Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00222
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: August 11, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00222
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Haiti en Marche dition du 11 au 17 Aot 2004 Vol. XVIII No. 28


FOOTBALL: HAITI-BRESIL


La fivre monte l'approche


de ilvnement du 18 Aot!


I Le stade Svlvio Cator en beaut: gradins flambants, parterres fleuris et pelouse artificielle photo Image NouvelleI/enM


HAITI-CARICOM

Une situation bien plus c(
ANALYSE sera toujours pas tranche, contrairement
PORT-AU-PRINCE, 7 Aot toute attente, au prochain sommet des
La Caricom dans l'impasse. Selon les chefs de gouvernement de la Carabe le 16
toutes dernires, la question hatienne ne aot prochain.


amplexe


ir


0..


Deux nations s'opposent
la reconnaissance du gouver-
nement intrimaire hatien. Ce sont
Ste Lucie, et de faon encore plus
catgorique, St Vincent
ire et les Grenadines don't le
Premier ministry, Dr
Ralph Gonsalves, aurait
dclar qu'il ne
s'assira pas avec le
Premier ministry
intrimaire hatien
Grard Latortue.
Dr Gonsalves
de prciser qu'il n'a rien
de personnel contre M.
Latortue, pas plus qu'il
n'essaie de favoriser
l'ex-prsident Jean-
Bertrand Aristide, mais
que c'est pour lui une
question de principle.
"Ce qui se
passe en Hati ne
correspond pas aux
principles de la
Caricom" a dclar le
chef de gouvernement
de St Vincent.
Pour nous qui
-end vivons en Hati, la
(voir Situation / 4)


PORT-AU-PRINCE, 5 Aot -
Le stade Sylvio Cator est en train de se
refaire une beaut. Le 18 Aot
approche, pour le match amical Brsil-
Haiti. Ce ne sont que coups de marteau
et coups de pinceau. Le vieux stadium
a repris des couleurs. Les grandes
lumires retrouvent vie, les unes aprs
les autres.
On a dgag la cour extrieure,
arrach la mauvaise herbe, lav les
adoquins, pour redcouvrir le beau
travail.accompli il y a pourtant peine
quelques annes par le gouvernement
Prval et son ministry des sports
Lescouflair. Mais qui n'a dur, comme
toujours chez nous, que l'espace d'un
matin. Ou d'une soire de rencontre au
sommet comme celle qui se prpare
pour le 18 Aot prochain, avec dans la
tribune officielle deux presidents et un
premier ministry: Boniface Alexandre,
le president brsilien Lula da Silva, et
le 12e homme de la selection national,
un certain Grard Latortue.
Mais le plus dur ce n'est pas
le stade, c'est tout l'environnement. Les
rues alentour qu'il faut appeler par leur
nom: de vritables tranches de la 1re
Guerre mondiale.
Mais comme nous savons trs
bien fonctionner sous la pression, et que
c'est la seule chose au monde laquelle
(voir Haiti-Brsil / 6)


CARICOM

Dbat explosif sur

la question hatienne


La Jamaque travaille
intensment pour
essayer d'arriver
un consensus ... P3


ef Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email: pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896


Miami, New York, Montreal Bo,on.
Washington, Chicago :$ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


r-


a m m


m -%


1


m


I








. EN PLUS ...


EN BREF .. I


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


HAITI-CRISE

Changer la vie...
EDITORIAL Les tudiants qui ont retrouv
PORT-AU-PRINCE, 9 Aot Le le got de la contestation "manches
gouvernement est noy sous les rclamations, longues" dans la lutte contre le pouvoir
Comme si toute l'activit politique se "chimris"d'Aristide. Et aussi le vrai
rsumait brusquement cela. Policiers, sens enfin du mot autonomie
instituteurs, enseignants, tudiants, universitaire.
commerants, victims des coopratives en Les policies menaant
faillite, militaires dmobiliss et autres, tout d'entrer en grve le 16 Aot. Alors l

"a?^*-n-Bui- r


L.c


1 i- ', t'.
La Police Nationale, de par les rglements statutaires, n'a pas le droit d'entrer
en grve comme elle menace de le faire le 16 Aot prochain photo d'archives


le monde, c'est un seul cri. Rclamations,
arrirs de salaires, augmentations salariales,
rparations, restitution! -
C'est tellement gnralis que c'en
est presque ridicule.
Comment un seul gouvernement
peut-il rpondre tant d'appels? A tant de
revendications? A tant de menaces car c'est
le seul ton que l'on connaisse? Et qu'il faut
excuter sur l'heure. En un lieu, en un jour ...
On n'aimerait pas se trouver la
place d'un tel gouvernement.
Evidemment, dans la plupart des cas,
il fait la sourde oreille ...
Mais ce n'est pas forcment la
meilleure solution.
A la limited, on pourrait commencer
par grouper ces revendications selon un
certain ordre de priority ...
Priority dans le temps.
Priority dans l'urgence.
Priority dans les possibilits de
solution, autrement dit dans les capacits du
gouvernement.
Priority dans la vraisemblance.
Quand les victims des coopratives
en faillite font valoir leurs exigences parce
que le president J.B. Aristide, en donnant son
accord aux cooperatives, les avait envoys
dans la gueule du loup, le gouvernement
pourrait toujours leur dire: allez donc vous
expliquer avec Aristide!
Mais quand ils expliquent que cette
catastrophe ne pouvait tomber pour eux au
plus mauvais moment, et qu'ils ont perdu
toutes leurs conomies alors que le pays
s'enfonait dans la pire cruise conomique de
son histoire, on peut mieux comprendre.
Vendredi, le champion des
socitaires victims des coopratives en
faillite, Rosemond Jean, a annonc avoir
trouv un accord avec le gouvernement autour
de la formation d'un comit pour assurer le
suivi du dossier.
Mais toujours sur le mme ton. Sans
dposer ses menaces au vestiaire ...
Et puis, que de comits de suivi en
perspective:
Car il va falloir en former un
galement avec les instituteurs communaux
qui luttent avec la mairesse Carline Simon
poifr leurs arrirs ,.
Lbe syndicate d'enseignants en
gulerfe clne tous 1 tl ministres de l'Iducatlion
d@pui ds lustres, 40ou tous les
goiv~fnemenfts, don't le tiluitihi titual:


le gouvernement se rveille tout de
suite. La Police Nationale d'Hati, de
par les rglements statutaires, ne peut
faire la grve. Toutefois les
rclamations des policies (
commencer par une augmentation
salariale de 100 pour 100) seront


immdiatement
consideration.


prises en


Par contre, les commernts
moyens et petits continent
manifester en vain depuis des
semaines.
Ceux qu'on appelle les
grossistes rclament une baisse des
tarifs de ddouanement de leurs
conteneurs ... Le ministry de
l'Economie fait la sourde oreille. Le
ministry a l'appui du grand patronat.
De leur ct, les petites
marchandes de la rue des Fronts Forts
ne cessent de rappeler le
gouvernement, principalement la
ministry du Commerce, leurs
promesses de leur verser quelques
ddommagements aprs les incendies
qui ont dtruit toutes leurs
marchandises en juin dernier ...
Allant mme jusqu'au
chantage: rappelant au gouvernement
les facilits qu'il a accordes aux
grandes entreprises commercials qui
ont enregistr des pertes lors des
derniers vnements politiques.
Facilits financires et fiscales, a-t-on
annonc, mais sans plus de dtails ...
Enfin, le gros morceau, les
militaires dmobiliss donnant
jusqu'au 10 aot au gouvernement
pour accepter de leur verser 10 annes
d'arrirs de salaires. Faute de quoi, a
va chauffer. Ils ont convoqu leurs
troupes une rencontre au sommet
Pernales, entire les 10 et 15 aot.
Le gouvernement fait la
sourde oreille. Mais peut-tre
seulement en apparence ... Le
Reprsentant special de l'ONU, Juan
Gabriel Valdes, n'a-t-il pas
recommand de la flexibility dans le
dossier des ex-militaires en armes!
Toujours est;il qu'on voit
difficilement un gouvernement, qui
tait hier sur la paille et qui n'a pas
encore reu un sou d(es belles
(voir R&lanation / 5)


CEP : Une entente trouve pour arrter les querelles entire les
conseillers...
Une entente a t trouve vendredi entire les conseillers lectoraux aprs une runion de
plusieurs heures avec le comit de suivi de l'Accord de consensus existant entire le
gouvernement intrimaire et les parties et organizations de l'ancienne opposition Aristide.
Selon I'entente trouve, les 9 conseillers se sont engags se respecter mutuellement, se
servir des rglements internes de l'ancien Conseil Electoral Provisoire, en attendant l'adoption
de nouveaux rglements.
Une commission charge de prparer ces rglements a t cre.
L'accord prvoit galement la creation d'une cellule de press avec un porte-parole official et
la signature d'un pacte de non aggression.

Deux nations caribennes refusent de reconnatre le gouvernement
hatien
Si la majority des nations membres de la Communaut Caribenne (CARICOM) se sont
mises d'accord pour reconnatre le gouvernement intrimaire d'Hati, deux petits pays y
sont radicalement opposs. Il s'agit de Ste Lucie et St Vincent.
La recommendation en faveur de la reconnaissance du gouvernement de Port-au-Prince est
endosse par les trois chefs de gouvernement de la communaut en charge de la question.
Ce sont les Premiers ministres de Surinam, de Grenade et d'Antigua. Les trois prparent un
project de resolution tre soumis leurs collgues le 16 aot prochain.
La Caricom essaie habituellement de trancher les decisions importantes par consensus. Ce
qui signifie que s'il y a un seul membre oppos la reconnaissance du gouvernement
hatien, cela peut bloquer tous les autres membres de l'organisation dans l'adoption de cette
decision." Certains veulent reconnatre, certain ne veulent pas. Nous voici revenues la
case dpart selon un important official de la Caricom.
" Parce que nous devons arriver une decision unanime a-t-il prcis.
Les dirigeants de la region caribenne doivent statuer, le lundi 16 aot prochain, sur
l'avenir d'Hati au sein de la Communaut caribenne, a annonc le bloc regional.
La CARICOM doit discuter autour d'une recommendation de cinq ministres des Affaires
trangres de la region ayant visit-Hati le mois dernier, pour que le dernier membre en
date du bloc puisse jouir nouveau de ses pleins droits.
Cette proposition a t approuve par le president Ronald Venetiaan du Surinam et les
Premiers ministres Keith Mitchell de la Grenade, et Baldwin Spencer d'Antigua.

Un porte-parole des militaires dmobiliss appelle ses frres d'armes
le rejoindre Pernales.
Il s'agit de James Jean Louis, qui a lanc le 4 aot dernier un novel appel tous ses frres
d'armes pour qu'ils le rejoignent dans le Plateau Central entire le 10 et 15 aot pour
recevoir de nouvelles consignes. Les militaires dmobiliss avaient donn jusqu'au 10 aot
aux autorits intrimaires pour leur payer 10 ans d'arrirs de salaires, sinon leur
movement prendrait de nouvelles dimensions.
L'ancien sergent a fait savoir que la question du dsarmement, don't parent les autorits
provisoires, ne les concern pas puisque, a-t-il dit, l'existence du gouvernement du 29
fvrier est troitement lie aux militaires dmobiliss.
"Nous avons lutt contre le president Aristide pour que les forces armes reprennent leur
place", a-il encore fait savoir.
James Jean Louis affirme ignorer l'ultimatum lanc aux militaires dmobiliss et demand
tous ses compagnons d'armes de se prsenter une runion dans la zone de Pemales,
avant le 15 aot.

La PNH tente de dissuader les policies de faire la grve
La direction de la Police national tente de rassurer les policies qui menacent d'observer un
arrt de travail le 16 Aot prochain. Le porte-parole de la PNH, Bruce Myrthil, a indiqu que
les revendications des policies sur le plan institutionnel, la grve tant interdite par les
rglements statutaires.
Les porte-parole des policies accusent les responsables de la police d'octroyer des
promotions des policies de manire rgulire et sur la base de clan.

Signature d'un accord de don de 38.5 millions de dollars US entire
le gouvernement intrimaire et les Etats-Unis
L'ambassade des Etats-Unis Port-au-Prince a fait savoir qu'un montant de 38.5 millions
de dollars amricains a t sign le 30 Juillet 2004 entire le gouvernement intrimaire
hatien et celui des Etats-Unis.
L'ambassade amricaine a fait savoir que cet accord intitul "Programme d'appui et de
reconstruction d'Hati a pour objectif de fournir un appui immdiat au gouvernement
provisoire en vue de lui permettre de rpondre rapidement aux besoins urgents des secteurs
essentiels de la vie national.
L'accord qui s'tend sur une priode d'un an a t sign par le ministry de la Planification
et de la cooperation exteme, Roland Pierre, et le directeur de l'Agence Amricaine pour le
Dveloppement International (USAID) David Adams.
L'USAID envisage de fournir travers cet accord un appui sous forme d'assistance
technique, de rehabilitation des structures, de programmes de formation, d'acquisition de
products et de distribution de services un certain nombre de ministres, don't celui des
Finances pour le enforcement de la gestion des revenues et la mise en place de l'Unit de
Lutte contre la Corruption.

Lon Charles lev au grade de Directeur Gnral de la PNH
Par Arrt Prsidentiel en date du 4 Aot 2004, le citoyen Lon CHARLES est nomm
Directeur Gnral de la Police Nationale d'Hati. Lon Charles tait auparavant Directeur
Gnral a.i. de la PNH.
Le citoyen Jean Yves Nol est nomm Directeur Gnral de l'Unit Centrale de
Renseignements Financiers (UCREF). Ceci en vertu de
" la Loi du 4 octobre 2001 relative au Contrle et la Rpression du Trafic Illicite de la
Drogue. Vu la Loi du 21 fvrier 2001 relative au Blanchiment des Avoirs provenant du
Trafic Illicie de la Drogue et d'autres Infractions Graves, Vu l'Arrt du 13 Juin 2002
crant la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue. "
Un autre Arrt Prsidentiel, en date du 2 Juin 2004, nomme pour administer la Commune
des Baradres: Jean Cannedy Pierre, Prsident, Michelet CIVIL Membre et Bredy
LOMINY Membre.

Communique de Presse de la MINUSTAH
Suite une rumeur de viol attribu certain lments des forces de la MINUSTAH aux
Gonaves, le Chef du Bureau de l'Information et de la communication de la MINUSTAH
porte la connaissance de tous le message suviant:
"Nous prenons trs au srieux ces allegations. Nous avons engag une enqute trs
approfondie pour tablir les faits. Le Lieutenant-colonel Santiago Ferreira, Commandant du
Bataillon argentin aux Gonaves a d'ores et dj pris contact avec la police locale, ainsi que
les autorits lgales et religieuses, qui affirment n'avoir reu aucune plainte. Par ailleurs, le
Capitaine Jean Lafaille, Commandant regional de la police civil de la MINUSTAH, don't
l'quipe travaille en coordination avec la Police national d'Hati aux Gonaves ne
confirm pas cette information. Il ne s'agit donc pour l'instant que de rumeurs. Nanmoins
la politique de la Mission est"Tolrance Zro' au cas o ces allegations taient confirmes,
ce qui n'est nullement le cas pour l'instant."

Relations Hati- Tawan
Les ministres de la Sant d'Hati et de Taiwan ont sign, le jeudi 5 aot, un accord
visant renforcer des relations dans le domain de sant entire les deux pays. Le
ministry taiwanais a remis un chque de US$ 50.000 destins l'achat
d'quipement pour les hpitaux publics. L'Hpital Justinien du Cap-Hatien est le
premier bnficiaire de l'aide, a annonc'la ministry hatienne de la Sant, Dr Josette
Bijoux.

Jodel Chamblain devant le tribunal
Louis Jodel Chamblain a compare vendredi devant le doyen du tribunal civil de
(voir En bref/ 18)


Page 2


I -- `----


_e __ _g~~


:;r

--~a;""






Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


S Page 3


1 T'ACTTIALITE EN MARCH


CARICOM

Dbat explosif sur

la question hatienne


La Jamaque s'est mise srieusement au
travail pour obtenir un consensus parmi les leaders
de la CARICOM partags par la question de
reconnaissance du rgime intrimaire hatien, a
confirm le ministry jamacain des affaires
trangres, Keith Knight.
Le president de Guyana, Bharrat Jagdeo,
le Premier ministry de Ste Lucie, Kenneth Anthony,
ainsi que le Premier ministry de St Vincent et les
Grenadines, Ralph Gonsalves, ont en des terms trs
durs, fait savoir samedi qu'ils ont constat qu'il y
avait un changement d'orientation de l'organisation
vis vis de sa position initial adopte aprs le
dpart du Prsident Jean-Bertrand Aristide en fvrier
dernier.
Ralph Gonsalves, le plus catgorique des
trois chefs de gouvernement, a promise de boycotter
la moindre rencontre de la CARICOM laquelle


au Service d

la Communal


Ce 19 juillet, la UNIBANK fte ses 11 ans.
11 ans de Culture de Service,
11 ans de Partage avec la Communaut,
11 ans de Travail Honnte.
La UNIBANK remercie ses 355,000 Clients
et leur souhaite "Bonne Fte".
Fidle ses objectifs, elle continue rejoindre
plus d'hatiens en Haiti et travers le monde tous
les jours, leur apporter le meilleur, le plus prs
possible et tout moment, avec le ceur et la
volont qui font de la UNIBANK depuis 11 ans:
La Banque Prfre d'Hati.


I I| UNIBANK

"Faison route ensemble"
www.unibankhalti.com


assisterait le Premier ministry intrimaire hatien ru-'"'m
Caricom:
Grard Latortue. Caricom:
Leslie Ma
Peu aprs son dpart le 29 fvrier dans un president
avion affrt par le gouvernement amricain, Aristide Le MODE
avait dclar avoir t kidnapp par des forces A qui prof
amricaines et franaises et enlev du pays alors que Ferments
des rebelles arms s'approchaient de la capital.
L'administration Bush a dmenti nergiquement. TENSIOr
La CARICOM a condamn ce dnouement Changer 1;
de la situation en Hati et demand une investigation Les milita
des Nations Unies, puis de l'OEA (Organisation des Militaires
Etats amricains), sur les circonstances ayant entour RE
le dpart d'Aristide. REGIO
Aujourd'hui les dirigeants de la Carabe La Rpub
sontdiviss entire un group majoritaire qui voudrait HISTOIR
reconnatre le gouvernement provisoire d'Hati, et Notes au s
un autre comprenant pas plus de trois pays qui ne Le Palai
veulent pas changer leur position initial. Esclavage
Devant ce dsaccord SOCIET
important parmi les chefs de Jour intend
gouvernement des pays Dans 15 a
membres de la CARICOM, les Solidays,
espoirs pour un retour d'Hati
comme membre actif de la SANTE
communaut rgionale ont 3 mdican
nouveau srieusement diminu
et un consensus pour un
engagement total semble difficile atteindre.
Le president de Guyana, Bharrat
Jagdeo, a dclar qu'il tait plutt tonn du
changement d'attitude vis vis du
gouvernement intrimaire hatien de la part
de certain leaders de la CARICOM depuis
leur dernire rencontre en Grenade seulement
le mois dernier.
Tandis que de son ct, le Premier
ministry de Ste Lucie, Kenneth Anthohy,
affirmed que la question hatienne demeure
excessivement troublante.
"En tant que communaut, nous
avons une obligation d'viter de mettre en
danger notre unit en adoptant une decision
htive qui pourrait compromettre l'intgrit
le du movement que nous avons si durement
U I contribu construire a-t-il dclar.
Cependant, dans la nuit de samedi
u t dimanche, le ministry jamacain des
Affaires trangres, Keith Knight, a travaill


EM


CEMENT SOMMAIRE
sil: La fivre monte l'approche de l'vnement
tp.l

E
com: Une situation bien plus complex p. 1

QUE
Dbat explosif sur la question hatienne p.3
nigat announce sa candidature aux prochaines
elles pp.1 & 8
EREH lance un programme de formation civique p.8
Fite l'occupation? p.14
idologiques de transition p.16

N SOCIAL
a vie ... p.2
ires dmobiliss prennent rendez-vous Pemales p.5
dmobiliss/Gouvemement: un dialogue de sourds p.8

lique Dominicaine menace de banqueroute financire p.3

RE
sujet de l'ouvrage de Georges Corvington
s National ..." p.10
: Christianne Taubira dsapprouve ... p.14

E & POPULATION
national de la Jeunesse p.11
ns, la dsertification sera total p.15
example de solidarity ... p.17


nents contre le Sida retirs de la liste de l'OMS p.11


durement pour essayer d'obtenir un consensus des divers
leaders de la Carabe, mettant en avant la ncessit d'aider
le people d'Hati.
"Nous devons surtout avoir en vue d'apporter
notre aide au people hatien, en travaillant avec la mission
des Nations Unies dans des domaines tels la Police
National, le systme lectoral et l'administration du pays
pour amliorer la vie des gens qui y vivent" a implor le
chancelier jamacain.
Il a galement soulign qu'il tait trs important
que les mcanismes mis en place par la CARICOM puissent
fonctionner normalement.
La resolution en faveur de la reconnaissance total
du gouvernement du Premier ministry Grard Latortue est
base sur le rapport labor par une dlgation de 5
ministres des Affaires trangres qui a visit Hati le mois
dernier, la suite du 25me sommet de la Caricom, pour
se renseigner par eux-mmes sur la situation qui prvaut
dans le pays et rencontrer les autorits intrimaires ainsi
que les leaders politiques.


REGION

La Rpublique Dominicaine menace de

banqueroute vis--vis de sa dette externe


Des analysts financiers se
dclarent inquiets concernant la situation de
la Rpublique Dominicaine qui vient de
rater un dernier paiement d'intrt sur un
prt international.
La Rpublique dominicaine a t
l'objet d'une grave crise conomique
provoque par l'effondrement de la
troisime plus grande banque du pays. Le
gouvernement a vers l'quivalent de 20%
du Produit National du pays pour essayer
en vain de sortir la banque de cette situation.
Richard Francis, assistant directeur
de l'agence de credit Standard and Poors, a
confi la branch caribenne de la BBC
que l'agence avait consent un prt un taux


Sprfrentiel au gouvernement dominicain pour lui permettre
d'viter la banqueroute financire.
"Nous constatons avec peine que la Rpublique
dominicaine n'a pas honor ses engagements en ne versant
pas le paiement de $27 millions comme elle s'tait engage
le faire fin Juillet", a dclar Richard Francis.
Techniquement, a-t-il poursuivi, il y a un temps
de grce de 30 jours, mais pass ce dlai des measures
devront tre prises. Ils ont dit qu'ils avaient l'intention de
remplir leurs engagements, mais le pays est en butte de
svres problmes".
L'expert international a aussi expliqu quelles sont
les measures qui seraient prises en cas de nom paiement
des engagements.
"A court terme, le fait de ne pays payer sa dette
(voir Rp. Dom. / 4)


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche


Nom


Adresse
6 Mois
Hati
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


Un An
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


w

IZIZI


------ - -- --- -- --- -- -- I - - - --- - -- -- - - --








UTNE ANALYSE


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


HAITI-CARICOM


Une situation bien plus complex ...
(Situation ... suite de la lre page)
question paratrait plus nuance. La situation en Haiti Les vainqueurs du 29 fvrier n'ont pas mis en pices. Exil ou maquis, arrestations arbitraires,
actuellement ne correspond pas exactement celle d'aprs russi combler le vide ... dtentions sans charge, assassinats du moins dans les
premiers jd&das.. surtout quel
le 29 fvrier dernier qui a vu le movement politique qui ne
dpart prcipit d'Aristide sous les souffrirait de l'image de ces
coups de boutoir de diverse nombreux proches du president
forces: une insurrection arme, un re qui sont boucls les uns
large movement de contestation apre s les autres aux centres
sous la direction d grand patronat caprs les au x de Miami pour trafic
local et une forte pousse des de drogue.
gouvernements amricain et Pendant ce temps,
franais. d'autres secteurs, demeurs
Ni la situation de
jusqu' present marginaux, sont
terreur noire qui avait suivi le coup en train de raliser que l'espace
d'Etat militaire de septembre 1991 est vide et que c'est e moment
envoyant une premire fois en exil est vide et que c'est le moment
envoyant une premiere fois en exil de tenter leur chance. A ce train
l'lu du Lavalas, movement
largement populaire. l, dans moins de trois mois, la
lag- m p+o puscne politique hatienne peut
Ex p liquons nous. avoir change compltement de
Aristide, ces dernires annes,
visage.


uiggeait tout seul. t Ii a UIIIeLLa
qu'un seul interlocuteur:
Washington.
Le 29 fvrier, le president
est embarqu pour la Centrafrique,
premiere tape de son nouvel exil.
Ne reste donc, comme -
seul matre et seigneur, que celui ..
qui a t son unique vis--vis:
l'administration amricaine. Grard Latortue e
Et en second lieu, ceux
qui estiment avoir eu la
bndiction amricaine dans cette entreprise: les
paramilitaires (venus de leur base en Rpublique
dominicaine voisine) et les militaires dmobiliss, les parties
politiques de l'opposition Lavalas, et la socit civil,
nouveau label des forces patronales.


Port-au-Prince, P
Kenscoff, Gressier, L
Gove, Croix-des
Thomazeau, Ganthie
Cabaret, Pointe--Raq
Marigot, Cayes-Jacm
Bainet, Belle-Anse,
Haiten, Vertires, Q


et la dlgation ministrielle de la Caricom l'issue de la visit d'information
aienmnlip nar pcttp dernipre en H-ati nhntn Thnnv


Aujourd'hui les anciens militaires semblent avoir
interdiction formelle d'entrer la capital (soulignons
qu'ils n'ont pas t pour autant forcs dsarmer). D'un
autre ct, les parties politiques et le grand patronat, malgr
leur accord de principle au sein du gouvernement provisoire,
ne poursuivent pas forcment les mmes ambitions
aux lections devant avoir lieu l'anne prochaine.
Mais plus important, toutes ces forces
victorieuses n'ont pas russi combler le vide
laiss par la chute du movement Lavalas.
Pendant que l'administration Bush
manoeuvre vue d'oeil pour qu'Hati ne devienne
un handicap pour le president Rpublicain qui
recherche la rlection en novembre prochain ...
En mme temps que la disparition
d'Aristide de la scne empche que les
adversaires Dmocrates ne complotent avec
lui contre le ticket Bush-Cheney, qui sait!
Le monde est petit ...
En un mot, il se passe que la
situation actuelle ne resemble rien de ce
'tion-Ville, que les protagonistes de la victoire du 29
ogne, Pet- fvrier 2004 avaient prvu.
-Bouque Un vide que ne comblent ni les
s-Bouquets,
er, Arcahaie, forces qui ont renvers le Lavalas ...
Ni le Lavalas lui-mme qui n'a pas
uette, Jacmel,
e, a alle, disparu sur le terrain, fort de la capacity de
et, La Valle,
resistance de la population, et d'abord une
Thiiolte, Cap-
lurerMorn, population qui ne voit pas encore ce qu'elle
.lartier-Morin a c
pourrait gagner au change ...


IAcUIl-u-Nord, Plaine-du-Nord,
Milot, St.-Raphal, Pignon, L'Estre,
Verettes, La Chapelle, Dessalines,
Petite-Rivire de 'Artibonite,
Desdunes, St-Michel-de-I'Attalaye,
MaYssade, Thomonde, Mirebalais,
Les Cayes, lle--Vache, Fonds-des
Blancs, Fonds-des-Ngres, Bassin-
Bleu, Gros-Morne, St.Michel-du-
Sud, Miragone, Paillant, Anse--
Veau, GonaTves, Port-de-Paix, Asile,
Saint-Marc...

S_j


La nature a horreur du
vide ...
Quoique pas mort en terme de
troupes, cependant le leadership Lavalas est


Cette semaine, l'ex-
prsident Leslie Manigat,
renvers par les militaires la
mme anne de son entre au
palais (1988), a annonc sa
candidature aux prochaines
prsidentielles.
Manigat (centre droit)
espre rogner probablement de
tous les cts a la fois: la classes


Smoyenne dlaisse, les dus du
style trop laxiste de Lavalas, et la bourgeoisie national.
Tout comme la presentation sur les fonts
baptismaux d'une organisation rpondant au nom de
MODEREH, don't les animateurs sont les ex-snateurs
(Lavalas passs l'opposition) Dany Toussaint et Prince
Pierre Sonson.
Les premires conferences de press de
MODEREH trahissent d'ailleurs une grande improvisation.
Comme on sait, la nature a horreur du vide.
Nous craignons donc que le Premier ministry de
St. Vincent ne soit pas au courant de ces subtilits et que la
presence de la Caricom ne soit bien plus utile dsormais
sur le terrain que son absence. Car l'international aussi
commence broyer du vide ...

Grard Latortue n'a pas tenu ses
engagements ...
Or en mme temps, la position de principle
souleve par le Dr. Ralph Gonsalves est totalement justifie

Pourquoi? Le gouvernement du Premier ministry
Grard Latortue se croit le plus malin. En mme temps
qu'il crie victoire cause des bonnes dispositions
manifestes son gard par une commission d'investigation
de 5 ministres des Affaires trangres de la Caricom nous
visitant le mois dernier, l'quipe de Latortue n'a toujours
rien accompli des engagements qu'elle a pris: mettre fin
aux perscutions contre les membres et partisans de
Lavalas, rtablissement d'une justice en conformit avec
la constitution et les lois et sans consideration partisan,
annoncer un calendrier prcis pour des lections libres,
honntes et don't nul n'est exclu.
Or aucun changement n'est survenu dans le sort
des ex-dirigeants Lavalas dtenus depuis le 29 fvrier, don't
(voir Situation / 5)


La Rpublique Dominicaine menace

de banqueroute financire


(Rp. Dom. ... suite de la page 3)
peut contribuer rsoudre quelques
problmes du gouvernement qui utilisera
l'argent pour payer ce don't la population
a le plus besoin. Mais moyen terme, cela
aura certainement un impact parce que
cela deviendra de plus en plus difficile non
seulement pour le gouvernement mais
aussi pour le secteur priv d'avoir accs
au moindre credit. Cela affectera
svrement la circulation de devises dans
le pays et contribuera dissuader les
investisseurs de venir investor dans le pays
et pour finir cela ne manquera pas d'avoir
un impact sur la croissance du pays."


Richard Francis a galement ajout que toute cette
situation aurait pu tre vite si les institutions du pays
taient plus fortes et mieux quipes.
"Cette crise aurait pu tre vite si le pays avait
de meilleures regulations bancaires et une meilleure
supervision ... Depuis l'clatement de la crise, le
gouvernement s'est vertu toutes sortes de manges pour
chercher sortir de ce mauvais pas, mais il a, en fait,
multipli les erieurs."
Les signes de cette crise sont maintenant
dcelables un peu partout. Les prix des products de premiere
ncessit, par example, ont pratiquement double en l'espace
d'un an.
La pnurie de gasoline de gzolie t e gaz propane est le
loi quotidien. tandis que les pannes de courant peuvent
(voir Rp. Doii. / 5)


Page 4


Pat Plus Bakery, Inc (i4
.7 Natural Juioe
11638 aE osd Ave
Mm, FL 33160 Cdor Psaim Hru dc
ri ~-057~E3O95 ggxag am.~i

img ccso


2

4'





":..o tu iras
Comcel ira..."


- N


I


illcuiiptr v i ICLU :q l c z; ;x A"II piut t-








naiET LA CARICOM SRAIT PLUS UTIE PAR SA PRINCE

ET LA CARICOM SERAIT PLUS UTILE PAR SA PRESENCE


DE L' ACTUALITY


(Situation ... suite de la page 4)
le Premier ministry Yvon Neptune.
Qui pis est, aucune charge relle n'a t porte
contre eux (le ministry de l'Intrieur, Jocelerme Privert; la
militant Annette Auguste dite Sb Anne etc), cela aprs
plusieurs mois ou semaines de dtention. Ils restent en
dpt. A quelles fins? Nul ne sait ...
Difficile donc.de ne pas comprendre le Dr.
Gonsalves quand il maintient que les conditions en Hati
"ne correspondent pas aux principles" de la Caricom.
Le Premier ministry Latortue s'est pourtant
dpens pour arriver convaincre l'organisation rgionale
de sa bonne foi ...
Grard Latortue ne serait-il pas matre de son
gouvernement? Cela est une autre histoire ...

Absence regrettable de la Caricom ...
Cependant l'absence de la Caricom parait
regrettable actuellement en Hati. En effet, la force
d'urgence amricaine est parties. Toujours peut-tre les
inquitudes de M. Bush que la situation en Hati ne drape
nouveau, portant atteinte sa champagne ...


Quant aux Franais, ils ont disparu sans mme
dire au revoir! Paris n'avait cess de justifier sa presence
en Haiti par le dsir de renouer avec ses allis amricains
aprs leurs diffrends autour de la guerre d'Irak.
Alors on nous a envoy les latino-amricains
(composante militaire) et les africains francophones partiese
civil) ...
Or ni les uns, ni les autres n'ont une ide de ce
pays.
Le Reprsentant special de l'ONU, le diplomat
chilien Gabriel Valdes, n'a pas demand son reste pour
conclure que le dsarmement some toute n'est pas plus
important que l'aide humanitaire ou le dveloppement.
Or si ce n'est pour le dsarmement premiere
tape vers le dmarrage d'un processus lectoral credible,
indpendant et "sans exclusive", c'est--dire o tous les
groups politiques gnralement quelconques peuvent
parcourir le pays dans tous les sens alors que de nombreuses
rgions sont sous la coupe des ex-rebelles (militaires
dmobiliss et paramilitaires) quoi servent alors tous
ces militaires trangers qui se baladent dans le pays?


Et vice versa, si c'est pour re-tomber nez nez
avec un "chimre" Lavalas qui s'est enfui de la capital
avec son arme au dpart d'Aristide.
A quoi doivent servir tous. ces petits blondinets
chiliens, argentins ou brsiliens qui vont partout le
"kalachnikov" l'paule?
A pouvoir dire nouveau que plusieurs milliards
ont t dpenss (en vain!) pour "sauver" Haiti (le budget
de la Minustah pour 1 an est de plus d'un demi milliard).
D'autant que les crimes n'ont pas diminu, loin
de l.
Est-ce finalement garder ce semblant de
normalit ncessaire pour ne pas mettre en danger la
rlection de M. Bush?
Pour conclure, le vrai grand changement est que
les Hatiens ralisent aujourd'hui tout a. Qu'on announce
plus d'l milliard de promesses d'aide, ils restent de glace,
tous des Saint Thomas! Les promesses lectorales ne
devraient probablement pas avoir un meilleur sort.

Haiti en Marche, 7 Aot 2004


Rp. Dominicaine ...
(suite de la page 4)
durer jusqu' 20 heures, plongeant la plus grande parties de
la capital Santo Domingo dans un black out total la
tombe de la nuit.
Le nouveau president lu Leonel Femandez, qui
avait accompli son premier mandate dans les annes 1990
au moment o la Rpublique dominicaine tait l'une des
rgions la croissance conomique la plus florissante, est
actuellement sous la pression des cranciers internationaux
qui lui demandent de venir rapidement avec un plan pour
sortir le pays de cet tranglement caus par l'effondrement
de la banque, BANINTER, outre une hausse vertigineuse
des prix de la gasoline et du gaz natural.


Un porte-parole des militaires dmobiliss

appelle ses frres d'armes un rendez-vous

entire le 10 et 15 aot Chatelain Tours

Pernales & Travel
Port-au-Prince, 4 aot 2004 (AHP)- Un porte-
parole des militaires dmobiliss, James Jean Louis, a lanc Du 9 au 21 octobre 2004
ce mercredi un nouvel appel tous ses frres d'armes pour
qu'ils le rejoignent dans le Plateau-Central entire le 10 et
15 aot pour recevoir des commandments. Les Amis de la Vierge
(voir Militaires / 8)


HAITI-CRISE

Changer la vie...


(Rclamations ... suite de la page 2)
promesses de la conference des donateurs tenue rcemment
Washington, soudain capable de satisfaire tant de
rclamations en espces sonnantes et trbuchantes.
Ne serait-ce que tous ces comits de suivi forms
dans chaque cas y compris celui pour empcher d'clater
les membres du CEP, ou celui pour assurer le respect de
l'accord politique du 4 avril risquent de lui coter les
yeux de la tte en staff, mobilier, secrtaires, scribes,
documentalistes elatrye.
De plus, cette vague de revendications ne va pas
manquer de faire boule de neige ds lors que d'autres
secteurs se seront aperus que a march ...
Drle de gouvernement don't la mission est la
reconstruction du pays mais qui se retrouve passant au
contraire le plus clair de son temps colmater les brches,
courir ici et l comme un fou pour empcher qu'on ne
bascule dans le vide.
A-t-on besoin de technocrates pour cela? Peut-
tre. Car les autres n'ont su empcher jusqu'ici le mal
d'empirer.
D'un autre ct, peut-on rver de reconstruction
quand ct des gens seraient sur le point de mourir de
faim? Pour qui reconstruire quand les futurs habitants de
la cit seraient dj tous morts?
D'autre part, ce n'est pas non plus un hasard si
toutes ces revendications se lvent d'un seul coup.
Certains pensent que c'est la promesse du milliard


d'aide formule par les donateurs Washington.
L'Hatien n'est srement pas encore tomb si bas!
On voque aussi la prochaine rentre des classes
au milieu d'une des plus terrible crises conomiques que
la nation ait traverses.
Mais, cela peut tre encore plus profound. Et si le
pays tait en train de vivre une sorte de rptition gnrale
avant le grand bond final dans le fameux ordre no-libral
don't tous les aperus que nous avons jusqu'ici laisseraient
plutt croire qu'il est encore plus froce que le-systme
qu'il prtend remplacer.
Car ct des revendications des policies,
militaires dmobiliss, commerants grands, moyens et
petits, il y a aussi aujourd'hui les syndicats ouvriers, des
tudiants qui y croient encore, la renaissance du movement
paysan, les altermondialistes etc ...
Tout un monde qui s'est mis bouger depuis le
29 fvrier (et comme par coincidence, alors mme que
toutes sortes de grandes organizations internationales, y
compris les plus conservatrices de Washington ou
d'ailleurs, ont dsormais pignon sur rue Port-au-Prince)
oui, tout un monde qui semble aussi renvoyer passablement
sur la touche la politique traditionnelle. A bon entendeur

Car mine de rien toutes ces revendications veulent
peut-tre dire quelque chose de plus fort, de plus subtil,
une exigence plus profonde: changer la vie!

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Hfte( Le P(aza


f Spcca( + 2.004

15 Juin au 30 Aot

Pour 3 Nuits 4 Jours
Petit djeuner & Dner Compris
Chambre climatise, T.V. Couleur, Tlphone, Grande Piscine


vous invitent au


48me-Congrs

Eucharistique International

Guadalajara-Jalisco (Mexique)
Du 9 au 21 octobre 2004

Aprs le congrs, il y aura un


Plerinage
Mexico City.

Dpart avec American Airlines
Logement dans des htels de classes.

Contactez:
Judith 221-2770 ou 224-5217
Ivane 222-3508 ou 557-3355
Thrse 525-4570 ou 223-8670


Specta( SuMHer 2.00

June 15th August 30 th

3 Nights 4 Days
Breakfast and dinner Included
A/C room, TV, Phone, Large Swimming pool


1 Personne
US$ 260.00


2 Personnes
US$ 299,00


3 Personnes
US$ 320.00


1 Person
US$ 260.00


2 Persons
US$ 299.00


3 Persons
US$ 320.00


* Enfant de moins de 12 ans dans la mme chamber $ 12,00 ePayez 6 nuits et gagnes 1 Extra Tout tarif


I


Mercredi 11 Aot 2004


1


Page 5


-Payez 6 nuits et gagnes 1 Extra Tout tarif


-Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre $ 12,00


. L--







I 'EVENEMENT


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


H


La fivre m


(Haiti-Brsil ... suite de la lre page)
nous sommes bons, eh bien cette portion de la rue Mgr Guilloux est
dj bien aplanie. Ne reste que la poussire, mais qu'on aura fait
disparatre aussi d'ici le 18 Aot.
Vous me direz: et l'odeur? L on verra, parce que plutt
que de diminuer, la foule des badauds ne fait qu'augmenter avec
l'vnement en perspective, la foule des grands jours ... Or vous
connaissez le proverbe: Le pipi des vagabonds finit par avoir raison
de tout, mme de la barrire de la douane.
Mais je pense plutt au march Salomon tout ct. Si
tant est qu'on peut l'appeler un march ...
Parce que nous voyons d'ici les reporters trangers, les
uns accompagnant le president Lula, les autres Ronaldo, qui Vont
s'y prcipiter. Oh, un march tropical, chiche!
Vous avez dit march! Ou plutt des montagnes de dtritus,
qui avoisinent des montagnes non moins hautes de mouches, et non
moins hautes aussi de morceaux de poulets, et tout cela l'un dans
l'autre.
On announce l'arrive d' miller de journalists environ.
Et tout cela fouinant un peu partout ...
Par consquent, force est de se demander: a-t-on pens
tout? Difficile vu l'ampleur des besoins et les moyens du bord. Et
que le temps press. D'o le but de cette chronique ...
A-t-on pens au parking?
Le stade fait au moins 13.000 places assises dans les
gradins, et environ 1800 dans les tribunes officielles. En se serrant
un peu, on peut arriver jusqu' un peu plus de 20.000 spectateurs ...
Mais le parking, lui, ne peut pas se serrer plus que de raison.
Alors, faut y penser. Dgager un peu plus les spaces
alentour. Ce qui veut dire repousser les marchands ambulants un
peu plus loin encore ...
Ce n'est pas vident, bien sr.
Ds lors l'aire pourvoir dpasse le voisinage immdiat
du stade. L'quipe des Travaux Publics qui s'affaire rparer la
chausse doit donc continue sur la mme lance pour tout le reste
de la rue Mgr Guilloux en direction.de l'Avenue Muller qui en a
bien besoin. Et pour le plus grand bonheur de ceux qui tourneront
ce jour l comme des fous la recherche d'une petite place pour se
garer.


Installation de la pelouse artificielle par une compagnie latino-amricaine photo Yonel LouislHenM


Puis avec le parking, vient la scurit des
bagnoles contre les petits chapardeurs qui eux
aussi seront plus nombreux ce fameux 18 aot.
La police aura besoin de plus de bras.
Peut-tre un bon stage pour les apprentis policies
cantonns l'Acadmie de police de Frres.
Faut donc penser beaucoup de choses
quand on s'engage dans une telle venture ...
Vous parlez d'une venture!
Il parait, d'aprs un collgue journalist
sportif, que l'une des hypothses envisages est


disait-on aux dernires nouvelles.
Mais comme leurs assureurs n'ont dfinitivement
pas confiance dans notre service de scurit, donc force
est de chercher le plus court chemin.
Mais tiens, c'est une ide. Nous cnnaissons en
effet beaucoup chez nous qui ont tout aussi peur de circuler
dans cette parties de la ville que les assureurs de Ronaldo,
Ronaldino et Roberto Carlos ...
A ce compete l, il se peut qu'il y ait le 18 Aot
prochain plus d'hlicoptres sur la pelouse du stade Sylvio
(voir Haiti-Brsil / 7)


Nou La Isi-a Pou Ou.

Medsen Fanmi Maladi Je Medsin Dant .* Problm Pa Tande Byen Ak Tt Vire


-p
-J


y
r .


TI


e A' !,f


Nou aksepte majority asirans


NSU's Health Care Center
nan'North Miami Beach
Se yon lopital pou bay malad mey trelman
ak on psonl konpetan e sansib. Plis pi
bon medsen inivsite-a ak mey teknoloji
21e syk-la.


Pou apwentman ak enfomasyon
tanpri rele nou nan:

(305) 949-4000
1750 NE 167 Street
North Miami Beach. Florida


Page 6


*j',


I


-M- Ad Y -Ld4


AITI-BRESIL

onte l'approche ...
Dommage que l'on ait point encore pens de faire atterrir un hlicoptre directement sur la pelouse
des parking payants dans notre pays. Ni l'Etat, du stade pour dbarquer les super-stars brsiliennes. Puis
ni le secteur priv. Tous ces tokens (jetons) qui se dcoller de la mme faon ds la fin du match.
percent. A ce propose, elles seront toutes l ces vedettes,
''". .. .. .,,.- .. -- . .--~. .~
:.. ::r ..-
,.. ,g_., '( ., -' ..( "' ." ." '_ "








I L'EVENEMENT I


Page 7


de Ilvnement du 18 Aot!


(Hati-Brsil ... suite de la page 6)
Cator que de spectateurs. Etant donn que personnel ne voudrait
rater un tel vnement ...
Personne ne voudrait rater a, mais justement les
badauds qui s'agrippaient hier au grillage du stade, esprant
avoir un coup d'oeil de la fameuse pelouse artificielle don't on
avait annonc l'arrive pour ce mercredi, tous n'ont qu'une
question, la mme interrogation: A combien sera l'entre?
C'est tout de mme important dans un pays don't le
per capital n'est mme pas la moiti d'un dollar amricain par
jour...
Aucune information n'a encore t communique
ce sujet. 10 dollars US, 20 dollars US?
Un petit laveur de voitures a dj commence
conomiser centime par centime, nous a-t-il dit.
Mais le stade Sylvio Cator ne peut pas prendre de
toutes faons, et au grand maximum, plus de 24.000 personnel.
Les autres les 8 millions d'hatiens suivront
l'vnement la tlvision grce nos confrres de la TNH.
Mais a-t-on pens aussi tout ce qu'il faut d'quipement et de
competence la TNH pour la couverture d'un tel vnement?
Et quel vnement! Pensez que Port-au-Prince sera pour une
journe, le 18 Aot 2004, la capital mondiale du football. Ce
n'est pas rien.
Or justement, encore une ide, puisque tout le monde
est si press de nous aider, une fois n'est pas coutume, pourquoi
ne pas demander aussi aux brsiliens de nous envoyer une de
leurs quipes de tlvision (telemundo) qui couvrent le carnaval
de Rio. Hati en multivision et digital. Et aux quatre coins de
la plante ...
Cela nous changera un peu du dernier documentaire
vu sur TV5 et ddi notre hrone "Dfile la folle." Mme
si on peut plus facilement imaginer une folle dans les quarters
populaires (difficile en effet de ne pas devenir fou dans une
telle atmosphere), mais est-ce aussi une raison pour limiter ses
prgrinations (et donc aussi tout le film du dbut la fin)
dans les coins les plus boueux et les plus horribles de la capitale.
Pourquoi pas un petit tour aussi au Champ de Mars,
la Place des Hros, o Dfile a bien aussi sa place?
Mais mine de rien, c'est peut-tre aussi une faon de


faire passer une petite mise en garde aux populations N'est-ce pas!
des territoires d'outre mer ... D'autant que ce sont les vacances et que la
Voyez
ce qu'il en cote
de rclamer trop
tt l'indpen-
dance!
Mais ce
n'est pas le
moment de rumi-
ner des ides
noires.
Le 18
Aot approche et,
l'instar de notre
Premier ministry
intrimaire don't
l'optimisme n'est
plus dmontrer,
essayons plutt
de mettre les
bouches
doubles.
Ah oui,
une dernire Marchandes chasses des environs du stade par la police photo AP
question: A combien sera l'entre au stade? diaspora est aussi au programme.
Eh bien, si en plus de Ronaldo, on devrait Enfin un jour vous pourrez dire votre petit fils:
avoir aussi Telemundo, alors c'est sr que les plus belles quand Ronald a jou au stade Sylvio Cator, moi j'tais assis
filles du pays front aussi le dplacement .... l!


Donc le prix du ticket, c'est sans importance.


Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


LES TICKETS POUR LA RENCONTRE DU 18 AOUT SONT VENDUS
A 250 ET A 500 GOURDES / 13.000 PLACES DISPONIBLES

Le Match Brsil-Haiti sera retransmis "en direct"

sur Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

et sur Radio Soleil d'Hati, New York


,.. 5w !
i


t ,J


Vote pi bon pou Eleksyon Prim kap ft 31 Dawout la ap
kmanse Lendi 16 Dawout nan Konte Miami-Dade. Pou
vote pi bon ap disponib chak jou-enkli jou wikenn yo-rive
jiska 30 Dawout (lavy Jou Eleksyon an). Laplipa nan jou yo,
vote pi bon ap ouv jiska 7 p.m. nan 14 lokal nan konte an.
Lokal pou vote pi bon yo ak or konpl pou vote yo ekri
anba la a.
W kab vote pi bon tou chita nan salon lakay w l w svi ak
yon bilten vt moun ki pap la. Asire w ke demann bilten vt
moun ki pap la w an ft atan pou w kab gentan remt laps li.

Pou aprann kouman f demann yon bilten vt moun ki pap
la, rele 305-499-VOTE (8683) oswa vizite
http://elections,miamidade.gov.

Vote pi bon epi evite liy yo nan Jou Eleksyon!


I OR VOTE PI BON


Lendi
Madi
Mk.
Jedi
Vand.
Sam.
Dim.
Lendi
Madi
Mk.
Jedi
Vand.
Sam.
Dim.
* Lendi


16 Dawout
17 Dawout
18 Dawout
19 Dawout
20 Dawout
21 Dawout
22 Dawout
23 Dawout
24 Dawout
25 Dawout
26 Dawout
27 Dawout
28 Dawout
29 Dawout
30 Dawout


11am-7pm
11am-7pm
11am-7pm
11am-7pm
11am-7pm
7am-7pm
10am-5pm
7am-7pm
7am-7pm
7am-7pm
7am-7pm
7am-7pm
7am-7pm
10am-5pm
7am-3pm


LOKAL VOTE PI BON YO


Bibliyotk "North Dade Regional Library", \ Ue j .0
2455 NW 183 Street \ e% % A
Bibliyotk "North Miami Public Library",
835 NE 132 Street / Yd 0/.
Bibliyotk "Lemon City Library", O'/ 40,-
430 NE 61st Street (Children's Room) e- / '/
Lakomin "Aventura City Hall", Y , .o.a:6
19200 West Country Club Drive I&% '
*Stephen P, Clark Center, a' *
111 NW 1 Street (Lbi) 41
Lakomin "Miami Beach City Hall",
1700 Convention Center Drive
Bibliyotk "West Flagler Library" (Reference Room),
5050 West Flagler Street
Bibliyotk "Coral Gables Library",
3443 Segovia Street
Bibliyotk "South Dade Regional Library",
10750 SW 211 Street
Lakomin "Florida City City Hall",
404 West Palm Drive
Bibliyotk "West Dade Regional Library",
9445 SW 24 Street
Bibliyotk "West Kendall Regional Library",
10201 Hammocks Boulevard
*Depatman Eleksyon, 2700 NW 87 Avenue
Bibliyotk "Miami Lakes Public Library", 6699 Windmill Gate Road

* Stephen P. Clark Center ak Depatman Eleksyon se sl lokal
vote pi bon kap ouv jou kap Lendi 30 Dawout 2004 la.


MIAMH

'YtW Ectax
25mo&"i 25,gaxx 25ev


Mercredi' 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


305-499-VOTE

http:/lelections.miamidade.gov








I TMPRORART .E DESARMEMENT I


Mercredi 11 Aot 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 28


Militaires dmobiliss / Goi
PORT-AU-PRINCE, 6 Aot-u dl s
parfum d'un autre temps. En effet, les chefs des militairesl

dmobiliss donnent au gouvernement jusqu'au 10 Aot mettent au contraire, du moins esprent-ils, le
pour leur verser 10 annes d'arrirs de salaires. Pass ce gouvernement dans ses petits souliers.
dlai, ils passeront une vitesse suprieure. Or que peuvent faire les militaires dmobiliss
Ignorant un avertissement du gouvernement pour contre le gouvernement? Le- renverser ... Et le renverser
dposer les armes avant le 15 septembre, c'est eux qui pour quoi faire?

POLITIQUE

Le RDNP a tenu sa 7me

Convention Nationale


Leslie Manigat et son pouse se dclarent dj
respectivement candidates la prsidence et au snat lors
d'une conference de press organise la veille du lancement
du Congrs.


Ces points cruciaux sont entire autres les problmes
d'lectricit, la problmatique de la ville et les problmes
urbains, ainsi les dossiers agricoles, forestiers et ceux
concernant l'eau, le dboisement et le reboisement.


L, i

Une vue de la stance inaugural de la Convention national du RDNP vendredi
photo Yonel LouislHenM
Le Leader du RDNP, l'ancien president Leslie
Franois Manigat, qui a annonc officiellement sa a dclar le couple Manigat.
candidature aux prsidentielles de 2005, a fait savoir que Concernant les informations c
plus de 700 dlgus taient attendus au Congrs National croire que le conflict qui a clat au sei
du RDNP qui s'est droul le week-end du 7 aot au Palais fait que l'institution lectorale est prsi
de l'Art, Delmas 33. Mme Manigat a dclar que le problr
Selon Mr Manigat, les points cruciaux tre du ct des hommes.
analysts au Congrs permettront l'assistance de statuer Myrlande Manigat en a profile
sur les problmes politiques, administratifs et stratgiques cndidature au Snat pour le dparteme


Leslie
Manigat et son
pouse, Myrlande
Manigat, lors de la
conference de
press, ont
rclam la disso-
lution de l'actuel
CEP (Conseil
Electoral
Provisoire) en
raison des divi-
sions qui rongent
cette institution.
La faon
don't l'organisme
lectoral a t
form ne donne
pas la mme
opportunity tous
les parties politi-
ques dans le cadre
des prochaines
joutes lectorales,

lui voudraient faire
n du CEP est d au
de par une femme,
ie se situerait plutt

: pour annoncer sa
;nt de l'Ouest.


du pays.

Le MODEREH lance un programme

de formation civique
L'organisation politique dnomme Mouvement resteront en Hati.
L'organisation politiquednomme Mouvement L'ancien snateur a fait savoir par ailleurs que les
Dmocratique et Rformateur Hatien (MODEREH) a .
lanc jeudi 5 aot un programme de formation pour les richesses du pays devraient tre partages de manire
members du part. quitable en vue de diminuer les tensions sociales.
Le secrtaire gnral du MODEREH, l'ancien Un autre responsible du parti, l'ancien snateur
Le secrtaire gnral du MODEREH, I'ancien .
snateur Prince Pierre Sonson, a faith savor que son Dany Touyssaint, a promise de mettre bientt sur pied un
snateur Prince Pierre Sonson, a fait savoir que son parti
est prt faire alliance avec d'autres parties du pays. programme de credit et une assurance sant en faveur des
est prt faire alliance avec d'autres parties du pays. members du MODEREH.
Prince Pierre Sonson, qui a pris part au membresdu MODEREH.
Princ Piee S o, qi a ps pt a1 Dany Toussaint a exprim le souhait que tous les
movement GNB anti-Aristide, a prn ce qu'il appelle la Dany Toussaint a exprim le souhait que tours les
reconciliation national entire tours les fils du pays en vue, cadres hatiens vivant l'tranger retournent en Hati pour
reconciliation national entire tous les fils du pays en vue,
mettre leurs connaissances au service du pays.
a-t-il dit, de l'avancement d'Haiti.
a-t-il dit, de advancement dHati. Ce nouveau parti politique a comme symbol une
Selon Mr Sonson, le parti compterait dj plus de Ce nouveau parti politique a comme symbol une
635.000 membres travers tout le pays. chaudire place sur trois roches et est dirig par quatre
anciens parlementaires, les ex-snateurs Dany Toussaint,
Il a dclar que certain d'entre eux seront envoys Prince Pierre Sonson, JoasilAdolphe et l'ex-dput Joseph
l'tranger pour recevoir une formation, tandis que d'autres Lambert.


Un porte-parole des militaires dmobiliss appelle

un rendez-vous pour les dernires consignes


(Militaires ... suite de la page 5)
Les militaires dmobiliss avaient donn jusqu'au
10 aot aux autorits intrimaires pour leur payer 10 ans
d'arrirs de salaires sinon, leur movement prendrait de
nouvelles dimensions.
L'ancien sergent a fait savoir que la question du
dsarmement don't parent les autorits provisoires ne les
concern pas puisque, a-t-il dit, l'existence du
gouvernement du 29 fvrier est troitement lie aux
militaires dmobiliss.


"Nous avons lutt contre le president Aristide pour
que les forces armes reprennent leur place", a-il encore
fait savoir. James Jean Louis affirme minimiser l'ultimatum
lanc aux militaires dmobiliss et demand tous ses
frres d'armes de se prsenter dans la zone de Pernales
avant le 15 aot pour recevoir des consignes.
De nombreux partisans de Fanmi Lavalas avaient
t assassins dans cette region du plateau central au course
de l'anne 2003 par ce que le gouvernement d'alors appelait
le bras arm de l'opposition.


ivernement:
r d s L'ultimatum des ex-militaires est
.ird s notre avis un coup pour rien. C'est un
geste d'un autre temps, qui n'a aucun effet aujourd'hui.
Que peuvent faire les militaires dmobiliss?
Certes, ils peuvent rendre la vie encore plus impossible
la population, mais contre le gouvernement lui-mme ils
ne peuvent grand chose.
Voil un gouvernement qui n'a ni arme, ni police
spciale, ni troupes d'aucune sorte, ni partisans capable
de le dfendre contre des ennemis ...
C'est un gouvernement intrimaire. D'autres
dissent, un gouvernement technocratique, mot qui dans la
terminologie amricaine veut dire: sans ambitions
politiques.
On ne peut en dire autant des ex-militaires!
Cependant devinez l'effet qu'aurait un tel
ultimatum n'importe quel moment de notre histoire,
passe ou rcente.
Que ce soit sous les pouvoirs militaires ou civils,
ou civil militaires ou militaro-civils, voire sous le rgime
Lavalas qui a toujours t hant par la menace de coup
d'tat (ce n'est pas de la paranoia, menace qui s'est
concrtise deux reprises), eh bien devinez un group de
militaires ou d'ex-militaires annonant que s'ils n'ont pas
obtenu satisfaction leurs exigences, eh bien on verra de
quel bois ils se chauffent ...
Devinez quel charivari cela aurait t. Branle-bas
de combat. Panique. Rumeurs de guerre civil. Sans
computer les ambassades trangres appelant leurs
ressortissants laisser le pays en vitesse ...
Or quel est l'impact de l'ultimatum de nos
militaires dmobiliss?
Le gouvernement n'a manifest aucune motion
particulire. Aucun commentaire dans les milieux officials.
Pas plus que dans le monde diplomatique. Qui dit mieux,
les journalists n'ont mme pas pens border la question
lors du point de press de mercredi avec le porte-parole de
la Minustah (Mission de l'ONU pour la Stabilisation en
Haiti) ...
L'ultimatum des militaires dmobiliss est donc
un coup d'pe.dans l'eau.'Apre on tan, se on lot. Il ne
peut faire ni chaud ni froid un gouvemement qui n'a aucun
besoin de se dfendre ... Comme on dit en crole, c'est un
gouvernement qui n'a rien vendre, ni acheter. Ce que le
blanc appelle: un gouvernement de technocrates. Voil donc
le vrai sens de ce mot, pour ceux qui ne le savaient pas
encore ...
Mais ce n'est pas tout. Nos amis militaires
dmobiliss, voyant peut-tre que leur ultimatum n'a
produit aucun effet, viennent d'annoncer une convocation
gnrale entire le 10 et le 15 Aot Pemales, pour recevoir
les derniers ordres.
(voir Dsarmement / 10)


ERWFINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske ou janm made tt ou
en ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
( yap ba ou kredi l ou f closing la)

Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

I Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!
Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil lot chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lt ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
.erwfinancial.com
UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


Page 8


1 LIVJLJL L% j -P J.PA- L-jJL- .j 1 J Lx --- 1-
















P a,




Payez ^QO0





pour envoyer $1000



Qp-au-minceAlet- i.o dtue...
WBou le,-Il e prix ."enomi ue.
'.


3 minutes d'appel tlphonique
gratuit chaque transaction.(' UI
Le cot du transfer est 9% du montant total envoy. Les prix sont sujets des modifications.
(1) Le numro 'PIN' est valuable pour les appeals Internationaux faits partir des USA. Certain tlphones publics ne permettront pas d'effectuer ces appeals. Ce service tlphonique est offer par une compagnie tiers, en accord avec les tarifs
tabli par les agencies gouvernementales. Western Union n'est pas responsible des numros PIN perdus ou vols. Cette offre est valuable seulement usqu'au 31 dcembre 2004. Les appeals doivent tre faits dans les 30)ours suivant la reception
du numro 'PIN'.
Cette offre est valuable auprs desagents participants. Pour le service aux clients, appelez le 1-877-984-1726.
Western Union Fnanclal Services, Inc. Est autoris par le New York Department of Banking fire des transfers d'argent O 2004 Western Union Holdings, Inc.Tous droits rservs. Le nom WESTERN UNION, le logo et les marques de services sont
les proprits de Western Union Holdings, Inc. et sont enregistrs et ou bien utiliss aux USA et dans plusieurs pays trangers.








I HISTOIRE I


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Notes au sujet de l'ouvrage de Georges Corvington


"Le Palais national de la Rpublique d'Hati"


par Jean Baptiste
4 aot 2004
Aprs avoir retrac dans ses
chroniques les tapes du
dveloppement physique, social et
conomique de Port-au-Prince, notre
capital, Georges Corvington, avec
Le Palais national de la Rpublique
d'Hati, invite les lecteurs
accompagner, dans son parcours
travers le temps, l'un de nos plus
majestueux monuments qui, depuis
1914, a t le tmoin d'vnements
exceptionnels ou malheureux de
notre vie de people. C'est avec un
plaisir immense que nous avons lu
et relu les pages de cet ouvrage et
c'est avec empressement que nous
livrons quelques humbles
commentaires inspirs par cette
oeuvre de grand intrt.
Commenons par une
parenthse sur la mauvaise quality de
l'dition. A peine la lecture entame,
les feuilles du livre nous sont restes


Le Yalais National a rort-au-Prince pnoto i nony Beuizaire


Militaires dmobiliss / Gouvernement:

(Dsarmement dialoguedesourds EDITORIAL
suite de la page) un dialogue soured


Pernales est un endroit symbolique, un haut lieu
de la lutte arme pour le renversement d'Aristide. En effet,
c'est Pernales, dans le Plateau Central, qu'clateront les
premires actions de gurilla contre le rgime Lavalas.
Assassinat d'un juge de paix. Puis de 5 fonctionnaires du
ministre de l'Intrieur se rendant une fte patronale dans
la region de Mirebalas. A l'poque parties politiques, ainsi


Conference de press de la Minustah autour d'une affa
soldats du contingent argentin cantonns aux Gonaives.
tions Unies et de la NCHR dclarent n'avoir trouv auc
tion qu'ils ont finalement attribue soit une rumeur,
autorits hatiennes, judiciaires ou policires, ne se sont

que mdias et organizations des droits humans proches de
l'opposition Lavalas, niaient toute implication de quelque
group de l'opposition que ce soit ...
Jusqu' ce que les ex-militaires revendiqueront
eux-mmes ces operations au lendemain du dpart
d'Aristide ...
Dont Louis Jodel Chamblain dans une rcente
interview un journalist dominicain et depuis la prison
o il est enferm quelque part la capital.
Mais encore une fois, imagine des militaires ou
ex-militaires qui annoncent une concentration de leurs
forces, comme c'est le cas de cette convocation Pemales
entire le 10 et le 15 aot, et dans le but avou de reprendre
les armes ...
Or cela n'a pas plus d'effet dans l'actualit que la
mort du petit chat de madame.
Mais ce n'est toujours pas tout.
Voil que les policies se mettent de la parties,
annoncent aussi un movement la mme poque. En effet,
les agents de la PNH auraient l'intention d'observer un
arrt de travail le 16 aot, si le gouvernement ne consent


leur accorder une augmentation salariale de 100 pour 100.
Alors qu'un group de militaires ou ex-militaires
annoncent qu'ils vont passer l'action contre le gouvernement,
c'est la mme poque que la police dciderait d'entrer en grve

Il y a seulement 4 mois, qu'est-ce que cela aurait t?
Eh bien, aujourd'hui pas grand chose. Business as usual.

Le pays n'a
n qu'une proc-
cupation: la
Mi -rencontre Brsil-
Halti du mercredi
18 aot au stade
Sylvio Cator.
Bien
entendu, la grve
de la Police c'est
autre chose ...
Bien que les
voleurs n'en aient
point tellement
besoin pour
multiplier leurs
exactions, il est
plus rassurant de
voir un agent au
coin de la rue. Un
hommage en
passant aux deux
qui ont t
lchement abattus
iire de viol don't auraient t auteurs des rcemment au
Les investigateurs de la Mission des Na- coin de Lalue et
une trace corroborant une tell informa- de MartinLuhe
soit de la diffamation. Cependant les de Martin Luther
pas prononces photo Yonel Louis King.
Mais quant aux ex-militaires, franchement, ils auraient
note avis intrt changer leur fusil d'paule, et s'asseoir
une table avec le gouvernement (et avec la Mission de l'ONU),
comme ces derniers les y invitent, qu' lancer des ultimatums
don't on ne voit pas trs bien le profit.
C'est vrai que, de son ct aussi, l'avertissement du
gouvernement pour qu'ils aient dpos les armes partir du 15
septembre prochain, a apparemment fait long feu, a t ignor,
est pass par-dessus la cible, a fini sa course au cimetire. Comme
ne finira pas le 18 aot, du moins nous l'esprons, chaque tir du
onze national contre le super goalkeeper du Brsil ... Si du moins
les ntres arrivent toucher le ballon!
Mais l'ultimatum du 10 aot est lui aussi un coup pour
rien, un coup qui part d'un fusil mouill. Ce n'est pas la meilleure
approche contre un gouvernement qui n'est pas du tout sur cette
longueur d'ondes ...
En un mot, le problme actuel n'est pas une affaire de
fusil. C'est ce que les ex-militaires ne peuvent arriver saisir.
Justement ils ne sont pas des militaires pour rien. C'est ce qu'ils
s'acharnent nous dire ... Autrement dit, un vrai dialogue de
sourds! Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


entire les doigts et nous avons
d consentir un dbours
supplmentaire pour le fire
relier nouveau. Nous avons
connu les mmes dboires avec
Le cacosme bourgeois centre
Salnave de Roger Gaillard.
C'est dommage que des lives
si important soient si mal
traits par les imprimeries
auxquelles ils ont t confis.
Nous esprons que le soin
ncessaire sera port pour
corriger ce dfaut d'dition
frustrant et ennuyeux tant pour
l'acheteur que pour le lecteur.
Corvington, la page
63 de son livre, nous dit qu' "
la suite de l'chauffoure du 29
juillet 1958 centre le Palais
national...la grille d'enceinte
sera exhausse de plusieurs
coudes". Cette affirmation
n'est pas exact car cette grille
n'a subi aucune modification
cette poque-l. Arrivant presque la hauteur des
poteaux qui la soutiennent, si la grille avait subi une
telle transformation, elle les aurait largement
dpasss. En effect, plusieurs coudes sont au moins
un (1) bon mtre car le dictionnaire nous dit que
l'adjectif plusieurs signifie plus d'un (au moins deux)
et que la coude est une measure quivalant 50
centimtres. De plus, des photos prises diffrentes
poques montrent clairement que la grille n'a subi de
transformation qu'aprs le 17 dcembre 2001, date
d'une autre chauffoure, celle-ci controverse, centre
le Palais national.
Toujours la page 63, l'auteur affirmed que
"sous Jean Claude Duvalier on installera un second
ascenseur pour parer toute dfaillance du premier;
incident qui pourrait handicaper un rapid retrait des
lieux, jug indispensable". Dduction sans poids rel
qui n'aurait un certain sens que si le palais tait un
difice d'une dizaine d'tages ou plus. Le temps mis
pour dvaler les deux escaliers meant au rez-de-
chausse ne dpasserait pas de beaucoup celui que
mettrait l'ascenseur pour amener sa charge au mme
endroit. Il existed effectivement deux ascenseurs au
Palais national, mais l'unit ajoute devait faciliter
le travail du personnel car c'est essentiellement un
... ascenseur de service. Nos recherches ne nous ont
pas encore permits de dterminer avec certitude quel
moment ce deuxime ascenseur a t plac.
A la page 67, Corvington parole d'un
effondrement de la Salle des Bustes suite aux
explosions provoques par l'incendie d'un dpt de
munitions dans la nuit du 22 au 23 juillet 1973. Il n'y
eut pas d'effondrement de cette salle du palais, mais
des dommages ont t causes au plancher. Il affirmed
plus loin, la page 68, que cette salle a t, par la
suite, "pourvue d'un plancher en bton arm ". Nous
faisons remarquer que tous les planchers du palais
depuis sa construction sont en bton arm.
D'aprs Corvington, les consequences de ces
explosions auraient t plus importantes s'il n'avait
pas eu un clatement des portes en bois qui libra
en parties le souffle de la dflagration". De quelles
portes en bois parole l'autur ? A quel niveau de
l'difice se trouvaient ces portes en bois ? Toutes les
sales qui ont servi de dpts d'armes et de munitions
ont toujours t protges par d'paisses portes en
fer qui datent de la construction de l'ouvrage.
Corvington crit la page 68 que cet incendie
a t provoqu "par l'effet d'un stockage dfectueux
de munitions entasses dans un dpt non ventil et
apparemment jamais inspect Avancer une pareille
affirmation est tout fait hasardeux. Des entrevues
ralises tant avec des officers affects l'poque
la Garde Prsidentielle qu'avec certain faisant parties
de l'enqute sur cet vnement nous ont permits
d'avoir une autre version des faits que nous livrons
sous toute reserve aux lecteurs. Ces militaires ont t
unanimes pointer du doigt un marchand d'armes
tranger qui a introduit un engin retardement dans
l'une des caisses de munitions livres la veille de
l'incendie. A la suite de cet incident, des officers de
l'arme, qui avaient certain rapports avec ce
marchand d'armes, avaient tous t limogs.
Bien que le fait soit peu important, il convient
toutefois de faire ressortir que Jean-Claude Duvalier
et sa femme n'ont jamais sjourn la villa d'accueil,
comme le dit Corvington la page 71. Tous les
tmoins civils et militaires interrogs ont t formels
ce sujet. Cette demeure somptueuse, achete sous
(voir Palais National / 12)


Page 10







Mercredi 11 Aot 2004
WI T'.' : -- X-- -, U..... \,.l V",trTiTI NI,. "IR


I TJEUNES 1


Page 11


HalI tii en Marche Vol.A.XV III INo. 28.- O-


Jour international de la j eunesse


UCC/MSPP
L't est chaud. Les jeunes de partout vont se
tremper dans l'ambiance gogo sur les plags de Gele.
Ce sont les trois jours de liesse sur les sables de Gele aux
Cayes qui servent de prtexte l'UCC/MSPP pour tre au
cur de cette dferlante mare humaine, et aussi pour
commmorer la journe international de la jeunesse.
Pendant ces moments de folie, les jeunes doivent
se protger ", a dit le responsible des Groupes Vulnrables
l'Unit de Coordination et de Contrle des IST/VIH/SIDA
du MSPP, le Dr Claude Vertus qui prside le comit
intersectoriel charge d'organiser cette champagne dans la
mtropole du Sud.
Le 12 aot ramnera le jour international de la
jeunesse. Le thme retenu cette anne : "Les jeunes dans
une socit intergnrationnelle ". Le sous thme qui en
dcoule : Lesjeunes : nous, notre avenir et le VIHISIDA "'.
Le comit intersectoriel prsid par le Dr Claude
Vertus a trait, lors de son avant dernire rencontre au local
de l'UCC, le jeudi 5 aot, diffrents aspects du programme.
D'abord un pr-programmne a t labor. Il a t
discut au course de la rencontre. Valiola Monfiston du Centre
de Communication Sur le SIDA et Rita Timolon de la
Commission Nationale de Lutte centre la drogue ont
soulign l'importance d'une telle stratgie de lutte ;
cependant elles rclament le suivi de ce genre d'activit qui
fdre autant d'nergies et de mobilisation de la jeunesse
hatienne.

Programme
Le Chronogramme d'activits se droulera ainsi :
Vendredi 5 aot, 10 hres AM : point de press au local de
l'Unit de Coordination et'de Contrle des IST/VIH/SIDA
du MSPP. Les 10, 11 aot, au centre cultural St-Louis des
Cayes : confrences/dbats, projections sur les IST/VIH/
SIDA. World Relief prsentera le sujet suivant : jeunes et
sexuality, la FOSREF: Jeunes et VIH/SIDA, le VDH et
UNASCAD : Jeunes et communaut. le CONALD et
FOSREF : Jeunes contre drogue.
Paralllement aux activits prvues, une march
des jeunes ouvrira, dans la ville des Cayes, les cahiers de
revendications de ces derniers. Les journes seront
ponctues galement d'activits culturelles et artistiques.
Le long de la plage de Gele, les 13, 14, 15 aot, les jeunes
seront rpartis par groups htrognes de 10 en des zones
bien dtermines pour assurer la sensibilisation contre les
IST/VIH/SIDA, a dit le Dr Vertus.

SANTE

Trois mdicaments

contre le Sida retirs

de la liste de l'OMS
New York, aot 5 2004
Trois anti-rtroviraux fabriqus par le laboratoire
Ranbaxy seront retirs de la liste jusqu' ce que la socit
puisse soumettre de nouvelles tudes apportant des preuves
irrfutables de la bio-quivalence de ces products avec les
mdicaments originaux, indique l'agence de l'ONU pour la
sant.
Les products en question sont le comprim dose
fixe associant lamivudine, stavudine et nvirapine (deux
concentrations-diffrentes) ainsi qu'un comprim associant
lamivudine et zidovudine.
Dans le cadre de sa surveillance strict et continue
de la quality des mdicaments, l'Organisation mondiale de
la Sant (OMS) procde des inspections systmatiques
des organizations de recherche qui ont entrepris des tudes
de bio-quivalence pour des mdicaments prslectionns,
commencer par les products visant les maladies prioritaires,
indique un communique public hier.
A l'occasion de la dernire inspection, on a pu
constater que Rambaxy qui avait procd des tudes de
bio-quivalence pour trois mdicaments concernant le sida
n'avait pas respect les normes internationales de bonnes
pratiques cliniques et de laboratoire.
En consequence, les trois anti-rtroviraux seront
retirs de la liste jusqu' ce que la socit puisse soumettre
des donnes concernant de nouvelles tudes apportant des
preuves irrfutables de la bio-quivalence de ces products
avec les mdicaments originaux.
Ranbaxy s'est engag soumettre les products en
question un autre laboratoire pour obtenir la preuve de la
bio-quivalence. S'il est dmontr que ces products et les
laboratoires rpondent aux conditions fixes, l'OMS
remettra les products sur sa liste de products prslectionns,
indique le communique.
Bien que les valuations concernant la prslection
ne prvoient pas normalement l'inspection des laboratoires
o les tudes de bio-quivalence sont effectues (en Europe,
la directive 2001/10/EC demandant aux pays d'effectuer ces
inspections n'est entre en vigueur que le 1er mai 2004),
l'OMS s'est engage ce que les mdicaments
prslectionns en vue de l'achat par les pays en
dveloppement rpondent aux nonnes de qualit les plus
leves.


Prsensibilisation
La pr-sensibilisation de cette champagne est
coordonne par la FOSREF. Cette institution est assiste


par d'autres
organismes
qui militent
sur le terrain
dans le do-
maine des
IST/VIH/
SIDA. a in-
sist le Dr
Claude
Vertus. Les
jeunes du
dpartement
du Sud
s'attellent
sensibiliser les
autres jeunes
venir parti-
ciper cette
grande
journe ", a-t-
il poursuivi.


se fait en partenariat avec tous les organismes travaillant
avec les jeunes. Ce programme n'appellera-t-il pas l'abc
de la prevention sur les plages de Gele ?Abstinence, bonne


_-


g .


La prsensibilisation Jeunes prparant la commmoration du 12 Aot
comporte des visits domiciliaires, de centres de jeunes, conduite, condom sont les matres mots ds lors que
des glises et des missions radiophoniques, notamment l'amour se conjugue au temps du SIDA.
aux radios Lumire et Macaya.
Le programme de lajourne international de la Claude Bernard Srant
jeunesse est finance par le Fonds mondial et le MSPP et serantclaudebernard@yahoo.fr


DUTCN C-ARIBBEAN AIRLIN19%


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1








LIVRES


Mercredi 11 Aot 2004
- Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


"Le Palais national de la Rpublique d'Hati"


(Palais National ... suite de la page 10)
le gouvernement de Franois Duvalier par
l'Etat'hatien son propritaire, le colonel Marcaisse
Prosper, alors en exil la Jamaque, a toujours t rserve
aux officials trangers en visit dans notre pays. C'est le
president Manigat qui, pour l premiere fois en 1988, a
utilis la Villa d'Accueil comme residence officielle du
chef de l'Etat et qui y a sjourn.
Finalement, nous avons relev la page 77 que
les architects charges des amnagements et restaurations
entrepris en 1997, ont d faire "repeindre les murs que
l'tat-major de la Garde Prsidentielle avait jug de bon
ton d'enduire de jaune, couleur de l'arme". Les anciens
fonctionnaires civils et militaires en poste au Palais national
n'ont aucun souvenir de murs points en jaune. Ils ont insist
sur le fait que l'extrieur et l'intrieur de l'aile rserve
aux bureaux et chambres de l'ancienne Garde prsidentielle
ont toujours t points en blanc. Ils ont mme prcis que
ces travaux de peinture ne relevaient mme pas de l'tat-
major de la Garde prsidentielle et dpendaient
exclusivement de l'intendant civil du Palais national.
Comme j'ai t incapable, au course des entrevues,
d'indiquer mes interlocuteurs de quel murs il s'agissait
exactement, je crois qu'il revient M. Corvington de le
prciser.
Aprs ces quelques remarques visant rtablir
certain faits, nous croyons qu'il n'est pas superflu de
mettre l'accent sur quelques considerations vraiment
malheureuses qui ont dpar un ouvrage d'une telle
importance.
Nous continuous croire que si Corvington s'tait
efforc de se maintenir au-dessus de la mle, son livre
n'aurait eu que plus de mrite. Malheureusement il n'a pas
pu empcher certaines sensibilits de transpirer. Ainsi,
relevons-nous, la page 59, cette remarque qui n'a pas
manqu de nous choquer et contre laquelle nous levons
la plus nergique protestation : "Les cinq sept


Notes au sujet

de l'ouvrage

de Georges Corvington


dmocratiques ont lieu le plus souvent dans les jardins de la
prsidence o il tait plus ais de canaliser la foule des invits et
d'pargner ainsi aux salons des dommages peut-tre
irrparables". Quels taient ces barbares, ces sauvages qui allait
endommager et saccager les beaux salons du palais ? Les
mdecins, les avocats, les ingnieurs, les architects, les
professeurs, les hommes d'affaires de la classes moyenne puisque
Monsieur Corvington'parlait de la prsidence de ... Dumarsais
Estim; et de 1946, quand une classes d'hommes venait de dire
non la btise, l'ostracisme, l'obscurantisme de quelques mtis
prsomptueux et ignorants qui voulaient continue les priver de
leur tat de fils part entire de notre nation. L'ouvrage de
Corvington aurait pu se passer de ces lignes indignes d'un homme
du XXIme sicle, encore plus d'un historien.
De mme avons-nous trouv certaines considerations
inutiles et sans apport rel l'ouvrage. Par example, affirmer que
Duvalier a t aid par l'arme pour "abattre son principal
adversaire, l'agronome Louis Djoie" est une consideration
trangre au sujet trait. Il n'tait pas ncessaire d'introduire dans
une histoire du palais un lment de controversy car beaucoup
dbattent encore avec passion de la poptilarit relle de ces deux
candidates au moment des lections de 1957. Par contre, l'auteur a
soigneusement vit d'mettre une opinion sur le caractre des
lections qui ont port Paul Magloire au pouvoir. Tout au contraire,
n'a-t-il pas consacr mille pithtes flatteurs au Gnral-Prsident
qu'il juge un brilliantt officier...un homme du monde d'une
parfaite'courtoisie'... 'gai ...affable ...causeur ...bourgeois
combl qui ne faisait que se dtendre sans luxe et sans faon
dans cette maison de
Pacot ...o il menait
ur la Population une vie simple .en
compagnie de son
pouse Yolette, de ses
enfants, de ses amis,
ant(e) Auxiliaire tout en ayant l'oil sur
les affaires publi-
ques". On aurait
presque envie de
ception, le dveloppement et la gestion pleurer devant ce
tableau si touchant.
De mme,
nous n'avons relev
aucune note negative
nrmes de base de resources fluctuantes, concernant les
sd'excution des programmes projectss lections de 1995 et
e cooperation en rponse aux priorits celles de 2000 qui, les
,chniques, experts et consultants tant premires avec leur 7
stratgiques avec le gouvernement, les % de participation de
Il/Elle contribute la coordination du l'lectorat et les
seconds grce .la
nement et des Nations Unies et d'autres fraude massive, ont
n n et de amen de nouveaux
n des priorits du programme de pays locataires au Palais
"- national, Ren Prval
ns les sous-programmes de la Sant de et Jean-Bertrand
veloppement, et de Genre. Aristide.
N o u s
I/Elle aide le gouvernement et d'autres c o m p r e n o n s
les sous-programmes de la Sant de la l'admiration de
ient, et de Genre. l'auteur pour les
architects charges des
travaux de ram-
nagement et de
restauration de notre
Palais national. Mais
nous acceptons
crit difficilement que
l'historien puisse tre
ouvelles approaches aveugl par ses
nentales et les partenaires travers des sentiments ou ses
amitis. Il fait montre
d'une trs grande
indulgence envers
ceux qui sont de son
srail. Il passe sous
nographie et/ou autre domaine y relatif, silence cette
dans la gestion de programmes/projets monstruosit que sont
oduction ou en population. revenues les grilles
d'enceinte du palais
rit ; espagnol desirable exhausses aprs le 17
le logiciel de bureau. dcembre 2001. Le fer
forg dpasse de
"plusieurs coudes"
les poteaux qui, eux,
n'ayant pas augment
en hauteur, donnent
S'impression
d'lments crass et
.org asphyxis.


Corvington n'a pas non plus protest contre
ces statues, "copies d'antiques" qui, dans la cour
du palais, observent les promeneurs de leurs regards
figs et froids. Ces jardins ne doivent pas tre "un
havre de repos et de paix" pour l'me de l'architecte
Georges Baussan quand il rencontre cette Vnus de
Milo ou ce joueur de lyre dominant de leur pidestal
les alles de son somptueux ouvrage conu pour les
tropiques.
De manire dsinvolte, Corvington ajoute
la page 112 que ces statues taient "destines
primitivement embellir le Champ de Mars". Parle-
t-il de ce mme Champ de Mars rserv aux forgeurs
de la Patrie ? Voulait-on donner aux Hatiens des
dieux hellnes vnrer ou trouvait-on que nos
Hros manquaient d'envergure ? Ces architectes-
restaurateurs n'ont pas fini de nous tonner.
De mme, Corvington a simplement
mentionn que la Salle des Bustes a t climatise,
sans signaler le vandalism et l'indlicatesse qui ont
prvalu dans l'excution de ce travail car le parquet
en marbre a t perc pour pouvoir placer les units
de climatisation au pied des colonnes. Tout avait
t tudi cependant par l'architecte Baussan pour
que, grce leur orientation, grce aux ouvertures
et la protection offerte par les galleries, cette Salle
des Bustes et le Salon Diplomatique bnficient en
toute saison d'une temperature agrable. Cela fait
presque un sicle que les crmonies officielles se
droulent dans ces sales et personnel n'a trouv
redire. Alors pourquoi nos architects restaurateurs
ont-ils envisag de les climatiser ? A la rigueur, ne
pourrait-on pas viter la facility et intgrer les units
dans les colonnes ? C'est le profane qui pose cette
question mais c'est quand mme un profane choqu
par cette mascarade ralise la Salle des Bustes
de notre Palais national.
En terminant l'ouvrage de Corvington, on
reste avec l'impression que le Palais national a t,
au course de toutes ces annes, gard par des
fantmes. En effet, nous n'avons relev aucune note
de reconnaissance pour les officers et soldats
anonymes de notre arme national qui, depuis 1914,
ont, jours et nuits, assur la scurit de l'difice.
Corvington n'a pas remarqu les pierres brunes,
marron ou noires des alles teintes par leur sueur
et leur sang. Cette sueur et ce sang qu'ils ont verss
non pour des causes choisies par eux, mais par
amour pour leur patrie ou par fidlit envers leur
arme ou par respect pour le devoir ou par loyaut
envers leurs chefs hirarchiques, tel un certain
officer que nous appellerons Max qui, le 25 mai
1957, le foulard rouge au cou, leur criait Tirez
quand mme !" quand ils avaient des frres d'armes
en face d'eux. Non Pas un mot laissant entendre
qu'on a compris et qu'on respect leur sacrifice. Au
contraire, ce n'est qu'une mchante insinuation que
nous avons note la page 74 quand l'auteur nous
dit que des vols ont t perptrs au palais en 1994,
"vols don't ne pouvaient s'tre rendus coupables que
les prposs la garde de l'difice". Accusation
gratuite, avance non pas pour faire partager une
information de valeur mais pour tre dans la mode
du temps, pour faire bon ton et pour se complaire
dans ses fantasmes. Voil l'hommage rendu notre
arme par M. Corvington qui, pourtant, avec lan
veut nous faire partager son admiration bate pour
"la force multinational" qui "a pu servir de rempart
aux vellits des malintentionns qui, l'effacement
du dernier gouvernement defacto, voulaientprofiter
de l'effervescence pour se livrer un pillage en rgle
du Palais national." Corvington n'a-t-il jamais
entendu les plaintes de ses concitoyens s'levant
contre les larcins commis par les membres de cette
force multinational dans les maisons prives, les
tablissements industries ou commerciaux, et les
bureaux publics ? Corvington ignore-t-il que ce
rempart assurant la garde du palais depuis 1914 n'a
t autre que l'arme national ? Ne s'tait-il pas
rendu compete que ceux qui, en 1994, reprenaient
possession du palais, taient justement ceux qui
incitaient aux pillages "en rgle" des biens de leurs
compatriotes. L'historien Corvington n'a pas hsit
non plus cacher la presence des troupes
amricaines au Palais national sous l'euphmisme
"force multinationale. Il n'a pas jug bon non plus
d'expliquer que la presence de ces militaires
trangers occupant la maison du people a eu pour
origine la requte d'un president hatien. Il n'a pas
non plus fait mention des multiples protestations des
Hatiens indigns de voir les militaires amricains
toutes les heures du jour et de la nuit se promener
torse nu sur tous les balcons de notre maison
national.
Nous avons bien des points de divergence
avec Georges Corvington et nous avons essay de
les exprimer avec la plus grande franchise. Nous
continuous penser que la principal faiblesse de
(voir Palais National /14)


Page 12


Fonds des Nations Unies po

(UNFPA

Cherche un/une Reprsent

Sommaire des responsabilits
Assister le Reprsentant de l'UNFPA en Hati dans la conc
du programme de pays.

Il/Elle :
Rpond avec crativit aux dfis complexes en te
de multiples arrangements de financement et de modalits
Fait avancer l'implmentation du programme de
du gouvernement. Il /Elle coordonne les conseillers te
nationaux qu'internationaux. Il/Elle favorite les alliances
agencies multilatrales et bilatrales et la socit civil.
Systme des Nations Unies.
Sert d'interface entire les homologues du Gouver
associs de dveloppement pour faciliter l'incorporatior
dans les plans et les strategies de dveloppement du pays
Favorise les approaches bases sur les rsultats da
la Reproduction, des Stratgies de la Population et le D'
Mobilise des resources
de co-financement pour l'appui au programme de pays. I
agencies d'excution dans la coordination de l'aide pour
Reproduction, de Stratgies de Population et dveloppen

Le/La candidate doit :
Etre citoyen (ne) hatien (ne)
Etre dot(e) d'une capacity travaille en quipe
Valoriser la diversity
Avoir une capacity communiquer oralement et par
Etre intgre
Avoir une capacity d'innovation et de plaidoyer de n
Etre capable de coordonner les resources gouverner
alliances stratgiques
Avoir une capacity rflchir de manire stratgique

Autres Exigences :
Etre titulaire d'une Matrise en Sant, Population, Dr
Avoir au moins 10 ans d'exprience professionnelle
de dveloppement, de prfrence en sant de la reprc
Avoir la matrise du franais et de l'anglais oral et <
Etre competent (e) dans des applications courantes d

Envoyer c.v. avant le 27 aot 2004
l'adresse postal suivante :
UNFPA
387, Avenue John Brown
Port-au-Prince, Hati
ou l'adresse lectronique : jean-bart@unfpahaiti


'


1







Mercredi 11 Aot 2004 __ Petites Annonces Classes
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Spiritual Healer


Recherche aide.
Contact Prof : Samuel
Morgan
Let him help you to end ail
your problems.
100% guaranteed results.
Marriage problems ?
Has a loved one left you for
unknown reasons ?
Do you want a marriage of
your choice ?
Want to cure your children
who are disobedient or have
left home ?
Are you facing business or
job problems ?
Is your life affected by any
kind of evil spirits
or black magic ?
Do you want this finished in
hours ?
Call: (800) 248-2988

Vacances, Loisir


Coiffeur




Etiquette Unisex,
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie
Highway, Miami
Jean Wood Julien
Owner

Charlemagne, Coiffeui
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl. : 243-1039
Beeper: 524-0086

SJournal


Abonnez-vous partir de
notre site web
Consultez aussi nos tarifs
publicitaires
www.haitienmarche.com
Cartes de credit acceptes


Le Plaza Htel
Numros de Tl. : M decin
224-9309
224-9305 I Miami
224-9306 Dr Hnock Joseph
224-9307 Obsttrique, Gyncologie
224-993.-08 Accouchement
Operation pour Fibrome
224-9310 Family Planning,
510-4594 Ligature des trompes
Circoncision
510-4595 Curetage.
510-0560 Tous les tests pour
l'immigration.
Toutes assurances acceptes
fax : 509 223-9282 Carte Medicaid pour les
e-mailfemmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
hiplaza@hotmail.com Vertires Shopping Center
hiplaza(acn2.net Miami, Florida
website : (305)751-6081
www.leplazahaiti.com Port--au-Prince
Adresse: 10, Rue Capois Dr Camille Figaro
Champs de Mars (Sony)
Port-au-Prince, Hati Gyncologie, accoucheur
Chemin des Dalles
P.O. Box 1420 # 234
Tl. :245-6489 245-8930

site internet


Pour un site internet qui attirera
l'attention sur votre entreprise,
contactez:


I


Miami
Miami Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie'
Highway
Tl. : 305 895 8006

Etiquette Barber
Shop
154-55 West
Dixie Hwy
305 940 9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie
Highway
305 893 0410

Eclipse communication
9290 S.W. 150'h Ave.
Suite 104
954 380 1616


Site Internet


me

Vous aussi, ayez votre
propre site internet.
Et surtout un prix
raisonnable.
Contactez
siteweb@ etheart.com
haitienmarche.com
est l'une de nos
nombreuses crations.

Yeux

La Vue, c'est
La Vie!
Ption-Ville
Le Look
Grande varit de
unettes des prix dfian
toute concurrence.
L'examen des Yeux est
gratuit avec achat d'une
paire de Lunettes.
Spcialistes en Vision
Basse
Offre spciale :
Buy One, get One Free
Rue Panamricaine # 1
l. : 513-8079
257-8374


Pompano Beach
Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Ave.
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pmpano Beach, fl
33064
Tl. : 954 781 7424

Chiropracic Office
910 East Atlantic blvd
SPompao Beach
954781 2500

Vous aimeriez vous aussi
placer une petite
announce dans notre
page 13, appelez Michel
au 305 754-0705
Miami
ou Margo au 5
09 221-0026 Port-
au-Prince


Delray Beach
Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach, FI 33483
561 279 8846

Our Lady Bakery
102 SE 2"d Avenue
Delray Beach, FI 33444
Tl. : 561 272-3556

Orlando
Naudy Record Shop
1325 W. Washington
Street
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blosson Trail
Orlando, FI 32805

Pour devenir dpositaire
de Ha'ti en Marche,
contactez notre bureau
de Miami (305)754-0705


Croisie2004.


La Croisuire 2004 c'est pour bientt.
Le Paquebot laissera New York le 14 aot prochain
avec 450 invits de marque bord.
Parmi les invits Harry Belafonte, Dany Glover et
bien d'autres grands noms du show business.
Le bateau accostera au Cap Hatien.
Une visit de la Citadelle du Roi Henry est prvue,
de mme qu'une visit organise du Cap Hatien.
Nul doute que les artistes, les artisans hatiens.
sauront profiter de cette opportunity unique qui leui
est offerte pour faire connatre leur art ces invits
de marque.


Les Folkloriade
y^ Budapest, Hongrie. '
Du 11 au 23 aot 2004
Hati sera prsente avec les Ballets
Bacoulou d'Hati
Les Folkloriades: Conptition de Danses
Folkloriques
Les Ballets Bacoulou d'Hati prsenteront
plusieurs de nos danses folkloriques:
Danse Yanvalou
Danse Petro
Danse Ibo
Conversation de Tambours.
La troupe avec sa tte la Directrice des
Ballets Bacoulou, Madame Yvrose Green esi
attendue Budapest.
20 danseurs et musicians front parties du
voyage.
Les Folkloriades, une initiative de
l'UNESCO
-9


Points de Vente Hati en Marche


* Page 13


siteweb@etheart.com


Les prix sont trs comptitifs
et vous renseigner ne cote rien!


L'Adresse internet Hati en Marche a change.
Dsormais vous nous trouverez sur:
pub(21h1aitierhrxarckle. comn


Veuillez rayer de votre carnet la prcdente
adresse : enmarche@haitelonline.com





-- --- ----


I









I POLITTOUE I


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


ESCLAVAGE

Une dpute,

Christiane Taubira

dsapprouve le silence

des Africains

L'Intelligent
La dpute de la Guyane franaise, Christiane
Taubira-Delanon, a fustig lors d'une rencontre avec les
dputs bninois, le "silence coupable" des parlementaires
et gouvernants africains sur l'esclavage.
Invite une session ordinaire de l'Assemble
national bninoise, elle a rappel qu'elle tait l'origine
d'une loi vote par l'Assemble national franaise
reconnaissant l'esclavage comme un crime contre
l'Humanit, ont indiqu les services parlementaires
bninois l'AFP.
Dans son discours devant les dputs bninois,
Mme Taubira, ancienne candidate l'lection prsidentielle
en France et originaire du dpartement d'outre-mer de la
Guyane, elle a "dnonc le mutisme coupable" des dputs
africains face la traite ngrire.
"Je m'tonne du silence coupable et de la torpeur
dans laquelle se trouve les parlements africains. Vous avez
l'obligation de prendre position et de nommer ce crime
contre l'humanit", a-t-elle dclar.
"Les parlementaires africains ne sont pas
seulement coupables mais ignorants", a affirm er reaction
I'AFP Mme Rosine Soglo, prsidente du group
parlementaire de la Renaissance du Bnin (RB, opposition).
Mme Soglo estime qu'il faudrait procder des
"sances d'informations" pour inciter une prise de
position exemplaire des Africains qui "ont pris une part
active cette honteuse traite", a-t-elle ajout.
La loi sur la reconnaissance de la traite ngrire
comme "un crime contre l'humanit" a t introduite
l'Assemble national franaise en 1998 par Mme Taubira,
lors de la clbration du 150me anniversaire de l'abolition
de l'esclavage par le dput franais Victor Schoelcher.


Le Palais National ...
(suite de la page 12)
son ouvrage est le manque d'ouverture d'esprit
car il n'a pas su sortir du cercle restreint de ses informateurs.
Il ne savait peut-tre pas que certain prfrent inventer
que d'avouer qu'ils ne savent pas. Et pourtant, ils sont des
milliers ces tmoins qui auraient pu apporter une
contribution valuable cet ouvrage sur le Palais national
de la Rpublique d'Hait. Il suffisait d'oublier ses prjugs,
de vaincre ses passions et de demander.
Nous souhaitons de tout caur que Georges
Corvington continue sa qute et nous livre trs vite d'autres
ouvrages prsentant d'autres difices historiques, tels le
Palais de Justice de l'architecte Lonce Maignan, le palais
des Finances, les Casernes Dessalines ou l'Htel de Ville.
Eux aussi, parties important de notre culture et de notre
histoire, ncessitent l'attention de restaurateurs.
Il est essential d'offrir des motifs d'admiration et
de fiert nos concitoyens. Notre avenir dpend de
l'importance que nous donnerons toutes nos institutions.
Commenons par montrer que les symbols qui les
reprsentent ont pour nous une gale valeur.
Jean Baptiste


ROBERTO CLEMENTE COLISEUM
SAN JUAN, PUERTO RICO

APPEAR ELSHOE &
ACCESSORIES SHOW
August 15,16,17 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

GI FT & VARI ETY
I MERCAN DISE SHOW
October 10,11,12 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

RestrictioDp: Children under 18 and
General public hot admitted. Wholesale only
Trade Show of the Caribbean reserve the right to admittar


TRADE SHOW
F CARIBBEAN


Tel: (787) 781 3050 Fax: (787) 781 20
E-Mail: tradeshow@coqui.net
Web Page: www.tradeshowcaribe.com


A qui profit l'occupation ?


Par Jean Erich Ren
6 aot 04
"L'incomprhension du present nat fatalement de
lorance du pass" Marc Bloch

La priode d'incertitude que nous traversons
element et qui plonge dans la consternation certain
los com--
rites a
racines
oriques
fondes.
ir la troi-
ne fois -
puis
pendanrce
Peuple
ien tom-
sous les
tes de
:cupant.
te si-
ion par-
irement
teuse est
uvent
:rprte ..
ime une
diction
les cro-
ts et les
prits L .___- L
nples. 1
o t r e Remise au gouvernement d'un don
co m -
hension
ve du fait que nous refusons de fouiller dans notre pass
r avoir un tantinet d'explications et apporter le remde
convient. Nous rejetons d'emble cette thorie facile
affirme que "Nous sommes tous coupables". Le people
nineur. Il dlgue toujours ses pouvoirs de decisions
reprsentants qui agissent en son nom. Mais il est le
souvent tromp, bafou, trahi par ses lus. L'existence
ae bourgeoisie hatienne sans aucune racine dans
ire-pays explique certes un certain manque d'intrt
r le dveloppement conomique d'Hati.
Cependant l'irresponsabilit des classes
geantes est signaler. En nous servant comme cadre
ifrence scientifique de la thse de doctorate de Suzy
tor, militant d'une organisation politique
rationnelle et fonctionnelle en Hati, nous allons tenter
aire la lumire dans ce labyrinthe que devient la scne
tique hatienne. Nous signalons votre attention que
occupationn amricaine" de Suzy Castor a reu le Prix
a Socit Hatienne d'Histoire et de Gographie en
7. Il s'agit d'un travail de recherche scientifique. Nous
ons la libert d'en extraire un texte assez significatif
ible de nous guider en cette priode d'incertitude: "Le
elage des classes dirigeantes(chapitre IV p 74)." Tout
panorama de la scne politique hatienne actuelle s'y
ule par anticipation.
Jetons un coup d'oeil sur les crits de Suzy Castor:
rs le dbarquement, l'amiral Caperton s'assura l'appui
classes dirigeantes traditionnelles. Je me suis
etenu avec les officials du dernier gouvernement"
vit Carperton, le 2 Aot, au secrtaire la marine. Les
iteurs et dputs hatiens pensent que les forces
ricaines doivent demeurer en Hati et que les
conversations entire les deux gouvernements
doivent commencer.
La bourgeoisie approuva
l'occupation dans l'espoir d'une garantie de
paix et de prosprit. -Les politicians
entrevoyaient une circulation-considrable
d'argent qui leur permettrait de s'enrichir. Le
M trait fut sign par les classes dirigeantes avec
"moins de rticences que n'avaient prvu les
Amricains. Ceux-ci s'appuyrent sur un
important secteur de la classes dirigeante, qui
demeura leur fidle soutien durant toute
l'occupation."
Ces loquents tmoignages d'une
femme de science hatienne nous indique du
doigt les principaux fossoyeurs de la nation
qu'on recrute non seulement au niveau de la
bourgeoisie du bord de mer, mais encore
parmi les dirigeants politiques et les
intellectuals de la classes moyenne.
Il a donc fallu la collaboration des
lites pour l'arrive de l'Occupant et son long
sjour sur le territoire national. Ils ont us de
nce tous les stratagmes pour nous faire avaler
cette pilule amre et se ddouaner devant
022 l'opinion publique national et international.


Dans sa qute d'informations sur les origins de
l'occupation amricaine, Suzy Castor nous confesse ce qui
suit:
"Par des appeals au patriotism, les collaborateurs et les
occupants essayrent de faire adopter leur position la
population. Ils imputrent la rprobation populaire
l'occupation par un manque de preparation politique. Pour
justifier l'intervention, ils insistrent sur.l'anarchie qui


i en lives classiques par l'Ambassadrice du Mexique
photo Yonel Louis

rgnait dans le pays. Le 25 Aot Charles Moravia crivait
dans son journal "La plume": Nous ne sommes pas en
guerre contre les USA, mais contre l'humanit que nous
avons offense depuis un sicle. Les Amricains sont les
ennemis du despotisme souverain, et, pour empcher sa
restauration ils ont occup le pays ."
Nous ne sommes plus en 1915- mais les
coordonnes politiques hatiennes n'ont pas chang.Nous
avons encore en face de nous des collabo qui, par leurs
ambitions effrnes, nous ont forc passer par la fourche
caudine. Ils prfrent dtruire la nation et nous obliger tous
prendre le chemin de la honte pour s'asseoir sur un
fauteuil prsidentiel brinquebalant. En dpit de leur niveau
intellectual avanc, certain chantillons de la classes
moyenne reprsentent l'opprobre de la faune politique
hatienne. Ils refusent de se dpouiller de leurs ambitions
personnelles afin de se concerter et prsenter un front
commun.
Nous nous retrouvons en 2004 en presence des
mmes vendeurs de patrie. Ils prfrent encore Barabas
Jsus et s'apprtent le flageller, lui cracher au visage et
le closer sur la croix jusqu' son trpas. La priode
d'incertitude que nous traversons actuellement et qui
inspire un sentiment d'inquitude et de peur n'est autre
que le rsultat de la flibusterie des dirigeants politiques de
la classes moyenne et de la voracit des nantis conomiques.
Pour votre complete dification, coutons encore ce que
nous dit Suzy Castor par le truchement d'un propritaire
terrien de St-Marc F.G Geffrard : Si on considre, sans
prjug, les clauses de l'accord de 1915, il n'en rsulte
aucun advantage apprciable, sauf celui qui permet aux
commerants et industries amricains de dvelopper, et
encore sur une petite chelle, leur ngoce, comme cela est
actuellement permis tous les trangers sur le territoire
d'Hati. Il sera ncessaire d'accorder des concessions
apprciables au gouvernement des Etats-Unis et des
avantages rels, mme en excs, aux hommes d'affaires
amricains..."
Les propos de Geffrard nous indiquent clairement
qui profit l'occupation. Nous n'avons pas besoin d'tre
grand clerc pour comprendre que le Coup d'Etat
International du 29 fvrier 2004 qui nous a valu le
dbarquement des Forces internationales ne visit pas
seulement la chute d'Aristide. On a profit de
nos antagonismes politiques. Dans ce jeu de la carotte et
du bton et en parfaite complicit avec nos lites, les
Amricains ont mis Hati sous couple rgle.
Le CCI, l'invitation du proconsul amricain
Grard
Latortue, vient aplanir le terrain pour un atterrissage en
douceur des multinationales amricaines. Le contract sign
le 20 juillet dernier Washington ne va apporter aucune
amlioration au sort des masses. Sur les ruines fumantes
des magasins de l'espace commercial du centre ville de
Port-au-Prince, s'difieront bientt les succursales des
grandes chanes commercials amricaines.
A travers un prisme mondialisant, on a brandi toute
sorte d'hypothses pour justifier la presence des troupes
trangres: inscurit, incompetence de la police locale,
(voir Politique /15)


Page 14


1 %., %&


"" """""" ~""








Mercredi 11 Aot 2004
H;ti pn Marche Vol XVITI No. 28


Mrah..V........ . 2 -.------ ..--- I .-- ........


ENVIRONMENT


Des spcialistes fixent 15 ans I'chance pour

HPN, 7 Aot Des spcialistes la dtion tle d 'H d'nergie, selon M. Mose. Toutefois,
fixent 15 ans-l'chance pour la lla dsertification total d a t i l'cosystme hatien aspire toujours
dsertification total d'Hati, selon un reprsentant de Care-Haiti. drivs. l'adoption de measures plus efficaces de la part de tous les
Cette institution intervient, entire autres, dans le domaine de De surcrot, les rchauds (cuiseurs) acteurs nationaux et internationaux.
l'nergie en Haiti. -utiliss par les mnages occasionnent une perte Une prise en charge responsible des problmes
Robenson Mose a prsent la destruction systmatique d'nergie de l'ordre de 85%, a fait remarquer environnementaux n'exclut pas l'application de measures
des resources ligneuses d'Hati come un chronique d'une mort l'intervenant avant de poursuivre que dans la drastiques ; cela, pour la survive de la population hatienne...
annonce de l'cosystme de ce pays. Il a indiqu que vu le rythme conversion du bois en carbon 60% de l'nergie Qui a dit aux grands maux, les grands remdes "
avec lequel s'effectue la dforestation, des spcialistes prvoient ncessaire est gaspille. Esprons que ce sujet vital fera figure d'enjeu lectoral -
" la dsertification total d'Hati d'ici 15 ans si les autorits La Care s'est investie dans la promotion sans dmagogie aux prochaines competitions.
locales n'adoptent pas les measures qui s'imposent. d'un nouveau rchaud permettant de rcuprer 40%
En 1956, 20% de la superficie d'Hati tait couverte
d'arbres; en 1978, elle est passe 9% ; et en 1989 elle a chut QUI PROFITE L'OCCUPATION?
2%. Aujourd'hui, seulement 1,44% de notre superficie est encore
constitute d'espace vert, s'est inquit le gestionnaire. Le plus
aconstitue 'est qpace ver, est iquie es autorit n'arrive (Politique ... suite de la page 14) L'avarisme conomique de certain leaders
renverser la situation invalidit et corruption de l'arme politiques de la classes moyenne les pousse toutes sortes
Le taux de reboisement est quatre fois infrieure national. Les forces internationals sont arrives, de compromise et mme certaines compromissions. La
celui du dboisement. En clair, pour quatre arbres coups nous l'inscurit n'a toujours pas cess. Le dsarmement classes moyenne par l'intermdiaire de certain dirigeants
en plantons ementn re s fait encore attendre. On parole dj de viol Guides politiques que l'on croyait srieux, a largement contribu
en plantons seulement un", a rappel le cadre de la Care-Hati, a par leur esprit de lucre, certain leaders politiques et contribute encore au- sous-dveloppement du pays, en
prcis M. Mose. Annuellement, les Hatiens dtruisent plus se sont comports en de vritables dealers prts partageant le project de la bourgeoisie en catimini. Au sein
de 4 millions de tonnes mtriques d'arbres des fins nergtiques. ouvrir leur comptoir pour encaisser les dividends de l'lite intellectuelle, nous avons identifi une


Robenson Mose a justifi l'intervention de la Care
depuis 1995 dans les technologies de conservation et de
substitution nergtique partir du constat que plus de 71%
des besoins en nergie en Haiti taient satisfaits par le bois et ses








BBou rress Co.


Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139.
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 FlatbushAve.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompno Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


de la politique no-librale.
Le phnomne n'est pas nouveau. Suzy
Castor, dans sa thse de Doctorat, rapporte le mme
comportement pendant la priode de l'occupation:
"De fait, les couches dirigeantes pensrent que les
conqurants, mme en pitinant les masses
ignorantes et misrables, les aideraient amasser
des fortunes stables dans un climate de paix. L'lite
donna comme prtexte sa haine du dsordre, les
pertes matrielles et humaines subies lors des
insurrections, son amour de la stability. Mais sa
collaboration loin d'tre patriotique avait un contenu
de classes, comme le rvle la composition de ce
group de collaborateurs. On y retrouvait
essentiellement : les politicians traditionnels.
Les forces d'invasion qui causent encore
des ravages en Haiti se sont maintenues sur la base
de l'ambition incontrle, de la mauvaise foi et de
la tradition d'une foule de politicians assoiffs de
gloire ... qui veulent battre monnaie et s'enrichir aux
dpens du people, spculant sur le malheur de la
Rpublique d'Hati."
La conjoncture politique hatienne actuelle
prsente les mmes symptmes qu'en 1915. Elle est
la rsultante de la gloutonnerie d'une lite politique
avide de sous. Elle fait fi des problmes nationaux
et ne tient qu' ses intrts personnel et son bien-
tre. "L'anne prochaine, la saison des papillons
de la St. Jean, aprs limination, s'il n'en reste qu'un,
on verra qui." On aura au Palais National un dlgu
de la bourgeoisie hatienne, i.e.-sa doublure tire d'un
reprsentant ignorant, hbt et docile de la classes
moyenne qu'elle croit pouvoir mener sa guise,
comme on se l'imaginait avec Jean-Bertrand
Aristide.


bourgeoisie de fonctionnaires. Certains lments de la
classes moyenne n'ont aucune conviction politique relle.
Ils prennent toutes les couleurs politiques afin de
sauvegarder leurs salaires. Quel que soit leur niveau dans
la function publique, une simple rvocation suffit pour les
faire tomber de leur pidestal. Quelle que soit la fortune
amasse en un temps record, on les retrouve sur le grabat
sans un sou. Ils passent tout le printemps de leur ascension
politique et social chasser les belles femmes sans jamais
penser la priode de la vache maigre. Souvent ils coupent
le pont avec les membres de leurs families immdiates pour
mieux assurer leurs conqutes conomiques et leurs
promotions sociales. Ils affichent un mpris peine voil
pour la masse laquelle ils refusent de tendre la main.
Les intellectuals de
la classes moyenne ne se lancent presque pas en
affaires et parfois n'y pensent mme pas. La politique
devient la profession la plus lucrative de notre lite
intellectuelle verse dans le verbe creux et la flatterie. Ils
demeurent l'afft des moindres agitations du Palais
National pour redorer leur blason. Ils deviennent de
vritables Pakapala, des camlons sans quality ni dignit.
Ils refusent de comprendre que mme les mdicaments les
plus efficaces ont leurs dates d'expiration. A partir d'un
ge certain, il faut se retire de la scne politique. L'exemple
le plus convaincant de ce sicle c'est Mister Clean. Comme
le cube Maggi, il est associ toutes les sauces politiques
sans prouver aucune honte. Comme la '
pile DURACEL, certain leaders politiques font montre
d'une resistance et d'une tmrit ingales. On les voit
dj en train d'astiquer leurs lunettes et ajuster leurs vestes
pour reformuler leurs ternelles candidatures, sous l'gide
de la Maison Blanche.
Quelle misre! Le people hatien est toujours cocu.
Il est sacrifi l'autel des ambitions personnelles de nos
lites qui profitent toujours de l'Occupation.


8772 .2 N.E 2 me AvenJue

Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Money Oider


* CD'S (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Page 15


i =


Ili


1


1








I DEBATE I


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Ferments Idologiques de Transition
Gabriel Nicolas, Ph.D. dpart
Dr Camille D. Sylaire & L'EVEIL DE LA CONSCIENCE NATIONAL l'inutili
Aot 2004 .-.d... Ap- F- A


Du dpart de Duvalier en 1986 celui
d'Aristide en 2004, la communaut international
a pes de tout son poids sur la crise hatienne de
nation. Il parat vident que la prise en compete
d'un tel rle devrait nous aider mieux center les
diverse tapes et les multiples expressions de la
crise. Toutefois, l'occultation qu'effectuent des
voix locales rputes autorises, des facettes les
plus sombres de cette presence embarassante qui
se manifeste deux fois de trop l'intrieur d'une
seule dcennie, est constitutive des ferments
idologiques de cette transition.
Droit ou devoir d'ingrence, presence
amicale gnreuse et mme incontournable, autant
d'lments amalgams d'un discours qui
s'empresse de taxer toute vision d'inspiration
endogne/patriotique, quant la construction


consensuelle d'une issue la crise, de dmagogique ou encore de
faux nationalism. C'est bien entendu dans ce context idologique
qu'il faut situer l'apprhension qu'prouvent certain cnacles
d'intrt, en manque d'autonomie de pense et d'action, l'gard de
toute dmarche dpourvue de ruse et franchement consensuelle de
resolution de la crise. Et pour cause, un grand dbat national, en
autant qu'on souhaite le revtir du manteau de l'authenticit, ne pourra
s'empcher d'tre travers par le fil d'Ariane d'un fructueux corps-
-corps avec nos traditions, notre culture, nos savoir-faire, nos
institutions. Or, ce corps--corps rgnrateur, sorte de terreau
manifeste pour un veil de la conscience national, contredit toute
tractation techno-populiste trique visant au fagotage anti-national
des aspirations du pays profound.

Les interrogations d'une mise en place
Les ferments idologiques qui travestissent la saisie de cette phase
de la cruise, engage partir du dpart d'Aristide, font carrment fi


des cls de l'histoire politique rcente. Ce type
de message, tel qu'introduit sous le coup d'une
nouvelle mise sous tutelle du pays, serait-il
solidaire de l'existence, loin de nos cocotiers,
d'un certain agenda de l'international?

1- A propos, ne faudrait-il pas remonter au
ballon d'essai lch en 2003 par le Ministre
Paradis du Canada, relatif une decision de
l'international de mettre Haiti sous tutelle
des Nations-Unies?,

2- Dans la mme veine, que penser de la
declaration du Secrtaire Gnral de l'ONU,
Koffi Annan, lorsqu'il voqua possibility de
mise sous tutelle d'Hati pour environ dix
(10) vingt (20) ans?

3- Par ailleurs, la presence des Marines pour
prcipiter l'pisode du dpart d'Aristide, ne
traduit-elle pas une volont politique
caractrise de faire avorter les solutions
alternatives apparemment conues
l'intrieur du pays et en particulier
l'alternative locale des militaires
dmobiliss? Comment donc interpreter les-
propos tenus par Collin Powell, peu aprs le


AVI ELEKSYON
Asanble Stifikasyon Vot Miami-Dade lan pral reyini nan Biwo Sipviz Eleksyon
an nan 2700 N.W. 87 Avenue, Miami, Florid. Asanble Stifikasyon Vt yo ap reyini
nan dat kap swiv yo an preparasyon pou dirije Eleksyon Prim yo ak Eleksyon Espesyal
yo ki pral fet 31 Dawout 2004. Epi tou, Vil Palmetto Bay ap patisipe nan pwosedi sa yo
nan pwosesis pou mennen eleksyon espesyal minisipal jou 31 Dawout lan.


DAT
Vandredi, 13/08/04
7:00 am 5:00 p.m



Samdi, 14/08/04
10:00 am 5:00 pm


Vandredi, 27/08/04
2:00 pm 5:00 pm


AKTIVITE

S:Ts Lojik ak Presizyon sistm manyen ekran ak sistm eskan optik lan
ki pral svi pou vote pi bon yo, biwo vt yo ak bilten vt sou papy yo
2. Deziyasyon yon manm Asanble Stifikasyon ki.pou prezan pandan rs ts
Lojik ak Presizyon an

1.Kontinyasyon Ts Lojik ak Presizyon sistm manyen ekran an ak sistm
eskan optik ki pral svi nan lokal biwo vt yo, jan li neses


1.Ts Logik Presizyon sistm eskan optik anvan kont ki svi pou bilten
vt sou papye yo
2.Stifikasyon bilten vt moun ki pap la yo ki sipozeman pa valid yo
3.Kmansman pwosesis ak ouvti bilten vt moun ki pap la yo
4.Deziyasyon yon reprezantan Asanble Stifikasyon ki pou sou plas pandan
ouvti ak pwosesis bilten vt moun ki pap la yo


Samdi, 28/08/04
8:00 am jiska Madi 08/31/04 1.Kontinyasyon ouvti ak pwosesis bilten vt moun ki pap la yo, jan li neses
2.. Kmansman pwosesis diplikata bilten vt yo jan li neses


Madi, 31/08/04
4:00 pm jiska Fin





Mkredi, 01/09/0
4:00 pm 6:00 p









MIAM
BZHiSHH


1. Kontinyasyon stifikasyon bilten vt moun ki pap la yo
2.Kmanse ak pwosesis bilten vt pwovizwa yo
3.Diplikata bilten vt jan li neses
4.Rasanble rezilta yo
5.Ts lojik ak presizyon sou sistm Eskan optik apre kont bilten vt moun
ki pap la yo ak bilten vt pwovizwa yo

1.Finalize pwosesis yo, si sa neses
2..Stifikasyon rezilta yo


Tout reyinyon sa yo ap ouv a piblik la. Pou yon entprt an siy pou moun soud
oswa ankenn lot aranjman tanpri rele 305-499-8403 omwens snek jou davans.
Dapre Seksyon 286.0105, Lwa Florid yo, yon moun ki aie an apl pou nenpot
desizyon Asanble Stifikasyon an te pran sou yon sij diskite nan yon reyinyon,
pral bezwen yon anrejistreman pwosedi an ki vie di se pou moun sa a asire li ke
anrejistreman pwosedi yo ft mo pa mo.

Constance A. Kaplan

Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade


d'Aristide,
t vues
A.do H'U,'?t;.l


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon R-812-04 Konte Miami-Dade, adopted pa
Asanble Komisyon Konte Miami-Dade, Florid, jou 22 jen 2004,
yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap fet le 31 dawout 2004,
pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka
apwouve oswa dezapwouve pwopozisyon sila a:
Kestyon Konte an
Amannman nan Konstitisyon Miami-Dade konsnan sal ak
manda Komisyon Konte yo
Pou ankouraje plis moun de bon fwa vini poze kandidati
yo, ske Komisyon Konte yo pa dwe resevwa sal anyl
$6,000 ki te etabli an 1957 la ankb, men resevwa
depreferans sal ki met anplas pa yon Fmil Legal Eta
baze sou popilasyon an ki itilize pa lot konte Florid yo,
enkli Konte Broward (aktylman anviwon $84,213), epi
ske Komisyon yo dwe limited a kat manda konsekitif
(youn dy lt) de katran chak apati de eleksyon
Komisyon Konte 2006 la?
WI 161
NON 162
Tout vot kalifye ki abite nan Konte Miami-Dade lan va elijib
pou vote WI oswa NON sou kesyon sila a.
Tout biwo vt ap ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswa jou
eleksyon espesyal sa a. Eleksyon espesyal sa a va ft dapre lwa
general sou eleksyon ki etabli pou eleksyon espesyal yo ak tout lot
rgleman ki gouvne Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade.
Constance A. Kaplan
MIAM Sipvis Eleksyon
fl- .Konte Miami-Dade, Florid


Page 16


4- Dans un mme ordre d'ides, 200 ans aprs 1804,
des forces militaires franaises ont cantonn
provisoirement aux Gonaves, lieu sacr de
l'indpendance national et au Cap-Hatien,
l'ombre de Vertires! Hasard ou providence? Ruse
de l'histoire ou gnrosit symbolique d'une tutelle
annonce? Ah! Symbole, symbol, que nous veux-
tu?

5- Alors que le Prsident Provisoire est trs vite nomm
dans le plus strict respect des prescrits de l'article
149 de la Constitution, pourquoi l'accouchement
d'un Premier Ministre survient-il comme dans un
tour de passe-passe, dans la fume artificielle du
prestidigitateur, d'o sont sortis les "trois noms
magiques" qui par un coup de baguette ont
enclench, tambour battant, le "processus-sans-
consensus"?

6- Aprs le dpart d'Aristide, pourquoi la mise sac
et le pillage systmatique du "bord de mer" et
d'autres zones abritant des activits commercials
et industrielles ont-ils t tolrs par les forces
trangres durant toute une semaine? Est-ce parce
qu'il y a une lite dite "rpugnante" sanctionner,
afin d'en faciliter la mise au pas ou encore la
substitution?

7- D'un mme souffle, une presence opportune, peu
aprs le 29 fvrier Port-au-Prince des militaires
dmobiliss, pour protger les vies et les biens,
n'aurait-elle pas contribute court terme faire
chec aux pillards? Dans ctte perspective,.
comment expliquer l'empressement avec lequel les
forces de tutelle ont dcid de neutraliser les
militaires dmobiliss, alors que les gangs arms
semblent avoir t l'poque le cadet de leurs
soucis? Les puissances tutrices avaient-elles accord
une priority absolue la stabilisation de la tutelle au
dtriment de la protection des vies et des biens?' Les
nouvelles autorits locales ont-elles t amenes
supporter une telle option?

8- En outre, qu'est-ce qui aurait motiv l'octroi par les
bailleurs de fonds internationaux de plus d'un (1)
milliard de dollars, un gouvernement provisoire,
et sans consideration aucune pour les arguments
avancs par le pass, contre de telles libralits, en
regard de notre faible capacity d'absorbtion de
l'aide?

9- Finalement, il y a-t-il vice de fond dans la formule
de creation de l'actuel CEP? Le pays peut-il computer
sur l'impartialit des membres rputs partisans de
ce CEP? Quand aux scandals qui foisonnent au
CEP'- traffic, corruption le corps des lecteurs a
le droit d'exiger que toute le lumire soit faite. Et
quand exigera-t-on un rel certificate de bonnee vie
et moeurs", ou de notabilit, pour tout postulant
une function de responsabilit engageant la nation
toute entire?

Les dessous d'une parole occultante
Le discours idologique qu'il convient de dvoiler
ici, plonge ses racines dans une source externe et prend
forme dans un environnement interne. Au plan externe,
on peut tout d'abord identifier certaines pistes de
rflexion. Pour l'international, la tutelle dans les faits et
sur le long terme d'Hati semble constituer de plus en
plus un aboutissant. Hati, fille rebelle de la phase initial
de la mondialisation de l'Occident par la dynamique
colonial, devrait semble-t-il tre emmene de gr ou de
force participer comme il se doit la phase moderne et
ultime du mme processus. Aussi, faut-il envisager de
matriser ou d'carter certaines forces sociales non
incorpores au project" Citons, une classes politique
traditionnelle qualifie d'anachronique, une lite
conomique non competitive traite de rpugnante, des
dtenteurs d'un savoir critique non infods au srail de
la pense unique (no-librale) et vite assimils l'anti-
progrs; enfin des membres d'une arme dmobilise
don't le sens tactique au combat est peru par d'aucuns
comme une menace l'exercice de leur monopole sur
les forces de coercition du pays, durant une priode
lectorale sensible.
Au niveau interne, la mode est la technocratie. St.
Simon qui, de manire heureuse, a su soulign le primat
du savoir et de la technique sur l'volution social,
n'aurait certainement pas reconnu cet idal rationnel, si
cher au 19me sicle, dans sa version tropical hatienne
de 2004. Disons tout.de.suite que l'approche
technocratique ne saurait faire fi, ni de la ralit endogne
du pays qu'elle envisage de transformer, ni d'un certain
(voir Eveil / 17)


iisyon





34
m


I -- '


crconstances e t








Mercredi 11 Aot 2004
U-t; en Mlrche VAl YVTTIII Nn 29


Page 17


SSANTE & POPULATION


Solidays, un bel exempt
Bernard Srant Les sances de formation sur les
special de CECOSIDA IST/VIH/SIDA que j'ai reues Paris ont
t marques par un plaisir d'apprendre
lys est un bel outil davantage sur le SIDA. Le plaisir est le
pour mobiliser les corrolaire de l'apprentissage approfondi
t l'pidmie du Sida. dans un domaine de la connaissance. A
r de Solidarit Sida, Luc Solidarit Sida, plusieurs organizations
ses exriencesavec venues de plusieurs points du monde ont
ge ses experiences avec vcu intensment ce plaisir d'apprendre
enues de pa le monde. durant des semaines.


Ferments Idologi<
(Eveil ... suite de la page 16)
capital savoir/comptence
parfaitement intgr ce vcu. Mme au
pire des cas, la technocratie ne saurait
lgitimer ni le copinage national ou
international oeuvrant dans l'optique d'un
positionnement conomique et politique de
secteurs locaux intresss, ni le jeu
d'limination de certain acteurs socio-
politiques pralablement marqus pour
exclusion.

Contexte de transition et I'eveil de
la conscience national
La parole critique du pouvoir d'hier se
serait-elle mue en apologize du pouvoir
d'aujourd'hui? Ces temps derniers, il est
fort instructif de se mettre l'coute du
silence des non-dits qui tentent de taire les
vraies options de sortie de cruise, celles qui
interpellent le fond et le mystre des choses;
comme quoi, les choix fondamentaux
concernant l'avenir de notre socit ne
seraient plus du resort de l'hatien. Alors,
semble-t-on nous dire, supposons le
problme rsolu et concentrons nous sur
l'accessoire, les dtails techniques, l'apport
financier externe, etc.
Le dpart d'Aristide, tel que le pays l'a
vcu et l'enchassement de l'quipe de
- transition, telle que la socit l'a constat,
ne rsolvent en rien nos problmes
structures fondamentaux. Tant s'en faut.
Toute la problmatique de refondation de
notre pays demeure plus que jamais


mI*


ques de Transition

d'actualit. Ainsi, le simplisme et les
connotations anti-histoires des slogans
techno-populistes ne participent point de la
formulation d'une issue la crise dans le
sens d'une refondation de la nation
hatienne via une vraie conference
national, hors des entiers battus peupls
des vieux clichs de la prdation
conomique, de la roublardise politique, de
l'exclusion social, d'une vision anti-
nationale de notre devenir.
Au moment ou des interrogations
fondamentales sur l'avenir d'Hati appellent
la rflexion, il est caricatural de faire
semblant de vouloir tout dpolitiser, au nom
d'une vision technocratique mal place.
Dans cette optique, les options d'apparence
ralistes, les choix rputs viables, sans
oublier les candidates prfabriqus rputs
branchess", pourront tre refils au moment
opportun. Mais c'est sans computer avec un
veil fulgurant de la conscience national
qui saura plus tt qu'on ne l'imagine,
brouiller les tours de cartes, dmasquer les
fausses sortie de crise et contrecarrer les
combines anti-nationales qui s'opposent
une restructuration du pays dans le sens des
intrts de nos diverse categories de
progrs. Il est rvolu pour Hati le temps
de "mettre une pice de drap neuf un vieil
habit", fut-elle cousue de fil d'or estim
plus d'un milliard de dollars. Il y a une
responsabilit national assumer, et la
responsabilit, c'est le prix payer pour


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


e de solidarity face au Sida


Claude I
Envoy
Paris
Solid
d'interpellation
consciences devan
directeur-fondatew
Barruet, a part
des associations v


BPfl


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be obtained through the
Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1s' Street, Suite 112, Miami, FL
33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package
below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County
Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website (www.miamidade.gov/dpm/
) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened
or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and
date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1t Street,
17" Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on thbid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with Conty Ordinance No. 98-106


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday September 1, 2004


6468-4/09-OTR-LW TRANSPORTATION SERVICES


7708-3/09-OTR


This contract includes Living wage.This contract
requires Insurance & Performance Bond.'
Cost $10.00
TOWING & DISPOSAL OF ABANDONED


PROPERTY Cost $10.00
This contract requires Insurance. This contract includes Bid Preference provisions for Certified Black
Business Enterprises (BBE's), Certified Hispanic Business Enterprises (HBE's), and Certified Women
Business Enterprises (WBE's). A pre-bid conference will be held on Thursday August 26, 2004 at 10:00
AM at The Stephen P. Clark Center, in conference Room 18-1, Miami. Attendance is rccommcnded.


Le partage d'exprience en atelier
a enrichi les participants. Pendant une demi-
journe, le directeur-fondateur de Solidarit
Sida, Luc Barruet, nous a permis de toucher
l'esprit de l'association qu'il dirige depuis
1992. Solidarity Sida a une formule simple :
Dpenser moins ou ne pas dpenser du tout
pour entrer davantage d'argent en vue de
le partager aux associations de par le
monde, notamment de l'Afrique, de
l'Europe, de l'Asie qui luttent dans le
domaine du Sida.

L'esprit de solidarity
Comment comprendre une tell
philosophie ? Tout tient, selon Luc Barruet,
dans la construction du discours. Je donne
aux autres le plaisir de donner Solidarit
Sida". Il explique que, depuis six ans, pour
l'organisation du festival Solidays, un
festival qui gnre au bas mot, chaque
anne, un million d'euros, la compagnie
Peugeot met gratuitement ses voitures la
disposition de Solidarit Sida. La
compagnie Total donne gnreusement son
essence l'association.
Pour conduire les vhicules, c'est
encore des bnvoles qui se mettent au
service de l'association. Ils sont au nombre
de 3,000. Le jeune bnvole qui est venu
chercher Saurel Beaujour et moi
l'Aroport de Oissy tait un jeune algrien,
Laid. Il s'adonne coeur joie sa mission.
Solidays a t vcu par les
associations comme un bel example de
Solidarity interassociatif. La chane de
solidarity s'est tendue longuement. Une
mosaque de professionnels : ingnieurs de
son', clairagistes, architects, peintres,
journalists, artistes, reprsentants des
secteurs privs et publics ont travaill avec
me pour donner l'occasion aux personnel
qui n'ont pas d'antirtroviraux d'en avoir
accs.
Plusieurs organizations africaines
brlent du dsir de rditer l'exprience des
Solidays dans leur pays. Luc Barruet a
soulign qu'il n'est pas facile de transposer


Pour clbrer 200 &ns

de Fiert, d'istoire et

de liberty,

Western Union prsente une srie de 11
tableaux honorant les hros qui ont contribu
faire de l'Indpendance d'Haiti une ralit, tout
en personnifiant l'ide L'union fait la force.















Sanite Belair
pouse, soldat, patriote.
Sanite Bel-Air naquit Verrette en
1781. Vaillant soldat, elle lutta pour
l'indpendance d'Haiti en 1804 aux cts
des plus puissants leaders militaires,
incluant son mari, aide de camp de
Toussaint L'ouverture. Considre comme
la figure fminine la plus important de la
guerre de l'indpendance d'Hati, Sanite
Bel-Air tait un soldat hatien qui fit preuve
d'une force impressionnante et de passion
pour son pays. Son courage fait d'elle un
example important de la participation
continue des femmes dans la lutte pour
une Haiti libre.



Western Union. Vous
rapprocher par tous
les moyens."





0 2004 We tem Union Holdings. Al Rights Reserved


-


IILaIl L1 cil IUvimul 111 c i Ui U y lu I N- z


-t- As-f, 1tr


1


'-~-- ~~-- -----~~


I


l'exprience de la France dans un autre
pays.

Solidays, une experience
tentante
CECOSIDA, VDH et ASON, de
leur ct, croient que c'est une experience
tenter. Arnoux Descardes du Volontariat
pour le Dveloppement Hatien voit dj
l'ide se matrialiser Port-au-Prince :
village associatif, attraction foraine,
troubadour, groups musicaux installs sur
de vastes podiums. Il voit aussi des troupes
de thtre, des milliers de jeunes dfiler
comme au carnaval devant les stands en
qute d'informations sur les IST/VIH/
SIDA.
Saurel Beaujour pense que ce
serait l'occasion d'interpeller nos dirigeants
pour dfendre les droits des Personnes
Vivant avec le VIH.
Les chos de Solidays ", depuis
Paris sont parvenus au president de
CECOSIDA, Roosevelt Jean-Franois. Il
s'entiche dj de cette trouvaille. Un tel
festival, selon lui, serait un outil
d'interpellation qui mobiliserait toutes les
nergies d'Hati. Associer les mondes de
l'art, du sport, de l'conomie, de la press,
bref, tous les savoir-faire du pays serait un
bel example d'engagement qui raffermirait
le plaidoyer de toutes les institutions qui
oeuvrent dans le domaine du SIDA.

Claude Bernard Srant
cbserant@cecosida.org
NB: CECOSIDA a pu participer aux
sances de formation de Solidarit SIDA
et au festival des "Solidays Paris
grce au support de Concern World
Wide








Page 18


r- A SI
jj wGluilu


Ai Sugiyama
Amelie Mausmo Solutions de la
Amy Frazier
Anastasia Myskina semaine passe:
Anna Smashnova-
pistolesi
Chanda Rubin X A ACMYNWXCZWMI G XPG
L.V .E O _O R W A IJP T F
Elena Bovina N FRINN L
ElenaDementieva IIHA D NND-RAH NEENI L
FabiolaZuluaga OYSNI NVDDLKQEUDD ARQ
Francesca BOAHR YJ IYIS LNMVT BGIOO
Schiavone AHLCMEV RHWLIYRZC POZLJN
Jennifer Capriati NYOSIATQ CI KYMUW .FI AUWL S E
JEPennerlapaOi EpAYISZHVl OAR IRX INR
Justine Henin- LP TL IHJ 1 HP 1 vY X ADX WUE
hardenne ESXTLIFSFAT S IFHQIAAV
Karolina Sprem BPF Bl[C ADXnSTFARHE MAC
KimClijsters OWKASIOSSA S I HKI OVRYF
Lindsay Davenport RRMYU IOEC UAN CRGZE H
Magdalena Maleeva TE I L N NC VUNWB AY HGX
MFIIIA SlIeeva P | AS; YN MSSD&EJNN VYVYOUY
MarnaSharapova SZAI VBA O.
Nadia Petrova MAJ GC F/ ROPNE ADYR ,N
PaolaSuarez BRUR F A J R AE R AN I L
Patty Schnyder Y OTMJ AMLE
SerenaWilliams CIBURABDNAHOFT IGMZGXWSMB
Silvia Farina Elia A EITNEMEDANEL RMAYFC 1 HT
Svetlana
Kuznetsova
Venus Williams
Vera Zvonareva


I Les Jeux de Bernard I


gf$jJ4/j!;jJ4,I l] iiiiJgV l'


Allez de AIGUES SOULER, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Bourreau de Prague -
2. Champion Note 3. Deviner -
4. Type d'isomre Matin -
5. Exclamation Californium Note -
6. Maison nordique -
7. Competition de sport d'hiver -
8. Maladie.


VERTICAL ____
1. Chanvre indien 2. Malicieux -
3. Einsteinium Tour (anglicisme)
4. Abbreviation franaise pour CD Rom Boisson -
5. Sport 6. Note 7. Inventas 8. Navire qui permit La Fayette de
rejoindre les insurgs amricains en lutte pour leur indpendance.


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Solutions de la
semaine passe:

RE VERE
REVERS
R E V IE R
RE VEES
REVUES
B E VUES
BL.!E 0.0. 1E.8
5.^...^^.


SOCABBIE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

D P

RNEl

I 0


Solutions de la semaine passe


SAULAIE


- rI7:P1~77~7


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
T1: 221-8567 / 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bo in Rveil en musique

6h30 -7h00 Au Pipirit chanitantr
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00 9h00 1V lodie IVMatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour

Mlodie Matin chaque samedi est anim par Fquire Raphal


10h00 Midi


12h00- 12h15


12hl5- 2h00


Le 1Disque de I'Auditeur
animation: Jacques Lacour

Le IV'Idi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime


2h00- 3h00 C'est si bon en chansonis-..
Emission de Chansons Franaises

3h00- 5h00 Le Bon Vieux Temips
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill


5h00


Le Jc,121rniai ce 5 THIeui. es


7h00- 8h30 iAm yor y Sabtor

8h30- 9h00 Soir Informations


10h00


9h00 et au-del


TNotre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits


Cavaliers, preniez
vos damies (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens

Chaque Dimanche: 10h Midi: Textes et Prtextes


avec Dominique Richez
Mlodie, c'est plus fort
en musique !


:J


E n bref ... (suite de la page 2)
Port-au-Prince, Me Joseph Lebrun. Cette audition a lieu dans le cadre des
prparatifs pour le procs, peut tre le 16 aot prochain, du numro 2 de I'ex-FRAPH,
group paramilitaire de la
premiere moiti des annes 1990. Exil en Rpublique
dominicaine, Chamblain, qui a particip activement aux derniers movements
arms contre le rgime Lavalas, a t condamn par contumaces la prison vie lors du
procs du massacre de Raboteau (1994).

Arrestation du prsum assassin de 2 policies
Demsley Milien, alias Ti Lou ", a t arrt par la police au course d'une
operation mene sur la route de Delmas, banlieue nord de Port-au-Prince. Evad
de prison lors des vnements du 29 fvrier 2004, Demsley, souponn d'avoir tremp dans
le massacre des deux
policies abattus Lalue le 15 juillet dernier, avait t emprisonn dans le cadre
de l'enqute ouverte autour du double assassinate, le 3 avril 2000, de Jean Dominique et du
garden de Radio Haiti Inter Jean-Claude Louissaint.

Attaque contre la residence de Jean Claude Bajeux
Selon un communique du Centre (Ecumnique des Droits Humains, dans la nuit du lundi
2 aot 3 heures du matin des coups d'armes feu ont t tirs contre la residence du
Directeur du Centre (Ecumnique des Droits Humains (CEDH), Monsieur Jean-Claude
BAJEUX, causant des dommages la barrire en fer de la proprit. La police de Ption-
Ville, immdiatement avertie, n'a pas pu envoyer de patrouille, mais dans la matine une
quipe est venue faire le constat des faits et des dgts.
On ne saurait prendre la lgre un incident qui prend clairement pour cible un dfenseur
des Droits Humains un moment o un effort national est en course pour faire fonctionner
la justice et mettre fin l'impunit.
Devant les menaces impliques dans cet attentat, le CEDH, ses affilis et ses partenaires
raffirment que de tels actes ne pourront empcher la construction d'un Etat de droit qui
permette tous les citoyens de s'exprimer et vivre dans le respect de leurs droits. "

Fusion prochaine entire les parties Ayiti kapab, KONAKOM, OPL et
PANPRA: 250 dlgus des 4 organizations se sont runis Port-au-
Prince
Dans un communique de press, les dirigeants nationaux et locaux des 4 organizations de
tendance sociale-dmocrate ont choisi de se fusionner pour crer un instrument politique
nouveau permettant, ont-ils dit, de faire de la politique autrement, de manire moderne et
efficace, dans le respect des valeurs rpublicaines et populaires. Ce future outil stratgique de
conqute du pouvoir se veut capable de rpondre aux exigences de la conjoncture actuelle,
aux exigences de l'avenir et de tracer les perspectives d'aspirations dmocratiques et sociales
rclames par la population, ont-ils fait savoir. Des resolutions ont t adoptes l'issue des
deux journes de travail. Les responsables nationaux, dpartementaux et communaux vont
approfondir ensemble leur travail au niveau national, dpartement et local en vue d'arriver
la formation du grand parti en fusion, indique le communique de press. AHP

Les militants Lavalas du Nord annoncent deux grandes
manifestations pour les 12 et 14 aot prochain
Les militants Lavalas bass dans le Nord ont annonc deux grandes manifestations pour les
12 et 14 aot prochains au Cap-Hatien pour rclamer le dpart des autorits intrimaires et le
retour physique du president Aristide. L'ancien maire de Milot, Mose Jean Charles, a fait
savoir que la manifestation du 12 aot s'branlera Milot o les anciens rebelles et les partisans
de l'ancienne opposition avaient tu, a-t-il dit, plusieurs personnel le 22 fvrier avant d'entrer
dans la ville du Cap. Selon Mose Jean Charles, la police a dj donn l'autorisation pour la
ralisation des deux manifestations. "

La Croisire Haiti 2004 touchera le Cap-Hatien le 19 aot prochain
Le bateau laissera New York le 14 aot prochain avec son bord 450 personnalits, don't
plusieurs membres du show business. A la tte de la croisire se trouve Ron Daniel, et en
front parties des personnalits tells que Harry Bclafonte et Dany Glover. Le musicien-
compositeur et producteul hatien, Jean Jean-Pierre, sera galement bord.
Le paquebot arrivera Labadie, dans le nord d'Hati, le 19 aot prochain. Les passages
dbarqueront au port touristique de Labadie qui a recommenc fonctionner et seront
transports en autobus Milot, via le Cap-Hatien. Mais aucune escale n'est prvue au Cap
Hatien. Les visiteurs seront emmens directement Sans Souci et la Citadelle
Christophe. Ils auront la possibility d'acheter toutes sortes d'objets d'art et d'artisanat dans
des stands qui seront installs pour la circonstance dans les jardins de Sans Souci.

Lancement d'une nouvelle organisation de droits humans
Une nouvelle organisation de defense des droits humans a t cre mardi Port-au-Prince,
Il s'agit du Groupe de Dfense des Droits des Prisonniers Politiques (GDP), compose de
parents d'anciens cadres et fonctionnaires de Fanmi Lavalas enferms dans les prisons. Parmi
les membres de cette nouvelle organisation, on compete l'poux d'Annette Auguste, Willrid
Lavaud, Mme Jacques Mathelier, Mme Amanus Mayette et Mme Ginette M. Privert. Cette
Organisation se donne pour mission de dfendre les intrts des prisonniers politiques travers
le pays et de mettre l'opinion publique au courant de toutes les violations des droits humans
commises par le rgime du 29 fvrier.


- I


t 11_4111:1~__41_11:1141


1


L








Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Page 19


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


SCHOLARSHIPS FUNDS ARE AVAILABLE :2000west"'g.ht> POU NOU SONJE


TO YOUNG HAITIAN STUDENTS

AND AFRICAN AMERICAN STUDENTS
t _______


Courtesy of :
Haitianpolitics@yahooGroups.com

If you are a college student
or getting ready to become one,
you probably already know how
useful additional money can be.
Our youth really could use these
scholarships. If you do not need it
pass it on...There are plenty of
money out there for Young Col-
lege Students. Try as many as you
can. You never Know!

1) BELL LABS FELLOWSHIPS FOR
UNDER REPRESENTED MINORITIES
http://www.bell-labs.com/fellowships/
CRFP/info.html>

2) Student Inventors Scholarships
http://www.invent.org/collegiate/

3) Student Video Scholarships
http://w w w.c hristophers. org/
vidcon2k.html

4) Coca-Cola Two Year College
Scholarships:http://www.coca-
colascholars.org/programs.html

5) Holocaust Remembrance Scholar-
ships: http://holocaust.hklaw.com/

6) Ayn Rand Essay Scholarships
http://www.aynrand.org/contests/

~7) Brand Essay Competition
h t t p : / / w w w
instituteforbrandleadership.org/
IBLEssayContest-2002Rules.htm

8) Gates Millennlum Scholarships
(maj or): http://www.gmsp.org/
nominationmaterials/read.dbm?ID=12

9) Xerox Scholarships for Students
http://www2.xerox.com/go/xrx/
about_xerox/about_xerox_detail.jsp

10) Sports Scholarships and Internships
http://www.ncaa.org/about/
scholarships.html

11) National Assoc. of Black Journal-
ists Scholarships '(NABJ) http://
www.nabj.org/html/studentsvcs.html

12) Saul T. Wilson Scholarships
(Veterinary) http://www.aphis.usda.gov/
mb/mrphr/jobs/stw.html

13) Thurgood Marshall Scholarship
Fund http:/www.
thurgoodmarshallfund.org/sk_v6.cfm

14) FinAid: The Smart Students
Guide to Financial Aid scholarships)
http://www.finaid.org/

15) Presidential Freedom Scholar-
ships : http://www.nationalservice.org/
scholarships/

16) Microsoft Scholarship Program
http://www.microsoft.com/college/schol-
arships/minority.asp

17) WiredScholar Free Scholarship
Search http://www.wiredscholar.com/
paying/scholarshipsearch/
pay_scholarshipsearch.jsp

18) Hope Scholarships &Lifetime Cred-
its : http://www.ed.gov/inits/hope/


19) William Randolph Hearst Endowed
Scholarship for Minority Students http://
www.apsanet.org/PS/grants/aspen3.cfm

20) Multiple List of Minority Scholar-
ships http://gehon.ir.miami.edu/financial-
- assistance/Scholarship/black.html

21) Guaranteed Scholarships
http://www.guaranteed-scholarships.com/

22) BOEING scholarships (some HBCU
connects)
http://www.boeing.com/companyoffices/
educationrelations/scholarships

23) Easley National Scholarship Pro-
gram http://www.naas.org/senior.htm>

24) Maryland Artists Scholarships
http://www.maef.org/

26) Jacki Tuckfield Memorial Graduate
Business Scholarship (for AA students in
South Florida)
http://www.jackituckfield.org/

27) Historically Black College & Uni-
versity Scholarships
http://www.iesabroad.org/info/hbcu.htm>

28) Actuarial Scholarships for Minority
Students
http://www.beanactuary.org/minority/
scholarships.htm>

29) International Students Scholarships
&Aid Help: http://www.iefa.org/

30) College Board Scholarship Search
http://cbweb l0p.collegeboard.org/
fundfinder/html/fundfind0l.html

31) Burger King Scholarship Program
http://www.bkscholars.csfa.org/>

32) Siemens Westinghouse Competi-
tion
http://www.siemens-foundation.org/>

33) GE and LuLac Scholarship Funds
http://www.lulac.org/Programs/
Scholar.html>

34) CollegeNet> '> s Scholarship Data-
base http://mach25.collegenet.com/cgi-
bin/M25/index>

35) Union Sponsored Scholarships and
Aid:http://www.aflcio.org/scholarships/
scholar.htm>

36) Federal Scholarships &Aid Gate-
ways 25 Scholarship Gateways from
Black Excel
http://www.blackexcel.org/
25scholarships.htm>

37) Scholarship &Financial Aid Hclp
http://www.blackexcel.org/fin-sch.htm>

38) Scholarship Links (Ed Finance
Group)http://www.efg. net/
link_scholarship.htm>

39) FAFSAOn The Web (Your Key Aid
Form &Info) :http://www.fafsa.ed.gov/>

40) Aid &Resources For Re-Entry Stu-
dents :http://www.back2college.com/>

41) Scholarships and Fellowships
http://www.osc.cuny.edu/sep/links.html>

42) Scholarships for Study in Paralegal
Studies


43) HBCU Packard Sit Abroad Scholar-
ships (for study around the world)
http://www.sit.edu/studyabroad/
packard_nomination.html>

44) Scholarship and Fellowship Oppor-
tunities
http://ccmi.uchicago.edu/schl l.html

45) INROADS internships
http://www.inroads.org/

46) ACT-SO bEURoeOlympics of the
Mind> ">A Scholarships
http://www.naacp.org/work/actso/act-
so.shtml>

47) BlackAlliance forEducational Op-
tions Scholarships
http://www.baeo.org/options/
privatelyfinanced.jsp

48) ScienceNet Scholarship Listing
http://www.sciencenet.emory.edu/
undergrad/scholarships.html

49) Graduate Fellowships For Minori-
ties Nationwide
http://cuinfo.cornell.edu/Student/GRFN/
list.phtml?category=MINORITIES

50) RHODES SCHOLARSHIPS AT'
OXFORD
http://www.rhodesscholar.org/info.html>

51) The Roothbert Scholarship Fund
http://www.roothbertfund.org/schol>

52)Haitian American Scholarship Fund
Inc: E-mail address: jmanu711 @aol.com
Tel: 305-970-2174

DISCOVER MIAMI

AK SOSYETE

KOUKOUY

AN NOU

DEKOUVRI

RICHES AK BLTE

VIL MIAMI-
SAMDI 4 SEPTANM nan
Little Haiti devan Carib-
bean Market Place la, se la
plezi-a pral bl. N'ap bloke
lari-a.
Aktivite-sa-a se pral youn
Kominote chase kwaze
kiltirl. Sa vle di Ayisyen
pral ka Panyl, Panybl pral
ka Jwif, Jwif pran nan Lib-
erty City ; Afriken
Ameriken pral nan Miami
Shores epi kontinye sou
Little Haiti, 5 kominote an
denmon pral espoze mizik,
yo, penti yo, dans yo, chante
yo, manje yo... kostim yo...
Seksyon Ayisyen-an ap
tout kole ak Caribbean
Marketplace-Libreri
Mapou. Si nou vie vann
manje osnon atizay rele
Libreri Mapou nan 305-
757-9922 Sponsored in part by the
Department of Cultural Affairs.


DAVERTIGE
Ak: Michel-Ange Hyppolite

Jenneralman, l nou palede Haiti
Littraire tout mounn ki ap suiv evolisyon
branch franse literati Ayiti a w Anthony
Phelps, Ren Philoctte, men yo pa toujou
sonje Villard Denis, oubyen ank defen
Roland Morisseau ak defen Auguste
Thnor ki limenm te plis ap feraye nan
mouvman sendikal anndan peyi a.
Ekip Ayiti Liter a te kmanse
feraye nan kmansman ane 1960 yo. Nan
epk sa a, se pa branch franse literati Ayiti
a senpman ki ta pe boujonnen mvy.
Te genyen tou eksperyans travay liter
Sosyete Koukouy anndan ekip ki te pote
non Mouvman Kreyl la. Sa vle di,
pandan Ayiti Liter ta pe travay pou
renouvle branch franse literati Ayiti a,
Sosyete Koukouy anndan Mouvman
kreybl, ta pe prepare teren literati kreybl
la pou li vin debouche sou eksperyans
imajis, ki ap depltonnen jounen jodia
anndan Sosyete Koukouy Monreyal la.
Konsa, nou kab di, nan
kbmansman ane 1960 yo tou de branch
literati Ayiti a ta pe prepare li pou li grand
bl. Ansbm, kritik literati Ayiti yo :
Maximilien Laroche, Max Dominique
elatriye rekont kokennchenn chanjman
ekriven Ayiti liter yo te vin pote nan
devlopman langay pwezi anndan branch
franse literati Ayiti a. Sepandan, siks
Ayiti Liter, se rezilta travay 5 powt li
yo. Pami powt sa yo te gen Villard Denis
(Davertige) ki rantre nan youn lt monn
depi dimanch 25 jiy 2004 ki sot pase a.
Villard Denis (Davertige) f
konesans ak domn atizay-bbl la depi
li te gen nf an. Se nan laj sa a fanmi li, ki
te remake misye gen don nan domn
atispent, te voye li suiv kou desen ak kk
lt branch nan domn atizay bbl la. Nou
ap ankouraje tout fanmi Ayisyen pou yo
aji menm jan ak fanmi Davertige yo. Yo
dwe ankouraje timounn yo epi sipote yo
nan tout aktivite ki kab svi pou devlope
talan natirl yo.
Pi devan nan lavi li, Villard
Denis te al etidye seramik nan Edikasyon
nasyonal ak Tiga. Davertige te kmanse
ekri pwezi depi li te gen 17 an. Premye
mounn li te fe li pwezi li se te defen
Roland Morisseau.
Soti sektanm 1960 rive fevriye
1961, li te ekri Idem, grenn liv pwezi li,
ki te repibliye plizy fwa nan mezon
edisyon Ayiti, an Frans ak Monreyal.
Idem se youn zv cheln nan branch
franse literati Ayiti a. Se ak grenn liv sa a
tou Villard Denis ( Davertige ) jwenn
kouwn siks li nan literati nou an.
Rodney St Eloi, responsab
mezon edisyon ki rele Mmoire d'encrier
a rapte nou Davertige te oblije vann youn
djip wilis li te genyen pou li ta kab fe
enprime Idem nan enprimri Thodore.
Malgre sa, kantite kob li te gen nan men
li an pa te ase. Konsa, Davertige te oblije
jete youn ka nan maniskri liv la nan tou
rego, sinon liv la pa ta pe kab pibliye.
Alaveite, pibliye liv nan youn
anviwonnman kote mounn pa renmen li
made anpil sakrifis. Se kalite sakrifis sa
yo leta ka evite ekriven yo l li deside bay
ot valab yo youn sibvansyon pou yo
pibliye liv yo.
Siks Villard Denis ( Davertige
) pa te rete senpman nan domn .literati,
misye te jwenn youn plas respektab nan
mitan atispent Ayisyen yo. Pouday, se
ak penso li li te viv. Sepandan, nou te
chwazi paledi pwezi Davertige, paske se
nan branch pwczi a nou kontre ak li pi
souvan. Si nou bezwen konnen pi plis
toujou sou lavi Davertige nou kab konsilte
youn sit entnt ki rele Michel-Ange Hyppolite
(Kaptenn Koukourouj)








L'EVENEMENT


Mercredi 11 Aot 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 28


Ronaldo le 18 Aot

au Stade Sylvio Cator
Les Brsiliens n'entendent pas faire
de cadeau aux Hatiens


HPN, 6 Aot Le president
brsilien Luiz Inacio Lula da Silva a
appel l'quipe brsilienne,'qui
s'apprte affronter Haiti en match
amical le 18 Aot. ne pas marquer
trop de buts contre le pays de la
Carabe, a rapport mercredi O Estado
de S. Paulo.
Lula nous a demand de
ne pas gagner par trop de buts d'cart
pour viter de spolier la rencontre ",
a confi au journal brsilien, Ricardo
Teixeira, le president de la
Confdration brsilienne de football.
Mais les champions du
monde, engags actuellement dans les
liminatoires de la Coupe du monde
de 2006, prennent apparemment la
rencontre au srieux, au risque de
dsobir Lula.
Le slectionneur brsilien
SCarlos Alberto Parreira a convi les
principles vedettes de la Seleao -
Ronaldo, Ronaldhino, Robertos
Carlos, Cafu et Dida dispute le


match amical de la paix contre Haiti,
le 18 aot Port-au-Prince.
Alberto Parreira a galement
appel les champions du monde Dida.
Roque Junior, Beletti, Gilberto Silva,
Edmilson, Lucio et Kaka, les nouveaux
champions sud-amricains Julio Csar,
Juan, Adriano, Renato et Edu parmi ses
18 joueurs.
La selection hatienne,
quoique 95e au dernier classement de
la FIFa et exclue des liminatoires
d'Allemagne 2006, n'a pas non plus
l'intention de se laisser faire. Ainsi la
Fdration hatienne de football aurait
refus une proposition brsilienne
d'aligner Ronaldo dans une selection
chaque mi-temps.
Le Brsil et Hati se sont dj
affronts deux reprises. En 1959 lors
des Jeux panamricains de Chicago
avec une victoire de 9-1 pour le Brsil
et en 1974, avec une nouvelle victoire
brsilienne de 4-0.


Le buteur du Real Madrid, le brsilien Ronaldo, durant un match amical
contre le Getafe Alicante, en Espagne photo EFE


VIVE LES VACANCIES!


En utilisant les services de CAM, la compagnie la plus rpute et la plus fiable
sur le march des transferts sur Haiti,
vous vous assurez que votre famille passe des vacances de rves.
Tout transfer effectu partir des USA ou du Canada jusqu' 5 heures P.M.
(le soir) a la garantie d'tre livr en moins de deux heures son destinataire
(pourvu qu'il/elle soit present la livraison).


Lorsqu'on veut le meilleur, on fait confiance au leader!

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale.


Notre difference c'est notre service!


Autoris par les dparlement bancaires de New York, New Jersey, Connectiut
.,' Rhode Island, Massachusetts, Washington DC, Georgie et Ronde
, ,
i" :':' .' : j : .'; ,


..
-''- -- '~.
: . '-~.

''
;,
::,,..... ~ ~
~i
~ ~i ~z q, iil


I ,'..,*
I:-4 ,...,.


Mlllodie;
i 03.3FM
Port-.u.Pdnce
Haei

Avec
Mlodie FM
la Vi n est
plus la mgme






MS-
L~t~Io clsique

10ai berne
1~tee t. :-:-

D~es avec
DaEtinmq o e


-
Duiid et CIaM"




cb ib in






Janmqpbred
jwi. Aumwwud





.10-
libemes


Page 20


IT




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs