Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00247
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 28, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00247
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

















Hati en Marche dition du 28 Janvier au 3 Fvrier 2004 Vol. XVII No 52


Le Premier ministry des Bahamas, Perr3 Christie,
au Palais National photo Georges Dup


HAITI-CRISE

La Caricom envisage une

assistance policire mais


pas de force d'invasion
PORT A U Ces propositions oni dJ lait complete sur la question au
PRINCE, 25 Ja iimer Le l'objet de discussions mercredi dernier _tnnet de pa, ie la Cariconi
Premier ministre des Nassau. Bahamas entire les dingeants de lieutei inal rprochain ,nugu
Bahamas, Perr Chrisue, loppoUon et de la socit c le hatienne Selon le Premier
a vo.ag ce dimanche en (Groupe des 184) et quatre chels de Paters. n, les proposition de l
Ha'ii pour presenter gou ernement de la Carajbe, don't I. PerrN sont tr, t-ndue,. emhraNan
olflciellement au Pr- Chnsue La rencontre s'est droule ous domaines impliqus dans la r
sident Jean-Bcrtrand la prsidence du Prenuer miustre de la d'une solution uiibre etl
Anstide les propostons Jamaique, P J Patterson. actuel chairman cruise politique haitine et le r
de. leaders de la de la Cancon stability, nmai ne %ont pas
Commumnaul caraibe D'autre- entretiens d:.,on a'oir rp -ode l appel des gro
(Caicom) pour tr er lieu, cetteois a le Prsident nsude demandentlad ndu
une solution la cnse des membres dirigeants du part Fanmiii Arinstide propoion a
potique hatienne. vLaalas, avantlaprsentationd uapporLes propoir Assis
pohltique hatienne. Lp(voir Assis


prochain
i qui aura
a
ministIre
i( arn com
t tous les
echerche
able la
tour la
jusqu'
uipes qui
President

ppellent
stance / 3)


POLITIQUE ,' ;

A la veille d'un grand marchandage!
ANALYSE resolution de la crise politique hatienne Le dmantlement des '. ..
PORT-AU-PRINCE, 24 Janvier vieille de plus de trois annes qui ont vu le groups de civils arms; INTRODUCTION
A Voici la position de la CARICOM
,...-~' 1- La CARICOM endosse l'application
-. a de la dmocratie en hla'ti;
2- La CARICOM n'acceptera aucun coup
ones n it d'tat sous aucune forme;

















Andr Apaid
S3-tTout changement en lHaiti doit tre. faitht
en accord avec la Constitution hatienne.
(voir Propositions /6)

Port-au-Prince


-'opposition a voyage la semaine pays atteindre un degr de dprissement La premise en liberty des Miami
ernire Nassau, Bahamas pour des sans prcdent, et recommencer dferler prisonniers politiques et autres 173 oNW 94th street
conversations avec les chefs de la vague des rfugis vers les petites nations personnel dtenues illgalement; Miami, Florida 33150
gouvernement de la Caricom. C e voisines. Un Premier ministry T(.: 305 754-07051i754-7543




a Communaut carabe pour une pouvoir; (voir Marchandage / 4) maill: enmarche@haitelonline.com
,0URL: www.haitienarc he.coin
MIAMI HERALD Si Aris-
a nm tide et ses Library ofLCongress #ISSN 1064-3896

Pour une trevve uen Haiti ... = ont. n aiami, New York, Montreal Boston
MIAMI HERALD, 22 Janvier conclude une trve pour permettre la volont politique pour mettre fin uashington, Chicago: s 1.00
Selon un article du Miami Herald, le mediation international de produire son la cruise politique, alors ils seront Port-au-Prince: 10 Gourdes
pouvoir et l'opposition en Haiti devraient effect. (voir Trve /c6)lUneopublicationn 50i

. 1


i









Page 2


I Ennlus


PRESIDENTIELLES AMERICAINES

Kerry battrait Bush

si l'lection avait lieu aujourd'hui,

selon un sondage "Newsweek"
NEW YORK, 25 Janvier La avait lieu aujourd'hui.
rlection de George W. Bush la Si l'on en croit ce sondage, Jol
prsidence amricaine ne serait pas Kerry ferait mieux que ses six riva


hn
ux


1 dmocrates face


au president
sortant. Le
gnral la
retraite Wesley
Clark recueil-
lerait 47% des
.i voix, centre
". 48% M. Bush,
et le snateur de
Caroline du
.. Nord John

obtiendrait46%
des suffrages,
contre 49%
l'actuel hte de
la Maison Blan-
che. Quant
l'ancien gou-
verneur du

Howard Dean,
il serait battu
45-50.
En d-
pit du pro-
nostic favorable
pour John
Kerry, 78% des
Le candidate John Kerry enlve son casque aprs une parties p e r s o n n e s
samedi avec un ex-champion de hockey des Boston Bruins inter r o g e s
assure si le snateur du Massachusetts prdisent une victoire de George W. Bush
John Kerry tait choisi comme candidate l'lection prsidentielle.Ce sondage a t
dmocrate, selon un sondage public ralis pour "Newsweek" les 22 et 23
samedi par l'hebdomadaire "Newsweek". janvier par l'institut Princeton Survey
L'enqute crdite en effet John auprs de 1.006 adults contacts par
Kerry de 49% des intentions de vote des tlphone. La marge d'erreur est de plus
Amricains, contre 46% pour le president ou moins 3 points. AP
Bush, si l'lection fixe au 2 novembre


New Hampshire: Kerry se dtache

et pense di au 3 fvrier


s.
CONCORD, New Hampshire, 25
Janvier Fort de son net succs dans le


candidate face au president sortant George
W. Bush.


caucus de l'Iowa, qui a ouvert le bal de la Un sondage public samedi par
course prsidentielle ct dmocrate, le l'hebdomadaire "Newsweek" semble lui
snateur amricain John Kerry aborde donner raison. Il fait ainsi apparatre que
dans les meilleures conditions la primaire si le scrutiny avait lieu maintenant, John
de ce mardi dans le New Hampshire, les Kerry ferait mieux que ses six rivaux
derniers sondages lui accordant une dmocrates et serait lu la Maison
comfortable advance sur ses principaux Blanche avec 49% des voix, contre 46%
nrivaux. George W. Bush.
De fait, son quipe de champagne D'autres enqutes d'opinion plus
pense dj au 3 fvrier, date laquelle des axes sur le New Hampshire le donnent
lections primaires seront organises dans vainqueur mardi avec entire 29 et 38% des
sept Etats, don't le trs convoit Missouri suffrages, devant Howard Dean (15-23%),
du dput Dick Gephardt, qui a jet le gnral la retraite Wesley Clark (12-
l'ponge aprs l'Iowa. 19%) et le snateur de Caroline du Nord
Toutefois, le camp Kerry sait John Edwards (8-13%).
pertinemment que tout peut encore Malgr le froid polaire qui svit
changer d'ici mardi, d'autant que les sur le nord-est des Etats-Unis, les
indcis resent nombreux. "Nous ne nous candidates dmocrates ont poursuivi leur
imaginons parestent number autrechux.ose qu'uncampagne avec entrain en allant samedi
imaginons pas mener autre chose quun la rencontre des lecteurs. A cette occasion,
vrai et dur combat", a soulign sa Howard Dean s'est interrog sur les
directrice de champagne Mary Beth Cahill. capacits de jugement du snateur Kerry,
En dpit de sondages le crditant rappelant que ce dernier s'tait oppos
d'environ30% des intentions de vote dans la guerre du Golfe mais avait soutenu
le New Hampshire, le snateur du l'invasion de l'Irak.
Massachusetts voisin craint une possible "Voici un gentleman qui se
remonte de ses adversaires pour prsente, qui vote 'non' ( la guerre) en
l'investiture dmocrate, conunencer par 1991 quand il y a des soldats au Kowet et
l' vi ora. T o e a des champs de ptrole en feu, et qui vote
l'ex-favori Howard Dean. Troisime dans oui' alors qu'il apparat qu'il n'y a pas
l'lowa et deuxime voire seulement de menace", a lanc l'ex-gouverneur, qui
troisime dans les sondages concernant la a dcid de consacrer 500.000 dollars
primaire de mardi, l'ex-gouverneur du supplmentaires sa champagne
Vermont est en effet loin d'avoir renonc, publicitaire dans le New Hampshire.
bien que son image se soit sensiblement "Je serais profondment inquiet
dgrade en l'espace d'une semaine, sur ce genre de jugement la Maison
"Il travaille comme un acharn Blanche. Ses votes sur l'Irak sont
ici et je prends cela trs au srieux", a exactement l'oppos des miens, et je
confi Mme Cahill trois jour de pense que ma position s'est rvle just
l'lection. Selon elle. "il va remonter". deux reprises", a-t-il poursuivi.
Pour l'heure, John Kerry "Quand Howard Dean va-t-il se
s'emploie convaincre les lecteurs rendre compete que les lecteurs sont
fatigus de ces vieilles attaques?", a
dmocrates du New Hampshire que son pliqu Stephanie Cutter, une porte-parole
experience en tant que snateur candidate Kerry. "Les lecteurs
qu'ancien combattant et dtracteur de Wl rchent une main ferme, pas un poing
guerre du Vietnam font de lui le meilleur serr."


En bref..


Mercredi 28 Janvier 2004
Hafti en Marche Vol. XVII No. 52


I


I L ------ AA---


Le Premier Ministre des Bahamas remet les propositions de la
Caricom au Prsident Aristide ...
La Secrtairerie d'Etat la Communication informed que le dimanche 25 Janvier 2004, le
President de la Rpublique, Mr Jean-Bertrand Aristide, a reu au Palais National le Premier
ministry des Bahamas, Mr Perry CHRISTIE, la tte d'une dlgation compose de plusieurs
ministres.
Au nom du people hatien, le Prsident Aristide a souhait la bienvenue la dlgation et a
remerci le Premier ministry des Bahamas d'avoir bien voulu accueillir les membres de
l'opposition hatienne au course d'une rencontre aux Bahamas les 20 et 21 janvier couls.
Le Premier ministry Perry Christie tait charge par la CARICOM de faire rapport au Prsident
hatien des discussions engages entire la CARICOM et l'opposition hatienne aux Bahamas.
Le Premier ministry des Bahamas a ensuite prsent au chef de l'Etat hatien et aux membres du
Gouvernement presents la position de la CARICOM ainsi que les lments considrer pour
une sortie de crise et la garantie d'une stability politique durable en Hati.
Il s'agit de:
1- Mettre en place un gouvernement incluant des membres de l'opposition, de la socit civil
et de l'Organisation Fanmi Lavalas;
2- Rendre effectif et oprationnel le Conseil Electoral Provisoire de consensus;
3- Entreprendre des rformes significatives diffrents niveaux de l'administration haftienne;
4- Organiser dans un dlai raisonnable des lections lgislatives libres, honntes et
transparentes.
Cette dmarche inclut ncessairement:
a) Le dsarmement des groups et/ou individus dtenant illgalement des armes;
b) La professionnalisation de la Police Nationale d' Hati afin de crer un environnement
scuritaire pour tous;
c) La mise en place d'un Conseil de Sages destin conseiller l'Excutif en attendant
l'installation d'une nouvelle legislature.
Le President de la Rpublique a exprim son assentiment et l'engagement du Gouvernement
quant la position et aux points prsents par la CARICOM. Par ailleurs le Prsident Aristide a
rpondu positivement l'invitation qui lui a t faite par la CARICOM de se rendre Kingston,
Jamaque dans un dlai proche afin de rencontrer les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la
CARICOM pour approfondir le processus engag.

Droits humans viols en Hati de tous les cts ...
Amnesty International appelle mettre fin tous les abus contre les droits humans en Hati, et
demand la communaut international d'aider les institutions du pays r-tablir un climate
dans lequel les droits humans de tous les Hatiens peuvent fleurir.
L'appel vient alors que de nombreuses organizations non-gouvernementales se mobilisent
aujourd'hui pour attirer l'attention sur la lutte du people hatien pour le respect de ses droits
fondamentaux. Ces organizations appellent aussi la communaut international supporter leur
requte. Amnesty International crit:
"Les menaces contre les droits humans en Hati, que ce soit de la part de la police en rprimant
les manifestants ou d'activistes politiques qui utilisent la violence contre leurs prsums
opposants, sont les plus srieuses que nous ayons vues depuis le retour l'ordre dmocratique
en 1994."

Les vques retirent leur proposition de sortie de crise
A l'occasion de l'inauguration de la cathdrale restaure du Cap-Hatien et de l'intronisation du
nouvel Archevque, les Evques d' Hati se sont runis en Assemble Extraordinaire. Comme
l'accoutume, en leur quality de Pasteurs, rflchissant sur les ralits du pays, ils se sont
laisss interpeller par le drame que vit le people Hatien aujourd'hui.
Il est vident que la situation qui prvaut actuellement en Hati se dtriore chaque jour
davantage, dit la note de press de la Confrence Episcopale d' Hati (CEH). Les diffrentes
composantes de la socit experiment leur profonde inquitude. L'Eglise (...) s'est toujours
engage en Haiti accompagner le people. Elle avait, de bonne foi, prsent la nation le 21
novembre 2003 une proposition conjoncturelle de sortie de crise.
Malheureusement depuis le 5 dcembre 2003, nous assistons une escalade de la violence, une
inscurit croissante qui ont cr une situation intenable dans le pays, au point que des secteurs
invits participer une recherche de solution refusent maintenant de prendre part a toute
ngociation. Certains Etats de la communaut international ont mme jug bon de faire leur la
proposition des Evques pour exprimer leur propre attente.
Dans l'intervalle, des vnements encore plus graves tels que violence exerces sur les enfants,
les tudiants et les families, attaques brutales de bandes armes contre des manifestants causant
la mort et nombre de blessures, utilisation de gangs arms intgrant mme des mineurs pour
terroriser la population, arrestations arbitraires et mauvais traitements, rpressions violentes
utilises contre les mdias, sabotages d'quipements de communication en particulier, etc.
Ces faits dplorables ont provoqu, disent les vques, l'indignation et laissent planer dans
l'esprit de beaucoup le doute sur la volont relle du pouvoir de rechercher une entente. On ne
prne pas sincrement la paix en tolrant la perptration de tels actes contre les personnel et la
proprit prive.
En raison du context qui a change, l'Eglise prend acte de la difficult appliquer sa
proposition telle qu'elle a t formule le 21 novembre dernier.
Nous croyons sincrement qu'il est encore temps pour chaque acteur de prendre une decision
personnelle, courageuse et patriotique, de nature viter au pays une catastrophe irreparable en
cette anne du bicentenaire de notre indpendance, pursuit la CEH.'
La Conference Episcopale d'Hati, toujours soucieuse d'accompagner le people, reste l'coute
des parties intresses et demeure prte tout change constructif pouvant conduire un
changement en profondeur au bnfice du people Hatien.
Cette note de press est signe de tous les membres de la Confrence piscopale.

Coups de feu contre le commissariat des Gonaves: pas de victims
Les hommes arms du Front de resistance rvolutionnaire de l'Artibonite (opposition)
continent leurs actes de violence sans dsemparer. Le lundi 19 janvier, ils ont attaqu
nouveau le commissariat central des Gonaves (nord-ouest) sans faire de victims, selon un
journalist local. L'attaque a t mene d'abord partir d'une voiture puis par un group
d'hommes pied qui se sont approchs prs de 40 mtres du commissariat Toussaint
Louverture. Peu aprs cette attaque, des membres du Front ont brl dans la rue le mobilier de
deux maisons appartenant des policies originaires de la ville.
Dans la semaine, ils ont galement excut par le feu un soi-disant informateur de la police.
A Port-au-Prince, la police anti-meutes a dispers le mme jour un dbut de manifestation
d'environ 200 tudiants et quelques enseignants qui rclamaient le dpart du president Jean
Bertrand Aristide. Un dsaccord sur le parcours de la manifestation entire les responsables
policies et tudiants est l'origine de cette dispersion.
Les forces de l'ordre qui ont utilis des gaz lacrymognes et des matraques ont interpell dix
personnel don't un opposant, responsible du part hatien de Dieu (Paradis), le pasteur Vladimir
Jeanty. Une grenade lacrymogne est tombe dans la cour de 1' Ecole Saint Franois d'Assise o
de jeunes lves ont t incommodes, provoquant un movement de panique et obligeant les
parents venir rapidement chercher leurs enfants.

Plus de 20.000 personnel manifestent en faveur d'Aristide
Port-au-Prince
Plus de 20.000 personnel, essentiellement issues de quarters dfavoriss, ont manifest
pacifiquement en faveur du president Jean Bertrand Aristide, le mercredi 21 janvier Port-au-
Prince, a constat un journalist de 1' AFP.
Dans une ambiance de carnaval, ces manifestants ont parcouru en plusieurs groups la ville
avant de converger vers le Palais National, sige de la prsidence.
Une radio prive indpendante de la capital, Radio Vision 2000, souvent accuse d'tre une
station "d'opposition" par certain responsables du part Lavalas au pouvoir a parl de "foule
compact, de mare humaine" et de "rplique" aux manifestations de l'opposition. Elle avait
utilis les mmes terms pour ces dernires.
Les manifestants saluaient de la main avec les cinq doigts ouverts, symbolisant les cinq annes
du mandate du president hatien du 7 fvrier 2001 au 7 fvrier 2006 don't ils rclament le
respect alors que l'opposition veut l'courter en rclamant la dmission du chef de l'Etat.
Ils ont galement conspu l'opposition et ses dirigeants, et rclam avec force le droit
d'envoyer leurs enfants l'cole alors que l'opposition a fait passer ces derniers jours des
messages radiophoniques demandant aux parents de "ne pas envoyer leurs enfants l'cole
jusqu'au dpart du president Aristide". Des partisans du president haticn suivaient galement
bord de voitures la foule, agitant des drapeaux. Quelques heures auparavant, la police anti-
meutes avait bloqu la Facult des Sciences Humaines de Port-au-Prince coups de grenades
lacrymognes une tentative de manifestation anti-Aristide d'tudiants et de quelques
enseignants. Les protestataires rclamaient le dpart du chef de l'Etat et avaient demand aux
parents de ne pas envoyer leurs enfants l'cole. Aux Gonaves (nord-ouest), une manifestation
anti-Aristide d'tudiants en droit et d'lves a t disperse mercredi par la police locale qui a
Stir des coups de fusil chevrotines faisant trois blesss lgers.








natu en viarcne vol. A VII INo. Jz I5 1 lI L JL"


H-A ITI-CRISE


La Caricom envisage une

assistance policire mais pas
de force d'invasion oiA propos des dirigeants de
de force d invasion l'opposition et de la socit civil
(Assistance ... suite de la 1re page) hatienne qui ont particip aux conversations de
Aristide relcher les prisonniers politiques, dmanteler Nassau, le Premier ministry jamacain dit que ceux-ci
les groups arms et les groups paramilitaires, et "reconnaissent qu'un climate de calme et de
assurer la scurit des Hatiens. rtablissement de l'ordre est primordial pour la tenue
"Il est clair, a poursuivi Patterson, qu' Hati aura d'lections parlementaires qui devaient dj avoir
besoin d'une certain assistance externe pour mettre en lieu."


place la scurit requise."
Le Premier ministry Patterson de prciser: "Nous
n'allons pas envoyer une force d'invasion", notant au
passage que la Caricom, le Canada, les Etats-Unis et
l'Organisation des Etats Amricains (OEA) "nous devons-
obtenir l'accord du gouvernement hatien pour l'envoi
d'une telle assistance."


Ce sont aussi les Hatiens qui ont demand la
remise en libert des prisonniers politiques et d'autres
dtenus qui ont bnfici d'une decision judiciaire en
faveur de leur largissement.
La Caricom se dit galement proccupe au
sujet de 19 tudiants qui auraient t arrts le 5
dcembre dernier.
De son ct,
le Premier ministry
de Trinidad, Patrick
Manning, a confirm
que la Caricom peut
imposer des sanc-
tions si le Prsident
Aristide ne respectait
pas ses engagements
dans le cadre de ce
plan pour rtablir la
stability politique en
Hati.


Chaque Hatien, chaque Institution ftera 2004
sa faon. A la UNIBANK, nous clbrerons
2004 en renouvelant les promesses faites il y a
de cela 10 ans: moderniser le systme bancaire
et offrir le meilleur service tous les Hatiens,
tant Port-au-Prince qu'en Province, qu'
l'Etranger avec UNITRANSFER et travers
l'internet sur UNIBANKOnline.

En cette fin d'anne 2003, la UNIBANK
souhaite tous les Hatiens, et en particulier
ses 310,000 Clients, ainsi qu' ses nombreux
Amis, Collaborateurs et Actionnaires, un Nol
de Paix et une Bonne Anne 2004, Anne du
Bicentenaire de notre Indpendance.




Io UNIBANK
11,,t 1e*****

"Faisons route ensemble"


www.unibankhaiti.com


Cependant l'intervention
militaire n'est pas une option, a ritr
Manning.
Selon lui, l'opposition haitienne
avait une attitude suspect vis--vis de la
Caricom et croyait que l'organisation
*fW'-SW 'Kf,--T.7 :,' *--^ __.-'f .S S


proposition pour des changements dans la
constitution haitienne qui chercheraient
tendre le mandate de l'actuel president
d'Haiti.
"Nous pensions que cela
contribuerait normaliser les relations en


Actuel president de la Caricom, le Premier ministry jamalcain, P. J. Patterson
rgionale cherche maintenir Aristide au Hati si le Prsident Aristide dclarait
pouvoir. publiquement qu'il n'a pas une telle
"La Caricom a dclar clairement intention" a dit Patrick Manning.
que nous n'allons appuyer aucune

AMNESTY INTERNATIONAL

Droits humans viols

en Hati de tous les cts
Amnesty International appelle Hatiens peuvent fleurir.
mettre fin tous les abus contre les droits L'appel vient alors que de
humans en Haiti, et demand la nombreuses organizations non-
communaut international d'aider les gouvernementales se mobilisent aujourd'hui
institutions du pays r-tablir un climate pour attirer l'attention sur la lutte du people
dans lequel les droits humans de tous les (voir Amnesty / 7)


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An l Q
6 Mois Un An Renouvellement
Etats Uni s $ 40.00 $78.00
Canada $42.00 $80.00
Europe $ 70.00 $ 135.00 Notu oinn
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


HAITI-CRISE
La CARICOM envisage une assistance policire mais pas de force
d'invasion p.1
Les Propositions de la CARICOM ... p. 1
Selon Ottawa, la rencontre de Nassau constitute un pas dans la
bonne direction p.4
A propos d'un "Contrat Social p. 11
Dossier prsent Nassau par la Convergence dmocratique p. 12
L'Eglise reconnat que son compromise politique est difficilement
applicable p. 15
ANALYSE
A la veille d'un grand marchandage! p. 1
EDITORIAL
Un quilibre dans le dsquilibre p.9
Une relecture d'une note de press de la Confrence piscopale
p.15
LA PRESS DANS LE COLLIMATEUR
Miami Herald: Pour une trve en Haiti ... p. 1
Los Angeles Times: Empcher le genre de soulvement brutal
survenu en Bolivie p.6
Radio Hati Inter: Lettre ouverte nos confrres de la press p.8
Solidarity d'un group de journalists hatiens de Montral aux
radios victims du sabotage p.8
Cte d'Ivoire: Au procs du meurtrier de Jean Hlne, l'accus nie
en bloc p. 11
JUSTICE
Droits humans en Hati de tous les cts p.3
Commission Interamricaine des Droits de l'Homme dnonce ...
p.7
PRESIDENTIELLES AMERICAINES
Kerry battrait Bush si l'lection avait lieu aujourd'hui p.2
Kerry se dtache et pense dj au 3 Fvrier p.2
ARTS ET SPECTACLES
Les 100 ans de Balanchine, matre du ballet no-classique, clbrs
en Russie p. 10


1


Page 3


Mercredi 28 Janvier 2004


c:


~p-~p~t~i


[E N









I TTNFANAIY, L.


Mercredi 28 Janvier 2004
-laiti en Marche Vol. XVII No. 52


A la veille d'un grand marchandage!


(Marchandage ... suite de la 1re page)
lectoral pour prparer la tenue de nouvelles lections
lgislatives et locales.
Mais qu'en pensent les partisans des deux cts?
Aussi bien le pouvoir que l'opposition
reconnaissent l'importance d'obtenir la lgitimation de
l'homme de la rue ... Les deux camps ont multipli les
demonstrations publiques, dploy leurs partisans en
masse, tal leurs forces en long et en large, engageant
l'actualit dans une querelle de chiffres et de records,
savoir quelle manifestation a dplac le plus de monde,
bref qui dit mieux!

Des foules fanatises ...
Mais que pensent rciproquement les partisans des
concessions qui sont exiges de part et d'autre, sans quoi
impossible d' arriver un compromise politique?
Nous n'avons pas une tradition des sondages en
Haiti certains organismes privs ou internationaux en font
pour leur usage personnel) mais au pays du marronage,
tout sondage rendu public est sujet par essence caution.
Toujours est-il que des mises en garde sont lances
aux ngociateurs par leurs troupes ici et l.
Ainsi aux Gonaves, les leaders du Front anti-
Aristide qui semblent rgner une fois pour toutes en matres
sur cette ville, ont averti l'opposition avant le dpart de
ses dlgus pour la rencontre avec la Caricom, qu'ils
retourneraient contre eux leurs armes s'ils se
compromettaient avec Aristide.
Tout comme aprs la manifestation monstre qui a
runi plusieurs dizaines de milliers de ses partisans le
mercredi 21 janvier coul, le pouvoir ne peut laisser
l'impression de tout broader mme en change de la
tranquillit qui lui est refuse depuis les lections contestes
de l'anne 2000.
Car soulever ainsi le fanatisme des foules, que
ce soit dans un camp ou dans l'autre, il y a un prix: les
ngociateurs ne sont plus aussi libres de leurs movements.

Un dbut d'anarchisme ...
Ceci est encore plus vident aujourd'hui pour
l'opposition. Le movement lanc par l'homme d'affaires
Andy Apaid (Groupe des 184) a pour principal fer de lance


le secteur tudiant. Dsormais ces derniers ne passent plus
leur vie que dans les rues. Mais quand les leaders de
l'opposition dclenchent une champagne pour la fermeture
des coles jusqu'au dpart (!) du Prsident Aristide, ils


Le President Aristide partant rcemment pour La 1
taient srement loin d'en mesurer toutes les consequences.
Voici des tudiants qui dclenchent la guerre pour de bon
contre les tablissements scolaires qui ont ouvert leurs
portes. Ces derniers sont attaqus coups de pierres, alors
mme que les enfants sont en classes. Vif moi dans la
cit, marches de protestation de mres de famille, lettres
ouvertes, tension supplmentaire pour une population aux
nerfs fleur de peau etc. Ceci a srement voir avec les


ordres passs la police
d'empcher depuis, sous
quelque prtexte que ce soit,
les manifestations
estudiantines qui ont de ce
fait perdu leur aspect
spontan et ingnu pour
prendre des allures de


L' example des Gonaves et de Saint Marc aidant. Dans ces
deux villes, on brle dsonnais quotidiemiement btiments
publics, residences d' officials du gouvernement ou de la
police, ou celles de leurs proches. A Saint Marc, 4 stations
de radios, de ten-
dances diffrentes,
ont t dtruites la
mme semaine.
Mais qui pis est,
rapparition du
supplice du pneu
enflamm, un
_ prsum
informateur du
g- ouvernement a
.t brl vif aux
Gonaves et son
corps tran en
triomphe travers
les rues.

a semaine et dans la
mme rgion, des
partisans du gou-
vernement en font
Dominique photo Hati en Marche autant un
prsum membre du secteur adverse.

Une guerre d'image ...
Profitant de cette situation, Lavalas lance une
champagne en faveur de la paix, qui devient un nouveau
mot d'ordre dans la bouche de ses milliers d'adhrents qui
leur tour descendent maintenant quasi quotidiennement
dans les rues, dcids marquer aussi quelques points dans
AME ET L'ESPRIT DEMEURENT INTACT


leux dirigeants ae l'opposition, les ex-senateurs (urL) raul Dems
et Edgard Leblanc photo Yonel Louis
casseurs (d'o l'expression cette guerre d'image qui a surtout bnfici jusqu'ici
"chimres tudiants"). Il est l'opposition.
vrai que les bombardements Pendant que la capital grouille de reporters et
impitoyables et de plus en photographs trangers attirs par tout ce tamtam, prts
plus intensifs de gaz accompagner la moindre manifestation, serait-ce d'une
lacrymognes ne leur laissent dizaine de personnel, et prfrablement de l'opposition.
pas beaucoup le choix. (voir Marchandage / 5)


Selon Ottawa, la rencontre de

Nassau constitute un pas dans la

bonne direction et march common des Caralbes).


22 janvier 2004
La rencontre des
chefs d' Etat des pays des
Carabes sur la situation en
Hati, qui s'est termine le
mercredi 21 janvier, laisse
entrevoir une lueur d'espoir,
estime le ministry canadien
des Affaires trangres, Bill
Graham.
"On a franchi un pas
important(...) Cette runion,
mis en train un processus
qui a au moins une chance de
russite, ce qui est mieux
qu'hier, o (le scenario) tait
trs noir", a-t-il dclar lors
d'une conference tlpho-
nique quelques heures aprs
la fin de la runion spciale
de la Caricom (Communaut


La rencontre de deux jours, qui s'est droule aux
Bahamas, a d'abord permis de jeter un pont entire la
Caricom et les reprsentants de l'opposition au president
hatien Jean-Bertrand Aristide. L'affaire n' tait pas gagne
d'avance puisque l'opposition ne cachait pas son
scepticisme face la Caricom, qu'elle croyait en faveur
du president hatien.
"Ce qui a change, aux Bahamas, c'est qu'il y a au
moins un commencement de dialogue o la Caricom a
dmontr sa crdibilit l'opposition. Donc, l'opposition
accepted que Caricom agisse un peu comme entremetteur
dans la situation", s'est rjouit M. Graham, qui fonde de
grands espoirs dans les efforts de l'organisation
des pays des Carabes.
Au terme de la reunion, les chefs d'Etats de la
Caricom ont convenu de dpcher, la semaine prochaine,
le premier ministry des Bahamas Hati afin de rencontrer
le president Aristide. Le rsultat de cette discussion
dcidera des tapes qui suivront.
Le Canada, les Etats-Unis et l'Organisation des
(voir Ottawa / 8)


Page 4


POLITIQUE


. -E,- t 1 u 1 li 1--j 1-11 14 1 -j 1--j 1


L'








niamuni evnaIt.JoA, VU,!vo.Avi )o-.A. I S a ..' A-"I' A

Comment ne pas dcevoir des partisans

suitehaede la page part et d'autre chauffs blanc homme.ais d'un
Et comme c'est le gouvernement qui a mauvaise Caricom ... D'autant plus quand ils ne sont pas (plus) les autre ct, comment croire que l'opposition pourra viter
reputation, ses partisans ont reu pour consigne d'viter seuls. un chaos gnralis en cas de dpart brutal d'un chef d'Etat
toute forme d'agressivit et de chanter leur amour de la Ou concder ses adversaires, pour ne pas dire qui, malgr tous ses dfauts et ses nombreuses failles, est
paix et du dialogue! encore largement vnr
J, au sein des masses
Un grand populaires, auxquelles
marchandage ... d'ailleurs on n'a pas
On saisit mieux- it laiss autre chose que le
alors tout l'enjeu des -- rve.
--'l[, : . .- n. Aile7. a11si


DE L'ACTUALITE


propositions de la
Caricom. Nous sommes
peut-tre la veille d'un
grand marchandage, et il
s'agit pour les uns comme
pour les autres de mettre
en valeur leurs meilleurs
avantages ...
Et les foules de
partisans jouent un rle
primordial. Aussi ces
derniers sont-ils chauffs
blanc. Mais avec un
corollaire: gare ne pas
trahir leurs esprances!
L'opposition a
plac la barre trs haut: le
dpart du Prsident
Aristide et rien de moins


expliquer au partisan
Lavalas que tout cela
n' est pas le rsultat d'une
vaste conspiration
national et
international aprs tous
les mauvais coups ports
contre son hros et
leader: tentatives
d'assassinat, expulsion
du clerg catholique, un
coup d'tat aprs
seulement 7 mois de son
premier mandate, et la
lutte qui report aussi
brutalement avant mme
le dbut du second
mandate.


...-.--_ t Un pige
Mais le pouvoir kafkaen ...
Lavalas aussi, en voulant Mais en mme

reculera devant aucune tempsv oicisle pays
concession pour prouver Manifestation de mres de famille contre la fermeture des coles demande par les dirigeants de l'opposition toujours prisonnier de ce
sa bonne foi dmocratique jusqu' la dmission du Prsident Aristide photo Yonel Louis/HenM tourner en rond dans ce circle infernal, ce
ses ennemis, des secteurs cls de l'appareil gouvernemental pige kafkaen. A continue ternellement battle tous ses
Quand on est un chef d'Etat aussi brutalement ainsi que des forces de scurit. propres records de pays le plus pauvre du continent.
combattu, tant nationalement qu'internationalement, on Mais cela vaut aussi pour l'opposition. Comment propres records de pays le plus pauvre du continent.r sur l'absurde
rflchit deux fois avant d'admettre un dsarmement total faire confiance un pouvoir qui dtient le monopole de la Oui, on finit toujours par dboucher sur l'absurde
de ses partisans, comme le stipulent les propositions de la violence? D'autant plus pouvoir dans les mains d'un seul d (voir Marchandage / 6)
^-- ~ rTr ,,^r^^. .,^^^ ^lassasw -wsaaassaa^ -*rifttittmi^ii^lii(voi ir Marchanage / 6


Depatman Eleksyon

Bezwen W!

SI w IHb jou 9 Mas, w va kapab touche Jlska
$150 (dapre Ik travay yo ba w f) an menm tan

w va f devwa patrlyotik w.

F Travay Biwo Vt!


Pou W Kapab Travay Biwo Vt:
Se pou w sitwayen Ameriken
Se pou w genyen plis ke 17 tan daj ou plis
Se pou w enskri km vot nan Konte Miami-Dade
Pou kapab li ak ekri Angle
Egzijib pou nou patisipe nan yon sesyon fmasyon
de 3z tan


Poste li:
Miami-Dade Elections Department Pollworker Recruitment
2700 Northwest 87th Avenue
Miami, Florida 33172
W kapab menm voye enfmasyon yo pa i-mel:
lisseth@miamidade.gov




ELECTIONS


Pou plis enfbmasyon rele 305-499-8448 oswa vizite sitwb
nou an nan http://elections.miamidade.gov


Pollworker Application
PLEASE PRINT

NAME

SOCIAL SECURITY NUMBER VOTER REGISTRATION NUMBER DATE OF BIRTH

STREETADDRESS APT. #

: CITY STATE ZIP CODE

HOME PHONE NUMBER WORK PHONE NUMBER

BEEPER NUMBER CELLULAR PHONE NUMBER
Have you ever worked as a Pollworker in Miami-Dade County? El Yes El No
Do you speak any other languages fluently? D Yes D No
If yes, please specify:
Do you own, or have use of a car? [ Yes D No
Are you a Miami-Dade County employee? E Yes El No
Would you accept assignment to a precinct other than your own? El Yes El No
I CERTIFY THAT: I am now registered as a voter in Miami-Dade County. I can read and write the English language,
and my answers are correct, to the best of my knowledge and belief.

Signature


- ---------------~sF


Mercredi 28 Janvier 2004


Page 5








14 A ITIC ( A DPrIC iLNMTPCWI AT1MT'Z I


Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


Les Propositions de la CARICOM
(Propositions ... suite de la 1re page) judiciaire pour leur remise en libert ainsi que ceux qui .En cas de consensus politique, la CAR
4- Le Prsident Aristide dciderait-il sont illgalement dtenus. continuera plaider pour le support de la commit
volontairement de prsenter sa dmission avant la fin de international, comprenant les Nations Unies, 1'
son mandate, que ce serait OK pour la CARICOM et ce d) Les liberts fondamentales doivent tre Europenne etles Institutions financires internati
serait une decision qu'elle devrait respecter. pleinement respectes, don't la libert de rassemblement, pour fournir Hati le support conomique requi
la libert d'expression et la libert de la press. amliorer la situation.
B- Elements soumis consideration.
Ces lments pourraient former un "package" e) Un processus qui dans un calendrier acceptable 6- De son ct et vu la confiance manifest
complete qui pourrait tre accept et utilis pour rechercher et dans un environnement scuritaire appropri permettra l'opposition, la CARICOM exhorterait l'opposi
le support du Canada et des Etats-Unis et de tout la tenue d'lections dmocratiques pour combler la vacance designer sa representation au Conseil lectoral pro'
l'hmisphre aussi bien de l'Union Europenne et de la parlementaire existant en ce moment, ainsi que le systme afin que le CEP, avec l'assistance et le support e;
communaut international, de gouvernement local. puisse commencer prparer le processus l1
Ceci ncessitantune commission lectorale etun processus conduisant la tenue des lections.dans un
1- La CARICOM est prte, en accord avec qui bnficie d'un support externe en terms financiers et acceptable et dans un environnement scu
l'Organisation des Etats Amricains (OEA) et avec la techniques et qui est sujet une supervision international approprie.
Charte de la socit civil de la CARICOM insisted pour dans la preparation et dans la conduite des lections.
que le gouvernement d'Hati respect les resolutions 806, 7- La CARICOM a t amene croire c
822 et 1959 de l'OEA ainsi que les dispositions de la 2 En l'absence de Parlement, l'tablissement groups d'opposition en Hati ne refusent pas d'e]
Charte de la socit civil qui ont t stipuls comme d'un conseil consultatif composition trs large. un dialogue au niveau politique avec des lments d
faisant parties des terms et conditions de l'acceptation au pouvoir Fanmi Lavalas. La CARICOM croit qr
d'Hati comme membre de la Communaut carabe. 3- La CARICOM utilisera ses bons offices et la tranquillit et l'harmonie politique, c'est une qi
exercera toute son influence pour chercher persuader le qui devrait tre explore.
Cette approche comprendrait: Prsident d'Hati que la personnel tre nomme Premier
ministry doit bnficier de la confiance publique national. 8- La CARICOM veut apporter son assi
a) Le transfer par le Prsident et le mais il y a des limits ce qu'elle peut faire. La s<
Gouvernement d'Hati de leur responsabilit de fournir L'opposition doit tre pleinement implique dans doit venir des Hatiens eux-mmes. Cepend
la scurit aux citoyens d'Hati et de permettre aux un tel choix etil serancessaire de garantir queles pouvoirs CARICOM veut faire tout ce qui est en son pouvo
groups et personnel de tenir des manifestations sans tre don't est invest le Premier ministry soient respects. faciliter cette solution. Mais la CARICOM ne pe
importuns. imposer par la force militaire ou par aucun dikta
(NDLR. Autrement dit, une force de police qui 4- La CARICOM n'appuiera aucune proposition Confrence des chefs de gouvernement.
n'est pas infode au pouvoir), pour oprer des changements dans la Constitution hatienne
Ceci ncessite une force de police qui soit qui permettraient que le mandate prsidentiel soit prolong 9- S'il est possible pour l'oppositioi
comptente et impartiale dans l'accomplissement de ses ou que le Prsident soit capable de rechercher un autre Prsident Aristide d'arriver un accord sur la base
devoirs. mandate. propositions ou de propositions similaires, la CAR
Le President d'Hati sera sollicit de dclarer tiendrait le Prsident Aristide comme plein
b) Le dmantlement de tous les groups civils publiquement que pareille intention n'existe pas chez lui. responsible de l'application de ses obligations.
arms. S'il ne le faisait pas, la CARICOM srait a
5- Vu la dtrioration de la situation conomique considrer une action la fois au niveau
c) Respect total des ordonnances judiciaires et et social, la CARICOM continuera maintenir que l'aide CARICOM et de l'OEA, avec l'imposition possi
de l'application de la Loi, ceci comprendrait la liberation conomique laquelle Hati a droit ne devrait pas lui tre sanctions.
immediate des activists politiques ou des dirigeants refuse car c'est au dtriment du people hatien.
politiques en dtention et qui ont bnfici d'une decision Nassau- Bahamas, 21 Janvier 2004.


ICOM
unaut
Union
onales
s pour


te par
;tion
visoire
xteme,
ectoral
dlai
ritaire


que les
ngager
lu parti
le pour
question


stance
solution
tant la
ir pour
ut rien
at de la


in et le
de ces
ICOM
ement

amenee
de la
ible de


MIAMI HERALD


Pour une trve en Hati...

L'opposition ne semble pas sur le point

d'obtenir bientt le dpart d'Aristide avec ses
L'conomie est en plus mauvais tat que
manifestations de masse e.. jamais. A part l'assistance humanitaire, toute


(Trve ... suite de la 1re page)
tous perdants, et Haiti la premiere.
L'opposition ne cherche rien de moins que la
dmission de Jean-Bertrand Aristide, et celui-ci maintient
qu'il ira jusqu'au bout de son mandate, qui s'achve en 2006.
La violence politique a dj fait au moins deux douzaines
de morts.

MARCHANDAGE!...
(suite de la page 5)
du fait de n'avoir jamais change de mthodes politiques et
gouvernementales depuis deux sicles, nos structures sont
encore celles que nous avions au lendemain de notre
liberation de l'esclavage sans jamais aucune amlioration.
Aucun progrs.
Aussi est-il difficile de croire que les propositions
de la Caricom front une difference. Mme une occupation
amricaine de vingt ans (1915-1934) n'a pu entamer ce
qu'il est convenu d'appeler la maldiction hatienne.
On comprend les difficults de la dlgation de
l'opposition revenue des conversations de Nassau pour faire
un reportage franc et vridique ses militants.
Quant au Prsident Aristide, il passera peut-tre
dans l'histoire pour tre le plus grand quilibriste de tous
les temps. Cela ne fait pas avancer de beaucoup le sort du
pays et des gnrations futures.
Le deux camps une fois encore essaieront de fuir
par la tangente. Autrement dit le marronage ...
Mais les ordinateurs du Dpartement d'Etat
amricain ont depuis longtemps dcod tous les secrets du
marronage hatien...
Il faudrait nos dirigeants, pouvoir aussi bien que
opposition, l'me de Toussaint Louverture et des hros de
1804 pour librer Haiti de ce pige.


Haiti en Marche, 24 Janvier 2004


l'aide international a stopp; 80% de la population vit
dans une pauvret abjecte, prs de la moiti mange moins
que la ration minimum quotidienne; la plupart n'ont pas
accs l'eau potable; et les $800 millions envoys en
transferts par la diaspora hatienne (ainsi que le transport
lucratif de 15% de la cocaine entrant aux Etats-Unis) sont
les seules sources de devises trangres.
Acclam comme un Nelson Mandela, Aristide
obtint un support total parmi les plus dfavoriss quand il
brigua la prsidence en 1990. Il promit de faire d'Hati "le
royaume de la libert" promise par les anctres.
Mais alors qu'il retient la faveur des masses
pauvres, Aristide n'inspire plus la mme allgeance.
L'opposition mane maintenant de tous les secteurs de la
socit, plus particulirement de la classes moyenne.
Alors que les deux cts sont blmer pour la
dangereuse impasse dans laquelle le pays a t pouss, le
plus grand tort repose sur Aristide. C'est lui qui a allum
l'espoir chez les plus dmunis, et c'est lui qui a chou
fortifier les institutions encore dbiles de la dmocratie
hatienne.
Il a montr plus de zle pour conserver le pouvoir
que pour allger les conditions de vie abjectes de ses
concitoyens.


Les demands de l'opposition sont raisonnables:
dmanteler les gangs arms qui font le sale job pour le
gouvernement; reformer la police; mettre fin l'impunit
et tenir des lections sous supervision international.
Ce qui n'est pas raisonnable, c'est la demand
intransigeante pour la dmission immediate d'Aristide.
Pourquoi au contraire ne pas le prendre au mot
sur sa rcente offre de tenir de nouvelles lections dans 6
mois? Quelque plus largie que puisse tre aujourd'hui sa
base, l'opposition ne semble pas sur le point d'obtenir
bientt le dpart d'Aristide avec ses manifestations de
masse.
La situation requiert une action urgente par toutes
les parties concernes. Une mediation a t offerte par
l'Organisation des Etats Amricains, la Communaut
carabe (CARICOM), la Confrence des Evques
Catholiques Hatiens et possiblement le Mexique.
La France a cr une commission pour amliorer
les relations avec Hati, qui comprend une offre de traiter
la question d'une demand de restitution Hati par la
France de 90 millions de francs or (ce qui quivaudrait
aujourd'hui, selon le gouvernement hatien, un montant
de $21.7 milliards) que la France a extorqus Hati aprs
son indpendance comme rparations pour les anciens
colons franais.
Si l'on n'y applique un frein, la crise finira par
chapper tout contrle. Une nouvelle vague de rfugis,
et mme un plus grand passage de la drogue vers les Etats-
unis, vont certainement en rsulter. La famine ne sera pas
loin derrire. L'escalade de la violence entranera
l'intervention d'une force de maintien de la paix
international.
Mais le premier pas pour sortir de cette catastrophe
annonce, c'est que Aristide et l'opposition concluent une
trve pour donner une chance la mediation international.


LOS ANGELES TIMES

Empcher le genre de soulvement brutal
surven rn en en sa faveur...
survenu rcemment en Bolivie... A la fois le gouvernement
Le lendemain de la sortie de cet article du Miami et l'opposition savent comment manipuler les plus
Herald, on a droit un ditorial du Los Angeles Times (23 ncessiteux et les plus humbles de ce pays ...
janvier 2004). Les officials amricains ont traduit leurs
Des milliers de manifestants en colre ont gagn inquitudes au sujet de la violence auprs du gouvernement
les rues pour demander la dmission du Prsident Jean- hatien ainsi que de l'opposition. Mais il y a plus faire
Bertrand Aristide. Des nombres gaux ont manifest aussi (voir Soulvement /7)
(voir Soulvement / 7)


Page 6


1 l I11-L M %A II I I A l1 tmI i3C








Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vnl XVII No, 9


RESPECT nRO rTS ITT MAITN


VOI ALV I IN. J4 1I %JL-"J -- -- i% -J -. J LY J .."J1v ki-kil 1'-4 L3


AM


Droits humans
(Amnesty ... suite de la page 3)
hatien pour le respect de ses droits fondamentaux.
Ces organizations appellent aussi la communaut
international supporter leur requte.
Amnesty International crit:
"Les menaces contre les droits humans en Haiti, que
ce soit de la police en rprimant les manifestants ou d'activistes
politiques qui utilisent la violence contre leurs prsms
opposants, sont les plus srieuses que nous ayons vues depuis le
retour l'ordre dmocratique en 1994."
"D'autre part, nous sommes extrmement proccups
par le potential pour une descent en chute libre de la violence
politique sur une grande chelle qui placerait les liberts
fondamentales encore plus en danger."
De rcents vnements indiquent que les institutions
les plus responsables pour la protection des droits humans, la
justice et .la police, trouvent encore plus difficile d'agir avec
indpendance et impartialit.
D'autre part, pendant que la mission en Haiti de
l'Organisation des Etats Amricains a flicit la Police Nationale


NESTY INTERNATIONAL

viols en Haiti de tous les cts


pour avoir effectivement scuris des manifestations
de l'opposition le week-end prcdent, d'autres
rapports indiquent que au course de manifestations
subsquentes la violence entire activists des deux
camps opposs continue de faire des victims.
Pendant ce temps, la libert d'expression
continue de subir toutes sortes d'assauts. Le mardi
13 janvier, des hommes arms ont attaqu les
installations abritant un certain nombre d'metteurs


de stations de radio et de tlvision Port-au-Prince,
forant au silence 7 radios commercials, ainsi que des
stations de radio et de tlvision affilies au gouvernement.
"En ce jour de solidarity international, Amnesty
International appelle tous les Hatiens ainsi que les acteurs
internationaux placer leurs proccupations en faveur des
droits humans par-dessus toute autre, et travailler
ensemble pour trouver une solution l'impasse politique
actuelle."


COMMISSION INTERAMERICAINE DES DROITS DE L'HOMME
Le Bureau du Rapporteur dplore

l'affaiblissement de la Libert d'Expression en Hati
Washington, D.C., 22 janvier, 2004. Le de mme que les agressions et les actes d'intimidation
Bureau du Rapporteur special pour la Libert ports l'encontre de plusieurs journalists et mdias de
d'Expression de la Commission interamricaine des ce pays.


Droits de l'Homme (CIDH), dplore les atteintes
l'exercice du droit la libert d'expression en Hati,


Sekirite Nasyon an kmanse Lakay

Pa George M. Burgess, Manadj Konte Miami-Dade


.MIAM ~FDE


Mwen ta renmen voye mesa de mey sw alawonnbad pou kmansman nouvo ane an. Mwen swete
ke nou tout nou te pase yon sezon ft an tout sekirite, la sante ak anpil k kontan ak tout moun nou
renmen yo.

Ak tout ke yo soulve nivo alt sekirite nasyonal lan yon fwa ank pandan sezon ft yo, li toujou di pou
nou sonje ke dezan gen tan pase depi atak.kriminl ki te ft sou peyi nou an. Nan Konte Miami-Dade
fk repons sekou yo tankou polis ak ponpye nou yo rete vijilan depi 11/9 san yo pa rete kanpe sou
koul system alt nasyonal nou an.

Ak tout ke anpil ef ap kontinye ft nan nivo nasyonal lan pou asire ke nasyon rete an tout sekirite, men
se kwayans pa mwen ke sekirite nasyon an vreman kmanse lakay. Konbat teworis vie di mete
preparasyon ak ekip ka dijans byen antrene sou pye ki pou responsab ede pandan yon atak sipriz.
Map di nou rezidan nou yo nou mt k kal paske Konte Miami-Dade an tout fyte konnen li se mt nan
Preparasyon Administrasyon Anka Dijans Sa f plis ke yon dizn ane ke Biwo Administrasyon Anka
Dijans Konte an ap patisipe nan f antrennman kont teworis, sitou nan domnn teworis biyochimik.

Jan ke pett nou kapab konnen, mwen retounen nan Gouvnman Konte an apre nf mwa kote mwen
tap travay km Ofisye Finansyl Anchf nan Edikasyon Nasyonal Konte Miami-Dade. Anvan ps sa a,
mwen te travay nan Gouvnman Konte an pou apepr 20 an nan dives ps, nan wl yon direkt bidjet
ak asistan manadj. Filozofi pa mwen chita sou Gouvnman ak Oryantasyon Rezilta (ROG) ak
estrateji. Sa vie di bay yon svis de ekselans a rezidan Miami-Dade yo dapre bezwen yo, kreye yon
anviwonnman kote biznis kapab fleri, asire estabilite finansye Gouvnman Konte an epi etabli yon
oganizasyon kiltirl ki kapab e fleksib ase pou ranpli rapidman dives bezwen chanjan kominote nou an.

Pou rive a bi sa a, mwen f de chanjman nan estrikti gouvnman nou an pou amelyore system sekirite
gwo Konte nou sa a. Dnyman, mwen transfer Biwo Administrasyon Anka Dijans Miami-Dade lan
anba Biwo Manadj Konte epi mwen pran responsabilite ak kowdinasyon Sekirite Nasyon an ak tout
konsy e lt Biwo Administrasyon Anka Dijans lan, Polis ak Ponpye.

Depi 11/9, Konte an depanse de milyon de dola pou antrene ak ekipe premye ekip repons sekou
Depatman polis ak Ponpye. Biwo Administrasyon Anka'Dijans lan ansanm ak Depatman Polis ak
Ponpye ap travay pou ranfse Seksyon Don konte an pou pi byen konprann sous fon monet ki
disponib ak mete Konte an nan yon pozisyon pou li kapab svi ak plis efikasite ak lajan li jwenn nan
men gouvnman federal oswa leta sou koze Sekirite Nasyon an. Sa enkli tou plis kominikasyon ouv
ant depatman konte yo, Biwo Af Entgouvnmantal yo ak Seksyon Don yo.

Anplwaye Biwo Administrasyon Anka Dijans yo, nan reyinyon mansyl yo, kmanse travay ak
depatman Konte yo pou gide yon an plan entn ijans/teworis ak plan toujou pou travay ak deviope yon
kanpay edikasyonl pou ni minisipalite ni biznis prive pou amelyore koze sekirite nasyon an.

An f, Miami-Dade depanse plis ke $44 milyon depi 11 Septanm 2001 nan depans ki ft sou koze
Sekirite Nasyon an, ki enkli plis ke $2.3 milyon depans ki mache ak koze Alt Aoranj pooou divs
fwa ke nasyon nou an te rantre nan peryd risk atak elve baze sou enfmasyon entelijans sekr, oswa
kbmansman lag ak lt fakt yo. Konte an depanse plis ke $160 milyon nan don yo epi tou, plis ke $27
milyon jiska prezan. Mzal gen demann toujou pou ekipman ($77 million) ak enfrastrikti (plis ke $100
milyon).


Nan mwa kap vini yo, Mwen pral f rekritman pou yon nouvo Special Advisor for Homeland Security
and Intelligence?. Moun sa a va genyen validity pou tout gwo sekr deta yo epi li va reponn dirkteman
a mwen ak tout rap sekr yo epi konseye mwen sou tandans nasyonal sou koze Sekirite Nasyon an.
Kidiplis, Mwen planifye pou mwen kontinye ak angajman Konte an te pran pou li evolye an yon sosyete
enfmatik km nou konnen ke teknoloji nan enfrastrikti se yon pwen kritik. Pwoteksyon byen enfmatik
nou yo tr enptan pou administrasyon sa a. Pou.nou akonpli bagay sa a, mwen va f yon rekritman
pou nou jwenn yon information technology (IT) program manager? ki pou travay ak biwo mwen an epi ki
pou responsab espesifikman ak enfmasyon sekirite ak enfmasyon prive.

Moun sa a va asire ke rgleman konte an alowonnbad anplas sou koze enfmasyon sekirite ak
enfmasyon prive, ke tou program etabli pou sekirite nan system IT konte an pou pwoteje li de atak,
pou kreye yon konsyansizasyon sou program sekirite y oak kowdone ak dives ajans konte yo,
ansanm ak lot branch gouvnman yo.

Ki f ke depi Novanm 2003, yo te f Konte an konnen ke li te jwenn yon don federal ki pou jisteman
regle koze danje risk pou byen sib nou yo. Km moun kap mennen nan domn sa teknoloji sa yo, nou
genyen tout ekipman ak pratik byen anplas nan domn Teknoloji Enfomatik yo.

Jan nou kapab konstate, mwen dedye tt mwen pou kontinye ef pou kenbe ak amelyore sekirite
enfmasyon an ak sekirite ak byent tout rezidan Konte Miami-Dade yo. Tanpri pa ezite kontakte mwen
pou nenpt kestyon oswa dout nan manager@miamidade.gov.


(Los Angeles Times, 23 janvier 2004)


Page 7


Pendant les mois de dcembre et janvier, le Bureau
du Rapporteur a reu des informations selon lesquelles
plusieurs journalists ont t la cible de menaces contre
leur vie et leur intgrit physique, don't Rodson Josselin
de Hati Press Network; Nancy Roc, Cossy Roosevelt et
Meron Jean Wickens, de Radio Mtropole; Fegentz Cals
Paul, de Radio Antilles; Marie-Lucie Bonhomme, Valry
Numa, Josu Jean et Wendy Richard, de Vision 2000; Hans
Pierre-Louis et Patrick Chry, de Radio Ibo; Lilianne
Pierre-Paul et Sony Bastien, de Radio Kiskeya et Jean
Robert Ballant, de Radio Sud-FM.
De mme, au course des dernires semaines, le
Bureau du Rapporteur a pris connaissance de plusieurs
atteintes profres l'encontre des mdias. Les locaux de
(voir Radios / 8)


Empcher un

soulvement la

bolivienne...
(Soulvement ... suite de la page 6)
pour arrter la dstabilisation du pays par des
manifestations de rues et pour prvenir un exode massif
de rfugis hatiens vers les ctes amricaines.
Administration Bush devrait stipuler une fois
pour toutes et avec suffisamment d'emphase que le
renversement d'Aristide, le president dmocratiquement
lu d'Haiti, par la violence ou par les protestations est
simplement unacceptable.
Pour le bien de la region, les Etats-Unis devraient
exercer leur influence considerable en Hati pour empcher
le genre de soulvement brutal qui est survenu rcemment
en Bolivie.
L'Organisation des Etats Amricains et les leaders
de la Carabe ont offert des suggestions solides pour allger
la crise hatienne, principalement en garantissant
l'opposition que de nouvelles lections seront tenues
bientt, selon un calendrier acceptable, et qu'elles seront
libreset honntes.
Dans le climate chaotique actuel en Hati, la simple
creation d'un conseil lectoral credible sera une grande
avance, condition que l'opposition comprenne que le
mandate d' Aristide ne se terminera pas avant deux ans.
Cependant les officials amricains n'ont pas
beaucoup aid jusqu' present en se contentant d'envoyer
des signaux mixtes, particulirement leurs critiques sans
management au sujet d'Aristide, quelque controversy que
soit celui-ci.
Cela doit cesser.
L'administration amricaine doit faire
comprendre clairement l'opposition que, mme si certain
d'entre eux ont des liens avec d'influents groups
conservateurs aux Etats-Unis, Washington ne tolrera
qu'une opposition dmocratique un gouvernement qui a
t librement lu.
La Convergence Dmocratique et le Groupe des
184, les deux principaux blocs de l'opposition, voudraient
designer un gouvernement de transition dans lequel
Aristide partagerait le pouvoir avec un Premier ministry
issu de l'opposition.
Mais ces deux blocs devraient abandonner cette
notion parce qu'ils n'ont pas les votes pour l'obtenir par
la voie dmocratique.
Finalement personnel ne devrait opter pour le
massacre, le pillage et la tyrannie, comme ce fut trop
souvent le cas par le pass. Le choix pour Haiti n'est pas
le rgne de la violence des rues, mais encore plus de
dmocratie.


B








I MEDIA EN DANGER


Mercredi 28 Janvier 2004
llaiti en Marche Vol. XVII No. 52


RADIO HAITI INTER: LETTRE OUVERTE

A NOS CONFRERES DE LA PRESS


New York, Montral, le 19 janvier 2004
Forcs de mettre Radio Hati en veilleuse pour
protger les. vies de nos collaborateurs, il y a prs d'un an,
nous tenons cependant plus que jamais exprimer
publiquement notre solidarity nos confrres menacs et
aux mdias don't les quipements ont t dtruits ou
endommags.
Nous tenons aussi lever collectivement nos voix
pour dire Non l'inadmissible, Non la violence
politiquement commandite et aveugle qui entrane notre
pays dans une dsesprante spirale de destruction, Non aux
complots obscurantistes contre la parole et la pense
critique, qui font brler les bibliothques, frapper des
tudiants et attaquer des travailleurs de la press.
Pour nous, les nouvelles agressions contre les
mdias ont un got familiar et amer. Les mthodes adoptes
taient les mmes, le 28 novembre 1980, lorsque des
attachs dtruisaient les studios de Radio Haiti coups de
crosse de fusils et de mitraillettes. Sous Prosper Avril,
c' taient les antennes FM de plusieurs radios qui taient
sabotes Boutillier, les forant pendant plusieurs semaines
au silence. Aujourd'hui, nous en sommes aux mmes
mthodes. Pour calmer la fivre social et politique ou pour
l'exacerber, on casse de nouveau les thermomtres. Encore
plus grave aujourd'hui, ce n'est'plus un media de tell ou
telle tendance, mis en cause par le refus de la difference,
qui est slectivement frapp, ce sont des mdias d'options
politiques divergentes qui payment les frais de l'intolrance
et de l'impunit. Aujourd'hui, c'est la press en tant que
corps qui devient cible et avec elle la libert d'informer.
Une fois pris le choix dlibr de l'impunit dans les

CIDH: Le Bureau du
Rapporteur et la Libert
d'Expression en Hati
(Radios ... suite de la page 7)
Radio Delta, Radio Lumire de la Jeunesse Saint-Maroise
(US), Radio America et Radio Pyramide ont t incendis.
Le 13 janvier, un group d'hommes.arms s'est attaqu
coups de masse et de marteau aux quipements de
transmission de huit radios -et d'une chane de tlvision,
dans les environs de Bouthillier, Port-au-Prince. Les
mdias victims de ce sabotage, qui reprsentent des
tendances informatives diverse, sont: Radio Kiskeya,
Radio Commerciale, Radio Signal FM, Radio Galaxie,
Radio Mlodie FM, Radio Magic Stro, Radio Plus, Radio
Ti-Moun et Tl Ti Moun. Au mois de dcembre, le Bureau
a reu des informations portant sur des attaques contre
Radio Vision 2000, Radio Maxima, Radio Mtropole, Radio
Carabes et Radio Kiskeya.
Par I'entremise d'un communique de press mis
le 9 Dcembre, la CIDH avait fait part de sa preoccupation
spcifiant que tous les Hatiens, de toutes appartenances
politiques, ont le droit d'exercer pleinement et librement
leur droit la libert d' expression conformment la
Convention amricaine relative aux Droits de l'Homme.
Le Bureau du Rapporteur continuera de suivre
de trs prs la situation d'Haiti et en informera, de faon
spciale, la Commission interamricine des Droits de
l'Homme lors de la prochaine priode ordinaire de sessions
de la CIDH devant avoir lieu en fvrier 2004.


dossiers des assassinats de Jean Dominique, Brignol Lindor
et Maxime Seide, on pouvait s'attendre ce que s'accentue
cette dangereuse spirale d'agressions brutales et dlibres
contre la press. Aujourd'hui, c'est le mtier d'informer
lui-mme qui est gravement menac.
Pourtant, quoi ont servi, aux commanditaires
d'hier, les agressions contre les messagers de 1980 puisque
aprs la destruction de Radio Haiti, Radio Soleil a
bourgeonn deux ans plus tard se faisant l'cho de ces
mmes aspirations qui refusent de mourir la justice et
la participation ?
A quoi ont servi moyen ou long terme les violent
coups de boutoir lancs contre la libert d'association de
paysans par les commandos de nouveaux lus Lavalas,
zls et arms, en 2000 et 2001?
A quoi aura servi le 5 dcembre,1' attaque barbare
contre l'Universit, sinon de faire passer des milliers
d'tudiants et de citoyens de la passivit frustre la colre
engage des rues ?
A qui peut servir de laisser former par des
commandos agissant en toute garantie d'impunit, la seule
soupape social d'un pays en crise, sa press, ses radios ?


Car quelles que soient les carences de notre press,
quels ques soient les intrts divergents qui la sous tendent,
notre libert de dire, notre droit l'informnnation et la
pense critique sont et demeurent inalinables.
NOU BAT TROP, NOU PDI TROP POU JODI
A, NOU PMET ZAM AK BATON METE BABOUKET
SOU BOUCH NOU.
Solidairement,
Jan J. Dominique
Directeur Excutif
Michle Montas Dominique
Directeur l'Information
Pierre Emmanuel
Rdacteur en chef.
RADIO HAITI


Solidarity d'un group de journalists

hatiens de Montral aux radios victims du

sabotage du 13 janvier 04... des normes dmocratiques universelles.


Note de press
Les actes de vandalism commis contre les
quipements de certain mdias hatiens renvoient un
triste constat: l'intolrance dcoulant du fanatisme politique
submerge petit petit l'espace de l'ultime acquis du 7
fvrier 1986 traduit dans le droit d'informer et d'tre
inform.
Il est inconceivable que la press, aujourd'hui
encore, soit tenue directement responsible de la
dgradation du climate de scurit publique en Hati.
Les organes d'information constituent simplement
le miroir qui sert reflter les images positives ou ngatives
imprimes sur le tissu socital.
La constitution de 1987 garantit l'exercice des
droits naturels tous les citoyens indistinctement, et le
fonctionnement d'une press libre et indpendante
entirement, c' est--dire conforme 1'esprit et au respect


Selon Ottawa, c'est un

dans la bonne direction
(Ottawa ... suite de la page 4)
Etats amricains (OEA) avaient t invits la rencontre
des Bahamas, titre d'observateurs. L'ambassadeur du
Canada en Hati, Kenneth Cook, et 1'ambassadeur canadien
l'OEA, Paul Durand, taient sur place pour reprsenter
le Canada.
Haiti est dchir, depuis plusieurs mois, par
l'affrontement entire le gouvernement Lavalas et
l'opposition qui rclame la dmission d' Aristide et la tenue
d'lections libres.


L'crivain et rvolutionnaire Frantz Fanon
affirme: "Il ne peut tre de nation et de culture que dans
des socits libres, indpendantes et administres sur la
base des intrts populaires."
Les mdias hatiens peuvent-ils se drober aux
responsabilits qui sont les leurs, entire autres: celle
d'informer la population en toute impartialit?
En ces temps tristes, sombres, difficiles et
incertains, qu'il soit permis nous, signataires de cette note,
de transmettre aux propritaires et membres du personnel
des mdias durement prouvs 1' expression sincre de nos
profondes sympathies et sentiments de solidarity.

Robert Lodimus,
Serge Csar,
Marc-Henri Auguste,-
Pierre Emmanuel,
Jean-Emest Pierre


a L'autorit du president est remise en
pasl question depuis sa rlection, en 2000.
L'opposition l'accuse d'avoir bafou des rgles
S dmocratiques lors du scrutiny. La situation politique


s' est dgrade au course des derniers mois, la suite lde la
repression violent de nombreuses grandes manifestations.
Mercredi encore, des manifestants ont tent de
s'exprimer dans les rues de Port-au-Prince pour dnoncer
le gouvernement Lavalas et Aristide. La police a tt fait
des les disperser en utilisant des gaz lacrymognes. Un
peu plus tard, une autre manifestation se droulait,
regroupant celle-l environ 20 000 partisans du president.
Les dmarches diplomatiques entreprises par la
(voir Ottawa / 9)


10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Fonnez les numros 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.

A L'tranger
Fo.nez les numros 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.


Aucune ncessit de changer de transpoMteur* Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
SPas de frais mensuels. Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde
Pordate nfrainapee O195


Pour d'autres informations, appelez 10-15.-940
ou visitez notre site: wwwm.yaiLom


e d oyal


Haiti


Argentine. ..........15. mCosta Rica ......... 19. Salvador.............. 25. Nicaragua...........29c-
Bresil .......... .........15.. Cuba ...............9 Guatemala .......... 217 Panam............3 9 .
Chili.... ...... 15 R. Dominicaine..15. Honduras............39. Perou...................29c
Colombie..........15... Equateur .........29. Mexique...............15 Porto Rico ..........13,
-tu iw* mnq ieblwkmmg"tLIS pp* tpI enItietparmmre stagm Uniruguay...............2 -
- .t *" ** ****^ \"m t .s. fce, 'wm.v. ^ am ie n ezsrV e e u e la .a....... 1 9
C CiMaI Bun.B .Im.lmnlrl -we c ann ncastetrUS


I I


Page 8


Centimes la

Minute
24 heures par jour
et tous lesjours.


~_ i I


m









Mercredi 28 Janvier 2004


Page 9


HAITI-POLITIOUE


Hati en Marche Vol. XVII No. 52 x IL x 1 I . -


Un auilibre dans le dsequilibre


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 23 Janvier -
La declaration des vques retirant leur
proposition de sortie de crise, un monument
d'ambigut mais qui a le mrite de
satisfaire les deux parties puisque chacun
peut trouver son compete dans le flou et les
non-dits laisss dlibrment dans le texte

Voil ce qu' on peut appeler un
quilibre dans le dsquilibre ...
Mais il en va ainsi de toute la cruise
vcue par Hati depuis plus de trois ans dj


L'quilibre dans le dsquilibre.
Equilibre des forces ...
Dsquilibre du pays.
Equilibre des forces ...
Aprs trois ans, aucune des deux
parties ne peut affirmer avoir marqu plus
de points ...
L'opposition, pas plus que le
gouvernement, ne peut se considrer plus
prs du but.
A chaque fois que l'opposition a
pu se sentir sur le point de l'emporter,
comme ces dernires semaines, surtout


MIAMI DADE COUNTY FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE COUNTY FIRE RESCUE DEPARTMENT
EAST KENDAL FIRE RESCUE STATION NO. 13 LOGISTICAL
DIVISION FACILITY
MIAMIAD CICC PROJECT NO. DBO3-FIRE-04
FIRE PROJECT NO. EKLOG-01-02
The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida
Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by
Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that design-build services are
required for the Miami-Dade Fire Rescue Department (FIRE) East Kendall Fire Rescue
Station No. 13 Logistical Division Facility located at 6000 SW 87 Avenue, Miami, Florida.
Copies'of the design-build criteria package may be purchased beginning on January 30, 2004
at 2:00 PM at the offices of SilvaArchitects, located at 3830 Shipping Avenue, Miami, FI
33146. The phone number for Silva Architects is (305) 444-8262. The non-refundable fee for
each design-build criteria package is $ 100.00 and only checks or money orders are
acceptable and shall be made payable to Miami-Dade County Board of County
Commissioners.

The Design-Builder shall, at the time of proposal submittal, time of award, and throughout
the duration of the contract, meet the requirements as stated below. Pursuant to Florida State
Statutes 287.055, a Designi-Builder is defined as a partnership, corporation, or other legal .
entity that:

a. Is certified under Section 489.119 Florida Statutes, to engage in contracting through a
certified or registered general contractor or a certified or registered building contractor
as the qualifying agent; or
b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering, certified
under Section 481.219 to practice architecture; or certified under Section 481.319 t
practice landscape architecture.

Those firms submitting as a Joint Venture must submit documentation for each entity
participating in the Joint Venture to include the legal name of the companies participating in
the Joint Venture as registered with the State of Florida.

In addition, ail interested proposers responding to this solicitation must comply with all
applicable federal, state and local licensing and certification requirements.

A/E/ TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
Management
13.00 General Electrical Engineering
14.00 Architecture


16.00 General Civil Engineering
18.00 -Architectural Construction

20.00 Landscape Architecture


To satisfy the technical certification requirements for the requested services, valid technical
certification in all of the above specifies areas) of work must be held by a firn responding
as a sole respondent, or a team of firms. Furthermore, if an individual is providing services
that require technical certification by Miami-Dade County, the individual is required to have
the relevant certification(s). Individuals who are not technically certified will not be
"allowed" to perform wok for those scopes of work requiring technical certification.
Additionally, firms that list other areas of work as supplements to the required technical
certifications must also be certified for those supplemental areas.

A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-
qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor
registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line.
Additionally, those pre-qualitied firms without an e-mail address will be faxed a solicitation
notification.

The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-
mail at fty:mianmidade .gqy, fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-2774.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement

100% Community Business Enterprise Program (CBE) Measures (Design Portion Only)
29% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Measures (Construction
Portion Only)

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 17, 2004, at
9:30 AM in the Auditorium ofthe Miami-Dade County Fire Department, located at 9300 NW
41 street, Miami, Florida. A side visit for interested firms will be held on February 24, 2004
at 10:00 AM at 6000 SW 87 Avenue, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposal, is March 26, 2004 at 12:00 PM
LOCAL TIME, ail sealed enveJlope auinl containers mniist be received
at Miami Dade County. ( 'lerk of the oloiard of ('ouiinty
'ommiitoner1, IlIl NW1' Street. 7"' Imoor, Stalle 202, Mminil,
FloridaI 3312 193, !lE ADVii, 1l TIAT ANV AND ALL, SCAII>)
PROPOSAL ENVKPIA )l Oi '(ON!TAENtS !ICEIV!Dl
A4Iv II AitOVa4'J! EPfT i 'I!. i! I' NSi,, DI)ADILINI
41iA l. lNOT HE CON ID!9RKED.

fw? g]Mtftt i <' .i'! fe MJslDatf)lirad etintyi l "l ..,iilT ,'f>? ptifsun!tt8 !0" it I.. !(iM it ffl--i 'l ntitfti 04y wslm!fld. Jir review Mi.niiiD t Connty
j4mj^ y Of4f M7 Pff 4 &mffpk'tg ad thnotwlei d sfiptbmi af liecw Ct, ., i rui IL.


AL


-II------


F


pendant la priode de fin d'anne avec la
monte des manifestations quotidiennes
handicapant la commmoration du
bicentenaire de l'indpendance...
Mais rien. Nenni.
Tout comme le gouvernement
aprs chaque effort, se retrouve nouveau
gros jean comme devant, retour la case
dpart'...
Pourtant le president Aristide est
toujours la tte du pays ...
Et l'opposition continue de
pouvoir tout handicaper.
U quilibre dans le dsquilibre...
17 dcembre 2001, une tentative
d'un commando contre le palais national,
le gouvernement en accuse opposition, ses
partisans tombent sur les siges des parties
politiques qui sont livrs aux flames,
comme dans l'Haiti d'autrefois, mais c'est
l'opposition qui rcolte des rparations,
plusieurs millions US.
Pendant, ce temps, le
gouvernement est ruin, mais les O$NG
auxquelles margent ces mmes secteurs
d'opposition se portent bien...
7 fvrier 2001, paralllement aux
crmonies de prestation de serment du
president Aristide, installation d'un
president aussi pour l'opposition en la
personnel de Me Grard Gourgue, et la
grande press international qui s'y
bouscule plus encore qu' au Palais national

Mais Me Gourgue a depuis
longtemps tir la rvrence et Aristide est
toujours son poste ..
L'quilibre dans le dsquilibre.
Nous nageons en plein paradoxe

Un vritable jeu de "lago kache"
et de qui perd gagne ...
Et quand les deux parties semblent
puises, quand l'imagination locale est
bout de souffle, comme il arrive souvent,
alors hop, un petit coup de manivelle de
l'extrieur, un clin d'oeil de la communaut
international ...
C'est 1'OEA relanant le
processus, une nouvelle mission est
rapidement mise sur pied, branle bas de
combat, les parties hatiennes
recommencent s'invectiver, l'espoir renat
dans un camp comme dans l'autre ....
Et quand les choses arrivent au
summum, que chacun commence se
frotter les mains, plus souvent encore
l'opposition, mais au lieu de l'ruption
attendue, soudain patatras, rien ne va plus,
tout se dbande si vous me passez
l'expression, tout le monde descend,
business as usual, la crise au quotidien ...
Jusqu' la prochaine remonte,
mais ds que les skieurs arrivent au sommet,
au pic de la montagne, encore une fois tout
se dboule...
Un vrai rocher de Sisyphe pour
l'un comme pour l'autre.
Mais les positions restent acquises,
le gouvernement gouverne sans gouverner,
l'opposition gagne toujours sans gagner ...
Seulement elle ne meurt pas de faim comme
dans 1' Hati d'autrefois.
L'quilibre dans le dsquilibre.
Jusque dans le jeu des grandss
amis", qui certain moment peuvent faire


OTTAWA
(suite de la page 8)
communaut des Carabes ne rsoudront
pas la situation court terme, admet le
ministre (Grahamn.
"Il y a toujours un long chemin
parcourir avant des cec Illlls laiti et la
restauration ide la dmocratie complete",
,iltu Imn" i il, muais le plain mis en place est
tin bon dt\pmlat
PAR ISABFLL RODRLI(IIU l 1 >
V>vsNIe t (illlnlnlic.'nl .'(111-1


semblant de ne pas tre sur la mme
longueur d'ondes, mais c'est pour mieux
te manger mon enfant, pour mieux se jouer
de nous, quoi ...
On peut trouver encore des tas
d' examples de ce genre dans cette crise
hatienne qui n' en finit pas de finir, ni de
recommencer ...
Cela a commenc tout doucement,
environ 7 siges de snateur en contestation,
puis c'est tout le parlement lu ...
Puis quand de nouvelles lections
sont annonces, l'opposition (qui a pris got
.au jeu) rclame maintenant le.dpart aussi
du president Aristide, puis de fil en aiguille,
non seulement le dpart mais le dpart
mme du pays, 1'effacement du mot Lavalas
du dictionnaire local ...
Epi, epi anyen ...
En attendant, le parlement dit
contest termine son mandate comme si de
rien n'tait, et il est parier que beaucoup
des projects qu'il eut voter ne seront pas
annuls, particulirement ceux concernant
la lutte contre la drogue ainsi que la Zone
de libre change des Amriques.
D'un ct on passe sous silence les
agissements d'une certain branch arme
de l'opposition, de l'autre Washington ne
cesse de rappeler qu'il est contre tout
renversement par la force et que Aristide
doit aller jusqu' au bout de sa prsidence en
2006 ... Mais dans quel tat!
De qui se moque-t-on?
Mais il n'empche, ls deux
parties semblent ne tirer aucune leon,
toujours prtes repartir la prochaine fois
avec le mme enthousiasme, ds que la
prochaine fois se prsente ...
Et elle ne manquera pas de se
prsenter. Ds que les choses paratront
nouveau un peu endonnies.
L'quilibre dans le dsquilibre.
Nous nageons dans le paradoxe.
Un autre example est le sabotage
des metteurs Boutilliers.
Toutes les radios .taient bien
tranquilles en cette matine du mardi 13
janvier 2004. Soudain la foudre frappe l
haut Boutilliers comme il arrive souvent,
mais cette fois sous la forme de
l'intervention d'un commando qui se met
casser les metteurs de toutes les radios
gnralement quelconques, sans
discernement, sans discrimination ...
Mais au lieu de dnoncer la
violence don't nous sommes tous victims,
voici un group de radios qui se met
dnoncer l'autre group comme si ces
derniers taient les responsables du
sabotage...
Dsormais la crise ne concern
plus le pouvoir et l'opposition, la crise nous
a pntrs, la crise nous habite, elle est en
nous, de plus en plus profondment ...
Pourquoi?
Pourquoi Hati?
On a essay toutes sortes
d'explications ...
Que Hati est utilise comme une
sorte de cobaye ...
On a parl aussi de sabotage du
bicentenaire ...
Le bicentenaire est pass, mais
rien n'a change.
Pourquoi Hati?
Hati n'a pas de resources
naturelles; ses resources humaines n'ont
pas attend leur reste pour fiche le camp
depuis longtemps ...
Pourquoi Hati?
Pourquoi en voudrait-on tellement
-lati?
Cobaye pour qui, pour quoi?
Il y a de plus intressants cobayes
ces jours-ci, nous pensions une Cte
d' Ivoire, par example.
Non, il doit y avoir une raison pour
hquicllc on veut i nailellir lhili dans cet
(voir Dsquilibre / 10)







I ARTS & SPECTACLES I


Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


Les 100 ans de Balanchine, matre

du ballet no-classique, clbrs en Russie
MOSCOU, 21 Janvier Le chorgraphe George relve la danseuse du Mariinski Diana Vichneva, qui Dcd en 1982 New York, ce fils d'un
Balanchine, n Saint-Ptersbourg et qui aurait eu 100 dansera le ballet du maitre naturalist amricain en 1939* compositeur gorgien, de son vrai nom Guorgui
ans jeudi, avait fui les rigueurs de la danse sovitique pour "La troupe du Mariinski s'est empare du style Balanchivadz, "a transform le language du ballet classique
dvelopper Outre-Atlantique ses ides du ballet classique. de Balanchine. Bien sr, au dbut, c'tait quelque chose de faon radicale, poursuit-elle.
Il n'est entr dans le repertoire russe qu' la fin des aimes de nouveau pour le thtre", souligne Oksana Tokranova, Mais lui qui travailla pour Broadway et
1980. du service de press du Mariinski. Hollywood et fut rgulirement invit monter ses oeuvres
Le thtre Mariinski Saint-Ptershourg a choisi Elle explique le peu de representations, l'Opra de Paris et dans les plus grandes companies,
de reprsenter jeudi, jour de l'anniversaire de la naissance aujourd'hui en Russie, des plus de 400 oeuvres de cet n'est revenue brivement en URSS avec sa troupe qu'en
de Balanchine, le ballet "Les Bijoux", son repertoire 1962, et ses oeuvres
depuis 1999, avant un important programme qui lui sera n' ont pu tre
consacr cet t. introduites dans les
"Balanchine aide border la danse classique rpertoires qu'lafin
d'une manire plus libre" que l'approche russe classique, des annes 80.
"Pour
IlP o u r
U n *q*ilabr d danser ses ballets, il
mi..faut avoir une autre
Un equilibrLe dans ... ..
Unq ilbr.dns 0 technique, d'autres
le dsquilibre .. movements, une
le e '. ':'ub autre mmoire du
(Dsquilibre ... suite de la page 9) corps que ceux que
tat d'quilibre dans le dsquilibre ...l'on apprend en
Russie" et encore
Car nous n'acceptons pas l'explication qui veut .... aujourd'hui "il est
que ce soit les Hatiens les seuls responsables, que c'est i trs difficile pour les
aux Haitiens eux-mmes qu'il revient de trouver la solution Russes de danger
Balanchine", dit
Qu'ils fassent semblant de trouver une solution, Mme Krylova, alors
et vite back to the beginning, retour la case dpart. ------. que les coles
Non, aprs ces trois longues annes de crise en : ..- .'" nationals restent
nointill, en montagne russe en slalom gant. et pour finir ...................peu permables la


en "chen manje chen", eh bien nous croyons pouvoir dire
que l'on veut quelque chose de ce pays, cela ne pourrait
tre plus vident. Mais quoi, allez savoir, nous ne savons
pas. D'autres que nous ne savent...
Sinon on aurait pu dire: nous sommes fatigus,
prenez tout ce que vous voulez et foutez nous la paix.
Donc cela doit tre quelque chose qu'on ne peut
pas nous dire, quelque chose d'inavouable.
Si je savais, bien sr je vous dirais.
Pardon, si je savais, je ne vous dirais.pas. Je ne
suis pas fou.
Comme vous, je tiens moi aussi mon petit
quilibre ... dans le dsquilibre!
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Danseuses du New York City Ballet dans une "srnade" de George Balanchine
ancien des Ballets russes de Serge Diaghilev par les traces danse contem-poraine.
laisses par la censure de l'poque sovitique. "Pour Saint-Ptersbourg et la Russie, les festivits
Le clbre fondateur du City Ballet de New York, du 100e anniversaire de Balanchine marquent (maintenant)
la plus important troupe amricaine, avait fui l'Union son retour en Russie et au thtre Mariinski", assure Mme
sovitique ds 1924 l'occasion d'une tourne l'tranger, Tokranova.
trois ans seulement aprs sa sortie de l'Ecole impriale de A Moscou, le thtre du Bolchoi prvoit galement
danse de Saint-Ptersbourg. des representations. Mais les commmorations russes
"Le ballet se dveloppait-alors selon les lois de restent assez discrtes.,
1' Etat sovitique, l'idologie exigeait qu'il soit raliste, avec "Ces quinze dernires annes ont t.marques.
une danse illustrative", explique Maa Krylova, spcialiste par une grande reconnaissance de Balanchine, les danseurs
russe de l'histoire du ballet. sont trs intresss par ses ballets", dfend cependant Mme
A l'inverse, Balanchine, qui avait dbut au thtre Krylova qui voque des difficults financires des thtres
Mariinski, allait dvelopper une danse "sans sujet russes.
dramatique exprim" et " la gomtrie pure", rappelle "Et du temps de l'Union sovitique, les danseurs
Mme Krylova, avec des scnographies dpouilles mettant russes taient nombreux essayer de se procurer les
en valeur les movements trs vifs des danseurs. (voir Ballet / 11)


MAXISOUND

L'tiquette du Succs

Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Anne 2004




,..: 2_ftI , : I y 1 s


T-VICE


NIANIAK Full Power


MAXI SOUND

305-895-8006

MAXI SOUND

Dixie Highway

Miami, FI 33161


-,1-1 ,,I~- t.
,It, '[ "' *" .


Page 10








Mrcried i28 Jacnvier 2004 Page ii oz A A


Thodo
response
France
de son
atmosp

le tribu
Hlne
devant
(DGPN

de just
esprits
photog
images
mnagi
bouscul
coups dc

prside
de rame
faire v

comif.
au mes
Dago S
o .qne


1 PRICES I


Cte d'Ivoire: au procs du meurtrier


de Jean Hlne, l'accus nie en bloc
ABIDJAN, 20 Janvier Le policies ivoirien Tous ont raffirm les dpositions faites pendant Le civil appel dposer est l'avocat des onze
ore Dago Sri a ni le mardi 20 janvier tre l'instruction, selon lesquelles le sergent Sri avait reu des militants du Rassemblement des Rpublicains (RDR de
able de la mort le 21 octobre dujournaliste de Radio consignes pour"laisser tranquille"jean Hlne qui attendait l'ancien premier ministry Alassane Ouattara, opposant
international (RFI) Jean Hlne, au premier jour devant le sige de la police la liberation imminent numro un du rgime). Lui aussi attendait leur sortie.
procs qui s'est ouvert Abidjan dans une d'opposants.
)hre tendue. D'autres collgues ont confirm avoir
Un service d' ordre avait t mis en place devant compt les balles continues dans le charger de
mal militaire charge de dire si le policies a tu Jean la kalachnikov saisie sur le prvenu aprs les
avec son arme de service le 21 octobre au soir faits, dmontrant selon le procs verbal qu'une
le btiment de la Direction gnrale de la police tait manquante.
). Initialement prvu le 22 dcembre, le
Ds l'entre du sergent, amen menott au palais procs, qui devrait durer deux jours, avait t
ce, la tte recouverte d'une cagoule blanche, les repouss la demand de certaines parties, en
se sont immdiatement chauffs, alors que raison de la proximity des ftes de Nol.
raphes et cameramen tentaient de prendre des Jean Hlne, 50 ans, a t tu alors qu'il
s de l'inculp. Tous ont t repousss sans attendait la remise en liberty d'opposants
ement par le service d'ordre dans une grande politiques pour les interviewer. Sa mort avait....
lade. Le photograph del'AFP a ainsi reu plusieurs suscit une vague d'indignation et de
le pied. condamnations, tant en Cte d'Ivoire qu'
Un homme en uniformnne usait de son sifflet et le l'tranger. De trs nombreuses voix s'taient ..
nt du tribunal militaire, Auhined Coulibaly, tentait alors leves pour dnoncer le climate de haine
ener le calme allant jusqu' menacer au micro de entretenu depuis des mois par des organes de .
acuer le public si le silence n'tait pas rtabli, press proches du pouvoir contre les mdias Le sergent de police ivoirien Thodore Dago Sri, prsum
Dans la salle, quelques spectateurs, membres du trangers. meurtrier du reporter de RFI, Jean Hlne, lors de son procs
de soutienrau policies, arboraient des T-shirts blancs Ds l'ouverture du procs, les avocats de la qui a commenc Abidjan
sage clair recto verso: "Seri est innocent, librez defense ont tent de contester le fait que l'employeur du Pour des raisons de scurit, Me Soungalo
;ri. journalist RFI (Radio France Internationale) et Coulibaly a t autoris par le tribunal, malgr une
Tandis qu'onlui tait les menottes, le sergent Sri, l'organisation Reporters sans frontires (RSF) se soient protestation de la defense, tmoigner huis clos. (AFP)
.... tconstitues parties civiles, mais le tribunal les a dbouts.


jen et ce m se manette, soura ai.
Son sourire s'est cependant attnu I"1'a
lorsqu'il a clam son innocence aprs la lecture '
de l'ordonnance de renvoi accablante pour lui.
Le president a commenc le bombarder de
questions, faisant apparatre de nombreuses
contradictions dans ses rponses.
"Il vous est reproch d'avoir commis un
homicide sur la personnel de Christian
Baldensperger, alias Jean Hlne, reconnaissez-
vous les faits?", demand le president du tribunal
militaire Ahmed Coulibaly. ""Non, je ne
reconnais pas les faits", rpond le sergent sous
les applaudissements.
Il rptera plusieurs fois au course de
l'interrogatoire: "je n'ai pas tir sur quelqu'un".
Le sergent a reconnu toutefois avoir
repouss Jean Hlne avec son arme, avant
d'ajouter qu'il avait alors entendu deux
dtonations presque simultanes just avant de
voir le journalist "tomber sur le ct et rester
sans bouger".
Le procs s'est poursuivi mardi soir avec
l'audition des tmoins charge. Huit policies,
don't l'ancien directeur gnral de la police
national Adolphe Babi, limog dans la foule
du meurtre du journalist franais, se sont succd -
la barre.



S -',, r-. - r "': ....




Par Grard Bissainthe
J'ai reu d'une personnel par ailleurs fort
sympathique et qui s'est rvle tre la nice
d'une amie d'enfance, un message assez
courrouc me reprochant d'avoir t ngatif dans
mon article sur "On ne peut signer un chque en
blanc". Il a par bonheur fini par admettre que je
n'tais pas anim de mauvaises intentions.
Pourquoi aurais-je de mauvaises
intentions? Pour voir l'chec des 184? Il faudrait
pour cela que je sois un politiciann" qui recherche
l'chec d'un concurrent capable de le gner sur
la route du Palais National. Or je ne suis ni n'ai
jamais t un politiciann" et ma franchise
habituelle mme le prouve. Je vais vous fire voir,
chre amie, deux comportements et vous me
direz vous-mme lequel resemble celui d'un
politician.
Un camarade, disons Pierre, est en train
de sortir avec un beau costume et je remarque
dans le dos de sa veste une sale tache qui va le
(voir Contrat / 12)


j' ~ :


BALLET
(suite de la page 10)


...


enregistrements (vidos) de ses chorgraphies",
ajoute cette spcialiste.
"Tous rvaient d'aller +danser chez
Balanchine+. Quand Rudolf Noureev est parti,
il a expliqu que c'tait une de ses principles
raisons", ajoute-elle, mme si la collaboration n' a
__ _. 1... / A T7 \


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


www. flyda.e t g


Page 11


Mercredi 28 Janvier 2004







POMITIOIF .5-


Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


A nronos d'un "Contrat Social"!


m --


(Contrat ... suite de la page 11)
rendre ridicule. Je peux faire deux choses:
1. Il se trouve que Pierre est en train de "filer"
Annette, que moi aussi je "file" (nous avons tous les deux
17 ans). Je ne lui dis rien au sujet de sa tache avec l'espoir
qu'Annette va bien rire de lui; ce qui va augmenter mes
chances moi. Ce n'est pas trs gentil, mais c'est de bonne
guerre, car Pierre me donne beaucoup de problmes.
Effectivement je ne lui dis rien. Il va voir Annette qui rit
bien de lui et au bout de quelque temps "af'm bon".
2. Mais, autre cas, Pierre est un bon ami. Je
sais qu'il aime Annette en mourir. Je le vois souvent
pleurer. Moi (j'ai 17 ans) j'ai mes yeux tourns ailleurs,
par example, vers une belle Simone. Je dis Pierre d'aller
changer de veste. Il change de veste et au bout de quelque
temps "af'l bon".
Quel est le comportement, chre amie, qui
resemble le plus celui d'un politician? Je crois pour ma
part que c'est bien le premier. Moi j'agis en gnral come
dans le second cas.
Puisque j'ai constat que les 184 avancent avec
un dfaut qui peut leur fire beaucoup de torts, au lieu de
les laisser peut-tre aller se casser la figure, j'ai prfr le
leur dire. Si j'avais t un politiciann", je les aurais laisss
aller se casser la figure.
Je ne sais si c'est suite mon article, mais il m'a
t dit hier que les 184 ont remis leur contractt social" aux
vques hatiens. Peu imported, mais c'est bien. Cependant
il ne faut pas qu'ils pensent seulement Nosseigneurs les
vques, il faut qu'ils pensent aussi au people. Depuis
longtemps ce contractt social" ou ce "programme" aurait
d tre sur Internet.
J'ai certes crit que les 184 avaient mis la charrue
avant les boeufs. C'est un fait. Normalement, en bonne
politique, les 184 auraient d commencer par brandir les
objectifs pour lesquels ils se battent. L'impression de bien
des gens, y compris de personnel comme moi qui se
tiennent au courant de l'actualit, c'est que les 184
voulaient avant tout le dpart de Lavalas. Quel mal y a-t-il
cela, me dira-t-on? Le "mal" c'est que prcisment en
politique, come je l'ai dit- "on ne dtruit que ce qu'on
replacee. C'est un clou qui chasse l'autre. Si on n'a pas
dj une "formule de replacementt, on est condamn
d'abord trainer pour renverser l'autre et ensuite
remplacer le mme par le mme, d'o la constatation: "apr
nou c nou". Lavalas n'avait aucune formule de
replacement; consequence: Lavalas tait condamn


rditer le macoutisme; ce qu'il a fait. C'est presque
mathmatique. On m'a reproch d'avoir "compar" les 184
Lavalas. J'ai, de fait, compar leur "stratgie d'approche du
pouvoir (ds qu'on met en branle une machine populaire, elle
devient automatiquement une machine politique et, ambitions
politiques ou pas, on est en politique). Ici les intentions competent
peu: l'Enfer, on le sait, est pav de bonnes intentions. Les
intentions des 184 sont certainement excellentes, ne serait-ce
que leur volont sincre de sortir notre pays de ce bourbier. Les
Cent-quatre-vingt-quatristes que je connais, sont des gens bien,
comptents dans leur domaines, et s'il ne dpendait que d'eux
notre socit hatienne marcherait comme sur des roulettes. Mais
moi j'analyse les vnements; je me rends compete que, Dieu
merci, sans tre infaillible et loin de l (et surtout sans tre
"prophte") je me suis jusqu'ici rarement tromp dans mes
analyses. Ne pas faire part aux 184 de mes apprehensions aurait
t tout ce qu'il y a de plus inamical et en mme temps de plus
nfaste au pays, car je veux les voir russir et non chouer.,
Puisque donc ils ont remis les boeufs avant la charrue,
tant mieux. Il reste en informer le public, publier ce "Contrat
Social". Si je suis un des rares ne pas le connatre, je suis


navr d'avoir un systme d'information inadquat et
je prie les 184 de m'excuser de leur faire un reproche
immrit.
Ds que j'aurai ce contract social, je dirai ce
que j'en pense. Etant donn que j'ai dit que je connais
assez bien quelques Cent-quatre-vingt-quatristes, je
peux me permettre de regretter qu'ils aient t bien
cachottiers en ce qui concern ce "Contrat Social"
qui tait certainement en gestation depuis trs
longtemps. J'aurais au moins pu tre mis au courant
de la ...grossesse. Mes opinions exprimes alors
auraient certainement t plus efficaces. Mais
maintenant, constatant les problmes ou le problme,
mon silence aurait certainement t coupable.
Je sais qu'on se mfie des journalistse" qui
vendent parfois la mche pour se faire bien voir de
leurs employers. Mais comme je n'ai d'employeur
que moi-mme, don't worry, I don't kiss and tell...
Grard Bissainthe
20 janvier 2004
gerarbis@att.net


CARICOM : DOSSIER PRESENT
PAR LA CONVERGENCE DEMOCRATIQUE
Runion avec les leaders de la CARICOM
(Nassau, Bahamas, 21-22 janvier 2004)


La grave situation politique que connat aujourd'hui Haiti
est la consequence de facteurs tels que :
L'effondrement du mythe Aristide, un prtre populiste
qui en 1990, dans le context d'effervescence populaire postrieur
la chute de la dictature de Duvalier (1986) avait surgi comme un
leader charismatique jouissant d'une trs grande popularity, laquelle
s'est rode sous l'effet de sa mauvaise gouvemance et celle de
son successeur dsign, Ren Prval (1995-2000), au point que le
secteur lavalas a d recourir en l'an 2000 des lections
frauduleuses (lgislatives et prsidentielles).
Le rejet par la majority de la population de ces lections
frauduleuses de l'an 2000 qui ont mis en question la lgitimit mme
du president Aristide bnficiaire de ces lections illgitimes par
lesquelles il monopolisait pour lavalas 100% du pouvoir lgislatif
et des municipalits. Une opposition de plus en plus large,
reprsente par la Convergence Dmocratique, rclamant
l'annulation de ses lections, a commenc mobiliser le people
portant l'Organisation des Etats Amricains jouer un rle de
mdiateur. Durant 3 ans, M. Aristide, par des ruses de toutes sortes,
refus de ngocier en mme temps qu'il renforait son contrle


sur l'Etat contrlant ou dtruisant, par la terreur, la
corruption, les institutions, vassalisant totalement le
Parlement, exerant la main mise sur l'appareil judiciaire
et la Police Nationale.
Le enforcement de l'opposition politique
avec la participation militant de nombreux secteurs de
la socit civil et de la population de plus en plus
exasprs face un pouvoir corrompu affichant des
rapports troits avec la maffia et don't la mauvaise
governance se manifeste dans tous les domaines, qui
utilise le mensonge systmatique et montre une hostility
ouverte vis--vis de la press.
La volont de M. Jean Bertrand Aristide
d'imposer son pouvoir absolu sur la nation l'a port, en
lieu et place du dialogue, de la ngociation et du
compromise, accentuer sa politique de violence au
mpris des requis de la Constitution et des lois et des
exigences de-la population ainsi que de l'environnement
(voir Convergence / 14)


(j (j '.,Ji (J/eI f~ JC l 3'Id i ) j (i ihi iii (xw o ~eC f


FQJF~


r, t-.,
LPj '9ifJ<7FiiLLI~f~


2004


>r~I
(,4X1


Fvrier 6, 7, 8, 2004 Roberto Clemente Colise


Commandit par


San Juan, Puerto Rico POMOElgO
TELS. (787) 792-4939/792-4955 FAX (787) 792-4925 I"a"y'."
exhibiti@coqui.net http://www.hardwareshowpr.com


FE rKISKEYA EXPRESS

SL'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue
MULI TRANSFER Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM


Tlphone: (305) 751-4488 Fax


: (305) 751-4002


Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


1


A xle


i


L


I









Mercedii8tJnviea204oPaee1


PARK


HOTEL
Un ambiance familiale et
un grand confort.
Venez habiter dans une
de ses magnifiques villas
des annes 30 au milieu
d'un jardin de rve.
C'est a PARK
Hotel !
Ef pourtant, nous
sommes en plein Champ
de Mars,
tout just en face de la ,
Place de la Constitution.
Nos prix sont
imbattables.
Nos chambres tout
confort sont au prix de
US$ 38.00
US$ 53.00 plus 15% de
Taxe et service.
Park Hotel 23, Rue
Capois, Port-au-Prince,
Hati
Tl: 011-509-222-
4406
011-509-221-8720

Coiffeur
Etiquette Unisex s
Barber Beauty Salon
305 940 9070'
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Reener 524-0086


CINEMA SOUVENIR
Pote Mak Sonje: The Raboteau
ce film sera projet dans le cadre du
Miami International Film Festival.
Dimanche 8 fvrier
City of Miami Tower Theater
3:00 PM
1508 S.W. Eighth St.
Little Havana
305-237-6180


Trial I


for tickets:
http://www.ticketflsion.comistor

On recherche un rdacteur..
---------- ---------
Le Groupe des ditions francophones internationales est un
organisme sans but lucratif mis sur pied pour soutenir
l'alphabtisation, la promotion de la lecture et, par extension,
la langue franaise, en ralisant un magazine d'intrt
gnral distribu gratuitement aux gens ayant des capacits
de lecture infrieures la moyenne.
Nous travaillons en collaboration avec l'universit Laval
(Qubec) depuis 6 ans ce concept d'criture simplifi, qui,
loin d'tre rbarbatif offre une concision et une clart tous
les crits, mme les plus techniques.
Le magazine Tel Quel verra donc le jour en mars prochain.
Nous avons choisi de consacrer deux pages un
correspondent d'un pays francophone. Cette vitrine offrirait
au lecteur un sentiment d'appartenance don't le fil conducteur
serait la francophonie. Un pays different sera prsent
chaque parution.
Voici donc les critres de cette rubrique :
"Tout d'abord il faut savoir qu'il s'agit d'un travail bnvoe
mais bien entendu, le journalist recevra un abonnement ...
an (4 numros) de la revue.
" Le sujet trait est relativement libre, idalement il ne doit
pas tre politique, son rle est de faire dcouvrir une facette
mconnue du pays trait.
" La surface est de deux pages, compte-tenu de nos critres,
cela correspond 925 mots, auxquels on adjoindra des
visuels et ventuellement la photo du journalist. (voir
donnes techniques dans le P.S)
" Notre concept de magazine ncessite une relecture et une
adaptation des textes qui parfois transform un peu le style
de celui-ci. Cette transformation, faite par nos soins est
obligatoire, car elle est garante de notre principle de
simplification des crits don't l'objectif est de les rendre
accessible tous.
" Le dlai est assez court car le premier jet doit nous parvenir
au dbut fvrier.(pour la premiere parution car il y en aura
quatre par an)
"Et bien entendu on se reserve le droit de ne pas publier tout
texte qui ne serait pas conforme la politique gnrale du


Points de Vente de Haiti en Marche


Miami


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl. 245-6489
245-8930


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Conununication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach Fort Lauderdale


Lucas Sup.r Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
Tl.: 305-895-8006


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954421-4777


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl.: 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


ente signature


2 -1


v Note de Presse
Vente signature du CD de Chariot Lucien, "Ti
Cyprien, Dokt Ya Bezwen"
Samedi 7 Fvrier, 6PM
Broward Library, 100 South Andrews Ave. Fort
Lauderdale, FI
Dimanche 8 Fvrier, 6-8:30 PM
Libreri Mapou, 5919 NE. 2e Avenue, Miami, FLA

Le prochain CD de Chariot Lucien, "Ti Cyprien, Dokt
Ya Bezwen", sera disponible le Samedi 7 Fvrier,
2004 prochain Broward Library, Fort Lauderdale, au
course du spectacle "Chante et Danse" don't Chariot
sera l'invit special.
Une vente signature-spectacle aura lieu le Dimanche
8 Fvrier. la Libreri Mapou.
Ces vnements culturels verront la presence d'autres
invits tels que le troubadour Gifrants de Boston, les
auteurs Maude Heurtelou, Bob Lapierre, Max Manigat
de Miami, qui commenteront sur le genre conte dans
'la culture haitienne.
Cet vnement artistique, est prsent comme une
xprience culturelle, au course de laquelle les
invits non seulement jouiront des performances
artistiques, mais aussi de certain plats culinaires
rgionaux haitiens -tonm-tonm, labapen- courtoisie
des organisateurs.
Ce spectacle est entirement gratuit;'

Les CD, signs par l'auteur, seront disponibles au
prix de $13. Ils peuvent tre aussi commands par la
poste en contactant le 617-276-3174 ou
Charlotlucien@yahoo.com

magazine, ou plus simplement en function d'une adaptation de
dernire minute du contenu.


J'espre que cette dmarche lance outremer recevra un cho positif
et d'avance je remercie tous ceux qui auront pris le temps de me
lire.
J'attends avec impatience vos propositions de sujet
Bien cordialement,
Pierre heudron
Directeur gnral, Groupe des ditions francophones internationales
Directeur de publication, magazine Tel Quel
243 12 eme rue
Qubec (Qubec) GIL 2L3
Canada


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, F
33444 Tl:
561-272 3556


Mois de l'Histoire des Noirs
Fondation Augustin Bruno rendra hommage
ces personnalits :
Monsieur Luck Mervil ; Madame Nicole Roy-
Arcelin ;
Madame Marie-Luce Ambroise;
Monsieur Marc-Yves Volcy ; Monsieur Joe
Trouillot

Dans une ambiance agrable et pleine de
surprises'... ensemble nous allons dcouvrir
les petits secrets et les moments forts-qui ont
marqu la vie de nos distingus invits.

En premiere parties (18h00)
* Galerie d'art (Myrtel Chry, Eric
Carrnard )
* Un cocktail sera servi sous le
rugissement de tambours

Deuxime parties (19h30 21h00)
* Souper servi dans une atmosphere
enjoue par la magie du doigt de Jean-
Claude Julien au piano

Troisime parties (21h15 22h45)
* Mot de bienvenue de la Prsidente,
Madame Nyrvah-Florens Bruno
* Artistes invits .....surprise !! Tirage de
tableaux
* Prsentation des prestigieux invits (es)

Quatrime parties (23h00 3h00 AM)
* L'heure de la Rumba

Samedi 2.8 a.vsie" 2004 a u 6S66 rue Jarry,.
Comptexe Cristna, ds 18 h00

Participation : 50 $ dollars,
rservez avant le 21 fvrier 2004

Pour Information: (514) 685-8903
Points de vente :

Billeterie : (514) 790-1245

Maxi-Voyages :
(514) 858-0909

Complexe Cristina :
(514) 327-9521

Par carte de credit, Fondation
Augustin Bruno, par tlphone


Haiti en iviarIILn e oV. \vYii iN o. -)zI


-~-~-----,


Page 13


Mercredi 28 Janvier 2004F


1 IL








Page l4


Dossier prsent
(Convergence ... suite de la page 12)
international en faveur des droits humans et des liberts
publiques.
Les traits antidmocratiques et la projection
totalitaire de son pouvoir personnel se dfinissent ainsi :

La perversion systmatique des institutions et des
attributes de la dmocratie pour renforcer le pouvoir absolu :
Vassalisation des Pouvoirs lgislatif et judiciaire ;
Mainmise sur la police, introduction dans son sein
d'inconditionnels en dehors des rglements et formation de
police parallle ;
Utilisation de l'appareil d'Etat des fins partisanes ;
Tentative rpte de vassalisation de l'Universit ;
Mainmise sur les mdias d'Etat et des chanes de tlvision
et de radios privs.

Violation illimite et multifonne des droits humans :
Perscution de journalists et violence contre les
mdias indpendants ;
Utilisation de gangs arms et de cagoulards dans des
operations de repression ; Utilisation de l'appareil judiciaire
des fins politiques et non-respect des decisions de justice ;
Assassinats et perscutions de journalists, d'activistes
politiques et de militants des droits humans ;
Non-respect et violations, caractre brutal, des
droits de runion et de manifestation ;
Arrestation arbitraire et maintien illegal en prison
de dirigeants politiques, de personnalits de la socit civil
ou de simples militants.
L'impunit comme rgle de fonctionnement du
systme va de paire avec le dni de la Constitution et des lois
dans la repression, et la violence dans un schma d'action
anarchique pire que celui de nombreux rgimes totalitaires
qui fondent leur action sur la loi qu'ils ont eux-mmes cre,
comme ce fut le cas de l'apartheid.

Refus de toute ngociation :
Dans une attitude d'imposition, nuance par le
mensonge, la ruse, le faire semblant, M. Jean Bertrand Aristide


MIAMDA


I CARICOM-OPPOSITION


Mercredi 28 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 52


par la Convergence Dmocratique
s'est appliqu imposer son entreprise de pouvoir revendication en faveur des droits et liberts.
absolu. Cette attitude a culmin par son refus de Exaspration de la repression qui prend un caractre de plus
toute ngociation avecl'opposition politique. Celle- en plus cynique et incontrl, atteignant non seulement les opposants
ci rclamait depuis l'anne 2000 la revision des et les dissidents mais aussi les secteurs les plus divers de la population,
lections frauduleuses lgislatives et prsidentielles, victims de l'anarchie, du nihilisme, d'hommes arms dans un context
la cessation des actes arbitraires et de la violence identifi avec les temps les plus durs de la dictature de Franois Duvalier
contre l'exercice des droits' civils et des droits
humans, ainsi que des conditions pour la ralisation Utilisation systmatique de la violence :
de vritables lections. En mme temps, le chef du pouvoir lavalas a cr un climate
Le gouvernement hatien a manifest une de suspicion, de mfiance et de haine dans ses relations avec la
constant indifference, voire du mpris, vis vis (voir Convergence / 20)
des resolutions 806 et 822 de l'OEA ainsi que des
recommendations de diverse instances LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
internationales l'Union Europenne, la MIAMI-DADE COUNTY
CARICOM, des institutions financires telles que ^j MIAMI, FLORIDA
la Banque Interamricaine de Dveloppement.


Croissante perte de crdibilit et de
popularity:
Total perte de crdibilit de Jean Bertrand
Aristide en terms de non-respect de ses promesses
et engagements, de discours politiques de plus en
plus vides et rptitifs, de ses incitations la
violence, de ses rfrences la ngritude, de ses
tentatives de s'identifier avec ls hros de
l'indpendance et de confondre ses ambitions de
pouvoir et de fortune personnelle avec un
quelconque rle historique.
Isolement de son pouvoir au plan national,
avec le questionnement de sa gestion conomique
et sa dmagogie par les classes moyennes, et les
secteurs conomiques qui l'avaient jusqu'ici
appuy.
Dmystification de plus en plus marque
au niveau international, de la part des
gouvernements, des institutions et de l'opinion
publique, informs de la nature de son pouvoir, de
sa gestion catastrophique, de la corruption, et de la
situation de non-loi et de chaos qu'il a engendr.
Participation croissante des organizations .
de la socit civil la protestation et la


MIAMI DADE COUNTY FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY AVIATION DEPARTMENT
REFURBISHMENT OF BUILDINGS 3094 and 3095
CICC PROJECT NO. E04-MDAD-01"


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2,
Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39
announces that professional architectural and engineering (A/E) services will be required for the refurbishment of
MIA buildings 3094 and 3095 for the Miami-Dade Aviation Department (MDAD)

The scope of services will include, but not limited to, providing complete professional architectural engineering and
construction administration services to execute life safe upgrades, required building repairs and work related to
building code upgrades. The services include construction document preparation which identifies each problem, its
location and repair method,. bidding assistance, and construction administration. The known required repairs
include sealing or resealing slab cracks; repairing slab cracks and spalls; adding structural reinforcement to
expansion joint covers; repairing barrier cables; replacing deteriorated or damaged electrical work; replacing sealant
joints; preparing ail sub-surfaces for palming or sealing; and repairing of elevators, as required. Life safety upgrades
to MIA buildings 3094 and 3095 will also be required to meet current building code. Professional services will be
necessary to coordinate the scope of work with the anticipated FPL lighting retrofit.

The selected A/E Consultant will also prepare maintenance of traffic (MOT) plans that will minimize the
operational impact of the American Airlines aircraft line maintenance hangar (Building 3095) ad the employee
parking garage (Building 3094) while the repairs and painting are in progress. The Consultant will be required to
access the Airport Operations Area (AOA) and will need to obtain the required security checks for al personnel.
Additionally, the entire scope of work will undergo value analysis. The estimated project construction budget is $
2.050,000.00

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

11.00 General Structural Engineering (PRIME)


12.00 General Mechanical Engineering
14.00 Architecture
17.00 Engineering Construction Management

19.11 Value Analysis .and Life -Cycle Costing
General Structural Engineering


13.00 General Electrical Engineering
16.00 General Civil Engineering
19.01 Value Analyisis and Life Cycle
Costing Transportation Planning


A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC) forms and accompanying participation provisions (as
applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC) located at 111 NW Ist Street, Lobby Level,
Suite 112, Miami, FI 33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-
6184. A solicitation notification will be forWarded electronically to ail consultants who are pre-qualified with
Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration forms. It will also be e-mailed
to those who have vendor enrolled on-line. Additionally those pre-qualified firms without an e-mail address will be
faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://
www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations ON-Line".

The consultant coordinator for this project is Rosemarie Wilson wo may be contacted via e-mail at
wilsona'miamidadelbov, fax: 3050375-1083 r phone (305)375-2560.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
1. AGREEMENT-CBE SET-ASIDE
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 3, 2004 at 1:00 PM in Confrence
Room 18-2 18h Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW lst Street, Miami, Florida. While
attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is February 27, 2004 at 12:00 PM Local Time, ail sealed envelopes and
containers must be received at Miami-Dade County Clerk of the Board ofCounty Commissioners, 111 NW 1l
Street, 17' Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADI)VISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11 l1(t) of the Miami-
Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and
thorough description of the Cone of Silence.


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the
following bid(s), which can be obtained through the Department of
Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111
NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773).
There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge
for those vendors wishing to receive the bid package through the
United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the
bid number, title, opening date, the vendor's complete return address
and phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to: 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge,
from our website (www.rmiamidade.gov/dpm/) under Solicitations
Online ".

Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container
and will be opened promptly at the submittal deadline. Bids/
proposals received after the first bid/proposal envelope or container
has been opened will not be opened or considered. The responsibility
for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before
the stated time and date, is solely and strictly the responsibility ofthe
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service including the U.S. mail, or
caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the
Clerk of the Board Office located at 111 NW 1 st Street, 17th Floor,
Suite 202, Miami, FI 33128 by no later than 2 : 00 PM on the bid
opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the Cone of Silence "in
accordance with County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday February
4, 2004

7549-2/07-OTR GAZ LIQUIDIED PETROLEUM Cost $10.00

This contract requires Isurance


MIAMHD

LEGAL ANNOUNCEMENT OE BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the
following bidss, which can be obtained through tle Department of
Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111
NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773).
There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for
those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. AIl requests by mail must contain the bid
number, title, opening date, the vendor's complete retum address and
phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to: 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge,
from our website (.. m.'.,iar..idadc.g.v/dp..n./ under" Solicitations
Online"

Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container
and will be opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals
received after the first bid/proposal envelope or container has been
opened will not be opened or considered. The responsibility for
submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility ofthe
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service including the U.S. mail, or
caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the
Clerk of the Board Office located at 111 NW I st Street, 17th Floor,
Suite 202, Miami, FI 33128 by no later than 2 : 00 PM on the bid
opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in
accordance with County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday February
18,2004

7493-4/09-OTR OEM AIR COMPRESSOR PARTS & Cost $10.00
SERVICES

This contract requires Isurance








Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


COUP DE THEATRE!


IPage 15


L'Eglise reconnat que son compromise politique

PORT-AU-PRINCE, 21 Janvier l perpWtration de tels acts centre les
(AFP) La Confrence piscopale d'Hati personnel et la proprit prive"
(AFP)-LaCRo r iCcEp .edH.nest difficilement applicable :^,; "
(CEH), organe dirigeant de l'Eglise soulignent les vques.
catholique hatienne, a reconnu mardi que sa proposition de (catholique, piscopale et protestantes), du patronat et "Nous croyons sincrement qu'il est encore temps pour
compromise politique pour sortir Hati de la crise des organizations de defense des droits de l'homme. chaque acteur de prendre une decision personnelle,
institutionnelle paraissait aujourd'hui difficilement Ces mmes entits auraient ensuite dsign des courageuse et patriotique, de nature viter au pays une
applicable, en raison de "l'escalade de la violence", reprsentants dans un nouveau conseil lectoral de catastrophe irrparable en cette anne du bicentenaire de
La conference piscopale "prend acte de la difficult consensus, afin de prparer des lections lgislatives puis notre indpendance", crivent-ils encore.
appliquer sa proposition" du 21 novembre dernier, "en prsidentielle. Dbut janvier, la fronde anti-Aristide a franchi une nouvelle
raison du context qui a change", a-t-elle annonc dans un Cette proposition avait successivement reu tape avec la signature d'un texte common par les
communique. l'aval des Etats-Unis, principal partenaire politique reprsentants de la socit civil et des parties d'opposition
Cette proposition prvoyait de profondes rformes d' Hati, qui avaient estim que la proposition pouvait demandant sa dmission et celle de son gouvernement dans
dans la police et d'assister le president Jean Bertrand Aristide tre ventuellement ractualise, puis de la France. les plus brefs dlais. Depuis plusieurs semaines, des
par un conseil de neuf sages manant de la Cour de cassation, Mais les vques ont pris acte le mardi 20 manifestations rptition sont organises en ce sens,
des parties politiques (pouvoir et opposition), des glises janvier de la dtrioration quotidienne de la situation et surtout Port-au-Prince.
de "'Tescalade de la violence", visant notamment "les Une rencontre est prvue mardi et mercredi
.................................. ..................................... ..................................... ......... de "l'escalade de la violence", visant notamm ent "les Une rencontre est prvue m ardi et m ercredi
-, j y Senfants, les tudiants et les families", ainsi que des Nassau (Bahamas) entire les reprsentants de l'opposition
jJ s jel Il "attaques brutales de bands armes, et (de) l'utilisation et la CARICOM (organisation des Etats de la Carabe).
Si de gangs arms intgrant mme des miners pour La semaine dernire, le president hatien Jean Bertrand
Sterroriser la population". Aristide, qui entend rester son poste jusqu'en 2006, s'est
.1e... "Ces faits dplorables ont provoqu engag organiser des lections lgislatives en Hati "dans
Z |l'indignation et laissent planer dans l'esprit de beaucoup les prochains six mois", alors que depuis une semaine le
le doute sur la volont relle du pouvoir de rechercher pays se trouve sans Parlement, le mandate des dputs et
B0 YFD fU S C 1une entente" indique la Confrence. des deux tiers des snateurs tant arriv chance.
"On ne prne pas sincrement la paix en tolrant


Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bon nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington BIvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
.Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1I lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

.MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 JelTerson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


press
Apr
catho
l'inau
on ent

cathol
une pr


plus L
interv
leur p


Une relecture d'une note de press


de la Confrence piscopale
EDITORIAL Nous croyons savoir que les parties d'opposition
PORT-AU-PRINCE, 22 Janvier Note de et les associations membres des 184 se sont opposs ds le
e de la Confrence Episcopale d'Hati (CEH) ... dpart la proposition de la Confrence piscopale, la
s une introduction notant que les vques qualifiant de main tendue Aristide pour retarder l'heure
liques hatiens se sont runis l'occasion de de son dpart du pouvoir. Ds le dpart, c'est--dire ds le
guration de la cathdrale restaure du Cap-Hatien, lendemain de l'annonce de la proposition, le 21 novembre
tre de plein pied dans le vif du sujet ... 2003. L'opposition n'a pas attend les vnements du 5
C'est le 21 novembre, dernier que l'piscopat dcembre pour.rejeter la proposition des vques, comme
lique hatien a prsent "de bonne foi la nation le declare la Confrence piscopale, voire "pour refuser
proposition conjoncturelle de sortie de crise" ... de prendre part toute ngociation" avec le president
Soulignons le mot "conjoncturelle" .. Aristide. C'est la position de principle de l'opposition. A
Ainsi considrant que la "conjoncture" n'est moins que la Confrence piscopale parle l d'autres
la mme, que beaucoup de changements sont secteurs, mais que nous ne connaissons pas ...
enus, les vques ont dcid de faire le retrait de Poursuivons: "Certains Etats de la communaut
proposition ... international ont mme jug bon de faire leur la
Et ce changement conjoncturel, la Confrence proposition des Evques pour exprimer leur propre attente


piscopale le situe partir des vnements du 5 dcembre
2003, quand des OP-Lavalas ont battu coups de barres
de fer des tudiants et des responsables de la Facult des
sciences et de l'Universit d'Hati, don't le recteur Pierre-
Marie Paquiot qui a eu les deux genoux briss ... Depuis
(dit la Confrence piscopale) "nous assistons une
escalade de la violence, une inscurit croissante qui ont
cr une situation intenable dans le pays"...
Les vques doivent avoir de bons gardes du
corps, puisqu'on a bien l'impression que cette situation
remote bien plus longtemps que a...
La note de press pursuit: "Au point que des
secteurs invits participer une recherche de solution
refusent maintenant de prendre part toute ngociation"


L encore, les vques nous laissent dans un flou
total ... Est-ce qu'ils estiment comme un signe positif ou
non, que leur proposition ait t considre par certain
Etats, et non des moindres, nous parlons des Etats-Unis et
de la France, comme une base pour un ventuel compromise

Ils ne nous donnent aucune indication, leur phrase
reste en plan, ou encore en accent aigu, comme on dit ...
Que veut dire cette phrase? Impossible de le savoir... Elle
a l'air d'un cheveu sur la soupe ... Pourtant on est sr en
mme temps qu'elle ne l'est pas.
Poursuivons. La declaration fait une numration
des actes de violence qui ont rvolt la conscience gnrale,
(voir CEH / 18)


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...


- Connection tlphonique chez vous...

305 757 4<
Ouvert
6 Jours '

par
^"-


semaine: '

8h30 am



7h30 pm .
,' Agent Auto
Agent Ault


Parfums
Cellulars & Beepers C
Souliers et Sandales Z
Produits pur la cuisine V
Cadeaux dra
Tableaux F
Moneygram Money Order Pi




KJOJ VAR1 ETV


D's (Compas, Racine, Evanglique)
ouk, franais, amricain
ideo's (hatiens, amricains, documentaires
amas)
'roduits de beaut
roduits pour cheveux


mumummai






SMercredi 28 Janvier 2004
Page 16 Bureau du Premier MinistreHai en Marche Vol. XVII No. 52






RPUBLIQUE D'HATI


Mesaj Gouvnman an,


Nan tt kole ak Chf Leta a,


Nan okazyon ane 2004



Ayisyen, Fr ak S
Sa f lontan depi lontan
Ayiti Manman nou sibi anpil, anpil
pou bay tout piti li mwayen lavi moun
tankou tout moun

Ane pase, ane vini
Ayiti manman nou made n ede 1
pou 1 kontinye ban nou lavi nan diyite

Sonje pouki e ki kote Toussaint mouri;
raple w Vty
zanst nou yo ak fs linyon
gen laviktwa sou tout kolon;
lesklavaj dispart, libte triyonfe

Ayiti Manman nou,
kolon te chaje non w,
poutan, 3 syk vyolans pat janm rive f w
ni bese tt, ni renye non w

Nou gen yon drapo tankou tout Pp,
respekte 1, se devwa nou tout
pou lt peyi ka respekte 1

Ayiti manman nou,
Bisantn lanm Todssaint, se ft ou
Bisantn Vty, se ft ou
Bisantn Drapo a, se ft ou
1804, se te ft ou, Premye Repiblik pitit Lafrik Ginen,
Zetwal.libte ki klere tout lat .

Ayiti Manman nou, 2004 se Bisantn w ;
nou tout se pitit ou, nou gen yon sl lakay,
lakay ou, anba yon sl drapo,
senbl fratnite ak inite

Ayiti Manman nou,
nan memwa zanst yo, e pou pwogr nou tout,
ede n fete w nan tt ansanm ak chal renmen
ki bay lavi tout bon, nan sekirite ak Lap.


Yvon NEPTUNE
Premye Minis


I i







Mercredi 28 Janvier 2004 Bureau du Premier Ministre Page 17
Hati en Marche Vol. XVII No. 52 _Bag_ 7







RPUBLIQUE D'HATI


MESSAGE DU GOUVERNEMENT,


EN COMMUNION AVEC LE CHEF


DE L'ETAT,

A L'OCCASION DU NOUVEL AN

Frres et Surs en la patrie commune,
Haiti, notre mre, a connu souffrances et humiliations
Pour assurer ses enfants de meilleures conditions
d'existence.

Une anne passe, une nouvelle arrive,
Hati, notre mre, sollicite aujourd'hui le support de ses
filles et fils
Pour que, dans la dignit, elle continue de leur donner vie.

Rappelez-vous les causes et le lieu de la mort de Toussaint
Louverture,
Remmorons-nous Vertires,
O, par la force de l'union,
Nos anctres ont triomph des colons ;
Adieu esclavage, vive la libert !

Hati, notre mre,
Les colons avaient change ton nom.
Malgr trois sicles de violence,
Tu es reste rebelle et fire.

A l'instar de tous les Peuples, nous avons un drapeau,
Nous devons le respecter
Pour que les autres pays lui tmoignent le mme respect.

Hati, notre mre,
1804, c'tait ta fte,
Toi, premiere Rpublique des enfants d'Afrique Guine,
Etoile de libert qui brille sur toute la terre.
Le bicentenaire de la mort de Toussaint, c'est ta fte.
Le bicentenaire de Vertires, c'est aussi ta fte.
Le bicentenaire de ntre bicolore, c'est encore ta fte.

Hati, notre mre, 2004 est ton bicentenaire ;
Nous sommes tes enfants, filles et fils d'un mme pays
A l'ombre de notre bicolore,
Symbole de fraternity et d'unit.

Hati, notre mre,
Au nom de nos anctres et pour le progrs de tes enfants,
Aide-nous clbrer ton bicentenaire
Dans l'unit et la chaleur de l'amour,
Sources de vie, de scurit et de paix.

YvonNEPTUNE
Premier Ministre









I Les Jeux de Bemard 1


Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


FUGIUERSolutions de la
--^^ D 0 MIN0
semaine passe [ M 1 N
Allez de FUGUER PIEGES, en utilisant des mots du G 0 M I1N E
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. G A M I N E
GSATIANE
M=oils M fls EE=EE
P_ __E_ _GES A___ __ A NE__ _____ S A A
X DSKYHCNEV GMBVL G A R I Q
X MD Y K DT E GA I P I J SU Z KON Y
Q PSAGNESBLAN COMEZ ERCO R
o n de l s n p e B B V N T B I K AN E C C F Z E N I T H R U /
Solutions de la semaine passe CH R I S 1 I AN DI 0 RX D Z P J AEX SXBABBLE
ARRVV I E I RRAAD I ONS I CSHU
MA U R I T E LB H NRI V R A Y N R N O E N Y ED Z CL Arrangez les sept lettres ci-dessous
V HAAGE E NEC K E P R R A H RE VU E pour former un mot franais
Y P R T E S GN LRK I N KBA I UCMH R RC I ON
R 0 N S NUCSENV S N LEA E A X C E E A X BA |
K C A C S N O I A E L I MLKLDBSONH
LA TAUDLC R D E RC I G TWO R N N A E AT VN C
E TYBRA I NYTEGAJ UNLEKU E C E
I Q 1 E M R I A P X S I MD E M L Y P B
NJ EANPAUL GAU LT I E RABEAS
K R R H A S Z B T SASJ SWMN I AZ DX IV
1IE T"OUE EE BF J Q S N 0 T T IUVS 1 UOLNJ T DE
THI E R R Y MU G L E R R X N O W A I V H
E S P E R A I S PEVALENT I NORDHQTNDCXUX
Q Y L 0 L I T A L E M P I C KA R 0 H P E S Solutions de la semaine passe
YCO LE TT EMANU E LU NGAROVN
GEN I LECARVENNABAROCAPN PA R E L I E
Trouvez 46 maisons de haute couture dans le carr ci-dessus


Une relecture d'ui

de la Confrence
(CEH ... suite de la page 15)
et celle des vques en particulier ... "Des
vnements encore plus graves tels que
violence exerces sur les enfants, les tudiants
et les families, attaques brutales de bandes
armes contre des manifestants causant la mort
et nombre de blessures, utilisation de gangs
arms intgrant mme des mineurs pour
terroriser la population, arrestations arbitraires
et mauvais traitements, rpressions violentes
utilises contre les mdias, sabotages
d'quipements de communication en
particulier, etc."
Ce sont tous l en effet des actes
rprhensibles et rvoltants ...
Mais on peut s'tonner, par simple
respect pour la vrit, que les vques ne disent
pas un mot d'autres actes de violence, il est
vrai plus rcemment commis, comme les
meurtres et incendies que des partisans de
l'opposition multiplient aussi dsormais
principalement aux Gonaves et Saint Marc,
destruction aussi de radios accuses d'tre pro-
gouvernementales, et ce mardi l'excution
extra-judiciaire d'un prsum attach aux
ordres de Lavalas, don't le cadavre est incendi
etpromen sur une brouette en guise de trophe
travers les rues des Gonaves ...
Mais le paragraphe suivant suffit pour
confirmer, si besoin tait, o les vques
placent tout le blme: "Ces faits dplorables
ont provoqu l'indignation et laissent planer
dans l'esprit de beaucoup le doute sur la
volont relle du pouvoir de rechercher une
entente. On ne prne pas sincrement la paix
en tolrant la perptration de tels actes contre
les personnel et la proprit prive."
(Est-ce que les vques nous
indiquent aussi par l o nous pouvons
introduire notre action en ddommagements
pour les quipements de Mlodie FM dtruits
le mardi 13 janvier dernier Boutilliers? Car
si l'on en croit les vques, la cause est
entendue ...).
Et afin que nul n'en ignore, oyez
encore: "A l'coute contre les abus du pouvoir
et du refus exprim contre son propre message"
(pourtant nous croyons savoir que le pouvoir
Lavalas, et le president Aristide lui-mme, a
dclar accepter la proposition des vques),
"'TEglise, en raison du context qui a change,
prend acte de la difficult appliquer sa
proposition telle qu'elle a t formule le 21
novembre dernier."
Qui ne veut pas appliquer la
proposition de l'Eglise telle qu'elle a t
formule?
Eh bien, si c'est le pouvoir, ce i'est
pas lui seul, car l'opposition a bien dclar
qu'elle est d'accord avec la proposition des
vques, sauf un point: Aristide doit d'abord
partir. Donc l'opposition n'est pas plus
d'accord pour appliquer la proposition telle
quelle...
Et attention, pour conclure: "Nous
croyons sincrement qu'il est encore temps
pour chaque acteur de prendre une decision
personnelle, courageuse et patriotique, de
nature viter au pays une catastrophe
irrparable en cette anne du bicentenaire de
notre indpendance."


le note de press

piscopale
Evidemment, aprs tant de flous
et de non-dits caractrisant chaque
paragraphe de cette declaration, n'attendez
pas de nos vques qu'ils nous disent de
quelle nature est cette "catastrophe
irrparable" qu'ils veulent nous pargner en
dcidant le retrait de leur proposition de
sortie de crise just la veille de la rencontre
de Nassau, Bahamas entire l'oppo'sition
hatienne et les leaders de la Communaut
carabe charges par Washington, le Canada
et l'OEA de rechercher avec nous un
compromise pour rsoudre cette crise que
subit notre pays depuis plus de trois annes
si longues et cruelles.
Justement alors que le monde
entier, y compris la France et la
Communaut europenne, dcident
l'unanimit de prendre leur proposition au
srieux, les vques dcident d'en faire le
retrait...
Coquetterie de vedette, commune les
anciennes stars du cinma amricain.
Toujours est-il que cette
declaration, comme vous avez vu si plein
de paradoxes, porte la signature de la
conference piscopale au grand complete,
donc y compris ceux d'entre eux les moins
ports, si l'on peut dire, vers le vedettariat

C'est donc qu'il y a un commun
dnominateur ... Est-ce le ct flou, obscur,
clair-obscur, jsuitique?
Faut-il s'en tenir aux
commentaires du trs anti-Aristide vque
de Jacmel, Mgr Guirre Poulard, selon lequel
il s'agit d'empcher l'administration
amricaine de se servir de la proposition
de la conference piscopale pour garder
Aristide au pouvoir...
Ou doit-on attendre de connatre
aussi les explications d'autres, comme un
Mgr Willy Romulus?
En tout cas, la nouvelle declaration
des vques a quelque chose de bon,
curieusement elle a pu rconcilier les deux
camps. En effet, tant le pouvoir que
l'opposition la trouvent positive, y ont
trouv de quoi alimenter leur propre espoir.
Seule l'Eglise est capable de tels
miracles.
Selon le dictionnaire, le mot
jsuitisme signifie: systme moral et
religieux des jsuites, fausse douceur,
astuce, ambigfut...
Cependant vu le timing.de leur
decision de retirer leur proposition, just
la veille des conversations de Nassau,
comme pour jeter dans l'embarras les
mdiateurs de la Caricom (pas trs
apprcis, comme l'on sait, de l'opposition
hatienne), force est de se demander si les
vques, du moins la majority d'entre eux,
n'en profitent pas aussi pour jouer un
mauvais tour un ancien confrre, le petit
cur de Saint Jean Bosco ...
Que reste-t-il pour le pays dans
tout a? Rassurez-vous. Dieu y pourvoira! .

Editorial, Mlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


Page 18


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienrnarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec NMarcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7HOO-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midi 15 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2HOO LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2HOO-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3HOO-5HOO LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7HOO-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORM1IATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9HOO... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze







Mercredi 28 Janvier 2004
tl45 .iti en pl-j v-n rn IV .T T- 7


I ti yout Da ti Tout akJanMapou I


Miall tl eVn lMlIIL VI>Vl.AV Il N. o3. I -- ------- r


Ti GoutPa Ti Gout ak: jan Mapou


__ _ __ _ __ _ n


SWARE REFLEKSYON -2004
AVEC
ARSENE LAURENT
Signature-vente du livre
L'AZIMUT
ENTIRE HIER ET DEMAIN QUOI FAIRE?
NAN SANT KILTIREL MAPOU
DIMANCH PASE


Arsne Laurent


Pou koumanse n'ap eskize nou.
Senmenn pase-a plim nou chape nou rele
Arsne Laurent Arsne Auguste. Kisa ki te nan
tt nou? Eske se lespri gran foutbol Ayisyen
ki te vin vizite nou? Gade non! mwen ekri non-
w mwen pa detounen-w. Wikenn pase-a,
Kominote Miyami-an te tris. Tout kanmarad
radyo yo te afekte anpil tankou noumenm tou
l nou te aprann JAMES AUGUSTE te f youn
konjesyon serebral... Grasa Dye li pa mouri...
Men se te youn chk pou tout kominote-a.
James se espik-jounalis radyo Express
Publisite GRRRanmounn nan tankou li
renmen di ak Radyo Collective
Internationale James se youn fanatik je
wouj ekip Brezil-la, youn kwonik konpetan
ki konnen f bonjan reptaj pou kominote-a
klkilanswa kote match la ap ft... Ptt se chk
sa-a ki chita nan brenn nou ki te gide men nou
ekri non AUGUSTE olye LAURENT nan
piblisite-a. Nou made Arsene ak tout fanmi li
pou li eskize nou ankb.
Sa pa te anpeche mounn debake vin nan
vant siyati-a. Arsne te pote rek. Day se
premye fw Sant Kiltirl Mapou f de seyans
vant siyati do pou do. Youn a 3-; lbt la a 6-.
Toutlede te plen ragagann.
Nan youn kreybl wololoy Arsene
Laurent detaye liv L'AZIMUT-lan bay piblik
la chapit pa chapit. Li montre kangrn ki
anpeche Ayiti devlope-a la depi apre
lendepandans nan youn chire pit ki pajanm ka
fini. Li montre tou Ayiti gen resous imen, natirl
pou li ta tounen youn peyi modl sou lat. Li
di nou rate misyon nou. Pou Arsne solisyon-
an se edkasyon. Edike pp la. Envesti nan Lm
Ayisyen-an menm tout bon. Nou dwe f
Ayisyen-an konprann val li, mete nosyon sivik
nan venn ni pou li konprann peyi-a se pou li,
se li e limenm sl ki ka devlope-1. Arsene dak
travay lapa senp, li pa fasil nonpli. Se pa travay
youn prezidan osnon youn gwoup mounn. Se
travay chak grenn Ayisyen. Si peyi-a nan nivo
ap mande... koumen nou ka vle pou tout mounn
ap tann se youn mounn ki change sitiyasyon-
an... Arsne di li ta, men li pa tw ta...Si nou
vie nou ka f mvy....
ARSENE LAURENT ft an Ayiti. an
1921. Akoz boulvs peyi-a... Devan enstabilite
politik ki blayi nan peyi-a, li pati, l'al viv
Venezwela. Apre lanm madanm ni ki te
Ayisyen, li remarye fwa sa-a ak youn dam
venezwelyen epi li tou natiralize-1
Venezwelyen.. Sa pase an 1951. Malgretou,
nostaliji lakay ap boulvse zantray li...li toujou
ap obsve tout evennman politiko -sosyal yo,


ENFOMASYON POU
ETIDYAN KI VLE
RANTRE NAN
MIAMI-DADE COLLEGE
MIAMI-DADE COLLEGE EDUCA-
TIONAL OPPORTUNITY CENTER
pral bay enfbmasyon gratis pou tout mounn ki
enterese gen enfmasyon sou college-la.
Enfmasyon sa yo ap bay nan BERACA
Church 777 NW 106th. Street nan Miyami.
Vandredi 30 Janvye 2004 depi 8 dimaten rive
jouk 3 nan aprmidi.
Ap gen dokt ak enfimy ki pral bay
enfmasyon sou lasante, y'ap tyeke tansyon,
epi y'ap tou ban-n aplikasyon pou nou jwenn
lajan pou nou rantre nan Miami Dade College.
Rele 305-754-9981 / 237-6120 pou plis
enfmasyon

CHARLOT LUCIEN
OTE CD
TI CYPRIEN DOKTE-A
BEZWEN
AP NAN FORT-LAUDERDALE
AK NAN MIYAMI

NAN FORT-LAUDERDALE
Apre Ti Orna, Dezym CD Charlot Lucien-an
<< Ti Cyprien Dokt-ya Bezwen> ap disponib
samdi 7 Fevriye 2004 nan Broward Main Li-
brary, Ft Lauderdale nan youn aktivite atistik
k'ap prepare pou sikonstans lan. Ap gen mizik,
chante-danse, Chariot Lucien se envite
espesyal. Pa rate okazyon sila-a.6PM-8:30PM
NAN MIYAMI....
.Libreri Mapou pral resevwa Charlot Lucien
nan Dimanch 8 Fevriye a 5PM. Evennman
kiltirl sa yo ap gen lt envite tankou Prens
mizik Twoubadou-a Gifrantz k'ap soti Boston,
Maude Heurtelou, Bob Lapierre, Max Manigat
ki pral pale sou fm kont yo nan literati
ayisyen-an. Evennman atistik sa-a, pral
prezante km youn esperyans kiltirl ki pral
penmt envite-yo viv youn seri pf6mans
atistik anmenmtan tou piblik la pral degiste
timanje ayisyen tankou Tonmtonm, labapen
bouyi, kann kale etsetera ...Pa rate opbtinite sa-
a... se pral dezym sware refleksyon-2004 sou
patwonaj Depatman Zafe kiltirl ; Haitian Art-
ists Network, ak Computer Bargains.
Libreri Mapou : 5919 NE 2nd ASve. Miami,
FI. 33137 Tel: 305-757-9922

LAJAN LAJAN! LAJAN!
AL RANPLI TAKS NOU
YOUN KOTE SERYE
ALE NAN LIBRERI MAPOU... TAKS
RANPLI... KONTAK ELEKTWONIK
FT... EPI MEN TYOTYO-A!
-305-757-9922
li kenbe lanng Franse ak lang Kreyol la a kote
panyl, li pale kou rat... Epi an 1989, grasa
oun kontra li jwenn ak BID ki se Bank
Intnasyonal Devlopman, li retounen al mete
konesans li km enjeny sivil e km bon
teknokrat pou svi peyi-a L kontra-a kaba
an 1992, li retounen nan peyi adopsyon li,
kidonk, Venezwela. Se la, li ekri liv sa-a li rele
L'AZIMUT ki se rezilta kondisyon malouk
peyi lonbrit Ayiti epitou obsvasyon ak
refleksyon li sou evennman k'ap pase yo.
Piblik la te bonbade Arsene ak kesyon. Li te
reponn yo ak anpil san fwa san teke b wonn.


1


LIBETE OU LANMO
YOUN PYSTEYAT WOLOLOY
Youn mizikal an 4 tablo ki gen mizik, dans,
chante, dyalg, monolg, bl dek ak penti.
LIBETE OU LANMO
retrase wout esklav yo depi nan IFE nan
Lafrik rive jouk nan Lamerik espesyalman
nan Sen-Domeng
LIBTE OU LANM
se kout rl sa-a esklav yo te eklate l blan yo
t'ap maltrete yo maspinen yo, f yo travay
maten midi swa san pran souf
LIBTE OU LNAM
Se te lbd Boukmann Dutty te bay apre li te
fin made granmt la sekou pou fr ak s
nou yo nan Bwa Kayiman
1791, se pi gwo tantativ ki te ft pou esklav
yo te kase chenn lesklavaj la
Chenn nan te fele an 1791... Chenn nan
eklate an 1804
Nan kad Moman Refleksyon pou 200m
anivs endepandans nou-an al chita ak
SOSYETE KOUKOUY nan Gusman Per-
forming Arts Theater Dimanch 21 Mas
Pwochenn depi 7 diswa.
Ot teyat la se JAN MAPOU ak
kolaborasyon mizikal KIKI WAIN-
WRIGHT
Pyesteyat LIBTE OU LANMO gen 30
akt. Teyat la an Kreyl ap gen apary pou
tradui an Angle pou mounn ki pa pale
Kreybl
Pou mounn ki konn w teyat Jan Mapou
monte ak SOSYETE KOUKOUY tankou
Anba Lakay, anba Tonl, Antigone an
Kreyl, DPM Kannt, Maryaj Daso, Pa rate
okazyon sa-a pou n'al w LIBETE OU
LANM
Antre $20,- nan pt, $18 alavans, $15 pou
timounn anba 12-an Senior Citizen $15.-
Pou plis enfmasyon rele Libreri Mapou
nan 305-757-9922.
Sponsored by the Department of Cultural
Affairs and The Board of County Commis-
sioners ; HAND ( Haitian Artists Network
Development and Haiti Vivra.

FRANK LARAQUE
ap nan
LIBRERI MAPOU
Dimanch 15 FEVRIYE
pou Vant Siyati liv
Haiti: La lutte et L'espoir
li ekri ak fr-1 PAUL LARAQUE.
Plis detay senmenn Pwochenn


Page 19


___


I


KAMIMIT

Kayimit 000 !
ala w'kapab!
O! rete!
Tank yo kalonnen-w
tank yo dige-w
tank yo dingding ou
tank yo dyake-w
ou la... rdchch.
Ou pito dechalbore sou pye
pase pou w-tonbe.
Ala kblt-ou di papa!
Wi fout!
Anverite
Kayimit pa mango!

(MATO) Janvye 2004








Page 20


Dossier remis

par la Convergence
(suite de la page 14)
communaut international, soit par des discours ou dclarations
pseudo nationalists, soit par des prises de position soi-disant
antiracistes ou anti-imprialistes. Cette attitude, propre d'un
double jeu contrast avec le recours des mercenaires trangers
pour assurer sa scurit personnelle permanent ou des
manipulations au plan international pour s'assurer une sorte de
protection, de bouclier vis--vis de l'opposition interne accuse
d'exercer la violence, alors que la seule violence qui marque le
processus politique hatien est celle qui mane du pouvoir
Lavalas et des forces locales cres par elles.
Ainsi, le 17 dcembre 2001, des hommes du pouvoir,
encadrs par la Police National, incendirent les locaux des
principaux parties politiques et les residences de leurs dirigeants
de la Convergence Dmocratique qui soutenaient alors des
ngociations avec le gouvernement avec le patronage de l'OEA.
Aux Gonaves, les hommes d'Amyot Mtayer, arms par
lavals, ont initi l'escalade de violence centre l'opposition
La politique de violence utilise la Police Nationale comme
instrument. Cette institution a t infiltre et prostitute par
l'introduction dans son sein d'hommes de main sans aucune
formation policire, souvent des repris de justice,
inconditionnels recruts en de-hors des critres institutionnels.
Rebellion pacifique pour le dpart de Jean Bertrand
Aristide :
Face la recrudescence de la violence
gouvernementale et le refus vident du gouvernement, au-del
de ses dclarations officielles, d'arriver une solution de


CARICOM-OPPOSITION
..


Mercredi 28 Janvier 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 52


compromise qui
tienne compete
des demands de
la population, -- "
une situation de
gnralise,
pacifique se
dveloppe
depuis lors dans
le pays. Une
trentaine de
localits sont
secoues par des
manifestations
de rues. La
capital est le
thtre de mar-
ches civiques
runissant des
centaines de
milliers de ci-
toyens rclamant
le dpart de Jean
B ertrand
Aristide. Cette Une tudiante de la Facult des s
demand est partage par de nombreux secteurs sociaux
de la capital et de la province. Les organizations de la
socit civil, se prononcent dans le mme sens. La totalit
des parties politiques partagent le mme critre concernant
le fait que Jean Bertrand Aristide s'avre le principal
obstacle la ralisation de tout compromise et
l'avnement d'un regime de consensus pouvant garantir
la tenue des lections vritables et le dveloppement


E


/


LE LEADER DES BUREAUX DE TRANSFER

ETABLIT ENCORE UN AUTRE RECORD!


Tous les ans, une domination confirme par les chiffres !

Grce la confiance inbranlable existant entire CAM et sa fidle clientle,
qui ne cesse de grandir, le leader incontest du march des transfers d'argent
sur Haiti a encore une fois donn l'exemple :

2001 : le 23 dcembre 14,374 transferts en une journe, et livrs domicile le mme jour.
2002: le 23 dcembre 16,853 transferts en une journe, et livrs domicile le mme jour.
2003: le 23 dcembre 18,282 transferts en une journe, et livrs domicile le mme jour.


Notre difference c'est notre service !
APPELEZ NOUS GRATUITEMENT:
USA:1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE : www.camtransfert.com


Le


Mr, Mme,
Professionnels
Haitiens
Vivant en terre
trangre
Cher (s) Amis

La prsente est pour
vous proposer une
opportunity unique
de possder une
proprit au bord de
la mer sur la Cte
des Arcadins. Le
project du Club
Nautique Aquabella
S.A. est une ide
original qui ferait
de vous le
propritaire d'une
surface btissable de
1000 m2
surplombant la
mer et le lac de Bois
Neuf avec accs
votre plage
prive, dans le cadre
d'un lotissement
viabilis, scuris et
structure de 101 lots
don't 50 sont dj
vendus et 4 dj
construits.
Visiter sans tarder
notre site web
ww%-vHltiaquabelxacom.
Tous les dtails y
sont contenus.
Agissez vite car, vu
nos prix, les lots
s'enlvent.
Vous pouvez nous
crire : email:
iliaqiabdla@yahooam


~"""""""~"~BB~a,


sciences perd connaissance sous les gaz lacrymognes
photo AFP
dmocratique du pays.
En date du 2 janvier 2004, la Plate-Forme
Dmocratique des Partis Politiques et de la Socit Civile,
a rendu public une proposition consensuelle d'Alternative
la cruise politique, prvoyant les processes et modalits
pour l'tablissement d'un gouvernement pouvant conduire
dans les dlais les plus brefs des lections dmocratiques.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs