Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00196
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 11, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00196
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du au, Fvrier 2004 Vol. XVIII No


L insurrection s tend a travers te pays

Aprs les Gonalves, chute des commissariats de Saint Marc,

Trou du Nord, Grand Gove ...

Combien de policies tus aux Gonalves? 1 seul, d'aprs la Police

national; 14 ont annonc les insurgs

Guy Philippe aurait attaqu au Trou du Nord


L'EVENEMENT
PORT-AU-PRINCE, 8 <4
Fvrier Entre 3 et 7 policies auraient
t tus au course de l'opration mene
samedi aux Gonaves (170 km au nord
de la capital) pour reprendre le
contrle du commissariat de police de
cette ville enleve jeudi par des
insurgs, a indiqu Radio
Indpendance, une radio locale prive,
cite par l'Agence France Presse.
De son ct, l'un des chefs
rebelles, Winter Etienne, membre du
Front de resistance rvolutionnaire de
l'Artibonite, avait annonc plus tt
que 14 policies avaient t tus.
Cependant la Police
National d'Hati a annonc dans un
communique de press qu'un seul
mort a t enregistr dans ses rangs
lors de l'opration de samedi. La G
victim a t identifie comme un


; ..
mnaves: incendies, massacres, mutilations, chasse aux policies et aux partisans
du gouvernement Lavalas photo Haiti en Marche


HAITI-ACTUALITE

Qui recherche une

intervention etrangre?
ANALYSE Dans le rapport don't il a t charge par le
PORT-AU-PRINCE, 7 Fvrier gouvernement franais de rdiger sur les relations
Personne en Haiti n'a aujourd'hui intrt franco-hatiennes, Rgis Debray dit noir sur blanc
une iiitervention trangre. Ni l'opposition qu'une intervention serait ncessaire pour protger
qui estime ne pas en avoir besoin pour un gouvernement de transition qui viendrait




.... ..


Dizaines de milliers manifestant leur attachment le samedi 7 fvrier au president Lavalas
renverserAristide. Ni le chef de l'Etat, car photo AFP remplacer le Prsident Jean-Bertrand
cela sonnerait la fin de son mandate qu'il se Aristide contre un soulvement des partisans de
bat pour maintenir jusqu' au bout (fvrier ce dernier.
2006). Cette semaine encore, des informations
Par contre, qui parle d'intervention rapportes par l'Agence France Presse (et reprises
en Haiti? On ne trouve ce discours que chez par Haiti Press Network) font tat de conversations
les mmes puissances capable de conduire entire le ministry franais des Affaires trangres
cette intervention ... (voir Intervention / 4)


I ur


agent de la Swat Team (GIPNH)
nomm Douken Gustinvil.
Par contre, la police
confirm que plusieurs de ses agents
ont t tus par les membres de la
nouvelle "arme cannibale" lorsque
ces derniers se sont empars jeudi du
commissariat de la ville.
Cette attaque a fait 11 morts,
don't 5 policies.
Un horrible carnage:
cadavres mutils et incendis;
policies la gorge tranche. Selon
Associated press, un des corps a t
tramn dans la rue alors qu'un homme
tait en train de lui donner des coups
de machette. Et une femme a coup
l'une des oreilles du policies pour
l'exhiber.
Un autre a t lynch et les
gens l'ont lapid avec de grosses
(voir Insurrection / 3)


EDITORIAL
Les vnements

des Gonaves ou

l'inconnue totale...
PORT-AU-PRINCE, d'entrer dans une nouvelle phase qui peut
9 Fvrier Une nouvelle page changer compltement la configuration
est en train de se jouer depuis de la lutte contre le Prsident Aristide.
le jeudi 5 fvrier. La crise vient (voir L'Inconnue / 6)

Un coup srieux au

pouvoir d'Aristide
Port-au-Prince, 7 don't cinq policies, ont t tues et une
Fvrier La prise de contrle vingtaine blesses lors de l'assaut donn


jeudi de la quatrime ville
d'Hati, les Gonaves, par /
des rebelles arms porte
un coup srieux au Por
pouvoir du president Jean 100
Bertrand Aristide, dj tl.: :
fragilis par des Mia
manifestations rpti- 173 I
tion de l'opposition qui Miar
rclame sa dmission. Tl.:
Vendredi, le Fax
secrtaire d'Etat hatien Nem
la Communication, Mario Bos
Dupuy, a assur que Mo:
l'ordre allait tre rtabli emai
dans la ville qui n'a plus URL
de commissariat central
et don't les bureaux du Libra
dlgu du gouvernement
(quivalent d'un prfet), Mian
qui reprsente l'Etat, ont Wash
t mis sac. Port-
Onze personnel, Une


(voir Coup / 5)
HaTti en Marche
-t-au-Prince
Avenue Lamartinire au Bois Verna
245-1910 Fax 221-0204
imi
NW 94th street
mi, Florida33150
305 754-0705 / 754-7543
305 756-0979
v York 914-358-7559
ton 508 941-6897
ntral 514 337-1286
1:: enmarche@haitelonlinc.com
: www.haitienmarche.com

iry of Congress #ISSN 1064-3896

ni, New York, Montreal Boston,
hington, Chicago : $ 1.00
au-Prince : 10 Gourdes
publication Elsie and Marcus Inc


____j


p2l








Page 2


En lus ...


LETTRE AUX PROTAGONISTES


Je suis fier de DE LA
pouvoir appeler la plupart
de vous des compagnons de combat. Mais,
ce bon combat que nous avons men
semble ne vouloir jamais se terminer et a
pris une telle tournure qu'aujourd'hui, je
vous retrouve parpills des deux cts de
la barricade.
Qu'est-ce qui a mal tourn ?
Cela fera bientt 18 ans que
j'tais rentr au pays pour prter main forte
ce qui devait tre la phase finale du com-
bat pour une socit dmocratique et
moderne reposant sur nos principles
fondamentaux de libert, d'galit et de
fraternity. C'tait, finalement,
l'aboutissement de cette vision sculaire
pour laquelle tant de gnrations et de
patriots ont vers un tribute de sang. Ainsi,
avant mme de m'engager dans le combat
vos cts, j'ai pris sur moi la rdaction
d'un texte qui devait cristalliser les aspira-
tions de cette lutte dnomme celle de
l'espoir. Je ne pouvais le penser seul, alors
j'ai rencontr travers le pays les membres
de tous les secteurs de notre communaut
pour recueillir leurs ides. Ensuite, j'ai
rdig le texte intitul Prospectives pour
une Renaissance Haitienne . L'dition du
texte n'tait pas entame, quand sur la
demand de plusieurs parmi vous, j'ai
commenc le distribuer des
reprsentants de tous les secteurs et des
membres de l'Assemble Constituante
pour voir dans quelle measure nous
pouvions soutenir leur travail.
Ensuite, c'tait la mobilisation
pour ratifier la constitution. Elle a t
adopte, bien que nous sachions qu'elle
tait loin d'tre parfaite et galement que
certain parmi vous ne voyaient pas encore
l'obligation d'avoir une loi mre
d'aspiration dmocratique. Peu de temps
aprs, j'tais avec vous encore, dans une
nouvelle mobilisation. Cette fois, c'tait
pour nous assurer que les lections allaient
se drouler sous la direction d'un conseil
lectoral indpendant. Dans cette priode
conjoncturelle, nous avons appris des
leons qui peuvent nous servir aujourd'hui.
Je tiens ce niveau tre trs
prcis. A la premiere runion qui
dbouchera sur le group des 57, j'avais
propos Victor Benot, Djean Blizaire
et Evens Paul de constituer un comit de
coordination et, en retour, j'apporterais le
support des 10 principaux candidates la
prsidence. En effet, comme promis,j'tais
arriv signer avec les candidates, au nom
de Thomas Dsulm, une dclaration
d'appui au movement, au centre
dmocratique que dirigeait Lopold
Berlanger. Cela nous apporta l'appui
logistique de plusieurs membres
important du secteur priv et galement
la protection trs important de certain
membres des corps d'lites de l'arme.
Probablement, cela a servi protger la vie
des membres du Comit de Coordination
don't la tte avait t mise prix par le
Conseil National de Gouvernement.
Le movement dveloppa son
propre dynamisme, malheureusement cette
vielle tradition du "jusqu'au boutisme"
galement. Aun moment de la conjoncture,
le movement 57 tait en contrle mme
de la vie quotidienne du pays. Il dcidait
quand il y avait du travail, et quand il n'y
en avait pas ; des jours de mobilisation,
comme des jours de rpit pour que les
families s'adonnent au ravitaillement.
Toutes les couches sociales, de la Cit
Soleil la Boule et de Tiburon
Ouanaminthe, participaient au movement,
malgr les dclarations l'emporte pice
du ministry de l'Intrieur. Tout au contraire,
ce moment, les membres du Conseil de
Gouvernement taient diviss sur la
stratgie suivre pour sortir de ce ptrin.
Les plus habiles membres du
gouvernement voyaient venir la fin du
rgime et optrent pour une sortie ngocie
de la crise. Ils dcidaient d'accepter les
revendications du movement et de pren-
dre des measures pour garantir leurs appli-
cations. A ce moment, Thomas Dsulm,
tant le seul candidate officiellement qui
faisait parties des 57, fut contact. Et compete
tenu que je servais de lien entire Tom et le


CRISE fmouvement des 57, je
.ISE devais prendre part une
runion, pour introduire les terms de la
ngociation.
Je me souviens avec quelle joie
j'ai fait la route pour le lieu de rencontre,
sachant que le movement allait ngocier
en position de force. Les forces adverse
taient dsorientes et galement affaiblies
par la division. Cependant, ds le dbut de
la runion, l'attention des membres qui
participaient taient dtourne par la
declaration que venait de faire un vque
du pays, Monseigneur Willy Romlus. il
avait dclar en substance que le people
devait continue la mobilisation jusqu'au
dpart du conseil de gouvernement
militaire. La fameuse declaration est
connue en crole comme le Rach Man-
ioc qui veut dire littralement que le
gouvernement militaire devait vider les
lieux, en important ses bagages.
Personne ne s'intressa plus me
demander ce que j'avais dire. Tout au
contraire, il se dveloppa une fougue
rvolutionnaire dans la salle. Chacun
cherchait prouver qu'il tait plus
rvolutionnaire que l'autre. Dans cette
furie, combien parmi vous s'taient
rappels que nous n'tions ni la Havane,
ni Leningrad, mais Port-au-Prince avec
ses propres ralits. Bien sr, je ne me suis
pas oppos non plus quand un Lnine
parmi nous dclara sur un ton premptoire
que Nul ne doit s'opposer la volont
du peuple...
En dpit, par discipline, j'ai
continue le chemin avec vous, avec
certaines modifications de tactique, car la
tournure des vnements nous avait enlev
la sympathie des membres du grand secteur
des affaires et des lments progressistes
de l'arme. De la demand claire d'un pro-
cessus dmocratique, nous tions rentrs
dans la logique du pouvoir tout de suite.
Donc, j'tais partout dans le pays aidant
organiser la mobilisation totale-capitale.
Un jour, j'tais aux Gonaives par-
ticipant une manifestation organise
devant les casernes quand je fus somm
de rentrer Port-au-Prince toute affaire
cessante pour une important runion. La
rencontre eu lieu Museau, chez Majorie
Hambert, entire Thomas Dsulm, Jean-
Claude Bajeux, et moi. Ce n' tait pas notre
premiere rencontre, mais la dernire. Alors,
Bajeux nous expliqua que le comit de co-
ordination des 57 avait dcid de suspendre
les operations. Il m'expliqua que, d'aprs
certaines informations, des groups de
jeunes prparaient une rponse violent
aux actes de rpressions que l'arme
pratiquait contre les manifestants. Donc,
le group ne pouvait prendre la
responsabilit d'entraner le pays dans la
guerre civil.
Est-ce que vraiment on
s'attendait ce que le pouvoir tombe
comme un fruit mr sans se dfendre ? On
ne peut pas vouloir renverser un
gouvernement par un movement de rue,
sans tre prt un affrontement arm, s'il
le faut. Ou bien, on attendra toujours que
des forces trangres viennent le fire pour
nous. Donc, en ralit, est-ce que le
movement avait change ses objectifs,
mais n'avait pas la conviction pour les
nouveaux qu'il avait choisis ?
C'est la mme attitude que nous
avons vue, quelques annes plus tard, aprs
le coup d'tat militaire contre le
gouvernement de Jean-Bertrand Aristide.
Du fait que je n'avais pris parti pour aucun
des camps au course des lections, j'ai pu,
depuis la capital amricaine, Washington,
faciliter le contact direct entire le president
Aristide et des membres du PANPRA et
du FNCD. Finalement, le dialogue s'est
poursuivi pour dboucher sur la rencontre
de Caracas, et ainsi de suite. Mais, une fois
que les forces constitutionnelles eurent le
vent en poupe, j'tais en premiere loge
pour voir le jusqu'auboutisme l'oeuvre
une fois encore. De ngociation en
ngociation, on a fini par dboucher sur le
dbarquement des marines, une fois en-
core, au pays.
De grce, mes frres, vitez
(voir Lettre/18)


En bref..


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


La situation dans les divers commissariats du pays
Au moment de mettre sous press, un premier bilan rvlait que plusieurs commissariats et
sous-commissariats avaient t pris d'assaut par des rebelles et incendis, tandis que les
policies avaient pris la fuite.
Si pour Gonaves et St Marc l'identit de ces rebelles tait connue, dans d'autres villes, on
tait en proie toutes sortes de suppositions laissant croire que des hommes de l'ancienne
arme d'Ha'ti seraient de la parties.
Cela a commenc dans la ville des Gonaves le jeudi 5 Fvrier o les camarades de Butter
Mtayer et de Wilner Etienne se'sont empars du commissariat de police de la ville et aprs
l'avoir brl et mis les policies en fuite. Bilan de l'attaque : 11 morts et 20 blesss.
Puis cela a t le tour de la ville de St Marc. La tche n'a pas t trs complique pour les
partisans de RAMIKOS, car d'aprs des informations fournies par un tmoin, le commissaire
de la ville aurait fait savoir aux policies du commissariat qu'on allait venir les attaquer. Les
policies ne se sont pas laisss rpter cet avertissement et ont pris la fuite, se rfugiant Mont-
Rouis en laissant une ville sans aucune protection policire. Quand les membres de Ramikos
sont arrivs, il n'ont pas eu se battre et sont entrs dans un commissariat vide qu'ils ont
brl. Peu de temps aprs les St Marcois ont assist impuissants au pillage de la douane de St
Marc, une institution toute neuve regorgeant de toutes sortes de marchandises frachement
dbarques. Les policies de St Marc, rfugis Montrouis, instruisaient les voyageurs de ne
pas poursuivre leur route.
Trou du Nord: Les hommes de l'ex-commissaire Guy Philippe auraient travers la frontire au
niveau de Ouanaminthe et se seraient empars du sous-commissariat de Trou du Nord qu'ils
ont incendi. Cela s'est pass dans la nuit du 6 au 7 fvrier. Des personnel ont t blesses et
des residences saccages, selon les mdias.
Par ailleurs l'Estre, Anse Rouge, Gros Morne ainsi que d'autres communes seraient galement
dans une situation trs difficile.
Et ce fut ainsi pendant tout le week-end. Les radios de la capital renseignes par leurs
correspondents locaux, annonaient la prise d'un commissariat ou d'un sous-commissariat
d'une ville de province l'un aprs l'autre et sa destruction par les rebelles ". Pendant la nuit du
7 au 8 fvrier, le commissariat de Grand Gove est tomb aussi aux mains de rebelles qui sans
aucun doute n'avaient rien voir avec les hommes des Gonaves, ce qui a pu laisser croire un
movement plus large, se rpandant par le truchement de certain commissaires toujours en
poste.
Tt le matin du dimanche 8 fvrier, des barricades enflammes avaient t riges en divers
points de la capital mais enleves peu aprs, car il y a les rptitions du carnaval. Une
manifestation de la Plate-forme de l'opposition a t annule, vu la gravit de la situation. "Le
temps est plutt la rflexion, avec les divers vnements qui se droulent depuis le 5 Fvrier
dans le pays a dclar un membre de la plate-forme, surtout que des observateurs non avertis
s'taient empresss de mettre ces graves vnements sur le dos des leaders de l'opposition.

Avertissement de la section consulaire des Etats-Unis ...
Les Etats-Unis interdisent les voyages en Haiti. Le Dpartement d'Etat a averti'les citoyens
amricains de diffrer leur voyage en Hati. Tous les Amricains en Hati ont t avertis de
rester hors de ces manifestations spontanes et de ces confrontations violentes entire partisans du
gouvernement et tudiants et autres groups opposs au gouvernement Lavalas. Tous les
citoyens amricains dcidant de voyager en Hati malgr ces avertissements, doivent s'inscrire
la section consulaire de l'ambassade amricaine Port-au-Prince et s'enrler dans le systme de
surveillance mis au point par cette l'Ambassade.

Condamnations de la destruction des divers commissariats du pays
... Le Communiqu de la Police Nationale d'Hati (PNH)
La police a mis un communique le 7 fvrier, qualifiant d' inacceptables"
les actes poss par le Front de Rsistance des Gonaves. A part les victims
et les dgts matriels, la police a soulign que des prisonniers, don't
beaucoup de criminals ont t librs. Elle a demand la population de
" garder son calme et son sang-froid et de collaborer avec l'institution
policire. Selon le communique de la police, plusieurs membres de la population civil
ont t tus par les rebelles, ainsi que de vaillants policiess" qui""offraient une resistance
loyale "

Les Etats-Unis, le Canada et l'OEA dplorent ...
Les Etats-Unis: L'Ambassade des Etats-Unis d'Amrique condamne sans reserve l'attaque
arme qui s'est produite aux Gonaves le 5 fvrier, contre le commissariat de police et d'autres
immeubles. Nous dplorons vivement cette attaque l'encontre des institutions publiques, qui a
fait plusieurs morts et des blesss et a provoqu la destruction de nombreux immeubles.
Les Etats-Unis rejettent de faon catgorique toute violence utilise comme moyen pour atteindre
des buts politiques. Les changements qui sont essentiels pour Haiti doivent tre obtenus travers
le dialogue, la ngociation et le compromise. Dans ce context, nous appuyons les efforts dploys
par la, CARICOM pour assurer que le gouvernement hatien respect les normes et liberts
dmocratiques, et pour favoriser un accord sur les rformes en matire de scurit et de gouvemance
ncessaires au rtablissement de l'tat de droit en Haiti.

L'Organisation des Etats Amricains : La Mission Spciale de l'OA
exprime son inquitude croissante face la situation aux Gonaves ...
Le Reprsentant Spcial du Secrtaire Gnral de l'OA a exprim aujourd'hui l'inquitude
croissante de l'Organisation des'Etats Amricains face la situation dans l'Artibonite, suivant
l'attaque perptre contre la Direction Dpartementale de la Police et d'autres difices aux
Gonaves le jeudi 5 fvrier 2004.
L'OA condamne sans quivoque l'usage de la violence, et dplore les morts, les blesss et les
dommages matriels les plus
rcents. Tout changement politique, que cela soit aux Gonaves, dans le Nord, ou ailleurs en
Haiti, doit tre effectu pacifiquement et dmocratiquement. La rponse la violence n'est pas
plus de violence, mais le plein respect par tous de l'tat de droit et de la dignit humaine.

Le Canada : La porte-parole du Bloc Qubcois en matire d'Affaires trangres
et dpute de Mercier, Francine Lalonde,juge trop timide l'implication du gouvernement canadien
dans le dossier d'Hati. Elle accueille favorablement la decision du ministry de la Francophonie
Denis Coderre d'inviter les pays de la Francophonie s'investir davantage dans la recherche de
solutions la crise que vit ce pays mais dplore le manque de fermet de la position du gouvernement
canadien face au gouvernement d'Aristide.

L'attitude de l'opposition face aux rcents vnements.
L'opposition a exprim des reserves sur la situation aux Gonaives. L'ex-maire de Port-au-
Prince, Evans Paul, de la Plate-forme Dmocratique, a estim que ce qui se passe l-bas est le
rsultat du dsordre de Jean Bertrand Aristide"
Evans Paul s'est dit
" soulag d'entendre les membres du Front affirmer qu 'ils seront prts se soumettre de
nouvelles autorits ". Paul les a invits viter la violence et comprendre que" les armes
ne.vont pas permettre"de rsoudre tous les problmes ".

Le Secrtaire gnral des Nations Unies et les vnements en Hati ...
Le secrtaire gnral des Nations Unis suit avec beaucoup d'attention la situation en Haiti et est
profondment concern par l'augmentation de la violence. Les vnements du 5 fvrier survenus
aux Gonaves constituent une escalade de la violence affectant le pays.
Le Secrtaire Gnral regrette les pertes en vie humaine et demand tous les Haitiens de rsoudre
leurs diffrents pacifiquement II renouvelle son soutien le plus complete aux efforts de la
Communaut Carabenne pour trouver une solution l'impasse politique actuelle et aux tentatives
continues de la mission spciale de l'Organisation des Etats-Amricains en Haiti.
Liberation de dtenus dans plusieurs prisons du pays ...
Cela a commenc avec la prison des Gona'ves jouxtant le btiment de la police. La prison a t
prise d'assaut par les assailants et la centaine de dtenus qui s'y trouvaient ont t librs. La
maison du maire des Gonaves, Joachim Mose a aussi t incendie. Gonaives est libre les
magasins peuvent ouvrir mais les coles doivent rester fermes ", a lanc Winter Etienne, un
responsible du Front anti-Aristide. Il a prcis que son group "remettra ses armes au nouveau
gouvernement aprs le dpart de Jean-Bertrand Aristide du pouvoir".
A St Marc galement des civils arms appartenant au Rassemblement des Militants Consquents
de Saint-Marc (RAMICOS) ont saccag plusieurs difices et libr les prisonniers. Une personnel
a t tue par balle et 4 autres blesss.
Par contre on signal qu' Jacmel, les prisonniers ont t transports par les forces de police
Port-au-Prince, o ils sont incarcrs dans les principles institutions carcrales de la capital.
(voir En bref/18)







Mercredi 11 Fvrier 2004
Ha'ti en Marche Vol. XVIII No 2


pier


Page 3


L'EVENEMENT


L'insurrection s'tend


travers le pays

Combien de policies tus aux

Gonaves? 1 seul, d'aprs la
Poi ato l; 1 Mais les choses se passent
Police national; 14 ont ici diffremment. Ce ne sont pas les
Sl e i ^ opposants qui ont attaqu le
annOnC' leS inSurgS commissariat, mais les policies qui
Inn c ls n.. s d l p se sont enfuis. Sur un ordre du
(Insurrection ... suite de la lre page) commissaire de police, tous les agents ont disparu dans
S, ._ . la nature.


Selon Associatedu press, samedi soir les forces
de l'ordre avaient nouveau totalement disparu de la ville
et n' taient pas rapparues dimanche matin.
Toujours samedi, une autre ville est tombe,
Saint Marc (100 km au nord de la capitale, sur la route
entire Port-au-Prince et les Gonaves.

I'


Les membres de Ramicos, une organisation
locale de l'opposition, n'avaient plus qu' prendre
possession des lieux.
Tout comme aux Gonaves, ils ont incendi
la caserne et libr tous les prisonniers. Avant de
dclencher ventuellement
la chasse aux partisans
locaux les plus connus du
pouvoir en place.
D'autre part, le
warf de Saint Marc, neuf et
q trs actif, a t totalement
dvalis samedi soir, la
ville n'ayant aucune
protection. Des centaines


Manifestants en train de renverser un vhicule abandonn par des policies qui ont fui
les lieux aprs un accrochage avec des membres du Front anti-Aristide l'entre sud
des Gonaves photo Reuters
de personnel se sont livrs au pillage de avaient abandonn leur poste.
conteneurs dans l'enceinte du port, important Idem Grand Goave don't le poste
toutes sortes d'objets, postes de tlvision, n'tait gard que par 4 agents arms d'un

Guy Philippe aurait attaqu

au Trou du Nord


poutres en acier et autres matelas.
Comme aux Gonaves, le Ramicos a
mis en place des comits de quarter pour
mobiliser la population.
Des insurgs ont aussi attaqu samedi
les postes de police de 5 autres petites localits,
Lestre, Verrettes, Pont Sond etc. situes entire
Saint Marc et Gonaives. L aussi les policies
avaient pris la fuite, laissant la place libre aux
opposants.
Entre-temps, des inconnus arms
prenaient le contrle du commissariat de la
commune de Trou du Nord, non loin de la
frontire ha'tiano-dominicaine.
Cette attaque aurait t mene par des
paramilitaires aux ordres d'un ex-commissaire
exil en Rpublique Dominicaine nomm Guy
Philippe. Une fois de plus, les policies de service


revolver de calibre 38. Notons cependant
que cette dernire ville est situe tout fait
l'oppos des Gonaves, au sud ouest de la
capital.
On apprend que tous les dtenus
de la prison de Jacmel ont t transports
Port-au-Prince, tant donn que partout le
premier geste des insurgs est de remettre
en libert tous les prisonniers sans aucune
distinction.
L'Ambassade des Etats-Unis
Port-au-Prince a fermement condamn les
attaques et la destruction de bureaux publics,
rejetant la violence comme dmarche de
prise du pouvoir. Les Etats-Unis ont exprim
leur soutien aux efforts de la Communaut
Caribenne (Caricom) pour trouver une
(voir Insurrection / 6)


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An Renouvellement Q
Etats Uni s $40.00 $78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonn m
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


L'EVENEMENT
L'insurrection s'tend travers le pays:
Aprs les Gonaves, chute des commissariats de Saint Marc,
Trou du Nord, Grand Gove p.1
ANALYSE
Qui recherche une intervention trangre ? p. 1
L'ACTUALITE EN MARCH
Un coup srieux au pouvoir d'Aristide p. 1
Guy Philippe aurait attaqu au Trou du Nord p.3
Scnes d'horreur en Hati : trois corps mutils dans la quatrime
ville du pays p.4
L'insurrection gagne de ville en ville p.5
Une situation qui se dgrade vue d'oeil p.5
Des insurgs peut-tre mieux arms que la police national p.7
La crise prend une nouvelle dimension p.9
Un homme infirme assassin sur sa chaise roulante p. 17
REACTIONS
L'OEA exprime son inquitude croissante p.8
Appel de Kofi Annan p.8
Lettre aux protagonistes de la crise p.1
7 Fvrier 2004
Manifestation monstre de Fami Lavalas p.5
Inauguration de l'Hpital universitaire de la paix p. 15
EDITORIAL
Les vnements des Gonaves ou l'inconnue total p.1
Bicentenaire. Napolon et Dessalines p. 11
PEOPLE
Miss Prou raconte comment on a cherch l'attirer dans le lit
d'Omar Bongo p.10
Janet Jackson carte de la presentation des Grammys p. 11
POLITIQUE
Crise Hatienne: Y a-t-il encore une issue ? p. 15


Chaque Hatien, chaque Institution ftera 2004
sa faon. A la UNIBANK, nous clbrerons
2004 en renouvelant les promesses faites il y a
de cela 10 ans: moderniser le systme bancaire
et offrir le meilleur service tous les Hatiens,
tant Port-au-Prince qu'en Province, qu'
l'Etranger avec UNITRANSFER et travers
l'internet sur UNIBANKOnhine.

En cette fin d'anne 2003, la UNIBANK
souhaite tous les Hatiens, et en particulier
ses 310,000 Clients, ainsi qu' ses nombreux
Amis, Collaborateurs et Actionnaires, un Nol
de Paix et une Bonne Anne 2004, Anne du
Bicentenaire de notre Indpendance.



I UNIBANK


"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


___~__ ___ _______ __~__ ____~___ __________


~_








INE ANALYSE


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


HAMTI-ACTUALITE


Qui recherche une intervention trangre?
(Intervention ... suite de la 1re page) Port-au-Prince, le president trucid, les Marines dbarquent Cupidon ou mouche de coche? En effet, nous
Dominique de Villepin et son homologue brsilien Celso le mme jour ... sommes dans le back yard de l'Oncle et vol d'oiseau du
Amorim en vue, nous dit-on, de contribuer la stabilisation L'occupation amricaine durera 20 ans. Cuba socialist, une delicate proximity qui ne permet
de certain pays, comme la Guine Bissau et Hati. Nostalgiques de l'arme d'Hati ... aucune fantaisie ...
Qui a Evidemment Debray prend l'opposition comme
intrt une prtexte pour justifier sa thorie interventionniste ...
intervention Mais l'opposition d'un ct se considre
trangre? aujourd'hui moins loigne d'une accession au pouvoir et
'. Les sur- donc ne voit point la ncessit de se coller une telle
-, ,vivants de l'an- hypothque: Qui a vendu Haiti?


Inauguration d'une place publique le samedi 7 fv
photo Yonel Louis
Rfrence a t faite une "operation brsilienne
de transport de troupe au course de la mission de paix
europenne en Ituri, au Congo."
La France semble envisager une rdition de la
mme operation en Hati.

Une intervention sous la bannire
franaise ...
Selon HPN, le chancelier brsilien a t plus
prudent, rappelant que la plupart des pays latino-amricains
se sont dj prononcs sur Hati travers le group de Rio.
"Nous suivons le dveloppement. Nous savons que le
gouvernement franais est intress, ainsi que les pays de
la Carabe. Nous voulons maintenir le dialogue avec tous
les pays intresss et faire quelque chose si c'est possible"
aurait dit M. Amorim.
Rgis Debray va mme jusqu' prvoir qu'
dfaut des autorits lgitimes hatiennes, l'ONU peut
autoriser l'intervention. Celle-ci pourrait tre place sous
la direction de la Caricom ... ou de la France, prcise le
rapport adress Dominique de Villepin par celui qui a
toujours t considr en Hati comme un porte tendard
de la gauche franaise.
Cependant voyons: une intervention sous la
bannire franaise dans l'arrire cour des Etats-Unis???
La France serait-elle une simple couverture?
Qui veut d'une intervention? Qui recherche une
intervention?
Peut-tre les groups arms qui ont pris jeudi le
contrle des Gonaves, la 4e ville du pays ...
Tl Hati, seule admise par les insurgs des
Gonaves, a montr un vritable carnage. Cadavres brls
(qui pis est, en train de brler), policies la gorge tranche,
etc
Pense-t-on l'effet sur le monde extrieur? CNN
aurait film galement les vnements. Rappelons-nous que
c'est un massacre du genre qui avait ouvert la voie la
premiere intervention amricaine en Hati. 1915, le
massacre des prisonniers politiques la grande prison de


cienne armee
d' Hati. En effect
celle-ci avait t
cre par l'oc-
cupant de 1915.
Les foces
d arm a es ,
responsables du
sanglant coup
d'Etatde setembre
1991, ont t
abolies par le
President Aristide
dans la foule du
retour l'ordre
rier par le couple prsidentiel
constitutionnel en 1994.
Mais il existe des secteurs au sein des lites
hatiennes don't la nostalgia
de 1' arme dpasse celle des
ex-militaires eux-mmes,
bien entendu pour en avoir
t traditionnellement des
bnficiaires.
Plus encore, le
vide laiss par la disparition
d'une institution aussi
implique dans le destin
national n'a toujours pas t
combl. La police national,
institution civil, n'a encore
ni l'effectif ni la
competence ncessaires. l


'Cupidon ou
mouche de coche? ...
Qui a intrt une
intervention trangre? Pas
plus l'opposition dmo-


Jeune manifesta


cratique que le gouvernement ...
Rgis Debray dfend l'intrt de la France. Le
gouvernement franais lui a demand un rapport sur les
relations franco-hatiennes mais c'est essentiellement pour
apporter la rplique Aristide qui some Paris de restituer
Haiti la some de 90 millions de francs lourds (US$21
milliards) extorque au 19e sicle au nouveau petit Etat
indpendant issu du Saint Domingue colonial.
Il ne s'en est pas priv... Le rapport est une charge
incendiaire contre le pouvoir Lavalas.
Mais pourquoi s'arrter en si bon chemin. Les
Etats-Unis tranent-ils les pieds pour demander Aristide
d' "arracher son manioc" (partir du pouvoir), la France se
propose pour jouer les cupidons (pour les beaux yeux des
derniers des mohicans francophiles hatiens!), attisant le
feu d'un aiguillon vengeur ...


Danger de dboucher sur l'inconnue
total ...
D'un autre ct, il y a divergence de vues total
autour d'une telle question don't la simple vocation
aboutirait seulement branler la belle unanimit autour
de la mme impatience de renverser Aristide, seul commun
dnominateur des parties politiques et organizations de la
socit civil qui forment l'opposition.
Face une proposition de la Caricom pour une
assistance policire rgionale en vue d'aider la police
national d'Hati rtablir le climate de scurit, certain
leaders de la plate-forme de l'opposition (Convergence
Dmocratique et Groupe des 184) ont opin: oui, si c'est
pas pour faciliter Aristide dans sa bataille pour garder le
pouvoir.
Mais les commentaires n'ont pas t au-del,


nt bless aux Gonalves photo Hditi en Marche
prudence oblige. La situation actuelle peut dboucher sur
une inconnue total. Personne ne sait de quoi demain sera
fait.
Les plus marqus gauche vont jusqu' accuser
le rgimeAristide de rechercher lui-mme une intervention
militaire.
Celui-ci s'en garderait bien. Toute la propaganda
extrieure est btie autour du danger des "chimres"
(partisans violent du Prsident Aristide). Toute
intervention aurait donc pour principal justification
l'limination des fameux "chimres." C'est aussi l'intention
dclare du rapport Rgis Debray.
Mais Washington a-t-il davantage qu'un autre
intrt une intervention en Haiti?
En tout cas, pas officiellement. A ce jour, le mot
.d'ordre est d'encourager le dialogue et la recherche d'un
(voir Intervention / 5)


,.
I v



entrantQ towers

Tous les appeals internationaux sont gratuits !
-(Pour les utilisateurs Comcet)


401-5500 401-5566


Tous les utilisateurs de Comcel
ont le chiffre quatre(4) comme premierprfixe.
(509) 4XX-XXXX


Scnes d'horreur

en Hati: trois

corps mutils

dans la quatrime

ville du pays
GONAIVES, Hati, 8 Fvrier La police
hatienne a men samedi des combats sanglants pour
le contrle dela quatrime ville du pays, les Gonaves,
face des rebelles arms qui contestent depuis deux
jours le pouvoir du president Jean-Bertrand Aristide.
Les radios hatiennes ont annonc que 14
policies auraient t tus dans ces affrontements,
mais cette information n'a pu tre confirme.
En revanche, les journalists sur place ont
vu au moins trois policies se faire tuer, aprs quoi
des scnes de mutilation ont eu lieu, perptres par
la foule. Un des corps a t tran dans la rue alors
(voir Horreur / 5)


Page 4


I


,t


-,







Mercredi 11 Fvrier 2004
Hatiti en Marcrhe Vol XVITTT MAn


Page 5


I DE 7ACTIJAI.ITE I


Qui recherche


une intervention

trangre?
(Intervention ... suite de la page 4)
compromise entire les parties hatiennes, une solution dmocratique et
constitutionnelle btie sur l'achvement du mandate prsidentiel
d'Aristide et l'organisation d'lections libres et honntes, dans un
climate scuritaire et sous haute supervision international.

Faire d'une pierre deux coups ...
Vendredi, au lendemain de la prise sanglante de la ville des
Gonaves par le Front anti-Aristide, l'Ambassade des Etats-Unis
Port-au-Prince a mis un communique de press rejetant "de faon
catgorique toute violence" et ritrant que "fous les changements
qui sont essentiels pour Hati doivent tre obtenus travers le
dialogue, la ngociation et le compromise "
Cependant ce n'est pas l'habitude de Washington de |
seulement dplorer quand c'est le sort d'un gouvernement vraiment
ami qui est enjeu... .
D'autre part, qu'en est-il de la peur que le chaos ne rsulte
en une immense vague de rfugis en direction des plages de Floride,
un Etat don't le vote est crucial pour le Prsident Bush en novembre
prochain?
Conclusion: moins d'une revision total de sa politique m;
hatienne et jusqu'aux prochaines prsidentielles amricaines, de
l'administration amricaine devrait rflchir deux fois avant de
s'engager personnellement dans une nouvelle venture en Hati. au
Et si c'tait par la France interpose, comme Rgis Debray roi
le propose? Rponse: l'Amrique est aux Amricains ...
Cela ne signifie pas que si Aristide se retrouve le dos au pro
mur, Bush essaierait forcment de le tirer d'affaires. Sauf devant un
danger considr comme encore plus grand ... Et l encore, une fois PI;
le match engag, on peut faire d'une pierre deux coups. Le coup
d'Etat du 30 septembre 1991 aurait commence sur un coup de tte cel
du major Michel Franois qui se sentait menac de perdre le contrle
du traffic de la drogue en Hati.
En tout cas, avant longtemps on sera difi.

Haiti en Marche, 7 Fvrier 2004 (


BULLETIN SPECIAL HPN
Une situation qui se

dgrade vue d'oeil...
.r' .' .winve" .:: Voici un compte-rendu de la
situation du pays ce dimanche 8 fvrier 2004. Alors que la situation
se dgrade...
La situation s'est rapidement dgrade dans le pays ce
dimanche avec les nouvelles sur la prise ou l'abandon d'autres
commissariats de police par des opposants au rgime du Prsident
Jean Bertrand Aristide.
Dimanche, des radios de la capital ont annonc l'abandon
par les policies du commissariat de la ville de Grand Goave (ouest
de la capitale. Le bureau de la police a t par la suite incendi par
des manifestants anti-gouvernementaux. Des tmoins ont fait tat de
barricades enflammes dans plusieurs endroits sur la route national
2 (Sud) o il est pratiquement impossible de se dplacer en voiture
sur l'avenue de carrefour.'
A Port-au-Prince, des partisans du pouvoir ont pos des
barricades enflammes dans les quarters du Canap vert et
Carrefour. Les dirigeants de l'opposition ont annul une manifestation
prvue dimanche matin en raison de la dtrioration de la situation.
Evans Paul un des porte-parole de la Convergence dmocratique a
appel les policies et les militants Lavalas s'exprimer pour
demander au PrsidentAristide d'abandonner le pouvoir. Aujourd'hui,
a-t-il dit, c'est le people qui s'est retourn contre le pouvoir ; il ne
s'agit pas, selon Evans Paul, d'un movement de groups arms
isols, c'est tout un people qui se rvolte contre le rgime. ""
A Saint-Marc, plusieurs bureaux publics ont t incendis
aprs la fuite des policies qui ont abandonn le commissariat. Des
membres de l'organisation populaire RAMICOS (proche de
l'opposition) ont libr les dtenus de la prison de la ville et se
seraient ensuite attaqus certain dignitaires du rgime dans la
ville. Un membre d'une organisation populaire (Bale Rouze, proche
du pouvoir) a accus le commissaire de police d'tre de connivence
avec l'opposition.
Au Cap-Hatien, la deuxime ville du pays, le local relais
de Radio Vision 2000 a t incendi au course de la nuit. Dimanche
matin, des barricades faites de pneus enflamms ont t entreposs
sur plusieurs artres de la ville par des partisans du pouvoir.
Il est pratiquement impossible de communiquer avec la ville
des Gonaves par tlphone. Les dernires informations obtenues
samedi faisaient tat de tirs violent dans la ville qui serait toujours
contrle par les rebelles du Front de resistance rvolutionnaire anti-
Aristide. Il tait toujours difficile d'obtenir un bilan official des
victims dnombres aprs une intervention de la police pour tenter
de repousser les hommes arms du Front.
Le commissariat de police de Trou du Nord serait toujours
aux mains de militants arms de l'opposition.


Manifestation monstre de Fanmi Lavalas


Plusieurs dizaines de milliers de partisans de Fanmi Lavalas ont organis une gigantesque
manifestation ce samedi 7 fvrier, l'occasion du troisime anniversaire du deuxime mandate prsidentiel
Jean-Bertrand Aristide commenc le 7 fvrier 2001.
Toujours samedi, le Prsident Aristide a inaugur plusieurs places publiques la capital, don't une
bidonville de Cit Soleil et trois autres au coin de Delmas et de l'Avenue Toussaint Louverture, ci-devant
ute de l'Aroport.
L'objectif des manifestants, ont-ils dit, tait de tmoigner de leur attachment au chef de l'Etat et
over au monde entier que la majority de la population hatienne est toujours attache au leader Lavalas.
Dans leurs propos, les leaders de la manifestation ont galement invit les responsables de la
ate-forme de l'opposition aller aux lections s'ils veulent arriver au pouvoir.
Par contre, l'opposition a annul une manifestation qu'elle devait tenir ce dimanche la capital,
la en raison des violence survenues en fin de semaine aux Gonaves.


La chute des (

COUD srieux au


(Coup ... suite de la 1re page)
jeudi au commissariat de la ville.
Les rebelles, passs dans l'opposition
en septembre aprs avoir soutenu le pouvoir
d' Aristide, ont leur tte trois individus, Buteur
Mtayer, Winter Etienne et Ti Will, qui se sont
respectivement autoproclams "directeur
dpartemental de la police", "maire de la ville"
et "commissaire de police des Gonaves".
La prise de contrle des Gonaves, une
ville de 200.000 habitants dans le nord-ouest du
pays, 170 km de Port-au-Prince, a d'abord une
valeur national symbolique car c'est l que fut
proclame l'indpendance d'Hati le ler janvier
1804. C'est l aussi que commena en 1985 la
lutte contre Jean-Claude Duvalier qui aboutit
la chute de sa dictature en fvrier 1986.
Sur le plan international, la perte de la ville
survient alors qu'une mediation de
l'Organisation des pays de la Carabe
(CARICOM) pour rsoudre la crise politique est
entre dans une phase delicate pour le president
hatien.
Jean-Bertrand Aristide a, en effet,
accept les principles recommendations de la
CARICOM sur une liberation des opposants
incarcrs, un dsarmement des groups arms
proches du pouvoir et une libert de manifester
pacifiquement pour l'opposition dans le pays.'


onaves porte un

pouvoir d'Aristide
"Cette acceptation va faire l'objet sur le terrain,
quant au niveau des rsultats, d'une surveillance attentive
de la CARICOM", indique un diplomat sous couvert
d'anonymat. Les chefs d'Etat et de gouvernement de
l'organisation se retrouvent fin mars Antigua pour un
sommet.'
"Le president Aristide joue gros car en cas de
succs, il mettra en difficult l'opposition dans son refus
de toute ngociation mais en cas d'chec il perdra l'appui
politique du CARICOM et s'exposera alors des
sanctions", ajoute ce diplomat.
Vendredi, Mario Dupuy a indiqu l'AFP,
qu'aprs les recommendations de la CARICOM, "des
actions sont en course et seront prochainement rendues
publiques par le president Aristide".
La prise par des rebelles de la localit hatienne
pose enfin un grave problme logistique au gouvernement
dans la measure o l'approvisionnement, notamment en
carburant, de toute la parties nord du pays don't le Cap-
Hatien, la deuxime ville du pays, passe par les Gonaves.
Ds vendredi, cette ville souffrait d'un
rationnement du courant lectrique. Les communications
routires taient coupes avec la parties nord du pays o le
carburant n'arrive plus.'
Outre Cap-Hatien, le nud routier des Gonaves dessert
galement le dpartement du nord-ouest avec la ville ctire
de Port-de-Paix et le dpartement du nord-est avec la ville
de Fort-Libert et la ville de Ouanaminthe.


L'insurrection gagne de ville en ville
SAINT-MARC, Hati, 8 Fvrier Au l'ouest de Hati, don't les Gonaves et Saint-Marc, 'des
lendemain des heurts sanglants qui ont oppos pillages de grande ampleur ont t signals dans le port de
policies et rebelles dans plusieurs villes de (voir Barricades / 7)


Scnes d'horreur en Hati ...


(Horreur ... suite de la page 4)
qu'un homme tait en train de lui donner des
coups de machette. Et une femme a coup une
des oreilles de l'officier.
Un autre officer a t lynch, et les
habitants l'ont lapid avec de grosses pierres.
Au moins un des insurgs a t bless
au visage par la police, et il perdait beaucoup de
sang dans l'attente d'tre pris en charge
l'hpital.
Les forces de l'opposition semblent
avoir tendu leur avance vers d'autres banlieues


de la ville samedi, avec notamment des \opposants au
prsidentAristide qui ont russi prendre le \contrle d'une
station de police St-Marc (cte ouest).
Les militants ont galement attaqu des postes de
police avec succs dans cinq petites villes prs des
Gonaives, selon la radio hatienne.
Dans cette ville de 200.000 habitants, la quatrime
du pays, situe une centaine de kilomtres au nord-ouest
de Port-au-Prince, des membres du Front de resistance pour
le renversement de Jean-Bertrand Aristide (ex-Arme
cannibale) ont donn l'assaut jeudi. AP


1 la il l vial 1I- vVI.I'L 1111 NU. 1 L-e L-d L- .1 I %- A %./ X A-4j A J-








Page 6


PDnITORTAI.


Les vnements des Gonaives ou


(L'Inconnue ... suite de la 1re page)
Le contrle des Gonaves, la 4e ville du pays, par
le Front pour le renversement de Jean-Bertrand Aristide
n'est pas un simple piphnomne, mais un vnement qui
menace de s'emparer du centre de la scne, si ce n'est dj
le cas, et pis encore de dboucher sur des consequences
inattendues, bouleversantes, et peut-tre irrparables.
Pour commencer, la menace d'un Libria en pleine
Carabe ...


Le Libria, pays d'Afrique qui avait t
fond par les Etats-Unis pour les noirs dsirant
retourner dans la terre de leurs anctres. Aprs avoir
t une lumire sur le continent noir, cette nation
devint ces dernires dcennies la proie d'une lutte
dchirante qui repoussa en marge (ou en exil) tous
les lments remarquables et livra le pays aux plus
violent et pas forcment les meilleurs. Puis ceux-
ci se mirent se battre entire eux. Le Libria


L'msurrection s'tend


travers le pays


(Insurrection ... suite de la page 3)
issue la crise politique hatienne.
La Mission spciale de l'Organisation des Etats
Amricains a exprim son inquitude croissante face la
dtrioration de la situation.
La Mission encourage le gouvernement mettre
en oeuvre pleinement et sans dlai les engagements pris
Kingston (Jamaque) le 31 janvier dernier, lors de rcentes
consultations entire administration Aristide et la Caricom.
De son ct, l'opposition a exprim des reserves
sur la situation aux Gonaives. L'ex-maire de Port-au-Prince,
Evans Paul, un dirigeant de l'opposition, a estim que ce
qui se passe l-bas est le rsultat "du dsordre de Jean-
Bertrand Aristide."
Mais en gnral, les parties et organizations
membres de la Plate-forme Dmocratique de l'opposition
n'ont eu aucun commentaire depuis les derniers
vnements.
Dimanche, la Plate-forme a renvoy une date
ultrieure une manifestation qu'elle avait annonce.
Enfin samedi, la police national a mis un
communique qualifiant d' "inacceptables" les actes poss
par le Front de Rsistance des Gonaves. A part les victims
et les dgats matriels, la police a soulign que des
prisonniers, don't "beaucoup de criminals", ont t librs.
Dans le mme communique, la police indique que
les insurgs des Gonaves taient appuys par d' "autres
bandits venus du ct de la frontire" (avec la Rpublique
Dominicaine) et avaient fait usage de fusils d'assaut et de
grenades fragmentation." declarationn reprise par


AlterPresse)
Dans un ditorial paru dans son dition
de vendredi, le Miami Herald crit: "Ni le Prsident
Aristide, ni les leaders d'une opposition disparate
ne semblent suffisamment motivs pour changer
le cycle de violence qui a mis la dj pauvre Hati
genoux.
"Nous applaudissons l'intervention des
leaders de la Caricom. Elle ajoute une pression
supplmentaire dans l'quation pour le
changement. Mais avec toutes leurs bonnes
intentions, la Caricom c'est la carotte, mais o est
le bton?" interroge le Miami Herald.
Seuls les Etats-Unis sont en position de
fournir l'un et l'autre.
Selon le Miami Herald, la rponse du
President Aristide aux engagements auxquels il a
souscrit Kingston se fait toujours attendre. Il a
annul un ordre de la police restreignant les
manifestations de rue, mais quid de la promesse de
librer les manifestants qui sont en prison?
De leur ct, certain leaders de
l'opposition, pursuit le Miami Herald, qui avaient
particip aux pourparlers avec la Caricom,
continentt d'insister aveuglment que le Prsident
Aristide doit laisser le pouvoir avant toute
ngociation. "
"Cette position est intenable" dit le
journal.


City of Miami
Department of Community Development

Komisyon Miami City ap bganize on rankont piblik pou diskite sou kesyon ki gen rap ak Community
Development Block Grant (CDBG) ak sou lt HUD Programs.

Jedi 26 Fevriye 2004, 3: 00 PM
City of Miami Commission Chamber
3500 Pan American Drive, Miami, Florida

Regleman federal ki gouvne CDBG ak lt HUD program ekzije ke yo bay sitwayen yo yon del rezonab
ak on op6tinite pou kmante tout amandman sou finansman HUD program yo. Nou vle f piblik la konn
tou amandman yo pwopoze ki pou ft nan finansman program City sa yo:

1. Diskisyon ak mach a suiv ki pwopoze pou akseptasyon Entitlement Grants anba CDBG, Home
Investment Partnerships (HOME), Emergency Shelter Grant (ESG) ak Housing Opportunities for
Persons with AIDS, moun ki gen SIDA (HOPWA) pou Perybd fiskal 2004-2005.
2. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou adopted on kalandrye planning pou 301' lane program CDBG
ak lot program kijwenn finansman nan US HUD.
3. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou anile an antye pwogram Citizen Participation Plan ki te deja
apwouve e ranplase 1 pa yon nouvo Citizen Participation Plan.
4. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou rezoud yon Konfli Enter nan Latin Quarter Cultural Center
public facility rehabilitation award.
5. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou apwouve Home Program Housing Development Policies ak.
alokasyon sa yo ki pwopoze pou Perybd fiskal 2004-05 :


Little Havana Home Ownership
New Construction-Rental Projects
New Construction-Home Ownership Projects
Administration
TOTAL


$ 1.500.000
$ 776.325
$ 2.328.975
$ 511 700
$ 5.117.000


6- Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou klotire 28 m Ane finansman CDBG :


FINANSMAN KI FEMEN ISI:
Program/Activity
Word of Life Community
Development

Corporation
Total


Montan


POU AL REPROGRAME:
Program/Activity
Habitat for Humanity of
Greater Miami, Inc.


$ 50.000
$138.890 District 5 Reserve Account $ 88.890
$ 138.890 Total $138.890


Adopsyon Ordonans/Rezolisyon sa a pa City Commission lan otorize City Manager a pou li amande Plan
Aksyon anyl City of Miami. Yo ankouraje moun ki interest pou vin nan rankont piblik sa a. Rankont lan
ap ft yon kote ki aksesib pou moun ki infim. Moun ki bezwen akomodasyon espesyal ka kontakte
Department of Community Devepment nan telefn sa-a : (305) 415-2080 o mwen 3 jou ouvrab avan dat
Public Hearing lan.
(AD # 07505)


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


-i


l'inconnue totale...
aujourd'hui c'est le pays des chefs de guerre, de l'innommable
Charles Taylor, des enfants soldats, de centaines de milliers
d'infirmes et de handicaps de guerre ...
Sommes-nous sur le point de devenir un nouveau Libria
... A moins plutt de vivre une rdition de la Cte d'Ivoire?
Dans cet autre pays d'Afrique et ex-colonie franaise,
jusqu'ici un havre de stability et de progrs conomique, aprs
l'lection d'un chef d'Etat de tendance socialist, une rebellion
clata dans le nord musulman, par opposition au sud chrtien ou
animiste. L'arme franaise intervint pour crer une force
d'interposition...
Ds lors l'opposition dmocratique est carte et c'est
avec les rebelles que le president Laurent Mbagbo doit ngocier.
Et des ngociations qui n'en finissent pas car bientt un autre front
rebelle avait fait son apparition, puis un autre front.
Est-ce plutt l le sort qui nous guette prsent?
Vous avez bien entendu: l'opposition dmocratique ou
pacifique carte ou repousse hors de la scne, la parole est aux
armes, aux secteurs les plus violent et pas forcment les meilleurs

Seules les grandes puissances qui ne trouvent rien redire,
d'autant que cela vient seulement renforcer leurs capacits de
dominer via la mediation international ...
Ce sont autant de paramtres que nous sommes obligs
de prendre en compete aujourd'hui dans toute approche de la
conjoncture politique, approche qu'il faut donc revoir et rviser
totalement...
Ou serions-nous tout bonnement revenues au temps des
Cacos? Nos bons vieux Cacos ...
On connat le fameux cri qui jetait Port-au-Prince dans
l'pouvante: les Cacos arrivent ...
Oui, avant le Libria et la Cte d'Ivoire ou le RDC-Congo,
il y a eu les Cacos d'Hati. Une arme de paysans en guenilles et
de sans logis dboulant sur la capital avec leur tte un gnral
improvis. Port-au-Prince est assige. La population est saisie de
panique, de terreur. Le gouvernement s'empresse de gagner l'exil

C'est ainsi qu'on renversait un president en Hati et
gagnait le pouvoir, et cela pendant tout le dbut du sicle dernier.
Lire la srie de Roger Gaillard, don't le dernier "Le cacoisme
bourgeois contre Salnave."
Le pic a t en effet atteint sous le gouvernement de
Sylvain Salnave o Hati se retrouvera divise en trois rpubliques

Est-ce qu'un pareil sort nous guetterait encore
aujourd'hui?
Tout n'est-il pas possible? D'autant plus quand les leaders
n'ont pas plus de 17 ans, en tout cas ceux qui sont tous les jours
la tlvision, dans un camp comme dans l'autre, aussi bien du
ct des tudiants que des OP-Lavalas. Leur experience ne remote
pas au-del du coup d'Etat de 1991 ...
On y pense aussi en regardant la prsentatrice de la seule
chane de tlvision hatienne qui ait eu accs aux derniers
vnements des Gonaves ...
Le ton presque enjou, le joli minois, le sourire en coin,
tout montre que la prsentatrice, elle aussi trs jeune, n'a pas ide
de la gravit des vnements qu'elle announce et en exclusivit,
gravit pour l'avenir immdiat de la nation ..
Nous sommes tous des enfants jouant avec le feu.
Car il y a encore une dernire ventualit ...
C'est l'intervention trangre.
La dernire descent des Cacos sur Port-au-Prince, le
president Vilbrun Guillaume Sam, le gnral Charles Oscar qui
ordonne aussitt le massacre de tous les prisonniers politiques,
mais la situation se reverse, le president s'enfuit la lgation de
France, il est rattrap et lui aussi massacre ...
Le mme jour, la tombe de la nuit, les Amricains
dbarquent, officiellement pour arrter le chaos, un chaos face
auquel le gouvernement en place paraissait dpass. Ce fut 1915

Aujourd'hui aussi le gouvernement hatien ne semble pas
capable de faire face au chaos.
Voil donc jusqu' o peuvent nous mener encore les
vnements du jeudi 5 fvrier aux Gonaves ...
Ni le Libria, ni la Cte d'Ivoire, mais pourquoi pas un
nouveau 1915!
Cela changerait la situation du tout au tout, car voil
l'avenir politique, la question politique qui nous chappe ds lors
totalement, qu'on soit le pouvoir ou l'opposition ...
Les vnements des Gonaves peuvent dboucher sur
n'importe quoi ... Dsormais un nouvel acteur entire en scne qui
s'appelle l'inconnue.
L'inconnue total.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

--- -----l-.e---








MLerrel ed1n IIII YUI. V 111N. F, vri 200A4 Pag 7


1 T EVENEMENT


(Bari
cette deuxi
soulvement
Aristide.
Fait
des Gonaves
samedi lors d
morts, don't s
Apr
disparu same
Cette ville d
situe une c
au-Prince, es
Les
particulirem
journalists s
faire tuer, apr
la foule. Un d
homme lui as
ensuite coup
a t lynch
population.
Quai
trouv la mor
un rebelle so
police avait
barricades.


L'insurrection gagne de ville en
rricades ... suite de la page 5) Plusieurs stations de radio hatiennes faisaient tat Dans la region c
me ville, confirmant l'intensification du dimanche d'un bilan de 14 morts du ct de la police mais samedi les postes de poli.
contre le rgime du president Jean-Bertrand ce chiffre n'a pu tre vrifi.
En tout tat de cause, l'insurrection semblait
significatif, la police s'est retire de la ville s'tendre. Dans la foule des Gonaves, les opposants au
qu'elle avait tent de reprendre aux insurgs president Aristide ont pris samedi le contrle d'un poste
e violent combats qui ont fait au moins neuf de police de Saint-Marc aprs de nouveaux affrontements
ept policies, qui ont fait cette fois deuxWnorts, un homme et une femme,
es ces violence, les forces de l'ordre ont selon des tmoins.
,di soir et ne sont pas rapparues dimanche. Les habitants de ce port de la cte ouest, situ au
e 200.000 habitants, la quatrime du pays, sud des Gonaves, bloquaient dimanche les principles rues ,.
entaine de kilomtres au nord-ouest de Port- du centre-ville avec des troncs d'arbres, des pneus
t en tat d'insurrection depuis jeudi. enflanuns et des chssis de voitures. L encore, aucun
affrontements de samedi se sont rvls policies n'a plus t vu depuis les incidents de samedi.
ent sanglants, donnant lieu des atrocits. Les "Quand Aristide sera parti, le pays reviendra une
sur place ont vu au moins trois policies se situation normale, assurait Axel Philippe, 34 ans, sur une
s quoi des mutilations ont t perptres par route meant cette ville de 100.000 habitants. Dans le
des corps a t tran dans la rue alors qu'un mme temps, des centaines de personnel se livraient au
ssnait des coups de machette. Une femme a pillage de conteneurs dans l'enceinte du port, important
l'une des oreilles de l'agent. Un autre policies toutes sorts d'objets, postes de tlvision, poutres en acier
et dshabill avant d'tre lapid par la et autres matelas.
Des membres d'un movement d'opposition, le
tre autres membres des fores forces de l'ordre ont RAMICOS ou Rassemblement des militants consquents
t quand leurvhicule s'estrenvers, aprcis ont affirm qu'ils s'taient empars de Saint-Marc avec
us covert de l'anonymat. Il a ajout que la l'aide d'autres militants anti-Aristide. Comme aux
tu deux insurgs qui construisaient des Gonaves, des comits de quarters ont t crs pour
mobiliser la population.


METROD, DE MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
'- NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT
PEOPLE'S TRANSPORTATION PLAN (PTP) MIAMI RIVER TUNNEL PROJECT
CICC PROJECT NO. E03-PW-09

The County
Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section
2-8.2.6, 2-8.7 and 2-10.4 and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will
be required for the Feasibility Study ( Master Planning and Public Involvement Services) for a new multi-lane
tunnel underneath the Miami River, along S.W. 1P Avenue between S.W. 8" Street to SW. 1', Street, as part of
the People's Transportation Plan, for the Public Works Department (PWD).
The scope of services for the subject Feasibility Study include, but are not limited to, Master Planning and
Public Involvement Services for a preferred alternative alignment and cross-section for a new multi-lane tunnel
underneath the Miami River. The Feasibility Study shall include a detailed review of the feasibility of utilizing
the S.W. ll Avenue corridor for the tunnel, and shall provide an alternative recommendation if the S.W. 11t
corridor is determined to be unfeasible, the recommended alternate corridor shall be brought back before the
City of Miami for approval, then shall be presented to the Citizen's Independent Transportation Trust in order to
amend the PTP. The new recommendations shall then be forwarded to the Board of County Commissioners and
the Metropolitan Planning Organization.
This study shall also provide recommendations for construction to include, but not be limited to, a feasibility
study incorporating: surveying, aerial photogrammetry, roadway and tunnel conceptual design, drainage,
sidewalks, bicycle facility, lighting, signalization, pavement markings and signing, environmental impacts,
construction sequencing, maintenance of traffic, project financing estimates of probable construction costs,
analyses of different types of construction methodologies and any other pertinent considerations. This agreement
shall remain in full force and effect for a period of one (1) year after its date of execution or until completion of
ail project phases, excluding construction, whichever occurs last, unless terminated by mutual consent of the
parties hereto.
TECHNICAL CERTIRICION REQUIREMENTS
3.02 Highway Design (PRIME)


1.01 Urban Area & Regional Transportation
Planning
3.04 Traffic Engineering Studies
3.03 Traffic Counts
3.09 Signing, Pavement Marking &
Channelization
3.10 Lighting
3.11 Signalization
9.02 Geotechnical & Materials Engineering
Services
10.01 Stormwater Drainage Design Engineering
Services


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering
15/01 Land Surveying
15.02 Aerial Photogrammetry
19.01 Transportation Planning
10.03 Highway Systems
10.10 Environmental Engineering


A copy of the Notice
to Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be
obtained at the Vendor Information Center (VIC) located at 111 NW l1t Street, Lobby Level, Suite 112, Miami,
FI 33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A
solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-
Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to
those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address
will be faxed a solicitation notification. The NPTC and accompanying documents may be obtained on line at
http:// www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the following link "Solicitation On-line."
The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at
fty@miamnidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone (305) 375-2774.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement -No Measures

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 20, 2004 at 10:00 AM in
Conference Room 18-3, 1811h Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW 1" Street, Miami. While
attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is March 5, 2004 at 12:00 PM, LOCAL TIME, ail sealed envelopes and
containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1"
Street, 17" Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) of the Miami-
Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County administrative Order 3-27 for a complete
and thorough description of the Cone of Silence.


ville
ouest, des insurgs ont attaqu
ce de cinq autres localits, don't


Le nouvel Ambassadeur de Suisse en Hati,
Jean-Claude Richard photo Yonel Louis
Anse-Rouge, a rapport la radio hatienne.
Paralllement, des dizaines de milliers de
manifestants pro-Aristide ont dfil samedi dans les rues
de Port-au-Prince, la capital, l'occasion du troisime
anniversaire de la second investiture du president. Au
course de la nuit, certain d'entre eux ont allum des
barricades de pneus dans la capital.
Les dirigeants de l'opposition prvoyaient
d'organiser une march de protestation dimanche mais ils
y ont renonc pour raisons de scurit. AP


Des insurgs

peut-tre mieux


arms que la

police national
PORT-AU-PRINCE, 8 Fvrier La police
hatienne est intervene samedi matin aux Gonaves (nord-
ouest) pour tenter de mater la rebellion mene par des
opposants arms au president Jean Bertrand Aristide qui a
fait plusieurs morts depuis jeudi.
Sept policies ont t tus au course de cette
operation qui a eu lieu vers 10h30 locales dans cette ville,
la quatrime du pays, situe 170 km au nord de la capital
Port-au-Prince, a indiqu Radio-Indpendance, une radio
locale prive. Un des rebelles a t bless. Selon un autre
bilan communique par des tmoins, trois policies ont t
tus au course de l'intervention.
De son ct, l'un des chefs rebelles, Winter
Etienne, membre du Front de resistance rvolutionnaire
de l'Artibonite, avait indiqu plus tt que 14 policies
avaient t tus. Il avait aussi annonc auparavant que deux
officers de police avaient t tus. Les units de la police
ont invest le commissariat central occup par le Front de
resistance depuis jeudi, selon les mdias locaux. Le
president Aristide a dclar devant plusieurs milliers de
partisans rassembls Port-au-Prince samedi que "les
responsables seraient arrts et jugs selon la loi".
L'intervention de la police a pour but de "protger
la population civile, avait affirm plus tt le secrtaire
d'Etat hatien la Communication, Mario Dupuy depuis
la capital, en confirmant l'intervention de la police. Le
Front de la resistance, qui rclame la dmission du president
hatien, avait pris le contrle jeudi du principal
commissariat des Gonaives, ainsi que d'autres postes de
police de la region. La prise d'assaut du commissariat
central avait fait au moins 11 morts et plusieurs dizaines
de blesss. Les affrontements aux Gonaves entire partisans
et adversaires du president Aristide ont fait depuis le 23
septembre 2003 plus de 60 morts et une centaine de blesss.
(voir Rebelles / 8)


Page 7


Mercredi 11 Fvrier 2004







1 REACTIONS I


Mercredi 11 Fvrier 2004
Haiti en Marche Vol. XVIII No. 2


La Mission Spciale de l'OEA exprime son

inquitude croissante face la situation aux Gonaives
-MISSION SPECIAL DE L'OEA VISANT A RENFORCER LA DEMOCRATIC EN HAITI


Le Reprsentant Spcial du Secrtaire Gnral de
l'OEA a exprim aujourd'hui l'inquitude croissante de
l'Organisation des tats Amricains face la situation dans
l'Artibonite, suivant l'attaque perptre contre la Direction
Dpartementale de la Police et d'autres difices aux
Gonaves, le jeudi 5 fvrier 2004.
L'OEA condamne sans quivoque l'usage de la
violence, et dplore les morts, les blesss et les dommages
matriels les plus rcents. Tout changement politique, que
cela soit aux Gonaves, dans le Nord, ou ailleurs en Hati,
doit tre effectu pacifiquement et dmocratiquement. La
rponse la violence n'est pas plus de violence, mais le


Communique de Presse concernant les Gonaives
plein respect par tous de l'tat de droit et de la dignit
humaine.
La Mission Spciale fait donc appel au
Gouvernement de la Rpublique d'Hati pour qu'il
remplisse ses obligations de faon mesure et impartiale,
en tenant compete pleinement des droits de tous les citoyens.
Elle invite aussi tous les Hatiens faire preuve de
moderation et viter l'escalade, les rcriminations ou les
reprsailles dans cette priode difficile, tout en exerant
leurs droits et en respectant leurs obligations en tant que
citoyens.


Enfin, conformment aux Rsolutions AG/I 1959,
CP/822 et CP/806 de l'OA, le Reprsentant Spcial du
Secrtaire Gnral encourage le Gouvernement de la
Rpublique d'Haiti mettre en oeuvre pleinement et sans
dlais les engagements pris Kingston le 31 janvier 2004,
processus que le Secrtaire Gnral a demand la Mission
Spciale de surveiller de prs.
31 rue Pacot, Port-au-Prince, Hati Tl.: 245-5437;
244-6695; 244-6696; Fax : 244-6697
Port-au-Prince
7 fvrier 2004


APPEL DE KOFI ANNAN AUX PARTIES
7 fvrier 2004 AN voies constitutionnelles. Il souligne son
La declaration suivante a t AITIENNES plein appui aux efforts de la Communaut
communique aujourd'hui par le porte-parole du Secrtaire
gnral de l'ONU, M. Kofi Annan: Le Secrtaire gnral
suit de trs prs la situation en Hati et est profondment U n e v ilie-sy m
proccup par l'escalade de la violence. Les vnements
qui se sont products hier dans la ville de Gonaves Des opposants au d es
constituent une nouvelle aggravation de la violence qui president Aristide ont notamment d es is
affected le pays. brl le commissariat des
Le Secrtaire gnral dplore les pertes en vies Gonaves, la quatrime ville de LE MONDE VEND]
humaines et lance un appel tous les Hatiens pour qu'ils l'le. L'attaque a fait 11 morts. La police est intervene
rglent leurs diffrends de manire pacifique et par des samedi.


des Carabes (CARICOM) pour la recherche d'une solution
l'impasse politique actuelle, ainsi qu' la poursuite du
travail de la Mission spciale de l'Organisation des Etats
amricains (OEA) en Hati.


bole aux mains
p Des insurgs hatiens ont
;u rges annonc, vendredi 6 fvrier, s'tre
empars des Gonaves, la quatrime
REDI 6 FEVRIER ville de l'le, o avait t proclame
l'indpendance en 1804. Ils ont incendi le domicile du
maire et libr des dtenus de la prison.
Jeudi, ils avaient mis sac les bureaux du dlgu
du gouvernement (quivalent d'un prfet) et brl le
commissariat de la ville
L'attaque a fait 11 morts et une vingtaine de
blesss, selon le responsible de la Croix-Rouge locale,
Raoul Elyse : cinq policies anti-meutes ont t tus, ainsi
que deux membres du Front et quatre habitants de la ville,
a-t-il prcis. Il s'agit de l'un des affrontements les plus
sanglants depuis le dbut de la confrontation entire partisans
et adversaires du president Aristide. Cette ville de 200 000
habitants, situe 170 km au nord de Port-au-Prince, est
secoue depuis le 23 septembre par des violence
sporadiques, qui ont fait au total 53 morts et 119 blesss.

"ACTIONS TERRORISTS"
Les insurgs appartiennent l'Arme cannibale,
une milice qui a soutenu le president Aristide avant de se
(voir Symbole / 9)


Des insurgs

peut-tre mieux

arms que la

police national
(Rebelles ... suite de la page 7)
Samedi, plusieurs correspondents locaux ont fait
tat de la prise de contrle vendredi soir par des hommes
arms du commissariat de police de la ville de Trou du
Nord (nord). Des tmoins ont aussi indiqu que le
commissariat de Saint-Marc (nord) tait tomb aux mains
d'une organisation de l'opposition, Ramicos, qui a aussi
libr les prisonniers dtenus dans la prison proche du
commissariat. Le Front affirme avoir t arm par la
prsidence hatienne du temps o il la soutenait. Aprs
l'assassinat le 22 septembre de son chef, Amiot Mtayer,
qu'il impute au gouvernement, le group avait dcid de
passer dans l'opposition et de se joindre aux demands de
la socit civil et de parties politiques pour rclamer la
dmission du chef de l'Etat. M. Dupuy a dmenti
formellement que des armes aient t remises par M.
Aristide aux rebelles.
L'ambassade des Etats-Unis Port-au-Prince a
fermement condamn samedi les attaques et la destruction
de bureaux publics et a exprim son appui aux efforts
dploys par la Communaut des pays des Carabes
(Caricom). La mediation de la Caricom pour rsoudre la
crise politique est entre dans une phase delicate pour le
president hatien, qui a accept une liberation des opposants
incarcrs, un dsarmement des groups arms proches du
pouvoir et une librt de manifester pacifiquement pour
l'opposition dans le pays. De son ct, le secrtaire gnral
des Nations Unies, Kofi Annan, a appel vendredi les
Hatiens rgler leurs divergences pacifiquement, en notant
que la prise de contrle des Gonaves par des rebelles
marquait une "nouvelle escalade dans la violence qui
affected le pays". (AFP)


Page 8


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE SEAPORT DEPARTMENT
DEEP DRAFT PORT CRUISE AND CARGO MARINE INFRASTRUCTURE
CICC PROJECT NO. E03-SEA-05


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida Statutes, and
Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and
Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required for Deep Draft
Port Cruise and Cargo Marine Infrastructure, for the Miami-Dade Seaport Department, located at the Port of
Miami.
The scopes of services include but not limited to planing and design for emergency dock damage, navigation,
dredge and fill, marine structures and permitting. The scopes for emergency dock damages include the
immediate inspection and assessment of heavy dock loading, ship allision, storn damage, corrosion failure and
other. The navigation issues include bathemetric surveys, short and long wave harbor conditions, ship transit
studies, induced mooring stresses and dredge and fill solutions. Additionally, the dredge and fill projects
include geotech analysis, dredge equipment review and selection, blasting requirements, environmental
impact, existing marine infrastructure impact, mitigation impact, up-land diked dredge material disposal and
off-shore dredge material disposal, and pre and post dredge bathemetric survey.
The scopes of work for the marine structures include surveys on existing conditions above and below water,
geothech analysis, cruise passenger wharves with boarding gantry bridges, cargo wharves with ship-to-shore
cargo gantry cranes, bulkhead and pile supported structures, mooring analysis for dolphin, bollard and fender
design and corrosion protection. Furthermore, project permitting is required for dredge and fill, impact
mitigation, marine structures, and dredge material disposal facilities. The non-exclusive Professional Services
Agreement (PSA) shall be in the amount of $ 2.000.000 with an effective termnu of three (3) years, with an
option to extend for an additional one (1) year period, or until the monies are exhausted.
Once the aforementioned is determined, other than emergency responses as declared by the Seaport Director,
projects below the $50.000 study and $ 1.000.000 construction thresholds, will utilize the County's EDP
(Equitable Distribution Program) and the design for those exceeding the thresholds may be completed under
this PSA, with the consent of CICC, or through new Design Build, or A& E solicitation, depending upon
project requirements.
Proposers are advised that those firms both Prime and subconsultants selected for negotiations for CICC
project number E03-SEA-03, Owners Representative contract, will not be considered for this Deep Draft Port
Cruise and Cargo Marine Infrastructure, for the Miami-Dade Seaport Department.
TECHNICAL CERTIFICATION REQUIRMEN5TS
5.01 Port and Waterways Systems Engineering Design (PRIME)
5.08 Port and Waterways Systems Marine Engineering Design (PRIME)
5.09 Port and Waterways Systems Environmental Design
5.10 Port and Waterways Systems Transportation Systems Design
5.11 Port and Waterways Systems Construction Management

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions
(as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at 111 NW 1t' Street Lobby
Level, Suite 112, Miami, FI 33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and
(305) 372-6184. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-
qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It
will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms
without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.nmiami-dade.fl.us/dpn at the following link "Solicitations On-Line".
The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be contacted via e-mail at
ameliac@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone (305) 375-2036.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
1 Agreement No Measures

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on February 19, 2004 at 10:00 AM in
Conference Room 18-4, 181' Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW 1" Street, Miami,
Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is March 5, 2003 at 12:0 PM, LOCAL TIME, all sealed envelopes and
containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW
1" Street, 171 Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1083. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11. 1(t) of the
Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a
complete and thorough description of the Cone of Silence.


I --- ----- ~- -~


METROiD






Mercredi 11 Fvrier 2004
llhiti en Marche Vol. XV1I Nno 2


Page 9


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Une
(Symbole... su
retourner contre lui la


ville-symbole aux mains des insurgs
site de la page8) Des journalists hatiens ont que "les responsables seraient arrts et
suite del'ssassinat des armes lourdes, des armes que mme la esarmavaientpris jugs selon la loi".
.. ............................ *indiqu que des honunes arms avaient pris jugs selon la loi".


de son chef, Amiot Mtayer, le 22 police nepossea-epas a assureuuy)eiva,
septembre. Selon le frre de celui-ci, Buter secrtaire gnral de l'Association des
Mtayer, le president Aristide.aurait lui- journalists hatiens. Les rebelles ont

. . : -
f~~~~ *<'* ,^1

jiaft^-i ~~ ~ ,, ^ ^^
b -^^^^^^^^^. ^ i '; a i .^


le contrle du commissariat de police de la
ville de Trou du Nord, la pointe nord du
pays. Ils ont aussi fait tat de maisons
saccages et de victims parmi les partisans
du president.
A Port-au-Prince, le president
Jean Bertrand Aristide a dclar, devant
plusieurs milliers de partisans clbrant le
troisime anniversaire de son investiture,


Le secrtaire gnral des Nations
unies, Kofi Annan, a appel les Hatiens "
rgler leurs divergences pacifiquement et
par des voies constitutionnelles", en notant
que la prise de contrle des Gonaves par
des rebelles marquait une "nouvelle
escalade dans la violence qui affected le
pays".
Avec AFP et Reuters


La crise prend une d'autres villes du
pays.

nouvelle dimensiondes Gonaves tombe
par Clarens RENOIS depuis jeudi dernier aux mains des militants
F>:-.i... i,'N. : du Front de resistance rvolutionnaire,
La situation s'est rapidement d'autres commissariats de police dans le
dgrade ces dernires 48 heures pour le Nord mais aussi dans le Sud sont soit
Prtident Aristide avec l'extension de la abandonns parles policies, soitincendis


rebellion antigouvernementale dans


(voir La crise / 12)


mme commandit cet assassinate. M.
Mtayer, chef de file des insurgs, a dclar
Reuters Television que son movement
ne dposerait les armes qu'aprs la
dmission d'Aristide.
Un porte-parole des rebelles a
indiqu la radio qu'ils entendaient
marcher sur d'autres villes du nord de l'le,
don't Cap-Hatien, la 2e ville du pays. Selon
des mdias, ils ont incendi les
commissariats des bourgades voisines
d'Ennery et de Gros Morne. Celui d'Estre
a t abandonn jeudi par les policies.

ROUTES COUPEES
La police s'est heurte vendredi
un tir de barrage et ses hlicoptres ont t
contraints de rebrousser chemin, rapportent
des journalists sur place. "Ces types ont


d'ailleurs affirm avoir t arms par la
prsidence hatienne du temps o ils la
soutenaient, ce que le gouvernement a
formellement dmenti.
Les accs d'un pont de la route
reliant Port-au-Prince, Les Gonaves et
Cap-Hatien, ont t scells avec des barres
de fer. Les communications routires sont
coupes avec la parties nord du pays o le
carburant n'arrive plus et o l'lectricit est
svrement rationne.

"NOUVELLE ESCALADE"
Samedi, plusieurs units de la
police en vhicules tout-terrain sont
intervenues au commissariat. Sept d'entre
eux auraient t tus, selon Radio-
Indpendance. Plus tt, un chef rebelle avait
annonc la mort de deux officers.


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following bid(s),
which can be obtained through the Department of Procurement Management,
Vendor Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128
(Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package
(sec cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for
those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
dollar ainount made payable to: 'Mianii-Dade Board of County Conmmissioner ",

Vendors may choose te download the bid package (s), free of charge, from our
Website (3~y.unjiltdadgov/dpt~~n) under "Solicitations Online".

Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
on or before the stated time and date, is solely and strictly dithe responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
package or courier service including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence,

Bid proposals froin prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Mianmi, FI 33128 by no
Inter than 2 : 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject te the "Cone of Silence" in accordance with County
Orditmnce No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2: 00 PM on Wednesday Februaty 25, 2004


7556-3/09-OTR NATURAL GAS, FURNISH & SUPPLY
SUPPLIES


This contract requires Insurance.

The following bid(s) will open at 2: 00 PM on Wednesday March 10, 2004


55.3=2M8-OTR PHARMACEUTICAL SUPPLIES

10 im =M15.OTR DISWAS-IlNG COMUPOUNDS
This conmt rec quires Itisurance,

Thuis cent ite reuit-s lusurmuee


Cost $10,00


Cost $10,00


METRODADE >MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
-M NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY PARKS AND RECREATION DEPARTMENT
SOUTHRIDGE PARK STADIUM BLEACHERS, PHASE II
CICC PROJECT NO. A03-PARK-03

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055,
Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as
amended by Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that
professional architectural and engineering (A/E) design criteria services will be
required for Miami-Dade Parks and Recreation Department, Southridge Park
Stadium Bleachers, Phase II project.
The scope of services includes the preparation of a Design Criteria Package for the
Southridge Park Stadium Bleachers, Phase II, in accordance with the General Plan.
Facilities include but not limited to restrooms, ticketing building, accessible
bleachers, pathways, fencing, vehicular parking, and supporting utilities. The
estimated cost of construction is $ 2.500.000. Services may also include the analysis
and recommendations of proposals, review of construction documents and
supervision of construction.
Proposers are advised that plans and specifications resulting from this solicitation
may be subject to reuse by the Miami-Dade County Park and Recreation
Department. Be advised that the User Department has the right to use the same
plans and specifications, for other sites and purposes for which it was prepared.
Furthermore, the User Department shall reuse said documents/ information at its
sole risk and shall hold the prime consultant harmless for any liability arising out of
said reuse. As a result, it shall be the Prime consultant's responsibility to bind ail
sub- consultants to the above stated agreement requirements for re-use of .
documents.
Also be advised that the professional Design Criteria team selected for this project
will not be considered, for the Design-Build solicitation, for the Southridge Park
Stadium Bleachers site.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
14.00 Architecture (PRIME)
18.00 Architectural Construction Management (PRIME)


11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering


15.00 Surveying and Mapping
16.00 General Civil Engineering
20.00 Landscape Architecture


A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information
Center (VIC), located at 111 NW 1't Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL
33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and
(305) 372-6184. A solicitation notification will be forwarded electronically to all
consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-
mail address in their vendor registration from. It will also be e-mailed to those who
have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-
mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying
documents may be obtained on line at http:..www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the
following link "Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be
contacted via e-mail at a.clinhi.a ti iumid,.idc rp. fax (305) 375-1083 or phone (305)
3752036.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
1 Agreement -No measures

A pre-submittal project briefing, for interested firms, will be held on February 17,
2004 at 10:00 AM in Conference Room 18-4. 18"1 Floor of the Stephen P. Clark
Center, located at 111 NW 1 Street. Miami. While attendance IS NOT mandatory.
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is March 5, 2004 at 12: 00 PM, LOCAL
TIME. ail scaled envelopes and containers must be received at Miami-Dade County,
(l'kk of the Board of Countv Commissioners, 111 NW 1't Street. 17' Floor. Suite
21,. Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE
SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to
Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review
Mianmi-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough
description of the Cone of Silence.


* i.'


Policiers anti-meutes protgeant samedi la manifestation en l'honneur
du chef de l'Etat photo AFP


1 ILIRU %Al lVICII1j%, VmI. I V lit l'm.


1


r;


METRO-DADE
MMDR






PEOPLE


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


Haitian Independence Festival Committee


Febmuai l, 2004
Miami, Flonida



This is t. confirm I a in my capacity of

c _ -. of the HIifi a Soc<:er Federation, have
iueei'vei he sum of $ 5,300.00 US (Flive thousand threat IUnidretd IlS dollar) mn behalf
of the Hlaitian National Soccer Teamn liom tht; Haitian Innc.pendence Fest committee is
the fulfillment of their pledge to donate two dollars per ticket from thc aidvan.e sales of
ihe First Annual Haitian Independence Fest held at Bayfiont Park in Miamni, Florida on,
January 17, 2004. It is the committee's recommendat on that $ 3,600.1Y) US be
23
distributed equally ainong the lt players and the balance of $ 1,700.00 US expended at
the F1edation's discretion.


PrintNine & Tille


/(/ 1'


Print w. hess lme


W itne isSig at ture ot 3~ ? N


Tou lir 1 I88613b45


Celle-ci confirme les laits
mais dment les
informations de la press
selon lesquelles elle a t
squestre.
Ivette Santa
Maria avait t invite au
Gabon pour promouvoir
un "nouveau concours de
beaut". Mais lorsqu'elle
est arrive Libreville, la
capital gabonaise, il y a
deux semaines, le rve
s'est transform en
cauchemar.
Dans un entre-
tien l'Associated Press
(AP), elle raconte s'tre
sentie humilie lorsqu'elle
a t prsente au
president Omar Bongo. "Il
a appuy sur un bouton et
des portes coulissantes se
sont ouvertes faisant
apparatre un grand lit", a-
t-elle racont mercredi
dans les locaux de la


Miss Prou America Ivette Santa Maria
quej' tais Miss Prou. J'ai fondu enlarmes etj' ai paniqu."
Mme Santa Maria souligne que le president Bongo
ne l'a pas touche, n'a pas essay de l'empcher de fuir et
qu'il n'tait probablement pas impliqu dans ce qu'elle
appelle un pige tendu par de prtendus organisaieurs d'un
concours de beaut.
Miss Prou a galement dmenti des articles de
(voir Miss Prou / 14)


MAXISOUND

L'tiquette du Succs

Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Anne 2004


JACKITO


T-VICE


MAXI SOUND

305-895-8006

MAXI SOUND

Dixie Highway

Miami, FI 33161


MANIAK Full Power DA J UP I viK

Tous ces fabuleux CD sont en vente chez Nous


Page 10


Miss Prou raconte

comment on a cherch

l'attirer dans le lit

d'Omar Bongo
BO GOTA, Fondation de l'espoir, une organisation humanitaire de
Fvrier L'ambassadeur Bogota, en Colombie, qui aide les victims du traffic d'tres
du Prou aux Nations humans. "Je lui ai dit que je n'tais pas une prostitute,
unies a demand des
explications son
homologue gabonais au
sujet d'une invitation faite ,
Miss Prou appa-
remment pour la pousser
dans les beaux draps .
d'Omar Bongo, le
president du Gabon.


, -me=a ..>..


- --


..... ..... ---- --- -- --







Mercredi 11 Fvrier 2004 I Page Il
Haiti en Marche Vol. XVIIINo. 2 ARTS & SPECTACLE!in

Janet Jackson carte de la presentation

des Grammys a cause de son sein
WASHINGTON, 5 Fvrier La chanteuse Janet montrant "la poitrine dnude d'une
Jackson qui a scandalis l'Amrique en dvoilant femme de 80 ans en train de recevoir un
brivement son sein droit la tlvision a t carte de la traitement" dans l'pisode d' "Urgences"
liste des prsentateurs de la crmonie des Grammys quidevaittre diffusjeudienfinde soire
dimanche, la grand messe annuelle du showbiz. aux Etats-Unis, tout en estimant que le plan
Janet Jackson a t raye de la liste officielle des est "appropri".
prsentatrices des 46e Grammys, ont indiqu jeudi les L'affaire du sein dvoil,
organisateurs et les sponsors de cette crmonie qui rapidement qualifie de "Nipplegate"
rcompense les meilleures productions musicales de scandalae du tton") par la press
l' anne. amricaine, a forc les deux stars se
Cette measure de rtorsion intervient cinq jours confondre en regrets et excuses.
aprs les images tlvises qui ont choqu l'Amrique. Lors "Je suis dsol qu'on ait pu tre
de la finale du football amricain (Super Bowl) dimanche offense par cet incident de garde-robe", a
devant prs de 90 millions de tlspectateurs, le chanteur dclar Justin Timberlake. Il a rejet la
Justin Timberlake avait durant un duo avec Janet Jackson, faute sur les coutures dficientes du bustier
dvoil le sein de la chanteuse, orn d'un accessoire de JanetJackson qui se sont rompues alors
dcoratif mtallique. qu' l'origine son geste devait just
Depuis, le scandal n'a cess d'enfler conduisant dvoiler un soutien-gorge rouge.
la commission fdrale des communications (FCC), "J'ai t moi-mme horrific", a-t-
charge notamment de faire respecter la morale sur les petits il ajout mercredi.
crans, ouvrir une enqute. La commission a indiqu avoir La soeur du chanteur, Michael
reu des milliers d'appels tlphoniques et d'e-mails se J'ackson, actuellement en butte des
plaignant de ces images. accusations d'agression sexuelle contre un
Pour viter toute rptition d'un geste dplac lors mineur, a galement prsent ses excuses
d'missions diffuses en direct, la chane CBS charge de plusieurs reprises. (AFP)


retransmettre les Grammys avait dcid dans un premier
temps de diffuser cette crmonie en diffr et
non plus en direct comme habituellement.
Mais la chane, qui avait dj retransmis
le Super Bowl et s'est excuse de ces images
malencontreuses, a finalement dcid d'exclure
la chanteuse.
En revanche, le chanteur Justin
Timberlake qui a dchir le bustier dnudant le
sein de Janet, reste nomin aux Grammys et
devrait tre present la crmonie. il pourrait
toutefois tre interdit de chant, ont soulign les
quotidiens amricains jeudi.
L'indignation des Amricains a conduit
galement ABC, autre grand rseau national,
annoncer une retransmission en diffr de la
crmonie des Oscars fin fvrier, pour viter des
incidents de ce type.
De son ct, devant les vives reactions
suscites par l'affaire Janet Jackson, la chane de
television NBC a dcid jeudi de retire une scne


Janet et sa prestation qui fit scandale...


DUTCH CARIBBEAN AIRLINII


EDITORIAL







PORT-AU-PRINCE, 5 Fvrier En
France aussi on fte un bicentenaire, celui de
Napolon ler, c'est l'anne Bonaparte ...
On comprend mieux aujourd'hui que la
France ait pu peut-tre comploter afin de
diminuer l'clat d'un autre bicentenaire, celui de
l'indpendance d'Hati qui a, t acquise et
conquise envers et contre le mme Napolon, par
la victoire des troupes indignes de la colonie
franaise de Saint Domingue contre une force
expditionnaire de plusieurs dizaines de milliers
de vtrans des guerres napoloniennes ...
C'tait en 1802-1803 ...
Dj Napolon avait perc sous
Bonaparte.
On comprend mieux que la France ait
mobilis tout le ban et l'arrire-ban de la
francophonie, jusques en Hati, pour rabaisser
l'hommage d aux hros de la Crte--Pierrot et
de Vertires ...
Car bien sr la coincidence aurait t
trop frappante ...
Si du moins la France avait le moindre
souci de la vrit historique ...
(voir Bicentenaire / 12)
"A HAUTE VOIX"
la chronique littraire de
DOMINIQUE BATRAVILLE
Mlodie Matin 7 10 AM
MELODIE FM 103.3 FM
',, Port-au-Prince, Hati ./


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES







I EDITORIAL I


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


BICENTENAIRE
(Bicentenaire ... suite de la page 11)
En effet, comment magnifier la champagne d'Italie,
le Pont d'Arcole, immortalis dans le tableau d'Isabey, ou
la bataille des Pyramides "du haut de ces pyramides 50
sicles vous contemplent", en passant volontairement sous
silence la Bataille de la Crte--Pierrot o les troupes
indignes ngres sous la conduite des superbes Magny et
Lamartinire ont russi une perce dix contre un travers
les troupes franaises assigeantes ...
Comment vanter et chanter la stratgie de
Napolon Austerlitz, vainqueur de toute l'Europe, et
ignorer celle de Dessalines Vertires, vainqueur des forces
napoloniennes venues d'Europe ...


: Napolon et Dessalines...
On vantera l'empire sur l
Si du moins la France avait le moindre souci dela vrit se couchait pas en Europe occidenta
historique ... qu'est-ce qui l'empcherait en mme temps qu'elle oublier les massacres des patriots e
honore les marchaux de l'empire, les Murat, Ney, Cambronne, y tres de Mayo" de Goya
et Eugne le beau-fils, de rappeler aussi la valeur d'un Capois- L'enthousiasme soulev ]
la-Mort don't pour saluer le courage le gnral franais dans l'Allemagne de Beethoven...I
Rochambeau fit arrter les combats au pied de la Butte Charier dernier fut boulevers ar l'autoritai


Ou prsenter la champagne d'Egypte comme une victoire
extraordinaire, quand elle fut un dbacle, Napolon abandonnant
ses troupes pour regagner en toute hte la France par Toulon,
son port d'attache ...
Mais non sans avoir dpouill l'Egypte de nombre de
ses trsors architecturaux.


sequel le soleil ne
le, mais comment
spagnols, le "Dos

par cette pope
Mais comment ce
sisme de l'homme


du 18 Brumaire, et surtout les exactions commises
par les troupes franaises en pays conquis, le pillage
des richesses artistiques embarques par fourgons
entiers pour le future Muse du Louvre, au point qu'il
(Beethoven) dcida de dbaptiser sa symphonie No.3,
l'Hroque, qu'il voulait d'abord intituler "symphonie
(voir Bicentenaire / 14)


La cruise prend une nouvelle
(La crive ... suite de la page 9)
pour rcuprer le poste.
par des groups d'opposants au regime Lavalas. A Grand-Goave comme dans la ville voisine de Petit-
Dimanche le post de police de Grand-Goave Goave (69 kilomtres de Port-au-Prince), des partisans de
(Sud'Ouest de la capital) a t dlaiss par les policies l'opposition avaient dress des barricades enflammes et on
qui ont galement abandonn armes et uniforms. C'est signalait des manifestations anti-gouvernementales. Aux Cayes,
un repris de justice (Nn) qui aurait pris la situation en des partisans du rgime avaient dress des barricades l'entre
mains dans cette ville de plus de 50.000 habitants situe de la ville.
environ 60 kilomtres de Port-au-Prince. Le commissaire Dans le Nord du pays Saint-Marc (Nord'Ouest de la
de la ville qui ne se trouvait pas son poste, a indiqu que capitale, des membres du RAMICOS, une organisation
les forces rgulires se prparaient lancer une offensive populaire proche de opposition, se sont empars du

City of Miami
Department of Community Development

The City of Miami Housing and Commercial Loan, prete lajan pour kay ak f biznis, ap ganize on rankont ak piblik la
sou kesyon ki konsne biznis anjeneral, policies ak tout kesyon ki made deba piblik e ki gen rap ak Community
Development Block Grant (CDBG), Home Investment Partnerships Program (HOME), Housing for Persons with AIDS,
moun ki gen maladi SIDA (HOPWA) ak lt Pwogram HUD. Piblik la gen on optinite pou vin kmante sou desizyon
City-a ki gen rap ak kesyon sa yo.
Vandredi 20 Fevriye
2004, 9 :00 AM
Miami Dade Housing Agency, Board Room
1401 NW 71 Street, Miamin, Forida 33125
Rekmandasyon finansman -Opportunity kay pou moun ki gen SIDA (HOPWA)
2003-04 Requests for Proposais, Voye pwopozal
Project Sponsor : Montan
Carrfour Supportive Housing Inc. Harding Village 296.492
Miami Beach CDC Westchester Apts
MOVERS, Inc Emergency Short-Term Transitional 296.491
Housing 450.000
KANTITE TOTAL Kb $1.042.983
2- Diskisyon / rekmandasyon an rap ak (HOPWA) funding Minorities Overcoming the Virus through Education,
Responsibility and Spirituality, konbat viris la ak edikasyon, responsablite ak spirityalite (Movers) Inc. $ 150.000
pou reyabilitasyon Life Quest facility.
3- Diskisyon / rekbmandasyon an rap ak Economic Development Program-CDBG-funding Damian Knight Inc.
Settlement Proposal (Miami Capital Development Inc.)
4- Diskisyon / rekmandasyon an rap ak CDBG funds United to Sunrise Inc., Subordination and Restructure
Request.
5- Updates/remizajou nan pwogram Economic Development Program Loan CDBG ki finanse Belafonte Taccicy
Center Inc., Deferment of Payments and Approval of Subordination ak Small Business Development Pilot Program:
Veonica Timpson ak Venita B. Timpson d/b/a Timpson Bus Lines Inc.
Rankont lan ap ft
kote ki aksesib et yo ka made akomodasyon espesyal men toujou 3 jou ouvrab anvan dat rankont lan. Kontakte
Department of Community Development Housing Divsion nan (305) 416-2098
Komite ki apwouve rankont lan bay City Manager a otorite pou amande City of Miami Annual Action Plan lan.
(AD # 07503)


dimension
commissariat de la ville aprs que les policies en
faction avaient dsert samedi soir. Une situation de,
tension rgnait actuellement dans la ville o les
principaux bureaux publics ont t incendis par des
manifestants en colre. Au moins deux personnel ont
t tues Saint-Marc, selon des correspondents
locaux.
Aux Gonalves o a commenc la rebellion
anti-gouvernementale, le Front de resistance
rvolutionnaire affirme contrler totalement la
situation. Selon un des dirigeants de cette
organisation, des tranches ont t creuses aux
entres de la ville pour prvenir toute nouvelle
incursion des forces de police. En effet, les agents
des units spcialises de la PNH envoys sur place
ont d abandonner leur position aprs avoir rencontr
une forte resistance de la part des rebelles. Au moins
7 policies ont t tus. M. Winter Etienne, porte-
parole du Front, avait avanc le nombre de 14 victims
dans les' rangs de la police. Dimanche, la Direction
de la PNH a confirm le retrait stratgique de ses
forces et a fait tat d'un seul tu.
Le Premier Ministre Yvon Neptune, qui
intervenait la Tlvision national, a accus un
secteur de l'opposition de prparer un coup d'Etat en
fomentant cette violence dans le pays. Ce n'est pas
le gouvernement qui organise la violence' ", a lanc
M. Neptune, qui a encourage la population
collaborer avec la police afin que cette dernire puisse
rtablir la paix dans le pays. Il a d'autre part invit
l'opposition faire cesser la violence et prendre le
chemin des lections.
Pour sa part, Evans Paul un des dirigeants
de la Plate-forme dmocratique (opposition) a
demand au Prsident Aristide de quitter le pouvoir
le plus vite possible afin de faire arrter la violence.
M. Paul a fait prvaloir que la situation qui se
dveloppait actuellement dans le pays n'tait pas le
fait de groups arms isols. C'est toute la
population qui rclame le dpart du chef de l'Etat ",
a-t-il fait remarquer."
A Port-au-Prince, la situation est en revanche
calme mais face au dveloppement de la situation,
I'opposition a report une march prvue dans les rues
de la capital. La veille des dizaines de milliers de
partisans du rgime, avaient dfil sans incident
l'occasion du troisime anniversaire de l'investiture
du President Aristide qui a ritr ses intentions de
rester au pouvoir jusqu'au terme de son mandate en
2006.


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


KISKEYA EXPRESS

L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue

Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM
Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


- -


1







SMercredi 11 Fvrier 2004
a't n t Marchj Vf, YVTIT M n o'


Page 13


*
I Petites announces


On recherche des
Sewing Operators

( Oprateurs de machine
coudre).

Salaire excellent, Trs bonnes
conditions de travaio. Nous
sommes ne compagnie
existant Miami depuis 1955.
Nous avons besoin de
couturire exprimente, avec
spcialisation dans la coutue
de Tissu et de Cuir
F/T ou P/T. Venez appliquer
en personnel de Lundi
Vendredi de 7:00 am 3:30
PM

7260 NW 68me Street
Miami, Florida.


Coiffeur
Etiquette Unisex ..
Barber Beauty Salon
305 9409070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien


Original

Barber
Charlemagne Coiffeur
103 S.E. 2nd Street ,
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Points de Vente de Haiti en Marche.


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
Miami, Florida
Tl.: 305-895-8006


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Pompano Beach Fort Lauderdale


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach -
F133064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
TI:.954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-2723556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


From: Giovanna Hidalgo

To:
Date: Tuesday, February 3, 2004 9:39 AM
Subject: Consulta
Soy ecuatoriana, y requiero hacer un deber escolar
sobre Haiti, he recurrido a varies lugares del internet
pero no he tenido xito para encontrar la informacin
que requiero.-

Si usted me puede orientar o ayudar indicndome a
que direccin electrnica puedo dirigirme o pagina
web para encontrar la informacin bsica sobre ese
bello pais, le agradecer infinito.

Por ejemplo, necesito conocer cuales son los lugares
turisticos mas importantes, su moneda y cuanto
equivale con relacin al dl61ar, cuales son sus trajes y
comidas tipicas, fechas festival, en fin la informaci6n
mas elemental de su pais.
Gracias por la ayuda que usted me pueda
proporcionar.
Giovanna Hidalgo

From: Inclus, Jimmy B
To:
Date: Thursday, February 5, 2004 6:10 AM
Subject: article
Good evening, last December 20th, 2003 AHASE
held their First Annual Haitian-American Social Event
in Mesa Arizona. It was a huge success. We have had
great numbers of individuals that came out and
support our initiative. As you might imagine, Arizona
is a big state and we are all scattered all over. Some of
us were not even aware of other Haitians living here.
The main reason we had this event and hopefully on a
yearly basis is to meet and welcome new Haitians
within our community, as well as unite us together.
Also, to promote our culture and present to others a
different picture of us, Haitians as a people.
Thlis year, our goal is to reach out to all Haitians living
in Arizona or in the West Coast. We know that your
paper has a very good reputation and your organiza-
tion believe in community building. Therefore, Is it
possible for organization to corne out this year and
cover this event and also to write a small article about
our dream for our small growing Haitian Community
here in Arizona sometime in March or April of this
year? Visit our webpage for additional information
about http:\\www.AHASE.com or visit
http:\\www.HaitiXchange.com
Contact:
Mirlene Hans President (480) 358-9814
Jimmy Inelus (480)-474-2021
Rodney Montreuil (480) 802-1087


Reu par courriel


From: Martine@groupemilagro.com
To: info@ahadOnline.org,
Subject: FW: Haitian-Canadian Dentist brightening
smiles in Manhattan
Date: Tue, 3 Feb 2004 19:07:33 -0500


PRESS RELEASE
For immediate release


HAITIAN-CANADIAN DENTIST
BRIGHTENING SMILES IN
MANHATTAN

Born and raised in Canada by his Haitian mother,
Dr.Momar Bary graduated from New York
University's College of Dentistry.

Dr. Bary believes improving his patients'smiles,
through state of the art cosmetic dental techniques,
has a positive impact on their overall appearance
and self-confidence. He is part of this rare and
new generation of young dental professionals who
practice the latest in cosmetic and implant dentistry
such as:

*Laser Tooth Whitening;
*Invisalign;
*Porcelain Veneers;
*Porcelain Inlays, Onlays & Crowns;
*Tooth-clored Fillings;
*Dental Implants

Dr.Bary holds his practice in a private state-of-the-
art Manhattan
office.

For more information, visit his website at
http://www.momarbarydds.com or call at (212)689-
7199

Dr.Momar Bary,dds: Something to smile about!

-30-

Martine St-Victor,Publicist
Le Groupe Milagro, Inc.
T.514.842-7000
http://www.groupemilagro.com


LITrLE HAITI Left-over money to go for creating jobs
[he city of Miami is evaluating applications for a
program that will dole out more than $200,000 to create
obs in the Little Haiti area.
BY TRENTON DANIEL
:daniel @herald.com
[he city of Miami is reviewing applications to distribute
he last chunk of a million-dollar fund that is earmarked
or a job-creation project in Little Haiti.

Fhe Department of Community Development realized in
October that it had allocated only $830,000 of the money
bor the Job Creation Pilot Project, started five years ago
vith a $1 million pot received from the U.S. Department
)f Housing and Urban Development. "None had been
committed just because the right applications -- or
people -- weren't qualified for whatever reason," said
Liza Gallardo Walton, a spokeswoman for the city.
lhe program aims to give financial assistance to property
owners and merchants to stabilize local businesses and
Create job opportunities for residents of the Edison, Little
River and Little Haiti neighborhoods.
rhe boundaries are Northwest 84th Street to the north,
interstatee 95 to the west, the railroad tracks to the east
and Northwest 37th Street to the south, not including the
Design District.
More specifically, the loans seek to help area businesses
enhance their property value, remedy code violations,
upgrade facilities to meet disabilities standards and
improve the overall infrastructure and building facades.
FTo qualify, an area business must indicate it will create at
least one new full-time job.
Eligible businesses may receive $15,000 for each job
created, up to a maximum of $90,000.
Following the announcement three months ago, the
agency received nine applications for grants ranging from
$25,000 to $90,000, promising to create 44 jobs, Walton
said. The applicants range from restaurants to
auto body shops, from real estate agents to day-care
centers. The director of the Bola Childcare and Learning
Center in Little Haiti is one applicant who hopes to
receive a grant. "Right now, [the grant] is for expansion
of the center, hire more staff," said a woman at the center
who identified herself as Josephine and declined to give
her last. She said she currently has 13 employees to help
ber run the center at 7929 NE First Ave. "If I get the
grant, I hope to hire at least 10 more people."
But some area developers didn't feel they were able to
take advantage of the program: They said they didn't
know about it. "We haven't heard a word about this," said
Peter Ehrlich, vice president of the Little Haiti-based
Palm Bay Studios real estate agency. "I'm sure my
tenants would love to know about it."
Applicants will be notified this week about the status of
their applications, Walton said.


rim il CilI iai ulicv Uvi. A- v Ili IN (. 4 1 &


.. ........ - -1 -







Page 14


LABELLE ET LA BETE


Les msaventures de Miss Prou
Sd'O B euros) pour une semaine de travail, une suite
au pays U m ar Bongo dans un htel de luxe et la possibility de
(Miss Prou ... suite de la page 10) bnficier d'accords de parrainage avec des socits comme Air
la press pruvienne selon lesquelles elle a t Gabon.
squestre dans sa chambre d'htel pendant deux Elle est arrive Libreville avec son fianc le 19 janvier
semaines aprs avoir refuse les advances mais a t conduite seule au palais prsidentiel. Elle a pris un
prsidentielles. ascenseur ouvrant sur une pice recouverte de panneaux en bois. M.
L'affaire a toutefois entran l'intervention Bongo est arriv peu aprs. "Je me suis sentie bte de ne pas pouvoir
des autorits de Lima. L' ambassadeur du Prou aux communiquer avec lui car je ne parle pas franais",.a-t-elle soulign.
Nations unies a contact son homologue gabonais Aprs que M. Bongo lui ait montr le lit, elle a fondu en
pour lui faire part de "la profonde preoccupation du larmes. Miss Proutaconte que le president a paru surprise et contrari
gouvernement pruvien". Le ministry des Affaires par cet apparent malentendu. Elle dit s'tre enfuie de la pice et que
trangres, Manuel Rodriguez, a soulign que ses des gardes lui ont propos de la ramener son htel. Mais lorsque la
services attendaient une rponse. voiture a pris une route diffrente, elle a craint d'tre enleve et a
Ivette Santa Maria explique avoir t saut hors du vhicule.
contacte il y a plusieurs mois par une Argentine De retour l'htel, les organisateurs du concours et des
affirmant travailler sur le lancement d'un nouveau reprsentants des autorits gabonaises ontprsent leurs excuses pour
concours de beaut baptis "Miss humanity" "tout malentendu", explique-t-elle. Elle prcise qu'elle a d attendre
Libreville. On lui aurait propos 1.000 dollars (800 le 30 janvier cour aue sa note d'htel soit rgle, Rle a ensuite ouitt


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVII


MIAMIDAD


Reyinyon Piblik ganizasyon Planifikasyon Metwopoliten
Konte Miami-Dade

Chak twazan. Depatman Transptasyon Etazini (USDOT) f yon revizyon sou koze stifikasyon Pwosesis
Planifikasyon Transptasyon ganizasyon Planifikasyon Metwopoliten (MPO) jan lalwa made pou sa ft. Rezon
dy revize stifikasyon an se pou evalye ke MPO an swiv rgleman Federal yo. Nan pwosesis revizyon sa a,
piblik la pral jwenn optinite pou yo bay opinyon pa yo sou pwose planifikasyon transptasyon nan reyinyon piblik
sa a ke "Citizens Transportation Advisory Committee (CTAC) ap patwone.

Dat: Mkredi 25 Fevrye 2004
Le: 5:00 p.m.
Kote: Stephen P. Clark Center
County Commission Chambers
111 NW First Street
Miami, Florida


'c Il

Il

e


Ol~E~:~iOOrn
-. 300ft


s
M

'.li El


ble 3rd St


tJ~ I-t'~! -


'y


W F~a~juI S 'W Fi~~c Si
b ~'eft0~,~ ~ UJ
-4 -* A> -, -* 4 ~-'
ta
-. *- ; .'~

r,'". 4-
.1~
i. "'-~.
C~2O0) i r~ue~,tc~m n G ~ N~,.~iaty.,n Te:hnobo~ ~


Ne lstSt
mi


Miami


E.e liSt


Yo pral televize reyinyon an sou Miami-Dade TV. Tout moun ki enierese envite vini patisipe. Pou plis enfmasyon
oswa si w pa kapab aie, w mt voye kmant yo nan sekretarya MPO an nan Stephen P. Clark Center, 111 NW
First Streei, Suite 910, Miami, Florida 33128
Imel: mpo@miamidade.gov
Tel: 305.375.4507 or 305.375.1843 (during the meeting)
Faks: 305.375.4950
Sitwb: www.miamidade.qov/mpo -
Se rgleman Konte Miami-Dade pou li swiv tout demann dapre Iwa sou moun enfim yo "Americans with Disability
Act". Pou yon entprt langaj siy pou moun, rele senk jou an avans.


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon R-1346-03 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte
Miami-Dade, Florid, jou 4 desanm 2003, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le
9 mas 2004, pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve
oswa dezapwouve pwopozisyon sila a:
Kestyon Konte
Amannman Konstitisyonl Ki Gen Pou W ak Kmansman Tm Biwo Majistra a ak
Komisyon Konte yo
ske se pou yo f chanjman nan Konstitisyon an pou efektiv an 2004, ke tm Biwo Majistra
ak Komisyon Konte yo ft pou kmanse dezym Madi apre Eleksyon Jeneral yo an
Novanm olye de apre nenpt Dezym Eleksyon Prim Eta a?
Wl 26
NON 27

Tout vot kalifye ki abite nan Konte Miami-Dade lan va elijib pou vote Wl oswa NON
sou kesyon sila a.
Tout biwo vt ap ouv de 7:00 dimaten jiska 7:00 diswa jou eleksyon espesyal sa a.
Eleksyon espesyal sa a va ft dapre Iwa general sou eleksyon ki etabli pou eleksyon
espesyal yo ak tout lt rgleman ki gouvne Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade.


'IAImAEAEiE.


Constance A. Kaplan
Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


- l'Afrique pour l'Amrique du
Sud.
Ce n'est pas la
premiere fois que le nom de M.
Bongo apparat dans ce genre
d'affaire. En 1995, le couturier


Le president gabonais Omar Bongo
italien Francesco Smalto avait reconnu devant la
justice franaise avoir fourni des call-girls au dirigeant
africain. Ag de 68 ans, Omar Bongo prside aux
destines du Gabon depuis 1967. AP


Napolon et Dessalines...
(Bicentenaire ... suite de la page 12)
de l'empereur"...
Certes, on peut plus facilement ignorer le vainqueur de Vertires, Dessalines,
et non Wellington, le vainqueur de Waterloo, Union europenne oblige...
Tout comme on ne manquera pas de disserter en long et en large de la vente
aux Etats-Unis de la Louisiane, le Louisiana Purchase, sans quoi les Etats-Unis ne
seraient pas aujourd'hui les Etats-Unis, mais en oubliant que ce n'est pas la flotte de
l'Amiral Nelson, ni Trafalgar, qui fora Napolon renoncer ses rves dans le Nouveau
Monde, mais la perte de la riche colonie de Saint Domingue aux mains d'esclaves
ngres sous la conduite de Toussaint Louverture.
Un homme dimensions surhumaines, lira-t-on dans Paris Match, mais qui
avouera humblement dans ses mmoires qu'il aurait d faire confiance Toussaint
Louverture ... Le premier des blancs au premier des noirs.
Pourtant comme Dessalines, il prononcera les mmes paroles Napolon aprs
son vasion de l'le d'Elbe, Dessalines s'avanant sans peur et sans reproche de
Marchand, la capital de l'empire, vers l'embuscade qui lui est tendue au Pont Rouge,
l'entre nord de Port-au-Prince ...
"Soldats de l'empire, oseriez-vous tirer sur votre chef", celui qui vous a conduit
tant de fois sur le chemin de la gloire ...
Mais le plus brave des deux est sans doute Dessalines (plus brave, ou plutt
parce que les Hatiens sont plus cruels et ingrats, qui sait!) puisque Napolon mourra
dans son lit...
Ce que lui reprocheral'un de ses plus clbres admirateurs, Adolf Hitler, selon
qui Napolon aurait d se suicide aprs la dfaite de Waterloo ... Comme Hitler avant
la prise de son bunker Berlin par les troupes sovitiques.
Enfin, dans son rapport sur les relations franco-haitiennes, Rgis Debray s'crie
soudain dans un accent de lyrisme: "Les empires passent, la langue et le droit restent-"
Je ne sais pas o il a pu trouver que nous devons le franais Napolon (vive
Lafontaine et Molire!), tandis que lui nous doit le crole, dans lequel il a rdig ses
appeals appeals menteurs, aux gnraux ngres de Saint Domingue ...
Quant au droit, Debray fait semblant d'oublier que le code Napolon s'inspire
du droit remain et que, justement propos de recherche de paternit, "pater is est quem
nostrae demonstrant" ...
Voil tout ce qu'on serait en droit d'attendre de la France si du moins elle avait
le moindre souci de vrit historique ...
Si la France de Chirac avait le moins du monde voir avec celle de Victor
Hugo.


Editorial, 103.3 FM, Port-au-Prince


HACEPA
Haitian-American Center for Economie and Public
Affairs, Inc.
Presents
A Preview of the 2004 Smithsonian Haiti Bicentennial FolkLife
Festival, in Washington, D.C. and its potential impact on the Haitian
Economy
Guest Speaker
Geri Benoit-Prval
Former First Lady of Haiti

Date: Friday, February 27, 2004
Time: 6:00 PM To 9:00 PM

Place: William & Joan Lehman Theatre
Miami-Dade College North Campus
11380 NW 27th Avenue, North Miami Florida 33167
Second Entrance from NW 119th Street

Admission: Free
Sponsored by
Miami-Dade College North Campus
The City of North Miami
The Haitian Medical Association


r;


m - -


1


i


et-







Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol XVIII No.2


SSANTE & POPULATION I


Page 15


Inauguration


de l'Hpital E


Universitaire
PORT-AU-PRINCE, 6 Fvrier (AHP) Le president Jean-Bertand .
Aristide a procd vendredi l'inauguration de l'Hpital universitaire de la M
Paix Delmas 33.
Cet hpital d'une capacity de 200 lits offre la population tous les5
services de base, don't la mdecine, la chirurgie et la pdiatrie.
D'autres services aussi important seront galement offers dans cet
hpital, notamment des cliniques externes, une morgue avec sales de dissection
et d'autopsie, des sales de classes et une bibliothque pour tudiants.
A l'occasion de cette inauguration, plusieurs centaines de personnel
ont manifest en faveur du respect du mandate constitutionnel du president
Aristide.



]3 E sM E[ L'Hpital Universitaire inaugur vendredi par le Prsident Aristide photo Pierre Eddy


Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bon nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio BIvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047
BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tek: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 l1th Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169 .
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Beh, FI33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469
QUEENS
159-35B Hillside Avenue
JamaicaN.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


-- --- ---


POLITIQUE


Crise Ha'itienne : Y a-t-il


numro)encore une issue ?


Qu'allez-vous faire des dizaines de milliers
d'employs et de salaries de la function publique, don't
la presence journalire dans les bureaux de l'Etat n'est
justifie par aucune consideration fonctionnelle, mais
qui ont quand mme des bouches nourrir, et qui plus
est, une fois fichus la porte, constituent des sources
d'une nuisance sans fin ?
Le directeur d'Hydro Qubec l'a dit la
dernire runion du Forum Francophone des Affaires,
il n'y a qu' Jacmel qu'on paie le courant lectrique.
Allons-nous replonger dans le noir toutes les villes et
tous les quarters auxquels Lavalas a gnreusement
octroy le courant lectrique sur le dos des imbciles
qui se rsignent payer, ou allons-nous continue cette
pratique ? Je sais qu'il y a des solutions long terme
moins aberrantes que celles pratiques l'heure
actuelle, mais le people aura-t-il la patience d'attendre ?
. Un dossier attend le nouveau gouvernement : celui du
pavement des membr e s des soi-disant" coopratives "
encore de l'argent qu'il vous faudra trouver messieurs!
E Nous ne parlons pas des mille et un autres problmes,
des mille et une rcriminations auxquelles il faudra
faire face, de l'augmentation du salaire minimum aux
emplois trouver pour la foule des diplms de nos
universits, ou alors de crdits pour les mettre sur le
march du travail ... bref, pour maintenir ce people
dans le calme en attendant les lections, il va falloir
beaucoup mais vraiment beaucoup d'argent !
Quatrime point : y a-t-il une solution qui ne passe
pas par le dpart prmatur du president de la
rpublique ? Pour ce faire il faut :
Un minimum de crdibilit d'un ct comme de


Par le docteur
Frantz Large


l'autre.
Une possibility de faire appliquer rellement les
accords.
La capacity financire suffisante pour assurer un
minimum de stability conomique et policire et
organiser des lections crdibles.
Un travail srieux pour que l'aprs-Aristide ne soit
pas uniquement un changement de personnalit.

Le premier point, celui de la crdibilit, est celui qui
donne le plus de problmes. Tel ne devrait pourtant
pas tre le cas.
C'est sous le gouvernement du souverain le plus
fourbe de l'histoire mondiale, en l'occurrence celui
du roi Jean sans Terre, que les barons anglais ont russi
obtenir le document qui allait devenir la pierre
angulaire du systme dmocratique mondial, savoir
la Grande Charte.
Il y a des tapes de notre imbroglio politique o la
mauvaise volont de l'opposition tait au moins aussi
flagrante que celle du Pouvoir : pourquoi par example
s'tre refus donner l'investiture au poste de Premier
Ministre un homme ayant le calibre, le patriotism
et les qualits intellectuelles d'un Herv Denis ? Et
cela en assumant le gel des centaines de millions de
dollars de fonds internationaux bloqus en raison de
ce refus ?
Il existe quand mme des cas o la bonne volont du
President ne pouvait tre mise en jeu, du moins de
faon flagrante. Un example: le chef de l'Etat, la
demand des Associations Patronales, accept de
(voir Crise/ 16)


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours


par -a-a
AfTWireless
semaine: i

8h30 am

a UNITRANSF

7h30 pm AE T




* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux








Page 16


Mercredi 11 Fvrier 2004


I PAflIC~CZD Ai\ DLTT flT1 TXE fT-CDr c I


XI\ i l-ir I )I.N n Hatien Marche vo,1 YI iiKT )


Lne : Y a-t-il encore une issue ?


Crise Ha'tien
(Crise ... suite de la page 15)
demander 1' envoi d'une mission spciale de 1' OEA
charge de rorganiser les forces de Police et d'assurer
un minimum de scurit. La rponse du principal bailleur
de fonds, en l'occurrence les Etats Unis, tait et reste
encore qu'il n'y a pas d'argent pour cela.
Pourquoi, lors de la formation du dernier gouvernement,
n'avoir pas au moins essay de ngocier des postes clefs
comme celui de l'Intrieur, de la Justice, de 1' Information
et des Finances, qui permettraient la Socit civil de
contrler la fois le dossier de la scurit et celui de la
corruption ?
Une ngociation avec le Pouvoir, car il faut une
ngociation, probablement devrait aboutir aux points
suivants :
Un gouvernement de compromise.
Le post de Premier ministry, ainsi que les
portefeuilles de l'Intrieur, de la Justice, de
l'Information, des Finances des personnel issues
de ce compromise.
La remise en application de la loi Lominy permettant


RPUBLIQUE D'HATI

Conseil Suprieur de la Police Nationale d'Hati

COMMUNIqUE

Considrant la pleine adhsion du gouvernement la Dclaration Universelle
des Droits de l'Homme et aux prescrits de la Constitution de la Rpublique
concernant la Libert de Runion et d'Association, le Conseil Suprieur
de la Police Nationale tient souligner, l'attention de tous ceux que la
question intresse et aux organizations politiques en particulier, qu' l instar de
tous les pays dmocratiques, le droit constitutionnel d'exprimer librement son
opinion est rgul par la Loi.

A cet gard, le
Dcret du 23 juillet 1987 relatif aux runions et
manifestations sur la voie publique tablit clairement
les conditions d'exercice du droit de manifester .et
prcise les modalits d'application de l'article 31-2 de
la Constitution, conformment aux normes rgissant la
matire, en dfinissant le rle de la Police Nationale.

En effet, tout en tenant compete du droit
des citoyens de manifester ou de se runir pour
exprimer leurs opinions, l'tat a la responsabilit de
prserver les autres droits de la personnel (droit la
vie, droit l'ducation, droit de libre circulation
ou droit au travail), en garantissant l'ordre et la
scurit.

Pour l'dification de tout un chacun, le Conseil
Suprieur de la Police Nationale, rappelle donc que :

1. La tenue de toute manifestation sur la voie publique
ne pourra tre tenue qu'en strict conformit avec
le Dcret de juillet 1987 rgissant la matire ;

2. Le devoir de notification prvu par la Constitution
s'entendra exclusivement la lumire de l'article 2
dudit Dcret avec les consequences prvues par
celui-ci ;

3. Cette notification doit tre dpose au commissariat
de la localit o se tiendra la runion ou la
manifestation, conformment au 2e paragraphe de
l'article 2 dudit Dcret;

4. En raison d'ventuelles contraintes d'ordre et de
scurit, la Police Nationale pourra tablir, au
niveau de chaque localit, des zones interdites et/
ou des zones de runion ou de manifestation;
-/1
/2
5. La Police Nationale appliquera ces dispositions pour
toute personnel, association, organisation ou
regroupement d'organisations produisant une
notification d'intention d'organiser une
manifestation ou runion ;

6,. Un formulaire de notification sera disponible dans
toutes les localits.


Le Conseil Suprieur de la Police Nationale fait
appel la comprehension et la cooperation de toute la
population pour la pleine application des prcdents
prescrits qui participent l'dification d'un tat de
droit selon les principles de bonne governance.


Fait Port-au-Prince, le 27 janvier 2004


Pour le CSPN :


Yvon NEPTUNE


President


une gestion mixte de
L'intgration du se
d'administration de
TELECO.
La remise aux associate
secteur privs region
Les mises pied et
niveau des forces de
La capacity financi
dpendra du srieux d
se dnouer rellemen
Cette some pourrait
une force international
Elle permettrait d'or
police qui ne soit pas
Elle permettrait de
urgent de la populati
Il faut un travail sr
surgira des prochaine
Une rflexion sur


L


e 1'HUEH.
ecteur priv dans les conseils
1' EDH, de la CAMEP et de la

nations dment representatives des
aux, la gestion de ces services.
les nominations ncessaires au
police.
re faire observer ces accords
es instances internationales voir
it la crise.
, dans un premier temps, finance
le qui aiderait maintenir l'ordre
rganiser une vritable force de
une filiale de la mafia.
subvenir aux besoins les plus
ion.
rieux pour prparer l' Haiti qui
es lections. Pour cela il faudra :
les meilleures stratgies-de
dveloppement. Ce point est
le plus facile: il existe des
tas de dossiers excellent qui
dorment dans les tiroirs.
Une rflexion sur nous
mmes en tant que Nation.
Car au fond, qu' est ce qui
fait de quelqu'un un
Hatien ? Est-ce la dveine
d'tre venu au monde
l'intrieur de cette surface
maudite, ou est-ce
l'adhsion un certain
systme de valeurs ? Et
quelles sont ces valeurs ?
Quel serment, quels
engagements doivent
prendre les trangers
dsireux d'acqurir notre
nationalit ? Et pourquoi
acquerrait-on cette


RPUBLIQUE D'HAITI

KOMINIKE

Konsy Sipery Polis Nasyonal la, voye je gade sip total capital Gouvnman
an bay Deklarasyon Inivsl Dwa Moun ak sa Konstitisyon
an di konsnan libte reyinyon ak asosyasyon, pou f Oganizasyon politik yo an
patikilye ak tout moun kesyon sa a enterese konnen, jan sa ft nan tout
peyi demokratik, se lalwa ki di, ki jan pou tout sitwayen ka ekzse dwa
konstitisyon an bay yo, pou f konnen opinyon yo libelib.

Konsa, dekr 23 jiy 1987 la sou reyinyon ak manifestasyon, tabli kl
kondisyon pou rive jwi dwa manifeste ak reyini nan lari. Menm dekr a bay
presizyon sou aplikasyon atik 31-2 konstitisyon an, pandan I di akl wl
Lapolis.

Pandan 1 pran ka dwa tout sitwayen pou f manifestasyon osnon reyinyon pou
bay dizon yo, Leta gen responsablite pou pwoteje dwa tout sitwayen, pandan I ap
garanti ld ak sekirite.

Pou bon jan enfmasyon tout sitwayen, Konsy Sipery Polis Nasyonal la f
sonje:

1- Pou tout manifestasyon nan lari, manifestan yo dwe konfme yo ak
dekr jiy 1987 la, sou kesyon manifestasyon;

2- Devwa konstitisyon an f responsab manifestasyon yo, pou avti
Lapolis, jwenn esplikasyon 1 akl nan atik 2 dekr sa a, ansanm ak
konsekans li prevwa;

3- Jan 1 ekri nan dezym paragraf atik 2 dekr a, responsab
manifestasyon yo dwe depoze nt avtisman an nan lokalite kote
manifestasyon an oubyen reyinyon an ap ft;

4- Akz difikilte ki ta ka genyen nan mete ld ak bay sekirite, Polis
Nasyonal la ka tabli, selon ka a, nan chak lokalite, zn kote
mnifestasyon reyinyon ka ft oubyen-pa ka ft;


5- Polis Nasyonal la ap pran tout dispozisyon pou tout moun, tout
Oganizasyon osnon tout gwoupman ganizasyon ki depoze papye
pou f Lapolis konnen entansyon 1 pou Oganize yon manifestasyon
oubyen yon reyinyon, pou yo respekte desizyon sa a yo;

6- Fm dokiman pou avti Lapolis la, tout moum ka jwenn li nan chak
lokalite.

Konsy Sipery Polis Nasyonal la made konkou ak bon konprann tout
popilasyon an pou I f respekte, km sa dwa, atik sa yo ki konekte ak travay
konstriksyon yon Leta ki chita sou dwa ak Lalwa, jan prensip bon gouvnman
made sa.


Ptoprens, 27 janvye 2004
Yvon NEPTUNE
Prezidan CSPN


nationalit ? Nos anctres l'ont crit dans leur prochaine
constitution, nous sommes une nation de ngres, mais dans
l'esprit de Dessalines qui donnait la nationalit hatienne
aux Polonais et un certain nombre d'Allemands, quest
ce qu'un ngre ? En d'autres terms, comment donner
un fils d'immigrants sans une goutte de sang noir, mais
dtenteur de la puissance conomique, sa vraie identity
d'hatien ? Et cet hatien aura-t-il dans la Loi une manire
de rpondre du tac au tac l'injure racist ? La question
est d'importance, car troitement lie une autre :
comment pourrons nous arriver avoir des investissements
dignes de ce nom ?
Une rflexion sur les moyens de briser notre isolement.
Savez vous que monsieur Lulla a fait retire le terrorism
comme thme du sommet des Amriques ? Il a menac
tout simplement de ne pas venir ce congrs et ce congrs
sans le Brsil serait priv de sens. Par dessus l'intrt
conomique de la Caricom, il y a le besoin vital, vritable
obsession de nos premiers presidents Ption et Boyer, de
briser notre carcan. Il faut demander aux Franais s'ils
ont, oui ou non, l'intention de donner une nouvelle forme
nos relations, et dans le cas d'une rponse negative, nous
turner vers l'anglais comme langue d'enseignement
primaire, car nous ne pouvons passer notre vie entire dans
le folklorisme. Il faut discuter srieusement avec les
Dominicains don't le sort de toutes les manires est li au
ntre, des moyens mettre en ouvre pour que cesse un
antagonisme qui ne bnficie qu'aux mafias qui occupent
les deux parties de le. Il faut que nous comprenions qu'
part le fait d'tre la premiere rpublique ngre du monde,
nous .sommes galement autre chose : le sige de la
premiere rvolte indienne contre l'occupant espagnol, la
deuxime terre d'asile du continent pour les juifs aprs
Willemstad, le premier pays donner la citoyennet aux
Polonais (la Pologne est actuellement le pays le plus peupl
de l'Union Economique Europenne ) et aux Allemands
et combien de choses encore ? Au lieu de rappeler tout
bout de champ nos ressortissants d'origine levantine
l'humilit de leurs dbuts parmi nous, ne devrions pas nous
rappeler que l'un des fers de lance de notre revolution,
Mak Handal, fut un arabe de confession mahomtane ?
Que suivant bon nombre d'historiens, Boukman fut un
(voir Crise / 17)








Mercredi 11 Fvrier 2004
H-ati en Marche Vol XVITT No 7?


La Crise : Y a-t-il
(Crise ... suite de la page 16)
mollah ? Qu'un autre courant historique fait
des libanais (appels alors phniciens) les
premiers habitants de l'le d' Hati ?. Qu' au
dbut du sicle, dans la champagne de
Marbial il y avait encore des vieux paysans
qui crivaient l'arabe ? Que plusieurs mots
de notre crole, comme 'malouk' sont des
mots arabes ?
Une rflexion sur les structures capable
de grer au mieux les sommes ncessaires
au dveloppement :
l faut travailler sur la structuration de nos
chambres de commerce, de nos
associations professionnelles, de nos
associations d'tudiants, et surtout sur les
structures lgales qui front de ces
associations des parties incontournables
dans la mise sur place de strategies de
dveloppement.
IIH faut que ces associations prparent leurs
agendas, qui les mettent en measure de
prsenter leurs revendications sous une
forme cohrente.
IH faut une vritable structuration de nos
parties politiques, et la mise en place de
formations politiques qui ne devraient pas
excder le nombre de deux. Remarquons
en passant que l'unique faon de raliser
des lections susceptibles de barrer la
route au gangstrisme, passe par une
coalition des parties de l'opposition.
Une rflexion sur les voies et moyens o
trouver l'argent ncessaire pour remettre
Hati sur les rails. De l'argent, il en faut
beaucoup. Il faut comprendre que pendant
quelques annes, nous ne pourrons
bnficier d'aucun investissement srieux.
Notre productivity agricole est l'une des
plus faibles au monde, exception faite
pour certaines denres, et il faudra des
annes pour redonner confiance aux
investisseurs. Quant l'aide vhicule par
les ONG, on sait ce qu'elle vaut. Pour que
notre pays dmarre, il faudra un vritable
plan Marshall. Si les Amricains ont pu
dverser des milliards sur des nations
responsables de la mort de centaines de
millers des leurs, n'est-ce pas la moindre
des choses qu'ils fassent le mme geste
envers un pays auquel ils doivent la fois
leur indpendance et leur grandeur en tant


1 encore une issue ?
qu'Etat ? Il faudra galement que nos
associations se battent pour qu'on les
respect, pour que ne se reproduise pas
cette aberration d'une soi-disant mission
dlgue par le president Chirac qui n'a
pas trouv en dix jours une minute
consacrer une runion de travail avec une
chambre de commerce rgionale., Il faudra
en d'autres terms viter cet humiliant
court-circuitage de nos lites par
l'tranger, court-circuitage qui porte une
lourde responsabilit dans les malheurs de
notre pays.
CONCLUSION
A Jacmel don't je suis originaire (mais ces
examples peuvent un titre ou un autre
s'appliquer toutes les villes du pays), nous
avons connu bien des rves et aussi bien
des dboires. Nous avons, en 1801, au terme
d'un sige sanglant, vu s'envoler nos
aspirations d'un tat fdral en harmonies
avec nos spcificits et la vocation de notre
pays. Nous avons, en 1883, au terme d'un
sige encore plus brutal, vu s'envoler dans
les flames de nos maisons de commerce
nos rves d'une vraie bourgeoisie, hatienne
et travailleuse, qui avait en elle toutes les
capacits de raliser, face au mpris
plantaire, l'idal des Aeux.
Nous avons vu au dbut du sicle
pass, s'enfoncer avec le naufrage de
l'Amiral Killick et l'excution de Chicoye,
l'idal d'une lite intellectuelle ivre de
gouverner ce pays non sous l'empir e de la
dmagogie, mais sous celui du patriotism
et de la raison. Nous avons vu partir, avec
Michel Oreste, nos rves d'un pouvoir civil.
Nous avons vu, avec l'chec de Seymour
Pradel, un nouvel chec du firminisme. Et
nous avons connu le pire de tout, l'chec
de Louis Dejoie.
Notre enfance porte jamais le
deuil de ce beau rve fracass, et a quel
prix : nos families tortures, humilies,
extermines. Jacmel, et avec elle les
provinces, et avec elles Hati, s'enfonant
dans la nuit. Et notre bourgeoisie, due
dans ses rves d'une Hati digne et fire,
rduite tre, pour survive, ce qu'on lui a
toujours reproch d'tre : une classes de
marchands, redoutant just titre ce qui
donne tout pays ses lettres de noblesse :


-' "~'.,~~~".


HPN, 3 Fvrier Ralph Franois,
un handicap surnomm Pouchon, a t
assassin par balles, le mardi 3 fvrier, la
rue Faubert, Ption-Ville (8 kilomtres de
la capitale.
Handicap il n'avait plus l'usage
de ses jambes et indigent, Ralph Franois
a t abattu par des inconnus arms, le 3


photo T. B' izaire
fvrier vers 14 heures, pour un mobile
jusqu'ici inconnu. Des habitus du quarter
l'ont identifi sans trop de difficults. "
C'est ici qu'il vient chaque jour mendier
son pain ", a dclar l'un d'eux HPN. Ils
n'ont pas trouv de mots assez rvoltants
pour commenter, ni pour qualifier ce crime.


l'investissement, qu'elle parte. Il ne faut pas qu'elle se
Ce que nous avons vcu, ce que dcourage. Il ne faut pas qu'elle meure.
nos parents et nos grand parents ont vcu, Mais'il faut qu' elle reste et qu'elle travaille.
nous ne voudrions pas que le vivent nos Qu'elle tienne la drage haute la nue
enfants. Il ne faut pas que cette lite qui d'ignares qui s'apprtent, sous les
dfile dans les rues, qui refuse, avec applaudissements du racism international,
combien de justesse, d'tre traite en parias, prendre les places laisses vides par son
qui revendique, avec combien de lgitimit, absence. Qu'elle tienne la drage haute
son rle dans l'dification de la Patrie, non la nue de parasites qu'on s'apprte nous
il ne faut pas que cette lite ait le mme envoyer dans le cadre d'une nouvelle
sort que celles de 1850, de 1884, de 1900 occupation de notre pays. Pour cela, il faut
et de 1957. Non, cette lite, il ne faut pas (voir Crise / 18)


Page 17


I A CRUISE


Un homme infirme

assassin sursa chaise

roulante


____ __ _______ __ __ ___ _ I I_ Y_ ___ I


.-^








I Les Jeux de Bernard


Mercredi 11 Fvrier 2004
Hati en Marche Vol. XVIII No. 2


RAD NI NS





DEINU E


I /] I ; I i I /I" J ""Solutions de la
semaine passe GRENER
Allez de RADINS DENUER, en utilisant des mots du C R N E R
CRAN E R
vn.q ilnipfrnnrqi, P-t np g'h;incpqnt ni m'u ne lettre nnr liane. P I A IRA l: .lID


Q
0
J
B
S


Solutions de la semaine passe


c
A C


F L
L U

P I
I F


CUD
R E T
1 A M
C SA
R U R


CLAMER
CLAMEJE
CLAMPE


V L C B R N I N I U A IE M U J AtL Arrangez les sept lettres ci-dessous
) PH 1STE E A L E I A P R Z T T Y L RAY P E N B
N I S L P E T E E E N R U U C F G R I R pour former un mot franais
H A R H E T A S R E T T E A I RUCO I PU
A 0O ECUAESOAU 1 XNTCPUUAUE
X 1 L ETAQS Z E RAN RT E I E G UMST
E B El NR I HOA X O S T E A T T O P Y L G A E E 0
T I M I B L PX L R D I E X D I C RSAN
SI E O B X E E E E E DL RTDO EDPO 0 E R
0_ SK T C O G P C Z A I R N I I E U R P T L R R
N A M S SADG DETOI 1 DNAAE RCD I MP
.A R N W P X T 0 L R P E R Q U N T T R D
S SE E VOAAJLYJRYEXZGUREESN
LC RS E LA I DA R R E I M E R PU 0 Solutions de la semaine passe
NT G DQ SE J 0 Z LE DI I OBM 0 HR
ANHYDRE
Trouvez 31 muscles du corps
human dans le carr ci-dessus


En bref


(suite de la page 2)
000


L'entre de la ville de'Jacmel est bloque par des barricades places durant la nuit du 7 au 8 fvrier
par des hommes en cagoule. Personne ne peut renter ou sortir de la ville.
A Port-au-Prince...
Pendant que se droulaient ces graves vnements aux Gonaves et dans plusieurs villes de
province, le Prsident Jean-Bertrand Aristide procdait l'occasion du 7 fvrier, troisime
anniversaire de son mandate la tte de l'Etat, l'inauguration de 4 places publiques la capital.
Le president Aristide a pris un bain de foule au milieu de plusieurs milliers de partisans qui
ensuite, ont dfil dans les rues pour signifier leur appui au chef de l'Etat.
La Caricom encourage Aristide accomplir plusieurs rformes en vue
de ramener l'opposition la table des ngociations
Le President haitien Jan-Bertrand Aristide s'est engag le samedi 31 Janvier lors de son voyage
la Jamaque:
1) dsarmer les bandes armes affilies son gouvernement,
2) rformer la police et
3) mettre en application d'autres measures pour mettre fin au climate de troubles dans le pays.
Parmi ces measures, on cite la liberation d'tudiants et de syndicalistes arrts.
Cependant, comme le souligne le quotidien The Miami Herald, dans une de ses dernires ditions,
souligne que plus d'une semaine aprs sa rencontre de la Jamaque, le Prsident Jean Bertrand
Aristide n'avait pas encore mis en train aucune de ses promesses, quoiqu'il dispose seulement
d'un dlai allant de 4 6 semaines pour tout mettre au point.
Il faut signaler que l'opposition aussi s'est contente de rencontrer les membres de la CARICOM
deux reprises, mais pour signaler qu'elle n'avait pas l'intention de s'engager dans aucune
ngociation et que Jean-Bertrand Aristide doit tout simplement donner sa dmission.
Deux officials de la Caricom dans nos murs pour poursuivre les
conversations avec les parties hatiennes ... sparement
Deux officials de la Caricom sont arrivs le mardi 3 fvrier en Hati et ont commenc
immdiatement des conversations avec des leaders de l'opposition hatienne dans une tentative
pour mettre fin la crise politique hatienne dj vieille de plus de trois annes.
Le ministry des Affaires trangres des Bahamas, Fred Mitchell, et Colin Granderson, assistant-
(voir En bref /20)

LETTRE AUX PROTAGONISTES DE LA CRISE


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie "
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midi15 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2HOO LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7HOO-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00,.. x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze
\_________________________________


Elle ne sera pas possible galement, si de
nouvelles structures ne viennent rduire les
criantes ingalits sociales et rgionales. On
pourra bricoler une faade dmocratique sur
une charpente constitutionnelle. Mais, de
bonne foi, nous savons que cette faade
dmocratique va durer just le temps
ncessaire au nouveau president de prendre
le pouvoir, d'affirmer son rgime en
liminant brutalement les opposants et
d'tablir nouveau la dictature. C'est le
mme scenario qui se rpte depuis prs de
deux sicles. Pour ceux qui n'ont pas ce
texte, vous pouvez le consulter sur l'internet
l'adresse suivante :www.prospective9.com
Donc, mes vieux frres, je vous
demand encore, de grce, donnez ce pays
sa chance !

Paul G Magloire
07/02/2004


CRISE: Y a-t-il une issue?
(suite de la page 17) En ce jour fatidique o la haine,
qu'elle se laisse gouverner, non par les une haine lgitime luisait au fond de leurs
motions, mais par la Raison. yeux, et faisait grincer leurs doigts autour
A Jacmel, nous sommes la patrie de du pommeau de leurs pes, ils ont
ceux qui, en 1800, ont rsist hroquement simplement retenu qu'il y avait une bataille
Christophe et Dessalines. Mais nous sommes a engager.
galement la Patrie des Magloire Ambroise et Que cette bataille ne pouvait tre
des Cang, qui, lorsqu'on leur a demand de gagne qu'ensemble.
serrer les mains ce mme Christophe, n'ont Et que cette bataille s'appelait
pas retenu l'empilement dans le puits de Silo Vertires.
d'un miller de jacmliennes et de leur
progniture et leur extermination par les Docteur Frantz Large
flames. Ce samedi 17 janvier 2004


Page 18


~~SCIABSIE~


(Lettre ... suite de la page 2)
notre pays dans cette anne du bicentenaire
cette honte, une fois encore. Dans l'tat actuel
de la situation du pays, aucun des camps ne
peut reporter une victoire total, mais
seulement une la Pyrrhus. Une solution
ngocie, pourtant, peut permettre des rformes
structurelles sans lesquelles, nous continuerons
d'aller encore du mme au mme. Comme
ngocier n'est pas dans nos traditions, ce sera
par consquent rvolutionnaire.
Dj, en 1986, dans le texte Prospec-
tive Pour Une Renaissance Hatienne, j'ai eu
crire ce qui suit ;: La population hatienne
attend impatiemment l'tablissement d'une
socit civil, fonde sur le respect des droits
et des devoirs. Elle revendique un nouveau
contract social sur des bases dmocratiques.
Mais, aucune dmocratie ne sera possible si les
infrastructures de production et de service ne
sont quitablement rparties sur tout le pays.


vocauuII~ iair iranais, etn ui iei i 1 YC'L q1U Ui iu icui tepai iimi ite


1









Haft en Marcne voI. Av X I IIo. 2L .


1 ti Plt Da tl gout akJan MaDou


STi Gout Pa Ti Gout


ak: Jan Jtap u


DELIKATS

Douvan 2 byenfet kan younn se lnmi lt
Kijan pou konpte-w san komt okenn ft?
Depi lontan deja youn gran powt franse
T'eseye nan ka sa-a di ton sa li panse.

Ak anpil abilte, li te mete sou sn
Efrayik Don Dyego, Rodrig avk Chimn
E, nan youn difisil rale-mennen-kase,
Li jete rayisans nan poubl tan pase.

Antouka, w pa w, malgre bbn volonte
Nan ka sa-a, nenpot mounn toujou ap konfwonte
Gwo kokennchenn pwoblm, terib bouyon mimi
Pou mache san f fay sou lizy 2 lnmi

L 2 lnmi zanmi-w se san okenn febls
Ou dwe suiv youn prensip ki plen delikats
Pingga panche adwat, pingga panche agch
Pran anpil prekosyon pou pa f okenn antoch

2 mounn yo dozado, toulede se zanmi-w
Si ou panche plis bb younn, lt la pral vin lnmi-w
Fk ou tankou chost ki pou toulede pye
Pou pa kase okenn chenn nan domn lamitye
Togiram (9fevriye 2004)



CARTE D'INVITATION


EUNIDE BASTIEN MAURER
A MIAMI
Eunide Bastien, soeur de l'activiste Marleine
Bastien et de l'artiste peintre bien connu
Turgo Bastien, pour tenir sa promesse faite
au public de Miami au mois de Mai dernier
nous arrive tout droit de la Suisse avec un
CD magnifique intitul L'ESPWA>> .
EUNIDE BASTIEN qui a chant en
presence de plus de 3,000 personnel le 18
Mai dernier L'Eglise Notre-Dame d'Haiti,
EUNIDE BASTIEN, chanteuse,
compositeure, danceuse, guitarist, invite le
public la Vente-Signature de son CD
L'ESPWA au Centre Culturel Mapou
(Libreri Mapou) situ au 5919 NE Second
Avenue le Vendredi 13 Fvrier partir de
6 hrs du soir. Le CD content 12 morceaux
en crole rassemblant musique folklorique,
jazz et compas ... Vous-tes tous invits.


FRANCK LARAQUE
AP NAN
SANT KILTIREL MAPOU
(Libreri Mapou)
5919 NE Second Avenue, Miami
Dimanch 15 FEVRIYE
5:00-7:00PM
Pou Vant Siyati liv
Haiti: La Lutte et L'espoir
li ekri ak fr-1 PAUL LARAQUE.
ak youn panl k'ap gen ladan-l:
Grard Latortue ak Kern Delince
Liv la ap koute $ 20.-- Vini Bon!
Tel. 305-757-9922


PINGA !
Si ay
nou te nan koupe tt
boule kay
Jounen jodi
nou dwe fme tt
bati kay
Alaso...
Raso !


Tan y pa tan jodi


CHPOUL
Detui peyi
*ak bay manti
F-n tresayi
***

MAYAS
Mayas!
od bbt
k'ap kraze rak
MATO wouch!


q ____________________


TRAS YOUN

SANBA KI SVI AK

DE MEN

Ak

Michel-Ange Hyppolite

Nou konnen anpil sanba kreybl ki svi ak de
men. Youn men pou trese branch franse literati Ayiti a,
lbt la pou simen payt kreybl. Sepandan, gen younn
nou ta pe tann depi lontan ak pwoms renouvlman
langay pwezi kreyl la. Se Julio Jn-Pierre, manm fondat
Sosyete Koukouy Kanada, ki kite mak travay li sou
powt Koukouy Monreyal yo ak sou kk lot zanmi powt
ki travay kole-kole ak yo. Jodi a nou vle pale sou premye
liv pwezi kreybl Julio Jn-Pierre ki pote non Tras (2003).
Tras Julio Jn-Pierre la se younn nan rezilta divs ane
refleksyon li konn fe ak nou anndan Koukouy Monreyal.
Tras se youn pwodui imajis ak youn kadans natifnatal,
men gen youn ti grenn sab tou piti ki rantre nan premye
lage mot a. Sepandan, Tras pa pdi anyen nan eskanp li
pou sa. Nou va tounen sou koze grenn sab sa a pi devan
nan refleksyon nou sou liv la.
Nan Tras, Julio Jn-Pierre si.zle pawl li ak mo
senp. Mo nou kontre chakjou. Men, Julio ba yo kapasite
pou yo emveye nou ak grenn bote ki pran ladesant nan
oryantasyon imajis li, pou li ka koze ak nou sou lanmou
pyepoudre li osnon pou li rakonte nou eta peyi a. Koze
lanmou Julio Jn-Pierre pajanm mens. Nan Tras tankou
nan lot liv li ekri an franse yo, Julio Jn-Pierre snen
lanmou ak divs mouvman. Chak mouvman se youn
pbz pou santiman li rekreye chedv pasyon ki ap jwe
kachkach liben ak imajinasyon li km mt sanba. Annou
kbmanse ak younn ladan yo:

Nan radiys men-m pwoche b kt ou
Admire batiman k'ap kwaze avan jou
Eki ta vie sere pou l solhy leve
Lonbray soly ki nan mitan rl do-ou
Se youn kle mwen ranmase
Pou ouvri tandrs
Chche bl od Lagrandans
Epi pou mwen reveye nan men-ou
San mwen pa drmi
San mwen pa reve
Tras p.14-15
Nan segman sa a, lanm afeksyon Julio part
akl san sepett. Mo ki svi pou charye lanmou Julio ap
vante a, se batiman ak lot mo ki svi li sip nan liypwezi
a; se lonbray soly ki ap pase nan youn pozisyon sansib
sou chapant ko fanm ki nan lespri ekriven an. Se
detminan ki vin bay Lagrandans lebra nan liypwezi ki
gen Lagrandans ladan an. Epitou, pi devan ot a chwazi
pou li reveye nan youn espas vital nan km fanm lan,
men li, san li pa menm dmi. L nou sonje wbl pati
anatomik sa a, men an, genyen nan lavi young fanm, nou
kab deja imajine powt la ki tounen bijou, atik makiyaj,
obj dekorasyon ak tout lot bl mvy fanm sa a kapab
f ak men li pou li f ekriven an reve san li pa janm
dbmi. Tout lide sa yo nou ap pataje ansanm yo, se fs
imaj ki ap deplwaye anndan liypwezi sa yo ki kreye yo.
Younn nan divs metd Julio Jn-Pierre genyen
pou li benyen lanmou,.abiye-1 dekore li ak tout kalite
petal fl santi bon, se rantre li anba blantre modpas ki
rele peyi a. Fanm Julio renmen maknon pous pa pous
nan vantrs zile nou an. L konsa, li di "Peyi a anvi rele
ou". Ann kite Julio pale:
Li [peyi a] anvi reveye-ou anba pawrl dous
Rekonsilye ou ak tout zile ou kite
Savann ou bliye
De men-m nan plenn jadendedenn ou
Pou-m pran swen malanga ou
Twou bote ou
Wouze mwa desanm ou
Tras p. 23
Nan psyon tks sa a, ske vrmanvre se peyi
a ki ap aji osnon se ot a ki mete youn rechany peyi sou
pwent plim li pou li wouze mwa desanm fanm sa a,
pandan li ap pran swen malanga li nan jadendedenn lan?
Fanm Julio Jn-Pierre renmen se "Liv maji",
wanga twa mist, Ekzd kote salomon rantre nan svis
chanl pou kouve lakansyl sansyalite ki ap depltonnen
nan babiln. Se konsa Julio avanse pou li di:
Nan liv ou ban mwen an mwen aprann
li ko ou
fent ou salomon ou


Yon etwal tou ble tou nf twouble
premye kantik nan pran lz limy
sou pwent tete ou
epi mwen envite papiyon efrayik
manje nan Ekzbd
Tras p. 39-40

Tras se youn liv pwezi ki chaje ak womaris. Si
nou pase li nan peny fen nou va w komisyon kr fanm,
ki gen pouvwa reveye lanj kondikt gason, rantre nan
divs kategori leksik nou pa tajanm atann: Jadendedenn,
malanga, twou bote, karenaj (p.21), pi (p.35), kantin
(p. 35), almanak ( p. 35), lakansyl ( p. 101 ) eksetera.
Nan Tras mo yo gen pouvwa eklere nou. Yo se kavalye
prlka nou. Men se nou ki pou abiye yo ak "bon santiman
santi bon ...... fe yo pale langay k nou, konnen nou,
renmen nou, zanmitay, travay ak kouray" (Tras p. 54).
Pa kouri li Tras britsoukou. Pa leve ak mo yo
grenn pa grenn. Pa deplase yo nan gwoup kote yo ap
amonize a, san nou pa pran san nou konekte yo ak tout
lit mo ki nan lantouray yo. Sinon, nou pral kraze plezi
womans, paradij pawrl ot a ki pral vapore devan je
nou san nou pa rive kite bon sans nou, bon sant mo yo,
bl limy nouvote sans mo sa yo penetre tout etaj
kwasans nou nan sezon lekti a. Tras se mak lanmou,
anprent peyi a, pasyon ot a k'ap deplase mo sou echikye
lapawrl ak frajilite karm anndan krm vanite fayans
lavi.
L nou di peyi, nou dwe f nou remake nan
Tras, Julio plis pote youn dimansyon konsta. Li mete
nou devan eta sitiyasyon an san li pa lonje dwt jouda
sou pysmounn,ni tou li pa pote solisyon.
"Peyi a tounen nan twa wrch dife
nan twou krab ak mango wrwrt
Men ou pa la pou dejwe movez
ranvwaye ranvwa"

L bra ou te la pou triye van kontr
mwen te gen kouraj siprte
tan lontan sa a"
Tras p. 79-80
Nan "Nofraj" p. 81-82 se menm sitiyasyon konsta a.
Ot a pa deside pran pozisyon. Li senpman apjwe youn
wrl akonpayat. Eske se vwayaj aie san retou Yvon King
lan ki desounnen li? Nan "Moniman pou Yvon King"
nou li:
" Konbyen moun tankou ou ki mouri
pou peyi sa-a ka tounen yon peyi moun
konbyen moun ki mete do yo at
pou maji lavi mache pi Iwen"
Tras p.43-44
ASUIV. Kaptenn Koukouwouj


KONPLIMAN CHARLOT LUCIEN !.
Pfomans wololoy nan Main Library-
Broward ak nan Libreri Mapou Miyami.
Detay senmenn pwochenn


. 1m r


a .


1


1


LIBTE OU.


LANM !

TEYAT NAN MIYAMI

Kijou?: Dimanch 21 MAS 2004
Kibb?: Gusman Performing Art Theatre
Ki adrs?: 174 East Flager (Off Biscayne)
Kil? : 7:30PM
Ak kiys? Sosyete Koukouy

KIBAGAY!



LIBTE OU LANMO>>

Pysteyat 4 tablo ot: Jan Mapou ak
kolaborasyon Kiki Wainwright, youn
mizikal ak chante, danse, mizik, pwezi,
dyalg, monolbg... penti...ki retrase wout
esklav yo depi Lafrik rive Sendomeng
Make kalandriye nou
DIMANCH 21 MAS 2004
Antre $20.- alavans $18. Timounn anba
12-an ak senior citizen $15.-


Page 19


Mercredi Il Fvrier 2004


!
"I








Page 20


M M


LE PLAZA HOTEL


Visit our Website:

www.leplazahaiti.com
Email: hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
Phone: (509) 224-9305 / 224-9306
224-9307 / 224-9308
224-9309/ 510-4594
510-4595
Fax: (509) 223-9282 / 260-4410




Pat Plus Bakery Inc

11638N.E.21'Ave. Catering Specialists
Miami,FL33161 Cakes, Patties, Hors d'oeuvres
Tel: 305-756-3695 For all Occassions.


SL'ACTUALITE


(suite de la page 18)
secrtaire d'Etat de la
Communaut Carabe, forte de
15 membres don'tt Halti), ont
rencontr en priv des leaders de
l'opposition l'Ambassade des
Bahamas, Ptionville.
Ils ont eu des conversations
spares avec le Prsident Jean-
Bertrand Aristide avant de
repartir du pays le jeudi 5 fvrier
2004..
C'est la second fois en l'espace
de deux semaines que des
reprsentants de la Plate-forme
dmocratique (opposition)
rencontrent des leaders de la
Caricom.
Un jeune manifestant tu
Ouanaminthe
Un jeune a t tu le mardi 3
fvrier Ouanaminthe (nord-
est), au course d'une
manifestation anti-
gouvernementale qui a t
disperse par la police.
Bilan : 1 mort et trois blesss,
selon AFP; 10 blesss, d'aprs
AP.
La police a dispers la
manifestation en tirant des coups
de feu en l'air. Il n'a pas t
possible de savoir dans
l'immdiat comment est mort le
jeune garon.


in livre de photos do
Mrie-Loouise Fouchard et Roiberto Stephenson0i


VENTE SIGNATURE
Je-udi 12 fvrier 2004 de 11i axa 9h prn
Vendredi 13 et samedi 14 fvrier de 11h amn 6h pam


Galrie Monnlin
19 rue Lamarre, Ption-Ville
Information : 245-3372 / 407-5761


v .


Plus de DEUX MILLIONS de transferts en 2003

( Un volume de transferts mensuels superieur celui de toutes
les agencies de transferts sur Haiti combines,

20 ans de domination absolue du march des transferts sur Hait

i(A L'application la lettre et effective de toutes les offres publicitaii


Un service la clientle efficace et incomparable


La garantie que tous transferts d'argent effectu partir des
Etats-Unis et du Canada jusqu' 5 heures P.M. (le soir) seront livi
domicile en moins de 2 heures, le mme jour, Port-au-Prince
comme dans les villes de province.

Si votre transfer d'argent n'est pas livr dans le temps promise
destinataire (pourvu qu'il ait t present au moment de la livraisc
les charges perues seront rembourses !


C'EST CE QU'ON APPELLE UN LEADE


CAM, une tradition trs imite-

mais jamais gale!



Notre difference.,

c'est notre

service!.


Mr, Mme*,
Professionnels
Hatiens
Vivant en terre
trangre
Cher (s) Amis


La prsente est pour
vous proposer une
opportunity unique
de possder une
i proprit au bord de
la mer sur la Cte
res des Arcadins. Le
project du Club
Nautique Aquabella
S.A. est une ide
original qui ferait
de vous le
rs propritaire d'une
surface btissable de
1000 m2
surplombant la
mer et le lac de Bois
Neuf avec accs
n1, votre plage
prive, dans le cadre
d'un lotissement
;R viabilis, scuris et
MR structure de 101 lots
don't 50 sont dj
vendus et 4 dj
construits.
Visiter sans tarder
notre site web
wwwHaIlliaquabellacom.
Tous les dtails y
sont contenus.
Agissez vite car, vu
nos prix, les lots
s'enlvent.
Vous pouvez nous
crire: e-mail:
_^^Hlaqada@ AoQn




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs