Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00228
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 29, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00228
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche diti'olindiu 29 SiepSembre au 6 Octobre 2004 Vol. XVIII No. 35



GONAILVSE OU LE DELUGE
PERIODICALS

Et mme les chiens se taisaient !


ANALYSE
GONAIVES, 24 Sep-
tembre Imaginez un pays sans
chiens, ni chats, ni poules, ni
boeufs, ni chevaux, ni moutons,
ni cabrits, ni chvres, ni anolis
(lzards), ni fourmis, aucune
bte de la Cration. Seuls
quelques oiseaux noirs
(corbeaux hatiens ou "kaw")
qui planet attirs par l'odeur
des cadavres en putrfaction. -
Le dluge a tu tous les
animaux, outre les humans. Le
nombre de Gonaiviens morts
approche ce vendredi les 1.500,
mais des blocs entiers de
maisons n'ont pas encore t
explors. Domiciles tombeaux.
Leurs residents s'y taient
enferms, pensant chapper
l'avalanche liquid, au lavalas.
Hlas.
Le Gonaivien ne dit
pas inondations mais dluge.
Rfrence biblique. Dluge, a en a tout Des cadavres nombreux et en putrfaction en route
l'air. Rien n'estrest. Seuls les plus justes, pour la fosse commune photo A
et encore ... mtamorphose subitement en mer immense interdisant l'entre
Symbolisme renforc par de la ville. Ne passe pas qui veut. Notre passeur s'appelle, qui
l'image de cette Savane dsole sait, No. Plusieurs vhicules ont franchi sans avertissement. Ils
l'image de cette Savane d6sole


.:, -


se sont retrouvs dahs le
canal, immobiliss et battus
par les flots.
Le long dfil de
poids lourds de l'aide
international et de 4x4 des
journalists et cameramen
accourus du monde entier,
advance prudemment au milieu
de ce bras de mer forte odeur
de cadavres d'animaux, ou pis
encore, flottant d'une rive
l'autre ...
Les travailleurs
humanitaires ont un cache
nez.
On nous passe un
-i' citron. Tout le monde en garde
un sous le nez. Son odeur
d'"huile essentielle" amortit la
puanteur et prmunirait mme
contre certain microbes ...
La route asphalte.
(voir Dluge / 4)


Sommes-nous

un people

d'assists?


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 26
Septembre Un humanitaire
tranger aurait dclar la tl
franaise qu'ils sont les seuls
assister les sinistrs des Gonaves
et qu'il n'a encore vu aucune
autorit ni aucun professionnel
hatien sur le terrain.
Peut-tre. En effet Port-
au-Prince, selon son habitude,
semble tarder reconnatre
l'importance de la catastrophe.
Ds le dimanche 19
septembre, le Premier ministry
intrimaire Grard Latortue
survolait les dpartements


Bilan:

press

de

2000

morts
GONAIVES,
27 Septembre -
Lin convoi
d'aide huma-
nitaire a t
a t t a q ue
dimanche
apr,-midi en
plein centre de
la ville des


I La aueue Dour les Dremiers secours vhoto AP


affects (l'Artibonite et le
Nord Ouest), accompagn
du ministry de l'Intrieur et
des Collectivits territo-
riales, Hrard Abraham.
Aprs avoir mobi-
lis la communaut
international conferencess
de press, interviews aux
mdias trangers), les deux
responsables remontaient en
hlicoptre, grce aux
matriels volants et roulants
de la mission de paix
-internationale (Minustah),
pour aller se rassurer que
(voir Assists / 3)


r Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamaninire au Bois Verna
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 94 I-6897
Montral 514 337-1286
e-mail: pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com


Lil


'ran of ConLre.s #ISSN 1064-3896


Miami, New York. Montreal Bosion ,
Washington. Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsic and Murcuis Inc
4.- ^


(voir Piliurs /'6)


I








SEN PLUS ...


I A -


HAITI-CRISE

HAITI : Le chef de l'ONU

met en garde ceux qui voudraient

s'opposer au Gouvernement

"Les vaines querelles et les prtentions
sectorielles excessive ne font que prolonger
la tragdie d'un people vivant dans la misre"
New York, 16 Septembre 2004 de rfrence dans le processus de
Les Nations Unies et la communaut dialogue, un processus politique et de
international ne veulent pas la violence en defense des institutions hatiennes qui
Hati mais il est trs clair que le mandate vise au dsarmement des groups


Le President hatien par interim Boniface Alexandre la tribune
des Nations Unies photo AP
la MINUSTAH par le Conseil de illgaux. Il a rpt que l'ONU tait
Snous.obligerait un certain moment satisfaite des ngociations entames
ter les groups arms dans le cadre avec les responsables des ex-FADH
galit de l'Etat, a indiqu le chef de [ex-forces armes hatiennes].
dans le pays qui s'est toutefois dit Nous respectons la volont
tdans les ngociations engages par du gouvernement du president
vernement hatien avec les anciens Boniface Alexandre et du Premier
es. ministry Grard Latortue d'voluer sur
" Les conditions de scurit et les un chemin essentiellement politique ",
s raliser dans le processus a-t-il poursuivi, ajoutant que les
utionnalisation sont des conditions Nations Unies voulaient la paix en Hati
lires l'appui conomique de la et apporteraient leur soutien au
naut international en Haiti ", a processus de dialogue qui devra
aujourd'hui la press le Reprsentant computer sur la participation de tous,
de l'ONU pour Haiti et chef de la sans exception et inclure, a-t-il
n des Nations Unies pour la affirm, la question du dsarmement.
ation en Hati, (MINUSTAH), Juan Les Nations Unies et la
Valds. communaut international ne veulent
" Ceux qui auraient l'intention de pas la violence en Hati. Mais c'est trs
er aux initiatives du gouvernement ou clair que le mandate donn la
:itutions empcheraient aussi l'aide MINUSTAH par le Conseil de Scurit
peuple hatien a si urgemment besoin, nous obligerait un certain moment
chemine correctement ", a ajout M. affronter les groups arms dans le
cadre de la lgalit de l'Etat ", a-t-il
En commentaire la rcente dclar.


declaration du Conseil de Scurit de l'ONU
sur la situation dans le pays, le Reprsentant
special a dclar que la Conseil souhaitait
un dialogue approfondi et ouvert tous les
Hatiens sans exclusion "et que la tche de la
Mission tait d'apporter son appui cette
entreprise.
Toutefois, la communaut
international ne peut remplacer les Hatiens,
eux-mmes, dans leur qute de compromise et
de terrain d'entente ", a fait observer M.
Valds.
Il a attir l'attention sur les
vnements important qui s'taient produit
en Hati, au course de la semaine coule,
spcialement la creation de commissions de
travail avec les ex-militaires mais aussi
l'accroissement du sentiment d'inscurit au
sein la population.
La MINUSTAH se rjouit des
ngociations et appuie tous les efforts
dploys au course de la semaine dernire. Elle
espre que les parties avanceront dans la bonne
direction ", a-il dclar.
En rponse une question pose par
un membre de la press, M. Valds a fait
observer que le 15 septembre tait une date


A une question lui rappelant
que les anciens militaires avaient dit
clairement qu'ils ne remettraient pas
leurs armes et lui demandant si, dans
ce cas, la MINUSTAH emploierait la
force pour les dsarmer, Juan Gabriel
Valds a exprim nouveau sa
confiance dans le processus de
ngociation que le gouvernement a
initi car, a-t-il dclar, il est orient
vers la construction d'un climate de paix
qui donnera la tranquillit aux Hatiens.
En ce qui concern le dsarmement, il
s'est dit trs satisfait du progrs ralis
par le gouvernement en ce qui concern
le dossier des anciens militaires.
M. Valds a toutefois indiqu
que l'ONU souhaitait que le
gouvernement soit plus actif dans
certain domaines, particulirement
dans le processus de dsarmement et
de dialogue national, ajoutant que la
russite de ce gouvernement est
essentielle pour le dveloppement du
pays. Le CEP (Conseil Electoral
Provisoire) doit galement tre appuy
(voir Valds / 10)


EN BREF ...


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Hati: la tempte Jeanne a fait au moins 1.500 morts, selon un
dernier bilan provisoire
1.500 morts, 1129 ports disparus, sans computer quelque 300.000 sans-abris et c'est un
bilan encore provisoire. Selon Dieufort Deslorges, porte-parole de l'agence de protection
civil du pays, au total les cadavres de 1.286 personnel ont t dcouverts, tandis que les
quipes de secours continent rechercher et enterrer les victims.
D'autre part, on estime que les personnel disparues seraient mortes, emportes par la mer
ou enterres sous les dcombres. L'lectricit tait toujours couple aux Gonaives, ville de
250.000 habitants, aujourd'hui en parties nourris par la communaut international. Les
rseaux d'eau potable et d'vacuation des eaux uses, peu efficaces en temps normal,
dvasts par la monte brutale des eaux, sont tous inutilisables.
Venue prsider samedi une runion du comit local de coordination
des secours aux Gonaves, la ministry de la Sant, Dr Josette Bijoux,
estime qu'il faudra beaucoup de temps pour tablir un bilan dfinitif'.

Distribution de l'aide : Population insatisfaite ...
Les distributions d'aide alimentaire aux Gonaves se sont multiplies (120 tonnes, selon
l'Onu), mais de nombreux habitants se plaignent que les rpartitions se droulent toujours
dans les mmes quarters.
La coordination de l'aide international explique qu'elle a besoin de conditions minimales
de scurit pour effectuer une distribution de nourriture et qu'il serait dangereux d'en
organiser dans les quarters aux rues troites, chaque arrive d'aide dclenchant une mini-
meute. Pour l'instant les distributions de nourriture se sont concentres dans la zone
urbaine des Gonaives et les villages durement touchs par la tempte dans la valle de la
Quinte, comme Passe-Reine, n'ont toujours pas reu d'aide humanitaire. "Nous sommes
dans une logique de crise humanitaire qui s'ajoute une cruise chronique", relve le
coordinateur de l'aide international aux Gonaives, Eric Mouillefarine. "Il nous faut
maintenant dterminer qui a le plus besoin de recevoir de l'aide alimentaire, observe-t-il, la
bonne nouvelle c'est que les marchs ont rouvert et la nourriture de base hatienne est
disponible".
Deux avions d'aide humanitaire, l'un affrt par la Croix-Rouge, l'autre par le ministre
franais des Affaires trangres, ont quitt vendredi soir et samedi matin la France pour
Hati.
Huit spcialistes franais et plus de 30 tonnes de matriel sont arrivs. Le dispositif devait
tre oprationnel dimanche (26 septembre), permettant de fournir aux Hatiens 600.000
litres d'eau potable par jour, soit l'approvisionnement quotidien de 40.000 personnel.
De son ct, le Quai d'Orsay a annonc l'envoi samedi d'un Airbus A300 qui.acheminera
les dons d'organisations non gouvernementales Mdecins du monde, Action contre la
faim, Secours catholique, Croix-Rouge franaise, Volia Environnement, Aquassistance et
Fondation Carrefour.
"Cet envoi, qui illustre la forte mobilisation des diffrents partenaires (Etat, ONG,
entreprises et collectivits territoriales), est centr sur les besoins en eau et assainissement
mis en relief par les rapports humanitaires de ces derniers jours", a-t-on prcis au
ministre.
Les organizations humanitaires internationales, comme la Croix-Rouge, ont entrepris
samedi d'installer des citernes souples permettant de stocker l'eau potable puis de la
distribuer par un rseau de tuyaux souples.
Le gouvernement canadien a promise 14 tonnes de matriels et a dj fait don de 2 millions
de dollars canadiens. L'Espagne et le Chili ont fait des promesses de 20 tonnes de vivres
alimentaires et de mdicaments. La Croix-Rouge franaise, le Brsil, le Japon, ont
galement promise leur aide, I'UNICEF et le PAM travaillent dj sur le terrain en faveur
des. victims.
Plusieurs reprsentants d'organisations d'aide international, comme Mdecins du Monde
et la Croix-Rouge, ont quitt samedi (25 septembre) Montral pour Hati, afin d'apporter
leur aide aux sinistrs de l'ouragan Jeanne.
Les premiers chargements de denres et de mdicaments, recueillis auprs des Qubcois
depuis quelques jours, sont aussi achemins vers Hati.
De son ct, le chanteur Luck Mervil, trs impliqu au sein de la communaut hatienne de
Montral, s'est galement envol pour Hati, tt samedi matin.
Plusieurs Hatiens de Montral sont sans nouvelles de leurs proches qui resident dans la
ville des Gonaives. Certains ont donc dcid de se rendre l-bas, selon notre correspondent
Serge Csar.

Arrive du chancelier du Canada...
Le ministry canadien des Affaires trangres, Pierre Pettigrew, a annonc qu'il se rend
Port-au-Prince, Hati, cette semaine, soit les 29 et 30 septembre.
Le ministry a dclar que sa visit permettra de mesurer les dfis auxquels fait face la
population hatienne aprs les terrible inondations des derniers jours. Il souligne que le
Canada est dtermin aider la population hatienne.
Au course de ce voyage de deux jours, le ministry Pettigrew participera des rencontres
avec des reprsentants du gouvernement intrimaire, ainsi qu'avec des leaders de la classes
politique et de la socit civil.
Le ministry des Affaires trangres inaugurera galement les nouveaux locaux de
l'ambassade du Canada Port-au-Prince.

Solidarity national ...
Parmi les institutions locales, la Comme il Faut a promise 1 million de gourdes, la KID a
dj mis en place une caisse d'assistance pour recevoir de l'aide au profit des victims, et
le Secteur priv a organis une leve de fonds Sun Auto, sur la route de Tabarre. Les
employs de la Banque Nationale de Crdit (BNC), ont ouvert un compete special intitul
"Fond de solidarity avec les populations des Gonaves et des zones avoisinantes, identifi
au no 1660018653" o ils ont dj dpos 1.000.000 gourdes afin de leur venir en aide.
Tous ceux qui veulent participer sont invits venir dposer leur contribution en passant
l'une des succursales de la BNC travers le rseau national. Les fonds ainsi recueillis
seront confis la Croix rouge Hatienne au plus tard le 30 septembre 2004.

Un accident malheureux...
Un garon hatien est mort samedi, renvers par un camion qui venait de livrer une
cargaison d'aide humanitaire dans un entrept aux Gonaives et tentait de franchir le portail
autour duquel se pressait la foule." Je suppose qu'il (le conducteur) n'a pas vu l'enfant", a
dclar Roseline Corvil, une responsible de l'organisation humanitaire CARE
Interational.Des personnel dans la foule ont affirm que le garon avait 13 ans. Le corps
gisait sur la route en attendant que sa famille arrive.

Cuba augmente son support medical ...
Dans la matine du vendredi 24 septembre, 46 mdecins cubains en provenance de Cuba
sont arrivs pour renforcer les services mdicaux aux Gonaves. Dans le mme avion
qu'eux, sont arrivs 3 mdecins et 15 membres de la protection civil du Venezuela. Ils se
sont rendus aux Gonaves pour travailler en collaboration avec la Croix Rouge hatienne et
les autorits locales. La Brigade Mdicale Cubaine aux Gonaves, avec un effectif de 18
personnel et le enforcement des 46 mdecins arrivs de Cuba, continuera fournir ses
services l'Hpital de Campagne, mis la disposition des sinistrs au sige de la
Direction Dpartementale d'Education, depuis le lundi 20 septembre. Cette installation
mdicale, jusqu'au vendredi 24 septembre, a prodigu des soins 1.166 personnel. La
brigade mdicale cubaine se propose aussi de mettre en march dans l'immdiat des units
mobiles de sant qui permettront d'tendre les soins sanitaires tous les quarters sinistrs
des Gonaives.
Toujours le vendredi 24 septembre, un convoi de la Croix-Rouge franaise est arriv aux
Gonaves avec 40 tonnes d'aide humanitaire: matriel de pompage et de distribution d'eau
potable, kits mdicaux d'urgence.
Cependant, malgr cette aide les proccupations d'ordre sanitaire persistent: la majority des
250.000 habitants de la ville ne disposant pas de toilettes et d'vacuation des eaux uses.
Aide amricaine d'urgence: Plus de 2 millions de dollars
Les USA ont dcid d'octroyer une aide d'urgence d'un montant approximatif de
$2.000.000 en faveur des victims des inondations causes par le cyclone Jeanne. Une
(voir En bref/ 18)


Page 2


donn
Scurit
affron
de la l1
l'ONU
confiant
le Gouv
militaire

progrs
d'institi
ncessa
commu
dclar
special
Missio
Stabilis;
Gabriel

s'oppos
des inst
don't le F
d'tre ac
Valds.







r~d1 n 9alVa ,e Vmi. A 111 J I o.


i,,t tI Lnatnt tJl ny ITR~Ji A GEDIE NATIONALE


Sommes-nous un people


d'assists?
(Assists ... suite de la lre page)
l'le de La Tortue n'avait pas t submerge comme le
voulait une rumeur.


la France (5 tonnes de matriels de premier
secours), l'Union Europenne ($1,4 million),
Cuba (un vol transportant 46 mdecins, en
plus des centaines dj en Hati, et
installation d'un hpital de champagne dans


Atmosphre nausabonde mais activity intense la gare o le march noir fait rage
photo Hati en Marche la region sinistre fonctionnant 24
Retour la capital, formation d'un comit pour heures sur 24), I'OEA ($25.000), la BID
coordonner l'aide national et international ... ($200.000) etc.
Celle-ci se manifeste aussitt. Washington (aide (voir Assists / 8)
d'urgence de $60.000, puis de $2 millions), le Venezuela,


supeificie. 693 km2


Fiche d'Abonnement Hati en Marche


Nom


Adresse
6 Mois
Hati
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


Un An
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


I I
I I


y<


1


SOMMAIRE
TRAGEDIE NATIONAL
Tempte Jeanne: le bilan approche les 2.000 morts
Un convoi attaqu aux Gonaves p.6
Inondations, pauvret, instability p.10
Cuba augmente son support medical p.2
Les Etats-Unis dbloquent plus de $ 2 millions p.2
Centres de distribution et camions pris d'assaut p.18

DESASTRE ENVIRONNEMENTAL
Dforestation, un facteur aggravant p.11
Gonaves: un bilan qui nous interpelle p.12

ANALYSE
Gonaves ou le Dluge
Et mme les chiens se taisaient! p.l

EDITORIAL
Sommes-nous un people d'assists? p.l

POLITIQUE
Le chef de l'ONU en Hati met en garde ceux qui voudraient
s'opposer au Gouvernement p.2
Arrive du ministry des Aff. Etrang. du Canada p.2

SOCIAL
Incendie l'hpital Justinien du Cap-Hatien p.20
Arrestation d'un 4e prsum assassin du Pasteur Jean Mols
p.20


% -..O


Mercredi 29 Septembre 2004
142ifi i-n Marrh& VnI XVY\lr Nn '35


Page 3








I UNE ANALYSE I


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


GONAIVES OU LE DELUGE
(Dluge ... suite de la lre page) ..


Dfonce avant mme son asphaltage.
Consequence de l'insurrection anti-
Aristide. On voit deux bulldozers noys
galement sous les eaux de la Savane
dsole. Ils avaient t incendis par la
bande Mtayer pour empcher la
poursuite des travaux du bicentenaire. Les
Gonaiviens s'en mordent aujourd'hui les
doigts de tant d'aveuglement. Mais avec
regret ou pas, Buter Mtayer conduisait une
manifestation le surlendemain, lundi 20
septembre, dans les rues des Gonaives,
anniversaire de l'assassinat de son frre
Amyot. Une manifestation dans les rues
jonches de cadavres et au milieu de
l'absurdit gnrale. Que de symbols!

Gonaives, Jour J + 6 ...
A la gare, une yive agitation rgne.
Les quelques camions de passagers et de
marchandises sont pratiquement dvaliss.
it!? E


refuser de cder au
catastrophisme. Mais attendons
voir...
On entire en ville. Des
femmes la jupe releve, couvertes
de boue. C'est le thme de la
journe, vendredi 24 septembre,
6 jours aprs la catastrophe du
samedi 18, quand les trombes
d'eau et de boue ont dboul
dtruisant littralement tout sur
leur passage.
Gonaves, Jour J + 6. ,
C'est le jour de
nettoyage des maisons, chasser la
boue, retour l'homme des
cavernes, mais gare aux cadavres

Justement, en voici un,
puis deux, trois, corps ballonns


Un camion d'eau dvalis photo AP


car au contraire d'une rumeur, la
mer n'est jamais monte).
Beaucoup ont t
enterrs vivants dans leur maison.
D'o l'impossibilit de prvoir
aucune estimation vritable des
pertes. Pour atteindre ces maisons-
tombeaux, il faut entrer par des
rues-cimetires. Encombres de
nombreux et normes dbris.
Aucun enginlourd l'horizon.

La psychose est
gnrale ...
Les residents fuient leurs
maisons comme la mort (c'est le
cas de dire), craignant une
remonte des eaux. Toute une ville
qui vit sur les toits. Du lever au


coucher. On y fait la cuisine et la lessive.
Et le reste ...
La psychose est gnrale. Au point
que la dernire innovation des gangs, c'est
de crier: "Dlo! Dlo!" (Attention l'eau,
l'eau!). Les gens fuient dans tous les sens.
Les voleurs n'ont plus qu' se servir.
Quand nous disons lessive, c'est
un bien grand mot. Car il ne reste plus rien
aux gens des Gonaives, et d'abord rien se
mettre. Aussi tout est le bienvenu: pantalons
neufs ou usags, vieilles godasses, slips,
salopettes mme datant d'avant le dluge.
Tout.
Tout leur ameublement (lits,
matelas etc.) se retrouve dans les rues, sous
plusieurs mtres de boue ...

(voir Dluge /5)


Les casques bleus (argentins) sont les seuls assurer la scurit
photo Hati en Marche
Une activity commercial fbrile. Le et dpecs, aligns le long de l'Avenue des
march noir. Dattes, l'artre principal des Goriaves. Le
Cependant des jeunes filles ont le centre ville est la parties la plus atteinte, puis
mme sourire tincelant. Le ville semble le quarter de Ka Soleil (mais pas Raboteau,




Proch Partout


s- - -. _
.



...o tu iras
Comcel ira..."


Port-au-Prince, Ption-Ville,
Kenscoff, Gressier, Logne, Petit-
Gove, Croix-des-Bouquets,
Thomazeau, Ganthier, Arcahaie,
Cabaret, Pointe--Raquette, Jacmel,
Marigot, Cayes-Jacmel, La Valle,
Bainet, Belle-Anse, Thiotte, Cap-
Haitien, Vertires, Quarlier-Morin,
l'Acul-du-Nord, Plaine-du-Nord,
Milot, St.-Raphael, Pignon, L'Estre,
Verettes, La Chapelle, Dessalines,
Petite-Rivire de l'Artibonite,
Desdunes, St.-Michel-de-i'Attalaye,
MaTssade, Thomonde, Mirebalais,
Les Cayes, Ile--Vache, Fonds-des
Blancs, Fonds-des-Ngres,
St.Michel-du-Sud, Miragone,
Paillant, Anse--Veau, Gonaves,
Port-de-Paix, Asile, Saint-Marc...


Page 4


MIAMI-

Nap Chche Volont pou Fondasyon
Sitwayen Endepandan pou Transptasyon
Sitwayen Konte Miami-Dade yo te vote pou yon taks anplis mwatye santim an Novanm 2002
pou egzekite Plan Transptasyon Pp la. Plan Transptasyon Pp la pral bay plis aks a
transp piblik pou rezidan ak vizit konte yo. Plan an ap sipvize pa yon asanble konze de 15
manm Fondasyon Sitwayen Endepandan pou Transptasyon Trust (CITT).
CITT pral siveye, sipvize, revize, odit ak envestige egzekisyon pwoj transptasyon ak transp
piblik yo ki enimere nan plan an ak lt pwoj ki finanse an gwo oswa an pati ak lajan taks anplis
la.
Manm CITT yo pral svi km volont sou manda de,itwa, ak kat an ki pou kmanse ak fini nan
diferan lI. Manm fondasyon an pa pral gen okenn enter, dirk oswa endirk, nan okenn kontra
ak konte an oswa okenn kporasyon, konpayi, oswa 1t antite ki gen kontra ak kontye an.
Gen yon Komite Dezyasyon ki gen km chaj pou devlope 15 divs lis pwovizwa kandidati ki gen
kat kandida chak. Se nan lis sa yo komisyon Konte yo, Majistra a ak Lig Vil Miami-Dade yo pral
chwazi moun pou nonmen nan CITT la.
Komite Deziyasyon an ap pran aplikasyon nan men tout moun ki enterese svi km manm CITT
e ki se rezidan epi ki se elekt Konte Miami-Dade epi ki de bn repitasyon pou travay li nan
kominote an, entegrite, responsabilite, ak kapasite nan biznis akloswa pwofesyonl epi ki gen
eksperyans oubyen ki enterese nan sij amelyorasyon oswa fonksyonnman mobility
transptasyon, oswa planifikasyon izaj teren.
Byenke Komite Deziyasyon an ap pran aplikasyon nan men tout moun ki enterese, Komite
an ap konsidere slman aplikan ki s6t nan Distri Komisyon Konte 8 ak 13. Tout 6lt aplikan
va rete nan yon dosye pou yon perybd ki pou pa depase dezan pou konderasyon nan
lavni.
Moun ki ta renmen Komite Deziyasyon an konsidere ajoute non yo sou lis pwovizwa
kandidati ke yap tire non pou nonmen nan CITT la va soumt yon f6m aplikasyon byen
ranpli pa pita ke 4:30PM l lokal jou kap Mkredi, 6 Oktb 2004 la nan adrs anba la a:
Miami Dade County
Clerk of the Board
Stephen P. Clark Center
111 NW lst Street, Suite 17-202
Miami, Florida 33128
Aplikasyon ki pat resevwa a Il, nan jou ak nan adrs ki espesifye anwo la yo pap
konsidere. F6m aplikasyon neses an disponib nan www.trafficrelief.com oswa rele 305-
375-3481.
Manm CITT yo va sij a lalwa "Florida Open Records," "Govemment in the Sunshine" ak
"Financial Disclosure Laws," Konfli Enter ak odonans Kod Etik epi pouvwa envestigatwa
Enspekt Jeneral la.


-.






Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


I DE L'ACTUALITE 1


maussa
se mle
cadavre


Et mme les chiens ,
(Dluge ... suite de la page 4) Gonaves, que rien n'explique sinon le dsastre -
S b q t l c cologique qui frappe 98,6% de la rpublique d'Hati
Une boue qui tarde scher, le ciel reste
SL e U p (il resterait seulement, disent les experts, 1,4% de
de. Les eaux croupissent ... Une pestilence ou
t odeurs relles et frnt m On vt des superficie boise), est aussi celui qui attend tout le
ent odeurs relles et fantasmes. On voit des
reste du pays, en premier lieu la capital, Port-au-
s partout, presque partout.Prince.


L'eau des inondations sert la lessive et autres photo Yonel Louis/HenM
2004, annus horibilis ... Tous les malades ont pri ...
Gonaves, Jour J + 6. L'aide arrive. C'est la seule chose concrete.
Mais rien n'a encore t fait. On en est au* Mais pas si vite, car cette aide si essentielle est
mme point mort (mot obsession). Une ville vivant dtourne par des pillards qui agissent en plein jour


sur les toits, comme qui dirait plus prs du
ciel. Pour mieux l'implorer. Qu'il pleuve, ou
qu'il tonne, que votre volont soit faite. Mais
qui vit plus encore dans la rue, car un grand
nombre de maisons ont t emportes. Pas
de dblayage des rues. Pas de champagne de
dsinfection. Pas d'avions de fumigation.
Absence total des pouvoirs publics. Les
pidmies sont en pleine floraison, comme
champignons aprs la pluie. Pour le moment,
ce ne sont que des "boursouflures" aux bras
ou ailleurs. D'abord le paludisme ou malaria,
la typhode, plus ou moins endmiques sous
nos cieux. Mais c'est la premiere fois en
Hati qu'on entend avec autant d'affirmation
le mot cholra. Et pourquoi pas la peste?
Horrible. 2004, annus horibilis.
La prochaine cruise, l'explosion des
pidmies. Car on peut d'ici voir toute la
chane des catastrophes la "une." D'abord
le dluge proprement dit et les problmes
affectifs (dcs et fosses communes) et
matriels (nourriture, logement).
Une dame nous dit avoir perdu 7
membres de sa famille habitant sous le mme
toit, seulement elle et sa soeur qui ont
survcu.
Aprs avoir mis ses enfants en
scurit et cherchant un abri pour lui-mme,
un pre a trouv la mort dans les flots.
Deuxime tape, la famine.
Beaucoup ont pass la semaine avec un bout
de pain sec et sans eau (potable).
Cette parent d'un de nos
collaborateurs habite une btisse en bois. Elle
ne peut faire le feu sur le toit de peur
d'incendier la maison.

Le jour o la terre s'arrta!

Quid de la rentre des classes.
Toutes les coles sont en parties dtruites.
Tout comme les banques, le commerce en
gnral...
Pas d'lectricit, ni tlphone, ni
eau. Tous les centraux et terminaux ont t
ravags.
Le jour o la terre s'arrta!
Gonaives ne va pas disparatre,
c'est une ville en grande parties construite en
dur, mme dans les quarters populaires.
Mais le redmarrage n'est pas pour demain,
et beaucoup vont devoir se rfugier ailleurs,
mme sans espoir de cieux plus clments.
Car personnel n'est dupe, le sort des


;e taisaient !
et visage dcouvert. Les camions bchs sont poursuivis par des
bandes exprimentes dans le highjacking, qui font main basse sur
les cargaisons de pain et d'eau en bouteille et sachets plastic.
Les matelas neufs dfilent, mais pas un seul dans la main
d'un vrai pre ou mre de famille.
Aucune organisation, aucune discipline. Quand on tente une
vritable distribution, les hooligans font tant et si bien que les bonnes
gens finissent par renoncer et rentrer chez eux. C'est la loi du "gwo
ponyt."
Pas de police. Aprs avoir dsert devant les eaux (comme
hier devant les rebelles), les policies revenues ne servent rien.
Les casques bleus argentins par contre sont partout. Mais ils
n'arrivent pas en imposer car finalement tout ce qu'ils voient en
face d'eux, gangs ou pas, ce n'est qu'une population aux abois, c'est
la misre, la dtresse, le dsespoir total.
Quand on apprend que tous les malades de l'hpital public,
La Providence, ont pri dans les inondations.
Mme un prtre ... aprs avoir ouvert son glise aux
paroissiens qui y sont rfugis depuis.
Pas de pouvoirs publics, pas d'autorit publique ni morale,
pas un symbol n'a t pargn. La rfrence l'Arche de No s'arrte
l.
Qui pis est, ce qui reste d'autorits publiques se battent entire
elles. Les deux principaux responsables aux Gonaves ne s'entendent
pas sur le choix d'un terrain pour installer les fosses communes.
(voir Dluge / 6)





Pat Plus Bakery, Inc
Nslatural Juice
11638MEA,,e' ,..,cdirai ,
.-im R 33 iL ri0tItm a '
tM.'3L5^rBi3 : '- ':5-- 75 B.iWr5qcadft


MIAM


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 ofthe Miami-
Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional architectural construction
management services will be required for the Performing Arts Center (PAC). Proposers are advised of the following:

The selected firm may be required to contract with Vital Management Solutions, LLC for the services of Ron Austin, President, or other
sub-consultant as approved by the County, to act as the PAC's Director of Construction. This position shall report to the County Manager
or his designated representative. Furthermore, the selected firm may be required to hire the following two additional non-A/E sub-
consultants: (1) Howe Engineering responsible for performing smoke detection testing
(2) Lean Construction responsible for scheduling.

A team of firms may be considered, as long as the A/E sub-consultant(s) have the same depth of experience as is required of the prime
consultant. A/E sub-consultant(s) not having the same depth of experience will not be allowed to participate on this project.

MINIMUM REQUIREMENTS:

1) The prime and sub-consultant(s) must have construction management experience and expertise including but not limited to the development,
analysis and management of a performing arts center completed, within the last ten (10) years, in excess of $50 million.
(2) The prime and sub-consultant(s) must have experience, within the last ten (10) years, managing a minimum ofone (1) additional entertainment
facility (sports stadium, convention center, performing arts center) in excess of $250 million.
(3) The prime and sub-consultants must have knowledge of design analysis, schedule analysis, as well as, suggestions for solutions as it applies to
means, methods, and site condition assessments. The prime and sub-consultant(s) must also have a strong capability for analysis and
negotiation of Change Order requests.

The Construction Management Consultant (Consultant) shall perform all services required to assist the County in the administration of
construction ofthe PAC Construction Project in a manner consistent with the timely execution ofthe work. The Consultant shall
provide administration on site and shall assist in establishing and implementing coordination and communication procedures among
the Consultant, County, Architect of Record, Contractor, Performing Arts Center Management Office, and other appropriate parties.
This Professional Services Agreement (PSA), for this project, will be for an amount not to exceed $4,000,000 with a duration of
twenty (20) months.
TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
18.00 Architectural Construction Management (PRIME)

A copy of the NTPC, forms and accompanying participation provisions, as applicable may be obtained at the Vendor Information Center (VIC),
located at 111 NW 1' Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128. The phone and fax numbers respectively for the VIC are (305) 375-5773
and (305) 372-6184. However, beginning on October 1, 2004, a copy ofthe NTPC may be obtained from the Vendor Assistance Unit located on
the 13' floor at the same address referenced above. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-
qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address on their vendor registration form. It will also be e-mailed to those that
have vendor enrolled. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and
accompanying documents may be obtained online at http://www.miamidade.gov and click on "Business" for additional information on how to do
business with Miami-Dade County.

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be contacted via e-mail at ameliac(@lmiamidade.gov, fax: (305) 375-
1083 or phone: (305) 375-2036.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
NO MEASURES

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 1, 2004, at 11:30 A.M. in Conference Room 18-2, 18"' Floor of the
Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W. 11' Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is October 8, 2004 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers must be
received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17"' Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE
ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) of the Miami-Dade County Code, as amended.
Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


Page 5


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY PERFORMING ARTS CENTER
CONSTRUCTION MANAGEMENT SERVICES FOR THE
PERFORMING ARTS CENTER
CICC PROJECT NO. A04-PAC-01


I







Page 6


BILAN:

PRES DE

2000 MORTS

Un convoi

d'aide

humanitaire

attaqu aux

Gonaives
(Pilleurs ... suite de la lre page)
Gonaves par plusieurs dizaines de jeunes
hatiens arms de barres de fer.
Malgr la presence de soldats
argentins de la mission de stabilisation de
des nations unies en Hati (Minustah), don't
l'un a tir un coup de feu en l'air en l'air,
les jeunes gens ont tent de dvaliser deux
camions d'aide humanitaire avant d'tre
disperss par des gaz lacrymognes.
Cet incident grave, le premier du
genre, survient alors que l'acheminement
et la distribution de vivres aux sinistrs des
Gonaives s'effectue depuis plusieurs jours
sous haute surveillance, les convois tant
escorts par des soldats de la Minustah qui
veillent ensuite ce que la distribution se
droule en bon ordre.
Dimanche aprs-midi, une
cinquantaine de soldats uruguayens de la
Minustah, ont escort dans le centre de la
ville, certain pied arms d'un fusil
pompe, deux camions de vivres et de
vtements offers par l'Universit
adventiste d'Hati aux sinistrs. Le pasteur
Joseph Lormeus, qui dirigeait cet envoi
humanitaire, a expliqu que les deux
camions avaient t pris en charge par les
Casques bleus, "par crainte des pillards",
une dizaine de km avant l'entre de la ville.
Par ailleurs, une distribution de
vivres dans les jardins de l'Eglise adventiste
du 7me jour a ncessit la presence d'une
trentaine de soldats argentins de la
Minustah. Le commandant Cristian Pafundi
a dclar que ses hommes avaient pris en
charge la scurit du primtre et le filtrage
des accs en relation avec les employs
hatiens de l'organisation humanitaires
Care.
Prs de deux mille femmes,
munies de recipients vides, ont patient
plusieurs heures derrire des chevaux de
frise, installs par les soldats argentins,
avant de recevoir des lentilles et de l'huile.
Samedi soir, un convoi d'une
trentaine de camions d'aide humanitaire
avait t escort par des engines de transports
de troupes blinds de la Minustah et par la
police de l'ONU jusqu'au site de
l'organisation Care o est stocke
l'ensemble de l'aide humanitaire. L, un
jeune
(voir Pilleurs /10)



DELUE ...
(suite de la page 5)
Business as usual ...
Mais Port-au-Prince, business as
usual. Le Premier ministry intrimaire tente
de mobiliser, mais l'Etat n'existe pas! Un
marathon pour les sinistrs est traite
comme une affaire mondaine, comme pour
chasser le moindre moment de rflexion.
Enfin, les leaders politiques dfilent au
micro uniquement pour ne pas manquer
l'appel.
On a mme entendu la tle
franaise des humanitaires trangers se
plaindre qu'ils soient les seuls sur le terrain.
Haiti n'existe pas!

Hati en Marche, 24 Septembre
"2004


I.


AIDE ET PILLAGES


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY GENERAL SERVICES ADMINISTRATION
NEW CHILDREN'S COURTHOUSE
CICC PROJECT NO. A04-GSA-01


MIAMDD


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of
the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional architectural
and engineering (A/E) services will be required for the New Children's Courthouse for the Miami-Dade County's Eleventh Judicial
Circuit Juvenile Court.
MINIMUM REQUIREMENTS:

Proposers are advised ofthe following minimum consultant requirements. The prime consultant selected is required to have current experience
within the past ten (10) years in the following areas:
1. Prime Consultant must have been the architectural firm of record for a minimum oftwo general purpose projects having a minimum project
cost of $70 Million for each project.

2. Prime Consultant must have been the architectural firm of record for a minimum of two Courthouse projects, one being a Juvenile Court
facility having the same or similar scope of work and project size as described in Section 1.2 entitled "Scope of Services".

3. Prime Consultant or subconsultant shall have experience in at least two projects in which the required primary duties were soil and groundwater
contamination assessment and monitoring, remedial action plan design and implementation.
Professional architectural and engineering services will be required for the New Children's Courthouse ("Courthouse") for Miami-Dade County's
Eleventh Judicial Circuit Juvenile Court, to be located on the northeast corner ofthe intersection ofN.W 2nd Avenue and N.W. 3" Street, immediately
north ofthe Stephen P. Clark Center. The site is approximately 3.38 acres. The Courthouse is to be designed as a "signature building" within the
framework ofthe downtown Miami area. The design will be composed ofa single/multiple buildings to house approximately 306,980 square feet
of courtroom and administrative space, made up of multiple components such as the public lobby, judicial sets, administrative office of the
Courts, State Attorey, Public Defender, Court security, support agencies, Clerk of Courts, and common areas such as the child care area,
cafeteria/snack bar, loading dock, general waiting/interview rooms and central mechanical space. The most specialized feature ofthis design will
be the required eighteen courtrooms, as well as related support areas. An Architectural Program and Development Strategy for a new Children's
Courthouse was developed by Carter Goble Lee companies, Carter Goble Associates Inc., in association with The Consulting Group of South
Florida and the National Center for State Courts. A copy ofthis program and development strategy is available for review at the General Services
Administration Department, 111 N.W. 1s' Street, 24h" Floor, Suite 225, DSS Conference Room, beginning on October 13, 2004 through the
submittal date as specified in Section 1.8 between the hours of9:30 A.M. and 12:00 P.M.
The scope of services will include, but is not limited to:
Master and Comprehensive Planning Review of existing site parameters, and originate a design and direction in compliance
with the Miami-Dade County Master Plan and approved Development of Regional Impact (DRI).
Alternate Site Planning Originate space analysis/circulation patterns, and develop site design alternatives through analysis of
the DRI directives related to the project, as realized by Carter Goble Lee companies in association with The Consulting Group of
South Florida and the National Center for State Courts.
Architectural and Engineering Services Specify, design and prepare all construction plans required to construct a single/
multiple buildings approximately 306,980 square feet, as the existing Architectural Program and Development Strategy for a New
Juvenile Courthouse prepared by Carter Goble Lee companies in association with The Consulting Group of South Florida and the
National Center for State Courts. All related engineering disciplines (mechanical, structural, etc.) to support the design and
construction plans as required by the project design. In addition, soil testing and soil contamination remediation services will be
required for the proposed site as it currently being operated.by GSA as a public parking lot.
Feasibility Studies Prepare volumetric and spatial relationship studies for the project as it pertains to economic impact. Analyze
and develop design criteria based on economic and spatial parameters.
Programming / Interpreting Programming Directives -Analyze and review the existing "Architectural Program and Development
Strategy for a New Juvenile Courthouse" (title ofthe project has since been changed to New Children's Courthouse) prepared by
Carter Goble Lee companies in association with The Consulting Group of South Florida and the National Center for State Courts.
Formulate and develop a final Project Program that further supports and updates the Courts requirements by reviewing ail related
space analysis, circulation patterns, space efficiencies, adjacencies, etc.
Site Development
Analysis and Permitting -Originate and develop all project design and constructions plans related to project. Plans will be
submitted to the Miami-Dade County's General Services Administration (GSA) at the 25%, 50%, 75% and 100% completion
phases. All plans are to be prepared and submitted through the regulating permitting process. The Consultant will be responsible
for ail revisions, pick-up and deliveries of permit sets, through issuance of a final permit.
Interior Design Develop all interior design scope, specifications and criteria for the project. Design/specify and develop ail
building interior finishes, case good furnishings, modular systems furniture office areas, wall and floor coverings, and ail related
mill work for appropriate spaces.
Bid Award and Evaluation -Develop bid documents and specifications to be included with permitted construction set of plans.
Consultant will be responsible to solicit and review bids from contractors, attend pre-bid meetings with prospective contractors,
review bids and compile tabulation of bids.

Construction and Administrative Services Consultant will provide construction administration during the construction phase
in order to comply with the required certifications as set forth by the Florida Building Code during the course ofthe project and
upon final completion. Consultant will be required to attend all project meetings, project budget update meetings, address all
requests for information, and monitor ail progress and inspections.
Consultant must have knowledge and experience with Miami-Dade County regulatory agencies which impact Miami-Dade County
construction.
TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
14.00 Architecture (PRIME)
18.00 Architectural Construction Management (PRIME)
10.05 Contamination Assessment 13.00 General Eectrical Engineering
10.06 Remedial Action Plan Design 15.01 Land Surveying
10.07 Remedial Action Plan Implementation 16.00 General Civil Engineering
Operation/Maintenance 17.00 Engineering Construction Management
11.00 General structural Engineering 20.00 Landscape Architecture
12.00 General Mechanical Engineering
A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be
obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at 111 NW 1s' Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128. The phone
number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will be forwarded
electronically to ail consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor
registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without
an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http:/
www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."
The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at fty@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or
phone: (305) 375-2774.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement 32% Community Business Enterprise (CBE) Goal
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on October 13, 2004, at 10:00 A.M. in Conference Room 18-4, 18'h Floor of the
Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W. 1"' Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is November 5, 2004 at 11:00 A.M., LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers must be
received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1"t Street, 17"' Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. BE ADVISED THAT ANYAND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE
ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) ofthe Miami-Dade County Code, as amended.
Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.






Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


MIAMI DADE COUNTY


I Page7


MIAMI-AD

KONTE MIAMI-DADE, FLORID

AVI ELEKSYON ESPESYAL BON AK OBLIGASYON GENERAL
BATI PI BON KOMINOTE
Ki pral ft
MADI 2 NOVANM 2004 KONTE MIAMI-DADE, FLORID
Yo avize ke yon Eleksyon Espesyal Bon ak Obligasyon Jeneral pral ft Madi 2 Novanm 2004 nan bi pou prezante bay vot
kalifye Konte Miami-Dade, Florid yo kestyon swivan yo:


KESTYON BON 1
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON SISTM DLO POTAB,
EGOU AK KONTWL INONDASYON YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr de pwoj tankou pwoteje resous natirl yo nan amelyorasyon
distribisyQn dlo pwp, sistm egou ak sistm dispoze dech an tout
sekirite, amelyorasyon nan kontwl inondasyon ak drenaj, jan li dekri
nan Rezolisyon No. 912-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou man-
man kb Bon sa yo pa depase $378,183,000, ak enter ki pou pa
depase to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 2
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL
PLAS PIBLIK YO AK SANT LWAZI YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr konstriksyon ak amelyorasyon plas piblik katye yo ak plas
piblik rejyonal yo epitou lt sant Iwazi ki pou enkli teren atletik yo, jim-
nazym yo, lakou yo, pisin yo, teren jwt yo, waf bato prive yo,
restore plaj yo, epi prezve t ki andanje yo jan li dekri nan
Rezolisyon No. 913-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kbb Bon sa yo pa depase $680,258,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan, e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 3
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON PON YO, ENFRASTRIKTI
PIBLIK, AK AMELYORASYON KATYE
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr konstriksyon ak amelyorasyon pasaj pyeton yo, wout bisiklt
yo, pon yo ak aks a P Maritim lan, ak dezt amelyorasyon enfrak-
strikti minisipal ak katye yo pou ba nou pi bon kalite lavi jan li dekri
nan Rezolisyon No. 914-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou
manman kb Bon sa yo pa depase $352,182,000, ak enter ki pou pa
depase to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 4
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON
LOKAL SEKIRITE PIBLIK YO
slIe se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou pwomouvwa sekirite piblik ak de aksyon tankou kon-
striksyon ak amelyorasyon prizon yo, sant jidisy yo, tribinal yo, ps
polis, ponpye ak gad de sekou yo, epi nouvo sant kontwl ak swen
zannimo yo jan li dekri nan Rezolisyon No. 915-04, adopted 20 Jiy
2004, epitou se pou manman kb Bon sa yo pa depase
$341,087,000, ak enter ki pou pa depase to maksimm legal lan e
ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA PAK POU BON YO


KESTYON BON 5
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON
LOKAL IJANS YO AK SANT LASANTE YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon sant dijans nan Lopital
Jackson Memorial ak Jackson South pou pwomouvwa aks a bon jan
kalite svis de sante jan li dekri nan Rezolisyon No. 916-04, adopted


20 Jiy 2004, epitou se pou manman kob Bon sa yo pa depase
$171,281,000, ak enter ki pou pa depase to maksimm legal lan e
ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 6
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL
SVIS PIBLIK NAN KOMINOTE AN
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon lokal svis piblik ki nan
kominote anpou yo ranpli demann neses svis yo epi pou ogmante
aks a- svis yo pou kominote an ak katye yo jan li dekri nan
Rezolisyon No. 917-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yo pa depase $255,070,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 7
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRISKYON AK AMELYORASYON LJMAN PIBLIK POU
GRANDT YO AK LAFANMI YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon Ijman piblik pou grandt
yo ak lafanmi yo pou ankouraje moun vin pwopriyet kay yo nan
acha, konstriksyon, ak renovasyon kay rezidansyl yo, jan li dekri nan
Rezolisyon No. 918-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yo pa depase $194,997,000 ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAKO POU BON YO
PA DAKO POU BON YO

KESTYON BON 8
BATI PI BON KOMINOTE
KONSTRIKSYON AK AMELYORASYON LOKAL KILTIRL,
BIBLIYOTK AK SANT EDIKASYONL MILTIKILTIRL YO
ske se pou Konte Miami-Dade emt Bon ak Obligasyon Jeneral pou
peye fr pou konstriksyon ak amelyorasyon bibliyotk yo, sant kiltirl
yo, ak sant edikasyonl "Head Start" yo pou timoun jaden danfan pou
ofri opotinite ak aktivite edikasyonl miltikiltirl jan li dekri nan
Rezolisyon No. 919-04, adopted 20 Jiy 2004, epitou se pou manman
kb Bon sa yo pa depase $552,692,000, ak enter ki pou pa depase
to maksimm legal lan e ki va peyab de enpo lokatif yo?

DAK POU BON YO
PA DAKO POU BON YO


Biwo vt yo pou eleksyon sila a pral ouv de 7 dimaten jiska 7
diswa nan menm jou sa a. Tout vot kalifye Konte an va gen dwa
vote nan eleksyon espesyal sa a.

Eleksyon Espesyal Bon ak Obligasyon Jeneral sa a pral ft nan biwo
vt etabli nan divs biwo electoral ki yo chak etabli nan Konte a pou
eleksyon general yo toupatou nan Konte a.

Konte Miami-Dade va otorize pibliye bon yo ki dekri nan kestyon ki pi
wo la a depi isiba kestyon sa yo jwenn vt majority vot kalifye Konte
Miami-Dade.

Dekrete pa d Asanble Komisyon Konte Miami-Dade, Florid.

HARVEY RUVIN, Grefye
Asanble Komisyon Konte
Konte Miami-Dade, Florid
KAY SULLIVAN, ASISTAN GREFYE


I.







I TRAGEDIE NATIONAL


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Sommes-nous un people d'assists?


(Assists ... suite de la page 3)
O sont les Hatiens dans
tout a?

L'vnement est-il trop
hors du commun? ...
La diaspora hatienne se
laisse prendre de vitesse. Nous
apprenons cependant que les
particuliers apportent plein de choses
aux points de collect. Mais la
mobilisation laisse dsirer.
Problmes logistiques ou autres?
Politiques, qui sait.
La communaut mdicale
hatienne l'tranger a-t-elle entendu
l'alerte sanitaire, a-t-elle connaissance
de l'tendue du problme? Peut-tre
pas encore.
Pas plus qu'on ne voie la
communaut mdicale bouger non
plus en Hati mme ...
Les associations
professionnelles, tout comme les
parties politiques, se confondent en
messages de sympathie mais jusqu'
present rien de plus ...
Le Premier ministry devait se
partager entire la gestion de la
catastrophe et une rencontre avec les
bailleurs de fonds jeudi Port-au-
Prince.


people se manifeste timidement. Nous n'avons pas remarqu plus de
camions de passagers sur la route des Gonaves vendredi.


Les gens semblent
plutt avoir peur. L'vnement
leur semble trop .hors du
commun. Mystique, qui sait.
Il faut attendre le
dimanche, les sermons des
prtres et des pasteurs. Le
people est trop ballott, ne sait
plus quel saint se vouer...
Trop c'est trop.

Mais quelle
dmission! ...
Trop d'vnements
en cette anne du bicentenaire
de notre indpendance (1804-
2004) qui devait symboliser au
contraire une re nouvelle,
comme le lui avaient promise
aussi bien le president Jean-
BertrandAristide que ceux qui
l'ont renvers le 29 fvrier
dernier.
Sans oublier les
supporters trangers de la


nouvelle revolutionn", l'Amrique de Bush et la France de De Villepin.
C'est ce que le Premier ministry, comme quoi pris aujourd'hui
en sandwich, a sembl cette semaine vouloir rappeler ces derniers.
Toujours est-il que l'humanitaire tranger qui a fait cette
119.w-" rl;lL= UI


Un camion de distribution d'eau de l'ONU photo Yonel Louis


Deux activits pas forcment
contradictoires, il en a profit pour
rappeler ces derniers depuis quelle
date le pays (le plus pauvre de
l'hmisphre occidental) n'a pas reu
d'assistance financire et qu'il ne
saurait avoir un meilleur sort si l'on
doit se contenter d'attendre toujours
la prochaine catastrophe pour recevoir
des dons de riz, pois et mdicaments.
Grard Latortue n'a pas t
avare de dclarations fortes en ces
jours de grande motion. Aprs avoir
appel les donateurs internationaux
leurs promesses, il a annonc
l'intention du gouvernement de
prendre courageusement en main la
lutte contre la destruction de
l'environnement. Des measures
nergiques seront prises pour la
protection des bassins versants, don't
celui de la capital, citant nommment
les constructions leves sur le mome
du Canap Vert. Grard Latortue se
porte personnellement garant, se
dclarant prt affronter les "intrts
particuliers." Touchons du bois!
Aucun gouvernement hatien n'a
encore os.
Port-au-Prince n'a mis
aucun frmissement particulier. Le


declaration la tlvision franaise, dit probablement la vrit.
Vous me direz, facile. C'est la tlvision trangre que l'on
voit aussi partout aux Gonaves.
Franchement, partout aux Gonaves, nous n'avons surtout vu
que les trangers.
D'abord les grands camions de secours sont non seulement
d'organisations trangres (PAM, World Vision, Croix Rouge
International) mais conduits mme par des trangers.
.Idem les quipes au travail dans la ville (services mdicaux,
sanitaires, conseils psychologiques) ... Et dans les conditions terrible
que l'on sait.
Sans oublier la scurit qui repose entirement sur les militaires
argentins de la Minustah, pendant que les policies hatiens se tournent
les pouces, s'ils ne se livrent pas au march noir des articles de l'aide
international don't on dit qu'ils auraient dj atteint le march de Port-
au-Prince.
Oui, la tl trangre, et surtout franaise, en fait grand cas.
L'humanitaire international dans toute sa splendeur.
Mais quelle dmission!

Les intrts particuliers! ...
Moins d'une semaine aprs les inondations de mai dernier qui
ont vu le sud-est d'Hati dferler sur Jimani (la ville frontire ct
dominicain) avec un flot semblable de cadavres et de dsolation, nos
voisins avaient eux-mmes nettoy la surface dvaste au bulldozer,
enterr les corps, abrit les rfugis sous des tentes, vaporis des
dsinfectants dans toute la region. Pendant que la ville poursuivait ses
autres activits comme l'ordinaire ...
Et reu poliment les journalists, y compris hatiens.
Le Premier ministry Latortue se dmne comme il peut, mais la
logistique ne suit pas.


Une semaine aprs le dluge des Gonaves, la ville se
trouvait dans le mme tat qu'au lendemain des inondations. On




..
1. e'--- ,' - I


m.; 91_. : *... .
i la pte photo Hati en Marche
ne peut pas attendre que l'tranger fasse le mdecin, le travailleur
social, le conseiller psychologique, le croque-mort et en mme
temps qu'il vienne avec son propre tracteur et ses camions bascule
nettoyer la place.
Trop c'est trop!
Tous ces poids lourds qui encombrent la capital. La route
de Boutiliers, Jacmel, le Morne--Cabrits, Fond Parisien. Les
intrts particuliers, o tes-vous? N'est-ce pas le moment de
montrer que vous n'tes pas aussi particulier qu'on le croit, et
qu'on peut tre particulier sans tre contre l'intrt public.
Pouvoirs publics, zro.
Force publique, nulle.
Associations professionnelles, des voeux pieux.
Socit civil, une mentality de dame patronnesse. Des
marathons pour les sinistrs comme on va aux courses
Longchamps...
Diaspora, part les petites gens, on n'a pas le sentiment
d'une meilleure prise de conscience qu'au pays natal.
Conclusion: ce n'est pas seulement Gonaves, c'est tout
le pays hatien, du haut en bas de l'chelle social, qui laisse
l'impression d'avoir dvelopp une mentality d'assist.
Ou alors s'agit-il d'une vengeance contre le blanc?
Le moment est bien mal choisi.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince



ERWFINANCIAL


GROUP


licensedd Mortgage Brokers and Lenders


W Eske ou janm made tt ou
M en ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi l ou f closing la)

Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!

ou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil lt chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lot ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
.erwfinancial.com
UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137 *


Page 8


C~ Ii
s-"r -. r
*., .

J a.
1,-,-


,~L IL-'
r~~aI bL-C i-E'


'


I


A& ML - -




Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


I WSTER N 1NIO TN I


Payez Q

^


0:>0


pour envoyer $1 0000



Pourle I emner nrix .economiue.
iMUU11 g11i,, 1 I' I A^C U11U11111U .
*^"**^faWS '-St-'^5!|t? sB^^^^a^"


3 minutes d'appel tlphonique
gratuit chaque transaction.('
Le cot du transfer est 9% du montant total envoy. Les prix sont sujets des modifications.
(1) Le numro 'PIN' est valuable pour les appeals internationaux faits partir des USA. Certain tlphones publics ne permettront pas d'effectuer ces appeals. Ce service tlphonique est offer par une compagnie tiers, en accord avec les tariffs
tablis par les agencies gouverementales. Western Union n'est pas responsible des numros PIN perdus ou vols. Cette offre est valuable seulement jusqu'au 31 dcembre 2004. Les appeals doivent tre faits dans les 30 jours suivant la reception
du numro 'PIN'.
Cette offre est valuable auprs des agents participants. Pour le service aux clients, appelez le 1-877-984-1726.
Wester Union Financial Services, Inc. Est autoris par le New York Department of Banking faire des transferts d'argent. O 2004 Western Union Holdings, Inc. Tous droits rservs. Le nom WESTERN UNION, le logo et les marques de services sont
les proprits de Western Union Holdings, Inc.et sont enregistrs et/ou bien utiliss aux USA et dans plusieurs pays trangers.


Page 9


,








I TRAGEDIES NATIONAL I


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Inondations, Pauvret, Instabilit


PORT-AU-PRINCE, 24 Septembre
- Les inondations qui ont fait plus de 1.500
morts en Haiti, n'ont fait qu'aggraver les
problmes endmiques de ce petit pays,
parmi les plus pauvres du monde et qui
demeure trs instable sept mois aprs le
dpart de l'ex-prsident Jean Bertrand
Aristide.
Provoques par la tempte tropical
Jeanne dans la nuit du 18 au 19 septembre,
les inondations ont touch prs d'un quart
de million d'Hatiens dans le nord de l'le,
dtruisant maisons, fermes et entreprises. Au
moins 1.500 personnel ont t tues, et plus
de 900 ont disparu.
Ces intempries, deuximes du
genre aprs celles de mai qui avaient dj
fait plus de 1.200 morts, ont contribu
appauvrir encore la petite nation caribenne,
qui est dj la plus pauvre du continent
amricain et qui a t secoue par des


Gonaives 6 jours aprs le dluge photo Yonel LouislHenM


-~-4i~srrrri~-rP9:'j~~-:.~~i ~r;i~ii~B4W*hnlf~lP( 'i*;n~U.~-L~:S4'~~i 3r:u. ', -~


AIDE ET PILLAGES


Un convoi d'aide humanitaire attaqu
(Pilleurs ... suite de la page 6) quality". A la tribune, les bancs ont t rapprochs pour y attendant l'improbable visit d'un mdecin. B
garon hatien est mort cras par un des camions en
a ron haten est ort crash ar n des caons en poser quelques matelas moisis tandis que les rares ustensiles Destin forme un "comit local" de trois person
tentant de s'y accrocher de cuisine contiennent des soupes de ptes et de pain. "Le de faire la liste des families et de leurs besoins
Des milliers d'habitants des Gonaves, chassis
Des mi s ins d s pain, c'est tout ce que nous avons depuis une semaine", se abandonns eux-mmes sous le toit de Dieu'
de leurs maisons inondes ou dtruites par la tempte A
Sl m i o d p l plaint une grand-mre devant Barthlemy Destin, dsignant les sinistrs qui se present autour d
tropical Jeanne, s'entassent depuis une semaine dans des
tropical Jeanne, entassent depuis une semaine dans des volontaire de la Croix-Rouge hatienne, qui dirige A quelques centaines de mtres de l,
glises et des coles ou ils survivent dans le plus grand
glises et des coles o ils survivent dans le plus grand l'opration de recensement. la Rdemption de l'Eglise piscopale haitiet
dnuement et sans la moindre hygine. Dimanche, des .-


volontaires de la Croix Rouge
hatienne ont entrepris de faire
la tourne de 43 de ces centres
d'hbergement improviss pour
y dnombrer les rfugis et
dresser la liste de leurs besoins '" -
les plus urgents en matire de
sant et d'alimentation.
Ces demands seront
ensuite transmises aux
reprsentants de la Croix-Rouge
international qui distribueront
le ncessaire partir de lundi. A
la cathdrale, au centre de cette
ville de 250.000 habitants, 500
personnel, en majority des
families nombreuses, se sont
rfugies la tribune de ce
btiment moderne de bton et de
bois. Au rez-de-chausse,
recouvert de dix centimtres
d'une boue l'odeur
pestilentielle, les bancs des
fidles ont t renverss par les
flots de l'inondation.
Au dessus de l'autel, une banderole, vieille de
quelques semaines, dit : "la plnitude du bonheur, la
satisfaction d'une vie ne tiennent pas sa dure mais sa


Longue file pour les premiers secours photo AP
Un infirmier soigne une fillette aux plaies
purulentes. Une mre et son fils de quelques mois sous-
aliment gisent, visiblement malades, sur un matelas,


arthlemy
nes charge
s. "Ils sont
', dit-il, en
.e lui.
l'cole de
nne abrite
. . .. A ..


quelque 4uu personnel. Au
premier tage, le pre Max
Accim clbre la. messe
dominicale devant quelques
dizaines de fidles. Un autel
a t improvis sur une table
de bois branlante, recouverte
d'une nappe blanche o ont
t
poss un bouquet de fleurs
artificielles et le ciboire pour
la communion des fidles qui
chantent "Dieu de
misricorde, nous avons
pch".
Sur le site de
l'organisation humanitaire
Care, don't les entrepts
abritent prs de deux mille
tonnes de bl, de riz, d'huile,
de mdicaments et de matriel
de purification et de
distribution d'eau des
organizations humanitaires,
87 families, seit 450

personnel, campent, dmunies de tout, sous des hangars
et quelques tentes blanches qui viennent d'tre montes.
"Elles n'ont rien, sinon leur vie", rsume Barthlemy
Destin. (AFP)


POLITIQUE


HAITI : Le chef de I'ONU met en garden ceu3

qui voudraient s'opposer au Gouvernement
(Valds ... suite de la page 2)
car sans ce Conseil, le processus dmocratique lectoral sera ncessaire afin d'atteindre l'effectif total de 6 700 moment historique que vit le pays actuelleme
n'avancera pas. hommes autoris par le Conseil de Scurit. peut se permettre un autre chec politique ", a
Nous sommes inquiets au sujet des rcentes M. Valds a prcis que des troupes du Prou Gabriel Valds qui a prvenu que la cc
violence qui se sont dveloppes dans le pays ces dernires seraient dployes dans le Sud-est ds la premiere semaine international ne pouvait attendre indfinim
semaines, nous suivons cette situation", a-t-il soulign mais d'octobre, que les units du Sri Lanka et du Npal, qui diffrents acteurs ralisent un effort gnreux et
a ajout que le temps seul jugerait de l'efficacit de l'action arriveront galement le mois prochain, seront stationnes parvenir des accords.
entreprise par l'ONU. Le moment n'est pas encore venu, respectivement dans le Sud-ouest de Port-au-Prince et dans Les vaines querelles et les p
a-t-il ajout, la MINUSTAH n'tant pas compltement le Plateau Central, notamment Saint Marc, Hinche et sectorielles excessive ne font que prolonged
dploye, de se livrer une appreciation definitive. Mirebalais. d'un people vivant dans la misre, une tragdie
Indiquant trs bien comprendre l'impatience de Quant au bataillon conjoint du Maroc et de nouveau, tre relgue l'arrire plan ",
ceux qui souffrent de l'inscurit, il a dclar qu' la l'Espagne don't l'arrive est attendue prochainement, il sera soulignant qu'il adressait ce message tous
MINUSTAH, nous voyons aussi avec impatience la lenteur dploy dans le Nord-Est, dans les environs de Fort-Libert, avec la franchise que ncessite une amiti sin
du dploiement de nos forces. a ajout le Reprsentant special qui a galement indiqu Le Reprsentant special a galement
A ce sujet, il a fait le point sur l'effectif militaire que le Chili et l'Equateur avaient par ailleurs promise de sur l'aide apporte par les agencies de l'ON
de la MINUSTAH ce jour, indiquant que les contingents fournir une compagnie de gnie pour prparer les prochains diffrents dpartements ayant subi des effects
argentin, chilien, brsilien et uruguayen de la MINUSTAH dploiements de contingents devant raliser des Projets Ivan. Pour le seul dpartement du Sud, 1
s'levaient un total de 2 770 soldats. D'ici au dbut du Effets Rapides (QIPS). humanitaires ont distribu 700 kg de nourr
mois d'octobre, le nombre de militaires devrait passer 5 Je fais appel la classes politique hatienne et mdicaments aux populations de l'Ile Vac
000, a-t-il ajout. Toutefois, un bataillon supplmentaire la socit civil pour que tous apprcient l'importance du Cayes.


Int. Haiti ne
dclar Juan
mmunaut
lent que les
t ouvert pour

rtentions
Sla tragdie
Squi ne peut,
i-t-il ajout,
;, mais aussi
cre."
fait le point
JU dans les
du cyclone
les quipes
itures et de
:hes et des


Page 10


troubles politiques chroniques ces 20
dernires annes.
Dbut 2004, une violent
insurrection arme a conduit la dmission
du president Jean-Bertrand Aristide et
son exil, sous la pression international,
alors que le pays tait feu et sang. La
Banque mondiale estime que ces troubles
politiques ont provoqu une monte en
flche de l'inflation et un affaiblissement
du secteur priv, dans un pays o les deux
tiers des 8,2 millions d'habitants vivent en-
dessous du seuil de pauvret et o le
revenue annuel par habitant n'est que de 440
dollars.
De nombreux Hatiens se
plaignaient de la forte corruption et de la
mauvaise gestion d'Aristide, mais le
gouvernement par intrim du Premier
ministry Grard Latortue, au pouvoir
(voir Instabilit / 11)


- -- -- -/ l- i- m


x


x







Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No.


35 I DESASTRE ECOLOGIQUE I


Catastrophe des Gonaives:


Page 11


la Deforestation, un facteur aggravant


GONAIVES (Hati), 26 Septembre La
dforestation massive et incontrle en Hati, alimente
par la pauvret, a eu un effet aggravant lors des glissements
de terrain et des inondations dans la region des Gonaves,
dans le nord-ouest du pays, o plus
de deux mille habitants sont morts
ou ports disparus.
"Dans un pays dbois, la
vgtation ne retient pas l'eau. La
couche de terre arable est emporte
par les eaux. C'est particulirement
le cas en Hati, notamment cause
de l'agriculture sur brlis", souligne -
Randolf Gilbert, un expert des I
Nations unies. .
Les montagnes qui i
d n in t 1l ill, n r nir d1-


UUIIIIIIen lia VIIn potualir es
Gonalves sont totalement peldes, la
vgtation y a pratiquement disparu.
Les habitants de cette region
dfavorise font brler tout ce qui
-pousse pour en tirer du carbon de
bois.


En Hati, pays le plus '--~
pauvre du continent amricain, les Une vue de la
forts ont en grande parties disparu,
et le taux de dboisement atteint 98%, selon des
scientifiques.
"Evidemment, le dboisement est un facteur
aggravant, mais pas la seule cause de la catastrophe (des
Gonaves). En cas de prcipitations, il provoque un apport
rapide de terre dans le lit de la rivire et les dbordements
deviennent beaucoup plus frquents", explique Christian
Rousseau, un des sept membres du conseil des sages -
organe consultatif intrimaire qui se substitute l'assemble
national.
D'aprs lui, c'est avant tout la situation
gographique des Gonaves qui est l'origine de l'ampleur
du drame.
"La ville est lepoint d'aboutissement d'un bassin
versant, tous les course d'eau convergent vers les Gonaves",
souligne ce gographe de formation qui rappelle en outre
que le point le plus lev de la ville se situe deux mtres
au dessus du niveau de la mer.
Le coordinateur des operations de la Protection
civil hatienne dans la region des Gonaves, Benot Pierre-
Michel, estime que les torrents de boue provenant de la
valle de la rivire Quinte ont charri des corps humans
jusqu'aux Gonaves, un vingtaine de kilomtres en aval.
Le.membre du conseil des sages ajoute que "sans
alternative conomique", la question de la dforestation


Inondations,

Pauvret, Instabilit
(Instabilit ... suite de la page 10)
depuis mars, est aussi trs critiqu, mme par ceux qui ont
soutenu sa formation. Grard Latortue, qui est revenue d'exil
pour assurer la direction d'un gouvernement transitoire,
est accus de lenteur dans la mise en place des rformes
ncessaires qu'il avait promises. Sa tche est redoutable,
dans un pays qui s'appuie largement sur l'aide humanitaire
trangre pour survive, o la criminalit augmente, o
l'impunit et la corruption sont chroniques, o les
institutions publiques sont faibles et o la polarisation
politique persiste.
Pour le moment, moins de 3.000 Casques bleus
des Nations unies aident stabiliser Hati. Mais ils ne sont
pas assez nombreux, dans ce pays o les dsastres naturels
profitent d'une dforestation sauvage qui favorite les
inondations. La police national est faible et peu efficace
dans sa lutte contre des criminals qui sont souvent mieux
arms qu'elle. Lorsque les inondations ont commenc aux
Gonaves, les policies ont t parmi les premiers quitter
cette ville du nord-ouest d'Hati, et la plupart d'entre eux
n'y sont toujours pas retourns.
Les missaires des organizations internationales
qui apportent des secours sur place racontent que quand
ils sont arrivs aux Gonaves aprs les intempries, ils n'ont
pu coordonner leurs actions avec les autorits locales,
absentes ou... sans autorit.
"Il y a tant faire", rsumait jeudi un ditorial du
journal "Le Nouvelliste". "Tellement de secteurs et
d'institutions consolider et reconstruire: la police, les
mdias, les coles". Parmi les priorits, selon ce journal,
figure "une amlioration important des conditions de vie
de la majority de la population" et le besoin urgent de
renforcer la scurit pour que les Hatiens cessent de vivre
dans la peur. (AFP)


ne pourra pas tre rgle.
"La population est dans une logique de survive. Les
gens sont conscients du problme, ils savent qu'il ne faut
pas couper du bois, faire brler la vgtation, mais ils n'ont


de l'Environnement Andr Wainwright, dans une tribune
publie par le quotidien hatien La Nation.
l plaide pour un vaste programme de reboisement.
Pour le mener bien, insisted le ministry, il faut trouver de


.F. -" ... .--"



.-. ... . .

SSavane Dsole ou quand des inondations transforment miraculeusement
un dsert en lac gant photo Hati en Marche Pays ex
pas d'autre source de revenues Dans 70% des foyers par la commun
hatiens, on cuisine au carbon de bois, faute d'lectricit. intrimaire actu<
"Aux Gonaves, nous avons maintenant des president Jean I
inondations, mais dans deux mois nous aurons d'une marge de r
probablement une scheresse", a crit le ministry hatien


nouvelles sources de revenues pour
ceux qui vivent du commerce du
carbon de bois.
"Notre conomie est
extrmement fragile, observe-t-il,
notamment en raison de la
dgradation des conditions de vie
dans les zones montagneuses, o
les agriculteurs ne peuvent plus
computer sur les revenues de leurs
cultures traditionnelles pour
subvenir aux besoins de leur
famille".
Une des responsables de
la Banque mondiale dans les
Carabes, Caroline Anstey,
partage cette analyse et juge
"urgent et fundamental de mener
de front le combat contre la
pauvret et la dforestation".


;sangue, Hati dpend de l'aide apporte
aut international et le gouvernement
el, au pouvoir depuis le dpart de l'ancien
Bertrand Aristide en mars 2004, dispose
nanoeuvre conomique trs troite. (AFP)


L)C~IA
ouaE# cARieeeA# AiwLiwlD1
~ ,.i ~

i-!

i~~



nb -It~


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


rf
.. ... ..


i~ijRB
- -i
r--
--~-
- --T
c~~~








STRAGEDIE NATIONAL


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Gonaves


U


Interview de Jean Erich Ren accorde au
journalist Marc Henri de Montral
-Marc Henri
1 .-Jean Erich Ren, aidez-nous comprendre ce
qui s'est pass aux Gonaives le week-end
dernier. Comme agronome ayant milit
pendant longtemps en Hati dites-nous
pourquoi l'ouragan Jeanne a t si violent
dans cette region d'Hati? Certainement, les .
gens parent de problme de dforestation. .
Dites-nous en quoi consiste ce problme et '
pourquoi l'tat hatien ne prend-t-il pas au .';-'
srieux ce problme?

-Jean Erich Ren
Le flau qui s'est abattu sur la ville
des Gonaives est symptomatique de l'tat
de dgradation gnrale du pays.
Remarquez bien qu' chaque averse on ..*.
parle de zones sinistres: Mapou, Fond
Verrettes, Jalousie etc.. La frquence du
phnomne devrait attirer notre attention.
Pour bien comprendre ce qui s'est pass aux
Gonaives il nous faut faire appel certaines
donnes dmographiques et gographiques.
Tout d'abord la ville des Gonaives don't
l'lvation est proche du niveau de la mer
est entoure par les Mornes Bienac, Cas
Soleil et Cas tracas. Ces principaux bassins
versants de la vaste plane des Gonaives o
s'rige la ville du mme nom sont
compltement dboiss. Donc il est ais
pour les fortes pluies occasionnes par Jeanne de se
transformer en torrents qui arrachent des particles de sol
de ces mornes pour les dverser sur le macadam de la ville
situe en contrebas.
Ensuite nous devons prciser que la ville des
Gonaives est circonscrite par trois courants d'eau. A l'est
nous avons la rivire la Quinte, au Nord il y a Bassin
Manyan et l'Ouest il y a la mer. La rivire la Quinte que
l'on traverse Mapou en se rendant Passe-Reine sur la
Route du Cap prolonge son lit Hatte Granmont pour se
dverser dans la mer. Mais lorsqu'elle est en crue, elle
dborde de son lit au niveau de Carrefour Lexi non loin de
M ..W .................llllllllllll, .l W. 1


n bilan qui nc
Nous refusons d'embarquer dans cette critique acerbe conte
l'Etat hatien en disant qu'Il n'a rien entrepris. La HACHO
a ralis un travail merveilleux dans les hauteurs des
Gonaves. Le Ministre de l'Agriculture avait entrepris
avec l'aide du PAM un project de stabilisation des bassins
versants des Gonaives en y amnageant des cordons de


J)


Fabrication de carbon de bois photo AFP/Blizaire
pierres et des haies vives. Avec le dsordre gnralis ces
pierres ont t enleves par les riverains au profit de la
construction de leurs maisons. Que voulez-vous? L'ODPG
se proccupait constamment du courage des canaux qui
assuraient le drainage de la vaste plaine des Gonaives et
qui passent par les Dattes pour se jeter au bord de la mer.
Les technicians de l'ODPG ralentissaient le dboisement
et le processus d'rosion en implantant des structures de
protection. Maintenant personnel ne s'occupe de rien.


-Marc Henri


2.-Quelles sont
les erreurs ne pas
commettre si l'Etat
hatien veut lancer un
programme de plan-
tation sur tout le
territoire? Quelles
rgions sont les plus
touches du phnomne
de dsagrgation du sol
? Si on ne rgle pas ce
problme. Hati sera-t-
elle submerge d'eau ?
Est-ce possible que cela


us interpelle
bois que consomment nos boulangeries sur toute l'tendue
du territoire national pour faire cuire chaque jour le pain
pour toutes les families C'est un vrai dsastre cologique.
b) La plupart de nos dry cleaning utilisent le bois
pour dgager cette pression de vapeur ncessaire au lavage
sec. Nos blanchisseries galement font usage du bois pour
faire bouillir leurs chaudires pour
laver les lines. La consommation
journalire acclre le dboisement de
nos mornes.
c) Les usines d'huiles
essentielles que l'on rencontre surtout
dans l'Ouest et le Sud pis encore,
consomment les troncs d'arbres
fruitiers et mme les racines de
manguiers, d'avocatiers etc. Leur
teneur en nergie est plus leve. Les
usines de vtiver, de citron, les
guildives sont de grandes
consommatrices de bois de chauffage.
d) Les fours chaux sont
ordinairement construits dans nos
communauts rurales et dans les
priphries de nos villes pour les
besoins de la construction. Il faut noter
que la technique de la fabrication de
la chaux consiste alterner des
couches de pierres et de bois afin
d'arriver la dsintgration complete
des pierres sous forme d'une poudre
blanche ou chaux qui servira brasser
le mortier et blanchir les maisons et
les tombeaux de nos cimetires. Une
telle pratique contribute de manire accrue au dboisement
du pays:
e)La fabrication du carbon demeure le plus grand
flau qui contribute la dforestation du pays et la mort
lente mais certain de la population hatienne. Le commerce
du carbon est trs lucratif et devient l'enjeu de vritables
transactions commercials. l y a tout un rseau qui exploit
cette denre. Toutes les families hatiennes brlent le
carbon. Or la fabrication du carbon ncessite un grand
volume de bois. Comment va-t-on faire pour arrter le
processus? Dans un pass recent la presence d'agents
agricoles et les amendes dcernes aux coupeurs de bois
ralentissaient le phnomne. Nos chefs de section taient
aussi trs stricts sur la coupe des arbres. Maintenant il n'y
ni chefs de section ni agents agricoles prposs au contrle
de la coupe de nos arbres. C'est la pagaille!

-Marc Henri
3- D'aprs votre experience dans plusieurs villes
d'Hati, y-aura-t-il une attitude positive dans la population
pour le reboisement, lorsqu'on sait que les paysans coupent
les arbres pour les transformer en carbon pour la cuisson?
Les Hatiens sont-ils prts mentalement pour soutenir un
plan de reforestation sans une alternative concrete et
moindre cot pour la population Hatienne?
(voir Un Bilan / 17)


Heureux bnficiaires d'une distribution de matelas, les eaux ayant emport
tout leur ameublement photo Yonel Louis/HenM


la residence de Zachari Delva pour se dverser vers Bigot,
Nan Datte et inonder Jubil Blanc, Raboteau etc. ... Bassin
Manyan de l'autre ct de la ville engloutit compltement
L6t B6 Kannal, ce vaste bidonville situ sur la faade Nord
des Gonaives. En dernier resort, nous devons vous
apprendre que ce sont les vents qui donnent naissance aux
vagues de la mer. Donc les bourrasques qu'a fait souffler
Jeanne sur l'Artibonite ont occasionn une mare montante
sur le bord de mer des Gonaives et particulirement dans
les zones marginalise des bidonvilles de Raboteau, de
Jubil Blanc, de L6t B6 Kannal. Dans ce cas la remonte
de la mer empche l'coulement des eaux de pluies en
bouchant les voies d'vacuation naturelle et en
condamnant l'embouchure de Bassin Manyan. Voil
comment Gonaives s'est transform en une vaste piscine
o la hauteur de l'eau a atteint 3 mtres en certain endroits.
l n'est pas superflu de mentionner que sur le plan
pdologique que le sol des Gonaives est fait d'alluvion et
de limons accumuls au fil du temps dans les endroits
proches du littoral. La faiblesse de la structure de ce sol
soumis aux vagues de la mer et la pression des eaux
torrentielles ont provoqu l'affaissement des maisons don't
les structures le plus souvent en bois taient
brinquebalantes. Beaucoup de gens sont morts par accident
et d'autres par noyade.
Le problme de deforestation don't on parle est
trs complex. Il est un fait certain que le dboisement de
nos mornes est l'une des causes responsables de l'rosion
de nos sols. Mais le dboisement est une consequence
directed de la misre qui svit actuellement en Haiti. C'est
pourquoi la rponse au dboisement ce n'est pas seulement
le reboisement. Si on dboise beaucoup plus que l'on
reboise, il est vident que la reforestation du pays devient
nulle.


puisse arriver un jour? L'tat
hatien ne devrait-il pas avoir une
preoccupation majeure qui
mobilisera les Hatiens au
reboisement d'Hati?

-Jean Erich Ren
-Vous voulez parler de
reboisement ou du moins de
plantation d'essence forestire
visant conserver le sol. La
premiere erreur ne pas
commettre c'est de s'embarquer
tte baisse dans un programme
de reboisement tout court. Avant
mme d'entreprendre le
reboisement sur tout le territoire
national, on doit d'abord
rpondre une question
essentielle: pourquoi le
dboisement ?
Il y a 5 agents de
dboisement en Hati:
a)Les boulangeries
b)Les Dry Cleaning et
les Blanchisseries
c)Les usines d'huiles
essentielles
d)Les Fours chaux
e)La fabrication du
carbon
a) La quasi totalit des
boulangeries d'Hati se servent
du bois come combustible.
Vous vous imagine le volume de


Page 12


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA MIAM


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following
bid(s), which can be obtained through the Department of Procurement
Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1" Street, Suite
112, Miami, FL 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable
dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and an
additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the
bid package through the United States Postal Service. Ail requests by mail
must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made .
payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from
our Website (www.miamidade.gov/dpm/ under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will
be opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after
the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened
or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-
Dade County on or before the stated time and date, is solely and strictly the
responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or
caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk ofthe
Board Office located at 111 NW 1" Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, FL
33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106


The following bid(s) will open at 2:00 PM on W e d n e s d a y
October 20,2004


7740-4/09-OTR DEBTOR
LOCATIONS SERVICES Cost $10.00


o


I






Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Miami-Haiti
SOLIDARITY

Following is a list of drop-off
sites for donations of goods.
1-Grace Haitian Methodist
Church
6501 North Miami Ave
305-757-7632
2-St Paul of the Martyrs
6744 North Miami Ave
305-758-8546
3-Haitian Women of Miami
8320 N.E. 2nd Ave
305-756-80Q5
4-Killian Pines United
Methodist Church
Corner of S.W 112 Street &
SW 107th Ave
Monday-Thursday 9:00 am -
to 12:00 p.m
5-Biscayne Paza Shopping
Center
N.E 80 Street and Biscayne
Blvd
across the Street from Dunkin
Donuts
Goodwill Container
Monday-Friday 9:00 am -6:00
p.m


Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propritaire
15456 West Dixie
Highway

Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Points de Vente Hati en Marche e.
I Miami Pompano Beach Orlando


Vacances,
Loisir


Le Plaza Htel
Tlphone
224-9305
224-9307
224-9308
224-9309
225-9310
510-4594
510-4595
510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@lotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Hati
P.O. Box 1429



Le*Look
r R PPtion-Ville
Rue Panamricaine # 14
513-8079 /257-8374
Grande varit de Lunettes
Excellents Prix
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Spcialistes
de la Vision Basse
Offre Spciale
Buy One, Get One Fre


RSIRE KE YC

NDE VWA ,I


DNYE CHANS

POU ENSKRI


POU


VOTE


NAN


ELEKSYON

GENERAL


(2 NOVANM)


LAN:


4 O KT B


Asire ke yo tande vwa w
epi aie enskri pou vote:

Biwo Team Metro yo

Biwo Pmi Kondwi

Bibliyotk Piblik yo

Lakomin Vil yo oswa Konte yo

Depatman Eleksyon


Si w te enskri pa .
lontan pase sa epi w
poko resevwa kat
Idantiflkasyon Vot w
la, w kab rel nou nan
S305-499.VOTE (8683)
pou konflme ke yo te
travay sou dosye
enskrlpsyon w lan pou
ke w kab vote ,
2 Novmnm.


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150th Avenue
Suite 104
9543801616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 N.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
Tl.: 305 385 1111


HEAVY
EQUIPMENT
MECHANICS

Must have Experience
DFWP, MOCEEO/AAE

Benefits include Ins./401K

Apply at Central Florida
Equipment
9030 NW 97 Terr
ace
305 888-3344


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, F1 32805

Haiti en Marche


Chaque semaine,
lisez Hati en Marche
et pour ne rater aucun
numro,
abonnez vous:
Port-au-Prince
221-0026/ 417-0384
Miami
305 754-0705


Concert du
QUATUOR
DIOTIMA .
musique contemporaine
Samedi 2 Octobre 2004
5h30
salle Sante-Ccile de
l'glise de Sainte Trinit
Entre 100 g./50g.
pour les tudiants
( billets en vente
l'Institut Franais
et l'glise
Sainte Trinit)
LE OUATOR DIOTIMA,


BEZWEN F YON

Ti LiJ"AN ?

VI N YON RAVAY

BIwo VOT!



Si w lib epi w kapab travay le
2 Novanm, wap kapab touche jiska
$150 (depandan sou travay w) Nan
wol w km travay biwo vt wap
ranpli devwa patriyotik!

Pou w travay nan biwo vt se pou w:
Sitwayen Ameriken
Genyen 17 tan daj ou plis
Enskri km vot nan Konte
Miami-Dade
Kapab li ak ekri Angle
Aie nan yon sesyon fmasyon
peye pou 3 z tan

Si w enterese, rele nou jodiya nan
305-499-VOTE (8683) oswa vizite
http://elections.miamidade.gov!



MIAMlB VVeJ UK M
^S S v1eMacra:i '9a>be W .Z''e 7


Page 13


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, FI 33064
Tl.: 954 781 2500

Delray Beach
Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach FI 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, FI 33444
561 272 3556


Restaurant


l Foucht
ssez votre command
305 757 6408
et venez chercher votre
command dans moins d
e 15 minutes.
Lgumes, Boulettes, Griot,
Tasso de Cabrit
Lambi
Poisson
Riz et Pois cols
Pois rouge en Sauce
et toutes sortes de Jus
8267 N. Miami Ave


I -


i


1


i


C I


_ I, .~aiuz3i,~,ilH;uii~:r~auapaa







NOITRESNI DEMANDED


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Page 14


1


r-


REPUBLIQUE D'HAITI
MINISTER DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
AJDMINVI ST RA TON GENERAJLE D>ES DOUANE S
Port-au-Prince, Haiti

Port-au-Prince, le 05 Aot 2004



AVIS

La Direction Gnrale des Douanes rappelle aux importateurs, au secteur des affaires et au public en gnral que conformment aux dispositions de la Convention
signe entire le Gouvernement Hatien et la Socit Gnrale de Surveillance (SGS) relativement au Programme de Vrification des Importations (PVI), les marchandises
destines tre importes en Hati doivent tre inspectes par la SGS avant leur embarquement.
En consequence, aucune demand d'inspection destination non prvue dans la Convention ne sera prise en consideration par l'Administration Gnrale des
Douanes partir du 1er octobre 2004.
Il est signaler qu'aux terms des articles 50 et 247 paragraphes f du Code Douanier, les marchandises non dclares aprs une priode de six mois seront
considres comme abandonnes et sujettes la vente aux enchres.

Edouard Vals JEAN LAURENT
Directeur Gnral

Vu et approuv :
Henri BAZIN
Ministre de I'Economie et des Finances

REPUBLIQUE D'HAITI
MINISTER DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
MAJDMINISTTRATIOIN GENERAL IDES DOUAJNES
Port-au-Prince, Hati
Port-au-Prince, le ..........................

Du Directeur Gnral
Aux Entreposeurs des Lignes de Navigation Maritime
Objet Cadre de travail inadquat

L'Administration Gnrale des Douanes prsente ses compliments aux entreposeurs des lignes de Navigation Maritime et a l'avantage de porter leur connaissance
qu'elle a t amene constater que certain dpts sous douane n'offrent pas un cadre de travail appropri,aux employs et fonctionnaires de la douane. Ceux-ci y
fonctionnent, dans certain cas, dans des conditions d'insalubrit inacceptables et intolrables.
De plus, il a t relev que la plupart de ces dpts ne sont pas quips de balance ni pourvus de rampes de dchargement.

La lutte contre les traffic illicites, le contrle efficace des marchandises ne riment pas avec cet environnement si peu propice au travail.

L'Administration Gnrale des Douanes vous demand donc de prendre les dispositions ncessaires en vue de corriger cet tat de fait. Si, au 30 septembre 2004
aucun signe tangible n'est observ dans l'amlioration des conditions de travail, elle se verra dans la pnible obligation de discontinuer ses services aux terminaux concerns.

L'Administration Gnrale des Douanes vous prie d'agrer, Messieurs, l'expression de ses considerations distingues
Edouard Vals JEAN LAURENT
Directeur Gnral




REPUBLIQUE D'HAITI
MINISTER DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
ADiMINiSrATiOr GEN STERAJLE ID>E S I>COUAINE S
Port-au-Prince, Hati

Port-au-Prince, le ...........





AVIS

La Direction Gnrale des Douanes, ayant constat l'usage abusif fait du laisser-suivre et des manifestes correctifs, informed le secteur des affaires, les agents
maritimes et le public en gnral des dispositions suivantes :

1. Conformment l'article 53 du Code Douanier, l'Administration Gnrale des Douanes n'acceptera de laisser-suivre qu'en replacement du connaissement
original non disponible.

2. Lorsqu'une declaration est dpose avec un laisser-suivre, pour tre recevable, en plus des autres documents, une copie du connaissement doit lui tre annexe.

3. Les colis en conteneur non manifests seront saisis, en application de l'article 34 modifi du Code Douanier.

4. Les conteneurs d'effets personnel doivent tre accompagns d'une liste de colisage, c'est--dire d'un inventaire dtaill de leurs contenus.

Les agents des lignes de Navigation Maritime et Arienne sont pris d'avertir leurs clients de ces dispositions.
Edouard Vals JEAN LAURENT
Directeur Gnral






Mercredi 29 Septmbre 2004 I Pa 1
Administration Gnrale 15 Douanes
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35 ion Gnrale des Douanes

ADMIN^T ISTRIATIONSr GJ-ENISTE:RAJLE DELS D>OUAN3E;S
PORT-AU-PRINCE, HAIITI

AVIS
La Direction Gnrale de l'Administration Gnrale des Douanes rappelle au public les dispositions formelles prvues aux dcrets du 12 fvrier 1987 et 29 mai 1987
parus respectivement au Moniteur' # 14 du lundi 16 fvrier 1987 et au Moniteur # 58 du jeudi 16 juillet 1987, stipules comme suit :

1.- Dcret du 12 fvrier 1987
Article 1r
Est autorise l'importation de vhicules automobiles usags de tous types.
Cette autorisation est limite un vhicule par an par personnel.

2.- Dcret du 29 mai 1987
Article ier
SSont considrs comme vhicules usags, tous vhicules automobiles ayant parcourus plus de trois mille miles ou quatre mille huit cent vingt-sept kilomtres
quatre vingt dix.

Article 2
La valeur taxable de ces vhicules usags est la valeur en douane telle que dfinie par la legislation douanire.

Article 3
Un vhicule automobile usag reu en plus de celui qui est autoris sera frapp d'une amende de double droits.

Articles 4
Tous autres vhicules automobiles usags reus en plus de celui vis l'article 3 du present dcret seront saisis et demeureront la proprit de l'Etat qui
pourra en disposer conformment la loi.

La Direction Gnrale de l'Administration Gnrale des Douanes compete sur la collaboration de tous pour le plein respect de ces dispositions.


Edouard Vals JEAN LAURENT
Directeur Gnral



ADMlIvINISTIRATION GENER1ALE IDES DOUAINTES
PORT-AU-PRINCE, HAITI


AVIS

L'Administration Gnrale des Douanes, dans le souci de rduire le dlai de ddouanement, a l'avantage de reproduire l'attention du public en gnral, du Secteur
des Affaires et des Organisations non Gouvernementales en particulier, les articles du Code Douanier traitant des bagages de voyageurs, des livraisons par anticipation, des
exportations temporaires et des conditions de recevabilit d'une declaration.

Bagages des Voyageurs
Articles 94
Les marchandises admises au bnfice du rgime des franchises sont celles qui, destines demeurer dfinitivement dans le pays, sont dclares pour la
consommation sans acquitter les droits normalement dus ou dans certain cas, en acquittant des droits rduits, en vertu d'une disposition lgale ou d'un contract pass avec
l'Etat

Articles 95
Les marchandises dsignes ci-aprs peuvent tre admises en franchise de droits et taxes aux conditions spcifies pour chacune d'elles :
1.- Les Articles destins au Prsident de la Rpublique sur presentation d'une attestation vise par le Ministre de l'Economie et des Finances.
2.- Matriel, quipement et products ncessaires la Dfense Nationale, vise par le Ministre de l'Economie et des Finances.
3.- Bagages des Voyageurs

a) Bagages accompagns
Article 96
Quel que soit le modle de transport utilis, le bnfice de la franchise est accord pour les vtements, le linge de corps et les objets de toilette, neufs ou usags
don't un voyageur peut personnellement et raisonnablement avoir besoin, compete tenu de la dure et des circonstances de son voyage, l'exclusion de toutes marchandises
en quantit telle que le caractre d'importation commercial doit tre retenu.

Articles 97
La franchise est tendue aux objets suivants; condition qu'ils puissent tre considrs comme en course d'usage :

Bijoux personnel
Appareils photographiques et cinmatographiques de prise de vue avec accessoires et quantit raisonnable de films
.Jumelles
.Instruments de musique portatifs
.Appareils rcepteurs de radio et de tlvision
Machines crire ou calculer portatives
Voiture d'enfant
Fauteuil roulant d'invalide
Engins et quipements de camping et de pratique sportive

Cette liste est numrative et non limitative.

Article 98
Le bnfice de la franchise est tendu aux articles de pacotille c'est--dire divers menus objets, mme neufs, d'une valeur total n'excdant pas 2000 2500
gourdes pour une quantit de tabac, cigares, et cigarettes ne dpassant pas un kilo pour l'ensemble et pour deux bouteilles de 0,75 1 de boissons spiritueuses. Cette
disposition ne s'applique cependant qu'aux voyageurs gs de plus de 16 ans l'exclusion des quipages des moyens de transport.

La franchise vise par le prcdent paragraphe est gnralement consentie
l'occasion du dbarquement des passagers des moyens de transport, et sur presentation d'une declaration sommaire, tablie sur le formulaire special,
rempli par les voyageurs avant leur arrive destination. Toutefois, dfaut de cette declaration crite, une declaration verbale pourra tre accepte.

Les marchandises qui ne constituent manifestement pas des bagages usuels, don't l'importance dpasse la tolerance admise, ou celles pour lesquelles le
caractre d'importation des fins commercials est vident, seront imposes sur la base d'un barme forfaitaire tabli par l'Administration Gnrale des
Douanes, et les droits en seront immdiatement perus. Toutefois, si le voyageur en manifeste le dsir, ou s'il n'est pas en measure de payer immdiatement les droits






S* 7 Mercredi 29 Septembre 2004
Page 16 Administration Gnrale des Douanes IHati en Marche Vol. m No2 35
Haiti en Marche Vol. xvm No. 35

dus, les marchandises seront revenues par la Douane, contre reu numrot,.et l'importateur ne pourra en disposer que moyennant accomplissement normal des formalits
douanires et payment des droits et taxes rgulirement dus.

b) Bagages non Accompagns
Articles 99
Les bagages non accompagns, c'est--dire ceux que les passagers n'ont pas pu transporter avec eux-mmes, doivent faire l'objet d'un document de transport
(connaissement, Airwaybill, Lettre de Transport), et doivent en consequence figure au manifeste du moyen de transport (Bateau, Aronef, Vhicule routier)

En cas de lots de colis groups destins diffrents passagers, le document collectif de transport devra fournir tous les dtails
requis en la matire et notamment :
1.- Les noms des diffrents destinataires;
2.- Le nombre de colis et le poids total de chaque lot;
3.- La nature des colis : malles, balles, caisses, boites, paquets, sacs ou autres colis et leurs marques.
4.- Tous ces dtails seront rpts sur le manifeste.

Article 100
Le rgime de franchise peut tre tendu aux bagages non accompagns. La franchise sera accorde par le Directeur de la Douane du bureau d'importation, ou son
dlgu, sur production d'un document passportr, ticket de voyage, attestation de la ligne de transport) prouvant que l'envoi considr constitute effectivement les
bagages non accompagns d'un voyageur et qu'ils ont t expdis dans le mme mois qui prcde, ou qui suit la date du voyage.

Article 101
Comme pour les bagages accompagns, les marchandises importes des fins commercials restent passibles du paiement des droits et taxes.

Article 102
Le bnfice de la franchise est accord pour les objets d'habillement, de literie, de table, de toilette et de cuisine, les couvertures, le mobilier, outillage
professionnel, tableaux, vaisselles, ustensiles de mnage, appareils lectromnagers, appareils d'enregistrement et de reproduction du son, rcepteurs radiophoniques et de
tlvision et de manire gnrale tous les objets qui peuvent constituer le mobilier normal d'un mnage lorsque ces articles sont imports par personnel trangres qui
viennent rsider dans la rpublique, ou par des Hatiens venant de l'tranger o ils rsidaient. Les personnel trangres qui viennent rsider dans la Rpublique doivent y
tre autorises par un permis de sjour. Ces articles doivent avoir t utiliss l'tranger par l'importateur pendant une priode d'une anne au moins et tre imports
dans les 90 jours de sa premiere arrive de l'tranger, lorsqu'il s'agit de l'arrive pouvant tre considre comme celle d'installation definitive.

Article 103
La franchise ne s'tend pas aux vhicules qui seront traits selon les dispositions
du tarif des Droits d'entre, ni aux provisions alimentaires ou autres ou aux stocks de products ayant un caractre commercial.

Article 104
L'importateur est tenu de joindre sa declaration un inventaire dtaill par colis des marchandises pour lesquelles il sollicite la franchise.

Article 105
L'admission en franchise est accorde par le directeur des Douanes du bureau d'importation qui en apprciera le bien fond et en prcisera la justification
sur ladclaration.

Article 106
La restriction relative l'importation en franchise d'une voiture automobile ne s'applique pas l'Agent Diplomatique hatien, revenant de l'tranger suite un
changement d'affectation, condition qu'il prsente une attestation en trois exemplaires, manant du Ministre des Affaires Etrangres, relative sa nouvelle affectation.

Article 107
L'admission en franchise est tendue aux trousseaux et cadeaux de marriage destins une personnel tablie l'tranger qui transfre sa residence
en Haiti la suite ou en vue de son marriage avec une personnel y rsidant dj.

Article 179

EXPORTATIONS TEMPORAIRES

La declaration d'exportation sera galement exige quand les marchandises exporter sont destines demeurer temporairement hors du territoire douanier
national pour tre ensuite rimportes, soit dans l'tat o elles taient exportes soit aprs avoir t mises en euvre, subi une transformation ou t rpar l'tranger.
Cette declaration sera soumise aux mmes formalits administrative d'apurement prvues pour l'exportation definitive. La Douane pourra, en outre, exiger de
l'exportateur une description complete et dtaille de la merchandise (ventuellement l'indication d'un numro de srie) afin de faciliter son identification indiscutable au
moment de sa rimportation. Elle se reserve galement le droit d'y apposer des marques de reconnaissance ou de scells, si elle le juge ncessaire. L'Exportateur prcisera
galement le motif pour lequel la merchandise est exporte temporairement.


Anticipation
Article 90
Les Directeurs des Douanes sont autoriss dlivrer les marchandises par anticipation lorsqu'elles consistent en :
Animaux vivants
Denres et products prissables
Produits inflammables
Matires dangereuses, encombrantes, pondreuses, insalubres ou don't le voisinage peut nuire d'autres marchandises.
Envois de secours, tels que moyens de transport, denres alimentaires, mdicaments, vtements, couvertures, tentes ou autres marchandises de premiere ncessit
expdies pour aider les victims de catastrophes naturelles ou de sinistre.

Article 91
Cette procedure exceptionnelle pourra galement tre applique dans le cas d'encombrement des installations de dpts temporaires.

Article 92
En cas de livraison par anticipation, une garantie doit tre fournie sous forme d'un chque de direction tir sur une banque tablie en Haiti, en faveur de
l'Administration Gnrale des Douanes, pour couvrir le montant de tous droits et amendes, et ne pouvant tre infrieur une fois et demie le montant du bordereau
mettre.

Article 93
La livraison par anticipation ne dispense en aucun cas l'importateur de formalits douanires, et notamment du dpt d'une declaration pour la consommation,
ou pour l'admission temporaire, dans les dlais requis. Si le montant du chque de garantie se rvle insuffisant, l'Administration Gnrale des Douanes, l'expiration du
dlai de paiement, encaissera le chque comme recette douanire. Dans ce cas un bordereau supplmentaire sera mis pour le solde d.

Article 54
La Douane peut, pour les commodits de son contrle, exiger du dclarant toutes autres pieces telles que la liste de colissage, le certificate d'origine,
le certificate phytosanitaire ou vtrinaire, le certificate de fumigation, le certificate de frt, le contract de vente ou autres.

L'Administration Gnrale des Douanes compete sur la collaboration de tous pour le plein respect de ces disposition.

Edouard Vals Jean-Laurent
Directeur Gnral








Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


I TRAGEDIE NATIONAL I


Gonaives Un bilan qui nous interpelle


(un Blan ... suite de la page 12)
de
-Jean Erich Ren
Tout le monde en Hati et aussi bien dans la fo
diaspora s'intresse au reboisement d'Hati pour arrter as
ce phnomne dvastateur de l'rosion de nos sols qui te
endeuille les families et appauvrit la nation. bi
Malheureusement la solution dpasse la bonne volont de
nos compatriotes et l'motion de leurs initiatives pour ca
corriger les dommages causs et arrter le processus. Il de
nous faut d'abord des dirigeants politiques comptents et re
conscients du problme. Aucun parti politique en Haiti n'a l'
invit leurs membres participer une champagne de cl
reboisement. Nos leaders politiques n'ont pas ce project dans n
leurs agendas. Ils n'attendent que les lections pour partager
les dpouilles du pays. Oui il existe des alternatives nc
concrtes et moindre cot pour un plan de reforestation fo
d'Hati. Oyez Nous avons numr pour vous la 1']
conjugaison des facteurs qui ont caus cet tat dplorable fr
de l'environnement hatien : fo
a)Les boulangeries pe
b)Les Dry Cleaning et les Blanchisseries ca
c)Les usines d'huiles essentielles
d)Les Fours chaux L'
e)La fabrication du carbon un
On doit d'abord solutionner respectivement co
chacune de ces causes du dboisement avant d'entreprendre d'
le reboisement d'Hati. Comment? pe
a) La loi fait obligation toutes les boulangeries ca
d'Hati de s'inscrire au Bureau des Contributions de la ma
Capital et de nos villes de Province. Donc l'Etat hatien a se
une ide exacte du nombre de nos boulangeries et de la se
quality du combustible utilise. De plus le Bureau des
Contributions connat galement leur rendement au niveau


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
BrooklIn. Nh\ 11221
Tel i'lS ..'l "-)

CONN[CTICUT
9'53 \ahingion BlId. Suiie I
Siamiord. CT iii90il
Tel i2uil24.2a|p

DELRAY BLACH
40'2 %\eSl lianc Aie
Delrj, Beach. FI 3 44-
Tel in5l ,5.-210 !

FLATBLISH
1161 Flaibuhh \ie
Brookl'n N \ 11226
Tel 'l :8'-'.5295

FORT L LiDIRDULE
? \We,i Sunnre BlJd
Fi Lauderd.le. FI 33111
Tel ["5.I24.-54

L \KE \ORTI-
331 S Dj\ie -l S.ile 2
Lake \orih. FI 334.(i




Tel 161i -9L6s~ h

ll.1Tl1N
MIAMI
?541i N U 2rnd.\%enue
Miami FI 3313'
Tel l.uii 2 ',S

NAPLES
'116 I Ih Stecu
Naplei. FI 3llu2
Tel r i-3il435-_9Y

NORTH IMIAMI
629 NE I 21'h Sireei


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2ndAvenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POIMP.AN() i 2
1 '2 N Flacer \enue
Pompano Bch. FI 33!iiii
Tel 954Iu4l04('-^1

QUEENS
15 935B Hill.ide .enue
Jjrnlij N Y 114.12
Tel 1I15253.021,

SPRING-\ -\LLE%
Souih MN.iii Sircel
S alliess. NW 1 '
Tel il94i425.-747

W'-\SHINGTON
'35 Jurniper Srreel Ni
\.ah DC :C01)l
Tel i212C'22-4Y25

%EST P.LIM BE(_ H
(1ii. 251lh Sireel
% P3lm Beih FI 334l"
Tel hl 561i 6 5-.416

NEV\ IERSE'
1 5 JeTerfon .\te
Eli/aberh. NJ .1'21.u
Tel l1:OS1 354-1I11

MON TRE \L NORD
i3821 Henri-Boiuraj E;I
tMlonrTeMl Ca;nad
Tel i-514852-9245

TURKS & C ICOS
Do' nlow, n Pro" idecriule,
Buriert'ield Pla/
Tel 64')' 41-41 2---I"3

CENTRE \ILLE
'5 Rue Paee
alar.I la Ph.;rmjcie Ide:ale

222.2'.i4.221 .2 1 i. 221 -.1632


e la production. Il est donc ais d'accorder une certain
nos boulangers afin de substituer leurs fours en brick
iur Gaz, moins spacieux plus performants don't li
ssez simples ont t dj expriments par la BNL
mps record on peut mettre fin l'usage du bo
oulangeries dpendant de nos dirigeants politiques.
b) La liste des Dry Cleaning du pay:
iractristiques sont recenses avec un luxe de dtail
es Contributions. Grce leurs patentes on peut ai
lever et les forcer adopter d'autres technologies
usage du bois. Personne ne s'intresse cette questil
meaning et les blanchisseries continent dtruire silen
)tre environnement.
c) Nos usines d'huiles essentielles, de citron,
os guildives sont rpertories par l'Etat Hatien. Il
nctionnent au mazout. Mais certain propritaires 1
Etat de dlabrement du pays pour s'abattre sur
uitiers. Un contrle strict de ces units de produce
rant utiliser un combustible lourd comme le m
:rmettra d'esquiver le dboisement slectif et plus qui
.us par l'agro-industrie hatienne.
d) Les fours chaux sont dfinitivement
integration de la chaux dans nos mortiers de const
ne technique archaque qui date de la colonie. Partoi
ommunauts rurales et nos villes de province
immense mines de marines et de carbonate de c;
;uvent supplier la chaux. Il suffit d'entreprendre
mpagne de motivation ce sujet en mettant la disp
aons nos mines de carbonate un prix comptitif et 1
ra rsolu. L'ensachage selon les normes bien tablie
rait la solution idale et la porte de tous.
e) La fabrication du carbon qui est la p
cause du dboisement a pourtant la solution la ]
On ne peut pas interdire la fabrication du
Pourquoi? Il ne faut pas se tromper : tout le mc
le carbon en commenant par les
Parlementaires qui font les lois, en
passant par la population hatienne
pour terminer avec les agents qui sont
charges de surveiller les fabricants de
carbon. Le problme vu sous cet
angle est insoluble. Mais la gologie
nous enseigne qu' l're du R
palozoque il s'est form de grades
mines de carbon natural dans le sous-
sol. En France, en Russie, au Canada,
aux USA et partout dans le monde il
existe des mines de carbon sous
forme d'anthracites, de lignites et de
houilles qu'on exploit jusqu'
present pour la cuisson et d'autres
activits de chauffage telles que la
distillerie etc..
En Haiti, fort heureusement
nous sommes dots de mines de
carbon sous forme de lignites. Les
tudes scientifiques menes ce sujet
ont fait une estimation de mines de
lignites capable de nous procurer du
carbon sur une priode de 25 ans. -ra
Une mine de lignite se trouve l'Asile
dans le Sud et spcialement du ct
de Nan Bois Pin. Chaque anne, au
solstice d't le feu s'allume dans cette


i.


8772


region. Les adeptes du vaudou pensent aux
manifestations de loas qui rclament des services.
Aussi ils apportent manger et boire aux esprits
malfaisants qui habitent dans la zone afin de les
calmer.
On peut aisment procder la mise en sachet de
nos charbons naturels qui abondent l'Asile et dans
d'autres rgions du pays. Mais il faudrait le faire
dans un esprit de partage et de fraternity afin de
rsoudre le cuisant problme de l'rosion qui risque
d'effacer Hati de la carte mondiale. Il faut viter
que l'un des membres des 184 mmes noms de
families qui exploitent nos richesses sans rien
apporter au pays en retour s'empare de nos mines
de carbon. Il ne faudrait pas que nos sacs de
carbon portent les mmes noms de families comme
le caf et le cacao en les exportant. C'est un aspect
trs important de la problmatique hatienne.


nos arbres -Marc Henri
tion en les 4- Combien de temps cela pourra -t-il
azout nous prendre pour reboiser Hati? Une dernire question
e suicidaire qui vient d'un ami Qubcois; Les arbres du Qubec
speuvent-ils tre replants en Haiti dans un climate
i interdire. tropical?
ruction est
ut dans nos -Jean Erich Ren
,il existe Si on arrive arrter l'hmorragie qui
alcium qui affected notre environnement en stoppant la coupe
Sune vaste des arbres pour les besoins de nos boulangeries, de
position des nos dry cleaning et blanchisseries, nos usines
e problme d'huiles essentielles, nos fours chaux, la
s par l'Etat fabrication du Charbon, la rgnration naturelle va
solutionner considrablement le problme. Une
leve de boucliers aprs des tudes de
plus grande reconnaissance arienne des zones les plus affectes
plus facile, nous permettront d'en venir bout. La
u carbon. photogrammtrie nous permettra aisment
inde utilise d'identifier nos zones les plus affectes. Les donnes
(voir Un Bilan / 18)






ZOBERTO CLEMENTE COLISEUM
SAN JUAN, PUERTO RICO

APPEAR EL,SHOE &
ACCESSORIES SHOW
August 15,16,17 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

GIFT & VARIET-r
IV MERCAN DISE SH -OW
October 10,11,12 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

Restrictions: Children under 18 and
General public not admitted. Wholesale only
de Show of the Caribbean reserve the right to admittance
=IESB8 Tel: (787) 781 3050 Fax: (787) 781 2022
TRADE SHOW E-Mail: tradeshow@coqui.net
TRADE SHWA Web Page: www.tradeshowcaribe.com
E CARIBBEAN


I" FE .2 iE1 nr m -A%\1u "


Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableau\
SMNoneygram
* Mlnnv,. Or.,l.r


* CD's compass Racine. E anglique.
Zouk, Franais. Amncain)
* Video'\ I Haiens, Amricains. Documentaires. Dramb,
SProduits de beaut
SProduit,, nour cheveux


Page 17


~' ""~~"""' `~~'-~-~--'~-~--
i


Ili 1 rtir-


. 1








I Les Jeux de Berard I


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


Solutions de la
semaine passe:

BUI S SONS


ST E R E E
0 E E





T E K NE


EUt~~~~ JIIIJI;779y


Allez de TREPAS BRAVER, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.



PHLETE PPANHCOLDE
DIEUCNFERE I V I RCM
DESREVAEAEVUELFA
WCUCNR IELKTMNE I L
COHO I CIACNB E E RAM
SWGOANGAEORERTQH


RATLTUEU
LEGRNTLC
BGSEOFHV


HIT Z XKBG
NHEIULPE


NI S
G -E L
S CV
AEV
EAT
S HX

YV I
BEC
AL H


Trouvez 50 noms relatifs l'eau dans le carr ci-dessus
- M/-,;WMI- I / /,RT /l.fT TI T lT/1//Ta//


Solutions de la
semaine passe:
BRUIIINIE
BRUIRE
PRAIIIRIE
PLRAIRE
CLAIIIRIE
CLAI1RS


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
Tl: 221-8567 / 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com
5h00 6h30 Bon I veil en musique

6h30- 7h00 Au Pipirit chantarit
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00 9h00 i/lodie N atin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


10h00 Midi


12h00 12h15


12h15-2h00


Le Disque de l'Auditeur
animation: Jacques Lacour

Le Midil
Un rsum des Informations Locales et Nationales

Lazdy Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime


2h00 3h00 C est si bon
en chansons..
Emission de Chansons Franaises


3h00- 5h00 Le Born Vieux TemrpsS
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill

5h00 Le Journal de 5 eiures


7h00-8h30 Amor y Sabor
8h30- 9h00 Soir Iniformations

10h00 rNotre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique )

Jazz at Ten( (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Ju;ly Carmichael reoit ses invits

9h00 et au-del Cavaliers, pire ez
vos damrres (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens
Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez
Mlodie, c'est plus fort
en musique !


En bref ...
(suite de la page 2)
premiere tranche d'aide de 60.000 dollars avait provoqu la colre
des Hatiens.
Cette assistance qui sera disponible immdiatement permettra CARE, World
Food Program et la Fdration de la Croix Rouge Internationale de venir en
aide prs de 100.000 personnel des rgions affectes par cette catastrophe.
L'annonce a t faite vendre par l'ambassadeur des Etats-Unis suite une visit
dans le Nord du pays. James B. Foley a galement effectu un survol de la ville
des Gonaves et de ses environs.
L'annonce d'une premiere aide de 60.000 dollars aux sinistrs avait suscit de
nombreux commentaires ngatifs l'endroit du gouvernement amricain. De
nombreux critiques taient intervenus dans la press appelant les autorits ne
pas accepter l'aide amricaine.
En incluant l'aide humanitaire amricaine accorde aux victims de Fond Verrettes
et de Mapou, la nouvelle assistance amricaine de 2 millions de dollars porte
prs de $3.5 millions l'intervention du gouvernement amricain en faveur des
populations victims des rcentes catastrophes naturelles qui ont frapp Hati,
souligne un communique de l'ambassade. (HPN)
Les soins mdicaux la population ...
L'hpital La Providence des Gonaves, compltement dvast par la tempte, est en train
d'tre vacu de ses tonnes de boue pour redevenir fonctionnel, a fait savoir le Directeur
Gnral de la Sant publique, le DrMichal Landre et l'on apprend aussi que quatre
dispensaires ont t mis sur pied dans l'urgence. Cependant ils ne peuvent se limiter qu'aux
premiers soins et aux accouchements. Or les habitants ont besoin de chirurgie, souligne un
fonctionnaire des Nations unies.
Au centre de coordination de l'Onu, install l'universit, des Casques bleus brsiliens
filtrent les habitants malades ou blesss, et les aiguillent vers un mdecin militaire qui
ausculte les femmes enceintes et soigne grandes doses d'antibiotiques les victims de
grosses coupures ou d'infections cutanes.

Les centres de distribution et les camions pris d'assaut
Les centres de distribution de vivres sont pris d'assaut par des habitants affams et
assoiffs et par des gangs de pilleurs. Quant aux camions ils sont eux aussi pris d'assaut par
les gangs et selon M. Kongo-Doudou, les soldats de l'ONU n'ont pas t capable de les
chasser jusqu' present sans un affrontement majeur. Vendredi les casques bleus argentins
ont d lancer des bombes fumignes pour maintenir distance la foule de 500 personnel
qui tentait d'entrer de force dans une cour d'cole o l'organisation CARE International
donnait des graines et de l'eau des femmes.
Le porte-parole de la mission de l'ONU a annonc samedi l'arrive en renfort de 140
casques bleus uruguayens, aux cts de 600 soldats onusiens argentins, brsilien, franais,
jordaniens dj presents aux Gonaves pour maintenir l'ordre. "La scurit est l'un de nos
soucis majeurs", a-t-il dclar. "La ville est just remplie de gangs."
Selon Guy Gavreau, le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) Hati, il n'a
t possible de nourrir qu'environ 25.000 personnel aux Gonaves la semaine coule, soit
10% de la population de la ville.

La peur continue de rgner dans la ville...
Craignant que le dluge ne fasse de nouveau son apparition, la majority des rescaps
continent rester sur les toits des maisons, o ils se sentent davantage en scurit.
L'orage qui a grond pendant toute la nuit de vendredi samedi, n'a pas arrang les sans-
abris qui vivent sur les toits des maisons ou sur les trottoirs.
Peur aussi des risques d'pidmies. Certains espraient samedi vacuer la ville pour
rejoindre d'autres rgions de l'le et surtout la capital, Port-au-Prince, pargne par la
tempte. Le ministry de la Sant Publique, Dr Josette Bijoux, a dclar samedi que les
"risques sanitaires", comme les "diarrhes, la
typhode ou le ttanos" sont bien rels aux Gonaves. La ministry vient donc de demander
200 mdecins et infirmires de Port-au-Prince de venir donner des conseils en


pidmiologie aux habitants des Gonaves.



UN BILAN ...
(suite de la page 17)
landsat nous fourniront aussi des
informations prcises. Le reboisement sera
excut avec brio par la mobilisation de
toutes les forces vives de la nation.
Normalement il faut 3 ans un arbre pour
atteindre sa phase de maturity. Ce dlai est
donc raisonnable pour nous placer hors du
danger.
Il est souvent difficile de
reproduire certaines espces d'un climate
tempr comme le Qubec dans un pays
tropical comme Hati. Il faudrait faire une


(voir En bref/ 20)


selection. Mais les Qubcois peuvent
aisment nous aider d'autres niveaux. Ils
peuvent procurer certaines brigades de
reboisement rpartis en Hati, les sachets
en polythylne et d'autres accessoires
comme les instruments aratoires propres
l'tablissement et au maintien des
ppinires tels que pelles, pioches, rteaux,
plantoirs, transplantoirs etc. ... On peut
aisment redresser le profile cologique du
pays mais tout dpend de la volont et de
la competence de nos dirigeants politiques
qui ordinairement sont vraiment
indiffrents au problme de la dtrioration
de notre environnement.


Page 18


SCRABBiLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

V R

1 U 0

L B


Solutions de la semaine passe
MONSTRE
1





UMM"


9% 1







Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


I ti 0out Da ti gout ak Jan Mapou


L I ~ 1


OBSVAT ETRANJE DEJA SOU PLAS POU

KONTWOLE ELEKSYON PREZIDANSYL

PEYI ETAZINI


Obsvat yo rankontre ak youn delegasyon lid Ayisyen nan Kominote-a( Goch-Dwat) :
Winnie Cantave- Lucie Tondreau- Jean-Robert Lafortune- Carline Paul- Marie ak
Edeline Clermont (Sept. 04) (foto justin manuel)


Nan peyi Etazini jou ap mache, dat la ap
pwoche. A Novanm se eleksyon pou chwazi ant Bus ak
Kerry. Tout mounn k sou biskt. Diskisyon yo santre
sou lag nan peyi Irak kote Meriken 19-20 an ap mouri
kou poul, ekonomi peyi Etazini, ak asirans Sante. Gen
youn gwoup Ayisyen konsekan ki ap mache dept-an-
pt pou anrejistre Ayisyen f kat pou yo, montre yo
kijan pou yo vote pou gagt ki te fe t nan dnye eleksyon-
an pa repete ank. Gen 4 ane de sa, nan Miyami, te gen
bout mi ki pati ki f Kandida Gore mouri ak doub sis.
Tout mounn se Houm! (no dyl to tk)
Fwa sa-a, gen youn grap obsvat ki soti
toupatou nan lemonn pou yo vin obsve kijan eleksyon
yo bganize nan peyi Etazini. Yo soti toupatou ekriven,
jounalism, aktivis.. Se konsa te gen plis pase 20 nan yo
ki te reyini nan Sant Kiltirl Mapou dimanch 19 Septanm
pase pou youn reyinyon ak lid kominote ayisyen-an.
Te gen reprezante Union Unite for Dignity, Grassroots
Coalition, Konsilman Philippe Derose, Steve Poliard
nan Biwo Eleksyon yo, Jean- Robert Lafortune, Winnie
Cantave, Rose Yacinthe, Titch Carline Paul, Lucie
Tondreau, Edeline Clermont, Justin Manuel...ak tandbt
ank. Yo te rankontre akWalter Turener, Brigalia Bam,
South Africa; Caerwyn DwyforWales -Roberto Courtney
, Nicaragua, Neerja Chowdhurry, India, David Mc
Donald Kanada; Dr. Edgardo Condeza Vaccaro Chili,
Oscar Gonzales, Mexico...etsetera.Lid Ayisyen yo pa
te kache fristrasyon yo paske anpil fr ak s nou pa pre-
pare e pa gen okenn program edikasyon pou yo.
Obsvat yo pran nt. Youn rankont tr kdyal.


IN MEMORIAL /
NAN MEMWA MARIO MANIGAT


An Nou Bay Lanmb Defi
Angelucci Manigat
An desanm 1987, manman-m -Madam Thrse Colas -
ak anpil lt mounn ki renmnen-m e ki toujou w pi lwen
pase pwent nen yo, te f-m kite Haiti pou san-m pat koule
pou granmesi nan rivy san ki t'ap koule an 87 la.
Mapman-m te made m gwo sakrifis sa paske-1 te toujou
genyen youn rv senp: l-1 mouri, pou 3 pitit gason-1 yo
pote sky li (e m'te toujou konn di: manman m' pa
p'janm aie nan antman ou paske ou pa p'janm mouri
nan k pa-m).

Men 17-an apre, kriminl-konplot blayi at kanmenm
pitit madam Thrse Colas, ti fr-m: Mario Manigat. Men
se blayi slman yo kab blayi-1 yo pa kab touye-1
toubonvre. Mario pa nou an, Mario ki toujou ap ri-a -
nou te menm ba li tinon "anriyan". Mario toujou rele
tout mounn . Kiys ki kab di Mario janm
leve dwt li nan figi youn mounn oswa level vwa-1 sou
mounn? Se pa t'edikasyon gwo ponyt ni gwo soulye li
te resevwa lakay li. L nou te gen kont younn ak lit =1


NEERJA CHOWDHURY. Li soti nan peyi
Endou (India) Li se edit zaf politik pou journal ki pi
popil e ki pi respekte nan peyi li. Jounal la rele New
Indian Express>. Pandan 10 dnye ane ki sot pase la
yo, li te edit politik pou journal Indian Express nan
New Delhi capital peyi Ennd.
Li te korespondan pou dwa sivil mounn ,
limenm sl ki te gen lavwa ochapit nan kozman dwa
sivil nan peyi-a. Neerja Chowdhury se younn nan envite
yo ki te nan Sant Kiltirl Mapou sou envitasyon
ganizasyon Grassroot la. Delegasyon-an esplike
mesye-dam yo misyon yo e poukirezon, eieksyon
meriken yo gen youn enptan capital pou Lamerik ak
lemonn antye .


NEERJA CHOWDHURY, India
foto: justin manuel

n'te piti, tout jouman nou te konnen se te "Vieux livre,
Vieux Crayon, Vieux Papier" oswa le chien aboie, la
caravane passe". Se te konsa! Men jodi-a, chyen yo pa
slman jape men yo dechpiye nou. Nou pa p'pale de
chyen jodi-a. An nou kontinye pale de youn mounn
toutbonvre: Mario Manigat.

Gason gwo fizik sa ki tonbe-a, se pa gwo zo 1' gwo zo,
se k-1 ki laj konsa. K-1 marasa ak soly: se yon pitit
san repwch, yon fr ki chaje ak sajs, yon mari yon
papa pitit ki bay bonjan ekzanp. Youn mounn ki konn
viv ak mounn, youn inivsite, yon sitwayen peyi Dayiti
ki svi pcyi-1 ak on- rcsp.

Se young pt knpital. Youn wozo ki lonbe anvan Inwouze.
Men iiianiiiin Marinr k Minait miiun Mario = se Deliru


GRAS

LAMIZERIKOD!

Ki malediksyon sa-a mezanmi! Se chakjou
Bondye mete ti peyi nou-an anba kout baton
pinisyon. Nou tounen vivi dan kriyen. Youn
mafweze. Youn malpouwont. Youn vakabon gran
chimen ni manman ni papa, ni vwazen ap bay
madichon.
Depi lane bisantn-a koumanse lemonn
antye ap made sa k'ap pase an Ayiti? Toudenkou,
mounn ap mouri kou poul, Sanzatann dezd politik
eklate, pp-la pran lari. Etidyan pran baton, pye
rekt inivsite kase.... Soly poko kouche, prezidan
tonbe, prezidan monte...
Kk poko chante inondasyon touye plis
pase mil mounn nan Vrt ak nan Mapou. Chat
poko menm pran tiwl li, Lame Dayiti part
andenmon. Lame resisite, sa ki mouri zafe ayo....
Lalin poko fe lareverans, Lamn Disyl sispann
tonbe, Maryo Maniga krible anba bal...
Van vante, lapli tonbe, plis pase 2,000
mounn fe vwl pou peyi san chapo... Men mezanmi
ki bagay sa-a? Solda ONU debake pou mete lap...
se kadav y'ap ranmase, se kt y'ape f pou sove
youn pp ki gen 200 ane depi l'ap twoke kn pou
zago. Men mezanmi ki bagay sa-a?
Ki malediksyon sa-a?
Sa mwen tande nan Miyami se krv k. Nan radyo
Miyami, odit rele pou di li bon pou yo...
Se yo ki te jete gouvennman, sa-a se twkt--
la. Mezanmi ou kw mounn sa yo se mounn?..
Sanble je yo pete l televizyon ap montre kadav
fr ak s nou yo kadav pil sou pil nou pa menm
ka antere Ou kw mounn sa yo gen konprann?
Kiys ki manman mounn sa yo? Tonn!
An verite, anvan lontan lemonn antye ap
bouke ak nou. Y'ap pran nou pou youn bann
sangwen. Si younn pa gen resp pou o6t...Si younn
pa ka kole zepl ak Iot pou sove youn fr, youn s
ki nan detrs... etranje san l tuipe-n epi di nou
Vouzan. N'ava merite-1. Se l sa-a n'a w po-a ak
grenn nan sa k'pi pike.
J JMapou


GRAN KONSE

SOLIDARITY AK AYITI
sou direksyon Sosyete Koukouy nan Miyami
ak youn bann lot psonalite. Kons sa-a ap
fet BAY FRONT PARK Iendi Columbus
Day 11 Oktob 2004 depi midi rive pou
minui. POTE KONTRIBISYON NOU. EDE
AYITI ak Ayisyen Lakay sikln Jeanne
ravaje. Atis ak machann ki vie patisipe rele
Libreri Mapou nan 305-757-9922

ak Anayiz pa nou. Se sou yo, fr-m Aliks, mwenmenm
ak rs fanmi-an espere pran kouray. Manmi cheri, Aliks
- fr mwen, Madan Mario, noutout kou sa f mal, an
nou di se slman youn zetwal ki tenyen; men syl-la la
toujou. Lavi-a ap kontinye. An-n fe youn ti ri youn fwa
anplis ak Mario. An n'sere Mario Manigat pa nou-an pi
fon nan k-n pou n'ka bay lanm defi touye Mario
Manigat toutbonvre.
Mezanmi, an nou bay lanmb defi sa.

Angelucci Manigat, Jr

Kondoleyans:
Biwo Santral Sosyete Koukouy prezante
kondoleyans tout Koukouy kit se te an Ayiti,
Kanada ak Etazini bay Angelucci Manigat ak
tout fanmiy li. Angelucci se direkt branch
Sosyete Koukouy nan Connecticut Yo
asasinen Fr li Mario Manigat senmenn pase-
a. Mario se te chof, sekirite rapwoche premye
minis Grard Latortue. Nou pataje lapenn ou
kouzen. Nou di-w pran kouraj. N'ap kenbe
Mario nan k nou vitam-etnam pou nou bay
lanm defi!


Page 19
5







I T' ACTT TATJTE EN MARCH I


Des dgts matriels considrables ont t
enregistrs mercredi lors d'un incendie dans les
locaux de l'Hpital. Justinien du Cap-Hatien. S'il
n'y a eu aucune perte en vie humaine, toutefois,
les dossiers des patients et les effects des residents
ont t consums dans les flames. L'incendie a


Il


Mercredi 29 Septembre 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 35


finalement t matris grce au concours des capois qui sont intervenus
avec les sauts d'eau, le systme d'incendie de la ville tant
dysfonctionnel. L'administrateur de l'hpital, Jacques Petit Frre, a
estim que la ville du Cap-Hatien a t durement frappe par cet incendie.
I appelle les autorits centrales se pencher rapidement sur cette situation
en vue de favoriser la reprise des activits dans le seul centre hospitalier
de la ville.


Prsums assassins
du Pasteur Mols
Un 4e com-
plice dans l'assassinat du
Pasieur Jean Mols
Lovinsky Berthomieux a
l arrt la semaine
dernire Torbeck (sud).
II rpond au nom de
Samedi Cedernier. Il
rejoint en prison trois
autres suspects arrls
moins d'une semaine ''
aprs le meurtre. .
Les fanatique.

glique ne sont toujours -
pas satisfaits de ,
l'investigation. pennant :'-"
qu'elle n'a pas encore
touch le iou les raises
meurtriers. Samedi Cedernier


UNE RENTREE RUSSIE!


Facilitez la rentre l'cole pour la famille avec un transfer rapide!
Votre argent sera remis son destinataire domicile
Port-au-Prince ou dans les villes de province en moins de deux heures
pour toute transaction faite partir des Etats-Unis et du Canada
jusqu' 5 heures PM.(le soir).
Un dpt peut tre galement fait sur compete n'importe quelle banque en Haiti


20 ans de service incomparable
Une experience international ingalable
c une place de leader indiscutable
C'est la garantie inbranlable de CAM

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale


cest-notreiservice!


I


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie nest
plus la mme

-d
Dimach


7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez


Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise


3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...


Page 20


En bref...
(suite de la page 18)
Incendie l'Hpital Justinien du Cap-
Hatien


A %-f A A...JL IL -d J-JJL -L Y.& -


A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs