Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00260
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: April 6, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00260
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00004-06-2005 ( PDF )


Full Text















Haiti en Marche edition du 6 au 12 Avril 2005 Vol. XIX No.10


MORT DE JEAN-PAUL II A 84 ANS

.Funerailles du pape vendredi

.Pas de favori pour la succession ..

" Le 9 Mars 1983, une phrase

qui a marque Haiti ...


I Le lie congress charismatique le week-end ecoule a Port-au-Prince ... ..-..
photo Yonel Louis/HenM


HAITI-CRISE

Vers une interdiction des

manifestations Lavalas


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 2 Avril -
"Une manifestation Lavalas a Wtd
interdite vendredi par la Minustah parce


personnes, a Wtd empechde d'atteindre le
Champ de Mars, of se trouve le monument
de la Constitution, dont on comm6morait
le 18e anniversaire.


Grave p6nurie d'eau en Haiti, y compris a la capitale. Le pays est frapp6 par
la pire s6cheresse de ces dernieres d6cennies photo Georges Dup6/HenM


que le porte-parole des partisans de
Fanmi Lavalas au Bel-air, Samba
Boukman, n'avait pas accompli les
formalit6s l6gales."
Celui qui parle ainsi est le
colonel Elouafi Boulbass, porte-parole
de la branche militaire de la Mission de
1'ONU pour la stabilisation en Haiti. II
s'agit d'une autre manifestation des
groupes lavalas de la capitale. Ces
manifestations se multiplient quasi
quotidiennement.
D6ji le 29 mars could, l'une
d'elles rdunissant plus de 10.000


Macontents, des manifestants ont
lanc6 des jets de pierres contre les
v6hicules de la force de maintien de la paix
et en refluant, auraient cass6 de
nombreuses vitres du c6t6 de Delmas.

Bons Lavalas et mauvais
Lavalas ...
Macontent A son tour, le
commandant des casques bleus, le
lieutenant-g6ndral br6silien Augusto
Heleno Ribeiro, a d6nonc6 des casseurs
(voir Possible interdiction / 4)


L'ambassadeur US decerne

malgre tout un satisfecit

au gouvernement


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 4 Avril Le
vendredi ler avril, l'ambassadeur des


Ambassadeur des Etats-Unis
James B. Foley
Etats-Unis en Haiti invitait plusieurs
m6dias de la capitale a une conference
de presse.
Pendant un peu plus de 45
minutes, l'ambassadeur James B. Foley
a passe en revue les principaux points de
l'actualit6 politique nationale:
L'ins6curit6;
Les prochaines elections;
Le gouvernement de
transition;
L'conomie;
Les partis politiques.
Au chapitre de l'ins6curit6 sur
lequel il s'est le plus r6pandu,


I


l'ambassadeur am6ricain dit constater une
alliance incomprehensiblee" entre 2
extremes: le lavalas arm6 et l'aile dure des
anciens militaires.
II a laiss6 entendre que la
Minustah (force internationale de maintien
de la paix de 1'ONU) est en train de prendre
cette question plus s6rieusement en main
et que celle-ci a aujourd'hui les effectifs
(6.000 soldats et prbs de 2.000 policiers
internationaux) ainsi que la determination
pour le faire.
Par rapport aux elections fixes en
octobre et novembre prochains, James
Foley estime que la restauration de la
s6curit6, autant que faire se peut, est
indispensable pour la tenue d'dlections
honnetes et libres, avec la participation de
tous les secteurs, "y compris le lavalas".
Elections qui repr6sentent l'enjeu
veritable, a insist M. Foley, les nouveaux
(voir Foley / 5)

Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinifre au Bois Verna
TUll: 221-8596 ou 245-1910
Fax 221 0204
Miami
173 NW 94th Street
Miami, Florida 33150
Tel.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
e-mail:
pub(haitienmarche.com

URL: www.haitienmarche.com








EN PLUS ... ENBREF...


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Pourquoi Washington en
indique-t-il que le chaos en Haiti
peut etre une raison suffisante pour
renvoyer les elections dans ce pays fixes
en novembre prochain ?
Alors que les Etats-Unis et leurs
allies ont maintenu leur engagement pour
organiser les elections en Iraq malgr6 la
peur des violences ...
La violence continue de grimper
en Haiti alors que les troupes de maintien
de la paix, sous le commandement du
Br6sil, ont augment les efforts pour
confronter les gangs et membres de
milices.
Jusqu'ici la force onusienne avait
6t6 critique pour garder un r6le trop passif
en face de la violence chronique
manifest6e par les pro ainsi que par les
anti-Aristide.
Une approche plus 6nergique
pour enlever les armes des mains des
groupes arms ill6gaux doit etre
encouragee et appuy6e, 6crit le Sun
Sentinel.
Une campagne effective de
d6sarmement pourrait faciliter le
processus de preparation des elections
dont la n6cessit6 n'est pas a d6montrer. En
effet, la vie en Haiti ne se stabilisera pas
tant que les 6lecteurs haitiens n'auront
choisi un gouvernement repr6sentatif.
Aristide, malgr6 tous ses 6chec,
poursuit l'6ditorial, a 6t6 6lu et il n'est pas


H aiti ? r6alistedepenserqueles
8 millions d'haitiens
accepteront qu'un gouvernement qui a 6t6
choisi unilat6ralement par les Etats-Unis
reste en place plus longtemps.
Les elections en Haiti sont aussi
importantes en termes de prestige pour les
Etats-Unis et de cr6dibilit6 dans
l'h6misphere. Les peuples a travers
l'Am6rique, sp6cialement dans la Caraibe,
observent si les Etats-Unis respecteront
leur promesse d'aider a restaurer la
d6mocratie en Haiti.
Cependant l'administration Bush
remet aujourd'hui en question la
probability de la tenue des elections en
Haiti en automne prochain. Le Secr6taire
a la defense Donald Rumsfeld a 6mis de
pareils doutes la semaine derniere. Cela
demande beaucoup d'efforts et de
planning au plan s6curit6 ", a dit
Rumsfeld. Vous devez tout preparer a
l'avance, et cela vite et bien. "
Cela est vrai, dit le Sun Sentinel,
mais si l'administration Bush n'avait pas
renvoy6 les elections en Iraq, comment
peut-elle pr6tendre que la situation en
Haiti est plus difficile ?
Il y a certainement beaucoup a
faire en Haiti, 6videmment, mais la plupart
de ces teaches seraient plus faciles a
accomplir si l'assistance financiere de
US$1.2 milliard promise pouvait etre
effectivement envoy6e a ce pays.


Pourquoi trainer les pieds

quand il s'agit des elections


LE COIN DE MIAMI
PAR EVENS HILAIRE
evenshilaire(ahotmail.com
Commemoration du 18eme anniversaire de la Constitution
de 1987: Les partisans de Jean Bertrand Aristide a Miami reclament
la liberation des dirigeants Lavalas incarc6ers au Penitencier national
Le 29 Mars dernier ramenait le grace des Etats-Unis, de la France et du
18eme anniversaire de la Constitution du Canada qu'ils ont pris le pouvoir.
29 Mars 1987. 1 an apres le depart pour Les partisans du president en
l'exil de Jean Claude Duvalier, le peuple exil, de leur c6t6, ont comm6mor6 le 29
haitien qui 6tait assoiff6 de justice et de mars en organisant un sit-in devant les
liberty avait dit oui en faveur de l'adoption locaux de 1'Ambassade du Canada a
de la Constitution. Miami.
A l'occasion de cette date, la communaut6 Cela pour exiger d'une part la
haitienne a plaid en faveur du respect de liberation de Yvon Neptune, Jocelerme
notre charte. Privert respectivement ex-premier
La commemoration du 18eme ministre et ministre de l'int6rieur du
anniversaire de la Constitution a 6t6 aussi gouvernement Lavalas.
l'occasion pour certains membres de la A l'occasion de ce sit-in, Mario
communaut6 haitienne de Miami pour Dupuy, Jonas Petit et 1'ancien d6put6 de
d6noncer le premier ministre du Jacmel Wilner Contant n'ont pas mach6
gouvernement de transition G6rard leurs mots pour critiquer le gouvernement
Latortue qui, selon eux, travaille au m6pris de facto Alexandre/Latorture.
de la charte fondamentale du Pays. Pour eux Haiti est presque
Pour eux les dirigeants actuels invivable avec le climat d'insecurit6
n'ont pas le droit de comm6morer la date s6vissant a travers la Capitale.
du 29 Mars car, disent-ils, c'est par la

Reactions de la communaut6 haitienne de Miami a l'assassinat
de Robenson Thomas, alias Labanye
L'annonce de l'assassinat de compte du gouvernement de facto a Cit6
Robenson Thomas, dit Labanye, a soulev6 Soleil. Labanye (porte-drapeau) aurait &t6
un toll au sein de la communaut6 victime d'un complot.
haitienne de Miami apres que le PM Ceux qui ne sont pas d'accord
Latortue eut envoy ses avec l'6quipe gouvernementale en ont
sympathies aux families de la victime. profit pour accuser une fois de plus le
D'apres certains, ce geste montre PM Latortue de complicity dans la gravity
clairement que Labanye 6tait un des de la situation en Haiti oi de paisibles
hommes de main travaillant pour le citoyens continuent de tomber.

Le prix du carburant est a la hausse a Miami
On constate depuis quelques $2.50 selon les endroits.
semaines une monte vertigineuse du prix Malgr6 la monte du prix de
du carburant a Miami et dans ses environs. 1'essence, le salaire minimun reste
D'autre part, le prix de la gazoline varie inchang6. Tout le monde attendait un
d'une pompe a une autre. Par exemple, le ajustement de salaire. apres la r66lection
93 que tout le monde consider comme la de George W. Bush a la premiere
meilleure se vend actuellement a $2.47 ou magistrature des Etats-Unis.

Les partisans de JBA de Miami organisent une marche
pacifique le 5 Avril devant les locaux du Consulat haitien
Les fanatiques du president en devant les locaux du Consulat haitien
exil Jean Bertrand Aristide de Miami (Coral Way), au centre ville de Miami.
devaient manifester ce mardi 5 Avril (voir Miami / 18)


-b 4- MUl -0 W, ,
- 0 h -) *om ammomoOp


L'ambassadeur americain en Haiti preoccup6 par la grave deterioration
de la situation socio-politique et securitaire du pays
L'ambassadeur am6ricain en Haiti, James B. Foley, s'est d6clar6 vendredi pr6occup6 par la
grave d6t6rioration de la situation socio-politique et s6curitaire du pays.
M. Foley qui intervenait dans le cadre d'une rencontre avec la presse, a d6nonc6 l'alliance
qui aurait 6t6 faite entre des anciens rebelles qui avaient appuy6 l'ancienne opposition a
Aristide et une minority arm6e de Lavalas. "Les Etats-Unis n'accepteront pas une telle
alliance", a-t-il fait savoir, tout en se disant confiant que la MINUSTHA va bient6t corriger
cette situation.
L'ambassadeur am6ricain a 6galement reconnu que la situation 6conomique du pays est
devenue aujourd'hui bien plus grave, et a affirm que seules des elections peuvent
permettre de d6bloquer d6finitivement la situation.
" Les Haitiens auront a choisir entre le chaos orchestra par les groupes arms et la r6ussite
des elections pr6vues pour cette ann6e", a dit M. Foley qui a minimis6 par ailleurs les
doutes exprim6s par des partis politiques sur un 6ventuel contr6le de l'appareil electoral par
la MINUSTHA et 1'OEA. Ces deux institutions ont pour responsabilit6 d'apporter de
l'assistance technique au CEP qui seul a la responsabilit6 de conduire le processus
electoral, a soutenu l'ambassadeur am6ricain.
Concernant les menaces faites mercredi par le premier ministre int6rimaire G6rard Latortue
selon lesquelles il pourrait recourir au march parallble pour se procurer des armes en
raison du maintien de l'embargo sur la vente d'armes a Haiti, l'ambassadeur a fait savoir
que le dossier d'Haiti est actuellement a 1'6tude au congrbs US et que le gouvernement
haltien pouvait chercher ailleurs entre temps.

o f p,. w ,MM .


"Copyrighted Material

Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Le Groupe des 184 accuse le gouvernement de ne manifester aucune
volonte de r6soudre le problem de l'insecurite et offre son savoir-faire pour
aider au d6blocage de la situation (voir En bref / 18)


Page 2


- * _____










"Copyrighted Material

Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"






Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


L'ACTUALITE EN MARCHE


Ilorl&r Acctw itlernafiawiall



"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


* a









*A



CROIX D
BoSSAL


THOR9


MARTISSANT PORTAIL LEOGANE

,: W wL "%


Latortue et le sec. g6n. du CEP, Rosemond Pradel photo Georges Dup6/HenM


Thor 14, Route de Carrefour

513-0703

LUN-VEN 8:30 am A 3:00 pm
SAM 8:30 am A 1:00 pm


I,, UNIBANK

"Chaque four plus proche de vous"
www.unibankhaiti.com


Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison d domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


1 An


Page 3


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Mort de Jean-Paul II: 9 mars 1983, une phrase qui a marqu6 Haiti!
p.10
ANALYSE
Vers une interdiction des manifestations Lavalas p.1
POLITIQUE
L'ambassadeur US decerne malgre tout un satisfecit
au gouvernement p.1
Latortue accuse l'international p.3
Vent de critiques contre le PM p.3
La MINUSTAH lance une operation de grande envergure
a Cite Soleil p.6
ELECTIONS
Pourquoi trainer les pieds quand il s'agit des elections en Haiti ?
p.2
L'UE appelle le CEP a ne pas se laisser intimider p.7
MORT DE JEAN PAUL II
Pas de favori pour la succession p.1
Les papabili: des Italiens mais aussi des "latinos" et des Indiens
p.12
Un pontificat marque par un conservatisme jug6 a contre-courant
p.12
EDITORIAL
Haiti: Vers une sous-somalisation p.6
HAITI-DOMINICANIE
La Republique d'Haiti abandonne son consulat de Barahona p.8
Lettre ouverte de Edwin Paraison p.9
SPORT
Haiti-Football: Bilan de la saison d'ouverture p.14
Tous les championnats p.15
SOCIETE
Haiti: 1'6ternelle revolution p.16
Les Etats-Unis et Nous: la th6orie de la conspiration p.17
2


6 Mois


1 An


lw 04II B


rl


I


I








UNE ANALYSE


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Vers une interdiction des manifestations Lavalas


(Possible interdiction ... suite de la lere page) les Am6ricains en Irak et en Afghanistan),
Lavalas dont l'unique but est de semer le "alliance") prepare une offensive majeure sinon on peut dire adieu aux 61ections fixes
d6sordre, la pagaille. pour contrer les forces de d6stabilisation. F l'automne prochain.
Le g6n6ral est all6 jusqu'5 laisser C'est cette offensive qui aurait
entendre que la police haltienne a raison commence avec la nouvelle apparition jeudi Une strat6gie d'af-
frontement ? ...
R6sumons nous
un peu: la Minustha,
ainsi que l'Ambassadeur
am6ricain, viennent
d'introduire une
nouvelle terminologie:
Lavalas mod6r6 et
Lavalas extr6miste.
L'aile mod6r6e serait en
faveur des prochaines
elections, et l'aile
extr6miste pas.
L'aile
extr6miste a encore pour
problbme qu'elle est
noyaut6e par des groupes
arms, comme l'ont
exp6riment6 le colonel
Boulbass et le g6n6ral
Heleno, et qui d6fendent,
selon l'ambassadeur
Foley, des intfrtts
"6goistes et ina-
vouables".
De 1 B une


~I II interdiction totale des
Vendredi au Bel-air, une manifestation Lavalas qui sera bloquCe par la Minustah pour cause manifestations Lavalas
de non respect des procedures d'autorisation photo Haiti en Marche officiellement comme moyen pour
s son comportement vis-a-vis des des blinds de la force internationale dans neutraliser les groupes arms, iln'y a qu'un
lifestants Lavalas. le bidonville de Cit6 Soleil operationn pas.
Rappelons que lors d'une largement m6diatis6e dans une certaine La Police nationale qui d6livre les
infestation le 28 f6vrier dernier, pour presse). Coincidant
*quer le ler anniversaire du avec l'assassinat la
ersement du president Lavalas, Jean- veille du chef de
trand Aristide, la police haitienne a bande de Boston (un
ert le feu en plein sur les manifestants, quartier de la Cit6),
tuant au moins deux. Des soldats du le d6nomm6 Laba-
tingent br6silien t6moins de la scene, se nyb (Robenson
d6clar6s constern6s. Qui plus est, le Thomas de son vrai
Civil de la mission, l'ambassadeur Juan nom), un proche de
>riel Valdes, condamna vertement la l'ancienne oppo-
duite des policiers haitiens, ajoutant sition a Aristide, ori hted
ez-vous bien) qu'ils ne permettront pas plus pr6cis6ment du
cela se reproduise, "quitte a utiliser la Groupe des 184
e." (premier ministre Syndicated C
Toutefois le g6n6ral Heleno, tout G6rard Latortue Sy .C
emachant passes mots, a prisbiensoin dixit), et qui aurait Available from Com i ercia
ablir un distinguo entre des partisans 6t6 abattu soit par
alas de bonne foi et ceux-l qui ne ses propres lieu-
*chent, selon lui, qu'5 cr6er le trouble, tenants, soit sur
f, entre les bons Lavalas et les mauvais ordre d'un autre
alas. chef de bande mont6
Sur ce, la porte-parolede la Police en grade depuis
onale d'Haiti (PNH), Gessy Cameau quelques semaines,
cou, en concluait que la Minustah a un ex-militaire
nnu que la police a raison, se rjouissant surnomm6 Grenn
les deux forces nationale et Sonnen (Jean
rationale soient a present sur la meme Anthony). Ce
ueur d'ondes. dernier serait de
mbche avec le


Une "alliance" entre deux
extremes ...
Ces memes arguments seront
repris par l'ambassadeur am6ricain en Haiti
lors d'une conference de presse le vendredi
ler avril a Port-au-Prince.
Selon l'ambassadeur James B.
Foley, il existerait d6sormais une "alliance"
entre deux extremes: les partisans Lavalas
arms et l'aile dure des militaires
d6mobilis6s. Cette nouvelle alliance
s'inscrit, d'aprbs le diplomate, dans une
minority qui refuse les prochaines elections
a cause d'intrets "6goistes et inavouables."
Alors que la majority de la
population, toutes classes et toutes
appartenances politiques confondues, aspire
aux prochaines elections pour sortir de
1'instabilit6, pour sortir enfin le pays du
trou.
Mais rien n'est perdu, a poursuivi
l'ambassadeur am6ricain, selon qui la
Minustah (en accord 6videmment avec les
Etats-Unis, qui n'acceptent pas cette


commandant auto-proclam6 des anciens
militaires en rebellion, Remissainthe Ravix,
les deux 6tant en principe recherch6s par
les forces de police.
C'est a eux que l'ambassadeur
am6ricain fait probablement allusion en
parlant d'alliance incomprehensiblee"
(mais pas tant que ca!) entre deux groupes
d'extr6mistes: les lavalas arms et l'aile
dure des militaires d6mobilis6s.
S'agit-il r6ellement d'alliance
entre deux secteurs, ou de connivence entre
deux individus avides de puissance? C'est
une autre histoire ...
Toujours est-il que l'actualit6
politique est a nouveau en train de passer a
une vitesse sup6rieure si nous faisons un
bilan de toutes ces declarations ...
En commencant par celles du
Secr6taire am6ricain a la Defense, Donald
Rumsfeld, indiquant r6cemment a la
Minustah qu'elle a intret ( faire tout de
suite le menage au plan security (comme


permis et autorisations (et le gouvernement
qui dirige la police) n'attendent
6videmment pas autre chose.
D'un autre c6t6, on ne peut
s'expliquer cette s6rie de manifestations
non-stop des partisans Lavalas sinon que
le leadership du parti semble avoir pour
l'instant choisi une strat6gie d'affrontement
plut6t que de n6gociation. Ainsi au lieu de
tenir compte des problbmes rencontr6s par
la Minustah pour les prot6ger contre la
fureur des anti-Lavalas au pouvoir et contre
les brutalit6s policibres (soulignons que les
chefs de la force onusienne sont l'objet de
critiques non seulement a Port-au-Prince
mais aussi dans des capitales 6trangbres,
sp6cialement a Paris et Washington qui ont
co-parainn6 le renversement d'Aristide), les
manifestants Lavalas n'observent
d6sormais plus aucune pause, pas une seule
journ6e de repos, mettant a rude 6preuve
les troupes internationales, cela en meme
temps que celles-ci sont aux prises avec


d'autres groupes arms encore plus
d6termin6s comme les anciens militaires et
leurs milices. N'a-t-on pas tir6 jeudi sur une
sentinelle devant le siege de la mission
internationale a Bourdon (Port-au-Prince)?

Un peu de politique fiction

Voici done la situation en train de
prendre une nouvelle tournure. Faisons un
peu de politique fiction:
1) La nouvelle offensive de la
Minustah ne produit aucun changement.
C'est le sentiment qu'ont d6j5 la plupart des
observateurs qui pensent que celle-ci n'est
pas psychologiquement au diapason avec
la realit6 du terrain.
De plus, Haiti est un pays r6put6
difficile et dont les latino-am6ricains n'ont
aucune experience.
2) La Minustah, appuy6e
6ventuellement par un bataillon de Marines
am6ricains, arrive au moins a forcer les
groupes arms a gagner les bois. Mais seuls
les pro-Lavalas sont 61imin6s car les
militaires d6mobilis6s et leurs milices
continuent d'etre d6fendus par leurs allies
au sein du gouvernement de transition et
de la classe politique anti-lavalas, ainsi que
dans certains milieux politiques a l'6tranger
et une partie de la grande presse en
Am6rique du nord.
3) Des lors que le Lavalas de la
rue est neutralism, que vaut le soi-disant
Lavalas mod&r6?
Celui-ci sert au mieux d'appoint,
si ce n'est de figurant, dans la plate-forme


constitute pour les prochaines elections.
4) L'ancienne opposition a Aristide
n'est pas victorieuse aux elections pour
autant, car sans Lavalas qui s'est montr6
(malgr6 le renversement du 29 f6vrier 2004)
seul capable de brasser le plus de monde,
international est d6sormais libre d'imposer
son agenda, son programme et ses
candidats.
5) Les elections sont remport6es
par la plate-forme mise au point par
l'international, mais pour appliquer quel
agenda, quel programme? R6ponse: le n6o-
lib6ralisme.
6) Les elections ne solutionnant
rien pour la majority (pas plus d'ailleurs que
pour la minority, sauf quelques mercenaires
sans appartenance), le nouveau pouvoir n6o-
lib6ral tombe rapidement en d6faveur.
Comme un Toledo au Pnrou, ou un Lozada
en Bolivie qui a dfi fuir honteusement a
(voir Possible interdiction / 5)


Page 4


dan
man

man
mar
renv
Ber
ouv
OUV(
en t
coni
sont
chef
Gab
con(
(ten
que
forc

enn
d'6t
Lav
cher
Brel
Lav

nati
Coi
reco
que
inter
long







Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


DE L'ACTUALITE


L'ambassadeur US decerne malgre tout


(Foley ... suite *Etats-unis.
de la Ilre page) jun saTis n A
l61us devant definir les S lS C tau ouvernem ent rappelant
siZellePv nripntationn ld n na s


IVu() II V"Beaucoup de dll .Vcepu V
"Beaucoup de d6ceptions"...


Possible interdiction des

manifestations Lavalas
(suite de la page 4)
Miami aprbs avoir ordonn6 a l'armee de tirer sur les
manifestants.
7) Washington trouve plut6t avec ses nouveaux
allies latino-am6ricains en Haiti (Br6sil, Chili) une
application un peu moins brutale de la nouvelle doctrine
6conomique, comme ces derniers le font actuellement chez
eux ...
Mais cela reste a voir.
Haiti en Marche, 2 Avril 2005


Quant aux partis et organisations politiques qui
r6clament la d6mission du gouvernement de transition,
l'ambassadeur am6ricain minimise
cette contestation, disant 5 nouveau
que le rendez-vous c'est aux
prochaines elections qui
d6termineront qui sont les partis et
leaders capables de parler
r6ellement au nom de la majority.
ria Concernant le
Pte al gouvernement de transition,
tl'ambassadeur reconnait (5 la
question d'un journaliste) qu'on a
ws Providers "beaucoup de deceptions", mais
que neanmoins il a su apporter de
l'ordre dans les finances publiques
(meme si le niveau de vie de la
population ne s'est gubre amdlior6).
De plus, il faut reconnaitre, a insist
Foley, que l'actuel gouvernement
a regu du regime pr6c6dent un pays
en lambeaux, doabr6.
Ensuite, ce gouvernement
n'a d'autre objectif que l'organisation des prochaines 61ections,
ce qui repr6sente un atout majeur, selon l'ambassadeur Foley.
Enfin, l'argument choc: si ce gouvernement tombait,
c'est le pays qui tomberait avec lui, c'est-5-dire dans le vide,
"'inconnue totale."
Pour finir, le principal problbme du gouvernement de
transition, selon l'ambassadeur des Etats-unis, c'est l'ins6curit6.
Mais l'ins6curit6, a-t-il poursuivi, c'est la responsabilit6 de
l'international. C'est l'affaire de la Minustah et celle-ci va s'en
occuper plus s6rieusement dans les jours 5 venir, a assure James
Foley.
"J'ai confiance dans les 61ections, j'ai confiance dans
le peuple haltien, j'ai confiance dans le gouvernement", tel a W6t
le leitmotiv de la conference de presse de l'ambassadeur des


ceriams paruis pouiques qm esuiilci
Electoral Provisoire haitien est trop
organisations internationales imp
(v


un journaliste
les doutes de
nt que le Conseil
domino par les
liquees dans le
oir Foley / 6)


Le G6n. Heleno sur la d6pouille de deux soldats
sri-lankais photo Thony Bdlizaire


Page 5







INSECURITE


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


- b=- %Fw I

"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


L'ambassadeur

James b. Foley...
(Foley ... suite de la page 5)
processus (OEA, MINUSTAH), l'ambassadeur US s'est
d6clar6 6tonn6, assurant que le CEP prend seul les
decisions, mais que celui-ci ne peut de toutes falcons se
passer de l'assistance logistique, organisationnelle et autres
que lui apportent les institutions internationales.

Qui sont done les bons lavalas ? ...
Certes on peut s'6tonner que l'ambassadeur
am6ricain d6cerne un satisfecit aussi facilement au
gouvernement de transition ...
Alors que celui-ci a fait tant et si mal qu'il a pouss6
ses plus farouches partisans, les anciens militaires et les
insurg6s qui ont donn6 le coup de grace au pouvoir Aristide,
a conclure ce que le diplomate am6ricain appelle une
"alliance" avec le lavalas arm6.
Alors que ce gouvernement de toute evidence n'a
plus d6sormais pour principal alli6 que les Etats-unis ...
Alors que des officiels internationaux eux-memes
parlent dans les coulisses de corruption ...
Alors que les rapports du Conseil de s6curit6
d6noncent des violations des droits de l'homme et des
executions sommaires reproch6es a des agents de la police
nationale et que, toujours selon le Conseil (qui arrive en
Haiti pour une visite inhabituelle du 13 au 16 avril), aucune
enquete n'a 6t6 conduite.
Enfin, tout en 6voquant les bons lavalas et les
mauvais lavalas, l'ambassadeur Foley n'a pas eu un mot
pour les leaders lavalas maintenus depuis un an en detention
sans aucune charge officielle.
Qui sont done les bons lavalas, en voil5 une
question passionnante!
Comment les Etats-unis espbrent-ils qu'un
gouvernement auquel la majority (et aujourd'hui aussi la
minority) semblent aussi indiff6rentes, puisse convaincre
la population a se rendre aux urnes en nombre suffisant
pour consacrer la 16gimit6 des prochaines elections,
d'autant plus si la s6curit6 n'6tait pas r6tablie?
Le repr6sentant de Washington n'a pas dit comme
cet ancien president am6ricain: "ce sont des salauds, mais
ce sont nos salauds." Ce n'est pas le cas.
Pas plus qu'il n'a dit ce qui repr6sente peut-etre
la principale quality de ce gouvernement aux yeux de
international: sa faiblesse.
Et alors, nous les aiderons!
Peut-etre meme au-del5 de toute esp6rance.

Editorial, M6lodie 103.3 FM, Port-au-Prince


HAITI-INSECURITE

Vers une sous-somalisation


PORT-AU-PRINCE, 31 Mars Donald Rumsfeld
a compare Haiti I l'Irak et l'Afghanistan. Au cours d'un
p6riple la semaine dernibre qui l'a conduit dans 3 pays de
l'Am6rique latine qui ont d6ploy6 des troupes en Haiti,
l'Argentine, le Br6sil et le Guatemala, le secr6taire
am6ricain a la Defense leur a conseill6 de ne pas perdre de
temps s'ils
veulent etre a
l'heure pour les
elections haitien-
nes fixes a la fin
de l'ann6e.
L'exp6rience des
Etats-Unis en
Irak et en
Afghanistan l'a
convaincu, a dit
Rumsfeld, qu'au
plan s6curit6, on
n'est jamais trop
press et que la
force interna-
tionale en Haiti,
communement
appel6e Mi-
nustah, doit
mettre des a
present les
bouch6es doubles
si l'on veut
respecter les Vehicule abandonn6e Delmas pa
6ch6ances 6lecto- ainsi que le chauffeur puis
rales (octobre, novembre et d6cembre prochains).
L'actualit6 de cette semaine, marque par une
recrudescence vertigineuse de l'ins6curit6 (ins6curit6
politique et autres) montre, si besoin 6tait, que M. Rumsfeld
a plus que raison.
Mais le Secr6taire am6ricain a la D6fense a
compare Haiti I l'Irak et a l'Afghanistan (c'est nous faire
1 beaucoup d'honneur), alors que la situation en Haiti se
rapprocherait plut6t, il nous semble, de celle que connaissait
il y a quelques ann6es la Somalie, en Afrique.
Haiti en voie de somalisation, si ce n'est d6ji fait.
En effet, en Irak et Afghanistan c'est une lutte
r6volutionnaire qui a lieu, avec une cause; plus qu'une
cause, une religion, une guerre de religion; qu'elle prenne
une allure diff6rente de la guerre du Vietnam n'empeche
qu'il s'agit d'une chose semblable ...


Tandis qu'en Haiti il n'y a pas aujourd'hui une
unit de lutte. Ce n'est meme pas comme aprbs le coup
d'6tat du 30 septembre 1991, la lutte pour renverser la
dictature militaire qui a abouti au retour de Jean-Bertrand
Aristide grace a l'intervention de 20.000 Marines
am6ricains.


ir un gang qui a tue les 2 policiers qui 6taient a bord
incendie leurs cadavres photo Thony Bdlizaire
Lors il y avait deux camps: le camp appuyant le
pouvoir civilo-militaire, et le camp lavalassien.
Aujourd'hui, la situation a pourri au point qu'on
ne sait plus qui lutte pour qui, ni pour quoi ...
Et cette semaine en est l'illustration la plus
parfaite. On attaque aplusieurs reprises le siege du Conseil
d6ectoral, mais allez savoir qui, et pour quoi, dans quel
but ...
On assassine lundi deux policiers et un chauffeur
a Delmas, et leurs cadavres sont ensuite passes aux
flammes. Allez savoir qui en sont les auteurs, et meme
s'il y a certains suspects, bien difficile de deviner leurs
motivations.
En 1987 au moins, on pouvait accuser les
secteurs duvali6ristes d'avoir mis le feu au CEP a cause
de l'article 191 de la Constitution qui les maintenait a
l'6cart.(oirnsu 7)
(voir Ins~curith / 7)


COMMUNIQUE

La MINUSTAH lance une operation

de grande envergure a Cite Soleil


1 avril 2005 Ainsi qu'elle l'avait
annonc6 dans l'hypothese ou les n6gociations
n'aboutiraient pas, la Mission de 1'ONU en Haiti
a lanc6 mercredi une operation de grande
envergure"" a Cit6 Soleil, un des quartiers les plus
d6munis de Port-au-Prince.
La Mission des Nations Unies pour la
stabilisation en Haiti (MINUSTAH) a lanc6, le
mercredi 31 mars a Port-au-Prince, conjointement
avec la Police Nationale d'Haiti (PNH), une
operation de grande envergure dont l'objectif est
de cr6er un environnement s6curitaire et stable, et
de r6tablir l'autorit6 de l'Etat dans le quartier de
Cit6 Soleil ", indique un communique public


m ~


W F
11036 W 2nd Aw
iw05 FL533I9
tol- 3U5-7 6-3


m-~1-


'at6 Plus Bakery, Inc
Natural Jue


ftnmItIkkwm
W41i00 *


aujourd'hui a Port-au-Prince.
Cette operation s'inscrit dans le cadre des efforts entrepris
depuis d6cembre 2004 par la MINUSTAH et la PNH pour la
s6curisation de Cit6 Soleil, et vise a neutraliser les groupes arms
ill6gaux ", indique la Mission, qui precise que"" des points de
contr6le fixes et des patrouilles mobiles ont Wt6 mis en place dans
plusieurs zones du quartier".
Dans son communique, la MINUSTAH fait appel a la
comprehension et la collaboration des habitants de Cit6 Soleil, en
vue de la r6ussite de l'op6ration ".
Lors d'un point avec la presse au Siege de 1'ONU a New
York, 1'Envoy6 de 1'ONU et chef de la MINUSTAH, (voir
notre d6peche du 22 mars 2005), avait affirm que dans les
bidonvilles, nous avons aussi offert aux gangs la possibility de
rendre les armes et de retourner a la vie civile. Si ces offres ne sont
pas accept6es, et qu'il n'est pas possible de suivre un cours
pacifique, nous suivrons la meme procedure de fermet6 que celle
adopt6e pour d6loger les gangs qui occupent d'anciens
commissariats et lors d'une pr6c6dent operation a Cit6 Soleil en
d6cembre dernier, a pr6cis6 Juan Gabriel Vald6s.
Mais nous devons mener nos operations dans les
bidonvilles conjointement avec une assistance, en termes
d'acheminement de l'eau, de nourriture, et nettoyer ces endroits ".
"La force seule n'est pas viable", avait-il affirm, saluant
l'approbation par les pays donateurs, r6unis a Cayenne, de plus de
300 projets notamment a destination de Cit6 Soleil.
Si nous n'avons pas lanc6 les operations plus tot, c'est
parce que le Gouvernement avait men6 des n6gociations ", qui ont
6chou6, avait-il pr6cis6.


Page 6







Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


EDITORIAL


SOMALISATION
(Insecurite ... suite de la page 6)
Aujourd'hui, il n'y a plus aucun repbre, nous
nageons dans le noir total, le vide, le n6ant.
Bien sfr, il y a les partisans du president renvers6.
Ils sont plusieurs milliers a descendre presque
quotidiennement dans la rue ... C'est le seul secteur qui
actuellement semble d6fendre une cause precise, toutes
autres considerations mises a part.
Mais il y a a prendre et a laisser, a entendre le
commandant militaire de la Minustha, le general Heleno,
qui a d6clare aprbs la manifestation de ce mardi 29 mars
qu'il y a deux categories de partisans Lavalas, et que
certains d'entre eux sont de simples casseurs qui ne pensent
qu'a semer le d6sordre, le chaos.
A part le Lavalas, il y avait aussi les militaires
d6mobilis6s, qui eux aussi marchaient sous un seul et mme
drapeau: leur demande de reconstitution des forces armies
d'Haiti.
Mais depuis l'offensive de la Minustah le
dimanche 20 mars dernier qui les a forces a gagner le
maquis, suivi de leur mot d'ordre pour l'ouverture d'une
guerre de guerilla, eh bien ce second repbre a aussi disparu.
Les attentats qui ont eu lieu ce d6but de semaine
du c6t6 de Delmas, les assassinats de policiers, les attaques
contre le CEP, ne different plus objectivement du simple
banditisme ... Entre-temps d'ailleurs, on kidnappe
allbgrement aussi un peu partout en ville, en plein jour.
Voire quand un chef de gang d6fie ouvertement
les autorit6s sur les ondes ... Et qu'il le fait chaque jour,
comme bon lui semble, matin, midi ou soir ...
Voire quand le CEP est i nouveau bombard alors
meme que les autorites et les leaders politiques n'ont pas
fini de commenter la premiere attaque ...
Qui plus est, depuis deux semaine, il se disait
partout en ville qu'on allait attaquer le CEP a Delmas.
Aucune disposition sp6ciale n'a t prise. Une premiere
attaque a eu lieu dans la nuit de jeudi a vendredi de la
semaine dernibre ...
Toujours aucune disposition de prise. Une seconde
attaque a lieu le mardi suivant. Est-ce une farce?
En tout cas, farce ou pas, tout cela a le don
d'encourager tous les autres petits chefs de gang qui
montent.
L'actualit6 se resume cette semaine en un seul
mot: GANG.
Le chef de la Minustah, Juan Gabriel Valdbs,
d6nonce a 1'ONU des gangs allies aux anciens militaires
et plus difficiles a mater que ces derniers eux-memes. La
preuve on l'a cette semaine sous nos yeux a la capitale.
De partout dans le pays, on soupconne ou on
d6nonce des complicit6s entre des 616ments de la police
nationale et des gangs. C'est pour les policiers presque un
moyen de sauver leur peau, 6tant donn6 l'impuissance des
gouvernants.
Selon un rapport de 1'International Crisis Group,
un groupe de recherche, certains indices laissent a croire
que des gangs seraient 6galement au service de certains
politiciens, ainsi que de certains hommes d'affaires ... dans
la bonne tradition du macoutisme sous Duvalier, oh les
macoutes de Fort dimanche 6margeaient au payroll de tel
entrepreneur, et ceux du SD (service detective) a celui de
tel autre entrepreneur.
Et pour couronner le tout, le trafic de stupefiants.
C'est la premiere fois que la drogue traverse le pays pour
aboutir jusqu'a l'adroport de Montr6al mais sans qu'on
puisse citer un seul nom ... Une drogue sans trafiquant de
drogue, voyez-vous ca.
C'est ca aujourd'hui Haiti.
Quand un chef de gang ose d6fier un
gouvernement aussi impunement, d6fier tout un system
avec autant d'assurance ...
Quand la politique et la criminality ne font plus
qu'un, ce n'est pas l'Irak, ni l'Afghanistan, ou l'on voit les
gens lutter pour quelque chose, une cause, une religion,
appelez-la une folie si vous voulez, mais c'est leur folie.
Nous, on n'a meme plus le droit a une folie.
Oui, Rumsfeld a raison, il faudrait faire vite. Non,
Rumsfeld se trompe. Haiti, c'est plut6t la Somalie, la
Somalie des "warlords", des chefs de guerre ...
Et meme pas la Somalie oi ces chefs de guerre
ont, nous dit-on, une tradition, un peu comme les g6ndraux
de nos armies caco d'avant la premiere intervention
am6ricaine de 1915.
Non, chez nous, le mot "warlords, chefs de guerre,
seigneurs de la guerre, ne convient pas. Chez nous
aujourd'hui, il faut parler de chefs de gangs, de petits
truands months en graine d'un seul coup, en 1'espace de
quelques jours, et a la faveur du vide cre6 par les
6venements du 29 frvrier 2004 qui ont remplac6 un pouvoir
par un non-pouvoir.


Car quelle que soit son orientation, un pouvoir
est un pouvoir est un pouvoir, le pouvoir n'est pas
seulement une administration, ou un homme ou une
id6ologie, le pouvoir est aussi un symbole ...
Le 29 f6vrier 2004, le pouvoir-symbole a disparu
et n'a pas et6 remplac6 depuis ...
Aujourd'hui on a programme des elections
destinies a remplacer le pouvoir. Mais d'ici les elections,
il y a un marathon a courir, et d'autant plus difficile que
les gangs menacent de prendre toute la place, d'autant plus
difficile que c'est tout le systeme qui est en train de se
gangst6riser, tout le systeme qui parait gangrene ...
Rumsfeld voit se profiler l'ombre de l'Irak et de


.


-7&~pr-f


l'Afghanistan. Done il propose un traitement comme celui
utilis6 dans ces deux pays ...
Ii est vrai qu'il ne doit pas aimer la r6f6rence
somalienne puisque les Am6ricains y ont laiss6 leur peau.
Non, Haiti n'est pas l'Irak, ni l'Afghanistan. Haiti
se dirige plut6t a toute vitesse vers une sorte de sous-
somalisation.
Alors une chose est sfre, on ne peut pas compter
sur Rumsfeld pour nous aider.
Que va-t-on faire alors?
Ce sera peut-etre le sujet d'un prochain editorial!

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


w1% -_ _


"Copyrighted Material


,.* ,. Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


40p 0 4001 ~ ~C


o -


Page 7


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske oujanm mande t&t ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele R&v Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou ff rev sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
( yap ba ou kredi 1 ou ff closing la)

Yap prete ou kob menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou fR aplikasyon!

Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com

UUNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
b Miami, Florida 33137





Page 8 AFFAIRES ETRANGE(RE)S Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10



Sb &ae *ah** aM CI
-M -41- a r* ea






"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"



















Fe vit, vin nan amizman an ak nan enfomasyon yo nan Rasanbleman Tann se Bon Bagay la! Pa tann pou w enskri!
Pa manke rasanbleman gratis sou abstinans pou jenn moun nan rejyon an, ak atelye pou paran/moun ki Tout atelye ak tout rasanbleman yo pral fet
responsab timoun nan mwa avril ak me sa a. Jenn moun yo, ansanm ak paran yo, pral danse pandan ant 96 dimaten ak 3:30 apremidi. Ou oblije
mizisyen yo ap jwe, epi yo pral patisipe nan amizman avek moun ki la. Rasanbleman an pral genyen enskri pou w kapab patisipe. Moun ki enskri
konkou pou moun ki gen talan, avek gwo pri, raf, epi kado tankou sak pou pote sou do, chemiz, ak lIt davans yo pral resevwa manje midi. Pou enskri
bagay enteresan. Timoun ki vini avek paran yo kapab enskri pou yo genyen yon setifika kado pou $100. an liy, ale nan adres www.greattowait.com,
oswa telefone 1-866-232-3309.
Ou gen ke cho pou w we Selebrite yo?
Rasanbleman an pral genyen orat6 enteresan ki envite pou yo pale, tankou Lakita Garth Pa manke Rasanbleman Tann se Bon Bagay
(ki te Mis Kalif6ni Nwa), ansanm ak Chris Graebe (Real Word/Road Rules nan MTV), la pou amizman, pou enf6masyon, akpou
Luis Galdamez, epi atis marasa yo, Jason ak Joshua Rogers. w genyen pri.
Ou gen ke cho pou w separe reyalite avek fiksyon? Ou pa bezwen tann ankt.
Papa ak manman yo, moun ki reponsab timoun yo, ansanm ak lOt moun maj6 pral kapab
patisipe nan pwOp mini-atelye yo pandan yon pati nan rasanbleman pou jenn moun lan.
Atelye a pral konsantre sou kominikasyon ak sou enf6masyon enpOtan sou STD [maladi moun
pran nan lanmou] ak sou gwoses jenn demwazel, epi moun pral
aprann kouman pou yo pale ak timoun yo sou bagay ki
difisil nan lavi a, tankou f6 lanmou, maladi,
sante, ak desizyon pou yo pran.


Samdi 23 avril 2005
Ft. Lauderdale
Marriott North


IWV


G2W
ITSGREATTOWAiT
www.greatowait.com
Florida Department of Health
Abstinence Education Program







Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


HAITI-DOMINICANIE


Chersamis Lettre ouverte de Edwin Paraison
Merci de vos mots de fsurr
reconfort et de votre vote de a 1 'mC I 11 foru
confiance face 5 la campagne de IAe callpagll8 l 25 J;


ioms utilis6s sur le
m du site moun.com du
anvier 2005 au 10 mars,


diffamation menee sur le web contre ma personne. Mildred
ma compagne et moi avons recu en l'espace de 24 heures,
152 messages d'un peu partout, de parents, d'amis, de
journalistes, de personnalit6s politiques, d'autorites
religieuses connaissant ma trajectoire depuis des anndes,
surpris par le fait qu'un texte anonyme public sous le
pseudo de "Madam Masel" sur le site moun.com le 27 mars
2005, ait 6te edit6 et relay sur haitianpolitics par Mr Robert
Benodin, sans signaler son auteur et sa provenance,
assumant done son contenu sans aucune verification
pr6alable.
Dans le meme texte, Mme Jocelyne B16mur, un
monument de probity avec 27 ans de carribre au Ministbre
des Affaires Etrangbres, en quality de charge d'affaires


d'Haiti a Santo Domingo, entre autres fonctionnaires cit6s,
r6cemment rappell6e, fait aussi les frais de cette campagne,
accusee de d6tournement de fonds et de convertir la mission
en une base lavalasienne.
Jose Luis Soto, correspondant de Alter Presse,
profesionnel respect, est d6crit comme un journaliste pay6
par l'Ambassadeur. Guy Alexandre, ancien chef de mission
a Santo Domingo, dont l'6thique administrative n'a jamais
Wet mise en doute, actuellement conseiller pour les affaires
haitiano dominicaines B la Primature, est meld a une affaire
de trafic de visas americains.
Un dossier pr6pard a partir d'une etude de la
participation notamment de "Uranium" et "Bazouka",


ainsi que des declarations de t6moins de conversations de
Harry Joseph, vice c6nsul d'Haiti a Santo Domingo qui
m'accuse de vouloir l'empoisonner, a 6td remis depuis le
10 de ce mois aux autorit6s dominicaines concerndes pour
les suites n6cessaires.
Parallblement dans ce meme dossier, la juge
dominicaine Wendy Martinez est accuse d'avoir touched
des pots de vin pour la liberation de Clifford H. Larose en
F6vrier dernier, ainsi que le Premier Ministre G6rard
Latortue pour le poste de Ministre des Haitiens vivant a
1'6tranger de Alix Baptiste, ancien Directeur G6ndral du
Ministhere des Affaires Etrangbres.
(voir Lettre ouverte / 14)


Haii abt d
IthoWQD 40 aO~


%" cummlbe de arabos


"Copyrighted Material


SSyndicated Content

SAvailable from Commercial News Providers"


Page 9


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE DEPARTMENT OF ENVIRONMENTAL RESOURCE
MANAGEMENT
ENVIRONMENTAL ENDANGERED LANDS PROGRAM iIM
CICC PROJECT NO. A04-DERM-01

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055,
Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as
amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that
professional services will be required to develop a land management plan for 35 to 40
sites acquired by the Environmentally Endangered Lands (EEL) program. Each plan
must articulate the optimal use of the property for a 10-year timeframe, including, but
not limited to: restoration, stewardship, natural area maintenance, public access, and
the development of a public awareness program.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

10.03 Environmental Engineering Biology Services (PRIME)
20.00 Landscape Architecture (PRIME)

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Department of
Procurement Management's Vendor Assistance Unit located at 111 NW 1st Street, 13th
Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305)
375-5773 and (305) 375-5409. A solicitation notification will be forwarded
electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and
have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-
mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified
firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC
and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-
dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Terry L. Rolle who may be contacted
via e-mail at xtlr@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-2272.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

NO MEASURES


A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on April 8, 2005, at
9:00A.M. in Conference Room 18-3, 18h Floor of the Stephen P. Clark Center, located
at 111N.W. 1s' Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested
parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is April 29, 2005 at 11:00 A.M., LOCAL
TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade
County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND
ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED
AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE
CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section
2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


A-AL AL










Message du
"Vous avez choisi H ai-'.ti
comme slogan devotre Congres:' en H a iL


II faut que quelque chose change ici'.
Eh bien, vous trouvez dans l'Eucharistie
l'inspiration, la force et la pers6v6rance pour vous
engager dans ce processus de changement.
II faut bien en effet que les
choses changent En pr6parant le
Congrbs, l'Eglise a eu le courage de
regarder en face les dures r6alit6s
actuelles, et je suis stir qu'il en est de
meme pour tous les hommes de bonne
volont6, pour tous ceux qui aiment
profond6ment leur patrie. Certes vous
disposez d'un beau pays, aux
ressources humaines nombreuses. Et
l'on peut parler chez vous du sentiment
religieux inn6 et g6n6reux, de la vitality
et du caractbre populaire de l'Eglise.
Mais les chr6tiens ont constat6 aussi
la division, 1'injustice, 1'in6galit6
excessive, la degradation de la quality
de la vie, la misere, la faim, la peur
d'un grand nombre; ils ont pens6 aux
paysans incapables de vivre de leur
terre, aux gens qui s'entassent, sans
travail, dans les villes, aux familles disloqu6es, aux
victimes de diverses frustrations. Et pourtant, ils sont
persuades qu'il y a des solutions, dans la solidarity.
IIfaut que les 'pauvres' de toute sortes se reprennent
d esperer. L'Eglise garde en ce domaine une mission
proph6tique, inseparable de sa mission religieuse,
et elle demande la liberty de l'accomplir; pas pour
accuser, et pas seulement pour faire prendre


conscience du mal,
positive au redresse
consciences et plus
de ceux qui porten


villages, dans les cit
conform6ment a 1'Ev
de l'Eglise.
En effet, il
besoin de justice, d'
biens, d'une organisa
avec davantage de pa
d6sint6ress6e du ser
des responsabilit6s; i


Pape Jean-Paul II
9 M ars 983 mdias et la politique, d'une libre
Expression respectueuse des
options des autres et du bien
mais pour contribuer de facon commun; il y a le besoin d'un accbs plus ouvert et plus ais6 aux
ment, en engageant toutes les biens et aux services qui ne peuvent rester l'apanage de quelques-
particulierement la conscience uns: par exemple, la possibility de manger a sa faim et d'etre soign6,
t une responsabilit6 dans les le logement, la scolarisation, la victoire sur l'analphab6tisme, un
travail honnete et digne, la s6curit6 sociale, le respect
des responsabilit6s familiales et des droits
fondamentaux de l'homme. Bref, tout ce qui fait que
l'homme et la femme, les enfants et les vieillards
puissent mener une vie vraiment humaine. Il ne s'agit
pas de rover de richesse, ni de soci6t6 de consommation,
mais il s'agit, pour tous, d'un niveau de vie digne de la
personne humaine, des fils et filles de Dieu. Et cela
n'est pas impossible si toutes les forces vives du pays
s'unissent dans un mcme effort, comptant aussi sur la
solidarity internationale qui est toujours souhaitable.
Les chr6tiens veulent stre des gens de l'esprance, de
l'amour, de l'action responsable.
Oui, le fait d'etre membres du Corps du Christ
et de prendre part a son banquet eucharistique vous
engage promouvoir ces changements. C'est votre
fagon de vous laver les pieds les uns aux autres, 5
l'exemple du Christ. Vous le ferez sans violence, sans
meurtres, sans luttes intestines, qui souvent
n'engendrent que de nouvelles oppressions. Vous le
6s et au niveau national, a agir ferez dans le respect et l'amour de la liberty.
,vangile et la doctrine sociale Je f6licite tous ceux qui y travaillent, qui d6fendent les droits
des pauvres, souvent avec des moyens pauvres, je dirais les mains
y a certainement un profond
ae meilleure distributinondes nues'. Et je fais appel 5 tous ceux qui disposent du pouvoir, de la
une meilleure distribution des
richesse, de la culture, pour qu'ils comprennent leur grave et urgente
tion plus equitable nde la socitusresponsabilit6 vis-5-vis de tous leurs frbres et soeurs. C'est l'honneur
rticipation, une conception plus de leur charge; je leur dis h eux aussi que j'ai confiance en eux et
vice de tous chez ceux qui ont
que je prie pour eux." Jean Paul II
il y a le ddsir lgitime, pour les


H6tel Restaurant Cyvadier Plage

Jacmel

La detente, I'dvasion mais aussi le confort dans un decor tropical.


Fa te. vous mercer nuT- et jour par (e on des
V/agu es fEt avourez nos ec7a(7 +c& 4e frul+t 4e mer 4ans
noWre rer+aurant aVec vue mvrenab(e ur oceanay.

Magnifique plage naturelle, piscine ( eau de source).
Salle de conference de 110 places.
Profitez des arrangements sp6ciaux et de notre Exp6rience !
On est a votre service depuis 20 ans !
Telephone: 288-3323 ou 418-8828

www. hotelcyvad ier. com
Vote hotel suisse Lt Jaclrel !


On parle Frangais, Anglais et Allemand


U


-P w*










"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


t o


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


I IL FAUT OUE CELA CHANGE I


Page 10


.f'or -,Ay-SS1





I DIVERTISSEMENT I


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


vision Network (HTN)

intenant disponible

sur Comcast.


HTN est la premiere chaine de television qui diffuse 24
heures de programme en Frangais et Creole.


-Le Carnaval en direct


-Sports


-Nouvelles et documentaires D'Haiti


-Feuilletons et Comedie
-Films Haitian et Frangais
-Musique et Grand Concert


Comcast vous offre en plus:
- Un service aux consommateurs ouvert
24 heures par jour.


- Pas de contrat long terme


- Programmation pour toute la famille
incluant les chaines locales
- Bonne reception meme durant tempete
- Pas d'equipement couteux a acheter


Appelez aujourd'ui et recevez le cable standard
pour uniquement $1.00 pour le premier mois.

En plus, ajoutez HTN pour seulement $9.95.

Appelez 1-888-HTN-6238 maintenant et


I'installation pour seulement $14.95.


Of mericn, nc-


comcast


Offre a duree limite. Offre valable pour tout nouveau client de Comcast Cable. Telephonez a Comcast pour des informations completes sur les services et prix. Certains services sont disponibles separement ou font partie d'autres niveaux de service et tous les services ne
pas disponibles partout. Un depot en garantie peut etre requis. Les tarifs du moment seront d'application apres la period promotionnelle. La Haitian Television Network coute 14,95 $ pour les clients de Base I et 9,95 $ pour les clients du Cable Standard. Un convertisseur
numerique est necessaire afin de souscrire a la Haitian Television Network. D'autres frais peuvent etre d'application pour d'autres installations, equipements, prises supplementaires, changements de service et acces de programmation. Des taxes de communications locales et
d'etat ainsi que d'autres frais peuvent etre d'application. Le prix le nombre de chaines et les forfaits peuvent changer. Certaines restrictions sont en vigueur.


Page 11


Hai


recevez







Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


.,m


h -
b-


- aO -




a- a


Page 12


I UN PAPE DE CARACTERE I


qu -w -

mr in ls


-I a O


C - -
- --r -


a -~r -l


- w m


a- m -r -
-r -~ 0r 0 -
S - 0
-~ r a r- a c


'Copyrighted Material



Syndicated Content .


Available from Commercial News Providers"


* 0 '


. N .


- r r r a


0. a
o a a e


r oC
- a -


-r a ., -r -


-


- ~ I a -e e


- e1 i
- B -

AN
-r r-


a
a a -


o -


0


... N -W


a aI~ .. 0 0e S *
ar -~ B ____
a B -
B ~-C -


a- -
~ a
aI


- 0
*


* a r ac a -C -


- *4B 1


as. .

a -
o0-- o-w
quo_ h eu


ar --


carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes per minute!

That's the same price as local calls in Haiti!
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche VIP Plus card
can call you whenever, wherever In the USA, Canada and other listed countries*
for 5 Gourdes per minute.


All you have to do is call the Comcel Customer Care at
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEL)
to find out more about this service or to learn different ways to send


LA SUCCESSION


Les papabili: des Italiens mais aussi


des "latinos" et des Indiens


CITE DU VATICAN, 3 Avril Si la these d
Italien pour succ6der a Jean Paul II est la plus r6pandue
liste des "papabili" comprend un Allemand et
Autrichien,
quatre latino-
americains,
m g deux Indiens
et un Africain.

Les
Italiens -
IIN]I
TETTAMANZI,
archeveque de
Milan, 71ans. Available
Thdologien,
cardinal
depuis 1998, il
est considered
comme un
moddrd.
Proche de Jean
Paul II, le pape
pour lui


t6moigner sa confiance, l'a nomm6
en juillet 2002 archeveque de Milan,
le plus grand diocese du monde avec
pres de cinq millions de fiddles,
faisant de lui un des principaux
"papabili".
ANGELO SCOLA,
patriarche de Venise, 63 ans. Docteur
en thdologie et philosophie, cardinal
depuis 2003, il est activement
impliqu6 dans le mouvement
catholique conservateur Communion
et liberation.
TARCISIO BERTONE,
archeveque de Genes, 70 ans.
Secr6taire de la Congr6gation
vaticane pour la doctrine de la foi
depuis 1995, cardinal depuis 2003, il
s'est signal en mars 2005 par une
virulente attaque contre le roman
6sot6rico-religieux de l'Am6ricain
Dan Brown, "Da Vinci Code", et a
embarrass le Vatican avec cet appel
a l'autodaf6.
ANGELO SODANO, 77
ans, secr6taire d'Etat du Vatican
depuis d6cembre 1990. Cardinal
depuis 1991, num6ro deux de la Curie


romaine, considered comme un "m6diateur patient", il fait
carriere dans la diplomatie vaticane, notamment comme
nonce apostolique au Chili en 1977, pendant la dictature


Copyrighted Material

I Syndicated Content jW
from Commercial News Providers"


WMN 4b** -m* 6 *


du g6ndral Augusto Pinochet.
GIOVANNI BATTISTA RE, pr6fet de la
congregation pour les eveques, 71 ans. Cardinal depuis
2001, il a fait pratiquement toute sa carriere dans la curie
romaine et la diplomatie vaticane. Nomm6 en 1989
"substitut pour les affaires g6ndrales" de la secr6tairerie
d'Etat, il est a ce titre num6ro trois de la Curie. II a 6td l'un
des principaux artisans du succes de la visite de Jean Paul
II en Terre Sainte en mars 2000.

Les Indiens -
IVAN DIAS, diplomate et archeveque de Bombay,
69 ans. N6d Bombay, cardinal depuis f6vrier 2001, il a fait
carriere dans le corps diplomatique du Vatican a partir de
1965 et a Wtd en poste dans les pays nordiques, dans
diff6rents pays africains, en Cor6e du Sud et en Albanie.
TELESPHORE PLACIDUS TOPPO, archeveque
de Ranchi, 65 ans. Cardinal depuis octobre 2003, il est
actuellement president de la Conf6rence des eveques
catholiques de l'Inde. Il s'est distingu6 par un important
travail social dans l'Etat du Jharkand.

Les germanophones -
JOSEPH RATZINGER, gardien de la doctrine, 77
ans. Fait cardinal le 25 juin 1977 par Paul VI, il est le seul
des "papabili" a ne rien devoir a Jean Paul II et a avoir
contribu6 a le faire l6ire pape. Thdologien, tres
(voir Papabili / 14)


- -c


a


keDiiO CBia


C w


r-r


4


--

r r,.


e


r r
r-r


r
r


,, r r


48D






Page 13 N, Mercredi 6Avril 2005
Nos petites annonces classes Haiti en Marche Vol. XIX No. I


Le Plaza H6tel
T616phone
(509) 224-9305
(509) 224-9307
(509) 224-9308
(509) 224-9309
(509) 225-9310
(509) 510-4594
(509) 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.corn
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.corn
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429

7 oiffeur


Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propri&taire
15455 West Dixie Highway
Suite N & O
N Miami Beach, Fl 33162
Tel.: 305 940 9070

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 243-1039
Beeper: 524-0086


ECOLE
D'INFORMATIQUE
Centre Pedagogique
Sanite Belair

Santo 20 No 69
avec un professeur
Americain, venez apprendre
tous les logiciels de base
comme le Word, l'Excel, le
Power Point, l'Access et
l'initiation a l'internet.-
programmation des ordinateurs
- Cours d'Anglais
- special week-end

Horaire des cours tres flexible:
Du lundi au vendredi entre 8h
et 6h (4 groupes: 8h-10h, 10h-
12h, 2h-4h, 4h-6h)

Cours intensifs du Samedi et
du Dimanche donnas par le
professeur americain: 8h-12h
et 4h 6h.


Prix:
250$
300$


20$ frais d'inscription
frais d'entr6e
la session (3 mois)


(Tel: 401-9128).


Mbdecins

Miami
Dr H6nock Joseph
Obst&trique, Gyn&cologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances accept&es
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081

Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn&cologue
Obst&trique
Chemin des Dalles # 234
Tel.: 509 245-6489
245-8930





Le Look
P6tion-Ville
Rue Panamericaine # 14
Tel.: 513-8079
257-8374
Grande vari&t& de Lunettes
Excellents Prix
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp&cialistes
de la Vision Basse
Offres Sp&ciales
Buy One, Get One Fre
Payez selemntpour les
verres et recevez
votre monture GRATIS.
Si vous avezfait votre
examen ailleurs,
Le Look vous rembourse
leprix de la consultation.


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 835 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T61.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
HaYti en Marche
221-0026


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


______________________ J ______________


M61odie 103.3 FM
Port-au-Prince Haiti
Milodie FM
la Vie n'estplus la meme
Votre programme du Dimanche:

7heures: L'Heure classique
10 heures Textes et Pr6textes D. Richez
Midi L'heure Jazz
2 heures pm La chanson franqaise
3 heures Le Bon vieux Temps
6 heures Compas
9 heures pm Jazz inspired, J.Carmichael
10 heures Ml6odie Times
11 heures pm Encore plus de musique...


HAITI EN MARCHE
sort le mercredi a Miami,
New York, Boston, Montr6al
et Chicago
BUREAU A
PORT-AU-PRINCE

221-0026 / 245-1910
417-0384


r


Offre d'Emploi

Now Hiring

Chinesse Restaurant
Bezwen 2 Travailleurs
Experience ou sans Experience
Bon salaire
si ou interesse
rele nou nan 305 324-4105 ou
305-324-5567
mande pou Manager Mario


Offre d'Emploi


Recherche Assembleur de meuble pour
une compagnie 6tablie a Miami depuis de
longues ann6es.
Salaire d6pendant de l'exp6rience
N6cessite occasionnellement des Heures
suppl6mentaires.
Contactez Gr6gory Augustin
305 638 9288


Mort de Jean Francois Lamarre a l'age de 69 ans
Nous annoncons avec peine la triste nouvelle de la mort de Jean Francois Lamarre survenue en Haiti aprbs une courte maladie.
Condoldances a son spouse Madame Jeanne Badette Lamarre, a ses fils Lesly, Frantz, Ophelize.
Condoldances a ses neveux et nibces: Eddy, Claude, Marc et M6us Lamarre.
Condoldances a sa soeur Floramaine, a sa cousine Adrienne et a son cousin MWrizier Lamarre
Condoldances a ses neveux Maxime et Oriol Lamarre.
Condoldances a ses belles-filles Sheila Jean Simon et Sherelyne Jean Simon.
Les fundrailles de Jean Francois Lamarre auront lieu le mardi 5 Avril a 7 heures du matin a 1'Eglise Ste Anne.
Le convoi partira de 1'Eglise pour se rendre au cimetibre.
Paix a son ame.



tr I Auuw fad wb",* re Ralo rt wr





"Copyrighted Material


; Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"






Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Page 14


I HAITI-FOOTBALL I


CHAMPIONNAT NATIONAL


Bilan de la saison d'ouverture


Finie la premiere phase du championnat national
de premiere division. L'heure, maintenant est au bilan.
Bilan au niveau administratif, bilan au niveau d'arbitrage,
spectacle s'il y en avait et rentabilit6
Au niveau administratif, notre championnat
national est administr6 par la Ligue nationale de Football
(LINAF), dont le secr6taire g6n6ral, Me Ronald Milfort,
malgr6 les problbmes de toutes sortes, a su g6rer tant bien
que mal les 120 rencontres disputes pendant l'ouverture
au Stade Sylvio Cator, et dans 8 autres villes, sur des
terrains g6n6ralement en piteux 6tat: parc St Victor, pare
Vicent, parc Levelt, parc Louis Lamartiniere, parc G6rard
Christophe, pour ne citer que ceux-l1.
Pendant cette saison, on a vu la LINAF infliger
une lourde sanction au Club Tempete de St-Marc dans
l'affaire Roosevelt Similien: celui-ci bastonn6 par les fans
du Tempete pour avoir accord une penalty au Don Bosco
a une poussiere de la fin du macth. Une LINAF qui a gagn6


(Papabili ... suite de la page 12)
conservateur, cet Allemand s'est oppose avec vigueur a la
Th6ologie de la liberation pr6n6e par un secteur du clergy
sud-am6ricain et aux th6ologiens r6formistes comme Hans
Kung ou Eugen Drewermann.
CHRISTOPH SCHOENBORN, archeveque de
Vienne, 60 ans.
Cardinal depuis 1998, consid6r6 comme un
mod&r6, expert en th6ologie, brillant et polyglotte, il s'est
illustr6 par son action d'ouverture vers l'Eglise d'Orient
et considbre Vienne comme un pont oecum6nique entre
l'Ouest et l'Est.

Les Latino-am6ricains
OSCAR ANDRES RODRIGUEZ
MARADIAGA, archeveque de Tegucigalpa, 62 ans.
Cardinal depuis 2001, charismatique, il d6nonce le neo-
lib6ralisme 6conomique et defend une "mondialisation de
la solidarity". Il a Wt6 l'un des artisans du combat impulse
par Jean Paul II pour obtenir un allegement de la dette des
pays pauvres de la part du Fonds mon6taire international
ou de la Banque mondial.
CLAUDIO HUMMES, archeveque de Sao Paulo,
70 ans. Franciscain, cardinal depuis 2001, il est consid6r6


son pari en organisant la premiere phase sans problemes
majeurs.
C8te arbitrage, c'est l'un des handicaps de cette
saison. En effet la connaissance des dernieres lois du jeu
est presque inexistante chez nos arbitres. C'est
comprehensible puisque la Fed6ration Haitienne de
Football n'organise jamais de s6ances de formations
s6rieuses pour ces arbitres. Ce sont les arbitres, eux-memes,
qui malgr6 leurs faibles moyens 6conomiques et
intellectuels, sont obliges d'acquerir certains ouvrages, en
d6pit de toutes les difficulties que cela repr6sente en Haiti.
Les ABC de l'arbritrage sont acquis mais pas plus ....
Donc, on n'est pas prbs d'en finir avec ces
problbmes pour la phase finale.
Concernant le spectacle pendant cette premiere
phase, difficile de parler de spectacle au Stade Sylvio Cator,
1 ou nous 6tions chaque week-end pour assister gentiment
aux rencontres, de la premiere a la quinzieme journ6e. A
part le match Racing Club Haitien AS Mirbalais, et a un


degr6 moindre, Violette Racing, tout est i oublier. Cela
se comprend: aprbs plus d'un an d'inactivit6, difficile de
faire mieux.
C8te spectacle? Le Don Bosco, autrefois m6chant,
cette saison n'est que l'ombre de lui-meme. Le FICA,
l'6quipe cinq 6toiles, bredouille.
L'Aigle noir a perdu toute sa fiert6. Heureusement
pour cette premiere phase, on a eu 1'AS Mirebalais, une
6quipe tout feu tout flamme, qui a enchant6 le public.
Souhaitons que cela puisse continuer pour cette 6quipe
championne de la saison d'ouverture.
Le dernier point a aborder, c'est la question de
rentabilit6. Parler de rentabilit6, cela entend la survie de
(voir Haiti-Football / 15)


Lettre ouverte

de Edwin Paraison
(suite de la page 9)
Par ailleurs sur le site moun.com, depuis le 28 mars
une personne non identified utilise le nom de Paraison
comme "nick" dans le cadre de dialogues avec d'autres
participants au forum qui se r6ferent a ma personne, mes
anciennes responsabilit6s officielles en R6publique
Dominicaine et mes activities priv6es actuelles. J'aimerais
attirer l'attention du webmaster de moun.com que je ne
suis pas un participant a ce forum afin que cette situation
soit corrig6e dans l'imm6diat.
Connaissant les objectifs politiques de cette
offensive diffamatoire, j'avais decide de ne pas intervenir
publiquement sur cette affaire pour ne pas faire le jeu de
ses commanditaires. Dans ce sens, je n'ai meme pas a
d6mentir la nouvelle du "lancement d'un nouveau projet
politique avec des ex-militaires". Mais par respect et
consideration face aux demonstrations d'amiti6 et d' estime
de vous tous, je n'ai pas pu rester indifferent.
Ayez l'assurance que je continuerai a oeuvrer avec
des institutions cr6dibles locales et internationales dans les
efforts de reconciliation nationale d6ji en cours, la
promotion et la defense des droits de nos compatriotes en
R6publique Dominicaine et le renforcement des liens
d'amiti6 entre les deux peuples.
Au delA de ma personne, ces accusations gratuites
venant d'un fonctionnaire consulaire en poste affectant des
personnalit6s et autorit6s des deux pays mettent en jeu les
bons rapports entre les deux Etats.
Il est toutefois inqui6tant de voir comment des
sites web se laissent tromper dans leur bonne foi pour se
preter a de telles actions.
Encore une fois merci.

Edwin Paraison
29 Mars 2005


comme un mod&r6, d6fenseur de l'engagement de l'Eglise
aux c6t6s des pauvres, mais sans appuyer la th6ologie de
la liberation. II a affrontW avec fermet6 la dictature militaire
de 1964 a 1985 en ouvrant les 6glises aux jeunes
organisations syndicales et a combattu la monte d'autres
croyances et pratiques religieuses au Br6sil.
DARIO CASTRILLON HOYOS, chef de la
Congregation du clergy, 75 ans. Cardinal depuis 1988, chef
de file d'environ 400.000 pretres dans le monde, ce
Colombien est consid6r6 proche de l'Opus Dei et des
Legionnaires du Christ, deux mouvements laYcs trbs
conservateurs.
JORGE MARIO BERGOGLIO, archeveque de
Buenos Aires, 68 ans. Cardinal depuis fevrier 2001, il est
le premier J6suite a Wtre devenu primat d'Argentine. II
refuse les mondanit6s, n'a pas de voiture, se d6place en
transports en commun et a renonc6 a occuper la somptueuse
residence des archeveques de Buenos Aires.

L'Africain -
FRANCIS ARINZE, pr6fet de la Congr6gation
du culte divin, 72 ans. Cardinal depuis 1985, sp6cialiste
de l'islam, ce nig6rian est consid6r6 comme trbs
conservateur. S'il 6tait l6u, il deviendrait le deuxibme pape
originaire d'Afrique


apres Gelasius ler
dont le bref pontificat
a dur6 de 492 a sa
mort en 496.


Les papabili: des Italiens mais

aussi des "latinos" et des Indiens


Touches des nombreuses marques de sympathie qui leur ont Wt6 prodigu6es a
l'occasion du d6ces de leur tres regrett&


Jose h C. Bernard

Les families Bernard, Faucher, Lubin, Hyacinthe, Ferdinand, Mathieu, Laurent,
Philippe remercient bien sincerement

Le President de la Republique, Me Boniface Alexandre, et Madame
Le Gouvernement de la Republique
Monsieur le Ministre de l'Education Nationale
L'Archev6que co-adjuteur de Port-au-Prince, Mgr Serge Miot
Monseigneur Andre Dumas
Les Reverends Pares Jean-Claude Lespinasse et Georges Mathelier
Le cure de la paroisse de Saint- Pierre de Petion ville
La representation de 1'UNESCO en Haiti, specialement son responsable M. Jorge Ivan
Espinal
Les ex-membres de l'Institut Pedagogique National et des Centres Pedagogiques
Regionaux
La direction et le personnel de FONHEP
Les responsables et membres de Sid/Bifad, Enh-Presten, Ibo Courrier Express, John Snow
Inc (JSI)
La Fd&eration des Amis de la Nature (FAN)
L'Association Nationale des Scouts d'Haiti et celle des Guides d'Haiti
Mesdames Pascale Duplan Monfort et Cynthia Duplan Lamy
Les Congregations des Petites Soeurs et Petits Freres de Ste Th&rese
La Congregation des Filles de Marie
La Congregation des Soeurs de St Paul de Chartes
L'Institution du Sacr&-Coeur
Le Centre d'Etudes Secondaires
Le Lycde Henri Christophe de Carrefour
La Radio Educative du MENJS
Les professeurs de l'Ecole Nationale Horace Etheart
Me Emile Giordani, Me Alcan Dormeus, Me Louis Raymond
MM. Loubeau, Mme Margarette Beaubien et les diff6rents services de Pax Villa
La presse parlde, &crite et t6l1visde

Et, d'une manifre gn&erale, tous ceux qui leur ont apport& assistance et r6confort par leur
presence, offrandes florales, allocutions, messages et autres t6moignages d'attachement
au disparu et d'amitie a sa famille.


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA MIAMIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids,
which can be obtained through the Department of Procurement
Management (DPM), from our Website: www.miamidade.gov/
dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free
of charge, from our Website under "Solicitations Online".
Internet access is available at all branches of the Miami-Dade Public
Library. It is recommended that vendors visit our Website on a
weekly basis to view newly posted solicitations, addendums,
revised bid opening dates and other information that may be subject
to change.

Interested parties may also visit or call:

Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1st Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each bid package and
an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive a paper copy of the bid package through the United States
Postal Service.


These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in
accordance with County Ordinance No. 98-106.







Page 15


Miami
Championnat Madame Gougouse
Vendredi ler Avril 2005
Masters -International 3-0
Port-de-Paix -Union des Cayes 1-2

Samedi 2 Avril 2005
Gonaives -American Utd 2-4
Vedettes Estudiantes 8-2
CD Cortez -Panamerican 3-2
Vasco de St Louis -Santos 3-0
Violette-Orlando 2-1

Dimanche 3 Avril 2005
Match amical Moins de 17 ans
Haiti USA 0-4

USA

MSL
DC United-Chivas USA 2-0
Kansas City-Colorado 3-2
Metrostars-Real Salt Lake 0-0
San Jose-New England 2-2
Columbus-Los Angeles 3-0
Dallas- Chicago 2-2

Europe

EspDane
30eme Journ6e
Real Sociedad-Osasuna 2-0
Villareal-Atletico Bilbao 3-1
Barcelone-Real Betis 3-3
Levante-Deportivo la Corogne 0-1
Racing Satander-Espagnol 1-3
Albacete-Real Madrid 1-2
Malaga-Getafe 1-1
Atletico Madrid-Mallorca 4-0
Seville-Numancia 1-0


Le classement
Equipes Pts
1-FC Barcelone 69
2-Real Madrid 60
3-Villareal 50
Meilleur Buteur du Chanpionnat D'Espagne
Samuel Eto'o 20 Buts Fc Barcelone

Angleterre
31eme Journ6e
Southampton-Chelsea 1-3
Newcastle-Aston Villa 0-3
Birminghan-Tottenham 1-0
Charlton-Manchester City 2-2
Crystal Palace-Middlesbourough 0-1
Liverpool-Bolton 1-0
Manchester United-Blackburn Rovers 0-0
West Bromwich-Everton 1-0
Fulham-Portsmouth 3-1

Equipes Pts
1. Chelsea 80
2. Arsenal 67
3. Manchester United 67

Meilleur Buteur du Championnat Anglais
Thierry Henry Arsenal 25 buts Arsenal

Italie
30eme Journ6e reported
A cause d ddces du Pape.
AC Milan-Brescia
Bologna-Inter Milan
Fiorentina-Juventus
Lazio Rome-Livorno
Udinesse-AS Roma
Atalanta-Chievo
Palermo-Messina
Reggina-Parma
Cagliari-Sampdoria


Lecce-Siena

Equipes
1.Milan AC
2. Juventus
3. Inter Milan


Meilleur buteur Chanpionnat d'Italie
Vicenzo Montella AS Roma 19 buts

France
31hme Journ6e
Auxerre-Nantes
2-1
Ajaccio-Monaco 3-0
Bordeaux-Strasbourg 0-2
Lille-Istres 8-0
Lyon-Lens 1-0
Metz-Toulouse 0-1
Nice-Saint Etienne 2-0
Rennes-Bastia 1-0
Sochaux-Caen 1-0
Marseille-Paris SG
1-1
Equipes Pts
1. Lyon 65
2.Lille 52
3. Marseille 52

Meilleur buteur Chanpionnat de France
Alexander Frei 14 buts Rennes

Allemagne
27eme Journ6e
FC Kaiserslauten-Hannover 96
0-2
Hansa Rostock-FSW Mainz 05 2-0


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


VFL Wolfsbourg-Bayern Munich
Armenia Bielefed-Bayer Leverkusen 1-0
SC Fribourg-Hambourg SV 1-1
Werder Breme-VFB Stuggart 1-2
Schalke 04-FC Nurnberg
4-1
Borussia Dormund-Herta BSC
2-1
Monchengladbach-VFL Bochum
2-2

Equipes Pts
1. Bayern Munich 56
2. Schalke 04 56
3. Stuggart 51
Meilleur buteur Chanpionnat d'Allemagne
Marek Mintal 21 buts FC Nurenberg

Championnat D'Argentine
Tournoi de Cloture 7e Journee
Huracan-San Lorenzo 2-2
Argentinos Juniors-Quilmes 1-1
Independiante-Gimnasia la plata 2-0
Estudiantes la plata-Racing Club 2-2
Banfield-Almagro 4-1
Instituto Cordoba-Newell's Old Boy 4-3
Rosario Central-Olimpo de Bahia Blanca 1-0
Velez Sarfield-Boca Juniors 2-0
Colon de Santa Fe-Lanus 4-0
River Plate-Arsenal de Sarandi 2-0


Classement
1 Rosario Central
2- Estudiantes LP
3- Quilmes
4-River Plate


(Haiti-Football ... suite de la page 14)
nos clubs. Pas de sponsor, pas
d'6quipementier, done nos clubs dependent
uniquement des recettes, et celles-ci sont
ordinairement pauvres.
Si dans nos villes de provinces, par
exemple dans le Nord, l'Artibonite et
Mirebalais, les fans 6taient plus ou moins
au rendez-vous, toutes les rencontres, y
compris a la capitale, affichaient vide, a
l'exception bien sur du RCH AS
Mirebalais, RCH FICA et le fameux
Violette RCH. Les clubs de la capitale en


sortaient a l'arriv6ee d6ficitaires sur toute
la ligne. Cela est df, dit-on, a l'ins6curit6
qui fait rage dans la capitale haitienne. Il y
a l'horaire des rencontres, passant de 6h les
saisons pr6c6dentes, a 3h cette saison, une
premiere dans le championat national.
En attendant la date exacte de la
saison de cloture, esp6rons que les esprits
soient plus calmes pour qu'enfin les vielles
habitudes reprennent dans notre stade si
cher a Sylvio Cator.

G6rald Alphonse


PARIS, 4 Avril -Lyon, qui regoit
mardi le PSV Eindhoven en quart de finale
aller de la Ligue des champions de football,
jouera sa qualification dans l'ombre d'Anfield
Road oh deux grands d'Europe, Liverpool et
la Juventus de Turin, se retrouvent 20 ans
aprks le drame du stade du Heysel.
"Beaucoup de gens disent que le PSV peut
&tre le EC Porto de la saison derniere. Moi je
pense que cela peut &tre Lyon", estime
Gregory Coupet, le gardien de 1'OL, qui se
garde neanmoins de tout optimisme demesure
avant la double confrontation face a un
adversaire repute plus faible mais qui a tout
de meme sorti au tour precedent Monaco (1-0,
2-0).
Comme Porto, qui avait elimine
I'OL (2-0, 2-2) au meme stade la saison
derniere, le PSV est plus coriace que ne le
laisse penser son palmares recent. Toutefois,


Lyon dispose de toutes ses forces avec le
retour de plusieurs joueurs, manages samedi
contre Lens en Championnat (1-0). Le
defenseur central et capitaine bresilien,
Claudio Cagapa, gravement blessed au genou
droit le 30 octobre dernier, a meme dispute
l'integralite du match contre les Sang et Or.
"Nous sommes en confiance et il
n'y a pas de raison de modifier l'effectif.
Toutefois, a Lyon, nous serons sans doute plus
disciplines que face a Utrecht", affirme
l'entraineur Guus Hiddink, dont 1'equipe a
pourtant battu son rival (2-0) samedi.
A Liverpool, la rencontre depassera
de loin le cadre sportif. "Cela fait 20 ans que
nous attendons ce match et il vient juste au
bon moment. On ne peut pas simplement
oublier ce qui s'est passe. Ce ne sera jamais
oublie", estime Ian Rush, l'avant-centre
(voir Football Europe / 17)


Fe vit, vin nan amizman an ak nan enfomasyon yo nan Rasanbleman Tann se Bon Bagay la! Pa tann pou w enskri!
Pa manke rasanbleman gratis sou abstinans pou jenn moun nan rejyon an, ak atelye pou paran/moun ki Tout atelye ak tout rasanbleman yo pral fet
responsab timoun nan mwa avril ak me sa a. Jenn moun yo, ansanm ak paran yo, pral danse pandan ant 96 dimaten ak 3:30 apremidi. Ou oblije
mizisyen yo ap jwe, epi yo pral patisipe nan amizman avek moun ki la. Rasanbleman an pral genyen enskri pou w kapab patisipe. Moun ki enskri
konkou pou moun ki gen talan, avek gwo pri, raf, epi kado tankou sak pou pote sou do, chemiz, ak 16t davans yo pral resevwa manje midi. Pou enskri
bagay enteresan. Timoun ki vini avek paran yo kapab enskri pou yo genyen yon setifika kado pou $100. an liy, ale nan adres www.greattowait.com,
oswa telefone 1-866-232-3309.
Ou gen ke cho pou w we Selebrite yo?
Rasanbleman an pral genyen orate enteresan ki envite pou yo pale, tankou Lakita Garth Pa manke Rasanbleman Tann se Bon Bagay
(kite Mis KalifOni Nwa), ansanm ak Chris Graebe (Real Word/Road Rules nan MTV), la pou amizman, pou enf6masyon, akpou
Luis Galdamez, epi atis marasa yo, Jason ak Joshua Rogers. w genyen pr.

Ou gen ke cho pou w separe reyalite avek fiksyon? Ou pa bezwen tann ankd.
Papa ak manman yo, moun ki reponsab timoun yo, ansanm ak 16t moun maj6 pral kapab
patisipe nan pwop mini-atelye yo pandan yon pati nan rasanbleman pou jenn moun lan.
Atelye a pral konsantre sou kominikasyon ak sou enf6masyon enp6tan sou STD [maladi moun
pran nan lanmou] ak sou gwosis jenn demwaz8l, epi moun pral
aprann kouman pou yo pale ak timoun yo sou bagay ki
difisil nan lavi a, tankou f6 lanmou, maladi,
sante, ak desizyon pou yo pran.


Samdi 23 avril2005
Ft. Lauderdale
Marriott North


G2W
ITSGREATTOWAIT
www.greatowait.com
Florida Department of Health
Abstinence Education Program


Sn:
a


I TOUS LES CHAMPIONNATS I


CHAMPIONNAT NATIONAL


COUPE D'EUROPE






Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Page 16


I PAGES RETROUVEES I


Haiti : I'6ternelle revolution


Jacques de Cauna

Editions Henri Deschamps
Port-au-Prince, 1997

II peut paraitre surprenant de parler de pages
retrouv6es a propos d'un ouvrage qui a et6 public il y a
tout juste huit ans. Pourtant ce passage de l'ouvrage de
Jacques de Cauna, qui traite du conflit Polv6rel-
Sonthonax ", offre un tel 6clairage sur le point de depart
des divergence de vues, et les actes qui en d6coulent, au
sujet de la politique agraire de la soci6t6 qui va merger de
la revolution de Saint Domingue, qu'il nous a paru de le
reproduire int6gralement dans le cadre de cette s6rie, car
comme le dit l'auteur en conclusion de ce passage, le
drame rural que vit Haiti des 1804 est d6ji en fait tout
entier au depart dans le conflit qui oppose en 1793 les deux
commissaires de la R6volution francaise a Saint-
Domingue ".
Bernard Eth6art
ben(aetheart.com

La question agraire et le conflit Polverel-
Sonthonax
Prbs de deux sibcles aprbs l'ind6pendance, il n'est
pas exag6r6 de dire que le problbme pos6 au depart par
l'appropriation des terres des colons de l'ancienne Saint-
Domingue est rest, compte tenu des d6veloppements qu'il
a connu par la suite, l'une des premieres sources de conflits
a l'int6rieur du pays. La question agraire en Haiti,
terminologie moderne plaque sur un fait ancien, est tout
entire contenue, des 1793, dans opposition radicale des
deux systemes pr6n6s a l'6poque r6volutionnaire par les
commis-saires civils Sonthonax et Polv6rel.
L'histoire a surtout retenu, injustement comme
souvent, l'oeuvre de Sonthonax, consacr6e par sa
proclamation historique du 29 aofit 1793, mais ce qu'on
sait moins, c'est que cette spectaculaire mesure de
circonstance priva vraisemblablement la colonie (et la
future Haiti) d'un plan a la fois plus progressif et plus
audacieux que Polv6rel s'attachait a laborer et a mettre
en place patiemment depuis de longs mois.

Form6 a l'6cole de la Franc-Maconnerie de rite
6cossais a Bordeaux et h6ritier des traditions libertaires


ancestrales de la noblesse navarraise a laquelle appartenait
sa famille, Etienne de Polv6rel, que l'imagerie populaire
tend B repr6senter comme l'ombre affadie d'un Sonthonax
pur et dur, apparait en r6alit6 a l'observateur attentif comme
l'ame de la seconde Commission civile, un homme de
caractere et de devoir double d'un humaniste visionnaire
qui, loin de se contenter de suivre les decisions de
Sonthonax, comme on le pense gen6ralement, doit au
contraire en etre consid6r6 comme l'inspirateur. On oublie
trop souvent en effet ses proclamations et arret6s sur la
Liberty des esclaves ant6rieures a celle, historique, du 29
aoft. Les premieres mesures de ce type lib6rant les esclaves
arms par leurs maitres et les enr6lant pour la R6publique
datent en effet de mars 1793 et Garran-Coulon precise que
l'id6e en appartient surtout a Polv6rel ". le 21 Juin, il
signe avec Sonthonax une importante proclamation qui
annonce la volont6 des commissaires, conform6ment aux
instructions du ministre Monge, de donner la liberty a
tous les nbgres guerriers qui combattirent pour la
R6publique... (et que) tous ces esclaves qui seront d6clar6s
libres par les d6ldgu6s de la R6publique seront les 6gaux
de tous les hommes blancs ou de toute autre couleur ".

Sont pr6vues 6galement des mesures visant a
"adoucir le sort des autres esclaves ... soit en leur donnant
des moyens sfirs de se racheter ... soit enfin en donnant
graduellement la liberty a ceux qui auront donn6 le plus de
preuves de leur bonne conduite et de leur assiduit6 au
travail, et en leur donnant en meme temps des terres en
propridt6 ". on reconnait dans ces dernibres dispositions la
patte de Polv6rel telle qu'on la retrouvera dans ses
proclamations ult6rieures, notamment celle du 21 aofit 1793
qui pr6voit que les propri6t6s des ennemis de la
R6publique seraient s6questr6es et leurs revenus
distribuds aux bons et fidbles r6publicains qui (les)
combattent et continueront de (les) combattre ", et surtout
celle du 27 aofit qui stipule que le partage des propri6t6s
d6clar6es vacantes doit naturellement se faire entre les
guerriers et les cultivateurs. Les parts doivent etre in6gales,
car ... le guerrier court plus de danger pour sa vie ; sa part
doit done etre plus forte ".

Cette proclamation, ant6rieure de deux jours a
celle de Sonthonax au Cap, mWrite qu'on s'y attarde quelque
peu. Elle affirme tout
d'abord, en pr6ambule,
qu'" il va se faire dans les
Antilles une grande
revolution en faveur de


l'humanit6, revolution telle que la paix ni la guerre ne
sauraient en affecter le cours. Depuis longtemps, ajoute-t-
il, on calomnie la race africaine, on dit que sans l'esclavage
on ne l'accoutumera jamais au travail. Puisse l'essai que
je vais faire d6mentir ce pr6jug6 non moins absurde que
celui de l'aristocratie des couleurs. Puissent ceux des
Africains qu'un heureux concours de circonstances me
permet de d6clarer des a present libres, citoyens et
propridtaires, se montrer dignes de liberty, f6conder la terre
par leur travail, jouir de ses productions, vivre heureux,
soumis aux lois et surtout, ne jamais oublier qu'ils doivent
tous ces bienfaits a la R6publique francaise. Alors on
commencera a croire qu'aux Antilles, comme partout, la
terre peut etre cultiv6e par des mains libres. Alors les colons
... donneront a l'envi des uns des autres la liberty a leurs
ateliers ... Il n'y aura plus que des frbres, des r6publicains,
ennemis de toute espbce de tyrannie, monarchique,
nobiliaire et sacerdotale ". Les propri6t6s vacantes,
abandonndes par la trahison et la lachet6 de leurs
maitres ", celles"" de la Cour d'Espagne, des monasteres,
du clergy, de la noblesse """ seront distributes aux
guerriers... et aux cultivateurs ". Seront admis a ce partage,
en sus des cultivateurs fidbles"" d6clar6s libres et
jouissant de"" tous les droits de citoyens francais "," tous
les Africains insurg6s, marrons ou ind6pendants r6duits a
une existence incertaine et p6nible dans des montagnes
escarp6es et sur un sol ingrat """ qui deviendront eux
aussi copropridtaires"" de ces habitations ", int6ress6s
a en multiplier les produits ". Les articles I a VII de la
proclamation pr6cisent ces dispositions et leurs modalit6s
(notamment l'6tablissement de listes de nouveaux
libres),"' la totality des habitations vacantes dans la
province de l'Ouest appartiendra en commun a
l'universalit6 des guerriers de ladite province et a
l'universalit6 des cultivateurs desdites habitations (article
VIII). Les articles suivants fixent trEs pr6cis6ment les
modalit6s de r6partition des revenus (IX a XXXV) et les
b6n6ficiaires (XXXVI a XLIV), le dernier (XXXXV)
ordonnant la traduction en langue creole de la
proclamation et son envoi aux autorit6s l6gales pour
execution.

On entrevoit d6ji, 1, le grand reve polv6r6lien
d'une copropridt6 de la terre a ceux qui la travaillent qui,
tel qu'il se precise dans les proclamations ult6rieures,
prcede et annonce davantage les socialistes francais
dits'" utopiques de la fin du 19e siecle que les kolkhozes
communistes.

a suivre


2005, Si nou pa byen jete vye pwodwi chimik tankou penti alwil,
mineral spirits, pwodwi pou netwaye pisin, ensektisid, pwod-
wi pou touye move zeb epi 16t kalite pwodwi chimik nou sevi
lakay sa kapab polye anviwonnman nou an ki si telman deli-
ka nan Sid Florid la. Pote yo vini nan Pwogram Espesyal
an Ranmasaj Pwodwi Chimik Ki SBvi Adomisil yo. Nou kapab
ranmase pou jete oswa resikle jiska 50 liv pwodwi chimik sa
yo pou nou san danje epi gratis depi se pa pou biznis se pou
S moun kay rezidansyel.
ional
Kite chak pwodwi nan veso orijinal li vini an. Make yo pou
idantifye yo.
Asire nou ke bouchon yo byen f6men. Si veso an koule,
l mete yo nan yon pi gwo veso ansanm ak yon bagay pou
bwI li tankou papye
Blvd. jounal.
S ,* Mete tout veso yo nan
yon bwat katon byen
solid epi kenbe yo Iwen
re lbt moun nan oto an.
action Nou pa asepte
eksplozif yo, dech6
S radyoaktif oswa
enfektye.
) Penti alo gen dwa
jete nan fatra nbmal
idfill depi li byen seche.
iue Pou f6 penti alo
rensi- seche vit, mete
sab, sab ti chat
Yo) yo oswa papye
jounal chifonnen
pou byen absbbe
tout likid la.


Nou aksepte apar y elektwonik izaje
tankou monit6 konpity yo, televizyon
o, konpite prive yo,
lavye yo, inite rijid
memwa, enprime yo,
ekipman videyo, selil yo
ak radyo-kominikasyon yo.


par Ericq Pierre
Voilt un theme
qui va laisser beaucoup
sur leur faim. Il y a tant a
dire sur nos relations avec
les Etats-Unis qu'il
faudrait 1'6quivalent d'une
encyclop6die pour y
arriver. Or ce texte n'est
qu'une r6flexion tres
partielle sur un aspect
particulier de ces relations.
J'espere que ceux qui s'y
int6ressent pourront
l'enrichir et l'6tendre a
d'autres aspects.
Quand on dit
europ6en, on peut voir
indistinctement un
espagnol, un hollandais ou
un su6dois. Quand on dit
africain, on peut penser ,
au choix a un b6ninois,
un s6n6galais ou un
burkinab6. Idem quand on
dit asiatique, c'est soit un
japonais, un cor6en ou un
vietnamien par exemple.
Mais, quand on dit
am6ricain, aucune
precision n'est n6cessaire.
On ne voit ni un canadien
ni un mexicain, ni un
chilien ni un haitien On
se r6fere sp6cifiquement a
quelque chose ou a
quelqu'un qui vient des
Etats-Unis d'Am6rique du
Nord.
Les Am6ricains
ont pris le nom du
continent pour eux tout
seuls Au point qu'on a


l'impression que Am6rique drive de Am6ricain Et non
l'inverse. Pourtant, tous les habitants de l'h6misphere
occidental sont des Am6ricains, vu qu'ils habitent le
continent du meme nom. Et les ressortissants des Etats-Unis
d'Am6rique devaient s'appeler Etats-Unisiens Or, ce mot
barbare n'existe pratiquement pas. Sauf en espagnol, o6 l'on
rencontre assez rarement l'adjectif'estado-unidense.
Les Etats-Unis des leur naissance, ont ainsi
remport6 sans coup f6rir une grande victoire sur la
s6mantique...
Quant a Haiti, certains ne la verraient pas d'un
mauvais oeil hors de l'Am6rique. C'est en tout cas mon
interpretation de la declaration r6cente du Pr6sident de la
Commission de l'Union Africaine, l'honorable Alpha Oumar
Konar6, qui a dit "qu'Haiti est un pays africain hors
d'Afrique." Or, je suis absolument str que les Haitiens eux
pr6ferent qu'Haiti reste un pays caraib6en dans la Caraibe
et done dans le continent am6ricain. Je me demande pourquoi
d'ailleurs l'on ne dit pas des Bahamas ou de la Jamaique
qu'ils sont des pays africains hors d'Afrique. Mais, allez
savoir ce qui se passe dans la t&te des gens quand ils parlent
d'Haiti, meme quand ils sont de bonne foi !
11 n'y a pas un pays au monde qui soit indifferent a
ce que font ou ne font pas- les Etats-Unis. Parfois, on leur
donne credit pour des 6v6nements auxquels ils n'ont rien a
voir. Souvent, on met a leur passif tout ce qui ne va pas dans
un pays Ily a mme une regle non 6crite qui peut se traduire
ainsi: Quand les choses vont mal, blime les Am6ricains.
Si tu ne sais pas pourquoi, eux savent pourquoi ". En Haiti
o6 les choses vont g6n6ralement mal, cette regle est appliqu6e
plus souvent que de raison.
Nous faisons en effet preuve d'une ambivalence
proche de la schizophr6nie quand il s'agit des relations avec
les Etats-Unis. Nous aimons bien qu'ils soient a nos c6t6s,
mais on dirait que nous aimerions qu'ils soient invisibles .
En meme temps, nous sommes souvent les premiers a les
inviter ou a souhaiter leur intervention.
En 1985, aux Gonaives, des manifestants anti-
gouvernementaux s'envelopperent dans des drapeaux
am6ricains pour retirer aux autorit6s le pr6texte qu'ils 6taient
des perturbateurs d'ob6dience communiste.
En 1986, un eminent pr6lat haitien d6clara qu'en
Haiti, les elections sont g6n6ralement contr616es par les trois
(voir Conspiration ... /17)


Les Etats-Unis


et Nous : la theorie


de la conspiration







Page 17


I OBSERVATIONS I


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


LES ETATS-UNIS ET NOUS !


(Conspiration ... suite de la page 16)
A c'est- -dire Arm6e, Argent, Am6ricain. Et que d6sormais, il
faudra ajouter un E pour Eglise .
En 1987, des activistes fraichement d6barqu6s d'exil
d6noncbrent un Plan am6ricain pour Haiti qui visait, d'aprbs
eux a transformer le pays en un immense "factory qui
exploiterait la main"d'oeuvre haitienne bon march .
En 1988, des organisations socioprofessionnelles leur
emboitbrent le pas pour d6noncer la politique n6o-lib6rale qui
visait, disaient- elles, a remplacer le riz dans l'Artibonite par des
plantations de fleurs qui pourraient &tre export6es aux Etats-Unis.
En 2003/2004, par contre, des associations commerciales
et industrielles haitiennes firent une promotion agressive pour
porter le Congrbs des Etats-Unis a passer le HERO Act" ,
plus tard d6nomm6 le HOPE Act qui aurait pu aider a
l'am6lioration de notre balance commerciale et a la creation de
plusieurs milliers d'emplois dans l'industrie d'assemblage et dans
les "factories "qu'on d6nongait autrefois.
En 2005, ann6e d'l6ections en Haiti les regards
convergent d6ja vers les Etats-Unis pour essayer de d6tecter vers
quel candidat ils se penchent. Mais, il y en a tellement que les
signaux ne sont pas encore clairs. Si jamais ils le seront Ou
meme si signal il y aura.
En cette meme ann6e 2005, il se r6pete que des 6glises
baptistes des Etats-Unis prennent des dispositions pour mettre
leur influence et leurs ressources au service du prochain candidat
protestant en Haiti. Comme le pr6lat de 1986, les protestants
voudraient ajouter un E aux trois A ( En 1990 E c'6tait pour
l'6glise catholique ; en 2005 E sera pour l'6glise protestante ).
Le d6nominateur commun a toutes ces situations, c'est
le poids 6norme attribu6 aux Etats-Unis dans les moindres
6v6nements de la vie nationale. Pourtant, quand on analyse cette
histoire des trois A, par exemple on est tout surpris de r6aliser
qu'en matibre d'l6ections en Haiti, le Ale moins influent est celui
qui se r6fbre a Am6ricain. Une premiere constatation don :


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, Fl 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


meme si au ddbut les Etats-Unis ne s'6taient pas
trouv6s du bon c6t6 de l'histoire d'Haiti (le pass, c'est
le pass6, cela ne signifie pas qu'ils aient toujours
contribu6 a l'arriv6e au pouvoir de nos dictateurs.
Mieux, quand j'ai consult un historien sur
la derniere fois qu'a son avis, les Etats-Unis ont facility
l'arriv6e au pouvoir de quelqu'un chez nous il m'a
r6pondu sans h6siter que, depuis Lescot, le candidat
des Etats-Unis n'a jamais gagn6 et que, en Haiti,
l'influence des Etats-Unis s'exerce plus sur un president
en exercice que sur un candidat. Comme quoi, l'on peut
gagner les elections sans eux, mais l'on ne peut pas
bien gouverner sans leur appui.
Quoi qu'il en soit, ils sont legion a penser que
les Etats-Unis ne font jamais assez en Haiti ou qu'ils
font mal ce qu'ils font. Le r6sultat, c'est que nous nous
langons trbs souvent dans des demonstrations
laborieuses pour exprimer notre insatisfaction et notre
doute quant a la volont6 des Etats-Unis de nous aider
vraiment, 6voquant pour cela tant l'Histoire au pass
que l'Histoire au present.
Concernant le pass, il y en a qui aujourd'hui
encore continuent de ressentir le fait que les Etats-Unis
aient mis trop longtemps a reconnaitre notre
ind6pendance, aggravant ainsi notre isolement dans la
region D'autres estiment que, quandils ont commence
de s'int6resser a nous, c'6tait pour nous occuper pendant
dix-neuf ans et pour nous laisser en heritage la Garde
d'Haiti qui 6tait une arm6e d'occupation. (Ne
mentionnez surtout pas les efforts faits durant cette
period au plan sanitaire et pour moderniser
' agriculture, ils diront que de toute faon, il n'en reste
aucune trace aujourd'hui) .
L'histoire au present elle semble charrier
pale-mmle les griefs de tous les camps et de toutes les
chapelles politiques En voici quelques
6chantillons pris au hasard : ils ont support un embargo
qui a d6truit l'6conomie du pays ; ils accueillent les
Cubains a bras ouverts etjettent nos 6migr6s en prison ;
ils nous retournent des criminels am6ricains d'origine
haitienne qui aggravent les conditions d'ins6curit6 chez
nous ; ils ne veulent travailler qu'avec des organisations
non gouvernementales (ONG) contribuant ainsi a
affaiblir les institutions nationales.
Nous avons done pris l'habitude de voir la
main des Etats-Unis partout. Et plusieurs Haitiens
regardent cette omnipresence avec suspicion et pensent
que nous ne serons jamais maitres de notre propre
destine.
Rien d'6tonnant d&s lors que les relations
entre Haiti et les Etats-Unis soient sujettes a des
interrogations multiples apparaissant beaucoup plus
tributaires de cette perception d'ubiquit6 et
d'omnipotence que de leur substance propre. La
th6orie de la conspiration demeure aussi trbs r6pandue
. MWme ceux-l1 qui, dans les ann6es 80, d6noncerent
bruyamment le pr6tendu plan am6ricain pour Haiti
sont maintenant pris d'un doute. Ils ont combattu le
Plan A, mais les Etats-Unis, disent-ils, ont applique
un subtil Plan B qui 6tait encore plus pr6judiciable au
pays.
Tenez-vous bien. D'aprbs eux, ce plan B, qui
a 6t6 mis en application depuis 1990 est pass par
l'l6ection du cur6 de St-Jean Bosco le coup d'6tat
contre lui, sa restauration avec 20,000 Marines en
1994, sa r66lection en 2000 et son eviction en 2004.
Ils sont nombreux les Haitiens d'Haiti et de la diaspora
a 6pouser cette thbse et a affirmer que tout ce qui s'est
pass en Haiti depuis le depart des Duvalier fait partie
du plan am6ricain pour Haiti.


Quand on fait remarquer que s'il y avait vraiment un
tel Plan, la boucle a 6t6 boucle en 2004, beaucoup se montrent
encore sceptiques en affirmant que les Etats-Unis pr6parent
sfirement quelque chose d'autre. Soit un nouveau Plan A, soit
un Plan C qui cette fois-ci devra &tre ex6cut6 par la MINUSTAH.
D6cid6ment, les adeptes de la th6orie de la conspiration ne se
reposent pas et ne sont jamais a court d'arguments.
Certes, une minority s'est toujours insurg6e contre cette
th6orie, estimant que nous pensons ainsi tout simplement pour
nous d6douaner et pour diminuer notre responsabilit6 dans nos
mauvais choix et dans nos malheurs. Mais, il s'agit vraiment
d'une petite minority et de surcroit silencieuse car elle n'est
ni trbs vocale ni trbs visible.
J'estime, pour ma part, qu'il est grand temps que nous
cessions d'alimenter ces diff6rentes theories de la conspiration
et de regarder la r6alit6 en face. D'ailleurs, que nous ayons cru
ou non a un Plan am6ricain pour Haiti, il est evident que ce
plan a 6chou6. Et pour les Etats-Unis. Et pour nous. Pour la
premiere fois done depuis trbs longtemps, il ne semble pas y
avoir de plan pr6cis pour Haiti nulle part. Ne croyons surtout
pas ceux qui insinuent que la MINUSTAH est le nouveau visage
du Plan am6ricain, frangais, br6silien ou latino-americain pour
Haiti.
Et puis, pendant que nous y sommes, au lieu de passer
notre temps a combattre le plan (fictif ou chim6rique) des autres,
demandons nous de pr6f6rence si le moment n'est pas venu
pour nous autres Haitiens de preparer enfin un Plan haltien
pour Haiti Je suis plus que certain que si une majority
d'Haitiens arrive a se mettre d'accord sur un Plan nos
partenaires, qu'il s'agisse des Etats-Unis ou de la communaut6
internationale dans son ensemble tous mettront leur propre
plan de c6t6 pour embrasser le n6tre.
Je propose done que nous cessions de faire des proces
d'intention a ceux-la qui essaient de nous aider. Je propose aussi
que nous profitions de la presence de la MINUSTAH chez nous
pour nous l'approprier r6ellement Prenons donc la
MINUSTAH au mot pour la porter a contribuer pleinement et
effectivement a la r6ussite du plan que nous aurons nous-memes
prepare.
(voir US-Haiti / 18)


FOOTBALL EUROPE
(suite de la page 15)
gallois de Liverpool lors de la finale de C1 du 29 mai 1985
marquee par le drame qui avait cofite la vie a 39 personnes (dont
38 Italiens), mortes 6touff6es, ecrasees par un mur, ou pietinees
en raison de mouvements de foule provoqu6s par les supporteurs
britanniques peu avant le coup d'envoi.
"Je peux vous promettre que l'accueil qui sera fait aux
supporteurs italiens sera inegal6", promet aussi Ian Rush. Avant
la rencontre, Phil Neal, le capitaine de Liverpool en 1985
(victoire 1-0 de la Juventus) pr6sentera une banniere sur laquelle
figurent les noms des victimes avant un hommage d'une minute
de silence.
Sur le plan sportif, le match entre Liverpool aux sept
Coupes d'Europe (4 C1 et 3 C3) et la Juventus aux six sacres
continentaux (2 C1, 1 C2, 3 C3) est sans conteste une des affiches
des quarts meme si les Reds sont loin de dominer le football
anglais comme il y a quelques annees.
Mercredi dans les deux autres de quarts de finale, le Milan AC
accueille 1'Inter pour le derby lombard de la C1 alors que
Chelsea, dont l'entraineur Jose Mourinho est suspendu pour les
deux rencontres, reooit le Bayern Munich.
Programme des quarts de finale (tous a 20h45 heure franqaise)
Mardi
Liverpool (ENG)- Juventus Turin (ITA)
Lyon (FRA) PSV Eindhoven (PBS)
Mercredi
Chelsea (ENG) Bayern Munich (ALL)
Milan AC (ITA) Inter Milan (ITA)
Matches retour les 12 et 13 avril. AFP


877"2 I E 2 e"me AverLnue

T61: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tdliphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Mnnev Order


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Prcldnit nnrr rhpvelpn


I I


......... t -5% .% ... .. .... ...... N .....Pill ... .....






Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Page 18


I Les Jeux de Bernard I


GRILLE DE PROGRAMME

Melodie 103.3 fm

74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
T61: 221-8567 / 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: pub@haitienmarche.com URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Blon TR veil en musique

6h30- 7h00 An Pipirit cihantant
Journal creole de la journ6e avec Yves Paul L6andre


7h00 10h00


lOhOO Midi


12h00 12h15


12h15- 2h00


MIdlodie IMatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
A Haute Voix avec Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invit6s du Jour

Mdlodie Matin chaque samedi est animde
par RapahUl Fqui&re

Le Disque de 1'A udeiteur
animation: Jacques Lacour

Le MTidi
Un r6sum6 des Informations Locales et Nationales

Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie


2h00-3h00 C'est si bion
en chansons...
Emission de Chansons Francaises

3h00-5h00 Le Blon Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill


E n b ref 00 (suite de la page 2)
Le num6ro 2 du groupe des 184, Charles Henri Baker, a d6nonc6 vendredi le gouvernement
int6rimaire qu'il accuse de ne manifester aucune volont6 de r6soudre le problbme de l'ins6curit6
en Haiti. M. Baker a indiqu6 que les problbmes sociaux constituent un 616ment de la question,
a-t-il ajout6, il faut arr&ter des mesures qui permettent de pacifier le pays.
Le No 2 du Groupe des 184 appelle le gouvernement a passer a l'action s'il souhaite l'apport
d'autres secteurs dans la resolution des problbmes 6conomiques et sociaux. Le problbme de
l'ins6curit6 n'est pas impossible a r6soudre. Il suffit d' avoir la volont6 de le faire.

Grenn Sonnen revendique l'assassinat du chef de gang Labanye ...
L'ancien militaire Ren6 Jean Anthony alias Grenn Sonnen, a revendiqu6 vendredi
l'assassinat le mercredi 30 mars du chef de gang Thomas Robenson dit Labanyb, a Cit6
Soleil.
Selon Ren6 Jean Anthony, il a frapp6 Labanyd parce que ce dernier ne travaillait pas, a-t-il
dit, dans les int6rats de la population, mais s'6tait plutot mis au service du Groupe des 184,
trahissant ainsi, a-t-il dit, les gens de sa classe.
Les premieres informations avaient laiss6 comprendre que Labanyb avait 6t6 tu6 par des
membres de son propre gang.

Charles Henri Baker demande l'arrestation de Grenn Sonnen
Le num6ro 2 du Groupe des 184, Charles Henri Baker, a d6plor6 l'assassinat de Labanyd
qui 6tait, a-t-il dit, un leader naturel. Selon Charles Henri Baker, Labanyb avait sign un
pacte de non-agression avec la police nationale et la MINUSTAH, qui donnait la garantie
que ses partisans ne tireraient jamais sur ces deux forces. Thomas Robenson a respect ce
pacte jusqu'i sa mort, a indiqu6 M. Baker. Concernant les accusations et les mises en garde
lances par Ren6 Jean Anthony a l'endroit du Groupe des 184, Charles Henri Baker a
d6clar6 que les membres de son organisation sont prsts a se d6fendre contre toute attaque
de la part de Sonnen.
M. Baker a 6galement plaid en faveur du jugement de Ren6 Jean Anthony pour
l'assassinat de Labanyb.

Autres commentaires apres I'assassinat de Labanye
Le leader de l'organisation politique d6nomm6e SOLDA, Henri Robert Sterlin, a d6clar6
que Labanyb est mort pour s'atre laiss6 manipuler par certains secteurs hostiles a sa propre
classe. Tout en d6plorant sa mort, Henri Robert Sterlin a soulign6 que Labanyb 6tait un fils
du peuple 6gar6 et aveugl6 par des gens qui n'avaient rien en commun avec lui.
" Attendons de voir combien d'entre eux vont assister a ses fun6railles", a-t-il ajout6.

La MINUSTAH lance une operation de grande envergure A Cit6 Soleil
La Mission de 1'ONU en Haiti a lanc6 mercredi une operation de grande envergure"" a Cit6
Soleil, un des quartiers les plus d6munis de Port-au-Prince. L'objectif de cette operation est
de cr6er un environnement s6curitaire et stable, et de r6tablir l'autorit6 de l'Etat dans le quartier
de Cit6 Soleil ", indique un communique public a Port-au-Prince.
" Cette operation s'inscrit dans le cadre des efforts entrepris depuis d6cembre 2004 par la
(voir En bref / 20)


LE COIN DE MIAMI


(suite de la page 2)
L'objectif de cette marche
pacifique est d'une part pour r6clamer le
respect des droits du citoyen et d'autre part


pour d6noncer l'instabilit6 politique
r6gnant dans le pays.
Les partisans d'Aristide comptent
6galement r6clamer la baisse du prix du
Passeport haitien.


5h00
56h



7h00 8h30
8h30 9h00

lOh00


9h00 et au-deli


Le Journal de 5 Heures
Sport Actualites
avec Gilbert Leys,G rald Alphtonse, IMario
Sarreau et Ja cky NMarc

Amor y Sabior
Soir Informations

1Notre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Tenll (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invites

Cavaliers, p renez
vos dames (Samedi )
50 ans de Succbs Populaires Haitiens
Chaque Dimanche : 10h I Midi: Textes et Pr6textes
avec Dominique Richez


Dimanche dernier, les fans du
ballon rond 6tait au rendez-vous du Hialeah
Stadium pour assister a un match amical
Haiti USA (U-17) des moins de 17ans.
Le onze haYtien a encaiss6 2 buts,
durant la premiere p6riode. Malgr6 tout, les
mordus du football 6taient satisfaits de la
performance de nos jeunes athletes.


Aprbs quelques minutes de repos,
les deux 6quipes revenaient sur le terrain.
Malgr6 ses attaques, la selection haitienne
ne pouvait marquer aucun but.
Score final: 4 buts a 0 en faveur
de l'6quipe am6ricaine.


Evens Hilaire


US-HAITI: la theorie de la conspiration
(suite de la page 17) QUE D'UN VERITABLE DIALOGUE
Ce n'6tait pas mon intention NATIONAL. C'est a mon avis la seule fanon
premiere. Mais, je viens de r6aliser que j'ai de repartir sur de nouvelles bases et de
fait un plaidoyer pour la r6ussite du dialogue contrer toutes les theories de la
national. Et c'est tant mieux. Car, le PLAN conspiration !
HAITIEN POUR HAITI NE PEUT SORTIR Ericq Pierre.


SPORTS
D6faite de la Sl6ection haitienne U-17 aux d6pens des USA 4 -0






Page 19


I Ti gout pa ti gout I


Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10







Mercredi 6 Avril 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 10


Page 20


I L'ACTUALITE EN MARCHE I


En bref *. (suite de la page 18)
MINUSTAH et la PNH pour la s6curisation de Cit6 Soleil, et
vise s neutraliser les groupes arms ill6gaux ", indique la
Mission, qui precise que des points de control fixes et des
patrouilles mobiles ont 6t6 mis en place dans plusieurs zones
du quartier ".
Dans son communique, la MINUSTAH fait appel a la
comprehension et la collaboration des habitants de Cit6 Soleil,
en vue de la r6ussite de l'op6ration ".

Juan Gabriel Valdes opine concernant cette
operation.
Lors d'un point avec la presse au Sidge de 1'ONU a New
York, l'Envoy6 de 1'ONU et chef de la MINUSTAH, avait
affirm que dans les bidonvilles, nous avons aussi offert
aux gangs la possibility de rendre les armes et de retourner a


Si ces offres ne sont pas accept6es, et qu'il n'est pas possible
de suivre un cours pacifique, nous suivrons la mame procedure
de fermet6" que celle adopt6e pour d6loger les gangs qui
occupent d'anciens commissariats et lors d'une pr6c6dent
operation a Cit6 Soleil en d6cembre dernier, a pr6cis6 Juan
Gabriel Vald6s.
"Mais nous devons mener nos operations dans les bidonvilles
conjointement avec une assistance, en termes d'acheminement
de l'eau, de nourriture, et nettoyer ces endroits ". "La force
seule n'est pas viable", avait-il affirm, saluant l'approbation
par les pays donateurs, r6unis a Cayenne, de plus de 300 projets
notamment a destination de Cit6 Soleil.
" Si nous n'avons pas lanc les operations plus tot, c'est parce
que le Gouvernement avait men6 des n6gociations ", qui ont
6chou6, avait-il pr6cis6.

L'aide du gouvernement du Royaume-Uni A
Procter & Gamble (P&G) permet


d'approvisionner Haiti en eau potable et de
sauver des vies d'enfants
Le ministtre du D6veloppement international du Royaume-
Uni (DFID) a octroy6 une subvention de 225 000 livres sterling
(423 000 $ US), par l'interm6diaire de Business Linkages
Challenge Fund, ? l'Institut des sciences de la sant6 et ?
Population Services International dans le but de procurer de
l'eau potable a Haiti au moyen de l'6purateur d'eau PUR et
de sauver des vies. PUR r6pond aux preoccupations de
l'Organisation mondiale de la Sant6 en ce qui concerne la
p6nurie d'eau potable pour plus d'un milliard de personnes.
Chaque ann6e, prrs de deux millions d'enfants meurent a cause
de maladies diarrh6iques que la consommation d'eau potable
pourrait pr6venir.
PUR est un 6purateur d'eau simple, peu cofiteux, qui a d6ja
permis d'6viter un nombre incalculable de cas de diarrh6e en
procurant plus de 200 millions de litres d'eau potable aux
pays du monde entier qui vivent des situations d'urgence,
principalement dans les regions
touches par le tsunami et dans des
pays comme le Botswana, le Tchad,
le Malawi, le Lib6ria et le
Zimbabwe. Les sachets PUR ont
permis de fournir plus de 7 millions
de litres d'eau potable de qualit6 ?
Haiti.Cette subvention arrive en
temps opportun pour r6duire le
nombre de maladies
contract6es en buvant de l'eau
contamin6e, comme la diarrh6e et le
cholera. Dans le cadre de ce projet,
PSI Haiti distribuera PUR par la
voie de son r6seau de groupes de
femmes.


Le gouvernement haitien
present officiellement la
Commission nationale de
desarmement
Port-au-Prince, 4 avril2005 Le
Premier ministre haitien, Gerard
Latortue, accompagne du
Commandant de la Force de la
Mission des Nations Unies pour
la Stabilisation en Haiti
(MINUSTAH), le general Augusto
Heleno Ribeiro Pereira, et du chef
de la Section Desarmement,
Demobilisation et Reinsertion
(DDR) de la Mission, Desmond
Molloy, a presented officiellement
devant la presse, ce lundi 4 avril
2005 a Port-au-Prince, la
commission gouvernementale
charge du desarmement en Haiti.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs