Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00208
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 5, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00208
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

















Hati en Marche dition du 5 au


Aristide
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, ler Mai -
La formation du Conseil lectoral
provisoire (CEP) est bloque par le refuse
du parti de l'ex-prsident nuitamment
embarqu pour l'exil en fvrier dernier
:le designer son reprsentant. Incroyable
mais vrai. Et qui dfend le droit de Fanni
Lavalas participer au processus contre
les voeux de l'ex-opposition anti-
aristidienne? L'Ambassadeur amricain

Dans un discours prononc le
mardi 27 avril devant quelque 200
membres de l'lite conomique,
l'ambassadeur James Foley a tonn son
assistance en tablissant un distinguo
entire le grand movement Lavalas qui


ou aprs
porte les revendications de la majority des
dmunis, et le parti Fanmi Lavalas
proprement dit, et en appelant les
reprsentants de Lavalas toujours en Haiti
suivre la grande majority et non Jean-
Bertrand Aristide qu'il accuse en substance
d'avoir prostitu les idaux du movement.
Aussitt Fanmi 'Lavalas dnonce
des manoeuvres pour semer la division au
sein du parti, ritrant son refus d' annoncer
officiellement son reprsentant au CEP tant
que ses exigences relatives la scurit de
ses dirigeants et partisans n'auront pas t
satisfaites.
L'influence d'Aristide ne se
dment pas puisque c'est lui sans aucun
doute qui tire les ficelles. Aristide continue
dominer les grands titres ...


ruiu *ur urs l.l, Urt. tliU, WilipcliiLLt Ir, LIMIC
de drogue, ainsi qu'une profonde division entire
les riches et les pauvres.
L'Ambassadeur James Foley a
expos les grades lines de la politique des
Etats-Unis envers le pays don'tt les problmes
deviennent vite aussi nos problmes", lors d'un
discours prononc le mardi 27 avril devant une
assemble d'hommes et de femmes d'affaires.
Malgr "un grand nombre de raisons
Ambassadeur James Folev ohoto Yonel Louis


nous, c est nous !
On prend les mmes et on des chimres". L'auteur du film "Royal
recommence ... (voir Aristide/4)
Le Premier ministry
Grard Latortue s'apprte-t-il
entreprendre une tourne des
bailleurs de fonds
Washington, Paris et Genve,.,
c'est le nom d'Aristide qu'il a .
lui aussi la bouche. Il a
l'accord, a-t-il dit, des grands :_
pays "amis"pour rechercher les ."'
comptes en banques '
appartenant Aristide, les .
identifier et les geler. '".
En Europe, sortie sur ... .'.-
le petit cran d'un documentaire
du ralisateur franais Charles '
Najman intitul "Hati: la fin
Jean-Bertrand Aristide


Gouvernement versus fatras...
E .il-)RIA L prendre a\ce les Tfaras Le iniistre des du goueniemenill
Traau\ Publics leur coIns.Iciu- oute une Celles, depuis plus d'unt moin les
PR I-.\ '-OPRIN(CE 29 A.Ml i-cofi de presri. Mlais ne faions ps taioFras soni parioutl Ils soii itous les coins
Le gou f iirnenie ne sail coUiiiinii s' coIlnie si les fairas ,oitl seulement l'alaire (voir Faras / 5
.. 1 '.., ,


*. :. i ; ..

-i ,' t- 's-' i ': .. =" "<. .. .. ..
', J e' s ,
"-'- ^ ,** ;^ '^ ^Y^ ^
,,.*'C .. . . ,-* ... .:: .,- -!" *.:

w .,ah .": ,-_.

.IN .L': & ahi


,,
r..f~i~
i
:' 8WI;:
~

?
*i~pLSLI~:FI
re. "~
.CP:.;'Y~ I-- I<
C9~ i~ .. 'r''i


'" -,
) ,. ,'. ,t ,


*I ~-


Les Marines

ne voient

pas l'utilit

de leur

presence en

Halti
PORT-AU.- l'RINCE, 28 A% ni
- Selon Robert Kutlkeindall, 21 ans,
"Ou a termiii Ils ,de'raient nous
laisser partir.
Il admet que \eah, il a des
coups de feu parfois MNais ilI a des
coups de feu dans toutes les villes aux
Elats-Unis. Vous ne u o>ez pas des
Marines \ patrouiller "
La premiere semaii,iL. nous
a' ions quelque chose fire dit un
autre sergen. fig de 24 ;ais. qui a
demand que sou nom ne soil pas
mentionu. lais mainlenant c'est
just un Iraminig prolong, qui serait
hon si nous allions en Irak dans les
prochains mois "
Ces militaires amiincains font
parue du 3' Bataillon, du 8' Corps des
Marines qui sera justemeni dploc en
(voir Marines / 6)


Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miamni
173 NW 94th street
Miaini, Florida33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514337-1286
e-mail : emnarche@0haitelonline.com
URL: www.haitiemnarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston ,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


Les Etats-Unis annon-
ceraient une "aide considerable"
la prochaine rencontre avec les
bailleurs de fonds en juin, et ils
appellent aussi les autres donateurs
se montrer gnreux, spcialement
1' Union Europenne.
"Hati n'a pas le choix, elle
ne peut rater cette nouvelle dernire
(voir Foley / 3)


Les rues de Port-au-Prince: inondations, montagnes d'immondices et circulation chaotique photo T.B.


James Foley expose les

grandes lignes de la

politique des USA en Hati
PORT-AU-PRINCE, 27 Avril pour tre pessimistss, selon le
L'Ambassadeur des Etats-Unis en Hati a averti diplomat, les Etats-Unis restent
que ce pays n'a pas d'autre choix que de se optimistes, engags aider
moderniser, mais pour cela il doit d'abord transformer le pays dans le long
relnver deP rdf rd e taiillp rmnTrenant le traffic term.


11 Mai 2004 Vol. XVIII No 14


~~~~;----I-~~~~ u-------- ---., r I --
i


o_











Page 2


I En nlus ..


LIBRES OPINIONS


Ce Pays nest


pas vendre !
Par un Patriote"


Dans ce livre de Roger Gaillard :
"La droute de l'intelligence ", page 159-
160, nous lisons l'Histoire de Cuba au
XIX"" sicle se rsume en une srie de
soulvements pour obtenir
l'indpendance. En 1868 clata une
insurrection que le gnral'Martinez de
campos mit dix ans rprimer. Le
compromise qui intervint en 1878 abolit
dfinitivement l'esclavage. L'ef-
fondrement du march du sucre en 1895
provoqua une nouvelle flambe
rvolutionnaire, et les USA prirent le parti
des insurgs. En 1898, l'Espagne renona
ses droits sur Cuba qui devint une
Rpublique. Les USA occuprent l'le. Le
2 mars 1901, le Prsident amricain Mc
Kinley sanctionnait le fameux
Amendement Platt vot par le congrs des
USA et par lequel Cuba devait :
1.- Reconnatre le droit des USA
d'intervenir dans ces relations extrieures,
au cas ol'indpendance etla souverainet
national Cubaine sont menaces ; dans
ses affaires intrieures si le gouvernement
cubain se rvle incapable d'assurer le
respect des vies, des biens, des liberts et
des obligations internationales sur son
territoire ;
2.- S'engager vendre des
portions de son territoire aux USA pour
l'tablissement ventuel de bases navales;
3.- S'interdire de signer avec
toute puissance tierce des traits les
autorisant exercer un contrle sur une
portion quelconque de l'le. ;
4.- Renoncer toute souverainet
sur l'le des Pins ;
5.- Signer avec les USA un trait
permanent incluant les principles de cet
amendment Platt prcisment.
L'amendement Platt sera vot le 12 juin
1901 par la constituante cubaine, qui
tiendra pourtant dclarer qu' elle l'a fait
sous la contrainte. Les USA firent rentrer
Cuba Estrada Palma, citoyen cubano
amricain vivant en Amrique du Nord
depuis 18 ans et le fit lire president de
Cuba le 24 fvrier 1902. Le Gouverneur
militaire Wood avait ouvertement contrl
le scrutiny. L'objectif vis tait la sanction
rapide de l'amendement Platt. Un an plus
tard, effectivement le 23 mai 1903,
l'amendement Platt deviendra un trait
permanent Cubano-amricain. Suite ce
trait, la base navale de Guantanamo aux
USA en 1903.
Actuellement les USA sont obligs de
remettre la base de Guantanamo et cherche
un autre point stratgique de toute urgence.
D'o les malheurs d'Hati. Dans le livre
de Andr Georges Adam, Une cruise
hatienne 1867-1869 Sylvain Salnave ",
nous lisons page 41, au chapitre La
neutralisation d'Hati ": D'abord avec
Geffrard, plus particulirement avec
Salnave, la diplomatic hatienne essaie de
jouer sur les contradictions entire les
puissances. Pour sauvegarder
l'indpendance national, elle labore la
fameuse thse de la politique extrieure
d'Hati dans cette deuxime moiti du
XIX"me sicle. Dans ses nombreuses
instructions Lysus Flicit Salomon,
jeune ministry resident d'Hati auprs des
course de Paris, de Londres et de Madrid,


le Secrtaire d'Etat des Relations
Extrieures de Salnave, Charles Archin,
l'appelle tour tour la grosse question de
la neutralisation,'" la grave et politique
question de la neutralisation ", le point
important et dcisif ", la grande
question ", "le grave point ", la
question vitale pour nous, le point
capital ".
L'homme qui est au centre de
cette grande bataille diplomatique et qui
est en quelque sorte le spcialiste de cette
question de la neutralisation, est Lysius
Flicit Salomon Jeune. Il crit aux
autorits franaises: nous sommes trop
peu important dans la balance des
Pouvoirs pour que notre position
gographique, nos points stratgiques
qui commandent le Golfe du Mexique,
la Mer des Antilles, l'Ocan
Atlantique'puissent tre une menace ou
un danger pour personnel. Mais tomb
entire les mains d'un Etat puissant, dit-il,
le'Mle Saint Nicolas, Cap Tiburon
fermeront l'Europe les voies qui
doivent conduire au Pacifique ".
L'analyse de la volumineuse
correspondence de Salomon avec le
Gouvernement hatien rvle comment il
est surtout proccup du danger
amricain. Dire qu' ce moment Salomon
ne savait pas encore que, en dehors de la
position stratgique de la presqu'le du
Mle Saint Nicolas, la baie du Mle Saint
Nicolas estune baie unique au monde. Sa
profondeur est de 8.335 mtres 35, oui
8.335 mtres 35 de profondeur. Peuple
comprenez. Aucun missile ne pouvant
l'heure actuelle aller au del de 2.000
mtres de profondeur. La baie du Mle
Saint Nicolas est une refuge sr pour des
sous-marins nuclaires.
Quand nous voyons l'ensemble
des problmes que confront la Russie
avec ses sous-marins nuclaire, la grande
question qui se pose en ce moment o
Hati subit tant d'agressions des grandes
puissances est : N'y a-t-il pas dj des sous
marines nuclaires tapis au fond de la baie
du Mle S' Nicolas. Le Plan de
l'International est maintenant clair. l est
macabre et cynique. Appauvrir ce pays au
maximum pour l'obliger vendre la
presqu'le et la baie du Mle Saint Nicolas.
Ce plan se ralise par tape :
1) Destruction des cochons croles -
Banque des paysans. Par ainsi forcer
la bidonvilisation des villes.

2) Faire un coup d'Etat et mettre un
blocus en 1991 pour mieux appauvrir
le pays.
3) Prendre prtexte d'lections dites
frauduleuses et appliquer un
tranglement financier travers la
Banque Mondiale.

4) Organiser un Matraquage Mdiatique
sans prcdent pour mieux
dvaloriser le Pays.

5) Faire intervenir des Levantins qui
n'ont pas d'appartenance, pour
raliser probablement un trait
semblable l'amendement Platt
impos Cuba avec Estrada Palma.


La liberty de la press

dans le monde se dtriore
NEW YORK, 29 Avril La l'organisationamricaineFreedomHouse
libert de la press dans le monde s'est qui fait tat de son dclin notamment en
dtriore en 2003 pour la deuxime anne Italie, en Russie et en Bolivie.
consecutive, selon une tude ralise par (voir Presse / 4)


En bref..


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


Feu vert pour la mission onusienne de maintien de la paix ...
Le Conseil de scurit a donn vendredi (30 avril) son feu vert l'envoi en Haiti d'une vaste
mission international de l'ONU comprenant une force de scurit de plus de 8.000 hommes
pour tenter de stabiliser ce pays des Caraibes.
Le dbut de cette mission a t fix au lerjuin pour une dure renouvelable de six mois, ce qui
signifie un engagement long terme de l'ONU sur l'le.
La mission comprendra une force militaire de 6.700 hommes et une force de police de 1.622
hommes, mais il faudra du temps pour que l'intgralit de ces effectifs soient dploys dans le
pays. Le contingent militaire de la mission remplacera progressivement les 3.600 hommes de la
force multinational place sous commandement amricain et dpche sur place aprs
l'viction du pouvoir en fvrier de Jean-Bertrand Aristide, premier president dmocratiquement
lu d'Haiti.

Elections : Fanmi Lavalas ne sera pas reprsent au CEP
Le parti du president renvers Jean-Bertrand Aristide ne participera pas vraisemblablement au
nouveau conseil lectoral provisoire. Fanmi Lavalas n'est pas prt designer son reprsentant
au sein du CEP.
Dans une note rendue publique vendredi le parti se dit oblig de s'abstenir de designer son
reprsentant dans le prochain Conseil lectoral provisoire. Le gouvernement a donn jusqu'au
30 avril Fanmi Lavalas pour choisir son reprsentant. Le Premier ministry Grard Latortue
avait indiqu que la formation du conseil sera annonc le ler mai prochain.
Le parti Fanmi Lavalas, don't les principaux dirigeants se trouvent en exil depuis la chute du
president Aristide, a dnonc l'interruption brutale de l'ordre dmocratique ", les perscutions
systmatiques, les menaces de mort et les excutions contre ses sympathisants.
Par ailleurs, une commission de communication charge d'exprimer la position du part a t
nomme. Cette commission est forme notamment de l'ex-secrtaire d'Etat la communication
Mario Dupuy, du snateur Yvon Feuill, des ex-dputs Roody Hrivaux et Gilvert Angervil.
MM. Jonas Petit (secrtaire national) et Bel Angelot (ancien directeur gnral du ministre de
l'intrieur) font galement parties de cette commission.

Jean-Bertrand Aristide a dcid de ne pas rencontrer des rfugis
hatiens ...
Un group de 400 rfugis haitiens est arriv la Jamaque, fuyant la misre et la pauvret dans
leur pays. Ils ont voulu rencontrer l'ex-Prsident hatien qui se trouve en sjour tempoiaire la
Jamaque, mais ce dernier n'a pas rpondu leur attente. Un porte-parole pour Aristide, Huntley
Medley, a dclar: Il n'est pas intress une telle rencontre. Il a officiellement dclin
l'invitation de les recevoir. "
L'une des conditions de la presence de Jean-Bertrand Aristide la Jamaque est qu'il n'ait pas
d'activit politique dans le pays.
Le gouvernement jamacain a demand aux Nations Unies de l'aider supporter ces arrives
massive de boat people hatiens cherchant refuge la Jamaque. Deux autres groups totalisant
128 sont arrivs nouveau, portant 500 le nombre d'Hatiens arrivs la Jamaque depuis les
vnements qui ont conduit au dpart de Jean-Bertrand Aristide.
Les autorits jamacaines ont log quelques-uns des ces Haitiens dans un ancien camp de
l'arme, l'ouest de Montego Bay. D'autres se trouvent temporairement dans un abri de la
Croix Rouge, mais la plupart se trouvent dans un asile de vieillard dans la paroisse orientale de
Portland.
Le Ministre la scurit national a fait savoir que 204 de ces Hatiens ont appliqu pour l'asile
politique et que 22 avaient rclam la possibility d'tre rapatris en Hati.
Plusieurs companies ont offert toutes sortes de products pour les nourrir, les vtir mais les
Jamacains de Portland sont diviss au sujet de la presence de ces Hatiens chez eux.
" On est en train de les traiter comme des rois et des reines, alors qu'ils ne font rien ici. Et
pourtant ils reoivent leurs trois repas par jour. Et se prominent partout comme s'ils taient des
invits de marque. Ils devraient faire la nourriture eux-mmes, laver leurs habits. Mais au lieu
de cela, ils ont des gens le faisant pour eux. "
Cependant ce n'est pas tout le monde qui parle ainsi.
-D'autres residents se sont montrs plutt sympathiques vis vis des Hatiens. Ce sont nos
frres et sours et nous sommes obligs de les garder chez nous. Ils ont l'air amical et gentil. Ce
sont des gens qui se sont trouvs dans une situation malheureuse." :
Voyageurs clandestins prissent en mer ...
Neuf voyageurs clandestins hatiens ont pri le week-end dernier dans lenaufrage d'un voilier
qui se dirigeait vers le sud de la Floride, a-t-on appris. Plusieurs autres clandestins sont ports
disparus. Le bateau surcharg, selon des tmoins, a coul dans le Canal du vent, environ 3
kilomtres de Pointe--Raquette, le de la Gonve, o d'autres clandestins devaient embarquer
pour les Etats-Unis.
Chaque anne des dizaines de milliers d'Hatiens tentent d'atteindre illgalement les ctes des
Etats-Unis et des Bahamas. Mardi encore, les autorits amricaines ont rapatri 686 candidates
malheureux l'immigration

Les Marines arrtent 5 rebelles lourdement arms
Lundi (26 avril) les Marines amricains ont arrt 5 rebelles hatiens transportant des armes
lourdes. C'est la premire action directed contre les hommes arms qui ont aid en fvrier dernier
renverser le president Jean-Bertrand Aristide.
Le porte-parole de la force multinational, le colonel amricain David Lapan, a expliqu que les
homes transportaient des armes automatiques dans un vhicule qui a t stopp prs de
l'aroport de Port-au-Prince.
" Ces individus n'avaient aucun droit de transporter ces armes. Donc nous les avons prises a
dit Lapan. Nous les remettrons la police. "
Le colonel amricain a indiqu que c'est la premiere fois que la force multinational avait
confisqu des armes automatiques la capital.
Un commandant de ces forces rebelles, l'ex-colonel Remissainthe Ravix, jug lors du Procs
de Raboteau, condamn et enferm en prison d'o il se serait vad lors de l'arrive des
rebelles Port-au-Prince a vivement protest contre cette arrestation. Ravix a dclar que ses
hommes se rendaient Hinche pour y rtablir l'ordre. "Nous sommes l'arme d'Hati. Les
Marines amricains n'ont aucun droit de confisquer nos armes a-t-il dclar.

Les ex-rebelles attaquent le commissariat des Gonaves
Samedi (24 avril) aux Gonalves (nord-ouest), des ex-rebelles ont attaqu le commissariat de
police, mis les policies en fuite, et repris un vhicule qui leur avait t enlev par la police. Les
troupes franaises sont intervenues pour reprendre le contrle du commissariat
Les rebelles ont battu deux policies, libr un prisonnier et pris un pistolet, selon le porte-
parole de la police, Jean Yonel Trcil.
"Nous reconnaissons la contribution que les ex-rebelles ont apporte au changement survenu
dans le pays, mais ce n'est pas une raison pour eux de penser pouvoir faire tout ce qu'ils
veulent a dit Trcil au correspondent de Reuters.

Les ex-rebelles incendient deux postes de police Hinche ...
A Hinche, dans le Plateau central, des ex-rebelles ont incendi deux postes de police aprs
l'arrive des troupes chiliennes dans la ville.
Les soldats chiliens ont commenc ds leur arrive patrouiller dans les rues, pied et en
vhicule. Mais le soir ils retournent leur base Port-au-Prince.
Dimanche soir, des individus qu'on croit tre sous le commandement d'un ex-sergent nomm
Joseph Jean-Baptiste, ont mis le feu deux postes de police.
Selon l'ex-colonel Ravix, les 5 hommes lourdement arms et en tenue de camouflage arrts le
lundi 26 avril par les Marines Port-au-Prince, se rendaient Hinche pour rsoudre les
problmes de ceux qui sont en train de brler des maisons.
Le vendredi prcdent, une dlgation de congressmen amricains, conduite par le president en
exercise du Black Caucus, Elija Cummings, a annonc son dpart que les responsables
gouvernementaux hatiens ont sollicit un prolongement du sjour des Marines au-del de
l'expiration du l"juin.

Le Premier ministry hatien promet justice aux victims de la Scierie
.*-
Le Premier ministry hatien a promise justice et rparations aux victims du massacre de la
Scierie lors d'une visit de courtoisie le dimanche 26 avril aux Saint-Marcois qui ftaient la fte
patronale de leur ville.
Le chef du gouvernement s'est dplac en compagnie du ministry de I'Intrieur, Hrard
Abraham, et l'actuel directeur gnral de la Police national d'Hati, Lon Charles.
Le Premier ministry, Grard Latortue, a visit le quarter de la Scierie, bastion du
Rassemblement des militants consquents de Saint-Marc (RAMICOSM), galement thtre du
(voir En bref/ 18)


1 L-d A VX %4 . .






Page 3


Jeudi 5 Mai 2004


I Y imTAr T T A T T9'T-T-1-T X /f A 'D IU


Haiti en MarcheVol. XVIII No. 14 I I -, Il A 1A 1! I-, IM VI/-1 .rl... | i_


encourage la corruption, en mme temps qu'elles ont


; Une, ouvelle adrsse. .
pourv


E -. ,-,
,, ..




r.P i l


i LORAIRE


aLPO E


INTERNE
unut- .- w.


par Hati, Foley a dit que la
principal preoccupation des
Etats-unis, c'est la drogue.
"Avec le dpart d'un
rgime qui a maintenu des
relations intimes avec les gros
trafiquants il y aura un effort
pour reconstituer le rseau (le
network) y compris en essayant
d'infiltrer et de manipuler
nouveau la police", a dit le
diplomat amricain.


Selon Associated Press, ces propos semblent
se rfrer aussi certain des chefs rebelles. Ainsi des
officials amricains ont indiqu sous le sceau de
I'anonymat que Guy Philippe aurait facility le traffic de
drogue pendant qu'il tait chef de la police au Cap-
Hatien (nord). Mais aucune evidence n'a t fournie,
et Guy Philippe a dmenti ces accusations.
Aristide aussi a toujours ni qu'il ait profit
du traffic de la drogue en Hati, don't les revenues se
seraient levs $1 milliard par an.
Les entrepreneurs d'Hati doivent investor dans
tous les secteurs cl, tells les infrastructures, l'eau et
l'ducation, a dit encore James Foley. Hati a l'un des
'taux d'analphabtisme parmi les plus levs au monde,
aux environs de 50%.
Les entrepreneurs doivent "transformer les


masses hatiennes en de rels consommateurs" a
prcis l'Ambassadeur des Etats-Unis.
Les salaires en Hati atteignent rarement
le minimum obligatoire de $2 par jour, pendant
que prs de la moiti de la main d'oeuvre est
inemploye.
Le discourse de l'ambassadeur
amricain, dlivr en franais, a obtenu beaucoup
d'applaudissements; mais aussi quelque reaction
d'hostilit.
"Je pense que c'est le moment aussi
(pour les Etats-Unis) d'admettre vos
responsabilits et d'admettre que vous avez
commis une erreur en nous faisant subir 10
annes d'Aristide"a dclar l'homme d'affaires
Philippe Villedrouin. (source Associated press)


Latortue veut saisir les comptes

en banque d'Aristide
PORT-AU-PRINCE, 27 Avril Le Premier Cependant, souligne Reuters, Latortue
ministry intrimaire hatien a dclar mardi qu'il n'a pas donn un chiffre exact de l'argent qu'il
tra\ aillait avec les Etats-Unis, la France et l'Union accuse Aristide d'avoir vol.
europenne pour rechercher les comptes en banques Il n'a pas indiqu non plus o il pense
appartenantl'ex-prsidentJean-BertrandAristidepour que ces comptes pourraient se trouver.
les geler. Le Premier ministry, qui est un ex-


Grard Latortue a dclar qu'il croit que ces
comptes renferment autant d'argent que ce que les
gouvernements trangers se sont engags accorder
1-lati pour remettre le pays sur les rails.


fonctionnaire des Nations Unies; voyagera le
mois prochain Washington, Paris et Bruxelles
et dit qu'il poursuivra les efforts pour identifier
les comptes-en question.


L'Onu cre une force

de paix pour Haiti
NEW YORK (Nations unies), 30 Avril Le dbutant le ler juin.
Conseil de scurit de l'Onu a vot l'unanimit "Nous pensions que ceci (la resolution)
vendredi une resolution prvoyant la creation d'une force constituera une tape important pour obtenir la
de paix pour Haiti, comprenant 6.700 militaires et 1.622 participation de troupes", a dit le diplomat
policies civils, pour une priode initial de six mois (voir Force ONU /7)


SOMMAIRE \


ANALYSEE
1 Aristide ou aprs nous, c'est nous! p.l


James Foley expose les grandes

lignes de la politique des USA
y maintenu la majority noire dans un tat de
en Hti (Foley ... suite de la 1re page) quasi-servage, relveAssociated Press.
"La situation actuelle en Hati est
chance" a ditl'ambassadeur Foley. "Hati va changer, parce catastrophique" a dit l'Ambassadeur
qu'elle doit changer. I n'y a pas d'autre alternative." amricain devant plus de 200 personnel
La principal preoccupation des Etats-Unis en assistant un dner offert par la Chambre de
Hati, c'est le traffic de la drogue qui a corrompu le rgime Commerce Hatiano-Amricaine.
de Jean-Bertrand Aristide et menace aussi les futurs "Tout doit changer: le
gouvernements, selon le diplomat amricain. gouvernement, la socit, le secteur priv, les
Par ailleurs, Foley a indiqu que les rebelles qui parties politiques" a dit James Foley.
ont conduit au renversement de Jean-Bertrand Aristide "Spcialement, les mentalits en
doivenit maintenant dposer les armes, gnral doivent voluer profondment pour
Il a aussi invit la petite lite hatienne, forme que Hati puisse devenir une nation moderne"
en majority de clairs, abandonner son systme de classes a-t-il poursuivi.
et ses pratiques conomiques l'ancienne (" yieilles Avec prs de 15% du traffic de
mthodes de connivence et de clientlisme ") qui ont cocaine destination des Etats-Unis transitant


LISEZ INTEGRALEMENT LE DISCOURS

DE L'AMB. JAMES FOLEY P.12


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement
Etats Unis $40,00 $78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonn
Amrique Latine $70.00 $ 135.00


,.P,


FORCE INTERNATIONAL
Les Marines ne voient pas l'utilit de leur presence en Hati p.l
L' ONU cre une force de paix pour Hati p.3
Le Brsil prt a diriger la force de l'ONU en Hati p.7
POLITIQUE US EN HAITI
James Foley expose les grandes lignes de la politique des Etats-Unis
en Hati p. 1
Discours de l'ambassadeur Foley devant la Chambre de commerce
haitiano-amricaine p.12
ACTUALITE POLITIQUE
Latortue veut saisir les comptes en banque d'Aristide p.3
Le Pape nomme Mgr Giordana Nonce en Hati p.5
L'ex-chef de la scurit hatienne plaide non coupable de traffic
de drogue p.6
Pour l'opposition en Afrique du Sud, Aristide n'est pas le bienvenu p.6
ECONOMIC.
Il n'y a pas mille recettes pour fire baisser les prix p.8
Les facettes de la pauvret en Hati p.8
Jamaque : arrive de migrants illgaux hatiens p.7
EDITORIAL
Gouvernement versus fatras! p.1
LIBRES OPINIONS
Ce pays n'est pas vendre! p.2
ARTS & SPECTACLES
L'Agronome sur les crans ... p. 10
PRESS
La libert de la press dans le monde se dtriore p.2
POLITIQUE FICTION
Quand nos dirigeants voyagent ... p.15
SANTE
Environ 40% des Amricains d sont pr-diabtiques "p. 16


l








I UNE ANALYSE I


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


Aristide ou apres nous
(Aristide ... suite de la 1re page) mais. cette confusion.
Bonbon", Prix Jean Vigo tourn entirement en Hati, Cependant le ca
ne mnage pas non plus l'ex-prsident. Cependant ne pas participer au conseil lectoral c'est une probablement sur le fait q
Et pourtant, en Haiti les opposants d'Aristide chose; dcider de ne pas aller aux lections, c'en est une autre, confusion chez ses ennemis
continent de arler come si celui-ci tait encore Dans un tel cas, n'y a-t-il pas risque de dmobilisation de ses
propres troupes? Des problmes
Concernant sa que les elections.
participation au CEP, Aprs son renver.
, -Fanmi Lavalas joue le
ami Laalas je le sont point arranges. Bien
tout ou rien parce que gnrale (activits conom
convaincu que son chre, inscurit) a empire,
unique reprsentant
n'aurait aucune voix ausu
aurait aucune voix au impossible satisfaire ern
Schapitre face aux 8 qu'ils rclament de recomi
autres qui manent tous milliers de criminals vad
de secteurs anti-Lavalas.
de secteurs anti-L policies renvoys et qui viei
Qute ou de possesseurs d'armes ill
double! pays; retour massif d'ex-hi
.. et tontons macoutes de la
: Dans un tel cas, sigent dj dans le gouver
la ngociation est plus Aristide est donc
important que la
lections ne peuvent pas
participation. Tout se question CEP n'est donc pas
joue en amount. Une fois le faire croire. Il y a des
la nomination effective,
urgents.
L'ex-prsidente Ertha Pascal Trouillot en conversations avec le Premier ministry Latortue il n'y a plus de carte Voire des lectio
photo Yonel Louis/HenM jouer. C'est quite ou double. dmocratiques
capable de faire et dfaire dans le pays. Et on sait que Aristide est un rude ngociateur. D'autant
Vendredi les mdias proches du gouvernement plus que, n' ayant
intrimaire indiquaient que celui-ci va rendre officielle aucun pouvoir
la composition du nouveau conseil lectoral avec les 8 protger, il .a da-
membres connus et laisser la 9e place ouverte, celle qui vantage de latitude.
devrait revenir au parti Lavalas. Les sus-
Le Premier ministry Latortue avait donn picions d'implication
jusqu'au ler mai Fanmi Lavalas. Mais l'Ambassadeur dans le traffic de
Foley en relanant le ballon, a ajout qu'il n'y a pas de drogue? Lors de sa
date butoir. rcente visit Port- "


au-Prince, Colin
Powell a laiss
entendre que la
justice amricaine
investiguerait ce
propose. -
Mais au
plus fort de ses
critiques mardi.
contre l' ex-prsident, '
1'Ambassadeur i
Foley n' a pointport i
pareille accusation. Leaders de la Plate-forme soutenant le gouvernement intrimaire: Mrie Denise Cla
Cependant Evans Paul, Micha Gaillard, Andy Apaid et Paul Denis photo Hati en Marche
dcider de ne pas aller aux lections, c' est different. Car quoi d'autre Les conditions sont au contraire run
offrir ses partisans entre-temps? Un retour physique du leader provoquer plusieurs 29 novembre 1987 (pr
pour reprendre sa place est difficile imaginer pour le moment. lections dmocratiques de l'aprs-Duval
Serait-ce que l'histoire ne se rejoue jamais de la mme faon ... furent noyes dans le sang).


En un mot, nous voici lancs dans une nouvelle
preuve de force et toujours la mme. Comme on dit, on
prend les mmes et on recommence.

La porte reste ouverte ...
D'autant que la decision de Fanmi Lavalas n'est
pas definitive et que lui aussi laisse la porte ouverte. Il
dsignera son reprsentant si ses exigences sont
satisfaites.
Mais l'ex-parti aupouvoir met la barre trs haut:
Voici qu'au mot justice, son dernier communique ajoute
celui de "rparation"... Au nom de "nos militants dans
des conteneurs immergs dans la mer au Cap-Hatien",
ou "excuts sommairement aux Gonaves, au Cap-
Hatien, dans le Plateau Central, Port-au-Prince."
"Fanmi Lavalas maintient sa position ... aussi
longtemps que ces meurtres, perscutions, arrestations
arbitraires, destruction de biens personnel de nos
membres et sympathisants continent de prvaloir."
La position de Fanmi Lavalas est donc un "Non,


Paut Plus Bakersy Ilc


11638N.E.2Ave.
M.ammFL33161 CdkcsPatigcs.Horsd'oeuvres
TeO- 305756-M" Foral Occassions


...

lcul d'Aristide repose
lu'il y a encore plus de
s.

encore plus urgents

cement, les choses ne se
au contraire. La situation
iques au point mort, vie
tandis que les problmes
iplexes (ex-militaires
i leur accordant le droit
poser les forces annes;
s de prison; centaines de
nnent s'ajouter au nombre
gales pullulant dans le
auts grads duvaliristes
ligne dure don't certain
nement etc).
peu prs sr que des
encore avoir lieu. La
s aussi presse qu' on veut
problmes encore plus


sns


srieuses, libres et


Gare la dmobilisation ...
Une decision aussi radical risquerait donc de
gnrer confusion, puis la dmobilisation.
D'autant que le parti souffre d'un grave
problme de leadership sur le terrain. Impossible
d'identifier qui a rellement autorit pour parler au nom
du Lavalas. La note de press signe de Jonas Petit,
coordonnateur a.i., nommant une commission de
communication don't plus de la moiti des membres sont
soit en exil, soit dans le maquis n'a fait qu'ajouter


enSrants tou w

Tous les appeals internationaux sont gratuits !
(Pair les utisarcursComceI)


ComCEL,

401-5500 401-5566


tous les uiIst,'gs dc d nce
(k tk dzdhe quatotrc<4) conMmepe"crckc
(5J9) 4 xx-xxx


ies pour
emires
ier qui


Quand bien mme Lavalas serait tenu en
dehors...

Lavalas sans Lavalas !...
Alors que les Etats-Unis envisagent des
lections avec la plus large participation possible.
Donc difficiles obtenir sans l'implication du plus
grand nombre. Donc Lavalas sans Aristide, et la
limited Lavalas sans Lavalas !
A la vrit, tout le monde veut tirer son
pingle du jeu. Les Etats-Unis veulent une
(voir Aristide / 5)

PRESSE...
(suite de la page 2)
Le rapport examine la libert de la press
crite, audiovisuelle et en line autour du
monde et tablit trois categories de pays: ceux ayant
une press libre, partiellement libre ou rprime.
Dix pays Bolivie, Bulgarie, Cap Vert,
Gabon, Guatemala, Guine-Bissau, Italie, Moldavie,
Maroc et Philippines ont rtrograd, selon Freedom
House, tandis que le Kenya et la Sierra Leone
passaient eux de la troisime la deuxime catgorie.
"De moins en moins de gens dans le monde
ont dans leur pays accs une information libre de
toute censure" a affirm le directeur excutif de
Freedom House, Jennifer Windsor.
L'tude relve qu'en Italie, le chef du
gouvernement Silvio Berlusconi "a t en measure
d'exercer une influence indue sur la tlvision
publique RAI", a prcis une responsible de l'tude,
Karin Deutsch Karlekar.
Les conditions ont empir en Russie, qui
avait t dj rtrograde la troisime catgorie en
2002, tandis qu'en Bolivie, gouvernement et partisans
de l'opposition ont menac et ont physiquement
harcel des journalists, menant un dclin de la
libert de la press dans le pays dornavant class
dans la deuxime catgorie. (AFP)


Page 4


--~---


-1


1







Jeudi 5 Mai 2004
TT-.- .-- 1____ T-1 V TTT T.- 1 A


1 Page 5


DE T ACT TATJTTE


(Aristide ... suite de la page 4)
participation respectable afin de conserver une apparence
dmocratique. Et ne pas lgitimer-une situation que
1' Ambassadeur Foley a dnonc dans son discours devant
l'lite conomique comme tant une sorte de quasi-servage.
Apartheid.
De son ct, l'ex-opposition (Groupe des 184 /
Convergence Dmocratique) arrive au pouvoir via le
gouvernement du Premier ministry intrimaire Grard
Latortue, se bat pour consolider son "coup d'tat" anti-
Aristide, et forcer 1' ennemi Lavalas disparatre totalement
de la circulation. Dans la bonne tradition hatienne ...
Mais sans disposer de la moindre recette pour
relancer le pays sur de nouvelles bases.

Aucun mcanisme de rechange ...
Enfin Lavalas dcouvrant qu'il peut tre encore
plus efficace dans 1' opposition, parce que fort de la fidlit
de ses partisans. Les "bases" fonctionnent plein tube.


Cependant le
leadership n'est pas la hauteur.
La plupart des dirigeants
avaient fui (un attach case sous
le bras) dans les minutes qui ont '
suivi le dpart controversy de
leur chef.
Ceux qui sont rests .
sur place n'ont pas d'entente
entire eux. Consequences d'un '
rgime reposant sur le culte de
la personnalit.
Conclusion: Lavalas,
lui non plus, n'essaie de penser
aucun mcanisme de rechange
mais seulement reprendre son
pouvoir. Aristide dan
Deux mois aprs, Hati
a disparu des headlines. Il ne reste que les Hatiens et leur


s l'avion de Bangui Kingston photo Reuters
maldiction.
Hati en Marche, 1er Mai 2004


Le pape Jean Paul II nomme

Mgr Giordana nonce Hati
CITE DU VATICAN, 27 Avril Le pape Jean en 1967 et est entr dans la diplomatic du Saint-Sige en
Paul II a nomm Mgr Mario Giordana au poste de nonce 1976.
Hati, a annonc mardi le Vatican. Il a t en function en Indonsie, la Secrtairerie
Ag de 62 ans, Mgr Giordana tait jusqu' d'Etat, en Suisse, en France, en Autriche et en Italie. Il
present conseiller la nonciature en Italie. parle franais, anglais et espagnol. (AFP)
N Barge dans la province de Cuneo (nord-est) le 16 HAITI EN IAR
janvier 1942, le nouveau nonce Hati a t ordonn prtre EN VENTE DES LE MERCREDI


L'ex-chef de la

scurit hatienne

plaide non coupable

de traffic de drogue
MIAMI (Etats-Unis), 26 Avril L'ancien chef
de la scurit prsidentielle hatienne, Oriel Jean a plaid
"non coupable" de traffic de drogue lundi devant un tribunal
de Miami (Floride, sud-est). (voir Oriel /6)


Gouvernement versus fatras.
(Fatras ... suite de la 1re page) Nous sommes tous responsables. bord de la rue, en plein jour, en pleine ville c' est d'abord
de rues, et quelles montagnes. Ils font les grands titres de Que nous soyons simples consommateurs ou une question d'ducation. L'Etat hatien se tue depuis
l'actualit, la couverture des magazines. Ils sont sur toutes industries de la boisson ou gros importateurs de products 1986 se battre avec les fatras, esprant un jour en venir
les antennes, y compris en diaspora. Les fatras sont toutes dbits en recipients en plastic ... bout. Or d'aprs les statistiques communiques mardi
les sauces, si l'on peut dire. -- i par le ministry, il faudrait un
Le ministry des TPTC -'- .- ri table Hercule dans les curies
nous a fait mardi une comptabilit I.p: j d" Aug as.
prcise des fatras products Port- U "-L' Etat dmocratique
au-Prince: environ 6.000 8.000 hatien don'tt on a pu constater ces
tonnes par jour. En une seule dernires annes, quoi qu'on
operation, le gouvernement en a f die, que l'une desesprincipales
enlev 15.000 mtres cubes.' i- I fa blesses estjustement den'tre
Pourtant le lendemain, il ni sullisamment dmocratique, ni
y en avait autant aux mmes .sulfisamment autoritaire), 'Etat
endroits. Il y a de quoi en devenir dmocratique hatien semble
dingue, somber dans la parano. Et -: "'-.; -', rpug ner la sanction, la sanction
commencer croire, come tous. c ile (envoyer les gens en prison
les gouvernements prcdents, que lii.. ,ou les cocomacaquer, a oui on
les fatras sont politiques. Que des .- e . connat), mais l'amende, la
adversaires politiques passeraient sancuon pour une faute civil,
leplus clair de leur temps dposer come fire pipi en pleine rue,
des tonnes de fatras au coin des e ou jeterses fatrasesur latchausse,
rues pour fire enrager le pouvoir dn ., a jamais.
en place. .' ( Pas plus que education
Mais dans un tel cas, il p i civique obligatoire, d'autant plus
faudrait plutt dire que les fatras qu'on a affaire une migration
sont a-politiques, car il n'y a pas .c urbaine de frache date..Et
un seul gouvernement, depuis le 7 am. o p pourquoi pas? Eh bien, non. a
fvrier 1986, qui ne s'en soit pas Imond au entire ville de PortauPrince photo Yone o ferait discriminatoire. Je ne sais
plaint: que des adversaires le bombarderaient coups de Nous sommes tous responsables. Et pas seulement pas. Toujours l'ternel: kreybl pale, kreybl konprann.
tonnes de fatras. De quelque ct que se rangerait ce Etat Eh bien justement, on n'y comprend goutte.
gouvernement. Faudrait croire donc qu'il existed des D'abord le citoyen du bas de la ville qui balance Quant au citoyen du haut de la ville, des hauteurs
fabricants et distributeurs de fatras (fatras ready made, sans management ses fatras dans la rue, qu'il soit pied, come on dit, et qui dboise tours de bras pour lever
fatras sur command, fatras toupare ... fatras la tonne) cheval ou en voiture, mme en Mercedes, c' est un rflexe ses cahutes, ou ces villas ce niveau c' est du pareil au
qui s' adresseait cette oppositionl qui n'hsiterait, c' est comportemental, pour employer un mot mode. mme, toute intervention risque de vous fire accuser de
le cas de dire, devant aucun moyen, mme les plus sales. Ce citoyen l profit de la tolerance de l'Etat chercher provoquer une veritable guerre de religion, ne
Non, nous ne croyons pas que les fatras soient dmocratique qui ne doit pas utiliser le "cocomacaque", manquera-t-on de vous dire ...
politiques, en tout cas il ne faut pas politiser les fatras, mais qui ne pense pas non plus t' education, ni la Alors, quand un Etat prt prendre toutes ses
car c'est la meilleure faon pour ne pas admettre ses sanction. responsabilits, plutt qu' consacrer tout son temps et
responsabilits, or nous sommes tous concerns. Nous sommes la seule capital au monde o l'on toute son nergie charroyer des fatras 25 heures sur 24?
S Selon le ministry des TPTC, Port-au-Prince peut jeter ses fatras dans la rue sans encourr une sanction Enfin,nous sommes aussi le seul pays au monde
produit de 6.000 8.000 tonnes par jour. l n'a pas dit o il n'existe pas une taxe spciale sur les boissons ou
cependant combien 1' Etat peut en enlever ... Aux Etats-Unis; cette sanction combine la fois autres products vendus dans des recipients en plastic, afin
Mais il n'y a pas que 1' Etat le seul responsible, la prison et une forte amended de payer le recyclage de ce plastic, qu'il n'aille boucher
nous sommes tous concerns par les fatras, que nous Tenez, rcemment, Lima, la capital du Prou, les gouts ... et fair empire davantage le problme des
habitions au bas de la ville et que nous les jetions sans on annonait que tout citoyen qui serait surprise uriner fatras.
management dans la rue; ou au haut de la ville et que dans la rue serait envoy rflchir en prison. Dire que nous avons aujourd'hui enfin un
nous contributions par le dboisement pour lever nos En Chine, c'est au bagne que vous series envoy, gouvernement de technocrates. Ne voil-t-il pas
cahutes ou nos villas, ce niveau c' est du pareil au mme, vous qui n' prouvez aucune gne vous soulager n'importe exactement des tches pour des technocrates. Car il faut
au flot qui descend brutalement du more 1'Hpital et o, au vu et au su de tous. Et qui avez dj entran aussi un veritable plan pour solutionner la question des fatras.
vient obstruer les gouts de la capital; ou que nous votre enfant faire de mme. Faute de n'avoir la force d'un Hercule ...
habitions au fond mme des ravins et sur le passage Qu'est-ce que les coles peuvent faire ce sujet?
natural, et souvent mortel, des flots ... Car les fatras tout come le pipi ou le cacaEditorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince
Car les fatras tout comme le pipi ou le caca au


1


r-


H;ifti en Marche Vol. XVIII Nio. 14 -.W JLu J-d 1 IL r u JL


c est ous '








I FORCE INTERNATIONAL I


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


Les Marines ne voient pas l'utilit
(Marines ... suite d u une question de moral.
de la 1re page) Ils voudraient rel-
Irak en t prochain. e lr pse e H element se sentir utiles.
Mais ceux d'Hati n'iront probablement pas, la mission Le plus tonn est leur commandant en Hati, le
en Hati les a carts de la rotation rgulire des troupes. pursuit la lettre."" Cependant nous avons un engagement et gnral Ronald Coleman.
Ces interviews ont t recueillies au moment une opportunity pour aider le people hatien tablir une Je suis surprise de l'entendre. D'ailleurs je ne
mme o des congressmen crivent l'administration conomie viable et un gouvernement lu sans aucune pense pas que notre mission en Hati soit achev ""dit

,
R. .. _.


amricaine pour solliciter un prolongement du sjour
des Marines en Hati. Et cela, la demand des
responsables intrimaires hatiens, le Prsident
Boniface Alexandre et le Premier ministry Grard
Latortue.
Le mardi 27 avril, plusieurs parlementaires
amricains ont envoy une lettre au Prsident Bush lui
demandant d'tendre la mission du contingent
amricain fixe l'origine 90jours. Les Marines ont
dbarqu en Haiti le jour mme du renversement du
president Jean-BertrandAristide, le 29 fvrier dernier.
Le principal auteur de la lettre est le
congressman Mark Foley (Rpublicain de Floride).
Il est clair selon nos observations, et selon
les voux du Prsident et du Premier ministry d'Hati,
qu'une reduction de la force international retournerait
Hati dans son tat de dfi la loi et l'ordre et de crise
humanitaire. "
"Nous comprenons tous le besoin pour des
troupes amricaines dans d'autres rgions du monde "


respectueusement ", dit la lettre adresse au Prsident Bush,
" de maintenir une presence amricaine au-del de la date du
1' Juin fixe pour le retrait. "
Entre-temps, les Marines du corps d'infanterie en Hati
disent que'leur travail est plutt celui de policies. Leurs
patrouilles se rsument passer d'innombrables heures
'cheminer par-dessus des montagnes d'immondices qui
jonchent les rues de la capital haitienne, Port-au-Prince.
Finalement ils sont relgus fournir une aide
humanitaire limite, comme distribuer de l'eau potable dans
les quarters dshrits.
Les Marine jouent aussi au foot ou au basket-ball avec
les residents dans le but de forger des relations de.confiance
avec la police locale, la population et les gangs de jeunes.
Mais ils ne se plaignent pas par plaisir. C'est dur quand
ils ne savent pas ce qui va arriver par la suite, expliquent-ils.
C'est dur de rater des marriages ou des'anniversaires d'tre chers
si ce n'est pas pour quelque chose de vraiment important. C'est


photo Georges Dup
Coleman.
En ce qui me concern, pursuit Ronald
Coleman, les deux objectifs vitaux en Hati sont l'ducation
et la Force de Police Nationale remettre sur pied. "
"J'aime les Hatiens, pursuit le Gnral. Les
Hatiens sont de rudes travailleurs. Ils veulent un
changement. Ce sont, malgr les malheurs qui les ont
frapps, des gens nobles. Ils ont t maltraits depuis
toujours, mais ils ont beaucoup de fiert. "
Est-ce que notre mission sera acheve la fin
du mandate de 90 jours ? Je crois que oui. Si notre mission
est de calmer les peurs et faciliter la suite, je pense que
nous sommes sur la bonne voie "a dit le gnral amricain
la tte de la force multinational intrimaire compose
galement de militaires franais, canadiens et chiliens.
Le 1r juin doit commencer arriver une force de
maintien de la paix de l'ONU, avec le Brsil en tte. Une
force plus nombreuse et pour une dure plus longue: 6


DESARMEMENT


Les Marines arrtent 5 rebelles lourdement arms


PORT-AU-PRINCE, 28 Avril -Le lundi 26
avril les Marines amricains ont arrt 5 rebelles
hatiens transportant des armes lourdes. C'est la
premiere action directed contre les hommes arms qui
ont aid en fvrier dernier renverser le president Jean-
Bertrand Aristide.
Le porte-parole de la force multinational, le
colonel amricain David Lapan, a expliqu que les
hommes transportaient des armes automatiques dans
un vhicule qui a t stopp prs de l'aroport de Port-
au-Prince.
Ces individus"n'avaient aucun droit
transporter ces armes. Donc nous les avons prises a
dit Lapan. Nous les remettrons la police. "
Le colonel amricain a indiqu que c'est la
premiere fois que la force multinational avait
confisqu des armes automatiques la capital.
Un commandant des rebelles arrts qui-
sont des-anciens soldats des ex-forces armes.d'Hati,
l'ex-colonel Remissainthe Ravix, a protest vertement.
Les ex-militaires, qui se sont joints la rvolte
contre Aristide et qui ont t qualifis de combatants
de la libert "par le Premier ministry intrimaire Grard
Latortue, ont demand que l'arme qui a t dissoute
par Aristide en 1995 soit r-tablie.


Ravix a dclar que ses hommes se rendaient Hinche
pour y rtablir l'ordre. "
Nous sommes l'arme d'Hati. Les Marines
amricains n'ont aucun droit de confisquer nos armes a-t-il *
dclar.
La force multinational doit remettre les commander
une force onusienne de maintien de la paix le er juin.
Mais le progrs a t lent.
Ainsi
le samedi 24 avril aux Gonaves (nord-ouest), o la rebellion
contre Aristide. tait parties, des ex-rebelles ont attaqu le
commissariat de police, mettant les policies en fuite, et
reprenant un vhicule qui leur avait t enlev par la police.
Les troupes franaises sont intervenues pour reprendre le
contrle du commissariat.
Les rebelles ont battu deux policies, libr un
prisonnier et pris un pistolet, selon le porte-parole de la police,
Jean Yonel Trcil.
"Nous reconnaissons la contribution que les ex-
rebelles ont apport au changement survenu dans le pays, mais
ce n'est pas une raison pour eux de penser pouvoir faire tout
ce qu'ils veulent "a dit Trcil au correspondent de Reuters.
A Hinche, dans le Plateau central, des ex-rebelles ont
incendi deux postes de police aprs l'arrive des troupes
chiliennes dans la ville.


Miami: Oriel Jean plaide non


coupable de traffic de drogue
Il avait dj compare devant un tribunal le 5 avril. Une nouvelle audience est prvue le 24 mai. Selon
l a plaid non coupable",a affirm 'AFP l'Agence anti-drogue amricaine (DEA), Hati servait de
son avocat David Raben. Proche collaborateur du
son avocat Davd Raben. Proche collaborateur du plaque-tournante pour le traffic de drogue entire l'Amrique
president hatien dchu Jean Bertrand Aristide, Oriel latine et les Etats-Unis. Selon les autorits amricaines, Oriel
Jean, 39 ans, est dtenu aux Etats-Unis depuis son Jean tait directement impliqu dans ce traffic. (AFP)
extradition du Canada en mars.


Les soldats chiliens ont commence ds leur arrive
patrouiller dans les rues, pied et en vhicule. Mais le
soir ils retournent leur base Port-au-Prince.
Dimanche soir, des individus qu'on croit'tre sous
le commandement d'un ex-sergent nomm Joseph Jean-
Baptiste, ont mis le feu deux postes de police.
Selon l'ex-colonel Ravix, les 5 hommes
lourdement arms et en tenue de camouflage arrts par
les Marines Port-au-Prince se rendaient Hinche pour
"rsoudre les problmes de ceux qui sont en train de
brler des maisons.
Le vendredi 23 avril une dlgation de
congressmen amricains, conduite par le president en
exercise du Black Caucus, Elija Cummings, a annonc
son dpart que les responsables gouvernementaux hatiens
ont sollicit un prolongement du sjour des Marines au-
del de l'expiration du 1r juin. (source Reuters)


Afrique du Sud :

Pour l'opposition,

Aristide n'est pas

le bienvenu
JOHANNESBURG, 25 Avril -Le principal parti
d'opposition d'Afrique du Sud a dclar dimanche que
Jean-Bertrand Aristide n'est pas le bienvenu, la suite
d'informations rapportant que l'ex-prsident hatien bientt
trouverait asile dans ce pays.
C'est ce qu'on lit dans un bulletin de l'Agence
France Presse.
Aristide, qui est actuellement la Jamaque, est
parti d'Hati le 29 fvrier dernier pour trouver d'abord
(voir Aristide / 7)


Page 6


--
'-- - '--


-- --r--


1- aic -.,







I FORCE INTERNATIONAL I


L'Onu cre une force de


Haiti et attend des cont
(Force ONU ... suite de la page 3) scurit, qui craint une explosion des dpenses de l'Onu da
Stewart Holliday, l'un des reprsentants amricains aux Nations des operations de maintien de la paix, n'a prvu que six mc
unies. "avec l'intention de les renouveler".
La force de l'Onu remplacera en Haiti les troupes Kofi Annan avait appel plusieurs reprises
trangres dployes au sein d'une coalition ad hoc depuis dbut communaut international .
mars dans ce pays le plus pauvre du continent amricain, la assurer un engagement long
suite de la dmission du president Jean Bertrand Aristide. term en Hati pour garantir le
La scurit aujourd'hui en Hati est assure, outre par redressement du pays, pour
des policies hatiens, par 3.300 militaires trangers: 1.900 soldats viter les erreurs du pass.:
amricains, 730 franais, 330 chiliens et 360 canadiens. Washington avait envoy
Le secrtaire gnral de 1' Onu Kofi Annan avait rclam 20.000 militaires en Haiti en
un mandate de deux ans pour la force de paix mais le Conseil de


JAMAIQUE

Arrive de migrants

illgaux hatiens

La Jamaique appelle au secours le

Haut Commissariat pour les Rfugis
PORT-AU-PRINCE, 27 Avril La La Jamaque a averti qu'elle aura
Jamaque a appel pour assistance le Haut besoin de l'aide international pour faire face
Commissariat des Nations Unies pour les la situation si les illgaux hatiens
Rfugis aprs l'arrive dans l'le de 130 continuaient arrive. Les officials espraient
-%_ -.-.:,_,i


S1994. anr uin coui


t'..












Kofi
p d'y


aFa--- ---r
militaire. Les Etats-Unis
avaient alors remis au
pouvoir le president Jean
Bertrand Aristide.
Pour former la
nouvelle force, 1'Onu compete
sur des contributions
volontaires de ses membres.
Il est acquis que la future
force comprendra notamment
des troupes brsiliennes,
franaises et chiliennes.
Plusieurs pays des Carabes,
qui avaient refus de
participer la premiere force
ad'hoc, pourraient contribuer


Page 7


Jeudi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


du Conseil de scurit, donne
pour mission la force
Sd'aider le gouvernement
provisoire hatien
restructure la police,
f".. t-^s ddsarmer les rebelles et
... .. organiser et supervisor des
.. 3: lections gnrales attendues
i : 1' lanne prochaine.
/ Le texte autorise
aussi la nouvelle force
protger les civil "sous la
menace imminent de
violence physiques" et lui
demand d'aider le
Annan gouvernement enquter
Atat dans les violations des droits de l'homme.


Hati est dpourvu d'arme depuis'1995
et dispose d'une police dsorganise de quelque
5.000 hommes. Le nouveau gouvernement du
Premier ministry Grard Latortue ne prvoit pas
d'en crer une nouvelle.
Le secrtaire d'Etat amricain, Colin
Powell, avait estim dbut avril qu'Hati n'avait
pas besoin d'une arme mais de rorganiser ses
forces de police afin qu'elles soient capable
d'assurer la scurit du pays.
Jean Bertrand Aristide a quitt le pouvoir
le 29 fvrier, la suite d'une insurrection arme
notamment dans le nord du pays, qui avait balay
une trs faible resistance de la police locale.
(AFP)


nouveaux migrants illgaux'hatiens, mettant
plus de pression sur le gouvernement du Premier
ministry PJ. Patterson, dj impliqu dans la
cruise politique hatienne. En effet, l'ex-prsident
hatien Jean-Bertrand Aristide-se trouve
temporairement la Jamaque, au grand
mcontentement du gouvernement intrimaire
hatien, ainsi que de l'administration Bush qui
essaie de convaincre les nations de la
Communaut Caraibe (Caricom) de reconnatre
les dirigeants hatiens ayant succd Aristide.
'Ce dernier accuse les Etats-Unis de l'avoir forc
laisser le pouvoir le 29 fvrier dernier. On
attend que M. Aristide voyage instamment pour
l'Afrique du Sud qui a accept de lui accorder
un asile dfinitif.
Les derniers arrivants portent le
nombre de boat people hatiens ayant atterri ces
dernires semaines dans l'le voisine 491. La
vague de rfugis hatiens vers la Jamaque a
commenc en fvrier dernier, au sommet de
l'insurrection arme qui devait rsulter dans le
renversement d' Aristide.
"Nous esprons un support financier du
Haut Commissariat pour les Rfugis vers la fin
de la semaine" a dclar le ministry des Affaires
trangres K D Knight.


que le flot diminuerait avec le calme relatif
qui commence s'installer en Haiti. Mais deux
barques spares sont arrives dimanche soir
etlundi martin, forant les autorits jamacaines
lancer cet appel.
Le group de dimanche comprend 96
personnel arrives dans trois voiliers, qui
disent avoir laiss Hati samedi. Ce sont 82
hommes, et 12 femmes, ainsi qu'un bb.
Le group dcouvert dimanche
renferme 23 adults don't 18 hommes et 5
femmes ainsi que 11 enfants.
Le gouvernement jamacain a rpar
une ancienne caserne militaire Montpelier,
St James, dans l'ouest de l'le, pour loger
les rfugis hatiens.
La Jamaque a dit qu'elle est oblige
de s' occuper des rfugis au nom des principles
humanitaires.
Pour le moment, une commission
spciale est en train d'interviewer les migrants
hatiens pour dterminer ceux d'entre eux qui
mriteraient de recevoir l'asile politique.
L'ex-prsident Aristide a refus de
rencontrer les rfugis. L'une des conditions
de sa presence (temporaire) la Jamaque est
qu'il se rfreigne de toute actitiv pouvant
avoir une connotation politique.


Le Brsil prt diriger la

force de l'ONU en Hati


BRASILIA, 25 Avril Le
Brsil espre jouer un rle de
mdiateur dans une crise rgionale en
conduisant la force de maintien de la
paix en Haiti, pour reconstruire la
nation la plus pauvre de l'hmisphre,
selon des diplomats et analysts dans
la capital brsilienne.
Le president Luiz Inacio Lula
da Silva, qui a cherch dfendre les
intrts des nations les plus pauvres de


la terre depuis son arrive au pouvoir en
janvier 2003, a offert la plus grande force
de maintien de la paix que le Brsil ait
jamais mise la disposition de l'ONU.
Lula a conditionn le
leadership brsilien de la mission au
support promise par l'international pour
aider reconstruire la dmocratie en
Hati.
"Nous ne voulons pas tre
(voir Brsil / 8)


Pour l'opposition sud-

africaine, Aristide n'est

pas le bienvenu


(Aristide ... suite de la page 6)
refuge en Rpublique Centrafricaine
aprs une insurrection de deux
semaines contre son pouvoir.
Les Etats-Unis et la France
ont appliqu un maximum de pression
sur Aristide pour laisser le pays, afin
d'viter un bain de sang, crit
l'Agence France Presse, mais celui-ci
dira par la suite qu'il a t forc
dmissionner.
Dans une declaration, le part
Alliance Dmocratique dit qu'il serait
" moralement rprhensible de fournir
asile un tel homme. "
Qu'il ait reu ou non une
demand officielle, le gouvernement
devrait simplement rpondre que, en
vertu de nos lois sur les demandeurs


d'asile politique, M. Aristide ne devrait
pas tre reu ici a dclar le porte-
parole de l'Alliance Dmocratique,
James Selfe, information rapporte par
l'agence SAPA.
Le ministre sud-africain des
Affaires trangres a dit n'avoir pas reu
de requte de la part de l'ex-prsident
Aristide pour trouver asile enAfrique du
Sud, mais a ajout que, en principle, cela
ne lui poserait aucun problme.
Des sources diplomatiques la
Jamaque, o sjourne actuellement
Aristide, ont indiqu le mois dernier que
celui-ci partirait pour l'Afrique du Sud
aprs les lections du. 14 Avril, qui ont
t gagnes haut la main par le Congrs
National Africain du president Thabo
Mbeki. (AFP)


I


Rfugis rapatris le mardi 27 avril par les Gardes Ctes amricains essaient
de se voiler la face photo T.B.


UNE BONNE OCCASION
Maison toute neuve louer
Vivi Mitchell, Ption-Ville, Haiti
4 chambres coucher
4 toilettes, avec jacouzi dans la chambre principal.
Une "dpendance" pour le personnel
Information, contactez M. ou Mme Noel au numro suivant: 786-356-7297
Ou l'adresse internet suivante: Lochard@hotmail.com
Ou Monsieur Raymond en Haiti: (509) 404-9676


paix pour


ributions
ns au maitien de la paix organism par 1' Onu.
ois "Un certain nombre de pays ont fait part
de leur intrt pour soutenir la mission", a dclar
la un responsible de l'Onu sous couvert
d'anonymat. "C'est encore
SW 1un long chemin parcourir,
,. .I *nous en saurons plus la
'.semaine prochaine", a-t-il
'." ajout.
Y La resolution,
dS nntea or les 15 membres








I ECONOMIC I


Mercredi 5 Mai 2004
Ha'iti on ,farcheP V1nl YXVITI MN 14


Il n'y a pas mille recettes pour faire


EDITORIAL lDS
PORT-AU-PRINCE, 27 Avril Le gouvernement
ne semble pas disposer de beaucoup de moyens pour
respecter sa promesse de faire baisser les prix du riz, du
pois, du mais, des bananes, du miriliton et autres products
de consommation courante.
Promesse faite publiquement par la titulaire du
Commerce, Danile St Lot ...
Traditionnellement, et depuis le president Estim,
1' Etat hatien ne connat qu'une mthode pour lutter contre
la vie chre: inonder le march de riz import par l'Etat
lui-mme.
Mais nous vivons en rgime de march libre, et
ce gouvernement est le premier en Hati, de mmoire de
consommateur, qui soit vraiment engag pour le triomphe
de l'conomie no-librale.
Donc pas question qu'il ait recours pareille
formule.
Autre recette, c' est la franchise, la remise de taxes.
Accorder une franchise quelques gros importateurs en
change d'un plus grand volume d'importations pour casser
les prix de vente sur le march local autant que faire se
peut.
Mais cela non plus aujourd'hui n'est pas possible.
Non seulement, en no-libralisme conomique,
l'Etat n'a pas le droit de faire ce genre de passe-droit, qui
dans un pays comme Hati, dbouche presque
irrmdiablement sur le monopole et la corruption. Dans
le systme que nous pratiquons aujourd'hui, tout le monde
a les mmes droits mme si c'est pas tout fait vident!
Mais quelle franchise? Quelle remise de taxes? Il
n'y a pratiquement plus de taxes sur les products de
consommation courante. En vertu toujours du nouvel ordre
no-libral, 1' Etat hatien pratique aujourd'hui la taxation
zro sur les products de premiere ncessit. C'est--dire ce
genre d'importations ne patient pratiquement pas de taxes,
ou alors une bagatelle ...
Cela soi-disant pour aider le consommateur
bnficier de meilleurs prix. Mais on en voit aujourd'hui
les rsultats ...
Ces avantages fiscaux contribuent beaucoup plus
faciliter les importations, et en consequence dcourager
la production locale des mmes denres: riz, mas, banane,
petit-mil, mirliton elatrye.
Qui gagne ce jeu?
Evidemment nous sommes censs produire en
retour des denres recherches par ces grands pays
producteurs, ce qu'on appelle les denres tropicales. Telles
les mangues francisque.
Dans de telles circonstances, que reste-t-il au
gouvernement, un gouvernement no-libral, pour faire


aisser les prix
baisser les prix des products de consommation courante,
d'autant plus sur un march aussi livr pieds et poings lis
que le march hatien?
Nous poursuivons ...
A part l'importation massive des denres en
question par l'Etat lui-mme, part le jeu de la taxation,
une troisime mthode, c'est le taux d'intrt...
Par example, aux Etats-unis, pour encourager
1'conomie locale, la Federal Reserve (la FED), peut baisser
l'intrt sur les prts bancaires ...
Aussitt, tout le monde en profit pour acheter
une maison, car plus l'intrt bancaire est bas, moins leve
est l'hypothque payer sur la maison ...
Les businessmen en profitent aussi pour refaire
leur stock. L'argent circle. L'conomie se reprend. Le
revient baisse. Donc les prix la vente aussi. L'achat est
encourage. C'est la loi de l'offre et de la demand. Mais
nous prcisons: aux Etats-Unis.
C'est ce qui a t fait ces derniers temps, et la
croissance est suffisamment relance pour que le president
de la FED, Alan Greenspan (quivalent de notre gouverneur
de la banque central) envisage maintenant de remonter le
taux.
En Hati, de mmoire de consommateur ou mme
d'investisseur, les choses n'ont jamais t approches de
cette faon. Pour la simple raison qu'en Hati, il n'y a
pratiquement pas de credit bancaire, l'institution du credit
n' existe pratiquement pas, donc pas de taux d'intrt faire
jouer particulirement.
Que reste-t-il donc notre ministry du commerce
pour tenir sa promesse de faire baisser les prix?
A moins qu'elle ne dispose de quelque boule de
cristal ... Certains se rappellent dj (pardons pour la faute
de franais!): l'expression "boule St Lot.
Ecoutons la ministry. Elle va mettre la pression
pour active les formalits de sortie de douane des


importations en question, car beaucoup de temps
. et d'argent se perd travers ces formalits ...
On le dit en effet. Bien qu'au port des Gonaves
o debarque le riz de Miami, on n' apas l'impression qu' on
s'embarrasse de tant de formalits ...
Et nous craignons que la ministry n'arrive pas
conomiser grand chose de cette faon, mme si c'est la
seule don't elle puisse disposer. Nous craignons que cela
soit beaucoup d'efforts pour pas grand chose. Much ado
for nothing!
Alors que faire?
Impossible de revenir Duvalier qui dans des
circonstances similaires, commandait d'immenses
quantits de riz don't la vente confie aux fameux Magasins
de 1'Etat aidait calmer momentanment la grogne
populaire, mais donnait galement lieu des fortunes
soudaines la fois chez les directeurs en place et chez deux
ou trois gros importateurs de la place.
Les Magasins de 1' Etat, scandal public, foyer
de corruption, n'existent plus.
Ni de faire comme Aristide qui se dmerdait pour
dnicher quelque stock de riz vil prix dans quelque pays
lointain, comme le Vietnam.
Mais don't la vente, confie en parties la Fondation
Aristide, faisait les beaux jours des chansonniers locaux,
dnonant "les snateurs devant, la police derrire et le riz
nan mitan."
Cela aussi, scandal, foyer de corruption.
Le nouveau gouvernement se veut apporter une
correction toutes ces pratiques honteuses.
Mais on n'a rien sans peine. Pour l'instant donc,
nous paraissons condamns attendre, comme le
recommande le ministry des Travaux publics pour
solutionner le black-out: attendre tranquillement la saison
des pluies!'L lapli tonbe naplantepwa ...
Mais pour d'autres: Nou deja bw pwa ...

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Hati...
qui ne traduisent pas les vrits sous-jacentes. Le pouvoir
d'achat d'un Hatien avec un revenue de 500, dollars peut
tre plus lev que le pouvoir d'achat d'un Canadien avec
un revenue de 10.000 dollars. Les courbes d'indiffrence
i.e les niveaux de satisfaction par rapport au revenue varient
d'un milieu l'autre.
Quel que soit le lieu o 1' on se trouve, la pauvret
est dfinie comme tant l'incapacit de rpondre certain
besoins fondamentaux selon les normes en vigueur dans
le milieu considr. Les effects de la pauvret peuvent tre
mesurs selon les critres suivants: alimentation, sant,
(voir Pauvret / 9)


p




l'autre
lasoci
annuel


Le Brsil dirigera

la force de l'ONU...
(Brsil ... suite de la page 7)
engags dans une simple operation de rafistolage, puis nous en
aller a dit un diplomat brsilien.
Depuis son arrive au pouvoir il y a deux ans, le president
Lula a essay d'organiser une rencontre entire les Nations Unies et
les rebelles colombiens, d'aider solutionner les problmes
politiques au Venezuela et reconstruire les relations internationales
avec la Syrie et la Libye.
L'ancien ouvrier mtallurgiste s'est fait un nom en se
prsentant comme le champion des nations pauvres contre les
nations riches lors des ngociations commercials.
En pregnant la tte de la force de maintien de la paix en
Hati, le Brsil contribute la stability rgionale en mme temps
qu'il aspire un sige permanent au Conseil de scurit de l'ONU.
Le Brsil essaie de montrer aux grandes puissances,
spcialement les Etats-Unis, qu'il est un important acteur dans les
affaires internationales "dit Reginaldo Nasser, chef du dpartement
des relations internationales l'Universit catholique de Sao Paulo.
Le Brsil offre pour la mission en Hati des forces
terrestres, navales et maritimes totalisant 1.470 hommes. Cela la
grande joie de Washington qui recherche des partenaires
internationaux pour prendre la relve de la force multinational de
stabilisation actuellement en Hati.
D'autre part, l'indpendance affiche par Lula vis vis
de Washington dans diffrents domaines (les ngociations
commercials, les contrles d'immigration, la scurit nuclaire)
peut aussi calmer les rticences de certaines nations de la Caraibe
qui se sont dj brl les doigts dans l'interminable crise hatienne.
Les 15 nations de la Caricom ont refus jusqu'ici de faire
parties de la force de maintien de la paix en Haiti, parce que ne
reconnaissant pas le gouvernement intrimaire mis en place aprs
le dpart d'Hati d' Aristide. Celui-ci a accus Washington de l'avoir
forc arme au poing abandonner le pouvoir le 29 fvrier dernier.
(source Reuters)


oauvret en
Par Jean rich Ren
Agronome conomiste
27 avril 04
La quality de vie varie normment d'un pays
c. La pauvret peut prendre plusieurs visages selon
t laquelle on fait rfrence. Au Canada un revenue
l de $ 10.000 est considr comme le seuil de la
pauvret. Tandis que dans certain pays du Tiers-
monde comme Hati, le revenue per capital est de
400 500 dollars. Cependant il faut viter de
tomber dans le pige des indicateurs conomiques


Page 8


Les facettes de la


Sant Nasyonal


Apostola Ayisyen

455 East 29th Street, Brooklyn, N.Y. 11226

Phone: 718-856-3323,718-462-0223 Fax: 718-703-0980

April 26, 2004
This is the time for the great annual event of the Haitian Apostolate : The Convention. It will be held
this year at Seton Hall University in East Orange, New Jersey, on June 4th, 5th and 6th, 2004.
The theme this year is the Haitian Family in the United States. As church people and people of the
same community, we owe it to ourselves to sit together and learn more about the state of the family in our
community. Men and women, and particularly children, derive immeasurable benefits from a strong marital
bond. According to Government Federal statistics, 55% Of African Americans live with single parent, com-
pared with 23 percent of white children. The situation is harsher in the Haitian Community. We need to have
a family plan of action for our church and our community. The convention this year will provide a forum for
prayer and reflection on this crucial issue for the future of our connunity.
I am sure you will want to take an active part in laying the foundations of new programs to uphold
our abiding faith in the sacredness of the marital bond. We need faith in the power of ordinary people to
rediscover the blessings of lifelong commitment of husbands and wives in marriage. Everyone stands to
benefit from this exciting topic.
I hope you will accept every sacrifice to actively participate in these sessions. Your personal wisdom
and experience will be invaluable. I urge that you consider sending a delegation of your association to this
great event. We are also inviting other influential groups, such as lawyers, Social workers, Engineers, Doc-
tors ,Nurses and teachers. Please complete registration before May 15th.
With kindest consideration, I remain yours in Christ

Msgr. Guy Sansaricq
Director of Haitian Catholic Ministry in ite United States


1 N 1 irid u Cil Iviarci e vol. Av 111 iNo 14


I"







Jeudi 5 Mai 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 14


Multiples
(Pauvret ... suite de la page 8)
logement, education, emploi. tre pauvre
seulement manquer d'argent c' est surtout ne p
l'alimentation, aux soins de sant, 1'
l'emploi. tre pauvre c'est aussi ne pas
vtements dcents et d'un logement conforta
comprend bien le regroupement des gens pau
endroits spcifiques et marginaliss d'une vi
Le solutionnaire de la pauvret ne
universal. Il revient chaque socit de consid
de la pauvret selon le milieu ambiant et de 1
solutions appropries. Par example, le p
l'alimentation est l'une des facettes les plus h
pauvret. 840 millions de personnel sont fra
famine dans le monde.
La plupart des gens qui ont faim n'
d'argent pour acheter de la nourriture. Les
consommation alimentaire des Hatiens soi
diffrentes des menus amricains et canadiens.
du problme par le transfer des denres ali:
ces pays aura pour effet d'aggraver la pauvre
conomique, l'accroissement rapide de la
l'instabilit politique sont autant de fact
contribu au problme alimentaire d'Hati. ]
tre attribuable aussi la dgradatio
environnement. La pollution de nos sources, 1
outrance du plateau continental par des bate
trangers. L'rosion de nos sols cultivables, 1
de notre couverture vgtale par suite du
excessif de nos forts ont acclr le pi
pauprisation de la socit hatienne. Le dra
la portion congrue reviendra toujours aux fam
pauvres. Elles seront forces d'occuper les ter
fertiles ou de dmnager vers les villes avois
Les difficults d'accs aux soin
reprsentent une autre facette de la pauvret
manque de mdecins et de matriels mdicaux
la couverture sanitaire de la population hatien
on comptait 50 hpitaux et 6473 mdecins dan
du pays. L'arrive des Cubains n'a fait q
provisoirement le problme sans le rsoudre. I
centres de sant, il revient aux malades d'a
pansements et d'autres articles de premiers
aux mdicaments cause de leurs prix exorb
respect pas souvent les prescriptions. L'elo
nos communauts rurales avec nos rare
occasionne souvent le dcs du malade.
d'ambulance, le transport se fait sur un bran
d'une dodine porte par des hommes. On a relc
continue de poids chez les enfants de 5 ans all
34%, de 1975 1995. Ce deficit pondral co
indice d'aggravation de la pauvret.
Dans nos communauts rurales,
personnel tombe malade, les parents s'empre
bouillir une tasse de th sans dpister les sy
mal. Souvent on fait appel aux offices du h
connat trs bien les vertus des feuilles. C
diagnostic pos assez souvent ne convien
thrapeutique applique. Un cas bnin q
rsoudre la mdecine orthodox provoque soi


1 ECONOMIE/POPULATION


facettes de la pauvret
du patient. Ce n'est qu'au dernier moment, c'est--dire relev une rel
ce n'est pas aprs avoir essay tous les remdes maison, que l'on taux de pauv
as avoir accs conduit le malade l'hpital. associs aux
education, 25% de la population mondiale sont sans Com
disposer de logement Actuellement, Port-au-Prince avoisine 2 millions faut une form
ble. Aussi on d'habitants. Il y a une crise de logements la Capitale et du travail.
vres dans des dans les villes de province. Les bidonvilles poussent comme Dveloppeme
lle. des champignons. Les maisons sont construites avec des scolarisation
peut pas tre matriaux de fortune sans aucune commodity de la vie d'abandon sc
drer le profile courante : pas de latrine, pas d' eaupotable, pas d'lectricit. A u
ui trouver les Plusieurs personnel sont entasses dans une chambre niveau de salad
problme de troite. La surpopulation de nos villes est une donne de le niveau de
ideuses de la l'heure, monde. En I
ippes par la Outre les abris de fortune, il faut mentionner la socioprofessi
chert du loyer la capital et dans les grandes villes. les agronomy
ont pas assez Certains locataires sont obligs de verser leurs loyers en cadres admin
habitudes d dollars amricains. Les maisons sont exigus et n'offrent dpasse les ge
nt nettement aucune commodity moderne. On ne respire pas bien. On dpasse la mc
Une solution partage une chambre avec plusieurs personnel pour amortir Com
mentaires de le cot du loyer. Le soir venu, le salon et la salle manger les artes de
:t. Le dclin aussi bien que les couloirs sont transforms en dortoir. se fire bercer
population, Tout le monde veut tre propritaire. On ne fait runi Mon
eurs qui ont pas de prts au logement dans les banques charte. Mme pauvret dan
La faim peut lorsqu'on est abonn au SNEP on est oblig d'acheter de d'action n'a c
n de notre l'eau. Il faut une pompe pour faire monter l'eau dans la mots, des mo
'exploitation douche. Les toilettes ne fonctionnent presque pas. chante Dalida
aux de pche Les coupures frquentes d'lectricit comme une c
a disparition endommagent les appareils lectromnagers. Le four, le les pays riche
dboisement rfrigrateur, le tlviseur, l'ordinateur deviennent des de moiti, dit
rocessus de ornements. Pourbnficier del'lectricit, en plus de payer I n'i
me c'est que par mois les bordereaux de l'EDH qui done du courant Hati, on ne p
tilles les plus parfois, il faut une lampe krosne ou une plante le sauvetage
res les moins lectrique personnelle ou Delco. De telles acquisitions notre produce
inantes. entranent pas mal d'inconvnients come la pollution et substantielle
is de sant les risques d'incendie, crever cettepo
en Hati. Le Quant la distribution des lignes tlphoniques, hatien. Leren
handicapent l'attente se fait trop longue mme aprs avoir rempli les des formula
me. En 1994, formulaires de demand et dposer les cautions requises. permettrad' ef
is l'ensemble Le petit tlphone ou portable devient plus rapide, plus de provinces.
lue soulager pratique. Les messages par intemet, les fax deviennent Tell
Dans certain presque un luxe pour les internautes et les hommes envisager act
icheter leurs d'affaires. Autant de problmes qui aggravent la pauvret afflige la popi
soins. Quant en Hati.
itants, on ne L'urbanisation crasante des villes
ignement de d'Hati entrane de nombreux dsastres. La ERW FIN
es hpitaux production de fatras dpasse les capacits du Licensed Moi
Par manque service de ramassage des ordures mnagres..
card l'aide A chaque carrefour on rencontre des piles de
ev une perte dtritus avec des consequences nfastes sur
ant de 26% la sant. Les maringouins, les rats, les ravets Eske
ontinu est un deviennent trs visible. La circulation
automobile devient peu fluide cause de la Est-ce mwen ta kapal
quand une presence des piles d'immondices chaque
essent de lui coin de rue. La pauvret s'expose dans toute
mptmes du sa laideur. Nos assesseurs communaux sont Kite ERW Financial i
houngan qui essouffls face aux measures prendre pour
.ependant le dloger cette multitude de marchandes sur le ESTIMASYON (
it pas, ni la macadam et dans des endroits rsidentiels non (yap ba ou
lue pourrait appropris au march public.
iventlamort Dans tous les pays du monde, on a Vn nrptp nu
r Va rete ou f


Avertissement de la Banque

mondiale sur le risque de

pnurie d'eau potable


WASHINGTON 28 Avril Les niveaux des
resources naturelles en eau potable par habitant de la
plante ont en moyenne recul de 1,6% entire 2001 et 2002
en raison de l'accroissement de la population mondiale, a
averti la Banque mondiale mercredi dans son rapport 2004
sur l'environnement.
Ce dclin est encore plus important dans les
rgions arides notamment au Moyen-Orient et en Afrique
du Nord o les resources d'eau douce par habitant ont
diminu de 2,5% pendant la mme priode, a encore
indiqu la Banque mondiale.
Selon ce rapport, si la population continue crotre
son rythme actuel, des pays comme l'Egypte, o
l'agriculture absorbe 80% de l'eau douce disponible,
pourraient, dans peine deux ans, se retrouver sous le seuil
des 1.000 m3 d'eau douce par habitant.
A court terme,'l'accroissement de la population
reste le principal dfi pour les resources d'eau douce,
tandis que sur le plus long terme ces resources souffriront
galement de la dgradation de l'environnement avec des
changements irrversibles en particulier dans les rgions
rides.


Cependant, sur la dernire
dcennie, le nombre de personnel ayant
accs l'eau douce a considrablement
augment passant de 74% 81%, sauf en
Afrique sub-saharienne. Mais en Tanzanie,
les efforts des autorits ont permis de passer
de 38% 68% de la population ayant un
accs une source d'eau douce pendant les
annes 1990.
En revanche, le rapport 2004 sur
l'environnement appel "Petit livre vert sur
les statistiques environnementales"anot un
recul de prs de 20% de la consommation
de gaz CFC nocifs pour la couche d'ozone.
Ces gaz sont utiliss dans les
systmes de rfrigrations et s'attaquent
la couche d'ozone, laissant des passages
dans l'atmosphre des rayonnenlents qui
sont 1'origine de cancers de la peau. (AFP)
LISEZ HAITI EN MARCH
SORT CHAQUE MERCREDI


1


kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou f aplikasyon!

Nou pap verifye sal-ou oswa sa ou posede !

Nou ofri pi bon inter ak anpil 1t chwa !

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bak ofAmerica, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil lot ank

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin !
........... 305 865-6588
.;.i.:..,...^.......;....-.....^. ..... : .. .... Qn.
305 865- 651=



www. erw i ncial.com

.........UNION PLANTERS BUILDING(
|i... 3550 Biscayne Blvd Suite # 407
| Miami, Florida 33137


I


Page 9


chez nous
nation inverse entire le niveau de scolarit et le
ret. Les plus faibles taux de scolarit sont
plus forts taux de pauvret.
ipte tenu des changements technologiques, il
nation plus pointue pour accder au march
Le rapport des Nations Unies sur le
ent Humain de 1996 atteste un taux brut de
de 30% pour l'anne 1993 en Hati. Le taux
olaire est trs lev, soit 68% entire 1985-1988.
i certain niveau de scolarit correspond un
aire. Il y a un paralllisme entire le salaire et
vie. Ce cycle est reconnu partout dans le
Hati, il est clair que certaines categories
onnelles come les ingnieurs, les mdecins,
es, les gestionnaires, les comptables et les
istratifs etc. ... ont un niveau de salaire qui
ens de mtier. Les citadins ont un revenue qui
oyenne des gains des paysans.
battre la pauvret en Haiti revient mousser
ses multiples facettes. Point n'est besoin de
r d'illusions parle group des 77, rcemment
terrey pour lancer une croisade contre la
is le monde. D'ailleurs aucun calendrier
t arrt. Sinon que des mots, toujours des
its magiques et mirifiques, paroles, paroles,
i. La conference de Monterrey est considre
oquille vide. Il faut attendre 2015 pour que
s baissent le niveau de la pauvret mondiale
-on.
existe aucune panace contre la pauvret. En
eut pas attendre un tel dlai pour entreprendre
de la barque national. Le redressement de
;tion agricole grce une augmentation
du mas et du millet de 10% permettra de
oche de misre qui coupe les tripes du people
iouvellement de notre parc de logement, grce
es de construction lgre et bon march,
facer ces verrues de la capital et de nos villes

es sont les measures les plus urgentes
uellement pour rduire cette pauvret qui
ulation hatienne.


[ANCIAL GROUP
rtgage Brokers and Lenders


u j anm made tt ou

b. viv sa yo rele.Rv Amerikin-an ?

ede ou f rv sa-a vin-n on reyalite.

GRATIS AK REKLAM SA-A!
kredi le ou f closing la )

1kAh mnm eni ni cr





Page 10 A TL'AFFICHE r Mercredi 5Mai 2004
I AHati en Marche Vol. XVIII No. 14

"Ma vie", les mmoires de Bill
NEW YORK, 26Clinton en libraries e ineaines y mettre la
Avril Les trs attendues Cn en librairie en ui denire main.
mmoires de l'ex-prsident amricain Bill Clinton, mois de juin, a annonc lundi I'diteur Knopf. Knopf avait
intitules "Ma vie", paratront aux Etats-Unis la fin du '" -- .. l'ori inPe ni,,ha;ti t, rt;s t ..... e1--, .


L. et a ila ois unei store personnelle tascinante
et un regard sur l'arne politique
amricaine des 40 dernires
annes", explique le president de
Knopf, Sonny Mehta, dans un
communique. "Il y parle avec
franchise de ses succs comme de
ses revers, revenant sur sa carrire
et sur sa vie. C'est le bilan d'une
prsidence le plus complete et le plus
nuanc jamais crit".
L'ouvrage sera d'abord
imprim 1,5 million d' exemplaires
et disponible en version audio lue
par l'auteur lui-mme. La sortie
donnera lieu une vaste tourne
promotionnelle, aux Etats-Unis et
1' tranger.
L'ancien president, qui a
occup la Maison Blanche pendant
deux mandates, de 1993 2001, a
travaill deux ans sur le livre,
recevant dix millions de dollars
d'avance. Il a pass ces dernires


. .lig uuu ,.iuci o.uri o uuvrdag en zu-3. selon
le New York Times, le retard pris commenait proccuper
les dirigeants du parti dmocrate, certain craignant que sa
sortie ne viennent dtourner attention mdiatique du
candidate John Kerry vers Clinton, d'autres que les anti-
Clinton n'en viennent
finalement voter pour Bush en novembre prochain.
Le 19 avril, Bill Clinton indiquait, en marge d'une
conference sur le Proche-Orient New York, s'approcher
de la fin du livre.
"Je me sens comme un dtenu, qui vient de sortir
en libert conditionnelle. Parce que je travaille sur mon
livre la maison, que j'ai une date-limite et que j'y suis
presque, que la plupart des nuits je travaille jusqu' trois
ou quatre heures du matin. Alors je suis content d'avoir
une permission pour sortir et voir des gens !" avait-il
plaisant.
L'une des curiosits autour de cette publication
sera de savoir si les ventes sont aussi spectaculaires que
celles du livre de son pouse.
Sortie en juin 2003 dans le monde,
l'autobiographie d'Hillary Clinton "Mon histoire" avait
dpass aux Etats-Unis le million d'exemplaires ds le
premier mois. (AFP)


E Agronome, le dernier film,
du metteur en scne Jonathan
Demme, gagnant de 1'Academy
Award, est actuellement sur les crans
dans plusieurs villes des Etats-Unis.
La semaine dernire,
L'Agronome tait projet Miami.
Le film raconte la vie, la
carrire et la mort du journalist
hatien Jean Dominique, tu de
plusieurs balles, le 3 Avril 2000, alors
qu'il venait tout just d'entrer dans
Jean Dominique


la cour de sa station, Radio Hati Inter. I tait
6 h 30 du matin. Jean Dominique devait
commencer une demie heure plus tard son
mission quotidienne: Inter Actualit.
Michle Montas Dominique, son
pouse, tait Miami pour la Premire du film
et elle tait 1'Invite d' Honneur au Dner annuel
de l' organisation Florida Immigrant Advocacy
Center.
Au course de son "speech", Michle a
soulign notamment :.
Mme avec le dpart du Prsident
Aristide et l'arrive des troupes trangres,
1' tat d'impunit se pursuit en Hati, un pays


-1 I>

o 1' n a l'impression qu'aucune Loi ne prvaut. "
"Le gouvernement actuel, qui a le support
des Etats-Unis, a fait trs peu d'efforts pour cerner et
remettre en prison des individus accuss de crimes
et de violations des droits humans, et qui ont t
remis en libert par les rebelles qui, chaque fois
qu'ils arrivaient dans une ville, ouvraient les prisons".
Au lieu de les remettre en prison, le premier ministry
intrimaire, il n'y a pas si longtemps, a qualifi de
combatantss de la libert" ces repris de justice, tandis
que d'autres membres de son gouvernement ont
mme t jusqu' suggrer que la justice octroie un
PARDON ces personnel responsables de meurtres.
(voir Presse/: 11)


UN BEAU SHOT !


La chanteuse Beyonce Knowles (droite) et la to
Naomi Campbell


MAXISOUND


L'tiquette du Succs


Vous souhaite un joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse


et Fructueuse Anne 2004













s cs fC MAXISOUND

305-895-8006
MAXISOUND

Dixie Highway
Miami, FL 33161


Tous ces fameux CD sont en vente chez Nous


-i







Jeudi 5 Mai 2004
IJ-i;t; -.: T-jA VA1 VI7TTT T, l


Page 11


ART S & SPECTACLES


lait ll inMar;iil voi. Av iI i o. "14 1-z -- I %uJ I


Cinma : Un film russi sur Rassoul Labuchin

Bravo, c'est un record Le film "Mon ami le "IMONAMILE MA1 RE" ""
maire" du cinaste hollandais Hans Fels, a charm, non Ralis p Han Fls
pas sans raison, les tlspectateurs de tous les Pays-Bas- Ralis par Hans els


au course du mois de Mars dernier.


Dans la catgorie des documentaires, il passe
pour un film original, cause de la touche toute spciale
du ralisateur.

Durant les priodes troubles de la vie
hatienne en Fvrier dernier, le cinaste hollandais et
ses deux technicians se faufilent travers les
manifestations, s'introduisent dans les milieux officials,
s'entretiennent avec Evens Paul dans sa demeure,
captent les vastes fresques sur les murs du cimetire de
Port-au-Prince, dnichent le maire-artiste chez lui, dans
ses lieux de travail, l'Htel de Ville de la capital, en
compagnie des employs de mairie...


Le film montre un magistrat qui n'arrte pas de
bosser, un homme laborieux, un enrag d'activit : Mon
repos c'est la bataille, aime -t-il rpter pour citer Goethe,
un de ses auteurs apprcis.
Les dires du leader politique Evens Paul sur
Rassoul Labuchin traduisent de l'affection, du respect, de
la chaude sympathie. C'est un moment trs touchant dans
ce beau film sur l'amiti : Les dsaccords politiques ou
idologiques ne doivent pas constituer un handicap aux
bonnes relations humaines entire citoyens d'un monde
civilis.

Ce film a l'heur de nous parler de l'esprit de
tolerance l'aide d'iniages percutantes, de l'amiti qui
s'ouvre sur le monde, de l'espoir d'un changement sur la
terre des hommes, o il n'est pas toujours bien aise de vivre.


Rassoul Labuchin
Souhaitons qu'on le montre en Hati
la tlvision prive et national.


pi
pl
c<


L' AGRONOME ... de Jonath,
(Pre ... se Cest une question difficile rpondre. Mais j'en
rese ... suite de la pagee n H A ai fait une habitude de garder espoir" a-t-elle rpondu.
Il n'y a aucune autorit central en Haiti. A la -
lace, ce sont des factions bien armes qui contrlent Aussije pense que l'on peut encore esprer. Hati
a suffisamment de resources, le people hatien a en lui
lusieurs rgions du pays. Des gangs Pro et Anti-Aristide a suffisamment de resources, le people hatien a en lui
suffisamment de resources pour remonter la pente. Mais
ontinuent rgner dans plusieurs sections de la capital, suffisamment de resources pour remonter la pente. Mais
t.e, .- . .. 'l. ;i'nn, ,llr,,i o, cela devient de plus en plus difficile pour y parvenir."


cLte a LICote avec ceux qui J tjppeneraplo ur I
fantmes des administrations prcdentes, je
veux parler ici des Duvaliristes et des
Macoutes, des officers de l'arme et des
membres du FRAPH, le Front pour
l'Avancement et le Progrs, une organisation
paramilitaire responsible de la mort de milliers
de personnel pendant les annes du coup d' Etat
militaire ayant renvers Jean-Bertrand Aristide
en 1991.


"Ils sont tous l" souligne Montas. Et
ils veulent tous leur part de pouvoir.
On lui a demand ce qu' elle pensait de
la decision de forcerAristide quitter le pouvoir
et le pays.
Persomiellement je pense que c' tait
ncessaire qu'il parte, a-t-elle rpondu. La
spirale de violence tait telle que je ne pense
pas qu'il y aurait moyen d'arriver un
compromise politique".
Michle Montas a galement prcis
que, d'aprs elle, Aristide a perdu le support du
people quand il a commenc utiliser des gangs
pour essayer de se maintenir cote que cote au
pouvoir. Au lieu de l'aider se maintenir au
pouvoir, il a aliment une opposition dcide
le chasser du pouvoir. A la fin, la plupart des
Hatiens ont refus de s'aligner ses cts.
Ils n' ont plus continue dfendre
Aristide, mme s'ils n'taient pas prts non plus
s'aligner aux cts de l'opposition. Je pense
que beaucoup de gens se sont tout simplement
retirs. Ils ne voulaient plus qu'une chose: que
cesse la violence."
Plus loin, la journalist Michle
Montas a reconnu que, elle aussi, elle a t
fl'nlitr concernant .Jean-Bertrand Aristide.
SPciidani longtemps, a-t-elle prcis,
j'ai peqs que Aristide n'avait rien voir avec
la morf de Jean Dominique. Mais maintenant,
je n'en suis plus tellement sre.
SEn tout cas Aristide, ajoute-elle, a cr
un climate tel en Hati que l'assassinat de JEAN
tait devenu inevitable, une inevitable
consequence de cette violence que le pouvoir
ne cessait d'alimenter un peu plus chaque jour.
Rappelons que Michle Montas a d
laisser Hati aprs que les meurtriers eurent
essay de la tuer, alors qu'elle retournait d'un
dner l'occasion des ftes de Nol. On tait en
2002. L'un de ses gardes du corps a t tu.
Elle travaille maintenant New York,
aux Nations Unies.
A-t-elle toujours del'espoir concernant
le future d' Hati?

"A HAUTE VOIX"
la chronique littraire de
DOMINIQUE BATRAVILLE
Mlodie Matin 7 10 AM
MELODIE FM 103.3 FM
Portau-Prince, i lati


n Demme
Et elle a conclu avec ces paroles prononces pour
la premiere fois par le Pape Jean Paul II lors de sa visit en
Hati: l faut que les choses changent en Hati.
Un leitmotiv repris par Jean Dominique et qui
d'ailleurs a t utilis par Jonathan Demme pour ouvrir
son film: L'Agronome.
"II faut que les choses changent en Hati."


DUTCI' C-ARIBUEAN AIRINmI$


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES



... I II I . .. T . - . . - . . .


I -


.MwoM








I TEXTE INTEGRAL I


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol XVIII No. 14


Discours de l'Ambassadeur James B. Foley devant la

Chambre de Commerce Haitiano-Amricaine / AMCHAM


le 27 Avril 2004

Distingus Ministres et Secrtaires d'Etat du
Gouvernement
Mesdames et Messieurs les membres du Corps
Diplomatique
Mesdames et Messieurs les Reprsentants de
Parties Politiques
Mesdames et Messieurs les Prsidents
d'Associations Patronales,
Mesdames, Messieurs les Membres du Conseil
d'Administration de la Chambre de Commerce
Amricaine en Haiti (AmCham)

Mesdames et Messieurs les Commanditaires de
cette Soire
Mesdames et Messieurs les Membres de la
Presse Hatienne et la Presse Internationale
Mesdames et Messieurs/Chers Amis

Je voudrais tout d'abord remercier la Chambre
Amricaine de Commerce en Hati pour son travail
pendant les derniers mois. Nous savons quel'organisation
a toujours cherch promouvoir le progrs et la
moderation. L'attachement de la Chambre aux idaux
d'intgrit et d'impartialit et son soutien l'tablissement
d'un tat de droit et d'une conomie moderne en Hati a
gagn pour cette organisation le respect de tous secteurs
tout au long de la crise politique ces dernires annes.
Je suis trs reconnaissant 1'AmCham de
m'avoir donn cette occasion d'exprimer la perspective
des Etats-Unis sur la priode de transition que nous vivons
actuellement en Hati. Je commence donc mon discours
avec un double constat: que la situation actuelle en Haiti
est dsastreuse; mais aussi qu'il y a un espoir aujourd'hui
de redresser la situation avec ce gouvernement de
transition. Tout dpendra de la volont de changement
qui existe dans ce pays. Il faudra que tout change -l1'tat,
la socit, le secteur priv, les parties politiques. Surtout
les mentalits en gnral doivent voluer profondment
pour qu' Hati puisse commencer exister comme une
nation moderne.
Commenons d'abord avec la situation actuelle.
' conomie et l' tat sont en faillite le fruit non seulement
de la gestion dsastreuse de l'ancien pouvoir, mais aussi
du choix dlibr par ce dernier d'utiliser ses gangs arms,
de tout piller et de tout dtruire. Les caisses de l'tat ont
t vids par le pouvoir sortant; ses infrastructures et
quipements ont aussi t dlibrment saccags. Le
niveau de pauvret en Haiti reste le plus lev de tout
l'hmisphre. L'environnement est mourant, et entrane
une cruise de l'agriculture. La corruption et le traffic de la
drogue rongent l'conomie et les institutions publiques.
La situation scuritaire est trs alarmante. La police
manque d'quipements et d'effectifs pour faire face des
criminals et des gangs de dlinquants qui, eux, ne
manquent pas d'armements mme sophistiqus. Et les
forces rebelles, en dpit de promesses et d'engagements
rpts, n'ont ni dsarm ni cd le contrle aux autorits
lgitimes de l'tat travers le territoire national.
C' est un triste tableau, certes, mais il faut pouvoir
regarder les choses en face si on veut les changer.
D'ailleurs cet tat des choses n'est pas d une seule
personnel; c'est plutt le rsultat de 200 ans d'histoire.
C'est surtout le rsultat de presque un demi-sicle de
mauvaise governance en dehors d'un tat de droit -
gouvernements de dictature de pre et fils; gouvernement
de junte militaire; gouvernement des gangs tout
rcemment.
S'il'y a un espoir de changer Haiti, a doit


commencer avec la volont de vaincre un pass qui semble
retenir le present et l'avenir en otage. Normalement, tout
porte au pessimisme en Hati. On a tendance penser que
puisque cela a toujours t comme a, cela doit toujours
rester come a. C'est ce fatalisme qu'il faut vaincre tout
d'abord. Il faut croire dans un avenir different du pass.
Le changement dans les institutions et dans les
mentalits doit commencer ds maintenant; si on n'entame
pas ce processus avec le gouvernement de transition, il
n'aura jamais lieu. Ce gouvernement de transition a droit
notre soutien et notre patience, car il faudra encore
quelques mois avant que les choses commencent
s'amliorer sur le terrain. Il a mme droit l'erreur, dans
la measure o il ose reliever des dfis difficiles. Mais il n'a
pas droit l'chec.
l faut souligner qu'un gouvernement neutre et
indpendant est prcisment ce que la communaut
international avait souhait lors des ngociations menes
en dbut de l'anne. Nous n'avons pas cherch renverser
l'ancien president, il est vrai; nous n'avons surtout pas
soutenu la rebellion arme. Mais soyons clair: nous tions
convaincus que l'ancien pouvoir a t tremp dans la
violence et la criminalit, et qu'on ne pourrait pas aider
Hati sans des changements profonds. On prconisait donc
de rduire le president son rle strictement
constitutionnel, et de former un gouvernement honnte et
credible avec lequel nous pourrions travailler avec
confiance.
L, il y avait effectivement un grand diffrend
entire la communaut international et la Plate-forme
Dmocratique, qui exigeait le dpart de l'ancien president
comme pralable. Je ne mets pas en doute le courage de
ces hommes et femmes qui ont risqu tout pour qu'il y ait
respect pour les normes dmocratiques en Hati.
Cependant, nous estimions qu'ils jouaient en effet avec le
feu dans la measure o tout le monde savait que le pouvoir
d'alors tait prt dferler la terreur sur eux, sur la socit
civil et sur ce qui restait des institutions conomiques dans
le pays. En plus, il y avait un gros risque d'une prise de
pouvoir par des forces rebelles. Alors nous tions formels
avec l'opposition en disant notre refus catgorique de
reconnatre ou de lgitimer un gouvernement qui aurait
pris le pouvoir par la force.
En l'occurrence, aprs l'chec des ngociations
et dans la perspective justement de l'arrive imminent
des forces rebelles, les Etats-Unis voulaient raliser trois
objectifs: (1) sauver la vie de l'ancien president; (2)
empcher un bain de sang; (3) prvenir la prise de pouvoir
par les forces rebelles. Nous tions profondment
convaincus que si on ne parvenait pas atteindre ces
.objectifs, Hati se serait retrouv dans la situation de 1991,
vivant dans le chaos et la misre sans aucun soutien
international, sans aucune porte de sortie, sans aucun espoir.
Grce l'intervention rapide de la Force
Multinationale Intrimaire, nous avons pu viter le pire. Il
y a eu tout d'abord une succession constitutionnelle; le
President de la Cour de Cassation est devenu le president
provisoire de la Rpublique. Ensuite, il y a eu un processus
de transition qui a inclus tous les parties politiques, y comprise
le parti Lavalas et le gouvernement sortant de l'ancien
Premier Ministre, M. Neptune. Ce processus a dbouch
sur la formation d'un Conseil des Sages et le choix par ce
mme Conseil d'un candidate minent mais inattendu la
Primature, M. Grard Latortue. Ensemble, ils ont dcid
avec l'accord du Prsident Alexandre de former un
gouvernement non-politique, compos d'hommes et de
femmes reconnus pour leur competence et
professionnalisme dans leur domaine.
Je peux vous assurer que les Etats-Unis se sont
engags en Hati en solidarity avec tout le people hatien.
Nous n'appuyons aucun parti politique, aucune classes


social ou composante de la socit. Nous estimons qu'il
est bon que le gouvernement de transition ne soit pas un
gouvernement politique, et que ses membres ne soient
pas ligibles pour briguer les prochaines lections. Car
c' est seulement le people, par le moyen d'lections
honntes et crdibles, qui pourra dfinitivement restaurer
la lgitimit politique en Hati.
Ceci ne veut pas dire cependant que la mission
du gouvernement de transition n'est pas important, loin
de la. On ne s'attendait pas avoir une dernire chance
pour sauver Hati, pour mettre le pays sur la voie du
progrs. Voil qu'on a cette chance. Les dfis sont
normes. Ce gouvernement est vraiment tenu faire
l'impossible. Il doit rformer la justice, restaurer un tat
de droit et raliser la reconciliation national. Il doit
rhabiliter les institutions de 1' Etat, reformer et renforcer
la police et la dployer travers tout le territoire. Il doit
mettre en place un plan national de dsarmement. I doit
procder des rformes en profondeur dans
l'administration publique, combattre la corruption, et
promouvoir un climate propice l'investissement.
Pour raliser ces projects, le gouvernement de
transition a besoin du soutien de tous de vous dans le
secteur priv, de tous les parties politiques, de toute la
socit civil, et de la communaut international. Ce
gouvernement peut computer sur le soutien des Etats-Unis.
Nous serons presents au mois de juin pour annoncer une
aide considerable au pays avec les autres bailleurs de
fonds. Mais nous n' attendons pas cette chance pour
agir; d'ores et dj nous sommes en train de prparer un
programme de soutien aux besoins immdiats du pays
que nous comptons annoncer dans les prochaines
semaines; et nous appelons nos partenaires de la
communaut international, notamment l'Union
Europenne, de faire de mme.
Mais nous devons en mme temps rester
vigilants. Ce gouvernement va subir normment de
pressions; il va certainement y avoir des tentatives de
corruption. Il faut tre trs vigilant en ce qui concern
les postes dans l'administration qui contrlent l'argent;
les ministres de tutelle doivent nommer des personnel
comptentes et d'une intgrit irrprochable. Je crois
qu'en ce qui concern la corruption que la communaut
international dans son ensemble sera absolument
intransigeante. Tous ceux qui seraient rentrs dans le pays
ou dans l'administration pour faire de 1' argent grce la
chose publique doivent comprendre qu'ils risquent d'tre
exposs. Je crois d'ailleurs que tous les bailleurs de fonds
sont d'accord ce que des changements profonds dans
les pratiques budgtaires doivent tre entrepris. Il faut
qu'il y ait transparence dans les budgets, y compris dans
les entreprises publiques, et qu' on mette fin ce trou noir
qu'ont t les comptes courants et le budget de la
prsidence. l y va du soutien international don't le pays a
tant besoin.
Notre plus grande inquitude concern le
commerce de la drogue. Avec le dpart d'un pouvoir qui
entretenait des relations intimes avec les grands
trafiquants, don't plusieurs sont maintenant derrire les
barreaux aux Etats-Unis, il va y avoir un effort de
reconstituer les rseaux y compris en essayant d'infiltrer
et de manipuler la police. Si je peux vous assurer d'une
chose ce soir, c'est que les Etats-Unis vont continue de
mener un combat sans relche contre les trafiquants de
drogue et tous ceux qui les soutiennent, qui qu'ils soient,
o qu'ils soient.
Mais il y a des dangers encore plus
fondamentaux auxquels est confront le pays
actuellement. En ce moment critique de l'histoire
hatienne o il faut imprativement se turner vers
(voir Discours / 14)


a^EN KISKEYAEXPRESS


s 9 L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au


MULTITRANSFn 7921 N.E. 2 me Avenue
Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM
Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


ir






Jeudi 5 Mai 2004
Uot; nr. M .ct, Vln YVTTT I Jr. 1l


Offre d'Emploi

On recherche des
Sewing Operators

( Oprateurs de machine
coudre).
Salaire excellent, Trs bonnes
conditions de travail. Nous
sommes une compagnie
existant Miami depuis 1955.
Nous avons besoin de
couturires exprimentes,
avec spcialisation dans la
couture de Tissu et de Cuir
FIT ou P/T. Venez appliquer
en personnel de Lundi
Vendredi de 7:00 am 3:30
PM
7260 NW 68me Street
Miami, Florida.

Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien


Original

Barber
Charlemagne Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
SLigature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930

Maintenant vous
pouvez vous abonner
Haiti en Marche,
partir de notre site
web

Cartes de credit
acceptes:

www.haitienmarche.com


Attention si vous tes Boston

: Haitian-Americans United Inc. ( HAU)
Re: Haitian Unity Parade
Contact: Eno Mondesir, 617-298-2976

The Haitian-Americans United, Inc. is pleased to invite
the general audience to participate in a series of events
organized to celebrate Haitian Heritage Month in
Massachusetts. HAU and its partner organizations
continue to focus on "Unity" as a central theme for this
year, while evoking the spirit and the determination of
the ancestors that led to Haiti's independence on Januaiy
1t, 1804.

The Haitian Heritage theme for this year is One Haiti,
One community. As for the past 3 years, HAU will
coordinate two major events for the Haitian Heritage
Month:

* A Haitian Flag Day, where the Haitian flag will be
raised on Tuesday May 18, 2004 between 12 and
2PM, at Boston City Hall, Government Center, with
the participation of high school students, cultural
groups, city and state officials. Several other cities
in Massachusetts will hold similar events.

* The Haitian Unity Parade that will take place on
Blue Hill Avenue, Sunday May 16 in Mattapan and
Dorchester, starting in Mattapan Square at 1PM.
More than one hundred local organizations, schools
and businesses from ail over New England, dozens
of floats, marching bands etc., are expected to attend.
The parade will be led by Mrs. Edna Etienne, a
respected Haitian-American business leader as
Grand Marshall for this year, and will feature lead
sponsors Mr. Thomas Menino, Mayor of Boston,
State Representative Marie Saint-Fleur and a host
of public officials from the city of Boston and the
State of Massachusetts.

A symbolic collection of children school supplies will
take place on the Day of the Parade, May 16, to mark
HAU's emphasis on the value of education to help
address the future of Haiti.

Ail Haitians and friends of Haiti are invited to join this
effort. Please contact HAU to obtain more information
on the parade, or inquire on ways to support the
humanitarian relief efforts.


Petites annonces Page 13

Points de Vente de Haiti en Marche
.


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Flonda
Tl.: 305-895-8006


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F 33064
Tl.: 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-4214777


Delray Beach


Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous voulez vous
auussi devenir un
dpositaire de Haiti
en Marche,
contactez notre
bureau de Miami
Michel Leys au :
305 754-0705
ou
305 754-7543


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


Attention si vous tes New York

Cher Directeur Garcia,

Le Bureau de l'Apostolat National des
Etats Unis vous present ses compliments pour votre
travail au sein de la communaute Haitienne. Nous surion
heureux si pourriez inserer dans votre journal cette note
de press pour nous. Nous comptons beaucoup sur vous
pour nous aider a sensibiliser toutes les couches de la
society Haitienne vivant aux Etats Unis et au Canada a
venir a cette grande convention don't le theme est: "La
famille Haitienne aux Etats Unis"

Frere Buteau
Pour le bureau de Msgr Guy Sansaricq
Sant Nasyonal Apostola Ayisyen

455 East 29th Street, Brooklyn, N.Y. 11226

Phone:718-856-3323, 718-462-0223, Fax: 718-703-098w


Le Centre National de l'Apostolat National
Haitien vous invite a sa 22eme Convention
national qui aura lieu le Vendredi 4 Juin,
Samedi 5 Juin et Dimanche 6 Juin 2004.

Theme: Fanmi Poto Mitan Socyete-a

Lieu: Seton Hall University,

South Orange New Jersey

Dates : 4-5-6 Juin 2004

Pour Informations, Veuillez Contacter

Bureau de l'Apostolat National Haitien au:
718-856-3323

Reverend Pere Beaubrun Ardouin 973-373-
1265

Reverend MSGR. Guy Sansaricq
718-462-0223


Job !Job Job !
Refugee/immigrant service organization seeks ener-
getic, creative, flexible, resourceful, highly organized,
and culturally sensitive individual to head refugee
youth program. Position is full-time with benefits.

Responsibilities: Must supervise After School and
One-to-One Tutoring Programs and organize and
implement Summer Camp and various enrichment
activities for refugee youth in Clarkston. Individual
must manage program budget, maintain accurate
records, train and supervise staff and volunteers, and
assist with grant writing.

Qualifications: Bachelor,s degree required as well as a
minimum of two years experience working with youth
programs in a supervisory capacity and/or 2 years
experience working with refugee/immigrant
populations. Must have excellent supervisory and
interpersonal skills and be able to work effectively in a
multi-cultural environment. Excellent presentation,
writing, and verbal skills as well as computer profi-
ciency required. Must enjoy working with youth.

Coordinator, Refugee Youth Tutoring/Literacy Pro-
grams

Refugee/immigrant service organization seeks ener-
getic, creative, flexible, resourceful, highly organized
and culturally sensitive individual to implement a one-
to-one tutoring and literacy program for refugee youth
in the Clarkston area. Position is full-time with
benefits.

Responsibilities: Coordinator is responsible for overall
programs management, developing curriculum,
recruiting, training and supervising volunteers and
working closely with intra-agency programs
as well as schools and outside agencies to identify and
recruit refugee children in need.

If interested, please send cover letter and resume to:
Refugee Family Services
3647 Market Street
Clarkston, GA 30021
fax: 404.299.6218
i Catherine Dhongade, Youth Program Manager
(cdhongade@refugeefamilyservices.org)
il Bryan Hudson, Tutoring/Literacy Coordinator
(bryanhudson@refugeefamilyservices.org)


141 LllIilau enfviarce voi Av ii IN o 1,+ 1


_ i~_ ~


1








TEXTE INTEGRAL


Discours


de l'Ambassadeur Foley
(Discours ... suite de la page 12)
l'avenir, o il faut construire une Hati nouvelle, il y a ceux pratiqu la violence, et de se turner vers l'avenir va aboutir,
que j'appellerais les nostalgiques qui rvent de refaire le car il y va de sa survive en tant qu'acteur credible sur la
pass. scne politique en Haiti.
'..U I cUii l t t hi d


Il y a d'abord des nostalgiques de l're
duvalirienne de deux prsidences dictatoriales qui
pendant prs de trente ans ont tout fait pour longer le pays
dans la dcadence.
Il y a des nostalgiques de l're du coup d'tat avec
tout son cortge de corruption, du traffic de la drogue et de
la repression sanglante contre le people.
Et il y a des nostalgiques de l're qui vient de
s'couler d'une prsidence trois reprises qui depuis 1991
a choisi de gouverner avec des gangs arms, et qui a
finalement trahi les espoirs du people au nom duquel il a
prtendu gouverner.
Tous ces nostalgiques ont quelque chose de
fundamental en commun: ils ont la capacity de dtruire le
pays; mais ils n'ont aucune capacity de btir le pays. Ils
n trouveront aucun soutien de la communaut
international, mais ils peuvent hypothquer le soutien
international et l'avenir du pays.
Je ne veux pas dire qu'il faut exclure des
categories importantes de la reconstruction du pays. Hati
a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles pour construire
un meilleur avenir. Comme le Congressman Meeks a dit
lors de la rcente visit des membres du Congrs
'Amricain, ce don't Hati a le plus besoin en ce moment,
c' est la reconciliation national. En ce sens la Commission
de Vrit, Justice et Rconciliation annonce par le Premier
Ministre, doit entamer sa mission crucial. l faut que toutes
les dolances puissent s'exprimer. Il faut qu'il y ait vrit
et aveux pour qu'il puisse y avoir le pardon et la
reconciliation. Et il ne peut pas y avoir d'impunit pour
les crimes les plus notoires et les criminals les plus avrs
- de tous les bords, de tous les cts.
Il faut trouver une place dans la grande famille
hatienne pour tous. Du ct des rebelles, on doit trouver
des rponses adquates des revendications lgitimes.
Evidemment ceux qui ont commis des violations des droits
de l'homme ou qui ont un pass criminal doivent rpondre
la justice. Mais il y aura une place dans la police pour
ceux qui peuvent se qualifier; et il faut payer des pensions
aux ex-militaires et aider leur rintgration dans la socit.
Du ct des gangs arms, il faut faire le mme tri.
La justice pour des criminals, certes, mais il faut aussi avoir
de la compassion pour des gens qui sont devenus des
chimres parce qu'ils sont pauvres, et parce que l'ancien
pouvoir a prfr exploiter leur pauvret plutt que de les
aider rellement.
En ce qui concern le parti Lavalas, les Etats-Unis
sont en faveur de sa pleine participation dans la vie politique
du pays. Lavalas doit occuper sa place au sein du Conseil
Electoral Provisoire; il doit pouvoir contester les lections
un pied d'galit avec toutes les'autres formations
politiques. Cependant, il est essential que l'on sache de
quel parti Lavalas il s'agit. Il y a le parti qui avait une
vocation historique de reprsenter les dmunis de ce pays.
Mais il y a aussi le parti qui a t dtourn par des dirigeants
tremps dans la criminalit et la violence politique. Les
Etats-Unis sont contre une chasse aux sorcires en ce qui
concern le parti Lavalas et l'ancien gouvernement, mais
nous dfendons le droit, voire l'obligation, du
gouvernement de transition de poursuivre en justice tous
ceux qui ont commis des crimes ou vol les biens de l'Etat.
Nous saluons par ailleurs le Premier Ministre pour ses
efforts acharns de trouver un compromise avec les
dirigeants Lavalas; c'est eux de rpondre maintenant
son geste. Nous esprons que l'effort ncessaire de
moderniser le parti, de rompre avec des dirigeants qui ont





Americas Truck and

& Gulfstream ISUZL
Nous sommes une Entreprise auto
JCB Construction d'Equipement & Vendeur
commerciaux de la marque ISU2

Nous exportons


*Equipement *Camions
15151 W. Dixie Hwy., N. Miami Beach, FL :
(305) 949-9499 Fax: (305) C
E-mail: amtruck@bellsouth.net Web: www.gulfst


Commentsortr eastuatoncaasrop que ans
laquelle se trouve Haiti aprbs 200 ans d'ind6pendance?
Quelles peuvent Stre les solutions aux probl6mes multiples
dupays


La deuxime priority est de btir un Etat moderne.
Il faut un Etat fort et efficace
pour construire une nation.
L' Etat doit assurer la scurit Samantha Jacob
et la justice pour tous, et Naturel Values, nc.
crer l'infrastructure don't Phone: (786) 277-8689
une conomie moderne a sjacob@nvmag.com
besoin routes, nergie,
communications, etc. En
l'absence d'un partenariat H
avec un Etat credible et H
"The Onl


Mercredi 5 Mai 2004
Ha'ti en Marche Vol. XVIII No. 14


Page 14


BE A PART OF HISTORY, BE A PART OF A LEGACY


Eveline Pierre
Haitian Heritage Museum
Phone: (786) 399-1451


infocghaitianheritagzemuseum.oEg


aitian Heritage Museum
y One of Its Kind in The World"


The Haitian Heritage Museum (HHM) is a not for profit organization that is
committed to highlighting and preserving Haiti's rich culture and heritage
locally, nationally and internationally. Our goal is to provide a cultural Mecca
for Little Haiti where individuals outside of our community and within our
community boundaries can come to enjoy beautiful Haitian art, historic artifacts,
ethnic sounds of Haitian music, view Haitian films and enjoy a collection of
Haitian Literary works. By providing this platform as a linkage to Haitian
Americans all over the Diaspora and educating the public about the phenomenal
contributions that Haitian Americans made as a people, this will in turn create a
legacy for the future generations of young Haitian Americans.

The Haitian Heritage Museum (HHM) is holding a press conference to
announce its new campaign, upcoming events, and how they plan on involving
the community. The press conference is scheduled Wednesday May 5, 2004 at
2:30PM, at the Jean-Jacques Dessalines conference room (1" floor), located
on 8325 NE 2nd Ave, Miami, FL. The Haitian Heritage Museum (HHM) is also
having a Fundraiser Event, on Friday May 7th, 2004 at 6:30PM where
supportive dignitaries of the Haitian community will show their encouragement,
along with other well known faces. This affair will be held at the Galerie D'art
Nader, situated on 1911 Ponce de Leon Blvd. Coral Gables, FL.


Equipment

T trucks
rise
r de Camions
_U




S
33162
949-6770
reamisuzu.com


competent, la communaut international ne peut faire que
du bnvolat dans le pays. Pour crer un Etat moderne, il
faut surtout une thique de la part de tous ses serviteurs,
du haut jusqu'en bas. La. corruption doit donc tre
stigmatise et combattue sans relche et sans piti. C'est
donc les mentalits qui doivent changer. Sinon, il n'y aura
jamais un climate ncessaire pour attire l'investissement
priv (surtout tranger) qui seul peut vritablement crer
des richesses et lancer le dveloppement conomique du
pays.
Le troisime changement ncessaire, c'est au
niveau des parties politiques. Ils ont pour vocation de briguer
des lections pour gagner le pouvoir. C' est normal en tout
pays dmocratique, mais dans des dmocraties
dveloppes, ils ont aussi une vocation pour la
governance. Ils doivent proposer et raliser des projects
pour rsoudre les vrais problmes du pays. Ils doivent eux
aussi prendre l'engagement de combattre la corruption et
demettre des personnel honntes et comptentes dans toute
l'administration publique. Au bout de cette priode de
transition, ce sont les parties politiques qui vont reprendre
le pouvoir. Est-ce qu'ils savent ce qu'ils vont en faire avec
ce pouvoir? Est-ce qu'ils sauront se rassembler en quelques
grandes formations pour prsenter au people des projects
de gouvernement responsables, cohrents et crdibles?
Etant donn l'tat dans lequel Hati se trouve, si les parties
politiques ne relvent pas le dfi de la bonne governance,
ils auront grer l'ingrable. Ceux qui gagnent les lections
risquent d' envier ceux qui les auront perdues.
Finalement, j'en viens au secteur priv vous,
hommes et femmes d'affaires d' Hati. Je m'adresse l'lite
de ce pays. Vous avez la plus grande responsabilit de
contribuer la modernisation d' Haiti. Dans tous les grands
pays du monde qui ont franchi le seuil de la modernity, ce
sont les lites comme au Japon au 19me sicle qui ont
men le combat. Il faut commencer par moderniser le
secteur priv lui-mme en Hati. L aussi, l'engagement
thique contre la corruption est fundamental. Dans l'acte
criminal, il n' y apas seulement le corrompu, il y galement
le corrupteur. Le secteur priv doit payer ses impts et
renoncer chercher advantage par les vielles mthodes de
connivence et de clientlisme dans les relations avec le
pouvoir. Ce don't le pays a le plus besoin, c' est un secteur
priv producteur; un secteur priv qui ne cherche pas
simplement vendre, ou se procurer un monopole, ou
faire de la sous-traitance. Il faut un secteur priv qui va
dvelopper le pays en investissant dans tous les secteurs
cls dans l'eau, l'lectricit, les routes et l'infrastructure.
Un secteur priv qui investit dans l'ducatiqn et la
formation du people hatien. Un secteur priv .qui cherche
dvelopper le march intrieur et faire de la masse des
Hatiens de vrais consommateurs.
Pour raliser tous ces changements profonds, on
ne peut pas dpendre du gouvernement de transition. Il a
des teaches prcises et des dfis normes reliever. C'est
la socit civil d'organiser un grand dialogue national pour
discuter de l'avenir du pays pour rflchir ce qu' on
veut que Hati devienne en 50 ans, et des moyens pour y
parvenir.
Avant de conclure, je ne veux pas qu' on m'accuse
d'avoir pargn la communaut international. Nous avons
des responsabilits considrables assumer. A part des
considerations d' ordre thique et morale, il faut avouer que
dans l're de la globalisation nous sommes dans le mme
(voir Discours / 15)


Je n'ai pas moi-mme de solutions proposer.
C' est videmment aux Hatiens eux-mmes de dcider. J'ai
seulement quelques rflexions partager avec vous ce soir.
Comme j'ai dit tout l'heure, il me semble que
tout dpend de la volont du people hatien de tout changer
en ce qui concern la governance du pays, notamment la
relation entire l'individu et la nation, le citoyen et 1' Etat. Il
y a 21 ans dj, le pape Jean Paul II est venu en Hati pour
dire que les choses devaient changer. Elles n' ont pas encore
rellement change.
Pendant 200 ans, Hati n' a pas su crer un vritable
Etat, ou forger une vritable nation. Une fois la revolution
faite, c' tait chacun pour soi, chaque classes social pour
elle-mme. Une socit d'individus cherchant le gain
individual, une course dans laquelle il n' y avait pas de place
pour la masse des plus dmunis. Depuis lors, l'histoire
d' Hati est caractrise par une lutte sans merci pour le
pouvoir. La violence est utilise comme moyen de
gouvernement et moyen de renverser les gouvernements.
L'inscurit rgne partout, surtout encore pour la masse
des pauvres.
Dans cette anne du bicentenaire, il est essential
de rappeler que le moment le plus glorieux de l'histoire
d' Hati tait le fruit d'autres valeurs et d'autres types de
comportements. En effet, l'union ralise 1' Arcahaie tait
le rsultat d'une rencontre historique entire les diffrentes
composantes de la socit hatienne. Cette union
dbouchait sur un vritable project de socit national qui
a permis la victoire contre la plus grande puissance militaire
du monde, l'abolition de l'esclavage et la naissance de la
premiere rpublique noire de l're moderne.
Je crois donc qu'il faut remonter aux valeurs de
1804 pour trouver l'lan et l'inspiration ncessaires afin
de changer Hati pour de bon en 2004.
A mon avis, on ne peut rien faire si on ne prend
pas en compete les intrts de 8 millions d' Hatiens, don't la
plus grande majority vit dans la misre. La lutte contre la
pauvret doit donc tre la pierre angulaire du project de
redressement et de sauvetage national. Car il n'y aura pas
de dveloppement conomique rel, de dmocratie
vritable ou de stability durable si on ne trouve le moyen
d'intgrer la masse des Hatiens dans le project national.
Dans ce sens, l'radication de l'ignorance et de
1' analphabtisme doit tre presque la premiere des priorits.
Comment par example sauver l'environnement ou freiner
la dmographie si on n' entame pas1' effort colossal d' offrir
une education moderne a tous les fils et filles du pays?
Hati ne pourra jamais rentrer dans la modernit ou
s'intgrer dans 1' conomie globalisante du 21 me sicle si
le pays ne relve pas ce dfi.








Jeudi 5 Mai 2004
Hait; pn M arrhP Vnl XVITTI Mn 14


POLITTOIOE FICTION


Quand nc
Port-au-Prince, ler Mai Le gnral-prsident Paul
Eugne Magloire revient d'une visit fastueuse Washington.
Le president Eisenhower, et son pouse Mamie, ont fait la
fte Paul et Yolette Magloire la Maison Blanche. Parmi les
cadeaux changs, ce beau cheval noir aux pieds rays de blanc
que le president Magloire trenneralors de la prochaine parade
militaire du 18 Novembre, fte de l'Arme d'Hati.
Mais les anciens camarades de Magloire vous diront
que ds son retour de cette visit triomphale Washington, le
president avait change. Il n'coutait plus personnel. Il avait la
grosse tte, comme on dit. C' est l'poque qu'il se fit tirer ce
grand portrait pied montrant le gnral-prsident en grand
uniform de marchal avec bicorne. Pour ses camarades, la
fin de Paul Magloire tait signe au bas de ce portrait.
Puis vint Duvalier, Franois.
L'histoire veut que Papa Doc n'ait jamais accompli
de voyage l'tranger.
Faux.
Duvalier rencontra Trujillo la frontire. Il tait
accompagn de son bras droit, Clment Barbot.
A peine revenue de cette rencontre, Duvalier eut une
attaque crbrale ou stroke l devait rester plusieurs jours
dans le coma, pendant que Barbot exercera le pouvoir sa
place.
Guri, Duvalier ne tarda pas chasser Barbot du
pouvoir. Celui-ci prit le maquis. Il sera finalement assassin.
Mais les proches du dictateur vous diront qu'aprs


-p--

'~ewrrc .


Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, Fi 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 Ilth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, F133161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, F 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
SPompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, F1 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977:
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25tlStreet
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


)s dirigeants v


sa maladie, il n'tait plus le mme homme. Harcel par le
temps qu'il lui restait vivre et les difficults de la
conjoncture, cela pourrait expliquer beaucoup des
monstruosits qui furent commises par le rgime.
Vint Jean-Claude Duvalier. L aussi, si l'on en
croit la petite histoire, Baby Doc n'a jamais voyag. Pas
du tout. Il accomplit un voyage en France pendant le rgne
-de son pre. Mais la mme fatalit ne l'pargna point.
Pendant ce voyage, Fiston Duvalier se lana dans les rues
de Paris au volant d'un bolide et, tenez-vous bien, crasa
un citoyen franais. L'affaire fut touffe. Le
gouvernement hatien paya de gros ddommagements.
Affaire d' Etat.
Aprs la chute du Duvalirisme, arrive au
pouvoir du CNG, avec sa tte un gnral Henri Namphy
trs populaire auprs des masses parce que ce changement
concida avec une baisse des prix des products de
consommation courante.
C'est la priode dnomme bamboche
dmocratique.
Namphy fut invit Washington et aux Nations
Unies.
A son retour, il dclara 1' aroport mme que la
bamboche dmocratique avait pris fin. "Banbch la fini."
Peu aprs ce fut le massacre des paysans de Jean
Rabel, enjuillet 1987.


Discours de l'Ambassadeur

James B. Foley AMCHAM
(Discours ... suite de la page 14)
Ss d l p discours sans partager avec vous mon optimism et la
bateau que nos voisins Hatiens. Vos problmes foi que j'ai dans l'avenir d'Hati. Il y a certes
deviennent vite nos problmes. Je crois que nous avons normment de raisons d'tre pessimiste, mais Hati n'a
fait beaucoup d'erreurs dans le pass en ce qui concern pas vraiment le choix de rater cette nouvelle dernire
notre engagement en Hati. Il est vident que chance. Cela va changer puisque a doit changer;
l'intervention de 1994 et notre grand programme l'alternatif n'est pas pensable. D'ailleurs, j'avais tort
d'assistance se sont solds par un chec. de dire tout l'heure que rien n'a chang depuis 20 ans
Je retiens plusieurs leons de cette experience en Haiti. Vous avez lutt avec courage centre les
rcente. D'abord, nous devons dsormais cesser d'tre dictatures, contre les violations des droits de l'homme,
sduits par des acteurs individuals. Notre engagement centre la criminalisation du pouvoir. Pour la premiere
doit tre du ct d'Hati et du people Hatien, pas des fois dans son histoire, toutes les composantes de la
personnalits politiques. Surtout Washington, il est socit civil y comprise le secteur priv se sont unies
grand temps de dpersonnaliser notre politique envers pour combattre l'impunit et la mauvaise governance.
Hati. Deuximement, nous devrions aider dvelopper Il faut maintenant dployer ces mmes nergies et ce
un Etat moderne en Hati, et investor dans le mme lan pour btir une nation moderne et une Hati
dveloppement de l'infrastructure humaine et physique nouvelle, en cherchant dvelopper le potential norme
don't le pays a besoin. Finalement, come le Secrtaire- de tout le people hatien. La communaut international
Gnral des Nations-Unies l'a dit, notre engagement doit et la grande diaspora hatienne sont solidaires avec vous
tre pour le long term. Nous ne pouvons pas nous et prtes vous aider, mais nous ne pouvons pas nous
permettre de nous dsengager d'Hati. Nous devons substituer vous. Le rve hatien est encore faire;
continue notre engagement sur le terrain jusqu' ce que c'est aux Hatiens maintenant de le raliser.
la stability et le processus de modernisation et
dveloppement conomique soit dfinitivement consolid. Ambassadeur James Foley
Mes chers amis, je ne voudrais pas conclure ce


Page 15


CITY OF MIAMI



KOMITE KODINASYON MIAMI AK SOUTH FLORIDA POU SELEBRASYON
BISANTN REPIBLIK DAYITI (HAITI BICENTENNIAL COMMITTEE)
(PREMYE JANVYE 1804-PEMRYE JANVYE 2004)



Tampri pran nt ke Komite Kobdinasyon nan Miami ak South Florida pou Selebrasyon Bisantn
Repiblik Dayiti ap gen pwochen miting li lendi 10 Mai, 2004, 6 z nan asw nan City of Miami
Police North Station, ki nan 1000 NW 62nd Street, Miami Florida.




Priscilla A. Thompson
City Clerk
(Ad # 14796)


fiatu Cil lvidi utir, VUI. 21%, v Ili IN U. V+ %-J,.L


oyagent ...

Puis le 29 novembre 1987, les premires
lections dmocratiques de l'aprs-Duvalier qui seront
noyes dans le sang.
Le nouveau president s' appelle gnral Prosper
Avril, lui aussi salu avec un ouf de soulagement.
Quelques jours auparavant, c' tait l'incendie de l'glise
Saint Jean Bosco et le massacre des paroissiens venus
assister la messe dite par un certain Pre Jean-Bertrand
Aristide.
Avril, en qute d'assistance financire, partit
en visit Taiwan. Il n'obtint pas grand chose.
Ds son retour, c'est l'affaire des prisonniers
de laToussaint: K-Plum, Marino Etiemrie et Jean-Auguste
Mzyeux, arrts, cruellement bastonns et prsents
horriblement torturs la tlvision national. Une photo
historique.
Puis, la repression se gnralise. Arrestation
brutale de militants et leaders politiques (Hubert
Deronceray, Abby Brun, Antoine Izmry, Louis Djoie
junior, Dr. Louis Roy etc.).
Comme Namphy avant lui, la repression qu'il
avait dclenche emporta Avril peu aprs.
Puis c' est la premiere femme president d' Hati,
la juge Ertha Pascal Trouillot. Elle est seconde par un
Conseil d'Etat ...
(voir Voyages / 17)








DFR AT OT TVERT


A. .A.A .LY ~I Vv r- l\ i -


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


attention. La thse s'intitulait :Les trois options pour que notre
pays ne prisse pas i) l'Option hatienne, ii) 1 Option
dominicaine, iii) l'Option rgionale ou la zone de libre change
des Amrique (ZLEA 2005). Qu'en est-il exactement ?
L'Option Hatienne de dveloppement
Il a t cohstat, faisais-je remarquer mes amis,
qu' la faveur de cette cruise, culmine avec les lections de
l'anne 2000 et bien avant, une certain prise de conscience
citoyenne qui se traduit par une production abondante au
niveau de la littrature, des articles dejournaux, des missions
de radio, par un souci de se mettre ensemble dans des
associations don't la rflexion central reste le dveloppement
de notre pays, par une srie d'tudes et propositions par le
Conseil National de RformeAdministrative (CNRA), leBilan
Commun de pays entrepris par le Gouvernement d'Hati avec
l'appui du PNUD et le secteur priv, de documents products
par les secteurs public et priv, par certaines actions de terrain
menes dans le cadre de certain programmes et projects
caractre structurant au niveau du monde rural, le Projet des
petits primtres irrigus (PPI), le Projet d'Intensification des
cultures vivrires (PICV) avec le Ministre de l'Agriculture
sous financement du Fonds International de Dveloppement


Environ 40%

plus de 40 ans
WASHINGTON, 29 Avril Environ
Amricains de plus de 40 ans sont considrs con
diabtiques", car ils runissent les conditions n
diabte de type 2 et aux maladies cardiovasculai
des statistiques publies jeudi par le dpartement
de la Sant.
Environ 41 millions de personnel gs (
ans vivent avec des niveaux de glucose trop
.dessous du seuil les faisant entrer dans la Qat
diabtiques, mais runissant les conditions pour 1
dans les dix ans, selon une nouvelle estimation f
une dfiniti
strict du "pr
IDS C e
definition a t
par un comit
intrnatinnnan


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s) which can be
obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information Center
(VIC), 111 NW 1 Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and an
additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through
the United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title opening
date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct dollar
amount made payable to : Miami-Dade Board of County Commissioners".
Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our website
(ww'wv.mniami-dade.gov.dpml) under Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly
at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or
container has been opened will not be opened or considered. The responsibility for submitting a
bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date is solely and strictly
the responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any
mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused b y any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW 1l Street, 17U' Floor, Suite 202, Miami, FL 33128 by no later than 2:30 PM
on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No.
98-106,
The following bid (s) will open at 2:00 PM on Wednesday May 26, 2004
2067-2/07-OTR REPLACEMENT WINDOWS FOR BUSES Cost $10.00
& RAILCARS
6634-2/07-OTR WIPING CLOTHS & FIBER WIPERS Cost $10.00
This contract includes Bid Preference provisions
For Certified Black Business Enterprises (BBE.s)
Certified Hispanic Business Enterprises (HBE's),
And Certified Women Business Enterprises
(WBE's)_


7623-2/07-OTR GOLF SHIRTS WITH EMBROIDERED
LOGO
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's), Certified Hispanic
Business Enterprises (HBE's) and Certified
Women Business Enterprises (WBE's).

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 02, 2004


RENTAL OF GOLF CARTS AND TURF
VEHICLES


Cost $10.00


Cost $10.00


This contract requires Insurance.
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 16, 2004


1733-4/09-OTR-LW









7634-4/09-OTR-LW


LIVE PLANTS & FOLIAGE Cost $10.00
MAINTENANCE SERVICES
This contract requires Insurance. This contract
Includes Living wages. A pre-bid conference
Will be held on Wednesday May 19, 2004 at
9.00 AM at Stephen P. Clark Center 111.NW
1st Street, Miami, Florida, in Conference room
No 18-1. For the mandatory examination of site
(walk-thru) for specific sites, dates and start locations,
please see section 2.0 paragraph 2.35 ofthe
Special conditions for the Bid Package.


ANNUAL ROADSIDE TRACTOR
MOWING SERVICES
This contract requires Insurance. This contract
Includes Living wages. A pre-bid conference
Will be held on Friday May 28. 2004 at 9:00
AM at the Stephen P.Clark Center 111 NW I1
Street, Miami, FL. In conference room
No. 18-4. Attendance is mandatory.


Cost $10.00


par l'A
Diabetes As!
(ADA). Se


SANTE

des Amricains de

sont "pr-diabtiques"
40% des critresjusqu' presents en vigueur, seulement 20 millions
me "pr- d'Amricains adults taient considrs comme pr-
nenant au diabtiques.
res, selon "Sans intervention, un enfant sur trois n en 2000
amricain sera diabtique au course de sa vie", a dclar le Dr Frank
Vinicor, directeur du service de prevention du diabte aux
de 40 74 Centres de prevention et de contrle des maladies (CDC)
levs, en d'Atlanta (Gorgie).
;gorie des "Toutes les 25 seconds, quelqu'un en Amrique
le devenir est diagnostiqu avec le diabte, ces derniers chiffres
onde sur montrentl'urgence du problme", a comment le secrtaire
on plus la Sant, Tommy Thompson.
,-d ". "Nous devons aider les Amricains prendre des
-diabte .
measures pour prvenir le diabte ou nous risquons d'tre
Sadote submergs parles consequences sanitaires et conomiques
t adopte
d'experts d'une pidmie de diabte en progression constante, a-t-
x runs il ajout.
ux runis
En identifiant les personnel pr-diabtiques, "nous
Lmerican
ociation pouvons les encourager prendre des measures prventives,
lon les comme la perte de poids, l'activit physique et une
alimentatioi saine", a poursuivi M. Thompson. (AFP)


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following
bid(s), which can be obtained through the Department.of Procurement
Management. Vendor Information Center (VBIC) 111 NW
1"t Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (phone 305-375-5773). There is a non
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package
below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive the Bid package through the United States, Postal Service. All requests
by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's
complete return address and phone number and a check for the correct dollar
aunt made payable to : Miami-Dade Board of County Commissioners ".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our
website (www.miamidade.gov/dpm /) under" Solicitations Online ".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will
be opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after
the first bid'proposal envelope or container has been opened will not be
opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to
Miami-Dade County on or before the stated time and date, is solely and
strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible
of delays caused by any mail, package or courier service including the U.S.
mail, or caused by any order occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the
Board Office located at 111 NW 1" Street, 17U' Floor, Suite 203. Miami, FI
33128 by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday May 19, 2004


7620-5/10-OTR











7621-5/10-OTR


INFORMATION TECHNOLOGY Cost $11
SERVICES (Pool)
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's), Certified Hispanic
Business Enterprises (HBE's) and Certified
Women Business Enterprises (WBE's). A
Sub-vendor goal of 5% participation among
Certified Black Business Enterprises (BBE's),
Certified Hispanic Business Enterprises
(HBE's) and Certified Women Business Enterprises
(WBE's)


DATASTREAM IMPLEMENTATION
SERVICES (POOL)
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's) Certified Hispanic
Business Enterprises (HBE.s) and Certified
Women Bbusiness Enterprises (WBE's). A
Project goal participation for Certified
Hispanic Business Enterprises (HBE's) and
Certified Women Business Enterprises
(Wbe's)


0.00


Cost $10.00


Page 16


in(
m
La
de
m
an
un


MIAM


LEGALANOUNCEMENT OF I
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


5726-0/07


m I


r-.


COMBINAISON D'OPTIONS DE DEVELOPPEMENT,
Port-au-Prince, le 9avril 2004 A PORTE DE SORTIE POUR HAITI ? IDAIARA (RENA-FIDA-
L ~A PORTEDESORIEPOURH I.?CIARA), une branch hatienne de la
Jean Robert JEAN-NOEL, Agricole (FIDA) et tant d'autres avec la FAO, les ONG tant RED CIARA, une institution rgionale compose de sept (7)
Ing civil, Consultant nationals qu'trangres. Il faut noter aussi le changement de pays latino amricains et caribens, base au Venezuela et
Au fort de la cruise durant l'anne 2003, certain de discours au niveau des parties politiques, et du discours institution s membres d e a F datin Hadptenne por le
es amis parlaient de la disparition probable de notre pays. novateur de la socit civil organise. C'estcettedynamique veinstitutionsppemembresnt intgrale la Fondatino n atienne pour le
i plupart s'expatriaient, d'autres tergiversaient. A la thse si elle est bien canalise et bien coordonne qui pourrait Dveloppement intgrale Latino Amricain et Caraiben
Sdisparition, je donnais la rplique habituelle: un pays ne dboucher sur cette option hatienne de dveloppement. FONHDILAC) ci-devant RENAH-FIDACIARA. L'objectif
eurt jamais. Un jour o la discussion tait beaucoup plus Pour tre honnte, l'ide de l'Option hatienne de de la FONHDILAC tant de contribuer au dveloppement
1ime que d'habitude, je me surprise dvelopper une thse dveloppement fait son petit bonhomme de chemin depuis la intgral d'Hati, ce qui nous a value le dveloppement d'un
i peu farfelue mais qui a eu pour effet de monopoliser leur creation en juillet 1999 du Rseau National Hatien de cadre global de rfrence en six axes, l'humain, le social,
.. .. .(voir Options / 17)








DIR AT OT TVFRT


n


Page 17


L-.-u .- ariuA.Ailc aa N L vIl INV. 1 1 -- -l Xd" 1A P J Y u IA I


LA PORTE DE SORTIE POUR HAITI ?
(Options ... suite de la page 16) dans le cadre de la rgionalisation et de la mondialisation,
l'environnemental, I'infrastructurel, l'conomique et la chevaldebatailledel'Occidentriche, dvelopp et bien quip
politique et certain lments d'un plan global de 100 ans militairement et technologiquement, et travaillant d'arrache
avec pour finalit un nouvel homme haitien comptitif partout, pied pour l'extension des marchs susceptible d'aider ses
parce que issu d'un systme ducatif conu dans cette optique. multinationals augmenter leurs profits au nom de cette
Cette option devrait tre exclusivement hatienne comptitivit sans limited.
dans sa conception et devrait attnuer trs fortement les
ingalits sociales issues du systme mis en place en 1804, L'Option Rgionale de dveloppement
en favorisant graduellement l'inclusion de la paysannerie et La troisime option dveloppe par devant mes amis,
les masses dfavorises dans le processus, afind'liminer cette c'tait l'option rgionale. Tout le monde sait qu'en 2005,
dichotomie social hatienne. D'o le titre d'un de mes articles l'Amrique de l'Alaska la Terre de feu deviendra un grand
prcdents, 'articulation technique et politique ou la march. Depuis 1995, les Chefs d'Etat et de Gouvernement
ncessit d'un modle de dveloppement non exclusif pour ont pris des engagements en ce sens. Tous les pays de la zone
Hati ". journal Hati en Marche du 31 mars au 6 avril 04. ont pris d dispositions pour se mettre au diapason, sauf Hati.
Dans notre esprit, cette option pourrait bnficier de l'appui Certaines visits effectues dans la plupart des pays de la zone
technique et financier de la communaut international mais rvlent que les populations sont plus ou moins avises. A
en aucun cas elle ne devrait la piloter. Car selon le mot de ct de nous, e Rpublique Dominicaine, la plupart des
Firmin, l'tranger nest pas toujours l'ennemi, mais il est planteurs ont dj des plantations qui visent ce grand march.
toujours l'intrus Tandis que chez nous c'est plutt un dbat d'intellectuels les
Domini e de dt plus aviss. Nous sommes trop occups avec nos petites
L'Option Dominicaine de dveloppement querelles intestines pour occuper le pouvoir afin de faire le
Emotionnellement, mes amis refusaient d'envisager maximum d'argent pour aller vivre dans ces pays, en laissant
l'option dominicaine. Pourtant, ils mcoutaient dvelopper la place d'autres politicians prdateurs pour fire leur beurre.
m mon argumentation. Je disais l'poque qu'aan e ninvec la condition pour devenir membre part entire, il
persistence de la cruise multiforme quest devenue la situation nous faut rpondre des critres de bonne gouvemance, de
hatienne tout tait possible.' Certes, il tait difficile d'accepter dmocratie, de dveloppement. Puisque nous ne sommes pas
une occupation militaire dominicaine mais c'tait et c est en measure de le fire nous mmes, les Grands frres (en argent
encore dans l'ordre des choses possibles. Ils sont mieux pas en ge) de la Rgion se verraient obligs de nous venir en
quips que nous et considrent Hati come leur aide. Ils nous imposeraient leurs modles de dveloppement
prolongement nature et surtout come un march pour qi ont faith dailleurs leurpreuve. Hati se conformeraitpar
dverser leurs products. Et puis, une occupation leur rapport au moule de la Rgion faonne la sauce amricaine,
permettrait d'effacer 1 affront qui leur a t inflig par Boyer. teinte d'un zeste canadien et pimente fadement du vinaigre
D'ailleurs, argumentai-je, l'occupation dominicaine a mexicain. Ainsi notre e chreHati ne prirait point, sauve
commence d'une certain manire puisque nous avons des par ses pairs et mise sous oupe rgle au grand dam de ses
milliers d'tudiants et mme des coliers qui font leurs tudes pres fondateurs.
en Rpublique dominicaine, par notre incapacit rpondre
la demand, par notre insouciance en relation avec la c L'Option Internationale de dveloppement
question de l'ducation. Certains de nos homes d'affaires Au moment des cus discussionsen 2003, je n'avais pas
vivent l-bas, leurs enfants galement. Il y a donc une pens une option international de dveloppement car je
integration lente qui se fait. Il peut arriver un moment o la croyais qu'Aristide terminerait son mandate en 2006 et
minority possdante (bourgeoisie et classes moyenne) trouve trouverait une entente avec la Convergence dmocratique.
qu'elle gagnerait vivre de l'autre ct et de venir seulement Cette option m'avait effleur l'esprit aprs le 5 dcembre 2003
faire du business de ce ct-ci, comme certain commencent et surtout aprs avoir lu le rapport Debray sur les relations
le fire, en continuant leur exploitation des masses entrelaFranceetHatienjanvier2004.Apartirdel'volution
dfavorises, et surtout en perptuant le modle de de la situation hatienne aprs la prise du Commissariat des
dveloppement exclusif mis en place en 1804, exploit Gonaives le5 fvrier04 par les rebelles du Front de resistance
outrance par les homes politiques et la base de la fortune de l'Artibonite,je commenais penser que la resolution de
de certain groups de cette minority, la cruise hatienne pourrait s'envisager dans le cadre d'une
Cette option dominicaine trouverait des adeptes au occupation international de longue dure et que le
niveau de la plupart des gens de la classes politique, surtout dveloppement du pays pourrait s'oprer dans ce cadre-l, ce
ceux-l qui font de la politique dans le.seul et unique but de qui aurait pour effect de fausser toutes mes hypothses et
s'enrichir, une alliance avec les Dominicains" en bas table options de dveloppement. Et la resolution du Conseil de
ne les rpugnerait nullement. Mme si pour la galerie ils Scurit de l'ONU du 29 fvrier 04 sur Hati est venue
tiendraient un discours nationalist et dmagogique. Il en serait confirmer mes craintes de voir le dveloppement d'Hati
de mme pour certain de cette minority possdante. On chapper totalement nous autres Hatiens. C'est l'option
crerait du travail, il y aurait une certain stabilit, quelques international de dveloppement qui est actuellement en
infrastructures de bases au niveau de la sant, de l'ducation, application. Elle n'est pas tellement diffrente de l'option
de la communication, de l'lectricit, et des vestiges coloniaux rgionale, sauf qu' elle se fera sous mandate de l'ONU avec la
et historiques montrer aux tourists venant de l'autre ct et participation franaise non prvue dans l'option rgionale. Il
passant une journe de ce cte-ci, etc. Et le tour serait jou. y a donc deux nouveaux paramtres: la France et l'ONU.
On prsenteraitces deux voisins comme un modle suivre. Ces deux entits peuvent attnuer le poids des Amricains et
Hati ne prirait pas et deviendrait une parties autonomy "' nous permettre d'exploiter certaines divergences au sein de
de l'Ile de StDomingue. Ce serait un bel example d'intgration la Communaut Internationale pour faire passer certain


Quand nos dirigeants

voyagent ...
(Voyages ... suite de la page 15)
L'attelage ne march pas sans difficults.
Madame Ertha Trouillot, comme ses
prdcesseurs, est invite aux Etats-Unis, plus prcisment
aux Nations Unies.
Mais ds son retour, l'atmosphre devient plus
tendue. C'est l'assassinat en plein jour d'un membre
minent du Conseil d'Etat, l'homme d'affaires du Cap-
Hatien, Serge Villar.
Puis c'est l'arrive, comme tombant de nulle part,
de l'ex-chef des tontons macoutes du rgime Duvalier, le
Dr Roger "Mengele" Lafontant.
Les lections du 16 dcembre 1990 eurent lieu,
portant la prsidence le Pre Jean-Bertrand Aristide.
Quelques jours plus tard, Lafontant fit une
tentative de coup d'tat ... Le rle de la prsidente Ertha
Trouillot dans cet pisode n'a jamais t clairci.
Aristide prte serment le 7 fvrier 1991.
Il est renvers le 30 septembre 1991 dans un
violent coup d'tat militaire.
Trois jours seulement aprs son retour d'une visit
aux Nations Unies, New York.
Ainsi donc, il y a comme une fatalit qui semble
frapper nos dirigeants ds qu'ils mettent le pied l'tranger.
Et nous frapper aussi par la mme occasion, puisque leur
politique s'en trouve aussitt modifie.
Toutefois il s'agit l bien sr de politique fiction.
Ou comme on dit encore: toute resemblance avec des
vnements presents ne serait que pure coincidence.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

Ecoutez "Rencontre"
Tous les Lundis 9:00 AMN
Mlodie 1033 FM
Port-au-Prince, Hati


lments cls de l'option hatienne, ce qui conduirait une
combinaison d'options profitable notre pays.
La Combinaison d'options, la porte de sortie pour
Hati
Hati est sous occupation. La constitution de 1987
est, tout au moins dans sa lettre, en veilleuse pour une priode
de deux ans environ. Alexandre et Latortue sont, constate-t-
on, pour l'instant pilots de l'extrieur. Mais ils sont des
Hatiens comptents et honntes. En tout cas, dans leur


Jeudi 5 Mai 2004
H-Iafti en MarheP Vnl xvmI Mn 14


rp. CITY OF MIAMI



MIAMI AND SOUTH FLORIDACOORDINATION COMMITTEE FOR THE
CELEBRATION OF THE REPUBLIC OF HAITI BICENTENNIAL
(JANUARY 1, 1804 JANUARY 1,2004)
HAITI BICENTENNIAL COORDINATION COMMITTEE


PLEASE ALL TAKE NOTICE THAT the Miami and South Florida Committee for the Celebration
of the Republic of Haiti Bicentennial (Haiti Bicentennial Committee) has Scheduled its next
Committee Meeting for Monday, May 10, 2004, at 6:00 p.m., at the City of Miami Police North
Station, located at 1000 NW 62nd Street, Miami, Florida.

Priscilla A. Thompson
City Clerk
(Ad # 14796)


discourse, ils font rfrence six critres qui devraient fire
l'unanimit parmi les Hatiens dignes de ce nom :1) les
comptences, 2) l'exprience, 3) l'honntet, 4) la discipline,
5) la loyaut par rapport l'Etat et le Gouvernement, et 6)
l'engagement dmocratique.
Dans la construction du nouvel Etat et du nouveau
modle de dveloppement non exclusif, ces critres doivent
tre inscrits en lettre d'or dans le processus d'accs la
function publique sous ce gouvernement et aussi sous les
gouvernements venir. Et pourquoi pas au niveau du secteur
priv hatien ? C'est dj le dbut de l'autre manire de faire
de la politique (au niveau du discours).
La classes politique hatienne a unanimement
condamn le gouvernement lavalas pour ses pratiques de
corruption ainsi que la socit civil. La population hatienne
dans son ensemble a fait de mme dans les missions de libre
tribune. Il est donc clair que si nous sommes en accord avec
nos dires, nos discours, notre premier devoir c'est d'liminer
la corruption de nos meurs quotidiennes, et ceci, de nos
dirigeants la petite marchande de rue. Nous devons donc
ds prsent prendre une srie de measures contre les
contrevenants et nous arranger pour que cela ne se rptent
plus jamais. Ce ne sera pas facile, mais il faut s'y mettre trs
srieusement.
Durant cette priode transitoire, au lieu de nous battre
entire nous, nous devons penser la grande concertation
national pour le dveloppement du pays en faisant appel
tous ses fils et filles. Nous avons les matriaux ncessaires
pour cette grande concertation national ; relisons Edmond
Paul, Firmin, Delatour; profitons des tudes, rflexions et
propositions dtions dns les tiroirs ; coutons les diverse
revendications et propositions de la population, etc. Nous ne
devons pas liver pieds et points lis le Gouvernement
Alexandre-Latortue aux mains de la communaut
international. La classes politique, la classes d'affaires, la
socit civil, la population, la press (tout en restant objective
et critique), les associations socio-professionnelles, les
organizations de base doivent fire corps pour soutenir le
gouvemement et force l'international nous aider construire
ce novel Etat et non nous maquiller l'ancien ou nous en
imposer un. C'est notre devoir de citoyens. C'est le sens de
notre combat centre cette occupation, nous devons gagner la
bataille politique pour dboucher sur le dveloppement
souhait. Peu important le temps, les sacrifices consentir,
les privations, nous devons nous atteler -cette noble tche.
D'autant que la faon don't le pouvoir choit Alexandre et
Latortue et la prcipitation avec laquelle les USA et la France
avec l'appui de l'ONU ont d faire partirAristide, dmontrent
une grande improvisation et des hsitations, mis part le
rapport Debray et quelques grades lines d'orientation. C'est
l'occasion pour nous autres Hatiens sans exclusive qui
matrisent la question et le terrain et qui sontot nscients de la
situation catastrophique hrite de nos deux cents (200) ans
de manque de dveloppement, de saisir cette opportunity en
faisant taire nos intrts mesquins, en plaant la question
national au centre des dbats, en dfendant nos points de
vue face l'international et en imposant de manire
intelligente'notre option de dveloppement
Dans cette nouvelle conjoncture, c'est notre option
de dveloppement combine avec celle de la communaut
international qui nous ouvrira la porte du salut. Comme l'a
dit George Michel, face l'occupant, Hati a toujours gagn
la bataille politique. Faisons en sorte que cette fois-ci la
victoire dbouche sur le dveloppement intgral de notre pays
pour que le citoyen hatien comptitif puisse voluer
correctement au sein de son organisation et dans son
environnement natural rgnr et quip d'infrastructures
indispensables avec des moyens conomiques et financiers
suffisants et grce une governance politique responsible
et incitatrice. Tout un programme, n'est-ce pas ?

Jean Robert JEAN-NOEL,
Ing. Civil, Consultant
Jobyand@yahoo.com
http://www.retirequickly.com/68718








I ITes Jeux de Bernard I


Mercredi 5 Mai 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 14


Solutions de la
semaine passe:


;


Allez de ROULIS BOITER, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


BOI TER




BL LT-LE_ R-


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7H00


7H00-9H30







7H00-9H00


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal


Midi Midil5


Midi 15 2H00



2H00-3H00


3H00-5H00


5H00


5H30


6H00-7H00

7H00-8H30


8H30-9H00

10H00









9H00... x du mat


LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
-Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou
5h-7h chaque Samedi: ATTITUDE missionn Sant
SPORT
Jacky Marc

LESTOPTEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche
Dimanche Chita Tand 5h-6h pm
CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


Solutions de la
semaine passe:
F RO NDE
G RIOINIDIEI
0GR NDE

R A N TGE


SORABBLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

R L

ATA

B.E


Solutions de la semaine passe
SYRINGE
1


En bref ... (suite delapage2)
massacre perptr du 11 au 13 fvrier 2004 par des proches de l'ancien president Jean Bertrand
Aristide. "
M. Latortue, pour sa deuxime visit officielle dans l'Artibonite, a assist la messe chante
l'occasion de la fte de Saint-Marc et rencontr les nouveaux maires de la ville, Carmelo Etienne,
Thomson Charlinor et Wilner Benot Germain, installs seulement la veille.
" Aux victims de la Scierie, nous donnons la garantie que les suites ncessaires seront faites pour
conduire derrire les barreaux toutes les personnel impliques dans cette affaire ", a dclar le
Premier ministry, qui a aussi appel les victims ne pas recourir la vengeance, prcisant qu'il
revient au systme judiciaire de leur rendre justice.
Les partisans du RAMICOSM ont prsent leur cahier de dolances au Premier ministry. Ils ont
notamment contest la nomination de Me Mathieu Baug comme nouveau commissaire du
gouvernement auprs du tribunal civil de la ville.
Le Premier ministry a rappel la population saint-marcoise les priorits du gouvernement de
transition et a exhort les responsables de l'administration publique faire preuve d'honntet et
de transparence dans leur gestion.
"Des gens opinent sans limited sur les pas de la tortue, oubliant que la torture arrivera srement
", a lanc M. Latortue, faisant allusion aux critiques adresses son gouvernement, jug surtout
trop lent.
Pas de gteau la fte de Saint-Marc .
Les Saint-Marcois n'ont pas coup de gteau pour marquer les 309 ans de foundation de leur ville.
Les ftards ont toutefois assist, sans grande affluence, aux deux soires animespar les formations
musicales Vwadezil, Mass Konpa, K-Dans et Tropicana.
Des banderoles, suspendues aux portes nord et sud de la ville, des affiches promotionnelles,
auxquelles des artisans mettaient encore les dernires touches dimanche soir, annonaient la fte et
indiquaient les points chauds. A l'arrive, rien de grandiose. Seule la messe patronale a vraiment
runi une important assemble.
Saint-Marc aura donc tant bien que mal clbr, le dimanche 25 avril, sa fte patronale. Les
catastrophes naturelles et les conflicts politiques rcents, qui ont fait plusieurs centaines de victims
durant l'anne coule dans le Bas-Artibonite, n'ont pas tout fait empch les habitants de la Cit
de Nissage Saget et les amateurs de champtres d'horizons diffrents de marquer la date.
" Les Saint-Marcois sont rests en majority la mason. Les gens ont prfr vaquer leurs
activits coutumires ", constate un journalist originaire de la ville. Aucune dcoration, encore
moins une foire ou une exposition particulire, n'a t remarque au centre-ville. D'autant que la
pluie n'a pas t une bonne allie.
" Une fte quand mme. C'est l'avis en tout cas de plusieurs citoyens de la ville, qui
intervenaient dimanche sur les ondes d'une station de radio locale. Mme constat du ct des
autorits politiques. Pour celles-ci, les violence politiques qui ont accompagn la chute de l'ancien
rgime expliqueraient une telle couleur.
Un peu plus de deux mois auparavant, des dizaines de riverains avaient succomb dans des luttes
fratricides. Le seul massacre de la Scierie, du 11 au 13 fvrier, aurait fait une cinquantaine de morts
au sein de la population, selon une organisation des droits humans

Soutien aux anciens rebelles au Cap-Hatien
Des voix se sont leves contre le dsarmement des militaires dmobiliss presents dans la
deuxime ville du pays.. Plusieurs centaines de personnel ont gagn les rues le dimanche 25 fvrier
pour tmoigner leur soutien aux militaires dmobiliss. Les manifestants se sont prononcs contre
le dsarmement annonc des anciens rebelles qui avaient assur la scurit de la region lors du
dpart de l'ancien chef d'Etat. "'

Petit-Gove : Deux chefs de gangs remettent leurs armes
Deux chefs de gangs arms, Rudolf Louis et Jean Dady Ostin, alias Ti Kenley, ont remis sept
armes feu et un vhicule de la police aux autorits policires. Ils ont promise de cooprer avec la
police en vue de l'tablissement d'un climate de scurit dans la ville.

Gonalves : Winter Etienne, l'un des porte-parole du Front de resistance transform en
Front pour le dveloppement national, a annonc que cette organisation se prpare participer aux
prochaines lections. Le front aura des reprsentants tous les postes lectifs, a indiqu Winter
Etienne.

La Rpublique Dominicaine expulse des sans-papier hatiens
Le service d'immigration de la Rpublique Dominicaine voisine a refoul lelundi 26 avril, 323
immigrants hatiens illgaux. Cette action est intervene deux jours aprs une visit de quelques
heures du Premier ministry Grard Latortue en Rpublique voisine pour consolider les relations
dominicano-haitiennes.

Nomination des dlgus dpartementaux et des conseils communaux
Le chef du cabinet prsidentiel, Me Michel Brunache, a annonc la nomination des dlgus
dpartementaux et de quelques conseils communaux. Les autorits entendent travailler pour viter
toute drive de la part des nouveaux nomms. Ces derniers seraient choisis de concert avec la
population. Matre Brunache a aussi rvl un remue-mnage au Palais national, o plus de 200
employs ont t rvoqus et environ 600 sur les 700 agents affects la garde prsidentielle, mis
pied.
La nouvelle mairesse de la capital est l'activiste politique Carline Simon.

Recrutement de nouveaux policies
Le processus de recrutement de nouveaux policies a redmarr le lundi 26 fvrier dans trois
centres d'inscription: l'Acadmie de police sur la route de Frres, les commissariats de Ption-
Ville et de la Croix-des-Bouquets. Les candidates se prsentent dsormais aux centres d'inscription
selon un ordre alphabtique dfini au pralable. Aucun incident n'a t rapport.


Page 18


MN
XA
OB
NO
NS
KR
UL
MH
QR
AE
A I
VM
QL
OA
JP


Trouvez 22 arbres poussant dans des
Rgions tropicales dans le carr ci-dessus
--/TTin ` fl!R17tT/ldRTT#iT[TITJllT;-im;-ll^t^^11WT[ /T


10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour
Chaque Dimanche Textes et Prtextes avec Dominique Richez


I I-I -- -~-- --- -----~- -~


i -L


I -


1%


L







Jeudi 5 Mai 2004
Hatii en Marche Vol XVIITT Tn 14


I tz 9out va ti OUt ak Jan MaDou


AYIBOBO


POU ATISPENT


HEZA BARJON


Bonio- neza narjon
Vandredi 31 Avril nan oditorym lekl
North Miami Elementary onorab Majistra
Alex Penelas devan youn odyans sitwayen
ayisyen ak etranje antoure ak elv lekl
majority Ayisyen ak laprs. Majistra-a dekrete
pou katriym ane Mwa Me, mwa Eritaj
Ayisyen. Majistra salwe kominote-a ki solid
kiltirlman nan Miami-Dade County-a. Li met
chapoba devan kilti Ayisyen-an ki pa gen pary.
Epi li deklare se youn on ak youn fyte pou
l'te anonse Atis pou ane Mwa Eritaj Ayisyen-
an: Madam Heza Barjon. Sal la eklate ak bravo.
Ak youn senplisite, youn gangans Ezili Freda,
Eza leve, li mache sou majistra-a ki renmt li
youn pwoklamasyon sou non Konte Miami-
Dade-la ak sou non tout ofisyl nan Dade-
County-a.
Eza te ozanj. Li souri. Youn souri luil.
Youn souri timid. Youn souri ki tradui
lakontantman nan k-1 dske li se anbasad peyi
li. Li renmsye Majistra-a ak Haitian Cultural
Society ak menm ti souri satisfaksyon-an...
Apre Majistra fini pale, Eza, nan youn bl ti
wb koul vt tentle ble digo, ak youn gangans
Claudinette Fouchard monte sou podym nan
pou l'renmsye Majistra Alex Penelas. Eza
pa te mize pou l'te salwe madam Mercedes
Guignard tout mounn konnen sou non vanyan
< piblik-la wl liv La lgende des Loa Deita-a
nan siks lijounenjodi-a. Li di liv sa-a se lespri
ki kenbe men-1 ak entelijans li pou gide-1 nan
kokennchenn travay sa-a.
Liv sa-a La Lgendes des Loa Eza
di piblik-la, se youn moniman nan istwa vodou
Ayisyen-an. Li souse-1 jouk nan mwl pou te
bay mwl svl li fs nan kout peizo espirityl
sa yo. Nan liv sa-a Deita fe nou vizite youn
mond ki la ak youn seri espri ki se anbasad
Granmt la. Nou pale ak yo. Yo pale ak nou.
Yo pale nan nou. Liv la di nou kib lwa yo
soti, ras yo, nanchon yo, ki chante yo chante,
ki vv drapo ki salwe yo, kisa yo manje, kib
yo viv, sou ki rit yo danse... Eza mezanmi pase
5 ane ap travay lajounen kou lan nuit sou 103
tablo ki reprezante 103 lwa nan basen mist
vodou ayisyen-an. 103 tablo an konpetisyon
younn ak lot pou varyasyon blte ak koul vv
yo.
Anbyans kiltirl la te kontinye nan
Dimanch apremidi. Eza louvri bary Mwa
Kiltirl Ayisyen-an ak youn bl ekspozisyon
preske lamwatye tablo li yo nan The
Bakehouse Art Complex ki nan 561 NW 32


LA LGENDE DES LOA
AK DEITA :

YOUNG MVEY NAN

ISTWA VODOU AYISYEN

Av nan Miyami. Tablo yo sitlman vivan se
kmsi y'ap pale... y'ap kominike, y'ap bay
benediksyon.. Chak lwa ak senbl li. Chak lwa
ak vv li. Tankou Deita-a, Eza rantre piblik
la nan youn ounf 3 salon: Rada, Gede ak
Petwo. Eza ban nou youn ti goute sou chak,
youn ti twkt pou derape...Chay la dy.
OCHAN POU HEZA BARJON
Li se mounn Ptoprens. Li ft an 1958.
Depi li te gen 18 ane, li te pran batm penso
nan estidyo Bernard Sejourn ak Jean-Claude
Legagneur de bolid nan penti Ayisyen-an. Men
Eza kontinye fme tt, aprann lapenti pou kont
li... Li kite k li pale ak dwt li depoze sou twal
la: youn ide, youn ekspresyon, youn santiman.
Penti Eza senp, chaje ak gangans, efrayik nt.
Se youn maryaj natiralis ak primitf ki vin
debouche sou youn enpresyonis ak youn ti je
dou sou sireyalis... Eza ap viv nan Miyami ak
fanmi li depi 1994 Li ekspoze zv li
Ptoprens, Chikago, Fotladdl ak Miyami.
Jounen jodi-a, premye Me 2004 pou 200m
anivs endepandans Peyi D'Ayiti...Heza lage
youn fedatifis lajwa ak lakontantman nan k
tout Ayisyen ak La Lgende des Loa an
penti... An nou tout kanpe pou nou salwe ak
on-resp HEZA Barjon ak Madam Mercedes
Foucard Guignard (DEITA)


VODOUFEST
Finalman vodou-Ayisyen koumanse ap
reprann nanm nan Miyami. An 1998, Sosyete
Koukouy te f youn michan rasanbleman nan
African -American Cultural Center-la nan Lib-
erty City ak majority majjon entelektyl nan
kozman vodou-Ayisyen. Se te premye gwo
manifestasyon nan Miyami kote etidyan ak
Pwofes inivsite te vin patisipe. Ane sa-a pou
200m anivs endepandans peyi-a.
ganizasyon Musifest Ingrid LLera ap dirije te
kole tt ak Sosyete Koukouy pou youn
demonstrasyon LIVE nan Bay Front Parc
animasyon Boukan Ginen ak pif LAKOU
lakay yo. Konferans sou vodou te dewoule
pandan 2 senmenm nan Florida International
University (North). Malgre Lapli bonkou
mounn te fe deplasman-an. Tanbou marye...
Chante voye... yo gentan salwe 4 lakou sou 6.
Malerezman pa te gen okenn vizit sinatirl...Se
youn premye esperyans ki pral amelyore nan
ane k'ap vini nan la yo Vodou Fest ap vin
younn nan pi gran aktivite kilti vodou-a nan
Miyami, F-m konfyans! Nou konplimante
kouzin Ingrid,,, youn lokobaziye tt anplas
malgre difikilte pasi-pala kenbe tout. sanfwa li
pou reyalizayon aktivite Vodoufest...


C.A.C.E.C


Center for Artistic & Cultural Events in the
Community envite tout mounn nan youn
ANBYANS-2004 pou onore manman yo
Dimanch 9 Me 2004 depi 6:30 rive jouk 9
diswa. nan oditorym Howard Doolin School
ki nan 6401 SW 152nd Ave. nan Kendall.
mizik, dans, chante. Fashion Show, Envite
espesyal Bemold Telfort & Sosyete Koukouy.
Donasyon $15.00 Timounn $5.-


SI OUMENM PITIT AYISYEN
PA AYISYEN OU PA ANYEN
Ak: Michel-Ange Hyppolite
Pa gen lontan mwen kontre youn jn ayisyen
nan koulwa lekl la, ki di mwen, nan ti pale rapid nou,
tankou nou abitye fe li chak fwa nou kontre, "Si ou se
Ayisyen o pa anyen." Mwen pa kache di nou li, mwen
te dekonstonbre, sepandan menm l a, mwen te reponn
misye, "bu vie di mwen si ou pa Ayisyen ou pa
anyen."Repons rapid mwen an te siprann misye.
Sepandan, sou de jou li te abde mwen nan koulwa a,
pou li te di mwen Mt la poukisa gen lag Ayiti?" Mwen
te pran twa minit pou mwen te esplike misye Ayiti pa
gen lag, sepandan gen youn ekip mounn ki pa vle
respekte konstitisyon peyi a epi ki kreye youn eta kriz
anndan Ayiti.
Pawl jenn Ayisyen sa a, ki te deklare mwen: "
Si ou se Ayisyen ou pa anyen", te frape mwen fo epi sa
te demontre mwen, noumenm Ayisyen nou dwe rete
veyatif sou pawl nou ap pale nan pwp ko kay nou sou
Ayiti an prezans timounn pa nou ansanm ak tout lot
timounn ki nan anviwonnman nou. Nou pa dwe kache
yo laverite, ni tou nou pa dwe kite yo grand ak youn
imaj negatif sou peyi ki rete km referans nan lespri yo
a. Rasin yo pa ni Kanada, ni Etazini osnon okenn lot
peyi nan dizym depatman an. Klkeswa lanng timounn
nou yo pale a, angle, franse, panybl, alman elatriye, gen
sitiyasyon konplks ki pou prezante devan yo, ki ap
retounen yo karant an, senkant an nan lavi yo, pou raple
yo, se Ayisyen yo ye, oubyen ank se Afriken yo ye.
Si nou grand timounn lan ak referans negatif
fas ak tou de reyalite sa yo (Ayisyen epi Afriken) nou ap
kreye youn mounn ki ap tounen youn lennmi pou pwp
tt li, paske li ap nan enposiblite pou li svi ak esans
mounn li pote anndan li an pou li defann pwp tt li l li
nan sitiyasyon kote lot mounn ap mache sou entegrite
mounn li. Esans youn mounn se rasin li orijin ak kilti
natifnatal li. Malgre tout miz peyi Arab yo ap pase
anba men Meriken ak Izrayl, mwen pokojanm kontre,
nan kad travay mwen, younjenn Arab konsekan ki kanpe
pou li di-m anyen mal sou orijin Arab li. Okontr, yo
kanpe dyanm ak liv relijon pa yo a, Koran an, ansanm
ak lid relijon yo pou yo goumen pou sa yo reprezante
a: Arab.
Noumenm Ayisyen, nou se katolik, pwotestan
oubyen svit lespri ginen, ( vodoun), mizilman elatriye,
sa vie di, fs espirityl nou gaye, nou poko rive rasanble
li kmsadwa pou nou svi ak li, tankou Arab yo ap svi
ak relijon islamik lan, men nou genyen fos nan pwp
kominote nou an ki pou pmt nou drese timounn nou
yo kmsadwa, youn fason pou yo evite derapay ant pwp
tt yo ak reyalite lavi chak jou yo, ki se reyalite lavi pa
nou tou km granmounn. Kidonk, se devwa nou
noumenm granmounn yo (papa, manman,fanmi, zanmi
elatriye) pou idantifye fos sa yo. Fs sila yo, se modl
nou genyen nan kominote nou ap viv la. Yo kab pa anpil,
men nou genyen. Si nou pa kapab jwenn yo nan kominote
nou ap viv la, nou kab toujou al fouye nan rasin listwa
nou ki kmanse depi sou t Lafrik ak mvy Lejip yo
pou rive jounen jodi a sou t Ayiti, paske listwa
noumenm mounn nwa kbmanse anvan Kristf Kolon te
rive sou t Amerik la. ASUIV

FT MANMAN AK FANM
AYISYEN NAN MIYAMI
SAMDI 8 ME 2004
Anbyans pou Manman yo Nan Women's
Park 102 & West Flager St 8:00 PM.
Dine, Mizik, Dans, konpetisyon pou
manman ki pi aje, ki pi aktif nan travay
kominot, ki gen plis talan ki pi seksi.
Kontribisyon : $25 alavans $30 nan pot
patisipasyon pou rantre $5.-
ANPILKADO ak gwo pri pou Manman ki
genyen yo : enfomasyon: 305-756-8050


EDGARD GOUSSE


MAKE DAT LA 6 Jen 2004
EDGAR GOUSSE
NAN MIYAMI AK FT LAUDERDALE
POU VANT SIYATI LIV
LES YEUX DE LA BTE


Page 19


lvim#lii vut. ilVL v Ili INU. V*






Page 20


l-a M IL icil u j y11I .1-


I I


Mercrediw3DiVMi u1
T4aYti en Marcuhe Vno XVITTNno 14


Los Angeles


nOy prOductiOn present!5i






MimiNe Yr

w I



For ticets & iformatinmaste
wwwnopros.7 1


Toronto

New York

Washington


Enrico Macias USA tour is sponsored by


IR FRANC


r&


LE LEADER

SA FAIT SES PREUVES!


3~ C'est pourquoi le public hatien
choisit CAM, sa compagnie ___
de transferts favorite,
'; car la garantie du service
personnalis premiere classes
yra est assure.



CAM, le Pionnier de la livraison
des transferts d'argent domicile sur Haiti
et le Leader du march des transferts
d'argent sur Haiti offre sa clientele
la possibility de dpt d'argent
sur N'IMPORTE quel compete en banque en Haiti !


CAM, une tradition trs imite mais jamais gale



:otre difference c'est notre service

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
USA/CANADA: 1-800-934-0440 HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE: www.camtransfert.com ,
Autoris pai les dpartement bancaiies de New York, New Jersey. Connecticul
Rhode island. Massacusetts. Washington DC. Georgie et Floride


Mlodie
103.3 FM
Port-au-Prince
Haiti


Avec Mlodie
FM, la Vie n'est
plus la mme.


Programme du
Dimanche :


7 heures
L' H e u r e
Classique
10 heures :
Textes et
Prtextes avec
Dominique
Richez
Midi :
L'heure Jazz
2heures : La
Chanson
franaise
3 heures : Le
Bon Vieux
Temps
retro-compas
5 heures :
Chita Tand
Mlodie fait le
point avec ses
invits


6heures
Compas
9heures:


Jazz inspired...
J u d y
Carmichael et
ses invits
10heures :
Melodie Times


11 heures :
encore plus de
musique...


Miami


NAl % MAU, JfU


: .r


-ri


-1


-I


~ac~\
,II


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs