Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00203
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: March 31, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00203
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hati en Marche edition du 31 Mars au 6 Avril 2004 Vol. XVIII No 9


29 Fe
ANALYSE
PORT-AU- 1-
PRINCE, 28 Mars Le 29
fvrier dernier tait forc l'exil
(Paris. l'admet ouvertement
aujourd'hui) le president Jean-
Bertrand Aristide, le premier qui ait
t lu directement par les masses
hatiennes les plus dshrites,
mais qui se perdit dans les
mandres du pouvoir au point de
se laisser embarquer sans defense
et sans aucun secours de ses
partisans.
Washington et Paris
prirent en main la succession
forme d'un president intrimaire,
Boniface Alexandre, jouantjusqu'
present un rle de figurant, et d'un
gouvernement prsid par un
ancien fonctionnaire international,
Grard Latortue, 69 ans. Le cabinet
ministriel comprend lui aussi
plusieurs anciens cadres
d'organisations internationales.
Le Premier ministry a fix
comme tches: le dsarmement, la
remise en march du pays, la
reliance conomique, la mnoralisation de
l'Etat.
D'autre part, une force militaire
international de prs de 3.000 hommes


ivrier: 1 mois aprs !


A __ rues sont certes toujours
PREIER BILANaui s dfonces, la
SP R E M IE R BIL circulation aussi chaotique
Smais fines les manifestations
S" Lpolitiques quotidiennes pro ou
i anti-Aristide, ainsi que les
barricades enflammes pour un
oui ou un non.
"';Ce week-end des
SM. marines US enlevaient les
n dernire carcasses de voitures
"qui ont servi aux manifestants
pour s abriter contre les gaz
r lacrymognes de la police anti-
S meute ou les projectiles de
.. leurs adversaires, tandis que de
: leur ct des tudiants de
'* l'universit d'Etat secondaient
la voirie dans le nettoyage de
", la chausse.
Quoi d'autre?
Les vols internatio-
i. ,naux ont repris normalement,
V.les cargos aussi. Mais il a fallu
Sattendre le lundi 22 mars, donc
\ trois semaines, pour la
:rouverture definitive des
coles et un fonctionnement
Mildred, Christine, Michalle et Jean-Bertrand Aristide la Jama'ique photo AFP plus normal des banques.
a t dploye dans le pays pour aider nous? Enfin, l'lectricit, qui avait
rtablir l'ordre. Si vous dbarquez Port-au-Prince, disparu totalement, est revenue, peu
Un mois aprs, o en sommes- vous remarquerez une certain difference. Les (voir Bilan / 4)


CONFLICT |


BASSETERRE, St. Kitts (AP) -
La Communaut des Carabes (Caricom)
n'a pas l'intention de reconnatre le
gouvernement intrimaire d'Haiti, ont


de leur sommet sur l'le de Saint Kitts, en
raison des interrogations portant sur les
conditions du dpart du president hatien
Jean-Bertrand Aristide le 29 fvrier


Dominique

de Villepin

Port-au-Prince
Le ministry franais des Affaires
trangres, Dominique de Villepin, arrivera en
Haiti ce jeudi ler avril. D'aprs la press franaise,
il s'agira de la premiere visit d'un reprsentant
de la France ce niveau, depuis l'indpendance
de l'ancienne colonie franaise de Saint-
Domingue, devenue la premiere rpublique noire.
M. de Villepin arrivera Port-au-Prince dans la
matine et en repartira le soir mme, aprs s'tre
(voir De Villepin / 3)


ECONOMIC


Premier ministry jamacain P. J. Patterson et son ministry des Affaires
trangres K.D. Knight au sommet de St. Kits photo AP
affirm vendredi plusieurs hauts dernier.
responsables caribens qui ont requis La Caricom a demand jeudi
l'anonymat. l'Assemble gnrale des Nations unies
Selon eux, les dirigeants des 15 d'ouvrir une enqute sur les allegations de
Etats-de la Caricom ont pris leur decision l'ex-prsident Aristide, qui affirme avoir
par consensus au deuxime et dernier jour (voir Caricom /3 )


LE MONDE 26 Mars -
L'appel d'urgence lanc par le
Programme des Nations unies pour
le dveloppement n'a pas. t
entendu. La Banque mondiale et le
FMI tentent une premiere
valuation.
Malgr la crise humani-
taire, aggrave par les violence des
deux derniers mois, les bailleurs de
fonds tardent se mobiliser pour
Haiti. Quelques jours aprs le dpart
du president Jean-BertrandAristide,
le Programme des Nations unies
pour le dveloppement (PNUD) a
lanc un appel pour obtenir 35
millions de dollars d'aide d'urgence.
Jeudi 25 mars, les sommes
(voir Economie / 2)


lHaiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: vwww.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
\Une publication Elsie and Marcus Incl


{'


~j~B~I~EB:








Page 2


S n nlus ...


ECONOMIC

Les grands argentiers hsitent

aider Hati, pays en faillite et

menac de crise humanitaire


(Economie ... suite de la 1re page)
recueillies ne s' levaient qu' 5,8 millions
de dollars. Il y a dix ans, lors de la
prcdente intervention international, le
montant des projects qui accompagnaient
les troupes amricaines se chiffrait en
centaines de millions.
La prudence a caractris la
runion des bailleurs de fonds, bilatraux
et multilatraux, qui s'est tenue
Washington, le mardi 23 mars,
l'invitation de la Banque mondiale. "Le
vide institutionnel fait un peu peur. Il n'y
a pas de Parlement pour ratifier les-
projets, et les nouvelles autorits ont t
mises en place en marge de la
Constitution. En outre, Ha'ti a accumul
des arrirs avec les diffrents bailleurs
de fonds", souligne l'un des participants
cette runion. Seule la Banque
interamricaine de dveloppement (BID)
avait timidement repris ses activits l't
2003, aprs l'extradition vers les Etats-
Unis d'un important trafiquant de drogue,
Beaudoin Jacques Ktant, et le
remboursement de 31 millions de dollars
d'arrirs. Mais la Banque mondiale s'tait
compltement dsengage.
Un fonds special pourrait
permettre de dbloquer rapidement jusqu'
10 dollars par habitant, soit environ 80
millions de dollars, sous forme de dons.
Pour y avoir accs, il faut qu'il y ait eu
des dplacements de population. "Cela n 'a
pas t le cas. Il faudrait que le conseil de
la Banque mondiale accepted une
drogation", souligne un fonctionnaire
international.


LE "MODLE AFGHAN"
La semaine prochaine, une
dlgation du. Fonds montaire
international se rendra en Hati pour
valuer la situation montaire et
budgtaire, Catastrophique selon le porte-
parole du gouvernement, Robert Ulysse.
Une runion est prvue le 14 avril, Port-
au-Prince, entire le gouvernement et les
bailleurs de fonds, pour laborer un
programme d' urgence.
Les experts de la Banque
mondiale penchent pour le "modle
afghan". Aprs l'urgence humanitaire et
le rtablissement d'un minimum de
scurit viendront la reconstruction des
rseaux lectrique et d'eau potable et la
ractivation de l'conomie grce des
chantiers forte densit en main-d' oeuvre.
Une mission de la Banque mondiale et de
la BID devrait se rendre en Hati en juin
pour faire un tat des lieux.
"On ignore le nombre de morts,
le montant des pertes provoques par les
pillages et les destruction d'agences
bancaires, de stations-service et de
commerce ainsi que l'impact de la crise
sur la production agricole", explique un
expert. Il faudra attendre la fin juin pour
que les bailleurs de fonds, runis. en
groupe consultatif", annoncent les
sommes mises disposition. D'ici l, le
gouvernement provisoire, qui a trouv les
caisses vides, devra chercher de quoi payer
les fonctionnaires et fournir un peu
d'lectricit.
Jean-Michel Caroit


TROUBLES POLITIQUES

Gbagbo: "La Cte


d'Ivoire n'est pas Hati"
PARIS, 28 Mars Le chef de et ce sont toujours les mmes qui font les
l'Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, a le explosions de violence. L'avenir de la Cte
sentiment que "dernirement le dpart de d' Ivoire repose dans un dialogue et je les
Jean-Bertrand Aristide a donn plein attends autour de la table de ngociation",
d'ides certain Ivoiriens. Ils
oublient que la Cte d'Ivoire n' est .,
pas Ha'ti et que Gbagbo n'est pas
Aristide."


Le president ivoirien
estime que la poursuite de la crise
en Cte d'Ivoire est due au fait que
les ex-rebelles se refusent
dsarmer: "Ils ne veulent pas que
les casques bleus arrivent parce
que l'arrive des casques bleus
announce le dsarmement qu'ils ne
veulent pas voir et announce la
preparation des lections que
certain redoutent" l'an prochain,
a-t-il dclar dimanche sur France-
Inter.
Les premiers contingents
de casques bleus sont attendus
dans une semaine alors que
l'opposition a dcid de suspendre
sa participation au gouvernement
aprs le bain de sang de cette t .
semaine.
"Nous avons le devoir de ... .
prendre toutes les measures pour
que les casques bleus arrivent dans
la srnit", a-t-il dclar pour justifier
l'interdiction dle toute manifestation et la
repression de celle de jeudi dernier qui a
faith 25 imorts, selon le bilan oliciel, dix
fois plus selon I' opposition.
"Ce n'est pas la' premiiire
explosion do violence depuis li sisgature
des accords de paix de Mareoussis, C'est
la niwmo e plosion de violence depuis
janvier 200(i, C'est au moins la troisiue


, '


President Laurent Gbagbo
a ajout le president ivoirien,
Interrog sur le fait que lors de sa
rcente visit Paris il ait promise son
homologue franais Jacques Chirac
d'appliquer les accords de Marcoussis
conclus avec les "Forces nouvelles" (la
rebellion) en janvier 2003, Laurent
Qbangbo rpondt "Mt je n'ai rien promise

Je ne me sets i inited1ell. On
(voir c t@ ivotN 1)


En bref..


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 9


Dominique de Villepin Port-au-Prince
Le ministry franais des Affaires trangres, Dominique de Villepin, arrive en Haiti ce jeudi ler
avril. M.de Villepin arrivera Port-au-Prince dans la matine et en repartira le soir mme, aprs
s'tre entretenu avec le president par intrim, Boniface Alexandre, et le premier ministry,
Grard Latortue. Le chef de la diplomatic effectuera une brve visit aux troupes franaises, soit
aux Gonaves, soit au Cap-Hatien. Il prononcera un discours l'adresse des parties politiques et
de la socit civil.

L'aide tant attendue de la communaut international
tarde a venir
Les grands argentiers hsitent aider Hati, crit le quotidien Le Monde en date du 26 Mars
2004. L'appel d'urgence lanc par le Programme des Nations unies pour le dveloppement n'a
pas t entendu. La Banque mondiale et le FMI tentent une premiere valuation.
Le Programme des Nations unies pour le dveloppement (PNUD) a lanc un appel pour obtenir
35 millions de dollars d'aide d'urgence. Les sommes recueillies ne s'levaient qu' 5,8 millions
de dollars. La prudence a caractris la runion des bailleurs de fonds, bilatraux et
multilatraux, qui s'est tenue Washington, mardi, l'invitation de la Banque mondiale.
"Le vide institutionnel fait un peu peur. Il n'y a pas de Parlement pour ratifier les projects, et les
nouvelles autorits ont t mises en place en marge de la Constitution. En outre, Ha'ti a -
accumul des arrirs avec les diffrents bailleurs de fonds", souligne l'un des participants
cette runion. Seule la Banque interamricaine de dveloppement (BID) avait timidement repris
ses activits l't 2003, aprs l'extradition vers les Etats-Unis d'un important trafiquant de
drogue, Beaudoin Jacques Ktant, et le remboursement de 31 millions de dollars d'arrirs.
Mais la Banque mondiale s'tait compltement dsengage.
Un fonds special pourrait permettre de dbloquer rapidement jusqu' 10 dollars par habitant,
soit environ 80 millions de dollars, sous forme de dons. Pour y avoir accs, il faut qu'il y ait eu
des dplacements de population.
"Cela n'a pas t le cas. Il faudrait que le conseil de la Banque mondiale accepted une
drogation", souligne un fonctionnaire international.

Arrive prochaine d'une dlgation du Fonds montaire
international...
La semaine prochaine, une dlgation du Fonds montaire international viendra en Hati valuer
la situation rpontaire et budgtaire, catastrophique selon le porte-parole du gouvernement,
Robert Ulysse. Une runion est prvue le 14 avril, Port-au-Prince, entire le gouvernement et
les bailleurs de fonds, pour laborer un programme d'urgence.
Les experts de la Banque mondiale penchent pour le "modle afghan". Aprs l'urgence
humanitaire et le rtablissement d'un minimum de scurit, viendront la reconstruction des
rseaux lectrique et d'eau potable et la ractivation de l'conomie grce des chantiers forte
densit en main-d'oeuvre.

Une Mission de la Banque mondiale et de la BID attendue
pour juin...
Une mission de la Banque mondiale et de la BID devrait venir en Hati en juin pour faire un tat
des lieux.
"On ignore le nombre de morts, le montant des pertes provoques par les pillages et les
destruction d'agences bancaires, de stations-service et de commerce ainsi que l'impact de la
crise sur la production agricole ", explique un expert Il faudra attendre la fin du mois de juin
pour que les bailleurs de fonds, runis en groupe consultatif", annoncent les sommes qui
seront mises la disposition d'Hati. D'ici l, le gouvernement provisoire, qui a trouv les
caisses vides, devra chercher de quoi payer les fonctionnaires et fournir un peu d'lectricit au
pays.

La CARICOM announce qu'elle ne reconnatra pas le
nouveau gouvernement hatien
Dans le cadre de la premiere journe d'un sommet de. 15 Etats des Carabes, les dirigeants
caribens ont galement voqu la possibility de refuser de reconnatre le nouveau
gouvernement provisoire hatien soutenu par Washington, arriv au pouvoir aprs le
renversement du premier president librement lu d'Hati: Aristide.
Les nations caribennes appellent une enqute sur le
dpart d'Aristide d'Hati
Les dirigeants des nations caribennes ont appel l'Assemble gnrale de l'ONU enquter
sur les allegations de l'ex-prsident hatien Jean-Bertrand Aristide selon lesquelles les Etats-
Unis auraient foment un coup d'Etat en Haiti. Les chefs d' Etat et de gouvernement des
Carabes sont Premier ministry de St. Kitts et Nevis, Denzil Douglas, ajoutant qu'ils avaient
tmoign leur sentiment l'envoy special de l'ONU, Reginald Dumas.

Trois leaders de la Caricom rejettent la dernire
declaration du PM Latortue
Au moins, trois des leaders de la Caricom ont signal qu'ils ne s'assiront pas avec le Premier
ministry intrimaire hatien, Grard Latortue, moins que celui-ci ne rpudie ses rcentes
attaques contre la Communaut de la Carabe (Caricom) et ne prenne ses distances avec les
rebelles arms qui ont aid au renversement de Jean-Bertrand Aristide.
Les leaders de St Vincent, St Lucie et Antigua ont t choqus par le "comportement
inappropri et non-diplomatique de Latortue", ont-ils dclar.
A l'instar de la Jamaque, ils jugent que la Caricom doit d'abord solutionner les questions du
dpart prcipit d' Aristide et de la reconnaissance du gouvernement intrimaire avant que la
Communaut puisse avoir des conversations avec Latortue sur des questions rgionales.

La Caricom s'interroge sur le comportement du
reprsentant de l'OEA...
Le Premier ministry de St Vincent, Ralph Gonsalves, a critiqu le chef de la Mission spciale de
l'OEA en Hati, David Lee, pour avoir particip le samedi 20 mars un panel avec des leaders
rebelles dans la ville des Gonaves o Latortue faisait l'apologie des tombeurs d'Aristide.
"J'ai un srieux problme avec un official de l'Organisation des Etats Amricains partageant
une plate-forme avec Latortue lors d'un rally'politique samedi aux Gonaves" a dclar
Gonsalves The Observer.

L'ex-prsident Aristide reoit l'asile en Afrique du Sud
Selon un diplomat jamacain, l'ancien president hatien pourrait s'installer en Afrique du Sud,
aprs les lections gnrales de ce pays, le 15 avril prochain, pour ne pas embarrasser le
president Thabo Mbeki.

Oriel Jean comparait Miami...
Oriel Jean, chef de la scurit au Palais National de Port-au-Prince, de 2001 2003, a comparu
le lundi 22 mars devant un juge fdral Miami pour rpondre des accusations de conspiration
pour envoyer de la cocaine aux Etats-Unis. Il est gard en prison sans possibility de'libert sous
caution.
Quatre tmoins ont dclar aux investigateurs que Oriel Jean tait '"intimement impliqu" dans
le traffic de cocaine, a dclar Joe Kilmer, un porte-parole de la DEA (Drug Enforcement
Administration) amricaine.
Oriel Jean, qui a travaill pendant une douzaine d'annes pour le gouvernement d'Aristide, a t
arrt Toronto (Canada) au dbut du mois. Il a t extrad aux Etats-Unis le vendredi 12 mars,
pour atterrir la prison central de Miami, Floride.
Selon l'avocat de M. Oriel Jean, les officials amricains sont en train de "gonfler certaines
rvlations" afin de pressure son client livrer des informations sur Aristide, qui a t forc le
mois dernier abandonner le pouvoir..
Selon les documents judiciaires, les tmoins en question, don't aucun n'est identifi par son
nom, ont dit aux autorits amricaines que Oriel Jean avait rclam 10% de tous les revenues du
traffic de drogue transitant par l'aroport de Port-au-Prince.
Au moins, deux tmoins ont rapport avoir fait Oriel Jean des paiements de $50.000.
Le jugement d'inculpation d'Oriel Jean est fix pour le 5 Avril. '
D'anciens responsables de Jean-Bertrand Aristide assigns
en Hati
l Uanien Ptremier ministry haitien Yvon Neptune et une trentaine d'autres responsables proches
de F xe-prsident Jean Bertrand Aristide ont reu l'ordre de ne pas quitter Hati, a-t-on appris
(voir En bref.../ 18)


I







Jeudi 31 Mars 2004
TT-"*.L,. --1Y--.- T VW7TTT iXT.. n


lalui en iviarchiecV voi. X V 1 1'uN. M


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCH |


Les nations caribennes


De Villepin ...
(suite de la 1re page)
entretenu avec le president par intrim, Boniface
Alexandre, et le premier ministry, Grard Latortue. Le
chef de la diplomatic effectuera une brve visit aux
troupes franaises, soit aux Gonaves, soit au Cap-Hatien.
Il prononcera un discours l'adresse des parties politiques
et de la socit civil.

CARICOM ...
(suite de la 1re page)
t forc par des agents amencains a quitter son pays au
moment o les rebelles menaaient d'attaquer la capital,
Port-au-Prince.


appellent une

enqute sur le

dpart d'Aristide

d'Ha'ti
BASSETERRE, St. Kitts, 26 Mars Les
dirigeants des nations caribennes ont appel jeudi soir
l'Assemble gnrale de l'ONU enquter sur les
allegations de l'ex-prsident hatien Jean-Bertrand
Aristide selon lesquelles les Etats-Unis auraient foment
un coup d'Etat en Hati.
Dans le cadre de la premiere journe d'un
sommet de 15 Etats des
Caraibes, les dirigeants
caribens ont galement
voqu la possibility de
refuser de reconnatre le
nouveau gouvernement


soutenu par Washington,
arriv au pouvoir aprs le
renversement du premier
president librement lu
d'Hati: Aristide.
Les chefs
d'Etat et de gouver-
nement des Carabes sont'
et mal l'aise" au sujet du
a dclar le Premier minis
Nevis, Denzil Douglas,
avaient tmoign leur seni
special de l'ONU, Regina
"Nous sommes
l'ventualit de dtermi
quelles furent les circonst


'toujours troubles
dpart d'Aristide,
stre de St. Kitts et
ajoutant qu'ils
liment l'envoy
ald Dumas.
prts discuter
iner exactement
tances (du dpart


d'Aristide)", a ajout M. Douglas. "Nous
allons demander un claircissement sur cette
affaire l'Assemble gnrale de l'ONU."
Selon les responsables presents au
sommet, Jean-Bertrand Aristide leur a dit
qu'il avait t enlev de force par des agents
amricains munis d'armes feu, l'obligeant
quitter le pays. AP


www.unitransfer.com


I r UNITRANSFER
lilI 1 J A subsidiaryofUNIBANKHaiti

"Nou Rlapd, Nou Garanti"


www.unitransfer.com


EFN


Brouille entire le

Premier ministry hatien

et les pays des Carabes


BASSETERRE (Saint-Kitts),
25 Mars De vives tensions marquent les
relations entire la Communaut des pays de
la Carabe (CARICOM) et le nouveau
Premier ministry hatien Grard Latortue,
absent d'un sommet de deux jours de cette
organisation consacr Hati, qui s'est
ouvert jeudi Saint-Kitts.
Grard Latortue va "vite apprendre la
difference entire tre un Premier ministry
la tte d'un gouvernement et un citoyen
priv vivant en Floride", a dclar le


ministry jamacain des Affaires trangres,
K.D. Knight, faisant allusion son long
sjour dans le sud-est des Etats-Unis avant
sa nomination.
La CARICOM reproche
notamment au nouvel homme fort d'Hati,
aprs le dpart le 29 fvrier de l'ancien
president Jean Bertrand Aristide, des
dclarations virulentes l'gard de
l'organisation rgionale.
Aprs l'accueil rserv le 15 mars
(voir Carabe / 6)


DROGUE

Oriel Jean arrt sur

la foi de 4 informateurs
MIAMI, 23 Mars -L'ancien chef Oriel Jean a t arrt la semain
de la scurit del'ex-prsident hatien Jean- dernire quand il arrivait Toronto (Canada
Bertrand Aristide est apparu brivement en provenance de la Rpubliqu
devant un juge fdral lundi Miami accus Dominicaine.
d'implication dans le traffic de drogue. Son extradition a t demande pa
Oriel Jean, 39 ans, tait les Etats-Unis. Oriel Jean est arriv Mian
accompagn de son avocat, David Rabin. vendredi, et il a t conduit directement e
Il a t envoy en dtention sans possibility prison.
de libert sous caution par le juge fdral L'arrestation de Oriel Jean soulv
Robert L. Dube et retournera au tribunal la des questions au sujet de l'extension o I
semaine prochaine pour rpondre des gouvernement Aristide pourrait avoir i
charges de conspiration pour importer de impliqu dans le traffic de drogue.
la nuy vITniq (voir Drogue /S6)


le
a)
le

ar
ni
en

'e
le
t


mm.-. ca men auxt: ,tste-umn. ,vol.Ju, g )

Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse
---- UnAn Renouvellement 0
Etats Unis $4000 $78.00
Canada $ 42,00 $ 80,00
Europe $70,00 $135,00 Nouvel Abomnn
Amritue Latine $70,00 $ 135,00


A ANALYSE SOMMAIRE'
29 Fvrier 1 mois aprs : Un premier bilan p.1
EVENEMENTS
Dominique de Villepin Port-au-Prince p.1
La CARICOM ne reconnatra pas le gouvernement
intrimaire p.l1
La CARICOM appelle une enqute sur le dpart
d'Aristide p.3
EDITORIAL
Un contentieux gratuit: La leon du sommet
de la CARICOM p.9
Apre yof tan, se yon lTt p.7
L'ACTUALITE EN MARCH
Premires patrouilles des soldats franais dans le Nord
d'Hati p.8
Rebelles et membres du Front demandent des postes dans le
gouvernement p. 15
D'anciens responsables du gouvernement Aristide assigns
Hati p. 15
Un juge nomm Louis Jodel Chamblain p. 9
DROGUE
Oriel Jean arrt sur la foi de 4 informateurs p.3
ECONOMIC
Les grands argentiers hsitent aider Hati p. 1
ONU: Il faut dfinir pour Hati et avec les Hatiens une vision
global long terme p.6
Suggestions au gouvernement par l'OCPAH p.7
Chute spectaculaire du dollar par rapport la gourde p.7
Ncessit d'un modle de dveloppement non exclusif pour
Hati p. 11
POLITIQUE
" La Cte d'Ivoire n'est pas Haiti dclare Laurent
Gbagbo p.2
Une technocratie de la confusion p. 12
Yvon Simon, L'Africain p. 10
ARTS & BARBARIE
Aux inquisiteurs d'un genre nouveau p. 11
SANTE
SIDA: Pas de vaccin efficace d'ici dix ans, selon l'ONU p.20
Un test oral rapide du SIDA approuv aux USA p.20


--









I UNE ANALYSE I


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 9


29 Fvrier: 1 moi
(Bilan ... suite de la 1re page) Cependant en mme temps que.le gouvernement
peu. Au moins 8 heures par jour dans les zones Latortue announce le dsarmement comme une top priority,
commercials, mais en banlieue la distribution reste le Premier ministry intrimaire fait l'loge des rebelles
toujours trs sommaire. arms qui ont prcipit le renversement du president
Le reste du pays livr l'incertitude, Lavalas.
sinon au chaos ... Le samedi 20 mars, Grard Latortue a salu en
inn uceux des "combat-
tants deulalibert",
mcontentant les
nations voisines de
la Communaut
c a r a b e
(CARICOM) qui
ont rclam une
investigation
international sur
les conditions du
dpart du president
"lu" d'Haiti.
L'administration
amricaine aurait
aussi reproch au
Premier ministry
Latortue son lan-
..... gageauxGonaves

On ne
Gouvernement intrimaire, Premier ministry Grard Latortue lre range, au bout gauche peut donc savoir si
photo YonelLouis le Premier ministry ne pense pas uniquement au
A part cela, il ne reste pas grand chose de positif dsarmement des "chimres".
signaler. Quant aux forces trangres, leur commandant en


s aprs !
de crimes de droits humans.
Les "rebelles" ont donc, c'est plus qu'vident, la
sympathie du gouvernement intrimaire.
Mais les protestations se font de plus en plus
nombreuses du ct des organizations de defense des droits
humans qui, selon un bulletin de Reuters (27 mars), ont
exhort les forces trangres dployes en Hati pntrer
dans de petites villes de province actuellement aux mains
de rebelles et d'anciens soldats, et notamment Fort
Libert, "o des criminals font la loi."

Convergence sort de son mutisme ...
Sur le plan politique, la principal coalition
politique de l'opposition (ex-opposition, dit dsormais la
press intrieure), Convergence Dmocratique, a protest
pour n'avoir pas t incorpor au gouvernement...
Lavalas bien entendu n'y figure pas, contrairement
la promesse de "gouvernement d'union national" faite
par l'Assistant secrtaire d'Etat Roger Noriega lors de la
fameuse audition devant la commission des Relations
extrieures de la Chambre des reprsentants Washington
sur les vnements du 29 fvrier.
Jeudi les dirigeants de la Convergence ont rclam
l'organisation d'lections dans les 90 jours, comme le
stipule la constitution en vigueur. Et que en cas de
prolongation du dlai constitutionnel, le gouvernement
intrimaire doit rechercher un consensus avec les forces
politiques du pays.
En tout cas, ont-ils poursuivi, le pays ne peut
continue tre dirig sans aucun cadre directeur connu,


De plus, ces quelques amliorations ne concernent
que la capital. Le rste du pays est toujours livr
l'incertitude, sinon au chaos. Qui est qui, qui fait quoi, nul
ne sait...
Lors de la premiere runion du nouveau cabinet
ministriel mercredi, priority a t accorde au
dsarmement. Rien ne pourra tre fait si les. armes qui
circulent partout dans le pays ne sont pas rcupres, a
dclar le porte-parole du gouvernement Robert Ulysse.
On distingue ce niveau 1) les partisans arms
de l'ex-prsident appels communment "Chimres", 2)
les forces rebelles composes en majority d'ex-militaires
de l'arme officielle dissoute en 1995 pour crimes contre
l'humanit (rgime militaire de 1991-1994) et 3) les
criminals de droit commun.
Mais si tout le monde parle de dsarmement, ce
n'est pas toujours du mme dsarmement.
Le seul cas important connu jusqu' date a t la
remise par des chefs "chimres" de Cit Soleil, le plus grand
bidonville de la capital hatienne, d'une trentaine de fusils
et de pistolets automatiques la police hatienne assiste
du contingent-'franais de la force multinational
intrimaire.
Une vingtaine d'armes auraient t galement
remises ce week-end La Saline, selon AFP.
Dsarmement, oui mais ...


chef sur le terrain, le gnral
amricain Ronald Coleman,
a indiqu que leur mission
n'est pas essentiellement le
dsarmement mais qu'elles
prendront toutes les armes
qui sont en circulation dans
les rues.
Toutefois au Cap-
Hatien, les militaires
franais cohabitent avec les
rebelles en armes, ceux-ci
conservant le contrle de
tous les postes et
commissariats du nord du
pays. Idem dans le Plateau
central ...

Des criminals
font la loi ...
Quant la police,


elle est rduite une infime por
le dbut de l'insurrection (5 f
Aussi un peu partout,
Mirebalais, les ex-militaires


'.. .... ... -- .. . . .. .,'.. '
Prisonniers politiques (Lavalas) et droits commun ensemble au Cap-Hatien photo AP
tion de ses effectifs d'avant sans boussole ...
vrier). Cette premiere contestation du gouvernement
comme la semaine dernire intrimaire au sein de l'opposition organise s'est faite dans
s n'ont aucune difficult les formes, mais gare la prochaine!


s'installer quasi officiellement comme responsables du
maintien de l'ordre.
D'ailleurs le nouveau ministry de
l'Intrieur, l'ex-lieutenant gnral Hrard
Abraham, a annonc son intention de les intgrer
dans le corps de police, sinon de remettre sur pied
les forces armes d'Hati decisionn combattue en
principle par l'administration amricaine).
Abraham a cependant indiqu qu'il en
cartera ceux des ex-militaires qui ont t accuss


Une situation de ni-guerre ni-paix ...
De son ct, Lavalas a eu aussi jeudi sa premiere
conference de press depuis le 29 fvrier. C'est pour
dplorer une chasse aux sorcires mene contre ses
militants d'une part par la police national ( la tte de
laquelle a t install un nouveau directeur gnral choisi
par les Etats-Unis, le commissaire Lonce Charles), soit
par les ex-militaires comme c'est le cas dans toutes les
autres grandes villes du pays.
D'ailleurs ils ne sont pas loin non plus de
S la capital. On en a aperu dans les environs de
Logane, portant leur maillot gris marqu au dos
FAD'H. Prts toute ventualit ...
Aussi doit-on considrer la situation
actuelle comme plus que relative, ni-guerre ni-paix.
D'une part, ce semblant de normalit n'existe qu'
Port-au-Prince. Tout le reste du pays est sous le
contrle des ex-militaires: des Cayes, chef lieu du
sud, jusqu' la ville frontalire de Ouanaminthe, nord
est. Ex-militaires ou paramilitaires, tel l'ex-chef
d'escadron de la mort sous le rgime militaire de
Raoul Cdras, Jean Jodel Chamblain, ils sont la
fois juge et parties. C'est Chamblain qui rend pour le
moment la justice au Cap-Hatien, d'aprs Reuters,
tandis qu'aux Cayes, ainsi qu' Fort Libert, les
rebelles procdent quasi quotidiennement des
excutions sommaires et publiques de voleurs ... et
pourquoi pas aussi d'ex-militants du parti du
j president dchu.
Cependant les dirigeants de l'opposition
(tout comme indirectement le gouvernement
intrimaire) continent mordicus rclamer le
dsarmement des "chimres", en mme temps
(voir Bilan / 5)


Page 4


Pat Plus Bakery Inc
11atue auicea

S1638N.E.2"dAve. CateringSpecialists
Miami,FL33161 Cakes, Patties, Hors d'oeuvres
Tel: 305-756-3695 For ail Occassions


entrants tOrOUs

Tous les appeals internationaux sont ratuits !
S(Pour les utilisateurs Comcel)







ComCEL"
le Pe 40-56 <& e& p e7 !I tous les t.ufsaleursdec omce/
401-5500 401-5566 ont lechiffrc qealfre4) comme premicrprelixe
(-' 509 4 X X- X XXX


1 -- -- - -- -- - 1








Page 5


Jeudi 31 Mars 2004
.. ... I 1--%)'-lr 171T. t t


DE L'ACTUALITE


Haiti en Marche Vol. XVIII No. 9 I


(Bilan ... suite de la page 4) T'N T
accusant la force international
de vouloir dsarmer les seuls
rebelles en laissant leurs armes aux partisans d' An
Evidemment c'est tout le contrair
soutiennent les Lavalas.
Conclusion: la situation actuelle Port-au-
semble tout fait factice, ne correspondent pas au v
rapoort des forces sur le terrain...


Secrtaire d'Etat de choc (Culture et communic
Magalie Comeau Denis, elle a appos des scell
les mdias d'Etat ainsi que sur les Presses natik
photo Yonel Louis/HenM
Tandis que Washington raffirme qu
l'entendre (et la semaine dernire encore lors du s
de la Caricom St. Kits, cela pour essayer de
l'apprhension des chefs de gouvernement de la i
que les rebelles n' auront aucun rle dans le gouver
hatien, et qu'il n' y aura pas de remise sur pied de 1
d' Hati comme les ex-militaires le rclament, ma
reste voir...

Kidnappings la chane ...
Cependant il n'y a pas que le dsarmem
"chimres" et des rebelles qui soit en cause. Un moi
la chute d' Aristide et l'entre des forces trangres,
est livr une criminalit sans commune measure.
on n' avait enregistr autant d' enlvements en mme
pour ne pas dire la minute, kidnapping la cha
Ni pareille audace chez les gangsters. Des
conduits chez eux par leurs ravisseurs pour vider la i
de tous les objets de valeur.
La police ne semble pas s'en mouvoi
measure. Pas plus que la force international
hlicoptres des troupes amricaines vous assour
pendant des heures, parfois toute la nuit. Souda
fusillade extraordinaire. Renseignements pris:
bandits apprhends ou d'armes saisies, mais de no
drapages, parfdois accompagns de blesss graves ou
des morts. Les Marines ont abattu officiellen
personnel et bless un nombre au moins gal, en
de la lgitime defense, mais dans la moiti des
s'agissait de simples passants, ont affirm des tm
Difficile donc de ne pas se mfier. A la c
on reste sur ses gardes, la scurit n' tant garantie n
police, ni par la force international, outre une crin
galopante bien comprhensible puisque dans leur i
victorieuse sur la capital les rebelles ont in


notoires, y comprise des
individus qui ont t
BVL^AJ condamnis pour crimes
iside commissariats et prisons, mettant en libert tous les dtenus, y politiques assassinatet du commerant Antoine
e que compris les pires criminals, don't les rapatris ou expatris des Izmry) ou massacres (Raboteau, 1994) etc.
prisons amricaines. Puis le voici (Latortue) qui manifeste

-Prince En province, la population finit par confier son sort aux l'intention de venir s'asseoir le plus naturellement
Pritable forces rebelles, l'arrive des troupes franaises aux Gonaves et au du monde au milieu des plus hauts responsables

Cap-Hatien ne semble faire jusqu' present aucune difference. politiques de la region, s'exclame le Premier
Voil donc le bilan au plan scurit, du rtablissement de ministry de St. Vincent, Ralph Gonsalves ...

moist aprs le 29



Osner Fvry

Quant 1' action
gouvernementale,
elle n'est pas
encore suffisante
pour permettre de
tirer de vritables
conclusions.
Le nouveau
cabinet minis-
triel a t
inaugur il y a une
Ssemaine seule-
S ment. Un gou-
vernement de .ppa.ue .e ....
technocrats (et Les presidents Thabo Mbeki (Afrique du Sud) et Ar side le ler janvier 2004 photo AP
non de politicians, ce qui ne veut pas forcment dire de non- Voil donc un grave problme
politicians), nous assure le Premier ministry Grard Latortue. diplomatico-politique pour Grard Latortue. A
Cependant beaucoup de pillages et de destruction ont l'issue d'un sommet de deux jours St. Kits et
accompagn les derniers vnements et peu de ministres et Nevis, les dirigeants de la Caricom ont annonc
administrations ont t pargns. une suspension temporaire d' Haiti de
Ainsi le nouveau
ministry de l'Agriculture,
l'Agronome Philippe
action Mathieu, n'a pas encore de
s sur bureau ni de voiture de
onales
service.
ai vent La premiere
ommet reunion du cabinet
calmer ministriel a en lieu
region) seulement mercredi, c'est
nement tout vous dire.
'arme A part le
ais cela dsarmement, une autre
preoccupation du gou-
vernement est sans doute le
carburant, cause de la
ent des pnurie d' lectricit qui fait
is aprs rage jour et nuit depuis le 29
le pays fvrier. Une lgre
Jamais amlioration est apparue ce Porte-parole du contingent ilitaire franais, Co. Xavier Pos
t ,.n.. week-end ... Porte-parole du contingent militaire franais, Com. Xavier Pons


t remps,
me ...
otages
maison

r outre
e. Les
dissent
ain une
pas de
uveaux
imme
ment 6
arguant
cas, il
oins.
:apitale
i par la
ninalit
march
cendi


et Capitaine Sophie de la omoe photo Yonel Louis/IenM
Mais c' est aussi l'occasion de tester la champagne de l'organisationrgionale, en rclamant des Nations
moralisation de l'administration publique hatienne que prne le Unies une enqute indpendante sur les
Premier ministry intrimaire Latortue. En effet, un scandal fait la circonstances qui ont entour le dpart prcipit
une ce week-end, l'affaire Osner Fvry. L'avocat et politician, du 29 fvrier, et repoussant plus tard l'examen
membre de l'opposition Lavalas, et entr au Palais national le 29 de la reconnaissance du pouvoir intrimaire de
fvrier comme collaborateur du president intrimaire, Boniface Port-au-Prince. Prochain sommet de la Caricom
Alexandre, est accus d'.avoir essay d'empocher une juteuse en juillet prochain.
commission sur la premiere command de carburant lance par le Or la Caricom est incontournable dans
nouveau pouvoir afin de remettre en march les turbines 'de la tous les futurs projects de dveloppement qui pour
compagnie d'lectricit. tre viables conomiquement doivent aussi
Fvry a rpondu du tac au tac, dnonant des mafias locales intgrer Hati dans sa zone gographique, go-
d'achat de carburant pour le compete de 1' Etat hatien. conomique.
Comme disait un confrre autrefois Miami: "It's only
the money." Une experience du terrain ...


Latortue pte les plombs ...
Toutefois on n' a encore entendu personnel remettre en
cause la morality du Premier ministry Grard Latortue, avocat et
conomiste de profession, ni sa reputation de competence acquise
pendant de longues annes au service d'agences de dveloppement
des Nations Unies.
Hlas, c'est M. Latortue lui-mme qui va se crer des
problmes ...
Apprenant que le Premier ministry jamacain Perceval
Patterson invite Aristide la Jamaque pour passer quelques
semaines en compagnie de ses deux filles, Christine et Michalle,
ges de 7 et 5 ans, Latortue a pt les plombs. Il rappelle sur le
champ l'ambassadeur d'Hati Kingston, et lance une attaque
boulets rouges contre la Caricom (communaut rgionale).
Le second faux pas concern les compliments adresss
par le Premier ministry intrimaire aux forces rebelles lors d'une
visit spectaculaire aux Gonaves le samedi 20 mars ...
Des Premiers ministres de la Caricom se sont dclars
choqus que le chef de gouvernement hatien ait revtu du titre de
combatantss de la libert" des chefs de bandes et trafiquants


Aussi faut-il revenir la question qui a
t souleve ds le dpart par certain dirigeants
de l' opposition. Il ne suffit peut-tre pas d'tre un
(voir Bilan / 6)

Chaque matin : 7h 10, suivez


MELODIE MATIN
PORT-AU-PRINCE

M ocfiTe 103.3 FM
Cette mission est retransmise
en direct par
Radio Soleil d'Hati
New York
Tl.: 305-221-8567/68
ou 417-0384


"A HAUTE VOIX"

la chronique littraire de
DOMINIQUE BATRAVILLE
Mlodie Matin 7 10 AM

MELODIE FM 103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
Tel. (509) 221-8567 / 8568
FAX 221-1323 / 221-0204
melodiefm @hotmail.com


.


1







Page 6


I DROGUE I


Oriel Jean arrt sur la foi
(Drogue ...de 4 nformateu drogue hatien quia
suite de la page 3)d l* .mls lui aussi dj plaid


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vnl XVIIITT Nn


Selon un affidavit dvoil lundi au tribunal, la
DEA amricaine, agence de police anti-drogue, a conduit
une investigation exhaustive ""sur les activits des
trafiquants de drogue qui utilisent Hati comme une plaque
tournante pour des envois de drogue, ainsi que l'argent de
la drogue..
Le document rvle que 4 indicateurs, don't trois
sont des trafiquants dj jugs et condamns, ont aid les
agents fdraux et les procureurs amricains btir leur
dossier contre Oriel Jean, qui a t chef de la scurit
prsidentielle sous Aristide.
L' affidavit, en date du 11 mars 2004, a t utilis
pour obtenir la demand d'extradition de Jean du
gouvernement canadien.
Dans l'affidavit, l'agent de la DEA, Youngjae
Kim, bas Fort Lauderdale (Floride) a identifi le premier
indicateur comme un ancien trafiquant de drogue hatien
qui a plaid coupable et a t condamn en Floride. Il a
dclar aux agents que durant une priode de trois annes,
se terminant en juin 2003, il a vers Oriel Jean $50.000
en cash pour chaque transport arien de cocaine qu'il lui a
permis de dbarquer sur la Route 9.
Le second informateur est un Colombien qui a
vcu pendant 11 ans en Hati, o il a reu des envois de
cocaine de Colombie qu'il a distribus aux trafiquants
hatiens, qui de leur ct s'occupaient d' envoyer la cocaine
aux Etats-Unis. Il a dcrit une rencontre en septembre 2002
o Jean lui aurait demand un pourcentage de 10% de la
cocaine destination des Etats-Unis.
Cet indicateur qui attend de connatie sa sentence
pour traffic de drogue dit qu'il a pay $50.000 Oriel Jean
en novembre 2002, reprsentant 10% des $500.000
rapports par la drogue envoye depuis Panama 1'aroport
international de Port-au-Prince.
Le troisime informateur, un autre trafiquant de


Brouille entire le Premier ministry

haitien et les pays des Carabes
(Carabe ... suite de la page 3) De facto, ces troupes auraient prserv le pouvoir
l'ex-chef d'Etat par la Jamaque, Grard Latortue avait d'Aristide. Les Etats-Unis et la France notamment ne l'ont pas
rappel l'mbassadeur hatien Kingston et menac de voulu. Mais ds l'viction d'Aristide, le Conseil l'unanimit
rompre ses relations avec la CARICOM, prside par le votait une resolution autorisant le dploiement d'une force
Premier ministry jamacain Percival Patterson. trangre en Hati.
Le Premier ministry de Saint-Kitts, Denzil "Nous sommes peut-tre petits en taille" et en "pouvoir
Douglas, a rclam qu'il revienne sur ses dclarations, militaire", "mais notre influence dans l'hmisphre ne peut pas
Depuis, aucune communication n' a eu lieu entire Port-au- tre sous-estime", a soulign jeudi le Premier ministry jamacain.
Prince et la CARICOM, selon des responsables de cette "Nous ne croyons pas possible une solution permanent
organisation. en Hati sans une implication de la CARICOM", a-t-il ajout.
Si les Etats-Unis et la France, qui ont pouss au La CARICOM reproche aussi Grard Latortue son
dpart d' Aristide, ont d'emble reconnu le nouveau attitude conciliante l'gard des insurgs arms de Guy Philippe
gouvernement hatien, il n' en a pas t de mme avec la qui ont contribu au dpart d' Aristide.
CARICOM qui compete 15 membres de droit et cinq "Nous ne voulons pas qu' Hati soit isol", a soulign K.D.
membres associs. L'un des enjeux du sommet de Saint- Knight. Mais pour cela, a-t-il ajout, il faut que le Premier ministry
Kitts est cette possible reconnaissance. hatien arrte de s'afficher avec "des rebelles, des criminals
La France entend conforter le pouvoir du nouveau condamns qui s'affirment comme des dirigeants".
Premier ministry avec une visit prvue de son ministry Selon le Washington Post, les Etats-Unis ont eux aussi rcemment
des Affaires trangres, Dominique de Villepin, le 1er avril. fait savoir M. Latortue qu'ils n'avaient pas aim les terms de
Les pays de la Caraibe ont trs mal vcu l' viction combatantss de la libert" employs l'gard des rebelles.
d'Aristide. Ils s'taient mobiliss au dbut de la crise pour Au lendemain du dpart d'Aristide, la CARICOM avait
proposer un plan de rglement prvoyant un partage du rclam une enqute indpendante sur les conditions de son
pouvoir entire le chef de l'Etat et l'opposition. En fvrier, viction, rejete par Washington. Comme l'Union africaine et
ils avaient rclam en vain l'ONU l'envoi de troupes l'Afrique du Sud, qui a dcid d'accorder un asile permanent
trangres en Hati, alors pour moiti sous le contrle Aristide partir de la mi-avril, selon des diplomats Saint-Kitts.
d'insurgs. (AFP) (voir Editorial Caricom / 9)


29 Fvrier:
(Bilan ... suite de la page 5)
grand fonctionnaire competent et honnte. Une experience
du terrain peut se rvler aussi indispensable. Selon la
press trangre, Grard Latortue, 69 ans, a vcu les 40
dernires annes hors d' Haiti. En dehors de l'intermde
de trois mois de la prsidence de Leslie Manigat (1989)
don't il fut le ministry des Affaires-trangres.
De la mme faon qu'il a sous-estim la position
d' Hati aujourd'hui dans le context cariben, certain de
ses choix de collaborateurs peuvent ne pas se rvler
toujours judicieux.
Nous entrons cette semaine dans une autre phase
important: le choix des directeurs gnraux de
l'Administration. (Aux dernires nouvelles, les "rebelles"
rclament leur part du gteau: Douanes, Immigration, APN,
etc).
Il faut se garder des choix bass trop sur le
vedettariat ou la conjoncture politique, autrement dit le vae


1 mois aprs !
victims, et pas assez sur une crdibilit confirme et une
connaissance profonde et honnte de la population cible.
Donc un mois jour pour jour aprs le 29 fvrier, rien
n'est encore jou.
La force multinational intrimaire n'a que trois mois
passer dans le pays, avant d'tre remplace par les casques bleus
de l'ONU et leurs petits pistolets 38.
Comme lors de la dernire intervention de 1994, les vrais
stocks d'armes restent soigneusement cachs ... Selon Reuters
citant des experts, des dizaines de milliers d'armes sont toujours
entire les mains de bandes en maraude dans tout le pays.
Pas si loin d'ailleurs. I suffit de faire un petit tour un
kilomtre de la capital pour commencer voir les maillots
FAD'H.
En conclusion, on a le sentiment que le dnouement final
n'est que renvoy. Peut-tre pour raisons lectorales amricaines


Haiti en Marche, 28 Mars 2004


t'- ad.
lests,


coupable et condamn en Floride, dit qu'il a envoy de la cocaine
.Miami depuis Hati en camouflant la drogue dans des
compartments secrets de bateaux moteur. Il aurait renvoy les
revenues de la vente secrtement en Hati, o Jean recevrait une
part des profits.
Enfin, le 4" indicateur est un ancien haut grad de la Police
national d' Hati qui a reu une immunity limite de la part des
procureurs. Il a avou aux autorits judiciaires amricaines qu'un
courier a t arrt l'aroport de Port-au-Prince en septembre
2002 avec $300.000 en cash.
Oriel Jean prit un pourcentage de l'argent et le reste a t
retourn au trafiquant colombien.
Ce compte-rendu est du quotidien de Fort-Lauderdale,
Sun Sentinel ...
Quant au Miami Herald, il cite le porte-parole de la DEA,
Joe Kilmer. C' est un official de haut rang qui a utilis sa position
et son autorit pour faciliter le traffic de drogue a dclar ce
dernier.
Kilmer a ajout que d'autres arrestations sont probables,
mais il a dclin de commenter, pursuit le Miami Herald, si l'ex-
prsident Jean-Bertrand Aristide tait une cible potentielle.
Ni Aristide, ni aucun autre membre de son gouvernement
ne sont mentionns dans la plainte contre Oriel Jean, dit le Herald.
E administration Bush a souvent critiqu le gouvernement
Aristide de n' avoir pas accompli beaucoup d'efforts pour stopper
le flot de drogue passant par Hati et l'anne dernire encore elle
a dclar que Hati avait chou lamentablement dans le combat
contre le traffic de la drogue.

La Leon du sommet

de la Caricom
P.9


il


Joe Kilmer, porte-parole de la DEA

ONU

Il faut dfinmir

pour Haiti et

avec les Hatiens

une vision

global long

terme
New York, Mar 24 2004 (ONU)
Les progrs raliss en trois semaines
Hati sont remarquables, 'cependant la tche qui
attend 1' ONU dans le pays est plus difficile et
complex qu' elle ne l'tait il y a dix ans, a soulign
un haut responsible de l'ONU qui a suggr au
Conseil de s'impliquer plus dans la definition d'une
vision global de l'avenir du pays.
Nous sommes tous conscients que
l'ampleur des besoins de Hati va exiger non
seulement un effort international long terme mais
galement un effort international massif ", a indiqu
le Sous-Secrtaire gnral aux affaires politiques,
Danilo Turk, qui s'est adress au Conseil de scurit
mais don't l'expos n'a t rendu public
qu' aujourd'hui.
In a dcrit pour les membres du Conseil
les progrs raliss depuis l'adoption de la
resolution 1529 adopte par celui-ci la suite de la
dmission de l'ancien Prsident Aristide.
" Une force multinational a t dploye et
s'emploie efficacement restaurer un certain niveau
de stability. Un gouvernement intrimaire est en
place et a commenc fonctionner. Les besoins
humanitaires urgents ont fait l'objet d'une rponse
de la part de la communaut international qui s' est
mobilise pour prparer un programme d'assistance
large spectre ", a numr M. Turk.
Pourtant, a-t-il ajout, de nombreux
problmes demeurent. L'objectif global est de crer
un environnement sr et les conditions qui
permettent de rpondre aux besoins du pays dans
les domaines politique, social, humanitaire, du
dveloppement et des droits de l'homme. "
Tout en faisant observer que le dfi n'avait
rien d'unique ", il a cependant insist sur le fait
que, competee tenu"des circonstances particulires
dans lesquelles Hati se trove en ce moment, la
tche tait particulirement ardue. "
Le Secrtaire gnral prsentera au
Conseil les propositions spcifiques concernant la
taille, la structure et le mandate de la nouvelle
Mission de l'ONU ", a-t-il ajout. Cependant dans
une rcente Tribune libre publie par le Wall Street
Journal, il a indiqu qu'au nombre des
considerations qui le guidaient, figurait
l'importance de s'engager sur le long terme, pour
une dcennie ou peut-tre pour plus longtemps.
(voir ONU / 7)


ilSu Li iviaiqnu VUI. 'l-~~' y 1 -U


t'-.
*fr:~ ~4..

~1

v j ~

S








Jeudi 31 Mars 2004
Haiti en Marche Vol XVIII No 9


EDTOA~"Apre yon tan, che yon lot"


PORT-AU-PRINCE, 24 Mars Lorsque le
president Jean-Bertrand Aristide revint d'exil en octobre
1994 sur les ailes de l'ypration "Restore Democracy",
un beau package d'aide financire tait dj prt avant
mme son retour.


Nouveau ministry de l'Economie, Henri Bazin
Les grandes institutions financires
internationales faisaient la queue, mme la dette
hatienne envers certain de nos grands cranciers qui
tait annule ... Bref, on ne suffisait pas pour les


demandeurs. I
Alors aujourd'hui, que se passe-t-il?
Bien sr on n'avait pas tard apprendre avec
surprise que les Etats-Unis avaient dj dpens plus d'un
milliard pour Hati ...
Mais ce qu' on ne nous a pas dit c' est que ledit
milliard, les hatiens n' en avaient pas vu la couleur, la majority
de cet argent avait t dpens pour le transport des troupes
trangres et de leur materiel, pour l'entretien de ce matriei
en Hati, puis son retour aux Etats-Unis ...
On raconte par example que des tanks ayant t
ramens dans leur base en Virginie, on constata qu'il y avait
encore dessus de la boue d' Hati, eh bien il fut ordonn de
ramener ces tanks en Hati pour les laver grande eau puis,
afin d'tre sr qu'ils ne ramasseront pas de boue en chemin,
on fit asphalter une route spcialement pour le passage des
tanks jusqu'au navire qui se tenait dans la rade de Port-au-
Prince.
Voil donc en quoi est passe une bonne parties des
milliards de l'aide de l'opration "Restore Demoeracy" en
1994...
Aujourd'hui nous voici parties pour une autre de ces
ventures intitule 'Opration Protger Demain", selon le mot
du gnral commandant de la force multinational ...
Mais au train o cela dmarre, 'on est loin
apparemment des lendemains qui chantent. Ou encore, si1' on
peut dire, ce n'est pas demain la veille ...
En anglais, ils ont une expression qui dit "tell me a
riddle", dis moi une histoire, raconte moi ce que tu veux,
"banm yon ti manti" ...
Eh bien, cette fois on a dcid au contraire de ne pas
y aller par quatre chemins, de ne nous laisser aucune illusion
du genre "restore democracy" la sauce 1994. Aujourd'hui
le mot d'ordre serait: "se grs kochon an ki pou kuit kochon
an.",
Ds son entre en function, le president Boniface
Alexandre (pourtant qui ne semble pas capable de faire du


ECONOMIC ET FINANCES

Suggestions au Gouvernement


rdre des Comptables Professionnels Agrs
d' Hati dplore la mise sac et l'incendie de nombreuses
institutions et entreprises ainsi que la paralysie de
l'administration publique en gnral. Ces derniers
vnements qui rvoltent la conscience de tous les citoyens
sont symptomatiques de la grave et profonde crise qui
divise la socit. La haine et la rancour ont dans leur
manifestation dpass les limits de l'entendement et du
bon sens au point d'oublier tout ce que les hommes et les
femmes ont en commun dans une communaut. On se
dtruit en dtruisant l'autre puisque nous sommes
interdpendants. En ce moment de dsarroi qui frappe la
socit hatienne dans toutes ses couches, l'Ordre des
Comptables Professionnels exprime sa solidarity
l'endroit des investisseurs tant du secteur formel
qu'informel qui ont vu partir en fume le fruit des dcennies
d'efforts, de sacrifices et de privation.
L'Ordre exprime sa sympathie envers ces milliers
de personnel qui se retrouvent sans emploi dans un
environnement conomique de plus en plus prcaire. Ainsi
dans ce context difficile marqu parle disfonctionnement
de l'appareil de production, la flambe des prix, la paralysie
de toutes les institutions, l'Ordre des Comptables croit
opportun d'attirer l'attention des nouvelles autorits sur
un ensemble de recommendations d'ordre administratif,
conomique et fiscal :

A.- Du point de vue administratif
Exiger que les Hauts fonctionnaires ainsi que
les comptables des deniers publics soumettent leur bilan
personnel tant l'entre en function qu' la sortie.


ONU ...
(suite de la page 6)
Aprs avoir soulev une srie de questions sur la
faon don't une telle mission serait finance et comment
serait assure la coordination entire les diffrents
partenaires, Danilo Turk a insist sur le fait qu'il important
de dvelopper, avec la participation des Hatiens une vision
global et raliste de ce que la communaut international
peut ralisr.
Les Etats Membres, runis au sein du Conseil
ou dans d'autres institutions, pourraient peut-tre jouer un
rle plus direct et faire en sorte de recueillir l'adhsion
cette vision global de ce qui doit tre ralis ", a-t-il
suggr.


Exiger des responsables des institutions
publiques l'inventaire des biens meubles et immeubles.
Effectuer la verification tant de administration
publique que des entreprises publiques et organismes
autonomes.
Inventorier les contracts en course d'excution
contractss d'acquisition, de construction, de prestation de
service etc.) et les analyser la lumire des normes de
passation des marchs. Puis s'assurer que les contracts futurs
soient conclus dans le respect de ces normes.
Crer une commission d'enqutes
administrative avec des professionnels indpendants de
diverse disciplines.
Exercer un contrle spcifique sur les operations
de transfer des vhicules et en amliorer la procedure.
Crer les conditions pour une rforme
administrative en tenant compete des recommendations de
la commission de rforme administrative et des
dispositions de la loi sur la function publique.
Veiller de manire rigoureuse au respect des
dispositions de la loi sur le budget et la comptabilit
publique.

Du point de vue conomique
Crer un Fonds de Relance des Activits
Economiques l'intention des entreprises tant du secteur
formel qu'informel victims des derniers vnements.
Porter la banque central rviser sa politique
dans la perspective de expansion du credit des conditions
plus souples.
Aider la reliance des secteurs productifs,
notamment, par des prts taux prfrentiels.
Du point de vue fiscal


Le dollar a connu mercredi (24 mars) une chute
spectaculaire de 25 % par rapport la gourde hatienne. Il
s'achetait 30 gourdes la fermeture du march, affichant
ainsi son plus bas score depuis le 14 octobre 2002.
Les banques hatiennes achetaient en moyenne
mercredi le billet vert 30 gourdes et le revendaient 40
gourdes, alors que la Banque central continuait d'afficher
un taux de rfrence suprieur 40.5. La veille le march


par l'OCPAH
Octroyer des crdits d'impt aux entreprises qui
avaient acquitt leur bordereau de douane et don't les
marchandises non livres ont t pilles.
Surseoir l'application des intrts de retard,
pnalits et amendes relatifs aux arrirs d'impt.
Proroger au 31 mai 2004 le dlai de paiement de
la Contribution Foncire des proprits bties.
Uniformiser et assouplir les procedures de
renouvellement du Quitus fiscal la DGI en s'inspirant du
modle de l'Unit de Gestion et de Contrle Fiscal
"UGCF".
Prendre des dispositions urgentes en vue de
rendre beaucoup plus clres les operations de
ddouanement.
Prparer un budget special de fonctionnement
pour la priode du 1er avril au 30 septembre 2004 tout en
pregnant les dispositions pour l'laboration opportune du
budget 2004-2005.

L'Ordre de Comptables Professionnels Agrs
d'Hati, tout en reconnaissant le caractre limitatif de ses
proccupations et l'adoption, dans le mme sens, de
certaines measures par les nouvelles autorits, s'engage,
.dans cette conjoncture particulire, apporter sa
contribution dans les domaines de sa competence.

Pour le Conseil de l'OCPAH :
Joseph PAILLANT Prsident
Lucnaire DUVAL Secrtaire
Jean Robert JEAN-BAPTISTE Trsorier
Frantz DENIZARD Conseiller
Pierre Louis OPONT Conseiller
Port-au-Prince, le 20 mars 2004


s'tait ferm sur une moyenne de 38.75 la vente contre
41.25 l'achat.
Depuis le lundi 14 octobre 2002 (30.50), le dollar
n' avait jamais atteint ce niveau par rapport la gourde, et
a mme touch le sommet de 50 gourdes le 13 fvrier 2003.
Des commerants ont exprim devant HPN leur surprise
aprs cette chute spectaculaire, d'autant que dix point
sparent les taux la vente et l'achat.


P eV. I .


Ha'ti : chute spectaculaire du


dollar par rapport la gourde
HPN, 24 mars 2004


1


Page 7


mal une mouche) a dcrt le gel de tous les fonds publics
... Bloqus tous les chques manant de l'administration
publique, y compris ceux des petits retraits, pourtant on
n'a encore entendu aucune plainte du ct des syndicats
de l'enseignement...
Que cela ait entran aussitt un arrt total de toute
activity travers le pays, impossible de payer le gasoil qui
fait marcher l'Electricit d' Hati, ainsi que les camions de
ramassage des ordures ...
Au lieu de chercher pour nous une solution, voici
le Premier ministry qui enfonce davantage le clou,
annonant un audit international de tous les ministres de
la rpublique...
Finalement on apprend ce lundi avec
consternation que cette situation durera encore au moins
deux mois ...
Deux mois pendant lesquels prenons Mlodie
FM par example, nous payons uniquement pour nos deux
gnratrices, une pour les metteurs, et l'autre pour les
studios: environ 40.000 gourdes de diesel le mois.
Cela en dehors de la note d'lectricit qui ne
changera pas, sinon en augmentant.
Or aussi bien pour vous que pour nous, c'est
revenues zro. Qui a les moyens de payer quoi que ce soit
en ce moment ? ...
Pensez-vous qu'il arrive aux technocrates, gens
donc par definition constamment le nez dans leurs dossiers,
de se poser ce genre de questions (bien sr trop banales!)
que se posent, pardon qui se posent en ce moment aux
managers et aux chefs d'entreprises?
Mais ne pensions pas gostement nous-mmes.
Pensons plutt pays, come on dit...
Prs d'un mois depuis le dbut de cette nouvelle
grande venture international intitule "Opration
Protger Demain", c'est la consternation partout, les
immondices aussi abondants, le black-out plus impitoyable
que jamais, la criminalit galopante (vols de vhicules et
(voir Economie / 8)


. ECONOMIC;








Page 8


I PET D(E CTHANGEPMENT I


Mercredi 31 Mars 2004
Hati n A ,rr.h,e Vo~l YJVITT TN9 Q


Premires patrouilles


des soldats franais


dans le nord d'Ha'iti


PORT-AU-PRINCE, Hati, 27
Mars Des parachutistes franais se sont
aventurs vendredi en direction de Fort
Libert, dans le nord de Hati contrl
par les rebelles, tandis que la region
accusait reception d'une premiere
cargaison d'aide alimentaire destine
nourrir 180.000 personnel.
Les Marines amricains ont
multipli pour leur part les patrouilles
dans la capital, Port-au-Prince, et
dbarrass les rues de plusieurs voitures
endommages ayant servi de barricades
lors des troubles du mois dernier, qui ont
about au dpart du president Jean-


Bertrand Aristide.
Le nouveau gouvernement de
Hati, accus de mener une chasse aux
sorcires contre les membres de
l'ancien parti d'Aristide, la Famille
Lavalas, a public vendredi une liste
comportant les noms d'une dizaine de '...
ses partisans au nombre desquels
figure l'ancien Premier ministry Yvon
Neptune qui ne seraient pas autoriss '
quitter le pays.
Des responsables gouverne-
mentaux interrogs ce sujet n' ont .
fourni aucune precision sur cette liste, Soldats franais en patrol
(voir Patrouilles / 9)


mille dans la ville des Gonaves o un lgionnaire s'est tu
en nettoyant son arme photo AP


(Econonie...
suite de la page 7)


"Apre yon tan, che yon lt"


kidnapping la chane etc).
Outre les troupes amricaines qui ne semblent pas
trouver la mme sympathie qu'en 1994 ...
Mais d'abord on est surprise du peu de cas qui est
fait de l'aspect conomique...
L' ONU sollicite $30 millions pour faire face un
dsastre humanitaire qu' elle estime latent ...
Mais le secrtaire amricain la defense Donald
Rumsfeld. rpond: "il n'y a pas de problme humanitaire,
il y a assez de nourriture dans le pays, il n'y a qu'un
problme de transport ...".
Comme si l'homme vivait seulement de pain...
Hier encore, l'Union europenne adresse ses
flicitations pour la formation du nouveau gouvernement

METRODAIDE

REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 367

LED Module Traffic Signal Retrofit Project

Miami-Dade County, as represented by the Departmient
of Public Works, is seeking proposals from interested
parties with the necessary
resources and experience to administer its LED Traffic
Signal Module Retrofit Project (PROJECT). The
Project's objective is the timely conversion of Miami-
Dade County's 12 standard traffic signal heads from the
conventional incandescent lamps (135 watts) to
efficient LED signal modules (typically 6 to 25 watts per
indication). The primary benefit of such a project is to
reduce the.monthly electric bills for traffic signalization
by 90 %

It is anticipated that the County will issue an agreement
for a five (5) year period.

The RFP solicitation package, which will be available
starting March 29, 2004, can be obtained at no cost on-
line at vw n:lant!uidade.iggi.o/dpm. The package can also
be obtained through the Vendor Information Center
(305)375-5773), Department of Procurement
Management, 111 NW 1l Street, Suite 112, Miami FI
33128-1919 at a cost of$ 10.00 for each solicitation
package and an additional $ 5.00 fee to receive the
solicitation package through the United States Postal
Service. For your convenience, we now accept VISA
and Master Card. To request the solicitation package
through the United States Postal Service, mail requests
with the following info : the RFP number, and title, the
name of proposer and contact person, complete address
to be mailed to, telephone number and fax number,
along with a $ 15.00 check or money order made
payable to : Miami-Dade Board of County
Commissioners.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April 16,
2004 at 10 :30 am (local time) at 111 NW la Street, 18"1
Floor, Conference Room 18-4 Miami, FI. Attendance is
highly recommended, but not mandatory. The
Contracting Officer for this RFP is Norma S. Armstrong
at (305)375-5683. If you need a sign language
interpreter or materials in accessible format for this
event, please call Jason Martinez DPMADA
Coordinator at (305)375-1564 at least five days in
advance.

Deadline for submission of proposals is May 14, 2004 at
2 :00 PM ( Local time) at Miami Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111 NW 1 Street,
1711 floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1083. This
RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 93-106


hatien ...
Mais sur le plan conomique, nous lisons:
"Proccupe de la forte dgradation des conditions socio-
conomiques en Hati, 1' Union europenne est dispose
contribuer soulager la dtresse du people hatien par une
aide humanitaire rapide et approprie aux circonstances."
C'est nous qui soulignons ...
Merci bien sr. Mais je devine que vous tes aussi
surprise que nous, cher auditeur, mon ami, mon frre ...
O sont au moins les 500 millions qui sont bloqus
depuis trois ans cause de la crise politique? Serait-ce que
la crise politique ne soit toujours pas termine? Plus c' est
fini, plus a recommence...
Ou tait-ce comme a aussi en 1915, quand avait
commenc la premiere occupation amricaine d' Hati?
Ou est-ce que cela dpendrait tout bonnement de
quel parti politique occupe le pouvoir Washington?
Nous ne pouvons oublier que l'occupant de 1915
s'est glorifi que Hati a pu rembourser aux Etats-Unis
jusqu'au dernier cent qu'ils avaient dpens pour elle ...
Est-ce la raison de ce gel des comptes publics et
de 1' audit international auquel est soumise administration
hatienne? Auquel est soumise Hati toute entire...
Est-ce pour tre `certain qu'Hati puisse
rembourser jusqu'au dernier sou avant de consentir la



MIAMI


REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 422

Employee Group Legal Services Program

Miami-Dade County, as represented by the General
Services Administration Risk Management Division,
is soliciting proposals from interested and capable firms
to provide group legal services to ail eligible County
employees. The program effective date shall be January
1,2005.
It is anticipated that the County will issue an agreement
for a three (3) year period with two (2), one (1) year
options to renew the term atthe County's sole discretion.

The RFP solicitation package, which will be available
starting March 29, 2004, can be obtained at no cost
on-line atwww.miamidade.gov/dpm. The package can
aiso be obtained through the Vendor Information Center
(305/375-5773), Department of Procurement
Management, 111 NW1st Street, Suite 112, Miami, FL
33128-1919 at a cost of $10.00 for each solicitation
package and an additional $5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through the United
States Postal Service. For your convenience, we now
accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April 5,
2004 at 2:00 p.m. (local time) at 111 NW 1st Street,
18"' Floor, Conference Room 18-2, Miami, FL.
Attendance is recommended, but not mandatory. The
Contracting Officer for this RFP is Oscar Willumsen, Jr.
at (305) 375-1416. If you need a sign language
interpreter or materials in accessible format for this event
please call Jason Martinez, DPM ADA Coordinator at
(305) 375-1564 at least five days in advance.

Deadline for submission of proposals is April 16, 2004 at
2:00 p.m. (local time), at Miami-Dade County, Cierk of
the Board of County Commissioners, 111 NW Ist Street,
17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This
RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordinance
98-106.


moindre dpense, y compris humanitaire, si l'on en croit
M. Rumsfeld.
Bref, "se grs kochon an ki pou kuit kochon an."
Mais un cochon qui n'en revient pas, ma parole

Vous me direz: a-t-on le droit de nous sevrer des
500 millions pour lesquels nous avons tant souffert ces trois
dernires annes?
Quid des arrirs verss encore en dcembre
dernier par Hati?
L' Argentine vient d'obtenir plus de 3 milliards
du FMI, pourtant l'Argentine qui a dclar faillite l' anne
dernire, a envoy promener tous ces cranciers
internationaux victime qu'elle a t, entire autres, des
politiques no-librales prnes par ces dernires et leurs
protgs locaux, suivez mon regard!) ...
Mais alors que nous avons pay religieusement
nos petits arrirs (y compris ceux remontant jusqu' Baby
Doc Duvalier), eh bien voici o nous en sommes
aujourd'hui ...
A croire qu'il n' y a plus de Dieu mme pour les
malheureux ...
Dfinitivement, Apre on tan, se on lot.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince






REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 421

Employee Group Dental Program


Miami-Dade County, as represented by the General Services
Administration Risk Management Division, is soliciting
proposals from interested and capable finns to provide a
voluntary multi-option, fully-insured dental benefit program
utilizing either prepaid or indemnity delivery vehicles. The
program effective date shall be January 1, 2005.
It is anticipated that the County will issue an agreement for
a three (3) year period with two (2), one (1) year options to
renew the term at the County's sole discretion.

The RFP solicitation package, which will be available starting
March 29, 2004, can be obtained at no cost on-line at
www.mimi,1ade. ov/dpm. The package can also be
obtained through the Vendor Information Center (305/375-
5773), Departmcent of Procurement Management, 111 NW
1st Street, Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at a cost of
$10.00 for each solicitation package and an additional $5.00
fee for a request to receive the solicitation package through
the United States Postal Service. For your conveiiience, we
now accept VISA and MasterCard.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for April 5, 2004
at 10:00 a.m. (local time) at 111 NW 1st Street, 18' Floor,
Conference Room 18-2, Miami, FL. Attendance is
recommended, but not mandatory. The Contracting Officer
for this RFP is Oscar Willumsen, Jr. at (305) 375-1416. If
you need a sign language interpreter or materials in accessible
format for this event please call Jason Martinez, DPMADA
Coordinator at (305) 375-1564 at least five days in advance.

Deadline for submission of proposals is April 16, 2004 at
2:00 p.m. (local time), at Miami-Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street,
17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This
RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordinance
98-106.


1 A JL- %-j 1.PJ-d%--L j II N L-JVJL--i 141 ;1 ian univircn v i. vmi No.;








Jeudi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIH No. 9


Page 9


I UN CONTENTIEUX GRATUIT


La leon du sommet de la Caricom


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 29 Mars La leon du
sommet de la Caricom, c'est que nous vivons au-dessus
de nos moyens ..
Nous avons toujours regard par-dessus notre
horizon gographique, pas dans le sens d'un Christophe
Colomb la dcouverte de l'Amrique, mais d'une
Madame Bovary qui ne peut se satisfaire de ce qu' elle a et
se ruine vouloir ressembler aux gens d'ailleurs, d'un
monde qui n'est pas immdiatement le sien.
Nous avons t certes surprise des commentaires
malheureux du Premier ministry intrimaire concernant la
Communaut carabe. Traduisant sa colre en apprenant
l'invitation de la Jamaque l'ex-prsident Jean-Bertrand
Aristide pour y passer quelques semaines en compagnie
de ses deux enfants en bas ge, Grard Latortue, 69 ans,
est all jusqu' dire qu' Hati n'a pas besoin de la Caricom
et que celle-ci ne peut rien pour Hati. Et pis encore ...
Ceci tonne fort d'un homme qui a tudi et vcu
dans la Carabe, mme si Porto-Rico est un protectorat
amricain.
Mais M. Latortue disait tout haut ce que beaucoup
pensent tout bas ...
Et d' ailleurs tout un choeur antique (soulignez
antique) montait l'assaut sur des mdias de la capital, et
non des moindres, pour appuyer des opinions au fond
1' emporte pice, qui ont t lances sans vraiment penser
leurs consequences. Vous avez dit consequences ...
Mais il n' en manque jamais pour jouer les mouches


de coche, pour envenimer le mal...
Cependant la vraie question va au-del du bruit
et de la fureur provoqus par la visit tant redoute de l'ex-
prsident dans l'le voisine; le problme est structure, il
est d'ordre historique...
Nous avons toujours sous-estim ce qui est ntre,
notre voisin immdiat, ce qui nous resemble. (Nous pesons
chacun de ces mots). Tous nos problmes les plus intimes
de nation ne viennent-ils pas de l? Tout notre mal tre.
Notre impossibilit vaincre nos vieux dmons, notre vieux
fond de commerce base de division et de discrimination
sans autre explication que la btise. La btise et la peur,
d' tre snob par l' autre, alors mieux vaut snober le premier

Ce que certain appellent la maldiction d' Hati;
en mme temps que nous rptons la face du monde "vive
la difference". Mais difference bien ordonne devrait
commencer par soi-mme ...
Voil la difference primordiale entire nous et nos
voisins de la Carabe de mme origine racial et ethnique

Jamacains et hatiens se ressemblent comme des
frres jumeaux. Mais petits nous avions appris nous
considrer comme les premiers des noirs ...
Ce qui n'est pas vident, loin s'en faut.
La leon du sommet de la Caricom qui vient de
se tenir St. Kits est d'abord l'unit de ces nations
caribennes, toutes ont choisi de reliever le gant contre'
l'arrogance hatienne, hlas triste arrogance ...
Alors que le vrai problme de ces nations est


I


Un juge nomm Louis Jodel Chamblain


CAP-HAITIEN, 23 mars L'organisation
international de defense des droits humans, Human Rights
Watch, base New York, appelle la force multinational
en Hati reprendre le contrle du nord du pays.


Louis Jodel Chamblain
Selon1' organisation, les forces dites rebelles sont
encore actives au Cap-Hatien, des groups arms


d'irrguliers contrlent toute la region.
Une force multinational de 2.700 soldats est en
Hati depuis le renversement de Jean-Bertrand Aristide le
29 fvrier dernier.
Cependant le
dimanche 21 mars le commandant amricain de
la force a dclar que ses troupes n'ont pas pour mission
de dsarmer les rebelles.
C'est un pays avec beaucoup d'armes et le
dsarmement n'est pas notre mission a dclar le Gn.
amricain Ronald Coleman Reuters.
"Notre mission est de stabiliser le pays a-t-il
dit.
Quelques jours auparavant, le colonel Charles
Gurganus avait dclar aux reporters Port-au-Prince que
ses hommes et la police hatienne dsarmeraient ceux qui
portent des armes en public. .
Nous prendrons toutes les armes que nous
trouverons dans les rues a-t-il prcis.
Joanne Mariner, une responsible de Human Rights
Watch, a indiqu qu'au" Cap-Hatien les forces rebelles
dtenaient illgalement 16 journalists et anciens officials
du parti Fanmi Lavalas.
Il existe un sentiment d'inscurit inimaginable
dans la region a-t-elle dclar.
Cela fait trois semaines que la force
international est arrive en Hati, mais l'ordre lgal n'est
toujours pas rtabli, et il n'y a aucune presence policire
visible selon Joanne Mariner.
La police national et la force international
doivent affirmer leur presence dans cette region a dit la
responsible de"Human Rights Watch.
Beaucoup de villes, don't Saint Raphael, Port-de-
Paix et Fort Libert, demeurent infrquentables.
Le sentiment est que la force international n' est


pas suffisante pour contrler la situation. Les gens nt
sentent pas en scurit. Ils n' osent pas mettre le
dehors. "


e se
nez


Rponse du directeur dpartemental de la police
du Nord, Renan Etienne : "11 y a quelques problmes mais
nous essayons de trouver une entente. "
Les forces franaises depuis une semaine au Cap-
Hatien, essaient elles aussi de trouver une entente avec
les rebells qui contrlent le port de la ville ...
De temps autre, une fusillade clate. Mais les
rebelles sont en surnombre, peine si la moiti des 100
policies qui taient affects au Cap-Hatien avant
l'insurrection, ont regagn leur poste.
L'ex-chef d'escadron de la mort sous le rgime
militaire (1991-1994), Louis Jodel Chamblain, occupe la
vedette. Ces jours-ci, d'aprs Associated Press, Chamblain
qui trane deux condamnations par contumace assassinatet
du commerant Antoine Izmry, massacre de Raboteau,
1994), joue aussi les juges au Cap-Haitien.
Le correspondent de AP 1' a dcouvert assis dans
un fauteuil en bois sous un amandier, tout prs du
commissariat qui avait t incendi par ses hommes. Il est
devenu un juge de facto.
Chamblain a dit qu'il dcide seulement des petits
cas, pour les offenses mineures, et que les suspects de
crimes srieux, il les garde en dtention pour le jour o les
tribunaux recommenceront fonctionner.
Cependant les responsables d'organisations de
droits humans se mfient.
Quant present, la loi n' existe pas dans cette parties
du pays, selon Joanne Mariner.
Elle pense que c'est la force international de
faire'le ncessaire pour combler le vide.
On rapporte que dans d'autres villes, y compris'les
Cayes, des rebelles procdent des excutions publiques.


Premires patrouilles des soldats franais


(Patrouilles ... suite de la page 8)
et n' ont pas souhait expliquer la raison de son apparition.
Des soldats franais ont pris la direction de Fort
Libert, une petite ville du nord-est du pays tombe entire
les mains de criminals librs de prison par les rebelles, a
indiqu le commandant Xavier Pons,
porte-parole du contingent franais, fort de 450 hommes.
De telles librations de dtenus sont survenues
dans d'autres localits du pays l'arrive des rebelles.
"L'ide est de montrer aux gens arms que les
soldats franais sont ici pour rtablir la scurit de la
population locale", a expliqu Pons, ajoutant toutefois qu'il
n'tait pas encore certain que les soldats pntrent Fort
Libert.

SITUATION ALIMENTAIRE CATAS-
TROPHIQUE
Depuis son arrive le 29 fvrier aprs le dpart en


exil d'Aristide, la force de 1'Onu dploye dans le pays,
avec ses 3.500 hommes, a rtabli un calme relatif dans la
capital et dans plusieurs villes du Nord.
Hati n' a pas d'arme et la police s' est dsagrge
face l'avance des rebelles. Selon le secrtaire gnral de
1' Onu, Kofi Annan, il faudra peut-tre dix ans pour que la
police et la justice hatienne reprennent forme.
Des Marines amricains, la recherche de caches
d'armes illgales, disent avoir t la cible de tirs
sporadiques lors de patrouilles nocturnes effectues
proximity des bidonvilles de Port-au-Prince, o un couvre-
feu, est en vigueur partir de 22h.
Selon des experts, des dizaines de milliers d'armes
sont toujours entire les mains de bandes en maraude dans
tout le pays.
Des organizations de defense des droits de
l'homme ont exhort les forces trangres dployes Hati
pntrer dans de petites villes de province actuellement


dans le nord d'Hati
aux mains de rebelles et d'anciens soldats, et notamment
Fort Libert, o des criminals font la loi.
Au Cap-Hatien, ville portuaire du nord du pays,
des travailleurs humanitaires ont commenc dcharger
quelque 1.550 tonnes d'aide alimentaire d'urgence
destines plusieurs dizaines de milliers de personnel.
En Haiti, pays le plus pauvre du continent
amricain, la situation alimentaire est catastrophique. Un
tiers de ses huit millions d'habitants souffrent de
malnutrition, et 80% de la population vit dans la misre.
"La nourriture est arrive, et elle en train d'tre
dcharge du bateau, mais il pourrait s'couler une semaine
avant sa distribution", a dclar Nelta Jean-Louis, du
Programme alimentaire mondial de l'Onu, Cap-Hatien.
Cette aide alimentaire, qui comprend du riz, du
mas, du poisson et de l'huile vgtale, provient de Port-
au-Prince. Elle doit servir remplacer les stocks pills lors
du soulvement contre Aristide. (Reuters)


qu' elles estiment leur dignit en jeu dans la main basse
que les puissances tutlaires, Washington et Paris, ont faite
sur le dnouement de la crise hatienne, nous voici de notre
ct faisant figure de vilain de la fable ...
Parce que en mme temps, les Etats-Unis se sont
mis en quatre au course du sommet de St. Kits pour ne pas
tre la cible...
De plus, toutes les instances financires
internationales s'accordent considrer tout ventuel
dveloppement d' Hati comme devant tre intgr dans le
context gnral cariben. Ce qui va de soi l're de la
globalisation...
La Caricom est donc incontournable.
C'est nous qui continuous passer pour l'idiot
du village.
Pourquoi un tel isolement dans notre propre
space gographique, go-politique, go-conomico-
politique?
Parce que nous n' avons jamais eu aucun lien avec
nos proches voisins ...
Qui c'est "nous"? Nos dcideurs bien sr ...
Qui sont ces dcideurs? Nos lites videmment.
Mais est-ce exact que nous n'avons jamais eu de
relation avec nos voisins de la region?
Pas du tout. Tenez-vous bien, plus du quart des
Bahamens aujourd'hui est d' origine hatienne. Idem dans
d'autres de ces les constamment envahies pas nos vagues
de boat people et de chmeurs ...
Comme jadis Cuba, puis la Rpublique
dominicaine. (voir Caricom / 10)








SAFFAIRES ETRANGERES


Mercredi 31 Mars 2004
itYi en kr.,-... 1,2 'V\TT III Q


Jeune Afrique
Le tout nouve
trangres n'est pas un i
Afrique/l'intelligent. Nc
le 13 fvrier dernier, au
hatienne pour un entire
dans notre livraison du
conomiste de formation


Yvon Simon, 1"'" Africain"
, 2004-03-25 l'un des opposants les plus irrductibles son rgime. Il y Yvon Simon
au ministry hatien des Affaires a encore quelques semaines, il tait responsible pour Responsable pour l'Europe de la Convergence
nconnu pour les lecteurs de Jeune l'Europe de la Convergence dmocratique hatienne, un dmocratique hatienne (opposition)
ous l'avons reu dans nos locaux des movements de l'opposition rpublicaine. Ancien professeur l'universit de Libreville
plus fort de la (brve) guerre civil (Gabon) et ex-reprsentant d' Haiti, notamment auprs de
-tien don't l'essentiel a t public Francis Kpatind l'Union europenne et du royaume de Belgique, cet
22 au 28 fvrier (J.A.I. n 2250). 23 fvrier 2004 conomiste aujourd'hui install en France revient sur la
nm, Yvon Simon, 66 ans, est sans cruise dans son pays.


doute le plus africain des membres du nouveau
gouvernement form le 17 mars par le Premier ministry
Grard Latortue. Il a vcu dans de nombreux pays
d' Afrique central, notamment au Gabon, o il a contribu
la creation de l'Universit de Libreville, mais aussi dans
ce qui s'appelait alors le Zare et au Cameroun. Taille
moyenne, nergique, le verbe haut et chti, Yvon Simon
a galement exerc dans la diplomatic de son pays. Il a
ainsi reprsent Hati auprs de l'Union europenne et du
royaume de Belgique. Proche d'Aristide au dbut des
annes 1990, il s'en tait vite loign, au point de devenir

La leon du sommet

de la Caricom
(Caricom ... suite de la page 9)
Donc il n'y a pas de vritable isolement hatien
au sein de la Caricom, car les nations de la Caricom sont
profondment victims de la crise hatienne. Donc c'est
une norme btise de croire, voire de dire que la Caricom
n'a rien fait pour Hati.
Seulement voil, il y a deux Hati: une Hati des
boat-peopl qui dfaut de pouvoir parvenir jusqu'en
Floride, vont chouer sur les rives des les voisines, avant
de fondre au sein de leur population, avec tout notre poids
de tuberculose, d' analphabtisme, d'ignorance de toute vie
urbaine collective etc.
Et une Hati des lites, qui regarded vers l'Europe,
bref Hati capital Paris!
M. Latortue a commis un bref instant l'erreur de
parler comme cette Hati-l. D'oublier qu'il est aujourd'hui
un dirigeant d'un petit people de la Caraibe, le plus pauvre
d'entre tous, et non un simple citoyen du monde comme
doivent se considrer certain grands fonctinnaires
internationaux ...

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


cette occasion, il a prfr
proclamer immdiatement
la victoire de ses partisans.
S Dans la foule, en
. n novembre 2000, il s'est fait
rlire la magistrature
S supreme, avec la complicity
d'une commission
lectorale sa dvotion, au
terme d'une consultation
boycotte par 1' opposition.


Cabinet ministriel: Yvon Simon, Affaires trangres, sourit
avec l'ex-Gn. Hrard Abraham, Intrieur et Scurit photo Yonel Louis
Jeune Afrique/l'intelligent : Hati bascule dans conserver son f
la guerre civil, peu aprs avoir commmor le bicentenaire avec le conco
de son indpendance... communication
Yvon Simon : La tragdie actuelle tient pour
beaucoup la personnalit d'Aristide, ses mthodes de J.A.I. : Parmi
gouvernement et la nature mme de son rgime. Voil un Black Caucus, qui regi
homme qui se dfie du suffrage universal, pourchasse ses amricain...
adversaires, concentre entire ses mains la totalit des .Y.S. : Savez-
prrogatives constitutionnelles. Pis : lorsque, par membres du Black Cauc
extraordinaire, des lections se tiennent, Aristide ". Ils sont acquis Arist
s'empresse d'en inverser les rsultats. Ce fut le cas lors pour cela. Certains d'ei
des lgislatives de mai 2000. Les observateurs services quelques leach
internationaux ont protest. Ils lui ont mme suggr entendu, dclin l'offre.
d' organiser un second tour de scrutiny. Mais, au lieu de saisir


J.A.I. : Depuis les
lgislatives, l'opposition
refuse toute discussion
avec le pouvoir...
.Y.S. : Peut-on ngocier
avec un homme don't
l'uni4ue ambition est de
rester au pouvoir ?
Aristide n'a nulle envie de
trouver un compromise
avec nous. Il veut
fauteuil et continue de s'enrichir,
urs des cabinets de conseil en
a amricains.

ses soutiens trangers, il y a le
roupe les lus noirs du Congrs

-vous comment on appelle les
;us en Hati ? Les "Blacks coquins
ide et sont grassement rmunrs
ntre eux ont mme liropos leuirs
lers de l'opposition, qui ont, bien
Comment des parlementaires d'un
(voir Yvon Simon / 12)


Page 10


MAXISOUND


L'tiquette du Succs

Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Anne 2004













D-ZINE T-VICE Sweet Vibe











Miami, F1 33161

DAN JUNIOR

Tous ces fabuleux CD sont en vente chez Nous


LA- " lvlailll; VUL. d% V Lu 1N(J. f


. 1 iia u en marcue VO AVIII NO 9


Page 10








Jeudi 31 Mars 2004
iTT. e.-.:\il.- ,^\rn1 YVTTT KI


Page 11


ARTS & BARBARIC


.Aux v. o. isiteurs dIun genre nou iveau


Aux Inmuisiteurs d'un enre nouveau


Par Giscard Bouchotte
Hati, 4 mars 2004. Sous le regard hallucin d'une
foule d'insurgs hystriques, avons-nous appris, des oeuvres
d'art tombaient du balcon de l'ancien local des Forces
Armes d' Hati, transform sous le rgime Lavalas en
Muse de l'Indpendance. L'un des fameux projects de
ce gouvernement, mis part le Phare de l'Indpendance,
rig comme une Tour de Babel, phare qui n'aura jamais
brill sur le Champ-de-Mars. Plusieurs sculptures,
peintures, tapisseries et artefacts se consumaient dans un
immense brasier, sous le prtexte avou d'un certain Pasteur
Vladimir Jeanty, que tout ce qui a t cr pendant le
gouvernement d'Aristide doit tre dtruit ". D'autres
crdules pensaient dcouvrir des objets de culte utiliss
par le president dchu dans des rituels de sorcellerie, ont
galement pris part aux actes de destruction barbares.
Dj, en dcembre 2002, alors que la Mairie
organisait une exposition de sculptures de rcupration,
les employs de cette institution, ne concevant pas que la
municipalit puisse finance la creation artistique, avaient
tout brl.
Il est des actes de vandalism face auxquels on ne
doit plus se taire. Parce qu'un jour ou l'autre, ce silence
nous revient au visage comme un crachat lanc
contrevent. Nous trouvons inadmissible cette dviance
barbare des sans foi ni loi pregnant pour cibles le peu qu'il
reste du patrimoine national, l'hritage cultural que les
artistes ont su dfendre.

TECHNOLOGIES



u cs '- -; x -o e ', J- encor








mieux. da e .u sp.hbre .d.e p .eIen
Par Jean Robert Jean Nu l g
I. INTRODUCTION
J'cris ce document en tant que simple
citoyen qui voudrait comme eux apporter nia pierre
l'dification de la nouvelle Hati et partager a iec
eux ces rflexions pour les inciter l'aire encore
mieux dans leur sphre de competence Je l'ons
aussi en tant quePrsidentdelaFondation Hatienne
pour le Dveloppement Intgral Latino-Amncain
et Cariben (FONHDILAC), don't l'objcclif global
est de contribuer au dveloppement intgral d'Haii
dans le contextxte cariben et latino-amricain
Ce texte essaiera, aprs une br e
definition des deux terms, politique et technique,
de montrer leur importance dans le d\ eloppement r
d'un pays. Il dgagera le rle prpondrant de L -
politique et son articulation par rapport la
technique qui lui est troitement lie. Il dboucherj
enfin sur leur ncessaire et indispensable synergie
dans la qute du bien-tre collectl haitien Ce
document peut aussi tre considr come une
proposition d'lments d'un module de
dveloppement non exclusif, une incidticon l'are
de la politique autrement en Hati aprs la rsol ution
de cette longue cruise.
II. DFINITIONS
La politique c'est, selon le Peut Liarousse.
l'ensemble des options prises collectement ou
individuellement par le gouvernement d'un Etat ou
d'une socit dans les domaines relevant de son
autorit ; c'est aussi une manire d'exercer I dautorit ,,
dans un Etat ou une socit c'est enfin une manire
concerte d'agir, de conduire une alflaire
La technique c'est, suivant la mme
source, l'ensemble des procds et mthodes d'un
art; d'un mtier, d'une industries ; c'est l'ensemble
des applications de la science dans le domaine de la
production.
En function de ces definitions, on voit qu'il
est trs difficile de dissocier la politique de la science
et de la technique, surtout en ce qui a train t la gestion
du dveloppement d'un pays comme Hati
III. IMPORTANCE DES DEUX THEMES PAR
RAPPORT AU DEVELOPPEMENT


La liste de leurs saccages est longue. Le coup
d'envoi est parti en 1991 avec l'incendie de l'ancienne
cathdrale de Port-au-Prince lors d'meutes pro-Aristide.
Ces iconoclastes'sont-ils de vulgaires voyous fascins par
l'image d'une Babylone disparaissant dans les flames
de l'Enfer ou les disciples des destructeurs des Boudha de
Bamiyan d'Afghanistan ? Le Koupe tt boule kay de
Dessalines a fait un long chemin pour justifier les P lebrun
d' hier, mais o sont passs son patriotism et sa bravoure ?
Les pices de Pierre Barra, de Celeur Jean-Hrard,
Andr Eugne, Ti Plen, Ludovic Booz, Edouard Duval
Carri, Jean Brunel Rocklor et Jean Camille Nasson ont
t rduites en cendres. Tandis qu'au cour du cauchemar,
1'art est rest, toutes ces dernires annes, le seul flambeau
allum dans la nuit. Des Forum d'art contemporain de la
Fondation AfricAmricA en passant par les contributions
de la Fondation Fokal, l'immense succs de Livre en Folie
ou l'mergence grandissante du cinma hatien qu'une
Anne Lescot, Laurence Magloire ou un Arnold Antonin
n' ont cess d'en tmoigner. La creation artistique hatienne
rsiste plus florissante que jamais et l'une de nos seules
richesses nationals exportables. Souvenons-nous du lotus
de Baudelaire, "cette fleur qui pousse dans la boue et qui,
plus la boue est paisse, plus elle est belle ".
Barra verra sans doute son. nom traverser les
sicles parce qu'il vivra travers sa creation. Et vous,
pauvres creatures, qu'aurez-vous laiss pour I'Histoire,
sinon des enfants hbts que vous sermonnez de vous


1


"A HAUTE VOIX" I------------
la chronique littrairede
NQU VILLE DUTCH CARIBBEAN AIRLINES
Mlodie Matin 7 -10 AM
MELODIE FM 103.3 FM
Port-au-Prince, Haiti


I


prendre en example ? L' cho de vos profanations a travers
l'Atlantique, il fait pleurer les amoureux de cette le livre
votre folie. Nous voici donc la proie de ces fervents,
version 2004, qui faute de faire leur chasse aux sorcires,
se veulent aujourd'hui avocats de causes fausses.
Commencez par brler le voile
de votre stupidit Dessalines hurle sous la terre
imprgne de son sang, entendez-vous son cri de rage ?
" Qu'est-ce qu'on rirait Fond-des-Ngres vous
entendre vous plaindre des trangers responsables de tous
vos malheurs Signez votre pacte avec le diable, mais ne
soyez pas plus diabolique que lui. Inquisiteurs d' un genre
nouveau, vous demandez trop aux autres et pas assez
vous-mmes Vous gigotez comme des imposteurs avec
vos superstitions striles. Mais rflchissez avant d'agir,
transmettez plutt cette flamme bleue qui fait de vous des
hommes, illuminez au lieu de faire de l'ombre. Bref,
btissez !
Quand les apptits individuals ne sont plus
contrls, quand la loi, les lois, la dcence et la vrit sont
bafoues par des comdiens, la parole est la nation "
crivait Jean Claude Bajeux. Si nous vitons le dbat, la
mmoire elle ne nous fera pas de grce. Laissons ce pays
renatre de ses cendres. Nous sommes fatigus des
blasphmes, ayant assez pay par l'esclavage de nos Pres
et le cycle infernal des dictatures.
".Drle de nation qui ne jure que par
(voir Barbarie / 12)








Page 12


I POLITIOUE I


Une technocratie de la


Par Jean Erich Ren
Agronome Economiste, 26 mars 04
A bien suivre le film des vnements qui se
droulent sur la scne politique hatienne actuellement on
est en plein dans un dcor hollywoodien. Les squences
que l'on observe sont montes coups d'effets spciaux.
Il faut rellement avoir l'oeil exerc pour saisir par
recoupement ces diffrentes tractations menes derrire les
rideaux.
Ds le dpart, l'acteur principal est tomb de plein
pied dans le filet amricain. Il ne joue qu'un rle
d'excutant qui apprend au jour le jour sa partition. D'o
les nombreuses hsitations don't il fait montre en faisant
des dclarations discordantes. Une faon de se dfouler de
ses contradictions internes dcoulant de l'antagonisme du

Aux Inquisiteurs
(Barbarie ... suite de la page 11)
l'anantissement de ses valeurs Ce serait le triste bilan
en deux sicles qui nous prouverait que, ici pire qu'ailleurs,
l'homme n'a pu tirer aucune leon de l'Histoire. Il joue.
souvent Dieu. en ignorant les consequences de ses actes,
comme si par un miracle, tout irait mieux dans le meilleur
des mondes. Allez, parodiez-nous, l'animal: "Si ce n'est
toi, c'est donc ton frre ?". Inutile d'en faire tout un procs,
le temps s'en chargers. Seuls survivront le nom des
crateurs, tandis que leurs enfants iront cracher sur vos
tombeaux !

Giscard Bouchotte
Etudiant et critique d'art, Paris


Yvon Simon,
(suite de la page 10)
pays dmocratique peuvent-ils soutenir un homme impliqu
dans des assassinats politiques et le traffic de drogue ?

J.A.I. : Avez-vous des preuves de ces allegations

.Y.S. : Ce ne sont pas des allegations, mais des
faits avrs et connus des Hatiens, des ambassadeurs
trangers accrdits Port-au-Prince et de l'ONU. Des
navires colombiens mouillent longueur d'anne sur nos
ctes pour charger de la cocaine en direction, notamment,
de l'Amrique du Nord. Les tmoignages ne manquent pas..
Par ailleurs, Hati est, ma onnaissance, le seul pays au
monde o des criminals vont la tlvision visage
dcouvert pour annoncer qu'ils vont assassiner quelqu'un,
mettent leur menace execution, puis reviennent sur le
plateau, une fois leur forfait accompli, pour en informer la
nation. Cela s'est pass une bonne dizaine de fois ces
dernires annes.

J.A.I. : La classes politique hatienne, toutes
tendances confondues, n'est-elle pas responsible du chaos
actuel ?
.Y.S. : Aristide n'est pas l'unique responsible de
nos malheurs. Ceux d'entre nous c'est mon cas qui l'ont
soutenu ses dbuts doivent faire leur mea-culpa.

J.A.I. : Aristide est rest populaire au sein de
certaines couches trs modestes...
Y.S. : C'est ce que prtendent les agencies qui
s'occupent de son image l'tranger. En ralit, ses sorties
publiques sont prpares longtemps l'avance. Il


plan amricain avec les donnes du rel politique hatien.
Le Premier Ministre Grard Latortue se trouve
exactement dans le mme dilemme que le prisonnier qui
doit se prononcer devant la cour. S'il plaide coupable, sa
peine seraamoindrie. S'il plaide non coupable et jug fautif,
il risque encore la prison. Que faire?
L'nervement, malheureusement, constitute la
premiere reaction de notre Premier Ministre qui devient
un homme seul face tant de contradictions. Il est pris en
sandwich entire les revendications de la classes politique et
l'agenda que lui a prsent le Gouvernement amricain.
En l'occurrence, il faut faire un choix en minimisant les
risques. Avant tout les USA demeurent sa terre d'accueil
et le Gouvernement amricain son employer permanent.
Le cas chant, s'il doit abandonner la barque de manire
prcipite les USA reprsentent l'exit le plus sr. Vous
comprendrez alors ce dchirant dialogue interne qui
alimente la rflexion d'un homme appel assurer une
succession politique aussi difficile que celle d'Aristide. Il
est ais de comprendre maintenant que les membres du
cabinet ministriel n'ont pas t choisis par Grard Latortue
qui a seulement pris connaissance de leurs noms, le soir
de la publication officielle.
La plupart des Ministres qui forment ce cabinet
de transition ne connaissent pas Grard Latortue qui va les
rencontrer aussi pour la premiere fois de sa vie. Comme
pilote, il a embarqu des passagers don't il ignore les
capacits relles. A l'exception faite du Gnral Hrard
Abraham en qui il plaait toute sa confiance pour avoir
fait briller ses toiles lors du dpart de Prosper Avril et
assumer avec brio les lections de 1990 sans manifester
la moindre vellit de garder le pouvoir. Cependant; malgr


1"' Africain"
rquisitionne les cars, met demeure les fonctionnaires
d'y participer sous peine de sanctions, distribue de l'argent
tire-larigot. Chaque manifestant reoit ainsi 50 gourdes
[0,91 euro], une petite fortune dans un pays come Hati.

J.A.I. : Que pensez-vous de ceux qui ont choisi
de renverser Aristide par les armes ?
Y.S. : L'opposition est composite, mais nous
sommes pour la plupart des non-violents. Pour autant, nous
ne combattrons pas ceux qui ont pris les armes contre
Aristide. I n'y a pas que des voyous au sein de la rebellion,
il y a galement ceux qui en ont marre de la repression et
de l'tat lamentable dans lequel se trouve notre pays.

J.A.I. : Vous ne dnoncez donc pas le recours
la lutte arme ?
Y.S. : Non Mieux, on la comprend. Il ne faut
pas oublier que la plupart des garons qui composent le
Front de resistance rvolutionnaire de lArtibonite taient,
il n'y a pas longtemps encore, des nervis d'Aristide. Ce
sont des compatriotes qui, le moment venu, devront rendre
des comptes la justice s'ils se sont rendus coupables
d'actes rprhensibles.

J.A.I. : Que veut au just l'opposition ?
.Y.S. : Rtablir l'tat, mettre en place des
institutions dmocratiques et modernes, organiser des
lections pluralistes et transparentes. Tout cela passe, bien
entendu, par le dpart d'Aristide.

Propos recueillis par Francis Kpatind


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 9


confusion
tout, Grard Latortue ne s'attendait nullement certaines
reactions de son homme de confiance puisqu'il est entr
en contradiction publiquement avec lui. On ne se baigne
jamais deux fois dans une mme rivire puisque ce n'est
pas la mme eau. Le courant change au fil du temps, il faut
se garder d'avoir des ides fixes. Le dmantlement de
l'Arme est reu comme une flche au cour de tous les
militaires. Ils n'ontjamais digr l'arbitraire qui caractrise
cette manifestation de la tyrannie lavalassienne.
Le Premier Ministre souffre en silence sans
pouvoir apporter aucune explication publiquement aux
membres de la Convergence Dmocratique pour leur avoir
involontairement fauss compagnie avant de faire le choix
des membres du Cabinet de transition. Les noms proposs
par diffrentes factions politiques sont rests dans leurs
chapeaux. Le rendez-vous n'a pas eu lieu et les portefeuilles
ministriels ont t distribus une quipe dite neutre, en
dehors de la classes politique selon les voux de Washington.
La reaction de la Convergence Dmocratique est
prompted. Elle a clairement signifi son dsaccord en
s'abstenant d'assister la crmonie d'investiture du
Cabinet ministriel. Certains leaders de l'Opposition ont
publiquement exprim leurs dceptions et rappellent
Grard Latortue la limited des 90 jours de son mandate tel
qu'il est prvu par la Constitution (art. 149).
Le Groupe des 184 qui a pay de sa presence
l'investiture officielle tout en minimisant le choix des
ministres, donne son adhsion au nouveau Gouvernement.
Certaines factions politiques manifestent le dsir sourd de
reprendre le bton pour obtenir satisfaction. Mais elles
craignent aussi de faire le jeu des lavalassiens mobiliss
pour un hypothtique retour de Jean-Bertrand Aristide.
En dpit des promesses faites par le Premier
Ministre pour voler au secours des Secteurs industrial et
commercial dvasts par la furie lavalassienne, le doute
d'une reprise conomique commence surgir.
Le Premier Ministre, parait-il, taitktrop press de
faire des dclarations de sauvetage national. L'enfer est
pav de bonnes intentions. Grard Latortue en toute
sincrit voulait contribuer l'enrichissement du dbat
politique afin de raliser l'alternance dmocratique. Mais
il a oubli l'essentiel: il- n'est pas le patron. Il est plac
sous le remote control amricain. Comme un logiciel, il ne
fait qu'obir aux imput du Dpartement
d'Etat amricain en cliquant sur son interface politique.
La similitude remarque entire le traitement des
crises politiques irakiennes ethatiennes est frappante. Dans
les deux cas on refuse.de parler d'occupation du territoire.
On use plutt d'un euphmisme troublant en voquant
l'ide d'assistance technique. Dans les deux cas, on fait
appel un Gouvernement neutre, c'est--dire au-dessus
de la mle. Dans les deux cas, les decisions de la Maison
blanche tranchent.
Notre Premier Ministre, pris dans l'tau
amricain, se trouve en pleine confusion et se fait dj tirer
l'oreille. Son discours de charme en faveur des membres
de l'Arme Cannibale assimils aux combatants de la
libert a eu un cho dfavorable. La CARICOM a saisi la
balle au bond et voudrait faire de cette'malencontreuse
declaration son cheval de bataille. Un tel accroc a eu des
repercussions dfavorables au point de chasser Haiti de la
Communaut Caraibenne et dcliner la presence du
Gouvernement Alexandre/Latortue la runion de Saint-
Kitts.
De mme les promesses faites lors de son passage
aux Gonaves trahissent, selon certain observateurs, ses
intentions politiques caches ou encore non exprimes. Le
(voir Technocratie / 15)


.** KISKEYA EXPRESS

@ & 4 UL'Esprit d'quipe avec notre communaut
Visitez nous au


MULTITRANSFER 7921 N.E. 2 me Avenue
Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM

Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 ToU Free : 1-866-547-5393

Multi-Transferts


Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


__







Jeudi 31 Mars 2004
ti; V lo-, rl VTTT M-nT O


Offre d'Emploi

On recherche des
Sewing Operators

( Oprateurs de machine
coudre).
Salaire excellent, Trs bonnes
conditions de travail. Nous
sommes une compagnie
existant Miami depuis 1955.
Nous avons besoin de
couturires exprimentes,
avec spcialisation dans la
couture de Tissu et de Cuir
F/T ou P/T. Venez appliquer
en personnel de Lundi
Vendredi de 7:00 am 3:30
PM
7260 NW 68me Street
Miami, Florida.

Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 9409070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien


Original

Barber
Charlemagne Coiffeur
103 S.E. 2nd Street _._-
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


1


Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur -
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930

Remerciement
Merci mon Dieu. Incroyable
mais vrai. Cela march !!!
Dites 9 "Je vous salue Marie"
chaque jour pendant 9 jours
d'affils. Et le neuvime jour,
publiez une petite note de
remerciement et la grce
demande vous sera accorde.
Cela peut paratre incroyable,
mais cela march.
Essayez et vous verrez.
E.C.E.


Page 13
Petites-annonces Page 13

Points de Vente de Hati en Marche ........1


Miami


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081


Pompano Beach


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
Tl.: 305-895-8006


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Delray Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


_________________________ Il I ,- I. ., I


NOU BEZWEN operate MACHINE A
KOUD!
Machin ak Yon zegui pou $ 11.00 pa
Machin ak D zegui pou $ 10.00 pa
Serging ak Zig-Zag !
Bon sal, Bon kondisyon travay !
FT/ PT posibilite pou f Overtime !
Konpayi nou an nan biznis depi 1955 !
Aplike an pson nan :
7260 NW 68 me street
Miami, FI 33166


The Atlanta Convention

THEME: Linking Haitian Nationals, Haitian
organizations and friends of Haiti
WHEN: June 25 26, 2004
WHERE: The Auburn Avenue Research Library on
African-American Culture and History. A Special
Library of the Atlanta-Fulton Public Library System
* 101 Auburn Avenue, N.E., Atlanta, Georgia 30303

PARTNER: The Auburn Avenue Research Library on
African-American Culture and History.

AIMS: 1. To provide an opportunity to link Haitian
Nationals, Haitian Organizations and Friends of Haiti
and how this can contribute to the strengthening of
the Haitian Diaspora and its contributions to the well
being of the United States.
2. To provide an opportunity for informed voices from
the Diaspora to become better known within the United
States, informing it of issues important to them
regarding the strengthening of their contribution to
the well being of their respective communities and the
U.S.
3. To provide an opportunity for these informed voices
to reinforce their on-going interest and involvement
in the Haitian Communities in the U.S. and Haiti, and
how this also contributes to the well being of the
U.S.
4. To provide an opportunity to introduce and
strengthen partnership and collaboration between
leaders from within the Haitian Diaspora and others
with similar interests.
5. To showcase Haiti at its highest level thru the
Humanities and to boost the spirit of Haitian


HEAVY EQUIPMENT MECHANICS
must have experience, DFWP
MOCEEO/AAE Benefits include Ins./401K
Apply at
Central Florida Equipment


9030 NW 97 Terr.

305-888-3344


Nationals while celebrating its 200 years of
Existence.
6. To renew friendship with ourAmerican Friends
and
inform the American public ofthe role our ancestors
played in the independence of this great Nation.
During the siege of Savannah on October 9, 1779,
without the intervention of our ancestors, the
outcome
of the war could have been different. Our ancestors
fought fiercely in defending the coalition force.
7. To establish a Link among Haitian Nationals,
Haitian Organizations and Friends of Haiti
NB: You are responsible for your own transportation
and Logging
if you plan to attend, just complete a Free
registration online at
http://www.hcronline.org
NB: if you are renting a car to travel to Atlanta or
at the airport you can use this code and you will
receive a discount from Alamo and you are entitled
to
one free additional driver anywhere in the in world
and you can use it for your own leisure.
Rate Code: BY; I.D. Number. 706768
Joseph Alfred,Educator
Founder/CEO
of


Haitian Community Relations, Inc
RO. BOX 334
Smyrna, GA 30081
Tel 770-438-9796
Fax 770-438-9178
Email: hcrinfor@hcronline.org
URL:
http://www.hcronline.org


Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous voulez vous
auussi devenir un
dpositaire de Hati
en Marche,
contactez notre
bureau de Miami
Michel Leys au :
305 754-0705
ou
305 754-7543


Pour clgbrer 2oo &ns
de Fier-t, d Itistoire et;
de libert.-
Western Union prsente une srie de 11
tableaux honorant les hros qui ont contribu
faire de l'Indpendance d'Hati une ralit, tout
en personnifiant l'ide L'union fait la force.


Catherine Flon
Leader, patriote, prtresse.
Catherine Flon tait la femme d'un gnral
haiffen trs connu. BElle taitla filleule du puissant
gnral Jean-Jacques Dessalines. L'histoire
enregisra qu'elle cousit les morceaux d'toffes
rouge et bleue du drapeau en utilisant ses
propres cheveux. Elle tait une de prtresses qui
prsidrent la convention de Bois-Caiman,
une reunion d'esclaves trs important.
Catherine Ron tait un leader rvolutionnaire
convaincu qui exprima son amour pour son
pays en participant la construction d'une
rpublique d 'HaiF libre.


Western Union. Vous
rapprocher par tous
les moyens."


r ^,. ., ","'


- 0 .. weml union Hon *. R..k r
2004 Western Union Holdinag Ail RIghts RaevOd


UNION
FAIT LA
FORCE 1


Haig en marcne voi YV. A~v iii iN o. q


I


1


car-




Page 14


I1 WestPrn IUninn I


M


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 9


L


r


I:


Payez


00


pour envoyer $10000

SPort--au-Prince et n'imprte o n Hati
Pour le mme prix economique.


S3 minutes d'appel tlphonique
gratuit chaque transaction.('
Le cot du transfer est 9% du montant total envoy. Les prix sont sujets des modifications.
(1) Le numro 'PIN' est valuable pour les appeals internationaux faits partir des USA. Certains tlphones publics ne permettront pas d'effectuer ces appeals. Ce service tlphonique est offer par une compagnie tiers, en accord avec les tarifs
tablis par les agencies gouvernementales. Western Union n'est pas responsible des numros PIN perdus ou vols. Cette offre est valuable seulement jusqu'au 31 dcembre 2004. Les appeals doivent tre faits dans les 30 jours suivant la reception
du numro 'PIN'.
Cette offre est valuable auprs des agents participants. Pour le service aux clients, appelez le 1-877-984-1726.
Western Union Financial Services, Inc. Est autoris par le New York Department of Banking faire des transfers d'argentL 2004 Western Union Holdings, Inc.Tous droits r servs.La nom WES1~RN UNION, le logo t les marques de services snt
les proprits de Western Union Holdings, Inc. et sont enregistrs etl ou bien utiliss aux USA et dans plusieurs pays strangers.


1 a ILJ mi


kl









SL'ACTUALITE EN MARCH


Sh nr ti fac simil de Washington. On
U n technocratie comprend bien pourquoi l'homme
devient si ondoyant, si divers et peu
Sd eavenant vis vis de ses partenaires
.d e la c nf un obligs. Il est pris entire deux feux
(suite de la page 12) et porte sa croix en silence.
'remier Ministre n'a pas pour mission d'excuter des projects Coup d'Etat, insurrection arme,
l'envergure. Il n'assure qu'une transition afin de paver la voie manifestations populaires ne peuvent dsormais
un Gouvernement dmocratique issu d'une election libre et rien changer sur l'chiquier politique national. Il
onnte. Point barre. Le culte personnel n'est pas de mise dans s'agit d'une vritable escroquerie intellectuelle
in Gouvernement de consensus. Le Premier Ministre est mene depuis plus de deux ans avec l'aide de
raiment confus. Il a pratiquement clips le Prsident de la 1'OEA pour nous conduire dans une telle impasse.
lpublique en s'impliquant directement dans les affaires Au moins on devrait avoir le courage d'annoncer
nternationales. publiquement que la Rpublique d'Hati est bien
Plac sous le parapluie amricain, Grard Latortue sous tutelle. En effet, la Constitution hatienne et
e jouit d'aucune autonomie. Le problme majeur c'est qu'il les Partis politiques sont visiblement carts du
ense pouvoir chafauder la nouvelle structure politique selon centre de decision politique national. Ce serait une
es vux de ses commanditaires. Il est hrsie de croire que les leaders politiques
ompltement dans le dni puisqu'il persiste ignorer les rationnels seront appels participer aux
vidences nationals. Son pouvoir n'est qu'une drive qui a prochaines elections. Ni la dictature duproltariat
omme primitive la plate-forme dmocratique. ni les parties de l'Opposition ne seront au rendez-
Le Premier Ministre n'est affili aucun Parti vous. La seule rfrence idologique c'est l'Oncle
olitique connu. Sa force de frappe apparent n'est qu'une Sam qui, pour faire diversion, a plac le Quai
tre invention de l'tat d'esprit cr par le Gouvernement d'Orsay dans le dcor.
mricain. D'aucuns prtendent que Notre Premier Ministre, Il y a incompatibilit total d'objectifs
soir mme de la sortie officielle de son cabinet, a t enlev entire la Force Internationale et la classes politique
e sa chambre d'htel et plac sous la protection directed des hatienne, d'o leur exclusion peine voile.
I's de l'Ambassade amricaine. Ds lors, il ne peut prendre Bientt le Parti Libral Hatien (PLH) sous la


aucune decision non dicte par l'Administration amricaine.
Pas moins qu'une photocopieuse, toutes ses initiatives sont des


~6iJ5F~ioes


Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047
BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fi 33444
.Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, F133311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 lith Street '
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTII MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, F1 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 3,3064
Tel: (954)429-9552 _

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469
QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfiold Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pav6e
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


Page 15


baguette de la Socit civil va poindre l'horizon. C'est la
nouvelle toile polaire qui guidera le prochain locataire du
Palais National. Le Nouveau Parti National ou (NPN) sera-t-il
l'alternative? Sommes-nous l'heure des grands
rassemblements politiques sous une mme bannire ? Les vieux
dmons de la politique traditionnelle seront-ils ressuscits?
Entre notre culture politique et la nouvelle donne que
propose la Communaut Internationale, particulirement la
France et les USA, le rapprochement est difficile. L'arrimage
s'avre vraiment impossible sans crer certaines frictions au
sein de la faune politique hatienne. Va-t-on rsoudre cette
quation politique en procdant par limination, substitution
ou reduction? Notre Premier Ministre tait trop press d'entrer
en scne en faisant des dclarations inappropries, sans avoir
reu sa feuille de route. A une semaine de l'installation du
Cabinet, les manifestations technocratiques tant vantes ne
s'annoncent pas encore. La balle semble mieux rouler du ct
de l'Education qui a annonc les couleurs par l'ajustement de
son programme. Quant aux autres membres de l'orchestre, sont-
ils en train d'accorder leurs violons pour entonner la grande
symphonie du dveloppement technocratique ? En tout cas, la
Defense Nationale a engag le combat pour le rtablissement
de l'Arme, contrairement aux vux de la Primature. Les
collectivits territoriales sont dj touches. Le Premier Ministre
trop press de se mettre l'trier, est bien oblig de courir
silencieusement au trot de nos nouveaux commanders en nous
servant, faute de mieux, une technocratie de la confusion.


DIRECTEURS GENERAUX

Rebelles & membres du Front National

de Liberation demandent des postes
9 postes de direction gnrale ( t rvoqu il y a 4 ou 5 ans d'un poste de direction dans la
Douanes, Immigration, APN, etc..) function publique sous accusation de corruption et de vols. lH
Godwork Noel (ancien commandant de avait du fuir le pays et s'tait rendu au Canada. Il est revenue au
police de Ption Ville et membre du club des pays la faveur des rcents vnements. Il serait un alli du
Equatoriens ""[l][1] a t recommand par le club des "Equatoriens ". Ces derniers insistent qu'il soit le
Front pour le poste de Directeur gnral de 1' Directeur Gnral des Douanes. Aux dernires nouvelles, il
Immigration semble que le gouvernement serait prt considrer cette
Patrick Dormville aussi de 1 quipe demand favorablement
des quatoriens aurait demand le poste Jakie Nau un autre membre prominent du Club
d'ambassadeur ou de consul gnral a St Equatorien et beau-fils du Gnral-Ministre HrardAbraham,
Domingue serait le chef de cabinet de facto de ce dernier. Il serait charge
Eric Charles propos pour le poste de entres autres, de supervisor la r-intgration des rebelles la
Directeur Gnral de la Douane. Mr. Charles avait PNH


D'anciens responsables de Jean


Bertrand Aristide assigns Halti
PORT-AU-PRINCE, 27 Mars Cette measure s'inscrit dans le cadre d'enqutes
L'ancien Premier ministry hatien Yvon Neptune ouvertes par les nouvelles autorits hatiennes sur la gestion
et une trentaine d'autres responsables proches de des comptes de l'Etat par l'ancienne quipe au pouvoir.
l'ex-prsident Jean Bertrand Aristide ont reu Lors de son entre en functions il y a deux semaines,
l'ordrede ne pas quitter Hati, a-t-on appris samedi le Premier ministry Grard Latortue avait indiqu qu'il ferait
Port-au-Prince de sources officielles. (voir Interdiction / 17)

Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beauty
* Produits pour cheveux


E.; _


Jeudi 31 Mars 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 9


P
d

h
u
v
R
il

n
P
le
c

c

P
p
ai
le
dG
G


.


a L









S TECHNOLOGIES I


Mercredi 31 Mars 2004
'-Hati n Marrhp Vol X YVTTIT NT O


Ncessit d'un modle de


dveloppement ni
(suite de la page 11)
Du PNUD au Paysan de Jacmel
Selon un rappel du rapport national du PNUD sur le
dveloppement human 2002, le dveloppement a pour
objectif fundamental de crer un environnement qui offre aux
populations la possibility de vivre longtemps en sant. Un
paysan de Jacmel a dfini le dveloppement en ces terms :
devlopman se pa moniman, se dab moun. Donc le
dveloppement ne peut se concevoir sans la politique et encore
moins sans la technique. Le dveloppement qui vise le bien
tre individual et collectif ne se ralisera jamais sans une
politique bien pense et appuye par la technique. Cette
assertion est encore plus valuable quand il s'agit de
dveloppement d'un pauvre comme Hati. \

Hati, modles de dveloppement et slogans
Dans le cas d'Hati, on a dnombr en matire de
modles de dveloppement deux niveaux, le discours et la
ralit.

1. La politique, surtout au niveau du discours, a parfois
propos des modles de dveloppement qui n'ont rien
envier aux autres pays de l'hmisphre. Citons en
example les deux modles rapports par Daniel-Grard
Rouzier dans son livre, le pouvoir des ides ": a) le
modle de Firmin ax sur i) la bonne governance, ii)
l'ducation acadmique et religieuses des masses, iii)
la creation de conditions favorable, l'attrait de capitaux
trangers (p. 111) ; et b) le modle Delatour ax sur i)le
march comme rpartiteur de resources, ii)l'entreprise
prive comme principal moteur de croissance, et iii)
l'Etat comme rgulateur cherchant tablir l'quilibre
macro-conomique, assurer l'offre des biens et services
publics, corriger les distorsions et promouvoir un
climate de chance quitable pour tous, (idem p.. 177).

Quant Claude Mose dans son dernier livre, La Croix
et la bannire ", il a propos une dmarche suivre pour
mettre en place un modle hatien et son mode
d'oprationnalisation : i)Une relecture critique de notre
histoire, de notre socit, de notre conomie,ii) une
rflexion thorique global et original qui couvre tous
les champs (conomique, social, culturel,... iii) des
projections hypothtiques soumises la critique et
l'preuve de la ralit,iv)L'laboration du modle hatien
qui tienne compete des observations rigoureuses de notre
ralit,des experiences contemporaines du Tiers
Monde,des enseignements du capitalism dominant et
de la signification de l'chec historique du socialisme
rel (Pp 130 et 131).
2. dans la ralit, la politique a le plus souvent propos
des modles rarement pousss au-del de slogans. Ceux-
l qui ont tent de les amener au niveau de rflexions
structures ont t soit carts du pouvoir politique au
profit de groupuscules incomptents et malhonntes, soit
empchs de les appliquer une fois arrivs au pouvoir,
par mainmise de l'Etat prdateur rig depuis 1804, par
asphyxie du monde international, par des luttes intestines
pour le pouvoir d'Etat, source de richesse individuelle


COTE D'IVOIRE ...
(suite de la page 2)
ne peut pas boycotter les sances du conseil des ministres
et puis se plaindre que le travail n'avance pas vite (...). Il
faut que ceux qui ont dsert la table du conseil des
-'>-
ministres reviennent. Ils ne peuvent pas faire les enfants
gts."
M. Gbabgo affirme qu'il est "finalement le seul
tenir" aux accords de paix tout en rappelant qu'il est "trs
critique vis--vis de ces accords".
"Depuis que les accords de Marcoussis ont t
signs j'ai fait toute ma part jusqu' aujourd'hui. Eux, ils
ont leur part faire, c'est--dire dsarmer, ils ne veulent
pas faire cette part-l. Tel est le vrai enjeu." AP

AVI ELEKSYON EE
Dapre rezolisyon adopted pa Asanble Komisyon
yo avize nou de yon Eleksyon Espesyal jou 27 i
klf4If e ki ahite nan zAn oswa rlistri ke vno nwronnze7


on exclusif pour Hati
facile et illicite, etc. Les modles hatiens, surtout ceux-l qui ont pu
tre tests, se singularisent jusqu'ici par un dfaut majeur :
L'articulation autour d'une personnel et non autour d'un systme
visant le dveloppement intgral du pays hatien.


Absence de concertation et sous-dveloppement
Il faut rappeler que les modles proposs n'ont jamais fait l'objet
de concertation au niveau national et encore moins totalement soutenus
par la technique pour dboucher sur de vritables plans globaux
consensuels et applicables sur une priode plus ou moins longue (25, 50,
100 ans). D'o le sous-dveloppement du pays hatien, le seul PMA de la
region. Le sous-dveloppement d'Hati s'explique en premier lieu par la
prpondrance de la politique articule autour d'un homme don't la manire
d'agir, d'oprer, donc de diriger de 1804 aujourd'hui s'carte en gnral
du principle de la concertation. Elle s'explique aussi par la mise au rancart
de la technique dans certaines decisions et interventions de l'Etat dans le
domaine du dveloppement, et enfin par l'exclusion de la majority de la
population de la question national. L'importance de la politique et de la
technique pour le dveloppement du pays n'est plus dmontrer. Il est
urgent que les hommes politiques consultant des technicians avant d'arrter
leurs decisions, surtout si elles peuvent avoir des effects nfastes sur le
dveloppement du pays et surla nation. Car" les individus sont la vritable
richesse de la nation ". Et selon Daniel-Grard Rouzier en conclusion,
la construction d'un Etat performant passe par deux tapes. La premiere
est la plus ardue et vise la mise en disponibilit de fonctionnaires inaptes
leurs postes, la second est la plus exaltante et concern l'embauchage
des meilleures comptences disponibles. "(p. 179).

IV. LE ROLE PREPONDERANT DE LA POLITIQUE
L'exemple des pays dvelopps
Dans tous les pays du monde, la politique a toujours jou un rle
prpondrant par rapport au dveloppement, Les decisions politiques
dterminent le niveau de dveloppement d'un pays. A l'analyse, tous les
pays dvelopps ont bnfici de la vision de leurs dirigeants. La
preoccupation majeure des ces dirigeants s'articule autour de l'avenir de
leur pays, son rle et sa place dans le monde. Leurs politiques de
dveloppement, articules autour des individus composant leur nation,
s'appuient toujours sur la technique et la science. Et ils ont
considrablement invest dans le dveloppement de la technique et de la
science pour rester au sommet. Ils travaillent aussi pour maintenir leurs
systmes de gouvernement. Ces systmes sont caractriss par : i)un
combat constant contre la corruption, ii) une transparance dans la gestion
du pays, iii) un souci constant de faire appel des comptences pour mener
bien les programmes et projects, iv)une bonne governance politique et
conomique, etc.

Le systme hatien
La seule comparison par rapport notre pays demeure la
prpondrance de la politique. Pour le reste, il suffit de prendre le contraire
pour caractriser Hati et ses dirigeants de 1804 aujourd'hui, mis part
quelques claircis sporadiques. C'est comme si, pour se perptuer, le
systme mis en place en Hati devrait conduire la disparition lente du
pays. Ce systme conu comme une toile d'araigne s'articule autour d'un
homme, le Chef de l'Etat. Mme honnte et competent, il devient
automatiquement prisonnier du systme et travaille consciemment ou
inconsciemment au profit d'un group qui fait alliance partiellement avec
l'ancien ou le replace. En effect, selon Jean Price Mars, rapport par
Daniel-Grard Rouzier, toute tentative de correction heurterait" les intrts
de toute une squelle d'individus qui, come toujours, gravitent autour
du Chef de l'Etat et des ses proches. Parasites indcrottables, qumandeurs
impnitents, flagorneurs subtils, tous attachs la prennit des prbendes
don't s'alourdit, en ce pays, l'exercice des hautes functions publiques, ils
sont les adversaires les plus redoutables de toute tentative srieuse, de-
tout effort consciencieux de redressement de la chose publique. "Et plus
loin : ils constituent la matrice d'une opposition d'autant plus dangereuse
qu'elle agit dans l'ombre et dans les coulisses, et constituent avec la
canaille des bas-fonds de la politique les fossoyeurs inconscients de
l'conomie national. "(p 101 et 102).
Et Claude Mose de prciser depuis 1946, tout un grand
changement social et politique amne une nouvelle vague de gagnants
sortis des classes moyennes. Et ces gagnants sont souvent contraints de
s'associer la bourgeoisie traditionnelle pour consolider leurs gains et
privileges. Les perdants sont toujours les mmes. Jamais les nouveaux
matres ne sont parvenus concilier leurs intrts avec un quelconque
project de dveloppement national, et donc modeler le destin du pays. "
p. 128.
Cet tat de fait persiste encore mme sous l'gide de la
constitution de 1987, qui dispose pourtant de provisions pour lui tordre le
coup. Mais bayont se f, konstitisyon se papye ". Et le pays priclite au
grand dam des
A technicians et/ou de la
SPESYAL majority silencieuse qui
Konte nan Konte Miami-Dade, Florid, acceptent ou s'expatrient
Avril 2004 la ki ap ft pou tout elekt (ceux qui en ont la
ii ba la a kapnab oubyen anwouve onswa possibility).


dezapwouve pwopozisyon sa a:
Rezolisyon No. R-274-04, Adopte 16 Mas 2004
Chaniman Distri Taks Espesyal Kings Bay Security Guard
ske se pou yo kreye ak etabli distri taks espesyal ki idantifye sou non Chanjman
Distri Taks Espesyal Kings Bay Security Guard jan ke sa otorize nan dinans Konte
No. 04-52 an?.

Yo pral poste bilten vt yo bay tout elekt. enskri ki abite nan zn ke yo pwopoze kreye
an e yo pral elijib pou yo vote Wl oswa NON sou pwopozisyon sila a. Tout bilten vt ki fin
vote yo ft pou yo rive nan biwo Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade lan pou pi ta
7:00 p.m: jou eleksyon an menm.
A 10:00 a.m. jou 28 Avril 2004, Asanble Stifikasyon Vt Konte Miami-Dade la va reyini
pou pwosesis kont vt yo epi pou stifye bilten vt yo ki rive nan Depatman Eleksyon Konte
Miami-Dade, 2700 N. W. 87th Avenue, Miami, FL 33172.
Eleksyon espesyal sa a pral ft dapre Iwa Kd Lalwa Konte Miami-Dade yo ak tout lot
Iwa ki gouvne eleksyon espesyal yo. Tout pwosesis la ouv a piblik la. Pou entprt pou
soud oswa ankenn lot aranjman, tanpri rele 305-499-8403 omwen senk jou davans.


LEMIAMICD O

ELECTIONS


Constance A. Kaplan
Sipviz Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


La concer-
tation national pour un
nouveau systme
Cette prpon-
drance de la politique en
Hati mrite d'tre
corrige au plus vite
l'occasion d'une grande
concertation national
don't l'objectif serait,
selon la FON-
HDILAC,'" la definition
d'un cadre de rfrence
suivi d'un plan global de
dveloppement d'Haiti de
100 ans ", donc la
projection d'un nouveau
systme. Dans cette
optique, la grande
concertation national
pourrait se donner
" une srie d'objectifs
spcifiques qui
s'intgreront partir
d'une dmarche


participative dans un schma global articul"
autour de ce nouveau systme visant un
citoyen responsabilis dans une socit
conomiquement riche, socialement quitable
et politiquement responsible. Il est possible
dans la conjoncture actuelle, d'obtenir un
consensus national et mme de dboucher sur un
contract social entire tous les Hatiens sans
exclusive autour de cette vision d'Hati servant
d'exemple suivre, dans le cadre d'une
mondialisation visage human et solidaire. "
FONHDILAC, Document de presentation, p 2.
Selon Claude Mose, un nouveau
project national devrait comporter des propositions
claires concernant entire autres la lutte contre la
pauvret, la protection social, le sauvetage
cologique, la lutte contre l'inscurit,
l'ducation pour tous, la scolarisation massive.
Sans oublier la refondation de la dmocratie
hatienne passant par la rforme constitutionnelle,
la rforme judiciaire, la restauration de l'autorit
de l'Etat, la revalorisation des services publics.
La formulation claire de la politique hatienne doit
tre assortie d'une stratgie de dveloppement
conomique, dans le context de la
mondialisation acclre, dans le cadre de
l'appartenance du pays la communaut
caribenne et tout spcialement dans le cadre de
ses relations multiformes avec la Rpublique
voisine. Les comptences de l'intrieur comme
de la diaspora devraient tre mobilises et
intgres aux atouts du pays. (p 129).
Les lments des modles Firmin et
Delatour et de la proposition de Claude Mose
(Rf..III) et trs certainement d'autres
propositions jusqu'ici inconnues pourraient'tre
mises sur le tapis l'occasion de cette grande
concertation national. Il en serait de mme pour
les tudes du PNUD comme le Bilan commun de
pays, les travaux de la Commission Nationale de
Rforme Administrative (CNRA), les travaux
mens par les institutions tatiques, les
ministres, les services autonomes, les
universits, les ON, les agencies bilatrales et
multilatrales, les bailleurs de fonds
internationaux, les firmes d'tudes tant nationals
qu'internationales, etc. les documents labors
par la plupart des parties politiques et des
associations de professionnels comme les
associations des conomistes hatiens, les
associations de mdecins, des agronomes, des
ingnieurs, etc. pourraient tre mis contribution.
Ce serait un travail exaltant et de longue haleine
qui mobiliserait tout la nation, en particulier les
cadres comptents pour la formulation.
Ce nouveau systme favoriserait l'entente
entire les Hatiens. Une fois le systmeadopt, Hati
pourrait inciter et porter, par une concertation
srieuse et dans le cadre d'un partenariat avec les
dfavoriss de la terre (Ex : Forum social de Porto
Alegre et autres), les tenants de la mondialisation
synonyme de libre change, de comptitivit des
biens, des marchandises, de leur libre circulation,
revoir leur copie en y intgrant l'aspect human et
la solidarit avec les autres peuples exploits et
attnuer cette vision de la mondialisation, qui
selon Raymond Barre, ne signifie pas autre chose
que la competition gnralise ". Il est noter que
Haiti demeure encore la Pionnire de la solidarity
entire peuples. Demandez Miranda, Bolivar, aux
esclaves anonymes de la jeune nation amricaine
(USA aujourd'hui) et ceux-l qui ont restaur
l'indpendance de la Rpublique Dominicaine, au-
del de leur tombe Ce qu'on a fait dans l're
industrielle, on peut le refaire dans l're de
l'information. Qu'est-ce qui nous en empche ? Les
intrts mesquins de la classes politique ? De l'lite
conomique ? De l'international ? Ces quelques
lignes en caractres gras devraient faire l'unanimit
auprs de toutes ces personnel, institutions et
particulirement les composantes hatiennes. Ne
disent-elles pas toutes se battre pour la mise en route
de ce-coin de terre, appel Hati ? Qu'elles le
prouvent cette occasion Souvenez-vous de cette
affirmation de Firmin" l'tranger n'est pas toujours
l'ennemi, mais il est toujours l'intrus. "

V. LA TECHNIQUE AU SERVICE
DE LA POLITIQUE
La politique doit viser la mise en place
d'un systme don't l'objectif premier est'le
dveloppement intgral d'un pays. Dans le cas
contraire, elle ne conduit qu' l'enrichissement d'un
group d'individus, la destruction lente du pays
concern et l'appauvrissement de la majority de
la population. On en prend pour preuve l'ensemble
des pays sous-dvelopps. Dans ces cas bien prcis,
la technique ne vient la rescousse de la politique
que quand les hommes politiques par leurs
agissements sont dpasss. En Haiti, la technique
n'est pas vraiment utile aux hommes politiques que
dans la measure o elle permet de concrtiser les
choses immdiates et de prestige. Rares sont nos
dirigeants qui ont accord sa vraie place la
technique. Mme dans leur domain de competence,
ils font rarement appel des technicians comme
conseillers. S'ils le font, ils ne tiennentpas vraiment
compete de leurs conseils. Peut-tre aussi que ces
conseillers, par peur ou par souci de plaire, ne
donnent pas les vrais conseils. Tellement proccups
par le prsent,ces dirigeants oublient souvent que
l'avenir se planifie. Les meilleurs dans ce domaine
sont les technicians. Pour planifier correctement
l'avenir, il faut en avoir une vision trs claire et
raliste," la vision d'ensemble... et les propositions
stratgiques qui se dgageraient d'analyses
globales dirait Claude Mose. Ceci ne pourra
jamais se raliser sans une relle volont politique
grande vision et de bons technicians pour la
concrtisation.
(A suivre)


Page 16


lv al llr-Vol. v li IN ;








Jeudi 31 Mars 2004
en. M Ln-l.t- 1 VI 7TTT5 c Tf


naiti %1, eniatirce voI. Av iiiINU. 7m


du SIDA selo
LONDRES, 26 1Mars Les
hommes circoncis risquent sept fois
moins de contractor le virus du SIDA que
les autres, selon une tude indienne
publie vendredi par la revue mdicale
"The Lancet".
"C' est environ la neuvime tude
portant sur plusieurs mois ou annes et sur
des hommes sro-ngatifs et c'est la
neuvime consecutive qui constate un effet
significatif" de la circoncision, a dclar
Robert Bailey, professeur d' pidmiologie
l'Universit de l'Illinois de Chicago.
Il n'est pas li aux auteurs de
l' analyse, Robert Bollinger et ses collgues'
de 1' Ecole mdicale et de l'Institut national
de recherche sur le SIDA de 1' Universit
Johns Hopkins de Pune.
Le Pr Bailey estime comme les


n une tude
responsables de l'tude que les cellules du
prpuce pourraient tre particulirement
sensibles l'infection.
Le rapport entire la circoncision
(ablation de la peau qui recouvre l'extrmit
du pnis) et un risque rduit de
contamination par le virus VIH a t relev
ds 1987 au moins, dans une tude ralise
au Kenya par le Dr William Cameron de
l'Universit canadienne de Manitoba.
L'tude de Pune, qui porte sur
2.298 homes sro-ngatifs suivis par trois
cliniques de la ville, montre par ailleurs que
les sujets sont en revanche aussi
susceptibles que les hommes non-circoncis
de contractor d'autres maladies
sexuellement transmissibles comme
l'herps ou la syphilis. AP
(voir vaccin anti-Sida / 20)


Kouman w te kab f Miami-Dade

vinvon -pibon koteP

ske se pou nou konstwi nouvo mize anva lavil?
E si nou renove pak yo?
ske nou bezwen-amelyore Opotab la ak Egou yo?
E twotwa yo, wout bisiklt yo ak Sant
kominot yo sou katye w la?
Rezidan Miami-Dade yo pral jwenn yon inik optinite ane sa a pou
panse ki kalite amelyorasyon ki kab ft nan kominote an nan yon
referandm Bon ak Obligasyon Jeneral ki te pwopoze.
F konn sa w panse.
Vin nan yon reyinyon kominal semn sa a:
7 p.m., Madi, 6 Avril
Reyinyon Kominot
Joseph Caleb Center 5400 NW 22 Ave.
Pou yon lis konpl reyinyon kominal yo vizite
www.miamidade.gov/bond2004 oswa rele 305-375-2756








BETTER
m COMMUNITIES




.,-" . :


Page 17


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Interdiction de dpart

pour d'anciens responsables

du regime Aristide


(Interdiction ... suite de la page 15)
procder un audit des finances publiques
et des comptes des entreprises d'Etat par
une firme spcialise trangre.
Il avait aussi donn pour
instruction au ministry de la Justice Bernard
Gousse, de mettre sur pied "un appareil
judiciaire impartial et credible dans lequel
les victims pourront porter plainte et
obtenir satisfaction".
"Il n' y aura ni oubli, ni impunit",
avait-il soulign. L'interdiction de dpart
vise notamment tous les anciens directeurs
gnraux des ministres hatiens qui taient
en place sous le rgime dchu ainsi que l' ex-
chef de la police national, Mme Jocelyne
Pierre, ont prcis les mmes sources.


Elle touche aussi le conseil de la
Banque de la Rpublique d' Haiti (BRH) et
la direction des principles socits d' Etat
(Tlcommunications d'Haiti, Electricit
d'Haiti, port et aroport international de la
capital) ainsi que des personnalits proches
du president dchu Jean Bertrand Aristide.
Parmi elles figurent le pre Yvon
Massac qui s'occupait de la caisse
d'assistance social et "Soeur Anne", une
militant trs active au sein de l'ex-parti au
pouvoir.
Jeudi, le porte-parole du
gouvernement, le ministry sans portefeuille
Robert Ulysse avaitdclar que le pays tait
"virtuellement un Etat en banqueroute".
AFP


City of Miami Department of Community:
Development Rekt pou Pwopozal
Community Development Block Grant (CDBG) and Transportation Funds
Dat limit pou prezante proposal la: 30 AVRIL. 2004
Rekt pou pwopozal sa-a (RP) made pwopozal pou implante pwoj ki ka
resevwa on finansman CDBG ak Finansman pou Transptasyon.
Finansman sa yo gen pou yo rankontre ak objektif sa yo:
Ogmante kalite opbtinite lojman -Amelyore kalite la vi-a nan ogmante posibilite
pou yo gen svis -Stimile revitalizasyon Ekomonik ki ka kreyejob pou moun ki
pa touche anpil kb.
Total finansman ki disponib anba rekt pou pwopozal sa-a:
Public Service Programs $1,489,200
Economic Development Programs $3,000,000
Housing Project Management Support $2,459,118
TOTAL: $6,948,318
Transportation Funds $300,000
Yap aksepte demann ki soti nan ganizasyon ki pa f pwofi, ak 6ganizasyon
Community Housing Development ki rankontre kondisyon ki fikse pou ou ka f on
demann finansman.
Nou ka vi-n chache demann finansman nan City of Miami Department of Community
Development, (biwo santral) ki lokalize nan 444 SW 2 m Avni, 2-m Etaj Miami, FI
33130 ak nan City of Miami nan biwo ki bay kliyan yo svis nan 1313 NW 36 m
Street, 2 m Etaj, Miami FI 33142. Nou ka jwenn Aplikasyon yo tou sou website City
of Miami Community Development : http://www.ci.miami.fl.us/communitydevelopment/
Men l ki fikse pou divs etap sa yo:
Piblik la ap jwen RFP 31 Mas 2004
ATELYE POU RFP 8 Avril, 2004
DAT LIMIT POU PREZANTE KESYON PAR EKRI 14 Avril 2004
DAT LIMIT POU REPONN KESYON EKRIT YO 21 Avril 2004
DAT LIMIT POU PREZANTE PWOPOZAL 30 Avril 2004 3 z nan apremidi.
Proposal workshop will be held at the Manuel Airtime Auditorium, located at 900 SW
Atelye pou proposal la pwal ft nan Manuel Airtime auditorium ki lokalize nan 900
SW 1st Street, Miami, Florida 10 z nan matin. Pou plis enfmasyon, moun ki
interest yo ap gen pou yo kontakte City of Miami Department ak Communjty
Development nan 305 416 1927
(AD. #07516)



City Commission nan City Miami, Florida ap ganize yon reyinyon piblik jou ki
ap 8 Avril 2004, 9 v nan maten nan City Commission Chambers nan City Hall,
3500 Pan American Drive, Miami, Florida:

ON REZOLISYON PA ON VOT AFIMATIF 4/5 m
MANM CITY KOMISYON, AK ATACHMAN KI OTORIZE
CITY MANAGER POU EKZEKITE ACIHAAK AGREMAN
VANT POU AKIZISYON ON PWOPRIYETE KI LOKALIZE
NAN 5901 NORTHEAST 2nd AVENUE (THE
"PROPERTY"), MIAMI, FLORIDA, JAN LI LEGALMAN
DEKRI NAN AGREMAN ACHAAK VANT LAN ANT CITY
OF MIAMI AK OLGA FELIX AK ANNE MARIE LOURDE-
LACROIX, ATTACHED HERETO AND MADE A PART
HEREOF, AN KONEKSYON AK DEVLOPMAN LITTLE
HAITI PARK, POU ON PRI ACHA TOTAL $550,000 AK
POU ACHIEVE TRANSAKSYON-AN AN AKO AK TERM
AGREMAN VANT AK ACHAT-A; EPITOU ALWE LOT
KOB KI MONTE $586,902 KAP SOTI NAN $255 MILLION
HOMELAND DEFENSE/NEIGHBORHOOD
IMPROVEMENT BOND POU KOUVRI PRI AKIZISYON
AN AK LOT KOU ESTIMASYON, SURVEY, RAPO SOU
ANVIWONMAN, ASIRANS, DEMOLISYON AK
LANTOURAY.

Tout moun ki interest yo invite pou yo part tt yo ak pou yo pale konsnan zaf
akizisyon sa-a. Si on moun ta gen nenpt ki bagay kont desizyon City Commission-
an oswa tout lt sij ki pale nan rankont lan, f moun lan asire li l gen kontrandi
ekzakt tou sa ki te diskite nan reyinyon-an.
An rap ak Americans with Disabilitics Act of 1990, moun ki ta bezwen akomodasyon
espesyal pou pmt li patisipe nan pwosedi sa-a. ka kontakte Biwo City Clerk la
men pa pi ta ke 2 jou ouvrab avan pwosedi-a nan (305) 250-5360.


(City Seal)
(#14775)


Priscilla A. Thompson
City Clerk


SANTE

La circoncision protege


CITY OF MIAMI

Komite Koodinasyon nan Miami ak Sid Florida pou Selebrasyon Bisantn Repiblik
Dayiti (Premye Janvye 18004 Premye Janvye 2004)
[HAITI BICENTENNIAL COORDINATION COMMITTEE]
TANPRI Pran Nt ke Komite Kodinasyon-an ap aksepte DEMANN pou Finansman.
Aplikasyon ak plan disponib nan Biwo Little Haiti NET ki lokalize nan 7815 N.2. 2 me
Avni, Miami, Florida.
Priscilla A. Thompson
(Ad #14776) City Clerk









I -- **-* vi xxux n I Haiti en Marche Vol. XVIII No. 9


Les Ju de~ e Rermqrd


Mercredi 31 Mars 2004
U -1T .. X" .. ....... .. .


r
~IiIIu


Accelerateur
Alternateur
Axe
Battere
Bougie
Bouton
Chaise
Chauffage
Climatisateur
Coffre
Compete Tour
Courroie
Coussin
Defense
Demarreur
Differentiel
Disque
Distributeur
Essieu
Essuie Vitre
Frein
Moteur
Pare Brise
Pare Feu
Pedale
Pneu
Portiere
Radiateur
Radio
Regulateur
Reservoir
Roue
Serrure
Suspension
Train
Transmission
Vitre
Volant
carburateur
klaxon


Solutions de la
semaine passe:
X S(N 0 X A q.",K)S Y UE S N E'F(EIJ
A B Z G D R \-xT A N R E T L A;rG E

UO, T U B A1 AR' S 1 D)F D R F 1
H.o 0 1 Sr\E P S U S F A
1 L CP\ee Zj V Q U H
p O -l U -. R A C
U T H D
U FI L1Sc D



s ,s R ol A
U R Y XL ,PRJu ETA I DA'
TNALOV) R F F 0 C) I PI FF


Allez de VENTRU HELIEE, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Inattendus 2. Rendu sot -
Lettre grecque -3. De l'Empire remain
d'Orient 4. Hic 5. Traditions Brome -
6. Hermneutiques 7. Pays fabuleux -
8. Pronom Epris.


VERTICAL
1. Rne, en Crole 2. Profonde -
3. Au niveau de la rue -


Bande dessine -4. Enlevas --
Interjection 5. Dynastie chinoise 6. Unit de superficie -
7. Fin de tige D comme reliquat -
8. Les hommes en ont 5 Signal de dtresse.


Solutions de la
semaine passe:


DAMAIS

DAMONS


SERONS
D A M A N S
D.A !A M 0NS
D E M 0 sa 8
s^ ^I E M 0
s E 0^H
NLL ..18


Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

A T

F G E

RA


Solutions de la semaine passe
M NANZOUK


t tl M PTl 'I


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
SEmail: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7HOO


7HOO-9H30







7HOO-9HOO


BON REVEAL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MIELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal


10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour
Chaque Dimanche Textes et Prtextes avec Dominique Richez


Midi Midi l5


Midi 15 2H00




2HOO-3HOO


3HOO-5HOO


5HOO


5H30


6HOO-7H00

7H00-8H30


8H30-9HOO

101-100


9H00... x du mat


LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou
5h-7h chaque Samedi: ATTITUDE, mission Sant
SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
.Dimanche
Dimanche Chita Tand 5h-6h pm
CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref...
(suite de la page 2)
samedi Port-au-Prince de sources officielles.
Cette measure s'inscrit dans le cadre d'enqutes ouvertes par les nouvelles autorits hatiennes sur la
gestion des comptes de l'Etat par l'ancienne quipe au pouvoir. L'interdiction de dpart vise
notamment tous les anciens directeurs gnraux des ministres hatiens qui taient en place sous le
rgime dchu ainsi que l'ex-chef de la police national, Mme Jocelyne Pierre, ont prcis les
mmes sources. Elle touche aussi le conseil de la Banque de la Rpublique d'Haiti (BRH) et la
direction des principles socits d'Etat (Tlcommunications d'Hati, Electricit d'Haiti, port et
aroport international de la capital) ainsi que des personnalits proches du president dchu
Aristide.
Parmi elles figurent le pre Yvon Massac qui s'occupait de la caisse d'assistance social et "' S
Anne", une militant trs active au sein de l'ex-parti au pouvoir.
Jeudi, le porte-parole du gouvernement, le ministry sans portefeuille Robert Ulysse, avait dclar
que le pays tait "virtuellement un Etat en banqueroute".
Lors de son entre en functions il y a deux semaines, le Premier ministry Grard Latortue avait
indiqu qu'il ferait procder un audit des finances publiques et des comptes des entreprises d'Etat
par une firme spcialise trangre.
Il avait aussi donn pour instruction au ministry de la Justice Bernard Gousse de mettre sur pied
"un appareil judiciaire impartial et credible dans lequel les victims pourront porter plainte et
obtenir satisfaction".
"Il n'y aura ni oubli, ni impunit", avait-il soulign.

Nouvelle operation de remise d'armes la police
Une nouvelle operation de remise volontaire d'armes la Police Nationale d' Haiti (PNH), la
troisime organise depuis le dpart du president Jean Bertrand Aristide le mois dernier, s'est
droule samedi dans le quarter populaire de la Saline Port-au-Prince..
Une vingtaine d'armes, des fusils, des pistolets, un pistolet mitrailleur isralien Uzi et pour la
premiere fois deux fusils d'assaut amricains, ont t remises deux responsables de la PNH.
Cette operation s'est droule avec l'aide des membres de "l'action civilo-militaire" franaise de la
force multinational travaillant en liaison avec le Programme des Nations Unies pour le
dveloppement (PNUD) et une organisation non gouvernementale, le Centre d'appui la jeunesse
(Cedaj).
Elle tait fonde sur le principle de la remise volontaire d'armes en change de travaux socio-
communautaires et de rehabilitation du quarter. Les deux prcdentes operation de remises
volontaires d'armes avaient eu lieu Cit Soleil, o une trentaine d'armes lgres avaient t
symboliquement remises par des partisans de l'ex-prsident le 17 mars, puis aux Gonaives (nord-
ouest) o d'anciens partisans de M. Aristide passs la rebellion arme avaient remis quelques
armes lors de la visit du Premier ministry Grard Latortue.

Les Rebelles & membres du Front National de'Libration demandent
des postes au Gouvernement de transition
. 9 postes de direction gnrale (Douanes, Immigration, APN, etc..)
. Godwork Noel (ancien commandant de police de Ption Ville et membre du club des "
Equatoriens a t recommand par le Front pour le poste de Directeur gnral de 1' Immigration
. Patrick Dormville, galement de I 'quipe des Equatoriens, aurait demand le poste
d'ambassadeur ou de consul gnral a St Domingue.
. Eric Charles propos pour le poste de Directeur Gnral de la Douane. Mr. Charles avait t
rvoqu il y a4 ou 5 ans d'un poste de direction dans la fonction publique. Il avait d fuir le pays
et s'tait rendu au Canada. Il est revenue au pays la faveur des rcents vnements. Il serait un
alli du club des Equatoriens. Ces derniers insistent qu'il soit le Directeur Gnral des Douanes.
. Jakie Nau, un autre membre prominent du club des. Equatoriens et beau-fils du Gnral-Ministre
Hrard Abraham, serait le chef de cabinet de facto de ce dernier. Il serait charge, entire autres, de
supervisor la r-intgration des rebelles la PNH.

L'ancien dput Amanus Mayette entendu dans un hlicoptre
L'ancien dput Amanus Mayette a comparu le mercredi 24 mars par devant son juge natural
bord d'un hlicoptre de la force multinational intrimaire, dans la ville ctire de Saint-Marc, 5
jours aprs son arrestation.
M. Mayette, accompagn de trois autres inculps, a t entendu par le juge Mathieu Baug. Il a t
conduit par hlicoptre dans sa circonscription, pieds et poings lis, ont rapport des stations de
radio de la capital.
Des centaines de personnel se sont rassembles sur les lieux o l'hlicoptre
s'tait pos pour exiger aux autorits policires de remettre l'ancien dput la
population. Le juge Baug a t donc contraint d'entendre M. Mayette bord de l'appareil de la
force multinational pour des raisons de scurit.
L'ancien dput Lavalas est accus d'implication dans le massacre de La Scierie ", Saint-Marc,
qui a fait le 13 fvrier dernier une cinquantaine de morts, selon une organisation des droits
humans.

Des proches d'Aristide appellent au dsarmement ...
Lors de leur premiere prise de parole officielle, au nom du parti qui soutenait Jean Bertrand
Aristide, des proches de l'ex-prsident ont appel leurs congnres dposer les armes.
Wilfrid Lavaud, l'poux de l'influente militant Lavalas S Anne, Saurel Franois, un ancien
supporter du president rentr rcemment des Etats-Unis, et Samedi Jean-Mary, membre actif du
parti Lavalas, se sont prononcs, jeudi 25 mars, sur la situation du pays.
" L'administration Alexandre-Latortue fait la chasse aux lavalassiens"", a critiqu M. Lavaud,
avant de solliciter l'aide de la press dans la defense des droits de l'homme dans le pays. Par
ailleurs, le militant Lavalas a appel tous les proches de l'ancienne administration dposer les
armes, tout en les exhortant rester mobiliss dans l'attente de nouvelles lections.
M. Lavaud a rfut l'ide que l'actuel gouvernement dissolve le Snat. Il s'est galement oppos
(voir En bref... /20)


v


eimmwwm


1 1


_ _I


%, ---.e


Page 18








Jeudi 31 Mars 2004
TULti e,f Vrr-l. Vl XVTTTIII Nn Q


Page 19


Itl out pa tl Rout ak Jan Mapou


Ti Gout Pa Ti Gout ak: JaJA

YOU MADE ME

PROUD

TO BE HAITIAN!
Dear Mr. Jan Mapou & Fellows actors,


SOSYETE KOUKOUY DAY!
What a Day! Akt Sosyete Koukouy yo fe-m vibre.
Mwen tranble nan tout mwl mwen. Jan Mapou ak
Sosyete Koukouy se youn enstitisyon Komisyon
Art Teele deklare apre reprezantasyon Libte ou
Lanm nan Gusman Center. Li depoze nan men
Koukouy yo youn pwoklamasyon ki dekrete 21
Mas Sosyete Koukouy Day.
. - ...... ,


Sn Kadejak nan Libte Ou Lanmb
Titch Carline (Man Da) vekse, prt pou eklate
devan zak Kadejak Blan-an f sou pitit li ki
gen 17 kafe senpman. Shoubou ( Sheila
Bastien) apre aksyon-an apiye sou janm
Manman-1 k'ap konsole-1. Sheila Bastien klase
km youn nan mey akt nan Libte ou Lanm.


Boukmann nan Bwa Kayiman
Jou-a rive! Jean-Claude Exulien nan wl
Boukmann ap pase ld. Li leve t6ch Flanbo
revolisyon-an epi li Smante 3 fwa: LIBTE
OU LANMO...!!! 1791 se te premye revt
ganize esklav yo ki vin about. Nan Bwa
Kayiman se la li te derape... '


TI BIYE TOU LOUVRI
POU PREMYE MINIS
GRARD LATORTUE
De senmenn anvan ou kite Miyami pou ou rantre
Ayiti al ranpli youn misyon patriyotik, mwen ak
ou, nou te chita fe youn ti koze sou kilti ayisyen-
an sou televizyon HTN. Ou te dak ak mwen l
mwen te di-w jan lanng Kreyl1 la enptan nan
devlopman peyi-a. Mwen te di-w misyon Mouvman
Kreyl Ayisyen-an nan ane 60 yo se itilize Lanng
Kreyl1 km youn zouti pou aprann fr ak s nou
yo li ak ekri epi mete Kreyl nan lekl pou
edikasyon pitit pp la nan youn moman zt te
konsidere-1 km tt kanna.
Ou te chagren l ou te aprann kijan gouvennman
Divalye-a te lage koukouwouj dy tout mouvman
kiltirl nan epk la ki t'ap edike pp la.
Vwalatilpa, nou remake nan Kabin ki fenk monte-
a, Sekreteri Deta Alfabetizasyon bw dlo... Dapr
dnye estatistik, plis pase 3milyon mounn pa konn
ni li ni ekri nan peyi-a ak plis pase 300.000 timounn
ant 5 a 15 an pa al lekl... 4
Rezon ti biye sa-a, se pou nou mande-w si
Gouvennman-an gen youn rezon pou fmen pt
biwo Sekreteri Deta Alfabetizasyon-an ki dapr
nou te dwe pran grad Minist.


This is from me, JEAN WILLY GERDES, a
fellow actor/performer in theater and film. I
would like to tell all of you that I was inspired
by the overall performance.

Monsieur Mapou, your directing approach
moved me as a human being and made me a
very proud Haitian. I was touched on many lev-
els. Suffice it to say that it is our duty to pre-
serve our culture for it is one of the best ex-
pressions of who we are as a people; and you
did a marvelous representation of that last Sun-
day night at the Gusman.

Kiki, musically you took me to the fields with
the songs and the chorus on the side of the
stage. That was great! It would not hurt to make
a CD version of the songs.

The one and the only Yolande Thomas did a
wonderful rendition as a storyteller.

The dancers were just great with the shoulders
and full body moves and really brought out or
rather, exposed the steady rhythm of the drums
which creates a beautiful marriage between the
two. Simply captivating!

I specifically came close to tears with teacher
Carline in the rape scene. And eventhough
Boukman almost lost his balance and the pig
got the knife on an offbeat, the overall perfor-
mance and message were so deep that the play
moved along quickly beyong that.

Costumes were right on and the dancing en-
ergy at the Bwa Kayman was simply mesmer-
izing and I can't wait to see that captured on
film one day.

Mr. Mapou, I found it an interesting point of
connection with the audience to have the slaves
come from the back and then Boukman to go
back out to the audience; as if to say we came
in from under, and now, we retmrn from the top-,
or victorious.

Jan Mapou and crew, you made me a proud
Haitian on Sunday night This is a perfor-
mance that needs to be repeated again. I would
surely be there. Thanks to.all of you and keep
up the good work.

Jean Willy Gerdes
Producer/ Director

Pou youn sitwayen tankou-w ki konnen enptans
edikasyon ki baz devlopman toutbon ti peyi nou
an, n'ap mande-w pou retounen sou desizyon sa-a.
Li ta bon pou monte youn komite evalyasyon pou
w kisa ki fet deja e kisa ki kab ft pou kontinye
travay alfabetizasyon-an. Li ta bon pou
gouvennman-an kore-1 ak youn program
eskolarizasyon pou timounn nou yo, epi dekrete
lekl obligatwa pou retire plichon analfa-bt la sou
peyi-a. Tankou mwen te di-w :jounen jodi-a, se'
tt pou n'prepare ak kay pou nou bati pou pp la
sispann koupe tt, boule kay. Tan y pa-tan jodi e
si nou kole zepl1 ansanm-ansanm; an verite, n'ap
fe mvy. On-Resp
Jan Mapou (29 Mas 2003)


Libte ou Lanm. Youn kolon blan k'ap bat youn
esklav. 50 kout baton paske li gen lafyv li pa ka
travay. Kolon-an f lt esklav yo konte. Apre sa, li
badijonnen blesi yo ak piman zwezo, piman bouk
epi pase siwo nan tt li, lage foumi flanman pou
devore grenn je-1. Esklav pate ka malad. makak
leve yo. Makak jete yo. e si yo ta make sove, yo
lage chen dy yo


Robenson Clotaire, Allan Coreus ap soutni
esklav Jude Descollines apre kolon-an fin
bimen-1. Youn moman trajik nan < ou Lanm>>. Pou Maks Kenol pi gran akt
Ayisyen Libte ou lanm se youn teyat total
ak youn pisans aksyon teyatral estrawodin.
Teyat la se youn reyisit total, Mapou rive
brase ansanm tout disiplin liter- yo pou
renmt nou youn mvy.
\ .\: .- /i*
fl,.'


--4e;


Anthony Bayas (Jean-Franois) derape pou al
ponyen Kolon-an ki fe zak kadejak sou ti esklav la.
Byasou (Fleurizard) ak Anri Kouri kenbe-1. L
revolisyon-an poko sonnen.

CARIBBEAN DANCE

CELEBRATION
SAMDI 3 Avril 2004 8:OOPM
North Miami Beach Performing
Arts Theatre.
Ane sa-a Sware sa-a se pral youn
omaj pou 200 m anivs
Peyi nou Ayiti:
Men peyi ki pral danse yo:
National Dance Theatre of Trinidad
&Tobago, Ungundani Dance Com-
pany of Belize, N.D.T.C from Ja-
maica, Cayman Island National
Dance Company
Xaymaca Dance Theatre
and Sosyete Koukouy
An n'vin renmsye fr ak s nou yo nan
karayib la ki pote mesaj rekonsilyasyon
sou plato Lakilti.
Sosyete Koukouy ap tann nou.
Antre $25,- Plas anba. Balkon $20.-


naue iiric u.,-viiiNt.D


1








Page 20 SANTE : VIH-SIDA


Sida: "pas de vaccin efficace

d'ici dix ans", selon l'ONU


SYDNEY, 22 Mars Le directeur du programme
de prevention des Nations unies contre le sida a indiqu le
lundi 22 mars qu'il ne croyait pas qu'un "vaccin efficace"
contre le VIH puisse tre dvelopp "d'ici dix ans".
Peter Piot, un ancien chercheur en mdecine, a
indiqu que les autorits ne devaient pas mettre leurs
espoirs dans un vaccin, qui offrirait une solution rapide au
sida.
Les chercheurs font des essais de vaccins sur des
humans en Italie, en Allemagne, en Afrique du Sud mais
le seul essai grande chelle, conduit notamment aux Etats-
Unis et en Thalande, s'est sold par un chec l'an dernier.


"Je ne suis pas tries opunmiste sur ces essais. Je
m'en flicite, ils sont ncessaires parce que c'est comme
cela que nous allons faire des progrs mais dans la pratique,
le programme de l'ONU contre le sida ne croit pas qu'il y
aura un vaccin efficace d'ici dix ans", a-t-il dclar.
"Dans toutes nos strategies, nous faisons comme
s'il n'y aura pas de vaccin", a ajout M. Piot soulignant
qu'en dpit de l'intrt des gants de la pharmaceutique,
la mise au point d'un vaccin serait lente.
Environ 40 millions de personnel sont
sropositives dans le monde, et ce chiffre augmente chaque
anne de 5 millions, selon les dernires donnes de
l'Organisation mondiale de la sant (OMS).


S sur l'examen d'un coton
ap rouv aux Etat spcialement trait qui est
Ppass sur les gencives afin de

WASHINGTON, 27 Mars Le gouvernement s'imprgner de cellules. En cas d' infection par le virus VIH,
amricain a donn son feu vert vendredi au premier test des lignes rouges apparaissent sur le test.
oral du virus du SIDA qui donne une rponse en 20 minutes. Selon le rseau des Centres de contrle et de
Jusqu'ici, les analyses rapids exigeaient de prlever un prevention des maladies, environ un quart des 850.000
peu de sang au bout du doigt. 950.000 Amricains sro-positifs ignorant qu'ils le sont.
Le test d' OraSure Technologies, Oraquick, repose Quelque 40.000 Amricains sont contamins chaque anne.
1 ^^**'^ as ^^ ^ f .'^.. .*-!^^; fl11


Mercredi 31 Mars 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 9


- T_


Mr, Mme,
Professionnels
Hatiens
Vivant en terre
trangre
Cher (s) Amis

La prsente est pour
vous proposer une
opportunity unique
de possder une
proprit au bord de
la mer sur la Cte
des Arcadins. Le
project du Club
Nautique Aquabella
S.A. est une ide
original qui ferait
de vous le
propritaire d'une
surface btissable de
1000 m2 *
surplombant la
mer et le lac de Bois
Neuf avec accs
votre plage
prive, dans le cadre
d'un lotissement
viabilis, scuris et
structure de 101 lots
don't 50 sont dj
vendus et 4 dj
construits.
Visiter sans tarder
notre site web
wwwHaitiaquabellacom.
Tous les dtails y
sont contenus.
Agissez vite car, vu
nos prix, les lots
s'enlvent.
Vous pouvez nous
crire: mail:
H-iliaquab~lla,@yafxrna


I


I ____ _________ __~__ ___


E n bref... (suite de la page 18)
la volont des nouveaux dirigeants de'" dnouer"" les relations
d' Hati avec les associations rgionales et de ngliger la charte
dmocratique de l'Organisation des Etats amricains.
L'Universit de Tabarre occupe par les
Marines ...
Depuis l'arrive des forces multinationales, certaines"
installations sont scurises et d'autres occupes, tel le
campus universitaire de la Fondation Jean Bertrand Aristide.
Depuis, 247 tudiants sont jets dans la rue. La trentaine de
professeurs cubains embauchs et la vice-doyenne, Vivian
Queraltar Mazar, n'attendent que la decision de l'Etat hatien
et d'un doyen, le docteur Yves Polynice, introuvable.
Les 247 tudiants de l'universit de la Fondation de l'ex-
prsident Aristide, qui durant les deux derniers mois et demi
de troubles et de paralysie qu'a connus le monde universitaire
n'ont pas chm, ne peuvent que constater l'occupation de leur
campus et restent pour l'instant dans l'expectative. Des
institutions de l'universit d'Etat d'Haiti entendent rouvrir
leurs portes, d'ici la mi-avril.
Jusqu' 1' approbation du test sanguin rapide en
novembre 2002, il fallait attendre jusqu' deux semaines
pour connatre les rsultats des analyses et chaque anne
8.000 personnel sro-positives ne revenaient pas chercher
leur test dans les hpitaux publics.
Le test oral prsente 1'avantage de ne pas faire
intervenir d'aiguille ni couler de sang et d'tre moins
dangereux pour le personnel medical. Fiable 99%, selon
1' Agence fdrale du mdicament, il pourrait notamment
tre utilis en Afrique, le continent le plus touch par
l'pidmie. En cas de test positif, les patient doivent faire
confirmer le diagnostic par un laboratoire. AP
Ab Abonnez-vous
S Hati en Marche
Phone 221-8567




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs