Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00272
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: August 10, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00272
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00008-10-2005 ( PDF )


Full Text

















DERNIERE HEURE : Rappel de l'Ambassadeur James Foley n Conseil
L'ex-Amb. Thimoty Carney assure l'interim P 2 U o


USA annonce une grande

livraison d'armes a Haiti.3


II Training pour les policiers haitiens par les instructeurs de I'ONU (CIVPOL)
photos Sophia Paris MINUSTAH/ONU


II


peu sage!
ANALYSE
MIAMI, 5 Aofit Certains, et non des
moindres, l'ont d6j sumommm "Conseils de fous."
TantBt des communiques en retard de plus de deux
semaines sur les 6v6nements, quand les ponts
comme a Grand Goave sont depuis longtemps
tombs (en creole, "bet fi n anvayijaden, w ap rele
fRmen bayb"), tant6t des suggestions plus
abracadabrantes les unes que les autres. Qu'est-ce
au juste que le Conseil des sages, une soi-disant
docte assemble qui a &td mise en place aprbs le
renversement du president Jean Bertrand Aristide
avec pour mission de supplier a l'absence de
parlement?
Du parlement, les Sages n'ont
apparemment retenu qu'un seul aspect, celui de
contr6le de 'action de l'Ex6cutif. Mais point celui
de defense de la population, de leurs mandants. II
est vrai que pour ces ex-h6ros de la lutte GNB anti-
Aristide, la population se r6duit de toute evidence a
un seul secteur.
Or mal leur en prit, car l'Ex6cutif en
question n'est pas totalement ind6pendant. Leurs
interventions sont done comme autant de coups
d'6pde dans l'eau, qui au debut d6rangeaient un
tantinet le premier ministre int6rimaire G6rard
Latortue, mais qui aujourd'hui provoquent
seulement la rise g6ndrale.
Bient6t des elections. Si leur ambition est
(voir Sages / 4)

L'EVENEMENT
Une native d'Ha'iti
accede a la plus P.10
ancienne institution
publique du Canada


tMichaclle Jean, Gouverneure g6n6rale


Exit Noriega!


MIAMI, 6 Aofit La d6mission du
secr6taire d'6tat amdricain Roger Noriega a 6td le
grand titre de la
semaine. La nouvelle
a &tC confirm6e par le
porte-parole du
D6partement d'Etat,
Sean McCormack.
La d6mis-
sion sera effective en
septembre prochain
et Noriega a annonc6
"qu'il rejoindrait le
secteur priv6." Donc,
L'assistant secretaire fin de course, remis h
d'Etat Roger Noriega ses parents.


Il s'agit probablement d'une insatisfaction
r6ciproque.
La veille, administration americaine avait
nommn un nouveau "coordinateur pour la transition
de Cuba", Caleb McCarry.
Pour Noriega, c'est une giffle
retentissante. Toute sa politique en quality de
assistant secr6taire d'Etat, et pr6c6demment
ambassadeur des Etats-Unis a I'OEA
(Organisation des Etats Am6ricains), convergeait
vers la chute de Fidel Castro. Et par voie de
consequence, celle aussi du v6n6zu6lien Hugo
Chavez, le "nouveau Castro."
Mais d'un autre c6t6, le bilan de Roger
Noriega laisse totalement a d6sirer. Jamais le couple
(voir Noriega / 4)


Haiti en Marche

Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel. 245-1910, Fax 221-1323
Miami
173 NW 94t Street
Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543
Fax 305 756-0979
New York
914 358-7559
Boston
508 941-6897
Montreal
514 337-1286
email pub@haitienmarche.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


II I ___________________________________









Page 2


SEN PLUS ...


Une Journee sans info I


PORT-AU-PRINCE, 8 Aout -
C'est triste, unejournme sans info. Les
reporters son 1i ... Ils vont a leurs "
dossiers ". Au retour, ils font le
montage de leurs sons, pr6parent la
bande magn6tique ... Mais le public
n'entendra pas cette fois ce qu'ils
auront prdpar6.
Tout est mis en boite et laiss6
pour le lendemain car la Journme du
Vendredi 5 Aoft 6tait une Journme sans
informations a Mdlodie FM et dans une
dizaine de m6dias de la capitale
Radios et T616visions.
Ces m6dias en observant une
Journde Sans Info ont voulu attirer
l'attention de tous sur le danger que
repr6sente le moindre accroc a la liberty
d'expression. Ils ont voulu crier casse-
cou pour que ne recommence pas le
temps des convocations muscles au
ministere de l'Int6rieur ou au Service
Detective (SD), des coups de t6l1phone
pleins de menaces, du choix fait de
certains confreres pour leur confier la
publicity d'Etat au m6pris des autres
partageant une ligne diff6rente.
Nous nous sommes done tus
pendant cette journme du 5 Aoft 2005.
D'autres confreres avaient &te
invites a se joindre a nous, dont ceux
de 1'ANMH (Association nationale des
m6dias haitiens). Mais ils en ont d6cid6
autrement. Cependant ils n'ont pas fait
le black out sur cette initiative, ouvrant
leurs micros a ceux du groupe
observant cette journme sans nouvelles.
Le bilan de cette journme serait
plut6t positif, pourrions nous dire, s'il
n'y avait eu certaines declarations de
la Ministre de la Communication, de
l'Information et de la Culture, qui,
d6cid6ment, a montr6 qu'elle n'6tait
pas du s6rail!
Dans une interview accord6e
F l'un de nos confrbres, madame la
Ministre s'est laiss6e emporter, lancant
: "Et pourquoi n'ont-ils pas observe une
Journme Sans Info lorsqu"ils' ont tu6
Jacques Roche, lui cassant les bras et
le brfilant?"
Un journaliste, Madame, ne
ferait jamais silence lorsqu'on
assassine l'un des siens. Il hurle,
proteste, raconte dans les moindres
details pour frapperl'imagination, pour
essayer de conjurer a jamais
1'HORREUR ! Que celle-ci ne
revienne, car cette horreur-l, nous
l'avons v6cue, Madame, dans notre
chair et notre sang. Haiti n'est pas n6e
le 29 f6vrier 2004.
Decidement, la Ministre ne
connait pas son dossier !
Plus loin, elle a demand
encore: pourquoi n'avons-nous pas
observe une journde sans info
lorsqu'"ils" ont sabot6 les 6quipements
de communication de plusieurs
medias?
Elle faisait sans doute allusion
ici aux 6v6nements du 13 JANVIER
2004, au sabotage des 6metteurs de
plusieurs radios a Boutilliers, sur le site


ELECTROCOM de l'Ing6nieur Fritz
Joassin.
Comment aurions nous pu
observer une journde sans info,
Madame, puisque nous 6tions OUT?
Nous 6tions simplement enlev6s du
cadran par ce coup de massue donn6 a
notre emetteur. (Ne serait-ce pas un peu
votre boulot aujourd'hui comme
ministre de l'information de rechercher
les auteurs de cette barbarie?)
Et nous sommes rests de
nombreux jours, comme plusieurs de
nos confreres, sans pouvoir 6mettre.
Decidement, la Ministre ne
connait pas son dossier! Elle aurait dfi
savoir que l'6metteur de Mdlodie FM
a &t6 l'un des plus affects lors de cet
acte de sabotage et nous rdp6tons
apres l'Ing6nieur Joassin et jusqu'h
aujourd'hui nous payons les
consequences de cette sauvagerie.
N'ayant pas les moyens d'entreprendre
les reparations n6cessaires. N'ayant
os6 demander non plus aucun
d6dommagement. Tout le monde peut
voir pourquoi!
Nous avons pris note d'autres
passages de cette interview 6 combien
6loquente de la Ministre. Elle a
renouvel6 son engagement a la liberty
d'expression, r6p6tant afin que nul
n'en ignore qu'on n'aura pas a fermer
de radios sous son gouvernement. Eh
bien, dont acte!
Oui, notre vceu final est que
madame la ministre nous laisse en paix
faire notre travail et qu'elle
accomplisse le sien qui est de ne pas
encourager les malaises, de rencontrer
les uns comme les autres (depuis un
an et demi qu'elle occupe ce poste,
nous n'avons jamais vu, nous a
Mdlodie FM, la couleur de ses
prunelles), de chercher a savoir quels
sont les problkmes de cette presse dont
elle est en charge du destin, toute la
presse sans exception. Sans exclusion.
Si elle le voulait, elle pourrait
jouer un r6le important et il en
r6sulterait une presse plus 6quilibr6e,
dynamisde, de tendances diverses
certes, mais qui penserait PAYS
d'abord. L'unit6 dans la diversity,
n'est-ce pas la meilleure des richesses.
Votre r6le, Madame, est
d'harmoniser et non d'envenimer,
voire de manibre aussi artificielle.
Vous n'6tes pas la Ministre
d'une cat6gorie de journalists et de
m6dias. C'est ce que Konpe Filo atent6
de vous faire comprendre a sa facon a
la reunion du mardi 2 Aoft dernier.
Mais votre r6ponse, lors de
cette interview du vendredi 5 Aoft, a
montr6 que vous 8tes passe a c6t6 et
que vous perseverez dans la meme
attitude.
Il n'estjamais trop tard pour
redresser la barre.
Bonne chance!

Editorial, Mdlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


___ S -

"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


EN BREF ...


1 Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Prochain depart de l'Ambassadeur James B. Foley
L'Ambassade des Etats-Unis en Haiti annonce le prochain depart de l'Ambassadeur
James B. Foley apres environ deux ans a son poste. Cette mutation a 6et d6cidee de
longue date et ne represent aucun changement dans la politique des Etats-Unis en
Haiti. Bien au contraire, les Etats-Unis continueront a soutenir a fond le processus de
transition en cours en Haiti qui doit aboutir a des elections en fin d'ann6e et l'acces au
pouvoir d'un gouverneent elu par le peuple haitien.
En attendant qu'un nouvel ambassadeur soit nomme et confirmed, l'ancienAmbassadeur
des Etats-Unis en Haiti, Monsieur Timothy Carney, assurera l'interim en tant que chart
d'affaires a.i.

GRAVES INCIDENTS EN REPUBLIQUE DOMINICAINE
Des haitiens blesses et leurs maisons incendi6es. L'agence Alterpresse fait 6tat de
nouveaux incidents graves survenus en Republique dominicaine, suite a la mort d'un
jeune dominicain. On accuse un Haitien de l'avoir assassin. La tension est monte de
plusieurs crans. Des haitiens ont 6et arret6s et d'autres d6port6s. On rapporte 6galement
plusieurs blesses. Les autorit6s dominicaines ont procede le vendredi 5 aoft a
1'arrestation de plusieurs dizaines de sans-papier dans la locality de Jaib6n, dans la
province de Valverde. La direction de la migration qui doit les renvoyer sous peu en
Haiti, affirme vouloir les prot6ger, momentan6ment, contre la furie d'un groupe de
dominicains. Ces demiers ont bless jeudi a coups de machete plusieurs haitiens
travaillant dans le domaine de la construction et de la peche, ils ont incendi6 leurs
maisons, leurs meubles, a la suite de l'assassinat d'un adolescent dominicain de douze
ans, Dic6rides de Jesus Caba. Les assaillants voulaient se venger de l'implication
pr6sumee d'un haitien non identifi6 dans la mort de la jeune victime, dont le corps
portait de nombreuses traces de blessures a l'arme blanche. Des militaires et policiers
dominicains ont du intervenir en catastrophe pour 6vacuer a bord de camions hommes,
femmes et enfants haitiens qui ont failli etre lynch6s par des habitants de la bourgade, au
bord de l'hyst6rie collective.
LES USA DOUBLENT LEURAPPUI AU CADRE DE COOPERATION
INTERIMAIRE
Au cours d'une seance ayant eu lieu le vendredi 5 aoft dernier a la USAID, le
gouvemement americain, represents par l'ambassadeur James B. Foley, et le
gouvemement haitien represents par Roland Pierre, ministre de la Planification, ont
sign un accord de don s'elevant a 20 millions de dollars additionnels et devant servir
d'appui des Etats-Unis au Cadre de Cooperation Int6rimaire (CCI) et a la transition
politique. L'ambassadeur des Etats-Unis a attire attention sur le fait que le
gouvemement americain avait decide de doubler l'aide a Haiti dans le cadre du CCI, qui
passe done de 232 millions de dollars a 407 millions de dollars pour une p6riode de deux
ans.
L'EMBARGO CONTRE L'ACHAT D'ARMES EST MAINTENU MAIS IL YAURAIT
UN CERTAIN ALLEGEMENT
L'ambassadeur James Foley a annonc6 au cours de la meme conference de presse qu'un
accord avait 6et trouv6 entre le gouvemement et le congress des Etats-Unis en vue de
trouver un moyen de delivrer a Haiti certains types d' armes indispensables au maintien
et au retablissement de l'ordre. L'embargo est maintenu mais le gouvemement pourra
faire l'acquisition de certains types d'armes et de munitions pour permettre a la police
de mener ses operations pour le retablissement de la s6curit6 dans le pays.
ARRESTATION DE RUDY ETHEART
Rudy Eth6art a 6et arret6 alors qu'il tentait de passer la frontiere haitiano-dominicaine.
La Police par la suite a decide de mener une perquisition chez cet individu qui habite le
quartier de Montagne Noire et des d6couvertes particulierement int6ressantes ont 6et
faites dans sa demeure. Cent Soixante Dix Huit Mille Quatre Cent Dollars en CASH ( $
178.400,00), des munitions, un lot important de pistolets, et des 6quipements de police,
dont des uniformes. On aurait aussi trouv6 chez lui un compteur electronique de billets,
et une arme en forme de stylo. Rudy ETHEART aurait, selon les premieres informations
recueillies, jou6 un role important dans les kidnappings qui ont frappe la capitale ces
demiers mois.

LA PNH EST A LA RECHERCHE DU COMMISSAIRE JAMES BOURDEAU
L'inspectrice g6enrale Gessie Coicou, au cours d'une rencontre avec la presse, le
vendredi 5 aout dernier, a annonc6 qu'un avis de recherche avait 6ete mis contre
l'inspecteur de police James Bourdeau pour implication presumee dans l'enlevement ou
la disparition du citoyen Nathanael G6enus, un employee de la Unibank. On ne comprend
pas tries bien comment le commissaire James Bourdeau est arrive a s'enfuir alors qu'il
6tait a la disposition de la Direction Centrale de la Police Judiciaire sur son 6ventuelle
responsabilit6 dans la disparition ou l'enlevement de G6enus. James Bourdeau qui 6tait
responsable du sous-commissariat de police de Delmas 62, 6tait aussi propri6taire d'une
boite de nuit a l'Avenue Pan Am6ricaine qui enlevait le sommeil aux residents du
quartier. Quand a Nathanael G6enus qui occupait une fonction importante dans une des
succursales de la UNIBANK il est originaire de Furcy et sa disparation plonge sa mere
dans le d6sarroi le plus profond.
NOUVELLES AUDITIONS AU TRIBUNAL
Le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince se prepare a recevoir 4 auditions par
jour, du 8 aout au 30 septembre, aux fins de donner suite aux nombreux cas de detention
preventive dans les divers centres d'incarc6ration. Durant cette p6riode, environ 150
affaires seront "evacuees", a indiqu6e AlterPresse Jean Joseph Lebrun, doyen du
tribunal civil de Port-au-Prince. Ces mesures entrent dans le cadre de la lutte contre la
detention prolong6e. Cette question nous a beaucoup preoccupes et nous nous
proposons d'entendre des d6tenus qui ont 6et maintenus pendant des mois et meme des
ann6es dans les prisons de la capitale ", a fait savoir le doyen. Des presumes
kidnappeurs, des presumes assassins, (...), sont au nombre des personnes auxquelles ce
programme est destine, selon les precisions de Me Lebrun. La veille des funerailles du
poete/joumaliste Jacques Roche, le 20 juillet 6coule, le secretaire d'Etat a la s6curit6
publique, David Bazile, avait indiqu6 que le mois d'aout serait retenu pour juger
kidnappeurs et assassins. Par ailleurs, le tribunal de premiere instance a pr6vu une autre
session criminelle pour la fin de l'ann6e, apres celle qui s'est d6roulee du 18 au 29
juillet 2005.
INSTALLATION D'UN BUREAU DE REGISTRE ELECTORAL AU BEL AIR
Le bataillon br6silien annonce avec fiert6 l'installation a la date du vendedi 5 aout, d'un
bureau de registre electoral au Fort National, au Bel Air. Le bureau a fonctionn6
symboliquement vendredi pendant seulement une heure de temps, et a deja recu 65
citoyens venus faire leur carte. Rappelons que depuis le mois de mars dernier, une base
occup6e par des soldats bresiliens travaille au Bel Air au retablissement des conditions
de s6curit6 dans le quartier. La MINUSTAH prevoit d'ouvrir d'autres bureaux
d'inscription dans le quartier, sp6cifiquement a la Rue Mariella ou le bataillon bresilien
maintient une autre base d'op6rations permanente.
MICHAELLE JEAN DEVIENT GOUVERNEURE GENERALE DU CANADA
C'est une grande fiert6 pour tous les haitiens de la terre, quel que soit la ou ils vivent.
Tel est le sentiment general ayant suivi l'annonce du choix fait par le Premier Ministre
Paul Martin de cette compatriote comme Gouvemeur General du Canada. Haitienne
d'origine, Michaelle Jean occupera la fonction de gouvemeure g6enrale du Canada a
compter du 27 septembre. Elle succedera a Adrienne Clarkson qui a occupy cette
fonction de chef d'Etat honorifique du Canada pendant six ans. Le chef du
gouvemement canadien a vant6 le talent, les r6alisations, l'histoire personnelle
formidable et les immenses qualit6s de Michaelle Jean. Ce sont ces memes qualities
que nous recherchons chez un futur gouvemeur general, qui doit, apres tout, etre a
l'image du Canada et repr6senter tous les canadiens aupres du monde entier ", a ajout6
Paul Martin. Je suis une femme d'action. J'ai vraiment hate de commencer ", a fait
savoir la gouvemeure g6enrale, dont la designation a 6et approuv6e par la Reine
Elisabeth II. Michaelle Jean a aussi parle de la situation dans son pays d'origine en
declarant "il n'est pas facile pour moi d'assister a cette catastrophe sans fin, a cette
calamnite qui s'abat sur mon pays d'origine. Elle s'est dit toutefois onvaicue qu'Haiti
(voir En bref / 18)








Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCHE


Les Etats-Unis vont


livrer des armes a Haiti


PORT-AU-PRINCE, 4 Aofit -
Les Etats-Unis fourniront a la Police
nationale d'Haiti des armes a feu et du
gaz lacrymogene pour aider a combattre
les gangs criminels et les activistes
politiques arms a l'approche des
elections en automne prochain, a d6clard
vendredi a l'Associated Press
l'ambassadeur des Etats-Unis en Haiti.
Cette livraison est une
exception a l'embargo sur les armes que
Washington a impose a la nation
carib6enne en 1991, a indique
l'ambassadeur James Foley.
"Vu l'6tat d'ins6curit6 dans le
pays, et la tentative d'y installer le chaos,
nous devons faire de notre mieux pour
prot6ger les gens des forces de
l'ins6curit6 et de la criminality" a
poursuivi Foley.
Les officiels am6ricains
avaient r6cemment reconnu avoir donn6
l'annde dernimre 2.600 armes a feu pour
aider a r&6-quiper et professionnaliser
la force de police haitienne.
Les officiels haitiens ont
souvent indiqu6 que la police nationale
est moins bien armde que les gangs et
les activistes, certains de ces derniers


des supporters
farouches de
l'ex-pr6sident
Jean-Bertrand
Aristide.


groups de ECONOMIv
groups de R. Boulos e
defense des contre la mi
droits humains Pierre Leger
Le Canada,
ont maintenu de Le7Canada
leur c6tc que la Les Etats-U
police haitienne L e aT
est corrompue US announce
et brutale, et est Remise en l
responsable de LIBERTE 1
LIBERTE D
meurtre s Une journ6e
injustifiss. Une dizaine
James donner d'inf
Foley n'a pas ELECTION
mentionn6 la Le MIDH en
date d'arriv6e Fanmi Lava
Charles Her
de cette car- Le nouveau directeur general de la Police
gaison d'annrmes nationale, Mario Andresol SOCIETE:
estim6e a photo Yonel Louis/HenM Mort de Ibr
Zidane revi
US$1.9 million, qui comprendrait, selon efforts pour organiser des
des officiels, 3.000 pistolets, plusieurs elections en octobre et novembre
fusils et du gaz lacrymogbne. prochains pour remplacer le
La violence, dont une vague de prochains pour remplacer le
kidnapping, molence dont une saboteur es gouvernement de transition qui a &tC mis
kidnappings, menace de saboter les


ANALYSE
Un Conseil
L'EVENEMI
Une native
du Canada p
POLITIQU]
Rappel de 1
Exit Norieg
La Mission
Une d6moci
Deux rappo:


1 madT m r( y ch



"'Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


peu sage! p.l
IENT
d'Haiti nommie Gouverneure g6enrale
P.1
E
'Amb. James Foley p.1
a! p.1
de l'ONU doit rester p.3
ratie a construire p.12
rts incriminent le pouvoir Aristide p.17
E
t le ministre F. Charles s'engagent a lutter
sbre p.6
r dit craindre une explosion sociale p.7
veut renforcer la mise en oeuvre du CCI
nis donnent 20 millions additionnels p.8
ITE EN MARCHE
une grande livraison d'armes p.3
ibert6 de Chamblain p.2
)E LAPRESSE
e sans info p.2
Sde medias observent une joumee sans
formations p.5
[S
n pourparlers avec d'autres formations p.9
.las participera, participera pas? pp. 9, 18
nry Baker, candidat a la presidence p.20
MUSIQUE, SPORTS
ahim Ferrer p.11
ent en 6quipe de France p.15

en place apres qu'une rebellion armee
eut renvers6 le president Aristide en
f6vrier 2004.








Page 4


UNE ANALYSE


S Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Un Conseil peu sage!


(Sages ... suite de la lere page)
de jouer vraiment, comme ils le voudraient aujourd'hui, un r6le
d6mocratique de balancier contre les exces traditionnels de
l'Ex6cutif haitien et contre les drives toujours possibles d'un
pouvoir haitien par essence autoritaire, pourquoi ne pas se porter
candidat? D'autant que leur statut de h6ros de la resistance anti-
Lavalas le leur permet. Penser aux compagnons de la France
libre en 1945 ...

La generation ONG...
L'ennui est que ces messieurs-dames ne veulent pas
vraiment se mouiller. C'est la g6ndration ONG (organisation non
gouvernementale) arrivant au pouvoir. Exercer le pouvoir, oui,
mais par personne interposee.
Mieux que les lobbies washingtoniens qui manoeuvrent
pour infl6chir les decisions en faveur de leurs clients, le Conseil
de sages se veut tout a la fois l'ex6cutif et plus que l'ex6cutif
puisque en mesure de tenir la drag6e haute a ce dernier.
Cela, h6las, sur le papier. Car l'international, qui est le
grand manitou, le maitre a danser de tout ce monde, ne s'est pas
laiss6 subvenir, avait vite compris l'impossibilit6 de
fonctionnement de cet encombrant attelage. Le Conseil des sages
n'ajamais &te reconnu par les chancelleries 6trangeres, du moins
comme tel. Que de fois n'a-t-on vu les difficulties pour l'un ou
l'autre de ses membres de s'identifier a la porte d'une reception
diplomatique. Pardon, Conseil quoi?
On sait par experience que c'est la croix et la bannibre
pour amener des dirigeants haitiens a prendre une decision qui
ne soit pas uniquement dans leur int6ret, voire si par-dessus
l'ex6cutif on devrait 6galement faire les quatre volont6s d'une
assemble aussi fantaisiste pour commencer dans sa composition.
Mais c'est une autre histoire ...
Tout complice que assistant secr6taire d'Etat am6ricain
sortant Roger Noriega l'ait &t6 pour les tombeurs d'Aristide, il y
a des limites ...

"Double langage pernicieux!" ...


Les d6l1gations officielles qui nous Or monsieur Latortue, d6ji au sens
visitent n'ont pas de conseil des sages ou pas propre, prend beaucoup de place, toute la place.
inscrit a leur agenda. D'ailleurs ce dernier a-t- Aussi ses piques a l'endroit des Sages ne se
il une adresse? Non, il tient conseil au bureau comptent plus. Ces derniers croient-ils avoir r6alise
I F TT i IFN R f !1. "I (IUi 1 1
D i 4 E


Les Sages voudraient empecher les medias qui le veulent de couvrir les &v6nements
dans les quartiers populaires, comme cette foule lors des funerailles symboliques
du chef activiste Lavalas, Dread WilmA, A Cite Soleil photo Haiti en Marche
meme du premier ministre. Vous parlez d'un leur oeuvre maitresse dans cette Feuille de route
conflit d'interats. Comme si l'on n'en avait pas remise r6cemment au gouvernement int6rimaire,
assez de conflits. Mais, halte la, attention au commentaires du chef du gouvernement: du deja
"double langage pemicieux!" (voir Sages / 5)


EDITORIAL


La demission de Roger Noriega annonce-t-elle


une revision de la politique americaine?


(Noriega ... suite de la lere page)
Castro-Chavez n'avait paru aussi combatif. Le
premier grice au p6trole que lui dispense son allied et
admirateur, lejeune chef d'6tat du Venezuela, premier
pays exportateur de p6trole du continent, mais aussi
le deuxibme plus important fournisseur des Etats-
Unis. La marge de manoeuvre am6ricaine s'en trouve
done d'autant r6duite.

La diplomatie du petrole ...
Le coup de grice pour Roger Noriega vient
probablement de l'initiative v6n6zu6lienne de crder
un consortium avec tous les pays de la Caraibe
(Communaut6 caraibe ou Caricom, incluant aussi la
R6publique dominicaine). Le baptbme a eu lieu a La
Havane, et le nom de cette multinationale d'un genre
special est Petrocaribe. Le projet, largement finance
par Caracas, comprend la vente a prix pr6f6rentiels
de produits p6troliers, a un moment oni les pays
b6ndficiaires sont victimes de la hausse vertigineuse
des prix du carburant sur le march international.
Mais Petrocaribe comprend aussi la
construction d'usines de raffinage dans ces pays, ainsi
que d'autres projets industriels d6rivant du p6trole.
Ainsi une raffinerie sera construite chez nos voisins
dominicains. Eh oui.

Haiti au piquet! ...
Seule exception a la regle: Haiti. Hugo
Chavez n'a pas approuv6 qu'un president Olu ait &t6
renvers6 par la force. En l'occurrence, Jean Bertrand
Aristide. Done le Venezuela ne reconnait pas le regime
int6rimaire haitien.
M. Chavez sait de quoi il parle. Rappelons
que l'opposition v6nezudlienne, avec l'appui presque
ouvert de l'administration Bush, a tent6 plusieurs fois
de renverser le jeune et bouillant chef de l'Etat qui a
donn6 a sa revolution le nom du lib6rateur de
l'Amdrique latine, SimonBolivar; finissant m6me par
le chasser de son palais. Mais ses partisans du secteur
populaire et une partie de l'arm6e le remirent en selle
48 heures plus tard.


Mais ce n'est pas tout. Le mois dernier, Hugo
Chavez r6cidiva en 6largissant le meme projet a ses
voisins latino-americains. Petrolatina tend les memes
b6ndfices a ces derniers.

Faire obstacle au ZLEA ...
De plus, Chavez ne cache pas que son
ambition c'est de mettre des batons dans les roues au
nouvel ordre dconomique nord-americain. Mettre en
place un systeme pour faire obstacle au grand march
commun conqu par Washington et dont l'entrde en
vigueur est constamment renvoyde (ZLEA ou Zone
de libre change des Amdriques) allant de l'Alaska a
la Terre de feu, extreme sud du continent.
Mais il n'y a pas que le Venezuela et Cuba
dans l'agenda des Etats-Unis. La Maison blanche a
encore d'autres motifs d'inquietude dans la region. A
c6t6 desquels aussi, les troubles politiques d'Haiti
repr6sentent moins qu'une goutte d'eau dans le
Pacifique.
Ce samedi, le president de l'Equateur a
menace de d6missionner si des secteurs continuaient
a le lui r6clamer.
Hier c'6tait la Bolivie, et ainsi de suite, bient6t
cela pourrait 6tre le P6rou et a la limite la Colombie.
Tous ces dirigeants ont pour commun d6nominateur
leurs liens privil6gi6s avec Washington, sinon leur
accord ou resignation a appliquer les politiques d6fnies
par les gendarmes 6conomiques internationaux.
Et toutes ces insurrections populaires, plus
au bord desjacqueries d'autrefois que de la revolution
marxiste, sont d'abord dirig6es contre les directives
du Fonds Monetaire International.

L'axe Bresil, Chili, Argentine ...
Plus au sud, c'est une autre preoccupation
qu'a Washington: l'dlection par les urnes de regimes
d6mocratiques (certains un tantinet populistes) et a
base socialiste. C'est le Br6sil du president Lula, le
Chili de Ricardo Lagos, l'Argentine. Trois piliers a la
stability du continent. Les trois plus importants


contributeurs a la force de maintien de la paix de
1'ONU en Haiti.
Peu aprbs sa nomination au poste de
Secr6taire d'Etat, Condoleezza Rice decide d'y
accomplir une tournme. Ce faisant, elle imprime une
certaine inflexion a une politique 6trangere amdricaine
d'un c6t6 complktement prisonnibre de la lutte anti-
terroriste (Irak, Afghanistan, Iran, Corde du Nord,
Europe occidentale et orientale) et que de l'autre c6td,
concernant notre hemisphere, le president Bush avait
d'abord envisage avec le Mexique comme partenaire
privilgid. Mais le president mexicain Vicente Fox,
ami personnel de George W. Bush, n'est pas non plus
en meilleure posture dans les sondages.
Il ressort du p6riple latino-americain de Mme
Rice que Washington a commence peut-6tre a
s'interroger sur la nouvelle r6alit6 sub-continentale.
On ne peut avoir pour toute politique, dans une region
politiquement aussi diverse et complexe, que les petites
phrases d6coch6es contre Hugo Chavez et qui n'ont
fait au demeurant que renforcer la stature de ce dernier.

Isoler la question cubaine du reste

Est-ce que la mission de 1'ONU pour la
stabilisation en Haiti doit servir d'exemple: pour
commencer, bitir un consensus autour de la plaque
tournante Bresil, Chili, Argentine.
D'autant plus qu'il ne s'agit pas dans tous
ces pays, y compris dans le ras le bol des populations
autochtones de Bolivie et Equateur, y compris dans le
Chiapas mexicain, d'anti-amdricanisme proprement
dit. Mais de la recherche d'un nouvel accomodement
entre les exigences d'une 6conomie globalisante (en
dernier lieu aussi, la perc6e chinoise dans la region)
et les revendications essentielles des peuples.
Survient le renvoi, sans aucune autre forme
de proces, de l'assistant secr6taire d'Etat pour les
affaires h6misph6riques, Roger Noriega.
Est-ce le premier pas vers une revision de la
politique latino-amdricaine de la Maison blanche?
(voir Noriega / 6)


A AL







Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 5


DE L'ACTUALITE


Rendez moi fou ou


(Sages ... suite de la page 4)
you que tout cela, je ne vois de nouveau que
l'appellation de feuille de route!
Force est done pour nos h6ros de trouver
quelque chose de plus facile pour ronger leur
frein. Et c'est leur dernier communique apres
l'assassinat de notre confrbre Jacques Roche. Un
crime dont plus d'un a cherch6 a tirer profit, pour
tenter probablement de se rattrapper. Entre autres:
les Sages.
Au bout d'un laius d'une longueur et a
mourir d'ennui, ces derniers demandent enfin:
1) le renvoi du ministre des affaires sociales
nomm6 lors du recent remaniement minist6riel,
attaqu6 pour ses pr6tendues attaches Lavalas; 2)
la disqualification du parti Fanmi Lavalas des
prochaines elections, Aristide et ses partisans
6tant jug6s responsables des crimes qui
s'accumulent depuis septembre 2004, date du
lancement d'une certaine operation Bagdad.

Quand Duvalier est coiffa au
poteau ...
3) Le Conseil des sages r6clame enfin
des sanctions contre tout m6dia ou journaliste
donnant la parole aux bandits qui annoncent leurs
futurs forfaits "et qui s'en vantent." Sanctions
pouvant aller jusqu'a la suppression de la
frequence.
Tombent sous la meme menace les
m6dias "qui pratiquent un double langage
pernicieux." Sans plus d'explication ...
Survient un conseil des ministres, oni le


gouvernement int6rimaire annonce qu'il est incompetent
pour satisfaire les deux premieres revendications
(l'international y veille!). Par contre, est ent6rinde sans
discussion (et verbatim) la recommandation concernant la
presse. Entendez la
presse qui donne la
parole aux "bandits" et
qui pratique ce fameux
double langage
pernicieux. Pas celle de
la ministre a la
communication, elle-
meme allide a certains
secteurs qui voient mal
une liberty d'expres-
sion aussi pleine et
entire, et 6chappant
surtout a tout contr6le,
et pour commencer le
leur.
Meme la
dictature Duvalier
n'avait pas su faire
mieux. Car outre
l'aspect juridique, Des journalistes en reportage au
immoral, irrationnel et de tirs entre la police et des ac
anti-constitutionnel, comment 6chapper a une menace a la
fois aussi vague et aussi vaste, h une telle perfidie que celle
camoufl6e dans ces mots: "double langage pernicieux." On
pense a la condamnation des "Fleurs du mal" de Baudelaire,
au Mccarthisme, aux proces staliniens. I1 est vrai que le
simple fait de parvenir au pouvoir ne d6barrasse pas des
vieilles d6froques pour faire de vous un d6mocrate, c'est-


sage!
a-dire respectueux des libert6s inscrites dans la
constitution et dans les conventions internationales les
plus courantes.
Voilh done le genre de conseils prodigues au
w il


Bel-air cherchent un abri au milieu des changes
tivistes arms Lavalas photo Yonel Louis/HenM
pouvoir de transition par un conseil des sages qui
naturellement est suppose pr6venir au contraire ce
dernier contre les abus de pouvoir et les drives.
Comme dit le proverbe: Rendez moi fou ou
sage!
Haiti en Marche, 5 Aofit 2005


"^Copyrighted Material

Syndicated Content



Available from Commercial News Providers"

iiWii pi 4 * i-44 0 I ii ..... go m044 mit40


Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrrinue Latine


Gdes 250
US $ 40.00
DC $42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison i domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US$ 135


6 Mois


1An


LI


. .4 41 41 -


I I






Page 6


PARTENARIAT


S Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


C, I
o Ae i"her comere mwrw


Le ministre des Affaires sociales Franck Charles recu par le secteur du business
sous la presidence de Reginald Boulos photo Yonel Louis/HenM


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


S. i
-m rr9 at ^b


NORIEGA ...
(suite de la page 4)
Par exemple, en commenant par isoler la
question cubaine du reste.
Contrairement a un Noriega totalement
obnubil6 par la querelle Washington-La Havane, en
un mot pour qui toute la politique, du nord au sud de
ce continent, tient dans le petit bout de sa lorgnette
anti-castriste.
Ii n'en restera pas moins beaucoup encore a
faire.
Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


CA&" paes. Hors dxnmre
*w Fm oonmAkww


O .mim. .er nie.

4W#& __ Iil W* mw,Mw


at Plus Baker
Natural Juce


y, Inc


P
11635 NE 2nd Ave
td.. 305-70-3695


I I


I


mu 1






Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 7


PUBLIC-PRIVE


1r I d urre r m
v 0"e I -maw A -aofaIe e pubWN -&-"me 0amv at OWN


La vie dans le centre commercial semble reprendre vie peu i peu
photo Haiti en Marche


." 'i'Copyrighted MaterialIa


O^*f Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"








ERW FINANCIAL
S. GROUP
S .. Licensed Mortgage Brkar and Lendem
-J
Edke ou jat niwanmad tt oa
Eskea mwen ta kapab viv ia ya relr Rev Amerikin-an?
KiLte ERW Fi4 cial ade ou fi r v sa-a vin-n on rayalite.
.. ... .... ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA.A!
( yap ha ou kedi l M fa closing LA)
. .. Yap prete ou kCb mnam i at gen mov&
**iiit -;i .~ -*~kradi oswa ou san kredi.
On pa been pye pou IB aplikayo't
Nou pap verifye sald-ou oswa sa ou posed!
.Nou ....... ....... N ofr pi bon int eri al npil lt cfhwa!
.... ,o .Nau afilye ak pi bon ititiyon ki pm e lajan!
SWaington Muual, Bank of America, Countywid
Wells Fargo
SAk anpil 16t anki
... % bu Rite nauou dy-a e osap gen kay on demib
305 866i.6511
305 ...- 1SI0
Swww.erwftnancial.com
UH| UNION PLANTERS BUILDING
...... 303NSO Btiscay Blvd Si r # 407
Miami, Florida 33137









Page 8


I HAITI ET SES GRANDS AMIS


S Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


La criminality dans le pays
voisin est plus grande qu'en Haiti, a dit
le lundi 1P aofit Juan Gabriel Valdez,


- e


S--- = _" -
-


- --O
-* -.


C- "opyrighted Material



Syndicated Cntent


Available from Commercia ews Prov


mob to ( 4


--


___ -


.4 4 0 -


- ,-


r r
~-- S ~r

r,
-r rr
r, II)


-Am w


.-
-- 0 --
- a r-~ a


-i A
* 0


a


ow *-- op
I- 0 I


- -


- *
* -

*_ 0 -
**** **


-F


* *


S* 0m o* 4


chef de la
stabilisatio
pour assur
r6unies pot
II
2004 les 1
dominicain
Haiti ils on
repr6sentai
en Haiti le
grand impa
cause de la
et du ma


Mission de l'ONU pour la
n en Haiti (MINUSTAH),
rer que les conditions sont
ir les elections en Haiti.
a r&v616 que, tandis qu'en
homicides en R6publique
le se sont 6lev6s a 1.700, en
t a peine t& 700, bien que le
it de l'ONU ait reconnu que
:s crimes prennent un plus
act national et international a
Situation politique difficile
anque d'institutions qui
Srpondent a la
situation.
< Je com-
prends que, et je l'ai
lu dans la presse
dominicaine, le
nombre de morts pour
des raisons de
violence, de d6lin-
quance et de
criminality est
sup6rieur a celui que
nous connaissons en
Haiti >, a soutenu
Valdes, pour sou-
ligner qu'ily a moyen
de tenir des elections


Selon Valdes, la criminality est plus plus C


en Republique Dominicaine qu'en Haiti


"Copyrighted Material
Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"

* *. **


** -


- -.' -_.


-.w-


_- --


rr - -r C
r - r-


- o


MIAMFI





LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA




Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids, which can be obtained
through the Department of Procurement Management (DPM), from our Website:
www.miamidade.gov/dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free of charge,
from our Website under "Solicitations Online". Internet access is available at all branches of
the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors visit our Website on a weekly
basis to view newly posted solicitations, addendums, revised bid opening dates and other
information that may be subject to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13t floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00
handling charge for those vendors wishing to receive a paper copy of the bid package
through the United States Postal Service.


These solicitations are subject to the "Cone of Silen accordance with County Ordinance
No. 98-106.


/I


levee
en Haiti cette fin d'annde. Les haitiens
auront a choisir un Parlement et leur
nouveau president de la rdpublique.
"Les conditions de s6curitd en
Haiti sont bonnes partout, sauf dans

deux ou trois endroits
dans la capitale, Port-
au-Prince ", a ajout6
Valdes.
Le repre -
sentant de l'ONU en
Haiti se trouve en
R 6 publique
dominicaine depuis le
dimanche 31juillet et le
lundi, ii a offert une
conference sur le theme
< De la sdcurit6
nationale la sdcurit6
r6gionale >, dans le
cadre d'un srminaire
sur ola sdcurit e dans les
Caraibes patronnu par
la Fondation Globale
DImocratie et
D6veloppement et
plusieurs institutions
internationales.
Valdez a
reconnu, toutefois, qu'il
existe dans des
quartiers de la capitale
des bandes qui
surprennent les troupes
des Nations Unies par
leur acces facile a des armes
automatiques et qui prdparent des fosses
pour faire tomber les v6hicules
militaires dans des embuscades.
<< Nous avons naturellement la
decision d'en finir avec cela. Cependant
nous devons le faire dans le cadre d'un
mandat qui nous oblige h respecter les
droits humains >, a-t-il poursuivi.
Le diplomate onusien a
qualifi6 de pr6cieux l'effort que, selon
lui, offre la R6publique dominicaine
pour aider au retour de la paix en Haiti.
< I nous parait 6norm6ment pr6cieux
ce qu'a fait le gouvernement du
president Leonel Fernandez, les haitiens
doivent le remercier de ce qu'il a fait et
les Nations Unies sont trbs
reconnaissantes a dit Valdes.
Enfin, selon Valdez, il y a de
l'exag6ration dans ce que la presse
internationale rapporte sur la violence
en Haiti. I a accuse la grande presse de
d6naturer la r6alit6 haitienne. I a dit que
les troupes internationales voient deja
les r6sultats de leur travail alors que, a-
t-il poursuivi, l'intervention des Etats-
Unis en 1994 qui comprenait 22.000
Marines, n'avait pas atteint son but.


.do 40- -...go


--


I
--~\rcr








Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 9


ELECTIONS


Le Canadien Denis Coderre rejette

un report des elections en Haiti

suggere par International Crisis Group
vendredi 5 aofit 2005 d'enregistrement des 6lecteurs et le climat de violence
Le ddput Denis Coderre, representant qui pr6vaut en Haiti compromettent la tenue d'l6ections
ln6r;oa i u.... mnctr, aul aTitn lan lc ei, ,lccir credibles a la date prdvue.
dl.~Ia~t 1i.6LL~ iLi LiLLtI P UlI M JUtil dSIL fl. d J .i


sps cia aup renuer nuiusuc aw iviarin nans ec aossier
d'Haiti, est contre tout report des elections
pr6sidentielles et l1gislatives, prevues le 13 novembre.
M. Coderre rejette ainsi la principale
recommandation d'International Crisis Group. Dans
un rapport public jeudi, l'organisation non
gouvernementale estime que le faible taux


Selon M. Coderre, il est impensable de
reporter les elections. << Les anciens antagonistes, les
gens qui appuient [l'ancien president Jean-Bertrand]
Aristide et les bandits qui font des enlkvements veulent
qu'il n'y ait pas d'l6ections, croit-il. Ce serait leur
donner raison. >


-w -


S* *A
-
- e ~.u *


* -
* a


Ak -- O.- -- --OR
-, Copyrighted Material


Syndicated Content -- -


-_. Available from Commercial News Providers"


- w *


- -

*


.-. *
*

Cr qg


mo


- -o - u


.=. -ft- -
-, ~ ~ -r __


S w --


0 - O


- 4 -.


0e --
- -


-. -
"" cr


ft. -. --


Alliance Claude Roumain Evans Paul:

Daniel Supplice demissionne du PPRH


Daniel Supplice Informe
Port-au-Prince, 25 juillet 2005
M. Claude Roumain
Secr6taire general
Parti populaire du Renouveau haitien (PPRH)
En ses bureaux.
Monsieur le Secr6taire general,
J'ai le regret de vous informer de ma decision de me
d6mettre avec perte des droits et privileges de la
fonction de secr6taire g6neral-adjoint, responsable de
la commission des relations internationales que
j'occupe au sein du Parti depuis l'adoption des
nouveaux statuts suite au Congrbs du 9 avril 2005.
Je me suis battu et continue d'ailleurs a me battre
pour faire la difference mais, quand au sein d'une
6quipe le doute s'installe et, quand la vision commune
du futur pr6sente des distorsions bases sur un manque
de confiance, il faut laisser la place au temps et a
l'Histoire qui se chargeront sans motion et sans
reproche a donner raison au present controversy.
Je reste cependant fermement attach aux idWes et
id6aux de G6neration 2004 parce que justes et


conformes au rnve que nous avons partag6 d'une Haiti
normale, visage humain, 6galitaire et d6mocratique.
Je vous prie de recevoir Monsieur le Secr6taire general
en plus de mes amicales salutations mes patriotiques
vceux de succ&s.
Daniel Supplice
CC : J. F. Annibal Coffy / Serge B. Months / Jean
Sylv6ra Simon / Karl Charles-Pierre / Jude
Marcellus / Ganette Galiotte / RomialPetit / Mozart
Cl6risson

NB : M. Evens Paul, secr6taire general de la KID, a
publiquement annonc6 hier sur Signal FM que depuis
des mois il etait en pourparlers avec le secrtaire
general du PPRH M. Claude Roumain et il a laisse
entendre qu'il n'avait pas de doute sur la signature


d'un accord. II a aussi don
decisions confidentielles priE
membres dirigeants du PP]
justifient la decision de
d6missionner du Bureau e
publiquement son d6saccord


semi ho si-
|i nhon yhPs A


4w
q 6m
E-
- C a- ar -- -


-- ~ a a


La protection des

enfants doit etre au

centre du programme

des partis politiques
2 aofit 2005 L'Unite de Protection de
l'Enfant de la Mission de 1'ONU en Haiti a d6but6
aujourd'hui a Port-au-Prince, une s6rie de formations
organisdes a l'intention des partis politiques haitiens
dans la perspective des prochaines elections.
< La situation des enfants en Haiti est
prdoccupante, leurs droits 6tant mis en cause tous les
jours >, indique un communique de la Mission des
Nations Unies pour la stabilisation en Haiti
(MINUSTAH) public aujourd'hui a Port-au-Prince.
< Les enfants sont les premieres victimes des
p6riodes conflictuelles >, a d6clard le Conseiller a la
protection de l'Enfant de la MINUSTAH, Andreas
Brandstatter, qui a soulign6 l'importance de < faire le
suivi de leurs droits et de renforcer les capacit6s
nationales a travers la formation des principaux
acteurs>.


mn des details sur des Ces s6minaires sont organism s conjointement
ses en reunion par des avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance
RH. Ces informations (UNICEF), l'Organisation Internationale pour les
Daniel Supplice de Migrations (OIM) et l'Institut Sup6rieurde Formation
:x6cutif et de donner Politique et Sociale (ISPOS).
Spareille alliance. Le Repr6sentant R6sident de 1'UNICEF en Haiti,
Adriano Gonzalez-Regueral, a souhait6 que ces
Ssminaires permettent aux partis politiques de <
transformer leurs programmes en plans d'action,
Sconformement aux besoins des enfants, qu'ils soient
victimes d'abus sexuels, impliques dans la violence,
- exploits ou sans education >>.
Pour M. Gonzalez-Regueral, << les enfants
S* doivent avoir une place centrale dans les programmes
-- des partis politiques >, ajoutant < qu'il s'agit d'un
S travail d'accompagnement des partis politiques avant,
pendant et apres les elections >>.


a O W. -& -




S- "Copyrighted Mate'ri al"I



e,&,xwNjiSyndicated Content --


Available from Commercial News Providers"


'Np- .1. k t- .4b

~ 0 r- - .
0 -- -0-0
-. -OW-


r-- -
s. -


al l -wm



- w i mp-
____ .


0 -
-
S -I a


I -

4
-


ow"


C


- *


0 IW


I*- CI


-


- -


-


-~


,,__I








Page 10


L'EVENEMENT


S Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Une native d'Haiti accede a la plus ancienne institution publique du Canada


La Pre
< le Canada. Elle
d'enthousiasme
confi6 une sour


Michaelle Jean, 27e Gouverneur general

ahlle Jean est native d'Haiti eta choisi A titre de gouverneure g6ndrale, Michaelle h l'automne. Ils pourraient s'adresse
cva apporter beaucoup d'6nergie et Jean aura non seulement le mandat de repr6senter la gouverneure g6ndrale si une motion
au travail de gouverneur g6nral>>, a reine d'Angleterre, mais elle fera 6galement la defiance 6tait adopt6e h la Chambre d
ce lib6rale La Presse. promotion de > et de canadienne>>. Elle h6rite gouvernement Paul Martin tentait de
de cette tiche alors que pouvoir. Michaelle Jean aurait done
l'appui la souverainet6 de d6cider si les Canadiens doivent
atteint aujourd'hui son umrnes.
plus haut niveau au Paul Martin a quant i 1
Qu6bec depuis le d6clencher des elections 30 jours ap
r6f6rendum de 1995 rapport final de la commission Gomery
selon les sondages. La des commandites, ce qui ne survien,
place qu'elle accordera prochain.
la promotion de l'unit6 Comme Jean Chr6tien avant I
canadienne dans a fait fi de la tradition et a refuse de nor
l'exercice de ses politicien pour occuper la fonction vi,
fonctions risque bien
d'6tre d6terminante. NMe en Ha'iti
Mme Jean, Le premier ministre a 6galer
Ag6e de 48 ans, est la femme d'originaire 6trangbre. Michac
troisibme femme et la h Port-au-Prince en 1957. A l'Age d
premiere Noire qu'Haiti vivait sous le joug du r6gim
occuper cette fonction Francois Duvalier, elle a &t6 force de
vice-royale. Elle entrera compagnie de ses parents. Son exil
en fonction h la fin Qu6bec.
septembre et succ6dera Comme dans le cas d'Adrien
h Adrienne Clarkson, conjoint de Michaelle Jean, Jean-Dar
qui 6tait elle-mime un personnage bien connu issu du mor
animatrice etjournaliste documentariste a notamment r6alis6 S
h CBC avant d'6tre lettre persane, Le Cabinet du Dr Feri
choisie par Jean tous nos roves, L'Heure de Cuba, Tr
Chr6tien en 1999 pour La Maniere negre. Son film La Lib
occuper ce poste traitait de la crise d'Octobre. Sa pro
prestigieux. Histoire d'Hassan, est h l'6tape du m
Michaelle Jean Reste h voir si le nouveau co
accede d la plus prendra une place aussi importance qu
ancienne institution Clarkson et John Ralston Saul. L'autei
publique du Canada au accompagnait r6gulibrement sa fe:
moment oi le Parlement d6placements et h l'occasion de
canadien se trouve en officielles.
pleine tourmente. Elle Adrienne Clarkson, 66 an,


La juurnialise ue Raudio anaua, Miiciaelle Jean
Paul Martin a choisi une Qu6b6coise d6butera dans ses fonctions a un moment d6licat,
d'origine haitienne tres connue alors que son parti, puisque c'est la gouvemeure g6ndrale qui a le pouvoir
minoritaire aux Communes, est en d6route dans la de dissoudre la Chambre.
province en raison du scandale des commandites. Les partis de l'opposition, le Parti
Le premier ministre procede a cette conservateur et le Bloc qu6b6cois en tate, pourraient
nomination-surprise dans l'espoir de renverser la biententer g nouveau de pr6cipiter la tenue d'l6ections
conjoncture politique d6favorable aux lib6raux.


problems de sant6 r6cemment.
problemes cardiaques, elle a subi ui
chirurgicale en juillet. Elle s'est fai
stimulateur cardiaque en raison d
d6cel6e par son m6decin lors d'un bila
mandat s'achbve aprbs avoir &t6 ren
dernire pour une p6riode d'un an.


r a la nouvelle
de blAme ou de
es communes a
ires et que le
s'accrocher au
la lourde tAche
se rendre aux

ui promis de
res le d6p6t du
Ssurle scandale
dra que l'hiver

lui, Paul Martin
mmer un ancien
ce-royale.


nent choisi une
lle Jean est n6e
e 10 ans, alors
e dictatorial de
Sfuir le pays en
l'a conduite au

me Clarkson, le
niel Lafond, est
nde des arts. Ce
Salam Iran, une
ron, Haiti dans
opique Nord et
,erte en colere
ochaine oeuvre,
ontage.
uple vice-royal
re celui de Mme
ur et philosophe
mme dans ses
s c6r6monies

s, a connu des
Souffrant de
ne intervention
t implanter un
'une anomalie
in de sant6. Son
louveld l'annde


LIBRE OPINION

Pour <, un enthousiasme prudent
Antoine Robitaille <> auraient pr6f6rd quelqu'un
Edition du samedi 6 et du dimanche 7 aoit 2005 Jean] et de se faire nommer a un poste oi il faut se d'autre ou La nomination pour le moins surprenante de taire>). poste>. Mme Jean devra leur montrer qu'ils ont tort,
lajoumaliste Michaelle Jean au poste de gouvemeur John Ibbitson, du Globe, pr6disait jeudi que les 6crit Ibbitson, < g6ndral est accueillie au Canada anglais plut6t critiques vont pleuvoir. Selon lui, on se demandera ce pays>.
favorablement. John Ibbitson, du Globe and Mail, a que, avec un profil relativement modeste comme celui Les moins enthousiastes ? Le Calgary Sun, sans
eu beau qualifier cette decision de controvers6e> jeudi, l'esprit g6ndral dans le ROC est de nouvelles), . who ?>>, soulignant que la nouvelle gouverneure
clairement de , titre 1 soutient d'ailleurs que c'est faute d'avoirpu trouver g6ndrale est absolument inconnue de la plupart des
de l'6ditorial du National Post d'hier. Peu de sarcasmes une personnalit6 am6rindienne que le premier ministre Canadiens. < 1a-bas dans les journaux du moins (contrairement s'est rabattu sur la candidature de Michaelle Jean. mais, dans le reste du Canada, elle n'est pas tellement
a ce qu'on a pu entendre dans les tribunes des radios a Selon lui, les <, les plus qu'une tate parlante sur nos 6crans de t61 -une
Montrealjeudi. Par exemple, ce commentaire exquis: <>. les > et (voir Gouverneure / 11)








Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 11


REGRETS!


ad Material



d Content


rcial News Providers"


Michaelle Jean, Gouverneure general du Canada


(Gouverneure ... suite de la page 10)
tate 6loquente, il faut bien le dire.>> Plus 6loquente, en
fait, que les partis d'opposition d'hier, note le Sun, a
la suite de la nomination-surprise : peu pres rien a dire, ne sachant a peu pres rien d'elle.>>
>, poursuit le Sun:
< de personnalit6 m6diatique marquante>>; en plus, elle
parle cinq langues, 6crit le Sun, se r6jouissant de cette
r6alit6. Bref, 6clatant d'un rave canadien r6alis>>. Mais le Sun
s'inquiete que Mme Jean puisse perp6tuer les
mauvaises habitudes de son pr6d6cesseur, qui a fait
exploser le budget ddvolu au gouvemeur g6ndral,
accroissant celui-ci de 11 millions de dollars en cinq
ans (pour un total de 19 millions annuellement). faible de Mme Clarkson pour les voyages fastueux,
cofitant des millions, oi elle trainait avec elle
l'intelligentsia canadienne, n'6tait ni comprehensible
ni appr6cid de la plupart des Canadiens.>> En fait, selon
le Sun, ces d6penses ont 6lud6 ce que la gouvemeure
g6ndrale sortante a r6ussi de mieux (comme
sensibiliser l'opinion a la cause autochtone) et ont
multiplied les controverses. Michaelle Jean n'a meme pas tent6 de convaincre les
Canadiens qu'elle ne continuera pas dans cette voie
d6pensibre. Plus inqui6tant encore, certains ont
soulign6 que la nomination est un stratageme politique
de Paul Martin pour accroitre ses appuis au Qu6bec,
oi la cote des lib6raux a &te andantie par le scandale
des commandites.>> Mais John Ibbitson, dans le Globe
de jeudi, affirmait que les Qu6b6cois ne
r6compenseront probablement pas Martin pour cette
nomination. En revanche, si le premier ministre n'avait
pas fait ce type de nomination respectant la regle de
l'altemance entre un anglophone et un francophone,
.
.Dans le Toronto Star, qui a un des plus gros tirages
du pays, 1'6ditorial 6tait tout favorable hier. Ony parlait
(comme dans le National Post d'ailleurs) d'un inspire>, bien que celui-ci ait pris tout le monde par
surprise : de candidats potentiels.>> Reste qu'elle nouveau visage du Canada>>. (En France, l'appellerait-
on Mariane ?) Selon le Star, cette nomination montre
que le premier ministre Martin a r6sist6 a la tentation
du favoritisme. Le National Post, hier, se r6jouissait
d'ailleurs qu'elle n'ait aucune affiliation partisane
connue.
Le Star, comme plusieurs autres commentateurs,
met en relief les ressemblances entre le profil de la
gouvemeure sortante, Adrienne Clarkson, et celui de
Michaelle Jean. John Ibbitson, jeudi, 6crivait :
Canada, issue d'une minority visible, de Toronto. Mme
Jean est une femme, joumaliste de Radio-Canada,
issue d'une minority visible, de Montreal.>> C'est donc
la deuxibme fois consecutive qu'un premier ministre
f6d6ral <

culturelle du Canada central>> pour combler le poste
de gouverneur g6ndral. Ce qui a suscit6 ce
commentaire du Winnipeg Free Press : < pas 6td fondue dans le dessein d'etre une cole de
preparation pour les repr6sentants de la reine au
Canada, mais il semble bien que c'est ce qu'elle est
devenue.> Outre Adrienne Clarkson et Michaelle Jean,
le lieutenant-gouvemeur du Manitoba, John Harvard,
provient de la CBC.
Chose certaine, la polyglotte impressionne. < un pays oi plusieurs Canadiens croient encore qu'ils
ne devraient pas se donner la peine d'apprendre deux
langues, Mme Jean en maitrise cinq>>, 6crivait,
admiratif, l'Ottawa Sun, hier en editorial. Le Sun
soulignait aussi que trois des cinq derniers gouvemeurs
g6ndraux 6taient des femmes.
Ce qui a conduit le Daily News
d'Halifax s'interroger ainsi:
< man" ?> Car de Belinda a
Michaelle en passant par
Sheila Fraser (v6rificatrice
g6ndrale) et Carolyn Parrish
(la d6put6e anti-Bush), les
femmes ont jou6 un rBle
crucial dans le present passage
de Martin a la fonction de
premier ministre. L'Ottawa
Sun r6pond en quelque sorte
qu'au-dela de utilisation>> de la gent
feminine, ce type de
nomination est repr6sentatif du nouveau
Canada qui favorise l'6galit6,
recompense l'effort et se fait .
accueillant pour le monde>>. -
SPour le Winnipeg Free Press,
Mme Jean incarne < pays fait de mieux>>. C'est-a-
dire < entier et a toutes les cultures.
La plupart des Canadiens se Inleaonal
r6jouiront de cette nomination. That's tl
Une gouverneure g6ndrale Anyne in HallM
d'origine chinoise suivie d'une can call you when
autre d'origine haitienne nous
en dit long sur la nature du
Canada>>. Le Daily News
ajoute que < nomination d'une non- 1-88
Blanche>> au poste de chef de to 1M d Ml 1a
l'Etat est symbolique : < constitue une reconnaissance aed .
de la place croissante des .s. i
minorit6s visibles>> au Canada.
(Bien que Mme Jean en refuse
1'6tiquette.)


Mais il y a un <, 6crit le Free Press : nomination rdvble quelque chose de moins int6ressant
sur le systbme politique canadien.>> Le r6le du
gouvemeur g6ndral, tel qu'on le perqoit dans le public,
est principalement c6drmonial. C'est une fonction de
> pour que les Canadiens se
sentent plus proches de leur pays. Ily a toutefois une
autre face a cette m6daille, et elle est constitutionnelle.
En juin, si le gouvemement f6d6ral avait &t6 d6fait
par une motion de blAme, la gouvemeure g6ndrale
d'alors, Mme Clarkson, aurait eu a d6cider du sort du
gouvernement. Si Mme Jean se voit force de jouer
ce r6le, que fera-t-elle ? s'interroge le Free Press.
arobitaille@sympatico.ca




IIi~ 1M1fiC1TO'


for only ...



)@3 Bg_i


( jl^ |. l j li -h ( Hl -i : i itliif^^f l








Page 12


GEO-POLITIOUE


Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Quand Wv
Par Ray Killick, 17 juillet 2005
RayHammertonKillick-conscience@yahoo.com
(A la M6moire de Jacques Roche, joumaliste tue par des
6gorgeurs de toute une nation.)
Face a un ennemi qui est patient et qui choisit de
mourir avec all6gresse pour sa cause, qui pense-t-il, est aussi
celle d'Allah, les strateges de Washington semblent attaquer
le terrorisme du fondamentalisme islamique seulement par
la force brute. Al Qaeda et ses succursales connaissent bien
cependant l'histoire de la guerre du Vietnam ainsi que les


lemons economiques
de 9/11. Ils misent
sur l'impatience du
public americain en
frappant jour-
nellement en Irak,
alors que l'Ad-
ministration nous
rassure que tout va
bien et que l'Irak
democratique est
d'int6ret stra-
tegique dans la
guerre contre le
terrorisme inter-
national. Le conflit
est d'autant plus
explosif qu'il se
situe au-dessus des
reserves de p6trole
les plus immenses
du monde, au
carrefour des
int6rets economiques
de puissantes
banques, de multi-
nationales, de
1'OPEP, de la Chine,
de la Russie, des
pays occidentaux et
de leurs marchands
d'armes.
Rejetant
apparemment sa
vision d'hier qui
consistait a sup-
porter les dictatures
du Moyen-Orient
dans la defense de
ses int6rets eco-
no m i q u e s,
l'Amerique cherche
de so rmais
a promouvoir la
democratie dans
cette region du
monde. Elle le fait,
non par conviction
id6ologique, mais
plutot pour mieux
servir les memes
int6rets et eradiquer
le terrorisme
i s I a m i q u e .
islamique.
Cependant, la
nouvelle vision
americaine irrite les
regimes dictatoriaux
de la region. Ceux-
ci, qui n'ont
guere le gout pour
1'alternance
politique, le mon-
trent en alimentant
la resistance en Irak.
La Syrie, l'Arabie
Saoudite, l'Iran, et
les autres ne vont
pas de main morte.
Les empreintes de
leur presence au
pays de Saddam
Hussein se mul-
tiplient jour apres
jour.
C 'est,
pour ainsi dire, que
les Etats-Unis des
ann6es '80 et
ant6rieures combattent
aujourd'hui les
Etats-Unis de
George Bush. La
vision reaganienne
du monde, mer-
veilleusement
cristallis6e dans le
conflit Iran Irak, le
support pour
Saddam Hussein et
Osama bin Laden, et
l'invasion de
l'Afghanistan par
1'URSS de Leonid
Brejnev, est une
veritable pierre
d'achoppement
pour la vision de
Karl Rove. Le
stratege politique de
la Maison Blanche
desormais sur la
sellette. Dans les
ann6es '80, c'6tait
un certain Donald
Rumsfeld, emissaire


ishington perd le Nord!


de Reagan aupres de Saddam, qui aidait ce dernier a
developper des armes biologiques contre l'Iran.
Aujourd'hui, c'est un Rumsfeld catapulted la tete du
Department de la Defense (DOD), qui essaie de d6faire
l'oeuvre dont il a ete un fer de lance. Hier encore, Osama
bin Laden 6tait un "freedom fighter" face a l'ingerence
sovi6tique. Aujourd'hui, l'enfant terrible desAmericains est
l'incaration de la plus grande menace de tous les temps
contre la civilisation occidentale.


POLITIQUE DE COURTE VUE
Motive par des objectifs imm6diats,
l'administration americaine de toujours ne formule en
general que de politiques a court terme. Calendrier
electoral trop frequent oblige! De plus, anim6e presque
exclusivement par les int6rets 6conomiques des Etats-Unis,
elle est touj ours une mauvaise championne de la d6mocratie.
Ou est le Nicaragua apres la guerre des Contras? Pourquoi
les Etats-Unis n6gligent-ils l'Am6rique Latine apres la
(voir Washington / 14)


COMING SOON TO YOUR NEIGHBORHOOD!

We're smiling because you voted, "YES!" for the Building Better Communities Bond

Program. Now, each one of us will be able to enjoy more parks, better libraries and

museums, new bike paths and sidewalks, cleaner water, nicer beaches and much

more. A better Miami-Dade!


More than 300 improvements are included in the Building Better Communities Bond

Program. Here's a look at some of the new facilities along with those that will be

renovated and expanded thanks to the bond program:


* More than 90 neighborhood

and regional parks

* Miami MetroZoo

* Branch Libraries throughout

the County

* Animal Services

* New Bike Paths and Sidewalks

* HeadStart

* Jackson Memorial Hospital

Clinics


* Elizabeth Virrick Elderly Housing

* Orange Bowl Stadium

* Crandon and Haulover Beaches

* Miami Beach Convention Center

* Historic Sites including Virginia

Key Beach Park, the Lyric

Theater and the Wolfsonian


MIAMI-
|~~m


Visit www.miamidade.gov/build

or call 305-375-1900 for a complete list of projects.








Mercredi 10 Aout 2005 Page 13
Haiti en Marche Vol. XIX No.28








Page 14


GEO-POLITIOUE


Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Quand V
(Washington ... suite de la page 12)
defaite du communisme international? Ou se trouve Haiti
apres l'invasion de 1994 de Bill Clinton pour nous
retourner le petit sorcier des "ti legliz"? Apres l'invasion
de mars 2004 et la reelection de George Bush dans laquelle
les Haitiens Americains de Floride ont pes6 lourd?
Apres la guerre d'Irak mal planifi6e et l'Amerique
Latine abandonn6e apres la descente en enfer
du communisme, l'intervention americaine de mars 2004
en Haiti fut une operation volte-face. Une intervention
chirurgicale pour extraireAristide de sonpaturage de Tabarre
et le mettre hors d'6tat de nuire avec ses boat people et
faire basculer la Floride dans le camp D6mocrate dans des
elections pr6sidentielles jug6es "close". Et aussi, sans guerre
d'Irak en 2003, y aurait-il un president George Bush,
deuxieme partie? Karl Rove semble s'etre pench6
assidfiment sur la question des 2002.
SOUSTRAITANCE DE PUISSANCE
La promotion americaine de la d6mocratie est
touj ours un incident de parcours. La ou il n'y a aucun int6ret
6conomique, la d6mocratie n'est qu'un voeu pieux formula
sans moyens et dans le cas d'Haiti confi6 aux soins de
1'ONU. Organisation inepte et incapable de se g6rer voire
de g6rer les autres. On confie la garde d'Haiti a cette ONU
qui coule sans objectif et sans volont6 de changement dans
les arteres de la terreur de Port-au-Prince sous forme de
MINUSTAH, amalgame de forces militaires h6etrogenes
sous le control de pays, done de groupes, dont l'une des
sources majeures de revenu est le trafic des stup6fiants et le
business du kidnapping. Et pour mieux chaperonner le tout,
on nous donne un ancien fonctionnaire de cette meme ONU
sans leadership aucun a la primature.
N'est-il pas evident, apres seize long mois de
gestion, qu'il n'y a aucune direction fondamentale vers des


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Vashington perd
eaux sereines pour Haiti? Nos cadres tombent sous
les rafales rapaces du cartel de la mort qui approvisionne
l'Am6rique en stup6fiants. Jacques Roche, un journaliste
qui faisait son metier professionnellement et qui n'avait
agress6 personne est l'6nieme victime de la d6mence. Notre
jeunesse ne contemple aucun avenir prometteur. Nosjeunes
filles et les femmes de notre pays d'origine craignent de
devenir des statistiques du viol. Tout cela sous les yeux d'un
leader sans poigne, indecis et sans vision de la totality.
Et pourtant, le choix du Premier ministre a ete
"made in America", le pays du leadership par excellence,
le pays qui a travers ses entreprises 6crit de nouvelles pages
dans l'histoire et la pratique du leadership. Washington a
pr6efre choisir le fonctionnaire de l'une des bureaucraties
les plus gigantesques et inefficaces du monde. Gerard
Latortue aurait pu 6tonner, mais il n'a pas le metier de mener
les hommes. Il est le produit de la culture de l'inertie, des
declarations creuses et d6magogiques (il promettait en
novembre dernier une amelioration substantielle de la
security pour d6cembre 2004; aussi la procrastination sur
les dossiers criminels annonc6s en grande pompe, etc.). Le
Premier ministre est Le produit de la culture du n6potisme
exprim6 au plus niveau en la personne du secretaire general
de l'Onu, KofiAnnan. Pourquoi ne ferait-il pas de meme a
la tete du gouvernement?
JEU DANGEREUX
Les Americains semblent avoir la memoire courte.
Ils creent des monstres, parfois sciemment, parfois par
laxisme. Ils oublient que l'Afghanistan d'Osama bin Laden
et du Taliban a ete la base de conception de l'op6ration 9/
11. Ils oublient que l'Irak de Reagan et de Saddam Hussein
est aujourd'hui le tombeau de jeunes americains innocents.
Ils oublient que l'Iran du Shah est aujourd'hui l'Iran qui
menace de d6velopper des armes nucl6aires.
L'Am6rique perd le nord. Elle n'est pas la
championne de la d6mocratie qu'elle pretend etre puisqu'elle
n'exporte pas reellement cette d6mocratie. La d6mocratie
semble etre pour elle et non pour les pays sous-d6veloppes
et sans ressources comme Haiti. La mort du communisme a
permis de constater la faiblesse ideologique de l'Am6rique.
Les Etats-Unis sont un mauvais champion des liberties


le Nord!
universelles. Nous ne connaissons aucun challenger valable.
La France et l'Allemagne s'agitent seulement 6galement
purement dans le sens de leurs int6rets 6conomiques.
L'occident est malade. Il doit d'abord se soigner
avant de presenter une alternative s6rieuse au monde
musulman dans lequel il est honni. Si l'Occident ne peut
meme pas aider a la stability et l'6panouissement de pays
tels qu'Haiti, que dire des entreprises d'envergure telles que
l'Irak qui de plus en plus nous renvoie un relent de Vietnam.
Haiti est une honte pour les Etats-Unis, car Cuba, la fille
arrogante du communisme international, en d6pit des
atteintes graves aux libert6s humaines, brille de mille 6clats,
devant l'astre 6teint qu'est devenu Haiti sous le regard
16thargique et parfois complice de Washington (Bill Clinton,
1994). Cuba aide le Venezuela sur le plan medical, lui fournit
des professeurs. Cuba a des medecins a travers le monde et
en Haiti ou on liquide nos m6decins. Une Cuba lib6ree aura
plus de chances que tous les pays de l'Amerique Centrale
et des Caraibes pour la sous-traitance la plus sophistiquee
des Etats-Unis, non seulement a cause du travail fait par
Castro dans l'education des masses et la m6decine, mais
aussi a cause de l'exp6rience des Cubains dans les affaires
de la Floride (R. Killick: Part III, Beyond the Revolution of
Ideas).
RETOURNER AUX SOURCES
S'il y avait vraiment une vision americaine globale
fondue sur la promotion r6elle de la d6mocratie, "l'Amerique
auxAmericains" devrait repr6senter un showcase du system
amdricain et devrait faire l'envie du monde. Un "showcase"
pour le monde musulman 6galement. Quand Washington
parlerait, il inspirerait confiance. L'Am6rique doit
commencer dans sa cour avant d'aller faire la lecon aux
autres. Elle doit commencer par 6pauler des Haitiens
consequents dans l'6tablissement de la d6mocratie en Haiti
et d'un system capitaliste, qui, bien articule, est le seul qui
puisse sortir Haiti de l'orniere de l'anarchie et de la
mediocrity. Elle doit cesser de passer par 1'OEA et 1'ONU
qui ne sont que des sinecures de peuples pour des
fonctionnaires corrompus par dessus le march.
Si Washington ne peut meme pas aider a la
stabilisation d'Haiti, que dire de l'Irak? D'ailleurs, on n'a
meme pas besoin d'insulter les Haitiens en envahissant leur
(voir Washington / 16)


Rosny Desroches
(Budget ... suite de la page 9)
Ce n'6tait pas un budget oiY l'on retrouvait les divers
investissements. Nous exigeons que le budget 2005-
2006 soit v6ritablement un budget int6grd. Nous
esp6rons trouver beaucoup de satisfactions lors de la
presentation du budget a la fin du mois de septembre >>,
a-t-il indiqu6.
Selon Desroches, le prochain budget aura 19
milliards de gourdes au chapitre du fonctionnement
et 12 milliards de gourdes destinies aux investissement
et programmes. Les grandes lignes de la politique
budg6taire repr6sentent des priorit6s int6ressantes,
telles la s6curit6, les infrastructures, 1'6ducation de
base, l'acces aux soins de sante, l'acces a l'eau potable,
la production agricole et l'6ducation de base, a-t-il
poursuivi.
Le professeur Rosny Desroches croit qu'il
revient a chaque citoyen de veiller a la gestion des
fonds publics, a la bonne utilisation de sa taxe. < Nous
sommes comme des actionnaires dans une grande
entreprise qui s'appelle Haiti (...) Nous de la soci&te
civile et nous autres en tant que citoyens, nous voulons
d6sormais suivre ce qui se passe avec l'argent des
contribuables et ce qui est r6alis6, a-t-il pr6conise.


plaide pour un budget national integre


L'6ducatrice Nirva Jean Jacques a dit, quant
a elle, constater que dans le budget annuel 2004-2005,
seulement 3.037.746.000 de gourdes ont &te allouds a
l'6ducation. Avec cette somme, les autorit6s ne peuvent
arriver pas << scolariser les 400.000 enfants haitiens >
qui ont soif du pain de l'instruction mais qui sont
o laiss6s pour compte, condamnms a devenir les exclus
du systbme >.
Selon Nirva Jean Jacques, le taux net de
scolarisation des enfants de 6 a 11 ans en Haiti est
estim6 a 67%. L'6ducatrice a demand aux autorit6s
comp6tentes de faire de l'6ducation une de leurs plus
grandes priorit6s en augmentant le taux de
scolarisation d'au moins 20%.
S'appuyant sur des donndes chiffrdes,
l'Initiative de la Soci&te Civile estime que l'un des
grands problkmes dont souffre le pays, o c'est le
manque flagrant de service a la population. Selon
l'ISC, 50% de la population n'a pas aces a l'eau
potable, 65% des enfants souffrent d'andmie, 35% des
enfants d'age scolaire ne sont pas scolaris6s >.
Dans les sections communales, la situation
est trbs grave. On retrouve un pourcentage trbs faible


d'agents de la fonction publique. L'Initiative de la
Societe Civile dit souhaiter que le budget 2005-2006
ne soit pas une tabulation de chiffres mais qu'il y aura
un < Expos6 des Motifs > substantiel et 6clairant.
L'homme d'affaires, Maurice Lafortune a,
pour sa part, plaid en faveur de l'harmonisation et de
la r6actualisation des lois de finances haitiennes.
L'ancien president de la Chambre de Commerce et
d'Industrie d'Haiti (CCIH) a demand au Ministre de
l'Economie et des Finances d'< harmoniser les lois et
les reglements > envigueur. < I1 faut l'avouer, nos lois
sont trbs anciennes, elles ne sont pas adapt6es. J'ai
insist beaucoup au Ministre de l'Economie et des
Finances afin qu'on puisse arriver a cette
actualisation >, a-t-il pr6cis6.
Lafortune a par ailleurs mis l'accent sur le
fonctionnement de l'Office National d'Assurance
Vieillesse (ONA) qui, selon lui, devrait 6tre g6rd par
trois secteurs a savoir l'Etat, les employeurs et les
ouvriers.
< L'ONA appartient, non pas a l'Etat, mais
aux travailleurs et aux employeurs. Nous avons
demand au Ministre de l'Economie et des Finances

que 1'ONA soit
dirig6, non pas par
l'Etat, mais par trois
entit6s dont le
Ministbre des
Affaires Sociales,
les employeurs et
aussi les employs.
Avec cette instance
tripartite, on va
avoir de meilleurs
r6sultats. Chacunva
d6fendre ses
int6rets >, a-t-il
soutenu.


L'initiative de la
Societ6 Civile est
une des entit6s a la
base de la fondation
du Groupe des 184,
qui a endoss6
d'importantes
responsabilit6s dans
les 6venements
politiques du d6but
de l'annde 2004,
ayant conduit a la
chute du regime
lavalas de l'ancien
president Jean
Bertrand Aristide.


SHAVITZ











Mercredi 10 Aout 2005

Haiti en Marche Vol. XIX No.28

USA
MSL

Samedi 6 Aofit, 2005
Real Salt Lake-Chivas USA 2-1
Colorado-Los Angeles 2-0
San Jose- Columbus 2-1
Chicago-DC United 2-3
Dallas-MetroStars 2-2
New England-Kansas City 1-2


Le classement
Conference Est
MJ
New England 20
Chicago 22
DC United 20
Kansas City 21
Metrostars 21
Columbus 21

Conference Ouest
MJ
Dallas 21
San Jose 21
Los Angeles 21
Colorado 21
Real Salt Lake 20
Chivas USA 21
Meilleur Buteurs


Jeff Cunningham Colorado 11 buts


Europe

France
2e Journee saison 2005-2006
Lens-Marseille 2-0
Ajaccio-Lille 3-3
Bordeaux-Nancy 1-0
Metz-Le Mans 0-0
Monaco-Auxerre 0-2
Sochaux-PSG 0-1
Toulouse-Nice 0-2
Troyes-St Etienne 0-0
Lyon-Strasbourg 1-0
Rennes-Nantes 0-3


Classement
Equipes MJ
1. PSG 2
2. Bordeaux 2
3. Nantes 2
4. Lyon 2


Allemagne
lere Journme 2005-2006
Bayern Munich-M'gladbach 3-0
Cologne-Mainz 1-0
Hambourg-Nurenberg 3-0
Hannover 96-Hertha Berlin 2-2
Wolfburg-Dortmund 2-2
Bremen-Arminia Bielefeld 5-2
Frankfurt-Bayer Leverkusen 1-4
Schalke 04-Kaiserslautem 2-1
Classement
Equipes MJ Pts
1.BayemMunich 1 3
2.Cologne 1 3
3.Hambourg 1 3
4-Bremen 1 3
5-Leverkusen 1 3
6-Schalke 04 1 3


Ul4ll


*)Z



*0-


- -


0 r



-~



I- 0 ~ rl




*- -~r --


O .w


*


~-- 0 ~l-'-


Page 15


I FOOTBALL: TOUS LES CHAMPIONNATS I


--
*- *







0*





""
- -- .




*w


* -






- .
- -


-



4 04b
~



.lo
-r

-


I l .


- V.-
- - -


l w



.


o


- 0





*
-r


pe


0--r


a n
01 - *


- *
r ~ ~ -r .rr
-l-..--- 0 -a ---
r. .) r .. - .


'CCopyrighted Material&



.- -- Syndicated Content .1--.-f


Available from Commercial News Providers"

- ** 0 *
-- Q *


- .


r.- ~ 0


-r w

w-

*


- .~r -



- I

-- -
c 0


-p. ,_, -
* -..r


- -

r C



.I &~ w-


~- -
4wmP NNW



9 0



ipp
MAW


--
~- 0 -,
- q *
C- -r


0 - a-M0 -


dwo0 mm 4 _w 0 4
-1 ~ 0 .6
lmom der 4 -
*- -) I-


-
r --


4b4b dodo- -.0

~- -.- . e

C e rr a -


.0 0 a -~r e


MWAN. 40
o w






















- 4m
I.low
-r I- -~
















D- --







-I r- r





C *

-


-r L






* 0, --




* -. -



- 0 -


* ur
*


-r 0 ,- __


-r





1) -1 -- --


- 0-


-C .) --


-~ a __


- M 0


o .


; m -i b l "


r


rr I,


r


I - *


r- --


n-rr


4


orrr


..Ijjp W lomb.


m 4w


r--


-









Page 16


LE COIN DE MIAMI


Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


La communaute ha'itienne de Miami divisee sur

l'opportunite des prochaines joutes electorales en Haiti


Les partisans de l'ancien president Jean
Bertrand Aristide disent ne pas s'int6resser aux
elections prdvues en Haiti pour la fin de cette ann6e.


1.

.- s -.
a 4
1 II, b


-- -, .4
_ --- 4w-


di - --


. ....- -

-.e
- S -
.w .3 C


o. --N a .


c~- 0C *--
a. e a
~~~.~ ~ -


....... -- N
- -. .... -


PAR EVENS HILAIRE
evenshilaire@hotmail.com

Tandis que ceux qui avaient appuyd son renversement
se prononcent en faveur du prochain scrutin
Le gouvernement de transition issu des
6venements du 29 F6vrier 2004 (renversement
d'Aristide) veut cofite que cofite organiser de nouvelles
elections dans le pays pour apporter une solution
durable a la crise que traverse Haiti depuis plusieurs
annees.


. **. En Haiti, la majority de la population qui se
S- trouve dans une misere noire avec la monte
vertigineuse des prix des produits de premiere
i n6cessit6, sans oublier le climat de violence qui s'est
- install surtout a la capitale, ne se montre jusqu'h
present pas trop concert.
Par ailleurs, les supporters du president exild
S en Afrique du Sud continuent de r6clamer le retour a
-- l'ordre constitutionnel (retour "physique" de Jean
Bertrand Aristide) car, selon eux, son mandat de 5 ans
-. n'est pas arrive a sa fin. II a &ti chass6 pr6matur6ment
du pouvoir par les Etats-Unis, la France et le Canada.
--, Dans une note de presse en date du 4 Aout,
- le parti Fanmi Lavalas dit r6affirmer une nouvelle fois
sa non participation aux prochaines competitions
, o- 6lectorales sous la houlette de l'actuelle 6quipe au
-- pouvoir.


Fanmi Lavalas pense que seul un
gouvemement 16gitime peut organiser des elections
libres et d6mocratiques.


Pour le parti de l'ancien president, des
elections bases sur la constitution auront lieu lorsque
l'"'quipe de facto au pouvoir aura d6cid6 de mettre
fin aux actes de violence et aux persecutions
politiques perp6tr6es a travers tout le pays.".
De leur c6td, les opposants farouches de
l'ancien president a Miami d6clarent que les elections
pr6vues pour cette annde doivent se d6rouler
normalement pour mettre un terme a la grave crise
que traverse le pays.
Ces demiers demandent au gouvemement de
transition de prendre toutes les dispositions ndc6ssaires
pour la r6alisation de ces joutes "avec ou sans" la
participation de Fanmi Lavalas.
Les anti Aristide de Miami pensent que le
CEP ne peut reporter la date du scrutin au profit du
parti Lavalas.

Mobilisation a Miami pour
reclamer la liberation du reverend
pere G6rard Jean Juste
Les fanatiques Lavalas a Miami ont organism
la semaine 6coul6e un sit in devant les locaux abritant
le Consulat du Br6sil a Miami pour r6clamer d'une
part la liberation du cur6 de la paroisse Sainte Claire
(Port-au-Prince), G6rard Jean Juste appr6hend6 le mois
dernier par des policiers nationaux et d'autre part, pour
demander au president brdsilien Lula da Silva de
rappeler ses troupes en Haiti.
Les manifestants qui 6taient en majority des
(voir Little-Haiti / 17)


e- II Copyrighted Material -


-- ".-. --- _- Syndicated Content... --.-"


Available from Commercial News Providers"


ftmlmlwft _____ 0


* -


0


- .. O

a -r -


- -r 0 r- *


M- -O


- - -
-- * *


I. I....... .
-

* _


4 - m -
p,- -. *b


- -


-- -


quo
0 0- '.,e 0


-


o e 0 4 0
- O 0 o
0 S O o


4 - .- 4-1


Quand Washington perd le Nord!
(Washington ... suite de la page 14) islamique.
territoire pour aider au retablissement de l'ordre. Haiti La politique de courte vue ne b6enficie personne
ne fabrique pas des armes et des munitions. Cela veut sinon que les agents de la terreur. La defense des Etats-
dire qu' istes locaux et Unis passe par la defense des pays de l'hemisphere. La
le cartel de illeurs. Et cet d6stabilisation d'Haiti par la maffia internationale
ailleurs ne ominicaine ou pourrait constituer le premier domino du d6clin de la
les c6tes sespace aerien. preeminence americaine dans le monde. En effet, du train
Si la plus peut arreter ou que ca va, le cartel de la mort devra chercher d'autres terrains
diminuer 1 oire de 27000 pour subsister. La Dominicanie est vulnerable. Et pactiser
kilometres e de mauvaise avec Al Qaeda n'est pas hors de question pour cette maffia,
foi ou peut nature comme qui, exp6rimentee dans une forme diff6rente de frappe, peut
celui bien les Contras du apporter des elements nouveaux au terrorisme international
Nicaragua es stup6fiants. et beaucoup de surprises aux Etats-Unis.
Que fina u lecteur de D'autant plus qu'aujourd'hui, on n'a pas besoin
rechercher une preuve.) de voyager pour contacter et instruire l'agent destructeur.
t n'etre pas L'Internet est 1 pour tous, y compris les terroristes. Des
l'imp6ratif is, mais cette pactes d'Al Qaeda et de la maffia sont A redouter.
anarchie q uere 6chapper Avec une 6conomie affaiblie, les Etats-Unis ne
aux archit nal. On peut pourront pas faire face a ces foyers de la violence operant
continuer r les yeux sur d'un commun accord, si rien n'est fait dans le present pour
Haiti, de n is ce monstre les 6radiquer une fois pour toutes.
en gestati ugure pour la De plus, les administrations americaines passent
society do general. Une et changent de strat6gie ou d'ideologie, mais la haine, qui
region trend es Etats-Unis. anime les terroristes qui ne s'impatientent pas, sera touj ours
present pour prendre avantage des faiblesses de nos
I soci6t6s.


1'ONU, c'
gendarme
cumulatif
deficit cor
pays du bl,
Am6rique


I'hui Haiti a
: dployer des
e. Le deficit
erre d'Irak, le
e et les autres
oup. C'estune
lamentalisme


CONCLUSION
L'Am6rique joue avec le feu dans le monde, feu
qu'elle a attis6 de ses mains et a cause des oeuilleres de ses
dirigeants. Pour triompher du terrorisme international, elle
devra retourner a ses sources et se r6inventer. Seule une
Am6rique vraie championne de la d6mocratie aux yeux du
(voir Washington / 20)


BRAND NEW
The fifth gospel in a trilingual,
facing-page volume
The Gospel of Thomas in English,
Haitian Creole and French
Benjamin Hebblethwaite and Jacques Pierre,
Dr Hans-Gebhart Bethge, Dr. Michel Weber
Online: www.amazon.com,
www.barnesandnoble.com
In Miami: Cervantes Book Store, Fadkikj
Variety Store, Libreri Mapou, Pierre Books
and Waldenbooks at the Aventura Mall
In Europe: www.amazon.co.uk $12.95
(paper) / $24.95 (hardback)
classiceditions@bellsouth.net


m.


eO..b


r


r


OQ


4w .NW


J Q 0


rr-









Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No.28


Page 17


CORRUPTION


Deux rapports officiels incriminent le pouvoir Aristide


Le Monde, 9 Aout Deux rap-
ports officiels d6crivent, preuves a
l'appui, le systeme de corruption
qu'avait mis en place l'ancien president
Jean-BertrandAristide, exil6 enAfrique
du Sud. Les d6tournements de fonds ont

"L'Etat ha'tien dispose d'un
ensemble de preuves pour attaquer en
justice les personnes impliquies dans
ces fraudes graves, en particulier le


Mobilisation pour
reclamer liberation pere
Gerard Jean Juste
(Little-Haiti ... suite de la page 15)
fanatiques du pere Jean Juste ont
r6clam6 la liberation pur et simple de
ce dernier.
Les supporteurs du pr6tre
catholique ont point du doigt le PM
de transition G6rard Latortue comme
responsable de l'arrestation du cur6 de
Sainte Claire.

EVENS HILAIRE


port sur au moins 55 millions de dol-
lars, selon ces enquetes engages a la
demande du gouvernement provisoire
de Port-au-Prince, au pouvoir depuis le
renversement de M. Aristide en f6vrier
2004.

commanditaire principal de ces crimes,
Jean-Bertrand Aristide" souligne
l'ancien s6nateur Paul Denis, qui preside
la commission d'enquete administrative.
Selon cette commission, le
secretariat de l'ex-pr6sident a tire plus
de 19 millions de dollars auprbs de la
banque centrale sans justificatifs. Ces
sommes ont abouti sur des comptes de
soci6t6s fictives telles que VJLS
Computer Services ou Quisqueya Store.
Le rapport de l'Unit6 centrale de
renseignement financier (Ucref)
confirme qu'une partie des fonds
d6tournds alimentait la Fondation
Aristide pour la d6mocratie, cr66e par
l'ancien president avec le soutien de
plusieurs parlementaires noirs
americains.


BOuBY pnss Co.


Nou vigate g kliya nou yo de jou en jou pi plgis,


ATLANTA
I21 Mnrln A-aw, Swi. A
Aoiatn. Tel: -:(40.4) .. a ,

BAHAMAS

slukro B341i 2nd FlorI
Np E- ahmmF
Tal: WWdK-5W

Bav3TON
344 E GO my ll 4.SuJl J

TlR: (56117-3046

CAMEBRIDOI
,3011Irlrdayi
Cunnt..*>oMf11a I
Tel: (M j1lS4-M4a
CHartaIH
281G71ChlrwSAw.
Ct.a*JymNW 11221
Tel: ia(13)ui3-S


IA3 wwlwy Bhd. sise I


DELRAY HJtACH

4lW WeMrAtik ri Aw
Dew Iud.mIck IN




Tel: !74624. 3 74
11fil FRiuR tiAe.
FkoAlymRW I I f
Tel: (TI7- s91-9
REWK LAUDERDALE
9 Wist SwoisBlh-d
M LnurhFIe FI 3113 I
Tel: 354)324-1574

LAKEWTH MI
3629 i Hk). Se 2

T1l: (5. 1)S IT?

MATTAPAN

MaLklMa. 01126
Tli (6t1)2a-936

5401 N.W- 2ad As
Mijml, 1113i117

NAPLES
5t0eiPI M !4 Ol
iel, (MI)q4p-yn4

NORTH MIAMI
6229NE 125% uca


N. Misini Fl 161



MIimLi, FI 31t1
Tel: (W)6J-434


717327 NW mi uSL

Tel: ($514rSx -5e

OfRLANDO
246Q S. Owun iCtkmmi Tnil
OnrkioJ, ]:1w
Tel: (4T(jfi49-M*

POM It.%NOIi
4357 N. DIite H
.mpw <. h,F F 3M4
Tel: I5.42w-m$i

121t K FagFlmwAme
Pfp bI.h. P1 336f0
Tel: t934) M644I

159-33B IIIIE k AAYtoe

Tl: tIT u}s-1|9I6


S. Wty.sW IIrT
Tel: (914)71.-~174

WAMrLF-ibTO1














Mareal.e I-anad
n ,Jralpr Suvea N
Tel: (MQ^7L--4B

WEST PALM BEACH
6G4 2.u % SeM

TeI: 3(6E1)53-41E6

NREWJ PAISLEY
1S2 Idtreina Ate


FmOTREAL NOf)W
3JM2 Hi-Bimw EaI
Mantrdtl CjnhJd
7Il(534)B52-MA43

TUkKS&CA100S

7q1:. (*41 -11-A|73

CENT-RS VILL
19 Rew Payba
avail I Phimmue eikLe
23-365-23-Mg3
12317H.II-91t.221-1631


L e s
entreprise s
publiques 6taient
mises a con-
tribution. Ainsi
11 millions de
dollars ont &t6
d6tourn6s des
caisses de la
compagnie de
t phone
Teleco. Les
d6penses non
justifies de
1' Autorit 6
portuaire
nationale (APN)
avoisinent les 4
millions de
dollars. Autre
mecanisme
utilis6 : l'exond-
ration de droits
de douane au
profit de prete-
noms, souvent
des importateurs


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm


SParfuos
* dlulars & Beepers
SSubulrs et Sanidaes
SPrduits pour la cuisine
c* aeaux
* TaMeux
SMaorygra-l


de riz proches du regime. Par le biais de
la Fondation Aristide, une partie des
sommes d6tournmes servait a financer
les "oeuvres sociales" de la pr6sidence
ou 6tait distribute aux "organisations
populaires", les milices du regime qui
ont sombr6 dans le trafic de drogue et
dans la criminality.
Lajustice amdricaine enquete,
de son c6te, sur les liens entre l'ancien
president et les trafiquants de drogue,
qui ont transform Haiti en une
importante plaque toumante du trafic de
cocaine. Lors du proces de Serge
Edouard, l'un des gros bonnets du trafic,
qui s'est ouvert fin juillet a Miami,
l'ancien responsable de la s6curit6 du
palais national, Oriel Jean, n'a pas
directement mis en cause l'ex-pr6sident.
Mais il a d6clard que Serge Edouard
avait vers6 de l'argent a la Fondation
Aristide. Jacques K6tant, un autre
trafiquant haitien, condamnd en 2004
aux Etats-Unis a vingt-sept ans de
prison, a affirm qu'il avait vers6 des
centaines de milliers de dollars a
l'ancien president pour faire atterrir de
petits avions charges de poudre blanche
prbs de Port-au-Prince.
Quatre ONG ont lanc6 une
"petition citoyenne" r6clamant "la mise
en accusation immediate de Jean-
Bertrand Aristide pour crimes et
dilapidation des caisses publiques" .
"Le bilan de l'"opdration Bagdad",
lancee en septembre 2004 par des
bandes armies rdclamant le retour au
pouvoir de Jean-Bertrand Aristide, est
de 1 031 morts, pres de 200 viols et une
dizaine de kidnappings par jour" ,
d6noncent ces ONG, f6ministes et
altermondialistes.
Ces mises en cause surviennent
alors que la Famille Lavalas, le parti de
l'ancien president, est divis6e sur la


09.08.05


SUCCES GREVE DES TRANSPORTS
A Port-au-Prince, la grove des trans- derniere hausse des prix de la gasoline,
ports en commun, le Lundi 8 Aofit, a qui a connu une augmentation
r6russi a 100 pour cent. C'est un d'environ 20 gourdes d'un seul coup.
mouvement pour protester contre la


SCOD' s ,mnpa& Rirtc. Evangali(.
ZEuk. IkFriaiAsmni-tain)
* Videu's d(Haieins Amrdriaimn. Dcumaaes, Drars:
* Praduits de beauty


E8772. NiiE 2 me Avenue

T61: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY efc..etc...
- Connection WtIphonique chez vous...


participation aux prochaines elections,
prdvues pour octobre et novembre. Une
faction mod6rde souhaite participer,
mais les fiddles de l'ancien president
posent comme condition pr6alable son
retour en Haiti et la liberation des
"prisonniers politiques" les
responsables de l'ancien regime arret6s.
Le think tank (cercle de
r6flexion) International Crisis Group
vient d'6mettre des doutes sur la
possibility d'organiser des elections
cridibles dans deux mois. "Accepter des
elections formelles, sans substance,
pourrait conduire Haiti au statut d'Etat
failli permanent, risquant de passer
sous la coupe des reseaux criminels et
de trafiquants de drogue ", met en garde
cette institution base a Bruxelles.
Lors d'une r6cente conference
a Saint-Domingue, le responsable de la
mission des Nations unies en Haiti
(Minustah), le Chilien Juan Gabriel
Valdbs, a soulign6 que les 7 600 casques
bleus ont largement neutralism les
bandes d'anciens militaires et port des
coups s6veres aux principaux gangs se
r6clamant de M. Aristide, tout en
demandant aux Nations unies de se
preparer "a rester dix ans en Haiti" .
Depuis qu'elle a change de
chef, il y a une dizaine dejours, la police
est plus visible dans les rues de Port-
au-Prince. Mario Andrdsol, son nouveau
patron, avait dfi s'exiler sous le
gouvernement de M. Aristide a la suite
de menaces de mort pour avoir d6nonc6
la corruption dans la police. Le nombre
d'enlkvements a diminu6 depuis une
semaine, et les activities commerciales
ont repris timidement dans la capitale.
Mais la peur, qui a fait fuir des milliers
de families, est toujours pr6sente.
Jean-Michel Caroit
Article paru dans l'6dition du


I




















PETI RIE


Solutions de la semaine passe:
R N E S S U M S AR S
C P M A Z Z 0 L E N I
H G N O R T S/M/R A D
H I N C A P/I E X X N
H A I D L/E B U Z MA
C D C J HGO S S A B L
I M P PGO P 0 V Y C H)
R V I N 0 K 0 U R 0 V
LEM A N C E B 0 U G
LP P P E R E I R O E
U A E R O ME V A N S


LES JEUX


Allez de VEILLE a PETRIE, en utilisant des mots du du vocabulaire
frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Atmosphere 2. Pour les grandes
occasions 3. Boug6 -
Capitale africaine -
4. Proposition -Actinium -
5. N6gation Retire -
6. Abbreviaton d'un pays d'Europe -
Erbium -7. Soci6t6 de pilotes -
8. Chevelure.
VERTICAL
1. Combinaison d'azote et d'hydrog6ne -
2. Broncher 3. Aval6 Exclaff6 -


-I


4. Chamois Pr6position 5. Soci6t6 am6ricaine d'ing6nieurs Lieu -
6. Compagnie de produits electroniques -Article -
7. Prend soin d'un adulte 8. Irrite.


I Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Solutions de la
semaine passe:


TI RA G E


VIRILE
VIGILE


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

T O

W FO

I L


Solutions de la semaine passe
MELILOT
A


GRILLE DE PROGRAMME

M6lodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince. Ha1ti
Tt]: 221-8567 / 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haielonline.com URL: www.haitienmarche.com
5tO,)-6h.i3 Bon RI ve ll nmmiiique

630 -7h O0 An PLplrlt chantant
JIurmal C ole de la julmf avec Yves Paul Ltandrrc

7hOO -9MX]0 M4 od le M atin vee MarcMs
hnlfotiandos. Ihervie, Ancdolts. Humriour Atalyses
L'Editialr de Mraims
La Cihnique au Quuiodiet avre ElsiK
La C'hrniquc EoumurtLiquc ac Rousvell
La ClJnique litiirbied de DmrFiniquc Bualavile
Les Spotrsavec Jacky Mar
Les lavil dio Jour
MEdie Matin chaque saedi est aninz
par F6quike Raphael


LO[ti0 MLkd LIe fDlsque de I'Audltetur
aninmllon: Jacques La~Er


12W0- 12h15


52bl25- .OO


I.e mlidil
UJn r~sutM des hfnoTiadoes Locales ei Nallolalal

Lady Blues
Jazz. Blues. Swing, Ragdime


2hZO 31muh C 'ast sI bon
en chatnson ...i-
Emission de ChansocP FPrdnai


3h00 Sh1 LrL Bon VIe ux D TIInm ps
Rrum-Comyp svc
Doc Dani ei Captai BUil

5h00 L.e Journal de S IHeares


7bD00- h30 Amnor y Sabor
Hh3u09MXK Soir Informatlons

icho) Notre Grand concert
( Lutli et Mc edi: Lheureclassique)

Jazz at. TIen ( Mard iJdi, Dimntalie )
Jazz ispired: Judy C'ariChab l reoil si invitdb

9W0ei an-delI Cavaliers. prenez
von damnes (Samedl )
50 am de Sumcts Populaires Halhien
CLaue Diimache: Ih u MWli; Texns Prdt ltrs
avec Duminique Richefs
Ml6odie, c'est plus fort
en musique


En bref ...
(suite de la page)
peut sortir de cette 6preuve, si on lui en donne les moyens. Ella a enfin soulign6
que les Canadiens avaient toujours fait preuve d'une immense slidarit6 et d'une
immense sympathie a l'endroit du peuple hautien. "
LA LIBRAIRIE LA PLEIADE S'INSTALLE DANS SES NOUVEAUX
LOCAUX Une activity d6bordante 6tait remarqu6e dans le quartier depuis
quelque jours. C'6tait pour apporter la touche finale aux travaux de construction
des nouveaux locaux de la librairie La Pl6iade, qui d6sormais est install6e au
coin de l'Avenue Martin Luther King et de la Rue Bois Patate. Une coquette
maison a etage faisant le coin a ete reconstruite et si les travaux ne sont pas tout
a fait terminus, la librairie est prete depuis le samedi 6 aoft a recevoir les clients
et amis. La decision n'a pas ete facile a prendre. Apres tout, cela faisait 43 ans
que La Pleiade accueillait ses clients dans le quartier commercial, a la Rue des
Miracles. La Pleiade a toujours ete beaucoup plus qu'une librairie et plutot un
haut lieu de la culture ou il faisait bon de se retrouver pour bavarder, changer
des id6es sur tel ou tel ouvrage et demandant au proprietaire, Daniel Lafontant,
des conseils sur tel ou tel livre. La directrice-propri6taire de La Pleiade, Madame
Solange Lafontant, a retrace le parcours de la librairie devant les nombreux amis
venus participer a l'evenement. Elle a aussi 6voqu6 les moments difficiles v6cus
ces dernieres annees dans leur local du centre ville, ce qui a du la forcer apres 62
ans d'existence a la Rue des Miracles a cette decision finale : abandonner
l'ancien local si charge de souvenirs pour ce nouveau. En plus de la librairie, il y
aura aussi un caf6 litt6raire a l'6tage et un centre culturel. Tous nos vceux de
success et de continuit6e nos amis de La Pleiade.
LE PARTI LAVALAS PARTICIPERAAUX ELECTIONS
C'est ce qu'a fait savoir l'ex-s6nateur Gerald Gilles en precisant que le parti ira
s'inscrire le lundi 8 aout, date limite du d6lai accord aux partis politiques pour
s'inscrire. Gerald Gilles a d'ores et deja predit une victoire raz-de maree du parti
Lavalas et a precise que le parti avait pris toutes les dispositions requises pour
participer aux joutes electorales. L'ex-s6nateur a aussi precise que Le Parti
Lavalas participera aux elections, malgre le maintien de la repressions contre ses
militants et la partiality manifeste du CEP. Il a aussi dit que les lavalassiens
envisageaient une alliance avec d'autres partis politiques.
LE DELAI DU 8 AOUT SERA MAINTENU
Le CEP Conseil Electoral Provisoire a fait savoir que le delai ne sera pas
prolong et que passe la date du 8 aoft, les partis ne pourront plus s'inscrire.
Rappelons qu'il avait ete demanded aux partis politiques de pouvoir justifier d'au
moins 5000 membres inscrits pour pouvoir participer aux prochaines elections
d'Octobre et de Novembre. Cette decision a port plusieurs partis a conclure des
alliances pour arriver a ce nombre de membres inscrits. Le samedi 6 Aout
dernier, le president du CEP, Rosemond Pradel a annonc6 qu'il n'y aurait pas de
nouvelle prolongation de la p6riode accord6e aux partis politiques pour
s'inscrire.
YA-T- IL SCISSION AU SEIN DU PARTI LAVALAS ?
On le dirait. Car selon une note circulant sur internet et attribute a Jonas PETIT,
qui avait occupy la fonction de porte-parole ad interim du parti, Fanmi Lavalas
mettrait en garde contre toute participation des lavalassiens aux prochaines
elections. Toujours selon la note, y participer 6quivaudrait a endosser le coup
d'6tat du 29 f6vrier 2004.
EMMANUEL CANTAVE INTERPELLE A L'AEROPORT
Il s'agit de l'administrateur de Radio Nationale sous le gouvernement Aristide.
II aurait ete interpelle jeudi ( 4 aout) a l'aeroport alors qu'il tentait de partir. On
ne connait pas encore le motif de cette interpellation, mais d'apres une source
judiciaire il s'agirait pour Emmanuel Cantave de "repondre a certaines questions
le concernant."


Miami: Le Violette invite


La grande famille
du Violette Athletic Club
invite tous les anciens
joueurs, tous les membres
et tous les fans du Vieux
Tigre a une reunion a
l'extraordinaire qui se
tiendra le Samedi 13 Aofit
2005 a Marabout Cafe
(Miami).
Cette reunion sera


honoree de la presence du
president du VAC, M. Max
Lelio Joseph, et du directeur
sportif et entraineur Philippe
Vorbe.

Pour informations:
Michel Leys (786)
457-8830
Alix Timmer (305)
695-8066


Page 18


Armstrong
Basso
Ullrinch
Mancebo
',rnokourov
Leipheimer
Rasmussen
Evans
Landis
Pereiro
Moreau
Popovych
Mazzoleni
Hincapie
Zubeldia


-L


:Illl;lllliKl~nll;~YIllllll;lill;lKIII:'


!


VE ILLE







Mercredi 10 Aout 2005 t out+pa t i A Jan Mapou Page 19
Haiti en Marche Vol. XIX No.28 1 ou a 1 OU akJanMapou







Page 20


DERNIERE HEURE


I I 9 M
I w : i ON t*o



i. & p nS
- '; -.^^haiii^i;iH B^ t~cif iS ^^c iniiiiB~ii~iiiiiiiiiiiiiBB ii


S Mercredi 10 Aout 2005
Haiti en Marche Vol.: XIX No.28


Charles Henry Baker

candidat a la pr6sidence


Dans une declaration de
candidature remise a Radio Kiskeya,
Charles Henry Baker annonce qu'il se
pr6sentera dans la course 6lectorale a
titre d'ind6pendant "parce qu'il a &te
sollicit6 par beaucoup d'amis et de
camarades a travers le pays". Le
candidat appelle les repr6sentants de
tous les secteurs a lui apporter leur
soutien "en vue de faire briller en Haiti
le soleil de l'ordre, de la discipline et


du travail".
L'industriel Charles Henry
Baker, 49 ans, num6ro deux du groupe
des 184, plate-forme d'organisations
et d'institutions de la soci6t6 civile
haitienne, a annonc6 dimanche
officiellement sa candidature aux
elections pr6sidentielles dont les deux
tours sont prdvus, les 13 novembre et
18 d6cembre prochains.


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Pro


Quand Washington perd le Nord!
(Washington ... suite de la page 16) munitions du cartel de la mort doit etre un
monde peut presenter une alternative objectif prioritaire de toute aide de la
credible au Moyen-Orient. Et seule une communaut6 internationale a Haiti.
Am6rique oeuvrant pour le changement reel L'absence d'une telle strat6gie denote la
dans son arriere-court et une resolution du couardise et peut-etre meme la complicity
conflit israelo-palestinien sera une de certains influents de ce monde dans la
championne de la d6mocratie. destruction d'Haiti. Les nations qui ferment
IgnorerHaiti etl'Am6riqueLatine les yeux sur les mers d'acces vers Haiti
est un pari dangereux pour Washington, car portent toutes une part
Al Qaeda pourrait frapper a partir de pays de responsabilit6 dans l'assassinat de
ou l'anarchie bat son plein. L'organisation Jacques Roche. La crise des missiles de
terroriste islamique est patiente et sait se Cuba en 1962 montre clairement que l'on
tapir en bon enfant dans une soci6etjusqu'au ne laisse passer en haute mer que ce qu'on
jour J de l'apocalypse. veut laisser passer. De plus, les strateges
IlestgrandtempsqueWashington militaires savent que les services
collabore avec des Haitiens comp6tents pour d'espionnage sont determinants dans la
les aider avec les destinies de leur pays. r6ussite de toute action militaire. La
L'ONU ne sera jamais une solution. Son MINUSTAH lambine car elle sait deja qui
inertie est symptomatique des rivalit6s est derriere ces operations macabres en
intestines des pays membres. La Haiti. Si la frontiere haitiano-dominicaine
MINUSTAH se promene a Port-au-Prince est une passoire, c'est que la Dominicanie
sous la direction d'un general d'un pays qui est complice dans ce jeu de dupes.
entretient avec l'Afrique du Sud des Quand l'Am6rique perd le nord,
relations 6conomiques privilegiees et elle peut se retrouver au sud. C'est au sud
partage avec le Venezuela, partisan farouche qu'elle peut donner une id6e de ses capacities
d'Aristide, des affinit6s ideologiques. et rallier les disciples d'Allah a la cause de
La stabilisation d'Haiti est d'un la vraie d6mocratie. Elle doit se d6pecher,
int6ret strat6gique pour les Etats-Unis sur car il y va de l'avenir du monde.
le long terme. Arreter le ravitaillement en

ADOMI PURCHASING AGENCY

Tel. : 786-457-8830 / Fax: 305-756-0979 / e-mail pasacalia@aol.com

Pour tous vos achats

Mat6riels de construction / Pieces de voiture camion / Equipement medical

Par avion ou par bateau. Au choix




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs