Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00232
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: November 17, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00232
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 17 au 23 Novembre 2004 1


toujours plus de

. et de dpendance ANALYSE
PORT-AU-
PRINCE, 13 Novem-,
bre Alors que dans
les pays de la region
(sud), il n'est question
que d'changes com-
merciaux rciproques
et aux meilleurs
terms possibles et
imaginables, Hati
reste la seule qui soit
tourne exclusi-
vement pieds et
poings lis vers les
capitals du grand
nord du libre
changisme et du
march unique et
unilatraliste.
Chaque
semaine, l'assistance
financire est re-
d(ic I l'entre' tlu i rtir d S ans-Fil nht YonelLouis (voir Dpendance / 4)


...Visite du

Premier

Ministre

canadien

Paul

Martin
Port-au-Prince
Le premier
ministre Paul Martin a
soutenu dimanche que
le retour de la
dmocratie en Hati
passait par une
reconciliationn
Premier Min. canadien Paul Martin, Boniface Alexandre et Grard Latortue AP c o n c i i a t i o n
nationale, mais l'un des
MATCH REVANCHE A MIAMI reprsentants du parti de l'ex-
president Jean-Bertrand Aristide n'a
HAITI-BRESIL / 2-1 P. 11 pas tard le contredire.
"La communaut inter-
nationale a fait des efforts
considrables pour venir en aide
Hati, mais elle ne pourra pas
accomplir ses engagements sans
l'existence d'une reconciliation
national entire vous tous Hatiens.
L'un ne peut pas aller sans l'autre", a
dclar M. Martin au palais
prsidentiel de Port-au-Prince, lors
d'un dner qui runissait des
dirigeants socio-politiques de toutes
tendances.
C'tait la premiere fois
depuis le dpart en exil d'Aristide, en
fvrier, que des membres des
principles formations politiques se
retrouvaient dans la mme pice. Paul
Martin n'en tait pas peu fier, surtout
que sa visit tait la toute premiere
d'un chef d'tat canadien en Hati.
"Pour russir, il est essential
But de Ulcena Richardson que n'a pu empcher le milieu de terrain que les parties politiques et la socit
brsilien Dunga (voir Canada-Haiti / 6)


E-


JeaniJute entendu
une 2me fois par

le juge d'instruction
PORT-AU-PRINCE, 12 Novembre -
(AHP) Le Pre Grard Jean-Juste a t entendu une
2me fois vendredi par le juge d'instruction Jean
Snat Fleury prs d'un mois aprs son arrestation
au presbytre de la paroisse Ste Claire de Petite-
Place Cazeau. (voir Jean-Juste / 7)
3 w -- ~


Le Pre Grard Jean-Juste sa sortie
vendredi du cabinet d'instruction
photo Yonel Louis/HenM

Prochain
lancement d'un
mandate d'arrt
international contre
Aristide P.3

EDITORIAL

La France

"y voit rien!"
P.2

" Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 /754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email: pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,


misre

IZa


I RBrricadesc d'i iim


--


il Du[-l-luaucNu Rlglllu llvlt: a illa ccuu quR ctuz o-A l rut








EN PLUS ...


EDIT


La France'
PORT-AU-PRINCE, 15
Novembre La Cte d'Ivoire a pris le
chemin inverse d'Hati. Deux cent (200)
ans aprs notre indpendance, ne
continue-t-on pas considrer le sous-
dveloppement d'Hati comme le
rsultat d'une indpendance prmature,
outre d'avoir chass tous les colons
franais, aprs en avoir massacre un bon
nombre. En un mot, nous aurions choisi
l'indpendance totale-capitale au
dtriment du dveloppement, don't les
puissances coloniales taient lors les
seules et unique dpositaires.
Aucune autre colonie devenue
indpendante la mme poque n'avait
choisi une voie aussi radical. Aux Etats-
Unis, ce sont des blancs, en majority de
souche britannique, qui avaient pris leur
indpendance de l'Angleterre.
L'Amrique latine a t libre par des
mtis, qui taient dj propritaires.
Donc indpendance politique, qui n'a
pas change aussi totalement l'ordre des
choses.
Par contre, l'indpendance
hatienne ce fut tabula rasa. Rupture
total ou rien ...
On nous le reproche. On
continue de nous le reprocher. Et
principalement la France mtropolitaine
qui s'en est toujours serve comme
"l'exemple ne pas suivre" auprs de
nos congnres des autres Antilles ou
d'ailleurs, issues galement de la
colonisation franaise.
Or l'oppos parfait d'Hati,
n'est-ce pas la Cte d'Ivoire?
Indpendance en 1960, dans la
mouvance du vent de dcolonisation qui
a suivi la 2me Guerre mondiale: aucun
pays n'est rest aussi fidle la France.
( l'exception du Sngal de Lopold
Senghor) que la Cte d'Ivoire.
Ecoutons le Petit Larousse:
"Langue: franais. Monnaie: franc CFA
(...). 1960: accde l'indpendance,
avec pour president Flix Houphout-
Boigny, constamment rlu depuis et
fidle la cooperation avec la France.
1990: une grave cruise politique et social
conduit Houphout-Boigny ouvrir le
pays au multipartisme. 1993: aprs la
mort d'Houphout-Boigny, le president
de l'Assemble national, Henry Conan
Bdi, lui succde, conformment la
Constitution. 1995: une election
prsidentielle confirm Bdi la tte
de l'Etat."
Et ainsi de suite, mais jamais
aucune atteinte "la cooperation avec
la France."
La Cte d'Ivoire n'est pas
pauvre en resources. Premier rang
mondial pour le cacao, le pays vit
glement de son caf et de
l'exploitation de ses forts.
Mais le Petit Larousse note
aussi: "L'conomie reste dpendante de
l'volution des course des matires
premires. Abidjan demeure la seule
grande ville et le dbouch maritime du
pays."
Autrement dit, conomie
commercial ou import-export, mais
touchant trs peu ou pas du tout
l'intrieur du pays, qui reste "trs rural"
dixitt le Petit Larousse).
C'est Hati au 19e sicle, toutes
proportions gardes: le rgne du caf et
du bois prcieux. De grande fortunes se
font, mais qui laisseront peu de traces.
Dj en 1990, "une grave crise
politique et social force Houphout-
Boigny ouvrir le pays au
multipartisme" ...
Mais le successeur du "Vieux",
Henry Konan Bdi, ne change pas


ORIAL


'y voit rien!"
grand chose, se contentant d'largir un tant
soit peu l'assiette de nouveaux cadres,
d'ajouter quelques nouvelles ttes la
nomenklatura. Une sorte de jean-claudisme
bon teint ...
Mais une chose reste immuable:
c'est la "fidlit la cooperation avec la
France."
La France, expliquait la semaine
dernire un jeune ivoirien "en direct" sur la
chane canadienne RDI: ce n'est pas
seulement la puissance conomique et
militaire, c'est aussi le commerce de dtail,
les petites entreprises, tout. "On ne peut rien
faire en Cte d'Ivoire, on ne peut acheter
une pice de rechange, une pingle qui ne
vienne de la France."
Voici donc l'heure du bilan pour
cette cooperationn modle" entire une ex-
colonie et son ancienne mtropole. Depuis
une semaine, on procde une vacuation
massive de families franaises de Cte
d'Ivoire (Paris a beaucoup hsit avant
d'arriver cette extrmit). Sous les yeux
du monde entier, un sentiment anti-franais
fait rage qu'on n'avait pas connu depuis la
guerre d'Indochine (1954) et celle d'Algrie
(1954-1963).
On a mme entendu des
manifestants ivoiriens crier, galement "en
direct": "A chaque Ivoirien, son Franais."
Traduction: "Koupe tt, boule
kay", le cri des esclaves rvolts de la
Scolonie de Saint Domingue. Ce qui nous
ramne 1791.
Pour mieux souligner le parallle,
des pancartes seraient sorties dans les rues
d'Abidjan disant: "Laurent Gbagbo n'est
pas Aristide."
Les partisans du president ivoirien
(qui n'avait pas t le candidate de Paris lors
des lections) accusent la France de vouloir
renverser M. Gbagbo.
L'escalade est donc son comble
entire les gouvernements franais et ivoirien.
Mais plus encore: entire la France et le
people ivoirien. Le plus beau fleuron de la
cooperation entire une ex-colonie et son
ancienne mtropole est en train de turner
en un chec lamentable et sanglant.
Une mediation africaine conduite
par le president sud-africain Thabo Mbeki
a runi Pretoria les parties ivoiriennes en
conflict car la crise a dbouch aussi en une
guerre civil. Mais celle-ci de plus en plus
parait secondaire par rapport la crise
essentielle, la crise d'ivoirit, au nom d'une
certain ide de la Cte d'Ivoire. Et que la
France d'aujourd'hui parait peu dispose
border.
Ce lundi, la question revient
devant le Conseil de scurit de l'ONU o
la France, membre permanent, menace la
Cte d'Ivoire de toutes sortes de sanctions.
Mais revenons nos moutons.
Nous ne pouvons empcher la France de
continue prsenter Hati comme l'chec
le plus total, le plus mauvais lve de la
classes, l'exemple viter tout prix. Une
propaganda qui a rebondi en cette anne du
bicentenaire de notre indpendance o, par
la grce d'une classes politique hatienne
totalement dgnre, des units militaires
franaises ont dfil dans notre pays pour
la premiere fois en 200 ans depuis la victoire
de Vertires (18 novembre 1803).
Par contre, cette propaganda d'un
autre ct en reoit un coup avec les
vnements de Cte d'Ivoire. Comme quoi
la France, mme dans les meilleures
circonstances du monde, ne fait pas mieux.
Car le cri d'Abidjan-2004 ne
diffre pas tant de celui de Boukman-1791.
Toutes proportions gardes ...
Ce qui fait dire un de nos
collaborateurs que : en matire de
dcolonisation, les Franais "y voient rien"!
Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


EN BREF...


Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


1


Recrudescence des actes de violence le lundi
15 novembre dans la capital
Des individus lourdement arms ont incendi plus de sept (7) vhicules lundi matin
et cass les pare-brise de plusieurs autres se trouvant en stationnement dans la zone du Poste
Marchand (Lalue). Un vent de panique a souffl lundi matin dans divers marchs de la capital,
tels que Tte Boeuf, Croix des Bossales et la Saline. Un chauffeur de transport public, Roosevelt
Manager, assurant le trajet Cayes-Port-au-Prince, a t abattu de plusieurs balles tout prs de
l'entre de l'Autorit Portuaire Nationale pourtant garde par les soldats de la Minustah. Un
employ de cette institution, Jacob Ren, a t atteint de plusieurs balles par des inconnus
arms. Toujours pendant la journe du lundi 15 Novembre, un inspecteur de police a t
abattu dans le quarter de Delmas.

Deux policies hatiens tus en l'espace de 48 heures
Des gangs de rues ont incendi plusieurs
vhicules et tir en l'air lundi au course de la dernire vague de
violence sporadiques s'tant empare de la capital hatienne
Port-au-Prince. Au moins quatre personnel ont t arrtes dans un
des bidonvilles favorables au president dchu Jean-Bertrand Aristide.
On annonait lundi aprs-midi l'assassinat d'un autre agent de police.
Au moins 85 personnel, don't au moins dix policies, sont morts dans
les violence secouant la capital depuis la manifestation du 30
septembre, au course de laquelle ses fidles ont rclam le retour d'exil
d'Aristide. L'avant-dernier policies tu (Jean Nicolo) l'a t samedi dernier, au course d'une
patrouille, et son arme a t vole.

Le Premier Ministre canadien Paul Martin visit Hati
Dimanche 14 Novembre, le Premier ministry du Canada, Paul Martin, se trouvait en
Haiti pour une visit de 24 heures. Deux jours avant son arrive en Hati, le Canada annonait
qu'il allait verser une some supplmentaire de trois millions de dollars canadiens pour soutenir
les activits d'aide et de secours humanitaire destins aux victims des inondations qui ont
dvast Haiti.

Prochain lancement d'un mandate d'arrt international
contre Aristide
"Des instructions formelles ont t passes au ministry de la Justice pour que ce
mandate soit lanc le plus rapidement possible", a prcis M. Latortue, lors d'une crmonie
d'installation d'une commission d'enqute administrative sur d'ventuels dtournements de
fonds du rgime dchu de 2001 2004. Cette commission est prside par l'ex-snateur Paul
Denis (Organisation du people en lutte, ex-opposition). Les autorits hatiennes et les
adversaires politiques de Jean-Bertrand Aristide, exil aujourd'hui en Afrique du Sud,
souponnent l'ancien chef d'Etat "d'importants dtournements de fonds" et d'tre "l'auteur
intellectual" d'un certain nombre de meurtres caractre politique. Jean-Bertrand Aristide a
toujours dmenti tre impliqu dans des dtournements de fonds ou des crimes politiques.
Son avocat amricain, Ira Kurzban, bas Miami (Floride), avait aussi dmenti toute
implication de son client dans des affaires de traffic de drogue en Hati.

Elections en Haiti : Lavalas conditionne sa participation
au retour de l'ex-prsident
HPN L'ancien snateur de la mouvance Lavalas Grald Gilles a conditionn la
participation de sa formation aux prochaines lections au retour au pays de
l'ancien president et la liberation des milliers de prisonniers politiques "
lavalas. M. Gilles a indiqu dimanche que son parti entendait obtenir le retour au pays de
Jean Bertrand Aristide, exil actuellement en Afrique du Sud, et la liberation des"
milliers de prisonniers politiques lavalas avant de s'engager dans le processus
lectoral. Des prisonniers, qui selon le Premier ministry hatien Grard Latortue,
"n'existent pas."
M. Gilles a fait cette declaration lors d'un dner au palais prsidentiel entire des
dirigeants politiques hatiens de tous les secteurs, en presence du Premier
ministry canadien de passage Port-au-Prince.
Dans un climate sociopolitique marqu par la violence, des partisans de l'ancien rgime
continent de rclamer le retour physique de
l'ex-prsident. Des membres de cette mouvance accusent le gouvernement de
transition d'avoir emprisonn des milliers de partisans de Jean Bertrand Aristide,
depuis la chute, en fvrier dernier, de l'ancien homme fort de Port-au-Prince.
M. Latortue a annonc, en dbut de week-end, le prochain lancement d'un
mandate d'arrt international contre Aristide. L'ancien prtre est souponn de fraudes et de
crimes politiques.

L'Afrique du sud announce qu'elle n'extradera pas le
President Jean-Bertrand Aristide", mme s'il existe un
mandate d'arrt international
Un porte-parole du ministre sud-africain des Affaires trangres, Ronnie Mamoepe,
a fait savoir samedi que l'Afrique du Sud n'a sign aucun Trait d'extradition avec Hati.
L'Agence Associated Press a rapport que le PM intrimaire hatien Grard Latortue
a nomm une commission pour investiguer des allegations de corruption contre Aristide. Ce
n'tait pas trs clair si ce mandate serait pris pour investiguer sur les accusations de corruption
portes contre M. Aristide ou pour rechercher l'arrestation de ce dernier, comment l'agence
de press.
Jean-Bertrand Aristide vit en Afrique du Sud depuis le mois de Mai aprs sa chute
du pouvoir en fvrier 2004.

La France contre un retour du president Aristide dans
le pays
La France soutient le dialogue entire tous les parties en Hati, mais considre peu
souhaitable le retour de l'ancien president Jean-Bertrand Aristide dans l'le, a affirm le
mercredi 10 novembre le ministry franais dlgu la Coopration, Xavier Darcos.'" Nous
sommes d'accord sur le fait qu'il faut contacter toutes les parties, et considrer le parti Lavalas
comme l'un des principaux parties d'Hati. Mais nous ne sommes pas certain que ce parti ait
un ancrage populaire aussi fort qu'on le dit ", a-t-il estim."" En tout cas, nous pensions que
les responsables des exactions (...) rattachs au Lavalas, doivent tre considrs comme des
gens qui doivent rendre des comptes ", a poursuivi le ministry franais.

L'Ambassadeur amricain James B. Foley annonceune
aide supplmentaire pour Hati
Une aide supplmentaire de $34 millions de dollars est accorde par l'administration
amricaine pour les victims des inondations. Cette aide s'inscrit dans le cadre d'un fonds
obtenu par l'administration Bush du Congrs en faveur des pays qui ont t ravags par les
dernires inondations dans la Carabe. L'Ambassadeur James B. Foley a annonc la nouvelle
vendredi au course d'une rencontre avec quelques mdias locaux. L'Ambassadeur US a indiqu
aussi au course de la rencontre qu'il voyait mal un retour de Jean-Bertrand Aristide en Haiti.
"Aristide, c'est du pass", a dclar l'ambassadeur Foley qui a ajout que le gouvernement
amricain n'tait cependant pas totalement satisfait de la performance du gouvernement
intrimaire hatien. (source Mlodie FM)

Audition de Mgr Joseph Serge Miot
Mgr Joseph Serge Miot a t entendu le mercredi 10 novembre par le juge instructeur Jean
Snat Fleury autour des accusations ports contre le pre Grard Jean Juste selon lesquelles,
ce dernier aurait finance des actes de violence dans la capital. La sance d'audition de Mgr
Miot s'est droule en presence de reprsentants du Comit des Avocats pour le Respect des
Liberts Individuelles, de membres du haut commissariat des Nations Unies, de la mission
spciale de l'OEA en Haiti et des avocats du cur de Ste Claire. Me Mario Joseph a fait savoir
que son client a t entendu titre d'information la demand du Pre Jean-Juste. Le president
(voir En bref/ 9)







HAITI-POLITIOUE


Prochain lancement-d'un

mandate d'arrt international
SA rist e dmenti en dbut d'anne toute implication de son
centre A sti client dans des affaires de traffic de drogue en Hati.
"I1 faut que des sanctions soient prises contre


PORT-AU-PRINCE, 12 Novembre Le
Premier ministry hatien Grard Latortue a
annonc vendredi le prochain lancement d'un
mandatet d'arrt international" contre l'ex-
prsident hatien Jean Bertrand Aristide, qui est
souponn de dtournements de fonds et d'tre
impliqu dans des crimes politiques.
"Des instructions formelles ont t
passes au ministry de la Justice pour que ce
mandate soit lanc le plus rapidement possible", a
prcis M. Latortue, lors d'une crmonie
d'installation d'une commission d'enqute
administrative sur d'ventuels dtournements de
fonds du rgime dchu de 2001 2004. Cette
commission est prside par l'ex-snateur Paul
Denis (Organisation du people en lutte, ex-
opposition).
Les autorits hatiennes et les
adversaires politiques de Jean Bertrand Aristide,
exil aujourd'hui enAfrique du Sud, souponnent
l'ancien chef d'Etat "d'importants dtournements
de fonds" et d'tre "l'auteur intellectual" d'un
certain nombre de meurtres caractre politique.
Jean Bertrand Aristide a toujours dmenti tre
impliqu dans des dtournements de fonds ou des
crimes politiques. Son avocat amricain, Ira
Kurzban, bas Miami (Floride) avait aussi


ceux qui ont abus6 de la conflance que l E
t at av t


Jean-Bertrand Aristide
plac en eux. Souvent dans le pays, des gens violent et
la seule sanction prise contre eux, c'est qu'on les rvoque
et ils vont jouir de leur fortune mal acquise", a soulign
Grard Latortue.
"Pour le gouvernement intrimaire, voler
l'argent de l'Etat, abuser des biens sociaux de l'Etat,
(voir Mandat / 5)


Page 3


ANALYSE SOMMAIRE
Hati: Toujours plus de misre et aussi de dpendance p. 1
L'EVENEMENT
Le PM du Canada, Paul Martin, appelle la reconciliation de tous
les Hatiens p.l1
"Tous les parties la mme table" p.6
POLITIQUE
Prochain lancement d'un mandate d'arrt international contre
Aristide p.3
L'Afrique du Sud n'xtradiera l'ex-prsident hatien sous aucun
prtexte p.2
La France est contre le retour d'Aristide en Haiti p.7
Pre Grard Jean-Juste entendu au cabinet d'instruction p.l
Lettre de Maxine Waters au president Bush p.5
Politiciens critiquent le gouvernement intrimaire p.7
La Caricom maintient la suspension d'Hati p.8
EDITORIAL
Le mtier de press p.8
BRAS DE FER INTERNATIONAL
Les partisans de Gbagbo ne veulent pas d'une solution
l'hatienne! p.12
Chirac hausse le ton sur la Cte d'Ivoire p. 14
La France "y voit rien!" p.2
SOCIETY
L'immigration US part en guerre contre les illgaux hatiens p.15
Leslie Manigat dcor du "Haiti Bicentenial in Litterature 2004"
au Miami Book Fair p.11
Manifeste de la Commission sur la commmoration du Bicentenaire
p.15
SPORTS
Petite revanche sur le Brsil p.11
ECONOMIC
Ptrole : Hati tenue hors de l'Accord Energtique de Caracas p.9
Nouveau don par Washington de $34 millions pour les victims
des inondations p.2


80, Rue Bas Bureau,
Anse Galets


SLUN VEN 8:30 am 3:00 pm
SAM 8:30 am a 1:00 pm


510-3172

Auguste Elle
Auguste Elie a l Membre et President de
l'Assemble Constituante de 1843, Membre
du Conseil d'Elal reprsentant le Dpar-
tement de l'Ouest en 1844, Snateur et
President du Senat, Secrtaire d'Etat
des Finances et du Commerce. Plus
Important, Auguste Elie a obtenu du
Gouverement GEFFRARD la concession
pour le dveloppement de la Gonve et
a travaill la promotion des exportalions
agricoles et sylvicoles de ile. Auguste Elie
est mort la Gonve le 2 avril 1869.


n :75,548 habitants \
n Urbaine:
Galets: 12,069 habtantls
iRaquette: 1,189 habiants

'""-".. ANSE A GALETS O

.. i '


q










S "Ir Il UNIBANK



( "FaisOns route ensemble" i
www.unibankhaitiom
www.unibankhaiti.com


L

Fiche d'Abonnement Hati en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Un An
Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


II
I I


Mercredi 17 Novembre 2004
IT**.; ---lA--L T 1I- Itl TITTe .TA)


raiti en ivMarche vol. X VIII iNu. t4


SSuperficie: 693 km2


Population
Population
* Anse a
* Pointe

..


1








I UNE ANALYSE I


Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


Haiti: toujours plus de misre

(Dpendance ... l'assistance humanitaire la plus
suite de la lre page) et d e d eenurgente ne peut tre obtenue. Et
pousse aux calendes grecques. On ne reparle plus des $40 ce n'est certainement pas en agitant sans cesse l'pouvantail
millions rclams come arrirs par la Banque mondiale de ce pays. Latortue est donc bel et bien en retard, est-on Aristide, autrement dit en versant constamment soi-mme
et qui sont le signal qu'attendrait le Fonds Montaire (FMI) tent de dire! de l'huile sur le feu que l'on va amliorer la situation.
pour autoriser le dblocage du milliard promise depuis juillet Le premier ministry intrimaire hatien s'empresse
dernier. Motif: le gouvernement intrimaire est Tout le monde en a marre d'Hati! ... de se lancer dans la foule du ministry franais dlgu
probablement dans l'impossibilit de rassembler cette A la vrit, Hati est tout simplement en train de la Coopration, Xavier Darcos, qui dclare Brasilia, lors


some (en dehors de $7
millions qui auraient t promise
par le Canada, en croire une
declaration du ministry de
l'Economie, Henry Bazin, une
agence locale, HPN).
Une mission
commercial conduite par le
premier ministry intrimaire
revient de Floride. Le secteur
des affaires dit attendre le vote
de deux projects de loi au congrs
amricain. Mais sans plus de
dtails. Comme si pour
actionner des votes au Congrs,
il suffisait de serrer la main au
Gouverneur de Floride, Jeb
Bush, frre du president rlu
George W. Bush. Or le plus
important de ces projects
lgislatifs, le Hero Act, est
menac par de puissantes
lobbies industrielles amricaines
dixitt le New York Times). Mais
pas une allusion dans la bouche
de nos messieurs et dames les
dcideurs-voyageurs.
Le premier ministry
Grard Latortue peut
difficilement cacher qu'il est
revenue une fois encore les mains
vides. Par example, le statut de
protection temporaire (TPS)
pour les immigrants en passe de


deportation n'a pas t accord ...
Il ne lui reste donc qu'une seule alternative:
relancer l'pouvantail Aristide. Par example, en annonant
vendredi brle pourpoint qu'un mandate d'arrt
international a t lanc contre l'ex-prsident en exil en
Afrique du Sud et bnficiant totalement de la protection


J -




"...o tu iras
Comcel ira..."


Port-au-1
Kenscoff,
Gove,
Thomazea
Cabaret, P
Marigot, C
Bainet, B
Haitien, V
l'Acul-du-
Milot, St.-l
Verttes,
Petite-Ri
Desdunes,
Maissade,
Les Cayes
Blancs,
St.Miche
Paillant,
Port-de-Pa


b \


s'enfoncer davantage encore qu'auparavant tout la fois
dans la dpendance et l'humanitaire au sens le plus ngatif.
La seule note positive ce sont les $34 millions
annoncs vendredi par l'Ambassadeur James B. Foley et
accords dans le cadre d'une aide obtenue du Congrs par
l'administration Bush pour les
victims des derniers ouragans
dans la Carabe.
A part cela, mme
l'ONU n'arrive pas obtenir
plus du quart de ce qui est
souhait pour aider le pays
Prince, Ption-Ville, sortir de ses problmes
Gressier, Logne, Petit- humanitaires les plus cuisants.
Croix-des-Bouquets, Tout en annonant que des
u, Ganthier, Arcahaie, progrs significatifs (mais
ointe--Raquette, Jacmel, largement insuffisants) ont t
Cayes-Jacmel, La Valle, accomplish, le Bureau de la
elle-Anse, Thiotte, Cap- coordination des affaires
rertires, Quartier-Morin, humanitaires de l'ONU
-Nord, .Plaine-du-Nord, (OCHA) indique que
Raphal, Pignon, L'Estre, "seulement 27% des 37
La Chapelle, Dessalines, millions de dollars demands
lvire de l'Artibonite, lors de l'appel d'urgence" ont
St.-Michel-de-l'Attalaye,
t reus.
Thomonde, Mirebalais,
"Aucune promesse
s, Ile--Vache, Fonds-des
Fonds-des-Ngres, de fonds n'a t enregistre en
Fonds-des-Ngres,
I-du-Sud, Miragone, faveur des programmes de
Anse--Veau, Gonaves, rehabilitation malgr l'appel
aix, Asile, Saint-Marc... d'urgence lanc le mois
dernier" ...
Conclusion: tout le
monde en a marre d'Hati!

En versant cons-
tamment soi-mme de
l'huile sur le feu ...
De fait, aucun pays
de la region n'a men sa
barque aussi mal. On en arrive
au point o au sortir d'un
rgime qui a t frapp d'un
boycott de l'aide financire
pendant cinq annes, on
aboutit un gouvernement
intrimaire sous lequel mme


d'une rencontre de l'UNESCO,
que la France est contre le
retour d'Aristide en Haiti et que
"Aristide doit rendre des
comptes sur ce qu'il a fait."
On croit gnralement
que la France a jou un rle
aussi vital dans la chute du
president hatien en fvrier
2004 pour le punir d'avoir
menac notre ancienne
mtropole colonial de la
poursuivre devant les tribunaux
pour avoir arrach au XIXe
sicle la nouvelle petite
rpublique une indemnit de
plus de US$23 milliards (au
taux actuel).
Quelques heures aprs
avoir entendu le ministry
franais, Grard Latortue
announce la radio que son
gouvernement a lanc un
mandate d'arrt international
contre Aristide.
Hum! Ceux qui ont
suivi les dmls de l'Etat
hatien soit contre l'ek-chef du
FRAPH (paramilitaires),
Emmanuel "Toto" Constant,
exil New York; soit contre
l'ex-chef de la police Michel
Franois, accus de traffic de
drogue; soit contre l'ex-leader


du coup d'Etat de 1991, le Gn. Raoul Cdras, savent toutes
les complexits de la procedure de mandate d'arrt
international au plan politique ...
Passons!

Des vessies pour des lanternes ...
Pendant ce temps, le ministry Xavier Darcos tait
Brasilia pour parler aussi affaires avec le gouvernement
du president Lula da Silva.
Haiti, toujours le dindon de la farce.
Pendant ce temps, c'est tout ce que la France peut
offrir pour l'instant au gouvernement Latortue: son support
politique!
Comme a dit un journal amricain: les Europens
promettent beaucoup, mais leur promesse disparat aussitt
dans un vritable labyrinthe bureaucratique. L'argent
viendra mais aprs de trs nombreux mois, sinon des
annes, croit savoir ce journal.
Pendant que Hati se repat ainsi de la moindre
petite phrase des grandss de ce monde" ou encore s'amuse
prendre des vessies pour des lanternes ("k-kje pou lint"),
les crises successives de ces dernires annes continent
de nous enfoncer toujours davantage dans la dpendance,
dans l'humanitaire pour tout horizon, et donc dans
l'impuissance. L'enfermement vie.

Est-on exclu de l'Accord Energtique
de Caracas ? ...
Rcemment le president Hugo Chavez du
Venezuela a fait le tour de la region, renouvelant partout
l'Accord Energtique de Caracas aux terms duquel le
Venezuela consent tous les pays voisins (Amrique latine
et Carabe) du ptrole credit et au tarif le plus bas possible.
Pour le president dominicain Leonel Femandez,
cet accord est "une expression de gnrosit, de gratitude,
de cooperation et de solidarity."
Cinquante mille barils doivent tre dlivrs tout
de suite la Rpublique Dominicaine.
Sauf Hati qui est tenue l'cart. "Nous ne
reconnaissons pas le gouvernement hatien parce que c'est
un gouvernement (qui a t) impos" a dclar Chavez
Caracas.
Pendant ce temps, les prix de l'essence
franchissent de nouveaux plafonds Port-au-Prince ...
C'est dire que nous payons un prix chaque fois
toujours plus fort pour cette interminable crise politique.
(voir Dpendance / 5)


Page 4


il'.'








Une manifestation de supporters Lavalas le mercredi 10 novembre a t disperse brutalement par la
Police national. Les manifestants parent de plusieurs blesss et mme de morts; la Police a dmenti;
un des organisateurs de la manifestation, Jean-Marie Samedy, actuellement emprisonn, a subi des
svices aux mains de la Police; Amnesty International recommande la formation d'une commission
d'investigation indpendante sur des "excutions sommaires" don't des policies se seraient rendus
coupables, don't le massacre de 13 jeunes le 26 octobre dernier dans le quarter de Fort National


Proche Pari


'.







Mercredi 17 Novembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


I DE L'ACTUALITE I


MISERE ET DEPENDANCE


Il faut motiver pour


le passage du HERO Act. !


(Dpendance ... suite de la page 4)
Puis le president vnzulien a pass, nous dit-
on, toute une nuit La Havane discuter avec Fidel Castro,
entire autres d'Haiti, ainsi que de projects communs.
Mais en dehors des palabres, la Carabe nous
tourne le dos et/ou vice versa. La Caricom a renouvel ce
8 novembre la suspension don't le group regional nous
frappe depuis les derniers vnements, considrant qu'il y
a eu interruption brutale de l'ordre dmocratique en Hati
le 29 fvrier dernier, donc une pe de Damocls au-dessus
de toute la region.

Un vaisseau fantme dirig par des
mains faussement aveugles...
Pendant ce temps aussi, la Jamaque signe un
contract avec Trinidad pour la construction la Jamaique
d'une usine trinidadienne d'aluminium utilisant la bauxite
jamaicaine.
La bauxite ne sera pas embarque pour les Etats-
Unis comme hier la Reynolds Miragone (Hati), mais
transforme sur place pour crer des emplois et des revenues
locaux.
Ah oui, nous avons oubli de prciser-que le
ptrole vnzulien peut galement tre pay en nature,
i.e. en biens et/ou services. Ainsi la Rpublique
Dominicaine peut rembourser par des livraisons de sucre

Pendant ce temps, Haiti, pardon l'lite hatienne,
souffrant de la folie des grandeurs, ddaigne nos voisins,
comme toujours. Mais surtout aujourd'hui qu'une
succession de crises nous ont vid de tout, de tout sens
commun, et d'abord de tout leadership. Le pays n'est pas
une barque la drive, mais un vaisseau fantme dirig
par des mains faussement aveugles vers une direction qui,
comme les voyages successifs de notre premier ministry
Miami, se rvle chaque fois un mirage.
Absence de leadership, ignorance de l'esprit de
dialogue, les dcideurs ne dcident plus que pour eux-
mmes, incapables de motiver mme pour une cause aussi
vidente que le passage du HERO Act.

Il faut motiver pour le passage du
HERO Act. ...
Cette legislation qui a t vote sans problme au
Snat amricain, se trouve bloque en ce moment la
Chambre des reprsentants. Intitule "Hero Act", elle
permettrait de crer des-dizaines de milliers d'emplois dans
le secteur de l'assemblage en Haiti. Mais elle est bloque
par les congressmen des Etats domins par l'industrie


...


textile. En effet, ce project autorise a acheter du textile
n'importe o au monde et o on peut le trouver meilleur
march, pour fabriquer des vtements en
Hati et les exporter aux Etats-Unis "duty
free", sans droits de douane. Or les textiles
de quality et meilleur march ne se trouvent
nulle part qu'en Asie. L'industrie textile
amricaine essaie donc d'y faire obstruction.
Or nous avons appris que, prive de cette
disposition particulire, le project n'a plus de
valeur.
Mais la bataille se rvle encore
plus corse avec l'apparition d'un autre front
d'opposition. Ce sont les industries
amricains du textile installs dans des pays
d'Amrique central, et qui travaillent
comme on dit "fait et fourni" pour le march
amricain, c'est--dire fabriquant sur place .
aussi bien le textile que le vtement.
Ces derniers font aussi pression
pour que le "HERO Act" soit vot dans un
sens qui soit profitable leur ngoce. En un
mot, cela ferait passer tout simplement le
march hatien entire leurs mains.

Mais une motivation qui
devrait tre non-partisane..
La bataille est pre. Mais si nous
restons les bras croiss, il n'y aura pas de
bataille du tout. Les congressmen ont dj ,,.,!i
laiss tout tomber avant de partir aux
lections dui2 novembre coul, en croire L :_
un ditorial du New York Times (2
novembre 2004).
Le gouvernement hatien et ses
allis du secteur des affaires devraient I'
pouvoir motiver le pays une cause d'une Le Bel-Air
importance aussi vidente. Mais on dirait national
qu'ils n'ont mme pas ide que cela existe pendant
ni comment cela se passe. Il faut surtout arms d
sensibiliser la diaspora aux Etats-Unis, et pr
celle-ci les notables de leur municipalit, et
ces derniers leurs congressmen respectifs.
Mais notons-le, c'est le genre de cause qui, pour
russir, doit tre autant que possible non partisan. Et c'est
ce que l'on tait en droit d'esprer d'un gouvernement
intrimaire qui au dpart devait avoir pour seule mission
la reconstruction du pays et de ses institutions, la
preparation d'lections honntes par un conseil lectoral


indpendant et la mise en branle d'un processus de
reconciliation national.
Est-ce tout fait le cas?
Pour paraphraser soeur Anne, on ne voit que le
soleil qui rougeoie et la route qui poudroie ...
Autrement dit, on ne voit que toujours plus de
nant, et toujours plus de dpendance (d'esprit totalement
dpendant et enchan), tandis que mme l'humanitaire est
aujourd'hui trop beau pour nous!


r en parties dsert aprs sa reprise en main par la Police
le assiste des casques bleus de l'ONU aprs avoir t
Splusieurs semaines une place forte pour des activists
fiant le gouvernement intrimaire dans le cadre d'une
isume "Opration Bagdad" photo Sophie Paris -
ONU/MINUSTAH
Un dilemme pour les pays voisins qui ne savent
plus quoi faire pour prvenir autant que possible ce cancer
don't les mtastases les atteindront comme toujours les
premiers. La France, quant elle, peut toujours s'amuser
souffler sur le feu. Elle ne risque rien. Hati n'est pas la
Cte d'ivoire!
Hati en Marche, 13 Novembre 2004


Prochain lancement d'un mandate

d'arrt international contre Aristide


(Mandat ... suite de la page 3)
doit comporter des risques et aprs personnel n'osera
rpter les mmes erreurs du pass", a ajout le Premier
ministry.
Interrog par la press hatienne, l'ambassadeur
de France en Hati,.Thierry Burkard, a indiqu qu'il
"tait toujours bon que la lumire soit faite" sur de telles
pratiques.
Sous la pression d'une insurrection arme et
des Etats-Unis, de la France et du Canada, Jean Bertrand
Aristide avait dmissionn de la prsidence et fui son


pays le 29 fvrier. Plus de huit mois aprs, ses partisans en
Hati continent de rclamer son retour et multiplient,
notamment depuis fin septembre, les actes de violence,
notamment Port-au-Prince.
Mercredi, le ministry franais dlgu la
Cooperation, Xavier Darcos, avait affirm que Jean
Bertrand Aristide devait "rendre des'comptes sur ce qu'il a
fait" lors de sa prsidence. La France "a un avis plus nuanc
et peut-tre plus prudent" que le Brsil qui s'est prononc
en faveur de contacts avec Aristide pour calmer les tensions
en Haiti, avait indiqu le ministry, lors d'un voyage
Brasilia.


PRISONNIERS POLITIQUES

Maxine Waters

au President Bush
WASHINGTON, D.C. -" Le 12 Novembre
2004, la Reprsentante Maxine Waters (D-Ca.) a envoy
une lettre au Prsident Bush, lui demandant de prendre
instamment des dispositions pour protger le Premier
Ministre Yvon Neptune, le Ministre de l'Intrieur Jocelerme
Privert et d'autres supporters Lavalas don't la vie apparat
en danger en Hati.
Des copies de la lettre ont t expdies au Sec.
d'Etat Colin Powell, et la conseillre en Scurit national
Condolezza Rice. (voir Prisonniers Lavalas / 7)


COMMUNIQUE DE PRESS AMBASSADE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE


UN SITE INTERNET PERMETTANT DE COMPLETE ELECTRONIQUEMENT LE FORMULAIRE DE DEMAND DE VISA
La Section Consulaire de l'Ambassade des Etats Unis evisaforms.state.gov et imprimer les 3 pages qui seront La priority sera accorde aux demandeurs de visa c
d'Amrique a l'avantage d'annoncer au public en gnral produites la fin du processus. Les deux premires pages arriveront au Consulat le jour de leur rendez-vous, av
et aux demandeurs de visa non-immigrant, en particulier, contiendront le formulaire dment.complt et la troisime un formulaire DS-156 dment comply
la creation d'un site Internet leur permettant de complter page un barcodee", qui sera scann la Section Consulaire lectroniquement; ils passeront leur entrevue avec
lectroniquement leur formulaire de demand de visa. pour rentrer les donnes continues dans le formulaire officer consulaire avant ceux qui prsenteront d
L'utilisation de ce site aura comme consequence une d'application sur notre base de donnes, formulaires complts manuellement.
reduction du temps d'attente et des entrevues plus rapides
le jour du rendez-vous. Il est noter cependant que les demandeurs de visa qui La Section Consulaire de l'Ambassade des Etats Un
doivent complter le formulaire supplmentaire DS-157 remercie les demandeurs de visa pour leur collaborati(
Les demandeurs de visa devront complter hommess de 14 45 ans) devront continue le faire et les assure qu'elle continue travailler pour amlior
lectroniquement le formulaire DS-156 sur le site intemet ,u,,,,,,n nt ses services.


lui
ec
t
un
es


lis
on
rer


10 Novembre 2004


Page 5








1 CANADA-HAITI


Mercredi 17 Novembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


(Canada-Hti... Le P.M. Paul Martin appelle ait ie
suite de la lre page) Reste voir

cisile mettentddep s la "rconciliation" des Hatiens =.L 1
civil mettent de ct "rconcil" de si le parti Lavalas, qui
les rancoeurs du pass a4demeure fortement
et regardent plutt vers l'avenir afin de sortir Haiti de la son ami parce qu'il a abus de votre confiance. Mais on peut influence par Aristide, participera l'exercice. M.
spirale de la violence et de la pauvret", a ajout le premier trouver un compromise historique avec cet ami pour pouvoir Gilles a indiqu qu'avant de s'engager dans le
.v vivre..." processus lectoral, sa formation veut obtenir le
v Les membres de retour au pays de l'ex-prsident et la liberation des
S. la "famille Lavalas" "milliers de prisonniers politiques" de la mouvance
la "familule Lavalas" avalas.
., . ". .. accusent le gouverne- Lavalas.
M L.atnrtue a rtnrqu nque de tells


ment provisoire de
Grard Latortue d'avoir
emprisonn des
"milliers" de leurs
supporters, ces derniers
mois. Vendredi, M.
Latortue a mme voqu
i l'mission d'un mandate
d'arrt international
contre Aristide, qu'on
souponne de fraudes et
de crimes politiques.
L'ex-prsident est
actuellement exil en
Afrique du Sud.
Paul Martin a dit
qu'un ventuel mandate
.d'arrt ne l'indisposerait
pas dans la measure o il
viserait simplement
"tablir les faits". Puis,
Saux inquitudes de M.
Gilles, Paul Martin a
... rpliqu que mme au
Canada, o il existe une
stability politique, les
'.. politicians des diffrents
S.parti ne sont pas
.:-5.,..i~ ,forcment amis.

-, .- Bon accueil
;,:, :...-" Il rest que tous
Paul Martin au Palais National en companies du Prsident provisoire les participants au dner
ministry. Boniface Alexandre AP ont salu l'initiative du premier ministry d'Hati, Grard Latortue,
Mais avant mme que M. Martin n'ait fait son de runir les principaux leaders du pays l'occasion de la visit
appel, Grard Gilles, ancien snateur du parti d'Aristide, de M. Martin.
le Lavalas, affirmait qu'une vritable reconciliation entire "Pour nous, c'est une visit trs importante, a soulign
des adversaires politiques de longue date n'tait pas raliste. Evans Paul, ancien maire de Port-au-Prince, acteur important de
"Je ne dis pas reconciliationn", a-t-il lanc son l'opposition hatienne et candidate potential la prsidence lors
entre au palais. "Parce que (quand) un ami trs proche, des lections qui doivent avoir lieu, en principle, l'automne 2005.
trs sincre, vous donne un coup sauvage dans le dos, Grard Latortue, premier ministry depuis le dpart en exil
vous ne pouvez plus tre son ami. Vous n'allez plus tre d'Aristide, a assur M. Martin qu'il ferait tout pour que le scrutiny


prisonniers n'existaient pas.
Quoi qu'il en soit, le premier ministry
Martin a promise que le Canada serait "aux cts
d'Hati" long terme. Mais cet engagement ne se
traduira pas par une contribution militaire la
Mission international des Nations unies pour la
stabilisation en Haiti (MINUSTAH).
La mission compete actuellement environ
5000 soldats en provenance de plusieurs pays, don't
le Brsil. Quelque 2000 doivent s'y ajouter d'ici la
fin de l'anne, et certain observateurs estiment que
le Canada devrait y contribuer afin de maintenir
une influence relle en Haiti.
L'entourage de Paul Martin rpond que le
Canada joue dj un rle "significatif" en versant
180 millions $ sur deux ans pour la reconstruction
du pays et en fournissant une centaine de policies,
qubcois surtout, la force international sur le
terrain.
Jean-Franois Vzina, policies pour la Ville
de Qubec, a expliqu que la situation scuritaire
de la capital s'tait amliore depuis son arrive
en Hati, au dbut du mois. Mais plusieurs quarters
restent "stabiliser", a-t-il fait remarquer.
Une flambe de violence secoue le pays
depuis la fin septembre. Des sympathisants
d'Aristide s'en sont pris aux forces policires, qui
ont ragi avec violence.
Au mme moment, l'ouragan Jeanne
frappait les Gonaves, faisant plus de 5000 morts
et 250 000 sans-abri.
Samedi, un group de la diaspora hatienne
a expdi une lettre Paul Martin afin de dnoncer
"le changement de rgime violent soutenu par des
pays trangers", don't le Canada, les tats-Unis et
la France. Le communique sommait M. Martin de
ne pas rencontrer les "autorits illgales" du
gouvernement provisoire.

Sylvain Larocque
Presse Canadienne


Paul Martin: "Tous les parties la mme table"
Radio Canada / Samedi 13 Novembre 2004 l'un d'eux, 95 % des invits ont (avaient) confirm leur presence, l'auteur intellectual d'un certain nombre de
Lors de sa visit en Hati, dimanche, Paul Martin y compris certain membres du parti Lavalas, le parti du president meurtres caractre politique. Ces accusations ne
prendre part (a pris part) un vnement qui dchu Jean-Bertrand Aristide. sont pas nouvelles et M.Aristide, maintenant en exil
t donner un lan au retour de la en Afrique du Sud, les a toujours
ratie dans le pays le plus pauvre dmenties.
srioues. ., .. Huit mois aprs son dpart,


Le premier ministry hatien par
intrim, Grard Latortue, devait en effet
tenir une runion avec ses ministres, les
chefs de tous les parties politiques
important et des leaders de la socit
civil, l'occasion du passage de son
homologue canadien.
Au course de cette runion, la
premiere depuis le dpart en exil du
president Aristide, en fvrier dernier, on
discutera notamment de l'organisation
des lections, prvues la fin de l'anne
prochaine.
Vendredi, les hauts
fonctionnaires canadiens ne cachaient
pas leur fiert d'avoir contribu
l'organisation de cette runion. Selon


i.



Pat Plus Bakery, Inc
Natural Juice
1138 NE 2ndAv A C s
ifti, FL 33160 Cip. PaM. tni
tOL 305-7&M3Gfo5 4i0oCCann


Le Premier ministry Paul Martin et deux autres officials


canadiens photo Yonel Louis
Mandat d'arrt contre Aristide
Les rapports entire le gouvernement hatien
et le parti Lavalas sont pourtant trs tendus. Le
premier ministry Latortue a dclar vendredi avoir
demand son ministry de la Justice d'obtenir un
mandate d'arrt international contre l'ancien
president Aristide.
Les autorits actuelles Port-au-Prince le
souponnent de dtournements de fonds et d'tre


ses partisans rclament toujours son
retour et multiplient les actes de
violence, particulirement dans la
capital. Un policies a d'ailleurs t
tu par balles, samedi, par des
hommes arms dans le quarter du
boulevard de la Saline, au nord de
Port-au-Prince. Ce nouvel attentat
porte environ.une trentaine le
nombre des policies abattus depuis le
mois de mars.
Le gouvernement Latortue
est lui aussi sur la sellette. Jeudi,
Amnistie Internationale le sommait de
mettre sur pied une commission
d'enqute indpendante pour faire la
lumire sur la dizaine d'excutions
sommaires attributes des membres
de la police national d'Hati, ces


dernires semaines.

Qubec et Ottawa augmentent
leur aide aux victims de Jeanne
Par ailleurs, le Canada et le Qubec ont
dcid d'augmenter leur aide humanitaire aux
victims des inondations qui ont suivi le passage
de la tempte tropical Jeanne en Hati, le 18
septembre dernier. (voir Canada-Haiti / 7)


Page 6


compete
pourrai
dmocr
des Am


1







Mercredi 17 Novembre 2004
wV--- -% 1L IL-1 1 TI1T ] A19


Page 7


I [-'ACTTIAT.IT EN MARCH ]


ntai en iviarche Vol. viili Niu. 42. I x. 1. L.J -.. - --.-- .

Pre Grard Jean-Juste entendu une 2me fois: ses avocats
st on devrait si le juge Eddy Drang. M. Hrivaux avait t arrt le 2
Sstiment mie son lar.issement devrait suivre ... octobre l'intrieur de Radio Carabes o il venait de


(Jean-Juste ... suite de la lre page)
Le Pre Grard Jean-Juste qui est accus de
complot contre la sret intrieure de l'Etat a t auditionn
pendant prs de 3 heures.


Pendant l'audition du Pre Jean-Juste, la Police fait de
de gens supposs tre des supporters Lavalas phi


(Prisonniers lavalas... suite de la page 5)
Maxine Waters exprime ses profondes
proccupations au sujet de possibles complots pour
assassiner des officials Lavalas et des supporters qui sont
actuellement emprisonns en Hati, et demand au president
des Etats-Unis de prendre immdiatement des dispositions
pour protger ces personnel.
Selon des informations parues dans la press,
plusieurs officers de police hatiens sont l'objet d'une
investigation au sujet d'un prsum plan pour tuer des
supporters du parti Lavalas, don't l'ex-Premier ministry
Yvon Neptune et l'ex-ministre de l'Intrieur Privert. Les
deux ont servi dans le gouvernement de l'ex-Prsident
Aristide et ont t arrts peu de temps aprs le chute de
ce dernier.
Les autorits hatiennes ont refus tout
commentaire au sujet de ce plan, et les policies souponns
n'ont pas t mis en dtention, en croire la lettre de Mme
Waters au Prsident Bush.
Cette dernire pursuit :" Depuis le renversement
du President Aristide le 29 Fvrier 2004, j'ai crit plusieurs
lettres au Sec. d'Etat Colin Powell concernant l'escalade
de la violence en Hati et les perscutions contre ceux qui


En laissant le cabinet d'instruction, "Gerry" Jean-
Juste a remerci tous ceux qui lui apportent leur soutien
dans ses moments difficiles. "Il faut que la justice triomphe
en Hati", s'est cri le cur de la paroisse Ste Claire.
Un de ses avocats, Me Reynold
Georges, a fait savoir que ce dossier a
t nettement clarifi. "Une ordonnance
de liberation devrait tre prise dans les
prochains jours en faveur du Pre Jean-
Juste" a-t-il fait savoir.
Des responsables du
gouvernement intrimaire, don't le
mnistre de la Justice, avaient accus le
prtre de finance les groups qui sment
la terreur, mais aucune preuve n'est venue
tayer ces accusations ni aucune arme n'a
t retrouve au moment de son
arrestatation.
Un autre responsible Lavalas,
es arrestations l'ancien dput Rudy Hrivaux, a
oto HenM galement t entendu le 12 octobre par


avaient servi dans le gouvernement Aristide ou qui
supportent le parti Lavalas.
Le 27 Octobre 2004, j'ai de concert avec trente
(30) autres membres du Congrs envoy une lettre au Sec.
d'Etat Powell lui demandant d'appeler urgemment la
remise en libert du Premier Ministre Neptune, du Ministre
de l'Intrieur Privert, du Snateur Yvon Feuill, du Dput
Rudy Hrivaux, de Pre Grard Jean-Juste, de Mme Anne
Auguste (S Anne) et d'autres prisonniers politiques qui
sont illgalement dtenus en Hati. "
Tous ces individus restent en prison en Hati sans
justification, dnonce la lettre de la congresswoman de
Californie, et dans des conditions intolrables. "
"Malheureusement, nous n'avons reu aucune
rponse notre lettre dit Mme Waters.
Je vous implore d'intervenir auprs du
gouvernement intrimaire d'Hati pour sauver la vie du
PM Neptune, du ministry Privert, et des autres supporters
Lavalas qui parat gravement menace. Les Etats-Unis ne
.peuvent pas rester indiffrents quand des anciens dirigeants
sont assassins dans un pays par un gouvernement qui a le
support des Etats-Unis ... dit encore la lettre adresse au
president George W. Bush.


CANADA HATI ...
(suite de la page 6) samedi, est compose de quatre personnel, soit un mdecin,
Ottawa a accord 2 millions de dollars deux infirmiers et un spcialiste en radiologie. Leur
supplmentaires une agence d'aide humanitaire principal mandate sera d'assurer le bon fonctionnement
administre localement. quotidien de l'hpital et de veiller la quality des
Un autre million a t allou la demand des traitements qui y sont offers.
Nations unies pour venir en aide huit organizations Les inondations provoques par la tempte Jeanne
internationales qui fournissent des services aux victims ont entran la mort de plus de 1000 personnel, jet la
de Jeanne. Ces organizations comprennent notamment rue des milliers d'autres et dtruit la majority des
Mdecins du monde Canada, l'Unicef, la Croix-Rouge infrastructures, don't le plus gros hpital gnral de la ville.
international et le Programme alimentaire mondial. Par ailleurs, le Canada n'a pas l'intention
Quant au Qubec, il polonge jusqu'au 4 dcembre d'envoyer des soldats en Hati pour participer la Mission
le mandate d'une dlgation de professionnels de la sant international des Nations unies pour la stabilisation en
dans un hpital de champagne des Gonaves, une ville Hati (MINUSTAH). En vertu de la resolution 1542 du
particulirement prouve par le passage de Jeanne. Cette Conseil de scurit de l'ONU, adopte en avril, la force
prolongation fait suite la decision de la Croix-Rouge doit computer 6700 militaires, mais pour l'instant, il en
norvgienne, ces derniers jours, de ne pas poursuivre sa manque au moins 2000.
participation cette mission. Le gouvernement Martin se dfend en disant que
La mise sur pied de cet hpital de champagne d'une 500 soldats canadiens viennent de terminer une mission
centaine de lits tait un project conjoint du Qubec et de la militaire de six mois en Haiti et que sa contribution actuelle
Norvge, qui a dvelopp une expertise en matire est axe sur le enforcement de la police hatienne. Une
d'hpitaux temporaires. La participation du gouvernement centaine de policies canadiens, provenant de la GRC, de
du Qubec ce project tait l'origine value plus de un la Sret du Qubec et du Service de police de la ville de
million de dollars. Montral, font actuellement parties du contingent
L'quipe qubcoise, qui repartira pour Hati international, qui est dirig par le Canadien David Beer.


VUOIIIII~I-~ 1~L- U ----- b-~-~-


_______ M ~ = KIoeIIY~ I


APPAREL,SHOE &
ACCESSORIES SHOW
January 23,24,25 2005
Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


TRADE SHOW
HE CARIBBEAN


GIFT & VARIETY
MERCHANDISE SHOW
March 20,21,22 2005
Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


ROBFERTO dCLElVIENTE C>OLISEUMLJ SAN JLUANS, PUERTO RICO
Restrictions: Children under 18 and general public not admitted.Wholesale only. Trade Show of the Caribbean reserves the right of admission
For more information: Tel: 1(787) 781 3050 Fax: (787) 781 2022 E-Mail: tradeshow@coqui.net Web Page: www.tradeshowcaribe.com


Lettre de Maxine Waters au Prsident Bush

pour protger les prisonniers politiques haitiens


participer une mission politique en compagnie de deux
collgues lavalas: les snateurs Yvon Feuill et Louis
Grard Gilles, et de deux leaders de l'ancienne opposition,
Evans Paul et Himmler Rbu. Le snateur Gilles devait
tre libr 4 jours plus tard.
Les 3 hommes avaient t accuss de flagrant dlit
dans des cas d'assassinat qui auraient t commis par des
tierces 3 jours avant leur arrestation, qui avait t opre
sans mandate.
L'avocat de l'ex-parlementaire, Me Reynold.
Georges, s'est dclar confiant que son client sera remis
en libert dans les jours venir.
Me Georges a une nouvelle fois inscrit ces
arrestations dans le cadre des perscutions politiques
lances, a-t-il dit, par le gouvernement intrimaire contre
les partisans et cadres de Fanmi Lavalas.


Politiciens hatiens

critiquent le

gouvernement

.de transition
HPN, 12 Novembre Des politicians ont
svrement critiqu le gouvernement de transition jeudi
lors d'une conference de press. Ils exigent une redfinition
de cette administration. Certains affirment que tous les
scnarios sont envisageables pour arriver cette fin.
Judie C. Roy, Turneb Delp, Jean Nazaire Tid,
Jean Enold Buteau et Camille Leblanc sont du nombre des
protestataires qui ont vilipend jeudi l'administration
Alexandre-Latortue. (voir Politiciens / 8)


La France est

centre le retour

d'Aristide en Hati
11 novembre 2004 AFP
La France soutient le dialogue entire tous les parties
en Hati, mais considre "'peu souhaitable le retour de
l'ancien president Jean-Bertrand Aristide dans l'le, a
affirm mercredi le ministry franais dlgu la
Cooperation, Xavier Darcos.
Dans une rencontre avec la press Brasilia o il
participe une runion de l'Unesco, M.Darcos a affirm
que la France a un avis plus nuanc et peut-tre plus
prudent" que le Brsil qui s'est prononc en faveur de
contacts avec Aristide, exil en Afrique du Sud, pour calmer
les tensions dans l'le des Carabes.
La France a un avis plus nuanc. Pas sur le fait
qu'il ne faut parler avec tout le monde, mais nous ne
pensions pas qu'il serait souhaitable que l'ancien president
Aristide y revienne ", a soulign M. Darcos.
En tout cas, nous pensions que les responsables
des exactions (...) rattachs au Lavalas doivent tre
considrs comme des gens qui doivent rendre des
comptes ", a-t-il poursuivi.
Arstide lui-mme doit rendre des comptes sur
ce qu'il a fait ", a dit le ministry franais.
Nous sommes d'accord sur le fait qu'il faut
contacter toutes les parties, et considrer le parti Lavalas
comme l'un des principaux parties d'Hati. Mais nous ne
sommes pas certain que ce parti ait un ancrage populaire
aussi fort qu'on le dit ", a-t-il estim.
Aristide a t oblig de dmissionner fin fvrier
dernier en pleine rvolte arme et Haiti fait face depuis
prs d'un an une instability politique chronique et une
situation conomique catastrophique.
Seulement la moiti des 6700 soldats qui devraient
tre dploys dans le cadre de Mission de stabilisation de
l'ONU en Hati (Minustah) sont actuellement sur le terrain.








MEDIAS


Mercredi 17 Novembre 2004
Halti en Marche Vol. XVIII No. 42


Le mtier de press ou la press un mtier...


flfll.T T n~T ~ flflT ~.Tflfl i l~T .. .,


r'jis-Au-r1.r E, 10 Nuovembre Ces jours-


ci, la press en fait trop sa tte. Je -ne parle pas des
journaux radiophoniques en crole don't il n'y a rien
dire car pour un grand nombre d'entre eux c'est devenu
depuis belle lurette de vritables nids de coucou ou pointss
bedette", o plus on est de fous, plus on rit, et o il ne
faut pas s'aviser de faire la moindre remarque au risque
de vous fire traiter de fou, si ce n'est pis.
Non, mais de la press crite en franais, c'est
dire la minority dans la minority, donc condamne
donner un meilleur example. Et pourtant!
En efft, que veut dire un titre comme "Mme
Julien dmissionne"? Ou encore pourquoi refuse-t-on de
se dcider appeler le president intrimaire par son vrai
nom?
Que ce soit par excs de familiarity, que ce soit
par got de l'ironie, il existe des rgles dans le mtier de
press et dans le mtier d'crire, et don't il est malsant,
sinon parfois dangereux de s'carter.
"Mme Julien dmissionne", titre s'talant sur 4
colonnes la une. Or qu'est-ce qui empche de dire: "La
prsidente du CEP dmissionne", ou "Dmission de l
prsidente du CEP", ou "Roselore Julien dmissionne",
etc.
A moins que cette Mme Julien ne soit une tireuse
de cartes, ou un funambule, ou une "Madame" ("Call me
madame!"), un tel titre sonne mal.
Que la prsidente du CEP soit une amie ou une
proche du rdacteur, ou que ce dernier ait l'intention au
contraire de se moquer d'elle, d'un ct comme de l'autre,
c'est interdit dans le mtier, si tant est que vous prenez ce
mtier, votre mtier au srieux.
A force d'avoir exerc une critique souvent trop
facile contre les gouvernants de ce pays depuis cela fera
bientt deux dcennies, nous avons perdu de ce ct l
tout comportement professionnel ...
D'ailleurs le fait par le rdacteur de rpter
"Mme Julien" chaque paragraphe ou presque, trahit tout
fait son intention. Pour paraphraser le titre d'un film:
c'est affreux, bte et mchant ... Car c'est trop facile
comme humour.
D'autant plus lorsque l'on fait face un morceau
d'humour comme celui que la prsidente dmissionnaire
du CEP a produit lors de sa conference de press de lundi.
C'est pas donn tout le monde d'avoir un sens aussi
point de l'humour noir ... Humour noir, ou dire avec
autant de saveur autant de mal de soi-mme, pour mieux
river son clou. Nous ne pouvons pas dire si Mme Roselore


Julien est une bonne prsidente du CEP, par centre elle a
un grand talent littraire, peut-tre sans le savoir, et nous
l'en flicitons.
Quant au president par intrim, aprs sept mois,
la press, qu'elle soit parle, crite et tlvise, ne s'est
toujours pas dcide l'appeler par son nom. Que ce soit
volontaire, ou pas, il reste toujours aussi difficile pour le
public de savoir si c'est president Boniface Alexandre, ou
Alexandre Boniface ...
Ou Me Boniface Alexandre, ou Alexandre
Boniface ...
Avec une prfrence marque, on le sent bien,
pour Boniface.
Alors on aboutit des monstruosits comme Me
Boniface, ou president Boniface, ou Boniface tout court ...
Et pourquoi pas, oui, appelez moi Boni.
Mais trop c'est trop. Assez de familiarity, vraie
ou feinte.
Ce mtier, comme tous les autres, a ses rgles ...
On dit Prsident Jacques Chirac, ou on dit
President Chirac, ou encore Jacques Chirac, ou encore
Chirac tout court, quand dans les paragraphes prcdents
on a pris la peine de mentionner dj tout le nom: Jacques
Chirac, ainsi que le titre: Prsident Jacques Chirac.
Mais Prsident Jacques, cela n'existe pas.
Alors pourquoi president Boniface? Et rpt ici
galement tout bout de champ comme un fait exprs ...
Est-ce une manie contracte par de nombreuses
annes vilipender impunment les gouvernants de ce pays,
tort ou raison?
Est-ce une sorte de nouvel imprialisme des
mdias, foulant au pied la libert individuelle, la vie prive?
Ou est-ce tout simplement crtinisme, manque de
professionnalisme?
Ou est-ce un peut tout a la fois?
Mais le fait qu'il s'agit l de principles premiers
et mme primaires de la profession pourrait plutt laisser
croire que c'est dtermin, absolument voulu.
Le fameux "character assassination" assassinatet
psychologique) qui a fait ses beaux jours particulirement
contre un Jean-Bertrand Aristide ...
Mais pourquoi en voudrait-on autant la
prsidente du CEP (sauf pour raison personnelle), voire au
president Boniface Alexandre? Dans Boni en effet, y a
BON; cependant abuse mais n'exagre pas!
On serait port croire que c'est l le propre d'une
press jeune et contestataire. Alors je vous le donne en


l


Politiciens hatiens

critiquent le

gouvernement

de transition
(Politiciens ... suite de la page 7)
L'actuel gouvernement n'a rien fait pour
rpondre aux proccupations majeures de la population ",
selon ces dirigeants politiques de l'opposition.
Il faut une redfinition de ce gouvernement ainsi
qu'une reconsideration du mandate des dirigeants ", a exig
d'entre de jeu Mme Judie C. Roy. Affirmant que l'quipe
au pouvoir n'a pas la volont d'amliorer le sort de la
population, elle a propos que la tche soit confie des
personnel capable de remplir une telle mission pour le
bien de la population.
Le docteur Tureb Dlp s'est aussi plaint d'un
manque de capacity de l'quipe dirigeante. On devrait
remarquer de frs tt que ce gouvernement n'allait rien
changer dans le pays depuis qu'ils ont sign avec ces
quelques parties politiques l'accord de transition'" a
soutenu M. Delp.
L'ancien snateur, ardent promoter de l'ide
d'une Confrence national n'a pas manqu l'occasion
pour promouvoir le project. La conference national ne
s'est pas encore matrialise parce que le pouvoir n'a pas
les capacits de la faire excuter.
M. Jean Enold Buteau a, pour sa part, rendu le
Goupe des 184 responsible des malheurs du pays au mme
niveau que le gouvernement.
Les 184 sont"responsables de ce qui est arriv
au Conseil lectoral provisoire. Aprs la dmission de la
prsidente, on ne peut encore prdire la suite ", a-t-il
renchri.
Selon ses propos, le Groupe des 184 tient tout
prix exclure les parties politiques de la gestion du pays et
la confier des personnel non qualifies. Dsireux de
voir un changement rel dans la politique hatienne,
plusieurs de ces politicians envisagent tous les scnarios.
" Nous sommes aujourd'hui une phase de dnonciation
et de conscientisation, les dernires decisions seront prises
par le people lui-mme ", ont-ils conclu.


La Caricom maintient la suspension d'Hati
PORT-OF-SPAIN, 10.Novembre Les leaders D'autre part, les dirigeants de la Caricom
caribens ont pris la decision de ne pas r-admettre Hati s'accordent pour travailler avec leurs homologues latino-
au sein du group regional de 15 nations membres ou amricains, sous la direction du Brsil, pour-faciliter un
Caricom. dialogue entire les diffrentes factions politiques en Hati.
Hati est exclue de toute participation aux runions Le sommet de Port-of-Spain a galement dcid
de la Communaut carabe aprs le renversement de de repousser l'entre en application du March Unique et
I'ancien president Jean-Bertrand Aristide en fvrier dernier. (voir Caricom / 9)
La decision contre la
radmission d'Hati a t prise mardi ERW FINANCIAL
alors que les dirigeants caribens
mettaient fin un sommet special de
deux jours l'Htel Hilton de Port-of G RO U P Spain, Trinidad. Licensed Mortgage Brokers and Lenders
Le president en exercise de la
Caricom, Dr Keith Mitchell, premier
ministry de Grenade, a dclar aux Eske ou janm made tt ou
reporters que la communaut reste sur Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
sa position: "Il n'y aura pas de relations Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.
avec Hati au niveau regional, mme
si individuellement des pays peuvent ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
vouloir le faire. Toutefois nous (yap ba ou kredi l ou f closing la)
continuerons apporter de l'assistance,
comme promise a dclar Mitchell. Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.
Les plus opposs al'ide de 1edi
dialogue avec Hati sont St. Vincent et Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!
les Grenadines, Guyana et St. Lucie, ii
arguant que la dmocratie a t viole Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!
lorsque Aristide fut renvers en fvrier
dernier. Nou ofri pi bon inter ak anpil lt chwa!
Le premier ministry Keith
Mitchell (Grenade) appelle de toute Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!
urgence le gouvernement du premier
ministry intrimaire Grard Latortue Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
engager des conversations avec le parti Wells Fargo
Fanmi Lavalas pour sa participation Ak anpit ank
aux prochaines lections en l'anne Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
2005. 305 865-6588
La decision des leaders 305865-6510
caribens signifie que, pour le moment, ww rwfnan a
le sige d'Hati dans le bloc regional www.erwfinancial.com
restera vacant jusqu' ce que soit UNION PLANTERS BUILDING
trouve une solution l'impasse. 3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


Page 8


mille, y a une experience faire, c'est de voir si c'est
pareil avec tout le monde, si notre jeune press exerce
ses dents de la mme faon, avec la mme acidit, sur
tous les acteurs locaux ou trangers. Sans distinction, sans
d-i-s-c-r-i-m-i-n-a-t-i-o-n. Ou s'il y en a qui sont au
contraire plus chers son coeur. C'est vous lecteurs de
faire cette experience, et vous m'appellerez pour m'en
donner des nouvelles.
Sinon ce n'est pas l une press qui joue franc
jeu, ce n'est pas l une press respectable. Car qui veut
son respect se le procure ...
Cet imprialisme des mdias irait mme, parait-
il, jusqu' dcider de ne pas donner certaines informations,
de faire un tri entire les informations que le public doit
savoir et celles qu'on ne lui dit pas ...
Trahissant la formule amricaine bien connue:
"The public's right to know", le droit du public savoir,
savoir tout ce qui se passe.
Ou encore le logo du New York Times: "Tout ce
qui mrite d'tre connu par le lecteur" ...
Quitte en tirer ensuite les conclusions:
commentaires, ditoriaux, analyses etc ... (mais cette auto-
censure peut-tre le fait aussi d'une press paresseuse,
ou manquant de formation).
Mais c'est mal comprendre aussi les dispositions
de la constitution hatienne sur la press. La constitution
dfinit la libert d'expression et d'information: le droit
de communiquer toute information, sauf celles pouvant
porter atteinte l'ordre public, la scurit national ou
qui viole la libert individuelle ...
Or justement la constitution dit: le droit de
communiquer toute information, toutes les informations
gnralement quelconques, surtout les informations
importantes. On pourrait donc tre poursuivi pour avoir
pris par devers soi de ne pas communiquer toutes les
informations, mais seulement une parties des informations.
Trahissant la rgle du "public's right to know." Dire que
l'ambassade amricaine accord chaque anne des bourses
de stage nos jeunes journalists et reporters. Peut-tre
qu'elle n'en donne pas assez ...
C'est beau la press, c'est beau les mdias, c'est
beau de pouvoir exercer autant d'influence et dans un
petit milieu aussi tolrant ...
Mais c'est pas beau de trahir son mtier chaque
phrase. Il y a des choses qu'il faut savoir refuser ... Votre
verre n'est pas grand, n'allez pas en chercher un plus
grand, car vous risquez facilement de vous y noyer.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince.





i








Mercredi 17 Novembre 2004
Jt; n Anmir.t Il7-1 Y '7ITTT kTn An


Page 9


ECONOMIC: ACCORDS REGIONAUX


Le Venezuela et la Rpublique Dominicaine

signent l'Accord Energtique de Caracas


CARACAS, 8 Novembre Le .;
Venezuela fournira la Rpublique i
Dominicaine jusqu' 53.000 barils de
ptrole et d'autres products ptroliers en .. .
vertu d'un accord sign par les
gouvernements des deux pays le week-
end dernier.
"Nous avons relanc l'Accord
Energtique de Caracas et nous nous r
engageons commencer les livraisons
aussitt que possible" a dclar le
president vnzulien Hugo Chavez au
course d'une conference de press
Santo Domingo.
L'accord est bas sur un
mcanisme prfrentiel mis en place par
le Venezuela en faveur de pays de la
Carabe et de l'Amrique du Sud, et qui
sera sign bientt au Paraguay.
Il porte sur le financement de
25% du bordereau nergtique de ces
pays, avec un temps de grce de deux Les presidents vnzulien et dominicain Chavez et Fernandez AP
ans, un intrt annuel de 2%, et payable sur une priode de Pour le president dominicain Leonel Fernandez:
15 ans. D'autre part, le paiement peut tre accompli sous "De toute evidence, cet accord que nous avons sign nove
forme de biens ou de services. Ainsi la Rpublique aujourd'hui est une expression de gnrosit, de gratitude, Chav
Dominicaine peut fournir en change du sucre au de cooperation et de la solidarity du Prsident Chavez et Cons
Venezuela. r, nu,, ,mrnmant de n lo niin;e hl,,, irienne du instit


CARICOM ...
(suite de la page 8)
Economique de la Caraibe (CSME), qui devait devenir
oprationnel en 2005.
D'autre part, le Trinidad et la Jamaque ont sign
un accord nergtique, aux terms duquel la Jamaque
fournira au Trinidad de la bauxite pour alimenter une usine
d'aluminium de plusieurs millions de dollars devant tre
tablie l'anne prochaine au sud de Trinidad.


lU1 VtU VIIlll lllll, ll UL, 1 t l\.lrt Ut/lltJU ^. t/1. 1 l Vl, l uU
Venezuela qui est rare aujourd'hui dans le monde, celui-ci
tant rgi par les lois du march qui ont un caractre
d'exclusion."
Le ministry vnzulien de l'Energie et des Mines,
Rafael Ramirez, qui accompagnait le president Chavez au
course de cette visit Santo Domingo, a dclar que les
relations entire les deux pays ont franchi une nouvelle tape
aprs avoir surmont les conflicts du pass.


IIIOLI.
avo
au 19
probi

same
deux
latin


Chavez


et Castro
rico sl- atinne


Chavez s'est envol ensuite
pour La Havane pour apporter son
"support fraternel" au president Fidel
Castro qui a subi une operation
chirurgicale au genou gauche aprs
avoir fait une chute, et pour travailler
sur des plans et des projects impliquant
les deux pays.
La rencontre entire Chavez et
Castro a port galement sur la
situation en Hati, les deux chefs
d'Etat procdant une valuation de
la crise qui s'est intensifie dans ce
pays aprs le brutal renversement du
president Jean-Bertrand Aristide en
fvrier dernier, pour le remplacer par
un gouvernement "impos par les
Etats-Unis", et qui, pour cette raison,
n'est pas reconnu par le Venezuela.
Au course d'un sommet des
pays latino-amricains les 4 et 5
mbre derniers Rio de Janeiro (Brsil), le president
vez a propos de convoquer une "Assemble
stituante" qui tablirait de nouvelles bases
utionnelles pour la governance en Hati, "la premiere
Dir arrach son indpendance des puissances coloniales
)e sicle et qui lutte aujourd'hui la fois contre des
lmes politiques et des dsastres naturels."
Castro et Chavez ont discut toute la nuit de.
;di, de 7:00 pm 5:00 a.m., des relations entire leurs
pays, aussi bien que entire la Carabe et l'Amrique
e.


150 soldats philippins arrivent


d an s Pascual, un porte-parole de l'arme,
dans la sem aine a dclar que les troupes philippines


MANILA, 11
Novembre Les
Philippines enverront
150 soldats en Hati pour
aider la force de maintien
de la paix de l'ONU
faire face aux troubles
politiques et une vague
de meurtres avant des
lections devant tre
tenues l'anne
prochaine.
Le Lieutenant-
colonel Buenaventura


se joindront environ 4.000 casques bleus en Haiti, que
dirige un gouvernement intrimaire charge d'organiser des
lections.
C'est la premiere fois que nous envoyons des
troupes dans une nation de la Carabe a dit Pascual. Ils
y resteront six mois. Nous pourrons envoyer un second
group, si ncessaire. "
Une avant-garde de 4 officers devait partir
-instamment pour Hati.
La mission onusienne en Hati est handicape ds
le dpart par une insuffisance de troupes.
Les Philippines occupent actuellement un sige
non-permanent au Conseil de scurit de l'ONU.


MINUSTAH

De nouveaux contingents

portent 4.489 militaires

et 1.228 policies les effectifs
HPN, 14 Novembre De nouveaux contingents du Prou, du Maroc, du
Guatemala et du Sri Lanka ont port 4.489 militaires les effectifs de la mission
onusienne en Hati, a calcul ce week-end l'organisation international.
La Mission des Nations unies pour la stabilisation en Hati (Minustah) doit
computer terme 6.700 soldats, selon les provisions du Conseil de scurit, et 1.622
policies. L'effectif des policies civils est pass 1.228 depuis l'arrive des 250
Pakistanais cette semaine.
L'Onu, qui s'est toujours plainte d'un manque d'effectifs pour mener bien
sa mission, a soulign, dans un communique vendredi, cette monte en puissance
des troupes de la mission. """ La composante militaire de la Mission des Nations
unies pour la stabilisation en Hati s'toffe", a-t-elle prcis.
Depuis le 28 octobre, 70 policies guatmaltques, 205 militaires pruviens
et 163 policies marocains sont arrivs en Hati. Sept-cent cinquante"(750) militaires
provenant du Sri Lanka vont tre dploys Logne, Killick et Petit-Gove ", a
annonc le communique.
La Minustah compete dsormais un contingent militaire chilien dans le
dpartement du Nord et des forces espagnoles et marocaines dans le Nord-est.
Des contingents militaires du Brsil, de l'Uruguay, du Chili de l'Argentine, du
Npal, de la Jordanie et de l'Equateur sont dj dploys dans le pays.
Deux-cent cinquante (250) policies pakistanais de l'Unit de police constitute
(Formed Police Unit FPU), sont arrivs en Hati, portant 1.228 l'effectif
des policies civils. Le prochain contingent de la FPU don't 644 membres sont
dj sur place sera d'origine npalaise, a annonc l'Onu.


En bref ...
(suite de la page 2)
de la Confrence Episcopale, Mgr Hubert Constant, qui a t cit lui aussi comparatre
n'tait pas present au tribunal. Il serait actuellement en voyage Rome.

Audition du pre Jean-Juste
Le secrtaire excutif du Comit des Avocats pour le Respect des Liberts Individuelles
(CARLI), Renan Hdouiville, a inform que le pre Grard Jean-Juste a t entendu par la
justice hatienne prs d'un mois aprs son arrestation dans son presbytre Petite Place
Cazeau. Le prte a t accus de complot contre la sret intrieur de l'Etat. Le ministry de la
justice, Bernard Gousse avait indiqu peu aprs son arrestation qu'il disposait de preuves
selon lesquelles, le cur finanait les actes de violence qui ont clat fin octobre Port-au-
Prince. Le pre Grard Jean-Juste a t transfr le week-end coul du Pnitencier National
au commissariat de police de Carrefour.. Les fidles de la paroisse Sainte-Claire se sont
interrogs sur le silence de la hirarchie catholique sur ce dossier. Seul l'archevque de Port-
au-Prince, Mgr Joseph Serge Miot s'est interrog sur le bien-fond de cette arrestation", ont-
ils fait savoir se demandant si le silence des autres serait guide par des divergences politiques.
Un president provisoire dsign au CEP
Un president provisoire a t nomm pour remplacer Mme Roselore Julien, la prsidente du
CEP dmissionnaire. Il s'agit de Max Mathieu qui tait jusque-l vice-prsident du CEP.
Selon Patrick Fquire, ce choix a t fait selon les rglements internes du CEP.
La prsidente du Conseil lectoral provisoire hatien, Madame Roselore Julien,
reprsentant l'glise catholique au sein de l'institution Consel Electoral Provisoire (CEP), a
remis le lundi 8 novembre dernier sa dmission la tte du CEP et comme membre du conseil
lectoral.
Elle se trouvait depuis un certain temps au centre de nombreuses controversies avec les autres
membres du CEP.
Madame Roselore Julien, en annonant sa dmission, a voqu des menaces d'assassinat
don't elle aurait fait l'objet. Elle a d'autre part demand la cour des comptes d'entreprendre
un audit de sa gestion au CEP. Des lections gnrales sont prvues en Hati au course de
l'anne 2005.

Le leader du MIDH estime que l'actuel CEP est incapable d'organiser
des lections srieuses
Le leader du MIDH, Marc Louis Bazin, a salu le courage de la prsidente du conseil lectoral
provisoire, qui a dcid de se retire de cette institution. Elle est parties pour viter, a-t-elle dit,
de faire le jeu de ceux qui veulent utiliser l'actuel CEP pour contrler les lections et accaparer
le pouvoir. Marc Bazin a estim qu'il n'y a plus rien esprer du conseil, a-t-il dit, parce que
il y a un problme de crdibilit norme la base.
Satisfaction et inquitude aprs la dmission de Mme Julien
Le Groupe des 184 s'est dclar satisfait de la dmission de la prsidente du conseil lectoral
provisoire. Le secrtaire gnral du Groupe, Anthony Barbier, a toutefois fait savoir qu'il ne
souhaiterait pas que cette decision vienne compliquer davantage le processus lectoral au lieu
de la faciliter. Le secrtaire gnral de la Confdration Nationale des Educateurs Hatiens
(CNEH), Frdric Lavaud, s'est dclar proccup par les dclarations de Mme Julien.
Toutefois, le leader de la Convention de L'Unit Dmocratique (KID), Evans Paul, s'est dclar
proccup par la dmission de Mme Julien en raison du fait qu'il n'est pas en measure, a-t-il
dit, de savoir s'il s'agissait d'une dmission volontaire ou d'un dpart provoqu.

21 gardens de prison en dtention
Les autorits hatiennes ont procd l'arrestation de 21 gardes de prisons en connexion
avec un ventuel complot pour assassiner des prisonniers politiques en dtention dans la grande
prison.
(voir En bref/ 18)


Haiii en fviarcne voi YU. Av iii iN. 4z~






Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol XVITTI No. 42


HUMANA


Attention Medicare Beneficiaries!
When it comes to health care costs, you can't do much better than...


With Humana Gold ClassicValue, that's your copayment for
most health care services. You pay:


Monthly plan premium
Inpatient hospital care
Skilled nursing facility care
Home health care
Primary care doctor offi e visits
Specialist office visits
Mental health services
Hospital outpatient care
Ambulatory surgical center visits


$0
$0
$0
$0
$0
$0
$0
$0


Urgent care visits
Outpatient rehabilitation
Diagnostic tests, x-rays, and lab services
Radiation therapy
Medicare-covered chiropractic services
Routine physical exams
Routine vision exams
Routine podiatry services


In addition, you have the choice of:
Over 5oo primary care physicians and 3,500 specialists
S50 hospitals in the tri-county area




SHUMANA.
S Guidance when you need it most



Don't wait!
Get the facts on a Medicare Advantage plan that gives you more:
Call 1-800-451-5507

TDD: 1-877-833-4486
Monday Friday 7 a.m. to 7 p.m.
Saturday 7:00 a.m. 3:30 p.m.

An HMO with a Medicare contract available to anyone enrolled in Part B and entitled to Part A of Medicare through age or disability.
Limitations may apply. Benefits, premiums and/or copayments may change onJanuary i, 2005.
Please contact Humana Gold Classic Value for details.


DAD 10/04


GH-16317NP (A05/04)


Page 10


$0
$0
$O
$O
$0
$0

$0
$0


1 laiti n V.. Il v__ __







Page 11


ARTS. SPORTS & MODE


Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


Courte revanche d'Haiti

sur des vtrans brsiliens lors

d'un match de bienfaisance
SAMEDI 13 NOVEMBRE A L'ORANGE BOWL DE MIAMI


Milieu de terrain brsilien Valber (gauche) se bat pour le ballon avec Franz Gilles


HPN, 14 Novembre Hati a pris une court
revanche samedi l'Orange Bowl de Miami (Floride), sur
une selection de vtrans brsiliens, trois mois aprs une
dfaite 6-0, au stade Sylvio Cator de Port-au-Prince, contre
l'quipe A du Brsil.
Le Onze hatien a battu 2-1 une selection
d'anciennes gloires brsiliennes, comme Romario, Bebeto,
Dunga ou le garden de but Taffarel, tous champions du
monde en 1994, l'occasion d'un match de football de
bienfaisance organis par l'Unicef pour les enfants pauvres


d'Hati.


affront l'quipe championne du monde 2002 du Brsil,
avec ses grandes vedettes, dans le cadre d'un match
historique pour la paix. Les Brsiliens, don't le pays
dirige les forces militaires de la mission onusienne
prsente depuis juin en Haiti, l'avaient emport par 6-
0.
Samedi, 15.000 spectateurs de l'Orange Bowl
ont pu assister cette rencontre et sur chaque entre au
stade, cinq dollars taient reverss l'Unicef.


Hati Brsil 2 -1 Buts: Hati: Richardson (9),
Le 18 aot dernier, l'quipe hatienne avait dj Louis Brsil: Campos


Miami Book Fair International

Leslie Manigat Prix Haiti

Bicentenial in Litterature 2004 "


La Miami Book Fair International, la Grande Foire
International du Livre Miami, s'est termine le
Dimanche 14 Novembre aprs 7 jours.
C'tait du 7 au 14 Novembre 2004. La Miami
Book Fair International est une initiative du Miami Dade
College, de la librairie Books and Books et en est sa
21 me dition. La Foire se droule au Downtown de Miami,
dans l'espace compris autour du college. Chaque anne,
elle attire la grande foule.
Les auteurs hatiens, les libraires hatiens, les
artistes hatiens ont t parties prenante de l'vnement.
Cette anne, il y a eu plus de 330 tentes, plus de
200 maisons d'ditions, des libraries reprsentant tous les
secteurs du livre: Littrature, Sciences, Posie, Cuisine,
Livres anciens, Livres d'enfants.
Livres dans toutes les langues, y compris en
crole. Jan Mapou, un fervent du Miami Book Fair
International, nous a prcis que cela fait 12 ans que la
Librairie Mapou a eu son stand d'abord, puis aujourd'hui
sa propre tente la Foire, avec toutes sortes de livres
d'auteurs hatiens et dans toutes les langues, quelque soit
l'endroit o vivent ces auteurs hatiens.
La grande nouveaut cette anne a t le Pavillon
hatien, un pavilion bien ferm, avec air conditionn, dcor
par l'artiste hatien Edouard Duval Carri, avec des
drapeaux hatiens partout, et offrant non seulement les livres
hatiens, mais l'artisanat, la peinture hatienne et mme la
cuisine hatienne en dgustation aux plus de 50.000
visiteurs qui venaient chaque jour arpenter les diverse
alles du Miami Book Fair International.


Le Pavillon hatien, l'initiative du Haitian
Art Alliance, a dcid pour la premiere fois d'octroyer
un grand Prix un auteur hatien ayant oeuvr pour une
meilleure comprehension entire les pcuples, et qui a
apport aussi sa contribution la promotion du livre
hatien.
La tche n'a pas t facile pour le jury compos
de 5 membres: Peter Frish, Fquire Vilsaint, Max
Chauvet, Grard Camfort et Sherly Bayard. Une
douzaine d'auteurs avaient t slectionns: Leslie
Franois Manigat, Gary Klang, Odette Roy Fombrun,
Josaphat Large, Ren Despestre, Dany Laferrire,
Franck Etienne, Georges Castera, Edwidge Danticat et
Jean Claude Fignol.
(voir Book Fair / 17)


La top model Naomi Campbell
plages du monde.
Amir Slama, le gourou du bikini brsilien et
propritaire de la clbre marque Rosa Cha, occupe la plus
grande parties de son temps participer des dfils de mode
internationaux et dcider des tendances pour la nouvelle
saison, dans son quarter gnral Sao Paulo.
C'est l que se trouve tout un rgiment de couturires,
qui suit ses instructions au pied de la lettre.
"Pour la prochaine collection d't -qui commence
en dcembre pour l'hmisphre sud et en juin pour
l'hmisphre nord-, je travaille sur des couleurs trs vives:
orange, rose vif, vert citron, des couleurs acides et fortes. Nous
avons dj commenc la vendre Paris et New York", a
dclar l'AFP le designer, qui remet jour les formes des
annes 80.
Selon Slama, les cls du succs du bikini sont le
charme des fenunes brsiliennes, "un mlange de race comme
on en trouve nulle part ailleurs" et l'architecture diffrente du
produit brsilien, avec "une structure qui met en valeur les
seins et les fesses tout en permettant la femme de se couvrir
le moins possible".
Les couturires Vitoria Castro et Maria Auxiliadora
Abreu confirment ce got international pour le bikini brsilien.
Ces deux professionnelles ont su profiter du boom
du bikini brsilien en rassemblant, il y a trois ans, huit mini
coopratives dans une petite salle de la banlieue de Salvador
de Bahia (nord-est), alors qu'elles n'avaient aucune experience
dans le mtier. (voir Mode / 12)


i - -- ~ -- -


Le bikini

des Brsiliennes

en vogue sur les

principles plages

du monde
SAO PAULO, 11 Novembre Le bikini, la pice la
plus prise de la garde robe brsilienne, conu pour mettre en
valeur les formes sensuelles des Brsiliennes avec beaucoup
de grce et trs peu de tissu, est en vogue sur les principles








Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


Page 12


BRAS DE FER INTERNATIONAL


FRANCE COTE D'IVOIRE


Les partisans de Gbagbo ne veulent
ABIDJANe pays" ou "Arme
November v "VoP aus en de chez nous" "On
vNAVNout, pas d'une solution a 'haitienne
voulez fouitre la merdle


ici comme en Haiti", lance lundi un militaire ivoirien un
soldat franais qui se tient prs d'un char Sagaie, fusil
d'assaut au poing: la tension a encore gagn un cran lundi
Abidjan, malgr l'appel au calme lanc la veille par le
president Laurent Gbagbo.


Le bikini des

Brsiliennes en

pleine vogue ...
(Mode ... suite de la page 11)
Leur marque, "Bahia Beach", base de modles
ethniques et artisanaux qui peuvent tre orns de
coquillages ou de fleurs en tissu, s'exporte dsormais aux
quatre coins du globe, de l'Australie l'Afrique du Sud,
en passant par le Liban, Milan, Madrid ou Lisbonne.
"Le bikini brsilien plat car il est l'image de la
Brsilienne: jolie, sensuelle et joyeuse", affirment-elles.
Malgr cet essor, les couturires doivent s'adapter
aux exigences des trangres qui prferent des maillots plus
couvrants.
"Les bikinis que nous exportons demandent le
double de tissu de ceux que l'on vend au Brsil", assurent-
elles.
Les chiffres confirment le boom du bikini
brsilien.
Les exportations ont pratiquement double en un
an, s'levant 14,3 millions de dollars (11 millions d'euros)
entire janvier et juillet 2004, contre 7,9 M USD (6,1 M
EUR) pour la mme priode en 2003, selon l'Association
brsilienne de l'industrie textile (ABIT).
Les principles destinations sont l'Italie et les
Etats-Unis.
Cependant, ce succs ne s'est pas fait tout seul, et
le Brsil a mis longtemps trouver sa crdibilit.
Amir Slama affirme que "la France et l'Italie ne
nous voyaient pas comme de bons designers", mais "quand
nous avons commenc exporter aux Etats-Unis, cette
vision s'est modifie".
Rosa Cha, la marque de Slama, vient de lancer
une collection pour Speedo avec le mannequin britannique
Naomi Campbell comme principal ambassadrice.
Le bikini n'a pourtant pas toujours .t la pice
principal de la garde robe des Brsiliennes, allant jusqu'
tre interdit pendant la dictature militaire (1964-1985).
(AFP)


Envoy pour contenir une foule trs excite, le
militaire ivoirien, arm d'une Kalachnikov, se dtourne de
sa mission pour assner ses "vrits": "Vous me demandez
de reculer: Non! Je suis un officer. Je suis bien dans mon
pays".
"Gbagbo n'est pas Aristide, (l'ancien president
hatien forc de quitter le pouvoir sous une pression
conjointe franaise et amricaine), vous n'arriverez pas le
dmettre et il ne dmissionnera pas", pursuit le militaire
ivoirien.
Des heurts ont clat lundi Abidjan entire des
militaires franais et des milliers de manifestants les
accusant de vouloir renverser le president ivoirien Laurent
Gbagbo.
Suite aux appeals lancs sur la radio national, une
foule a dferl sur l'Htel Ivoire, le grand complex de la
capital conomique ivoirienne, sur le parking duquel une
cinquantaine de blinds franais ont pris position dans la
nuit de dimanche lundi.
Un tiers de ces blinds sont des AMX-10, quips
de canon de 105 mm, le reste tant des vhicules de
transport blinds.
Derrire des barbels de fils de fer, les soldats
franais font face aux manifestants qui hurlent des slogans
anti-franais.
"La Cte d'Ivoire aux Ivoiriens! On veut notre


ne veut plus de libert sous caution".
Une femme, torse nue, avec pour seule protection
un cache-sexe rouge, a affirm avoir fait le dplacement
pour "lancer un mauvais sort ces jeunes militaires
franais" qui sont rests calmes et impassibles face aux
provocations de tout genre.
Non loin, un handicap dans sa voiturette se mle
galement de la parties en brandissant une pancarte sur
laquelle est inscrit: "La France de Chirac a chou".
Au plus fort de la tension, une runion se tient
dans l'htel pour tenter de la faire baisser.
A l'issue de plus de deux heures de rencontre, les
responsables militaires
et politiques ivoiriens et des militaires franais
appellent au "retour au calme".
"Nous avons dcid d'aller l'accalmie pour que
l'activit conomique reprenne", souligne la sortie le
president de l'Assemble national Mamadou Koulibaly,
un des durs du rgime qui avait multipli au course du week-
end les dclarations incendiaires.
Toutefois, les jeunes manifestants, quoique moins
excits, restaient vigilants la tombe de la nuit face aux
chars franais.
"Leur retour la caserne nous rassurerait plus",
lance Marius, un jeune au corps enduit de kaolin. (AFP)


Gbagbo replace son chef

d'Etat major par un dur
ABIDJAN/MARSEILLE, 14 Novembre Le Franais et d'autres trangers, victims de viols, d'attaques
president ivoirien, qui a limog son chef d'tat-major des la machette et de pillages.
armes et l'a remplac parun "dur", s'est engag ce week- Gbagbo a indiqu la radio franaise qu'il
end remettre sur pied une force arienne ivoirienne. prvoyait de reconstruire sa force arienne pour remplacer
Dimanche, des dirigeants africains se sont runis les avions dtruits par l'arme franaise.
au Nigeria pour voquer la crise en Cte d'Ivoire. -
La violence qui a svi dans ce pays d'Afrique de
l'Ouest cette semaine a provoqu le rapatriement de
quelque 5.000 residents trangers, pouss l'arme franaise
se dployer dans les rues d'Abidjan et suscit des craintes
d'largissement du conflict.
Les forces gouvernementales ivoiriennes ont tu
neuf soldats franais de l'opration "Licorne" le 6
novembre lors d'un raid sur des positions rebelles dans le
nord du pays.
La France a ripost en dtruisant la force arienne
ivoirienne, dclenchant une vague de violence visant les


MIAM


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Dprk

"nwmoiun
P AROGR mtmE mNT


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following bid(s), which can be obtained through the
Department of Procurement Management, Vcndor Assistance Unit, 111 NW 1 ~' Street, 13' Floor, Miami, FL 33128
(Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package
below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the
United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's
complete return address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade
Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website (www.miamidade.gov/dpm/
) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened
or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time
and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Oflice located at 111 NW 1"'
Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no llter than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Sllence" in accordance with County Ordinance No. 98-106


TTe following hld(m) wili op@n mid 2.-0 PM on


W@ntsdity DcenteIr 15, 200I 4


A114CRAFT CONTINENTAL ENGINES
VINYL CANOPY INSPErCTION I RE PAIR 1 INN1ALLAT ION
hih ontFt F@ ilifeg tasUiatniev
Go 1-ili ct ZPLISfPbe~ & ACCESSQoREN


Cst $1 M(00

C04i1$10.0
Co01t $1 oJ0


Le President Gbagbo et son nouveau chef d'tat
major des armes, Philippe Mangou Reuters
"Pensez-vous que je vais laisser mon pays sans
defense arienne ?", a dit Gbagbo dans un entretien
enregistr samedi mais diffus dimanche.
Les chefs d'Etat du Gabon, du Ghana, du Burkina
Faso, de la Libye, du Nigeria et du Sngal devaient se
retrouver Abuja au Nigeria pour un sommet extraordinaire
consacr la Cte d'Ivoire.
Ghbgbo devait initialement y participer mais il a
dpch sur place le president de l'Assemble national.
Le president ivoirien a limog samedi son chef
,l' :iatlinjor des armes, le gnral Matthias Dou, et l'a
rvmplac par le colonel Philippe Mangou, ancien chef des
operations militaires qui avait supervis l'assaut sur
(voir .(;hihi / 14)


4470-2/070TR
6939=4/09=OTR

7780-1/06


VUUIivL lallc;u M








Page 13 Nos petites annonces classes


.1 I i


Le Plaza Htel
Tlphone
224-9305
224-9307
224-9308
224-9309
225-9310
510-4594
510-4595
510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429

Coiffeur


Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15456 West Dixie Highway

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Mdecins
Miami
r nock Joseph
Obsttrique, Gyncologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptes
larte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081

Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyncologue
Obsttrique
Chemin des Dalles # 234
Tl.: 509 245-6489
245-8930

Le Look
Ption-Ville
Rue Panamricaine # 14
Tl.: 513-8079
257-8374
Grande varit de Lunettes
Excellents Prix
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Spcialistes
de la Vision Basse
Offre Spciale
Buy One, Get One Fre


Points de Vente Hati en Marche


I Miami


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150th Avenue
Suite 104
954380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
Tl.: 305 385 1111


Bl Foucht
Appelez-nous
305 757 6408
Lgumes,
Boulettes,
Griot,
Tasso de Cabrit
Lambi Poisson
Riz et Pois cols
Pois rouge en Sauce

8267 N. Miami Ave
La Cuisine
Hatienne Dans toute
sa saveur !"


Pompano Beach


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, FI 33064
Tl.: 954 781 2500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach FI 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, FI 33444
561 272 3556

Abonnez-vous
Haiti en Marche
221-0026


Vous aimeriez vous aussi
avoir votre propre site intemet ?
Adressez-vous notre
webmaster
siteweb@etheart.com
et admirez ses
nombreuses crations.
Entre autre,
le site Hati en Marche
www.haitienmarche.com
est l'une de ses ralisation.


L'Adresse Intemet Hati en
march a change.
dsormais vous nous
trouverz sur
pub@haitienmarche.com
Veuillez rayer de votre
carnet la prcdente
adresse:
enmarche@haitelonline.corr
et si vous dsirez payer par
carte de credit, c'est
possible.
Consultez
www.haitienmarche.com


Mais o sont passes les votes
dmocrates de Floride ?
LE MONDE 09.11.04


New York de notre
correspondante

Comment 29 comts de
Floride majority dmocrate
ont-ils pu voter soudainement
pour le -prsident Bush ?
Pourquoi a-t-on ferm au
public le btiment o se
droulait le dcompte dans le
comt de Warren, dans l'Ohio
? Une semaine aprs
l'lection prsidentielle, les
tmoignages d'anomalies
s'accumulent aux Etats-Unis.
Jusqu'ici, les rcits
apparaissaient surtout
comme le fait de militants de
gauche n'ayant pas russi
admettre la dfaite de John
Kerry.

Mais trois parlementaires
dmocrates ont vers leurs
pieces au dossier en
rclamant une enqute
officielle sur "l'efficacit des
machines voter et des
nouvelles technologies"
employees pendant les
lections 2004.
Dans leur lettre au General
Accounting Office (GAO),
l'organe d'valuation
parlementaire, les trois
membres de la Chambre des
reprsentants, John Conyers,
Jerrold Nadler et Robert
Wexler, citent plusieurs cas
"troublants". A Columbus,
dans l'Ohio, une machine
lectronique a donn 3 893
voix M. Bush, alors qu'il n'y


avait que 800 votants. Dans
plusieurs bureaux de Floride
ou de l'Ohio, des lecteurs qui
voulaient voter pour John Kerry
ont vu systmatiquement le
vote se porter sur son
adversaire. Dans le comt de
Broward, une machine s'est
mise retrancher les votes
plutt que les additionner.

Le cas le plus srieux concern
les comts de Floride qui sont
passs massivement dans le
camp rpublicain. Les votes y
taient uniquement
lectroniques, sans trace
paper. Selon les chiffres
officials, une chute notable des
votes dmocrates a t note
dans une trentaine de districts.
Le comt de Baker, o 69 %
des lecteurs sont inscrits
comme dmocrates, a vot
77 % pour le president Bush.
Le comt de Calhoun, 82 %
dmocrate, a vot rpublicain
62 %... M. Bush a remport
l'Etat avec 381 000 voix
d'avance. "Mais les
irrgularits sont suffisamment
nombreuses pour justifier une
enqte, a expliqu John
Conyers lundi sur MSNBC.
Nous n'appelons pas une
nouvelle election. Notre
candidate a reconnu sa dfaite.
Mais il s'agit de rassurer les
Amricains sur le fait que leurs
votes sont apprhends
correctement. "

Corine Lesnes


La France soutient le
dialogue entire tous les
parties en Hati mais
considre peu
souhaitable le retour de
l'ancien president Jean-
Bertrand Aristide dans l'le,
a affirm mercredi le
ministry franais dlgu
la Cooperation, Xavier
Darcos.
Dans une rencontre avec
la press Brasilia o il
participe une runion de
l'Unesco, M.Darcos a
affirm que la France a
un avis plus nuanc et
peut-tre plus prudent"
que le Brsil qui s'est
prononc en faveur de
contacts avec Aristide,
exil en Afrique du Sud,
pour calmer les tensions
dans l'le des Carabes.

"La France a un avis plus
nuanc. Pas sur le fait qu'il
ne faut parler avec tout le
monde, mais nous ne
pensions pas qu'il serait
souhaitable que l'ancien
president Aristide y
revienne ", a soulign
M. Darcos.
" En tout cas, nous
pensions que les


responsables des exactions
(...) rattachs au Lavalas
doivent tre considrs
comme des gens qui
doivent rendre des
comptes ", a-t-il poursuivi.
" Arstide lui-mme doit
rendre des comptes sur ce
qu'il a fait ", a dit le ministry
franais.
" Nous sommes d'accord
sur le fait qu'il faut
contacted toutes les parties,
et considrer le parti
Lavalas comme l'un des
principaux parties d'Hati.
Mais nous ne sommes pas
certain que ce parti ait un
ancrage populaire aussi fort
qu'on le dit ", a-t-il estim.

Aristide a t oblig de
dmissionner fin fvrier
dernier en pleine rvolte
arme et Hati fait face
depuis prs d'un an une
instability politique
chronique et une situation
conomique
catastrophique.

Seulement la moiti des
6700 soldats qui devraient
tre dploys dans le cadre
de Mission de stabilisation
de l'ONU en Hati


. ,. - . .. : -i .. -.... .
(M~..inustah sontIi~ actuellemen


(Minustah) sont actuellement
sur le terrain.


Annonce de

Dcs

Nous annonons
avec infiniment de
peine la triste
nouvelle de la mort
de
Mme
Jacqueline L.
Abraham Labatte
survenue le
vendredi 29 octobre
2004 a 6h25 am a
l'Hpital de
Southside, Long
Island, New York.
Condolances la
famille et auux amis
prouvs


Slu pour vous I


La France est contre

le retour d'Aristide

en Hati
AFP 11 novembre 2004


-


1


1


I~


i,--i -.--- ,.-~-,r ,..i.


Orlando

Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, FI 32805


Hati en Marche

Chaque semaine,
lisez Hati en Marche
et pour ne rater aucun
numro,
abonnez vous:
Port-au-Prince
221-0026/ 417-0384
Miami
305 754-0705


il r







Mercredi 17 Novembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


Page 14


EDITORIAL


rsultat d'une indpendance prmature, outre d'avoir
chass tous les colons franais, aprs en avoir massacre un
bon nombre. En un mot, nous aurions choisi l'indpendance
totale-capitale au dtriment du dveloppement, don't les
puissances coloniales taient lors les seules et unique
dpositaires.
Aucune autre colonie devenue indpendante la
mme poque n'avait choisi une voie aussi radical. Aux
Etats-Unis, ce sont des blancs, en majority de souche
britannique, qui avaient pris leur indpendance de
l'Angleterre. L'Amrique latine a t libre par des mtis,
qui taient dj propritaires. Donc indpendance politique,
qui n'a pas change aussi totalement l'ordre des choses.
Par contre, l'indpendance hatienne ce fut tabula
rasa. Rupture total ou rien ...
On nous le reproche. On continue de nous le
reprocher. Et principalement la France mtropolitaine qui
s'en est toujours service comme "l'exemple ne pas suivre"
auprs de nos congnres des autres Antilles ou d'ailleurs,
issues galement de la colonisation franaise.
Or l'oppos parfait d'Hati, n'est-ce pas la Cte
d'Ivoire?
Indpendance en 1960, dans la mouvance du vent
de dcolonisation qui a suivi la 2me Guerre mondiale:
aucun pays n'est rest aussi fidle la France ( l'exception
du Sngal de Lopold Senghor) que la Cte d'Ivoire.
Ecoutons le Petit Larousse: "Langue: franais.
Monnaie: franc CFA (...); 1960: accde l'indpendance,
avec pour president Flix Houphout-Boigny, constamment
rlu depuis et fidle la cooperation avec la France. 1990:
une grave crise politique et social conduit Houphout-
Boigny ouvrir le pays au multipartisme. 1993: aprs la


La France "y voit ri
NCE, 15 Novembre La Cte mort d'Houphout-Boigny, le president de l'Assemble national,
inverse d'Hati. Deux cent (200) Henry Conan Bdi, lui succde, conformment la Constitution.
dance, ne continue-t-on pas 1995: une election prsidentielle confirm Bdi la tte de l'Etat."
eloppement d'Hati comme le Et ainsi de suite, mais jamais aucune atteinte "la


cooperation avec la France."
La Cte d'Ivoire
n'est pas pauvre en
resources. Premier rang
mondial pour le cacao, le pays
vit galement de son caf et
de l'exploitation de ses forts.
Mais le Petit
Larousse note aussi:
"L'conomie reste-
dpendante de l'volution des
course des matires premires.
Abidjan demeure la seule
grande ville et le dbouch
maritime du pays."
Autrement dit,
conomie commercial ou
import-export, mais touchant
trs peu ou pas du tout
l'intrieur du pays, qui reste
"trs rural" dixitt le Petit
Larousse).
C'est Haiti au 19e
sicle, toutes proportions


gardes: le rgne du caf et du bois prcieux. De grande fortunes se
font, mais qui laisseront peu de traces.
Dj en 1990, "une grave crise politique et social force
Houphout-Boigny ouvrir le pays au multipartisme" ...
Mais le successeur du "Vieux", Henry Konan Bdi, ne
change pas grand chose, se contentant d'largir un tant soit peu
l'assiette de nouveaux cadres, d'ajouter quelques nouvelles ttes
la nomenklatura. Une sorte de jean-claudisme bon teint ...
Mais une chose reste immuable: c'est la "fidlit la
cooperation avec la France."
La France, expliquait la semaine dernire unjeune ivoirien
"en direct" sur la chane canadienne RDI: ce n'est pas seulement la
puissance conomique et militaire, c'est aussi le commerce de dtail,
les petites entreprises, tout. "On ne peut rien faire en Cte d'Ivoire,
on ne peut acheter une pice de rechange, une pingle qui ne vienne
de la France."
Voici donc l'heure du bilan pour cette cooperationn modle"
entire une ex-colonie et son ancienne mtropole. Depuis une semaine,
on procde une vacuation massive de families franaises de Cte
d'Ivoire (Paris a beaucoup hsit avant d'arriver cette extrmit).
Sous les yeux du monde entier, un sentiment anti-franais fait rage
qu'on n'avait pas connu depuis la guerre d'Indochine (1954) et celle
d'Algrie (1954-1963).
% On a mme entendu des manifestants ivoiriens crier,
galement "en direct": "A chaque Ivoirien, son Franais."


(Gbagbo ... suite de la page 12)
Bouak, lequel a mis fin de facto une trve de
18 mois entire les forces gouvernementales et les rebelles
des Forces nouvelles.
LA FRANCE POURSUIVRA SON MANDATE
Cette nouvelle a t chaleureusement accueillie
par les Jeunes patriots, group de militants partisans de
Gbagbo et principal acteur des violence qui ont eu lieu
Abidjan.
"Mangou, c'est quelqu'un qui fonce. Avec lui, on
sent la hargne de pouvoir runifier le pays, de pouvoir aller
jusqu' librer Bouak", a dit Roland NGuessan, des Jeunes
Patriotes.
Environ 800 citoyens franais et d'autres
ressortissants trangers devaient encore quitter Abidjan
pour Paris ce dimanche, fuyant un pays longtemps modle
de prosprit post-coloniale.
La Cte d'Ivoire, plus grand producteur mondial
de cacao, vit dans la violence depuis que des rebelles anti-
Gbagbo ont pris le contrle du nord du pays il y a deux
ans.
Plus de 10.000 soldats de la paix franais et des


Nations unies sont dploys en Cte d'Ivoire avec pour
mission de tenir les deux protagonistes l'cart.
'Le gnral Henri Poncet, commandant les troupes
franaises dans le pays, a indiqu que la situation s'tait
considrablement amliore, esprant un retour la
stability.
Mais il a prcis que les.soldats franais resteraient
en Cte d'Ivoire.
Une information confirme dimanche par le
president de la Rpublique franaise, Jacques Chirac, lequel
a critiqu le'"rgime contestable" du president Gbagbo.
"Nous ne voulons pas laisser se dvelopper un
systme qui ne pourrait conduire qu' l'anarchie ou un
rgime de nature fasciste", a-t-il dit dimanche lors d'un
dbat sur les "nouvelles frontires" avec des jeunes
Marseille.
"Le Nord contre le Sud, les musulmans contre les
chrtiens, et maintenant la chasse aux Blancs, aux trangers,
parce qu'il n'y a pas que les Blancs, il y a beaucoup
d'Ivoiriens en ce moment qui parentt, a-t-il continue.
(Reuters)


PORT-AU-PRIN
d'Ivoire a pris le chemin
ans aprs notre indpen
considrer le sous-dve


ABIDJAN, 14 Novembre Le president Laurent
Gbagbo, qui a limog son chef d'tat-major des armes
pour le remplacer par un "dur", s'est engag ce week-
end remettre sur pied une force arienne ivoirienne.
Dans le mme temps, le pont arien organis dans
l'urgence par les militaires franais pour les expatris
dsireux de fuir les violence semble marquer le pas
Abidjan.
A Marseille, le president Jacques Chirac a pris
parties le "rgime contestable" de Laurent Gbagbo et
affirm que la France poursuivrait sa mission en Cte
d'Ivoire conformment au mandate que lui a confi l'Onu.
Au Nigeria, les chefs d'Etat africains ont apport
leur soutien au project, d'inspiration franaise, des Nations
unies d'embargo sur les armes frappant les protagonistes
(gouvernement et rebelles ivoiriens) du conflict.
Ils ont rappel que les accords d'Accra II signs
enjuillet par les deux camps et prvoyant le dsarmement
des combatants et des rformes politiques constituaient
la seule voie de sortie vers la paix.
"Il y a un avion prvu pour demain (Itndi). Si
demain on n'arrive pas le remplir, c'est fini", a dclar
Abidjan le porte-parole de l'opration franaise
"Licorne", le colonel Henry Aussavy. "A priori, c'est fini
pour les vacuations mises en place par le ministre des
Affaires trangres", a ajout l'officier franais.
Trois appareils transportant au total 1.050
personnel ont quitt dimanche la cit lagunaire thtre
(voir Chirac / 15)


I


Franaise et enfants attendant d'tre vacus Reuters


Chirac hausse le ton


envers la Cte d'Ivoire


Gbagbo replace son chef


d'Etat major par un dur


en!"
Traduction: "Koupe tt, boule kay", le
cri des esclaves rvolts de la colonie de Saint
Domingue. Ce qui nous ramne 1791.
Pour mieux souligner le parallle, des
pancartes seraient sorties dans les rues d'Abidjan
disant: "Laurent Gbagbo n'est pas Aristide."
Les partisans du president iVoirien (qui
n'avait pas t le candidate de Paris lors des
lections) accusent la France de vouloir renverser
M. Gbagbo.
L'escalade est donc son comble entire
les gouvernements franais et ivoirien. Mais plus
encore: -entre la France et le people ivoirien. Le
plus beau fleuron de la cooperation entire une ex-
colonie et son ancienne mtropole est en train de
turner en un chc lamentable et sanglant.
Une mediation africaine conduite par le
president sud-africain Thabo Mbeki a runi
Pretoria les parties ivoiriennes en conflict car la
crise a dbouch aussi en une guerre civil. Mais
celle-ci de plus en plus parait secondaire par
rapport la crise essentielle, la crise d'ivoirit,
au nom d'une certain ide de la Cte d'Ivoire.
Et que la France d'aujourd'hui parait peu dispose
border.
Ce lundi, la question revient devant le
Conseil de scurit de l'ONU o la France,
membre permanent, menace la Cte d'Ivoire de
toutes sortes de sanctions.
Mais revenons nos moutons. Nous ne
pouvons empcher la France de continue
prsenter Hati comme l'chec le plus total, le plus
mauvais lve de la classes, l'exemple viter
tout prix. Une propaganda qui a rebondi en cette
anne du bicentenaire de notre indpendance o,
par la grce d'une classes politique hatienne
totalement dgnre, des units militaires
franaises ont dfil dans notre pays pour la
premiere fois en 200 ans depuis la victoire de-
Vertires (18 novembre 1803).
Par contre, cette propaganda d'un autre
ct en reoit un coup avec les vnements de
Cte d'Ivoire. Comme quoi la France, mme dans
les meilleures circonstances du monde, ne fait pas
mieux.
Car le cri d'Abidjan-2004 ne diffre pas
tant de celui de Boukman-1791. Toutes
proportions gardes ...
Ce qui fait dire un de nos collaborateurs
que : en matire de dcolonisation, les Franais
"y voient rien"!

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince








BICENTENAIRE


Mercredi 17 Novembre 2004
Harti en Marche Vol. XVIII No. 42


Le MANIFESTE de la Commission Prsidentielle

pour la commmoration du bicentenaire


-uprilbunsde l'Indpendance national enter au niveau municipal


Clbrer 2004 : un devoir de
mmoire, une occasion de nous ressaisir
A ceux qui longtemps aprs nous viendront, il
paratra paradoxal qu'une commission pour la clbration
du bicentenaire de l'Indpendance national n'ait t
forme que sept mois aprs le jour anniversaire de
l'vnement. Nos contemporains savent cependant que
2004 nous a surprise en situation de dbandade sur fond
d'une tragdie politique annonce trois ans auparavant. Le
rgime d'alors, pourtant obsd par la ralisation d'une
commmoration auto-glorifiante, n'avait pas russi y
entraner les forces vives du pays. Le pourrissement de la
crise politique tait tel et les confrontations si aigus qu'il
tait impossible pour une quelconque autorit politique,
morale ou citoyenne de rappeler la nation son devoir de
mmoire, et de la rassembler dans des manifestations qui,
dfaut d'tre festives, inviteraient la rflexion commune
sur notre situation de people.
Le ler janvier 2004 n'a donc t qu'une amre
journe de dchirements, et la clbration un gchis
lamentable. On sait ce qu'il est advenu depuis. La crise a
empir au point que, pour la contenir et stabiliser le pays,
des forces trangres sous l'gide de l'ONU ont t
dpches en Hati. Il est particulirement douloureux de
nous trouver dans cette situation national dgradante,
prcisment en cette. anne du bicentenaire de
l'Indpendance national. Nombreux sont nos compatriotes
qui, interprtant le parcours historique de notre people
coinme une suite d'checs et le bilan des deux cents ans
comme un dsastre, rejettent toute initiative de clbration.
Tout aussi nombreux sans doute sont nos compatriotes et
congnres qui, comme Aim Csaire, nous invitent nous
ressaisir et profiter de ce bicentenaire pour nous
ressourcer.


De fait, depuis le 29 fvrier 2004, notre pays en
qute d'apaisement, aux prises avec les difficults de tous
ordres et en situation d'urgence, n'a pas pu se donner le
temps de se resituer par rapport son devoir de mmoire,
alors que dans plusieurs rgions du monde la Rvolution
hatienne, par son caractre librateur universal, est
clbre comme l'un des faits les plus marquants des
annales de l'histoire de l'humanit ". Cinq mois aprs sa
formation, le gouvernement intrimaire reprend son
compete le project de commmoration dans un souci de
rparation et de convocation d'un pays qu'il souhaite apais
dans la communion du souvenir de nos anctres. Cette
convocation ne vise pas seulement honorer la mmoire
des fondateurs de la patrie, repenser les enseignements
de nos luttes de liberation, mais encore inviter les hritiers
d'aujourd'hui trouver une voix fconde suivre pour
tenter de nous mettre d'accord sur un project collectif de
nation, prlude une prise en mains effective et responsible
de nos destines de people".
Le mandate de la Commission national pour la
clbration du bicentenaire de l'Indpendance cre par
arrt prsidentiel le 4 aot 2004 est de concevoir et
d'organiser des manifestations appropries dbutant le 18
novembre et dbordant l'anne 2004.
La tche n'est pas facile dans un tel context. C'est
un redoutable dfi d'organiser en si peu de temps des
manifestations dignes et de russir des initiatives conformes
aux objectifs de rassemblement national. Les membres de
cette commission, assurs de l'autonomie
organisationnelle, comptant sur la comprehension et l'aide
empresse de leurs compatriotes, s'y engagent
bnvolement et acceptent civiquement, d'assumer
d'avance les ventuelles difficults et tracasseries de ce
devoir patriotique.


Chirac dnonce un "rgime contestable"


(Chirac ... suite de la page 14)
de graves violence anti-franaises en dbut et
milieu de semaine, portant ainsi 4.248 le nombre de
ressortissants trangers vacus par les soins de la France
en cinq jours .
Au total, des expatris issues de 63 pays ont trouv
refuge dans l'enceinte du camp des "marsouins" du 43e
BIMa attenant l'aroport international Flix Houphout-
Boigny d'Abidjan.
D'aprs le porte-parole de "Licorne", 870 cadres
et leurs families de grandes socits trangres ont
galement quitt la capital conomique ivoirienne bord
d'avions spcialement affrts. En outre, un nombre
indtermin d'trangers ont fui le pays bord de vols
commerciaux rguliers ces derniers jours.
La situation, toujours tendue, s'est nettement
amliore Abidjan ces derniers jours au niveau de la
scurit personnelle.
Le president Laurent Gbagbo a annonc sur France
inter qu'il entendait reconstituer sa force arienne pour
remplacer les avions dtruits par l'arme franaise.
"Pensez-vous que je vais laisser mon pays sans
defense arienne?", a-t-il dit dans un
entretien enregistr samedi mais diffus le lendemain.
Le week-end dernier, l'arme franaise avait
dtruit deux chasseurs Soukho et trois hlicoptres de
combat Mi-24 de l'aviation ivoirienne aprs que les deux
avions eurent tu neuf militaires franais Bouak,
capitall" des rebelles nordistes.
De source militaire ivoirienne, on assure que les
autorits d'Abidjan ont dj command trois autres Soukho
et trois Mi-24. Deux exemplaires de chaque seraient arrivs
dans les pays voisins.
Haussant le ton lors d'un dbat Marseille, le
president franais a dclar qu'il ne laisserait pas se
dvelopper dans cet ancien pays-phare de l'Afrique de
l'Ouest "un systme qui ne pourrait conduire qu'
l'anarchie ou un rgime de nature fasciste".
Il a galement rejet les accusations de "guerre
colonial" lances la semaine dernire par les partisans du
chef de l'Etat ivoirien lors de manifestations et violence
qui ont provoqu le dpart de plus de 5.000 ressortissants
occidentaux.
"Je n'ai entendu a que de la part d'une minority
agissante d'un rgime contestable, car, si vous coutez
l'ensemble de l'Afrique, vous n'avez pas du tout ce
sentiment", a assur Jacques Chirac.
Il a galement dnonc "l'ambiance dsastreuse"
qui rgne en Cte d'Ivoire o s'est cr "un systme
d'affrontements, de tensions". "Le Nord centre le Sud, les
musulmans contre les chrtiens, et maintenant la chasse


aux Blancs, aux trangers, parce qu'il n'y a pas que les
Blancs, il y a beaucoup d'Ivoiriens en ce moment qui
parentt.


Ce durcissement est
survenu aprs la decision de
Laurent Gbagbo de nommer
un "dur" la tte des Fanci et
de recrer l'aviation dtruite
par "Licorne" aprs le raid de
Bouak.
Dans un com-
muniqu, le Quai d'Orsay a
annonc dimanche dans un
communique que plus de
5.000 personnel avaient t
rapatries ce jour de Cte
d'Ivoire. Le ministry des
Affaires trangres, Michel
Barnier, s'est rendu dans la
soire l'aroport de Roissy-
Charles de Gaulle pour
accueillir prs d'un miller de
personnel vacues.
Samedi, le president
Gbagbo avait limog le chef
d'tat-major des armes, le
gnral Matthias Dou, pour
le remplacer par le colonel
Philippe Mangou, qui avait
supervis l'assaut lanc il y a
une semaine contre Bouak.
Cette nouvelle a t
chaleureusement accueillie
par les "Jeunes patriotss, les -
partisans du chef de l'Etat et.
principaux acteurs des
violence qui ont eu lieu
Abidjan.
"Mangou, c'est
quelqu'un qui fonce. Avec
lui, on sent la hargne de
pouvoir runifier le pays, de
pouvoir aller jusqu' librer
Bouak", a dit Roland
NGuessan, membre des
"Jeunes Patriotes".
La Cte d'Ivoire,
premier producteur mondial
de cacao, vit dans la violence
depuis que des rebelles ont


1


Page 15


context


ABSOLUTE AUCTION


Re : Lams Warehouse Department Store OUT OF BUSINESS
1 Million dollars worth ofmerchandise
Moved for convenience of sale.
Sy Rothenberg Auction Sells
Monday November 22, 2004 at 11 am
6336 N.W; 72nd Avenue Miami, Florida


Very Very Large Stock of
1800,000 pcs of Brand New Clothing
10,000 pairs of Jeans,
5,000 Ladies 2 pcs Suites,
20,000 pcs Ladies Lingerie
10,000 Ladies Underwear,
10,000 Ladies Bras & 2 pcs panties set,
20,000 men's underwear ( Brand names)
50,000 assorted clothing,
3,00 brand name Sneakers,
5,000 pairs assorted shoes,
50,000 music cd,
Thousand of items for $ 1.00 store,
Ceramics, Tools, X-Max items and Much More...
-Commercial Fans, Pallet Jack, Compressor


Terms Cash or Cashier Checks,
10% Buyers Premiums
Auctioneer Phone :
954-458-0888 or 1-800-741 SOLD

Lic # AU 397-AB278


L'esprit et les artes essentielles d'un Manifeste pour une
participation populaire representative une
commmoration original des deux cents ans du people
hatien
Notre commission, bien que charge d'organiser
les festivits pour clbrer le bicentenaire de
l'indpendance d'Hati, a voulu, non fter vraiment
l'vnement historique de premiere grandeur, national,
tricontinentale et finalement universelle, que fut la
revolution hatienne d'indpendance il lui faudrait
d'autres moyens et plus de temps et puis l'heure n'est pas
la fte mais commmorer dans un esprit de ferveur
citoyenne unitaire et de dynamique participative, les deux
cents ans du rel vcu de notre people d'une autre faon
que celle qui a avort dans les conditions que l'on sait
depuis le premier janvier 2004. Rattraper et corriger un
temps perdu ? Non. L'anne gophysique 2004 va achever
sa revolution astrale. Mais le r-assumer autrement, tous
ensemble, oui, et travers tout le territoire national, avant
que ne cesse le temps commmoratif don't le vol est encore
suspend sur l'itinraire de nos lieux de mmoire revisiter.
Il s'est trouv une unanimit au sein de notre
commission, bien que ou parce que compose d'historiens
professionnels de renom, pour rejeter le seul modle des
commmorations coups de receptions coteuses, de
spectacles dispendieux et de gerbes de fleurs dposer au
pied de statues d'hommes clbres mme si ce dernier
exercise peut tre opportunment inevitable, et mme s'il
nous faudra de toute manire sacrifier, comme l'occasion
s'y prte, l'inauguration des chrysanthmes et des
discours d'exaltation patriotique pour faire vibrer les lieux
de mmoire par une loquence documente Mais pour
nous, l'essentiel doit tre centr ailleurs : retrouver
l'occasion d'un souvenir rappeler avec fiert et avec
dignit pour la pieuse mmoire des disparus qui ont t
nos anctres dans la foundation de notre patrie, une
trajectoire collective d'hier qui fut la gense, mais aussi
d'aujourd'hui, qui est un aboutissement, et surtout mme
de demain qui va dployer notre projection d'aspirations,
nos efforts de renouvellement et la part de ralisme de nos
utopies qu'il nous est possible d'apprivoiser.
(voir Bicentenaire / 16)








Mercredi 17 Novembre 2"
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


BICENTENAIRE


Manifeste pour la commemoration du bicentenaire de l'Indpendance


(Bicentenaire ... suite de la page 15)
Hier oui puisque nous sommes des historians,
mais pas seulement hier car nous ne sommes pas des
passistes encore nostalgiques par example, de la
vgtation luxuriante des rcits de notre 19me sicle que
seule nous pouvons retrouver dans la peinture hatienne
d'aujourd'hui en illustration embellie par la fiction
esthtique, comme notre paradise perdu.
Aujourd'hui oui, mais pas seulement
aujourd'hui non plus, dans notre present dgrad qui nous
fait injustement tenir pour rien par example notre 19me
sicle avec ses experiences de construction national, avec
son combat magnifique pour le principle de la dignit gale
de toutes les races, et sa capacity d'assurer pendant quelque
temps un certain bonheur vivrier rural et une opulence
slective urbaine certain fonde sur l'import-export et
l'agiotage.. Et surtout, c'est tout au long du 19me sicle
que se sont consolides les assises de l'originalit et de la
richesse de notre culture de people. On ne pourrait pas
comprendre sans cela pourquoi le plus grand gnie littraire
du 19me sicle, Victor Hugo, a pu crire qu'Hati est une
lumire. N'accablons pas sans reserves deux sicles
d'histoire qui ne se laissent point enfermer dans un constat
d'chec rducteur et simpliste, plus vrai pour l'poque
postrieure de la cruise de dprissement du systme au
moment o s'puisent, au 20me .sicle, avec le double
deficit puis l'chec des processus de la modernisation et
de la dmocratisation, les terms d'un premier contract social
centenaire devenu obsolte.
Demain oui, mais pas seulement de ce demain
que notre masochisme condamne tre la continuation du
malheur hatien selon on ne sait quel karma de maldiction
conjurer, mais ce demain qui sera ce que nous en ferons,
si nous sommes vraiment capable d'une impulsion qui
doit venir de nous en toute conscience de ce que nous
permet la recherche lgitime d'un Eden qui ne sera pas un
paradise perdu retrouver. Haiti-Thomas, c'est fini, mais
la difference ne sera pas ncessairement l'enlisement dans
l'inflicit sous-dveloppe d'un nouveau contract social
lonin exorciser, car la lutte contre Ja pauvret matrielle,
intellectuelle et morale peut tre gagne par l'intelligence
forme et informe, le travail honnte et les affaires (
business) correctes et propres. La quality peut entraner la
quantit sur le chemin de la redemption pour tous.
Hier, aujourd'hui et demain donc, ces trois
dimensions de l'volution historique don't la troisime pose,
au-del de la FONDATION hroque d'un Etat-nation
dj glorieusement vcue et de la SURVIE
douloureusement poursuivie comme ralit national,
l'impratif projecteur d'une REFONDATION de notre
patrie qui interpelle notre present et doit forger notre avenir.
Nous, de la Commission du bicentenaire, nous sommes
autant concerns glorifier 1791-1806, notre "priode
fondatrice qu' jeter les bases renouveles ou nouvelles
de la refondation ncessaire et urgente d'une patrie
hatienne qui cesse d'tre anachronique socialement,
conomiquement et politiquement. Car Hati ne doit pas
seulement tre un conservatoire, mais aussi et surtout un
laboratoire. L'histoire commemorative, volutive puis
rgressive de nos deux cents ans de vie national, va ainsi
correspondre cette definition de l'histoire-problmes qu'il
faut prconiser avec conviction et constance : La vraie
histoire de notre people, l'histoire scientifique et
vivante'hatienne, c'est l'histoire explicative, fonde sur
l'histoire-problmes. On ne peut pas la faire sans explorer
les problmes rsolus et comment, les problmes non
rsolus et pourquoi, les problmes rests en suspens et
devant quels obstacles, les problmes insuffisamment
rsolus et jusqu' quel point, et les problmes mal rsolus
avec quels dgts pour le bien commun ". Notre
commmoration 2004 sera donc pleinement historique,
c'est dire programatiquement prospective : une vision
sur dix vingt ans de ralisations restauratrices de la
dignit national don't nous gardons l'idal en mmoire et
que nous devons traduire en solutions nos problmes.
C'est la tche qui nous'est assigne l'occasion de la
commmoration du bicentenaire de notre indpendance
national. Mieux : c'est la tche mme de cette
commmoration, qui, de ce fait, est anime par cet esprit
gnral (en voir l'illustration dans les grandes lignes du
project de programme-calendrier des activits de la
Commission du bicentenaire).

C.- Les sept (7) commandments d'une
commmoration sobre, mais substantielle, digne et
mmorable
Couvrir l'espace municipal travers le territoire
national de semences prometteuses de dveloppement
durable
C'est pourquoi l'article premier de notre foi
commemorative, c'est un forum municipal, pour chaque
commune, au niveau du regroupement de chacun des dix
dpartements, soit dix forums inter-municipaux organiser
dans chaque chef-lieu de dpartement, et un forum de la
diaspora, donc onze au total, autour de ce Manifeste de
commmoration du bicentenaire. Ce forum tourne d'abord
autour du Manifeste lui-mme comme vhicule d'ides,
de penses et de rflexions qui saisit le vif du pass, mais
aussi de l'exprience vcue des deux cents d'existence de


notre people. Le Manifeste est un code dchiffrer la
lumire des ralits communales, un guide de lecture de
cette ralit diversifie et complex. Connais toi toi-mme,
semblons nous dire chaque commune qui aura formuler
sa propre rponse en une compilation de premire main,
laquelle permettra plus tard, au fil des ans, un inventaire
rendre oprationnel.
Le deuxime article de notre foi est le choix, mieux
le parti-pris, de privilgier la recherche, dans chaque
commune, des dotations naturelles, des acquis
historiques, des lieux symbols du combat pour un
mieux-tre collectif, des avantages et atouts de toutes
sortes de la commune considre, aspect positif d'une
presentation de celle-ci, loin des cahiers de dolances
traditionnels autrement invitables sauf si notre approche
est positive, c'est dire si nous savons tre constructifs.
Un dbat concrete et.illustr sur nos possibilits dans chaque
commune ou syndicate de communes pour donner substance
l'avenir de progrs qui attend notre people.
Le troisime article de notre foi commemorative,
c'est la creation d'un FONDS 2004 pour la promotion
municipal et plus particulirement pour la restauration de
l'environnement. Ce FONDS 2004, rattach une
foundation du mme nom, servira slectionner ou
solliciter des projects de ralisation, dans les communes,
d'ouvres insignes pour l'panouissement matriel, cultural
et moral au niveau municipal. Le choix de telles euvres
serait par concours, sauf en cas d'urgence prioritaire
vidente convenir. Il est accord, cependant, vu le dsastre
cologique hatien actuel, que la prfrence dans
l'utilisation de ce Fonds travers la foundation du mme
nom, sera accorde la restauration de l'environnement
comme patrimoine natural, privilgiant le reboisement qui,
dans cette perspective, sera la priority des priorits, avec
naturellement comme soubassement, toutes les measures
d'accompagnement susceptibles de garantir l'efficacit et
la durability des rsultats escompts.
Le quatrime article de notre foi commemorative,
ce sont les animations de participation populaire
l'occasion de ces forums avec les foires, la revivance des
jeux populaires traditionnels (y compris mts suiffs, tress
rubans, raras, tournois, la mayotte etc.), les causeries sous
la tonnelle d'une university des savoirs et de la tradition
orale, les concours d'inventivit et de crativit pour
stimuler l'ingniosit pratique et les trouvailles et
dcouvertes de la dbrouillardise hatienne recueillir, les
activits sportives, la musique, le chant, le film, les
projections de vidos et la danse par lesquels s'exprime le
got de vivre de notre people etc. Que dornavant, nos
commmorations patriotiques soient collectivement une
occasion de ressourcement populaire. Nous devons la vie
nos anctres et ceux qui leur ont succd et que nous
commmorons travers leur heritage. Par example, il nous
faudrait 142 Maurice Sixto et Ti-Paris ou autres crateurs
de leur trempe travers les ges, en nous souvenant d'eux
pour les redire partir de la mmoire collective
accumulatrice. Pourquoi ne pas s'engager la dcouverte
de telles resources humaines relles mais encore ignores,
alors que nos troubadours du pass se sont largement faits
tout seuls ? Pourquoi ne pas en tenter un inventaire illustr ?
La tradition orale est mettre contribution comme cela
se fait de plus en plus, mais encore l'tat d'chantillons.

Le cinquime article de notre foi commemorative
est constitu par les crmonies d'anniversaire sous forme
de discours, de conferences, de concours de dissertations
pour les lves du secondaire et des tudiants de nos
universits et pour le grand public lettr, d'activits
gnratrices d'ouvres littraires, artistiques et scientifiques
impliquant la jeunesse et le monde des producteurs, de
manifestations du souvenir, des vidos historiques ou
artistiques, de statues et monuments, de constructions don't
l'inauguration serait des poses de premiere pierre, des
offrandes florales, des crmonies religieuses, laques,
patriotiques, des visits guides et vocations des lieux de
mmoire (sites historiques, forts et forteresses, sites
touristiques etc.) avec des itinraires flchs pour la
jeunesse, le grand public et la diaspora.. Le people hatien
sait se souvenir surtout si on l'y aide...
Le sixime article de notre foi commemorative
est constitu par les auvres d'art et constructions
matrielles, les travaux publics et projects utiles et de
ralisation prenne pour le dveloppement durable,
inspirs par la commmoration 2004 du bicentenaire de
l'indpendance national. Cet article de notre foi
comprendra ainsi les recommendations et resolutions de
toutes natures de la Commission au-del du verbe
visionnaire matrialiser par tapes si possible planifies
l'horizon des dix vingt prochaines annes, par example,
dans l'amnagement de parcs naturels dans la region de
Sans-Souci, de l'espace entire la Crte Pierrot et le palais
des 365 portes, le paysage des lacs Azuei et Enriquillo, le
site du pic Macaya, ou sur les parchemins et papers de
toutes les critures actuelles y comprise lectronique, dans
la glaise, dans le bois, dans le marbre, dans l'asphalte, dans
le'bton, le fer et les fibres optiques des constructions et
communications d'infrastructure faites par definition pour
perdurer. L'assainissement de l'espace urbain capois pour
clbrer Vertires est un premier example de ces ralisations


Page 16


matrielles qui iront jusqu'aux grands travaux publics pour
dsenclaver le Nord-Ouest et la Grande Anse par example
ou une vritable "reconception de la" conurbation port-
au-princienne. Dans l'exercice des mtiers d'intelligence,
nous inscrivons au premier plan, le project de lancement
d'une grande collection d'ouvrages du bicentenaire comme
les volumes de la correspondence intgrale de Toussaint
Louverture (indite) et la traduction ( faire) du livre
" Henry Christophe and Thomas Clarkson. A
correspondence "(California, 1952) de Griggs, Earl Leslie
and Prator, C. H. mais aussi des publications nouvelles
sur des sujets d'intrt actuel, littraires, scientifiques et
techniques comme sur la problmatique de l'eau en Haiti,
les problmes de l'lectricit etc. et, dans la mme foule,
la rdition par les Presses Nationales et autres ateliers de
rditions expriments, d'ouvrages anciens marquants et
puiss de la bibliographie hatienne o sur Haiti.. Nous y
associons la ralisation de l'ide d'une srie de petits
classiques de moins de cent pages l'occasion du
bicentenaire. A cet gard, notre premiere publication
d'importance sera le livre illustr, intitul Une naissance
laborieuse : la premiere Rpublique noire dans un monde
hostile 1804-1862 ", sortir de l'exposition de gravures,
tableaux, illustrations et images en couleur et en trois
langues de presentation (franais, anglais et espagnol) pour
la plupart tirs de la collection prive riche en pices rares
du collectionneur Fritz Daguillard
Le septime et dernier article de notre foi
commmorative sera de regrouper, coordonner et
synchroniser des commmorations parpilles ou
individuelles, sous l'gide, le label et le patronyme de la
Commission, pour en faire un ventail prestigieux de
commmorations non finances par elle mais abrites sous
son patronage large et symboliquement tutlaire. La liste
en est longue. Citons la foire co-touristique haitiano-
dominicaine autour des lacs Azuei et Enriquillo, le project
de muse Vertires finance par le group COCA d'hatiens
de Brooklyn, l'ide de creation d'un centre universitaire
Vertires comme antenne de l'Universit d'Etat dans le
Nord, le comit d'initiative des originaires et amis de Fort
Libert et du Nord-Est pour la commmoration de l'acte
de la proclamation officielle et publique de l'indpendance
national Fort Dauphin (Fort-Libert) le 29 novembre
1803, le project d'un grand plerinage d'Hatiens du pays
et de la diaspora vers trois pays d'Afrique noire lis la
traite ngrire et l'esclavage (Sngal, Bnin et Ghana),
le pavilion hatien la foire du livre Hati 2004 avec la
journe du bicentenaire de l'indpendance d'Hati le 5
dcembre 2004, Guadalajara (Mexique), le congrs
scientifique inter-antillais sur" sant mental et crativit ",
l'inauguration du buste de Toussaint Louverture Bordeaux
aprs la nomination rcente d'une rue Toussant Louverture
dans la mme ville, le Mga spectacle de l'artiste Wyclef
Jean Port-au-Prince le 5 dcembre 2004, le project
d'inspiration Eben-Ezer de relvement des Gonaves avec
la clef, une semaine commemorative dans l'espace urbain
et rural -Gonavien du premier au sept janvier 2004, le salon
international du livre Port-au-Prince la mi- janvier 2004,
" la route de l'esclave avec le concours de l'UNESCO
en janvier 2004 etc. ainsi que d'autres projects locaux,
nationaux, rgionaux et internationaux de commmoration
dj dots de leur propre financement auxquels la
commission reste heureuse de continue accorder sa
reconnaissance patronymique pour ne pas contribuer la
dmobilisation du souvenir.

D.- CONCLUSION :
Un APPEL citoyen une nation solidaire
Nous ambitionnons de contribuer susciter un
sursaut patriotique dans un context de chaleur citoyenne
communicative qui est l'origine de notre engagement dans
la commmoration du bicentenaire come une authentique
manifestation d'union national par-dessus les clivages
sectoriels et les cloisons partisanes, cette union national
qui fait la force, comme le rappelle notre devise. Le cri
unitaire de Dessalines, le Fondateur, est toujours l dans
sa pertinence :" Vous ne faites aujourd'hui qu'un seul tout,
qu'une seule famille...Mme sort vous est rserv, mmes
intrts doivent donc vous rendre jamais unis, indivisibles,
insparables. Maintenez cette prcieuse concorde cette
heureuse harmonie parmi vous : c'est le gage de votre
bonheur, de votre salut, de vos succs, c'est le secret d'tre
invincibles ". Deux cents aprs, nous sommes plusieurs
n'avoir pas oubli et nous voulons aider les autres, tous les
autres, ne pas oublier.
L'originalit de la commmoration que nous avons
choisie est, pour embrasser une vue d'ensemble de la
totalit d'une Haiti intgrale, d'avoir install l'objectif de
notre appareil de vise la hauteur du niveau municipal,
et d'avoir dgag la dominant de l'environnement comme
approche-synthse du dveloppement global durable, en
pregnant occasion de ce que nous avons fait de plus
formidable et mme de sublime et de surhumain de 1791
1804.. Ne nous contentons pas d'avoir perform hier dans
la grandeur. Il faut retrouver le souffle des grands
anctres ". Malgr les turpitudes de quelques-uns, et la
tendance la banalisation du mal ne de leurs forfaits, il
n'est pas vrai qu'Hati ait dj perdu son gnie et son me.
Le rappeler en 2004 prend valeur d'esprance.
Le president de la Commission Leslie F. Manigat
Le vice-prsident Fritz Daguillard
Les membres Suzy Castor, Claude Moise,
Michel Hector, Georges
Corvington, Michel Philippe Lerebours, Victor Benot









LE COIN DE MIAMI


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Mnnev Order


Mercredi 17 Novembre 2004
.'ti VI2N tf,,,- %/I V7TTT T' A49


n tiiti e 1ialrc.o vil .. l ii

IMMIGRATION : Le Service de l'Immigration Amricaine
PAR EVENS HILAIRE illgH a ties zones affectes par la
La situation des illgaux art en guerre centre les aux H atempte tropicaleJeanne.
Hatiens vivant aux tats-Unis a rcemment address une lettre officielle au Le Miami Herald croit que le responsible du DHS,
d'Amrique devient de plus en plus difficile cause de nouvelles Prsident Bush sur ce dossier. Tom Ridge, doit accorder le TPS tous les Hatiens vivant
measures prises par l'Administration Bush. Malgr tout, les sans papers Hatiens illgalement aux U.S.A.
Certains d'entre eux qui avant les Prsidentielles Amricaines continent de recevoir des lettres de deportation du Le journal a rappel que rcemment le DHS avait
du 2 Novembre espraient que les choses allaient changer au Service de l'Immigration. L'avocat Carlo Jean annonc une extension du statute de protection temporaire
niveau de l'Immigration, se trouvent actuellement dans une Joseph, qui opinait sur la situation actuelle des (TPS) en faveur de 86,000 Honduriens et Nicaraguayens
incertitude total. Avant les lections, des rumeurs circulaient illgaux Hatiens, a fait savoir que le gouvernement qui en avaient bnfici aprs le passage du cyclone Mitch.
travers les tats-Unis laissant croire que le president George W. de transition devrait continue dans ses dmarches Cependant dans son dition du vendredi 5
Bush accorderait une amnistie gnrale. auprs des autorits Amricaines pour obtenir le Novembre, le Miami Herald a public un article sur
Depuis les attentats du 11 Septembre 2001, la vie aux statut de protgs temporaires pour nos compatriotes l'Immigration intitul: "No hait on deporting Hatians."
U.S.A. est devenue encore plus difficile pour les immigrants vivant illgalement aux tats-Unis. Me Jean Joseph Selon un porte parole de l'Immigration, Dan Kane (cit
illgaux venus de tous les coins du monde. Les autorits a confirm mercredi l'arrestation d'autres Hatiens par le journal), le Service d'Immigration ne croit pas que
Amricaines ont opr des changements en vue, disent-elles, de par des agents du Service d'Immigration. c'est le bon moment pour accorder le TPS aux Hatiens
scuriser le pays. A present pour obtenir un permis de conduire, Ces arrestations auraient t opres la vivant aux Etats-Unis.
on doit avoir sa carte de Rsidence (Green Card) ou un paper du 125me Rue de biami, dans un March Broward Entre-temps, les activists de Miami continent
Service de l'Immigration prouvant son statut aux tats-Unis et dans la zone de Palm Beach. de rclamer de Administration Bush une main leave en
paperr de travail ou autres pices authentiques du DHS / Dans son ditorial du lundi 8 Novembre, le faveur des illgaux Hatiens.
Department of Homeland Security). Miami Herald a encore plaid en faveur du statut de
Malgr cela, on doit encore attendre une semaine pour protgs temporaires pour les Hatiens. M IAM I BOOK FAIR ...
recevoir par la poste le permis de conduire, et seulement pour Le quotidien a applaudi une decision (suite de la page 11)
une priode bien dtermine suivant la dure de la carte de travail, d'arrter la deportation au moins des Hatiens venant Aprs de nombreuses heures de dlibration, le


Durant la champagne pour sa rlection le 2 Novembre
dernier, le Prsident sortant George W. Bush n'a pas dit un mot
sur la situation des sans papers aux U.S.A.
Cependant le Premier ministry du gouvernement de transition
hatien, Grard Latortue, avait formul une demand auprs des
autorits Amricaines sollicitant le Statut de Protection
Temporaire (TPS) pour les illgaux Hatiens. Monsieur Latortue
I. I


BOBvlYpress Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Morcland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1 Ith Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800.

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3 "
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, F1 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEAC-H
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


Manno Charlemagne en
faveur d'une grande mobili-
sation pour exiger la liberation
du Pre Grard Jean-Juste
L'ancien Maire de Port-au-Prince a plaid
le jeudi 11 novembre en faveur d'une mobilisation
gnrale pour obtenir l'largissement du Pre Grard
Jean-Juste.
Manno Charlemagne n'a pas mch ses
mots pour critiquer aussi certain Lavalassiens qui,
d'aprs lui, ont gard un total mutisme sur
l'incarcration du cur de la Paroisse Sainte Claire
de Petite Place Cazeau. Ce sont, selon Charlemagne,
des hypocrites car, a-t-il dit, le prtre avait aid bon
nombre d'Hatiens dans le domaine de
l'Immigration. Le chanteur a aussi indiqu que le
Pre Jean-Juste est un diabtique qui ne peut tre
gard eu prison.
Les militants lavalas de Miami ont organis
encore ce vendredi une march pacifique devant les
locaux du Consulat d'Hati Miami, pour demander
.la liberation d'une part du Pre Grard Jean-Juste,
et d'autre part de tous les proches du president dpos
Jean Bertrand Aristide incarcrs au Pnitencier
National.
Le Pre Grard Jean-Juste a reu dans sa
cellule la visit du Pre Thomas Gumbleton, venant
de Dtroit et de Johanna Berrigan du group de droits
humans Pax Christi.
Selon des informations qu'ils ont obtenues
de l'Ambassade Amricaine en Haiti, le Cur de
Sainte-Claire a t arrt sous l'accusation de
complot contre la sret de l'tat. Le Pre Gum-
bleton a dclar que Grard-Jean Juste tait dans un
tat piteux lorsqu'il l'a rencontr au Commissariat
de Ption-Ville. (voir Miami / 18)


Jury a finalement fix son choix: And the Winner is: Lesly
Franois Manigat L'heureux gagnant n'tait pas present
la foire et c'est Loulou Noisin qui a accept le prix en
son nom.
Le public a visit en foule le pavilion hatien. Le
best seller de la foire, parmi les livres sur Hati ou d'auteurs
hatiens, a t Haiti n'existe pas de Christophe Wamy. Ce
livre a t l'objet de toute une polmique en diaspora, le
plus souvent les lecteurs reprochant l'auteur ce titre
provocateur.
Si au moins il avait mis un point d'interrogation
au titre. Non il s'agit pour lui d'une constatation pure et
simple" telle est la rflexion le plus souvent entendue.
En deuxime position, sur le plan vente, on cite
Edwidge Danticat, la coqueluche de l'Amrique. Edwidge
cette jeune potesse-crivain d'origine hatienne et qui est
clbre partout aux Etats-Unis et don't les livres ont t
traduits dans plusieurs langues, a choisi de s'installer
Little Hati, le quarter hatien de Miami. C'tait comme si
chacun avait coeur d'acheter un livre d'Edwidge Danticat
SEt un grand nombre de ses livres a t vendu.
La Miami Book Fair International a cette fois
encore t un succs. Mais la grande foule
malheureusement a t contrainte de plier bagages le
dernier jour le dimanche 14 novembre, avec l'arrive
intempestive de Dame Pluie.
Une institution que la Miami Book Fair
International et cette fois encore l'exprience trs
enrichissante. En tout cas, elle a connu son plenin succs,
attirant un grand nombre de lecteurs et d'amants du livre.
Bravo la Librairie Mapou.

Hati en Marche, 15 Novembre 2004


TV,


* CD's (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
* Produits nour cheveux


Page 17


8772 rJIE


Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


r


1


' g--rn ca PN cri t c







Mercredi 17 Novembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


Les Jeux de Berard


AIRIA 1 R


Solutions de la
semaine passe:
Abidjan TY A F RR S Y E E B OF B
Aboisso A Z CJ AL E TG/ T
Adiake
Adzope B T JZ JZ AKM
Bondoukou R Q B\K V L D R Q N
Bouake D BK U B A D 1 P D L O
Dabou P FL E SJHB JS
Dalon
Dimbokro E A N\K UO 1 OB Y K
Fengolo W 0 YH z \ L U \UG G A S H U
Ferkessedouougu OGRS VOOE H SJ R
Gagnoa 1. 0 OI\> F A V V
Korhogo
Man B H / 0 I E P N K E
Odienne C GJ B/ C IN E\ S N \E\Y L
San Pedro IM G\L L A GF H S
SassandraSzaBB I E A U Z
Seguela Z savA
Tabou S( S A O V \D)F J\)T E P
Yamoussokro


'W ill 14 1M l1
Allez de TAUDEE GILLES, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.






HORIZONTAL --
1. Gondole 2. Route Nationale -
3. Arpent 4. En matire de... 1
5. Montagnes de glace -
6. Germanium 7. Tabouret -
8. Fatiguer.
VERTICAL
1. Boutades 2. Connu -
3. Reflux Crome -
4. Faisceau, en anglais -
5. Perc Berylium -
6. Organisation international Prposition -
7. Genre musical de la Carabe -
8. Tache qui apparait sur certain papers.


%h.______________ _=7=_77_._tif i -


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
Tl: 221-8567/ 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com


5h00 6h30


Bon Rveil en musique


6h30- 7h00 Au Pipirit chantaint
Joural crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00- 9h00 IM lodie N atin avec Marcus


10h00- Midi


12h00-12h15


12h15 2h00


Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


Le Disque de l'Audliteur
animation: Jacques Lacour

Le NMlidi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

Lady SBlues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime


2h00-3h00 C'est si bon
en chansons_..
Emission de Chansons Franaises

3h00- 5h00 Le Bon Vieux Temips
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill


5h00


7h00 8h30
8h30 -9h00

10h00


9h00 et ai


Le Journal de 5 HFeures


A moer y Sabor
Soir Informations

INotre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Teu (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits


u-del Cavaliers, prenez
vos dames (Samedi)
50 ans de Succs Populaires Hatiens
Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez
Mlodie, c'est plus fort
en musique !


En bref ...


Des agents fdraux de Miami ont
procd l'arrestation le 7 Novembre
dernier d'un ancien policies Hatien, Marc
Kernizan, qui serait. impliqu dans le
meurtre en 1993 du commerant Antoine
Izmry, proche de l'ancien president Jean-
Bertrand Aristide.
Les autorits Amricaines ont fait
savoir que l'ancien policies a t identifi
en Hati comme un des assassins de Antoine
Izmry.


(suite de la page 9)


Le porte-parole de la PNH, Mme Gessy Coicou, a confirm la dtention, en disant toutefois
qu'ils avaient t arrts pour corruption et d'autres allegations mais a refus de faire le
moindre commentaire sur les rumeurs de complot d'assassinat.
Cependant plusieurs prisonniers enferms au Pnitencier national ont t transfrs vers
d'autres centres de dtention dans trois autres villes, pour measures de scurit. "

La CARICOM n'accepte toujours pas de renouer avec Hati
A la fin de leur rencontre de deux jours, les leaders de 15 pays membres de la CARICOM,
runis dans l'le de Grenade, ont mis un communique spcifiant qu'ils ne sont prts fair
aucun compromise concernant les'" principles fondamentaux de respect des droits humans et
des principles de la bonne gouvemance. "
Le Premier ministry Keith Mitchell de Grenade a ajout que cela signifiait non seulement la
tenue d'lections dmocratiques mais aussi la cessation des pratiques de harclement contre
des membres politiques de l'opposition. (voir En bref / 20)

Prestation de serment le mardi 16 Novembre du


nouveau Maire de Miami,
(Miami ... suite de la page 17)
Carlos Alvarez, vainqueur aux
lections du 2 Novembre dernier, doit entrer
en function ce mardi 16 Novembre comme
le nouveau Magistrat de Miami-Dade.
Ancien Chef de la Police du comt
de Miami-Dade, Monsieur Carlos Alvarez
a t lu avec plus de 52% des votes, aux
dpens de son adversaire Jimmy Morales.
Carlos Alvarez qui a pu gagner la
confiance des votants avec pour objectif de
combattre la corruption dans le comt, a du
pain sur la planche. D'entre de jeu, le
nouveau Maire doit combler le vide


Carlos Alvarez


Miami Airport, aprs la dmission de son
directeur Angela Gittens.
Par ailleurs, Jimmy Morales,
candidate malheureux au scrutiny du 2
Novembre qui intervenait sur une mission
de radio hatienne (Radio Pp), a dit esprer
que le Maire Carlos Alvarez tiendra ses
promesses envers la Communaut hatienne
en particulier et les Afro-Amricains en
gnral. Il en a profit pour remercier tous
ceux qui l'ont support au course de sa
champagne lectorale.


Pierre Rich Olicier, ancien Consul Gnral
d'Hati Miami, a qualifi de complot sa rvocation
Deux mois aprs sa revocation complot qui visit, a-t-il dit, "salir sa
la tte du Consulat d'Hati Miami, Pierre reputation cause de son honntet."
Rich Olicier est sorti de son mutisme Mr. Olicier a fait savoir qu'une enqute est
Mardi dernier, au course d'une intervention en course au niveau du gouvernement de
sur une mission de Radio Pp, il a dnonc transition pour que toute lumire soit faite
son renvoi du Consulat qu'il a qualifi de sur sa rvocation.

Conference dbats FIU (Florida International
University) sur le livre de Chistophe Wargny "Haiti
n'existe pas"


Haiti n'existe pas: tel est le titre
du nouvel ouvrage de l'crivain franais
ChistopheWargny.
Ce livre a soulev un toll au sein
de la Communaut Hatienne de Miami. A
l'initiative de Mlle Emeline Alexis, un dbat
a runi plusieurs Hatiens, don't des
historians tels Dr Georges Michel, Ardy


Jean -Gardy, Daniel Supplice et Jean-
Claude Exulien.
Georges Michel, qui a pris le
temps de lire le livre, a dclar que le titre
n'a pas vraiment un grand rapport avec le
contenu du livre, tout en soulignant que
c'est un ouvrage assez intressant.
De son ct, le journalist Ardy
Jean-Gardy, qui a lu aussi le livre, a dclar
que celui-ci l'avait choqu.


Marc Kernizan a t jug par
contumace en Hati. Habitant North
Miami Dade, il a t transfr au camp de
dtention de Krome o il attend sa
deportation.
Jesus Torres, du Service de
l'Immigration, a dclar que les U.S.A. ne
peuvent constituer un lieu de refuge pour
des tortionnaires ou des criminals.
EVENS HILAIRE


Page 18


Solutions de la
semaine passe:

CROI SRE
CROISE
BROS SE
BRASSE
BRASE E


' $SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

L E

RP E

ET
I 1 1 El I
Solutions de la semaine passe
ART I SIAN


Arrestation de Marc Kernizan accus dans
l'assassinat de Antoine Izmry


I I-


i C


PIOI LU s







ti gout pa ti gout


Mercredi 17 Novembre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 42


Eddy Bernier
13 Oktob 1946- 3 Nov. 2004
Eddy Bernier mouri nan Ptoprens,
Ayiti, Mkredi 3 N.ovanm 2004 apre youn
maladi ale-vini ki finalman detache-1 sou t-a
pou al depoze-1 nan de plamen papa Bondye.
Ansyen anplwaye Bank Nasyonal de la
Republique D'Haiti, de 1970 jouk 1995 Eddy
Bernier te pran pwomosyon sou pwomosyon
jouk li rive nan pozisyon Asistan Direkt pou
Zaf Intnasyonal. Eddy pase 25 ane svis
nan Bank Nasyonal. Se an 1995 Direkt defen
Leslie Delatour te made tout anplwaye ki vie
pou yo pran pansyon yo pou li te ka reyoganize
Bank lan. Eddy aksepte pran pansyon an 1995.
Eddy Marye ak Maryse Placide pitit fi
Anthony Daudier Mounn Okay Difon. Maryse
f 4 pitit 2 fi ak 2 gason. Dnye-a (Elizabeth)
gen 16-an. Tankou tout fanmi Ayisyen jounen
jodi-a y'ap viv nan k sote nan Ptoprens.
Pou lanm Eddy zanmi mwen, fr
mwen... bofr mwen, mwen te rantre Ptprens
pou m't'a asiste antman-an ki te chante nan
Legliz St Louis Roi de France lendi 8 Novanr
pase. N'ap pwofite okazyon-an pou nou
prezante kondoleyans ak youn ti mo kouraj bay
S nou Maryze ak tout neve ak nys nou
yo,David, Eddy Bernier Jr. Msye ak Madan
Grard Alain Michel ki se Daphne Bernier,
Msye Ernst Calixte (Fito) ak timounn yo,
Madam Mimose Bernier, Msye ak Madam
Grard Louis ki se Mona Bernier, Marie Jos
Leconte ak mari li, Msye ak Madam Dutel
Lamour ki se Marie Yves Bernier, Msye ak
Madam Eddy Sanon ki se Francesse Robert,
Madmwazl Marie Fallires Bernier Bofr ak
Bls yo Msye Carlo Placide ak madanm ni,
Msye Yvan Florant ak madanm ni Sabrina
Daudier, S nou Mirlne Daudier, fr nou Jean-
Michel Daudier, Msye ak madam Jean-Marie
Willer Denis ; msye Doll ak madanm ni; msye
Etzer Luc, manman Roselord Daudier Louis .
neve yo ak nys yo :Regilnald Stephanie,
Kenny, Marc Junior Bernier Alexandra,
Tricia, Vslerie, Jennifer, Cassandra, Romy,
Melissa, Samentha, Stacey, Stephanie ak tout
ekip Kidonk kondoleyans pou fanmiy Bernier,
Daudier Denis, Placide, Molire, Thomas ak
tout lot zanmi Fanmi lanm Eddy Bernier
afekte. Antman-an te chante 8 Novanm pase.
Eddy zanmi mwen, fr mwen, bfr mwen...
aie anp !

DISCOVER MIAMI
AK SOSYETE KOUKOUY
11 DESANM Little Haiti NET OFFICE an
kolaborasyon ak Discover Miami ap fmen
59teras sou NE 2nd Av. pou ofri youn demi
jounen aktivite atistik ak Mizik, dans,
manje nan lari-a nan Caribbean Market
la ak Sant Kiltirl Mapou. Mennen timounn
yo. Aie vizite Kiben yo, Afro Meriken yo,
Ewopeyen yo ak jwif yo. Otobis Miyami-
Dade ap gratis pou transptasyon.


MIAMI


BOOK FAIR

INTERNATIONAL

Haiti Bicentennial prize in

literature 2004

Miami Book Fair International se younn nan
pi gwo aktivite liter ki genyen Ozetazini.. Se youn
inisyativ Center for the Literary Arts ki se youn Sant
Miami Dade College kreye pou simaye aktivite liter
nan Miyami. Book Fair-la se younn nan aktivite yo. Yo
gen youn komite direkt ki change chak ane. Lane pase
2003 nou (Jan Mapou) te chita nan komite direksyon
sa-a kote nou gentan monte youn bon database ot ak
atis ayisyen yo pou Sant lan. Se wl nou te gentan jwe
nan Komite Direksyon-an ki penmt ane sa-a nou gen
youn Paviyon Ayisyen ansanm ak Ajantin, Ekwat,
Izrayl ak Pewou.
Ansm Miami Book Fair se inisyativ youn ekip
mesye dam ameriken ki renmen kozman literati. Premye
Book Fair la te kbmanse nan ane 1983. Fondat yo se
te: Dokt Eduardo Pardon, prezidan Miami Dade la,
Mitchel Kaplan pwopriyet Libreri Books and Books,
Juanita Johnson ,Raquel Roque, Craig Pollock ak kk
reprezantan nan system bibliyotk nan Miyami. Mache
liv la te rele: < 2jou li vin grand sou 3. Kounye-a se tout youn senmenn
byen plen ki derape ak prezantasyon gran ekriven maton
yo, lekti, vant siyati, demonstrasyon liter e syantifik
nan tout sal konferans Miami Dade College yo. Bl
Omaj pou lakilti sa-a fini ak 3 jou selebrasyon liv nan
lari downtown kote plis pase 100.000 mounn rekeyi yo.
Kidonk Ane sa-a Miami Book Fair la gen 21 -
an. Ane sa-a, aktivite yo derape depi 8 Novanm ak
konferans, vant-siyati; diskisyon prezantasyon. Li fini
dimanch 13 Novanm Aktivite espozisyon liv, vant liv,
amizman pou timounn, manje alk prezantasyon atistik
te ft nan wikenn nan kote te gen plis pase 300 tant ki te
layite ko yo tout downtown Miyami sou 5 blbk de 5m
ri rive jouk sou Biscayne.Boulva Gen plis pase 200
Mezon piblikasyon liv, Libreri, konsila ak ganizasyon,
konsila... Distribit sa yo reprezante tout segman nan
domn literati-a depi sou liv pou timounn rive nan gwo
liv sou istwa, relijyon, syans, kuizin, liv ansyen, liv
nf ki fenk part ...Anfen-anfen tout kalite sij, nan tout
kalite lanng nou konnen ki genyen sou lat san bliye
Yybol lanng ayisyen-an...
Miami se pwen rankont tout kilti sou lat akbz
varyete mounn ki soti toupatou vin pran bonjan ti soly
byen cho. Se sa k'f Book Fair la gen youn siks fou.
Tout mounn jwenn klkilanswa nasyonalite-w. Konsa,
chak ane, komite direkt yo ajoute plis bon bagay ladan-
n, plis epis pou atire plis mounn. Depi 2003, yo louvri
youn seksyon Paviyon pou peyi ki enterese. Km
Panama t'a fete 100 anivs endepandans li; yo te asosye
a k Venezwela pou te louvri youn Paviyon. Ane sa-a yo
envite plis peyi toujou. Ladan yoAyiti. Paviyon yo okipe
tout youn blk. Senk manman tant, byen dekore anndan
kou deyb ak kondisyone, bonjan sekirite, po fl tout
koul, drapo ble e wouj ap flote. Gen ase espas pou plis
pase 100 mounn sikile alz, chita alz. Koute ti mizik
lakay, apiye sou de chz kon Mt Blz. Paviyon Ayisyen-
an (ki se youn inisyativ prive) ganize pou selebre
200m anivs endepandans peyi Ayiti. Atispent Duval
Carri te fe bl dekorasyon pou trape atansyon tout
mounn ki vin vizite Paviyon-an. Paviyon Ayiti-a se
inisyativ Libreri Mapou ak youn ganizasyon ki rele
Haitian Arts Alliance ki sou lobedyans Mireille Gonzalez
nan Miyami, Duval Carri ak madanm ni, Jan Mapou
e ak kolaborasyon Pepe Bayard ki se manm nan Biowo
Direksyon Miami-Dade County Department of Cultural
Affairs.
Anndan Paviyon ayisyen-an nou te jwenn-
Maison Henry Deschamps ; Peter Frish, madanm ni ak
Henry Deschamps psonlman te f deplasman-an vin


LESLIE FRANOIS

MANIGAT

MARE MAYOL LA

nan Book Fair la pou 3 jou yo, Te gen tou, Anayiz
Chavenet ki soti nan Communications Plus-
Ptoprens ki te espoze plis pase 100 tit liv, video,
DVD li te pote pou kikonstans lan. Educa Vision Nan
Broward, FT. Lauderdale te bay youn demonstrasyon
materyl an Kreyol. Educa Vision se premye Mezon
Edisyon Ayisyen nan Dyaspora-a. Lot oganizasyon ki
te la anfos se te Libreri Mapou premye Libreri Ayisyen
toutbon nan Tout Florid la ki te espoze plis pase 500 tit
liv anndan tankou deyo Paviyon ayisyen-an. Nan
Paviyon-an te gen seksyon Mizik, seksyon atizay,
seksyon eskilti, manje, bwason etsetera...
Pou prezantasyon liter-yo, ane sa-a nan
Samdi, te gen Edwidge Danticat ki se young zetwal k'ap
briye ak anpil ekla nan monn liter entnasonal la,
Lochard Noel, Fabienne Jozaphat, Dr Louis Antoine,
ak Clarence St. Hilaire. Te gen nan dimanch Jozafa
Large, Max Freeney Pierre ak Bob Lapierre.
Te gen plizy reprezantasyon atistik. Nan mitan
5 Paviyon yo, te gen youn tant prensipal pou pfomans
ak 200 plas. Twoup dans Louines-Louinis te danse nan
Samdi. Sosyete Koukouy Miyami te pfome nan
dimanch ak 3 bl koregrafi dans foklorik ki montre pisans
ak enpotans edikasyon nan peyi-a. Bravo pou Direkt
Dans lan Nancy St, Lger,Koregraf Robenson Clotaire,
Mayestwo Koral la Kiki Wainwright ak Rose Blus ki
te fe piblik la viv nan tout mwl li kilti ayisyen-an ki se
soupap pou rekonsilyasyon nasyonal pou youn demen
miy nan Peyi-a.
Zo nan bouyon kiltirl la ane sa-a se Pri Haiti
200-an nan Literati Ayisyen-an ; youn inisyativ komite
travay Haitian Arts Alliance nan Miami. Bi pri sa-a se:
-Rekont divsite ekriven ayisyen yo ki pote
kontribisyon yo pou penmt pp yo younn konprann lot
epi kolabore younn ak lot.
Selebre pouvwa lekriti tankou pwezi, woman, istwa
kout, istwa, teyat, diskou, kit se te fiksyon osnon non-
fiksyon
-Pou pwomosyon bon liv ayisyen yo epi pou penmt
tout mounn konnen bon ekriven ayisyen yo.
Pri sa-a kreye ane sa-a. pou selebrasyon 200m anivs
endepandans peyi Dayiti-a.
Pri-a se: youn meday, young diplom, ak youn chk.
Men ot yo te chwazi pou premye ane-a:
-Leslie Franois Manigat-Odette Roy Fombrun-Gary
Klang-Danny Laferriere
-George Castera-Edwidge Danticat-Franketienne-Jean-
Claude Fignole-Josaphat Robert Large-Rene Depestre
Jury-a te gen ladann:
Peter Frish de maison Descahamps
Fequire Vilsaint ki soti nan Educa Vision
Max Chauvet ki soti nan Le Nouvelliste
Dr. Grard Campfort ki soti nan Broward County Li-
brary
Dr. Shirley Bayard ki soti nan Education Leadership
Apre prezantasyon ak deliberasyon se Franois Leslie
Manigat ki mare gwo lo-a: Haiti Bicenntenial prize in
Literature 2004. Ayisyen kou etranje bat bravo.
Pou fini nou konplimante ekip mesyedam Al-
liance yo ki te degajt yo pou oganize aktivite sa-a.
Paviyon Ayisyen-an te byen oganize. Se te siks plis
foul.: bonjan mizik, bonjan ti goute ak plizy pfomans
ak Jean-Michel Daudier, Guy Frantz, Ren Piquion ak
madanm ni ak tandt anko Se byen malere ofisyl
Ayisyen pa te prezan nan ouvti Paviyon-an Jedi swa
kote ofisyl tout lot peyi yo pran lapawol pou te montre
enpotans aktivite sa-a pou peyi yo... Ayiti km dabitid
te bkk... Y'ap rele Konsil... Konsil absan. ganizat
yo di Konsil la te envite Konsil la pa vini. Yo di ofisyl
eli Miyami yo te envite.. Yo pa met pye. Nou pa sezi!
Se gagt sa yo ki mete peyi-a nan kondisyon li yejounen
jodi-a.... chak mounn w tt yo. Yo pa w kominote. Yo
pa w peyi! Konpliman mesye-dam! N'a korije er yo
lane pwochenn! Jan Mapou


Page 19








L'ACTUALITE EN MARCH


vente signature mais galement beaucoup de primes offertes par les sponsors de l'vnement:
La UNIBANK, la Comme il Faut, la Brasserie La Couronne et le Rhum Barbancourt. C'tait
qui offrait des primes aux acheteurs pour l'achat de 2, 5 ou mme 10 CD. Plus l'achat tait
important, plus la prime l'tait. Les organisateurs de Musique en Folie en sont sortis fort
satisfait, le public ayant fait le dplacement Ils esprent toutefois qu' l'avenir ils pourront
tendre cette activity galement dans plusieurs villes de province.


De son ct, le premier ministry intrimaire Grard
Latortue spcifiait le mois dernier que la plupart des
nations de la Carabes taient en faveur d'un
renouvellement des liens avec Haiti, l'exception de
la Guyane, Ste Lucie et St Vincent et les Grenadines


qui s'opposaient une reconnaissance de son gouvernement.
Keith Mitchell, actuel chairman de la CARICOM, a demand urgemment Latortue
d'inclure le parti Lavalas dans les prochaines lections.
La decision des leaders de la Carabe de maintenir la suspension, signifie que
pour le moment le sige d'Hati au sein de la CARICOM demeurera vacant, et
ceci tant qu'une solution l'impasse ne sera pas trouve.
Les leaders de la Carabe se sont mis d'accord par ailleurs pour travailler avec les
pays de l'Amrique latine, sous le leadership du Brsil, pour faciliter le dialogue
entire les diverse factions qui s'opposent en Hati.
Le snat dominicain vote pour la deportation des immigrants
illgaux haitiens
Le Snat dominicain a approuv par vote unanime une resolution selon laquelle
les Hatiens vivant illgalement sur le territoire dominicain devraient tre dports.
La resolution spcifie que les arrives massive d'immigrants hatiens en territoire
dominicain ne peuvent tre que nocives la vie conomique et social du pays.
L'on ne sait pas partir de quand cette decision entrera en vigueur.
La Journe Mondiale du Diabte commmore en Haiti
S La Fondation Hatienne de Diabte et de Maladie Cardio-Vasculaires (FADIMAC),
a tenu le dimanche 14 novembre une foire de sant l'occasion de la journe
mondiale du diabte. Cette activity s'est droule chez les Frres de l'Instruction
Chrtienne Ption-Ville autour du thme "Combattre l'obsit, prvenir le
diabte". La FADIMAC avait tenu marquer cette journe cette anne de faon
spciale. Il est seulement regrettable que l'entre cette foire tait paye, ce qui
en a tenu carte de nombreux visiteurs dans l'incapacit de payer ce droit d'entre.
Musique en Folie : Succs plus foule
Un week-end de folie en musique. C'tait les 13 et 14 Novembre au Cercle Bellevue
o une foule norme se pressait dans les jardins du Cercle Bellevue la recherche
du dernier CD les intressant. Beaucoup de nouveauts, des musicians, des CD en


Penser transfer, c'est penser CAM!

20 ans de leadership
20 ans de tradition ingale
20 ans de service hors pair
S20 ans d'experience


Sur le march des transferts vers Haiti,
Cam est la seule compagnie qui rpond compltement la demand de sa clientle.


Les transferts effectus partir des Etats-Unis et du Canada jusqu' 5 heures (le soir)
sont garantis d'arriver leur destinataire (pourvu qu'il soit present au moment de la livraison)
Port-au-Prince ou dans les villes de province en moins de deux heures.
Cam offre aussi l'option d'un dpt sur compete n'importe quelle banque en Haiti


Notre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE: www.camtransfertcom
Autoris par les department bancaires de New Yrk, New JMers, Connectcut Rhode slland, Masachulsets, Washinglon DC, Gorgi et Flodd


103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie n 'est
plus la mrme




7heures:
L'Heure classique.

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...


Policies matrisant ce lundi de jeunes hooligans et pillars qui ont jet la panique Lalue


Policiers matrisant ce lundi de jeunes hooligans et pillards qui ont jet la panique Lalue
(Poste Marchand) photo Yonel Louis/Hati en Marche

S-- Mlodie


Mercredi 17 Novembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 42


En bref
(suite de la page 18)


Page 20


mi..
*-~I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs