Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00279
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: October 5, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00279
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00010-05-2005 ( PDF )


Full Text















Haiti en Marche edition du 5 au 11 Octobre 2005 Vol. XIX No. 36


Les elections


auront-elles
PORT-AU-PRINCE, 2 ANALYSE
Octobre -En recoupant les A YS
conversations et informations oublier sa composition hors des normes
entendues sur les ondes et ailleurs constitutionnelles: les 9 membres sont issus
pendant le week-end, il y aurait eu une soit directement de partis politiques, soit
rencontre orageuse vendredi soir I J
au palais national sous la
pr6sidence du chef de l'Etat
provisoire (et gardien
constitutionnel des institutions),
Me Boniface Alexandre.
A cette rencontre
assistaient principalement les
grands corps actuels de l'Etat, c'est
a dire le premier ministre G6rard
Latortue et le cabinet minist6riel;
les membres du Conseil electoral
provisoire (CEP); et des
repr6sentants de la soci6t6 civile
organisde ou Conseil des Sages.
I1 s'agit de rem6dier aux
derives qui continuent de
caract6riser l'institution dlectorale,
alors qu'on est a moins de deux
mois des elections pr6sidentielle et
l1gislatives fixes au 20 novembre
prochain.


De pr6c6dentes ren-
contres, et pour les memes raisons,
ont eu lieu ces derniers mois. Le
conseil electoral est d6chird par des
conflits internes (appartenance
politique, susceptibilit6s person-
nelles, manque d'exp6rience du
travail en commun et autres ... Sans


lieu?
d'institutions aux couleurs politiques
egalement d6clarees).


Un chaperon...
(voir Elections / 4)


La Secretaire d'Etat Condoleezza Rice et le Premier ministre interimaire GUrard
Latortue le mardi 27 septembre A Port-au-Prince photo Thony Blizaire


CANDIDATURES

Le CEP n'a pas applique 'Article 135
PORT-AU-PRINCE, ler candidats disqualifies par le Conseil aux prescrits de la Constitution et du
Octobre Des informations de plus en electoral provisoire (CEP) 'ont t6 sur une d6cret electoral.


plus cr6dibles invitent a croire que les base ne correspondant pas v6ritablement


Festival de la paix et de la fratemite organism par le bataillon bresilien de la
Minustah avec la population des quartiers populaires: Bel-air, Solino photo TB


Un doute aliment6 par les
conseillers 6lectoraux eux-memes a
la facon dont certains des
disqualifies ont &te rephch6s a la va
vite en fin de semaine. On a confirm
que la candidature du Dr. Tureb
Delp6 aurait &te agr66e sans plus de
formality, ainsi que celle de plusieurs
aspirants a des postes 16gislatifs.
Certains se seraient tout bonnement
entendus dire que leur dossier avait
6td 6gard.
Mais le plus grave serait
que le rejet de la candidature de
Dumarsais Sim6us ne d6coulerait
pas de l'article 135 de la
Constitution, comme le CEP ainsi
que le chef du gouvernement 1'ont
avance.
En effet, il existerait
d'autres candidats poss6dant comme
Mr. Sim6us une nationality
6trangere, mais dont la candidature
n'a pas &t6 6cart6e. Parmi eux, au
moins un haitiano-americain.
Si l'article 135 avait &t6
applique, il aurait di 1'6tre aussi pour
ces candidats-l.
Simeus n'est pas le
seul ... (voir Article 135 / 4)


.. -




"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


~ ~-a


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere au Bois Verna
Tel: 221-8596 ou 245-1910
Fax 221 1323
Miami
173 NW 94th Street
Miami, Florida 33150
Tel.: 305 754-0705 /754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
e-mail:
puba.haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com


. F .......................... - M "








EN PLUS... ENBREF...


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Droits Humains et VIH/SIDA


**" -- *
l b ,-
q- qm 0 i og b- So-b ___ Uw


Certains mddecins regoivent
chez eux une catigorie de PVVIH et n 'en
accueillent pas d'autres. La journaliste
de santd, Valiola Monfilston, a soulevi
le ddbat.'
Le repr6sentant du Comit6 des
Avocats pour le Respect et la Libert6
Individuel (CARLI), Me Renan
H6douville, se r6f6rant au Mouvement
Haitien pour le D6veloppement (MHDR),
a rapport l'information selon laquelle en
2004 un incident tres regrettable s'est
produit a l'h6pital St-Michel de
Jacmel."' Deux enfants accompagn6s
d'une femme Ag6e de 45 ans avait &t6
chassis de l'h6pital une fois qu'ils ont ete
tests positif au VIH/SIDA ".
Production de Panos Caraibe,
"Parlons pour mieux comprendre ", une
mission animee par Valiola Monfilston et
reprise sur plusieurs stations de radio,
grice aux supports du Groupe Anti-SIDA
et Anti-Discrimination Sexuelle, aborde la
question de droits humains et VIH/SIDA.
Une personne vivant avec le virus du
SIDA, Lioni Acc6lus de la Fondation
Programme Objectif Z6ro SIDA (POZ),
6tait invite au studio pour opiner sur le
probleme. Deux series de reportages
signs Johnispen St-Sauveur ont apport6es
des 616ments de rdponse au ddbat. Dr
Ralph Mellon, Me Renan H6douville de
CARLI et Malia Jean de POZ ont fait le
point.

Vouloir A tout prix crier
un droit pour le PVVIH est-elle
la solution ?
Sous cet angle de vue, Lioni
Acc6lus pense que cette maniere de poser
le probleme ne r6soudra pas la question.
" Selon la D6claration universelle des
droits humains, tout individu a droit a la
vie, a la liberty et a la sfiret6 de sa
personne ". Dans la meme veine, il a cit6
la Constitution haitienne de 1987 qui, elle
aussi, a puis6 dans ce reservoir de principes
universellement admis."" Notre Loi-mbre
nous a dots de droits qui nous placent sur
le meme pied d'6galit6 avec tous citoyens
haitiens a part entire ".
Article 19 :" l'Etat a
l'imp6rieuse obligation de garantir le Droit
a la vie, a la Sant6, au Respect de la
Personne Humaine, a tous les Citoyens
sans distinction, conform6ment a la
Declaration Universelle des Droits
Humains ".
Acc6lus reconnait que, par
manque d'information, la plupart des gens
stigmatisent les personnes vivant avec le
VIH, virus qui conduit a la maladie du
SIDA. II va plus loin lorsqu'il affirme que
certains m6decins refusent de soigner les
gens atteints par cette maladie. I1
condamne cette attitude et, par la m6me
occasion, invite les praticiens en m6decine
a se ressaisir.
Cette atteinte au droit a la sante,
corollaire au droit a la vie, Lioni Acc6lus
la prend pour un scandale. Lorsqu'un
PVVIH soumet a la r6flexion ce problem
dans les colloques ou autres d6bats
r6unissant des m6decins, ceux-ci poussent
de hauts cris ; ou encore balaie la question
d'un revers de main. A tout prendre, ils
estiment que cette attitude est aberrante.
Acc6lus admet cependant que
certains m6decins recoivent chez eux une
cat6gorie de PVVIH et n'en accueillent pas
d'autres. I1 essaie de comprendre cette


situation suivant l'angle 6conomique. En
Haiti, quand vous avez perdu votre droit
dconomique tous vos autres droits tombent
automatiquement ; or, la majority des
PVVIH sont issus de la classe
d6favoris&e ". Le droit 6conomique est un
droit auquel il accorde une importance
capitale.

SIDA : le prix A payer
L'animatrice de l'6mission a
soulev6 un point qui a recentr6 le d6bat, a
savoir: de nos jours, les antir6troviraux
sont distribuds gratuitement en Haiti par
les institutions qui, comme les Centres
GHESKIO, font avancer la lutte contre
1'6pid6mie du SIDA. Liony Acc6lus a
salu6 les m6decins qui accordent toute leur
attention a cette grande cause. II les a
qualifi6 en des termes affectifs :" Ces
m6decins sont nos partisans, ils marchent
avec nous ". Par ailleurs, il a plaid pour
la participation active des PVVIH dans la
lutte. Le PVVIH a son mot a dire ", a-t-
il soutenu. La participation relive de
l'6tique. Ce principe est une locomotive
dans la lutte contre le SIDA.
Malia, une mbre s6ropositive,
faisant partie d'un groupe de support a
POZ, toujours avec cette flamme dans la
voix, a racont6 les d6boires de l'une de ses
paires : Dernirement, j'ai accompagn6
une PVVIH souffrant de tuberculose. Elle
n'avait que cinq grammes de sang. Au
sanatorium, il n'y avait pas de place pour
l'accueillir. Apres maintes d6marches, elle
a 6t6 reque a SIGNO ". Encore une fois se
pose le crucial problkme de l'incapacit6
de nos infrastructures sanitaires. Le droit
a la sante s'appuie sur une politique d6finie
pour la society destinde ajouir de ce droit.
Cependant, la sante a un cofit.
Malia confie qu'elle appris sa
s6ropositivit6 en 1996. En 2002, lorsque
les sympt6mes de la maladie ont
commence se manifester, elle a accept
le traitement. L'adh6rence aux ARV
n6cessite de grands d6bours. Grace au
systbme mis en place par les Nations-Unies
et d'autres organismes qui supportent ce
programme, Malia ne paie pas la facture.
Le prix a payer en matiere de
VIH/SIDA est lourd pour la soci6td. En
suivant le Dr Ralph Mellon, dans un
reportage, l'auditeur arrive a saisir un
aspect de la maladie qui m6rite une analyse
en profondeur : la question de la prise en
charge de la famille. Lorsque toute une
famille depend d'une personne malade, on
peut imaginer l'impact du SIDA sur cette
cellule de base de la soci6td. Des lors, aider
le malade a remonter la pente, c'est aussi
supporter la famille ; car la PVVIH, en
recouvrant la sant6 pourra travailler a
nouveau.
Le SIDA n'est pas une fin en
soi, c'est le commencement d'une
nouvelle facon de vivre ", a soulign6
Valiola Monfilston, faisant r6f6rence a une
citation d'Esther Boucicaut, une PVVIH
qui avait le courage de se d6voiler.
Cette nouvelle facon de vivre,
selon Me Renan H6douville, doit 6tre
encadr6 juridiquement."' Au niveau de
1'Assembl6e g6ndrale des Nations-Unies,
on a adopt une declaration sur le VIH/
SIDA, mais de maniere interne, en ce qui
concede la legislation nationale, rien n'est
dit. I1 n'y a pas de texte clairement d6fini
qui protegent les gens infects et affects
du SIDA contre la stigmatisation et contre
le dni "."


*W -W 0. a *

























"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"






















-w ew-t4
= .


Les troubles de l'enfant lies
"Les troubles V H/SIDA omme l'ordinaire,
de l'enfant lies aux 1l'mission etait animee par


IST/VIH/SIDA", tel a &t6 le theme de
1'6mission Attitude du samedi ler octobre
2005 diffuse sur les ondes de Mdlodie FM
et r6alis6e par le Centre de Communication
sur le SIDA et la Sante (CECOSIDA).
Des musiciens du groupe musical
Nu Look et de l'orchestre Crytal Secure
ont particip6 activement a cette mission
qui a suscit6 une large participation du
public au t6l1phone.


Louiny Fontal, qui 6tait second6e de Toto
Borgela, 6galement animateur de la meme
mission sur les ondes de Radio Venus
FM du Cap Haitien.
Le responsable de la formation
musicale Crystal Secure, John, a d6clard
que son r6le est d'encourager lajeunesse
haitienne a se prot6ger et aussi a mieux
prot6ger ses partenaires.
(voir Sida / 8)


a e -* ** -










04.p-b qbw- ow4w mma hm


Page 2






Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 3


I ECONOMIE


Iv hudWt dr Is K)pubhtqu

^i .b fRwi do degu f.r d













"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"







F ---I-~11 mwwl h) ~vyCq in-w


ELECTIONS
Le CEP n'a pas applique 1'Article 135 p.1
Washington souhaite un scrutin honnte, equitable et
transparent" p.1
Dumarsais Sim6us accuse le Premier ministre p.3
Interrogations sur le calendrier electoral en Haiti p.5
Le CEP incapable de realiser seul les elections, selon
Patrick F6quiere p.5
Charles Henri Baker ouvre sa campagne a Miami en
plaidant pour la reconstitution des Forces armies d'Haiti p.5
Pourquoi voterais-je Dumarsais M6cene Sim6us comme
president d'Haiti p.12
ECONOMIE
Chavez offre a Haiti du p6trole a tarifs pref6rentiels p.1
Le budget de la republique elev6 a 36 milliards de gourdes
p.3
SANTE
Droits humains et VIH Sida p.2
Les troubles de l'enfant lies au VIH/SIDA p.2
JUSTICE & DROITS DE L'HOMME
200 representants des Eglises catholique et protestante des
USA reclament la liberation du Pere Jean Juste p. 7
Jean Juste s'est-il tromp6 de pays? p.7
Gerard Jean Juste fera appel de la mesure prise contre lui
par la CEH p.8
14 ans apres le coup d'6tat militaire de 1991 ... p.14
INSECURITE
50 enlevements ou tentatives en septembre dernier p.8
Nouveau secteur militaire instaure par 1'ONU p.8
SOCIETE & CULTURE
Canada : God Save Michaelle Jean p.10
Les 60 ans de l'Institut Francais d'Haiti p.17
Livre : Appel a un renouveau pour 6viter un suicide collectif
p.17
DEVELOPPEMENT DURABLE
La Deconcentration en action p. 16
Plaidoyer en faveur de la decentralisation p.14
La resistance paysanne p.16



__ "-1v


"Falsons route ensemble"


SOMMAIRE "


/ANALYSE
Les elections auront-elles lieu? p. 1








UNE ANALYSE


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Les elections auront-elles lieu?


(Elections ... suite de la lere page)
Cependant l'ex6cutif a voulu trancher la question
cette fois une fois pour toutes. Trop c'est trop. Donner au
conseil electoral une sorte de tutelle. Un comit6 d'appui.
Un chaperon.
Mais le CEP ne l'entend de cette oreille. Aussi ce
qui s'est pass vendredi soir, c'est une sorte de soultvement
auquel auraient adh6rd une majority des conseillers.


Que se passe-t-il donc a moins de deux mois des
elections?
On ne saurait trop dire. Mais qa sent le roussi,
comme on dit. Simple coincidence ou pas, on a constat6
samedi que des vandales avaient frapp6 pendant la nuit,
d6truisant les beaux lampadaires de la place du Pont Morin,
juste en face des quartiers g6ndraux des partis politiques OPL
et Fusion situds dans des bitiments contigus. Mais en face
aussi des Td61com-

(compagnie d'Etat)
dont un grand nombre
d'employds auraient
.td licencids vendredi.


Rappelons aussi que tout cela intervient au
lendemain de la visite, le mardi 27 septembre dernier, a


Le Premier ministre Latortue et le Secretaire GCn. du CEP Rosemond Pradel


photo Yonel Louis
En effet, d'abord ils n'dtaient que 4 membres a
r6pondre a l'invitation du president provisoire Boniface
Alexandre, les 5 autres ne se sont pas pr6sent6s.
Et quand il a fallu passer au vote pour la
ratification du comit6 d'appui, et que le president du CEP,
Max Mathurin, faisait valoir que cela 6tait impossible vu
l'absence de ses 5 colleagues, le president Boniface
Alexandre r6v6la un rare caractere, annonqant qu'on
passera outre ...
Max Mathurin aurait alors d6cid6 de voter nul.


Rien ne va
plus ...
Encore une
fois, c'est le conseiller
Patrick Fequiere, celui
par qui le scandale
toujours s'annonce,
qui a vendu la mache.
Dans une
declaration relayde par
toutes les radios
locales, Patrick
Fequiere rdvdla en
substance que rien ne
va plus entre le CEP et


la communaut6 inter-nationale.
"Je leur ai expliqu6 qu'ils ne peuvent pas faire les
elections tout seuls. Ils n'en ont pas les moyens ...". Etc,
etc.
Que veut dire tout cela?
On ne saurait trop dire.
Sinonpeut-6tre que l'international, qui n'a pas cess6
de critiquer la conduite du processus dans maintes
declarations parues surtout dans la presse 6trangere (Miami
Herald, Le Monde), serait en train de faire pression pour
qu'on 6tablisse plus de contr6le sur le conseil electoral.


Port-au-Prince de la Secr6taire d'Etat am6ricaine
Condoleezza Rice.

Mais faut-il remonter un peu plus haut

Revenant des travaux pr6paratoires du sommet
des Nations Unies, a New York, le premier ministre
(voir Elections / 5)


CANDIDATURES


Le CEP n'a pas appliquek PAriclde 135
(A(rticle 135 ... suite de la 1&re page)


Doit-on rappeler le libellk de cet article:
Article 135 : "Pour 6tre 6lu Pr6sident de la
R6publique, il faut 6tre Haitien d'origine et n'avoir
jamais renonc6 a sa Nationalit6 ... "


Par consequent, un candidat eut-il renonc6 a
la nationalit 6 trangere pour redevenir haitien qu'il
continue a tomber sous le coup de l'Article 135, car il
ne faut avoir "jamais renonce" a sa nationality
(haitienne).
Or des d6coupures de presse 6trangere
attesteraient que d'autres candidats a la pr6sidence qui


ont 6td admis par le CEP, poss6deraient aussi une
nationalit 6 trangere.
Dumarsais Sim6us ne nie pas avoir pris la
nationality americaine. Mais il pense que ce n'est pas une
raison suffisante pour l'empecher de rechercher la
pr6sidence de son pays d'origine.
Et au Premier ministre int6rimaire G6rard
Latortue qui, lors de la visite a Port-au-Prince le mardi 27
septembre de la Secr6taire d'Etat amdricaine Condoleezza
Rice, a mis en avant l'empechement constitutionnel pour
justifier la mise a l'6cart du PDG de la Sim6us Food, ce
dernier fait remarquer qu'aucun article de la Constitution
haitienne n'explique non plus la presence de Mr. Latortue
a la tete du gouvernement.
Gerard Latortue a d6barqu6 directement de Boca
Raton (Floride) au lendemain du renversement par la force
du president Aristide le 29 f6vrier 2004. II a &t6 choisi en
dehors de toute regle constitutionnelle par une assemble
de circonstance connue sous l'appellation de Conseil des
sages.
Par ailleurs, le premier ministre a pr6cis6 que le
rejet de la candidature de Sim6us vient du fait que celui-ci
est un citoyen am6ricain. "Il a pr6sentW un passeport
amdricain en d6barquant (le 12 f6vrier 2005). D'ailleurs il
habite a l'h6tel ...".

Aucune explication ...
Indignation du candidat qui fait le point dans une
longue "insertion payee" sur les radios locales, oui il raconte
son parcours personnel et les raisons pour lesquelles il
souhaite 6tre porter a la tete du pays de ses parents qui
vivent encore dans son village natal de Pont Sond6, dans
la vall6e du fleuve Artibonite.
De plus, c'est la premiere fois, contrairement a
ce qu'on a vu dans le pass, que le conseil electoral n'a
donnd publiquement aucune explication autour de sa
decision d'agr6er telle candidature et de rejeter telle autre

Ni pour justifier les repechages qui ont lieu par
la suite. Toutefois d&s la conference de presse conjointe
Rice-Latortue, le mardi 27 septembre, certains avaient la


puce l'oreille.
A la Secr6taire d'Etat am6ricaine qui semblait sugg6rer
qu'on laisse la porte ouverte a tous ceux qui d6sirent participer
au processus, Latortue a mis un b6mol: tant qu'il n'y a pas un
empechement constitutionnel ou l1gal.
La-dessus le premier ministre a parl6 de l'obligation
de la "d6charge" a laquelle est astreint tout candidat qui a &td
un fonctionnaire comptable des deniers publics.
Mais concernant la question de la nationalit 6 trangere,
Mr. Latortue a insist sur le cas de Dumarsais Sim6us comme
s'il 6tait seul et unique.
Aussi dans sa communication radiophonique, Sim6us
rend Latortue personnellement responsable du rejet de sa
candidature, en annoncant qu'il va faire appel par devant la
Cour de cassation, comme le D6cret electoral l'y autorise.

Les politiquement incontournables! ...
L'avocat de Sim6us, Me Guerdy Lissade, affirme qu'il
avait remis a l'institution 6lectorale toutes les pieces requises
pour l'inscription de la candidature de son client, et que le CEP
lui en avait donnn6 acte.
Dans le public, la petite phrase de Condoleezza Rice
appelant a "plus de candidats" malgr6 les 32 d6ji accepts, est
interpr6t6e comme une demarche en faveur du candidat venu
de la diaspora haftiano-amdricaine.
Mais d&s lors qu'il se v6rifierait que ce n'est pas sur
l'Article 135 que repose v6ritablement la disqualification de
Dumarsais MWcene Sim6us, pour la bonne raison que d'autres
auraient dfi en 6tre frapp6s de la meme manibre, il ne reste
d'autre explication que c'est l1 une decision politique,
politicienne, revancharde ou meme personnelle.
Des lors, quel scandale! Des lors enfin, toutes les
decisions prises par ce CEP sont sujettes a caution. Deji
beaucoup le soupconnaient lors du processus de qualification
des partis politiques (dont certains l'auraient &t6 sans remplir
toutes les conditions requises, mais pour faciliter le passage
d'autres qui sont politiquement aujourd'hui incontournables)


Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Page 4






Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


IDE L'ACTUALITE


Peut-on avoir des elections sans CEP?


(Elections ... suite de la page 4)
Gerard Latortue passa un veritable savon m6diatique au
CEP. II venait probablement de lire l'article du Miami
Herald (et dans lequel son propre neveu et chef de s6curit6
personnelle, Youri Latortue, candidat au s6nat pour le
d6partement de l'Artibonite, est mis en cause).

Declarations fracassantes ...
Latortue promit de rencontrer le conseil electoral
pour lui rappeler, entre autres, que le linge sale se lave en
famille. En effet, le meme Patrick F6quibre a fait des
declarations fracassantes au Miami Herald, a savoir que
certains de ses colleagues seraient en train de mettre en place
un systeme pour d6tourner les umes du 20 novembre
prochain.
Puis c'est le president Boniface Alexandre qui
rentra a son tour de l'Assembl6e g6ndrale de 1'ONU. Les
observateurs remarqubrent tout de suite que son discours
ne cadrait pas avec celui de son premier ministre.
Alors que Latortue avait plaid pour r6duire les
54 candidats a la pr6sidence inscrits a une dizaine au plus,
Boniface annonca que tous ceux qui sont
constitutionnellement et 16galement qualifies ont le droit
de concourir.
Ce sont les memes propos que tiendra a peu de


chose prbs Condoleezza Rice.
On ne s'6tonne pas que Me Boniface Alexandre
ait eu apparemment la haute main lors de la reunion de
vendredi soir au palais national.

Manquant de "transparence" ...
Soupconne-t-on le CEP de vouloir barrer la route
de toutes forces a certains candidats?
Les articles parus dans le Miami Herald et Le
Monde font 6tat des vives preoccupations des responsables
intemationaux en Haiti vis a vis d'un conseil electoral
considered surtout comme manquant de "transparence".
Pour le Miami Herald, la question n'est plus s'il
y aura des elections, mais seront-elles "honn6tes"?
Le Monde n'est pas si stir que le calendrier
electoral sera respect&. (Information reprise samedi par
l'agence Reuters).
Cependant on se trouve, faut-il le rappeler, a un
mois et demi seulement des elections.
On est d6ji engage au milieu du gu6.
Peut-on encore changer de cheval?
Peut-on rectifier la barre? Comme l'espbre
l'international lui aussi apparemment sans beaucoup
d'altemative sinon affirmer chaque jour un peu plus la
logique de l'occupation ...


Peut-on avoir des elections sans CEP?

Le CEP n'est pas seulement r6tif et reticent
(normal, les partis et organisations politiques qui y
dominent n'ont pas l'intention de perdre cet avantage), mais
ou trouver l'oiseau rare qui viendrait restaurer la cr6dibilit6
de la machine 6lectorale?
Si ce n'est, comme dit le proverbe, on prend les
memes et on recommence.
Le CEP veut certainement des elections, mais pas
sans la ferme assurance de reconduire au pouvoir ceux qui
1'ont enlev6 a Lavalas en f6vrier 2004. Du moins, la
majority de ses membres.
Des lors, dermire question: peut-on avoir des
elections sans CEP?
En tout cas, international a bien compris que si
les elections n'ont pas lieu cet automne, les faiseurs
d'instabilit6 auront gagn6 leur pari. Et il ne restera que la
tutelle pure et simple. Celle qui n'ose pas encore dire son
nom.
Il ne reste done que d'attendre.
Enfin ceux qui peuvent arriverjusque la!

Haiti en Marche, 2 Octobre 2005


"Copyrighted Material

Syndicated Content .
Available from Commercial News Providers"
S. .- n.. .... . ....
iiiii .. ......... .. .. ..... . ...!iiii i i i. . .! i l i i i i ! l iiii .. .
ii i i l i o i i ii ... iii i i ii! !i i i i 11 1 1 ii ii i i iI.. .!ii! . ii!!i !ii i i..~!!!! i i..














... @ .. ................ , , ....... .


LE COIN DE MIAMI
PAR EVENS HILAIRE
evenshilaire#.hotmail.com
Charles Henri Baker ouvre sa
campagne a Miami en plaidant pour la
reconstitution des Forces Armies d'Ha'iti
V6tu d'une simple chemise bleue, dcoulde, pour tenter de motiver ses
Charles Henri Baker, commundment appeal supporteurs en diaspora sur l'importance
Charlito, candidat a la pr6sidence d'Haiti, des elections pr6sidentielle et 16gislatives
6tait de passage a Miami la semaine (voir Baker / 6)


Le candidat Charles Henri Baker photo Yonel Louis/Haiti en Marche


I##b1 A 4

g H r b ^ ^s I


Fiche d'Abonnement & Haiti en Marche
Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


1 An
Gdes 500
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


renouvellement


Novel Abonn
Nouvel Abonne

I


Livraison adomicile double lrif


Page 5







ELECTIONS HAITIENNES


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


48 MS 1% fIts 1% I I 4 8I 14 1/7 % Ml |


"Copyrighted Material*

Avibe fSyn icated Content P1rovi

Available from Commercial News Providers"


Condoleezza Rice et Gerard Latortue photo Yonel Louis/HenM


Baker ouvre sa campagne en plaidant pour la reconstitution des FAD'H
(suite de la page 5) Aristide, mais qui dit constater l'6chec du gouvemement mere patrie pour sortir Haiti de ce marasme.
fixes au 20 novembre prochain. de transition. II pense que c'est le gouvemement issu des
Dans le cadre d'une rencontre amicale a la 154eme Pour lui, 1'Etat haitien n'existe pas et les prochainesjoutes qui va faire la vritable transition.
Rue de Miami, Charlito Baker, qui 6tait entour6 des institutions publiques sont ou inexistantes ou ne peuvent L'ancien membre du Groupe des 184 croit qu'il
membres de sa campagne 6lectorale, a d6but6 sa causerie pas fonctionner normalement. sera en mesure, s'il est l6u, d'op6rer des changements
devant une mince assistance. L'industriel Charles Henri Baker a compare Haiti 6normes dans le pays. Et avant tout attaquer et changer le
Les participants ont eu la chance de scruter la a un bateau sans capitaine sur une mer d6chainde. I1 lance system afin que l'Etat haitien devienne un Etat serviteur.
pens6e et d'entrer en connaissance du progamme et des un vibrant appel a tous les fils et toutes les filles de la
priorit6s du candidat aux prochaines pr6sidentielles, qui a
&t6 l'un des artisans du renversement de Jean Bertrand L'aspirant president Charlito Baker compte r6tablir les Forces Arm6es d'Ha'iti


Le candidat qui a
r6pondu sans hesitation aux
diff6rentes questions de
plusieurs intervenants en ce qui
a trait a la s6curit6 dans le pays,
a d6clard clairement son
intention de reconstituer les
Forces Armees d'Haiti et de
solliciter pour cela l'aide de la
communaut6 internationale,
notamment les Etats-Unis.
A ce sujet, un groupe
d'anciens militaires travaillerait
actuellement de concert avec
les membres de l'6quipe Baker
sur le nombre de soldats que
n6cessite le pays.


Charles Henri Baker dit qu'il avait sugg6rd au
gouvemement int6rimaire d'int6grer des anciens militaires
au corps d'l6ite de la Police Nationale en attendant la
reconstitution des Forces Anrmes. D'apres lui, cela aurait
6vit6 la mort de tant de paisibles citoyens ces deux dernires
anndes.
Par ailleurs, s'il 6tait l6u, son gouvernement
donnerait deux a trois anndes a l'Organisation des Nations
Unies (ONU) pour retirer ses troupes d'Haiti.
Mais pour r6aliser ce projet, il faut une arm6e et
une police capables d'assurer la s6curit6 du pays.
D'un autre cot6, le candidat Baker compte faire
d'autres alliances dans les jours a venir en vue, dit-il,
d'assurer la majority au parlement.

EVENS HILAIRE


* _"Copyrighted Material

So Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


p


hfiwv, FL 3316


',t


Plus Bakery, Inc
Natural juicee


for a OOCNaonkn


Violette Athletic Club
87 ans d'existence

Les membres du comit6 de solidarity du Violette Athletic Club se font le
plaisir de vous inviter au bal qu'ils organisent au profit du Violette, le Samedi 22
Octobre, de 10 pm a 3 h am, chez Mireille's Restaurant and Catering, 170 Post
Avenue, Westbury New York 11590 Phone 516-338-4953.
Cette soiree de lev6e de fonds entre dans le cadre de la c6dlbration du
87eme anniversaire du Violette, untrbs joyeux v6nement. Les invites s'amuseront
aux rythmes authentiques de la musique Haitienne avec le concours d'un DJ
Haitien. Un show exceptionel a minuit : avec Marc Mathelier qui nous promet
une prestation remarquable.
A cette occasion, il sera d6cemr un certificat de m6rite a Joseph Obas, le
Bombardier du Racing Club Haitien et Tom Pouce (Jean-Claude D6sir), l'excellent
technicien de L'Aigle Noir, deux 6toiles qui ont bien d6fendu Haiti durant leur
passage a la selection nationale de Football.
Cette noble et m6ritoire activity sera pr6sid6e par la presence de Phillipe
Vorbe, l'une des plus grandes rdvdlations du football Haitien, entraineur actuel du
VAC et le Dr. Max LUlio Joseph, president de notre v6ndr6 club.
Venez supporter le football Haitien, le sport national et le Violette en
participant a des retrouvailles fratemelles et 6mouvantes le 22 Octobre 2005.
Donation $75.00 par personne.
Tenue de Ville
Pour renseignements:
Dr. Lionel Lefevre
631-553-3876
M.Valentissimo et Mme Mona Hilton
718-385-1530
M.Ernst Solis
718-344-8000
M. Turenne
516-810-0667
M.Edy Leger
917-684-0098
Daniel Compail
347-279-4399






Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 7


I DOSSIER JUSTICE


SI s







"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


EDITORIAL


Jean Juste s'est-il
PORT-AU-PRINCE, 29 Septembre Que dire de
l'affaire Jean Juste ? D'un c6td, la manifestation d'un
cynisme total comme m6thode politique. De l'autre, une
naivet6 presque incomprehensible.
Lundi l'Archev&ch6 de Port-au-Prince a publiC
une note selon laquelle le pbre G6rard Jean Juste est priv6
du droit d'exercer les activities sacerdotales, et sa paroisse
Sainte Claire, a Petite Place Cazeau (Port-au-Prince), lui
est retire.
Jean Juste est en prison, et pour des causes
probablement politiques. Il est accuse (jusqu'h present sans
preuves d6finitives, irr6futables) d'implication dans les
violences qui ont secou6 la capitale ces derniers mois et
pretees majoritairement aux partisans arms de l'ex-
pr6sident et chef du parti Fanmi Lavalas, Jean-Bertrand
Aristide, exil6 en Afrique du Sud. Jean Juste n'a jamais
cess6 d'affirmer sa loyaut6 envers ce dernier et de r6clamer
son retour en Haiti.
En tout 6tat de cause, c'est pour raisons politiques
que le haut clergy catholique a d6cid6 de s6vir contre le
pretre en detention depuis le 21 juillet dernier.
L'Archev&chU fait 6tat des avertissements
solennels qui ont &te adress6s au pbre Jean Juste. Cependant
(de la prison 6tant), celui-ci aurait sign un mandat
autorisant un groupe de militants de Fanmi Lavalas a aller


trompe de pays ?
solliciter l'inscription de sa candidature a la pr6sidence de
la rdpublique aux elections du 20 novembre prochain.
La mesure 6piscopale s'appuie sur des articles du
droit canon interdisant aux membres du clergy d'exercer
des activities politiques ou des charges publiques.
La decision de 1'6glise est diversement
comment6e. Certains auditeurs de Mdlodie FM ont fait
remarquer que depuis toujours (plus ouvertement depuis
le regime Duvalier), des pretres sont impliqu6s dans l'action
politique. Tant6t en faveur du pouvoir en place, tant6t dans
l'opposition.
Aujourd'hui encore, des pretres et meme des
Mveques sont connus pour leur engagement politique ouvert.
La mesure contre Jean Juste en serait done une de
deux poids et de deux mesures.
D'autres se d6clarent offusqu6s devant
l'indifference du corps episcopal vis-a-vis d'un de ces
membres, d'une de ses brebis. N'aurait-on pu attendre que
le pretre sorte de prison avant d'annoncer une telle decision
qui revient a d6savouer totalement un collkgue alors
qu'aucunjugement n'a encore eu lieu. Il n'y a meme pas
eu d'inculpation.
N'est-ce pas ce que le fabuliste appelle le coup
de pied de l'Ane. Autrement dit, un acte liche. Profiter que
quelqu'un soit a terre pour l'achever.
(voir Jean Juste / 8)


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders

Eske ou janm mande tet ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rev Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fR rev sa-a vin-n on reyalite.
ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi 1 ou fR closing la)
Yap prete ou kbb menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.
Ou pa bezwen peye pou fR aplikasyon!
Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!
Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!
Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!
Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6
Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510

www.erwfinancial.com

UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


ETUDES UNIVERSITAIRES
EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

LA CASA INTERNACIONAL

Vous invite a 6tudier a la
UNIVERSIDAD CATOLICA TECNOLOGICA DEL CIBAO
(ucateci) a La Vega,

Republique Dominicaine

LA CASA INTERNACIONAL
Style Campus Universitaire;
Ambiance de Famille; Service Internet
pour recherches; Pension Complete

Etudiez a UCATECI;

Logez a La CASA INTERNACIONAL


Sessions acad6miques : Septembre, Janvier, Mai

INFORMATIONS
Republique Dominicaine: (809) 454-0555/(809) 573-5629
Etats-Unis (781) 322-4463
Haiti: (509) 245-3708
E-mail: camsv78@.hotmail.com
UCATECI La Universidad que Exige Nuestro Tiempo"
Tels. : (809) 573-1020 Ext. 235
www.ucateci.edu.do







INSECURITE


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


Les troubles de l'enfant
li6s au VIH/SIDA
(suite de la page 2)
"Moi, je suis contre l'abstinence sexuelle", a-t-il
poursuivi, estimant qu'arriv6s a la maturity les jeunes
devraient essayer de jouir pleinement de l'amour et de
l'affection des autres
Il s'est prononc6 ouvertement en faveur de
l'utilisation des prservatifs qu'il juge plus adaptee n la
protection des jeunes contre les maladies sexuellement
transmissibles.
De son c6t6, le batteur du groupe Nu Look, Roro
Ir6nd, a mis l'accent sur l'importance d'une pareille
mission dans la communaut6 haitienne.
II a d'autre part souhait6 la multiplication de ces
radio-shows sur d'autres stations de la capitale et des villes
de provinces.
Attitude est une mission radiophonique mise sur
pied par le Centre de Communication sur le SIDA et la
Sante (CECOSIDA) pour la vulgarisation des informations
sanitaires et la diffusion des programmes des institutions
6voluant dans le domaine de la sante en g6ndral.
Depuis sa premiere diffusion en f6vrier 2003 a
nos jours, dans les studios de Mdlodie 103.3 FM, Attitude
a d6jh accueilli des dizaines d'institutions oeuvrant dans
le secteur de la sante en Haiti.
Toute une s6rie de sujets, de rubriques et dejeux
socio-6ducatifs sont envisages par les animateurs de
l'6mission, pour une parfaite satisfaction du public, selon
des informations diffuses par le Centre de Communication
sur le SIDA et la Sante (CECOSIDA).


"-- S'--..-'-.-.--


-o

nv ~ ~ ~ ESS


LouinyFontal
fontallouiny yahoofr

LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA MIAM


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids,
which can be obtained through the Department of Procurement
Management (DPM), from our Website: www.miamidade.gov/dpm.
Vendors may choose to download the bid package(s), free of charge,
from our Website under "Solicitations Online". Internet access is
available at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is
recommended that vendors visit our Website on a weekly basis to
view newly posted solicitations, addendums, revised bid opening dates
and other information that may be subject to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an
additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive
a paper copy of the bid package through the United States Postal
Service.


These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in
accordance with County Ordinance No. 98-106.


Jean Juste
(suite de la page 7)
D'autant plus qu'on
fait 6galement remarquer que
les 6veques n'ont rien tent6
pour obtenir l'l6argissement
du pr6tre. Serait-ce pour leur
en confier la garde, une sorte
de residence surveill6e.
Cependant la note
est sign6e de l'Archev6que
co-adjuteur Serge Miot, qui
n'a pas la reputation d'un
macoute. Mgr Miot avait
meme eu h subir lui aussi les
assauts de ceux-lh qui
poursuivent le pbre Jean
Juste de leur hostility.
Aussi force est de
souligner que l'affaire Jean
Juste rev6t une certaine dose
de naivet6.
Ses amis consi-
d&rent qu'il est unprisonnier
politique. Qui plus est, qu'il
a 6t emprisonn6 afin qu'il ne
puisse presenter sa
candidature. Selon eux, Jean
Juste remporterait les
elections si on ne
l'empechait pas de poser sa
candidature.
Alors comment
peut-on croire que ceux-lh
qui le d6tiennent le
laisseraient poser sa
candidature ?


s'est-il trompe de pays ?
C'est d'une naivet6 d6sarmante.
Mais si encore Jean Juste n'avait rien a y perdre.
Mais il n'est pas comme vous et moi, car il a une 6p6e de
Damocles sur sa tete. C'est l'interdiction du Vatican aux
pr6tres de rechercher aucun poste politique.
N6anmoins, quoi que l'onpuisse enpenser, il reste
qu'on a du mal a avaler cette mesure de la conference
6piscopale catholique. Il reste un goft de admission, et peut-
6tre meme de trahison.
Politique de deux poids et de deux mesures, sans
aucun doute.
Cette decision est aussi a la mesure du cynisme
qui nous tient lieu de m6thode politique, ainsi que dejustice.
Bref, de tout.
Le pbre G6rard Jean Juste a derriere lui une longue
carribre d'activiste pour la bonne cause aux Etats-Unis.
D'oiu son immense popularity en Floride et ailleurs.
Mais il a l'air aujourd'hui de s'etre tromp6 de
milieu, il est tomb6 dans the wrong place. Un chien
dans unjeu de quilles.
Aux Etats-Unis, il aurait fait son apparition aux
fun6railles dujournaliste assassin, notre confrere Jacques
Roche (d6jh de sa part une incroyable maladresse), mais il
aurait 6t6 emmen6 par la police pour le prot6ger de la foule,
ou pour l'interroger. Puis il aurait appeal imm6diatement
son avocat. Puis il aurait 6t6 autoris6 a rentrer chez lui le
meme jour, en attendant de r6pondre a une convocation
plus tard.
Puis s'il n'y a aucune charge s6rieuse, 1'affaire
serait close. Point.
Jean Juste s'est probablement tromp6 en se
rendant a ces fun6railles le 21 juillet dernier.
Mais d'abord, il s'est tromp6 de pays !


Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Page 8






Mercredi 5 Octobre 2005
1Tai't on l/oarhi-o 'rl YTIY NTn '6


I MIAMI-DADE I


Page 9


MIAMIDADE


CAA ak OCED Reyinyon Piblik Oryantasyon Eleksyon yo Ane Fiskal2006/2007
Ajans Aksyon Kominote Miami-Dade (CAA) ak Biwo Devlopman Ekonomik ak Kominote (OCED) prepare ore Reyinyon Piblik Oryantasyon Eleksyon yo nan katye yo pou enfC
Komite Konseye Kominote li yo (CAC) ak rezidan Kominote yo sou wposesis eleksyon Ane Fiskal FY2006/2007. Lizye ke yo dekri pi ba la a se de apwoksimasyon. W gen(
fe yon demann pou w jwenn yon kat de z6n ki vize an, jis rele 305-347-4664


Leisure City / Princeton / Naranja (OCED)
3 oktbb 2005
6e edmi diswa Naranja Neighborhood Center
13955 SW 264 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
SW 232 St. nan N6 epi SW 297 St. nan Sid lan; SW
120 Ave. nan L6s epi SW 163 Ave. nan Lw6s.

Edison / Little River (CAA)
4 oktbb 2005
6e diswa Toussaint Louverture Community School
120 NE 59 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
119 St. nan N6 epi NW 36 St. nan Sid; NW 5 Ave.
nan L6s epi NW 27 Ave.nan Lw6s.

Culmer / Overtown (CAA)
October 4, 2005
6e diswa DHS Community Center
600 NW 3 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 23 St. nan N6 epi Miami River nan Sid; NW 1
Ct. (Railroad) nan L6s epi NW 7 Ave. nan Lw6s.

Melrose (OCED)
October 4, 2005
6e diswa MDTAAuditorium
3300 NW 32 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Airport Expressway 112 nan N6 epi NW 20 St.nan
Sid; 27 Ave. nan L6s epi 37 Ave. nan Lw6s.

Hialeah (CAA)
October 5, 2005
7e diswa Cotson Recreational Park
574 W 23 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Palmetto Expressway nan N6; NW 39 Ave.
(Railroad) nan L6s epi NW 62 Ave. nan Lw6s.

Opa-locka (CAA)
October 5, 2005
6e diswa Opa-locka Elementary School
600 Ahmad St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 151 St. nan N6 epi NW 119 St. nan Sid; NW 17
Ave. nan L6s epi NW 47 Ave. nan Lw6s.

Coconut Grove (CAA)
October 6, 2005
7e diswa Frankie S. Rolle Neighborhood Center
3750 S. Dixie Highway
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
McFairlane Main Highway, Franklin Ave., Charles
Terr. epi Loquet nan N6 epi S. Dixie Highway nan
Sid; 27 Ave. nan L6s epi Lejeune Rd. nan Lw6s.

Goulds (OCED)
October 12, 2005
7e diswa Isaac A. Withers Center
21300 SW 122 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Black Creek nan N6 epi SW 232 St. nan Sid; SW
112 Ave. nan L6s epi SW 127 Ave. nan Lw6s.


Perrine (OCED)
October 13, 2005
7e diswa District 9
17801 Homestead Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
SW 172 St. nan N6 epi SW 186 St. nan Sid; S. Dixie
Highway nan L6s epi SW 113 Ct. nan Lw6s.

Naranja (CAA)
October 17, 2005
7e diswa Naranja Neighborhood Center
13955 SW 264 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
SW 232 St. nan N6 epi SW 296 St. (147 Ave.) nan
Sid; SW 137 Ave. nan L6s epi S. Dixie Highway nan
Lw6s.

Sid Miami (OCED) October 17, 2005
7e diswa Marshall Williamson Senior Citizen
Complex
6701 SW 62 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
SW 62 St. nan N6 epi SW 72 St. nan Sid; SW 57
Ave. nan L6s epi SW 62 Ave nan Lw6s.

Wynwood (CAA)
October 18, 2005
5:30 PM De Hostos Neighborhood Center
2902 NW 2 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 36 St. nan N6 epi NW 15 St. nan Sid; Biscayne
Bay nan L6s epi NW 7 Ave. nan Lw6s.

Allapatah (CAA)
October 18, 2005
6e diswa Ebenezer Methodist Church
2001 NW 31 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Airport Expressway nan N6 epi 836 Expressway epi
Miami River Dr. nan Sid; 1-95 nan L6s epi NW 37
Ave. nan Lw6s.

Liberty City (CAA)
October 19, 2005
6e diswa Liberty City CAA Center
6100 NW 7 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 79 St. nan N6 epi NW 62 St. nan Sid; NW 7 Ave.
nan L6s epi NW 37 Ave. nan Lw6s.

Lwes Little River (OCED)
October 20, 2005
7e diswa -Arcola Lakes Park
1301 NW 83 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 79 St. nan Sid until NW Miami Ave. epi then N6
nan Little River Canal; Lw6s tout long kannal lan
jiska NW 7 Ave. epi apre N6 jiska NW 103 St. epi
Lw6s epi ank6 jiska NW 12 Ave.; N6 lonje 12 Ave.
jiska NW 115 St. epi Lw6s lonje NW 17 Ave. epi apre
Sid nan Little River Canal; Lw6s lonje kannal lan
jiska NW 37 Ave. epi Sid jiska NW 95 St. epi Les
lonje NW 95 St. jiska NW 36 Ave.; Sid lonje NW 87
Ave. jiska NW 27 Ave. epi apre Sid jiska NW 79 St.


Accion / Little Havana (CAA)
Ocjiskaber 20, 2005
6e diswa Conference Room (Miami)
858 W. Flagler St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Miami River nan N6 epi SW 37 Ave nan Sid; I-
nan L6s epi 27 Ave. nan Lw6s.

Florida City (CAA)
October 20, 2005
7e diswa Florida Neighborhood Center
1600 NW 6 Ct.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
SW 8 St. (Lucy St.) nan N6 epi Arthur Vinning Da
Parkway nan Sid; Krome Ave. nan L6s epi Redl
Rd. nan Lw6s.

Brownsville (CAA)
October 25, 2005
6e diswa Bethune Head Start Center
2900 NW 43 Terr.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 62 St. nan N6 epi NW 36 St. nan Sid; NW 7 A
nan L6s epi NW 37 Ave nan Lw6s.

Sid Beach (CAA)
October 25, 2005
4e nan lapremidi Conference Room (MiE
Beach)
945 Pennsylvania Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an: 41 St. nan N6 epi
Beach Point nan Sid; the sea nan L6s epi Lv
Dade Blvd. nan Lw6s.

Model City (OCED)
October 26, 2005
7e diswa Joseph Caleb Center
5400 NW 22 Ave., #100
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 79 St. nan N6 epi NW 36 St. nan Sid; NW 7A
nan L6s epi NW 37 Ave. nan Lw6s.

Sweetwater (OCED)
October 26, 2005
7e diswa Sweetwater City Hall
500 SW 109 Ave.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
Fontainebleau Blvd. epi NW 7 St. nan N6 epi SV
St. nan Sid; 107 Ave. nan L6s epi 114 Ave. r
Lw6s.

Opa-locka (OCED)
October 27, 2005
6e edmi diswa Miami Jobs Corps Center
3050 NW 183 St.
Lizy6 yo pou z6n ki vize an:
NW 151 St. nan N6 epi NW 119 St. nan Sid; NW
Ave. nan L6s epi NW 47 Ave. nan Lw6s.


Pou w moun kalifye k6m vote nan eleksyon Komite Konseye Kominote (CAC) lan, se pou moun lan genyen omwens 18 an aj pou li enskri. Se pou moun lan prezante yon
didantite ak foto sou li ke yon ajans gouvenman te founi li epi soumet prev ke li abite, travay, oswa pwopriyete yon biznis oswa pwopriyete imobilye nan z6n ki vize
Enskripsyon yo ap kontinye pou senk jou douveti apre Reyinyon Piblik Oryantasyon Eleksyon yo nan chak z6n ki vize yo. Tout kandida yo blije pote prev ke yo se vote en!
nan Konte Miami-Dade.
"Dapre Lwa Ameriken Pou Enfimite yo, moun kit a bezwen yon aranjman espesyal pou patisipe nan reyinyon sa a fet pou kontakte Lethie Shippey, Kow6dinate ADA, nan 3
374-4600 pa pita ke set (7) jou davans avan reyinyon ki planifye an".






Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 10


CANADA


GOD SAVE MICHAELLE JEAN !

Les Haitiens viennent applaudir

la nouvelle Gouverneure general
La c6r6monie de prestation de serment s'est Adrienne Clarkson, d'origine chinoise.Ott d ti i i
Ottawa. Petits drapeaux haitiens et canadiens a la main, chants
d6roul6e a la chambre du S6nat au parlement d'Ottawa le T6t le matin, deux autobus affr6t6s par le patriotiques la bouche, talent iers taller applaudir cette
patriotiques a la bouche, ils 6taient fiers d'aller applaudir cette
mardi 27septembre en presence du PM Paul Martin, des Conseil Elu Par Haitiens de Montr6al(CEPHAM) compatriot qui a overt une page du livre d'histoire du Canada.
chefs de l'opposition et de la gouverneure g6n6rale sortante, remplis d'haltiens de Montr6al, ont mis le cap vers LCN et CTV, deux r6seaux de t616vision Qu6b6cois, ont
vol6 la cote d'6coute 5 RDI 5 cause de la grbve de ses employs,
en retransmettant toutes les phases de la cr6monie.
CPAM, la radio haitienne de Montr6al, a tenu ses
auditeurs au courant de tout ce qui se passait sur la colline
parlementaire. La foule qui se grossissait de curieux et de
sympathisants ne voulait rater l'occasion pour rien au monde.
D'ailleurs, 71% de qu6b6cois estiment que c'est un bon
choix fait par Paul Martin.
Ce 27 septembre 6tait d6clar6 jour de fiert6 haltienne,
tout un chacun avait cette satisfaction sur les lbvres lorsque
op rig h te d M ate r ia lMichaelle Jean a prt6 serment d'all6geance i la Reine Elizabeth
II sans la bible.
Dans son discours en anglais et en frangais, elle a lanc6
S y. nd icated C o ntent un appel 5 l'unit6 du Canada, en indiquant que c'est la fin des
i eideux solitudes.
Available from Co mercial News Providers" Elle est en faveur d'une lutte contre l'exclusion et la
pauvret6 des jeunes et des communaut6s culturelles... Elle dont
les ancetres 6taient des esclaves, n'a eu i la bouche que le mot
liberty pour marquer son incroyable aventure.
Depuis la petite fille n6e dans un pays barbel6 de pied
en cap, repr6sente un espoir pour le plus grand nombre, dit-elle.
Elle a raison puisque pour bien des haltiens et des groupes
ethniques, elle repr6sente une fiert. Pour les jeunes surtout,
Michaelle Jean est un module 5 suivre...
Sur la colline du parlement 5 quelques metres des
centaines de sympathisants l'appuyant, un petit groupe anti-
monarchiste qualifiait cette institution de d6pass6e.
(voir Michaelle / 12)




Page 11


WESTERN UNION I


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Envoyer


o pour seulement


*


partout en Haiti!)


*Les prix sont sujets & des modifications sans preavis.
Western Union Financial Services, Inc. est autoris6 par le "New York Department of Banking" a faire des transferts d' argent.
2005 Western Union Holdings, Inc. Tous droits reserves. Le nom WESTERN UNION, le logo et les marques de services sont les
propriet6s de Western Union Holdings, Inc. et sont enregistres et/ou bien utilises aux USA et dans plusieurs pays strangers.


I I







Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 12


IINSERTION DEMANDEE


Pourquoi voterais-je Dumarsais


Mecene Simeus a la preside
Daniel-G6rard Rouzier qu'i Florida A&M, une anodine cole noire qui fera de lui
un ing6nieur agricole. La, il brille de mille feux et attire


Je suis, depuis plusieurs semaines et a l'instar de
tous mes compatriotes internautes, bombard d'emails
quant a la candidature de Dumas Sim6us: Certains lui
reprochent de ne pas s'etre assez impliqu6 dans le social
haitien, d'autres vantent son savoir faire et pensent qu'il
est temps qu'un honnete homme d'affaire s'implique au
plus haut niveau de l'Etat. Plusieurs lui reprochent d'avoir
eu la nationality am6ricaine, d'autres disent qu'il n'ajamais
cess6 d'etre Haitien. Qui pis est, le CEP vient de trancher
en lui remettant le proverbial carnet lui empechant de se
presenter aux elections, sauf une decision contraire de la
Cour de Cassation. S'il arrive a maintenir sa candidature
en Novembre prochain, je voterai pour lui etje pense utile
de partager avec vous les raisons qui me font jeter sur lui
mon d6volu:
1. Dumas vient de parents pauvres et illettr6s.
Au bout d'un parcours remarquable fait d'apprentissage
diligent et de travail honnete, il a r6ussi au-del5 de ses
meilleurs espoirs. Il est un module dont notre jeunesse a
tant besoin, la preuve 6clatante qu'il n'existe qu'un seul
vrai vecteur de promotion sociale: l'Mducation.
2. Arriv6 aux USA dans les ann6es 60, c'est-5-
dire en plein apartheid, il ne sera admis, malgr6 ses m6rites,


Les Haitiens viennent

applaudir la nouvelle

Gouverneure generale
(suite de la page 10)
En soir6e, plus de 800 personnes 6taient invites
a Rideau Hall pour un grand bal. C'est dans quelques jours
que des choses plus importantes vont commencer pour elle
et son mari, le cin6aste Jean-Daniel Lafond qui est devenu
le prince consorts. Leur fille Marie-Eden adopt6e il y a
quelque temps, a la chance de grandir dans une famille
royale, ce qui n'est pas une simple affaire. La Gouverneure
g6n6rale pr6voit d'effectuer une visite dans son pays natal
(Haiti) si la s6curit6 le permet. Ce sera un accueil d6lirant.
On lui souhaite bonne chance. S.C


carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes

That's the same price as local calls in
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanch
can call you whenever, wherever in the USA, Canada and other
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Ca
1-888-426-6235 (1-888-4COMCI
to find out more about this service or to learn different w
these cards to people you love, to people you want to tal
USA Canada
Europe Argentina Bahamas Brasil
Chile* Colombia Venezuela Dominican Republic
* Towardfixed telephones only.
3 1A eurdes tat will be allied to the first minute.


l'attention d'un de ses professeurs qui lui conseille d'aller
a Howard University, une autre university noire ou il
d6croche un dipl6me en G6nie


Dumarsais Sim6us alli6 au Dr G6rard Blot, secr6taire g6
photo Yonel Louis
Electrique. Une fois encore, grace a son intellect et son
assiduit6, il s6duit ses professeurs qui le recommandent et
le font admettre a la Mecque des Ecoles d'Economie de
march: l'Universit6 de Chicago ou il aura la chance d'etre
l'61eve d'un prix Nobel: Milton Friedman et d'un gourou
mondial en la matibre: Arthur Laffer. Il en sort avec les
plus grands honneurs. R6cemment encore, l'Universit6 lui
conf6rait le titre de "Distinguished Alumnus".
3. Ses professeurs et son cole lui ont promis,
quand il sera 6lu Pr6sident de la R6publique, de lui envoyer
un groupe de chercheurs et d'experts qui 6tudieront, avec
lui, les priorit6s qu'il aura identifi6
pour son pays et l'aideront a
y rdiger en consequence, une
S J strat6gie 6conomique coh6rente
pour Haiti. personnellement,
j'aurais souhait6 que ce plan ait
d6ji t 6crit mais, mieux vaut tard
que jamais.
4. Milton Friedman est
le pare spirituel des "Chicago
Boys" et des plans 6conomiques
qui ont fait du Chili la premiere
puissance 6conomique de
o l'Am6rique Latine, et ont relev6 les
USA de leur faillite des ann6es 70.
5. Dumas a honnetement
reussi dans les affaires. II a fait un
parcours exemplaire i Atari,
Rockwell et particulibrement 5
TLC Beatrice Foods, une
multinationale pr6sente dans 25
pays, d'un chiffre d'affaires annuel
de deux milliards de dollars don't
il a Wt6 le president.
6. Il est aujourd'hui
fondateur et propri6taire de Sim6us
Foods International, une entreprise
qui, face ( une competition
d6chain6e, fait un peu plus de
USD120 millions de ventes par
per minute I anne. Comble de hardiesse, il a
choisi de l'installer dans une des
I Haiti! dernibres villes du Sud des Etats-
ie VIP Plus card Unis oh un Noir a Wt6 lynch.
r listed countries* Mansfield est aussi la ville du
Texas oi se situe le quartier g6n6ral
regional du Ku Klux Klan.
(www.csmonitor.com/2005/06 15/
Ire at | p03sOl-ussc.html)
EL) 7.- Hormis le
rays to send gouvernement local, Dumas est
k to in Haiti. devenu le plus gros employeur du
coin et embauche les enfants de
ceux qui, hier encore, ne reculaient
C Edevant rien pour empecher que les
noirs deviennent les 6gaux des
o pblancs. Il a donc d6ji fait ses
preuves de leader rassembleur, en
faisant taire les rancoeurs des uns
et des autres et en les portant i


nce d'Haiti!
travailler ensemble a la construction de la plus grande firme
noire priv6e de transformation de nourriture des USA:
Sim6us Foods International Inc. (www.simeusfoods.com).
8. En d6pit de sa fulgurante r6ussite, Dumas est
rest humble, pr6f6rant plut6t attribuer son succbs au Bon
__Dieu qui l'aura b6ni, 5 sa
mere qui lui aura donn6 le
sens de la discipline et de
l'assiduit6 et a ses amis
banquiers qui auront eu
confiance en lui et l'auront
finance.
9. Depuis 1999,
Dumas est retourn6 n Pont-
SSond son lieu de naissance
- oh sa fondation fournit des
bourses d'6tudes, de l'eau
potable et des soins
m6dicaux la population
(Re:www.simeusfoundation.aorg).
Plusieurs, et pas
des moindres, pensent que
Dumas n'est pas Haitien.
Sans avoir la pr6tention
d'etre un constitution-
naliste, je ne partage pas
leur avis:
No tre
constitution pr6voit dans
l'article 286 de ses
dispositions transitoires
n6ral du patiTAnsanm que: "Tout Haitien ayant
dneral du parti Tet Ansanm ept u e asa
adopt une nationality
6trangdre durant les vingt-neuf (29) ann6es pr6cdant le 7
f6vrier 1986 peut, par une declaration faite au Ministire
de la Justice dans un d6lai de deux (2) ans b partir de la
publication de la Constitution, recouvrer sa nationality
haitienne avec les avantages qui en d6coulent,
conform6ment 5 la Loi."
2. Dumas aurait adopt la nationality am6ricaine
dans les ann6es 60. Il utiliserait un passeport haltien depuis
plus de 10 ans, mais ne l'aurait obtenu qu'aprbs que le
dd6ai pr6vu par la Constitution expire et sur cette base, sa
candidature serait inconstitutionnelle.
3. Dans l'interpr6tation stricte de la constitution,
je l'admets! Cependant depuis le 20 Novembre 1989,
aucune des dispositions transitoires de la Constitution n'a
jamais t6 respected: L'actuel Pr6sident aurait dfi partir 90
jours aprbs sa designation ; un an et demi plus tard, il est
toujours 1l. Le CEP devait etre permanent depuis 1989...
16 ans plus tard et aprbs plusieurs metamorphoses, il est
toujours provisoire. Qui pis est, le Premier Ministre a Wtv
nomm6 par un Conseil des Sages qui n'existe meme pas
dans la Constitution.
4. Tout cela est accept, fort heureusement, sur
la base que dans l'int&ret national, en ce qui concerne les
dispositions transitoires, il faut se fier i l'esprit de la
Constitution et pas i la lettre.
5. Dans ce contexte, il est evident en lisant
l'article 286 de la Constitution, que dans son esprit, elle
voulait donner la chance i tous les Haitiens qui, comme
Dumas, avaient adopt une autre nationality dans les vingt-
neuf (29) ann6es pr6c6dant le 7 f6vrier 1986, de recouvrer
la nationality haltienne.
6. Dumas, i mon humble avis, a respect la
Constitution, mais a enfreint les d6lais des dispositions
transitoires au meme titre que tous ceux qui depuis le 29
(voir Sim6us / 14)
L .1


*part ies EXCURSIONS)
*coritpory t ourCLES
unct www.MegelCUTIVE s.comEDANS
*Air port Service *LUXARY LIMOUSINE UP
*Social Events TO 10 PASSENGERS
*Weddings *suv (HUMMER,
*parties ExcuRSIONS)
*city tour
7gg www.Megel s.com


aI Qlam 9M b




kgas W ei


[ollrt lsl vi.ct uorleulllr tae r rf


I






Page 13


Nos petites annonces classes I


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XTX No. 36


M decins

Miami
Dr Henock Joseph
Obst&trique, Gyn&cologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081
Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn&cologue
Obst6trique
Chemin des Dalles # 234
T61.: 509 245-6489
245-8930


Le Plaza H6tel
Telephone
509 224-9305
509 224-9307
509 224-9308
509) 224-9309
509 225-9310
509 510-4594
509 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429


COLLECTIVITES

TERRITORIALES


Note de presse
Le Bureau de Communication du Premier Ministre s'empresse d'informer le public en g6n6ral et la
presse en particulier que le Gouvernement de transition a travers le Ministbre de l'Int6rieur et des
Collectivit6s Territoriales (MICT) se propose de doter ces collectivit6s d'infrastructures ad6quates afin
de permettre au projet de d6concentration de prendre son veritable envol.
Le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s Territoriales (MICT) a sign un protocole d'accord avec le
Ministbre des Travaux Publics, Transports et Communications consistant a financer la rehabilitation de
l'a6rodrome de Port-de-Paix afin de renforcer la s6curit6 des usagers de ce dit aerodrome.
A cette fin, le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s Territoriales (MICT) a d6bloqu6 cinq (5) millions
de gourdes.
Le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s Territoriales (MICT) financera, entre autres, le projet de
rehabilitation de l'a6roport international du Cap-Haitien dont la construction du mur de cloture de cet
a6roport.
Un protocole d'accord a W6t sign entre le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s Territoriales (MICT)
et le Ministbre des Travaux Publics. Acette fin, le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s Territoriales
a d6bloqu6 une avance de quinze millions (15,000.000.00) de gourdes pour le d6marrage de ces travaux.
En attendant de proc6der au lancement des travaux du troncon Cap-Haitien / Dajabon qui sera finance
par l'Union Europ6enne, le gouvernement de transition juge n6cessaire de d6dommager les riverains de
cette route. Aussi, d6cide-t-il, de financer a travers le Ministbre de l'Int6rieur et des Collectivit6s
Territoriales (MICT) ce d6dommagement a hauteur de douze millions (12,000.000.00) de gourdes. Ce
montant sera d6bloqu6 graduellement.
Le Bureau de Communication du Premier Ministre tient a souligner que ces travaux se situent dans le cas
de l'effort continu du gouvernement pour am6liorer les infrastructures de base et faire avancer le processus
de d6concentration.

Port-au-Prince, le 29 septembre 2005
Jean-Junior JOSEPH

Directeur du Bureau de Communication


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon R-962-05 ak Odonans 05-166 Konte Miami-Dade, adopte pa
Asanble Komisyone Konte Miami-Dade, Florid, jou 8 septanm 2005, yo avize nou ke
yon eleksyon espesyal ap fet le 8 novanm 2005, pou soumet devan vote kalifye Konte
Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve oswa dezapwouve pwopozisyon sila yo:

Adopsyon Konstitisyon Minisipal pou Z6n Ke Kounyeyan Yo Konnen Sou Non
Cutler Ridge lan
Eske konstitisyon pwopoze pa Komite KonstitisyonNl Cutler Ridge lan adopte k6m
Konstitisyon Minisipal pou z6n ke kounyeyan yo konnen sou non Cutler Ridge lan?
WI 103
NON 104

Pou Rele Minisipalite Yo Pwopoze an Town of Cutler Ridge Olye de Non Cutler
Ridge Ke li Genyen Kounyeyan
Eske minisipalite yap pwopoze an ke kounyeyan yo konnen sou non Cutler Ridge lan
chanje non pou yo rele li Town of Cutler Ridge?
WI 106
NON 107

Pou Rele Minisipalite Yo Pwopoze an Town of Cutler Bay Olye de Non Cutler
Ridge Ke li Genyen Kounyeyan
Eske minisipalite yap pwopoze an ke kounyeyan yo konnen sou non Cutler Ridge lan
chanje non pou yo rele li Town of Cutler Bay?
WI 109
NON 110

Tout vote kalifye ki abite andedan lizye nouvo minisipalite yo pwopoze an nan
z6n Cutler Ridge lan va elijib pou vote WI oswa NON sou pwopozisyon sila yo.
Biwo v6t yo ap ouvv de 7:00 e dimaten jiska 7:00 e diswa jou eleksyon espesyal
sa a. Eleksyon espesyal sa a va fbt dapre Iwa jeneral sou eleksyon ki etabli pou
eleks out lbt rbgleman ki gouvbne pa Konstitisyon Oton6m Konte
M MIAMI-D
MIAMI Lester Sola
Sipevize Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 895 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T1l.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
HaYti en Marche
221-0026


DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE
1-Notre Dame Restaurant 2-Mizik Depot
4859 N.Dixie Hwy 13055 W.Dixie Hwy
Pompano Beach, Fl 33064 N Miami, Florida 33161
tel 954-421-4777 tel.305-893-9997


Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propri&taire
15455 West Dixie
Highway
Suite N & O
N Miami Beach, Fl 33162
Tel.: 305 940 9070
Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Le Look
Petion-Ville
Rue Panam&ricaine # 14
Tel.: 513-8079
257-8374
Grande vari&6t de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp&cialistes de la Vision
Basse- Offres Speciales
Buy One, Get One Fre
Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.


emHCl lK Alt 14IiBlilvl HliK


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


FLORIDA LOTS WITH UTILITIES
ON PAVED ROADS FROM 13K.
BUY LAND MAKE MONEY
ASK FOR KRISTEL 954-523-8118.

GA, SC, NC, TN, AR, AL, TX
LOTS FROM $5000 WILL ALL
UTILITIES. PAVED ROADS. NEW SUB-
DIVISION. CALL NOW! BY OWNER.
ASK FOR KRISTEL 954-523-8118.


r







Mercrtli 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 14


NOTRE PAYS


Plaidoyer en faveur de la decentralisation


Par Gesler Jean-Gilles
Montr6al le 15 septembre 2005
Le regime politique haitien est caract6ris6 par le
pr6sidentialisme autoritaire et autocratique. La
personnalisation du pouvoir implique l'institutionnalisation
de la corruption, car le pouvoir personnel est a la fois
financier autant que politiqueM1l ". Ainsi s'explique
l'incapacit6 de l'Etat a assumer ses
responsabilit6s au regard de la nation.
De l'Etat neo-patrimonial, il est
pass, a partir de 1957, a un Etat neo-
sultaniste, selon les mots de Sauveur
Pierre Etienne 21, dans lequel
s'estompe completement la ligne de
demarcation entre le titulaire du
pouvoir, le regime et l'Etat. La chute
de la dictature des Duvalier en 1986
entraina le retour au ndo-
patrimonialisme, c'est-5-dire que les
responsables de l'Etat ne faisaient
aucune distinction entre le domaine
public et le domaine priv6. Il se
r6vle que dans l'un ou l'autre cas
de figure, cet Etat est la propriet6 de
l'homme fort du moment (N'est-ce
pas lui l'Etat ?) qui recompense ou
punit selon son humeur. C'est un Etat
failli, qui en dehors de la personne
du chef, sa famille, son entourage et
ses partisans, est incapable d'assurer
un minimum de bien-etre a ses citoyens.
Que de discussions n'ont pas eu lieu autour de la
forme que devrait prendre un Etat viable au service de la
nation? Certains parlent d'un Etat qu'il faut construire;
un ouvrage d'envergure qui ne peut se r6aliser que dans le
cadre d'une revision de la Constitution de 1987. D'autres,
au contraire, pensent que cette Constitution, en son article
consacrant la decentralisation, et a travers la Loi du 13
f6vrier 1996 sur les collectivit6s territoriales, contient des
provisions permettant d'envisager le d6veloppement
national sous un angle regional.
Des associations du Sud-Est et 1'Initiative
citoyenne dans le Nord entre autres, s'engouffrant dans
cette brkche constitutionnelle, plaident pour la
reconnaissance par la rdpublique de Port-au-Prince des
regions comme faisant partie int6grante de la R6publique
et exigent du meme coup un r66quilibrage dans la
repartition des ressources du pays. Ces prises de positions
publiques ont Wte entendues au-del5 des regions d'oi elles
sont 6mises, et meme sont responsables d'une certaine prise
de conscience dans des milieux qui paraissaient allergiques
a toute r6forme. C'est dans l'esprit d'apporter ma modeste
contribution a ce d6bat que j'ai public (La republique de
Port-au-Prince: la sangsue du pays, suivi de La
deconcentration de Port-au-Prince en attendant la
decentralisation) dans l'hebdomadaire'Haf'i en Marche et


Pourquoi voterais-je

Dumarsais Simeus!
(suite de la page 12)
Novembre 1989 ont mis sur pied, les diff6rents Conseils
Electoraux Provisoires et ont nomm6 ou nlu tous les
Presidents et les Premiers Ministres qui se sont succ6d6s
depuis.
7. La Constitution devrait etre une pour tous !
Pourquoi serait-il acceptable de vouloir en appliquer l'esprit
quand cela nous convient et d'en appliquer la lettre contre
un seul homme quand nous voulons, une fois encore,
l'exclure? C'est 1a une attitude, a mon humble avis,
d6raisonnable, irresponsable et inacceptable.
Le pays se meurt et a d6sesp6r6ment besoin du
concours de tous ses enfants: Dumarsais MWcene Sim6us
veut etre candidat aux pr6sidentielles de Novembre. Cette
tape ne lui assure certainement pas une victoire, car sur
les deux millions d'dlecteurs inscrits, 1 million et un
devront voter pour lui. II a d6ji mon vote, mais il devra se
battre, vendre ses idWes, son savoir faire et sa remarquable
histoire pour convaincre un million d'dlecteurs qu'il est
l'homme du moment, celui qui saura nous unir dans le
respect mutuel et la discipline, nous mettre au travail et
nous emmener vers ce havre de paix, d'inclusion et de
modernity auquel nous aspirons tous.
Pros de 30 candidats seront en lice en Novembre
pour la magistrature supreme. Si nos institutions confirment
la participation de Dumas, j'aurai d6ji fait mon choix: Que
le meilleur gagne et que Dieu protege notre Haiti!

Daniel-G6rard Rouzier
Port-au-Prince, Haiti


sur des sites 6lectroniques comme Le Coin de Carl et
Haitianpolitics.
Les reactions enthousiastes qui ont accueilli ces
deux textes indiquent de manibre sans 6quivoque un parti
pris de leurs auteurs en faveur du d6veloppement des
regions dont la decentralisation doit constituer le socle.
Certains des commentaires laissent n6anmoins flotter une


merce sur les bords de la riviere Lestere photo Thony B6iz
certaine confusion autour du sens veritable du concept.
Quelques-uns le comprennent pour la d6concentration,
c'est-5-dire le d6placement des services de l'Etat de la
capitale vers les m6tropoles r6gionales; d'autres se
penchent en faveur de l'extension des services de l'Etat
dans les coins les plus recul6s de nos regions. A notre avis,
la presence de l'Etat dans les sections communales n'est
pas incompatible avec un mandat bien d6fini d'une autorit6
r6gionale. Au contraire, la conjonction de l'Etat (pris ici
dans le sens de pouvoir central) et de la region peut assurer
une meilleure coordination des services publics pour les
rendre accessibles aux citoyens ou qu'ils demeurent sur le
territoire de la R6publique.
Dans un pr6c6dent article, nous avions expos
notre point de vue sur ce theme et sugg6r6 un nouveau
decoupage administratif qui devrait diviser les 10
d6partements geographiques en 4 regions administratives :
la region Nord, la region Artibonite, la region Ouest et la
region Sud, ayant chacune a sa tete un personnel politique
Olu (le president du Conseil et les conseillers), une fonction
publique r6gionale et un budget, qui administrent les
comp6tences que l'Etat leur aura transf6r6es.
La decentralisation est en ce sens un acte l gislatif
par lequel l'Etat transfrre aux regions des responsabilites;
laissant ainsi au personnel administratif regional la pleine
autonomie de conduire certaines politiques touchant au
bien-etre des citoyens. Car le centralisme administratif
inhibe l'initiative, 6touffe toute propension a l'innovation
et subordonne le serviteur de l'Etat dans les regions aux
caprices du moindre chef de service de la capitale.
Cela dit, seul un gouvernement Olu peut engager
le d6bat sur la forme et la substance que devra prendre le
processus de decentralisation. A ce titre, nous sugg6rons
que le ministre de l'Int6rieur, responsables des


Collectivit6s, sitOt install dans ses fonctions, mette sur
pied une commission nationale charge de preparer un
avant-projet de decentralisation. La commission nationale
devra tenir sur l'ensemble du territoire des audiences
publiques en vue de recueillir les m6moires des associations
r6gionales, des partis politiques, des associations
socioprofessionnelles, syndicales, patronales, des
universitaires, des historiens, des
constitutionnalistes, des fiscalistes, et
de citoyens qui y croient et qui ont des
points de vue 5 faire valoir. Ces
audiences publiques devraient porter
sur:
Le decoupage administratif
d6finissant le cadre physique de la
region;
La mission de la nouvelle
administration;
Le transfert de comp6tences
(les responsabilitos);
Le financement de ces
nouvelles entit6s
La commission nationale
devrait 6galement statuer sur le
nouveau rl1e que les municipalities
sont appel6es 5 jouer. Les villes, en
raison d'un manque flagrant de
ressources humaines et financieres, ne
parviennent pas a accomplir la tache
premiere qui leur est assignee, a savoir
aire le ramassage de fatras (regardez le
visage hideux de nos grandes villes!). En ce sens, un
nouveau statut devrait leur permettre d'etre un acteur
important dans le dispositif de d6veloppement de la region;
c'est-5-dire une nouvelle conception qui les transformerait
en un gouvernement municipal dot6 de ressources
humaines, financibres et surtout des nouveaux champs de
comp6tences qui leur permettent de cr6er un espace a
l'int6rieur duquel les citoyens jouissent d'une bonne quality
de vie et qui attire aussi d'autres citoyens qui viennent y
trouver la tranquillity et le cadre de travail qu'ils n'ont pas
ailleurs. Peut-on imaginer le degr6 d'efficacit6 de ces trois
structures (Etat, Region et municipalities) lorsque, leurs
services coordonnes, elles doivent intervenir dans le cas
d'une catastrophe naturelle? Ne dit-on pas qu'5 chacun son
metier, les boeufs en seront mieux gard6s? En revanche, il
est important que les nouvelles attributions des
municipalities ne recoupent pas les comp6tences de la
region.
La commission au terme de ses travaux, remettra
ses conclusions au ministre de l'Int6rieur lequel, aprbs
discussion en Conseil des ministres, les soumettra a la
Chambre des d6put6s et au S6nat pour ratification. Ainsi
la Loi sur la decentralisation sera publide dans le journal
officiel Le Moniteur.
A deux mois des elections, les groupes de
pressions pro decentralisation ne doivent pas rater une
occasion de questionner les partis politiques sur leur
objectif en matibre de decentralisation. Seuls les partis et
candidats dont ce theme est clairement affich6 dans leur
programme electoral et de gouvernement doivent recueillir
nos votes. Car il est temps que les regions sortent de leur
16thargie et se donnent les moyens de parvenir a un meilleur
cadre de vie pour les citoyens qui vivent en dehors de la
r6publique de Port-au-Prince.
Gesler Jean-Gilles


14 am itII k v





"Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"







Page 15


FOOTBALL: TOUS LES CHAMPIONNATS I


Mercredi 5 Octobre 2005
-
Haiti en Marche Vol XIX No 36


USA
MSL
Los Angeles-Dallas
1-0
Colorado-Real Salt Lake 2-1
Kansas City-Chicago 0-1
Los Angeles-Dallas 2-1
Columbus-Chivas USA 0-1
MetroStars-DC United 1-4
New England-San Jose 0-4
Conference Est
Equipes MJ Pts
New England 30 55
DC United 29 50
Chicago 29 48
Kansas City 30 45
Metrostars 29 40
Columbus 29 34


Conference Ouest
Equipes MJ
San Jose 30
Los Angeles 32
Dallas 30
Colorado 30
Real Salt Lake 29
Chivas USA 30


Meilleur Buteurs
Taylor Twellman 16 Buts
New England


Europe
Allemagne
8eme Journ6e 2005-2006
FC Niirnberg -FC Kiln 2-1
Bayer Leverkusen-Arminia Bielefeld 1-1
Borussia Monchengladbach-FSV Mainz 1-
0
Hannover 96-MSV Duisburg 1-1
Eintracht Frankfurt-Schalke 04 0-1
Bayern Miinchen -VfL Wolfsburg"2-0
Hertha BSC-Werder Bremen 1-2
FC Kaiserslautern-Hamburger SV
0-3
Borussia Dortmund-VfB Stuttgart 0-0

Classement
Equipes MJ Pts
1-Bayern Munich 8 21
2-Hambourg 8 20
3-Breme 8 19
Meilleur Buteur Championnat
D'Allemagne
Miroslav Klose Breme 7 Buts
Halil Altintop Kaiserslatern 7 Buts

Angleterre
8eme Journ6e 2005-2006
Fulham- Manchester United 2-3
Portsmouth-Newcastle United 0-0
Charlton Athletic-Tottenham Hotspur 2-3
Blackburn Rovers-West Bromwich Albion
2-0
Sunderland-West Ham United 1-1
Arsenal-Birmingham City 1-0
Wigan Athletic-Bolton Wanderers 2-1
Liverpool-Chelsea 1-4
Manchester City- Everton 2-0
Aston Villa-Middlesbrough 2-3

Classement
Equipes MJ Pts
1-Chelsea 8 24
2-Charlton 7 15
3-Tottenham 8 15
Meilleur Buteur
Championnat D'Alngleterre
Ruud van Nistelrooy Man
UTD 7 Buts
Darren Bent Charlton 7 Buts

EspDane
6eme Journ6e 2005-2006
FC Barcelona-Real Zaragoza
2-2
Getafe CF-Valencia CF"2-1
Racing Santander-Alav6s 1-2
Villarreal CF-Athletic Bilbao
3-1
Malaga CF- Atl6tico Madrid 0-
2
Cadiz CF-Celta de Vigo
1-1
Deportivo La Coruia-Osasuna
0-1
Sevilla FC-RCD Espanyol 1-1
Real Madrid-RCD Mallorca
4-0
Real Sociedad-Real Betis 1-1

Classement I
Equipes MJ Pts
1-Getafe 6 14
2-Celta Vigo 6 13
3-Real Madrid 6 12
Meilleur Buteur
Championnat D'Espagne


Si certains doutaient encore de la
domination annonc6e de Chelsea en
Angleterre, ils ne doivent plus etre nombreux
a vouloir parier sur un autre cheval aprbs
l'6clatante victoire des Blues dimanche sur
Liverpool (4-1). A Anfield Road, dans le
jardin des Reds, Chelsea a confort6 sa place
de leader en remportant sa huitibme victoire
en autant de journ6es. Inarretables, les
hommes de Mourinho avaient a coeur
d'effacer l'l6imination en demi-finale de
Ligue des champions face aux Reds, revanche
qu'ils n'ont su prendre il y a quatre jours pour
leurs retrouvailles en C1 (0-0), d6j a Anfield.
II a n6anmoins fallu attendre la demi-heure
de jeu pour que le d6bat s'envenime. Diimi
Traore a s6ch6 Didier Drogba dans la surface,
ce qui a permis a Lampard de signer son
cinquibme but de la saison en Premiership
(27e, 0-1). La reaction d'orgueil de Liverpool
ne se fit pas attendre et c'est une nouvelle fois
Steven Gerrard, le capitaine courage, qui a
remis les pendules a l'heure d'une frappe
crois6e (36e, 1-1). A l'origine du premier but,
Drogba a 6t6 6tincelant par la suite d6livrant
deux passes d6cisives a Damien Duff (43e,
1-2) et Joe Cole (63e, 1-3) devant un public
d'Anfield m6dus6 et abattu. Sur une ultime
chevauch6e de l'infatigable Drogba en fin de
match, Geremi a enfonc6 le clou avec un
quatribme but (83e, 1-4). Quelques secondes


Championnat D'Argentine
Tournoi D'Ouverture 98me Journie
Quilmes-Boca 0-4
Banfield-Velez Sarsfield 0-0
River Plate-Independiente 3-1
San Lorenzo-Gimnasia Jujuy 1-1
Argentinos Juniors-Instituto 1-0
Newell's Old Boys-Estudiantes 3-2
Colon-Arsenal FC 0-0
Tiro Federal-Olimpo 1-1


Samuel Eto'o Barcelone 6 buts
David Villa Valencia 6 Buts

France
l0eme Journ6e 2005-2006
FC Sochaux-AS Nancy 0-2
Paris Saint-Germain-FC Nantes 2-0
FC Metz- Girondins de Bordeaux 0-1
Saint-Etienne-Le Mans 3-0
Toulouse FC-AJ Auxerre
2-0
Lille OSC-AS Monaco 0-1
Rennes-Olympique Lyonnais 1-3
OGC Nice-Olympique de Marseille 0-1
Ajaccio AC-RC Lens


rostp
ES Troyes AC-RC St

Classement
Equipes MJ
1-Lyon 10
2-PSG 10
3-Bordeaux 10
Meilleur Buteur
France


grand Huit pour Chel
auparavant, Djibril Ciss6, qui a gentiment cir6
le banc pendant 81 minutes, venait juste de
faire son entr6e en jeu. L'absence de Thierry
Henry commence a se faire sentir a Arsenal.
Si les Gunners ont obtenu une victoire
convaincante sur la pelouse de l'Ajax
d'Amsterdam, mercredi en Ligue des
champions (2-1), l'6quipe d'Arsene Wenger
souffre davantage en Championnat. Certes,
les Gunners ontbattu Birmingham City (1-0)
dimanche ce qui constitue le quatribme succbs
en autant de rencontres a Highbury, mais les
hommes d'Arsbne Wenger ont pein6 pour
arracher les trois points, obtenus sur une
frappe d6vi6e de Van Persie (80e) alors que
les londoniens ont 6volu6 en sup6riorit6
numerique pendant prbs d'une heure. En
outre, Robert Pirbs, seul frangais present sur
la pelouse, a manqu6 un penalty (27e) sans
doute tir6 trop mollement a droite de Maik
Taylor, identique a celui qui avait fait mouche
mardi soir a Amsterdam. Battu par Newcastle
(1-0) et Bolton (1-0) lors des deux dernibres
journ6es, Manchester City avec Sylvain
Distin et Antoine Sibierski titulaires, s'est
refait une sant6 dimanche a l'heure du
d6jeuner en dominant Everton (2-0),
infligeant par la meme occasion une sixibme
d6faite a la lanterne rouge, sa cinquibme
consecutive. Le premier buteur du jour se
nomme Danny Mills (72e). Darius Vassel a
confort6 le succbs mancunien en toute fin de


Racing Club- Rosario Central 0-1
Gimnasia La Plata-Lanus 1-0


Classement
Equipes
1-Boca Juniors
2-Argentinos Juniors
3-Velez Sarsfield
4-Banfield


Pedro Pauleta PSG 7 Buts

Hollande
7eme Journee 2005-2006
RBC Roosemdaal-NAC Breda 1-2
ADO Den Haag-RKC Waalwijk 2-1
Roda JC Kerkrade-Vitesse Arnhem 3-2
FC Utrecht-Feyenoord Rotterdam
3-1
Sparta Rotterdam-Ajax Amsterdam 1-2
AZ Alkmaar-NEC Nijmegen 3-2
FC Groningen-Willem II Tilburg 2-0
SC Heracles -Twente Enschede 0-4
Heerenveen-PSV Eindhoven 2-3


match (90e) d'un tir crois6 du gauche. Wigan
Athletic n'en fini pas de surprendre. Le promu
vient d'enregistrer son cinquibme match
cons6cutif sans d6faite aprbs un succbs (2-1)
face a l'une des formations en forme de ce
d6but de saison, Bolton Equipe la plus Fair-
Play d'Angleterre (7 cartons jaunes, aucun
rouge), Wigan s'est impose grace a Camara
(68e) et McCulloch (63e), Jaidi ayant r6duit
le score pour les Wanderers. Et une nouvelle
fois, les hommes de Paul Jewell n'ont conc6d6
aucun avertissement. Oubli6s donc les deux
premieres journ6es et les d6faites a Chelsea
et contre Charlton, Wigan est bien l'6quipe
qui monte outre-Manche. En revanche, rien
ne va plus a Aston Villa d6fait (3-2) sur sa
pelouse par Middlesbrough.
Samedi
A dix longueurs du leader Chelsea
avant le d6but de la journ6e,
Manchester United se devait de
r6agir ce week-end a
Fulham malgr6 une pl6iade
d'absences. Keane, Fortune, G.Neville,
Heinze, Saha, Brown et Solskjaer ne
figuraient pas sur la feuille de match. Des lors,
Alex Ferguson n'avait d'autre choix que de
tout miser sur son homme en forme du
moment, Ruud Van Nistelrooy. Si l'attaquant
n6erlandais a bien marqu6 ses sixibme et
septibme buts de la saison (17e sur penalty et
45e), le h6ros du match du c6t6 des
Mancuniens s'appelle Park Ji-s. Pr6f6r6 sur
le c6t6 droit au Portugais Cristiano Ronaldo,
le Sud-Cor6en a provoqu6 la faute ayant
amen6 le penalty et donn6 deux passes
d6cisives au N6erlandais et a Wayne Rooney
(18e). Cette victoire (3-2) est une vraie cure
de jouvence pour MU, de6j vainqueur dans
la douleur de Benfica en Ligue des champions
(2-1). Leur succbs replace provisoirement les
Red devils B la quartieme place, juste derriere
Tottenham. Surtout reconnue pour sa rigueur
(voir Football / 18)


Italie
6eme Journ6e 2005-2006
Udinese- Lazio 3-0
Chievo-Treviso 0-0
Lecce-Cagliari 3-0
Palermo-Empoli 2-2
Juventus-Internazionale 2-0
Fiorentina
-Livorno 3-2
Ascoli-Parma 3-1
AC Milan-Reggina 2-1
Messina-Sampdoria 1-4
AS Roma-Siena 2-3


Classement Classement
trasbourg 1-1 Equipes MJ Pts
Equipes MJ Pts 1-Juventus 6 18
1-AZ Alkmaar 7 18 2-AC Milan 6 13
Pts 2-Feyenoord 7 183-Inter Milan 6 12
24 3-PSV Eindhoven 7 16 Meilleur Buteur Championnat D'Italie
29 Meilleur Buteur Championnat De LucaToni
19 Hollande Fiorentina 6 Buts
Championnat De ShotaArveladze AZ Alkmaar 10 Buts Emilio Bonazzoli
Sampdoria 6 Buts


0 APAEDE3 SU!


Championnat D'Angleterre 8e journee :


I. l l 1 -







Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


DEVELOPPEMENT DURABLE Page 16


La resistance paysanne


Le dernier article de cette s6rie (voir La resistance
paysanne, in : HEM, Vol. XIX, No. 34, du 21-27/09/05)
tentait un survol des mouvements paysans qui ont fortement
marqu6 le 1lr siecle de notre histoire nationale. Nous nous
6tions arret6s a l'epilogue du plus important de ces
mouvements, la'" troisieme guerre caco ", avec la mort
de Charlemagne P6ralte, le 1lr novembre 1919, puis celle
de Benoit Batraville, le 19 mai 1920. Pendant la d6cennie
qui va suivre, les campagnes haitiennes vont connaitre une
periode de paix relative et les maitres du pays pourront
passer la phase constructive de I' occupation ". Ce qui
ne veut pas dire que la population rurale ait accept la
situation et certaines mesures vont entretenir le
m6contentement.
On sait le rl1e qu'ajou6 la remise en vigueur, dans
l'6tW de 1916, de la corv6e, inscrite au Code Rural de
1864, mais tombee depuis en desuetude ""1, dans le depart
de la troisieme guerre caco ; c'est la loi du 14 aofit 1928,
taxant la production d'alcool, qui va provoquer toute une
s6rie de protestations qui aboutiront au drame de
Marchaterre ". Cette taxe devait favoriser le d6veloppement
de la grande industrie sucriere ; elle ne touchait que la
production d'alcool destine a la consommation locale'-
la partie destine a l'exportation 6tant exempt6e de ces
imp6ts d6nomms droits d'accise ", elle affectait done
essentiellement les propri6taires de petites distilleries
incapables d'absorber ces charges nouvelles. 2
En decembre 1929, un troisieme mouvement se
dessine dans routes les regions productrices de sucre du
pays. II englobera une partie de la plaine du Cul-de-Sac,
les plaines de Leogane, de Petit-Goave, de Jacmel pour
atteindre son point culminant dans la plaine des Cayes ou,
apres une serie de manifestations et une marche organisee
sur la ville, les 1.500 paysans seront accueillis par unfeu
nourri declenche par les forces d'occupation. Le bilan de
ce dernier mouvement aura etr de 22 morts et 51 blesses.3
Le drame de Marchaterre se produit dans une
conjoncture d6ji marque par les remous provoqu6s par la
greve des 6tudiants de l'Ecole d'Agriculture et tout cela
conduira a des changements politiques d'importance,
depuis le depart du Pr6sident Borno jusqu'5, finalement,
la'" d6soccupation en 1934. Ce sera la derniere fois que
le monde rural aura une influence sur la vie politique.
Paul Moral signale que, en d6pit du fait que la
situation des paysans ne se soit guere aml6ior6e, la
resistance paysanne semble avoir Wt6 bris6e. Et pourtant,
pendant les vingt annees qui suivent la liberation du
territoire, la vie rurale ha'tienne connait un calme a peu
pres absolu qui contraste etonnamment avec l'agitation
des epoques anterieures... La question agraire est en
sommeil. Le milieu paysan isole emiette, uniformement


desherite, a cesse de participer a la vie politique. II
n'apparait dans le debate politico-social des annees 1940-
1950 que comme argument ". On assiste a une sorte de
promotion littraire de I' habitant ". La masse rurale
inspire desormais, sur des themes ethno-sociologiques, des
ceuvres d' un rel interest parfois mais qui ne parviennent
pas a suggerer aux pouvoirs publics les moyens pratiques
d'une rhabilitation de I' homme des campagnes. 4
Ce n'est pas ici le lieu de proc6der a une analyse
approfondie des facteurs qui ont fait perdre sa combativit6
au monde paysan, nous pouvons cependant tenter d'en
identifier quelques uns, et tout de suite nous pensons au
d6sarmement de la population par l'occupant, a l'exode
rural et a la centralisation.
On se souvient que, au moment ou Sonthonax
proclamait la liberty des esclaves, il proc6dait a une
distribution d'armes, en insistant bien sur le fait que celui
qui voudrait leur reprendre ces armes n'aurait d'autre
objectif que de r6tablir l'esclavage. Or, une des premieres
mesures prises par l'occupant futjustement le d6sarmement
de la population. On ne peut pas dire que cette mesure fut
suivie d'un r6tablissement du system esclavagiste, mais
elle a certainement contribu6 a cette perte de combativit6
que nous avons mentionn6e.
En parlant des consequences de l'implantation des
grandes plantations de sisal dans le Nord-Est, l'6quipe de
1'INARA signale que l'occupation de ces espaces a
entrance d'importants problems sociaux. Malgre les
indemnisations mais aussi et surtout les offres de travail
permanent, les paysans depossedes de leurs terres ont
constitute une des bases les plus importantes de la resistance
armee a l'occupation americaine (insurrection ditre
des' cacos "), tandis que d'autres emigraient en
Republique Dominicaine, ou leur integration a etr tries
problematique (violences, massacres et expulsions, 1934-
1938).5
Il nous faudra 6galement accorder une attention
particuliere a l'exode rural, qui aurait 6t6 l'alternative a la
resistance arm6e. Tres sch6matiquement on pourrait
identifier trois grandes vagues. Dans un premier temps, au
d6but du siecle dernier, on a le depart de paysans allant
travailler dans les grandes centrales sucrieres de R6publique
Dominicaine et de Cuba; dans un second temps, on a le
mouvement classique de paysans chassis de la campagne
par la pression d6mographique vers les centres urbains ;
et, alors que cette seconde vague continue a d6ferler sur
Port-au-Prince et, dans une moindre mesure les grandes
villes de province, on voit apparaitre le mouvement des
"boat people ", vers les Bahamas d'abord, puis vers les
c6tes de Floride.


On a vu, dans le cas des guerres cacos, comment
les hommes politiques ont utilis6 les mouvements de
protestation des paysans pour leur propre conquete du
pouvoir politique. Avec la centralisation administrative, elle
aussi initi6e par l'occupant, les provinces vont perdre de
leur importance politique. Le champ de bataille des
candidats au pouvoir c'est Port-au-Prince.
Les nostalgiques de la conquete du pouvoir par la
force s'ing6nieront a trouver l'appui de l'institution qui a
le monopole de la force: l'Arm6e d'Haiti; la masse de
manoeuvre des demagogues n'est plus la paysannerie
pauvre mais la population des quartiers d6sh6rit6s de la
capitale. On peut signaler que Francois Duvalier, pour
amplifier l'importance des manifestations de masse en
faveur de son pouvoir, a fait venir de province de pauvres
heres qu'il s'est bien gard6 de renvoyer chez eux, une fois
les manifestations finies, acc6l6rant ainsi le processus
d'exode rural et cr6ant cette cat6gorie sociale que les
d6mographes des ann6es 70 ont appeal les 22 mai ".
Il ne faut cependant pas s'imaginer que la vie
rurale est completement exempte de toute violence. Le
contr6le de la terre, et en particulier des terres de l'Etat,
reste une source de conflits qui peuvent etre l'occasion de
d6chainements d'une violence inouie. Fort souvent, ce sont
des grands changements dans la vie politique qui sont le
point de depart de ces mouvements. Ainsi la chute du
regime Duvalier a 6t6 suivie de r6clamations de terre au
niveau des anciennes plantations de sisal du Nord-Est, de
meme la publication du d6cret portant creation de l'Institut
National de la R6forme Agraire a encourage un mouvement
de squatt6risation dans le Nord. Il est cependant une zone
qui, depuis les ann6es cinquante est un foyer
d'affrontements parfois d'une extreme violence, nous
voulons parler de l'Artibonite, et nous allons devoir y
consacrer quelqu'attention.

Bernard Eth6art
ben(a etheart.com(Footnotes)
1 Paul Moral, Le paysan haitien, Les Editions Fardin
(reproduction), Port-au-Prince, 1978, p. 60
2 Kethly Millet, Les paysans haitiens et 1
'occupation americaine 1915-1930, Collectif Paroles, La
Salle, 1978, pp. 113-114
3 Suzy Castor,
La ocupaci6n norteamericana de Hait y sus consecuencias
1915-1934, cite par Kethly Millet, op. cit., pp. 11-12
4 Paul Moral, op. cit., p. 72
5 Diagnostic de la situation fonciere de D6v6sien/Napple,
Mars 2001, cit6 dans HEM, Vol. XIX, No. 22, du 29/06-
05/07/05


La Deconcentration en action


Le p6le Nord qui regroupe les d6partements du
Nord, du Nord Est et du Nord-Ouest a recu la visite d'une
d6l6gation conduite par le Premier ministre G6rard
Latortue, et compose du Ministre de l'Int6rieur et des
Collectivit6s territoriales Mr Paul Gustave Magloire, du
Ministre des Travaux Publics, Transports et
Communications Mr Fritz Adrien, et du Coordonnateur
des Nations Unies M. Adama Guindo, ainsi que du
Responsable Civil de la MINUSTAH, Mr Juan Gabriel
ValdEs. La d6l6gation comprenait aussi le chef de Cabinet
du President int6rimaire, Mr Michel Brunache.
Cette d616gation, escort6e des agents de la
MINUSTAH, devait proc6der au lancement officiel du
programme de D6concentration du p6le Nord, ce que le
Premier ministre int6rimaire a fait en posant la premiere
pierre du complexe administratif de Port-de-Paix affich6e
sur une stele a l'entr6e du terrain devant abriter le batiment
6tatique. On lit: Ensemble, Faire la Promotion des
Objectifs du Mill6naire de D6veloppement. "
A l'h6tel Breeze Marina de Port-de-Paix, le vice-


APPAREL,SHOE &
ACCESSORIES SHOW
August 14,15,16 2005

Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


president de la Chambre de commerce et des industries de
profession, Mr Marsais Jonassaint, a donn6 lecture d'une
lettre ouverte au Chef de gouvernement, laquelle lettre


6numere les principales revendications de la ville. Mis a
part le problem des infrastructures routieres, l'inexistence
d'eau potable dans la ville, le problem de l'61ectricit6 est


TRADE SHOW
E CARIBBEAN


le plus crucial. Depuis environ six (6) mois, la ville est
plong6e dans le noir, Monsieur le Premier Ministre ", a
d6clar6 le vice-pr6sident de la Chambre de commerce de
Port-de-Paix qui poursuit en insistant que personne meme
au plus haut niveau n'est int6ress6 a apporter une solution.
Un tir que le Premier ministre a d'entr6e de jeu
rectifi6 en annoncant que d6ji l'argent a 6t6 d6bloqu6
pour ce qui est du problem de l'61ectricit6 dans la ville
de Port-de-Paix et que bient6t, selon le locataire de la
Primature, le courant sera r6tabli.
Cette visite de trois jours ( 29, 30 septembre et
ler octobre) a pris fin a Fort Libert6 apres que la
d6l6gation eut parcouru le Limb6, Port-de-Paix et le Cap
Haitien.
Le Programme de d6concentration
administrative doit toucher tous les d6partements du
pays.
Jackie Marc
Haiti en Marche


GIFT & VARIETY
MERCHANDISE SHOW
September 25,26,27 2005

Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


ROBERTO CLEIVIENTE COLIS ELIVI SAN JJUAN, PUERLFTO RFICO
Restrictions: Children under 18 and general public not admitted.Wholesale only. Trade Show of the Caribbean reserves the right of admission
For more information- Tel: (787) 781 3050 Fax: (787) 781 2022 E-Mail- tradeshowfcoqui net Web Page- www.tradeshowcaribe com


I



Y F;ZAAk E:) IE S H C3WS

11







Page 17


CULTURE I


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol XIX No 36


i . .......... ... .


I.. a % t i' Insitt l F'ranai d'llasil











"Copyrighted Material




Syndicated Content



Available from Commercial News Providers"


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, Fl 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


I1 % 4 %1# 1 1 Pal 0 W 411#I %4 #o f,

th #VOW 4 0 00 *4b"W B 10dil-i=i#- H 0 i0iM 4& Ah" 04


877"2 I 2 e"me Avernue

T6I: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection teliphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Monnv Order


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Pmrcdnit nonr rchevepn


- VI t-% % FI tIIN1%Pil ,- -







Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 18


Les Jeux de Bernard


RA ID IS


Solutions de la semaine pass6e:
B X U I \D Q M V '3 N C J U KQ N U
U N U V DL\C J E L Z B I G B Y G U
YO R P QC K L P I I AO J H Q
G C C S RH R E L Z T A Q O
B Y(M A0 N GO \W\1\Y N K D Z V
M M C MC R X K H, J H\L )N S G B
F C T 0 Y Q YII VW "K./I CY (E U)Q I l 1\ R A 11 I\N.S)G A
P A A T HA0-AII A iGT C E
NO D D M E B(G CCXA\^L O\ U P E)V
A Y H H X MM D/YW \L W X
C Z \G A SIN/T/J I_\ \ S
G S\T I HO U)M CV \>\ G
AN A iI^ A O K N S P\H P
I J P S XI TAPQOOV
(E I NOD EL AC E L E V U O


Border
Aix
Charente
Maritime
Corse
Guadeloupe
Malango
Martinique
Mayotte
Noirmoutier
Nouvelle
Caledonie
Oleron
Oleronet
Oleron Mag
Ouessant
Pins
Re
Reunion
Saint Barths
Saint Martin
Tatihou
Wallis
Futuna
Yahoue
Yeu


Allez de CYGNES a RAIDIS, en utilisant des mots du du vocabulaire
frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Singes-
3. Bonnet de r6volutionnaire -
4. Exclamation 5. Bouchai -
6. Es au courant 7. Attachai -
8. Politique favorisant les riches.
VERTICAL
1. Auteur d'Antigone -
2. Plaque tournante, en anglais -
Monnaie chonoise -
3. Glanai-
4. Reste silencieux -
5. Exclaffe-
6. R6voltante-
8. Epouse de Socrate.


MI"


w1


Solutions de la
semaine passe:

CRASHE
CRASSE
CRISSE
CA IS SE
BAISSE
BAISEE
BAISES


GRILLE DE PROGRAMME

M6lodie 103.3 fm

74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
Tel: 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Blon Rk veil en musique

6h30-7h00 An ipirit chanitaint
ler Journal creole de la journde avec Yves Paul LUandre

7h00 -10h00 I elodie IM atin avecMarcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
8h L'Editorial de Marcus
8h15 La Chronique au Quotidien avec Elsie
8h30 Le grand Reportage avec Guyler c Delva
8h45 A Haute Voix avec Dominique Batraville
9h Les Sports avec Jacky Marc
9h15 Culture avec Claude Bernard S6ran
Mdlodie Matin chaque samedi est animde par RapahUl Fequiere


lOhOO Midi



12h00 12h15


Le Disque de
l' Aud iteur
animation: Jacques Lacour

Le IMTidi
Un resume des Informations Locales et Nationales


12h15- 2h00 Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie

2h00- 3h00 C'est si bton
en chansons...
Emission de Chansons Francaises

3h00- 5h00 Le BoaI Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill

5h00-7h00 Melodie & Company
cheque jour un sujet different, ave-c
des invites et la participation du
public-.Anrirationi: IIARCIJS


7h00 -8h30
8h30 9h00


lOhOO


Amor y Sabori
Soir Infoerreratioss

1Notre Grand Concert
( Lundi et Mercredi: L'heure classique)


brf --.


4- aa .


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


~0 a 4 -a*


Championnat d'Angleterre : le grand Huit pour Chelsea
(suite de la page 15)
defensive, l'6quipe londonienne peut etre de Darren Bent, qui porte son total a 7, n'ont
satisfaite de son efficacit6 offensive dans le pas suffi aux Addicks. Newcastle reste en
derby qui l'opposait a Charlton (3-2). Les revanche au regime sec. Sans Michael Owen
Spurs comptent d6sormais 15 points, comme bless, buteur lors des deux derniers matches,
leur victime dujour (qui aun match en retard), les Magpies sont retomb6s dans leur travers
soit six de moins que le leader Chelsea. Un de l'inefficacit6 offensive a Portsmouth (0-
ultime but de Robbie Keane (80e), toujours 0). Pendant ce temps, Blackburn a enchain6
d6cisif malgr6 son statut de remplagant, a sur son troisibme succes de la saison devant
permis a Tottenham d'infliger a son voisin sa West Bromwich (2-0), qui n'a pris qu'un point
seconde d6faite de la saison. Les deux buts sur ses six derniers matches


14 S -* b ,b 4 r ,a0











"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invites

9h00 et au-del Cavaliers, pirenez
vos dames (Samedi )
50 ans de Succbs Populaires Haitiens
Chaque Dimanche : 10h I Midi: Textes et Pr6textes
avec Dominique Richez


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

R R

VSA

TE


Solutions de la semaine passee
SWAHILI

1


=Nbh


I


"1%


ICIYIGINIE|S


-'t' 't't





Page 19


Ti gout pa ti gout I


Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36






Mercredi 5 Octobre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 36


Page 20


BONNES ADRESSES


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers" m -


HAP o opm mip w
blo KaM Aftt kw *
Mock ChK w Eft Radtop to > H Idp ral n




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs