Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00292
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: January 11, 2006
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00292
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00001-11-2006 ( PDF )


Full Text
















Haiti en Marche edition du 11 au 17 Janvier 2006 Vol. XIX No. 50


tI* e #n r n % I
.HHKPmA


Le commandant de la Minustah trouve mort samedi dans son appartement
a I'H6tel Montana photo Yonel Louis


ELECTIONS:

LE 7 FEVRIER P.2

Scepticisme sur le nouveau calendrier
DES ELECTIONS A PLUS DE US$80 MILLIONS


ANALYSE

ELECTIONS: UNE SEMAINE DES DUPES

L'international decide

en dehors des acteurs locaux


PORT-AU-PRINCE, 7 Janvier
- L'escalade d6clench6e par certains
groupes politiques pour obtenir le depart
du gouvernement de transition et par la
meme occasion un renvoi encore plus
prolong des elections pr6sidentielles et
l6gislatives haitiennes, menace de finir
en queue de poisson.


Vendredi les Nations Unies, ainsi
que 1'OEA (Organisation des Etats
Am6ricains), ont tranch6 pour la tenue des
elections au plus tard le 7 f6vrier 2006, date
a laquelle prend fin le mandat de l'actuel
ex6cutif.
Le Conseil de s6curit6 de 1'ONU,
consid6rant que "la tenue d'l6ections est


une tape fondamentale vers la restauration
de la d6mocratie et de la stability en Haiti
(...), "invite instamment" le gouvernement de
Port-au-Prince et le Conseil electoral a
(voir Dupes / 4)
Reginald Boulos, president de la Chambre
de commerce, et initiateur de la greve qui a
ferme presque totalement la capitale lundi


9 Janvier Le ph6nomene du
kidnapping a connu un rebondissement
absolu. De l'avis meme des officiels, il
est aujourd'hui totalement hors de port6e.
Pas plus la police haitienne que la force
internationale n'y peuvent rien.
Personne ne sait combien il se
produit de kidnappings par jour. Un seul
chef de gang aurait proclam6 a la
td6lvision qu'il d6tient 24 otages. Les
officiels ne semblent pas s'en 6tonner.
H6las, cette catastrophe
survient en pleine campagne 6lectorale.
Aussi l'on n'a pas attendu longtemps


pour s'accuser les uns les autres de pratiquer
le kidnapping, soit pour renflouer sa caisse
6lectorale, soit pour diffamer ses
adversaires, soit pour terroriser la
population et empecher la tenue des
elections.
C'est tout cela qui ressort de
multiples declarations et r6v6lations
entendues ces jours derniers.
Des dirigeants du grand patronat
qui ont Wt6 a l'avant garde de la lutte qui a
abouti au renversemement en f6vrier 2004
du president Lavalas Jean Bertrand Aristide,
voient rouge aujourd'hui avec la monte


vertigineuse dans les sondages d'un autre
candidat issu du regime Lavalas, l'ex-
pr6sident (1996-2001) Ren6 Pr6val.

La caisse noire ...
Voici ce dernier accuse de
s'acoquiner avec des gangs de Cit6 Soleil
qui pratiquent le kidnapping et se
r6clament ouvertement du Lavalas ...
Des le lendemain, boum! Cette
fois c'est le no. 1 de la Mission de
stabilisation de 1'ONU en Haiti
(Minustah), Juan Gabriel Valdes,
(voir Kidnappings / 5)


0 1


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 245-1910
ou 74 bis Rue Capois ( Melodie FM)
Tel / Fax : 221-1323 ou 417-0384

Miami
173 N.W. 94th stret
Miami, Florida 33150
Tl1.: 305-754-0705
Fax : 305-756-0979
New York
914-358-7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514-337 1286

email: haitienmarche@direcway.com
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064-3896


|lkjk We Hdk


CRIMINALITE & POLITIQUE


Qui kidnappe qui?


. I






ENu C PLUStILA C VUL IEB F j..


Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


$$o Imt p%% to I1u1


- ---o


b b




















"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"

-4 w s- -0..


Mo Ssosto~ so% I %M I &


Page 2


I


EN PLUS ...


I dw'maa ftmow -wsmom


EN BREF ...







Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


L'EVENEMENT


do d


mwri-i-


d Ird --o 141 Hau


S *.20 .*. e
N OO.
t ,Q mbmm


4 Mm- - - a- -


* qS .
Solow
dw .Nlom


qb- f -.


4w .


- C- 0 0 0 *


. -4


"Copyrighted Material


Syti cate Content e-'

1 fromCommercial News Providers"


- .


4s -0- a*4 4ww

m mo .o
-e m


* a


. .- -.


- . S


- ft -ft


rQ


a 0 0
r, r -


0 C, -


-r ---
I - -


- -


S U


FIrludr woinddr Ib l


L ~-

r -I r .se


4 0 -


-l - a -


-c - .~ 0 Or
~~- -r -


00~~ -


- -I
-r - -


C'est vous qui d6cidez de vs horaires.. Partout ou vous etes
accedez A UNIBANKOnline une vraie succursale en lignel

> Payez n'importe qui ayant un compte & la UNIBANK
en cr6ditan vous-mme son compte.

> Faites vos transferts sur I'ranger
> Achetez des cheques de direction et sur I'tranger
> Commandez votre attestation bancaire

Consultez la longue liste d'autres transactions possibles
en cliquant sur le www.unibankhait.com


iI I UNIBANK




"Falsons route ensemble"

www.u nibankhaiti.corn


Page 3


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Suicide du commandant des casques bleus en Haiti p.1

DERNIERE HEURE
Elections fixes au 7 F6vrier
Scepticisme sur le nouveau calendrier p.2
Des elections a plus de US$80 millions p.2

ANALYSE
Une semaine des dupes
L'international decide en dehors des acteurs locaux p.1

CRIMINALITE & POLITIQUE
Qui kidnappe qui?
Liberation de Mme Daniel Rouzier p.2
Haiti impute aussi des rapts aux groupes politiques p.8

L'ACTUALITE EN MARCHE
Activit6s paralys6es lundi par une grbve g6n6rale p.2
Le Br6sil propose un nouveau g6n6ral ... p.2
Enqu&te de 1'ONU et du Br6sil p.3
Minustah accuse de laxisme p.7

EDITORIAL
Jan 1 pase 1 pase p.6

DOSSIER
Crise Politique : Fond Economique p.12
Collage p. 14
A M. Andr6 Apaid p.14

DEVELOPPEMENT
Les mesures d'accompagnement p.16

DIASPORA
Haiti s'invite dans la campagne 6lectorale au Canada p.6


.... .. ... ... .... ... ..... ... .II


- -r 0


r


r.


- o


+ r


o o


- -.i


r
r







I UNE ANALYSE I


Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


ELECTIONS: UNE
(Dupes ... suite de la lere page) Or ce derni
"annoncer rapidement de nouvelles dates d6finitives pour de vives critiques
les elections, dont la premiere partie devra se tenir dans dirigeants de la soci
quelques semaines, au plus tard le 7 f6vrier 2006." force militaire int
A cette reunion du Conseil de s6curit6, le complaisance, voire
gouvernement int6rimaire et l'organisme electoral haitiens envers les groupes ai
n'ont pas 6t6 invites. la mort et contin
Le premier ministre G6rard Latortue a protest a depuis de nombreux
ce sujet, par lettre adress6e au president du Conseil de de s6curit6 aussi b
s6curit6 (l'ambassadeur de Tanzanie, Augustine P. Mahiga), qu'internationales.
expliquant que toute evaluation entreprise sans la
participation des autorit6s l6ectorales et gouvernementales Une sem:
haitiennes ne sera "complete ni equitable." r6v6lations ...
L'absence d'invitation aux autorit6s haitiennes D'autre pa
est-elle un signe de m6contentement de la part des deux ces critiques 6manei
principales organisations internationals qui nous r6gissent: opposition a Lavalas
1'ONU et 1'OEA? attaques r6p6t6es co
Toujours est-il que c'est aux memes acteurs que candidat Lavalas a
le Conseil s'adresse pour "annoncer de nouvelles dates elections, l'ex-pr
d6finitives pour les elections, dont la premiere partie devra Pr6val (de la coali
se tenir dans quelques semaines, au plus tard le 7 f6vrier visant a l'identifier
2006." kidnappeurs sans
forme de procks.
"Rapatrier les elections" ? ... A ce sujet,
L'international n'a done r6pondu a aucun des riche en r6vdlations(
souhaits des groupes politiques qui monopolisent cette mais qui se centre
semaine l'actualit6, et dont l'ambition est d'enlever aux leaders du secteur
institutions internationales tout contr6le sur les elections de la Chambre de c
de la Chambre de c(
("rapatrier les elections"), et pousser aussi vers la sortie le 184),ont pas m
184), n'ont pas m5
gouvernement du premier ministre Latortue, attendu que leur rival politique R
le mandat de ce dernier doit s'achever le 7 f6vrier 2006, reportage de TV-5,
date (constitutionnelle) fixee pour l'investiture du nouveau Soleil nomm6 Ama
president dlu. de Pr6val.
Aussi pour tous ces diff6rents secteurs A
Amaral r6
actuellement sur le pied de guerre, c'est ce qu'on pourrait d6pit, et parce qu'il
appeler une semaine des dupes. Ceci dit, o0
Bien entendu, a moins que lesdits secteurs aient
que TV5 ait pu avoj
les moyens de forcer l'international a revenir sur sa de Cit6 Soleil, zone
decision. Affaire done a suivre ...
La declaration du Conseil de s6curit6 exprime L'argent
aussi "son soutien sans reserve aux activities de la Mission Mais on n
de stabilisation de 1'ONU en Haiti (Minustah) et a cellesbien, argent des
du reprsentant dsecrtaire gral, Juanien, Gabriel Vals." cargendidats des
du representant du secretaire general, Juan Gabriel Valdes. candidats.


SEMAINI
er fait depuis quelques semaines l'objet
de la part de leaders politiques et de
it6 civile (grand patronat), accusant la
ernationale de
e de complicity,
rm6s qui sement
uent de d6fier
mois les forces
bien nationales


aine riche en

rt, la plupart de
nt de l'ancienne
. D'ob aussi des
ntre le principal
aux prochaines
6rsident Ren6
ition l'Espoir),
aux bandits et
aucune autre

la semaine a 6te
Le leader du Grc
de toutes sortes, .


au moUuvemelll
disent les unes les autres. Les deux
conomique, Reginald Boulos presidentt
commerce) et Andr6 Apaid (Groupe des
Ich6 leurs mots pour mettre en cause
len6 Pr6val. Ils ont fait 6tat d'un certain
qui montrerait un chef de bande de Cit6
ral, avec casquette et T-shirt a l'effigie

pond que ces messieurs parlent par
avait refuse de r6pondre a leurs offres.
n s'6tonne, dans les milieux de presse,
ir accbs aussi facilement au bidonville
a risques par excellence.

des kidnappings ...
est pas a une surprise pres. Tenez-vous
kidnappings financerait en effet des


E DES DUPES
C'est le num6ro 1 de la Minustah, Juan Gabriel
Valdes, qui le declare a un quotidien chilien, La Segunda:
"I1 y a des candidats qui pr6tendent financer leurs


oupe des 184, Andy Apaid, a apport6 un appui ferme
itd~ ariv fi hldi Q9 nip nhnr H4~ im Mqrhi


nllt U grve un 1 jan11111 er potolllVll it ellUU ldl l ll
campagnes avec ces d6lits."
Pr6cisant davantage sa pens6e, Valdes poursuit:
"Des trafiquants de drogue ou des groupes politiques
(voudraient) se servir des personnes enlev6es pour terroriser
la population ou bloquer les elections."
Si l'approche du chef de la Mission des Nations
Unies en Haiti ne s'oppose pas radicalement a celle de MM.
Apaid et Boulos, du moins elle en 1largit consid6rablement
la port6e.
Tandis que le chef de la Police nationale d'Haiti
(PNH) va encore plus loin. Mario Andr6sol declare
p6remptoirement au micro d'une station priv6e, M6lodie
FM, que les kidnappings servent aujourd'hui a toutes sortes
de causes: pur banditisme, drogue, politique, reglements
de compte personnels ou en affaires, etc. Et ne sont pas le
fait des seuls gangs des quartiers populaires. D'ailleurs une
cinquantaine de policiers haitiens sont actuellement
emprisonn6s pour activities criminelles. (voir Dupes / 5)


I.. Ia1ctl. a plu &d% e I NS Ni m lll.kitn













"Copyrighted Material#.P



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"
,i hk ... P W....
wip---~ "' "


Page 4


I Filtlul Cil .1IC VUL INO. jk) .







Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


DE L'ACTUALITE


L'international decide en dehors des acteurs locaux


(Dupes ... suite de la page 4)
Les colombiens dans la place...
Mr. Andr6sol a fait des r6vdlations vraiment
sensationnelles au cours de cette interview. Par exemple,
que des trafiquants colombiens operent aujourd'hui au
milieu des gangs de Cit6 Soleil et seraient en train de monter
un veritable camp retranch6, entre autres, pour y "caser
leurs otages."
Ce fut done une semaine riche en r6vdlations, mais
aussi contradictoires les unes que les autres ... ceci du fait
que les preoccupations de s6curit6, qui sont bien r6elles et
tout a fait alarmantes, se neutralisent d&s lors que c'est
l'appartenance politique qui prime, quand ce ne sont pas
les interets personnels. On est en campagne 6lectorale, ne
l'oublions pas.
Idem les revendications des groupes politiques.
Les non-align6s (ceux non lies a l'6quipe au pouvoir et
autour du pouvoir) mais qui n'ont pas moins droit aux fruits


issus du renversemement de Jean Bertrand Aristide,
r6clament tout naturellement le depart du gouvernement
Latortue. Ote toi que je m'y mette!
Leur initiative se base sur la caducit6 qu'entraine
le 7 f6vrier 2006, date limite du mandat du pouvoir
int6rimaire.
Mais ne serait-ce pas leur furieux assaut contre
ce qu'ils appellent les tenants de l'accord du 4 avril 2004
qui a suscit6 aussi la nouvelle lev6e de boucliers du grand
patronat, lui aussi partie prenante de cet accord politique
qui a distribu6 les r6les au sein du regime int6rimaire?

Le message ne passe pas ...
La Chambre de commerce et d'industrie, sous la
baguette 6nergique de Reginald Boulos, ouvre un feu nourri
contre le chef de la Minustah, Juan Gabriel Valdes, accuse
de tous les crimes, jusqu'5 s'etre oppose l'entr6e au


bidonville de Cit6 Soleil de la force militaire internationale,
ce pour prot6ger les "bandits Lavalas".
Un appel a la grove g6n6rale est lanc6 pour le lundi
9 janvier.
Mais tant de contradictions d'un groupe a l'autre,
d'une accusation a l'autre, d'une r6vdlation a l'autre, font
que le message n'est pas clair et ne passe pas ...
Or ce message existe bel et bien: Haiti sera-t-elle
abandonn6e a son sort? C'est-h-dire pieds et poings lies
aux trafiquants locaux et internationaux?
La decision vendredi du Conseil de s6curit6 des
Nations Unies laisse tout ce monde d6concert6 et protestant
de toute la force de leurs poumons.
Mais, comme a dit Staline: de combien de
divisions dispose le Vatican? Autrement dit, il faut savoir
aussi avoir les moyens de sa politique.

Haiti en Marche, 7 Janvier 2005


prochaines elections en Haiti aspirent a s'alimenter
dans la caisse noire des crimes et d6lits, dont le
kidnapping.


Le directeur g6enral de la Police nationale, Mario
Andr6sol, multiplie les revelations fracassantes
En meme temps, selon Valdes, les
enlevement seraient une arme utilis6e 6galement pour
terroriser la population et par 1 empecher la tenue
des elections, sinon provoquer 6ternellement leur
renvoi.
VoilB done diff6rentes approches du
ph6nombne du kidnapping, pour ne pas dire des
approches trbs diff6rentes.
Nous voici done loin des "chimbres" qui
entrainent leurs proies dans les quartiers a risques,
comme un renard affam6 dans son terrier.

Avant tout une affaire de gros sous

Du kidnapping comme une industrie, la seule


qui marche aujourd'hui en Haiti, disent les cyniques. Mieux
encore comme l'arme absolue. Politiquement parlant ...
Selon le directeur g6n6ral de la police nationale
d'Haiti/PNH interview6 a M6lodie FM, une station priv6e de
la capitale haitienne), le kidnapping sert aujourd'hui toutes les
causes possibles et imaginables: pure criminality, politique
politicienne, aussi bien que pour r6gler des comptes, soit
personnels, soit entre trafiquants, du rififi chez les hommes,
soit en affaires etc. Et peut-etre meme, qui sait, des querelles
de manage.
Et tout le monde y aurait recours: aussi bien les gangs
des quartiers populaires que des gros nbgs.
Bien entendu, toujours selon le chef de la PNH,
beaucoup de policiers n'h6sitent pas a se sucrer au passage,
dont une cinquantaine seraient aujourd'hui sous les verrous.
Qui kidnappe qui? Des petits kidnappent des gros. Et
des gros des petits. Et des gros font kidnapper d'autres gros
par des petits, bien stir. Car c'est avant tout une affaire de gros
sous.
C'est du moins ce que raconte sur certaines antennes
un certain Jeff, un policier qui aurait jou6 un rl1e determinant
dans l'arrestation d'une grosse legume de la place ... La
premiere fois qu'un nom de famille 6tait cit6 dans cette
chronique sanglante qui fait trembler la capitale haitienne
depuis pros de deux ann6es.

Un nouveau Scorpio ...
Les bras vous en tombent devant les rvd6lations de ce
nouveau Scorpio. A l'entendre, derribre chaque kidnapping,
cherchez le commanditaire, et le plus souvent c'est quelqu'un
de fortune.
Un trafiquant de drogue. Un homme d'affaires
m6content. Et a la limite, pourquoi pas, un mari cocu.
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
On en veut pour preuve que ce n'est plus le centre
ville de la capitale, mais la banlieue par excellence, PWtionville,
qui se trouve surtout depuis la veille des fetes de fin d'ann6e,
dans le collimateur des kidnappeurs.
Qui kidnappe qui?
Depuis quelque temps, certains r6petent a qui veut
l'entendre que nul n'est exempt, n'h6sitant meme pas a pointer
du doigt, eh oui, la mission onusienne de maintien de la paix

Oyez cette d6peche de 1'AFP, date du 5 janvier 2006:
"Selon une source gouvernementale parlant a 1'AFP sous
couvert d'anonymat, il y aurait des 'relations de complicit'


entre des contingents de la
Minustah et des groupes arms. La
population a le sentiment que' des
casques bleus assurent une


certaine couverture aux malfaiteurs et sont en retour
r6mun6r6s par l'argent des rapts.' Il n'y a pas d'6vidences


De I'argent "sale" saisi par la police au Cap-Haitien
photo Yonel Louis
formelles, mais les t6moignages de personnes enlev6es vont
dans ce sens." (AFP, 5 janvier 2006)

Des colombiens sur place ...
C'est 1 une 6norme accusation. La demiere goutte
pour faire d6verser le vase. Du genre de l'affaire Val6rie
Plame, impliquant le conseiller personnel du president
Bush, le sieur Carl Rove.
Mais quand le chef de la police, Mario Andr6sol,
nous apprend que ce sont d6ji des colombiens eux-memes
(voir Kidnappings / 6)


Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche


Nom

Adresse


Gdes 250,00

US$ 40.00

US$ 42.00

US$ 70.00

US$ 70.00


Nouvel Abonn6


Etats-Unis


Canada

Europe


Am6rique Latine


Gdes 500,00 Livraison a domicile: double tarif

US $ 78.00


US $ 80.00 Renouvellement


US $ 135.00

US $ 135.00


Page 5


(Kidnappings ... suite
de la lere page)
d6clarant au quotidien chilien La
Segunda que des candidats aux


CRIMINALITE ET POLITIQUE


Qui kidnappe qui?


Haiti


I I


I I







ELECTIONS


Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 5 Janvier -
Nous nageons dans le vide le plus total. On
parle de fixer un nouveau calendrier pour les elections.
Les propositions de dates pleuvent: dans quelques
semaines, dans 1 mois, 2 mois, 3 mois ...
Chacun y va de son calendrier. A chacun son
calendrier. Normal. Puisqu'il n'y a aucune obligation de
date comme d'autre chose. N'est-ce pas que tous prenaient
un malin plaisir a clamer haut et fort: moi je n'ai pas de
date tabou. L'ennui c'est que sans une date tabou, il n'y a
pas de date. Sans un ddlai, sans une date butoir ou deadline,
il ne reste plus d'obligation, c'est le tout est permis. Oui,
c'est "jan 1 pase 1 pase."
II faut bien l'avouer: nous sommes une bande
d'enfants. Du moins, nous agissons comme tel. II faut
constamment nous tenir a l'int6rieur de gardes fous bien
solides. Il nous faut tenir bien bord6s. En un mot, il nous
faut constamment une tutelle. Mais faut pas le dire ...
Ceci 6tait evident depuis qu'on avait accept de
laisser tomber la date du 7 f6vrier 2006, le d6lai fix6 par la
constitution en vigueur pour l'investiture du nouveau
president lu ...
Nombreux sont ceux qui proclamaient: je n'ai pas
de date tabou. Les uns sans trop comprendre ce qu'ils
disaient. Les autres en sachant parfaitement oh ils voulaient
en venir ...
Et nous voici aujourd'hui exactement oh l'on
voulait nous conduire. Primo ...
Secundo, le 7 f6vrier constitue une autre date
charnibre. Dans le systeme qui a Wtd mis en place aprbs le
renversement de Jean Bertrand Aristide le 29 f6vrier 2004,
le 7 f6vrier 2006 est aussi la date oh s'achbve le mandat du
gouvernement dit int6rimaire, avec le president Boniface
Alexandre et le premier ministre G6rard Latortue.
Elections ou pas, le mandat de ce gouvernement
s'achbve le 7 f6vrier prochain. D'autant plus que ce
gouvernement ne correspond en rien aux prescrits de la
constitution, mais est le r6sultat d'un compromis entre les


n 1 pase I pase


vainqueurs du 29 f6vrier 2004 et la communaut6
internationale. Entendez: Washington, Paris et Ottawa.
Partant, le gouvernement Alexandre Latortue ne
peut rester en place aprbs la date du 7 f6vrier. Sauf en cas
d'un nouveau compromis, comme le fameux Accord du 4
avril 2004 ... Ou dans le cas d'un coup de force!
Mais ce n'est pas 1l notre propos cette fois. Ce
qui nous inquiete le plus c'est que la caducit6 de ce
gouvernement vient renforcer elle aussi le meme vide total
laiss6 par la disparition du deadline electoral du 7 f6vrier
2006.
Double vide.
1) Pas de d6lai obligatoire pour tenir les elections.
Jan 1 pase 1 pase. Dans un mois, dans un an ...
2) Pas de gouvernement, celui qui est actuellement
en place n'ayant aucune 16gitimit6. Ni constitutionnelle.
Ni autre.
Voil5 done oh nous avons abouti. Nous nageons
dans le vide le plus total.
Le problbme c'est que la nature a horreur du vide.
Et chez nous en Haiti, ce n'est pas une parole en l'air ...
Le vide chez nous ne reste pas longtemps vide. II
est rapidement combl6 par la criminality. Les gangs. Les
kidnappings. Plus de vide, c'est plus de kidnappings. Plus
de violences. Plus de meurtres sans faire part et
d'assassinats sans la moindre explication.
L'autre aspect du vide: l'absence totale de
gouvernement, le mdpris total des dispositions et prescrits
de la constitution et de toutes autres formes de l6galit6,
c'est le feu vert, licence totale-capitale pour tous les trafics
g6ndralement quelconques, pour tous ceux qui affament la
population et vivent de la misere g6ndrale.
Plus de vide, plus l'escalade de la violence n'a
plus de limites, d6passant l'imagination. Plus aussi la
misere est noire. Et plus les categories tombant dans cette


misere, augmentent.
Or c'est 1 justement que nous
arrivons a la vraie difference entre Haiti


et ailleurs.
Nous ne sommes pas le seul pays oh un tel
blocage, electoral ou politique, peut se produire.
Cela arrive constamment dans des pays a system
electoral un peu plus compliqud, comme l'Italie, ou Israel,
ou autre.
Mais il existe dans tous ces pays un garde fou, un
garde fou supreme. L'int6ret sup6rieur de la nation.
Un garde fou qui n'est pas une simple date butoir
(comme le 7 f6vrier 2006), ni un problbme de 16gitimation
du gouvernement, comme cela va arriver a notre
gouvernement int6rimaire dans quelques jours ...
Non, ces pays, ces peuples et leurs l6ites et leur
classe politique ont quelque chose de plus haut, de plus
dlev6, pour les empecher de capoter dans le vide le plus
total, dans le gouffre absolu ...
Et ce quelque chose c'est l'interet sup6rieur de la
nation.
Avant tout autre int6ret d'individu, de caste ou de
classe, il y a la nation, la communaut6 toute entire ...
Et qu'on ne peut laisser la proie des kidnappeurs

Et qu'on ne doit pas abandonner a la famine.
Sinon, nous creusons notre propre tombe.
Et cela n'est permis a quiconque de d6cider
ddlib6r6ment la destruction d'une nation, de tout un peuple.
Cela n'est permis nulle part. Nulle part, sauf en
Haiti. Chez nous, connais pas. Car c'est d'ignorer
royalement cette notion d'int6ret g6ndral, de citoyennet6,
de responsabilit6 des l6ites, de patriotisme enfin, qui fait
qu'on peut faire ce qu'on veut, sansjamais avoir de comptes
a rendre. Mais toujours "jan 1 pase 1 pase."
Epi, epi anyen.

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


"Copyrighted Material



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


Qui kidnappe qui?
(suite de la page 5)
qui operent d6sormais a Cit6 Soleil ... On sait que les
Escobar et Ochoa disposent d'arguments autrement
convaincants. Qu'on soit haitien, ou de toute autre
nationality.
Alors qui kidnappe qui?
Trop tard. On n'a d6j5 plus le temps de r6pondre
a cette question.


Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Page 6


Crise Politique :

Fond Economique
P. 12


I Filtlul Cil .viltILAIC VUL INO. jk






Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


MINUSTAH A L'OFFENSIVE


I .

LI ARI%. R.M 1.t liFrMtLs FIJ BIZi
AMRI11 RH /II^R RI: I ;n...


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"







a# i# f:elI Is ::: 1 lSM4l
%S 1 4 1 % 1 % 1; 4 It 4 4a% IM lg
al I* 518S *41 1 %454% 88


Le commandant adjoint de la Minustah, le
ge6nral chilien Eduardo Adunate Herman, a
propos duquel on avait soulev6 r6cemment des
soupcons d'avoir particip6e des abus contre les
droits humains sous le regime Pinochet


La greve appelee par le grand patronat, le lundi 9 janvier ecoule,
contre la Minustah, accuse de laxisme photo de courtoisie


ate Plus Baker
Natural Juice


-^ P


irti as


y, nc


COt Pagau H, dmo*J
ammm rawiw "M 40KM


Page 7


Le Canada reitere sa
determination a soutenir
la Minustah P. 8


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders

Eske oujanm mande tet ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele R&v Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fR rev sa-a vin-n on reyalite.
ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
( yap ba ou kredi 1I ou ff closing la)
Yap prete ou kob menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.
Ou pa bezwen peye pou fR aplikasyon!
Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!
Nou ofri pi bon inter& ak anpil lot chwa!
Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!
Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6
Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com
UNION PLANTERS
BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137








CE QU'ILS DISENT


Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


Hiti confront une nouvele vague de violence.
Haiti confronted a une nouvelle vague de violences


LE MONDE 9 Janvier
PORT-AU-PRINCE ENVOYIE SPECIAL
La mort violente, samedi 7 janvier, du g6n6ral
br6silien qui commandait les troupes des Nations unies
a alourdi l'atmosphbre a Haiti, oh les autorit6s, presses
par la communaut6 internationale, viennent d'annoncer


Haiti (Minustah), "il s'est apparemment suicide en se
tirant une balle dans la bouche" dans la chambre d'h6tel
qu'il occupait sur les hauteurs de Port-au-Prince. La
presse br6silienne de dimanche a relay mais avec
circonspection cette these du suicide,-O Globo allant
meme jusqu'5 pr6ciser que le g6n6ral se sentait seul et
:-% =T I-- V W g UM.-


Policiers d'Afrique francophone en Haiti pour aider a la r6ussite du processus electoral photo Yonel Louis/HenM


un nouveau calendrier electoral. Report quatre reprises,
le premier tour des elections pr6sidentielle et lgislatives
est pr6vu le 7 fevrier. C'6tait la date limite fixee par le
Conseil de security de 1'ONU et par l'Organisation des
Etats am6ricains lors de reunions tenues le vendredi 6
janvier.
Des experts br6siliens sont arrives dimanche a
Port-au-Prince pour enqueter sur la mort du g6n6ral Urano
Teixeira da Matta Bacellar. Selon un rapport pr6liminaire
de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en


d6prim6. Le ministre br6silien des relations ext6rieures,
Celso Amorim, a toutefois estim6, samedi, peu probable
"I' hypothrse du suicide".
Quoi qu'il en soit, Damian Onses-Cardona, le
porte-parole de la Minustah, a affirm que sa mort
n'entamerait pas la determination des quelque 9 000
casques bleus a r6tablir la s6curit6 H Haiti. Le g6n6ral
chilien Eduardo Aldunate Herman a pris la tete du
contingent international en attendant la nomination d'un
nouveau commandant br6silien.


"PSYCHOSE COLLECTIVE"
"C' est un coup dur pour la Minustah, qui revele
la gravity des problems en son sein. Esperons qu'il
l'incitera a agirpour retablir la security au lieu de rester
spectatrice", commente Micha Gaillard, porte-parole
de la Fusion, un parti social-d6mocrate. Craignant des
"dommages collatreaux" au sein de la population civile,
le g6n6ral Bacellar s'opposait aux operations muscles
dans les bidonvilles de la capitale contr6l6s par des
gangs arms. Aprbs une p6riode d'accalmie, Port-au-
Prince connait une nouvelle vague de violences depuis
un mois.
"La multiplication des assassinats et des
enlevements a cree une veritable psychose collective",
observe Yves Colon, un Haitiano-Am6ricain revenu au
pays pour diriger une ONG qui forme de jeunes
journalistes.
Jeudi, lors d'une reunion avec les responsables
de la chambre de commerce et d'industrie, le g6n6ral
Bacellar avait 6t6 durement apostrophe par les patrons,
qui lui reprochaient la passivity de la Minustah face a la
recrudescence des actes criminels. La chambre de
commerce a lanc6 un appel a la grbve g6n6rale, lundi 9
janvier, "pour forcer la Minustah a prendre les mesures
qui s'imposent". Autour de l'a6roport et sur la route de
Frbres qui monte vers P6tionville, les forces de 1'ONU
ont multipli6 les points de contr6le.
Le doigt sur la detente, les casques bleus
fouillent les v6hicules suspects a leurs yeux. L'ONU a
annonc6 qu'une operation cibl6e avait permis de lib6rer
trois otages, dimanche matin, a Cit6 Soleil. "Si les
autorites nous assurent que les elections sont
techniquement possibles le 7 fevrier, et meme si elles
demeurent politiquement difficiles en raison de
l'insecurite, ilfautprendre le risque de les tenir, souligne
Leslie Manigat, candidat d6mocrate-chr6tien a la
pr6sidence.
L'alternative ne pourrait etre qu'un chaos
sanglant ou le control total d'Haiti par l'etranger."


PORT-AU-PRINCE, 6 Jan Le chef de la police haitienne
a imput6 une recrudescence des enlbvements a des
trafiquants de drogue colombiens et a des groupes
politiques.
Mario Andresol a affirm que les violences avaient pour
but de d6stabiliser le pays a quelques semaines d'une
election pr6sidentielle reported a plusieurs reprises mais
pr6vue en principe pour f6vrier.
Il s'agira du premier scrutin depuis le depart de l'ancien
president Jean-Bertrand Aristide, chass6 par un
soulbvement arm6, en f6vrier 2004.
Andresol a d6clar6 dans une interview accord6e jeudi a
Reuters que des trafiquants de drogue colombiens avaient
trouv6 refuge dans Cit6 Soleil, un bidonville de Port-au-
Prince oi la plupart des victimes d'enlbvements sont
apparemment retenues jusqu'5 ce que leurs proches versent
une rancon.
Selon des responsables de la police et des milieux
d'affaires, au moins 1.900 personnes ont 6t6 enlev6es entre
mars et d6cembre sous le nez des 9.000 membres de la
force de maintien de la paix des Nations unies.
Un responsable de la police haitienne a d6clar6 sous le sceau


de l'anonymat que des dizaines de policiers haitiens 6taient
impliqu6s dans ces rapts.
"Comme il leur est devenu plus difficile de mener leurs
activities de trafic de drogue, les trafiquants colombiens se
sont tourn6s vers les activities d'enlbvement a Cit6 Soleil,
oh ils ont trouv6 refuge", a dit le chef de la police".
Les milieux d'affaires pr6voient une grbve g6n6rale lundi
pour protester contre le manque de s6curit6 et d6noncer ce
qu'ils considbrent comme l'inaction de la force de l'Onu
sous commandement br6silien et du chef de la mission de
l'Onu, Juan Gabriel Valdes.
Un porte-parole de l'Onu a Port-au-Prince a rejet6 ces
accusations et a d6clar6 que les forces de l'Onu
multipliaient les barrages routiers dans la ville pour tenter
de r6tablir la s6curit6.
Andresol a expliqu6 que ses 6.000 hommes n'avaient pas
les armes et l'entrainement n6cessaires pour poursuivre des
bandes dans des quartiers comme Cit6 Soleil.
"On ne peut demander i la police d'intervenir dans des
situations qui n6cessitent une intervention militaire",
a-t-il dit.


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Jean-Michel Caroit


Le CARLI exige la

protection du droit a la

security a la veille des

elections
Communique du CARLI
Le Comit6 des Avocats pour le Respect des
Libert6s Individuelles (CARLI) exprime son indignation
et sa plus grande preoccupation face au climat d'ins6curit6
qui prend des proportions de plus en plus alarmantes dans
la capitale haitienne.
Le CARLI constate que Port-au-Prince connait
une monte de violence caract6ris6e par des cas
d'enlevement, des assassinats, des vols, des viols en d6pit
de la presence des forces de la MINUSTAH dans le pays
depuis environs deux (2) ans avec un effectif de plus de
7500 hommes.
Cette situation, a bien analyser, est la consequence
de l'incapacit6 et de l'incomp6tence des autorit6s politiques
haitiennes mais aussi d'un manque de planification
strat6gique de la MINUSTAH dont sa mission
fondamentale est de garantir conjointement avec la Police
Nationale d'Haiti un climat s6curitaire en Haiti dans la
perspective du duroulement des prochaines elections.
Le CARLI tient a rappeler que le premier des
Droits de l'Homme est celui de sa s6curit6, celui qui permet
aux libert6s de s'6panouir, celui qui garantit la protection
des personnes et la stability des biens, celui en somme sans
lequel il serait aussi hypocrite que d6risoire de vouloir
continuer le d6veloppement"
Par ailleurs, le CARLI prend acte que des elections
programmes a quatre (4) reprises par le Conseil Electoral
Provisoire (CEP) n'ont pu avoir lieu contrairement aux
attentes de plus d'un.
Le CARLI demande a l'instar du Conseil de
S6curit6 des Nations Unies et de l'Organisation des Etats
Am6ricains (OEA), l'organisation dans le meilleur des
ddlais des elections en Haiti dans un climat de s6curit6
optimale aux fins de permettre a la population haitienne
d'exercer son droit de vote garanti par la D6claration
Universelle des Droits de l'Homme et le Pacte International
relatif aux Droits Civils et Politiques.
Seule l'organisation des elections libres, honnetes,
d6mocratiques peut mettre fin a l'instabilit6 politique en
Haiti et conduire ainsi le pays vers l'6tablissement d'un
Etat de Droit.

Port-au-Prince, le 07 janvier 2006

Renan HEDOUVILLE, Av.
Secr6taire Gn6ral.-


Page 8


Haiti impute des rapts a des

trafiquants et groupes politiques






Mercredi 11 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol XIX No 50


OU NE DISENT PAS


Nouvel episode tragique en Haiti


Lamia Oualalou
LE FIGARO, 9 janvier 2006]
Samedi, le g6ndral br6silien Urano Teixeira Da
Matta Bacellar, commandant militaire de la Mission
de stabilisation de 1'ONU en Haiti (Minustah), a &6t
retrouv6 mort sur le balcon de sa chambre d'h6tel a
Port-au-Prince, une balle dans la tete. La presence de
son arme a c6t6 du corps laisse envisager un suicide,
meme si cette version n'a &6t officiellement confirmed
ni par 1'ONU ni par le Br6sil.
Ag6 de 58 ans, le g6ndral Bacellar n'6tait de
retour en Haiti que depuis lundi, aprbs avoir pass les
fetes de fin d'ann6e avec sa famille a Rio de Janeiro. II
ne pr6sentait, selon des sources militaires, aucun
"sympt6me" laissant penser qu'il projetait de mettre
fin a ses jours.
L'hypothese d'un accident lors d'une
manipulation de son arme est peu credible pour un
officier de haut rang. Dans l'attente des r6sultats de
l'6tude balistique, nul n'avance la possibility d'un
assassinat, la porte d'entr6e de la chambre n'ayant en
effet pas W6t force.
Le president br6silien, Luiz Inacio Lula da Silva, a
demand a 1'ONU de diligenter une
enquete""immediate et complete envoyant dbs hier
une mission d'experts pour suivre l'investigation. Le
commandement int6rimaire de la mission sera assure
par le g6ndral chilien Eduardo Aldunate Herman, avant
la nomination, par 1'ONU, d'un nouveau chef de
mission.


Mission tres controversee
La disparition du g6n6ral est un coup dur pour
la Minustah, sous le feu des critiques depuis des
semaines. Elle est incapable, depuis sa creation voil5
dix-huit mois, de faire revenir le calme dans le pays le
plus pauvre d'Am6rique latine, d6chir6 par les violences
depuis la chute de l'ex-pr6sident Jean-Bertrand Aristide
il y a deux ans.
Les 7 500 hommes venus de quatorze pays qui
la constituent (dont 1 213 Br6siliens) sont impuissants
face aux enlbvements qui font rage dans 'ile depuis
l'6t. A Port-au-Prince, 79 personnes ont 6td squestr6es
au cours du seul mois de d6cembre. Le gouvernement
de transition en Haiti peine a organiser des elections,
pourtant indispensables pour 16gitimer les autorit6s. Le
scrutin, initialement pr6vu le 13 novembre, a dji 6tt
report quatre fois. Aprbs une sommation du Conseil
de s6curit6 de 1'ONU, une nouvelle date vient d'etre
fix6e, avec un premier tour le 7 f6vrier et un second le
15 f6vrier.
Comme son pr6d6cesseur, le g6ndral Augusto
Heleno Ribeiro, qu'il a remplac6 le 31 aofit, Bacellar
reconnaissait etre soumis a des pressions pour se
montrer "plus offensif'"dans le maintien de l'ordre.
Face a ces critiques, les deux g6n6raux ont, chacun en
son temps, expliqu6 que l'absence d'investissements,
en d6pit des promesses de la communaut6
internationale, rendait la situation sociale intenable.


Mauvaise nouvelle pour le president br6silien
Bacellar a Wtd, de surcroit, violemment pris a
partie par la Commission interam6ricaine des droits de
l'homme, dans un rapport public en novembre, a propos
des civils tuds par les forces de l'ordre. "Dans de
nombreux cas, ces victims ne sontpas des "dommages
collateraux" des operations, elles sont tuees
intentionnellement par la police ou par la Minustah",
disait-elle. La mission de 1'ONU s'6tait alors d6fendue
en estimant que ses actions militaires "eaient en accord
avec les regles", affirmant que, sans sa presence, Haiti
serait en proie a la guerre civile.
Inqui6tante pour le processus de paix en Haiti,
la mort du g6ndral br6silien est aussi une mauvaise
nouvelle pour le president Lula, qui misait sur le succbs
de la mission pour asseoir les revendications de son
pays d'un sibge permanent au Conseil de s6curit6 de
1'ONU.
Le president, dont l'autorit6 est mise a mal par
un scandale de corruption au sein de son parti, sera
probablement interpell6 au Parlement sur l'opportunit6
de risquer des vies br6siliennes pour une cause perdue.
La decision du Japon, la semaine dernibre, de ne plus
appuyer le projet de r6forme du Conseil de s6curit6
pr6sentW par le Br6sil, l'Inde et l'Allemagne, rend les
aspirations du gouvernement Lula plus illusoires que
jamais. Brasilia a toutefois r6it&r6 hier son engagement
a "continuer de souvenir le peuple hautien"


r aw h an isvdo a S/m *armw& a






"Copyrighted Material



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


-L ~ ^ --- -

4 m.- 4

w 49bdw


Page 9


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids, which can be obtained
through the Department of Procurement Management (DPM), from our Website:
www.miamidade.gov/dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free
of charge, from our Website under "Solicitations Online". Internet access is available
at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors visit
our Website on a weekly basis to view newly posted solicitations, addendums, revised
bid opening dates and other information that may be subject to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00
handling charge for those vendors wishing to receive a paper copy of the bid package
through the United States Postal Service.

These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.


MIAM!-
12-aI






Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


Page 10


I L'ESPOIR I






Page 11


I LESPWA


Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52







Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


Page 12


I EN VERITE I


LA MORT LENTE D'YVON NEPTUNE


Lorsque je p6n6trai dans la piece de forme
hexagonale qui lui sert de cellule dans cette maison priv6e
de Pacot, je fus frapp6 de plein fouet par le caractere
r6barbatif de l'espace. La blancheur des murs et du plafond
d6couvrait paradoxalement cette forte sensation de deuil,
d'appel a la mort. L'atmosphere 6tait lourde. Lourdeur de
la vie morte. Lourdeur de la mort vivante. Une atmosphere
surnaturelle. Spectrale. Fantomale. Un grabat a un coin de
la pice et, juste en face, pres de la porte d'entr6e, un
matelas de faible 6paisseur allong6 a meme le sol oh dort
ce prisonnier de conscience. Une chambre cr6pusculaire.
Une crypte Voila le mot que je cherchais. Une crypte !
Voila oh survit, oh se d6bat l'ancien Premier Ministre Yvon
Neptune depuis plus de 9 mois. Dans une crypte. Dans un
tete-a-tete permanent, quotidien avec la mort.
Lorsque nous entrames dans la salle, lejournaliste
stranger et moi, Yvon Neptune 6tait assis sur une chaise, le
dos tourn6, un livre en mains et les 6couteurs d'un baladeur
aux oreilles. Ecoutait-il les informations ou de la musique ?
II 6tait un peu plus de 14:00 heures. Ce n'6tait pas l'heure
des bulletins de nouvelles. Sa station pr6f6re : Melodie
FM. Un gros sac de voyage noir semblait servir de table de
chevet. Ses affaires personnelles 6taient ranges avec soin.
Et propret6. Au sol et sur le matelas. Pres des deux oreillers,
de larges bouteilles d'eau, dont l'une contenant de l'eau
sucr6e. Car il continue encore avec sa greve de la faim.
Acceptant seulement de prendre de l'eau...et une ou deux
confiseries pour stabiliser le taux de glucose dans
l'organisme. Sur le sol, il y avait trois spirales d'insectifuges
de marque Plagatox, probablement. Ce qui indique
clairement que ses nuits sont le t6moin d'un corps-4-corps
violent avec les bestioles vampiriques de Pacot. Des livres
6taient partout, sur le sol, sur des chaises. Des livres et
quelques revues. J'ai pu apercevoir'La Nouvelle puissance
americaine d'Henry Kissinger,'Le Prix du sang de Bernard
Diederich,Le Temps des souvenirs de Jean-Robert H6rard,
Une odeur de goyave de Gabriel Garcia Marquez....Un
Gary Victor par-ci, un Pierre Clitandre par 1, un recueil
de Dominique Batraville, une biographie de Nelson
Mandela...et tant d'autres titres dont je ne me souviens
plus. Ses visiteurs de marque ne font que Ca : lui apporter


des livres, parait-il.
Mon ami stranger et moi nous n'6tions pas 1l pour
une entrevue, mais pour le visiter. Pourtant, des les premiers
moments de la conversation, j'6tais tellement boulevers6
par les mots de sagesse qui tombaient de ses levres que
j'ai tout de suite compris qu'une nuit de veille m'attendait
pour reconstituer les minutes avec cet homme qui,
stoiquement, de pied ferme, attendait... la mort. Done, je
photographiais des yeux l'espace et jouais beaucoup sur
ma m6moire. Je trouvais qu'il serait peu decent de tirer de
ma poche un bout de papier pour prendre des notes. Ce
que je brfilais d'envie de faire.


Yvon Neptune
II faut dire que la greve de la faim et les conditions
d'existence ont profond6ment affect l'ex-Premier Ministre
Yvon Neptune. Le visage 6maci6 par l'inanition. Deux rides
aussi profondes que des tranch6es de guerre barrent ses
deux joues jusqu'au menton couronn6 de cette barbe
blanche, bien taill6e. Il nous a recus, pieds nus. Car ses
pieds 6taient visiblement et dangereusement tum6fi6s. Il
les posait avec d6licatesse sur le carrelage de c6ramique
vein6e de beige comme une stele fun6raire. Cet apres-midi-
1, il portait des culottes courtes de kaki et un maillot


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA M IAAM
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS -
MIAMI-DADE COUNTY GENERAL SERVICES ADMINISTRATION (GSA)
RENOVATION OF THE CULMER NEIGHBORHOOD SERVICE CENTER
OCI PROJECT NO. A05-GSA-02 GOB 217-7033

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1
(as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4 of the Miami-Dade County Code and Administrative Order 3-39, that professional
architectural and engineering (A/E) design services will be required for the renovation of the Culmer Neighborhood Service
Center located at 1600 N.W. 3rd Avenue. The aforementioned services are required by GSA on behalf of the Miami-Dade County
Department of Human Services.

The scope of services include but are not limited to providing architectural and engineering design services, landscape architecture,
and construction management services to renovate the existing 38,493 square foot Culmer Neighborhood Service Center, which
comprises of three buildings. Services include, but are not limited to: modernizing the interior of the three buildings located on the
site, improving exterior lighting, upgrading the existing parking lot, handicap accessibility for the buildings and necessary upgrades
to meet current building code requirements.

One qualified consultant will be retained under a non-exclusive professional services agreement (PSA) with an effective term of
two (2) years. The estimated construction budget for this project is $4,419,420.00.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

14.00 Architecture (PRIME)


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering

13.00 General Electrical Engineering
16.00 General Civil Engineering


17.00
18.00

20.00


Engineering Construction Management
Architectural Construction
Management
Landscape Architecture


A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may
be obtained at the Office of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1st Street, 21st Floor,
Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation
notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included
an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally,
those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Amado Gonzalez who may be contacted via e-mail at gonzaam@miamidade.gov,
fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-1428.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1)Agreement 18% Community Business Enterprise (CBE) Goal

Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on January 26, 2006, at 3:00 P.M. in Conference Room 18-4, 18th
Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W. 1st Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals
is February 9, 2006 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade
County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
BE ADVISED THAT ANYAND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE
ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County
Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


moutarde style Izod Lacoste. Le corps n'existe plus. Le
corps a disparu dans le combat qu'il continue de mener
contre l'injustice et... l'ind6cence de sa detention. Seul
subsiste l'esprit. La volont6. La volont6 de survivre. La
volont6 d'honorer son nom train dans le cloaque des
bassesses politiciennes. Il en est conscient, Mr. Neptune.
Il est conscient que le corps est en train de disparaitre. A
petit feu. Comme une peau de chagrin. Il essaie de tenir
les muscles en 6veil. Il raconte qu'allong6 sur son grabat,
dans un 6tat de faiblesse supreme, il se livre r6gulierement
a des exercices pour tenir les muscles du corps en vie.
Langueur de ce corps affaibli par des mois de tribulations,
du P6nitencier National de la Rue du Centre a la "villa" de
Pacot.
Les yeux creux et vitreux de M. Neptune
traduisent l'ivresse de la souffrance et la soif divine de
pardon. Sa Sainte Bible et un rosaire enroul6 dans une
6norme bougie verte vous disent qu'il s'accroche a la
tunique de J6sus dans son odyss6e apparemment
interminable "dans la vallee de I' ombre de la mort". Je me
souviens que, parlant de La Longue marche des Tigres au
Sri Lanka, le philosophe Bernard-Henri L6vy, a racont6
l'histoire tragique d'une femme Tamoule nommde Yashoda
qui avait des "yeux utiles. Des yeux pour vivre. Des yeux
pour survivre. Des yeux sans regard". M. Neptune, au
contraire, avait le regard sans les yeux. Regard rempli de
contenance digne. Voilt le mot-cl6 pour parler de ce
prisonnier exceptionnel : la dignity. Cette dignity qui
l'empeche d'&tre amer. Cette dignity qui a tendance a lui
faire demander pardon pour ses bourreaux. Cette dignity
qui l'empeche de blamer, meme dans l'intimit6 d'une
conversation amicale, ceux qui l'ont manipul6, bern6,
tromp6. Dignity face aux promesses non tenues. Dignity
face a la souffrance. Dignity qu'il affichera certainement
quand la Mort, ricanant, avec son naturel cynique, p6ndtrera
dans cette crypte de Pacot pour venir le chercher. J'aurais
pu intituler ce texte : le lyrique de la dignity ou l'6pique de
la souffrance humaine.
Je soupesais ses mots alors qu'il parlait a l'ami
stranger. II a un langage chati6. II parle l'anglais comme
un livre. Lui aussi semblait peser les mots. Des mots qui
tombaient comme des larmes d'enfants. Des mots d'une
incroyable lourdeur philosophique. Le langage pond6rd,
sage, qu'il a toujours eu face a ses interlocuteurs. Mais
discours abscons, a dessein.
Qui croirait que, pendant deux heures
d'horloge, il n'a pas parl6 de politique avec son ami
stranger? Ni du pr6tendu massacre de La Scierie. Ni du
Gouvernement Latortue. Ni d'dlections. Les deux ont
seulement tent6, a travers des circonvolutions hautement
m6taphysiques, de "scruter notre fond de tenebres",
comme dit l'autre.
Au cours de la conversation, Yvon Neptune a
laiss6 tomber deux mots qui disent qu'il comprend bien
ce qui s'est pass, ce qui se passe et ce qui se passera.
Power et money. Pouvoir et argent. Ce double enjeu
conduit les hommes a la d6raison, semble t-il insinuer.
Ce qui me fait penser a l'espace politique haitien comme
une scene wagn6rienne. A la seule difference qu'il
n'existe pas de h6ros dont le sacrifice conduit a la
redemption. Mais, il y a un Wotan, le dieu des dieux, le
deus ex machina au sens propre de l'expression, tout
puissant qui manipule le jeu au m6pris des propres regles
sacr6es graves sur sa lance. En bas, a ses pieds, des
Nibelungen, cette horde de nains, qui se battent pour le
pouvoir. Guerre fratricide : Alberich subjuguant son
frere Mime ou Fafner tuant son propre frere Fasolt pour
la possession de l'or du Rhin et de l'anneau du pouvoir.
L'anneau de la domination. La scene est peupl6e de ces
Gremlins aux dents jaunies par le reflet de l'or maudit
et ac6r6es par la volont6 du Mal. Il y a aussi des dragons
crachant le feu de la haine : Fafner, le g6ant, s'est
transform en dragon pour mieux surveiller l'or et
l'anneau dans les profondeurs de la fort.
Oui, la scene politique haYtienne est quelque peu
wagn6rienne : on a vu et on verra qu'il existe toujours
cette volont6 du Mal dans les pratiques politiciennes.
Cet l6an tout animal a faire du Mal a ses adversaires, a
les d6moniser.
Bref, la com6die du pouvoir en Haiti finit
toujours par la trag6die de la violence et la radicalit6 du
Mal. Hannah Arendt, philosophe juive allemande,
couvrant le proces d'Adolf Eichmann a J6rusalem, a
parl6 de la "banalite du Mal". Pour Eichmann et les
autres Nazis, la solution Finale, les fours cr6matoires,
les chambres a gaz, les trains de la Mort etc... n'6taient
rien. Bof Rien, absolument rien. Ils ne faisaient que
leur devoir. Au contraire, ils auraient eu mauvaise
conscience de ne l'avoir pas fait. Cette banality6 du Mal"
rappelle trop l'approche haYtienne de la bataille politique.
La Politique comme un march de dupes. La politique
comme une foire d'empoigne. Dans la mentality et les
pratiques haitiennes, le bon politicien restera celui qui
peut atteindre ses buts dans la luxuriance des coups bas,
dans la density des manoeuvres trompeuses, dans le
cynisme de l'irrespect de la Parole donn6e et,
aujourd'hui, dans la capacity dissuasive de mobilisation
(voir Neptune / 13)






Page 13


Nos petites annonces classes


Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Mbdecins

Miami
Dr Henock Joseph
Obstetrique, Gynecologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081
Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn&cologue
Obst6trique
Chemin des Dalles # 234
Tel.: 509 245-6489
245-8930


Le Plaza H6tel
Telephone
509) 224-9305
509) 224-9307
509 224-9308
509) 224-9309
509 225-9310
509 510-4594
509 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429


Svp -t m a w
hhaimw"
H rl |^B^_I^^^^^| ji~l~i .j^Mi8lHiargls l~~iH ^fl^^ a^^^^i


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 895 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T1l.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
Haiti en Marche
221-0026


DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE
1-Notre Dame Restaurant 2-Mizik Depot
4859 N.Dixie Hwy 13055 W.Dixie Hwy
Pompano Beach, Fl 33064 N Miami, Florida 33161
tel 954-421-4777 tel.305-893-9997


Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15455 West Dixie
Highway
Suite N & O


N Miami Beach, Fl 33162
T61.: 305 940 9070
Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 243-1039
Beeper: 524-0086


04:m a0Mw d m 11b4 # ttao atv-0 o


Le Look
Petion-Ville
Rue Panam&ricaine # 14
Tel.: 513-8079
257-8374
Grande variet& de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp&cialistes de la Vision
Basse- Offres Speciales
Buy One, Get One Fre
-Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.


A VENDRE
Republique Dominicaine
MAISON A VENDRE SUR LE MALECON
3cc, 2 s/b, salon-salle a manger, mini bar, terrasse,
d6pendance, Family Room, 2 balcons sur deux rues
diff6rentes et vue sur la mer, Barribre 1lectrique, Antenne
parabolique + rdcepteur, Delco, 2 AC, garage pour 1
v6hicule. PRIX US$ 125,000
APPARTEMENT A VENDRE SUR LE MALECON
(A L'ENTREE DE LA VILLE)
3 cc, 2s/b, salon-salle a manger, terrasse, d6pendance,
vue sur la mer
PRIX US$ 85,000
Ideal comme investissement rentable a coup sur par des
families d'universitaires haitiens en RD (deux ou trois
families peuvent faire l'achat de facon conjointe)
AUTOMOBILE
Jeep Montero Mitsubishi 2003
couleur noir et gris, transmission automatic, sieges cuir,
sun roof etc...
PRIX US$ 30,000
Ideal pour ONGs/Facilites de paiement s'il s'agit d'une
institution.


Yvon Neptune, prisonnier de conscience


(suite de la page 12)
et d'usage virtuel ou reel de la violence sauvage des gangs.
Cette banality6 de la Violence" (verbale et
physique), cette esth6tisation du Mal restent la marque
d6pos6e de notre culture politique et resteront longtemps
au coeur des futurs projets de prises de pouvoir en Haiti.
Le prisonnier de conscience de Pacot n'a pas parl6
de tout Ca. Mais le couple fatal auquel il a fait allusion, le
pouvoir et l'argent, ne pouvait ne pas nous amener a ce
constat du rl1e central de la Violence et du Mal (avec un
grand V et un grand M) dans un processus qui, en principe,
devrait etre fond6 sur la tolerance, le dialogue et le respect


de l'Autre. Soyons clair: il avait toute la latitude pour
prendre la poudre d'escampette aprbs le 29 f6vrier 2004. II
ne l'a pas fait, parce qu'il n'avait rien a se reprocher. Il est
rest et il a aid6 a ldgitimer la transition. Mais l'effroyable
Machine de Destruction de l'Autre ne l'a pas 6pargn6...
Dans la solitude de cette crypte, il continuera a
contempler la barbarie de ce spectacle de haine, de deuil
et de mort qu'est l'arene politique haitienne. Il continuera
a se lamenter sur l'animalit6 des pratiques humaines...I1 a
compris que la liberation (dans tous les sens) n'est pas pour
demain...


rencontre. Vraiment, il y a quelque chose de terriblement
poignant, d'infiniment path6tique et de dr6lement fataliste
dans ce culte sacrificiel, martyrologique de dire non a
l'injustice...en marchant courageusement et
imperturbablement, comme le fait Yvon Neptune, vers la
mort.

(Texte recu d Melodie FM de la part d'un confrere et ami
qui, par devoir de reserve, prdfire garder
l'anonymat...bien qu'il pense que, ces jours-ci
contrairementau passe, "seul le silence est grand, toutle


Je fus 6motionnellement boulevers6 par cette reste estfaiblesse").


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


r


2







Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


Page 14


I ARTS & SPECTACLES I


Fjnlkr ed
40M40 OM4N o


AI


~- aI
"
- ~ -


-r - r -
-I S


hted Material


Syndicated Content- -


- -


abe from commercial News Providers"
amiiable from Commercial News Providers"


SmU*UM
40 ft -a
ob -. 00


. -p o
- -- .


- S 0 -
*, Cr


- e


-r -


o


* r 0 e


n E -


- -


. e -


- -d


-r _
-mm 0 -,n 0 9-- -
-~ ~ - eC

-e e o o
-- .


Notre premiere rencontre de l'ann6e. Notre a Ds lecteurs sauront appr6cier quoique je ne sois ni juge
premiere reunion du CRABE. Enfin. Je dois vous ni partie et ne pr6tendant en aucun cas etre juge et
dire, chers amis, chers lecteurs, que je commencais partie a la fois). Les uns se plaignent de ne pas etre


d6j5 a sentir l'emprise de l'6tat de manque. Je ressentais,
et je le dis sans aucune reserve, que cet arret dans nos
reunions hebdomadaires, avait boulevers6 mes habitudes
et avait laiss6 un vide qui provoquait chez moi un mal
6tre. La premiere reunion de l'ann6e a r6ussi a dissiper
completement ces malaises. J'ai done d6duit que j'6tais
effectivement en 6tat de manque.
Certains d'entre vous, les mauvaises langues je
pressens, vont sfirement penser que c'est a cause de
l'absence de "jus de canne ferment ", carje ne bois qu'en
compagnie. En effet, je ne bois jamais seul et je bois tres
peu. Sincerement chers amis, je dois l'admettre, je crois
que je n'avais besoin que de la chaleur des discussions
aux effluves 6thyliques de mes amis du CRABE, pour



laffI m Tm i9m


carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes pe

That's the same price as local calls in I
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche
can call you whenever, wherever In the USA, Canada and other I
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Care
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEI
to find out more about this service or to learn different wa'
these cards to people you love, to people ou want to talk I
USA Canada
Europe Argentina Bahamas Brasil
ilea Colombia Venezuela Dominican Republic CO
* Toward fixedtelephonesonly. \ _
*AL13 iurdes tauwill bea led to the first inute.
[To eneft frm tis srvic, th cutome mus be reularuserof oe o


Rien nest plus dangereux qu' une idee quand
on n'a qu'une idee E.A. Chartier (Alain)

me refaire ", pour me sentir bien. L'Haitien a du mal a
reconnaitre qu'il a besoin de la chaleur des autres pour
vivre la plenitude de sa vie. Est-ce a cause de
l'impr6visibilit6 de la vie ? Seront-ce les sempiternelles
s6quelles de l'esclavage ?
Ces derniers jours ont tellement apport6 de
nouvelles, fraiches, que je voulais savoir ce que pensent
les CRABIENS. Je dois vous dire chers lecteurs, qu'A
certains moments, je commencais a avoir honte de compter
parmi mes amis des individus aussi scandaleux." Dans un
pays s6rieux ", comme dirait l'autre, le voisinage, qui
souffre tant de nos exces vocaux et
langagiers, nous aurait d6nonc6 pour
9I scandale public. Mais, en Haiti, h1las,
pour arriver au scandale, il faut
parcourir un bon bout de chemin et
faire de gros efforts.
Durant cette premiere
Srunion de l'annde, nous avons parley
S de tout, et meme de ces soi-
disant"' Forces de Stabilisation "
envoy6es en Haiti et maintenues dans
le pays pour 6viter que nous nous
6gorgions entre nous et qui,
maintenant, malgr6 leur passivity,
leur/s 6chec/s, arrivent a menacer a
tous ceux qui oseraient critiquer leurs
agissements. Fussent-ils contraires
aux Droits de l'Homme ? (Certains
d'entre eux semblent en avoir
l'habitude, dans leur pays d'origine.)
Dussent-ils entrer en contravention
avec leur/s mandat/s ou provoquer
le contraire de l'effet escompt6 ? (Ils
ne font que a depuis leur arrivee)
Est-ce une fagon de stabiliser notre
d6ch6ance, de nation, de pays, de
peuple ?
er minute! Vu qu'il n'y a pas eu

Haiti! consensus et que tout le monde voulait
VIP Plus cardfaire passer son point de vue (la
VIP Plus card
Listed countries* dissension existe aussi chez les
CRABIENS), et que durant cette
premiere apres-midi du samedi nous
avons parl6 de toute une panoplie de
at sujets, j'ai tranch6 moi-meme en tant
L) 8 que" bon d6mocrate ", en choisissant
ys to send le theme qui m'a plu le plus. Il m'a
to in Haiti. done sembl6 int6ressant parler de nos
h6tes qui semblent de plus en plus
S devenir maitres du terrain en occupant
m CE L des parcelles de plus en plus larges.
v,,aw rna&i/ Personne n'est content: ni
juges, ni partis (j'ai voulu faire un
f ts jeu de mots que j'espere mes chers


compris et que la soci6t6 semble jouer avec le feu en
critiquant de facon d6sinvolte, la Mission ", leur mission.
D'autres par contre, se sentent humili6s par le
comportement de la force 6trangere. D'autres se sentent
occup6s, d'autres d6sempar6s, d'autres font leur beurre et
d'autres enfin, se sentent agress6s moralement tandis que
certains le sont physiquement. Cependant, nous ne saurons
que par leurs consequences les vrais effets d6vastateurs de
cette presence 6trangere. Dans dix ou quinze ans. Le temps
nous le dira. Triste sort. Triste pays.
Enfin. La d6raison semble habiter parmi nous.
Certains RAISONNENT (ceux qui sont dou6s de raison)
et d'autres RESONNENT (ceux qui ont la tete vide ou une
matiere grise de faible density), comme les grosses caisses.
Et, ils font du bruit. Et, ils ont la force de leur c6t6 : blinds,
armes gros calibre, etc. Les Francais, malgr6 leur politesse
proverbiale, disent CONS a ceux qui d6raisonnent. M6me
le genial Georges Brassens, disait : quand on nait con, on
est con. Et on le demeure, ajouterais-je. Certains de nos
" invites forces semblent l'etre. Je vous prierais, chers
lecteurs, de ne pas m'en vouloir a cause de ces drives
langagieres. Une cure d'humilit6 conviendrait peut-6tre a
certains des responsables de ces hordes, qui se plaisent
peut-6tre trop a jouer au petit soldat ", sans aucune
strat6gie r6elle. Sinon, comment expliquer ces reactions.
Je croyais avoir lu r6cemment que durant les fetes de fin
d'ann6e, certains hauts fonctionnaires des hordes 6trangeres
6tablies en Haiti 6taient au petit soin en R6publique
Dominicaine, dans les hotels les plus luxueux. Pour
combattre le stress, pour d6compresser. Ils ont peut-6tre
maintenant trop de compte a rendre. Trop de dossiers
ouverts, trop d'enquetes a mener sur les agissements de
leurs propres membres. Un d6menti a etc apporte par la
suite. Je n'ai pas eu la chance de le lire. Cependant," avec
ou sans d6menti ", le nombre de ces fonctionnaires bien
pays qui, le vendredi matin traversent la frontiere pour
revenir le lundi matin, est quand meme 61ev6. Oublions
ces petits details, laissons ces fonctionnaires a leurs
enquetes et revenons a nos moutons.
II faut quand meme etre coherent. Demander aux
autres de raisonner ne peut nous empecher de voir qu'en
ce qui nous concerne, les vents de la d6raison nous poussent
de plus en plus vers les territoires t6n6breux, aussi bien
du point de vue social que du point de vue politique. Il
nous faut nous rendre compte que quoiqu'il en soit, FE
nwa pa ka dire tout tan, Fo 1 kaba ". II faut bien que nous
nous mettons ensemble pour faire disparaitre le
" blackout" de la misere, l'obscurit6 de l'ignorance, la
noirceur de la peur, et pour faire renaitre l'espoir d'un
lendemain meilleur pour faire grandir en nous l'envie de
transformer Haiti.
Voil5 comment arriver a expulser les forces de
stabilisation du sol 16gu6 par les ancetres au prix de
grands sacrifices. Un exercice de raison, pour vaincre la
d6raison collective.
Oscar Germain
germanor2005(a vahoo.fr
Janvier 2006


o4


-r -rr


r r


,,


- rr r


, 0


O


Q o


o o


-~ r rr -


. -


r


A.0 - .sb.N. 0






Page 15


SPORTS:


TOUS LES CHAMPIONNATS


Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


HAITI
Tournoi D'Ouverture
Championnat de lere Division
2005-2006
llme Journee
Violette-Zenith 1-2
Cavaly-Racing Gonaives 0-1
Carrefour-Racing CH 0-1
Baltimore-Victory 1-0
Don Bosco-US Frbres 1-0
Dynamite-Tempete 1-1
ASC-Mirebalais 3-0
Aigle Noir-Roulado 3-0


Equipe
1 Racing GonaYves
2 Baltimore
3 Racing CH


#ti h &fm ), HH f J J i I


Europe
Allemagne 17eme journee
Equipe Pts
1-Bayern Munich 44
2-Hambourg 38
3-Werder Breme 36
Meilleur Buteur
Miroslav Klose Werder Breme 16 buts
Angleterre 23eme journee
Equipe Pts
1-Chelsea 62
2-Man UTD 48
3- Liverpool 44
Meilleur Buteur
Ruud Van Nistelrooy Manshester UTD 16
buts
Espagne 20eme journee
Equipe Pts
1-FC Barcelone 49
2-Osasuna 39
3-Valencia 39
Meilleur Buteur
Samuel Eto'o Barcelone 18 buts
France 23eme journee
Equipe Pts
1-Lyon 54
2-Bordeaux 42
3-Auxerre 39
Meilleur Buteur
Pedro Pauleta PSG 14 buts
Hollande 20eme journee
Equipe Pts
1-PSV Eindhoven 48
2-Feyennord 45
3-AZ Alkmaar 45


Meilleur Buteur
KLaas-Jan Hunterlaar
buts
Italie 21eme journee
Equipe Pts
1-Juventus 56
2-Inter Milan 48
3-Fiorentina 46


Heerenven 17


Meilleur Buteur
Luca Toni
Fiorentina 21 buts


R6sultats des rencontres disputes
dimanche dans le cadre de la
Coupe d'Afrique des nations 2006
Groupe A:
Egypte-Libye 3-0
Maroc-Cote-D'Ivoire 0-1
Groupe B:
Cameroun-Angola 3-1
Togo-Rd Congo 0-2
Groupe C:
Tunisie- Zambie 4-1
Afrique du Sud-Guin6e 0-2
Groupe D:
Nigeria-Ghana
Zimbabwe-Sen6gal

Canada: Les
Liberaux de Paul
Martin vaincus par
les Conservateurs ...
Dans Papineau, le
ministre Pettigrew
battu par Vivian
Barbot d'origine
haitienne P. 16


S"'Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"




















.... &0 W OWA *I" so ........W up'". .
wo g

9g





Zr ,


* U A: I 0E


I







Mercredi 25 Janvier 2006 MOTR AMERIQUE Page 16
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52 NOTRE AMERIQUE Pa=1



Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"



MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS MIAMIDA
MIAMI-DADE COUNTY SEAPORT DEPARTMENT
PROGRAM MANAGEMENT CONSULTING SERVICES (PMC)
OCI PROJECT NO. E05-SEA-01

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections
2-8.1 (as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4 of the County Code and Administrative Order 3-39, announces that
professional architectural and engineering (A/E) services will be required for program management consultant (PMC)
services for the Miami-Dade Seaport Department.

Program management consultant services will be required for the Miami-Dade Seaport Department (Seaport). There will be
no duplication between the work of Seaport staff and the Program Management Consultant (PMC). The PMC will function
as specialized support staff to the Seaport Department. The County does not currently employ the many construction,
engineering, planning and other specialists in the numbers that are required to implement the capital projects at the Port of
Miami. The PMC will support Seaport staff in all program management functions necessary to ensure that Seaport projects
are completed on time and within budget. PMC personnel will be available to the County based on specific work
authorizations dictated by the amount of work required. The County will manage the PMC and all Seaport projects. Seaport
staff will be responsible for implementing all policy decisions made by the Board of County Commissioners (BCC)
regarding the implementation of all Seaport projects and will supervise the PMC in their performance of specific duties. Nso
Seaport will employ sufficient County staff to monitor and control the PMC's activities. Seaport will be the managing _4 _
agency for this contract.

The PMC will prepare a yearly work plan to be reviewed and approved by Seaport staff. The work plan will include
authorized tasks, staffing (including a clear description of what each consultant employee will be working on), proposed fees
and deliverables with specific timetables for completion. Seaport will define scopes of work for all PMC assigned tasks,
negotiate the cost of these assigned tasks and supervise the PMC during the performance of these tasks as well as review and
approve the PMC work product when completed. Seaport will have the authority under the agreement to review consultant
employee qualifications, approve every consultant employee as well as request the removal of any consultant employee from
the work. The PMC will also provide assistance to Seaport and other County staff in the coordination and oversight of all
Design Consultants and Construction Management Consultants (including Construction Engineering & Inspection
Consultants) for all Seaport Projects. It is also important to note that the PMC will not perform design or inspection
services. Separately selected A&E firms will perform those functions.

If and when requested by Seaport, the PMC support services may include, but not necessarily be limited to:
Short and long-range planning; facilities planning, project programming, design oversight (criteria and standards), oversight
of engineering and inspection consultants, quality assurance oversight, design criteria and standards oversight, value
engineering, project control, contract administration, estimating, utility relocation, configuration management and document
control, and claims administration. The above services consist of extensive coordination with other government/private
entities on behalf of the Port of Miami. The selected consultant may be asked to monitor and provide project management on
the following projects:

C-3 Command and Control Center Parking Garages D and E
Cruise Terminals D and E Cargo Facility Improvements
Cruise Terminal 1 Improvements New Cargo Facilities
Cruise Provisions Buildings Bascule Bridge Improvements
Water Main Improvements Phase III Dredging Projects
Rail Facilities Infrastructure Entry Gate Projects
Cruise Terminal A Port Access Improvements
Cruise Terminal B & C Rehabilitation Electrical Infrastructure Upgrades
Sanitary Sewer Forcemain Improvements Restricted Area Access Projects
Security Improvements Cargo Yard Improvements

Seaport reserves the right to add other projects, in addition to the aforementioned projects, with the approval from the Office
of Capital Improvements (OCI).

Consultants are required to have experience in project management consulting services for a seaport to include deepwater
port infrastructure, fast-track projects, construction management and design-build. One qualified consultant will be retained
under a non-exclusive professional services agreement (PSA) with a maximum compensation of $5,000,000 for an effective
term of three years, with an option to extend at the discretion of the County Manager, for two (2) additional one (1) year
periods.

Prime and subconsultants with a current agreement or an open Work/Service Order with Miami-Dade County for design and/
or construction management services for Miami-Dade Seaport Department will be required to submit a request for an
opinion from the Commission on Ethics, refer to Section 1.14 of the NTPC, prior to the submittal date. In addition, the
prime consultant and their subconsultants selected for award of this solicitation will not be allowed to propose or be
considered for any design and/or construction management services advertised for the Seaport Department during the
effective term of this Program Management Consulting Services agreement.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
ELECTIONS AU CANADA
5.01 PORT AND WATERWAY SYSTEMS ENGINEERING DESIGN (PRIME) ELECTIONS AU CANADA
2.02 PORT AND WATERWAY SYSTEMS ARCHITECTURAL DESIGN (PRIME)
5.11 PORT AND WATERWAY SYSTEMS CONSTRUCTION MANAGEMENT (PRIME) Les Liberaux de Paul Martin

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) vaincus par les Conservateurs
may be obtained at the Office of Capital Improvements Architectural & Engineering -Unit located at 111 NW 1st Street, 21st
Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A Dans Papineau, le ministre
solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and
have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled Pettigrew battu par Vivian
on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC .
and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations Barb ot d'origine haitienne
On-Line."
Montr6al, 23 janvier- Le Parti Conservateur
The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at fty@miamidade.gov, fax: du Canada dirig6 par Stephen Harper a remport6 les
(305) 350-6265 or phone: (305) 375-2774. elections f6d6rales d6clench6es le 23 novembre 05. C'est
sans surprise que le PCC restructure a remport6 ces
CONTRACT MEASURE REOUIREMENTS elections 16gislatives, les 39'e dans l'histoire du Canada.
Les Conservateurs ne sont pas arrives a remporter d'une
NO MEASURES manibre decisive le scrutin qui s'est d6roul6 en plein hiver.
Le plus long: 55 jours.
Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 1, 2006, at 10:00 A.M., at the Miami-Dade Seaport Un gouvernement minoritaire, le 8'e dans
Department, 1015 N. America Way, 5th Floor Main Conference Room, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, l'histoire du pays, habituellement ne dure pas plus de 2
interested parties ARE ENCOURAGED to attend. ans.
Aprbs un rbgne de plus de 12 ans, les lib6raux
Deadline for submission of proposals is February 17, 2006 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and sont d-faits pour faire place au changement. Ce n'est pas
containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1"' Street, le balayage bleu qu'on pr6disait, c'est plut6t une victoire
17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL modeste, une sorte de ras-le-bol...
ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL On signale que le gain conservateur est un
NOT BE CONSIDERED. message clair envoy aux lib6raux de Paul Martin qui se
sont compromis dans des scandales politico-financiers, les
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Commandites et Option Canada entre autres... Cet heritage
Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of laiss6 par les lib6raux de Jean Chr6tien a fait tres mal aux
the Cone of Silence. f.,: .. a i 10]


v( o r ana a )







Page 17


I HAITI-DOMINICANIE


Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


I ....-.. -.. -m.














"Copyrighted Material




Syndicated .Content



Available from Commercial News Providers"





". "" '"a~~~ ,*"" "'" "*


- w*w
Mh *- ii dOW ilcii ini~~i i~


BOBY Epress Co.



Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave,
Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd,
Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass
02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd,
Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 FlatbushAve.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd


Ft. Lauderdale, Fl 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, Fl 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street
N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue
(441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom
Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy


Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, Fl 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


8772 Nj 2 4eme AveriLue
T1l: 305 757 4915
FADKIKJ VARIETY STORE
LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL,
GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection telephonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm




Parfums
Cellulars & Beepei
Souliers et Sandal
Produits pour la cu
Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Money Order


a:


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Produits pour cheveux







Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


Page 18


I JOUONS! I


VOLVE S


Solutions de la semaine pass6e:
HS LL EWRO NU J)O Z P
0 C T H R L I TT LEWA L T E ) J
C H I A 0 0L 0N NI SJM0H NS G
AA RFi BB K I N S Z G S DW
DNSlL EEP Y J Qffjll ESTE S)J O
DE I SRY 'D 'VF H E E'OGB R
I IlEESTL INRGMOKUNUB
AMPOJ AI ACA AR ID
ODAAR EPNCMJ LE K DE
U I T YRSHY I EEBNE YL
I LUT DMTSOOI RDRIWR
SO S AMKIPRNONUDAA
JH GOE I ITKE LWMI TD TH
H B H[ILJ, NIO, I L[,O LLE E E ES
HT KW H HG INITIRL EBOIF0 R Y
DLH TI MS E I S E B AM JF A
[ALIB E TCOL L IN S) I C GIM G
SIIIG M(MEMPH I SM NN III)G J
N RV M LR E K L AWE N B0 .)X I


Allez de SAUCAI a VOLVES, en utilisant des mots du du vocabulaire
frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Designation 2. Conjonction Irridium -
3. Calendrier 4. Execute Issue -
5. Titane Chaleur, en Espagnol -
6. Irridium Interpr6t6 par un musicien -
7. Architecte am6ricain d'origine
finlandaise -8. Importunes.
VERTICAL
1. Embrasa- 2. Brilleras -
3. Mat Expert -
4. Precipita Se marre -
5. Continent-
6. Empereur de la dynastie Qing -
7. Renfl6s-
8. Grands oiseaux.


Solutions de la
semaine passe:

ELIMES

ALITES
AG I TE S


A G A !Ed


GRILLE DE PROGRAMME

M6lodie 103.3 fm

74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
Tl1: 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Bton Reveil en musique

6h30-7h00 A PTipirit chantant
ler Journal creole de la journde avec Yves Paul LUandre


7h00 lOh00


Ilelodie NMatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
8h L'Editorial de Marcus
8h15 La Chronique au Quotidien avec Elsie
8h30 Le grand Reportage avec Guyler C. Delva
8h45 A Haute Voix avec Dominique Batraville
9h Les Sports avec Jacky Marc
9h15 Culture avec Claude Bernard S6ran


Mdlodie Matin chaque samedi est animde par Raphael F6quiere


l brivf


0 0 *


"Copyrighted Material

.- .. Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"
r- ,


lOhOO Midi




12h00 12h15


Le Disque de
l' Auditeur
animation: Jacques Lacour

Le MNidi
Un r6sum6 des Informations Locales et Nationales


12h15- 2h00 Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie

2h00-3h00 C'est si bton
en cIhansons...---
Emission de Chansons Francaises

3h00- 5h00 Le Boa Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill

5h00- 7h00 MIelodie Company
une mission ligne ouverte avec participation du public sous la baguette magique
de MARCUS.
Le Jeudi place au DDveloppement durable avec Bernard Ethdart

7h00- 8h30 Amor y Sabor
8h30- 9h00 Soir Iiformations

10h00 N1otre Grand Concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invites

9h00 et au-deld Cavaliers, prenez
vos dames (Samedi )
50 ans de Succbs Populaires Haitiens


(Canada ... suite de la page 16)
d6put6s de Paul Martin qui se retrouvent
d6sormais dans l'opposition.
Consid6r6 comme un chef de
l'extreme-droite canadienne, Stephen Harper,
47 ans, a r6ussi a charmer l'6lectorat canadien
qui a voulu sanctionner les lib6raux a cause
de tous ces scandales et de l'arrogance de
certains de leurs ministres 1'6gard des
politiciens du Qu6bec.
Proche de George W. Bush, Stephen
Harper qui a requ l'appui de la Maison
Blanche, espere pouvoir faire avancer
beaucoup de dossiers 6conomiques, comme
le bois d'oeuvre, le trait de 1'ALENA et
autres.
La chute d'un gros canon liberal
comme Pierre Pettigrew contre une canado-
haitienne Vivian Barbot, est une grosse
d6ception pour le parti. Les haitiens pro-
lavalas, dans Papineau, ont voulu donner une
lecon a Pierre Pettigrew, responsable des
affaires 6trangeres et tres impliqu6 dans le
dossier d'Haiti, depuis la chute de Jean-
Bertrand Aristide. Une bonne chose pour la
communaut6 haitienne de Montr6al sera la
presence de Vivian Barbot b Ottawa. Le Bloc
Qu6b6cois a toujours rev6 de faire tomber ce
chateau-fort liberal du ministre Pettigew qui
traitait les chefs souverainistes de perdants.
Les qu6b6cois l'ont tres mal pris, ils l'ont
prouv6 avec leur bulletin de vote ce lundi.
Quel est l'avenir politique de Paul
Martin. Traditionnellement au Canada,
lorsqu'un chef de gouvernement ne livre pas


la marchandise, il doit d6missionner. Quand
est-ce qu'il l'annoncera? Cela doit se faire
sous peu, parce que le parti a besoin de se
restructurer avant les prochaines elections
dans moins de deux ans, probablement.
Dans son discours de d6faite, Paul
Martin a paru d6contract6 en remerciant son
6lectorat qui l'a 6lu dans La Salle-Emard. Le
chef du parti liberal se retrouve a la tate de
l'opposition officielle, mais pour combien de
temps. Est-ce la fin de sa carribre politique.
II a dit qu'il va livrer une opposition farouche
aux Conservateurs pour le respect de l'unit6
du pays. Il a ajout6 qu'il ne dirigera pas ses
troupes a la prochaine campagne 6lectorale.
La porte est d6ja ouverte a sa succession dans
une course a la direction du parti. Les gens
vont se souvenir qu'il a laiss6 un pays fort
6conomiquement sur le plan national et
international, malheureusement affect par
des scandales financiers qui ont caus6 la chute
de M. Martin.
Quant B Stephen Harper, le nouveau
PM du Canada, les canadiens lui ont donn6
un mandat minoritaire, en vue de le suivre
dans le futur. Le Bloc a pr6cis6 que si les
Conservateurs travaillent en faveur du
Qu6bec, il va &tre de leur c6t6. Sinon ce sera
la guerre...
Les d6fis sont 6normes pour le PCC
de Stephen Harper dans les prochains mois.
C'est au pied du mur que l'on reconnait les
vrais ouvriers, dit un vieil adage...


Serge C6sar, pour HEM


Albert Collins
Albert King
BB King
Bessie Smith
Big Joe Turner
Billie Holiday
Blind Blake
Brownie McGhee
Charles Brown
Charlie Patton
Elmore James
Freddie King
Ida Cox
Jimmy Reed
John Lee Hooker
Junior Wells
Leadbelly
Leroy Carr
Lightnin Hopkins
Little Walter
Lonnie Johnson
Louis Jordan
Mamie Smith
Memphis Minnie
Muddy Waters
Otis Spann
ProfessorLonghair
Ray Charles
Robert Johnson
Robert Nighthawk
Sleepy John Estes
T Bone Walker
WC Handy


BSCABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais


G R

E I R

UU


Solutions de la semaine passee
JUGALES


Les Liberaux de Paul Martin battus


mlrmk


I -,


'l'mfR7;71|rTIIfFMI l7iT;lTTlll771-i7lITlll, 7,1Tlf7it7iT, lITf114111 L


-'"'~-'':''-'-"' I''-1'-''~~''": '-li' [I 1111M ", -""~'


IS|A!UIC |A I |






Page 19


ti gout pa ti gout


Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52






Mercredi 25 Janvier 2006
Haiti en Marche Vol. XIX No. 52


ARTS &


Page 20


SPECTACLES


SATURDAY MAY 20, 2006





T-VICE CARIMI KREYOL LA


DJAKOUT NU-LOOK







ZIN .










^L-^ ^.^ ml /udTO P HIT PARADE ^ iE
BAR PARK DOWNTOWN MIAMI







__ Semaine du 23 Janvier
# A1. Alan Cave: Collabo
^ m_ 2. Alan Cave: Se Pa Pou Dat
UW 9 W 3. Alan Cave: Best of
4. Sweet Micky: GNB
& gt5. Ansy Derose: Titres d'Or
6. Zin: Manyen
owo as M % I7. Zouk: Hit Tropical
8. Zin: Officiel Live
9. Skandak: Nouvelle Generation
10. Nickenson: Premiere Danse
"Copyrighted Material


Available


Syndicated Content
from Commercial News Providers"


ENCORE UN EXEMPLE
DE L'EXPERTISE DU LEADER!
LES CHIFFRES ECLATENT!
Lorsque les chiffres augmentent
de maniere constante tous les ans,
c'est que la majority a fait choix du meilleur
et la communaute Haitienne a choisi CAM!
Depuis plus de 21 ans
le service ne fait que s'ameliorer et aujourd'hui
la garantie de livraison & domicile
le m&me jour dans les deux heures
est une veritable tradition confirmee par CAM.
2003: le 23 d6cembre 18,282 transferts
livr6s A domicile le meme jour.
2004: le 23 d6cembre 21,572 transferts
livr6s A domicile le meme jour.
2005: le 23 d6cembre 23,854 transferts
livr6s domicile le meme jour
Notre difference c'est notre service!
APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faltes votre transfert ONLINE: www.camtransfert.com
Autori p ar d.pspar.m n baLlr. de New York. N. r Jonaey d. Com leadcut, .ode Md .. WuahlnghtDC. GEorgle Florld


ADOMI PORRCHASIWG AGENCY
Tel.: 786-457-8830 Fax: 305 754-0979 e-mail: pasacalia@aol.com
Pour tous vos achats
= Materiels de construction
= Pieces de voiture / camion
= Equipement medical
Par avion
ou par bateau au choix


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs