Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00231
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 20, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00231
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















1 Haiti en Marche dition du 20 au 26 Octobre 2004 Vol. XVIII No. 38


HAITI-TERRORISME


L'axe-Haiti-Irak-Afghanistan?
ANALYSE parti au pouvoir Fanmi Lavalas est accus terrorism baptise d'un nom inattendu: dclar Associated Pre
>ORT-AU-PRINCE, 16 Oc- parole gouvernementintrimaire install en "Opration Bagdad." Un nombre intention est de couper la t
La crise hatienne s'est mars dernier sous la supervision de indtermin de policies ont t tus et aux membres du goi
nalise en un clin d'oeil. L'ex- Washington) de conduire une champagne de leurs cadavres retrouvs dcapits pratique provisoire qu'aux trang
inconnue de mmoire hatienne assistant, et pour comr
depuis le soulvement gnral Amricains. a sent en effect
des esclaves de Saint Domingue plein nez!
en 1791. Ds le lender


Au Bel Air, quarter
populeux de la capital plac au
coeur de ce nouveau
dveloppement de la crise
politique, de prsums partisans
du President renvers Jean-
Bertrand Aristide auraient


;ss que leur
:te aussi bien
uvernement
;ers qui les
mencer les
t son Bagdad

main, le


Dpartement d'Etat appelle les
ressortissants amricains viter de se
rendre en Hati.
En fin de semaine, l'ordre est
donn au personnel diplomatique
amricain non essential de laisser le pays.
(voir Hati-Bagdad /4)


Barricades au Bel-Air, le quarter qui dfie toutes les forces de scurit en Hati
depuis le 30 septembre photo AP
..
:.. -~. `-


Le --commanuanr ues minltaires uemouiiis~s qui uni pris pusitiuo uesorimais a la capimae,
Rmissainte Ravix photo AP


Qui est le Pre

Grard Jean Juste?


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE,
15 octobre C'est un gros
poisson que vient de pcher le
gouvernement intrimaire
mercredi. Le premier prtre
catholique hatien ordonn
aux Etats-Unis, l'hatien
ayoir exerc le plus
d'influence aux Etats-Unis au
niveau des mdias et de la
socit civil, l'hatien avoir
reu le plus d'honneurs et


mrites de la part des grandes
institutions des Etats-Unis, c'est
le Pre Grard Jean Juste que la
Police national d'Hati a arrt
mercredi aprs-midi au
presbytre de l'glise Sainte
Claire, dans la localit de Petite
Place Cazeau, dans la banlieue
nord de Port-au-Prince.
Moins minent peut-
tre en Hati, Grard Jean-Juste
est un nom qui frappe aux Etats-
(voir Pre Jean-Juste / 8)


Aprs 2 semaines,

la situation reste inchange


ETAT D'ANARCHIE

REDOUTE


PORT-AU-PRINCE, 15
Octobre Des fusillades ont retenti
vendredi alors que la Police
national essayait d'entrer au Bel-
Air, un-bastion des partisans de
l'ex-Prsident Jean-Bertrand
Aristide o ces derniers ont bloqu
les rues avec des dbris enflamms
pour marquer le dixime
anniversaire du retour d'Aristide
de son premier exil.
Les tensions qui rgnent
dans la capital depuis plus de
deux semaines ont fait au moins
48 morts. Pendant ce temps aussi,


des anciens soldats hatiens qui se
sont empars de btiments de la
police dans plusieurs rgions du pays,
ont menac de se dployer Port-au-
Prince, faisant craindre des
affrontements avec les partisans de
l'ex-prsident, mais aussi une
situation embarrassante avec la force
de paix international qui ne peut
cooprer avec un corps illegal.
Les porte-parole de la
Mission des Nations Unies ont refus
de commenter sur les plans des
anciens militaires, disant seulement
(voir Situation / 3)


Des accusations

de Latortue irritent

l'Afrique du Sud
P.15


Manifestations non-stop Miami pour rclamer la liberation
du Pre Grard Jean-Juste arrt par le gouvernement
intrimaire hatien sous l'accusation d'hberger des
terroristse"


S Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
e-mail: pub@haitienmarche.com
URL : www.haitierimarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc








I EN PLUS ...


EN BREF ...


Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 38


TRAFFIC DE DROGUE

Arrestation


de Stphanie Ambroise


MIAMI, 15 Octobre Un chef de
scurit d'American Airlines l'Aroport
international de Port-au-Prince a t arrt
par le gouvernement amricain sous
l'accusation d'avoir introduit de la cocaine
pour une valeur de plusieurs millions de
dollars aux Etats-Unis et bord des avions
de la compagnie.
Stphanie Ambroise a t arrte
jeudi et accuse de conspiration pour
importer de la cocaine illgalement aux
Etats-unis, d'aprs les autorits judiciaires
Miami.
Elle devait avoir une premiere
comparution vendredi.
Stphanie Ambroise est la
dernire en date d'une liste d'officiels
hatiens inculps aux Etats-Unis pour
traffic de drogue. Les autres comprennent
un ancien directeur gnral de la Police
national d'Hati, un ancien commandant


de la police national, un ancien chef de
la brigade anti-drogue, un ancien
commandant de police l'Aroport
international et un snateur hatien.
Selon les documents judiciaires
dvoils vendredi, Stphanie Ambroise
s'est arrange pour que des valises et autres
colis renfermant de la cocaine soient placs
bord d'avions en partance pour les Etats-
unis.
En retour, elle recevait $2.000 par
kilo de cocaine, et a fait ainsi des millions
pour elle-mme, selon les procureurs
fdraux.
Cette operation aurait dur de
1999 2003. Les investigateurs ont dclar
qu'elle aidait raliser de deux trois
envois par mois.
On ne sait pas encore qui elle a
choisi comme avocat.


octobre Port-au-Prince en presence de
sa famille, de membres du gouvernement,
de la classes politique, du corps
diplomatique et de secteurs sociaux.
La crmonie, qui n'a revtu
aucun caractre religieux, a occup tout
le secteur du Pont Morin o se situent les
bureaux de l'OPL, a constat AlterPresse.
C'est sur une petite place situe just en
face. du local de l'OPL, don't il tait le
Coordonnateur Gnral, que la dpouille
de Pierre Charles tait expose de trs tt
dans la matine, entour de sa famille et
de ses proches.
Tout s'est pass dans le calme et
sous haute surveillance de la police qui a
boucl toute la zone. Toutes les rues
menant vers le Pont Morin ont t
bloques pour faciliter le contrle de la
situation et permettre la circulation des
nombreux citoyens et citoyennes qui
voulaient rendre un dernier hommage
Grald Pierre Charles.
Plusieurs personnalits politiques
et de divers autres secteurs ont pris la
parole pour vanter les qualits du dfunt.
Dans son discours de circonstance, le
Premier Ministre Grard Latortue a salu
en Pierre Charles un bon camarade qui a


Parmi les autres intervenants, on
a not le pre William Smarth, l'ancien
snateur de l'OPL, Mac Donald Jean et
l'ancien candidate au snat sous la bannire
de l'OPL, le pasteur Andris Rich, qui ont
mis l'accent sur les qualits et les
capacits de Grard Pierre Charles et les
luttes qu'il a menes. Grard a combattu
le bon combat ", a lanc Rich.
Les intervenants ont galement
soulign le caractre serein de Pierre
Charles qui conservait, selon eux, son
calme et sa lucidit dans toutes les
situations. A la tte de l'OPL, il ""exerait
son leadership avec intelligence ", a
soulign l'ancien snateur Paul Denis,
Secrtaire Gnral du parti.
Le vide laiss par Grard Pierre
Charles au sein de l'OPL sera
probablement combl en dcembre
prochain lors d'un congrs du parti, prvu
pour les 3, 4 et 5 dcembre prochains,
selon ce qu'a annonc Paul Denis. Il a
raffirm la decision de l'OPL de prendre
part au processus politique, don't les
prochaines lections, ainsi que la mise en
place d'un grand parti socialist ", avec
d'autres forces politiques prsentes sur le
terrain. (voir Funrailles / 12)


Les pays d'Amrique central prts envoyer jusqu' 500 soldats
en Hati
Les presidents d'Amrique central considrent srieusement l'envoi d'une force intgre
par les soldats de chacun de leurs pays. L'ide d'envoyer 100 hommes par pays a t
voque par les chefs des tats-majors des Armes du Guatemala, du Honduras, du
Nicarague et du Salvador runis au Salvador.

95 policies chinois sont arrivs dimanche en Haiti
Il s'agit de policies anti-meutes qui sont Port-au-Prince dans le cadre d'une contribution
de la Chine la Mission de stabilisation des Nations unies en Haiti. Les policies chinois -
82 hommes et 13 femmes ont t accueillis l'aroport de Port-au-Prince par des
responsables de la mission de l'ONU. Leur objectif: participer la formation de la police
hatienne des tches comme le maintien de l'ordre en cas de manifestation de foule.
Depuis le mois de septembre dernier, 35 policies chinois se trouvent Port-au-Prince pour
prparer l'arrive du contingent qui a dbarqu dimanche l'aroport de Port-au-Prince.

Arrestation de Stphanie Ambroise l'aroport de Port-au-Prince
Un chef de scurit d'American Airlines l'Aroport international de Port-au-Prince a t
arrt par le gouvernement amricain sous l'accusation d'avoir introduit de la cocaine pour
une valeur de plusieurs millions de dollars aux Etats-Unis et bord des avions de la
compagnie.
Stphanie Ambroise a t arrte jeudi (14 octobre) et accuse de conspiration pour
importer de la cocaine illgalement aux Etats-Unis, d'aprs les autorits judiciaires
Miami. Elle devait avoir une premiere comparution vendredi 15 octobre.
Stphanie Ambroise est la dernire en date d'une liste d'officiels hatiens inculps aux
Etats-Unis pour traffic de drogue. Les autres comprennent un ancien directeur gnral de la
Police national d'Hati, un ancien commandant de la police national, un ancien chef de la
brigade anti-drogue, un ancien commandant de police l'Aroport international et un
snateur hatien.
Selon les documents judiciaires dvoils vendredi, Stphanie Ambroise s'est arrange pour
que des valises et autres colis renfermant de la cocaine soient placs bord d'avions en
partance pour les Etats-unis.
En retour, elle recevait $2.000 par kilo de cocaine, et a fait ainsi des millions pour elle-
mme, selon les procureurs fdraux. Cette operation aurait dur de 1999 2003. Les
investigateurs ont dclar qu'elle aidait raliser de deux trois envois par mois.

L'Afrique du Sud rejette les accusations du Premier ministry hatien
LE CAP, Afrique du Sud (AP) Le gouvernement sud-africain s'ei est violemment pris au
Premier ministry par intrim d'Hati lundi. Ce dernier avait rcemment accus le president
Thabo Mbeki d'avoir permis Aristide de coordonner depuis l'Afrique du Sud, o il a
trouv refuge, les violence que connat en ce moment Hati.
Qualifiant ces accusations d'infondes, le Ministre dput Aziz Pahad a dit que le gouvernement
sud-africain "rejette avec ddain l'attaque faite l'intgrit du president Mbeki, et nie que
son territoire puisse servir de tremplin Jean-Bertrand Aristide pour dstabiliser Haiti
l'aide de mthodes violentes."
Le Premier ministry par intrim hatien Grard Latortue avait dit aux journalists dimanche
qu'Mbeki "prenait un gros risque" en abritant l'ancien president d'Hati, un symbole de
violence." "Aucun president digne de ce nom ne permettrait une personnel prsente sur son
territoire d'organiser des violence dans un autre pays", avait affirm Latortue. "M. Mbeki ne
respect pas le droit international."
Au mme moment, 95 officers de police anti-meute chinois arrivaient en Haiti pour aider
les casques bleus rtablir l'ordre en Hati. Au moins 55 personnel sont mortes depuis le 30
septembre. Les partisans d'Aristide taient alors descendus dans la rue pour
demander le retour de l'ancien president. AP

Troubles non stop au Bel Air ...
Plusieurs centaines de partisans de Fami Lavalas ont mahifest vendredi une nouvelle fois
dans le quarter populaire du Bel Air pour commmorer le 10 me anniversaire du retour de
Jean-Bertrand Aristide au pays le 15 Octobre 1994, suite au coup d'tat militaire du 30
septembre 1991.
Les participants ce movement ont parcouru plusieurs rues du quarter du Bel-Air avant
de se diriger dans le quarter de Solino.
Les manifestants ont protest galement contre l'arrestation illgale de nombreux cadres et
partisans de Fanmi Lavalas et rclam le retour l'ordre constitutionnel rompu, ont-dil dit,
avec le dpart prcipit du president Aristide le 29 fvrier dernier.

Bilan des troubles de ces derniers jours Port-au-Prince ...
Une quarantine de personnel ont t tues et les activits pratiquement paralyses Port-
au-Prince depuis ces 15 derniers jours.
Parmi les victims figurent des policies, des membres de Fanmi Lavalas et d'autres
simples citoyens.
Un cadre de la Tlco, Gardy Fortun, a galement t abattu sans explication aucune dans
le cadre de ces violence. On souponne un drapage de la part de la police. Mais les
officials n'ont eu aucun commentaire.
Entre temps, le Dpartement d'Etat amricain a demand son personnel diplomatique et
consulaire non essential de quitter Hati. Les ressortissants amricains et canadiens en Haiti
ont t invits faire de mme en raison du climate de violence qui prvaut dans le pays.

Bush et Kerry au coude coude, selon un sondage Reuters
WASHINGTON, 19 Octobre John Kerry et George Bush sont au coude coude
deux semaines de l'lection prsidentielle amricaine, un sondage de l'institut Zogby
pour Reuters les crditant mardi l'un et l'autre, comme la veille, de 45% des
intentions de vote.
Sept pour cent des lecteurs probables restent indcis. Le candidate indpendant
Ralph Nader est crdit de 1,5% des intentions de vote.
Le nombre de personnel souhaitant un nouveau president passe de 48% 51%,
mais ce sentiment ne profit pas au score de Kerry, ce qui tendrait
montrer que le candidate dmocrate doit encore convaincre certain
lecteurs qu'il constitute une alternative crdible George Bush, note
l'analyste John Zogby.
"Kerry progress toutefois insensiblement, en grignotant petit petit
l'avance du president", ajoute toutefois John Zogby.
Ce sondage a t effectu du 16 au 18 octobre auprs d'un
chantillon de 1.208 personnel. Sa marge d'erreur est de plus ou moins 2,9 points.
(Reuters)

Washington lve le niveau d'alerte pour ses ressortissants
Les Etats-Unis ont invit les membres non essentiels de leur corps diplomatique en Hati
ainsi que leurs families partir d'Hati o la situation de violence a encore empir faisant
craindre un chaos gnralis.
Au mme moment, le Dpartement d'Etat a lev son alerte aux voyageurs, invitant ses
ressortissants ne pas voyager en Haiti, et ceux qui s'y trouvent dj de considrer partir
jusqu' ce que les conditions gnrales de scurit s'amliorent.
"Les citoyens amricains devraient viter de voyager en ce moment en Haiti o la situation
au niveau scuritaire est trs volatile", dit une note du Dpartment d'Etat.
Les diplomats non essentiels, leurs pouses et enfants sont aussi autoriss maintenant
partir d'Hati aux frais du gouvernement amricain.
Le mardi 12 octobre, le porte-parole du Dpartement d'Etat a attribu les violence
actuelles des supporters de l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide, actuellement en exil en
Afrique du Sud. Ces aristidiens sont accuss d'avoir mont une champagnee systmatique"
pour dstabiliser le gouvernement intrimaire hatien.
Le gouvernement amricain a aussi demand l'ancien president de prendre position
contre les violence de ces partisans. Le Dpartement d'Etat a dclar que les Etats-Unis
apportent leur plein support au gouvernement intrimaire et continueront de travailler avec
le President Boniface Alexandre et le Premier ministry Grard Latortue aussi bien que la
Mission de Stabilisation de l'ONU en Haiti. (voir En bref/ 17)


Page 2


La crmonie des


funrailles de Grard


Pierre Charles
P-au-P., 16 oct. 04 [AlterPresse] toujours manifest un esprit de tolerance
- Les funrailles de l'intellectuel et ". I reprsentait une richesse pour le pays,
dirigeant politique hatien Grard Pierre a dit Latortue, et est parti un moment
m 1l r 'w' a maIlr., .' -_ I


Suzy Castor ct de la dpouille de son dfunt poux Grard Pierre-Charles
photo Georges Dup/HenM
Charles se sont droules le samedi 16 difficile ".


I -- ----~- -'










Aprs deux semaines,

la situation reste inchange

ETAT D'ANARCHIE REDOUTE
(Situation ... suite de la lre page) Le Dpartement d'Etat amricain a
que c'est le gouvernement intrimaire qui dciderait demand son personnel diplomatique "non
comment rpondre. essential" et aux membres de leur famille de
Comme ni les partisans arms d'Aristide, ni les laisser le pays. Les Etats-unis (ainsi que le
Canada) ont recommand
leurs citoyens d'viter de
voyager en Haiti.
Les agencies des
Nations Unies sont en train
de considrer aussi certaines
measures de scurit, tels que
renvoyer les enfants des
membres de leur personnel
l'extrieur; acclrer les
dparts pour ne pas avoir de
panique au cas o une
vacuation massive
deviendrait ncessaire;
annuler toute visit de
missions ou consultants
planifie pour la semaine
suivante.
La porte-parole de la Police national, Gessie Comeau CoicouQuelques supporters
Quelques centaines de supporters
photo Georges Dup/HenM
militaires dmobiliss ne sont une force lgitime; s'ils d'Aristide ont manifest pacifiquement
viennent s'affronter, ce sera la Police national (ou aux vendredi au Bel-Air, selon Radio Plus,
casques bleus) d'intervenir pour rtablir la lgalit. Une chantant: "Lavalas pour la vie, advienne que
autre potentialit pour augmenter l'tat d'anarchie gnrale. (voir Situation / 7)


ANALYSE


ANALYSE
Haiti-Terrorisme :
L'axe Hati-Irak-Afghanistan p.l


I Page 3


SOMMAIRE\


L'ACTUALITE EN MARCH
Aprs 2 semaines, la situation reste inchange p.1
Aristide finance-t-il les violence ? p.6
L'ex-Prsident hatien rejette les accusations de dstabilisation p.7
Latortue attaque Aristide et Thabo Mbeki
Pretoria rpond que le Prsident Mbeki ne peut servir de bouc
missaire pour excuser l'chec du gouvernement intrimaire hatien
p.15
Un gnral brsilien reproche Kerry d'avoir suscit indirectement
les violence p.14
Washington relve le niveau d'alerte p.14
Arrive de 95 policies chinois p.12

POLITIQUE
Haiti : une situation sans issue p.11
La tutelle : entire le vrai et le faux p.16

ACTUALITE
La crmonie des funrailles de Grard Pierre-Charles p.2
Drogue : Arrestation de Stphanie Ambroise p.2

L'EVENEMENT
Qui est le Pre Jean-Juste ? p.1
Mobilisation non-stop Miami pour obtenir l'largissement du Pre
Grard Jean-Juste p.8

DIASPORA
Le coin de Miami p.17
Lettre du PM Latortue Colin Powell ... p.9

INTERNATIONAL
Arrestation du Sec. Gn. de l'OEA p.15
US: Jimmy Carter'" un peu inquiet sur l'honntet du scrutiny p.16


80, Rue Bas Bureau,
Anse Galets


LUN -VEN 8:30 am 3:00 pm
SAM 8:30 am 1:00 pm


510-3172

Auguste Elie
Auguste Elie a l Membre et Prsident de
l'Assemble Constituante de 1843, Membre
du Conseil d'Etat reprsentant le Dpar-
tement de l'Ouest en 1844, Senateur et
President du Snat, Secrtaire d'Etat
des Finances et du Commerce. Plus
Important, Auguste Elie a obtenu du
Gouvernement GEFFRARD la concession
pour le dveloppement de la Gonve et
a travail la promotion des exportations
agricoles et sylvicoles de le. Auguste Elie
est mort la Gonve le 2 avril 1869.


N


\ -.': '. - .' .- "-' .' : '- .";

\ '.' i ''O^X^^^i':^^ '^ ^
, _ _\ -. . -.,




. . .: '


"' '" ''" ' *"


N


O

o 0 UNIBANK


Faisons route ensemble" m

www.unibankhaiti.com


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom


Adresse

Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Un An
Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


I I
I Z I


Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 38


- L'ACTUALITE EN MARCH


Superficie:693 km2 O


Population : 75.548 habtants
Population Urbaine:
* Anse Galets: 12.069 habitants
* Pointe Raquette: 1,189 habitants

_. ANSE


i I


--








UNE ANALYSE


Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


HAITI

TERRORISM
(Hati-Bagdad ... suite de la lre page
Idem le Canada, tandis que la
France joue les Cupidon coups de
notes d'encouragement au
gouvernement du Premier ministry
Grard Latortue.
Ds lors, le movement
Lavalas, qui en l'espace de deux jours
est rduit en tout et pour tout par le
gouvernement et les mdias au seul
petit group d'extrmistes dnomm.
les "chimres", se voit tiquet de
movement terrorist, anti-occidental.
et en premier lieu anti-Amricain.
Mais a ne fait que
commencer. Le Bel Air ne cesse de
dfier le pouvoir. Le samedi 9 octobre.
un casque bleu et un policies sont
blesss. Si l'on comprend bien, ni la
Police national d'Hati (PNH), ni la
force international de maintien de la
paix de l'ONU (Minustah) ne peuvent
grand chose.
Le gouvernement fait alors
publiquement appel aux fameux
militaires dmobiliss (des groups
pars d'anciens soldats de l'arme
d'Hati dissoute en 1995 par le
President Jean-Bertrand Aristide suite
au coup d'tat militaire sanglant du 30
septembre 1991).
Ces derniers patrouillaient ce
vendredi en plein jour dans les rues de
Port-au-Prince paralllement (mais pas
ensemble) aux policies nationaux et
aux soldats internationaux, alors que
des centaines de partisans du president
dchu manifestaient pacifiquement
pour commmorer la date du 15
octobre, qui marque le dixime
anniversaire du retour d'exil d'Aristide
dans les fourgons de l'arme des Etats-
Unis d'ordre du president dmocrate
Bill Clinton (15 octobre 1994-15
octobre 2004).
Le parti Fanmi Lavalas n'a
donc pas (encore) t mis "hors la loi",


Laxe-Hati-Irak-Afghanistan?


Casques bleus oprant des
comme l'en menace le pouvoir
intrimaire depuis le dbut des
violence le 30 septembre dernier.

Attaque contre l'Eglise

En effet, la mise en scne
n'est pas encore complete car quel est
le principal commun dnominateur
entire l'Irak et l'Afghanistan? C'est
l'islamisme. Le fondamentalisme
islamique. Le fanatisme religieux.
Aujourd'hui c'est fait. Lem
ercredi 13 octobre, la police national
procde en grande pompe
l'arrestation du Pre Grard Jean-
Juste, un ancien animateur catholique
de la communaut des rfugis
hatiens de Miami et un activist
notoire de la lutte en faveur des
dmunis.
Mais ce n'est que la petite
pointe merge de l'iceberg, en


Prce Partou


.

-

., .. ,,++


"..o tu iras
Comcel ira..." S


Port-au-Prince, Ption-Ville,
Kenscoff, Gressier, Logne, Petit-
Gove, Croix-des-Bouquets,
Thomazeau, Ganthier, Arcahaie,
Cabaret, Pointe--Raquette, Jacmel,
Marigot, Cayes-Jacmel, La Valle,
Bainet, Belle-Anse, Thiotte, Cap-
Haitien, Vertires, Quartier-Morin,
l'Acul-du-Nord, Plaine-du-Nord,
Milot, St.-Raphal, Pignon, L'Estre,
Verettes, La Chapelle, Dessalines,
Petite-Rivire de l'Artibonite,
Desdunes, St.-Michel-de-I'Attalaye,
Maissade, Thomonde, Mirebalais,
Les Cayes, Ile--Vache, Fonds-des
Blancs, Fonds-des-Ngres,
St.Michel-du-Sud, Miragone,
Paillant, Anse--Veau, Gonaves,
Port-de-Paix, Asile, Saint-Marc...

1


\
1
ql


" 4 -,


%4


fouilles dans la banlieue de Carrefour photo AP



"- ;'


Ou encore: "L'Archevque,
soucieux de rcuprer l'honneur que
son Eglise a perdu dans les alcves de
la communaut des"tilegliz"' etc.
Ah! Le rglement de comptes
remote donc trs longtemps en
arrire. Il s'agit de toute evidence aussi
d'une affaire idologique!
Quant au Premier ministry, il
met comme son habitude les pieds
dans les plats. Dans des commentaires
destins de toute evidence la
consommation extrieure, il dclare au
Miami Herald: "Vrai ou faux, le nom
de Jean-Juste a t associ avec ceux
qui planifient, organisent et excutent
ces (actes terroristss)"
Et tombe le coup de grce:
"Beaucoup de prtres sont impliqus.
La plupart des terrorists se rencontrent
dans des glises."
Tilegliz, s'entend. L'Eglise de
la thologie de la liberation qui a
inspir depuis les provinces les plus


Poster dans un quarter populaire de l'ex-Prsident Jean-Bertrand Aristide
croire certain ditoriaux de photo AP
la press locale et les recules du pays la lutte contre Duvalier et d'abord contre
la press locale et les
declarations fates par le une culture socio-politique profondment fascisante et
declarations faites par le
Premier ministry Latortue au pleine de morgue envers la majority. L'Eglise qui se voulait
Miami Herald. "la voix des sans voix."
Miami Herald.


Le Premier ministry inti
Dans un article
intitul "L'Eglise catholique
est-elle implique?", un de
ces ditoriaux met en cause
sans crier gare l'Archevque
co-adjuteur de Port-au-
Prince, Mgr Serge Miot, qui
"entend demander des
explications sur ce qui se
rpte son encontre, savoir
qu'il aurait fourni refuge
des activists Lavalas
impliqus dans l"Opration
Bagdad."'


rimaire Grard Latortue photo Georges DuplHenM
Aristide est-il une sorte de super-ADM?

C'est aussi ce movement parti de la base qui a
catapult Lavalas au timon des affaires en fvrier 1991.
Une vritable revolution tranquille. Que le rgime lui-
mme, vite intgr par des profiteurs, n'ait pas t la
hauteur des esprances, c'est une chose. C'est une autre
chose que de vouloir effacer toute cette poque de la
mmoire collective, de la mmoire des masses, en esprant
ramener ces dernires au statu quo d'avant la chute de
Duvalier, rgime qui a reprsent le summum de cette
composante fasciste sanguinaire toujours rampant de toute
l'histoire du pays. (voir Hiti-Bagdad /5)
(voir Haiti-Bagdad / 5)


Page 4


Ii
I


t-"







Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


I DE L'ACTUALITE 1


Latortue: "I1
(Hati-Bagdad ... suite de la page 4)
On parle d'un dplacement imminent de tous les
prlats qui auraient fray de prs ou de loin avec cette cole
thologique (et ce n'est pas le Vatican de Jean Paul II,
pourfendeur lui-mme de cette "glise de gauche", qui va
s'y opposer) pour les remplacer par des collgues plus
rangs, tel un Mgr Guirre Poulard, "
vque du Sud-est (Jacmel).
Ainsi la boucle est
boucle. Haiti runit maintenant
toute la panoplie pour figure de
plein pied dans le catalogue de la
lutte anti-terroriste international.
Aux cts de l'Irak et de
l'Afghanistan ...
D'autant que c'est le
mme president George W. Bush
qui a "libr" l'un comme l'autre,
et de trois rgimes universellement
rangs parmi les pires dictatures de
l'histoire de l'humanit. A entendre
Colin Powell et surtout son
assistant-Secrtaire d'Etat Roger
Noriega, Aristide lui tout seul
serait une sorte de super-ADM
(arme de destruction massive). Il
tait donc normal qu'Haiti retrouve
sa place dans ce fameux triptyque.
Un secteur populaire
* national extrmiste acquis aux -
mthodes terrorists d'aujourd'hui,
don't la dcapitation de leurs 'F
victims. Et en soulvement contre
un gouvernement intrimaire sous Une conference
la protection de Washington, thoriquement sans ambitions
de garder le pouvoir et uniquement dvou la
reconstruction du pays, un pays livr (ici comme l-bas)
au chaos (chaos renforc par les 3.000 morts et 300.000
sinistrs de la tempte tropical Jeanne, mais qu'on se
rassure, tout cela est pris en charge par les organizations
internationales) ...

"Ils veulent me couper la tte" ...


s veulent me cou
Mme agenda qu'en Irak et en Afghanistan: les
lections auront lieu comme indiqu, "per fas et ne fas",
qu'il pleuve, qu'il tonne. Comme celles justement qui
viennent d'tre remportes en Afghanistan par les candidates
dsigns par Washington.
Et la surprise gnrale, l'entre donc en jeu


de press au bureau de la Mission international de Stabi
Port-au-Prince photo UN/MINUSTAH Sophia Paris
depuis la semaine dernire du facteur Tilegliz comme la
fois le quarter gnral, le refuge et l'inspirateur des
terrorists Lavalas. Comme les mosques de Sadr City et
de Faludja ...
Aprs le renversement d'Aristide-Saddam
Hussein, sus present aux Ayatollahs en soutane qui ont
mis en march ce puissant movement populaire vieux de


per la tte" ...
plus de deux dcennies.
Mais les farouches partisans de l'ex-prsident n'en
dmordent pas. Vendredi ils taient encore plusieurs
centaines au moins dfiler dans les rues attenantes au
quarter du Bel Air (que domine, comme par hasard, la
flche intemporelle de la basilique Notre Dame, et don't
l'Archevque s'appelle Serge
Miot). Les forces gouver-
nementales (police national,
casques bleus et militaires
dmobiliss) se sont contentes
de ceinturer le primtre pour
empcher tout dbordement. En
effet, toujours d'aprs certaines
agencies de press (aussi bien
nationals qu'trangres), les
jeunes aristidiens menaaient de
marcher sur les bureau du
Premier ministry l'autre bout de
la ville ... pour aller lui couper la
tte!
Latortue s'en plaint au
Miami Herald: "Ils veulent me
couper la tte et tuer deux ou trois
ministres le 15 octobre. C'est ce
qu'ils dissent. Et ils voient en
Jean-Juste leur leader. Une
bataille mene en faveur
d'Aristide centre le
gouvernement."
En mme temps, on peut
se fire interpeller et conduire en
prison pour avoir seulement dans
lisation (Minustasa poche un porte-cl l'effigie
d'Aristide.

Et just la veille du 2 novembre! ...
Lger glissement relev dans les dpches
internationals (Associated Press, et videmment Agence
France Presse) o le bilan des victims de ces violence
(46 morts) est port entirement l'actif des partisans du
Lavalas, en oubliant que les policies ont aussi fait mouche
dans le camp adverse comee s'en est vant le premier
ministry, ainsi que le ministry de la Justice) et que des
cadavres de simple citoyens ont aussi t dcouverts dans
la rue au petit matin, tus on ne sait par qui, drapages
dans un camp ou dans l'autre, simple passants s'tant
trouvs au mauvais moment au mauvais endroit.
Or justement est-ce que cette radicalisation sans
relche des activists du Bel Air, ce n'est pas aussi dans le
scenario? Et pourquoi le Bel-Air, qui n'est pas le seul
bastion des partisans de l'ancien regime?
Est-ce que cette escalade non-stop de
l'affrontement au gouvernement intrimaire ne fait pas au
contraire l'affaire des architects de cet alignment de
toutes pices d'Haiti dans l'axe de l'anti-terrorisme qui
est le seul point fort de l'administration Bush deux
semaines de la prsidentielle du 2 novembre?
Est-ce qu'il s'agit l pour Hati d'apporter aussi
sa quote-part la champagne la rlection de son
"librateur", George W. Bush?
Dans ce cas, il faut s'attendre que les troubles
continent de plus belle, jusqu' dboucher sur un
imprvisible denouement. Laissez nous deviner. Quelque
chose come une grande victoire centre le terrorism, aux
portes mmes de Washington! Et just la veille du 2
novembre ...

Enrgiments dans cette nouvelle
croisade ...
Sur le plan domestique, le gouvernement
intrimaire peut en tirer plusieurs bnfices. Ce grand show
(mdiatique) quotidien lui permet de passer sous silence
tous les autres problmes: la pauvret qui s'est encore plus
gnralis depuis le 29 fvrier 2004, faisant des coupes
sombres dans les classes moyennes, la grogne chez ces
dernires (syndicats d'enseignants, tudiants, les fameux
socitaires des coopratives en faillite), toutes ces voix
disparates qui soudain disparaissent devant la seule et
unique preoccupation: la chasse au terrorism Lavalas.
Ensuite, une telle lutte suppose une unit parfaite
de l'action gouvernementale. Du coup voici donc
enrgiments dans cette nouvelle croisade, et malgr eux
si l'on peut dire, aussi bien certain technocrates, mais qui
ne voulaient tre mls rien d'autre, que d'anciens
militants de gauche (y compris thologiens de la liberation
reconvertis) que le populisme du Lavalas version
aristidienne avait pu rebuter.
Mais comme chante Ferr, il faut bouffer et faut
ce qu'il faut ... (voir Haiti-Bagdad / 6)


Page 5


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA

DEPARTMENT OF PROCUREMENT MANAGEMENT
111 NW. 1ST STREET, SUITE 1375


MIAMI, FL 33128-1974
Announcement
REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 436

Completion Center Services for Bell 412 Helicopters

Miami-Dade County, as represented by the Miami-Dade Fire Rescue Department (MDFR), is
soliciting proposals from interested and capable firms to provide completion center services on
Bell 412 Helicopters. Proposers to this RFP must be an approved Bell Helicopter Textron Inc.
("Bell") 412 Service Center.

It is anticipated the County will issue an agreement for a approximately eighteen months.

Contract Measures
There are no contract measures for this RFP.

To Request a Copy of the RFP Solicitation Package
The RFP solicitation package, which will be available starting October 8, 2004, can be obtained at
no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained through the Vendor
Assistance Unit (305/375-5773), Department of Procurement Management, 111 NW 1 P Street,
Suite 1300, Miami, FL 33128-1919 at a cost of $10.00 for each solicitation package and an additional
$5.00 fee for a request to receive the solicitation package through the United States Postal Service.
For your convenience, we now accept VISA and MasterCard.

Pre-Proposl Conference
A Pre-Proposal Conference is scheduled for October 26,2004 at 10:00 a.m. (local time) at MDFR
Air Rescue Division, 14150 SW 1271t Street, Miami, FL 33186. Attendance is recommended, but
not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is Andrew Zawoyski at (305) 375-5765. If
you need a sign language interpreter or materials in accessible format for this event please call
Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five days in advance.

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is November 12, 2004 at 2:00 p.m. (local time), at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor,
Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.


~~~~ -~~-- ~ -- --~-~ I .I


MIAMF







Page 6


SUITE DE L'ANALYSE


Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


HAITI-BAGDAD


(suite de la page 5)
La nouvelle conjoncture fait aussi
disparatre des grands titres de la press locale le
banditisme pas-si-ordinaire droguee et
kidnapping) bnficiant ainsi d'une impunit
encore plus total puisque le terrorisme Lavalas"
est seul responsible de tous nos maux.
Autrement dit, une telle situation enforce
chez les dirigeants l'absence de responsabilit dans
les affaires conomiques et sociales, les vraies




























Membres d'un contingent form de militia

tches gouvernementales, y compris la vraie
scurit publique.

Le gteau de la lutte anti-
terroriste ...
Autre point trs significatif: depuis trois
semaines, le ton est celui du conseil de guerre. Il
ne manque que de dcrter officiellement les pleins
pouvoirs la mode Papa Doc. On n'en revient pas.
Au lieu de la persuasion attendue normalement
d'un leadership responsible et averti face des
jeunes abandonns eux mmes, voici que c'est
le pouvoir qui se lance dans la provocation. "Nou
pap p", dit le ministry de la Justice, tandis que le
Premier ministry dcrit pour la press dans un
crole fort imag comment la police a tu et bless
aussi bon nombre dans le camp d'en face ...
Serait-ce l'introduction des militaires
dmobiliss sur le front de l'action qui est peut-
tre une provocation de plus, une autre manire
de verser de l'huile sur le feu de ce terrorism qui
tombe dfinitivement fort propos.
Mais n'est-ce pas aussi la meilleure faon
de bnficier de quelques subsides, Hati mritant
sa part du gteau de la lutte anti-terroriste ...


0..


Ainsi le ministry de la Justice Bernard Gousse a pu
annoncer en fanfare que l'embargo amricain sur la vente
d'armes au gouvernement hatien est dsormais lev.

Elmentaire, mon cher Watson ...
Bien entendu, Hati n'est pas l'Irak (les plus
importantes resources ptrolires de la plante), ni
l'Afghanistan et son rseau de pipelines de gaz natural.
Donc des miettes, comme toujours.
Le calcul est simple. Elmentaire, mon cher Watson.


lires espagnols et marocains attend fin octobre en Haiti
photo AP
Il n'existe qu'une faon de garder le pouvoir en Hati: c'est
d'embrasser aveuglment la mme cause que Washington, la
cause du jour, quelle qu'elle soit.
En 1941, le president Elie Lescot dclare la guerre
aux puissances de l'Axe. Hitler aurait ironis aprs qu'on lui
eut dsign ce petit point dans le back-yard amricain: "Nous
en ferons un parc pour nos chevaux."
Aprs le triomphe du communism La Havane en
1959, l'administration amricaine change compltement
d'attitude vis vis de Papa Doc. Le duvalirisme a rgn
pendant trois dcennies l'ombre de la lutte anti-communiste.
Aujourd'hui c'est l'anti-terrorisme qui est au got du
jour. Nous vous laissons deviner la suite ...
En un mot, rien n'a change sous le ciel d'Hati. Si ce
n'est que le pays lui-mme n'a jamais profit de tous ces coups
de guidon soi-disant idologiques ...
D'autre part, comme Hati n'a ni vritable arme, ni
aviation, ni marine, et qu'il nous faut trouver des nazis
combattre (en 1941), voire des communists pendant les trois
dcennies du rgime macoute, et aujourd'hui des terrorists
menaant la scurit national des Etats-Unis ... Alors s'ils
n'existaient pas, il faudrait les invented! Ou les aider se
manifester. Il existe suffisamment de jeunes cervels en Hati
comme ailleurs, Lavalas ou pas!

Hati en Marche, 16 Octobre 2004


Aristide finance-t-il les violence ?


L'opposition sud-africaine


demand une investigation


CAPE TOWN, 12 Octobre Le Parti
Dmocrate Chrtien Africain (ACDP) a appel
mardi une investigation dans les allegations selon
lesquelles l'ex-Prsident Jean-Bertrand Aristide
financerait l'actuel climate de violence dans la
capital hatienne.


La radio sud-
africaine a rapport en
dbut de semaine des
allegations faites par
l'actuel president


hatien par interim.
Le president par interim a allgu que l'actuelle
rvolte dans la capital d'Hati, Port-au-Prince, par des
supporters d'Aristide, est finance par le president en exil,
Aristide a dclar le leader de l'ACDP, Kenneth Meshoe.
Si Mark Thatcher est investigu sur des allegations


qu'il aurait finance un coup d'tat
manqu en Guine Equatoriale, nous
disons nous de I'ACDP que la mme
measure doit tre applique Aristide,
qui est actuellement exil en Afrique
du Sud a poursuivi Meshoe.
Le Parti Dmocrate Chrtien
Africain se demand aussi pourquoi
Aristide et son pouse se voient-ils
donner des positions acadmiques
(voir Aristide / 7)


MIAMFIl.

AVI ELEKSYON
REYINYON PIBLIK ASANBLE
STIFIKASYON ELEKSYON KONTE MIAMI-
DADE, TES AN PIBLIK SOU EKIPMAN KI
KONTE VT YO EPI STIFIKASYON
BILTEN VOT MOUN KI PAP LA YO AK
BILTEN VOT PWOVIZWA YO POU
ELEKSYON GENERAL 2 NOVANM 2004 LA

ASANBLE STIFIKASYON ELEKSYON KONTE
MIAMI-DADE LAN PRAL REYINI NAN BIWO
SIPVIZ ELEKSYON YO, 2700 N. W. 87TH AVENUE,
DORAL, FLORID, KONSA:

Jou Jedi 14 Oktb 2004 la, de 9 dimaten jiska
10:30 dimaten, Asanble Stifikasyon Eleksyon an
pral revize pwosesis yo ansanm ak Konseye liyan
epitou nonmen yon Manm Asanble Stifikasyon an
ki pou rete prezan la sou plas pandan rs ts lojik ak
presizyon ki rete pou fet yo ansanm ak dekachte
bilten vt yo.

Jou Samdi 16 Oktb 2004 la, de 8 dimaten jiska 5
nan lapremidi, yo pral fe Ts Lojik ak Presizyon
sou apary manyen ekran pou vote elektwonik yo ak
sou apary sistm vbt eskan optik yo ki pral svi
nan vote pi bon, biwo vt yo ak pou bilten vt pou
moun ki pap la yo. Si li ta neses, yo va kontinye
pwosesis sa a jou Dimanch 17 Oktb 2004 la de 9
dimaten jiska 5 nan lapremidi.

Jou Jedi 28 Oktb 2004 la, ant 2 nan lapremidi
jiska 6 diswa, bilten vt moun ki pap la yo ki
kachte yo va disponib pou enspeksyon piblik.
Imedyatman apre sa, yo va ouv bilten vt moun ki
pap la sa yo; men yo poko ap konte yo. Yo va
koumanse konte bilten vt pou moun ki pap la sa yo
jis apre 7 diswa Madi 2 Novanm 2004.

De 9 dimaten jiska 5 nan lapremidi, jou- Vandredi
29 Oktb 2004 la, Ts Lojik ak Presizyon Anvan
Kont yo pou sistm eskan optik ki svi pou bilten
vt eskan optik yo pral fet. Asanble Stifikasyon
Eleksyon Konte Miami-Dade lan pral koumanse
pwosesis stifikasyon bilten vt moun ki pap la yo
ki sipozeman pa valab yo. Yo va koumanse dekachte
bilten vt moun ki pap la yo, fe diplikata yo epi
koumanse travay sou yo. Pwosesis sa a va kontinye
Samdi 30 Oktb jiska Madi 2 Novanm.

Jou Madi 2 Novanm 2004 la, Asanble Stifikasyon
Eleksyon Konte Miami-Dade lan pral reyini a 9
dimaten pou kontinye stifikasyon bilten vt moun
ki pap la yo, dekachte bilten vt moun ki pap la yo
ki valab yo epi jan yo w li neses, fe diplikata
bilten vt ki gate yo. Apre 7 diswa, Asanble
Stifikasyon yo va mete rezilta yo ansanm,
koumanse stifikasyon bilten vi pwovizwa yo ak fe
Ts Lojik ak Presizyon Apre Kont yo sou sistm
eskan optik ki pou bilten vt moun ki pap la yo ak
pou bilten vt pwovizwa yo.

Jou Mkredi 3 Novanm 2004 la, de 1 nan
lapremidi jiska 6 diswa, Asanble Stifikasyon
Eleksyon Konte Miami-Dade la va reyini pou
finalize pwosesis yo, si li neses, epi pou stifye
rantre vt yo ki poko ofisyl.

Jou Vandredi 12 Novanm 2004 la, a 5 nan lapremidi, yo
va f Ts Lojik ak Presizyon sou sistm eskan optik ki
svi pou.bilten vt moun ki pap la ki lt b dlo yo.
Asanble Stifikasyon an va koumanse stifye bilten vt
moun ki pap la yo ki sti lt b dlo yo ki va konte pou
biwo federal yo slman. Yo va fe yon Ts Lojik ak
Presizyon Apre Kont yo sou sistm eskan optik ki svi
sou bilten vt moun ki pap la lot b dlo yo epi yo va fe
stifikasyon rantre ofisyl bilten vt yo.

Dapre Lwa Transparans Florid la, tout reyinyon asanble
stifikasyon ak pwosesis yo ouv a piblik la. Pou yon
entprt an siy pou moun soud oswa nenpt lbt aranjman,
tanpri rele 305-499-8403 omwens senk jou davans.

Note Byen: Dapre Seksyon 286.0105, Lwa Florid yo, si
yon moun ta deside ale an apl sou nenpt desizyon yon
asanble, ajans, oswa komisyon ta pran apre yon reyinyon
oswa yon odyans, moun sa a gen dwa oblije asire-1 ke yon
rejis mozamo dosye sa a ftt, ki vie di dosye sa a fet pou li
enkli temwayaj ak prv ke li pral prezante nan apl liyan.
A. Constance Kaplan
Sipviz Eleksyon
Konte Miami-Dade


;<: Pat Plus.Bakerjy, Inc n

116~38 tE 2nd Aue. -
-v ,T*i -rpi l
~ 3~a ~ ~ wcowmm wm ra
boum -IL mmLa i


1







Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


Page 7


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Aprs deux semaines, la situation reste inchange


(Situation ... suite de la
page 3)


ETAT DANARCHIE REDOUTE Jean-Justeat
ETAT D'ANARCHIE REDOUTEgalement bless au course


pourra!" Les fidles d'Aristide demandent son retour. Le aux aguets dans les rues dsertes. de son arrestation, comme il l'a dit un reporter aux Etats-
prsident dchu vit en exil en Afrique du Sud, aprs avoir Cependant nos correspondents ont vu aussi des Unis qui lui parlait au tlphone just avant qu'il fut
d laisser prcipitamment le pays le 29 fvrier dernier. petits groups de militaires dmobiliss lourdement arms emmen par des policies lourdement arms et en cagoules.
roulant dans des vhicules Jean-Juste a dit aussi au Miami Herald que le
immatriculs "Service de l'Etat", mme jour il avait t suivi pendant plusieurs heures par
malgr que le gouvernement ait dit des cars de la police.
que ces derniers n'ont pas t D'autres personnalits Lavalas derrire les
autoriss fonctionner dans la barreaux incluent l'ex-Premier ministry Yvon Neptune,
capital comme une force de scurit. l'ex-ministre de l'Intrieur JocelermePrivert, la militant
Des organizations locales Annette Auguste, ainsi dsormais que le president du Snat,
des droits humans ont critiqu le Yvon Feuill et l'ex-dput Roudy Hrivaux.
gouvernement pour la dtention de Toute visit leur est interdite depuis le 29
douzaines de supporters de Jean- septembre dernier, ce qui ne manque pas de soulever une
Bertrand Aristide qui aprs plusieurs grande inquitude.
mois n'ont toujours pas t prsents A une conference de press avant le week-end, le
devant leur juge natural. ministry de la Justice Bernard Gousse a dit que ces
Le dernier en date est le arrestations "sans mandate" taient ncessaires pour mettre
prtre catholique Grard Jean-Juste, un frein la violence.
apprhend le mercredi 13 octobre I1 a dclar que le gouvernement souponne le
coul l'glise Sainte Claire, dans Pre Jean-Juste d'avoir des liens avec les "actes barbares"
la localit de Petite Place Cazeau, au et qu'il donnait refuge leurs auteurs.
Ministre intrimaire de la Justice, Bernard Gousse photo Haiti en Marche nord de Port-au-Prince. Accus par le Selon l'avocat de Jean-Juste, Mario Joseph, la
Ses partisans accusent aussi les Etats-Unis et la gouvernement intrimaire d'avoir hberg des terrorists, police a tir l'extrieur de l'glise alors que le prtre
France d'avoir foment un "coup d'Etat" contre leur la porte-parole de la police a reconnu cependant que le servait manger des enfants du voisinage.
president. Ils demandent aussi "Des measures
la fin de l"'occupation" du pays arbitraires sont utilises par le
par les troupes trangres. government centre la
Selon la porte-parole dissidence", selon Jocelyn
de la Police national d'Hati, "' McCalla, directeur excutif de la
Gessie Coicou, un total de 21 Coalition Nationale pour les
mas ir '. :-e rDroits des Hatiens (NCHR),
policies ont t tus depuis Droits des Hatiens (NCHR),
mars dernier, et 23 blesss. base New York.
Les anciens soldats Face aux critiques, le
hatiens, ainsi que des ministry Gousse a ni qu'aucune
reprsentants du secteur des de ces personnel ait t arrte
affaires, ont accus les casques cause de leur opposition au
bleus des Nations Unies gouvernement. "Nous n'arrtons
d'inefficience. Les anciens pas les gens pour leur affiliation
militaires ont avanc qu'ils politique" a-t-ildclar.
peuvent faire mieux. La police a arrt plus
Les associations de 140 personnel sous
patronales avaient appel le l'accusation d'implication dans
vendredi 15 octobre une .., les violence.
journe pour "protester contre Alors qu'on lui a
le terrorisme. demand si l'ex-Premier ministry
Toutes les entreprises Neptune avait t officiellement
commercials : banques, accus, Gousse s'est content de
stations service, supermarchs rpondre "Oui, il a t
(ainsi que les coles et les Policiers hatiens rpondant a des tires venant du Bel-Air photo AP formellement accus." Il a refus
bureaux publics) sont rests ferms. d'laborer.
La Police en tenue anti-meutes et les casques Pre Jean-Juste a t arrt sans mandate ... alors qu'il n'y a Pour finir, l'arrive la capital des militaires
bleus de l'ONU dans des vhicules blinds circulaient l'oeil pas de "flagrant dlit." (voir Situation / 15)


L'ex-Prsident hatien Jean-Bertrand Aristide rejette
LE MOND Sud, il les accusations de dstabilisation tirsnourrislorsqu'il visitait la capital
Exil en Afrique du Sud, il le accusations de deb iis tioen aot. "J'ai t boulevers. Je


accuse la France et les Etats-Unis de
"coup d'Etat" et de "gnocide".
Johannesburg de notre correspondante
Jean-Bertrand Aristide ne reoit pas chez lui.
L'adresse de la villa qu'il occupe Pretoria avec son
pouse, Mildred, et ses deux filles reste secrte. Pour ses
rendez-vous, le gouvernement sud-africain met sa
disposition une residence dans la champagne dominant les
faubourgs chics de Pretoria. Depuis son arrive en Afrique
du Sud, l'ancien president hatien s'est consacr l'criture
d'un livre dans lequel il raconte son "enlvement".
Pour lui, il n'y a aucun doute, "les responsables
du coup d'Etat du 29 fvrier sont la France et les Etats-
Unis". "Ce qui se passe actuellement chez nous, le
massacre d'innocents longueur de journe, la repression


ARISTIDE .
(suite de la page 6)
l'Universit d'Afrique du Sud, quand de pareilles
allegations font surface ?
"Passe encore si Aristide et sa femme faisaient
un travail de volontariat, mais ils sont employs et pays
par l'universit, alors que beaucoup de Sud Africains qui
sont qualifis pour occuper les mmes positions sont dans
le chmage.
"Nous appelons les autorits responsables
investiguer ces allegations et prendre les dispositions
ncessaires a dclar Kenneth Meshoe.


aveugle, la violence, le sang, tout cela ne fait que confirmer
mes premires dclarations", affirme-t-il, allant jusqu'
parler d'un genocidee". Sa conviction est inbranlable :
depuis 200 ans, depuis l'indpendance, la France s'acharne
dstabiliser Haiti. Les anciens colons "ont organis 53
coups d'Etat". Le but : "Empcher qu'un pays de ngres
soit une rfrence de libert." Pour lui, il s'agit de "pur
racisme. Les Etats-Unis et la France se sont allis, et des
millions de dollars ont t dpenss pour armer "des
bandits, des vendeurs de drogue qui, aujourd'hui encore,
sment la terreur dans les rues de Port-au-Prince", assure-
t-il.
Quand on lui rappelle que ce sont les Etats-Unis
qui lui ont permis de revenir au pouvoir en 1994, il file la
mtaphore sur "lepre et le.fils", insinuant que Bill Clinton
avait une politique bien diffrente de celle des Bush. Et
s'il ne veut se prononcer sur le prochain scrutiny amricain,
il suppose que "le people haftien aurait plus de sympathie
pour un president dmocrate".
Alors que la communaut international et le
nouveau pouvoir en Hati accusent ses partisans arms, les
"chimres", d'entretenir la violence, Jean-Bertrand Aristide
dnonce une nouvelle manipulation. Et il compare les
accusations contre lui l'affaire des armes de destruction
massive en Irak. "Ce n'est qu'un nouveau mensonge qu'on
brandit pour justifier son crime", martle l'ancien
president. "Nous avons toujours prn la non-violence",
poursuit-il. Ce sont pourtant bien les "chimres" qui ont
attaqu le secrtaire d'Etat Renaud Muselier, pris sous des


condamne toutes les formes de violence d'o qu'elles
viennent", assure-t-il.
Pour sortir Hati de la cruise, Jean-Bertrand Aristide
plaide pour un dialogue sous l'gide des Nations unies.
"Mais, ajoute-t-il, le dialogue ne peut tre seulement entire
Hatiens, car les trangers se sont cachs derrire les
Hatiens pour passer de coup d'Etat en coup d'Etat." Il
souhaite donc que la France et les Etats-Unis y participent.
"J'ai propos ce dialogue depuis mon arrive ici. Mais ils
pensaient trouver une solution par les armes, ils se sont
tromps", dit-il.

"DE LA DIASPORA AFRICAINE"
"Je suis un lu et ceux qui m'ont lu rclament
nmon retour", affirme l'ancien president. En attendant,
Aristide s'est vu offrir un poste de chercheur honoraire
l'universit d'Afrique du Sud, Pretoria. Il apprend le
zoulou. Son sjour, pris en charge par le gouvernement
sud-africain, semble devoir se prolonger. Discret, mme
s'il est present lors de crmonies publiques comme les
enterrements, il se ferait presque oublier. Mais,
rgulirement, l'opposition et la press s'interrogent encore
sur l'opportunit de l'accueillir en Afrique du Sud.
Lors de son arrive en mai, il avait t reu avec
tous les honneurs par Thabo Mbeki, le seul chef d'Etat
present lors du bicentenaire de l'indpendance Port-au-
Prince. "Nous sommes de la diaspora africaine, souligne
Aristide. La revolution hatienne est le seul soulvement
(voir Aristide rejette / 9)







EDITORIAL


Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 38


Ii


Mobilisation non-stop Miami pour obtenir


l'largissement du Pre Grard Jean Juste


Par EVENS HILAIRE
MIAMI, 15 Octobre Les militants Lavalas de
Miami ont occup depuis le Mercredi 13 Octobre dernier
la 54me rue communment appele Ti Ayiti pour exiger
la liberation du Pre Grard Jean Juste, cur de la paroisse
Sainte Claire, de Petite Place Cazeau.
En effet, l'arrestation en Hati de Grard Jerry"
Jean Juste a soulev un toll dans la communaut hatienne
de Miami.
Pour certain, le gouvernement de transition doit
prendre des measures pour lutter contre la vague de violence
qui fait rage en Hati depuis le 30 Septembre coul.
Pour d'autres, le gouvernement Latortue-Boniface
veut implanter une dictature en Hati. Et l'arrestation du
cur de la paroisse de Sainte-Claire prouve clairement
l'objectif de l'quipe au pouvoir d'annihiler par tous les
moyens les partisans du Prsident en exil Jean Bertrand
Aristide.
L'activiste Lucie Tondreau a qualifi de
"barbare l'acte pos par le gouvernement provisoire.
Mme Tondreau dit ne pas comprendre comment des
policies arms aient pu violer l'espace religieux. Elle a
rclam l'largissement immdiat du Pre Jean-Juste.
De son cot, la responsible de Fanm Ayisyn nan
Miyami, Marlne Bastien, a annonc que des dmarches
sont en course auprs des instances internationales, comme
Amnisty International et d'autres organismes de defense
des droits de l'homme.
Ringo Cayard a qualifi d'arbitraire cette
arrestation, annonant qu'il a dj entam des dmarches
tous les niveaux pour faire relcher le cur de la.paroisse
de Sainte-Claire. On a dj contact des autorits de
l'administration Bush, a-t-il lanc, pour mettre la pression
sur l'quipe au pouvoir en Haiti.
Opinant lui aussi sur l'arrestation du cur de
Sainte-Claire, le dput de Floride (Dmocrate) Philippe
Brutusa condamn la faon don't le Pre Jean-Juste a t
apprhend.


Jean Monestime, Assesseur de la ville de North travaillant au profit des int6r8ts de I'oncle Sam.
Miami, a d6plor6 6galement I'arrestation en Haiti de G6rard (voir Little-Haiti / 9)


Jean Juste.
Dans une interview accorde
au Miami Herald, le Premier ministry
hatien Grard Latortue dclare que
des informations recueillies par le
service de renseignement
gouvernemental rvlent que le cur
de la paroisse Sainte-Claire aurait
particip aux actes de violence qui
sont commis en Hati depuis le 30
Septembre dernier.
D'aprs le locataire de la
Primature, le Pre Jean Juste fait
parties d'un group de supporters du
president dpos, Jean-Bertrand
Aristide, travaillant activement pour
son retour, comme l'a t le 15
Octobre 1994.
Pour leur part, les partisans
Lavalas Miami maintiennent depuis
le Mercredi 13 Octobre une
mobilisation permanent devant les
locaux de VEYE YO, une
organisation qui a t fonde dans les
annes 80 pour la defense des rfugis
hatiens aux Etats-Unis.
Ils ont pris possession de la
54me Rue, avec pancartes et slogans
hostiles aussi bien au gouvernement
intrimaire hatien qu'
l'administration Bush: Bush must
go "; Aristide must come back ";
"Bush your time is up."
Quant au Premier ministry
Grard Latortue, lui aussi un resident
de Floride, il est qualifi d' "apatride "


Page 8


Qui est le Pre Grard Jean Juste?
(Pre Jean-Juste ... suite de la lre page) dimension de tragdie humaine sous les yeux de la plante Et si Little Haiti a ce qu'on peut appeler des p
Unis, aussi bien dans la communaut hatienne que dans entire ... fondateurs, le premier d'entre eux, c'est le Pre G
le reste du pays. Car Jean-Juste a t pendant plusieurs Le gouvernement de Baby Doc en eut tellement Jean Juste.
annes l'une des personnalits les plus en vue sur le petit peur que ce fut l'une des causes du crackdown sur la press Un chouchou de la press amricaine pen
cran ... indpendante et l'opposition naissante le 28 novembre de longues annes, l'quivalent dans la commun
Premier hatien n en Hati tre ordonn prtre 1980, don't les principauxmembres furent envoys en exil. hatienne des Etats-Unis d'un Jesse Jackson, le m
aux Etats-Unis, Grard Jean-Juste exera d'abord son Aux Etats-Unis, Ronald Reagan replace Jimmy verbe flamboyant, les deux hommes sont d'ailleurs
sacerdoce Boston, Massachusets. la Maison Blanche. S'ouvre alors la vraie bataille que proches.
Lorsque les premiers rfugis hatiens arrivrent mnera, et avec succs, le Centre des Rfugis hatiens de Lors de ses assauts contre l'administra
en Floride, vers les annes 1975-1980, le Pre Jean-Juste Miami contre l'administration amricaine pour le respect Reagan, il eut un jour ce mot qui renversa tous les E
obtint une dispense des autorits catholiques de Boston des droits des rfugis Hatiens. Unis: "Niggers killer." Toutes les grandes chane
pour porter son assistance Miami. L'administration Reagan avait renvers la tlvision (les networks) descendirent Miami
l fonda, de concert avec le centre catholique politique de Carter de recevoir les rfugis hatiens aussi entendre-Jean Juste rpter: "Niggers killer", tueu
hatien de New York dirig par le Pre Antoine Adrien, le bien que les rfugis cubains ... ngres. Autrement dit, assassin!
Haitian Refugee Center de Miami, qui va devenir le fer Dsormais tous les illgaux hatiens taient Grard Jean Juste a t galement dcor
de lance de la lutte pour le rfugi hatien aux Etats-Unis. dtenus dans un camp de l'immigration en bordure de_ son courage par les plus importantes institutions civi
C'est grce la lutte de HRC (Haitian Refugee Center) Miami nomme Krome, et quand Krome fut rempli, les des Etats-Unis, des dizaines de trophes et de mda
s'il existe aujourd'hui une communaut appele Little hatiens aboutirent dans d'autres camps situs en des ...
Haiti, Miami. endroits absolument impossible, dans le froid de "upstate Lorsque Duvalier fut renvers le 7 fvrier 1
En Hati, on apprenait pour la premiere fois New York", ou le dsert brlant de Fort Allen, Porto Rico. il jura de rentrer en Hati. Et d'y rester ...
l'existence du Pre Grard Jean Juste lors de l'affaire Cayo Plusieurs milliers de boat people hatiens Aprs le coup d'tat militaire de 1991, il i
Lobos, en 1980. parpills aux quatre points cardinaux. en effet en Hati, vivant dans le maquis pendant les
Des migrants illgaux hatiens en route pour la Un seul point de ralliement: le Centre des Rfugis annes du rgime militaire.
Floride atterrirent sur une petite le inhabite de l'archipel Hatiens de Miami, avec sa tte le Pre Grard Jean Juste. C'est l que vint le voir Jesse Jack
des Bahamas nomme Cayo Lobos, une court distance Le centre engagea une bataille juridique contre accompagn d'une forte dlgation.
de Miami. l'administration Reagan ... Malgr sa clbrit, Grard Jean Juste a touj
Pourtant ils restrent bloqus l pendant prs Aprs un procs de plus d'une anne, victoire du men une vie humble, il tait donc tout fait naturelc
d'un mois. Rien boire, ni manger. Haitian Refugee Center Inc., et remise en libert de tous se retrouve dans les rangs des premiers supporter
Quand ils furent enfin dcouverts, la moiti avait les dtenus hatiens. Lavalas.
pri de faim et de soif, l'autre moiti tait l'article de la Le gouvernement amricain fut battu sur ce qu'on Vint le 29 fvrier dernier, il tait l'extr
mort. appelle une "technicality", une simple formalit qu'on Peu aprs il rentrait au pays pour revenir dans sa par
Grard Jean Juste monta en un rien de temps s'tait garde d'accomplir, de Sainte Claire, Petite Place Cazeau, o la police
une champagne de press l'chelle de tout le continent, Le gouvernement amricain avait sign un trait intervene mercredi pour procder son arrestation
et mme de l'Europe. avec le gouvernement de Baby Doc pour arraisonner en En Hati, on connat le Pre Jean Juste cor
C'est dans un hlicoptre de CBS News qu'il mer tous les migrants illgaux hatiens ... un partisan de Lavalas.
dbarqua Cayo Lobos. Mais on ne s'tait pas proccup de faire en Hati Mais ailleurs, et particulirement aux Etats-I
Les rescaps furent ramens en Hati la publication de ce trait. Une decision juridique sans il n'est pas que a. Et Miami, il est honor comme
accompagns d'une couverture de press extraordinaire, publication est inapplicable, du moins aux Etats-Unis. des fondateurs et des grands bienfaiteurs d
comme cela n'avait jamais t vu depuis l'arrive de Papa C'est ce qui permit de sortir des milliers d'hatiens communaut. Et une communaut important pour H
Doc au pouvoir en 1957. des camps de l'immigration amricaine en 1982 ... la mre patrie qu'elle porte financirement bouts de 1
La tragdie des boat-people hatiens faisait son Et ce sont ces hatiens qui vont constituer le gros aussi bien que pour la Floride qui votera bientt
entre sur l'chiquier international et l'chec du rgime de la communaut hatienne de Miami, aujourd'hui Little novembre prochain.
macoute s'talait pour la premiere fois dans toute sa Haiti.Edito od 1 F o
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prin


res
rard

dant
aut
me
trs

tion
tats-
s-de
pour
.r de

pour
ques
ailles

986,

resta
trois

kson

ours
qu'il
s du

ieur.
oisse
e est

nme

Jnis,
l'un
e la
lati,
bras,
le 2


ce


AVI PIBLIK
Yo avize piblik lan de chanjman sa yo ki ft nan adrs
biwo vt sa yo ki ekri pi ba la a. Sipviz Eleksyon an f
chanjman sa yo dapre Seksyon 101.71 Lwa Florid.
Chanjman an Pmanans Nan Bo Vt Sa Yo
Biwo Vt No. Nouvo Lokal
Northeast Library
2930 Aventura Boulevard
North County Elementary School
S 3250 NW 207 Street
Lamar Louise Curry Middle School
15750 SW 47 Street
Haitian Baptist Church of the Living God
517
5700 NE 4 Court
Centro Cristiano Casablanca
574
2190 SW 8 Street

Upper Room Assembly of God
19701 SW 127 Avenue


Constance A. Kaplan
MIAM I Sipviz Eleksyon
BB Konte Miami-Dade


I







Mercredi 20 Octobre 2004


Haiti en Marche Vol. XVA No. 3
8 | ...
I k W


ARRESTATION DE

PERE JEAN-JUSTE


Lettre aux


autorits


canadiennes
Montral, 13 octobre 2004
Ils sont devenus fous! En Hati, le gouvernement
intrimaire est en train de perptrer une repression
sauvage, sous l'eil complice de la Communaut
International
Monsieur le Prsident de la Chambre des
Communes
Ottawa
Il est tonnant de constater que le Canada, pays
tradition dmocratique o le respect du droit de la personnel
est une priority, est en train de supporter la monte d'une
dictature froce en Hati.
Le dernier acte en date de ce gouvernement sans
foi ni loi est l'arrestation dans sa paroisse de Sainte Claire,
Petite Place Cazeau, banlieue de Port-au-Prince, du Rv.
Pre Grard Jean Juste, le mercredi 12 octobre 2004.

Monsieur le Prsident, quand un Premier
Ministre n'a pas honte de dclarer la radio : Nous avons
tir sur eux, certain d'entre eux sont tombs, d'autres
blesss et d'autres encore ont pris la fuite ... ". Quand un
ancien parlementaire partisan de ce rgime issu du coup
d'tat moderne du 29 fvrier 2004, dclara : "les anciens
militaires ont la volont d'anantir l'ennemi...". A quoi
peut-on s'attendre, et de quel ennemi parlaient-ils?
Si dix annes de cela, pour paraphraser le Gnral
Canadien Romo D'Allaire, la Communaut Internationale
se montrait insensible au massacre rwandais, aujourd'hui
en Hati, elle assisted, elle participe l'crasement de la
souverainet d'un people en qute de lendemains meilleurs.
La prsente n'a pas certes pour objectif de vous faire le
rcit de l'histoire d'Hati, mais, je ne peux m'empcher de
vous dire que nous assistons dans ce petit pays des Caraibes,
la monte revendicative d'un people qui pendant une
bonne parties de son existence a t tenu loign de la
gestion des affaires du pays, et qui, depuis 1986, a pris la
ferme resolution de changer les donnes. Devant la monte
des revendications populaires, "le gouvernement defacto
Alexandre/Latortue, au lieu de donner une rponse
approprie, a procd au recrutement de bandits arms
pour tirer sur des policies, s'attaquer aux magasins de
centre-ville, pour tenter de faire porter la responsabilit
aux partisans lavalas"Monsieur le Prsident, pendant
prs de deux ans, nous avons assist en Hati des attaques
systmatiques des groups arms avec le soutien de la
" communaut international (arms, financs et
entrans), contre la population civil. Pendant deux ans,
aids d'une parties de la communaut international, une
certain press a tent de faire passer le Prsident Aristide
comme le plus grand dictateur de l'histoire de ce pays. En
effet pendant toute cette priode, jamais, monsieur le
President, nous avons assist un vnement semblable
la repression du 2 octobre 2004. Pendant plus de six heures,
une station de radio mettant Port-au-Prince a t
encercle et des anciens parlementaires du parti Fanmi
Lavalas ont t emmens de force, toujours sous l'oeil
complice de la Minustah.

Monsieur le Prsident, je ne peux ne pas fliciter
le gouvernement et le people Canadien, pour l'aide apporte
la population des Gonaves, du Nord et du Nord-ouest
d'Hati durant le passage de la tempte Jeanne. Encore
plus, je ne peux ne pas attirer votre attention sur ce qui
passe actuellement en Hati.
"Les amis" de la communaut international
s'amusent classer Hati comme le pays le plus pauvre de
l'hmisphre, sans jamais pourtant chercher comprendre
l'origine de cette pauvret chronique. La solution du
problme d'Hati passe, invitablement, par un consensus
national, impliquant la participation de toutes les
composantes de la socit. Tant et aussi longtemps que la
communaut international continue d'appuyer un secteur,
au mpris de la grande majority, les cyclones politiques
front toujours beaucoup plus de dgts que la tempte
Jeanne et jamais, la nation hatienne ne sortira du marasme
conomique don't elle est plonge depuis son indpendance.


LITTLE-HAITI...
(suite de la page 8)
Le Pre Grard Jean Juste a t le fondateur du
Centre des Rfugis Hatiens de Miami et est considr
comme un librateur par les manifestants pour avoir sorti
un grand nombre d'entre eux des prisons de l'Immigration
amricaine dans les annes 1980.


Evens Hilaire


Lettre du PM Grard Latortue au

Sec. d'Etat Colin Powell sollicitant

une protection temporaire pour des

rfugis menacs de deportation


Le Premier Ministre
Port-au-Prince, September 30, 2004
His Excellency
Mr. Colin Powell

Secretary of State
United States of America

Dear Secretary Powell:
I wish to take this opportunity to express my
deepest gratitude on my behalf and on behalf of the
Haitian People for your commitment to the Haitian cause
and the strong support you have demonstrated throughout
in favor of Haiti's economic recovery.
However, I have to ask you to intervene again
for us in order to prevent that our efforts at economic
recovery is derailed by yet another hurdle. Indeed, I would
very much appreciate your support to a request of the
Government of Haiti to the Govemment of the United
States of America for Temporary Protected Status for
Haitians who are illegally in the United States, pursuant
to Section 244 of the Immigration and Nationality Act.
The floods of last two weeks, which have
devastated large portions of the country, compounded with
the extraordinary conditions which have beset our country
during the past year, have strained the meager resources
of the Haitian Government and rendered us temporarily
unprepared to handle adequately the return of our
nationals. Furthermore, as the United States Agency for


Port-au-Prince, le 30 septembre 2004
Son Excellence
M. Colin Powell
Secrtaire d'Etat
tats Unis d'Amrique

Monsieur le Secrtaire d'tat,
Voil pour moi une nouvelle occasion de vous
exprimer une fois de plus ma gratitude et celle de tout le
people hatien pour votre support la cause hatienne et
pour votre engagement en faveur du redmarrage de
l'conomie hatienne.
Il me faut cependant solliciter nouveau votre
intervention pour nous aider surmonter encore un autre
obstacle qui pourrait entraver la reprise conomique du
pays. En effet, je vous saurais gr de bien vouloir appuyer
la demand du Gouvernement d'Hati auprs du
Gouvernement des tats-Unis requrant, conformment
la Loi sur L'Immigration et la Nationalit, le Statut de
Protection Temporaire (Temporary Protected Status),pour
les Hatiens vivant actuellement sans paper aux Etats-
Unis.
Ajoutes la situation dj prcaire qui prvaut
dans le pays depuis environ un an, les rcentes inondations
qui ont dvast de large sections du pays ont svrement
grev les maigres resources du Gouvernement hatien,
rduisant de ce fait notre capacity de les accueillir
adquatement. Comme l'a d'ailleurs signal l'Agence
Amricaine pour le Dveloppement International
(USAID), les moyens de subsistence du people hatien
reposent largement sur les envois d'argent effectus par
les Hatiens de la diaspora travaillant aux Etats-Unis. Les
refouler en Hati serait non seulement priver une grande


Monsieur le Prsident, il n'est pas trop tard. Le
Canada, peut se comporter en leader, et prendre la tte d'une
coalition devant faciliter en Hati un vritable dialogue
national.
Que Dieu bnisse Haiti! Que Dieu bnisse le
-Canada!
Honorable Peter Milliken Prsident de la
Chambre des Communes
En ses bureaux Ottawa

Cc : Bureau du Premier Ministre l'Honorable
Paul Martin
Bureau du leader de l'opposition Chef du Bloc
Qubcois l'Honorable
Gille Duceppe

Bureau du leader de l'opposition Chef du part
conservateur
l'Honorable Stephen Harper


NPD:


Bureau du leader de l'opposition Chef du parti

l'Honorable Jack Layton
Archevch de Montral
Amnistie Internationale
Presse


Jean Laurent Nelson
Ex-parlementaire,
Dput de la 46me" Lgislature
Jeanlaurent44()vahoo.fr


International Development has reported, the livelihood
of the Haitian people is heavily dependent upon the
regular remittances from Haitians living and working
in the United States. Retuming them to Haiti would not
only deprive large numbers of our citizens of their sole
source of support, but would also worsen Haiti's chances
for economic and political recovery.
These elements compounded with the recent
rise in the price of staples, particularly rice, have
provoked a state of food insecurity, humanitarian'crisis
and economic instability from which the country will
need some time to recover.
As Congressman Lincoln Diaz-Balart (R-FL)
told you and I quote "Considering the widespread
damage and unsafe conditions left in the wake of
Hurricane Jeanne and the prior use of TPS for countries
hit by natural disasters such as Hurricane Mitch, I
respectfully request that you grant TPS to Haitian
nationals in the United States for 18 months" end of
quote.
You are most certainly aware of the crisis
situation which we are facing and without doubt will
support our request for Temporary Protected Status for
Haitians in the United States.
Once again thank you for you continuing
support of the Republic of Haiti.

Sincerely,
Grard LATORTUE


parties de nos citoyens de leur unique source de revenues,
mais aussi cela aurait un impact ngatif sur le redmarrage
conomique et politique d'Hati.
En plus de tout cela, la hausse rcente du prix
des products de premiere ncessit, plus particulirement
du riz, a plong le pays dans un tat permanent d'inscurit
alimentaire, de crise humanitaire et d'instabilit
conomique et il nous faudra beaucoup de temps pour
nous en sortir.
Pour reprendre les mots du Dput Diaz-Balart
(R-FL) qui s'adressait vous: "Vu l'tendue des dgts
et les conditions d'insalubrit provoqus par la Tempte
Tropicale Jeanne et puisque certain pays le Statut de
Protection Temporaire a dj t invoqu par certain pays
qui en ont bnfici aprs le passage d'un dsastre natural
tel que l'Ouragan Mitch, je vous prie de bien vouloir
accorder le Statut de Protection Temporaire aux
ressortissants hatiens vivant aux tats-Unis depuis au
moins dix-huit mois".
Vous tes sans aucun doute au courant .de la
situation catastrophique laquelle nous sommes
confronts, je suis donc certain que vous supporterez notre
requte d'obtention du Statut de Protection Temporaire
pour les Hatiens vivant aux Etats-Unis.
Une fois de plus, la Rpublique d'Hati vous
remercie infiniment pour votre support continue.

Sincrement,

Grard LATORTUE


Aristide rejette

accusations ...
(suite de la page 7)
d'esclaves qui a dbouch sur un succs. Voil une source
de grandes valeurs qui nourrit encore nos contemporains,
don't le president Mbeki et moi-mme. Aujourd'hui, on parle
de renaissance africaine, elle ne saurait exclure les petits-
fils de l'Afrique."

Fabienne Pompey
Deux semaines de violence Port-au-Prince
Deux personnel ont t tues Port-au-Prince,
mercredi 13 octobre, lors d'incidents organiss par des
partisans de l'ancien president Jean-Bertrand Aristide qui
rclament son retour. La Mission des Nations unies en Hati
(MINUSTAH) a annonc des patrouilles par hlicoptres
et l'intensification des patrouilles communes avec la police
hatienne.
Le prtre catholique Grard Jean Juste, un des
dirigeants de la "Famille Lavalas" (le parti d'Aristide), a
t dtenu pour sa participation (prsume) la vague de
violence qui secoue la capital depuis deux semaines.
La MINUSTAH rejette la collaboration des 237
anciens militaires de l'arme dissoute par Aristide,
commands par Ravix Remissinte, venus Port-au-Prince
pour "rtablir la paix". (EFE, AFP.)


DIA POR A


Page 9


1


I






I CTUTTUTRE POPTULAIRRE I


Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 38


BUREAU DE COORDINATION DU

SOUTIEN AUX SINISTRS DES

LAKOUS TRADITIONNELS- HAITI


Tel que rapport par la press, les
dvastations occasionnes par le
cyclone Jeanne dans la region des
Gonalves en septembre 2004 ont rsult
en prs de trois mille personnel mortes
ou disparues, la destruction de
l'ensemble des rcoltes et des dgts
matriels normes (maisons,
commerce, dpts...). Il y a eu


confluence de trois dbits important :
la Quinte, la Petite Rivire de Bayonnais
et la Grande Rivire du Nord dans son
dbouch d'Ennery. Refoules par la
mer au quarter populaire de Raboteau,
ces eaux ont dvast tout le reste de la
ville des Gonaives, ainsi que l'ensemble
de la region. Des inondations similaires
ont grandement touch le Nord-Ouest
du pays.

L'effort international de solidarity a t
remarquable.. -Cependant, les
" lakous[1] ", dpositaires des traditions
ancestrales, sont souvent ngligs par
les agencies humanitaires fortement
associes aux glises de denomination
chrtienne. Les Vodouisants, de plus,
adoptent une reserve prudent
l'occasion de ces grandes operations
de secours charitable, hsitant, vu leurs
responsabilits collectives, participer
aux mles des dsesprs. Il se trouve
que les temples de Soukri et de
Souvenance ont servi d'asile de
nombreux rfugis des zones inondes
et continent leur servir d'abri. Les
besoins en aliments, eau, mdicaments
et autres sont considrables et urgents.
Divers residents du lakou Badjo


particulirement ont perdu leurs
maisons, cheptel, rcoltes. La kay
Kongo y a t dtruite. Un trs
grand nombre des congregations de
ces endroits vivaient dans la ville de
Gonaves, se retrouvent, par
consquent, endeuilles et ruines. A
long terme, la perte de la grande
majority du cheptel et de prs de
quatre mille hectares de cultures
agricoles demeure un malheur
considerable pour ces collectivits de
souche essentiellement rurale. De trs
grande preoccupation est la situation
Lavilokan (La Douceur, region de Port-
de-Paix), rput premier temple vodou
sur la terre de St. Domingue, haut lieu
de resistance permanent durant toute
la colonie et, actuellement, symbol /
rfrence de ces valeurs si importantes
(" Nan Lavilokan Kriyl Mande
Chanjman "- La Priy Dj). Le temple y
aurait t compltement emport par
les eaux.

Au course d'une runion tenue au
Bureau National d'Ethnologie le lundi 12
octobre, 2004, une dizaine de
personnalits et reprsentants
d'organisations agissant dans le milieu
du Vodou depuis plus d'une vingtaine
d'annes[2] se sont concerts en vue
de dresser un bilan de la situation et
tablir un plan d'action solidaire. Cette
dmarche rpondait aux nombreuses
difficults d'acheminement
handicapant jusqu' present
l'accomplissement des diverse
initiatives engages de solidarity
agissante. Il a t dcid la formation
d'un Bureau de Coordination ",
l'appui la mission d'valuation que
conduira Madame Carline VIERGELIN
du mercredi 13 octobre au vendredi 15,
l'tablissement d'une liste
d'interventions prioritaires, la poursuite
de camions de l'Etat pour le secours,
et le lancement d'une operation de
sensibilisation / recueil des diffrents


secteurs concerns. Le Bureau National
d'Ethnologie a gnreusement offer
ses locaux pour recueillir toutes
donations, renouvelant ainsi la
dmarche de son fondateur, Jacques
Roumain.

Le Bureau de Coordination, par la
prsente, fait appel aux sentiments de
solidarity de tout un chacun pour Id
ralisation d'une action solidaire
d'envergure. Le moment est au
resserrement de liens entire tous ceux
concerns par cette si grave situation.

Les principles categories de soutien
identifies jusqu'ici sont les suivantes :

1. Nourriture (privilgier le gros sur le
dtail, ex: drums d'huile au lieu de
gallons)
2. Produits de soins corporels
(brosses dent, savons, etc.)
3. Ustensiles
4. Abris provisoires, matelas, literie,
serviettes
5. Mdicaments (
6. Linge (habits, sandales)
7. Matriaux de construction
(ciment, tles...)

Pour plus de renseignements, veuillez
contacter :
Fondation Ayizan, Rachel Beauvoir-
Dominique : fayizanv@hotmail.com
[Pour donations financires :
Fondation Ayizan Velekete; No. CES
214977, Promobank, Hati; Via la Bank of
New York 48 Wall Street, N.Y., N.Y.
10286, USA. ; Card No. 803-333-2492 -
ABA No. 021-0000-18 ]
Zantray, Rginald Bailly :
webmaster@zantray.ht


Aboudja: aboudja7@hotmail.com
Max Beauvoir, Temple de Yehwe:
thetempley@aol.com
Par tlphone :
Danielle Jeudy ; 509-414-8454
Grgoire Diengule Matsua: 509-222-4236
(bureau) / 509-222-3007 residencee)
Carline Viergelin : 509-411-6051
Konp Filo : 509-406-3532 (cell) / 509-223-7376
(maison)
Kerlyne Marseille (509-245-5045) / RoseCadrin
Pierre Noel (509-2228562 / 403-8240)

[1] Cours indivisibles, proprits collective ddjiesC~
au respect des vivants et des morts, centur de culture
traditionnelle.
[2] Citons notamment Aboudja (Ronald Deroncourt);
Rachel Beauvoir-Dominique; Rginald Bailly; Grgoire
Diengul Matsua; Konp Filo (Anthony Pascal);
Danielle Jeudy et Carline Viergelin.


Page 10


1







Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


I HAITI-CRISE I


Hati: une situation sans issue!


15 Octobre 2004
SOMMAIRE
Prs de 8 mois aprs que le Prsident Jean-Bertrand Aristide
fut forc l'exil par une poigne de rebelles, Haiti s'est dtriore
significativement. Le gouvernement intrimaire est inepte, les
casques bleus internationaux sous commandement brsilien sont
incapables d'imposer la loi et l'ordre, l'conomie est en ruines, des
centaines de milliers d'Hatiens ont t laisss sans abri par les
derniers ouragans et des douzaines d'autres ont t tus depuis fin
septembre dans une escalade de la violence politique inflige par
les supporters d'Aristide. Les conditions dans le pays continueront
empire.

ANALYSE
Les conditions en Hati, pays le plus pauvre de l'hmisphre
occidental, se sont dtriores de manire dramatique depuis que le
President Aristide a t forc gagner l'exil en fvrier dernier
bord d'un avion fourni par le gouvernement des Etats-Unis. De plus,
la situation deviendra probablement plus complique dans les
prochains mois, mettant plus de pression sur les Hatiens pour
recourir la violence ou pour fuir le pays.
Cependant, les Hatiens ont peu d'options en terms de
s'chapper du pays. Des dparts massifs bord de fragiles
embarcations en bois sont peu probables, puisque Hati est
compltement dboise. Mais les Hatiens peuvent toujours essayer
de traverser la montagne pour se rendre en Rpublique dominicaine,
qui de son ct fera tout ce qui est possible pour bloquer un exode
massif d'Hatiens qui pourrait la fois politiquement et socialement
avoir des consequences dstabilisatrices pour Santo Domingo.
Le gouvernement intrimaire du Premier ministry Grard
Latortue, malgr le support des Etats-Unis, s'est rvl
remarquablement inepte et jusqu'ici n'a gagn aucun support
populaire.
La force de paix international qui a pris le contrle
de la scurit du pays en juin 2004, a dploy un peu plus de
2.000 hommes de troupe date, quoique le mandate des
Nations Unies stipule une force de 6.700 personnel.
L'aide international arrive au compte-gouttes. Des
ouragans ont laiss prs de 300.000 sans abris.
Des individus arms qui disent rclamer le retour
d'Aristide tuent policies et civils volont dans un effort
pour dstabiliser le pays avant les nouvelles lections fixes
2005.


VANT SIYATI

Savalou E!
de Rachel Beauvoir et Didier Dominique
SAVALOU E La Pleiade, Pbtoprens, 16 Oktob 2004
EDITIONS DU CIDIHCA

CENTRE DE DOCUMENTATION DU CIDIHCA
SAVALOU E La Pleiade, Ptoprens, 16 Oktob
2004
Temwayaj vivan dechoukaj Vodoun ki ft an 1986,
SAVALOU E analize globalite tradisyon ansstral pp i
ayisyen: Sosyete Ginen, Sosyete Travay, Sosyete Chanpwl.
Lyezon yo, kontradiksyon yo. Nan kotidyen yo, nan
Rgleman yo, nan Sakre yo.
Men, pou byen konprann fonksynman kiltijeneral
sa a, pou mete men sou rezon pwofon diferan dechoukaj
istorik yo, SAVALOU E ensere globalite sila a nan listwa
fbmasyon sosyal ayisyen an menm, nan presizyon
konstriksyon 1.
"... Youn nan rezon prensipal ki f yo kraze 1, ki
f moun ki ta ka f sa sispann pa leve ti dwt yo, se poutt
Vodoun siyen regwoupman. E, pi f souvan, regwoupman
popil. Depi lakoloni...".
An patan de kilti a, SAVALOU E trase chimen 1
nan klas sosyal yo, nan batay yo, nan lavni y ap konstwi
pou tt yo, nan kad batay yo menm. Yon kilti general
diferansye nan presizyon analiz la:
"Pou, sou pretks lit popil, nou pa efase asp
kiltirl fondamantal pp ayisyen. Men tou pou, sou pretks
kilti, nou pa nonplis frennen lit emansipasyon travay yo."

SAVALOU E, PRI 'CASA DE LAS AMERICAS'
Kiba an 1989, se premye liv an kreyl ki resevwa yon pri
entnasyonal.


Lansman liv la ap fet nan libreri La Plade, 83 Ri
d Mirak, Ptoprens, samdi 23 oktb 2004, soti 10 z nan
maten, rive 2 z nan lapremidi. Pou lansman liv la, pri a ap
600 goud; ann apre, 1 ap 750 goud.

N ap tann tout moun! Kantite a limited.


Depuis le 30 septembre, on a enregistr la
mort de prs de 50 personnel, don't 17 pendant la seule
journe du 11 octobre. Au moins 9 policies ont t
excuts et deux casques bleus de l'ONU blesss un
brsilien et un argentin, ce dernier au course
d'affrontements avec des ex-rebelles que le Premier
ministry Grard Latortue avait prsent comme des
hros aprs leur participation au movement qui a
renvers Aristide.
Beaucoup de ces rebelles se sont depuis
retourns contre Latortue alors que leurs leaders
cherchent avancer leurs ambitions politiques
personnelles et reconstituer les forces armes d'Hati,
qui avaient t dissoutes en 1995.
Les officials amricains, tel le porte-parole
du Dpartement d'Etat Richard Boucher, attribuent la


violence politique aux supporters du parti Fanmi
Lavalas d'Aristide.
Boucher a appel Aristide qui est exil en
Afrique du Sud demander ses partisans de rendre
leurs armes et de cesser les tueries.
Aristide n'a pas rpondu cette demand, et
ne fera probablement rien pour arrter la violence.Au
lieu de cela, il continue insisted que le gouvernement
amricain l'a forc partir d'Hati le 29 fvrier dernier.
Alors que se pursuit l'escalade du chaos et
de la violence, les gouvernements des Etats-Unis et
d'autres nations qui sont engags dans un effort de
maintien de la paix et d'aide international ne veulent
pas reconnaitre l'vidence: Hati est, de fait, un Etat
rat, foutu et qui est ingouvernable sans une aide
(voir Sans issue / 12)


DurtC CARISIBAN AIRLUISSC .;.:=;:


Page 11





IDu-rCH CARIBBEAN AIRLI

www.flvdca.net







I SECURITE/INSECURITE I


Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 38


Haiti: une

situation pour

le moment sans

issue (Sans issue ... suite de la page 11)
massive et sans une presence de scurit permanent
impose au pays de l'extrieur.
L'hsitation accepter l'chec d'Hati comme une
nation-viable vient du fait que l'admettre soulverait une
question troublante laquelle aucun gouvernement tranger
ne veut faire face: Si Hati ne peut pas se gouvernertoute
seule, et si l'conomie est dtruite au del de toute
rparation, alors qui paiera la facture pour continue
nourrir les Hatiens indfiniment, habiller et abriter des
millions d'Hatiens qui ne peuvent le faire par eux-mmes?
Il est clair que le gouvernement amricain ne veit
pas endosser cette responsabilit. Pendant la dernire
dcennie, Hati a cot au contribuable amricain 2
milliards de dollars, don't le cot pour l'envoi de 20.000
Marines Port-au-Prince en 1994 pour restorer Aristide
au pouvoir.
Etant donn l'norme cot conomique pour
essayer d'instaurer l'ordre et la dmocratie en Iraq,
l'administration Bush n'est pas intresse assumer le
fardeau politique de persuader le Congrs de consacrer glus
d'argent Hati quand le record historique montre que les
rsultats seront ngligeables.
D'autre part, c'est une pure illusion de croire que
le gagnant de la prsidentielle amricaine du 2 novembre,
quel qu'il soit, transformera Hati en une grande priority
de politique trangre. L'Iraq et Al Qaeda continueront
dominer toute autre preoccupation de politique trangre
Washington, DC.
Le Brsil et l'Argentine ont accept d'envoyer des
contingents de maintien de la paix en juin dernier parce
que le president brsilien Luiz Inacio Lula da Silva croyait
que l'effort renforcerait son objectif de donner aux pays
sud-amricains une voix plus important dans les affaires
rgionales qui ont t domines depuis toujours par les
Etats-Unis.
Quoique da Silva ne cherche pas retire ses
troupes d'Hati alors que la violence ne cessera d'augmenter
dans les prochains mois, cependant il n'a pas les resources
financires pour entreprendre un effort de subvention long
terme de l'conomie hatienne.
L'Organisation des Etats Amricains (OEA),
base Washingon DC, ne voudra pas intervenir davantage
non plus. L'OEA est une organisation consacre des prises
de position, mais qui n'a aucun moyen conomique pour
secourir ses propres Etats membres ayant failli ("Failed
states").
L'Union Europenne ne sautera pas dans la
Sbrche, pas plus que le Fonds Montaire International ou
la Banque Mondiale parce que Hati a un record historique
montrant que les prts et les dons rarement atteignent les
pauvres et ne seront probablement pas rembourss.
L'ONU pourrait tre une option, pourvu que ses
Etats membres acceptent de finance les efforts pour aider
Hati. Cependant les efforts. des Nations Unies pour aider
Hati pendant la dernire dcennie ont t un chec en
terms d'amlioration des conditions conomiques et
sociales.
Aristide ralise tout cela et que la communaut
international n'a pas la volont de faire face la resistance
politique que beaucoup de gouvernements rencontreraient
chez eux s'ils essayaient de dtourner des millions de
dollars de leur propre conomie pour les injecter comme
aide annuelle en Hati.
Cette ralit enforce la main d'Aristide en Hati,
particulirement quand Latortue et la plupart des leaders
de l'ancienne opposition se montrent aussi incomptents
et corrompus que lui.
Cela signifie qu'Aristide n'a aucun stimulant
ngocier ou cooprer avec les Etats-Unis et/ou d'autres
w gouvernements trangers qui veulent tablir un nouveau
gouvernement stable Port-au-Prince.
Cela signifie aussi que l'escalade de la violence
se poursuivra graduellement en Hati alors qu'Aristide
prparera la voie pour son ventuel retour au pouvoir ...
A moins que le gouvernement amricain puisse
prouver au-del de toute contestation qu'Aristide doit
beaucoup de sa fortune aux associations internationales de
traffic de drogue qui peroivent Hati comme un important
atout dans leurs entreprises criminelles.


* C'est l une analyse circulant en anglais sur le


Web


Des policies anti-meutes chinois

PEKIN, 17 en route pour Haiti renversement de
Octobre Quatre- l'ancien president Jean-
vingt-quinze policies anti-meutes chinois don't 13 femmes Bertrand Aristide et des partisans de ce dernier, qui a quitt
ont quitt Pkin pour Haiti, o ils formeront le premier l'le le 29 fvrier sous la pression des Etats-Unis et de la
contingent militaire
chinois jamais dploy 1 i
en Occident.
Une petite
avant-garde avait quitt
la Chine le mois dernier.
"C'est une
mission trs dure mais
nous sommes certain
de russir", a dclar
une femme membre du
contingent la tlvi-
sion d'Etat.
Les policies
ont suivi une formation
de trois mois l'issue de
laquelle ils ont pass
des examens sous la
supervision des Nations
unies.


Spcialemnt
forms la gestion des
meutes et des foules,
ces policies travail-
leront normalement en
collaboration avec la
force de paix multi-
nationale sur l'le.


Entrainement des pol


"C'est la responsabilit de notre pays pour
prserver la paix dans le monde. La Chine, qui est une
grande puissance responsible, doit jouer un tel rle", a
dclar la tlvision d'Etat le vice-ministre de la Scurit
publique, Meng Hongwei.
La Chine a particip depuis 2000 des missions
de maintien de la paix au Timor oriental, au Liberia et au
Kosovo, entire autres, mais elle n'a jamais dploy
l'tranger de troupes de combat.
La capital hatienne, Port-au-Prince, est en proie
des accrochages entire des ex-soldats qui ont particip au


liciers chinois en route pour Haiti photo Reuters
France.
Le Brsil dirige en Hati une force multinational
sous mandate de l'Onu qui compete environ 2.600 hommes.
L'Onu a donn son feu vert au dploiement de
6.700 soldats et 1.600 policies dans le cadre d'une mission
de stabilisation de Hati aprs les vnements de fvrier,
lors desquels plus de 200 personnel ont trouv la mort.
La Chine n'entretient pas de relations
diplomatiques avec Hati, qui reconnat l'le de Taiwan.
(Reuters)


21 policies tus entire mars

et octobre, selon la PNH


HPN, 15 Octobre La porte-parole de la police a
dress vendredi un bilan des victims enregistres au sein
de l'institution depuis la chute de l'ancien president Jean-
Bertrand Aristide. Une vingtaine de policies tus lors
d'affrontements avec des groups arms.
Selon la porte-parole de la PNH, Gessie Coicou,
21 policies sont tombs dans des affrontements avec des
bandits arms, 23 ont t blesss par balles au course des
huit derniers mois. Ce bilan couvre la priode mars- octobre
2004, a indiqu Madame Coicou.
Les victims ont t enregistres notamment dans
la capital. Environ 10 policies sont morts entire le 30
septembre et le 15 octobre 2004. Cinq d'entre'eux ont t
dcapits.
La porte-parole de la police a reconnu que des
pertes ont t galement enregistres dans les rangs des
bandits, mais elle s'est refuse prsenter un bilan.
Des bandits ont t mortellement touchs dans
les affrontements avec la police, mais je n'ai pas de bilan
prsenter. C'est volontaire car la police a pour mission de
protger ", a-t-elle dclar. Si dans une operation nos
patrouilles sont attaques, nous donnons une rponse
approprie, a-t-elle ajout.


Selon un bilan non official, au moins trente
personnel ont t tues dans la capital depuis le dbut de
l'agitation des partisans de M. Aristide.
D'autre part, Gessie Coicou a indiqu que
plusieurs centaines de personnel ont t interpelles dans
le cadre des operations conjointes lances par la police et
la mission onusienne dans les quarters populaires de la
capital. La plupart de ces personnel ont t relches
aprs interrogatoire. Cependant 40 des bandits notoires""
sont revenues pour implication dans les actes de violence
perptrs la capital. Ces personnel sont actuellement
incarcres au Pnitencier national ", a-t-elle prcis.


Bilan des violence:

46 morts
PORT-AU-PRINCE, 13 Octobre Dix-sept
personnel ont t tues Port-au-Prince depuis le dimanche
10 octobre, portant 46 le nombre de morts dans les
violence qui secouent Haiti depuis le 30 septembre, selon
des documents hospitaliers obtenus mardi par l'Associated
Press. (voir Bilan victims / 14)


La crmonie des funrailles

de Grard Pierre Charles


(Funrailles ... suite de la page 2)
Deuil pour Hati ", chantaient les haut-parleurs,
lorsqu' la fin de la crmonie, le cercueil de Pierre-Charles
a t soulev par ses deux fils et d'autres proches.
C'est dans un hpital de La Havane, Cuba que
l'conomiste et dirigeant politique hatien est dcd l'ge
de 68 ans, le 10 octobre coul. Accompagne de son
pouse, l'historienne Suzy Castor, Pierre-Charles s'tait
rendu Cuba pour'une visit mdicale de routine.
Pierre-Charles, auteur de plusieurs ouvrages,
notamment Radiographie d'une dictature ", qui analyse


le rgime dictatorial de Franois Duvalier, fut un brilliant
intellectual.
Pierre-Charles fut un dirigeant de l'ancien Parti
Unifi des Communistes Hatiens (PUCH). Il vcut en exil
durant 26 ans partir de 1960, pour fuir la repression de la
dictature des Duvalier.
Revenu en Haiti la chute de la dictature en 1986,
il fonda avec son pouse le Centre de Recherche et de
Formation Economique et Sociale pour le Dveloppement
(CRESFED). (Alterpresse)


Page 12







Mercredi 20 Octobre 2004 Nos Annonces Page 13
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38 No petites Annonces classes


Vacancies Mdecins Points de Vente Hati en Marche
K Loisiar .Miami Miami Pompano Beach Orlando
SDr Hnock Joseph Lucas Super Market
Le Plaza Htel Obsttrique, Gyncologie 14750 N.E. 6th Avenue an RestaurantNaudyRecod shop
Tlphone Accouchement 3059409902954 781 2646 1325 W. Washington St
224-9305 Opration pour fibrome Maxisound Orlando, FI 32805
224-9307 Family Planing 11854 West Dixie Highway Christephanie's
224-9308 Ligature des trompes 305 940 9070 581 BC East Boby Express
224-9309 Circoncision Sample Road 2469 South Orange
225-9310 Curetage B & L Supermarket & Pompano Beach, FI 33064 Blossom Trail
Tous les tests de Produce Tl.: 954 781 2500
510-4594 Orlando, Fl 32805
510-4595 l'immigration 12041 West Dixie Hgh.
510-0560 outes assurances acceptes 305 893 0419 Delray Beach
-Fax arte Medicaid pour femmes
axenceintes Eclipse Communication Classic Teleco Haiti en Marche
509 223-9282 0 N. ndAvene 9290 S. W. 150th Avenue 203 S.E. 2nd Avenue
5650 N.E. 2nd Avenue
e-mail Suite 104 Delray Beach FI 33183 Chaque semaine,
hiplaza@hotmail.com ertres Shopping Center 954 380 1616 lisez Hati en Marche
hiplaza@acn2.netMiami, Floda Our Lady Bakery et pour ne rater aucun
website301 751 6081gnment Store 102 S.E. end Avenue numro,
website Consignment Store
www.leplazahaiti.com King's Meadow Shopping Delray Beach, F33444 abonnez vous:
Adresse Port-au-PrinceCenter 561 272 3556 Port-au-Prince
10, Rue Capois Dr Camille Figaro 9965 S.W. 142nd Avenue Abonnez-vous 221-0026/ 417-0384
Champs de Mars Sony Miami, Florida 33186 Haiti en Marche Miami
Port-au-Prince, Hati Gyncologue Tl.: 305 385 1111 221-0026 305754-0705
P.O. Box 1429 Obsttrique
Chemin des Dalles # 234 Bl Foucht S L'Adresse Internet Haiti en
Coiffeur Tl.: 509 245-6489 Appelez-nous march a change.
245-8930 305 757 6408 dsormais vous nous
Le Look Lgumes, trouverz sur
Etiquette Unisex Ption-Ville Boulettes, pub@haitienmarche.com
Barber & Beauty Salon Rue Panamricaine # 14 Griot, Vous aimeriez vous aussi Veuillez rayer de votre
Jean Wood Julien Tl.: 513-8079 Tasso de Cabrit avoir votre propre site interest ? carnet la prcdente
propritaire 257-8374 Lambi Poisson Adressez-vous notre adresse:
15456 West Dixie Highway Grande varit de Lunettes Riz et Pois cols webmaster enmarche@haitelonline.corr
Excellent Prix Pois rouge en Sauce siteweb@etheart.com et si vous dsirez payer
cents Px et admirez ses et si vous dsirez payer p
Charlemagne Examen gratuit nombreuses crations. carte de credit, c'est
Le Coiffeur avec achat de lunettes 8267 N. Miami Ave Entre autre, possible
103 S.E. 2nd Street Spcialistes La Cuisine le site Hati en Marche Consultez
Delray Beach de la Vision Basse Ha'tienne Dans toute www.haitienmarche.com
Tl.: 243-1039 Offre Spciale sa saveur est l'une de ses ralisation. ww.haitienmarche.com
Beeper: 524-0086 Buy One, Get One Fre ____ Pouvez vous aider ?
I


PEINTURE














HAITI PROMO
invite
l'Exposition des oeuvres indites de l'artiste peintre:
France Guirand
intitule
La Lumire sous toutes ses
dimensions
Du 20 au 22 octobre 2004 Htel Montana,
Salle Horizon
France Guirand ans, France Guirand est fire
Biographie. de porter le titre d'Hatienne,
France Guirand est ne le de vivre avec son fils de 25
9 Juin 1947 Port-au- ans et son pinceau. Comme
Prince d'une mre Aragon, France Guirand a
Thomazelaise, une rude t choisie par l'Art, un
travailleuse, et d'un pre passe-temps qui devient une
originaire de Fonds des passion.
Blancs. A cinquante-sept Artiste, elle prend soin de ses
oeuvres : la toile et le pot


s'inspirent des dchirures,
des incomprhensions, des
exclusions don't Hati est
encore l'objet de la part de
ceux qui taient censs la
protger. Elle puise dans la
nature, le cosmos. Son
lment principal: l'eau et
son oppos le feu.
France Guirand est une
artiste trs demande, ses
oeuvres aussi. Qu'il s'agisse
de tableaux ou de pots, ses
oeuvres sont toujours trs
apprcies tout comme les
oeuvres de son modle
Salvador Dali, peintre,
graveur et crivain espagnol
des annes 30.


Le Soleil
France Guirand


Lumire, Libert
Renaissance "
La Lumire sout toutes ses
dimnsions, une exposition
en hommage aux Hros de
l'Indpendance.

Le 20 octobre 2004
5 heures pm l'htel
Montana, Rue F. Cardozo.

L'exposition-vente restera
ouverte au public jusqu'au
.22 octobfe de
10 heures 6 heures pm


Radio
Port-au-Prince,
la rfrence c'est
Mlodie 103.3 FM
Mlodie Matin avec Marcus
7h 10h am
7h 8h30: Chronique Sant,
nouvelles internatinales et
nationals
8h30 L'ditorial de Marcus
8h40 Au Quotidien avec Elsie
8h50 A Haute Voix avec
Dominique Batraville
9h Un rsum de
l'Actualit avec Yves Paul
Landre
9h10 Les Sports avec Jacky
Marc
et jusqu' 10 heures votre
initiation en musique de partoul
Mlodie Matin peut auss
tre capt sur internet:
www.radiosoleil.com


Personne Disparue
Joel et Celeste Jean-Pierre
sont
sans nouvelle de:
Sophonie Jean Pierre,leur soeur
du ct paternel.
Sa residence
primaire est
ou fut au numero 52 de la rue
Vernet aux Gonaives. appelez le
404-1340
si vous pouvez fournir la
moindre information



Project quabella
De trs beaux terrains
au bord de la mer.
Ctes des Arcadins.
Scurit garantie
Environnement agrable.
Il nous reste encore quelques
terrains vendre
dans le cadre du project
Club Nautique Aquabella
surplombant la mer et le
Lac Egang Bois Neuf avec
accs sur une plage prive
dans le cadre d'un
lotissement scuris.
Vous pouvez nous crire
e-mail:
haitiaquabella@yahoo.com
Tlphone:
509-245-5805
509-245-0620
509 223-2005
509 408 9530
509 401 3677
509 556-7763


1








MINUSTAH


Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


Un gnral brsilien reproche

Kerry d'avoir dclench les

BsiAOvPAULO, V fIlefcl eln Hati Dans un en tretien
Brsil, 17 Octobre -Desv iolence^,s eA K

propos tenus par le snateur John Kerry il y a sept mois
pourraient avoir jou dans le dclenchement de la vague
de violence que connat Hati depuis quelques semaines,
selon le commandant des casques bleus brsiliens presents
en Hati.


Le gnral brsilien Augusto Heleno


Bilan des violence:

46 morts
(Bilan ... suite de la page 12)
De nombreux magasins et marchs taient toujours
ferms le mardi 12 octobre dans la capital hatienne, et
les habitants vitaient de descendre dans les rues, de peur
de nouveaux affrontements entire les partisans de l'ancien
president Jean-Bertrand Aristide et ceux du nouveau
gouvernement intrimaire.
Selon des documents de l'hpital de Port-au-
Prince, 17 personnel sont mortes par balles le dimanche
10 et le lundi 11 octobre, don't huit dans le quarter de bord
de mer de Cit Soleil, qui abrite les partisans d'Aristide et
des gangs de rues, et celui de Martissant, dans l'ouest de la
ville.
Au total, 46 personnel sont mortes depuis le dbut
de ces violence, le 30 septembre l'issue d'une
manifestation clbrant le coup d'Etat de 1991 qui avait
renvers Jean-Bertrand Aristide pour la premiere fois. AP


Agencia Brasil, l'agence de press officielle du
gouvernement brsilien, le lieutenant gnral Augusto
Heleno Ribeiro affirme que les propos de John Kerry en
mars ont donn aux partisans de l'ancien president Jean-
Bertrand Aristide, l'espoir que ce dernier pourrait revenir
.. ;y au pouvoir.
SB~i~h8l L e s
dclarations faites par
""un candidate la
Sprsidence amricaine
Sont donn de faux
la espoirs aux partisans
s d'Aristide", a indiqu
M. Ribeiro l'agence
de press. "Ses
dclarations ont
suscit l'espoir que
l'instabilit et un
changement dans la
politique amricaine
pourraient contribuer
au retour d'Aristide."
M Dans un
entretien au "New
York Times" le 7 mars,
John Kerry estimait
que Bush avait
Ribeiro photo AP "manqu de clair-
voyance" dans sa gestion de la cruise en Hati et qu'il avait
envoy "un message terrible" la region et aux
dmocraties. Kerry ajoutait qu'il aurait envoy une force
international pour protger Aristide des forces rebelles
qui menaaient d'entrer dans Port-au-Prince, la capital.
De violent affrontements ont lieu en Haiti depuis
la fin du mois de septembre entire les partisans du retour
d'Aristide et ceux qui s'y opposent. AP


La France condamne

violence en Hati et "actions

de dstabilisation"
15 octobre 2004 (AFP) La France condamne la
violence en Haiti et les "actions de dstabilisation" qui font
du people hatien tout entier une victim, a dclar vendredi


le porte- parole du ministre des
Affaires trangres, Herv Ladsous.
Au moins deux personnel ont
t tues par balles mercredi Port-
au-Prince lors de violence organiss


SRequest for Applications

City of Miami

Civilian Investigative Panel
The City ofMiami Civilian Investigative Panel (CIP) is seeking to fill a vacancy on its
Panel. Members who serve on the panel will do so on a volunteer basis and must be willing
to commit a significant amount of hours to the CIP. Interested individuals must submit a
completed membership application and include for consideration a short biography, resume
or other relevant information.

The CIP is an independent panel comprised ofthirteen (13) members who oversee the City
of Miami Police Department. Ail members of the CIP must be permanent residents of the
City of Miami, own real property, or work or maintain a business in the City of Miami.
Members should have a reputation of integrity and community service and cannot have a
record ofa felony conviction. Applicants will be subject to a background check. No
appointee, nor member of the appointee's immediate family (spouse, children, parents,
siblings) shall be currently employed by the City of Miami, nor be a sworn former employee
ofthe City of Miami Police Department. No appointee may be currently a party or party's
legal representative in litigation against the City of Miami.

A CIP Sub-Committee will screen all applications, interview candidates and submit its
recommendations) to the full panel. The City of Miami Commission shall appoint an
individual to fill the vacancy from the name(s) proffered by the CIP.

Applications may be downloaded from the City of Miami's website,

www.miamigov.com or obtained from the Civilian Investigative Panel, 155 S. Miami
Avenue, PH 1B, Miami, FL 33130, the office ofthe City Clerk, 3500 Pan American Drive,
Miami, FL 33133 or local Net Enhancement Team (NET) Center locations throughout the
City of Miami. (NET office locations and general information may be obtained from the CIP
at 305-579-2444 or at website, www.ci.miami.fl.us/cip.)

Applications must be received or postmarked no later than 5:00 PM, Friday,
November 5, 2004 and forwarded to: Shirley E. Richardson, Executive Director, Civilian
Investigative Panel, 155 South Miami Ave. PH-1B, Miami, Florida 3313


Washington relve

le niveau d'alerte pour

ses ressortissants
WASHINGTON, 15 Octobre Les Etats-Unis ont
invit les membres non essentiels de leur corps
diplomatique en Hati ainsi que leurs families, partir
d'Hati o la situation de violence a encore empire faisant
craindre un chaos gnralis.
Au mme moment, le Dpartement d'Etat a lev
son alerte aux voyageurs, invitant ses ressortissants ne
pas voyager en Hati, et ceux qui s'y trouvent dj de
considrer partir jusqu' ce que les conditions gnrales
de scurit s'amliorent.
"Les citoyens amricains devraient viter de
voyager en ce moment en Haiti o la situation au niveau
scuritaire est trs volatile", dit une note du Dpartement
d'Etat.
Les diplomats non essentiels, leurs pouses et
enfants sont aussi autoriss maintenant partir d'Hati aux
frais du gouvernement amricain.
Le mardi 12 octobre, le porte-parole du
Dpartement d'Etat a attribu les violence actuelles des
supporters de l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide,
actuellement en exil en Afrique du Sud. Ces aristidiens
sont accuss d'avoir mont une champagnee systmatique"
pour dstabiliser le gouvernement intrimaire hatien.
Le gouvernement amricain a aussi demand
l'ancien president de prendre position contre les violence
de ces partisans.
Le Dpartement d'Etat a dclar que les Etats-
Unis apportent leur plein support au gouvernement
intrimaire et continueront de travailler avec le Prsident
Boniface Alexandre et le Premier ministry Grard Latortue
aussi bien que la Mission de Stabilisation de l'ONU en
Haiti.
Le Canada a aussi demand ses citoyens
d'viter de voyager en Hati moins que cela ne soit
"absolument ncessaire."

par des partisans de l'ancien president Jean Bertrand
Aristide qui rclament son retour. Selon un bilan non
official, une trentaine de personnel ont t victims de la
vague de violence qui secoue la capital hatienne.
"Nous condamnons cette violence. Nous notons
que l'ancien president Aristide semble encourager par ses
propos le climate de violence qui rgne en Hati", a dclar
le porte-parole lors d'un point de press, en dnonant ces
"actions de dstabilisation".
"Le people hatien tout entier est la victim de
ces actions qui empchent l'acheminement de l'aide
internationale, a-t-il ajout.


,u Demand pou Aplikasyon

City of Miami

Konsy Envestigasyon Sivil
Konsey Investigasyon Sivil nan City of Miami ap chache ranpli on ps ki
vid. Manm ki svi nan Konsy la f 1 kbm Volont e dwe aksepte pou founi
on kantite l nan Konsy la. Moun ki enterese gen pou soumt yon
aplikasyon konplt ak on CV ki bay tout kalite infmasyon enptan sou sa
moun lan fe nan vi li.
Konsy la se yon bganis endepandan ki gen ladan-1 13 manm ki pou
sipvize City of Miami Police Department. Tout manm yo pou gen rezidans
pmanant nan City of Miami, yo gen pou yo se pwopriyet ak pou yo travay
ak gen bizins yo nan City of Miami. F manm yo gen yon repitasyon
integrity, f yo f svis kominot e yo pa gen pou gen oken repitasyon
moun ki ta f move aksyon.

Tout moun ki fe aplikasyon pou vin-n manm nan Konsy la ap f obj on
verifikasyon. Oken moun ki sou konsy l ni fanmi on moun ki sou konsy
la (mari, madanm, pitit, paran, paran pwch tankou kouzen, kouzin...) pa ka
ap travay nan City of Miami ni te yon ansyen anplouaye nan City of Miami
Police Department. Oken moun ki nonmen nan konsy la pa kapab tou on
reprezantan legal nan on pwose kont City of Miami.

Yon CIB Sou-Komite ap ekzaminen tout aplikasyon yo, fe intviou ak
kandida yo e soumt rekmandasyon li bay tout panl la. City of Miami
Commission ap nonmen yon moun pou ranpli vakans lan a parti
rekbmandasyon Konsy la va fe.

Aplikasyon yo nan website City of Miami-a,

www.miamigov.com oswa nan adrs sa-a : Civilian Investigative Panel,
155 S. Miami Avenue, PH 1B, Miami, FL 33130, oswa nan biwo City
Clerk, 3500 Pan American Drive, Miami, FL 33133 oswa nan Lokal Net
Enhancement Team (NET) Center locations throughout the City of Miami.
CIP a ka bay tou adrs NET CENTER YO nan telefn sa-a 305-579-2444
oswa sou website, www.ci.miami.fl.us/cip.)

Tout aplikasyon ft pou rive pa pi ta ke 5 nan apre-midi Vandredi 5
Novanm 2004 devan : Shirley E. Richardson, Executive Director, Civilian
Investigative Panel, 155 South Miami Ave. PH-1B, Miami, Florida 3313


Page 14









Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


I HAITI-CRISE I


Latortue attaque Aristide et Thabo Mbeki

Le gouvernement Sud-Africain rpond que le Prsident Mbeki ne peut pas servir

de bouc missaire pour excuser l'incomptence des autorits intrimaires haitiennes
PORT-AU-PRINCE, 18 Octobre Le Premier missaire pour les problmes du gouvernement Latortue ", L'Afrique du Sud a donn asile l'ex-prsid
nistre intrimaire hatien Grard Latortue a accus le a dclar lundi le ministry adjoint des Affaires trangres hatien, selon Aziz Pahad, avec l'assentiment des Eta
sident dchu Jean-Bertrand Aristide de diriger la vague d'Afrique du Sud, rejetant les accusations du Premier Unis, de la France, des Nations Unies et de la Caricomr
violence qui fait rage depuis deux semaines en Hati, et ministry hatien, selon
la depuis son exil en Afrique du Sud. lesquelles Pretoria
Latortue qui a fait ces dclarations des reporters permettrait l'ex-prsident
angers dimanche, a poursuivi en disant aussi que le Aristide de coordonner la
uvernement Sud-africain qui donne asile Aristide, violence en Hati depuis
)lait la loi international en laissant l'ex-prsident son exil en Afrique du Sud.
;aniser la violence en Hati depuis sa terre d'exil. Le gouverne-
Aristide a ni tout lien avec la violence en Hati, ment Sud-africain a not
uligne Associated Press. exceptionnellement les "
"Aristide est le symbol de la violence. Il croit commentaires attribus au
ns la violence "a dclar Latortue aux reporters, ajoutant Premier ministry
e le president Sud-africain, Thabo Mbeki, est en train intrimaire d'Hati
"prendre un gros risque en laissant faire Aristide. accusant le Prsident
Aucun president qui se respect ne permettrait Thabo Mbeki de ne pas
me personnel sur son territoire d'organiser la violence respecter la loi
ns un autre pays a dclar Latortue, sans fournir plus international en
prcisions, remarque Associated Press. permettant une personnel
Et Latortue de dclarer pour finir: Thabo Mbeki rfugie sur notre territoire
respect pas la loi international. d'organiser la violence
La semaine dernire, Aristide a accusune dans un autre pays ", a
uvelle fois les Etats-Unis et la France de l'avoir dclar le vice ministry des
idnapp le 29 fvier dernier quand il a t forc de Affaires trangres Aziz _-.
rtir d'Hati bord d'un charter lou nar le gouvernement Pahad.


ent
ats-
1.


des Etats-Unis et faisant face une insurrection sanglante.
Grard Latortue qui assistant une crmonie
marquant l'anniversaire de l'assassinat du premier chef
d'Etat d'Hati, Jean-Jacques Dessalines, le 18 octobre 1806,
a poursuivi : Aristide sait comment tuer et comment
"armer de jeunes personnel de 12, 13, 14 ans. "
Il a mentionn aussi que lorsque Aristide a
sjourn pendant 11 semaines au dbut de l'anne la
Jamaque, le Premier ministry P.J. Patterson ne l'avait" pas
laiss organiser la violence. "
Faut-il rappeler que Grard Latortue a provoqu
la rupture des relations entire Hati et la Caricom pour
protester contre ce sjour d'Aristide la Jamaque !

La rponse du gouvernement Sud-africain ne s'est
pas fait attendre. Le Prsident Mbeki ne sera pas un bouc


Arrestation

du Secrtaire

Gnral de OEA
L'ancien president du Costa Rica
suspect d'avoir touch des pots-de-vin
sur un contract attribu Alcatel
L'ancien president du Costa Rica et de
l'Organisation des Etats amricains (OEA) Miguel Angel
Rodriguez a t arrt vendredi dans le cadre d'une enqute
sur de prsumes commissions touches sur un contract
attribu la socit franaise Alcatel lorsqu'il tait en
functions.
Miguel Angel Rodriguez avait dmissionn de son
poste l'OEA le 8 octobre deux semaines aprs sa prise de
function la suite de l'ouverture de cette enqute.
Selon le procureur gnral Francisco Dall'Anese,
il est suspect d'enrichissement personnel, de corruption
aggrave et d'avoir touch des dessous-de-table dans le
cadre d'un contract accord par le gouvernement du Costa
(voir Costa Rica. / 16)


La situation


reste inchange
(suite de la page 7)
dmobiliss ne devrait pas faciliter la tche la Police
national et la Minustah, qui ont encore plus de difficults
maintenir l'ordre parce ques les menaces contre la scurit
viennent de plusieurs groups la fois.
Ces groups sont:
Les supporters Lavalas dnomms "chimres"
qui rclament le retour d'Aristide.
Les anciens soldats et des ex-rebelles qui veulent
la reconstitution des forces armes d'Hati.
Des gangs.


Lundi, Latortue a
encore rpt les mmes
accusations. Je pense que


Thabo Mbeki et Jean-Bertrand Aristide le ler Janvier 2004


le President Mbeki n'a pas fait suffisamment d'effort pour
empcher Aristide d'utiliser l'hospitalit Sud-africaine pour
dstabiliser Hati. "
Nous souhaitons que le gouvernement Sud-
africain prenne toutes les measures ncessaires pour
empcher Aristide de continue dstabiliser notre
pays depuis son territoire a dit Grard Latortue ce lundi
Reuters.
Rponse du vice chancelier Sud-africain:
" L'Afrique du Sud et le Prsident Thabo Mbeki ne peuvent
tre pris comme bouc missaire pour excuser l'chec des
autorits intrimaires hatiennes rtablir la paix et la
stability dans leur pays. "


MIAM9


Le gouvernement Sud-africain rejette avec
ddain l'attaque contre l'intgrit du Prsident Mbeki et
l'insinuation que son territoire servirait de base Mr.
Aristide pour dstabiliser Hati par la violence a dit Aziz
Pahad dans une declaration.
Il n'existe aucune preuve'soutenant les
accusations que le Prsident Jean-Bertrand Aristide est
impliqu dans des activits visant dstabiliser Haiti. "
On remarquera que le vice-ministre Sud-africain
a dit : le Prsident "Aristide, et non l'ancien Prsident.
Cependant les commentaires de Mr. Grard
Latortue ont t immdiatement rpercutes par deux parties
d'opposition en Afrique du Sud.


8 Rezon Anplis Pou Vote!
Pa George M. Burgess
Manadj Konte Miami-Dade


Tout sou "8" pou vot Konte Miami-Dade yo 8 rezon anplis pou vote! Pandan vot Konte Miami-
Dade yo ap prepare yo pou Eleksyon Jeneral 2004 la jou kap 2 Novanm lan, yon nouvo kanpay
kominot nan tout Konte an alawonnbad gentan sou pye, nan bi pou ede edike ak enfme tout
kominote an sou wit kestyon referandm tr enptan yo ki pral part sou Bilten Vt Eleksyon Jeneral
la. Pwogram Bon Bati Pi Bon Kominote 2004 la se yon program amelyorasyon capital $2.9 milya
dola ki vize a f kominote nou an yon pi bon kote pou viv, travay ak divti nou.

Dnye fwa Konte Miami-Dade te prezante yon program tankou sa a bay elekt yo se te an 1972 ak
Pwogram Bon Pwogr Deseni an. Jodiya, nou benefisye de program sa a ki enkli laplipa enfrastikti
nou genyen kounyeyo, tankou MetroZoo, plas piblik rejyonal yo tlke Tamiami ak Tropical Park, wout
segond yo, divs etablisman prensipal sant lasante, laplipa sistm dech aktyl nou yo, anpil plas
piblik katye, divs pwoj dlo potab ak egou ak Metrorail.

Pliske trant an apre, nou chak gen optinite pou f ank plis pou kominote Konte Miami-Dade yo!
Pwogran Bon Bati Pi Bon Kominote an se yon inisyativ bon ki pral prezante sou fm wit kestyon sou
bilten vt Novanm lan. Chak kestyon kategorize pa sij epi yo gen yon lis pwoj ki deja idantifye pou
resevwa fon finansman si program bon an apwouve.

Pwogram Bon Bati Pi Bon Kominote an pral:
Konstwi ak amelyore sistm dlo potab, egou ak kontwol inondasyon yo
Konstwi ak amelyore lokal plas piblik ak Iwazi yo
Konstwi ak amelyore pon yo, enfrastrikti piblik ak amelyorasyon katye yo
Konstwi ak amelyore lokal sekirite piblik
Konstwi ak amelyore lokal ijans ak swen lasante yo
Konstwi ak amelyore lokal svis piblik kominot yo
Konstwi ak amelyore lokal lojmam piblik pou grandt ak lafanmi yo
Konstwi ak amelyore lokal kiltirl, bibliyotk ak miltikiltirl yo

Konte an pre kounyeyan pou pote enfmasyon sa a ba w! kanpay popil, fas-a-fas nou yo, pral gen
volont kap toupatou nan Konte an kap f reyinyon ak pale ak gwoup kominot yo. Siveye anons
kap gen dat reyinyon yo kap ft toupatou nan Konte an ak ba w yon optinite pou familyarize w ak
wit kestyon yo. W va enfme de plizy pwoj enptan ki kab ft nan katye w la-si bon yo apwouve.
Nap travay men nan lamen ak gwoup sivik ak biznis toupatou nan kominote an pou ganize lot
aktivite prezantasyon epi pou gen disponib depliyan enfmasyon ak lot ti piblikasyon pou ede gaye
mesa bon an.

Tout moun envite pran enfmasyon sou Pwogram Bon Bati Pi Bon Kominote an ak wit kestyon
referandm yo nan Bibliyotk Konte Miami-Dade oswa Biwo Team Metro bo lakay w.

Si w ta renmen gen yon espik nan pwochen reyinyon sivik oswa evennman w lan, tanpri kontakte
estaf nou an nan 305-375-2756 oswa vizite www.miamidade.gov/bond2004.


Se 8 rezon anplis pou vote!


Page 15


mi
pr
de
cel

tr
goi
vio
org

sou

dai
que
de

u
dan
de

ne

noi
"k
pDa


------ ----------- --- -- --------







I QUESTIONS ET QUESTIONNEMENT I


Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


La Tutelle
Il est difficile de parler de russite ou d'chec d'un
gouvernement moins d'tre certain d'en matriser les
tenants et les aboutissants. Nous savons toutefois que nous
vivons un rgime de fait et de transition. C'est en outre un
pouvoir souverainet pour le moins limite qui dit vouloir
sortir le pays de la crise politique. Mais il y a lieu de se
demander s'il n'y a pas antinomie entire la sortie d'une cruise
national, qui implique un degr certain d'autonomie de
decision et une mise sous tutelle trangre. Peut-on
considrer la tutelle trangre comme une vraie sortie de
crise, ou bien comme une fin en soi?
Alors la priority fondamentale de la tutelle serait-
ce la protection des vies et des biens des populations, ou
bien sa propre stabilisation?
Et si on donnait la parole aux faits et gestes :
1- Dans le domaine de la scurit publique,
combien de Pasteur Mols devrons-nous encore pleurer
avant que la scurit des vies et des biens rejoigne enfin la
stabilisation de la tutelle au rang des priorits
gouvernementales?
2- La declaration faite au dbut du mois de
septembre par une voix autorise du group des militaires-
dmobiliss, savoir: "Monsieur Latortue remettait de
l'argent l'arme rebelle"... sous-tend trois hypothses:
-Les militaires dmobiliss et Monsieur Latortue
ont appartenu au mme ple de "donneurs d'ordres", au


Arrestation

du Secrtaire

Gnral de I'OEA
(Costa Rica ... suite de la page 15)
Rica Alcatel en 2001, un an avant qu'il ne quite ses
functions de prsident-du pays.
Jose Antonio Lobo, ancien directeur de
l'entreprise lectrique national du Costa Rica, a affirm
avoir touch une commission de 2,4 millions de dollars
(1,9 million d'euros) sur un contract de tlphonie de 149
millions de dollars (120 millions d'euros) attribu Alcatel.
Selon lui, Miguel Angel Rodriguez a exig la
majeure parties de cette some et a effectivement touch
510.000 dollars (410.000 euros). M. Rodriguez a reconnu
avoir empoch 140.000 dollars (113.000 euros) mais a
affirm que ces fonds taient destins sa champagne pour
la prsidence de l'OEA.
Le reprsentant local d'Alcatel, Edgar Valverde,
a t plac en dtention jeudi aprs avoir reconnu qu'il
avait vers des sommes d'argent des responsables
gouvernementaux costaricains. La compagnie franaise a
annonc avoir licenci son employ pour violation de son
code d'thique.
Miguel Angel Rodriguez n'a pour le moment pas
formellement t inculp mais doit s'exprimer devant un
juge sur les accusations qui psent sur lui. AP


Entre le vrai et le faux


temps de la dstabilisation du rgime d'Aristide.
-Auquel cas Monsieur Latortue serait demeur
loyal sa mission initial d'accompagnement de la tutelle.
-Alors, les militaires dmobiliss auraient-ils t
imprgns par un sursaut patriotique en foulant
victorieusement le sol national comme corps organis?
S'agirait-il aussi d'une sorte d'veil de la conscience
national?
3- L'exclusion, en douceur, d'une parties de la
classese politique" par la petite phrase historique et assassine
prononce par Monsieur Latortue en fgulant le sol du
pouvoir: "Que les leaders politiques donnent une chance
au pays!..." n'aurait-elle pas du tre adresse de prfrence
aux gangs arms qui menacent la scurit des vies et des
biens, et en plus le processus lectoral lui-mme?
4- Toutes les vellits manifestes pour la
recherche d'une sortie de cruise relle, national, autour d'un
"chita tande", sont, soit mprises, soit banalises, ou
encore canalises vers un cnacle d'intrts. Est-ce dire
que la gestion rigoureuse de la tutelle exclue
vraisemblablement la tenue d'lections vraiment gnrales?
En d'autres terms, la logique de la tutelle fait-elle
abstraction des spaces demeurs sous contrle des gangs
arms de l'aire d'organisation des lections?
5- Monsieur EINAUDI, ngociateur
international, en dtenant haut les mains, le record du
nombre de missions voues l'chec en Hati, semblait
vers la fin de la prsidence d'Aristide beaucoup plus faire
parties du problme que de sa solution. Le retour rcemment
sur la scne national de ce "Matre du dilatoire"
n'indique-il pas que la tutelle a besoin de perptuer la cruise
pour pouvoir se consolider et assurer, ce faisant, une co-
gestion plus longue du pouvoir, afin d'arriver, en temps
opportun, enchsser le pays sur des rails choisis?
6- La decision de "re-dmobiliser" les militaires,
et le refus des "donneurs d'ordres" d'armer
convenablement la Police, participent-ils d'emble de la
mme logique de stabilisation de la tutelle au dtriment de
la protection des vies et des biens?
7- Et que dire du nouveau symptme de cette
maladie qui a fini par dire son nom par le dsaveu timide,
parfois indulgent, de certain co-gestionnaires attitrs du
pouvoir de transition. S'est-on senti oblig de prtendre
"lcher Latortue", pour ne pas avoir assumer les


consequences de ses nombreux checs et ainsi manager
"l'aprs Latortue" auprs de la nation ? Quoique disent
les dsaveux pudiques de ces co-gestionnaires de la
transition, l'inscurit est loin d'tre le seul sujet de
preoccupation du pays en ces heures tragiques. D'ailleurs,
l'inscurit ne saurait tre la cause de l'chec prsum de
Monsieur Latortue, mais de prfrence, l'une des
expressions, ou consequences, de ses errements politiques,
et de la drive national. Triste drive en crescendo!...
En effet, on fait danser le pays au rythme d'une
valse virevoltante, ou le "vrai et le faux" s'entrelacent au
point de se confondre. Au temps d'Aristide nous avions
pay cher pour apprendre que la confusion entire vrais et
faux policies pouvait tre mortelle. Aujourd'hui nous
voudrions tellement faire la part des choses entire:
a) Les vraies et les fausses normes dans les
tractations logistiques du pouvoir;
b) Les vraies et les fausses listes d'interdiction
de dpart;
c) Les vraies et les fausses listes des prvaricateurs
du rgime dchu;
d) Les vrais et les faux dsaveux du gouvernement
Latortue par ses co-gestionnaires;
e) Les vraies et les fausses guerres contre
l'inscurit provoque par les agissements des bandes
armes "connues ou identifiess.
f)
Les vraies et les fausses valuations de nos
reservess d'or sous-marines".
g) La vraie et la fausse monnaie mises en
circulation simultanment et qui vivent en cohabitation
indite.
Mais les techno-populistes n'ont que faire de ces
paradoxes angoissants. Ils n'ont qu'un mot d'ordre qui
semble tre :"Hati se noie certes... mais soyez patients
citoyens, laissez-nous faire"
C'est se demander parfois, s'ils ne voguent pas
sur des eaux extra-terrestres, o le vrai et le faux font de
la nage synchronise? Mais au rythme o va la barque de
l'Etat, il semblerait que la seule pice qui soit certifie
vraie, c'est la tutelle.
Gabriel Nicolas Jr. Ph.D.
Docteur Camille D. Sylaire


scrutiny amricain
"Si l'lection est trs serre, les pratiques
irrgulires de quelques leaders politiques puissants qui
sont aussi trs efigags, pourraient modeler l'lection dans
un sens ou dans un autre, particulirement en Floride ou
dans l'Ohio, o des plaintes sont dposes en justice et o
il y a quelque doute sur une election honnte, just, ouverte
et transparent" a dclar M. Carter.
"D'aprs le New York Times de ce matin, 10
plaintes ont t dposes en Floride pour empcher le
renouvellement de ce qui s'tait pass en 2000. Je pense
que la meilleure faon de l'empcher est d'alerter l'opinion
publique, afin qu'il y ait une intense surveillance ds le
dbut des operations" a-t-il ajout.
Jimmy Carter avait dirig une commission charge
de proposer des modifications du processus lectoral aux
Etats-Unis, aprs le scenario catastrophe de l'an 2000.
George W. Bush avait finalement t dclar vainqueur 36
jours aprs le vote, par une decision de la Cour Suprme
des Etats-Unis qui avait refus un recomptage complete des
voix en Floride, remporte par le candidate rpublicain avec
537 votes.
Selon le New York Times lundi matin, dix plaintes
ont t dposes par le camp dmocrate en Floride contre
des officials rpublicains. En Pennsylvanie (nord-est), les
projects du gouverneur dmocrate de demander des
fonctionnaires de l'tat d'aider aux procedures de
surveillance du scrutiny ont attir les soupons chez les
Rpublicains. Dans le Colorado, le secrtaire d'Etat
rpublicain a accus le ministry de la justice (dmocrate)
de ne pas lancer d'enqute suffisamment virulente sur les
fraudes aux inscriptions sur les listes lectorales.
Les inscriptions sur les listes lectorales font aussi
l'objet de contestations des deux camps. En Ohio, selon le
New York Times, l'explosion des inscriptions est
particulirement vidente, avec 7,8 millions de votants
inscrits, soit 700.000 de plus qu'au dbut de l'anne.
L'organisation Project Vote prvoit des litiges tous
azimuts, notamment autour des bulletins "provisionnels"
qui permettent des lecteurs n'tant pas certain qu'ils
sont inscrits de voter, quite ce que les autorits vrifient
plus tard si ce vote doit tre compt.
Les conditions de vote pourraient aussi tre
contestes, ainsi que la fiabilit des machines de vote
lectroniques qui ne permettent pas, en cas de besoin, de
recompter les bulletins.
Le 2 novembre, les deux principaux parties vont
dployer des dizaines de milliers d'avocats pour veiller au
bon droulement du scrutiny et dcourager les tentatives
d'intimidation des lecteurs par l'un ou l'autre camp. (AFP)


sur l'honntet du
WASHINGTON, 18 Octobre L'ancien president
dmocrate amricain Jimmy Carter, habitu des missions
internationales de surveillance d'lections, s'est dclar
lundi "encore un peu inquiet" sur l'honntet du vote pour
le vote prsidentiel du 2 novembre, "particulirement en
Floride et en Ohio".
"Je suis encore un peu inquiet qu'il puisse y avoir
quelques irrgularits le jour de l'lection, comme il y en
a eu en Floride" il y a quatre ans, a dclar M. Carter sur la
chane de tlvision ABC lundi matin.


Page 16


PRESIDENTIELLE US

Jimmy Carter "un peu inquiet"


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
AMIT*AE5TTATi ACOUTINTYV


IMli -. i MIAMI, FLORIDA MA
*"ARTgSNTO MIAMFD
PROC MRENENT MANAGEMENT
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be obtained through
the Department of Procurement Management, Vendor Assistance Unit, 111 NW 1"' Street, 13"' Floor, Miami, FL
33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid
package below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through
the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's
complete return address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade
Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website (www.miamidade.gov/dpm/
) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be
opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated
time and date, is solely and strictly the responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1st
Street, 17'h Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106


Wednesday November 10, 2004


The following bid(s) will open at 2:00 PM on


4058-3/08-OTR-LW FROZEN MEALS DIETETICThis contract requires
Insurance. This contract includes Living wages. Cost $10.00
5860-3/09-OTR AIRCRAFT GOEM PARTS. SUPPLIES & REPAIRS
FOR CESSNA This contract requires Insurance. Cost $10.00
7719-4/09-OTR MEDICAL SUPPLIES Cost $10.00
7752-4/09-OTR-LW RAIL GRINDING SERVICESThis contract requires
Insurance. This contract includes Living wages. A pre-bid conference will held on Thursday October 28, 2004 at
3:00 pm at the Stephen P. Clark Center at 111 NW 1" Street, in conference room #18-4, Miami. Attendance is
recommended. Cost $10.00


,~m







Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


I LE COIN DE MIAMI I


Concert de Solidarit en faveur des victims

de l'ouragan Jeanne aux Gonaves


Par EVENS HILAIRE

MIAMI, 17 Octobre Le festival de solidarity
organis le 11 Octobre dernier dans les locaux de la FIU
(Florida International University) au profit des victims
de la tempte tropical Jeanne aux Gonaves, a t une
russite malgr une participation moins nombreuse
qu'attendue.
Comme annonc, un conteneur avait t mont
en la circonstance pour collector des articles pour les
sinistrs des Gonaives.
Des artistes de renom tels Jean Elie Telfort, alias
Cubano, l'excellent saxophonist Georges Loubert Chancy
(Skah Shah), Roger M. Eugene Choubou (Tabou Combo),


Dadou Pasquet du Magnum Band et la star hatiano-
amricaine Wyclef Jean avaient rpondu cette invitation.
Loubert et Cubano ont t chaudement applaudis
dans l'interprtation de Haiti et de Sentiment, deux
anciennes compositions du Skah Shah.
Pour sa part, le guitarist mrite Dadou Pasquet
tait au sommet de sa forme.
Le concert de solidarity au profit des victims de l'ouragan
Jeanne, tait un marriage entire
les musicians de l'ancienne et de la nouvelle gnration.
Jusqu'au mercredi 13 Octobre, les initiateurs de
ce festival n'taient pas en measure de donner un chiffre
approximatif des fonds recueillis.


oeuf le 9 Octobre dernier l'occasion de la rencontre des
Rpublicains haitiano-amricains avec le Gouverneur de
l'Etat de la Floride, Jeb Bush, l'approche du scrutiny du 2
Novembre prochain.
Jeb Bush tait venu chercher le support des
sympathisants du parti (rpublicain) pour la rlection de
son frre en Novembre.
A propos de la demand (TPS) faite rcemment
par le Premier ministry Grard Latortue en faveur des sans
papers Hatiens, le Gouverneur Jeb Bush a dclar qu'il
en a dj parl avec son frre le Prsident des Etats-Unis.
Le Gouverneur de la Floride pense que des gens
qui n'ont commis aucun crime et qui sont ici cause, dit-
il, de la situation au pays (Hati), doivent recevoir de la
consideration.
Pendant le droulement de la rencontre au Mariott
,des partisans de l'ancien president Aristide manifestaient
aux alentours du btiment logeant l'htel en faveur du
retour de ce dernier.


Le statut TPS: un grand rassemblement prvu pour le Le prix du carburant en

Mercredi 20 Octobre devant les locaux de l'Immigration hausse sur le march

la 79me Rue de Miami le statut de protgs temporaires pour les illgaux amricain


L'activiste Marlne Bastien, responsible de
l'organisation Fanm Ayisyn nan Miyami a annonc pour
le Mercredi 20 Octobre un grand rally devant le bureau de
l'Immigration qui se trouve la 79me Rue.
D'aprs Marleine Bastien, l'objectif de ce
rassemblement est pour rclamer des autorits amricaines







BOBYtopress Co


Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi pli


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd -
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1 lth Street
Naples, F34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


Hatiens.
Elle a en outre fait savoir que diverse
organizations de Miami prendront part ce rally.


Les Rpublicains parent

la conqute d'un second

mandate
L'enceinte du Mariott Hotel au Biscayne
Boulevard (centre-ville) tait remplie comme un


s.


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
JamaicaN.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


En bref


000


(suite de la page 2)
Le Canada a aussi demand ses citoyens d'viter
de voyager en Hati moins que cela ne soit
"absolument ncessaire."

Arrestation du Pre Grard Jean-Juste ...
Elle a eu lieu le mercredi 13 octobre au Presbytre de
l'Eglise Sainte Claire de Tabarre o habitat le pre
Jean-Juste. Ce dernier interview par une chain
amricaine au moment mme o la police pntrait
dans l'enceinte de l'glise, a prcis qu'il se prparait
donner manger aux enfants de l'oeuvre qu'il dirige
quand la police a fait irruption dans l'enceinte du
presbytre. La population de Petite Place Cazeau n'est
pas reste les bras croiss. Rassemble-devant le
presbitre, elle a manifest sa colre en brisant les
vitres des voitures de police. D'aprs le porte-parole
de la police, Mme Gessie Coicou, les policies
n'taient pas venus arrter Jean-Juste, mais pour lui
poser certaines questions parce que son nom avait t
cit dans les violence de ces derniers jours. Ce n'est
que devant l'attitude de la population que les policies
ont dcid de procder l'arrestation du prtre.


Les residents de Miami se plaignent de la hausse
vertigineuse du prix du carburant. On constate que depuis
le passage de la tempte tropical Jeanne, les prix de la
Gazoline, du Gasoil et du Diesel ne cessent de grimper.
Par example, le gaz 93 se vend maintenant $2.25 $2.35
le gallon.
Pour le present moment, les autorits amricaines
sont uniquement intresses aux lections du 2 Novembre
prochain.

EVENS HILAIRE


Monseigneur Serge Miot et l'arrestation
du Pre Jean-Juste
L'Archevque coadjuteur de Port-au-Prince, Mgr Serge
Miot, a dclar lundi 18 octobre dplorer que le Pre
Grard Jean-Juste n'ait toujours pas t dfr devant son
juge natural pour tre entendu, cela prs d'une semaine
aprs son arrestation au presbyre de l'glise Sainte Claire,
Petite Place Cazeau, Port-au-Prince. Mgr Miot a
galement dclar que le fait que les fidles de la paroisse
et des gens de la zone aient protest contre l'arrestation du
prtre, ne saurait justifier son arrestation. Il tait tout fait
natural que les gens manifestent en faveur d'une personnel
qui ne leur a toujours fait que du bien. Enfin, l'Archevque
coadjuteur a insist sur le fait que les accusations sans
preuves et les pratiques destructrices de dnigrement
doivent cesser pour laisser la place au dialogue qui seul
peut aider le pays prendre les rails de la reconciliation et
du dveloppement.

Maitre Bernard Gousse et l'arrestation du
Pre Grard Jean-JusteLe Ministre hatien de la
justice, Me Bernard Gousse, a accus le cur de la paroisse
Sainte-Claire d'avoir finance et hberg des terrorists.

Justice et Paix dnonce une arrestation "sans
mandate et avec brutalit" (voir En bref/ 18)


877F2 INE 2 me Aver ue

Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
SAnnP~r forrdr


'iL;


* CD's (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams]
* Produits de beaut
* Produits nour cheveux


Page 17


il, lymilry timr...1







Page 18 Les Jeux de Bd Mercredi 20 Octobre 2004
Page 18 Jeux de Be arHati en Marche Vol. XVIII No. 38





Allez de TAUDEE GILLES, en utilisant des mots du du vocabulaire B OI IMIEIR
franais, et ne changeant qu'une lettre par line. B A UM E IS




AnJhang G ILLES
Changchun


Datong 1. Instrument de musique -
Fuzhn AN FA G S 2. Emptra 3. Pronom Conjonction rrangez les sept lettres ci-dessous
Guanhou A H S N DA O 4. Pronom relatif Ruisselet pour former un mot franais
Guiyang T^A NGK Gfor
Hangzhou ( UOZUF Z F L /W 5. Fortifier- 6. Buste- Pantalon -
Harbin JF ESZ ; J"O.
H onK, G' O 7. Statue reprsentant un animal U A
Jn a S N vG E o w u Conjonction 8. En matirere de Tente.
Kowloon A' A C U J H
Lanzhou A H A 'A N KO A VERTICAL O P E
Nanchang J CN z TN
Nanjing E I Z ZA H L 1. Juge athnien 2. Matin -
IShangahai H H A Element grec significant "terre" S P
Shenyang SREOGE L U KDQG
hen MA UH B G IN GADO H 3. Possibility d'tre present en different endroits la fois- I -i i I I
sauang L R Q AN I J 4 4. Hydrocarbures 5. Aval Erbium -
anjin 6. Mtal Rubidium 7. Lusitaniens Solutions de la semaine passe
Urumqi
wuhan 8. Paon-de-nuit. TARAUDE
Xian '
Zhengzhou


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
T1: 221-8567 /221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com
5h00 6h30 Born veil en musique

6h30- 7h00 A. Pipirit chiantaint
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00 9h00 M lodie IM atixi avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


10h00- Midi Le Disque de l'Auditeur
animation: Jacques Lacour

12h00- 12h15 Le Mtidi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

12h15-2h00 Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime
2h00-3h00 C'est si bon
en charnsorns...--
Emission de Chansons Franaises

3h00- 5h00 Le Born Vieux 'Termps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill

5h00 Le Jourral de 5 Heures


7h00- 8h30 Amror y Sabor
8h30- 9h00 Soir Informations

10h00 Notre Grand concert
( Lundi et Mercredi : L'heure classique )

Jazz at Teri (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits

9h00 et au-del Cavaliers, prenez
vos damres (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens
Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez
Mlodie, c'est plus fort
en musique !


En bref...
(suite de la page 17)
Le responsible de la Commission Nationale Justice et Paix de Port-au-Prince, le pre Jean
Hansens, a critiqu la faon don't l'arrestation du pre Grard Jean-Juste a t opre la
semaine dernire: sans mandate et avec brutalit.
"Si quelqu'un se rend coupable d'un quelconque acte de violence ou agit en dehors des
prescrits de la loi, des plaintes doivent tre dposes contre lui devant les autorits
comptentes pour qu'il puisse rpondre de ses actes et se dfendre normalement", a fait
savoir le pre Hansens.

Reactions Miami
La 54 th Street, celle o se trouve le Centre de Rfugis Hatiens de Miami don't le Pre
Jean-Juste est le fondateur, s'est mobilise le vendredi 15 octobre, pour rclamer la
liberation de Grard Jean-Juste, ainsi que celle d'autres membres de l'ex-gouverement
Aristide emprisonns par le gouvernement intrimaire.
Les manifestants portant des posters avec la photo du prtre emprisonn, chantaient
"Librez Pre Jean-Juste."
Pour l'activiste Farah Juste, c'est l'administration Bush qui veut formerr la bouche Haiti
avant les lections amricaines". Le Premier ministry Latortue, lui aussi un resident de
Floride, en a pris videmment pour son grade au course de la manifestation.
La soeur du pre Jean-Juste, Francine Jean-Juste Dlica, a affirm que son frre est un non
violent qui a toujours suivi la lettre les principles du Rv. Martin Luther King.
Marleine Bastien, une autre activist qui a travaill avec Jean-Juste au Centre des Rfugis
de Miami, a rejet d'un revers de main les diverse charges qui, d'aprs elle, font tout
simplement parties d'un plan du gouvernement hatien de diaboliser tout ce qui est partisan
d'Aristide.

Le secteur priv se flicite de la russite de la journe de protestation
du vendredi 15 Octobre
Les activits ont t totalement paralyses Port-au-Prince le vendredi 15 octobre, suite
un mot d'ordre de grve lanc par la Chambre de commerce hatienne, en signe de
protestation contre le terrorisme.
Les coles, les marchs publics, les banques commercials et le transport en commun ont
t gravement perturbs.
Les portes des bureaux publics sont rests fermes, en dpit de l'appel lanc par le Premier
ministry intrimaire Grard Latortue aux employs de l'administration publique, pour se
prsenter leur poste.
Plusieurs citoyens interviews dans les rues de la capital, ont estim que la population
avait dcid de ne pas gagner les rues pour viter d'tre victim dans le cadre
d'affrontements entire secteurs rivaux.

La Justice se rsume en "arrestations et emprisonnements" sous le
gouvernement Alexandre/Latortue ...
Le responsible du Comit des Avocats pour le Respect des Liberts Individuelles (CARLI),
Me Renan Hdouville, a dnonc le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire Port-au-
Prince depuis 2 semaines. Le Parquet de Port-au-Prince et les tribunaux restent ferms sans
la moindre explication, une situation qui constitute une violation flagrante des droits des
personnel arrts et maintenues en prison sans avoir t dfres devant un juge dans le
dlai imparti par la loi.
"Sous le gouvernement Alexandre/ Latortue, la justice se rsume en arrestations et
emprisonnements", a conclut me Hdouville.

LETTRES : Gary Victor, Prix RFO Livre.
L'crivain hatien Gary Victor a remport le Prix RFO Livre 2004 avec son roman:
" Je sais quand Dieu vient se promener le soir dans mon jardin ".
Gary Victor a remport le prix par 7 voix sur 10.

Le ministry de la justice announce l'augmentation de l'effectif de la
PNH et la leve de l'embargo sur la vente des armes Haiti
Le ministry de la justice, Bernard Gousse a fait savoir jeudi que l'effectif de la police a t
renforc. Il a indiqu que des moyens additionnels ont t mis la disposition des policies
pour contrer, a-t-il dit, l'action des terrorists. Bernard Gousse qui a repris le slogan du
movement nou pap p" (nous n'aurons pas peur) s'est rjoui par ailleurs des operations
menes ces derniers jours par l police, au course desquelles plusieurs personnel ont t
arrtes et d'autres tues. Il a galement fait savoir que l'embargo sur la vente d'armes
Hati a t leve. Le rgime intrimaire a dj plac des commander pour l'achat d'armes et
d'autres quipements pour la PNH, a-t-il fait savoir.

Un certain Mouvement de Rsistance des Bases Populaires (MRBP),
revendique le movement organis au Bel-Air
Un porte-parole de cette organisation a fait savoir que ce movement a t organis dans le
but de porter les autorits intrimaires respecter la Constitution et travailler dans
l'intrt de toute la population hatienne, sans exclusion. Ce movement vise galement
dfendre les habitants des quarters populaires contre les attaques meurtrires des militaires
dmobiliss et des mercenaires recruts a-t-il dit, pour organiser la repression dans ces
zones. Le Mouvement de Rsistance des Bases Populaires demand aux autorits
intrimaires de librer sans distinction les prisonniers poliques et d'oeuvrer au retour
l'ordre constitutionnel pour favoriser un climate de paix dans le pays.


1%I


I


-M 7M MF-,Uffli PM iTJTU MTJTj TMPn777, iTTilrJ= MJTT i7L


i








Mercredi 20 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol XVIII No 38


YOLANDE THOMAS:


YOUN WOL MODL POU JENS-LA


LAKONESANS AK
YOLANDE THOMAS
NAJAC
Yolann ft ri lantman nan
Pbtoprens-Ayiti, 13 Me 1931. Manman li
te rele Hermance Lespinasse Joseph. Papa
li rele Dieudon Joseph. Nan premye
maryaj ak Roland Thomas, li fe 4 pitit. 2
gason: Harry ak Roland Junior. 2 biblo
medm Marie-Suzanne ak Ginette.
Yolann remarye an 1982 ak Raoul Najac
nan Nouybk.
Yolann te lekbl "Externat St.
Rose de Lima" rive jous nan klas Brev.
Apre sa, l'al nan kolj Ulrick Duvivier
nan Babyl jiska klas retorik.Yolann kite
Ayiti an 1955. Sa vie di li gen 34 ane depi
li kite Ayiti cheri peyi li. Depi 34 ane sa
yo l'ap lite pou libte ak jistis nan peyi
d'Ayiti. Nan Nouybk, li pase 2 an nan City
College kote li mare youn "B A" nan
"Office Management" ak "Accounting".
Plis ank apre youn ti tan nan 'Adelphi
University" nan Nouybk li soti ak youn
stifika "Social worker".

Nan Nouybk, Li pase 15-an ap
travay pou Fred ak Golman Company. An
bon manadj, an bon boukkip, li kenbe
liv finans konpayi sila-a, F k6mann, voye
kbmann, resevwa lajan, voye bbdwo bay
kliyan. Yolann se te anplwaye dekonfyans
responsab Konpayi Fred and Golman.
Fmen konpayi-an femen l'al mete tt
ansanm ak youn bann konpatriybt nan
paws Sakrek-Kwins ki t'ap chache
louvri youn sant kominot pou ede refijye
yo ak kominote-a.

YOLANN NAN HAUP
Yolann, nan vi-l pa janm
papiyonnen. L l'ak ou, l'ak ou nt. Se
youn mounn ki konn sa li vle. Ki konn
chwazi. Li konn gou bouch li. Youn bon
mounn ki chaje ak sajs, ak devoumen.
Li pa janm fatige, li pa janm derefize.
Yolann nan Nouybk, se te younn nan poto
mitan younn nan pi gwo bganizasyon sant
kominot yo ki rele HAUP. HAUP,
pwononse an angle nan epbk sa-a te vle
di ESPWA, ESPWA pou youn dal refijye
ki t'ap debake nan fen ane 70 yo, youn
dikdal refijye Miyami t'ap devide sou
Nouyk. ESPWA jwenn youn parenn ki
pou responsab yo, ESPWA ti moso
manje, youn ti soutyen, youn ti kenbe
men, ESPWA youn kay pou yo dbmi,
ESPWA youn bon avoka ki pou defann
yo. HAUP ki vie di : Haitian-American
for Progress derape nan legliz Sakrek-a
ak Fad Guy Sansarik, Marika Fouche,
Yolande Thomas Najac, Colette Saint-
Louis, Gilbert Roland............

HAUP YOUN SANT KOMINOT
TOUTBON
HAUP derape ak tout bl lide
pou ede fr ak s nou yo nan besmant
legliz Sakrek-a. Travay pran ch. Refijye
ap vide. Refijye pa gen kote pou yo dmi.
Refijye ki fin ganize dmi, bezwen
manje, bezwen travay. Nesesite fe brenn
ting travay'; kidonk, Fad Sansarik ak
ekip solid Pawbs Sakrek-a tonbe f
"Fund Raising", voye lt, rele nan telefon
tout gran ng nan kominote-a Nouybk la
pou pote-kole, pou ede HAUP devlope
pou yo ka ede malere yo. Nouybk, gen
mounn debyen. Ayisyen Nouyk te
konprann val ak enptans travay la.. Se
konsa, mesye-dam yo rive sanble ti kb,
y'achte youn 4-poto nan 221-05 Linden
Boulva-a. Yo bay travay, kay, svis pou
mounn ki malad, imigrasyon, housekeep-


ing, Gadmalad,
konpit, aprann
tape. Nou ta ka
menm di nan
epbk sa-a
HAUP, se te
premye Sant
Ayisyen ki
fome ak Ayisyen
Ayisyen ap
dirije, Ayisyen
ap finanse ki pa
te ko janm
made leta
senkb pou bl
travay yo t'ap fe BAY T
pou kominote GOU
Nouybk la.
Yolann te toujou devan, devwe fok pa plis
pou pote sekou bay fr nou yo. Se pa 4-5
yo dbmi nan salon lakay li, lb yo poko
jwenn parenn ki pou adopted yo.

YOLANN AK TRAVAY JADEN
YO
Younjou, youn kout telefbn pati
nan ofis p Sansarik.. Se te youn P
Meriken ki lage youn move nouvl nan
zbry P Sansarik. Li di li dekouvri youn
makn Ayisyen, ki gaye toupatou nan tout
twoubwa Etazini-an.Ayisyen y'ap vann,
Ayisyen gwo konpayi kontrakt ap achte
tankou bt al lage sou bitasyon. Ayisyen
sa yo ap ranmase koton, fwi ak legim nan
peyi Alabama, Kawolin din, Kawolin
disid, Vijini, Pennsilvani, Joji, Merilann...
Y'ap monte desann ak yo tankou esklav.
Depi sezon-an fin youn kote, y'anpile yo
kou bt travase nan youn lt zn. Y'al
pran yo nan kan tankou kan "Bellglade
ak Fort Pierce" nan Florid la, achte yo kon
esklav epi al jete yo sou plantasyon sa yo.
L p Sansarik bay Yolann
nouvl sa-a, k-1 fann an miyt moso. Li
ofri tt li pou 1' al w ak de je-1 ki kalite
miz ak soufrans fr ak s nou yo ap pase
anba pat bann espwat sa yo. Nan mwa
Dawou 1980, l'al nan youn kan ki te nan
Delaw toupre Wachintonn Sa Yolann
w ... manman pitit mare vant. Li jwenn
fr nou yo nan youn eta kochon
Fondng... pi mal pase nan epbk
esklavaj. Y'anpile pil sou pil nan youn
ansyen kan konsantrasyon ki te bati an
1940 nan dezym g mondyal, kote yo te
konn mete prizonye Alman ak Japon.
Chak ti bout chanm yo, tou jis, menm
gwos ak youn ti selil fbdimanch gen 5-
6 ayisyen k'ap vin ladann. Nan mitan
chanm nan gen youn ti kuizin pou yo tout
svi nan youn chal k'ap boukannen yo
tankou patat anba sann.
Depi 5-30, granm maten, anvan
chat pran tiwl li, yo leve. Otobis la pase
bwote tout mounn fanm kou gason, malad
osnon byen ptan pou y'al koupe tomat,
konkonm, ponm, chadk, ...anba lapli
tankou soly midi.. Ko yo plen bousbl. je
yo wouj ak san Yo peye yo 35 kbb pou
chak bokit. Fk yo pouse 60 bokit anvan
pou yo mare 20 dola pou jounen-an. Yo
pa travay chakjou. Dapr sa yo di Yolann,
yo konn travay youn grenn senmenn pa
mwa. men yo blije ret la. jwenn 5.dola pa
senmenn pou peye pou ti bout prizon-an
plis peye pou manje.. Gen fanm. Gen
timounn 14-an. Fanm ansant yo di Yolann,
yo pa janm fe yo w dokt.. Maladi fin
manje gawo yo; maladi tankou malarya
ak sifilis.

YOLANN REYAJI AN ATIS
Nou ta ka di Yolann se premye
atis ayisyen nan Nouyok, ki vizite malere


sa yo. Li te kole
tt ak m, dokt
ameriken ki gen
bn volonte yo
pou ede yo, bay ti
swen medical,
gaye koze-a nan
zbry gwo
jounalis Meriken
ak Ayis)en yo.
Yolann pale ak
vye fr ak B yo
ki nan peyi pdi.
Li ba yo kouraj.
Li Chante pou
'AY... VIV LAVI! yo...


Yolann Sou Sn,
L'andenmon

Teyat se tankou


young opybm pou akt. Bon akt ki konnen
val teyat, lb yo goute-l nan pwen kite.
Se kbmkwadire teyat la gen youn leman,
youn f-w vle, youn tipriz chame... ki f'e
anpil bon atis damou pou li konsa. Yolann
se younn nan yo. Daytou, li pa kache-l.
Depi l'ap monte sou sn, li se young lt'
mounn. Li pa w, li pa tande. Menmsi
mounn ap pale, ri, fe bri, se pa li ki sou
sn nan, se chwal la. L l'sou sn
l'endenmon. L li sou sn, lwa toudenkou
monte-l, li pa bezwen soufl. Day soufl
se lenmi Yolann; li toujou di : soufl fe
akt pdi plis li ede-l. Youn bon soufl
dwe konn tks li pibyen pase akt ki sou
sn nan. Sou sn menmsi Yolann ta kole,
pa fatige-ou, sentespri-a ap dekole-l san
jefo, san poblm...Li p'ap kanpe, li p'ap
beke, l'ap asosye min ak ti asezonnman
langay jiskaseke li rederape...
Se sa young bon akt. Fk
ou mt tt ou. Pou mt tt ou, fk bourik
ou byen single. Fk ou kenbe brid yo
byen fem tankou young bonjan pofesyonl
Verite sa-a bon nan tout sa young mounn
ap fe nan lavi-a. Sou young sn lespri young
bon pwofesyonl vin libere, li santi-l leje-
leje, alz kon mt blz grasa young tralye
teknik li te aprann e li te byen konprann.
Esperyans .Yolann nan plizy
bganizasyon kiltirl, wbl lijwe nan plizy
pysteyat, preparasyon li pran nan men
kk bon titch adramatik fe nou deklare
Yolann Toma, premye akt nan
dyaspora-a.

Esperyans Yolann kay M Estna
Teknik sa yo Yolann
aprann yo depi lontan lontan. Li te gen
5-an lb li te koumanse fe teyat nan lekbl
"Sainte Rose de Lima". Jouskounye-a
Yolann toujou ap resite premye powm li
te aprann nan vi-l, premye fwa li te monte
sou sn. Li pa sonje non ot-a men tranch
li sonje yo toujou konsve tout sav sivik
ak politik yo jounen jodi-a.

"Le courage n'est pa seulement aux
soldats
Il n'est pas seulement l'homme qui se
bat
Pour dfendre un pays qu'il aime...
La vie est un champs de bataille..."
Fraz pwetik sa yo bay
anpil refleksyon jounen jodi. Ki solda?
Ki responsab ki gen sans responsablite
nan peyi-a? Eske solda ki plase pou
defann pp. ede peyi-a devlope eske yo
gen kQuraj? Kouraj pou defann youn pp,


youn peyi? Eske vrmanvre yo renmen
peyi-a? Depi lendepandans nou annafe ak
youn bann gongolo k'ap vire sou do pou
plen pbchyo. Younn ap devore lbt tankou
ti toutou k'ap goumen pou zo.
Timounn, Yolann te konn
nan tout konkou chante, di pwezi pou
odit HH2S ak HH34 N, pi gwo estasyon
radyo nan epbk sa-a. Ti katkat, Bl ti
demwazl devan letennl, gwo boulot, li
te nan tout parad, lestonmak bonbe, drapo
ble-e-wouj ap flote, l'ap chante: "C'est
nous la jeunesse tudiante...Demain la
gloire d'Haiti...."
Awi se youn laglwa,
youn fyte eskonte ki poko kajanm vini.
Lavi ting, se youn ttchaje, youn
masuife, youn goumen avi pou lavi san
vi. Depi youn batay fini, youn lot
pwente... Depi youn soufrans fini youn
lbt rekmanse... Si se pa maladi, se
politik, si se pa politik se katastwbf
natirl....Youn soufrans anpmanans,
youn madichon ki la k'ap kale plichon
de jenerasyon an jenerasyon. Sa k'ta di
se ti demwazl sa-a ki youn jou ta pral
monte sou sn pou li denonse enjistis ak
soufrans, miz ak malveyans sa yo nan
peyi d'Ayiti?

Espervans Yolann ak Haitian Bells
Nan kbmansman ane
.1970 yo, nou jwenn Yolann Toma nan
Haitian Bells. Haitian Bells se te youn
gwoup atis chant folklb younn nan pi bl
gwoup koral nan Nouyk la nan epk la.
Nan Haitian Bells nou te jwenn Frantz
Kiki Wainwright, akt-chant-konpozit
ki te gen youn bl mizik ki rele Severine
ki te fe siks nan youn plak Haitian Bells
te pibliye. Nan "Haitian Bells" te gen
Raymond Dussecks, Nicole Baron
Rosefort, Denise Lallemand, Claude
Gabriel, Joachin Levy, Kiki. Wainwright..
youn ekip gason ak fanm ki t'ap defann
kilti peyi yo. Yo te konn chante ,chante
kreybl. Yo te konn chante, chante Franse
...youn kalite materyo nan epbk sa-a ki
te penmt Ayisyen Nouybk
Jan Mapou

OMAJ POU YOLANDE THO-
MAS Akt, Chant,
Administrat ki pran laretrt
apre 50 ane travay nan peyi
Etazini ....ap kontinye senmenn
Pwochenn



DIMANCH 31 OKTOB
SOSYETE KOUKOUY
PRAL FETE
AGRANLIJYN
JOUNEN

ENTNASYONAL

KREYOL
NAN SANT KILTIREL
MAPOU
LIKIDASYON LIV KREYOL
MIZIK, CHANTE, DANS,
MANJE KREYOL
ENVITE ESPESYAL:
POWET EKRIVEN
JOUNALIS

EDDY GARNIER
K'AP SOT KANADA.
ANTRF ,C.RATIS.


Page 19


i I


V







I BACKPAGE I


Mercredi 20 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 38


j


A tous les moments de votre vie,
CAM est toujours present
pour vous apporter son aide et ses services.

Nous sommes la premiere compagnie
de transferts sur Haiti
avoir tabli depuis 20 ans
un service la clientle professionnel et efficace
devenu une tradition imite par la competition.
Le public prfre CAM car il fait confiance au leader,
son experience et sa garantie.

Lorsque vous faites votre transfer
partir des Etats-Unis
et du Canada jusqu' 5 heures P.M. (le soir),
le destinataire Port-au-Prince
ou dans les villes de province
reoit son argent domicile en moins de deux heures
(pourvu qu'il soit present au moment de la livraison).
Un dpt peut galement tre effectu sur compete
n'importe quelle banque en Haiti.


tre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
A: 1-800-934-0440 HATI: 800-256-8687
faites vote transfert ONUNE: www.camtransfertcom
Autoris par les dparlemeni bancaires de New York. New Jersey. Connecticul
Rhode Island, Massachusets, Washington DC, Georgie et Flonde


Ii


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie n'est
plus la mme




7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...


Page 20




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs