Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00262
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: April 20, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00262
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00004-20-2005 ( PDF )


Full Text














Haiti en Marche edition du 20 au 26 Avril 2005 Vol. XIX No. 12


Election d'un nouveau Pape: 'allemand Joseph Ratzinger

C(i S& oCil: 2*0 p ronner lur e

apre* In mnort d'un soldsd philippin


opyrig hted Mateial
dbt,& g e d,, j j .^ ^^^^ ^^^^ ^ A.


Availab


roviders"


VISITE CONSEIL DE SECURITE

Maintien de la date

des elections. Oui, mais ...
ANALYSE en raison de l'insecurit6.


PORT-AU-PRINCE, 16 Avril La grande
decision issue de la visite du Conseil de s6curite
de 1'ONU est le maintien de la date des elections


Le chef de la mission, l'ambassadeur du Br6sil
auprbs des Nations Unies, Ronaldo Mota Sardenberg,
n'a pas &t6 par quatre chemins: "I1 n'y a aucune menace


La mission du Conseil de s6curite de I'ONU en visite du 13 au 16 Avril en Haiti
photo ONU/MINUSTAH/Sophia Paris
(parlementaires et prsidentielles les 13 novembre emp6chant la r6alisation des elections dans les d6lais
et 18 d6cembre prochains, avec auparavant des prevus."
elections locales le 9 octobre). Selon les membres du Conseil de s6curit6, les
La veille de l'arriv6e de la mission du obstacles 6voqu6s sont d'ordre logistique, done pouvant
Conseil de s6curit6, le secr6taire g6ndral de facilement tre rattrap6s. De plus, tous les protagonistes
l'institutiondlectorale hatienne (CEP), Rosemond (gouvernement, soci6t6 civile, leaders politiques, y
Pradel, 6voquait un possible report des elections (voir Conseil / 4)


DIALOGUE

Le Conseil de security

soucieux d'eviter toute

accusation de favoritisme
PARTIS POLITIQUES


PORT-AU-PRINCE,
18 Avril L'une des caract6-
ristiques de la visite du Conseil
de s6curit6 de 1'ONU, du 13 au
16 avril could, est d'avoir
plac6 tout le monde sur le
meme pied.
Finie la navette
diplomatique des missions
conduites par le secr6taire
g6ndral de l'OEA
(Organisation des Etats
Amdricains) courant d'un bout
a l'autre de la capitale voir la
Convergence D6mocratique
ici, le Groupe des 184 l1 et
enfin J.B. Aristide au Palais
National ou dans sa residence
de Tabarre.
Les diff6- Hail
rents protagonistes
de la crise politique Port-a
haitienne n'en sont 100 Ave
peut-6tre pas re- T11: 22
venus. Fax 221
Toutes les Mian
rencontres avec la 173 NW
mission du Conseil Miami, I
de s6curit6 se sont TL.: 30
d6rouldes a l'H6tel Fax 305
Montana oni taient NewYor
Boston 5
descendus les on
Montrea
ambassadeurs et e-mail:
diplomates mem- pub(ha
bres de cette
mission. URL:


IU


Vendredi, la soci6t6
civile 6tait rescue, de 8 a 9h am,
d6l6gations tries sur le volet, le
droit de parole n'exc6dant pas
trois minutes.
Puis une heure plus
tard, c'6tait le tour des partis
politiques.
Le Conseil de s6curit6
a done d6cid6 de placer tout le
monde au mime plan et de ne pas
reprendre la vieille distinction
poursuivie encore apres la chute
d'Aristide entre partis de la
Convergence D6mocratique -
une f6d6ration de partis et
d'organisations qui avait
(voir Partis politiques / 5)

;i en Marche
lu-Prince
enue Lamartinifre au Bois Verna
1-8596 ou 245-1910
0204
ni
94th Street
Florida 33150
5 754-0705 / 754-7543
756-0979
k 914-358-7559
508 941 6897
1514 337 1286
itienmarche.com
www.haitienmarche. cor


..;;~;;;;;~;;~~;;;;~;~.;~;;;;;;;;;~:::~ .Ir








IEN PLUS ... ENBREF...


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Elections: Partis et candidats

doivent convaincre qu'ils peuvent

Dans tout pays faire m ieux crise de confiance.
d6mocratique digne de ce L'honnetet6, le patrio-
nom, l'annonce de la tenue Par Gesler Jean-Gilles tisme et le civisme cadent
d'l6ections souleve une Montreal le 6 avril 2005 le pas devant le
activity fr6n6tique et range les partis mensonge, la corruption, l'hypocrisie, la
politiques en ordre de bataille. Les partis roublardise. La notion du bien public
tenteront de s6duire l'l6ectorat en lui s'6clipse au profit dusauvetage personnel
proposant une plate-forme 6lectorale oni dont la finjustifie tous les moyens. Quant
sont traces les grandes lignes de la a l'action politique, elle se resume chez
campagne et une dbauche du futur nous a un tour de prestidigitation et profite
programme de gouverement. En clair cela au plus malin.
veut dire que si vous m'l6isez, voici'ce a Nous sommes en annde
quoivous devez vous attendre durant mon 6lectorale. Une foule de personnages
mandat. La campagne dans ce cas se revble grand-guignolesques pour la plupart (on
un veritable exercice d'explication; ne les compte plus) se pr6parent se lancer
montrer, en ce qui concerne l'6quipe dans la course. Ony trouve un peu de tout,
sortante, que sonbilanpositif mrite qu'on comme dans une auberge espagnole : des
la reporte au pouvoir. Elle devra intellos, des techniciens, des inaptes, des
convaincre l'l6ectorat que les mesures ineptes, des analphabetes, des demi-
qu'il avait prises 6taient les bonnes, qu'elle analphabetes, des plaisantins, des
avait su bien g6rer les fonds publics; que illumines et meme des psychiatrists, des
sa politique 6conomique a permis un l1ger filous, des roublards, qui sont tous ravages
redressement de la courbe du ch6mage; du meme d6sir: devenir president,
que les fonds ont &t6 bien r6partis pour ministres, parlementaires ou maires.
faire face aux besoins de sant6, Quelques-uns semblent avoir une assez
d'6ducation et d'infrastructure, et que bonne connaissance des enjeux parce
beaucoup d'efforts ont &t6 consentis pour qu'ils ont eu a travailler sur plusieurs
r6duirelacorruptiondansl'administration dossiers pour le compte des ONG
publique, agrandir l'assiette fiscale dans 6trangeres; d'autres n'y voient goutte mais
le dessein d'augmenter les ressources qui se sentent tout aussi investis d'une mission
seront affect6es directement aux services sacr6e. Lavoie violente 6tant inconcevable
a la population, etc. pour le moment, il reste les urnes. Pris de
Les partis d'opposition, pour leur panique, ils s'empresseront de se
part, s'attacheront a offrir a la society une fusionner ou faire alliance pour avoir une
alternative, une autre manibre de faire en meilleure chance de gagner. C'est l1
partant du principe que le pouvoir sortant pr6cis6ment que nait notre interrogation,
a 6chou6 et qu'ils 6taient d6sormais plus notre inqui6tude quant a leur capacity a
aptes a servir le pays et d6fendre ses diriger, a prendre les problkmes a bras le
int6rets. Le temps pass dans l'opposition corps pour tenter de les r6soudre un a un.
leur a sans doute permis d'analyser les Leur tentative d'explication des dossiers
causes de l'echec precedent, corriger les brfilants comme l'environnement, par
erreurs et presenter un nouveau projet exemple, n'est gubre plus convaincante
susceptible, cette fois, de plaire a quecellequ'auraiteulecitoyenordinaire
l'l6ectorat. sur le meme sujet. Ils ne nous rassurent
Les associations sociopro- pas, nedonnent pas cette impression qu'ils
fessionnelles, les groupes de recherche, les sont a la hauteur de la tiche immense qui
m6dias investiront cette campagne pour les attend. Aller en election semble 6tre
obtenir des partis ou des candidats le plus une partie de plaisir ou du moins une
d'6claircissements possible sur leurs occasion demeubler leur curriculumvitae
programmes, leurs objectifs et surtout les dans la perspective de se caser dans une
moyens qu'ils entendaient utiliser pour les ONG quelconque. On doit comprendre
atteindre. Les moindres declarations seront aussi que la politique n'est pas une activity
scrutdes a la loupe pour d6celer les r6gulibreetr6mundratrice;lepoliticienqui
contradictions et exag6rations ou tout parait le plus competent n'y consacre que
simplement les incoh6rences. Les instituts ce qui lui reste de temps libre. Et ceux qui
de sondage se mileront de la partie en s'y adonnent a temps plein sont ceux qui
rendant sur une base hebdomadaire le sont le plus souvent d6pourvus de facult6s
degr6 d'appr6ciation des 6lecteurs qui se intellectuelles leur permettant de s'dlever
traduira pour les candidats par une hausse a la hauteur des enjeux. Done il n'y a pas
ou une baisse des intentions de votes et chez eux cette habitude de travailler en
qui donnera la possibility aux stratbges des 6quipe, cette synergie qui pourrait apporter
partis en question de r6viser leur strat6gie le d6but de solutions que tous attendent.
pour l'adapter aux humeurs des votants. En dehors de l'aspect politicien
L'exercice du pouvoir est trop important de la chose, c'est-a-dire leur verbiage
pour le bon fonctionnement de la society coutumier, ils donnent la nette impression
et des institutions pour abandonner le d'etre toujours pris au ddpourvu. C'est
processus aux seuls politiciens. C'est une ainsi qu'on les verra traverser le pays de
affaire nationale qui requiert la long en large, durant les semaines que
participation de tous et de chacun. durera la campagne 6lectorale, sans que
Voilh en substance le topo d'une personne ait eu le moindre soupcon de ce
election dans une'soci&t6 a culture qu'ils feront d&s les premiers temps de son
d6mocratique. Mais, comment se pr6sente mandat. L'exp6rience a montr6 qu'on n'a
cette meme situation dans le cas d'Haiti? jamais vot6'pour la vision d'un candidat,
En ce sens, notre chbre Haiti fait son plan, ni pour le projet qu'il porte
figure de mouton noir de l'Amdrique? Ce (Ant6nor Firmin aurait dfi gagner en 1902,
n'est pas en raison de la couleur de notre tout comme Louis D6joie en 1957); mais
peau, majoritairement noire dans un pour ses caract6ristiques physiques: il est
continentmajoritairementdesang-ml1 (la bel garcon; il parle bien ou il nous
majority des blancs d'Am6rique sont ressemble. Faute de contenu, il 6voquera
mdlang6s aux noirs et aux Am6rindiens, son statut du plus ancien opposant
n'en d6plaise aux supr6macistes et autres politique pour revendiquer plus que tout
aristocrates de la peau), c'est parce que autre le pouvoir parce qu'il avait 6td
nous ne faisons pas les choses comme tout emprisonne ou contraint a l'exil. Tel autre
le monde.'UN'pays tate en bas, aurait dit fera valoir son Age avanc6 oio son cursus
Louis-Joseph Janvier, oni les pratiques acad6mique reconnu al'6tranger (et meme
immorales dominent dans les relations s'il n'a pas consacre une minute de cette
interpersonnelles. Mentir est plut6t une brillante carrimre auxjeunes haitiens) pour
vertu. Le pays est subjugue par une grave (voir Partis et candidats / 12)


CITE DU VATICAN, 19 Avril Le
cardinal allemand Joseph Ratzinger, 78 ans, a
ete elu pape de l'Eglise catholique et regnera
sous le nom de Benoit XVI.
Son nom a ete annonc6 par le
cardinal chilien Jorge Medina Estevez, ancien
prefet de la Congregation du culte divin et de
la discipline des sacrements.
Ne le 16 avril 1927, il 6tait l'un des
plus proches conseillers de Jean Paul II et
incarne le "camp des conservateurs" de
l'Eglise.
Denoncant la "dictature du
relativisme", celui qui fut le gardien de
l'orthodoxie pendant 24 annees n'a pas 6voqu6
les themes presents par d'autres "princes de
l'Eglise" comme les grands d6fis que devra


relever le successeur de Jean Paul II: la morale
sexuelle, les relations avec l'islam, les rapports
a la science ou la r6forme de l'Eglise.
Apres avoir ete archeveque de
Munich, il a pris les renes de la Congregation
pour la doctrine de la foi en 1981. A ce poste
fondamental de la hi6rarchie du Vatican,
Ratzinger lutta contre la theologie de la
liberation enAm6rique latine et d6nonca avec
vigueur la lib6ralisation sexuelle de
l'Occident.
En 2000, il s'6tait attire les foudres
des protestants en r6affirmant dans le
document "Dominus lesus" (Seigneur Jesus)
la primaut6 de Rome, niant aux Protestants la
quality d'Eglise.


~~~~- -


- .


* -


* --mm a _a -npmf 4- oe s *W *







."Copyrighted Material .

S Syndicated Content -

Available from Commercial News Providers"







O -


-


-. __ -mn __ f .04












HAITI: Le Conseil de security renouvelle sa confiance en la
Minustah
New York, avril 18 2005 Au cours d'une visite de quatre jours en Haiti, assombrie par le
meurtre d'un casque bleu du contingent philippin, les membres du Conseil de security, qui se
sont rendus a Port-au-Prince, au Cap-Haitien et aux Gonaives, ont renouvel6 leur confiance en
la Mission des Nations Unies dans le pays et en son chef, Juan Gabriel Valdes. Ils doivent
envisager le renouvellement de cette Mission en mai prochain.
Les membres du Conseil de S6curite ont achev6 samedi une mission de quatre jours en Haiti, au
cours de laquelle ils ont rencontre le President int6rimaire, Boniface Alexandre, le Premier
Ministre, Gerard Latortue, ainsi que des representants de la soci6et civile, les membres du
Conseil electoral provisoire (CEP) et les responsables de la Mission des Nations Unies pour la
stabilisation en Haiti (MINUSTAH), indique un communique de la MINUSTAH.
(voir En bref ... /18)


Page 2


Mgr Ratzinger elu pape, regnera

sous le nom de Benoit XVI


* - -


- -


- *






Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


I L'EVENEMENT


ii^ ...lr


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


La famille du casque

bleu philippin tue

obtient 50 000 dollars

de I'ONU
Le ministbre philippin des Affaires 6trangeres
a d6clare lundi que les Nations unies avaient donn6 50
000 dollars pour r6compenser la famille d'un casque bleu
philippin tu6 par balles en Haiti la semaine dernibre.
Lauro L. Baja Jr., repr6sentant permanent des
Philippines aux Nations unies, a indiqu6 que des officiels
faisaient leurs efforts pour la liberation de recompenses
a la famille de Antonio Batomalaque, qui a &te tu6 le 14
avril par des hommes arms a Cite Soleil, une region
sous contr6le des bandits.
Les officiels philippins ont d6ji
commence leurs arrangements pour
transporter la d6pouille de Batomalaque
dans le pays avant la fin de la semaine, a
ajout6 M. Baja. Selon le ministbre philippin
des A.E., Batomalaque est le troisibme
casque bleu tu6 en action en Haiti depuis le
d6ploiement de la mission de stabilisation
de I'ONU en Haiti en 2004.
Le lieutenant-colonel Daniel
Lucero, le commandant du contingent des
Philippines en Haiti a indiqu6 dimanche
qu'une personne suspected de tuer
Batolomaque aurait &t6 tu6 dans un
accrochage avec la police et les casques


bleus de 1'ONU vendredi a Cite Soleil. Le
contingent philippin de maintien de la paix


restera en Haiti en d6pit du meurtre de Batomalaque, a
affirm le ministbre philippin des A.E.


1sambn er a ^ ga-sw arr to" ap1e"



& % ow01. 4velw lw" %060


ART"AT PA EE Copyrighted Material

SSyndicated Cotent

Available from Commercial News Provi

,~ ~ ~ ~~r- 7 ....... ....... ..


LUN-VEN 8:30 am A 3:00 pm
SAM 8:30 am A 1:00 pm


Il! |I, UNIBANK
IllII I]
"Chaque jour plus proche de vous"
www.unibankhaiti.com


Fiche d'Abonnement & Haiti en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison a domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


1 An


Page 3


ELECTION DU NOUVEAU PAPE SOMMAIRE
Le cardinal allemand Joseph Ratzinger succede
a Jean Paul II p.2
L'EVENEMENT
20 personnes tudes a Cit6 Soleil pp.1 & 20
POLITIQUE
Visite Conseil de s6curit6
Maintien de la date des elections p.1
Le Conseil soucieux d'eviter toute accusation de
favoritisme p. 1
Latortue demande le renouvellement du mandat de la
MINUSTAH p.7
Le Conseil des Sages absent aux rencontres avec le
Conseil de security p.8
L'ACTUALITE EN MARCHE
La famille du Casque bleu philippin tu6 obtient
$ 50.000 de 1'ONU p.3
20 "gangsters" tubs apres la mort du soldat philippin p.3
Jocelerme Privert conduit a Saint Marc devant le juge
d'instruction p.2
ELECTIONS
L'ONU va recruter 3.600 agents de s6curit6 6lectorale
p.6
Calendrier electoral: peu de progrbs accomplis p.6
Partis et candidats doivent convaincre qu'ils peuvent
faire mieux p.2
La transition entre le combat des agendas et 1'eveil de la
conscience nationale p.17
DIPLOMATIE
Cuba change d'ambassadeur en Haiti p.8
CULTURE ET SOCIETE
La Bibliothbque du soleil a Carrefour Feuilles p.10
POUR L'HISTOIRE
Comment est tombb le commandant Ravix? p.14
LE COIN DE MIAMI
Fanmi Lavalas et la visite du Conseil de Securite p.14
DEVELOPPEMENT
QConclusion d'un colloque sur l'irrigation p.16


6 Mois


1 An


I TMPHONJ!


I


I








UNE ANALYSE


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


VISITE CONSEIL DE SECURITE


Dates des elections maintenues. Oui, mais ...


(Conseil... suite de la lere page)
compris le parti Fanmi Lavalas) sont favorables a la tenue
des elections.


( III MH4 1II


Secundo, les elections sont importantes parce
qu'elles repr6sentent un carrefour oblige du processus de
stabilisation. Un nouveau gouvernement, Olu au cours
d'l6ections libres
et transparentes,
aura la l1gitimit6
pour entreprendre
les grands chan-
g e m e n t s
politiqu es,
economiques et
ute ;ia fautres qui sont
aVIoterIno necessaires pour
remettre le pays
intent sur les rails et
l'engager tant sur
News Providers" le plan national
qu'international.
Le Con-
seil de s6curit6
part done avec le
sentiment que les
haitiens, dans leur
presque totality,
soutiennent la
tenue des 6lec-
tions.
Toutefois le grand public n'en est pas encore
vraiment convaincu ...
Il y a bien des exceptions, mais comme on dit,
qui confirment la rbgle. De
toutes fagons, personne n'ose
avouer son opposition. MWme
pas les partisans du "retour
physique du president
Aristide." D'ailleurs ces
derniers n'6taient-ils pas
repr6sent6s h la rencontre du -[/ ,


tance d'une intervention faite par Mme Suzy Castor
(CRESFED) au cours de la table ronde du Conseil avec les
organisations de la soci6t6 civile. Selon Mme Castor,
l'insecurit6 et la logistique ne sont pas seules en cause,
plus importante encore est la participation 6lectorale. Si la
population ne participe pas massivement aux elections, le
prochain gouvernement 6lu n'aura pas la force n6cessaire
pour prendre les engagements indispensables, au niveau
aussi bien national qu'intemational.
De plus, poursuit Suzy Castor, la participation
n'est pas un phenombne automatique. II faut motiver la
population, cela en la persuadant de l'importance de sa
participation, alors que tout l'invite plut6t au
d6couragement.
L'intervention de la directrice du CRESFED a
requ l'assentiment de tous les membres du Conseil.

"Pourvu qu'ils renoncent A la violence"

L'autre declaration qui a fait la une au cours de la
visite de 4 jours (13 au 16 avril) du Conseil de s6curit6 est
du chef de la mission, l'ambassadeurbresilien Sardenberg,
souhaitant la participation aux elections de "tous les partis
poliques sans aucune exception... pourvu qu'ils renoncent
a la violence."
C'est une phrase qui, dans le contexte actuel, est
pleine de signification. En effet, la visite a &t6 marquee
par de nombreux actes de violence, dont l'assassinatjeudi
au bidonville de Cite Soleil d'un soldat philippin membre
de la mission de stabilisation de l'ONU ou Minustah.
Certains diplomates croient a une provocation, parce


AVI PIBLIK

ENP6TAN
PERYOD APLIKASYON POU KAY
AJANS LOJMAN MIAMI-DADE AP OUVE
18 A 29 AVRIL 2005


Ajans Lojman Miami-Dade (MDHA) ap anonse ouveti sezon aplikasyon lis datant liyan
pou kay ki chita nan lakou pwojek yo (Lojman Piblik ak Reyabilitasyon Modere), kay ki
sou lokasyon yo (Bon Seksyon 8 sou Kay Chwazi), ak Lokal Abitasyon ki Bay Id yo.
Aplikasyon yo pral disponib nan de lokal byen espesifik selman pandan pery6d yap pran
aplikasyon yo kivledi apati 18 avril 2005jiska 29 avril 2005.Se pou nou voye orijinal
aplikasyon an pa laps bay MDHA Waiting List P.O. Box 421320, Miami, Florida
33242 epi se 29 avril 2005denye dat so laps ki aseptab. Yo vreman sijere ke nou voye
aplikasyon yo pa laps setifye, avi priyorit6, oswa avi resepsyon pou asire nou ke MDHA
byen resevwa li.
Yo va avize moun ki aplike yo ke yo resevwa aplikasyon yo an. Si yo ta vin deside ke
yon moun ki aplike pa elijib pou ratre nan lis datant la, MDHA va voye avize aplikan an
alekri desizyon sa a epi tou ba li detay pou si li ta renmen defann ka li nan yon reyinyon
ki pa ofisyIl.
Se nan yon lotri konpit6 san vreman ankenn fason ke yo va chwazi moun kap plase sou
lis datant lan. Moun kap aplike ki poutet kek enfimite ta renmen aplikasyon lojman sa a
nan yon 16t f6m pi aksesib, pi fasil pou ranpli, ki bezwen Ed pou ranpli paske yo enfim
oswa ta bezwen olis enf6masvon met rele 786-331-5344: Dou TDD 305-638-6014

MOUN KI TE APLIKE DBA EPI KI TE SOU LISDATANT LA MEN YO PX JANM RELE POU
ENTIVYOU POU ETABLELIJIBILITE YO FET BU RANPLI NOUVO APIKASYON SA

LOKAL YO POU APLIKASYON LOJMAN YO


MIAMI-DADE HOUSING AGENCY
Central Office:1401 NW 7 St.
Applicant Leasing Center2925 NW 18 Ave.
Coral Way:2153 Coral Way
Region 1 Office5200 NW 22 Ave.
Region 2 Office:450 SW 5 St.
Region 3 Office26201 SW 139 Ct.
DEPT OF HUMAN SERVICES'
NEIGHBORHOOD CENTERS
Opa Locka:16405 NW 25 Ave.
Allapattah:1897 NW 20 St.
Culmer/Overtown:1600 NW 3 Ave.
EdisonlLittle River 50 NW 79 St.
Wynwood: 2)02 NW 2 Ave.
Naranja:13955 SW 264 St.
Florida CitylHomesteadj600 NW 6 Ct.
Caleb Certer: 5400 NW 22 Ave., #304
Blanche Morton/HialeahS00 East First Ave.
Frankie Shannon RoIlle750 S. Dixie Hwy
Richmond Hts Resource 1277 SW 152 St.


TEAM METRO OFFICES
Kendall:11609 North Kendall Dr.
Melrose: 2340 NW 27 Ave.
Northeast:1658 NE Miami Gardens Dr,
Northside:2525 NW 62 St.
Northwest:7630 NW 186 St.
South Dade:20505 S. Dixie Hwy, #1623
Tamiami:1409 SW 107 Ave.
West Dade Office3800 SW 137 Ave., 2nd
Floor

MIAMI-DADE COUNTY MAIN &
REGIONAL LIBRARIES
Main: 101 W. Flagler St.
Miami Beach:227 22nd Street
North Dade Regional2455 NW 183 St.
South Dade Regional.0750 SW 211 St.
West Dade Regional9445 Coral Way
West Kendall Regioal: 10201 Hammocks
Blvd.


Konte Miami-Dade akAjans Lojman Miami-Dadepafe diskriminasyonpou mounjwenn
aksc, admisyon, oswa anplwa nanpwogram lojmanyo ak lot aktiviteyopoutlt ras, seks,
kould, re/iPyon, eta sivil, orin nasyonal la, gwoss, oswa etafamilyalyo.


OPPORTUNITY


Conseil avec les partis
politiques? Cela, par le
Pbre G6rard Jean Juste,
qui depuis sa sortie de
prison en d6cembre
dernier, est devenu le
repr6sentant attitr6 du
parti de Jean-Bertrand
Aristide, Fanmi Lavalas,
De son c6te,
Aristide, qui vit en exil en
Afrique du Sud, d6clarait
au cours d'une interview
exclusive sur la chaine
francaise Arte, qu'il doit
revenir en Haiti avant la
fin de son mandat (le 7
f6vrier 2006) sinon les
prochaines elections ne
seraient pas constitu-
tionnelles.
Cependant les
Haitiens, qui en ont vu de
toutes les couleurs, ne
sont pas encore aussi
convaincus de la tenue
des elections dans les
d6lais fixes. L'histoire, la
tradition, de vieilles
pratiques bien enra-
cinees, tout les invite a
garder une certaine
mefiance.
D'oui l'impor-


qu'aucun change de tirs n'a &te enregistr6.
Cit6 Soleil est consid6r6 comme un fief des
partisans de l'ex-pr6sident Aristide, et aussi unvivier pour
de nombreux groupes arms. Mais d'autre part, c'est le
week-end pr6ecdent que deux des principaux auteurs des
actes de d6stabilisation 6taient abattus au cours d'op6rations
menees par la police haitienne et la force internationale. II
s'agit du commandant auto-proclam6 des militaires
d6mobilis6s, l'ex-sergent RWmissainthe Ravix, et du chef
de gang le plus remuant, un autre ancien soldat, Jean
Anthony, nom de guerre Grenn Sonnen.

Des pouvoirs occultes ...
Les groupes de d6stabilisation, qui se r6clament
de different secteurs, ne se sont point engages quant a
eux a d6poser leurs armes. Le gouvernement a promis de
continuer a les poursuivre, en ciblant 6galement leurs
commanditaires et financiers. D'ou obtiennent-ils leurs
armes et plus encore les munitions qu'ils utilisent aussi
abondamment?
Des partis ou organisations politiques sont-ils
impliqu6s? Des groupes 6conomiques? Des pouvoirs
occultes (drogue, trafic d'armes, prostitution, corruption
et autres 6minences grises)?
Le gouverment lui-meme n'a-t-il rien a y voir?
Ce sont autant de questions que l'homme de la
rue ne peut manquer de se poser.
D'ou l'importance de la phrase-interrogation du
chef de la mission du Conseil de s6curit&: "Tous les partis
politiques doivent participer librement aux elections ...
pourvu qu'ils renoncent a la violence."
Prenons le parti Fanmi Lavalas, qui continue de
paraitre la plus grande force 6lectorale dans le pays.
(voir Conseil / 5)


Page 4


MIAMIDAD

Zcltverig EzxcellKte Every aty


I I







Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


SDE L'ACTUALITE


Et que
(Conseil... suite de la page 4)
RWcemment l'ambassadeur americain en Haiti, James B.
Foley, 6tablissait une difference entre un secteur Lavalas
mod6er et, selon lui, favorable aux elections et un autre
secteur Lavalas radical, partisan de la violence.

Lavalas et Lavalas ...
Puisque ces deux secteurs se r6clament du meme
Lavalas, le parti fonde par Jean-Bertrand Aristide, comment
distinguer l'un de l'autre?
C'est done au leadership de Fanmi Lavalas de
convaincre suffisamment que ses intentions sont pacifiques
et d6mocratiques. Et les mots ne suffiront pas ...
Mais onpeut retourner la question: les adversaires
de Lavalas ne peuvent-ils pas en profiter pour continuer a
l'accuser d'utiliser la violence d'une main et le bulletin de
vote de l'autre, pour l'accuser de duplicity et de continuer
a entretenir une branche violente ou "chimere."
Pour une fois c'est au parti Fanmi Lavalas lui-
meme qu'il revient de modifier cette image, d'autant que
les partisans arms de l'ex-president r6clament comme les
autres son "retour physique", et que lui-meme y invite dans
ses declarations ...


le meilleur gagne!
Tout en appelant a des formes de protestation non 2 a
fevrier 2004 a ete la victime a
violentes (mobilisation permanente, mais pacifique), tongue guerre psychologiq
longue guerre psychologique
toujours est-il qu'il est difficile de dire que Dread Wilmer, intriur co e de l'ext-ri
-'interieur comme de 1 exteri
un des principaux acteurs de la guerre des gangs a Cite A
Alors que les tetes cc
Soleil, n'est pas un partisan d'Aristide. ds "" La,
du cote des "chimeres La7
Par consequent, la meme popularity dont ch
activement recherche par la pc
continuerait a jouir Fanmi Lavalas est aussi une arme a
apres avoir ete bless au co
double tranchant. Parce que avec ou sans retour de Jean s avor
soldats onusiens) que de celui
Bertrand Aristide Fanmi Lavalas n'aura pas la meme e (Laban Ravix et So
armee (Labanye, Ravix et So:
chance qu'aujourd'hui dans 5 ans: des elections places naves), des leaders p
Gonaives), voici des leaders pi
sous 1'egide de la communaut6 internationale, plus s e c
Ssur le "coup du 29 fevrier 2
sp6cifiquement du Conseil de security des Nations Unies fusl paue et de se mere
fusil d'6paule et de se mettre
et avec le concours de nations a la reputation de non alignee vrais arguments e
de vrais arguments 6lectorau:
bien 6tablie (par exemple, l'Alg6rie ou la Chine), c'est-a-
Tous ceux qui ont
dire peu susceptibles de se courber devant les dictats des
resigner a descendre eux-me
grandes chancelleries du monde occidental (Washington ner descene euxm
leur chance ... comme un gra
et Paris, qui ont jou6 une part active dans le renversement M
du KID ou de Leslie Manigal
d'Aristide).
Et cela vaut aussi p
C z de d car la constitution interdit
Change de disque! ... rechercher un autre mandat.
Quant aux adversaires de Fanmi Lavalas, le deft
pour eux est de changer de disque alors quejusqu'g present Et que le meilleur g
leur seule arme a ete leur campagne de d6nonciations H e ,
ininterrompue centre JenHaiti en Marche, 16
ininterrompue contre Jean-Bertrand Aristide, qui le 29


avant toute autre chose d'une
e menee par ses ennemis de
eur.
)ntinuent de rouler, aussi bien
valas (Dread Wilmer serait
police nationale et la Minustah
urs d'accrochages avec des
i des chefs de l'ex-opposition
nnen tu6s, Ti-Will bless aux
olitiques qui avaient tout mis6
2004 obliges de changer leur
eux aussi en campagne avec
x et rien d'autre.
des aspirations doivent se
mes dans l'arene pour tenter
and. A l'instar de Evans Paul
t.
pour le parti Fanmi Lavalas,
i Jean-Bertrand Aristide de

agne!

Avril 2005


PARTIS POLITIQUES

Le Conseil de security soucieux d'eviter toute
(Partis politiques ...a cn fae lui-meme c'est la pr6sidence, la primature
suite de la 1re page) action de favoritism e et le Conseil des sages ...
beneficid d'un large support de la communaut6 Une telle navette, si elle avait etd choisie, aurait Que de susceptibilit6s par consequent a manager.
internationale afin de contrebalancer l'influence politique contraint 6galement la mission du Conseil a visiter ici les Le Conseil de s6curit6 a done d6cid6 de trancher
de Fanmi Lavalas, le parti de Jean-Bertrand Aristide, lors organisations de defense des
chef de l'Etat; les partis de l'ex-opposition dits non aligns droits humains, et l1 les
parce que ne faisant pas partie de la Convergence; le Groupe syndicats ouvriers et les
des 184, reunissant les chambres patronales, des patrons mouvements feministes. Etc.
de m6dias, des leaders civiques, syndicaux et religieux. Or etant donned que
Que de susceptibilites ... ces secteurs sont d6sormais


Casques bleus en patrouille A Cite Soleil photo Yonel Louis/HenM
fractionn6s en une ce noeud gordien en recevant tous les leaders et groupes
multitude d'entit6s d'un meme secteur en meme temps.
opposes les unes aux Naturellement, on peut deviner que cette faqon
autres, il faudrait plus de proc6der a dfi choquer plus d'un pouvoir
qu'une visite de quatre confortablement 6tabli depuis fevrier 2004, beaucoup de
jours pour en faire le tour. puissances et de baronats, aussi bien d'aujourd'hui que
Sans oublier d'hier.
Fanmi Lavalas qu'il aurait Mais ce choix a l'avantage de ne pas faire de
fallu rencontrer a part. jaloux et de rendre impossible d'accuser 1'ONU de parti
Mais quel Fanmi Lavalas pris, ce qui serait probablement le cas si l'on avait proc6d6
puisque lui aussi differemment ...
aujourd'hui a vu son
leadership 6clat6. Du Chacun ayant la meme chance ...
moins, ceux qui sont Ensuite, et c'est le plus important, comment
rests au pays par l'international pourrait-il pr6tendre vouloir organiser une
opposition a ceux qui ont competition electoral honnete et transparente s'il sacrifie
accompagne en exil le au favoritisme et aux puissants de l'heure? ...
president qui a ete Sur un plan plus pratique, cela evite aussi d'entrer
renvers6 le 29 fevrier dans les arguments personnels. Leaders de partis politiques
2004. ou de la society civile avaient un temps de parole minute
Dej le gou- ...Avec la possibility de d6poser un m6moire au secretariat
vernement de transition du Conseil. (voir Partis poliques / 6)




"n

Pat6 Plus Bakery, Inc
*y ,,


r116 NE 2nd Ave.
Mimi, FL 331G0
fig. 3U5-756-3M5


caf Pado asoam doeues
INr A occosbom


Page 5


BUILDING
BETTER
E COMMUNITIES
www.miamidade.gov
EDE BATIYON PI BON
KONTE MIAMI-DADE
Nan pwochen 15 ane yo Pwogram Bon pou Bati yon Pi Bon Kominote a pral
finanse pliske 300 pwoje katye ak rejyonal toupatou nan Konte Miami-Dade.
Konte a konsakre li a ankouraje patisipasyon sitwayen yo nan reyalizasyon
inisyativ $2.9 milya dola sa-a, ki se youn nan pwogram envetisman piblik pi
anbisye nan listwa Miami-Dade. Yon Komite Sitwayen Konsiltatifte kreye
pa Asanble Komisyone Konte a pou sipevize pwogre yo ak bay sijesyon ak
konseye Majistra-a, Komisyone yo ak Manadje Konte a sou Pwogram Bon an.
Rezidan Miami-Dade ki enterese sevi nan Komite Sitwayen Konsiltatif la dwe
aplike pa pi ta ke 4e p.m. jou 6 Me 2005. Komite 21-manm lan va konpoze
de trez(13) manm ki chak nonmen pa youn nan komisyone yo, senk (5) manm
ki nonmen pa Manadje Konte an epi twa (3) manm ki nonmen pa Majistra
Konte a.
Manm Komite Sitwayen Konsiltatif yo dwe rezide nan Konte Miami-Dade; va
de b6n repitasyon pou fyete sivik, entegrite, sans de responsabilite, ak kapasite
biznis oswa pwofesyonel; epi yo va lib de tout entered finansye, direk oswa
endirek, nan nenp6t nan pwogram oswa pwoje ki fe pati pwogram bon an.
Moun ki enterese sevi nan Komite Sitwayen Konsiltatif la kab jwenn
aplikasyon sou sitweb Konte an www.miamidade.gov oswa nan Biwo
Amelyorasyon Kapital la I I I NW Ist Street, Suite 2130, oswa rele 305-375-
1900. Gen yon oryantasyon ki pwograme pou Mekredi, 27 Avril 2005 nan
Stephen P. Clark Center-I II NW Ist Street, Sal 18-3 a 6:00e pm.
Aplikasyon yo dwe soumet pa pi ta ke 4:00e p.m.Vandredi, 6 Me
2005 nan adres anba la-a:
Miami Dade County Clerk of the Board
Stephen P. Clark Center I I I NW I st Street, Suite 17-202
Miami, Florida 33128
Aplikasyon ki pa resevwa nan 16 ak dat epi nan lokal endike nan phraz anwo
an pap jwenn konsiderasyon. Manm Komite Sitwayen Konsiltatif yo sije a Iwa sou dosye
piblik "Florida Open Records", Iwo sou reyinyon piblik "Government in the Sunshine",
divilgasyon finansye "Financial Disclosure laws", Konfli Enter6 ak Odonans Kod Etik ak
pouvwa envestigatwa Enspekt6 jeneral la.








ICALENDRIER ELECTORAL?


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Elections: peu de progres a
PORT-AU-PRINCE, 16 Avril Haiti a fait peu de
progres vers la preparation des elections de novembre, 6crit apres une rencontre d'une mission du Conseil de s6curit6
Associated Press, et on a besoin de commencer les de l'ONU avec differentes factions politiques.
pr6paratifs, ont d6clard vendredi politiciens et diplomates Les politiciens haitiens ont exprim6 leurs


Eviter toute accusation de favoritisme


(Partispolitiques ... suite de la page 5)
Ainsi done chacun avait la meme chance, qu'on
soit de la Convergence ou des partis non aligns, du
Groupes des 184 ou d'une association syndicale adverse

Chacun avait le temps de formuler sa pensde, mais
pas assez de temps pour se mettre A combattre celle des
autres ...
C'est un exercice qu'il faudrait recommander plus
souvent chez nous, n'est-ce pas.

Un melange de rage et de gourmandise

R6capitulons: chacun avait la meme chance, mais
sans la possibility de se chercher un bouc missaire, de
rechercher une diversion en s'achamant plut6t contre autrui.
Est-ce l1 un premier apercu de ce que devrait 6tre
une campagne 6lectorale bitie sur des idWes, sur ses propres
idWes, sur un programme personnel ...
Et non sur la sacro-sainte, interminable
opposition, malsaine et sterile entre pro-Lavalas et anti-
Lavalas. Et entre les deux, point de salut.
Voici done qui renvoie la classe politique a
d'autres comportements, tout d'abord la TOLERANCE.
Qu'on le veuille ou non, tout le monde s'est retrouv6 autour
de la meme table. Avec impossibility de se tomber dessus
les uns les autres.
Ensuite la necessity de se doter d'un programme.
On ne se souvient plus de la dernibre fois qu'on a entendu


un leader politique presenter un agenda v6ritablement
original, sinon pour se jeter avec un mdlange de rage et de
gourmandise sur les crimes de Jean-Bertrand Aristide et
de Lavalas ...
Le risque de critiquer mais sans avoir la moindre
alternative est de retomber rapidement dans les memes
ornires. Comme on le constate avec les pouvoirs haitiens
successifs ...
Enfin le fait de devoir compter uniquement sur
soi-meme, comme lors de ces rencontres avec le Conseil
de s6curit6, peut soulever le besoin de se mettre ensemble,
de mettre ensemble ses idWes (et ses chances) et de bitir un
programme commun.
Comme le sugg6rait Suzy Castor A la fin de la
rencontre vendredi, on a d6gag6 au moins une unanimity:
l'organisation des elections. Pourquoi ne pas nous en servir
comme d'un premier palier qui nous permettrait d'en
atteindre d'autres ...
Comment le Conseil de security pourrait-il
recevoir plus d'une centaine de partis politiques et autant
de candidats A la pr6sidence? Et de plus un A un, afin
d'6viter les susceptibilit6s ...
Rien ne saurait mieux d6finir le ridicule de notre
situation.
La visite de la mission du Conseil de security a
done aussi une valeur didactique, pour qui veut
comprendre.

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Casier Postal 2538, Port-au-Prince, Haiti.


iccomplis
frustrations alors que les Nations Unies veulent redoubler
d'efforts pour garantir des elections libres et honnetes plus
d'un an apres le renversement du president Jean-Bertrand
Aristide.
La fragility de la situation au plan s6curit6 a &t6
soulign&e par l'assassinat d'un soldat philippin du corps
de maintien de la paix jeudi au bidonville de Cit6 Soleil,
contr616 par des gangs loyaux A Aristide.
"Un an apres l'arriv6e de la force onusienne, la
security s'est davantage ddgradde, tout comme les
conditions economiques, la confiance dans le
gouvemement s'est 6rod6e" a d6clard G6rard Blot de TRt
Ansanm, un petit parti non aligned.
Les repr6sentants du parti Fanmi Lavalas A la
rencontre ont parlk peu, et c'est pour se plaindre des
persecutions qu'ils continuent A endurer aux mains du
gouvemement int6rimaire, avec l'appui des Etats-Unis.
Le Rev. G6rard Jean-Juste a declare "que c'est un
jour trbs triste pour Haiti ... parce que le Pr6sident Aristide
n'est pas avec nous et le peuple ne participe pas."
La rencontre avec le Conseil de security avait lieu
avant que celui-ci ne fasse un tour en h6licopt&re dans les
endroits les plus d6sh6rit6s de la capitale.
Anne Paterson, ambassadeur am6ricain par
interim aux Nations Unies, a comment la rencontre en
soulignant que les politiciens haitiens ont exprim6 surtout
leur discorde mais peu d'id6es constructives pour l'avenir
au cours de leurs interventions.
"C'est trbs disparate et ils portent l'accent
davantage sur le pass que vers l'avenir", a d6clard Anne
Paterson, selon qui "il y a beaucoup A faire pour arriver a
une certaine reconciliation nationale."
Meme opinion de la part de l'ambassadeur de
France A 1'ONU, Jean-Marc de la Sablibre, selon qui "le
passe 6tait en effet trbs present" au cours des entretiens.
"On n'a pas suffisamment regard vers l'avenir."
Cependant l'envoyd special de 1'ONU, Juan
Gabriel Valdes, croit avoir entendu quelques notes invitant
A l'optimisme, et que la possibility de reconciliation
nationale a au moins et& soulev6e.
A ce propos, un parlementaire du Massachusetts
invite les leaders politiques haitiens A un s6minaire aux
Etats-Unis sur le dialogue et la reconciliation.
Le congressman William D. Delahunt a d6clard
qu'il espbre convaincre un contingent de leaders de partis
politiques et d'organisations civiques haitiens Avenir A Cap
Cod ou A un autre endroit au Massachusetts pour 6voquer
autour d'une table les troubles sociaux et politiques qui
font rage depuis si longtemps dans leur pays, dont la
pauvret6 ainsi que la mdfiance entre les factions politiques.
"Vous devez commencer par crder des experiences
personnelles qui conduisent A un niveau de confiance
reciproque" a dit Delahunt qui a voyage la semaine dernire
en Haiti pour presenter cette invitation.
II devait 6tre accompagn6 par plus de deux
douzaines de parlementaires am6ricains et haitiens-
amdricains qui avaient planifi6 de visiter Haiti. Mais leur
voyage a etd d6command6 pour raisons de s6curit6, surtout
apres la mort du casque bleu philippin survenue jeudi A
Cite Soleil.
L'un des membres du voyage devait 6tre la
Repr6sentante Marie St Fleur, D6mocrate de Dorchester,
qui dit travailler A resserrer les relations entre le
Massachusetts et Haiti.



*I Iswnft m








"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Offre d'emploi
Expert en Economie ou Statistique agricole

CFET, Recrutement & Placement, cherche A obtenir les services d'UN sp6cialiste en statistique agricole, pour UN
poste de consultant au service de statistique agricole du Ministere de l'agriculture, pur une p6riode d 12 mois en
vue de la restructuration du service et de l'6tablissement d'UN systeme d'information agricole viable.

A) Obiectifs:
La consultation sollicit6 doit mettre le Minist&re de l'Agriculture en mesure :
1- d'6tablir un system s'information agricole enti&rement fonctionnel en restructurant le service de statistique
agricole.
2- de mettre en place de nouvelles unites statistiques dans les 10 districts agricoles, et
3- d'utiliser l'expertise disponible pour monter UN systbme de collecte de donnde, les prix, et la disponibilit6 en
denrdes alimentaires et d'autres informations sur le march agricole ( semences, engrais, etc).

B) Tiches spcifiques
Pour rendre le service de statistique du Ministere de l'Agriculture pleinement fonctionnel, le Consultant devra :
1- Aider A la restructuration des services de statistique au niveau central, y compris son extension aux 10
districts agricoles du pays.
2- Fournir l'assistance technique n6cessaire au bon fonctionnement des units r6gionales.
3- Fournir l'assistance n6cessaire A la conception et A l'6tablissement d'UN system national de collecte de
donndes. Ce volet inclut la conception et l'l6aboration d'une m6thodologie type et appropriate de collecte de
donnas. Il inclut, en outre, des recommandations relatives aux budgets de mise en application de la m6thodologie
en question. Le system en question est appel6 A fournir des donndes sur une vaste gamme de themes :
(production, climat, infrastructure rurale, prix, intrants, etc...)
4- Effectuer au besoin, des visites de terrain pour 6valuer l'6tat du system de collecte de donn6es.
5- Assister le Minist&re de l'Agriculture dans la conception d'UN system de sondage agricole annuel.
6-
Participer A l'implantation et A la supervision de tous les aspects du sondage, y compris l'analyse et
l'interpr6tation des donndes recueillies.
7- Foumir une assistance au Minist&re pour conduire des etudes socio-economiques incluant la conception et la
mise en place.
8 D6velopper UN theme de recrutement de personnel pour les unites ainsi qu'au plan de formation locale de leur
personnel cadre.
9- Assister le Minist&re de l'agriculture dans la coordination avec les autres donneurs et Institutions de toutes les
activities lies aux statistiques et aux sondages agricoles.
10 Maintenir
UN dialogue frequent et enrichissant avec toutes les institutions locales engages dans les activities de collectes de
donndes et de statistiques 6conomiques.

Oualifications
Education : Le consultant doit tre UN professionnel exp6riment6, ayant une Maitrise (ou l'exp6rience
professionnelle 6quivalente) en 6conomie agricole ou tout autre domaine connexe double d'une solide
experience en matitre de statistique agricole.

Experience professionnelle : II /Elle devraitjouir d'une solide experience pratique en matitre de conception et
d'l6aboration system et de m6thodologie de collecte de donndes et avoir d6velopp6 une certaine familiarity et
acquis une bonne connaissance de l'agriculture d'Haiti ou de tout autre pays dot6 d'UN environnement similaire.
Langue : I1/ 'Elle doit faire preuve d'une bonne capacity de parler et d'6crire en francais et en anglais.

Autres capacit6s :
Doit faire preuve d'une tres nette capacity de travail en 6quipe et de transfert de connaissance. II / Elle doit tre
capable d'6tablir le contact et le dialogue avec des officiels clef du Ministere de l'Agriculture, sp6cialement au
sein de l'unit6 de programme.

Les int6ress6s sont prids d'exp6dier n CV accompagn6 de r6f6rence de travail avant le 30 avril 2005 aux adresses
suivantes :

CFET Rue Louverture No. 8 Delmas 31

CFET(,acn2.net







Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 7


SONU/HAITI/LATORTUE


#erard IAfror w e mk r r1mm 1 ra WW

( I an d malt n im


"Copyrighted Material
Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"


La mission du Conseil Economique et Social de I'ONU (ECOSOC) presid6e par 1'
canadien Allan Rock (3e de la gauche) photo Yonel Louis/HenM


Elargir la Minustah avec

des observateurs electoraux
PORT-AU-PRINCE, 14 Avril La observateurs 6lectoraux. Les Nations Unies
Minustah pourrait s'l6argir avec des pourraient agrandir leur mission de


1 n I iII .& -'z W'1 " JA Li jiV A I -

2005, Si nou pa byen jete vye pwodwi chimik tankou penti alwil,
mineral spirits, pwodwi pou netwaye pisin, ensektisid, pwod-
wi pou touye move zeb epi 16t kalite pwodwi chimik nou sevi
lakay sa kapab polye anviwonnman nou an ki si telman deli-
ka nan Sid Florid la. Pote yo vini nan Pwogram Espesyal
an Ranmasaj Pwodwi Chimik Ki SBvi Adomisil yo. Nou kapab
ranmase pou jete oswa resikle jiska 50 liv pwodwi chimik sa
yo pou nou san danje epi gratis depi se pa pou biznis se pou
S moun kay rezidansyel.
ional
Kite chak pwodwi nan veso orijinal li vini an. Make yo pou
idantifye yo.
Asire nou ke bouchon yo byen f6men. Si veso an koule,
l mete yo nan yon pi gwo veso ansanm ak yon bagay pou
bwI li tankou papye
Blvd. jounal.
Mete tout veso yo nan
yon bwat katon byen
solid epi kenbe yo Iwen
tie 16t moun nan oto an.
action Nou pa asepte
eksplozif yo, dech6
radyoaktif oswa
enfektye.
) Penti alo gen dwa
jete nan fatra n6mal
idfill depi Ii byen seche.
wue Pou f6 penti alo
rensi- seche vit, mete
sab, sab ti chat
Y() yo oswa papye
jounal chifonnen
pou byen abs6be
tout likid la.


maintien de la paix en
Haiti eny ajoutant plus
de policiers et
d' observateurs
internationaux en vue
des elections de
novembre prochain,
ont d6clard jeudi des
membres de la mission
ambassadeur du Conseil de s6curit6
en visite en Haiti.
Le premier ministre int6rimaire
Gerard Latortue a demand a la mission du
Conseil 6conomique et social de 1'ONU
(ECOSOC), dirig6e par l'ambassadeur
canadien Allan Rock, pour plus d'assistance
internationale pour le d6sarmement des
groupes qui pourraient saboter le
processus electoral, selon des
diplomates qui ont assist aux
entretiens.
La rencontre avec Latortue
"aura un trbs bon impact sur nos efforts
pour adopter une nouvelle resolution
pour l6argir le mandat" de la mission
de 1'ONU en Haiti, a declare
l'ambassadeur brdsilien Ronaldo Mota
Sardenberg.


Parlant a la presse apres la
rencontre, Sardenberg a d6clare qu'un
mandat l6argi comprendrait des
observateurs pour les elections fixes en
novembre.
Ajouter des militaires a la force de
6.200 membres n'est pas en consideration,
a ajout6 Sardenberg.
Cependant les operations pour
d6sarmer des groupes armn s n'ontjusqu'a
present produit qu'une poignee d'armes.
Selon certains observateurs intemationaux,
malgr6 une plus grande agressivit6
d6ployce par les troupes onusiennes contre
les gangs ces derniers mois, des dizaines
de milliers d'armes de gros calibre posent
un risque a la stability et aux prochaines
elections.
De son c6td, G6rard Latortue a
d6clard que pour amdliorer la s6curit6, la
communaut6 international doit se pencher
sur la situation 6conomique d6sastreuse du
pays et sur la degradation environ-
nementale.
"Ce n'est pas un problem
militaire ou un probleme policier. C'est un
probleme de pauvret6, un problem
environnemental" a dit Latortue a la presse
apres la rencontre.


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske oujanm mande tet ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rev Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fe rev sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi 1~ ou fR closing la)

Yap prete ou kob menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou fe aplikasyon!

Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lot ank6

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510

www.erwfinancial.com

UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137







NOTE DE PROTESTATION


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


CONSEIL DES SAGES

Mission en Haiti de la Commission d'Evaluation du Conseil de Securite des Nations Unies


Le Conseil des Sages informe que dans le cadre
de la visite (13 au 16 avril 2005) de la Commission
d'Evaluation du Conseil de Securit6 des Nations Unies, il
a seulement pu avoir une stance de travail avec le Conseil
Economique et Social (ECOSOC), plus pr6cis6ment avec
le Groupe Consultatif ad hoc sur Haiti qui travaille sur le
d6veloppent a long terme du pays. Aucune rencontre de
travail n'a &te pr6vue avec la d6l1gation du Conseil de
Securitd dont la visite rev6t une importance symbolique
considerable. Le Conseil des Sages, en tant que seule
instance de la gouvemance actuelle a repr6senter la Soci&te
Civile durant la Transition, s'6tonne que les organisateurs


nationaux et internationaux de cette visite aient choisi
d'exclure le Conseil des Sages de l'agenda de la d6l1gation.
Le Conseil relive 6galement que les rencontres avec des
organisations ont &t6 planifides sur base d'une cooptation
individuelle de certaines personnalitds, plut6t que de
convier les Secteurs a designer eux-memes leurs
repr6sentants-es.
Le Conseil des Sages estime que cette demarche
ne respecte pas le cadre de la Transition Politique et
contredit les declarations de la Communaut6 Internationale,
selon lesquelles il importe de soutenir la Soci6t6 Civile
organisde. Le Conseil des Sages a n6anmoins jug6 qu'il


6tait de son devoir d'attirer l'attention du Conseil de
S6curit6 sur la grande fragility de la situation politique du
pays. Cette situation exige de la Communaut6
Internationale un effort particulier pour changer la nature
de ses relations traditionnelles avec la soci&te haitienne.
Dans cette optique, le Conseil des Sages, en consultation
avec uncertain nombre de personnalit6s issues de Secteurs
importants de la vie nationale (Education/Culturel, Droits
Humains, Presse, Secteur Priv6 des Affaires, Secteur
Religieux), a pr6pard un M6morandum qui a 6td transmis
formellement a la d6l1gation du Conseil de S6curit6.


Le Memorandum du 14 avril 2005 du Conseil des Sages traite des questions suivantes :


1. Les attentes des populations pour Haiti comme
membre fondateur des Nations Unies: Rupture avec les
approches traditionnelles qui ont concouru a l'6chec de la
Communaut6 Internationale en Haiti; Plus de
cautionnement aux politiques publiques ndfastes pour le
pays et traduction dans les approches adopt6es du fait que,
depuis 1957, la d6linquance et la criminality caract6risent
l'Etat haitien; Soutien effectif a la reconstruction des
institutions publiques, en vue de la refondation d'un Etat
de Droit D6mocratique.
2. Le mandat de la MINUSTHA (Mission des
Nations Unies pour la Stabilisation en Haiti) : Manque
d'harmonisation et de coordination entre les principaux
acteurs intemationaux concerns; M6connaissance et sous


estimation du caractbre criminel de 'action de certaines
bandes armies qui utilisent la violence, en toute impunity,
pour preserver les avantages tires des trafics, de l'extorsion,
des viols et kidnappings des populations; NecessitW urgente
de l'adoption d'un programme commun au Gouvemement
de Transition et a la MINUSTHA pour a court terme d'une
part, garantir des r6sultats en matibre de Justice et de lutte
contre l'ins6curit6 et, d'autre part, s'attaquer aux problkmes
essentiels de la Police Nationale d'Haiti (PNH) en tant que
seule institution haitienne charge de la Securite Publique;
Revision du mandat de la MINUSTHA pour qu'il soit
adapt aux besoins r6els du pays, pour qu'un soutien ferme
soit apport6 au processus de Transition Politique et a la
PNH et, en consequence, pour que la presence des forces


multinationales 6vitent les drives, l'enlisement et soit
limit dans les temps.
3. Le contexte des elections : Ncessit6 de
l'instauration d'un climat de confiance a la veille des
elections et au moment oni il importe de clarifier les
objectifs d'un Dialogue National; Les populations espbrent
que ces processus ne sont pas une fin en soi, mais bien des
tapes devant conduire a la reconstruction du pays.
4. Recommandation : Les diff6rents Secteurs
consults pour ce Memorandum, prdconisent que le Conseil
des Sages soit la structure formelle d'interface entre la
MINUSTHA et les Secteurs organisms.
Port-au-Prince, le 15 avril 2005
Pour le Conseil des Sages
Daniele Magloire Porte parole


E 41out I a


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Page 8





Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 9


COMMUNICATIONS


I Telefone Moun Ou Yo Jodi a


_AI- Ab-At,


Premye Dis (10) Minit


pou Ayiti yo ap GRATIS!


O6f sa a valab ant 15 avril ak 31 me 2005
0 Li mache nan telef6n ou kounye a.
Ou Pa Bezwen Chanje Konpayi
0 Menm ti tarif yo toutan san rete
0 Etazini ak Kanada 4.9 santim


Etazini


W 0/santim

4.9o


Li telman fasil pou itilize!
Etazini ak Kanada: Konpoze 10-10-719 + 1 + Nimewo Telef6n nan
Entbnasyonal: Konpoze 10-10-719 + 011 + Kbd Peyi a + Kbd Vil la + Nimewo Telef6n nan


Questions? 1-800-827-8071 www.1010719.com


Of sa a valab jouk 31 me 2005. Of tarif ak minit gratis yo disponib sou demann kliyan nou genyen deja yo. Premye apbl ki dire dis (10)
minit apeprb ap gratis. Apre 10 minit lan, chak minit ap chaje nan tarif regilye pa minit. Tarif pou Etazini aplike pou apel ant yon eta
ak yon 1bt, sof pou Alaska ak Awayi. Apl entbnasyonal sou nimewo telefbn selilb yo ka chaje nan diferan tarif. Frb koneksyon 39
santim aplike sou apel yo apre 10 minit gratis yo. USF aplike..


a service of
TZstartecR
THE WORLD, CLOSER TO HOME


mmommmaw


I






Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 10


I CULTURE ET SOCIETE I


LA BIBLIOTHEQUE DU SOLEIL A CARREFOUR-FEUILLES


Le romancier Pierre Clitandre et le
Professeur Meres Wkche avec d'autres professionnels
ont d6cid6 de faire du neuf. Du moins,ils offrent leur
savoir dans l'initiative louable d'un lieu de culture et
de science nommde BIBLIOTHEQUE DU SOLEIL
dont le siege social est au 342 Avenue Magloire
Ambroise. Depuis le 7 avril en cours,la residence de
l'auteur de VIN DE SOLEIL recoit des visiteurs et
beaucoup de jeunes du quartier. Ils viennent pour avoir
des informations sur la bibliothbque annonc6e sur le
mur blanc de la residence. Mais aussi pour admirer
les tableaux,sculptures et totems des artistes de
Carrefour-Feuilles exposes en prelude a des
animations culturelles pr6vues.

HAITI EN MARCHE a rencontr6 le
Directeur Fondateur de la Bibliothbque du Soleil.

HEM- Depuis la publication de votre dernier
roman en date vous avez I' imaginaire enpoupe. Voild
que vous sorrez encore de votre boite a surprises le
projet d'une bibliotheque. C'est quoi cet itineraire,
du texte romanesque a une initiative d'education
Publique ?
Pierre CLITANDRE
L'un a engendr6 l'autre. Il y a d'une part
la preoccupation de l'6crivain par rapport a un lectorat
encore limit a un petit secteur social. D'autre part,
j'ai constat6 que face a la situation g6ndrale de
degradation des valeurs qui a son reflet sur le plan
physique de l'espace,l'acte intellectuel doit etre une
bonne g6ndrosit6 collective. La situation du pays est
trop urgente pour la laisser au seul monopole des
politiciens. Carrefour-Feuilles depuis plus d'un an est
un lieu de p6riph6rie pacific par rapport a d'autres


quartiers traumatis6s par la d6linquance, le
banditisme, l'ins6curit6. Il y a certainement des
phenombnes comme la surpopulation, la destruction
de l'6cologie du Morne l'H6pital et l'insalubrit6 des
rues. Mais, depuis quelques anndes on constate un
effort des autorit6s publiques avec le soutien
d'organismes internationaux pour r6parer les
infrastructures routibres de la zone. La Bibliothbque
du Soleil vient a point nomm6. De la route a la
lecture, il n'y a que quelques pas a faire pour
retrouver l'6quilibre des hommes et des choses.

HEM- Une Bibliothcque cela demande des
equipements, chaises, tables, rayons livres, du
materiel informatique, et tout cela est coiteux.
Comment allez vous vous y prendre ?
PC- Je termine la r6daction du projet qui
inclut tout cela en plus de la litt6rature qui justifie
l'importance de l'initiative pour les jeunes de la zone.
Le projet sera envoy a des institutions nationales et
internationales pour recevoir des dons en materiel.
Il se passe un ph6nombne significatif, c'est
l'6mergence de bibliothbques locales ou de quartier.
Cela traduit un retour a l'ordre mental face au chaos,
a la prise de conscience du rl1e de la culture positive
dans le changement souhait6. A Carrefour-Feuilles,
en tout cas, le livre doit remplacer l'arme qui tue.
HEM Le 7 avril vous aviez ouvert le local
aupublic. Mais les jeunes n' ontpas trouve les livres.
La Bibliotheque serait encore virtuelle !
PC -Elle existe djAi. La lecture ne se fait
pas seulement avec des livres. On d6crypte des signes
en regardant un tableau de Derenoncourt ou de
Casimir sur Toussaint Louverture. On lit beaucoup
de choses a voir un grand tableau de St Eloi au sujet


de la responsabilit6 citoyenne dans une superbe all6gorie. On tourne
des pages d'histoire face aux totems am6rindiens de Meres Weche.
Comprendre le rythme de danse d'une grande sculpture de Booz au
milieu de la verticality des totems et communiquer ce mouvement
d'ensemble au jeunes, c'est un apprentissage a la lecture par la culture
du regard. Le livre viendra continuer un travail entam6 par des
animations culturelles. J'ai un grand reve : celui d'implanter, avec
l'aide d'amis et de professionnels, des Bibliothbques du Soleil aussi
bien dans d'autres quartiers de la capitale que dans les villes de
province. Haiti par ces temps sombres et pessimistes a besoin d'une
lumineuse eucharistie intellectuelle.

HEM Comment initiative bien qu'encore a ses debuts est-
elle percue dans le quarrier ?
PC -C'est le grand enthousiasme. Le 7 avril les jeunes de la
zone sans mon assentiment ont balay6 toute la devanture de la maison
et les marchandes des trottoirs avaient accept de ne rien 6taler pour
toute la journde. Cela me donne plus de motivation pour faire de la
Bibliotheque non pas simplement un lieu de lecture mais un centre
social qui peu s'occuper aussi a r6soudre localement des problems
de ch6mage, d'insalubrit6,de prise de conscience de la degradation
dcologique. On aura besoin du soutien de tous, institutions priv6es et
d'Etat, pour accomplir un devoir patriotique.

HEM II y a des colleges, des lycees dans la zone. Y aura-t-
il des rayons de livres pour les ecoliers ?
PC Les directeurs de ces institutions 6ducatives ont W6t
personnellement contacts et se sont tous montr6s enthousiastes pour
la creation d'une Bibliothbque a Carrefour Feuilles.
La Bibliothbque Monique Calixte qui desservait la zone s'est
d6plac6e pour un autre local a l'Avenue Christophe. Les 6coles dans
la zone n'ont pas de bibliothbque. Il y en a qui fonctionnent depuis le
debut des anndes soixante Nous comptons organiser des visites par
groupes d'dlves pour qu'ils puissent voir et comprendre les tableaux
des artistes. L'exclusion culturelle commence a partir de 1. Elle prendra
aprbs des proportions 6conomiques plus accentudes. Laissez-moi vous
faire une confession : j'ai cinquante ans. Ce n'est plus le temps de
l'auto jouissance intellectuelle et de l'6goisme individuel. Il faut laisser
quelque chose pour les jeunes. Cela doit se construire sur du solide,
comme un roc. Nous avons meme l'intention de mettre sur pied un
Laboratoire d'Anthropologie avec des professeurs d'Universit6s et
autres sp6cialistes. Le malaise haitien doit etre positive sinon on aura
toujours des autos proclamations de leadership qui tourneront toujours
autour de nos vieux folklorismes et de nos tenaces obscurantismes.

HEM L'Avenue MagloireAmbroise estpresque entierement
betonnde. C'est un bon signe d'acces a la Bibliothque.
PC Il y a deux ans ma fille qui termine un doctorat en
litt6rature a Berkeley University en Californie, un matin de jogging
avec moi, elle a fondu en larmes a la vue des d6sastres de l'Avenue.
Je lui ai dit que cela s'arrangera. Maintenant, l'avenue b6tonnde il ne
faut pas se reposer sur ses lauriers. II faut l'entretien quotidien. La
propret6 d'un quartier r6vele le culte de puret6 de ses residents. La
Bibliothbque c'est l'ambroisie d'ordre et de lumibre. C'est ce qui me
reste a partager avec mes concitoyens avant de laisser cette terre
meurtrie.
Propos recueillis par
HAITI EN MARCHE


POUR L'HISTOIRE

Comment est tombe

le commandant Ravix?
P. 12


*w 4


JQ5-986~- ~M9I


Hotel Restaurant Cyvadier Plage

Jacmel

La detente, I'6vasion mais aussi le confort dans un decor tropical.






























Fai+es vous mercer nui+ e-+jour par (e son des
Vagues E .a avourez nos l c5a(tA d4e frutlt de mer dans
notre restaurant avec Vue iTmrenab(e sur ('ocean.

Magnifique plage naturelle, piscine ( eau de source).
Salle de conference de 110 places.
Profitez des arrangements sp6ciaux et de notre Exp6rience !
On est a votre service depuis 20 ans !
T616phone: 288-3323 ou 4a?2n55

www.hotelcyvadier.cor
Votre hp1 tel suisse A L Jacnsel I


On parle Frangais, Anglais et Allemand





I DIVERTISSEMENT I


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


vision Network (HTN)

intenant disponible

sur Comcast.


HTN est la premiere chaine de television qui diffuse 24
heures de programme en Frangais et Creole.


-Le Carnaval en direct


-Sports


-Nouvelles et documentaires D'Haiti


-Feuilletons et Comedie
-Films Haitian et Franqais
-Musique et Grand Concert


Comcast vous offre en plus:
- Un service aux consommateurs ouvert
24 heures par jour.


- Pas de contrat long terme


- Programmation pour toute la famille
incluant les chaines locales
- Bonne reception meme durant tempete
- Pas d'equipement couteux a acheter


Appelez aujourd'ui et recevez le cable standard
pour uniquement $1.00 pour le premier mois.

En plus, ajoutez HTN pour seulement $9.95.

Appelez 1-888-HTN-6238 maintenant et


I'installation pour seulement $14.95.


Of mericn, nc-


comcast


Offre a duree limite. Offre valable pour tout nouveau client de Comcast Cable. Telephonez a Comcast pour des informations completes sur les services et prix. Certains services sont disponibles separement ou font partie d'autres niveaux de service et tous les services ne
pas disponibles partout. Un depot en garantie peut etre requis. Les tarifs du moment seront d'application apres la period promotionnelle. La Haitian Television Network coute 14,95 $ pour les clients de Base I et 9,95 $ pour les clients du Cable Standard. Un convertisseur
numerique est necessaire afin de souscrire a la Haitian Television Network. D'autres frais peuvent etre d'application pour d'autres installations, equipements, prises supplementaires, changements de service et acces de programmation. Des taxes de communications locales et
d'etat ainsi que d'autres frais peuvent etre d'application. Le prix le nombre de chaines et les forfaits peuvent changer. Certaines restrictions sont en vigueur.


Page 11


Hai


recevez






Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 12


I POUR L'HISTOIRE! I


Comment esl

PORT-AU-PRINCE, 13 Avril La mort de
R6missainthe Ravix n'en finit pas de faire des vagues. C'est
le corps de Grenn Sonnen qui a attire la grande foule quand
il a Wte transport dimanche a la morgue de l'H6pital
g6n6ral, tandis que c'est Ravix qui d6clenche controverse
et pol6mique.
Grenn Sonnen, Jean Anthony de son vrai nom, a
d6clench6 la curiosity de la foule par son c68t Cartouche,
de Bonnie and Clyde, de brigand bien aim6. En effet, dans
ses declarations a la radio, celui-ci a manoeuvre ces derniers
temps pour s'attirer une sorte de sympathie de la part des
masses, en se faisant passer pour une sorte de h6ros
populaire, pour ne pas dire de bande dessin6e, en guerre
contre le pouvoir mais parce que celui-ci n'est pas bon
pour le peuple. En tout cas, le peuple qui a couru dimanche
a la morgue n'a pas manifesto plus que de la curiosity.
Tandis que pour R6missainthe Ravix, l'ex-
commandant auto-proclam6 des militaires d6mobilis6s, il
s'agit d'une affaire purement politique. La plupart des
leaders politiques de l'ancienne opposition considbrent
regrettable la facon dont a trouv6 la mort celui qui a
particip6 a tous les coups durs men6s par l'opposition arm6e
contre le regime de Jean-Bertrand Aristide, quand il n'a
pas &t6 lui-meme a la tete de ces entreprises: l'attaque contre
l'Acad6mie de police de Frbres en juillet 2001, le coup de
main contre le Palais national le 17 d6cembre 2001, les
mouvements des paramilitaires a Pernale, dans le Plateau
central, qui se sont sold6s par l'assassinat de nombreux
policiers et de fonctionnaires gouvernementaux, etc.
Les Guy Philippe et Louis Jodel Chamblain disent
eux-memes n'avoir traverse la frontibre qu'au dernier
moment avant le 29 f6vrier 2004. R6missainthe Ravix quant
a lui 6tait sur place depuis les debuts.
Et voilk l'homme qui a &t6 abattu samedi dans
une confrontation avec la police du regime qu'il a lui-meme
contribu6 a mettre en place. C'est une chose.
Deux, parce qu'il continuait a r6clamer cela mmee
pour lequel il a men6 cette lutte et qui semble lui avoir Wte
promis: la reconstitution des forces armies d'Haiti.
Beaucoup n'arrivent pas a dig6rer que le chef des
militaires d6mobilis6s, l'un de ceux qui se sont le plus
sacrifi6s pour renverser Aristide (a cause que celui-ci en
1995 avait aboli l'arm6e), que ce soit 1 la recompense de
tant d'efforts.


Stombe le commandant Ravix?
Certains essaient de s'en sortir (comme un Charles rattrapp6.
Henry Baker du Groupe des 184) en reprochant a Ravix Selon un des policiers qui ont men6
d'avoir fait alliance avec un Grenn Sonnen, un bandit, qui qui parlaient devant tout le monde dans la cour
pis est un pro-Lavalas! le commandant Ravix r6alisa qu'il ne pouva


Mais qu'avaient fait ceux-lk qui parlent ainsi
pour soutenir davantage Ravix et 6viter qu'il n'aille
faire alliance avec Sonnen?
Mais ce n'est pas tout.
Selon la police, Sonnen est tomb6 en se
battant jusqu'5 la dernibre balle de sa mitraillette
Galil.
Mais et Ravix? Comment cela s'est-il passe?
Le porte-parole de la CIVPOL, Daniel Moskaluk,
aurait d6clar6, selon une agence de presse, que Ravix
s'6tait r6fugi6 derriere un arbre pour continuer a tirer
sur ses poursuivants. Selon M. Moskaluk, la police a
dfi alors r6pliquer avec une puissance de feu adapt6e
a la situation, mais qu'au depart il n'6tait question de
tuer personne.
Cependant telle n'est pas la version A
recueillie sur le terrain, si l'on peut dire. Certains des
agents qui ont amen6d la morgue le corps de l'ex-
chef des militaires d6mobilis6s n'ont pu s'empecher
de raconter un peu l'exp6rience qu'ils venaient de
vivre.
Et c'est ainsi qu'on a appris que Ravix avait
Wte bless et qu'il 6tait au dernier moment
complbtement a la merci de ses poursuivants.
Commencons par le commencement.
Samedi matin, Ravix et Sonnen sont cern6s dans une
meme maison a Delmas. La police attaque. Les deux
hommes s'enfuient avec leurs complices, la police a
leur trousses.
Du c6t6 de Delmas 30, la chasse a l'homme
commence a se refermer sur les deux c6lbres
fuyards. Soudain Ravix et Sonnen sont tous les deux
bless6s. Sonnen arrive a s'enfuir. Mais Ravix est touch
davantage et n'arrive pas a garder le rythme. Il s'l6ance


dans l'immense
propri6t6 de la
Factory Accra,
entre Delmas et la
Ruelle Nazon. I1 est
sur le point d'etre


la chasse, et
de l'h8pital,
ait aller plus


copyrighted Material
Syndicated Content
railable from Commercial News Providers"


loin. Alors, tenez-vous bien, Ravix se serait mis a genoux
pour implorer grace. "Mesye, nou pap touye m. Nou paka
(voir Ravix / 14)


Carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes per minute!

That's the same price as local calls in Haiti!
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche VIP Plus card
can call you whenever, wherever in the USA, Canada and other listed countries*
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Care at
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEL)
to find out more about this service or to learn different ways to send
these cards to people you love, to people you want to talk to in Haiti.


USA Canada
Europe Argentina Bahamas Brasl
Chile -Colombia Venezuela Dominican Republic


ConmCEL


* Toward ixed lelephonestonly. h t I
I 13 -ournas t wll be a ntled to the first minute.


r6clamer comme son
bien, aujourd'hui plus que demain,
le pouvoir. C'est sa dernibre
chance de r6aliser le reve de sa vie.
Un autre 6voquera son illustre nom
de famille qui a un certain moment
de notre histoire avait compt6 un
homme politique d'envergure.
C'est le pays des
paradoxes. Un candidat que la
clameur donne favori, peut
ressentir le besoin d'user de
fraudes massives pour gagner. Le
vainqueur est souvent celui qui
aura place ses hommes dans les
bureaux de votes ou a la direction
des operations au Conseil
electoral. On comprend la
reticence de certains a int6grer le
processus electoral quand ils sont
convaincus que les r6sultats seront
trafiqu6s pour les raisons d6ji
6voqu6es. A la lumibre de ces
considerations, il n'est point
besoin de s'embarrasser d'un
programme. Car un programme
electoral suppose qu'une 6quipe
technique pluridisciplinaire s'6tait
charge de donner a cet homme ou
a ce parti un plan de match qui
exposerait les grandes lignes de
son projet politique et les moyens
qu'il entendrait adopter pour se
colleter aux grands d6fis que
posent: l'ins6curit6, l'impunit6, la
decentralisation, la degradation
presque achev6e de notre
environnement, l'Mducation, la
sante, la fiscalit6, le ch6mage
end6mique qui afflige la
population, les infrastructures, la
contrebande, etc. Non, ce candidat
se contentera de quelques slogans
dans les m6dias ou sur d'autres
supports, genre; A bas macoutes,
A bas les chimbres; A bas la


corruption. II lancera ici et 1 quelques promesses qu'il
sait ne pas pouvoir tenir, car la campagne est aussi et
surtout un concours de promesses. Personne ne lui
demandera de s'expliquer sur ses promesses, les unes plus
farfelues que les autres et la facon d'atteindre ses objectifs.
C'est le moindre de ses soucis. D'ailleurs, tout
questionnement ou remise en question de son credo peut
etre percu comme une forme de soutien a son adversaire.
On se rappelle qu'en 2001, le candidat de Famille lavalas
avait annonc6 la creation de 500 000 emplois durant son
mandat. Aucun journaliste 6conomique, aucun sp6cialiste,
pas un parti politique, ni la soci6t6 civile, ne s'6tait d6rang6
pour analyser une telle promesse et forcer le candidat a
d6montrer par quelle tour de prestidigitation une 6conomie
aussi cass6e, an6mi6e, grabataire, pouvait g6n6rer un si
grand volume d'emplois.
Ce qui importe, c'est d'etre chef, dans le but
d'assouvir ses passions, user de tous les avantages
politiques, 6conomiques et sociaux qu'une pareille
fonction'confbre. II aura la haute main sur le Tr6sor public,
le disposant comme de sa cassette personnelle, soumettant
les institutions nationales et les entreprises publiques a ses
d6sirs; distribuant des faveurs aux amis et admirateurs,
prot6ger son pouvoir a d6faut de pouvoir le garder en
mettant sur pied une sorte de milice
qui terrorisera les adversaires, et enfin entretenir son image
a l'6tranger par une campagne vigoureuse de ses lobbyistes.
Voil5 a quoi se r6sument la prise et l'exercice du
pouvoir. Certains de nos hommes politiques ne se
reconnaitront pas dans ce portrait et seront choqu6s de se
voir loger a cette enseigne. Je souhaiterais me tromper.
C'est plut6t leur conduite durant cette campagne qui nous
confortera dans nos convictions ou nous donnera tort. Le
but de ce texte est de les porter a se d6marquer de la meute,
rassembler les energies pour proposer un projet viable,
credible et r6aliste qui s'attaquerait de front aux graves
maux dont est afflig6 le pays. Ce n'est pas tout d'etre
candidat, il s'agit de d6montrer que l'on a la capacity de
mettre fin au gaspillage des ressources de l'Etat, enrayer
la corruption syst6mique qui mine l'administration
publique, prot6ger ce qui reste de l'environnement physique
(6cologie, hydrographie), etc. pour ensuite envisager le
processus de d6marrage du pays. Les Haitiens sont ext6nu6s
par l'absence de projet porteur d'espoir pour la nation, par
la vacuit6 du discours des politiciens qui aspirent aux plus
grands honneurs de la r6publique. Gesler Jean-Gilles


Elections: Partis et candidats doivent

convaincre qu'ils peuvent faire mieux
(Partis et candidats ... suite de la page 2)


I I


I


MManDO a HGE



isp 4p







Page 13 N, Mercredi 20 Avril 2005
Nos petites annonces classes Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Le Plaza H6tel
Telephone
(509) 224-9305
(509) 224-9307
(509) 224-9308
(509) 224-9309
(509) 225-9310
(509) 510-4594
(509) 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.corn
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.corn
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429

7 oiffeur


Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
proprietaire
15455 West Dixie Highway
Suite N & O
N Miami Beach, Fl 33162
Tel.: 305 940 9070

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 243-1039
Beeper: 524-0086

CLUB
AFRIQUE


COMMUNIQUE DE
PRESSE
Club Afrique espbre, A la
suite du drame survenu lors
de l'incendie de l'h6tel
Paris-Op6ra dans la nuit du
14 au 15 avril dans le
neuvibme arrondissement de
Paris, que les pouvoirs
publics trouveront une
solution rapide et fiable au
relogement ainsi qu'a la
situation administrative des
familles concemres.

Selon le bilan provisoire, 22
personnes en grande
majority d'origine africaine,
dont 11 enfants, ont p6ri lors
de cet incendie, 11 sont
gribvement briilees,
intoxiqu6es par les fumes
ou polytraumatis6es aprbs
les d6fenestrations, 9 dans
un 6tat grave et 20 autres
sont encore hospitalis6es.

La Direction

Fait t Paris, le 18 avril 2005


SM decins

Miami
Dr Henock Joseph
Obstetrique, Gynecologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081

Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn&cologue
Obstetrique
Chemin des Dalles # 234
Tel.: 509 245-6489
245-8930





Le Look
Petion-Ville
Rue Panam&ricaine # 14
Tel.: 513-8079
257-8374
Grande variet& de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp&cialistes de la Vision
Basse- Offres Speciales
Buy One, Get One Fre
-Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.

HAITI

MEDICAL

MISSION

JUNE 15-22,

2005MEDICAL
PROFESSIONALS AND
ANYONE WITH A HEART
FOR MISSIONS ARE
INVITED TO JOINThe
National Association
for the Advancement
of Haitians (NOAH)
The group will arrive in
Haiti on Wednesday,
June 15 and depart on
Wednesday, June 22.
The mission team will
consist of dentists,
doctors, nurses and
laypeople. Two clinics
are on the schedule
including The Simeus
Foundation clinic in
Pont-Sond6 and a
clinic in Arcahaie.
Additional clinics may
be added, depending
on the number of
volunteers that sign up
for the trip. Interpreters


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 835 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T61.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556

Abonnez-vous a
Haiti en Marche
221-0026


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


Offre d'Emploi
Recherche Assembleur de meuble pour une compagnie 6tablie d Miami depuis de
longues ann6es. Salaire d6pendant de l'exp6rience
N6cessite occasionnellement des Heures suppl6mentaires. Contactez Gr6gory Augustin
305 638 9288


LA COMMISSION INTERAMERICAINE DES DROITS
DE L'HOMME EFFECTUERA UNE VISITE SUR LE
TERRAIN EN HAITI


A l'invitation du
Gouvernement d'Haiti, la
Commission interam&ricaine des
droits de l'homme (CIDH)
effectuera une visite sur le terrain
dans la Republique d'Haiti du 18
au 22 avril 2005 en vue d'observer
la situation des droits de l'homme
en Haiti et recueillir des
informations A ce sujet, y compris
en mati&re d'administration de la
justice.
.La dBelgation de la
CIDH comprendra les membres
suivants : Clare K. Roberts,
president de la Commission et
rapporteur pour Haiti ; Ismene
Zarifis et Brian Tittemore,


will be available as
needed.A copy of each
medical professional's
license must be
provided to NOAH prior
to June 1 in order to
meet the requirements
of the Haitian
Department of Health.
Each participant must
provide his/her own
airfare from the U.S. to
Haiti and room/board
while in the country.
Ground transportation
in Haiti will be provided
by NOAH. "NOAH is
especially excited to
welcome back all the
doctors and other team
members from past
missions. ."For
additional information or
to sign up for the trip,
contact:Dr. Berthie M.
LabissierreP.O. Box
55980Washington, DC
20040
BerthieLab@aol.com
(301) 853-3319


Sp&cialistes en droits de l'homme;
et Ourania Georgoulas, membre
associe du personnel de 1'OEA et
boursi&re Romulo Gallegos avec
la Commission. Ainsi que,
Bernard Duhaime, membre
associ6 du personnel de 1'OEA et
professeur de droit A 1'Universit&
de Quebec A Montreal, qui
assistera la delegation pour une
partie de la visite.
Pendant son s6jour en
Haiti, la Commission rencontrera
de hauts fonctionnaires du
Gouvernement, des repr6sentants
de la soci6te civile, notamment des
organisations non
gouvernementales et des
associations d'avocats et dejuges,
ainsi que des repr6sentants de la
Mission Sp&ciale de 1'OEA, la
Mission des Nations Unies pour la
stabilisation en Haiti et le Haut
Commissaire des Nations Unies
pour les droits de l'homme.
Pendant qu'elle sera en
Haiti, la CIDH sera prete A
recevoir des petitions de personnes
alleguant la violation de leurs
droits humains, ou ceux d'autres
personnes. Les petitions devront
etre presentees par &crit. Un
module du formulaire est
disponible au Bureau hors siege de
1'OEA sis au No. 4, rue Francois,
Musseau, Port-au-Prince, Haiti.
Durant sa visite, la Commission
aura un bureau A l'Htel Montana
A Petion-Ville et les heures de
bureau seront de 9 heures A 16
heures, du 18 au 22 avril 2005.
A l'issue de sa visite, la
Commission &mettra un autre
communique de presse et
retournera a son siege a
Washington, D.C. pour &valuer les
r6sultats qu'elle aura recueillis.
La Commission
exprime sa gratitude pour la
cooperation et les installations
fournies par le Gouvernement
haltien et les organisations non
gouvernementales, les institutions
de la society civile et les
organisations internationales,
notamment la Mission sp&ciale de
1'OEA, dans le cadre des
preparations de cette visite.

Washington, D.C.
15 avril 2005


COMMUNIQUE DE PRESSE

Recrutement d'agents pour la
s6curisation du processus
electoral

Port-au-Prince le 15 avril
2005 Le CEP, la PNH, la
MINUSTAH et I'UNOPS
(Bureau des Nations Unies
pour le service des projets) ont
organism ce vendredi 15 avril,
une conference de presse pour
annoncer la mise sur pied d'un
projet d'assistance a la s6curit6
6lectorale. Ces institutions
proc6deront dbs lundi prochain
au recrutement et a la
formation de 3 600 "agents
pour la s6curit6 6lectorale".

Leur objectif est d'apporter'"un
appui au Conseil Electoral
Provisoire (CEP), a la Police
Nationale d'Haiti (PNH), a la
Mission des Nations Unies
pour la Stabilisation en Haiti
(MINUSTAH) et
I'Organisation des Etats
Am6ricains (OEA), pour la
s6curisation de tout le
processus electoral, y compris
les centres d'enregistrement et
I'ensemble des sites
6lectoraux" a d6clar6 Monsieur
Guy Girod de I'UNOPS.

Monsieur Girod, a
pr6cis6 que le recrutement des
3 600 agents se fera sur la
base des dossiers de
recrutement en instance a
I'Acad6mie de Police. Les
personnes recrut6es a partirdu
18 avril, seront imm6diatement
form6es et d6ploy6es sur 15
sites dans les 10 departements
du pays.

"La liste des candidats au
recrutement sera affich6e des
la semaine prochaine dans les
Commissariats de Police et
dans les Directions
D6partementales de la PNH.
Si vous avez postul6e
I'Acad6mie, d6pechez vous
d'aller chercher votre nom sur
les listes", a conclu Guy Girod.


r






Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 14


I POUR L'HISTOIRE! I


Comment est tombe


le commandant Ravix?


(Ravix ... suite de la page 12)
touye m. Nou konn tou sa m ft."
Voil5 comment finit l'homme qui a men6 la lutte
arm6e pendant trois ans contre le regime Arisitide.
Bien entendu, une telle information va alimenter
davantage la controverse.
A-t-on le droit d'abattre un homme qui est d6j5i
terre? Pas du tout, selon les lois de la guerre.
Le fait que l'homme en question ait servi le
gouvernement en place, c'est une autre histoire. Mais quel
qu'il soit, on n'a pas le droit d'agir ainsi, selon les rbgles
du monde civilis6.
Dans un autre pays, tuer ainsi meme un adversaire,
meme un bandit, cela ne se serait pas pass comme Ca.
Mais cette question, avant tout morale, est dans
le cas present, une question a double tranchant. En effet,
Ravix lui-meme aurait-il h6sit6 a abattre un adversaire dans
la meme position.
L'ex-sergent R6missainthe Ravix a la reputation
d'avoir eu la gachette facile. On raconte qu'il aurait abattu
de sa propre main, et de sang froid, le commissaire qui
6tait de garde lors de l'attaque contre l'Acad6mie de police.
Quelle piti6 a-t-il eu pour les fonctionnaires du
Ministbre de l'Int6rieur qui ont WtW tues lors d'une tourn6e
au Plateau Central? Ce n'6tait pas des policiers, mais de
simples fonctionnaires?
Le plus grand tort de Ravix est sans doute aussi
de s'etre alli6 au dernier moment a un bonhomme qui a la
reputation d'un tueur et rien d'autre, d'un "bandit", comme
aime a le dire la porte-parole de la PNH (entendez Grenn
Sonnen). Alors qu'il dirige un mouvement qui se bat pour
recouvrer sa l6gitimit6, le commandant Ravix n'a pas eu
1 une bonne idWe.
Mais peut-etre qu'il n'a pas Wte suffisamment aid6
en conseils et en quoi que ce soit d'autre pas ses anciens
compagnons de lutte. Peut-etre que c'est le "chak koukou
klere pou tou je ou." A la manibre haitienne, n'est-ce pas.
Ensuite, j'irai pleurer sur ta tombe.
Ravix a-t-il eu piti6 aussi quand ses hommes ont
tuW le soldat n6palais de la mission onusienne quand ceux-
ci sont tombs dans une embuscade a Terre Rouge?
Mais, me direz-vous, c'est la guerre. La Minustah
n'avait-elle pas tuW aussi deux ex-militaires haitiens dans
la matin6e du meme jour lors de la reprise du commissariat
de Petit Goave ...
Mais des lors c'6tait la derniere goutte d'eau: la
mort des trois soldats strangers survenus ce jour-l1, deux
sri-lankais et un n6palais.
On ne pouvait s'attendre que la force 6trangbre
allait rester les bras crois6s.


D'autant plus que le tandem Ravix-Grenn Sonnen
n'a pas cess6 ses provocations pour autant. On ouvre le
feu sur une sentinelle devant le siege de la Minustah a
Bourdon.
Selon le porte-parole Moskaluk, les commandos
inconnus auraient aussi tir6 sur un autobus de la mission
onusienne vendredi soir.
Enfin, l'Ambassadeur des Etats-unis a t6 d6finitif
lors d'une conference de presse seulement une semaine
auparavant, le vendredi ler avril: Les Etats-Unis
n'acceptent pas cette "alliance" et la Minustah va
incessamment r6gler la question.
Revix et Grenn Sonnen ont tard6 a recevoir le
message. Ils sont aujourd'hui a la morgue.
Cependant certains avancent que Ravix etait
justement rentr6 a Port-au-Prince pour n6gocier avec le
gouvernement.
A cette question, la porte-parole de la police
nationale a r6pondu: "La police ne negocie pas avec les
bandits."
Mon Dieu, si la police n'avaitjamais n6goci6 avec
des bandits, les cimetieres seraient cent fois plus remplis.
Ceci contredit aussi la declaration du porte-parole
de la CIVPOL, lors de la meme conference de presse. En
effet, M. Moskaluk a dit qu'on n'avait pas l'intention de
tuer qui que ce soit, et que c'est parce que Ravix et Sonnen
ont r6pondu par les armes que la police a Wte oblige
d'utiliser les memes moyens.
Alors, conclusion: Non, on ne tire pas sur un
adversaire qui est d6j5i terre. Et meme quand il s'agit
d'un Ravix qui n'a jamais eu la meme compassion vis a
vis de ses propres adversaires ...
Qui frappe par l'Hp6e p6rira par l'6p6e? comme
on se plait a dire chez nous.
Toujours est-il que Ravix emporte aussi beaucoup
de secrets dans la tombe. Et que c'est bien dommage. Par
exemple, alors que l'opposition avait accuse Aristide
d'avoir lui-meme mont6 la tentative de coup d'6tat du 17
d6cembre 2001, il faudra que Ravix et ses compagnons
d6barquent a Port-au-Prince au lendemain du 29 fevrier
2004, au milieu d'un accueil dfi aux plus grands h6ros,
pour entendre de leur bouche que c'est lui et ses hommes
qui avaient fait
egalement le coup.


On aurait
toujours aimed en
savoir davantage,
n'est-ce pas.
Dommage!
Editorial, M6lodie
103.3 FM, Port-au-
Prince


LE COIN DE MIAMI
PAR EVENS HILAIRE
evenshilaire( hotmail.com

Fanmi Lavalas declare

que le Conseil de security

des Nations-Unies ne fait

pas assez d'efforts pour

proteger les citoyens

haitiens
Les membres du Parti Fanmi Lalavas vivant en exil aux
Etats-Unis ont d6nonc6, au cours d'une conference de
presse donn6e le 14 avril dernier, la situation anarchique
qui pr6vaut dans le pays depuis l'enlbvement de Jean
Bertrand Aristide.
Pour M. Bell Angelot, ce qui se passe actuellement en Haiti
est en violation de la constitution du pays.
Dans une lettre en date du 8 avril portant la signature de 4
membres du FL adress6e au Conseil de security de 1'ONU,
les membres du parti Fanmi Lavalas disent qu'ils sont
concerns par la situation catastrophique du pays.
Dans cette missive, les dirigeants de Fanmi Lavalas ont
indiqu6 que le Conseil de s6curit6 de 1'ONU ne fait pas
assez pour prot6ger les citoyens en Haiti.
Selon les conf6renciers, depuis le depart de l'ex-pr6sident
Aristide, la situation 6conomique du pays s'est d6t6rior6e
et la population entire se trouve dans une extreme misere.
D'un autre c68t, les partisans de l'ex-pr6sident Aristide
exigent d'une part la liberation de tous les prisonniers
politiques et d'autre part la fin des arrestations ill6gales et
des executions sommaires.
A ce sujet, les partisans de Fanmi Lavalas croient que
l'Organisation des Nations-Unies (ONU) a un r6le
important a jouer dans la resolution de la crise en Haiti,
cela en restaurant la d6mocratie qui passe, selon eux, par
le retour physique de Jean Bertrand Aristide.
Car, disent-ils, le num6ro 1 de Fanmi Lavalas a &t6 renvers6
par un coup d'etat.
En ce qui c trait aux prochaines joutes 6lectorales, Fanmi
Lavalas se prononce en faveur d'l6ections libres, honnetes
et d6mocratiques.


Le PM G6rard Latortue declare qu'il ne
demissionne pas ... (voir Latortue / 16)
I


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA MIAMI-


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids,
which can be obtained through the Department of Procurement
Management (DPM), from our Website: www.miamidade.gov/
dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free
of charge, from our Website under "Solicitations Online".
Internet access is available at all branches of the Miami-Dade
Public Library. It is recommended that vendors visit our Website
on a weekly basis to view newly posted solicitations, addendums,
revised bid opening dates and other information that may be
subject to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and
an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive a paper copy of the bid package through the United States
Postal Service.


These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in
accordance with County Ordinance No. 98-106.


REYINYON PIBLIK
Asanble Gouvenan Oganizasyon Planifikasyon Metwopolit6n lan (MPO) pou
Zon Iben Miami an pral f6 yon reyinyon piblik jou Jedi 19 me 2005 la a 2:00
Ma1.1a p p.m. nan Sal Reyinyon Ofisy6l Komisyon6 Konte yo, Stephen P. Clark Center,
04rO 111 NW First Street, Miami, Florida. Reyinyon sa se pou apwouve:

1. Amannman yo sou Pwogram Amelyorasyon Transp6tasyon
(TIP) pou Ane Fiskal 2006-2010
TIP la nan yon s6l dokiman detaye tout amelyorasyon transp6tasyon yo nan z6n metwopoliten lan ki sou
ore pou pwochen senkan yo. Finansman pou amelyorasyon transp6tasyon yo enkli federal, Eta ak lokal
kbm sous fon yo.
2. Pwogram Planifikasyon Travo Ini (UPWP) Ane Fiskal 2006
Chak ane MPO an konpile UPWP an. UPWP an dekri etid tekinik ak de menm 16t aktivite ke MPO an pral
mennen pou sip6te plan transp6tasyon liyo, pwogram yo ak pwoje yo.
3. Amannman Pwogram Amelyorasyon Transp6tasyon yo
(TIP) Ane Fiskal 2005
a. SW 127 Avni ant SW 120 Ri ak SW 88 Ri
Amannman sa a va ajoute $ 7.42 milyon dola pou agrandi SW 127 Avni ant SW 120 Ri ak SW 88 Ri an yon
wout kat ranje ak mitan lari an, teren leta ant lari ak popriyete yo ak ti wout sou kote gran wout la. Pwoje
sa a sou lis TIP ki nan Seksyon Plan Transp6tasyon Pep la pou Distrik 10 Komnisyon an.
b. W6s 60 y6m Ri ant W6s 12yBm Avni ak W6s 4yBm Avni
Amannman sa a va ajoute $1.765 milyon dola sou total $ 2.185 milyon dola fr6 konstriksyon pou agrandi
W6s 60 y6m Ri ant W6s 12y6m Avni ak W6s 4y6m Avni de yon wout de(2) ranje a yon wout twa (3) ranje.
Depatman Travo Piblik Miami-Dade pwopoze estrateji finansman sa yo:
$1.667 milyon de PTP an ki anba Distrik 13 Komisyon an, Amelyorasyon Katye yo pa de tranch de
$413,000 pa ane de Ane Fiskal 2004/05-2007/08, epi
$ 98,000.00 de Fre Enpak Wout Distrik 9 la ki pou distribye konsa: $ 49,000 nan Ane Fiskal 2005/06,
$ 9,000.00 nan Ane Fiskal 2006/07, ak $ 40,000.00 nan Ane Fiskal 2007/2008.
K6m yon pati nan pwoje sa a tonbe nan jiridiksyon Vil Hialeah, yo pral mete disponib res finansman
travay agrandisman z6n ke nou dekri la yo.
*** Reyinyon piblik sa a te fikse pou le 21 avril 2005 li ranvwaye pou le 19 me 2005****
Amannman Plan Transp6tasyon Alontem 2030
a.Pwoj6 SW 137th Avni
Amannman sa a va ajoute pwoj6 SW 137th Avni nan Plan Transp6tasyon Alont6m 2030 la ak amelyorasyon
sa yo ki dekri pi ba la a:
Finisyon de (2) ranje wout konpl de SW 137th Avenue apati de US-1 jiska SW 200 Street nan pati
ki rele "Priority 1 (2005-2009)" ki nan LRTP a.
Agrandi SW 137th Avenue apati de US-1 jiska ekstansyon "Homestead Extension Florida Turnpike
(HEFT)" de de (2) ranje wout a kat (4) ranje wout nan pati ki rele "Priority 1(2005-2009)" ki nan LRTP
a.
Mete disponib pou yo agrandi plis pati 137th Avenue a apati de SW 200 Street jiska US-1 de de (2)
ranje wout a kat (4) ranje wout nan pati ki rele" Priority 3 (2015-2020)" ki nan LRTP a.
Tout moun ki enterese yo envite vini patisipe. Pou kopi TIP lan ak/oubyen plis enf6masyon, tanpri kontakte
Sekretarya MPO nan Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street, Suite 910, Miami, Florida 33128,
telef6n: (305) 375-4507; imel: mpo@miamidade.gov; sitw6b: www.co.miami-dade.fl.us/mpo. Se r6gleman
Konte Miami-Dade pou li swiv tout ekzijans neses6 depoze dapre Iwa pou enfim ki rele "Americans with
Disability Act." Pou jwenn s6vis yon ent6pr6t lang siyal ak men pou moun soud, tanpri rele omwens senk
jou davans. A
M .sam^


I I







Page 15 I FOOTBALL: TOUS LES CHAMPIONNATS


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Coupe D'Europe des Clubs
Champions

Quart de final
Match Retour 12 et 13 Avril
Bayern Munich- Chelsea 3-2
Juventus- Liverpool 0-0
PSV Eindhoven- Lyon 1-1
4-2 tir de Pen
Inter Milan- AC Milan 0-1
Semi-finale
Aller 26-27 Avril,2005
Chelsea-Liverpool
AC Milan- PSV Eindhoven
Retour 3et 4 Mai 2005

Finale 25 Mai, Istanbul (Turquie)

UEFACup

Quart de Final 26me Manche
AZ Villarreal 1-1
AZ gagne 3-2
Auxerre-CSKA Moscow 2-0
CSKA Moscow gagne 4-2
Parme-Austria Vienna 0-0
Parme qualifie
Austria Vienne- Newcastle 4-1
Sporting gagne 4-2


USA

MSL
15 et 16 Avril 2005
Columbus-DC United 1-0
Real Salt Lake-Colorado 1-0
Chivas USA-Dallas 1-3
Chicago-San Jose 2-1
MetroStars-Kansas City 2-2


Le classement
Conference Est
Columbus
New England
DC United
Kansas City


Chicago 4
Metrostars 2

Conference Ouest
Dallas
Real Salt Lake
Los Angeles
San Jose
Colorado
Chivas USA


Europe

Espagne
326me Journ6e
Athletico Madrid-Espagnol 0-0
Seville-Osasuna 0-1
Real Sociedad- Deportivo la Corogne 1-0
Albacete-Malaga 1-2
Mallorca-Valence 0-0
Racing Satander-Athletico Bilbao 0-2
Real Saragoza Numancia 4-1
Villareal-Real Betis 0-0
Levante-Real Madrid 0-2
Barcelone-Getafe 2-0

Le classement
Equipes Pts
1-FC Barcelone 72
2-Real Madrid 66
3-Seville 52
Meilleur Buteur du Chanpionnat
D'Espagne
Samuel Eto'o 21 Buts Fc Barcelone

Angleterre
336me Journ6e
Charlton-Bolton 1-2
Crystal Palace-Norwich 3-3
Fulham- Manchester City 1-1
Liverpool-Tottenham 2-2
Southampton-Aston Villa 2-3
Birmingham-Portsmouth 0-0
Manchester United-Chelsea PP
Arsenal-Everton PP
Newcastle-Middlesborough PP


West Bromwich-Blackburn PP

Equipes Pts
1. Chelsea 81
2. Arsenal 70
3. Manchester United 67


Meilleur Buteur du Championnat Anglais
Thierry Henry Arsenal 25 buts Arsenal

FA CUP
Arsenal-Blakburn 3-0
Manchester United-Newcastle 4-1

FA CUP Finale: Arsenal-Manchester
United

Italie
316me
Messina-Udinese 1-0
Rome-Reggina 1-2
Sampdoria-Palermo 1-0
Bologne-Lazio 1-2
Brescia-Atalanta 0-0
Chievo Verona-Parme 2-0
Inter Milan-Cagliari 2-0
Juventus-Lecce 5-2
Livorno-Fiorentina 2-0
Sienna-AC Milan 2-1
Equipes Pts
1. Juventus 70
2. AC Milan 67
3. Inter Milan 56

Meilleur buteur Chanpionnat d'Italie
Vicenzo Montella AS Roma 21 buts

France
336me Journ6e
Lille-Lens 2-1
Bastia-Toulouse 2-1
Bordeaux-Nantes 0-2
Marseille-Ajaccio 1-2
Metz-Istres 2-1
Nice-Caen 0-1
Rennes-St Etienne 2-2
Sochaux-Monaco 1-1


Auxerre-Strasbourg 0-0
Lyon-PSG 0-1


Equipes
1. Lyon
2. Lille
3. Marseille


Meilleur buteur Chanpionnat de France
Alexander Frei 16 buts Rennes

Allemagne
296me Journ6e
Dortmund-Arminia Bielefeld 1-1
Monchengladbach-Mainz 1-1
Hannover-96-Bayern Munich 0-1
Rostock-Stuggart 2-1
Freiburg-Leverkusen 1-3
Schalke 04-Hamburg 1-2
Bremen-Hertha Berlin 0-1
Kaiserslautern-Bochum 1-2
Wolfsburg-Nurenberg 0-1


Equipes
1. Bayern Munich
2. Schalke 04
3. Stuggart


Meilleur buteur Chanpionnat d'Allemagne
Marek Mintal 22 buts FC Nurenberg


Championnat D'Argentine
Tournoi de ClOture 9e Journde
Banfiel-San Lorenzo 1-0
Rosario Central-Gimnasia la Plata 2-1
Argentinos Juniors-Lanus 0-2
Racing Club-Arsenal 1-0
Colon de Santa Fe-Olimpo de Bahia Blanca
1-0
Estudiantes La Plata-Newell's Old Boys 3-2
Instituto Cordoba-Almagro 3-2
Velez Sarfield-Independiente 3-1
River Plate-Quilmes 4-0
Huracan-Boca Juniors 2-4
(voir Championnats
Haiti & Miami / 18)


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE COUNTY FIRE RESCUE DEPARTMENT MItAMI
DESIGN-BUILD SERVICES FOR THE TRAIL FIRE RESCUE STATION NO. 61
CICC PROJECT NO. DB04-FIRE-01
FIRE PROJECT NO. DB-09

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Sections 2-8.1 as amended by Ordinance 05-15, 2-
10.4 of the Miami-Dade County Code and Administrative Order 3-39, announces that design-build services are required for the Miami-Dade Fire Rescue Department
(FIRE), Trail Fire Rescue Station No. 61, located at the northeast corner of SW 10h Street and SW 152nd Avenue, Miami, Florida.

Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on April 25, 2005 at 2:00 PM at the offices of Perez Associates, located at 9450 Sunset Drive,
Suite 100-A, Miami, FL, 33173. The phone number for Perez Associates is (305) 596-5006. The non-refundable fee for each design-build criteria package is $50.00
and only checks or money orders are acceptable and shall be made payable to Miami-Dade County Board of County Commissioners.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering
14.00 Architecture


16.00 General Civil Engineering
18.00 Architectural Construction Management
20.00 Landscape Architecture


To satisfy the technical certification requirements listed above for the requested services, valid technical certification in all of the above-specified area(s) of work must be
held by a firm responding as a sole respondent, or a team of firms. Teams of firms must designate one of its members as the "prime consultant". Furthermore, if an
individual is providing services that require technical certification by Miami-Dade County, the individual is required to have the relevant certification(s). Individuals who
are not technically certified will not be "allowed" to perform work for those scopes of work requiring technical certification. Additionally, firms that list other areas of work
as supplements to the required technical certifications must also be certified for those supplemental areas.

Pursuant to Administrative Order, a design-build firm is defined as a partnership or joint venture, corporation, or individual, having at least one partner in compliance
with each of the following requirements:
t
a. Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a certified or registered general contractor or a certified
or registered building contractor as the qualifying agent; or
t
b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering; certified under Section 481.219 to practice architecture; or certified
under Section 481.319 to practice landscape architecture.

Those firms submitting as a joint venture must submit documentation for each entity participating in the joint venture to include the legal name of the companies
participating in the joint venture as registered with the State of Florida.

A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their
vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed
a solicitation notification.

The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at fty@miamidade.gov, fax (305) 375-1083, or phone: (305) 375-2774.
However, if the NTP is obtained onine youu r advised to send an rle-mail to FAITH SAMUELS at FTY@
CONTRACT MEASURE REOUIREMENTS

One (1) Agreement
Community Business Enterprise Program (CBE) Measures (Set A-side Design Portion Only)

26% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Measures (Construction Portion Only)

Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on May 5, 2005 at 9:00 A.M. in the auditorium of the Miami-Dade County Fire Department, located at 9300
NW 41 Street, Miami, Florida. DATE, at TIME (AM or PM) in Conf.eentt Room #, # Flor of the Stephen P. .ar.k Cent.e, located at 111 MW 1st St reeMiami,
Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is June 10, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County,
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1t Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT All SEALED PROPOSAL
ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-
Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


I I






Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


I DEVELOPPEMENT DURABLE I Page 16


Le jeudi 14
l'Irrigation proc6dait
1'Agriculture, a la rem
sur le'" Transfert de 1l
Haiti qui s'6tait tenu
Christopher.
A l'initiative
1'Eau (GSE) mis en oe
International et de D&
le MARNDR, des inst
(ONG, bureaux d'6tuc
des projets bi ou multil
de R6flexion sur l'Irrig
Dans le courai
compter i l'actif du GI
S L'organisation d'u
a destination de ca

REQUEST FOR

Taxicab Ridershi

Miami-Dade Co
Consumer Servic
proposals from
performing a stud
The selected Propc
relative use of ta:
residents, the utili;
taxicabs, the geog
in the County, an
hire taxicab lic
chauffeurs.

The selected Proi
experience and
comparable studie
transportations.

The selected Prop(
interest in any o
including taxicab,
carrier.

It is anticipated the C
one (1) year period, p
for an additional one
discretion.

There are no contract


Conclusion du colloque sur I'irrigation
avril, le Groupe de R6flexion sur La selection de terrains de r6f6rence qui ont b6n6fici6 reconnue et repr6senta-tive au
, l'auditorium du Ministere de d'un appui-suivi particulier pour la mise en oeuvre de desservie par le system irrigu6
ise officielle des actes du colloque la demarche propose d'appui a la prise en charge ; 10. Afin que l'irrigation permette ur
a gestion des systemes irrigu6s en L'organisation de visites conjointes d'exp6riences de la production agricole, i
u les 2, 3 et 4 Juin 2004 a l'HOtel terrains et projets ; intervenants doivent favoriser ui
Une r6flexion sur le cadre l6gal de l'irrigation ; intrants, au march6 et toutes ac
du programme Gestion Sociale de L'organisation du colloque sur le transfert de gestion associations d'irrigants.
:uvre par le Centre de Coop6ration des syst1mes irrigu6s. 11. Le MARNDR doit renforcer
veloppement Agricole (CICDA) et l'irrigation au niveau central ma
itutions priv6es de d6veloppement Lanc6e au d6but des ann6es 80, la th6matique de d6concentr6 afin d'appliquer la p
les), des services du MARNDR et la responsabilisation des agriculteurs et du transfert de
at6raux avaient constitu6 le Groupe gestion des systemes d'irrigation aux organisations (voir
nation (GRI). paysannes guide aujourd'hui les interventions en matibre
d'irrigation. Cependant, la prise en charge par les
nt des trois dernibres ann6es, on peut organisations paysannes de responsabilit6s nouvelles LE COIN DE X
RI: demande un certain nombre de conditions et un
me dizaine de sessions de formation environnement socio-politique et institutionnel porteur. Le L atortuI
padres sp6cialis6s dans l'irrigation; colloque devait done offrir le cadre d'une r6flexion sur les
conditions de succes de la gestion participative de (suite de la page 14)
I PROPOSALS (RFP) No. 482 l'irrigation par les usagers. et que son mandat est d
nouvelles elections dans 1h
MM Jeudi les actes du colloque ont done 6te remis un son sse iai la se
ip Study MIAM aux institutions ayant apport6 une contribution a sa Durant son passages Miami, a se
ll* r6alisation soit comme organisateur, soit commeinauguration de la C
financeur ou simplement comme participant et a cette Haitiano-Am6ricaine, le premier m
unty, as represented by the occasion, les resolutions adopt6es i l'issue des travaux G6rard Latortue a d6clar6 qu'il n'
ces Department, is soliciting ont 6t6 pr6sent6es. Elles ont au nombre de onze d6missionner, contrairement aux de
leaders politiques en Haiti.
qualified firms capable of 1. L'irrigation 6tant d6clar6e secteur strat6gique Selon Latortue, les haltiens doivent
ly regarding taxicab ridership. prioritaire, 1'Etat doit veiller a ce que ce secteur soit gouvernement est entr6 en fonction il
dot6 d'allocations budg6taires substantielles. temps; il nest pas question d'exiger
ser shall be able to analyze the 2. MARNDR dot encourager le gouvernement part. Et de prciser que le cas de
xicab services by visitors and pendre des dispositions l6gales relatives au domaine est different, parce que c'est tout le I
zation of wheelchair accessible suivant: Les declarations du locataire de la pi
graphic distribution of taxicabs Loi g6n6rale sur l'eau un toll au sein de la communaut6 i
Ste i t f itin fo Loi cadre sur l'irrigation et le drainage des eaux Les partisans z616s de l'ancien pr6si
Sthe impact of additional for- agricoles pas mach6 leurs mots pour accuser
:enses on existing taxicab I Statut g6n6ral des organisations d'avoir 6t6 un des instigateurs du kid
professionnelles agricoles
C Loi sur les associations d'irrigants
poser shall demonstrate direct Loi sur le transfert de la gestion des systbmes L'US Immigration con
irrigu6s aux associations
knowledge in completing Loi sur l'am6nagement du territoire Vague de deportation
-s of public and private ground (urbanisation ...) papiers vivant aux Eta
3. Tous les intervenants travaillant dans le secteur Les agents du Service d'Immigrat
irrigu6 doivent respecter la politique et la revenus sur le terrain aprbs une courte
m6thodologie du MARNDR dans la mise en place des ill6gaux vivant aux Etats-Unis. Les
oser shall not have any financial des managements hydro-agricoles et des sont inquiets a cause leur situation.
associations d'irrigants les concernant. Malgr6 les multiples d6marches de
f the for-hire industry areas, 4. Le MARNDR doit veiller a une reorientation et a auprbs des autorit6s de l'Immigration
limousine, or passenger motor un renforcement du fonds special irrigation afin de de deportations des ill6gaux haitier
garantir le financement interne des activities lies a clair.
l'irrigation. La semaine 6coul6e, l'Immigration U
5. Les bassins versants surplombant les p6rimbtres plus d'une cinquantaine d'Haitiens. I
'ounty will issue an agreement for a irrigu6s doivent b6n6ficier d'une attention sp6ciale groupe qui est actuellement au cen
3lus the option to extend the term et soutenue de la part des pouvoirs publics mais Krome sera d6port6.
6galement de tous les acteurs et tout programme ou On pr6voit d'organiser une manife
(1) year period, at the County's sole projet d'irrigation doit avoir une composante gestion (Miami, Fort-Lauderdale et West
des bassins versants (meilleure integration des demander aux autorit6s de 1'US Immi
acteurs amont/aval, mise en place de structures la vague de deportations. On sollicit
m6caniques et biologiques au niveau des versants tout le monde pour la pleine r6ussite
measures for this RFP. imm6diats de p6rimbtres irrigu6s).


The RFP solicitation package, which will be
available starting April 15, 2004, can be obtained
at no cost on-line at HYPERLINK "http://
www.miamidade.gov/dpm"
www.miamidade.gov/dpm. The package can also
be obtained through the Vendor Assistance Unit
(305/375-5773), Department of Procurement
Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300,
Miami, FL 33128-1974 at a cost of $10.00 for
each solicitation package and an additional $5.00
fee for a request to receive the solicitation package
through the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA and
MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April
26, 2005 at 10:00 a.m. (local time) at 111 NW
1st Street, 13' Floor, Conference Room A, Miami,
FL. Attendance is recommended, but not
mandatory. The Contracting Officer for this RFP
is Yanette Bravo at (305) 375-5866. If you need
a sign language interpreter or materials in
accessible format for this event please call Jason
Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-
1564 at least five days in advance.

Deadline for submission of proposals is May 13, 2005 at
2:00 p.m. (local time), at Miami-Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street,
17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This
RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordinance
98-106.


6. Le MARNDR doit veiller au renforcement et a la
reorientation du
fonds special de
reboise-ment afin
de garantir le
financement et le
suivi des travaux de
protection des
bassins versants.
7. Dans le cadre du
transfert de gestion
des systemes
irrigu6s, un
programme
national de for-
mation a des-
tination des acteurs
(techniciens,
animateurs, cadres,
usagers des sys-
tbmes irrigu6s) doit
&tre mis sur pied.
8. Le MARNDR avec
l'appui des acteurs
du secteur irri-
gation, doit assurer
la promotion d'as-
sociations, de
f6d6rations et de
conf6d6rations
d'associations
d'irrigants a travers
les diff6rentes
regions du pays.
9. Les diff6rents
acteurs doivent
encourager u ac-
compagnement qui
permette a ce
qu'une association
soit r6ellement
fonctionnelle, elle
doit b6n6ficier de
bonnes com-
p6tences, &tre


niveau de la zone
ie r6elle valorisation
'Etat et diff6rents
n meilleur accbs aux
;tions en faveur des

les services li6s a
lis surtout au niveau
)olitique.
Conclusions / 17)


MIAMI


000


'organiser de
e pays
naine 6coul6e, pour
ambre de Commerce
inistre de transition
a pas l'intention de
:mandes de certains
savoir que lorsqu'un
est 1l pour un certain
pr6matur6ment son
ex-pr6sident Aristide
)ays, selon Latortue,
rimature ont soulev6
haitienne de Miami.
dent a Miami n'ont
le PM de transition
napping d'Aristide.


tinue avec la
n des sans
its-Unis
ion am6ricain sont
pause a la recherche
Ssans papiers haitiens

s activistes haitiens
pour stopper la vague
is, rien n'est encore
S a retourn6 en Haiti
Et sous peu, un autre
itre de detention de
station a trois t&tes
Palm Beach) pour
gration de surseoir a
e la participation de
de ce mouvement.


Evens Hilaire





e








Page 17 I REFLEXIONS POLITIOUES I


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


La transition entre le combat des agendas
Par Gabriel Nicolas, 'l ce intellectuelle, semble

D Camille Sylaire et ev de la consciencenationale rthm t i q u e


La r6cente acc6dlration de la crise haitienne de nation
a bien 6rod6 l'aspect consensuel de l'accord politique du 4
avril 2004. Tandis que la violence d6brid6e et l'ins6curit6
cors6e n'6pargnent personne, le discours ideologique officiel
de 16gitimation d'un 6tat de fait a-constitutionnel se vide de
tout contenu reel et ne peut plus convaincre personne.
Ce d6chirement du voile du temple de la supercherie
politique permet d'identifier la configuration des principaux
agendas, qui occultent la voie d'une sortie de crise authentique
et foncibrement nationale, laminant ainsi l'espoir des masses
laborieuses, vidant en outre les poches des couches
interm6diaires fragilis6es, menacant par ailleurs l'h6g6monie
s&culaire d'importants op6rateurs 6conomiques, et 6puisant
finalement ce qui reste de l'historicit6 des acteurs politiques
traditionnels.
Ceci dit, on peut identifier trois (3) principales
categories d'agendas, qui sont autant d'expressions d'intrets
et de preoccupations identifiables, des acteurs majeurs de cette
phase de la crise. Citons :
F l'international;
C la strate oligarchique d'affaires;
C la classe politique traditionnelle.
L'agenda des centres dominants de l'international
Pour l'international, tel qu'engag6 dans la crise haitienne,
l'esprit de suite est de rigueur. De 1985 a 2005, de la r6volte
populaire contre le gouvernement de Jean-Claude
Duvalier, a la mise en place de l'onusien G6rard Latortue,
il a toujours Wt6 question d'ajuster Haiti structurellement,
en vue de son insertion programme dans une certaine


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, Fl 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, Fl 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


division r6gionale du travail et des changes,
solidaire de la globalisation de l'6conomie.
De meme, du discours d'adieu, explicite a
souhait, prononc6 par le dernier ambassadeur
am6ricain en Haiti, aux propos imprudents du
ministre canadien Paradis, il est question de
tutelle et de mise au pas d'une strate d'affaires
monopoliste de speculation et de predation, et
d'une classe politique traditionnelle, en
porte-a-faux vis-a-vis du sens de l'histoire et,'a
fortiori, de la dynamique endogene du terrain.
A partir de ce prisme 1, tous les choix
strat6giques de la MINUSTAH grev6s
d'h6sitations et meme de contradictions, dans
la lutte contre l'ins6curit6, prennent leur sens
reel.
L'agenda des c6nacles oligarchiques
d'int6erts
Depuis toujours, monopoliste, exclusif et
fleurissant a l'ombre de l'autoritarisme
politique, l'oligarchie, dans sa frange



Colloque sur

I'irrigation ...
(Conclusions ... suite de la page 16)
Des repr6sentants des secteurs int6ress6s :
secteur des associations d'irrigants, secteur priv6
(ONG, bureaux d'6tudes), ont alors eu l'occasion
de formuler leurs attentes en ce qui concerne la
mise en oeuvre de ces resolutions ; aprbs quoi, le
responsable de l'institution ayant la haute main sur
la politique en matibre d'irrigation, le Ministre
responsable du MARNDR, fut invited conclure.

Pour le Ministre, il y a quatre
enseignements a tirer des actes du colloque :

1. la necessity de poursuivre les efforts dans la
mise en place des structures d'irrigation ;
2. le choix en faveur de la gestion autonome des
systemes d'irrigation ;
3. l'obligation pour les irrigants d'augmenter la
production agricole ;
4. l'imperieuse necessity de tout faire pour la
protection des bassins versants.

Le Ministre en a profit pour rappeler a
l'assistance, en particulier aux repr6sentants des
associations d'irrigants, qu'il n'en avait plus que
pour quelques mois a son poste, et que, si on veut
que les choix faits durant sa gestion soient
respects par celui qui lui succ6dera, il faut que
les secteurs int6ress6s s'approprient ces choix et
les imposent a ceux qui auront la responsabilit6 de
la politique d'irrigation aprbs lui.

Bernard Eth6art
ben(aetheart.com


commerciale, en vue d'assurer sa reproduction. Hier encore,
partie prenante du problbme, on s'improvise aujourd'hui en
tant que partenaire incontournable de la solution. Comme
quoi la lib6ralisation des changes ne saurait se faire en marge
des pratiques commerciales de ce groupe, tout comme la
democratisation de la vie politique ne saurait s'effectuer en
contre sens de leurs pratiques politiques.
D'ailleurs, le projet de contrat n'est-il pas issu de
l'inf6odation organique aux int6r&ts oligarchiques de certains
616ments r6put6s 6rudits de la classe moyenne? Une telle
demarche ne s'inscrit-elle pas dans le dessein de jouxter le
processus de modernisation et de democratisation du pays a
l'attelage social traditionnel oligarchique, en vue du contr6le
de l'appareil d'Etat?
L'agenda de la'" classe politique traditionnelle
Dans un contexte sociopolitique lugubre, macabre, oi la
grande majority nationale boude tout et surtout ceux qui lui
semblent associ6s a l'ancien mode de fonctionnement en
crise, les reunions aussi futiles qu'interminables et la
m6diatisation a outrance des moindres faits et gestes de ces
acteurs, ne font que voiler la phobie du terrain qui
suffoque plus que jamais le politicien traditionnel. Avant-
hier, ils applaudissaient l'occupation, hier, ils approuvaient
l'id6e de mise sous tutelle, aujourd'hui, ils se d6couvrent
soudain des vertus nationalistes, face a l'influence croissante
des agences internationales qu'ils ont eux-memes contribu6
i impliquer dans le processus electoral.
Ainsi, la phobie que suscite un terrain grognon, et les
apprehensions qu'inspire le d6sir de l'international a
remodeler effectivement le profil de la classe politique ",
expliqueraient que le politicien traditionnel reve a haute voix
et les yeux ouverts, de grands fronts regroupant uniquement
des organisations places par l'histoire sur la meme sellette.
En r6sum6, a ddfaut de pouvoir baliser une vision credible
de sortie de crise, on fait l'entendu pour introduire B la d6rob6e
un agenda faussement consensuel qui viserait tout compte
fait, a une gestion post-6lectorale commune de l'6chec d'un
pouvoir effrit6.
Conclusion
Aujourd'hui, le d6sarroi manifeste des acteurs de
l'accord du 4 avril trahit un constat d'6chec. Mais ces acteurs,
ne r6alisent-ils pas qu'une telle d6convenue, d'ailleurs
annonce, n'est qu'une r6sultante oblige de vil combat des
agendas?
Cette lutte est devenue d'autant plus f6roce que les
int6r&ts antagoniques en cause n'ont rien a voir avec les vraies
aspirations du peuple, dans sa majority nationale interstitielle.
Cette multitude 6mergente qui a plus que jamais de
bonnes raisons de bouder tout et tous, ne peut d6sormais
compter que sur ses propres capacities de mobilisation, en
relations synchronis6es avec les activities d'encadrement
d'autres categories de citoyens impliqu6es dans cette lutte
d6mocratique. Tous ces groupes sociaux qui alimentent par
leur engagement inconditionnel le combat pour le
changement du systeme social oligarchique, ne peuvent
compter, en dernibre analyse, que sur une conscience
nationale en 6veil et qui veille, prete a faire 6chec a tous les
agendas au service des fossoyeurs de la modernisation et de
la d6mocratie.

Gabriel Nicolas, Ph.D.
D" Camille Sylaire


877"2 I E 2 e"me AverLnue

T61: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection teliphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* MnnPv Ordepr


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Proclnits nonr rhpvepnY


- IV I% It -5% %1 t F It ItIIIIIN j1% Pill tI-V- A







Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


S||MANIF| S


irnlElS


Les Jeux de Bernard


wI$ 1/)41'1131;9/t hitJil

Allez de MANIFS a SOLENS, en utilisant des mots du du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


Page 18


Solutions de la
semaine passe:

PARDON
CARDON
CARDAN
CARDAS
CARDES
CARRES
CIRRES
RLH.]


Solutions de la semaine passe:
N R U S/R)J G Z F R S K
E\ (NfY/G 0 H F N U V K
QGX XR\K O G G P D S
B E XN\A\O\N R I G U U C
G I E A I\V\B\Z L X W L B
D R R R\M\Z\X\N G B Y Q/H
R A E Y I \A\T\AY \ R R/i 2
V P J\P\0 M\T A G "XM/B P
C Y V L S\P J T QXC\ X
Y F W Q (D\A\N N~ E^ G

D G U T D N K K O W VI
ACMVZLWUMQ YD


HORIZONTAL
1. La Ville de Granite 2. Pain frangais -
3. Habituera 4. Attacha Pr6position -
5. Pronom Ici Repose -
6. Gorge Titane 7. Chemin -
8. Condensation du matin Pronom.


VERTICAL
1. Reflecteur d'une lampe -
2. Chanson de Michael Jackson -
3. Meme Situation 4. Coq de roche -
5. Circonstancid 6. Saison -
7. Exigues 8. R6duit a rien.


HAITI
HAITI
TOURNOI DE CLOTURE
2~me Journee 15, 16 et 17 Avril 2005
Aigle Noir -AS Grand Goave 2-0
Racing C.H ASC reportd/forfait
Temp&te- FICA 2-2
Racing Gonaives Cavaly 3-3
Z6nith AS Carrefour 4-1
AS Mirebalais Violette 0-0
Victory Baltimore 1-1
Roulado Don Bosco 1-0


Classement P
Aigle Noir 6
Baltimore 4
Violette 4
Cavaly 4
AS Mirebalais 4
Z6nith 3
Roulado 3
.ASC 3
.ASGG 3
.RFC 2


ts







(1 match en retard)


[ & MIAMI
.Fica
.Temp&te
.Victory
SDon Bosco
.RCH
SAscar


0
0 (1 match en retard)
0


Miami
Championnat Madame Gougouse
Dimanche 17 Avril 2005
CD Cortez-Sl6ection 5-2

Dimanche 24 Avril 2005
Port de Paix-Orlando
Saint Louis-Pan American

CHAMPIONNATS ...
(suite de la page 15)
Classement Pts
1 Rosario Central 20
2- Racing Club 19
3- River Plate 19
4-Velez Sarfield 18


REQUEST FOR QUALIFICATIONS
FOR ROUTE WORK AND GROUP TRAVEL SERVICES POOL
RFQ No. 83 MIAM

Miami-Dade County, hereafter referred to as the "County," as represented by the
Miami-Dade Transit Department (MDT), is seeking qualification submissions from
interested parties to provide and operate reliable, dependable and cost-effective public
transportation services, as determined by the County, within Miami-Dade, Broward and
Monroe Counties, on an as needed basis. It is the County's intention to create a Pool of
qualified firms to provide the following services: Fixed-Route Services, Semi-Fixed Route
Services, Group Travel Services, and Supervisory/Starter Personnel.
Membherhin in the Pnnl is n nrerenuiite for nbtaininc nnnrtnnities to nresent


IVIVIIIUVIIIIIL III L1IV p U p INqa L21UIUINI V lu Y UmaIImly
proposals for npriects selected for this Pool .However there is no


Pool members will ob I


County will issue Work Order Proposal Requests (WOPR) to eligible mer


.... .U .......II L
: that any or all
)jects arise, the
ers of the Pool


Eligible members wishing to participate on a project will submit proposals per the
instructions of the WOPR. Generally, awards will be made on a competitive basis among
applicable Pool Members.

Proposers must meet the following minimum qualification requirements:

a) The Proposer (or general partner of the firm) must have three (3) or more consecutive
years of experience, within the last five (5) years, in providing similar transportation
services in scope and complexity required by this RFQ.
b) The proposed Project Coordinator must have three (3) or more consecutive years of
direct experience, within the last five (5) years in managing all aspects of a public
transit service or paratransit service similar in scope and complexity required by this
RFQ.

The County reserves the right to add contractors to the Pool to ensure adequate
services levels.

The RFP solicitation package, which will be available starting April 11, 2005, can be
obtained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained
through the Vendor Assistance Unit (305/375-5773), Department of Procurement
Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-1974 at a cost of $10.00
for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a request to receive the
solicitation package through the United States Postal Service. For your convenience, we
now accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April 21, 2005 at 2:00 p.m. (local time) at 111
NW 1st Street, 18th Floor, Conference Room 18-2, Miami, FL. Attendance is recommended,
but not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is Carlos Plasencia at (305) 375-
1084. If you need a sign language interpreter or materials in accessible format for this
event please call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is May 6, 2005 at 2:00 p.m. (local time), at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone
of Silence Ordinance 98-106.


En bref ...


(suite de la page 2)


Les membres du Conseil, qui doivent envisager le renouvellement du mandat de la MINUSTAH
au mois de mai prochain ont reitere, au cours de leur visite, leur totale confiance en la
MINUSTAH et en son chef, Juan Gabriel Valdes, ajoute le communique.





"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"



e a.- *


REQUEST FOR QUALIFICATIONS
FOR TRANSIT MARKET RESEARCH SERVICE
RFQ No. 84

Miami-Dade County, hereafter referred to as the "County," as represented by the Miami-
Dade Transit Department (MDT), is seeking qualification submissions from interested parties
for consideration for the purposes of providing qualitative and quantitative Transit Market
Research. Selected Proposers will participate in the Transit Market Research Services
Pool, hereinafter referred to as the "Pool".
The Contracts may be awarded by the Board of County Commissioners to as many as eight
(8) Proposers whose proposals shall be deemed responsive, responsible and to be in the
best interest of the County and whose qualifications meet the requirements of the Request
for Qualifications (RFQ).
Membership in the Pool is a prerequisite for obtaining opportunities to present proposals
for projects selected for this Pool. However, there is no guarantee that any or all Pool
members will obtain work orders issued through this Pool. When projects arise, the County
will issue Work Order Proposal Requests (WOPR) to eligible members of the Pool. Eligible
members wishing to participate on a project will submit proposals per the instructions of
the WOPR. Generally, awards will be made on a competitive basis among applicable Pool
Members.
The resulting contracts will be funded in part by the Federal Transit Administration (FTA)
and the provisions of Title VI of the Civil Rights Act of 1964, the Disadvantaged Business
Enterprises (DBE) provisions of 49 CFR Part 26, and all other pertinent Federal Provisions
apply. Each respondent shall make a good faith effort to meet the DBE Utilization Goal of
thirty percent (30%) established for this project. Firms selected for participation as DBEs
must have been certified by Miami-Dade County in accordance with 49 CFR Part 26 by the
proposal submittal deadline.

Proposers must meet the following minimum qualification requirements:
The Proposer must have three (3) or more consecutive years of relevant experience within
the last five (5) years in conducting transit or passenger transportation related market research
studies and surveys, similar in scope and complexity to the requirements in this RFQ.
Proposer must provide adequate documentation to demonstrate compliance with this
minimum qualification requirement.

The County reserves the right to add contractors to the Pool to ensure adequate
services levels.

The RFQ solicitation package, which will be available starting April 12, 2005, can be
obtained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained
through the Vendor Assistance Unit (305/375-5773), Department of Procurement
Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-1974 at a cost of $10.00
for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a request to receive the
solicitation package through the United States Postal Service. For your convenience, we
now accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April 22, 2005 at 2:30 p.m. (local time) at 111
NW 1st Street, 18th Floor, Conference Room 18-4, Miami, FL. Attendance is recommended,
but not mandatory. The Contracting Officer for this RFQ is Carlos Plasencia at (305) 375-
1084. If you need a sign language interpreter or materials in accessible format for this
event please call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is May 13,2005 at 2:00 p.m. (local time), at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFQ is subject to the County's Cone
of Silence Ordinance 98-106.


Arinze
Bergoglio
Danneels
Dias
Hummes
Kasper
Ratzinger
Rivera
Ruini
SchOnbom
Tettamanzi


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

E Z

DMA

E N


Solutions de la semaine passed
SPYURIES


FOOTBALL: TOUS LES CHAMPIONNATS


AM f'5 JJ,'F lmMT',7717 Jsl;1-7l iFTM1, ll'lrj7 /L 7i,/fJl,,l)JJ,;


1% ''''II ='1 ,11'ml '', rlllf l1' ,'' = 1


__Y


IV_ __VI___Y YI-----Y IV- ----Y I VV- IIV II -1--. ------ -Y --V


iuI-Y Will "Malli wu ulu-YI "UYu Li-l"Ugli ll-- I ""I. vvli--


19






Page 19


I Ti gout pa ti gout I


Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12





Mercredi 20 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 12


Page 20


I CITE SOLEIL SOUS LE FEU I


240 murtft darn u Fe plwration dr
I'r >)Nl aitr un n arsw es liusl








"Copyrighted Material

s ,Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Policier bless au cours des operations men6es par la
Miustah et la PNH interrog6 au cours d'une visite du
premier ministre G6rard Latortue a I'unit6 sp6cialisee
des CIMO photo Yonel Louis


0a LO 1 4
SV ; " "^^flf- ii~c.s a^Stsss.,sm ^M Il <^1< *jij|~riai~^^ SBf




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs