Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00230
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 13, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00230
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Halti en Marche dition du 13 au 19 Octobre 2004 Vol. XV ro 7I,

UNE EPEE DE DAMOCLES

Gonaves compete ses morts: entire 3 et 5.000

A Port-au-Prince, la mme catastrophe peut
AUPORINCEPour le
APORITfaire au moins 100 fois plus de victimesreste, la c
Octobre Gona- 3.000 morts ont dj disparu dans les d'intensit et elle sera termine en naut international s'en charge. La
ves est dj loin d'Hati, entendez la statistiques. novembre. On n'y pensera plus. Ce ne sera Banque Mondiale et l'OEA ont dcid
"rpublique de Port-au-Prince". Les La saison cyclonique a diminu qu'un mauvais rve. (voir Port-au-Prince / 2)

POLITIQUE

Une "Opration

Bagdad" plusieurs
ANALYSE n'est pas I'opera italien mais la
PORT-AU-PRINCE, Lt e mason des horreurs.
II Octobre La conjoncture politique Le dcor plant est la chasse au
de ces deux dernires semaine. a encore La\'ala>. le diir d'en finir alec le,
augment la confusion. C'est in\ itable. partisans trop zle d'un regime qui a ete


Rescans de la temoele enanl identifier les corns de leurs enfants iictimes


Arreslations opres au Bel Air par la police nalionale et les casques bleus
pih I', .P


Theatre plusieurs dimensions et
diffrents plans ... nmas dans un mme
dcor. Les plans glissent consumment
de l'un l'autre, l'un dans l'autre. dans
un bel ensemble, conduit d'une main
ferme el a\ec une determination
farouche. Cela c'est sur le paper. Sur le
terrain, grincements et accidents de
parcours s'accumulent. L'aboutissement


: GERARD PIERRE-CHARLES
Le Secrtaire gnral de ville dj traumatise par la violence
l'OPL (Organisation du Peuple en qui fait rage depuis de nombreux jours.
Lutte) est dcd le Dimanche 10 Grard Pierre Charles est
octobre Cuba o il tait en voyage dcd de complications d'une
. .e de sant. La nouvelle a fait l'effet bronchite.
d'une bombe Port-au-Prince, une (voir Pierre-Charles /10)

Deux soldats de l'ONU

blesss en Haiti
GONAIVES, Hati, 10 Des employs de Mdecins
Octobre Deux soldats de maintien du Monde ont galement t attaqus
de la paix de l'ONU ont t blesss samedi soir dans la ville des Gonaves
en Hati lors d'une fusillade qui a ravage par le passage du cyclone, et
oppos des rescaps de la tempte l'organisation franaise a indiqu
tropical des partisans de l'ancien qu'elle vacuait ses sept employs
president Jean-Bertrand Aristide, jusqu' ce que la scurit soit rtablie
ont indiqu les autorits dimanche. (voir Soldats ONU / 3)


ren\erse de haute lutte il j sij moist et
qui. scandale. continuent a rester le,
seuls maijres du pa\. Mensaant donc
de jlouer les empcheurs de danger en
round lors des futures election l'anne
prochaine.
Plan numro 1: Elimination
total du La\alas. La solution finale.
i\oir Conjonclure /41


r Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email: pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


I


I. .1


'N i


i -" .








EN PLUS ...


EN BREF ...


Mercredi 13 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 37


GONAIVES:

ENTIRE 3 ET 5.000 MORTS

A Port-au-Prince,

la mme catastrophe peut faire

au moins 100 fois plus de victims
(Port-au-Prince ... suite de l 1re page) s'est fait chahuter de belle faon par la
d'octroyer $13 millions pour aider les bande Buter Matayer et Winter Etienne
communauts sinistres. qui lui reproche de ne pas avoir respect
La Reprsentante Maxine Waters ses promesses.
(Dmocrate de Californie), qui effectuera De qui se moque-t-on, n'est-ce


Le Secrtaire Gnral de l'OEA, Miguel Angel Rodriguez, visitant les Gonaives
en compagnie du commandant local des soldats argentins de la Minustah
photo AP
bientt une tourne des rgions dvastes pas monsieur le premier ministry. Faut-il
.~~ ~ .'--A ,--- n


par les ouragans cette anne dans les
Carabes, dans le cadre d'une demand
pour une aide de $250 millions soumise
par le Black Caucus au Congrs amricain,
a annonc qu'elle se rendra directement
aux Gonaves, mais pas Port-au-Prince,
Port-aux-Crimes.
Les ministres et secrtaires d'Etat
des plus grandes puissances, les secrtaires
gnraux des plus importantes
organizations internationales font
spcialement le voyage aux Gonaives ...
Y en a donc que pour les
Gonaves. De quoi nous rendre jaloux.
En effet, on apprend dans le
mme temps (dpche HPN) que le
gouvernement est en train de faire la qute
pour payer $43 millions d'arrirs sur le
service de la dette la mme Banque
Mondiale.
Le ministry des Finances indique:
"Le Canada nous a formellement promise
titre de don 7 millions pour payer nos
arrirs."
Pour le reste ($36 millions), "la
collect continue", aurait poursuivi le
ministry, selon HPN.
Autres dclarations de notre
grand chiquier la mme agence: le
prochain budget de la rpublique s'lve
31 milliards de gourdes. Mais tenez-vous
bien: "Nous finanons le budget hauteur
de 2 milliards de gourdes. Nous sommes
responsables des dpenses courantes et de
fonctionnement et d'une parties des
investissements" a confi le ministry.
Pour le reste, bien entendu, la
collect continue!
Et tout cela dbit sur le ton le
plus natural, aussi bien par le ministry que
par le journalist.
Dj sous Jean-Claude Duvalier,
on disait que le budget d'Hati tait finance
80% par la communaut international.
On a donc volu. Vous vous
rendez compete: 2 milliards sur un total de
31 milliards. J'entends par l qu'on ne
prend mme plus la peine de souligner.
quel est le pourcentage de la participation
locale. Mais surtout on n'en ressent plus
aucune mauvaise conscience ...
Vive les technocrates, et passons
la monnaie!
Pourtant visitant nouveau
samedi les Gonaves, le Premier ministry


donc qu il s agisse de oien autre chose que
des pauvres sinistrs de la tempte Jeanne

En effet, une rumeur court en
ville selon laquelle c'est Jeanne qui a sauv
Latortue. Car tant donn la fronde qui se
prparait contre lui, le chef du
gouvernement aurait t vir depuis
longtemps.
Pour le remplacer par qui? On a
tout le temps d'y penser. N'est-ce pas!
En effet quoi sert un
gouvernement qui ne peut mme pas
couvrir 1% du budget national?
Revenons, par example, aux
dbats de la champagne prsidentielle
amricaine.
Vendredi, lors du second dbat,
Kerry attaque Bush sur le deficit et les
remises d'impts.
Comment, dit Kerry, un
gouvernement qui a mis la nation en
deficit, alors que Clinton avait laiss un
surplus de 5 milliards, et qui mne une
guerre coteuse, peut-il en mme temps
accorder au 1% de la population qui gagne
plus de $200.000 par an un tax-break
(remise d'impts)?
Conclusion du candidate
dmocrate: ce sont donc les moins fortunes
qui patient la facture.
Bush rpond que ces avantages
doivent permettre aux grandes entreprises
de crer de nouveaux emplois. Mais mal
lui en prit car Kerry observe aussitt que
c'est la premiere administration qui depuis
60 ans a perdu plus de jobs qu'il n'en a
t cr avant son arrive.
Bien entendu, ce sont l des
arguments lectoraux. Ce n'est pas faux,
mais aussi c'est arrang, grossi, caricatur.
Cependant chez nous aussi, le
gouvernement a consent un tax break aux
plus gros revenues, ceux qui ont perdu au
course des pillages, quoique aucune
estimation officielle n'ait jamais t rendue
publique. Mais combien de jobs ont t
crs? Combien qui devraient tre cres?
Nul ne sait. Personne ne sait rien du deal?
Personne ne veut savoir non plus, car il
existe bien un conseil des sages?
Pourtant seul le gouvernement
qui est poursuivi et vilipend.
Vous me direz, qu'est-ce qu'il
peut prendre alors de vouloir gouverner un
tel pays? (voir Port-au-Prince / 3)


Mort du Professeur Grard Pierre-Charles
Le Coordonnateur national de l'OPL (Organisation du Peuple en Lutte) est dcd le
Dimanche 10 octobre Cuba o il tait en voyage de sant. La nouvelle a fait l'effet d'une
bombe Port-au-Prince, une ville dj traumatise par la violence qui fait rage depuis de
nombreux jours.
Grard Pierre Charles est dcd de complications d'une bronchite. *
Le Numro I de l'OPL tait une personnalit connue pour son grand courage, ses prises de
position contre la dictature des Duvalier, puis plus rcemment contre le president Jean-
SBertrand Aristide qu'il a qualifi de "dictateur en devenir."
Le Professeur Grard Pierre Charles cependant tait un homme de dialogue. On ne l'avait
pas beaucoup entendu ces derniers mois, et c'tait pour apprendre ce lundi qu'il tait
gravement malade et avait t transport Cuba.
La disparition du Professeur Pierre Charles va laisser un grand yide sur la scne politique
du pays. Il laisse de nombreux ouvrages, don't l'un des plus connu est "Radiographie d'une
Dictature."
Ancien secrtaire gnral du PUCH (Parti Unifi des Communistes Hatiens), Grard
Pierre Charles a t longtemps interdit de sjour aux Etats-Unis.
Nous prions son pouse Mme Suzie Castor, ses enfants, ses camarades de l'OPL d'accepter
l'expression des plus sincres condolances d'Hati en Marche.'

La violence se dplace vers les Gonaves
Trois personnel ont t tues samedi et dimanche aux Gonaves suite une altercation
entire des habitants de deux quarters de la ville, Descahos et Parc Vincent, a confirm le
dlgu gouvernemental Elie Cantave.
Le calme est revenue lundi grce l'intervention des casques bleus argentins.
Au moins 15 maisonnettes ont t galement incendies lors des incidents.
Ces derniers se sont products suite au meurtre d'un resident du quarter de Descahos par un
habitant de Parc Vincent.

Quelques cas de typhode dcouverts chez la population
des Gonaives
Des premiers cas de fivre typhode sont apparu aux Gonaves. Des mdecins travaillant
dans la ville des Gonaves ont rapport dimanche avoir dcouvert un cas suspect de fivre
typhode et la Croix Rouge hatienne a reconnu qu'il pourrait avoir plusieurs autres cas.
"Nous avons un cas de typhode" a dit le Dr Yves Jodesty qui pratique la mdecine interne
au Broward General Medical Center. Y en a-t-il plus? Probablement. J'attends voir."
La prsidente de la Croix Rouge locale, Dr Michalle Amde Gdon, a dit que plusieurs
autres cas suspects de typhode sont apparus aux Gonaves ces derniers jours.
Il y a eu quelques cas suspects la semaine dernire. Nous ne voulons pas paniquer les
gens. Nous ne l'avons pas encore confirm par des tests de laboratoire mais il semblerait
que c'est la typhode" a dit le Dr Amde Gdon.

Des mdecins hatiens de Miami sont venus offrir leurs services aux Gonaves
Le Docteur Yves Jodesti, president du chapitre de Miami de l'Association des mdecins
hatiens, a dit que son organisation est arrive avec des dons en mdicaments et en
quipements du North Shore Hospital et du Holy Cross Hospital. Son quipe restera aux
Gonaves pendant une semaine, puis sera remplace par une autre frachement dbarque.

La situation Port-au-Prince le lundi 11 Octobre
Au moins deux personnel ont t tues par balles lundi Port-au-Prince lors d'une
nouvelle journe de tension. Les corps ont t dcouverts dans les rues du centre de la
capital. Une femme a aussi t tue dans un autre quarter.
Trs tt lundi matin, la capital hatienne a t la proie de tirs sporadiques, ce qui a cr
une panique dans les quarters commerciaux. Les activits bancaires ainsi que les coles
ont fonctionn au ralenti. La police hatienne et des casques bleus de la mission onusienne
en Hati ont men des operations conjointes dans le quarter populaire du Bel-air o la
'plupart des incidents ont t enregistrs.
Une centaine de personnel ont t interpelles lors de ces operations pour la seule journe
du lundi.

Funrailles des policies assassins
Des centaines de personnel se sont runies lundi pour enterrer cinq officers de police alors
que les fusillades se poursuivaient dans la capital hatienne en proie des violence.
Les photographies de trois policies dcapits et de deux autres tus par balles trnaient
dans la salle de l'Acadmie de police o s'est tenue la crmonie funbre en presence du
Premier ministry intrimaire Grard Latortue, du president Boniface Alexandre (et du chef
"rebelle" Guy Philippe). Au moins sept policies ont t tus en une semaine de violence
qui a fait plus de 29 morts et des dizaines de blesss.

"Je fais parties de la solution" dclare Aristide
Le President renvers Jean-Bertrand Aristide a dclar de sa terre d'exil en Afrique du Sud
qu'il fait parties de la solution du problme hatien secou par le violence de gangs arms
qui y font la loi.
Ces dclarations ont t faites vendredi, ler octobre: Je fais parties de la solution, parce
que j'ai t lu par le people hatien et que le people hatien aujourd'hui est ouvert au
dialogue, tout comme je le suis". Jean-Bertrand Aristide a fait ces dclarations la radio
sud-africaine (SABC) vendredi.
"Nous pouvons avoir ce dialogue pour paver la route pour une vie meilleure et je pense
que le temps est venu pour a" a prcis Jean-Bertrand Aristide au course de sa premiere
interview depuis cette remonte de la violence en Hati.

Deux soldats de la MINUSTAH blesss en Haiti
Une bataille entire soldats de la MINUSTAH (Mission de Stabilisation des Nations Unies)
et partisans prsums du president renvers Jean-Bertrand Aristide a clat samedi, blessant
un soldat brsilien des Nations Unies. C'est le premier soldat tranger bless depuis
l'arrive de la Mission des Nations Unies en Hati. Au course des changes de coups de feu,
il y a eu galement un membre de la Police Nationale bless.
Un casque bleu argentin a t lgrement bless galement samedi aux Gonaves, au course
d'une manifestation spontane, alors que le Prsident par interim Boniface Alexandre et le
Premier ministry Grard Latortue assistaient une messe en mmoire des victims de
l'ouragan Jeanne.

Troubles Port-au-Prince
Des tirs nourris ont t entendus la capital alors que les troupes brsiliennes soutenues
par la police tentaient d'intervenir dans le quarter du Bel Air, don't la population est
maintenue en otage par des gangs arms rclamant le retour de Jean-Bertrand Aristide,
selon la version gouvernementale.
Les soldats de la MINUSTAH ont rpondu aux tirs nourris qui les a accueillis. Un soldat
brsilien a reu une balle au pied. On dit aussi que plusieurs des membres du gangs
auraient t blesss, mais on ne sait pas exactement combien.
Le porte-parole de la mission onusienne, Toussaint Kongo-Doudou, a dclar que les
troupes trangres et la police ont arrt plus de 60 personnel souponnes d'avoir
particip l'attaque. Elles ont t ligotes avec des cordes et emmenes par les soldats de
la MINUSTAH.

Les incidents des Gonaves
Alors que le Premier ministry Grard Latortue et le Prsident Boniface Alexandre
assistaient une messe la mmoire des victims de la tempte la cathdrale des
Gonaves, une foule estime une centaine de manifestants tait rassemble devant
l'glise, lanant des insultes au Premier ministry et au Prsident intrimaire.
"Si le gouvernement ne prend pas ses responsabilits pour ce qui se passe ici aux Gonaves,
nous le ferons sa place. Rappelez vous que le movement ayant renvers Aristide a
commenc aux Gonaives", a rappel Wilfort Ferdinand s'adressant aux manifestants.
Frappant sur des seaux eau et agitant des branches d'arbre, les manifestants chantaient:
"Nous ne sommes pas effrays et nous continuerons fare pression." Ils se sont plaints
(voir En bref/ 18)


Page 2


I


SI






Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCH


Deux soldats de l'ONU

blesss en Haiti


A Port-au-Prince, la
mme catastrophe.
(Port-au-Prince ... suite de la page 2)
Pourtant la bataille pour le pouvoir
nouveau fait rage, au point d'en oublier dj
Gonaves moins d'un mois aprs le passage de la
Jeanne.
Par example encore, il y a cet ordre de
former les carrires de sable dans moins d'un mois,
parce que constituent un danger national, selon les
experts et les technocrates au pouvoir.
Mais supposons que dans moins d'un mois,
les technocrates aient t renverss. Car il ne faut
pas jouer, vendredi le Dpartement d'Etat amricain
a averti les citoyens amricains d'viter Hati.
Operation Bagdad. Etc.
Qu'arriverait-il cette measure concernant
les carrires de Laboule si le gouvernement change?
Car on sait comment les choses se passent chez nous

Les 3.000 morts des Gonaves n'ont pas
servi de leon.
Je ne sais pas ce qu'il a pris Astrix de
dcider que ce sont les Romains qui sont fous ...

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-


Prince


Auguste Elie
Auguste Elie a Membre et Prsident de
I'Assemble Consttuante de 1843, Membre
du Consedil d'Elal representanl le Dpar-
lement de I'Ouest en 1844, Snaleur et
Prsidenl du Snal, Secrtaire d'Etal
des Finances et du Commerce. Plus
Important, Augusle E a obtenu du
Gouvemrnement GEFFRARD la concession
pour le dveloppement de la Gonve et
a Sravail la promotion des exportations
agricoles et sylvicoles de ile Augusle Elie
est mort la Gonve le 2 avril 1869.


(Soldats ONU ... suite de la lre page)
dans les villes de la cte nord.
Un soldat argentin a t touch au bras dans
la ville des Gonaves samedi soir. Des manifestants
exprimaient leur mcontentement aux quelques
membres du gouvernement venus assisted une
crmonie religieuse en mmoire des victims des
inondations de la tempte Jeanne, les accusant de ne
pas faire assez pour les aider.
Par ailleurs, de violent changes de tirs
avaient secou la capital Port-au-Prince samedi alors
que 150 soldats brsiliens, utilisant des vhicules
blinds, patrouillaient dans le bidonville Bel Air o
de jeunes hommes arms demandaient le retour de
Jean-Baptiste Aristide, ancien president, chass du
pouvoir en fvrier dernier.
Un soldat brsilien a t bless au pied. C'est
la premiere fois en quatre mois de presence que des
casques bleus sont blesss en Hati.
Le secrtariat d'Etat amricain a conseill
aux Amricains de ne pas se rendre en Hati sauf en
cas d'urgence, voquant de "srieux risques". AP

Latortue et
Boniface Alexandre

chahuts aux Gonaives
P.6


1' 'I


- O
Superficie: 693 km2


'...
N-


0

0o IUNIBANK
|iiii1| *****

"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom


Adresse


Hati
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Un An
Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


I I
I I


ATTENTION DANGER SOMMAIRE
Gonaves compete ses morts entiree 3 et 5.000
A Port-au-Prince, la mme catastrophe peut faire au moins 100 fois
plus de victimes.p.1
ANALYSE
Une Opration Bagdad plusieurs ttes p.l
L'EVENEMENT
Mort de Grard Pierre-Charles p.1
Grard Pierre Charles : Une vie, un combat p.10
L'ACTUALITE EN MARCH
Deux soldats de l'ONU blesss en Hati p.l
Au moins 3 personnel abattues lundi dans de nouveaux incidents p.4
Un casque bleu brsilien bless au Bel Air p.5
Des manifestants s'en prennent Latortue aux Gonaves p.6
Funrailles de 5 policies
au milieu de la poursuite des fusillades p.8
,Les violence se dplacent vers Gonaves p.8
APPEL AU CESSEZ LE FEU
Amnesty International : La violence sans frein doit cesser p.11
Les vques hatiens rclament la tenue d'"tats gnraux" 19
ENVIRONNEMENT
Rgles gnrales relatives l'habitation et l'amnagement des villes
et des campagnes p.9
LE COIN DE MIAMI
Succs d'un Tl Marathon pour les victims de Jeanne p.9
POLITIQUE
Crise de l'Etat et intervention international en Haiti p.10
Un ancien conseiller d'Aristide se confie au journal canadien
La Presse p.17
LETTRES
De lumire, de surprise et de chastet : La Maison des surprises
de Pierre Clitandre p.11


Population : b5,548 abitants
Population Urbaine:
* Anse a Galets: 12,069 habilants
SPointe Raquette: 1.189 habitanis

:.. .:. .-;:-. ANSE
"',.' .'."


O ',.

... 'i-: :^ ..
0,. 0o "- '--


SA GALETS









UNE ANALYSE


Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


Une "Opration Bagdad"

(Conjoncture ... suite de la lre page) Cela commence par l'annonce par les
Derrire les "chimres" ou gangs arms, tous les partisans, "aristidiens" de trois jours de mobilisation
les leaders, les sympathisants, aussi bien les radicaux que l'occasion du 30 septembre, anniversaire du coup
.




Sd i:UN


.1 -,. . ~6~ .. :,



.5~:. i


Soldats trangers et policies hatiens tentent une perce au Bel Air le mercredi 6 octobre dernier
photo AP


les modrs, c'est tout le movement Lavalas, mouvance
populaire (et populiste) qui a domin ces quinze dernires
annes, qu'il s'agit de dtruire une fois pour toutes, de
draciner, de dcrter "hors la loi" (comme le laisse
entendre le directeur gnral de la Police national, Lon
Charles). Afin de faire place nette pour un nouveau systme
(!) ...
Au diable toutes ces illusions de l'international
(dernier rapport du Conseil de scurit de l'ONU) prnant
le dialogue et "un grand rassemblement" de tous les
secteurs politiques, y compris le "parti Fanmi Lavalas."
Or c'est Lavalas lui-mme qui va faciliter la tche
' ses adversaires, ses aspirants fossoyeurs.

Les lavalassiens ont ouvert leur flanc


l "...o tu iras
I Comcel ira..."


d'tat militaire de 1991 qui avait envoy le president
Jean-Bertrand Aristide une premiere fois en exil.
Trois jours de
mobilisation pour exiger le
"retour physique" du
president exil en Afrique
du Sud ...
Il n'en faut pas
plus pour faire sortir de
leurs gonds les vainqueurs
du 29 fvrier dernier, alors
qu'ils avaient cr tre
dbarrasss dfinitivement
Sde ce secteur politique et
de sa stratgie coups de
manifestations et d'agi- .


Port-au-Prince, Ption-Ville,
Kenscoff, Gressier, Logne, Petit-
Gove, Croix-des-Bouquets,
Thomazeau, Ganthier, Arcahale,
Cabaret, Pointe--Raquette, Jacmel,
Marigot, Cayes-Jacmel, La Valle,
Bainet, Belle-Anse, Thiotte, Cap-
Hailien, Vertires, Quartier-Morin,
l'Acul-du-Nord, Plaine-du-Nord,
Milot, St.-Raphal, Pignon, LEstre,
Verettes, La Chapelle, Dessalines,
Petite-Rivire de l'ArtibonIte,
Desdunes, St.-Michel-de-I'Attataye,
Maissade, Thomonde, Mirebalais,
Les Cayes, lie--Vache, Fonds-des
Blancs, Fonds-des-Ngres,
St.Michel-du-Sud, Miragone,
Paillant, Anse--Veau, Gonalves,
Port-de-Paix, Asile, Saint-Marc...

-


L plusieurs ttes

station permanent dans les quarters populaires.
L'erreur de ces jeunes troupes de choc du Lavalas est
d'avoir ouvert leur flanc en annonant publiquement et avec
menaces de bloquer la capital l'appui leurs "trois jours de
mobilisation". Ils ont eux-mmes trahi leur intention ... oubliant
que Lavalas n'est plus au pouvoir.
Or la politique ne fonctionne pas en vase clos. On ne
monte pas une operation aussi ose sans avoir des renseignements
sur le camp d'en face et ses ventuelles reactions.
D'autre part, on ne peut actionner le terrain politique
par tlcommande ...
Le jeudi 30 septembre, la manifestation Lavalas avait
peine dpass le niveau du Palais national que la police la dispersa
dans une ptarade de coups de feu.
En s'enfuyant, les manifestants brisrent les vitres de
toutes les voitures gares alentour.
Le mme jour, on announce la mort de plusieurs policies,
don't certain trouvs dcapits.

La chasse aux sorcires est cette fois
officiellement ouverte ...
Plan numro 2: Contre-attaque tous azimuts contre le
Lavalas. Le pouvoir et ses allis semblaient prpars cette fin.
Une decision mrement rflchie. C'est l'arrestation "sans
mandate" de trois hommes politiques Lavalas (Yvon Feuill, Grald
Gilles et Rudy Hrivaux) jusque dans les studios de Radio
SCarabes et malgr les protestations d'une parties de la classes
politique et des organizations nationals de protection des droits
humans. Le mot d'ordre est lanc: "pnaliser sans sourciller et
sans demie measure les auteurs de ces actes et les secteurs et
individus qui les soutiennent."
Lavalas = chimres = terrorists = ennemis des Etats-
unis! On a mme entendu le mot "radios terrorists" pour designer
(voir Conjoncture / 5)
,4 *g


-,~- :x;
-:~


Un corps dcapit au Boulevard de La Saline photo AP


Au moins trois personnel

abattues lundi dans de nouveaux


incidents
HPN, 11 Octobre Au moins
deux personnel ont t tues par balles
lundi Port-au-Prince lors d'une nouvelle
journe de tension. Les corps de 2
personnel tues par balles ont t
dcouverts dans les rues du centre de la
capitale...
Tandis que le corps d'une femme
tue par balles a t vu par un journalist
de Haiti Press Network dans un autre
quarter.
Depuis le 30 septembre dernier,
la capital hatienne est en proie une
vague de violence qui a fait une trentaine


de morts, selon des sources officielles.
Des incidents ont clat tt lundi
matin dans plusieurs quarters du centre ville
de Port-au-Prince o des tirs parfois
sporadiques ont t entendus crant une
panique dans les quarters commerciaux.
Les banques et les coles ont
fonctionn au ralenti.
La police hatienne et des casques
bleus de la mission onusienne en Hati
(MINUSTAH) ont men des operations
conjointes dans le quarter populaire du Bel-
air o la plupart des incidents ont t
enregistrs. Une centaine de personnel au
total a t interpelle lors, de ces operations.


Page 4


I -


Proche Partout


1


I


I


;i
i;

r
-
,a.;
-' ;
*
'"
''


, Q







Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


I DE L'ACTUALITE I


Plusieurs spectacles dans un
(Conjoncture ... suite de la page4) intrimaire, ainsi qu'aux trangers dans le pays,
celles de ces dernires qui ne prcheraient pas cet vangile. spcialement les amricains. (bulletin Associated Press)
La chasse aux sorcires est cette fois Vendredi, le Dpartement d'Etat dconseille tout
officiellement ouverte. Il faut achever ce qui ne l'a pas t voyage en Hati.
aprs le dpart d'Aristide le 29
fvrier dernier. Partout dans le pays,
des Cayes au Plateau Central, en
passant par Jacmel et Petit-Goave,
anciens rebelles et militaires
dmobiliss peuvent procder
d'autorit l'arrestation, sans
distinction d'aucune sorte, "sans
demie measure de tous les partisans
et sympathisants de Lavalas. Et le
crier haut et fort sur les ondes, afin
que nul n'ignore leurs prouesses. On
devine quel dsastre cela peut
donner lieu dans les provinces du
pays. Pire que la tempte Jeanne.
Mais c'est le gouvernement lui-
mme qui a donn le feu vert. En
effet, invit commenter
l'arrestation "sans mandate" des trois
leaders politiques Lavalas et
l'intrieur mme d'une station de
radio, le Prsident par interim
Boniface Alexandre a repris la thse
de "flagrant dlit" invoqu (sans Le Premier ministry Grard Latortue, le Gn. brsilien commandant des trou]
convaincre beaucoup de monde) par Augusto Heleno, et le chef de la Police national, Lon Charles pho


les autorits judiciaires, en ajoutant que tout citoyen a pour
devoir d'apprhender un tel suspect, et n'importe o qu'il
le trouve ...

Une champagne d'asphyxie
psychologique (?) ...
L'escalade n'arrte pas. Dans la propaganda du
rgime, le mot chimres devient aussitt "gurilla urbaine".
Un nologisme fait son apparition: "Opration Bagdad".
Lavalas et terrorists irakiens: mme combat. Dix policies
ont t dcapits, affirme le pouvoir. Dans le quarter
populeux du Bel Air, des jeunes gens, qui se rclament de
leur attachment au president dchu, promettent de faire
le mme sort aux responsables du gouvernement


En mme temps, ces jeunes terroristse" dclarent
qu'ils ont le support des "Cubains."
Un pas de trop!
L'Ambassade de Cuba Port-au-Prince public une
note de press dnonant ces "calomnies honteuses" ...
La manipulation remonterait donc vraiment trs
haut.
Devant une telle ampleur et cela semble tellement
faire l'affaire du pouvoir (et probablement aussi de certain
de ses allis et protecteurs) que force est de se demander
o commence et o s'arrte, jusqu'o va la responsabilit
de ce qu'on appelle les gangs Lavalas dans le spectacle
auquel nous assistons?


mme dcor
D'ailleurs en fin de semaine, des ttes coupes
surgissaient de partout au bas de la ville sans qu'on ne
prenne plus la peine de les identifier comme tant des
policies ou autres. Cela commence ressembler plutt
r n une champagne d'asphyxie psychologique.
Ttes coupes la "une". Maximum de
terreur. Maximum de neutralisation.
Maximum de soumission!


pes onusiennes,
to AP


La thse de "chaos" mise
en doute ...
Plan numro 3: Changement
total de comportement de la force de paix
international engage dsormais
directement dans les operations aux cts
de la Police national d'Hati (PNH).
Suite aux protestations
nergiques de la communaut des affaires
qui revoit,se profiler l'ombre du 29 fvrier
dernier et des dpts et entreprises
commercials mis sac par une populace
dchane et incontrlable, les chefs de
la Mission de l'ONU pour la Stabilisation
en Hati (MINUSTAH) acceptent de
prendre part aux operations de
restauration de l'ordre avec la PNH.
Mercredi, descent de lieux
massive au Bel Air, le quarter
actuellement le plus agit. Au moins 75


arrestations opres. Mais pas une arme de rcupr ...
Car le plus curieux depuis toute cette leve de
boucliers est que la police n'a pas encore rapport grand
chose qui puisse justifier l'appellation de "gurilla urbaine"

On parle d'arrivage d'armes par Port Salut, dans
lequel le gouvernement chercherait accuser (aprs coup)
le snateur Yvon Feuill dtenu depuis le samedi 2 octobre,
car il arrive que ce dernier est originaire de cette localit.
Selon la porte-parole de la PNH, Gessie Comeau
Coicou, les rebelles Lavalas avaient install une
mitrailleuse sur le toit d'un btiment au Bel Air pour lancer
(voir Conjoncture / 6)


Page 5


MIAM-D REQUEST FOR PROPOSALS
HSH (RFP) No. 439
PTP Heavy Rail (Metrorail) Vehicle Rehabilitation

Miami-Dade County ("County"), as represented by Miami-Dade
Transit requests proposals for the Rehabilitation of one hundred
thirty-six (136) Budd Heavy Rail (Metrorail) Vehicles (HRVs) of which
fifty-six (56) shall be configured with sloped fronts with either new or
rehabilitated subsystems for Miami-Dade Transit's Existing HRVs.

The RFP solicitation package, which will be available starting September
30, 2004, can be obtained at no cost on-line at HYPERLINK "http://
www.miamidade.gov/dpm" -www.miamidade.gov/dpm. The package can
also be obtained through the Department of Procurement Management,
111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-1974 or by calling (305)
375-5773 at a cost of $50.00 for each solicitation package and an
additional $10.00 fee for a request to receive the solicitation package
through the United States Postal Service. The County also accepts VISA
and MasterCard.

A Site Visit to examine damaged Vehicles
is scheduled for
Sunday, October 17, 2004 at 7:00 AM (ail times herein are local times) at
Miami-Dade Transit William Lehman Center, 6601 NW 72nd Ave, Miami,
FL, 33166. A Pre-Proposal Conference is scheduled for Monday, October
18, 2004 at 10:00 a.m. at the same location. Attendance is highly
recommended, but not mandatory.

The Contracting Officer for this RFP is Andrew Zawoyski, Telephone:
(305) 375-5765, E-Mail: AZAWOY@miamidade.gov. If you need a sign
language interpreter or materials in accessible format for this event please
call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator, at (305) 375-1564 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is Friday, December 3, 2004 at 2:00
p.m., at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County
Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.

This project may be partially funded by the Federal Transit Administration
(FTA) and the provisions of Title VI of the Civil Rights Act of 1964, the
Disadvantaged Business Enterprises (DBE) provisions of 49 CFR Part 23,
and ail other pertinent Federal Provisions apply

Miami-Dade County requires business entities to complete a registration
application with the Procurement Management Department prior to award
of any contract, as failure to register may result in the rejection of the
proposal. For assistance in registering, contact the Verdor Information
Center (VIC) at (305) 375-5773.


MIAMI-AE

REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 447


Employee Group Legal Services Program



Miami-Dade County, as represented by the General Services
Administration Risk Management Division, is soliciting proposals from
interested and capable firms to provide group legal services to ail
eligible County employees. The'program effective date shall be January
1,2006.
It is anticipated that the County will issue an agreement for a three (3)
year period with two (2), one (1) year options to renew the term at the
County's sole discretion.


The RFP'solicitation package, which will be available starting October 7,
2004, can be obtained at no cost on-line at HYPERLINK "http://
www.miamidade.gov/dpm" -www.miamidade.gov/dpm. The package can
also be obtained through Vendor Assistance (305/375-5773), Department of
Procurement Management, 111 NW 1st Street, Suite 1300, Miami, FL 33128-
1919 at a cost of $10.00 for each solicitation package and an additional
$5.00 fee for a request to receive the solicitation package through the United
States Postal Service. For your convenience, we now accept VISA and
MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for October 21, 2004 at 2:00 p.m.
(local time) at 111 NW 1st Street, 12th Floor, Front Conference Room, Miami,
FL. Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer
for this RFP is Oscar Willumsen, Jr. at (305) 375-1416. If you need a sign
language interpreter or materials in accessible format for this event please
call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is November 5, 2004 at 2:00 p.m.
(local time), at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County
Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordinance
98-106.


------ --- --------- ----- -------


-----' i
.... --.;.._. _-.i.~ ...,
.. .-








L'ACTUALITE EN MARCH


Mercredi 13 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 37


Un casque bleu brsilien bless au Bel Air

Latortue et Boniface Alexandre chahuts aux Gonaives
PORT-AU-PRINCE, 9 Octobre Une militaires trangers pour la premiere fois depuis leur des troupes brsiliennes secondes par la police hatienne sont
bataille a clat samedi entire des casques bleus de dploiement il y a 4 mois en Haiti. entres dans le bidonville trs agit du Bel Air, o des hommes
l'ONU et des supporters du president renvers Les affrontements, qui ont galement laiss 1 policies arms demandant le retour du president Aristide ont ouvert le
Jean-Bertrand Aristide, faisant un bless parmi les hatien bless, ont eu lieu dans la capital hatienne, lorsque feu. (voir Gonaves / 7)



Une "Opration Bagdad" plusieurs ttes


(Conjoncture ... suite de la page 5)
une attaque contre le Palais national que l'on
domine en effet depuis ce quarter de la capital

Mais les fouilles n'ont rien donn. La
porte-parole en conclut que les armes auraient t
rapidement dplaces!
A la vrit, le pouvoir n'est peut-tre pas
plus satisfait de la participation de la force
international qu'avant ...
1) Les secteurs dirigeants critiquent en
choeur la Minustah de ne rien faire pour combattre
la violence et l'inscurit.
2) Les chefs de la mission onusienne
conviennent de mettre aussi la main la pte.
3) Les operations menes dans les
quartiers-cibles ne viennent pas corroborer les
thses de "gurilla urbaine", operationn Bagdad",
et encore moins de chaos gnralis qu'une
certain propaganda pro-gouvernementale
continue d'agiter avec une determination presque
suspect.
Le commandant de la Minustah, le
gnral brsilien Augusto Heleno Pereira, dment
les rumeurs de chaos et explique qu'il faut
intervenir bon escient, qu'il n'est pas question
d'envahir aveuglment les quarters populaires et
de tuer des innocents.
Le directeur gnral de la police announce
jeudi qu'il y a dj une amlioration.

Le gouvernement intrimaire est
menac de renversement ...
Mais le vrai but du pouvoir ne semble
pas avoir t atteint. En effet, l'escalade ne fait
que rebondir. Les "commandants" des militaires
dmobiliss entrent dans la danse, donnant 48
heures au gouvernement pour rtablir l'ordre.
L'ex-chef de l'insurrection anti-Aristide, l'ancien
commissaire de police Guy Philippe, accuse les
autorits d'incomptence, qualified la force
international de tourists en croisire et s'offre
pour prendre la situation en main.
De nouvelles ttes coupes font surface.
Des corps dcapits auxquels on met le feu en
pleine rue (Boulevard de La Saline) comme de
vulgaires dchets.
Mais en ville, une nouvelle rumeur court:
le gouvernement intrimaire est menac de
renversement.
Plan numro 4: Derrire tous ces
tumultes, il existe un autre commun dnominateur.
C'est l'accusation porte contre le gouvernement
du Premier ministry Grard Latortue d'avoir mal
gr le dossier de l'inscurit.
Aprs six mois au pouvoir, le
gouvernement intrimaire est accus de part et
d'autre et cela ne date pas d'hier. Les uns cause
de la hausse du cot de la vie ainsi que de
l'inscurit (mode des kidnappings, d'autres de
n'avoir satisfait les revendications que d'un seul
secteur: l'lite conomique (avantages fiscaux et
financiers). Mais voici qu'on l'accuse aussi
aujourd'hui d'avoir eu trop de tolerance envers le
Lavalas (alors que de son ct, celui-ci voit en
Latortue un revanchard de la pire espce).
Les vnements actuels viseraient donc
aussi dstabiliser le gouvernement intrimaire,


plus prcisment entraner la chute du Premier ministry.
Est-ce aussi parce que celui-ci est peru comme
d'abord un homme aux mains de l'international (ce dernier n'a
d'ailleurs pas arrt de nous le rappeler) et non d'aucun secteur
local.
Latortue l'a dit lui-mme rcemment. Il ne peut
divorcerr" de personnel, puisqu'il n'a t mari personnel. Il
est au service de tous les hatiens, a-t-il aussitt ajout.

Une ardeur anti-Lavalas renouvele ...
Or cette accusation a eu plutt pour effet de
dmultiplier l'ardeur anti-Lavalas du chef du gouvernement qui
n'est plus une initiative prs pour craser les infmes partisans
du rgime dchu.
Comme si pour protger sa tte, il se doit d'aller encore
plus loin que ses accusateurs ...
En plus de justifier les arrestations sans mandate et
rvocations sans pravis qui ont repris illico et sans dsemparer
dans les diffrents services publics, le Premier ministry comme
son habitude multiple les crations de commissions, don't
l'une qui doit former les portes du Parlement aux survivants du
Snat Lavalas (ces derniers, don't les snateurs Feuill et Gilles,
continent de percevoir leur salaire et de rouler dans des
vhicules plaque "Officiel").
Latortue se dit prt aussi ouvrir encore plus grande
la Police national aux membres des ex-Forces armes d'Hati.
Mais ces derniers exigent la reconstitution des FAD'H, ni plus
ni moins.
La situation actuelle ne peut que jouer en leur faveur.
Le seul handicap reste la force onusienne. On peut s'attendre
que les critiques ne cesseront pas contre cette dernire, quelque
arrangement qui puisse tre conclu avec le gouvernement.
Car le vrai problme est ailleurs ...
Mais les malheurs du Premier ministry ne sont pas finis
pour autant. Samedi aux Gonaves, il a t chahut par des
manifestants conduits par la bande Buter Mtayer et Winter
Etienne, ex-allis de Guy Philippe dans la grande coalition anti-
Aristide.


Les lea-
ders politiques
brillent par leur
absence ...
Plan
Snumro 5: O est la
classes politique dans
tout a?
Lors de la
rencontre qui a scell
l'entente entire la
Minustah et la force
de police national
pour oprer
dsormais d'un
commun accord, le
seul secteur non
official avoir t
present est celui des
affaires, et en la
personnel de
l'industriel Charles
Henry Baker,
galement numro 2
du Groupe des 184
(une fdration
d'associations de la


socit civil sous la houlette du grand patronat).
Durant toute cette cruise, les reprsentants de parties
politiques ont brill par leur absence. Quelques rares
commentaires en marge de l'actualit, mais aucune
participation directed ou mme indirecte.
C'est un autre important changement survenu dans la
conjoncture politique.
Les parties politiques se sont-ils encore une fois laisss
prendre de vitesse par la socit civil organise, comme avant
le 29 fvrier dans la dernire phase de la lutte pour le
renversement d'Aristide?
Ont-ils choisi volontairement une position de recul,
de manire tirer profit en cas d'un clatement du Lavalas -
car la pression est forte et le leadership Lavalas n'est plus
visible?
La classes politique est-elle oblige de se taire parce
que prise entire deux feux: n'ayant ni suffisamment d'assise
populaire, ni les moyens financiers de l'lite conomique?
Ou reste-elle l'cart par pure stratgie? Rien ne sert
de courir ...
Voil donc de quoi sombrer dans une total confusion.
Un Lavalas lui mme dcapit. Une operation policire qui a
rat son rel objectif, parce que l'objectif recherch est plutt
de nature lectorale. Un Premier ministry intrimaire menac
de renversement par ses propres allis et qui, comme un
rhinocros, ne sait plus o donner de la tte. Une classes
politique coince entire l'enclume de la dsaffection populaire
et le marteau des fonds indispensables pour aller aux lections.
Enfin, une lite conomique qui, alors mme qu'elle
est dj largue par les principaux intrts sectoriels qui
l'avaient seconde dans la lutte anti-Aristide, se laisse soudain
aller, cette nouvelle phase de la cruise, un jusqu'au-boutisme
du language qui ne peut que renforcer l'argument de ses
adversaires (et de ses comptiteurs) qu'il s'agit avant tout d'un
problme de classes.

Hati en Marche, 10 octobre 2004


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon 1016-04 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte
Miami-Dade, Florid, jou 27 jiy 2004, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le
2 novanm 2004, pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve
oswa dezapwouve pwopozisyon sila a:

KESTYON


Nouvo Minidpalite Raopoze: Cutler Ridge
ske se pou yo otorize Asanble Komisyon Konte Miami-Dade kreye yon nouvo
minisipalite nan zn Cutler Ridge lan kap defini pa lizy ki swiv yo?


Lizy dnye pwen N:
Lizy dnye pwen s:
Lizy dnye pwen Sid:
Lizy dnye pwen Ws:

Wl
NON


SW 184th Street
Biscayne National Park
SW 232nd Street
SW 112th Avenue

213
214


Tout vot kalifye ki abite andedan lizy nouvo minisipalite yo pwopoze an nan zon
Cutler Ridge lan va elijib pou vote WI oswa NON sou kestyon sila a.
Biwo vt yo ap ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswa jou eleksyon espesyal sa a.
Eleksyon espesyal sa a va ft dapre Iwa general sou eleksyon ki etabli pou eleksyon
espesyal yo ak tout lt rgleman ki gouvne pa Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade.

Constance A. Kaplan
MAMSipevis Elekson
Konte Miami-Dade, Florid


Page 6


Pat Plus Bakery, Inc
Natural Juice
11 6M NE 2nd Aue.
Mam". R. 33160 (1 ci. Pik wu, i dd'Cvm5
.td 30570356395 1,1 Rooenai







Mercredi 13 Octobre 2004
Ht;i n M/lrcrh Vr, XVIIIT Nor 17


L'ACTUALITE EN MARCH


Page 7


l tiLL Cil iviaL ctel V .. -l v Ili . . . . .... .. . . I

Des manifestants s'en prennent Latortue aux Gonaves
(Gonaves ... suite de la page 6) Selon le porte-parole de la MINUSTAH, il semble L'affrontement a eu lieu un jour aprs que les
(Gotrnps...utrp elapagepSelon le porte-parole de la MINUSTAH, il semble corps dcapits d'un pre et de son fils ont t dcouverts
Les troupes trangres se sont trouves "sous des que quelques-uns des attaquants aient t blesss, mais on corps dcapits d'un preet de son fils ont t dcouverts
tirs nourris et ils ont retourn le feu", selon le porte-parole ne sait pas combien. dans un autre bidonville de Port-au-Prince, La Saline.
de la Mission de l'ONU pour la Stabilisation en Hati Kongo Doudou a dit que les troupes et la police Toujours samedi, des casques bleus argentins ont
(MINUSTAH), Toussaint Kongo Doudou. ont arrt 60 individus souponns dans l'attaque contre t sollicits aux Gonaves pour protger la cathdrale
Le soldat brsilien a t bless au pied lat vue mt contre plus d'une centaine de manifestants lanant des
e les casques bleus. La police a t vue maintenant quelques- r , ,
premiere victim parmi prs de 3.000 soldats du corps de uns d'entre eux au sol et attachant leurs mains avec des insults centre le Premier ministry intrimaire Grard
maintien de la paix, a poursuivi Kongou Doudou. cordes. Latortue et le Prsident provisoire Boniface Alexandre en
visit dans la ville qui a t
dvaste par la tempte
MIAMI-DADE tropical Jeanne.
-b;ll "Si le gouver-
AVI ELEKSYON ESPESYAL nement ne prend pas ses
Dapre Rezolisyon nimewo 912-04 jiska 919-04 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte Miami-Dade, Florid, 20 jiy 2004 la, yo avize ke yon eleksyon responsabilits, alors nous
espesyal pral ft.le 2 novanm 2004, pou prezante bay vot kalifye Konte an pou yo di si yo apwouve oswa dezapwouve pwopozisyon swivan yo: prendrons les ntres.
Souvenez-vous que c'est
KESYON 1 SOU BON A Gonaves qui a eu raison
BATI PI BON KOMINOTE d'Aristide", a dclar
Konstriksyon ak Amelyorasyon Sistm Opotab, Egou ak Kontwl Inondasyon yo Wilfort Ferdinand,
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr de pwoj tankou pwoteje resous natirl yo nan amelyorasyon distribisyon dlo pwUp, sistm s'adressant aux mani-
egou ak sistm dispoze dech an tout sekirite, amelyorasyon nan kontwl inondasyon ak drenaj, dekri nan Rezolisyon No. 912-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou festants et des centaines
manman kUb Bon sa yo pa depase $378,183,000, ak enter ki pou pa depase to maksimUm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?
POU BON YO 187 d'autres spectateurs.
KONTBONYO 188 On estime
environ 200.000 le nombre
KESYON 2 SOU BON A des sans abris aux
BATI PI BON KOMINOTE Gonaves, beaucoup vivant
Konstriksyon ak Amelyorasyon Lokal Plas Piblik yo ak Sant Lwazi yo sur les trottoirs ou sur le toit
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye frE konstriksyon ak amelyorasyon plas piblik katye yo ak plas piblik rejyonal yo epi tou lUt sant
lwazi ki pou enkli teren atletik yo, jimnazyUm yo, lakou yo, pisin yo, teren jwt yo, waf bato prive yo, restore plaj yo, epi prezve t ki andanje yo jan li dekri nan Rezolisyon des maisons.
No. 913-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman kUbBon sa yo pa depase $680,258,000, ak enter ki pou pa depase to maksimm legal lan, e ki va peyab de enpo Tapant sur des
lokatif yo? marmites et agitant des
branches d'arbres, les
POU BON YO 190
ONBON YO 191 manifestants chantaient :
KONT BON YO 191
"Nous n'avons pas peur et
KESYON 3 SOU BON A nous ne cderons pas la
BATI PI BON KOMINOTE pression."


Konstriksyon ak Amelyorasyon Pon yo, Enfrastrikti Piblik, ak Amelyorasyon Katye
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr konstriksyon ak amelyorasyon pasaj pyeton yo, wout bisiklt yo, pon yo ak aks a PU
Maritim lan, ak dezit amelyorasyon enfrakstrikti minisipal ak katye yo pou ba nou pi bon kalite lavi jan li dekri nan Rezolisyon No. 914-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se
pou manman kUb Bon sa yo pa depase $352,182,000, ak enter ki pou pa depase to maksimUm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?


POU BON YO
KONTBONYO


KESYON 4 SOU BON A
BATI PI BON KOMINOTE
Konstriksyon ak Amelyorasyon Lokal Sekirite Piblik yo
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr pou pwomouvwa sekirite piblik ak de aksyon tankou konstriksyon ak amelyorasyon prizon
yo, sant jidisy yo, tribinal yo, pus polis, ponpye ak gad de sekou yo, epi nouvo sant kontwUl ak swen zannimo yo jan li dekri nan Rezolisyon No. 915-04, adopted 20 Jiy
2004, epitou. se pou manman kb Bon sa yo pa depase $341,087,000, ak enter ki pou pa depase to maksimIm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?


POU BON YO
KONTBONYO


KESYON 5 SOU BON A
BATI PI BON KOMINOTE
Konstriksyon ak Amelyorasyon Lokal Ijans yo ak Sant Lasante yo
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon sant dijans nan Lopital Jackson Memorial ak Jackson
South pou pwomouvwa aksE a bon jan kalite svis de sante jan li dekri nan Rezolisyon No. 916-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman kUb Bon sa yo pa depase
$171,281,000, ak enter ki pou pa depase to maksimIm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?


POU BON YO
KONTBONYO


KESYON 6 SOU BON A
BATI PI BON KOMINOTE
Konstriksyon ak Amelyorasyon Lokal Svis Piblik Nan Kominote an
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon lokal svis piblik ki nan kominote an pou yo ranpli
demann neses svis yo epi pou ogmante aks a svis yo pou kominote an ak katye yo jan li dekri nan Rezolisyon No. 917-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kUb Bon sa yo pa depase $255,070,000, ak enter ki pou pa depase to maksimIm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?


POU BON YO
KONTBONYO


KESYON 7 SOU BON A
BATI PI BON KOMINOTE
Konstriskyon ak Amelyorasyon LUjman Piblik pou Grandt yo ak Lafanmi yo
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon lUjman piblik pou grandt yo ak lafanmi yo pou
ankouraje moun vin pwopriyet kay yo nan acha, konstriksyon, ak renovasyon kay rezidansyl yo jan li dekri nan Rezolisyon No. 918-04, adopted 20 JiyE 2004, epitou se pou
manman kUb Bon sa yo pa depase $194,997,000 ak enter ki pou pa depase to maksimUm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?


POU BON YO
KONT BON YO


KESYON 8 SOU BON A
BATI PI BON KOMINOTE
Konstriksyon ak Amelyorasyon Lokal Kiltirl, Bibliyotk ak Sant Edikasyonl MiltikiltirIl yo
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon bibliyotk yo, sant killirl yo, ak sant edikasyonl
"Head Start" yo pou timoun jaden danfan pou ofri optinite ak aktivite edikasyonl miltikiltirl jan li dekri nan Rezolisyon No. 919-04. adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou
manman kUb Bon sa yo pa depase $552,692,000, ak enter ki pou pa depase to maksimUm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?
POU BON YO 210
KONT BON YO 211

Tout vot kalifye ki abite andedan lizy Konte Miami-Dade va elijib pou vote POU BOU YOU oswa KONT BON YO sou kesyon sa yo.
Biwo vit yo va ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswa nan jou eleksyon espesyal sa a. Eleksyon espesyal sa a va ft dapre Iwa general sou eleksyon ki etabli pou
eleksyon espesyal yo ak tout lUt rgleman ki gouvne pa Konstitisyon OtonUm Konte Miami-Dade.
Constance A. Kaplan
Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


Ils se sont plaints
que le gouvernement de
Latortue n'a pas fait assez
pour aider les victims de
la tempte qui a frapp le
pays il y a trois semaines.
"Les eaux ont pris
tout ce que nous possdons.
Le government n'a rien
fait. Nous ne voulons plus
de Latortue" a dclar
Estim Drival, un
manifestant g de 21 ans.
Le dernier bilan
des victims est d'environ
2.000 morts et 884
disparus, qui sont prsums
galement morts.
Plus de 500
paroissiens avaient rempli
samedi la cathdrale Saint
Charles Borome pour des
funrailles symboliques
aux victims de la tempte.
La foule des spectateurs
tait prs de 2.000 lorsque
les deux dirigeants se sont
rendus pied la mairie des
Gonaives, escorts par la
police.
"Je suis un fils des
Gonaves, je ne vais pas
laisser Gonaves mourir" a
dit Latortue parlant au
micro la foule, avant de
partir pour le cimetire o
lui et le president ont
dpos une couronne sur
une fosse commune o des
centaines de victims ont
t enterrs.
Le camp qui a
attaqu la visit de Latortue
samedi aux Gonaives est
different de celui qui a
ouvert le feu sur les troupes
internationales au Bel Air,
Port-au-Prince, o des
prsums supporters de
l'ex-Prsident Aristide ont
dclench un movement
de protestation pour exiger
son retour et la fin de ce
qu'ils appellent l'invasion
trangre. (source Asso-
ciated press)


x







Page 8


1 L'ACTUALITE EN MARCH


Mercredi 13 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 37


PORT-AU
Octobre Des
personnel se sont ri
enterrer cinq officer
que les fusillades si
dans la capital hat


Funrailles de cinq policies et poursuite
..... 1 uu u1 % i "lW O


--PRINCL, 11
centaines de
unies lundi pour
s de police alors
e poursuivaient
ienne, en proie


aux affrontements entire partisans du
president dchu Jean-Bertrand
Aristide et ceux du nouveau
gouvernement intrimaire.
Les photographies de trois
policies dcapits et de deux autres
tus par balles trnaient dans la salle
de l'Acadmie de police o s'est
tenue la crmonie funbre, en
presence du Premier ministry
intrimaire Grard Latortue, du
president Boniface Alexandre et du
chef rebelle Guy Philippe.
Au moins sept policies ont
t tus en une semaine de violence
qui a fait plus de 29 morts et des
dizaines de blesss.
Par ailleurs, lundi, aux
Gonaves, ville du nord de l'le
durement frappe par le passage de
l'ouragan Jeanne, un homme
originaire du quarter Descahos a t
dcouvert la gorge tranche dans le
quarter de Park Vincent.
Ses proches ont alors fait une
descent de reprsailles dans ce


e.s l La porte-parole de la
des fusillades a ort-au-Prince police national Jessie Coicou a
:.. -... |-.-m '.. -..... .. .. - .- -- .---.. rappel que la police tait
dtermine combattre
l'inscurit, dclarant que "loin
de nous dcourager, ces actes ne
font que renforcer notre
determination et notre volont
remplir notre mission qui est de
servir et protger la population".
Le ministry de la justice
M. Bernard Gousse a, de son
ct, donn l'assurance que le
gouvernement tait dtermin
dfendre ce qui nous reste de
valeurs dans la socit.
"Aprs ce moment de
prire, nous passerons l'action
sans rpit contre ceux qui veulent
installer la peur dans le pays", a-
t-il prvenu.
Lundi, les incidents se
sont poursuivis. Des groups de
mB 1manifestants arm s ont cass
des pare-brises de vhicules
Les funrailles de 5 policies qui ont trouv la mort au course des meutes et violence qui font rage stationns dans le centre-ville.
dans la capital hatienne depuis le 30 septembre, anniversaire du coup d'tat militaire de 1991 Des barricades de pneus
photo Thony enflamms ont t rigs dans plusieurs quarters de la capital o
bidonville rival, incendiant au moins 20 maisons et tuant deux des tirs d'armes feu ont t entendus. Le commerce et les coles
personnel, don't les cadavres tranaient toujours dans la rue lundi. De n'ont pas fonctionn dans certain quarters de la capital, a-t-on
nombreux habitants ont fui le quarter, par crainte des violence. AP constat. AFP


Les violence se dplacent vers Gonaives :

3 morts et des maisonnettes incendies


altercation entire des habitants de deux quarters de la
ville, a confirm le dlgu gouvernemental Elie
Cantave.


Port. .
Miam l Etm.en,~i ust
Ap Prezante




DJ)13 IAIR

Mkredi, 13 OktOb 2004 9am-3pm
Po Miami Tminal 12

Djb Disponib! Pote rezime nou epi prepare pou vann konesans
nou go. Fwa Djb sa a ouv a tout moun. Nouvo kary w ap tann!

Ajans Gouvnmantal go Ofisye Lalwa Enstitisyon Finansge go
Otl go Konpayi Asirans go Ajans Danplwa go
Restoran go Enstitisgon Edikasgonl go Esp ygo
Telekominikasgon go Konpayi Maritim go Bank go
Magazen Vant Svis Postal
Andetag go Yo wnma sr eteni piroesyonl.
Reprezantan depatman psonl pral Svis Lasante go
Sipmakt go f de entvyo la sou plans.


Paking la limited nan P Miami an. Yo ankouraje moun kap patisipe nan "Djb
Fair" la tanpri pake nan "AmericanAirlines Arena" a $2 dola, yon pri espesgal.

SVIS BIS GRATIS ap disponib de "AmericanAirlines Arena" a ak "Overtown
Metrorail Station" lan pou nou rive nan "Job Fair" la.


-P. Pou plis enfmosyon, tanpri rele "Port of Miami", (305) 371-7678
lDa o oswa vizile silwb nou an non www.miamidade.gov/portofmlami
j/-


L
argentins.


e calme est reveni lundi grce l'intervention des casques bleus


Au moins 15 maisonnettes ont t galement incendies lors des incidents,
a galement confirm M. Cantave. Des tirs ont t changs entire des jeunes des
deux quarters rivaux de Descahos et du Parc Vincent. 3 personnel ont.t
assassines par balles et l'arme blanche. -
Les incidents se sont products suite au meurtre d'un resident du quarter
de Descahos par un habitant du Parc Vincent. Cet assassinate a provoqu la reaction
des individus arms de Descahos. Pendant deux jours, des groups arms des deux
quarters se sont attaqus coups d'armes feu jusqu' l'intervention des casques
bleus de l'Onu.'
Des soldats argentins ont t dploys dans les deux quarters pour ramener
l'ordre, a-t-on expliqu sur place.




ERW FINANCIAL

GROUP .
Licensed Mortgage Brokers and Lenders

Eske ou janm made tt ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi 16 ou f closing la)
Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

SOu pa bezwen peye pou f aplikasyon!

Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil 1t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil o1t ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com
UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


HPN, 11 Octobre Trois
personnel ont t tues samedi et
dimanche aux Gonaves suite une


Page 8








ENVIRONMENT


Page 9


Rgles gnrales relatives l'habitation,


et l'amnagement des villes et des campagnes


Les dernires intempries ont srieusement
affect le secteur du btiment et des constructions dans
tout le pays. Dans les dpartements du Sud-est, de
l'Artibonite, du Nord et du Nord-ouest, les dommages
furent particulirement graves : les maisons rsidentielles
dans les villes comme dans les campagnes, les difices
publics, les routes les installations industrielles et
commercials, en un mot tout le patrimoine immobilier
est srieusement atteint par les inondations. Ces dgts
sont dus en parties non seulement la dforestation mais
aussi aux constructions anarchiques ralises en dehors
des rgles relatives l'habitation, l'amnagement des
villes et des campagnes en vue du dveloppement de
l'urbanisme

Le Gouvernement de la Rpublique se fait le
devoir de rappeler au public en gnral, aux ingnieurs et
propritaires de nouvelles constructions en particulier,
l'obligation qui leur est faite de respecter les rgles
gnrales applicables, en matire d'utilisation du sol,
notamment en ce qui concern la localisation,
l'implantation et l'architecture des constructions, le mode
de clture et la tenue dcente des proprits foncires et
des constructions, qui sont dtermines par les dcrets-
lois du 31 juillet 1937 et du 6 juin 1963.


RPUBLIQUE D'HATI
Le Bureau de Presse du Premier Ministre
BCPM-NP073-04

Note de press

A cet gard, le Gouvernement voudrait souligner
l'attention des intresss les articles suivants:

Article 1.- Nul n'a le droit de construire en saillie,
en advance ou encorbellement sur la voie publique. (Dcret-
loi du 6 juin 1963)

Article 3.- Nul n'a le droit de construire en travers
d'un drainage natural de faon former obstacle a
l'coulement des eaux torrentielles en saison pluvieuse de
faon dvier ces eaux vers les proprits avoisinantes ou
vers la voie publiqu (Dcret-loi du 6 juin 1963)


Article 14.-
Sur les grandes voies d'entre et de sortie des
villes, de mme sur les grandes voies de residence et les
rues d'intense circulation, il sera tabli, partir et en
arrire de la clture, une servitude jardin de 5 mtres o
aucune construction ne pourra tre rige (Dcret-loi du
31 juillet 1937)

Par consquent, quiconque dsire entreprendre
ou implanter une construction usage d'habitation ou
non, mme ne comportant pas de foundations, doit, au
pralable, obtenir un permis de construire conformment
aux dispositions des articles 29, 30, 31 du dcret-loi du
31 juillet 1937.

Le mme permis est exig pour les travaux
excuts sur les constructions existantes, lorsqu'ils ont
pour effet d'en changer la destination, de modifier leur
aspect extrieur ou leur volume, de crer des niveaux
supplmentaires.

Port-au-Prince, le 8 octobre 2004

Jean-Robert SAGET
Responsable du Bureau de Communication


LE COIN DE MIAMI


Succ:
'U


$289.000 dollars, c'est p o u r
la some recueillie le lundi 4
Octobre au course d'un tlthon
organis par la HTN (Haitian Television Network) au
profit des victims de l'ouragan Jeanne aux Gonaives.
C'est dans une ambiance de dtente qu'a eu lieu
ce marathon. Emeline Alexis, qui tait vraisemblablement
en charge de cette activity, a dclar que cette soire a t
une russite.
Elle a dclar que l'argent ramass devrait tre
achemin la Croix Rouge Hatienne en vue d'aider les
sinistrs des Gonaives et dans le Nord-Ouest d'Hati.
Madame Alexis en a profit pour remercier
Monsieur Jeff de American Red Cross (Croix Rouge
amricaine) qui avait donn sa participation au succs de
ce tlthon.
La Croix Rouge amricaine a collect de son cot
112.000 dollars en faveur des victims de la tempte


1NN V
i"ee. O
Va, C ,


s d'un Tl Mar


les victims de Jq
tropical Jeanne en Hati.
La soire du 4 Octobre dernier a t un succs
grce galement au concours d'une pliade d'artistes
(diseurs, danseuses). L'artiste Guy Frantz a prsent un
morceau intitul "Prese Delivrans". Le group de Rap
MEKA, compos de trois jeunes garons, a cltur la
soire.
D'autre part, la foundation Western Union a
dcaiss une some de $10.000 en faveur des victims,
via la Croix Rouge. Selon des membres de la compagnie,
durant les semaines coules, la Western Union avait baiss
les frais de transfer sur Hati.
D'un autre cot, les prparatifs vont bon train pour
la russite d'un concert de solidarity avec les victims des
Gonaives qui devrait se drouler ce lundi 11 Octobre au
local de la Florida International University (FIU). Le billet


athon d'admission est fix a $15.
U Chaque participant doit dposer
quelque chose dans le conteneur.
ea n n e. Au niveau de l'actualit
politique, les reprsentants de
Fanmi Lavalas Miami sont months au crneau pour
dnoncer nergiquement l'arrestation le samedi 2 Octobre
Port-au-Prince des trois lgislateurs Yvon Feuill, Grald
Gilles et Rudy Hrivaux.
Au course d'un point de press donn le mardi 5
Octobre dans les locaux de VEYE YO, la 54me Rue,
les partisans de l'ancien president Jean Bertrand Aristide
n'ont pas cach leur hostility au gouvernement provisoire
hatien qui, selon eux, veut affaiblir les sympathisants de
JBA avec ces arrestations. Madame Farah Juste a lu une
note de protestation dclarant illgale et injuste" ces
arrestations.
D'autre part, un grand rassemblement a t organis
le 8 Octobre devant les bureaux de VEYE YO la 54me
Rue de Miami. Selon un membre de l'organisation, Thony
(voir Miami / 10)


'ITE.BONE.


VOTE PI BONE AP KOUMANSE LENDI 1 8 OKTOB

Pou plis enfmasyon rele 305-499-VOTE (8683) oswa vizite http://elections.miamidade.gov


Gad a dwat pou Jwenn or "A" pou'
l ak ditouv6ti lokal sa yo. -
Bibliyotk "North Dade Regional Library"
2455 NW 183 Street
Bibliyotk "North Miami Public Library"
835 NE 132 Street
Bibliyotk "Lemon City Library"
430 NE 61st Street (Sal Timoun)
Bibliyotk "Northeast Library"
2930 Aventura Boulevard
Lakomin "Miami Beach City Hall"
1700 Convention Center Drive
Lakomin "West Miami City Hall"
901 SW 62 Avenue
Bibliyotk "Coral Gables Library"
3443 Segovia Street
Bibliyotk "South Dade Regional Library"
10750 SW 211th Street
Lakomin "Florida City City Hall"
404 Wesl Palm Drive
Bibliyotek "West Dade Regional Library"
9445 SW 24 Street


Bibliyotk "West Kendall Regional Library"
10201 Hamrnocks Boulevard
Bibliyotk "Miami Lakes Public Library"
6699 Windmill Gate Road
Bibliyotk "Kendall Branch Library"
9101 SW 97 Avenue
Bibliyotk "Model City Library"
2211 NW 54 Street
Bibliyotk "Coral Reef Library"
9211 Coral Reef Drive
SLakomin "City of Miami dity Hall"
3500 Pan American Drive (Sal Estaf)
Bibliyotk "North Shore Branch Library"
7501 Collins Avenue (Oditorym)
Gade a dwat pou jwenn or "B" pou 16
ak dat ouvti lokal sa yo.
Depatman Eleksyon
2700 NW 87 Avenue
Stephen P. Clark Center
111 NW 1 Street (Lbi)
Gade a dwat pou jwenn or "C" pou
lI ak dat ouvti lokal sa yo.
Bibliyotk "John F Kennedy Library" (Hialeah)
190 West 49th Streel. Hialeah


M M


iemvr4erai lieJamn 25e


Peze


pou voye bilten Vt w monte! :


i-


Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche. Vnl XVITT Nn 37


Par EVENS HILAIRE


. r.. : OrA" . Or "B" Or"C"
Dat yo L yo Dat yo L yo Dat yo L yo
18-22 Okt. 11AM-7PM 18-22 Okt. 11AM-7PM 18-21 Okt. 11AM-7PF
23-24 Okt. 1PM-5PM 23-24 Okt. 1PM-5PM 22-23 Okt. 8:45AM-4:45PM
25-29 Okt. 7AM-7PM 25-29 Okt. 7AM-7PM 24 Okt. FMEN
30-31 Okt. 1PM-5PM 30-31 Okt. 1PM-5PM 25-28 Okt. 11AM-7PM
1 Nov. FMEN 1 Nov. 7AM-3PM 29-30 Okt. 8:45AM-4:45PM
31 Okt.-Nov. 1 FMEN


Vot yo kap vote ni pi bon
oswa ni nan Jou Eleksyon an
pral vote sou machine vt
elektwonik. Vot ki vote ak
bilten vt pou moun ki pap la
yo pral svi ak bilten v6t
papye espesyal eskan optik.
^^


Pou ft bagay yo pi senp, tanpri
vini ak kat idantifikasyon vot w
ak pys Idantifikasyon ak foto
sou Ii-men si w pa gen pys sa
yo, wap kapab toujou vote.

<^_ .^ ^ ^


41rerb
lummummoulm-


.1
:ll;z'








Page 10


UNE VIE, UN COMBAT


I Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


GERARD PIERRE-CHARLES


Un long itinraire pour le changement
Frapp de tuberculose, Il fut intern durant e t la da tie annes suivantes par les effects combines de la terreur
plusieurs mois au Sanatorium Port-au-Prince. Il sortit et de la duret des conditions d'existence.
profondment renforc de cette preuve qui lui Durant son long exil au Mexique, ses positions d'intellectuel
permettant de pntrer dans ce monde de laissez pour En 1960, il dut, come de nombreux progressiste et son labeur opinitre au service d'Hati son pays l'ont
compete, l'habilita au plan psychologique, prendre en autres Hatiens, abandonner son pays, vu fait connatre dans ce pays et en Amrique Latine. Figure publique,
mains son destin en lui offrant l'occasion d'acqurir une l'ambiance de perscution cre par le rgime intervenant souvent dans la press et par de frquentes apparitions
base solide, par la lecture et la rflexion, .i la TV, son nom tait mentionn durant des annes 1980 parla
l'humanisme qui a inspir sa vie. publication Quien es Quien parmi les personnalits les plus
Grard Pierre-Charles n le 18 dcembre 1935 connues au Mexique, dans les sciences, les arts, la politique et
Jacmel, ville connue pour ses traditions librales et les affaires.
sa fcondit culturelle, est issu d'une famille Etant l'tranger, il exera des responsabilits au sein
nombreuse de classes moyenne pauprise. Il n'a pas du Parti d'Entente Populaire et du Parti Unifi des
connu son pre Emmanuel, qui fut inspecteur des coles Communistes hatiens. Il fut promoter du Comit
et professeur de Lettres au Lyce Pinchinat de la ville. Dmocratique Hatien de Mexico, une organisation runissant
Il a connu trs peu sa mre, Eva Bernier qui animait diverse tendances.
une association nomme Entraide Chrtienne
Jacmlienne, dcde quand il avait 10 ans. Il dut donc, | De retour en Hati pour rassembler et
trs tt, faire face la gne et aux carences de toutes reconstruire l'espoir
sortes. Grard Pierre-Charles retourna dans sa patrie en 1986
Tri aiL, l d pAil 51 n n u ii Uuve1i-n t a'. tild


lre LU tt,LI a pIarti cl au moiiiuvemeiiin a -iioni
culturelle dans sa ville natale. A Port-au-Prince, devenu
ouvrier l'Usine de Ciment, il fut le fondateur du
Syndicat de cette entreprise et participa au lancement
du movement syndical la chute du president Paul
Magloire en 1956. Il tait alors militant de la Jeunesse
Ouvrire Catholique. Il devint co-fondateur en 1957,
de la Fdration Ouvrire qui, sous le nom d'Union
Inter- Syndicale d'Hati, s'effora de dfendre les
intrts des travailleurs dans les dbuts du rgime de
Franois Duvalier.
Il fut co-fondateur, en 1959, avec Jacques
Stephen Alexis le fameux crivain assassin par
Duvalier, et Grald Brisson, un brilliant conomiste,
mort au combat, du Parti d'Entente Populaire,
d'orientation marxiste, inspiratrice idologique et
politique de la jeunesse intellectuelle engage contre
la dictature, pour la dmocratie et le socialisme.
Il n'a jamais cess d'exalter les valeurs
d'hrosme de ces rvolutionnaires des annes 60, des
femmes et des hommes souterrains de la lutte
clandestine qui ont vers leur sang gnreux contre le
fascisme et pour la liberation national.
Un exil de 26 ans pour un cri de libert


Mort du Professeur

Grard Pierre Charles
(Pierre-Charles ... suite de la lre page)
Le Numro I de l'OPL tait une personnalit
connue pour son grand courage, ses prises de positions
contre la dictature des Duvalier, puis plus rcemment contre
le president Jean-Bertrand Aristide.
Cependant le Professeur Grard Pierre Charles
tait un homme de dialogue. On ne l'avait pas beaucoup
entendu ces derniers mois et c'tait pour apprendre ce lundi
qu'il tait gravement malade et avait t transport Cuba.
La disparition du Professeur Pierre Charles va
laisser un grand vide sur la scne politique du pays. Il
laisse de nombreux ouvrages, don't le plus connu est
"Radiographie d'une Dictature. "
Ancien secrtaire gnral du PUCH (Parti Unifi
des Communistes Hatiens), Grard Pierre Charles a t
longtemps interdit de sjour aux Etats-Unis.
Nous prions son pouse, Madame Suzie Castor,
ses enfants, ses parents, ses camarades de l'OPL d'accepter
l'expression de nos plus sincres condolances


euq quecs sema ines apirs i ucpartu uu Uictateur jeaii- iautu
Duvalier. Ce retour tait l'expression de sa determination
continue sa lutte pour Hati et, aussi, un choix selon une vision
de la militance adapte la ralit du pays et du monde.
Il estimait en effet qu'il fallait d'un cadre novateur
pour rassembler toutes les forces de progrs oeuvrant pour la
transformation du pays dans le sens de la dmocratie, du
dveloppement et de la justice. Une telle plate-forme de
-rassemblement tait inconceivable dans les moules propres du
Parti. Cette conviction le porta s'en loigner pour continue
''* la bataille de sa vie oriente par l'humanisme, son sens de la
S'justice et la volont d'amliorer les conditions de vie de son
people.
: pSa qute d'action social et de rforme politique
efficace l'avait conduit tre un des animateurs de la
"Convergence Dmocratique et Nationale" en 1990. Il
s'agissait d'une initiative d'inspiration non-partisane et
Spatriotique de caractre civique qui convoqua divers secteurs
f politiques en vue d'un accord lectoral pour la presentation
d'un seul candidate aux lections prsidentielles. Cette initiative
Grard Pierre-Charles photo Jean-Edouard Rigaud conduisit de fait un appui la candidature de Jean Bertrand
Aristide, prtre issu de secteurs populaires qui allumait
fuite perdue de milvalier. C'ait le dnsbut de cetoute l'enthousiasme des masses et qui, avec son movement "Lavalas "
fuite perdue de milliers d'Hatiens, de toutes
conditions, qui se rfugirent l'tranger pour gagna les elections de 1991.
des motifs politiques, exode qui s'amplifia les (voir Pierre-Charles / 14)


CRUISE DE L'TAT ET INTERVENTION

INTERNATIONAL EN HAITI


Le 29 fvrier 2004, le Conseil de Grard.Pier
Scurit de l'ONU, rpondant une
sollicitude formule par le president Boniface Alexandre
rcemment install en lieu et place de M. Aristide,
dmissionnaire, autorisait, par la Rsolution 1559, l'envoi
en Hati d'une force intrimaire multinational.
Par cette mme Rsolution, le Conseil disposait
du replacement en date du ler juin, de cette force par
une "Mission Internationale de Stabilisation" don't le
mandate et la dure devraient tre dfinis postrieurement
dans un dlai de 60 jours.
Cette Rsolution recevait l'accord unanime des
membres du Conseil runis sous la prsidence de la
Rpublique Populaire de Chine qui, de faon inusite,
donnait son appui au sein du Conseil de Scurit une
intervention directed de troupes trangres dans un tat
membre.


re-Charles Cette Rsolution prenait ainsi un
caractre special, puisqu'elle ne correspondait
pas une situation classique susceptible de provoquer une
telle action. Cependant, elle avait t prcde par un battage
publicitaire sans prcdent o la TV du monde entier,
montrant des images peu usuelles de violence rpressive et
d'actions armes particulirement aux Gonaves, qui
faisaient craindre la guerre civil ou un vritable genocide
en Hati.
Elle se ralisait aussi dans un cadre de crise
politique de longue dure et d'une situation o pour la
deuxime fois en dix ans, les Nations Unies devaient
intervenir non pour ramener la paix- puisqu'il ne s'agit pas
de situation de guerre- mais pour assurer la scurit et les
conditions du fonctionnement dmocratique dans un tat
membre.
(voir Grard Pierre-Charles / 14)


LE COIN DE MIAMI
(Miami ... suite de la page 9)
Jean Thnord, cette activity tait organis en signe de solidarity avec
les militants Lavalas en Hati.

Le Premier ministry haitien Grard Latortue
demand l'administration Bush de lgaliser les sans
papers haitiens ...
Dans sa livraison du jeudi 7 Octobre, le Miami Herald a
fait tat d'une lettre du PM Grard Latortue adresse la semaine
coule au Secrtaire d'tat amricain Colin Powell rclamant
le'" statut de protgs temporaires (TPS) pour environ 20.000
ressortissants hatiens vivant illgalement aux tats-Unis.
Ceci devant permettre, a-t-il soulign, nos compatriotes
de bnficier d'une residence temporaire et de la carte de travail.
Vu la situation actuelle au pays aprs le passage de l'ouragan Jeanne,
dirait la lettre de Latortue, le gouvernement provisoire n'est pas en
measure de recevoir ces hatiens dans le cas o ils seraient dports.

Radio Carnivale (1020 AM) traverse
actuellement une crise conomique
Depuis des semaines, les auditeurs du 1020 AM n'entendent
(voir Miami / 19)







Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37-


I LETTRES I


DE LUMIERE, DE SURPRISE, ET DE CHASTETE
Motiv depuis "Cathdrale du Mois souvent l'extase saturnienne de la chair. Mais
d'Aot' "(1980)passantpar "Vin de Soleil" (2000) L a M aison des S u rp rises elle m'a aussi rvl le fait que je course le
autour du thme de la qute de soi dans un Roman de Pierre itandrerisque d'tre noy en restant dans l'humidit
environnement charge d'hostilits, le romancier Pierre de Pierre Clitandre heureuse de la tentation. Entre les chuchotements de dsirs dans
CLITANDRE vient de communiquer ses lecteurs une Dans"'La Maison des Surprises" je une chambre et la just colre d' un pre port disparu dans une
autobiographie de sa mmoire avec son dernier livre en date : suis parti en reconnaissance de ce corps hant autre, j' ai opr un parcours initiatique du plaisir nocturne une
LA MAISON DES SURPRISES. partir d'un dialogue franc avec la demeure de discipline asctique.
Cette uvre littraire qui parole d'un difice et des mon enfance. Cette maison, situe l'Avenue En fait, ma maison natale symbolise notre histoire
"tantes posthumes" qui l'ont habit dbouche sur la mtaphore collective. Le fils prodigue, aprs avoir perdu ses richesses
du corps social hant par des crises de tous ordres. Comme dambuler des villes de l'exil aux corps des femmes, revient
envot par le deuil ancestral d'une mre saturnienne qui noie vers le Pre qui symbolize l'ordre retrouv. Le secret de notre
sesfils dans ses ablutions nocturnes. histoire collective est l : il faut
Pierre CLITANDRE n'a pus cherch son antriorit sortir de la sensibility nocturne et de son apptit de chair pour
dans sa maison natale comme Marcel Proust la recherche des entrer dans le domaine de la lumire et de la volont.
nostalgies perdues. Son histoire que reconstituent la mmoire et
l'imaginaire nous montre le profile d'une terre et de ses hommes H.E.M. : Dans le roman, cette sensibility nocturne
totalement submergs par les eaux de tenaces superstitions. est caractrise par des tantes au nombre de 9. Pourquoi ce
Comment a-t-ilpu russir dire ses contritions tout en traduisant chiffre ?
notre tragdie collective ? Le romancier Pierre CLITANDRE Pierre CLITANDRE :En me relisant j'ai dcouvert des
livre aux lecteurs d' HAITI EN MARCHE les secrets dcouverts correspondances numriques surprenantes. J'ai relat dans le rcit
dans le labyrinthe de sa maison. que je suis n un mois de mars 1954. L'addition des deux derniers


HAITI EN MARCHE: Le mois d'Aot a des
rfrences historiques (1791) et catholiques (l'Ascension). De
la Pque Ngre cette "maison" o circulent des tantes qui
s'entredchirent de jalousie quel message vous voulez nous
communiquer ?
Pierre CLITANDRE : En crivant Cathdrale du mois
d'Aot"' en 1980 je n'avais pas conscience avoir ouvert une
porte secrte. J'tais plutt bloui par l'esthtique baroque latino
amricaine avec des souvenances de Notre Dame de.Paris de
Victor Hugo. C'est en rdigeant"'Vin de Soleil" que j'ai
dcouvert que le temple de mon premier roman tait mon propre
difice, mon corps habit par une nergie fminine, des tantes
superstitieuses qui, dans le lieu clos de leur chute, se rappelaient
d'un ciel antrieur leur curiosity autour del'Arbre du deuil.


Magloire Ambroise, m'a permis de dcouvrir
un lieu d'envotement maternel qui n'a pas trop
conscience que l'excs de protection est


chiffres donne 9, le nombre de l'enfantement et de la perfection.
L'enfantement c'est la douleur, l'eau amniotique, le sang. La
couleur de la plante Mars est le rouge et Mars c'est la guerre !
Je suis n au milieu des hostilits de tantes compromises dans
des jalousies et culpabilises par un vieux dsir inceste. C'est un
peu l'histoire de la mre couche sur son enfant dans la
Chronique des Rois ou du Jugement de Salomon !
La perfection ici est la conqute de soi pour sortir de la captivit
du centre aqueux. L'eau entretient la vie. Mais elle est aussi le
deuil quand elle est envotement perptuel.
Revenu d' exil, j' ai architecture ma manire la maison
du pre, j' ai ouvert des portes, dessin des arcades, plant des
arbres, repeint les murs, pos de la cramique sur le parquet des
chambres. Le roman m'a rvl que je me reconstruisais .Je
pntrais l'intrieur de mon temple pour faire baisser les eaux
(voir Roman / 19)


AMNESTY

INTERNATIONAL

La violence sans


frein doit,cesser
9 Octobre 2004
Amnestie Internationale est extrmement
proccupe par la rcente escalade de la violence entire la
police et des civils arms en Hati et condamne les
affrontements qui ont secou la capital hatienne depuis le
30 septembre coul.
Amnestie condamne dans les terms les plus
nergiques la dcapitation des agents de la Police national
par de prsums supporters Lavalas.
Ces dernires semaines, des douzaines de civils et
une dizaine de policies ont t tus par balles au course
d'affrontements entire de prsums supporters du parti
Lavalas et les forces de scurit. Des actes de pillage et de
vandalism ont galement t rapports en diffrents
endroits de la capital. La plupart des victims de ces
violence vivent dans des quarters dshrits de la capital
tels le Bel Air, Cit Soleil et Martissant, tous considrs
comme des bastions du parti Lavalas.
Amnestie Internationale est profondment
proccupe par l'indiffrence pour la vie et la scurit de
ces gens montre au course de ces incidents.
Amnestie reconnait la menace grave pour la
scurit que posent les groups arms mais appelle de toute
urgence le gouvernement adopter une stratgie pour
assurer la protection des droits fondamentaux la vie, la
scurit, une justice quitable et la participation politique.
L'organisation ritre sa demand au
gouvernement provisoire pour effectuer une champagne de
dsarmement gnral.
Dans le but d'assurer que tous les secteurs de la
socit hatienne reoivent une protection adequate contre
les abus et les menaces la vie, Amnestie Internationale
fait les recommendations suivantes au gouvernement
intrimaire hatien:
Envoyer un message clair la force de police
national et aux civils arms que les meurtres illgaux ne
sont pas acceptable et que leurs auteurs seront poursuivis
et punis avec toute la rigueur de la loi.
S'assurer que tous les meurtres suspects soient
investigus promptement, effectivement, en toute
indpendance et en toute impartialit, sans consideration
du statut social de la victim.
S'assurer que les tmoins et leurs families soient
protgs s'ils fournissent des informations la justice.
(voir Amnestie / 14)


DUT C1 4A iSSaiti cI4AUR


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES

ww .fyda.e t


Page 11








CTC> EfL FiFTIONS


Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


KESTYON BON 1
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON SISTM DLO POTAB,
EGOU AK KONTWOL INONDASYON YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr de pwoj tankou pwoteje resous natirl yo nan amelyorasyon
distribisyon dlo pwp, sistm egou ak sistm dispoze dech an tout
sekirite, amelyorasyon nan kontwl inondasyon ak drenaj, jan li dekri
nan Rezolisyon No. 912-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou man-
man kb Bon sa yo pa depase $378,183,000, ak enter ki pou pa
depase to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 2
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL
PLAS PIBLIK YO AK SANT LWAZI YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr konstriksyon ak amelyorasyon plas piblik katye yo ak plas
piblik rejyonal yo epitou 1t sant Iwazi ki pou enkli teren atletik yo, jim-
nazym yo, lakou yo, pisin yo, teren jwt yo, waf bato prive yo,
restore plaj yo, epi prezve t ki andanje yo jan li dekri nan
Rezolisyon No. 913-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yo pa depase $680,258,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAK POU BON YO

KESTYON BON 3
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON PON YO, ENFRASTRIKTI
PIBLIK, AK AMELYORASYON KATYE
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr konstriksyon ak amelyorasyon pasaj pyeton yo, wout bisiklt
yo, pon yo ak aks a P Maritim lan, ak dezt amelyorasyon enfrak-
strikti minisipal ak katye yo pou ba nou pi bon kalite lavi jan li dekri
nan Rezolisyon No. 914-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou
manman kb Bon sa yo pa depase $352,182,000, ak enter ki pou pa
depase to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 4
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON
LOKAL SEKIRITE PIBLIK YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou pwomouvwa sekirite piblik ak de aksyon tankou kon-
striksyon ak amelyorasyon prizon yo, sant jidisy yo, tribinal yo, ps
polis, ponpye ak gad de sekou yo, epi nouvo sant kontwl ak swen
zannimo yo jan li dekri nan Rezolisyon No. 915-04, adopted 20 Jiy
2004, epitou se pou manman kb Bon sa yo pa depase
$341,087,000, ak enter ki pou pa depase to maksimm legal lan e
ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO


KESTYON BON 5
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON
LOKAL IJANS YO AK SANT LASANTE YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon sant dijans nan Lopital
Jackson Memorial ak Jackson South pou pwomouvwa aks a bon jan
kalite svis de sante jan li dekri nan Rezolisyon No. 916-04, adopted


20 Jiy 2004, epitou se pou manman kb Bon sa yo pa depase
$171,281,000, ak enter ki pou pa depase to maksimm legal lan e
ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 6
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL
SVIS PIBLIK NAN KOMINOTE AN -
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon lokal svis piblik ki nan
kominote an pou yo ranpli demann neses svis yo epi pou ogmante
aks a svis yo pou kominote an ak katye yo jan li dekri nan
Rezolisyon No. 917-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kbb Bon sa yo pa depase $255,070,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

__ DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 7
BATI Pi BON KOMINOTE
KONSTRISKYON AK AMELYORASYON LOJMAN PIBLIK POU
GRANDT YO AK LAFANMI YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon Ijman piblik pou grandt
yo ak lafanmi yo pou ankouraje moun vin pwopriyet kay yo nan
acha, konstriksyon, ak renovasyon kay rezidansyl yo, jan li dekri nan
Rezolisyon No. 918-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yp pa depase $194,997,000 ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAK POU BON YO

KESTYON BON 8
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL KILTIRL,
BIBLIYOTK AK SANT EDIKASYONL MILTIKILTIRL YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon bibliyotk yo, sant kiltirl
yo, ak sant edikasyonl "Head Start" yo pou timoun jaden danfan pou
ofri optinite ak aktivite edikasyonl miltikiltirl jan li dekri nan
Rezolisyon No. 919-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yo pa depase $552,692,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO


Biwo vt yo pou eleksyon sila a pral ouv de 7 dimaten jiska 7
diswa nan menm jou sa a. Tout vot kalifye Konte an va gen dwa
vote nan eleksyon espesyal sa a.

Eleksyon Espesyal Bon ak Obligasyon Jeneral sa a pral ft nan biwo
vt etabli nan divs biwo electoral ki yo chak etabli nan Konte a pou
eleksyon general yo toupatou nan Konte a.

Konte Miami-Dade va otorize pibliye bon yo ki dekri nan kestyon ki pi
wo la a depi isiba kestyon sa yo jwenn vt majority vot kalifye Konte
Miami-Dade.

Dekrete pa d Asanble Komisyon Konte Miami-Dade, Florid.

HARVEY RUVIN, Grefye
Asanble Komisyon Konte
Konte Miami-Dade, Florid
KAY SULLIVAN, ASISTAN GREFYE


Page 12


ci


1


r-


MIAMI-DAD

KONTE MIAMI-DADE, FLORID

AVI ELEKSYON ESPESYAL BON AK OBLIGASYON GENERAL
BATI PI BON KOMINOTE
Ki pral ft
MADI 2 NOVANM 2004 KONTE MIAMI-DADE, FLORID
Yo avize ke yon Eleksyon Espesyal Bon ak Obligasyon Jeneral pral ft Madi 2 Novanm 2004 nan bi pou prezante bay vot
kalifye Konte Miami-Dade, Florid yo kestyon swivan yo:







Mercredi 6 Octobre2004 Annonces classes Page 13
Harti en Marche Vol. XVIII No. 36 Nos petites Annonces classes Pg


Le Plaza Htel
Tlphone
224-9305
224-9307
224-9308
224-9309
225-9310
510-4594
510-4595
510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429

Coiffeur


Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15456 West Dixie Highway

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Christophe is the third and
final play by Levy Lee
Simon celebrating the
heroes of the Haitian
struggle for independence
and is produced during the
Haitian Bicentennial.
In 1804, Henri Christophe
is the first President of
Haiti. The yoke of French
slavery has been thrown
off, and Christophe seeks to
rule a land that tolerates
both Roman Catholicism
and tribal religion (Vodou,
or Voodoo a). The Black
leader finds himself
confronted with rebellion
by a faction of mulattos
who refuse to identify with
the Blacks, setting the stage
for civil conflict.
The story of Christophe is a
true one, yet is has ail the
components of a grand
adventure/ the striving for
Black liberation, power,
war, lust, love, action,


T


Mdecins
Miami
Dr Hnock Joseph
Obsttrique, Gyncologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Foutes assurances acceptes
carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081

Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyncologue
Obsttrique
Chemin des Dalles # 234
Tl.: 509 245-6489
245-8930

Le Look
Ption-Ville
Rue Panamricaine # 14
Tl.: 513-8079
257-8374
Grande varit de Lunettes
Excellents Prix
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Spcialistes
de la Vision Basse
Offre Spciale
Buy One, Get One Fre


romance, ideals, magic,
and unforgettable
personalities. It ail
makes for grand theatre.
Karl Calhoun plays
Christophe.
The Robey Theatre
company is the
recipient of a 2004
grant from the
California Community
Foundation. The
Robey continues its
tradition of superior
epic entertainment
with special emphasis
on thhe contributions of
ist African-American
artists.
CHRISTOPHE will be
presented in Los
Angeles theatre Center
Theatre Three, which


Lisez Hati

en Marche
~-~- -~-~--


I Miami


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150th Avenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
Tl.: 305 385 1111


Bl Foucht
Appelez-nous
305 757 6408
Lgumes,
Boulettes,
Griot,
Tasso de Cabrit
Lambi Poisson
Riz et Pois cols
Pois rouge en Sauce


8267 N. Miami Ave
La Cuisine
Haitienne Dans toute
sa saveur !"


will be modified to
accomodae the provisions
of the Actors Equity 99 seat
Plan.
The Los Angeles theatre
Centre is a facility of the
City of Los angeles citural
Affairs Department.
See CHRISTOPHE for the
loe of excellent theatre. See
it for the love of history.
See it For the Love of
Freedom the greatest
adventure of ail.

SSi vous tes
'Port-au-Prince, ne ratez
surtout pas notre mission


Mlodie Matin

de 7h 10 heures
chaque jour.
sur Mlodie 103.3FM
Mlodie Matin peut aussi
tre capt sur interest:


PomDano Beach


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, FI 33064
Tl.: 954.781 2500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach FI 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach FI 33444
561 272 3556

Abonnez-vous
Haiti en Marche
221-0026


Vous aimeriez vous aussi
avoir votre propre site internet ?
Adressez-vous notre
webmaster
siteweb@etheart.com
et admirez ses
nombreuses crations.
Entre autre,
le site Haiti en Marche
www.haitienmarche.com
est l'une de ses ralisation.


Orlandol


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, FI 32805


Hati en Marche

Chaque semaine,
lisez Haiti en Marche
et pour ne rater aucun
numro,
abonnez vous:
Port-au-Prince
221-0026 / 417-0384
Miami
305 754-0705


L'Adresse Internet Hati en
march a change.
dsormais vous nous
trouverz sur
pub@haitienmarche.com
Veuillez rayer de votre
carnet la prcdente
adresse:
enmarche@haitelonline.corr
et si vous dsirez payer pai
carte de credit, c'est
possible.
Consultez
www.haitienmarche.com


Tabagisme et grossesse: des experts
rclament une meilleure information


LILLE, 9 Octobre Prs
de 30% des funieuses terminent
leur grossesse sans avoir pu arrter
de fumer malgr des
consequences parfois dramatiques
sur leur sant et celle du foetus:
des experts, runis jeudi et
vendredi Lille, rclament une
meilleure information des futures
mres et des professionnels.
"C'est un problme
crucial, c'est l'avenir de la
population qui est en jeu",
constate le professeur
Maurice Tubiana, president de
l'Acadmie national de
mdecine, rappelant que le
nombre de fumeuses a t
multipli par trois en 30 ans.
"Le tabac est de trs loin
le toxique le plus puissant auquel
les Franaises sont confrontes et
on n'agit pas avec assez de
vigueur dans ce domaine",
dnonce-t-il, l'occasion d'une
conference de consensus charge
d'laborer des recomman-dations,

Yon ti istwa Posie

Mwen ta ekri
yon ti istwa libete
libete tet bochet
libete tet gridap

Mwen ta ekri
yon ti istwa lape
lape kakakleren
paske-n toujou sou

M'ap ekri
yon ti istwa mize
mize koukounan
fenwa kou lank.
ean Mino Paul
Newark, New Jersey


runissant plusieurs centaines
de professionnels de la sant.
La cigarette entrane
des troubles de la fcondit
chez l'homme, via une
diminution de la quality du.
sperme, comme chez la femme,
pour qui le dlai de conception
augmente de 3.0%, y comprise
pour les fcondations in vitro,
selon plusieurs tudes
prsentes lors de la
conference.


Project quabella
De trs beaux terrains
au bord de la mer.
Ctes des Arcadins.
Scurit garantie
Environnement agrable.
Il nous reste encore quelques
terrains vendre
dans le cadre du project
Club Nautique Aquabella
surplombant la mer et le
Lac Egang Bois Neuf avec
accs sur une plage prive
dans le cadre d'un
lotissement scuris.
Vous pouvez nous crire
e-mail:
haitiaquabella@yahoo.com
Tlphone:
509-245-5805
509-245-0620
509 223-2005
509 408 9530
509401 3677
509 556-7763


Points de Vente Hati en Marche


CHRISTOPHE Pice voir si vous passez par Los Angeles

Pour reservations et informations, appelez 818-981 4141

website: www.robeytheatrecompany.com

Pour clbrer le Bicentenaire de l'Indpendance d'Haiti.


www.radiosoleil.com


1







Page 14


I GERARD PIERRE-CHARLES I


Un long itinraire pour le changement


(Pierre-Charles ... suite de la page 10)
Apprciant le rle que ce dirigeant pouvait jouer
comme reprsentant des majorits en faveur de l'unit de
la nation. Pierre-Charles s'vertua d'orienter ce
movement et de structure en son sein, une organisation
politique, avec une vision moderne et dmocratique. Cette
tche il la poursuivit aprs le coup d'Etat contre Aristide
en 1991 et durant les trois ans du rgime militaire
subsequent.
Contribuant organiser la resistance, dans des
conditions de risques amplifis du fait de son handicap
physique, il entreprit une action organise et systmatique
en vue d'encadrer et d'orienter de nombreux patriots
engags dans le combat pour la restitution des droits
constitutionnels dans le pays et le retour d'Aristide.
Dans cette optique, en mme temps qu'il se livre
un patient travail d'ducation dans les milieux populaires
et qu'il combat le coup d'Etat et le rgime militaire install,
de faon persvrante il continue ses efforts en vue
d'organiser et de rassembler les secteurs dmocratiques et
populaires.


Aux competitions lectorales de 1995, ce secteur
organis, reprsentant une tendance de plus en plus
autonome, surgit comme la principal force lectorale du
pays. Sa majority relative aux deux Chambres lui permit
de consolider le parlement pour en faire, conformment
aux prescrits de la Constitution, une institution
indpendante par rapport l'Excutif, exerant pleinement


(Grard Pierre-Charles ... suite de la page 10)
S'agissant d'un pays de l'Amrique Latine et de
surcrot, une vieille Rpublique indpendante, cette
intervention ne pouvait manquer d'attirer l'attention des
analysts et observateurs sur ses causes profondes. Surtout
quand ce dossier relevait de l'OEA qui avait reu mandate,
depuis le Sommet des Amriques au Qubec en 2001, de
prendre en charge le contentieux entire l'opposition
politique et le gouvernement d'Hati. Surtout quand Hati,
durant.cette anne tragique, clbrait ses 200 ans comme
nation indpendante.


Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


la prrogative de nommer comme Premier Ministre un
citoyen issu de ses rangs.
Une telle avance, en terme institutionnel,
garantissait les principles du pluralisme dmocratique. Elle
heurta cependant les pratiques du prsidentialisme qui
entreprit de gagner tout prix le contrle du Parlement
aux lections partielles d'avril 1997. L'OPL se dsolidarisa
alors du movement Lavalas, adoptant le nom
d'Organisation du Peuple en Lutte.
(source Johnny Blizaire)


1.- La crise de l'tat
La decision adopte par l'organisme international
semblait correspondre la reconnaissance du droit
d'ingrence" prn, depuis quelques annes par certain
Etats comme de nature faire face des situations
exceptionnelles de crise et de non-capacit de la part de
l'tat assumer le pouvoir ou faire face un conflict aigu.
Elle correspondait ce qui paraissait tre, une situation
susceptible de dboucher sur le chaos ou une virtuelle
(voir suite ci-contre)


AMNESTY INTERNATIONAL

La violence sans frein doit cesser


(Amnestie ... suite de la page 11)
SS'assurer que la police n'utilise la force qu'en
cas de strict ncessit et seulement le minimum requis
par les circonstances. La force meurtrire ne doit tre
utilise que dans le cas o elle est absolument inevitable et
seulement pour protger la vie.
Entreprendre un programme de formation pour
tous les policies en accord avec les standards des droits
humans internationaux et les codes de conduite adopts
par les Nations Unies.
Former une commission indpendante pour
engager un dialogue avec des supporters de Lavalas et
ngocier une solution pacifique la crise politique.


condamner nergiquement et publiquement les
actes de violence perptrs par ses supporters;
Sprendre toutes les dispositions possibles pour
mettre fin aux actes de violence par ses supporters;
Schercher des solutions la cruise sur la base du
respect total des droits humans et du respect de la loi, y
compris entrer dans un dialogue avec les autorits et
d'autres acteurs politiques;
cooprer avec le gouvernement de transition et
la Mission de stabilisation des Nations Unies (Minustah)
dans l'application du programme de dsarmement.

Amnestie appelle la communaut
international :


Amnestie appelle le parti Lavalas de son ct: aider le gouvernement d'Hati fournir une


formation en accord avec les standards des droits humans
ses forces de scurit;
assister le gouvernement d'Hati dans
l'tablissement d'un dialogue avec des reprsentants des
organizations locales du parti Lavalas et d'un plan vers la
suppression de la violence politique;
prendre des dispositions pour un dploiement
rapide et total de la Mission de stabilisation des Nations
Unies en Hati (Minustah) en accord avec la resolution 1542
du Conseil de scurit de l'ONU du 30 avril 2004, en vue
de remplir sori mandate d'tablir le respect de la loi, la
scurit publique et l'ordre public en Hati.
assister le gouvernement de transition dans
l'application immediate du programme de dsarmement,
de dmobilisation et de rintgration de tous les groups
arms.


S1 i V I Wm1 *I9I i 1 i 1
Pwodui chimik tankou penti aluil, mineral spirits, pwodui pou
netwaye pisin, ensektisid, pwodui pou touye move zb epi
lt kalite pwodui chimik nou svi lakay nou ka kreye gwo
pwoblm pou anviwonman an si nou jeteyo nenpt jan ak
nenpt kote. Pou evite sa, rezidan Miami-Dade Coun gen
dwa pote jiska 50 liv pwodui chimik sa yo nan program
espesyal ranmasaj pwodui chimik adomisil la. N'ap resikle,
oubyen jete pwodui chimik sa yo nan yon fason ki pa dan-
jere epi ki gratis (BIZNIS PA LADAN). Men kouman pou nou
prepare pou ranmasaj pwodui chimik adomisil la:
* Kite chak produi nan veso (bwat, mamit, sache oubyen
bouty) li te vin depi le nou te achte I la. Pa bliye mefe
etikt sou li pou idantifye ki kalite pwodui li ye.
* Fk veso yo byen bouche. Si veso a ap degoute, mete
pwodui a nan yon lt veso ki pi go epi mete
journal ladan pou absobe
pwodui a.
* Mete tout veso ki gen
pwodui chimik yo nan yon
bwat oubyen yon ks
byen solid, epi plase yo
lwen kote moun
chita.
* Nou pa aksepte ni
materyl eksplozif ki
ka sote, ni materyl
ki gen reyon
radyoactef, ni vye
dech kigens
enfeksyon ladan yo.
* Penti alo gen dwa
jete nan fatra
nomal depi li byen
seche. Pou f yon
penti alo seche vit,
mete ladan sab
oubyen journal pou
absobe likid yo.


Nou aksepte tout kalite apary
elektwonik tankou konpit ak tout
materyl ki genyen nan konpit,
televizyon, video, radyo-
kominikasyon, felefon selil etc.


MIAMDDE

REYINYON PIBLIK
Asanble Gouvnan ganizasyon Planifikasyon Metwopolitn la (MPO) pou
Zn Iben Miami yo pral f yo reyinyon piblik Jedi 18 Novanm 2004 a 2:00
p.m. nan sal reyinyon Komisyon Konte yo "County Commission Chambers",
Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street, Miami, Florid pou yo kapab
apwouve:
1. DETMINASYON KONFOMEN KAL1TE LZ 2030 PLAN
TRANSPOTASYON A LONG TM (LRTP)
Rap Detminasyon Konfomen Kalite Lz pou Plan Transptasyon Miami-
Dade pou jis ane 2030 konfmeman ak demann etablki pa Amannman Lwa
Lz Pwp 1990 yo.
2. DNYE NOUVL PLAN TRANSPOTASYON A LONG TM 2030 (LRTP)
Dnye novel Plan Transptasyon A Long Tm pou ane 2030 deviope pou
gide envestisman transptasyon yo nan Konte Miami-Dade pou pwochen
vennsenk an yo nan bi pou nou akonpli pi bon wout kominikasyon ak
koneksyon nan sistm transptasyon Miami-Dade. Plan 2030 yo pwopoze
an se yon plan de baz general ki enkli wout yo, lokal transp piblik yo, wout
bisiklt yo, lokal pou pyeton, ak santye natirl yo ak vdi. Plan ki an
pwopozisyon an genyen ladan li pwoj yo ki totalize pliske $19 milya pou
pwochen vennsenkan yo.
3. AMANNMAN PROGRAM AMELYORASYON TRANSPOTASYON ANE
FISKAL 2005
a. SR 83611-395
Amannman sa a pral ajoute $54,900.00 a finansman ane aktyl la sou
TIP la pou avanse acha ak sip faz dwa pasaj yo pou pwoj an kestyon
an.
b. Fr Enpak Woutye Distrik #6
Amannman ki pwopoze an va enkli etid ki pou ft sou sikilasyon an pou
wout SW 264th Street de US-1 to SW 249th Avenue ak SW 211th
Street de US-1 jiska Florida Turnpike la. Etid sa yo se "Pwogram
Kontinyl" Repave an, T.O.P.I.C.S. ak apary "Traffic Control Devices' ki
anba Fr Enpak Woutye, District 6 ki enkli Homestead, Florida City ak
Konte Miami-Dade Ki Pa Enkopore ki va responsab finansman yo. Fr
pou chak etid yo pwopoze f yo se $50,000.
Kopi yo pou LRTP ak TIP la va disponib pou enspeksyon tout piblik la nan
Sekretarya MPO an, Stephen P. Clark Center, 111 N.W. First Street, Suite
910, Miami, Florida 33128, telefn: (305) 375-4507, imel:
mpo(@)miamidade.gov, sitwb: www.miamidade.gov/mpo Se rgleman
Konte Miami-Dade pou li swiv toue egzijans Iwa sou enfim yo "American with
Disability Act". Pou jwenn yon entprt siy moun soud, tanpri rele senk jou
an avans.


CRISE DE L'ETAT ET INTERVENTION
INTERNATIONAL EN HAITI


SAMDI 24 APRIL
2004, 8:30 a.m.
pou 4 p.m.
Lapli oubyen soly
nan twa kote say
yo:

Homestead Solid
Waste Public Works
Yard
548 S.E. 6 Avenue

Permanent Home
Chemical Collection
Center
8831 N.W. 58 Street
(8:30 a.m. to 5 p.m.)


MIAMF
* wr-i







Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


Page 15


1 UNE VIE, UN COMBAT I


Grard Pierre-Charles
guerre civil. Les images de plusieurs groups arms,
largement diffuses chelle international portaient les
reporters se prcipiter sur Hati pour contempler les
scnarios de l'arme cannibale et autres spectacles de
sang.
Au plan diplomatique, l'Organisation des Nations
Unies avait t suffisamment touche par les antcdents
de ce vritable collapsus pour ne pas se sentir concerne.
En effet, en 1914, elle tait intervene en Hati pour
supplier les forces des tats-Unis d'environ 20 mille
hommes qui avaient dbarqu dans le cadre de la mission
de restauration de la dmocratie patronne directement
par le Prsident William Jefferson Clinton. Les troupes y
taient restes environ 2 ans. Et depuis la crise lectorale
de l'an 2000, consecutive aux lections frauduleuses qui
installrent une Lgislature et Aristide lui-mme au
pouvoir, I'OEA et plus rcemment, la CARICOM, ont t
parties prenante des ngociations et autres tractations visant
normaliser le panorama politique. Ces institutions et
d'autres maintenaient le Secrtariat gnral largement
inform des violations des droits humans par le rgime de
Port-au-Prince, des difficults dans la recherche d'un
compromise entire le pouvoir et l'opposition et de la
dtrioration de la situation en terms de gouvemance, du
respect des rgles de l'tat de droit et d'aggravation des
conditions de vie conomique et social de la population.
Ainsi la dgradation acclre du climate politique,
la fin de l'an 2003, avec des manifestations populaires
massive et l'irruption sur la scne de certain groups
arms, avait rendu recevable, la qute de certain Etats
membres, en particulier de la France, concernant
l'ventuelle participation de l'ONU une mission
humanitaire ou de maintien de la paix en Haiti. En effet, le
dferlement des hommes de main, des mafieux, des
" chimres mettait-il l'ordre du jour la question
du'" droit d'ingrence." Les assassinats et les exactions


de toutes sortes, dans un environnement alarmant
Sd'augmentation de la misre, en remettaient au concept de
" population en danger pour inciter l'action
international. Une telle decision dcoulait de la
systmatique destruction des institutions qui atteignit son
expression la plus significative avec l'effondrement de la
Police national totalement vassalise ou dmoralise.
L'tat parut totalement incapable d'assumer les
responsabilits et exigences de l'ordre dmocratique.
Le Conseil de Scurit de l'ONU pouvait se rfrer
aux menaces qu'impliquait une telle situation pour les vies
et les biens et les dangers que reprsentait Hati pour la
scurit de la region. Surtout qu'un climate de fin de
rgne naissait de la combinaison d'vnements important :
la croissante mobilisation de la population partiess
politiques, socit civil, tudiants, etc.) rclamant le dpart
d'Aristide, la presence inopine de groups arms, les
critiques acerbes de la press, la remise en question de la
lgitimit mme du gouvernement par certaines instances
internationales. La population, dans un climate
exceptionnellement surchauff et face aux menaces et
dangers crs par les conditions mme de la chute de ce
rgime barbare don'tt on annonait un plan de reprsailles)
dut assister, entire soulagement, humiliations et
indignations, l'arrive des troupes trangres venues
rtablir l'ordre.
Un tel scenario n'tait nullement nouveau. En
effet, en 1914, dans un context local de violence et de
chaos, l'infanterie de Marines des tats-Unis d'Amrique
avait dbarqu Port-au-Prince, et cette intervention se
solda par 19 ans d'occupation. Il s'agissait de rtablir
l'ordre dmocratique" en Hati. Ceci, dans un context
regional d'expansionnisme et d'ingrence. En 1994, dans
un context regional de dmocratisation et dans un cadre
local marqu par un rgime de force instaur par les
militaires, des troupes des Etats-Unis d'Amrique, sous le
patronage des Nations Unies, taient intervenu avec
l'objectif de restaurer la dmocratie."


*eUZAMEN SANT


Z0 41 ,
IENZAAIEN zy


POU EE&T

1OLE4 TEROL. 95
4< ANEIMO


*1 EKZAMHEN PO`

*ErflKAS4ON 9SANTE,

lOam to tpz


:~rZ /6 &BtO6 Z~Oc2~

:: : 2g-cI Crtor~p MN4izz~S ,S'trzcbg


'8Z60 MN1 Z>Lzd 4vP~

ii1ai fZ $5c


SOO Pou1I














SCHOOL O' MrIEDICINE


' el


Dix ans plus tard, l'interventionnisme prend la
forme d'une action international contre l'tat mafieux,
porteur de terrorism et d'anarchie, qui menaait de raliser
un bain de sang sur une population pacifique.
Dans cette continuity, se projette comme facteur
permanent, la vigilance de la grande puissance, toujours
attentive et prompted corriger tout dsordre dans son
voisinage. Cette fois, cependant, une telle preoccupation
tait partage par la France, qui au-del de toute attitude
competitive, manifestait une nette coincidence d'intrts.
Au fond, dans la perspective global, une telle coincidence
paraissait correspondre un impratif de la mondialisation.
Vu qu'Hati, de par son retard conomique et social ainsi
que l'archasme de son systme politique, constituait une
sorte de dissidencehistorique et gographique "
insupportable dans la logique de cette mondialisation, des
moyens adquats devraient tre mis en uvre pour la faire
rentrer dans la normalisation des marchs, de la force de
travail, des modes de vies et des valeurs contemporaines.
Une telle continuity se rfrait en definitive la
cruise de l'tat hatien qui, durant ce dernier sicle, n'a pas
pu parvenir l'adquation de sa structure, son
fonctionnement, ses mthodes et ses rsultats, aux
exigences du monde moderne. Sur le terrain politique,
conomique, social et cultural, l'tat hatien semble
prolonger le 19e sicle latino-amricain marqu par
l'autocratie outrancire qui ferme les yeux sur les exigences
des majorits, en terms de dmocratie, de justice, de
progrs et de dveloppement. Cet tat, expression d'une
oligarchie prcaire (de militaires, d'hommes d'affaires ou
de politicians), ne parvient pas, malgr les influences de
modernisme venant de l'tranger sous forme de capital ou
de modle, grer la socit, ni stimuler des forces
motrices susceptibles d'assurer son advancement. Sans
lgitimit, sans representation relle des producteurs ou
des travailleurs, sans crdibilit auprs des citoyens, l'Etat
demeure faible dans sa function d'organisation de la socit
.et fort en tant que profiteur, fonctionnant sur
une base d'extorsions et de violence.
Ce deficit de l'tat, de faon
rptitive, provoque des pulsations au milieu
'*e des categories sociales les plus claires,
mais ceci sans parvenir renverser la vapeur
et gnrer une direction politique de nature
impulser la dmocratie, le dveloppement
et le progrs. Il en rsulte un blocage continue,
une sorte de match nul interminable, une
transition qui n'en finit pas. Une telle crise
de direction, d'hgmonie, ne pouvant tre
f rsolue en terme de rapport de force ou de
compromise conduit chez les uns et les autres
la tentation de rechercher l'appui de forces
trangres pour dpasser l'quilibre, et
parvenir au retournement de la situation que
la dynamique des forces locales ne peut pas
rsoudre.


szRo-rE PWA AW
ENZAMiEN PQV
TE~N9ION

*CENZAiCN POU
fANA9, PAP.


~RWPoDsab Je ChaY OE&CZAMEN H4,
Pr; rpo *-~0C1


(Extrait de "Crise de l'Etat et
intervention international en Hati" / par
Grard Pierre-Charles)


Washington

conseille ses

ressortissants

d'viter Haiti
WASHINGTON, 8 oct. (AFP) -
Les Etats-Unis ont conseill vendredi soir
leurs ressortissants d'viter de se rendre en
Haiti en raison du climate d'inscurit qui
persiste dans ce pays.
"Les citoyens amricains sont
incits ne pas se rendre en Hati sauf pour
raison urgente, en attendant que la
situation se stabilise", indique un
communique du Dpartement d'Etat.
Le ministre amricain des Affaires
trangres ajoute que la situation dans le pays
reste "imprvisible et dangereuse". Au moins
dix personnel, don't neuf policies, sont
mortes en fin de semaine dernire au course
d'affrontements avec des manifestants
rclamant le retour de l'ex-prsident Jean-
Bertrand Aristide, qui a fui le pays le.29
fvrier aprs une crise politique et une
insurrection arme.
Au moins 3 personnel ont galement
t tues mardi Port-au-Prince don't un
ancien militaire. Le corps de ce derniei a t
dcapit par des jeunes manifestants se
rclamant du parti Lavalas de M. Aristide.

Latortue sollicite auprs
de l'administration Bush le statut
de protgs temporaires pour
20.000 illgaux hatiens P.19





I GOR 8 more reasons to vote


Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 37


BATI

PI BON
KOMINOTE
NAN
1. Agrandi Sistm DIo Potab, Egou ak Inondasyon yo

z. Konstwi ak Amelyore Lokal Plas Piblik ak Lwazi yo

. Amelyore Enfrastrikti Piblik ak Katye yo

~. Renove Bilding Sekirite Piblik yo

5 Agrandi Sant Dijans yo ak Sant Sante yo

6. Konstwi Lokal Sant Svis Piblik man Kominote yo

7. Mete Disponib Ljman Piblik pou Grandt yo ak Lafanmi yo


3. Agrandi ak Renove Lokal Kiltirl, Edikasyonl ak
Bibliyotk yo
Pou plis enfmasyon, vizite
www.miamidade.gov/bond2004
oswa rele 305-375-2756


Pwogram Bon 2004
POU BATI
PI BON
KOMINOTE


Page 16


Y








Mercredi 13 Octobre 2004
Hati en Marche Vol. XVHI No. 37


Page 17


SL'ACTUALITE EN MARCH I


Un ancien conseiller d'Aristide se confie


"Les violence au journal
"Le"sprovo- au journal
sont de la provo-
cation" pour rpri- Ainsi, aprs la
mer les secteurs mort de trois personnel
populaire mercredi Port-au-Prince,
pplaires don't un ancien militaire
retrouv dcapit, au moins
hK -^ d^^ 11 *_-


Aan, Jooneea
Les violence qui
s'intensifient en Hati depuis
l'expulsion de Jean-Bertrand Aristide
sont de la provocation visant donner
au rgime de transition des prtextes
pour durcir encore plus la repression
des secteurs populaires, dit un ancien
conseiller prsidentiel qui est pourtant
trs critique envers le chef d'tat
dchu.
Les anciens militaires et
tueurs qui paradent autour du Palais
national avec leurs armes, et qui ont
chass les policies de leurs casernes
dans plusieurs villes d'Hati,
s'activent dsorganiser et dcapiter
le movement Lavalas de l'ancien
president ", affirme cette source qui a
requis l'anonymat par crainte pour sa
propre scurit.


I5 personnel etaient
arrtes dans le quarter du
Bel-Air lors d'une
operation impliquant 200
Casques bleus de la
MINUSTAH, 150 policies
hatiens et 30 policies
civils de l'ONU.
Selon des sources
officielles, une vingtaine de
personnel ont t tues
dans la capital depuis le 30
septembre, date anniver-
saire du coup d'tat de
1991 contre Aristide et que
ses partisans ont
commmore en mani-
festant.
Des policies ont
t tus. Or, les policies
(voir Violences / 20)


BOYxp5ress Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
lTel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


AVI ELEKSYON
REYINYON PIBLIK ASANBLE SETIFIKASYON ELEKSYON KONTE MIAMI-
DADE, TES AN PIBLIK SOU EKIPMAN KI KONTE VOT YO EPI.
SETIFIKASYON BILTEN VOT MOUN KI PAP LA YO AK BILTEN VOT
PWOVIZWA YO POU ELEKSYON GENERAL 2 NOVANM 2004 LA

ASANBLE STIFIKASYON ELEKSYON KONTE MIAMI-DADE LAN PRAL REYINI
NAN BIWO SIPVIZ ELEKSYON YO, 2700 N. W. 87TH AVENUE, DORAL, FLORID,
KONSA:

Jou Jedi 14 Oktb 2004 la, de 9 dimaten jiska 10:30 dimaten, Asanble Stifikasyon
Eleksyon an pral revize pwosesis yo ansanm ak Konseye liyan epitou nonmen yon Manm
Asanble Stifikasyon an ki pou rete prezan la sou plas pandan rs ts lojik ak presizyon ki
rete pou fet yo ansanm ak dekachte bilten vt yo.

Jou Samdi 16 Oktb 2004 la, de 8 dimaten jiska 5 nan lapremidi, yo pral fe Ts Lojik ak
Presizyon sou apary manyen ekran pou vote elektwonik yo ak sou apary sistm vt
eskan optik yo ki pral svi nan vote pi bon, biwo vbt yo ak pou bilten vt pou moun ki
pap la yo. Si li ta neses, yo va kontinye pwosesis sa a jou Dimanch 17 Oktbb 2004 la de 9
dimaten jiska 5 nan lapremidi.

Jou Jedi 28 Oktb 2004 la, ant 2 nan lapremidi jiska 6 diswa, bilten vt moun ki pap la
yo ki kachte yo va disponib pou enspeksyon piblik. Imedyatman apre sa, yo va ouv bilten
vbt moun ki pap la sa yo; men yo poko ap konte yo. Yo va koumanse konte bilten vt pou
moun ki pap la sa yo jis apre 7 diswa Madi 2 Novanm 2004.

De 9 dimaten jiska 5 nan lapremidi, jou Vandredi 29 Oktb 2004 la, Ts Lojik ak
Presizyon Anvan Kont yo pou sistm eskan optik ki svi pou bilten vt eskan optik yo
pral fet. Asanble Stifikasyon Eleksyon Konte Miami-Dade lan pral koumanse pwosesis
stifikasyon bilten vt moun ki pap la yo ki sipozeman pa valab yo. Yo va koumanse
dekachte bilten vt moun ki pap la yo, fe diplikata yo epi koumanse travay sou yo.
Pwosesis sa a va kontinye Samdi 30 Oktb jiska Madi 2 Novanm.

Jou Madi 2 Novanm 2004 la, Asanble Stifikasyon Eleksyon Konte Miami-Dade lan pral
reyini a 9 dimaten pou kontinye stifikasyon bilten vt moun ki pap la yo, dekachte bilten
vt moun ki pap la yo ki valab yo epi jan yo w li neses, fe diplikata bilten vt ki gate yo.
Apre 7 diswa, Asanble Stifikasyon yo va mete rezilta yo ansanm, koumanse stifikasyon
bilten vt pwovizwa yo ak fe Ts Lojik ak Presizyon Apre Kont yo sou sistm eskan optik
ki pou bilten vt moun ki pap la yo ak pou bilten vt pwovizwa yo.

Jou Mkredi 3 Novanm 2004 la, de 1 nan lapremidi jiska 6 diswa, Asanble Stifikasyon *
Eleksyon Konte Miami-Dade la va reyini pou finalize pwosesis yo, si li neses, epi pou
stifye rantre vt yo ki poko ofisyl.

Jou Vandredi 12 Novanm 2004 la, a 5 nan lapremidi, yo va fe Ts Lojik ak Presizyon sou
sistm eskan optik ki svi pou bilten vt moun ki pap la ki lot b dlo yo. Asanble
Stifikasyon an va koumanse stifye bilten vt moun ki pap la yo ki sti lot b dlo yo ki va
konte pou biwo federal yo slman. Yo va fe yon Ts Lojik ak Presizyon Apre Kont yo sou
sistm eskan optik ki svi sou bilten vt moun ki pap la lt b dlo yo epi yo va f
stifikasyon rantre ofisyl bilten vt yo.

Dapre Lwa Transparans Florid la, tout reyinyon asanble stifikasyon ak pwosesis yo ouv a
piblik la. Pou yon entprt an siy pou moun soud oswa nenpt lIt aranjman, tanpri rele 305-
499-8403 omwens senk jou davans.

Note Byen: Dapre Seksyon 286.0105, Lwa Florid yo, si yon moun ta deside ale an apl sou
nenpt desizyon yon asanble, ajans, oswa komisyon ta pran apre yon reyinyon oswa yon
odyans, moun sa a gen dwa oblije asire-1 ke yon rejis mozamo dosye sa a ft, ki vle di
dosye sa a ft pou li enkli temwayaj ak prv ke li pral prezante nan apl liyan.


MIAMI-


Constance A.
Kaplan
Sipviz Eleksyon


I


87-7-2 NIFE 2 me- Aventue

Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
Reception de paiementpour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
- 4 -^ ./k ,,,


* CD's (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
* Produits nonr cheveux


canadien La Presse


S Y ,ls-___....l .......................


1


Il -M ne r(e








Les Jeux de Bernard


Mercredi 13 Octobre 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 37


En bref ...
(suite de la page 2)
que le Premier ministry Grard Latortue n'a pas fait suffisamment pour aider les victims
des inondations. "Les eaux sont parties avec tout ce que nous possdions. Le gouvernement
n'a rien fait. Nous ne voulons plus de Latortue", a dclar Estim Drival, un jeune
manifestant de 21 ans.

Le gouvernement hatien en qute de $43 millions pour payer ses
arrirs la Banque mondiale
Alors que Hati n'a encore rien reu du milliard promise par les organismes de financement,
le gouvernement hatien se voit dans l'obligation de franchir 3 tapes obligatoires pour
avoir accs la quasi totalit de plus du milliard promise par les bailleurs de fonds
internationaux.
D'abord un accord temporaire avec le Fonds Montaire International doit tre renouvel.
Le FMI doit passer au peigne fin le nouveau budget d'Hati pour l'exercice 2004-2005. Et
les arrirs de paiement auprs de la Banque mondiale doivent tre acquitts. C'est ce
qu'indiquent les milieux de l'institution Washington.
En ce sens, les autorits financires hatiennes s'apprtent signer le renouvellement du
"Staff monitoring program" avec le FMI. Le ministry de l'Economie et des finances, Henri
Bazin, en a fait l'annonce aprs une rencontre avec le directeur adjoint du Fonds
Washington.

Prochaine arrive d'une mission du FMI Port-au-Prince
Une mission du FMI est attendue Port-au-Prince au course de la troisime semaine du
mois d'octobre. Cette mission viendra analyser le nouveau budget pour l'exercice 2004-
2005. Ce budget qui totalise 31 milliards de gourdes, sera partiellement finance par le
gouvernement hatien. Nous finanons le budget hauteur de 2 milliards de gourdes.
Nous sommes responsables des dpenses courantes et de fonctionnement et d'une parties
des investissements" a dclar Henri Bazin l'agence Hati Press Network (HPN).
A propos des $45 millions d'arrirs payer la Banque mondiale, les pays sollicits
commencent rpondre. "Le Canada nous a formellement promise titre de don $7 millions
pour payer nos arrirs", a confirm le ministry Bazin. Pour le reste soit 36 millions, la
collect continue, renseigne HPN.

Le Secrtaire gnral de l'OEA sous le coup d'un mandate d'arrt
international
Le gouvernement du Costa-Rica a lanc un mandate d'arrt international contre son ancien
president et actuel Secrtaire gnral de l'Organisation des Etats amricains (OEA), Miguel
Angel Rodriguez, souponn d'avoir indment touch de l'argent vers par l'quipementier
franais de tlphonie Alcatel.
M. Rodriguez a annonc vendredi qu'il dmissionnerait le 15 octobre de ses functions qu'il
occupait depuis le 23 septembre.
Selon le gouvernement costa-ricain, il a accept 140.000 dollars. Rodriguez affirme qu'il
s'agissait d'un prt de champagne pour sa candidature l'OEA et qu'il ignorait que l'argent
serait venu d'Alcatel.Le group franais a dclar dans un communique public sur son site
Web qu'il conduisait "ses activits en toute transparence, respectant les rgles et les
lgislations la fois locales et internationales".
Le mandate d'arrt a t envoy l'ambassade des Etats-Unis San Jose (Costa Rica), a
prcis le procureur gnral Francisco Dall'Anese.
Miguel Angel Rodriguez venait d'effectuer une visit de 24 heures en Haiti, au course de
laquelle il s'tait entretenu avec les autorits intrimaires et les reprsentants de diffrents
secteurs politiques et socio-professionnels, don't la Convergence dmocratique et Fanmi
Lavalas. Le Secrtaire gnral de I'OEA a dplor la situation de violence qui prvaut en
Hati ces derniers jours.
Le emplaant de Rodriguez sera l'Assistant Sec. Gn. de l'organisation, l'Amricain Luigi
Einaudi.

Le snateur Louis Grald Gilles a t libr
Les autorits intrimaires ont procd mercredi (6 octobre) la liberation du snateur
Lavalas, Louis Grarld Gilles. Le snateur Gilles a fait savoir qu'il a t contraint de quitter
le commissariat de police de Port-au-Prince sous peine d'tre expuls de force. Le Premier
Ministre intrimaire Grard Latortue avait annonc le dimanche 3 octobre, son retour des
Etats-Unis, que le snateur de la Grande-Anse pourrait tre libr parce qu'il ne serait pas
concern par les accusations portes contre ses deux collgues. Selon le snateur Gilles, les
autorits judiciaires chercheraient accuser le snateur Feuill d'avoir fait entrer des armes
partir de sa ville natale de Port-Salut. Quant l'ancien dput Rudy Hrivaux, il serait
dsormais accus d'avoir tir partir de la Tlvision Nationale Delmas, l'occasion
d'une manifestation organise par le Groupe des 184, environ un mois avant la chute du
president Aristide. Un avocat Axne Joseph, arrt galement le samedi 2 octobre devant
Radio Carabe, la demand d'une dizaine de manifestants pro-gouvernementaux, a
galement t remis en libert.

Reynold Georges parle de complot politique
Un des avocats des 3 parlementaires de Fanmi Lavalas arrts au local de Radio Carabe,
Me Reynold Georges, a dclar que ses clients sont victims d'un vaste complot politique
de secteurs avides de pouvoir et de vengeance. Lors d'une conference de press, Me
Reynold Georges a accus le Groupe des 184, un des secteurs proches du pouvoir, d'tre le

/


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
Tl: 221-8567 / 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: nmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com
5h00 6h30 Bon IRveil en musique

6h30- 7h00 Au Pipirit chantaint
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00- 9h00 Mi lodie MNatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


10h00- Midi Le Disque de I'Auditeur
animation: Jacques Lacour

12h00- 12h15 Le M ildi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

12h15-2h00 Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime
2h00-3h00 C'est si bon
eni chansons..-
Emission de Chansons Franaises

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temrps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill

5h00 Le Jourral de 5 Heures


7h00- 8h30 rAmor y Sabor
8h30- 9h00 Soir Informations

10h00 Notre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten ( Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits

9h00 et au-del Cavaliers, prenez
vos darmes (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens
Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez
Mlodie, c'est plus fort
en musique !








ROMAN


Page 19


iaiL enII iviai.,Ic i U. A. v Ii i J .- v -.. JL- _


De Lumire, de Surprise, et de Chastet


(Roman ... suite de la page 11)
stagnantes, asscher mon marcage, convaincre mes
animaux intrieurs de calmer leurs apptits! Je faisais
baisser mon lavalas en faisant appel la force nomme
No qui quilibre la personnalit menace par le dluge.

H.E.M.: Un peu comme Venise, le texte est
rempli d'eau. C'est la rivire Clmence. C'est l'averse
qui inquite. C'est une piscine qui reflte la lune. Mais
c'est aussi le sacrifice rituel !
Pierre CLITANDRE: On revient 1791. Cette
histoire de porc dans notre parcours de people est un code.
Quand je lis dans un livre de mdecine que la
consommation de porc laisse des vers dans nos intestins,
je ne peux conclure que notre histoire est obstrue par un
animal insatiable. J'aime la relation entire la lune et le
sacrifice rituel. Le principle fminin entretient des relations
secrtes avec le sacr, avec l'arbre de la connaissance du
bien et du mal. La sduction au jardin est la prise de contact
magntique avec le feu qui cuisine les aliments terrestres.
Les tantes ont entretenu des liens privilgis avec
cet animal qui obstrue nos organismes aussi bien pour les
bonheurs de l'extase que pour russir leur aisance
matrielle. Elles se sont abreuves de l'eau du puits. Mes
meilleurs passages du roman sont ceux qui parent du
troupeau de femmes qui s'alimentent d'une nergie
discrtement dsigne. Le sacrifice rituel ou sacr est une
cuisine don't seules les femmes connaissent la recette. Peut
tre, depuis Marie mre de Jsus jusqu' la femme qui
gorgea le porc de notre histoire, il y a une connaissance
de l'eau dans tous ses aspects qui est le domaine privilgi
du principle fminin. Dans "La Maison des Surprises" le
mal est venu d'un viol d'une africaine dans la cale d'un
bateau ngrier. Le viol est une violence des eaux.

H.E.M : Dans cette histoire des eaux peut-on
oser dduire que vous auriez aperu le dluge des
Gonaives ?
Pierre CLITANDRE_: Le roman n'est pas paru
dans ce context de tragdie par hasard. Quand le president
Aristide mis le mot Lavalas en vogue en croyant faire
natre un movement politique il prophtisait peut tre notre
dluge. Au fait, la reception du mot dans l'imaginaire
collectif ne pouvait tre que l'expression d'une pulsion
intrieure sympathique aux eaux. La monte des eaux c'est
l'entretien des sentiments anciens : la haine, l'gosme,
les superstitions, l'envotement, la magie noire, les
hostilits, les grands orgueils. Le dluge intrieur existe
avant le dluge dans la gographie. C'est le premier qui


provoque le dlabrement cologique autorisant les
catastrophes des eaux en furie.
J'ai connu mon temps diluvien. J'ai crit"' La
Maison des Surprises" comme un exorcisme, telle une autre
dimension de la rparation de l'difice paternel.
J'ai expuls avec beaucoup de difficult une entit
encombrante dans ma maison en observant une discipline
qui n'est pas une rupture brutale mais plutt une
cohabitation intelligence avec l'animal intrieur non pour
le tuer mais pour transformer ses mauvaises nergies en
un principle du bien. On ne peut lutter contre le mal. Le
bien est faible s'il ne sait pas le principle de la cohabitation
intelligence.
Dans le roman j'ai dialogue avec mes tantes pour
comprendre leurs dsirs. Au fil du temps, elles ont compris
que le cordon ombilical qu'elles n'ont pas coup entrane
le narrateur dans leur purgatoire. Or, elles competent sur
moi pour sortir de leur lieu de chute et entrer dans la
lumire. C'est dans la souffrance exprime par '"la plainte
de la femme de la terrasse d' ct"'qu'elles ont accept
de ne plus chuchoter mon oreille leur envie de sublimer
leur dtresse.

H.E.M : Une dtresse douloureuse vcue dans
un lieu cach : un cabinet dlabr.
Pierre CLITANDRE Freud je crois a parl de
"rtention anale". C'est ce qui rend ce lieu cach. Mais
c'est de cette espce de cne d'ombre que vient la vrit
de la terre et de l'humanit. C'est un lieu de solitude o
l'on expulse ce qui nous encombre. C'est aussi l que rdent
le vice et la tentation comme le souligne le pote Rimbaud.
L'arbre original c'est peut tre ce creux magntique, ce
tronc humide et opaque. Dans le roman c'est le purgatoire,
l o vgtent nos animaux intrieurs. L'toile matinale
qui l'claire traduit l'ascension, la rparation des dgts
des eaux .Aux Gonaves on voit des secouristes de. La
Croix Rouge pntrer dans la boue pour sauver des vies.
Le roman est un acte de secours et de clmence,
une main tendue aux tantes et une demand de pardon au
pre port disparu dans les hostilits fminines.

H.E.M : Le dlabrement dans le roman est- il
provoqu par ce lieu de rtention du corps en qute de
puret ?
Pierre CLITANDRE : Nous vivons tous ce
dlabrement. Mais on a peur de dire la vrit. Ce qu'on
voit dans les rues.de boue, d'immondices, de chausse
dfonce est le reflet urbain de nos dchets intrieurs. Si
on accepted de vivre parmi la salet, c'est qu'il y a en nous


Les vques hatiens rclament l'organisation


PORT-AU-PRINCE, 5 Octobre La d ~
Conference piscopale d'Hati (CEH) a propos
mardi la convocation en Hati "dans le plus bref dlai", une
d'"tats gnraux de la Nation" pour trouver une solution illga
la grave crise qui secoue le pays. entreti
"Aprs deux cents ans d'indpendance, il est
ncessaire et mme urgent que tous les Hatiens
s'interrogent sur l'tat de la nation et fassent des
propositions quant son avenir", crivent les vques qui
ont promise de s'investir dans l'organisation de cette
assemble.
"Les Hatiens ne devraient-ils pas, ds cette anne,
se mettre ensemble pour reconstruire leur pays, au plan
matriel et moral, partir des leons de sagesse tires des
vnements de notre histoire national durant deux cents
ans?", demandent les vques. Grard
Les vques qui considrent l'inscurit comme reo


LE COIN DE MIAMI
(Miami ... suite de la page 10)
plus les diffrentes missions de Carnivale, don't les
nouvelles et le sport. La radio diffuse uniquement de la
musique. Les responsables de l'institution n'ont rien dire.
Le 1020 AM (Radio Carnivale) considr comme
la seule et unique station authentiquement hatienne du Sud
de la Floride, a connu de srieuses difficults honorer
ses dettes. Dans un premier temps, Radio Carnivale avait
dcid de rduire son personnel. Mais la crise conomique
a persist.
Un employ de la station, parlant sous couvert de
l'anonymat, a fait savoir que la direction de l'institution a
pris la decision de renvoyer toute l'quipe cause, dit-il,
de la faillite.
D'aprs lui, le 1020 AM n'tait pas en measure de
rmunrer les employs. La fermeture vraisemblablement
de Radio Carnivale cre un vide dans la communaut
hatienne du Sud de la Floride et du mme coup de
nouveaux chmeurs. Evens Hilaire


de mill
Unis.

amric
minisi
tempo
illegal<
leur fa
papiers

amric
honte q
frache
person
occasic

d'insc
human
appauv
secrta

Wash


tats gnraux"

rave plaie", estiment que la proliferation des armes
les et l'impunit sont deux des facteurs qui
ennent le phnomne.
"Le dsarmement s'impose. C'est urgent", ont-


ils soulign avant de demander au gouvernement et la
communaut international de prendre des measuress
appropries".
La CEH a galement plaid pour que la police
soit dote des moyens ncessaires pour assurer "la scurit
de tous les citoyens sur l'ensemble du territoire hatien".
(AFP)


USA REFUGIES HAITIENS

Latortue sollicite le statut de protgs

temporaires pour 20.000 illgaux hatiens
HPN, 8 Octobre Le Premier ministry hatien aucune demand des autorits hatiennes relative au statut
1 Latortue a demand l'administration Bush de TPS et qu'il n'a fait aucune recommendation.
ir temporairement la deportation (TPS) de dizaine Les lgislateurs et avocats qui luttent contre la
fliers d'immigrants hatiens illgaux vivant aux Etats- deportation
des immigrants illgaux hatiens ont appuy la requte du
Dans une lettre adresse au Secrtaire d'Etat Premier ministry Latortue.
:ain Colin Powell la semaine dernire, le Premier En dbut de semaine, le Reprsentant de Miami,
tre Latortue a sollicit le statut de protgs Kendrick Meek (Dmocrate de Floride), a ritr en faveur
raires (TPS) pour prs de 20.000 Hatiens vivant d'Hati sa requte relative aux privileges don't jouissent
cement aux Etats-Unis. Il a galement demand en les citoyens de pays victims de dsastres naturels, tels les
iveur une residence temporaire d'urgence et des cyclones et tremblements de terre, ou de guerres civiles.
s de travail pour une priode de 18 mois. .Les Reprsentants rpublicains de Miami, Lleana
Pour la communaut des activists hatiens- Ros-Lehtinen et Lincoln Diaz-Balart, ont galement
:ains vivant dans le Sud de la Floride, ce serait une sollicit le statut TPS en faveur des Hatiens. C'est le
que d'expulser 20.000 hatiens illgaux vers un pays moment ou jamais d'appliquer ce statut un pays qui vient
-ment dvast par une inondation. ""Prs de 2.000 de connatre une tragdie de cette ampleur ", a dclar le
nes ont t tues lors des intempries, qui ont aussi congressman Diaz-Balart.
onn plus de 250.000 sans abris. Le Gouverneur de la Floride, Jeb Bush, vient de
Le recent dsastre a provoqu une situation former une quipe de travail compose d'Amricains
curit, accompagne de hausse de prix, de crise d'origine hatienne et d'amis d'Hati afin de dresser une
iitaire et d'instabilit conomique dans un pays dj liste de priorits. Bien que le TPS ne fasse pas parties des
vri ", a crit Grard Latortue dans sa lettre au discussions, Jeb Bush continue de recueillir les requtes y
aire d'Etat amricain. relatives.
Un porte-parole du Dpartement d'tat amricain Par Jean Pierre Leroy, HPN
iington a dclar le mercredi (6 octobre) n'avoir reu


Mercredi 13 Octobre 2004
HUniti an MIk-ir, h Val VIII N 17


la mmoire de la cale du bateau ngrier, un lieu de
sympathie aux choses dgrades. Sinon, on aurait mobilis
des foules comme on le fait pour chasser un dictateur. Le
dictateur chass apparat un autre, parce qu'il est en nous :
un dchet grgaire de la psychologie collective.

H.E.M. : Comment faire la qute de puret
dans lieu tellement pollu ?
Pierre CLITANDRE : I faut se rendre
l'vidence que notre corps est li l'espace. Le narrateur
travaille l'espace, burine son criture et discipline son
corps. C'est l'encombrement de ce dernier qui l'empche
de communiquer avec le pre disparu, l'ordre refoul par
l'instinct. C'est le dlabrement de la ville qui nous rend si
hostiles une organisation social discipline. La stability
ne sera trouve que par un effort asctique sanitaire interne.
Nous dcouvrirons, soudain, dans quel endroit sali nous
avions vcu.

H.E.M. Dans le roman la rencontre du
narrateur avec le prcurseur de l'indpendance ne
pouvait se faire sans un grand effort de chastet ou de
puret.
Pierre CLITANDRE : Quand je parle, en
quatrime page de couverture de la reincarnation d'un
homme il faut concevoir ce concept comme le retour au
Pre, tel un sentiment collectif d'ordre, une volont
cosmique de regulation face au chaos. L'une des grandes
surprises du texte est que les tantes, aprs avoir sorties du
purgatoire et ftes avec le narrateur l'anniversaire de ses
cinquante ans, lui'disent que l'homme de la constellation
d' Orion lui apportera son cadeau. Tout le rcit est rdig
la lumire d'une lampe krosne. Quand l'homme
rencontre le narrateur dans la maison la lumire jaillit dans
toutes les chambres. Or, dans la ralit je constate qu'il y a
une nette amlioration de l'lectricit dans la capital. En
plus d'avoir prdit le dluge j'ai aussi, des mois d'avance,
annonc la venue de l'lectricit dans"'La Maison des
Surprises". Il faut relire le texte pour dcouvrir des
prophties caches. Je ris de tout a Moi qui me croyais
jamais damn par la pollution des tantes. Elles m'ont peut
tre initi au domaine secret de la connaissance ou de la
sagesse, cause de leurs nergies que je n'ai pas rejetes
mais rcuprs, recycles. Pour mettre la lumire autrefois
capture au service de tous.
Si Manuel dans"'Gouverneurs de la Rose" avait
trouv l'eau, le narrateur de la" La Maison des Surprises"
dcouvre l'lectricit. Hati est dj dans sa Renaissance.

Propos recueillis par Hati en Marche,
9 Octobre 2004






Mercredi 13 Octobre 2004
Page 20 L'ACTUALITE EN MARCH Hati en Marche Vol. XVIII No, 37

Un ancien conseiller d'Aristide se confie La Presse


(Violences ... suite de la page 17)
taient devenus sous Aristide les meilleurs
protecteurs des habitants de bidonvilles. Les
chimres, comme on appelle les militants
Lavalas, n'ont pas intrt tuer des policies,
surtout qu'ils ont en face d'eux depuis le 29
fvrier des anciens militaires et tueurs du
FRAPH qui rclament, les armes la main, la
restauration de l'ancienne arme ", pursuit
cette source.


Entour de profiteurs
Cela dit, l'ancien conseiller juge trs
svrement Aristide : Aprs son retour au
pouvoir en 1994, il s'est entour de profiteurs
de tous bords qui se sont enrichis en trempant
dans toutes les corruptions. Aristide a lui-
mme dtourn de l'argent, dit-il, mais dans
son cas au moins l'argent allait des projects
d'alphabtisation, de sant et d'ducation
profitant au petit people.
Ce qu'Aristide a russi, comme
thologien de la liberation issu du petit people
lui-mme, c'est d'avoir inculqu aux masses
la confiance qu'ils pouvaient tre des acteurs
de l'Histoire, pas d'ternels victims. Mais
c'est tout. Aristide n'a pas eu de vision ou de
project pour le pays. Il a fait son temps, il n'a
plus de rle jouer, sauf peut-tre comme
symbol populaire, car dans son exil sud-

- :=


africain il ne semble pas se prparer un ventuel retour, moins
encore la rectification qui s'impose ", affirme-t-il.
"Aristide a laiss derrire lui une masse de gens mobiliss
et rsolus agir pour promouvoir leurs droits citoyens. Ils ne se
tairont pas. Et si Aristide ne les guide pas, ils se donneront leurs
propres leaders. Mais l'ide d'une arme de chimres, de miliciens
enrgiments, est un mythe qui
sert uniquement les intrts des
anciens militaires. Quand
Aristide a t expuls le 29
fvrier, il n'y a pas eu de
soulvement arm. Les seules
bandes armes taient les
tueurs des Gonaives et les ex-
militaires venus de la
Rpublique dominicaine
voisine sous le commandement
de Guy Philippe, ancien
putschiste admirateur de
Pinochet et de George W. Bush
", souligne-t-il.
Commentant le project
du ministry des Affaires
trangres Pierre Pettigrew de
runir en dcembre Montral
la diaspora international
hatienne pour dgager des
options viables en vue d'une
reconstruction d'Hati, cette
source dclare que la
diaspora, c'est bien, mais
seulement en appoint des Entre de blini


choix dfinis par le people hatien l'intrieur du pays ". Elle
approve surtout la proposition de la Confrence piscopale de
convoquer en Haiti des tats gnraux.de la Nation pour
sortir le pays de la cruise, aggrave par le cyclone Jeanne don't le
bilan official dpassait hier 3000 morts.


ds brsiliens au quarter du Bel Air photo AP
^ ^==~


A tous les moments de votre vie,
CAM est toujours present
pour vous apporter son aide et ses services.


Nous sommes la premiere compagnie
de transferts sur Haiti
avoir tabli depuis 20 ans
un service la clientele professionnel et efficace
devenu une tradition imite par la competition.
Le public prfre CAM car il fait confiance au leader,
son experience et sa garantie.


Lorsque vous faites votre transfer
partir des Etats-Unis
et du Canada jusqu' 5 heures P.M. (le soir),
le destinataire Port-au-Prince
ou dans les villes de province
reoit son argent domicile en moins de deux heures
(pourvu qu'il soit present au moment de la livraison).
Un dpt peut galement tre effectu sur compete
n'importe quelle banque en Haiti.



otre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
A/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
fates votre transfer ONLINE: www.camtransfert.com
Autorita par let dpaituinu l biimin New H Yow Now JuItI CoanoHbttit
hode Imlalm mnuuahuullt. W lngto DC, GeorQ l i Flor


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie n'est
plus la mme





7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...


p~8d



I
-
f;s.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs