Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00197
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 18, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00197
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 18 au 24 Fvrier 2004 Vol. XVIII No 3


HAITI-CRISE

OUVERTURE D'UN FRONT NORD

Des forces rebelles font

route vers le Cap-Haitien
CAP--IHAITIEN, 14 Fi rier ren\ ersement du Prsident Jean-BertrandAristide,
(1Washington Post) Des membres d'un group ont attaqu le poste de police dans le village
arm anu-gouernemenuil continuaient samedi montagneux de Ste Suzanne, situ environ 35
leurs attaques de sitle gurilla ("t'l-and-run"), km ausud-est du Cap-Hatien, et qui constitute un
dan, le nord d'F-laiti alors que cette ville, la important objectif pour les rebelles.
deuxime du pa)s, subit dj les ellets de plus Le group arm contrle maintenant
d'une semaine sans lectricit plusieurs petites villes au sud du Cap-Hatien et
Des insurgs, qui appellent au (voirCap-Hatien/3)


Gonaives: Apparition de


Guy Philippe

Chamblain
GONAIVES, 14 F nrier Des rebelles
haiuens cherchant ren terser le Prsident iean-
Bertrand Ansude ont reu du renfort d'opposants
exils en Rpublique Dominicaine, don't un
ancien leader des escadrons de la mort qui ont
endeuill le pays ,.ous le dernier regime irumlitaire
(1991-1994) ainsi qu'un ancien chet de la police
accus d'aoir foment un coup d'Etal, ont
rapport des tmoins cits par l'agence
Associated Press, alors que la police tait oblige
de fuir deux autres villes du nord du pays.


ANALYSE
Ce n'est rien que des ngres
uit e tde- r s! international de maintien de la
qu tne n UgJe paix pour diminuer la tension,
PORT-AU-PRINCE, 13 Fvrier renverser le pouvoir; forcer les protagonistes principalement le
La situation actuelle peut 2) Le pays se retrouve gouvernement et l'opposition proprement dite -
une relle ngociation
et organiser des
.. elections dmocra-
n tiques.
Dans le
......' ~ premier cas o les
"'"'adversaires sont laisss
eux-mmes, c'est le
'"'feu vert pour un
. massacre, ou une
succession de mas-
sacres. Ce ne sont pas
des tudiants arms
maladroitement de
bombes artisanales, ce
-.- sont des armes lourdes
qui retentissent d'un
ct comme de l'autre et
des manifestants
formation de parami-
litaires.
li.ti .e Tout gouver-
N nement est cens avoir
Saint Marc aprs les combats pour la reprise de la ville par les forces gouvernementales des moyens pour
dboucher sur toutes sortes de photo Sun Sentinel prolonger une telle confrontation ...
consequences plus dsastreuses les unes divis, don't une parties sous Mais les rebelles reoivent galement du
que les autres ... le contrle du regime en support. Ceux de Trou du Nord seraient arrives
1) Soit le pouvoir finit par placeetl'autre desinsurgs; par la frontire avec la Rpublique dominicaine.
vaincre les rebelles, soit ceux-ci par 3) Une force (voirRebelles/4)


et Louis Jodel

du FRAPH
Une vingtaine de commandos sont
am% s, conduits par Louis Jodel Chamblain, un
ancient soldat qui dirigeait des escadrons de la
mort de l'arme en 1987, et plus tard une
orgamruation paramilitaire dnomme FRAPH
(Front pour l'Avancement et le Progrs d'Hati)
qui a tu ou torture des centaines de personnel'
apres le coup d'tat militaire de septembre 1991.
Guy Philippe, un ancien commissaire de
police qui avait fui en Rpublique Dominicaine
(voir Fraph / 3)


STRATEGIC POLITIQUE

Les "184" ont-

ils fait le bon

choix?
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 17 Fvrier Les
derniers vnements nous renforcent dans notre
ide, quoi qu'on puisse en penser, que les "184"
n'auraient pas d faire parties de l'opposition,
mais constituer plutt un group pression au-
dessus des parties, aussi bien du gouvernement
que des diffrentes factions de l'opposition.
Aujourd'hui le pays ne serait peut-tre
(voir 184 / 6)


Haiti en Marche


Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
effail:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
\Une publication Elsie and Marcus Inc


SRebelles des Gonaives: armes lourdes et quipements enlevs
nuy u, ,it- d e < In Plice nationale nhto AFTP 1


aux. unf.te, ia ronce.a. ..n..',.,.. pr' "'" r


Pour les collectionneurs de Hati en Marche ...
La semaine dernire nous avons omis de changer la date sur la page de couverture de votre hebdomadaire. Ce numro aurait
d porter la date suivante: Hati en Marche, dition du 11 au 17 Fvrier 2004 Vol. XVIII No. 2.
Nous nous excusons auprs des collectionneurs et les prions de prendre note de cette correction. Merci.


--i


-J -% Il-


S,








I n nlus


jg4


Jeunes partisans de Lavalas faisant un feu de joie de leurs barricades
enflammes photo AFP


vert aux belligrants hatiens. Le mme
jour on a enregistr deux assassinats de
partisans Lavalas aux Gonaves, don't un
supplice du collier; les troupes Lavalas
rpliquent en faisant elles aussi deux morts
pendant la reprise de la ville de Saint Marc,
tandis que selon la press trangre, cinq
opposants auraient t assassins Cit
Soleil ...
Jeudi matin, la capital, les OP-
Lavalas mettent brutalement fin une
manifestation de l'opposition avant mme
qu' elle n' eut commenc.
Ces derniers incidents font
monter le bilan des victims prs d'une
cinquantaine une semaine seulement aprs
l'ouverture des hostilits par l'occupation
du commissariat des Gonaves et le
massacre horrible de 5 policies.
Depuis le pays est coup en deux,
impossible de correspondre avec les
provinces du nord qui sont du coup prives
d'essence ainsi que d'aide pour les
populations sinistres.
L'attitude des Etats-Unis ne
manque pas d'tre critique par certain
commentateurs, don't un Christopher
Marquis dans le New York Times, qui
considre qu'une telle "lgret" peut tre
lourde de consequences.
En effet, l'administration
amricaine se-lave les mains du volcan
actuellement en ruption en Hati.
Sa premiere dcision- et la seule
ce jour est l'installation la base de
Guantanamo (Cuba) d'un camp pouvant
abriter jusqu' 50.000 boat people en cas
d' une vague sans prcdent de rfugis (on,
avait enregistr 33.000 au lendemain du
coup d'tat de septembre 1991).
Cette precaution une fois prise,
les Hatiens n'ont qu' se dmerder tout
seuls. Ils ont l'assistance de l'OEA
(Organisation des Etats Amricains) et de
la Communaut carabe ou CARICOM,
don't les Etats-Unis disent soutenir les
efforts de mediation auprs des parties
hatiennes en conflict. Mais mediation qui
est pratiquement inoprante sans le poids
du grand voisin.
Une source ayant rapport que
l'administration Bush, selon un official qui .
aurait requis l'anonymat, pourrait
demander Aristide d'abrger son mandate,
ds le lendemain le porte-parole du
Dpartement d'Etat, Richard Boucher, et
le Secrtaire la Dfense Donald
Rumsfeld montent au crneau, le premier
pour ritrer que la crise hatienne doit tre
rsolue par le "dialogue" et le compromise,
grce aux bons offices de l'OEA et de la
CARICOM, et que "le Prsident Aristide
est le president lu d'Hati"; le second pour


vague .de rfugis hatiens. D'o
l'empressement d'ouvrir un camp de
50.000 places Guantanamo, mais ce qui
traduit en mme temps qu'ils
reconnaissent la gravit de la phase
actuelle de la crise ...
Apparemment Hati ne
reprsenterait non plus aucune importance
go-politique, malgr la proximity avec le
Cuba socialist et 1' ge avanc de Fidel
Castro ...
Mais ce n' est pas seulement
notre avis ce pourquoi l'indiffrence
amricaine est condamnable ... que
surtout parce que Washington est aussi
responsible que tout un chacun dans la
dtrioration de la situation politique en
Hati.
C'est l'argent du contribuable
amricain, via l'USAID et l'IRI (Institut
Rpublicain International), qui a finance
les grands groups d'opposition hatiens
(Convergence Dmocratique, Groupe des
184 etc), les encourageant par l
maintenir une position extreme: aucune
ngociation sinon pour le dpart d' Aristide
du pays ...
Rcemment encore, avant les
conversations avec la CARICOM aux
Bahamas, l'opposition a rencontr d'abord
des responsables de l'IRI Santo
Domingo.
Pour Christopher Marquis,
l'attitude mi figue mi raisin de
l'administration Bush peut seulement
continue enhardir les groups les plus
violent de l'opposition hatienne ...
Mais pas seulement ceux d'Hati,
vu le context gnral actuel dans le
continent (Bolivie, Venezuela, Argentine,
Prou, Rpublique Dominicaine etc)
marqu par la menace d'instabilit
politique et de dsordre conomique.
Cependant le Prsident Aristide
viendrait-il interpreter aussi de son ct
la "lgret" amricaine comme une carte
blanche, qu'il ne saurait esprer pouvoir
contrler tout le pays avec les plus violent
de ses partisans ou "chimres" vu le
manque d'effectifs et de formation de la
police national ...
Vendredi on apprenait qu'une
important runion avait lieu
Washington avec des reprsentants de
diffrentes agencies et organizations, don't
1' OEA, la CARICOM et peut-tre aussi
l'ONU autour de la situation qui svit
actuellement en Hati.
La press trangre parle d'une
force rgionale de police ...
Apparemment il y aurait pril en
la demeure.
Editorial, Mlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


- 's I


En bretf..


Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati err Marche Vol. XVIII No. 3


CRUISE HAITIENNE

Quand Washington joue


les Ponce Pilate
indiquer dans son style brutal bien connu
EDTORIALque les Etats-Unis n'ont "aucune
PORT-AU-PRINCE, 16 Fvrier intention" d'intervenir en Hati. Point.
- A partir du moment que les Etats-Unis On sait que les Etats-Unis ne
dclarent qu'ils ne front rien, c' est le feu craignent rien plus qu'une nouvelle grande


Page


~E


GONAIVES: Apparition de Guy Philippe et Louis Jodel Chamblain du Fraph
Des rebelles hatiens cherchant renverser le Prsident Jean-Bertrand Aristide ont reu
du renfort d'opposants exils en Rpublique Dominicaine, don't un ancien leader des
escadrons de la mort qui ont endeuill le pays sous le dernier rgime militaire (1991-
1994) ainsi qu'un ancien chef de la police accus d' avoir foment un coup d' Etat.
Une vingtaine de commandos sont arrivs, conduits par Louis Jodel Chamblain, un
ancien soldat qui dirigeait des escadrons de la mort de l'arme en 1987, et plus tard
une organisation paramilitaire dnomme FRAPH (Front pour l'Avancement et le
Progrs d' Haiti) qui a tu ou tortur des centaines de personnel aprs le coup d'tat
militaire de septembre 1991.
Guy Philippe, un ancien commissaire de police qui avait fui en Rpublique
Dominicaine aprs avoir t accus par le gouvernement hatien de fomenter un coup
d'tat, est aussi arriv aux Gonaves pour aider les rebelles se prparer pour un
ventuel face face avec les forces gouvernementales.
Des tmoins joints par tlphone aux Gonaves ont dclar que les nouveaux venus
travaillaient avec les rebelles aux Gonaves, mais se sont masss plutt Saint-Michel
de 1' Atalaye, environ 50 km l'est.

Prcisions sur Guy Philippe ...
Instigateur prsum d'un coup d' Etat foment contre le president Jean-Bertrand
Aristide le 17 dcembre 2001, l'ancien commissaire de police Guy Philippe a t
pendant longtemps considr comme l'ennemi public numro 1 du gouvernement
hatien. Arrt deux reprises en Rpublique dominicaine, il a t soit remis en libert,
soit serait arriv "s'enfuir ".
Guy Philippe a vcu en exil en Equateur mais fut refoul par ce pays, il aurait vcu
depuis lors en Rpublique domnicaine."
Guy Philippe avait t contraint de quittter Hati en l'an 2000, aprs qu'une premiere
tentative de renversement mene contre l'ancien president Ren Prval lui eut t
impute.

La manifestation du dimanche 15 Fvrier connaissant quelques difficults, les
responsables ont t forcs d'y mettre fin ...
La manifestation avait t prvue pour 9 heures AM et devait partir de la Place St
'Pierre, Ption Ville. Ds le dbut, les difficults ont commenc. D'abord des
patrouilles de police installes un peu partout, sur la route de Laboule, celle de Frres,
fouillant minutieusement le moindre vhicule. Des manifestants n'ont donc pas pu
arriver temps.
Ensuite, tout le long du parcours la manifestation a t truffe d'incidents plus ou
moins graves. Lancements de pierres, par example, et mme des tirs, nourris ont t
entendus partir d'une voiture stationne dans l'aire de Delmas. Finalement l'un des
responsables du Groupe des 184, Mr Charles-Henry Baker, a du mettre fin la
manifestation, demandant aux participants de rentrer chez eux.
Les OP Lavalas avaient empch la manifestation du jeudi 12 fvrier
Les partisans de Lavalas avaient dress jeudi Port-au-Prince des barricades
enflammes avant de s'en prendre des membres de l' opposition qui avaient
commenc se rassembler sur la place du Canap Vert, provoquant 1' annulation d'une
manifestation pour demander le dpart du president Aristide.
"Nous ne voulons pas d'affrontement", a dclar le porte-parole de la coalition
d'opposition, Mischa Gaillard, la police n'a pas fait son travail de protection. Puisque
notre stratgie est pacifique, nous avons annul la manifestation."
Selon des tmoins, la police s'est en effet replie tandis qu'une centaine de partisans
du chef de l'Etat attaquaient coups de pierres les manifestants, eux-mmes
rassembls sur la place en face de laquelle se trouve un poste de police.
Un photograph de l'Agence France Presse, Thony Blizaire, a t tabass par des
jeunes qui se sont galement empars de ses ngatifs. Ces derniers lui ont t remis
peu aprs.
La Plate-forme de la socit civil et des parties de l opposition a annonc que quatre de
ses membres avaient t blesss au course de ces incidents, don't trois par des jets de
pierre et une autre par balle.

Le President Aristide reoit les journalists trangers...
Le President Jean-Bertrand Aristide a invit les journalists trangers (et eux seuls)
une conference de press le mercredi 11 fvrier, 4 heures pm au Palais National.
Le Chef de l'Etat s'est montr trs clair, raffirmant une fois encore qu'il ne cderait
pas aux pressions de l'opposition et qu'il ne partirait pas du Palais avant le 7 Fvrier
2006.
Le President avait tenu faire ressortir que l'opposition jouait un rle capital dans
l'origine de l'insurrection qui avait commenc aux Gonaves et qui se rpandait dans
plusieurs villes du pays. Cependant les journalists trangers n' ont pas t sans
remarquer qu' aucun moment de la rencontre, le president n'a dit comment il
comptait ramener le calme dans son pays.

Extension du movement des rebelles
Winter Etienne, le chef du Front de Rsistance anti-Aristide, a annonc que le
movement des Gonaves allait s'tendre tout le pays. Le dirigeant du movement
insurrectionnel a fait savoir qu'il existait des rebelles dans la clandestinit dans
plusieurs autres villes du pays.
La ville de Trou du Nord est occupe depuis plusieurs jours. Ces paramilitaires
bloquent la route de Trou du Nord conduisant vers Ouanaminthe, la frontire avec la
Rpublique Dominicaine. Ils ont rig des barricades de pneus enflamms et dispos
des arbres sur la Nationale # 6.
C' est Ouanaminthe que Guy Philippe et Jodel Champlain ont travers en territoire
hatien au lendemain des vnements du 5 fvrier aux Gonaives.
Des marchands forcs de rebrousser chemin rapportent que des barricades empchent
la circulation des marchandises venant de la Rpublique Dominicaine.
"Si nous avons Philippe avec nous, la parties est dj gagne" a dclar Buter Mtayer.
"Avant longtemps, nous prendrons Port-au-Prince."
Dans le Nord, la panique rgne Dondon et Saint-Raphal o s'affrontent des civils
arms. La police a perdu le contrle de ces villes depuis l'incendie des commissariats
locaux. Les-partisns du pouvoir sont systmatiquement pourchasss dans ces
communes.

La situation au Cap Hatien
Le Cap Hatien est une ville assige. Pour empcher l'arrive des rebelles, des
habitants, aids des OP Lavalas, ont rig un peu partout des barricades. Le Cap
Hatien est priv d'lectricit suite la prise de la ville des Gonaves par les rebelles.
Les pompes essence sont sec et rares sont les voitures circulant dans les rues de la
ville.
L'essence se vend au march noir au prix de CINQ DOLLARS US le gallon de super.
L' Hpital Justinien fonctionne au ralenti et les operations se font difficilement. Des
parents de malades ncessitant une intervention chirurgicale, sont obligs d'acheter du
diesel au march noir pour actionner la gnratrice de l'hpital pendant l'opration.
Les partisans du gouvernement ont incendi la maison d'un journalist de Radio
Maxima (opposition). Cette radio avait t ferme le 17 dcembre aprs un raid de la
police.
Au niveau des Gonaives, la route est bloque par les rebelles qui ont incendi les
postes de police de plus Il' tuc douznine d'autres localits.
Les group anns unti-goutivernementaux contrlent maintenant plusieurs petites villes
au sud du Calp-lilieun ci les utilise conmmne bases de placement pour de nouvelles
tt*qtltues,
(voir En bref/18)







I '1.'FXJMVFF.NT


H;iien arheVol. VIII Nn 31I J -i vYL..I l 14 a 1E---%-


OUVERTURE

D'UN FRONT NORD

Des forces rebelles

font route vers

le Cap-Hatien
(Cap-Hailien ... suite de la 1re page)
les utilise comme bases de lancement pour de nouvelles
attaques.
Le Cap-Hatien est devenu un point focal de la
crise hatienne depuis le 5 fvrier dernier quand le
principal group arm de l'opposition a chass le corps
policies et les officials de la ville des Gonaves, 160 km
au nord de la capital hatienne.
Gonaves contrle la route national qui conduit
--- ---irir**.*-- -- - A I,lard


-i."


au Cap-Haitien et qui a et saisiepar ies rebeusuc u d l -
coupant le pays en deux.
Avec pour consequence immediate de mettre fin Rebelles arms devant le commissariat calcin
alimentation en carburant du Cap-Hatien, une ville de la police des Gonaves photo AFP
de 500.000 habitants.
A l'Hpital
Justinien, un ensemble de
btiments dcrpits qui
dpend de gnratrices au
diesel pour son clairage,
de jeunes internes
dcrivent la descent de la
ville dans le chaos.
.,De temps autre,
z.; a "'i' des coups de feu


Chaque Hatien, chaque Institution ftera 2004
sa faon. A la UNIBANK, nous clbrerons
2004 en renouvelant les promesses faites il y a
de cela 10 ans: moderniser le systme bancaire
et offrir le meilleur service tous les Hatiens,
tant Port-au-Prince qu'en Province, qu'
l'Etranger avec UNITRANSFER et travers
l'internet sur UNIBANKOnline.

En cette fin d'anne 2003, la UNIBANK
souhaite tous les Hatiens, et en particulier
ses 310,000 Clients, ainsi qu' ses nombreux
Amis, Collaborateurs et Actionnaires, un Nol
de Paix et une Bonne Anne 2004, Anne du
aBicentenaire de notre Indpendance.



| UNIBANK


"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


retentissent dans les rues dsertes prs de
l'hpital, pendant que des groups pro-
gouvernementaux essaient d' empcher la ville
de tomber aux mains de l'opposition. Ce jour-
l pas moins de 8 blesss par balles ont t
conduits l'hpital.
Des parents de malades ncessitant une
intervention chirurgicale sont obligs d'acheter
du diesel au march noir pour actionner la
gnratrice de l'hpital pendant l'opration.
Samedi la famille d'une femme qui
devait subir une csarienne a apport dix gallons
de fuel. Celui-ci est vendu au march noir au
double sinon plus du tarif normal. La gasoline,
qui tait stocke avant la crise actuelle, se vend
maintenant US$5 le gallon de super.
Le dsespoir l' Hpital Justinien met
en lumire la misre gnrale en Hati, alors
qu'une insurrection arme, active seulement
dans quelques poches du pays, drange la vie
des gens qui taient dj dsesprment
pauvres.
Autrefois joyau de l're du tourism
hatien, le Cap-Hatien est maintenant
l'emblme d'un Etat qui a failli.
Le dlgu gouvernemental Myrto
Julien a dit qu'il esprait la fin de cette pnurie
de carburant ce dimanche avec l'arrive d'un
tanker de 150.000 gallons de diesel.
La mer est la seule voie ouverte en ce
moment vers le Cap-Hatien depuis que des


groups anti-gouvernementaux ont bloqu
les routes conduisant d'un ct Port-au-
Prince, de 1' autre ct vers la Rpublique
Dominicaine.
Selon Myrtho Julien, prs de 60
hommes en uniform militaire, voyageant
dans un convoi de camions, de
motocyclettes et accompagns d'un trailer
ont commenc avancer vers la ville depuis
l'aprs-midi du samedi 7 fvrier.
Les trois petites villes don't ils ont
pris possession en chemin, incendiant les
postes de police, les bureaux et residences
des officials gouvernementaux, ne sont que
des tapes intermdiaires, leur objectif tant
de s'emparer du Cap-Hatien, a dclar le
dlgu Myrtho Julien.
Mais il a ajout que le group a t
une premiere fois repouss.
"Ils ont des armes lourdes, ils ont
beaucoup de support logistique" a dit Julien.
"Ils n'ont pas seulement des fusils, mais de
la nourriture, de la gasoline, des uniforms
comme ceux de 1' arme amricaine, de
l'quipement de communications.-Cet
quipement n' est pas vendu au flea market"
a poursuivi le dlgu gouvernemental.
Un resident de Dondon a rapport
que la bataille faisait rage dans cette ville.
(source Washington Post)


Gonaives: Apparition de

Guy Philippe et Louis Jodel

Chamblain du Fraph
(Fraph ... suite de la 1re page) Atala
aprs avoir t accus par le gouvernement l'Atalaye, a environ 50 km l'est.
hatien de fomenter un coup d'tat, est aussi Des rebelles ont lanc un sanglai
arriv aux Gonaves pour aider les rebelles se movement d'insurrection le 5 fvrie
prparer pour un ventuel face face avec les dernier depuis les Gonaves, environ 16
forces gouvernementales, km au nord-ouest de la capital hatienne
Des tmoins joints par tlphone aux la 4e ville du pays, exigeant le dpart d
Gonaives ont dclar que les nouveaux venus Prsident Aristide.
travaillaient avec les rebelles aux Gonaves, Un premier bilan des morts depui
rmnoi .......t .c. o ni,tpt ; ntk-i hl le 5 fvrier s'lve 50. i,,h /,


nt
er
0
et
u

is
5


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement 0
Etats Uni s $40.00 $78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $ 70.00 $ 135.00 Nouvel Abonn O
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


Mercredi 18 Fvrier 2004


Page 3


~UP


iriaiti Cil iriiiirqiv \U. l V 111 IN". -


.


/ SOMMAIRE
L'EVENEMENT
Des forces rebelles font route vers le Cap Haitien p.l
Apparition de Guy Philippe et Louis Jodel Chamblain
du FRAPH aux cts des rebelles p. 1

ANALYSE
Ce n'est rien que des ngres qui tuent des ngres! p.1

L'ACTUALITE EN MARCH
La violence s'intensifie dans le Nord p.4
Les Nations Unies appellent l'installation d'un couloir
humanitaire p. 14
Manifestation contre Aristide Port-au-Prince p.6
Quand Hati sombre irrmdiablement dans l'anarchie p.6
Cuba maintient ses cooprants sur le terrain,
quant tout le monde rduit son personnel diplomatique p.9

EDITORIAL
Quand Washington joue les Ponce Pilate! p.2
POLITIQUE
Les "184" ont-ils fait le bon choix? p. 1
Qui veut le bien de ce pays? p. 12
Vers une nouvelle approche dans l'international p. 12
Rle de la diaspora pour une sortie de crise p. 16

LA UNE DE LA SEMAINE
La poudrire hatienne au bord de l'explosion p.10
L'insurrection s'tend plusieurs villes p. 10

PEOPLE
Mariages homosexuals par centaines San Francisco p. 11








UNE ANALYSE


Mercredi 18 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 3


HAITI-CRISE
(Rebelles ... suite de la 1re page)


Ce nest rien que des ngres


Ce sont pour la plupart des anciens membres des ex- tprendre part dans
Forces armes d'Haiti et de la Police national, selon q u cette lutte intestine.
les journaux trangers. q ui tuent des ngres! p Comme quoi la
Guy Philippe et des ex-responsables du capital. France de Rgis Debray, par oppo-sition Aristide,
Fraph parmi les rebelles aux.Gonaves ... Mais ce ne sont pas l les seules victims, embrasserait sans aucune autre consideration la rebellion
L'ex-commissaire Guy Philippe, exil de l'autre L'conomie est comme toujours la plus affecte, tandis que dans l'Artibonite ...
ct de la frontire, aurait confirm sa presence aux les agencies internationales d'aide aux sinistrs du pays
Gonaives dans des dclarations entendues la radio, ainsi s'arrachent les cheveux, ne pouvant franchir l'tape des Mais Sylvain Salnave ne fit mme pas deux ans
que d'ex-responsables du FRAHP, au pouvoir avant d'tre vaincu et
organisation de paramilitaires sous le excut par ses ennemis sur les ruines
regime militaire de Cdras-Michel fumantes du Palais national. Laissant
Franois. cependant un souvenir ineffaable dans


Les armes exhibes par les
membres du Front de resistance aux
Gonaives leur ont t donnes par le
gouvernement Aristide du temps o ils
servaient ce dernier, ont-ils dclar.
Mais il n'est pas interdit de croire
qu'une parties de leur arsenal peut
provenir du traffic de drogue, ou d'autres
sources encore moins avouables (par
example, certain services de
renseignements). *
Par consquent, d'un ct
comme de l'autre, on est capable d'aller
trs loin avant que l'un des deux puisse
crier victoire. Avec des pertes en vies
humaines de plus en plus importantes
... Entre 40 et 70 personnel auraient
perdu la vie, selon la press trangre, depuis la prise du
commissariat des Gonaves par les rebelles le jeudi 5 fvrier
dernier.
Laisses elles-mmes, les parties hatiennes ne
connaissent pas d'autre manire de terminer une crise que
par la violence ...
Comme les guerres en Europe, de la Guerre de
100 ans la plus rcente, celle du Kosovo.

Le sang appelle le sang ...
L'Histoire d'Haiti elle aussi reste immuable
travers les ges ...
L'insurrection de Goman, dans la Grande Anse,
se terminal par l'extermination des insurgs et de leur chef.
La rvolte des Piquets par le renversement
momentanment du pouvoir en place.
Quant aux Cacos, seule une occupation
amricaine de 30 ans a pu en venir bout.
Aujourd'hui les rebelles des Gonaves disent tre
suffisamment arms pour rsister pendant au moins une
anne ...
Il est parier que les troupes Lavalas engages
contre eux ne le cdent pas non plus en determination.
Le sang appelle le sang, oeil pour oeil, dent pour
dent.
Et tant pis pour ceux qui se retrouvent au milieu,
comnue les journalists jeudi dernier quand les OP-Lavalas
ont tu dans l'oeuf une manifestation de l'opposition la



Pat Plus Bakery Inc
jfataieat 9ae jc

Il638N.E.2dAve. Catering Specialists
Miamni,FL33161 Cakes, Patries, Hors d'oeuvres
S Tel: 305-756-3695 For ail Occassions


Aux Gonaves, un rebelle fait la police photo AFP .
Gonaves pour arriver aux populations du nord et du nord-
ouest, le fameux sahel hatien, le far west.

Le pays rduit en mille morceaux ...
Un autre cas de figure, c'est le pays qui clate
en mille morceaux ...
Retour au temps douloureux du president Sylvain
Salnave o la lutte pour le pouvoir finit par diviser le pays
en trois rpubliques. On vit jusqu'aux puissances trangres


m"* la mmoire collective (voir le aermer
livre de Roger et Gustie Gaillard, "Le
S_ cacosme bourgeois contre Salnave."
De plus, Hati n'tait ni aussi
pauvre, ni aussi ferme sur elle-mme.
Les cargo europens de l'import-
export frquentaient les ports du Cap-
Hatien, des Gonaves et du sud autant
sinon plus que ceux de la capital.
Aujourd'hui, l'heure de la
rpublique de Port-au-Prince, la
production agricole et industrielle est
rduite nant. Toute l'alimentation du
pays arrive de Miami et de Santo
Domingo. On se soucie peu des
provinces. Pourquoi la premiere
rencontre sur la crise hatienne
Washington depuis les derniers
vnements, a t convoque par les agencies humanitaires.
C'est aussi dans ce but qu'un official des Nations Unies a
sjourn cette semaine en Hati.
Quant la guerre ouverte qui fait rage depuis deux
semaines, les.Hatiens n'ont qu' se dme'rder. Aux Etats-
Unis, selon un dicton: "It's blacks killing blacks", des
ngres qui s'entretuent. Comme quoi c'est tout ce qu'ils
savent faire ...
(voir Rebelles / 5)


Haiti: la violence s'intensifie


dans le nord
PORT-AU-PRINCE, 14 Fvrier Le climate de
violence en Hati qui a dj fait une cinquantaine de morts
depuis plus d'une semaine s'est accentu ces derniers jours
notamment dans la parties nord du pays o les rebelles sont
les plus actifs.
Paralllement les opposants politique qui
rclament la dmission du president hatien Jean Bertrand
Aristide, ont accus la diplomatic trangre de ccit devant
les exactions des partisans du pouvoir.
L'opposition politique et un de ses principaux
responsables Evans Paul a d'ailleurs vivement critiqu
samedi les propos tenus vendredi par le secrtaire d'Etat
amricain Colin Powell qui s'oppose tout "dpart illegal"
du president Aristide.
M. Evans Paul a accus le responsible amricain
de "ne pas voir" les victims du parti Lavalas au pouvoir.
"Il faut trouver une solution pacifique la crise
sans (le president) Aristide et c'est sur ce point que nous
divergeons avec les Etats-Unis" a dclar l'AFP, Evans
Paul.
L'opposition prpare d'ailleurs une nouvelle


ee tr-,ids tOtjOt0

Tous les appeals internationaux sont gratuits !
(Pour les ulifsateurs Comcel.)


C M E
om 401-5500401-5566

401-5500 401-5566


Tous les utilisateurs de Comcel
ont le chillre quatre(4) comme premier prfixe.
(509) 4XX-XXXX


manifestation pacifique dimanche Port-au-Prince pour
demander la dmission du chef de l'Etat.
Par ailleurs, selon une source gouvernementale,
l'pouse du president Aristide a quitt samedi la capital
Port-au-Prince pour se rendre Miami (Floride). Mme
Aristide est aux Etats Unis pour assister des obsques
d'un membre de sa famille et doit regagnera lundi Hati, a-
t-on prcis de mme source.
Prs de la localit de Dondon (dans le nord du
pays, prs du Cap Hatien) des dizaines de maisons
appartenant des partisans du pouvoir, mais aussi des
membres de l'opposition, ont t incendies ces derniers
jours, a indiqu samedi le maire de Cap-Hatien, Wilmar
Innocent.
Des opposants arms ont galement pris le
contrle et bloquent une des principles routes du nord du
pays, a ajout le maire.
Suite ces incidents le gouvernement a ragi
samedi et le secrtaire d'Etat la communication Mario
Dupuy, a indiqu qu'il s'agissait "d'incursions, ils (les
rebelles) crent la panique et ils s'en vont".
Des rebelles arms trs mobiles, qui compteraient
dans leurs rangs d'anciens militaires de l'arme hatienne
dissoute en 1995 par le president Jean Bertrand Aristide
i sont particulirement actifs dans la region du nord.
Ils ont pour base de dpart la region de Saint-Michel
de l'Atalaye (est), selon des informations
concordantes recueillies par I'AFP.
Ces rebelles qui appartiennent au group dit
de Pernales (centre-est d' Haiti) et agiraient en liaison
avec les rebelles des Gonaves (nord-ouest), ville
toujours aux mains du Front Anti-Aristide.
La situation taient par ailleurs trs calme
dans la capital et au Cap-Hatien, deuxime ville
d'Hati et grande mtropole ctire du nord, aucun
incident n'tant signal.
En raison de ces tensions, un paquebot de
croisire de la compagnie amricano-norvgienne
Royal Caraibbean Cruise Line a annul son escale
prvue lundi l'ouest du Cap-Hatien, a-t-on appris
de source proche de la eompagnie.(AFP)


Page 4


Le Carnaval 2004
Uniquement ILe Divque de l'Auditeur
avec Jacques Lacour 10.AM Midi
et Jackie Marc 6: PM-8:30 PM
MELODIE 103.3 FNM Port-au-Prince
Phone 221-8567 / 8568


I


r-


I _ _ I_ __ __ _ _







Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


Page 5


I DE I7ACGTIJAIJTE I


Oeil pour oeil, dent pour dent...
(Rebelles ... suite de la page 4) en deux entits, l'une gouvernementale et l'autre rebelle, est
L'opposition carte de l'action que cela met automatiquement l'opposition dmocratique
politique ... (traduisez celle utilisant des moyens pacifiques, comme
Mais l'autre consequence d'un clatement du pays manifestations, grves, dsobissance civil etc) aux abonns

ARISTIDE REITERE QU'IL NE PARTIRA abipolitiquede.

PAS DE SON POSTE AVANT LA FIN DE C'est le cas
actuellement en Cte
SON MANDATE DE CINQ ANS d'Ivoire, don't la
parties nord (musul-
mane) est contrle
Spar un front rebelle
.. (ou mme deux),
tandis que le reste du
k "pays est aux mains du
4 gouvernement du
president Laurent
Mbagbo.
Un accord
'est conclu, grce aux
bons offices de Paris,
centre Mbagbo et les
rebelles pour le
j partage des postes
: gouvernementaux.
Mais du
Al coup, opposition
dmocratique se


Manifestation centre


Aristide Port-au-Prince


PORT-AU-PRINCE, Hati, 15 Fvrier Malgr
la menace des partisans du president Jean-Bertrand
Aristide, les sympathisants de la Plate-forme dmocratique
de l'opposition hatienne se sont rassembls dimanche pour
une grande manifestation Port-au-Prince.
Les rebelles quant eux auraient reu le renfort
d'une vingtaine de miliciens revenues de leur exil en
Rpublique dominicaine voisine. Au moins 58 personnel
sont mortes depuis la mi-septembre.
Se rassemblant aux cris d'"A bas Aristide", ls
membres de la Plate-forme ont dclar qu'ils ne soutenaient
pas la violence mais qu'ils voulaient comme les rebelles
renverser le president. Mardi dernier, lors d'une telle
manifestation, des partisans de l'ancien prtre ont jet des


pierres et bloqu les protestataires.
Les rebelles ont lanc leur
soulvement neuf jours auparavant
des Gonaves, quatrime ville du
pays situe 110km au nord-ouest
de la capital et qu'ils contrlent.
Ils seraient moins nombreux que
les 5.000 policies mais une
vingtaine de miliciens et policies
en exil en Rpublique dominicaine,
qui partage l'le avec Hati, seraient
venus en renfort ces derniers jours.
Un ancien soldat et
milicien hatien, Louis-Jodel


retrouve balaye de la scne. Exit son principal leader,
l'conomiste pro-occidental Alassane Ouattara, ex-
candidat malheureux aux dernires prsidentielles.

Un ordre de mission clair et
cohrent ...
La troisime alternative est la presence d'une
force de maintien de la paix, proportionnelle aux
besoins du moment, suffisante en nombre pour en
imposer aux deux camps et faire baisser la tension.
Sur le plan pratique, restaurer la libert de circulation
pour alimenter le reste du pays en carburant et autres
products de base.
Une telle force devrait dtenir un ordre de
mission totalement clair et cohrent afin de pouvoir
convaincre tous les protagonistes de dposer les armes
et garantir en mme temps une indpendance total
du processus: retour la table des ngociations, sans
prejudice des concessions faire de part et d'autre, le
respect des engagements pris et l'organisation
d'lections dmocratiques.
Mais comment prvenir que la mme
situation ne se reproduise cinq ans plus tard ou mme
avant?
Comme quoi Hati ne peut connatre la
stability que sous la dictature total (rgime Duvalier)
ou sous l'occupation trangre ... La paix du tombeau
ou le sacrifice de la souverainet national.

Hati en Marche, 13 Fvrier 2004


Chamblain, a ainsi t vu aux Gonaves par plusieurs tmoins. Il avait dirig
les escadrons militaires de lamort en 1987 ainsi que le group paramilitaire du
FRAPH (Front pour l'avancement et le progrs hatien) qui avait tu et mutil des
centaines de personnel entire 1991 et 94. Il s'tait exil en Rpublique dominicaine
au milieu des annes 90.
Guy Philippe, ancien chef de la police exil de l'autre ct de la frontire
aprs avoir t accus de fomenter un coup d'Etat en 2002, a galement t repr.
Des tmoins joints par tlphone affirment que les hommes travaillent
avec les rebelles aux Gonaves mais se rassemblaient Saint-Michel de l'Atalaye,
45km l'est de la ville.
Hati voit le mcontentement grandir parmi ses huit millions d'habitants
depuis que le parti d'Aristide a remport des lections lgislatives truques en
2000 et que plusieurs millions de dollars d'aide international ont t gels. Le
secrtaire d'Etat amricain Colin Powell a nanmoins dclar vendredi que les
Etats-Unis et le reste de la communaut international "n'accepteraient aucun
rsultat (...) qui soit une tentative de destituer le president d'Hati".
Redoutant une crise alimentaire et mdicale, les Nations unies ont demand
aux belligrants d'ouvrir un couloir humanitaire menant au nord d'Hati, o 268.000
personnel dpendant de l'aide alimentaire en sont prives. AP


Apparition de Gu
(Fraph ... suite de la page 3)


"Chamblain et ses hommes ont pris advantage de
la situation pour avancer leurs propres pions, ce qui
signifierait la perversion du movement dmocratique" a
dclar Himmler Rbu, un dirigeant
de l'opposition et ancien colonel de
l'arme qui a conduit un coup d'tat
manqu en 1989 contre le
Lieutenant Gnral Prosper Avril.
Selon Rbu, le plus
longtemps le Prsident Aristide
restera au pouvoir, le plus dur il sera
de restaurer l'ordre en Hati.
Cependant le Secrtaire
d'Etat amricain Colin Powell a ,, ..:
dclar vendredi que les Etats-Unis .,,,
et d'autres nations "n'accepteront '
aucune tentative de renverser par la
force le president lu d'Hati."
Washington dit n'avoir '
aucune intention d'entreprendre une .
nouvelle intervention militaire dans .
le cadre de l'actuelle crise hatienne.
En attendant, les rebelles
ont arrt toute livraison de
carburant et de nourriture vers les
provinces du nord du pays, o les
reserves ne peuvent pas dpasser .*.
quatre jours.


iy Philippe et Chamblain du Fraph
des vnements du 5 fvrier aux Gonaves. Le gouvernement Mejia a dans le pass donn
Des marchands forcs de rebrousser chemin asile plusieurs personnel accuses par le gouvernement
rapportent que des barricades empchent la circulation des Aristide de complot pour renverser le pouvoir.
marchandises venant de la Rpublique Dominicaine. Louis Jodel Chamblain, un ancien chef d'escadron
de la mort en Hati, et qui a fait
_,,, 1. .son apparition cette semaine aux
Gonaves, se cache en Rpublique
Dominicaine depuis la fin du
rgime militaire, cela grce
,..* ~. l'intervention en 1994d'une force
,, .. :: ,. ::, , multinational qui a rinstall le
.:' .. President Aristide au pouvoir.
;e i 7A son retour, Aristide a
"' dissout les forces armes,
.. ,,.'craignant d'autres coups d'Etat
Guy Philippe est un
.. .ancien militaire, qui deviendra
.:commissaire de police du Cap-
., Hatien dans la nouvelle police
nationalae forme aprs la
restauration du pouvoir Lavalas.
Accuse de complot en
octobre 2000, il s'enfuit avec 4
...autres commissaires en
Rpublique Dominicaine.
En dcembre 2001, Guy
Philippe fut accus nouveau de
"". a:.----------- complot par le gouvernement
.. .hatien aprs un coup de main
e principal barricad vendredi .aux. G~o ,; v htn AFP contre le palais national le 17


i ,iw iuvau ae s u umanv, la 1trout eest nuque -vuu --- r *,. *&** v 5Ou4tax%flav es pn oo4
par les rebelles qui ont incendi les postes de police de De Santo Domingo, le Prsident dominicain
plus d'une douzaine d'autres villes. Hipolito Mejia a ordonn l'armie de dtenir tout Hatien
A l'autre bout, des rebelles bloquent la route de souponn de prendre part la rvolte arme contre le
Trou du Nord conduisant vers Ouanaminthe, la frontire PrsidentAristide et qu'on dcouvrirait en train de traverser
avec la Rpublique Dominicaine. la frontire pour se rendre en Hati.
C'est Ouanaminthe que Guy Philippe et Jodel Mejia a dclar que son pays ne sera pas utilis
Champlain ont travers en territoire hatien au lendemain pour saboter la dmocratie en Hati.


dcembre 2001 par un commando lourdement arm.
Vendredi, Guy Philippe et Louis Jodel Chamblain
sont apparus aux cts des chefs de l'insurrection des
Gonaves au course d'une conference de press.
"Si nous avons Philippe avec nous, la parties est
dj gagne" a dclar Buter Mtayer. "Avant longtemps,
nous prendrons Port-au-Prince."


-J- Ld J L % LI-.LI &.


Au nivemi dc nann'ivt-.. in 1-nliti- -t Rue


I








Page 6


4 --- -----


Les "184"
(184 ... suite de la 1re page)
pas totalement suspend au bon vouloir de l'international
pour venir le sortir de cette impasse si le Groupe des 184
n'tait pas lui aussi parties prenante de l'opposition ...
A voir la mobilisation qu'elle a su dclencher sur
le terrain, une telle force qui
n'aurait pas transgress le cadre de .. .. .
la socit civil pour se confondre ,' '
avec l'opposition serait aujourd'hui
un atout majeur, non seulement
pour ses composantes, mais pour
toute la nation, parce queenmesure
de s'imposer, moralement aussi
bien que politiquement.
Parfois la force politique
ne se conquiert pas de face mais par
la tangente, et dans le monde
complex o nous vivons, c'est
peut-tre le secret de la vraie force
politique. -


En Haiti, toutes les
institutions importantes ont t
balayes, d'abord par la dictature, '
puis par la crise qui s'ensuivit: ,.
l'arme, l'glise ... Aujourd'hui .
c'est l'cole, la press qui sont les
plus menaces.
Le Groupe des 184 est
apparu, il y a environ un an, sous
un label de socit civil, et G
proposant au pays un nouveau contractt social."
L'appellation de 184 dsigne le nombre
d'organisations entrant dans sa composition et qui
viendraient de tous les horizons, y compris les secteurs
priv, syndical, paysan, tudiant, fministe, intellectual
etc.
Toujours est-il que ce movement a su gnrer
une mobilisation telle que la configuration politique a
totalement change, alors que l'opposition politique
traditionnelle se bat depuis l'avnement du Prsident Jean-


Mercredi 18 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 3


EDITORIAL


STRATEGIC POLITIQUE


ont-ils fait le bon choix?
Bertrand Aristide en dcembre 1990 sans avoir jamais pu l'opposition, les 184 hritaient en mme temps des
influence la situation sur le terrain. Ce malgr le coup contradictions qui ont toujours handicap cette dernire


d'tat de septembre 1991 et le rgne de
satrapie militaire.


trois ans de la


.


graffiti mme le sol et demandant le dpart du Prsident A
Pourquoi alors le virage qui a fait passer les 184
avec armes et bagages dans le camp de l'opposition?
Les leaders du group rpondront que c' est leur
corps defendant et qu'ils ont tout fait pour ngocier une
nouvelle approche avec le Prsident Jean-Bertrand Aristide
mais que celui-ci s'est montr intraitable, plus soucieux
d' attirer tout le monde dans son jeu que de changer la ralit
politique vers plus d'ouverture et une plus grande
participation.
Toujours est-il qu'en se confondant avec


Lorsque des coles ont t agresses
rcemment, victims du fanatisme
dans lequel a dgnr la crise
S politique, les 184 auraient d
normalement se retrouver plutt
dans la position de recours, afin
de toujours maintenir la
possibility d'un appel la sagesse
(qui n'exclut pas une grande
fermet et determination face au
pouvoir combattu), et non se
confondre avec les meneurs
mmes de cette operation ...
Rcemment le Groupe
des 184 a lanc un movement de
"dsobissance civil" mais qui
n'a pas dur le temps d'en faire
l'annonce ...
Et quand un soul-
vement arm clate aux Gonaves
et dans certaines villes du nord du
pays, avec incendies et massacres,
le gouvernement a beau jeu de
,- mettre tout le monde dans le
mme sac, y compris le Groupe
des 184...
On voit mme dans le


Miami Herald qualifier Andy Apaid, principal porte-
parole du group, de "chef de l'opposition".
De son ct, pas tonnant que le gouvernement
dclare Convergence Dmocratique et Groupe des 184=
mme combat: de puissants milieux nationaux et
internationaux qui comploteraient depuis toujours l'chec
de l'exprience Lavalas.
Il n'empche que, notre humble avis, un
meilleur calcul aurait t que les 184 restent une puissante
(voir 184/8)


HOLLYWOOD, FL
DrgI e Workla I311 .Stl i.iad1, Hllyood Fi302 *wenSeida ndSirig


Quand Ha'iti sombre

. !j Jcomme irrmdiablement
dan anarc i president en 2001 pour cinq ans.
dans l anarchic Une opposition htroclite rclame
Sn aujourd'hui la dmission de cet


14 fvrier 2004, Le Figaro
La route dfonce perce les
quarters populaires de Port-au-
Prince, un triste et abrupt
embrouillamini d'habitations aussi
cubiques qu'inacheves. Ambiance
parpaings gris sous le soleil, peine
gaye par des fresques publicitaires
clatantes. Sur le bas-ct, des nues
de vendeurs ambulants et de gargotes
improvises. Le travail informal bat
son plein. Dans ce pays en pleine
dconfiture, ravag par la misre, les
gangs arms et les violence
politiques, l'crasante majority des
huit millions d'Hatiens survit grce
la dbrouille.
Un pick-up vert se fraie
avec autorit une troisime voie
travers la circulation chaotique. Pas
de plaques d'immatriculation. Les
voitures s'effacent poliment. Ce
sont des chimres, les partisans zls
du president Aristide ", signal un
chauffeur de taxi d'un imperceptible
signe de tte. Ils sont lourdement
arms et trs dangereux. Ils
perscutent les opposants ", ajoute-
t-il en fronant les sourcils. Enrls
dans les bidonvilles des grandes
villes, ces mercenaires, souvent
commands par des repris de justice,
sont le bras arm du rgime de Jean-
Bertrand Aristide.
Cet ex-prtre salsien, lu
president en 1990, dmis par un coup
d'Etat militaire en 1991 puis revenue
au pays en 1994 la faveur de
l'intervention militaire amricaine
" Restore Democracy ", a t rlu


ancien messie des bas quarters descendu de son
pidestal la suite de violations rptes des rgles
les plus lmentaires de la dmocratie.
Mais le president Titid s'accroche au
pouvoir, et martle qu'il ne permettra jamais un
nouveau coup d'Etat ourdi par les terrorists ".
Jeudi matin, dans la capital, une manifestation
organise par la Plate-Forme dmocratique, la
principal coalition de l'opposition qui a pris ses
distances avec l'insurrection arme, a t touffe
dans l'oeuf par des'" chimres et autres OP
(Organisations populaires) Lavalas, du nom du parti
au pouvoir. Posts ds l'aube dans la zone du
Canap-Vert, o tait prvu le rassemblement, ces
fidles d'Aristide ont enflamm des pneus et chass
les premiers manifestants coups de caillasses et
de tirs de summation. Une personnel aurait t
blesse' par balle. Acquise la cause du
gouvernement, la police a omis de ragir, et la
manifestation a t remise dimanche.
Si Port-au-Prince la situation semble
encore continue, le reste du pays sombre dans
l'anarchie.
Depuis le 5 fvrier et le dbut de la rvolte
arme, une cinquantaine le personnel au moins ont
trouv la mort, victims des tirs croiss, des
exactions et de la "justice expditive pratiques
par les deux camps. Entre deux airs de merengue,
une musique tropical en vogue dans les Carabes,
les radios d'opposition annoncent que les opposants
doivent prendre le maquis Saint-Marc et Cap-
Hatien, en proie de violentes rpressions
policires aprs avoir t un temps prises par les
rebelles. Une vingtaine de maisons et les locaux
d'une station de radio critique du rgime ont t
incendis, les coles sont fermes, les rues entraves
de barricades enflammes. Bandes pro et anti-
Lavalas se disputent le contrle d'une dizaine de
villes, notamment dans la parties nord d'Hati.
(voir L'anarchie / 8)


I


.







Mercredi 18 Fvrier 2004 Page 7
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3 YOUR ATTENTION!_ Pg


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
O-AD MIAMI-DADE COUNTY PUBLIC WORKS DEPARTMENT
DESIGN SERVICES FOR SW 160th STREET FROM SW 147th AVENUE TO SW 137th AVENUE
CICC PROJECT NO. E03-PW-07
DESIGN SERVICES FOR NW 138th STREET BRIDGE AT MIAMI RIVER CANAL
CICC PROJECT NO. E03-PW-01
DESIGN SERVICES FOR NE 2nd AVENUE FROM WEST LITTLE RIVER CANAL TO NE 91st STREET CICC PROJECT NO. E 03-PW-06

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287 055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 ofthe Miami-Dade County Code as amended by Ordinance
01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering design services will be required to provide master Planning, Public Involvement and Design for Traffic
Operational Improvement for the Public Works Department (PWD)

Proposers are advised that the two groupings of projects listed below are being solicited simultaneously. The groupings are based on the technical certification requirements required for the
projects in the grouping. Each grouping shall constitute a separate and specific solicitation for purposes of applying the teaming restrictions set forth in Division 13 of the NTPC. The groupings
are as follows.

Group A
lA. E03-PW-02, Design Services for SW 62nd Avenue from SW 24th Street to NW 7th Street
2A. E03-PW-08, Design Services for SW 62nd Avenue from SW 70th Street to SW 64th Street

Group B
1B. E03-PW-07, Design Services for SW 160th Street from SW 147thAvenue to SW 137thAvenue
2B. E03-PW-01, Design Services for NW 138th Street Bridge at Miami River Canal
3B. E03-PW-06, Design Services for NE 2nd Avenue from West Little River Canal to NE 91st Street.

A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on a team of firms for Group A or Group B, or both, however, the firn-m must submit a separate proposal for each Group in
order to be considered for that Group. Further, it is the intent of the County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the
five projects listed above.

The evaluation/selection process provided in Division 3.0 ofthe NTPC will be conducted separately for each Group in accordance with the following:

The final recommendation for negotiations for Group A projects will be made first. The highest ranked proposer for Group A will be finally recommended to th County Manager for
negotiations for project lA and the second highest ranked proposer for Group A will be finally recommended to the County Manager for negotiations for project 2A.

Thereafter, the final recommendation for negotiations for Group B projects will be made. The highest ranked proposer for Group B will be finally recommended to the County Manager for
negotiations for project IB, the second highest ranked proposer for Group B will be finally recommended to the County Manager for negotiations for project 2B and the third highest ranked
proposer will be finally recommended to the County Manager for negotiation for project 3B, except that proposers who are sole respondents or Prime Consultants on a team of consultants
recommended for negotiations for either Group A project will not be recommended to the County Manager for negotiations for any of the projects in Group B. The foregoing exception will not
apply where (i) the solicitation for Group A is terminated or cancelled prior to award of contracts for Group A projects, or, (ii) there are 3 or less responsible and responsible proposers for Group
B one or more of whom would otherwise be subject to the exception.

Furthermore, in the event that negotiations with the proposer recommended for a project are unsuccessful, the next highest ranked proposer who proposed for that Group who is not a sole
respondent or Prime Consultant on a team of consultants recommended for negotiations on any of the other four projects will be recommended for negotiations for the project.

In the event the County Manager approves for negotiations for a Group A project a proposer that is a sole respondent or a Prime Consultant on a team of firms that the CSC has recommended
for negotiations for a Group B project; then an amended recommendation for negotiations for Group B projects shall be sent to the County Manager which deletes said proposer and substitutes
therefore the next highest ranked proposer for Group B that is not a sole respondent or a Prime Consultant on a team of frins approved for negotiations for a Group A project

The general scope of services for the three (3) projects in the aforementioned Group B will include but not be limited to provide master planning, public involvement, design services, identify
environmental issues and agy permitting requirements, as needed from the different agencies (DERM, SFWMD, FDOT, etc) for widening and traffic operational improvements for the bridge
and roadways within the existing right-of-way. The services may include, but are not limited to,.surveying aerial photogrammetry and design plans to include bridge, and roadway widening,
drainage, sidewalks, bicycle path, lighting, signalization, pavement, markings and signing.

1B- E03-PW-07, Design Services for SW 160th Street from 147th Avenue to SW 137th Avenue (Commission District 9)
The scope of services for this project is to widen the two (2)-lane facility to a four (4)-lane facility including the bridge. The total length of project is one (1) mile, and the.estimated project
construction budget is $ 3.000.000.00

2B- E-03-PW-01. Design Services for NW 138 th Street Bridge at Miami River Canal (Commission 12)

The scope of services for this project is to widen the bridge to a five (5)-lane facility along with the approaches and profile as it connects to Okeechobee Road (US-27). The total length of
project is less than one (1) mile, and the estimated project construction budget is $ 3,000,000.00.

3B- E03-PW-06, Design Services for NE 2nd Avenue from West Little River Canal to NE 91st Street (Commission District 3)

The scope of services for this project is to provide bridge and roadway widening and traffic operational improvements for the roadway within the existing right-of-way. The total length of project
is 04 miles, and the estimated project construction budget is $ 2,000,000.00.

The Agreement for each project shall remain in full force and effect for a period of one (1) year after its date of execution or until completion of all project phases, including construction,
whichever occurs last, unless terminated by mutual consent ofthe parties hereto.

The agreement for each project shall remain in full force and effect for a period of one (1) year after its date of execution or until completion of all project phases, including construction,
whichever occurs last unless terminated by mutual consent of the parties hereto.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02 Highway Systems-Highway Design (PRIME)

1.01 Transportation Planning UrbanArea &
Regional Transportation Planning
3.03 Highway Systems-Bridge Design
3.04 Highway Systems-Traffic Engineering Studies
3.05 Highway Systems-Traffic Counts
3.06 Highway Systems- Traffic Calming
3.09 Highway Systems-Signing, Pavement
Markings & Channelization
3.10 Highway Systems-Lighting
3.11 Highway Systems-Signalization
10.01 Environmnental Engineering- Stormwater Drainage Design Engineering Services
15.01 Surveying and Mapping-Land Surveying
15.02 Surveying and Mapping-Aerial Photogrammetry
16.00 General Civil Engineering.

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at
111 NW 1 st Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will be
forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miam-Dade County and have included an e-mal address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those
who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firns without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be
obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Rosemarie M. Wilson who may be contacted via e-mail at wilson@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or phone (305) 375-2660.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
Three (3)Agreements- 100 % Community Business Enterprise (CBE) Set-Aside

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 18, 2004, at 11:00 AM in Conference Room 18-2, 18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 N.W.
I st Street, Miami Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested partiesAE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is March 12, 2004 at 12:00 PM, LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board
of County Commissioners, 111NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202 Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) ofthe Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.








1 1.'ArTTIAIIT Fi 'NIMARCHE I


Mercredi 18 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 3


(Anardhie e... suite de ladpage 6) Quand Ha'iti sombre comme
(enord-ouest),ioene Quand Hati sombre comme

1804 tait proclame centre lesirrm diablement dans anarchic
troupnaves (nord-ouest)ni, o en nes

l'indpendance de la premiere Rpublique noire ", tait l'Artibonite. Ces ex-sides du pouvoir, autrefois connus pompe, voire pour cert
toujours aux mains des rebelles du Front de resistance de comme 1'" Arme cannibale ", se sont retourns contre Les communi


METRODAD
MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY PUBLIC WORKS DEPARTMENT
DESIGN SERVICES FOR SW 62nd AVENUE FROM SW 24th STREET TO NW 7th STREET
CICC PROJECT NO. E03-PW-02
DESIGN SERVICES FOR SW 62nd AVENUE FROM SW 70th Street to SW 64th STREET
CICC PROJECT NO. 303-PW-08

The Country Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-
10 4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order3-39, announces that professional
engineering services will b.e required to provide Master Planning, Public Involvement and Design for Traffic Operational
Improvements for the Public Works Departement (PWD).
Proposers are advised that the two groupings of projects listed below are being solicited simultaneously. The groupings are based
on the technical certification requirements required for the projects in the grouping. Each grouping shall constitute a separate and
specific solicitation for purposes of applying the teaming restrictions set forth in Division 1.3 of the NTPC. The grouping are as
follows.
Group A
lA. E03- PW-02, Design Services for SW 62nd Avenue from SW 24th Street to NW 7th Street
2A. E03- PW-03, Design Services for SW 62nd Avenue from SW 70th Street to SW 64th Street.
Groupe B
lB. E03-PW-07, Design Services for SW 160th Street from SW 147 th Avenue to SW 137th Avenue
2B. E03-PW-01, Design Services for NW 138th Street Bridge at Miami River Canal
3B. E03-PW-06, Design Services for NE 2nd Avenue from West Little River Canal to NE 91 st Street
A firm may propose as a sole respondent or as the Prime Consultant on a team of firms for Group A or Group B, or both; however,
the firm must submit a separate proposal for each Group in order to be considered for that Group. Further, it is the intent of the
County that no firm proposing as sole respondent or as a Prime Consultant on a team of firms receives more than one of the five
.projects listed above.
The evaluation / selection process provided in Division 3 0 of the NTPC will be conducted separalety for each Group in accordance
with the following.
The final recommendation for negotiations for Group A projects will be made first. The highest ranked proposer for Group A will
be finally recommended to the County Manager for negotiations for project 1 A and the second highest ranked proposer for group
A will be finally recommended to the County Manager for negotiations for project 2A.
Thereafter, the final recommendation for negotiations for Group B projects will be made. The highest ranked proposer for Group
B will be finally recommended to the County Manager for negotiations for project lB, the second highest ranked proposer for
Group B will be finally recommended to the County Manager for negotiations for project 2B and the third highest ranked
proposer will be finally recommended to the County Manager for negotiation for project 3B, except that proposers who are sole
respondents or Prime Consultants on a team of consultants recommended for negotiations for either Group A project will not be
recommended to the County Manager for negotiations for any of the projects in Group B. The foregoing exception will not apply
where (i) the solicitation for Group A is terminated or cancelled prior to award of contracts for GroupA projects; or, (ii) there are
3 or less responsive and responsible proposers for Group B one or more of whom would otherwise be subject to the exception.
Furthermore, in the event that negotiations with the proposer recommended for a project are unsuccessful, the next highest
ranked proposer who proposed for that Group who is not a sole respondent or Prime Consultant on a team of consultants
recommended for negotiations on any of the other four projects will be recommended for negotiations for the project.
In the event the County Manager approves for negotiations for a Group A project a proposer that is a sole respondent or a Prime
Consultant on a team of firms that the CSC has recommended for negotiations for a Group B project; then an amended
recommendation for negotiations for Group B projects shall be sent to the County Manager which deletes said proposer and
substitutes therefore the next highest ranked proposer for Group B that is not a sole respondent or a Prime Consultant on a team
of firms approved for negotiations for a Group A project.
The general scope of services for the two (2) projects in the aforementioned Group A will include, but not be limited to, provide
master planning, public involvement, design services, identify environmental issues and any permitting requirements as needed
from the different agencies (DERM, SFWMD, FDOT, ect) for widening and traffic operational improvements for the roadways
within the existing right-of-way. The services include, but are not limited to, surveying, aerial photogrammetry, and design plans
to include: roadway widening, drainage, sidewalks, bicycle path, lighting, signalization, pavement markings and signing.
1A. E03-PW-02, Design Services for SW 62nd Avenue from SW 24th Street to NW 7th Street (Commission District 6)
The scope of services of this project is to address the public concerns of traffic operational improvements by a comprehensive
raodway widening, drainage, sidewalks, bicycle path, lighting, signalization, pavement markings and signing where needed. The
total length of this project is 2.0 miles and the estimated project construction budget is $3.000.000.00.
2A.E03-PW-08, Desig Services for SW 62nd Avenue from SW 70th Street to SW 64th Street (Commission District 7)
The scope of services for this project is to reduce the number of lanes from five (5) to a two (2)-lane facility more conducive to
a local neighborhood urban residential street; transitioning by matching to a two (2) lane facility on the northern limit of project
at SW 64th Street and five (5) lane urban section on the southem limit of the project at SW 70th Street The total length of this
projects 0.5 miles, and the estimated project construction budget is $1.600.00.00.
The Agreement for each project shall remain in full force and effect for a period of one (1) year after is date of execution or until
completion of ail project phases, including construction, whichever occurs last, unless terminated by mutual consent of the
parties hereto.
TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
3.02 HIGHWAY SYSTEMS-HIGHWAY Design (PRIME)
1.01 Transportation Planning-Urban Area and 3.11 Highway Systems- Signalization
Regional Transportation Planning 10.01 Environmental Engineering-Storm Water


3.04 Highway Systems-Traffic Engineering
Studies.


Draingage Design Enregineering Services


3.05 Highway Systems-Traffic Counts 15.01Surveying and Mapping-Land Surveying
3.06 Highway Systems-Traffic Calming Devices 15.02 Surveying and Mapping Aerial
Photogrammetry


3.09 Highway Systems-Signing, Pavement
Marking, and Channelization
3.10 Highway Systems-Lighting


16.00 General Civil Engineering


A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may
be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at 111 NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128.
The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-8184. A solicitation notification will be
forwarded electronically to ail consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in
their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Addtionally, those pre-qualified
firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be
obtained on line at lttp//www.comiaml-dade.fl.us/dpmar the following link "Solicitations On-Line". The Consultant Coordinator
for this project is Fernando V. Ponassi who may be contacted via e-mail at FernanP2@mlamidade.gov, fax (305) 375-1083 or
phone :(305) 375-5637.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
Two (2) Agreements 100% Community Buniness Enterprise (CBE) Set-Aside
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on Februery 18, 2004, at 10:00 AM. in Conference Room 18-2,
18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW Ist Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is March 12, 2004 at 12:00 P.M. LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers must
be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202,
Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS
RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 l(t) of the Miami-Dade County
Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


Aristide aprs l'assassinat de
leur chef en septembre dernier,
imput au gouvernement. Ils
seraient quelque deux cents
combatants arms de fusils
ains de fusils d'assaut M 16.'
cations tlphoniques avec cette


glauque mtropole de 200 000 habitants, plante dans une
region dsertique, sont coupes depuis une semaine, et les
routes d'accs vers la parties nord du pays demeurent
partiellement bloques. Il y avait dj une situation de
crise humanitaire larve dans cette zone, explique Port-
au-Prince un cooprant franais. Mais le blocage des routes
pourrait gnrer une pnurie d'essence, donc plus
d'lectricit, une rarfaction de la nourriture et de l'eau
potable, et ainsi entraner une situation catastrophique. "
Dj, depuis le dbut des violence, les prix de certaines
denres de base ont t dcupls en province.
Vendredi, Port-au-Prince, des rumeurs persistantes
faisaient tat d'une intervention imminent de la police
(l'arme a t dissoute par Aristide) et des groups arms
pro-Aristide aux Gonaves. Les rebelles se prparent
l'assaut, les habitants se terrent.
De nombreuses ONG craignent un sinistre
scenario. Les Etats-Unis ont recommand leurs
ressortissants de quitter le pays. Selon l'agence Reuters,
Washington amnagerait mme une parties de sa base de
Guantanamo, sur l'le voisine de Cuba, pour accueillir 50
000 ventuels rfugis hatiens. Histoire d'viter qu'unflot
de boat people ne dferle nouveau sur les ctes
amricaines, comme ce fut le cas en 1994.
"Hati subit aujourd'hui une dictature qui repose
sur le vol, le traffic de drogues, les assassinats et la violation
des droits de l'homme. C' est la voyoucratie de M. Aristide.
La communaut international, qui a remis Aristide au
pouvoir, a un devoir imprieux envers le people hatien ",
lance l'opposant Pierre Robert Auguste, president de
l'Association des entrepreneurs de 1' Artibonite et membre
fondateur du" Groupe des 184 "(un ensemble de politiques
et d'intellectuels qui rclament la dmission du president).
Originaire des Gonaves et aujourd'hui planqu Port-au-
Prince, il appelle de ses vux une intervention trangre
mandate par l'ONU pour sortir Hati de l'impasse.'
Jeudi, le secrtaire d'Etat amricain, Colin Powell,
a cart la possibility d'une intervention militaire et
annonc que les Etats-Unis privilgiaient une solution
politique la crise. Il devait se runir vendredi avec les
reprsentants de OEA (Organisation des Etats
d'Amrique) et de la Caricom (Communaut des Carabes)
pour tudier le dossier hatien.

Le Carnaval 2004
Uniquement Le Disque de l'Auditeur
avec Jacques Lacour 10:AM Midi
et Jackie Marc 6: PM-8:30 PM
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince
Phone 22 1 -8567 / 8568



Les "184" ont-

ils fait le bon choix?
(184 ... suite de la page 6)
institution de socit civil, au-dessus des parties politiques
proprement dits, pouvoir aussi bien que opposition, tout
en gardant une opinion bien arrte sur les mthodes
politiques de Lavalas, mais toujours capable de la distance
ncessaire quand le pays est totalement dans l'impasse,
enferm dans la poudrire du diable, dans le noir complete
comme aujourd'hui, pour prendre une position qui
s'impose, la position qui s'impose ...
Et pas au nom de la simple morale chrtienne qui
ne semble pouvoir branler grand monde chez nous par
les temps qui courent ... Mais au nom justement de son
pouvoir de mobilisation sur le terrain, de mobilisation
auprs de toute la population, qu' on soit proche du pouvoir
ou de l'opposition. Voil la vraie socit civil ...
Ou encore, si les citoyens ne comprennent rien
de ce qui se passe aujourd'hui, qui devrait pouvoir leur
clairer la lanterne?
Alors qu'il ne cesse d'affirmer qu'il n'est pas un
parti politique, qu'est-ce qui diffrencie en ce moment les
184 des autres parts politiques? Je vous le demand ...
Mais non seulement cela l'empche de dgager
une personnalit propre par rapport la fois au pouvoir et
l'opposition proprement dite, particulirement en ces
instants critiques, mais ce serait aussi une dernire chance
de ne pas laisser le pays tomber totalement au pied de
l'tranger, cela par une mobilisation assure de tous ceux
qui sont encore fiers de nos deux cents ans d'indpendance
national.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Page 8


1 ,1 U -1 L l 1-1







Mercredi 18 Fvrier 2004
Tati en Marche Vol XVITT No. 3


Page 9


A 'qSISTANCF.


""al coliiv m#l '' UI. 2l y I 1 >kN.I A L


METRO


LEGALANNOUNCEMENT FOR BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA.

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability for the following bid(s), which
can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC); 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (phone: 305-375-5773). There
is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and
an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number,
title, opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check for
the correct dollar amount made payable to "Miami Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website
(www.miami-dade.gov/dpm) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The responsibility
for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is
solely and strictly the responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for
delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by
any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00
PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday March 17, 2004.


7562-0/07-OTR PURYDYN FILTER & FILTRATION
COMPONENTS
This contract requires Insurance.


LANDSCAPING & LAWN
MAINTENANCE SERVICES


Cost $10.00


Cost $10.00


This contract requires Insurance.
This contract includes Living wages. A
mandatory pre-bid conference will be held on
Wednesday 25, 2004 at the Stephen P. Clark
Center located at 111 NW 1 st Street, 18th Floor
in conference room No. 18-3 Miami, Fl.
A mandatory attendance to an examination of site/walk-thru is
,1so required. Please see paragraph 2.33 ofthe "Special Conditions" of
the Bid Package for the schedules.


7564-4/09-OTR FACSIMILE EQUIPMENT
MAINTENANCE SERVICES


LIQUID FERRIC SULFATE
This contract requires Insurance.


Cost $10.00

Cost $10.00


Cuba maintient ses cooprants

sur le terrain, quand tout le


monde diminue

diplomatique

P-au-P., 10 Fvr. 04 [AlterPresse]
- Cuba a choisi de maintenir ses
cooprants sur le terrain en Hati, malgr
l'augmentation des risques avec un dbut
d'insurrection dans le pays depuis le 5
fvrier dernier.
L'ambassade de Cuba en Hati a
reu des instructions formelles de son
gouvernement de laisser leurs postes, sans
interruption de travail, tous les cooprants
mdicaux o qu'ils se trouvent dans ce pays
", a fait savoir dans un communique
l'ambassadeur cubain Port-au-Prince,
Rolando Gomez Gonzalez.
Les mdecins cubains, plus de 300,
sur un personnel medical de 570 membres,
continueront de remplir leur noble mission
""de" soigner le people hatien ", a promise
l'ambassade, en respectant le""' principle de
non-ingrence dans les affaires intrieures
d'Hati ".


son personnel
Compte tenu des circonstances
actuelles et des difficults qui pourraient se
prsenter en matire de mdicaments ", le
gouvernement cubain est en train
d'expdier un jeu special de prs de quatre-
vingts mdicaments chaque mdecin
cubain en vue de garantir l'exercice de ses
functions, a indiqu l'ambassade.
Les affrontements entire la police
et des rebelles dans plusieurs rgions d'
Hati ont fait, en moins d'une semaine,
environ une quinzaine de morts, selon des
valuations journalistiques, plus d'une
trentaine, selon les insurgs, et un mort,
suivant un bilan partiel de la police.
Ces derniers jours, plusieurs
ambassades, don't celle des Etats-Unis, ont
fortement dconseill leurs citoyens de
venir en Hati et ceux qui s'y trouvent de
le laisser.
Des organismes des Nations Unies
ont exprim plusieurs reprises des craintes
d'une catastrophe humanitaire en Hati.


LEGALANNOUNCEMENT FOR BIDS
METO DADE MITAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability for the following bid(s), which
can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC); 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (phone: 305-375-5773). There
is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and
an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number,
title, opening date, the vendor's complete retum address and phone number and a check for
the correct dollar amount made payable to "Miami Dade Board of County Commissioners".

1Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website
(www.miami-dade.gov/dpm) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The responsibility
for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is
solely and strictly the responsibility ofthe bidder. Miami-Dade County is not responsible for
delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by
any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00
PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in acordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday March 10, 2004.


7566-0/05 MODELYEAR 2004 SEDAMS
VEHICLES.
This is funded by a grant from the
Federal Transit Administration (FTA)
and the provisions ofTitle VI of the
Civil Rights Act of 1964, the Disadvantaged
Business Enterprises (DBE) provisions of
49CFR Part 23, and ail other pertinent
Federal Provisions apply.


Cost $10.00


REQUEST FOR PROPOSALS (REP) No.419
mm Psychiatric Services

Miami-Dade County, as represented by the Departement of Human Services, is soliciting
proposals from interested and qualified medical practitioners in the field of Psychiatry,.
Child and Adolescent Psychiatry or other psychiatric specialty to provide psychiatric
services to families and children served by the various programs provided by the
County's Departement of Human Services.

The selected Proposer must consist of medical doctors, either M.D. or D.O.; certified by
the American Board of Psychiatry and Neurology; licensed to practice medicine in the
State of Florida; and licensed by the Drug Enforcement Administration (DEA) to
prescribe and dispense medication.

It is anticipated that the County will issue an agreement for a two (2) year period with
two (2), one (1) year options to renew the term at the County's sole discretion.

The REF solicitation package, which will be available starting February 12, 2004, can be
obtained at no cost on-line at www miamidade gov/dpm. The package can also be
obtained through the Vendor Information Center (305/375-5773), Departmient of
Procurement Management, 111 NW 1 st Street, Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at a
cost of $10.00 for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA nd MasterCARD. -

A Pre-Proposal Conference is scheduled for February 24, 2004 at 10:30 a.m (local time)
at 111 NW 1 st Street, Departement of Procurement Management, 13th Floor, Conference
Room A, Miami, FL. Attendance is recommended, but not mandatory.The Contracting
Officer for this REP is Yanette Bravo at (305) 375-5866. If you need a sign language
interpreter or materials in accessible format this event please call Jason Martinez, DPM
ADA Coordinator at (305) 375-1564 at least five in advance.
Deadline for submission of proposals is March 19, 2004 at 2:00 p.m. (local time), at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1 st
Street, 17 th Floor, Suite 202, Miami, Floride 33128-1983. This REP is subject to the
County's Cone of Silence Ordinance 98-106.


7563-4/09-OTR-LW


7565-3/09-OTR


CITY OF MIAMI

Komite kap kodone nan Miami ak nan South Florida Selebrasyon Bisantn Repiblik Dayiti
/ Premye Janvye 1804 Premye Janvye 2004 (Haiti Bicentennial Committee)

Tanpri pran nt Komite kap kodone nan Miami ak nan South Florida Selebrasyon Bisantn
Repiblik Dayiti ap gen pwochen meeting li Lendi 23 Febriye 2004, 6 z nan asw nan City
of Miami Police North Station ki nan 1000 NW 62m Street, Miami, Florida.

(Ad # 14736) Priscilla A. Thompson
City Clerk



City of Miami

Avi Rankont Piblik

On Rankont Piblik ap ft.nan City Commission nan City of Miami, Floridajou ki pwai 26
Fevriye 2004 a 9 am, nan City Commission Chambers nan City Hall, 3500 Pan American
Drive, Miami, Florida.

Yon Rezolisyon, ki pran pa on vt afimatif 4/5 manm City Commission an, otorize City
Manager pou li ekzse opsyon pou li achte pwopriyete ki lokalize nan 245 N.E. 59 cm
Street (Pwopriyete-a) Miami, Florida, jan li legalmnan dekri nan on opsyon agreman ant City
of Miami ak Thomas N. Yuates ak Keith M. Yates (moun kap vann lan), an koneksyon ak
devlopman Little Haiti Park, ak on pri dacha $ 100.000; plis ank ki otorize City Manager
pou li ekzekite opsyon pou li achte on agreman ("OpsyonAgreman") ant City of Miami ak
Thomas N. Yates ak Keith M. Yats, pou achieve tranzaksyon an an akdans ak tm opsyon
agreman-an et pou li otorize fon ki rive a $ 110,420 dola nan on montan $ 255 milyon
Homeland Defense/Neighborhood Improvement pou kouvri akizisyon an ak depans pou
ankt, estimasyon, rap environmental, asirans, title ak demolisyon.

Tout moun ki interest invite vini f tande vwd yo konsnan pwopozisyon opsyon pou aha sa
a. Si on moun ta dezire pwoteste kont nenpt ki desizyon Komisyon City-a konsnan tout
kesvon ki diskite pandan rankont piblik sa a, moun sa a gen pou li gen nan men li on rap
ekri (verbatim) de sak te diskite pandan rankont lan, ak tout temouayaj ak evidans li baze
apl li a,

An ak ak Americans with DisabilitiesAct of 1990, tout moun ki bezwen akomodasyon
espesyal pou patisipe nan pwosedi-a ka kontakte Biwo City Clerk nan on del 2 jou ouvrab
anvan dat pwosedi-a nan (305) 250-5360.

City Seal Priscilla A.
Thompson
(# 14734) City Clerk


-


XI 4 % J J





Mercredi 18 Fvrier 2004
Page 10( iA UiNED LA SEMAINE Haiti en Marche Vol. XVIIINo. 3

La poudrire hatienne au bord de l'explosion
Port-au-Prnce, 9 Fvrier (Libration) Hatien, la deuxime vlles" du p'Artiboniteys a u nord. la d'hommes de main du pouvoir, tabassant les opposants,
Les "rebelles" de l'Artibonite, qui mnent la les dfenseurs des droits de l'homme et les journalistes.
Aprs des mois de crise politique latente, Hati rvolte, sont paradoxalement des ex-allis d'Aristide. Sous Mais, fin septembre, droits e sont etourns contre leurs.
semble au bord de la guerre civil entire les opposants et le nom d'"Arme cannibale", ils ont longtemps fait office pr, sum bailleuptembr de fonds preside sontiel, aprs l'assassinat
les partisans du trs contest president Jean-Bertrand presume bailleur de fonds prsidentiel, aprs l'assassinat
Aristide, dans l'un des pays les plus pauvres du monde et L' -J- . de leur chef, Amyot Mtayer. Selon Butteur Mtayer, le
des plus mprisants envers les droits de l'hommune. Ce week- IjJ successeur et frre d'Amyot Mtayer, cet assassinate aurait
end, les informations en provenance du dpartement de t commandit par les proches d'Aristide pour se dfaire
l'Artibonite taient plutt confuses, notamment en ce qui FTAr- d'un tmoin gnant.
concern la prfecture, Les Gonaves. Les communications Le Front de resistance de l'Artibonite, n dans le
tlphoniques avec la quatrime ville du pays, qui est quarter populaire de Raboteau, aux Gonaves, n'a
tombe aux mains de rebelles arms, taient hier coupes. ..M C -u. apparemment aucun contact avec l'opposition Aristide,
A Port-au-Prince, le pouvoir affirme cependant garder le c ;:d. qui rclame pacifiquement depuis des mois la dmission
contrle de la situation. 150 policies ont t envoys .. du Prsident, multipliant des manifestations qui se
samedi aux Gonaves pour tenter de reprendre le contrle terminent souvent tragiquement sous les matraques des
de cette ville de 200 000 habitants. Dans les affrontements '" V sbires d'Aristide. Ceux-ci avaient notamment cass les
qui ont suivi, au moins sept policies auraient t tus, mais jambes du recteur de l'universit d'Etat, qui manifestait
le palais prsidentiel affirmait que le commissariat de la -, 1a2- pacifiquement avec ses tudiants, le 5 dcembre.
ville avait t repris. Porbd- ..o... Jean-Bertrand Aristide a qualifi, samedi, les
C'est la prise de ce commissariat qui avait permis rebelles de l'Artibonite de terroristses. Le Premier
aux rebelles du Front de resistance de l'Artibonite ministry, Yvon Neptune, a accus hier l'opposition de
d'affirmer, vendredi, qu'ils avaient fait "tomber la ville" Go '. vouloir favoriser "un coup d'Etat". L'opposition, elle, a
bilan : 11 morts. Ils ont, plus tard, affirm avoir pris P1 f ., exprim des reserves sur la situation aux Gonaves. L'ex-
notamment les villes de Saint-Marc, Anse-Rouge, Ennery ip t. o maire de Port-au-Prince, Evans Paul, de la Plate-forme
et Petite-Rivire, toujours, dans le dpartement de J.er-i: PIPT.AU- dmocratique (qui rassemble une douzaine de parties de
l'Artibonite. Mais les affrontements ne se limiteraient pas PfI l'opposition), a estim que ce qui se passe dans cette ville
ce seul dpartement : hier, des radios de la capital ont s Caye est le rsultat "du dsordre [provoqu par] Jean-Bertrand
annonc l'abandon par les policies du commissariat de la : :: : Aristide". En 1986, ce sont des meutes aux Gonaves qui
grande ville de Grand-Goave, l'ouest de la capital. Et avaient marqu le dbut de la chute du dictateur Jean-
des barricades enflammes ont t riges hier matin Cap- i .fP "' .. :- Claude Duvalier, dit "Baby Doc".

L'insurrection s'tend a plusieurs villes
L'opposition et la socit civil sont embarrasses
Sv i viuleunts cimba s samdi, Gonaves.
aint-D MOND, 9 re er 2003 ar a violence des v ne cents Le correspondent d'une radio locale
Saint-Domingue de notre correspondent faisait tat de sept morts dans les rangs'
Jean-Michel Caroit l'Arme cannibale. Plus de deux cents policies fortement de la police et dcrivait des scnes de lynchage.
Trois ans aprs son retour contest au pouvoir, le arms qui tentaient de reprendre le contrle de la ville ont Un autre group de rebelles, le RAMICOS, a pris
president hatien Jean-Bertrand Aristide est menac par une d battre en retraite, aprs avoir subi de lourdes pertes. le contrle du.port de Saint-Marc, sur la route reliant Port-
insurrection arme accompagne d'un soulvement Berceau de l'indpendance d'Hati il y a deux au-Prince Gonaves. L aussi, la population s'est jointe
populaire. Quatrime ville du pays, Gonaves tait toujours sicles, Gonaves est une ville-symbole, o est n le aux insurgs et a pill des conteneurs entreposs au port.
aux mains des rebelles dimanche 8 fvrier, trois jours aprs movement de contestation qui a mis fin la dictature des Au moins deux personnel ont t tues.
le saccage du commissariat et des bureaux administratifs Duvalier il y a prs de vingt ans. L' insurrection a gagn d'autres localits du
par des membres arms du Front de resistance Selon Winter Etienne, l'un des chefs de dpartement central del'Artibonite. Des groups arms se
rvolutionnaire de l'Artibonite, nouvelle appellation de l'insurrection, quatorze policies ont t tus lors des (voir Le Monde11)

MAXTSOUND


L'etiquette du_ S ucces

Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse
et Fructueuse Anne 2004










__D-ZINE _____ JACKITO T-VICE Sweet Vibe
MAXI SOUND

305-895-8006

MAXI SOUND
-!Dixie Highway

Miami, F133161
MANIAK Full Power DAN JUNIOR

Tous ces fabuleux CD sont en vente chez Nous






Mercredi 18 Fvrier 2004
Hafti en Marche Vol. XVIII No. 3


Page 11


I SOCIETY


Mariages homosexnels par

centaines San Franicisco
SAN FRANCISCO, 15 Fvrier (Reuters) Des supplmentaires.
centaines de couples de gays et de lesbiennes, pour certain Le maire, Gavin
venus de l'autre bout des Etats-Uni'. se pressaient samedi Newsom, dfenseur des droits


Joy et Keltie ont t lgalement marines samedi San Francisco


San Francisco pour s'y marier l'occasion de la Saint
Valentin.
Sous un soleil radieux, les couples accompagns
de parents et d'amis devaient faire la file pendant pleurs
heures dans la rue conduisant l'Htel de Ville
avant d'accder au bureau de l'tat civil pour y
obtenir un certificate de marriage en change de 82
dollars, et une copie de l'acte pour 13 dollars


L'insurrection

s'tend...
(Le Monde ... suite de la page 10)
sont empars des postes de police de Trou du
'Nord, d' Anse Rouge, de Gros-Morne et de Petite-
Rivire. Le commissariat de Grand-Goave, grosse
ville au sud de la capital, a t incendi.
Le chef des rebelles, Ti Nn, s'est
autoproclam nouveau commissaire de police.
Une grande tension a rgn Port-au-
Prince tout au long du week-end. Devant plusieurs
milliers de ses partisans runis pour clbrer son
retour au pouvoir, Jean-BertrandAristide a appel
la mobilisation et promise de dsarmer et de
chtier "les terroristss. Son premier ministry,
Yvon Neptune, a dnonc la tlvision une
"tentative de coup d'Etat". Alors que des
barricades entravaient la circulation dans
plusieurs quarters de la capital, l'opposition a
report jeudi prochain une manifestation
antigouvernementale prvue pour dimanche.
Engage depuis deux mois dans une mobilisation
pacifique contre le president hatien, la Plate-
forme dmocratique opposition politique et
socit civil est embarrasse face la lutte
anne du Front de rsistance rvolutionnaire de
l' Artibonite.
KOFI ANNAN "PROCCUP"
Jusqu' l'assassinat de son chef, Amyot
Mtayer, en septembre 2003, l'ancienne Arme
cannibale recevait des armes et de l'argent du
palais prsidentiel pour combattre l'opposition.
Evans Paul, l'un des leaders de l'opposition, a
invit les rebelles " viter la violence" et s'est
dit soulag d'entendre leurs chefs affirmer qu'ils
rendraient leurs armes " de nouvelles autorits".
Aprs le secrtaire gnral des Nations
unies, Kofi Annan, "particulirement proccup
par la nouvelle escalade", les Etats-Unis ont
condamn le recours la violence et renouvel
leur appui la tentative de mediation de la
Communaut des Carabes (CARICOM).
L'ultime mission de cette organisation
rgionale, peu avant la nouvelle explosion de
violence, n'a pu altrer le climate d'extrme
dfiance entire Jean-Bertrand Aristide, qui refuse
de dmissionner avant la fin de son mandate en
fvrier 2006, et l'opposition, qui ne voit d'autre
solution que le dpart du president.
Jean-Michel Caroit
"A HAUTE VOIX"
la chronique littraire de
DOMINIQUE BATRAVILLE
Mlodie Matin 7 10 AM
MELODIE FM 103.3 FM
\, Port-au-Prince, Haiti /


des homosexuals, a dcid
cette semaine de lever
(voir Gays / 12)


uni livre ile photo dle
Marie-Louise Fouchard et Roberto Stephenson

VENTE SIGNATURE
Jeudi 12 fvrier 200J de llll aun 9h pan
Vendredi 13 et samedi 14 fvrier cde 1 1 aram 6h pm

Galrice Monnin
19 rue Larnarre, Ption-Ville
Information : 245-3372 / 407-5761


IDUTCH CARIBBEAN AIRLINES


00 4cc,












Par Jean L. Thagne
Des vertes et des pas mres :voil ce qu'on entend
la radio et la tlvision internationales , propos de la
situation actuelle hatienne :
La politique de l'administration Bush n'est pas
un changement de rgime (Colin Powell)
Une opposition qui n'a pas d'alternative claire""
ou encore
La press convertie en instrument d'opposition
"(Luigi Einaudi)

Pendant ce temps, aucune marge de manouvre
n' est laisse l'opposition pour qu' elle puisse s'exprimer.
L'alliance chimro-ecclsiale "ne permet pas aux autres
citoyens hatiens de manifester pacifiquement, malgr les
avis rpts des super-conseillers d'Aristide. De la Maison
Blanche au Dpartement d'tat en passant par l'OEA, la
CEE, la CARICOM et d'autres missions infructueuses
(Mbeki de l'Afrique du Sud), larCommunaut
International admet l'existence de problmes vidents de
bonne gouvernance soulevs par le rgime Aristide. Il
reconnat en outre la mauvaise foi tout aussi vidente de
ce gouvernement, respecter la parole donne ou
simplement mettre en application les propositions qu'il
sollicite de l'tranger. Et, comme par hasard, pour jeter de
l'huile sur le feu, des intervenants internationaux parent
de brutes sanguinaires .dans les deux camps ou de "
journalists menteurs dans le fief de l'Opposition. Qui
rellement veut le bien de ce pays et de ses habitants ?
Pendant que la population hatienne dans sa

Mariage gay official

San Francisco
(Gays ... suite de la page 11)
l'interdiction des marriages entire personnel de mme sexe.
Le juge James Warren a refus vendredi
d'ordonner la suspension temporaire de l'arrt du
maire, expliquant qu'il ne disposait pas de suffisamment
d'lments dmontrant les prjudices
immdiats que pourraient entraner de tels marriages.
Il a aussi fait valoir que la plainte dpose par
l'Alliance Defense Fund, hostiles aux unions entire
personnel du mme sexe, n'avait pas respect le pravis
requis de 24 heures.
Une audience est prvue mardi. Pour certain
homosexuals, la decision de se marier visit manifester
leur opposition une loi californienne adopte par
rfrendum en 2000, qui limited le marriage aux couples
htrosexuels.


LE PLAZA HOTEL

Visit our Website:

www.leplazahaiti.com
Email: hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
Phone: (509) 224-9305 / 224-9306
224-9307 / 224-9308
224-9309/ 510-4594
510-4595
Fax: (509) 223-9282 / 260-4410


i AMBIGUITE AMERICAINE!


"6g-' i'.


majority dsespre :tudiants, syndic
commerants petits et grands, classes
populaires, mme les lavalassiens repenti
la demonstration de mourir aux mains d
PNH lavalassienne "plutt que de vivre da
conditions infra-humaines l'Admin
claironne sur tous les mdias international
d'amnager la base de Guantanamo Bay
un minimum de 50.000 ventuels rfugi
les placer dans le voisinage des soldats ag
sans craindre les consequences futures d
Trs souvent, des moutons se transform
des circonstances, en puissants bliers
n'importe quelle muraille de Berlin ou d

Tout le monde sait que le salut p
ncessairement par la dmission de
Constitutionnel d'Hati qui; tout au 1
prouv qu'il n'avait aucune vision d
President constitutionnel qui, abrit so
Grande Charte et de ses protecteurs haute
train d'liminer tous ceux-l mmes qui i
19901'ont port au Pouvoir Suprme ave
Aujourd'hui, comme les dchets toxique
de l'humanit environnante, l'homme e
destruction massive pour ses compatriot
regagner la confiance de ses concitoyen
espoirs et trahi les rves de Rdemption
Mme ses sympathisants les plu
connu dans l'intimit du srail et part
d'alcve, se rvlent aujourd'hui ses irr


Mercrei 15 revner zuW
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


Oui rellement veut le


VERS UNE NOUVELLE APPROCHE DANS

LA POLITIQUE INTERNATIONAL ET L'AIDE


Par Carl-Henri Jacques
12 fv. 04
La notion de droit d'ingrence prend de plus en plus
d'ampleur dans le cadre du droit international. Ce principle repose
sur l'ide que la communaut international a le droit d'intervenir
dans la politique intrieure d'un tat souverain en cas de ncessit
flagrante. Ce qui sous-entend, dans les faits, le droit d'intervenir
ou de porter secours lorsque des populations entires ou une
parties de celle-ci subit les menaces d'un prdateur politique ou
d'une catastrophe naturelle.
C'est cette notion de droit d'ingrence qui a permis
l'intervention en Haiti de la force international sous le
commandement amricain en octobre 1994. Le renversement
du gouvernement de facto d'alors, prcdait la reinstallation au
pouvoir de Jean Bertrand Aristide renvers 3 ans plus tt.

L'ONU de plus en plus handicape
Le Lt-Gnral Canadien la retraite Romo Dallaire,
responsible des operations sur le terrain au Rwanda, nous parle
de ce qu'il qualified, et en pesant bien ses mots dit-il, de dchance
de l'humanit dans son livre rcemment public au Qubec. O
la communaut international n' a rien fait pour empcher la mort
de pas loin de 2 millions d'individus. Cette communaut, comme
on le constate encore aujourd'hui, a malheureusement la fcheuse
habitude de ragir aprs coup.
L' organisation systmique de l'ONU, le droit de veto permanent
de certain membres, le rapport de force existant et le
dsquilibre conomique entire les nations embrouillent le
processus dcisionnel. Et les resolutions lorsqu'elles sont prises
sont en rupture de phase dans la measure o celles-ci ne cadrent
plus avec la ralit ou ne correspondent pas aux attentes des
populations concernes.

Vers une nouvelle approche
La restauration d'un pouvoir dmocratique est un
principle noble en soi. Dans le cas d' Hati, Aristide a compris


que la noblesse de la chose ne pouvait cependant lui


garantir son maintien au
pouvoir. D'o les
drives que nous
connaissons actuel-
lement. La communaut
international ne
manque pas d'insister
sur la ncessit pour un
gouvernement de rester
ou de prendre le "droit
chemin dmocratique".
Mais encore, faudra-t-il
avoir les moyens de ses
ambitions. La dmo-
cratie a un prix. Elle ne
doit pas tre considre
-comme un voux pieu.
Comme tout objectif, il
doit tre raliste et tenir
compete des variables
sociaux, conomiques et
politiques.
L'histoire
rcente d'Hati nous
apprend que l'envoi
de'troupes armes pour
restaurer la paix social
n'est pas le seul
dterminant dans la
resolution d'une crise.
Sans l'apport d'une
politique visant relle-
ment promouvoir des
changements, toute
(voir Devoir
d'ingrence / 16)


Pour Clbrer, 200 &nS
dg firjgt, d'kistoire l

Westom hk, [ivri xseelete ue SMde de1i
taweaee hoeeii"t les hMmci ont cotrlceibu
faire de l'e de'ltre ait elle rhai. tout
en peese,,,alant l'ideLieine l ait la iorce.


Toussaint Louverture
Ta e & I ,t b e,, mm eade
174t 609
bsp&lA, PeW-e 'r.ns'petetA,dkAxb


AeW~e,e j., i "eh.e, Iiffdl ebw-
.wm s I N_ 0 19, i .eet e *e e t sha,
te'g en


WeeI.n I'gnN W,,,
rtpOdl Alh, t t
Aue moywe'e-


4L


-n


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


I--


KISKEYAEXPRESS

L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue

Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM
Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Thansferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


1


bien de ce pays ?
calistes, journalists, Ainsi, il en est de l'nigmatique auteur de :
s moyennes, masses Radiographie d'une dictature "et du personnage tout
s font quotidiennement aussi mystrieux qui, de 1982 nos jours, a hant de
des Chimres et de la son imposante carrure, tous les couloirs du pouvoir
ans d'aussi lamentables distribuant par-ci par-l son vade me cum de la
tistration amricaine politique hatienne, truff de prtentions no-
aux qu'elle est en train machiavliques plutt indigestes. S'il est vrai que
y Cuba pour recevoir l'absoute doive venir au terme d'un repentir sincre,
s Haitiens. Elle compete il est aussi, certain que la logique historique ne peut,
uerris de l'Afghanistan en aucune faon, s'accommoder de cette ide de la
'une telle promiscuit,. reconqute d'un pouvoir absolu par des immoraux
lent, sous la pression absolus.
capable de renverser L'UNDH, une fois de plus a pris note de la
le Chine. gymnastique de versatility et de frtillement de
l'Opposition dite officielle. Aprs avoir entendu toutes
prochain du pays passe les niaiseries que dversent sur la conjoncture
l'actuel Prsident national toutes les ttes couronnes de la plante,
ong de son mandate, a cette formation politique en arrive poser la toute-
d'Homme d'tat. Un puissante administration amricaine, la question
ous le parapluie de la suivante: "La politique de l'administration Bushn'est
cement intresss, est en pas un changement de rgime en Haiti Alors, dites-
un certain 16 Dcembre nous, Monsieur le Secrtaire d'tat : En quoi
c tant d'vidente clart, consiste finalement cette politique ? "
es qui affectent la sant Miami, Le 14 Fvrier 2004
st devenu une arme de Jean L. Thagne
tes, Il ne pourra jamais Prsident de l'Union Nationale des
ns don't il a bafou les Dmocrates Hatiens
1 national.
s ardents, ceux qui l'ont Email: JeanLT21@UNDH.info
ig avec lui les secrets Website:
ductibles pourfendeurs. http://www.UNDH.info


Page 1


1







Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


Offre d'Emploi

On recherche des
Sewing Operators

(Oprateurs de machine
coudre)..
Salaire excellent, Trs bonnes
conditions de travail. Nous
sommes une compagnie
existant Miami depuis 1955.
Nous avons besoin de
couturires exprimentes,
avec spcialisation dans la
couture de Tissu et de Cuir
FIT ou P/T. Venez appliquer
en personnel de Lundi
Vendredi de 7:00 am 3:30
PM
7260 NW 68me Street
Miami, Florida.

Coiffeur '
Etiquette Unisex .
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien


Original

Barber
Charlemagne Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach W
Tl: 243-1039 Se
Beeper 524-0086


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


JOB JOB JOB!

Dump truck drivers
Exp. a must
Must have CDL license, DFWP
MOCEEO/AAE Benefits include
Ins./401K Apply at Central Florida
Equipment 9030 NW 97 Terr.
(305) 888-3344


Well established company since 1955 is looking
for seamstress specializing in fabric & leather.-
We offer excellent pay, benefits & working
conditions. F/T or P/T. Apply in Person M-F from
7:00 am 3:30 pm
7260 NW 68 Street
Miami, Florida


The Haitian-American Center

for Economic and Public

Affairs (HACEPA), is looking

for an attorney and an

Accountant willing to do pro
bono work. Honorary

Membership will be granted.


HACEPA is a relatively

New, 501 C-6, non profit

Organization.


For more information, contact


Jean-Claude P. Cantave,

Executive Director


D1I-OI, c% I


"Page 13


IF TLC C.Liiv 1111.iI .i. .......

Points de Vente de Haiti en Marche ..


Miami


Pompano Beach Fort Lauderdale


Lucas Supr Market Danilos Notre Dame
14759 N.E. 6th Avenue Restaurant Restaurant
305 940 9902 3760 NE 3rd Ave. AQO r ; N" u,,X
9 8 N. D.ixie Hwt,


Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
Tl.: 305-895-8006

Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Conununication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Pompano Beach
954781 2646
Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F1 33064
Tl.: 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
106 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


6)3J7 iN. yl-AI nx J
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SEND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl: '
561-2723556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


HAI~TI:- Freedoma andi Creativitv
from th~e, onafst h


Haiti will be featured at the Smithsonian Folklife Festival to
be held on the National Mall ofthe U.S., between the
Washington Monument and U.S. Capitol in Washington, D.C.,
June 23-July 4, 2004. This unprecedented exhibition of living
cultural heritage titled Haiti: Freedom and Creativity, From the
Mountains to the Sea, will include Haitian musicians, artisans,
cooks, story tellers, scholars and others who will, through their
daily performances, demonstrations, and displays, illustrate the
ways in which Haitians have creatively expressed their
continuing aspirations for freedom.
The Festival is free to the public, gamers strong media
attention, and draws 1-1A/2 million visitors. Tens of
thousands of Haitian-Americans are expected to attend. This
will likely generate cultural reconnections to their country of
origin, and stimulate remittances, visits to Haiti, and ultimately
investment in property and businesses. For others, Haiti:
Freedom and Creativity, From the Mountains to the Sea will
enable visitors, reporters, and some 40 million people exposed
to the Festival through the media to see Haitians and their
culture in a respectful light, creating demand to leam more and
one day possibly visit or otherwise interact with the country
and its people.
O&G AN: T/.J''ON AN:D FINANC"lNG
The program is being organized and produced by the
Smithsonian Center for Folklife and Cultural Heritage which
has provided about 50% of the projects' $1.7 million budget.
Additional funding and support has come from the Haitian
govemment, USAID, the United Nations Education, Scientific
and Cultural Organization, the World Bank, ithe Inter-
American Development Bank, the governinents of Taiwan and
Gabon, a number of Haitian banks, telephone, and other
companies, and scores of individual donors in Haiti and the
United States. A U.S. Leadership Committee is co-chaired by
Sen. Chris Dodd and Sen. Mike DeWine and includes among
others Hillary Clinton and Danny Glover.
Currently $1.45 million has been raised and pledged. This will
allow for a good presentation of Haitian culture with about 80
performers and artisans in plain white tents. It will not
however fully represent the energy and vibrancy of Haitian
cultural life. In order to bring ithe production up to full
capacity, we MUST raise a minimum a S250,00 addiionai
dou lrs by M h 2U004'
$250,000 will provide funds for:

What would Haitian culture be without music? Your donation
will bring some of the most important Kompa, Toubadou,
Rara, Musik Rasin, and Haitian jazz groups to the National
Mall in Washington for special concerts that will give added
presence to the Haitian people and truly celebrate their
creativity.


TAP-TAP,
Presenting Haiti without Tap Tap is like presenting New York
City without subways! Please help us bring this unique
expression of Haitian originality to the Festival. Money is
needed for Tap Tap artists, vehicle, shipping, and supplies.
HA?TI CHAoRIE
What would a presentation of Haiti be without representing thc
Haitian Diaspora? Your donation will be used to create a
reunion center that explores identity, experience, and
conununity of Haitians living abroad in Miami, New York,
Chicago, Atlanta, and other parts ofNorth America.
CITADELLE
The Festival can show mere pictures of the Citadelle, or it can
bring actual Haitian stone masons, carpenters and others so
that a facsimile section of the Citadellel can be built on the
National Mail of the United States as a symbol of freedom for
Haiti. $50,000 dollars is needed to complete this important
part of the Haitian project.
LE REGARD dii t HlAl?TI
We can have plain tents or we can build a gingerbread house,
hounfor, lakou, Haitian sugannill and much more! Additional
funds will help construct the actual architecture of Haiti for the
Festival.
THROUGHOUTT THE FESTI'A,.
A donation from you will allow thousands of visitors to leam
from the iron sculptors of Croix des Bouquets, weavers from
Bainet, painters in Cap-Haptien, sculptors from Rivik"re
Froide, musicians of Jacmel, papennakers from Cazal, bamboo
from Marmeladejor the cooks from l'Artibonite.
WE CAN DO T1 S WITH 'iVERYONE'S EHFLP!
Gifts of $250 $10,000 can make a huge difference on how
the world can see the culture of Haiti in these important and
uncertain times.
For questions please contact Loretta Cooper, Director of
Development, at 202-275-1921 or you can send a check to:
Payee: Smithsonian Institution
Comment: Folklife Festival-Haiti
Attn: Barbara Strickland
Address: Smithsonian Institution Center for Folklife
and Cultural Heritage
Post Office Box 37012/Victor Building
4100
Washington, DC 20013-7012
Phone: 202-275-1151 /Fax: 202-275-1120
Thankfts m adv:ce For YOIUR cutm!mi!t to Hait.i


1 1


1 1 1


1








1 SECOURS & ASSISTANCE


Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


NATIONS UNIES / COMMUNIQI


Appel en faveur d'un coui
Port-au-Prince, 13 fvrier 2004- Les Nations situation politique dans le pays ces
Unies ont exprim vendredi leur preoccupation suite au dernires semaines, et lanc un appel
constat d'une svre crise humanitaire en Haiti, due l'endroit de toutes les parties hatiennes en
particulirement une dtrioration acclre de la vue de l'tablissement d'un couloir

AVI ELEKSYON
Komite Stifikasyon Miami-Dade ap reyini nan Biwo Sipviz Eleksyon an nan, 2700 N. W. 87th
Avenue, Miami, Florid, jan sa ekri sou or pi ba la a. Komite Stifikasyon ap reyini nan dat sa yo
an preparasyon pou Prim Preferans Prezidansyl la ak Eleksyon Espesyal yo kap ft jou 9 Mas
2004. Epi an pati tou, pou mennen eleksyon espesyal minisipal yo jou 9 Mas la pou Vil Aventura,
Vil Miami Beach, Vil Miami Lakes ak Vil Opa-locka._
DAT/LE KI KOTE AK'IVrTE
3edi 19/02/04 Depatman Eleksyon 1. Deziyasyon yon manm Komite
10:00 am 12:00 2700 NW 87h Ave. Stifikasyon ki pou prezan pandan ts
midi sistm apary manyen ekran pou vote
an sou Iojik ak presizyon.
2. Ts lojik ak presizyon sistm manyen
ekran an ki pral svi nan lokal vt pi
bon yo.
Samdi 28/02/04 Depatman Eleksyon 1. Ts lojik ak presizyon sistm manyen
10:00 am 5:00 pm 2700 NW 87 Ave. ekran an ki pral svi nan lokal biwo
v_____t yo.
Vandredi 05/03/04 Depatman Eleksyon 1. TsJlojik ak presizyon sistm manyen
2:00 pm 5:00 pm 2700 NW 871 Ave. ekran an kid pral svi pou bilten vbt
moun ki pap la yo.
2. Stifikasyon bilten vt moun ki pap la
yo kid sipozeman pa valid yo.
3. Kmanse pwosesis ak ouvti bilten vbt
moun ki pap la yo.
4. Deziyasyon yon reprezantan Komite
Stifikasyon ki pou sou plas pandan
pwosesis ak ouvti bilten vt moun kid
pap la yo.
Samdi 06/03/04 Depatman Eleksyon 1. Kontinyasyon pwosesis ak ouvti bilten
8:00 am jiska Madi 2700 NW 87' Ave. vt moun ki pap la yo, si neses
09/03/04

Madi 09/03/04 Depatman Eleksyon 1. Ts lojik ak presizyon sou sistm
4:00 pm jiska Finisyon 2700 NW 87'h Ave. eskan optik lan anvan yo konte bilten
vbt moun kid pap la yo ak bilten vt
pwovizwa yo. j
2. Kontinyasyon setifikasyon billten vt
moun ki pap la yo.
3. Kmanse ak pwosesis bilten vbt
pwovizwa yo
4. Diplikata bilten vt gate yo, jan yo w
li neses
5. Ts lojik ak presizyon sou sistm
Eskan optik apre kont bilten v6t
moun Id pap la yo ak bilten vbt
pwovizwa yo
Mkredi 10/03/04 Depatman Eleksyon 1. Kontinye pwosesis yo, si li neses
4:00 pm 6:00 pm 2700 NW 87thAve. 2. Stifikasyon sa ki soumt ofisylman
_ _yo
Vandredi 19/03/04 Depatman Eleksyon 1. Ts lojik ak presizyon sou sistm
5:00 pm 2700 NW 87t Ave. eskan optik lan pou bilten vt moun
ki pap la yo ki nan lt peyi yo
2. Stifikasyon bilten vbt moun ki pap la
ki nan lIt peyi yo yo va konte sa ki
sbti nan biwo federal yo slman
3. Ts lojik ak presizyon sou sistm
Eskan optik apre kont bilten vbt
moun kid pap la yo ki nan lbt peyi yo
.4. Stifikasyon sa ki soumt ofisylman
yo.
Tout reyinyon sa yo ap ouv a piblik la. Pou yon entprt an siy pou moun soud oswa ankenn lt
aranjman, tanpri rele 305-499-8403 omwens senk jou davans.
,...,,.... Constance A. Kaplan
Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon R-1346-03 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte
Miami-Dade, Florid, jou 4 desanm 2003, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le
9 mas 2004, pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve
oswa dezapwouve pwopozisyon sila a:
Kestyon Konte
Amannman Konstitisyonl Ki Gen Pou W ak Kmansman Tm Biwo Majistra a ak
Komisyon Konte yo
Eske se pou yo f chanjman nan Konstitisyon an pou efektiv an 2004, ke tm Biwo Majistra
ak Komisyon Konte yo ft pou k6manse dezym Madi apre Eleksyon Jeneral yo an
Novanm olye de apre nenpt Dezym Eleksyon Prim Eta a?
Wl 26
NON 27

Tout vot kalifye ki abite nan Konte Miami-Dade lan va elijib pou vote Wl oswa NON
sou kesyon sila a.
Tout biwo vt ap ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswa jou eleksyon espesyal sa a.
Eleksyon espesyal sa a va ft dapre Iwa general sou eleksyon ki etabli pou eleksyon
espesyal yo ak tout lot rgleman ki gouvne Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade.


MI1A M 1DAD-E


Constance A. Kaplan
Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


JE DE PRESS

loir Humanitaire
humanitaire qui doit permettre l'accs de l'aide humanitaire aux populations
et communauts vulnrables dans plusieurs dpartements du pays.
1 appel de 1' ONU a t lanc par le Coordonnateur Rsident des
Nations Unies en Hati, Adama Guindo, qui s' exprimait dans le cadre d'une
conference de press, donne ce vendredi 13 fvrier au local du Programme
des Nations Unies pour le Dveloppement, Port-au-Prince.
Au nom du Secrtaire Gnral, Kofi A. Annan, je lance un appel
l'endroit des toutes les parties hatiennes pour qu'elles facilitent et
cooprent l'ouverture d'un couloir humanitaire reliant Port-au-Prince
et les trois dpartements de la region Nord via la ville des Gondives. Nous
en appelons toutes les parties pour qu 'elles' respectent les principles
humanitaires relatifs la protection de civils et le caractre inviolable des
centres hospitaliers. Je ritre l'appel des Nations Unies pour qu'un accs
aux personnel en situation d'urgence soit garanti travers le pays ", a
dclar Adama Guindo.
Le Coordonnateur a poursuivi : "Nous sommes proccups par
la carence en essence dans le nord, craignant les consequences de cette
situation sur le fonctionnement rgulier des centres hospitaliers et
l'approvisionnement en eau potable. Nous avons aussi des inquitudes
concernant un manque de mdicaments de base aux Gonaives et dans le
nord ".
Le Coordonnateur a rappel aux journalists l'appel lanc en avril
2003 par le Systme des Nations Unies en Hati (SNU), de concert avec
ses nombreux partenaires, en vue de la mobilisation de $84 millions afin
de rpondre aux besoins urgents des populations et communauts
vulnrables en Hati. Cet appel, suivi environ 40%, tait une consequence
de la dtrioration acclre des conditions de vie des couches vulnrables
dans le pays. Malheureusement, la situation humanitaire ne s' est pas
amlior et a mme empir.
La recrudescence de l'inscurit a mis srieusement mal le
processus de distribution de la nourriture dans le pays et la plupart des
centres d'approvisionnements sont dj en rupture de stocks.
A measure que la violence se rpand travers le pays, il devient de
plus en plus difficile pour les enfants, qui figurent dj parmi les groups
les plus vulnrables de la population, d'avoir accs aux soins de'sant, la
nourriture, au logement, et l'ducation. Sur le plan ducationnel, les
coles, 80% prives, fonctionnent de faon intermittent et accusent un
fort taux de dsertion en raison principalement du climate dltre qui
menace mme de perturber 1' anne acadmique.
La situation est telle que la neutralit d'hpitaux a t viole dans
la capital (Port-au-Prince) et dans plusieurs autres villes du pays, tandis
que le personnel medical est victim de l'inscurit. Face cette situation,
il y a de relles craintes que certaines personnel vivant avec le VIH ne
soient obliges d'interrompre leur traitement.
En rponse la violence arme, ouvre de gangs et autres groups
arms dans le pays, les Nations Unies sont en train d'appuyer les efforts
en course dans le cadre d'un programme de dsarmement, indispensable
dans la recherche d'une issue pacifique la crise actuelle que connat le
pays.
Une mission spciale inter-agence des Nations Unies, conduite
par le Bureau de Coordination pour les Affaires Humanitaires (OCHA),
sjourne depuis le 8 fvrier en Hati en vue de faire une valuation de la
situation humanitaire dans le pays. La mission a exprim vendredi sa
preoccupation concernant 1'accs aux populations civiles vulnrables
rendues de plus en plus difficiles ainsi qu'en ce qui a trait l'inscurit
grandissante et la progression de la crise politique dans le pays. '
Suite la rcente dgradation de la situation socio-politique en
Hati et la carence en resources pour permettre au pays de rpondre
ventuellement notamment des dsastres naturels, l'quipe de pays des
Nations Unies reste proccupe et en appelle de nouveau la collaboration
de la communaut des bailleurs dans la perspective d'un plan de
contingence en faveur des populations vulnrables d' Haiti.

Pour plus d'information, veuillez contacter M. Roromme Chantal,
Responsable de l'information et de la communication au bureau du
Programme des Nations Unies en Hati aux numros de tlphone suivants :
Tl.: (509) 244-9361 65. Email : roromme.chanial @undp.org


HACEPA
Haitian-American Center for

Economic and Public Affairs, Inc.
Presents
A Preview of the 2004 Smithsonian Haiti Bicentennial FolkLift
Festival, in Washington, D.C. and its potential impact on the Haitian
Economy.

Guest Speaker

Geri Benoit-Prval
Former First Lady of Haiti

Date: Friday, February 27, 2004
Time: 6:00 PM To 9:00 PM

Place: William & Joan Lehman Theatre
Miami-Dade College North Campus
11380 NW 27th Avenue, North Miami Florida 33167
Second Entrance from NW 119th Street

Admission: Free
Sponsored by


Page l4


I





















La Commission interamricaine des Droits de
l'Homme (CIDH)-se dit gravement proccupe par les actes
de violence qui ont eu lieu ces derniers jours en Haiti, de mme
que la situation de dsordre civil qui perdure dans certaines
villes de l'le.
Selon les infonnations don't dispose la CIDH, plusieurs
groups arms ont attaqu les commissariats de police et autres
institutions publiques dans plusieurs villes. Les combats entire
groups arms et forces gouvernementales auraient fait de
nombreuses victims de toutes parts. On rapporte plusieurs
excutions sommaires et autres atrocits.
La Commission appelle toutes les parties concernes
renoncer la violence et respecter les droits des habitants

-sise s &Ii
MJ UL


--- -- --- - -- --- ... .. ...c 7 '.... -- -- --- -- -- --- -- -- -- --- -- -- --


goiFies .


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite I
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flathush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTII
330 S. Dixie IHwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MAITAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 Ilth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL.
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35 BHillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jelferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Htenri-Boirassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterleld Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


PCi1~4TVI IMICII IFS


liiti en Marche Vol. XVIII No. 3 _1 ,JIV.IIV J L I 1 ..a.-


d'Hati. Tel qu'elle l'a fait par le pass, la CIDH
rappelle que l'tat a le droit et l'obligation de
garantir la scurit publique de mme que les
droits humans, en ayant recours uniquement aux
moyens qui sont ncessaires et proportionnels, en
confonnit avec la Convention amricaine relative
aux Droits de l' Homme.
Ces vnements constituent des atteintes
graves aux Droits de 1' Homme, aux fondements
de 1' Etat de Droit et des institutions dmocratiques,
tels que dcrits par la Convention amricaine
relative aux Droits de l'Homme et la Charte
dmocratique interamricaine.
Washington, D.C., le 11 fvrier 2004

REPORTERS
SANS FRONTIERES

Prs d'une

quarantine

d'attaques recenses

contre la press

depuis le dbut de

l'anne 2004
HAITI 11 fvrier 2004
Reporters sans frontires s'alarme de
la grave dgradation de la situation de la press
Prs d'une quarantine d'attaques
recenses contre la press depuis le dbut de
l'anne 2004
Depuis le ler janvier 2004, Reporters
sans frontires a relev une quarantine d'attaques
contre des mdias ou des journalists en Hati. Tirs
l'arme automatique contre des locaux, incendies
de studios, destruction d'metteurs, menaces de
mort contre des journalists, etc : les violence se
multiplient contre la press. "Ces actes sont
intolrables, qu'ils proviennent des groups arms
affilis au pouvoir ou de ceux qui rclament le
dpart du president Aristide. Ces pratiques sont
celles de voyous et nous engageons leurs auteurs
y mettre fin", a dclar l'organisation.
Le 7 fvrier 2004, I'antenne locale au
Cap-Haitien (Nord) de Radio Vision 2000, une
station prive indpendante critique l'gard du
gouvernement, a t incendie par des individus
arms non identifies. Ces derniers ont endommag
les quipements de la radio coups de marteau
avant d'y mettre le feu. Selon une source proche
(voir RSF / 16)


LA CIDH GRAVEMENT PREOCCUPEE

PAR LA VIOLENCE EN HAITI


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours


par -... _

semaine: ITl Wireless

8h30 am
. AGENT A 1OF
a UNMwNSFE

7h30 pm T




* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Mercredi 18 Fvrier 2004


AVI PIBLIK
Yo avize piblik lan de chanjman sa yo ki ft nan adrs biwo vt sa yo ki
ekri pi ba la a. Sipviz Eleksyon an f chanjman sa yo dapre
Seksyon 101.71 Lwa Florid.
Chanjman an Pmanans Nan Biwo Vt Sa Yo
Biwo Vt No. Nouvo Lokal
Aventura Community Recreation Center
102/186 3375 NE 188 Street
104 Ojus Recreation Center
18995 W. Dixie Highway
110 Marjorie/William McDonald Center
110 17051 NE 19 Avenue
Eden Isles Condominium
16975 NE 35 Avenue
Senator Gwen Margolis Community Center
148 1590 NE 123 Street
Ed Burke Recreation Center
151/177 11400 NE 9 Court
Hubert O Sibley Elerrientary School
255 NW 115 Street
Aventura Community Recreation Center
184 3375 NE 188 Street
El Palacio Hotel
16805 NW 12 Avenue
235 Evelyn LaRock Conference Center
35 101 N. Perviz Avenue

2381239 New Birth Baptist Church
"2381239 13230 NW 7 Avenue
Miami Lakes Middle School
6425 Miami Lakeway North
346 Springview Elementary School
1122 Bluebird Avenue
Heartland Health Care Center
5725 NW 186 Street
Jubilee Community Church
3350 SW 144 Avenue
St. Simon's Episcopal Church
10950 SW 34 Street
First United Methodist Church of Coral Gables
602 536 Coral Way
First United Methodist Church of Coral Gables
608 536 Coral Way
6111638 Central Christian Church of Dade County
222 Menores Avenue
West Kendall Fire Station Rescue #57
8501 SW 127 Avenue
739 Hammocks Fire Station #36
10001 Hammocks Boulevard
River of Life Church
12333 SW 112 Street
808 St. Richard Parish Center
7500 SW 152 Street
8091850 Christ Congregational Church
14950 SW 67 Avenue
8301848 Redlands District Lions Club
15641 SW 232 street
8351845 Peace United Methodist Church
12755 Quail Roost Drive
991/992 Iglesia Bautista Renovacin
50 NW 51 Place

MIAMFDADE Constance A. Kaplan
Sipviz Eleksyon
;i Konte Miami-Dade


Chaque matin: 7h 10, suivez Mlodie Matin
sur Mt(odfe 103.3 FM
Cette mission est retransmise en direct par
Radio Soleil d'Hati New York
Tl.: 305-221-8567/68 ou 417-0384


Page 15


i


r-


1


p








I SOLIDARITY HAITIENNE I


Mercredi 18 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 3


particulirement difficile de son histoire. Cette nation
dchire, qui cherche briser ses chanes pour vivre en
harmonie dans la paix et la dignit a cependant un atout
de taille: sa diaspora.
Dissmine aux Antilles, en Amrique du Nord,
en Europe, en Afrique et en Amrique latine, cette diaspora
est une force incontournable, un lment majeur dans la
recherche de pistes de solutions pour le devenir d'Hati.
Aujourd'hui, on estime que la diaspora hatienne
reprsente environ deux millions de personnel, soit environ
un quart de la population totale d'Hati (8 270 000'). Aux
Etats-Unis, la diaspora hatienne est principalement
regroupe New York, Boston et Miami. Entre 1959 et
1967, prs de 300 technicians et professionnels migrrent
chaque anne, les tats Unis devenant la principal
destination de cette migration permanent. Les annes 70
furent particulirement marques par les boat people "
hatiens en Floride. Cette migration se poursuivit au dbut
des annes 80 : en 1984, on comptait dj plus d'un demi
million d' Hatiens aux Etats-Unis, New York et Miami
constituent les principaux points d' entre.
Le reste de la diaspora est disperse en Europe,
dans la Caraibe et au Canada. En France, les premiers
immigrants hatiens sont des intellectuals arrivs dans les
annes soixante. C'est entire 1980 et 1994 que les Hatiens
sont arrivs massivement dans l'hexagone : en 2000, la
communaut hatienne de France comptait 40 000
personnel, un chiffre ne tenant pas compete des Hatiens
rsidant dans les dpartements et territoires franais
d' outre-mer.
Dans la Carabe, on -compte environ 40 000
Hatiens travaillant dans les territoires franais ou
hollandais. Plus de 100 000 Hatiens ou descendants
d' Hatiens vivent Cuba; 25 000 Hatiens aux Bahamas et
500 000 Hatiens ou descendants d' Hatiens en Rpublique
dominicaine.
d Au Canada, la communaut hatienne compete plus
de 150 000 membres, rpartis dans toutes les provinces ou
territoires du Canada, y compris dans le dernier n, le
Nunavut. Cependant, 95% des personnel d'origine
hatienne vivant au Canada se retrouvent au Qubec.
Majoritairement tablis Montral, les Hatiens du Qubec
vivent aussi Hull, Qubec, Sherbrooke, Trois-
Rivires, etc. Dans les autres provinces canadiennes, les
communauts et associations hatiennes viennent renforcer
les minorits francophones de villes comme Ottawa,
Toronto, Winnipeg ou Vancouver.
La diaspora hatienne se dfinit par deux
caractristiques essentielles : son attachment son pays
d'origine et son dynamisme.


Son intrt pour Hati est trs vif et la communaut
s'est montre gnralement trs sensible la situation du
pays d'origine et a fait montre d'une grande solidarity
plus d'une reprise.
La contribution financire des Hatiens vivant
l'tranger, titre de transfer leurs parents et amis en
Hati, est value en moyenne 650 millions de dollars
US par anne2 pour la dernire dcennie. Environ 80% de
cet apport, soit 560 millions de dollars US, viendraient
uniquement des tats-Unis, ce qui reprsente beaucoup plus
que ce que reoit Hati titre d' assistance trangre. En
comparison, le budget national d' Hati est d'environ 400
millions de dollars US. Paradoxalement, pendant que le
pays se meurt, l'pargne des Hatiens vivant aux Etats-
Unis soit quinze milliards de dollars US- dort dans des
banques amricaines. Pourquoi ne pas envisager le
rapatriement, mme partiel, de cette richesse montaire
sous forme d'investissements directs, indirects ou autres
pour susciter enfin le dcollage conomique d' Hati, une
fois la crise rsolue ?
Les membres de la diaspora disposent de
nombreuses autres resources : savoir, savoir-faire,
expertise dans de nombreux domaines, relations
professionnelles pouvant tre mises au service du
dveloppement d'Hati. Un just retour des choses, en
some, quand on sait qu'Hati a invest quelque deux
milliards US$ dans la formation professionnelle de la
gnration des annes 60, qui a migr en bonne parties et


Port-au-Prince, le 13 fvrier 2004-"
L'intensification de la crise politique a aggrav la situation
des families et des communauts en Hati, et les enfants
sont de plus en plus affects par la violence. Les enfants
d' Hati doivent tre protgs", a dclar Franoise Gruloos-
Ackermans, Reprsentante de 1' UNICEF en Hati.
S 'UNICEF lance un appel toutes les parties en
presence pour le respect des vies et la protection des droits
et du bien-tre des enfants, particulirement dans les zones
qui connaissent des conflicts arms. En outre, 1'UNICEF
appelle la responsabilit de tous, pour qu'ils prennent
des measures appropries en vue d'viter que les enfants
soient arms, entrans ou simplement impliqus dans les
conflicts, ceci en conformit avec les terms de la


VERS UNE NOUVELLE APPROCHE DANS
LA POLITIQUE INTERNATIONAL
(Devoir d'ingrence ... suite de la page 12) fixation de prix plancher, la subvention et des crdits
tentative en ce sens serait voue automatiquement 1' chec.t de routes sorts. reduction sera don
Celui de 1' OEA, depuis 3 ans sur le terrain, dmontre une impt de routes sorts. Le surplus de production sera donc
incapacit certain de la communaut international export et vendu le plus souvent .un prix infrieur au prix
favoriser la resolution du problme hatien. Le transfer de auquel il est coul sur le march exportateur.
cette responsabilit sur l'paule de la CARICOM ne fait Ainsi, on assisted la mise mort de la production
aujourd'hui qu'empirer les chooses, agricole dans le pays "bnficiaire" Hati en est le meilleur
D'o la ncessit de privilgier une approche dite example. Le constat est simple : l' aide humanitaire a servi
D o nci de p e ue pdans un premier temps crer les conditions de march
preventive au lieu de mettre l'accent et les resources sur dans un premier temps crer les conditions de march
une action rparatrice. Nous devrions, non pas carter le pour ula dpendance enracine production des production locales. Une
conceptdroitd'ingrencemaisparalementrenforcer fois la dpendance enracine et la production locale
concept de droit d'ingrence, mais paralllement enforcer abandonne, 1' aide est' graduellement transforme en
cette notion d' obligation d'ingrence politique dans le but marchandises destines l'exportation. Come nous le
de sauvegarder les acquis dmocratiques d'un pays et consttonsaujourd'hui, plusapopuationdespayspauvres
l'mergence d7 une relle dmocratie. constatons aujourdhui, plus la population des pays pauvres
augmente, plus 1' aide humanitaire diminue. Etait-ce le

aide international principle de base de la mondialisation ?
Nous constatons galement certaines anomalies
dans la formulation et la gestion de l'aide international. Des consequen es d esastreuses
La communaut international doit
Prenons l"exemple du Canada,accordant 0.25 % de son
PNB l'aide international. Alors qu'il tait de 0.54 % en imprativement repenser son approche en matire de
1975. l y a 0 ans le Cana.da distribuait million de tonne politique et d' aide internationales surtout en ce qui concern
1975. Il y a10 ans le Canada distribuait 1 million de tonne
les pays du tiers-monde. Il faut une stratgie cohrente au
de products agricoles en aide humanitaire. Aujourd'hui il veau international. Le monde volue et 'on est en
n' est que de 300.000 tonnes. Ce qui le place donc au 17e presence dune situation gopolitique delicate, gnratrice
rang des pays de l'OCDE. Qu'est-ce qui s'est pass entire de tensions explosives. Il est donc temps de rparer
temps ? Il y-aurait-il moins de pauvres sur la plante ?. certaines erreurs et de modifier les approaches.
Dans les annes 70,1' aide humanitaire canadienne certaines erreurs et de modifier les approaches.
Ds iDu point de vue de 1' aide humanitaire, 30 ans
en products agricoles consistait a acheminer des denres seulement ont suffi pour quasiment liminer la production
destines soulager la misre de certaines populations. agroalimentaire dHati. Nous sommes arrivs au stade o
Cette politique a eu pour rsultat d'inonder les marches agroalimentaire d' Hati. Nous sommes arrives au stade o
locaux de produits a eu pgricoles provenant inonder lextrieur. Le 1' Hatien, jadis prospre en denres alimentaires, est oblig
locpaysan, pouvant se trouver de quoi manger, nglige e d'importer du citron, des ufs, et, le comble, des noix de
paysan, pouvant se trouver de quoi manger, nglige le coco de la Rpublique Dominicaine. Nous n'avons pas
travail des champs. Peu peu, le pays dans son ensemble l'intention d attribuer tous les maux de ce pays sur le
devient accro au bl canadien, au riz amricain, etc. On compete de la communaut international. Cela relverait
arrive systmatiquement une accoutumance aux products compete de la ommunaut international. Cela relverait
a s a dtrim ment due lact n al Et d'un autre dbat. Toujours est-il, qu'en lieu et place du
strangers au detriment de la production locale. Et, comme sinister de 'USAID, de I'ACDI, o du Quai
nous l'avons remarqu dans certain pays, plus le d'Orsay, servant le plus souvent enrichir les barons du
gouvernement en place est laxiste et dpourvu de visions d Orsay, servant le plus souvent enrichir les barons du
e n e ps l p s rgime, il serait temps de mettre les priorits sur des
de* veloppement durable, plus le processes sera machines agricoles, la formation d'une main-d'oeuvre
Le Canada est un pays de surplus. D'o la qualified, le dveloppement des infrastructures et surtout

ncessitd'exporter.l doitprotgersesproducteurs locaux 1appui tis mergence dtte Hainstitutions stables, efficaces et non
en leur garantissant un niveau de vie acceptable par la politises dans cette Haiti que nous amons tous


Rle de la Diaspora pour i
Par Prard Joseph d

Hati vit un momentde crise et le dmarrage


Convention relative aux droits de1' enfant ratifie par Hati
en 1994.
La mission inter-agences d'urgence pour les
Nations Unies qui a visit Hati cette semaine rvle que
les enfants font face des risques srieux pour leur sant
et leur bien-tre physique et psychologique. La composante
UNICEF de cette mission conduite par des experts
rgionaux s'est penche sur les effects de la crise sur les
enfants et les femmes, et l'organisation s'apprte une
rponse d'urgence.
En plus de son programme rgulier, 1 UNICEF
fournira une assistance d'urgence aux enfants dans les
zones affectes, y compris des kits mdicaux et des kits
education. L' UNICEF travaille avec les partenaires
humanitaires et les autres organizations en vue d'intensifier
information et le plaidoyer sur les droits de l' enfant pour
que les rgles et dispositions du droit international relatif
la protection des populations civiles en cas de conflict
soient respectes.
L'UNICEF est particulirement proccup par le
sort des quelques 1,2 million d' enfants vivant en extreme
vulnrabilit. Plus la violence augmente, plus il devient
difficile pour les enfants d'aller l' cole, de recevoir les
soins de sant, et d' obtenir une nourriture et un logement
adquats. Les enfants, en particulier les filles, qui vivent
ou travaillent dans les rues des centres urbains courent plus
de risques. La frquentation des enfants et des jeunes dans
les coles rest problmatique dans plusieurs zones cause
de l'inscurit sur les routes et dans les coles.

Pour toute information, prire contacter par
tlphone, la Section Communication de l'UNICEF :
Sylvana Nzirorera ou Elisabeth Augustin, ou crire :
snzirorera@unicef.org ou eaugustinunicef org

Reporters sans

Frontires...
(RSF ... suite de la page 15)
de Reporters sans frontires, le Cap-Hatien, deuxime ville
du pays, est priv d'informations indpendantes.
Au total, depuis le dbut de l'anne, plus de vingt
mdias, essentiellement des radios, ont t contraints de
suspendre leurs journaux d'information suite des attaques
ou des menaces. Le 13 janvier, neuf metteurs ont t
sabots dans le quarter de Bouthillier, Port-au-Prince,
par un commando d'hommes arms. Selon les informations
dvoiles depuis par un dnomm "Bry", un transfuge du
parti Lavalas (au pouvoir), l'attaque aurait t dirige par
un membre de l'Unit de scurit prsidentielle (USP).
Le 18 janvier 2004, deux radios ont t incendies
dans la ville de Saint-Marc (nord de Port-au-Prince). Des
hommes arms ont cribl de balles les locaux de la radio
Lumire de la Jeunesse Saint-Marcoise (LIS) et tent,
ensuite, d'y mettre le feu. Louis Jeune Ulysse, propritaire
de la radio, a accus des proches du pouvoir d'tre
l'origine de l'attaque. LJS reprend des bulletins
d' information manant de radios indpendantes. Les locaux
de Radio Delta ont t incendis le mme jour. Trois jours
(voir RSF /17)


Page 16


ne sortie

f i don't l'expertise a profit
d 'H a l. e sentiellement aux pays
d'adoption. La fuite de ces cerveaux (mdecins, infirmires,
professeurs, ingnieurs, etc.) a fragilis Hati, qui en paye
encore aujourd'hui le prix.
Et si la diaspora songeait faire converger cette
force vers des projects de dveloppement en Hati ? Dans
cette socit o tout semble possible sauf un consensus
national, la diaspora peut jouer un rle cl afin d'initier un
dialogue franc, porteur d'un project novateur de socit.
Mais cette diaspora doit d'abord de se rconcilier avec elle-
mme, dpasser les querelles de parties et les rancunes
personnelles pour adopter une attitude base sur la
solidarity.
En cette anne du Bicentenaire de notre
indpendance, comme geste loquent et convaincant, tous
les Hatiens de la diaspora, et particulirement ceux du
Canada, devraient s'impliquer de manire plus active dans
un large movement de solidarity avec le pays. D'autres
peuples l'avaient fait et particulirement les Juifs pour
Isral, aprs la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi pas
les Hatiens pour Hati, second rpublique des Amriques
et premiere Rpublique noire du monde ?
(Footnotes)
L'tat du monde 2003 Annuaire conomique
gographique mondial,
Collection La dcouverte, 2003.
2 conomie d' Hati
Dpendance, crise et dveloppement, Doura Fred, en trois
volumes, Edition DAMI, 2003, Montral, Canada.


L'UNICEF proccup par le sort

des enfants dans la crise haitienne








Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


SL'ACTUALITE EN MARCH


Page 17


Haiti: la police contrle nouveau St-Marc;


opposition hsite rejoindre vritablement les rebelles
-Port-au-Prince, 10 Au moins 42 personnel ont touches par la rebellion, le Premier ministry Yvon Neptune Marc et dans les autres villes", a affirm le porte-parole du
t tues alors que le soulvement en Hati s' est poursuivi s'est rendu sur les lieux de ancient post de police de la dpartement d' Etat Richard Boucher.ont rsolus
lundi, s'tendant dsormais 11 villes du Nordet de l'ouest ville de St Marc, dtruit par une attaque. l a ajout qu e les problciation et desu pays seront rsolus
de l'le. Il s'agit de la plus vaste contestation jamais oppose Alors qu les ruines des btiments taient encore par le dialogue, la ngociation et des compromise, et non
au president Jean-Bertrand Aristide et certain craignent fumantes dans la ville, M. Neptune ademand aux habitants par la violence et les chtiments. AP


un complot pour le dposer.
Aprs des combats sporadiques, la police a repris
le contrle de la ville portuaire de Saint-Marc, situe 70
kilomtres l'ouest de Port-au-Prince. Au moins deux
homes de l'opposition ont t tus et il semblerait qu' une
autre personnel non-identifie .ait galement t abattue, sans
doute galement par les partisans de M. Aristide.
"Il ne faisait pas parties de l'opposition", a avanc
un tmoin, parlant de l' homme abattu et don't le corps a t
laiss au bord de la route. "C'tait just une personnel .
A Port-au-Prince, la capital, une coalition des
forces d'opposition s'est runie lundi soir (9 fvrier) afin
de discuter et de dcider si elles devaient rejoindre ou non
le movement rebelle.
"Nous ne nous reconnaissons pas dans
l'insurrection arme mais dans une lutte pacifique du
people pour la dmocratie", a expliqu Mischa Gaillard,
un membre de l'opposition au president Aristide. "Nous
dplorons la violence", a-t-elle prcis.
Au course de la premiere visit effectue par un
haut responsible du gouvernement dans une des 11 villes


et aux reoelles d aider a
restaurer le calme. "Les forces
nationals de police ne
peuvent pas rtablir seules
1' ordre", a dclar M. Neptune
l'Associated Press.
Dimanche, il avait galement
affirm la tlvision d' Etat
que "les violence
taient lies un coup d'Etat".
Devant la monte des
violence, les Etats-Unis ont
de leur ct demand le lundi
9 fvrier au gouvernement du
president Aristide de respecter
les droits de 1' Homme des
citoyens hatiens.
"Nous dplorons
profondment les pertes de Le commissaire Em
vies qui ont eu lieu durant les par erreur parc
violence aux Gonaves, St


nanuel Mompremier don't la mort avait t annonce
certaines radios de la capital photo Pierre Eddy


.PORT-AU
- Les milices pro
hatiennes ont viole
le mardi 10 fvrier c
Jean-Bertrand Arist
avoir repris le contr
tombes pendant le
Les inform
ne permettaient tou


Les partisans du president hatien
LY* LNCHAGES
PRINCE, 10 Fvrier tt La police a subi de lourdes
o-gouvernementales nt r j n du lVi ni pertes entire le jeudi 5 et le samedi 7

contre les rebelles opposs au president positions exactes des diffrentes forces en presence, six fvrier, notamment dans des affrontements avec les rebelles
ide tandis que les autorits affirmaient jours aprs un soulvement qui constitute l'une des pires aux Gonaves, la quatrime agglomration du pays, o
rle d'au moins deux importantes villes crises pour Aristide, au pouvoir depuis avait t proclame en 1804 l'indpendance de Hati,
r week end. 1994. ancienne colonie franaise.
nations diffuses par les radios locales Depuis la semaine prcdente, au moins trente L' opposition politique hatienne semble
tefos oas de dterminer clairement les personnel ont trouv la mort. Les radios font en revanche galement faire les frais de la contre-attaque de milices


- tat d'un bilan bien
plus lev. La police
a repris le contrle de
Saint-Marc, ville
portuaire situe 105
km au nord de Port-
au-Prince, et de
Grand Goave,
agglomration du
sud-ouest dupays qui
avait t abandonne
pendant le week end
par les forces de
scurit avant que la
ville ne se dclare
contre le gouver-
nement.
Rien ne
permettait de con-
firmer les infor-
mations de la radio
selon lesquelles la
police aurait quitt
Saint-Marc et confi
son contrle une
milice pro-gouver-
nementale.


RSF


pro-gouvernementales.
Deux dirigeants de l'opposition ont t tus et
douze maisons ont t incendies Dondon, une ville du
nord du pays qui avait brivement t prise parles rebelles
le lundi.
Dans la deuxime ville hatienne, Cap-Hatien,
un restaurant et deux banques ont t incendis quand une
milice pro-gouvernementale a attaqu un quarter de
l'opposition. Plusieurs personnel ont t blesses.
Par ailleurs, selon la Coalition national pour les
droits des Hatiens, au moins cinq membres de l'opposition
ont t lynchs ou excuts dans le bidonville de la Cit
Soleil, situ dans la capital.

"NOUS NOUS DEBARRASSERONS DES
TERRORISTSS"
Yvon Neptune, Premier ministry hatien, a affirm
de son ct que les 5.000 policies ne suffiraient pas
restaurer l'ordre, appelant la mobilisation de la
population.
Hati ne possde aucune arme. Elle a t
dmantele aprs qu'Aristide eut t rinstall au pouvoir
avec l'aide des Etats-Unis. Le president avait t renvers
trois ans plus tt par un coup d' Etat militaire, quelques
mois aprs son investiture.


"La mission des forces de police
n'est pas de prpare pour partir en guerre
ou pour dclencher une guerre. Nos ne
prtendons pas que les forces de police ont
la capacity de grer seules un group de
terrorists qui ont des armes lourdes et
sophistiques", a dclar Neptune.
"Ce que. nous savons, c'est que grce
l'aide de la population, qui est contre le
terrorism, grce 1' aide des forces de
police national et du gouvernement, nous
trouverons un moyen de nous dbarrasser
des terroristss, a-t-il ajout.
Autrefois trs populaire, Aristide
est aujourd'hui confront une trs
vive opposition lie notamment des
accusations de fraude. L'insurrection
actuelle aux Gonaives, menes par une
milice jadis fidle au president, semble le
couronnement d'un processus de plusieurs
mois de manifestations et d'affrontements
entire partisans et opposants de l'ancien
prtre. (Reuters)
L'information de bon matin!..
Mlodie Matin 103.3 FM
7-9 AM, Port-au-Prince
Radio Soleil d'Haiti New York
Pour 111or1unIionsl
5(-__ 2S'.21-,' 57.'g. ,


0**


(suite de la page 16)
plus tt, les studios de Radio
Pyramide et Radio America,
considres comme
progouvernementales, avaient t
incendis par des partisans de
l'opposition.
Quatre journalists ont par
ailleurs t agresss et une dizaine
d'autres menacs depuis le dbut de
l'anne. Selon les rvlations faites
le 18 janvier 2004 par "Bry", les
noms de quatre journalists
appartenant des mdias
indpendants ont t mis sur une
liste des personnel abattre, lors
d'une runion entire les cadres du
parti Lavalas. Marc-Antoine
Aldorphe, directeur de radio Tte
tte, et Grard Jaques, directeur
de Radio Atlantik, deux radios du
Cap-Hatien, se cachent depuis le
mois de janvier, suite aux menaces
don't ils ont fait l'objet.


Dnye nouvl Manadj Konte an ap ba nou sou
Piblikason Bon Monet ak Obligasyon Jeneral la


An 1972, Vot yo te voye kominote nou an monte l yo te apwouve program bon ki te
rele "Decade of Progress bond la. Pwogram $ 553 milyon dola sa a te kouvri de pwoj enptan
tankou plas piblik yo, amelyorasyon nan transptasyon, epi nan svis esansyl tankou plas piblik
yo, amelyrasyon nan transptasyon, epi nan svis esansyl tankou svis fatra ak sante piblik.
Laplipa nan enfrastrikti nou yo depi Metrozoo jiska sistm Opotab ak egou nou yo egziste gras
a prevwayans sitwayen nou yo twa deseni pase. Yon fwa ank Il l li tan pou nou gade pi devan
epi eseye w fiti kominote nou yo.
Pa pi diferan ke yon ipotk, program bon ki te pou 30-an ke yo rele "decade of Progress bond la
prske fin peye. Nouvo program bon a pap made pou yo ogmante to taks la. Ak tout ke taks yo
nan lavni pral svi pou repeyo bon yo, to milaj la (pwopriyete) ki efektiv jounenjodya nan bidj
an pou repeye decade of Progress bonds ", ak 16t dt ki genyen obligasyonjeneral sou yo, epi
fon lajan rezve pou ka dijans tanpor pral kapab kouvri sviZ dt sou nouvo program bon sa-a.
Konte an ap pwopoze yon nouvo program bon ki pou apwobasyon vot yo nan eleksyonjeneral
an Novanm la. Anvan menm ke nou idantifye de pwoj byen espesifik ki pou chita nan program
la, nou lanse nou dey a nan kominote an pou rezidan yo ba nou opinyon pa yo sou kouman pou
nou depanse lajan an. Meun jan ak program bon Decade of Progress la, pwoj bon yo pral
bati pandan yon peryd de 10-15 an ak travo final yo ft pou fini apepr an 2020.
Pwoj yo pral kouvri tout yon seri de bezwen nan kominote an epi sten bezwen pou amelyore
kalite lavi nap mennen tankou :
Bay kominote an Sekirite Pou nou kenbe yon nivo krim byen-ba epi asire yon to byen wo de
sekirite pou chak moun, nou ft pou nou konsidre bezwen nou genyen pou nouvo lokal sekirite
piblik, tankou polis, tribinal ak prizon yo.
= Prezve Resous nou yo Amelyorasyon nan system opotab ak egou nou an ( tankou ranplase
tank septik ak renove ansyen sistm opotab / egou yo ) kritik nan pwoteje sous dio nou yo, yon
pwen ki tr enptan nan kenbe yon bon kalite lavi ke nap mennen. Lajan bon an pral kapab ede
nan restorasyon kot plaj nou yo epi pou nou achte de teren ki enptan pou konsve anviwonnman
nou an epi pou amelyore drenaj ki pwoteje marekaj.

Antreteni yon Kominote ki sen sant sante piblik ak ljman abdab tr kritik pou byent tout
rezidan nou yo.
= Apresye Lza, kilti ak lwazi Plas piblik yo, mize yo, bibliyotk yo, MetroZoo ak 16t sans
lwazi kominote an anrichi md nou viv epi se yon pwen enptan nan endistri touristik la, endistri
nimewo en konte na.
= Aks a svis Ekspansyon sant kominot yo pral kapab ba pi bon aks a svis konte yo nan de
lokal ki pi byen plase nan katye yo toupatou nan Miami-Dade. Amelorasyon teknolojik yo va f
svis yo pi disponib. Sou entnt la kote rezidan yo pral gen aks st sou st, 24 sou 24 a biwo
gouvmnan yo.
= Amelyorasyon Katye yo. Pwogram bon an pral kapab mete lajan ki tr neses pou pwoj travo
piblik nan katye yo tankou amelyorason nan sistm siyalizasyon sikilasyon, reparasyon twotwa
yo, epi bati plis wout pou bisiklt yo.

Kreye ak kenbe anplwa yo Yon enfrastrikti byen anplas kritik pou devlopman ekonomik.
Ekspansyon sistm opotab ak egou an, km egzamp, pral mete sou plas optinite pou devlopman
biznis nan ansyen katye iben yo epi nan nouvo katye yo tou. Pwogram bon sa a pral kreye de
milye nouvo anplwa nan endistri konstriksyon e sa slman pral tankou yon sewm pou ekonomi
lokal la.
Alske kisa ki priyorite nou ? Kisa ki pi wo la a se yon lis ki long anpil. Kounyeya, nou prevwa
yon program bon de $ 1.6 milya dola. Eske ou pral kapab realize 100 pousan sa ki ekri pi wo la
a ? Pctt pa. Se pou sa nap made opinyon pa w.
Ki pwoj w kw w menm ak fanmi w pral kapab benefisye ? w pral kapab di nou tou sa l w vini
nan youn nan divs reyinyon piblik nou yo kap ft toupatou nan kominote an jiska jou 30 Mas
2004 la. Yon or reyinyon yo disponib sou www.miamidade.gov/bond2004


1


-<--


. . . . . . . . .








Les Jeux de Bernard_


Mercredi
Haiti en M


18 Fvrier 2004
March Vol. XVm No. 3


ISI9 Solutions de lass
rIMIj-iI 1 "I^Fli1 semaine passe ME-


Allez de SERAIL TATARS, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HATi


|DI| 1N S|


RIAIDJIJEIS
R IDI 1 JES
D E D 1 E S.
UEN1E S
U--NUEIS


Biceps
Brachial Anterieur
Coraco brachial
Coururier Solutions d
Crural
Deltoide
Droit Anterieur Q L Ua L E T
Droit Externe &I1 F .e Il
Grand Dorsal KK
Grand Oblique L\t
Grand Palmaire
Jambier Anterieur
Jumeau Interne
Long Supinateur N 1
Long Peronler Lateral R
Moyen Adducteur A Q
Obturateur Externe N R
Pectine B L
PectoralB E B
Petit Adducteur T C 0
Petit Palmaire sA
Premier Radial A
Psoas Iliaque
Rhomboide A
Rond pronateur N Q S E
Soleaire
Tenseur du Fascialata
Trapeze
Triceps
Vaste Externe
Vaste Interne


IA R S b Iu II I -I U IL


( Mtsctrlss
e la semaine passe H Z SO M I
HORIZONTAL ||l E
NALA 1. Voile 2. Applaudissements Arrangez les sept lettres ci-dessous
SA M L A P D N 3. Adverbe Jour du mois -r frmr n mot franai
SC s A F U D R U Es NIEI I __ pour former un mot franais
R UO C0C V SH TL 4. Triste 5. Appliquai -
N A lyP 6. Pouah 7. Coutumes Epoque A A
I 'UC GRIN 8. Topiques.S F


A VERTICAL II-
p oo 1. Religieuse bouddhiste --- I
SM P 2. Ornement en forme d'uf -
RX N 3. Sodium Cachette -
O R E I 4. Nouveau Testament Assemblage en bois Solutions de la semaine passe
5. Canard 6. Du liasique superieur 7. Explosif Note -
8. Alcaloides. OBEREES


E n bref ... (suite de la page 2)
Le dlgu gouvernemental Myrto Julien a dit esprer la fin de la pnurie de carburant le
dimanche 15 Fvrier avec l'arrive d'un tanker de 150.000 gallons de diesel. La mer est la
seule voie ouverte en ce moment vers le Cap-Hatien depuis que des groups anti-
gouvernementaux ont bloqu les routes conduisant d'un ct Port-au-Prince, de l'autre
ct vers la Rpublique Dominicaine. Selon Myrtho Julien, prs de 60 homes en
uniform militaire, voyageant dans un convoi de camions, de motocyclettes et
accompagns d'un trailer ont commenc avancer vers la ville depuis l'aprs-midi du
samedi 7 fvrier.

Le pouvoir reprend le contrle St Marc ...
Les forces loyales au Prsident Aristide sont arrives reprendre le commissariat de '
Saint-Marc, investissant le bidonville qui servait de dernier bastion aux rebelles- St
Marc, incendiant des maisons. Bilan: au moins 5 morts.
Le Premier ministry Yvon Neptune s'est rendu dans la ville par hlicoptre, pour rassurer
la population. Des journalists ont vu les restes calcins d'une ou de deux personnel,
brles dans les maisons incendies, selon des tmoins, et les cadavres de trois autres.
Dans la nuit de mardi mercredi, une maison abritant des opposants ainsi que le local de
la radio "Tte Tte" avaient t attaqus dans un quarter l'entre de la ville. Mercredi
matin, la police a men une operation dans le quarter central de la "Scierie". Des jeunes
se sont enfuis pour se cacher dans les mornes.
A quelques dizaines de mtres de l'hpital, le commissariat de Saint-Marc et le palais de
justice avaient t saccags et pills deux jours plus tt par des partisans de l'opposition.
Une clinique a aussi t incendie dans le mme secteur. -

Les reactions de la communaut international ...
Les Amricains: Le Secrtaire d'Etat amricain Colin Powell a dclar vendredi que les
Etats-Unis et d'autres nations "n'accepteront aucune tentative de renverser par la force le
president lu d' Hati."Washington dit n' avoir "aucune intention" d'entreprendre une
nouvelle intervention militaire en Haiti.
Une rencontre a eu lieu Washington le vendredi 13 fvrier, runissant des responsables
amricains, canadiens et de pays de la CARICOM pour discuter de la crise hatienne. Les
participants ont raffirm qu'ils ne partageaient pas l'ide de forcer le chef de 1' Etat
hatien abandonner le pouvoir. Nanmoins, ils ont critiqu le Prsident Aristide,
l'invitant prendre des measures srieuses pour rsoudre la crise. La possibility de l'envoi
d'une force de police rgionale en Hati a t galement discute.
Cependant depuis le 10 fvrier, le Dpartement d'Etat amricain autorisait le dpart des
.membres des families d'employs de son ambassade en Hati, ainsi que celui du personnel
non indispensable. Le Dpartement d'Etat a aussi demad ses ressortissants
d'abandonner tout project de voyage en Hati: "La capacity de l'ambassade fournir de
l'aide d'urgence aux citoyens amricains en dehors de Port-au-Prince, est limit et se
rduit", explique la declaration. Un responsible du Dpartement d'Etat amricain a
expliqu que les gardes ctes amricains effectuaient des patrouilles dans les eaux
proches d' Hati afin de voir si le nombre de personnel essayant de s'enfuir par bateau
augmentait.
- La France a souhait (mercredi 11 Fvrier) l'arrt immdiat de toutes les violence d'o
qu'elles viennent et a dconseill ses ressortissants "tous les voyages (en Hati) qui ne
seraient pas absolument indispensables ."
L' Assemble parlementaire de la francophonie a condamn nergiquement le recours la
violence par des bandes armes et les exactions commises l'encontre des populations
civiles, dans un communique public Paris.
Enfin la France a dconseill, par le truchement du porte-parole du ministre des Affaires
trangres, tous les voyages en Hati qui ne seraient pas absolument indispensables.
- Cuba, par contre, a invit tous les Cubains travaillant dans le domaine de la sant en
Hati rester leur poste et a galement annonc l'anvoi de stocks de mdicaments qui
seront distribus tous les mdecins et autre personnel medical travaillant dans les
tablissements de sant rpartis travers le pays.
- Le Canada a recommand la prudence ses ressortissants leur demandant de se tenir
prts laisser le pays, si cela devait s'avrer ncessaire.
- L'ONU, les Etats-Unis, la France et l'Organisation des Etats Amricains (OEA) ont
appel l'arrt immdiat des affrontements. Le Secrtaire Gnral de I' ONU, Kofi
Annan, a anonc que. l'Organisation allait "trs prochainement" accrotre son engagement
en Hati.

Haiti menace par une catastrophe humanitaire, ont averti les Nations
Unies ...
L'organisation international n'a pas cach ses inquitudes grandissantes concernant notamment la
region du Nord et ont rclam l'tablissement d'un "couloir humanitaire" pour permettre
l'acheminement de secours dans leurs dpts des villes du Nord et du Nord Ouest. Si l'accs ces
dpartements n'est pas rtabli, c'est 268.000 personnel qui ne bnficieront plus de l'aide
alimentaire que leur apporte le Pogramme spcialis de l'ONU. Avec la fermeture par les rebelles
de la route reliant Port-au Prince aux villes de Port-de-Paix et du Cap Hatien, les vivres ne peuvent
plus tre achemins dans les dpts de ces villes. "Plus de la moiti des products alimentaires
ncessaires pour un mois sont prts partir. Si nous ne pouvons pas les acheminer dans la semaine
qui vient, cela entrainera une augmentation de la malnutrition, en particulier celle des enfants", a
dclar le directeur du PAM en Haiti. "


Page 18


TAT


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10H00-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2HOO LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2HOO-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7HOO-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


1


* A Ir> C


le











A
E








Mercredi 18 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 3


I tL yout va ti 2out A JanMapou I


TiGoutPaTiGout ak:jaaJJ{apmo> t


TRAS YOUN

SANBA KI SEVI AK

DE MEN
Ak
Michel-Ange Hyppolite


YOUN GRENN SAB DERYEN
"Mwen pap sispann mete wbch nan mitan
kouran pou pye ou pa mouye l zetwal dispart
Nou pap pdi Ogou nou pap twoke okenn lwa
nan tan malouk sa-a" (Tras p. 13)
Ak pawol daplon sa yo, nou ta kab atann
nou Julio Jn-Pierre pral aji ak prensip pyebf pou
pyebf pou nou pran li kay pratik la, men se pa sa ki
rive. Li kite youn dekouvt rapid piye tou pre wonn
Ogoun li pap twoke a. Nan paj 12 liv la, pou
noumenm, li twoke Ogoun pou lewop.
Tanzantan mwen gade lanpatt liv ekriven
Ayisyen yo avk menm kesyon mwen pral poze Julio
Jn-Pierre la: Pouki se pa te Moriso Lewa, Pauris Jn-
Baptiste, Jacques Stephen Alexis, Koralen (Jean-
Claude Martineau),Ren Philoctte osnon youn
pawbl granmounn ki nan paj 12 la? Pouki se tras lbt
mounn ki kontinye ap kalbende sou tras nou vie kite
pou pwbp tt nou an? Si non chche nou va jwenn.
Si nou chche non dwe jwenn. Ann pran abitid sonde,
teste, tate pwp eritay pa nou jouk nou rive monte
ak ason pawbl vivan pa nou anndan chak grenn paj
liv nou. Si nou chche nou va jwenn pou nou f chen,
oubyen modl. Si nou chche nou va jwenn pou nou
monte lanp, fe lanpapt epi voye kreyl pary nou
dodomeya nan syl lapanse. L nou di kreyl nou vie
diAyisyen. Tout Ayisyen se kreyl. Gen mounn ki kab
pa dak ak nou, paske yo ka twouve non fmen. Nou
ap reponn yo, nou dwe aprann louvri sou pwp tt
nou, pou nou kreye pwop espas pa nou, chita asiz
nou anvan nou kmanse vltije. Sinon, nou pral pdi
fy, pdi branch san pou nou pa pe rive layite rasin
nou, pou nou ranmase tras nou epi repart anvan
non dispart.
Plis nou lage kb nou nan kouran inivsl, se
plis n'ap pdi plas nou. Se plis tras nou ap fonn nan
siyon lbt mounn ki gen plis rasin pase nou epi ki poko
pare pou yo ranmase tras nou, b kote pa yo, san yo
pa konfonn non volontman ak yo pou non tounen
yomenm. Pyebwa inivsl la vante nan youn sl sans.
Se Lewop ki ba li jvrin. Li pa pe pdi efy. Okontr,
li ap pouse rasin sou tout teren. Si non pa rasanble
fos non, se w nou va w non derasinen pdi nan tout
fey Lewbp. Si nou pa f young efb pou nou ranmase
karakt nou, nou ka pdi ko nou, nanm nou pandan
nou ap kreye plas pou zt vin manje nan plas nou.
Twa fy twa rasin o!!Jete bliye, ranmase
sonje ... Si ou swe pou mwen, mwen va change chemiz
pou ou. Swe pou mwen, se bay san kondisyon. Swe
pou mwen, se ban mwen espas pou mwen aji nan
pwp enter mwen san ou pa w enter pa ou ladan.


NOUVEL TRIS
Pandan n'ap ekri bl pawl sa yo Julio Jean-
Pierre ak Michel-Ange Hyppolite ekri sou kouzen
Emile Clestin Mgie (Togiram), nou aprann Mji fe
youn aksidan nan Miyami. Pandan li sou 96 ri ak
22m Avni, youn machine teke-I sou reb twotwa-a.
Machin nan rachonnen bra gch li, kase pye gch li
de kote. Chofe-a aie, li pa rete. (Ewi! tankou Moriso
te di Se ti kochon Laplenn...Li pa rete")
Mji ki sot fe youn operasyon nan zye koumanse
reprann vizyon li ti kal. Li li san pwoblm e li
rekmanse ekri. Senmenn pase-a li te depoze nan men
nou po*m Delikats istwa youn zanmi ki pa
vie depl 2 lbt zanmi ki pa siye. Li t'ap poli youn lt
powm estil Pwezigram/areyits pou degistasyon
lekt Tigout pa tigout yo l aksidan-an rive.
Dapr Dokt lopital Jackson yo, Emile
Clestin-Mgie pa andanje. Men preparasyon ap fet
pou ranje zo pye gch la ki kase ak frakti li resevwa
nan zo ktlt li. Nou made kouzen-an pou l'sipte
move moman sa-a ak kouray...Kouzen, n'ap priye
pou ou pou reprann ou rapid rapid. Si gen zanmi ki
bezwen rele kouzen Meji pou remote moral-la rele
Jackson Memorial Hospital nan nimewo 305-585-
1111 Chanm # 336.
AN AFTERNOON WITH EDWIDGE DANTICAT
7 MAS 2004 AT 4:00 PM LIBRERI MAPOU


binon, se va toujou menm DouriK yo K ap Konunye
travay pou bay menm chwal yo galonnen.

Lomeyans ak istwakont nan Tras
Nan li Tras nou dekouvri youn lomeyans ki
pote non Emile Cilestin Migie ak youn istwakont ki
rele Paradi. Si nou bezwen deatay sou mo lomeyans
lan ak istwankont lan, non va li Istwa Pwezi Kreybl
Ayiti ak Michel-Ange Hyppolite nan paj 218. Lh ou
pantan sou lomeyans ki rele Emile Cilestin Migie a,
ou ta kab gen tndans mete li nan kategori
pwezigram, men pa gen dekwa pou sa, paske se.pa
mesaj Julio Jn-Pierre ap voye bay Emile Clestin
Mgie. Ot a senpman vie pataje youn ti zenng lz
toupitipiti nan lavi Emile Cilestin Migie ( Togiram)
ak lekth li yo. Si nou ap chache fbm pwezi non rele
pwezigram anndan Tras, se nan tks kou "Ochan pou
Fnan" ak nan thks ki pote non Yvon King yo nou ap
jwenn yo.
Emile Clestin Mgie se youn lomeyans ki chaje ak
mvy ladan. Ann li ansanm
: "Mgie monte lakay li soly cho
nan mitan divizyon tanbou-1 yo
li dezabiye-1 wete chemiz
pantalon kalson chemizt
Mgie retire po-1 li retire zo-1
li retire tout ch sou ko li
li tounen papye glase
li tounen drapo labany bandwl
nan mitan bann tanbou yo. "
Tras p. 46
Transfmasyon Mgie ki retire po li zo-1, ki
aganmafweze an drapo bandwbl eksetera anonse nou
thks ki rele Emile Clestin Mgie a se youn Iwanj
pou Mgie, men se anmenm tan youn kont ki chaje
ak mvy. Emile Clestin Mgie se youn kont vivan
ak tout repozwa achiv li kenbe lakay li, pou pawbl
kreyl kontinye pouse ch vitametnam. Emile
Clestin Mgie se istwa youn potorik gason, ki gen
ptray pou li deklete chante, f kons ak konsn epi
louvri drapo pou dizuime anndan. An n'koute:
"L Mgie ap rantre lakay li
li vire Marigo lanv
pou bay tt li apostwof
Chak galt li pile
voye monte yon kont chante
yon silab yon mizik
epi se bal epi se ft
kons konson epi dizuime"
Tras p. 48
Emile Clestin Mgie se istwa youn ras moun ki pa
janm bay gany, menm l yo konnen laviktwa pa pe
janm donnen nan youn espas ki make konviksyon
devouman ak konstans. ASUIV
Michel-Ange Hyppolite


I


VANT SIYATI KOLE-KOLE DE BEL CD NAN SANT KILTIREL MAPOU
Enid Maurer Bastien LESPWA Chariot Lucien < Peyi Lasuis Lewop Peyi USA -Boston


LIBETE OU LANMO !
TEYAT NAN MIYAMI
Kijou?: Dimanch 21 MAS 2004 Kibo?: Gusman Performing Art Theatre
Ki adrs?: 174 East Flager Street(Off Biscayne) Kil? : 7:30PM
Sosyete Koukouy AP PREZANTE:<>
Pysteyat 4 tablo ot: Jan Mapou ak kolaborasyon Kiki Wainwright,
DIMANCH 21 MAS 2004. Ap gen tradiksyon an Angle.
Antre $20.- Alavans $18. Timounn anba 12-an ak senior citizen $15.-


Page 19


1


YOUN LOT NOUVEL TRIS
















Adrien Gilbert
6Avril 1920-10Fevriye 2004

Adrien ki t'ap viv nan kominote ayisyen
Miyami-an depi 8 lane, ale kite nou ak dlo nan
zye. Adrien se mounn Ptoprens. Li te ft 6
Avril 1920. Li tonbe 10 fevriye pase. Li te
gen 80 ane. Antman-an chante nan Legliz
Notre-Dame D'Haiti. Li te fe ti klas li yo nan
St-Louis de Gonzague. Klas segond nan Lise
Petyon. Li pase 30 an ap travay nan < Joseph Abraham. Apre li fin pase 10 ans nan
fredi Nouyk li travse vin jwenn nys li Mona
Gilbert Exulien nan frech Miyami. Adrien ak
B fr Li Jean- Claude Exulien tankou nys li
pajanm rate youn aktivite konferans nan Libreri
Mapou. Daytou Adrien te youn bon zanmi
SANT Kiltirl mapou, fanatik Sosyete
Koukouy. San konnen li te malad nan pwen li
te pral kite nou osivit, li rele nou dnyman
anvan li mouri pou di nou jan li rate dnye
konferans yo epi swete nou siks nan aktivite
yo... Jean-Claude ki te pran lapawl di nou
Adrien se te youn ng serye, young ng ki te
gen anpil entegrite, lanmou ak disiplin. Youn
wol modl, youn echantiyon gason ki difisil pou
jwenn jounen jodi-a. Adrien te vi ak Nys li
Mona tankou papa ak pitit.
Nan non Sosyete Koukouy ak Libreri Mapou,
nou salwe fanmiy Exulien ak tout lt zanmi e
fanmi lanm Adrien Gilbert afekte.







SL'ACTUALITE SPORTIVE


Mercredi 18 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 3


- I


I~LV.li f~. ~ W -~ -'
.~ha *.~-


Ce soir Mercredi 18 Fvrier, 2004
Haiti Vs. Turks and Caicos
8:30 pm Kickoff Orange Bowl Miami

$ 15. l'avance $ 20 jour du MATCH

MATCH II
Samedi 21 Fvrier 2004
TURKS AND CAICOS Vs. HAITI
8:00 pm Kickoff Ted Hendricks Stadium
48000 Palm Avenue Hialeah
$ 15.00 l'avance $ 20.00 jour du MATCH


POUR IN FORMATIzs S
ET TICKETS
PALM BEACH 561-502 0270
POMPANO BEACH ET BOCA RATON 954 781 7427
FORT LAUDERDALE 954 467 5854
MAXI SOUND 305 895 8006
MIAMI 305 751-5311


'/


I


Plus de DEUX MILLIONS de transferts en 2003

S Un volume de transferts mensuels superieur celui de toutes
les agencies de transferts sur Haiti combines

20 ans de domination absolue du march des transferts sur Haiti

Q L'application la lettre et effective de toutes les offres publicitaires

(8 Un service la clientle efficace et incomparable

E La garantie que tous.transferts d'argent effectu partir des
Etats-Unis et du Canada jusqu' 5 heures P.M. (le soir) seront livrs
domicile en moins de 2 heures, le mme jour, Port-au-Prince
comme dans les villes de province.

Si votre transfer d'argent n'est pas livr dans le temps promise son
destinataire (pourvu qu'il ait t present au moment de la livraison),
les charges perues seront rembourses !


C'EST CE QU'ON APPELLE UN LEADER


CAM, une tradition trs imite

mais jamais gale!



Notre difference

c'est notre

service!
v*


Mr, Mme,
Professionnels
Hatiens
Vivant en terre
trangre
Cher (s) Amis

La prsente est pour
vous proposer une
opportunity unique
de possder une
proprit au bord de
la mer sur la Cte
des Arcadins. Le
project du Club
Nautique Aquabella
S.A. est une ide
original qui ferait
de vous le
propritaire d'une
surface btissable de
1000 m2
surplombant la
mer et le lac de Bois
Neuf avec accs
votre plage
prive, dans le cadre
d'un lotissement
viabilis, scuris et
structure de 101 lots
don't 50 sont dj
vendus et 4 dj
construits.
Visiter sans tarder
notre site web
wwwHa~liaquabellaom.
Tous les dtails y
sont contenus.
Agissez vite car, vu
nos prix, les lots
s'enlvent.
Vous pouvez nous
crire: email:


;-5IHa F @yaahmltn


Page 20


.~** .. ~ r


n;-I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs