Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00216
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 30, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00216
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

















Haiti en Marche dition du 30 Juin au 6 Juillet 2004 Vol. XVIII No. 22

L'EVENEMENT


Yvon Neptune choisit de se rendre


PORT-AU-PRINCE, 27 Juin Yvon Neptune a
dcid de se rendre. L'information nous a t
communique dimanche matin d'abord de source
informelle. L'ex-Premier ministry de Jean-Bertrand


Aristide a appel le directeur gnral a.i. de la police, Lon
Charles, pour lui annoncer qu'il se mettait sa disposition.
Yvon Neptune devait se livrer la justice hatienne
dans la matine de ce dimanche.
La decision est motive par une information
diffuse samedi annonant
qu'un mandate d'amener a
t lanc contre l'ancien
premier ministry, qui vit
depuis mars dernier dans le
maquis suite au
renversement du rgime
Lavalas et de menaces
profres contre lui par des
partisans de l'ancienne
opposition, et bientt aussi
par des dirigeants du
gouvernement intrimaire.
Yvon Neptune est
accus d'implication dans
ce qu'on appelle "le
massacre de L'Assierie".
Lors des vnements qui
vont aboutir la chute
d'Aristide.,le 29 fvrier


L'ex-Premier ministry Yvon Neptune photo Haiti en Marche


dernier, la ville de Saint Marc (Artibonite) a t un
moment l'enjeu de la bataille.
Saint Marc a t d'abord prise par les insurgs,
sous la conduite d'une organisation locale dnomme
Ramicos.
Quelques jours plus tard, la ville fut reprise par
les gouvernementaux. Ceux-ci en seront finalement
chasss aprs le dpart du president Aristide le 29 fvrier
dans un avion affrt par l'administration amricaine.
Aristide vit aujourd'hui en exil en Afrique du
Sud.
Les vainqueurs accusent depuis des
responsables du rgime dchu d'avoir organis un
massacre Saint Marc, un endroit dnomm L'Assierie,
aprs la reprise de la ville aux insurgs, et donc de crimes
contre l'humanit.
C'est sous le coup de cette accusation que l'ex-
ministre de l'Intrieur Jocelerme Privert se trouve en
prison depuis plus de deux mois.
Aprs le dpart d'Aristide, Yvon Neptune dcida
de ne pas s'enfuir comme beaucoup d'autres officials du
rgime.
Le mme 29 fvrier, il reut la visit des
ambassadeurs des Etats-unis et de France, entire autres.
Ces derniers sollicitrent sa participation pour la mise
en place de la transition. (voir Neptune / 3)


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 28 Juin. -
Deux incendies coup sur coup au quarter
commercial de la capital, plongeant
commerants gros et petits dans le


Air France en Haiti, Didier Mortet, 49 ans,
abattu en regagnant sa residence en banlieue
de Port-au-Prince. Accompagn de son pouse
et du chauffeur, ces derniers n'ont pas reu
une gratignure.
. -." .'',''~ "~- '


I -- - -'


i


Directeur d'Air France
SHati assassin de lacapitalehatienne
a Hallli assassin alors qu'il dbarquait du


PORT-AU-PRINCE, 25 Juin -
Le directeur de la compagnie arienne
franaise Air France Hati, Didier
Mortet, a t tu jeudi soir (24 juin)
Port-au-Prince par trois inconnus
circulant moto alors qu'il regagnait
son domicile, a annonc l'AFP
l'ambassade de France.
M. Mortet, 49 ans,
accompagn de sa femme d'origine
ukrainienne et de son chauffeur,
revenait en voiture avec leurs bagages
de l'aroport international Toussaint
Louverture


vol rgulier d'Air France en provenance
de France en dbut de soire.
Au bas de la rue donnant sur son
domicile, dans le quarter rsidentiel de
Musseau o se trouvent les bureaux du
Premier ministry, trois hommes circulant
moto ont tir plusieurs balles sur la
voiture et seul M. Mortet a t atteint
d'une balle au bras et d'une autre au coeur
qui l'a tu sur le coup.
L'assassinat qui n'a pas t
revendiqu a t perptr aux alentours
de 18h30 locales. Les meurtriers ont pris
la fuite moto. (voir Assassinat / 5)


Le Groupe des 184 tte

le terrain Miami
MIAMI, 27 Juin-- Le Groupe Btir la confiance et la tolerance
des 184 a voyag ce week-end en (voir Groupe 184 / 2)


Floride pour prsenter son
"nouveau contract social."
Avant Orlando,
dimanche, Andr Apaid et ses
collaborateurs ont eu une
rencontre samedi avec la
communaut hatienne de
Miami.
Objectif: convaincre
les compatriotes en diaspora
qu'ils sont prts crer des
opportunits conomiques et
un plus large accs social au
pays le plus pauvre de
l'hmisphre, crit le Miami
Herald, aprs 200 ans
d'indpendance.
Mais selon le
quotidien de Miami, faire
passer ce message de toute
evidence ne semble pas devoir
tre facile.


SHati en Marche

Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
Tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150 '
Tl.: 305 754-0705/ 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


L'INSECURITE

REPORT EN FLECHE


Casques bleus brsiliens bloquant le bas de la rue des Fronts Forts en feu
photo Hati en Marche








I En plus ...


Mercredi 30 Juin 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 22


(Groupe 184 ... suite de la lre page)
dans une socit hautement polarise o
l'lite a longtemps t accuse de manquer
d'engagement civique ne sera pas facile.
Les membres du Groupe des 184
ont pass trois heures dans l'auditorium
de Barry University discuter de leur
vision d'une Hati post-Aristide devant
environ 200 personnel.
Cette vision est expose dans un
document intitul "Nouveau contract
social", qui recommande tous les
Hatiens de s'unir pour effacer les barrires
sociales et conomiques en vue de crer
une nation o la diversity de couleur, de
classes et d'appartenance politique soit
respecte.
L'audience comprenait beaucoup
des "dnomms bourgeois", souligne le
Miami Herald, mais pas beaucoup de
reprsentants d'autres secteurs.
Une absence trs remarque:
celle des lus Hatiens-Amricains de
Floride, ainsi que des activists qui se sont
faits au course des annes les champions


de la cause du rfugi hatien et des autres
classes moins privilgies.
A l'extrieur de l'auditorium se
tenait une manifestation par des supporters
d'Aristide contre les membres du Groupe
des 184.
"Nous ne signerons pas de
contract avec la mort. Vous ne pouvez pas
avoir la dmocratie avec un coup d'tat"
a dclar Lucie Tondreau.
Selon Yanick Lahens, un
responsible du Groupe des 184: "Le
Contrat Social est un document ambitieux,
mais nous n'avons pas peur. Il apportera
effectivement une revolution culturelle.
En vue de rvolutionner Hati, la
coalition doit rester en dehors de la
politique, comment le Miami Herald,
pour qu'elle puisse promouvoir la bonne
governance et le changement.
Andr Apaid, le leader des 184,
a ritr que: Nous ne deviendrons pas
un parti politique."
M. Apaid a insist que le group
n'endossera aucun candidate prsidentiel.


1 i

Force international : Sud


amricains la barre


PORT-AU-PRINCE, 26 Juin -
Des pays sud-amricains embrassent un
nouveau rle comme avant-garde d'une
mission de l'ONU pour stabiliser Hati, qui
a reu effectivement les commander


C'est aussi une faon de montrer
moins de dpendance vis vis de
Washington que de participer la solution
de problmes rgionaux en dehors de ce
dernier, selon un analyst argentin.


POLITIQUE


Le Group des 184 tte

le terrain Miami


Lors du passage du commandement de la Force multinationale la Mission
de maintien de la paix de l'ONU: le Gn. Ronald Coleman, Latortue, le Gn.
Hill, commandant de la zone sud, et le chef a.i. de la police hatienne
Lon Charles photo AP


vendredi des mains d'une Force
multinational sous commandement
amricain.
Des militaires argentins
travailleront avec les Brsiliens qui
forment le gros du bataillon et assurent
dsormais le leadership de la force
international en Hati.
Des Paraguayens, Chiliens et
Uruguayens prendront galement part la
Minustha, ainsi que d'autres troupes
attendues de Chine, du Npal et du
Rwanda.
Selon les observateurs, cette
mission souligne les efforts des dirigeants
brsiliens, argentins, chiliens pour jouer
un plus grand rle sur la scne mondiale,
via les operations multilatrales sous la
bannire de l'ONU.


"Ces pays sont prts assumer
leur responsabilit pour l'Amrique latine
sans attendre que la solution vienne
obligatoirement de Washington" poursuit-
il.
Enfin ces missions de maintien de
la paix donnent des pays comme
l'Argentine et le Chili une chance de faire
valoir leur engagement dmocratique alors
qu'ils sortent de nombreuses annes de
rgime autoritaire.
Le Brsil a reu le
commandement officiellement des mains
de la Force multinational arrive en Haiti
peu aprs le dpart d'Aristide le 29 fvrier
dernier.
A peine quelques militaires
amricains resteront sur place.
(voir Minustha / 7)


Le President par interim Boniface Alexandre s'est rendu Washington,
accompagn des ministres des Affaires trangres
et de la Culture photo Georges Dup
Haiti est l'honneur Washington dans le cadre de la 38me dition du Festival Smithsonian
qui prendra fin le 4 juillet prochain. Une dlgation forte de 80 personnel compose d'artistes,
d'artisans, de musicians et de danseurs conduite par l'ancienne premiere dame Gri Benot, a
quitt le pays le dimanche 20 juin pour participer ce grand rendez-vous cultural don't Hati
est la vedette. Le Prsident Alexandre Boniface s'est rendu Washington pour l'occasion. Le
thme choisi est Hati 2004, libert et crativit. "Il nous a fallu une vingtaine de chercheurs
notamment sur les ftes patronales, la musique et la danse qui sont connus et reconnus dans
ce qu'ils font depuis plusieurs annes sur le terrain afin de reprsenter convenablement Haiti
ce festival", a prcis Gri Benot. La participation d'Hati ce programme a ncessit une
leve de fonds de 1.6 millions de dollars amricains, a indiqu Mme Benot, en prcisant que
800.000 dollars, soit la moiti du montant total, ont t verss par le congrs amricain la
Smithsonian pour le compete d'Hati. Selon Mme Benot, le commissariat n'a pu recueillir en
Hati que 630.000 dollars. Plus de 2 millions de visiteurs pourront apprcier et se procurer les
oeuvres haitiennes, a soulign Geri Benot.

Terrible incendie la rue des Fronts Forts
Il a clat dans la nuit du 22 au 23 juin, et s'est sold par la destruction d'une trentaine de
magasins et dpts de marchandises : tissus, matriels de cordonnerie, ainsi que la perte
total des marchandises des petites marchandes installes sur les trottoirs de ces magasins
de la rue des Fronts forts.
Les pertes sont normes et s'lvent au moins 1 million de dollars amricains. Le manque
d'eau a empch les sapeurs pompiers de venir bout du sinistre L'Ambassade amricaine
est venue la rescousse avec un camion incendie et ce n'est que dans la soire du 23 juin
que les pompiers venaient finalement bout des flames.
Vers la fin de semaine, on apprenait que le gouvernement avait dbloqu un fond de CINQ
MILLIONS de gourdes pour les petites marchandes victims de ce sinistre.
(voir En bref / 4)


Page 2


Yvon Neptune se met la disposition de la justice
Yvon Neptune a dcid de se rendre. L 'ex-premier ministry de Jean-Bertrand Aristide a
appel le directeur gnral a.i. de la police Lon Charles pour lui annoncer qu'il se mettait
sa disposition.
Yvon Neptune s'est livr la justice hatienne dans la matine du dimanche 27 Juin.
Monsieur Neptune vivait depuis Mars dernier dans le maquis, suite au renversement du
rgime Lavalas et des menaces profres contre lui par des partisans de l'ancienne
opposition et galement par des dirigeants du gouvernement intrimaire.'
Yvon Neptune est accus d'implication dans ce qu'on appelle le massacre de l'Assierie ".
Lors des vnements qui vont aboutir la chute d'Aristide le 29 fvrier dernier, la ville de
Saint Marc a t un moment l'enjeu de la bataille. Saint Marc a t d'abord prise par les
insurgs sous la conduite d'une organisation locale dnomme Ramicos.
Quelques jours plus tard, la ville fut reprise par les gouvernementaux. Ceux-ci en seront
finalement chasss aprs le dpart du president Aristide.
Depuis les vainqueurs n'ont cess d'accuser les responsables du rgime dchu d'avoir
organis un massacre Saint-Marc un endroit dnomm l'Assierie. C'est galement sous
le coup de cette accusation que l'ex-ministre de l'Intrieur Jocelerme Privert se trouve en
prison depuis plus de deux mois.
Rappelons que le mme 29 fvrier, la maison de Yvon Neptune Thomassaint avait t
incendie.
Yvon Neptune,qui reut un instant la protection des Marines amricains, fut finalement
abandonn lui-mme quand il leur annona qu'il maintenait sa decision de ne pas partir
pour l'exil.
L'ex-premier ministry vit donc depuis pratiquement dans le maquis.
Samedi des radios annonaient qu'un mandate d'amener avait t lanc contre Yvon
Neptune sous l'accusation d"implication dans le massacre de l'Assierie ".
Et c'est ainsi que dimanche on apprenait que l'ex-premier ministry avait dcid de se
mettre la disposition de la justice de son pays, ritrant son refus de partir pour l'exil,
prfrant donc affronter plutt les charges portes contre lui.
Dimanche matin, Yvon Neptune serait entr en contact avec le chef a.i. de la police, Lon
Charles, lui faisant part de sa decision et prenait rendez-vous avec ce dernier pour venir le
chercher dans les minutes suivantes, ce qui a effectivement t fait.
Neptune est depuis dimanche dtenu au Pnitencier national de Port-au-Prince.

Arrestation de l'ex-dlgu dpartemental du Sud Jacques
Mathelier
Cette arrestation aurait eu lieu le dimanche 27 Juin Tiburon. L'acte d'accusation stipule:
responsible d'incendie.

Toujours pas de leve officielle de la measure d'interdiction
de dpart contre les officials de l'ex-gouvernement
L'ancien ministry des Hatiens vivant l'tranger Lesly Voltaire a quitt le pays
destination de Washington en vue de prendre part au grand festival cultural du Smithsonian
inaugur le 23 juin Washington.. Cependant la measure d'interdiction de dpart prise par le
gouvernement intrimaire l'encontre de certain dirigeants Lavalas n'a toujours pas t
leve officiellement. Certain de ces ex-dirigeants d'ailleurs qui s'taient prsents
l'aroport se sont vus interdits de quitter le pays.
Lesly Voltaire, qui tait frapp par cette measure, a pu quitter le pays aprs avoir obtenu une
autorisation crite du Premier ministry provisoire Grard Latortue qui avait lui-mme qualifi
d'illgale la measure d'interdiction de dpart prise contre les dirigeants Lavalas.

Le President par interim Boniface Alexandre'a reprsent
officiellement ~Hati l'inauguration du pavilion hatien au
Festival Smithsonian qui se droule en ce moment
Washington, DC.







Mercredi 30 Juin 2004
Ua; pn Marrhch Vnl YXVI Nn 22


S L'EVENEMENT I


Yvon Neptune


choisit de s
(Neptune ... suite de la lre page)
Une semaine plus tard, entre en function du
nouveau chef du gouvernement, Grard Latortue, venu
spcialement des Etats-Unis.
Latortue dirige un gouvernement intrimaire qui
doit organiser des lections en 2005.
Mais peine install, le nouveau gouvernement
reliance l'affaire de L'Assierie ...
Mandat d'arrt contre des fonctionnaires de
l'ancien rgime, don't l'ex-ministre de l'Intrieur Jocelerme
Privert, qui dcida de se rendre. Privert est depuis enferm
au Pnitencier National.
Pour un temps, on ne parle presque plus du
"massacre de Saint Marc."
Rappelons que le mme 29 juillet, la maison de
Yvon Neptune Thomassaint avait t incendie.


;e rendre
Une fois install le gouvernement
intrimaire dirig par Grard Latortue, les
menaces et accusations reprenaient de plus
belle de la part de partisans du nouveau
pouvoir.
Yvon Neptune, qui reut un instant
la protection des Marines amricains, fut
finalement abandonn lui-mme quand il
leur annona qu'il maintenait sa decision de
ne pas partir pour l'exil.
L'ex-premier ministry vivait donc
depuis pratiquement dans le maquis.
La semaine dernire, la capital
hatienne fut branle par de graves
vnements qui semblent mettre le gou-
vernement intrimaire sur les dents. Un
incendie dvora


Le gout ernement n'a toujours pas lev la measure
p N i ai; rappelons ausi d'interdiction.
que I'ambassadeur des Etais- Samedi, des radios annoncent qu'un mandate
units a dclar l'illgalit de la d'amener a t lanc contre Yvon Neptune sous l'accusation
..mesure d'interdiction de dpart d'implication dans le "massacre de L'Assierie."
. praise par le goutvernement Dimanche on apprend que l'ex-premier ministry
intrimaire centre pluieurs a dcid de _e mettre la disposition de la justice de son
pays, ritrant son refus de ne
-. pas partir pour l'exil, et
d'affronter plutt les charges
-portes contre lui.
. :. Dimanche matin, il entire en
contact avec le chef a.i. de la
S" ..' police, Lon Charles, et lui
communique sa decision.
Il avait rendez-vous avec ce
dernier pour venir le chercher
dans les minutes suivantes.
Mais quid du massacre de
SL L'Assierie?
'Ledit massacre est trs
controversy. Rvl par un
'.. rapport de la Coalition Nationale
pour les Droits des Hatiens
(NCHR), l'vnement n'a t
... confirm par aucune
l,1. organisation international des
droits humans, ni aucune agence
de press.
La NCHR, elle aussi, n'est pas
www.untransfer.corevenue dessus. Jusqu' nouvel
ordre ...
Selon Reuters, les reporters et
photographs arrivs Saint
L'Ambassadeur amricain James Foley a estim Marc aprs la reprise de la ville
S III TRANSFER qu'il est temps de lever la measure d'interdiction de par les gouvernementaux,
IIl .dpart prise par le gouvernement Latortue auraient relev 4 5 cadavres.
S. r photo Yonel Louis Le gouvernement a
probablement une autre lecture.
"Nlur' R.apild, i GuArtiu~fi l dizaines de dirigeants (informations Mlodie 103.3 FM, Port-au-
Lavalas, quand une telle Prince)
www.unitransfter.coam measure ne repose sur aucune
accusation fonde. (voir Dtention Neptune: Communiqu
de l'Ambassade des Etats-Unis / 6)


Fih d'bneetHi nMrh


Nom


ui tsse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
Gdes 250.00
$40.00
S$42.00
$ 70.00
$ 70.00


Un An
Gdes 500
US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


Pour la livraison domicile: double du tarif
Renouvellement l


Nouvel abonn


Page 3


LEVENEMENT SOMMAIRE
Yvon Neptune choisit de se rendre aprs l'annonce d'un mandate
d'amener lanc contre lui dans l'affaire du "massacre de L'Assierie"
(Saint Marc) p. 1
L'Ambassade amricaine opine: "L'ancien Premier ministry a jou
un rle crucial et courageux pour assurer une succession
constitutionnelle et pacifique (...). La responsabilit de M. Neptune
devrait tre prouve. Il income aux instances judiciaires d'oeuvrer
pour tablir la vrit." p.6
Message de l'ex-premier ministry d'Hati l'international p.6

INSECURITE
Incendies et dsespoir au quarter commercial ...
Qui a intrt dstabiliser ce gouvernement? p.l -
Se lever tous ensemble comme un seul homme! p.7
Le directeur d'Air France en Hati assassin p.l

POLITIQUE
Le Groupe des 184 tte le terrain Miami p.l
Lavalas a-t-il une voix dans la determination de l'avenir d'Hati?
p.ll

FORCE INTERNATIONAL
Sud amricains la barre p.2
La Force Multinationale tire son bilan p.10

DROITS DE L'HOMME
Amnestv International blme les gouvemements hatien et amricain
pour des j violations de droits de l'homme en Haiti p.9

DEBATE
Conference national et contract social: Pour une sortie de cruise en
bon ordre p.17
\_________


riaiti Cil lvimLI C VUI. 1% Il~lV-i NV. (z


-


1








I UNE ANALYSE I


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


L'INSECURITE REPORT EN FLECHE


Mais qui a intrt "dstabiliser
Dans l'actuel context, que peuvent esprer
(Inscurit ... suite de la 1re page)
S (Inscurit ... suite de la lre page) atteindre ainsi les partisans d'Aristide?
end un nouveau rebound de l'inscurit et peut- atteindre ainsi les partisans d'Aristide?
e dune lus lare enverue Ils n'ont plus le pouvoir, la plupart de leurs
e dune plus large envergure.eaders sont dans le maquis ou en exile, le pays est sous
leaders sont dans le maquis ou en exil, le pays est sous


S L'opration anti-drogue s'tend aussi d'autres pays de la zone Caraibe photo AFP


Le directeur gnral a.i. de la police
national a annonc vendredi que certaines
arrestations ont t opres.
Renchrissant, le ministry de la Justice a
confirm que ce sont des actes criminals dans le
cadre d'un plan de dstabilisation. Et ajoutant: "ils
auront computer des morts eux aussi."
Mais qui a intrt dstabiliser
aujourd'hui le pays?

L'hypothse "chimres" Lavalas

De prime abord, on pense Lavalas.
Aristide rpte toujours qu'il a t renvers de force
par les gouvernements amricain et franais. Et
5.000 de ses partisans ont rcemment encore
manifest pour rclamer son retour au pouvoir.
Sans vouloir encore l'avouer, les autorits
avaient probablement privilgi l'hypothse
"chimres" Lavalas quand est survenu l'assassinat
du directeur excutif d'Air France.
Etant donn que d'aprs le ministry de la
Justice, il s'agirait d'un mme plan de
dstabilisation, cela demand un peu plus de
rflexion. Du moins notre sens.


mandate d'une force
interna-tionale de
l'ONU devant computer
8.000 militaires et
policies, et surtout les
ex-milithires qui ont mis
Aristide en fuite
campent encore dans
plusieurs dpar-tements
du pays.
Lavalas n'en
mne pas large.
Il n'a donc
nettement pas la capacity
de profiter aujourd'hui
d'un quelconque
bouleversement de la
situation. Au niveau des
rapports de force (y
compris de dstabi-
lisation), Lavalas pour le
moment arrive derrire
tous les autres. Par
contre, en terms de


att
tr


Catering Specialists
Cakes, Pastries, Hors
for ail occasions


Des petites marchandes qui ont tout perdu dans les flames photo Hati en Marche


poids lectoral, c'est autre chose.
N'en dplaise Jean Tatoune
qui l'accuse, sans aucune autre forme
de procs, de l'incendie du march
communal des Gonaives. On s'tonne
que Tatoune ait laiss encore vivant un
seul.Lavalas aux Gonaves!

d'Oeuvres Du banditisme la
droue ...


Tous les appeals internaWnaux sont o


SComCEL
S401,-5554)0 401.5586


kas.w5 .Y3K!i 2 7;r2


Lavalas a eu comme rsultat de faire l'unanimit contre lui.
La majority des parties politiques du pays ont fait front commun pour
obtenir le dpart d'Aristide ...
Puis les semaines suivantes, ils assisteront la mise en place
du gouvernement provisoire, domin par un Premier ministry
intrimaire parachut directement des Etats-unis, Grard Latortue.
(voir Inscurit / 5)


En bref...
(suite de la page 2)
Dossier Inscurit
Les kidnapping continent. Samedi soir, on apprenait aussi
l'enlvement de deux jeunes garons membres d'une
mme famille. Au moment de mettre sous press, nous
n'tions pas au courant des exigences des ravisseurs.

Assassinat du Directeur excutif d'Air
France en Hati
Didier Mortet est mort le jeudi 24 juin devant sa residence
Musseau de deux balles tires bout portant par des bandits
circulant moto. Transport l'hpital du Canap Vert,
Didier Mortet mourrait peu de temps aprs.
Didier Mortet qui rside en Hati depuis prs de deux ans,
venait de dbarquer de France et son pouse avait t le
chercher l'aroport avec un chauffeur. C'est au moment
d'entrer dans sa cour que le crime s'est droul.
Les assassins courent toujours.
Une enqute a t ouverte, a dit le Ministre de la Justice
Bernard Gousse.

Les autorits bahamennes rapatrient 25 boat-
people hatiens
25 boat-people hatiens ont t rapatris le lundi 21 juin au
Cap-Hatien (Nord d'Hati) bord d'un avion affrt par le
gouvernement bahamen, a rapport un correspondent de
(voir En bref/ 18)


Page 4


" ce gouvernement?

Pour leur part, les commerants accusent les "zenglendo",
individus de sac et de corde, lourdement arms, qui cument la capital,
particulirement le secteur commercial. Forts de l'impunit qui svit
depuis plusieurs annes, il oprent avec arrogance, terrorisant
littralement leurs victims qu'ils menacent aussi de viol ou de
kidnapping.
Rcemment ils ont mis en droute tout un bataillon d'units
spciales de la police national qui tait accouru pendant la mise
sac d'une congregation religieuse Morne Lazarre (Ption-Ville).
Bilan: trois SIMO et deux Swats blesss. Et pas un seul gangster rest
sur le tapis.
Mais du banditisme la drogue, il n'y a qu'un pas. Or en ce
moment se droule en Hati la plus grande operation anti-drogue jamais
vue. Plusieurs trafiquants ont t extrads Miami, don't les plus gros
(Jacques Ktant, E. D. One), et au moins 5 ex-responsables de la
scurit sous le rgime Lavalas et proches de M. Aristide.
Mais ces dernires semaines, le crack-down s'est encore
largi. Des commerants, banquiers, anciens dirigeants militaires ou
de la police seraient galement dans le collimateur...
Aussi bien la capital qu'en province. Les agents de la DEA
opraient rcemment dans la deuxime ville du pays, Cap-Hatien.
Ils ne cachent pas leur intention de continue pendant longtemps encore
sur leur lance.
Des lments se sentant cibls et aux abois peuvent tenter de
faire diversion en jetant la pagaille, qui sait ...
En outre, il faut computer avec tous les auxiliaires qui vont se
retrouver sur la paille.

Tirer le tapis sous le pied les uns aux autres ...
Enfin, la politique?


Pat Plus Bakery, Inc.
Natural Juice


11638 NE 2nd Ave.
Miami, FL 33160
Tl.: 3.5-756-3695


I,, mm m,,







Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


I DE L'ACTUALITE


Le Premier ministry aurait accuse

Lavalas, mais sans plus de prcisions !
(Inscurit ... suite de la page 4) Le chefa.i. de la police dit avoir trouv des indices Le meurtre (jamais lucid) d'un
Aucun secteur ne reconnat avoir des pions au sein mais sans plus de details. Cela rest voir ... d'une manifestation Gressier eut raison de
du nouveau pouvoir. D'ailleurs celui-ci se dfinit comme Un terrible incendie au March Hy1
"technocratique" et non politique, affirmant que sa Des signes annonciateurs ... pleurer les petites marchandes comme auj(
principal priority est l'organisation, l'anne prochaine, Enfin il ya l'histoire, la mmoire ..de la rue des Fronts Forts, devait prcder
d'lections libres, honntes et dans une atmosphere de Difficile d'oublier le rle que les incendies de militaire qui renversa le premier gouverne
total neutralit,.march ou autres et les meurtres cibls ou en masse en septembre 1991.
Cependant la politique restant ce qu'elle est, des (massacres) ont jou dans notre interminable transition Enfin une succession de vrais n
secteurs essaieraient-ils dj de tirer le tapis sous le pied politique depuis la chute de Baby Doc en 1986. particulier celui de Jean Rabel, juillet 198'
d'autres? L'incendie-massacre de Saint Jean Bosco, le 11 bain de sang qui mit fin la premiere tentati
Cependant on doute que les parties de l'ex- septembre 1988, chassa le Gn. Henri Namphy. dmocratiques le 29 novembre de la mme
opposition Aristide (du moins les plus traditionnels) Manigat fut averti de sa chute par une succession Conclusion: les incendies, meurtre.
puissent disposer des commandos qui ont pu excuter ces d'explosions ("De si jolies petites bombers) massacres sont toujours des signes annonciat
crimes avec tant de professionnalisme, sans laisser de traces vnements.


Le directeur d'Air France

en Halti assassin Port-au-Prince


(Assassinat ... suite de la lre page)
La Police Nationale d'Hati (PNH) s'est
immdiatement rendu sur les lieux et a boucl le quarter.
Le directeur gnral de la PNH, Lon Charles, et le
directeur gnral de la police judiciaire hatienne, le
commissaire divisionnaire Michael Lucius, se sont rendus
rapidement sur place avec des officials de l'ambassade
franaise.
Cet assassinate spectaculaire intervient la veille du
transfer de responsabilits de la Force Multinationale
Intrimaire (Canada, Chili, Etats-Unis et France) la
Mission de stabilisation des Nations unies en Hati
(MINUSTAH) commande par le gnral brsilien Augusto


Hleno qui doit computer 6.700 militaires don't 1.200
brsiliens et 1.622 policies internationaux. (AFP)


INCENDIES

Le Premier ministry
accuse Lavalas
HPN, 25 Juin Le Premier ministry met en cause
le parti de l'ancien president Aristide dans des actes de
banditisme. (voir Accuse / 7)


Le ministry de la Justice a donc rai


e fillette lors
Prosper Avril.
ppolite, qui fit
ourd'hui celui
le coup d'tat
ment Aristide
massacres (en
7) annona le
ve d'lections
anne.
s cibls, voire
eurs de graves
son.


La grande empoignade ...
Mais qui a intrt renverser un gouvernement
disposant de si peu de force, d'autorit, si peu capable
d'influencer la ralit, en un mot sans pouvoir vritable?
Est-ce le gouvernement lui-mme l'obstacle ou
serait-ce au contraire qu'il gne la voie, la grande
empoignade que tous ceux qui ont une certain experience
des choses d'Hati savent inevitable?
Dmocratie oui, mais pas avant que chacun ait
dlimit, et avec le plus grand acharnement, son pr carr.
Son propre territoire.
Or vu que le march est tout petit, comme dit une
expression hatienne, comme il n'y en a pas pour tout le
monde ... C'est l tout le problme.
Hati en Marche, 28 Juin 2004


Medsen Fanmi


Nou La Isi-a Pou Ou.


SMaladi Je Medsin Dant Problm Pa Tande Byen Ak Tt Vire


NSU's Health Care Center
nan North Miami Beach
Se yon lopital pou bay malad mey tretman
ak on psonl konpetan e sansib. Plis pi
bon medsen inivsite-a ak mey teknoloji
21e syk-la.

Pou apwentman ak enfomasyon
tanpri rele nou nan:
(305) 949-4000
1750 NE 167 Street
North Miami Beach, Florida
Nou aksepte majority asirans.


kI


HC6 e( Le P(aza
200' ,, a. Spec]a( Swuoer 200


15 Juin au 30 Aot

Pour 3 Nuits 4 Jours
Petit djeuner & Dner Compris
Chambre climatise, T.V. Couleur, Tlphone, Grande Piscine


June 15th August 30 th

3 Nights 4 Days
Breakfast and dinner Included
A/C room, TV, Phone, Large Swimming pool


1 Personne
US$ 260.00


2 Personnes
US$ 299,00


3 Personnes
US$ 320.00


1 Person
US$ 260.00


S2 Persons
US$ 299.00


3 Persons
US$ 320.00


* Enfant de moins de 12 ans dans la mme chamber $ 12,00 sPayez 6 nuits et gagnes i Extra Tout tarif


Page 5


Z..J.Spci Et


Ft)i~rr
c~Ei
ttr


-Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre $ 12,00


-Payez 6 nuits et gagnes 1 Extra Tout tarif








I ARRESTATION NEPTUNE/REACTIONS I


Mercredi 30 Juin 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 22


F I


Communique de 1'Ambassade


des Etats-Unis d'Amrique en Haiti

Le 27 Juin 2004 la dmission et la fuite en exil de Jean-Bertrand normment impliqu dans la violence po
Aristide. en gnral, la responsabilit de M. Neptu
- L'Ambassade des Etats-Unis a appris la mme dans cette affaire devrait tre prou
nouvelle de l'arrestation aujourd'hui de l'ancien Nous comprenons que son arrestation serait lie va incomber maintenant aux inst
Premier Ministre d'Hati, Yvon Neptune. l'affaire du massacre terrible qui a eu lieu St judiciaires du pays d'oeuvrer pour ta
Marc en fvrier 2004. C'tait en effet un crime vrit.
- l'Ambassade des Etats-Unis tient souligner notoire que les Etats-Unis condamnent
le respect que nous avons pour l'ancien Premier solennellement. Nous appuierions fermement un Le gouvernement des Etats-Unis appeal
Ministre en ce qui concern le rle crucial et effort credible de traduire les responsables en une enqute just, impartiale et rapide
courageux qu'il a jou pour assurer une justice. demandons aussi aux autorits Hatienn
succession constitutionnelle et pacifique aprs veiller la dignity de l'ancien Premier M
-uccensqu coancientregnelleaetaacauieue etrsurtout....assurer.s.a..s.cu...


Message de l'ex-Premier Ministre d'Hati,


Yvon Neptune, adress l'International


President des Etats-Unis d'Amrique, M. Georges W.
Bush,
President de la France, M. Jacques Chirac,
Premier Ministre du Canada, M. Paul Martin,
President du Chili, M. Ricardo Lagos,
Parlements des Etats-Unis, de la France, du Canada
et du Chili,
Secrtaire Gnral des Nations Unies, M. Kofi Annan,
Secrtaire Gnral de l'Organisation des Etats
Amricains, M. Csar Gaviria,
Premier Ministre de Bahamas et Prsident de la
CARICOM, M. Perry Christie.
Je dlivre ce message dans une conjoncture
politique o mes surs et frres Hatiens continent defaire
face au spectre de l'inscurit, du chmage, de la faim, de
la maladie et de la mort.

J'ai l'honneur de soumettre votre attention la
situation plus que critique relative ma libert et ma
scurit en Hati depuis l'interruption de l'ordre
constitutionnel.
En effet, au dpart du Prsident Jean-Bertrand
Aristide du pouvoir le 29 fvrier dernier, j'ai choisi de rester
mon poste de Premier Ministre en vue d'viter un chaos
total au niveau de l'Etat. De toute faon, je n'avais aucune
raison de me retire de faon prcipite, ni de m'enfuir,
quoique je savais que ma vie tait en danger. Durant mes
12 derniers jours la tte du Gouvernement et jusqu'
maintenant, des menaces d'arrestation et de mort n'ont cess
d'tre manigances et profres contre ma personnel par
les chefs du soi-disant Front Arm de Libration (anciens

INSCRIPTIONS au CENTRE

d'ENTREPRENARIAT

Petite Place Cazeau
Un nouveau Centre d'Entreprenariat
ouvrira ses portes en Septembre 2004, Petite
Place Cazeau dans les anciens locaux du
Village SOS Enfant.
Venez ds present vous inscrire si
vous souhaitez recevoir un enseignement de
quality et devenir professionnel en:
Agriculture
Maonnerie
Menuiserie
Plomberie
Electricit
Boulangerie- Ptisserie

Qualifications:
Avoir suivi les course de classes de second

Informations:
Inscriptions Petite Place Cazeau,
Village de l'Incarnation (ancien SOS Enfant)
du 7 juin au 7 juillet de 9h 13h.
Pices requises: 250 gourdes, 2 photos
d'identit, acte de naissance, carnet du dernier
tablissement frquent.


militaires, anciens membres du FRAPH et autres
associations criminelles), des membres du pouvoir, des
dirigeants du Groupe des 184, de la Convergence et autres
parties politiques affilis anti-Lavalas.
La machine infernale conue par les forces anti-
Lavalas et don't l'objectif est de broyer, entire autres, Yvon
Neptune, s'est mise en branle ds le matin du dpart du
President Aristide :
Le dimanche 29 fvrier, la maison d'un proche
parent, chez qui je rsidais jusqu' cette date, a t
saccage, pille et incendie, ce au moment o j'tais
mon bureau en compagnie des visiteurs suivants : les
ambassadeurs des Etats-Unis et de la France, Messieurs
James B. Foley et Thierry Burkard et du Prsident de la
Cour de Cassation, Me Boniface Alexandre, l'actuel
President provisoire.
Le mardi 2 mars, un ancien militaire de ce Front
est venu la tte de sa bande devant la Primature dans le
but publiquement annonc de m'arrter (i.e. m'assassiner).
Au moment o ce chef de gang et ses acolytes progressaient
en direction de la Primature, l'ambassadeur des Etats-Unis,
M. James B. Foley, et le Prsident de la Cour de Cassation,
Me. Boniface Alexandre, s'apprtaient laisser mon
bureau l'issue d'une runion relative la designation
du reprsentant du Gouvernement la Commission
Tripartite. Immdiatement aprs leur dpart, des marines
furent dpchs sur les lieux et les brigands repousss.
Peu de jours aprs, selon un rapport de scurit,
des individus arms ont tent d'attaquer, durant la nuit, la
Primature ; deux d'entre eux ont t tus par des Marines
amricains don't un contingent tait cantonn depuis ce
mardi 2 mars la Primature.
Il n'y a eu, date, ni enqute, ni arrestation, ni
ddommagement en relation avec ces actes de vandalism
et de terreur.
En dpit de ces agressions terrorists, j'ai
continue de grer, le mieux possible, les affaires courantes
du Gouvernement jusqu' mon dpart de la Primature, le
vendredi 12 mars. En cette occasion, j'ai raffirm, dans
une declaration la press, ma decision de rester dans mon
pays.

Cependant,

Tenant compete de la mise sac et de la
destruction de ma residence le 29 fvrier en
presence d'agents de la PNH charges d'en
assurer, en tout temps, la scurit ;

Vu la cohabitation de la PNH avec les anciens
militaires du soi-disant Front anti-Lavalas
qui avaient systmatiquement assassin des
policies, vandalism des commissariats,
ouvert les portes de toutes les prisons du pays
et mis en libert des assassins et des
trafiquants de drogue, pendant qu'ils
continent de menacer ma vie et celle de tous
ceux qui sont de conviction Lavalas ;

Suite des informations manant de sources
officielles et fiables faisant tat de montages
politicians par des membres du
Gouvernement, de connivence avec des
dirigeants du Groupe des 184 et d'autres
secteurs politiques anti-Lavalas, en vue de
commanditer mon arrestation, mon
emprisonnement, sinon mon assassinate ;

Considrant la measure illgale d'interdiction
de voyage l'tranger prise par le Ministre


de la Justice Bernard Gousse (membre du
Groupe des 184 anti-Lavalas) contre les
membres du Gouvernement renvers et moi-
mme, et les arrestations arbitraires de
dirigeants, membres et partisans de Fanmi
Lavalas ;


Je ne saurais computer sur :

ce gouvernement, ouvertement, activement
et aveuglment anti-Lavalas, pour la
protection de mes droits,

l'actuelle Police Nationale infode
d'anciens militaires hors-la-loi pour la
scurit de ma personnel,
l'appareil de justice politique en place pour
me dfendre face mes dtracteurs et aux
fomenteurs de mon ventuel lynchage
politique et physique.

Ainsi, les dirigeants de l'ONU, de l'OEA, de la
CARICOM et des gouvernements des pays trangers (tels
Etats-Unis, France, Canada, Chili, don't des troupes et
des conseillers sont en mission de stability et de paix en
Hati) sont, ipso facto, les principaux grants de mes droits
la scurit et la justice, en attendant le retour du pays
l'ordre constitutionnel. (voir Message Neptune / 7)

RECRUTEMENT
PROFESSEURS
DE METIER
Institution but non lucratif recherche
pour son centre de Formation Professionnelle
des professeurs dans les domaines:
Agriculture
Maonnerie
Menuiserie
Plomberie
-Electricit
Boulangerie- Ptisserie

Qualifications
Etre diplm d'une cole de formation
professionnelle reconnue dans le domaine vis
Pouvoir justifier d'une -pratique de
l'enseignement pendant au moins 5 ans
Information:
L'enseignement se fera pour un niveau
technician
Un programme de formation aux professeurs
sera dispens avant le dbut des course
Conditions de travail avantageuses, cadre
propice aux activits pratiques, ateliers de for-
mation, matriels et support de course dispo-
sition.

Dossier de candidature:
a envoyer avant le 30 Juin BP 19113, Port-au-
Prince avec CV, pices justificatives et
coordonnes


litique
ne lui-
ve. I
dances
blir la


e donc
SNous
nes de
[inistre


Page 6


et surtout assurer sa securit.


- Bien que l'ancien regime Lavalas ait t









I EDITORIAL I


Page 7


Scurit : Se lever tous ensemble comme
PORT-AU-PRINCE, 26 Juin Depuis une Sans scurit, pas de technocrates
semaine, le gouvernement n'a qu'un mot la bouche: Se u l oe gouvernement se trouve vite enferm dans les tenta
Rparations. Etrange chez un gouvernement suspect
de no-libralisme. Mais c'est plus fort que lui s'il ne veut Sans scurit, que peut-on? pour calmer la colre des victims, avant que cel
pas se retrouver compltement ct de ses pompes. Hors Avec la scurit, on peut tout. Nous serions tents devienne son-pain quotidien ...
jeu. Remis ses parents. Oui, Wachenton. de dire: mme en dictature! Sans .scurit, pas de capitaux,
Rparations pour les commerants du bas de la d'investissem
rue des Fronts Forts don't les magasins ( tages) sont parties mais aussi a
en fume le mercredi 23 juin ... ainsi que pour les petites prts et credit
marchandes qui se lamentent sur la perte de leur gagne in s t i t uti
pain (marchandises et recette de la journe brls dans leurs interationale
caissons installs la nuit dans des dpts alentour ou celles-ci
mme les trottoirs). veulent
Rparations avant dveloppement? Drle de finance a
mais tre e
programme pour un gouvernement qui se dit mais tre e
"technocratique." Or sans aucun contrle sur l'inscurit, mmes
c'est aussitt l'enlisement, l'ensablement. d'oeuvre,p


MINUSTHA...
(suite de la page 2)
La force de stabilisation de l'ONU (Minustha) doit
s'lever 6.700 militaires et environ 1 miller de policies
civils.


INCENDIES : Le

Premier ministry

-accuse Lavalas
(Accuse ... suite de la page 5)
Grard Latortue a accus vendredi des partisans
de l'ex-prsident Jean Bertrand Aristide d'tre derrire les
actes de violence perptrs ces derniers jours dans le pays.
Deux incendies survenus en une semaine ont srieusement
frapp le secteur commercial de la capital occasionnant
de nombreux dgts. Plus d'une trentaine de magasins ont
t incendis et de nombreux talages dtruits dans les
incendies. Les autorits valuent plus d'un million de
dollars amricains les pertes enregistrs.
Selon le Premier ministry Grard Latortue, ces
actes portent l'identit de lavalas, des proches de l'ex-
prsident qui tentent de dstabiliser le climate politique dans
le pays. "Aristide ne connat que le feu, il n'a jamais voulu
le progrs du pays, c'est pourquoi il est en train de
commanditer (ces actes), a dclar le Premier ministry
Latortue. Il a galement indiqu que les responsables de la
police allaient svir avec rigueur contre les auteurs de ces
actes rprhensibles.
Nous avons malgr toutes ces menaces la
volont de maintenir la stability dans le pays ", a dclar le
Premier ministry. Des actions fermes seront bientt
entreprises pour maintenir l'ordre dans le respect de la loi,
a-t-il aussi ajout.
A en croire le chef de la premature, la PNH dtient
dj un plan pour le dsarmement il ne restera qu' l'adapter
aux directives de la MINUSTAH.


Message

Yvon Neptune
(suite de la page 6)
La Force Multinationale, majority amricaine,
met bientt fin sa mission ; une force des Nations Unies
va prendre la relve le mois prochain. Je souhaite que ni
l'une ni l'autre de ces forces n'auront servi d'instrument
au present pouvoir, au Groupe des 184 et aux autres
coalitions de secteurs anti-Lavalas pourchasser, isoler
ou dtruire ceux qui s'associent la qute et la lutte
difficile et douloureuse d la majority appauvrie en Hati
pour le progrs du processus de construction d'un systme
socio-conomique inclusif et quitable, dans l'intrt de
tous.
Je suis convaincu que le people hatien, viol,
bafou et rprim tout au course de son histoire, a
l'intelligence et-la sagesse pour crer, identifier et saisir
des opportunits vritables de stability, de paix et
d'amlioration de ses conditions de vie.
Quand des colporteurs de mensonges et de
confusion, de rancune et de vengeance, de division et de
souffrance prtendent tenir les cls de la concorde, du
dveloppement et du progrs, j'ai le ferme espoir que ceux
don't les intrts pour et en Hati sont compatibles avec ses
besoins presents et futurs s'engageront toujours du cot de
la vrit et de la comprehension, de la fraternity et de la
justice, de l'amour et de la compassion, de la solidarity et
du respect.


Port-au-Prince, mai 2004


. Le
atives
la ne


pas
lents,
idieu
s des
ons
es car
ne
plus
erte,
lles-
pied
pour


controller dpenses
et execution des
travaux
d'infrastructures
... Prtexte ou pas!
Sans
scurit, bien
entendu pas de
Scr a t i o n
d'emplois. Ou
alors il faudrait
des zones branches
totalement
tanches, don't
patrons et ouvriers
Le Gnral brsilien commandant les casques bleus de l'ONU en Haiti, ne sortiraient qu'une fois l'an
Augusto Heleno Ribeira photo AP de peur de se faire dvaliser


Sans scurit, vous ne pouvez rien. Mme en
dmocratie.
Adieu dveloppement, pas mme la plus petite
reliance conomique, comme on l'espre en ce moment ...
Aprs l'assassinat jeudi du directeur excutif
d'Air France en Hati, Didier Mortet, 49 ans, quel
investisseur tranger va oser mettre les pieds en Hati? ...
Ou tourist?
Le Quai d'Orsay et le Dpartement d'Etat, malgr
leurs promesses au Premier ministry intrimaire Grard
Latortue, ont dj sonn l'alarme chez tous leurs
ressortissants o qu'ils se trouvent, y compris en Hati
mme.
Mme les agencies humanitaires g.ui doivent se
prparer dgager (on le voit bien en Irak, que
l'humanitarisme a ses limitss.
Je me suis bien amus en lisant sous Aristide que
l'inscurit en Hati est telle que mme les trafiquants de
drogue fuient le pays ...
On aimerait bien savoir ce qu'en pense
aujourd'hui la DEA amricaine!

La folie des pistoleros ...
Sans scurit, quelle dmocratie?
Comment peut-on parler d'lections libres,
honntes et dmocratiques, quand des hommes lourdement
arms hantent villes et champagne, mettant leurs services
au plus offrant ...
Comment parler de libert d'expression, ou de
rassemblement, quand la mort vous attend facilement
chaque tournant pour vous clouer tout jamais le bec.
Sans scurit, quelle libert de commerce, quand
un concurrent mcontent peut vous faire envoyer ad patres
pour quelques dollars de plus.
Comment dfendre ses droits syndicaux quand les
patrons peuvent engager des hommes de main en veux-tu
en voil ...
Comment envoyer ses enfants l'cole de tout
repos quand on tremble l'ide des mauvaises rencontres
toujours possibles, qu'ils risquent toujours de se trouver
au mauvais moment, au mauvais endroit ...
Car il y a aussi les balles perdues dans une ville.
livre la folie des pistoleros.
Combien ces derniers jours qui ont t tus en
allant au travail, au march, mme l'glise ...
Mme la force international de maintien de la
paix qui trs vite ne pense qu' se retire. Se souvient-on
que les derniers Marines de l'opration Restore Democracy
de 1994 avaient t rappels cause de l'inscurit en Hati.
Prtexte ou pas! A plusieurs reprises, on aurait tir sur leur
campement prs de l'aroport international.

Adieu prts et crdits ...
Sans scurit donc, pas de restauration
dmocratique vraie. Ni de maintien de la paix. Pas de
stabilisation, comme le promet l'actuelle Minustha (mission
de l'ONU pour stabiliser Hati).


des fruits de leur labeur...
C'est la mort pour les restaurateurs, pour
commencer la mort dans l'me comme c'est dj le cas.
Pour les hteliers aussi, bien entendu ...
Tout comme nos plages. Depuis longtemps les
fonctionnaires des ambassades ont suivi la trace des
tourists, puis de leurs ambassadeurs. C'est--dire chaque
week-end, tout le monde se prcipite tte -baisse en
rpublique voisine.

Le cercle vicieux de 1957...
Oui, sans scurit, on n'y pense pas, mais c'est
tout a. Vrai ou faux?
Aucun gouvernement ne peut tenir, aucun
gouvernement ne peut tre aussi masochiste ...
C'est donc la ronde infernale des pouvoirs
toujours plus intrimaires les uns que les autres.
(voir Scurit / 9)


Europe 2004

Les Amis de la Vierge
Vous invitent un
GRAND PELERINAGE en Europe
Du 8 au 22 Aot 2004
dans les 4 GRANDS SANCTUAIRES
DE
Fatima
Lourdes "
La Salette
La Mdaille Miraculeuse


Prix du Package
De Miami
De Chicago


: US $ 2.980,00
: US$ 2.770,00


Sont comprise
Bjllet d'avion Logement Premire Classe
Nourriture Transport Visites
* Assistance spirituelle

Ce plrinage a t prpare par les:
Spcialits des voyages Chelain ( Hati)
Contactez ( 305) 899-8116 (Miami)
(509)525-4570
e-mail: chatelaintours@hhotmail.com

Le group sera Lourdes du 14 aot au 17 aot 2004- A
l'occasion du 150 me anniversaire de la promulgation
du dogme de l'Immacule Conception
Le Pape Jean Paul II sera Lourdes
Les 14 et 15 aot si sa sant le permet.


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22





I Western Union 1


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


e"


li ii,
~ ~ I-' j3


Payez


00
I


pour envoyer $10000


Porut-au-Prince et n'importe OQen Haiti

Pour e me pia ecnoi qigue


Le cot du transfer est 9% du montant total envoy. Les prix sont sujets des modifications.
(1) Le numro 'PIN' est valuable pour les appeals internationaux faits partir des USA. Certains tlphones publics ne permettront pas d'effectuer ces appeals. Ce service tlphonique est offert par une compagnie tiers, en accord avec les tarifs
tablis par les agencies gouvernementales. Western Union n'est pas responsible des numros PIN perdus ou vols. Cette offre est valuable seulement jusqu'au 31 dcembre 2004. Les appeals doivent tre faits dans les 30 jours suivant la reception
du numro'PIN'.
Cette offre est valuable auprs des agents participants. Pour le service aux clients, appeez le 1-877-984-1726.
Western Union Financial Services, Inc. Est autoris par le New York Department of Banking fire des transfers d'argent 2004 Western Union Holdings, Inc.Tous droits rservs. Le nom WESTERN UNION, le logo et les marques de services sont
les proprits de Western Union Holdings, Inc et sont enregistrs et/ ou bien utiliss aux USA et dans plusieurs pays strangers.


Page 8


pJ.
Fr:


%eL kim L %-i LA -.LJ







Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


VIOLATIONS POST-29 FEVRIER


I Page 9


Amnesty International blme les gouvernements hatien

et amricain pour des violations de droits de l'homme en Haiti


PORT-AU-PRINCE. Miami Herald, 19 Juin -
Hati connat des abus de droits humans et aussi bien les
Etats-Unis que le gouvernement intrimaire hatien sont
blmer, selon le dernier rapport de Amnesty International
distribu vendredi, crit le Miami Herald.
"Malgr la presence de la Force Multinationale
sous commandement amricain, un grand nombre de
groups arms ont continue tre actifs travers le pays et
commettre des violations des droits humanss, dit le
rapport crit aprs une visit d'informations de 15 jours en
Hati.
"Le gouvernement intrimaire a rapidement
entrepris d'arrter des membres du part du president dchu,
Fanmi Lavalas, sous l'accusation de corruption ou de
violence politique, mais n'a pas montr le mme
engagement contre des perptrateurs patents de graves
violations des droits humans, quelques-uns ayant jou un
rle prominent dans l'insurrection arme qui a prcipit
la chute de Jean-Bertrand Aristide" pursuit le rapport.
Le rapport est spcialement critique pour les
Marines amricains en Hati dans ce qu'il qualified de mort
controverse d'Hatiens tus par balles. Au moins 6
Hatiens ont t tus par les troupes amricaines, du 7 au
12 mars, dans la capital hatienne.
"Des investigations appropries de ces fusillades
n'ont apparemment pas t conduites" dit le rapport.
SLe porte-parole des Marines en Haiti, Col. David
Lapan, a rejet les conclusions d'Amnesty International.
"Dans chacune de ces occasions, les membres de
la Force Multinationale ont utilis leurs armes en rponse
des menaces diriges contre eux. Une revision a eu lieu
chaque fois pour dterminer si les militaires impliqus ont
agi conformment aux rgles d'engagement" dit le colonel
Lapan dans une rponse crite au Miami Herald.
Dans son rapport, Amnesty cite "un climate
d'impunit et de violence prvalant en Hati depuis dbut
fvrier" quand une rebellion arme a clat contre le rgime
Aristide.
Le rapport de 39 pages se plaint aussi que la police
hatienne ait tortur et excut 5 partisans d'Aristide en
I


mars dernier et ouvert le feu sur une manifestation en faveur
de l'ex-prsident, tuant au moins un manifestant.
Dans le premier cas, les policies suspects ont
t arrts, mais les parents des victims ont reu des


international en Haiti devrait tre le dsarmement de tous
les groups arms la fois les rebelles qui ont aid
renverser Aristide et les gangs arms qui appuyaient ce
dernier.


menaces. "Dsarmer les gens n'est jamais une tche facile"
Eric Olson, directeur pour Amnesty International dit Olson. "Mais c'est un moment unique. Cela demand
aux Etats-Unis, dit que la priority pour la force un effort de plus longue haleine" indique-t-il.

HAITI-RAPPORT

Rsum des proccupations


d' Amnesty International
(extraits du rapport rendu public officiellement le lundi 21 juin)


Aprs le dpart du president dchu Jean-Bertrand
Aristide, Haiti doit faire face, en matire de droits humans,
de nombreux problmes qu'il est impratif de rsoudre
pour que le pays s'affranchisse du cycle de violence et
d'impunit qui l'a caractris pendant de si nombreuses
annes.
Une dlgation d'Amnesty International s'est
rendue en Hati du 25 mars au 8 avril 2004 et a exprim ses
graves proccupations quant la scurit de la population
civil. Malgr la presence de la Force intrimaire
multinational en Haiti (FIMH) mandate par les Nations
unies, un grand nombre de groups arms restent en activity
dans le pays et y poursuivent leurs exactions. Parmi ces
groups, on trouve d'anciens insurgs (initialement,
d'anciens militaires ou des membres de groups
paramilitaires actifs sous le rgime de 1991-1994, marqu
par de graves atteintes aux droits humanss, des bandes
armes, des prisonniers vads et des milices fidles
l'ancien president Aristide.


Dans le context actuel de violence et d'inscurit,
Hati doit en premier lieu assurer la protection des civils et
restaurer la primaut du droit. Amnesty International
considre comme un pralable essential cet objectif le
dsarmement, sur la totalit du territoire, de tous les groups
arms : ceux qui taient associs au gouvernement prcdent,
ceux qui ont particip l'insurrection contre Jean-Bertrand
Aristide ainsi que les bandes armes, les anciens prisonniers
et les milices de scurit prives.
Le recent conflict a considrablement affaibli les
institutions hatiennes charges de faire respecter le droit,
dj mines par les intrts politicians, une mauvaise
administration et la corruption. Les tribunaux, les prisons et
les postes de police ont t incendis, pills ou saccags, et
de nombreux responsables de l'application des lois ont t
contraints de prendre la fuite. Dot d'un appareil policies et
judiciaire limit, le gouvernement intrimaire s'est empress
d'arrter les membres de Fanmi Lavalas, le parti du president
(voir Rapport Amnesty / 14)


Inscurit : Dire Non tous ensemble


(Scurit ... suite
C'est donc le cercl
dit 57 et non 87). C'est sre
ou qu'on veut nous men
comprenne qui pourra. Hi


Sde la page 7)
e vicieux de 1957 (nous avons
ement l qu'on va dboucher,
er. Comprenne qui voudra,
ati, ou la dictature toujours
recommence. Et chaque
fois toujours plus
improductive et negative
que jamais. Chaque fois
aussi, aussi cruelle.
Dans le language
moderne, c'est ce qu'on
appelle "entits chaotiques
ingouvernables" ...
Tous ensemble
se lever comme un
seul homme ...
Mais Hati n'est pas
la Somalie ou l'Ethiopie,
l'autre bout du monde,
dans la Corne de
l'Afrique ...
Ni mme le Congo
RDC o des dizaines de
milliers ont pris la
semaine dernire encore
le chemin, longues
colonnes enguenilles,
vers le Rwanda voisin.
Non, ici quand on
part, c'est pour une autre
destination. A la fois plus
proche et plus lointaine.
So close and yet so far.
Nous avons dit la Floride.
Le pays de George W.
Bush. C'est tout dit. A ce
propos, avez-vous votre
sticker: "Equal treatment
for Haitians." Nous
rclamons le mme
traitement envers les
rfugis hatiens. Hlas!
Oui, car aussi
paradoxal que cela puisse
paraitre, sans scurit pas
d'asile politique, parce
que trop nombreux
frapper la porte.
Pas de visa, parce
que trop nombreux faire
la queue depuis plusieurs
jours devant le consulate.


Sans scurit, on n'a rien. Sans scurit, rien.
Parce que c'est jamais rien pour rien.
Il faut donc rtablir la scurit cote que cote.
Autrement dit, c'est la priority qu'il faut fixer, qu'il nous
faut tous ensemble nous lever comme un seul homme
excusez le plonasme) pour fixer aux autorits nationals,
aussi bien qu' la force international whatsoever.
Autrement, merci messieurs, au revoir!
Autrement, la seule alternative qui nous reste,
c'est entire la mort rapide et la mort petit feu.
Sans scurit, drop dead. Raide mort. Et bien sr
ce n'est pas un simple jeu de mots.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


ERW FINANCIAL

# GROUP \
Licensed Mortgage Brokers andLenders


Eske oujanm made tt ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rv Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi l ou f closing la)

Yap prete ou kob menm si ou gen mov
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!

Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter ak anpil lt chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil o1t ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510


UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137

www.erwfinancial.com


MIMI-AM

Nap Chche Volont pou Komite Sitwayen
Endepandan Pou Fon Monet Transp6tasyon
Sitwayen konte Miami-dade yo te pase yon Iwa sou taks de demi-santim an Novanm 2002
pou yo te mete Plan Transptasyon Pp lan sou pye. Plan Transptasyon Pp lan pral
agrandi sistm transp piblik lan pou ni rezidan konte yo ni vizit konte yo. Revizyon Plan an
ft p-z Asanble Fondasyon Sitwayen Endepandan Pou Transptasyon "Citizens' Independent
Transportation Trust (CITT)" ki gen 15 manm ladan li.
CITT monit, veye, revize, f etid liv yo epi envestige mete sou plas pwoj transptasyon ak
transp piblik yo ki sou lis Plan ane a ak tout lot pwoj ki depann ni totalman ni an psyon de
finans lajan takes diplis lan.
Manm CITT pral svi de tm dezan, twazan, ak katran sou yon baz km volont. Manm
komite sa a pap gen dwa gen ankenn enter dirk oswa endirk, nan ankenn kontra ak konte
an oswa ankenn kporasyon, asosiyasyon, oswa ankenn l6t konpayi ki nan ankenn kontra ak
konte an.
Yon Komite Nominasyon pou nonmen moun yo pral responsab deviope 15 gwoup de kat
kandida kote komisyon Konte yo, Majistra a ak Ug Vil Miami-Dade yo pral chita chwazi.
manm CITT la.
Komite Nominasyon pou nonmen manm yo ap pran aplikasyon de tout moun ki rezidan Konte
Miami-Dade ki enterese svi km manm sou CITT la. Moun ki de bon repitasyon nan koze
sivik, entg, responsab ak eksperyans nan biznis epi pwofesyonl ki gen eksperyans oswa
enterese nan amelyorasyon sistm transp, administrasyon transptasyon oswa
planifikasyon.
Ak tout ke Komite responsab nominasyon an ap asepte aplikasyon nan men tout
aplikan ki enterese yo, Komite an ap konsidere slman aplikan ki nan Distrik 8
Komisyon an. Tout lot aplikasyon ap rete nan dosye yo an konsiderasyon nan lavni
pou yon perybd ki pa ft pou depase 2 zan. Tout ansyen aplikan yo ft pou soumt yon
nouvo aplikasyon pou yo kapab konsidere yo nan nenpt plans ki ta vid.
Moun ki ta renmen ke Komite Nominasyon an pran yo an konsiderasyon pou yo mete
yo nan gwoup kandida ki pou CITT la ft pou soumt aplikasyon yo okonpl pa pita ke
a 4:30 p.m. l lokal Vandredi 9 Jiy 2004 nan adrs sa a:

Miami Dade County
Clerk of the Board
Stephen P. Clark Center
111 NW 1st Street, Suite 17-202
Miami, Florida 33128

Yo pap konsidere aplikasyon ki pa resevwa nan adrs ki pi wo an epi ki pa rive dat ke
yo bay km dnye jou pou resevwa yo an. Fm neses an disponib nan
www.trafficrelief.com oswa rele 305-375-3481.
Manm CITT yo va tonbe anba kategori "Florida Open Records, Government in the Sunshine
and Financial Disclosure laws, the Conflict of Interest and Code of Ethics Ordinance and the
investigatory powers of the Inspector General" ki vie di yo pral anba envestigasyon etabli
dapre kd lalwa Eta a epi vi yo se pral yon liv ouv a piblik lan.


I








I FORCE MULTINATIONAL I


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


La Force multinational tire son bilan

REALISATIONS DE LA FORCE MULTINATIONAL INTERIMAIRE EN HAITI JUSQU'AU 10 JUIN 2004


CONTEXT


Le 29 fvrier 2004, le Conseil de Scurit des
Nations Unies a approuv l'unanimit la resolution
1529, du chapitre VII de la Charte des Nations Unies
autorisant "le dploiement immdiat d'une Force
multinational intrimaire pour une priode n'excdant
pas trois mois", afin de contribuer la scurit et la
stability de la capital haitienne et des autres rgions du
pays.


autant que faire se peut en troite collaboration avec le Chef
de la Mission spciale de l'OEA en Hati et le Conseiller
Special de l'ONU pour Haiti, en vue de prvenir la
dtrioration de la situation humanitaire." La resolution 1529
autorise les Etats membres qui font parties de la Force prendre
toutes les measures ncessaires pour appliquer leur mandate.
OPERATIONS DE SECURITY ET DE


STABILITY
La presence de la Force


Multinationale
Intrimaire en
Hati a ramen
la stability et le
calme dans le
pays, ce qui
n'tait pas le cas
avant le 1er
mars 2004.
Pendant les plus
de trois mois qui


ont marqu cette presence, les activits scolaires et le
commerce ont repris, ainsi que l'aroport international
de Port-au-Prince, les ports du Cap Haitien et des Cayes.
Les effectifs de la PNH sont passs plus de 3.500, alors
que le gou-vernement intrimaire est entr en fonc-tion
et procd la nomi-nation de responsables municipaux.
Au course des 100 derniers jours, la Force
Multinationale Intrimaire a men plus de 3,300
patrouilles Port-au-Prince, au Cap Hatien, Port de
Paix, Fort Libert, aux Gonaives, Saint-Marc, Jacmel,
les Cayes, Miragoane et dans les petites localits. Prs
d'une centaine de ces patrouilles ont t menes
conjointement avec la Police Nationale Haitienne (PNH).
La force d'intervention terrestre et arienne des Marines
a effectu 63 operations ayant conduit la confiscation
d'armes illgales, la dtention de personnel recherches
pour crimes ou pour activits pouvant constituer une
menace la Force Multinationale, la stability et la
scurit.


ACTIVITIES ECONOMIQUES
La Force Multinationale a concd majoritairement aux hommes
d'affaires Hatiens, plus de 500 contracts d'un montant dpassant 5 millions
de dollars amricains pour l'obtention de machandises et services.

PROJECTS A CARACTERE HUMANITAIRE


Les Marines ont aussi men une operation charme auprs des jeunes des quarters
populaires: le Col. David Lapan et des jeunes aprs l'inauguration d'un terrain de football
restaur Cit Soleil par les militaires amricains photo AP


La mission de la Force Multinationale Intrimaire
tait de contribuer la creation d'un environnement
scuritaire sr et stable Port-au-Prince et dans le reste du
pays, en function des circonstances et du jugement du
Commandant en chef de la Force Multinationale Intrimaire
en Ha'ti, en vue d'apporter un appui la requte d'assistance
international du president Boniface Alexandre pour appuyer
le processus constitutionnel en course en Hati; de faciliter
l'acquisition et la distribution de l'aide humanitaire et
l'accessibilit des personnel humanitaires internationaux aux
populations ncessiteuses; faciliter l'assistance technique
international la police et aux garde-ctes hatiens,afin de
crer les conditions pour instaurer la scurit publique, la loi
et l'ordre menant la promotion et au respect des droits de
l'homme; crer les conditions permettant aux organizations
rgionales et internationales, y comprise l'ONU et l'OEA, de
porter leur assistance la population hatienne; travailler


Aide aux sinistrs
La Force Multinatioi
un support hliport au trans
de secouristes et de membres
Verrette, Mapou, Thiotte et le
aux inondations et glissemenl
du 24 mai, 2004. Ces operation
d'une aide urgente des mill
par ces inondations. Les I
Multinationale ont assur plu
de vols au course des six prem
plus de 56-tonnes de nourritur
(112 tonnes au total); Thiote
nourriture, Mapou, 11.000 gai


Nature des projets(au 3 juin 04)
Achev
Planifi et disponible
Nourriture 15
2
Sant 44
0
Eau 69
0
Assainissement 15
0
Education 22
1
Infrastructures 7
0
Total 172
1


nale Intrimaire a apport
port de l'aide humanitaire,
s du gouvernement Fond
s rgions avoisinantes,suite
ts de terrain de la semaine
is ont permis la distribution
iers de personnel affectes
hlicoptres de la Force
s de 160 heures successives
tiers jours pour acheminer
e Fond Verrette et Mapou
a bnfici de 8 tonnes de
lons d'eau potable; 5 tonnes
Sd'quipement
(bches,mdicaments,
a c c e s s o i r e s
d'hygine,chaudires et
assiettes ) ont t
transportes Fond
Verrette; un petit bateau
s'est rendu Mapou.
Plus de 250 personnel
ont t hliportes par
les Forces
Multinationales dans les
zones affectes partir
de Port-au-Prince. Suite
ces inondations, la MIF
a puis dans ses propres
resources 500 gallons
d'eau, 500 botes
contenant chacune des
fruits et du pain destins
aux populations de Fond
Verrette.
Sur demand
pressante du
Programme des Nations-
Unies pour le
dveloppement, le 10
juin dernier, des
hlicoptres et des
personnel de la MIF ont
prt main forte au
transport et la
distribution de 42 livres
additionnelles de
nourriture aux
populations de Mapou.

La MIF a aussi
fourni des soins
'mdicaux d'urgence
deux enfants et deux
adults grivement
blesss au course des
inondations. Ces quatres
personnel ont t
vacues bord


En course


d'hlicoptres de la MIFjusqu' Tabarre o elles ont reu
les premiers soins, avant d'tre admises dans un centre
hospitalier de la capital pour des soins intensifs.
Aide Alimentaire
La MIF a escort des convois de nourriture
transportant plus de 3.100 tonnes mtriques de nourriture
et distribu plus de 1.400 tonnes mtriques de nourriture.

Distribution de nourriture dans des orphelinats
et des maisons de retraite Port-au-Prince, en
partenariat avec des organizations non
gouvernementales et le ministre hatien des
Affaires Sociales

La contribution la mise en place d'un
environnement stable a permis l'Ong Food for
the Poor de reprendre son programme
d'assistance alimentaire des families de Cit
Soleil Ce programme, qui va du Lundi au
Vendredi, couvre les besoins alimentaires de 500
families de la zone. Des vivres sont distribus
ces mmes families en fin de semaine.

L'assistance de la Force Multinationale
Intrimaire au Ministre des Affaires Sociales a
consit en la remise de plus de 70.000 sacs de riz
de 40 livres chacun. Cette operation a profit
des particuliers, aux organizations caritatives,
religieuses, orphelinats, gouvernementales et non
gouvernementales.


Sant

La force d'intervention arienne et terrestre des
Marines a initi des aides mdicales ponctuelles caractre
civique Port-au-Prince. Plus de 2500 Hatiens ont
directement bnfici de ce programme dnomm
MEDCAPs. Par ailleurs, plus de 12 centres hospitaliers et
cliniques ont reu des mdicaments et du matriel medical
estims plus de 855,000 dollars amricains. Plus de 12
tonnnes mtriques de mdicaments ont t distributes
11 hpitaux de la capital hatienne.

Distribution d'accessoires d'hygine- En
collaboration avec l'organisation
Food For the Poor, la Force Multinationale
Intrimaire a distribu environ 1.300 accessoires
de toilette des centaines d'coliers et de families
Cit Soleil et au Bel Air.


En collaboration avec L'Organisation
Panamricaine de la sant, Promess, et L'USAID/
OFDA, la CTFH a assist la remise
d'quipements mdicaux l'Hpital de
l'Universit d'Etat d'Haiti Port-au-Prince. Ces
quipements taient destins fournir des soins
(voir Bilan Force / 12)


Page 10


Htel Restaurant Cyvadier Plage

A JACMEL

La dtente, l'vasion, mais aussi le confort dans un dcor tropical.
Faites vous bercer nuit et jour par le son des vagues.



















Savourez nos spcialits de fruits de mer dans notre restaurant avec vue
imprenable sur l'ocan!
Magnifique plage naturelle piscine
Grande salle de conference de 110 places
Profitez des arrangements spciaux et de notre experience.

On est votre service depuis 20 ans .
Notre tlphone est le 288-3323
Web: www.hotelcyvadier.com

On parle franais, anglais, allemand, crole
Htel Restaurant Cyvadier Plage c'est l'Htel Suisse Jacmel !







Mercredi 30 Juin 2004 PO ITI UPagel
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22 POLITIQUE ETC.


Aprs le d art d'Aristide,

Lavalas a-t-il une voix dans la

determination de l'avenir
PORT-AU-PRINCE, gouvernement Aristide. "Nous
Miami Herald, 20 Juin Trois mois u aii devons corriger tout cela" ajoute-t-
aprs que des rebelles arms eurent forc l'exil le il.
president Jean-Bertrand Aristide, le movement politique Beaucoup en veulent surtout
qu'il a conduit est dans le dsarroi, faisant craindre que la Lavalas pour la terreur inflige au pays
vaste majority pauvre d'Hati perdra sa voix dans la ces dernires annes par des partisans
determination de l'avenir politique du pays. arms d'Aristide dnomms
Mme si Aristide insisted qu'il est le president "chimres."
lgitime du pays et jure qu'il reviendra, son parti Fanmi Voltaire dit que le parti doit
Lavalas est divis savoir quoi faire dsormais: suivre les revenir aux idaux des dbuts du
ordres d'Aristide; boycotter les prochaines lections; movement. Qu'il accepted ou non de le
accepter son autocritique pour la violence et la corruption faire dcidera si les pauvres auront une
qui ont fait rage dans le pays ces dernires annes? voix pour les reprsenter.
La faon don't Lavalas rpondra ces questions Maryse Narcisse n'est pas de
jouera un rle cl dans la determination de l'avenir cet avis. L'une des sept personnel ayant
dmocratique d'Hati, et peut-tre permettra de tester la permission de parler officiellement pour
volont de Washington d'aider une nation qui n'arrive pas le parti Fanmi Lavalas, elle insisted que
encore se reliever du choc de l'insurrection arme de les Etats Unis ont kidnapp Aristide et
fvrier dernier. que le parti doit fonctionner en accord
"Lavalas a t la seule entit politique quia (voir Lavalas/20)a
reprsent ceux qui sont traditionnellement exclus" dit
Robert Maguire, un spcialiste d'Hati Trinity College,
Washington. Rassurez-vous, ce n'est pas la
"C'est la seule voix des pauvres. Et pour le demoiselle "Prestige" de face, mais la
moment, il est en dsarroi total" prcise-t-il. top model britannique Naomi
Pendant la plus grande parties de l'histoire Campbell prsentant la collection ,-_
mouvemente d'Hati, le pouvoir a toujours t exerc de printemps-t 2004 Milan
haut en bas, du sommet vers la base, crit le
Miami Herald. Des villas entoures de
bougainvilles dans les hauteurs de la capital,
aux cases en carton des bidonvilles du bas de la
ville. D'une lite en majority claire qui contrle
la richesse national, aux paysans qui n'ont rien.
Alors que la dynamique pouvait varier
de temps en temps, il ne s'tait jamais retourn

commenc prcher la justice aux pauvres dans
les annes 1980. La thologie de la liberation
dclenchait bientt un vaste movement
dmocratique qui a propuls Aristide, un ancien
prtre, la prsidence.
Le movement reut le nom de Lavalas
en crole les flots qui nettoient et ne laissent
plus rien parce que le movement devait effacer
les derniers vestiges de la dictature trentenaire
des Duvalier.
Une dcennie plus tard, Aristide tablit
le parti Fanmi Lavalas, pursuit le Herald. Mais
avant longtemps, plusieurs de ses collgues dans
la lutte pour la dmocratie commencrent se
distance d'un leader qu'ils voyaient comme
incroyablement autocratique. .
"Lafanmi Lavalas tait essentiellement
une plate-forme construite autour d'un seul
homme" dit Michle Montas, la veuve de Jean ... ,
Dominique, un journalist radio, l'un des .
premiers supporters du Lavalas. Lorsqu'il
commena dnoncer l'injustice, Jean *
Dominique fut assassin le 3 avril 2000.
Jusqu' present personnel n'a merg du
vacuum videe) politique qui a suivi le dpart
d'Aristide le 29 fvrier dernier.
Beaucoup de leaders Lavalas ont gagn
le maquis ou l'exil.-Des rebelles contrlent
encore le nord d'Hati. Le gouvernement
provisoire, appuy par les Etats-Unis, n'exerce
aucune autorit en dehors de la capital. Et
Lavalas n'accepte pas de participer au prochain
conseil lectoral, doutant de la lgitimit des
lections qui sont fixes l'anne prochaihe.
La plupart des discussions autour de
l'avenir d'Hati se droulent la capital,
ironiquement appele "la Rpublique de Port-au-
Prince", cause de sa dconnexion avec le reste
du pays. Et c'est seulement dans cette bulle
politique, o les Marines amricains et les troupes
internationales ont rtabli un certain ordre, que
ce qui reste des activists Lavalas se sentent assez
en scurit pour pouvoir se rencontrer.
Leurs rencontres ne sont pas publiques,
mais des divergences apparaissent clairement
dans leurs rangs.
Il y a d'un ct les loyalistes purs et durs
d'Aristide beaucoup d'entre eux en exil Miami
et New York, et gardant un contact tlphonique
.uli: r avec l'ex-prsident rfugi en Afrique
du Sud,
Ceux-l insistent que c'est Aristide qui
dirit,: le part, qu'il soit l'tranger ou non.
D'un autre ct, il y a un group qui
voudrait reformer le pati. La plupart de ces
de-liers ont en I li. 11i. i, ii.uh. 'ii que lavalas
Edoi tllr a"t t laisvteliserdnuv dex leaders DUTCH CARIBBEAN AIRLINES
ui,,i dli-' i h sa e aingns
N,,., avons besoin de fair notre
autocritique parce que Lavalas s'est retrouv
compromise dans des choses inacceptables" dit
Leslie Voltaire, un ancien ministry du









I FORCE MULTINATIONAL


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


La Force multinational tire son bilan


(Bilan Force ... suite de la page 10)
primaries quelques 3.000 patients sur une
priode de trois mois.
La Marine Air Ground Task Force-8 a engag des
interventions mdicales civiques ponctuelles aux
rsultats immdiats Port-au-Prince.Ce project a
permis d'apporter des soins plus de 1.800 patients.

La Force Multinationale Intrimaire a entrepris 13
projects mdicaux caractre civique dnomms
MEDCAPs. Ils consistaient fournir des soins de
base,consutations,traitements et remise de
mdicaments plus de 2.500 personnel Port-au-
Prince, les Cayes et Hinche. Ce project a t men en
concertation avec le ministre de la sant,la Police
National Hatienne, des distributeurs de
mdicaments locaux et les personnel mdicaux de
la Force Multinationale Intrimaire.Le cot de ce
programme est estim 25.000 dollars amricains.

En collaboration avec l'ambassade des Etats-Unis,
La MIF a reu un excdent d'quipements mdicaux
estim plus 850.000 dollars amricains,en
provenance du Programme d'Assistance Alimentaire
du Commandement Sud. Parmi les quipements
fournis, on trouve du matriel chirurgical et des
mdicaments,qui ont t distribus une douzaine
d'hpitaux et cliniques de Port-au-Prince et des
Cayes.


Par le biais de l'an
Chilien de la MIF a
mtriques de medic
t par la suite distr
Port-au-Prince.

Le contingent Frar
distribution de md
publics Fort Libe
Nord.

Une quipe chiru
Chirurgicale Avan
operations chirurgic
Hatien

La MIF a entrepr
d'activits medical
collaboration avec
La Force Multina
execution six project
quelques 3000 pe
est men conjointen
mdicaux locaux.

Nous avons reu
mdicaux estims
du Commandemen
distribus onze h
Prince.


nbassade du Chili, le contigent
reu environ un lot de 12 tonnes
aments et d'quipements qui ont
*ibus 11 hpitaux et cliniques

iais de la MIF a procd la
licaments des centres de sant
ert, Terrier Rouge and Trou du

rgicale franaise (L'Antenne
ice- ACA) a particip des
ales l'h- pital Justinien au Cap

is dbut mai 2004, une srie
es dnommes MEDCAPS, en
des personnel mdicaux locaux.
itionale Intrimaire mettra
:s d'assistance mdicale destins
ersonnes en six jours. Ce project
nent par la PNH et les personnel

un excdent d'quipements
US $850,000, en provenance
t Sud. Ces quipements ont t
pitaux et cliniques de Port-au-

Plus de 12 tonnes
mtriques de
mdicaments et
d'quipements
mdicaux en
provenance du
Chili ont t
distribus onze
tablissements
hospitaliers ou
cliniques de Port-
au-Prince par le
contingent
Chilien.

Eau
La Force
Multinationale Intrimaire
a distribu plus de 130.000
gallons d'eau potable des
famillles, coles,maisons
de retraite et orphelinats.
Cinq puits creuss dans
divers quarters de la
capital seront
oprationnels ds la mi-
juin.

La Force
d'intervention
terrestre des
M ari nes
(MAGTF-8) a
un project de
distribution
d'eau potable en
course Cit
Soleil et au Bel
Air depuis la mi-
mars. Dans le
cadre de ce
programme, de
l'eau potable est
distribue des

et orphelinats. A
computer du 19
avril 2004, ce
programme s'est
tendu


d'autres secteurs de la capital, grce au concoi


urs


de USAID/OFDA, la MAGTF-8 a distribu plus
de 132.000 gallons d'eau potable.

La MIF a concd des contracts pour le forage et
la construction de deux puits prs de la base
navale amiral Killick et Tabarre, non loin du
quarter gnral de la Force Multinationale
Intrimaire. Le cot total de ces deux projects
s'lve 19.000 dollars tatsuniens.

Assainissement

Plus de 500 operations de ramassage d'ordures dans
des camions et plus de 70 carcasses de vhicules
ont t dbarrasss de la chausse Port-au-Prince
avec le concours de projects soutenus par la MIE
D'un autre ct,100 emplois locaux ont t crs
pourle nettoyage du canal de Cit Soleil.

L'opration "Rue Propre" dans les quarters de Cit
Soleil et du Bel Air a permis de dbarrasser la rue
des ordures et des carcasses de vhicules qui
entravent la circulation automobile, et d'amliorer
les conditions sanitaires. A ce jour, les camions de
ramassage d'ordures ont effecus plus de 508
rotations alors que plus de 72 carcasses de vhicules
ont t vacues des rues de la capital

Le drainage du canal de Cit Soleil travers le
programme Cash for Pay avec les concours de Food
For the Poor, USAD/OFDA et MAGTF-8 a t initi
le 19 avril 2004. Ce project emploie une centaine de
personnes.Une fois termin, il aura permis de
nettoyer 1.6 Km du canal. Un project similaire
permettra de draguer la sortie du canal et facilitera
l'coulement des eaux loin de la communaut.

Le contingent Canadien a initi un programme de
nettoyage de rues Martissant, le 29 avril dernier.
Ce programme s'trendra dans les autres secteurs
o travaillent le contingent Canandien, notamment
Carrefour

Education
La MIF a collabor la distribution de 1.200 kits de
fournitures scolaires et plus de 550 meubles scolaires une
dizaine d'coles Port-au-Prince. Quatre coles ont t
rpares et repeintes Cit Soleil uniquement.
En partenariat avec l'organisation Food For the Poor,
la Force Multinationale a procd la distribution
de 1.200 fournitures scolaires tells: cahiers, crayons
billes et crayons ordinaries des centaines d'lves
du primaire et du secondaire Cit Soleil et au Bel
Air.

La Marine Air Ground Task Force-8 a distribu du
matriel scolaire quivalent approximativement
1.100 dollars amricains, un don des lves de Bell
Fork Elementary School Jacksonville, en Caroline
du Nord.

Les forces franaises ont distribu du matriel
scolaire aux lves de l'cole Petit Coeur de Jsus
sise la Saline Port-au-Prince.

La. Force Multinationale Intrimaire a reu du
matriel scolaire quivalent au contenu de 2 camions
de 20 pieds chacun en provenance du
Commandement Sud. Ce matriel comprenant 199
bancs, 298 tables, des cartables et du paper a t
distribu au dbut de la semaine du 3 mai 2004,
des coles ncessiteuses de Hinhe, les Cayes, Cit
Soleil et Bel Air.Le don consistait en la furniture
d'environ 200 chaises, 300 pupitres, des classeurs,
des chaises pour les enseignants et plusieurs
cartables et des feuilles.
(voir Bilan Force / 17)


4 KISKEYA EXPRESS


L'Esprit d'quipe avec notre communaut

W Visitez nous au


0. 7921 N.E. 2me Avenue

WIWU1IA Du lundi au dimanche de 9:00A.M. 9:00 P.M.


Tlphone: (305) 751-4488


* Fax: (305) 751-4002


* Toll Free: 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture et Autres services pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa pa nou chak samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


TIP FREEMAN'S Pa nfing

and art gallery


Will host the exhibition of the recent works of David Saintus
The Opening is on Friday May 21 from 5pm to 8pm. The public is
encouraged to core welcome this great artist.

Saintus, bom in Haiti on April 5th
1960 was educated at the Ecole
National des Casernes and the
Lycee Antenor Firmin. Presently
he lives and exhibits mostly in
New York.

Saintus is one of the premiere
artists in the "'Naif Style of
Fantasy Landscapes" from Haiti.
He is renown for his incredible
use of perspective within his
paintings of landscapes. His
subtle use of coloring and
meticulous rendering of flora and fauna makes his painting very agreable
to any surrounding. This visionary style sets him apart from many ofwhat
the world conjures when one thinks of Haitian Naive Painting.

It is a great privilege for him to agree to have a show in our neighborhood

The Show will run through June 30
Tip Freeman's Paintings Art Gallery
738 NE 79th Street
Miami, Florida
Tel: 305 754-8221







Mercredi 30 Juin 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 22


I Petites Annonces I


Vacances, Loisir
Le Plaza Htel
Phone numbers:224-9309
224-9305 224-9310
224-9306 510-4594
224-9307 510-4595
224-9308 510-0560
Fax: (509)223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
222.1eplazahaiti.com
Adrese:10 Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. BOX 1429

s Coiffeur

Etiquette Unisex, Barber
Beauty Salon
305-940-9070
15456 West Dixie Highway
Miami
305-940-9070
Jean Wood Julien
Charlemagne, Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
tl: 243-1039
Beeper: 524-0086



Abonnez-vous partir
de notre site web

222.haitienmarche.com

Cartes de credit acceptes


Mdecin
Dr J.N. Charles
Pdiatrie Gnrale
7 Avenue Lamartinire
au Bois Verna
Port-au-Prince
245-4653
416-9570
Soins des nourissons
enfants et adolescents
Examens priodiques de
l'enfance
Vaccins
Examens prscolaires
avec hearing Test, vision
Test, blod Test, Traitement
des troubles respiratoires,
urinaires, digestifs et
cardiaques

Dr Hnock Joseph
Obsttrique, Gyncologie,
Acouchement, Opration
pour fibrome, Family
Planning, Ligature des
trompes, circoncision,
curetage. Tous les tests
pour l'immigration. Toutes
sortes d'assurance, Carte
Medicaid pour les femmes
enceintes
5650 NE 2nd Avenue
Vertires Shopping Cen-
ter
Miami, Florida
(305)751-6081
Dr Camille Figaro (Sony)
Gyncologie, Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl 245-6489
245-8930


SPoints de Vente Hati en Marche


S Miami I

Lucas Super Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
tl.: 305 895 8006

Eiquette Barber Shop
154-55 West Dixie Hwy
305 940-9070

B & L Supermarket &
Produce
12041 West dixie Hgy
Miami
305 893 0410

Eclipse Communication
9290 SW 150 Ave
Suite 104
954 380 1616


Annonces


Trafik dwg ?
Nou bezwen
infomasyon!
Tanpri rele
Miami Police
305 815 1664
Tou-t infmasyon
ou ka bay ap rete
konfidansyl.

Job... Job... Job...

Personal research assistant
needed immediately.
Haiti resident with
excellent English required.
Farming experience
preferable
e-mail resume with
salary requirements to
finn@stuffoutlet.com
or fax
775 796 0505


Freedom and
Creav~ivt frrom
Ihe iMountains +o
ihe Sea


k- -

Ca y est c'esr

par !


Le Smithsonian Folklife Festival se droule jusqu'au
4 Juillet au Wationa( Ma(( e Washrington.
C'est une occasion unique d'aller voir ce qu'a
offrir Haiti.
Ce festival permet une vritable immersion dans la
culture, les moeurs, la cuisine, le vcu d'Hati.
De (a Mon'tagne (a Mer, .r
c'est le thme choisit.
80 Artisans sont sur le Mail dmontrant devant le
public leur savoir, leur art.


Pompano Beach I

Danilos Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954 781 2646
Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach FI 33064
Tl.: 954 7817424

Chiropractic Office
910 East Atlantic Blvd
Pompano Beach
954781 2500

Vous aimeriez vous
aussi placer une petite
announce dans notre
page 13, appelez
Michel au
305 754-0705


diverse *** Annonces


Voulez-vous d'un site
Internet un prix
raisonnable?
Contactez
Siteweb@etheart.com
pour un devis et pour
obtenir la liste de nos sites

Haitienmarche.com
est l'une de nos
nombreuses crations.

Credit
Good credit
Bad Credit
No Credit
You have a job ?
You can buy a
House
Call Michell
305 418 2337
ext: 22
Ption Ville

Problmes de vision?
Le Look
vous trouvera la solution.
Nous avons des lunettes
pour tous les gots et
toutes les bourses
Notre spcialit:
La Vision Basse.
Votre ne travaille pas bien
en classes?
Faites examiner ses yeux...
Vous voyez mal quand
vous tes au volant?
La vie de vos passagers est
entire vos mains.
Faites examiner vos yeux.
Le Look vous offre:
Buy one, get one FREE
Rue Panamricaine # 14
Ption Ville
410 10076 /509 257 8374


Delray Beach

Classic Teleco
203 SE 2nd Avenue
Delray Beach, FI 33483
561 279 8846
Our Lady Bakery
102 SE 2nd Avenue
Delray Beach, FI 33444'
tl.: 56 272 3556

Orlando
Naudy Record Shop
1325 W. Washington Street
Orlando, FI 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blosson Trail
Orlando, F1 32805
Pour devenir dpositaire
de Hati en Marche,
contactez notre bureau de
Miami 305 754 0705


diverse ***

Real Estate

A VENDRE
Miami
2 1/2 House NW 68 St
rich architecture. garage.
Fla room, central a/c
$ 129,900
tel: 305 893 6894
Realty 24/7

A LOUER
Port-au-Prince
Trs jolie maison tage
la Rue Chriez,
Port-au-Prince.
Grande cour avant et
arrire
conviendrait parfaitenimu,
pour un bureau.
Appelez le 417-0384

A LOUER
Ption Ville
Belle maison
Montagne Noire.
Piscine 3 chambres
coucher, 2 sales de bain,
Grande salle de sjour,
plusieurs terraces avec vue
magnifique.
appelez le 401 1259

A LOUER
Ption Ville
Maison toute neuve
Vivy Mitchell, Hati -
4 chambres coucher,
4 toilettes avec Jacouzi
dans la chambre principal.
Une dpendance pour le
personal
Informations
Mr ou Mme Nol
786-456-7297
ou
Lochard@hotmail.com
ou Mr Raymond en Hati
509 404 9'676


Page 13


Annonce de Candidature
Je suis candidate au poste de dput du people.
Je sais ce que c'est que la Loi.
Mon programme: Cration d'coles techniques
publiques, de Centres de sant pour chaque section
communal de ma 4 me circonscription
lectorale. Ce programme, je compete le faire
devenir un Projet de loi au profit de l'Etat.
Mon Bureau se trouve Fermathe 64.
Je suis YVES 'Directeur' Bien-Aim,
Candidat la Dputation Indpendant, C 1996.


1


-J









I A MNFSTY-H ATTT-RAPPORT I


Mercredi 30 Juin 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 22


Rsum des preoccupations d'Amnesty
(Rapport-Amnesty ... suite de la page 9) service d'aide tlphonique, qui permet ceux qui veulent dnoncer une
Aristide, souponns de violence politique ou de corruption, atteinte aux droits humans de le fire en composant un numro special).
mais n'a pas montr la mme diligence contre les personnel Le CARLI avait fait figure le nom du juge dans la liste des personnel
accuses ou convaincues d'atteintes aux droits humans et don't responsables de cinq arrestations illgales, notamment celle de Kettelie
certaines ont jou un rle majeur lors de la dernire Julien, dfenseur des droits humans, arrt le 6 fvrier 2004.
insurrection. Au course d'une rencontre avec les reprsentants d'Amnesty
Le22 avril 2004, Louis-Jodel Chamblain, condamn par International, le CARLI a aussi dnonc les appeals quasi quotidiens de
contumace pour son implication dans des atteintes aux droits personnel profrant des menaces centre son personnel, notamment centre
humans, s'est rendu la police. En vertu du droit hatien, il Renan Hdouville, son secrtaire gnral. Cette situation dure depuis le
pourra bnficier d'un nouveau procs. Son cas reprsente 24 mars. D'autre part, le CARLI a aussi fait tat d'un vol main arme
un test important de la crdibilit du systme judiciaire d'Hati qui s'est droul dans ses bureaux le 22 avril. Les membres de cette
et de l'engagement de ce pays dans la lutte centre l'impunit. organisation pensent qu'il existe une connexion entire ce vol et les menaces
Les autorits d'Hati doivent dmontrer que nul n'est au- reues. Malgr l'appel du CARLI au directeur de la police de Port-au-
dessus des lois et que celles-ci sont appliques de faon Prince et la promesse de celui-ci d'envoyer une patrouille, aucun policies
impartial, pour les partisans du gouvernement come pour n'est jamais venu sur les lieux. Le CARLI n'a pas non plus reu de rponse
les membres de l'opposition. Dans le cas contraire, l'impunit ses courriers demandant aux autorits d'examiner cette affaire. "La
perdurera,de mme que la violence e'instabilit endmique scurit des militants des droits humans n'est pas la priority pour les
du a autorits hatiennes ", a dclar Renan Hdouville.
La communaut international a admis qu'Hati avait La publication par le CARLI de listes nominatives d'auteurs de
besoin d'aide pour fire face ces problmes. Le Conseil de violations des droits humans est controverse. Des organizations hatiennes
scurit des Nations unies a mandat une mission pour la et internationales ont exprim leur inquitude ce propos, car, disent-
stabilisation en Hati (MINUSTAH) afin d'y faciliter le elles, ceux don't le nom est public peuvent tre mis en danger; d'autant
processus constitutionnel et politique et d'y promouvoir la que, jusqu'au mois de mars, la listed dnonait surtout des partisans ou des
bonne gouvemance et le dveloppement, ainsi que le maintien membres du gouvernement Aristide[44]. Au course de leur visit, les
de l'ordre et de la scurit. La MINUSTAH est galement reprsentants d'Amnesty International ont rencontr un tudiant qui
habilite assister le gouvernement de transition et les affirmait avoir d se cacher aprs que son nom eut t public dans une
institutions concernes dans leur tche de promotion et de liste du CARLI.
defense des droits humans, notamment en matire c
d'identification des responsabilits et de rparation aux Attaques contre la libert de la press
victims. Par ailleurs, elle doit apporter son soutien au Depuis longtemps, les journalists d'Hati rencontrent de grandes
processus de rforme et de enforcement du systme judiciaire, difficults dans l'exercice de leur mtier. Nombre d'entre eux ont t
ainsi qu' des programmes de dsarmement rationnels et menacs, harcels ou passs tabac. Au course de la seule anne 2003, au
systmatiques. moins 27 journalists auraient t agresss[45]. Deux journalists de radio
Cependant, pour amliorer de faon durable la connus pour leur franc parler, Jean Lopold Dominique et Brignol Lindor,
situation en Hati, il est essential que les institutions de ce ont t assassins, le premier en 2000 et le second en 2001. Leurs assassins
pays s'investissent totalement dans les programmes relatifs n'ont toujours pas t traduits en justice. Pendant l'insurrection arme de
auk droits humans et la justice. Hati et la MINUSTAH fvrier, certain journalists ont t amens s'exiler en France en raison
doivent cooprer troitement ds le dbut du mandate de cette des menaces profres contre eux.
dernire, et les autorits hatiennes doivent rpondre l'aide Depuis mars, les menaces et les actes d'intimidation sont
de la MINUSTAH par un engagement similaire en matire de principalement dirigs contre les journalists qui travaillaient, sous le
respect de la primaut du droit et de fonctionnement impartial rgime d'Aristide, dans les mdias officials et dans les mdias privs
et indpendant des organes charges de l'application des lois. favorables l'ancien president. Certains d'entre eux ont t dtenus par
De son ct, la communaut international doit veiller d'anciens rebelles et relchs aprs plusieurs jours de dtention. A
fournir, de faon durable, les resources ncessaires une l'extrieur de la capital, de nombreux journalists ont tout simplement
solution permanent aux crises qui accablent le pays de renonc parler des vnements politiques par peur des reprsailles.
manire chronique, qu'elles soient politiques, financires ou Le 1er mars, les locaux de Radio et Tl Timoun, proprit de la
qu'elles touchent aux droits humans. Fondation Aristide pour la dmocratie, ont t saccags par des opposants
et, pu aprs, cetainsjuuuaiis~s UC .CS UUA C iuVI~~Ui


La ncessit du dsarmement reu des n
Dans le context actuel de violence et d'inscurit, a cess de
le dsarmement des groups arms est une premiere tape par tlph
absolument crucial pour assurer la protection des civils et pays, d'au
restaurer la primaut du droit. Selon un rapport de cible de di
l'Organisation des Etats amricains (OEA) et du Programme I
des Nations unies pour le dveloppement (PNUD), quelque journalist
25 000 personnel dtiennent des armes dans le pays[8]. Les ont demai
bandes arms auraient galement recrut des enfants qui hommer a
auraient particip aux rcentes violences[9]. Les groups femme et
dsarmer sont nombreux : anciens insurgs (notamment, avaient t
anciens soldats, membres du FRAPH et chefs de section ", anti-Aristi
ainsi que les civils qui les ont rejoints certain d'entre eux menaant
appartenaient des gangs) ;" chimres ""et autres bandes pro- Il a dcidi
Aristide; anciens auxiliaires de police; bandes armes; nombreux
anciens prisonniers; agents de scurit privs, ainsi que le disaient'"
" secteur priv ", c'est--dire le grand nombre de personnel, d'immatri
notamment dans les zones urbaines riches, qui possdent des collgues
armes. Le dsarmement des anciens rebelles doit intervenir I
le plus tt possible. En effet, tant donne l'absence de la Vision 20
police dans certaines zones, il est important d'empcher ces feu tirs I
groups, qui reprsentent dj une grande menace pour rapport 1
l'autorit de l'tat, de renforcer leur pouvoir et de poursuivre contrle d
leurs exactions. affrontem
d'armes d
Menaces contre les dfenseurs des droits membre d
humans Solidarit
Dans la matine du 24 mars 2004, le substitute du passoi tat
juge de paix du tribunal de Delmas a pntr dans les locaux commises
du Comit des avocats pour le respect des liberts individuelles Ses ravis,
(CARLI) accompagn de plusieurs hommes et aurait menac qu'ils a
de tuer les employs presents. Selon ceux-ci, la menace tait s
due au fait que le CARLI avait mentionn le nom de ce juge Solidarit
en relation avec une affaire de violation des droits humans roupe d'
dans son rapport de fvrier 2004 (le CARLI public un rapport locale o'
mensuel sur les affaires don't il a connaissance grce son





ROBERTO CLEMENTE COLISEUM
SAN JUAN, PUERTO RICO

APPEAR EL, SHOE &
ACCESSORIES SHOW
August 15,16,17 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

GIFT & VARIETY
MI ERCAN DISE SHOVV
October 10,11,12 2004
Sunday, Monday, Tuesday 10:00 am To 7:00 pm

Restrictions: Children under 18 and
General public not admitted. Wholesale only
Trade Show of the Caribbean reserve the right to admittance


Tel: (787) 781 3050 Fax: (787) 781 2022
E-Mail: tradeshow@coqui.net
Web Page: www.tradeshowcaribe.com


et, peu apres, certain journalists de ces deux entirepriises ont
menaces par tlphone. Le ler mars galement, Radio Solidarit
diffuser des bulletins d'information aprs avoir reu des menaces
one et n'a repris ses missions que le 6 avril. Dans le reste du
itres stations de radio qui taient favorables Aristide ont t la
iverses attaques depuis le 5 fvrier.
La dlgation d'Amnesty International a rencontr deux
es de Port-au-Prince travaillant dans des mdias pro-Aristide. Ils
id que leurs noms ne soient pas divulgus. Le 29 fvrier, des
arms se sont prsents au domicile du premier, menaant sa
effrayant son fils de deux ans. Deux jours plus tt, des pierres
lances sur sa voiture alors qu'il couvrait une manifestation
ide. Il avait aussi reu des appeals tlphoniques anonymes le
de mort et avait t menac dans la rue par des hommes arms.
de se cacher. Le second journalist a expliqu avoir reu de
Sappels anonymes sur son tlphone portable. Les messages
on te surveille ou attention, on a le numro de tes plaques
culation ". Selon ces deux journalists, une trentaine de leurs
auraient t contraints de se cacher. -
Dbut mars, le domicile d'Elyse Sincre, correspondent de Radio
00 dans la ville de Petit-Gove, aurait t la cible de coups de
par un group arm anti-Aristide, aprs que le journalist eut
a presence de deux groups arms qui tentaient de prendre le
e la ville. Il avait aussi relat la mort de deux personnel dans des
ents entire ces deux groups et rvl l'existence de caches
ans la ville. Les coups de feu tirs contre sa maison ont bless un
le sa famille ; son chien a t tu et sa voiture incendie.
Les 27 et 28 mars, Lyonel Lazarre, correspondent de Radio
et de l'Agence hatienne de press Jacmel, a t enlev et
>ac par un group d'anciens soldats ; il avait rapport les exactions
Spar le group en question dans la ville voisine de Belle-Anse.
ieurs l'ont contraint donner l'adresse d'un de ses collgues
usaient d'tre proche du president Aristide.
Le 16 avril, Jeanty Andr Omilert, correspondent de Radio
Mirebalais (dpartement du Centre), a t apprhend par un
anciens soldats devant les locaux de Radio Excelsior, une station
il anime une mission de dbats, et emmen au poste de police.
Selon le secrtaire gnral de l'Association des journalists
hatiens (AJH), son arrestation tait lie au fait qu'" il avait
diffus des informations considres comme contraires aux
intrts des ex-rebelles qui contrlent le Plateau Central
depuis la mi-fvrier. Sa famille n'a pas t autorise le voir
pendant sa dtention. Il a t relch le 19 avril.

Atteintes aux droits humans par des
insurgs ayant pris la place des autorits
Dans les semaines qui ont suivi le soulvement
contre le president Aristide, Amnesty International a recueilli
de nombreux tmoignages d'atteintes aux droits humans
attributes aux insurgs et leur entourage, notamment des
homicides, des passages tabac et d'autres agressions ainsi
que des dtentions illgales.
Amnesty International s'inquite en particulier du
fait que de nombreux groups arms, composs pour
l'essentiel d'ex-rebelles, ont pris le contrle de petites villes
et agglomrations dans l'ensemble du pays et remplacent de
facto les autorits, en profitant du vide laiss par la police
dans certaines rgions du pays. Dans plusieurs endroits, ils
ont occup les postes de police et les anciennes casernes de
l'arme. l'occasion, les autorits judiciaires chargent ces
groups de l'excution des mandates d'amener qu'elles
dlivrent, car ils sont la seule force de police prsente
dans la region.
A Savanette, prs de Mirebalais, region du Plateau
Central, Fritz Duperval, sa femme et leur enfant ont t
brutaliss par un ancien soldat qui s'tait prsent leur


International
domicile la recherche, disait-il, d'une arme.
Duperval a ensuite t emmen et dtenu pour
une court priode. Le ler avril, Mapou 3,
localit de Savanette, un group arm li
l'ancien militaire qui contrle la region aurait
abattu Plaisius Joseph et bless trois autres
personnel. Les membres du group arms taient
venus excuter un mandate d'amener dlivr par
le juge de paix dans le cadre d'un litige foncier.
Quelques jours plus tard, Gabriel Guerrier,
directeur d'une cole secondaire locale, tait mis
en dtention pour une court priode et brutalis
par les mmes hommes.
Le 15 avril, sur l'le de La Gonve,
Jols Sylvain, directeur d'une cole secondaire,
aurait t arrt en compagnie de trois.de ses
collgues, Jean Rmy Clestin, Kenil Loissant
et Delamarre Pierre, ancien maire de La Gonve.
Ils participaient, avec d'autres
personnel, une runion organise dans une
*glise pour discuter de la rouverture de l'cole,
ferme depuis le dpart d'Aristide, quand
30 hommes lourdement arms ont fait irruption
dans l'glise et les ont attachs et battus ". Les
homes arms appartenaient, semble-t-il, une
bande proche d'anciens membres du FRAPH et
auraient menac de les tuer avant de les emmener
au poste de police, inoccup depuis le dpart des
agents de la force publique. Leur capture et les
mauvais traitements qu'ils ont subis seraient
imputables leurs liens avec'Fanmi Lavalas. Ils
ont tous t relchs dans la soire, la suite de
l'intervention de la population locale, mais se
cachent car ils craignent pour leur vie. Il semble
que la bande soit toujours leur recherche.
Dans le dpartement du Nord-Est, un
group arm baptis Arme Kosovo et plus
ou moins li aux Forces armes du Nord de Guy
Philippe, se comporte"defacto comme s'il tait
l'autorit lgitime. Amnesty International a
recueilli plusieurs tmoignages faisant tat
d'atteintes aux droits humans imputables ce
group depuis fin fvrier 2004. Il s'agit
notamment du passage tabac d'Anescar
Fonseca, prtre catholique, et du pillage de sa
maison Grand Bassin ainsi que de la dtention
illgale de Sinais Ambroise, l'un des maires
(Rapport Amnesty / 15)



Pour clbrer 200 ans

de FiertP, d'4istoipe et

de liberty,

Western tnion prsente une srie de 11
tableaux honorant les hros qui ont contribu
faire de l'Indpendance d'Haiti une ralit, tout
en personnifiant l'ide L'union fait la force.


Page 14


Boisrond Tonnerre
Soldat, crivain, officer
Boisrond Tonnerre naquit Torbeck en
1776 dans une famille d'esclaves affran-
chis. Son pre lui donna le nom de
Tonnerre, parce que leur maison familiale
fut miraculeusement sauve de la foudre
qui fit trembler le berceau de son
nouveau-n. Boisrond fit ses tudes en
France o il fut un tudiant brilliant. Il
devint officer, secrtaire, principal
conseiller de Dessaiines et l'loquent
crivain de tous les actes officials de
. l'indpendance d'Haiti. Il fut aussi habile
avec son fusil de soldat qu'avec sa plume
de secrtaire imperial.


Western Union. Vous
rapprocher par tous
les moyens."


1 X LL V JLL 19 J .4 JL -IL J & X- L IL AL


0 2M YfflS Union MoUiu& AM R*hb ReaonW


---------- j


UNION]
F lir LA
1 '0 A
0
AlrL
FO R C E.


y~ui~n~u 1
TRADE SHOW
4rw CARIBBEAN








Mercredi 30 Juin 2004
1at; on Mafrrhp Vnl XVIII No. 77


I DROITS HUMANS I


Page 15


RAPPORT D'AMNESTY INTERNATIONAL

RAPPORT D'AMNESTY INTERNATIONAL


(RapportAmnesty ... suite de la page 14)
adjoints de Trou-du-Nord. Des tmoignages similaires nous
sont parvenus de Fort-Libert.
D'autres tmoignages en provenance des Cayes
indiquent qu'un group arm, qui se prsente sous le nom de
" Front de resistance du Sud et qui contrle la region depuis
dbut mars, s'est aussi rendu responsible d'agressions, de
passages tabac, d'arrestations illgales et d'homicides.
Au course de son sjour en Hati, la dlgation
d'Amnesty International a reu des tmoignages indiquant
que certain anciens chefs de section et leurs adjoints sont de
retour, ont repris le contrle de quelques rgions et se livrent
des violations des droits humans, en particulier contre ceux
qui se sont opposs eux dans le pass. D'anciens grands
propritaires fonciers, appels grandons en Haiti, seraient
aussi de retour et entendent reprendre par la force les terres
qui taient les leurs et qui ont fait l'objet d'une rforme agraire
sous la prsidence de Ren Prval (1996-2001).
Jean O'Daniel Bastiany, de Lermitte, localit de
Saint-Michel de l'Attalaye, dpartement de l'Artibonite, est
un militant paysan et un dfenseur chevronn des droits
humans. Il a plusieurs fois t arrt et pass tabac entire
1983 et 1988. Aprs le coup d'tat de 1991, il a quitt la
region pour s'installer Port-au-Prince o il a travaill pour
le Centre cumnique des droits humans, puis pour I'ONG
franaise Mdecins du monde (MDM). Il tait aussi membre
de M'ap viv (Je viyrai), une organisation regroupant des
victims du coup d'Etat. En 2003, il est rentr Lermitte. Il a
dclar aux reprsentants d'Amnesty International que, le
28 fvrier 2004, un group d'hommes arms lis l'ancien
chef de section taient venus l'arrter son domicile. Mais
ce jour-l, il tait Port-au-Prince ; il n'est pas retourn chez
lui depuis.
Il semble que les chefs de section prparent leur
retour dans d'autres localits de Saint-Michel de l'Attalaye.






BOeiBYEpress Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway llvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 llth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
193-25 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


Dans la commune de Paul, le 28 avril, la tentative de remplacer
le conseil communal lu par l'ancien chef de section s'est
solde par la mort d'au moins deux personnel et le passage
tabac de plusieurs autres. Les exactions se sont poursuivies
pendant tout le week-end et des dizaines de maisons auraient
t incendies par une bande arme. Selon certaines
allegations, les anciens propritaires fonciers de la region ne
seraient pas trangers ces violence.
Dans d'autres rgions, c'est une curieuse alliance -
celles de partisans arms de-Fanmi Lavalas et d'anciens
propritaires fonciers qui semble avoir pris le pouvoir. Dans
la localit de Bas-Moustique, dpartement du Nord-Est, le
movement paysan Tt Kole a dnonc la presence sur place
des anciens grandons impliqus dans le massacre de plus de
100 paysans membres de ce movement, dans la localit
voisine de Jean-Rabel, en juillet 1987[46]. Selon Tt Kole,
depuis le dbut 2004, les grandons, associs aux bandes
favorables Aristide, ont particip l'incendie de six maisons
et potagers ainsi qu' la dtention et au mauvais traitement
de membres de l'organisation. Dans les semaines qui ont suivi
le dpart d'Aristide, ces hommes contrlaient la region et y
commettaient des exactions. Selon les informations reues
par Amnesty International, dans la region de Savann Mak, un
group de'" chimres plac sous les ordres d'un ancien
grandon et arm notamment de grenades, de gaz asphyxiant
et d'essence a dtruit des potagers appartenant des membres
de Tt Kole just avant la rcolte. A la suite de ces violence,
plusieurs membres de l'organisation ont dcid de se cacher.
Tt Kole a aussi dnonc l'arrestation, le 5 mars, de trois de


NOTICE OF ACTION FOR
DISSOLUTION OF MARRIAGE
IN THE CIRCUIT COURT OF THE
SEVENTEENTH JUDICIAL CIR-
CUIT, IN AND FOR BROWARD
COUNTY, FLORIDA
Case No. 04001964 FMCE 41
ESTIVENE ARONS ESTIVENE,
Petitioner
and
MARIE ANGE ESTIVENE
last known address
UNKNOWN
YOU ARE NOTIFIED that an ac-
tion has been filed against you and
that you are required to serve a
copy of your written defenses. If
any, to it on ESTIVENE ARONS,
whose address is 7131 W FAIR-
WAY BLVD MIRAMAR, FL 33023
On or before3-19-04, and file the
Original with the clerk of this Court at
201 S.E. 6th Street, Ft. Lauderdale,
FL 33301. before service on Peti-
tioner or immediately thereafter. If
you fail to do so, a default may be
entered against you for the relief de-
manded in the petition.
Copies of all court documents in
this case, including orders, are


ses membres, don't Egzatis Maselis. Ils ont t apprhends
par des hommes arms se prsentant comme des chimres "
et ont t incarcrs la prison de Savann Mak. Selon certain
tmoins, Medilya a t pass tabac. Ils ont tous t librs
par la suite.

Allegations de violations des droits
humans par la police
Le samedi 20 mars, Jean Wesly tienne, g de dix-
sept ans, Emmanuel Dronville, vingt ans, Monel Pierre,
vingt-trois ans, Pierre Dorcant, vingt-trois ans et Abel
Cherenfant, vingt-quatre ans ont t arrts Port-au-Prince
dans le quarter de La Saline par un group de policies en
civil qui travaillent, semble-t-il, au restaurant de la police, et
sont surnomms les cinq pour l'enfer ". Cinq attachs "
ont galement particip l'arrestation, don't les raisons restent
inconnues. D'aprs leurs families et des habitants du quarter,
ces jeunes taient la tte d'organisations populaires locales
proches du president Aristide. Mais, selon d'autres sources,
notamment des organizations de defense des droits humans,
ils taient membres d'un group de'" chimres ""ayant
particip des exactions aux cts des policies qui
dsiraient apparemment les empcher de parler. Selon une
troisime version, ils faisaient parties d'une bande de criminals.
Plus tard dans la soire, certain de leurs proches ont appris
qu'ils taient dtenus la'" Caftria ", mais des policies
ont ni ces informations. Le lendemain, leurs corps cribls de
balls ont t retrouvs dans plusieurs quarters de la ville.
(voir Rapport Amnesty / 16)


available at the Clerk of the Circuit
Courts office. You may review
these documents upon request.
You must keep the Clerk of the
Circuit Court's office notified of your
current address. (You may file
Notice of Current Address, Florida
Supreme Court Approved Family
Law Form 1215) Future papers in
this lawsuit will be mailed to the ad-
dress on record at the clerk's office.
WARNING: Rule 12.285 Florida
Family Law Rules of Procedure,
Requires certain automatic disclo-
sure of documents and information.
Failure to comply can result in sanc-
tions, including dismissal or striking
of pleadings.

Dated: FEB-3 2004.
HOWARD C.FORMAN
CLERK OF THE CIRCUIT
COURT
A TRUE COPY
Circuit Court Seal
By: DEBORAH A.LEWIS
Deputy Clerk


2/6-13-20-27


04-5-13/430811B


87-7 NuE F


Tl: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* Money Order


* CD's compass Racine, Evanglique,
Zouk, Franais, Amricain)
* Video's (Hatiens, Amricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


___________ii_____II-- -


ACTION FOR DISSOLUTION OF MARRIAGE


gC -nrifa- ,N ea ri ti E









I HAITI-RAPPORT I


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


Rsum des pro*
(RapportAmnesty ... suite de la page 15)
D'aprs certaines informations, leurs mains taient attaches
dans le dos et ils portaient des traces de torture. Trois d'entre
eux ont t laisss dans un endroit appel la piste
d'aviation ", prs de l'aroport, o, selon certaines sources,
environ 200 autres corps ont t abandonns entire le milieu
et la fin du mois de mars 2004.
Les cinq policies ont t arrts dans le cadre de
l'enqute sur ces meurtres. Mais les families des victims ont
dclar avoir t menacs par les attachs ", pour avoir
activement particip aux poursuites engags contre les
responsables de ces crimes. Elles ont galement expliquque,
lorsqu'elles ont signal ces homicides et sont venues
tmoigner auprs de l'Inspection gnrale de la police, les
fonctionnaires ont t dsobligeants et se sont montrs
rticents enregistrer leur deposition. Le frre de l'une des
victims a affirm Amnesty International qu'il avait reu
des menaces aprs avoir dnonc ces meurtres la radio, et il
a dclar qu' une occasion, il avait d attendre avant de
pouvoir quitter les locaux d'une station parce que des
"attachs ""l'avaient ntendu tmoigner et l'attendaient
l'extrieur.
Amnesty International est galement alarme par des
tmoignages selon lesquels la police aurait tir sur des
manifestants pacifiques proches d'Aristide alors qu'ils
s'approchaient du Palais national de Port-au-Prince le 18 mai,
pendant les clbrations du Jour du drapeau, tuant au moins
une personnel et en blessant plusieurs autres. Des milliers de
manifestants taient parties du quarter de Bel Air et
s'approchaient du Palais national lorsque des membres de la
Compagnie d'intervention et de maintien de l'ordre (CIMO),
soutenus par des soldats de la FIMH, ont utilis des gaz
lacrymognes, puis ont ouvert le feu pour disperser le
rassemblement. Simpson Saintus, un jeune home de vingt-
trois ans, a t mortellement touch la tte et trois autres
manifestants ont t blesss. Un journalist amricain qui
prenait des photographies ce moment-la dclar avoir t
pris pour cible par les mmes policies, mais il a pu s'enfuir
indemne. Selon certaines informations non confirmes, il est
possible que les autorits aient ouvert le feu et tu au moins
quatre autres personnel pendant la manifestation; les corps
des victims auraient t mis dans des sacs noirs avant d'tre
emports par la police. Les soldats de la FIMH se seraient
comports de manire menaante. Des photographies
montrent un soldat en train de viser des manifestants
visiblement sans arme. La police a tout d'abord dclar que
les organisateurs de la manifestation ne l'avaient pas avertie
temps et que le rassemblement tait donc illegal. Elle se
serait ensuite excuse en invoquant des problmes de
communication interne pour expliquer que sa hirarchie
ignorait que les informations ncessaires lui avaient bien t
communiques.
Les vnements ont vraisemblablement t
dclenchs par l'intervention d'un group d'anciens soldats
du Plateau Central qui tentait de perturber la manifestation et
ont, selon certain tmoignages, tir plusieurs salves de fusil.
Huit membres de ce group ont t arrts par le FIMH et
remis la police. Parmi eux se trouvait l'ex-sergent Joseph
Jean-Baptiste, porte-parole des insurgs de Hinche. Les huit
hommes ont t relchs le jour suivant, mais ont refus de
quitter le commissariat de police de Port-au-Prince sans leurs
armes Dbut juin, ils taient toujours dtenus au commissariat
de police.

Violations des droits humans attributes
la FIMH
La Force intrimaire multinational en Hati (FIMH)
qui est intervene sur l'le de dbut mars fin mai tait
principalement constitute de troupes amricaines. Amnesty
International a reu des informations indiquant que ces forces
se sont rendues coupables de violations des droits humans,
notamment des arrestations et des fouilles illgales
accompagnes d'actes d'intimidation. Au moins six Hatiens
ont t tus par des soldats amricains dans des circonstances
troubles, ce qui suscite l'inquitude quant aux rgles
d'intervention et au mandate de l'arme amricaine. Il apparat
que ces morts n'ont pas fait l'objet d'une enqute adequate.
Dans une lettre adresse au secrtaire d'tat amricain Colin
Powell le 7 mai, Amnesty International a tent d'obtenir des
prcisions sur ces affaires ainsi que sur le statut juridique des
prisonniers qui auraient t dtenus sous responsabilit
amricaine au Pnitencier national. l'heure o nous crivons
ces lignes, aucune rponse n'a encore t reue.
Amnesty International a appris qu'entre le 7 et le
12 mars, les forces amricaines avaient tu au moins six
personnel :

Conclusions et recommendations
Les violations des droits humans contre la
population hatienne continent, malgr la presence de troupes
internationales. Pourtant, Hati a aujourd'hui une occasion
unique de sortir du cycle de violence et d'impunit qui svit
dans le pays depuis tant d'annes. La nouvelle mission des
Nations unies, la MINUSTAH, a t mandate pour soutenir
le gouvernement de transition et les institutions hatiennes de
defense des droits humans dans leurs efforts pour la promotion
et le respect des droits fondamentaux. Il s'agit de faire en
sorte que les coupables de violations aient rpondre de leurs
actes et que les victims obtiennent rparation. La
communaut international doit tre prte fournir du
personnel, des formations, une expertise et des fonds.
Cependant, cette aide doit avoir pour contrepartie un
engagement gal de la part des autorits hatiennes qui doivent
faire la preuve, devant l'ensemble des citoyens, que tous ont
droit une justice quitable et que personnel n'est au-dessus
des lois. Si ce n'est pas le cas, la violence et l'instabilit qui
ont marqu la plus grande parties de l'histoire d'Hati se
poursuivront sans que l'on puisse esprer de solution.

Recommendations au gouvernement
d'Hati
1.- Avant tout, prendre des measures rtablissant
l'autorit de l'Etat sur tout le territoire et dsarmer et dissoudre


occupations d'Amnesty


les groups arms. Il faut galement tablir une stratgie
global de dsarmement et la mener en cooperation avec la
MINUSTAH. Cette stratgie doit comporter des measures
visant restaurer l'tat de droit et garantir que les
responsables d'actes criminals seront traduits en justice et que
les besoins des enfants ayant pris part aux violence armes
seront pris en compete.
2.- Mener des enqutes approfondies et impartiales
sur toutes les allegations de violations des droits humans,
prsentes ou passes, et faire clairement savoir que les
responsables de ces violations devront, quelles que soient leur
position social ou leurs opinions politiques, rpondre de leurs
actes devant la justice, dans le respect des normes
internationales d'quit des procs.
3.- Arrter et renvoyer en prison les dtenus qui
purgeaient une peine pour des violations des droits de l'homme
ou pour d'autres crimes et qui se sont chapps ou ont t
librs, quelle que soit leur position par rapport au
gouvernement actuel.
4.- Dire clairement qu'aucune amnistie ne sera
accorde pour les atteintes aux droits humans et que toute
personnel don't la participation de tels agissements est tablie
ne pourra pas exercer de mandate public.
5.- Travailler de concert avec les experts
internationaux pour mettre en place un processus de selection
approfondi, efficace et just pour le recrutement de nouveaux
fonctionnaires de police et pour l'valuation des policies
actuellement en place. Cette nouvelle procedure devrait
permettre d'empcher que des personnel s'tant rendues
coupables d'exactions, y compris au sein d'anciens groups
militaires ou arms, ne rejoignent la nouvelle police hatienne.
6.- Donner des directives claires et publiques la
nouvelle police hatienne concernant les devoirs et les
responsabilits de ses membres en matire de protection des
droits humans et faire en sorte qu'une formation continue
aux droits fondamentaux soit mise en place dans cette
institution.
7.- Collaborer troitement avec la MINUSTAH et la
socit civil afin d'tablir un plan national d'action pour
renforcer la police et les institutions juridiques et
pnitentiaires, afin de garantir l'tat de droit et mettre fin aux
atteintes aux liberts fondamentales, notamment les violence,
sexuelles ou autres, contre les femmes et les enfants. Il faut
mettre en place un programme efficace de protection des
tmoins, et amliorer la collect, la conservation et la
protection des preuves, y compris celles se rapportant aux
violations passes.
8.- Aprs avoir consult la MINUSTAH et les
institutions rgionales, le gouvernement doit dvelopper une
stratgie long terme destine lutter contre l'impunit pour
les exactions commises par le pass. Il est urgent de trouver
un lieu pouvant convenir la tenue d'un procs public et
quitable au regard des normes internationales afin de juger
Louis Jodel Chamblain et d'autres personnel qui se seraient
rendues coupables de violations des droits humans.
9.- Mettre en place un plan de dveloppement
durable, en collaboration avec la MINUSTAH, d'autres
agencies des Nations unies et d'autres bailleurs de fonds, afin
que l'ensemble de la population ait accs des droits
fondamentaux tels que les soins, la nourriture, l'eau potable
et l'ducation. Ce plan doit galement permettre de rduire la
pauvret et les ingalits don't souffre le pays.

Recommendations la Mission des
Nations unies pour la stabilisation en Hati
(MINUSTAH)
1.- En priority, dvelopper un programme de
dsarmement national efficace en cooperation avec la Police
national d'Hati et les organizations rgionales et nationals
spcialises dans ce domaine. Ce programme doit border de
manire spcifique le problme des enfants ayant pris part
aux violence armes.
2.- Cooprer avec les autorits hatiennes afin de
remettre sur pied un systme judiciaire, policies et pnitentiaire
indpendant, ouvrant dans le respect des droits humans.
3.- Donner une place central la promotion et la
protection des droits humans (civils, culturels, conomiques,
sociaux et politiques) ainsi qu' la lutte pour mettre fin
l'impunit dans le pays. Les responsables d'atteintes aux droits
humans doivent rpondre individuellement de leurs actes et
les victims doivent bnficier de rparations adquates. Il
convient aussi de travailler de concert avec la police et les
institutions hatiennes, avec les acteurs locaux, y compris les
ONG, afin d'laborer une stratgie global et long terme
ainsi qu'un plan national d'action visant protger les droits
humans et mettre fin l'impunit en Hati. Enfin, il est
souhaitable que la mission dispose de tous les moyens
matriels et humans ncessaires au suivi et la promotion
des droits humans lis au genre.
4.- Faire en sorte que la stratgie mise en place pour
mettre fit l'impunit comprenne des measures garantissant
que, dans tout le pays, les atteintes aux droits humans et au
droit international humanitaire donnent vraiment lieu une
enqute. Cette stratgie doit aussi permettre d'arrter et de
juger selon les normes internationales d'quit des procs les
coupables d'exactions rcentes ou passes, y compris lorsqu'il
s'agit de violence sexuelles caractre politique diriges
contre des femmes. Ces measures doivent galement empcher
que les accords politiques venir ne contiennent des clauses
amnistiant les crimes de droit international, notamment les
violations graves des droits humans. Les prochains rapports
de la MINUSTAH devront inclure une valuation rgulire
des progrs accomplish et des obstacles rencontrs dans la lutte
pour mettre fin l'impunit et tablir les responsabilits
individuelles dans le cadre d'atteintes aux droits
fondamentaux.
5.- Crer, au sein de la MINUSTAH, un service
juridique qui travaillera main dans la main avec le systme
judiciaire hatien afin de faciliter la mise en euvre de l'tat
de droit et la fin de l'impunit. Ce service devrait comprendre
des spcialistes de la collect et du stockage de documents,
tmoignages et preuves judiciaires, ainsi que des experts de
l'instruction d'affaires relatives aux droits humans, de
l'tablissement de mcanismes de responsabilit, du


International


Page 16


I


rtablissement de l'tat de droit et du respect des droits
humans, notamment ceux des femmes et des enfants.
6.- En ce qui concern les programmes de mise en
ouvre d'institutions, collaborer troitement avec le
gouvernement hatien, mais galement avec l'ensemble des
acteurs de la socit civil, y compris les organizations
populaires locales. Il est essential, pour que ces programmes
soient durables, qu'ils soient contrls par les Hatiens. Afin
de faciliter la cooperation, la MINUSTAH doit, autant que
possible, employer des personnel parlant crole. La mission
doit galement solliciter la participation et les conseils de
l'Organisation des Etats amricains, des agencies des Nations
unies concernes et des donateurs bilatraux.
7.- Prendre des measures spcifiques pour protger
les femmes et les enfants de toutes les formes de violence
don't ils sont victims, en particulier le viol et autres abus
sexuels ; mettre en ouvre, pour les employs de la mission et
leurs collgues hatiens, des programmes de formation sur la
protection, les droits et les besoins particuliers des femmes et
des enfants.
8.- Recruter des fonctionnaires de police
internationaux mme de participer la restructuration et
l'entranement de la police hatienne. Il convient de fournir
une aide technique et financire immediate pour
l'tablissement et le fonctionnement de procedures de
selection dtailles, efficaces et justes pour le recrutement de
nouveaux policies et pour l'valuation des fonctionnaires dj
en place.
9.- En ce qui concern les programmes en matire
de droits humans, fixer des objectifs et des rsultats atteindre
grce l'adoption de systmes de rfrence permettant de
mesurer et d'valuer les progrs de la mission des Nations
unies et des autorits hatiennes. Le soutien de la mission au
rtablissement des institutions judiciaires dans leur rle crucial
doit tre li au respect des rgles par les autorits hatiennes
et leurs progrs en matire de droits fondamentaux, afin de
garantir l'indpendance et l'impartialit de ces institutions.
10.- Cooprer avec les autorits d'Hati, les acteurs
de tous les secteurs de la socit civil hatienne, ainsi qu'avec
l'Organisation des tats amricains, les agencies des Nations
unies concernes et les institutions financires internationales,
afin de dvelopper une stratgie de reduction de la pauvret
qui tienne compete des questions lies au genre. Le respect de
l'tat de droit et des droits humans doit galement tre parties
intgrante de cette stratgie. La MINUSTAH doit recruter du
personnel spcialis dans le dveloppement et la mise en
uvre des droits sociaux et conomiques.
11.- S'assurer que les troupes de maintien de la paix
se comportent de manire irrprochable au regard des droits
humans internationaux et des normes du droit international
humanitaire. Il convient aussi de distribuer des codes de
conduite tous les employs civils et militaires de la mission ;
les codes seront comments par des conseillers en matire de
droits fondamentaux, de genre, de protection des enfants et
par les officers de commandement.
Les troupes doivent respecter les dispositions de la circulaire
du secrtaire gnral du 6 aot 1999 sur le Respect du droit
international humanitaire par les forces des Nations Unies et
de sa circulaire du 9 octobre 2003 sur les Dispositions
spciales visant prvenir l'exploitation et la violence
sexuelles. La mission doit galement intgrer dans son code
de conduite les Six principles clefs du Comit permanent inter-
organisations sur les situations d'urgence, en accord avec les
resolutions 1460 (2003) sur les enfants et les conflicts arms
et 1325 (2000) sur les femmes, la paix et la scurit. Elle doit
faire en sorte de disposer d'un mcanisme facilement
accessible permettant de dposer des plaintes, ainsi que de
procedures d'enqute rapides et efficaces pour tous les cas de
violations des droits humans par les troupes de maintien de
la paix.

Recommendations au commandement
amricain de la force multinational
intrimaire
1.- Veiller ce qu'une enqute approfondie et
impartiale soit mene dans des dlais raisonnables pour toutes
les morts rsultant de l'utilisation d'une force meurtrire par
les soldats amricains. Comme l'exigent les normes
internationales, ces enqutes doivent dterminer, au minimum,
l'heure, les circonstances ainsi que la cause de la mort, et
tablir l'identit de la ou des personnel l'origine de celle-
ci. Les families des victims doivent tre tenues informes
des progrs et des rsultats de l'enqute. S'il est tabli que les
victims ont t tues illgalement, les responsables devront
tre traduits en justice et des measures visant empcher que
de tels incidents se reproduisent doivent tre prises. La famille
de toute victim tue illgalement doit recevoir une
compensation just et adequate.
2.- Veiller ce qu'une enqute approfondie et
impartiale soit mene dans des dlais raisonnables pour tous
les cas de civils soumis des violence ou des actes
d'intimidation alors qu'ils taient fouills ou dtenus par la
FIMH ; lorsqu'elles ont subi un prejudice trs important, les
victims doivent recevoir une compensation.
3.- Confirmer les noms de tous les prisonniers qui
taient dtenus sous l'autorit des forces amricaines ou
d'autres forces internationales ; donner les raisons prcises
de leur dtention, leur statut juridique ainsi que le dtail des
measures qui ont t prises afin qu'ils aient pleinement accs
des garanties juridiques.

Recommendations la communaut
international
1.- S'engager soutenir Hati de faon durable, ainsi
que l'a demand le secrtaire gnral des Nations unies. Le
rtablissement de l'tat de droit et des institutions prendra de
nombreuses annes. L'radication de la pauvret dans un pays
o la mortality infantile est la plus leve de la region
demandera galement un engagement durable. La conference
des donateurs qui se tiendra Montral la fin juin doit
attribuer les resources politiques et financires ncessaires
la ralisation de ces objectifs.
(Rapport Amnesty / 17)








Mercredi 30 Juin 2004
-.-tM: en k4nrhell Va]1XVIII NnT 92


I DEBATE I


n[ii.11 etnl llarc VUI. Avlll .o. z .. .

CONFERENCE NATIONAL ET CONTRACT SOCIAL


Pour une sortie de crise en bon ordre


Par: Gabriel NICOLAS Ph. D.
Dr Camille SYLAIRE
Mai 2004Du ptissier et du boulanger
La cruise hatienne peut-elle tre comprise comme
une simple affaire de chambardement au sommet de
l'appareil d'Etat; o s'agit-il de prfrence d'une crise de
socit qui atteindrait un paroxysme dans les rcents
bouleversements socio-politiques?
En dpit de nos dernires conqutes
dmocratiques, il appert que des impondrables politiques,
de tous ordres, risquent une fois de plus-et de trop-
d'entraner le pays dans une conjoncture difficilement
contrlable.
Ceci dit, le document de consensus de transition
politique qui permet une parties de la classes politique de
se porter garante du caractre lgitime du gouvernement
provisoire, sonne-t-il le glas de la cruise? Ou mieux encore:
pour qui sonne le glas? S'agit-il d'une tentative de grer la
cruise dans le sens dict par l'international, ou bien d'avancer
de manire consensuelle vers une sortie de crise en bon
ordre?
Des indices irrfutables tmoignent dj,
suffisance, d'une guerre larve entire acteurs socio-


Rapport Amnesty ...
(suite de la page 16)
2.- Fournir la MINUSTAH des troupes de maintien
de la paix bien entranes et informes des recommendations
de la resolution 1325 (2000) du Conseil de scurit sur les
femmes, la paix et la scurit. Assurer le soutien logistique
ncessaire au dploiement rapide de la mission dans tout le
pays. Un effort particulier doit tre demand aux pays
francophones pour qu'ils fournissent du personnel.
3.- Faire en sorte que le mandate de la MINUSTAH
soit rgulirement renouvel, comme le souhaite le secrtaire
gnral des Nations unies, afin d'apporter la continuity
ncessaire la stabilisation du pays et aux efforts consentis
par la communaut international pour garantir un avenir
meilleur aux Hatiens. Il est important de briser le cycle de la
multiplication des missions internationales de court dure
(10 en dix ans) afin de permettre Haiti d'laborer une
solution permanent aux crises qui accablent le pays de
manire chronique, qu'elles soient politiques, financires ou
qu'elles touchent aux droits humans.


politiques lis divers cnacles. Cette mise en branle pour
occuper certain versants rputs juteux de l'appareil
d'Etat, ponctue la course au positionnement en vue des
prochaines lections.
En tout cas, l'effort tout azimut visant attnuer
le flou qui semble marquer la gense de ce gouvernement,
quant sa lgitimit et son mandate, a permis aux
observateurs avertis, de dceler la silhouette embusque
du ptissier.
En effet la logique du ptissier rgit les actions
des groups et des clans qui exigent ou obtiennent la partage
d'un certain GATEAU, au moment o le gros people
rclame plutt l'oeuvre (l'ouvrage) du boulanger, qui lui
assurera son pain quotidien. Que l'on se le tienne pour dit
et pour acquis: un ptissier n'est pas un boulanger.
Alors que le ptissier de certain snacles socio-
politiques ne peut que proposer une gestion de la crise
politique l'aide d'un arsenal-placbo, le boulanger plus
respectueux des aspirations profondes de la population
relative au pain quotidien sait, qu'au-del de la conjoncture,
il imported d'organiser une sortie de crise consensuelle d'un
ancien mode de fonctionnement oligarchique dsuet, une
dynamique modernisatrice, dmocratique et participative.
D'o la ncessit d'organiser un grand dbat national,. en
tant que voie porteuse d'espoir et de renouveau. En some,
tout patriote soucieux de l'intgration relle des diverse
composantes des la nation, souhaite le dvoilement sans
ruse des contradictions historico-sociales, gnratrices de
cruise au sein de notre socit.
Qui a peur de la tenue d'une vraie conference
National?
Une conference national peut constituer une
rponse collective efficace, une situation social
dangereuse. Lorsque les mcanismes d'un ancien mode de
fonctionnement ne peuvent plus accommoder l'mergent,
le nouveau, les acteurs sociaux traditionnels font le plus
souvent trop parties du problme, pour en trouver la solution.
C'est toute la dialectique des vielles outres et du
vin nouveau, o certain acteurs socio-politiques s'enttent
promouvoir des solutions qui questionnent les vices de
forme plutt que les fondements d'un systme social
vtuste. Il imported aujourd'hui pour ces acteurs sociaux
d'viter tout prix d'inscrire la tenue d'une vraie
conference national au menu de la transition, afin d'viter
d'clairer l'arne politique des feux roulant de
revendications et surtout de propositions programmatiques
qui contrediraient leur propre perspective, leur propre
agenda de gestion de cruise.


Il leur est tellement plus ais de jouer au
rformiste-modernisateur en mettant l'indexe quelques
novices prsums de la corruption, au lieu d'exiger qu'une
commission d'enqute srieuse viennent rvler au grand
public le mcanisme des rseaux occultes qui insufflent
vie notre mode de prdation sculaire.
De plus, l'internationalisation acclre de la cruise
politique hatienne et la mise en coupe rgle de divers
intervenants locaux par les traditionnels donneurs d'ordres,
interdisent l'enclenchement de toute dynamique relle et
concentre de partage et d'change qui risquerait de susciter
un veil de la conscience national.
"Puisqu'il n'est pas indiqu de tout remettre en
cause, on se content alors de grer la cruise dans le sens
des poils de certain groups d'intrt".
Le temps d'un hiatus mthodologique
Le consensus de transition politique (Point 1
alinas n) prvoit de "crer les conditions propices
l'approfondissement des rflexions sur la tenue d'une
conference national et sur un nouveau contract social".
De telles arguties indiquent tout simplement que
les signataires du document ne croient pas que la tenue
d'une conference national soit un'sine qua non la
russite de cette transition politique qui, en principle, devrait
s'achever aprs l'entre en function d'un president
constitutionnel en 2006.
Tous ceux qui sont imbus de l'importance de notre
cruise de socit notent, que celle-ci a su maintenir dans ses
tenailles structurelles les sinuosits de la cruise politique et
institutionnelle Ils estiment galement hors propos, les
faux fuyants syntaxiques et les faux-semblants politiques
qui auraient inspir l'alinas sus-mentionn.
SLa question de la prsance chronologique que
certain se plaisent attribuer au contract social par rapport
la tenue d'une conference national, laisse sceptiques les
observateurs avertis. Dans cette perspective
mthodologique, la conference national, au lieu de s'riger
en creuset d'identification, d'agrgation et d'articulation
des propositions de tous les secteurs vitaux du pays vers
une sortie-de cruise consensuelle, pourrait habilement tre
transforme en space ayant pour but de la ratification d'un
(voir suite page 18)


Force Multinationale :

Bilan
(suite de la page 12)
Les ingnieurs de la MIF fabriquent des bancs,
pupitres et autres meubles aux fins de distribution
dans des coles du Bel Air, de Carrefour et Cit
Soleil. Ce project permettra de fournir des meubles
10 tablissements scolaires.

La MIE a entrepris la renovation et la rparation de
neuf coles Port-au-Prince et au Cap Hatien. Au
terme de ces projects, des rparations mineures et la
renovation de structures existantes seront effecus.
L'OEA et le Commmandement Sud ont finance ces
projects hauteur respectivement de 25.000 dollars
amricains et 80.000 dollars amricains.

Les Forces Canadiennes ont contribu la
fabrication de bancs d'cole et de pupitres au profit
de certaines coles de Carrefour.

Travaux d'infrastrructures Communautaires

Le contingent Canadien de la MIF effectue la
renovation de trois terrains de sport dans le quarter
de Carrefour Port-au-Prince. Ce project englobe
la ralisation de petits travaux de rparations,
l'installation de la cage du garden de but pour le
terrain de football et de paniers pour le terrain de
basket.

La MIF a effectu des travaux rparations sur la
national # 2, prs de Logane, afin d'amliorer la
circulation. Le project consiste en la rfection de 1.1.
Km de route en installant 50 mtres de gabion pour
stabiliser la rivire et vacuer 1.200 m3 de limon.

Le contingent des Marines de la MIF a rpar la
pile des Cayes qui pourrait servir de point de transfer
logistique.Les rparations comprenaient la
consolidation de la pile et la construction de supports
pour le pont,-afin de renforcer la parties fragile de la
pile.

La Marine Air Ground Task Force-8 a procd au
renivellement et la reconstruction du terrain de
football de Cit Soleil et remis la Ligue de Footabll
de Port-au-Prince, un lot d'quipement d'une valeur
de 3.168 dollars amricains,un don de la Fondation
Amricaine de Football et de Eurosport.

Le contingent Franais de la Force Multinationale
Intrimaire a effectu des travaux de reparation aux
coles Flix Box et Atenon, dans des orphelinats et
l'hpital Justinien au CAP Hatien. The French
contingent of the MIF conducted repairs at Felix
Box and Atenon schools, orphanages and Justinien
Hospital in Cap Haitien. Ils ont galement entrepris
des travaux de reparations L'Ecole de Droit des
Gonaives et remis quatre bus en service.


Page 17


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following bid(s), which can be obtained through
the Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1s' Street, Suite 112,
Miami, FL 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid
package through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening
date, the vendor's complete retum address and phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website (www.miamidade.gov/
dpm/) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be
opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible
for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk ofthe Board Office located'at 111 NW 1"'
Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106


Wednesday July 28, 2004


The following bid(s) will open at 2:00 PM on


4421-0/09 GUARDRAIL & ACCESSORIES (PRE-OUALIFICATION)This contract
requires Insurance. Cost $10.00
5879-4/09-OTR BRIDGE CRANE. HOISTS. INSPECT & MAINTENANCEThis contract
requires Insurance. Multiple site visitations, 1"' site will be held on Tuesday July 13,2004 at 9:OOAM, ;at
Alexander Orr Water Treatment Plants 6800 SW 87"' Avenue, 2nd site will be held on Tuesday July 13,2004 at
1:00PM, at South District WWTP 8950 SW 232nd Street, 3" Site will be held on Wednesday July 14,2004 at
9:00AM, at Hialeah/Preston WTP 800 W 3rd Avenue, 41' site will be held on Wednesday July 14,2004 at
1:00PM, at North District WWTP 2575 NE 15 1" Street, last site visitation will be held on Thursday July
15,2004 at 9:00AM, at Central District WWTP 3989 Rickenbacker Causeway, Miami, Fl. Attendance is
recommended. Cost $10.00
6542-0/09" CREMATION SERVICES Cost $10.00
7677-0/09 METER FOR WATER SERVICE PARTS ADACCESSORIESThis
contract includes Bid Preference provisions for Certified Black Business Enterprises (BBE, s), Ccrtified
Hispanic Business Enterpriscs (1HBE's), and Certified Women Business Enterprises (WBE's).
Cost $10.00
7680-4/09-OTR CARPET AND RELATED FLOORINGThis contract requires Insurance. A
sub-contractor goal of25% participation among Crtified Women Buineiss Enterprises (WBE). A pre-bid
conference will be held lo Thursday July 22,2004 at 10:00 AM, at Miami International Airport, Course "F" 2"d1
Floor Miami, FI, Attendane is mnatdtory, Cost $10.00


1







age 18 e exd enriercredi_ 3U Juin 7U04
18 Les Jeux de Be ard Hati en Marche Vol. XVIII No. 2

IISolutions de la
RIAIM P E R semaine passe:

Allez de RAMPER PAGINE, en utilisant des mots du du E T U V E S
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. E T U D E S

E LUMES

P LU MA S
PAGINE M X L C V R V G W N P OD E-C L A S P M
DATALPETNOMUO Y J Z L F VX
ZERIMARZEHCNASTEJRVS
-ot.nse IBK KRIEMCWETRAUDEAE SCHABL E
Solutions de la DQANAMORALMQKATR GBNNL
semaine passe: D Q A N A M 0 R A L M Q K A TG B N N L
emaine asseB L G X T T F Y T T X N K Q J C A I A rrangez les sept lettres ci-dessou
SAGVCAPRIATALPOTREUPN
M A L H E R B E ING Y L Z X IMM Z C X V I D Q J S R pour former un mot franais
A B UT I R A TNOFLEUONRONESNO M N A E
.... SYDHIANAXIBTTGORLAID D M
H _A S O S ILBEAGAOAZDOAYIOLSL E
A T TI EUT RTAKPRMLBIBAXHSGLWE P
SCJPVSEACTAVBDK KAJPHR D T
R TO TE M ENBUEGNBLAJASSRIMDTD
A C U T T A TLBLYGYDASGARGATIAEW
'--- NSfROCAMEDORDEPNASNG
N E T 1 o G N I M 0 D O T N A S A Y P A C Q A
SP TOGNIMODOTNASAYPACQAA I1 I
I # LA R S N MEDREVLAVQCRVCCSSHGN
B K Q S L I PU I J X I OB I E S L E R Solutions de la semaine passe
J I TL Q EOCUROHAB QACHM Z
Trouvez les 30 provinces de la Rpublique Dominicaine dans le carr ci-dessus PASTELS
Vl T!^IRTCT.'Wfll;/Wil;lTTFr /r7/T 77--rTI '--IT
r


GRILLE DE PROGRAMME

Mlodie 103.3 fm

74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
Tl: 221-8567 /221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: enmarche@haitelonline.com URL: www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon Rveil en musique

6h30- 7h00 Au Pipirit chintaint
Journal crole de la journe avec Yves Paul Landre

7h00- 9h00 iM lodie M atin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
L'Editorial de Marcus
La Chronique au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
La Chronique littraire de Dominique Batraville
Les Sports avec Jacky Marc
Les Invits du Jour

Mlodie Matin chaque samedi est anim par Fquire Raphal


10h00 -Midi


12h00- 12h15


12h15-2h00


Le Disque de l'Auiditeur
animation: Jacques Lacour.

Le MIVEdi
Un rsum des Informations Locales et Nationales

Lady Blues
Jazz, Blues, Swing, Ragtime


2h00- 3h00 C'est si bon en chlansoins"...
Emission de Chansons Franaises

3h00-5h00 Le Born Vieux Temrps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captai Bill


5h00


IL Julrrie1 c 5 14 e res


7h00-8h30 Amor y Saboir

8h30 9h00 Soir Informatiors


10h00


1Notre CGrand concert
(Lundi et Mercredi : L'heure classique)

Jazz at Ten ( Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael reoit ses invits


9h00 et au-del


Cavaliers, prenez
vos damres (Samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens


Chaque Dimanche : 10h Midi: Textes et Prtextes
avec Dominique Richez

Mlodie, c'est plus fort

en musique !


En bref...
(suite de la page 4)
l'AHP. Ces rapatris font parties d'un group d'environ une centaine d'Hatiens qui ont t
intercepts en haute mer la semaine prcdente par les autorits bahamennes, alors qu'ils
tentaient de gagner les ctes de Nassau illgalement.
Ces boat-people se sont dclars prts refaire la mme experience en dpit, ont-ils dit, des
risques encourus.

Ouverture d'une enqute sur une ventuelle implication d'anciens
dirigeants Lavalas dans des dtournements de fonds du trsor public
Les autorits intrimaires d'Hati ont annonc l'ouverture d'une enqute dans le but de savoir
si des anciens dirigeants Lavalas sont impliqus dans des dtoumements de fonds du trsor
public vers l'tranger. Le Ministre de la justice Bernard Gousse qui en a fait l:annonce le
mardi 22 juin, a indiqu avoir dj contact cet effet des autorits de plusieurs pays trangers.
Selon Gousse, des sanctions seront prises l'encontre de quiconque aura t trouv coupable
dans cette affaire Me Gousse qui s'est gard de fournir des dtails sur les contacts qu'il
dclare avoir dj tablis dans le cadre de cette enqute, s'est simplement content de parler
de pistes importantes".

Les forces amricaines inaugurent un terrain de football Cit Soleil
L'ambassadeur amricain en Hati James B. Foley, et des reprsantants du gouvernement
provisoire don't le Premier ministry Grard Latortue et le Ministre de l'Intrieur Hrard
Abraham, ont assist le mardi 22 Juin l'inauguration d'un terrain de football Cit Soleil.
Ce terrain de football a t ralis par les membres du corps expditionnaire de l'arme
amricaine. Le diplomat amricain a fait tat de nombreux travaux raliss Cit Soleil par
les Marines de concert avec l'OEA et l'organisation international Food for the Poor. Il a cit
notamment la rparation de trois coles et des travaux de nettoyage des canaux dans la
commune. Selon lui, ces ralisations participent de la contribution des Etats-Unis aux efforts
visant le bien-tre de la population hatienne. Il a fait toutefois remarquer que ces travaux ne
reprsentent rien ct de ce que les Etats-Unis envisagent de raliser dans le pays..

Le Regroupement des Etudiants et Universitaires Hatiens critique les
100 premiers jours du gouvernement Latortue
Le Regroupement des Etudiants et Universitaires Hatiens (REUH), a dclar le mercredi 23
Juin constater que la situation socio-conomique du pays restait inchange plus de 100 jours
aprs le dpart du president Jean Bertrand Aristide. L'organisation estudiantine dit toutefois
noter une certain amlioration dans la distribution du courant lectrique Port-au-Prince.
Dans une note remise l'AHP, le REUH a dplor que jusqu'ici aucun effort n'ait t consent
par les autorits intrimaires pour rendre justice aux victims de certain vnements marquant
notamment ceux de Sr-Marc, de Raboteau et du 5 dcembre 2003 la Facult des Sciences
Humaines et l'INAGHEI. Y a-t-il une volont relle du rgime en place de rsoudre certain
problmes auxquels est confronte la population, notamment la vie chre, l'impunit et
l'inscurit, s'est interrog le REUH. Le Regroupement des Etudiants et Universitaire Haitiens
a propos au gouvernement en place la formation de conseils nationaux de gouvernement qui
pourraient tre composs de citoyens honntes et crdibles issues de diffrents secteurs de la
vie national en vue d'aider le pays se mettre sur les rails du progrs.

Pour une sortie de crise en bon ordre


(suite de la page 17)
cocktail de propositions qui viteraient de
mettre en cause les fondements anti-
dmocratiques d'un ordre social qui a justifi
toutes les ingalits socio-conomiques, en
plus d'avoir camp l'exclusion social en
norme.
D'aucuns craignent, en outre, que
les francs-tireurs de la pense unique (no-
librale) n'enserrent le dit contract dans le
corset de leur vision unilinaire de l'aventure
humaine. Bref, une fois incrust dans ce
contract social, la vision que se font de notre
ralit certain snacles d'ides et d'intrts,
la conference national pourrait, a posteriori
tre en situation de grer les miettes, ou de
broder autour des dtails.
Une vraie Confrence Nationale pour un
rel Contrat Social
Au-del des susceptibilits froisses
et des intrts lss, le gommage du project de
conference national assombrit les auspices
de cette priode de transition. La conference
national est une opportunity a saisir, car elle
pourrait initier en outre, l'appropriation
progressive par les hatiens de leur propre
cheminement. Dans cette optique, un plan
national de dveloppement sur le moyen et le
long terms peut servir de rails une
revolution tranquille et modemisatrice. Un


tel plan cohrent et adapt, schmatiserait le
passage historique et viable du pays, d'un
mode sculaire de prdation un mode
acclimat de production de richesses.
Aussi, la dmocratisation de la vie
politique national est-elle indissociable du
project de rationalisation de la vie conomique
du pays. Autant dire: la dmocratie et la
prdation ne font pas bon mnage. De mme,
l'apprentissage de la dmocratie et une
vellit de domination de la vie politique par
certain tenants de l'avoir, aids
d'intermdiaires-vulgarisateurs d'ides
intresses, risquent de compromettre une
sortie de cruise effective du pays.
Aujourd'hui, le paysage politique
semble indiscernable: des"technocrates la
carte" dcouvrent, bahis, la complexity de
leur pays d'origine; des hommes d'affaires
entreprenants font de l'histoire reculon et
rvent de remplacer les politiques tandis que
des politicians affairistes font bgayer
l'histoire en rclamant leur "part maudite".
Tout cela constitute de l'engrais bni pour que
demain s'panouisse chez nous un nouveau
souffle patriotique pour une nouvelle parole
national. Oui, le grand dbat national en vue
de permettre au pays de prendre un nouveau
dpart, aura lieu, malgr "les malgrs",
nonobstant les faux-fuyants et les faux-
semblants.







Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 22


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


IPage 19


1804-2004

YAYA SOU YAYA
Mwa jen 2004 nou deja nan mwatye
ane 2004-la? Si nou fe young ti evalyasyon sou
sa nou f deja pou selebrasyon 200m anivs
endepandans peyi-a m'pa kw n'ap jwenn
twp bagay ki f k nou kontan. Nan Miyami
Kisa nou realize? Konferans pasi pala. Fetival
mizik, mounn danse epi moute kabann
kouche...Kisa nou renmt? : Teyat istorik
premye Janvye; Teyat istorik nan mwa Mas...
politisyen meriken kou Ayisyen pran woulib.
Kisa zt'reyalize pou nou? Maryaj Ayiti
Panama nan Parrot Jungle ak 2-3 grenn Ayisyen
nan mitan 300 Panameyen .... Lajan bay...Lajan
depanse... Lajan separe.... Sa k' pa jwenn
babye... Se young rale-mennen-vini ki pa p'
janm fini.
Eske mesaj aktivite ki ft yo penetre
nou? Eske nou konprann mesaj 2004-la? Eske
nou pran konsyans? Eske nou vin pibon
timounn nan lakou pltil? Eske nan bl
refleksyon sa yo nou kite young mesaj osnon
young dokiman pou nouvl jenerasyon-
an?...Eske nou klase wbl modl nou yo... kreye
lbt ewo ki pou oryente jens la...Eske nou fe
mea culpa nou?
Nan Miyami, ak sip City of Miami,
gen young gwoup Ayisyen-meriken ki dekore
Little Haiti ak bl bandwl Ble-e-wouj... 6 mwa
apre si nou pase nan 2m ave NE ak North Mi-
ami, osnon 62nd street anpil nan bandwl sa
yo rache, y'ap drive at, ap pann kon ktkabann
osnon relenng ki pann sou fisl... ak youn mesa
ttchaje an Angle menm Shakespeare ap
kesyonen...
Pa gen okenn drapo k'ap flote...18 Me
pase Tout tt demare, drapo sere anba matla
pou 2005 selebrasyon eleksyon. Pa gen okenn
aktivite anpmanans nan kominote Ayisyen-an
nan Miyami-am swadizan capital Dyaspora...
Anyen tonton! Anyen menm. Pa pip pa tabak
ki pou kenbe "momentum" 200 lane-
endepandans-lan" ... Pa gen okenn program
radyo osnon televizyon ki chita sou moman
istorik sa-a Men Liv ap pibliye kon satan...
Chak save ap bay rezon pa yo ki lakz Ayiti ap
f bkat... ki f peyi-a anbreye sou bak.
Antretan Tanbou ap woule, politisyen
entelektyl ap kave ti gwbg yo, voye pwm
monte.
An Ayiti menm-menm se yaya sou yaya
douk sou douk ... Abse sou klou. Rl kay
makorl...Politisyen nan goumen pou pouvwa,
lage nou nan youn tyouboum okipasyon,sou
fbm pwoteksyon paske nou pa ka ni ede pp
nou, ni devlope peyi-n. Si m te gen pouvwa,
Si Tousen, Desalin, Kristf, Petyon, Chalmay
Peralt te ka leve.... jounen jodi-a, yo t'ap flank
noutout ajenou epi woule nou anba makak.....E
se konsa, lanati ki deja fatige ak nou paske
nou pa konn kijan pou n' svi ak .pwoteksyon
li ofri nou lage dlo nan zye nan young dezas
lavalanch dlo ki debake plen mennuit, touye
plis pase 2,000 Ayisyen. Men kalamite nou pou
young ane nou te pare pou nou selebre
agranlijyn.
Depi lontan, n'ap made kominote-a
pou l'veyatifepi rete sou pinga-1. Nou te made
ganizayon ayisyen-an pou yo monte komite
travay pou 2004-la pa pase tankou youn lt ou
depoze san tenm laps.... N'aprann gen gwo
Mouvman k'ap ft nan mize national peyi
Etazini-an ki nan Washinnton pou 200 m
anivs peyi Dayiti; youn museum yo di gen


plis pase youm milyon vizit chak ane. Gwo
koze! Msi P. Mwen, m'ap di: nou gen youn
peyi. Se ft nou. Se 200 ane zanst nou yo te
kase chenn lesklavaj ki pa te f anpil nan peyi
sa yo kontan malgre nou te konn ede yo. 200
ane yo mete youn baboukt nan bouch nou
pou nou bb, pou nou pa ka reklame, pou nou
sispann di nou se granng nan Lamerik la.
Men mezanmi, olye pou n'ta nan
deplase mounn al Washington, pouki rezon nou
pa te ka ganize aktivite sa-a nan peyi-a pou
etranje vin vizite nou? Menmsi se youn ti
ponyen nan milyon vizit sa yo, young ti kal nan
etranje sa yo; yo ta ka vin lakay, vin w nou
nan youn ti kote byen pwbp, byen ranje, byen
dekore ak anpil sekirite. Nou gen kay... Nou
gen peyi tou... Nou gen mounn ki kapab. Pouki
se nou ki pou aie Wachintonn? Pouki se pa yo
ki vini Ayiti?
M'aprann tou se pa de milyon ki pral
depanse pou bwote materyl vin al mete nan mu-
seum Smithsonian nan, atis y'ap deplase, otel,
manje, deplasman pou atis sa yo,..,, espozizyon
mey pys atizay nou yo, mizik, liv, sinema, penti,
foto, rad.... Ayayay! ou kw se bl sa ta bl si nou
te fe dekore bisantn-a, Channmas epi fe touris yo
vin depanse lajan sa-a lakay!... Atizan t'ap souse
youn zo, atis ta va taye banda, taksi, otl, gid,
dayiva.... tout ta va souse kontan, bliye politik pou
youn titan olye se noumenm ki pou depanse lajan
vin jwenn yo. Epi, lajan oun milyon tours sa yo
pral depanse-a kote lajan-an prale? Kiys k'ap
benefisye-l?. Yo pral fe bl atik pou nou nanjounal
epi... Anyen.... Wi, se bl bagay nan nivo
entnasyonal pou yo konn Ayiti. ... Houn" eske sa
ap f iun diferans?. Eske sa:pral efase nan
imajinasyon mounn isit imaj peyi dwg, peyi chen
manje chen, peyi lame kanibal, peyi ki pi pv,,
k'ap made toutlasentjounen? M'pa kw non.
Eoumenm sa ou panse?
v Jan Mapou

REMANBRE LAKOU A :
Lt toudekachte pou Ekriven Ayisyen yo

Ak : Michel-Ange Hyppolite

Nan chche remontan pou mwen kontinye bay
lespri lespri mwen f s, mwen te deside li Piti Piti
Plen Kay (1987) ak Serge Madhre L mwen te
fin li pwezi Serge Madhre la ,Istwa Dayiti, se
reyasksyon nou pral li la a mwen te
genyen.
Depi gen ekriven. Depi gen mounn ki kab
kanpe reflechi pou ankouraje ajisman nan bon sans,
tankou Serge Madhre fe li nan tks nou pral li a,
peyi nou an paka mouri. Depi youn peyi gen mounn
ki kab f refleksyon yo vanse jouk yo rive tounen
reyalite, peyi yo paka mouri.
Soti sou tan lakoloni, rantre nan 1804,
tonbe anba premye lokipasyon peyi a, te toujou
gen mounn ki te konn kanpe dyanm pou ankouraje
ajisman nan sans amelyorasyon kondisyon lavi
pitit Ayiti yo. Nou travse anpil gwo dlo. Nou
genyen plizy l t ankbpou nou janbe, alb s nou
paka kanpe, paske lavi se youn batay. Depi nou soti
tou cho nan van manman nou, nou nan goumen
epi nou kontinye goumen jouk nou ap gade de tt
zb ty nou. Konsa, si nou vie gen youn peyi, kote
pysmounn pa pe mache tt bese, se pou nou
kontinye batay ,paske youn pp ki sispann batay,
se youn pp zonbi. Noumenm ekriven ayisyen,nou
pa zonbi. Nou dwe kontinye manche plim nou,
menm jan ak Jean PRICE MARS epi plizy l t
ankb, pou nou reveye sila yo ki ap kankannen nan
kan zonbi a. Menmjan Klodonis, nan woman ki rele
Dezafi a,ak Franketienne, te kanpe pou li te kraze
kannks zb f, oungan malonnt ki ta pe fe li pase
tray la, nou di f k pawb 1 la mache,paske Jeneral
soly ap soufji nan pasay. Si nou kite yo koupe tt
soly, ki kote nou pral kalinda pou poul la bat? Ki
kote nou pral enstale Anthenor Firmin,Jacques


LAYE LAYE-W
Lt Areyito pou Ginette Etienne

Yo mt di sa yo vle pnga vire gade.
Youn fanm total tankou-w pa nan "demanmande"
Depi gen bl mizik, depi tanbou gwonde
Pnga rete chita, bayila san made.

Yo mt fe sa yo vle, yo mt f jalouzi.
Mach, danse danse-w, kontinye pran plezi.
Kit se nan bl chato, kit se nan vye mazi
Pnga kite psonn fe lespri-w toupizi.

Kan se twal w-ape koud, pou Sosyete Koukouy
Foure sizo file nan koupon san fe wouy!
Menmsi nan travay la ou pajwenn okenn d
Malgre kantite-a, koupe koupe-w pird.

Si gen mounn anboulvs, si y'ape bouske plans
Etan y'ape plenyen, etan y'ap fe grimas
Ap fe ale-vini epi ap fe-w menas
Konnen yo se pwason ki prt pou pran nan nas

Kouzin, ou mt kw mwen, jan w'vle ou mt laye.
Se pa pou granmsi yo rele-w Man Laye!
Zaf si gen kk mounn dey k'ape babye
Tout Sosyete Koukouy konnen kisa ou ye.

Togiram
10 Jen 2004

Stephne Alexis, Claude Innocent, Ren Philoctte
ak tout rs yo ki pa te janm mennaje kouray yo pou
defriche wout pou soly la? Akt, ekriven nou yo
kreye pou nou, ap toujou rete vivan nan lespri nou.
L ekriven yo vle tounen-simbi andezo. L ekri yo
konprann yo byen konte nan konp tman politik
yo, poutan, se mal yo te mal kalkile, se akt yo
prezante nan liv yo ekri
yo, ki pral reveye yo, poze yo kesyon sou sa yo
abitye ekri. Kesyonne yo sou ak aksyon yto. Mande
yo pouki paw 1 yo an dezak ak aksyon yo?
Ekriven yo se mounn, ak f s yo febls yo,
men, akt pozitif yo deja kreye yo, se zam popil
ki pou ede nou konbat anba move enpas delala peyi
a ap travse a. Se menm akt pozitif sa yo, ki dwe
prete ekriven nou yo zl, pou yo kab twoke pasyon
pou larezon. Se konp tman pozitif akt, kou
Manyl nan "Gouverneurs de La rose", ak Jacques
Roumain, nou dwe eseye suiv pou ede nou mache
tt drt nan pery d blakawout ki ap demantibile
lapaw 1 anba plim ekriven nou yo. Sakris Manyl
te f pou li te mennen dlo a nan Fonwouj rejyon
kote k d lonbrit te entire a, se youn ekzanp kote
Manyl te kite enter psonl li lwen dy nan
enter kolektif rejyon an. Si jiou transpoze
eksperyans Manyl la nan dimansyon peyi a, nou
kab di: nou dwe kite enter psonl nou akote pou
nou w byennt mounn nan tout nivo anndan peyi
a. Kounye a ann li pawb 1 Serge Madhre :ASUIV.
Michel-Ange Hyppolite



VANT-SIYATI

ENVITASYON
DIMANCH 11'Jiy 2004 depi 5 PM
JEAN-MIOTEL CASTELLY NAN MIYAMI

NEGRE ET PROF
L'COLE DE SISYPHE
ot Jean Miotel Casthly mounn Sen Mak ot le
Romantisme haitien de 1804 nos jours ( en collabo-
ration). Aktylman l'ap viv e travay kom pwofes
nan Kebk- Kanada.
Jean Miotel ap rantre Miami pou vant siyati Ngre et
Prof nan Sant Kiltirl Mapou... Siveye anons yo.
...Mon rcit,
Ngre et Prof
A L'cole Sisyphe (2003) ou du personnel de soutien
creuse en profondeur chaque pierre de l'difice,
Les aberrations ont collabor
D'une cole secondaire. chacun leur niveau
rssusciter
< cctte petite cole de quarter, cette lgende de l'antiqui-
Chaque membre de la direction te grecque...>>


I







I POLITIOUE I


Mercredi 30 Juin 2004
Hati en Marche Vol. XVIIl No. 22


Aprs le dpart d'Aristide, Lavalas a-t-il une voix

dans la determination de l'avenir d'Haiti?


(Lavalas ... suite de lapage 11)
avec sa propre constitution, qui dsigne Aristide comme
son leader official.
Elle nie les allegations voulant que Aristide ait
profit du traffic de drogue ou qu'il ait arm les chimres
avec des armes automatiques.
"Ce qui imported est que Lavalas et Aristide sont
victims d'une champagne de dsinformation" dit-elle. "Il
n'y a rien qui prouve que les chimres appartiennent
Lavalas."
La seule chose qui unit les deux factions est
qu'elles auront l'une comme l'autre beaucoup de difficult
faire passer leur message. Ils disent les uns comme les
autres que leurs membres sont attaqus par des
paramilitaires ou arrts injustement par le gouvernement
intrimaire, avec l'aide de la force multinational.
Un recent rapport d'Amnesty International
confirm que des membres de Lavalas, ainsi que d'autres
Hatiens, sont encore victims de violations des droits
humans.
Le Miami Herald cite l'arrestation de la militant
Lavalas Annette Auguste, alias Sb Anne, par les Marines
amricains. Selon le porte-parole de la force multinational,
le colonel amricain David Lapan, elle est accuse de
complot pour monter des attaques contre les forces
multinationales.
Une semaine plus tard, les Marines ont aid la
police disperser une manifestation Lavalas dans le quarter


populaire du Bel Air. Au moins un manifestant a t tu
par la police.
"Ils essaient de nous touffer, pour que nous ne
puissions pas parler" dit Hector Vincent, 41 ans, peu aprs
cet incident.
Les opposants politiques Aristide rejettent cette
accusation. Ils disent que c'est le bilan de Lavalas qui
constitute son seul problme.
"Je ne vois pas Lavalas revenir pour reprsenter
les pauvres" dit Andy Apaid, un propritaire de factory et
leader du movement d'opposition. "Les faits -
l'accumulation de richesse, la corruption vont tre rendus
publics" pursuit Apaid.
Il dit qu'il faudra du temps pour crer un sentiment
de "cohsion social" aprs queAristide eut cr l'inimiti
entire les classes."
"Nous sortons peine d'un ouragan" continue
Andy Apaid. "C'est un peu tt pour voir quels sont les
parties qui montreront une inclination social et
reprsenteront les pauvres".
Mais beaucoup en doutent. L'opposition politique
Lavalas est fortement lie une lite qui a maintenu un
systme de classes rpressif pendant deux sicles. Et
beaucoup voient les rebelles comme la reincarnation d'une
arme qui a rgn par la terreur pendant des gnrations
jusqu' ce qu'elle eut t dissoute par Aristide en 1995.
Augmentant la suspicion d'un coup d'tat de
l'lite: le prix du riz, principal composante du menu hatien


- a double depuis le renversement d'Aristide, rendant la
vie plus miserable travers le pays.
"Les gens qui vendent le riz et ceux qui ont chass
Aristide du pays sont les mmes" dit Berthony Mercier,
50 ans, qui gagne sa vie en peignant des enseignes Port-
au-Prince.
D'autres demandent pourquoi les forces
multinationales ont essay de dsarmer les chimres dans
les bidonvilles comme Cit Soleil, et non les rebelles qui
brandissent ouvertement leurs armes dans des villes
majeures comme Gonaves, Cap-Hatien et Hinche.
A l'intrieur du parti Lavalas, d'autres encore
considrent comme positif que Aristide soit parti: une
nouvelle gnration de leaders peut present merger. Dans
le pass, Aristide sortait de sa poche les snateurs, ministres
et autres officials du parti.
C'est pourquoi, selon Yves Cristalin, un jeune
membre du parti Lavalas qui a t president de la Chambre
des dputs, il existe justement un vacuum actuellement
dans le pays.
Mais Cristalin pense que son parti finalement
l'emportera.
"Lavalas c'est le pauvre" dit-il. "Lavalas n'est pas
Aristide. La lutte en faveur du pauvre va se poursuivre."


(Article paru dans le Miami Herald, le 20 Juin


Mlodie
103.3FM
Port-au-Prince
Hati

Avec
Mlodie FM
la Vie n'est
plus la mme


Dimach


7heures:
L'Heure classique

10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez

Midi
L'heure Jazz

2 heures
La chanson
franaise

3 heures
Le Bon vieux
Temps Rtro-
Compas avec Doc
Daniel et Captain
Bill

5 heures
Chita Tand

6 heures
Compas

9 heures
Jazz inspired
Judy Carmichael
10 heures
Mlodie Times

11 heures
Encore plus de
musique...


2004)


SLAUM


LE LEADER DU MARCH
DES TRANSFERTS SUR HAITI !


LE CHAMPION DU SERVICE RAPID !


LE MEILLEUR CHOIX !

CAM raffirme sa fidle clientele son dsir
de toujours lui offrir le service personnalis
qu'elle mrite et continue ses efforts
pour amliorer son circuit de distribution
et pour apporter la garantie
du meilleur rseau sur le march.
Livraisons domicile et dpts
sur n'importe quel compete en Banque en Haiti
en sont un example.


Transfert partir des USA et du Canada
Livraison en moins de deux heures
(pourvu que le rcipiendaire soit present la livraison)
AVEC CAM,
NOUS SOMMES TOUS EN PREMIERE CLASSES !

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale


Notre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE: www.camtransfert.com
Autoris par les dpartement bancaires de New Yordk New Jersey, Connecticut
Rhode Island, Massachusetts, Washington DC, Georgie et Floride


Page 20




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs