Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00293
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: January 18, 2006
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00293
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00001-18-2006 ( PDF )


Full Text















Haiti en Marche edition du 18 au 24 Janvier 2006 Vol. XIX No. 51

POLITIQUE


Pourquoi les elections auront lieu !


- Le processus electoral est engage dans une les acteurs locaux. Autrement dit, les
6preuve de volontW entre l'international et pays dits amis ont r6alis6 qu'il y va aussi


Brad Pitt shootant une penalty a 1'6cole Immaculee Conception, Delmas, a droite Angelina Jolie

Angelina

Jolie et

Brad Pitt

visitent

Haiti a

l'invitation

de Wyclef

Jean
Page 12


Qu'est-ce qui fait encore
A in pour forcer les dirigeants de la
CO u Ir Andy Ap a d ? mission internationale de maintien
de la paix a s6vir contre les gangs
EDITORIAL Andr6 Apaid junior a repris du service. arms qui terrorisent la capitale et ses
PORT-AU-PRINCE, 16 Janvier Ce lundi 16 janvier, il est a la tete d'un sit- faubourgs. (voir Apaid / 5)


Andy Apaid lit une proclamation devant les locaux Des manifestants s'en prenant aux soldats onusiens
de la Minustah photos Yonel Louis/HenM


de leur prestige dans le blocage electoral
haitien et ont d6cid6 de forcer la main s'il le
faut aux d6cideurs haitiens, politiques et
economiques.
Le premier tour des pr6sidentielle et
l6gislatives doit avoir lieu le 7 f6vrier
prochain, et un second sera tenu
6ventuellement le 19 mars.
Notons que le fait d'avoir lieu ne
veut pas dire que les elections seront r6ussies,
voire parfaites.
En tout cas, en l'espace d'une
semaine, beaucoup a soudainenement, et
presque miraculeusement, change. Les
diff6rents acteurs on revise leur position.
D'abord on a vu les pays
directements impliqu6s ("Core Groupe" ou
noyau), tels Etats-Unis, France, Canada,
Argentine, Br6sil, Chili, et surtout ces deux
derniers, monter directement a l'assaut pour
renverser les dernibres resistances.
Declarations muscles des ambassadeurs du
Chili et du Br6sil, defendant les r6alisations
de la mission onusienne, alors que, ont-ils dit
sans macher leurs mots, le secteur commercial
et d'autres qui font aujourd'hui tant de tapage,
n'ont pas investi un clou dans le social. Une
gifle retentissante, mais qui, 6trangement, a
eu peu d'6cho.

Une sorte de wait and see ...
La classe politique est pour l'instant
(voir 7 F6vrier / 4)


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre (Bois Verna)
T61.: 245-1910
ou 74 bis Rue Capois ( Melodie FM)
T61 / Fax : 221-1323 ou 417-0384
Miami
173 N.W. 94th stret
Miami, Florida 33150
T61.: 305-754-0705
Fax : 305-756-0979
New York
914-358-7559
Boston
508 941 6897
Montr6al
514-337 1286
email: haitienmarche@direcway.com
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064-3896


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 14 Janvier


I %ft A






EN i PLUStLA. U IEB.EF


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 51


* -D 4m


prvw~ grn I q
ji too&lr


_- .-0 s aa-.m .


"Copyrighted Material


Syndicated Content


am40- 0-v 0


Available from Commercial News Providers"


S.
~


4s m 4


. e a . e .







40 4w a o mom0 4D4


Page 2


.-
4= mf a0 ND 409m
obp 0w bwwo4


ELECTIONS

Le Vote sur les Murs de P-au-P
Slogans & anti-slogns


I


EN BREF ...


EN PLUS ...








Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vnl XIX Nn 51


) am



-AW
- -~n~m -l i---- -D -


- r- c S .


ENCORE UNE TRAGEDIE


-f La

00- -
. a *-

- -.
. . -.

.. .
I C -
~ L -Ill m


Sl 8 o - -

* -w W - -


"CbpyrT htd

y- nSy ndica t


Available from c9-er


o -


.0 0


- nua- - -

p uu *u O e
--- -
.410br
ft..mlm 4mp Wmlm QU


a Su - *
r40b
S-..e O 0 e 0

--, -u-- .


* em-
o al -n-o a
so 4w-


C'est vous qui decidez de vos horaires.. Partout ou vous Otes
accedez A UNIBANKOnline une vrale succursale en lignel

> Payez n'importe qui ayant un compte & la UNIBANK
en crditant vous-m6me son compte.

> Faites vos transferts sur I'ftran er
> Achetez des chques de direction et sur I'tranger
> Commandez votre attestation bancaire

Consultez la longue liste d'autres transactions possibles
en cliquant sur le www.unibankhaiticom


UNIBANK




"Falsons route ensemble"

www.unibankhaiti.corn


Page 3


ACTUALITE SOMMAIRE
Angelina Jolie et Brad Pitt en Haiti pp.1 & 12

ANALYSE
Pourquoi les elections auront lieu p.l

L'EVENEMENT
24 haitiens morts au fond d'un container p.3

POLITIQUE
Qu'est-ce qui fait encore courir Andy Apaid? p.1
Lettre ouverte au Groupe des 184 et autres p.16

ELECTIONS
Le calendrier ne sera pas remis en cause p.6
Slogans et anti-slogans p.6
Le president du CEP demissionnera si le 7 fevrier n'est pas
respected p.6
Le "groupe des 6" appuie les elections et la Minustah p.8

SECURITE
Sit-in devant la Minustah p.8
Le Chili d6nonce attaque contre la mission internationale
p.7
Mort du G6n. Bacellar: these du suicide confirmee p.7

DROITS HUMAINS
Pere Jean Juste atteint de leuc6mie p.8
Amnesty appelle a liberer le d6tenu politique Jean Juste p.8

LIBRE PENSEE
Danse ... p.14

PRESSE
La charte des m6dias p.17

SPORTS
Pas de vainqueur dans le choc des deux Racings p.15


0 -.




- 0 -~


*


Ila.ILI.%.III.......%-I.I.. .. ..II


-I


I~


~ ~


O O


rl







UNE ANALYSE


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 51


POLITIQUE


(7 Fevrier ... suite de la lere page)
dans une attitude d'expectative. La majority de ses membres
ne se prononcent plus ouvertement contre le nouveau
calendrier electoral, ont mis une sourdine a leurs critiques...
meme si la confiance ne rbgne toujours pas. Une sorte de
wait and see. On verra bien.
Comme toujours en pareil cas, il y a aussi des
retournements a 180 degr6s. Par exemple, certains leaders
qui la semaine pr6c6dente r6clamaient a cors et a cris le
depart imm6diat du conseil electoral provisoire (CEP) ainsi
que du gouvernement int6rimaire, viennent d'accepter
tranquillement de faire partie de la Commission de Garantie
Electorale qui a recu l'investiture au palais national, en
presence du president et du premier ministre provisoires,
ainsi que du num6ro 1 de la mission internationale, le
diplomate chilien Juan Gabriel Valdez.
Les candidats favoris, quant a eux, continuent de
parcourir le pays, tels Ren6 Pr6val (L'Espoir), l'ind6pendant
Charles Henri Baker, Leslie Manigat (RDNP), Paul Denis
(OPL), etc.
Une dernibre cat6gorie (disent les mauvaises
langues) attend impatiemment le d6caissement de l'aide
6lectorale. Au total, 20 millions de gourdes pour les
pr6tendants a la pr6sidence (environ 500.000 gourdes par
candidat), et 36 millions pour les partis politiques. A tout
prendre, le m6tier de politicien nourrit son homme ... A
condition de ne pas y laisser sa peau. Et de savoir aussi
mod6rer sa fiert6.

60% des cartes remises ...
Quant aux 6lecteurs, ils sont en train de se
d6pecher de retirer leur carte 6lectorale, du moins si l'on
en croit le rapport de 1'OEA selon lequel 60% des cartes
seraient en ce moment aux mains de leur destinataire.
En fin de semaine, la bataille semblerait d6sormais
se circonscrire entre la direction de la Mission de 1'ONU
pour la stabilisation en Haiti (Minustah) et le grand
patronat, ceux appartenant au Groupe des 184 qui avait
jou6 un rl1e determinant dans le renversement de Jean
Bertrand Aristide en f6vrier 2004.
Le num6ro 1 de ce secteur, l'industriel Andr6
Apaid junior, a annonc6 un sit-in pour ce lundi 16 Janvier
devant les bureaux de la Minustah a Bourdon, Port-au-
Prince.
Il s'agit, selon M. Apaid, d'exiger du chef de la
Minustah, Juan Gabriel Valdez, qu'il emploie toutes les
capacit6s de la force internationale pour r6tablir la s6curit6
dans le pays, et sp6cialement a la capitale qui est victime
d'une criminality sans nom. Environ 40 kidnappings ont
Wte commis seulement depuis le d6but de l'ann6e (a quoi
le porte-parole de la Minustah r6pond qu'ils en ont
d6nombrW 14).

De v6ritables hotels 5 6toiles ...
Mais en meme temps que M. Apaid insiste sur les
quartiers populaires (en tete Cit6 Soleil) consid6r6s
jusqu'ici comme le repaire des gangs qui 6cument la
capitale et ses faubourgs, voici que la police nationale et la
td6lvision (Canal 11 et Guinen) nous transportent plut6t
dans les parages des beaux quartiers (P6tionville) oi
certaines des dernieres victimes de kidnapping auraient Wte
s6questr6es, de v6ritables hotels 5 6toiles.
D'autre part, meme la lev6e de boucliers contre
le chef de la Minustah qui semble d6sormais moins
virulente, ou du moins sensiblement r6orient6e. Un sit-in


Pourquoi les elections auront lieu!


pour demander a la force internationale, qui dispose des
plus gros moyens pour r6tablir la s6curit6, et alors que la
criminality continue a faire rage, est tout a fait normal.
Mais l'objectif de la demarche n'est pas la Minustah elle-
meme. M. Apaid lui demande qu'elle se d6brouille pour
que "les 6lecteurs qui veulent aller voter pour leur candidat"
ne soient pas
d6rang6s par des
trublions.
Traduisez les
gangs de Cit6
Soleil, siege of-
ficiel des kid-
nappeurs. Les
"rats", comme
sont surnomm6s
par derision les
habitants des
quartiers popu-
laires depuis le 29
f6vrier 2004.
Le pro-
blbme est que ces
derniers, qui ne
jurent que par
Aris tide,
annoncent
aujourd'hui leur L'homme politique Osner F6vr,
intention de voter nouvellement nommie, est fe
pour l'ex-pr6sident Ren6 Pr6val (1996-2001). Donc, casse
cou, Lavalas menace de retourner au pouvoir!

Les "bons" l6ecteurs !...
Mais doit-on placer ces quartiers populaires dans
un cordon sanitaire pour empecher qu'ils aillent voter, ou
qu'ils ne viennent d6ranger les "bons" 6lecteurs?
De leur c68t, les leaders de Cit6 Soleil d6noncent
l'implication des beaux quartiers et de groupes politiques
plus ou moins non identifies dans le kidnapping, comme
le r6petent eux-memes depuis plusieurs jours les dirigeants
de la police nationale et
de la Minustah.
Voila done le DEPATMAN KON
point de la situation
pour le moment. E
R6duite, h6las, et on ne L I
peut plus ouvertement, AK
a l'6ternelle con- A
frontation entre les POU ZOI
poss6dants d'un c68t, et
les plus d6sh6rit6s du NAN K(
sort de l'autre. Et rien
entre les deux. C'est du AK V
moins a quoi la
situation se resume Pou pwoteje lavi mou
aujourd'hui, en Pteje lavi mou
regardant le journal nan pwopriyete w la
t6ldvisd du soir. Bien estriksti kay la oswa n
str, on sait qu'il y a des
nuances, que ce n'est pemi anvan koumansE
pas aussi totalement Anvan w pran kontrak
noir et blanc. Mais ce kontraktsila genyen
n'est pas un hasard non
plus si la situation konnen si genyen oke
apparait aujourd'hui Department of Busine
encore ainsi, c'est parce
qu'il n'y a pas eu assez 487-1395 oswa sou
d'efforts, sinon aucun, Miami-Dade County
pour commencer a y
rem6dier, un tant soit
peu. C'est done le *Anvan w f6 dnye pe
retour total a la case jwenn apwobasyon K
depart.
Pou tcheke sou ki pwe
Tout cela te Seksyon Dosye Pe
dans un pays sous
occupation ... dade.gov/bldg
Autant dire (Anak Seksyon 8
que si l'6tranger n'avait (An ak ak
pas d&cid6 de nous oswa estrikti ki gen d(
tordre le poignet aussi Konstwiksyon pa f6 ens
bien le gouvernement
de transition que le
conseil electoral, les
leaders politiques que le
big business les
elections n'auraient
jamais lieu, aussi ny
longtemps qu'il n'y


aurait pas une certitude totale que les dits quartiers
populaires, qui sont le bastion du Lavalas revendicatif et
populaire, seront maintenus de force en dehors du circuit.
Mais jamais nous ne nous imaginons que l'on
puisse tenter de r6soudre la question d'une autre manibre.
Faut-il rappeler que tout cela se d6roule pendant




II 1111


y, membre de la Commission de garantle electorale,
licite par Juan Gabriel Valdes photo Yonel Louis
que le pays est sous occupation 6trangbre. Et plus cette
confrontation demeurera sans issue, comme aujourd'hui,
plus l'occupation reste indispensable pour que nous ne
soyons un nouveau Rwanda.
Et voil5 aussi, a notre avis, ce que devrait etre la
principale tAche du futur gouvernement. Pouvoir rassurer
les uns comme les autres (nous insistons: les uns comme
les autres), qu'il existe d'autres solutions, que l'occupation
n'est pas la seule et unique voie, que nous pouvons et
devons nous donner encore une chance. Et que vive Haiti!

Haiti en Marche, 14 Janvier 2006


STWIKSYON KONTE MIAMI-DADE

EMAN SOU PEMI

ENSPEKSYON

N KI PA ENKOPORE

)NTE MIAMI-DADE

IL WEST MIAMI

n ak pwopriyete, si pandan yon enspeksyon
iou dekouvri yon domaj ke sikl6n te f6 nan
an bilding la, li kapab nesen6 pou w genyen
e f6 reparasyon pemanan.
t6 pou f6 reparasyon neses6 yo, konfime ke
lisans epi li genyen asirans. Epitou cheche
enn dosye plent kont li nan kontakte Florida
ess and Professional Regulations nan (850)
www.myflorida.com/dbpr oubyen kontakte
Building Code Compliance Office nan 311
dade.gov/buildingcode
man bay kontrakt6 an, konfime ke li te deja
onte a pou tout enspeksyon mandatwa yo.
n yon demann pemi enspeksyon ye, kontak-
mi nan 786-315-2100 oswa sou www.miami-


8-16 Kdd Konte Miami-Dade, okenn bilding
omaj pa kapab repare san ke yon Ofisy6l
speksyon ak apwouve travay yo.)


MIAMIMDAD


*0;t Ckakloy


Page 4


*cor porat e OUR VEHICLES
functions *EXECUTIVE SEDANS
*Airport Service *LUXARY LIMOUSINE UP
*Social Events TO 10 PASSENGERS
*Weddings *suv (HUMMER,
*city tour
ed~B www.Megel s.com


I Filtlul Ci. .viltILAIC VUL INO. J







Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 51


DE L'ACTUALITE


Qu'est-ce qui
(Apaid ... suite de la lere page)
Le num6ro 1 du Groupe des 184, dont le rl1e dans
le renversement du regime de Jean Bertrand Aristide en
f6vrier 2004 a Wte capital, n'y va pas par quatre chemins. II
d6signe par 1 les groupes pro-Aristide, localis6s en
majority au bidonville de Cit6 Soleil, et qui annoncent
aujourd'hui leur intention de voter pour Ren6 Pr6val, le
second president issu du pouvoir Lavalas (1996-2001).
Pr6val qui se pr6sente aujourd'hui sous une
etiquette plus large d6nomm6e L'Espoir, n'a meme pas fait
campagne directement a Cit6 Soleil. Pendant que dans le
reste du pays, il d6place aussi des foules (comme samedi
dans la commune de Carrefour, au sud de la capitale).
Et dans un sondage r6alis6 en novembre dernier
pour l'Ambassade am6ricaine a Port-au-Prince, il devance
de trbs loin tous ses comp6titeurs. De plus, le directeur de
l'institut de sondage (CID-Gallup) a d6clar6 n'avoir pas
Wte dans les quartiers populaires de la capitale, pour raisons
de s6curit6.
Andy Apaid mbne-t-il done une bataille perdue?
Attendez un peu.

Kidnappeurs de P6tionville ...
En tout cas, sa demarche ne manque pas
d'6quivoques. Alors qu'il se d6chaine contre Cit6 Soleil,
c'est du c6t6 de P6tionville que la police nationale d6bouche
aujourd'hui des planques, pardon de v6ritables villas, oi
certaines des dernibres victimes de kidnapping ont Wte
s6questr6es. Les investigations se seraient 6galement
d6plac6es de ce c6t6.
La semaine pr6c6dente, les leaders du patronat,
MM. Apaid et Reginald Boulos, s'en prenaient ouvertement


Andy Apaid distribuant des interviews phot
au num6ro 1 de la Mission de stabilisation de 1'ONU en
Haiti (Minustah), le diplomate chilien Juan Gabriel Valdes,
qu'ils accusaient de tous les crimes, sur le point de le
d6clarer persona non grata ...
Mr. Valdes, qui n'a pas la langue dans sa poche, a
r6pondu du tac au tac. Second vigoureusement par
l'ambassadeur du Chili en Haiti ...
Si le secteur des affaires n'avait pas encore r6alis6
qu'on 6tait sous une occupation, eh bien c'est fait.
Le sit-in de ce lundi devait se contenter de
r6clamer de M. Valdes qu'il mobilise toutes les forces de
la Minustah contre l'ins6curit6. C'est-5-dire, d'aprbs Andy
Apaid, les bandits arms Lavalas ...

Le ton qui fait la chanson ...
L'id6e du sit-in part d'un bon naturel, mais le
message est biais6. Autrement dit, c'est le ton qui fait la


fait encore courir Andy Apaid?


chanson.
Et ce n'est pas le moindre paradoxe de la nouvelle
sortie du leader du mouvement de la sociWt6 civile
organis6e.
Au commen-
cement 6tait le secteur
politique dit des non
aligns qui, a l'approche
de la date du 7 f6vrier
2006 qui doit marquer la
fin du mandat qui avait Wte
confi6 a l'actuelle 6quipe
int6rimaire conduite par le
premier ministre G6rard
Latortue, commencait a
r6clamer a tue tete le
depart de ce dernier, et la
mise en place d'une
nouvelle transition. Deux
autres ann6es avant les
elections, en quelque
sorte.
C'est-a-dire
aussi le depart du pouvoir
de tous ceux-lk qui sont
li6s a l'actuelle transition
(accord du 4 avril 2004).
Dont le grand patronat Le candidat a la pr6siden
auquel appartiennent les participant au sit-in organism
leaders du Groupe des 184 con

Aussi la nouvelle offensive de Andy Apaid fut-
elle perue comme un
mouvement d'auto-
d6fense par rapport a
d'anciens allies
menagant de le doubler
sur sa droite ...
Mais entre-
temps, la grogne des
"non aligns" semble
miraculeusement se
temp6rer. Certains sont
cas6s dans la
Commission de Garantie
Electorale fraichement
compose ... Y a toujours
moyen de moyenner,
comme disent nos amis
qu6b6cois. Tant mieux,
s'il y va de la s6rqnit6 n
laquelle on doit aspirer
tout naturellement en
o Yonel Louis/HenM p6iode 6ectorale!
Le serpent de la fable ...
Donc une autre cause perdue pour M. Apaid.
Ne reste donc que l'6tat de guerre avec le Lavalas,
le serpent de la fable ... qui manoeuvre pour se r6unir lors
meme qu'on lui a coup la tete!
Mais que peut r6ellement Andy Apaid alors que
des sondages informels continuent de cr6diter Rene Pr6val
d'une confortable avance (et que des sondages que devaient
mener des secteurs proches du grand patronat n'osent
toujours pas communiquer leurs propres chiffres) ...
Et que le processus d'organisation des elections
est contr681 en grande partie par les acteurs internationaux
qui entendent apparemment que les elections aient lieu le
7 f6vrier prochain, parce que ces renvois perp6tuels portent
aussi atteinte 5 la cr6dibilit6 des puissances qui nous
gouvernent. Etc.


Apaid?


Apre dans, tanbou lou ...
Qu'est-ce done qui fait courir cette fois Andy

R6ponse: les elections ne sont qu'un (mauvais)


ice de la Fusion des sociaux d6mocrates, Serge Gilles,
6 ce lundi devant la Minustah pour forcer celle-ci a s6vir
itre les gangs photo Yonel Louis
moment a passer. Apre dans, tanbou lou. Autrement dit, il
est des ambres victoires. Et pendant que les autres se jettent
a corps perdu dans la bataille conjoncturelle (campagne
6lectorale, financement des partis aux frais du contribuable
etc), le leader des 184 s'installe tout au premier rang ...
pour la suite du programme.
S'il n'a pas les moyens d'agir aussi directement
sur les 6v6nements qu'en f6vrier 2004, il est l'un des rares
a en avoir suffisamment pour attendre le prochain round.
Morale de l'histoire: l'actualit6 que nous vivons
en ce moment voudrait done dire aussi que la transition ne
s'arretera probablement pas avec l'entr6e en fonction du
futur president dlu.
Esp6rons que nous nous trompons. Et que tous,
aussi bien les partisans de Apaid que ceux de Pr6val,
comprennent aussi, a la manibre des qu6b6cois, qu'il y a
toujours moyen de moyenner!
Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-au-Prince

41 b* -ggmo b








"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche


Nom

Adresse


Gdes 250,00

US$ 40.00

US$ 42.00

US$ 70.00

US$ 70.00


Nouvel Abonn6


Etats-Unis


Canada

Europe


Am6rique Latine


Gdes 500,00 Livraison a domicile: double tarif

US $ 78.00


US $ 80.00 Renouvellement


US $ 135.00

US $ 135.00


Page 5


Ila.ILI.%.. ..... I.. ......... .. .II


Haiti


I I


I I







LE VOTE SUR LES MURS


Mercredi l8 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 51


Elections: Slogans et anti-slogans

Elections: Slogans et anti-slogans


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 11 Janvier Les murs
parlent. Les murs votent. Les murs surtout s'amusent aux
d6pens de la campagne 6lectorale, et en g6n6ral de ceux
qui font l'actualit6.
Vous savez ce qu'on appelle en francais le
d6marquage publicitaire. Demarquage, mot qui signifie
exactement ce qu'il dit. D6marquer quelque chose qui est
marqu6, par exemple, sur un mur ou sur une affiche, a un
endroit oh c'est vu de tout le monde, bien en evidence.
Graffiter, d6marquer c'est la meme cat6gorie, le meme
rayon. Par exemple, la publicity de la fille Prestige au
Canap6 Vert a Wtd d6marqu6e, c'est-5-dire une main
inconnue a transform la signification de la l6gende qui
accompagne la photo de la fille en maillot suggestif...
D6marquer ou transformer la signification d'un
slogan, c'est l'une des plus belles inventions publicitaires
du siecle dernier. Au sens oh une publicity qui n'est pas
d6marqu6e n'est pas une publicity r6ussie, pour n'avoir
pas attire suffisamment l'attention ...
Ainsi done tous les candidats et autres
personnages dont nous allons parler dans cette chronique
doivent etre consid6r6s comme des stars, meme si les
commentaires sont parfois d6sobligeants, ironiques, voire
m6chants. Mais ils sont ceux qui attirent le plus l'attention,
ils sont ceux dont on parle. En un mot, ceux qui font
l'actualit6.
Les murs parlent. La vedette num6ro 1 depuis
quelques semaines est le directeur g6n6ral de la police
nationale, notre ami Mario Andr6sol. Les graffiti Andr6sol
connaissent meme un nouveau rebondissement, depuis
que l'int6ress6 distribue des interviews a tous les m6dias
de la capitale.
Ici Andr6sol devient "Andr6-drogue" ..
La on lit Andr6sol = Insekirite (Ins6curit6) ...
Mais une main est intervenue qui a tout modified


en ajoutant deux mots. Et 1 oh on lisait Andr6sol =
Insekirite, c'est devenu: Andr6sol part, Insekirite disparet.
Au cas oh vous ne saurez pas de quoi l'on parle, on lit peu
apres sur le meme mur: "Lib6rez K-lo."
Toujours dans la meme zone du Champ de Mars,
c'est le nom "Meres Carline Simon" qu'on a transform
en "Mare Carline Simon", refl6tant les d6boires de cette
derniere qui a perdu son poste de premiere magistrate de
la capitale ...
Evidemment, la primeur revient aux candidats aux
prochaines pr6sidentielles. Chacun en prend pour son grade.
On sait que chaque candidat a un num6ro de code (un code
num6rique) pour l'identifier plus facilement aux yeux des
6lecteurs, surtout dans un pays au taux d'analphab6tisme
plus 6lev6 que partout ailleurs dans notre continent.
Eh bien, alors que son num6ro 1 est consid6r6
comme un atout majeur pour le candidat de L'Espoir
(Lespwa), Ren6 Pr6val, ce n'est pas ainsi que l'entendent
les partisans de son rival, Evans Paul, de la formation KID-
Alyans Demokratik (AD), et d6tenteur du num6ro 10. Ainsi
les partisans du KID ont graffiti (du moins nous pensons
que c'est eux): "Ti moun kreten, yo ba yo 1; ti moun f6, yo
ba yo 10."
Mais la revanche n'a pas tard6 a venir sous la
forme d'un d6marquage tres visible cette semaine sur les
murs du Lycde des Jeunes Filles. Les partisans d'Evans
Paul (K Plume) avaient 6crit: "KID. Chwal la pale. AD."
Eh bien, un petit malin s'est gliss6 entre ces mots et, sans
effacer le premier slogan, on lit maintenant: "KID Chwal
la pale Anpil KK. AD."
Les murs parlent. Et parfois c'est tres brutal. Ainsi
sur un mur a P6tionville, Voter Marc Bazin est devenu, un
peu trop facilement, Voter Marc Bou-zin (c'est ce que dans
ces milieux-l1, on pense probablement de son alliance avec
le parti d'Aristide, Fanmi Lavalas).


Les murs se souviennent aussi. Ainsi un vieux
slogan est r6apparu au bas d'une des nombreuses affiches
du candidat du RDNP. Voter Mani-get. Les adversaires
du professeur avaient cr66 ce jeu de mots apres qu'il eut
accept d'aller aux elections organis6es par l'arm6e au
lendemain du massacre electoral de novembre 1987.
Les murs peuvent etre plus presses aussi que les
candidats eux-memes. On voit encore au centre ville "Vote
K-tel Lespwa". A quoi une autre main a ajout6 aussi le
nom de Tet Ansam. "Vote K-tel Lespwa Tet Ansam."
Mais rien ne dit que ce n'est pas quelqu'un qui
voudrait faire 6clater au contraire l'6ventualit6 d'une telle
alliance ...
N'oubliez pas que le d6marquage publicitaire ou
electoral est de pr6f6rence ironique, cherche a exprimer
plut6t l'envers du d6cor.
Comme, par exemple, cette r6f6rence a un
groupe musical francais nomm6 Astonvilla.
Or souvenez-vous d'un ex-officiel qui avait
achet6 la villa de Bush Ashton au Canap6 Vert, achat qui
fit grand bruit. Donc, "Ashtonvilla" ...
Et l'on pourrait continuer ainsi pendant des
heures. Il suffit d'ouvrir les yeux quand on parcourt les
rues de la capitale et de ses faubourgs.
Mais n'oubliez pas qu'il n'est pas donn6 a tout
le monde d'avoir son nom honor ainsi, aussi
intelligemment, avec autant d'esprit et d'humour, sur les
murs de la ville ...
Et gratis ti cheri.
Oui, n'oubliez pas que seuls ceux qui ont su
capter l'attention du plus grand nombre et de l'homme
de la rue y ont droit.
C'est un insigne honneur.

Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-au-Prince


,p w I : k cqndrfrw #kA1ewaI

Cm ----~----


-


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"





REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 488

Herbert Hoover Marina Operations at Homestead Bayfront Park I

MIAIt^^' / II
Miami-Dade County, as represented by the Department of Park and Recreation, is
soliciting proposals to provide for the Herbert Hoover Marina Operations at Homestead A
Bayfront Park. W

It is anticipated the County will issue an agreement for a five (5) year period plus
one (1) one (5) year option to renew the term at the County's sole discretion.

The RFP solicitation package, which will be available starting
January 9, 2006, can be obtained at no cost on-line at HYPERLINK "http://
www.miamidade.gov/dpm" -www.miamidade.gov/dpm. The package can also be
obtained through the County's Vendor Assistance Unit (305/375-5773).

A Pre-Proposal Conference is scheduled for
January 18, 2006 at 10:00 a.m. (local time) at Homestead Bayfront Park, 9696 SW
328' Street, Homestead, FL. 33033. Attendance is recommended, but not mandatory.
The Contracting Officer for this RFP is J.C. Romano who can be reached at
jromano(miamidade.gov or (305) 375-4262. If you need a sign language interpreter
or materials in accessible format for this event please call the ADA Coordinator at
(305) 375-1564 at least five days in advance.

Deadline for submission of proposals is February 3, 2006, at 2:00 p.m. (local time),
at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW
1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject
to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.


Page 6


v v







Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XTX Nn 51


LA MORT DU GENERAL BACELLAR


L'enquete du Bresil et de I'ONU confirme la these du suicide,

Mais que d'hypotheses, certaines probablement interessees ...


PORT-AU-PRINCE, 12 Janvier Y a-t-il matiere
a une autre crise, ou certains sont-ils en train de l'utiliser
a cette fin, toujours est-il que le g6ndral br6silien mort
samedi dans son appartement a l'h6tel Montana ne peut
pas encore reposer en paix.
Le premier rapport de 1'ONU conclut a un
suicide. Le gouvernement du Br6sil, apres quelques
hesitations, semble aussi se ranger a cette conclusion.
Le corps du commandant en chef de la Minustah,
le g6ndral br6silien Urano Teixeira Da Matta Bacellar, a
Wtd rapatrid au Br6sil pour etre inhum6.
Mais les grands titres sont toujours 1, aussi
tendancieux les uns que les autres. Comme cet article en
provenance d'Afrique du Sud, et pas sans relation
probablement avec l'opposition au president Thabo
M'Beki, h6te de l'ancien president haitien Jean Bertrand
Aristide.
Le titre: "South African Sniper in Haiti hit?" Un
sniper sud-africain en Haiti a-t-il fait mouche?
Cet article se base sur des informations parues
en R6publique Dominicaine questionnant la these du
suicide, 6tant donn6 que le projectile qui a tu6 le g6ndral
n'aurait pas 6td retrouv6. (Par contre, nous croyons savoir
qu'on a retrouv6 la douille de la balle, et c'est tout
comme).
Le quotidien dominicain El Nacional a rapport
que Bacellar 6tait assis sur le balcon de son appartement
quand il a Wtd tu6.
II aurait Wtd une cible facile pour un sniper ou
tireur professionnel, dit le journal.
De 1l a revenir sur des rumeurs qui avaient couru
il y a quelques mois (justement dans cette meme presse
dominicaine), a savoir que des agents sud-africains de
d6stabilisation avaient td d6pech6s en Haiti ... Par qui?
Bien entendu, par Aristide.
Et voilk Aristide soupconn6 d'implication dans
la mort du g6ndral br6silien!
Tout cela peut faire sourire 1'ONU et le
gouvernement de Brasilia, mais doit-on penser que la
presse dominicaine agit par pur hasard, de manibre


innocente?
Pourquoi ne s'agirait-il pas de jeter de l'huile sur
le feu? De continuer a exciter les esprits en Haiti?
On sait le rl1e que jouent les m6dias dominicains
dans la campagne anti-haitienne qui fait rage depuis
plusieurs mois dans la r6publique voisine ...
Et a la limite, pourquoi ne s'agirait pas aussi d'une
manoeuvre de diversion?
En effet, la mort du g6ndral br6silien, suicide ou
pas, n'a pas fini de faire couler beaucoup de salive en Haiti
meme.
Tout en ne privil6giant pas autant la these du
sniper, on raconte beaucoup de choses. Le g6ndral Bacellar,
et cela a paru dans des bulletins d'agences de presse
internationales, aurait eu la veille ou l'avant-veille de sa
mort, une rencontre orageuse avec des dirigeants du monde
haitien des affaires voulant porter la force internationale a
r6agir plus agressivement contre les quartiers populaires
soupconn6s d'abriter les gangs arms qui 6cument la
capitale et ses faubourgs, perp6trant mort d'hommes, vols,
viols et kidnappings.
Toujours selon ces d6peches, le g6ndral Bacellar
s'opposait a des m6thodes aussi exp6ditives pour r6gler le
problbme que posent les quartiers populaires.
Et il aurait meme 6t6 carr6ment insult a cette
rencontre, selon une de ces agences.
D'autres pensent tout simplement que l'homme
6tait soumis a un trop grand nombre de pressions a la fois:
celle des acteurs locaux haitiens, mais aussi les pressions
des chancelleries 6trangbres (Washington, Paris, Ottawa),
les pressions venant des Nations Unies, aussi bien que du
gouvernement br6silien lui-m6me, etc. A quoi il faut ajouter
les organisations internationales des droits de l'homme et
autres r6seaux alternatifs, qui semblent etre nombreux et
relativement puissants au Br6sil meme et dans le reste de
l'Am6rique latine ...
Beaucoup de pressions. Beaucoup de stress.
Mais ce n'est pas fini. On parle aussi a Port-au-
Prince d'une investigation sur les troupes onusiennes elles-
memes, suite aux allegations selon lesquelles certains
casques bleus seraient impliqu6s dans des activities louches,


si ce n'est criminelles. On parle de transferts d'argent en
provenance d'Haiti qui auraient attire l'attention des
autorit6s bancaires internationales. Ces allegations ont
meme fait surface dans des bulletins d'agences de presse
internationales. D'ob n6cessit6 pour une investigation.
Or, selon le moulin a rumeurs particulierement
actif ces jours ci dans la capitale haitienne, le g6ndral
Bacellar 6tait en charge de cette enquete.
De 1, toutes les speculations possibles et
imaginables sur cette mort.
Cependant rappelons que 1'ONU et le Br6sil qui
mbnent une enquete sur sa disparition, s'en tiennent
jusqu'a present a la these du suicide.
Toutefois qu'est-ce qui a pu pousser l'homme a
ce geste ultime? C'est une autre question ... mais qui n'en
est pas moins une question pendante.
D'autre part, y a-t-il rapport entre l'investigation
sur la mort du g6ndral, d'un c8t6; et de l'autre c68t,
l'enquete que ce dernier aurait W6t en train de mener sur
de supposes scandales au sein de la force 6trangbre, et les
informations paraissant dans la presse dominicaine et sud-
africaine: la these du sniper envoy depuis l'Afrique du
Sud, a laquelle personne ne semble trop croire, mais qui
pourrait tre aussi une manoeuvre de diversion, pourquoi
pas? Cependant qui aurait int6r&t a cr6er une telle
diversion? Et dans quel but?
Voici que nous jouons nous aussi un peu trop
avec le stress ...
Laissons le dernier mot a ce journal francais qui
titre: "Haiti fait la une a nouveau par une trag6die."
En effet, le lecteur stranger ne va pas s'int6resser
de savoir toutes ces questions, voire ce qui se cache
derriere, dans les coulisses, les coulisses profondes. La
seule chose qu'il garde de tout Ca: Haiti, pays impossible,
Haiti la maudite. D'autant plus quand certains ont int6r&t
a renforcer constamment chez lui ce sentiment.
O Haiti, que de crimes l'on commet en ton nom!

Editorial, Mdlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


Le Chili denonce les attaques

contre la mission onusienne en Haiti
LA HAVANE, Xinghua, 11 Janvier Le Chili a Le ministre chilien desAffaires 6trangeres,Ignacio
d6nonc6 mardi les groupes activistes qui veulent perturber Walker, a d6nonc6 les attaques contre la mission de
le processus electoral en Haiti a un moment oh la s6curit6 maintien de la paix de 1'ONU en Haiti, lances par des
se d6t6riore. groupes d'activistes dans le but de perturber les prochaines
elections g6ndrales dans ce |


aia. a .








"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


pays, ont annonc6 mardi les
medias locaux.
L'ambassadeur
chilien, Juan Gabriel Valdes,
chef de la mission onusienne
en Haiti et repr6sentant
direct du secr6taire g6ndral
de 1'ONU, Kofi Annan, a 6td
la cible d'attaques, a fait
savoir M. Walker.
Par ailleurs, le chef
de la diplomatie chilienne a
montr6 du doigt les groupes
extr6mistes derriere la mort
du g6ndral br6silien Bacellar,
qui avait pris le
commandement des Casques
bleus dans ce pays des
Caraibes.


Samedi dernier, le
g6ndral br6silien a 6td trouv6
mort dans sa chambre
d'h6tel a Port-au-Prince,
dans des circonstances
faisant penser a un suicide.







Pat6 Plus Bakery, Inc
Naturl Juike


.w". 3. . ..... I
MML7jL f MR Md f
77L~rr


Le "groupe des 6"

appuie les elections

pour le 7 Fevrier et la

Minustah (Page )


Page 7


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske oujanm mande t&t ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele R&v Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fR rev sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
( yap ba ou kredi 1I ou fR closing la)

Yap prete ou kob menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou fe aplikasyon!

Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com

UNION PLANTERS
BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137








SOUS LES FEUX DE L'ACTUALITE


Mercredi l8 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 51


Le Premier Ministre G6rard Latortue
a requ aujourd'hui 10 janvier 2006, a la
Primature, le nouvel Ambassadeur franqais
Monsieur Christian Conan qui venait de
remettre ses lettres de cr6ances au Pr6sident
provisoire de la R6publique, Me. Boniface
Alexandre.
Au cours de cette premiere
rencontre qui a dur6 plus d'une heure
d'horloge, en presence du Chancelier H6rard
Abraham, le Ministre de l'Int6rieur et des
Collectivit6s Territoriales, Monsieur Paul
Gustave Magloire ainsi que les membres du


examine avec les partenaires li6s au
processus electoral contrairement a certains
qui l'interprbtent comme un ultimatum de
1'ONU.'
Ensuite, le Premier Ministre et les
Ministres presents ont soulev6 d'autres
questions importantes sur la d6concentration,
la decentralisation et ultimement la s6curit6
des elections notamment les mesures qui
seront adopt6es par le Conseil Sup6rieur de
la Police Nationale (CSPN) en vue d'une large
participation de la population aux elections
le mardi 7 f6vrier prochain.


Le nouvel Ambassadeur de France pr6sentant ses lettres de cr6ance au Pr6sident
Boniface Alexandre photo Georges Dup6


cabinet du Premier Ministre, un certain
nombre de points ont 6t6 abord6s autour des
relations haitiano-franqaises et les prochaines
joutes pr6sidentielles et 16gislatives.
Tout d'abord, le Chef du
gouvernement a pr6cis6 que la date du 7
f6vrier 2006, telle qu'elle a 6t6 propose par
le CEP a 6t6 consid6r6e 48 heures de temps
a l'avance bien avant la rencontre du Conseil
de Security des Nations Unies, ce qui signifie
que c'est une date du CEP murement


Le "groupe des
DECLARATION SUR HAITI
11 janvier 2006
Le Secr6tariat g6n6ral de
l'Organisation des Etats Am6ricains
reproduit ci-dessous le communique sur
Haiti 6mis par les six Ministres des
affaires 6trangbres du Groupe-noyau :
DECLARATION SUR HAITI
Suite a la stance extraordinaire
tenue respectivement le 6 janvier par le
Conseil de s6curit6 des Nations Unies et
le Conseil permanent de l'Organisation
des Etats Am6ricains, les Ministres des
affaires Etrangeres repr6sentant les Etats
membres du Groupe-noyau ont tenu des
consultations pour examiner avec
attention les r6cents 6v6nements survenus
en Haiti et ils ont d6cid6 ce qui suit:'
Nous appuyons fermement la
decision prise par le Gouvernement de
transition en Haiti (GTH) et le Conseil
Electoral provisoire (CEP) de tenir le
premier tour des Elections pr6sidentielles
et lgislatives le 7 f6vrier et le second tour
le 19 mars 2006 le cas 6ch6ant. Nous
sommes confiants que ces dates sont
r6alistes et techniquement viables et nous
estimons qu'elles doivent etre
maintenues.
Nous continuons d'appuyer
int6gralement les efforts d6ploy6s par les
partenaires internationaux, particu-
librement la Mission des Nations Unies
pour la stabilisation en Haiti
(MINUSTAH) et la Mission sp6ciale de
1'OEA en Haiti, pour preter au CEP
assistance technique, administrative et
logistique n6cessaire. Toutes les mesures
requises doivent etre prises pour assurer
que toutes les difficulties op6rationnelles
en suspens soient aplanies dans un avenir
imm6diat.
Un environnement stir et stable
demeure un l66ment essentielB des
elections l6gitimes. Dans cette
perspective, nous accueillons la volont6
et l'engagement renouvel6s de la


Enfin, Monsieur G6rard Latortue a
soulign6 les efforts consentis par le CEP qui
fera tout pour solutionner les diff6rents
problbmes techniques soulev6s par les partis
politiques et en profite pour renouveler la
garantie de son gouvernement de r6aliser des
elections libres, honn&tes et d6mocratiques.
Bureau de Communication du
Premier Ministre
Mardi 10 janvier 2006 /
T616phones : 228-6011, 228-6013


Le Premier ministre regoit le nouvel

Ambassadeur de France


6" appuie les elections pour le 7 Fevrier et la Minustah


MINUSTAH d'oeuvrer de concert ave
le GTH pour am6liorer la s6curit
publique5 Port-au-Prince. Nou
accueillons les plus r6centes operation
militaires et de police visanth combattr
toutes les formes de violence
notamment les enlbvements, tout e
respectant les droits de la personne et 1
droit international humanitaire. Nou
condamnons le recourse la violenc
comme moyen d'intimidation politiqu
et nous appelons tous les Haitiens5
travailler en faveur d'une d6mocrati
plus calme et plus unifi6e.
Nous d6plorons la mor
inopportune du G6n6ral Uranio Bacella
et nous continuons de soutenir 1
commandement militaire de 1
MINUSTAH par le Br6sil. Nou
accueillons l'offre du Gouvernemen
br6silien de soumettre des
candidats au poste de
Commandant des forces de la
MINUSTAH. Nous prions
instamment tous les Haitiens de
fournir leur support et leur
cooperation la MINUSTAH, au
Repr6sentant special du Secr6taire
general des Nations Unies et a la
Mission sp6ciale de 1'OEA. Nous
envisageons actuellement de
d6pecher une mission de hauts
fonctionnaires en Haiti dans un
proche avenir.
La communaut6 inter-
nationale s'est engage a assurer
qu'il soit permis au peuple haltien
d'l6ire son nouveau gou-
vernement.
Nous sommes 6galement
convaincus que les efforts visant
a acviter un retour au passe
doivent 6galement etre poursuivis
bien au-dela des prochaines
elections. A cet 6gard, nous
appelons les dirigeants politiques,


c

s
is
re

n
le
s
e
e

e

rt
Ar
e

is
at
it


des affaires et de la soci6t6 civile6 s'unir
- dans l'esprit du Code de conduite et
du Pacte de gouvernance que la plupart
d'entre eux ont signV" pour r6fl6chir sur
la question de la stability post-6lectorale
devant permettre au nouveau
Gouvernement d'assumer ses
responsabilit6s et a l'opposition
politique d6mocratique de jouer le rl1e
qui lui convient.
Nous f6licitons le peuple haitien
qui, en r6pondant de manibre
constructive au processus d'inscription
des 6lecteurs et en participant aux
activities en cours lies a la campagne
6lectorale, confirme encore une fois de
plus ses aspirations a vivre en paix et
en d6mocratie. Nous exhortons tous les
citoyens a continuer a exercer leurs
responsabilit6s civiques en allant
recueillir leur carte nationale d'identit6


et en participant pleinement au
processus electoral.
Nous r6affirmons notre
engagement a continuer a
accompagner le peuple haitien et les
autorit6s l6gitimes sur la voie d'une
d6mocratie durable.
Emise par:
Le Secr6taire d'Etat des Etats-


Unis d'Am6rique
Le Ministre des
Etrangbres de l'Argentine
Le Ministre des
Etrangbres du Br6sil
Le Ministre des
Etrangbres du Canada
Le Ministre des
Etrangbres du Chili

Le Ministre des
Etrangbres de la France


affaires

affaires

affaires

affaires


affaires


Page 8


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"













to* 0 p b p 4o oAVg
b ^^^_ Owwo J^^ a j a


REYINYON PIBLIK
Asanble Gouv6nan Oganizasyon Planifikasyon Metwopoliten (MPO) pou Z6n Iben Miami-a ap f6
yon reyinyon piblik jou Jedi, 23 fevriye 2006, a 2:00 p.m. nan Sal Reyinyon Komisyon Konte a,
Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid, nan bi pou apwouve:
Amannman nan Pwogram Amelyorasyon Transp6tasyon (TIP) Ane Fiskal 2006 la pou Pwojb
Boulva "Eastern Port" la
Amannman sa-a va klarifye deskripsyon pwoj6 a, revize estimasyon depans pwoj6 a epi modifye
sous fon finansman ki enkli fon finansman ke Distri 6 Depatman Transp6tasyon Florid (FDOT) pa
lontan s6t bay pou pwoj6 sa-a atrav6 yon pwogram don konte-a ki rele "County Incentive Grant
Program." Fonksyon "Eastern Port Boulevard" se pou mete an plas yon wout ent6seksyon ak siya-
lizasyon pou sikilasyon nan Antre Kago an ak lansanm t6minal antre P6 Miami-an. P6 Miami a anti-
sipe ke pwoj6 an ap koute $3.1 milyon pandan ane fiscal 2005-2006 la.
Tout moun ki enterese yo envite vini patisipe. Pou kopi TIP lan ak/oswa plis enf6masyon, tanpri
kontakte Sekretarya MPO, Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street, Suite 910, Miami, Florid
33128, telef6n: (305) 375-4507; im6l: mpo@miamidade.gov; siw6b: www.miamidade.gov/mpo. Se
r6gleman Konte Miami-Dade pou li swiv tout egzijans neses6 depose dapre Iwa
pou enfim ki rele "Americans with Disability Act". Pou jwenn sevis yon enteprt MIAMI-,.
pou moun ki pale an siy, tanpri rele omwens senk jou davans.


I Filtlul Ci. .viltILAIC VUL INO. J






Mercredi 18 Janvier 2006 INSERTION DEMANDEE Page 9
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Cela fait d6j6 quelque temps, trop longtemps, que la Plate-forme Politique I'Espoir
constate avec une apprehension m6l6e de piti6 le d6ploiement d'une campagne de
d6nigrement, d'accusations sans fondements et d'injures, visant principalement le candidat 6
la Pr6sidence de I'Espoir Ren6 Pr6val. Depuis bient6t une quinzaine de jours, cette operation de
calomnies et de disinformation syst6matique s'est soudainement accel6r6e.

La Plate-forme Politique I'Espoir se demande quels desseins inavouables cache un
comportement aussi destructeur, propre 6 semer la panique et la haine dans notre pays. La
Plate-forme Politique I'Espoir deplore 6galement I'exploitation politique 6hont6e de la
souffrance des victimes de la violence entreprise 6 cette occasion.

L'Espoir et la violence sont incompatibles !
Les kindnapings sont une agression contre I'Espoir !

La Plate-forme rappelle pour I'6dification de tous, que d6s le lancement de sa campagne,
elle n'a cess6 de plaider pour des elections propres, d6barrassees de toute violence et pour
r6tablissement du climat de tolerance et de s6r6nit6 indispensable 6 la tenue d'une consultation
6lectorale d6mocratique. Les candidats, militants et sympathisants de I'Espoir ont 6t6
formellement et publiquement instruits de respecter dans leurs discours et pratiques, I'int6grit6
physique, la personnalit6 et jusqu'aux affiches des concurrents politiques. Elle ne saurait done
recevoir de lemons ou d'injonctions de ceux qui se disqualifient eux-m6mes par leur attitude
intol6rante et la virulence de leur discours.

C'est done de tout coeur, que la Plate-forme de I'Espoir exprime ses sympathies et sa
solidarity aux victimes, 6 leurs parents et amis. Elle confirme 6galement que la s6curit6 pour tous
constitue sa priority No. 1 et qu'elle poursuivra cet objectif avec toute la rigueur et I'intelligence
indispensables 6 une entreprise aussi vitale.

Le m6chant fait toujours une oeuvre qui le perd, et la majority de la population haTtienne
a su reconnaitre dans les r6centes manoeuvres un modus operandi qui rappelle 6trangement
celui qui avait pr6c6de le 29 novembre 1987.
Elle sait 6galement, que certains secteurs restent visc6ralement hostiles au suffrage
universel et allergiques 6 des elections honn6tes, transparentes et d6mocratiques.

La Plate-forme Politique I'Espoir dit: ( Pas de panique Allons ensemble aux urnes, dans
des elections propres, sans insultes ni pressions. Elle recommande la serenite patriotique et
I'adhesion responsable aux principes du Code de Bonne Conduite Electorale.

A son 6lectorat et au peuple ha'tien dans son ensemble, la Plate-forme Politique I'Espoir
recommande de ne c6der, ni 6 I'intimidation, ni aux provocations, ni aux diversions. Allons 6
I'essentiel Que chacun aille r6clamer sa Carte d'ldentification Nationale puis rep6re son
Centre de Vote; et que la solidarity et I'entraide soient de mise entre citoyens et ctoyennes, dans
ces deux d6marches. Pr6parons nous 6 DEPOSER notre bulletin de vote pour qu'enfin le pays
retrouve la s6r6nit6.

Port-au-Prince, le 10 janvier 2006



Joseph JASMIN Anes LUBIN
Membre de la Direction Politique Membre de la Direction Politique


P E R P S






Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Page 10


I L'ESPOIR I






Page 11


I LESPWA


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51






Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Page 12


I HOLLYWOOD-HAITI I


Anghina Jk*ret dr eW1d Ilati

i s'in tashk sk* 1d Wt%%rfJeas


L'actrice am6ricaine enceinte de 5 mois, son conjoint Brad Pitt et Gracia Delva


Angelina Jolie visite une cole qui est supportee financierement par la
fondation Y616 Haiti, pr6sidee par le rappeur Wyclef Jean
photo Yonel Louis


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


,,n ; , x, , ,B


Angelina et I

anniversair
PORT-AU-PRINCE, 13 Janvier Le vendredi 13
Janvier, a l'a6roport international de Port-au-Prince, Wyclef
Jean et des invites tri6s sur le volet 6taient presents pour
accueillir les deux vedettes de Hollywood. Le premier
endroit oh ils ont Wte emmen6s, c'est
Cit6 Soleil oh
Plus tard, a la station priv6e
T66lmax, les enfants des 6coles
(environ 9 6coles aussi bien publiques
que priv6es) se trouvaient presents. II
y a eu grande distribution de T-Shirt.
La foule etait tellement grande que
beaucoup n'ont pas pu entrer. A
l'int6rieur, les livreurs de Domino
Pizza (gratis ti cheri) avaient fort B
faire pour servir la nombreuses
assistance. Mais chacun a pu trouver
sa tranche de pizza, arros6e de Kola
Couronne ou de Fresco.
Les trois vedettes d'abord se
sont entretenues dans les studios de
T66lmax. Puis la foule a Wte invite a
6couter le rappeur Wyclef Jean jouant
de la guitare, invitant aussi ses
compatriotes haitiens a aller voter, et
ceux qui ont choisi la violence a
d6poser les armes.
"Kidnapping, fe on poze pou nou, paske sa pa
bay peyi a on bbl imaj."
La visite de Angelina Jolie et Brad Pitt en Haiti
s'est d6roul6e avec un programme particulibrement charge.
Le but 6tait de permettre aux vedettes de connaitre ce qu'est
la vie quotidienne en Haiti. Les invites ont visit l'une des
deux prisons pour enfants, l'Apena Prison civile de Delmas,


3rad pour celebrer le premier

7e de la fondation Yele Haiti
oh des enfants, Ag6s de 9 a 17 ans, sont parfois emprisonn6s d'Haiti, une organisation non gouvernementale que Y616
pour une dur6e ind6termin6e, n'6tant formellement accuses Haiti supporte avec aussi un financement de la Comcel.
d'aucun crime. Il y a eu distribution de jouets, de pain et Ce projetpermet auxjeunes filles etjeunes garcons de faire
de viande a ces derniers. du sport.


Angelina Jolie, Wyclef Jean et Brad Pitt en Haiti AP
La fondation que preside Wyclef Jean, Y616 Haiti,
a annonc6 sa contribution pour 6tablir un premier system
Mducationnel dans la prison.
Puis le groupe s'est rendu I l'Ecole Immacul6e
Conception, situ6e a Delmas. Jolie, Pitt et Jean ont Wte
accueillis par les 6tudiants de l'6cole et de l'Athl6tique


Ce programme fond6, il y a
prbs de 8 ans, par l'ancien prisonnier
politique (sous Duvalier) Bobby Duval,
permet pr6sentement a 650 enfants
originaires d'endroits particulibrement
d6favoris6s d'aller 5 l'6cole, ceci dans
le but de les dloigner des bandes des
rues. Ces enfants b6enficient aussi de
l'aide d'un tuteur aprbs l'6cole pour les
aider a faire leurs devoirs et ils regoivent
un repas complet chaque jour.
Au programme aussi une
rencontre avec les travailleurs de rues
impliqu6s dans le ramassage de d6chets.
Ceux du Pwojb Lari Pwip. C'est un
projet implants par la Pan American
Development Foundation (PADF) et
finance par la USAID. Lanc6 en juin
2005, il employait initialement prbs de
60 travailleurs par jour et couvrait 6
municipalities. Il a augment son effectif
depuis. Et actuellement le projet
emploie 1.400 travailleurs par jour.
Dernier stop des c6l1bres
visiteurs: c'est 5 la Fete d'Anniversaire
de Y616 Haiti oh Wyclef a fait le point sur les
accomplissements au cours de la premiere ann6e
d'existence de la fondation. Pour la deuxibme ann6e
consecutive, la compagnie de t6l6phonie Comcel pr6sentera
a la fondation un cheque dans le but de financer ses
programmes d'6ducation. (voir Y616 / 14)






Page 13


Nos petites annonces classes


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Le Plaza H6tel
T616phone
509) 224-9305
509) 224-9307
509 224-9308
509) 224-9309
509 225-9310
509 510-4594
509 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429


VIH/SIDA

Professeur Charles Vorbe:


l'angle juridique
Certaines personnes savent qu'elles
sont infect6es au moment oh elles
entreprennent le processus de residence. Le
droit a la libre circulation fait partie des droits
fondamentaux. Haiti a sign des chartes
internationales reconnaissant ces droits. Le
consul, en refusant au PVVIH de se rendre dans
un pays oh l'6pid6mie existe d6ji, ne
discrimine-t-il pas ce dernier ? a demand un
participant au professeur Charles Vorbe au
forum national des PVVIH organism par
Promoteurs Objectif Z6ro SIDA a la fin de
l'annde au Ritz Kinam II, a Petion-Ville.
Du point de vue du droit international
public, a indiqu6 le professeur Charles Vorbe,
un visa est une courtoisie que l'autorit6 du pays
plac6 pour l'accorder d6livre a une personne
en fonction de ses interpretations suggestives.
L'accbs au territoire d'un Etat, a-t-il poursuivi,
est conditionn6 par la dl6ivrance d'une
autorisation d'entr6e et de sdjour qu'on appelle
visa."' C'est une gracieuset6. On peut vous
l'accorder ou pas. Le consul qui sait que vous
etes s6ropositif ne vous dira jamais qu'il
n'accorde pas le visa pour cette raison parce
que beaucoup de gens a qui il ne l'accorde pas
ne sont pas s6ropositifs ".


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Mbdecins

Miami
Dr H6nock Joseph
Obstetrique, Gynecologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081
Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn&cologue
Obst6trique
Chemin des Dalles # 234
Tel.: 509 245-6489
245-8930


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 895 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T1l.: 305 385 1111


DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE


1-Notre Dame Restaurant
4859 N.Dixie Hwy
Pompano Beach, Fl 33064
tel 954-421-4777


Le professeur a signal que le
consul peut se cacher derriere une 16gislation
internationale pour op6rer une discrimination
envers les gens qui d6sirent sojourner dans
son pays. II a alors soulign6 qu'il faudrait
pouvoir d6montrer dans chaque cas que le
refus de visa est lie directement au statut
s6rologique de la personne.
En droit international public, il
existe le mythe de l'exterritorialit6 de l'Etat.
Une ambassade est une partie du territoire
du pays qu'elle repr6sente ; bien qu'elle soit
6tablie sur l'assiette territoriale d'un pays
d'accueil, elle est non soumise A la legislation
nationale.

Recours a la justice
Quel juge serait competent pour
trancher une telle question ? Le juge du pays
h6te ou celui du pays d'accueil ? Quel droit
serait applique ?
En droit international priv6, fait
remarquer le professeur Charles Vorbe, on
est en plein dans un conflit de lois. En
revanche, soutient-il, le PVVIH peut utiliser
des instruments non contraignants


Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15455 West Dixie
Highway
Suite N & O


N Miami Beach, Fl 33162
Tel.: 305 940 9070
Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 243-1039
Beeper: 524-0086


juridiquement, mais qui, socialement peuvent avoir un effet
contraignant si tous les s6ropositifs se mettent ensemble pour protester,
pour d6fendre leur droit. Cela peut-il changer ? Le professeur r6pond :


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
Haiti en Marche
221-0026


2-Mizik Depot
13055 W.Dixie Hwy
N Miami, Florida 33161
tel.305-893-9997


Le Look
P6tion-Ville
Rue Panam&ricaine # 14
Tel.: 513-8079
257-8374
Grande variet& de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp&cialistes de la Vision
Basse- Offres Speciales
Buy One, Get One Fre
-Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.


" Faites des sit-in, convoquer la presse. D'abord, il
faut sortir du d6ni, de l'autostigmatisation. II faut assumer
sa s6ropositivit6 ".


IA


"Copyrighted Material



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"

A^^fN* iiiiiaiK''i; ^i w 'nif~niJIii


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


I - - -- - - -


*4"


r


2


.. .... .. .






Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


*a -


0* &a iCn
I : %PET h wq


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


"Marche avec des sandales jusqu'd ce que la
agesse re procure des souliers "Anonyme
Chers amis, chers lecteurs, encore une semaine
;ans le rapport des discussions oiseuses de notre cher
ZRABE. Ne vous en faites pas, on recommencera la
;emaine prochaine. De toutes falcons, je crois que je vais
:ommencer par ne plus communiquer publiquement les
ours de reunion. Non par m6fiance sinon par prudence.
Zela doit sfrement vous choquer car l'Haitien est beaucoup
)lus m6fiant que prudent. Mais, vu notre moyenne d'Age,
ious avons sfrement atteint cette maturity qui nous oblige
itre prudents (a cause de l'exp6rience acquise) et m6fiants
de par notre condition d'Haitiens). En absence de reunion,
'ai encore choisi, seul, le sujet de l'article. J'espbre done
lu'il vous plaira.
Ces derniers tours, je puise, chez les Classiques,
a force et la s6r6nit6 dont on a besoin pour survivre en ces
noments d'errements, d'incertitude, de phobies, de
isolation. Ne croyez pas que je passe mon temps a lire.
,on. A m'instruire, si. L'instruction, vous devez le savoir
nieux que moi, ne s'effectue pas simplement a travers les


LIBRE PENSEE


La Danse
livres. Surtout pas dans un pays dans lequel pr6vaut
l'oralit6 avec une telle pr6gnance. J'observe mon
entourage, j'6coute les plus Ag6s que moi (nos Gran
Moun), je discute avec mes amis, done, j'apprends avec
envie et je cultive chez moi l'envie d'apprendre.
Cependant, vu que je conservais certains
exemplaires des classiques que nous avons tous lu, a
l'6cole, quand on pouvait y aller, sans crainte. On y allait.
On prenait meme plaisir a y aller. A pied surtout. En voiture,
ceux qui pouvaient. Accompagnds de leurs petits
domestiques ", les fils a papa. Mais, sur la cour de l'6cole,
on 6tait tous 6gaux. Meme les fils de macoutes. Parfois,
surtout eux. Enfin. Je me suis remis a relire, ... Zadig. Et,
dans Zadig, la danse.
Zadig, le sage, l'illustr6, eut a donner conseil a
Nabussan, roi de Serendib, fils de Nussanab, fils de
Nabassun, fils de Sanbusna. Ce bon prince etait toujours


loue, trompe et vole ; c'ea ait qui pillerait ses trsors.
Le receveur general de I' ile de Serendib donnait toujours
cet exemple, fidelement suivi par les autres. Le roi le
savait : il avait change de tresorier plusieursfois ; mais
il n'avait pu changer la mode etablie de partager les
revenus du roi en deux moities inegales, dont laplus petite
revenait toujours a Sa Majeste, et la plus grosse aux
administrateurs.
Le roi Nabussan conia sa peine au sage Zadig.
Vous qui savez rant de belles choses, lui dit-il, ne sauriez-
vous point le moyen de meafaire rouver un tresorier qui
ne me vole point ? Assurement, repondit Zadig, je sais
une faon infaillible de vous donner un homme qui air les
mains nettes. Le roi, charm, lui demanda en
embrassant comment ilfallait s'y prendre. II n'y a, dit
Zadig, qu' a fare danser tous ceux qui se presenteront
pour la dignity de tresorier, et celui qui dansera avec le
plus de legerete sera infailliblement le plus honnete
homme.
Le jour meme il fit publier, au nom du roi, que
tous ceux qui preendaient a l'emploi de haut receveur
des deniers de Sa Gracieuse Majeste Nabussan, fils de
(voir Danse / 16)


Angelina et Brad pour celebrer le ler anniversaire de Yel6 Haiti


(Yele ... suite de la page 12)
Les divers programmes de Y616 Haiti sont cr66s,
ex6cut6s et g6rds par Orsa Consultants conjointement avec
Wyclef Jean.

Quelques informations sur Y616 Haiti
Y616 Haiti (www.Y616.org) est une organisation


iI MaEm 9M


apolitique de d6veloppement viable lance par le laurdat
des Grammy hip-hop d'origine haitienne Wyclef Jean. Ax6e
sur l'6ducation, la sante, l'esprit d'entreprise et
l'environnement, Y616 Haiti unit la musique et le
d6veloppement viable dans le but de fournir aux jeunes et
a la diaspora haitienne les outils et ressources ndcessaires
pour reconstruire et tracer une nouvelle voie vers l'avenir.
Y616 Haiti est une organisation
caritative, a but non lucratif, base
m g aux Etats-Unis et exon6rde d'impots
par son statut. Lance en d6cembre
2004 Y616 Haiti dispose d'un bureau
Central a New York et de succursales
tant a Port-au-Prince, qu'a Miami.


A propos de
COMCEL
Comcel (http:www.ww-
int.com/) dont le bureau central se
trouve a Port-au-Prince, est une
compagnie de d6veloppement des
communications de t6l6phonie sans
fil en Haiti. Fond6e en 1997, Comcel


lance le service de t6l6phonie mobile en Haiti en Septembre
1999. Comcel dessert maintenant plus d'un quart de million
de clients, de tout secteur 6conomique, dans plus de 20
communaut6s en Haiti. Son partenaire majoritaire, Western
Wireles International, bas6 B Bellevue, Washington, a
d6velopp6 les entreprises de telecommunications sans fil
dans dix pays de la planete.

A propos de Orsa consultants
Orsa consultants (www.orsaconsultants.com) est
un cabinet d'expert-conseil en strat6gie et communication,
aidant les compagnies et partenariats a cr66r une croissance
viable et des perspectives commerciales par le biais d'une
plate-forme de valeurs communes. Orsa aide les
compagnies a concevoir, d6velopper et r6aliser des
programmes conjointement avec les ONGs et partenaires
locaux.

Contact pour Y66 Haiti
Gwynne Beatty
Etats-Unis 212-228-0246 poste 121
Haiti 509 457-2601
Gwynne@orsaconsultants.com


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDP
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA MIAMD
.M~~


carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes per minute !
That's the same price as local calls in Haiti!
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche VIP Plus card
can call you whenever, wherever In the USA, Canada and other listed countries*
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Care at
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEL)
to find out more about this service or to learn different ways to send
these cards to people you love, to people youwant to talk to in Haiti.
USA Canada
hile- Colombia enezuela ominican public COm C EL
* Toward fixed telephones only. \A .oa /
*A 13 aurdestaxwilll bea pled to th first inute.
[To eneit rom hisserice thecusome mus bea rgulr usr o on of hes cads.


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids, which can be obtained
through the Department of Procurement Management (DPM), from our Website:
www.miamidade.gov/dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free
of charge, from our Website under "Solicitations Online". Internet access is available
at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors visit
our Website on a weekly basis to view newly posted solicitations, addendums, revised
bid opening dates and other information that may be subject to change.
Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773
There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00
handling charge for those vendors wishing to receive a paper copy of the bid package
through the United States Postal Service.

These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.


I AUTRE BICENTENAIRE I


Page 14







Page 15 SPORTS: TOUS LES CHAMPIONNATS


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Europe
Allemagne 17rme journde
Equipe Pts
1-Bayern Munich 44
2-Hambourg 38
3-Werder Breme 36
Meilleur Buteur
Miroslav Klose Werder Breme 16 buts
Angleterre 22eme journde
Equipe Pts
1-Chelsea 61
2-Man UTD 45
3- Liverpool 44
Meilleur Buteur
Ruud Van Nistelrooy Manshester UTD 16
buts
Espagne 19eme journde
Equipe Pts
1-FC Barcelone 46
2-Osasuna 39
3-Valencia 36
Meilleur Buteur
Samuel Eto'o Barcelone 18 buts
France 22eme journde
Equipe Pts
1-Lyon 53
2-Bordeaux 39
3-Auxerre 38
Meilleur Buteur
Pedro Pauleta PSG 14 buts
Hollande 19eme journde
Equipe Pts
1-PSV Eindhoven 45
2-Feyennord 44
3-AZ Alkmaar 41
Meilleur Buteur
KLaas-Jan Hunterlaar Heerenven"17 buts
Italie 19eme journde
Equipe Pts
1-Juventus 52
2-Inter Milan 42
3-Fiorentina 40
Meilleur Buteur
Luca Toni
Fiorentina 18 buts


En arrachant le match nul dans la
soiree du dimanche, au Stade Sylvio Cator,
face au Racing Club Haitian (0-0), lors de
la 10me journde du championnat national
de 1ere division, le RFC a franchi un pas
vers le titre pour la s6rie d'ouverture du
Championnat National. A noter 6galement
l'humiliation inflig6e au Violette par le
Baltimore (5-1), au Parc Sacrd-Coeur.

RESULTATS

Samedi
Victory-Z6nith (0-0)
Dynamite-Roulado (1-1)

Dimanche
Ascar-Cavaly (0-1)
ASM-Don Bosco (0-1)
Baltimore-Violette (5-1)
U-S Freres-Tempette (1-0)
ASC-Aigle Noir (1-1)
RCH-RFC (0-0)

Classement


RFC 23 pts
Baltimore 20 pts
RCH 16 pts
Cavaly 16 pts
Don Bosco 15 pts
U-S Freres 14 pts
Victory 13 pts
ASM 13 pts
Dynamite 12 pts
Violette 11 pts
Ascar 11 pts
Zenith 10 pts
Roulado 10 pts
Aigle Noir 9 pts
Tempette 8 pts
ASC 8 pts


Prochaine journde
Violette-Z6nith
Cavaly- RFC
Ascar- RCH
Baltimore- Victory
Don Bosco- U-S Freres
Dynamite-Tempette


ASC-ASM
Aigle Noir- Roulado

Volleyball
Finalement apres deux reports,
l'dlection d'un nouveau comit6 a la tete de
la Fed6ration Haitienne de Volleyball a Wtd
r6alis6e ce dimanche 15 janvier a la salle
de comf6rence du Stade Sylvio Cator. Sans
surprise, le president de ce nouveau comit6
n'est autre que Guy Joachim, 6galement
president de la Fed6ration Haitienne de
Basketball.
Le comit6 au complet
Pdt: Guy Joachim
le vice pdt: Ersnt Gilmus
2e vice pdt : Paul Emile Adrien
S.gnl: Guston Jn Louis
S.gnl adjoint: Andr6 Philippe
Trdsoriere : Mme Lesly E. Larieux
Conseillers : Aviol Fleuran
Mme Guerdy Valm6
Brigitte Desroches
Yves Compas
G6rard Eveillard


-. gmghymm d 'Il A& W % I A A O % h wwlr v
* 484 am
^b ^^Bi^^^^^^^^^^^BIBW -H my^^^^^^ ^! *y -^^B^^ fB ^^BW^W


4I isii
a


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


* U A: I 0E


Haiti: 10me journee du championnat national de lere division
Saison d'ouverture 2005 -2006
(G6rald Etienne & Mario Barreau)
Pas de vainqueur dans le choc des deux Racings


w 4







Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


Page 16


LA POLITIQUE AUTREMENT


Lettre ouverte au Groupe des 184, a I'ANMH,


I'AMIH et aux membres de la classe politique


"La prochaine fois, le feu" (The Fire
Next Time), annongait d6ja l'6crivain noir
am6ricain J. Baldwin. Les 6meutes de Watts
- quartier noir de Los Angeles qui s'est
soulev6 six jours durant en 1965, de Newark
etc... lui donnerent raison. Aujourd'hui de
Ceuta a Los Angeles en passant par Paris, les
memes bandes d6truisent les memes quartiers.
C'est la consequence d'une separation de plus
en plus stricte entre riches et pauvres. Une
r6alit6 qu'il faut affronter et non th6oriser
nous conseille le journaliste allemand Dietmar
Dath qui 6tablit une relation 6troite entre
logique 6conomique et ghettoisation.
Haiti n'6chappe pas au gangland
plan6taire, a la mondialisation de la
ghettoisation et a la transnationalisation de la
communication. Sauf un mais ... Le cas
d'Haiti doit tre trait autrement. Le passage,
en effet, de l'Etat social I l'Etat p6nal qui s'est
d6ja structure aux Etats-Unis et l'Europe
h6site encore a l'y emprunter, ne nous
convient pas, puisque nous n'avons jamais
exp6riment6 ni l'un ni l'autre. La fragility
extreme de notre Etat, la pr6carit6 de notre
structure sociale et notre pauvret6 end6mique
nous l'interdisent.
Ce nouvel 6tat se caract6rise par les
traits suivants. Le tout-s6curitaire repr6sente
un enjeu politique majeur: le combat
politique ne fait qu 6pingler la th6matique de
l'ins6curit6. Cela conduit tout b&tement a
jouer en permanence avec le feu. La classe
politique est port6e B surenchrir : les discours
politiques se ramenent aussi : qui d6tient le
plus la capacity d'en d6coudre. Pour le
gouverneur de l'Etat du Nouveau-Mexique,
Bill Richardson, il n'y avait pas d'autres
formules pour r6tablir l'ordre dans les villes
frontalibres o6 ses forces de s6curit6
devenaient impuissantes face B la criminalit6:
"Si je pouvais, je raserais tout ga. ""
Or lorsque l'Etat ne jure que par la
s6curit6, il n'y a rien d'6tonnant a ce que ceux
qui vivent dans les marges r6pondent par la
violence, violence qui constitue pour eux une


maniere d'exister et de sa valoriser surtout
lorsque leurs faits d'armes font la une des
journaux t6l6vis6s et radiophoniques : c'est
leur fagon a eux d'entretenir un sentiment
d'appartenance en participant aussi a la
soci6t6 m6diatique. Dire non violemment,
c'est dramatiquement une forme
d'int6gration : c'est d6truire pour exister.
Le cas d'Haiti n'en differe pas en
ce qui concerne les gangs. L'apparition
r6cente du ph6nomene des enlevements
quotidiens, particulierement dans la region
m6tropolitaine de Port-au-Prince et, des
consequences tragiques qui en d6coulent sur
tous les plans tant psychosomatique que
financier doivent nous porter a tirer des lemons
des diverses r6alit6s 6trangeres et non de se
confiner a instrumentaliser politiquement ce
ph6nomene qui se caract6rise par sa grande
complexity. Au contraire comme le demande
le philosophe frangais A. Glucksmann suite a
l'explosion des banlieues en France, que l'on
fasse"' plus attention aux mots ne pas
donner dans des g6ndralit6s, tous les habitants
des quartiers populaires n'appartiennent pas
ni n'approuvent les actes de kidnapping.
D'ailleurs le tout s6curitaire s'il constitue
une condition n6cessaire n'est nullement
suffisante devant les maux sociaux, qui eux,
contribuent grandement l 1'6tablissement du
ph6nomene des gangs.
Or, notre premier mal public, c'est
nos luttes fratricides, nos prises d'armes dans
la conqu&te du pouvoir politique. C'est la
d6chirure socio-politique parmi nous qui nous
emp&che de d6tenir la competence pour
attaquer durablement le ph6nomene du
banditisme urbain. Et ce n'est pas en
accordant un pourvoir magique a la
MINUSTHA qu'on parviendra a acqu6rir
cette competence. Notre seul atout reside
dans la nouveaut6 de ce ph6nomene. II
faut l'aborder on ne n6gligeant aucune des
dimensions.
Examinons le cas de la Colombie o6
en d6pit de la violencia qui structure la vie


politique, une certaine cohesion existe parmi
les membres de l'61ite. Il n'emp&che. En
Colombie, plus de 3000 personnes sont aux
mains des FARC. Si Ingrid Betancourt est la
plus connue d'entre elles, des milliers
d'anonymes luttent 6galement contre la mort
au quotidien. Prenons le cas d'Alain Jala,
ancien gouverneur du Meta IL a 6t6 enleve
en 2001 par un groupe du Front 26 des FARC,
qui l'a oblig6 a descendre d'un v6hicule des
Nations- unies. En quatre ans, les gu6rilleros
lui ont seulement permis d'6crire une lettre
de deux pages a sa femme.
Claudia, bonjour, mon amour je
t'6cris pour te dire combien je t'aime et que
j'ai 6t6 bate de ne pas profiter de nos
nombreux moments de bonheur, a cause de
choses si absurdes, si mesquines. Maintenant,
je le regrette, je me rends compte que je me
suis laiss6 entrainer par la mauvaise humeur,
je n'ai pas su profiter de cet amour pur et
sincere que tu me portais. Aujourd'hui avec
nostalgie, je dois me contenter d'entendre'cet
amour dans les messages radio. De
nombreuses radio colombiennes diffusent
r6gulibrement des messages destin6s aux
otages et a leurs families dans des missions
sp6ciales. La plus connue d'entre elles et la
pionniere est diffuse sur Radio Caracol et se
nomme Voces del secuestro, les voix de
l'enlevement- Je ne suis autoris6 qu' a 6crire
ces deux petites pages. Comme on dit dans la
plaine : En avant, l'ami, derribre, ils ont la
trouille.
Ce long extrait tir6 de courrier
International WWW,
courrierinternational.com, No. 758, du 17 au
23 novembre 2005, a pour finality de nous
alerter sur la probability d'une extension de
ce ph6nomene si nous ne prenons pas
imm6diatement des mesures appropri6es.
Mais lesquelles ?
Quand, notre tissu social est
d6cousu, quand nous ne pouvons pas d6gager
aucune coherence en vue de construire un
espace commun de conviviality Alors


qu'entre temps, nous fait savoir Dietmar
Dath. Dans la guerre que se livrent les
ethnies modernes, seul le principe de la bande
est vainqueur, la premiere chose qu'organisent
les bandes de skinnheads de Duisbourg a
Berlin, quand ils s'emparent d'une zone
nationale lib6r6e C'est le trafic de drogue.
Les medias qui laissent entendre que les gangs
de ce genre auraient une revendication
politique quelconque ne font qu'entretenir un
cycle de r6volt6s et d'assoupissement dans les
ceintures urbaines de la misbre. On
s'enflamme rien ne change, et qa se calme :
Puis on s'enflamme de nouveau et ainsi de
suite'... 'WWW.courrieinternational.com. Le
processus de prise de decision doit certes se
fonder sur des donn6es fiables qui reposent
sur l'identification au pr6alable des
problemes. Mais les decisions dependent de
l'existence d'un leadership organisationnel
qui s'exerce dans le cadre d'une gouvernance
d6mocratique. Dans le cadre de ce processus
comment devons-nous am6nager le tout
s6curitaire et l'incontournable dialogue
national dont nous pouvons lire cet extrait tir6
du cadre de cooperation int6rimaire 2004-
2006 : Une large partie de la population a
6t6 historiquement exclue du processus
politique. C'est ainsi que le pays a souffert
de divisions qui ont largement hypoth6qu6 les
efforts de d6veloppement. Le gouvernement
de transition veut initier une vraie dynamique
de reconciliation nationale qui permette
d'apporter des solutions durables et
consensuelles pour la reduction des risques
de conflits et de crises dans le pays. Il entend
favoriser un large dialogue national entre les
diff6rents acteurs de la soci6t6 a partir des
experience men6es dans d'autres pays en
crises ".
Ce gouvernement de transition n'a
pas pu l'accomplir. Que faire alors ? Donner
dans la d6stabilisation preventive qui risque
d'augmenter consid6rablement la facture de
la fracture sociale. La d6stabilisation
(voir Lettre / 18)


La Danse
(suite de la page 14)
Nussanab, eussent d se rendre, en habits
de soie legere, le premier de la lune du


crocodile, dans l'antichambre du roi. Is s'y
rendirent au nombre de soixante et quatre.
On avairfait venir des violons dans un salon
voisin ; tout etaitpreparepour le bal ; mais
laporte de ce salon etait fermee, et ilfallait,
pour y entrer, passer par une petite galerie


assez obscure. Un huissier vint chercher et
introduire chaque candidat, I'un apres
I'autre, par ce passage dans lequel on le
laissait seul quelques minutes. Le roi, qui
avair le mo, avai erale tous ses tresors
dans cette galerie. Lorsque tous les
pretendants furent arrivs dans le salon, Sa
Majeste ordonna qu'on les fit danser.
Jamais on ne dansa plus pesamment et avec
moins de grace. Ils avaient tous la tete
baissee, les reins courbes, les mains colleges
a leurs cots. Quelsfripons disait tout
bas Zadig. Un seul d' enre euxformait des
pas avec agility, la tete haute, le regard
assure, les bras etendus, le corps droit, le
jarretferme. Ah I'honnete homme le
brave homme disait Zadig. Le roi
embrassa ce bon danseur, le declara
tresorier, et tous les autres furent punis et
taxes avec la plus grandejustice du monde
car chacun, dans le temps qu'il avait ete
dans la galerie, avair rempli ses poches et
pouvait a peine marcher Le roi fut f ach
pour la nature humaine que de ces soixante
et quatre danseurs il y eut soixante et trois
filous. La galerie obscure fur appelee le
corridor de la tentaion. On aurait, en
Perse, empale ces soixante et trois
seigneurs ; en d'autres pays, on ei faith une
chambre de justice qui eit consomme en
frais le triple de 'argent vole, et qui n'eit
rien remis dans les coffes du souverain ;
dans un autre royaume, ils se seraient
pleinement justifies, et auraient fair
disgracier ce danseur si lger : a Serendib,
ils nefurent condamnes qu'a augmenter le
tresor public, car Nabussan etait fort
indulgent.
Vous allez sfirement vous
demander pourquoi je vous ai fait le r6cit
de ce conte de Voltaire. La r6ponse est
simple. Je me demandais ce que l'on
obtiendrait comme r6sultat, si au lieu
d'dlections, nous qui voulons avoir un
" Homme honnete" occupant le fauteuil
pr6sidentiel, on soumettait tous les
candidats a l'6preuve de la danse."' La
danse ", version haitienne, serait choisir le
candidat ideal aprbs l'avoir confront a lui-
meme, avoir fait danser ses demons


int6rieurs (l'argent, le pouvoir, les vices) au
compas des tentations de ce monde. On
inviterait tous les candidats a participer, on
6talerait, dans un couloir faiblement 6clair6,
tous les biens du pays et on leur laisserait
quelque temps, seuls, face a leurs besoins
internes, leurs vertus, leurs vices, leurs
bassesses. Cela fait quelques annees, on leur
aurait fait occuper, durant un certain temps
la R6gie du Tabac et des Allumettes ", en
tant que comptable."" Gagot tet kale ".
Mais, maintenant, il faudrait leur faire
passer une semaine en tant que Directeur
G6ndral des douanes, une autre semaine
en tant que Directeur G6neral des
Contributions, puis une autre en tant que
Directeur G6neral de la T616co, encore une
autre au Ministbre des Finances ou au
Ministere des Travaux Publics, enfin une
autre a la Banque Centrale, et ainsi de suite
en suivant tout le parcours des Vaches a
lait du pays. Apres cela, on observerait le
comportement de chacun d'entre eux.
Auront-ils accbs aux plus grands plaisirs?
Seront-ils les mieux consid6res de leur
quartier ? A l'6cole de leurs enfants ?
Je ne voudrais pas que les actuels
responsables des Institutions cities croient
que je les accuse d'un quelconque
comportement ddlictuel. Je respecte
toujours le bon nom d'un individu et
j'imagine qu'il s'agit, jusqu'5 preuve du
contraire, de citoyens docents, probes,
respectables. C'est ce qu'il nous faut pour
changer ce pays. Et, en ce sens, je les
respecte. Mais, l'argent fait tellement
danser les esprits que je ne saurais ne
prendre comme exemple les Institutions
Publiques dans lesquelles l'argent circule
de facon beaucoup plus 6vidente ou dans
lesquelles les commissions et pots de vin
sont moins contr6lables.
Lequel de nos candidats danserait
le mieux ? Quoiqu'il en soit, esp6rons que
les candidats en lice sauront faire preuve
de probity, de d6cence, pour une fois. Nous
en avons tous besoin.

Oscar Germain
germanor2005(a yahoo.fr
Janvier 2006


REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 499

Library Self-Checkout System M IAM 1-


Miami-Dade County, as represented by the Miami-Dade Public Library System, is
soliciting proposals from responsive and responsible Proposers that are capable of
supplying a commercial, off-the-shelf software package, with all necessary hardware,
for self-checkout of library materials.

The Library-40 branches, a Main Library, and bookmobile service-serves the
over 2 million residents of the Library Taxing District in Miami-Dade County, Florida.
The Library's long range Capital Plan calls for opening an additional 14 new library
facilities by 2010. The Library intends to put in self-checkout machines in all new
facilities as they open.

It is anticipated the County will issue a contract for a five (5) year period, with two
(2) three-year options to renew, at the County's sole discretion.

This solicitation contains contract measures for Miami Dade County Certifies Small
Business Enterprises (SBE's) in the form of a Selection Factor.

The RFP solicitation package, which will be available starting January 11, 2006,
can be obtained at no cost on-line at HYPERLINK "http://www.miamidade.gov/
dpm" -www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained through the
County's Vendor Assistance Unit (305) 375-5773, Department of Procurement
Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-1974 at a cost of
$10.00 for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for January 23, 2006 at 10:00 a.m. (local
time) at 111 NW 1st Street, 18th Floor, Conference Room 18-2, Miami, FL. Attendance
is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is Henry
Taylor, CPPB, who can be reached at henryt(miamidade. ov or (305) 375-1436. If
you need a sign language interpreter or materials in accessible format for this event
please call Maria Carballeira, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1530 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is February 3.2006, at 2:00 p.m. (local time),
at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW
1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject
to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.







Page 17


I LIBERTE ET DIGNITE DE LA PRESSE I


Bonne occasion
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 13 Janvier Un diff6rend
est apparu ces jours derniers entre des m6dias locaux et
la Mission internationale de maintien de la paix en Haiti
(Minustah), qui aurait pu etre &vit6 si les uns comme les
autres, il nous semble, avaient pris suffisamment
connaissance de la Charte des m6dias et des journalistes
d'Haiti en p6riode electorale, adopt6e l'annde dernibre
par prbs d'une vingtaine de radios et de stations de
td6lvision de la capitale et des provinces et par plus d'une
centaine de journalistes.
Cette initiative a Wtd prise a l'invitation de
l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF),
et le document en question a Wtd vot6, adopt et sign en
presence d'officiels de cette institution, de diplomates,
dont les ambassadeurs de France et du Canada, ainsi que
de la ministre de la Communication, Magalie Comeau
Denis.
La charte prdvoit des situations comme celle qui
a surgi la semaine dernibre entre les responsables de la
Minustah et les m6dias en question. Ainsi que les sanctions
qui 6ventuellement peuvent etre adopt6es si un m6dia est
pris en faute ... Sanctions qui ne d6passent pas le blame
moral, sans prejudice de la part de la partie l6s6e de
chercher reparations devant la justice s'il y a lieu.
Oyez plut6t:
"Nous journalistes, proprietaires et responsables
de m6dias d'Haiti,
Conscients de la crise politique, economique et
sociale dans laquelle notre pays est plong6 depuis
plusieurs annses ;
Prdoccup6s par la recrudescence de la violence
et des actes d'intoldrance dans la soci6td haitienne ;
Impr6gn6s des aspirations profondes du peuple
haitien a la paix, a la s6curit6, a la dignity et a la
d6mocratie ;
Conscients du rl1e des m6dias et des journalistes
dans la construction de la paix, l'instauration de la
d6mocratie et l'6mergence de l'Etat de droit ;
Convaincus que le droit a l'information est un
droit fondamental de l'Homme et que la liberty de
l'information est la pierre angulaire de toutes les libert6s ;
Conscients que le respect des principes
universels d'6thique et de ddontologie des m6dias et des
journalistes est crucial en periode 6lectorale ;


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


pour revenir a la Charte des medias!


Soucieux de contribuer a la restauration de la
paix, de la s6curit6 et de la stability en Haiti ;

Convenons et reconnaissons qu'une Charte de
bonne conduite des m6dias et des journalistes respected et
observe peut contribuer a la tenue d'dlections libres,
fiables et transparentes ;
Convenons d'accepter cette Charte de bonne
conduite, d'y souscrire et, du mieux que nous pouvons, de
la respecter et de prendre toutes les mesures approprides
pour assurer son application.
E cet effet, nous nous engageons a respecter et a
mettre en oeuvre les rbgles et principes suivants :
Les journalistes et leurs organes publient
uniquement les informations dont l'origine, la v6racit6 et
l'exactitude sont 6tablies.

Le moindre doute les oblige a s'abstenir ou n
6mettre les reserves n6cessaires dans les formes
professionnelles requises presenterr l'information au
conditionnel, citer la source et la date).
Le traitement des informations requiert en toute
circonstance et particulibrement en p6riode 6lectorale une
grande rigueur professionnelle et, au besoin, une certaine
circonspection.
Les informations inexactes et les fausses
nouvelles publides ou diffuses doivent etre rectifides dans
les meilleurs d6lais et dans des conditions d'exposition
comparables.
Le droit de r6ponse et le droit de r6plique sont
garantis aux individus, aux organisations et aux partis.
Le droit de r6ponse et le droit de r6plique ne
peuvent s'exercer que dans l'organe qui a public
l'information contested.

Les journalistes et leurs organes respectent les
droits des candidats a la vie priv6e et a la dignity.
La publication des informations qui touchent a
la vie priv6e d'individus ne peut etre justifide que par
l'intret public.
Les journalistes et leurs organes 6vitent la
provocation, les injures, les insultes, l'outrage et la
diffamation et les accusations sans fondement a l'6gard
des militants, des candidats et des partis politiques.


Les m6dias et les journalistes se soumettent au
principe d'exactitude et d'6quilibre dans le traitement
et la diffusion de l'information particulibrement en p6riode
6lectorale.

Vu sous cet angle, nous reconnaissons ce qui
suit :
l'exactitude impose la verification et la
presentation de tous les faits pertinents et n6cessaires a la
comprehension d'un evenement ou d'un enjeu particulier,
meme si certains des faits vont a l'encontre des
convictions et des sentiments du journaliste ou du
diffuseur;
l'6quilibre impose la presentation de tous les
principaux points de vue ou de toutes les interpretations
d'un evenement ou d'un enjeu, meme si le journaliste, le
reporter, le diffuseur, le r6dacteur ou le public n'approuve
pas ces vues.

Les m6dias reconnaissent en outre que ces deux
principes exactitude et 6quilibre sont essentiels pour
donner aux citoyens une image objective des enjeux en
p6riode 6lectorale, ainsi que du monde qui les entoure.
Les journalistes et leurs organes doivent traiter
avec la pond6ration et la rigueur indispensables les sujets
susceptibles d'alimenter des tensions et des antagonismes
au sein de la population ou d'entrainer, envers certaines
personnes, certaines communaut6s ou certains groupes,
des attitudes de rejet.
Cette vigilance doit concerner l'ensemble des
programmes ou rubriques et s'exercer plus
particulibrement pour les tribunes libres des journaux et
pour les missions de d6bat ou de "lignes ouvertes".
Les journalistes et leurs organes se refusent a
toute publication incitant a la haine. Ils doivent
proscrire toute forme de discrimination.
Ils s'interdisent l'apologie du crime."

Voila. Et c'est done conscients de la situation,
du besoin de ramener dans le pays un climat plus serein,
et en meme temps plus equitable envers tout un chacun,
conscients aussi de leur devoir citoyen, que prbs d'une
vingtaine de m6dias de la capitale et du reste du pays,
ainsi qu'une centaine de journalistes et reporters, ont vot6
(voir Medias / 18)


BOBY Epress Co.



Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave,
Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd,
Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass
02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd,
Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 FlatbushAve.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd


Ft. Lauderdale, Fl 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, Fl 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street
N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue
(441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom
Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy


Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, Fl 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


872 j E 2 me Aver Ljue
T61: 305 757 4915
FADKIKJ VARIETY STORE
LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL,
GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection telephonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm




* Parfums
* Cellulars & Beepei
* Souliers et Sandale
* Produits pour la cu
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Money Order


a


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Americain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Produits pour cheveux






Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


jEjIIIHIEISI


AGAICER R

Solutions de la
semaine passee:


IJOUONS! I


S EN ERNARDm


Allez de ELIMES a AGACER, en utilisant des mots du du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.



XWH C P S L L E W ROINUJO Z P
O C T H RR L I T T L E WA L T E R J
C H I AOOLONN I E J OHN S ON
AAM R F B B K I N GO E S Z G S DW
DNS L E E P Y JOH NE S T E S JO
IDE I SRYDAN TRH EEOGMR
I YIESTLELN N R GM KUNUB


Trouvez 33 artistes de Blues
dans le carre ci-dessus


Solutions de la
semaine pass6e:
PETRIS

PERRES

SERIES
STRIER
SE R_^E_^_
ST R_^ER_


GRILLE DE PROGRAMME

M6lodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
Tl1: 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Bon Reveil enmusique

6h30-7h00 A PTipirit chantant
ler Journal creole de la journde avec Yves Paul LUandre


7h00 10h00


IM lodie NMatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
8h L'Editorial de Marcus
8h15 La Chronique au Quotidien avec Elsie
8h30 Le grand Reportage avec Guyler C. Delva
8h45 A Haute Voix avec Dominique Batraville
9h Les Sports avec Jacky Marc
9h15 Culture avec Claude Bernard S6ran


Mdlodie Matin chaque samedi est animde par Raphael F6quiere


10h00 Midi


Le Disque de
l' Auditeur
animation: Jacques Lacour


miwriL
robnwm w


- .a 0ta


"Copyrighted Material

Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


12h00 12h15 Le IM idi
Un r6sum6 des Informations Locales et Nationales

12h15 -2h00 Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie

2h00- 3h00 C 'est si bon
en chansons...
Emission de Chansons Francaises

3h00- 5h00 Le Boa Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill

5h00- 7h00 MIelodie Company
une mission ligne ouverte avec participation du public sous la baguette magique
de MARCUS.
Le Jeudi place au DDveloppement durable avec Bernard Ethdart

7h00- 8h30 Amor y Sabor
8h30- 9h00 Soir Iiformations

10h00 N1otre Grand Concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired: Judy Carmichael et ses invites

9h00 etau-deld Cavaliers, prenez
vos dames (Samedi )
50 ans de Succes Populaires Haitiens


(suite de la page 16)
preventive se caract6rise par la violence
verbale et une mobilisation de certaines
couches sociales s l'encontre de certains
groupements politiques en les associant en
dehors des normes 16gales aux bandes
armies ?
Ou contribuer a ce que l'6lite
haitienne, toutes fractions et classes
sociale confondues, se constitue dor6navant
en mouvement d6mocratique afin de cr6er un
climat favorable a la tenue des elections
citoyennes dans des d6lais raisonnables
politiquement et socialement. Pour cela se
r6unissent les Etats g6n6raux de la nation
haitienne en devenir pour statuer d'abord sur
le r6le plus fonctionnel de la MINUSTHA,


(suite de la page 17)
a main levee l'annde derniere pour adopter
cette charte des m6dias et des journalistes,
dont vous venez d'entendre quelques
extraits ...
Conscients aussi des differends qui
peuvent surgir dans une p6riode aussi
trouble (et aussi trouble 6galement) dans
le travail de collecte, de contr6le et de
diffusion de l'information.
Un autre groupe de m6dias ont
choisi d6lib6r6ment de ne pas adopter cette
charte, sans en fournir les raisons. Libre a
eux. C'est la d6mocratie.


l'articulation compte tenu de la situation r6elle
haitienne entre les composantes militaires et
policibres de cette mission de maintien de la
paix. LA prochaine resolution devrait &tre en
conformity avec les vrais problbmes a
r6soudre. Ensuite trouver une formule sur la
question controvers6e de l'am6nagement des
bureaux de vote qui doivent tre de proximity
. Finalement de respecter le d6cret electoral
et les codes de bonne conduite tant pour les
partis politiques que pour les m6dias. La
sortie de crise en depend, mais
fondamentalement l'avenir de chacun de
nous, membres de cette 6lite.
Vernet Larose


D'autre part, que l'Organisation
Internationale de la Francophonie, les
Ambassades de France et du Canada, ou le
Ministere haitien de la Communication, qui
ont tenu cette charte sur les fonts
baptismaux, aient choisi de ne point donner
suite a l'initiative, mais pour nous qui
l'avons vote, signde et adopt6e librement,
cette charte n'en existe pas moins. Et nous
nous y tenons en toute occasion ...

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-
au-Prince


Page 18


SCRABBLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

GA

LJS

EU


Solutions de la semaine passee
RIGUEUR


Lettre ouverte ...


Quid de la Charte des medias!






Page 19


ti gout pa ti gout


Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51






Mercredi 18 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 51


ARTS &


Page 20


SPECTACLES


34 91, -
-. .. .
; ; i i


mn a P P


ENCORE UN EXEMPLE

DE L'EXPERTISE DU LEADER!
LES CHIFFRES ECLATENT!
Lorsque les chiffres augmentent
de maniere constante tous les ans,
c'est que la majority a fait choix du meilleur
et la communaut6 Haitienne a choisi CAM!
Depuis plus de 21 ans
le service ne fait que s'ameliorer et aujourd'hui
la garantie de livraison & domicile
le meme jour dans les deux heures
est une veritable tradition confirmee par CAM.

2003: le 23 d6cembre 18,282 transferts
livr6s domicile le meme jour
2004: le 23 d6cembre 21,572 transferts
livr6s a domicile le meme jour.
2005: le 23 d6cembre 23,854 transferts
livr6s & domicile le meme jour.
Notre difference c'est notre service!
APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou fates votre transfert ONLINE: www.camtransfert.com
Autidsi par la dpari ln bc.ntc d. n ew oUt.o Nw Jeney Comasicul. Rhode l Idlad. ,Mch t. Washinglon DC. Googel Rolldd


ADOMI PORRCHASIWG AGENCY
Tel.: 786-457-8830 Fax: 305 754-0979 e-mail: pasacalia@aol.com
Pour +ous vos acha+s
= Materiels de construction
= Pieces de voiture / camion
= Equipement medical
Par avion
ou par bateau au choix


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs