Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00236
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: December 22, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00236
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hati en Marche dition du 22 au 28 Dcembre 2004 Vol. XVIII No 47


LA MINUSTAH MARQUE COUP SUR COUP


Qui a gagn?
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 18 D-
cembre Le commandant de la force
militaire de maintien de la paix en Hati
(MINUSTAH) peut tre
considr comme le seul
gagnant de l'preuve de force
entire cette dernire et les
anciens soldats hatiens.
Vendredi (17 dcembre), ceux
qu'on appelle les "militaires
dmobiliss" se sont inclins
devant les hommes du Gnral
brsilien commandant de la
Minustah, Augusto Heleno ..
Ribeiro. .*6


Aprs un sige de 48 I
heures, les ex-soldats hatiens,
au nombre. d'environ une
cinquantaine, se sont rendus
sans resistance aux plusieurs
centaines de militaires arms
jusqu'aux dents de la force
trangre onusienne: blinds,
mitrailleuses lourdes, lance
roquettes, hlicoptre etc.
Les militaires dmo-
biliss s'taient mis en tte de
prendre possession le mardi 14
dcembre de la villa de l'ancien
president Jean-Bertrand Aristide
renvers en fvier dernier. Une
belle proprit de plusieurs
hectares, situe Tabarre, une
banlieue de la capital hatienne.
Le gouvernement de
transition a condamn cette
occupation illgale, et demand
la mission de l'ONU son concours
pour rtablir l'ordre.
Le Gnral Heleno a
alors amen sur place le meilleur
des troupes et quipements sa
disposition. Un show of force sans
prcdent. Mais ce sont surtout
l'puisement et les privations (la
faim, pas d'lectricit, ni eau, la
villa Aristide a t pille aprs son
dpart pour l'exil) qui semblent
avoir eu raison de ces rescaps
folkloriques des ex-Forces armes
hatiennes.


Qui a perdu? U
On est vendredi aprs-midi. Une a
heure avant le dclenchement de l'assaut
dcisif, le commandant de la Minustah
(voir Heleno / 4)


Cit Soleil sous le contrle de la Minustah aprs
nhnt 1 TN/Miniitah So;


ne confrontation
e t e bre Qui a sugg avix
usageexterne. d'entraner ses hommes dans
cette venture. Transformer la vaste
ANALYSE proprit de l'ancien president Jean-
PORT-AU-PRINCE, 19 Dcem- Bertrand Aristide, l'est de la
capital, ,en un centre
d'entranement pour ex-soldats
nostalgiques des Forces armes
d'Hati qui ont t dissoutes en
1995. Il s'agit de plusieurs
hectares plantes en arbres
fruitiers et entirement
cltures, piscine etc.
Mais le moment ne
pouvait tre plus mal choisi,
alors en effet que le premier
ministry intrimaire se trouve
accus jusque par l'assistant
.. Secrtaire d'Etat amricain
Roger Noriega, l'un des
instaurateurs du nouveau
pouvoir de Port-au-Prince, de
ne pas faire assez en matire de
_.-- scurit et des droits humans,
et de trop laisser la parties belle
l'opration du mardi 14 dcembre aux anciens rebelles alors que
phia Paris
les partisans de l'ex-prsident
sont traqus sans relche.
Les ex-militaires
prtendent vouloir assurer la
protection de la population de
Tabarre. Mais celle-ci se
flicite au contraire d'tre l'une
des rares communauts les plus
tranquilles aujourd'hui de la
capital. De plus, cette saga
survientjuste aprs l'entre des
chars de la Minustah Cit
Soleil, le quarter le plus
remuant de la capital.
On n'a donc pas
attend les militaires
dmobiliss en ce qui concern
la scurit de la population.
Mme quand il s'agirait de
poudre aux yeux.


Lors d'une prcdente confrontation Minustah Militaires dmobiliss le 18 novembre dernier
et qui s'tait termine elle aussi sans effusion de sang photo Yonel Louis/Hati en Marche


Le gouvernement

Latortue critique


Washington


WASHINGTON, 16
Dcembre Le Premier ministry
intrimaire appel faire plus
d'effort en matire de scurit et
de droits humans.
Les Etats-Unis ont
montr une certain impatience
avec le gouvernement d'Hati,
disant que le Premier ministry
intrimaire Grard Latortue
pourrait faire davantage pour
amliorer la scurit.
Les Etats-Unis d'ordi-


naire peu critiques l'gard du
gouvernement de transition hatien,
ont suggr le mercredi 15 dcembre
lors d'une runion Washington, que
le Premier ministry Latortue doit
faire davantage pour amliorer la
scurit et protger les droits
humans dans le pays dchir par une
crise politique.
Roger Noriega, l'assistant
Secrtaire d'tat amricain pour les
Affaires hmisphriques, a parl
(voir Washington / 3)


-I I


Provinces:

violence

contre la

PNH et la

Minustah
PORT-AU-PRINCE, Hati, 19
Dcembre D'anciens soldats dmobiliss
et des rsidants arms ont attaqu les casques
bleus de l'ONU et la police hatienne samedi
dans plusieurs villes de province en Hati. Au
moins deux rebelles ont t blesss dans des
changes de tirs.
Des civils arms ont mis le feu des
(voir Provinces / 6)


...............j -


I Une occasion en
or...
L'action des hommes
(voir Confrontation / 5)


r Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email: pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,


J


/s/C~~t-


1 1


-1








Page 2


i EN PIUJS!


S Une nouvelle


chance pour Hati?

international SYNTHESE ET RECOMMENDATIONS
crisis group


Neuf mois aprs qu'un
soulvement arm et que la pression
international aient contraint le Prsident
Jean-Bertrand Aristide dmissionner, la
situation scuritaire en Hati ne fait que
se dtriorer. Mise en place le 1e' juin
2004, la mission des Nations Unies n'a
dploy que deux tiers des forces
autorises et n'a pas russi dsarmer
les partisans du leader dchu ainsi que
les membres de l'arme galement
dchue et dmobilise. Afin d'viter
qu'une intervention international
choue pour la second fois en dix ans et
qu'Hati ne devienne un Etat en faillite
atteint d'une hmorragie de rfugis vers
les Etats-Unis, il est essential d'entamer
un vritable processus de dsarmement
ainsi qu'un processus politique plus
inclusif visant btir un consensus
national, et pas seulement raliser des
lections en 2005, certes promises mais
de plus en plus compromises.
Au course d'une anne qui aurait
d tie marque par les clbrations du
bicentenaire de leur victoire sur
l'esclavage et la colonisation, les
Hatiens ont eu affronter la violence
politique, un changement brutal de
gouvernement et des crises humanitaires
causes par le passage de deux temptes
tropicales. Dbut 2004, aprs plusieurs
annes d'efforts diplomatiques striles
pour trouver une solution ngocie la
crise politique, Haiti tait de nouveau
secoue par la violence. Sous la pression
exerce surtout par la France et les Etats-
Unis, Aristide a quitt le pays le 29
fvrier dernier. Sa chute a men une
reconfiguration dangereuse du fragile
paysage politique, avec notamment la
rmergence alarmante d'ex-militaires et
de leurs allis civils qui avaient men
avec succs le coup d'Etat en 1991.
Le Conseil de Scurit des
Nations Unies a autoris le dploiement
rapide d'une force multinational
intrimaire pour stabiliser le pays, suivie
d'une mission de maintien de la paix
(MINUSTAH). Toutefois, seuls deux
tiers de la force autorise ont t
dploys, laissant un vide scuritaire aux
consequences dsastreuses. Un
gouvernement de transition form de
technocrates et conduit par l'ancien
fonctionnaire des Nations Unies Grard
Latortue en quality de premier ministry
a t rapidement mis en place, mais il
est entrav dans sa gestion par l'absence
d'un accord politique global.
Principalement cause de cela et de
l'incapacit de la MINUSTAH
dsarmer les groups arms illgaux,
Hati glisse vers l'anarchie. Le
gouvernement intrimaire n'a pas russi
tablir son autorit dans la plupart des
provinces o les ex-militaires agissent
illgalement en grants de la scurit. Au
mme moment, les sympathisants arms
d'Aristide asseyent leur contrle sur la
plupart des quarters dshrits de la
capital et intensifient les attaques
l'encontre de la police et de cibles civiles.
Au moins 80 Hatiens, don't 11
officers de police ont t tus (trois des
11 policies furent dcapits) lors des
agitations et des manifestations pro-
Aristide souvent violentes qui ont dbut
le 30 septembre, jour anniversaire du
coup d'Etat de 1991. La plupart des
victims ont t abattues dans les
bidonvilles surpeupls de Port-au-Prince
o des gangs arms ont affront les forces
de la Police Nationale d'Hati (PNH),
accuses d'avoir procd des
excutions sommaires de jeunes gens
dans les bastions pro-Aristide.
Alors que la force international
conduite par les Etats-Unis tait en
measure de dsarmer les forces rebelles
et pro-Aristide lorsqu'elle a t dploye,
rien n'a t entrepris dans ce sens. La


MINUSTAH a chou dans la mise en
oeuvre de l'aspect principal de son mandate
: stabiliser Hati, et son inaction a permis
aux ex-militaires de consolider leurs
positions, compliquant d'autant tout future
affrontement avec eux. Avec un peu moins
de 3000 hommes dmoraliss, mal quips
et mal entrans, la police n'est pas en
measure de ramener l'ordre. Il est urgent
d'amener le nombre de soldats onusiens au
niveau tabli par le Conseil de Scurit et
de durcir leur stratgie l'gard des groups
arms illgaux.
Le gouvernement intrimaire ne
dispose pas d'une assise politique populaire
et apparat de plus en plus fragile. Le
processus de transition est en jeu, et des
corrections urgentes sont ncessaires pour
le renforcer. Elles comprennent notamment
un accord politique plus large, une
acclration du processus visant constituer
une force de police et une justice
impartiales, et un dboursement immdiat
des fonds promise pour des projects de
redressement et de reconstruction visible.
Un vaste processus national
consultatif est galement essential afin
d'tablir les priorits, les objectifs et un
calendrier pour la transition et guider la
politique du gouvernement intrimaire
jusqu' ce qu'un successeur lu prenne le
relais. L'idal serait que cela dbute avec
des consultations locales et
dpartementales, menant une conference
national rassemblant des reprsentants de
tous les secteurs politiques et groups de la
socit civil. La MINUSTAH devrait
faciliter cela avec la participation d'autres
acteurs internationaux. Le processus de
reconciliation doit aller au-del du parti
d'Aristide (Fanmi Lavalas) et de l'ex-
opposition pour inclure d'autres groups
sociaux, conomiques et rgionaux.
L'objectif serait de parvenir un pacte entire
tous les Hatiens qui constituerait un ordre
du jour inclusif, au moins jusqu'aux
lections de 2005. La tenue de ces lections
devrait tre considre comme l'lment
central du programme de transition mais pas
l'unique.
Il faut souhaiter que la
communaut international puisse tirer les
leons de sa dernire intervention rate de
faon aider le pays emprunter enfin le
chemin de la dmocratisation et du
dveloppement. Parmi ces enseignements,
figure le besoin de s'engager en faveur de
la scurit et du dveloppement sur une
priode prolonge (au moins dix ans) avec
un vritable processus d'intgration, de
rtablissement institutionnel en matire
d'ducation et de sant publiques, ainsi
qu'un soutien l'emploi dans les villes et
une agriculture durable.

RECOMMENDATIONS
Au Gouvernement de transition
d'Hati:
1. Poursuivre les efforts visant
stopper d'urgence la violence et la
dstabilisation, en recherchant l'aide de la
MINUSTAH pour:
a) mettre en oeuvre un programme
immdiat de dsarmement et de
dmobilisation l'chelle de la nation pour
les groups arms illgaux, y compris les
ex-militaires;
b) arrter et poursuivre en justice
ceux en possession illgale d'armes et
impliqus dans le traffic d'armes ainsi que
ceux qui financent les groups arms; et
c) faire entrer en vigueur les
accords dj ngocis avec les anciens
membres des FAD'H, en commenant par
la restitution des bureaux de police occups.
2. Intensifier les efforts pour
introduire l'Etat de droit et garantir des
conditions de scurit et de stability
suffisantes pour la tenue d'lections libres
et quitables en 2005, et par-dessus tout:
a) acclrer le recrutement et
(voir Recommandations / 8)


EN BREF !


Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


Ravix appelle ses hommes lancer une gurilla contre le
gouvernement / Celui-ci lance un mandate d'amener contre le chef
des militaires dmobiliss
Le leader des militaires dmobiliss, Remissainthe Ravix, a demand ces derniers de
lancer un movement de gurilla pour renverser le gouvernement intrimaire qui a
remplac le president Jean-Bertrand Aristide forc l'exil en fvrier dernier, alors
mme que ces anciens soldats avaient servi renverser Aristide.
Ravix a fait ces dclarations samedi au correspondent de Reuters, Joseph Guyler
Delva, un jour aprs que les troupes de la force international de maintien de la paix
(Minustah) eurent chass des ex-soldats hatiens de la residence de l'ex-prsident
Aristide don't ils s'taient empars mardi dernier pour en faire un centre d'entranement
militaire.
" Nous avons demand tous les anciens militaires travers le pays d'organiser une
gurilla pour donner une rponse au gouvernement a dclar Remissainthe Ravix, le
commandant auto-proclam des militaires dmobiliss.
A la demand du gouvernement, les troupes de l'ONU ont repris la proprit aux
anciens soldats hatiens.
Ces derniers, au nombre d'environ 50, ont t ensuite dsarms et conduits
l'Acadmie national de police, Frres, banlieue de la capital, o ils se trouvaient
encore samedi.
" Le chef de la police national (Lon Charles) et le gouvernement sont responsables
de ce qui se passe dans le pays a poursuivi Ravix, accusant le gouvernement d'avoir
trahi les anciens soldats.
Les rebelles demandent la reconstitution immediate des forces armes (dissoutes en
1994) et le paiement de 10 annes d'arrirs de salaire.
Le gouvernement de transition a rpondu qu'il n'a pas mandate pour reconstituer les
forces armes et que cette question relve du prochain gouvernement lu.
Il a rejet aussi le paiement des arrirs de salaire, mais est d'accord pour payer une
" indemnit avant la fin de l'anne, a appris Reuters.
Les anciens soldats contrlent cependant une grande parties des provinces du pays, la
force national de police ne comprenant pas plus de 3.000 hommes mal entrans et
mal quips.
Aprs leur msaventure de la semaine dernire, les ex-militaires ont attaqu des
tablissements de la police dans certaines rgions du pays (Petit-Goave au sud de la
capital, ainsi qu'au Plateau central ...).
A Mirebalais, ils se sont empars des armes automatiques des policies, tandis que ces
derniers ont pris la fuite.
Ragissant aux dclarations du chef des militaires dmobiliss, le commandant
Ravix ", le gouvernement a dclar que ce dernier est un ancien caporal qui a t
renvoy de l'arme pour mauvaise conduite lie au traffic de drogue. ""Ce lundi, un
mandate d'arrt a t galement lanc contre l'ex-caporal dixitt le gouvernement).

Les Etats-Unis contribuent la renovation d'un terrain de football et
au dveloppement d'un quarter non-violent Martissant
SSelon un communique de press, les Etats-Unis flicitent la communaut de
Martissant, son club de football et le Secrtaire d'Etat la Jeunesse et aux Sports pour
avoir mobilis leurs resources afin de crer un quarter non violent dans la region
avoisinant le terrain de Sainte Bernadette. Le people amricain est fier d'avoir appuy
le project de renovation grce une subvention permettant une barrire scurise, des
latrines, des murs solides et le enforcement des foundations d'une cole publique dans
les environs ..."

Des travailleurs d'Hydro-Qubec devraient quitter Haiti pour cause
d'inscurit ...
Cela en raison des problmes de scurit. Selon le chef de mission de la compagnie, ils
doivent tout le temps traverser des barrages routiers tenus par des hommes arms qu'il
qualified de terrorists. "
Au mois d'octobre, Hydro-Qubec a dbloqu un budget de 4 millions de dollars pour
venir en aide l'Electricit d'Hati. (source AHP) (voir En bref/ 18)

LETTRE OUVERTE AU MINISTRY DE LA JUSTICE

Odette Roy Fombrun:

Demande de Rectification


Une soi-disant liste interne
manant du Ministre de la Justice,
portant mon nom, et circulant dans tous
les milieux ainsi que sur l'Internet, je
me vois oblige de rendre publique ma
lettre d'indignation adresse au Ministre
Bernard Gousse et don't copie a t
achemine au Directeur de l'UCREF,
Monsieur Jean-Yves Nol. Ma famille a
toujours plac l'Honneur au dessus de
l'Argent et ma devise est Servir. Toute
ma vie j'ai lutt en faveur de
I'Education Civique, du'Service
Civique, de l'Union Nationale exprime
dans le Konbitisme base d'un Contrat
Social Unificateur et ne saurais tre
mle ni de prs ni de loin aucun acte
contraire l'intrt national et portant
atteinte mon intgrit de citoyenne
responsible.

Odette Roy Fombrun
2 Rue Latortue, Musseau
HT6140
Port-au-Prince, Hati
Tl. 249-0014


Mr. Bernard Gousse
Ministre de la Justice et de la
Scurit Publique
En ses bureaux
Port-au-Prince, Hati
Musseau, le 15 dcembre 2004

Monsieur le Ministre,
Grande a t ma surprise et
profonde mon indignation, celles de ma
famille et de tous ceux qui, depuis plus
de 65 ans, associent mon nom
d'ducatrice l'instruction civique et
morale de notre pays, d'apprendre que
votre Ministre et l'UCREF ont port
mon nom sur une liste de suspects de
blanchiment d'avoirs issues de traffic
illicite de la drogue.


Le fait que des copies de ce
prsum document interne circulent
impunment travers le pays et
l'internet depuis quelques jours enforce
l'atteinte grave porte mon honneur,
ma dignit et mes droits de personnel
publique.

Monsieur le Ministre,
Ne voulant point mettre en
doute votre honntet, j'ai choisi de
blmer en priority votre Ministre et la
Direction Gnrale de l'UCREF. Mais,
assure que je suis qu'il ne saurait en
aucun cas y avoir ou avoir eu de prs ou
de loin, d'association de mon nom ou de
ma personnel avec une quelconque
activity illicit, je m'attends une
rectification officielle du Ministre de la
Justice portant votre signature.
Toutefois, je me reserve le droit
d'engager par voie lgale des poursuites
en dommages et intrts pour les torts
causs moi et ma famille, par cet acte
de lgret administrative ou de
mchancet planifie.

Monsieur le Ministre,
Il est des erreurs qu'un
Gouvernement ne peut se permettre de
commettre sans porter atteinte grave sa
propre crdibilit, car elles tmoignent
d'un manque d'gards envers les droits
inalinables du citoyen que sont le droit
l'honneur et i la dignit.

Recevez, Monsieur le Ministre,
mes patriotiques salutations

Odette Roy Fombrun

*Document MJ.04/SM/0763 du
ler dcembre 2004 du Ministre de la
Justice et de la Scurit Publique, reu
par l'UCREF le 2 dcembre 2004


'






Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Le gouvernement Latortue


critiqu Washington


(Washington ... suite de la lre page)
d'Hati devant l'Organisation des Etats
Amricains (OEA), o il a aussi appel les
bailleurs de fonds d'Hati active le
dboursement de l'aide financire.
La Banque Mondiale, la Banque Inter-
amricaine de dveloppement (BID), l'Union
Europenne et d'autres institutions donatrices se
sont rencontres Washington le 15 dcembre
dernier.
Noriega a reconnu que le pays avait
connu d'autres problmes qui sont indpendants
de la volont des gouvernants, tels les dgts
provoqus par les ouragans cette anne.
Mais le gouvernement intrimaire doit
faire de son mieux pour fournir la scurit,
prparer des lections, et dfendre les droits
humans des Hatiens", a poursuivi Noriega dans
un discours devant le conseil permanent de
l'OEA.
Quoique les commentaires de l'assistant
Secrtaire d'tat font cho la situation sur le
terrain en Hati, ils contrastent avec les
dclarations logieuses tenues jusqu' present par
les officials de l'administration amricaine
propos du gouvernement intrimaire hatien.
Rcemment en visit en Hati, le
Secrtaire d'tat Colin Powell a dit que
"beaucoup de progrs ont t raliss sous votre


leadership", parlant du Premier ministry Grard
Latortue.
Le Gouvernement hatien a t critiqu par
des organizations de defense des droits humans,
l'accusant de s'acharner contre les partisans d'Aristide,
tandis que les groups arms de l'ex-opposition en font
leur guise.
Roger Noriega a paru pour une fois tomber
d'accord avec ces critiques, disant que le gouvernement
intrimaire a pour devoir de traduire chaque Hatien
dtenu devant son juge natural, ou de le relcher dans
le cas contraire.
Le discours de Noriega vient un jour aprs
qu'un official des Nations-Unies eut appel la remise
en libert entire autres de l'ex-Premier ministry Yvon
Neptune.
"Nous avons exprim clairement au
gouvernement qu'il n'est pas question de garder en
prison des gens contre lesquels aucune accusation
formelle n'a t porte a dclar le Reprsentant
special en Hati des Nations-Unies, M. Juan Gabriel
Valds, parlant devant la Inter-American Dialogue, un
group de rflexion (" think tank ") Washington.
Noriega et Valds ont exprim, l'un comme
l'autre, leur frustration devant le retard pris pour le
dcaissement de l'aide financire.

CITE SOLEIL
La Minustah contrle ... P.7-


80, Rue Bas Bureau,
Anse Galets


LUN VEN 8:30 am 3:00 pm
SAM 8:30 am 1:00 pm


550-3172

Auguste Elie
Auguste Elie a le Membre el Prsident de
l'Assemble Constituanle de 1843, Membre
du Conseil d'Elat reprsenlani le Depar-
lement de l'Ouest en 1844. Snateur et
President du Snal Secrtaire d'Elar
des Finances et du Commerce. Plus
Important, Auguste Elie a obtenu du
Gouvernement GEFFRARD la concession
pour le dveloppement de la Gonve et
a travaill la promotion des exportations
agricoles et sylvicoles de le. Auguste Elie
est mort la Gonave le 2 avni 1869.


A
S)







I UNIBANK



"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


Fiche d'Abonnement Hati en Marche


Nom

Adresse


Hati
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Un An
Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


I I


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Les soldats dmobiliss acceptent de quitter la residence d'Aristide
en rendant leurs armes aux casques bleus pp.6 & 7

ANALYSE
Une confrontation usage externe p.1

EDITORIAL
Qui a gagn? Qui a perdu? p.1
Si le Washington Post le dit p.16

ACTUALITE
Plusieurs victims lors d'une operation de l'ONU Cit Soleil p.7
Provinces: Violences contre la PNH et la Minustah p.1
Winter Etienne en cavale p.20
Le gouvernement Latortue critiqu Washington p.l
Ravix appelle ses hommes lancer une gurilla contre
le gouvernement p.2
Le Pre Jean Juste ne sera pas candidate p.9
A Miami, supporters d'Aristide rclament son retour p.9
Marc Kernizan, un suspect dans l'assassinat d'Izmry, sera dport
en Haiti p.12

POLITIQUE
Une nouvelle chance pour Hati? p.2
Le nationalism sot! p.14
Regroupement dmocratique ou consortium oligarchique? p. 12

SOCIETY
Lutte contre la corruption; oui mais ... p.12
A l'aube de la saison des fanals p.14
Lettre d'indignation de Odette Roy Fombrun au ministry
de la justice p.2


w- i ; L rlI








(i Superficie: 69 m2i
Sieude .flaie:o_.a.,,


Population : 75 548 hat ilanIs
Population Urbaine:
* Anse Galets: 12 069 habitlars
* Pointe a Raquette : 1,189 habitants

'-'- ANSE A GALETS

~ ^ _








UNE ANALYSE


Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


LA MINUSTAH MARQUE COUP SUR COUP



Qui a gagn? Qui a perdu? -,.-.


(Heleno ... suite de la lre page)
diffusait une proclamation offrant une dernire chance aux
assigs: ou vous sortez en nous remettant vos armes, vous
serez alors tout fait libres; ou si vous refuse, nous serons
obligs d'utiliser la force.
Soudain, on entendit une explosion. C'tait le
signal du lancement de l'opration militaire. Peu aprs, le
porte-parole de la mission vint communiquer la press
que, vu qu'on n'entendait aucun change de tirs, cela
voulait dire que tout se droule "de manire pacifique."
Environ une demi-heure plus tard, le Gnral
Heleno s'avana lui-mme hors du thtre des operation
pour annoncer aux journalists: "L'opration est termine.
Il n'y a pas de morts, ni de blesss. Cela s'est pass
exactement comme je l'esprais. Dieu soit lou!"


galement sans coup frir au bidonville de
Cit Soleil qui chappe au contrle des
autorits hatiennes depuis plus d'une
dcennie (hormis les interventions
occasionnelles des Marines amricains en
septembre 1994 et fvrier-mars 2004).
Bilan official: 4 blesss, don't un
soldat de la Minustah (Reuters).
Des activists de Cit Soleil font
tat de leur ct de plusieurs morts et de
nombreux blesss. Mais on n'en a aucune
preuve.
D'autre part, la victoire du Gn.
Heleno se reinforce d'autant que aucune
autorit hatienne n'est arrive s'imposer


Le Gnral Augusto Heleno Ribeiro, chef du contingent brsilien et commandant
de la force onusienne AP
C'est la deuxime victoire de la Minustah en dans ce face face avec les militaires dmobiliss.
l'espace d'une semaine. Deux jours plus tt, les soldats du Jeudi, les assigs ont t visits par au
contingent brsilien de la force international intervenaient moins deux dlgations officielles, l'une
gouvernementale,
RECRUTEMENT l'autre compose de
personnalits de la
COMCEL RECHERCHE socit civil offi-
cielle.
UN SUPPORT AUX Ni l'une, ni
SUPPORTl'autre n'est arrive

RESOURCES HUMAINES les convaincre.
Echec et
mt pour le leader-
Le support aux Ressources Humaines a pour principles ship politique ha-
functons:tien. La preuve la
Rdiger la correspondance du Dpartement plus manifesto d'un
Rcuprer et distribuer le courier du Dpartement pEt
Classer les dossiers des employs du Dpartement, selon un classement de at impuissant et
trois (3) types de dossiers aux Ressources Humaines. d'un systme qui
Classer tout autre document relatif aux Ressources Humaines sur demand s'en va vau l'eau.
Dpouiller et classifier les CV par postes Jusque l,
Apporter au stock les requisitions approuves par le Directeur du la Minustah main-
Dpartement et prendre livraison du materiel aprs execution, tenait soigneu-
Grer les fournitures de bureau segment qu'elle est
Rcuprer de la comptabilit les chques relatifs aux Ressources Humaines au service du
Assister les employs remplir les diffrents formulaires pour demand de gouvernement et
cong, assurance, demand de livret ONA, application interne et autre. que c'est celui-ci
Faire la distribution de tous documents addresss aux employs, et lui seul de
Accueillir et raccompagner les visiteurs pour les Ressources Humaines.
ngocier avec ceux
Toute autre tache sur demand de son Suprieur Hirarchique
qu'un communique
Qualifications requises: du bureau du
Diplme de Secrtariat d'une Ecole reconnue Premier ministry
Un minimum de deux (2) ans d'exprience un poste similaire avait qualifi peu
Excellente capacity de communication crite et orale en Franais, Anglais et auparavant de hourss
Crole. la loi" qui doivent
Bonne connaissance des logiciels de base ( Word, Excel, Powerpoint) "vider les lieux
Sens pouss de la discretion et du respect de la confidentiality immdiatement."
Sens de l'organisation et des responsabilits Cependant
Capacity de travailler avec un minimum de supervision on devine que le

Les intresss sont pris de soumettre leur candidature avant le Vendredi 10 gouvernement n'en
dcembre 2004 l'adresse suivante: mnerait pas large
sans la Minustah.
RESOURCES HUMAINES Cette nuance, cette
P.O. Box 16117 impuissance total
Ption-Ville, HAITI du pouvoir en place


Le "commandant" Ravix et ses hommes aprs avoir pris
possession de la proprit de l'ex-prsident Aristide
le mardi 14 dcembre AP
n'a pas chapp l'ex-sergent Remissainthe Ravix, le
commandant auto-proclam des anciens militaires, qui rejeta coup
sur coup toutes les propositions, posant comme condition
l'ouverture de toute ngociation que les troupes trangres se
retirent d'abord des lieux.
Mais lorsque le Gn. Heleno lana son dernier
avertissement aux assigs, il savait sans doute que ces derniers
Staient totalement laisss eux-mmes et que le fameux
"commandant" Ravix lanait tous ces discours enflamms, jurant
de "mourir plutt que de se rendre", bien l'abri quelque part
d'autre en ville.
Les petits gars l'intrieur, puiss par la soif et la faim,
mais plus encore psychologiquement par cette guerre des nerfs
laquelle ils n'taient point prpars, n'offrirent pas la moindre
resistance vendredi aprs-midi, un peu avant 5 heures, aux troupes
d'assaut de la Minustah.
Le Gn. brsilien a raison d'tre heureux de sa victoire.
"Opration termine", et sans un seul coup de feu. "Pas de mort
et pas de blesss" ajouta-t-il en souriant, mais avec la retenue
qu'il montre dans tous ses agissements.
En effet, la stratgie du commandant brsilien de la
mission de stabilisation en Hati n'a pas fait l'unanimit.
Beaucoup dans l'quipe constituent l'actuel pouvoir (y compris
la socit civil officielle) et face aux violence de partisans arms
de l'ex-prsident Aristide ou "chimres", lui ont reproch de ne pas
adopter une approche plus expditive propos des quarters
populaires considrs comme des bastions du parti Lavalas.
Rcemment le Secrtaire d'Etat amricain avait sembl
se joindre ces critiques aprs que des rafales d'armes eurent t
entendues non loin du Palais national au course d'une visit de Colin
Powell Port-au-Prince.
Celui-ci a ragi en recommandant une action plus definitive
contre les fauteurs de violence, et spcialement les chimres.
Coup de thtre: le commandant brsilien rpondit au
chancelier amricain du tac au tac. "Il n'y aura pas de violence
aveugle et indiscrimine tant que je serai la tte de la mission
onusienne" a-t-il dclar une chambre du congrs Brasilia.
Le Gn. Augusto Heleno Ribeiro a gagn son pari. Le mardi
14 dcembre, la Minustah a tabli un avant-postQ Cit Soleil, puis
vendredi elle a obtenu la reddition des occupants de la villa
d'Aristide. Et dans les deux cas, presque sans violence. Mais grce
un important show of force (dploiement massif d'hommes et
d'armement).
Cependant la Minustah a-t-elle gagn? C'est mal computer
avec le nationalism hatien. Il est difficile de trouver la capital
un seul secteur qui n'prouve pas une certain amertume devant
cette nouvelle tournure de la situation. Qu'on soit pour ou contre
les agissements des militaires dmobiliss, cela n'enchante personnel
que ce soit les trangers qui doivent toujours trouver la solution
nos problmes. Et aujourd'hui plus que jamais!

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Le Bureau de Presse
du Premier Ministre

TRAITEMENT DU DOSSIER
DES MILITAIRES DEMOBILISES
PAR LE GOUVERNEMENT DE
TRANSITION
Pour la vrit, pour l'histoire et pour l'dification de
l'opinion publique tant en Haiti qu' l'tranger, le Gouvernement
de Transition tient faire le point sur les actions qu'il a entreprises
jusqu'ici pour assurer par le dialogue et la concertation un traitement
quitable du dossier des militaires dmobiliss.
1. Ds son investiture, le Gouvernement de Transition
(voir Gouvernement / 6)


Page 4







Mercredi 22 Dcembre 2(04
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


[ DE L'ACTUALITE I


MINUSTAH VERSUS MILITAIRES DEMOBILISES


Une confrontation usage externe!


(Confrontation ... suite de la 1re page)
de Ravix arrive donc, comme on dit, dans un
monde trop vieux. La donne n'est dj plus tout
fait la mme, un nouveau momentum se
dveloppe avec les derniers movements
accomplish par la force international qui a reu
de toute evidence, comme elle voulait,
suffisamment de troupes et d'armements pour
commencer prendre en main le processus de
rtablissement de l'ordre. Du moins la
capital.
Tout au contraire, l'action des
militaires dmobiliss vient fournir la
Minustah une occasion de dmontrer sa force -
d'en faire talage.
Jamais vu un aussi grand dploiement
d'hommes et de matriel de guerre depuis
l'intervention amricaine de septembre 1994.
Ravix a donc sans le vouloir fourni une
occasion en or la Minustah pour avancer son
agenda.
Le Gnral Heleno Ribeiro,
commandant de la force international, a su
saisir l'occasion. Mais avec lgance. Sa


doctrine de moderation stratgique s'est rvle payante. Plus que la effet, l'ex-sergent Remissainthe Ravix, le commandant
force arme, il a jou l'puisement, c'est la soif et la faim qui ont auto-proclam des militaires dmobiliss, qui jure de
forc les ex-soldats hatiens '-" "__
se rendre. A "


Bidasses crve-
la-faim ...
Ravix a fait un
mauvais choix. Mais que
penser de celui du premier
ministry Grard Latortue?
Avec une rapidit
peu coutumire, le
gouvernement a condamn
l'occupation "illgale" du
ranch de l'ex-prsident,
aujourd'hui devenue "bien
public" (selon AFP), et
appel la force international
l'aider dloger ces intrus.
Mais Latortue ne
s'est-il pas montr trop
press?


Important dispositif devant la residence de Tabarre photo Yonel Louis











'I
'4 1





;. . ,..










,'.

Y CITE .. b V I







En Vetnt Partout


Tel. (347) 534-8154
| C -. i .










Tel. (347) 534-8154


S -.. .


Une manifestation vendredi en faveur des militaires dmobiliss prs de leur base
sur la route de Frres a t rapidement disperse par la Minustah
.-.M." :' .-;,~" s encerclant aussitt tout le primtre photo Tony


S On dirait
un gnral am-
ricain en Irak
" ordonnant qu'on
envoie l'aviation
ou l'infanterie!
Le pre-
mier ministry
S intrimaire
n'aurait-il pas d
tenter de ngocier
avec les occupants
Sde Tabarre entire
hatiens avant de
solliciter la force
militaire interna-
tionale?
La pre-
mire reaction
'i' publique du gou-
-vernement a t
un communique
qualifiant sans aucune
autre forme de procs
les militaires dmo-
biliss de "hors la loi"
et leur intimant l'ordre
de "vider les lieux
immdiatement."
Puis sans plus
attendre, c'est le sige
par des centaines de
militaires de la force
international et un
dploiement fantastique
d'armements les plus
lourds possibles et
imaginables (plusieurs
blinds venant bloquer
la barrire principal de
la residence, des troupes
en camouflage dans
toutes les ruelles, tous
les corridors alentour,
un encerclement
tanche comme on le
ferait dans le cas de
terrorists d'al Qaida, et
partout des mitrail-
leuses lourdes sur
trpied, des lance
roquettes etc).

Bluff,
manipulation et
indifference! ...
Pourquoi tout
a? A l'intrieur, pas
plus de 50 bidasses
crve-la-faim, sous la
direction d'un com-
mandant d'oprette. En


mourir avec ses hommes plutt que rendre la proprit, on
va dcouvrir qu'il lanait ses algarades enflammes bien
l'abri mille lieues du thtre des operations.
Bluff, manipulation et indifference! Totale
indifference de l'establishment pourtant don't beaucoup de
secteurs avaient tress des lauriers aux militaires
dmobiliss qui ont jou un rle de fer de lance dans le
renversement d'Aristide en fvrier dernier.
Apparemment, Latortue est le grand perdant. De
plus, les porte-parole de la Minustah ne ratent pas une
occasion de prciser dans les micros qu'ils rpondent aux
ordres du gouvernement intrimaire hatien. Et quand aprs
48 heures de cet tat de sige, les militaires trangers font
la chasse aux petites marchandes qui essaient de se faufiler
travers les mailles du filet pour faire parvenir un peu
d'eau et de nourriture aux assigs, on leur rpond que
c'est d'ordre du gouvernement afin de forcer ces derniers
dposer les armes.
La foule partit alors d'un immense cri de
mcontentement. "Abus! Et le respect des droits humans,
alors."
Le premier ministry est brl en effigie par des
dizaines de spectateurs qui suivaient passionnment les
vnements.
"Latortue, nouveau Conz!" C'est le nom d'un
tratre qui avait "vendu" le grand hros de la resistance
hatienne l'Occupation amricaine de 1915-1934,
Charlemagne Pralte.

Le nationalism du charbonnier ...
Si la Minustah a su utiliser peut-tre l'vnement
pour redorer son blason, particulirement au niveau
international; par contre Latortue n'en a apparemment rien
tir. Du moins localement.
Car en ralit, le gouvernement a d chercher lui
aussi en tirer quelque bnfice international (surtout aprs
la declaration de Roger Noriega rapporte plus haut). D'o
son attitude aussi rsolue. C'est ainsi que jeudi soir, le
premier ministry dcidait galement de former le Bureau
de gestion des militaires dmobiliss, qu'il avait mis en
place ces derniers mois dans un geste de comprehensionn"
(ou de marronage!) l'gard de ces derniers.
Et vendredi, alors que tout s'tait termin "de
manire pacifique" dixitt Gn. Heleno), un autre
communique, sorte de coup de pied de l'ne, vient s'en
prendre personnellement au "commandant Ravix" qui,
selon le gouvernement, ne saurait mme pas prtendre au
titre de militaire dmobilis, puisqu'il avait t rvoqu
pour mauvaise conduite bien longtemps avant la dissolution
de l'arme en 1994.
La manoeuvre est claire: le gouvernement cherche
lui aussi refaire son image dans les grandes chancelleries
(Washington, Paris, Ottawa), en dmontrant qu'il est
capable des decisions ncessaires au rtablissement de
l'ordre.
Mais quant Haiti, o en est-elle?
Le people a rpondu en distribuant des points. Le
premier ministry Latortue est dfinitivement la tte de turc
du jour: "Machann peyi". Ravix, un bluffeur. Pas plus qu'il
n'est possible de trouver quelqu'un qui applaudisse aux
dernires performances de la force international. MM.
(voir Confrontation / 6)


Page 5








FACE A FACE I


Mercredi 22 D6cembre 2004
Haiti en Marche Vol XVIII No 47


Les soldats occupant la residence d'Aristide se sont rendus


PORT-AU-PRINCE, 18 Dcembre La centaine
d'ex-soldats qui occupaient depuis 48 heures la residence de
Jean Bertrand Aristide, dans la banlieue de Port-au-Prince,
se sont rendus vendredi aux Casques bleus et la police
hatienne. Ces derniers avaient encercl le site.
Le gnral brsilien Heleno Ribeiro, commandant
de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haiti (Minustah)
s'est dit "soulag que l'opration (d'encerclement) se soit
acheve sans effusion de sang. C'est ce que je voulais", a-t-
il dit.
Les anciens militaires, qui voulaient faire de la
luxueuse maison de M. Aristide situe Tabarre, l'est de
Port-au-Prince, un quarter gnral dans le cadre de la creation
d'une nouvelle arme, se sont livrs sans incidents l'ONU
et la police hatienne.
Ils taient sans eau ni nourriture depuis deux jours.
Ils ont t transfrs l'Acadmie de la police hatienne o
ils devaient tre examins par des mdecins, selon le porte-
parole de la Minustah Daniel Onses Cardona. Le
gouvernement avait dclar ces ex-militaires hourss la loi" et



Provinces:


violence contre


la PNH et la


Minustah
(Provinces ... suite de la lre page)
pneus samedi pour bloquer une route de Petit Goave, une
ville du sud-ouest, forant les casques bleus se retire, a
dclar Elise Sincre, journalist de la radio locale Vision
2000, tmoin des confrontations.
La veille, les habitants arms avaient tir en l'air et
jet des pierres sur les casques bleus srilankais qui tentaient
de reprendre un commissariat tomb entire les mains des
rebelles.
Les responsables de l'ONU n'ont pu tre contacts
dans l'immdiat sur la situation Petit Goave, et on ne savait
pas dans l'immdiat s'il y a eu des blesss. Les casques bleus
ont toutefois russi reprendre le contrle d'un autre
commissariat situ dans la banlieue de Petit Goave, o les
rebelles n'ont oppos aucune resistance.
Petit Goave est une petite ville de province qui reste
sous le contrle des rebelles qui refusent toujours de dsarmer.
Ailleurs, dans la ville de Miragoane (sud), la police
hatienne a combattu des rebelles qui ont attaqu un
commissariat, a dclar Gessy Coicou, porte-parole de la
police national. Au moins deux rebelles ont t blesss dans
la fusillade et au moins trois rebelles ont t arrts.
Dans la ville d'Arcahaie (ouest), les rebelles ont
attaqu un commissariat, jet des policies au sol et pris leurs
armes, avant de quitter les lieux, craignant l'arrive des forces
onusiennes, a dclar Dan Moskaluk, porte-parole des forces
de police de l'ONU, fortes de 1.300 membres.
Vendredi soir, une trentaine de rebelles ont bloqu
les routes avec des camions et des bus pris en otage. De peur
d'une confrontation, les dix policies de la ville de Mirebalais
(centre) ont quitt le commissariat, mais l'ordre a t rtabli
grce aux forces de l'ONU, a dclar Rafael Joachim, un
reprsentant du gouvernement regional. Les tensions se sont
accrues en Hati depuis le 30 septembre, lorsque des loyalistes
ont demand le retour d'exil du president hatien dchu Jean-
Bertrand Aristide. Au moins, 100 personnel ont t tues en
moins de trois mois. AP


CONFRONTATION...
(suite de la page 5)
Heleno et Valdes (l'ambassadeur Juan Gabriel Valdes, chef
de la Minustah) ont encore fort faire pour rallier l'hatien
moyen pour lequel, mme quand tout semble perdu, reste le
nationalism. Un nationalism du charbonnier!

Haiti en Marche, 19 Dcembre 2004





Pat Plus Bakery, Inc : ..
Natural Juice
11638 NE 2nd Ave
i, FL 33160 ".Paeso n iP a
tal. 305-756-3695 karanscr


leur avait demand de quitter la residence de Jean ciers ont t blesss, a prcis la porte-parole de la police,
Bertrand Aristide, aujourd'hui exil en Afrique du Sud. Jessie Comeau Coicou. AP
Sur d--
cision du president
dchu, l'arme r
n'existe plus en
Hati depuis 1995 et
d'anciens militaires
rclament depuis
plusieurs mois son
rtablissement. Les -
autorits hatiennes
provisoires ont
indiqu que cette
question devait tre 1.
tranche par le future
gouvernement issu
des lections at-
tendues en 2005.
Au course
des dernires 48
heures, plusieurs
postes de police ont "'
t attaqus en Haiti
par d'anciens
militaires, selon la Ex-soldat post la barrire principal de la residence d'Aristide Tabarre aprs
police. Trois poli- avoir peint celle-ci aux couleurs (jaune) de l'ancienne arme photo Thony


Gouvernement: Traitement

Dossier Militaires Dmobiliss


(Gouvernement ... suite de la page 4)
avec l'aval du Prsident Provisoire de la Rpublique a
toujours dclar qu'il voulait travailler avec tous les
hatiens sans exclusive pour garantir le succs de la
transition, crer les conditions favorables pour la tenue
d'lections libres, honntes et transparentes et euvrer
l'amlioration des conditions de vie de la population en
mobilisant les moyens financiers indispensables pour
relancer l'activit conomique.
2. Invariablement le Chef du Gouvernement
aussi bien que le Prsident de la Rpublique ont toujours
clairement affirm que le mandate du gouvernement ne
lui permettait pas de trancher sur la question de la
reconstitution de l'Arme d'Hati. Un tel sujet relve
de la competence du prochain gouvernement lu.


MIAM


3. L'actuel gouvernement s'est engag lancer pendant
la priode de transition, les tudes et les dbats sur la
ncessit de reconstituer une arme national, son rle, son
budget etc.
4. Le gouvernement a aussi rsolu d'une part,
de rembourser aux militaires dmobiliss le montant de leur
cotisation au fonds de pension, de permettre ceux qui
rpondent certain critres d'intgrer la Police Nationale
d'Hati et de monter pour les autres des programmes de
rinsertion.
5. Le Gouvernement de Transition a dmontr
en maintes occasions sa volont d'viter les affrontements
fratricides inutiles et sa determination rconcilier la nation
avec elle-mme et les hatiens entire eux.
(voir Gouvernement / 9)


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


PROCUREMEN fmAAGEMEMT


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following bid(s), which can be
obtained through the Department of Procurement Management, Vendor
Assistance Unit, 111 NW 1' Street, 13th Floor, Miami, FL 33128 (Phone: 305-375-5773). There is
a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and an
additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through
the United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title, opening
date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct dollar
amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website (www.miami-
dade.gov/dpm/) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be
opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is.not responsible
for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk ofthe Board Office located
at 111 NW 11' Street, 17'" Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid
opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106


The following bid(s) will open at 2:00 PM on


6193-1/06


Wednesday January 12, 2004


SPEED MEASURING DEVICES FOR MIAMI-DADE POLICE
DEPT. Cost $ 10.00
UNIFORMS AND ACCESSORIES FOR MIAMI-DADE


M5991-1/06


CORRECTIONS DEPT.


Cost $10.00


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday January 26,2005
6827-1/06 READY MIXED CONCRETE (PRE-QUAL) This contract requires
Insurance. Cost $10.00


Page 6







Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


I Page 7


I MINUSTAH DEMOBILISES


Les soldats dmobiliss acceptent de quitter la residence

en rendant leurs armes aux casques bleus

fi~J u" .- -.a. co nd PORT-AU-PRINCE, Hati, 18 Dcembre -Les casques
bleus brsiliens sont entrs de force dans une ancienne residence
du president hatien dchu Jean-Bertrand Aristide, occupe depuis
mercredi par un group de soldats dmobiliss, dans la banlieue
de Port-au-Prince, et ont persuade les rebelles de quitter les lieux
vendredi, en rendant leur armes.
Toutes les ngociations menes prcdemment ayant
chou, les casques bleus "ont d avoir recours la force mais
Snous nous rjouissons que cette operation ait t mene sans
effusion de sang", a dclar la mission de l'ONU Haiti dans un
communique public tard vendredi.
". Les soldats des forces de l'ONU ont dton un engine
Sexplosif en guise d'avertissement avant d'entrer dans l'ex-
.proprit de Jean-Bertrand Aristide, a dclar le colonel Carlos
S' Barcellos, commandant des casques bleus brsiliens. Le group
,de soldats hatiens n'a oppos aucune resistance et personnel n'a
'-,. 6 t blesse, a-t-il prcis.
Aprs avoir rencontr les forces de l'ONU, les soldats
hatiens dmobiliss ont accept de dposer les armes et d'tre
S.. emmens l'Acadmie de police voisine situe dans la banlieue
de Tabarre, a-t-il poursuivi.
:V Les terms de l'accord entire les casques bleus et le
rm.. group n'taient pas dvoils dans l'immdiat, mais l'une des
...-offres faites part le gouvernement intrimaire haftien tait d'offrir
Si aux soldats dmobiliss des emplois dans la police haitienne. AP
Blinds en position devant I'ex-rsidence d'Aristide AP


CAME A CITE SOLEIL


la MINUSTAH contrle la situation


HPN, 15 Dcembre Le calme a rgn Cit-
soleil au lendemain d'une operation surprise mene le
mardi 14 dcembre par les forces de la MINUSTAH. Des
patrouilles de militaires brsiliens et sri-lankais taient
visible dans les rues du plus grand bidonville de la capital.
Pour la premiere fois depuis plusieurs mois,
aucun coup de feu n'a t entendu dans mon quarter. Aucun
affrontement n'a t signal entire les bandes rivals ", a
tmoign un jeune de Cit Soleil.
Depuis le dpart en exil de l'ancien president Jean-
Bertrand Aristide, un climate de tension a prvalu dans le
bidonville (600.000 personnel environ) o les groups
arms s'entredchiraient faisant des victims quotidiennes
au sein de la population.
Les centres de sant et les coles ne fonctionnaient
pratiquement plus alors que la police, souvent la cible des
partisans de l'ex-prsident, avait abandonn le


CITY OF MIAMI
AVI SU DAT MEETING pou ane 2005 1:

Commission City of Miami rankontre chak dezym ak katrym jedi
a depi 9v nan maten nan City Hall, 3500 Pan American Drive, Mia
Men dat yo gade pou ane 2005 lan:


January 13
February 10
March 10
April 14
May 12
June 9
July 14
August = recess
September 8
October 13
November 10
December 8


January 27
February 24
March 24
April 28
May 26
June 23
July 28

September 22
October 27
November 24*
December 22*


commissariat local. Mercredi, le march de Cit
Soleil a fonctionn sous la surveillance des militaires
trangers de la mission de stabilisation des Nations
unies.
A la suite d'une operation mene le mardi
14 dcembre l'aube, au course de laquelle quatre
personnel seulement ont t blesses par balles,
selon le bureau de communication de la Mission,
les casques bleus ont repris le contrle des postes
de police.


Des groups de militaires motorists patrouillent
galement dans les rues de la cit considre comme le principal
bastion des militants lavalas proches de M. Aristide en exil en
Afrique du sud.
Dans un communique, la MINUSTAH a indiqu que son
intervention dans la cit avait pour but d'assurer la scurit de
la population, premiere victim des violence perptres par des
bandes armes, et de permettre tous les habitants de Cit Soleil,
autant qu'aux autres habitants de Port-au-Prince, de pouvoir
vaquer normalement leurs occupations quotidiennes ".
SAucune arrestation n'aurait t effectue parmi les
groups arms. "L'opration a t mene de manire limiter les
dgts et faire le moins de blesss possibles ", conclut le
communique de la mission.


Plusieurs victims lors

d'une operation de l'ONU


LEMONDE.FR I 15.12.04
Cet incident a
eu lieu au course d'une
operation de l'ONU
dans le bidonville de
Cit-Soleil Port-au-
Prince, qui est rgu-
lirement le thtre
d'une guerre des gangs
entire partisans et
a. adversaires de l'ancien
president dchu, Jean-
i nan mwa- Bertrand Aristide.
mi, Florida. Quatre per-
sonnes, don't un casque
bleu, ont t blesses,
mardi 14 dcembre,
dans des accrochages
survenus dans un
bidonville de Port-au-
Prince lorsque la force
de paix de l'ONU y est
entre pour tenter de
mettre un terme des
S violence entire gangs
rivaux.


Note: Rankont 24 Novanm lan menm jan ak sa 22 Desanm lan tonbe yon jou ft
oswa nan sezon ft lan. Ositou dat sa-a yo ka rechanje.

Tout moun ki interest invite pou yo asiste nan rankont yo. Dapre Americans with
DisabilitiesAct nan ane 1990, moun ki ta bezwen akomodasyon espesyal ka kontakte
Biwo City Clerk la environ 2 jou avan dat rankont lan. Nimero telefn la se :
(305) 250-5360.


Priscilla A. Thompson
City Clerk


(#14911)


Cet incident
intervient dans le cadre
de l'opration lance
par l'ONU, mardi, pour
reprendre le contrle de
Cit-Soleil, le plus
grand bidonville de
Port-au-Prince,
considr comme un
fief des partisans de
l'ex-prsident Jean-
Bertrand Aristide.
Un porte-
parole des Nations


unies a dclar ne pas tre en measure de confirmer les informations
des habitants de Cit-Soleil selon lesquelles un bb aurait t
tu dans ces accrochages avec les membres des gangs.
"Cette operation s'est faite par terre, air et mer, avec
l'utilisation de blinds", a dclar le porte-parole de la Mission
des Nations unies pour la Stabilisation en Hati (Minustah),
Damian Anses Cardona.
Il s'agissait pour l'ONU de "sa plus important operation
militaro-policire" depuis l'activation de la Minustah en juin, a
fait valoir le porte-parole. Des "contingents militaires brsiliens,
jordaniens, sri-lankais et de l'arme de l'air chilienne ainsi que
des units de police spciale jordanienne et chinoise et de la police
national d'Hati (PNH)" y ont contribu, a prcis M. Cardona.

GUERRE DES GANGS
Peuple d'un demi-million d'habitants, Cit-Soleil est
le thtre d'une guerre des gangs entire partisans et adversaires
de l'ancien president, Jean-Bertrand Aristide. Des dizaines de
personnel ont trouv la mort dans divers accrochages dans le
bidonville depuis le mois de septembre.
L'intervention de l'ONU est survenue un jour aprs que
le contingent international eut t violemment critiqu par le
gouvernement intrimaire hatien pour sa passivit face ces
violence. "Cette operation va permettre de mettre en place un
environnement propice la reprise des actions humanitaires
Cit-Soleil", a-t-il dit. Les casque bleus doivent tablir une
presencee permanent dans le bidonville.
Le gouvernement intrimaire hatien accuse Aristide, qui
a t contraint de s'exiler le 29 fvrier dernier, d'orchestrer depuis
l'Afrique du Sud les violence de Cit-Soleil.
Un adolescent avait dj t tu par balle, mardi, et
quatorze autres personnel blesses galement par balle dans un
quarter du centre de Port-au-Prince, lors d'incidents qui ont mis
en cause des activists arms du president dchu Jean-Bertrand
Aristide, selon des sources hospitalires. Les "chimres", ex-
partisans arms du rgime dchu qui faisaient rgner la terreur
sur l'le, ont commenc entrer en action tt dans la matine,
tirant de nombreux coups de feu, selon des sources policires. Ils
ont ensuite tent d'incendier un htel du centre-ville mais la police
est intervene et des affrontements arms ont eu lieu entire
policies et activists, a-t-on ajout de mme source.


Avec AFP


i I







I INTERNATIONAL CRISIS GROUP I


Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


Une nouvelle chance pour Hati?


SYNTHESE ET RECOMMENDATIONS


(Recommandations ... suite de la page 2)
l'entranement de la Police Nationale d'Hati (PNH), y
compris le recrutement de femmes;
b) amliorer les mcanismes de filtrage, avec
l'aide international, pour s'assurer qu'aucun ancien
membre des FAD'H coupable de violations des Droits de
l'Homme, d'activit criminelle ou de traffic de drogues ne
soit admis au sein de la PNH et que les membres actuels
ayant un tel passif soient dmis de leur function;
c) travailler en relation troite avec la
MINUSTAH et la socit civil, notamment les
movements de femmes, en vue de dvelopper et de mettre
en euvre un plan national visant renforcer le systme
judiciaire;
d) mettre en oeuvre une approche quitable de la
justice montrant que nul n'est au-dessus de la loi,
indpendamment de l'affiliation politique;
e) garantir un processus en bonne et due forme de
poursuite en justice de tous les individus auteurs de
violations des Droits de l'Homme, y compris les membres
dtenus des Fanmi Lavalas, et en l'absence de preuves,
relcher les dtenus; et
f) mener des enqutes approfondies sur les
excutions sommaires qui auraient t commises par les
membres de la PNH.
3. Rechercher la reconciliation national:
a) en organisant des tables rondes au niveau local
et dpartemental afin d'examiner les priorits, les objectifs
et calendriers pour les efforts initiaux de reconstruction, et
exposer les rsultats et conclusions l'occasion d'une
conference national sur la reconciliation national avec
une participation international; et
b) en crant des mcanismes spcifiques pour
permettre aux parties politiques et organizations de la socit
civil d'engager un dialogue avec le gouvernement de
transition.
4. Tenir des lections locales, lgislatives et
prsidentielles en 2005, dans la measure o les conditions
de scurit le permettent, conformment aux rgles et
procedures qui autorisent la participation de tous les parties
politiques, don't le Fanmi Lavalas, et mettre en place la
fois dans les zones urbaines et rurales des programmes de
sensibilisation sur le processus lectoral.
5. Etendre le Conseil des Sages afin d'obtenir un
Conseil d'Etat largi dot d'un mcanisme consultatif
capable d'offrir un spectre d'ides politiques avant
l'adoption de politiques majeures.
6. Elaborer des projects dtaills de construction
mettant profit les fonds promise par les bailleurs, en


garantissant la transparence et le bon usage.

Aux Nations Unies et Conseil de Scurit:
7. Demander au Secrtaire Gnral de procder
au dploiement total de la force civil et militaire autorise
dans le cadre de la MINUSTAH et d'avertir en cas o des
forces supplmentaires (en particulier des units de police
anti-meute) sont requises pour parvenir un
environnement scuris.
8. Renouveler le mandate de la MINUSTAH pour
au moins deux ans afin de permettre la continuity ncessaire
pour stabiliser le pays. .

A la MINUSTAH:
9. Appliquer son mandate de manire plus
aggressive, particulirement en ce qui concern le
dsarmement et la dmobilisation des groups arms
illgaux, avec un calendrier clair pour terminaison avant
les lections.
A l'attention du parti Fanmi Lavalas et des
autres parties politiques:
10. Dsavouer publiquement la violence, se
dissocier des groups arms violent, et se dclarer dispos
prendre part toutes initiatives de dialogue et de
reconciliation.
11. Utiliser l'offre de mediation du Groupe de Rio
destine soutenir le dialogue politique entire les forces
politiques hatiennes.

Au Gouvernement amricain:
12. Poursuivre une politique hatienne pro-active
et bipartite, semblable celle qui a soutenu la transition
vers la dmocratie aprs le rgime Duvalier, en privilgiant
l'Etat de droit, la reduction de la pauvret et des institutions
dmocratiques inclusives.
13. S'engager hauteur d'un milliard de dollars
en faveur d'un programme de cooperation et de
dveloppement, en plus de l'aide humanitaire, en accordant
la priority aux secteurs de la justice, de l'ducation
publique, de l'agriculture viable et de la sant.

Aux autres membres de la communaut
international:
14. Dbourser immdiatement les fonds promise
lors de la conference des donateurs de Washington en juillet
2004 afin d'engendrer un impact immdiat et visible sur
l'emploi et la reconstruction des infrastructures, et avec
l'attention due aux questions anti-corruption, garantir le


REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 458


Homeland Security Vulnerability Assessments
of Critical County Facilities
MIAMDAD

Miami-Dade County, as represented by the Office of Emergency Management, is
soliciting proposals from interested and capable firms to conduct vulnerability
assessments ofone hundred (100) critical County facilities. Completion ofthe specified
service shall ensure the execution of essential County functions without interruption in
the event of any emergency.

It is anticipated that the County will issue an agreement for a period not to exceed
seven (7) months.

The RFP solicitation package, which will be available starting December 16,
2004, can be obtained at no cost on-line at HYPERLINK "http://
www.miamidade.gov/dpm" -www.miamidade.gov/dpm. The package can also
be obtained through the Vendor Assistance Unit (305/375-5773), Department of
Procurement Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-
1974 at a cost of $10.00 for each solicitation package and an additional $5.00 fee
for a request to receive the solicitation package through the United States Postal
Service. For your convenience, we now accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for January 4, 2005 at 2:00 p.m. (local
time) at 111 NW Ist Street, 18th Floor, Conference Room 18-4, Miami, FL.
Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for
this RFP is George M. Par at (305) 375-1513. If you need a sign language
interpreter or materials in accessible format for this event please call Jason
Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five days in advance.

Deadline for submission of proposals is
January 14, 2005 at 2:00 p.m. (local time), at Miami-Dade County, Clerk of the Board of
County Commissioners, 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-
1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.


plein engagement hatien en travaillant avec les ONG sans
pour autant court-circuiter les institutions tatiques.
15. Se prparer rester engag dans l'aide au
dveloppement pour une dcennie au moins.
16. Accorder la MINUSTAH les fonds lui
permettant de renforcer l'acadmie de police, la formation
judicaire ainsi que celle relative la question du genre et
le contrle des membres dj en place et des nouveaux au
sein de la police et de la magistrature.

A la Communaut des Carabes (CARICOM):
17. Reconnatre le gouvernement de transition,
rintgrer Haiti en tant que membre actif, et l'aider de
manire active consolider ses institutions dmocratiques.

A l'Organisation des Etats Amricains (OEA):
18. Finaliser les modalits de cooperation avec
les Nations Unies en vue de soutenir la reconciliation
national et de renforcer la governance, en particulier
apporter un soutien pratique, financier et politique au
Conseil Electoral Provisoire pour la conduite des lections
locales et nationals en 2005.

Au Gouvernement du Brsil:
19. Poursuivre son leadership et son apport majeur
en troupes la MINUSTAH, et adopter une stratgie plus
aggressive de mise en ouvre de son mandate.

Au Gouvernement d'Afrique du Sud:
20. Insister auprs de l'ancien Prsident Aristide
pour qu'il encourage publiquement ses partisans mettre
fin la violence, dposer les armes et cooprer dans le
cadre de la transition politique, notamment via la
participation des Fanmi Lavalas au processus lectoral.

Port-au-Prince/Bruxelles, 18 Novembre 2004

L'International Crisis Group est une organisation
multinational indpendante et sans but lucratif de plus
de 100 employs rpartis sur cinq continents. Ceux-ci
produisent des analyses faites sur le terrain et un plaidoyer
de haut niveau dans le but de prvenir et de rsoudre des
conflicts.

Le rapport complete peut tre consult sur le site
web de Crisis Group : www.icg.org


A Miami, les supporters
d'Aristide rclament son retour
au pouvoir P.9


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske ou janm made tt ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi l ou f closing la)

Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!

Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil lt chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lot ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com
UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


Page 8


1







Mercredi 22 Dcembre 2004 4
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


LE COIN DE MIAMI


PAR EVENS HILAIRE


A l'occasion du 16 dcembre 2004, les
supporters d'Aristide Miami rclament


son retour au pouvoir
Le 16 dcembre dernier ramenait
le 14me anniversaire de l'lection de Jean
Bertrand Aristide la premiere magistrature
de l'Etat.
Le 16 Dcembre 1990 fut un
moment de joie en Hati l'occasion des
premires lections libres et dmocratiques.
Et c'tait la jouissance total travers tout
le pays le jour de ces lections.
Tout le monde ou presque tait
mobilis autour de l'ancien cur de l'glise
Saint-Jean Bosco communment appel
TITID pour ses milliers de sympathisants.
Cependant le Front National pour
le Changement et la Dmocratie (FNCD)
qui avait fait choix d'Aristide comme leur
candidate la prsidence aux lections du
16 Dcembre, ne tardera pas tre le
premier secteur avoir des griefs contre lui
cause de ses (nouvelles) prises de position.
A l'occasion du 14me
anniversaire de l'arrive d'Aristide au
pouvoir, ses fanatiques de la communaut
hatienne de Miami orit rclam son retour


sans conditions en Hati en vue de terminer
son mandate constitutionnel qui prendra fin
en Fvrier 2006.
Pour eux, Aristide a t chass du
pouvoir par la communaut international
se faisant complice des politicians hatiens
qui l'ont critiqu incessamment.
Les manifestants ont rclam
galement le dpart de l'actuelle quipe au
pouvoir en Haiti.
Les supporters du president
dpos pensent que le retour d'Aristide
facilitera ce qu'ils appellent
un'" dnouement heureux " la grave crise
que traverse le pays depuis longtemps.
Pour la reprsentante de Fanmi
Lavalas Miami, Farah Juste, c'est dans la
douleur et la tristesse qu'on commmore
cette anne le 14me anniversaire des
lections historiques du 16 Dcembre 1990.
Selon elle, malgr que le president
soit en exil, rien n'a change dans le pays.
Le gouvernement Latortue-Boniface
continue de faire la chasse aux partisans de
Fanmi Lavalas en Halti.


Reactions de la communaut hatienne
de Miami l'occupation de la residence de
Tabarre par les militaires dmobiliss
Les opinions taient partages dmobiliss d'occuper illgalement" la
dans la communaut haitienne de Miami sur maison du president en exil.
la decision prise par les ex-militaires Ils ont qualifi l'vnement de
d'investir"' illgalement la residence de scenario et de plan dmagogique en vue de
l'ancien president Aristide dtourner l'esprit des supporters du leader
Les partisans de Jean-Bertrand de Fanmi Lavalas l'occasion de la date
Aristide Miami ont rendu le premier du 16 Dcembre.
ministry intrimaire Grard Latortue Tandis que d'un autre ct, les
responsible de l'acte pos par les militaires anti-Aristide ont applaudi chaleureusement


MIAMI-


"Burglar Bars"F Fje Kont V61 yo:

L Se Segonn Wap Konte, Eske Wap

Kapab F Fanmi W Sti?

Depatman Kominikasyon

Konte Miami-Dade

Pa gen lontan de sa, nou tout te tande yon difizyon nouvl byen tris. Istwa trajik sa
a se te istwa yon dife ki pran nan yon kay Hialeah epi kat ti moun mouri ladan li.
Sa ki plis make trajedi sa a se koze ke f fje ke yo rele "burglar bars" yo te nan
tout fent yo epi sa te anpeche ponpye yo rantre byen vit pou gen tan sove ti moun
yo.

F fje tr popil nan Konte Miami-Dade. Divs fanmi apresye pwoteksyon yo,
bote yo ak val diplis ke sa ajoute sou kay yo l yo enstale yo nan kay la. Mzal,
Malerezman, fe fje gen dwa pyeje yon mt kay andedan kay yo si yon dife eklate
nan kay la. Lse klke segonn w genyen pou w sove sti nan kay la, f fje yo
kapab kz yon gwo trajedi pou w ak fanmi w.

Konte Miami-Dade entwodwi yon nouvo kanpay edikasyonl pou ankouraje epi
asire ke pwopriyet kay yo enstale yon seri nan f fje yo ki ouv vit "quick
release mechanism", pou pmt ke moun sove sti vit nan ka dijans.

Yon "quick-release mechanism" se yon mezi de sekirite ke yo ofri pou tout nouvo
enstalasyon fe fje. Apary sa a gen dwa menm enstale nan f fje ki deja la. Ak
tout ke genyen diferan kalite seri pou sistm ouv vit sa a, tout gen menm
fonksyon an, se nan ka dijans, tout lafami kapab ale sti ouv f fje yo jis ak yon
kout levye oswa jis pouse yon bouton (ki chita andedan pou vol ki ta renmen
rantre nan kay la pa kapab rive jwenn yo), lage f f an pou s6ti. Ke se yon fent
oswa pot, kounyeya, fanmi w kapab sove an tout sekirite.

Kd konstriksyon Konte Miami-Dade made pou tout kay ki genyen e fje ladan
yo fet pou genyen enstale sist ouv vit la. Tout nouvo kay ki vann nan Konte an
epi ki gen fe fje sou fnt yo ak pot yo, ft pou genyen sistm ouv vit sa a pou
pase enspeksyon. Ansyen kay yo ki genyen fe fje, ft pou enstale sistm ouvti vit
sa a anvan kay la kapab vann. Nou ankouraje tout pwopriyet kay yo enstale seri
sistm ouv vit sa yo sou pot yo ak fent ki genyen fe fje deja anplas yo, epi l
yap f sa ke se svis kontrakt ki genyen pmi ki pou asire ke travay sa yo ft byen
epi dapre kd konstriksyon yo. Pou jwenn yon lis kontrakt ki apwouve epi pou
plis enfmasyon sou sistm ouv vit sa a pou fe fje yo, rele sant enfmasyon-
"Miami-Dade Answer Center" nan 305-468-5900. Oswa w kapab ale sou entnt
la www.miamidade.gov/buildingcode.

Men kd konstriksyon w pa, nou pa kapab fin ranfse enptans pou nou enstale
sistm ouv vit sa a nan fe fje ki lakay w. Kounyeya ak epk ft yo epi tanperati
an kap tounen pi fre-epi plizy moun kap svi ak limy elektrik pou dekorasyon
ak chofaj pou kay yo, ki tou de gen dwa kreye de danje pou dife-se bon tan pou
nou aprann plis koze. Sonje, chak segonn konte, asire w ke w kapab sti.
Pou plis enfmasyon, rele sant enfmasyon Miami-Dade Answer Center at 305-
468-5900.


SLe Pre Grard Jean Juste a dclar
qu'il ne sera pas candidate


Le cur de la paroisse
Sainte-Claire de Petite Place
Cazeau Port-au-Prince, Grard
Jean Juste, a dclar qu'il n'a pas
l'intention de participer aux


prochaines competitions lectorales.
"Jerry" Jean Juste a dit qu'il est un prtre et
qu'il le reste : Ma mission est d'aider le people sur
la terre commencer leur paradise au ciel. "
Pre Jean Juste a fait ces dclarations
pendant son sjour Miami la semaine coule.


Les responsables de la
compagnie ONE WORLD
TELECOM ont procd le 16
dcembre dernier l'inauguration
du service longue distance
NOPIN. US.
La crmonie s'est
droule l'Htel MARRIOTT
dans une ambiance amicale o
plusieurs admirateurs de l'artiste
Michel Martelly, alias Sweet
Micky, ont rpondu a l'invitation.
Pour commencer, Sweet
Micky a expliqu l'importance de
NOPIN. US qui est un service
longue distance prix rduit.


l'acte pos par les anciens
militaires de prendre la residence
du president dchu comme une
base pour les Forces Armes
d'Hati.
Ceux-l ont plaid du
mme coup en faveur du retour
de l'Arme d'Hati pour combattre
les'" chimres Lavalas qui
continent, disent-ils, une
champagne de violence travers
le pays.


Les clients de NOPIN US, par le biais de
son site internet, auront la possibility d'utiliser ce
service travers le monde.
Pour avoir accs ce nouveau service, le
client doit d'abord enregistrer son numro de
tlphone avec la compagnie.
Le vice-prsident de la nouvelle firme,
Pierre Edouard, a expliqu que NOPIN est accessible
tout le monde, notamment ceux qui ont l'accs
l'Internet.
Pour sa part, Rachel Denis a fait remarquer
que NOPIN n'est pas une experience nouvelle mais
que ce service est devenu de plus en plus efficace.
Ensuite, NOPIN est beaucoup moins chre que les
autres companies tlphoniques en matire de
longue distance, a-t-elle affirm.
Rachel Denis dit esprer que ce service
apportera de nouveaux changements dans l'industrie
de tlcommunications. D'ailleurs, a-t-elle poursuivi,
c'est l'un des objectifs de la compagnie.
Voici le site internet de NOPIN.
www.NOPIN.US.


Marc Kernizan
pourrait tre dport en
Hati instamment P. 12


Gouvernement: Traitement

Dossier Militaires Dmobiliss


(Gouvernement ... suite de la page 6)
Actions entreprises par le
gouvernement de transition dans le dossier des
militaires dmobiliss

Ds sa prise de function le Ministre
de l'intrieur a constitu au sein de son ministre
une quipe qualifie pour recenser tous les
militaires dmobiliss se trouvant dans le pays.
Cette quipe a sillonn tous les dpartements pour
effectuer un travail exhaustif.
Au mois de juin 2004, un premier
contingent de 200 militaires dmobiliss
rpondant aux critres tablis i.e. n'ayant jamais
t impliqus dans des actes illgaux, dans des
trafics illicites ou des violations des droits de
l'homme, ont t retenus pour suivre une formation
acclre et ont t intgrs dans la Police
national d'Hati. Ils sont oprationnels sur le
terrain depuis le mois d'octobre.

Creation le 4 aot 2004 de la
Commission Interministrielle de Fonds de
Pension des Militaires charge d'tudier les
modalits de versement de leur retraite aux
militaires ligibles et le remboursement de leurs
cotisations aux autres.
Mise en place le 3 septembre 2004
d'une Commission Prsidentielle charge de
Dialoguer avec les militaires Dmobiliss.
Le 5 septembre 2004 les militaires
dmobiliss ont donn dans un Mandat Spcial
les pleins pouvoirs un group de personnalits
comprenant Me Rigaud Duplan, Me Dus Jean-
Franois, M Jean-Robert Simonise, M. Wendel
Claude, Mgr. Guire Poulard, pour ngocier avec le
gouvernement un accord sur la questions des
Forces Armes d'Hati.
Aprs de nombreuses rencontres,
signature le 12 septembre 2004 d'une
Declaration de Principe entire cette Commission
et les reprsentants des militaires dmobiliss sur
les rgles qui prvaudront au course des
ngociations
Signature le 18 septembre 2004 du
document contenant les conclusions et
recommendations arrtes par la Commission
Prsidentielle et les reprsentants des militaires
dmobiliss.
Creation par arrt du 6 octobre 2004
du Bureau de Gestion des Militaires Dmobiliss


(BGMD) charge de :
tablir et mettre en
euvre un plan d'intgration des
militaires dmobiliss dans
l'administration publique ;
coordonner les activits des
militaires dmobiliss affects
des tches spcifiques;
permettre aux militaires
dmobiliss de percevoir de l'tat
une indemnit compensatoire
leur dmobilisation;
mettre en application les
dispositions du Dcret du 10
dcembre 1987 au bnfice des
militaires dmobiliss;
faciliter l'accs la
justice des militaires dmobiliss ou
de leurs ayants droit, victims
d'actes de violence.

Nomination par arrt
gouvernementale du 13 octobre
2004 du Conseil de Direction du
Bureau de Gestion des Militaires
Dmobiliss.
Un budget a t
dbloqu pour le fonctionnement
du Bureau, un local a t mis sa
disposition et des vhicules de
service ont t proposs.
Le 2 dcembre 2004,
signature de l'Accord de
Transition Politique par les
reprsentants du Front pour la
Reconstruction Nationale don't se
rclament certain des militaires
dmobiliss.


Ecoutez Mlodie Matin
sur l'Internet
www.radiosoleil.com
MELODIE
103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
(509) 221-8567 / 68
417-0384


Page 9


Lancement official de NOPIN. US






Mercredi 22 Dcembre 2004
T : NA-.-. 7nl( VI\TTT MI-. A7


HUMANA


Page 10


Haiti eii n viairiie vui. A viii NO. 41


Humana's Medicare Advantage
plans now include the
SilverSneakers Fitness Program.


* A variety of fitness center locations for your convenience
Depending upon location, you can enjoy amenities such as steam and
sauna rooms, a heated pool, exercise equipment, strengthening tools, and more!
* Special exercise classes for SilverSneakers members
* Personal assistance from the Senior AdvisorM
* Social events for fun and friendship
* Bring your friends at no additional charge

You will become a SilverSneakers member free of charge when
you choose one of Humana's Medicare Advantage plans.


SilverSneakers offered in Miami-Dade, Broward and Palm Beach counties by Humana.



5 HUMANA.
> Guidance when you need it most




'TheSierSneakers
Fitness Program




An HMO with a Medicare contract available to anyone enrolled in Part B and entitled to Part A of Medicare through age or disability. Some restrictions apply.
GH-15931 NP (Al 2/03) SFL 12/04


-


t


.. .. ... .... .. .
he facts, on. Hu .4. SiliverSneakers membershipi
care,-Ad"M',a"'
Get t m ana s M edi i -7 i- A M ..... . .. .... ..... .

. ... ...... ..
C7
-IMM,
6
83 503 0 77
.. .. ....
du 3 0
-m. *3
Monday Feda.7 --ri av -- to P-M* .





Page 11


I KONPA FESTIVAL I


Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en'Marche Vol. XVIII No. 47


Fi MIiSOUNDI

TMG,IN(C HAL


CoIa.Jin<


17







Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


SOCIETY


I _Page 12


Lutte contre la corruption. Oui mais...


EDITORIAL


PORT-AU-PRINCE, 16 Dcembre Lutte contre
la corruption. Est-ce un piphnomme politique, un
pipoliticophnomne? Ou une disposition, une politique
destine introduire un certain changement dans nos
moeurs, les moeurs de la "rpublique de Port-au-Prince"?
On ne saurait encore dire ...
Jusqu' present cela a tout l'air d'un instrument
dans les mains du nouveau pouvoir pour continue fustiger
le rgime prcdent, le forcer rester sur ses gardes, le
tenir distance. Kanpe lwen, pa proche.
En effet, peine installe la commission de lutte
contre la corruption, le gouvernement announce une listed
de plus d'une centaine de personnalits du rgime dchu
qui sont sous investigation pour mauvais usage prsum
des fonds publics. La porte politique de l'initiative est
donc vidente. Le premier ministry intrimaire renchrit
en rptant depuis deux semaines qui veut l'entendre que
la liste sera rendue publique sous peu ...
Lutte contre la corruption ou autre manoeuvre
anti-Lavalas?
Sur ce, on apprend que des anciens militaires ont
pris logement ce mercredi dans la proprit Tabarre de
l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide ...
Le "commandant" des militaires dmobiliss,
Rmissainthe Ravix, dit que cette action n'a rien d'illgal


tant donn qu'ils ont le okay de la mairie de Tabarre.
Dechoukaj ou nationalisation?
Si c'est un dechoukaj en rgle, alors on ne peut
parler en mme temps de lutte contre la corruption. On ne
peut vouloir d'une main mener une lutte lgale contre le
mauvais usage des fonds publics; tandis que de l'autre on
encourage le dechoukaj. Ce n'est pas compatible ...
La lutte contre la corruption suppose une
procedure lgale, juridique, srieuse, donc tout le contraire
du dechoukaj ...
Aussi jusqu' quel point faut-il prendre au srieux
cette lutte?
Si c'est une nationalisation de la part de la mairie
de Tabarre, une telle decision ne peut venir qu'au terme
d'une procedure judiciaire rgulire.
Aussi jusqu'o doit-on prendre au srieux ces
considerations sur la corruption administrative, l'vasion
fiscal, etc, etc?
En un mot, la lutte contre la corruption commence
l o finit le dechoukaj.
Alors, est-ce de la frime, du bluff?
Est-ce seulement pour rpondre de nouvelles
exigences des institutions financires internationales,
l'heure o nous ne savons plus quoi faire et qu'on ne sait
plus quoi exiger de nous pour nous donner (pardon, pour
ne pas nous donner) les fonds promise.


IMMIGRATION / PAR EVENS HILAIRE
MIAMI, 18 DECEMBRE
Plusieurs reprsentants des organizations de
defense des droits des rfugis hatiens et des lus locaux,
notamment Philippe Desroses et Jacques Despinose,

IMMIGRATION US
Marc Kernizan souponn
dans l'assassinat de Antoine Izmry
en 1993 pourrait tre dport en
Hati instamment
Le Service de l'Immigration US se prpare
expulser en Hati l'ancien major Marc Kernizan pour sa
prsume implication dans le meurtre de Antoine Izmry,
un partisan farouche de Jean Bertrand Aristide.
Izmry a t assassin en septembre 1993 devant
l'glise Sacr-Coeur de Turgeau.
Marc Kernizan a laiss Haiti en 1995, deux ans
aprs l'assassinat du commerant bien connu.
L'ex-major Kernizan avait appliqu pour la
citoyennet amricaine. Mais il a t apprhend alors qu'il
avait un rendez-vous pour une interview le mois dernier
l'Immigration amricaine en vue de finaliser son dossier.
Il a t arrt le 8 Novembre coul par des agents
fdraux de l'Immigration


Rencontre avec le responsible du centre de dtention

de Krome sur le sort des sans papers haitiens


assesseurs de North Miami Beach et North Miami,
l'activiste Marlne Bastien de Fanm Ayisyn nan Miyami,
des avocats et d'autres personnalits hatiennes ont
rencontr le 16 dcembre dernier le directeur du centre de
dtention de Krome sur l'inquitude de la communaut
hatienne de Miami propos de la vague actuelle de
dportations.
Le directeur de Krome, Michael Roses, a dclar
qu'il n'a pas une trs grande responsabilit dans cette
affaire, savoir l'arrestation des sans papers dans les
stations d'autobus et leur deportation en Haiti.
Pour M. Roses, seuls les lus Washington
peuvent intervenir en faveur des illgaux vivant aux Etats-
Unis, notamment ceux qui sont venus de rgions affectes
par la tempte tropical Jeanne.
Le directeur du centre de dtention de Krome
Avenue n'a pas t en measure non plus de donner une
chiffre exact du nombre de personnel arrtes et ensuite
dportes Port-au-Prince.
La majority des participants cette reunion ne sont
pas d'accord avec le directeur de Krome. Pour l'activiste
Marlne Bastien, la situation des illgaux hatiens se rvle


encore plus complique aprs la rencontre avec Michael
Roses.
L'assesseur de North Miami Beach, Philippe
Desroses, pense que les organizations de defense des droits
des rfugis doivent exiger du Service de l'Immigration
de surseoir sur la vague de deportation car, selon lui, Haiti
vit actuellement dans une situation catastrophique.
Entre-temps, on parle de nouvelles measures contre
les immigrants illgaux en ce qui concern le permis de
conduire. Le Congrs amricain devrait dbattre de cette
question l'anne prochaine.
Selon un ditorial du Miami Herald, les sans
papers ne reprsentent aucun danger pour la scurit des
U.S.A. Le journal ne croit pas que la decision de ne pas
accorder un permis de conduire aux travailleurs illgaux
protge mieux les tats-Unis contre le terrorism.
Par contre, le Miami Herald pense que des
changements en profondeur devraient tre oprs dans le
systme de l'immigration aux Etats-Unis.
Les sans papers hatiens aux tats-Unis
continent de multiplier les dmarches auprs des lus
Hatiano-Amricains pour faire pression sur
l'administration Bush en leur faveur.


REGROUPEMENT DEMOCRATIQUE OU CONSORTIUM OLIGARCHIQUE?


En cas de danger grave et imminent, par example,
lorsque la souverainet national ou populaire est
menace, l'appel l'unit et la mise en veilleuse des
intrts partisans est une precaution prliminaire
visant sauvegarder les intrts suprieurs de la
nation. Toutefois, les appeals pressants l'unit, just
l'avant-veille de joutes lectorales, (partisanes),
sans que le but ou l'ennemi commun ne soit explicit
et dnonc sans quivoque, peuvent tre perus
comme l'ultime recourse d'une logique partisan.

Ceci dit, le rideau se lve sur le prochain acte de la
tragdie que vit notre pays grce aux derniers
soubresauts constats chez. des tnors de la'" classes
politique et des cnacles d'intrts notoires. De
son djebel respectif, chacun bat le grand tam-tam,
appelant ici au rassemblement, l au dialogue/
soliloque aux rsultats prvisibles, d'autres la
conjugaison des forces ou l'addition des parties
politiques, etc.
Ce tourbillon ne manque pas d'air car, cet tat
de fait interpelle du coup, observateurs et/ou acteurs
avertis un exercise d'analyses et de questionnements
appropris en la circonstance.
Ainsi, que visent rellement ces appeals au people
et la nation?
1. Est-ce pour rectifier le jeu flou et tnbreux
du tandem Alexandre /Latortue?
2. Est-ce pour censurer ou, le cas chant,
remplacer le Gouvernement Provisoire,
apparemment rduit son seuil
d'incomptence?


3. Est-ce pour exprimer l'tat d'affolement
d'une certaine" classes politique face la
terreur qui s'amplifie?
4. Est-ce l'expression d'une impuissance
manifeste, face une population qui boude
tout et tous?
5. Est-ce un movement corporatiste, qui
tente de barrer la voie un agenda tranger,
surtout quand il est ouvertement question
de renouvellement d'une certaine" classes
politique ", ainsi que de la renovation de la
classes oligarchique d'affaires?
6. Est-ce pour permettre un consortium"
de grer ce qui nous reste de transition, dans
le sens de ses intrts lectoralistes
inavous?
7. Est-ce alors pour crer un faisceau, afin
d'ameuter les troupes et canaliser en temps
opportun les futurs lecteurs vers un
ventuel candidate de'" l'unit consortiale "?
Entre les exigences de plus en plus pressantes
de la tutelle et l'indiffrence populaire
manifesto, un"' consortium devrait s'atteler
colmater les brches, par examples :
a) Il y a la fuite en avant d'un CEP
couvrir; au dpart signal boiteux,
manchot, puis dcapit, mais
surtout rigoureusement sanctionn
par l'opinion en regard des


multiples scandals enregistrs en
dedans et en dehors de ses murs.
b) Il y a un dialogue national
transformer tout prix en soliloque
national d'un unique cnacle
d'intrts, par le biais d'une
NBULEUSE".
c) Il y a le divorce oprer dans
l'ensemble corrupteur-corrompu,
pour ensuite tranquillement pointer
du doigt le fretin corrompu et
mieux voiler le rle du corrupteur
institutionnalis dans la dynamique
du systme oligarchique local.
S'il s'agit d'un discours salvateur de nation, articul
par un regroupement dmocratique, alors qu'on
identified et dnonce sans ambigut l'ennemi qui
euvre la destruction imminent de la nation
hatienne.

Par contre, s'il est une fois de plus question de
" duperie magistrale de la nation, orchestre par
un"" consortium" oligarchique, afin de former
toutes les voies aux secteurs mergents issues des
zones interstitielles des masses, il faudrait alors
s'attendre la mise sur pied d'une rponse
dmocratique exemplaire et populaire, face aux
vellits monopolistes du'" consortium"

Dr Camille Sylaire/ Gabriel Nicolas, Ph.D.


La Banque Mondiale stipule la lutte contre le
"cancer" de la corruption comme une de ses priorits ...
Est-ce surtout pour viter d'tre crucifi dans le
prochain rapport de l'organisation Transparency
International qui vient nouveau de nous pingler parmi
les trois plus corrompus de la plante.
Rcapitulons. Lutte contre la corruption: est-ce
une autre manoeuvre anti-Lavalas; est-ce un nouvel
instrument de politique international; est-ce une simple
formalit?
Dans tous ces cas-l, c'est une measure sans aucune
valeur. Un simple gadget politique.
Mais nous irons plus loin. La lutte contre la
corruption, pour tre srieuse, pour tre viable, doit
ncessairement rechercher un changement dans nos
comportements et nos moeurs, une pouvelle thique social.
Que signifie la lutte contre la corruption dans un
systme qui est bti pour encourager la corruption et non
le contraire?
Que signifie lutte contre la corruption quand c'est
sur la corruption que se btissent toutes les fortunes, au vu
et au su de tous?
Que signifie la lutte contre la corruption quand
en dehors de la corruption, point de salut.
Quand on ne fait rien pour changer le mme
systme, bien au contraire?
(voir Corruption / 14)


1


- 1







Page 13 Mercredi 22 Dcembre 2004
Page 3 Nos petites announces classes Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


Le Plaza Htel
Tlphone
224-9305
224-9307
224-9308
224-9309
225-9310
510-4594
510-4595
510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Hati
P.O. Box 1429

"= Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15455 West Dixie Highway
Suite N & O
N Miami Beach, FI 33162
Tl.: 305 940 9070

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl.: 243-1039
Beeper: 524-0086


~""~/,

~a ~ ro~


Points de Vente Haiti en Marche


I Miami


Mdecins

Miami
r nock Joseph
Obsttrique, Gyncologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptes
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081

Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyncologue
Obsttrique
Chemin des Dalles # 234
Tl.: 509 245-6489
245-8930


Le Look
Ption-Ville
Rue Panamricaine # 14
Tl.: 513-8079
257-8374
Grande varit de Lunettes
Excellents Prix
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Spcialistes
de la Vision Basse
Offre Spciale
Buy One, Get One Fre


Pompano Beach


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, FI 33064
Tl.: 954 781 2500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach FI 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, FI 33444
561 272 3556


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 835 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150th Avenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
Tl.: 305 385 1111


Dh

Orlando

Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, FI 32805

Boby Express
-2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, FI 32805


Hati en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


________________________________ i : _____________________________


Vous aimeriez vous
aussi avoir votre
propre site internet ?

Adressez-vous notre
webmaster
siteweb@etheart.com
et admirez ses
nombreuses crations.
Entre autre,
le site Haiti en Marche
www.haitienmarche.com
est l'une de ses ralisation.


Pour une Haiti

Solidaire& Sans misre!

Devenez volontaire Muci

( M)


AVI ELEKSYON ESPESYAL

Dapre Rezolisyon R-1318-04 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte Miami-
Dade, Florid, jou 30 novanm 2004, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le 11 janvye 2005,
pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve oswa dezapwouve
pwopozisyon sila a:

KESTYON

Nouvo Minisipalite Pwopoze: Cutler Ridge
ske se pou yo otorize Asanble Komisyon Konte Miami-Dade kreye yon nouvo minisipalite nan
zn Cutler Ridge lan kap defini pa lizy ki swiv yo pi patikilyman dekri sou yon kat ki anregistre
nan achiv Grefye Asanble an?


Lizy dnye pwen N:
Lizy dnye pwen Es:
Lizy dnye pwen Sid:
Lizy dnye pwen Ws:

WI
NON


SW 184th Street
Biscayne National Park
SW 232nd Street
SW 112th Avenue

213
214


Tout vot kalifye ki abite andedan lizy nouvo minisipalite yo pwopoze an nan zbn Cutler
Ridge lan va elijib pou vote WI oswa NON sou kestyon sila a.
Biwo vt yo ap ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswajou eleksyon espesyal sa a. Eleksyon
espesyal sa a va fet dapre lwa general sou eleksyon ki etabli pou eleksyon espesyal yo ak tout lbt
rgleman ki gouvne pa Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade.


Don Quichotte a 400 ans:

l'Espagne sait enfin o
vv t Iidalg de los Infantes abritait de
vivait l'hidalgo. nombreux palais de ducs et de


par Christian Galloy
MADRID (Latin-
Reporters.com) A la veille de
l'anne Don Quichotte -
l'Espagne clbrera au long de
2005 le 400e anniversaire de la
publication de ses aventures- une
quipe d'experts fait sensation en
dterminant que Villanueva de
los Infantes serait la bourgade de
la Manche o vivait l'illustre
hidalgo, mais don't son crateur,
l'crivain Miguel de Cervantes,
dit ne pas vouloir se rappeler le
nom.
S"Dans une bourgade de
la Manche, don't je ne veux pas
me rappeler le nom, vivait, il n'y
a pas longtemps, un hidalgo de
ceux qui ont lance au rtelier...".
Ainsi dbute le Don Quichotte de
la Manche de Cervantes, oeuvre
littraire universelle publie pour
la premiere fois en 1605 et
considre comme fondatrice du
roman moderne.
Si la folie suppose de
Don Quichotte, chargeant au
galop les moulins pris pour des
gants, permettait Cervantes de
railler impunment travers son
anti-hros une Espagne
dcadente sans risquer les galres
du roi ou les bchers de
l'Inquisition, de mme l'oubli
volontaire du nom du bourg
d'origine du chevalier errant
contribua sans doute prserver
l'crivain d'ventuelles tracas-
series de notables locaux.
Cette localit clef,
anonyme pendant quatre sicles,
a d fconder l'imaginaire de
Cervantes, peut-tre plus que
d'autres bourgs de Castille cits
nommment, eux, par l'crivain.
Aussi, que des professeurs
d'universit affirment au-
jourd'hui avoir enfin identifi la
bourgade o naquit la vocation de
redresseur de torts du chevalier
la triste figure contribuera au
succs du quatrime centenaire
de Don Quichotte.
Et pour Villanueva de
los Infantes, car il s'agit d'elle,
c'est probablement le coup
d'envoi d'une revolution
touristique. A 220 km au sud de
Madrid, soit deux heures de
route, cette petite ville -elle en
porte le titre- compete peine prs
de six mille habitants, le mme
nombre qu' l'poque de
Cervantes.
Mais au 17e sicle,
6.000 mes suffisaient
prtendre la grandeur
administrative et spirituelle.
Chef-lieu alors de la region de
Montiel, zone de la Manche que
sillonnent Don Quichotte et son
cuyer Sancho Pana, Villanueva


marquis, des colleges, un hpital,
une caserne de l'ordre de Saint-
Jacques et une prison de
l'Inquisition.
Plus de 200 armoiries
diffrentes, notamment dans la
rue Cervantes, ornent encore
aujourd'hui les vieilles faades
de pierre dore de cette ville. On
peut y visiter les 4 glises
monumentales de ses quatre
places principles. On y
dnombre aussi trois couvents et
de multiples chapelles.
Villanueva de los
Infantes fut un foyer regional du
Sicle d'or espagnol. On y jouait
les comdies de Lope de Vega.
Un autre immortel des lettres
hispaniques, Francisco de
Quevedo, y rendit l'me.
Cervantes lui-mme devait
ncessairement y tre entr
plusieurs reprises lorsqu'il
sillonnait la region en quality de
commissaire royal au ravi-
taillement.

L'allure de Rossi-
nante ...
L'identification de
Villanueva de los Infantes
comme tant la bourgade de la
Manche o vivait Don Quichotte
est le rsultat de deux ans de
travail de dix experts en
gographie, histoire, philologie,
sociologie, mathmatiques et
sciences de l'information de
l'Universit Complutense de
Madrid.
Intgrant dans leur
tude 27 localits devant se
trouver, selon le roman de
Cervantes, dans la region de
Montiel, les confrontant 24
variables et tenant compete de
divers critres, don't l'allure
probable de Rossinante (le cheval
efflanqu de Don Quichotte), ces
experts ont suivi sept lignes de
recherche diffrentes (topo-
logique, probabiliste, socio-
logique, etc.). Six de ces sept
recherches ont dsign
Villanueva de los Infantes.
Coordinateur de l'qui-
pe d'experts, le professeur de
sociologie Francisco Parra
estime que Cervantes aurait
sciemment parsem dans les
divers chapitres de son Don
Quichotte les lments d'une
devinette, d'un puzzle qui, mis
judicieusement ensemble,
perme:ta.ent d'identifier la
bourgade don't l'crivain taisait le
nom. Parmi ces lments. ceux
relatifs la fois au temps et la
distance (" deux jours et une
nuit" de voyage, etc.) ,eraient
capitaux.


MIAMI-
h2;z4Kli


Constance A. Kaplan
Sipviz Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


a


Abonnez-vous
Hati en Marche
221-0026


(I








Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


Page 14


I POINTS MOBILES I


Port-au-Prince, 2004, l'aube de la saison des fanals


Par Henry Gilbert
Les jeunes filles regardent Mufieca Brava ",
feuilleton-opium pour classes moyennes mal-aimes. En
priode d'incertitudes certaines, l'amour bon march
se vend bien ... Dehors il pleut des balles. Le sang gifle
les pare-brise. La Rpublique remplit ses bidons. De
larmes. De cendres. L'angoisse, crite en lettres
majuscules sur toutes les pages des coliers. Le passant
court. Marcher, se promener: des exercices subversifs.
La sous-vie ricane. Inassouvie. Au commencement tait
la fin ...
Marchands d'armes et trafiquants d'mes
promettent leurs fidles le silence ternel des ciels
gnreux. Dans la Foire aux macaques ",
les"" Politiques grimacent. Et font avorter les femmes
enceintes. Les conomistes justifient le taux de
croissance par le taux de pauvret. Le"" Big business "


ml toutes sortes de zafe ". Le people s'est tu. On lui
a demand de former sa grande gueule de ng enrag.
La parole a t pour crer ... des Commissions "qui d-
parlent. L'Etat-commis se balade Washington et Paris.
" Bol bl en mains. La techno-crasse mendie.
Mendier : une science d'Etat. Qu'importe
Puisque c'est pour des lections libres et honntes ". Mais
attention, les lections seront libres mais pas les lecteurs !
Au nom des dieux du Potomac, de la Seine et de l'ONU,
dbarqueront des experts en arithmtique nocturne.
Electorale. Il faut apprendre aux hatiens respecter les
rsultats faux qui sont vrais. Parce que la vrit sort de la
" bouche des Chars blinds du"" Grand Sud ":
" Messies arms du Brsil, de l'Argentine, du Chili, de
l'Uruguay etc... aux impressionnants palmars criminals.
Operation Condor a vous rappelle quelque chose ?


En Dmocra-tue, on ne tue pas. On aide
mourir. Comment convaincre les hatiens de choisir leur
coma ? Tiens, une trouvaille : le vote lectronique.
Electrocutant. Ng analphabtes, regards genoux,
langues coupes, mmoires ttanises dposant leur
bulletin de dcs dans l'urne : Viva la muerte !
L'Occident Chrtien et l'Alli indigne jubilant.
Parce que les cadavres prononceraient leur propre oraison
funbre et seraient leurs propres croque-morts.
Accouchement sans douleur de l'Histoire rve par les
Mercenaires d'Etats du Nouvel Ordre'...
Mais vois-tu mon fils, le journ'a'pas encore fait
demi-tour. Et l'entre de l'Histoire des soleils debout
montent la garde. Et sur l'asphalte affame, poitrines et
mains nues dfient les Dracula que les monstres du Nord
ont clon pour usage domestique d'une rpublique
Bicentenaire.


Le Nationalisme Sot!


Pour celui don't le gnie nous a rvl
l'quivalence de la matire et de l'nergie (E=mc2) et
dvoil certain grands secrets du cosmos des large masses
et de l'infiniment petit du quantum, l'gal d'Isaac Newton,
il n'y a que deux choses qui soient infinies : l'univers et la
btise humaine. A la difference que l'univers invite la
contemplation, nourrit le mystre, et rvle son dmiurge
l'image de l'humain qui le conoit. L'univers est le miroir
des grands esprits. Mathmatique, il se laisse apprhender
par la mcanique cleste, l'astrophysique, la physique
thorique. Par contre, la btise, don't la seule splendeur est
son immensit, ne possde aucun outil de quality de
prospection du rel. Elle se tapit partout et se jette, telle la
bte dans la jungle sur sa proie, au moment le plus opportun,
pour essayer de dtruire, obscurcir tous les dbats,
ridiculiser l'esprit d'analyse et de synthse, ravaler tous
ls acquis industrieux de ceux qui tentent d'accomplir les
temps. Elle est la ngation de toute crativit. Sa cheville
ouvrire se caractrise par une dsorganisation
systmatique de la pense.
En Haiti dsormais, la btise est vidente dans
l'expression dsespre de certain Hatiens qui supplient
les oracles pour une reconstitution de l'arme d'Hati
partir des forces armes du sergent Ravix Remissainthe
qu'ils peroivent comme un hros, pas un homme de mains
de forces occultes qui le fiancent. Examinons de prs ce
genre de rhtorique court vue.
L'ARMEE CITOYENNE



Lutte contre la

corruption. Oui

mais ...
(Corruption ... suite de la page 12)
Quand il n'y a pas moyen de faire autrement,
qu'on le veuille ou pas. Quand c'est le scratch my back
(gratte moi le dos, je te gratterai le tien), le copinage, le
"mounpasme", les liens de famille ou de caste, un systme
qui n'accorde aucun prix aux vraies valeurs, la
competence, et l'effort.
Que signifie lutte contre la corruption l o la
corruption est une second nature?
Que vouliez-vous qu'il fit, entend-on souvent? Lui
a-t-on laiss la moindre alternative?
Que signifie lutte contre la corruption si on ne
s'attaque pas aux racines mmes de cette corruption, et
c'est l'ingalit des rapports sociaux et conomiques,
jusqu' l'intrieur d'une mme classes.
Tout compete fait, est-ce que Transparency
International ne se fout pas de notre gueule en comparant
Hati et la Sude, le systme hatien et le systme sudois,
Sales rapports sociaux et conomiques en Haiti et en Sude,
l'chelle des valeurs en Hati et en Sude ... Comprenne
qui voudra.
Faisons attention ne pas tomber dans le travers
dnonc par le philosophy Pascal. En voulant faire l'ange,
que nous tombions plus bas encore que la bte.
Lutte contre la corruption. Oui, mais cela ne
s'ante pas l.
Sinon tous ceux qui la prnent, l'Etat ou la socit
cin ile. iou tout sou blf.
On attend donc de voir quel est le contenu
vri c1'. de ce programme de lutte contre la corruption!


i iitorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Par Ray Killick, 19 dcembre 2004
RayHammertonKillick-conscience@yahoo.com

Le rle principal d'une arme dans une rpublique
est de dfendre le territoire contre toute tentative d'invasion,
de dstabilisation de l'Etat, de la part d'ennemis trangers
ou nationaux et de faire la guerre quand l'excutif de l'Etat
le lui ordonne. Dans le cas extreme o la police national
est incapable de maintenir la paix et l'ordre public, c'est-
-dire de contrler un movement de foule par example, il
peut s'avrer ncessaire de faire appel l'arme pour
supplier la police. Dans tous les cas d'intervention
militaire, l'arme demeure sous l'obdience du civil, donc
de la socit.
De plus, l'arme paule la socit dans les cas de
cataclysmes naturels tels qu'ouragans, tremblements de
terre, dbordements de fleuves, ruptions volcaniques. La
socit peut faire appel elle dans des travaux publics
comme la construction de points, de routes, de lacs, etc.
Mais tout cela ne relve point de la vocation premiere de
l'arme. Et par consquent, ne sauraient en elles seules
justifier son existence.

UNE INVENTION AMERICAINE
L'arme amricaine a form cinq armes du
continent au course du vingtime sicle, y comprise l'arme
d'Hati. La hirarchie, les mthodes oprationnelles, et une
forte composante de la culture de notre ancienne arme,
c'est--dire de son modus operandi interne, sont toutes de
conception amricaine, vintage 1934. Parbleu Notre
sacre arme n'a absolument rien hrit de substantial de
l'arme qui nous a donn l'indpendance.
Cette arme de fabrication amricaine constituait
avec l'glise catholique les deux seules institutions
hirarchises du pays. Au lieu de la rformer, la rendre
citoyenne, et l'impliquer dans des projects d'envergure tels
que reforestation, construction de points, d'coles, Franois
Duvalier l'a terrorise, macoutise, dcapite, pour se servir
du corps comme instrument de sa politique de repression
obscurantiste. Et c'est ce corps pourri, corrompu et
dsormais politis, qui est charge de conduire le pays vers
la dmocratie la chute de Baby Doc en 1986 et qui perd
le pouvoir, par suite de luttes d'influence ridicules au sein
de sa haute hirarchie, au profit de celui qui allait chanter
ses funrailles en 1994.
C'est le cas de dire que le blanc nous a donn une
arme que nous avons dtruite. N'est-ce pas messieurs les
forts en thme, messieurs les grands philosophes ?
Un tre vraiment consquent et intellectuellement
probe ne peut tenir la fois un discours anti-amricain ou
mieux, anti-blanc, et rclamer la reconduction de l'arme
d'Hati. Le faire, c'est accepter l'infamie de 1915-1934,
souiller la mmoire des Rosalvo Bobo et Charlmagne
Pralte, et de tous les hros qui, un moment ou une
autre de l'histoire d'Hati, ont sauv l'honneur national
contre l'agression trangre. Non, messieurs, il est ironique
de brandir Dessalines dans le mme discours qui glorifie
le symbol de la domination du blanc. C'est une attitude
qui d'ailleurs dnote une incomprhension total de
l'histoire du pays.
Chers amis, imagine un instant que la France
colonial nous ait donn l'indpendance en 1804 ainsi
qu'une arme indigne. L'indpendance ainsi acquise
aurait-elle la mme rsonance dans le ceur et la mmoire
des hatiens ? Serait-elle un phare pour la liberation des
peuples oppresss du monde entier ? Pour sr, elle ne se
serait pas enregistre dans l'histoire comme l'une des plus
grandes rvolutions de l'humanit. Et l'arme, des mains
du matre descendue, aurait '' 'harge de veiller aux
intrts de la France jusqu nivuvel oiule. Une arme qui
resterait grave dans notre mmoire de people comme un
symbol, un vestige de la domination blanche. Quelle


difference existe-t-il entire cette arme ainsi conue et
l'ancienne arme d'Hati ? Dites-le-moi, s'il vous plat !
Les lans patriotiques devraient s'tayer sur des
conqutes historiques et durables des peuples. Pas sur les
ralisations de ceux qui nous ont domins, nom de Dieu !
Le blanc vous a rpt ad nauseum qu'il appartient
aux Hatiens de s'entendre pour reconstruire leur pays. Il
peut aider, mais il ne le fera pas pour vous. (Qu'est ce qui
n'est pas clair ?) De fait, les dons et prts, qu'il promet,
tardent arriver parce que le gouvernement actuel, pendant
neuf longs mois, a mis la charrue devant les boeufs. Ce
dernier commence seulement maintenant peut-tre
raliser qu'il n'y aura pas de prts ou d'investissements
trangers moins qu'il travaille d'arrache-pied pour tablir
un climate de scurit propice. Il a fallu encore que le blanc,
par l'intermdiaire de Roger Noriega cette semaine,
reproche ce gouvernement un certain laxisme sur le
dossier de la scurit. (Nul n'est prophte en son.pays,
n'est-ce pas ?)
Je ne suis gure anti-blanc car je suis venu chez
eux etj'ai vu ce don't ils sont capable. Ils ont la technologies,
la clef des machines, et mieux, le modus operandi don't
nous avons besoin pour relancer le pays.'
Dsormais, il appartient aux Hatiens, en dpit de
toutes les contraintes, de reliever le dfi maintenant
bicentenaire, de rejoindre une nouvelle fois l'humanit, que
nous avons perdu en nous enfonant dans les tnbres. La
vraie tche est celle de la reconstruction de tous les secteurs
du pays, pas la reconduction d'une arme qui a fait son
temps. Si cette decision devait tre prise, faisons en sorte
qu'elle ne soit pas la ntre. Il y a des Hatiens capable,
qui n'ont rien envier qui que ce soit.

LA CHARRUE DEVANT LES BEUFS
Un jour peut-tre, Hati, de par son choix dlibr,
aura une arme. Une arme qu'elle pourra se payer de ses
propres recettes fiscales pour la dfendre. Cependant,
aujourd'hui, il est antipatriotique de rclamer la
reconstitution de l'arme pour deux raisons essentielles.
Premirement, l'conomie hatienne est anmique, et l'Etat
en banqueroute dpend de l'aide trangre pour sa survive.
Deuximement, qui va imprimer l'arme reconstitue
cette culture d'obdience civil, de vocation patriotique et
de devoir citoyen, qu'elle n'a jamais cultive depuis 1934
quand elle fut charge de la defense des intrts trangers ?
Pas un leadership qui a du mal difier un corps de police
professionnelle, tout de mme Les dirigeants hatiens,
l'exception d'Henri Christophe, n'ont jamais encore prouv
qu'ils peuvent construire une socit productive, voire
reconstituer une arme citoyenne.
Cette deuxime raison est trs important car elle
dpasse le cadre de la reconstitution de l'arme. En effet,
le leadership hatien, qui saurait construire une arme en
lui faisant vivre la culture esquisse, plus haut, serait un
leadership de plus haute conscience relativement la
conscience collective. Un leadership capable d'excuter
une vision d'mancipation des masses par les
investissements dans un climate de scurit pour tous. Un
tel leadership saurait galement dfinir les priorits de
l'heure et ajourner sine die l'tablissement d'une arme
de mtier. Nous donnons credit sur ce point au
gouvernement intrimaire.
Il faut s'riger vhment contre le nationalism
sot. Supportez plutt un nationalism cratif et clairvoyant.
Tributaire des plus hautes valeurs de l'esprit, je soutiendrai
le leadership hatien qui finalement saura convertir le
potential immense de la diaspora hatienne et des forces
progressistes nationals pour btir un future de nouvelles
conqutes et de ralisations qui donneront finalement un
sens la geste de 1804.

CONCLUSION
(voir Nationalisme / 16)







Page 15


INSERTION PAYEE


Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


I I



I UNIBANK




EXCUSES PUBLIQUES ET RTRACTATION D'OLIVIER NADAL

SUITE A SES PROPOS CALOMNIEUX ET DIFFAMATOIRES A L'ENCONTRE DE

LA UNIBANK ET DE MESSIEURS F. CARL BRAUN ET EDOUARD BAUSSAN

Le 22 janvier2004,le sieur OlivierNadal publiaitsurle site politique www.moun comun courrierlectronique vhiculant des propose calomnieux
et diffamatoires l'encontre de laUNIBANK et de Messieurs F. Carl Braun etEdouardB aussan.
Le 27janvier,le Conseil d'Administration de laUNIBANK etMM. Braun etBaussan, dans des notes de protestation parues dans divers journaux
tant en Haiti qu'en Diaspora sou s le titre Afin que nul n'en ignore : Rponse de a UNIBANK OlivierNadal, dffamateurrcidiviste , s'taient
indigns de ces propos calomnieux et mensongers et les avaient condamns avec la plus grande fermet, tout en se rservant le droit
d'entreprendre, en temps opportun, toutes actions lgales.
Suite une sommation signifie par voie d'huissierle 11 novembre 2004 Olivier Nadal aux Etats-Unis, ce dernier, par lettre certifie le 12
novembre par deviant notaire de l'Etatdu Texas, prsente sans aucune reserve ses excuses tant la UNIBANK qu'MMl. Braun etBaussan,
reconnait que ses propose taient compltement sans fondement, faux,malveillants,diffamatoires, calomnieux, etles-rtracte publiquement
Le Conseil d'Administration de la'UNIBANK etMMlV Braun et Baussan prennent acte de la lettre d'excuses et de rtractation d'Olivier Nadal,
public e ci-apr s, et constatent que lavrit atriomph. Ils remercient tous ceux qui, en la circonstance,leur ont tmoign leur sympathie etleur
confiance,etcontinuentde lefaire.
Le Conseil d'Administration de laUNIBANK
F. Carl Braun
EdouardBaussan
Port-au-Prince,le 13 dcembre 2004.
Pices Jointes


LETTRE D'EXCUSES
ET DE RETRACTATION EN FRANAIS

UNIBANK SA
F.C arlBraun
EdouardB aussan
94, Place Geffrard
P.O.Box46
Port-au-Prince, Hati
Objet : Rtractation des propos contenus dans un courier
lectronique et dans un article accompagn d'une photographic
assortie d'une lg nde en date du22 j anvier2004
M essieurs,
C ette lettre fait rfrence un courier lectronique ( e-mail )
transmis parle soussign EdouardB aussan le 22 janvier 2004 et
public parlasuite surle site Intemet www.moun.com. Cete-mail
ainsi que l'article et la photographie (assortie de la lgende
j oute parmoi) tels que publis, et don't copies ci-jointes, n' taient
ni vridiques, ni exactes et taient compltement sans fondement.
Le contenu de ces textes ainsi que lalgende ajoute parmoi taient
faux, malveillants, diffamatoires, calomnieux et ont t crits de
faon totalement irresponsible et ampris de vos droits et de ceux
delaUNIBANK.
Entant qu'auteur de cet e-mail et de lalgende accompagantla
photo, je voudrais publiquement rtracter les declarations
continues dans ces documents. Je vousprsente mes excuses, sans
aucune reserve, pourle storts quej'ai pu c auser votre reputation et
celle delaUNIBANK etpourtous autres prejudice s gnralement
quelconques. LaUNIBANK et vous avez connu de grands succs
tant en Hati qu' l'tranger, et je formule le vou que ma
rtractation pourra, d'une certain faon, rparer les torts que je
vous ai caus s.
Etant donn que lapublicationde cet e-mail, de cet article et de
lalgende accompagantlaphoto obissait des intrts etmobiles
personnel, j'accepte que vous rendiez public la prsente lettre
exprimantmesexcusesformelles etmartractation.
Sincrementvtre,
signaturee authentique)
OlivierNadal
Je certified que le document ci-dessus a t sign en maprsence le
12 novembre 2004 par Olivier Nadal, que je connais
personnellement ou qui a produit son penis de conduire comme
pice d'identit et qui afaitlapr senate declaration sous serment.
(S) S andraL. Ragn, Notaire Public


LETTRE D'EXCUSES
ET DE RTRACTATION EN ANGLAIS




SP i. art % fti of and



Ute ld Lnuor> 22) 2004


lattses ~outt an ~ -ri lr. -r _J b,. the & rujr, ~ duQurd un

whicIh arc ie1 c.wearnte r~:nu~and are'



A h thho CiaUch ,-ru lAnd vr ic ,tt.gU. ~ld twe=,by lhke rta u
the to~~1 .i~ at1t> tx=xctsthe0ontflinIoJ 1 l 2
boO r *'a: rni I a m v qi vau d ,l'hr r Ii'H, Shc q'.* i'1. O
Cr Ohcfie .j h m ?yowtk05cgthear with ~~havv attaine4 r7c %ec4,*
mi.', aiid abrcd, ndI wOnld hopw liiat euch r ratru n m. J mc u e ;{ ht "enlr






an1mivi Naa, ,Jirwhc.rbN tg mer o~ u .j~ rin p~trodu, rc p) .ci-m
~cidut e pun Otitl
:~ ;~~;~iii Yclcc.~:i ;~i~I. k~.:?:;1~b~s ys~r i~itbjfi~1 pr


I


r-_







Mercredi 22 D6cembre 2004
Haiti en Marche Vol XVIII No 47


Page 16


1 USA HAITI I


Si le Washington Post le dit!


Port-au-Prince, 15 Dcembre Roger F. Noriega,
l'assistant secrtaire d'Etat avec responsabilit pour la
region Caraibe, prend ombrage aux suggestions que les
Etats-Unis ont t plus rapides envoyer des troupes en
Haiti que pour allger la pauvret innommable dans ce
pays.
"Rien n'est plus loin de la vrit" a rpondu
Noriega dans une lettre envoye le mois dernier au journal
St. Petersburg Times.
M. Noriega se lance alors dans une description
dtaille du flot d'aide amricaine en Hati durant la
dernire dcennie, en grande parties avant l'arrive de
l'administration Bush.
Cependant il ne mentionne pas le Haitian
Economic Recovery Opportunity Act, plus connu sous
l'appellation de HERO, un accord commercial qui pourrait
fournir des dizaines de milliers de jobs dans le secteur du
pays consacr au textile. Est-ce pourquoi cette
administration laisse le project de legislation mourir
tranquillement au Congrs sans lever le petit doigt pour
aider.
En Hati, le pays le plus pauvre de l'hmisphre,
il y a peu d'ouvertures pouvant tenir la promesse d'apporter
de manire relativement rapide et significative des
amliorations dans la vie des gens. L'industrie textile est
l'une d'entre elles.
HERO aurait apport quelque accs sans droits
de douane sur le march amricain pour des chemises
bas prix, des shorts et autres vtements assembls en Hati
et avec du tissu de fabrication trangre.
Permettre l'importation de tissu peu cher de
n'importe o dans le monde a t un stimulant pour des
investisseurs qui n'ont pas envie autrement de se colleter
avec la pauvret en Hati, et le chaos politique.
Sans ce stimulant, les fabricants de sous-
vtements installeraient leurs factories ailleurs,
probablement en Asie. Or une petite prfrence
commercial sur le march amricain peut aller trs loin:
3% d'accs hors taxes au march amricain permettrait la
creation de 100:000 emplois en Haiti, selon certaines
sources.
Sous la pression des fabricants de textiles des Etats
du Sud des Etats-Unis et de leurs reprsentants au Congrs,
le project de legislation a t vid de son contenu la
Chambre des reprsentants. Mais mme ce rsultat modest
tait trop pour deux snateurs Rpublicains, Sen. Elizabeth
Dole de la Caroline du Nord et Sen. Jeff Sessions
d'Alabama, qui ont bloqu le vote au Snat, alors que
comme ancienne prsidente de la Croix Rouge Amricaine,


Nationalisme Sot!
(suite de la page 14)
Il est fallacieux d'tre anti-blanc et de rclamer
dans le mme temps une reconduction de leur symbol de
domination.
Nous savons que le camp hatien qui support
ouvertement la reconduction de l'arme se compose de
ceux qui n'ont pas t exposs aux arguments que nous
offrons ici et qui errent par navet. Et d'irrductibles
qu'anime un sot orgueil faussement patriotique. Nous
invitons les premiers rejoindre le camp de l'intelligence
Spour le fortifier, le faire surgir du silence, et lui viter une
nouvelle droute. Les seconds sont irrcuprables. Leur
cas relve de la psychanalyse don't je ne suis point un
spcialiste. Au contraire, mes propos leur infligeront une
pousse de tension artrielle pour les jeter dans le silence
de la honte ou bien les faire aboyer comme d'habitude sur
le Net, la radio, dans les journaux, et dans leurs cercles
faits ordinairement de mesquines rivalits, de jalousie,
d'gosme, de petiteries ", de pdanteries. Ils sont dans la
ligne pitoyable des Duvalier et Aristide, tenants des
idologies qui ont ruin et divis la nation. Ils refusent de
changer, de dsapprendre, d'apprendre, et de rapprendre.
S'accrochant dsesprment leur fiert sotte, ils seront
magistralement carts du pouvoir en fvrier 2006.
Il ne faut qu'une poigne d'hommes et de femmes
au leadership clairvoyant et nergique pour changer Haiti.
" Avec eux, tout rentrera dans l'ordre. Mais, avec la
resurgence d'une arme jadis corrompue, l'avenir d'Haiti
sera compromise, avec un lment d'instabilit de plus.
Il est temps pour Haiti de se donner la chance d'un
leadership moderne, passionn, possdant la volont de
construire, l'humilit pour apprendre, comprendre et
rechercher les solutions pour transformer la vie, et lever
les masses au niveau de l'humain. Et peut-tre, un jour, un
jour comme a, la ncessit d'une arme citoyenne
s'imposera naturellement la conscience collective
mancipe de la socit qui pourra se la payer.
En attendant l'mergence de ce leadership, la
nation restera l'otage de forces occultes. Haiti n'a pas de
chance !


on pourrait attendre de Mme Dole qu'elle comprenne mieux
ce que reprsentent ces quelques jobs pour des gens
dsesprment dans le besoin.
Face l'expiration du systme des quotas pour
les importations d'articles en textile la fin de cette anne,
beaucoup de pays recherchent activement un accs
prfrentiel au march amricain. Mais Hati serait dans
une catgorie part. Son dnuement n'est un secret pour
personnel. Les Etats-Unis y ont envoy des troupes deux
fois au course de cette dcennie, et chaque fois renouvelant
leur engagement d'aider Haiti restaurer son conomie.
Sans oublier que les crises hatiennes ont une faon de se


faire sentir jusque sur nos rivages. Pourtant en face d'une
opportunity de crer quelques emplois et de reliever un tant
soit peu les conditions d'existence en Hati, l'administration
Bush choisit de regarder dans une autre direction.

(Editorial du Washington Post, 11 dcembre
2004).

Nota Bene: Nous pourrions ajouter: et ce sont l
les amis si chers notre premier ministry intrimaire,
comme il le disait encore au lendemain de la prsidentielle
du 2 Novembre dernier.


Guerre des decorations de Nol
LA HAVANE, 17 -7 H avane Pour M. Cason, qui refuse de
Dcembre Un cercle scintillant a L a H ave l'enlever et assure qu'elle restera jusqu'
faisant allusion aux dissidents emprisonns contre une srie la fin des festivits, voquer les dissidents arrts n'est
de pancartes montrant les photos de tortures la prison pas une provocation mais un devoir moral des Etats-Unis
irakienne d'Abou -~ :
Ghraib: La Havane, .,
sur le Malecon,
l'avenue du front de -i
mer, les autorits

dip 1lomatique e
cubaines et la mission -- iuq I 1ll

amricaine se livrent
une guerre des
decorations de Nol. t
Juste en face
de la section
d'intrts des Etats-
Unis, les autorits
cubaines ont install
vendredi une srie de
pancartes grand
format, montrant des
photos des tortures Un cercle scintillant faisant allusion aux dissidents emprisonns contre un grand paineau
commises par des recouvert des photos des tortures la prison irakienne d'Abou Ghraib AFP


soldats amricains dans la prison irakienne d'Abou Ghraib,
avec le slogan "Fascistes made in USA".
Face l'entre latrale de l'immeuble, o se trouve
l'entre rserve au public, une autre pancarte a t place:
un Marine amricain vise avec son fusil la tte d'un enfant
irakien sous la lgende: "Merry Christmas".
Les autorits cubaines ont galement mis des
drapeaux rouges croix gamme.
Vendredi, aucune information officielle n'a t
donne ce propos.
Du ct amricain, un diplomat de la section
d'intrts, parlant sous le couvert de l'anonymat, a qualifi
les pancartes de "fanatiques et exagres".
Cette installation est une rponse une dcoration
de Nol un peu particulire installe, entire les classiques
guirlandes, sapins de Nol et autres traneaux, l'intrieur
de la mission diplomatique amricaine: un cercle scintillant
entourant le chiffre 75, correspondent au nombre
d'opposants au rgime arrts en mars 2003.
"Il ne peut y avoir de meilleur contrast. D'un ct:
les Etats-Unis souhaitant aux Cubains de joyeuses ftes
(...) et un effort pour lancer un dbat autour des droits de
l'homme. De l'autre: un ensemble de pancartes
gouvernementales agressives pour les yeux", a dclar le
diplomat amricain.
Lundi dernier, le ministre des Affaires trangres
cubain avait convoqu le chef de la mission amricaine,
James Cason, pour lui ordonner de retire immdiatement
la decoration, le menaant mme de measures de rtorsion.


envers les prisonniers politiques de l'le.
"Le rgime de Castro estime que toute mention
de ses violations flagrantes des droits de l'homme est une
immixtion dans ses affaires intrieures", a-t-il dit.
Le dpartement d'Etat est entr dans la danse,
apportant mercredi son soutien son reprsentant.
"Cela montre notre solidarity avec les Cubains qui
se battent pour la dmocratie et la libert, et nous pensions
qu'il est appropri, en cette priode de ftes, de se souvenir
de ces gens", a dclar le
porte-parole du dpartement d'Etat, Richard Boucher.
Au mme moment, le president du parlement
cubain, Ricardo Alarcon, s'est emport. "Ce sont ses
conneries habituelles. (M. Cason) semble avide de
provoquer des problmes", a-t-il dclar.
Cette guerre des decorations intervient galement
en pleines manoeuvres militaires destines montrer aux
Etats-Unis durant une semaine la capacity de l'le
communist rsister une hypothtique invasion
amricaine. Ces manoeuvres sont les plus importantes
depuis 18 ans.
Cuba n'a pas de relations diplomatiques avec les
Etats-Unis depuis 1961 mais des sections d'intrts ont
t ouvertes dans chacun des deux pays pour effectuer les
tches consulaires et assurer un change minimum
d'informations.
Des 75 opposants envoys en prison grand fracas
l'an dernier, il n'en reste plus que 61, aprs la liberation
depuis avril de 14 d'entre eux, don't le pote et journalist
Raul Rivero, la plupart pour raisons de sant. (AFP)


SANTE

Le group pharmaceutique

Pfizer son tour sous pression
WASHINGTON, 18 Dcembre Pfizer a rvl avaient 2,5 fois plus de risques d'accidents cardio-
vendredi que son anti-inflammatoire Celebrex pourrait vasculaires, mortels ou pas, que des personnel pregnant un
augmenter les risques cardio-vasculaires, ravivant les placebo. Mais une second tude, galement publie par le
doutes sur l'innocuit de la nouvelle gnration de ce type numro un mondial du secteur pharmaceutique, a about
de mdicaments, 3 mois aprs le retrait mondial du Vioxx des conclusions totalement opposes.
par son concurrent Merck. Dans l'incertitude, le group n'a pas vacill,
Utilis dans le monde par plus de 26 millions de jugeant les rsultats de la premiere tude "inattendus". Pas
personnel, le Celebrex a t mis en cause par une tude de question de retire le Celebrex du march: une telle decision
long terme publie par le group et parraine par le National "doit tre prise aprs examen de toutes les informations",
Cancer Institute (NCI). a martel sur la chane de tlvision NBC le PDG Hank
Mene pendant plus de cinq ans sur quelque 3.600 McKinnell. "Je ne pense pas que cette unique tude
personnel, elle a dmontr que les patients pregnant (voir Sant /17)
quotidiennement entire 400 mg et 800 mg de Celebrex







Page 17


1 NOTE DE PRESS I


Mercredi 22 Dcembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 47


Fanmi


Lavalas


Yon sl randevou: randevou b tab la
fanmilavalas@yahoo.com

DEKLARASYON FANMI LAVALAS
16 Desanm 2004
16 Desanm se yon dat istorik nan lavi politik pp
ayisyen. Pou premye fwa, nan tout listwa-1, nan jou ki te 16
desanm 1990, sitwayen peyi-a, te rive chwazi dirijan pou mennen
bak peyi-a anba bany konstitisyon-an ak prensip demokratik.
L pep la te tranpe dwt li nan lank pou-1 vote se yon sakrifis li te
fe pou-1 te mache nan chimen lalwa, anba limy konstitisyon.

Men malerezman depi 16 desanm 90 lenmi demokrasi yo pajanm
depoze lzam, se soti nan koudeta tonbe nan koudeta. Yo f 6
janvye 91, yo f 30 septanm 91, yo f 28 jiy 2001, yo f 17
desanm 2001,yo fe Pnal,yo fe Gonayiv, yo fe Pelig, yo fe Tigwav,
Gran Gwav, Okap, Belad ...elatrye jouk yo rive f 29 fevriye
2004 kote yo kidnape Prezidan Aristid. Konsa yo destabilize,
jouk yo rekolonize. Soti depi 2000, an pasan pa 29 fevriye pou
rive jounen jodi-a yo touye pliske 7 mil patizan Fanmi Lavalas,
gen yen plis ke 7 san prizonye politik, san konte sa ki nan mawon
andedan tankou deyo peyi-a.

Chak jou se masak, se asasinay, se arestasyon san manda ak
kidnapping. Yo kraze, yo brize, yo detwi tout sa pouvwa Lavalas



Mlp


oooulYrEress Co.


Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-'077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11 th Street
Naples, F134102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami. FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL-
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
WashD.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREALNORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


la tap fe pou te pmt Ayiti te vin yon peyi kote tout
moun se moun. Yo menm rive fe inivsite Fondasyon
Aristide tounen Kazen. Gen pliske 20 estasyon radyo
ak televizyon ki femen anba kout zam. Yo kraze, yo
brile kay anpil.kad Fanmi Lavalas.

Nan kondisyon sa Fanmi Lavalas deklare:

1- Jou 16 Desanm lan se yon jou pou tout
ayisyen ki renmen libte ak demokrasi
medite sou lavni peyi Dayiti ki anba
lokipasyon jounen jodi-a.

2- Fanmi Lavalas ap f tout manm ak
senpatizan li yo konen rezolisyon yo ki te
pran nan dnye kongr-a toujou valabjouk
nou va rive nan yon lot Kongr.

3- Fanmi Lavalas ap rete solid ak tout
prizonye politik yo jiskaske yo libere yo.

4- Fanmi Lavalas ap kontinye sipte tout
fanmi patizan ak militan, tout malere,


Paris demand Chavez

[14 Dcembre de s'engager en HaetI trangres, Renaud
2004] de se ngager en ait Muselier, premier
Tmoigner un fort signe politique au ministry envoy Caracas parle Quai d'Orsay depuis 2000.
turbulent Venezuela sans fcher les Etats-Unis. Voil Remis en question par une parties de la population, parfois
la mission assigne au secrtaire d'Etat aux Affaires de faon muscle le Venezuela a connu un coup d'Etat
(voir Chavez / 20)


Pfizer son tour sous pression


(Sant ... suite de la page 16)
caractrise de manire significative le mdicament",
bien qu'elle soit complete et contrle, a-t-il ajout.
M. McKinnell a notamment soulign qu'il
fallait mesurer les avantages des nouveaux anti-
inflammatoires de type COX-2, comme le Celebrex,
le Bextra de Pfizer, galement mis en cause, mais
aussi le Vioxx de Merck, retir du march en
septembre, face leurs prdcesseurs, les "anciens
agents non-stroides". Aux Etats-Unis, ces derniers
"tuent plus de personnel des suites de maladies
gastro-intestinales, environ 16.500 par an, qu'ils n'en
aident".
I.e dloute e.t nanmoins bel et hien install
sur l'innocuit du Celebrex, qui a gnr plus de 2,2
Inilliards de dollars de chiffre d'affaires sur les seuls
neuf premiers mois de 2004. Consequence directed,
la premiere demand de plainte en nom collectif
contre Pfizer et certain de ses dirigeants a t
dpose vendredi par un cabinet d'avocats amricain
les accusant d'avoir public des communiqus
"trompeurs" sur le Celebrex et le Bextra. Les
mdecins amricains ont galement lanc un appel
leurs confrres pour ne plus prescrire le Bextra tant
que des tudes supplmentaires n'auront pas t
faites.


A la Bourse amricaine, le titre Pfizer a t touch
de plein fouet, clturant en recul de 11,15% 25,75 dollars.
Les investisseurs estiment que le Celebrex et le Bextra
"vont tre retirs du march, a expliqu la banque
d'affaires Morgan Stanley, jugeant ce point de vue "peut-
tre trop pessimiste", et tablant plutt sur un recul
significatif des prescriptions de Celebrex.
Sur ce sujet, Pfizer, selon son PDG, "n'a pas de
modles" pour valuer les ventuelles pertes.
Les investisseurs, eux, restent marqus par l'affaire Vioxx,
qui "a soulev des inquitudes sur l'ensemble" des anti-
inflammatoire de type COX-2, a soulign l'agence de
notation financire Standard and Poor's.
Avec ce prcdent en tte, Pfizer a donc jou la
prudence vendredi. "Nous avons trouv qu'il tait
important de rendre publics (les rsultats de l'tude du NCI)
pour que les mdecins prescripteurs et les patients puissent
pleinement valuer les risques et les bnfices d'un
traitement avec le Celebrex", a expliqu Hank McKinnell.
De son ct, la FDA, l'agence amricaine de
rglementation des mdicaments, a laiss entendre qu'elle
pourrait dcider un retrait du march des anti-
inflammatoires de type COX-2 comme le Vioxx avant une
audition publique d'experts sur leurs risques. (AFP)


8772 IjNE 2 eme A rventue

Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
- na ri.i-. rm.,.


* CD's (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
" Drariltl ntl lr Ch r v .PIlY


1 c -L lY%-. JL JL F M-dJ L >.P


malerz yo asasine nan BI, nan Site Soley, Fb
Nasyonal, Matisan, Solino, Okap... elatrye.

5- Fanmi Lavalas ap kontinye mobilizasyon manch
long lan ak yon rezistans pasifik, san zam, san
vyolans anba bany konstitisyon-an ak
konvansyon entnasyonal yo jiskaske peyi-a
rejwenn dwa granmoun li, retounen nan Id
demokratik ak retou fisik Prezidan Aristid.
Koudeta non! Lokipasyon non! Demokrasi wi!

Pa pdi lafwa, pa pdi lespwa, pp ganize pa kon-n pdi
batay.

Yon sel nou fb, ansanm nou f, ansanm ansam nou se
Lavalas

Komisyon Kominikasyon
Angelot Bell
Mario Dupuy
Maryse Narcisse
Jonas Petit


--


--------------







Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


Page 18


Les Jeux de Bernard


GROIL L








FAIBLI


Solutions de la
semaine passe:

F ERM IE R S
RUE E TA U
I ED CBI
PARECHOC
IL CA TI
E BIP I ED
RE NO V A E
ERE S ETUS


Allez de GROLLE FAIBLI, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettrepar line.

@/


SORDNALDERCAYRFEA


ZD
XY
KA
SC
J E


L L B
LLB
IEO
TUN
TTD


Trouvez 28 iles des Bahamas dans le carr ci-contre


IES JEUX DE BERNARD 1


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
Tl: 221-8567 / 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com
5h00 6h30 Bon Rveil en musique

6h30-7h00 Au PipF irit chantaint
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00- 9h00 NIVlodie NVIitin avec Marcus
Informations, Interviews. Anecdotes. Humour. Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


10h00- Midi Le Disque de I'Auditeur
animation: Jacques Lacour

12h00- 12h15 Le IVEidi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

12h15-2h00 Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime
2h00- 3h00 C 4 est si bon
eni chansorns-..
Emission de Chansons Franaises

3h00- 5h00 Le Bo- n 1 Vieux Temrrps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill


5h00


7h00 8h30
8h30 9h00

10h00





9h00 et au-del


Le Journal de 5 IH-eures


Ameior y Sabor
Soir Informations

INotre Gi-ra>nd concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique )

Jazz at Tenr (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits

Cavaliers, prenrez
vos darrm es (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens
Chaque Dimanche : 10h- Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez


Mlodie, c'est plus fort
en musique !


En bref .. (suite de lapage2)
L'ancien Snateur Edgar Leblanc lu coordonnateur national du
parti OPL
L'Organisation du Peuple en Lutte a procd le week-end dernier la tenue de son
deuxime grand congrs national. Au course de ces assises a t lu le nouveau comit
directeur de l'OPL, suite au recent dcs de son coordonnateur national, le Prof. Grard
Pierre-Charles. C'est l'ex-Snateur Edgard Leblanc fils qui le replace dsormais
officiellement. Celui-ci s'est prononc en faveur d'une gestion collective du parti.

Les gouvernements brsilien et hatien signent deux accords de
cooperation technique
Au course d'une visit lundi en Hati du chancelier brsilien Celso Amorim, deux accords
ont t signs pour un montant de 241.080 dollars amricains. L'un permettra la culture du
manioc, le second concern la production et le traitement de l'acajou.
Le Brsil a d'un autre ct sign un accord avec la Banque Mondiale relatif au financement
d'un programme de distribution de nourriture dans 70 coles en Hati. La BM apportera un
montant de 789.540 dollars et le gouvernement brsilien 300.000 dollars. (AHP)

Fin de la visit du president de l'Union africaine ...
Le prCident de l'organisation de l'Union africaine a effectu une visit Port-au-Prince le
week-end coul. M. Alfar Omar Konar a rencontr les autorits et reprsentants de
diffrents secteurs di pays. Il visitera ensuite la Jamaque, le Venezuela, puis l'Afrique du
Sud, toujours dans le cadre du dossier Hati.

Le gouvernement se fait taper sur les doigts par divers secteurs, notamment
le patronat et des secteurs sociaux qui ont exprim ouvertement leur'insatisfaction de la
performance de cette administration. Le Club pour la Libre Entreprise et la Dmocratie
(CLED) a svrement critiqu le gouvernement et a mme souhait des changements au
sein de l'quipe ministrielle, sinon de son
" entraneur ". Cette declaration a t fort mal accueillie par le Premier ministry intrimaire
qui a souhait que dornavant le secteur des affaires s'occupe de faire des affaires et lui
laisse le soin des affaires politiques.

Wyclef Jean au secours des sinistrs des Gonaves
Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a lanc le 14 dcembre un clip de la star
hatiano-amricaine Wyclef Jean, ddi Gonaves, ville du nord d'Hati durement
prouve par la tempte tropical Jeanne les 18 et 19 septembre 2004.
Le clip montre le clbre chanteur en train de causer avec des
sinistrs, aider les manutentionnaires du PAM dcharger de lourds sacs d'aide
alimentaire, distribuer de la nourriture et de l'eau aux dmunis. Le clip de Wyclef Jean vise
sensibiliser l'opinion international sur la situation de ces populations et susciter des
gestes de solidarity et de gnrosit leur gard.
Cette chanson d'espoir pour les victims des inondations devait sortir en prlude la
runion du Groupe de contact d'Hati hberge par la Banque mondiale Washington le 15
dcembre. Ont pris part ces assises les agencies des Nations unies, des donateurs et des "
groups spciaux d'intrt ", indique un communique du Programme alimentaire mondial.

Hati: des soldats dmobiliss dlogs de l'ancienne residence de Jean-
Bertrand Aristide
Un group de soldats dmobiliss a invest le mercredi 15 dcembre l'ancienne residence
du president dchu Jean-Bertrand Aristide, alors que des partisans de ce dernier
manifestaient contre la presence depuis mardi de la force onusienne dans le quarter de Cit
Soleil, Port-au-Prince. Une cinquantaine d'anciens soldats arms sont entrs dans le
btiment abandonn situ dans le quarter de Tabarre, en banlieue de la capital, selon leur
porte-parole, l'ancien sergent Remissainthe Ravix. Ils voulaient utiliser la proprit
dsormais comme base pour leurs operations afin "d'assurer la scurit de la population", a
prcis leur porte-parole.
La MINUSTAH a ragi immdiatement, encerclant le btiment, sur demand du
gouvernement, et a intim l'ordre aux anciens militaires de dguerpir. Entre-temps les
responsables de la force onusienne ont rencontr le Premier ministry Grard Latortue pour
discuter de la situation, selon Damian Onses-Cardona, porte-parole de la mission des
Nations unies sur place, forte de 7.000 hommes.
Le show of force aura dur 2 jours. Les anciens militaires ont refus d'obtemprer.
Plusieurs dlgations gouvernementales se sont portes sur les lieux pour tenter de
convaincre les anciens militaires. Au bout de 2 jours, la Minustah a finalement dlog les
anciens soldats et pris leurs armes. Et cela sans effusion de sang.

Hati : un avion d'une compagnie locale contraint de faire demi-tour
Un avion de ligne d'une compagnie rgionale Caribintair"" a t forc vendredi de faire
demi-tour cause d'un ennui mcanique, a constat un reporter de HPN.
Le vol 025 de la compagnie Caribintair, qui a laiss Port-au-Prince 9:20
minutes vendredi, n'a pu atterrir au Cap-Hatien comme convenu. L'avion est
rest environ une heure dans le ciel alors qu'il devait atterrir aprs 30 minutes
dans la deuxime ville du pays.
Le bimoteur de la Jet-Stream s'est vu oblig de faire demi-tour en raison d'une
panne son moteur gauche. Nous avons eu une fuite hydraulique"", a confi
l'un des deux pilots HPN peu aprs l'atterrissage l'aviation civil de la
capital. Les 19 passagers en sont sortis indemnes mais branls.


GSORABBIE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

B A

USE

X L


Solutions de la semaine passe
S RUDENTE


I _ _ _


I


i L I


Solutions de la
semaine passe:
FAUTER
FAUTE S
F LUT ES
ELUTES
ELITES
EDITES
EDILES


i I i I I






Page 19


Ti sout na ti aout


Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vnl XVIII Nn 47


Tir G

DERANDLO JERETYENZEN

Derandlo jeretyenzen
dlo
dlo tantasyon
dlo
dlo dekiprevyen
dlo
dlo k-m pa ka goute
dlo
dlo anm nan k blese
dlo
cheve vi-a plen dlo
li ranmase yotout
yotout dmi wonfle
nan glas je-m
dlo delala
dlo
dlo van dlo bwote aie
se dlo sa
dlo k'ap tekelaro
dlo
dlo chimen rv
milpawol
pawl nou pran dife
dlo
se dlo sa.

Andrfouad
Coral Springs, FI. 5 desanm 04



DOUL-M SE PA-=M
Si dlo plen je-m
L m'tande anndan vant-ou
Grangou tout sezon
Sk'ap kata lakata.
Si k-m sere
L m'gade lan je pa-w
Lamiz k'apjwe marl,
Si m'manje dan
L m'w sou po bouch ou
koud blanch
Dekourajman pa kwape souri
Si m'pase men lan tt-ou
Si m'sere-w sou pwatray mwen
Pa kw se pitye,
konnen se lanmou
Lanmou-m pou ou.
Venn kat jen pase
Papiyon pa vole
Lasen jan pa pa fete
Lavoum pou tonton nwl
Ki pa konn wout site soly
Venn kat jen pase
Papiyon pa vole
Lasenjan pa fete
Dy jezi se vandredisen
Li pa fete an desanm
Alelouya pou tou sa k'tonbe;
Ayibobo pou tou sa k'pa lage;
Ayibobo pou ou vye fr-m!
Ayibobo pou ou vye s-m!
Miz-a rd, lan rv-ou se rl
Men kenbe; kenbe fm
Ane pa touye-w,
se pajou k'pou touye-w
Ft pa-w p'ap vini
pou youn sl jou
Li va koumanse
youn Dimanch Pak...
Kouray fanmi m'yo, nou se wozo
Rezistans nou lyann mol;
Kote n'kanpe, pichon pa leave.
Tann, tann rete tann
Banbou-w va tire
Pou zanst nou yo tande:
Men kwa manman-1
Men kwa papa-I
Tonton Nwl mal pa ladann.
Tiwawa Goulo (Koukouy)


DISCOVER MIAMI

SIKS TOTAL-KAPITAL

Ane sa-a, se pa te jwt timounn. Se te gwo koze. Koze
granmounn. Discover Miami reyini plis pase 1,000 etranje ak Ayisyen
nan Little Haiti. Little Haiti pa nou-wi! Little Haiti sa-a anpil etranje te
p menm gade palafent la wi, enben kd laperz-la kase... e se ak
anpil lakontantman yo debake 11 desanm ki sot pase la-a pou vin
vizite Little Haiti. Chak 45 minit, 3 otobis debake etranje; youn total 25
otobis Chak otobis debake youn mwayn 40 mounn.
Premye otobis la te chaje ak ofisyl Lavil la. Majistra Manny
Diaz Komisyon Barbara Carey Shuler, City Manager ak youn bann
lot ofisyl. Yo monte nan Sant Kiltirl Mapou....Nan Sant lan wi, Sant
yo made pou mwen kraze-a wi enben yo vizite, yo danse, yo manje,
yo admire bl tablo; enfen enfen se te pens ak pikwa pou yo te kite zn
Little Haiti-a pou yo t'al vizite lIt kote yo. Koukouy yo te ozany. Yo
danse tout kalite dans. Tout kalite rit.
Te gen 4 estasyon Anndan caribean Marketplace la kote bl
Tablo ak 8 atispent a te espoze zv yo. Plis bonjan mizik twoubadou.
Apre sa sete Sant Kiltirl Mapou ak Libreri Mapou. Anwo, bl
espozisyon atizay ak kuizin ayisyen pou ofisyl ak etranje goute. Desann
anba, Anba Mapou-a se te espozisyon bl penti ak gwoup twoubadou
Nn & Friends. Dapr rapo ki ft Little Haiti pote premye pri. Nou te
gen anpil koul. Nou te chaje ak aktivite mizik, dans elatriye e kanta
pou lamanjay la menm, madan Casimir t'ap fri griyo ak bannann peze
lamenm sou plas...Gade non Etranje yo mete yo anran pou yo achte....
Bl bagay!.
Little Haiti te bwd e n'ap tout pwofite renmsye atis ki f
deplasman pou te vin kore Koukouy Miyami yo pou reyalizasyon mvy
sila-a. Nou vle nonmen atispent tankou Sofia Lacroix, Wilfrid Daleus,
Jean Rosemond, CACEC, Koukouy Homestead, Carole Delynch
Panthaleon Guilbeaud, Nn and Friends, Gifrantz, Majisyen Fritsner
Paul ki distribiye plis pase 200jwt bay timounn yo. Fk nou mansyonen
tou gen 2 lekl ki te debake ak elv yo. Malgre se te youh samdi,
pwofcs yo akonpaye elv yo vin pran youn douch lakilti nan Little
Haiti ak Sosyete Koukouy. Youn renmsiman espesyal pou RASHA
adminstrat NET Office la ki te louvri Caribbean Market la jou sa-a
epi mete tou sa nou bezwen disponib pou te penmt aktivite Discover
Miami-a youn siks total-kapital.
Discover Miami se youn inisyativ biwo Komisyon Barbara
Carey Shuler ak City of Miami. Department Cultural Affairs patwone
an pati. N'ap w lane pwochenn. Senmenn pwochenn m'ap pote kk
foto pou nou. N'ap renmsye Max Manigat ki te soti Mirama ak Dokt
Ernst Mirville ( Py Banbou) ki te f deplasman-an soti Ptoprens, rantre
Miyami pou vin asiste Discover Miami ane sa-a. Youn remsiman
espesyal pou Island TV ki f youn reptaj wololow Lendi pase sou
Discover Miyami nan Little HAITI. ISLAND TV sou Chanl 19
(Comcast) kounye-a; li an onnd de 6 diswa rive jouk minui.


KOUZEN TOGIRAM
De ti mo twa uitym pou kouzen
Mji (Togiram) ki retounen lakay
ki pajanm ni bay, ni pran, ni voye
nouvl. Pou ou kouzen anba kout
zepon lavi-a nou voye youn
sapatonn kouray pou ou. Jounen
jodi-a an Ayiti mounn pa soti; se
nan twou pot yo gade. Nan twou
y'ap viv tankou rat! Men Kouzen
ki kote sa ap rive? Si ou te la ala
kout nou ta voye! JM

KOUZEN BANBOU
Ou vini. Ou ale. San di krik; san
reponn krak. Youn tigout chagren
nan k-w. Youn bokit reziyasyon
sou vizaj ou. Ou vini san pale. Ou
tounen tou bb..bkk. Ou te
toujou di w'ap batay jouk mayi
mi... Eske se vre mayi-a fin
degrennen sou pye?
Yo di se zobwa-a ki rete; ske se
vre Kouzen?
JM


KOURAY!
Kouray pou Kouzen ak Kouzin
Ayiti yo. Kouray pou tribilasyon
n'ap pase. Kouray si ane 2004 pa
pote bonbon siwo pou zanfan yo.
Kouray si zanst yo move, loratwa
nou chavire... Kouray! Pale pou
n'pa toufe. ltgt laperz ak
reziyasyon. Rele anmwe pou
vwazinay tande. Fok nou viv tou...
Lavi-a se pou noutout. Chak
mounn dwe jwenn youn titranch
piti kou l'ye pou l'respire nan resp
ak lap. JM

SOLIDARITE
Si nou bay lebra
si nou maknen
younn ak lot
si nou mache
sou kadans lanmou
resp ak diyite
ansanm-ansanm
n'a f mvy
jan mapou


ALA YOUN BEL FET!
Dimanch 19 Desanm
randevou-a te nan Sidws Miyami.
Sikilasyon bloke.Pakin chaje.
Mounn chita sou 5 ranje. CACEC
sou direksyon MARCEL ALEXIS
te an aksyon. Kominote-a te sanble
nan lakou Legliz Christ-Roi. Atis
soti toupatou nan Miyami ak nan
Homestead pou vin pote lamenfot
ak CACEC k'ap pote flanbo
lakilti-a nan zn nan.
Aktivite yo derape depi 3
nan apre midi. Malgre youn ti briz
fre ki t'ap balize ki te blije mounn
kenbe men, kole zepl, chal vwa
medam yo, chal dans yo te
rechofe lasistans-lan ki pa janm
sispann bat bravo. Koukouy
Homestead ak Koukouyt Miyami
yo te ofri kk koregrafi dans
flklorik. Nou te pwofite envite
paran yo pou yo ankouraje
timounn yo nan mouvman kiltirl
sa yo ki se endantite yo, youn mak-
anvi manman yo ak papa yo ba yo
depi nan vant.
Bravo pou Manich
Franois jenn atis chant ki pse
kon zetwa k'ap sentiye nan syl.
Bravo-Bravo pou China Sorel ki
te entprete youn powm ak anpil
.gangans ak atikilasyon,: Katiuskie
Pierre ki rantre lanmou Jezi nan
k nou. Youn vwa swa, ak youn
champ san pary. Jenny Pierre-
Louis ak Katia Chevalier 2 jenn
dansz ki pwomt anpil. Kerisa
limenm te wololoy nan danse bal-
a. Gwoup dans ki soti nan
Ascencio Church te reponn ak
youn dans Gospel. tout bl dans sa
yo te sou direksyon koregraf Nolka
Lerebours ak bl dek Alice
Johnson.
Anplis teyat sou lanativite-
a nou kwaze pou premye fwa ak
gwoup mizikal CACEC Stars yo.
youn gwoup jennjan ki vin pote
youn tidiplis nan prezantasyon
kiltirl la.
Nou pa kab bliye dans
Columbien yo ki te pote youn ti
lakoul Colonbyen ak youn dans
Cumbia ki f gason kou fanm nan
asistans balanse yaya.
Ane sa-a CACEC te
penpan. Atis tankou Max Piquion,
Kiki Wainwright, Carl Fombrun,
Panthaleon Guilbeau, Shannon
Whit ki te f vizaj clown pou
timounn yo, Wilfrid
Pressoir,,,Charles Nerette abiye an
tonton Nwel t'ap distribye kado
sou kado bay plis pase 100
timounn... nou bat bravo sou bravo
pou ekip CACEC la espesyalman
kodonat-a Madam Ginette Vaval
ak Marcel Alexis.
Pwochen randevou se 5
Janvye. Menm kote-a; pou
selebrasyon nouvl ane-a. An
verite tankou mounn Sidws yo di:
Depi se CACEC se bon bagay! Yo
pa manti!
Jan Mapou


'


1


I


- .J1 9 7 -1l iL I va u k l .






Mercredi 22 Dcembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 47


Page 20


BACK PAGE


CHAVEZ...
(suite de la page 17)
avort et une interminable grve en 2002 -, Hugo Chavez
tait devenu moins frquentable. Surtout, sa rhtorique
antiamricaine en faisait un alli encombrant, y compris
pour ses voisins.
Un pisode a tout change. Le 15 aot dernier, les
Vnzuliens sont appels dcider par rfrendum s'ils
veulent mettre fin prcocement au mandate du chef de l'Etat.
Quelque 60% d'entre eux rpondent non, Chavez a gagn.
"Il est dsormais confort", estime Renaud Muselier.
Sur le plan diplomatique, Paris trouve en Chavez
un fervent adepte du multilatralisme, et un soutien de la
candidature du Brsil, qui, l'instar de l'Inde, brigue un
sige au conseil permanent de scurit. L'appui n'est pas
ngligeable, alors que les deux autres puissances de la
region, l'Argentine et le Mexique, continent prendre
ombrage de la monte en puissance du Brsil de Lula. En
revanche, Renaud Muselier s'est heurt un mur
d'incomprhension sur le dossier de Hati. Pour le ministry
" des Affaires trangres, Ali Rodriguez, le Venezuela ne peut
soutenir les efforts des Nations unies Port-au-Prince,
puisqu'il contest la faon avec laquelle l'ex-prsident
Jean-Bertrand Aristide a t dbarqu du pouvoir, en fvrier
dernier.
On a fait en Hati ce qu'on a tent de faire au
Venezuela en avril 2002, estime en substance le
gouvernement. Quitte verser dans le comique, Caracas a
toujours pris soin de borner sa dnonciation d'un coup
d'Etat en Haiti aux Etats-Unis. Ils


ont pourtant organis le dpart d'Aristide main dans la main
avec la France. "Nous ne sommes pas d'accord sur le point
de dpart, mais maintenant il faut sortir de la crise",
argument Renaud Muselier. "Il est inimaginable que le
pays le plus puissant des Carabes ne s'implique pas
politiquement Haiti", plaide-t-il.
Il n'en est aujourd'hui pas question. Ali Rodriguez


a d'ailleurs expliqu son pair franais que l'ONU ne
parvenait mme pas organiser l'humanitaire : Caracas
est prt donner 2 millions de dollars et de ptrole, mais
ne trouverait aucun
interlocuteur sur place.
Caracas : de notre envoye spciale Lamia


L'ex-dirigeant rebelle Winter Etienne
HPN, 15 Dcembre Un ex- cavale accus d'avoir tu une fillette de 6 ans, alors
dirigeant des rebelles, qui ont lutt contre V ale qu'il tirait sur un rival.
Jean-Bertrand Aristide, est actuellement en Winter Etienne, Butteur Mtayer et Ferdinand
fuite, a rapport l'Agence France Presse, citant une source Wilfort taient les principaux chefs de file de la rebellion
du bureau du Premier ministry. anti-Aristide dans l'Artibonite. Ils taient galement les
Winter Etienne, porte-parole du Front pour la principaux dirigeant de 1'" Arme cannibale ", une milice
reconstruction national, est rendu responsible de la pro-Aristide, qui s'tait retourne contre l'ancien rgime
disparition d'au moins trois conteneurs de merchandise au aprs l'assassinat l'an dernier de son chef d'alors, Amiot
wharf des Gonaves, alors qu'il tait le directeur du bureau Mtayer, frre de Butteur.
de l'autorit portuaire.
Le 28 novembre, Butteur Mtayer, un
autre chef du front de resistance anti-Aristide,
aux Gmnaves, a t arrt, le 28 novembre
Miami, son arrive sur le sol amricain"
pour tre rest trop longtemps hors du
territoire amricain et donc dchu de son droit
au sjour."
Par ailleurs une plainte a t dpose
contre Ferdinand Wilfort, alias Ti Will, au
parquet du tribunal civil des Gonaves. Il est


S.








Un Nol CAM est toujours russi!

En utilisant la seule compagnie sur le march offrant Tradition, Leadership, Exprience,
Efficacit et Service les ftes seront toujours belles pour toute la famille.


Les transfers effectus partir des Etats-Unis et du Canada jusqu' 5 heures (e soir)
sont garantis d'arver leur destinataire (pourvu quIt soit present au moment de laivraison)
Port-au-Prince ou dans les vites de province en moins de deu heures,
Camffoffe aussi loptin dun dn pt sur compete n'import quele banquet En Hati

CAM i



^^ ^^^^

Notre difference c'est notre service!

APUm oU nO!SUGRAUmf E


^ICANDI *-~~aaar '~~n ^)56~


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie n'est
plus la mme




7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz.

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times


11 heures
Encore plus de
musique...




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs