Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00218
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 14, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00218
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 14 au 20 Juillet 2004 Vol. XVIII No. 24WP' 1
a.- ,.Il


l 1L'espoir des


Hatiens repose au pied de R a lio

PORT-AU-PRINCE, 5 Juillet, (The Guardian) -Une Dans les derniers mois du rgime Aristide,
rencontre amicale entire l'quipe national d'Haiti et celle du des leaders d'escadrons de la mort ont mont une
Brsil pourrait apporter 90 minutes de stability un pays opposition arme contre sa prsidence, alors que des
encore en proie la violence, gangs de jeunes des bidonvilles, loyaux au president,
Dans les quatre mois depuis le dpart pour l'exil du ont terrorism ses opposants politiques. Quand Aristide
president Jean-Bertrand Aristide, une seule force trangre a est pati, les gangs se sont vanouis dans la nature,
montr le potential de runir le pays l'quipe national du en important leurs armes.
Brsil. Une demonstration de Ronaldo au stade de
Ce n'est pas une exagration de dire que le football Port-au-Prince contribuerait srement reliever le
brsilien fait parties des idoles dans ce pays. A ct de Jsus et moral. Mais il faudra certainement beaucoup plus
Marie, l'un des quelques mortels qui ont leur portrait sur les pour faire disparatre les pistolets de la politique
tap-taps c'est Ronaldo. hatienne.
Le mieux que puissent esprer les casques bleus des A un niveau symbolique et moral, le jeu
Nations Unies qui ont pris rcemment la relve des troupes brsilien pourrait avoir un certain impact dit
amricaines, franaises, canadiennes et chiliennes, c'est Maurepas Jeudy, un porte-parole de Intermom, la
pouvoir tenir spares les factions pro et anti-Aristide. Mais branch espagnole d'Oxfam. Mais ces gangs sont
quand les Brsiliens joueront un match de football contre Hati constitus de jeunes garons qui n'ont rien part leurs
en Aot prochain, ces divisions entire Hatiens s'vanouiront armes. Ils ne dsarmeront pas, parce que, le feraient-
pour au moins 90 minutes, selon un article du journal ils, qu'il ne leur resterait plus rien. "
britannique The Guardian. Rien, c'tait le sort de la majority des
Les troupes brsiliennes, qui forment une grande Hatiens avant le dpart d'Aristide, pursuit Le
parties de la force de l'ONU, sont arrives en Hati le mois Guardian. Mais d'une certain faon, leur situation
dernier apportant en cadeau un miller de ballons de football a empir. En mai dernier, des inondations ont fait
pour les enfants hatiens. 2.600 morts ou disparus en Hati, exposant aussi un
Le president brsilien Lula da Silva a promise tat de dsastre cologique.
d'assister la rencontre. Mais pour avoir un ticket Les prix des products de base ont grimp en
d'admission, chaque fan doit dposer une arme l'entre. flche.
C'est un effort pour concilier l'imagination au Le riz est pass de 4 dollars lOdollars"
dsarmement, dans un pays dchir par la violence et avant dit Anne-Marie Viyesse, 33 ans, qui a trois enfants
tout par la misre: et en attend un autre. (voir Ronaldo / 2)


HaIti et la Caricom


Le Premier ministry intrimaire Grard Latortue recevant les Ministres de la Dfense du
Brsil, du Chili et de l'Uruguay don't les troupes participent la mission des casques bleus
de l'ONU en Hati (MINUSTHA) photo AFP


Plus qu'un diffrend,


une difference ...


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 10
Juillet Plus qu'un diffrend
politique, il existe une difference
de fond entire Hati et la Caricom.
La communaut des pays
de la Carabe (CARICOM) se
partage un space gographique
(la Carabe), une langue
(l'anglais), un heritage: ex-
colonies britanniques ou
Commonwealth, et
aujourd'hui une
philosophie, la mme
ni- -;- I


que les pires
fondateurs de la nation
hatienne: l'Union fait
la force.


UN DILEMME

Dsarmer qui? P.6

Dsarmer l'autre ...

15e conference sur le
sida: Appel une plus
forte mobilisation p.io

Enfants hatiens de parents morts du sida
photo Tli/',ti


Au dbut un simple petit
march commun regional, la Caricom
a largi ses ambitions en rponse la
mondialisation conomique, nouvelle
version du capitalism conqurant, qui
met les nations du monde, grandes et
petites, devant la ncessit de mieux
s'organiser pour survive.
Face la constitution des
grands blocs, Union europenne, Alena
(Etats-Unis Canada Mexique),
(voir Caricom / 4)

Hati en Marche


_____________________________________________ I


Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
ne publication Elsie and Marcus Inc


-12.
-r
n
jf-:









I EN PLUS ... I


Mercredi 14 Juillet 2004
Haiti en Marche Vol. XVIIl No. 24


L'espoir des Hatiens


repose au pied de Ronaldo


(Ronaldo ... suite de la lre page)
Elle survit, dit-elle, grce la
prire. Il n'y a ni nourriture, ni travail. "
La principal amlioration depuis
le dpart d'Aristide est un moderato dans
la spirale de violence qui, en fvrier
dernier, avait forc Mme Viyesse s'enfuir
dans la montagne avec ses enfants.
Il y a aujourd'hui plus de 2.000
soldats de l'ONU en Hati et un
gouvernement expdiant les affaires


Ministres de la Dfense (de la droite) du
president par interim Boniface Alexand
en Haiti dans le cadre de la Mission

courantes. De nouvelles lections sont
prvues pour novembre 2005.
Cependant en dehors des
loyalistes purs et durs du parti Lavalas, il
n'y a cette fois pas de clameur populaire
en faveur d'un retour d'Aristide.
Mais il n'y a pas non plus
d'affection populaire ou aucune sorte
d'identification avec le gouvernement
intrimaire, qui a remplac Aristide. Le
nouveau pouvoir n'a pas d'argent ni
autorit, et peu de lgitimit en Hati ou
l'extrieur.
Pendant le dernier week-end, la
Communaut carabe (Caricom) discutait
encore savoir s'il faut reconnatre le
gouvernement de transition hatien.
Nous avons arrt le glissement
vers le chaos, mais la situation est toujours
prcaire dit Jean-Claude Bajeux,
responsible du Centre ocumnique des
droits humans qui a fait champagne pour
la chute d'Aristide.
Nous"avons conscience que
beaucoup sont en colre et que beaucoup
ont des armes, et que le gouvernement ne
peut mme pas payer les employs de
l'Etat. Il n'y a pas un seul problme que
ce gouvernement peut rsoudre
aujourd'hui sans l'aide
international ""dclare Bajeux.
Selon un diplomat, le
problme avec Hati est qu'il n'y a pas
d'institutions. Ce gouvernement existe
seulement sur le paper. "
C'est une situation trs delicate
parce qu'il y a beaucoup d'armes en
circulation et tout peut arriver n'importe
quel moment dit Pascal Robert,
inspecteur de police Saint Marc.
Si quelque chose arrivait, nous
ne serions pas prpars affirme-t-il.
Le 11 fvrier dernier, lors de la
dernire visit dans cette ville du reporter
du Guardian, un gang pro-Aristide
surnomm Bale Wouze avait peine repris
le contrle de Saint Marc et poursuivait
les supporters du gang rival, proche de
l'opposition, Ramicos, incendiant et tuant.


Une semaine plus tard, Aristide
avait fui le pays. Certains membres
minents de Bale Wouze ont t brls vif,
crit le Guardian, et d'autres tus coups
de machette. Ceux qui n'avaient pas fui,
ont t arrts. Mais beaucoup sont depuis
revenues, ils garden la tte basse.
A Saint Marc, la stability relative
qui rgne aujourd'hui n'est ni un
consentement ni un consensus, mais un
mlange de fatigue de combatants qui


Chili, du Brsil et de l'Uruguay avec le
re lors d'une visit la semaine dernire
de stabilisation de l'ONU photo AP
sont rests trop longtemps sur le pied de
guerre, de dsillusion cause de la
persistence des problmes, et enfin la
presence des troupes internationales.
Beaucoup d'espoir repose sur une
conference des bailleurs de fonds qui aura
lieu Washington le 20 juillet prochain.
Mais avec le peu de reprsentativit du
gouvernement, et son peu de contact avec
les organizations locales, beaucoup
craignent que la conference n'adresse
plutt les intrts de la communaut
international que les besoins des plus
pauvres d'Hati.
Politiquement, Hati peut tre en
voie de devenir un Etat ingouvernable,
mais conomiquement il est aujourd'hui
un modle de libralisme conomique,
avec abaissement au maximum des
barrires douanires, et aucune protection
pour les industries locales.
I y aura beaucoup de rapports
prpars par les consultants du FMI et de
la Banque mondiale dit Maurepas
Jeudy."" Mais ils n'ont aucune intention
de prendre en compete nos priorits
nationals, ce que je vois. "
"Notre problme principal, c'est
trouver manger. C'est ce qui conduit
l'instabilit environnementale dans les
rgions rurales, et c'est ce qui conduit
aussi l'instabilit politique dans les zones
urbaines ""raisonne"encore Maurepas
Jeudy.
Selon un diplomat, "la
difference entire l'intervention trangre
d'aujourd'hui et celle'd'il y a dix ans (en
1994)'est que cette fois il n'y a aucun
espoir dans le pays. "
Le pays est infect par le
cynisme tous les niveaux. Il n'y a aucun
sens d'un but atteindre, L'ide que ce
don't ce pays a besoin en ce moment ce
sont des lections, cette ide est une pure
farce dit ce diplomat non identifi.

(Article paru dans The Guardian,
5 Juillet 2004)


Page 2


Pour mieux suivre
la Copa America
TNH /Tlvision Nationale d'Hati
Mlodie 103.3 FM


I -- ~_- - ~-
i


Arrive en Haiti ce mardi d'une dlgation ministrielle de la
CARICOM ...
A l'issue de la reunion des chefs de gouvernement des pays membres de la CARICOM, qui
s'est tenue du 4 au 7 juillet la Grenade, il a t dcid de fixer des conditions pralables
la reconnaissance definitive du gouvernement intrimaire d'Hati par l'organisation
rgionale, don't la liberation de l'ex-premier ministry Yvon Neptune et le dsarmement des
ex-rebelles. La CARICOM a aussi propos l'envoi en Haiti d'une dlgation qui serait
compose de 5 ministres des affaires trangres des pays membres pour une valuation de
la situation, en vue de la rintgration officielle d'Hati dans la communaut carabe.
Ces nouvelles conditions ont fait pousser les hauts cris par la nouvelle quipe au pouvoir et
ses allies dans l'ancienne opposition anti-Aristide, celle-ci accusant la Caricom de
continue faire le jeu de l'ex-prsident.
Cependant, on attendait pour ce mardi 13 Juillet l'arrive Port-au-Prince de la dlgation
de la CARICOM.

Des centaines de cadavres en putrfaction la morgue de l'Hpital
de l'Universit d'Etat d'Hati
Plusieurs centaines de cadavres sont entrs en putrfaction la morgue de l'hpital de
l'Universit d'Etat d'Hati Port-au-Prince. Cette situation catastrophique est due au fait que
la morgue du plus grand centre hospitalier public du pays est tombe en panne depuis plusieurs
jours. L'atmosphre est pour l'instant intenable l'HUEH, o personnel medical et patients
sont indisposs par l'odeur pestilentielle des cadavres. L'administrateur de l'Hpital, Pierre
Michel Lumne, a invit les parents des cadavres les emporter ailleurs,

La Compagnie Service Plus en difficult
Les responsables du Secteur du Transport Public Hatien (STPH), ont dnonc jeudi la situation
alarmante enregistre au sein de la compagnie Service Plus. Un responsible du STPH, Rjouis
Elius, a dplor le fait que sur les 145 autobus qui fonctionnaient avant le dpart du president
Aristide, la Compagnie Service Plus n'en compterait plus qu'une trentaine. Un nombre
important d'autobus avaient t saisis par des bandits lors du movement anti-Aristide. Les
carcasses de beaucoup d'entre eux sont remarques aujourd'hui dans plusieurs quarters de la
zone mtropolitaine de Port-au-Prince, notamment sur la Route neuf et Bois neuf. Selon
Rjouis Elius, la plupart des vhicules qui n'avaient pas t kidnapps sont tombs en panne.
Trois d'entre eux ont t rpars aux frais des chauffeurs, a-t-il expliqu. Il a dnonc le
comportement de certain employs qui se serraient livrs une operation systmatiques de
vol de pices des vhicules de cette compagnie. M. Elius a point du doigt la commission qui
dirige actuellement la compagnie qui n'a aucune lgitimit, ayant t mise en place par un
employ du ministre des Finances. Rjouis Elius a demand au Premier Ministre intrimaire
Grard Latortue, aux ministres des Finances et des Travaux Publics de corriger la grave situation
qui prvaut au sein de la compagnie Service Plus.

Des planteurs de l'Artibonite menacent de bloquer la region si les autorits
intrimaires refusent de forcer des grands dons" quitter des terres qu'ils ont envahies
depuis le 29 fvrier
Plusieurs dizaines de planteurs du dpartement de l'Artibonite ont menac jeudi de bloquer
dans les prochains jours la route Nationale # 1 de Saint-Marc l'Estre pour forcer les autorits
provisoires dguerpir de grands propritaires terriens grandss dons) qui se sont accapars
depuis le dpart prcipit du president Aristide des terres mises leur disposition par l'INARA,
l'Institut National de la Rforme Agraire. Ils ont fait ces dclarations l'occasion d'un sit-in
devant le local de la Primature pour dnoncer le silence du gouvernement en place sur les
actes arbitraires don't ils sont victims. Ils ont fait savoir que les grands dons ont entrepris
cette operation aussitt aprs des dclarations faites par le Premier Ministre intrimaire Grard
Latortue le ler mai Jacmel o il avait critiqu la rforme agraire, entreprise sous le
gouvernement du president Ren Prval. Ces dclarations ont t interprtes comme une
invitation par certain grands dons qui ne se sont pas fait'prier pour rcuprer les terres des
Spaysans, les forant mme payer jusqu' $ 300.00 pour pouvoir rcolter le riz qu'ils avaient
plant. Les planteurs ont accus les autorits intrimaires de complicit avec les grands dons.
"Si c'est un bain de sang qu'ils veulent tout prix, ils l'auront car nous sommes plus nombreux",
ont lanc les planteurs. D'un autre ct, les paysans ont dnonc l'augmentation du prix du
sac d'engrais dans la region. Le prix du sac d'engrais est pass de 290 gourdes 650 gourdes.
Cette situation est le rsultat de la decision du rgime du 29 fvrier de ne plus continue
subventionner ce produit.

Dsarmement: rencontre entire des secteurs politiques et des
responsables du gouvernement intrimaire
Des membres du gouvernement intrimaire ont rencontr le lundi 5 Juillet des responsables
de parties politiques et de la socit civil autour de l'pineuse question du dsarmement.
Les reprsentants des diffrents secteurs ont fait des recommendations aux responsables du
gouvernement provisoire. Deux reprsentants de la socit civil, Carlos Hercule et
Kettelie Julien, ont estim que le gouvernement devrait dfinir une stratgie dans le cadre
de la champagne de dsarmement et y impliquer tous les secteurs de la socit civil. Ils ont
dnonc le lien qui existerait, selon eux, entire certain chefs de gangs et la force
international dans plusieurs rgions du pays. Carlos Hercule et Kettelie Julien ont exprim
le souhait qu'il y ait des discussions avec les dirigeants du Front des anciens rebelles des
Gonaves en vue de la rcupration des armes qu'ils dtiennent don't ils disposent
actuellement. Les hommes de Butter Mtayer et de Jean Tatoune avaient dclar dbut
fvrier qu'ils disposaient d'armes et de mutions pour se battre pendant deux ans. Nombre
de ces armes ont en effet t montres par une tlvision de la capital pour expliquer que
les rebelles n'entendaient pas jouer.

La communaut international et Haiti
L'ambassadeur amricain en Hati, James B. Foley, a fait savoir lors de la reception du 4
Juillet que la communaut international ne s'est pas engage en Hati en faveur d'un parti
politique ou d'une classes social, relve l'Agence Hatienne de Presse (AHP). Il a exhort le
gouvernement intrimaire de Grard Latortue faire preuve de neutralit et pratiquer une
justice qiitable et impartiale. M. Foley a galement appel le gouvernement provisoire
consentir un grand effort pour conduire le pays vers un processus de reconciliation national.
L'ambassade amricain avait appel rcemment les autorits intrimaires ouvrir une enqute
srieuse pour prouver si oui ou non l'ancien premier ministry Yvon Neptune tait impliqu
dans les vnements dits massacre de la Scierie Saint Marc en fvrier dernier.

Fin du Festival Folk Art du Smithsonian le 4 juillet Washington
Notre patrimoine artistique et artisanal a t dcidment present Washington pour montrer
la vraie image d'un people libre, inlassablement en qute d'un mieux tre. Cette participation
d'Hati ce festival offre de trs belles opportunits sur le plan conomique car les visiteurs
ont pu prendre connaissance des diffrents products artistiques, artisanaux et de transformation
fabriqus dans le pays, estime Mr Leslie Voltaire, pour qui les retombes ne tarderont pas se
faire sentir, car c'est une vritable valorisation de la culture hatienne que l'on a assist
Washington pendant ces deux semaines. "

Le Conseil Suprieur de la Police Nationale visit la Prison
Des membres du Conseil Suprieur de la Police Nationale (CSPN) accompagns du
Premier ministry provisoire Grard Latortue, ont visit le lundi 5 Juillet l'Administration
Pnitentiaire Nationale (APENA) en vue de s'enqurir des conditions de dtention dans le
plus grand centre carcral du pays. Le ministry intrimaire de la Justice Bernard Gousse,
qui a pris la parole l'issue de la rencontre, a fait savoir que les entretiens avec les
responsables de l'APENA ont port galement sur les travaux de rparations oprer dans
les centres carcraux du pays.

La PNH commence arrter des prisonniers librs par les
rebelles lors des vnements politiques
Le ministry Bernard Gousse a indiqu que la police a pu capture plus de 300 de ces
individus condamns pour crimes et dlits divers et qui ont t librs par les rebelles. Me .
Gousse a dit reconnatre que le dossier des centres de dtention reprsente un problme
(voir En bref/ 17)








L'ACTUALITE EN MARCH I


DROGUE

Un autre ex-haut grad


de la Police dtenu Miami

ROMAINE LUSTIN A ETE ARRETE EN REP. DOM.


MIAMI, 7 Juillet Un ancien
commandant de la police l'aroport international
de Port-au-Prince a rafl des trafiquants de drogue
des dizaines de milliers de dollars pour laisser des
avions remplis de cocaine partir pour les Etats-Unis,
selon les rsultats d'une investigation criminelle
prsente devant la justice fdrale Miami.
Selon un article du Miami Herald,
Romaine Lustin a t expuls le vendredi 2 juillet
de la Rpublique Dominicaine sous l'accusation de
conspiration avec des trafiquants de drogue. Il a
comparu mardi (6 juillet) devant un juge fdral
Miami sans tre accompagn6d'un avocat. Il n'a fait
aucun commentaire sur les accusation portes contre
lui.
Romaine Lustin, 35 ans, a dclar au juge
Robert L. Dube qu'il n'a pas les moyens de payer


au Service de

la Communaut


Ce 19 juillet, la UNIBANK fte ses 11 ans.
11 ans de Culture de Service,
11 ans de Partage avec la Communaut,
11 ans de Travail Honnte.


La UNIBANK remercie ses 355,000 Clients
et leur souhaite "Bonne Fte".
FRdle ses objectifs, elle continue rejoindre
plus d'haitiens en Haiti et travers le monde ous
les jours, leur apporler le meilleur, le plus prs
possible et tout moment, avec le coeur et la
volont qui font de la UNIBANK depuis 11 ans:
La Banque Prfre d'Haitit.


II g)UNIBANK
Iil I **** k I .I I

"Faisons route ensemble"
www.unibankhaiti.com


un avocat et qu'il sollicite du tribunal qu'il lui en
donne un, un avocat "pro bono" ou commis d'office.
Il a dit qu'il dispose seulement de $500 en
argent amricain et $10.000 en monnaie hatienne
dans ses comptes en banque.
Il est dtenu sans caution, du moins jusqu'
sa prochaine comparution. Le cas sera nouveau
entendu le 20 juillet.
Romaine Lustin est le dernier suspect
pingl par la DEA (Drug Enforcement
Administration) amricaine dans son investigation
sur les activits des trafiquants de drogue en Hati
sous le rgime du president renvers Jean-Bertrand
Aristide.
Parmi ceux dj arrts: un ancien chef de
la scurit prsidentielle, un ancien snateur et 4
anciens hauts grads de la Police national d'Hati.


M


F *. ". .. -.--,

Jacques Ktant est parti en laissant inac
montagne dans les hauteurs (Kenscoff) don
C'est dans ce troisime rle qu'il a
obtenu des pots de vin de trafiquants
colombiens et hatiens, selon un dossier
criminal prsent au tribunal de Miami.
Un informateur des autorits
judiciaires amricaines qui a t identifi
comme tant le trafiquant de drogue dj
reconnu coupable Jacques Ktant a dclar
la DEA que Lustin "utilisait sa position
l'aroport de Port-au-Prince pour faciliter le
traffic de la drogue travers Hati."
Ktant a dit encore aux agents, par
example, que lui et un autre trafiquant ont
pay $100.000 l'ancien directeur de la
Police national d'Hati, identifi comme
Jude Perrin, pour transporter un chargement
de 240 kilos de cocaine aux Etats-Unis.


Ktant a dit que, aprs le dpart de la drogue, Lustin s'est
plaint de n'avoir pas reu sa part.
Un autre
informateur,
identifi
comme tant
l'ex-chef de la
s c.urit
d'Aristide,
Oriel Jean, a
impliqu
Lustin dans la
saisie par la
Police
national de
$450.000 aux




Ovalle, en t
2002, l'aro-
port de Port-
au-Prins ce.
ihev cet htel blockhaus a flanc de Oriel
trafiquant






inant la capitalephoto Hatien Marche Jean" colombien

dtenu Miami) aurait avou aux agents que des hauts
grads de la police, don Lustin, ont accept de retourner
$300.000 Ovalle mais ont guard la balance de $150.000
pour eux-memes.
La DEA a acclr ses arrestations d'anciens
officials et hauts grads de la police hatienne aprs le part
du pouvoir de Jean-Bertrand Aristide le 29 fvrier deier.
Mais c'est une investigation qui date djde ans, rapporte
le Miami Herald. rai a u e ue
grades darrestation de Romaine Lustin montre que la
DEA pursuit les suspects haltiens de traffic de drogue
jusque dans la Rpublique dominicaine voisine.
A Port-au-Prince, la police anti-drogue a fouill
la rsidenc de Jel'ancien dput Joseph Andr Jeune
(membre de Fanmi Lavalas), confisquant des vhicules.
L'ex-parlementaire n'a pas t revu depuis.


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche


Nom


Adresse
6 Mois
Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


Un An
Gdes 250
US $ 40,00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


Gdes 500 Livraison domicile double tarif
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US$ 135


Renouvellement

Nouvel Abonnn


I Z I

I I


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Page 3


ANALYSE SOMMAIRE
Hati et la CARICOM: Plus qu'un diffrend, une difference p.l
POLITIQUE
La CARICOM fixe des conditions pour la reconnaissance du
gouvernement intrimaire soulevant la colre des parties de l'ex-
opposition Aristide p.4
Arrive ce mardi d'une dlgation officielle de la Caricom p.2
L'espoir des Haitiens repose au pied de Ronaldo p.l
Les lections auront-elles lieu ? p.8
Dsarmer qui ?
Dsarmer l'autre ... p.6
Le Parlement espagnol d'accord pour envoyer des troupes
en Afghanistan et en Haiti p.5
L'ACTUALITE EN MARCH
Incendies du centre ville: Une investigation pas trs convaincante
p.7
Drogue : Un autre ex-haut grad de la police hatienne dtenu
Miami p.3
L'EVENEMENT.
La route de Jacmel pour la premiere fois menace de disparition
p.ll
SANTE
SIDA: Confrence de Bangkok p.10
74 millions d'actifs morts du SIDA d'ici 2015 p.10
Epidmie de Typhode p.4
ECONOMIC
Visite du sous-secrtaire amricain au Trsor John Taylor p.5
Les prix du caf s'effondrent teignant les espoirs de fin de la cruise
p.8
Promotion d'exploitations paysannes p.9


INTERNATIONAL
Le duo Kerry-Edwards p.15
gestation Cuba d'un baron de la drogue p.11


I - - - --- - -- - -- -- - ---


--


- -- +-- --








UNE ANALYSE


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Haiti et la Caricom


(Caricom ... suite de la lre page)
Mercosur (Brsil, Chili, Argentine, Venezuela etc) et autres,
les nations caribennes multiplient elles aussi les efforts
pour mieux structure leur bloc. C'est s'organiser ou
mourir!


., *-.--


A la demand des multinationales de la banane
(Chiquita et consorts), don't les activits sont concentres
surtout en Amrique latine, administration amricaine a
accul, au nom de la doctrine du libre change, les
anciennes mtropoles
europennes abolir leur
prfrence tradition-
nellement accorde la
banane de leurs ex-colonies
de la region carabe.
Protestations, pleurs et
grincements de dents, rien
n'y fit. La decision de
l'OMC tomba comme un
couperet.
La reconversion a t
difficile pour des pays mi-
nuscules, gographi-
quement et dmogra-
phiquement, et don't
l'conomie de toute
l'histoire a repos sur la
seule banane.


Premier ministry jamacain P. J. Patterson (gauche) et son ministry
des Affaires trangres K. D. Knight
Elles en ont dj fait la douloureuse experience.
Les petites les bananires de la region ont t pratiquement A quelques
ruines par un jugement de l'Organisation Mondiale du ZLEA (Zone de Lil
Commerce, pris l'instigation de Washington. abolir toutes les ba
global du continent
Pleurs et grincements de dents ... tout le monde est en


Imaginez Hati qui ne
serait jamais sorti du
monopole du sucre depuis
l'indpendance de 1804!
s mois de l'entre en application de la
bre Echange des Amriques) qui doit
rires douanires et ouvrir le march
la production de biens et services,
n train de hter le pas. Aussi bien les


pays latino-amricains (la semaine dernire, admission au
Mercosur du Venezuela, tandis que le Mexique, dj
membre de l'Alena, y entire comme partenaire associ) ...
Tandis que les pays de la Caricom contrairement
ce qu'on croit Port-au-Prince se battent au contraire
pour garder Hati au sein de leur bloc.

Nous n'appartenons nulle part...
Haiti n'a pas de production national relle, ni de
cadres. Haiti est le pays du continent qui combine tous les
chiffres les plus catastrophiques: surpopulation, chmage,
mortality, promiscuit etc. Mais paradoxalement c'est sa
faiblesse qui fait ici sa force: tous les pays de la Caricom
ne totalisent pas la moiti de la population hatienne de 8
millions. A cette chelle-l, c'est un march important de
chrtiens vivants nourrir, vtir et loger.
Mais Hati est-elle prte pour la Caricom?
Voici 3 ans depuis que nous sommes,
politiquement au moins, un.membre part entire de la
communaut rgionale. Mais les Hatiens savent-ils
rellement de quoi il s'agit?
L'opposition hatienne rpte cyniquement que le
rgime Lavalas a introduit Haiti.dans la Caricom sans
explication ...
A la vrit, le problme-d'Hati est aujourd'hui
que nous n'appartenons nulle part. Le problme d'Hati
avec la Caricom n'est pas un simple diffrend politique
propos des conditions du renversement de Jean-Bertrand
Aristide, mais plutt une difference de fond.
La Caricom voit les choses une chelle large,
tandis que nous les voyons par le petit bout de la lorgnette
de la politique politicienne.
(voir Caricom / 5)


La Caricom fixe des conditions pour la reconnaissance

du gouvernement intrimaire hatien, don't la liberation de Yvon Neptune


*




"...o tu iras
Concel ira..."


Port-au-Prince, Ption-Vill
Kenscoff, Gressier, Logne, Pet
Goave, Croix-des-Bouquet
Thomazeau, Ganthier, Arcahai
Cabaret, Pointe--Raquette, Jacmi
Marigot, Cayes-Jacmel, La Vall
Bainet, Belle-Anse, Thiotte, Ca
Haitien, Vertires, Quartier-Mori
l'Acul-du-Nord, Plaine-du-Nor
Milot, St.-Raphal, Pignon, L'Estr
Verettes, La Chapelle, Dessaline
Petite-Rivire de l'Artibonit
Desdunes, SL-Michel-de-I'Attalay
Maissade, Thomonde, Mirebalai
Les Cayes, Ile--Vache, Fonds-di
Blancs, Fonds-des-Ngre
St.Michel-du-Sud, Miragoin
Paillant, Anse--Veau, Gonaive
Port-de-Paix, Asile, Saint-Marc...


ST. GEORGE'S, Grenade Les leaders
de la Carabe ont refus une nouvelle fois de
reconnaitre le gouvernement intrimaire hatien
endoss par les Etats-Unis, optant plutt pour
l'envoi en Hati d'une dlgation pour discuter des
conditions pour la restauration des liens, ont dclar
des officials St. George, capital de la Grenade
o s'est droul du 4 au 7 juillet un sommet des
pays de la Communaut caraibe (Caricom).
La decision est venue l'issue du
sommet des 15 pays membres du bloc
regional, avec lequel Hati avait pris ses
distances aprs que la Jamaque eut donn
un asile temporaire au president renvers
Jean-Bertrand Aristide.
La Caricom avait manifest des
e, proccupations concernant les conditions
it- qui ont entour le dpart d'Aristide du
s, pouvoir, un-dpart orchestra par les Etats-
e, Unis, et depuis elle refuse toute
el, reconnaissance officielle au gouvernement
le, du Premier ministry intrimaire Grard
p. Latortue.
in, "Nous avons rsolu d'entrer
d, officiellement en contact avec Hati", a
e, dclar Assdciated press le Premier
es, ministry de St. Kitts et Nevis, Denzil


0,
e,
'e,
Is,
es
S,
e,
!S,


z


Douglas. "Nous sommes arrivs une position qui met
tout le monde l'aise."
Les leaders de la region ont dclar qu'ils
enverraient une dlgation de 5 ministres des Affaires
trangres en Hati aussitt que possible pour discuter les
conditions pour une pleine reconnaissance du
gouvernement intrimaire.
Selon le P.M. Denzil Douglas, l'une de ces
conditions est le dsarmement des rebelles qui ont conduit
une rebellion contre Aristide.
Blize, Antigua et Barbuda, Trinidad et Tobago,
Barbados, Surinam et Grenade ont dit qu'ils supportent le
retour d'Hati dans le bloc regional certaines conditions,
don't la fixation d'une date pour des lections gnrales, et
la remise en libert de l'ex-Premier ministry Yvon Neptune.
Neptune tait dans le maquis depuis le dpart
d'Aristide. Il en est sorti il y a deux semaines pour se rendre
aux autorits qui l'accusent d'avoir ordonn des assassinats
politiques. Neptune dment, exigeant des preuves.
Aristide vit actuellement en exil en Afrique du
Sud.
Vendredi le ministry des Affaires trangres
hatien a annonc l'arrive ce mardi (13 juillet) de la
dlgation de la Caricom. Selon le ministry Yvon Simon,
le gouvernement pursuit ses efforts pour la normalisation
de ses liens avec la communaut rgionale.


Epidmie de Typhode


PORT-AU-PRINCE, 7 Juillet On
parle d'une pidmie de fivre typhode dans
la localit de Ca Pierre, environ 100 km
l'ouest de Port-au-Prince.
L'Organisation Pan Amricaine de
la Sant a envoy une quipe dans la region.
Celle-ci a confirm qu' la mi-juin, prs de
150 personnel taient traites pour maux de
tte et fivre, prcds de diarrhe et de
vomissements.
La plupart taient des localits
proches de Ca Pierre, telles que Ti Plas et
Agon Jean, qui plus tard ont t dtermines
comme l'picentre de l'pidmie.
Quatorze personnel en seraient
mortes. Deux malades ont test positif pour
Salmonella typhii, qui cause la typhode. Un


chantillon de l'eau prleve dans la region tait aussi
contamin.
Ces localits manquent de latrines et les habitants
consomment de l'eau non traite. ces deux facteurs ont
contribu au dclenchement de l'pidmie.
L'quipe de l'Organisation Pan Amricaine de la
Sant a entrepris des efforts de traitement, fourni de l'eau
potable non contamine et l'pidmie a sembl commencer
reculer.
Fin juin, peu de malades recherchaient un
traitement pour la fivre typhode.
Mais quelques nouveaux cas sont apparus, qui
montrent que les measures prventives n'ont pas t 100
pour 100 effective.
En 1992, une pidmie de typhode en Hati avait
fait 50 morts.
La typhode peut se traiter avec des antibiotiques.
Un vaccin est galement disponible.


Page 4


Pat Plus Bakery, Inc
N Natural Joic
Mww. FL33e1au&, 60* m mSs d d cvem
W. 305-766-305 ooioai




ProchePartou


Ha'ii etla Crico








Merrei 14Juill e t d A 2004 Page 5z


I m1rTAfl1 T A T TrI I


Plus qu'un i
(Caricom ... suite de la page 4)
Hati ne dfend rien que sa petite part
d'aide international ...
Imaginez une conference international! En
dehors du Sida, Haiti ne se situe exactement nulle part. Ni
tout fait aux cts de la Caricom, ni avec l'Amrique
latine (qui ne nous considre pas vraiment de leur monde),
ni avec l'Afrique ...
Nous nous proclamons mais plus pour des
besoins de propaganda et l'obtention .de l'aide
international solidaire des pays du sud. Mais dans la
ralit rien n'est aussi difficile prouver sinon notre
condition miserable qui ne peut faire de nous que la rise
des pays du nord ... Haiti, deux cents ans d'indpendance.
Epi, epi anyen.
Force est d'avouer que Hati ne dfend rien
aujourd'hui sinon sa portion congrue d'une aide
international qui dans notre cas se fait dsesprment
dsirer. Soulignez dsesprment ...
Dans les assises internationales, Hati assisted
timidement dans son coin. Comportez-vous bien, c'est--
dire en bon petit perroquet, vous aurez peut-tre un bonbon!
Ou une peanut ... Peut-tre, car rien n'est assur. C'est la
dernire ruse du systme.
On en arrive cette incongruit releve par un
dernier article du Guardian: Haiti peut tre en voie de
devenir politiquement un Etat chaotique et ingouvernable
(s'il ne l'est dj), mais conomiquement il est un lve
modle du no-libralisme. Toutes les barrires douanires
ont saut, et aucune protection pour les industries locales.
Mme l'engrais pour les rizires de l'Artibonite don't l'Etat
a arrt la subvention. Mme les course d'alphabtisation
qui ont t supprims.


liffrend, une diffrence...
Tandis que la Caricom n'arrive pas pardonner
La politique comme un service public aux grandes puissances (Etats-Unis et France) de s'tre
et non un instrument d'ascension sociale'... jou galement d'elle dans le dnouement de la cruise
Voil la difference essentielle entire la Caricom et nolitiaue hatienne.


Hati
D'un ct, une communaut caraibe unie par le
mme destin. Tous pour un, et un pour tous!
De l'autre, un pays qui s'en va veau l'eau, forc
d'tre la remorque du monde riche, parce que ne survivant
que grce l'aumne internationale'...
La Caricom a eu beau expliquer, ces derniers
temps, que sa position dans la cruise hatienne va au-del
de l'aventure et des msaventures de Jean-Bertrand Aristide
et des multiples ornires dans lesquelles ce dernier a pu se
fourvoyer.
Mais les lites politiques et conomiques
hatiennes font la sourde oreille. Pour ne pas entendre la
question primordiale. Pourquoi Hati n'a-t-elle jamais pu
dvelopper une conscience de service public, de bien
commun national, de dveloppement intgr, sortir de
l'alination pour une prise de conscience de sa vraie
position et de sa position vraie dans le concert des nations?
Bref, une conception de la politique comme un
service public et non un instrument d'ascension social ou
d'enrichissement plus rapide ...
Le ministry de l'Economie la Dominique n'a
aucune peine se rendre son bureau bicyclette. Son
homologue hatien fend la foule et la fange de Port-au-
Prince au fond de sa limousine.
Aujourd'hui que nous ne pouvons absolument rien
sans l'aide international: nourrir et soigner nos enfants,
mettre fin l'inscurit, raliser des lections, voire enlever
les immondices de nos rues, on comprend que nous n'ayons
plus aucune trace de personnalit ... De dignit national
vraie.


AIDE FINANCIERE

VISIT SOUS SEC. AU TRESOR JOHN TAYLOR

"Il faudra plus d'l milliard

pour reconstruire Haiti"


Plus d'un milliard de dollars sera probablement
ncessaire pour reconstruire Haiti, le pays le plus pauvre
du continent amricain, et aprs ses rcents troubles
politiques, a dclar un official du Dpartement amricain
du Trsor.
John Taylor, sous secrtaire pour les Affaires
internationales au Dpartement du Trsor, a avanc cette
estimation alors qu'il se prparait dbarquer en Hati jeudi
dernier (8 juillet) pour une visit de 48 heures au course de
laquelle il a discut avec les officials gouvernementaux
hatiens des efforts pour rtablir la stability conomique


La visit de M. John Taylor s'inscrit dans le cadre des
prparatifs de la conference des bailleurs de fonds d'Hati qui
aura lieu le 20 juillet prochain, Washington, au sige de la Banque
Mondiale o l'on procde actuellement une valuation des
besoins d'Hati.
L'argent, a prcis John Taylor, servira construire (ou
reconstruire) des routes, des coles, amliorer la distribution
d'lectricit, et autres.
John Taylor a laiss Haiti vendredi pour la Rpublique
dominicaine voisine pour discuter galement de questions
conomiques avec les autorits de Santo Domingo


en Hati.

Le Parlement espagnol d'accord avec le
gouvernement pour envoyer des troupes en
Afghanistan et en H aiti La decision a t prcd l'issue de houleux dbats,
MADRID, 7 Juillet Le Parlement espagnol a mme si le vote tait acquis, le part majoritaire (Parti socialist
approuv mardi la decision du gouvernement du Premier ouvrier) et le principal part de l'opposition (le Parti populaire)
ministry Jose Luis Rodriguez Zapatero d'envoyer des s'tant prononcs en faveur de ce dploiement de troupes.
soldats en Afghanistan pour scuriser les prochaines Bien que politiquement utile, l'approbation du parlement
lections ainsi qu'en Hati dans le cadre d'une mission des n'tait pas lgalement ncessaire au gouvernement, qui a annonc
Nations unies. vendredi qu'il allait faire passer le nombre de soldats presents en


ifv He< Le P(aza ,


S Spcialt( 2.oo4

15 Juin au 30 Aot

Pour 3 Nuits 4 Jours
Petit djeuner & Dner Compris I
Chambre climatise, T.V. Couleur, Tlphone, Grande Piscine


John Taylor photo AP

Afghanistan de 137 1.000 pour scuriser les
lections du mois d'octobre, et qu'il allait envoyer
un nombre indtermin d'hommes pour toffer la
mission des Nations unies en Hati. AP
La Route de Jacmel pour la
premiere fois menace de
disparition P.11


Specia( Sumw er 00

June 15th August 30 tht

3 Nights 4 Days
Breakfast and dinner Included
A/C room, TV, Phone, Large Swimming pool


1 Personne
US$ 260.00


2 Personnes
US$ 299,00


3 Personnes
US$ 320.00


1 Person
US$ 260.00


2 Persons
US$ 299.00


3 Persons
US$ 320.00


* Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre $ 12,00 ePayez 6 nuits et gagnes 1 Extra Tout tarif


__


Mercredi 14 Juillet 2004


Page 5


Les lites hatiennes ne sont pas prtes

Mais au-del, il y a un enjeu encore plus
important. Nous voici entire trois alternatives: rester une
satellite perdue dans l'arrire-cour de Washington (ce qui
est le plus probable); ou une addition drisoire (un "diplis")
au chapelet des provinces franaises de la Carabe, serait-
ce comme ternel pouvantail pour tenir tranquille la
Guadeloupe et la Guyane pendant que la France est tout
entire mobilise par le nouveau far west europen, les
rescaps du bloc de l'Est-nouveaux membres de l'Union
europenne, bref la nouvelle Europe ...
Ou accepter le dfi d'une admission pleine et
entire la Caricom.
A aucun point de vue, les lites hatiennes ne sont
prtes faire un choix aussi os. Leurs reactions
motionnelles chaque fois le prouvent. Que ce soit lorsque
les partisans Lavalas salissent sur tous les murs du pays le
nom de M. Orlando Marville pour avoir accus le parti du
president Aristide d'avoir trich lors des lgislatives de mai
2.000. Il n'a pas t tenu compete que Marville est un
cariben comme nous.
Ou le volume de propos dsobligeants lancs par
les principaux leaders politiques hatiens aprs la decision
la semaine dernire des dirigeants de la Caricom de
renvoyer nouveau leur reconnaissance officielle du
gouvernement intrimaire hatien.
Hati n'accepte plus d'couter que ceux-l qui lui
bourrent la panse. Ou du moins qui le promettent.
Hati en Marche, 10 Juillet 2004


Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre $ 12,00


-Payez 6 nuits et gagnes 1 Extra Tout tarif







I ACTUALITE NATIONAL |


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Dsarmer qu
PORT-AU-PRINCE, 9 Juillet Dsarmer qui?
s'intitulait un article paru au dbut de la semaine dans un
quotidien de Port-au-Prince. Le titre n'tait pas aussi superflu

En effet, dsarmer qui? Chacun voudrait que a soit
l'autre ... Ou la rigueur, d'abord l'autre.
La Caricom accepted maintenant de reconnatre le
gouvernement intrimaire hatien. C'est une moiti de chemin
parcourue, certain semblent ne pas s'en apercevoir. Car il y a
des conditions, don't la remise en libert de l'ex-premier
ministry Yvon Neptune ...
Les autres conditions sont la fixation d'une date pour
des lections gnrales. Et le dsarmement des ex-rebelles ...
La Caricom a dcid d'envoyer Port-au-Prince une
dlgation compose de 5 ministres des Affaires trangres
des pays de la Carabe. C'est l presque une reconnaissance
officielle, tant donn qu'il s'agit l d'une dmarche officielle,
et non dans les coulisses, anba tab. Et puis, des conditions a
se discute non! N'avons-nous pas nous aussi nos conditions?
Pour qui nous prenons-nous pour penser que les autres doivent
automatiquement faire kow tow, se mettre plat venture, sans
poser aucune condition que s'incliner devant les ntres. a va
pas la tte! Au contraire, la Caricom veut rtablir le contact,
elle envoie une important dlgation, tant mieux. Il y a des
conditions. C'est normal. Sinon quoi servirait la diplomatic.
On verra.
Ainsi la Caricom insisted pour le dsarmement des ex-
rebelles. Tandis que pour l'ex-opposition Aristide, ce sont
les partisans de ce dernier dnomms "chimres" qu'il faut
dsarmer, en tout cas qu'il faudrait d'abord dsarmer.
C'est l'opinion de maints leaders de cette ex-
opposition, ceux qui l'avouent, comme ceux qui n'osent pas le
dire ouvertement.
Cette semaine Reynold George s'en prend, dans une
dpche de l'Agence Hatienne de Presse (AHP), ceux qui
parent de dsarmement gnral don'tt la plate-forme parties
politiques et socit civil qui a rencontr en dbut de semaine
le gouvernement Latortue). Reynold George croit que dans
leurs propositions de dsarmement gnral figure aussi le
dsarmement des ex-militaires. Le politician Reynold George


le croit-il ou pas? Il est fort possible qu'il soit en train
aussi d'essayer d'utiliser cette carte son seul profit.
Reynold George estime que les ex-militaires
ne doivent pas tre dsarms. Motif: ils sont l'arme,
et l'arme constitutionnellement est toujours existante.


Comme si l'arme c'est rien d'autre que a, un porteur
de fusil, un traneur de sabre (traduisez pour sabrer ses
propres compatriotes). C'est tout ce que l'arme d'Haiti
a t, en effet.
Mais vous pouvez parier que Reynold
Georges dit tout haut ce que beaucoup d'autres pensent
tout bas. Et que quand on dit dsarmement, la classes
politique dans sa presque majority pense: dsarmement
des chimres. Pour toutes sortes de raisons, don't
certaines moins avouables. Pro-Aristide ou pas, ce sont
avant tout des empcheurs de danser en rond!


C'est aussi, sous une forme un peu plus implicite,
l'opinion du gouvernement de transition. Le premier
ministry intrimaire, lors d'une mmorable visit
Raboteau (Gonaives) n'avait-il pas qualifi les ex-rebelles
de "hros" ou de combatantss de la libert"?


Et rcemment, en visit Miami, M. Latortue
estimait qu'il y a prs de 10 chimres pour 1 ex-rebelle ...
Des chiffres qui, videmment, n'ont pas t vrifis..
Mais il y a mieux: les troupes internationales ne
semblent pas avoir de problme non plus avec la presence
des ex-militaires. Au Cap-Hatien, ces derniers ont fait bon
mnage avec le contingent franais de la Force
multinational, d'aprs des articles parus dans la press
franaise (Le Monde). D'ailleurs les militaires franais sont
(voir Dsarmement / 7)


Nou La Isi-a Pou Ou.


Medsen Fanmi Maladi Je *


Medsin Dant Problm Pa Tande Byen Ak Tt Vire


t~' k
- .L


,n o .


NSU's Health Care Center
nan North Miami Beach
Se yon lopital pou bay malad mey tretman
ak on psonl konpetan e sansib. Plis pi
bon medsen inivsile-a ak mey teknoloji
21e syk-la.


Pou apwentman ak enfomasyon
tanpri rele nou nan:

(305) 949-4000
1750 NE 167 Street
North Miami Beach, Flonda


Nou aksepte majorite asirans.


.1


Page 6


... Dsarmer l'autre...


"asll


Troupes brsiliennes en Haiti passes en revue par le ministry de la Dfense du Brsil
en visit en Hati photo AP


I , I1


ri---------a~i-------11~i~-- - I i


sY""
riais~
~ ~a~








Mercredi 14 Juillet 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 24


Page 7


INSECURITE/CRIMINALITE


INCENDIES DU CENTRE-VILLE


Une investigation pas trs convaincante


PORT-AU-PRINCE, 13 Juillet Une information
de la plus haute importance, pourtant glisse, comme si de
rien n'tait, en page intrieure du quotidien Le Nouvelliste.
On lit en effet dans la chronique "L'actualit en
question" du Nouvelliste (dition du week-end, vendredi
9 au dimanche 11 Juillet 2004): "La direction de la police
judiciaire de la PNH a annonc avoir procd l'arrestation
d'un group de bandits responsables des incendies qui ont
ravag des maisons de commerce, les talages des petits
commerants au Centre-ville."
Vous vous rendez compete de l'importance d'une
telle information? Alors pourquoi ne fait-elle pas la
premiere page? Que fait-elle en page intrieure du plus
grand quotidien de la capital?
Le Nouvelliste nourrit-il quelque doute? Comme
n'importe lequel d'entre nous ...
En effet, la police announce quelques bribes
d'informations: arrestation d'un individu, celui-ci aurait


DESARMER ?
(suite de la page 6)
parties, mais rien n'a change. Les ex-rebelles restent toujours
matres du chef lieu du dpartement du Nord.
Rcemment on a rapport que la force de l'ONU
organisait des patrouilles avec les ex-militaires dans le
Nord. Au point que le porte-parole de la Minustha a cru
devoir apporter mercredi quelques rectifications.
Pour finir, la police national, don't les effectifs
sont restreints, n'a pas accs dans beaucoup d'endroits
reculs du pays. Ce sont les ex-militaires qui, dit-on, y font
rgner la loi et l'ordre ... Faon de parler.
Ne parlons pas du Cap-Hatien, region la plus
militariste du pays depuis le roi Christophe, o le Front
anti-Aristide s'insurge nouveau chaque fois qu'on parle
du dsarmement des ex-rebelles.
Alors dsarmer qui?
De quel dsarmement est-il question?
Prcisez!
Comme toujours chez nous, il y a les grandes
phrases, les grandes tirades pour la galerie, sans
consequence ...
Comme dimanche, l'occasion du 4 Juillet
l'Ambassade des Etats-Unis, l'Ambassadeur amricain et
le Premier ministry intrimaire arrivant la mme
conclusion: le dsarmement doit avoir lieu avant les
lections.
Applaudissements...
Mais quel dsarmement?
Dsarmer qui?
Lundi, aprs la rencontre de la plate-forme parties
politiques socit civil avec le gouvernement, on pouvait
lire entire les lignes quel dsarmement intresse cette plate-
forme, tant donn que les ex-rebelles (ou ex-militaires
c'est selon) ont t leurs principaux allis dans la bataille
finale ...
On comprend donc aussi les hauts cris pousss
par les mmes lorsque la Caricom vient parler de
dsarmement des ex-militaires ...
Peu peu les masques tombent. Les grandes
tirades finissent par achopper sur la vraie ralit, la nue
ralit.
Et c'est presque le cas dans tous les domaines (un
autre aspect du bilan des cent premiers jours du
gouvernement intrimaire), il faut s'veiller la ralit,
l'preuve des faits. C'est aussi le cas dans l'incarcration
de l'ex-premier ministry Neptune (qu'on veuille l'entendre
ou non) alors que le gouvernement peine reconstituer le
corps du dlit. Car sans preuve, cela a un nom, et quel que
soit l'adversaire, s'agirait-il de Saddam Hussein, sans la
possibility de documenter les accusations que l'on porte
contre quelqu'un, cela a un seul nom: l'arbitraire. Et pour
nous hatiens, l'arbitraire a un seul nom: Papa Doc, tonton
macoute.
Alors qui dsarmer?
Non, la question n'tait pas aussi superflue.
La rponse tait sous-entendue ...
Dsarmer, oui mais.
Dsarmer, oui mais l'autre.
En tout cas, au moins d'abord l'autre.
Dans un pays o personnel ne fait confiance
personnel, quoi pouvait-on s'attendre?
Alors quel dsarmement? Allez savoir ...
En attendant, les tueurs et les incendiaires ont
encore de beaux jours devant eux.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


t aperu dans un vhicule transportant un group de
quatre, vhicule avec plaque d'immatriculation de la police,
qui a t abandonn quelque part ...
De plus, contrairement une tradition chez nous,
le prvenu n'a pas t prsent aux reporters, qui doivent


L'incendie de la Rue des Fronts Forts le 23 jui


se contenter simplement du rapport du chef de la police
judiciaire...
Y a-t-il l de quoi conclure que les responsables
des trois incendies coup sur coup au Centre-ville ont t
matriss?
C'est aller un peu vite en besogne.
Pourtant nous lisons: "L'arrestation de ces bandits
atteste de l'origine criminelle de ces incendies qui, en plus
de trois occasions, ont jet dans la dtresse des citoyens
qui ne demandent qu' tre protgs par l'Etat."
"Une nouvelle rjouissante pour les personnel
victims particulirement et pour la population en gnral
qui vivent dans l'pouvante de cette nouvelle forme
d'inscurit."
Tout beau! Nous ne voyons pas en quoi on peut
dj parler de "nouvelle rjouissante."
Un individu a t arrt, trois autres sont toujours
en libert. Et encore, si nous prenons la police la lettre,
car aucune preuve n'a t prsente cette conference
de press de vendredi.
Secundo, nous parlons de dgts matriels
s'levant plusieurs millions de dollars amricains.
Or en lisant cette chronique, on a l'impression
que c'est presque un dossier ferm. "Va-t-on assister
l'arrestation de ces bandits pour qu'ils soient relchs
peu de temps aprs, sans qu'il y ait un procs en bonne et
due forme? Le dossier de ces bandits a-t-il t bien
constitu pour qu'un procs puisse tre dans l'ordre des
actions possibles?"
Mais de quoi parlons-nous? Quels bandits? Quel
dossier?
La police judiciaire a annonc une arrestation
et qu'elle est sur la piste de trois autres suspects ...
Y a-t-il de quoi conclure que le gang des
incendiaires du bas de la ville a t dmantel?
Absolument pas.
Rien ne prouve encore que l'individu
apprhend, et les trois autres recherchs, soient ceux
qui ont mis le feu, qui peuvent continue mettre le feu.
Port-au-Prince pullule de mauvais lments qui
commettent longueur de journe les crimes et dlits les
plus inimaginables.
Et quand les vrais responsables auraient t
rattraps, faut-il encore expliquer pourquoi ils ont commis
des actes aussi graves que incendier tout un bloc du
quarter commercial.
Quel tait leur but?
Que recherchaient-ils?
Nous rappelons qu'aucun de ces incendies
abominables n'a t accompagn de vol. Mme dans un
magasin aussi achaland que la maison Georges Sicard,
rien n'a t emport.
Donc est-ce le vent qui a mis le feu, trois fois de
suite. Ou sont-ce des incendies criminals, comme la police
se plait le dire.


D'accord. Mais il ne suffit pas de le dire pour
rassurer la population. Faut-il encore apporter les preuves.
De vraies preuves. Quels que puissent tre les ventuels
coupables. Des pyro-manes isols? Ou des gangs? Crimes
organiss? Ou crimes politiques?
Et on n'a pas
attendre le
procs des -
ventuels
prvenus
pour cela,
l'investigation
mme de la
police doit
Spouvoir
apporter une
premiere
rponse.
Le Nouvel-
liste crit
just titre:
"La direction
de la police
judiciaire doit
mesurer toute
l'ampleur de
la tche
acoomplir.
(pour)
redonner
n dernier photo Hati en Marche confiance

un secteur aussi fragile" ...
Positif! Mais ce n'est pas avec des bribes
d'informations comme celles-ci, don't on dirait plutt que
leur but est de calmer les apprehensions gnrales.
Est-ce que la police est dpasse?
Est-ce que la police n'a aucun moyen
d'investigation?
Est-ce que la police a peur de la vrit?
Est-ce que la police elle-mme serait implique
par hasard?
Je regrette, mais ce sont de ces questions l qu'on
se pose en pareil cas, dans n'importe quel pays de la terre
o l'on prtend ne pas vivre sous la dictature ...
Est-on en dictature ou non?
Ou pis encore, sous la dictature des gangs?
Est-ce que les trois incendies du quarter
commercial passeront comme le saccage de nos
transmetteurs Boutiliers? (voir Investigation / 8)


Europe 2004

Les Amis de la Vierge
Vous invitent un
GRAND PELERINAGE en Europe
Du 8 au 22 Aot 2004
dans les 4 GRANDS SANCTUAIRES
DE MARIE
Fatima
Lourdes
La Salette
La Mdaille Miraculeuse

Prix du Package
De Miami: US $ 2.980,00
De Chicago :US$ 2.770,00

Sont compris
Billet d'avion Logement Premire Classe
Nourriture Transport Visites
Assistance spirituelle

Ce plrinage a t prpare par les:
Spcialits des voyages Chelain ( Haiti)
Contactez ( 305) 899-8116 ( Miami)
(509)525-4570
e-mail: chatelaintours@hotmail.com

Le group sera Lourdes du 14 aot au 17 aot 2004-
A l'occasion du 150 me anniversaire de la promulgation
du dogme de l'Immacule Conception
Le Pape Jean Paul II sera Lourdes
Les 14 et 15 aot si sa sant le permet.


I








I ETAT DES LIEUX I


Mercredi 14 Juillet 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 14


Les lections auront-elles lieu?


5 juillet 04
En empruntant le canevas de la pense
Weberienne sur les pratiques collectives institutionnelles,
nous pouvons d'ores et dj prvoir la nature des freins
qui engoncent la nouvelle machine lectorale. Une simple
analyse empirique faite partir de donnes concrtes tires
d'un pass recent nous permet d'identifier les principaux
facteurs de blocage de l'actuel Conseil Electoral Provisoire.
Comparaison n'est pas obligatoirement raison mais elle
nous permet de comprendre la ralit national en faisant
une projection probabiliste sur les rsultats des interactions
des diffrentes fortes sociales et politiques en presence.
Le lissage des pratiques lectorales hatiennes nous permet
de dtecterle pige de la dmagogie en mettant en evidence
cette fosse abyssale que les dirigeants politiques hatiens
creusent sous nos pas sans mme s'en rendre compete. Le
Peuple hatien est appel un triste destin si nous ne
changeons pas le course des vnements. On ne peut pas se
contenter de diriger l'aveuglette en faisant semblant de
suivre un hypothtique tableau de bord. La barque national
est la veille d'chouer sur un nouveau rcif.
Dans cette transition combien difficile, chacun de
nous doit viter de se laisser griser par son phantasme la
faveur de cette conjoncture pr-lectorale trs confuse.
Nous devons bien comprendre le mcanisme des
operations en course avant d'y participer et viter d'en tre
victims. Le Nouveau Conseil Electoral sur ses fonts
baptismaux porte la marque du pch original. Sur sa carte
de visit on peut lire les mmes motifs qui animaient le
CEP de 1987. Tout laisse croire qu'ils auront les mmes
itinraires de parcours. Le drame du 29 novembre 1987
n'avait eu d'autres origins que le refus du CEP de 1987,
domin par la stature d'un homme de la trempe
d'Emmanuel Ambroise qui a refus de cautionner les
magouilles prvues pour imposer un candidate pro-
amricain. On'a brl le magasin de Emmanuel Ambroise
la Grande Rue. Il a reu toutes sortes de menaces. Les
forces populaires sous la baguette des socialists avaient
appuy Grard Gourgues.
Vox populi, vox Dei. Il n'tait plus possible
d'intervenir en faveur de Marc Bazin sans crer un
scandal. Le people haitien tait debout comme un seul
homme pour jeter son bulletin en faveur de Grard
Gourgues. Le CEP tait irrductible. Le coup de thtre
sanglant de la ruelle Vaillant a mi-fin cette triste squence
lectorale.
En 1991, les mmes tentatives de coup d'Etat par
les urnes menaaient de se reproduire en faveur du mme
candidate amricain. Jimmy Carter dpch sur place tirait
derrire les rideaux sur les ficelles pour excuter le scenario
amricain. On a tout fait pour empcher la presence de
Emmanuel Ambroise au CEP, "Mme si le gombo est
chaud, il faut le manger" disait-il. La presence impromptue,
au course d'une runion, de Antoine Izmery a djou le
complot. Les suffrages du people allaient en faveur de Jean
Bertrand Aristide avec toutes les consequences que son
election a entranes.
En analysant le profile de l'actuel CEP, il prsente
peu prs les mmes caractristiques que le CEP de 1987.
On voit dj en la personnel de son nouveau Secrtaire


INCENDIES DU-

CENTRE-VILLE
(Investigation ... suite de la page 7)
Une arrestation rapporte ...
Puis motus et bouche cousue. Kase fey, kouvri
sa.
Qui va ddommager les victims, quand la police
de ce pays n'arrive jamais au bout d'une investigation?
Pas plus aujourd'hui qu'hier...
Comment savoir quand il y a crime tout court, ou
quand c'est l'action d'un fou pyromane, ou de criminals
endurcis?
Quand c'est crime politique, ou quand c'est
l'oeuvre d'un rival camoufl en crime de droit commun
ou politique?
Il y a tout a dans les incendies du Centre-ville.
Nous comprenons que la police n'a pas la tche
facile, ce n'est pas une mince affaire.
Mais c'est la seule rponse qui puisse vraiment
"redonner confiance."

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

Pour mieux suivre la Copa America
TNH / Tlvision Nationale d'Hati
Mlodie 103.3 FM


Par Jean Erich Ren

Gnral, une rplique d'Emmanuel Ambroise. Un homme
rectiligne qui n'accepte aucun compromise, voire des
compromissions. Un clou bton apte faire face toute
resistance. Il n'a pas peur de son ombre. C'est en ces terms
que le poteau mitan de l'actuel CEP, Rosemond Pradel est
peint par son entourage. Il n'est ni mallable ni ductile
comme les mtaux ordinaires. Il ne s'altre pas au contact
de la chaleur et n'accepte pas de court-circuit. C'est un
bloc monolithique. Les balises une fois en place les
magouilleurs professionnels n'auront aucune alternative.
Y aura-t-il un autre 29 novembre en 2005 ?
Le CEP est maintenant au complete. Il n'est
redevable envers personnel dans l'accomplissement de sa
tche selon les lettres de la Constitution. Il n'a aucun ordre
recevoir du Gouvernement de transition ni de
l'Ambassade amricaine. Rosemond Pradel, ex-ministre
des Travaux Publics sous le Gouvernement de Robert
Malval a des casiers judiciaires vierges et jouit de la
reputation d'un homme honnte. C'est un dur cuir
claironne-t-on. Il va obligatoirement faire face aux menes
souterraines coutumires de la scne politique hatienne
dans les prochains 18 mois. Les lections n'auront peut-
tre pas lieu s'il n'obit aux injonctions de Washington.
S'il fait fi des ordres du Premier Ministre peut tre va-t-il
connatre le sort de Lon Manus qui a refus de manipuler
les machines en faveur des lus lavassiens en exigeant un
second tour. Le pays va-t-il revivre les tribulations des
lections truques du 21 mai et du 26 novembre 2000?
Qu'on se le tienne pour dit la politique international
amricaine a change depuis les vnements du 11
septembre. La Maison Blanche refuse de supporter tout
candidate qui ne bnficie pas de l'appui populaire.
D'ailleurs nulle part au monde on n'accepte les Prsidents
parachuts par l'establishment amricain pour excuter
la politique no-librale.
Et si Georges W. Bush n'est pas rlu le 2
novembre 2004 ? Compte tenu de la conjoncture actuelle
c'est l'hypothse la plus probable. Pratiquement Georges
Bush a perdu les pdales et les'sondages ont accord une
advance Kerry. Georges Bush n'a presque plus d'atout en
main. L'arrestation de Ben Laden est un coup d'clat qui
ne va pas lui faire sortir de son ombre. Les vnements
prouvent que Al Kaida n'est pas limit l'aura de son leader
charismatique. Le drame sanglant de la station de train en
Espagne, la dcapitation de l'ingnieur amricain de
l'hlicoptre Awak ont laiss un got amer sur les lvres
des amricains. Al Kaida a dj pris l'ampleur d'une
idologie politique qui est en passe de se substituer au
communism. Il n'est plus question des Talibans. Il s'agit


d'une nouvelle philosophie politique hostile au
Capitalisme. Le procs de Saddam Hussein va confirmer
les bvues de la politique international amricaine. Les
armes de destruction massive, la cause principal de la
guerre n'ont pas t trouves et ne figurent pas parmi les
Chefs d'accusation de Saddam Hussein. Des intellectuals
et des diplomats amricains par lettres ont adress leurs
reproches au Nouveau Gouvernement amricain qu'ils
accusent d'avoir expos le people amricain aux menaces
terrorists. Tous les lments sont runis pour provoquer
l'chec de Bush aux prochaines lections et
subsquemment sa traduction devant la Cour Suprme.
Et si John Kerry devient le prochain chef d'Etat
amricain? Les perspectives vont changer en Haiti. John
Kerry a tax d'arrogance la politique international de
Georges Bush. Il est en faveur d'une enqute sur le dpart
prcipit de Jean Bertrand Aristide. S'agit-il d'enlvement
ou de dmission ? Kerry va jusqu' parler de rtablissement
de l'ordre en Hati. Cette declaration a soulev beaucoup
de questions. Le Black Caucus, les families Kennedy,
Clinton n'ont pas enlev leurs appuis Aristide. Les
lections auront lieu en Haiti aprs l'investiture du
President qui pourrait tre dmocrate. Les signaux ne sont
pas en faveur de l'Opposition ni du Gouvernement de
transition. Les mmes erreurs de 1991 sont en train de se
rpter. Pendant 3 ans les successeurs de Jean Bertrand
Aristide n'ont pas su grer la cruise politique. En 1994, Jean
Bertrand Aristide chass du Pouvoir sous le Gouvernement
de Bush Pre a t rhabilit par Bill Clinton. Le mme
scenario va-t-il se reproduire? Jean Bertrand Aristide que
Bush Fils a ject Bangui, va-t-il bnficier de la
sollicitude agissante de John Kerry?
En observant les pratiques collectives
institutionnelles travers le prisme de pense de Max
Weber, nous constatons que la roche tarpenne n'est pas
loin du Capitole. La rectilinarit coutumire du Secrtaire
Gnral de l'actuel CEP laisse prsager certain chocs avec
le pouvoir en place domin par la Communaut
International. On craint dj la rdition d'un drame aussi
sanglant que celui du 29 novembre 1987 puisque les
mmes symptmes commencent se manifester. On ne
peut pas laisser certain proslytes le
soin de construire un pays. Ils n'ont pas les neurones assez
solides ni l'intelligence ncessaire pour mettre en place
l'architecture politique ncessaire. Par une gymnastique
de pense il nous faut aller au-del des
vnements afin de corriger leurs course et viter que les
Hatiens et les Hatiennes s'tripent nouveau l'occasion
des prochaines lections qui n'auront peut-tre pas lieu dans
le dlai imparti.


MARCH

Les prix du caf s'effondrent,


teignant les espoirs de fin de la cruise


LONDRES, 8 Juillet -Aprs six mois d'ascension,
les prix du caf s'effondrent nouveau cette semaine en
l'absence de geles au Brsil, teignant les rcents espoirs
de fin de la crise qui secoue le march mondial depuis la
fin 1998.
Les course du caf sont tombs leur plus bas
niveau depuis sept mois Londres et deux mois New
York, alors que les cultures semblent avoir chapp aux
geles au Brsil, premier producteur mondial. En moins
d'un mois, les prix ont baiss de prs de 20% sur les deux
marchs.
A Londres, le robusta livraison septembre est
tomb lundi (5 juillet) sous les 700 dollars la tonne pour la
premiere fois depuis le ler dcembre 2003, 680 dollars.
Il s'est ensuite stabilis et valait 700 dollars jeudi vers
09H00 GMT.
ANew York, le course de l'arabica a mieux rsist,
mais il a toutefois recul mardi son plus bas niveau depuis
dbut mai, 70,40 cents la livre. Il a termin 71,55 cents
mercredi. "Avec une telle chute, le march a cass la
tendance haussire des prix de faon claire et nette",
constate Ralph Hawes, oprateur la maison de courage
Sucden.
"Depuis trois jours, on a vu des ventes massive
de fonds d'investissement sortant de positions prises il y a
six semaines au dbut de la saison des geles au Brsil",
explique-t-il. "Les geles ne sont pas un problme en ce
moment, car le temps est trs doux au Brsil", souligne
l'oprateur.


Mme constat pour Ann Prendergast, analyst
la maison de courage Refco, qui note que "les provisions
mtorologiques ne font tat d'aucune gele ou menace
de geles jusqu'au 21 juillet, et le march est vou la
baisse". "Les ventes de fonds d'investissement en provision
d'un temps doux dominant", ajoute-t-elle.
Le risque de geles est habituellement trs present
en juin et juillet dans les rgions productrices brsiliennes.
A partir d'aot, les chances de geles dcroissent de
manire significative.
La chute des course des dernires semaines a mis
un terme aux spculations du march sur une ventuelle
sortie de cruise aprs plus de cinq annes noires.
En 1998, l'arabica New York vaut plus de 100
cents la livre, tandis que le robusta s'approche des 2.000
dollars la tonne Londres.
Mais des rcoltes gantes au Brsil et une
production massive au Vietnam, devenu le deuxime plus
gros fournisseur, crent un large excdent de production
sur le march. Les course entament alors une longue descent
aux enfers qui atteint son maximum en 2001 lorsque
l'arabica tombe sous les 50 cents la livre et le robusta sous
les 400 dollars la tonne. Depuis, les prix se sont un peu
redresss, mais ils restent bien infrieurs leur niveau d'il
y a six ans.
"Il y a toujours beaucoup de caf disposition et
il est prmatur de parler de fin de cruise souligne Gerald
Stapleton, analyst au group de recherche LMC
International.
(voir Caf / 12)


Page 8 -






Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


I DEVELOPPEMENT AGRICOLE


SPage 9


Promotion d'exploitations paysannes :


De la ncessit d'une politique national de dveloppement


Jean Chesnel JEAN, Ing-Agr
Le Ministre de l'agriculture, l'Ing-Agr Philippe
Mathieu, a, dans l'nonc de sa politique agricole national,
clairement indiqu'son option prfrentielle de promouvoir
les exploitations agricoles paysannes pour, dit-il, relancer
la production national et a, en outre, plaid pour
l'instauration d'un cadre macroconomique favorable
cette politique.
En effet, l'importance du secteur agricole dans
l'conomie national en terme de creation d'emplois, de
gains d'exportation et de contribution au produit national
brut confere ce secteur une place incontournable dans
toute solution de croissance conomique et de
dveloppement durable. Cependant, les politiques agricoles
adoptes ces dernires annes se sont toujours heurtes
de srieux obstacles d'ordre interne et externe (faiblesses
structurelles, libralisation des marchs etc.). Argumentant
sa politique, le Ministre, a relat les avantages comparatifs
que dtiendrait l'agriculture hatienne sur les marchs local
et international et les effects multiplicateurs que produira
son dveloppement sur la transformation structurelle de
l'conomie locale, dans la lutte contre la pauvret,
l'inscurit alimentaire et la dgradation accrue de
l'environnement.
Cette option, videmment, peut ne pas faire
bonnes recettes au-prs de nombreux analysts ne cessant
de plaider pour la creation de grandes fermes afin
d'augmenter la productivity agricole et d'assurer une
certain comptitivit de l'agriculture hatienne sur le
march mondial. Sans rentrer dans une analyse profonde
de cette question de dimension conomique d'exploitations
agricoles, signalons qu'il a t dmontr par de nombreuses
tudes qu' conditions techniques et conomiques
identiques, les petites exploitations familiales sont plus
efficientes que les grades fermes en raison notamment de
l'absence quasi-totale d'conomies d'chelle en
agriculture.
De surcrot, il n'y a aucune raison socio-
conomique valuable qui justifierait l'adoption de cette
option de grandes fermes d'autant que la surface agricole


disponible est assez exigu. Et, si la politique de cra
de grandes fermes n'assure pas tout fait une quelcoi
comptitivit de l'agriculture hatienne sur le mai
mondial, les exploitations paysannes, par aille
bnficient d'un advantage comparatif certain sur
le march domestique don't toute exploitation
rationnelle pourrait donc constituer un puissant
moteur d'innovation agricole pour stimuler la
demand rurale.
Le Ministre a numr un certain nombre
de filires caf, mangue, cacao) ayant des niches
commercials sur le march international et aussi
un autre group (le mas, la banane plantain, les
marachers, les tubercules, les agrumes, des
products laitiers, les cufs et poulets indignes etc.)
dtenant des avantages comparatifs sur le march
domestique et sur lesquelles devraient concentrer
des appuis consistants dans les prochaines annes.
En effet, la densification acclre de la
population urbaine suscite une dynamique de
demand croissante l'gard de ces products locaux
notamment les cultures vivrires. Les avantages
comparatifs, de ces products sur le march local
sont dus non seulement l'existence de cette
demand en hausse, mais aussi la jouissance d'un
certain montant de protection naturelle ""2
garantissant que seule l'offre locale peut rencontrer
de manire rentable cette demand en expansion
aux prix existants.
Le processus d'intensification et de
diversification culturales, l'mergence
d'organisations de producteurs et de petites units
de transformation agricoles observs ces dernires
annes dans le milieu rural paraissent comme des
signes trs prometteurs pour ce secteur. C'est donc
dans le souci d'optimiser ces opportunits que
semble s'inscrire cette nouvelle politique.
Toutefois, les rsultats escompts ne pourront pas
tre atteints sans une vision global de l'orientation
des politiques conomique et social du pays dans


ition les prochaines annes. Les exploitations paysannes,
ique vritable pilier de dveloppement de ces filires de
rch production, exigent, certes, pour tre efficaces, un ensemble
urs, (voir Exploitations /12)

ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske ou janm made tt ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
( yap ba ou kredi l ou f closing la)

Yap prete ou kb menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!

Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil lot chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lt ank

ele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510
www.erwfinancial.com
UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


31 DAWOUT

/AN 2 DAWOUT ENSKRI POU VOTE

ENSKRI POU VOTE NAN:

OIiTBlIwo TEAM METRO KONTE AN

SBwo LISANS KONDWI

BIBLIYOTK PIBLIK YO

LAKOMIN NI VIL Yo Ni KONTE YO

DEPATMAN ELEKSYON


MIAMI-DADE



'Vt W ^onti ,

emurairi CLK e >aun uc W '.W
*j~ ~ .v- .-..'. : i "' '*'-' .:.-


APRAN SEVI AK


NAN YOUNG


POU ENFOMASYON


NOUVO MACHINE POU VOTE IVOTRONIC YO
NAN PWOCHEN EVENNMAN- NDU YO.

SOU LOKAL KOTE EVENNMAN YO APF FT RELE:

3 0 5-499-VOTE.


EPI TOU VIZITE NOU SOU ENTENET POU LIS ;KOT

FET: HTTP://!ELECTION',. .


AN\
J~N
-s ~ ~-


c~.-.' ; ~I~

-i
ii 's !' ~
'''~'







CONFERENCE DE BANGKOK


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


15e conference sur le sida:


Appel une plus forte m,

BANGKOK, 11 Juillet La plus grande 20 milliards de dollars les sommes ncessaires la guerre
conference international jamais organise sur le sida s'est centre la pandmie en 2007.
ouverte dimanche prs de Bangkok par un appel une plus "Nous devrons fair bien, bien mieux sur plusieurs
S,- fronts", a dclar le secrtaire gnral de l'ONU Kofi


Activistes anti-sida dfilent dimanche dans la capital
thalandaise photo AFP
grande mobilisation et davantage de financements face
une pandmie qui progress de manire inexorable travers
la plante.
La 15e Confrence international sur le sida (IAC)
se droule en presence de plus de 17.000 dlgus sur le
thme de l'"Accs aux soins pour tous", un moment o
les-traitements antirtroviraux (ARV) apportent un espoir
de survive aux malades mais les besoins financiers sont de
plus en plus colossaux.
Quelque 38 millions de personnel dans le monde
taient sropositives la fin 2003. L'Onusida a estim


m Olmm9wK-"'


obilisation
.:. Le Premier ministry thalandais Thaksin
Shinawatra, don't le pays est en pointe dans la production
des ARV gnriques avec l'Inde et le Brsil, a nanmoins
dclar que "l'on voit le bout du tunnel".
"Je suis confiant qu'on pourra fournir des ARV
tous", a dit le chef du gouvernement, avant d'tre siffl
par des militants portant une bannire: "Thaksin ment".
Le financement de la guerre contre le sida devrait
occuper une grande parties des dbats de I'IAC.
Le directeur du Fonds mondial, la plus grosse
foundation pour le sida dans le monde, Richard Feachem, a
averti dimanche que celui-ci
courait au dsastre si les gros
contributeurs comme les
Etats-Unis et l'Europe
n'apportaient pas les 3,5
milliards de dollars
ncessaires en 2005.
Les Etats-Unis,
rgulirement critiqus pour
leur approche bilatrale de
l'aide au sida, n'ont envoy
que 50 dlgus cette
conference, dix fois moins
que la Chine, qui compete 500
reprsentants Bangkok, a
indiqu une source
amricaine.
"Nous sommes dans
une nouvelle phase, o les
resources politiques,
techniques et financires
commencent se mobiliser,
mais pas assez, nous sommes
d'accord l-dessus", a dclar
lui aussi Peter Piot.
L'ancien president
sud-africain Nelson Mandela,
les acteurs amricain Richard
Gere et Britannique Rupert
Everett doivent participer
certaines sances pendant les


Annan, voquant les infrastructures sanitaires, la
prevention et un plus grand engagement des
gouvernements.
La conference de Bangkok fait suite celle de
Durban (2000), qui avait permis une prise de conscience
international face la gravit de la pandmie, et celle
de Barcelone (2002), de commencer runir des
fonds significatifs.
Depuis
l'apparition du sida en
1981, le syndrome atu
plus de 20 millions de
personnel, devenant
"la plus grande
pidmie de l'histoire
de l'humanit", selon
Peter Piot, directeur
excutif de l'Onusida.
Quelque 48
millions d'actifs
pourraient dcder
d'ici 2010, et 74
millions d'ici 2015, a
averti dimanche
l'Organisation
international du
travail (OIT).
L'Afrique
subsaharienne est
sinistre par le sida,
mais l'Europe de l'Est
et l'Asie o habite
60% de la population
du globe- suscitent une
inquitude croissante.
"Il n'y a pas de
temps perdre si nous
voulons em-pcher que Enfs cs
l'pidmie devienne Enfants contamins di
l'pidmie devienne enAfrique
incontrlable en Asie", a
dit M. Annan.
La conference se droule dans un pays modle
pour sa rapidit ragir contre la crise dans les annes 90
mais qui a t appel redynamiser ses efforts de
prevention alors que le taux de prvalence remote.


74 millions d'actifs.

morts du sida d'ici 2015,


selon I'OIT
BANGKOK, 11 Juillet Quarante-huit millions d'actifs pourraient tre dcds
des suites du sida d'ici 2010, et 74 millions d'ici 2015, infligeant un coup svre aux
conomies nationals, a indiqu dimanche l'Organisation international du travail (OIT).
Le sida "n'est pas seulement une cruise humaine mais galement une meriace
pour le dveloppement durable, mondial et social", a averti le directeur gnral de l'OIT
Juan Somavia, cit dans une analyse publie lors de la 15e conference international sur
le sida, qui s'est ouverte Bangkok dimanche.
"La perte de vies et les effects diminuants de la maladie provoqueront non
seulement une reduction de la capacity assurer la production, l'emploi, rduire la
pauvret et promouvoir le dveloppement mais reprsenteront de plus un fardeau qui
devra tre port par toutes les socits, les riches comme les pauvres", ajoute l'analyse,
qui couvre cinquante pays.
Quarante d'entre eux ont eu une prvalence (nombre de cas rapports la
population) suprieure 2% en 2001. Elle se situait entire 1,5% et 2% pour cinq autres
pays et les cinq derniers abritaient un million voire plus de personnel contamines.
Trente-cinq pays appartenaient l'Afrique subsaharienne, huit l'Amrique
Latine et les Caraibes, cinq l'Asie et deux taient des pays dvelopps.
A ce jour, quelque 36,5 millions de personnel en ge de travailler entiree 15 et 49
ans) ont le virus du sida, selon le document. D'ici 2005, 28 millions d'actifs auront t
tus par la pandmie et deux millions de personnel seront incapables de travailler, contre
un demi-million en 1995.
D'ici 2010, le bilan des morts pourrait atteindre 48 millions, et 74 millions en
2015 si les efforts en vue d'acclrer la diffusion des antirtroviraux chouaient. Quatre
millions d'actifs pourraient de plus tre dclars invalides.
La pandmie accentuerait alors la pression sur les actifs encore valides,
particulirement en Afrique, qui abrite les deux tiers des personnel atteintes du sida dans
le monde, suivi de l'Asie, qui pourrait bientt rejoindre le continent noir.
(voir Confrence Sida / 11)


Page 10


Htel Restaurant Cyvadier Plage

JACMEL

















Savourez nos spcialits de fruits de mer dans notre restaurant
avec vue imprenable sur l'ocan!
Magnifique plage naturelle piscine
Grande salle de conference de 110 places
Profitez des arrangements spciaux et de notre experience.
On est votre service depuis 20 ans .
Notre tlphone est le 288-3323
Web: www.hotelcyvadier.com
On parle franais, anglais, allemand, crole
Htel Restaurant Cyvadier Plage c'est l'Htel Suisse Jacmel !


e mres sropositives six jours de la conference.
e du Sud Un miller de militants amricains et thalandais,
don't 700 sropositifs, selon les organisateurs, ont manifest
bruyamment avant l'ouverture de l'IAC pour demanderr
des comptes aux chefs d'Etat, agencies internationales et
individus qui ne font rien contre les ingalits de l'accs
aux traitements". (AFP)







Mercredi 14 Juillet 2004 I ATS OPECTACLES Page S11
Hati en Marche Vol. XVII No. 24 ART & SPECTACLESe

Marlon Brando a t incinr dans l'intimit i Dpart de Judith Trunzo


LOS ANGELES, 7
Juillet L'acteur
amricain Marlon
Brando a t incinr
durant le week-end dans
l'intimit, lors d'une
crmonie laquelle ont
assist seulement des
membres de sa famille, a
annonc mardi l'AFP
un de ses amis de longue
date, Jay Kanter.
"Les obsques
ont eu lieu durant le
week-end Los
Angeles", a dit M.
Kanter. "Marlon a t
incinr Los Angeles,
seule la famille tait
prsente", a-t-il prcis.
Marlon Brando,
crdit par la press
amricaine d'avoir
"rvolutionn le rle de
l'acteur", est mort jeudi
l'ge de 80 ans d'une
fibrose pulmonaire
l'hpital de l'universit



La Roi

Jacme


de Californie (UCLA)
Los Angeles.
Jay Kanter, qui
avait t son ami durant une
cinquantaine d'annes, a
indiqu ne pas savoir ce
qu'il adviendrait de ses
cendres, sans pouvoir
indiquer si elles seraient
disperses dans son atoll
polynsien.
Un des fils de
l'acteur, Miko, a indiqu
pour sa part -dans un
communique que toutes les
crmonies se droule-
raient dans la plus strict
intimit, et qu'aucun dtail
ne serait public, une
discretion qui fait cho
celle qu'observait Marlon
Brando lui-mme, se tenant
- l'cart des fastes
d'Hollywood depuis une
trentaine d'annes.
"Par respect pour
mon pre, les crmonies
seront prives. Ma
Marlon Brando et Vivien Leigh dans "Un tramway nomm Dsir" famille et moi-mme
tenons remercier tout le monde pour les penses et les
ute de mots qui nous ont t gentiment adresss", a ajout Miko
Brando dans un communique.
Aprs avoir men une blouissante et
Ipour tumultueuse carrire, jalonne de films clbres comme
a. dm (voir Brando / 12)


la premiere fois

menace de

disparition
Cette semaine c'est l'anniversaire de la ville de Saut
d'Eau, Ville Bonheur, don't la Sainte Patronne, la Vierge
Marie, est fte par les nombreux plerins qpi ~iennent de
partout pour lui adresser leurs demands. La route d'accs
est dans un tat deplorable, surtout celle passant par le Morne
Cabrit et les voyageurs auront bien du plaisir a la faire !!!
De l'autre ct du pays, un voyage Jacmel, vers
la fin de la semaine, n'a pas manqu de nous inquiter sur
le devenir de cette route de l'Amiti, offerte par la France,
cela fait prs de 30 ans, et qui menace en plusieurs endroits
de s'effondrer.
Il y a d'abord une section dans la montagne qui est fouille
par en bas et qui reprsente un grave danger pour le voyageur
non averti qui s'aventurerait sur la parties reposant dans le
vide.
Il y a des boulements en de nombreux endroits.
Mais l'entre de Jacmel, il y a une portion important de
la route longeant la Grande Rivire de Jacmel qui est parties
sur toute une moiti de la chausse.
La Grande Rivire de Jacmel s'tend maintenant
dans un lit reprsentant le triple, le quadruple de sa superficie
d'autrefois. La rivire en descendant avec force emprunte
tantt une direction, tantt une autre, si bien que la galette
s'largit un peu plus chaque fois et les travaux
(voir Jacmel / 20)

Sida: Confrence Bangkok
(suite de la page 10)
Prs de cinq millions de personnel en ge de
travailler sont actuellement atteintes du sida en Asie, selon
l'OIT, qui pointe particulirement du doigt le Cambodge,
la Chine, l'Inde, la Birmanie et la Thailande.
D'ici 2010, en absence d'un accs accru aux
traitements mdicaux, prs de dix millions d'actifs seront
morts des consequences du sida en Asie depuis 1981, anne
de l'apparition de l'pidmie. Ce total atteindra 18 millions
d'ici 2015, selon l'Organisation.
La pandmie, en "rduisant le stock de talents et
d'exprience de la population active", est une "menace
directed" au but fix lors du comment du Millnaire de
l'ONU en 2000 de rduire de moiti la pauvret et la faim
d'ici 2015, selon Franklyn Lisk, directeur des progranimes
sida l'OIT.
L'impact du sida sur les conomies est dj visible,
souligne l'Organisation. La pandmie a ainsi amput de
0,2 point la croissance annuelle du produit intrieur brut
dans les pays les plus touchs entire 1992 et 2002, soit une
perte de 25 milliards de dollars par an. (AFP)


Arrivant la fin de sa mission en Hati, la directrice du
Bureau des Affaires Publiques de l'Ambassade des Etats-
Unis, Mme Judith Trunzo, a rendu une dernire visit la
direction et au personnel de Mlodie 103.3 FM, au nom de
la grande familiarity dveloppe entire nous et le Bureau au
course de son passage de trois annes en Hati (de la droite
Marcus, Judith Trunzo, Elsie Ethart photo Yonel Louis)


DUYCH c; ARIUSEA1 AI rRLI NI$~


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES







Page 12


Les prix du caf

s'effondrent ...
(Caf ... suite de la page 8)
Les'exportations brsiliennes de caf se sont
leves 1,71 million de sacs (de 60 kg) en juin, en hausse
de 9,5% par rapport la mme priode de l'an dernier,
selon les exportateurs locaux.
En outre, les arrives de caf en provenance du
Vietnam devraient tre trs abondantes en juillet. Certains
analysts s'attendent un excs d'un million de sacs, ou
60.000 tonnes, par rapport juillet 2003.
Si une petite reprise des course la hausse est
envisageable dans l'immdiat, un repli plus accentu
semble donc inevitable plus long terme, selon les
analysts. (AFP)


I ACTUALITES DIVERSE


BRANDO...
(suite de la page 11)
"Un Tramway nomm Dsir", "Le dernier tango Paris"
ou "Le Parrain", Marlon Brando est mort dans le
dnuement.
Il avait vcu les dernires annes de sa vie isol et
ruin dans un modest bungalow aux rideaux dpareills
Los Angeles.
De nombreuses personnalits, du president George
W. Bush Sophia Loren et Francis Ford Coppola ont
aussitt rendu hommage l'un des acteurs les plus
mystrieux et fascinants du monde du cinma.
Sa.vie familiale avait t mouvemente et tragique.
Il avait eu une dizaine d'enfants, issues de plusieurs marriages
et liaisons. En 1990, son fils an Christian avait assassin
le fianc de l'une de ses filles, Cheyenne, laquelle s'tait
ensuite suicide en 1995.


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


I


Pour une politique national de dveloppement agricole
fondamentalement indispensables l'amplification durable 3 marchs regionall, communal et rural). Ces marchs, en
(Exploitations ... suite de la page 9des effects bnfiques de cette politique. effet, qui constituent de vritables points de collect,
d'innovations techniques, technologiques et d'emballage et de commercialization de biens agricoles et
institutionnelles. Cependant, les diffrents acteurs publics Ncessit de dynamiser les liens rural-urbain non agricoles, sont des centres d'intenses activits
et privs devraient inluctablement harmoniser leurs Le secteur agricole dtient d'importants liens de conomiques impliquant surtout des madan sara venant
interventions pour rpondre une srie de ncessits production et de consommation avec les autres secteurs de des villes et des producteurs ruraux.
l'conomie. Les facteurs de L'Entreprise, Territoire et Dveloppement "
SLEGALANNOUNCEMENT OF BIDS production, tels que le (ETD)4 a rcemment ralis une radiographie assez
MIAM MIAMI-DADE COUNTY EjI M capital et le travail, peuvent loquente des conditions de commercialization des denres
SMIAMI, FLORIDA am favoriser la circulation alimentaires travers le pays et fait de pertinentes
d'importants flux de recommendations pour amliorer la situation. En effet, la
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), resources entire ces dficience et la prcarit du rseau routier du pays affectent
which can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor diffrents secteurs. La grandement les structures de consommation et d'change
Information Center (VIC); 111 NW 1" Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (Phone: nature des liens rural-urbain urbain-rural et vice versa. Ainsi, dans le cadre de cette
305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of demeure donc dterminante politique de promotion d'exploitations paysannes, il ne
each bid package below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors dans tout processes de s'agira pas seulement, come a stipul le Ministre, de
wishing to receive the bid package through the United States Postal Service. Al d tout procder la construction de pistes carrossables et de
requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's dveloppement surtout procder la construction de pistes carrossables et de
complete return address and phone number and a check for the correct dollar amount quand le secteur agricole chemins muletiers, mais, il faut une vritable politique
made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners". dtient la cl pour d'infrastructures routires permettant d'articuler l'offre et
dverrouiller la croissance la demand locales en connectant parfaitement les mnages
Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website conomique du pays. ruraux aux marchs urbains et locaux.
(www.miami-dade.gov/dpm/) under "Solicitations Online".
(www.miami-dade.gov/dpm/) underoliitationsQuand, par Hormis l'implication de cette densification du
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened example, les connections rseau routier dans .la creation d'emplois et la
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal rural-urbain sont faibles, on diversification d'activits, elle favorisera entire autre : (i)
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The responsibility peut avoir des populations une plus grande mobilit des facteurs de production et des
for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and rurales produisant productions elles-mmes, (ii) une baisse du niveau gnral
date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not essence des prix des biens et services agicoles et non agricoles
responsible for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. essentiellement pour leur des prix des biens et services agricoles et non agricoles
mail, or caused by any other occurrence. consommation et due la diminution des cots de transferts et la d-
s'engageant peu dans la segmentation des marchs, (iii) et une meilleure utilisation
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board commercialization. De ce de l'accroissement de la demand rurale dans la
Office located at 111 NW 1" Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no fait, on risque d'obtenir un consommation des biens et services issues des autres
later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered. s s d l'nmi
tanx e d crnoissance amricnle secteurs de l'conomie.


This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106


The following bid(s) will open at 2:00 PM on


Wednesday August 4, 2004


5961-2/08-OTR VEHICLE RENTAL SERVICES
This contract includes Bid Preference provisions for Certified Black
Business Enterprises (BBE's), Certified Hispanic Business Enterprises
(HBE's), and Certified Women Business Enterprises (WBE's). A pre-bid
conference will be held on Friday July 23, 2004 at 3:30 PM, at the Stephen
P. Clark Center locate at 111 NW 1"s Street, in conference room 18-2 ,
Miami. Attendance is recommended. Cost $10.00
6050-2/08-OTR-LW ROLL-UP DOOR MAINTENANCE & REPAIRS
This contract requires Insurance.This contract includes Living wages. Cost $ 10.00
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday August 11 ,2004
6038-0/07 RUNWAY RUBBER REMOVAL
This contract requires Insurance. Cost $10.00


presque gale aux taux de
croissance de la population
rurale. L'existence de cette
dimension spatiale entire
croissance agricole et
dveloppement conomique
en gnral rend donc
imperative cette ncessit de
dynamiser les liens rural-
urbain- pour parvenir d'une
part, l'augmentation des
revenues des exploitants de
manire soutenable et
d'autre part, l'optimisation
des effects multiplicateurs de
cette croissance.
On dnombre au
niveau du pays environ 600


(Footnotes)
Voir ce sujet BOUSSARD Jean Marc,
Economic de l'agriculture
Economic, Paris 1987

Et aussi FRANK Ellis,
Peasant Economics Farm Households and
Agrarian Development
,Cambridges Press, 1998
2 C'est--dire qu'aux prix en course, importer ces
products n'est pas rentable
3 Coordination Nationale de la Scurit
Alimentaire (CNSA),
Etudes de Marchs Ruraux, mars 1998
4 Voir le numro 36890 du Nouvelliste


AI, KISKEYA EXPRESS


+ > L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

!le 7921 N.E. 2me Avenue

IiXI Du lundi au dimanche de 9:00A.M. 9:00 P.M.


Tlphone: (305) 751-4488


* Fax: (305) 751-4002


* Toll Free: 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture et Autres services pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa pa nou chak samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Arrestation

Cuba d'un baron de

la drogue colombien
BOGOTA, 9 Juillet Luis Hemando Bustamante,
leader prsum du cartel de Norte del Valle, la plus
important organisation de traffic de cocaine de Colombie,
a t arrt en fin de semaine dernire
Cuba, a annonc vendredi le chef de la police
colombienne.
Le gouvernement cubain a inform son
homologue colombien de l'arrestation, le 2 juillet, de
Bustamante, alias "Rasguno", entr Cuba avec un faux
(voir Drogue / 14)


=







Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Vacances, Loisir
Le Plaza Htel
Phone iumbers:224-9309
224-9305 224-9310
224-9306 510-4594
224-9307 510-4595
224-9308 510-0560
Fax: (509)223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
222.leplazahaiti.com
Adrese:10 Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. BOX 1429

f Coiffeur

Etiquette Unisex, Barber
Beauty Salon
305-940-9070 15456 West Dixie Highla)
Miami
305-940-9070
Jean Wood Julien

Charlemagne, Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
tl: 243-1039
Beeper: 524-0086



Abonnez-vous partir
de notre site web

222.haitienmarche.com

Cartes de credit acceptes


Page 13


1U7L i1 uJaI~.I C a


D S Mdecin

efDr J.N. Charles
diatrie Gnrale
7 Avenue Lamartinire
au Bois Verna
Port-au-Prince
245-4653
S 416-9570
Soins des nourissons
enfants et adolescents
Examens priodiques de
l'enfance
Vaccins
Examens prscolaires
avec hearing Test, vision
Test, blod Test, Traitement
des troubles respiratoires,
urinaires, digestifs et
cardiaques

Dr Hnock Joseph
Obsttrique, Gyncologie,
Acouchement, Opration
pour fibrome, Family
Planning, Ligature des
trompes, circoncision,
curetage. Tous les tests
pour l'immigration. Toutes
sortes d'assurance, Carte
Medicaid pour les femmes
enceintes
5650 NE 2nd Avenue
Vertires Shopping Cen-
ter
Miami, Florida
(305)751-6081

Dr Camille Figaro (Sony)
Gyncologie, Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl 245-6489
245-8930


Points de Vente Hati en Marche


Miami

Lucas Super Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
tl.: 305 895 8006

Etiquette Barber Shop
154-55 West Dixie Hwy
305 940-9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West dixie Hgy
Miami
305 893 0410

Eclipse Communication
9290 SW 150 Ave
Suite 104
9543801616


Annonces


Une petite haitienne attendant de pouvoir tre reue au
Jackson Memorial Hospital pour une operation, meurt
dans un hpital en Haiti.


La petite fille, un bb tait
devenu le point de mire de la
communaut hatienne de
Miami. Motive par son pre
Kensy Lefvre vivant a
Miami, la communaut
haitienne s'tait mobilise et
avait commenc participer
un "fond raising" pour
rassembler l'argent
ncessaires la venue de
l'enfant aux Etats Unis.

La petite Branda Trady
Lefebre etait ne avec un bec
de livre qui necessitait une
operation urgente.

C'est alors que son pre qui
ne disposait pas de moyens
financier ssuffisants a eu
l'ide de lancer un appel la
communaut hatienne de
Miami qui a immdiatement
rpondu. Il faut dire que les
mdecins du Jackson Hpital
, le plus grand hpital public
de Miami avaient accept de
l'oprer gratuitement.
Il fallait donc payer les frais
d'hospitalisation et ceux du
voyage du bb.

Mais quelques jours avant la
date fixe pour le dpart,
l'enfant attrappa une infection
des voies respiratoires. Elle


fut hospitalise dans un hpital
de Port-au-Prince. Mais elle ne
se remit pas et la petite fille
devait mourir il y a tout just
quelques jours.

Les mdecins amricains
avaient dit que le bb devait
avoir au moins 10 semaines
avant que l'opration ne soit
possible. D'un autre cte, sa
mre s'occupait de tout rgler
concernant le voyage:
passeports, visas pour les Etats-
Unis etc...etc...

Le pre du bb est tudiant en
Floride et ne pouvait pas
supporter les frais
d'hospitalisation et d'opration
s'elevant $ 15.000 dollars.

C'est ce qui a dclench tout
ce movement de solidarity.
Marleine Bastien, prsidente de
l'association Haitian Women
in Miami a fait ressortir
combien ce tragique incident
met nu une fois encore la
ncessit d'amlioration des
soins de sant en Haiti.

Si ce bb tait ne aux Etats-
Unis il serait encore en vie a
soulign l'activiste don't
l'association tait une des
principles a avoir dclench ce


vaste movement de
solidarity l'endroit du bb
Brenda.
La response a t norme.
Non seulement les mdecins
ont accept de faire
l'opration gratuitement
mais les gens ont envoy des
chques une credit union
locale et le total de l'argent
ramass a atteint en un rien
de temps $ 7.000 dollars.
Le pre voudrait pouvoir
utiliser une parties de cet
argent soit $ 2.500 pour
les funrailles de son bb
et laisser le reste dans un
Fond special pour aider
d'autres enfants ncessitant
un voyage aux Etats-Unis
pour tre opr.
Mais Marleine Bastien lui a
expliqu qu'avant tout, il
faut contacter les donateurs
et leur demander si ils ne
voulaient pas tre
rembourss, parce qu'ils
avaient donn l'argent pour
quelque chose de bien prcis
- savoir la voyage du bb
Brenda aux Etats-Unis et ses
frais d'hospitalisation.
Maintenant que la petite
Brenda est morte, c'est
dommage. Mais l'argent ne
peut pas servir autre chose
sans leur assentiment.


Pompano Beach

Danilos Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach FI 33064
Tl.: 954 781 7424

Chiropractic Office
910 East Atlantic Blvd
Pompano Beach
954781 2500

Vous aimeriez vous
aussi placer une petite
announce dans notre
page 13, appelez
Michel au
305 754-0705


Delray Beach

Classic Teleco
203 SE 2nd Avenue
Delray Beach, FI 33483
561 279 8846
Our Lady Bakery
102 SE 2nd Avenue
Delray Beach, Fl 33444
tl.: 56 272 3556

Orlando
Naudy Record Shop
1325 W. Washington Street
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blosson Trail
Orlando, FI 32805

Pour det enir dpositaire
de Hati en Marche.
contacted notre bureau de
Miami 305 754 0705


diverse *** Annonces diverse ***


Voulez-vous d'un site
Internet un prix
raisonnable?
Contactez
Siteweb@etheart.com
pour un devis et pour
.nir la liste de nos sites

Haitienmarche.com
eCt l'une de nos
nombreuses creations.

Credit

Good credit
Bad Credit
No Credit
You have a job ?
You can buy a
House
Call Michell
305 418 2337
ext: .22
Ption Ville

Problmes de vision?
Le Look
vous trouvera la solution.
Nous avons des lunettes
pour tous les gots et
toutes les bourses
Notre spcialit:
La Vision Basse.
Votre enfant ne travaille pas
bien en classes?
Faites examiner ses yeux...
Vous voyez mal quand
vous tes au volant?
La vie de vos passagers est
entire vos mains.
Faites examiner vos yeux.
Le Look vous offre:
Buy one, get one FREE
Rue Panamricaine # 14
Ption Ville
410 10076 / 509 257 8374


Real Estate

A VENDRE
Miami
2 1/2 House NW 68 St
rich architecture. garage.
Fla room, central a/c
$129,900
tel: 305 893 6894
Realty 24/7

A LOUER
Port-au-Prince
Trs jolie maison tage
la Rue Chriez,
Port-au-Prince.
Grande cour avant et
arrire
conviendrait parfaitement
pour un bureau.
Appelez le 417-0384


A LOUER
Ption Ville
Belle maison
Montagne Noire.
Piscine 3 chambres
coucher, 2 sales de bain,
Grande salle de sjour,
plusieurs terraces avec vue
magnifique.
appelez le 401 1259

A LOUER
Ption Ville
Maison toute neuve
Vivy Mitchell, Haiti
4 chambres coucher,
4 toilettes avec Jacouzi
ans la chambre principal.
Une dpendance pour le
personal
Informations
Mr ou Mme Nol
786-456-7297
ou
Lochard@hotmail.com
ou Mr Raymond en Hati
509 404 9676


Trafik dwg ?
Nou bezwen
infmasyon!
Tanpri rele
Miami Police
305 815 1664
Tou-t infmasyon
ou ka bay ap rete
konfidansyl.








I SOCIETY & POP ELATION I


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Mauvaise saison pour les morts


PORT-AU-PRINCE, 8 Juillet Il ne fait pas bon
tre un mort aujourd'hui en Haiti. La morgue de l'Hpital
Gnral est en panne, les parents sont pris de venir retire
leurs macchabes, les autres seront
probablement achemins au charnier
municipal plus tt que prvu.
D'un autre ct, les spultures
de Fond Verrettes ont t dfonces par
les dernires inondations. Les eaux de
la rivire Soliet ont tout emport sur
leur chemin, corps et biens. Jimani, ,
ville dominicaine de la frontire, a t
envahie entire autres par des hatiens "
morts depuis dj longtemps.
Les morts hatiens n'ont plus
de repos de l'me, ballotts qu'ils sont,
quand ce n'est pas jusqu'au-del de la
frontire.
Un nouvel aspect de la
dliquescence d'Hati, le symbol
fundamental, notre essence mme, le
mystre de la vie la mort enchevtres
... Eros et thanatos. Papa Legba et papa
Zaka.
Zaka. Que veulent dire alors: Ayiti i
cheri nan bra ou pou mwen mouri (de
Joe Trouillot) ou Se ladan 1 pou m Le village
mouri d'un Ti Paris ...
Quand notre bonne vieille carcasse est condamne
errer littralement comme un fantme par del months et
vaux pour finir des milliers de lieux de l ...
Nous croyons embarquer pour le pays sans
chapeau, nous finissons jusque nan ziltik.
La diaspora qui nourrit une peur bleue d'tre
enterre debout dans le pays hte, peut aujourd'hui se
consoler. Au moins ses morts ont une adresse fixe.
Il reste bien sr l'incinration ...
Une mode qui fait fureur aujourd'hui dans notre
capital, la rpublique de Port-au-Prince (ou de Ption-


Arrestation Cuba

d'un baron de la

drogue colombien
(Cuba ... suite de la page 11)
passport vnzulien, a dclar le gnral Jorge Daniel
Castro au course d'une conference de press Bogota.
"Au moment o je vous parle, il est dtenu par le
ministry cubain de la Justice et nous sommes en discussions
pour le faire extrader en Colombie", a-t-il ajout en se
flicitant de la capture de "l'un i. ;* plus important narco-
trafiquants colombien".
Bustamante est considr comme l'un des trois
principaux leaders du cartel de Norte del Valle, qui a
supplant ceux de Medellin et de Cali au dbut des annes
90, devenant la source d'approvisionnement de 60% de la
cocaine consomme aux Etats=Unis, selon les chiffres de
l'administration antidrogue amricaine (DEA).
Les autorits amricaines avaient offert cinq
millions de dollars quiconque aiderait l'arrestation de
ce baron de la drogue, qui serait personnellement
responsible de la moiti des arrivages de cocaine


colombienne aux Etats-Unis, AP





ROBERTO CLEMENTE COLISI
SAN JUAN, PUERTO RICO

APPAREL,SHGOE &
ACCESSORIES SHO
August 15,16,17 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00

GIFT & VARIETY
MERCHANDISE SHO
October 10,11,12 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00

Rostrletions: Children under 18 end n
Goniral public not admitted. Wholesale only
Trade Show of the Caribbo n reserve the right to edi
Tekl: (787) 781 300o Fax: (787) 78
'EI-Mail: tradenhow@coqui.not
tCARIBBEAN Wob Page: www.tradeehowcarlbe.


de la srnit verlainienne d'un Colloque sentimental:
Ville) mais comme l'on voit c'est plus qu'une mode, c'est "Dans le vieux parc solitaire et glac, deux formes ont tout
une ncessit ... l'heure pass" ...


e de Mapou (sud-est) condamn tre reconstruit ailleurs photo Thony


Quoique ce n'est pas tout. Quid du'bon ange? Que
devient le gwo bon ange et surtout le ti bon ange aprs
qu'on ait t rduit aussi littralement en cendres.
La parole est aux philosophes du vodou.
Mais que de misre pour nos pauvres cadavres,
pour notre pauvre cadavre. Notre Kadav ko. A notre corps
defendant. A notre cadavre defendant.
Plus prs de la "Ballade des pendus" de Villon
(corps dchiquets par les corbeaux et jets au vent) que


Du Bal des vampires de
Polanski que du Marienbad de Robbe-
Grillet ...
De la danse des guds du
premier petit barbouilleur venu, que
de Hector Hyppolite ou Andr Pierre.
Et la mme pe qui pend par-
dessus notre tte Port-au-Prince,
Petit Gove, Saint Marc, toutes ces
villes au pied de montagnes
rugissantes la moindre averse ...
Lorsqu'on parla de transporter
ailleurs la ville de Fond Verrettes, ou
le village de Mapou, d'abord on
sursauta, se rappelant ces croyances
aussi profon-dment enracines chez
nous: Peyi kd lonbrik mwen antere;
kote m pral lage vye zo m?
Ces mots n'ont dsormais plus
de sens.
Qu'un bon lavalas tombe et
nul ne sait o l'on va finir. Une
entre plutt fracassante dans
l'ternit.


Mais quoi vous attendiez-vous, car passant
directement de l'enfer l'ternit!
Oui, voil jusqu'o la destruction de
l'environnement menace de nous conduire, si ce n'est dj
fait.
Pourquoi, dit le pote, dois-je aimer tant un pays
qui ne m'aime pas?
Jusqu' mes vieux os aujourd'hui qui n'y ont pas
leur place.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Les Amricains lisent de moins en moins
,,NEW YORK, 8 Juillet La lecture est en dclin livre. En 2002, ce chiffre tait pass 89,9 millions,
aux Eta-Unis o le nombre d'adultes ne lisant pas de livre souligne la NEA. En iai dernier, le Groupe d'tude de
(voir Amricains / 15)
a augment de plus de 17 (voir Amr
millions entire 1992 et 2002,
rvle un rapport de la
Fondation national pour les MIAM DE
arts (NEA) public jeudi.
Seulement 47% des
adults amricains lisaient DEMANN APEL DOF POU
de la "littrature" (pomes, AN IZ A
pices de thtre ou fictions)
en 2002, soit une chute de ANVIW NMANTAL DE BA
sept points en dix ans. Et ils
ne sont plus que 57%, contre KOMINOT
61% auparavant, lire quel
que soit le type d'ouvrage Konte Miami-Dade an ak ak Depatman Opotab ak Egou Miami-Dade,
considr.
Le president de la Depatman Administrasyon Resous Anviwnmantal ak Depatman
NEA, Dana Gioia, lui-mme Administrasyon Dech lanse yon apl df, pou ganizasyon pa pou pwofi yo,
un pote, s'est dclar pou chche jwenn Apl Df yo (RFP) de yon ganizasyon pa pou pwofi de
choqu et trs proccup par baz kominot yo, ki deziye pa biwo IRS km ganizasyon egzan de taks.
les rsultats. "Il y a beaucoup Apl Df yo (RFP) pral asepte pou Fondasyon Amelvorasvon ak Edikasvon
de gens instruits qui ne sont
plus des lecteurs actifs", a-t- Anviwnmantal.
il soulign.
Selon Moun ki enterese yo va kapab jwenn yon kopi Apl Df yo, ki va disponib di
le rapport, les Lendi a Vandredi apati de 12 Jiy 2004, de 8:30 a.m 4:30 p.m. Jis vizite
Scoupables
probables du oswa rele:
p h n o m n e Department of Environmental Resources Management
sont la tl- 33 SW 2nd Avenue, 12th Floor
EUM vision, les films
et Internet. Miami, Florida 33130
"Nous assistons Herb Balfour
une norme 305-372-6422
VV volution
culturelle avec RFP an (Apl Df yo) pral disponib tout sou entnt lan v le 12 Jiy 2004
m les mdias sou sit www.miamidade.Oov/derm.
pm lectroniques,
et aux cons- Yon konferans anvan Apl Df yo pral ft jou Jedi 22 Jiy 2004 a 5:30 p.m.
quences de ce nan dezym etaj bildinn Thomas Center Bldg., etaj anl Dade County Federal
V changement", Credit Union nan 172 W. Flagler Street anba lavil Miami, antre an se sou kote
estime M. bildinn lan sou SW 2nd Aveni. Yo ankouraje epi vreman ensiste pou moun
pm Gioia. enterese yo vini nan konferans lan.
E n
1992, 72,6 Se pou tout kopi egzijib yo soumt bay nan Biwo Grefye Asanble Komisyon
nI i I i o n s yo "Office of the Clerk of the Board of County Commissioners", ki chita nan
d'adultes aux
S- 22 Etats-unis a Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street, 17ym etaj (floor), Suite 202,
com lisaient pas de pa pita ke Jedi 12 Dawout 2004, 1:00 p.m. l lokal.


Page 14


ble 1-1 % -. - -- 1


1








Page 15


I USA PRESIDENTIELLE


Edwards le charismatique face


Cheney l'homme d'exprience


WASHINGTON, 8 Juillet Les deux candidates
la vice-prsidence pour le scrutiny de novembre ont
des personnalits radicalement diffrentes, le dmocrate
John Edwards, charismatique mais inexpriment, et


AMERICAINS ...
(suite de la page 14)
l'industrie du livre, une organisation but non lucratif, a
rapport que le nombre de livres achets aux Etats-Unis
en 2003 a recul de 23 millions par rapport l'anne
prcdente pour s'tablir 2,22 milliards d'exemplaires.
Le rapport de la NEA, baptis "Lecture en
danger", est bas sur une tude du Bureau amricain du
recensement portant sur plus de 17.000 adults. Il montre
que la baisse de la lecture est un phnomne gnral,
touchant les hommes et les femmes, les jeunes et les vieux,
les noirs et les blancs, les diplms universitaires et ceux
qui ont quitt l'cole tt.
Les chiffres sont particulirement bas chez les
hommes adults, don't seulement 38% lisent de la littrature,
et chez les Hispaniques o ce chiffre baisse 26,5%. Et le
dclin sur dix ans est trs marqu dans la classes d'ge
tudie la plus jeune, celle des 18-24 ans: seulement 43%
avaient lu de la littrature en 2002 contre 53% en 1992.
AP


NouBYooress Co.

Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel:'(718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, F1 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 ltth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, F1 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


le rpublicain Dick Cheney, habitu du
pouvoir mais mdiocre orateur. .
Les deux hommes s'affronteront

novembre lors d'un dbat organis dbut octobre
Cleveland (Ohio, nord) et retransmis sur les .
chanes de tlvision.
"Ce dbat entire les deux candidates la
vice-prsidence sera important et vigoureux et
recevra beaucoup d'attention de la part de la
press car les de7ux hommes sont trs diffrents",
estime Eric Davis, professeur de sciences
politiques l'Universit de Middleburry
(Vermont).
John Edwards, 51 ans, n'a servi que
quelques annes au Snat o il est entr en 1998 "r .
aprs avoir gagn des millions de dollars comme
avocat spcialis dans les indemnisations.
La cinquantaine juvenile, il est rput -
pour ses talents d'orateur. Il avait cr la surprise
(voir Prsidentielle / 16) Kerry (debout) et Edwards


ACTION FOR DISSOLUTION OF MARRIAGE


NOTICE OF ACTION FOR
DISSOLUTION OF MARRIAGE
IN THE CIRCUIT COURT OF THE
SEVENTEENTH JUDICIAL CIR-
CUIT, IN AND FOR BROWARD
COUNTY, FLORIDA
Case No. 04001964 FMCE 41
ESTIVENE ARONS ESTIVENE,
Petitioner
and
MARIE ANGE ESTIVENE
last known address
UNKNOWN
YOU ARE NOTIFIED that an ac-
tion has been filed against you and
that you are required to serve a
copy of your written defenses. If
any, to it on ESTIVENE ARONS,
whose address is 7131 W FAIR-
WAY BLVD MIRAMAR, FL 33023
On or before3-19-04, and file the
Original with the clerk of this Court at
201 S.E. 6t Street, Ft. Lauderdale,
FL 33301. before service on Peti-
tioner or immediately thereafter. If
you fail to do so, a default may be
entered against you for the relief de-
manded in the petition.
Copies of all court documents in
this case, including orders, are


available at the Clerk of the Circuit
Courts office. You may review
these documents upon request.
You must keep the Clerk of the
Circuit Court's office notified of your
current address. (You may file
Notice of Current Address, Florida
Supreme Court Approved Family
Law Form 1215) Future papers in
this lawsuit will be mailed to the ad-
dress on record at the clerk's office.
WARNING: Rule 12.285 Florida
Family Law Rules of Procedure,
Requires certain automatic disclo-
sure of documents and information.
Failure to comply can result in sanc-
tions, including dismissal or striking
of pleadings.

Dated: FEB-3 2004.
HOWARD C.FORMAN
CLERK OF THE CIRCUIT
COURT
A TRUE COPY
Circuit Court Seal
By: DEBORAH A.LEWIS
Deputy Clerk


2/6-13-20-27


04-5-13/430811B


8772 INE 2 me Avenue

Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Money Order


* CD's (compas, Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux -


Mercredi 14 Juillet 2004
T4nati'Pn Marche Vnl XVIII Non 24


I


___~_~


1


a Ci c y i .


1








Page 16 I


ETATS-UNIS


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


Le duo Kerry -
dbut d'anne en tant le Machiavel tirant les ficelles dans l'ombi
y, le candidate dmocrate George W. Bush.


la Maison-Blanche.
Richard Cheney, 63 ans, est en revanche un
habitu des cercles du pouvoir Washington depuis 30
ans. Orateur mdiocre, il est souvent dcrit comme un


MIAID


La personnalit de ce faucc
conservatrices est trs controverse et son n
revenue dans des affaires impliquant la fir
ptroliers Halliburton, qu'il dirigeait avant


president.


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE WATER AND SEWER DEPARTMENT
BIOSOLIDS MASTER PLAN
CICC PROJECT NO. E04-WASD-03


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida
Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by
Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that the Miami-Dade Water and
Sewer Department (WASD) will require professional engineering services, from a qualified
consultant experienced in working with biosolids management of a comparable sized utility,
for the production of a Biosolids Master Plan.
Proposers are advised that the work products resulting from this solicitation may be subject
to re-use by WASD. Additionally, be advised that the County reserves the right to retain
other consultants to provide the same or similar services at its sole discretion. Furthermore,
the User Department shall re-use said work products at its sole risk and shall hold the
prime consultant harmless for any liability arising out of said re-use. As a result, it shall
be the Prime consultant's responsibility to bind ail sub-consultants to the above stated
agreement requirements for re-use of work products.
The scope of services for the development of the Biosolids Master Plan may include system
expansions, modifications and upgrades necessary for WASD to process biosolids at its
North District, Central District and South District Wastewater Treatment Plants (WWTP's)
over a twenty (20) year planning period. Elements of the Master Plan shall include, but not
be limited to:
Projection of biosolids demand at each ofthe WWTPs over the planning period.
Evaluation ofthe effect ofexisting and proposed regulations on the necessary facilities.
Evaluation ofthe existing biosolids processing systems from the point waste activated
and primary sludges and scum are removed form the wastewater treatment process
through thickening, digestion, dewatering, composting, any additional processing to
achieve Class AA level biosolids. The consultant shall evaluate upgrades or alternative
technologies to any of these processes.
Development of alternatives for evacuation in the determination ofthe recommended
plan. Ranking of plans based on criteria, including operating, capital, and life cycle
costs and non-economic factors including but not limited to environmental impacts,
difficulty of regulatory agency permitting, and community acceptance.
Preliminary project descriptions, planning level cost estimates and schedules for all
recommended projects. Included also shall be preliminary site planning for
recommended projects.
Assistance with obtaining regulatory agency approval of the plan, particularly with
regards the State Revolving Loan Program.
The Biosolids Master Plan shall be fully coordinated with the current WASD Wastewater
Facilities Master Plan, including Interim Peak Flow Management Plan, dated October 2003.
The Biosolids Master Plan shall take into account sludges generated form the High Level
Disinfection Plant addition at the South District Wastewater Treatment Plant.
Additional services to be provided by the Consultant with respect to the Biosolids system may
include, but not be limited to:
Assistance in th implementation ofthe WASD program to install necessary facilities
and male any necessary process modification to treat all biosolids to Class AA level.
These services may include assistance in the development of possible Request for
Proposals for Turnkey facilities, bid evaluations;
contract administration, design review and assistance in startup and performance
testing.
Process engineering assistance regarding potential operational improvement, assistance
in field pilot testing and process evaluations, and the development ofautomated sludge
system reporting with plant Supervisory Control and Data Acquisition (SCADA)
systems.
The proposed professional service agreement (PSA) will be for a three-year period with
compensation in the amount of $1,500,000.
TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
6.03 Water and Sanitary Sewer Systems Water and Sanitary Sewage Treatment Plants
(PRIME)
A copy ofthe Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation
provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at
111 NW 1st Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128. The phone number and fax
respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will
be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County
and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed
to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an
e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link
"Solicitations On-Line."
The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be contacted via e-
mail at ameliac@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-2036.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement 15% Community Business Enterprise (CBE) Goal
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on July 20, 2004, at 3:00 P.M.
at the Water and Sewer Department, Douglas Headquarters Building, 3071 SW 38 Avenue,
Room 544B, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is August 6, 2004 at 12:00 P.M., LOCAL TIME, ail
sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the
Board of County Commissioners, 111 NW 1P Street, 17"' Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES
OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as. amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.


Mer
s'est empress
deux homme
de l'expr
Cheney peut
a-t-il affirm
interrog
differences.
prt pour ce p
aider
l'Amrique",
M. Kerry p
Edwards.
Les
valoir que 1
acnuis une co


(suite de la page 15)
lors desprimaires dmocrates en
rival le plus srieux de John Kerr


questions de politique
trangre et de scurit en
tant membre de la
commission du rensei-
gnement au Snat.
John Kerry se
trouve dans la mme
situation que M. Bush en
2000, gouverneur du Texas
sans experience en politique
trangre et de scurit, qui
avait choisi Dick Cheney
pour sa connaissance du
fonctionnement de la
Maison-Blanche.
Mais 2004 n'est pas
2000 et l'influent quotidien
de la cte Est, le New York
Times, s'interroge sur


SOCIOLOGIE

Des luttes et des classes
Humanity 29 juin 2004
Le Retour des classes sociales Ingalits,
dominations, conflicts, sous la direction de Paul
Bouffartigue, editions La Dispute (avril 2004), 288 pages,
20 euros
Cet ouvrage collectif, crit en collaboration par
des sociologues, historians et politologues, et dirig par
Paul Bouffartigue, est aussi prcieux par les questions qu'il
pose sur l'avenir des conflicts de classes et dans les pistes
qu'il ouvre que par l'tat des lieux qu'il dresse sur les
ingalits de classes dans la socit franaise aujourd'hui,
leur articulation avec les ingalits sexuelles et ethniques
et les formes de luttes actuelles.
L'accroissement des ingalits et surtout le
renouveau des conflicts sociaux depuis 1995 ont impos le
(voir Classes / 17)


Edwards
re du president l'volution de la function de vice-prsident depuis les
attentats du 11 septembre 2001.
on aux ides "Considrer le vice-prsident comme uniquement
iom est souvent le reprsentant official des funrailles l'tranger est du
me de services pass. Bill Clinton a fait de Al Gore un membre important
de devenir vice- de son quipe politique et personnel ne doute du rle central
credit, M. Bush de Dick Cheney dans l'administration actuelle", crit le
; d'opposerles quotidien dans un ditorial.
-s sur le terrain Une volution qui suscite toutefois les doutes
ience. "Dick d'Eric Davis. Selon le professeur de sciences politiques,
tre president" "la vice-prsidence n'est pas plus important aprs le 11
alors qu'il tait septembre qu'avant car un vnement tragique peut
sur leurs toujours se produire pour le president".
'Cet homme est "A la fin, je pense que les lecteurs se dcideront
poste. Il est prt sur les candidates la prsidence", le rpublicain Bush et le
gouverner dmocrate Kerry, ajoute-t-il pour relativiser l'importance
, lui a rpondu du combat entire MM. Cheney et Edwards.
apropos de John "Les candidates la vice-prsidence n'affectent pas
beaucoup le rsultat de la champagne analyse-t-il. Il en
dmocrates font veut pour preuve le cas de Dan Quayle, lu vice-prsident
M. Edwards a en 1988 avec George Bush pre aprs avoir t pourtant
renaissance des rgulirement l'objet de rises.


MIAM


GWOUP DE TRAVAY POU

PATISIPASYON PIBLIK
ganizasyon Planifikasyon Metwopolitn Konte Miami-Dade (MPO) pou Zn
Iben Miami va prezante st reyinyon gwoup de travay piblik 20 Jiy 2004 jiska
22 Jiy 2004 de 6:00 diswa a 8:00 diswa, rezon pou reyinyon sa yo se pou
diskite:
PLAN TRANSPTASYON MIAMI-DADE JISKA LANE 2030
Yap mete Plan Transptasyon A LonTm Miami-Dade lan (LRTP) ajou jiska
Lane 2030. LRTP an svi gide fr tansptasyon federal, eta, ak lokal yo. Plan
okonpl sa a va gen yen ladan li otowout, transp piblik, amelyorasyon wout
bisiklt ak pyeton yo.
Gwoup de travay piblik sa yo se pou bay piblik lan optinite pou yo eksprime
vwa yo ak opinyon yo sou LRPT an epi pmt MPO an jwenn yon pi bon
konpreyansyon de pwoblm transptasyon kominote an:
20 Jiy 2004 North Dade Regional Library,
2455 NW 183 Street, Miami, FL 33056
20 Jiy 2004 Miami Lakes Library,
6699 Windmill Gate Road, Miami Lakes, FL 33014
21 Jiy 2004 Miami Beach City Hall, .
1700 Convention Center Drive, Miami Beach, FL 33139
21 Jiy 2004 West Kendall Regional Library,
10201 Hammocks Blvd., Miami, FL 33196
22 Jiy 2004 South Miami City Hall,
6130 Sunset Drive, South Miami, FL 33143
22 Jiy 2004 Homestead City Hall,
790 North Homestead Blvd., Homestead, FL 33030
26 Jiy 2004 Joseph Caleb Center,
5400 NW 22nd Avenue, Miami, Florida 33142

Tout moun ki enterese envite vini patisipe. Pou plis enfmasyon, tanpri
kontakte sekretarya MPO an, Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street,
Suite 910, Miami, Florida 33128, telefn: (305) 375-4507; imel:
mpo@miamidade.gov ; sitwb: www.co.miami-dade.fl.us/mpo. Se rgleman
Konte Miami-Dade pou li swiv tout egzijans Iwa pou moun enfim lan ki rele
"Americans with Disability Act". Pou yon entprt pale ak siy pou soud, tanpri
rele omwens senk jou davans.


m








Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


1 NOTRE EPOOUE I


(Classes ... suite de la page 16)
retour de la question des classes (en tmoigne l'importante
bibliographie la fin de l'ouvrage), classes qui n'taient
le plus souvent voques, depuis deux dcennies, qu'en
terms de dclin ", voire de disparition ", notamment
en ce qui concern la classes ouvrire, et de fin de leurs
luttes. Retour de l'analyse des classes donc, mais
renouvele : le paysage social n'est plus celui des annes
soixante-dix, les movements sociaux et politiques non
plus. Persistance de differences fortes entire modes de vie
des groups sociaux, cumul d'avantages dans
l'appropriation des resources sociales conomiques,
scolaires, culturelles, relationnelles pour les uns ou de
handicaps sociaux pour les autres, aggravation des
ingalits et enforcement de la reproduction social : il
n'y a pas de moyennisation de la socit franaise, au
contraire. Mais l'interprtation de ces donnes
incontestables ne va pas de soi : elle demand un travail
thorique de diffrenciation et de mise en relation des
concepts de catgorie socioprofessionnelle et de classes
social, de confrontation des diffrentes approaches actuelles
des classes sociales (notamment celles des sociologues de
rfrence marxiste, de Pierre Bourdieu et d'Alain
Touraine); une classes social est plus qu'un ensemble
d'individus ayant des conditions d'existence proches ou
identiques, c'est aussi une culture commune et la capacity
de se constituer en acteur collectif.
La second parties du livre analyse l'volution des
principaux groups sociaux, dans leur composition, leurs
formes de travail et leurs modes de vie, leur identity social,


la conscience de leurs intrts et leur combativit :
changements dans la classes ouvrire marqus par la
fragmentation lie la diversification des secteurs d'emploi
(la majority des ouvriers ne travaillent plus l'usine ni sur
un chantier ni l'atelier mais dans les services de
rparation, d'entretien, de livraison, de nettoyage.), la
difference des status, les modifications profondes dans les
conditions de vie affectant des liens sociaux auparavant
oprateurs d'intgration, producteurs d'une conscience
collective et reproducteurs d'une identity subjective de
classes (Jean-Paul Molinari, p. 86). Sous diffrentes
approaches, plusieurs intervenants montrent en quoi les
changements intervenus dans la classes ouvrire -
individuation (Paul Bouffartigue et Jean-Pierre Terrail),
distension de la cohsion social (Jean-Paul Molinari),
difficults d'intgration des travailleurs immigrs (Maryse
Tripier) ont branl les anciennes cultures de classes et,
combines l'offensive nolibrale, ont affaibli le
movement ouvrier en remettant en cause son rle central
dans les mobilisations sociales et politiques. Les eniploys
forment le group social le plus important en effectifs dans
la population active : trs fminis, il est htrogne par
ses conditions de travail, d'emploi et de vie ; il ne constitute
pas une classes social proprement parler, il n'en a pas
l'identit social, mais plutt un archipel de categories
diffrentes, d'o les passages dans les groups sociaux
voisins sont frquents. Ouvriers et employs reprsentent
ensemble autour de 60 % de la population active.
A l'autre ple, la grande bourgeoisie s'adapte la
mondialisation capitalist. Elle constitute une classes social


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAM tADE MIAMI-DADE WATER AND SEWER DEPARTMENT
M I DESIGN OF AN ULTRA VIOLET DISINFECTION PLANT
CICC PROJECT NO. E04-WASD-02

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section
2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that
professional architectural and engineering (A/E) services will be required from qualified consultants to provide the design of
an ultra violet (UV) disinfection plant at the Northwest Wellfield Aquifer Storage and Recovery (ASR) for the Miami-Dade
Water and Sewer Department.

MINIMUM REQUIREMENT:

The selected Prime Consultant is required to have experience, acquired within the last five (5) years, designing an ultra violet
(UV) facility capable of treating ten (10) million gallons per day ofraw water.

INFORMATION REGARDING THE AFOREMENTIONED MINIMUM REQUIREMENT MUST BE INCLUDED IN
THE PROJECT DESCRIPTION LINE OF EACH OF THE FORMS 2AAND/OR 2C, FOUND IN SECTION 2.1(2), AS
APPLICABLE.

The scope of services will include engineering design, permitting, and construction management services. The design shall
include an ultraviolet disinfection plant to treat Biscayne Aquifer raw water prior to the ASR storage in the upper part of the
Floridian Aquifer, a building to house the UV plant, the ASR wellhead, pneumatic tankage, valving, yard pumping, one injection
pump, two (2) withdrawal pumps, the electrical systems, and two (2) wellhouses and an access road. The UV facility shall be
capable oftreating ten (10) million gallons per day ofraw water from the Biscayne Aquifer. This project includes the preparation
and processing of permit applications for all elements of the UV disinfection facility. The design and construction management
ofthe two (2) ASR wells and the ASR monitoring well will be done in-house by WASD staff.

The term of the professional services agreement (PSA) is for a five-year period with a maximum compensation of $500,000.
No minimum amount of work or compensation will be assured to the retained consultant. The County reserves the right to re-
use the work products of the retained consultant, and to retain other consultants to provide the same or similar services at its
sole discretion.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS


6.03 Water and Sanitary Sewer Systems Water and Sanitary Sewage
Treatment Plants (PRIME)
16.00 General Civil Engineering (PRIME)
17.00 Engineering Construction Management (PRIME)


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering


13.00
14.00


General Electrical Engineering
Architecture


A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable)
may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at 111 NW 1s' Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL
33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification
will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail
address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally,
those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying
documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm. at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be contacted via e-mail at ameliac@miamidade.gov,
fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-2036.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement 19% Community Business Enterprise (CBE) Goal

Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on July 19,2004, at 8:00 A.M. at the Water and Sewer Department,
Douglas Headquarters Building, 3071 SW 38 Avenue, Room 544B, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is August 6,2004 at 12:00 P.M., LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers
must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17't Floor,
Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THATANYAND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE
CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) of the Miami-Dade County
Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of
the Cone of Silence.


Des luttes et des classes


part entire, la plus consciente de ses intrts de classes, "
classes en soi, avec des niveaux de richesse, des valeurs et
des modes de vie communs, et une classes pour soi,
mobilise tout instant sur tous les fronts, pour elle-mme
et contre les autres (Michel Pinon et Monique Pinon-
Charlot, p. 147).
L'aUalyse des formes d'ingalit et de domination
lies au sexe et aux differences ethniques montre en quoi
elles interviennent dans l'volution et la diffrenciation
interne des classes : persistence d'ingalits sexuelles dans
l'emploi et au travail, apparition de differences sexues de
la prcarit, plutt temporelle pour les femmes, plutt
" spatiale et gographique pour les hommes, mais
aussi creusement des carts entire femmes ; formes
nouvelles d'immigration dans la phase actuelle du
capitalism, discrimination et racism y compris
l'intrieur de la classes ouvrire l'gard des immigrs et
de leurs enfants, difficults d'intgration des travailleurs
immigrs dans la classes ouvrire du fait de l'affaiblissement
du movement ouvrier.
L'tude des changements dans le systme scolaire
et de son rapport aux classes sociales montre la fois en
quoi la domination de classes se nourrit de l'ingalit social
d'accs et d'appropriation des resources culturelles de
l'cole et comment la dynamique de prolongation des
tudes a produit des effects dans toutes les classes sociales.
La dernire parties de l'ouvrage analyse les
movements sociaux et politiques actuels : volution du
syndicalisme, diversification des lieux et des thmes de
lutte, mais possibility de leur convergence contre la
marchandisation illimite de l'activit social, presence du
movement social dans l'espace public mais qui n'en fait
pas pour autant encore un acteur politique.
Le livre se termine en ouvertures sur des pistes
de recherche, notamment:

Quelles relations entire volutions des classes et
movements du capital ?
Comment donner sens aux experiences de
domination dans une nbuvelle culture politique ?
Quelles possibilits de convergence entire
movement syndical, movements sociaux et
altermondialisme?
Souhaitons la poursuite de ces recherches !

Dany Caussade, sociologue


En bref ..
(suite de la page 2)
srieux qui ncessite une intervention rapide. Il s'est
toutefois consol en avanant que le nombre des dtenus en
dtention preventive prolonge a diminu dans le pays par
rapport la priode prcdente.
Dans plusieurs rgions du pays, notamment aux Gonaves
et aux Cayes, des citoyens arrts particulirement pour es
raisons politiques sont emprisonns dans les sales de
garde--vue des commissariats de police dans des
conditions trs critiques. Le Coordonnateur du systme
des Nations Unies en Hati et Charg de la Mission des
Nations-Unies pour la Stabilisation en Hati (MINUSTAH),
M. Adama Guindo, faisait parties galement de la dlgation
visitant la grande prison.

Trois ministres de la Dfense de pays latino-
amricains visitent Haiti
Les ministres de la Dfense du Brsil, du Chili et de
l'Uruguay ont entam le mercredi 7 jullet un voyage de
deux jours en Hati dans le but, entire autres, de rendre visit
aux diffrents contingents de la Mission des Nations Unies
pour la Stabilisation en Hati (MINUSTAH). Lors de leur
sjour, M. Jose Viegas (Brsil), Mme Michelli Bachelet
Jerio (Chili) et M. Yamadu Fau (Uruguay) ont eu une srie
d'entretiens avec les autorits hatiennes, le Coordonnateur
du Systme des Nations Unies en Hati et Charg de la
MINUSTAH, M. Adama Guindo, ainsi qu'avec le
Commandant des casques bleus en Hati, le Gnral de
Division Augusto Heleno Ribeiro Pereina. Les ministres ont
rendu visit au contingent brsilien Port-au-Prince ainsi
qu'aux casques bleus chiliens stationns au Cap-Hatien et
Fort Libert. Il est noter que le secrtaire d'Etat pour
les Droits de l'homme du Brsil, M. Nilmario Mirenda,
faisait aussi parties de la dlgation. Une important
dlgation d'hommes d'affaires et de journalists des 3
pays accompagnaient galement les ministres.

Des dtenus incarcrs aux Gonaives dans un
dpt destin recevoir des matriaux de construction
Des dizaines de dtenus seraient incarcrs depuis plusieurs
mois dans des conditions dgradantes dans la ville des
Gonaives. Ces citoyens,pour la plupart des partisans du
gouvernement Aristide, arrts par des anciens rebelles,
sont enferms dans un dpt qui avait t amnag par
l'ancienne administration pour recevoir des matriaux de
construction et des outils destins la construction de la
place publique des Gonaives. Ce dpt tant dpourvu de
fentres, les dtenus courent de graves risques d'asphyxie.
La ville des Gonaves est aujourd'hui dpourvue de centres
carcraux. Ils avaient tous t dtruits par les anciens
rebelles lors de l'insurrection de l'opposition Aristide en
fvrier dernier.

Adama Guindo announce une aide de 300.000
dollars dans le cadre du project justice du
PNUD
Mr Adama Guindo a par ailleurs annonc l'octroi d'une
aide financire de 300.000 dollars amricains dans le cadre
(voir En bref! /18)


Page 17


__








I Les Jeux de Bernard


Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


f


zua
Bahoruco IL n |
Barahona 1 L LIE T S
Dajabn
Duarte
EISeibo Solutions de la
Espaillat semaine passe:
Hato Mayor
independencia
La Atagracia L C VRV GWN P D E C L A P M
La Romana A L P E T NO U O Y JL F V X
LaVega I M A R Z E H C N S)TEJ R
MariaTrnidad I B l E M C WEE T R A U D
Snchez D Q AM A MQ KAT G L
Monsefior Nouel BL G X T X N K QJ IA
Monte Cnsli v c T A L P o U P N
Monte Plata J S R
Pedemales A
Peravia S O
Puerto Plata



santiago O G N IMODo A
SantiagoRodrlguez E D R E V L A V N
San Cistomngo Bbal KQSL 1 P H RL

SanchezRamirez J TL Q E O
Valverde
Macoris N S 1
Santiago G N I M ODO "
Santiago Rodriguez E)EVLAV N
Santo Domingo B K Q S L I P U I J Il 1 S
SnchezRamirez J 1 T LQE(O-CURO U R B C
Valverde


?f~JJ7I~7?iiflI;I4,LJ. VIII',


Allez de HUILER TOLETS, en utilisant des mots du du vocabulaire
ranais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Humbles -
2. Copeau 3. Chlore -
4. Travaille dans un restaurant -
5. Biveaux -
6. Proposition Connecticut -
7. Plante aquatique -
8. Rgime autocratique.


VERTICAL
1. Infidle- 2. Inlins-
3. Bien sur Devtu Sodium -
4. Erbium Pronom Ville de la civilation sumerienne -
5. Etain Eribium 3.1416 6. Assassin Hors Service -
7. Erbium System de tlvision couleur 8. Gauche.


'ZIZI"


Solutions de la
semaine passe:

RIAIMIP E R
RAM I ER
R AIDI ER
R AID I E E
R AiD I N E
P AID IINIE
P AIGIIINIE


S SCRMBBIE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais


A S

S H E

LA


Solutions de la semaine passe
PUGILAT


T


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
Tl: 221-8567 / 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon Ri veil en musique


6h30-7h00 .


Au Pcpirit cYhanvtandt
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre


7h00 9h00 IMlodie IMatin avec Marcus
Information, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour

Mlodie Matin chaque samedi est anim par Fquire Raphal


10h00 Midi


12h00 12h15


12h15-2h00


2h00 3h00


Le Disque de l'A1udite1ur
animation: Jacques Lacour

Le Nidi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime

C'est si bon en channsons..-s
Emission de Chansons Franaises


3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill

5h00 Le Journal de 5 H-leures

7h00- 8h30 Amor y Sabor

8h30- 9h00 Soir Tnformiations


10h00


9h00 et au-del


NTotre Grand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at T ren ( Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits


Cavaliers, prenez
vos damies (Samedi)
50 ans de Succs Populaires Hatiens

Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez


Mlodie, c'est plus fort
en musique !


En bref


J


...


(suite de la page 17)
du project justice du programme des Nations Unies pour le Dveloppement. De ce montant,
50 mille dollars serviront au soutien l'Administration Pnitentiaire Nationale (APENA).

Les parents de deux jeunes tus par des policies continent de pleurer leurs
enfants
Les parents de deux jeunes tus accidentellement par des policies Cit Soleil 17 l'occasion
d'une intervention policire, continent de pleurer leurs enfants. Quatre personnel, don't Junior
Laguerre 23 ans et Peterson 12 ans, ont t tus au moment o les policies tentaient de
neutraliser deux groups de bandits qui s'affrontaient dans la Cit. Une semaine aprs, les
parents des victims ont dplor le fait qu'ils n'aient pas reu le support des autorits
provisoires.

Des jeunes de Cit Soleil entament une operation de nettoyage dans
leur quarter
A l'initiative de l'ONG "Food For the Poor", plusieurs jeunes de Cit Soleil ont entam le
lundi 5 juillet une operation de nettoyage dans le quarter de Soleil 17 et dans d'autres quarters
de la commune. Au course de cette operation, les jeunes entendent nettoyer les canaux et
ramasser les ordures pour essayer de donner un autre visage cette zone. Les jeunes de Cit
Soleil ont exprim le souhait que des emplois soient cres dans cette commune. La creation
d'emplois, la foundation de centres de loisir et l'ouverture d'coles professionnelles Cit
Soleil permettront de rduire les tensions et les violence dans le plus grand bidonville de
Port-au-Prince.

Le responsible de la CONASOVIC announce une mobilisation non-
stop pour forcer le rgime intrimaire ddommager les victims des copratives en
faillite
Le responsible de la Coordination Nationale des Socitaires Victimes des Coopratives
(CONASOVIC), Rosmond Jean, a annonc le mardi 6 Juillet que son organisation va
entreprendre une mobilisation permanent en vue de trouver rparations et
ddommagement pour les victims. Selon Rosemond Jean, le gouvernement en place a
pour devoir de procder la rouverture de la Banque Hatienne de Dveloppement (BHD)
qui grait, a-t-il dit, les fonds des coopratives.

Des tudiants et d'autres secteurs de la socit dclarent nul le bilan
des 100 jours du gouvernement Latortue
Les membres du Grand Front National des Etudiants Hatiens (GRAFNEH) ont qualifi de
nul le bilan des 100 jours de pouvoir du rgime Alexandre Latortue. Ces tudiants du
movement GNB anti-Aristide, seconds par plusieurs autres groups de la socit, ont estim
que le rgime du 29 fvrier n'a jusqu'ici rien fait pour soulager les souffrances de la population
en dpit, ont-ils dit, de promesses rptition. Deux porte-parole du GRAFNEH, Claude
Robenson et Lamour Steevenson, ont dclar que le bilan de l'quipe en place accuse une
gestion tout fait negative. Mise part la distribution du courant lectrique, l'inscurit, la
vie chre continent de miner la vie de la population, ont-ils fait savoir. Un ancien responsible
de la Fdration des Etudiants Universitaires Hatiens (FEUH), Herv Saintilus, qui participait
la manifestation, a menac d'envoyer de nouveau ses troupes dans les rues si les autorits
provisoires continent d'ignorer les revendications de la population..

Les autorits intrimaires et des responsables de la plate-forme de l'ex-
opposition se dcernent un satisfecit aprs les 100 premiers jours de
l'quipe en place
Le premier ministry Grard Latortue s'est dclar le mardi 6 juillet satisfait des ralisations
faites au course de ses 100 premiers jours de gouvernement. Grard Latortue, qui prsentait au
Palais National le livre blanc des ralisations de son gouvernement, s'est flicit d'avoir
permis, a-t-il dit, au pays de croire en des lendemains meilleurs. Il s'est rjoui notamment
d'avoir sign avec une compagnie trangre un contract d'achat d'nergie pour la distribution
dans la zone mtropolitaine de Port-au-Prince. Autres motifs de satisfaction pour Latortue,
des tonnes de dtritus qui jonchaient les rues de la capital ont t enleves et les course ont pu
reprendre dans les universits et les coles. Latortue a d admettre dans le mme temps qu'il
restait encore beaucoup faire. Le president intrimaire Boniface Alexandre a galement
laiss clater sa satisfaction. Au bilan des 100 jours, il a ritr l'engagement de son
gouvernement d'oeuvrer la ralisation de bonnes lections dans le pays en 2005. Il a critiqu
aussi le pouvoir Lavalas qu'il accuse d'avoir conduit le pays vers le chaos et d'avoir t
incapable de rpondre aux attentes de la population.

Installation d'une nouvelle commission minicipale au Cap-Hatien
Le vice-dlgu dpartement du Nord Carlin Zphyrin, a procd ce mercredi l'installation
de la nouvelle commission municipal du Cap-Hatien. Aspile Fleurant, Paul Calixte et Prince
Osias sont les trois nouveaux responsables de la mairie de cette ville. A cette occasion, Carlin
Zphyrin a demand aux nouvelles autorits municipales de faire tout ce qui est en leur pouvoir
pour dynamiser le march du tourism dans ce dpartement. Il les a galement invits
rehausser l'tat de cette ville hospitalire en mettant en valeur les sites touristiques et
historiques. Pour leur part, les nouveaux maires de la ville ont dclar qu'ils ne sont pas l
pour faire de la politique mais pour travailler changer le visage de la ville du Cap. Ils ont
invit tous les secteurs laisser les responsables accomplir leur mission et promise de porter
tous les citoyens respecter la loi.


Page 18


IIHIUIIR


-1-i i i-v


/I


1


I
i I


1 iP77WJTWIfflP liiiljplilli


4lrEiC:


m


I ~C -


___: I_ILI~IIL__:I__ _ ___ __________






Mercredi 14 Juillet 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 24


1 ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


I Page 19


SA K'PASE?



N'AP BOULE


Gwo save nan kozman sikoloji toujou di langaj
mounn se ekspresyon santiman mounn nan.
Chak grenn mo, chak pawl se nan k-1 li soti,
se konsyans li l'ap degaje. Ou gendwa rekont
val youn mounn sou langaj li, sou pawl li.
L pawbl potko lapawl, mounn te konn fejs
ak dwt osnon siyon ak men. Younn te
konprann lot. L lapawbl vin lapawbl mounn
tonbe pale sa ki bon. Yo tonbe pale sa ki f yo
mal osnon pale pou fe l1t mal. Se konsa
dezagreman koumanse mete pye. Se konsa lag
derape. Si tout mounn te bb yotout t'ap blije
viv tankou fr.
Kiys ki ka esplike poukirezon Ayiti ap
boule? poukirezon tout moniman ansyen fin
boukannen, poukirezon pou tikrik-tikrak
Ayisyen ap mete dife nan mache, boule kay,
boule achiv, boule legliz, boule dokiman, liv,
boule zo dwt yo nan move konbinezon, boule
tout sa ki gen nan peyi-a. Yo menm boule
mounn.
Listwa peyi D'Ayiti koumanse nan dife, li
fini nan dife... Li toujou nan Dife... ap boule. Pa
gen ponpye volonte pou touye dife. De Ayisyen
kontre: Hey! Sa k'pase... lot la reponn: N'ap boule...
(N'ap mete dife)....Ayisyen malveyan toujou gen
youn tch nan men-1 l'ap mache mete dife. Ki
foute-l? Ayisyen malveyan toujou gen youn
mancht nan ren-l, l'ap mache koupe, tyake. rache,
dekapite.... Ki foute-l!
Dife se sl zam Amerendyen-esklav yo te


SE OU MWEN VLE

L mwen w ou, mwen anvi keyi ou
Wch mwen gonfle nan men mwen
Tankou youn konpart
Tou sa mwen made papa Bondye se ou
toutou
Sou pyebwa lanmou-an
Se sl ou k'ap bay piwt

Mwen tlman vie, bouch mwen f dlo
Ou f jaden lanmou mwen tr santi bon
M'santi-m m'anfm, menm si li f'e cho
Lanmou mwen genyen pou se youn gerizon
Patrick Eliacin
in: Inspiration Potique

MECHAN
Yo di se sl kouto
Ki konnen sa ki nan k yanm Ginen
An vente mwen ta renmen tounen kouto
Pou nan k-w mwen ta konnen
Kiys k'ap byen mennen
jama


TIZUIT
Youn bann ti zuit
B sab lanm tankou wch nan dlo
Ap satouyt youn bl paloud dore
Alade radiys!
Depi kil tizuit pa p paloud ?

Konpliman pou DAVID BROWN ki
resisite Little Haiti. Samdi pase, te gen plis
pase 100 mounn tout koul ki t'ap mache
vizite Little Haiti.. Msi David! Keep it up!


genyen pou yo te goumen ak Panybl yo ki te derape
lesklavaj nan Sen Domenng ak Kristf Kolon. Se
te kmansman ESKLAVAJ. Dife se sl zam esklav
Afriken yo te genyen apre desizyon Bwa Kayiman-
an an 1791 pou te yo te viv lib osnon mouri debout
bwapen nan men.
L Kasik Anri ki te nan mawon, kite mon yo,
desann lavil pou l'te boulvse byl blan yo, dife
se sa li konnen. Se te sl zam li te genyen. Kiys ki
te montre Endyen yo pinisyon dife? Boule mounn
tou vivan, bay p Lebrun?... Se Panyl yo ak blan
Franse yo wi. Se Ewopeyen yo wi. Premye endyen
yo boule se Hatuey nan peyi Kiba. Hatuey te fet
Sen Domeng, Li te pati al Kiba nan bwa fouye pou
l'al gaye nouvl mechanste blan Panybl yo.Tankou
Boukman li te made pou fr ak s endyen yo
sispann adore Bondye Blan ki te pote lasoufrans
nan lesklavaj.
Kiys ki fse ng boule blan nan dife? ...
Blan yo wi. Se yo ki te boule Makandal. Se yo ki te
voye chache chen mechan Jamayik ak Kiba pou te
vin manje ng touvivan. Se yo ki te konn antere yo
tou vivan badijonnen tt yo ak siwo pou repa
foumi-flanman....
Malerezman, Ayisyen jouk kounye-a ap
boule pou dan ri, bwapen yo nan men yo, y'ap detui.
Y'ap mete dife kmkidire tan y se tan jodi!
Hey Ti Djo Sa k'pase?.... N'ap Boule!
Jounenjodi-a menm etranje idantifye Ayisyen ak
ekspresyon... Hello man! sa k'pase? ...N'ap boule
mannnnn... Mezanmi Jounen jodi-a devwa nou
se <> olye pou n'chita ap
koupe tt, boule kay. Tan y pa tan jodi.
Jan Mapou


OMIWA LAWE


Oun makn rv loke
T'ap konte grenn wowoli
Nan fon kalbas sanba-m
L lide-w pase nan mwen
Lite antre antre-1
Epi li pltonnen bannanj mwen
Vire llbj lespwa ki t'ap pran poto,
Li goudiye nan emosyon-m
Bwote-m aie nan siwo kann
Jouk li lage-m nan fon zile-w

La, O bosou miwa lawe Bl kreyl;
Sikdj souvni-w sou silans donnen
Plen kannari vye jou-m
Pou nan kont fl siwo-m
Sou zaf-w tety sik lanmou
Anba mizik vaksin sole
Nan fon kalbas sanba-m
T'ap rache fl diz
L lide-w pase nan mwen
Li antre antre-1
Epi... tout rv siwolin
TWWG

Li JINET AK JERA woman Jan
Mapou nan Radyo chak jou ak
Michaelle VINCENT ak Carline Faustin
souWLRN 91.3 FM 8 diswa

BON FT AYITI CHERI!
Bl ft pou Ayiti nan KIBA, nan BAHA-
MAS, Nan Washington., sou bato-kwazy...
Epi apre? Anyen Tonton!
Poukirezon nou pa ganize youn ti 200m
souvni lakay?


LOMEYANS *
Akostich pou Brunine David

B on pitit fi tankou-w se veritab trezb,
R aman pou papa jwenn oun pitit si bobz
U til tankou-w vrman se pa ditou fasil
N an nenpot gwo rechch se bagay difisil
I fok s'ak anpil chans pou jwenn pitit konsa
N an pwen okenn kote; prske pa genyen sa!
E ksepte nan domn Granmt la domine

D avid, papa-w Moris ekriven rafine
A k estil simido patriyotik li yo
V ide nan kabbch ou souf mizikal li yo
I fok kanmenm se sa! men Elas pou kont li
D avid san Granmt la pa kapab janm sifi

Pou f youn Pitit fi
Ki si bon pou papa-1
Epi ki si total.

TOGIRAM(Miami Gardens 3 Jiy 2004)

SANBA NIGHT
A NIGHT OF TROPICAL POETRY, MU-
SIC AND FOOD AT MAPOU CULTURAL
CENTER 5919 NE 2nd Av. (305-757-9922)
Sunday July 18 2004 with Angelucci
Manigat, Jr.
Internationally acclaimed Multi-lingual Poet
writer and community Activist, Angellucci
Manigat is the Director of Connecticut
Chapter of Sosyete Koukouy and also
Founder ofAngelucci Learning Center.

SANBA NIGHT a Sunday Night of relax-
ation with the members of Sosyete Koukouy
on July 18, 2004 from 6PM on...
Sponsored by: The Miami-Dade Depart-
ment of Cultural Affairs. Admission: FREE


FESTI-PWEZI
SANBA NIGHT
Dimanch 18 Jiye nan Sant Kiltirl Mapou.
Powtjounalis, ekriven Angellucci Manigat ap
rantre sot Connecticut pou prezante youn CD
pwezi an Franse ak ana Kreyol. Bon bagay!
Ap gen mizik, pwezi, chante ak bon ti manje.
M'ap tann anpil mounn. Nou envite tout Powt
ki vie vin salwe Angellucci an powt pou yo
tyeke nou. Dimanch 18 Jiye nan Sant Kiltirl
Mapou 5919 NE 12 av,
Antre Gratis. Animasyon non-stop Gifrantz

BARBARA GUILLAUME
RETOUNEN AN FOS ak youn CD
Tt chaje. Vant siyati nan LIBRERI
Mapou Dimanch 25 Jiye 2004. 6PM
CD-a deja ap vann nan LIBRERI
MAPOU

Bw youn ti KREMAS MAPOU
anvan etranje fin bwote yo...
KREMAS Mapou pi bon Kremas
Ayisyen Ozetazini.
EKSPRESYON KREYOL
Mimi ak Makou = ktkt ak Figawo =
Pwason k'kraze nan bouyon = de mounn
osnon gwoup mounn ki antann yo byen

Lt ak sitwon = kontr mimi ak makou = le
mounn osnon gwoup mounn ki toujou ap
goumen .







I DERNI ERE HEURE Mercredi 14Juillet 2004
Page 20 DERNIEREEREHti en Marche Vol. XVIII No. 24

CATASTROPHE! La Route de Jacmel pour

la premiere fois menace

de disparition
(Jacmel ... suite de la page 11) n'importe quelle direction, on diminue un
d'infrastructure faits dans le temps sont peu plus chaque jour la quantity de terres
rongs par le flot des eaux, ce qui arables, cultivables.
conduit ce spectacle que l'on a C'est le cas pour la Grande
aujourd'hui. Rivire de Jacmel. C'est aussi le cas pour
Peut-on contrler le flux de la la Rivire des Barres du ct de Saint
rivire ? Ce n'est pas vident. Mais ce Louis du Nord, idem pour la rivire de
qui que l'on peut faire, c'est contrler Banet pour ne citer que quelques unes,
les berges des rivires. Dlimiter en mais sans exagration aucune on pourrait
quelque sorte ces rivires, grce des dire que c'est le cas pour la plupart des
travaux d'art ne ncessitant pas de rivires du pays parce que ce contrle des
grands dbours, surtout que dans un berges n'est pas fait .
pays, comme le ntre, nous bnficions Il n'est jamais trop tard pour
d'une main d'Suvre bon march qui commencer. Sur place Jacmel dans le
lit de la Grande Rivire, nous avons
pourrait tre utilise rgulirement pour
effectuer ces travaux. observ un tracteur, une concasseuse et
Le contrle des berges des un ingnieur des Travaux Publics
rivires est normalement du resort du l'oeuvre, amenant du remblais pour tenter
Ministre de l'Agriculture. Et c'est de refaire l'oeuvre d'art ronge ainsi par
La route de Jacmel est-elle en voie de disparition? A l'entre de la ville, une parties de la impratif de le fire. Sinon c'est le pays les eaux en furie de la Grande Rivire de
route a sombr sous le choc des dernires inondations camionss des Travaux Publics tout enter qui deviendra une immense Jacmel. C'est bien sans doute mais a ne
construisant un remblais), tandis que dans la montagne mme la route est depuis galette. Il faut limiter les lits des servira pas grand chose si un travail en
des mois en train de s'effondrer plus d'un endroit sans que rien n'ait t encore fait rivires. En les laissant aller dans profondeur n'est pas ralis.


photo Hati en Marche


LE L


LE LEADER -DU MARCH
DES TRANSFERTS SUR HAITI!


LE CHAMPION DU SERVICE RAPID !


LE MEILLEUR CHOIX !

CAM raffirme sa fidle clientele son dsir
de toujours lui offrir le service personnalis
qu'elle mrite et continue ses efforts,-
pour amliorer son circuit de distribution
et pour apporter la garantie
du meilleur rseau sur le march.
Livraisons domicile et dpts
sur n'importe quel compete en Banque en Haiti
- en sont un example -.:::. -

Transfert partir des USA et du Canada
Livraison en moins de deux heures
(pourvu que le rcipiendaire soit present la livraison)
AVEC CAM,
NOUS SOMMES TOUS EN PREMIERE CLASSES !

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale

Notre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE: www.camtransfert.com
S.Autois par les dpartement bancaires de NewYork, New Jersey, Co ecticut .
Rhode island, Massachusetts, WashingtonDC, Georgie etfloide. -


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Halti

Avec
Mlodie FM
la Vie n'est
plus la mme

Dimnch


7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
LeBon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill


5 heures
Chita Tand


6 heures ,
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs