Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00211
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 26, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00211
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 26 Mai au 1- Juin 2004 Vo (XVIII No. 17 ) JUN Q0 ?Qn
I BARRVI. "


Lavalas peut-il su vre?

Lavalas peut-il survre?


ANALYSE
MIAMI, 22 Mai- Le 18 mai, fte les arrestations de ses ex-dirigeants de plus
du drapeau national, une manifestation par en plus dnonces pour leur irrgularit,
des partisans du president renvers le 29 par example opres au milieu de la nuit
fvrier dernier est disperse
brutalement par la police. Bilan: un
manifestant tu d'une balle la tte,
tire bout portant.
Le procd rappelle les mi-
litaires des anciennes forces armes
d'Hati qui ne connaissaient pas
d'autres faons de faire face toute
contestation, de quelque nature "
qu'elle ait t.
Mais jeudi le vhicule d'un
snateir membre du parti Lavalas
est saisi dans le sud du pays. La po-
lice se dit en pleine investigation sur
un rseau qui, sous le rgime ren-,
vers, se servait de voitures officiel-' Ar
les pour transporter de la cocaine
depuis la cte o elle est dbarque/ '
de Colombie, jusqu' la capital.
Lavalas oscille aujourd'hui .
entire ces deux situations: la rpres-
sion contre ses partisans, vidente '
lors de la manifestation du 18 mai qui
a t continuellement harcele par les
units spciales de la police ... Outre .. . .. .


et sans mandate. Cependant de plus en
plus de scandals touchent aussi des ex-
hauts grads de la scurit du rgime ren-


course de heurts avec des manifestants pro-Laval


vers, et mme des hommes de confiance
de Jean-Bertrand Aristide. Toujours et
partout la drogue. Oriel Jean, qui com-
mandait la scurit prsiden-
t tielle, et Rudy Thrassan, ex-
no.1 de la brigade des stups
de la police national sont
tous deux emprisonns
SMiami sous l'accusation de
traffic de drogue.
L'investigation se
pursuit (parait-il, actuelle-
ment dans le sud d'Haiti) et
serait encore loin d'tre pui-

Entre la repression
d'un ct, et les scandals qui
Sse rvlent au sein de mem-
S bres influents du parti, mena-
loBj ant la crdibilit de ce der-
Snier chez ses propres parti-
sans, quel avenir pour le
Lavalas?
L'ex-prsident Aris-
tide partira bientt pour

'- (voir Lavalas / 4)


as photo AP


PORT-AU-PRINCE, 21 Mai Le
gouvernement hatien, qui enqute sur la
corruption prsume sous le rgime Aris-
tide, a dit qu'il se concentre sur 9 cas, don't
des contracts impliquant des companies de
tlphone, l'aide de Taiwan et une fire de
lobbying de Miami.
Le nouveau gouvernement hatien
est en train d'investiguer 9 allegations de
corruption et de mauvais usage des fonds
publics par l'administration de l'ex-prsi-
dent Jean-Bertrand Aristide. De contracts
suspects avec des companies de tlphone
longue-distance, la mauvaise utilisation
des fonds publics.
Le gouvernement enqutera aussi
sur le contract du gouvernement Aristide
avec l'avocat de Miami Ira Kurzban, un
lobbyist pour Haiti, ont dclar le ministry
des Finances Henri Bazin et le gouverneur
de l Banque Centrale, Raymond Magloire.
(voir Corruption / 3)


Miami, Aprs le 29 Fvrier!


REPORTAGE
MIAMI, 19 Mai En Hati, les
mauvaises habitudes ont la vie dure. Pour
sortir du pays aujourd'hui, on ne passe pas
devant un officer de l'immigration
ordinaire. Mais celui-ci, d'un air plein de
sous-entendus, appelle un (ou.une) autre
qui se pointe le stylo en avant, la plume du
censeur. Il (ou elle) s'empare alors de votre
passport, s'arrte la photo, vous dvisage
d'un air presque moqueur et plonge dans
sa paperasse ...
Ce regard, il nous semble, peut
tre diversement interprt. Si vous tes un
membre de l'lite GNB-iste (ceux qui ont
renvers Aristide), ou de l'lite tout court,
vous tes automatiquement le bienvenu.
Le contraire est vrai aussi. Si vous
tes un "torturien" personnels arrives aux
Etats-Unis il y a quelques annes en "boat"
et venant des provinces, sans avoir jamais
vu la capitale, vous passez aussi sans
problme.
Mais si vous appartenez, selon
toute apparence, la classes moyenne, alors


SECURITY

Nouvelle Proposition de Dany Toussaint


Mai i
jor de 1
propose
force dc
dats pc


Le gouvernement haitien n'a ni approuv ni rejet
PORT-AU-PRINCE, 20 teur, Dany Toussaint, a dclar que critique comme une tent
Un ancien snateur et ma- la force de "dissuasion", qui serait crer une force arme
'ancienne arme d'Hati a compose d'anciens soldats des for- guise de rcompense pou
la creation d'une nouvelle ces armes qui ont t dissoutes par les qui ont renvers un
e 1.500 2.000 anciens sol- l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide ment dmocratiquement
,ur combattre l'inscurit en 1995, et qui plus tard combattront plate-forme politique po


qui fait rage dans le pays depuis
l'insurrection arme de fvrier der-
nier.
Selon un article du Miami
Herald (20 mai 2004), l'ex-sna-


ce dernier dans les rangs des rebel-
les, servirait faire face aux troubles
civils et autres menaces la scurit.
Sa proposition, prsente aux offi-
ciels du Ministre de l'Intrieur, a t


activee de re-
brutale, en
r des rebel-
gouverne-
lu, et une
ur le sna-


teur Toussaint lui-mme.
L'ex-major, g de 46 ans, a
formellement dmenti des allga-
tions le liant au traffic de la drogue,
(voir Scurit / 6)


i a


vous avez le signalement type de l'interdit
de dpart, autrement dit l'ex-
fonctionnaire du gouvernement Lavalas,
(voir Miami / 5)


Gerard Latortue


rPort-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
TL: 245-1910 Fax:221-0204
Miami
173 NW 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914 358-7559
Boston 508-941-6897
Montral 514 337-1286
email: enmarche@haitelonline.com
URL: http://www.haitienmarche com

Library ofCongress # ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince 10 Gourdes
SUnepublicationaiEl andM wlne.,


1-


Le gouvernement Latortue enqute sur
la corruption prsume sous le rgime Aristide
MAIS N'A PU ENCORE FOURNIR AUCUNE EVIDENCE


(extrait du Miami Herald,
21 Mai 2004)


1I JB Aristide


I JB Aristide


1


_ --- -- -- - --


Titrus simpson tue p Car la police leIc it s mai ciernier au








I EN PLUS ... EN BREF ... I


LIBRES OPINIONS

Dpestre s'est rendu en Haiti pour

prcher l'vangile franais
De "CAMILLE LOTY MALEBRANCHE"
Salut les amis
Vous voyez jusqu'o les ngres tout faire du blanc peuvent aller! Dpestre
s'est rendu en Hati pour prcher l'vangile franaise de la manipulation des hatiens.
En vrit, les lites hatiennes sont tellement blancoltres qu'elles en deviennent sa-
prophages. Dpestre qui, l'an dernier encore, disait qu'il ne rentrerait jamais en Hati,
s'est mis en branle ds que ses matres franais, voulant contourner la restitution de la
dette fictive impose Haiti, le lui ont demand.


Hati, assimilation facile et
cruise existentielle
Il est une sorte de zoophilie hu-
maine et urbaine dans les villes du Nord
o vivent les communauts noires en g-
nral. L'attitude d'as-singissement du n-
gre y est consomme. Le jeune noir vou-
drait ressembler au singe pour satisfaire
au got d'amour sylvestre de la fille ou
femme occidentale en mal de vigueur ani-
male. Le pantalon au bas des fesses, les
cheveux d'une propret approximative,
une incontournable boucle d'oreille, la
dmarche quasi simiesque. Voil le triste
visage d'une bonne range de noirs ou de
mtis des rues d'une mtropole cana-
dienne comme Montral. Il est intressant
de remarquer que seuls les petits dgn-
rs blancs adoptent ces accoutrements! En
tout ce qui est grimaant, le ngre semble
porter la palme. On le croirait fait pour le
folklore et le spectacle populacier pop
entertainer , saltimbanque maudit mais
nourri pour faire le singe. Hlas! Le pro-
gramme blanc a russi et le ngre n'est
que l'idiot heureux des applaudissements
blancs de l'abtissement.
Mais, dois-je le dire ici, on ap-
plaudit les chimpanzs acrobates, funam-
bules pied sur corde ou sur roue de mo-
nocycle dans les cirques! Veillons ne pas
tomber dans ce panneau de l'ovation par
l'autre!
De mme, nombre d'occidentaux
ne rpugnent point de faire l'amour des
btes, la zoophilie proprement dite, la
scatophilie sexuelle sont en croissance ex-
ponentielle en Occident, l'intemet avec les
sites hardcore ddis ces tares en est
probant!
Donc, le lecteur intelligent et em-
mtrope conviendra avec moi qu' vou-
loir tout prix l'approbation de l'autre,
l'acceptation par l'autre, on en arrive tre
son ombre, sa chiasse. J'cris ce texte
aprs avoir rencontr tellement d'hatiens
ns en Hati et si vite assimils ces mi-
srabilismes. Le fait m'a port regarder
de plus prs les racines de vide hatien qui
sont en fait en Hati.
D'abord, disons d'emble qu'en
gnral, les majorits chinoises, juives,
arabes migres aux pays du nord s'adap-
tent et se renforcent alors que les ngres,
les hatiens jamais forts comme commu-
naut malgr leur nombre, s'assimilent et
sont soit coopts (ce qui concern un pe-
tit pourcentage), soit racailles simiesques
toujours en scne dans un statut de sal-
timbanque public. Le drame est qu'Hati
et autres pays noirs, incapables de diff-
rencier ce qui fait la force d'une intgra-
tion nuance l'ordre fort occidental de
l'assimilation imbcile qui folklorise leur
culture, n'adoptent gure les rationalits
administrative pouvant lever vraiment
le sort collectif du ngre. Les tours de
reins, les roulements de tambour et le
priapisme phallocratique oppos l'im-
puissance sexuelle frquente du blanc
mascul par la trpidance de la vie et
l'alimentation chimique don't il se repat
dans les mgapoles, ne sauveront ni l'A fri-
que noire ni les afro-carabens.
Car le plus stupid dans
cette galre pseudo-culturelle, cette drive
des mentalits, est l'extrme occidental=
station d'une population come celle


Ren Depestre
d'Hati par la consommation de toutes sor-
tes de products, voire de la mentality po-
pulacire de pays comme les Etats-Unis
et moindrement de la France auxquels
l'hatien n'emprunte que des chienneries
hollywoodiennes, des soap opera et pour
la France, l'aristocratisme de pacotille,
l'attachement la peau claire et aux ca-
nons esthtiques et graphiques blancs
cruisee spculaire comme je l'ai dit un
recent article) sans considrer la force
behaviouriste structurante des institutions
qui font fonctionner le systme de ces oc-
cidentaux.
Les hatiens de l'lite en effet ont
une mentality extrmement informelle et
semblent allergiques la structuration, ce
que j'appelle la d-signification envahis-
sante. C'est normal que priv de ce qui
est le fondement de toute essence natio-
nale, la structure, le people, tout en gar-
dant un paramtre minemment ethnique
et mystico-sacr comme le vaudou, soit
la merci du mimtisme le plus ridicule
dans la vie profane quotidienne. Vie qui
constitute, voire determine le vrai facis du
social. Quand il n'y a pas de repres, le
people frapp de complex d'infriorit
culturelle et ethnique, gobe btement et
arrogamment les ordures de l'tranger! La
crise culturelle est ici la cause de tous les
dboires. (On sait qu'en Haiti, la premiere
vertu c'est la peau claire et que mme le
dominicain est considr par certain
comme un blanc par rapport au ngre ha-
tien).
La plate et ignoble frnsie blan-
che du multre et du noir fonc hatien est
symptomatique de notre esclavage bicen-
tenaire de pays indpendant.
Pour l'hatien, le blanc est une es-
sence et le noir une anti-essence .
L'amlioration malsaine et serve conue
selon cette sale mentality d'infrieurs ima-
ginaires passe donc par limitation gros-
sire et servile de tout ce qui est blanc,
fut-il de la vie des animaux saprophytes
dans les poubelles tasuniennes. (Je vois
ici le kokorat-isme commercial cette
avalanche des pacotilles et d'ordures
trangres (tasuniennes surtout) vendues
bas prix dans certain magasins et dans
les rues par nos riches revendeurs bour-
geois qui svit dans le pays.
Quiiinl t l'ordure mental, rdhi-
bitoire qui se transmit et se vend grands
coups de propagiinde ni noire temps de
visit de Dpestre et du ministry franais

(voir Depestre /10)


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


La runion du Conseil permanent del'OEAfixe au vendredi 21 Mai a t reporte au 27 mai prochain
Est-ce l'actuel gouvernement hatien qui aurait demand le report de cette runion la semaine
prochaine ? Tout semble porter le croire.
Le but de cette reunion est d'analyser ce qui s'est vraiment pass le 29 fvrier 2004, date laquelle le
president Jean-Bertrand Aristide a laiss le pouvoir et le pays pour une destination inconnue de lui.
La raison officielle ce report, d'aprs le porte-parole de l'organisation continental, est que les diverse
parties en presence ne seraient pas tombes d'accord sur la date.
L'on sait que la congresswoman amricaine Maxine Waters (Dmocrate de Californie), une allie
froce de l'ex-prsident Aristide, a en maintes fois accus les super puissances, telles la France et les
Etats-Unis, d'exercer de fortes pressions sur les Nations Unies et aujourd'hui l'OEA pour que cette
runion n'ait pas lieu. Cette audition destine faire le jour sur les circonstances ayant amen au dpart
prcipit de Jean-Bertrand Aristide, risquerait d'tre embarrassante pour plus d'un. Aussi l'on pense
que plus le temps passe, moins il sera facile de convoquer une pareille runion.
Tout le monde a les yeux tourns vers la CARICOM. Quelle vont tre ses reactions ?
En effet si la CARICOM accepted de reconnatre et de collaborer avec les nouvelles autorits de Port-
au-Prince, ce serait renoncer la position de principle qui a t la sienne depuis le dbut de cette affaire.
Rappelons que lors d'une reunion convoque l'extraordinaire au mois de mars, St Kitts, le Premier
ministry Denzel Douglas a dclar devant lesjournalistes qu'il allait tre trs difficile pour la CARICOM
de s'asseoir autour d'une mme table avec les nouvelles autorits de Port-au-Prince. Depuis,
l'administration Bush n'a pas cess d'exercer des pressions, dit-on, sur la CARICOM pour que cette
reconnaissance se fasse.
La CARICOM se reserve le droit de se prononcer l dessus lors de son prochain SOMMET qui aura
lieu au mois de juillet en Grenade.
Elle a aussi accept de participer la Force de Paix onusienne qui succdera partir du ler Juin la
force multinational intrimaire.

Les ex-insurgs hatiens crent un parti pour conqurir le pouvoir...
Les anciens insurgs hatiens du Front de Rsistance Nationale, se sont constitus le mardi 18 mai en
parti politique dans le but avou de conqurir le pouvoir par les urnes.
Le FRN prsentera des candidates tous les niveaux lors des lections gnrales. Le triumvirat habituel
de l'ancien front, Guy Philippe, 36 ans, Winter Etienne, 40 ans, et Buteur Mtayer, 32 ans, ont annonc
que le nouveau parti prendrait le nom de Front de Reconstruction Nationale (FRN), les trois responsables
devenant dans l'ordre secrtaire gnral, coordonnateur gnral et president du movement.
Cette announce a t faite sur la place d'armes des Gonaves, devant un miller de personnel, don't
beaucoup d'enfants des coles qui avaient clbr le matin mme la cathdrale la fete du drapeau
hatien, clbre officiellement chaque 18 mai.
Une remise d'armes des ex-insurgs la Police national d'Hati (PNH) tait prvue cette occasion
mais a t annule, les responsible du FRN affirmant aujourd'hui que toutes les armes dtenues par les
ex-combattants civils avaient dj t remises en mars lors de la visit du Premier ministry Grard
Latortue (une vingtaine), puis le 1er mai dernier (une trentaine).

Le Dsarmement, un sujet sensible...
Les ex-militaires qui ont des armes ne relvent pas de nous.
C'est ce qu'ont dclar les responsables du Front de Reconstruction Nationale (FRN)
en prcisant que ces messieurs devraient s'entendre avec les autorits du pays.
Le sujet du dsarmement reste sensible, et un contrle assorti d'une fouille de vhicule (celle de Buteur
Mtayer) un barrage de militaires franais le lundi 17 mai dans le cadre d'un appui la PNH dans sa
lutte contre l'inscurit, a provoqu la colre de deux des responsables du FRN.
Buteur Mtayer a estim publiquement que les vhicules des chefs du Front sont connus et ne doivent
pas tre l'objet de fouilles des militaires franais.
Les blancs franais nous humilient, ils fouillent nos maisons et nos voitures, a-t-il dclar, avant
d'ajouter A bas l'occupation franaise, bas la France, que les blancs s'en aillent, bas les blancs
franais.
Le slogan A bas la France n'a cependant pas t repris par la foule.
Dans la capital, une arrestation d'ex-rebelles par les Marines amricains qui ont prcis avoir agi la
demand du chefa.i. de la Police Nationale d'Hati, Lon Charles, a t trs mal accueillie par les
collgues de ces ex-militaires. Remis en libert le lendemain mercredi 19 mai, ils ont refus de quitter
le commissariat de Port-au-Prince o ils taient enferms, tant qu'on ne leur aurait pas remis leurs
armes.
Ces armes sont des armes de guerre , object la police hatienne qui aurait mme propos de leur
remettre des armes de poing, ce quoi se sont refuss les ex-militaires.
Ces derniers sont donc toujours ce dimanche au commissariat de Port-au-Prince, mais de leur propre gr.

Ils veulent rester en prison ...
Il s'agit de ces 8 anciens militaires arrts par les Marines alors qu'il revenaient le mardi 18 mai d'une
crmonie organise par le PDCH d'Osner Fvry pour commmorer le 201me anniversaire de la
creation du drapeau hatien l'Arcahaie.
Ds jeudi, on leur annonait qu'ils taient remis en liberty, sauf que leurs armes taient confisques.
Les anciens militaires ont catgoriquement refuse de quitter le commissariat de Port-au-Prince sans
leurs armes.
Parmi les 8 en dtention, figure l'ex-sergent Joseph Jean-Baptiste, responsible des ex-militaires bass
dans la ville de Hinche.

Reactions cette arrestation et l'attitude des ex-militaires ...
Guy Philippe, nouveau secrtaire gnral du Front de la Reconstruction Nationale, a qualifi
d'impertinence ces arrestations qui s'inscriraient dans le cadre d'une champagne d'limination
des combatants qui ont misAristide dehors . L'ancien commissaire de police exige que les ex-militaires
soient dfrs devant unjuge pour que le problme des Forces annes d'Hati dmanteles en 1994 par
l'ancien president Jean-Bertrand Aristide, puisse tre rsolu dfinitivement.
La KID deEvans Paul a galement condamn une politique d'ingratitude inspire par des trangers .
Cependant toute autre est l'attitude de la NCHR. La Coalition Nationale pour les Droits des Hatiens
(NCHR) est profondment tonne d'entendre d'autres anciens militaires dclarer publiquement qu'ils
se prparent librer de force leurs anciens frres d'armes comme les membres de 1' Arme cannibale
l'avaient fait en aot 2002, aux Gonaves, pour librer leur leader Amyot Mtayer.
La NCHR condamne les dclarations irresponsables et irrflchies d'Organisations Politiques qui,
oubliant que la loi est une pour tous, rclament d'un ct le dsarmement des groups arms du camp
Lavalas, tout en encourageant les membres du Front exhiber leurs armes illgales et dfier l'autorit
de l'Etat. Un dsarmement partiel et partial ne peut en aucun cas servir les causes de la dmocratie.
Si la decision de l'ex-Prsident Jean-BertrandAristide de dissoudre l'arme tait inconstitutionnelle, il
n'en demeure pas moins vrai qu'elle tient jusqu' ce qu'une autre decision de l'Etat la rapporte en
vertu du principle juridique universellement admis de paralllisme des formes.

La Force Multinationale donne sa version des incidents concernant les Mililtaires dmobiliss ...
Selon le colonel David Lapan, la Force multinational n'a pas autorit d'arrter quiconque. Sa mission
est d'assister la PNI I. Mais il a ajout que le sergent Jean-Baptiste sait parfaitement que les militaires
dmobiliss ne sont pas autoriss avoir en leur possession des armes de guerre.
Ces dclarations ont t thites lors d'un point de press donn le vendredi 21 mai dernier I'Universit
du Tihiirre o se trouve la Force.

Declarations du Ministre brsilien de la defense ...
Le Brsil snra le pays responsible de la Force de Paix des Nations Unies prochainement attendue en
I lluni pour remplacer la Force Multinationale. Le ministry brsilien de la Dfense a fait savoir que la
(voir En Bref/ 18)


Page 2


~







Mercredi 26 Mai 2004
Uont; Pn 1m-ohen 1o1 YX7TITI Mr 17


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Le gouvernement Latortue enqute sur

la corruption prsume sous le rgime Aristide

MAIS N'A PU ENCORE FOURNIR AUCUNE EVIDENCE


(Corruption ... suite de la lre page)
"Nous passerons au crible tous les
scandals et tout le mauvais usage de l'ar-
gent du gouvernement ... Ces choses qui
taient illgales et qui ont viol les rgles"
a dit Bazin au Herald.
"Nous fouillerons dans la corrup-
tion et dans le gaspillage, tous les deux" a-
t-il poursuivi.
Le Premier ministry intrimaire
Grald Latortue a rcemment charge la
Banque Centrale, des ministres et des
agencies de regarder travers les 9 allga-
tions contre des officials et des supporters
du gouvernement de l'ex-prsident Aris-
tide.


Les allegations, qui proviennent
gnralement d'opposants Aristide et
d'hommes d'affaires indpendants, avaient
t souleves durant son rgne, mais ont
pris de l'ampleur aprs sa dmission le 29
fvrier dernier au milieu d'une sanglante
rvolte.
Des officials du gouvernement et
de la Banque Centrale admettent que ce ne
sera pas une tche facile, tant donn leur
manque d'exprience dans de telles inves-
tigations, l'implication de companies pri-
ves don't les vrais propritaires ne sont pas
connus, et les livres comptables du gouver-
nement qui sont si mal tenus qu'il pourrait.
tre impossible de retracer qui a reu de l'ar-
gent et pour-
quoi.


[Uniyirrte.,,
L D O LAN





Une nouvelle adresse...



pourMIEUXvou SERVIR!


'II
00 re Faber


LUNDI VENDREDLI8I:3 am i 5:00 pim
SAMEDI: 9:00 a. A lC pet


(50e) 291-2323 PAP et ses environl
fC 2is-2323 provlnce charge renverse


mi nlIar inkuntbm nkhrIl. omi
wwws.uibauihuaiti carnmlnmcsrtu


Bazin
a indiqu que
le gouverne-
ment peut en-
gager une
firme tran-
gre spciali-
se tell que
Kroll Inc.,
don't les serti-
ces ont te uti-
liss dans les
annes SO pour
mener des re-
cherches
autour de la
fortune ole
par la famille
du dictateur
Du\alier.

Lalortue a de-
clare au NMiami
Herald que
\\ashington et
des pa3 s euro-
peens sont en
train d'aider
aussi a dni-
cher des
competes en
banquet qui
pourraient tre
tenus par Aris-
tide. son
e p o u s e
Mildred. des
parents et des
supporters.
L e
Premier minis-
tre n'a pas
\oulu fournir
plus de details
Des
procureurs te-
drau\,
Miami sont en
train aussi
d'in\ estig ucer
de presunms
liens d'Aris-
tide a\ ec le tra-
fic de la dro-
gue et des rap-
ports selon les-
quels des pa-
renrts d' \ rs-


tide dtiendraient en-
viron $250 millions
dans des banques
europennes, selon ce
que des sources fd-
rales ont dclar au
Herald le mois der-
nier.
Raymond
Magloire a indiqu
qu'une premiere rvi-
sion des comptes de la
Banque Centrale n'a
pas montr de pillage
des fonds publics dans
les jours qui ont pr-
cd la dmission
d'Aristide.
Cependant
Magloire et Bazin ont
dclar qu'il y a
d'autres allegations
investiguer.
Une de ces
investigations cls


Des officials gouverne-
mentaux de haut rang ont in-
diqu qu'ils investigueront
aussi des plaintes que Aris-
lide a persuade Taiwan, le
plus grand donneur d'aide
Haiti, de dtourner une par-
tie de son aide au gouverne-
ment hatien vers deux fon-
dations prives contrles par
Aristide qui grent des pro-
grammes d'aide social.
Trois Hatiens ont dit au
Herald que des officials de
l'ambassade taiwanaise
Port-au-Prince ont reconnu
que Aristide a requis ces d-
tournements de l'aide. Ils ont
demand ne pas tre identi-
fis par peur de reprsailles.
Cependant Wang-Der
Chi, charge d'affaires l'am-
bassade de Taiwan en Hati,
a dit que son gouvernement
n'a jamais donn directement
de l'argent aux deux fonda-
tions- la Fanmi Selavi et son
successeur la Fondation Aris-
ride.


portera sur une demi-douzaine de petites
companies de telephone longue-distance
bases au\ Etats-Linis qui ont fait des con-
trats suspects a\ec la compagnie d'Etat,
Teleco.
Les "deals", qui comprennent de
prsumes commissions pa. es a des offi-
ciels du gou\ ernement Aristide. ont rapport
a la Teleco beaucoup moins de re\ enus des
appeals strangers qu'elle aurait reus, selon
des officials de la Banque Centrale.
"C''etait un montant significatif
d'argent des millions par mois. n'entrant
pas dans la caisse" selon Ranmond
Magloire
Mais il a reconnu que prou\er la
corruption sera difficile parce que les li\ res
comptables de la Teleco etaient si mal te-
nus qu'un audit financier credible est im-
possible


IRREGULARITIES
Ra. mond Magloire a dit aussi
qu'une premiere analyse des paiements du
gou\ ernement faits par la Banque Centrale
a montr des indications solides de borde-
reaux surchargs et de large commissions
pa cees des supporters d'Aristide, mais il
n'a offer aucun dtail.
"Quand nous ferons une investi-
gation plus extensive, nous esprons que
[outes les irrgularits criantes appara-
tront" a-t-il ajout.
Doi\ent aussi tre investigues
des franchises spciales mises pour des
supporters d'Aristide pour importer du riz
hors taxe, et des fonds pays aux fonda-
tions d'Aristide et pour ses bandes armes
denommiees chimres.
(voir Corruption / 4)


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH


6 Mois
Etats-Unis $40.00
Canada $ 42.00
Europe $ 70.00
Amrique Latine $ 70.00


Renouvellement


Un An
$ 78.00
$ 80.00
$ 135.00
$ 135.00


Nouvel Abonn


Sommaire
ANALYSE
Lavalas peut-il survive ? p.1
POLITIQUE
Le gouvernement Latortue enqute sur la corruption sous
le rgime Aristide p.1
Aristide se prpare quitter la Jamaque p.8
Manifestation pro-Aristide en Hati; 1 mort p.8
Arrestation de 8 ex-militaires p.9
"II nous faut un gnral en chef p.9
ELECTIONS
Guy Philippe cre son propre parti p.8
Le parti d'Aristide ne participera pas au CEP. P.8
MEDIAS
Locaux de Radio et Tele Ti Moun sous scells p.9
INSECURITE
Nouvelle proposition de Dany Toussaint p.1
REPORTAGE
Miami, Aprs le 29 Fvrier p.l
LIBRES OPINIONS
Depestre en Hati pour prcher l'vangile franais p.2
Dialogue des anciens au Palais Sans-Souci p.10
A bas les noms de famille p.12
ECONOMIC
Pour un rel dbat autour de la Rforme agraire p.14
Le FMI en qute d'un nouveau sens p.15
INTERNATIONAL
Guyane: 4 personnel, don't 1 Hatien, croues pour
proxntisme p.17 ; .. : ; .


Nom:


Adresse:


0



o
J


riiieniirnevi v i N .


~e~


\\







Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


Page 5


I DE L'ACTUALITE I


survive?
(Lavalas ... suite de la page 4)

Cependant au moins la moiti de ces "heureux
lus" se trouve aussi en exil. Des 4 autres, seulement trois
sont connus, don't Yvon Feuill qui se trouverait, comme
on l'a vu, dans le collimateur de la DEA amricaine.

Un corps sans tte ...
Il en rsulte cette situation paradoxale: le seul
movement politique enracin dans le rel hatien, pour
ne pas dire le seul et unique rel movement politique tout
court en Hati, capable de survive deux "coups"
sanglants pour renverser un president qu'il a plbiscit
deux fois par la voie des urnes, le voici comme un corps
sans tte ...
Donc sans defense face la repression qui,
lentement mais srement, pursuit son oeuvre. Les
adversaires de Lavalas doivent d'abord l'liminer pour,
leur tour, s'ouvrir le chemin des urnes.
Sans defense aussi face aux tentatives de
manipulation et de rcupration. Surtout aprs que
l'ambassadeur des Etats-Unis en Haiti eut dclar qu'il
faut distinguer le grand movement Lavalas qui charrie
les revendications lgitimes de la majority des 8 millions
d'Hatiens et le parti Fanmi Lavalas de Jean-Bertrand
Aristide!!!

Comme des pigeons la foire ...
Quel avenir donc pour le Lavalas?
Est-il condamn finalement disparatre, lente-
ment mais srement, sous les coups de blier de plus en
plus violent de la reaction ?
Ce n'est pas un hasard que des ex-militaires lour-
dement arms don'tt 8 arrts par les forces amricaines)
paradaient dans les rues le 18 mai dernier, au moment
mme o la nouvelle police national canardait les mani-
festants Lavalas comme des pigeons la foire.
Les soldats amricains doivent partir la fin de
ce mois.
L'ex-prsident Aristide, de son ct, laissera
bientt la Jamaque pour l'Afrique du Sud. Roger Noriega
est impatient, dit-on, de le voir disparatre de la region.
Rappelons que ce dernier est assistant-Secrtaire d'Etat
pour l'Amrique latine et la Carabe.
M. Aristide emportera-t-il le Lavalas dans ses
bagages, comme jadis Daniel Fignol aprs l'crasement
du MOP (qui fut, toutes proportions gardes, une sorte
Sd'anctre du movement Lavalas)?

Depuis un petit trois-pices
New York...


Manifestation prc
Renvers en 195
provisoire et leader historic
Paysan/MOP fut exil
New York. Il y restera
trente ans, tenu au loin par
la dictature sanguinaire
des Duvalier et grant les
affaires du parti depuis un
petit trois-pices New
York.
En Hati, la
repression commence
par le rgime militaire
putschiste, puis
paracheve par Papa Doc,
mit en pices le
movement ouvrier et
paysan.
A l'poque, la
drogue n'existait pas.
Mais la dsinformation,
oui. Tout comme


Miami, Aprs le 29 Fvrier


(Miami ... suite de la page 4)
erezman yo pa touye oken mizisyen" (aujourd'hui, les
chimres ou ex-partisans d'Aristide avaient gagn les
rues, mais ils n'ont tu aucun musicien).
Ce n'est pas la couleur politique qui fait problme
que l'amalgame, mlant informations, potins et autres
balivernes. Tout est sujet rigolade (mme si les auditeurs
n'ont pas le coeur rire), et c'est le "chimre" qui tout
naturellement aujourd'hui joue le rle de tte de turc.
Malheur aux vaincus!
L'auditeur se lamente de cette absence
d'informations srieuses et fiables. Pourtant depuis bien
avant le 29 fvrier, il n'existe pratiquement que la tendance
opposition sur les ondes Miami. La dernire mission
quotidienne pro-Lavalas a disparu avec la mort subite de
son animateur, P Johnny.
Radio Carnivale est en baisse, avec le dpart de
Elizabeth Gurin qui ne fait dsormais que les "varits",
et seulement la tl (Haitian Television Network/HTN).
Elle n'a t remplace (ou plutt, elle n'a pas t
remplace) que par ces animateurs-amalgame qu'on vient
de voir ...
Bref, en diaspora c'est la morosit. Le
dsappointement ... Un mme dsappointement des deux
cts.
Les partisans Lavalas avaient sorti leurs pancartes
ds la nouvelle que leur leader n'avait pas seulement t
renvers, mais de plus que c'tait un "kidnapping"
orchestra par les Etats-Unis et la France. Accusation relaye
aux Etats-Unis par les tnors du Black Caucus
(parlementaires noirs au Congrs). Dmentie
nergiquement par Washington et Paris.
On tait prt refaire la longue march de 1991-
1994 aprs le premier renversement du Prsident Aristide
par un coup d'tat militaire en septembre 1994, jusqu'


son rtablissement par le
president Clinton qui
dpcha en Hati une force
de 20.000 Marines.
Mais soudain,
plus un mot du leader
depuis qu'il a laiss le
Centrafrique, son premier
point de chute, pour venir
paradoxalement plus prs
de ses fanatiques, la
Jamaque, le voisine
d'Hati. Mal lui en prit, car
devant la cabale que
souleva justement cette
proximity avec le thtre
des operations sans
oublier la menace du Pre-
mier ministry intrimaire
hatien Grard Latortue de
rompre les relations
diplomatiques avec cette
le soeur, il fut demand au
president dchu de re-
specter une strict reserve.
Plus que strict, en effet.
Du coup, la mobilisation
tomba. Peut-tre aussi
pour d'autres raisons, car
entre-temps la champagne
de nouvelles ngatives (o
il est, comme d'habitude,
quasiment impossible de
distinguer le vrai du faux)


(voir Miami / 6)


o-Lavalas photo AP
7 par l'arme, le president
que du Mouvement Ouvrier


MIAMI-DADE COUNTY, FI
NOTICE TO PROFESSION.
MIAMI-DADE COUNTY W
DESIGN OF 72-INCH RAW
CICC PROJECT NO. E04-V


aujourd'hui Lavalas, Fignol fut accus d'avoir incit les
domestiques des grandes maisons sortir de dessous la
table pour s'asseoir table avec la matresse de maison!!!
Le sort du MOP est ce qui guette le plus Lavalas
si le movement n'arrive pas reconstituer son leadership
en Haiti. Sur le terrain mme ...

L'exemple Mandela ...
L'absence du leader historique est-elle un
handicap l'avenir d'un parti?
Le Parti Communiste Franais s'est distingu
dans la Rsistance l'occupation allemande ("le parti des
fusills"), alors que son chef avait d s'exiler Moscou

C'est le triomphe de l'organisation, qui n'est pas,
hlas, la chose la plus partage en Hati.
Nelson Mandela, aprs un quart de sicle dans
les prisons de l'Apartheid, retrouve sdn parti, I'ANC, avec
le vent en poupe.
Fraternity, confiance rciproque, division de la
tche, vision.
Thabo Mbeki, reprsentant de la deuxime
gnration, vient de renouveler la performance du parti
avec un score encore plus grand (plus de 69,9%) qu'en
1994 lors de la victoire aux urnes de Mandela.
De plus, l'Afrique du Sud post-Apartheid a fait
mentir tous les cassandre. Un pays dmocratique de
l'Afrique noire, et un pays qui monte ...
Autant dire que rien n'est impossible!

Hati en Marche, 22 Mai 2004


LORIDA
AL CONSULTANTS
AFTER AND SEWER DEPARTMENT
WATER MAIN
VASD-01


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Stat-
utes, and Chapter 2, Section 2-10.4 ofthe Miami-Dade County Code as amended by Ordinance
01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be
required from a qualified consultant to provide engineering design and assist the Miami-Dade
Water and Sewer Department (WASD) staff with construction management services for a 72-
inch Raw Water Main. WASD intends to retain one (1) qualified consultant under a non-exclu-
sive Professional Services Agreement (PSA).

MINIMUM REQUIREMENTS
The selected Prime Consultant is required to have experience designing large size water mains
of48-inch diameter or larger within the last five (5) years.

INFORMATION REGARDING THE AFOREMENTIONED MINIMUM REQUIREMENTS
MUST BE INCLUDED IN THE PROJECT DESCRIPTION LINE OF EACH OF THE FORMS
2A AND/OR 2C, FOUND IN SECTION 2.1 (2), AS APPLICABLE

The scope of services will include but not limited to the engineering design of approximately
8,800 linear feet of 72-inch raw water main starting with an interconnection to an existing 96-
inch water main located at North Royal Poinciana Boulevard and Heron Avenue, and ending
NW 72"d Avenue and NW 58'h Street. The proposed route of the water main will include approxi-
mately 1,300 linear feet ofmicro-tunneling across the Florida East Coast Hialeah yards and two
sub-aqueous crossings. The design shall include pipe made of concrete and also steel as the
determination as to which material to be used will be based on field conditions. The selected
consultant will provide assistance to WASD staff with construction management services.
The duration of the PSA will be three (3) years with a maximum compensation of $1,250.000,
with no minimum amount ofwork or compensation guaranteed to the retained consultant. Fur-
thermore, the County reserves the right to re-use the work products ofthe retained consultant,
and to retain other consultants to provide the same or similar services at its sole discretion.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
6.01 Water and Sanitary Sewer Systems Water Distribution and Sanitary Sewage Collection
and Transmission Systems (PRIME)
16.00 General Civil Engineering (PRIME)
17.00 Engineering Construction Management (PRIME)
A copy ofthe Notice to Professional Consultants (NTPC),forms and accompanying participa-
tion provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located
at 111 NW 1". Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FI 33128. The phone number and fax
respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will
be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County
and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to
those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-
mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us.dpm, at the following link "Solicita-
tions On-Line."
The Consultant Coordinator for this project is Fernando V. Ponassi who may be contacted via e-
mail at FemanP2@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-5637.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement 35% Community Business Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on June 2, 2004 at 3:00 PM at
the Douglas Building, 30 71 SW 381h Avenue, Room 509-E, Miami, FI 33146. While attendance
IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is June 18, 2004 at 12:00 PM, LOCAL TIME, ail sealed
envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk ofthe Board of
County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAIN-
ERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT
BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11.1 (t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.





MIETHO PAP*







Mercredi 26 Mai 2004
T--.' V -- _L._ 17-1 V-flI TI",T 1i 7


raifi en Miiarchviue Voi. XVIII iNu. I I -


I DE L'ACTUALITE


survive?
(Lavalas ... suite de la page 4)

Cependant au moins la moiti de ces "heureux
lus" se trouve aussi en exil. Des 4 autres, seulement trois
sont connus, don't Yvon Feuill qui se trouverait, comme
on l'a vu, dans le collimateur de la DEA amricaine.

Un corps sans tte ...
Il en rsulte cette situation paradoxale: le seul
movement politique enracin dans le rel hatien, pour
ne pas dire le seul et unique rel movement politique tout
court en Hati, capable de survive deux "coups"
sanglants pour renverser un president qu'il a plbiscit
deux fois par la voie des urnes, le voici comme un corps
sans tte ...
Donc sans defense face la repression qui,
lentement mais srement, pursuit son oeuvre. Les
adversaires de Lavalas doivent d'abord l'liminer pour,
leur tour, s'ouvrir le chemin des urnes.
Sans defense aussi face aux tentatives de
manipulation et de rcupration. Surtout aprs que
l'ambassadeur des Etats-Unis en Haiti eut dclar qu'il
faut distinguer le grand movement Lavalas qui charrie
les revendications lgitimes de la majority des 8 millions
d'Hatiens et le parti Fanmi Lavalas de Jean-Bertrand
Aristide!!!

Comme des pigeons la foire ...
Quel avenir donc pour le Lavalas?
Est-il condamn finalement disparatre, lente-
ment mais srement, sous les coups de blier de plus en
plus violent de la reaction ?
Ce n'est pas un hasard que des ex-militaires lour-
dement arms don'tt 8 arrts par les forces amricaines)
paradaient dans les rues le 18 mai dernier, au moment
mme o la nouvelle police national canardait les mani-
festants Lavalas comme des pigeons la foire.
Les soldats amricains doivent partir la fin de
ce mois.
L'ex-prsident Aristide, de son ct, laissera
bientt la Jamaque pour l'Afrique du Sud. Roger Noriega
est impatient, dit-on, de le voir disparatre de la region.
Rappelons que ce dernier est assistant-Secrtaire d'Etat
pour l'Amrique latine et la Carabe.
M. Aristide emportera-t-il le Lavalas dans ses
bagages, comme jadis Daniel Fignol aprs l'crasement
du MOP (qui fut, toutes proportions gardes, une sorte
Sd'anctre du movement Lavalas)?

Depuis un petit trois-pices
New York...


Manifestation pro-Lavalas photo AP
Renvers en 1957 par l'arme, le president
provisoire et leader historique du Mouvement Ouvrier
Paysan/MOP fut exil
New York. Il y restera MIDADE UNT F
MIAMI-DADE COUNTY, FI
trente ans, tenu au loin par NOTICE TO PROFESSION.
la dictature sanguinaire MIAMI-DADE COUNTY WA
des Duvalier et grant les DESIGN OF 72-INCH RAW
affaires du parti depuis un CICC PROJECT NO. E04-W
ntoit t isrniice? es a Nw


petit t ois-pieue r a p Nc
York.
En Hati, la
repression commence
par le rgime militaire
putschiste, puis
paracheve piar Papa Doc,
mit en pices le
movement ouvrier et
paysan.
A l'poque, la
drogue n'existait pas.
Mais la dsinformation,
oui. Tout comme


Miami, Aprs le 29 Fvrier


(Miami... suite de la page 4)
erezman yo pa touye oken mizisyen" (aujourd'hui, les
chimres ou ex-partisans d'Aristide avaient gagn les
rues, mais ils n'ont tu aucun musicien).
Ce n'est pas la couleur politique qui fait problme
que l'amalgame, mlant informations, potins et autres
balivernes. Tout est sujet rigolade (mme si les auditeurs
n'ont pas le coeur rire), et c'est le "chimre" qui tout
naturellement aujourd'hui joue le rle de tte de turc.
Malheur aux vaincus!
L'auditeur se lamente de cette absence
d'informations srieuses et fiables. Pourtant depuis bien
avant le 29 fvrier, il n'existe pratiquement que la tendance
opposition sur les ondes Miami. La dernire mission
quotidienne pro-Lavalas a disparu avec la mort subite de
son animateur, P Johnny.
Radio Carnivale est en baisse, avec le dpart de
Elizabeth Gurin qui ne fait dsormais que les "varits",
et seulement la tl (Haitian Television Network/HTN).
Elle n'a t remplace (ou plutt, elle n'a pas t
remplace) que par ces animateurs-amalgame qu'on vient
de voir ...
Bref, en diaspora c'est la morosit. Le
dsappointement ... Un mme dsappointement des deux
cts.
Les partisans Lavalas avaient sorti leurs pancartes
ds la nouvelle que leur leader n'avait pas seulement t
renvers, mais de plus que c'tait un "kidnapping"
orchestra par les Etats-Unis et la France. Accusation relaye
aux Etats-Unis par les tnors du Black Caucus
(parlementaires noirs au Congrs). Dmentie.
nergiquement par Washington et Paris.
On tait prt refaire la longue march de 1991-
1994 aprs le premier renversement du Prsident Aristide
par un coup d'tat militaire en septembre 1994, jusqu'


son rtablissement par le
president Clinton qui
dpcha en Hati une force
de 20.000 Marines.
Mais soudain,
plus un mot du leader
depuis qu'il a laiss le
Centrafrique, son premier
point de chute, pour venir
paradoxalement plus prs
de ses fanatiques, la
Jamaque, le voisine
d'Hati. Mal lui en prit, car
devant la cabale que
souleva justement cette
proximity avec le thtre
des operations sans
oublier la menace du Pre-
mier ministry intrimaire
hatien Grard Latortue de
rompre les relations
diplomatiques avec cette
le soeur, il fut demand au
president dchu de re-
specter une strict reserve.
Plus que strict, en effet.
Du coup, la mobilisation
tomba. Peut-tre aussi
pour d'autres raisons, car
entre-temps la champagne
de nouvelles ngatives (o
il est, comme d'habitude,
quasiment impossible de
distinguer le vrai du faux)

(voir Miami / 6)


aujourd'hui Lavalas, Fignol fut accus d'avoir incit les
domestiques des grandes maisons sortir de dessous la
table pour s'asseoir table avec la matresse de maison!!!
Le sort du MOP est ce qui guette le plus Lavalas
si le movement n'arrive pas reconstituer son leadership
en Hati. Sur le terrain mme ...

L'exemple Mandela ...
L'absence du leader historique est-elle un
handicap l'avenir d'un part?
Le Parti Communiste Franais s'est distingu
dans la Rsistance l'occupation allemande ("le parti des
fusills"), alors que son chef avait d s'exiler Moscou

C'est le triomphe de l'organisation, qui n'est pas,
hlas, la chose la plus partage en Hati.
Nelson Mandela, aprs un quart de sicle dans
les prisons de l'Apartheid, retrouve son parti, I'ANC, avec
le vent en poupe.
Fraternity, confiance rciproque, division de la
tche, vision.
Thabo Mbeki, reprsentant de la deuxime
gnration, vient de renouveler la performance du parti
avec un score encore plus grand (plus de 69,9%) qu'en
1994 lors de la victoire aux urnes de Mandela.
De plus, l'Afrique du Sud post-Apartheid a fait
mentir tous les cassandre. Un pays dmocratique de
l'Afrique noire, et un pays qui monte ...
Autant dire que rien n'est impossible!

Hati en Marche, 22 Mai 2004


LORIDA
AL CONSULTANTS
WATER AND SEWER DEPARTMENT
WATER MAIN
iASD-01


mo'OjB,


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Stat-
utes, and Chapter 2, Section 2-10.4 ofthe Miami-Dade County Code as amended by Ordinance
01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be
required from a qualified consultant to provide engineering design and assist the Miami-Dade
Water and Sewer Department (WASD) staff with construction management services for a 72-
inch Raw Water Main. WASD intends to retain one (1) qualified consultant under a non-exclu-
sive Professional Services Agreement (PSA).

MINIMUM REQUIREMENTS
The selected Prime Consultant is required to have experience designing large size water mains
of48-inch diameter or larger within the last five (5) years.

INFORMATION REGARDING THE AFOREMENTIONED MINIMUM REQUIREMENTS
MUST BE INCLUDED IN THE PROJECT DESCRIPTION LINE OF EACH OF THE FORMS
2AAND/OR 2C, FOUND IN SECTION 2.1 (2), AS APPLICABLE

The scope of services will include but not limited to the engineering design of approximately
8,800 linear feet of 72-inch raw water main starting with an interconnection to an existing 96-
inch water main located at North Royal Poinciana Boulevard and Heron Avenue, and ending
NW 72"dAvenue and NW 58" Street. The proposed route efthe water main will include approxi-
mately 1,300 linear feet ofmicro-tunneling across the Florida East Coast Hialeahyards and two
sub-aqueous crossings. The design shall include pipe made of concrete and also steel as the
determination as to which material to be used will be based on field conditions. The selected
consultant will provide assistance to WASD staffwith construction management services.
The duration ofthe PSA will be three (3) years with a maximum compensation of $1,250.000,
with no minimum amount of work or compensation guaranteed to the retained consultant. Fur-
thermore, the County reserves the right to re-use the work products ofthe retained consultant,
and to retain other consultants to provide the same or similar services at its sole discretion.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
6.01 Water and Sanitary Sewer Systems Water Distribution and Sanitary Sewage Collection
and Transmission Systems (PRIME)
16.00 General Civil Engineering (PRIME)
17.00 Engineering Construction Management (PRIME)
A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC),forms and accompanying participa-
tion provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located
at 111 NW 1 Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FI 33128. The phone number and fax
respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will
be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County
and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to
those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-
mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us.dpm, at the following link "Solicita-
tions On-Line."
The Consultant Coordinator for this project is Fernando V. Ponassi who may be contacted via e-
mail at FeranP2@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone: (305) 375-5637.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1)Agreement- 35% Community Business Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on June 2, 2004 at 3:00 PM at
the Douglas Building, 30 71 SW 38h" Avenue, Room 509-E, Miami, FI 33146. While attendance
IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is June 18, 2004 at 12:00 PM, LOCAL TIME, all sealed
envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk ofthe Board of
County Commissioners, 111 NW 1' Street, 17" Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
BEADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAIN-
ERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT
BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11.1 (t) ofthe Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.


Page 5


__ I


1 1


1






I REPORTAGE I


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche. Vol XVIII No. 17


Miami, Aprs le 29 Fer
Miami, Aprs le 29 Fvrier


(Miami... suite de la page 5)
bat son plein. Y compris devant le tribunal fdral de Miami o ont dj
compare deux anciens responsables de la scurit du gouvernement
renvers (Oriel Jean et Rudy Thrassan) sous l'accusation de traffic de
drogue.


Mais de leur ct aussi, les anti-Aristide qui avaient clbr au
champagne les vnements du 29 fvrier, n'en mnent pas large. En
Haiti, les nouvelles ne sont gure rjouissantes. La victoire avait vite
sombr dans le marasme, la vie chre, le black-out et les montagnes
d'immondices non collects. Et l'espoir de nos exils conomiques en
un cauchemar, quoique fait plus d'apprhensions que de vrit. Plus
qu'une crainte, une angoisse quasi existentielle que c'est encore moins
aujourd'hui qu'on va pouvoir rentrer au pays de tout repos. La distance
aidant (ou plutt n'aidant pas), et les speakers n'arrtant pas d'amalgamer
la ralit et leurs propres petits fantasmes, Port-au-Prince ne serait plus
qu'un repair d'assassins o l'on doit s'attendre tre kidnapp chaque
coin de rue.
Les vnements du 18 mai dernier ne sont pas faits pour calmer
les esprits: (1 manifestant Lavalas tu froidement par la police; arresta-
tion de 8 ex-rebelles-soldats par la force amricaine provoquant un vent
de mcontentement dans l'ex-opposition; le front gonavien criant A
bas la France; et le Premier ministry qui se retrouve affubl du bonnet
infamant de "machann peyi", tratre la patrie, Conz ...
Or Grard Latortue vient de Floride ... Ce que les hatiens-
amricains de ce ct-ci des USA avaient presque ressenti comme une
reconnaissance de leur importance par la mre patrie.
Que pense-t-on de la performance de ce filss du pays"?
Pour les uns, le Premier ministry intrimaire est handicap par. l'
catastrophique dans lequel le rgime Aristide a laiss le pays ... Mais grce l'a
international, celui-ci sortira peu peu de sa lthargie.
Mais mme les plus optimistes trouvent que trop de temps a pass et les nouvel
loin de s'amliorer, se font chaque jour plus alarmantes.
Pour les autres, Latortue est responsible de beaucoup de ses problmes. C
par ses dclarations intempestives. On connat le diffrend avec la CARICOM.
D'autre part, interrog sur le programme de rforme agraire, il a rpondu
substance que c'est une politique mdivale, et que ce qu'il faut c'est reconstituer
"grandes ou moyennes proprits, comme Taiwan."
Mais les anciens grands dons de la Valle de l'Artibonite l'ont aussitt interpr
comme un feu vert: ils sont remonts sur les terres en litige attributes en "usufruit" i


SKE WAP NWAYE ANBA


BODRO ASIRANSP


Bon Nouvl!

Wap resevwa jiska 25% rab sou polis

asirans anyl pwoteksyon kont

inondasyon w an


Rezidan Zn Miami-Dade ki pa Enkpore

yo Slman/Kk Restriksyon Aplikab


Pou plis enfmasyon sou program svis
dio tanpt yo (storm water utility)
tanpri rele DERM nan 305-372-6688
oswa vizite nou nan miamidade.goviderm


0) au~


1_____


Militaire Amricain en mission social Cit Soleil photo de courtoisie


paysans et aux dernires nouvelles accompagns des ex-militaires qui ont particip au.
renversement du Prsident Aristide.
Des dclarations du Premier ministry qui remettent le feu aux poudres.
D'autres disent au contraire que Latortue n'est pas aid. Non seulement par
l'tat physique du pays don't il a hrit, mais ni par ceux-l mmies qui l'ont port au
pouvoir, les secteurs qui considrent avoir remport la victoire le 29 fvrier 2004, et qui
ont applaudi aux choix politiques et conomiques du pouvoir intrimaire.
Cette observation vise plus particulirement l'lite conomique. Ces questions
auraient t souleves devant Andy Apaid lui-mme (le leader du Groupe des 184) lors
d'un recent passage Miami.
Existe-t-il une vritable lite conomique en Hati?
Certains disent que celle-ci serait aux trois quarts ruine sous les coups conjugus
du marasme conomique hatien et des exigences de la mondialisation?
Ou est-ce une lite qui a plus pour tradition de tirer parti des bonnes occasions
ventuelles, que s'engager de ses propres moyens dans les tentatives de relvement na-
tional?
Enfin, pour les pro-Lavalas, Latortue est un homme en mission, et sa mission
c'est d'achever le Lavalas par toutes sortes de perscutions.
Cela au nom d'une sacro-sainte clameur publique, mais qui est inspire de toutes
pices, disent-ils, par les secteurs les plus extrmistes de l'ex-opposition don't le seul
programme demeure "la haine d'Aristide", y compris dans le petit monde mdiatique
local.
Et ce sont les mmes, ajoutent-ils, qui le moment venu donneront Latortue le
coup de pied de l'ne !
Bref, Miami comme chez nous en Hati, ce n'est pas la joie.
On dirait mme que la situation est vcue avec encore plus d'angoisse qu'au
pays natal.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Miami


Commonwealth of Massachusets
The Trial Court -
Probate and Family Court Department

SUFFOLK Division

In the Matter of ISAIAH JAMES KEBREAU-PROPHETE
Of DORCHESTER
In the County of Suffolk

NOTICE OF PETITION FOR CHANGE OF NAME

To Vladimir Mengual, last known of Haiti, and ail persons interested in
a Petition described:

A petition has been presented, praying that ISAIAH JAMES
KEBREAU-PROPHETE of DORCHESTER, in the County of SUF-
FOLK, be allowed to change his name as follows:

Isaiah James Kebreau-Prophete to Isaiah James Kebreau-Mengual.

IF YOU DESIRE TO OBJECT THERETO, YOU OR YOUR ATTOR-
NEY MUST FILE A WRITTEN APPEARANCE IN SAID COURT AT
BOSTON ON OR BEFORE TEN O'CLOCK IN THE FORENOON
(10:00 AM) ON MAY 27, 2004.

WITNESS, HON. JOHN M. SMOOT, ESQUIRE, First Justice of said
Court at Boston this day, May 19, 2004.


Page 6


0






Mercredi 26 Mai 2004
l -**. _ 1 T_1 VT lfl iK TT 1 7


Page 7


I qFC TF 1 I


naiti en Marcne Vol. Avii INo. 17 1 Liij I a 1 --


Nouvelle Proposition de Dany Toussaint

Le gouvernement hatien n'a ni approuv ni rejet


(Scurit... suite de la lre page)
ainsi qu'au meurtre, en avril 2000, d'un minent jour-
naliste haitien, Jean Dominique. l a rompu avec le parti
Fanmi Lavalas d'Aristide en dcembre 2003 et devint
un critique du gouvemement de ce dernier.
Mais le simple fait que le Premier ministry in-
trimaire Grard Latortue n'ait pas rejet immdiate-
ment la proposition, restant prudent quoique sans don-
ner son aval, souligne ses proccupations au sujet de
l'inscurit qui ne cesse de crotre dans le pays.
"La premiere mission de l'arme tait de d-
fendre le pays, mais maintenant les menaces sont tota-
lement diffrentes" a dclar le porte-parole du Minis-
tre de l'Intrieur, Mathias Laureus, au sujet de la pro-
position.
"Nous devons donner la priority de nouvel-
les institutions devant tre mises en place pour dfen-
dre la scurit de la nation, et avoir une force de scurit
national serait un grand pas dans la bonne direction"
a-t-il poursuivi.
Depuis le dpart d'Aristide dupays le29 fvrier,
le gouvernement Latortue doit se colleter avec un tas
de problmes, don't un trsor national en tat de
banqueroute, une svre pnurie d'lectricit et d'eau.

ARMES ILLEGALES ET VIOLENCE
Parmi les dfis les plus urgents est comment
restaurer la scurit dans un pays inond d'armes
illgales et o la line de dmarcation entire la vio-
lence criminelle et la violence politique est tout
fait floue.
Pendant ses trois annes au pouvoir, et sp-
cialement dans les derniers jours pendant que les
rebelles s'approchaient de la capital, le gouverne-
ment Aristide a distribu de grandes quantits d'ar-
mes ses gangs de loyalistes dnomms "chim-
res".
D'autre part, la majority des membres de la
Police Nationale on jet leurs armes et se sont en-
fuis devant l'avance des rebelles.
Aprs la chute d'Aristide, la plupart des
chimres, ainsi que des rebelles, ont disparu de la


circulation, en mme temps qu'ils maintiennent dmobilis l'arme ... ces mmes gars
leurs armes. La quantit d'armes illgales dans le dmobiliss sont revenues avec les mmes armes
pays est devenue telle qu'une mitraillette isra- et le mme nom qu'on les appelle rebelles, tout
lienne Galil, autrefois vendue .
US$4.000 au march noir, se
vend maintenant (en Hati) -- ,. -"
US$500. -


D'autres fusils vien-
nent des ex-7000 membres des
anciennes forces armes
d'Hati, abolies par Aristide en
1995. Les militaires renvers-
rent Aristide en 1991, mais il
revint au pouvoir en 1994 aprs
une invasion amricaine forte
de 20.000 Marines.
Aprs le dpart d'Aris-
tide, une force multinational
conduite par les Etats-Unis, et
compose de 3.000 soldats, a
ramen un peu de calme au


pays mais n'a pu rien faire pour enlever les ar-
mes de la circulation.

"UN ETAT D'INSECURITE"
Mme si les anciennes forces armes
avaient un bilan record en matire de violations
des droits humans, Dany Toussaint affirme que
le training militaire et la discipline sont exacte-
ment ce qui manque aujourd'hui l'appareil de
scurit.
"Nous vivons dans un tat d'inscurit -
c'est la preoccupation de tout le monde" dclare-
t-il, assis dans son magasin de vente de matriel
policies qu'il possde Ptionville, un faubourg
de la capital.
"D'abord nous avions l'inscurit des
gangs arms par le gouvernement pour perscuter
des gens pour des raisons politiques" poursuit-il.
"Mais en ce moment, c'est une inscurit
d'origine social et conomique. Les gens ont
faim, et il n'y a pas d'emplois. Lorsque Aristide a


Q,


Ex-Militaires des Forces Armes D'Hati


ce qu'on veut. Maintenant nous avons besoin
d'avoir une paix durable."
Selon le plan de Toussaint, l'unit de 1.500
2.000 hommes, qui s'appellerait Force Nationale
de Scurit Intrieure, serait place sous la
supervision du Ministre de l'Intrieur, don't le
titulaire est actuellement un ancien gnral
d'arme, Gn. Hrard Abraham; et non sous la
tutelle de la Justice, qui supervise la Police
National.
"La nouvelle force 'n'aurait pas
patrouiller dans les rues'" a prcis Dany
Toussaint. "Ils pourraient rester dans une position
stratgique, parce que les chimres vont revenir
d'une faon ou une autre. Ils ont encore des armes.
"Si nous n'avons pas une force
permanent, la communaut international va
devoir encore revenir, parce que Hati a une


(voir Scurit / 8)


BILLETS ET INFORMATIONS


Fort Lauderdale (954) 467-5854
Pompano (954) 781-7424
Deerfield Beach (954) 574-1346


Miami (305) 895-8006
Delray Beach Boca (561) 989-0659


Boyton Beach (561) 742-3833
W. P. Beach (561) 502-0270
Orlando (321) 663-0300







I L'ACTUALITE EN MARCH I


Aristide se prepare
KINGSTON, Jamaque, 22 Mai Le president ha-
tien dchu Jean-Bertrand Aristide se prpare quitter la Ja-
maque pour se rendre en Afrique du Sud, qui lui a accord
l'asile politique, a annonc vendredi son porte-parole.
Aucune date prcise n'a encore t arrt, mais Jean-
Bertrand Aristide va quitter la Jamaque pour l'Afrique du


Mercredi 26 Mai 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 17


quitter la Jamaque pour l'Afrique du Sud
Sud avec sa femme et leurs deux filles, selon Huntley Medley. politique jusqu' ce que sa situation personnelle soit norma-
En l'accueillant le 15 mars, aprs sa fuite force d'Hati le 29 lise et qu'il puisse retourner en Haiti.
fvrier, les autorits de Kingston ont prvenu Jean-Bertrand Un gouvernement intrimaire a t install sur l'le
Aristide qu'il ne serait autoris rester en Jamaque que dix depuis son dpart, des lections sont prvues pour 2005, et
semaines. Jean-Bertrand Aristide n'a pas dclar publiquement qu'il


L'Afrique du Sud a accept de lui donner l'asile entendait retourner Hati. AP


Manifestation pro-Aristide en Hati: 1 mort
Plusieurs milliers de personnel ont rclam mardi jusqu'au Palais national, la residence prsidentielle situe a rpondu en jetant des pierres sir des vhicules du gou-
dans les rues de Port-au-Prince le retour de l'ancien prsi- quelques centaines de mtres d'une cathdrale o le chef vehement. Un manifestant a t abattu.
dent hatien Jean-Bertrand Aristide. La manifestation a d'Etat par intrim Boniface Alexandre assistant une messe Forc par la rue de quitter Hati le 29 fvrier der-
dgnr, faisant au moins un mort. mardi. nier, Jean-Bertrand Aristide affirme qu les Etats-Unis ont
Ajoutant des drapeaux et des parapluies l'effi- Alors que le cortge approchait de la cathdrale, provoqud son dpart. Il se trouve actuellement en Jamai-
gie de Jean-Bertrand Aristide, les manifestants ont dfil la police anti-meute a utilis des gaz lacrymognes et pro- que, mais devrait prochainement rejoindre l'Afrique du
du quarter de Belair, un des fiefs de l'ancien president, cd des tirs d'avertissement pour disperser la foule, qui Sud, qui lui a accord l'asile politique temporaire. AP


Guy Philippe cr son propre part pour se prsenter aux lections


Nouvelle Proposition ...
(Scurit... suite de la lre page)
tradition de violence" a encore dclar Dany
Toussaint.
Leslie Voltaire, un ancien membre du
cabinet d'Aristide, dsapprouve. D'autant plus si
une telle unit tait cre avant qu'un nouveau
president et un nouveau parlement soient lus. Les
lections doivent avoir lieu l'anne prochaine.
"Ce serait une mauvaise ide", a dit
Voltaire. "Ce serait comme crer une nouvelle
arme avant que le gouvernement constitutionnel
ait pu avoir son mot dire."
Dnonant ce qu'il considre comme une
vague de repression contre les supporters
d'Aristide depuis le 29 fvrier, Leslie Voltaire
d'ajouter: "Ce serait ouvrir la porte encore plus
de perscution."
Dany Toussaint a aussi l'intention de
former un parti politique et de se prsenter aux
lections de 2005, quoiqu'il a refus de prciser
quelle function.

(traduit du Miami Herald, 20 Mai 2004)


PORT-AU-PRINCE, 20 Mai L'ancien chef rebelle
hatien Guy Philippe a transform son movement en part politi-
que et prvoit de se prsenter aux lections gnrales organises
l'anne prochaine sur l'le, a annonc mercredi son porte-parole.
Le Front pour la Reconstruction natio-
nale (FRN) a pour objectitfd'amliorer I'duca-
tion et le s. stme de sant, selon le porte-parole
Decoste Jeud*. Sa creation a t annonce par
Gu\ Philippe mardi au\ Gonaves (nord
d'Hati,. la ille d'o est parties la rebellion qui a
conduit au depart du president Jean-Bertrand Aris-
tide le 29 I\rier.
Nous \ oulons que les grand esprits qui
quittent le pa. s re iennent et aident la jeunesse ha-
tienne par la creation de nou\elles et meilleures
ecoles.. a expliqu mercredi M. Jeud:.
Ancien chel'de la police des Gona'z\es.
Gu Philippe a et l'un des chefs de la rebellion de


Le parti d'Aristide
ne participera pas
au conseil lectoral
PORT-AU-PRINCE, 22 Mai Le
parti Lavalas du president hatien dchu Jean-
Bertrand Aristide ne fera pas parti du nouveau
conseil lectoral devant surveiller les lections
prvues pour l'anne prochaine, a announce
(voir CEP /9)


trois semaines qui a conduit au dpart d'Aristide. Il a dj laiss
entendre qu'il serait candidate l'lection prsidentielle que le Pre-
mier ministry par intrim Grard Latortue a promise pour
2005. AP


Guy Plilippe, le chef des rebelles photo AFP


ERW FINANCIAL

GROUP


Page 8


REQUEST FOR PROPOSALS (RPF) No. 430


SECURITIES LENDING SERVICES

Miami-Dade County, as represented by the Finance Department, is soliciting proposals
from interested and capable firms to provide a securities lending program for the County's
Investments Porfolio.

It is anticipated that the County will issue an agreement for a one (1) year period with
four (4), one (1) year options to renew the term at the County's sole discretion.

The RPF solicitation package,which will be available starting May 20, 2004, can be ob-
tained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained
through the Vendor Information Center (305/375-5773), Department of Procurement Man-
agement, 111 NW 1' Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of $10.00 for each
solicitation package and an additional $5.00 for a request to receive the solicitation pack-
age through the United States Postal Service. For your convenience, we now accept VISA
and MASTERCARD.

APre-Proposal Conference is scheduled forMay 25, 2004 at 10:00 AM (local time) at 111
NW 1st Street, 18th Floor, Conference Room 18-1, Miami, Fl. Attendance is recommended,
but not mandatory. The Contracting Officer for this RPF is Yanette Bravo at (305) 375-
5866. If you need a sign language interpreter or materials in accessible format for this
event please call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five
days in advance.

Deadline for submission of proposals is June 18, 2004 pm (local time), at Miami-Dade
County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW Il" Street, 17th Floor,
Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of
Silence Ordinance 98-106.


Licensed Mortgage Brokers and
,,-.. Lenders


Eske ou janm made tt ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele
Rv Ameriken an ?


Kite ERW Financial ede ou f sa vi-n yon Reyalite
ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SAA !
(yap ba ou kredi lI ou ap f closing lan)
Yap prete ou kb menm si ou gen move kredi oswa ou san kredi !
Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon !
Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede !

Nou ofri pi bon enter ak anpil 6lt chwa !
Nou afilye ak pi bon enstitisyon ki prete lajan !
Washington Mutual, Bank ofAmerica, Country-
wide,
Wells Fargo
Ak anpil lIt ank


Rele nou jodya e ou ap gen ka
305 865-6588
305 865-6510


www.erwfinancial.com

)N PLANTERS BUILDING
0 Biscayne Blvd Suite #407
Miami, Florida 33137


t


+43
~a.2\ `






Page 9


Mercredi 26 Mai 2004
y= y .--:--% -L T1 f Tlrlr T i, i


HPN, 19 Mai Un juge de paix a appos mardi
des scells sur les locaux de Radio et Tl Ti Moun,
deux stations appartenant l'ancien president Jean
Bertrand Aristide, a-t-on appris mercredi.
L'opration a t conduite le mardi soir par un
juge accompagn d'une quipe d'agents de la PNH, ont
constat des tmoins. Aucun incident n'a t signal.
D'autre part, le gouvernement a dcid de faire
passer l'Universit de Tabarre appartenant l'ancien
president Aristide, dans le patrimoine de l'Universit
d'Etat d'Hati. Cette decision a t prise l'occasion de
la fte du drapeau le 18 mai qui est galement celle de
l'Universit.
Depuis le dpart en exil de M. Aristide le 29
fvrier coul, Radio Ti Moun avait continue mettre
tandis que la tlvision avait arrt ses missions
quelque temps aprs les vnements. C'est la premiere
measure de mise sous squestre prise sur des biens de
l'ex-prsident qui vient d'obtenir l'asile politique en


Le parti d'Aristide ne
participera pas au conseil
electoral
(CEP ... suite de la page 8)
vendredi le Premier ministry Grard Latortue.
Le parti Lavalas n'a pas nomm un reprsen-
tant avant la date limited, la semaine dernire, selon G-
rard Latortue.
La formation de Jean-Bertrand Aristide a re-
fus de participer au conseil lectoral moins que le
Premier ministry signe un accord garantissant la pro-
tection de ses membres, la fin des arrestations illgales
et le dsarmement des rebelles qui ont conduit au d-
part du president dchu, le 29 fvrier.
Grard Latortue a fait savoir qu'il tait d'ac-
cord pour satisfaire ces exigences, mais qu'il ne si-
gnerait pas l'accord tant que le parti Lavalas n'aura pas
nomm un reprsentant au conseil.
Le conseil lectoral est compos de neuf mem-
bres. Il ne compete actuellement que huit membres, in-
vesti le 4 mai, issues du monde de la religion ou des af-
faires.
Premier ministry par intrim, Grard Latortue
a promise des lections pour 2005. AP


TIP FREEMAN'S


I CNENSRE1 I


Afrique du Sud. La residence de M. Aristide dans le
quarter de Tabarre a t pille au lendemain de son
dpart. Les locaux d'une Universit priv Universit
de Tabarre appartenant galement M.Aristide sont
occups par les militaires amricains de la Force
Smultinationale.
Le mardi 18 mai, des partisans de l'ancien
president ont manifest dans les rues de la capital pour
exiger son retour au pouvoir. La manifestation qui a
rassembl plusieurs milliers de personnel, selon les
organisateurs, a t disperse par la police. Au moins
trois personnel ont t blesses par balles, don't deux
policies. Les partisans Lavalas (parti fond par Jean-
Bertrand Aristide) ont dplor quatre morts dans leur
rang. Nous avons perdus quatre militants abattus par
des policies hatiens, trois corps ont t emports par
des militaires amricains , a tmoign un manifestant.
Cependant, cette information n'a pu tre confirme de
sources indpendantes.


EX-MILITAIRES: Il

nous faut un gnral en

chef provisoire
HPN, 22 Mai Des lments des ex- Forces armes d'hati
(FAD'H) exigent dsormais un nouveau commandant en
chef qui serait nomm par les responsables du gouverne-
ment de transition dans la perspective de la reconstitution
de l'institution militaire. Huit anciens militaires, parmi les-
quels le porte-parole des soldats dmobiliss, le sergent Jo-
seph Jean-Baptiste, sjournent au commissariat de Port-au-
Prince depuis le mardi 18 mai dernier. Ils ont t apprhends
par des membres de la force multinational alors qu'ils circu-
laient dans la capital en tenue militaire et munis d'armes
de guerre. Librs depuis mercredi, cSanciens militaires ont
prfr cependant rester au commissariat de Port-au-Prince
qu'ils n'entendent pas quitter avant d'avoir rcupr leurs
armes. Emmens par le sergent Jean-Baptiste, ils exigent une
explication de la part des autorits gouvernementales sur
cette affaire. Pour le sergent, la dtention des anciens mi-
litaires est une atteinte la Constitution du pays. Il ac-
cuse les militaires trangers d'avoir souill le sol national
et de perptrer des actes rprhensibles l'encontre de la


Will host the exhibition of the recent works of David Saintus.

The opening is on Friday May 21 from 5pm to 8pm. The public is
encouraged to core welcome this great artist.

Saintus, born in Haiti on April 5th 1960 was educated at the Ecole Nationale
des Casernes and the Lycee Antenor Firmin. Presently he lives and exhibits
most in New York.


Saintus is one of the premier
artists in the Naif Style of
Fantasy Landscapes from
Haiti. He is known for is
incredible use of perspective
within his paintings of
landscapes. His subtle use of
coloring and meticulous
rendering of flora and fauna
make his paintings ver
agreable to any surrounding.


This visionary style sets him
apart from many of what the
world conjures when one thinks of haitian Naive Painting.


It is a great privilege for fim to agree to have a show in our neighborhood.

The show will run through June 30

Tip Freeman's Paintings Art Gallery
738 NE 79th Street
Miami, Florida
Tel: 305-754-8221


population. Cependant,
nous ne voulons pas avoir
affaire avec les soldats de la
force multinational , s'est-
il rattrap. Nous n'avons
pas peur d'eux. Nanmoins,
nous savons qu'il faut peser
nos actes avant de passer
l'action , a prcis M. Jean-
Baptiste. Pour le moment, le
dossier des militaires au
commissariat de Port-au-
Prince est pris en charge
par un comit d'avocats di-
rig par Me Osner Fvry.
Un constat de presence a
t dress ce commissa-
riat en presence du juge de
paix du tribunal de paix
section sud, Me Gabriel
Amboise, pour les suites l-
gales. Des anciens cadres et
officers suprieurs de l'ar-
me actuellement fonction-
naires du ministre de I'in-
trieur Dans une interview
accorde IIPN, le sergent
Jean-Baptiste a indiqu que
le gouvernement actuel
tait en measure de statue
sur le dossier de l'arme.
qui resemble largement
celui de la police. En-
tre temps, nous voulons un
gnral en chef provisoire
pour le rtablissement des
FAD'1 I come il existe un
directeur provisoire pour la
PNH , a conclu le sergent
Joseph Jean-Baptiste. RJ/
JE/CRR


Les locaux de Radio et Tl

TiMoun mis sous scells


Haiti en Marche Vol. XVIII No. 7 I / anor a 1 at a


Arrestation de huit

militaires du Front de

resistance national


La NCHR appelle la cessation du
dsordre cr par les bandes armes
dfiant l'autorit de l'Etat
La Coalition Nationale pour les Droits des
Hatiens (NCHR) a appris la nouvelle de l'interpellation,
Port-au-Prince, de huit (8) anciens militaires des
Forces Armes d'Hati dissoutes, membres du Front de
Resistance Nationale qui ont particip, les armes la
main, la dernire phase de la lutte anti-Aristide.
Ces anciens militaires qui ont beaucoup fait
parler d'eux dans le Plateau Central rpondent aux
noms de :
Jean Edouard Sergent
Guy Ronald Caporal
Yves Edouard Caporal
Nirvard Eximon Caporal
Rosialis Gustelin Caporal
Alexis Mathias Soldat
Odlince Blizaire Soldat
Jean Baptiste Joseph Porte-Parole des
militaires
La NCHR est profondment tonne d'entendre
d'autres anciens militaires dclarer publiquement qu'ils
se prparent librer de force leurs anciens frres
d'armes comme les membres de l'arme cannibale
l'avaient fait en aot 2002 aux Gonaves pour librer
leur leader Amyot Mtayer.
La NCHR condamne les dclarations irrespon-
sables et irrflchies d'Organisations Politiques qui,
oubliant que la loi est une pour tous, rclament d'un ct
le dsarmement des groups arms du camp Lavalas tout
en encourageant les membres du Front exhiber leurs
armes illgales et dfier l'autorit de l'Etat. Un
dsarmement partiel et partial ne peut en aucun cas
servir les causes de la dmocratie.
Si la decision de l'ex-Prsident Jean Bertrand
Aristide de dissoudre l'arme tait inconstitutionnelle, il
n'en demeure pas moins vrai qu'elle tient jusqu' ce
qu'une autre decision de l'Etat la rapporte en vertu du
principle juridique universellement admis de parall-
lisme des formes.
Comment des membres d'une institution
dissoute depuis dix (10) ans peuvent-ils continue se
rclamer de cette institution sans poser, de manire
responsible, au plus haut sommet de l'Etat, le problme
de la reconstruction de l'arme ?
Comment des groups arms fonctionnant sans
commandement unifi, sans structure hirarchise, sans
discipline de corps peuvent-ils prtendre reprsenter
l'institution militaire qui, selon la Constitution de 1987,
doit tre dirige par un commandant en chef nomm par
le President de la Rpublique et ratifi par le Snat de la
Rpublique ?
Il est temps que ce dsordre cesse. L'avenir de
la Nation en dpend.
La NCHR soutient l'ide d'un rglement
politique de la question des anciens militaires notam-
ment en ce qui a trait leurs fonds de pension mais
demand au Gouvernement d'aborder la question des
bandes armes sans ambivalence, avec fermet et
srieux.
La NCHR invite les responsables politiques, les
directeurs d'opinion et les leaders de la socit civil
se dmarquer des comportements populistes, mesurer
la porte de leurs interventions sur cette question,
some toute, sensible.
Le pays ne s'est pas dbarrass de l'Etat
dlinquant d'Aristide pour renouveler l'exprience sous
une autre forme. L'Etat de droit que le people hatien
appelle de ses vux suppose que la loi soit une pour
tous sans consideration d'ordre idologique, politique,
sexiste, social ou conomique et que la force du droit
prime le droit de la force.
Port-au-Prince, le 20 mai 2004
National Coalition for Haitian Rights (NCHR)
Coalition National pour les Droits des Hatiens
9, Rue Rivire
Port-au-Prince, Haiti
Tel: 509.245.3486 / 245.5821
Fax: 509.244.4146
Email: ncliri nchrhaiti.orm nchr@haiti.maf.net
ww w.nchrhaiti.org


PAINTINGS
and art gallery


1







LIA PETITE HISTOIRE_


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


Dialogue des Anciens au Palais Sans-Souci


La scne se passe dans le Grand
Salon du Palais Sans-Souci. Ce palais don't
il ne restait que des ruines, a t reconstruit
grce une donation tire d'un fonds d'as-
sistance vote sur les bords de la Seine.
Napolon est assis dans un beau
fauteuil, style Empire videmment. Ses
htes, assis sur des "chaises pailles", ce
sont eux-mmes qui les ont rclames sont
Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessa-
lines, Henri Christophe et Alexandre Ption.
Se tient debout, en grande livre, d'poque
videmment, le Majordome. Comme il ar-
bore un perptuel sourire ravi, Napolon
l'appelle "le Ravi".
L'atmosphre est lourde. Christo-
phe rompt le silence.
Henri Christophe ( Napolon)
Vous tes revenue.
Napolon Bonaparte


Eh oui. Ein m'xpulsant, vous
n'aviez abattu que le tronc de l'arbre de
l'esclavage. Mais il a repouss par ses ra-
cines, car elles sont nombreuses et profon-
des.
Toussaint Louverture (piqu au
vif)
Vous avez l'ironie facile!
Napolon Bonaparte
Disons que vous m'avez beaucoup
facility les choses. Je ne pensais pas tre l
de si tt. J'avais planifi pour l'an 2048, le
bicentenaire de l'abolition de l'esclavage
dans toutes les colonies franaises par cet
idiot de Victor Schoelcher. Mais j'ai en-
tendu votre appel au secours et me voil.
Jean-Jacques Dessalines
Qui vous a appel? Moi je n'ai rien
entendu.
Napolon Bonaparte


Evidemment, car ces appeals ne
vous taient pas destins. Vous n'tiez
tout simplement pas l'coute. Mais les
messages taient clairs, signs, rpts.
Alexandre Ption
Vous voulez dire que le people
hatien vous a demand de revenir. C'est
invraisemblable.
Napolon Bonaparte
Pas vraiment le people; mais
tous ceux qui parlaient au nom du peu-
ple. Parmi lesquelsj'avais toute une "Cin-
quime Colonne" que j'ai mise patiem-
ment sur pied. Vous savez, Hitler n'a pas
invent ce systme de "Cinquime Co-
lonne", ces agents qui secrtement pr-
paraient sa venue dans les pays d'Europe.
C'est moi qui l'ai invent.
(voir Napolon / 11)


Dpestre s'est rendu en Hati pour prcher l'vangile franais


(Depestre ... suite de la page 2)
du quai d'Orsay, elle tient d'une horreur qui a 500 ans,
elle remote la traite ngrire. On fait le singe et la salis-
sure et l'on se croit original et sympathique! Et la tragi-
comique interversion qui s'orchestre, est celle-ci : le pau-
vre qui lutte pour la survive singe les rves et la vie du riche
luttant pour la suprmatie. Certes, c'est un truisme que de
dire qu'il n'y pas de commune measure entire lutte pour la
survive et lutte pour le pouvoir menant la suprmatie. Mais
la manipulation tlvisuelle des soap opera, associe la
mgalomanie de nos rois ngres hatiens, envoient cette
sorte de message de dupe la socit entire, message qui
fait croire une communaut de destin entire prdateurs et
proies.
Alors que la lutte pour la survive, le combat de la
subsistence est celle du vivant et de l'ros ; celle de la su-
prmatie, quand elle devient idologie d'tat, est agres-
sion et thanatocratie. Et l, o l'adoption d'une modestie
dans la consommation, une vision endogne assume sau-
veraient le pays, on impose l'effigie simiesque des mga-
lomanes aux manires pathologiques de la ralit


tasunienne ou franaise. La sorte d'univocit autoritaire
des imprialismes tasuniens et franais qui empreint l'tre
de l'hatien, est ce point si consacr qu'on en arrive
l'ignorer. Il entre.dans l'ordre des choses. L'imbcile di-
plm ou fonctionnaire ne peut rien analyser sans passer
par cette grille du livresque, fig dans le factuel de l'ali-
nation qu'il entrine faute de resources intellectuelles et
imaginatives. Cet imbcile reste en vrit dans l'apodicti-
que incapable de problmatisation srieuse des situations.
Partout, la sacralisation du matre vainqueur biffe les pos-
sibles de l'intelligence agissante, diffre l'action
dsalinatrice.
Comme la pathologie ngro-hatienne rpandue
parmi la majority de nos lites ne peut envisager la mort
du matre, des salauds-diplomates de toutes sortes, de tou-
tes parts,.convis par les esclaves en smoking et.en ves-
tes, dictent l'abc de la gestion de l'tat nos serfs diri-
geants, ne pouvant vivre qu'en serfs mme au plus fort de
leur mgalomanie o ils se gonflent de leurs privileges de
soi-disant leaders.
Quand les modles d'un pays sont des ombres
simiesques, doubles mimtiques blancoltres des corrup-


teurs no-colonialistes, imprialistes no-libralistes, la
socit tout entire se gave de la cigu de l'alination. Ds
lors, tout devient poison dans le comportement tlcom-
mand o les choses animes du blanc se croyant humai-
nes, dversent les desseins programms du matre prda-
teur contre la socit devenue proie.
En passant, disons que la prire d'un Latortue
Chirac le nouveau sauveur dsign, rdempteur des nou-
veaux colonists niais et flagorneurs au pouvoir pour vi-
siter Haiti, est une insulte l'intelligence. Il s'en faudrait
de peu que Latortue demandt la France de nous accor-
der un statut de Dom Tom! Qu'un premier ministry dsi-
gn, sans lgitimit constitutionnelle, se mette nier la
dette de la France qui a extorqu tout ce que Hati avait
pour se reconstruire des guerres contre l'esclavagisme fran-
ais, cela relve de la reputation la plus grivoise de notre
histoire si prolifique en reptiles de l'Occidentalisme.
Les richesses que la France a thsaurises par-
tir de l'esclavage des ngres de Saint Domingue; toutes
les villes portuaires, tout le commerce qu'elle s'est acquis
aux dpens de l'limination racist des noirs de notre pays,
(voir Depestre / 11)


Page 10


MAXISOUND


L'tiquette du Succs


Vous souhaite un joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Anne 2004













u sMAXISOUND
305-895-8006
MAXISOUND

Dixie Highway

Miami, FL 33161



Tous ces fameux CD sont en vente chez Nous
L- -i~ ~ ~ ~_ ... .. .... ... . ~ . .. -. - - ...


Pagel0


par Grard Bissaillille


C1*,







naiili enI IViarcuIe VUi. AXVIII IN. 1 ,L IL -- j -- - Y J X- [


Il A PETITE HISTOCIREI


(Napolon ... suite de la page 10)
Alexandre Ption
Vous pourriez clairer notre lanterne.
Napolon Bonaparte
Je n'ai aucun intrt. Je ne vais pas dvoiler mes
batteries. Mes agents sont encore l et la bataille est loin
d'tre termine.
Henri Christophe
Mais comment tes-vous entr dans le Chteau,
au point que vous avez pu le reconstruire.
Napolon Bonaparte
L'argent, messieurs, l'argent. Avec l'argent on fait
tout. Regardez, par example, mon Majordome. Hier ma-
tin, pour la Fte du Drapeau, je lui ai donn un million
d'euros pour payer le personnel du chteau qui commen-
aient rler, prts se rvolter. Maintenant qu'ils ont
touch, ils ont un sourire aussi large que celui du Ravi.
Jean-Jacques Dessalines
Le Ravi?
Napolon Bonaparte
Le Ravi c'est mon Majordome. Son vrai nom est
La Tortuga. Mais come il a toujours cet air heureux "Y a
bon Banania", je l'appelle "Le Ravi". 11 n'a pas toujours
t comme a. Maintenant c'est un bon Ngre.
Alexandre Ption
Je comprends que vos plans soient secrets. Mais
peut-tre pourriez-vous soulever un lger coin du voile,
nous dire, par example, comment vous avez fait r-
cemment. Aprs tout si c'est du pass, ce n'est plus
secret.
Napolon Bonaparte
Messieurs, il y a eu quatre phases.
La premiere phase: je vous ai impos une
"Dette de l'Indpendance" par laquelle vous avez
continue, une fois devenus libres, travailler pour
nous enrichir. C'tait normal, non? Nous n'allions


pas vous lcher tout de mme! conomiquement vous ne
pouviez pas avancer et c'est ce que j'avais prvu.
Deuxime phase: le thme de l'chec de l'ind-
pendance. Quelques Hatiens de notre Cinquime Colonne,
bien sr ont commenc parler de l'chec de l'indpen-
dance. Il y a un bel article crit par un Rosalvo Bobo en
1904. Il talait tous les malheurs que vous avez connus en
devenant libres, vous invitant implicitement tirer la con-
clusion qu'il eut t prfrable pour vous de rester sous
mon joug. Un vrai chef-d'ouvre, cet article. J'aurais pu
l'crire. Ce texte a eu un succs fou parmi vos compatrio-
tes jusqu' rcemment encore. Mon plan marchait mer-
veille.
Troisime phase: aprs 86 vous avez constat une
leve de boucliers contre les nationalistss rtrogrades"
c'est bien a? (Coups de ttes approbateurs des Hatiens),
ceux qui parent de la "Geste de 1804", des "Pres de la
Patrie" (les Hatiens approuvent de nouveau). Et depuis
lors ma Cinquime Colonne s'est mise laisser entendre
que la solution ne pouvait tre de raliser ce qu'avaient
voulu les Fondateurs de l'Indpendance. Donc il fallait
chercher ailleurs et autre chose.
Puis phase ultime: en 1986, si vous vous rappe-
lez, j'ai lanc une champagne pour "voyer-monter" c'est
comme a que vous dites, je crois? (Coups de ttes appro-
bateurs des Hatiens) pour voyer-monter un de vos hros:
Charlemagne Pralte.


DIALOGUE DES


ANCIENS


DEPESTRE ...
(Depestre ... suite de la page 10)
excdent et de trs loin, tant irrparables, sa dite
dette morale don't elle voudrait s'acquitter par une
autre approche donnante dans les relations
conomiques bilatrales avec Hati.
Mais quant la restitution de la dette de l'in-
dpendance, cette crapulerie de l'tat franais voyou
et criminal, sciemment impose pour provoquer la
dbcle de la pauprisation actuelle, elle ne peut tre
en aucun cas ignore ou abandonne. De toutes fa-
ons, nous devons nous dire que si cette question de
restitution tait si vide de sens, la France ne perdrait
pas son temps chercher amadouer l'tat hatien
comme elle le fait aujourd'hui aprs que ladite ques-
tion de la dette ait t souleve! L, le vieux blanc
franais colon dans l'me, sait que le ngre hyper-
sentimental , hyper-motif est sensible l'loge
du blanc, l'amiti simule toujours intresse de
l'ancien matre.
Le pass, cette dette, en plus du colonialo-
esclavagisme, est bien present dans notre condition
de misreux trans-continental actuelle. Qu'un ngre
tout faire du blanc, je cite un Dpestre qui, d'ailleurs
rcemment encore refusait toute visit en Haiti, trans-
form en missaire franais de manipulation mo-
tionnelle, se mette sous prtexte de ses entres et,
honneurs personnel auprs des franais, tout en
mystifiant son.mtier d'crivain nous faire croire
qu'il reprsente l'intgration ngre en France, voire
l'estime du franais pour l'hatien, le pays authenti-
que doit lui lancer un glaviot que son dshonneur
risque de salir. La gloire personnelle des affects du
colon ne doit pas nous obnubiler ou nous manipuler.
Il n'y a pas de vengeur de la race en ce narcissi-
que vendu, ce ngre de service (pour reprendre
les propos-d'un vieil ami), ngre des basses beso-
gnes, ngre tout faire du colon don't classiquement
celui-ci use en cas de crise pour manipuler d'autres
ngres.
Que la jeunesse saine hatienne qui fait tout
pour voir le jour et sortir des consequences de ces
expropriations et pauprisations sculaires autrement
anthropophages des blancs mangeurs d'hommes, cra-
chent sur tous les dfenseurs masqus du pass-pr-
sent colonial, principal gnrateur programmateur de
nos misres! Il faut que l'hatien sache reconnatre
ses vrais amis et ses ternels contempteurs mortif-
res.


DCN CIfIS* AR.j


,DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


Toussaint Louverture
Un hros secondaire dans l'histoire de notre pays.
Ce n'est pas un pch d'orgueil que de dire que chacun de
nous ici le dpasse de mille coudes.
Napolon Bonaparte
Oui, mais vous aviez pour moi une mauvaise
image, je veux dire une image d'anti-franais. N'oubliez
pas que vous m'avez combattu et que vous m'avez mme
battu. Et puis cause de vous, messieurs, j'ai perdu la
Louisiane qui tait alors la moiti des tats-Unis
d'aujourd'hui. Des soufflets de ce genre-l, a ne se par-
donne pas. Je devais commencer par vous faire disparatre
dans "l'imaginaire hatien", c'est comme cela que vous
dites aujourd'hui? (Nouveaux coups de ttes approbateurs
des Hatiens). Je devais vous faire oublier et mme vous
faire har, Messieurs les Anctres. J'ai donc lanc le culte
de Charlemagne Pralte. Tout s'est fait alors "Charlema-
gne-Praltement". Vous vous souvenez?
Toussaint Louverture
Et comment! C'est vous qui tiez derrire tout
cela?
Napolon Bonaparte
Mais bien sr. Rappelez-vous qu'une de mes Pre-
mires Dames est venue chez vous en chantant et en dan-
sant charlemagne-praltement. Je voulais que vos ressen-
timents changent de cible: l'Amricain plutt que moi. Et
a a march. Au moins pendant un temps. Mais cela suffi-
sait. On s'est alors mis nous voir, nous les Franais,
comme des sauveurs. Et tout cela a bien dur de 86 94.
En 94 les Amricains ramnent la Dmocratie en Hati.
Alexandre Ption
C'tait vraiment la Dmocratie?
(voir Napolon / 12)


Page 11


Mercredi 26 Mai 2004







Page 12


S SOCIETY I


Mercredi 26 Mai 2004
Haiti en Marche Vol XVIII No 17


A BAS LES NOMS DE FAMILLE


Par Jean Erich Ren
22 mai 04
La structure social d'une nation conditionne le
cadre de son dveloppement conomique. Il y a interac-
tion entire les valeurs sociales en course et le droulement
de la vie conomique. Le dveloppement est avant tout
une question de facteur human, de vision et d'environne-
ment social. Rien ne sort de rien. Les institutions sociales
jouent un rle considerable dans l'avancement social et le
progrs conomique d'une nation. Les pays de l'Europe,
de l'Amrique du Nord et de l'Asie s'enorgueillissent de
leurs prouesses scientifiques et placent leurs critres de
classification, sans distinction de classes et de race, sur la
competence et la performance intellectuelle de chaque in-
dividu et son rendement au travail. Toutes les
measures sont prises afin d'encourager la recherche scien-
tifique et l'augmentation de la production en accordant une
chance gale tous. Le recrutement du personnel se fait
dans l'anonymat le plus complete, afin
d'viter le npotisme. En Haiti, il est dconcertant de cons-
tater que la rfrence par excellence c'est encore le nom
de famille. Combien de jeunes Hatiens, de jeunes Ha-
tiennes issues de nos villes de province, de nos communau-
ts rurales qui brillent d'intelligence mais qui sont incapa-
bles d'avoir accs l'Universit. Combien de nos jeunes
diplms qui ont un palmars assez clatant l'Ecole mais


Dialogue des

Anciens au Palais

Sans-Souci
(Napolon ... suite de la page 11)
Napolon Bonaparte
C'est en tout cas ce qu'ils ont dit. Et vous savez
bien que leur parole est "as good as gold". Mais en l'an
2000 peu prs, nous avons commenc avoir un pro-
blme. Les agents de notre Cinquime Colonne tombent
en disgrace, sans qu'on sache trop pourquoi et Titid se met
les rvoquer tour de bras. Nous avons souponn un
coup fourr des Amricains. Une vritable hcatombe!
"Tous les jeux sont des jeux, mais les crocs-en-jambe ne
sont pas dedans", c'est comme a que vous dites, je crois?
(Coups de ttes approbateurs des Hatiens). Alors on s'est
dit que Titid devait partir. Il va mettre quatre ans pour par-
tir, cette andouille! Enfin en 2004, une occasion en or se
prsente nous.
Henri Christophe
Laquelle ?
Napolon Bonaparte
L'Irak. Vous vous rappelez, Bush pre avait en-
gag et gagn la Guerre du Golfe Persique. Clinton pour
ne pas tre en reste avait, aprs lui, engag et gagn la
Guerre du Golfe de la Gonve en 94. Ils taient donc
galit. Bush fils se voyait alors oblig, pour marquer un
point de plus, d'engager et de gagner une deuxime guerre
du Golfe Persique; et c'est ce qu'il a fait. Mais il s'est mis
dans un bourbier, d'o il a du mal sortir. Comme il est
emptr en Irak, je me suis dit que je vais en profiter pour
faire un petit tour du ct de l'Amrique o depuis la doc-
trine Monroe, je n'ai jamais pu occuper la moindre par-
celle de territoire. La tentative de l'Empereur Maximilien
au Mexique avait t un dsastre; mais je n'allais pas pour
autant abandonner mon "rve amricain".


qui sont en train de manger de la vache enrage. Ils crou-
pissent dans la gne et la misre aprs avoir fait d'excel-
lentes tudes dans des conditions
extrmement difficiles. Ils aimeraient servir ce pays avec
fiert et dignit et procurer en retour une certain satisfac-
tion leurs parents qui ont tant pein pour faire d'eux des
lments assez avancs de leur classes.
Hlas Ils ne portent pas les noms de families
qu'il faut pour bnficier d'une bourse d'tude l'tran-
ger ou pour occuper un poste important dans l'administra-
tion publique. De telles prrogatives sont souvent rser-
ves aux fils de grandes families qui n'ont pas parfois la
capacity intellectuelle ncessaire pour faire face aux exi-
gences de la vie universitaire l'extrieur. Souvent les
heureux bnficiaires non qualifis n'entreprennent aucune
tude et retournent en Haiti en se dotant d'un catalogue de
titres farfelus comme sociologue, andragogue, pdagogue
tout en tant de vrais dmagogues.
Il n'est pas tonnant de rencontrer dans les cou-
loirs de l'Administration publique hatienne ce comporte-
ment bizarre de fils de famille qui s'affublent du titre d'co-
nomiste, par heritage social, sans avoir frquent aucun
centre de formation, sans jamais dtenir aucun diplme en
conomie. Tel fils de mdecin hatien ou de n'importe quel
autre professionnel prend des airs de hauteur parce qu'il
jouit de l'hritage social de ses parents. Souvent, on ne les


Toussaint Louverture
Vous avez de la suite dans les ides.
Napolon Bonaparte
On le dit. J'ai alors fait comprendre Bush fils
que, s'il me laissait faire un petit safari dans l'ancienne
Saint-Domingue, je cesserais mes critiques sur l'Irak. Il a
bien fallu qu'il cde. J'ai profit du safari pour recons-
truire le chteau et vous me voyez ici. Welcome to the new
Saint-Domingue! Un peu de champagne?
Jean-Jacques Dessalines
Vous n'auriez pas du mabi?
Napolon se tourne vers le Majordome qui lui
explique qu'ils ne savent plus fabriquer le mabi ici.
Napolon Bonaparte
Pas de mabi. Vous voyez, a aussi faisait parties
de mon plan de retour au Matre Ancestral.
Toussaint Louverture
Et quels sont vos plans maintenant?
Napolon Bonaparte
Toussaint, je sais trop bien, comme je l'ai crit,
que "l'on peut tout fire avec des baonnettes, sauf s'as-
seoir dessus". Je veux donc me faire aimer. Je veux que
vous vous sentiez chez vous ici. Sans oublier videmment
que ce chez vous est maintenant chez moi. Quand vous
tes passs dans la cour du chteau, qu'est-ce que vous
avez-vous vu?
Alexandre Ption
Nous avons vu vos troupes franaises qui bavar-
daient agrablement avec Ren Depestre et des tas de
Martiniquais et de Guadeloupens. Ils se sont mis rire de
nous, pourquoi?
Napolon Bonaparte
Ils vous trouvaient plutt maigres. Et a les fait
rire. Vous avez vu combien ils taient en bonne sant. Ils
mangent leur faim. Dessalines, de quand date votre der-
nier repas; je parle d'un vrai repas non pas de quelques
mangues ou de quelques pistaches grilles ?
Jean-Jacques Dessalines


appelle pas par leur nom personnel. On leur adjoint un
diminutif de Ti, suivi du nom de leur clbre gniteur ou
gnitrice. Ils ont la science infuse et de ce fait occupent les
functions les mieux payes. C'est grce l'aura de son
pre que Jean Claude Duvalier a accd au pouvoir en
1971.
Selon Maurice Sixto, ce peintre des mours ha-
tiennes, quand on s'appelle La Cocoyer il est difficile
d'avoir accs la function publique en Hati. Le Ministre
de l'Education Nationale est prt commissioner la fille
de l'Ambassadeur, Lily Lafouquechaude, en lui accordant
tous les avantages sociaux, sans avoir les comptences
requises. Cette tendance clanique identifie l'chelle ta-
tique, a vici les rouages de l'administration publique. Ce
clientlisme familial est la base de notre retard cono-
mique. Il fallait tre de la famille des pintades pour
trouver un emploi. De mme pour tre admis la basse-
cour de Tabarre, on devait se dresser sur ses ergots comme
le coq.
Avec la transition dmocratique, faut-il aussi se
munir d'une carapace de torture pour faire parties de la
faune politique ?
Nous devons rompre avec cette tradition qui con-
siste recruter nos cadres en function de leurs noms de
famille biologique ou politique. Elle prside mme l'oc-
(voir Socit / 14)


Euh! Mon dernier vrai repas date d'il y a deux
jours.
Napolon Bonaparte
Et encore vous tiez invit chez Ption qui la veille
avait eu un bon numro la borlette. N'est-ce pas?
Jean-Jacques Dessalines
Ption a un cour d'or; c'est pour cela qu'on l'ap-
pelle "papa bon coeur".
Henri Christophe
Moi je mange ma faim. C'est spartiate, mona-
cal. Jamais de "douces", par example. Mais je tiens le coup.
Napolon Bonaparte
Les peuples ont besoin de "douces", Christophe.
Vous ne serezjamais populaire. Votre systme ne marchera
jamais. J'espre que vous avez une deuxime balle en or
pour, le cas chant...
Bon, maintenant assez caus. J'ai une bonne pro-
position vous faire. Avec toutes ces stupidits modernes,
on me dit que pour rester ici, il faut quej'aie votre consen-
tement. Vous vous rendez compete! Et on appelle a le pro-
grs! Eh bien soit! Je vous propose donc de rester avec
moi dans le chteau. Le majordome manque de personnel.
Il a cette caisse d'un million d'euros que je lui ai donne
hier, pour marquer d'une pierre blanche, j'ai bien dit blan-
che, la fte de votre drapeau. Vous serez ici comme Ren
Depestre et tous ces Martiniquais et Guadeloupens que
vous avez vus dans la cour. Acceptez-vous de rester?
Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines,
Henri Christophe et Alexandre Ption se levrent comme
un seul homme, sans se regarder, et prirent d'un mme pas
le chemin de la sortie.
Le Majordome leur lana:
"Mais, messieurs, vous allez manquer votre
chance! O allez-vous ?"
Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines,
Henri Christophe et Alexandre Ption rpondirent en
chaur:
"Au Bois Caman."


1'Wo
1dC


KISKEYA EXPRESS


L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

7921 N.E. 2me Avenue

Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM


Tlphone: (305) 751-4488 Fax: (305) 751-4002 Toll Free: 1-866-547-5393

Multi-Transferts

Argent Nourriture et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces
Captez Vwa Pa Nou chak Samedi 10-11 A.M. Sur Radio Carnivale 1020 AM







Mercredi 26 Mai 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 17


Page 13


I Petites annonces I


INTERPRETERS
TRANSLATORS

ALL LANGUAGES /
ALL FLORIDA CITIES

INCLUDINGFRENCH I
CREOLE

SEND RESUME

E-MAIL: INFO@
1866SPANISH.COM

FAX: 1-800-678-8353

LEAVE MESSAGE:

1-800-529-1800


Avis de Divorce
Extrait des minutes du Greffe du Tribunal civil de Port-au-Prince
Le Tribunal de premiere instance de Port-au-Prince,
comptemment runi au Palais de Justice de cette ville, a rendu en
audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant :
ENTRE 1) EVEILLARD PIERRE propritaire, demeurant et
domicili New Jersey identifi au No. 157-74-9964, ayant pour
avocat constitu Me SAMUEL CHARLES du barreau de Port-au-
Prince identifi patent et impos aux No 001-116-874-0,
61799N B-1216451 avec election de domicile au cabinet des dits
avocats sis en cette ville.
2) La Dame EVEILLARD PIERRE Ne Charlescina Cijuste
propritaire, demeurant et domicilie New Jersey dfenderesse
d'autre part.
Le Tribunal admet le divorce du Sieur EVEILLARD PIERRE
d'avec son pouse ne CHARLESCINA CIJUSTE pour abandon
du toit conjugal et prononce en consequence la dissolution des
liens matrimoniaux ayant exist entire les dits poux.
Lundi 3 Mai 2004


[ 1_Points de vente de Haiti en Marche


Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber and Beauty
Salon
15456 West Dixie
Highway
Miami
305-940-9070

Jean Wood Julien
Propritaire.
(plus de 30 ans
d'exprience)

Toutes les coupes
modernes.
Un salon trs
l'avant-garde..
Vous garez votre
voiture en toute
scurit...
Original Barber
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tel.: 561-243-1039
Beeper: 524-0086

Charlemagne
Propritaire
Un coiffeur don't la
reputation n'est plus
faire.
Apportez votre
modle de coupe et
vous tes sr que
nous pourrons la
raliser sans aucun
problme

Voulez-vous d'un site
INTERNET un
prix raisonnable?
Contactez

siteweb@etheart.com

pour un devis et la liste
de nos sites.
haitienmarche.com
est l'une de nos
nombreuses crations !


Mdecin
Dr J. N. Charles

Pdiatrie Gnrale

7 Avenue Lamartinire au
Bois Vema
Tl: 552-2516
415-8470

Soins des nourissons,
enfants et adolescents
Examens priodiques de
l'enfance
Vaccins
Examens prscolaires
avec Hearing Test, Vision
Test
Blood Test

Treatment des troubles
respiratoires, urinaires,
digestifs et cardiaques

Dr Enock JOSEPH
5650 N.E. 2nd Av.
Vertires Shopping
Center
Miami
305 -751-6081

Obsttrique,
gyncologie,
Accouchement,
Operation pour
fibrome, Planning
famillial, Ligature des
rompes, Circoncision
Curetage,Traitement
contre l'infertilit.

Nous acceptons toutes
sortes d'assurance de
meme que la carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.

Dr Camille FIGARO
Chemin des Dalles
# 24
Port-au-Prince

Gyncologue
Accoucheur

305-245-6480
305 -245-8930

Experience, srieux et
competence.



Textes et

Prtextes
Une mission de
chansons, de textes et
d'anthologie franaises
Chaque Dimanche sur
Mlodie 103.3FM
de 10 heures MIDI
avec Dominique Richez


Miami
Luca's Super Markel

14759 NE 6th Avenue
305-9940 -9902

MaxiSound

11854 West Dixie
Highway
305 -895 -8006

Etiquette Barber
Shop
15456 WestDixie Hwy
305 -940 -9070

B&L
Supermarket
& Produce

12041
WestDixie Hwy
305 -893- 0411
Eclipse
Communication
Services Inc.

9290 SW 150th Ave
Suite 104
954-380-1616


IL e cS i i c r


PROGRAMME DES ACTIVITIES DE LA
VILLE DE BORDEAUX A L'OCCASION
DU BICENTENAIRE HAITIEN

Mercredi 26 mai
HAITI HIER?
TOUSSAINT LOUVERTURE et L'INDEPENDANCE D'HAITI
18h:Librairie La Machine Lire, avec Jean Mtellus auteur de Toussaint
Louverture; anim par Valentine Lokombo-Senga, sociologue. Lectures Scniques
avec Jocelyn Grava, comdien. Sous la direction de Christian Mallaury (dramaturge)
et Guy Lenoir (metteur en scne)
Jeudi 27 mai:
HAITI AUJOUR'HUI?
20h00: Cinma Utopia- Salle Toussaint Louverture
Projection-Dbat : Jean Dominique, the Agronomist de Jonathan DEMME, Avec
Dr Guillaume Hippolyte, Consul Gnral Honoraire d'Hati, Pierre Louis Neaud
Sociologue, president de Lakay, Luc St-Eloi, metteur en scne, responsible du
project Mmorial de l'Esclavage en Guadeloupe et Paris
Exposition de travaux d'lves Inauguration de la Salle Toussaint Louverture
Vendredi 28 mai
TRACES DE LA TRAITE DES NOIRS A BORDEAUX?
14h: Mairie de Bordeaux: Remise des petitions au Maire
20h:Librairie La Machine Lire: Prsentation du Guide, Traces de la Traite des
Noirs Bordeaux, avec Danielle Cavailhs, historienne et reprsentant(e) du project
"La Route de l'Esclave" de l'UNESCO
anime par Gabriel Okoundji, crivain.
Samedi 29 mai
REMAIN, REPARER HAITI?
17h : Librairie La Machine Lire, avec Calixte Beyala(crivain), Pierre Louis
Neaud Sociologue president de Lakay, Alioune Diawara secrtaire gnral de
l'Union des Travailleurs Sngalais, Babacar Sali professeur I'EHESS, Alpha
Sy, conomiste
Modrateur : Cheikh Sow(ADDA)
20h00 : RETRAITE AUX FLAMBEAUX
MARCHE Dpart Grand-Thatre Direction les quais de Bordeaux devant le Colbert
Jet de fleurs sur la Garonne
21h: VEILLEE COMMEMORATIVE : LE SERMENT DU BOIS-CAIMAN !
sur les Rives de la Garonne avec Colibri (Antilles) et l,Espwaka, Adjabel(Hati),
Gospel Dream, Compagnie Les Larmes du soleil (Thatre pyrotechnique
orchestra), Jazzibel Sound Quintet.
"Un people sans mmoire est un people sans avenir" Aim Csaire
Adresse Postale:
24, rue Ponthelier 33000 Bordeaux- Tl: 05 56 24 05 27
La Permanence : Restaurant Tamango 32, rue Arnaud Miqueu -
Tl : 05 56 01 16 84
Site Internet : www.diverscites.fr.st


Vous
aimeriez
avoir un
chien de
race et
vous
habitez
Hati?
Nous
avons des
chiots de
toutes
races
vendre.
Appelez :
401-4364
ou
555-4151


Le Centre National de
l'Apostolat National Haitien
vous invite a sa 22eme
Convention national qui aura
lieu le Vendredi 4 Juin,
Samedi 5 Juin et Dimanche 6
Juin 2004.
Guest Speaker:
Monseigneur Francois
Gayot Archeveque
Emerite de
l'Archidiocese du
Cap-Haitien
Theme: Fanmi Poto
Mitan Socyete-a
Lieu : Seton Hall
University,
South Orange,
New Jersey
Dates : 4-5-6 Juin 2004
Pour Informations,
Veuillez Contacter
Bureau de l'Apostolat
National Haitien au :
718-856-3323
Reverend Pere
Beaubrun Ardouin
973-373-1265
Reverend MSGR. Guy
Sansaricq 718-462-0223
Livre
Fort-Dimanche:
Dungeon of Death
Have you ever read
first hand infor-
mation about the
infamous Fort-
Dimanche ? Read
about this sad
part of Haitian
History from Mr.
Patrick Lemoine
who was incarce-
rated at Fort-
Dimanche, a well
known torture camp
used under the
Duvalier regime
Patrick Lemoine's
memoirs capture
the triumph of
life over death;
the power of the
human spirit to
foster determi-
nation, strength,
and hope in the
absence of justice
or a judicial
system; and the
resolve to emerge
from death even
when death is the
sole meaning giver
to life. http://
www.haitibooks.con


AVIS DE
SEPARATION
MATRIMONIALE

Avec beaucoup de re-
grets, Dr Syvain C.
Jolibois, Jr. et Mme.
Leonie M. Hermantin
annoncent leir spara-
tion matrimoniale pre-
nant effet apartirdu 1er
Mai 2004.

MATRIMONIAL
SEPARATION
ANNOUNCEMENT
With great regrets, Dr.
Sylvain C. Jolibois, Jr.
and Mrs. Leonie M.
Hermantin announce
their matrimonial sepa-
ration beginning May
1 rst, 2004.



Mlodie Matin
Chaque jour du Lundi
au Samedi 7h00 am
10h00 am.
Au programme:
L"ditorial de Marcus
8h30
AuQuotidien avec Elsie
8h40
A haute Voix avec
Dominique Batravil
8h50
La Revue de l'Actualit
avec Yves Paul Landr
9h
L'Economie avec
Roosevelt Jean
Francois
9h10
Les Sports avec Jacky
Marc 9hl5

Mlodie 103.3 FM
Port-au-Prince,
Hati


Pompano Beach
Danilo's Restaurant

3760 NE 3rd Ave.
954 -781 -2646

Christephanie's

581 BC East
Sample Road
954 -781 -7424

Chiropractic Office

10 East Atlantic Blvd
954-781 -7424

Notre Dame
Restaurant

4859 N. Dixie Hwy
954-421-4777

Vous habitez
Miami et aimeriez
placer une
announce dans
notre page 13,
appelez Michel au
305 754-0705


Lyce Franco-Amricain
Academic Program
"Where Ail Children Can Be Successful"

SLyce Franco-Amricain
ACADEMIC PROGRAM
3100 N. 75'h Street
Hollywood FL 33024

ACCEPTING REGISTRATION
FOR SCHOOL YEAR 2004 2005
& SUMMER CAMP 2004
FOR MORE INFO, CALL954-987-2026
OR VISIT OUR WEBSITE AT
WWW.LYCEEFRANCOAM.ORG


Delray Beach

Classic Teleco

203 SE 2nd Ave
561-279 8846
Our Lady Bakery

102 S.E. 2nd Ave
561-272-3556

Orlando

Naudy Record Shop

1325 W Washington
Street Orlando, F1
32805

BoBy Express

2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando,Fl 32805

Haiti en Marche en
vente chaque
mercredi partout


Austell, Georgia

Haitian Caribean
Market

4760 Austell Road
SW Suite 4
Austell
770-944-8545

Port-au-Prince
Dans toutes les rues
de la capital.
Haiti en Marche
est aussi en vente a
Jacmel, aux Cayes et au
Cap Haitien. Bientot,
nouvelle formula pour
assurer la distribution
temps de votre
hebdomadaire.

Credit Card
accepte pour payer
votre abonnement
ou votre publicity.
Notre site
wMw.haiienmarche.orr
vous fournira tous
les renseignements


1 r-







I REFORM AGRAIRE I


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


POUR UN REEL DEBATE AUTOUR DE LA REFORM AGRAIRE EN HAITI


JEAN CHESNEL JEAN, Ing-Agr
Nous constatons depuis un certain temps un regain
d'intrt autour de la reform agraire en Hati. Ceci est mani-
feste tant au niveau de la socit civil que dans les plus hau-
tes sphres du gouvernement provoquant une plthore d'opi-
nions relatives l'orientation de cette rforme. Si les ides
sont toutes mises dans l'optique de contribuer l'avance-
ment du processus, il est vident que le tohu-bohu cr par
certaines d'entre elles peuvent entraver considrablement son
droulement. I y a donc un besoin pressant de se dmarquer
de ces contradictions retardatrices voire destructrices en orien-
tant les dbats vers des pistes objectives et surtout en ne s'at-
tardant pas sur certain paramtres connus comme faisant fon-
damentalement parties des principles causes d'chec de di-
verses rformes agraires opres travers le monde.
Dans cet article nous comptons apporter aux lec-
teurs certain lments dificateurs susceptibles d'aider faire
avancer le dbat. Il s'agira entire autre: (i) de voir l'aspect
conceptuel de la question, (ii) d'aborder de manire thori-
que la question du type d'exploitation agricole, le principal
point de controversy des dbats actuels, (iii) de passer en re-
vue les principaux facteurs de succs des principles rfor-
mes agraires opres travers le monde, (iv) de prsenter
succinctement la situation haitienne avec une emphase sur le
processus dans la Valle de l'Artibonite, (v) et de proposer
certaines pistes de rflexions.

La rforme agraire et volution du concept
La FAO dfinit la rforme agraire comme un en-
semble d'oprations visant modifier les structures agraires


d'un pays et les modes d'appropriation du sol plbtr des rai-
sons conomiques et sociales. Celle-ci ne doit pas tre con-
fondue avec la rforme foncire qui vise la nature des titres et
des droits dtenus sur la terre.
Les objectifs d'une rforme agraire sont d'apporter
une amlioration quantitative de la production agricole et d'im-
pulser une lvation du niveau de vie des producteurs agrico-
les. Elle englobe donc, d'une part, une rforme foncire et,
d'autre part, un ensemble d'innovations d'ordre technique,
institutionnel, conomique et financier.
Si dans certaines socits la terre est vue seulement
sous l'angle de sa dimension conomique donc comme fac-
teur de production, dans d'autres surtout les socits tradi-
tionnelles elle fait parties intgrante des relations sociales
entire les individus. Comme pour rpter Karl Polanyi (1983)
qui a crit dans La grande transformation : ce que nous
appelons la terre, c'est un lment de la nature qui est
inextricablement entrelac avec les institutions de l'homme.
De ce fait, la rforme agraire apparat donc comme
un processus bidimensionnel touchant les aspects sociaux et
conomiques. C'est en ce sens que Farvac et Auslain (1993)
estiment que ne pas tenir compete de cette dualit rendra inef-
ficace tout effort de rforme.
Depuis les temps immmoriaux, on a toujours eu
travers le monde des rformes agraires. Les orientations con-
fres ces politiques ont toujours rsult de la nature des
orientations politiques et conomiques du pays concern. Ce
qui explique toute une game de variante de rformes o
certain pays ont privilgi la creation d'exploitations fami-
liales tandis que d'autres ont opt pour des grandes exploita-


tions avec des modes de gestion capitalist ou collectiviste.
Dans ces cas, l'Etat s'est toujours constitu l'pine dorsale de
ces processus. Nanmoins, la teneur des rformes agraires a
acquis depuis un certain temps des caractristiques diffren-
tes de celles qui marquaient le thme pendant les annes 60.
La nouvelle dynamique d'articulation des agriculture des
pays en voie de dveloppement au march renvoie poser le
problme autrement, savoir: comment la rforme agraire
peut-elle participer au processus de mondialisation de l'co-
nomie tout en contribuant la reduction de la pauvret ? .
C'est ainsi que depuis le dbut des annes 90, la
Banque Mondiale prne un nouveau modle dit: rforme
agraire assiste par le march. Le principle directeur de ce
modle consiste octroyer aux agriculteurs des prts ou des
dons via le secteur public ou priv qu'ils utiliseront pour n-
gocier l'achat des terres de potentiels vendeurs. Ce modle
est maintenant en phase d'essai dans beaucoup de pays don't
le Brsil, la Colombie et l'Afrique du Sud.

A propos du type d'exploitation agricole

Cette question constitute l'un des sujets les plus
dbattus parmi les ides mises. Pour certain points de vue,
il s'agit travers cette rforme de favoriser l'mergence de
grandes units d'exploitations modernes. Selon ce group,
ceci permettra d'amliorer la productivity du secteur agricole
et d'accrotre les exportations de biens agricoles changeables.
Tandis que d'autres points de vue considrent la creation
(voir Rforme Agraire / 15)


A BAS LES NO]
(Socit ... suite de la page 12)
troi du credit au niveau des institutions bancaires nationals. Les fonds sont mis plus
facilement la disposition de certaines families don't les noms sont dj connus dans le
monde des affaires. Vous n'avez qu' lire les enseignes commercials du Bord de Mer et
vous serez difis D'o la prennit de certain noms de families dans le secteur commercial
et industrial.
Les Hatiens et les Hatiennes don't les families viennent de l'arrire-pays, n'ont
droit aucun credit. Ils sont plutt appels un poste de commis de magasins ou trainer
leurs savates dans nos rues sous un soleil de plomb.
Pourtant l'histoire rapporte que tel Monsieur, un Syrien, est arriv en Hati comme
marchand ambulant tranant sous ses bras une machine coudre pour vendre de la pacotille
dans les marchs publics. Sous l'gide de la revolution D, il a bnfici d'un prt colossal de
la Banque national pour confectionner des uniforms pour les soldats de l'Arme d'Hati.
Voil comment il a rig son empire familial avec son magasin grande surface et son
fameux factory.
L'Autorit Montaire Nationale avec son systme de credit hypothcaire entretient
ce prjug des noms familiaux. En tenant compete du patrimoine conomique du sollicitant ou
de ses accointances politiques pour accorder les prts, il est clair et vident que tous les
privileges vont ceux qui en ont dj. Ceux qui n'en ont rien resteront toujours pauvres,
mme s'ils ont des projects don't le taux de rendement interne est assez lev pour rpondre
leurs obligations face leurs cranciers. Souvent certain plans de projects non financs sont
subtiliss au niveau des tudes c6;nomiques de nos Banques. Le privilege de la mise excu-
tion reviendra encore aux families riches de la place l'insu de l'auteur, qui est vou au refus
Sle plus total.
Notre systme bancaire traditionnel entretient la discrimination conomique en trans-
frant les richesses du pays aux ascendants et aux descendants des mmes families. L'argent
en Hati, pendant deux sicles, n'a pas change de main. Monsieur M.., un sujet allemand dans
les annes 1950, n'tait qu'un simple mcanicien la Grand'Rue. Grce son nom de fa-
mille, on lui a accord le privilege de commander les turbines de Pligre et d'acheter au nom
du gouvernement, des espadrilles et des maillots destins la classes ncessiteuse. Cet inves-
tissement initial accord par la Banque Nationale s'est dcupl pour lui permettre de possder
en un temps record son parc industrial.
Ce systme de clan familial est responsible de l'immobilisme conomique du pays.
Qui pis est, l'endogamie est la rgle. Ils se marient entire eux de sorte que les acquis conomi-
ques restent dans une sphre trs restreinte. La bourgeoisie national est representative d'une


VIS DE FAMILLE
caste qui n'a aucun lien avec les masses de l'arrire pays. On comprend aisment leur indif-
frence par rapport au dveloppement conomique du pays, qu'ils ne connaissent mme pas.
Il est plus que temps d'abandonner ce modle clanique et mesquin pour faire appel
au holisme mthodologique en accordant
la mme chance tous. Il y a des gnies au
niveau de la classes paysanne et au niveau
des families dfavorises qui pourront le- Pour c~ilbr r 200 ans
ver Hati au rang des nations avances du
monde. de PfiePrt. d'histoifre et


Aujourd'hui malheureusement
de faux socialists ont trahi toutes les bel-
les valeurs de cette tendance politique que
le Qubec, la France et la Sude ont agit
au profit de leur people. Chez nous en
Hati, les tratres l'exploitent leur profit
personnel. Ils s'expriment en socialist,
mais vivent en capitalist. Ils prennent le
pouvoir charlemagnepraltement en em-
bauchant des agents de scurit amricains
pour leur protection personnelle. Ils exploi-
tent leurs employs et leurs administrs pire
encore que les capitalistes modernes qui,
au moins reconnaissent la ncessit d'un
salaire dcent pour faciliter le renouvelle-
ment de la force de travail de leurs ouvriers
et de leurs cadres techniques.
Le npotisme et leclientlisme cou-
tumiers des institutions nationals axes sur
les noms de famille restreignent le dvelop-
pement conomique d'Hati. L'aide financire
international ne suffira pas pour active no-
tre croissance conomique. I1 nous faut aussi
une machine administrative et politique bien
huile pour assurer une rpartition de la ri-
chesse national de faon quitable. Souvent
les retombes des projects d'investissements
nationaux sontrcupres par les families tra-
ditionnelles et leurs allis qui occu-
pent l'avant-scne politique depuis
1804. Il est triste de constater que
^ les bergers en qui nous placions
toute notre confiance, se sont in-
tgrs dans la meute des loups
pour dvorer le troupeau. Il nous
faut tirer des leons de la prati-
que politique quotidienne hatienne.
La rponse notre sous-dveloppe-
ment conomique pour tre viable
doit tre conue dans le context de
nos conditions politiques et socia-
I les. Nous devons bander nos ner-
gies et unir nos voix pour dire en-
semble : A bas les noms de famille.
Cette pratique rtrograde et discri-
minatoire est la cause principal
des dissensions sociales et de
l'atrophie de notre systme co-
nomique.


Page 14


d ", "
de liberty.
Western Union prsente une srie de 11
tableaux honorant les hros qui ont contribu
faire de l'Indpendance d'Hati une ralit, tout
en personnifiant l'ide L'union fait la force.


Boukman Dutty
Leader communautaire, orateur
Boukman Dutty naquit dans l'le voisine
de la Jamaique. Considr comme l'ultime
catalyseur de la revolution hatienne, ce
leader utilisa la religion autochtone d'Haiti
pour mobiliser la population entire des
esclaves de ce pays. La rebellion d'esclaves
qu'il dirigea contribua l'appropriation par
les rebelles des terres aux environs du
Cap, dans le Nord. Connu essentiellement
par son prnom, Boukman Dutty tait un
grand homme d'une puissante stature,
don't la voix tait celle d'un authentique
leader communautaire qui incita les esclaves
embrasser lacause de l'indpendance avec
fiert et conviction.


Western Union. Vous
rapprocher par tous
les moyens."


tI
i '. .. ~
'; "' V5


Amer/cas Truck and Equipmez

& Gulfstream Isuzu Trucks
Nous sommes une Entreprise autorise
JCB Construction d'Equipement & Vendeur de Camions
commerciaux de la marque ISUZU

*Nous exportons I
*Pices -
mie- *Equipement *Camions
15151 W. Dixie Hwy., N. Miami Beach, FL 33162
(305) 949-9499 Fax: (305) 949-6770
E-mail: amtruck@bellsouth.net Web: www.gulfstreamisuzu.com


UNION
FAIT LA
FRCE.







Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol XVIII No 17


Page15


ECONOMIC


Le FMI en qute d'un nouveau sens


LE MONDE 1 17 Mai 2004
L'lection du nouveau directeur du Fonds
montaire international, l'Espagnol Rodrigo Rato, a
t salue par l'Amrique latine, Argentine en tte,
comme une bonne nouvelle pour les pays endetts du
continent. L'ironie est que bon nombre de commenta-
teurs se demandent si l'Argentine ne sera pas le tom-
beau du FMI.
Le 9 mars dernier, l'Argentine a dj menac d'in-
terrompre ses paiements au Fonds. Que serait devenu le
FMI si le dfaut avait t dclar ? Jusqu' present, le FMI
jouit a priori d'un statut privilgi, celui de crancier de
premier rang, rembours en premier, avant les cranciers
privs.
C'est au nom de cette ide qu'il peut prter de
l'argent aux pays en dtresse, quand plus personnel ne veut
le faire. Qu'il redevienne un crancier comme les autres,
lui aussi soumis au risque de dfaut, et l'difice s'effon-
drerait.
Le fait que les deux tiers de ses resources soient
prts trois pays fragiles, l'Argentine, le Brsil ou la


POUR UN REEL DEBATE
(Rforme Agraire ... suite de la page 12)

d'exploitation individuelle et viable comme un moyen efficace
non seulement de rgulariser dfinitivement la question
foncire, mais aussi d'augmenter le pouvoir d'achat des


ATLANTA MIRAMAR N. DADE
1232 Moreland Ave, 19325 NW 2nd Avenue
Suite A (441)
Atlanta, GA 30016 Miami, FI 33169
Tel: (404)622-8787 Tel: (305)654-2800


BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3.
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798 -

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORTLAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, Fi 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 Ilth Street
Naples, F1 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
9 NE 125th Street
N. Miami, F1 33161
Tel: (305)892-6478


MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange
Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865
223-0839
222-2704
221-8910
221-1632


Turquie, ne rend pas ses perspectives trs rjouissantes.
Comment en est-on arriv l ?
Le Fonds a connu plusieurs incarnations. Lors-
qu'il a t cr Bretton Woods, au lendemain de la guerre,
son rle tait d'aider les pays corriger les dsquilibres,
rputs transitoires, de leurs balances des paiements d'une
manire qui ne soit pas destructrice de prosprit natio-
nale ou internationale.
Des deux architects du systme de Bretton
Woods, l'histoire a surtout retenu le nom du reprsentant
du Trsor britannique, John Maynard Keynes, icne du
XXe sicle, favorable la creation d'une monnaie interna-
tionale, le bancor, qui serait mis par un institute d'mis-
sion, le FMI. Son homologue amricain, Harry Dexter
White, avait dfendu une approche plus conventionnelle :
un systme de monnaies nationals, parits fixes mais
ajustables, donnant au FMI le rle a priori plus modest
d'offrir des lignes de credit aux pays en difficult.
On s'est longtemps demand si la position de
White, qui eut finalement gain de cause, tait tout simple-
ment plus raliste (on pourrait en juger au regard des diffi-

mnages ruraux concourant ainsi un largissement du
march national tout en garantissant un dveloppement
durable.
Nous reviendrons sur l'importance des rles jous
par le type d'exploitation dans la russite des rformes agraires
un peu plus loin dans le texte. Cependant, il est important
d'aborder la question de manire thorique afin d'clairer un
peu la lanterne de nos lecteurs sur ce sujet.
L'argumentaire des partisans des grandes
exploitations se base gnralement sur le principle d'conomies
d'chelle. Ce principle, en effet, relate une tendance la baisse
du cot moyen d'une production lorsqu'on augmente la
production de celle-ci. Dans ce cas, on parle aussi de
rendements d'chelle qui measure la variation de la production
en rponse une variation proportionnelle de tous les facteurs
de production.
Malheureusement cette notion, trs frquente dans
les autres secteurs de l'conomie, est quasi-inexistante en
agriculture ou tout au moins au stade de la production
proprement dite. Les tudes relatent des rendements d'chelle
constants en agriculture voire fortement dcroissants
certaines dimensions d'une exploitation agricole. Franck
ELLIS (1998) dans Peasant Economics Farm Households
and Agrarian Development rapporte, par example, si pour
100 jours de travail, une paire de boeufs et un hectare de terre
produit 3 tonnes mtriques de Paddy, pour 200jours de travail,
deux paires de boufs et deux hectares de terre produiraient 6
tonnes mtriques. De mme, Marc BOUSSARD (1983) dans
son livre Economie de l'Agriculture, dit qu'une exploitation
agricole de 10.000 hectares avec 1.000 travailleurs produira
dans les mmes conditions techniques, si la dotation en capital


cults qui ont prsid la creation de l'euro) ou si elle
tait plus cynique, voyant le profit que le dollar amricain
pourrait tirer d'un systme monnaies multiples.
Sans trancher ce dbat, un livre recent
(Treasonable Doubts, University ofKansas Press) fait pen-
cher en faveur de la premiere hypothse. L'ouvrage tablit
ce que l'on avait souponn l'poque (et qu' part quel-
ques rudits, tel Alexandre Adler, on ignore gnralement
en France) : H. D. White tait, en fait, un honorable cor-
respondant du NKVD, l'anctre du KGB Ayant eu accs
aux archives rcemment ouvertes, l'auteur, Bruce Craig,
confirm que H. D. White avait transmis, sinon des docu-
ments, du moins des informations confidentielles aux So-
vitiques.
Son correspondent, identifi grce aux transcrip-
tions des cbles entire Moscou et ses agents de l'poque,
tait un nomm Chechulin, nom de code KOL'TsOV, qui
figure dans les archives du Fonds pour avoir particip, au
sein de la dlgation russe, la ngociation de Bretton
Woods ...
(voir Economie /16)

par travailleur est la mme, exactement la mme chose que
1.000 exploitations de 10 hectares avec chacune un travailleur.

Sur cette base, de manire thorique, la thse selon
laquelle les grandes exploitations peuvent parvenir une
meilleure augmentation de la production agricole n'a pas une
base empirique tout fait solide. De mme, les faibles niveaux
de prix observs sur les marchs de certain products ne sont
pas dus aux conomies d'chelle de ces spculations au niveau
des champs mais surtout aux innovations substantielles don't
bnficient ces producteurs diffrents states de leur
production.
Toutefois, l'importance d'une exploitation agricole
en terme de superficie peut influence de manire significative
le niveau de revenue agricole de ses membres. Ce qui nous
renvoie deux autres notions: la dimension conomique et la
viabilit d'une exploitation agricole. La premiere est dfinie
comme tant le volume commun de resources emplo : s
dans la production. La deuxime par contre prend ne
dfinition diffrente l'chelle de chaque pays.
Mais d'une manire gnrale une exploitation est
considre viable, si elle permet d'une part, la reproduction
de l'exploitation et d'autre part, la reproduction des membres
du mnage agricole. De ce fait, la dimension conomique
viable d'une exploitation implique non seulement le foncier
mais un ensemble d'autres facteurs conomiques,
technologiques et sociaux. La superficie viable est par
consquent estime de manire diffrente au niveau de chaque
pays et peut prendre des valeurs diffrentes suivant les zones
agro-cologiques l'intrieur d'un mme pays et ce, pour
une priode donne.


Attention Miami !


FADKIKJ VARIETY STORE

Tl.: 305 757 4915


Le magasin pour toutes les occasions.


Reception de paiement pour
Bell South, FPL, Gaz, Cable TV,
Bell South Mobility etc...etc...
Connection tlphonique
chez vous...


Ouvert 6 jours par semaine.
8h30 am 7h30 pm

Parfums
Celulars & Beepers
Souliers et Sandales
Produits pour la cuisine
Cadeaux
tableaux
Moneygram
Money Order
Cd( compass, racine, Evanglique, Zouk, Franais, Amricain)
Videos ( Hatiens, amricains, documentaires, dramas)
Produits de beaut
Produits pour cheveux.


8272 NE 2me Avenue, Miami, FL







I DEBATE I


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


FMI...
(Economie ... suite de la page 15)
White n'tait en fait nullement un espion, mais
un rooseveltien idaliste, grand admirateur de Keynes au
demeurant. A ses yeux, I'URSS, allie dans la lutte contre
les nazis, o il s'tait rendu avant-guerre pour y chercher
des rponses la cruise amricaine, tait le pays don't il
voulait s'assurer la collaboration tout prix, y compris
celui de la trahison. Convoqu l'aube de la guerre froide
par le Comit des activits anti-amricaines, le 13 aot
1948, White dcdera trois jours plus tard, important alors
son mystre dans la tombe.
Ce dbat des origins semble bien loign des
problmes auxquels le FMI doit faire face aujourd'hui.


Nombre de questions demeurent pourtant identiques. Com-
ment assure-t-on le passage d'un idal politique la ges-
tion des relations financires internationales ? En l'absence
de monnaie international, seule capable, on le voit en
Europe, d'viter les crises montaires mondiales, comment
grer le dsir contradictoire de faire profiter les pays pau-
vres de financements internationaux et d'viter les crises
rcurrentes du systme financier ?
Pour rsumer d'une formule le problme auquel
le Fonds est confront aujourd'hui, il est possible de dire
que son rle est devenu celui de corriger les excs crois-
sants de marchs financiers internationaux don't l'impor-
tance est elle-mme en augmentation rgulire. Lorsqu'une
crise financire clate, comme ce fut le cas en Argentine,
au Brsil ou en Turquie, le choix devient terrifiant. Soit on


laisse la crise se rsoudre toute seule. En gnral, cela si-
gnifie un effondrement de la monnaie, une crise du sys-
tme bancaire et une recession conomique majeure. Soit
le FMI intervient. Mais il doit dsormais le faire sur une
chelle beaucoup plus important.
CONFLICT LARV
A partir de la crise mexicaine de 1994-1995 puis
asiatique de 1997, l'ordre de grandeur des resources n-
cessaires pour endiguer les reflux des movements de ca-
pitaux est devenu considerable. Au lieu de coordonner la
recherche d'un accord entire dbiteurs et cranciers, comme
le ferait un tribunal de faillite ordinaire, il devient irrsis-
tiblement crancier son tour, inquiet de rcuprer ses
crances, au risque de perdre sa neutralit, et finalement
sa lgitimit. (voir Economie / 17)


Sezon Siklon lan Komanse le 1 Jen


SKE NOU PARE?


s ; "i a


Nouvo Zn Evakyasyon yo
Pwosesis evakyasyon yo change drastikman. Nan ane anvan yo, rezidan
Konte Miami-Dade yo te depann sou nimewo zipkd yo ak ki fs sikl6n lan
pou yo te konnen si pou yo evakye kay lakay yo. Kounyeyan nouvo zon
evakyasyon yo etabli dapre kalite dega ki va ft nan tanpt sa a. Li tr
enptan pou w byen gade nan ki zon w abite anvan sikln lan pwoche.

Evakyasyon
* Tcheke si w abite nan yon zn evakyasyon. Si w rete nan youn, chche
pou w aie kay yon zanmi oswa fanmi si se pou w ta gen pou w evakye kay
lakay w.
* MDTA (transp piblik) ap gen bis kap f traj de kote yo make km
estasyon pou ranmase moun ki prale nan Abri Evakyasyon Kwa-Rouj yo.
* Si w abite yon kay mobil, oswa w depann sou aparay elektrik, se pou w
evakye pou nenpt kategori tanpt twopikal oswa sikl6n.

Pwogram Asistans Evakyasyon Anka
Dijans
Se pou rezidan ki bezwen asistans pou evakye anka dijans yo enskri
davans nan sant "Miami-Dade Answer Center" an nan 305-468-5900 TDD
305-468-5402 pou yo jwenn yon aplikasyon pou Pwogram Asistans
Evakyasyon Anka Dijans. Aplikasyon yo disponib an Angle, Espayl ak
Kreyl epi tou nou kapab enprime li de sitwb OEM lan:
www.miamidade.gov/oem.

Lis Toupare pou Tcheke
* Prepare yon pake sikin familyal ak pwovizyon ki pou dire de 3 a 14 jou.
Pake sa a ft pou li genyen ladan li tout sa ki neses pou nou debwouye
nou pou kont nou apre yon tanpt.
Asire w epi tcheke ke asirans w an ajou, sitou asirans van ak inondasyon an.
Taye branch bwa yo kounyeyan pou yo pa mouri pandan vye van yo. PA
TAYE BRANCH BWA YO PANDAN SIKLON LAN APMENASE.
Bay yon moun lakay w responsabilite pou tcheke meteyo an chak jou
pandan peryd sikln lan pou nou pa pran nan si nou te konnen.


* Etabli ki nimewo andey zn lan nap svi pou kenbe kontak ak fanmi ak
zanmi nou.
* Sant evakyasyon yo pa asepte ti bt kay yo. Planifye depi kounyeyan kote
nap mete yo.
Pwogram Enstalasyon Panno
Pwoteksyon Pou Fent Rezidansyl:
* Pwogram Enstalasyon Panno Pwoteksyon Pou Fent Rezidansyl ap ofri
gratis ti cheri de panno kont sikl6n an aliminyom (shutters) pou fent ak
kote ki gen ouvti sou deyo kay lan. Pwogram sa a te etabli pou ede vye
granmoun ki gen ti lajan/revni ekonomik pwoteje kay lakay yo de vye van
kraze-brize tanpt yo.
* Pwogam lan GRATIS pou vye granmoun ti lajan yo. Se pou kantite
lajan fanmi an f mwens ke $20,000 pa an epi se pou mt kay lan gen
65 an ou plis.
* Li aplikab pou kay lafami slman.
* Pou nou jwenn yon aplikasyon pou yo enstale "shutters" sikln yo gratis,
tanpri rele "Community Action Agency" nan 305-438-8604 oswa "Miami-
Dade Answer Center" nan 305-468-5900. Oswa aie mande youn nan biwo
Ponpye ak Sekou Miami-Dade b lakay nou.

Pou plis enf6masyon sou preparasyon,
Konte Miami-Dade etabli resous sa yo:
Miami-Dade Answer Center nan
305-468-5900 TDD: 305-468-5402 de
8:00 a.m. to 5:00 p.m. Lendi Vandredi
(24 sou 24 nan ka dijans)
Sitwb "Emergency Management", www.miamidade.gov/oem, gen douzn
paj enfmasyon sou preparasyon anka dezas. Yo kenbe sit lan ajou
tanzantan l gen yon dezas, alske tcheke la pou dnye enfmasyon
dezas aktyl.

MIAMD


Page 16


- -


i;'
i~~i~:'i. :t:-








TR11LI GII I I I


I INTERNATIONAL


Pour le Venezuela,

augmenter la production

n'est pas la solution


CARACAS, 20 mai Le Ve-
nezuela, seul pays d'Amrique latine mem-
bre de l'Organisation des pays exportateurs
de ptrole (Opep), est oppos l'augmenta-
tion de la production de ptrole pour apaiser
la flambe des course du brut, mettant notam-
ment en cause les Etats-Unis dans la situa-
tion actuelle.
Alors que les pays consommateurs
rclament au cartel ptrolier de faire un geste,
Ali Rodriguez, le president de la compagnie
ptrolire publique vnzulienne, PDVSA,
a raffirm, mercredi New York, que, selon
lui, la hausse tait due des facteurs extra-
conomiques, comme la guerre en Irak.
Dans un language beaucoup plus of-
fensifet politique, le president Hugo Chavez,
alli de Fidel Castro et pourfendeur de l'im-
prialisme amricain, avait raffirm la posi-
tion officielle la semaine dernire: Avant que
nous puissions faire quelque chose pour bais-
ser les prix, les Etats-Unis devraient agir, car
le premier responsible est le gouvernement
des Etats-Unis et sa guerre en Irakl, avait-il
dit.
Pour M. Chavez, il n'est pas n-
cessaire d'augmenter la production ptro-
lire de l'OPEP.
S'il n'y avait pas eu de guerre en
Irak, les prix ne se trouveraient pas au-dessus
des 40 dollars par baril, avait ajout le pr-
sident vnzulien.


.Guyane: 4 personnel,
don't un Hatien,
croues pour
proxntisme ou


vannes et soulager la situation des prix c'est
l'Arabie Saoudite, affirme M. Al-Sheridah.
"Selon un autre spcialiste, l'cono-
miste et consultant Pedro Palma, la flambe
des course s'explique par la nervosit en rai-
son de la situation en Irak, des stocks bas, des
perspectives de croissance conomique des
pays consommateurs et l'tablissement de
quotas de la part de l'OPEP.
Le Venezuela a poursuivi une po-
litique tendant maximiser les prix et c'est
pour cela qu'il s'oppose une augmentation
de l'offre, dit-il, soulignant que mme si le
Venezuela voulait augmenter sa production,
il ne pourrait pas le faire, n'en ayant pas ac-
tuellement les capacits. (AFP)


Pour l'expert et professeur d'co-
nomie ptrolire l'universit central du Ve-
nezuela Caracas, Mazar Al-Sheridah, la
cause relle de ce comportement ( la hausse)
est compltement psychologique, ce qui ren-
chrirait le prix du ptrole de 10 12 dollars
par baril.
Cette hausse s'explique par le fac-
teur Irak, Afghanistan, Palestine, Isral (...):
ce sont ces types de conflicts qui gnrent un
tat d'incertitude politique aussi leve qui
se reflte dans le prix du ptrole.
Pour M. Al-Sheridah, la proposition
d'augmenter la production de I'OPEP est un
beau coup de l'Arabie saoudite pour lga-
liser une production qui existe dj, car elle
est de plus de 2 millions de barils jour sup-
rieure aux quotas.
Il est peu satisfaisant et contre-pro-
ductif de donner la fausse impression que la
solution de la baisse des prix se trouve dans
les mains de l'OPEP, dit-il.
Quand il existe une situation de
prix levs, la tendance est d'accuser l'OPEP
(Organisation des pays exportateurs de p-
trole). Cependant, quand on analyse les rap-
ports sur la livraison de ptrole, ils semblent
indiquer qu'il existe une difference entire l'of-
fre et la demand. Actuellement il existe un
surplus d'offre ptrolire, a estim pour sa
part le president de PDVSA.
Celui qui a le plus de capacity en
reserve et peut, par consquent, ouvrir les


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following
bids(s), which can be obtained through the Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112,
Miami, FI 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a nor-refundable dollar fee
for each bid package (see cost of each bid package below) and an additional
$5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the
bid number, title, opening date, the vendor's complete address and phone
numberand a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-
Dade Board of County Commissioners."

Vendors may choose to download the bid packages(s), free of charge, form our
Website (www.miami-dade.gov/dpm/) under "Solicitations Online."

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids-proposals received after the
first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
County on or before the stated time and date, is solely and strict the responsibility
ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any
mail, package or courier service, including the US mail, or caused by any other
occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk ofthe
Board Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI
33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be consid-
ered.

This bid solicitation is subject to the "Cone -of Silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 16, 2004
7646-4/09-OTR PREQUALIFICATION OF FURNISH
METALS ALL KINDS Cost $10.00

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 23, 2004


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Le Venezuela arrte sept
officers suspects d'tre
impliqus dans une
tentative de coup d'Etat
CARACAS (AP) Les autorits
vnzuliennes ont arrt le lundi 17 mai sept
officers de l'arme suspects d'tre impliqus
dans une tentative de coup d'Etat paramilitaire
visant assassiner le president Hugo Chavez,
a annonc le vice-prsident Jose Vicente
Rangel.
Parmi les sept hommes figurent
deux colonels et un capitaine, selon M Rangel,
qui n'a fourni aucun dtail supplmentaire.
La police tait galement la recherche de
deux gnraux la retraite, don't l'ancien
ministry des Finances Francisco Uson.
Depuis dimanche, les autorits
vnzuliennes ont arrt 102 personnel


muETO'aL
laiT


suspectes d'appartenir ou d'tre lies aux
Forces unies d'auto-dfense, un group
paramilitaire d'extrme-droite, et d'avoir
prpar un coup d'Etat.
Selon l'ambassadeur colombien
Caracas, 77 Colombiens, don't neuf mineurs,
figurent parmi les prisonniers. Jose Vicente
Rangel a prcis que son gouvernement
envisageait de renvoyer les mineurs dans leur
pays.
Selon le president Hugo Chavez, le
coup d'Etat a t orchestra par des exils
Miami (Etats-Unis) et en Colombie, et Wash-
ington en avait t inform.
Il a annonc dimanche que son
gouvernement allait commencer entraner
militairement des civils dans le cadre d'une
nouvelle stratgie de defense contre une in-
vasion amricaine. AP


Le FMI en qute d'un nouveau sens


0688-4/09-OTR FOOD CATERING SERVICES


(Economie ... suite de la page 15)

Le conflict larv entire le Fonds et
l'Argentine est, cet gard, exemplaire de
la difficult de penser son rle exact
aujourd'hui. L'Argentine respect ce jour
fort bien les critres macroconomiques qui
lui ont t fixs en matire d'excdent bud-
gtaire. Le rebound, plus vif que prvu, de
la croissance a, en effet, rempli les caisses
de l'Etat.
Ce qui lui est reproch, en revan-
che, est de ne pas ngocier de bonne foi
avec ses cranciers, la formule tant en ef-
fet la condition officielle pour que le FMI
prte des pays en arrirs de paiement.
Inquiet sans doute, mme s'il ne l'avoue
pas, que les cranciers privs ne lui contes-
tent son statut privilgi, le Fonds navigue
difficilement entire son rle d'arbitre et le
souci de rcuprer ses propres crdits. C'est
peu dire que la situation actuelle n'est pas
satisfaisante. Il est en toute hypothse ac-
quis que le Fonds ne pourrait pas fire lace
une nouvelle crise d'importance. A sup-
poser que la Chine demain se retrouve dans
la situation qui fut celle du Mexique cin
1995, il serait tout implement dbord par
l'ampleur de la tche, Plutt que d'injecter
des liquidits qui se substituent A cells que


les cranciers privs veulent rcuprer, le
mieux serait de pouvoir disposer d'un m-
canisme qui permette de s'entendre rapi-
dement sur la reduction de dette afin de
pouvoir remettre un pays flot.
L'ide de crer un vritable tribu-
nal de faillite international est, ici, la plus
naturelle. Cette proposition, qui fut sugg-
re par la numro 2 du FMI, s'est heurte
aux mmes difficults que celles rencon-
tres, dans un autre ordre d'ides, par le
Tribunal pnal international. Les Etats-Unis
ne veulent pas entendre parler de course su-
pranationales qui auraient prsance sur
leurs jurisdictions intrieures. S'ajoute une
difficult spcifique. Toute modification
des status du Fonds devrait tre ratifie par
le Congrs amricain. Or celui-ci continue
de penser que sa creation a t une erreur.
L'ombre de H. D. White, don't le
buste a chapg plusieurs fois de place au
sein du FMI, continue de rder. Dans le lot'
des ides qui devront resurgir lorsque les
Amricains reviendront plus de multi-
latralisme, quand les squelles de la guerre
froide auront vritablement disparu, le tri-
bunal de faillite reste une option essentielle
qui devra trouver un dbouch.

Daniel Cohen pour Le Monde


This contract requires Insurance, Bid Bond &
Performance Bond. A pre-bid conference will be held on Tuesday June
08, 2004 at 10:00 AM at the Stephen P. Clark Center located 111 NW 1 st Street
13th Floor, in conference Room No. A. Attendance is mandatory.


Cost $10.00


7001-4/09-OTR TOWING SERVICES
This contract requires Isurance.


7645-3/09-OTR MOTORS SCALES & PRINTERS MAINTENANCE/
CALIBARTION
& REPAIRS Cost $10.00
This contract requires Insurance.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 30, 2004


5437-3/08-OTR LOCKSMITH SERVICES


Cost $10.00


This contract requires Insurance. This contract includes Bid
Preference provisions for Certified Black Business Enterprises (BBE's) and
Certified Women Business Enterprises (WBE's).

6553-3/09-OTR-LW ELECTRONIC PRE-PRESS & GRAPHICS DESIGN
PERSONNEL Cost $10.00

This contract requires Insurance.This contract includes Living wages.
This contract includes Bid Preference provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's).


corruption
CAYENNE Quatre-personnes
ont t croues et six autres places sous
contrle judiciaire mercredi soir Cayenne
(Guyane) dans le cadre d'une affaire de
proxntisme et de corruption de
fonctionnaires.
L'annonce a t faite par Anne
Kyanakis, procureur de la Rpublique, 48
(voir Guyane / 18)


Cost $10.00


1 1


V I IL V III IT I


I


Page 17


Mercredi 26 Mai 2004


1








I LES JEUX DE BERNARD I


Wiltshire
Worcs


Mercredi 26 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 17


Beds
Berkshire
Birmingham
Black Country
Bradford
Bristol
Bucks
Cambridgeshire
Comwall
Coventry
Cumbria
Derby
Devon
Essex
Gloucestershire
Guemsey
Hereford
Herts
Humber
Jersey
Kent
Lancashire
Leeds
Leicester L
Lincolnshire
Liverpool E
London R
Manchester R
Norfolk
North Yorkshire
Northamptonshire
Nottingham
Oxford
Shropshire
Somerset DI
South Yorkshire N
Southampton K
Staffs Si
Stoke
Suffolk
Surrey Tyne
Sussex Warks.
Tees Wear


STRES


ECRETE

Solutions de la
semaine passe:


Allez de STRIES ECRETE, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Graci par la FIFA 2. Irrit -
3. Dgourdies 4. Proposition -
Irridium 5. Grande ville d'Amrique -
Tableau utlis au cinma 6. Bche -
7. Avale Cres -
8. Corrompue.


II-jl -


VERTICAL
1. Abandonner Comagnie ptrolire E
. 2. Dpourvu de germes -
\ 3. Funeste Erbium 4. Boucliers -
S5. Metro de banlieue de Paris Repas du Christ -
6. Coussin 7. Fontaines reprsentant des corps de femmes -
8. Cres Presse.

MflfWIfTE7!RT;i'l^IItT / llil [47#TIIIW lIII[[-TllllHHH-T] lrIHlS


Solutions de la
semaine passe:

ZIE BRJIE R
Z EIBIRIE S


LEUDE S
A E DDE I


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

AB

I BE

L 0


Solutions de la semaine passe
CARISTE

1


SGrille des Programmes


Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl. 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: enMarche@haitelonline.com
URL: http://www.haitienmarche.com


5H 6H30

6H30 7H00


7H00 9H30


7H00 9H00


10H00 Midi


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Edtorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus

MELODIE MATIN du Samedi
avec Fequire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
Avec Jacques Lacour
Chaque Dimanche Textes et Prtextes
avec Domifiique Richez


Midi-Midi 15 LE MIDI
Un Rsum des Informations
avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2HOO LADY BLUES
Elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime

2H00 3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emissions de Chansons Franaises

3H00 5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill


5H00


Nouvel 5
avec Vilette Hertelou
5H 7H chaque Samedi: ATTITTUDE
emission Sant


5H30


SPORT
Jacky Marc


6H00 7H00

7H00 8H30


8H30 9H00


LES TOP 10

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS


10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
Chaque Mardi Jeudi

Sous le Kiosque Musique
Dimanche Chita 'and 511 611 PM

900l,,, x du mnUCAVALIEIRS 'PENEZ VOS DAMES
Chlque Samedi Soir
,I'lmiission de Luicien Anduze


En Bref...


(Suite de la page 2) .


Force de Maintien de la Paix ne tolrera aucun militaire dmobilis de circuler dans un point quelconque du pays avec des arms

Operation prs du wharf de Port-au-Prince ...
La Force multinational aurait eu encercler une zone pas trop loin du wharf de Port-au-Prince le jeudi 20 mai dernier vers les 11
heures du matin.
Rpondant des tirs nourris, une patrouille s'est rendue sur les lieux. Ils ont dcouvert un jeune garon bless. Ils lui ont prodigu
les premiers soins. Des tirs de balles ont suivi, mais les agents de la Force multinational n'ont pas ripost parce qu'ils ne savaient
pas exactement d'o venaient les tirs. Poursuivant leurs recherches, ils ont dcouvert deux livres de cocaine, un pistolet 45 et un
individu qu'ils souponnent avoir t impliqu dans ces incidents.
Le Premier ministry se rend au'CEP...
Le Premier ministry intrimaire a fait savoir que d'ici cette semaine, des measures seront prises pour remplacer le reprsentant de
Fanmi Lavalas toujours absent du Conseil Electoral Provisoire. La visit du Premier ministry au local du CEP a suivi les dolances
prsentes par les membres du nouveau conseil lectoral qui ne peuvent pas travailler tant dmunis de tout. Pas d'lectricit, pas
de bureau. Le Ppremier ministry Latortue a promise de convoquer une runion trs bientt avec le ministry des Finances et les
membres du CEP pour voir comment arriver la resolution des actuels problmes. Le porte-parole du CEP, Rosemond Prade,l a
confirm qu'aucun bureau ne peut fonctionner l'intrieur du btiment parce que le CEP est dmuni de tout, en dpit de la
volont de ses membres d'accomplir leur tche.

Comparution de Rudy Thrassan Miami ...
Rudy Thrassan a compare le lundi 17 mai devant un juge fdral de Miami sous l'accusation de traffic de drogue. Le juge a
dcid de le retenir en prison without bond, c'est--dire sans possibility de libert sous caution, car il y a danger qu'il se sauve
du pays, a dclar le juge en sige.
Rudy Thrassan, qui etait chef de la brigade des narcotiques de la PNH jusqu'au dpart d'Aristide le 29 fvrier dernier, est le
second haut grad des services de scurit du gouvernement Aristide, emprisonn Miami sous l'accusation de traffic de drogue,
cela depuis le 29 fvrier. Le premier est Oriel Jean, ex-chef de la scurit rapproche d'Aristide.

Robert Ulysse dmissionne officiellement ...
Le Ministre sans portefeuille, Robert Ulysse, a prsent sa dmission au Premier ministry Grard Latortue dans une lettre en date
du 12 mai 2004. Cette dmission qui a fait l'objet de persistantes rumeurs, serait motive par l'intention de Mr Ulysse de briguer
le fauteuil prsidentiel aux prochaines lections de 2005.

Jean-Bertrand Aristide se prpare quitter la Jamaque pour l'Afrique du Sud
Le president hatien dchu Jean-Bertrand Aristide se prpare quitter la Jamaque pour se rendre en Afrique du Sud, qui lui a
accord l'asile politique, a annonc vendredi son porte-parole.
Aucune date prcise n'a encore t arrt, mais M. Aristide va quitter la Jamaque pour l'Afrique du Sud avec sa femme et leurs
deux filles, selon Huntley Medley.
En l'accueillant le 15 mars, aprs sa fuite force d'Hati le 29 fvrier, les autorits de Kingston ont prvenu Jean-Bertrand Aristide
qu'il ne serait autoris rester en Jamaque que dix semaines.
L'Afrique du Sud a accept de lui donner l'asile politique jusqu' ce que sa situation personnelle soit normalise et qu'il puisse
retourner en Hati.
Un gouvernement intrimaire a t install sur l'le depuis son dpart, des lections sont prvues pour 2005, et Jean-Bertrand
Aristide n'a pas dclar publiquement qu'il entendait retourner Hati. AP


4 personnel, don't un Hatien, croues
(Guyane ... suite de la page 17)


heures aprs un coup de filet ayant conduit la garde
vue de 16 personnel dans le cadre d'une enqute lie la
dlivrance frauduleuse de documents administratifs.
Ces papers, probablement des titres de sjour,
auraient t dlivrs par des fonctionnaires de la prfec-
ture des ressortissantes trangres et en particulier des
Dominicaines souponnes de prostitution en Guyane,
en Martinique et peut-tre en mtropole.
Parmi les personnel incarcres figurent un po-
licier de la brigade anti-criminalit, un Surinamien soup-
onn d'tre la tte d'un rseau de proxntisme, sa
compagne d'origine dominicaine et un homme d'origine
hatienne. Tous sont lis l'organisation de ce mme r-
seau et sont poursuivis pour proxntisme et aide au s-
jour illegal d'trangers en bande organise.
Une autre femme d'origine dominicaine a par
ailleurs t interpelle en Martinique et achemine sous con-
duite policire en Guyane pour tre entendue par la justice
jeudi.


Parmi les personnel places sous contrle judi-
ciaire et laisses en libert figurent trois fonctionnaires
de la prfecture de Cayenne et trois femmes d'origine
brsilienne. Elles sont poursuivies pour corruption. Les
fonctionnaires pourraient avoir dlivr des documents ad-
ministratifs sur la foi de faux justificatifs prsents par
les ressortissantes trangres.
Aucune charge n'a t retenue contre les six
autres personnel initialement places en garde vue et
relches mardi soir ou au course de la journe de mer-
credi. Parmi elles figurait le secrtaire gnral de la Pr-
fecture de Cayenne, Jacques Le Pavec, dtenu en garde
vue pendant prs de 48 heures.
De source judiciaire, l'enqute qui a conduit
ce coup de filet aurait dbute en 2002 et pourrait avoir
des ramifications en mtropole et au Surinam, pays voi-
sin de la Guyane par lequel transitaient les prostitutes
d'origine dominicaine auxquelles taient destins les pa-
piers dlivrs de faon frauduleuse. AP


Page 18


I -


---------- l


I







Mercredi 26 Mai 2004
Io .; en lor,k, eTrl Y-TITl No- 17


Page 19


1 ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


LESPWA F VIV

Pou mezi machann ke mwen dwe
Pou kalamite m'ap pase
Pou tout soufrans m'ap andire
Si m'pa rele m'a va toufe.

Lajan lekl pou mwen peye
Youn bann timounn pou m'bay manje
Poutan mwen gen tigout lespwa
Ke demen ap pote lajwa

Se lespwa sa ki fe-n pank
Pran wout ki mennen nan lanm
Se lespwa sa-a k'fe-n reziste
Devan tray n'ape pase

Pafwa wout la tlman fe nw
M'anvi voye tt mwen nan lam
Men mwen toujou tande youn vwa
K'ap di-m denmen ap pot lespwa.

Lespwa fe-m viv se verite
Se pa jodi-a m'ap lite
Malgre anyen pajanm mache
Mwen toujou kw sa ap change
Lespwa f viv. Lespwa f viv.
Jean Yvon Pierre

TAN ALE TAN VINI

L jounen ap fini, nou di Msi Bondye
Ak lespwa ke demen ka pi bon ke jodi
L soly ap kouche, nan moman li fe cho
Nou gade-1 ak lapenn mele ak youn lespwa
Ke demen l'ap tounen ap youn pibon frech

L demen fin pase, nou di: ala miz!
Sanble ke chak soly vini ak chal pa-1
Lawouze f banda, jouk soly la leve
Tan aie tan vini men anyen pa nouvo
Tout sa nou w jodi te ekziste anvan.

Chak maten nou leve pou n'al fe menm travay
Ke nou te fe ay, ke nou pral fe demen
Lat ap vire, depi ke l'fin kreye
Vire tou won chak jou pou tounen menm plas la.

Soly leve lijou ; soly kouche l'fe nuit
Pa gen anyen k'nouvo
Jean-Yvon Pierre (Ekstr)

VERITE SE DIFE

Tout timounn rasanble, asw-a nou pral jwe
Nou pral jwe ak dife
Men fok nou siveye
Pou psonn pa boule.

Nou pral jwen ak dife, Dife laverite
Nou pral di sa nou panse
Men mwen vie nou sonje
Gen mounn ki pral fache.

Wi gen mounn ki pral fache, gen mounn ki pral move
Anpil bouch pral lonje
Tankou sou wout Labe
Bourik ki twb chaje

Gen mounn ki pral gwonde mounn ki p verite
Mounn san entegrite
Mounn ki toujou smante
Pou viv san diyite.

Poukli n'bezwen tranble devan laverite
Pandan n'ap deklare
Nou gen ontete?

Konbyen tan n'ka pase
Ap toufe verite?
Gen youn jou k'ap rive
Kan menm l'ap eklate. JY Piee ( A

[Nou di manmi Rose Thomas msi pou liv Jean Yvon-
an li f nou kado-a. Nou f powt Kayen-an konpliman.
Sl ti repwch l w'ap ekri kreybl rache lake tout
pou rann tks la pi leje... pi luil..] V JM


OUN TI BO POU TOUT TOUT MANMAN RICH...

MANMAN YO PA GEN MANMAN POV


Pou sakrifis manman konsanti pou pitit,
pou rekont wl fanm nan people lat, pou renmsye
fanm sa-a ki fe nou ye jodi-a; se nbmal pou te gen
youn jou pou nou chita onore-1, koze ak li, depoze
youn ti fl nan men-l; bobo pye-l, men-1 ak zye-I
epi di-1 msi. Di-1 msi dske li te pase 9 mwa ap
pote nou, pase plis pase 21 lane ap ban nou tete
lavi ak levasyon anvan li te lage-n nan lavi-a... Se
nmal pou youn jou konsa gen anpil val nan vi
nou...Se nmal pou nou tout ap fredonnen Bbn
Ft Manman!
Lide fete manman yo s'oun lide ki jmen
epi pouse rasin depi lontan. Se pa nan peyi Etazini
li te derape. Depi nan peyi Lagrs kote lespri
relijye-a te solid, kote tout bon koze filozofik e
relijye yo soti gen youn Deys yo rele Deys
RHEA ki reprezante "fanm" kidonk manman tout
manman e se chak ane, oprentan yo te konn fete
Deys sa-a. Nan Legliz katolik apre nesan to Jezi,
tout kretyen selebre Manman Mari....Manman
Lavyj, manman tout kretyen sou lat. Nan peyi
Etazini Se youn fanm ki rele Julia Ward Howe ki
te vin ak lide fet manman-an nan ane 1872. Li te
pwopoze jounen sa-a akoz lag ki t'ap ravaje peyi
Etazini nan epk la. Li panse fanm yo te ka jwe
youn wl pipozitifnan travay pou lap, estabilite
ak konpreyansyon ant belijeran yo. Men
mouvman fet manman-an derape toutbon vre ak
Anna Jarvis nan Filadelfi.. Li te renmen manman
li anpil. Youn manman ki te fe gwo sakrifis pou li.
L manman Ana mouri an 1905, li deklannche
youn kanpayn pou w si gouvennman meriken-an
ta dekrete youn jounen lamitye ak tout manman-
yo, oun fason tou pou li te bay lide Julia-a plis fs
nan rayisab ak zizanni lag sivil la te kreye
Ozetazini. Se konsa apre anpil jef an 1910, Eta
Vijini Delws-la ta premye eta ki koumanse selebre
Ft manman Ozetazini. Youn ane pita preske tout
lIt eta yo rekont jounen rekonesans sa-a. Se
finalman an 1914 Prezidan Woodrow Wilson dekrete
ofisylman dezym dimanch mwa Me jounen
manman yo.
Chak peyi gen istwa pa yo. Peyi Ewopeyen
yo, peyi Afriken yo, peyi Lakay ki plis chita sou
tradisyon Franse yo...Enfen, jounen Ft Manman-
an vin gaye toupatou sou lat nan peyi kapitalis yo
tankou nan peyi kominis yo.
Men sl enkonvenyan ske Anna Jarvis ak
lt militan yo te w jounen manman yo km youn
jounen REFLEKSYON. Youn jounen pou chita ak
manmi, koze ak manmi, fe reyinyon Fanmi, manje
ansanm, onore fanm sa yo ki espesyal e ki gen
young plas espesyal nan vi nou. Men anpil komsan,
biznismann, an nou di sitou peyi kapitalis yo mete
lapat, ft dap-piyanp sou jounen sa-a pou
komsyalize-1. Komsyalize- 1 tankou Ft Nwl ak
nouvl an... Se l pou yo fe lajan Gwo mago!. Se
l pou bourik travay bay chwal galonnen...
Ak mantalite biznis sa-a ... bl entansyon
fet manman-an change nt. Menm powt k'ap ekri,
jounalis k'ap salwe Manman yo....plim yo osnon
bouch yo chape pou di koze ki pa gen okenn
koneksyon ak premye entansyon fet manman-an:
L youn mounn di :jodi-a, se fet manman. Ft
tout manman... Manman pv tankou manman rich
Manman ki konn li tankou manman analfabt...
Nou di li Pa bon. S'oun mank resp. Se derespektan.
Nou panse se youn mank konpreyansyon, Se ensilte
nou ensilte youn psyon nan manman yo. Eske se
lajan ki karakterize larichs?... Kisa ki f youn
mounn...mounn? Poukirezon gen mounn pv ak
mounn rich? Kil youn mounn osnon youn peyi
pbv?
Pou nou:
Pa gen manman pv. Tout manman rich....
Pa gen manman ld, Tout manman bl.
Pa gen manman sot. Tout manman save
Tout manman...Se manman
jan mapou


Tout manman rich... Pa gen manman
pv. Tout manman rich. Se pa lajan ki f val
youn manman...Se menmjan l nou chita ap
repete kon jako rept Ayiti se peyi ki pi pv
nan emisf-a... Kisa ki f richs youn peyi..;.
Kisa ki fe richs youn sosyete... youn mounn?
Eske se Lajan? Gwo machine? Bl kay?
Richs nou se nou. Se konpman nou. Se
aksyon nou. Richs nou se kilti nou. Richs
nou se fs volonte not pou nou deviope tt nou
ak peyi nou. Se Devouman nou,
konpreyansyon nou... Edikasyon nou....
Si apre 9 mwa soufrans granmt la
penmt oun Manman delivre epi f edikasyon
pitit li majority ka yo, pou kont li- nan pwen
mounn sou lat ki dwe klase fanm vanyan sa-
a km oun manman pbv. Non se pa SUV-
TET BEF> osnon > osnon
osnon ki bay mounn val...
Val youn manman se devouman li, se sakrifis
li konsanti, se pasyans li, se bonte-1
Se bonte nan k li pou pitit li...
Se dous siwo myl li pataje ak pitit li
malgre kondisyon lavi-a
Richs youn manman se devouman sakrifis
travay maten midi swa pou fe lon pitit li :
abiye pitit li, voye pitit li lekl, bay pitit li
levasyon, penmt li vin youn mounn tout bon
ki pou svi sosyete-a....
Richs oun manman se: volonte-1
Youn machann fritay lakay
k'ap boukannen zo dwt li
Bat dlo pou l'f b
Youn machann dlo
nan mache anba lavil
k'ap pwomennen kon sanzave
pou li jwenn dekwa achte liv
pou pitit li al lekl...
S'oun manman rich....
NON pa gen manman pv
Tout manman rich
Tout manman se manman
Menmsi pitit la manfouben
osnon tounen ti sangwen
Manman-an te soufri
Manman-an te travay...
E se devwa nou tout pou nou depoze youn ti
fl wouj sou ksaj manman sa-a jodi-a pou
nou di-1 MSI osnon aie nan simity depoze
youn ti fl wouj sou kavo li pou nou di-1 nou
pa p'janm bliye-1 kote li kouche nan pye verite
l'ia...
Jodi-a, se youn jou pou nou di tout manman
yo san distenksyon... Tout granm yo san
distensyon... Tout manman adoptik yo san
distensyon... Tout manman ki te blije abandon
pitit yo paske kondisyon lavi-a ak mechanste
sosyete-a te pouse do yo.... Se younjou espesyal
pou nou gade yo nan zye epi di yo ak tout k-
n : Msi...
jan mapou

KREMAS MAPOU

POU MANMAN YO

S PI BL KADO

NOU KA OFRI YO

5919 NE 2ND AV. MIAMI

KREMAS MAPOU:

BON BAGAY!


riaii n iiacnevoi Av11 1, o.i


c







I FOOTBALL I


Mercredi 26 Mai 2004
Haiti en Marche Vol. XVIll No. 17


LUNDI 31 MAI 2004 A FI.U. North Campus 151 st & Biscayne Boulevard

Rendez-vous exceptionnel de Foot & de Musique

A 3:30 PM FOOTBALL JEUNES
Selection Hatienne U-13 ans vs. Selection Jamacaine U-13

A 5:00 PM MATCH DE LA PRESS HAITIENNE
(Lesly Jacques) (H. Phanord) (Moloscote) (J. Thecieux)
LES CELEBRITIES HAITIENNES
(Dr R. Mose) (Mayor J. Clestin) (Dput Philippe Brutus)
(Dr Fanfan) (Dr Sanon)

A 7:00 PM MATCH DES SUPERSTARS
Sweet Micky All Stars vs. Une Constellation d'Etoiles de la
Musique All Stars
(R. Martino) (Jo Zenni) (Gasman Couleur) (Jhah Nesta)
(Larose) etc.

ADMISSION $10.00 L'AVANCE
$12 A LAPORTE
INFORMATIONS (305) 895-8006 / (786) 290-1069/ (305) 302-0000


Un cadeau CAM


pour Maman!

Apportez le plus beau des sourires
sur le visage de Maman avec un transfer et
elle le recevra domicile en moins de deux heures
(pourvu qu'elle soit prsente la livraison)
grce au service premiere classes
du leader sur le march des transferts sur Haiti.

CAM offre galement la possibility
de faire des dpts d'argent
sur N'IMPORTE quel compete en banque en Haiti.


Avec CAM, le mot transfer
est devenu synonyme de Ponctualit,
Service, Efficacit et Confiance.

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale

CAM cd/ea, @4 es dt 'nan4/

Notre difference c'est notre service!

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE: www.camtransfert.com
Autois par es dopatement bncaires de New YOrk.l N Jesey. Conectcl
Rhode Isband, Massac.use. Wastnglon DC, Georgie Roride


Mlodie
103.3 FM
Port-au-Prince
Haiti


Avec Mlodie FM,
la Vie n'est plus
la mme.


Programme du
Dimanche :


7 heures
L H e u re
Classique
10 heures
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez
Midi :
L'heure du Jazz
2heures : La
C h a n s o n
franaise
3 heures : Le Bon
Vieux Temps
Rtro-compas
5 heures :
Chita Tand
Mlodie fait le
point avec ses
invits
6heures:
Compas
9 heures:
Jazz inspired...
Judy Carmichael
et ses invits
10heure:
Melodie Times
11 heures :
Encore plus de
musique...


S Page 20


I`




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs