Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00282
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: October 26, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00282
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00010-26-2005 ( PDF )


Full Text














Haiti en Marche edition du 26 Octobre au ler Novembre 2005 Vol. XIX No. 39


Wilma laisse une Floride paralys6e

3,4 millions de foyers sans electricity / 21 morts P2


S"Copyrighted Material r r d u
Syndicated Content
.. Available from Commercial News Providers"

POLITIQUE


Elections poignardees a l'avance


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 24 Octobre II est evident pour
tout le monde que les elections ont plus de chance de ne pas
avoir lieu avant le 7 f6vrier 2006, date constitutionnelle pour
l'installation des nouveaux gouvernants l6us de la nation.
Le conseil electoral provisoire (CEP) et le
gouvernement int6rimaire font tout pour cela. Pour a chaque
pas compliquer davantage le problem au lieu d'essayer de le
r6soudre.
Quelles sont leurs motivations? Allez savoir.
En voici un bilan:
Des l'ouverture de l'inscription des l6ecteurs,
indifference manifeste envers les communaut6s rurales. Si
l'objection quartiers-populaires = zones-de-non-droit a 6t6
soulev6e pour ne pas installer des bureaux a Cit6 Soleil, au
Bel-air, a Solino et a Grand'Ravine, quartiers chauds de Port-
au-Prince, par contre la province est redevenue calme depuis
longtemps.
II faudra beaucoup de protestations, et de tous les
horizons, y compris de leaders politiques de l'ancienne
opposition (OPL, MOCHENA) pour d6bloquer la situation.
Le nombre d'inscrits a bondi automatiquement a plus
de 3 millions sur une population 6lectorale d'un peu plus de 4
millions.
Une plus grande participation 6lectorale n'est pas
seulement un meilleur gage de d6mocratie. I1 peut compliquer
aussi la tache a qui voudrait manipuler le vote.

Insuffisamment "transparent" ...
Vient l'inscription des partis politiques. Le processus
n'a pas 6t6 suffisamment "transparent" (terme utilis6 sous le
sceau de l'anonymat par des repr6sentants internationaux
(voir Elections / 4)


L'OFFENSIVE DES DUVALIER


VWronique Roy Duvalier, la compagne francaise de Baby Doc, d6posant une corbeille aux pieds
de la statue du Marron inconnu, le samedi 6coul6, pendant que des disciples de l'ancienne dictature
organisaient un rally au bas de la Rue Roy, ci-devant Avenue du 22 Septembre sous le r6gne des Duvalier
pare et fils photo Thony Bl6izaire


Bruxelles: les bailleurs

renouvellent leur appui


Aprbs Washington, Cayenne et
Montr6al, Bruxelles a accueilli les 20 et
21 octobre une conference internationale


sur Haiti. Le chef du gouvernement
int6rimaire haitien a voulu rassurer la
(voir Bruxelles / 3)


I


Le defi Simeus


PORT-AU-PRINCE, 22 Octobre -
Rejet6 par les autorit6s haitiennes a cause de
sa nationality am6ricaine, le candidat
Dumarsais Sim6us, un millionnaire haitien-
am6ricain, n'en a pas moins lanc6 sa
campagne sur des chapeaux de roue.
L'actualit6 6lectorale se resume
actuellement a une guerre a coups de petites
phrases de plus en plus meurtrieres entre le
candidat non agr66 et les autorit6s
gouvernementales. Ces dernibres, oubliant
leur devoir de neutrality, ont repouss6 le
conseil electoral provisoire (CEP) de c6t6
pour prendre la direction des operations.
Dans son message du 17 octobre
(anniversaire de la mort de Dessalines, h6ros
de l'ind6pendance), le president par interim
Boniface Alexandre jure qu'aucun candidat
ayant une nationality 6trangbre n'occupera
le fauteuil pr6sidentiel.
Quant au premier ministre Gerard
Latortue, il n'a jamais dissimul6 son
opposition. Jeudi (20 octobre) lors d'un stop
a Paris en route pour la Conf6rence de
Bruxelles sur Haiti, il a r6it&r6 que Sim6us


ne passera pas.
D'autre part, le gouvernement
essaie de mettre en place toutes sortes
de barribres administratives pour ne pas
appliquer un arret de la plus haute
instance judiciaire du pays, la Cour de
cassation, pris en faveur du candidat en
difficult parce que les autorit6s
1lectorales n'ont pas apport6 la preuve
de leurs accusations.
(voir Sim6us / 5)

Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere au Bois Verna
Te1: 221-8596 ou 245-1910
Fax 221 1323
Miami
173 NW 94th Street
Miami, Florida 33150
Te1.: 305 754-0705 /754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
e-mail:
pub( haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com


I







EN PLUS... ENBREF...


Mercredi 26 Octobre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 39


CATASTROPHES

Le cyclone Wilma balaie la Floride

Le president Bush en visite,

les critiques pleuvent
MIAMI, Floride Le president George W. Bush a &6t accueilli
am6ricain George W. Bush a visit le jeudi par son frbre, le gouverneur de l'Etat Jeb
27 octobre les zones ravages par le Bush, qui l'a pilot dans les quartiers
passage de 1'ouragan Wilma en Floride touches avant de se rendre avec lui au
(sud-est), cherchant a att6nuer la Centre national des ouragans a Miami.
frustration de sinistr6s irrit6s par la lenteur "Le gouvernement f6d6ral travaille avec
des secours. (voir Wilma / 8)


~ U ~








S. ~ ~


.4 m m e


opyng hted Material


.. Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"

dt a r ow -


__ -


-r S ,
* 0 C -s
- 0MNN i n u
.10
r


- l 0* -a 0m _


* 4O o
* b a.ba


L'intense deforestation

rend Haiti tries vulnerable


PORT-AU-PRINCE,Haiti La
tempete tropicale Alpha a fait au moins
13 morts en Haiti, ont rapport les
autorit6s. Le directeur de la Protection
civile, Alta Jean-Baptiste, a d6clar6 que
huit personnes avaient p6ri le dimanche
23 octobre.
Trois autres personnes ont W6t
emportdes par un torrent d'eau qui s'est
soudain d6vers6 dans le lit ass&ch6 de la
Rivibre Froide, a Ka Louijeune, un
quartier de Carrefour, a proximity de Port-
au-Prince.


Des t6moins ont rapport qu'une
femme avait W6t tude par la crue a Ka
Janmo, une locality voisine. Mais la
protection civile a soulign6 que les
victimes de Carrefour ne pouvaient etre
recens6es que comme "disparus" tant que
leur corps n'6tait pas retrouve.
Les paysans transportant des
produits a Carrefour empruntent le lit de
la rivibre pour 6viter d'escalader des
collines escarp6es. Le gouvernement a
pr6cis6 que 189 maisons avaient W6t
d6truites par la crue soudaine.
(voir Alpha / 8)


amoao -______a_


4 s -0


Page 2


* -


oQ


- 1-


pv






Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


Page 3


L'ACTUALITE EN MARCHE


Bruxelles: les bailleurs

renouvellent leur appui


(suite de la lere page)
communaut6 des donateurs qui soutiennent le processus
de transition et de stabilisation dans son pays: le calendrier
electoral sera respect. Le premier tour des premieres
elections g6ndrales depuis la chute de Jean Bertrand
Aristide aura bien lieu en d6cembre et le deuxibme tour a
la mi-janvier. Le 7fevrier 2006, comme prevu, mon equipe
cedera laplace au nouveau gouvernement sorti des urnes",
a promis G6rard Latortue.
De leur c6te, les bailleurs de fonds se sont engages
a renforcer le programme d'appui a Haiti qu'ils avaient
adopt en juillet 2004 pour un montant de plus d'un milliard
de dollars et qui a pris un certain retard, selon l'ambassadeur
Juan Gabriel Valdes, repr6sentant special de Koffi Annan
et chef de la Mission des Nations unies pour la stabilisation
en Haiti: "Un an apres, on constate qu'il y a eu une grande
lenteur dans le versement des fonds. Du milliard et demi
de dollars qui ont ete promis, 400 millions seulement sont
arrives a Haiti. II y a des projets de developpement au
niveau des infrastructures et d' autres projets ont ete' inities,
parfois meme avec la participation des soldats des Nations
unies surplace, mais il est clair que le pays a besoin d' une
plus grande assistance. Cette assistance devra se
poursuivre et se renforcer apres les elections qui auront
lieu vers la fin de cette anne.""


Les participants a la Conf6rence de Bruxelles ont
reconnu que assistance internationale au processus de
renouveau d6mocratique en Haiti est d'autant plus
indispensable que si des progrbs importants ont W6t
accomplis en termes de s6curisation, la violence reste loin
d'etre 6radiqude et que "tout peut encore exploser a tout
moment".
"La situation va beaucoup mieux meme si les
racines profondes de l'insecuritr que sont la pauvrete et
la marginality sociale ne peuvent pas tre combattues en
un an", souligne Juan Gabriel Valdes. "Les manifestations
de violence sont beaucoup plus controlees aujourd'hui. Le
pays est en paix mais il y a encore des poches de violence
a Port-au-Prince, particulierement dans les bidonvilles, a
Cite Soleil, Martissan, etc. La force armee de la
MINUSTAH, la Mission des Nations unies, travaille avec
une police qui commence d etre plus professionnelle etplus
controlee par ses autorites"
L'Union europ6enne, qui a repris sa cooperation
officielle avec Haiti le 17 octobre dernier, s'est engage a
fournir 244 millions d'euros, auxquels s'ajouteront 18
millions d'euros en appui au processus electoral et 10
millions d'aide budg6taire pour servir notamment au
financement des partis politiques haitiens.
Anne-Marie Mouradian


& "Copyrd



S- "Copyrighted Mal


terial


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


C'est vous qui d6cidez d hnareu.. Partout ou vous #tes
aocedez UNIBANKOnline ,un vrale sucursale en ligne!

> az n n qui a un ilaomptIeIUIANK
Pa d vous-m e sn comp UtA


> Fates vostransferts srt Itraner
> Achatez des cheques de directon et ur ranger
> Commandez vote attestation bancaire

Consulez la longue liste d'autres transactions possibles
en cliquant sur le www.unibankhati.com


I I UNIBANK


"Falsons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


L'EVENEMENT SOMMAIRE
L'ouragan Wilma laisse une Floride d6sempar6e :
3,4 millions de foyers sans 6lectricit6 et 21 morts p.2
La tempte Alpha fait en Haiti 13 morts p.1
ANALYSE
Elections poignard6es a l'avance p.1
EDITORIAL
Le d6fi Sim6us ... p.1
ECONOMIE
Bruxelles : les bailleurs renouvellent leur appui p.1
L'UE s'engage pour une aide budg6taire de 10 millions
d'euros p.13
Le FMI d6bloque US$14.7 millions p.8
Comcel d6ploie le premier r6seau GSM en Haiti p.19
Cuba sollicite 1'appui d'Haiti contre 1'embargo americain
p.2
POLITIQUE & ELECTIONS
Le Mexique remet 1.3 millions de kits 6lectoraux p.3
Double nationality : ex-r6fugi6s politiques eligibles p.15
Violences annonciatrices p.19
VIOLENCES
Un casque bleu jordanien tu6 p.8
Violente attaque contre le sous-commissariat du Limb6
p.8
SOCIETE
Adieu Soeur Anne Marie p.10
Partenariat d'6mancipation ayitiano-ayitien p.13
DEVELOPPEMENT DURABLE
Le grandon ... p.17
Le Sud menace d'isolement p.7
LIBRE PENSEE
Nuances! p.10
,. j


F







UNE ANALYSE


Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


Elections poignardees a l'avance


(Elections ... suite de la lere page)
engages eux-memes dans le processus) pour qu'on puisse
en juger a bon escient. Si ce n'est que apres la publication
d'une premiere liste de partis habilit6s a aller aux elections,
le CEP fut saisi soudain d'une veritable fievre, continuant
a qualifier a tort et a travers. Comme si l'institution


lCopyrighted Material
SSyndicated Content
Available from Commercial News Provid


6lectorale avait Wt6 soumise a un chantage de la part de
non qualifies sur la premiere liste, mais qui menagaient de
faire des rv6lations. Du moins selon une rumeur ...
Des lors, entre les accusations de favoritisme (il
comprend en son sein plusieurs dirigeants connus de partis
politiques), et celles
de manque de
competence, le
conseil electoral voit
commencer a fondre
son capital de
cr6dibilit6.
L'inscription
des candidats se
d6roula norma- "C O
lement. En dehors
d'une radio qui
publia une liste
suspecte (un avant- Av le
gofit des manoeuvres
auxquelles certains
se preparent peut-
etre a se livrer autour
ers" des r6sultats du
prochain scrutin),
mais qui fut rectifi6e
peu apres par le
conseil electoral
annongant offi-
ciellement les 4
candidats a la pr6sidentielle 4
qualifies. Ainsi que les d6lais pour introduire les
contestations s'il y en a ...
Le candidat Dumarsais Sim6us, dont le
nom ne se trouve pas sur la liste, annonce son
intention de faire appel et qu'il 6puisera toutes les
possibilities fournies par la loi.
D'autres candidats font aussi valoir leur
contestation. Certains sont repech6s, pour la plupart
des candidats aux l6gislatives.


m i w A AwEA E I mI 'AII i "A1 0YJ I jI I

SAMDI 29 October 2005, 9:00 a.m. pou 5:00 p.m.
Lapli oubyen soley nan twa kote say yo:
North Dade Permanent Home Permanent Home Homestead Solid
Landfill Chemical Chemical Waste Division
21500 N.W 47 Ave Collection Center Collection Center Public Works
8831 N.W. 58 St 23707 S.W. 97 Ave 548 S.E. 6 Ave
Gate B Homestead, FL
South Dade Landfill
Pwodui chimik tankou penti aluil, mineral spirits, pwodui pou netwaye pisin, ensektisid,
pwodui pou touye move zeb epi 16t kalite pwodui chimik nou sevi lakay nou ka kreye gwo
pwobl6m pou anviwonman an si nou jete yo nenp6t jan ak nenp6t kote. Pou
evite sa, rezidan Miami-Dade County gen dwa pote jiska 50
liv pwodui chimik sa yo nan program espesyal ranmasaj
pwodui chimik adomisil la. N'ap resikle, oubyen jete pwodui
chimik sa yo nan yon fason ki pa danjere epi ki gratis (BIZ-
NIS PA LADAN). Men kouman pou nou prepare pou ran-
masaj pwodui chimik adomisil la:
* Kite chak produi nan veso (bwat, mamit, sache
oubyen boutey) li te vin depi le nou te achte I la. Pa
bliye mete etiket sou li pou idantifye ki kalite pwodui
li ye.
* F6k veso yo byen bouche. Si veso a ap degoute, mete
pwodui a nan yon 16t veso ki pi go epi mete jounal ladan
pou absbbe pwodui a.
* Mete tout veso ki gen pwodui chimik yo nan yon
bwat oubyen yon kes byen solid, epi plase yo Iwen
kote moun chita.
* Nou pa aksepte ni matery6l eksplozif ki ka sote, ni
matery6l ki gen reyon radyoactif, ni vye dech6 ki
gens enfeksyon ladan yo.
* Penti alo gen dwa jete nan fatra nbmal depi li byen
seche. Pou f6 yon penti alo seche vit, mete ladan sab
oubyen jounal pou absbbe likid yo


Nou aksepte tout kalite aparey elektwonik tankou
konpite ak tout materyel ki genyen nan konpite, tele-
vizyon, videyo, radyo-kominikasyon, telefon selile etc.

MIAMIM


Des lors, le
processus reste bloqu6 sur
ce qu'on appelle
aujourd'hui l'affaire
Sim6us.

My s t re
autour de la visite de
Dr Rice ...
Sur ces entre-
faites arrive a Port-au-
Prince la Secr6taire d'Etat
am6ricaine Condoleezza
Rice. On continue de
s'interroger encore sur le
motif de cette visite. II
n'en reste que son
change public avec le
premier ministre
int6rimaire G6rard
Latortue autour justement
du cas Sim6us. A
Condoleezza Rice qui
recommande de laisser
tous ceux qui le veulent se
presenter aux elections
(alors que la liste des
candidats autoris6s est
d6ji officielle), Latortue
rectifie: sauf ceux qui ont
des problbmes avec la loi
ou avec la Constitution du
pays!
Depuis, rien ne
va plus.
Premier coup de
theatre, la Cour de
cassation constatant la
faiblesse substantielle du
dossier pr6sentW par les
avocats du CEP qui,
curieusement, n'aborde
pas ce qui est suppose tre
pourtant le fond de la
question: la double
nationality tranche en
faveur de Dumarsais
Sim6us et fait injonction


au CEP de l'inscrire dans la liste definitivee" des candidats
a la pr6sidence.
Ce verdict soulbve un toll6. Comment accepter
qu'un "6tranger" puisse devenir president d'Haiti?
Deuxieme coup de theatre: des rumeurs mais de


A -


plus en plus insistantes veulent que Dumarsais Sim6us ne
soit pas le seul candidat ayant une nationality 6trangbre.
D6n6gations de certains candidats. D'autres ne disent mot.
Le Miami Herald est plus direct. Selon le
quotidien de Floride, un autre businessman ayant la
nationality am6ricaine a 6t6 pourtant agr66. I1 s'agit de M.
Samir Mourra, resident de Miami Lakes.
Des lors le gouvernement decide de prendre la
question en mains. Le premier ministre Latortue, en sa
quality d'ex-cadre des Nations Unies, crut encore une fois
s'en sortir en multipliant les commissions (comme lors de
la crise avec les militaires d6mobilis6s).
Le CEP est flanqu6 d'un "super patron", Jacques
Bernard, pour essayer de g6rer ses faiblesses mais qui sont
dues avant tout aux diff6rends entre ses membres.

A l'impossible, nous sommes tenus!...
Troisibme coup de theatre: le premier ministre
annonce la formation d'une commission pour v6rifier la
nationality des candidats, tous cette fois sans exception.
Cette nouvelle instance demande tambour battant
a tous les candidats de produire les actes de naissance de
leurs pere et mere et autres documents pouvant prouver
qu'ils sont des haitiens d'origine.
Car de la double nationality on est passed un autre
casse tete: haitien d'origine. Toujours pour rester fiddle a
la Constitution. Les candidats ont un d6lai de trois jours
pour s'ex6cuter. Chose, disent-ils, impossible.
Quatribme coup de theAtre: le gouvernement
decide de supprimer l'article du D6cret electoral permettant
aux candidats de recourir a la Cour de cassation pour
entendre leur contestation ...
Vive protestation de presque tous les candidats
pour lesquels cette disposition garantissait un ultime
recours contre les drives relev6es d6ji trop abondamment
dans le processus electoral.
Entre-temps aussi, le CEP porte plainte contre
Sim6us au parquet du tribunal civil de Port-au-Prince pour
"faux et usage de faux." Faux documents fiscaux?
Des juristes font aussit6t remarquer que le CEP
empiete sur les attributions des institutions fiscales, seules
habilit6es a entreprendre une telle demarche, et que par
consequent la demande sera rejet6e.

La dictature ...
Mais la vraie question qui agite le palais de justice
c'est le refus par les autorit6s gouvernementales (puisque
celles-ci ont pris ouvertement la direction du CEP)
d'obtemp6rer 5 l'injonction de la Cour de cassation de
r6int6grer le nom de Dumarsais Sim6us dans la liste des
candidats admis.
C'est la fin, disent-ils, de la separation des
pouvoirs. En un mot, c'est la dictature (!).
Et c'est dans cette atmosphere toute particuliere
que le premier ministre a annonc6 jeudi a l'occasion de la
Conference de Bruxelles des bailleurs de fonds, via le
(voir Elections / 5)


Page 4






Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


IDE L'ACTUALITE


(Simeus ... suite de la lere page)
Quel charivari, va ...
Sur la meme lance, le gouvernement forme une
commission de verification de la nationality des candidats.


I nnv"ar hOFTp rl


e defi Simet
Celle-ci s'est mise au travail sans tarder. Les candidats ont
trois jours pour apporter la preuve qu'ils sont non seulement
haitiens, et qu'ils
n'y ont jamais
renonc6, mais
aussi haitiens
d'origine, c'est-i-
dire n6s d'un pare
ou d'une mere lui
aussi haitien natif
a t arinl natal.


Sfom Col nte en

Available from Commercial News Providers"


Cela
risque de cr6er un
sacr6 tohubohu
remettant d'ores
et d6ji en question
le calendrier
electoral, sinon les
elections elles-
memes.
Quant
Dumarsais Sim&
us, il fait feu lui
aussi de tout bois,


ELECTIONS POIGNARDEES

A qui le crime profite?


(Elections ... suite de la page 4)
Conseil de S6curit6 des Nations unies a New York, puis le
bureau de son homologue Dominique de Villepin, a Paris,
que le premier tour des elections est report6 au 18
d6cembre. Assurant que le nouveau president l6u pretera
serment cofite que cofite le 7 f6vrier.
Mais de ce c6t6-ci de 1'Atlantique (ou de la
Caraibe), certains se permettent de n'en etre pas si sfrs.

Devinez a qui le crime profite ...
Le Conseil electoral, pour des raisons que la raison
ignore, a tout salop6. Il suffisait de disqualifier tous les
candidats ayant une double nationality pour que la question
Sin6us n'ait jamais exist. Et la Constitution serait sauve.


Qui done est le premier responsable de cette crise?
Quant au gouvernement, voulant rectifier la
barre, mais anim6 lui aussi ou de desseins secrets ou
d'animosit6 personnelle, il ne semble contribuerjusqu'ici
qu'5 compliquer davantage les choses et B rendre toujours
plus all6atoire la tenue des elections, ou pis encore leur
tenue, leur honnetet6.
Mais plus grave est le coup port a ces institutions
mattresses alors meme qu'on parle de stabilisation en
Haiti: la Cour de cassation, le CEP etc.
De qui se moque-t-on?
Mais toujours devinez a qui le crime profite ...

Haiti en Marche, 24 Octobre 2005


MIAMiDDn


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids, which can be obtained through the
Department of Procurement Management (DPM), from our Website: www.miamidade.gov/dpm. Vendors
may choose to download the bid package(s), free of charge, from our Website under "Solicitations Online".
Internet access is available at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors
visit our Website on a weekly basis to view newly posted solicitations, addendums, revised bid opening dates
and other information that may be subject to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00 handling charge for those
vendors wishing to receive a paper copy of the bid package through the United States Postal Service.


These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106.


1S r6pondant du tac au tac au president Alexandre
Set au premier ministre Latortue.
D6peignant ceux qui veulent l'empecher
d'acc6der a la candidature, non pas tant comme des
d6fenseurs de la Constitution et de la souverainet6 d'Haiti
qu'ils le disent, mais comme les repr6sentants d'un statu
quo bas6 sur la corruption et l'exploitation.
D'autre part, c'est le moment choisi aussi par le
PDG de la Sim6us Food base au Texas et la firme afro-
am6ricaine qui brasse le plus gros chiffre d'affaires aux
USA ($150 millions) pour lancer une vigoureuse
campagne de relations publiques auprbs des masses
populaires et de la jeunesse des quartiers pauvres de la
capitale haitienne.
Alors qu'5 son arrive au pays en aofit dernier, il
avait 6tabli son pied a terre dans un grand h6tel de
P6tionville, faubourg r6sidentiel par excellence, la semaine
derniere Dumarsais Sim6us inaugurait son quartier g6n6ral
en plein centre ville de la capitale, a l'Avenue Christophe.

Une ambiance survolte ...
Ses meetings se d6roulent dans une ambiance
survolt6e, anim6s par le verbe chaud du candidat, un tribun
naturel, et qui 6tonnamment manie le creole, la langue du
peuple, comme s'il n'avait jamais laiss6 le pays. Sim6us a
6migr6 depuis quarante ans.
Son public est surtout compose de jeunes hommes
pouss6s par la curiosity face a ce "ph6nomene haitien",
symbole vivant de la r6ussite haitienne en terre 6trangbre.
Evidemment ils sont surtout attir6s par les promesses du
candidat qui affirme connaitre de nombreux investisseurs
strangers qui sont prets a venir en Haiti cr6er des dizaines
de milliers d'emplois.
L'autre id6e force de la campagne Sim6us ce sont
ses origines humbles qu'il ne manque jamais une occasion
d'6taler (en bon am6ricain!). Fils de paysan de la Vall6e de
l'Artibonite, il a 6clat6 en sanglots lors d'une interview
chez notre confrere T616-Ginen en 6voquant son jeune age
et le sort fait depuis toujours a cette cat6gorie sociale.
II a promis de travailler s'il 6tait 61u, pour que les
jeunes haitiens d'aujourd'hui puissent b6n6ficier de
certaines opportunities.
Pendant que le gouvernement agite tout le banc
et l'arribre banc de la bureaucratie, le candidat multi-
millionnaire r6pond en s'enfoncant dans le r6el, les
quartiers populaires, ou les nouveaux dirigeants du pays
n'osent pas mettre les pieds depuis la chute du regime
Lavalas en f6vrier 2004, les d6sh6rit6s du sort, les espoirs
d'une jeunesse aux abois. Bref, Sim6us d6voile qu'il aspire
lui aussi a une part du gateau Lavalas.
Le voici qui se pose en rival de Ren6 Pr6val et
Marc Bazin, les deux favoris dans le camp Lavalas.
Sa reputation d'entrepreneur a succes et de
millionnaire n'est pas a sous-estimer. La majority des jeunes
qui viennent assister a ses rallyes se bousculent pour
remettre au candidat chacun son petit billet ...

Une affaire personnelle ...
Mais le rival de Sim6us n'est pour 1'instant autre
que le premier ministre G6rard Latortue lui-meme. Les
deux hommes viennent de la diaspora et leurs querelles
pourraient remonter aussi depuis lors.
Gerard Latortue semble avoir tout de suite fait de
la question de la double nationality de Dumarsais Sim6us
une affaire personnelle. II a ironis6 en presence de la
Secr6taire d'Etat Condoleezza Rice lors de la r6cente visite
en Haiti de cette derniere: "I n'est plus haitien. D'ailleurs
quand il vient en Haiti, il descend a l'h6tel." La Constitution
haitienne n'interdit pas seulement la double nationality en
cas de candidature a la pr6sidence et aux fonctions
16gislatives, mais le requ6rant doit aussi avoir v6cu pendant
cinq (5) ann6es de suite en Haiti avant les elections, ou le
candidat a la pr6sidence est tenu aussi de poss6der une
propri6t6.
Cependant plus le gouvernement multiplie les
obstacles sur le chemin du candidat, plus il d6nature un
(voir Sim6us / 7)


Fiche d'Abonnement & Haiti en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


1An
Gdes 500
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


renouvellement

I I
Nouvel Abonn6

I


Livraison a domicile double rif


Page 5


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


I I







I L'ERE DES CATASTROPHES I


Mercredi 26 Octobre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 39


La lecon des ouragans
(suite de la page B) toujours prets, a partir hier pour la Louisiane (si M. Bush
Ouragans de Miami dessert tout le continent ... 'avait voulu) et aujourd'hui pour la P6ninsule du Un nouvel 6tat d'esprit ...
Cependant on ne voit que Cuba aller vraiment Yucatan. Le Venezuela semble pret a sejoi
dans le sens de la mise en place d'un veritable system Et comme charity bien ordonn6e commence grace a son p6trole. Chavez avait aussit6
pour faire face aux d6cennies de cyclones meurtriers qui par soi-meme, il y a toujours moins de victimes a Cuba pour les Louisianais. On ne peut offrir qi
s'annoncent. qu'ailleurs. ce pas, comme aurait pu le dire encore
En deux mois a peine, deux grands Etats int6rimaire en offrant r6cemment son
am6ricains ont Wti lamin6s: la Louisiane et la Floride. 0 1 repr6sentant de la Maison Blanche.


Plus destructeurs que les kamikazes ...
Les Etats-Unis ont certes les moyens de subvenir
aux milliards de dollars de d6gats qui en r6sultent.
Mais de la meme facon que Washington s'est vite
empress d'organiser une parade internationale contre le
terrorisme, de mettre ensemble autant de nations que
possible et lui-meme a leur tete, n'y a-t-il pas lieu de faire
aussi un front commun face a cette menace encore plus
destructrice que les kamikazes: les ouragans.
Ils n'6pargnent personne, que vous soyez riches
ou pauvres, puissants ou mis6rables ...
Apparemment seul Cuba qui l'ait jusqu'ici ainsi
compris. La Havane dispose de bataillons de m6decins


'Copyrighted Iaterial
SSyndicated Content
Available from Commercial News Providers"


b .0 -4* 0
odpe 4 11 w 4m


ndre au mouvement,
it ouvert ses vannes
ue ce qu'on a, n'est-
notre gouvernement
"gros" cheque au


Et tout comme cette derniere vient d'offrir son aide
a La Havane et que, second coup de theatre, celle-ci 1'ait
aussit6t accepted. Est-ce un signe des temps?
Car cela exige aussi un nouvel 6tat d'esprit. Quant a
nous, que nous sortions de notre mentality d'assist6, de
"kennedy", de "pep'", pour devenir des partenaires.
Et si Dieu veut un jour, des partenaires a part entire.
Les ouragans sont done en train de secouer
s6rieusement le complexe de pays surd6velopp6 ou nation
riche, de sociWt6 de consommation.
Dieu, sinon la Nature, nous juge B la meme 6chelle.

Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-au-Prince


AVIS DE RECRUTEMENT
D'ORGANISME INTERNATIONAL
AVIS DE RECRUTEMENT D'ORGANISME INTERNATIONAL
Sp6cialiste Sectoriel National

Le /La candidat/e devra etre de nationality haitienne, avoir une Maitrise en Economie, Comptabilit6, Administration
d'Entreprises, G6nie ou autre sp6cialisation dans la meme branche et avoir six ans d'exp6rience dans
l'accomplissement de teaches relatives a la planification, conception, supervision, execution, suivi de r6sultats et
gestion d'investissements ou projets et programmes, de pr6f6rence dans le secteur prive.
Le/La candidat/e doit pouvoir s'exprimer et communiquer dans UN environnement international et etre dispose
a travailler en 6quipes de travail pluridisciplinaires, il est indispensable qu'il / elle soit parfaitement bilingue (
Francais-Espagnol ou Anglais).

Les int6ress6s remplissant les conditions requises sont invites a envoyer leur Curriculum Vitae d6taill6, avec leur
pr6tention salariale, trois lettres de r6f6rence, les copies des dipl6mes attestant leur niveau acad6mique ainsi
qu'une lettre de motivation. La'documentation devra etre adress6e a la Boite Postale 1321, Port-au-Prince, Haiti
avec la mention Poste sp6cialiste Sectoriel National ". Les candidatures seront rescues jusqu'au 4 novembre
2005.

AVIS DE RECRUTEMENT D'ORGANISME INTERNATIONAL
Consultant en Sant6 Publique
Organisation internationale cherche a recruter temporairement un consultant en sant6 publique Le /La candidat
/ e devra etre de nationality haitienne, avoir une Maitrise en Sant6 Publique et avoir sept ans d'exp6rience dans
l'accomplissement de teaches relatives a la planification, conception, supervision, execution, suivi de r6sultats
dans le secteur de la sant6.

Le / La candidat / e doit pouvoir s'exprimer et communiquer dans UN environnement international et etre dispose
a travailler en 6quipes de travail pluridisciplinaires, il est indispensable qu'il / elle soit parfaitement bilingue
(Francais- Espagnol ou Anglais).

Les int6ress6s remplissant les conditions requises sont invites a envoyer leur Curriculum Vitae d6taill6, les copies
des dipl6mes attestant leur niveau acad6mique ainsi qu'une lettre de motivation. La documentation devra etre
adress6e a la Boite Postale 1321, Port-au-Prince, Haiti avec la mention Consultant en Sant6 Publique ". Les
candidatures seront rescues jusqu'au 4 novembre 2005.

Consultant en Modernisation de l'Etat.

Organisation internationale cherche a recruter temporairement un consultant en modernisation de l'6tat. Le / la
candidat / e devra etre de nationality haitienne, avoir une maitrise ou licence en Economie, droit, finance,
administration ou d'autres domaines analogues, et avoir sept ans d'exp6rience en finance ou administration
publique ainsi que une experience dans les teaches relatives a la planification, conception, supervision, execution,
suivi de r6sultats de projets.

Le /La candidat / e doit pouvoir s'exprimer et communiquer dans UN environnement international et etre dispose
a travailler en 6quipes de travail pluridisciplinaires, il est indispensable qu'il / elle soit parfaitement bilingue (
Francais- Espagnol ou Anglais).

Les int6ress6s remplissant les conditions requises sont invites a envoyer leur Curriculum Vitae d6taill6, les
copies des dipl6mes attestant leur niveau acad6mique ainsi qu'une lettre de motivation. La documentation devra
etre adress6e a la Boite Postale 1321, Port-au-Prince, Haiti avec la mention Consultant en Modernisation de
l'Etat'". Les candidatures seront rescues jusqu'au 4 novembre 2005.

Assistant de projet

Organisation internationale cherche a recruter temporairement UN assistant de projet. Le / La candidat / e devra
etre de nationality haitienne, avoir UN dipl6me universitaire et 5 ans d'exp6rience dans la gestion des projets
finances par des organisations internationales. Une bonne connaissance de l'environnement Windows ainsi que
la capacity d'utiliser divers systems bureautiques sont requises.

Le/La candidat/ e doit pouvoir s'exprimer et communiquer dans UN environnement international et etre dispose
a travailler en 6quipes de travail pluridisciplinaires, il est indispensable qu'il / elle soit parfaitement bilingue (
Francais- Espagnol ou anglais).

Les int6ress6s remplissant les conditions requises sont invites a envoyer leur curriculum Vitae d6taill6, copies
des dipl6mes attestant leur niveau acad6mique ainsi qu'une lettre de motivation. La documentation devra etre
adress6e a la Boite Postale 1321, Port-au-Prince Haiti avec la mention : Assistant de Projet ". Les candidatures
seront rescues jusqu'au 4 novembre 2005.


~I -





b 4









"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"















* -u I -


CITY OF MIAMI, FLORIDA

ELECTION NOTICE
Avi pou Eleksyon

Tanpri, pran n6t ke ak6z sikl6n WILMA, Gouvene Florida
la anile Election Jeneral Minisipal yo ki te fikse pou
Premye Novanm 2005.

Ositou, rele 311 oswa cheke sou sit City of Miami nan
www.ci.miami.fl.us, oswa nan City Clerk Office, nan
Miami TV ou nan nenpdt 16t medya pou konnen
enf6masyon sou nouvel dat eleksyon yo.



Priscilla A. Thompson
(Ad #15042) City Clerk






Mercredi 26 Octobre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 39


Page 7


I L'ACTUALITE EN MARCHE


On peut dire que toutes ces
consequences non voulues sont 6videntes
(suite de la page 5) aujourd'hui dans ce qu'on apppelle d6ji la saga
des aspects profonds du processus electoral dans lequel le Sim6us.
gouvernement est tenu de rester neutre, plus il d6range l'ordre
normal du processus pouvant aller jusqu'5 sa banalisation ou La derniere goutte d'eau ...
sa neutralisation, plus il bouleverse le jeu des institutions. Plus La dernibre mesure gouvernementale
il semble aussi mettre les pieds dans les plats ... consistant a r6clamer que tous les candidats, y
Et plus il fait de la publicity gratuite au candidat en compris ceux pr6alablement agr66s, pr6sentent


DROITS HUMAINS


Prochaine visite de la CID
Une d6l6gation de la CID (Commission
Interam6ricaine des Droits humains) visitera la R6publique
dominicaine dans les prochains jours, selon ce que nous avons
appris d'une source diplomatique bien inform6e. La CID, par
respect des rbgles 616mentaires de courtoisie, attend une r6ponse
a une requete d'invitation qu'elle a adress6 au gouvernement
dominicain.
La d6ldgation durant son s6jour visitera les principaux
bateys de Barahona au nombre de 31, et dans la region orientale.
Elle aura des entretiens avec des religieux travaillant dans ces
zones, plus pr6cis6ment le pare Pedro Riquois.
La visite de cette d6ldgation de la CID, organisation
qui relive de 1'OEA, a Wtd d6cid6e suite a une audience sp6ciale
qui a eu lieu au bureau de 1'organisation h6misph6rique, le 21
Octobre 6coul6, au cour de laquelle ont pris part des
repr6sentants des ONG haitiano-dominicains, tels que Sonia
Pierre du mouvement femme haitienne dominicaine (MUDA)


en Rep. dominicaine
et Ineola Pierre, du centre culturel haitiano-
dominicain, et Antonio Paul. Le gouvernement
dominicain s'6tait fait repr6senter par son
ambassadeur accr6dit a Washington, ancien
ambassadeur auprbs de la OEA, Flavio Dario
Espinal, et le charge d'affaires haitiano-
dominicaines a la chancellerie dominicaine, le
licenci6 Inocencio Garcia.
Les organisations haitiano-dominicaines
ont d6nonc6 des cas de viol, des assassinats, les
persecutions, les deportations arbitraires
d'Haitiens, la saisie de leurs biens, et les
accusations sans preuve de meurtre.


114 a


m~ r
-I.Is n
blr lol


dans un d6lai de trois jours a la commission de contr6le de la
nationality les actes de naissance de leurs pare et mere, cela dans
un pays ou les archives constituent de v6ribales 6curies d'Augias,
est la goutte d'eau qui fait d6verser le vase.
Au point de se demander si les elections pourront etre
tenues ni aujourd'hui ni jamais.
Et tout cela par la faute du conseil electoral provisoire
que l'on soupconne d'avoir qualifi6 sans aucun problbme d'autres
candidats dgalement passibles des articles de la Constitution sous
le coup desquels tombe la candidature Simeus, puis pour
s'acharner uniquement sur ce dernier.
Sans les haitiens ...
Aujourd'hui le gouvernement, bousculant les
attributions constitutionnelles du CEP, et essayant aussi de sauver
les meubles, s'interpose. Mais la situation n'en reste pas moins
compliqu6e et charge de menaces pour l'avenir d6mocratique.
Et meme pour notre souverainet6 ...
La voie choisie est de reprendre le processus de
qualification des candidats a z6ro, a moins d'1 mois et demi des
elections (le 18 d6cembre est la nouvelle date annonc6e par le
premier ministre Latortue), plut6t que d'accepter la candidature
de l'haitien-am6ricain Dumarsais Sim6us.
Mais ceci n'est que la face 6merg6e de l'iceberg.
Presque tous se demandent comment ceux qui n'ont pas Wt6
capables de g6rer la simple inscription des candidatures
6lectorales a la fois mat6riellement et moralement, pourront
r6ussir a organiser les elections et l'immense logistique que cela
suppose. Nous insistons: a la fois mat6riellement et
MORALEMENT.
La presse ext6rieure a d6ji conclu que si la date butoir
du 7 f6vrier 2006, fix6e pour l'installation du nouveau president
l1u, n'est pas respect6e les elections devront alors etre
organis6es SANS les haitiens.
Et dans un d6lai auquel, bien entendu, les haitiens
n'auront 1 non plus rien a voir.
Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-au-Prince

I % e


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders

Eske ou janm mande t&t ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rev Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fR rev sa-a vin-n on reyalite.
ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi 1 ou fR closing la)
Yap prete ou kbb menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou fR aplikasyon!
Nou pap verifye salk-ou oswa sa ou posede!
Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!
Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510

www.erwfinancial.com

UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


ETUDES UNIVERSITAIRES
EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

LA CASA INTERNACIONAL


Vous invite a etudier a la

UNIVERSIDAD CATOLICA TECNOLOGICA DEL CIBAO
(ucateci) a La Vega,

Republique Dominicaine

LA CASA INTERNACIONAL
Style Campus Universitaire;
Ambiance de Famille; Service Internet
pour recherches; Pension Complete

Etudiez a UCATECI;

Logez a La CASA INTERNACIONAL


Sessions acad6miques : Septembre, Janvier, Mai

INFORMATIONS
Republique Dominicaine : (809) 454-0555/(809) 573-5629
Etats-Unis : (781) 322-4463
Haiti: (509) 245-3708
E-mail: camsv78(ahotmail.com
UCATECI La Universidad que Exige Nuestro Tiempo"
Tels. : (809) 573-1020 Ext. 235
www.ucateci.edu.do







CATASTROPHES


Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


Wilma laisse une Floride totalement paralys e

Le president Bush visite, les critiques pleuvent


(suite de la page 2)
les autorit6s locales et fait tout son possible pour
r6gler les choses", a-t-il d6clard dans un centre
de distribution de secours a Pompano Beach, au
nord de Miami.
"Je sais que les gens sont frustr6s", a
reconnu le president amdricain. "Les choses ne
bougent pas instantandment, mais elles
bougent", a-t-il assured. "Ici, les gens recoivent
des vivres et bient6t 1'l6ectricit6 sera r6tablie et
la vie reprendra normalement", a-t-il promis.
Pour la quatrieme journde consecutive,
les habitants du nord de Miami jusqu'5 Palm
Beach 6taient a la recherche d'eau, de vivres et
d'essence et pres de 4 millions de personnes se
trouvent toujours sans 6lectricit6.

Alpha fait au moins

13 morts en Haiti
(Alpha ... suite de la page 2)
Le nombre record de tempetes
tropicales cette annde dans l'Atlantique 22 a
fait qu'apres Wilma, les m6tdorologues sont
tombs a court de noms pour les baptiser, ce qui
les a amends a donner a Alpha le nom d'une
lettre de l'alphabet grec.
Selon les m6tdorologues, la tempete a
d:vers6 38 cm d'eau sur certaines parties
d'Hispaniola, l'ile que Haiti partage avec la
Republique Dominicaine. L'intense
deforestation rend Haiti tres vulnerable aux
inondations et aux glissements de terrain.
Lundi en fin d'apres-midi, Alpha avait
r6gress6 au rang de depression tropicale et il se
trouvait a un millier de km au sud-ouest des
Bermudes. II devrait fusionner avec ce qui reste
de l'ouragan Wilma, qui a balay6 lundi le sud
de la Floride.


MIAMHDAD

SEZON TAK
OUVE POU REK
Sezon taks 2005 lan ouvM pou rekouvreman nan
depi 1 janvye pou jiska 31 desanm epi yo koumar
Rabe Sou Peman I
4 pousan rab si nou peye ar
3 pousan rabe si nou peye
2 pousan rabe si nou peye a
1 pousan rabe si nou peye a
Pa genyen ankenn rabe si no
Enpo lokatif yo konsidere fotif o
Kom rezilta, si nou manke pa peye enpo
adisyonel ak penalite epitou nou gen dv
Si dat rabe an tonbe yon samdi, dimanch os
nou vini an pes6n nan Biwo P6sept6 an pwo
Nou kapab peye:
Pa entenet nan: www.miamidade.gov
Pa laps yo baze rabe sou taks aktyel y
An pes6n nan nenpot nan de lokal sa yo


Le gouverneur et l'Agence pour
les secours en cas d'urgence (Fema) ont 6td
s6v6rement critiques par la population pour
la lenteur et le manque d'organisation des
secours. Les quelques dizaines de points de
distribution d'eau et de glace ont Wtd pris
d'assaut et rapidement a court de stocks.
La plupart des routes, jusqu'alors
jonch6es d'arbres arrach6s et de debris,
6taient ouvertes a la circulation jeudi mais
l'essence reste rare et les queues devant les
stations-services ouvertes s'6tirent sur des
kilometres.
Les adroports de Miami et de Fort
Lauderdale sont a nouveau ouverts.
Jeb Bush s'6tait excuse mercredi
aupres de la population en reconnaissant
que les autorit6s n'avaient pas Wtd a la
hauteur.
"Le system n'a pas fonctionnd
comme il aurait df hier, j'avais
probablement plac6 la barre trop haut, mais
nous n'avons pas Wtd a la hauteur et j'en
prend la responsabilit6", a-t-il d6clard lors
d'une conference de presse.


Ses propos rappellent le "mea
culpa" qu'avait lanc6 tardivement son
frere, le president Bush, apres le d6sastre
de La Nouvelle-Orldans, d6vast6e par
les inondations d6clench6es par le
cyclone Katrina le 29 aoft.
Le maire du comtd de Miami-
Dade, Carlos Alvarez, a exprim6 tout
haut le mdcontentement de ses
concitoyens en d6noncant les lenteurs
de la bureaucratie f6d6rale. "C'est tout
le processus de distribution et sa
structure qui pose probleme, a-t-il dit.
L'ouragan a traverse de part en
part le sud de la Floride lundi, faisant 9
morts et de nombreux d6gats estim6s
entre 4 et 8 milliards de dollars. Avant
de frapper la Floride, Wilma avait
d6vast6 samedi et dimanche la p6ninsule
du Yucatan et 1'ile de Cozumel dans l'est
du Mexique, faisant au moins dix morts.
Sans atteindre le bilan de
l'ouragan Andrew qui avait ravag6 la
Floride en 1992, Wilma a 6galement
sem6 la destruction dans le sud de l'Etat,


endommageant immeubles et installations.
Le couvre-feu reste en vigueur
dans plusieurs villes de la region et la
police a fait 6tat de plus 50 arrestations
pour non respect de ces mesures ainsi que
pour des tentatives de pillages.


Sar$iISI6.


II *e"Copyrighted MaterialIH"


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"







(S 2005 L _
OUVREMAN -_ b 0
Konte Miami-Dade. Enpo lokatif yo evalye
nse rekouvreman apati 1 novanm.
Pi Bone yo:
ivan 30 novanm 2005.
Sanvan 31 desanm
nvan 31 janvye 2006
nvan 28 fevriye 2006
)u peye an mwad mas
oswa pa peye jou avril
lokatif yo, nap genyen fre, entered
va menm pedi pwopriyete nou an.
wa yon jou konje nasyonal, se pou
)chen jou ouvrab lan. I I



ao dapre dat so laps lan.
D:
rr's Branch Office
211 Street, Room 104
3189
nidi (Jou konje nasyonal yo obzeve)
ax Collector
t, 12th Floor,

nk Ameriken an lajan Ameriken)
kapab f6 yon peman sou ententt lan, vizite
ote Byen: Nou pa kapab f6 peman enpo

4916 oswa vizite

lan H. Yorty Pa Plus kery, Inc
Ian H. Yarty
Pesepte NatUAW JuiC
Konte Miami-Dade II113 niE2 ~r.d@,W Nm
Sfn FL3 O 1 pSuai


Page 8


Tax Collector's Main Office
140 West Flagler Street, 1st Floor
Miami, FL 33130


Le Biwo yo: 86 dimaten jiska 56 nan laprer
Prepare chek yo sou non: Miami-Dade County T
140 West Flagler Stree
Miami, Florida 33130
(Peman yo fet pou yo s6ti nan yon Bar
Pou nou tcheke balans nou dwe an oswa pou nou
sitweb Konte an nan: www.miamidade.gov (No
imobilye sou entenet lan)
Pou Enf6masyon sou Enpo Lokatif rele: 305-270-
www.miamidade.aov/taxcollector


Tax Collecto
10710 S.W.;
Miami, FL 3:







Mercredi 26 Octobre 2005 Pag
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39 MIAMI-DADE PUBLIC WORKS Page9



MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS M IAMDADE
MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT
DESIGN SERVICES FOR SW 264TH STREET FROM US-1 TO SW 137TH AVENUE
OCI PROJECT NO. E05-PW-06, PTP

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1 (as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4
of the Miami-Dade County Code and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required to provide public involvement and design
services for roadway and traffic operational improvements, for the Public Works Department (PWD).

Proposers are advised that several additional PWD projects are being solicited simultaneously. A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on a team of
firms for all projects listed below. In addition, proposers are advised that the aforementioned additional PWD projects are being grouped according to Community Business
Enterprise (CBE) goals and advertised concurrently under different solicitations:

Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue

The projects will be selected in the following order:
Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive
(First, second and third highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services
Agreement.)

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)



Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue
(Highest ranked proposer, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Further, it is the intent of the County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the projects listed above.
Firms may submit proposals for all four groups. However, the prime selected under a particular group will be ineligible to be selected on any of the three remaining groups. As
a result, firms are advised that primes selected for Groups I (E05-PW-07 PTP, E05-PW-09, PTP, and E05-PW-02, PTP), II (E05-PW-03, PTP and E05-PW-04, PTP), and III (E05-
PW-11, PTP and E05-PW-05, PTP), will be ineligible to be selected for this Group IV (E05-PW-06 PTP).

Furthermore, be advised that a firm electing to submit as a prime may not participate, as a subconsultant, on any other team for this or any of the previously mentioned
solicitations.

The scope of services consists in providing public involvement and design services for roadway and traffic operational improvements for SW 264th Street from US-1 to
SW 137th Avenue. Subject scope of work may include, but not be limited to, road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization, and pavement marking
and signing.

The non-exclusive professional services agreement (PSA) shall remain in full force and effect for two (2) years after its date of execution or until completion of all phases of the
project, whichever occurs last, unless terminated by mutual consent of the parties hereto.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02 Highway Systems Highway Design (PRIME)

1.01 Transportation Planning Urban Area and Regional Transportation Planning 3.11 Highway Systems -
Signalization
3.04 Highway Systems Traffic Engineering Studies 10.01 Environmental Engineering Stormwater Drainage Design Engineering Services
3.09 Highway Systems Signing, Pavement Marking, and Channelization 16.00 General Civil Engineering
3.10 Highway Systems Lighting

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office of Capital Improvements
Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1t Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-
6265. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their
vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a
solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Fernando V. Ponassi who may be contacted via e-mail at FernanP@miamidade.gov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-5637.


CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement
30% Community Business Enterprise (CBE) Goal


Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 27, 2005, at 1:00 P.M. in Conference Room 18-3, 18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at
111 N.W. 1s Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is November 18, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County,
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


--


__ 1^__ 1 ^^^_







Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


Page 10


I PERSONNALITE DE LA SEMAINE I


Adieu Soeur Anne Marie


Soeur Anne Marie BIKERSTAFF, Directrice de
l'6cole de Ste Trinit6 n'est plus; c'est a Aberdeen, en Ecosse
qu'elle s'est 6teinte le vendredi 22 septembre a Ih du matin.
Ce Coeur noble et g6ndreux d6bordant d'amour pour notre
pays, pour les enfants haitiens a cess6 de battre.
Elle 6tait nde a Richmond, en Virginie, le 2 juin
1920. Inscrite en 1941 pour ses 6tudes universitaires au
"Bouve College" de Boston, elle prononca en 1948 ses
voeux perp6tuels au couvent des soeurs de la soci6t6 Ste
Marguerite, Boston. Cinq ans plus tard, en 1953, elle
d6barquait a Port-au-Prince oi sa vocation religieuse
trouvait un terrain ideal a son plein 6panouissement.
Quelques mois passes au service de
physioth6rapie de l'Ecole St. Vincent et la voila a la
direction de l'Ecole Ste Trinit6. A une 6poque oi l'amour
des plus pauvres ne jouissait pas encore de l'Mnorme
publicity des medias, elle transforma progressivement une
simple petite cole pour fillettes d6munies en un centre
6ducatif impressionnant. Rien ne lui semblait trop beau
pour ses enfants d'Haiti. Son dynamisme 6cartait les
obstacles, son sourire d6sarmait les r6calcitrants, sa parole
entrainait les incr6dules. L'6cole Ste. Trinit6 prosp6rait,
l'art y fleurissait specialement la musique. Un shop
artisanal puis une cole professionnelle en 61argissaient le
cadre.
Mais la ne se limitait pas son action. Les groupes
de jeunes, les guides, les different comit6s de l'Eglise
Episcopale b6ndficiaient de sa presence enthousiaste, de
ses conseils judicieux. Reconnaissant la profonde port6e
de son oeuvre, le gouvernement haitien la d6corait de
l'ordre, honneur et m6rite, lorsque 61ue sup6rieure de sa
Soci6te a Boston, elle dut laisser Haiti en 1977
Treize anndes cons6cutives elle assuma avec sagesse,
fermet6 cette haute responsabilit6. En meme temps elle
si6geait dans les comites de direction de son 6glise tel celui
pour les missions du Massachusetts ou encore le comit6
Oeucum6nique des sup6rieures des communaut6s
religieuses.
1990 la rambne a Port-au-Prince a la tete de sa
chere Ecole Ste Trinit6. Sa sante s'est alt6rde. Elle soufre
des convulsions qui secouent son Haiti ch6rie. Ses proches
la sentent 6cartel6e. Elle se multiplie pour secourir, aider,
et soulager. Son Ecole devenue maintenant un imposant
complexe 6ducationnel lui prend tout son temps, toute son
energie.
C'est de la qu'aprbs une escale aux Etats-Unis,
elle s'envolera le 10 Septembre vers cette ile d'Iona, haut
lieu de spirituality qu'elle souhaitait ardemment revoir. Ce
fut sans doute sa derniere joie.
Personnalit6 hors du commun, Sister Anne Marie
est surtout connue ici et ailleurs comme fondatrice de
l'Orchestre Philharmonique Ste Trinitd (orchestre qui fetera
enl996 son vingt cinquibme anniversaire) l'enseignement
de la musique introduit a l'6cole des 1956 l'avait fait 6clore.
II offrait son premier grand concert public a l'occasion du
sacre de Monseigneur Luc Anatol Js GARNIER en juin
1971. Pour lui, Sister Anne Marie organisait le mois suivant
le ler camp Musical a Ste Croix Ldogane puis, sur ce mme
site 6rigeait deux ans apres le kiosque a musique st Andr6.




MIAM IADE Na
TRANSIT envite w!
MIC-EARLINGTON HEIGHTS CONNECTOR

Se ak ke kontan n ap envite w vin asite premye
reyinyon pou etid teknik prelimink ak etid plan final
pou wout tren SEM/Koneksyon Elingonn Hayts ki
mennen nan Ayewop6 Entlnasynal Miyami an.
Nou planifye de dat ak de lokal pou w ka chwazi sa k pi
bon pou ou a:
1. Jedi 27 okt6bb2005
7:00 M. 7:30 P.M. Rankont
7:30 P.M. 830 P.M. Prezantasyon
Miami-Dade Transit Sheila Winitzer
Central Administration Building
3300 NW 32nd Avenue
Miami, FL 33142
2. MadI premye novanm 2005
4:00 P.M. 4:30 P.M. Rankont
4:30 P.M. 5:30 P.M. Prezantasyon
Wyndham Miami Airport
3900 NW 21st Street
Miami, FL 33142
Tou de atelye yo ap bay piblik la okazyon pou yo
rankontre ak ekip pwojN a, pou yo resevwa enfbmasyon
sou pwoj6 a, epi tou pou piblik lajwenn repons pou tout
keksyon II genyen. Nou ankouraje piblik la pou li f.
kbmnate.
Se politik Miami-Dade County pou II respekte tout
kondisyon Iwa ki pwoteje moun ki andikape o Zetazini
(ann angle "Americans with Disabilities Act ADA"). Si w
bezwen yon aranjman espesyal, rele (305) 513-3504
omwen senkjou davans.
SI w bezwen plis ranseyman sou etid la oswa sou 16t
reyinyon ki gen pou fnt, tanpri telefone Biwo enf6ma-
syon piblik URS la nan (305) 513-3504.


L'orchestre entraind par des "volontaires" Haitiens
et strangers, part alors en tournde. On est en 1973. La
Soci6td Ste Marguerite cdlbre a Boston le centenaire de
son 6tablissement en Am6rique. A l'actif de ses r6ussites
missionnaires l'Orchestre Philharmonique Sts trinity est
pr6sentW comme son joyau.
Toujours vigilante, Sister Anne Marie 6tablit des
contacts, sp6cialement avec l'Orchestre Symphonique de
Boston. Bient6t son Personnal Manager" visitera l'Ecole
pour s'informer, 6valuer, assister. D'autres musiciens,
certains de renommde internationale, suivront, offrant
g6ndreusement leur talent. Et, 6 miracle, voila l'orchestre
tout entier invite par cet aind prestigieux a Tanglewood.
Tout le mois d'aofit 1976, il b6ndficiera de concerts
exceptionnels, d'un enseignement de quality, jouant mme
sous la direction des plus grands chefs tels : Arthur
FIELDER et Seiji OZAWA. Le voila fin pret pour une
tournde de concerts dont le point culminant sera le Kennedy
Center.
Forte de l'appui de ces c6ldbrit6s, usant d'un
charisme incontestable, Sister Anne Marie, quoique a
Boston, continuera a drainer et a organiser bonnes volont6s
et g6ndrosit6s. Ainsi seront construites en 1979 l'Ecole de
Musique et la Salle de concert actuellement climatis6e :
Salle Ste C6cile. D'autres ensembles musicaux et plus
sp6cialement les choeurs Schola cantorum, Les Petits
Chanteurs prendront naissance.
Voici rapidement 6voqu6 quelques tapes d'une
vie d'apostolat fecond, de devotion profonde au peuple
haitien. Voici rapidement esquiss6 le profil de celle que
nous pleurons aujourd'hui. Haiti a perdu une amie, nos
jeunes un guide, notre musique : un mdcene.
II faudra du temps pour sdcher nos larmes, dresser
un billan... Adieu Sister Anne Marie
Les fundrailles ont 6td chantdes le 27 Septembre
en Ecosse. Un service funebre a 6td cdlbr6 a sa m6moire
le 11 Octobre a 4h p.m a la Cath6drale Ste Trinit6 de Port-
au-Prince.
Aux religieuses de la Societd Ste Marguerite
d'Haiti et de Boston, a l'Ecole et a l'Orchestre
Philharmonique Ste Trinit6, a tous ceux que cette
disparition brutale laisse dans la peine, nous pr6sentons
nos condoldances 6mues et nous r6p6tons son mot
d'encouragement "Tenez ferme".

Micheline Dalencour
Port-au-Prince
Le 25 Septembre 1995

Post- Scriptum
Dix ans se sont dcoulds, 1'Ecole Ste Trinit6
devenue un imposant complexe comprenant l'Ecole
primaire initiale, une cole Professionnelle, et l'6cole de
Musique, ancr6e sur ses fondations proche des familles
laborieuses et d6munies, tient ferme. Place a l'orde de la
zone dite de non droit, forte de sa Foi, elle r6siste a vents
et mares.
Anciens de l'6cole Ste Trinit6, vous surtout
privil6gids de l'Orchestre Philharmonique Ste Trinit6, vous
qui avez b6ndficid de la formation musicale de cette
institution unique en son genre, l'heure est venue de
vous inqui6ter de sa survie
Oeuvre d'amour, seul des t6moignages
d'amour la maintiendront en vie. A vous de Jouer.

Micheline Dalencour
Membre fondateur de
Orchestre Philharmonique Ste Trinit6
Ex-Directrice de la Section Musicale de l'6cole
Primaire Ste Trinit6



NUANCES!
Un ami Africain, 6crivain, conteur (narrateur
de contes), provocateur dans ses relations dialectiques
avec les Blancs, non fondamentaliste malgre tout et
encore moins raciste, me disait, lors d'une
conversation entre FRERES, que le grand drame que
la Traite avait provoqu6 en Afrique 6tait celui d'avoir
avort6 sa Renaissance.
En effet, avec la Traite et ce qu'elle supposa
de luttes, de guerres, de mouvements de populations,
les Civilisations africaines, les grands Empires,
commencerent a p6ricliter, le renouvellement des
savoirs, la transmission des connaissances,
l'innovation, la projection culturelle furent entrav6s
et, le Continent tout entier commenca a s'engouffrer
dans l'abime de l'indiff6rence, de l'ostracisme.
L'esclavage des Noirs, causant de la Traite, a
Wtd d6clard crime contre l'Humanit6. Mais, qu'en sera-
t-il de ces"' assassins auxquels le crime aurait
profit ? Des Nations entibres se sont consolid6es grace
au sang des milliers de victimes qui ont p6ri durant
les traverses, grace au travail de ces millions d'etres
humains r6duits a l'esclavage. Cette abomination,
perversion extreme de l'etre humain, a dur6 plus de
300 ans. Et, aujourd'hui, quoiqu'en Haiti nous


ELECTIONS


FRANCOEUR

BAZILE

Le candidat le plus sympathique
de la campagne electorale 2005.
Selon les observateurs, il n'a plus
que 2 dents, et ne saurait donc etre un
"grand mangeur."


Dommage que les autorit6s ne le voient pas ainsi,
le candidat Francoeur Bazile n'a pas etc qualifi6.
photo Yonel Louis/HenM

arrivAmes A vaincre ce d6mon depuis plus de 200 ans,
nous retrouvons encore ce que, dans le langage moderne
on conviendrait d'appeler les "Effets Collat6raux de
l'esclavage.
Ces effets collat6raux, ces blessures de
l'esclavage, ces plaies causes par la Traite, auxquels je
vais appeler Tares Sociales ont cr66, en Haiti, une society
fragment6e, incapable de d6passer ses contradictions,
ancr6e dans la m6diocrit6. Une society qui semble croire
que la teneur en mdlanine de la peau d'un individu indique
son degr6 d'intelligence plus on se rapproche du Blanc,
plus on est bien, plus on est bon, plus on est beau- ne
peut que d6velopper des tares sociales.
Raphael Confiant, dcrivain antillais, de la
Martinique, expliquait, dans une entrevue, le legs de
l'esclavage: Quandon est enfant, on est bete On vehicle
les pires valeurs negatives de la socite', les pires prejuges :
dans mon enhance, dans les annees cinquanre, tout ce qui
etait noir etait mauvais, diabolise, de sorte que, je I'avoue
sans honte, je partageais cette idee : j'etais tries content
de ne pas avoir la peau noire, de ne pas ere noir comme
on disait comme un peche mortel ".
Ce ne sont pas seulement les Antilles, un autre
Africain, Habibou Bangrd, explique que: Si pendant la
p6riode de l'esclavage la clart6 de la peau garantissait
quelques avantages sociaux aux m6tisses, de nos jours
l'enjeu serait plut6t esth6tique. A tel point que la gent
feminine, peu a peu rattrap6e par les hommes, achbte ou
fabrique des produits cosm6tiques pour s'6claircir la peau.
Celles qui seront les plus claires seront les plus pris6es.
Dans les petites annonces de rencontres, le teint clair a
toujours Wtd un argument de seduction pour beaucoup
d'Africaines. "
Du c6t6 d'Haiti, observez la r6alit6 sociale et vous
verrez l'ampleur des d6gats. Nous en avons l'esprit
collectif gangrene. Que d'enfants Haitiens vivent
traumatis6s par leurs traits n6groides, par leur couleur
foncde, le teint bleut6 parfois, et par leurs
cheveux'" grains (Tht poiv). Ainsi, le march des crimes
blanchissantes, des produits de d6frisage permanent se
fait de plus en plus important.
Enfin, dans cette society que nous voulons
construire, il faudra combattre tout type de phobies (du
genotype, du ph6notype, d'options et d'orientations de vie,
etc.) et insister sur le slogan "Tous 6gaux, Tous diffirents,
Tous ensemble ... pour le pays, pour les ancetres", car
nous avons trop de complexes a surmonter, trop de douleurs
a consoler, trop de blessures a cicatriser, trop de plaies a
panser, trop de d6chirures a recoudre, trop de veuves,
d'orphelins, de ch6meurs, d'analphabbtes,... pour ne pas
envisager ensemble la facon de transformer le pays, au-
dela des nuances, 6pidermiques, intellectuelles, sociales,
dconomiques, g6ndtiques..., qui constituent des chaines
desquelles il faudra s'en lib6rer.

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr


I I





Page 11


VOILA! VOILA! VOILA! I


Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


'i '


I I







Mercredi 26 Octobre 2005A Page 12
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39 -MIAMI-DADE COUNTY


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT
DESIGN SERVICES FOR SW 216 STREET FROM FLORIDA TURNPIKE TO SW 127 AVENUE MIAMIDADE
OCI PROJECT NO. E05-PW-03, PTP
DESIGN SERVICES FOR SW 176 STREET FROM US-1 TO SW 107 AVENUE
OCI PROJECT NO. E05-PW-04, PTP

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1 (as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4 of the
Miami-Dade County Code and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required to provide public involvement and design services for
roadway and traffic operational improvements, for the Public Works Department (PWD).

Proposers are advised that the two projects listed below are being solicited simultaneously, under this solicitation. A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on
a team of firms for both projects listed below. Note that a firm must submit only one (1) proposal under this solicitation; said proposal will be considered for both projects listed below. The
projects are as follows:

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue

Further, it is the intent of the County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the two projects listed above. As a
result, the two highest ranked firms will be selected to receive a contract under each of the respective projects.

The evaluation/selection process provided in Division 3.0 of the NTPC will be conducted for both projects in accordance with the following:

The highest ranked proposer will be recommended to the County Manager for negotiations for Project No. EO5-PW-03, PTP and the second highest ranked proposer will be recommended
to the County Manager for negotiations for Project No. EO5-PW-04, PTP.

In addition, be advised that the following additional Public Works Department projects are being grouped according to Community Business Enterprise (CBE) goals and advertised
concurrently under different solicitations:
Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. EO5-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive

Group III
1. EO5-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. EO5-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue

The projects will be selected in the following order:
Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. EO5-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive
(First, second and third highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. EO5-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue
(Highest ranked proposer, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Firms may submit proposals for all four groups. However, the prime selected under a particular group will be ineligible to be selected on any of the three remaining groups. As a result,
firms are advised that the prime selected for this group, will be ineligible to be selected for any of the three remaining groups (Group I, EO5-PW-07, PTP, EO5-PW-09, PTP, and EO5-PW-
02, PTP, Group III, EO5-PW-11, PTP, and EO5-PW-05, PTP, and Group IV, EO5-PW-06, PTP).

Furthermore, be advised that a firm electing to submit as a prime may not participate, as a subconsultant, on any other team for this or any of the previously mentioned solicitations.

1. E05-PW-03, PTP- SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue:
The general scope of services will include, but not be limited to, the provision of public involvement and design services for roadway and traffic operational improvements for SW 216
Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue. Subject scope of work may include, but is not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks,
lighting, signalization, and pavement marking and signing.

2. E05-PW-04, PTP- SW 176 Street from US 1 to SW 107 Avenue:
The general scope of services will include, but not be limited to, the provision of public involvement and design services for roadway and traffic operational improvements for SW 176
Street from US 1 to SW 107 Avenue. Subject scope of work may include, but is not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting,
signalization, and pavement marking and signing.

The Agreement for each project will remain in full force and effect for two (2) years after its date of execution, or until completion of all project phases, whichever occurs last,
unless terminated by mutual consent of the parties hereto.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02 Highway Systems Highway Design (PRIME)
1.01 Transportation Planning- Urban Area and Regional Transportation Planning
3.04 Highway Systems Traffic Engineering Studies
3.09 Highway Systems Signing, Pavement Marking, and Channelization
3.10 Highway Systems Lighting
3.11 Highway Systems- Signalization
10.01 Environmental Engineering- Stormwater Drainage Design and Engineering Services
16.00 General Civil Engineering

A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office of Capital Improvements
Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1st Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265.
A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration
form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The
NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Mrs. Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac(amiamidade.gov fax: (305) 350-6265, or phone: (305) 375-
2036.


CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

Two (2) Agreement- 25% Community Business Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 27, 2005, at 1:00 P.M. in Conference Room 18-3, 18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W.
1st Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is November 16, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL
ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.







Page 13


Nos petites annonces classes I


Le Plaza H6tel
TClCphone
509 224-9305
509 224-9307
509 224-9308
509) 224-9309
509 225-9310
509 510-4594
509 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429


Mercredi 26 Octobre 2005
HaYti en Marche Vol. XTX No. 39


Points de Vente Haiti en Marche


Miami Pompano Beach Orlando


M decins

Miami
Dr HWnock Joseph
Obst6trique, Gyn6cologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081
Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn6cologue
Obstdtrique
Chemin des Dalles # 234
T6l.: 509 245-6489
245-8930


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 895 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T61.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
Haiti en Marche
221-0026


DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE
1-Notre Dame Restaurant 2-Mizik Depot
4859 N.Dixie Hwy 13055 W.Dixie Hwy
Pompano Beach, Fl 33064 N Miami, Florida 33161
tel 954-421-4777 tel.305-893-9997


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"







; I ia
jas t H p


Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propri6taire
15455 West Dixie


..


Highway
Suite N & 0
N Miami Beach, Fl 33162
T61.: 305 940 9070
Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
T6l.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Le Look
PWtion-Ville
Rue Panam6ricaine # 14
T6l.: 513-8079
257-8374
Grande vari6t6 de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp6cialistes de la Vision
Basse- Offres Sp6ciales
Buy One, Get One Fre
-Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.


HAITIANO-HAITIEN

Partenariat d'emancipation ayitiano-ayitien


En hommage A Georges Anglade et Michaelle Jean
et en solidarity avec les masses ayitiennes humilikes en
R6publique Dominicaine (1)
Construction de l'enfance et partenariat
d'6mancipation ayitiano-ayitien (2)
Ce qui ressort de toutes ces politiques c'est que
le Nord a une dette A l'6gard du Sud. Selon Fernando
Lema, : plus de 1,2 million de personnes qualifies ont quitt6
1'Am6rique Latine pendant les quarante dernikres ann6es
pour aller aux Etats-Unis. En estimant qu'une formation
universitaire coite au minimum 25.000 dollars ce sont 30
millions de dollars d'investissements qui ont Wtd perdus par
le continent latino-am6ricain, soit 8 fois ce que la banque
inter-am6ricaine de d6veloppement a apport6 a la region
pour les sciences et la technologie "
Christina l'Homme: "Quand la mondialisation
acc6lkre la fuite des cerveaux Problkmes 6conomiaues
( # 2731 10 octobre 2001 ) p.15 Article original: "
Razzia sur les cerveaux" Source : croissance le monde
en d6veloppement_( # 449 )_juin 2001 : croissance @
compuserv.com
Classer l'autre comme autre a toujours Wtd une
demonstration de la puissance. D'ailleurs, les relations inter-
6tatiques se caract6risent par le droit des Etats A d6clarer
la guerre : celle des mots / maux : la couleur de la peau, la
tyrannie, le sous-d6veloppement, le communisme... Hitler a
certes d6monetise l'id6ologie dominante ; mais celle du
d6veloppemen et des droits n'a fait que se substituer A
l'id6ologie de la race sup6rieure : c'est maintenant la
sup6riorit6 du module occidental.
Comment dans ce cadre in6galitaire, pouvons-nous
alors sortir de notre situation oxymorique en vue d'y
proc6der A un retournement ? L'ayitianit6, qui repr6sentait
une alt6rit6, renommer l'ile Ayiti c'6tait redonner de
l'humanit6 A ses premiers habitants qui y vivaient avant le
d6barquement de Christophe Colomb : ce fut la premiere
manifestation de la solidarity sud-sud ; et la naturalit6
accord6e aux Polonais et aux Allemands scellait celle sud-
nord. Or, I'ayitianit6 est dor6navant affich6e comme une
pand6mie, tant6t nous sommes le cancer de la Caraibe,
tant6t est 6tablie la synonymie, Ayiti-VIH-Sida : la
mondialisation du devoir d'ing6rence cloue notre 6tat sur
le panneau de l'ing6rence : c'est un d6ni d'honneur des l6ites


ayitiennes, en depit de quelques remarquables prouesses
individuelles.
Le temps de nous recoller urge : c'est de batir un
collectif ayitiano-ayitien susceptible de nous cheminer
durablement dans le cadre d'un processus de creation de
richesses cumulatif au benefice des couches sociales les plus
demunies.
Comme est chimerique la problematique des
etablissements publics, tous les plans ont kchoud : du
tourisme, de l'education, de l'environnement, de la sante... ;
et, l'dlaboration d'un cadre strategique de developpement
n'a pas suivi la redaction du bilan commun (2000). Le niveau
miso, entre le macro et le micro, constitue l'axe spatial
d'intervention. En ayant comme supports, d'une part,
l'education, comme porte d'entr&e, et aussi les services
sociaux de base, tels la sante, l'eau portable et
l'assainissement..., done des infrastructures sociales, et
d'autre part, l'intermediation financire est la clk strategique
devant nous conduire A l'6dification d'une 6conomie socio-
communautaire de march comme fondement de
l'institutionnalisation de l'Etat-ayitien.
Au-delA de la rationalisation des transferts-diaspora/
population native-(3) nous devons innover en rationalisant
la formule du parrainage au moyen de la creation d'une
banque de developpement dont le sens et la fonction sont de
supplier A la fragility endemique de l'Etat ayitien, A la
precarit6 de la sociWte civile-march6, et economie sociale
et a l'inefficacit6 de l'assistance internationale (4) .
Des specialistes et des acteurs strategiques tels le
Congres mondial, les associations communautaires, les
corporations de metier, les banques de developpement inter-
gouvernementales MHAVE-BRH-APB, les Chambres de
commerce departementales, les universities, les ONG,
Developpement International Desjardins (DID), les reseaux
d'6conomie sociale ou solidaire d'Europe... peuvent en
concertation lui donner la structure appropriate.
Il est imperatif de sortir des relations de charity et
de la fatality ritualis&e qui rythment notre inculture politique.
Il nous faut penser A notre rattrapage dans des relations de
solidarity, done d'egalite citoyenne dans le cadre d'actions
volontaires et rfflkchies en vue de crier un espace public en
Ayiti tout en assumant notre autonomie de responsabilit6,
pour reprendre une expression chere A notre maitre, Marcel
Gilbert.
II- Creation d'une Banque de Developpement Socio-


Educatif au moyen de la solidarity entre les peuples des
Etats-Unis et d'Haiti:
Operation Partenariat Frederick Douglas / Katherine
Dunham
But : Lutter contre la pauvrete, prevenir la
ddlinquance, les boat-people et jeter les fondements d'une
paix durable.
Objectifs
Universaliser l'enfance en Haiti en faisant
coincider classes d'age biologiques et classes d'age
scolaires ;
Garantir les droits rhels de l'enfant haitien ;
Batir une solidarity entre les parents / enfants des
Etats-Unis et d'Haiti ;
Operationnaliser le respect des engagements de
la Republique d'Haiti pris A Dakar dans le cadre
de l'Education pour tous (EPT) et A l'Assemblke
genarale des Nations Unies en 2000 fixant les huit
(8) objectifs fondamentaux A atteindre d'ici 2015
en matiere de developpement et de lutte contre la
pauvrete dans le cadre des OMD (les 8 Objectifs
du Millknaire pour le Developpement).
Justificatifs
En principe, l'enseignement primaire universel est
finance sur les deniers publics. Ainsi la scolarisation
universelle des enfants se realise-t-elle independamment des
moyens ou de la volont6 des parents. Cette scolarisation
permet aux enfants d'acquirir les competences elementaires
en vue d'etre admis comme des membres responsables et
performants de la society ; tandis qu'en absence de cette
capacity, ce ne sont pas uniquement les enfants qui en sont
les perdants, mais la society tout entire. Le coft qui resulte
du defaut d'&ducation des enfants est beaucoup plus
important que le coft de leur education.
L'education doit etre done consid6r6e comme un
droit devant etre garanti par l'Etat, puisque c'est le corps
social tout entier qui bendficie de l'education des enfants. Il
incombe A l'Etat de prendre en charge le coft de l'education,
particulierement celui des enfants pauvres.
Mais que devons-nous faire lorsque d'un cote, sous
l'angle conjoncturel, l'ecole haitienne a Wtd une des
institutions les plus touches par la crise, et de l'autre, l'offre
d'education est majoritairement priv6e, plus de 80 % au
niveau de l'education fondamentale ?
Vernet Larose


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:

Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami

305 754-0705


r


i a W







Mercrati 26 Octobre 2005T -Page 14
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39 MIAMI-DADE COUNTY


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
DESIGN SERVICES FOR SW 136 STREET, FROM SW 149 AVENUE TO SW 139 COURT MIAMIAE
OCI PROJECT NO. E05-PW-11, PTP l/
DESIGN SERVICES FOR SW 180 STREET, FROM SW 147 AVENUE TO SW 137 AVENUE
OCI PROJECT NO. E05-PW-05, PTP


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1 (as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4 of the Miami-Dade
County Code and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required to provide public involvement and design services for roadway and traffic operational
improvements, for the Public Works Department (PWD).

Proposers are advised that the two projects listed below are being solicited simultaneously, under this solicitation. A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on a team of
firms for both projects listed below. Note that a firm must submit only one (1) proposal under this solicitation; said proposal will be considered for both projects listed below. The projects are as
follows:

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street, from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street, from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue

Further, it is the intent of the County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the two projects listed above. As a result, the
two highest ranked firms will be selected to receive a contract under each of the respective projects.

The evaluation/selection process provided in Division 3.0 of the NTPC will be conducted for both projects in accordance with the following:

The highest ranked proposer will be recommended to the County Manager for negotiations for Project No. E05-PW-11, PTP and the second highest ranked proposer will be recommended to the
County Manager for negotiations for Project No. E05-PW-05, PTP

In addition, be advised that the following additional Public Works Department projects are being grouped according to Community Business Enterprise (CBE) goals and advertised concurrently
under different solicitations:

Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue, from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue, from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue, from US-1 to Bayshore Drive

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street, from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street, from US-1 to SW 107 Avenue

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street, from US-1 to 137 Avenue


The projects will be selected in the following order:

Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue, from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue, from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue, from US-1 to Bayshore Drive
(First, second and third highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street, from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street, from US-1 to SW 107 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street, from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street, from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street, from US-1 to 137 Avenue
(Highest ranked proposer, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Firms may submit proposals for all four groups. However, the prime selected under a particular group will be ineligible to be selected on any of the three remaining groups. As a result, firms are
advised that the prime selected for this group, will be ineligible to be selected for any of the three remaining groups (Group I, E05-PW-07, PTP, E05-PW-09, PTP, and E05-PW-02, PTP, Group II,
E05-PW-03, PTP and E05-PW-04, PTP and Group IV, E05-PW-06, PTP).

Furthermore, be advised that a firm electing to submit as a prime may not participate, as a subconsultant, on any other team for this or any of the previously mentioned solicitations.

SCOPE OF SERVICES

1. E05 -PW-11, PTP SW 136 Street, from SW 149 Avenue to SW 139 Court:
The general scope of services will include, but not be limited to, the provision of public involvement and design services for roadway and traffic operational improvements for SW 180 Street from
SW 147 Avenue to SW 137 Avenue. Subject scope of work may include, but are not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization,
and pavement marking and signing.

2. E05-PW-05, PTP- SW 180 Street, from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue:
The general scope of services will include, but not be limited to, the provision of public involvement and design services for roadway and traffic operational improvements for SW 136 Street, from
SW 149 Avenue to SW 139 Court. Subject scope of work may include, but is not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization, and
pavement marking and signing.

The Agreement for each project will remain in full force and effect for two (2) years after its date of execution, or until completion of all project phases, whichever occurs last, unless
terminated by mutual consent of the parties hereto.


TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02 Highway Systems Highway Design (PRIME)

1.01 Transportation Planning Urban Area & Regional Transportation Planning 3.11 Highway Systems Signalization
3.04 Highway Systems Traffic Engineering Studies 10.01 Environmental Engineering -Stormwater Drainage Design Engineering Services
3.09 Highway Systems Signing, Pavement Markings & Channelization 16.00 General Civil Engineering
3.10 Highway Systems Lighting

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office of Capital Improvements Architectural
& Engineering Unit located at 111 NW 1st Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification
will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to
those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may
be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Terry L. Rolle who may be contacted via e-mail at xtlr@miamidade.gov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-2272.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

Two (2) Agreements- 100% Community Business Enterprise (CBE) Set Aside


A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 27, 2005, at 1:00 P.M. in Conference Room 18-3, 18' Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W. 1st Street,
Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is November 16, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the
Board of County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative
Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.







Page 15


FOOTBALL: TOUS LES CHAMPIONNATS I


Mercredi 26 Octobre 2005
.
Haiti en Marche Vol XIX No 39


USA
MSL
Conference Est
Equipes MJ
New England 32
DC United 32
Chicago 32
Kansas City 32
Metrostars 32
Columbus 32

Conference Ouest
Equipes MJ
San Jose 32
Dallas 33
Los Angeles 33
Colorado 32
Real Salt Lake 32
Chivas USA 32


Meilleur Buteur
Taylor Twellman New England 17 Buts
USA MLS Play Off
Chicago-DC United 0-0
Colorado-Dallas 0-0
Metrostars-New England
1-0
Los Angeles-San Jose 3-1

Championnat D'Argentine

Tournoi D'Ouverture l11me Journie
Independiente-Colon 1-1
Olimpo-Banfield 2-2
Estudiantes LP-Arsenal FC 3-1
Lanus-Tiro Federal 0-2


Classement
Equipes
1-Boca Juniors
2-Velez Sarsfield
3-Argentinos Juniors


Europe

Allemagne
10bme Journ6e 2005-2006
Borussia Monchengladbach-FC
Kaiserslautern 4-1
Eintracht Frankfurt-FC Koln 6-3
FC Ntirnberg-Arminia Bielefeld 2-3
Hertha BSC-FSV Mainz 05 3-1
Bayern Miinchen-MSV Duisburg 4-0
VfL Wolfsburg-Schalke 04 0-0
Hannover 96-Werder Bremen 0-0
Borussia Dortmund-Hamburger SV 0-0
Bayer Leverkusen-VfB Stuttgart 0-0
Classement
Equipes MJ Pts
1-Bayern Munich 10 25
1-Breme 10 23
3-Hambourg 10 21

Meilleur Buteur Championnat
D'Allemagne
Miroslav Klose Breme 10 Buts
Halil Altintop Kaiserslatern 10 Buts

Angleterre
10bme Journ6e 2005-2006
Blackburn Rovers-Birmingham City 2-0
Portsmouth-Charlton Athletic 1-2
Fulham-Liverpool 2-0
Arsenal-Manchester City 1-0
Manchester United-Tottenham Hotspur 1-1
Aston Villa-Wigan Athletic 0-2
Everton-Chelsea 1-1
West Ham United-Middlesbrough 2-1
Newcastle United-Sunderland 3-2
Bolton Wanderers-West Bromwich Albion
2-0

Classement
Equipes MJ Pts
1-Chelsea 10 28
2-Charlton 9 19
2-Tottenham 10 19
Meilleur Buteur Championnat
D'Alngleterre
Ruud van Nistelrooy Man UTD 8 Buts


Frank Lampard
Chelsea 8 Buts

Espagne
86me Journ6e 2005-2006
Sevilla FC-Alaves 2-0
FC Barcelona- Osasuna 3-0
Cgdiz CF-Athletic Bilbao 1-0
Racing Santander-Atl6tico Madrid 0-1
Real Sociedad-Deportivo La Coruna 2-0
Celta de Vigo-RCD Espanyol
1-0
Villarreal CF- RCD Mallorca
3-0
Mglaga CF-Real Betis 5-0
Getafe CF-Real Zaragoza 4-2
Real Madrid-Valencia CF 1-2

Classement
Equipes MJ Pts
1-Getafe 8 17
2-Celta Vigo 8 16
3-Real Madrid 8 15
Meilleur Buteur Championnat
D'Espagne
Samuel Eto'o Barcelone 9 buts
France
12eme Journee 2005-2006
OGC Nice-AJ Auxerre 1-0
Paris Saint-Germain AS Nancy 1-0
Lille OSC-FC Nantes 2-0
Toulouse FC-Girondins de Bordeaux 1-1
FC Metz-Olympique Lyonnais 0-4
FC Sochaux -AS Monaco 2-1
Saint-Etienne-Olympique de Marseille 2-1
ES Troyes AC-RC Lens 1-1
Le Mans-RC Strasbourg 2-0
Ajaccio AC-Rennes 0-1

Classement
Equipes MJ Pts
1-Lyon 12 30
2-PSG 12 23
3-Bordeaux 12 21
Meilleur Buteur Championnat De France
Pedro Pauleta PSG 7 Buts


Hollande
96me Journ6e 2005-2006
Heracles-NEC Nimbgue 0-2
NAC Breda-FC Twente 1-1
RBC Rosendhal -Vitesse Arnhem 0-3
Sparta Rotterdam-Roda JC 2-3
PSV Eindhoven-Ajax Amsterdam
1-0
RKC Waalwijk-Feyenoord Rotterdam 2-1
AZ Alkmaar-Willem II 5-1
FC Groningen-ADO La Haye 3-1
SC Heerenveen-FC Utrecht 1-1

Classement
Equipes MJ Pts
1-PSV Eindhoven 9 22
2-AZ Alkmaar 9 21
3- Feyenoord 9 21
Meilleur Buteur Championnat De
Hollande
Shota Arveladze AZ Alkmaar 10 Buts

Italie
86me Journ6e 2005-2006
Messina-Ascoli
1-1
Fiorentina-Parma 4-1
Chievo-Cagliari 2-1
Treviso-Empoli 1-2
Udinese-Internazionale 0-1
Lecce-Juventus 0-3
AS Roma-Lazio 1-1
AC Milan Palermo 2-1
Livorno-Reggina 1-0
Sampdoria-Siena 3-3
Classement
Equipes MJ Pts
1-Juventus 8 24
2-AC Milan 8 19
3-Inter Milan 8 18
Meilleur Buteur Championnat D'Italie
Luca Toni
Fiorentina 9 Buts


l ib L,


o m a am &"

3-4mw** a* w b


o O Copyrighted Material



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


SUIVEZ L'EMISSION
ESPAS MINUSTAH
JEUDI A 1 H 30 PM SUR MELODIE 103.3 FM


0 AAEDE3 OS!


I. l l 1 -







Mercredi 26 Octobre 2005 Page 16
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39 DEVELOPPEMENT DURABLE

MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY PUBLIC WORKS DEPARTMENT
DESIGN SERVICES FOR NW 37 AVENUE FROM N. RIVER DRIVE TO NW 79 STREET
OCI PROJECT NO. E05-PW-07, PTP MIAMI-
DESIGN SERVICES FOR SW 157 AVENUE FROM SW 184 STREET TO SW 152 STREET
OCI PROJECT NO. E05-PW-09, PTP
DESIGN SERVICES FOR SW 27 AVENUE FROM US-1 TO BAYSHORE DRIVE
OCI PROJECT NO. E05-PW-02, PTP

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1 (as amended by Ordinance 05-15), and 2-10.4 of the Miami-Dade
County Code and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required to provide public involvement and design services for roadway and traffic operational
improvements, for the Public Works Department (PWD).

Proposers are advised that the three projects listed below are being solicited simultaneously, under this solicitation. A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on a team
of firms for the three projects listed below. Note a firm must submit only one (1) proposal under this solicitation; said proposal will be considered for the three projects listed below. The projects
are as follows:

Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive

Further, it is the intent of the County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the three projects listed above. As a result, the
three highest ranked firms will be selected to receive a contract under each of the respective projects.

The evaluation/selection process provided in Division 3.0 of the NTPC will be conducted for the three projects in accordance with the following:

The highest ranked proposer will be recommended to the County Manager for negotiations for Project No. E05-PW-07, PTP, the second highest ranked proposer will be recommended to the County
Manager for negotiations for Project No. E05-PW-09, PTP, and the third highest ranked proposer will be recommended to the County Manager for negotiations for Project No. E05-PW-02, PTP.

In addition, be advised that the following additional Public Works Department projects are being grouped according to Community Business Enterprise (CBE) goals and advertised concurrently
under different solicitations:

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue

The projects will be selected in the following order:

Group I
1. E05-PW-07, PTP, Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street
2. E05-PW-09, PTP, Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street
3. E05-PW-02, PTP, Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive
(First, second and third highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group II
1. E05-PW-03, PTP, Design Services for SW 216 Street from Florida Turnpike to SW 127 Avenue
2. E05-PW-04, PTP, Design Services for SW 176 Street from US-1 to SW 107 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group III
1. E05-PW-11, PTP, Design Services for SW 136 Street from SW 149 Avenue to SW 139 Court
2. E05-PW-05, PTP, Design Services for SW 180 Street from SW 147 Avenue to SW 137 Avenue
(First and second highest ranked proposers, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Group IV
1. E05-PW-06, PTP, Design Services for SW 264 Street from US-1 to 137 Avenue
(Highest ranked proposer, under this solicitation, will be recommended to the County Manager for negotiations of a Professional Services Agreement.)

Firms may submit proposals for all four groups. However, the prime selected under a particular group will be ineligible to be selected on any of the three remaining groups. As a result, firms are
advised that the prime selected for this group, will be ineligible to be selected for any of the three remaining groups (Group II, E05-PW-03, PTP and E05-PW-04, PTP, Group III, E05-PW-11, PTP
and E05-PW-05, PTP, and Group IV, E05-PW-06, PTP).

Furthermore, be advised that a firm electing to submit as a prime may not participate, as a subconsultant, on any other team for this or any of the previously mentioned solicitations.

1. E05-PW-07. PTP/ Design Services for NW 37 Avenue from N. River Drive to NW 79 Street:
The general scope of services will include, but not be limited to, design services for roadway and traffic operational improvements for NW 37 Avenue Street from N. River Drive to NW 79 Street.
Subject scope of work may include, but are not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization, and pavement marking and signing.

2. E05-PW-09. PTP/ Design Services for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street:
The general scope of services for will include, but not be limited to, design services for roadway and traffic operational improvements for SW 157 Avenue from SW 184 Street to SW 152 Street.
Subject scope of work may include, but are not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization, and pavement marking and signing.

3. E05-PW-02. PTP/ Design Services for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive:
The general scope of services will include, but not be limited to, design services for roadway and traffic operational improvements for SW 27 Avenue from US-1 to Bayshore Drive. Subject scope
of work may include, but are not limited to, design plans to include: road widening, drainage, curb and gutter, sidewalks, lighting, signalization, and pavement marking and signing.

The Agreement for each project will remain in full force and effect for two (2) years after its date of execution, or until completion of all project phases, whichever occurs last, unless
terminated by mutual consent of the parties hereto.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02 Highway Systems Highway Design (PRIME)
1.01 Transportation Planning- Urban Area and Regional Transportation Planning
3.04 Highway Systems Traffic Engineering Studies
3.09 Highway Systems- Signing, Pavement Marking, and Channelization
3.10 Highway Systems Lighting
3.11 Highway Systems- Signalization
10.01 Environmental Engineering- Stormwater Drainage Design and Engineering Services
16.00 General Civil Engineering

A copy of the NTPC, forms and accompanying participation provisions, as applicable may be obtained from the Office of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW
1s' Street, 21s Floor, Miami, Florida 33128. The phone and fax numbers respectively for the unit are (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification will be forwarded electronically
to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address on their vendor registration form. It will also be e-mailed to those that have vendor enrolled.
Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained online at http://www.miamidade.gov
and click on "Business" for additional information on how to do business with Miami-Dade County.

The Consultant Coordinator for this project is Amado Gonzalez who may be contacted via e-mail at gonzaam@miamidade.gov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-1428.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

Three (3) Agreements
-20% Community Business Enterprise (CBE) Goal


Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 27, 2005, at 1:00 P.M. in Conference Room 18-3, 18h Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W. 1st Street,
Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is November 16, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board
of County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative
Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.







Page 17


DEVELOPPEMENT DURABLE


Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


En parlant des Protagonistes des conflits
terriens de l'Artibonite (voir HEM, Vol XIX, No. 38,
du 19-25 octobre 2005), il y a une cat6gorie qui a tde
oublide : les chefs de guerre ". II faudra consacrer un
article a ces personnages hauts en couleur, qu'il s'agisse Pi
de mercenaires, a la Ceboule, de grands propridtaires Pl
potentiels, style Tino, ou de personnes pour lesquels le qi
conflit est une sorte de sport, comme Ti Mayotte.
Nous avions, par contre, mentionnd les grandons ; de
mais compte tenu de l'importance de ces personnages dans m
le paysage, nous reprenons ici un texte bien plus recent, re
dans lequel nous essayons de faire comprendre au nouveau a
Ministre de l'Agriculture, qui n'est pas aussi familier avec
les problems de l'Artibonite que l'6tait un G6rald pl
Mathurin, les raisons de certaines prises de position de
1'INARA.
Nos premieres interventions dans l'Artibonite
avaient pour premier objectif de tenter de trouver une d'
solution a des conflits vieux de plusieurs anndes, pour ne Pl
pas dire plus, et qui de temps en temps, con-naissaient des
eruptions d'une extreme violence. Dans un premier temps,
il nous a fallu nous familiariser avec cette situation,
nouvelle pour nous, afin de determiner la meilleure facon
d'arriver a porter cet apaisement que tous attendaient de
1'INARA. d6
Cette premiere analyse nous a conduit a la sin
conclusion que les conflits dans l'Artibonite n'6taient pas 1',
seulement des conflits terriens, mais comprenaient ca
6galement une composante sociale importante. Autrement pl
dit, quand des paysans, exploitant une terre en faire valoir
indirect, se soulbvent contre un propridtaire, c'est certes


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel:(404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


,e grandor


Irce qu'ils contestent son droit de propri6td, mais aussi
Irce qu'ils se r6voltent contre les rapports de production
ue leur impose ce propridtaire.
Nous avons done Wtd mends a analyser ces rapports
production et cette analyse nous a orients vers une
eilleure comprehension de cette institution que l'on
trouve certes dans tout le pays, mais qui dans l'Artibonite
une importance particulibre, le grandon.
Dans le concept de grandon, il faut distinguer
usieurs connotations :

Il y a d'abord une connotation historique :
Au depart, le grandon est celui qui a b6ndficid
un de ces dons nationaux faits aux g6ndraux qui ont
irticip6 a la guerre d'ind6pendance.

Sur cette connotation historique vient se
greffer une connotation
"politique ":
Par la suite, la pratique des dons nationaux s'est
&voyde, et on a vu des personnes qui en b6ndficiaient
mplement parce qu'elles 6taient proches du pouvoir. Dans
Artibonite on a eu des cas de dons de Boyer, don au
apitaine Morette, don a la veuve Morette, mais qui relbvent
ut6t de cette cat6go-rie.

Cette seconde connotation va driver
vers une connotation l6gale :
Le pays connait nombre de cas, et
l'Artibonite ne fait pas exception, de personnes qui
sont arrives a prendre possession de vastes domaines
en utilisant des moyens parfaitement ill6gaux :
elimination d'un concurrent par la violence,
privatisation de terre de l'Etat, fabrication de faux
titres de propri6td, ce dernier cas donnant lieu a
d'interminables proces, que certains avocats
s'amusent a faire trainer en longueur, quand ils ne
sont pas eux-memes au depart du proces, au point
que l'on peut rencontrer des paysans qui sont devenus
d'incroyables proc6duriers.

La motivation de ce comportement se
retrouve dans la connotation
economique:
La propridtd d'un grand domaine peut
assurer au grandon des revenus appr6ciables. Ceci
est particulibrement vrai dans l'Artibonite, ou depuis
la construction du systeme d'irrigation, la valeur
agronomique de la terre a augment
consid6rablement, ce qui explique cette rude vers la
zone a partir des anndes cinquante.

Nous arrivons enfin a la connotation
sociale :
En fait, cette connotation sociale est double,
selon que l'on se place dans l'optique du grandon
lui-meme ou dans celle du cultivateur.


Dans l'optique du grandon, la propridtd d'un
* grand domaine symbolise son appartenance a une
cat6gorie sociale qui reproduit le mode de vie de la
classe dominante l'6poque coloniale. Cela se traduit dans
certaines falcons de s'exprimer, quand, par exemple, il parle
de ses mtayers, jusqu'a Edouard Vieux qui se pr6sente
comme" le duc de Bocozelle ".
Dans l'optique des m6tayers, ce sont les relations
qu'ils entretiennent avec le grandon qui sont importantes.
Ces relations sont d'abord dans le domaine
6conomique. On pourrait les caract6riser par le terme
exploitation ", quand on considbre le niveau des
prdlvements, directs ou indirects, op6rds par le grandon.
Mais il y a aussi le contr6le exerce par le grandon sur
les activities dconomiques du m6tayer. Dans la plaine de
l'Artibonite, le grandon peut imposer au m6tayer le choix
du commercant qui le fournira en intrants, ou du
propridtaire du moulin a qui il donnera son riz a traiter, ou
du transporteur qui ambnera son riz au march ou au ddp8t.
En dehors du domaine purement dconomique, le
m6tayer a d'autres redevances vis-a-vis du grandon. Ainsi,
quand il prend au grandon la fantaisie de se lancer dans la
competition politique, il attend de son m6tayer qu'il
l'appuie dans ses campagnes, quitte a servir de chair a
canon, si la competition prenait une tournure militaire,
comme ce fut si souvent le cas avant l'occupation nord-
am6ricaine. C'est, entre autre, ce qui a conduit certains
auteurs a parler de structure f6odale pour parler des relations
entre le grandon et ses m6tayers ; on sait en effet que le
serf du moyen age europ6en devait un service militaire
a son seigneur.
Mais cela peut aller encore plus loin, jusqu'a des
interf6rences du grandon, ou de son repr6sentant, le grant,
dans la vie priv6e du m6tayer. Ainsi dans l'Artibonite, des
informateurs nous ont fait savoir qu'il pouvait arriver qu'un
m6tayer ne puisse pas aller a l'enterrement d'un parent ou
d'un ami, parce que le grant est ennemi du d6funt et
n'accepte pas que son m6tayer ait des relations avec lui.
Pour le cultivateur, ces relations sociales sont
d'une telle importance qu'il en arrive a assimiler le grant
au grandon. Il ne faut pas oublier, en effet, que le plus
souvent le grandon est un absenteiste ; il arrive que le
cultivateur n'aitjamais rencontre le grandon ; s Desdunes,
nous avons rencontr6 des paysans qui mettaient meme en
doute l'existence de Mme Aime, presumee propridtaire de
la ferme Trois Bornes. C'est done avec le grant,
repr6sentant du grandon, que le m6tayer est en relation ;
dans l'Artibonite, quand le paysan parle du grandon,
souvent c'est du grant qu'il parle.
Cela a aussi pour consequence que le conflit est
plus virulent entre le m6tayer et le grant que entre le
m6tayer et le grandon. Le grandon est physiquement absent,
et il appartient a une autre cat6gorie sociale. Le grant, par
contre, est bien present, et il vient de la meme origine
sociale que le m6tayer; sa position est done consid6rde
comme une trahison.

Bernard Eth6art
ben(a etheart.com


877"2 I E 2 eme A'verLnue

T61: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection teliphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* MnnPv Ordepr


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Prchlnits nonr rhpevpnY





I I


- IV Is It -% %I t F It ItIIIIIN 11% Pill tI-V- A


-- ^^^-






Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


Page 18


Les Jeux de Bernard


Allez de BRANDI & STANCE, en utilisant des mots du du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

GE^MMMENNIM^^^^^


Solutions de la
semaine passe:
PORT0OR
PoRTER

M 0 NDER
M 0 NDEE
MANDEE


Solutions de la
semaine passee:


S A B E E N E
PIE KI CU
ADRESSER
A DELAR E R
D NOEL AGE
SN DURU ES
N O E L A G E
-a- D U;a


F MA H P L A N A
U E I X F D O P M
A P S H B R P H G
T S S M C A D I I
E I A I K E T A S
H L MT L OT E P
TOM T EO H RB
U N A U I Z N E Z
I A G E M O D W N


Trouvez les 24 lettres de I'alphabet grec dans le carr6 ci-dessus


GRILLE DE PROGRAMME

M6lodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
T61: 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Blon 1R veil en musique

6h30-7h00 An Pipiiit cIhaitant
ler Journal creole de la journ6e avec Yves Paul L6andre

7h00 10h00 M lodie IM atin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
8h L'Editorial de Marcus
8h15 La Chronique au Quotidien avec Elsie
8h30 Le grand Reportage avec Guyler c Delva
8h45 A Haute Voix avec Dominique Batraville
9h Les Sports avec Jacky Marc
9h15 Culture avec Claude Bernard S6ran
M1lodie Matin chaque samedi est anim6e par RapahUl F6quiere


IF. brf


... -a *. ..


0 .a 4w S0- *


lOhOO- Midi



12h00 12h15


12h15 2h00


Le Disque de
l' Auditeur
animation: Jacques Lacour

Le Mtidic
Un r6sum6 des Informations Locales et Nationales

Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie


"Copyrighted Material

^ Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


2h00-3h00 C 'est si bon
Emission de ChansonsFr ...ae
Emission de Chansons Frangaises


3h00-5h00 Le BIon Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill

5h00-7h00 Melodie & Company
chiaque jour un sujet different, avec
des invit6s et la participation du
public.A-nirmation: I IARCJS


7h00 8h30
8h30 9h00


lOhOO


Amor y Sabor
Soir Informations

1Notre Grand Concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invites


9h00 etau-deld Cavaliers, pirenez
vos dames (Samedi)
50 ans de Succbs Populaires Haitiens
Chaque Dimanche : O1h a Midi: Textes et Pr6textes
avec Dominique Richez


qw o*m -


IBIRIAINIDI II


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

SU

RPE

IT

Solutions de la semaine passee
JUBARTE


0 4po m.,mCwln,,


IES sMuIjNaNBENARD


s|T|AINICcE






Page 19


ILIBRE PENSEE I


Elections


PORT-AU-PRINCE, 21 Octobre
- Est-ce que le temps des elections serait
enfin arrive, si tant est que ce n'est pas la
campagne 6lectorale, ni les autres activities
y relatives, qui annoncent les elections
chez nous et que c'est la violence. La
remont6e de la violence. Une escalade
inouie de la violence. Une multiplication,
d6multiplication de la violence. Alors on
dit : les elections sont par 1l !
Or, mine de rien aujourd'hui,
alors que nous nous divertissons a des
querelles 6lectorales dont l'6cho r6sonne
jusque sous les lambris dords de Matignon,
siege du premier ministre a Paris, qui
recevait ce jeudi son homologue
int6rimaire haltien G6rard Latortue, voici
qu'on nous communique en meme temps
des preoccupations autrement plus
importantes. Le taux de kidnappings dans
la capitale haitienne a double en l'espace
d'une semaine.
En effet, selon le porte-parole de
la police nationale d'Haiti, de 10 la
semaine dernibre, le nombre
d'enlbvements ou kidnappings est passed
20.
Or on croit savoir que la police
haitienne n'est pas en mesure de g6rer plus
de deux de ces actes criminels en mme
temps. N'ayant ni les cadres, ni la
logistique. Qu'est-ce alors quand il s'agit
de vingt kidnappings comme c'est le cas
actuellement.
Mais pourquoi cette brusque
escalade. Qu'est-ce qui peut faire passer
la courbe de la criminality d'un seul coup
aussi haut ?


Mercredi 26 Octobre 2005
Hafti en Marche Vol. XTX No. 39


Violences annonciatrices


Il n'y a pas eu de nouvelle evasion
de prisonniers, bien qu'on classe les 6vad6s
du p6nitencier national en f6vrier dernier
parmi les auteurs des forfaits qui ont fait
de notre existence dans la capitale haitienne
un enfer.
Est-ce la misere ? Le nombre de
mendiants dans les rues a encore quintuple,
si cela peut servir d'indication.
Mais si la misere pouvait
expliquer toutes les atrocit6s commises
quotidiennement dans nos murs, eh bien il
ne resterait plus personne dans les rues, tout
le monde aurait W6t kidnapp6.
Alors, comment expliquer cette
nouvelle escalade des enlbvements, que le
nombre soit pass de 10 a 20 en l'espace
d'une semaine, selon le porte-parole de la
police lui-meme.
Selon les experts, la courbe des
enlbvements suit un certain nombre de nos
activities. Par exemple, a la rentr6e des
classes en septembre dernier, on a observe
une hausse. Et prenant particulibrement les
enfants pour cibles.
Idem lors des fetes de fin d'annde
ou autre moment de grande activity sociale.
Cependant aujourd'hui c'est
plut6t le creux de la vague.
Economiquement, rien ne va plus."' K6k
pa bat. Alors ?
Alors peut-etre faut-il un peu
sortir des sentiers battus pour expliquer
l'escalade actuelle enregistr6e dans la
courbe de la criminality, et confirmed par
le porte-parole de la police ...
Il y a eu un 6venement important
survenu la semaine dernibre, mais occult


bien entendu par la fameuse affaire Sim6us

C'est la fermeture du bureau de
l'Anti-gang, ex-service des Recherches
criminelles sous les regimes autoritaires
d'autrefois.
La direction g6ndrale de la Police
nationale d'Haiti (PNH) a ordonn6 la
fermeture de l'Anti-gang. N'avez-vous
jamais eu affaire avec la petite criminality,
vous faire voler votre plaque
d'immatriculation ou autre.
La PNH ne nous a pas encore fait
savoir oi aller aujourd'hui dans un tel cas,
en tout cas jusqu'ici c'est a Anti-gang que
cela se passait. Or en fait de petite
criminality, aujourd'hui comme hier, ce
service a toujours constitu6 aussi une sorte
de r6seau en circuit ferm6, autrement dit oi
tout s'arrose ...
La fermeture de l'Anti-gang ne fait
sfirement pas que des heureux.
De 1l a dire qu'il peut y avoir des
consequences, des retomb6es, des
manifestations de m6contentement ... Et
que cela se ressentirait aussi dans la courbe
de la criminality reproduite chaque semaine
lors de la conference de presse du porte-
parole de la police, il y a 1l un pas que nous
h6siterons a franchir.
Par contre, les elections c'est
pratiquement fatal. Leur simple annonce,
meme de loin, jette le pays dans des transes.
Et en retour ce sont les violences qui nous
disent si les elections auront lieu ou pas.
En un mot, les violences sont dans ce pays
le barombtre des elections.
Comment, oi et quand commence-
t-on a envisager s6rieusement les elections ?


D6cret electoral, inscription des 6lecteurs
et des candidatures, nenni. Rien de tout
ca n'est vraiment significatif.
La preuve en est qu'aujourd'hui
la campagne est ouverte alors qu'on ne
connait meme pas la date des elections ...
Par contre, quand ca commence
a bouger aux GonaYves, ville
embl6matique, et que certains quartiers
commencent a se soulever sans qu'on
sache trop pour qui ni pourquoi ; quand
on rapporte des attaques de commandos
inconnus lourdement arms contre des
sous-commissariats (quand ce n'est pas
contre quelque autre point strategique,
meme les sites d'6metteurs des m6dias qui
ne sont pas 6pargnds, suivez mon regard !)

Quand le sang menace de
recommencer a couler dans les rizibres de
l'Artibonite ...
Quand le bilan de la criminality
lors du point de presse du porte-parole de
la police atteint les pics les plus
insoupconnes ...
Alors se manman pitit mare
vant (traduisez sauve qui peut, seuls les
plus injustes seront sauv6s) ...
Alors on sait enfin que les
elections sont proches. Enfin,
relativement.
Et c'est suivant l'dvolution de ce
bilan qu'on peut determiner si les elections
auront lieu ou non. Pas sur la foi des
affirmations du gouvernement ou du CEP
... ni des officiels am6ricains ou onusiens.

Editorial, Mdlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


4*p*Ir w r ,,M._oI q e






[allbum9 [Nl b
M how m W a WOW








"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


International calls from Haiti are only 5 Gourdes per minute !

That's the same price as local calls in Haiti!
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche VIP Plus card
can call you whenever, wherever in the USA, Canada and other listed countries*
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Care at
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEL)
to find out more about this service or to learn different ways to send
these cards to people you love. to people you want to talk to in Haiti.


USA Canada
Europe Argentina Bahamas Brasil
Chile* Colombia Venezuela Dominican Republic


ComC EL


* Toward ixedtelephonesonly.
I *A 13 lurdes tax ull be applied to the first minute.


A'MLL mn 1m-maaeaa

aim" sell-1 II640 11

*corporate OUR VEHICLES
functions *EXECUTIVE SEDANS
*Air port Service *LUXARY LIMOUSINE UP
*Social Events TO 10 PASSENGERS
*Weddings *suv (HUMMER,
*parties EXCURSIONS)
city tour
r- www.Megels.com


6==--/


I


^


ng







Mercredi 26 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 39


EDITORIAL I
PORT-AU-PRINCE, 28 Octobre -
36sormais la rue n'est pas seulement
nfest6e de l'odeur du pipi et des
mmondices, avoisinant le fumet du chen
anbe ou restaurant populaire a meme le
rottoir, d'autres rvd6lations sont apparues

La t6l6phonie du peuple ou
;ommerce des appels t6l6phoniques. A
:haque deux mbtres, quelqu'un vous propose
le placer votre appel sur une sorte de
telephone public ambulant. Le tarif est
;upportable, puisque cette activity semble
lorissante. Vous n'avez besoin ni de payer
in abonnement a la Tl66co pour un
d6lphone qui tombe trop souvent en panne,
li d'acheter une carte qui est vite 6puis6e
)ar votre fille pour appeler ses copines.
Les vendeurs d'appels sont a votre
)orte et a votre port6e ... De plus, c'est bien
fir une facon honnete de gagner sa vie pour
le pas aller grossir les rangs des kidnappeurs
:t autres zenglendos.
L'autre apparition qu'il faut tout de
;uite signaler, ce sont, eh oui : les coups de
)aton.
En effet, depuis quelques jours le
)aton est redevenu a la mode. Pour un oui
)u un non, envoyez les coco macaqueurs !


Page 20


POLITIQUE


Le retour du b tonI etre co-opt6 aux prochaines
elections ... Le Casec ou autre dlu


Or le retour du baton est toujours
la manifestation d'un regime au bout du
rouleau.
Les restaurateurs de poulet frit se
multiplient trop au Champ de Mars, vite le
baton.
Les marchandes envahissent les
rues de PWtionville, de Delmas, de Tabarre
ou de Bourdon, la tentation est forte de les
culbuter a coups de trique.
Les agents de la mairie locale font
aussit6t une descente de lieux et a coups
de "lyann bien appliques, chassent les
vendeurs et vendeuses aux quatre vents et
embarquent le reste de leurs marchandises
qui n'ont pas Wt 6cras6es et d6truites sans
management.
Est-ce la une solution ?
Est-ce la seule solution possible
et imaginable ?
Est-ce la solution aux problbmes
qui g6nerent ces marches publics en plein
trottoir et jusqu'au milieu de la chauss6e ?
Est-ce la solution au ch6mage ? A
la misbre noire devenue aussi le lot de gens
qui ne s'imagineraient jamais pouvoir
tomber 6conomiquement si bas ?
Aux prix des produits de


consommation courante passes en une
ann6e et demie (si l'on peut prendre cette
p6riode comme simple base de
comparaison, rien de plus) du simple au
quintuple ...
Aux hausses d6chain6es des prix
du carburant que le gouvernement ne fait
rien pour limiter, bien au contraire...
Au black-out qui force les gens a
aller respirer au Champ de Mars, et ils en
profitent pour prendre leur principal, sinon
leur seul repas du jour au restaurant-poulet
ambulant ...
Est-ce la r6ponse i l'ins6curit6 qui
fait rage au bas de la ville ? ...
Aux zenglendos en culottes
courtes qui vident les
saquittes (valises) des
marchandes d&s qu'elles ont pu vendre
quelques patates, et les force done a se
replier au haut de la ville ... Sinon c'est la
mort certaine par inanition pour elles et leur
nombreuse famille ?
Mais a tous ces problbmes, nos
dirigeants ont trouv6 soudain la solution :
eureka C'est le baton. Il suffisait d'y
penser.
Le maire ou la mairesse d6sirant


municipal, nul n'y r6siste.
Or il n'est besoin d'aucun
sondage pour montrer que cette
bidonvilisation irresistible de la capitale
r6pond aussi a des besoins. Comme ceux
d6crits plus haut ... S'il y a partout des
marchands et marchandes, c'est qu'il y a
aussi partout des acheteurs. C'est le jeu
de l'offre et de la demande, et qu'on aime
tant a invoquer en d'autres circonstances,
n'est ce pas.
C'est done un problbme qu'il faut
adresser a sa source si on veut faire
vraiment oeuvre qui vaille.
Mais trop tard pour s'en
pr6occuper aujourd'hui. Les elections
arrivent, le temps du grand remue manage.
Pas de temps pour aucun remue
m6ninge. Soudain on revient a tous les
vieux cliches. Le baton, y a que Ca avec le
nbgre.
Oui le baton c'est d'abord le
signe d'un regime au bout du rouleau, qui
n'a plus le temps de r6fl6chir a rien. Sinon
a la grande valse des fauteuils et des
strapontins, pour ne pas dire des
paillassons qui s'annonce ...
(voir Baton / D)


to a

- S~ S -


I -~ e-


opy righted Materia

ll Syndicated Contentws
Available from Commercial News Providers"


mm *m m


-- -

apa m



mlw 1M0a 0 - w ..a
L ~ -CLr

I l -


o a M-
m O 0
O OC
O Q


-
Ao --
aw m p -wp


4w- -


- S S ~ ~ -


L'ACTUALITE
(suite de la page B)
Des candidats a la pr6sidence regus par I'ambassadeur dominicain:
d'autres candidats absents questionnent cette rencontre
Port-au-Prince, 27 octobre 2005- (AHP)- L'ambassadeur dominicain en Haiti, Jose Serulle
Ramilla, a exprim6 mercredi l'appui de son gouvernement a diff6rents candidats qui
briguent la pr6sidence haitienne.
M. Ramilla a fait ces declarations a l'occasion d'une rencontre avec plusieurs d'entre eux
en sa residence a Port-au-Prince. Le diplomate a rappel6 que la R6publique Dominicaine et
Haiti sont deux R6publiques voisines et que les candidats pourront compter sur la
contribution de son gouvernement dans le cadre de l'application de leur programme visant
a d6velopper Haiti.
Selon le diplomate, les dirigeants politiques haitiens ont un grand d6fi a relever, celui de
reconstruire Haiti et de r6concilier la soci6t6 haitienne avec elle-meme.
II a dit reconnaltre toutefois l'existence de problbmes entre haltiens et dominicains en
territoire dominicain. Ces problbmes n'entrent pas dans le cadre d'une politique du
gouvernement dominicain a rendre la vie dure aux haitiens, a-t-il fait savoir.
Selon M. Ramilla, ces problbmes ne doivent pas non plus emp&cher les deux pays de
continuer de faire route ensemble en vue de d6velopper l'ile.
" Il faudra les r6soudre ensemble ", a-t-il d6clar6.
Prbs de 800,000 haltiens et dominicains d'origine haitienne vivent en R6publique
dominicaine.
Plusieurs candidats a la pr6sidence se sont abstenus de participer a cette reunion pour des
raisons diverses. Le candidat du Front de Reconstruction National (FRN), Guy Philippe, a
expliqu6 n'avoir pas r6pondu a l'invitation de l'ambassadeur dominicain en raison du fait
qu'il est interdit d'entr6e en R6publique Dominicaine.
De son c6t6, le candidat a la pr6sidence du Parti Nationaliste D6mocratique Progressiste
Haitien (PNDPH), Turneb Delp6, a critique l'attitude du diplomate dominicain qui veut se
poser, a-t-il dit, en patron et donneur de lemons, en convoquant tous les candidats a la
pr6sidence.
Selon M. Delp6, aucun ambassadeur haltien en R6publique dominicaine ne saurait se
permettre un tel comportement vis-a-vis de la classe politique dominicaine.
" Nous sommes pour des relations harmonieuses entre les deux pays, mais tout doit se faire
dans le respect mutuel ", a lanc6 Turneb Delp6.

Un d6put6 dominicain accuse le gouvernement int6rimaire haitien
d'implication dans le financement d'une campagne internationale
contre la R6publique dominicaine
Santo Domingo, 26 octobre 2005- (AHP)- Le d6put6 dominicain Pelegrin Castillo du
parti conservateur "Force Nationale Progressiste" (FNP) a accuse le president provisoire
Boniface Alexandre et son gouvernement de financer une campagne internationale contre
la R6publique dominicaine en relation avec la situation des citoyens haltiens dans ce pays.
Pelegrin Castillo, d6put6 a avoir obtenu le plus grand nombre de votes lors des
16gislatives de l'an 2002, a fait savoir que lors de sa prestation a la r6cente Assembl6e
g6n6rale des Nations Unies, Boniface Alexandre a abord6 le thbme du ph6nombne
migratoire mondial afin de pouvoir aboutir a la situation des migrants haitiens en
R6publique dominicaine.
"J'affirme que le regime int6rimaire haitien est en train de financer des organisations
locales dans le cadre d'une campagne internationale contre la R6publique Dominicaine
accuse de x6nophobie contre les haltiens", a lanc6 Castillo au cours d'un programme
anim6 par le journaliste Manuel Jim6nez sur la chaine de nouvelles RNN, en compagnie de
l'intellectuel dominicain Manuel Ntfiez connu pour ses prises de position anti-haitiennes.
Les deux invites ont 6galement fait des commentaires sur des interventions faites
auparavant par le pare Edwin Paraison, ex-consul g6n6ral haitien en R6publique
Dominicaine.
Pour le d6put6 dominicain, "la strat6gie haitienne c'est d'exercer des pressions sur le
gouvernement dominicain pour emp&cher l'application de la loi 285-04 qui pr6voit la
r6gularisation des sans-papiers haitiens, donc le rapatriement obligatoire d'un nombre
important d'ill6gaux qui ne pourront pas satisfaire les exigences de la loi.
Ceci explique, selon lui, la demande d'amendement de certains articles de la loi pr6sent6e,
il y a deux mois, par les organisations dominico-haitiennes du r6seau Jacques Viau.
Pelegrin Castillo a inscrit la decision de la Cour interam6ricaine des droits de l'homme de
condamner la R6publique dominicaine pour le refus d'octroyer des actes de naissance a
deux fillettes haitiennes, dans la logique d'une campagne internationale visant a renforcer,
selon lui "le plan de fusion de l'ile" orchestr6e par des grandes puissances dites "amies"
d'Haiti.
"Elles veulent r6soudre le problbme que repr6sente pour eux ce malheureux pays, en
passant le fardeau a la RD", s'est-il indign6
Dans le fond le but vis6, a-t-il ajout6, c'est l'6mergence d'une minority ethnique nationale
qui pourrait faire la balance dans les elections dominicaines, ce qui serait un grave danger
pour le pays."(vir suite a bas de la page
(voir suite au bas de la page C)






I


_____


__ __


~ ~L-


eop .0. Ww
am- --


~ ~- I


o 0


-


-


. o




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs