Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00283
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: November 2, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00283
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00011-02-2005 ( PDF )


Full Text














Haiti en Marche edition du 2 au 8 Novembre 2005 Vol. XIX No. 40


ELECTIONS


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 29 Octobre Des
elections termindes avant d'avoir lieu? D6sormais il
n'est presque plus possible de croire a des elections
permettant l'investiture d'un nouveau president lu le 7
f6vrier 2006.
L'impasse est totale. Et sur
tous les plans: politique, administratif,
technique. Mais au niveau aussi des
candidats qui se divisent entre ceux
acceptant de se plier a la dernibre
exigence de soumettre les documents
d'identit6 de leurs pere et mere et ceux
qui s'y refusent.
Devant le toll provoqu6 par
la question des candidats qui auraient
une ou plusieurs nationalit6s 6trangeres,
l'Exdcutif a nomm6 une commission
charge d'op6rer les verifications a ce
sujet. D'autre part, la Constitution
interdit aussi la recherche de la
pr6sidence aux compatriotes qui ne sont
pas haitiens d'origine, c'est-5-dire n6s
d'un pere ou d'une mere 6galement
haitien natif natal.
Ceci pour l'actualit6 de la
semaine. Mais le problbme est bien plus
profond. L'objectif principal de la
transition politique est l'organisation
des elections. Done sans les elections,
la transition a dchou6. Dans ce
domaine, entre autres.
Les calculs politiques, tels que Fun6raill
concus et appliques au lendemain du au


L'Impasse est totale


29 fevrier 2004 qui a vu le depart de Jean-Bertrand Aristide,
ont fait un bide total.
Est-ce incompetence pure et simple? Ou est-ce
mauvaise foi de la part de decideurs g6ndralement
quelconques charges de l'ex6cution de ces calculs et qui


les d'un casque bleu jordanien tu6 au cours d'une operation policiere
bidonville de Cit6 Soleil, Port-au-Prince photo Thony Bdlizaire


les ont sabotes pour les soumettre a leurs propres visees?
Ou encore les contradictions entre les exigences
des puissances qui nous dominent et la complexity des
r6alit6s locales?
Ou le simple 6goisme d'un establishment
comme toujours incapable de
distinguer entre ses propres int6rets et
S l'interet national?


Etats g6n6raux de la
nation ...
Toujours est-il que l'6chec
est consomme au point qu'on parle
d6ji beaucoup moins des elections que
de la nouvelle transition, en
l'occurence un "gouvernement
d'union nationale" ...
D'autres, qui voient peut-etre
un peu trop grand, pensent a des sortes
d'6tats g6ndraux de la nation.
Toujours pour essayer de
retrouver un certain consensus qu'on
consider faire particulibrement d6faut
a la transition actuelle.
Tout le reste est bien entendu
subordonn6 a cette urgence, a la
r6ponse a cette question de fond. A
c6te, tout le reste n'est que petits
calculs ou simples formalit6s ...
Que ce soit la controverse
soulev6e par cette verification
suppl6mentaire de la nationality parce
que ne figurant pas dans le d6cret
(voir L'Impasse / page suivante)


HAITI EN MARCHE EDITION EN DOUBLE
Notre edition de la semaine derniere n'a pu aller priv6e d'electricit6 comme tout le sud de la Floride, mais Et aussi que la communaut6 haitienne
sous presse a cause des dommages laiss6s par l'ouragan une bonne partie du toit du batiment a 6td emport6e. progressait de son berceau de Little Haiti aux sections
Wilma a Miami, of est base la maison mere d'Haiti en Nous compatissons aux malheurs de tous les plus affluentes de North Miami, Hollywood, Miramar,
Marche. Floridiens, et de cette ville de Miami qui a permis a notre Pembroke Pines etc.
C'est la premiere fois depuis sa naissance en entreprise de naitre et de prosp6rer. Au fur et a mesure que Nous souhaitons que Miami et tout le sud de la
1987 que notre hebdomadaire n'a pas paru un mercredi. la ville elle-meme devenait cette nouvelle m6gapole Floride retrouveront au plus t6t leur situation normale.
L'imprimerie Southeast Offset n'a pas seulement 6td dconomique desservant tout le sud du continent et 6clatante Courage.
en beaut&. Excelsior!


CATASTROPHES A LA CHAINE LIRE

Elections
La legon des ouragans Elections
PORT-AU-PRINCE, 26 Unis qui ont la fievre, mais c'est pour Haiti partout ailleurs. Cependant 1'ouragan qui ps
Octobre Selon un vieux dicton: quand ces petites grippes qui la conduisent a ravag6 la Floride est susceptible d'avoir
globalement plus de consequences pour Le Defi SimMus p.1
nous que la tempite tropicale Alpha.
Nous n'avons pas seulement Un echec planifie p.C
chacun de nous de la famille en Floride
(Miami, Fort Lauderdale, Orlando, Florida
City, Homestead, Boca Raton, Palm Haiti en Marche
Beach). C'est aussi de Floride que vient
S*'r une bonne partie de ce que nous Port-au-Prince
Copyrig hted M ateriaconsommons, et aussi d6pensons. C'est de 100 Avenue Lamartinibre au Bois
Syndicated Content Miami et Fort Lauderdale qu'arrivent la Verna
majority des avions atterrissant 5 Port-au- T61: 221-8596 ou 245-1910
Available from Commercial News Providers" Prince. Faises Miamix 221 1323
L'ouragan Wilma a pris ses aises Miami
le lundi 24 octobre, a "dodo mea" pendant 173 NW 941h Street
plus d'une demie journde au-dessus de ces Miami, Florida 33150
villes, y laissant tout le r6seau 6lectrique Td1.: 305 754-0705 / 754-7543
par terre, endommageant s6rieusement tout Fax 305 756-0979
le systhme g6ndralement parlant. New York 914-358-7559
Soudain l'adroport de Port-au- Boston 508 941 6897
Prince est devenu presque silencieux ... Montr6al 514 337 1286
Notre adresse internet d'ordinaire e-mail:
les Etats-unis ont une petite grippe, c'est toujours plus prbs de la tombe. si prolifique, fut r6duite 5 un fil. elsieetheart@hotmail.com
Haiti qui a la fibvre. Une simple brise tropicale Les maisons de transfert
Aujourd'hui ce sont les Etats- provoque plus de morts chez nous que n'appellent pas pour dire : le "tchocho" URL:
(voir Ouragans i/ page suivante) www.haitienmarche.com







Mercredi 2 Novembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 40


L'ACTUALITE


ELECTIONS


L'Impasse est totale


(suite de la lere page)
electoral, voire de candidats qui ont d6ji
W6t agr66s par l'organisme electoral ...
Que ce soit les questions
techniques que personne n'a encore abord6
tant le marasme est total: installation des
bureaux de vote, preparation de dizaines
de milliers de personnes pour les faire
fonctionner etc.
Mais commencons par le
commencement: a quoi bon tout cela
quand personne ne sait a quelle date auront
lieu ces elections, ni si elles auront lieu
dans un d1lai pr6visible, ni quels en seront
les candidats?

Un processus totalement
embourb6 ...
En effet, on a attendu en vain
toute la semaine 6coul6e que les autorit6s
annoncent enfin officiellement la date du
scrutin. Pour toute r6ponse, on a entendu
au contraire critiquer l'empressement du
premier ministre G6rard Latortue pour
avoir sugg&6r la mi-d6cembre lors de la
Conference des bailleurs de fonds d'Haiti
qui se tenait le 21 octobre dernier a
Bruxelles, alors que, selon le conseiller
Patrick F6quibre, il faut commencer par
6tablir la marche a suivre pour d6gager un
processus totalement embourb6.
Autre suspense choc: a quand la
liste definitive des candidats admis a
participer aux 16gislatives et surtout a la
pr6sidentielle?
RWagissant a un arret de la Cour
de cassation autorisant le candidat


est

sup
Bos
Mei
ache
n'a


Dumarsais Sim6us, un citoyen am6ricain
avou6, a entrer dans la course a la
pr6sidence, les autorit6s int6rimaires se
sont employees a mettre en place des
mesures administratives pour faire barrage
au candidat par qui le scandale arrive ...

Simeus n'est pas une
exception ...
Mais c'est pour d6couvrir avec le
grand public que M. Sim6us n'est pas une
exception. Selon des rumeurs persistantes,
ce sont plus d'une douzaine de candidats
pr6sidentiels, et non des moindres, qu'il
faudrait renvoyer.
Et voici la machine qui se
retrouve encore plus gripp6e qu'avant.
Mais tout cela n'est que la face
6merg6e de l'iceberg ...
Car sans les elections pour
installer des elus l6gitimes a la tete du pays
au d6but de 1'an prochain, c'est tout le
processus de stabilisation qui finit en
queue de poisson. C'est l'avenir qui est
renvoy6 sine die ...
Car les elections en question ne
sont pas des elections pour des elections.
Elles doivent 61ire une 16gislature dont la
premiere tache est de voter les projets pour
le redressement du pays.
Outre les l6us territoriaux qui
doivent 6tablir le Conseil electoral
permanent, l'une des fondations de la
d6mocratie et d'une stability dans la dur6e.


Haiti en Marche, 29 Octobre


2005


La legon des ouragans
(suite de la lere page) (et meme pauvres comme Haiti: les
arrive. ouragans et tempetes ne font pas de
Mais le pire est que les prix au discrimination d'aucune sorte,
ermarch6, ainsi qu'5 la Croix des 6conomique, ni politique, ni id6ologique,
ssales, vont faire un nouveau bond. comme on dit encore: Dieu saura toujours
me quand les marchandises auraient &6t reconnaitre les siens), oui, tous les pays
etdes depuis plusieurs semaines, done de la region 6tant donn6 que ces
vant rien a voir avec Wilma. changements m6tdorologiques seraient 1l


Le gouvernement nous r6pondra
que c'est la libre concurrence, le jeu de
l'offre et de la demande, qu'il n'a done
pas le droit meme d'en parler.
Comme si le gouverneur Jeb
Bush resterait les bras crois6s alors que
des commercants mercenaires
s'amuseraient a profiter outrageusement
de la catastrophe qui frappe son Etat.
Plus royalistes que le roi, il est
difficile de trouver mieux.

Un systeme de protection
commun ...
Nous disions r6cemment que les
pays de la region, riches et moins riches


pour longtemps, au moins 15 a 20 ans,
selon les savants ne nous est-il pas
n6cessaire de mettre au point un system
commun de prevention et surtout de
protection civile.
Bien entendu, les Etats-Unis sont
toujours prets a nous apporter leur aide a
chaque fois qu'on est frapp6 ... Et regardez
comment notre gouvernement int6rimaire
6tait tout fier aussi rdcemment de leur
retourner la politesse, meme quand le
cheque est cent fois plus gros que la valeur
qui y est inscrite. C'est l'intention qui
compte, n'est-ce pas.
Bien stir, le Centre National des
(voir Ouragans / 6)


INSECURITE: KIDNAPPINGS
Meme si on en parle moins, ils n'ont pas cess6 pour autant et on a meme remarqu6 une
sorte de pr6f6rence ces jours derniers pour les enlbvements d'enfants.
Ainsi, samedi dernier, la police a lib6r6 a Delmas 75 o6 ils 6taient gard6s, trois (3) enfants
en bas ige ( 5 ans et moins) Deux de ces enfants seraient de nationality am6ricaine, et le
troisibme haitien.
1 y aurait eu plusieurs arrestations, dont celle d'un ex-policier.
INSECURITE: OPERATIONS
Le Bataillon br6silien de la Minustah se trouvait le vendredi 28 octobre dernier A proximity
de la TELECO au Bel Air, dans le p6rimetre bord& par les rues Sans Fil, Tiremasse, Saint
Martin et Mariella.
240 militaires et 9 vehicules blinds ont particip& A une operation qui a dur& trois heures,
de 6 heures 30 A 9h30 du matin. Ce crackdown visait A poursuivre les efforts entrepris pour
le r6tablissement de la security dans la zone. Aucune arrestation n'a et op6ree, A
l'exception d'un suspect qui aurait &t& identified comme appartenant A un r6seau criminel.
Le Bataillon bresilien en a conclu que la zone avait &t& pacifiee et qu'aucun 616ment
douteux n'aurait resist& aux precedentes operations menees dans le but de r6tablir la
security dans tout le Bel Air. Les militaires bresiliens ont mend en moyenne deux
operations par semaine, en plus des activities regulieres de patrouille, d'&tablissement de
poste, de dressement de barricades et de control dans les rues.
Ces diverses operations ont &t& conduites dans des endroits varies et a des heures
diff6rentes, pour surprendre l'adversaire.
I1 y en a eu du meme genre A Solineo, Delmas 2 et depuis environ 60 jours aucun tir n'a &t&
&chang& avec un quelconque groupe arm&, selon les services de presse de la Minustah.


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"































La veille des elections haitiennes, les autorit6s dominicaines
preparent une deportation massive d'haitiens
Le Conseil National de la migration (R6publique dominicaine) a signal qu'on rapatriera
tous les citoyens haitiens ill6gaux,
" en respectant comme toujours leurs droits humains.
Le conseil pr6sid6 par le secr6taire du d6partement de l'Int6rieur et de la police, Franklin
Almeyda Rancier, a dit que ce sera fait conform6ment au protocole de rapatriement qui a
6t6 sign le 2 d6cembre 1999 entre la R6publique Dominicaine et Haiti.
II a dit en outre que tout stranger qui n'est pas dfment recens6, sera qualifi6 d'ill6gal,
comme stipul6 dans l'avant-projet de la Loi G6n6rale de Migration, promulgu6e le 15 Aoit
2004.
Le fonctionnaire s'est exprim6 en ces termes, mettant a la disposition du public, des
organisations et des institutions, l'avant-projet de la Loi G6n6rale de Migration, pour qu'ils
soumettent leurs observations conform6ment aux lois et reglements sur le libre acchs a
l'information.
Au terme d'un d6lai de quinze jours, la commission r6dactrice incorporera les suggestions
pertinentes a l'avant-projet avant de le remettre au president de la r6publique, docteur
Leonel Fernandez, pour son approbation et sa promulgation. (voir suite page 20)


TEMPS PRESENT


I








I POLITIQUE


Mercredi 2 Novembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 40


Par Jean Erich Ren6 U n
29 oct. 05
L'accouchement du calendrier electoral se r6vble
long, difficile. Ordinairement les elections se d6roulent un
dimanche, d'ou les dates des 11 et 18 d6cembre avanc6es
par le Premier Ministre. Jusqu'5 present le CEP n'a rien
fix En tout cas, la r6alisation du prochain scrutin au del5
du 18 d6cembre parait utopique. On ne peut pas diriger un
peuple sans tenir compte de son habitus. Personne n'ira
aux urnes le 25 d6cembre, fete de Noel, ni le 2 janvier,
jour des aieux.
Qui pis est le 6 janvier, ce sera la fete des Rois.
C'est le jour initiatique de Jesus par les 3 Rois Mages
assimil6s par le vodou aux 3 plus grands Houngans de
l'6poque qui, guides par l'6toile de David, apportaient a
Jesus 3 616ments essentiels c'est a dire 3 f6tiches ou 3 points
indispensables pour traverser les 6preuves difficiles de la
vie. Soulignons l'encens de Balthazar qui lui a garanti sa
victoire sur la mort le vendredi saint. Les hounsi-Kanzo,
vont renouveler leurs gardes ou leurs amulettes mais
n'iront certainement pas aux urnes le dimanche de
1'Epiphanie.
Tout de suite apres le 9 janvier c'est la p6riode
des mardigras. Dans son confort Viennois, Gerard Latortue,
descendant de la Ravine a Couleuvre, a-t-il oubli6 les
donn6es
culturelles haitiennes. Il existe une fourchette de
deux semaines pour abattre la besogne. Il y a peril en la
demeure si la transition ne se termine pas a temps.
Contrairement au rituel de 1'ONU, le procks verbal de sa
dernibre reunion n'a pas 6t6 rendu public. Quels en sont
les motifs ?
L'ONU a d6lib6r6 pendant deux fois au cours de
la meme journ6e, soit 3 hres 30 dans la matin6e et 2hres30
dans l'aprbs midi, pour faire une declaration d'une page.
Il y a anguille sous roche. De plus, 1'ONU exprime
publiquement ses inqui6tudes. Kofi Annan 6voque l'id6e


echec plan

d'un Gouvernement d'Union Nationale. Parallblement le
Gouvernement Alexandre/Latortue ne s'inquiete pas. Au
contraire il nomme de nouveaux ambassadeurs, signe des
Accords Internationaux, engage des prets financiers avec
les bailleurs de fonds internationaux.
En dehors des lettres de la Constitution, Gerard
Latortue a r6form6 le CEP, cr66 la Commission de
verification de la Double Nationalit6, la Commission de
Garanties Electorales. Personne n'a reagi Autant de
ballons d'essai qui lui permettent de tester son emprise sur
le pouvoir. Que disent les leaders des Partis politiques ? II
les a tous embobin6s en les int6grant dans des commissions
: fete de l'Ind6pendance bis, Ann6e de Dessalines etc....
II les a ports a signer des pactes en provision de l'orage
a venir. Nos leaders politiques sont prets a toutes les
alliances et n'attendent que le prochain Pr6sident pour
recevoir leurs dividendes. Entre temps, les experts de
1'ONU 6tudient le scenario de l'6chec des elections. La
resolution du Chili mise en veilleuse depuis Juin 2002 refait
surface. En effet pour 6viter la fatale resolution du Chili,
Jean Bertrand Aristide avec la complicity de l'OEA, a
Santiago (Chili) 9 juin 2003, avait propose la resolution
1959 qui a 6chou6 par suite de son comportement
anarchique qui a occasionn6 son depart le 29 f6vrier 2004
Le proces verbal de la reunion du 26 f6vrier 2004
devant aboutir a l'6viction d'Aristide a remis en vigueur
la resolution du Chili compose de 4 options principales,
dont le d6barquement d'une Force de Stabilisation
Multinationale pendant plusieurs ann6es et la mise sous
tutelle d'Haiti par le Canada.
Le Conseil de S6curit6 de 1'ONU s'est r6uni du 4
au 5 mars 2004, les membres du CICR ou Comit6
International de la Croix Rouge sous l'ordre de 1'ONU,
d6pech6 sur place en Haiti depuis le 20 d6cembre 2003


Iif i pour negocier avec les
belligerants comme c'est
gen6ralement le cas dans tous les pays ou il y a un conflit
arm6, ont exig6 des Rebelles l'unit6 de commandement.
C'est pourquoi Guy Philippe s'6tait ralli6 au Mouvement
des GonaYves et a obtenu le commandement de toutes les
factions. Un trait de paix a 6t6 conclu et le journal "La
Tribune de Genbve" reconnaissait en Guy Philippe le Che
Guevara d'Haiti.
Selon les principes du Droit International dans les
cas de conflit arm6, Guy Philippe et ses militaires devraient
etre partie prenante de la solution en portant leurs
uniformes. L'opposition avait le vent en poupe.
Tout de suite s'ambne le Gouvernement
Alexandre/ Latortue qui a complbtement change la donne.
Une lettre de demande de la troupe de 1'ONU fut adress6e
par Boniface Alexandre. L'OEA, par la R6solution 1542,
a nomm6 Valdes comme Chef de la Transition. Guy
Philippe et ses hommes sont complbtement 6cart6s. Ravix
R6missainte a 6t6 assassin. On a reproch6 a Latortue au
cours de la dernibre reunion de 1'ONU d'avoir torpill6 le
projet de la Transition. Le problbme des militaires fut mal
pos6. Guy Philippe devrait etre le Chef de la transition
militaire. C'6tait son droit. En toute justice, il devrait
occuper la place du vainqueur. Il n'6tait pas question de
d6sarmer les rebelles. Au contraire Guy Philippe avait pour
mission d'6carter du Corps de Police les chimbres et les
assassins. II fut invite par le CICR a Genbve.
La plus grande erreur de l'opposition, c'est
d'avoir accept une transition aussi longue. Pendant deux
ans, le Gouvernement Alexandre/Latortue a d6vi6 le cours
des 6venements. On se retrouve en face d'une Minustah
qui a le contr6le exclusif de la Police Nationale. Malgr6 la
presence de 1'ONU, en sous-traitance, 1'OEA et les
d6mocrates am6ricains ont repris le dossier en main. Les
visites effectu6es en Haiti par Albert Ramdin, secr6taire
g6n6ral adjoint de 1'OEA, notamment du 5 au 7 juillet
(voir suite page suivante)


INSERTION


Le nouveau Decret sur l'Imp6t


sur le Revenu soulage les Salaries


(Source: Le Matin, No.32459, Jeudi20 octobre
2005
Le nouveau barbme propose par le nouveau
d6cret sur l'imp6t sur le revenu soulage grandement les
salaries. Des taux 6lev6s de reduction a l'annulation
complete de l'imp6t sur le revenu, les employs trouveront
une petite compensation face a l'augmentation du cofit
de la vie. D'aprbs le nouveau barbme, les personnes
physiques ne paient pas d'imp6t sur le revenu pour un
salaire mensuel allant jusqu'5 5 500 gourdes. Dans cette
cat6gorie se trouvent tout le personnel des administrations
publique et priv6e, les ouvriers des factories "...Mais
aussi des cadres. Jusqu'en 2003 certaines entit6s de
l'administration publique payaient 5000 gourdes aux
jeunes dipl6m6s de l'universit6.
Le salaire des professeurs du primaire, dipl6m6s
du minister de l'Education Nationale, de la Jeunesse et
des Sports (MENJS), n'atteint pas jusqu'5 present 5000
gourdes. Pour faciliter la comparaison des deux baremes,
Le Matin propose a ses lecteurs deux tableaux de
simulation. Le premier pr6sente l'ancien bareme avec des
simulations pour trois niveaux de salaire. Un salaire de
10 000 gourdes, puis de 25 ooo gourdes et de 35 ooo
gourdes. Pour ces trois montants de salaire, les imp6ts
mensuels, d'aprbs l'ancien bareme, s'el6vent
respectivement a 916,67 gourdes, 3583,33 gourdes et
6083,33 gourdes (voir le tableau # 1). Un autre exemple
est donn6 a partir du salaire d'une enseignante.


LES AVANTAGES
Dans le nouveau d6cret, a l'article 149, en plus
de l'61argissement des intervalles, 1'abattement g6n6ral
est pass de 20 000 a 60 ooo gourdes. Un abattement


L'ACTUALITE
(suite de la page 20)
L'ancien consul g6n6ral d'Haiti, Edwin Paraison, a expliqu6
que la decision de la Cour interam6ricaine des droits de
l'homme survient prbs de 9 ans aprbs le lancement de cette
procedure par les meres des deux fillettes et leurs avocats,
vu que, sur le plan local, malgr6 toutes les d6marches et
rencontres effectu6es entre les parties en conflit, les
instances de l'Etat dominicain ont toujours refuse
syst6matiquement de d6livrer des actes de naissance en
faveur des enfants.


special de 10% du montant brut du salaire est aussi accord
aux personnes physiques par l'article 92. Sur la base de
ces dispositions, en reprenant les calculs avec les memes
montants de salaires, on constate une diminution d'imp6t
sur le revenu de 56,36% sur un salaire de 10 00 gourdes.
Pour les salaires de 25 000 et 35 000 gourdes les
pourcentages de reduction d'imp6t sur le revenu s'Mlvent
a 47,67% et a 46,67% et a 46,99% (voir tableau no.2). Sur
un salaire de 10 000, l'imp6t sur le revenu est pass de
916,67 gourdes a 400 gourdes. De 3583,333 gourdes
gourdes sur 25 ooo gourdes, l'employ6 paiera 1875 gourdes
avec le nouveau barbme. Pour les 35 000 gourdes, au lieu
de 3583,333 gourdes d'imp6t sur le revenu, les personnes
physiques verseront 3225 gourdes.
Jeanne (Jeanne est un prete-nom mais l'histoire
est vraie) est professseure a une cole nationale de Port-
au-Prince. Elle a fait l'Ecole normale d'institutrice de
Damien. Dans le m6tier d'enseigner, elle a prbs de 25 ans
d'exp6rience. Elle faisait figure d'6tudiante la plus brillante
de sa promotion. Elle est done une professeure chevronn6e
et exp6riment6e. Pourtant son salaire mensuel s'Mlve a
seulement 5750 gourdes. Elle payait 408,35 gourdes
d'imp6t sur le revenu. Avec le nouveau d6cret, elle pourra
6conomiser 390,83 gourdes, soit une diminution d'imp6t
sur le revenu de 95,71%. Elle ne versera que 17,5 gourdes
d'imp6t mensuel sur le revenu. Elle s'en r6jouit.
Cependant la satisfaction de Jeanne pourrait
s'agrandir si elle pourrait s'arranger de facon a percevoir
5500 gourdes de salaire et les 250 gourdes comme frais.
Ainsi, elle serait exempte de paiement d'imp6t et b6n6ficier
des 390,83 gourdes (voir premiere colonne des deux
tableaux)
Mais Jeanne devra continuer a verser les autres
cotisations telles que le FDU, la CAS, le CFGDCT...


Comment peut-on pr6tendre que cette decision soit partie
int6grante d'une campagne contre la R6publique
Dominicaine, s'est interrog6 M. Paraison.
ent illogiques, surtout quand on tient compte des critiques
La mairesse Carline Simon contrainte de
demissionner
Port-au-Prince, 26 octobre 2005 -(AHP)- Un nouveau
conseil a 6t6 nomm6 mardi pour la mairie de Port-au-
Prince, suite a la d6mission de la mairesse Carline Simon.
Ce conseil est pr6sid6 par Mme Paulna Julien Brutus. Les
deux maires adjoints r6pondent aux noms de Fleurette
Toussaint et Philn6us Dorc6ant.


L'article 92 precise que toute personne physique
ou morale versant des traitements, emoluments, salaires
ou r6tributions quelconque est tenue de remettre dans le
courant du mois de septembre de chaque ann6e, a la
Direction g6n6rale des imp6ts (DGI) du lieu de son
domicile ou du siege de l'6tablissement ou du bureau qui
a effectu6 le paiement, la declaration de retenue a la source
de ses employs. Cette declaration, sera produite suivant
un formulaire type pr6par6 par la DGI et d6livr6 sans frais.
Et des sanctions sont pr6vues contre tout contrevenant
dans le d6cret : Faute par l'employeur de se conformer
aux dispositions du present article, il sera passible d'une
amende de cinq mille (5,000) gourdes par mois ou fraction
de mois de retard sans exc6der soixante mille (60,000)
gourdes, sans prejudice de toutes autres sanctions pr6vues
par le present d6cret ".
De fagon sp6ciale, les r6mun6rations pour heures
suppl6mentaires feront l'objet d'une retenue a la source,
de 10% du montant brut, qui sera verse a la Direction
g6n6rale des imp6ts entre le ler et le 15 du mois qui suit
celui du paiement.
Une incertitude rbgne encore les administrations
en ce qui concerne l'application du nouveau d6cret. On
a pu constater les ajustements dans les institutions
visit6es. Selon des sources proches du Ministbre de
l'Economie et des Finances, les changements devront etre
observes a partir de la premiere quinzaine du mois de
novembre 2005. Entre-temps, les salaries attendent avec
impatience la mise en vigueur du nouveau d6cret sur
l'imp6t sur le revenu, adopt le 29 septembre 2005 en
Conseil des Ministres du gouvernement de transition.

Bureau de Presse et de Communication du
Premier Ministre


M. Dorc6ant est le seul rescap6 de l'ancienne
administration. Madame Yanick M6zile avait d6ja dfi partir
bien avant.

Donation alimentaire espagnole d'environ
2 millions de dollars au profit des enfants
Haitiens
Une partie d'une donation du gouvernement d'Espagne de
550 tonnes m6triques de viande en conserves, d'une valeur
de 1.8 millions de dollars am6ricains, est arrive le
mercredi 26 octobre au d6p6t du Programme Alimentaire
Mondial (PAM) a Port-au-Prince.


I







Mercredi 2 Novembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 40


I L'ACTUALITE EN MARCHE I


Le retour du baton


(suite ae la page z0)
Le baton, signe de la confusion et
de l'impuissance des gouvernants face aux
problbmes de l'heure, annonce aussi le
prochain d6bordement de la colbre mal
contenue des administr6s.
Le baton c'est la faillite de toute
mission de stabilisation g6n6ralement
quelconque. C'est l'abandon de toute
ambition de construction d'un Etat de droit.
C'est la reconnaissance d'un
6chec, meme agr6ment6 d'un demi milliard


de dollars qui aurait d6ji t6 d6caiss6 par
les bailleurs.
Est-ce le baton qui fera que l'ann6e
prochaine, Haiti ne se trouvera pas a
nouveau a la 154e place sur 158 de la liste
des nations les plus corrompues.
Oui, le baton, quand c'est le baton
pour le baton, c'est seulement pour cacher
les vraies v6rit6s.

Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-
au-Prince


Un echec planifie
(suite de la page precedente)


2005 et les 25 au 26 septembre
2005, sont 6vocatrices de sa nouvelle
perc6e. "Jos6 Miguel Insulza secr6taire
g6n6ral de 1'OEA insiste sur la tenue des
elections en d6cembre, fixe les priorit6s du
CEP et renouvelle la volont6 de 1'OEA de
rester en Haiti au-dela des elections" nous
rapporte une radio de Port-au-Prince dans
son edition du jeudi 27 octobre 2005.
L'OEA est en train d'appliquer
actuellement en Haiti, avec la complicity


du Gouvernement Boniface/Latortue, la
resolution 1959 fabriqu6e par Aristide et
englobant les resolutions 806 et 822 qui
recommandent, si le cas y 6chet,
l'occupation du territoire national. Dans
tous les cas de figure, Lavalas domine
l'6chiquier politique. Il s'associe a toutes
les coalitions en pr6sentant plusieurs
candidats a la pr6sidence. Les membres de
la Communaut6 Internationale sont divis6s
a ce sujet. De Villepin et Condoleeza Rice


Un artiste peint sur un mur a Petionville le symbole de 1'Espoir, la plate-forme
soutenant la candidature de Ren6 Pr6val photo Yonel Louis


ne veulent plus retourner a leurs
vomissements. Le bb66 est en 6tat de sibge,
a cause d'un conflit de paternity. L'6chec
des elections est planifi6. G6rard Latortue


fait des reves mirobolants. Malgr6 la duret6
apparente de sa carapace, il sera forc6 de
rejoindre Yvon Neptune au P6nitencier
National pour Crime de Haute Trahison.


#1 DES BUREAUX DE TRANSFERTS SUR HAITI


Conseil a la Communaute Haitienne


Laissez vous livrer votre transfert a domicile
en moins de deux heures a travers Haiti.
Pas besoin de sortir et de prendre le risque
de vous faire agresser dans les rues
et de perdre votre argent.


Nous nous soucions de votre s6curit6
et ne demandons qu'a vous servir.


S Notre diff6rence c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT: USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou fates votre transfert ONLINE: www.camtransfert.com
Aulorid par leI dpadrtnents banca~er de New York, New Jersey, Cnnecticut Rhode Isand, Masachuselt, Washington DC, Georgie t Floride


ADOM/ PURCHASIN/ AGWrCY Pour tous vos acha'ts
= Mat6riels de construction
= Pieces de voiture / camion
T61.: 786-457-8830 = Equipement medical
Fax: 305 754-0979 Par avion
e-mail: pasacalia@aol.com ou par bateau
au choix


Flr ~iu~i~Rnu, rF711 BT I


w m







Missing
or
Unavailable




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs