Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00195
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 4, 2004
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00195
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hati en Marche dition du 4 au 10 Fvrier 2004 Vol. XVIII No 1

HAITI-CARICOM

.Aristide accepted de partager

le gouvernement avec
Kingston, Jamaique 1 o a illgales; de travailler avec l'OEA
(Miami Herald) -Le Prsident O p p o sitio n et autres pour dfinir des
Jean-Bertrand Aristide a rglements claims pour les
accept samedi de donner ses opposants, qui manifestations; de relcher dans l'espace d'une semaine
demandent sa admission, un rle dans son toutes les personnel qui sont arbitrairement dtenues en
gouvernement et d' annuler immdiatement une IHati; et de faire passer au tribunal ou de librer dans un
measure policire controversy limitant espace dlai de 48 heures des manifestants qui auraient t arrts.
permits la tenue de manifestations politiques la Aprs s conversations marathon ce sam edi 31
capital. janvier, sous la prsidence du Premier ministry de la
Les engagements pris parole prsidenthatien Jamaque et actuel chairman de la Caricom, P. J. Patterson,
font parties d'une srie de measures "pour rebtir la Aristide a affirm qu'il a l'intention de tenir sa promesse.
confiance" que M. Aristide s'est engages accompir "C'est pour le bnfice de note pays et nous
dans 4 ou six semaines pour aider diminuer devons aller dans cette voie" a dit le president hatien
l'escalade des troubles politiques et ouvrir la voie propose de la mise en application de ces measures, qui
des elections. requirent galement le replacement du Premier ministry
Le processes application de ces measures par une personnalit plus neutre et plus favorable aux deux
sera monitor par 1' Organisation des Etats Amricains parties en conflict, le pouvoir Lavalas et son opposition.
(OEA) et les leaders des 15 nations members m r de la "Nous essayons de fire de notre mieux pour
COEAriom(Cmuuaders 5at meassurer Hati un meilleur avenir, cela en allant d'un
Un premier bilan des efforts qui auront t president lu un autre" a-t-il ajout.
accomplish sera tabli dbut mars prochain. t"Si nous pouvons utiliser cette voie pacifique
Le President Aristide a galement accept jusqu'au processus lectoral, appliquant ces measures et
de commence le dsarmement des bands armes; ayant l'opposition aussi bien que Lavalas accomplir leurs
Aristide recevant le Premier ministry des Bahamas, de procder la destruction publique des armes engagements, videmment ce sera au bnfice de tous. C' est
Perry Christie photo AFP (voir Caricom / 3)

' HAITI-CRISE


Deux strategies,


.:"mme cheminm..

MLes prochains jours

peuvent tre dcisifs!
.\AN L)SE
PORI-A PRINCE, er -ier Tu le, chcnins passent
ujiUl|Id'hut par la Cantoni Le [L identll Jean-Bertrnd .\ntlide et
,a luli plu l Kig,tqit ain laquci pour une rn
    ,d chel de. g trouver [Lile ortie 1 u'iric politique haitii'nie iil.lc de ptlu, de
    trois annes longues et cruelles
    L'opposition a retu' de e rendue lu Juinaque et de
    (voir Stratgies /41
    Andy Apaid arrivanl I'Hpital du Canap Vert le jour de la
    mort du jeune Lionel Victor qui fut identifi d'abord comme un
    tudiant phlu ,, n ',/,'La


    GROUP DES 184

    Le secteur priv dclare


    la" dsobissance civil"


    P-au-P.,"30 janv. 04
    [AlterPresse] -- Le secteur priv hatien
    confirm la declaration de mise hors la
    loi du gouvernement par les secteurs
    organiss de la socit civil et de
    l'opposition politique et dcide en
    consequence que ses membres
    s'abstiendront dornavant de rencontrer
    les responsables politiques du
    gouvernement et des diffrents ministres

    Dans un communique mis ce 30
    janvier, le secteur des affaires
    recommande la population des actions
    de dsobissance civil en conunenant


    par la participation de tous la march
    des braves annonce par la Plate-forme
    Dmocratique (large coalition d'opposition)
    pour le dimanche ler fvrier Port-au-
    Prince, en dpit d'une interdiction de la
    police.
    Les patrons appellent galement au
    " non paiement immdiatement des
    bordereaux de 1' Electrici t d' Ilaiti tant pour
    les residences que pour les entreprises ".
    Le secteur priv a annonc pour
    bientt des journes de deuil et des "
    correspondances mettant personnellement
    en cause les responsables gouvernementaux
    dans le financement des activits illicites


    Ces dispositions ont t
    arrtes en reaction au "
    communique illegal du 27 janvier
    du Conseil Suprieur de la Police
    National (CSPN) (prsid par le
    Premier Ministre Yvon Neptune)
    voulant confiner les manifestations
    publiques l'aire de la Place d'Italie
    (bord de mer, Port-au-Prince) et
    la dtrioration de la situation des
    droits humans dans le pays.
    Le secteur priv se dit "
    scandalis par la sauvagerie" avec
    laquelle la police a rprim la
    manifestation estudiantine du 28
    (voir Secteur priv / 3)


    f Haiti en Marche
    Port-au-Prince
    100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
    tl.: 245-1910 Fax 221-0204
    Miami
    173 NW 94th street
    Miami, Florida 33150
    Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
    Fax 305 756-0979
    New York 914-358-7559
    Boston 508 941-6897
    Montral 514337-1286
    email:: enmarche@ haitelonline.com
    URL: www.haitienmarche.com

    Library of Congress #ISSN 1064-3896

    Miami, New York, Montreal Boston ,
    Washington, Chicago: $ 1.00
    Port-au-Prince : 10 Gourdes
    \Une publication Elsie and Alarcus In


    jj ---. Pl


    Il


    '
















    t retrouv mutil en septembre 2003.
    Les deux responsables du Front,
    qui taient revtus en la circonstance de 1'
    uniform policies, ont promise la scurit
    la population .
    Le porte-parole du Front s'est
    pour sa part proclam Maire de la ville.
    Gonaives a t par ailleurs le
    thtre de deux nouvelles manifestations
    anti-gouvernementales rclamant encore
    une fois la dmission du president Jean
    Bertrand Aristide.


    Grve gnrale en


    Rpublique dominicaine
    SAINT DOMINGUE Au large de Porto Rico, territoire amricain
    moins cinq manifestants ont t tus par des Caraibes tout proche de la Rpublique
    balles le jeudi 22 janvier lors dominicaine. Et en un seul mois, plus d'un
    d'affrontements avec les forces de l' rdre, miller d'autres ont t intercepts. La
    au second jour d'une grve gnrale qui situation est extrmement tendue dans
    paralyse la Rpublique dominicaine. toutes les villes du pays, qui partage avec
    Parmi eux figure un responsible Haiti l'le d'Hispaniola. La police a tir
    de la coalition syndicale ayant appel la des coups de feu en l'air et des gaz
    grve, a prcis le coordinateur Ramon lacrymognes pour disperser les
    Perez Figuereo. Jose Vasquez Castro a t manifestants, qui rigent des barricades
    abattu d'une balle dans la tte lors d'une enflammes dans les rues.
    operation policire dans un quarter pauvre En 2003, l'inflation a dpass
    de Saint Domingue, la capital. 42%, le peso dominicain a perdu plus de
    Les organisateurs font eux tat de la moiti de sa vaileur et le chmage
    six morts et 35 blesss entire mercredi et dpasse les 16%. Egalement en jeu,
    jeudi. Le porte-parole de la police, le l'avenirpolitiqued'un pays quin'a merg
    colonel Ramon Francisco Rodriguez, a qu'il y a dix ans de la dictature. Le
    avanc pour sa partle chiffre de trois morts president sortant Hipolito Mejia veut se
    confirms, et ajout qu'une enqute tait reprsnter malgr le mcontentement
    ouverte sur les circonstances des populaire, mais galement l'opposition au
    fusillades. sein de son propre parti, qui l'accuse
    Les Dominicains manifestent d'avoir truqu les urnes lors de la primaire
    contre la pire crise conomique depuis des du 18 janvier.
    dcennies, poussant l'exode des milliers L' Union europenne a menac de
    de boat people qui cherchent gagner les geler son aide (256 millions d'euros sur
    Etats-Unis au pril de leur vie. quatre ans) en cas de fraud lors de la
    Selon les autorits amricaines, prsidentielle du 16 mai. AP
    36 Dominicains ont t arrts jeudi au


    REPUBLIQUE DOMINICAINE


    Le risque d'un
    "Un consensus se dessine
    aujourd'hui autour de l'ide que la
    dmocratie est en grand danger en
    Rpublique dominicaine", s'inquite le
    Miami Herald. Dans la petite rpublique
    des Carabes, "l'origine de la
    dstabilisation est rechercher du ct des
    divisions au sein du parti majoritaire au
    pouvoir, le Parti rpublicain dmocrate
    (PRD)", explique le quotidien floridien.
    Divisions qui sont apparues videntes la
    convention du PRD du 18 janvier. Ce
    dimanche-l, l'actuel president Hipolito
    Mejia a obtenu 95 % des votes lors de la
    primaire en vue des lections
    prsidentielles du 16 mai prochain. Un
    scrutiny boycott par les trois autres
    candidates l'investiture du parti, qui
    accusent Mejia de fraude pour ces
    primaires.
    Une polmique qui s'inscrit dans
    le processus mis en place par le president
    dominicain afin de conserver son mandate.
    Dans un premier temps, Hipolito Mejia a
    fait modifier la Constitution, qui jusque-
    l n'autorisait qu'un seul mandate
    prsidentiel, pour pouvoir se reprsenter.
    Ensuite, il rclame une rforme du Code
    lectoral, qui autoriserait plusieurs
    candidates d'un mme parti se prsenter
    un mme scrutiny, ce qui n'est aujourd'hui
    pas le cas. Si cette rforme tait vote,
    Mejia s'assurerait la possibility d'tre
    candidate sa succession, quel que soit
    finalement le candidate official du PRD que
    le comit lectoral central du parti
    dsignera le 17 mars.
    Ses rivaux ont videmment lanc
    la contre-offensive, "criant au scandal,


    destin hatien ...
    invoquant la nature anticonstitutionnelle
    du project de loi", relve le quotidien
    amricain. Si le vote du texte parat
    dsormais bloqu par une majority de
    dputs, le risque d'un clatement dfinitif
    du parti prsidentiel, agac par les
    errements rpts de son leader depuis
    2002, fait craindre le pire pour la
    dmocratie dominicaine. Les lections du
    16 mai prochain sont donc lourdes de
    menaces de fraudes, analyse le Miami
    Herald, avant de faire part de possibles
    flots de migrations incontrls en cas de
    conflict ouvert.
    Le quotidien dominicain El
    Nacional offre un point de vue tout aussi
    alarmiste sur la crise, en donnant la parole
    au leader du grand parti d'opposition, le
    Parti de la liberation dominicaine (PLD).
    Leonel Fernandez dj president entire
    1996 et 2000 -, crdit de 58 % des
    suffrages aux lections du 16 mai dans un
    recent sondage l o Mejia n'en
    obtiendrait que 20 %. Selon lui, les
    manouvres du PRD et du gouvernement
    visent tout simplement instaurer une
    dictature dans le pays. A l'issue d'une
    manifestation qui a rassembl, le 26
    janvier, Santiago, plusieurs milliers de
    participants, Fernandez a dclar "vouloir
    lutter pacifiquement, mais fermement pour
    dire non la rlection prsidentielle et
    au PRD".
    Pas de retour au calme en vue
    dans les rues dominicaines, s'inquite
    d'ailleurs le quotidien liberal Listin Diaro.
    Revenant sur la grve gnrale prvue les
    28 et 29 janvier, le quotidien dnonce
    "l'erreur total des grvistes". Ceux-ci
    (voir R.D. /9)


    En bref ..


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    S Haiti en Marche Vol XVIII No 1


    Gonaves se declare

    "indpendante"


    Page 2


    I En plus ...


    P-au-P., 29janv. 04 [AlterPresse]
    --- Deux membres du Front de Rsistance
    pour le renversement du president Jean
    Bertrand Aristide, ci-devant Arme
    Cannibale , Buter Mtayer et Tiwill ainsi
    connu se sont autoproclams ce 29 janvier
    directeur dpartemental de l'Artibonite et
    commissaire de police de la ville.
    Cette crmonie symbolique
    d'investiture s'est droule dans le quarter
    de Raboteau, ancien fief du chef de bande
    lavalas, Amiot Mtayer, don't le corps a


    Funrailles mouvantes de P Johny ...
    L'un des plus populaires animateurs radio de Miami est dcd. "P Johny" a t
    malade pendant plusieurs mois. Little-Haiti lui a fait d'mouvantes funrailles.
    Pendant de nombreuses annes, P Johny a t imbattable sur les ondes matinales dans
    la communaut hatienne du sud de la Floride (Dade et Broward). Hati en Marche
    prsente ses respectueuses sympathies sa famille et ses inconsolables auditeurs.

    Aristide fait un grand nombre de concessions
    Le President Jean-Bertrand Aristide a accept samedi de donner ses opposants, qui
    demandent sa dmission, un rle dans son gouvernement et d'annuler immdiatement
    une measure policire controverse limitant l'espace permis la tenue de manifestations
    politiques la capital.
    Les engagements pris par le president hatien font parties d'une srie de measures "pour
    rebtir la confiance" que M. Aristide s'est engages accomplir dans 4 ou six
    semaines pour aider diminuer l'escalade des troubles politiques et ouvrir la voie des
    lections.
    Le processus d'application de ces measures sera monitor par l'Organisation des Etats
    Amricains (OEA) et les leaders des 15 nations membres de la Caricom (Communaut
    carabe). Un premier bilan des efforts qui auront t accomplish sera tabli dbut mars
    prochain.
    Le President Aristide a galement accept de commencer le dsarmement des bandes
    armes; de procder la destruction publique des armes illgales; de travailler avec
    l'OEA et autres pour dfinir des rglements clairs pour les manifestations; de relcher
    dans l'espace d'une semaine toutes les personnel qui sont arbitrairement dtenues en
    Hati; et de faire passer au tribunal ou de librer dans un dlai de 48 heures des
    manifestants qui auraient t arrts.
    Aprs des conversations marathon ce samedi 31 janvier, sous la prsidence du Premier
    ministry de la Jamaque et actuel chairman de la Caricom, P. J. Patterson, Aristide a
    affirm qu'il a l'intention de tenir sa promesse.
    "C'est pour le bnfice de notre pays et nous devons aller dans cette voie" a dit le
    president hatien propos de la mise en application de ces measures, qui requirent
    galement le replacement du Premier ministry par une personnalit plus neutre et
    plus favorable aux deux parties en conflict, le pouvoir Lavalas et son opposition.
    Les accords ont t trouvs samedi fort tard aprs une journe de conversations entire
    Aristide et les chefs de gouvernement des Bahamas, de Ste Lucie, de la Jamaque et de
    Trinidad et Tobago.
    Ils ont t rejoints dans l'aprs-midi par un group plus large, totalisant environ 50
    personnel, don't le coordonnateur a.i. du parti Faumi Lavalas, Jonas Petit, ainsi que des
    observateurs des Etats-Unis, du Canada, de l'Union europenne et de l'OEA.
    Aristide, qui tait accompagn de deux membres de son cabinet priv et de quatre (4)
    ministres du gouvernement, a prcis que les discussions ont focalis sur le besoin par
    les deux parties de trouver un compromise et d'aller de l'avant.

    La Caricom attendue de nouveau en Hati
    Une dlgation de la Caricom voyagera en Hati cette semaine pour rencontrer les
    dirigeants de l'opposition hatienne.
    "Nous attendons un rsultat de ces' measuress pour rebtir la confiance' et
    l'tablissement d'un climate de scurit qui s'amliore progressivement, l'opposition
    sera encourage y participer" a dit le Premier ministry Patterson.

    Rsultats de plusieurs enqutes communiquer ...
    Aristide a aussi accept de rendre publics les rsultats de plusieurs enqutes, don't celle
    sur l'attaque du 5 dcembre dernier contre l'Universit d'Etat d'Hati par des militants
    pro-Aristide, ainsi que l'enqute sur la destruction des metteurs de 8 stations de radio
    et de tlvision dbut janvier Boutilliers, dans les hauteurs de la capital hatienne.

    Appel la dsobissance civil ...
    Le secteur priv adresse un appel la dsobissance civil la population
    hatienne. En premier lieu, il demand aux abonns de l'Ed'H Electricit d'Hati de
    ne pas payer leurs bordereaux d'lectricit pour residences et entreprises.

    Manifestation monstre de la Plate-Forme dmocratique le dimanche
    1er Fvrier ...
    Ils taient plusieurs dizaines de milliers de personnel participer le dimanche ler
    fvier la manifestation de la Plate forme dmocratique dnomme marche des
    braves" dans le but de rclamer le retrait d'un dcret fixant la Place d'Italie le lieu
    des manifestations politiques.
    Les manifestants scandant des propos trs orduriers, hlas, l'adresse du Chef de
    l'Etat et surtout de son pouse, ont couvert les kilomtres entire la Place Boyer Ption
    Ville et la Place Jrmie, du ct de l'Eglise St Grard, Port-au-Prince. Hommes,
    femmes, enfants mais galement des personnel ges et de jeunes enfants ont pris part
    la march ct de nombreux leaders politiques. Parmi eux, Andr Apaid Junior et
    Charlito Baker, du Groupe des 184, Evans Paul du KID, Paul Denis de l'OPL, Serge
    Gilles du Pampra, Claire Lydie Parent et Clark Parent du PADEM, et Turneb Delp du
    PNDPH, Vladimir Jeanty du Paradis etc.

    Gonaves : Dclaration d'indpendance!
    Deux membres du Front de Rsistance pour le renversement du president Jean
    Bertrand Aristide, ci-devant'" Arme Cannibale"", Buter Mtayer et Tiwill ainsi
    connu, se sont autoproclams ce 29 janvier directeur dpartemental de l'Artibonite et
    commissaire de police de la ville.
    Cette crmonie symbolique d'investiture s'est droule dans le quarter de
    Raboteau, ancien fief du chef de bande lavalas, Amiot Mtayer, don't le corps
    a t retrouv mutil en septembre 2003.
    Les deux responsables du Front, qui taient revtus en la circonstance de 1'
    uniform policies, ont promise la scurit la population"".
    Le porte-parole du Front s'est pour sa part proclam Maire de la ville.
    Gonaives est par ailleurs le thtre quotidiennement de manifestations
    anti-gouvernementales rclamant la dmission du president
    Jean Bertrand Aristide.

    Banque Mondiale approve Grupo M ...
    La Banque Mondiale, dans son secteur pour des prts privs, ou Corporation
    Financire Internationale, a finalement approuv un prt de US$20 millions pour la
    firme dominicaine de zones branches, Grupo M, condition que la compagnie
    reconnaisse la libert d'association et de ngociation de ses employs pour la defense
    de leurs intrts.
    L'approbation de ce prt, destin au dveloppement d'une nouvelle zone franche la
    frontire entire Hati et la Rpublique dominicaine, fait suite aux investigations de la
    Corporation Financire Mondiale dans des violations don't le Grupo M a t accus de
    s'tre rendu coupable dans ses autres factories en Rpublique dominicaine.
    (voir En bref/18)







    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati on MarrhI Vnl YVIII M 1


    1 Page 3


    I i 'ACTT TAT ITT FN MARC-TF


    HAITI-CARICOM

    Aristide accepted de partager le

    gouvernement avec l'opposition
    (Caricom ... suite de la 1re page) Jamaque et de Trinidad et Tobago.
    ce que j'appellerais une "win win situation", c'est--dire Ils ont t rejoints dans l'aprs-midi par un
    o tout le monde est gagnant. group plus large, totalisant environ 50 personnel, don't
    Mais l'opposition est sceptique. Andy Apaid, une le coordonnateur a.i. du parti Fanmi Lavalas, Jonas
    figure dominant de l'opposition, a dit qu'il devrait voir Petit, ainsi que des observateurs des Etats-Unis, du
    d'abord le texte official contenant les engagements pris Canada, de l'Union europenne et de l'OEA.
    par Aristide avant de commenter.. Apaid a exprim des Aristide, qui tait accompagn de deux
    doutes sur la volont d'Aristide de respecter ses membres de son cabinet priv et de quatre (4) ministres
    engagements. Il a mentionn des violations des droits du gouvernement, a prcis que les discussions ont
    constitutionnels de manifestants pacifiques. focalis sur le besoin par les deux parties de trouver
    "Nous avons besoin de manifester sans avoir un compromise et d'aller de l'avant.
    peur" a dclar Apaid. Il a appel ses opposants l'aider briser une
    Les accords ont t trouvs samedi fort tard aprs impasse politique dj vieille de trois ans et qui a ces
    une journe de conversations entire Aristide et les chefs derniers mois conduit une srie de manifestations
    de gouvernement des Bahamas, de Ste Lucie, de la violentes et des morts.


    M g


    Chaque Hatien, chaque Institution ftera 2004
    sa faon. A la UNIBANK, nous clbrerons
    2004 en renouvelant les promesses faites il y a
    de cela 10 ans: moderniser le systme bancaire
    et offrir le meilleur service tous les Hatiens,
    tant Port-au-Prince qu'en Province, qu'
    I'Etranger avec UNITRANSFER et travers
    l'internet sur UNIBANKOnline.
    En cette fin d'anne 2003, la UNIBANK
    souhaite tous les Hatiens, et en particulier
    ses 310,000 Clients, ainsi qu' ses nombreux
    Amis, Collaborateurs et Actionnaires, un Nol
    de Paix et une Bonne Anne 2004, Anne du
    Bicentenaire de notre Indpendance.



    | | o|| UNIBANK


    "Faisons route ensemble"


    "Maintenant c'est
    le temps du compromise" a
    lanc encore Aristide.
    Une dlgation de
    la Caricom voyagera en
    Hati cette semaine pour
    rencontrer les dirigeants de
    l'opposition hatienne.
    Aristide a aussi
    accept de rendre publics


    les rsultats de plusieurs enqutes, don't celle sur "Nous attendons un rsultat de ces
    l'attaque du 5 dcembre dernier contre measures pour rebtir la confiance" et
    l'Universit d'Etat d'Hati par des militants pro- l'tablissement d'un climate de scurit qui


    r &, U, .'l..


    .- '. ;

    A Port-au-Prince, la rouverture des coles se fait lentement mais srement
    photo Yonel Louis/HenM
    Aristide, ainsi que l'enqute sur la destruction s'amliore progressivement, l'opposition
    des metteurs de 8 stations de radio et de sera encourage y participer" a dit le
    tlvision dbut janvier Boutilliers, dans les Premier ministry Patterson.
    hauteurs de la capital hatienne.


    Le secteur priv dclare


    la "dsobissance civil"
    (Secteur priv ... suite de la 1re page) Franco-Hatienne de Commerce
    janvier et estime intolrable la violation d'Industrie, l'Association Touristiqi
    rpte des spaces hospitaliers dans les d'Hati, l'Association des Assureun
    diffrentes villes du pays par les partisans du Hatiens et le Centre pour la Lib]
    pouvoir et les forces de police. Entreprise et la Dmocratie.
    Trop de sang a coul. Jean Bertrand L'Association Hatian
    Aristide doit partir"", conclut le communique amricaine de Commerce (HAMCHAN1
    qui est paraph par la Chambre de Commerce ne figure pas parmi les signataires de
    et d'Industrie d'Hati (CCIH), l'Association communique du secteur patronal hatien.
    des Industries d'Hati (ADIH), la Chambre (nvir ,Setu,,r nriv / 5


    www.unidnKnii.mcom |"
    W; I! "Au bon vieux temps" 3 5 PMNI
    Tous les airs populaires des 30 dernires annes
    S MELODIE 103.3 FM, Port-au-Prince

    Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
    Nom

    Adresse ____________________________
    6 Mois Un An Renouvellement 0
    Etats Unis $ 40.00 $78.00
    Canada $ 42.00 $ 80.00
    Europe $ 70.00 $ 135.00 Nouvel Abonn )
    Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


    et
    ue
    rs
    re
    o-
    I)
    ce

    )


    ANALYSE
    Deux strategies, mme chemin ...
    Les prochains jours peuvent tre dcisifs! p.1

    L'EVENEMENT
    Aristide accepted de partager le gouvernement
    avec l'opposition p.l1

    HAITI-CRISE
    Le secteur priv dclare la dsobissance civil p.1
    Washington va rduire son personnel diplomatique p.5
    Gonaves se dclare indpendante p.2
    Ottawa veut que la Francophonie joue un rle plus actif p.5
    Rgis Debray proposerait le dblocage de l'aide p.6
    Cap-Hatien: Manifestation de l'opposition disperse par
    des pro-gouvernementaux p.7"

    EDITORIAL
    Le fanatisme, plus grande menace pour la press p.6

    RADIOGRAPHIE D'UNE CRISE
    Y a-t-il encore une issue ? p.7

    CORRESPONDENCE
    Rponse au sujet de l'alternative Manigat p.9
    Lettre du Professeur Barros p.9

    REPUBLIQUE DOMINICAINE
    Le risque d'un destin hatien p.2

    ARTS & LETTRES
    Considerations sur l'oeuvre de Gary Klang p.l10


    riatu Cil iv I iiiicur- V I I\ I v Ili IN U. 1ii-


    \ o sPl


    ugng.,:,,~,r








    Page 4


    UNE ANALYSE


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en kMarche Vol YXVTTIT "NT 1


    HATI-CRISE Deux
    (Stratgies ... D
    suite de la 1re page)
    s'asseoir la mme table qu'Aristide, mais n'en continue
    pas moins ses entretiens avec les leaders de la region dans
    le mme but de mettre fin aux troubles politiques.
    Deux strategies spares, mais passant par le
    mme chemin...
    Selon Micha Gaillard, porte-parole de la coalition
    Convergence Dmocratique (opposition), il n'a jamais t
    question de voyage Kingston en mme temps que
    "Monsieur Aristide." Une dlgation de l'opposition
    (Convergence, Groupe des 184) a pass deux jours
    rcemment (20 et 21 janvier) Nassau, Bahamas dans des
    conversations avec la Caricom, sous la prsidence du
    Premier ministry de la Jamaque, et actuel chairman de
    l'organisation hmisphrique, P.J. Patterson, assist de 3
    autres chefs de gouvernement, don't celui des Bahamas,
    Perry Christie.
    La rencontre de la Jamaque a t prvue, pursuit
    Gaillard, afin que le Prsident Aristide et son parti Fanmi
    Favalas puissent prsenter leur. point de vue.
    Ensuite, un prochain sommet de la Caricom en
    mars prochain devrait tirer les conclusions.
    Donc il ne s'agit pas de ngociations, en tout cas
    pas entire le pouvoir et l'opposition, mais de deux strategies
    spares et parallles, d'un ct pour ne pas perdre le
    pouvoir, de l'autre pour renverser son actuel tenant.
    L'opposition demand le dpart du Prsident
    Aristide rlu en novembre 2000, mais prsidentielles qui
    ont t boycottes par l'opposition protestant contre les
    lgislatives de mai 2000 remportes par le parti au pouvoir
    une quasi unanimit et dnonces comme frauduleuses
    par une commission d'observation lectorale de
    l'Organisation des Etats Amricains (OEA), dirige
    d'ailleurs lors par un official de la Caricom, un ex-assistant
    secrtaire gnral de organisation rgionale, Orlando
    Marville.
    Le President Aristide refuse de dmissionner avant
    la fin de son mandate (fvrier 2006).
    Les deux camps lancent chaque semaine des
    milliers de manifestants dans les rues, et parfois des
    dizaines de milliers ...
    La tragi-comdie ...


    strategies,
    Parfois aussi cela tourne la tragi-co
    la semaine dernire, aux Gonaves (160 km
    capitale, les chefs du Front anti-Aristide qui
    matres depuis septembre dernier et les armi
    ont proclam l'indpendance et install un gc
    "militaire", dfilant en uniform de hauts
    FOI .


    Une manifestation de l'opposition le dim
    a dplac des diza
    police.
    Selon les agencies de press tra
    troubles de ces derniers mois ont fait au moiu
    L' OEA a essay en vain depuis trois
    une mediation.
    Depuis un dernier sommet des che
    continent au dbut du mois Monterrey,
    Caricom a reu mission de faire une nouvelle
    Le President Aristide a t reu par
    amricain George W. Bush et le Secrtaire
    Powell en con
    dirigeants de la
    Caricom a la b
    Washington, d'(
    1' OEA ... ainsi qi
    europenne.
    A la
    runion qui s'e
    . .:. Bahamas (20-
    ., avec les diri
    Sl'opposition ha
    7 tait reprsente
    Par coi
    tant-secrtaire g
    Caricom, l'ai
    Colin Grander
    office de "go-be
    MOTOROA rencontrait
    0#IConfrence
    V2397 catholique au
    Sn'tait pas total
    la participation
    S-- europenne (tra
    France de Jacq
    ................. lors des pourpa
    President Aristi
    la Jamaique.
    Car L
    dmarcation en
    camps adverse,
    l' opposition, s' e
    approfondie ces


    Non-
    d'aucune ob
    I'Etat ...
    L'oppo
    train de joue]
    cartes. Vendre
    priv, qui s
    aujourd'hui
    avant-garde aus
    secteur tudian
    de fer de lance
    a annonc tout
    measures de "d
    civile, don't le]


    mme chemin ...
    )mdie. Ainsi d'aucune obligation l'Etat, y compris les bordereaux
    au nord de la d'lectricit (compagnie d'Etat), aussi bien entreprises
    y rgnent en commercials que residences.
    es la main, La stratgie: touffer conomiquement le pouvoir.
    ouvernement Ou pour employer une terminologie la Kissinger, la
    grades de la strangulation conomique. Dj commence avec la
    ;.: :.~ :.~:<: :_. ':iiT suspension d e
    1er: :. ltl. h1 'assistance finan-
    cire directed par les
    ,. les: A o q 'h Etats-Unis,ol'UE et
    Sales institutions
    internationals tout
    d de suite aprs le
    fiasco lectoral de
    Smai 2000.
    Sur le
    terrain, une reliance
    de la champagne des
    manifestations
    politiques de
    l' opposition,
    assortie d'une
    guerre psycho-

    impitoyable,
    communiqus et
    declarations de
    plus en plus
    incendiaires,
    mme les insultes
    et gros mots don't
    ianche ler fevrier, intitulee marche des braves",
    ines de milliers photo AFP on ne se prive pas
    ... Afin d'inciter le regime commettre plus de faux pas!
    angres, les Alors qu'une nouvelle chance est annonce: le
    ns 49 morts. sommet de la Caricom en mars prochain qui devra dcider
    ans d'tablir si le Prsident Aristide a fait suffisamment pour le
    dblocage de la cruise et n'a pas essay de mener tout le
    fs d'Etat du monde en bateau, faisant Jes plus belles processes,
    Mexique, la acceptant de s'engager sur toutes les propositions formules
    e tentative ... mais avec bien l'intention de ne fire aucune concession
    Sle Prsident relle.
    d' Etat Colin Aristide a annonc qu'il est d' accord pour nommer
    pagnie des un Premier ministry en consultation avec l'opposition etla
    Carabe. La socit civil ("184"), le dsarmement des groups arms,
    ndiction de la professionnalisation de la police national avec le
    Ottawa et de concours de consultants internationaux, la composition
    uedel'Union d'un nouveau conseil lectoral en accord avec les
    resolutions de I'OEA. Il a admis aussi la formation d'un
    premiere conseil de sages pour encadrer le chef de l'Etat dans les
    st tenue aux prises de decision politiques pendant la vacance
    21 janvier) parlementaire. Etc.
    igeants de
    *tienne, 1' UE Controverse autour d'un ventuel envoi
    ... de forces de police rgionales ...
    ntre, 1' assis- Dans le cas o le president hatien renoncerait
    gnral de la ses engagements, a averti le PM de la Jamaque, P. J.
    mbassadeur Patterson, ce sera aussitt la premise en question de
    son, faisant l'appartenance d' Haiti la Caricom, autrement dit
    tween" et qui l exclusion de l'organisation, "Aristide ds lors ne pourra
    nercredi la plus computer sur la Caricom", a annonc Patterson.
    piscopale Et come la Caricom agit en accord avec tous
    Cap-Hatien, nos plus important partenaires internationaux, c'est la
    ement sr de radiation definitive, Aristide mis au ban de la socit
    i de 1' Union international. Alors que l'opposition hatienne rpte
    iduisez de la depuis longtemps qui veut l'entendre qu'elle a mis le
    ues Chirac) Prsident "hors la loi."
    rlers avec le Autre important point de convergence-divergence
    de ce samedi entire les deux strategies, en dehors du fait de passer touted
    deux par le canal diplomatique de la Caricom ...
    a ligne de Les deux parties acceptent la proposition de la
    itre les deux Communaut carabe pour envoyer des forces de police
    le pouvoir et rgionales en vue de rtablir le climate de scurit en Hati.
    st encore plus Le Prsident Aristide, qui en a accept le principle,
    Sdernier jours l'a prsent comme une prolongation de l'application de
    la resolution 822 du Conseil Permanent de I'OEA en vertu
    de laquelle une premiere srie de policies internationaux
    pavement sont depuis quelques mois dj dans le pays pour encadrer
    ligation la police national dans le cadre du processus devant
    conduire des lections libres et dans un climate scuritaire
    sition est en
    r toutes ses Pour le leader du Grand Front Centre Droit,
    di le secteur Hubert Deronceray, les forces de police annonces par la
    e prsente Caricom pourront aider remettre au pas les "chimres"
    comme son d'Aristide ou dfenseurs violent du regime Lavalas au
    ssi vrai que le pouvoir.
    t joue le rle Mais Deronceray met ien garde contre le pige
    sur le terrain, d' enfermer1' opposition dans des ngociations avec Aristide
    un attirail de la faveur des discussions autour de l'envoi de ces
    sobissance gendarmes internationaux, alors que l'opposition ne veut
    non-paiement (voir Stratgies / 5)


    '


    1


    1


    -1 N.PJL-d1 rmuCL lviit;icvol. l Il I 0.








    Mercredi 4 Fvrier 2004
    iiart en m nVT vi Mv\ Mn 1 i


    I DIE ACTIJAJTTE I


    Page 5


    taiu en arcvoi Ve. o i V No. i


    Les prochains jours peuvent tre dcisifs!
    Il recommanderait le dblocage de l'aide.
    (Stratgies ... suite de la page 4) D'autant qu'il est fort possible et plus que Oui, mais quand? Est-c commanderait le dblocage de l'aide.
    rinentendre avant le dpart pour l'exil d' Aristide. probable que l'opposition voie dans la presence ventuelle BD (Banquei, ma interamricaine de dveloppement) census de la
    Quant Andr Apaid Jr., le leader des leaders sur de ces forces trangres une garantie contre un soulvement tre librs depuis bien avant la fin de l'anne coule mais
    le terrain de la lutte, il ne voit pas d' objection lui non plus des partisans d' Aristide si celui-ci vient tre forc hors qu'on attend toujours de voir se matrialiser
    ..du pouvoir... En mme temps que, avec ce genre de promesses,
    -. d Autre I' UE tente d'amliorer son image auprs de la population.
    point de diver-
    '* gence entire les La caisse publique menace


    Lavalas devant le Palais National le 23 janvier dernier photo Yonel Louis
    l'acceptation des forces de police caribennes partir du l'indpendance d' Hati le 1<
    moment que ce n'est pas pour protger le pouvoir changer de cap. La crise ha
    d' Aristide. manire nacifique et dmi


    Autrement dit, oui si c'est pour accompagner le
    President Aristide jusqu' l'aroport.

    Une garantie contre un soulvement des
    partisans d'Aristide ...
    Bien entendu, aucun secteur de l'opposition n'a
    fait allusion aux rebelles arms des Gonaves, ni aux
    paramilitaires qui sment de temps autre la mort dans le
    Plateau Central non loin de la frontire hatiano-
    dominicaine.


    deux strategies, le
    balancement dans
    la position de
    1' Union
    europenne
    (traduisez la
    France)...
    Aprs
    avoir men une
    guerre ouverte
    centre le pouvoir,
    et main dans la
    main avec
    1' opposition
    hatienne
    r>f (prioritairement le
    Groupe des 184),
    soudain au
    -lendemain des
    crmonies du
    bicentenaire de
    er janvier 2004, la France parat
    iftienne doit tre solutionne de
    ncratiaoue dclare le ministry


    franais la Coopration et la Francophonie (!).
    Peu aprs, 1'Union europenne announce une aide
    de plus 20 millions d'euros, don't une parties via des ONG
    et le secteur priv.
    L'aide directed de l' UE est bloque depuis plus de
    trois ans.
    La semaine dernire, Rgis Debray prsente au
    gouvernement franais le rapport qu'il a t charge de
    rdiger sur les relations franco-hatiennes.


    d'asschement total ...
    Alors que le secteur priv lance sa champagne de
    non-paiement 1' Etat hatien d'aucune obligation, lgale
    ou pas ...
    Et que la diaspora n'a pas voyag au pays pour
    les festivits de l'indpendance, tenue au loin par les
    troubles politiques et surtout une violent propaganda anti-
    Aristide sur le front extrieur ... Donc pas de rentre de
    devises fraches.
    Bref, il suffit de quelques jours pour que la caisse
    publique se retrouve totalement assche ...
    C'est donc le cas de dire que l'opposition lance
    ici, si l'on peut dire, une stratgie tous azimuts:
    strangulation conomique, guerre psychologique, bataille
    diplomatique sur le terrain mme d' Aristide: la Caricom
    avait t considre jusqu'ici par 1' opposition comme allie
    implicitement au chef de l'Etat hatien ...
    Est-ce que l'.Union europenne tait aussi samedi
    Kingston pendant la rencontre avec le Prsident Aristide?
    Ou se rserve-t-elle uniquement comme parrain de la
    stratgie de l'opposition?
    Pendant ce temps, Washington se content de faire
    le mort. Aprs que le Prsident Bush eut averti son
    homologue Aristide au course du sommet de Monterrey que
    c' est l "sa dernire chance."
    Les prochains jours vont sans doute tre dcisifs.
    Seule certitude: tous les.regards, ceux du pouvoir
    comme de l'opposition, sont tourns vers la Caricom.
    Quant la population, elle se calfeutre, ne sachant
    pas ou plutt ne sachant que trop ce qui l'attend.

    Haiti en Marche, ler Fvrier 2004


    Le secteur priv
    (Secteur priv ... suite de la page 3)
    La prise de position des patrons intervient 24
    heures de la tenue Kingston, Jamaque, d'une runion de
    plusieurs chefs de gouvernement de la Communaut
    Economique de la Carabe (CARICOM), avec une
    dlgation dirige par le Prsident Jean Bertrand Aristide.
    Le chef de Etat hatien a annonc le 30 janvier
    Port-au-Prince que des sanctions svres contre des
    policies qui ont eu un comportement violent durant des
    rcentes manifestations antigouvernementales.
    Aristide a parl de" faux policies "et de "faux
    tudiants ", affirmant qu'une enqute tait en course.
    Le president a fait ces dclarations en recevant au
    palais les parents de Lionel Victor, un militant de son parti,
    Fanmi Lavalas, qui est dcd le 28 fvrier, aprs avoir t
    atteint par une grenade lacrymogne, tire par la police.
    A propos des dmarches pour trouver une issue


    GROUP DES 184

    Sdclare la dsobissance civil"
    la cruise politique hatienne, la CARICOM a rendu public bnficie, selon le document, d'aucune lgitimit. Ils ont
    le 21 janvier un document o elle a propos des measures, raffirm leur volont de voir Aristide laisser le pouvoir.
    notamment au niveau des rformes gouvernementales, de Dans une lettre remise le 30 janvier la
    la mise en oeuvre du processus lectoral, l'tablissement representation des Nations-Unies, des syndicalistes,
    de la scurit et le respect des droits humans, soutenus par des centaines de personnel de divers secteurs
    Les dirigeants de l'opposition hatienne ont qui ont effectu un sit in devant le bureau de la
    exprim clairement qu'il n' tait plus question de ngocier representation, ont appel 1' ONU " soutenir les dmarches
    avec le pouvoir. "eTrop tard ", ont-ils maintes reprises du people hatien pour se librer de la dictature ".
    avedc lepouvoir s manifestardtiont-s a ntigouvernementalprises Ils ont rclam la liberation de 11 syndicalistes
    dclar, alors queles manifestations antigouvenenement arrts la semaine coule.
    en ampleur travers le pays. Le Regroupement Dmocratique Populaire (30
    Une manifestation du Front Nord de l'opposition organizations et plate-forme de plusieurs secteurs sociaux)
    tait attendue le 31 janvier au Cap-Hatien (Nord). Le 30 ont mis le 29 janvier un communique pour raffirmer que
    janvier des intellectuals et artistes du" Collectif Non" ont d'une manire ou d'une autre, Aristide doit partir ".
    fait parvenir une lettre ouverte aux chefs de gouvernement Cet ensemble d'organisations populaires, paysannes, du
    de la CARICOM pour leur demander de condamner les secteur ouvrier, des milieux fministes et de divers autres
    mthodes antidmocratiques du pouvoir lavalas, qui ne secteurs ont qualifi le regime d'Aristide de" sanguinaire,
    qui ne respect pas la vie ". Alterpresse


    Port-au-Prince, 30 Janv
    vont prendre des measures pou
    diplomatiques en Hati en raiso
    politique qui prvaut dans le pays
    30 janvier auprs du Dpartemer
    Certains membres de
    presence n'est pas indispensal
    families, vont tre autoriss r
    .indiqu un responsible du ministi


    Washington va rduire ses


    effectifs diplomatiques en Ha
    vier 2004 Les tats-Unis trangres. dernires sema
    r rduire leurs effectifs La situation en matire de scurit s'est Aristide qui s
    mn du climate de violence dtriore au point qu'il nous semble prudent d'autoriser international
    s, a-t-on appris le vendredi des dparts sur une base volontaire, a-t-il ajout sous les prochains s
    nt d' tat amricain. couvert de l'anonymat. dsormais sans
    c l'ambassade, don't la Washington va galement renouveler ses Les ta
    ble, de mme que leurs consignes tous les ressortissants amricains d'viter de cause l'attitude
    revenir aux tats-Unis, a se rendre en Hati en raison de la violence, a-t-il indiqu, manifestations,
    re amricain des Affaires Des manifestations se sont multiplies ces collaborer avec


    ti
    lines contre le president Jean-Bertrand
    s'est engag devant la communaut
    organiser des lections lgislatives dans
    six mois, alors que le pays fonctionne
    Parlement.
    ats-Unis ont plusieurs reprises mis en
    e du gouvernement hatien lors de ces,
    accusant notamment des policies de
    des bandes armes. AFP


    Ha'ti: Ottawa veut que la Francophonie joue
    MONTREAL, 28 Janvier Le gouvernement r l p "a tf
    le p lu s "a tie l9 (OIF) se doit d'aider Hati a avancer sur la voie de la
    canadien a appel le mercredi 28janvier la Francophonie ( dader Hati avancer sur la voie de la
    devenir un "partenaire actif" de Organisation des Etats ue 1 n v p dmocratie, des droits et liberts, notamment par
    c 1' envoi
    amricains (OEA) et de la Communaut des pays des a demand au secrtaire gnral de la Francophonie,Abdou d'un missaire d'un haut niveau et, lorsque les conditions
    Caraies (Caricom) en vue de trouver des "solutions" la Diouf, de "saisir dans les plus brefs dlais" les instances le permettront, une participation l'observation des
    cruise" en Hati. de cette organisation pour qu' elle y envoie "un missaire lections", a-t-il crit dans une lettre M. Diouf.
    Invoquant "la gravity des vnements en Hati", de haut niveau". Ottawa souhaite "une troite collaboration entire
    le ministry responsible de la Francophonie, Denis Coderre, "12 Organisation international de la Francophonie (voir Ottawa / 6)









    EDITORIAL


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en Marche Vol. XVIII No. 1


    Le
    PORT-AU-PRINCE,
    30 Janvier On commence r
    sonder l'origine du vent de ir
    perscution qui grossit de plus en
    toute la press, sans aucune distinc
    Mercredi nous tions 1't
    o venait de s'teindre un jeune 1
    Victor, frapp mortellement par un
    utilise par la police anti-meutes
    disperser une chauffoure e
    partisans du gouvernement e
    l'opposition, principalement
    tudiants.


    fanatisme: plus grande
    Ceux-ci sont l pendant que
    nenaceI p u les jeunes fanatiques font la
    menace pour la pressed chasse aux reporters qui ne
    plus contre la press, rptent pas la leon comme un perroquet...
    ;tion. dnoncer les menaces reues de la part d'auditeurs qui Tout comme on a accus certain parlementaires
    hpital du Canap Vert sembleraient appartenir au camp de l'opposition et leur du part au pouvoir qu'ils taient presents le 17 dcembre
    home nomm Lionel reprochant d'avoir rapport avec trop de "fidlit" le 2001 quand dejeunes OP incendiaient siges et residences
    e grenade lacrymogne nombre de participants une manifestation Lavalas. de leaders de l'opposition...


    pour
    ntre
    t de
    des


    Les tudiants rclamaient la .
    victim pour tre l'un des leurs.
    Cependant plusieurs autres sources, don't
    une dame se prsentant comme la
    concubine du dfunt, attestaient que
    Lionel Victor n'est pas un tudiant.
    Mais quand des correspondents .
    sur place ont voulu investiguer la
    vritable identity de la victim, ils ont .
    t pris en chasse par des tudiants, les
    abreuvant d'injures et de menaces et
    prts s'emparer de leurs quipements
    pour les casser.
    Le plus grave est que des
    leaders politiques se trouvaient l,
    assistant la scne sans intervenir. On Le Prsident Aristide recevant au Palais National la veuve de Lionel Victor, en profit pour
    aurait mme pu croire que c'est eux qui dnoncer une champagne de dsinformation mene contre son gouvernement
    -L --.... Af L -


    Partout un seul et mme
    ennemi: le fanatisme.
    N'est-ce pas Amnesty
    International qui a recommand
    rcemment et instamment aux
    dirigeants politique hatiens, aussi bien
    du pouvoir que de l'opposition, de
    dissuader leurs partisans de faire usage
    de la violence ou des menaces, afin de
    faire baisser la pression. Si le couvercle
    saute, nous serons tous perdants.
    Eh bien, la press est dj la
    grande perdante ...
    Pigs entire deux fanatismes,
    il ne reste nos reporters, en majority
    des jeunes, particulirement ceux qui
    sont sur le terrain, qu' se dgonfler,
    plier l'chine c' est--dire accepter
    volontairement de dformer la ralit
    en faveur d'un camp ou de l'autre ...
    Dans le cas contraire, ils
    risquent de se faire battre, maltraiter,


    encouragent ces jeunes fanatiques en sous-main.
    Voici la press dans une situation extrmement
    difficile...
    Difficile, dsagrable et dangereuse.
    Trs risque ...
    D'un ct, lors des manifestations de Lavalas, on
    est couramment harcel par des jeunes qui vous pient
    partout et vous crient sans cesse: "Di sa ou w."
    Mais alors que Lavalas a toujours t accus de
    fanatisme, par example forant desjournalistes crier "vive
    Aristide" lors des vnements du 17 dcembre 2001 aprs
    l'attaque du palais national par un commando arm, eh
    bien le fanatisme qu'on est en train de dcouvrir chez les
    partisans de l'opposition n'a rien de different, tout aussi
    menaant sinon plus ... Car il ne vous est mme plus permis
    de "di sa ou W."
    Et quand on se retrouve entire ces deux fanatismes,
    comme c'est le cas de la press aujourd'hui en Hati, eh
    bien tout peut arriver. Tout peut vous arriver ... Et je pse
    bien mes mots.
    Que disons-nous? C'est dj le cas ...
    On a brl 4 stations de radio la mme semaine
    dans la ville de Saint Marc, o rgne une atmosphere de
    subversion permanent, deux de chaque camp, pouvoir et
    opposition. Du moins des radios qui sont prsumes tre
    dans l'un ou dans l'autre camp ...
    Car sous l'empire du fanatisme, on ne peut tre
    que dans un camp ou dans l'autre; qui n'est pas avec moi
    est contre moi...
    Pas de vritable indpendance, pas de neutralit,
    pas d'investigation possible, ni de ligne ditoriale
    authentique...
    Autre signe des temps, un commando lourdement
    arm envahit un site Boutilliers et entreprend de casser
    les metteurs d'un grand nombre de radios et tlvision,
    sans aucune distinction...
    N'est-ce pas tout fait symptomatique de la
    situation que nous vivons, o c'est toute la press qui se
    retrouve dans le collimateur, sous la mitraille, prise
    constamment entire l'enclume et le marteau ...
    La semaine dernire encore, on entendait des
    prsentateurs vedettes d'une grande radio de la capital


    Hati: Ottawa veut

    que la Francophonie joue

    un rle plus "actif'
    (Ottawa ... suite de la page 5)
    l'OIF, OEA et la Caricom", a-t-il ajout.
    Le ministry a rappel qu' sa conference
    ministrielle Paris en dcembre, l'OIF avait elle-mme
    appel "la communaut international" "se mobiliser
    davantage en vue d'un retour la paix civil et de la
    consolidation de la dmocratie" en Hati.
    "La Francophonie doit agir rapidement (...) pour
    encourager le gouvernement hatien garantir la scurit,
    le respect des droits de la personnel et la tenue d'lections
    en conformit la resolution 822 de l'OEA", adopte en
    septembre 2002, conclut M, Coderre,


    photo -aiti en Marcne
    Le lendemain c' est une lettre ouverte la direction
    gnrale de la Police national d'une autre radio se
    plaignant de menaces constantes de la part de partisans du
    gouvernement ...
    Le plus significatif est que ces deux stations
    appartiennent une mme association. On ne saurait donc
    souponner ni l'une ni l'autre de mensonges ou de
    magouilles en faveur de Lavalas comme les partisans de
    1' opposition en accusent couramment de leur ct les autres
    radios non membres de la mme association ...
    Or ce qui est clair, et qui le devient chaque jour
    davantage, c'est que nous sommes tous dsormais logs
    la mme enseigne ... Quelle que soit la radio, ou le mdia,
    nous sommes tous dans le mme ptrin, comme d' ailleurs
    le montre l'attaque tous azimuts contre les metteurs de
    Boutilliers, contre nos metteurs Boutilliers.
    Nous avons tous dsormais le mme adversaire,
    le mme ennemi. Et c' est le fanatisme.
    Aussi est-il dommage qu'il n'existe pas une seule
    association de mdias hatiens, et qui serait l'association
    de tous les mdias hatiens ...
    Face un ennemi commun: le fanatisme.
    Mais le fanatisme, il n'est pas tomb du ciel.
    Le fanatisme existe nous l'avons rencontr,
    nouveau rencontr mercredi au Canap Vert ...
    Et il est nourri par les ambitions de nos politicians.


    brutaliser si ce n'est pis. Nous voici accumulant des Brignol
    Lindor ...
    Et je pse bien mes mots. Cela peut arriver
    n'importe lequel d'entre nous, chez nous tout comme
    ailleurs.
    Tout comme il faut s'attendre, si rien n' est fait,
    une multiplication des cas de mdias incendis ...
    Et tout cela, sur la base de simples spculations.
    La rumeur. Le fanatisme.
    Jusqu' o ira Hati dans cette dmence?
    Nous avons perdu nos institutions officielles ...
    Nous sommes menacs de perdre nos institutions
    publiques, y compris les plus importantes: l'cole, l'hpital
    public sujet des grves non-stop du personnel ...
    A present nous voici menacs de voir aussi
    disparatre nos institutions prives vitales, la press libre,
    l'institution bancaire et autres.
    Toujours sur la base de rumeurs les plus
    fantaisistes et motionnelles. Car tel est le propre du
    fanatisme, voire le fanatisme politique.
    On est donc bien embarqu. Mais messieurs-
    dames les politiques, piti pour les journalists. Vous
    devriez tre les derniers les mettre en danger, tant les
    premiers en profiter. Gratuitement.

    Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


    RAPPORT REGIS DEBRAY

    Rgis Debray proposerait


    le dblocage de l'aide Haiti
    toutefois que "pour n'importe quel patriote hatien, cette
    LE MONDE i 29 Janvier 2004 vieille affaire suscite incontestablement un pincement au
    Le comit prsid par 1' crivain a remis ses coeur". Aprs avoir rappel que la France est le seul pays
    conclusions au ministry des affairs trangres. d'Europe qui a reconnu 1' esclavage comme un crime contre
    Rgis Debray a remis au ministry des affaires l'humanit, le texte prne "une logique de solidarity et
    trangres, Dominique de Villepin, le rapport du comit non de remboursement". "Oui au devoir de mmoire",
    de rflexion et de propositions sur les relations franco- "non au ressassement".
    hatiennes, prsid par l'crivain. Depuis le retour du president Aristide (1994), Hati
    Le texte, diffus mercredi 28 janvier, dbute par a reu prs de 2 milliards d' euros d'aide international.
    l'vocation du pass common entire la France et l'ancienne "Ne dissimulons pas l'impression de gchis qu'inspirent
    colonie de Saint-Domingue. Les relations avec Hati ne les volumes d'nergie, de temps et d'argent dverss par
    relveraient pas de la "politique trangre", "ils mettentle pass dans ce tonneau des Danaides, pursuit le rapport.
    en jeu les rapports de la France avec elle-mme", d'o Le taux d'chec des programmes de cooperation est
    leur caractre "dlicat, motif". Cependant, "Ha'ti fait anormalement lev". Parmi les causes, le "dsajustement
    parties de notre histoire, mais non de notre mmoire. Le des mentalits", un individualisme dsorganisateur (80
    faible connat le fort, qui le mconnat". Deux presidents parties politiques)", 1' "gosme invtr de la classes
    amricains ont foul le sol hatien ; aucun president ou dirigeante", la "captation de l'aide par les petits chefs".
    premier ministry franais ne l'a fait. "Nous avons tous (voir Debray 7)
    refoul la geste de la premiere Rpublique noire." .......... .. ........ ....... .................... ....
    Aprs ce constat initial, le texte aborde p ...: : .> .:-./7 -
    la champagnee de prdpagande" lance par le
    president Jean-Bertrand Aristide, qui demand la
    restitution de la "dette de l'indpendance" et une
    rparation pour l'esclavage. "La requte haftienne I 1| .".I-tts :f1 7 l_:.-
    n'a pas de fondement juridique, sauf requalifier
    juridiquement des actes appartenant au pass et
    admettre une inadmissible rtroactivit des lois :
    et normes", rplique le rapport. Le comit admet


    Page 6


    "


    1


    IL IL~ --- -










    ti en Marce Vol. XVNo. 1UNE RADIOGRAPHIE DE LA CRUISE ie


    Crise Hatienne : Y a-t-il encore une issue ?


    Par le docteur Frantz Large

    Jus summum, summa injuria
    Ciceron, Des offices

    Ne dtruis pas ton adversaire,
    dtruis plutt l'adversit
    Lactance, pre de l'Eglise

    L'exaspration des esprits, entretenue
    par les coups de griffe d'un Pouvoir, qui au
    lieu de laisser s'engluer les choses, leur
    confre chaque jour une nouvelle vie, par les
    atteintes flagrantes au droit des gens, telle
    l'interdiction aux professionnels des centres
    hospitaliers de prodiguer leurs soins aux'
    ncessiteux, par la rhtorique dmagogique
    qu'une clique prtendant dfendre la lgitimit
    du chef de l'Etat sans faire autre chose que
    l'enfoncer davantage rpandjusqu' la nause,
    cette exaspration donc a atteint de telles
    limits que toute rflexion qui n'entrerait pas
    dans sa logique jusqu'au-boutiste, apparat
    d'emble dpasse, voire suspect. Ds lors
    les gestes les plus naturels, comme celui d'un
    grand pays comme l'Afrique du Sud
    choisissant d'tre present la Maison du
    Peuple le jour que se clbre la prouesse de
    1804, apparat comme un satisfecit octroy
    aux forces du mal. C'est comme si tous les
    pays de la terre, aprs avoir t d'accord pour
    nous ramener notre chef d'Etat, devraient
    s'accorder le dposer. C'est comme si toutes
    les rgles de la politique international
    devaient tre modifies pour nous. Et puisque
    cela videmment n'arrive pas et n'arrivera pas,
    sauf cataclysme, on se trouve, comme on l'a
    toujours t, placs devant un dilemme : que
    faire si le chef de l'Etat, en dpit de toutes les
    manifestations, s'obstine s'accrocher au
    pouvoir ? Si, en dpit de toute la force de nos
    arguments, l'international s'obstine nous
    inviter au dialogue ? Nous fixons-nous une
    limited dans le temps pour ce combat, ou celui-
    ci devra-t-il se jouer jusqu' l'extermination
    de notre dernier arbre et la zombification de
    notre dernier nouveau n par la malnutrition ?
    Y a-t-il une stratgie de rechange ? Autant de
    questions auxquelles le gros people, y compris


    le faisceau hroique des tudiants don't la bravoure suicidaire
    arrache des larmes, n'a entire ses mains aucun lment de
    rponse. Y a-t-il d'ailleurs une rponse ?
    Et si la rponse se trouvait ailleurs ? Ailleurs que
    dans cette lutte entire le pot de fer et le pot de terre ? Ailleurs
    que dans cette remise en question de cette transition, qui, '
    bon gr mal gr, suit depuis 1986 pniblement son course ?
    Ailleurs que dans
    cette immolation .
    terrible de notre
    jeunesse ? Parce
    qu'une question se
    pose, l, crment, sur
    le bton, ce bton '
    brlant du ras le bol de .
    ces garons et de ces
    filles : A cette .
    jeunesse qui, nous en
    sommes certain, est
    prte, semblable ...
    celle de 1803, se
    jeter sur les .
    baonnettes pour
    dfendre son droit la
    dignity et la vie :
    sommes-nous
    mme, une fois le
    combat achev, .
    d'apporter une
    rponse ayant la
    dimension de ses ,.,
    rves et la profondeur :4.
    de ses sacrifices ? Ou '.
    alors cette jeunesse
    va-t-elle connatre le sort de toutes celles qui comme celle
    de nos grands parents, celle de nos parents et comme la ntre,
    se sont jets tte baisse dans une lutte don't on leur avait
    prdit qu'elle serait la dernire, et qu'aprs elle, ils pourraient
    enfin reliever la tte ? Connatront-ils le sort de la jeunesse
    de 1843 ? de celle de 1946 ? de celle de 1962 ? de celle de
    1986 ? de celle don't, de 1991 1994, nous avons essay de
    panser les plaies ? Plaies du fodalisme obscurantiste, qui,
    alli la mafia, plant pendant ces 3 annes ses crocs sur
    notre pays ?
    Et les manifestations qui salueront le dpart du
    tyran, quelle forme prendront-elles ? Seront-ce les cris de
    joie du Pont rouge, qui, on oublie de le dire, furent cris de
    joie du pays tout entier ? Seront-ce les cris d'allgresse
    saluant la mort de Christophe ? ou le dpart de Jean Pierre
    Boyer ? ou celui de Soulouque ? ou celui de Geffrard ? Ou


    la mise mort de Sylvain Salnave ? Ou le dpeage de Vilbrun
    Guillaume Sam ? Seront-ce les ufs pourris jets au visage de Louis
    Borno quittant le pouvoir, et, trs digne, saluant avec son haut de
    forme ? Ou le ti coq ou caca "jet en pleine audience prsidentielle
    Daniel Fignol ? Sera-ce l'embastillement provisoire d'Ertha
    Trouillot et celui, prolong au mpris de toutes les lois, de Prosper
    Avril ? Sera-ce la conclusion de la 'lebrunisation' commence le 30









    .-















    "Aristig 50 ans" photo AFP
    septembre 1991, du pre Aristide ?
    Seront-ce les mmes cris de joie et de delivrance ? Aprs la
    danse et l'invitable dechoukage, (car qu'on ne s'imagine pas qu'il
    est possible de contenir la colre d'une foule), les choses seront-elles
    meilleures qu'aprs les dechoukage, fusillades, empoisonnement,
    dynamitage et dpeage de nos presidents, empereurs et roi ?
    L'unit faite actuellement pour renverser le president Aristide
    aura-t-elle une dure de vie plus longue que celles qui renversrent
    Boyer, Salomon et Magloire ? Et le nouveau gouvernement, comment
    assurera-t-il sa lgitimit, face aux revendications, qui, soyez en
    certain, lui empoisonneront chaque jour de son existence ?
    Quel nom la malice populaire trouvera-t-elle aux successeurs
    des zinglins de Soulouque, des piquets de Salnave, des cagoulards et
    des tonton-macoutes des Duvalier, des attachs de Namphy, des
    zinglindos de Cedras et des chimres d'Aristide voir La Crise / 8)
    (voir La Crise / 8)


    LE QUEBEC TRES PREOCCUPE PAR SITUATION EN HAITI

    Cabinet de la vice-Premire ministry,

    ministry des Relations internationales


    QUEBEC, le 30 janv. /CNW Telbec/ "La
    dtrioration constant des conditions de vie et des droits
    de la personnel en Hati est une question trs proccupante"
    a soutenu aujourd'hui la vice-Premire ministry, ministry
    des Relations internationales et ministry responsible de la
    Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay.
    Pour elle, "les Qubcoises et les Qubcois n'y


    Rgis Debray

    proposerait le

    dblocage de l'aide...
    (Debray ... suite de la page 6)
    "UN TAT EN GUENILLES"
    Au lieu d'une "assistance ambitieuse mais en
    accordon", un "Yo-Yo nfaste" en function des
    conjonctures politiques, le comit. "milite pour une
    cooperation au souffle long ". D'autant qu'un fait nouveau
    autorise l'espoir : "L'mergence en pointill d'une
    conscience national (et non nationalist ou "noiriste"),
    travers une opposition civil encore orpheline de
    leadership mais qui se dit prte assumer ses droits et
    devoirs."
    La France devrait donc contribuer la
    consolidation d'une "nation solidaire" et d'un "Etat de
    droit fiable". La "strilit" des sanctions conomiques est
    avre, ses effects pervers l'emportent. "Quelle bonne
    governance esprer d'un Etat en guenilles ? ", se demand
    le comit, qui propose une ngociation visant dbloquer
    l'aide europenne.
    Tout en rejetant une quelconque rivalit avec les
    Etats-Unis, le rapport Debray prne une collaboration
    franaise privilgie en matire de scurit avec le Canada,
    pays don'tt nous sommes le plus proche par l'esprit, la
    langue et l'absence d'ambition hgmonique".

    Paulo A. Paranagua


    sont pas insensibles et des gestes politiques doivent tre
    poss" a ajout la vice-premire ministry. En dcembre
    dernier, lors de la 19e sessionde la Confrence ministrielle
    de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay
    avait elle-mme tenu exprimer sa preoccupation
    concernant la scurit du people hatien. Elle avait rappel,
    devant ses collgues, l'attachement profound du Qubec au
    people hatien. Elle avait aussi appuy fermement la
    decision -de la conference de demander aux autorits
    hatiennes de prendre toutes les measures ncessaires afin
    de protger les droits et les liberts du people hatien.
    La vice-Premire ministry a par ailleurs indiqu
    qu'elle entendait border la question hatienne lors d'une
    prochaine rencontre avec son homologue canadien, M. Bill
    Graham.
    Elle a galement prcis aujourd'hui qu'elle
    appuyait l'initiative de son collgue canadien responsible
    de la Francophonie, M. Denis Coderre, qui demand


    l'Organisation international de la Francophonie, par
    l'entremise d'une lettre qu'il vient d'adresser M. Abdou
    Diouf, de devenir un partenaire actif dans la recherche de
    solution la crise en Hati.
    En dcembre 2000, la suite d'une initiative de
    l'Assemble national du Qubec, l'Assemble
    parlementaire de la Francophonie (APF) a adopt une
    resolution conidamnant les irrgularits lectorales en Hati.
    En juillet 2001, I'APF a vot une resolution, maintenant la
    mise sous surveillance de la section hatienne, position
    appuye par le Qubec.
    Runis en Assemble les 21 et 22 janvier 2004,
    les membres de l'APF ont entrin une nouvelle resolution
    stipulant que la rintgration de la section hatienne au sein
    de l'APF serait tudie lorsque des lections libres et
    transparentes, reconnues par la communaut
    international se seront tenues.


    CAP-HAITIEN

    Manifestation de l'opposition disperse

    par les pro-gouvernementaux


    PORT-AU-PRINCE, 31 jan (AFP) Un policies
    a t tu dans la nuit de vendredi samedi dans la ville
    ctire de Miragoane (sud-ouest) par de prsums partisans
    du parti Lavalas au pouvoir, a annonc samedi une radio
    prive de la capital hatienne.
    Le policies a t tu par balle alors qu'il intervenait
    au course d'une chauffoure survenue lors d'une veille
    funbre de partisans du pouvoir en mmoire d'un de leurs
    camarades, abattu rcemment dans des circonstances
    controversies, a indiqu le correspondent local de la radio.
    Des partisans arms du pouvoir ont par ailleurs
    brutalement dispers samedi au Cap-Hatien (nord), une
    manifestation de l'opposition avec des jets de pierres et de


    bouteilles et en tirant des coups de feu, selon un
    correspondent local. Deux personnel ont t blesses par
    balle au course de cette manifestation, a annonc
    l'opposition et un policies a t atteint par un jet de pierre.
    Un responsible local de l'opposition, Eliscar
    Charles qui a t lui-mme brutalis par un partisan du
    pouvoir, a accus la police de "complicit avec les
    Chimres" (nom donn par la population aux partisans
    arms du pouvoir utiliss dans des actions violentes
    caractre politique, ndlr).
    Le correspondent au Cap Hatien d'une radio
    prive de la capital, Grard Maxineau, a galement t
    pris parties par des partisans du pouvoir qui l'ont brutalis.









    RADIOGRAPHIE


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Haiti en Marche Vol. XVIII No. 1


    Crise Hatienne : Y a-t-il encore une issue ?


    (La Crise ... suite de la page 7)
    Si notre intelligentsia a une recette pour que les
    choses soient diffrentes, qu'elle nous la donne. Car pour
    nous, ce que nous voyons au bout de tout cela, c'est le
    chaos.
    Mais alors, nous dira-t-on que voulez vous ?
    Voulez vous que nous nous laissions pendant 2 ans torturer,
    violer, humilier, dpouiller de nos avoirs au profit de
    parasites nationaux et internationaux, qu'au bout de ces
    deux ans, une farce lectorale assure le renouvellement
    pour 5 ans de ces pratiques, et que cela se renouvelle tous
    les 5 ans, et cela jusqu' ce que la puanteur du sol tue tout
    le monde y compris les bourreaux ? Que nous laissions la
    jeunesse tudiante croupir dans l'ignorance ? l'lite
    intellectuelle et conomique de notre pays continue tre
    traite en parias ? les efforts des provinces ruins par le
    volontarisme, l'immobilisme et la corruption ? Haiti enfin
    condamne prir ?
    C'est ces questions difficiles que nous allons
    tenter de donner des lments de rponse Ceux-ci, nous en
    sommes conscients, nous front taxer par l'un et par l'autre
    camp de tous les noms. C'est pourquoi en crivant cet
    article, je m'adresse avant tout l'Histoire. Et galement
    cette masse d'hommes et de femmes de notre pays, qui,
    pour avoir choisi, face aux clameurs, la voie du silence,
    n'en ont pas moins marre d'tre les dindons d'une farce
    que, par ailleurs, ils sont par dessus tout lasss de jouer.
    C'est en definitive une entreprise hautement
    prilleuse que nous allons essayer de nous atteler
    aujourd'hui. Notre expos va porter sur trois points :
    le dpart du president Aristide, du moins pour
    l'instant, n'est pas aussi inluctable qu'un large
    secteur de l'opinion a tendance croire ;
    il y a, dans la prolongation de cette lutte, un rel
    danger pour l'opposition et la Socit civil ;
    le dpart du president, s'il prend la forme de-
    dechoukage, peut compliquer les problmes en
    lieu et place de leur apporter une solution ;
    Il y a une troisime voie qui passe par le maintien,
    mais pas n'importe quelles conditions, au
    pouvoir du chef de l'Etat jusqu' l'expiration de
    son mandate.

    Premier point. le president Aristide va-t-il laisser
    le Pouvoir ? Notre opinion est qu'un tel dpart
    est loin d'tre vident. Le Prsident Aristide en
    effet n'est pas homme dmissionner. Pour s'y
    rsoudre il faut :
    o Soit une pression suffisante de la rue.
    o Soit un message sans quivoque du gouvernement
    amricain.
    o Soit une combinaison des deux.
    Considrons l'un aprs l'autre les deux premires
    ventualits.

    o Tout d'abord une pression de la rue. -11 est loin
    d'tre vident que celle-ci soit suffisante. Ceci
    pour les raisons suivantes :
    8 L'attachement l'ancien cur de Saint Jean Bosco
    de large couches de la population quelque
    irrationnel qu'on le considre, et quoique s'tant
    immensment effrit, n'a pas compltement
    disparu. Ces couches n'ont pas encore de toutes
    les manires, bascul dans l'opposition. La chose
    est simple : si les 95% de la population en avait
    rellement marre d'Aristide, elle l'aurait depuis
    longtemps balay. Sur une plus large measure, le
    sentiment prvalant dans la population de
    l'ensemble du pays nous semble tre l'incertitude.
    1 Une bonne parties de la population hatienne,
    quoique ayant perdu une bonne parties de ses
    illusions lavalassiennes, en a marre des
    changements politiques soudains, lesquels, en
    deux cent ans d'indpendance, n'ont strictement
    rien change de son sort.
    B Il est extrmement difficile de maintenir, plus
    forte raison dans un pays l'conomie si fragile
    que le ntre une mobilisation de longue dure.
    B L'exprience de monsieur Hugo Chavez au
    Venezuela a confort le president Aristide dans la
    certitude qu'une mobilisation mme gnrale et
    de longue dure, est inefficace lorsque le Pouvoir
    est dcid ne pas se laisser intimider.
    B La mobilisation pacifique a ses limits, dans un
    pays o le gangstrisme a pratiquement carte
    blanche, et ou l'on a affaire un Pouvoir prt a
    tout. La question qui se pose est alors la suivante :
    les politicians de l'opposition, sachant qui ils
    ont affaire, ont-ils les moyens de leur politique ?
    B La dernire arme qui puisse tre utilise contre le
    president Aristide est celle de la dsobissance
    civil. Que l'on sache tout de suite que ce n'est
    pas du tout une carte facile a jouer, ceci pour les
    raisons suivantes :
    S Contrairement ce que l'on croit, le vrai capital
    hatien ne se rencontre pas sur le bton.
    I Un tel acte correspond la cessation de toutes
    activits conomiques. Cela implique donc une


    solution rapide, raison pour laquelle elle n'est en
    rgle utilise qu'en dernier resort.
    1 C'est une arme don't l'utilisation doit tre pese avec
    soin lorsqu'on se trouve devant un pouvoir prt
    tout.
    o Contrairement ce que pensent beaucoup
    d'observateurs, les Amricains n'ont aucun dsir
    de mettre une fin prmature au mandate
    prsidentiel. Croyez moi, s'ils le voulaient ils
    l'auraient dj fait. Et pourquoi ne le veulent-ils
    pas ? Pour le comprendre, essayons d'analyser les
    principaux points de l'intrt stratgique des USA
    en Hati.
    S celui d'une mare humaine dbarquant sur les
    ctes de Floride
    I le problme de la drogue
    I celui d'une explosion du Sida
    I des problmes de politique intrieure
    I Des problmes de politique international
    I Un problme humanitaire
    I Une question idologique
    I L'imposition du schma no-libral, et
    l'intgration d'Hati dans la zone de libre change
    des Amriques.
    Essayons d'analyser, l'un aprs l'autre, les diffrents points
    S Il n'y a pas encore (quoique les choses puissent
    videmment changer ) de flottilles d'invasion de
    la Floride. Ceci dit, les USA que ce soit de manire
    directed, que ce soit sous la pression des pays
    voisins d'Hati, ceux de la Caricom, la France, et
    surtout la Rpublique dominicaine, sont quand
    mme obligs de prendre cette consideration trs
    au srieux. Cependant, en ce qui concern les
    USA, ce problme se complique de deux
    considerations.
    o Le systme lectoral et l'organisation politique
    aux USA rendent trs difficile ce pays des
    provisions long terme. Pour que le
    gouvernement amricain ragisse au problme
    des boat people, il faudrait que ce dernier atteigne
    des dimensions voisines de l'apocalypse.
    o Il ne faut pas oublier qu'une intervention militaire
    dans les affaires hatiennes cote de l'argent,
    argent don't aucune venture ptrolire ne justifie
    la dpense. L encore, il faudrait que cet
    investissement soit suprieur celui ncessaire
    aujourd'hui pour retourner nos candidats-
    migrants leur terre d'origine.
    1 En ce qui concern le problme de la drogue,
    plusieurs points doivent tre pris en consideration
    o De l'aveu mme de la DEA, la situation en Hati
    ce niveau s'est un peu amliore. Le
    pourcentage de cocaine transitant par notre pays
    a diminu, et quelques barons ont t arrts. Il
    n'y a qu' lire la press amricaine, reflet fidle
    des proccupations ou des messages de son
    gouvernement, pour se rendre compete que
    certain noms sont bien moins souvent cits.
    o En vertu d'un trait avec les USA, ceux ci ont
    carte blanche en Hati en ce qui concern le
    contrle de la drogue. En tmoignent les
    operations menes dans la capital et dans
    plusieurs villes de province.
    o Last but not the least, les Amricains n'ont nulle
    envie d'liminer compltement l'importation
    illgale de stupfiants, mais plutt de la
    contrler. En effet.
    B Le transit de la drogue constitute une arme de
    politique international.
    B Une bonne parties de l'conomie bancaire des
    USA repose sur l'importation de ce produit don't
    la valeur ajoute peut atteindre les cinq mille
    pour cent, et mme plus. Ajoutez cela un deficit
    monstre, une balance des paiements negative,
    une importance de plus en plus grande de l'euro
    dans les changes mondiaux, et l'on verra que
    les USA ne peuvent tout simplement pas se
    permettre de stopper net l'importation de cocaine
    dans leur pays. Aux incrdules nous dirons
    simplement ceci : Le gouvernement amricain,
    qui russit conqurir en quelques semaines des
    pays situs l'autre bout de la terre, a tous les
    moyens de rsoudre le problme des champs de
    cocaine situs quelques kilomtres de son
    territoire.
    En ce qui concern le SIDA, force est d'avouer
    que ce point est l'un des rares o la cooperation
    entire les USA et le gouvernement hatien (en
    mettant l'accent sur le travail magnifique du
    docteur Bill Pape) a port des fruits. La
    prvalence de cette pathologie, unique point
    sanitaire qui, en ce qui nous concern, a le don
    d'mouvoir les autorits mricaines, accuse une
    baisse encourageante.
    I Hati a constitu, un certain moment pour les
    Etats Unis, un problme de politique intrieure,


    lorsqu'elle faisait parties du deal conclu entire Clinton et le
    Black Caucus pour gagner l'lection prsidentielle de
    1992. Les choses depuis ont change.
    o La communaut noire est en perte de vitesse. La
    plus important minority aux USA, ce ne sont
    plus les noirs mais les hispaniques.
    o Quand au Black Caucus, la plupart de ses leaders
    sont, pour une raison ou pour une autre, acquis
    la cause lavalas.
    o Le gouvernement Bush pour des raisons
    lectorales, a intrt maintenir le phnomne
    Aristide et surtout le phnomne de la repression,
    tout le long de la champagne prsidentielle. Quel
    meilleur example, pour ceux qui critiquent
    l'aventure iraquienne, du fiasco dmocrate en
    politique trangre ?
    En ce qui concern la politique international, il
    y a surtout les proccupations continentales, c'est
    dire la CARICOM et l'OEA. Or un mot sur
    l'OEA. Nos politicians et nos associations
    patronales ont mis bien du temps se rendre
    compete que son utility, exception faite en ce qui
    concern les locataires d'appartements luxueux,
    les hteliers et les restaurateurs, tait
    compltement nulle. En y rflchissant,
    pourquoi voudrait-on que l'OEA joue en Hati
    un rle different que celui qu'elle remplit
    actuellement ?
    o La mission de l'OEA en Hati ne reprsente pas,
    on a tendance l'oublier, des peuples mais des
    chefs d'Etat. Or les chefs d'Etat ont une tendance
    naturelle, toutes choses tant gales par ailleurs,
    prendre parti pour leurs pairs.
    o Plusieurs chefs d'Etat sont, toutes proportions
    gardes s'entend dans le mme bateau que le
    ntre. Comment juger un Hugo Chavez don't
    l'exceptionnelle resistance son opposition sert
    de modle monsieur Aristide ? Oublie-t-on que
    des pays comme la Rpublique dominicaine, le
    (voir La Crise / 12)

    Note de Presse

    Date: 21 Janvier, 2004

    Contact: Jan Mapou, Mapou Culturel Center.
    305-757-9922
    Louis H. Jean, Computer Bargains
    954-815-8035
    Vente signature du CD de
    Chariot Lucien, "Ti Cyprien, Dokt Ya
    Bezwen"
    Samedi 7 Fvrier, 6PM
    Broward Library, 100 South Andrews Ave. Fort
    Lauderdale, FI

    Dimanche 8 Fvrier, 6-8:30 PM
    Libreri Mapou, 5919 NE. 2e Avenue, Miami,
    FLA 33137

    Le prochain CD de Charlot Lucien, "Ti
    Cyprien, Dokt Ya Bezwen", sera disponible le Samedi
    7 Fvrier, 2004 prochain Broward Library, Fort
    Lauderdale, au course du spectacle "Chante et Danse"
    don't Charlot sera
    l'invit special.

    Une vente signature-spectacle aura lieu le
    Dimanche 8 Fvrier la Libreri Mapou.

    Ces vnements culturels verront la presence
    d'autres invits tels que le troubadour Gifrants de Boston,
    les auteurs Maude Heurtelou, Bob Lapierre, Max
    Manigat de Miami, qui commenteront sur le genre conte
    dans la
    culture haitienne.

    Cet vnement artistique, est prsent comme
    une
    xprience culturelle, au course de laquelle les
    invits non seulement jouiront des performances
    artistiques, mais aussi de certain plats culinaires
    rgionaux haitiens -tonm-tonm, labapen- courtoisie des
    organisateurs.

    Ce spectacle est entirement gratuit

    Les CD, signs par l'auteur, seront disponibles
    au prix de $13. Ils peuvent tre aussi commands par la
    poste en contactant le 617-276-3174 ou
    Charlotlucicn@yahoo.coni

    Ce spectacle est plac sous la patronage de
    certaines organizations de Boston tells que la Libreri
    Mapou, l'Assemble des Artistes Hatiens du
    Massachusetts, Computer Bargains.


    Page 8


    L-


    1 1








    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en Marche Vol XVIII Nn 1


    I CORRESPONDENCE


    1Page 9


    UNE REPONSE...

    Au sujet de l'alternative Leslie Manigat
    Par Grard Bissainthe lecteurs. Il y avaitune "substantifique moelle" dans ce que Vous arrivez, vous-mme, avec une declaration
    30janvier 2004 j'ai crit et vous tes trop intelligent pour ne pas l'avoir qui me pousse me demander si vous tiez sur notre plante
    saisie. Lorsqu'un auteur recourt l'humour, c'est que les Terre au course des annes qui vont de 1986 nos jours.
    Cher Docteur (*), choses sont srieuses. Ainsi que la guerre, l'humour est Vous crivez avec une incroyable assurance un paragraphe
    Tout d'abord merci pour votre missive qui va me l'ultima ratio, la dernire resource. Lorsque tout a chou. qui historiquement parlant, s'appliquant moi, est
    donner l'opportunit de faire quelques mises au point sans Vous crivez: "If you want to espouse Leslie as proprement effarant: vous parlez du "presentpresident who
    doute ncessaires pour viter ce qui me parat tre de an alternative, say it clearly." Il me semble avoir dit trs came with the recommendation ofwell meaningpeople like
    gnants malentendus., clairement que Leslie est une alternative valuable. Une fois you". Ignorer votre niveau que je n'ai JAMAIS AU
    Je vois tout d'abord que c'est tout just si vous ne que j'ai fait ce pas, ne serait-ce que pour viter Leslie le GRAND JAMAIS recommand ni appuy Aristide, est
    me mettez pas, avec ma "belle prose", une lyre entire les pire flau qui puisse frapper un leader politique, savoir d'une singulire gravit, car les Lavalassiens me l'avaient
    mains devant l'incendie de notre pays. Heureusement que la conspiration du silence, c'est lui et son camp de assez reproch. De mme que me fut assez reproche cette
    je ne suis pas en train d'envoyer nos jeunes et moins jeunes, prendre le relais. Les missionnaires manigatistes doivent phrase que j'avais lance, haut et clair, urbi et orbi, en 1990
    les mains nues, affronter les lions dans l'amphithtre pour quitter la salle d'adoration et aller sur le terrain. Ici il y a aussitt aprs l'annonce de la candidature d'Aristide: "Qui
    le grand plaisir des spectateurs internationaux don't on du pain sur la planche. Les sondages, informels il est vrai, sme Lavalas rcoltera le dluge". Une mise en garde que
    attend encore, pour ne pas changer, quelques reactions ne montrent pas que Leslie soit en si bonne position. Or au je renforai la veille de l'intervention trangre: "Qui
    humanitaires si lentes venir. Autrement je serais le parfait lieu de diriger le projecteur sur votre camp, de vous livrer ressme Lavalas rcoltera l'Apocalypse ". Je ne fais parties
    Nron. une saine autocritique, en reconnaissant, par example, et de votre "savvy political class" qui a induit en erreur la
    Non, cher Docteur, je ne "m' amuse" pas. Pas plus en promettant d'amender l'autisme bien connu de votre nation, que dans votre imagination. Descendez de vos nues
    que Voltaire ne "s'amusait" lorsqu'il crivait Candide, mouvance, vous attaquez. (voir Rponse /17)
    mme si Candide a beaucoup drid des gnrations de_*


    R.D.: Le risque

    d'un destiny hatien
    (suite de la page 2)
    "devraient adopter une attitude constructive en ces temps
    difficiles, plutt que d'exhiber un hypothtique pouvoir
    d'intimidation", lance le journal. "La crise conomique et
    la repression mene par le gouvernement l'encontre des
    syndicats ne facilitent pourtant pas l'apaisement", estime
    quant lui El Caribe.
    En bref, la cocotte dominicaine serait proche de
    l'explosion, semble conclure un expert interrog par le
    Miami Herald. Avant d'ajouter : "La communaut
    international ne s'intresse pas assez la situation de
    Rpublique dominicaine, qui traverse pourtant sa crise la
    plus srieuse depuis dix ans." Le quotidien ne cache pas sa
    preoccupation : "Tout cela pourrait finir dans la violence,
    comme chez le voisin hatien."
    SC
    (source Miami Herald, El Nacional, Listin Diaro,
    El Caribe)


    Lettre du Professeur Barros


    Le dimanche 18 Janvier 2004
    Mon cher Marcus,
    Impossible de laisser passer l'anne 2004 sans
    vous adresser, toi, ton pouse et toute l'quipe de "Hati
    en Marche" mes voeux les plus sincres et les plus
    chaleureux d'heureuse continuation.
    Le travail de journalism et d'histoire que vous
    effectuez dans des conditions si difficiles mrite tous les
    loges. J'espre que tu dposes tes publications dans
    quelque institution assure de la prennit. Ce sera, pour
    l'histoire d'Hati, une source incontournable. Quant toi,
    tu es assur d'ores et dj de computer au nombre des
    intellectuals les plus dignes d'estime de cette histoire. Je
    t'en flicite amicalement et je m'en rjouis d'autant plus
    qu'tant donn nos ges respectifs, je n'aurai pas le triste
    devoir de faire un jour ton loge funbre!


    Impossible d'autre part, videmment, de ne pas
    saluer le Bicentenaire de l'Indpendance hatienne. Les
    esclaves insurgs furent hroiques et Toussaint tait un
    vritable homme d'Etat Mais ces rvolts incongrus qui
    avaient l'inconsquence d'tre noirs et l'insolence d'avoir
    rsist Napolon, les grandes puissances les
    abandonnrent eux-mmes, non seulement sans les aider
    mais en profitant au contraire de leur dbilit et de leurs
    invitables divisions.
    Et deux cents ans plus tard, c'est toujours la mme
    chose. Moyennant quoi on pousse des clameurs indignes:
    Droits de l'homme! Corruption Exactions! Misre! Et
    finalement dictature !
    Et qui ose ces clameurs? La France Au lieu de
    mettre la tte sous l'aile! Aprs l'esclavage, aprs les
    massacres des Leclerc et Rochambeau, aprs l'Indemnit!
    (voir Lettre / 10)


    Reyinaon sa ap et pou nouit mnoun La gein opbrinite pou yo baav opinion pa y sou
    anielyorasyon ki k'et yo ak -sa No gen entansyon l toiujou dapre etid la. Men ant ki ko'te ak ki
    kote y ap fe pu oj' sa: soti nan N\ 3rd Stre'rt sou NHi 8th A.\\enuc pase sou pon NW1 5th StreEt
    rive nan NW 8th Street soi NW 7th .Avent.', nan \il Miami, Florida. Rezon ki I:- n ap l pG oji:
    sa a se pou nont kLa t von analiz pou no konnen sa nmoun bezwcen. ak ki altinatif nou ka ofri,
    Snan aielyorason piion NW\ 5th Street la ak ri ki ozalantou pon an.

    ou. r kat ak desen ak Ibt enlonasyon neses' Depatman trajspb nan Florid la te
    S- c ope pou pi sa y ap nietc yo aladispozisyon p-pihilnsyon an
    S. ... C. uat 8:3< an.m. a a-t:30 p.m. nan Biwo FD(OT am ki nan 1000 NV
    4L Z ... 1l1 Avenue. clhainm 6103. ant Q:00 a.mn. a 5:00 p.m. nan
    SLumninus Park. -10- NW 3rd Strert o'pi nan li nhmnal
    S. : '-'- -'. ,bib livoti'k |iblik -,a a: Mianii-Dade Main Librar., Florida
    SR in, 101 \li F lagler Street. Si sa entcrese n w dokiman
    0, -s ::.'" sa .No taripri kontiakie Madan Monmica Diez. PLE., naiu
    (305) 470-5217. Moun ki vie prezante kik cnfbcmasvEon
    S I alekr'i otibyen si yo vie potte Ibt bagay olye vyo in pale,
    'f A': N.B Cl oui-nl apa sa vo gel pou LNo di, mien a |i< xio E>c. Seo pou
    i, NE y,- ovec enlo,)asvoon sa vo lan alrErs ki a,,,o, a anvanjoii
    ',t '& -_ks d cl: a, 23 fevrive, 210.4. Tout sa Delarnan an nr'e\v, a
    anan datilaa prld nan d< svas ki pral h't ak iilayo an


    .., Nenpt moun ki ta bezwen enfmasyon sou pwoj a oubyen enfmasyon
    % sou reyinyon ak popilasyon an oubyen kI ta bezwen yo f kk aranjman
    espesyal pou yo poutt yo andikape dapre Lwa 1990 pou Ameriken ki
    andikape a, tout moun sa yo gen dwa kontakte Madan Diez nan (305)
    ~ '.. 470-5217 oubyen yo gen dwa Ekri Madan Diez nan adrs sa: Florida
    ,4 Department of Transportation 1000 NW 111 Avenue, Boom 6103,
    Miami, Florida 33172. Tout moun ki bezwen yo f aranjman espesyal
    pou yo dapre Lwa pou Ameriken ki andikape a dwe f sa 7 jou anvan
    reyminyon an.

    Y ap f reyinyon sa a ak poptlasyon an pou swv regleman sa a: Florida
    Statute 339.135(4)(d). Pwopozisyon pou f pwoj sa a, y ap f 1i dapre Ak sou dwa sivil 1964 la ak Ak sou
    dwa stvil 1968 la. Y ap f I tou dapre rgleman Tit VI ak Tit VIII ki nan Ak sou Dwa Sivil Etazini yo, nenpt
    moun k ap benefisye nan aktivite sa yo kl panse y ap diskrimine kont yo poutt koul yo, ras yo, relijyon yo,
    pase yo se fi oubyen gason, poutt laj yo, peyi kote yo ft, andikap yo genyen, oubyen poutt yo marye oswa
    yo pa marye, yo kapab pote plenty alekri nan Biwo sa nan Depatman Transp a, men adrs la :Transportation's
    Minority Programs Office, 605 Suwannee Street, Tallahassee, Florida 32399-0405 oubyen yo gen dwa
    kontakte Jeffrey Dodge, Kowdonat Distrik Tit VI ak Tit VIII, 1000 NW 111 Avenue, Room 6134, Miami,
    Florida 33172.








    AI ITEI R


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Ilaiti en Marche Vol. XVIII No. 1


    I &--d


    Consiui-eu tH sur B4eei-wi de (Gary Klang


    Par Guy-Robert Saint-Cyr
    Pote, romancier, dramaturge et essayiste, Gary
    Klang peut tre considr comme une vritable pointe de
    diamant de l'intelligentsia hatienne. Homme d'une
    grande culture, dot d'un excellent sens de l'humour, Gary
    Klang est l'auteur d'une oeuvre littraire considerable. Ses
    pomes ont t rcompenss par de nombreux prix
    internationaux. En tant que romancier, il a su jeter un
    regard critique sur le duvalirisme travers entire autres
    "Hati, Hati", un roman crit en collaboration avec
    Anthony Phelps. Des annes plus tard, il a rcidiv avec
    "L'Adolescent qui regardait passer la vie" en mettant en
    lumire les vritables faces caches de la bourgeoisie
    hatienne. Polmiste avis, il n'a pas hsit non plus
    dvoiler les dessous et les coups bas du petit monde
    littraire qubcois.
    Dans le milieu hatien du Canada, on considre
    Klang comme un homme de grand cour. Aussi, il n'a
    jamais marchand son appui quiconque voulant se faire
    un nom dans le milieu littraire. C'est aussi un homme
    de partage, un humaniste, l'instar d'ailleurs de ses


    L
    to
    la
    qu
    li'
    fi
    gu
    di
    en
    oc
    de
    ju
    vi
    tr
    l'1
    Tc
    so


    Lettre du Professeur Barros...
    (suite de la page 9) Voil les juges, les procureurs, avec leurs bonnes
    es Etats-Unis de Bush pre et fils associated! Eux qui ont mes clricales, leurs plumitifs presss. Et la grande
    )ut fait pour liminer Aristide, qui pendant trois ans ont bourgeoisie (grande?), les hommes d'affaires. Pardi! Prenez
    iss un Cdras massacrer les lites populaires hatiennes, n'importe quel people, pressurez-le, crasez le, dsesprez-
    ui ont mnag ce Cdras un exil dor et qui refusent de le, poussez-le la mort, et vous passerez de la Rpublique
    vrer les archives voles par les Marines en 1994 et o. de Weimar Hitler, de la Ligue des Justes Staline, des
    gurent leurs crimes, qui ont finance l'IRI, cette arme de fidles de Don Bosco aux chimres.
    uerre, avec l'argent de l'aide Les Etats-Unis, l'empire Je ne sais pas ce qui a t fait d'Aristide, le
    u mal Qui soulvent contre eux les peuples de la terre message nous parvient trop brouill ( je n'aurais qu'une
    ntir. Qui ont dvast le VietNam, assassin Allende, question lui poser: Qui a tu Jean Dominique? ) mais je
    ccup l'Irak sans motif avouable ni lgitimit. Le pays sais que ce ne sont pas les meilleurs de ses opposants qui
    es normes scandals conomiques, de la corruption lui succderont et que la majority miserable de ce pays,
    isqu'au sommet, des ingalits sociales dlirantes, de la une fois de plus, n'a rien attendre de la succession.
    olence, des prisons pleines, des excutions capitals, des Alors oui, si j'avais vcu en Hati, j'aurais assist
    ipatouillages lectoraux, des mdias manipuls, de aux crmonies 'de l'Indpendance parce que l'arbre de
    hypocrisie, du mensonge, de la ruse et de la pire brutalit, cette Indpendance que l'on ne finit pas d'abattre depuis
    ous ces pays occidentaux qui ne peuvent runir les deux cents ans, l'arbre de la libert, de la justice,-de la
    >mmets o ils manigancent leur mondialisation dvoye solidarity, repoussera toujours et malgr tout.


    que dans des lieux isols et sous haute protection, tant ils
    sont hais des peuples! Et qui ont dcid de priver Hati de
    toute aide.


    Jacques Barros
    Ex-directeur de l'Institut franais d'Hati.


    modles du Sicle des Lumires. Il est galement connu
    pour son mpris farouche du fascisme. Qui peut lui en
    vouloir pour cela ? C'est tout en son honneur. Aprs tout,
    il ft un acteur-tmoin des vnements de Mai-68 Paris,
    vnements, on se le rappelle, qui avaient secou le pouvoir
    du gnral de Gaulle.
    Les responsables de l'ducation national en Hati
    ont pour devoir d'introduire dans le curriculum scolaire
    les uvres de Klang, comme c' est prsentement le cas dans
    certaines coles du Canada. Car il est franchement
    unacceptable que les coliers hatiens continent tudier
    uniquement les auteurs franais du 18e sicle, tandis qu'ils
    mconnaissent les uvres d'mile Ollivier, de Davertige,
    de Jean Mtellus, de Lyonel Trouillot, de Ren Depestre
    ou de Yannick Lahens. C'est un vritable scandal.
    Gary Klang, pour revenir lui, est l'un des grands
    crivains de la littrature hatienne des vingt dernires
    annes. Toute anthologie littraire qui ne comporte pas le
    nom de Gary Klang en de bonne place est tout simplement
    incomplete. Guy-Robert Saint-Cyr,
    E-mail : saintcyr24@vahoo.fr


    MAXISOUND


    L'tiquette du Succs

    Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

    et Fructueuse Anne 2004


    D-ZINE


    Sweel 1IDe


    MANIAK Full Power DAN JUNIOR

    -.u s:"ces i *i L


    MAXI SOUND

    305-895-8006

    MAXI SOUND

    Dixie Highway

    Miami, FI 33161

    !6 --7


    "I


    Page 10


    IL EST GRAND TEMPS
    DE RALLUMER
    LES ETOILES
    (Pour Hati, bateau ivre perdu dans la nuit)
    Par Gary Klang
    Il est grand temps de rallumer les toiles
    Je prends ce vers
    A celui qui
    Sans rime et sans faon
    Chanta le pont de Seine
    Et le nouveau
    Pour dire
    Ce qu'au trfonds
    Gt par ces temps
    De mort
    Et de dconfiture

    Ces heures de haine
    Et d'amertume'
    O l'on ne sait quel saint se vouer
    Quel Dieu prier
    Puisque tout parat vide
    Et que les tres
    Ont perdu sens et l'quilibre

    Les petits hommes teignent les flambeaux
    Et font de l'ombre sur la terre

    Il est grand temps
    Grand temps vous dis-je
    De rallumer les toiles
    Gary Klang

    "A HAUTE VOIX"
    la chronique littraire de
    DOMINIQUE BATRAVILLE
    Mlodie Matin 7 10 AM
    NIELODIE FNM 103-3 FNI
    Port-au-Pnnce. Hati







    -x


    Page 11


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    y w- *..* -- L x < r- -V xr 7TTT XT- 1


    Halti en M arche Vol. XVIII No. 11 I L -. -- --1

    Fidel Castro accuse George W. Bush
    LA HAVANE, 30 Janvier Le o* 1 e de son intervention lire des dpches
    president cubain Fidel Castro a battu en e v o u o r I a ssa sd'agence ou des articles de press
    brche vendredi les rumeurs alarmistes sur reproduisant des declarations hostilee" au
    son tat de sant dans un froce rquisitoire de plus de pour faire tomber le rgime. gouvernement cubain, selon lui, mises par diffrents hauts
    cinq heures contre les Etats-Unis, qu'il a accuss de vouloir "Nous savions que M. Bush s'tait engag me fonctionnaires amricains.
    l'assassiner et de projeter une invasion de l'le communist. tuer auprs de la mafia de la Fondation Cubano-. Le gouvernement cubain a multipli ces dernires
    "Ce mort peut encore parler, ce mort peut faire Amricaine, je le dis et je l'en accuse", a dclar le chef de semaines les exercices de preparation de la population en
    des projects, ce mort n'est pas mort", a lanc, parlant de l'Etat cubain, qui affirme avoir t vis par plus de 600 cas d'attaque. Les quelque 130.000 "Comits de defense
    lui-mme, le chef de l'Etat cubain, lors d'un discours complots et tentatives d'assassinat depuis son arrive au de la revolution" du pays, des organizations de quarter,
    prononc lors de la crmonie de clture de la III-me pouvoir. ont t mis contribution pour augmenter "la vigilance
    rencontre rgionale de lutte contre la Zone de libre-change Avec pour toile de fond la prochaine course la rvolutionnaire", tandis que l'arme a intensifi sa
    des Amriques (ZLEA), project promu par les Etats-Unis. Maison Blanche, notamment dans l'Etat cl de Floride, preparation "tant sur le terrain militaire que dans celui des
    L'tat de sant du leader cubain, qui aura 78 ans bastion des exils anticastristes, le gouvernement amricain, ides pour dissuader I' ennemi de toute aggression Le
    en aot prochain, a fait ces dernires semaines l'objet de a multipli ces dernires semaines les attaques contre l'le Parlement cubain, voquant la "croissante agressivit du
    multiples spculations, notamment aprs les commentaires communist, accuse de vouloir dstabiliser certain pays gouvernement amricain et ses menaces contre Cuba", a
    du maire de Bogota (Colombie), Luis Eduardo Garzon, de la region. approuv en dcembre une augmentation du budget 2004
    qui lors d'une visit rcente Cuba avait affirm que Fidel Le sous-secrtaire amricain charge de de la defense, fortement rduit ces dernires annes.
    Castro semblait "trs malade" et limit physiquement". l'Amrique latine, Roger Noriega, a voqu rcemment Le president cubain a quant lui assure ne dsirer
    Mais au course d'une allocution improvise de plus de cinq son inquitude quant une possible "implication cubaine "en aucun cas une guerre contre l'imprialisme yankee".
    heures devant plus de mille dlgus venus de 32 pays de dans l'appui des lments dans divers pays cherchant Mais, a-t-il ajout, "nous ne cderons pas un pouce
    la region, le dirigeant cubain, au pouvoir depuis 45 ans, dstabiliser des gouvernements dmocratiquement lus". sur nos principles Ce que je dis, c'est que peu m'importe
    s'est attach narguer "ceux qui veulent que je meure Quant au president Bush, qui a cr une de survive une guerre. Moi, j'ai dj fait ma part. Peu
    bientt". commission spciale sur Cuba, il a appel les participants imported de quelle faon je meurs, si c'est les armes la
    ..m.a.in. Ma en tout cas s T s I------ s ....D1 -mT nous..


    Alors que les tensions entire Cuba et les Etats-Unis,
    sans relations diplomatiques depuis plus de 40 ans, ne
    cessent de monter, Fidel Castro a accus le president
    amricain George W. Bush d'avoir projet son assassinate


    au recent Sommet extraordinaire des Amriques a
    Monterrey (Mexique) " travailler pour une transition
    rapide et pacifique" dans l'le.
    Le president cubain a consacr une bonne parties


    main. Mais en tout cas, s ils (NDLR: les Etats-unis) nous
    envahissent, je mourrai en combattant", a conclu le
    president cubain sous les ovations de l'auditoire. (AFP)


    36 radios communautaires sous les ailes duRAMAK
    PORT-AU-PRINCE, 37 Juillet Pas .. .... .
    moins de 36 radios communautaires bnficient .. ...
    du support technique et logistique du project '
    RAMAK institu par Creative Associates
    International grce au financement de l'USAID,
    dans l'objectif de renforcer la dmocratie en
    Hati. .-" -'. :',


    Yves Colon, son responsible, a indiqu
    que le project Rassemblement des mdias pour une
    action communautaire (RAMAK) visit "
    favoriser la construction et le dveloppement de
    la dmocratie en Hati par le enforcement de
    l'ducation civique de la population. "
    Le choix des radios communautaires
    s'explique par une volont de rapprochement de
    la population rurale o vivent la majority de la
    population hatienne ", a expliqu le directeur de
    project. Ces mdias, contrairement aux mdias
    commerciaux, sont davantage mus par un esprit
    de service la communaut ", a fait valoir M.
    Colon, avant de constater que"" la
    communication est facilite du fait que ces
    mdias s'enracinent dans le milieu et sont plus
    sensibles aux subtilits des sous-cultures locales.
    " Une des ralisations notoires du RAMAK est
    " Kadejak nan Ans Mari ",une pice de thtre
    radiophonique crit par l'crivain et dramaturge
    Gary Victor et mise en scne par le talentueux
    Ricardo Lefvre. Cette pice stigmatise le viol,
    une pratique malheureusement courante en Haiti.
    La mentality populaire apprhende mal,
    notamment les mfaits psychologiques du
    phnomne, ce qui le laisse passer inaperu dans
    de nombreux cas, a signal le responsible du
    RAMAK.
    L'conomiste Kesner Pharel a lui insist
    dans son intervention sur l'importance de la
    communication dans les projects de
    dveloppement. Pour M. Pharel, c'est par la
    communication participative qu' on peut renforcer
    la citoyennet. """ C'est un processus lent qui
    exige rptition et patience avant l'closion des
    premiers rsultats ", a-t-il prvenu.
    Lors de cette premiere journe de la
    conference national des radios communautaires
    partenaires de RAMAK, divers spcialistes en
    communication, hatiens et trangers, ont partag
    leurs experiences avec les 60 responsables de
    radios communautaires invits du 28 au 30
    janvier Moulin sur Mer. "

    Banque Mondiale

    finance Grupo M
    La Banque Mondiale, dans son secteur
    pour des prts privs, ou Corporation Financire
    International, a finalement approuv un prt de
    US$20 millions pour la firme dominicaine de
    zones branches, Grupo M, condition que la
    compagnie reconnaisse la libert d'association
    et de ngociation de ses employs pour la
    defense de leurs intrts.
    L'approbation de ce prt, destin au
    dveloppement d'une nouvelle zone franche
    la frontire entire Hati et la Rpublique
    (voir Grupo M / 14)


    IDUTCH CARIBBEAN AIRLINES


    1


    1


    A l'A UTNE!I









    RADIOGRAPHIC


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    lleltn Mn rch VeV Vl-VTIT'M 1


    CRISE HAITIENNE : Ouelle issue?


    (La Crise ... suite de la page 8)
    Brsil, et plus de la moitie des tats membres de l'OEA
    ont des rgimes de gauche ?
    o L'OEA et la CARICOM, proccupes de l'intgration
    d'Hati, sont lasses de notre aventurisme, et
    voudraient que nos presidents, aussi mauvais qu'ils
    soient, puissent terminer leur mandate.
    . Pour ce qui est de la catastrophe humanitaire, il faut
    tre trs prudent, et comprendre que le seuil de
    sensibility en ce qui nous concern, est trs lev. Et
    ceci pour des raisons diverse :
    o Non seulement nous sommes des ngres, mais la
    difference de nos voisins dominicains par example,
    nous le clamons tout vent: nous sommes la
    premiere rpublique ngre du Monde, nous sommes
    un greffon de l'Afrique dans le Nouveau Monde, etc.
    Or il est infiniment plus facile aux USA de
    s'mouvoir sur le sort du Kosovo que sur celui du
    Rwanda. Prs d'un miller de films ce jour ont t
    jous sur la tragdie de l'Holocauste, pas un seul sur
    le genocide de six millions d'Ibos pendant la guerre
    du Biafra.
    o Ce qui meut avant tout pour le moment les
    Amricains, ce sont leurs morts du 11 septembre, la
    menace terrorist, et les soldats qu'ils percent chaque
    jour en Irak
    o L'opinion aux USA, et l'opinion international en
    gnral, commence se lasser singulirement de
    nous. Voil, disent-ils, un people qui s'acharne se
    choisir le plus mauvais president possible, malgr
    tous les conseils de sagesse, qui le reverse ensuite,
    qui nous persuade de bousculer toutes les rgles de
    la politique international afin de le ramener au
    pouvoir, qui veut maintenant que l'on bouscule
    nouveau ces rgles pour le dloger du pouvoir, et
    qui, si on les coute, nous demandera probablement
    aprs quelques mois de le leur ramener ... Voil en
    plus un pays qui, au mme moment qu'il nous
    assomme de ses prtentions de premiere rpublique
    ngre du monde, de flambeau de la Libert dans les
    monde et autres rodomontades, veut, au deux
    centime anniversaire de son indpendance, qu'on
    empche ses concitoyens de s'entre-dchirer

    1 La question idologique est trs sensible, et son
    vocation nous fait facilement taxer de paranoia. Ne
    pas l'envisager dans la rflexion sur l'histoire d'Hati


    constitute pourtant un srieux handicap. Il y a, depuis la
    proclamation de notre indpendance, une volont
    systmatique de nous maintenir dans l'abjection la plus
    dgradante possible, et cette consideration prime sur toute
    autre. Car, qu'on le veuille ou non, certaines questions restent
    troublantes : pourquoi, par example, si l'on voulait que le
    retour du president Aristide se passe bien, n'avoir pas mis
    comme condition ce retour la formation d'un
    gouvernement de coalition, au lieu de se limiter la signature
    des accords de Paris ? Il y a, dans un large secteur de la
    classes dominant aux Etats Unis, une haine viscrale de
    l'Hatien, et ce sentiment, parfois inconscient, se reflte,
    qu'on le nie ou non, dans plusieurs choix de l'administration
    amricaine. Il y a peut-tre dans l'expression de cette haine
    un certain calcul. Notre nullit conforte la population noire,
    mais galement les minorits' en gnral, dans la certitude
    de leur infriorit et de leur incapacit se grer eux-mmes.
    B L'intgration d'Hati dans la zone de Libre Echange des
    Amriques constitute galement une obsession pour les
    USA. Une Amrique unie pourra seule contrebalancer
    une Europe unie et surtout une Chine en passe de devenir
    la premiere puissance mondiale. Cette integration,
    faisons y-attention, devra se faire aux conditions
    amricaines. En ce qui concern le problme du president
    Aristide, cette integration passe par deux volets
    incontournables :
    1 Le maintien au Pouvoir du president jusqu'au 7 fvrier
    2006. Ce maintien prsente trois avantages :
    o Il vite aux Amricains ce qu'ils redoutent par dessus
    tout : l'aventure.
    o Les Amricains, en rgle gnrale, n'aiment pas avoir
    affaire des rgimes trop populaires, qui ont tendance
    se montrer rticents aux exigences du nouvel ordre
    mondial. Un gouvernement faible, par contre, pour se
    maintenir, n'a d'autre choix que celui de faire ce qu'osf
    lui dit de faire.
    o Le people, qui aura pris l'habitude d'attendre la fin du
    mandate prsidentiel, n'aura pas la tentation de se rvolter
    contre le prochain president d'Hati, lequel sera
    forcment le poulain des Amricains.
    o Depuis 1991, on assisted, tant bien que mal, et en dpit
    des interruptions, une transmission quinquennale du
    Pouvoir excutif. Les Amricains, mais galement
    l'International tiennent au maintien de cette tradition,
    premier pas timide peut-tre, mais premier pas quand
    mme dans l'tablissement d'une tradition


    dmocratique, et par-dessus tout scuritaire
    L'installation cette date (7 fvrier 2006) d'un
    Pouvoir de tendances diamtralement opposes
    celles du pouvoir actuel. Pour cela il faudra
    rendre le prsidentAristide le plus impopulaire
    possible, la fois en lui coupant les vivres et
    en rglant la transfusion humanitaire son strict
    minimum. On s'emploiera galement
    maintenir la tension existant entire les deux
    parties par des dclarations contradictoires
    faisant priodiquement croire l'une et l'autre
    camp que le gouvernement amricain s'est
    prononc en leur faveur. Cela jusqu'aux
    lections prsidentielles et lgislatives qui se
    front sous l'ombrelle de l'unique puissance
    capable la fois d'en assurer le financement et
    d'en supervisor le droulement: les Etats Unis.
    Deuxime point : le risque pour l'opposition,
    la Socit civil, et pour le pays en gnral,
    d'une prolongation de cet affrontement. A
    notre avis, ce risque est bien rel.
    o Comme nous l'avons signal plus haut, il
    est trs difficile, dans un pays l'conomie
    aussi fragile que la ntre, de maintenir une
    mobilisation de longue dure. Le risque
    existe alors d'un essoufflement de cette
    mobilisation. Cette dernire aurait deux
    effects aussi pernicieux l'un que l'autre
    B Celui d'enlever l'opposition les cartes qui
    lui permettraient d'aboutir une solution
    dmocratique.
    B Celui de designer les plus irrductibles des
    membres de l'opposition l'ire du Pouvoir.
    6 Celui de fragmenter l'opposition.
    Il y a galement un danger de polarisation. Les
    longues files d'attente aux guichets des supermarchs
    la veille d'une grve ne sont pas sans effet sur ceux
    qui vivent au jour le jour. Et mme les plus chauds
    anti-aristidiens des classes pauvre et moyennes ne
    peuvent pas ne pas remarquer que certaines coles
    prives ne sont jamais touches par les grves. On
    commence dj compare les occasionnels
    " marcheurs du dimanche effectuant des parcours
    sans risque se terminant l'heure du lunch ceux de
    la semaine qui n'ont plus rien perdre, et qui logiques
    (voir La Crise / 15)


    HARDWME Yi A QLjI


    2004


    Fvrier 6, 7, 8, 2004 Roberto Clemente Colise Commandit par
    San Juan, Puerto Rico PpOMOEOP

    TELS. (787) 792-4939/792-4955 FAX (787) 792-4925
    exhibiti@coqui.net http://www.hardwareshowpr.com


    pE KISKEYA EXPRESS

    ^ 1 L'Esprit d'quipe avec notre communaut

    Visitez nous au

    7921 N.E. 2 me Avenue
    UUYU f V U RT ^HT. Tf<


    MUL


    l I KAINSFLK Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM
    Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


    Multi-Transferts

    Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

    Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


    Page 12


    1


    1


    r-


    r,t







    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en Marche Vol. XVIII No. 1


    'On recherche des
    Sewing Operators

    ( Oprateurs de machine
    coudre).

    Salaire excellent, Trs bonnes
    conditions de travaio. Nous
    sommes ne compagnie
    existant Miami depuis 1955.
    Nous avons besoin de
    couturire exprimente, avec
    spcialisation dans la coutue
    de Tissu et de Cuir
    FIT ou P/T. Venez appliquer
    en personnel de Lundi
    Vendredi de 7:00 amra 3:30
    PM

    7260 NW 68me Street -
    Miami, Florida.


    Coiffeur
    Etiquette Unisex
    Barber Beauty Salon
    305 940 9070
    15456 West Dixie Highway
    Miami
    Jean Wood Julien


    Original

    Barber
    Charlemagne Coiffeur
    103 S.E. 2nd Street
    Delray Beach
    Tel: 243-1039
    Beeper 524-0086


    Md


    Dr Enock JOSEPH .
    Obsttrique, Gyncologie,
    Accouchement, Oprtion pour
    fibrome, Family Planning,
    Ligature des trompes,
    Circoncision, Curetage.
    Tous les tests pour
    l'immigraton.
    Toutes sorts d'assurance
    Carte Medicaid pour les
    femmes enceintes
    5650 N.E 2nd Avenue
    Vertires Shopping
    Center
    (305) 751-6081

    Dr Jean-Claude
    Desgranges
    Polyclinique de la Rue
    Grgoire
    #45
    Mdecine Interne,
    Griatrie
    Tl: 256-3017/ 18
    Du lundi au vendredi 7-9
    am 17h- 19 h
    Samedi 8h-16 hres

    Dr Camille Figaro
    (Sony)
    Gyncologue
    Accoucheur
    Chemin des Dalles # 24
    Tl.: 245-6489
    245-8930


    Miami


    Lucas Supr Market
    14759 N.E. 6th Avenue
    305 940 9902

    Maxisound
    11854 West Dixie Highway
    Miami, Florida
    Tl.: 305-895-8006

    Etiquette
    Barber Shop
    154-55
    West Dixie Highway
    305 940 9070

    B & L Supermarket
    & Produce
    12041 West Dixie
    Highway Miami
    305 893 0410
    Eclipse
    Communication
    Services Inc.
    9290 S.W. 150 Ave.
    Suite 104
    954380 1616


    Pompano Beach


    Danilos
    Restaurant
    3760 NE 3rd Ave.
    Pompano Beach
    9547812646
    Christephanie's
    581 BC East
    Sample road
    Pompano Beach
    F133064
    Tl. : 954-781-7424
    Chiropractic
    Office
    910 East Atantic Blvd.
    Pompano Beach
    954-781-2500
    Tlco Paw
    206 North flagler ave
    Pompano Beach
    954-941 7004

    Del's Corner
    Your everyday store
    service, quality Low Price
    1448 N. state road 7
    Lauderhill
    954-585-0711


    Fort Lauderdale


    Notre Dame
    Restaurant
    4859 N. Dixie Hwy
    Pompano
    tl.: 954-421-4777


    RADIO PAW
    1108 NW 9Ave Suite2
    Ft Lauderdale, FI 33311
    Tl: 954523 0767

    Island
    Supermarket
    Beauty Supply
    8079 West Sample Road
    954 345 0450
    Classic Teleco
    203 SE 2ND AVE..
    DELRAY BEACH
    FL 33483
    561-279-8846

    Our Lady Bakery

    102 SE 2ndAve
    Delray Beach, FI
    33444 Tl:
    561-2723556


    Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

    Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
    Austell, Ga 30160
    Tl.: 770-944-8545


    La Chandleur
    Mangeons des crpes la Chandleur.



    La Recette

    Pour 15 Crpes

    Pour la pte
    - 250 gr de farine
    - 60 g de sucre
    -4 ufs
    - 1/2 litre de lait
    - 2 cuillres soupe d'huile d'olive ou
    l'quivalent de beurre fondu.
    - 1 cuillre caf de rhum

    1) Dlayez dans une terrine la farine et les
    oeufs entiers. Ajoutez le lait doucement
    puis le sucre.
    2) Travaillez peine la pte afin qu'elle soit
    un peu paisse
    3) Versez dans la pte obtenue l'huile ou le
    beurre ainsi que le rhum
    4) Faites cuire les crpes dans une pole.
    Maintenez-les au chaud.
    5) Rgalez-vous.

    Chandeleur vient prcisment de Candela,
    fte des Chandelles. Dans les glises, les
    torches sont remplaces par des
    chandelles bnies que l'on conserve
    allumes, autant pour signifier la lumire
    que pour oligner le malin, les orages, la
    mort, etc... et invoquer les bons augures
    veiller sur les semailles d'hiver qui
    produiront les bonnes moissons de l't
    prochain. Les cierges bnis sont
    emports dans les foyers pour le protger.
    Aujourd'hui, on bnit les cierges pour
    rappeler que Jsus est lumire du monde.


    Association culturelle

    Je suis responsible des relations publiques
    d'une rcente association
    artistique et culturelle appele : Vague
    Culturelle et Artistique. Ce
    sont surtout des danseurs et danseuses. Ils ont
    une tres jolie
    chorgraphie sur la revolte des esclaves pour
    accder
    l'indpendance. Pensez-vous pouvoir leur
    trouver une place dans l'une
    des occasions qui sont en train d'tre cres
    Atlanta, Washington ou
    ailleurs ? Ce sont de trs bons jeunes artistes
    don't deux avaient
    dans New Jersey au concours de Miss Tele
    Citronnelle en juillet
    2003.

    Faites-moi signe.
    En attendant, je ne veux rater aucune occa-
    sion spciale pour prendre
    la parole pour crer la motivation pour le
    volleyball en Haiti qui a
    besoin de l'aide de tout Haitien. Donc,
    n'oubliez pas de m'inviter
    chaque fois qu'une telle occasion peut se
    presenter car j'ai dj un
    pied a Atlanta ou reside ma nice Nicole
    Rodrigue et mon neveu
    Emmanuel Saint Victor.

    A bientt

    Guy Joachim
    President
    Federation Haitienne de Volleyball


    HAITI: Freedom and Creativity
    from the Mountains to the Sea
    Haiti will be featured at the Smithsonian Folklife
    Festival to be held on the National Mail ofthe U.S.,
    between the Washington Monument and U.S. Capitol ir
    Washington, D.C., June 23-July 4, 2004. This
    unprecedented exhibition of living cultural heritage
    titled Haiti: Freedom and Creativity,
    From the Mountains to the Sea, will include Haitian
    musicians, artisans, cooks, story tellers, scholars and
    others who will, through their daily performances,
    demonstrations, and displays, illustrate the ways in
    which Haitians have creatively expressed their
    continuing aspirations for freedom.
    The Festival is free to the public, garners strong media
    attention, and draws 1-11/2 million visitors. Tens of
    thousands of Haitian-Americans are expected to
    attend. This will likely generate cultural reconnections
    to
    their country of origin, and stimulate remittances, visits
    to Haiti, and ultimately investment in property and
    businesses. For others, Haiti: Freedom and Creativity,
    From the Mountains to the Sea will enable visitors,
    reporters, and some 40 million people exposed to the
    Festival through the
    media to see Haitians and their culture in a respectful
    light, creating demand to learn more and one day
    possibly visit or otherwise interact with the country and
    its people.
    ORGANIZATION AND FINANCING
    The program is being organized and produced by the
    Smithsonian Center for Folklife and Cultural Heritage
    which has provided about 50% of the projects' $1.7
    million budget. Additional funding and support has
    corne from the Haitian government, USAID, the United
    Nations Education, Scientific and Cultural
    Organization, the World Bank, the Inter-American
    Development Bank, the governments of Taiwan and
    Gabon, a number of Haitian banks, telephone, and
    other companies, and scores of individual donors in
    Haiti and the United States. A U.S. Leadership
    Committee is co-chaired by Sen. Chris Dodd and Sen.
    Mike DeWine and includes among others Hillary
    Clinton and Danny Glover.

    Currently $1.45 million has been raised and pledged.
    This will allow for a
    good presentation of Haitian culture with about 80
    performers and artisans
    in plain white tents. It will not however fully represent
    the energy and
    vibrancy of Haitian cultural life. In order to bring the
    production up to
    full capacity, we MUST raise a minimum of $250,000
    additional dollars by
    March 15, 2004!


    SPetites announces Page 13

    lecin Points de Vente de Haiti en Marche








    I DANS NOlTREVOISINAGCE I


    % FI A. - N h..J J yN%-- -e- IL


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en Marche Vol. XVIII No. 1


    Guantanamo: Les GI's s'entranent

    contre une ventuelle attaque


    BASE NAVALE DE
    GUANTANAMO, Cuba, Au son des tirs
    de mortiers et de rafales de mitraillettes, les
    soldats amricains s'entranaient samedi
    repousser une attaque mene par un
    commando virtuel sur la base de
    Guantanamo o des terrorists prsums
    sont regroups.

    Grupo M ...
    (suite de la page 11)
    dominicaine, fait suite aux investigations
    de la Corporation Financire Mondiale dans
    des violations don't le Grupo M a t accus
    de s'tre rendu coupable dans ses autres
    factories en Rpublique dominicaine.
    Dnonciations qui ont t rendues
    publiques par plusieurs organizations
    syndicales du secteur textile.


    L'entranement avait pour but de
    prvenir toute attaque, notamment une
    offensive d'Al-Qaida, ont expliqu les
    officers du camp qui regroupe plus de 650
    hommes de plus de 40 nationalits. Ils sont
    suspects d'appartenir Al-Qaida, le rseau
    terrorist dirig par Oussama Ben Laden.
    Une embarcation simule par des
    morceaux de mtal flottant sur la mer des
    Caraibes, des tirs balles relles et des tirs
    de mortiers dclenchant des nuages de
    fumes, personnele ne peut venir ici",
    affirme le sergent Johnny Saldana, qui vient
    de tirer des centaines de balles avec sa
    mitraillette.
    Alors que la possibility d'une
    attaque terrorist visant librer les
    prisonniers semble difficilement
    envisageable, "il est crucial pour les soldats
    (voir Guantanamo / 20)


    CITY OF MIAMI

    NOTICE OF PUBLIC HEARING

    Yon Miting Piblik ap ft nan dat ki 12 Fevriye 2004, 9 v di maten nan City
    Commission Chambers nan City Hall 3500 Pan American Drive, Miami, Florida.

    Yon rezolisyon, pa yon vt afirmatif 4/5 manm City Commission an, otorize City
    Manager-a pou ekzekite on ak acha ak vant pou akizisyon on propryete ki lokalize
    nan 247 NE 59 me Street ("The Property"), Miami, Florida, jan li legalman dekri
    nan ak acha ak vant lan ant City of Miami ak B and B Enterprises, yon Florida
    General Partnership, an koneksyon ak developman Little Haiti Park, pou on pri
    dacha total de $ 189.750 e pou realize transaksyon an an ak ak dispozisyon ak
    acha e vant lan; plis konsakre lajan pou on montan $ 215,950 sou on sm $ 255
    milyon Homeland Defense/Neighborhood Improvement Bond pou kouvri pri
    akizisyon an ansanm ak pri survey, evalyasyon, rap anvironnmantal, tit propryete,
    asirans ak demolisyon..

    Tout moun ki interest invite pou yo vini nan meeting lan. Si on moun ta vie f apl
    sou on desizyon City Commission an nan klkeswa kesyon ki soulve nan meeting
    lan, f moun sa-a made on rap ekri de tout temwayaj ki te ft.

    An ak ak American with Disabilities Act of 1990, tout moun ki bezwen
    akomodasyon espesyal pou ka patisipe, ka kontakte Office of the City Clerk, o
    mwen 2 jou anvan dat ki fikse pou meeting lan. Rele : (305) 250-5360


    CITY OF MIAMI

    MIAMI AND SOUTH FLORIDA COORDINATION COMMITTEE FOR THE
    CELEBRATION OF THE REPUBLIC OF HAITI BICENTENNIAL (JANUARY 1,
    1804
    - JANUARY 1, 2004) [HAITI BICENTENNIAL COORDINATION COMMITTEE]

    Komite Kobdinasyon pou Selebrasyon Bisantn Repiblik Dayiti (1" Janvye 1804-1l
    Janvye 2004)
    Tanpri pran nbt ke pwochen rankont Komite Koodinasyon nan Miami ak South
    Florida pou komemore Bisantn Repiblik Dayiti ap ft lendi 9 Fevriye 2004, 6 z
    nan asw nan City of Miami Police North Station, 1011 NW 62m Street, Miami,
    S.. Florida.


    Priscilla A. Thompson
    ., e .- (Ad #14727 City Clerk



    ~. CITY OF MIAMI

    ,,, NOTICE OF PUBLIC HEARING

    Yon Miting Piblik ap ft nan dat ki 12 Fevriye 2004, 9 v di maten nan City
    Commission Chambers nan City Hall 3500 Pan American Drive, Miami, Florida.

    Yon rezolisyon, pa yon vt afirmatif 4/5 manm City Commission an, otorize City
    Manager-a pou ekzekite on ak acha ak vant pou akizisyon on propryete ki lokalize
    nan 6421 NE 2nd Ave ("The Property"), Miami, Florida, jan li legalman dekri nan
    ak acha ak vant lan ant City of Miami ak Ben Pumo, Revocable Trust, an
    koneksyon ak developman Little Haiti Park, pou on pri dacha total de $ 538.225 e
    pou realize transaksyon an an ak ak dispozisyon ak acha e vant lan; plis konsakre
    lajan pou on montan $ 576,270 sou on sm $ 255 milyon Homeland Defense/.
    Neighborhood Improvement Bond pou kouvri pri akizisyon an ansanm ak pri survey,
    evalyasyon, rap anvironnmantal, tit propryete, asirans ak demolisyon.

    Tout moun ki interest invite pou yo vini nan meeting lan. Si on moun ta vie f apl
    sou on desizyon City Commission an nan klkeswa kesyon ki soulve nan meeting
    lan, f moun sa-a made on rap ekri de tout temwayaj ki te ft.

    An ak ak American with Disabilities Act of 1990, tout moun ki bezwen
    akomodasyon espesyal pou ka patisipe, ka kontakte Office of the City Clerk, o mwen
    2 jou anvan dat ki fikse pou meeting lan. Rele : (305) 2.50-5360


    City Seal
    #14723


    Priscilla A. Thompson
    City Clerk i


    City Seal
    #14722


    Priscilla A. Thompson
    City Clerk


    LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
    MIAMI-DADE COUNTY
    MIAMI, FLORIDA


    Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
    which can be obtained through the Department of Procurement Management,
    Vendor Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128
    (Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package
    (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for
    those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
    Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
    vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
    dollar amount made payable to : 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

    Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our
    website (www.miamidade.gov/dpni") under" Solicitations Online ".

    Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
    opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
    bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
    considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
    on or before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
    bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
    package or courier service including the U.S. mail, or caused by any other
    occurrence.

    Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
    Office located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI 33128 by no
    later than 2 : 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

    This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with County
    Ordinance No. 98-106.

    The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday February 18, 2004


    7493-4/09-OTR OEM AIR COMPRESSOR PARTS &
    SERVICES


    Cost $10.00


    This contract requires Insurance.

    The following bid will open at 2 :00 PM on Wednesday March 03, 2004-


    MIAM'F


    LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
    MIAMI-DADE COUNTY
    MIAMI, FLORIDA


    Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
    which can be obtained through the Department of Procurement Management,
    Vendor Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128
    (Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package
    (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for
    those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
    Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
    vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
    dollar amount made payable to : 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

    Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our
    website (www.niiamidade.gov/dpmi/) under Solicitations Online ".

    Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
    opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
    bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
    considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
    on or before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
    bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
    package or courier service including the U.S. mail, or caused by any other
    occurrence.

    Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
    Office located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI 33128 by no
    later than 2 : 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

    This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with County
    Ordinance No. 98-106.

    The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday March 03, 2004


    2093-4/09-OTR DRAFTING ART & ENGINEERING
    SUPPLIES


    Cost $10.00


    This contract includes Bid Preference
    provisions for Certified Black Business
    Enterprises (BBE.s), Certified Hispanic
    Business Enterprises (HBE's), and Certified
    Women Business Enterpriss (WBEs).


    7555-3/09-OTR REFLECTIVE LETTERING &
    STRIPING, APPLICATION SERVICE


    Cost $10.00


    REPRODUCTION & BINDING
    SERVICES TO INCLUDE
    ARCHITECTURAL DOCUMENTS


    Cost $10.00


    This contact includes Bid Preference
    provisions for Certified Black Business Enterprises
    (BBE'S), and Certified Women Business Enterprises (WBE's).


    This contact requires Insurance

    The following bid(s) will open ai 2 :00 PM on Wednesday March 10, 2004

    7485-4/08-OTR CHEMICAL FEED & DESINFECTION Cost $10.00
    SYSTEM PARTS & ACCESSORIES


    Page 14


    7533-4/09-OTR


    1


    Ni 1 M FAD "









    POL IITIOI IF


    -i tiaL UI iarci. v oi o Avin 1 % e ..


    Crise : Y-a-t-il encore une issue?


    (La Crise ... suite de la page 12)
    envers eux mmes, jouent le tout pour le tout.
    o Le risque existe, et il se fait de jour en jour plus prcis,
    que les organisateurs des marches pacifiques en percent
    le contrle., Il est difficile de se faire tabasser jour aprs
    jour sans ragir autrement que par des cantiques. Que
    certain des manifestants en aient marre de se faire taper
    dessus, que d'autres en aient marre que le president, en
    dpit des marches et contre-marches, s'obstine
    s'accrocher au fauteuil prsidentiel, et nous avons tous
    les ingredients d'une bonne guerre civil.
    o Le pouvoir consacre prsentement l'essentiel de son
    budget son maintien au Pouvoir, ce qui rend
    impossible, non seulement toute dpense
    d'investissement, mais mme le fonctionnement


    Ije9Su.Sjeu eI






    dass ess c.

    Kliyan Boby Express yo, koute sa!
    Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
    Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
    voye pou fanmi nou; Depi
    lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
    manje, san fr pou fanmi nou.
    Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
    Express
    ap mete yon
    ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
    Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


    ATLANTA
    1232 Moreland Ave, Suite A
    Atlanta, GA 30016
    Tel: (404)622-8787

    BAHAMAS
    E. Street Sawyer
    Studio Blvd 2nd Floor
    Nassau, Bahamas
    Tel: (242)322-6047

    BOYTON
    544 E Gateway Blvd, Suite 3
    Boyton Beach, Florida
    Tel: (561)742-3046

    CAMBRIDGE
    300 Broadway
    Cambridge, Mass 02139
    Tel: (617)354-6448

    CHURCH
    2807 Church Ave.
    Brooklyn, NW 11226
    Tel: (718)693-3798

    CONNECTICUT
    953 Washington Blvd, Suite 1
    Stamford, CT 06901
    Tel: (203)324-2816

    DELRAY BEACH
    402 West Atlantic Ave
    Delray Beach, FI 33444
    Tel: (561)265-2100

    FLATBUSH
    1161 Flathush Ave.
    Brooklyn N.W. 11226
    Tel: (718)287-5295

    FORT LAUDERDALE
    8 West Sunrise Blvd
    Ft. Lauderdale, FI 33311
    Tel: (954)524-1574

    LAKE WORTH
    330 S. Dixie Hwy, Suite 2
    Lake Worth. FI 33460
    Tel: (561)585-1077

    MA'TAPAN
    508 River Street
    Mat. Mass. 02126
    Tel: (617)298-9366

    MIAMI
    5401 N.W. 2nd Avenue
    Miami, FI 33137
    Tel: (305)758-3278

    NAPLES
    506 1 lth Street
    Naples, FI 34102
    Tel: (941)435-3994

    NORTH MIAMI
    629 NE 125th Street


    N. Miami, FI 33161
    Tel: (305)892-6478

    MIRAMAR N. DADE
    19325 NW 2nd Avenue (441)
    Miami, FI 33169
    Tel: (305)654-2800

    MONTREAL
    7177 Rue St Denis
    Mont. QC H2R2E3
    Tel: (514)270-5966

    ORLANDO
    2469 S. Orange Blossom Trail
    Orlando, FI 32805
    Tel: (407)649-9896

    POMPANO (1)
    4857 N. Dixie Hwy
    Pompano Bch, FI 33064
    Tel: (954)429-9552

    POMPANO (2)
    128 N. Flager Avenue
    Pompano Bch, FI 33060
    Tel: (954)946-4469

    QUEENS
    159-35B Hillside Avenue
    Jamaica N.Y. 11432
    Tel: (718)523-9216

    SPRING-VALLEY
    South Main Street
    S. Valley, NW 10977
    Tel: (914)425-7747

    WASHINGTON
    835 Juniper Street NW
    Wash D.C. 20012
    Tel: (202)722-4925

    WEST PALM BEACH
    604 25th Street
    W. Palm Beach FI 33407
    Tel: (561)655-4166

    NEW JERSEY
    152 Jeffterson Ave
    Elizabeth, NJ 07201
    -Tel: (908)354-1411

    MONTREAL NORD
    3820 Henri-Bourassa Est
    Montral, Canada
    Tel:(514)852-9245

    TURKS & CAICOS
    Downtown Providenciales
    Butterfield Plaza
    Tel: (649)941-4172-4173

    CENTRE VILLE
    59 Rue Pave
    avant la Pharmacie Idale
    223-0865-223-0839
    222-2704,221-8910, 221-1632


    minimal des administrations publiques. Ceci dit, on
    s'achemine vers la saison des pluies, et nos villes
    vont tre une nouvelle fois soumises aux crues. Un
    bras de fer de longue dure avec le pouvoir risque
    de se reflter de manire tragique au niveau des
    chiffres de sant publique : couverture vaccinale,
    malnutrition, mortality infantile, etc ... qu'on
    rflchisse pendant quelques seconds la
    signification pour un patient pauvre de la fermeture
    de l'HUEH Qu'Aristide reste ou non au pouvoir,
    les enfants atteints de poliomylite seront des
    paralyss a vie, ceux qui n'auront pas reu leur dose
    de vitamin A sont condamns tre, le restant de
    leur vie, des aveugles, ceux qui, faute d'une ration
    suffisante de protines, n'auront pu avoir un
    dveloppement crbral adquat, tre des zombies,
    et nos politicians don't les enfants ne seront ni
    aveugles ni malnutris auront beau jeu pendant le
    prochain sicle de se jeter l'un l'autre la pierre.
    o La misre du pays va prendre des formes encore
    plus dramatiques. Notre vacillante industries
    touristique qui promettait tant pour 2004,
    particulirement dans ma ville de Jacmel, est
    condamne la strilit. Notre production national
    va bientt tre rduite sa plus simple expression.
    Comme le pouvoir est en train de se trouver court
    d'argent pour finance son coteux appareil de
    propaganda, d'intimidation et de repression, il va
    bientt faire jouer la planche billets. Et si l'on
    rflchit au fait que nous souffrons d'une double
    devaluation, celle de la gourde et du dollar, que le
    baril de ptrole vient de franchir la barre des 33
    dollars, et que les rentres de devises pour le
    carnaval vont fondre en peau de chagrin, l'on verra
    quels temps se prparent pour notre pays.
    Troisime point : Le dpart du president, s'il prend
    la forme de dchoukage, peut compliquer les
    problmes en lieu et place de leur apporter une
    solution. Pour comprendre ce point, il faut avoir en
    tte les deux donnes suivantes :
    o Le pouvoir qui fera suite celui du president
    Aristide aura devant lui de lourdes responsabilits.
    Si l'on force un chef d'Etat partir avant son terme,
    c'est pour faire au moins mieux que lui. Autrement,
    le president Aristide risque avec le temps de
    rejoindre les Salvator Allende et les Mossadegh
    la galerie des victims de la reaction.
    o Ce nouveau pouvoir n'aura devant lui aucun dlai
    de grce. Le people aura en effet pris l'habitude
    de renverser les gouvernements par l'aine du bton
    lorsqu'il ne les aime pas.
    o Ce pouvoir n'aura pour lui aucune lgitimit
    constitutionnelle.
    o Cette belle unit qui existe actuellement sur le
    bton est due uniquement au ras-le-bol, bien
    comprhensible d'ailleurs, caus par l'incapacit
    du Pouvoir en place trouver une solution nos
    problmes les plus urgents. Otez ce Pouvoir, cette
    unit disparat le mme jour.


    Page 15


    Ces considerations ayant t poses, considrons l'un
    aprs l'autre les problmes urgents que devra confronter,
    une fois passs les trois jours du bamboche de la dlivrance,
    le nouveau gouvernement. Ceux-ci sont au nombre de
    deux :
    o L'inscurit.
    o Une situation conomique au bord du chaos.

    Examinons l'un aprs l'autre ces diffrents points.
    o L 'inscurit ne peut tre rsolue que par une force
    policire ayant des moyens suffisants sa disposition.
    Cette force ne peut tre que national ou
    international.
    6 S'il s'agit d'une force national, on ne peut avoir
    affaire qu' notre police national. En supposant que
    l'on aura expurg cette force de tous les lments
    malsains et corrompus qui s'y trouvent, (le comment
    est une autre question), une question se pose : o
    trouvera-t-on les fonds immense ncessaires ses
    performances ?
    B Quant la force international, qui ne peut tre
    qu'amricaine ou paye par les Amricains, c'est--
    dire constitute de chmeurs pakistanais, indonsiens
    et dominicains, une simple vocation de leur sjour
    pendant 6 annes dans notre pays suffit nous difier
    sur leur total incapacit, d'une part juguler
    l'inscurit, de l'autre contribuer l'instauration
    de la dmocratie dans notre pays. En effet :
    X Durant les 6 annes qu'a dur son sjour dans notre
    pays, la force amricaine s'est toujours refuse
    oprer le dsarmement ;
    Y On s'interroge toujours pour connatre les raisons
    pour lesquelles la force amricaine a laiss notre pays
    just quelques mois avant les lections lgislatives
    de 2000, don't une supervision correct nous aurait
    vit ce calvaire don't nous n'avons pas fini de payer
    les frais.
    Y On s'interroge galement sur les raisons pour
    lesquelles l'administration amricaine s'obstine, dans
    le context d'inscurit o nous nous trouvons en ce
    moment, dverser dans notre pays le rebut des
    prisons de leur pays.
    8 Comment notre nouveau gouvernement va-t-il
    combler les attentes de la population, du moins en
    ce qui concern les problmes les plus urgents ? Juste
    quelques examples tirs d'une bote qui en content
    des milliers :
    Y. La saison des pluies va commencer dans quelques
    jours. Elle s'accompagne en rgle d'un dferlement
    des eaux dans nos rues, dferlement ou pour dire
    un mot la mode, avalasse important tout-sur son
    passage. La solution consiste reboiser le Morne
    l'Hpital. La Cit Soleil est galement mal
    construite, Non seulement elle est le dbouch
    natural des eaux de ruissellement, mais la nature
    mme de son sol rendrait sa convertibilit en ville
    extrmement dispendieuse. Va-t-on persuader les
    habitants du Morne l'Hpital et de la Cit Soleil
    d'en dloger, ou va-t-on trouver dans quelque boite
    de Pandore les quelques milliards de dollars
    ncessaires leur relocation ?
    (La suite au prochain numro)


    Attention Miami



    FADKIKJ VARIETY STORE


    LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
    - Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CAL
    BELL MOBILITY etc...etc...
    - Connection tlphonique chez vous...

    FADKIDJ VARIETY STI
    Ouvert B Q

    6 Jours j AT&T Wireless

    par acd Der

    semaine:
    AGENT AUTORISE
    8h30 am UNIRAS



    7h30pm




    Parfums
    Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evang
    Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
    Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, do
    Cadeaux dramas)
    Tableaux Produits de beaut
    Moneygram Money Order Produits pour cheveux


    clique)

    ocumentaires


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    TTMt -ien.J \1 V ITTT h l I N 1


    I


    9LE TV,








    I IIN- -I -. titU 1 ilVIIle C VOL AV111I NO. 1


    REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No 417


    BCC Chambers Webcasting Softwvare

    Miami-Dade County desires to obtain a software web application for the
    provisioning, management, and delivery of both live and on-demand streaming
    video including a three-button voting system. Webcasting will give a combined
    solution for producing live events such as commissioners meeting, distance
    learning, testing and polling. This software will become part of Miami Dade County
    infrastructure and all departments will have access to it.
    Under any agreement negotiated and a result of this RFP, the Contractor shall
    provide software, hardware, warranties, maintenance and support. The Contractor
    will also participate in implementing and testing the functionality of the overall
    software and hardware, training the user community, and providing post-production
    support.
    It is anticipated the County will issue an agreement for a one (1)
    year period with four (4) one (1) year options to extend the sterns at the county's
    sole discretion.

    Contract Measures

    A Selection Factor for BBE, HBE, ad WBE is applied to this solicitation.
    The RFP solicitation package, which will be available starting January 30, .2004, can
    be obtained at no cost on-line at www.miamidadegov/dpm. The package can also be
    obtained through the Vendor Information Center (305) 375-5773, Department of
    Procurement Management, 111 NW 1"' Street, Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at
    a cost of $ 12.60 for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a
    request to receive the solicitation package through the United States Postal Service.
    For your convenience, we now accept VISA and MasterCard. To request the
    solicitation package through the United States Postal Service, mail requests with
    the following info : the RFP number and title, the name of proposer and contact
    person, complete address to be mailed to, telephone number and fax number, along
    with a $ 17.60 check or money-order made payable to: Miami-Dade Board of
    County Commissioners.
    A Pre-Proposal Conference is scheduled for February 5, 2004 at 12:30 pm (local
    time) at DPM Conference RoomA, SPCC 111 NW First Street, Miami, FI 33128.
    Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for this
    RFP is Rogelio E. Anasagasti, Jr. at (305) 375-5663.
    Deadline for submission of proposals is February 27, 2004 at 2: 00 pm (Local time)
    at Miami-Dade County Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1'
    Street, 17"1 Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the
    County's Cone of Silence Ordinance 98-106


    REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No 427


    METRODADE
    - wU


    Financial Consulting Services for the Citizens' Independent
    Transportation Trust (CITT)
    Miami-Dade County as represented by the Office of Citizens' Independent
    Transportation Trust (OCITT), is seeking proposals to provide financial consulting
    services to include such areas as accounting, rate and fee studies, cost/benefit
    analyses, financial and financing analyses and feasibility studies. The selected
    Consultant shall provide financial analyses to the Citizens' Independent
    Transportation Trust (CITT) and its staff (the OCITT). There are restrictions on the
    selected Consultant and any subcontractors having other County contracts as
    detailed in the RFP document.
    The primary objectives of this project are to assist the CITT in carrying out its
    fiduciary responsibilities by conducting a review of the 30-year and 5-year pro
    forma; reviewing departmental actuals and budgets for consistency with the Peoples
    Transportaiotn Plan (PTP), corresponding legislation and the financial projections
    contained in the pro forma; and recommending procedures for monitoring the use
    of funds by departments and municipalities. At the County's option, the selected
    Consultant may also review contracts and proposed changes to the PTP for
    consistency with legislation and the pro forma.
    This solicitation is a Women Business Enterprises (WBE) set-aside. It is anticipated
    that the County will issue an agreement for a three (3) year period with two (2), one
    (1) year options to renew the term at the County's sole discretion.
    The RFP solicitation package, which will be available starting January 27, 2004, can
    be obtained at no cost on-line at www.miamidadegov/dpm. The package can also be
    obtained through the Vendor Information Center (305) 375-5773, Department of
    Procurement Management, 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at
    a cost of $ 10.00 for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a
    request to receive the solicitation package through the United States Postal Service.
    For your convenience, we now accept VISA and MasterCard. To request the
    solicitation package through the United States Postal Service, mail requests with
    the following info : the RFP number and title, the name of proposer and contact
    person, complete address to be mailed to, telephone number and fax number, along
    with a $ 15.00 check or money order made payable to: Miami-Dade Board of
    County Commissioners.
    A Pre-Proposal Conference is scheduled for February 4, 2004 at 3:30 pm (local
    time) at 111 NW Ist Street, 13th Floor, Conference Room A, Miami, FL.
    Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for this
    RFP is Rita Silva at (305) 375-1081. If you need a sign language interpreter or
    materials in accessible format for this event please call Jason Martinez, DPM ADA
    Coordinator at (305) 375-1564 at least five days in advance.
    Deadline for submission of proposals is February 12, 2004 at 12: 00 noon (Local
    time), at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111
    NW 1't Street, 171' Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1083. This RFP is
    subject to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106


    Sa a se yon kourye enptan

    Tcheke bwat a lt w...

    Nouvo kat idantifikasyon vot w an nan wout!

    Depatman Eleksyon Miami-Dade ap poste nouvo kat ki fk part yo bay tout vot ki enskri yo nan Konte Miami-Dade.
    W te di nou kisa w te vie w part sou yon kat idantifikasyon vot, e nou te koute w. Sou nouvo kat yo:
    Enfmasyon psonl w yo pwoteje, enfmasyon sa yo rete kachte nan yon anvlp
    Li pi fasil pou idantifye enfmasyon enptan yo tankou pati politik

    Lt enfmasyon itil tankou kman pou vote sou apary modn nou yo "Votronic" ak
    kman w kapab travay nan biwo vt yo
    Tcheke kat w an byen pou verifye adrs w, pati politik w ak
    lokal biwo vt w, piske gen nan lokal yo ki change.
    Si w jwenn yon ere, oswa si w se yon vot enskri epi
    w pa resevwa kat w an v 12 Fevriye, tanpri rele nou
    nan 305-499-8363.


    Epi sonje soti al vote jou kap
    9 Mas la ak nan chak election ...

    Paske Demokrasy an Depann de w


    M AMI'AMD-


    ELECTIONS

    Depatman Eleksyon Miami-Dade
    2700 NW 87th Avenue
    Miami, FL 33172


    www.elections.miamidade.gov


    VOTRE ATTENTION'


    -----------


    I


    a JL-


    Page 16


    Mercredi 4 Fvrier 2004,


    METRO DADE
    M--D








    Mercredi 4 Fvrier 2004
    atie on Marrhe Vol XVIII No 1


    Une rponse : Au sujet de I


    (Rponse ... suite de la page 9)
    et allez investiguer les faits.
    Ce qui est regrettable c'est qu'on
    a l'impression que vous voulez faire de
    Leslie un tre part, le seul et unique qui a
    jamais vu clair, le seul et unique qui a jamais
    tout fait, le seul et unique qui a jamais tout
    dit; le seul et unique qui n'a jamais pactis
    avec Aristide. Il crit lui-mme:
    "Ce n 'est pas par hasard que j'ai
    t avec mon parti le RDNP le premier
    conclure qu'il n'y avait aucune sortie de
    crise valide et possible tant que l'quipe
    actuelle resterait au pouvoir. C'est un
    constat d'exprience vcue avec ce rgime.
    Je suis jusqu' l'heure actuelle le seul,
    l'unique leader politique de premier rang
    sans doute, n'avoir jamais eu ni cherch
    l'occasion de serrer la main mme une
    premiere fois Aristide, ni l'avoir jamais
    rencontr pour un entretien quelconque,
    malgr des sollicitations. "
    C'est toujours facile d'tre "le
    premier" ou "le seul et l'unique", lorsqu'on
    vit dans une bulle o l'on est tout seul. Tout
    ce que je puis dire, en ce qui me concern,
    puisque vous me prenez parties, c'est
    qu'ayant condamn Lavalas ds le dbut
    (**), ma position n'a jamais vari son
    gard. J'ai refus par deux fois des
    propositions qui m'ont t faites par des
    instances autorises d'accepter le poste de
    Premier Ministre d'Aristide, lorsqu'il tait
    en exil. Ma rponse a toujours t
    invariablement: "Je ne veux pas passer
    l'histoire comme le Premier Ministre de
    Jean-Bertrand Aristide." Soit dit en passant,
    Marc Bazin fut nomm Premier Ministre,
    parce que, le poste ne m'intressant pas, je
    l'avais recommand.
    Vous me posez une trs srieuse
    question dans le paragraphe suivant: So Mr.
    Bissainthe, you see our dilemma. We are


    Page 17


    'alternative Leslie Manigat
    parties du FNC. Comme me faisait garder mes distances avec un certain ct
    remarquer Jean Dominique, un vieux parent dmagogique et farfelu du movement
    et ami, j'tais dans ce qui s'appelait alors reprsent surtout alors par des acrobates
    le "Secteur Dmocratique" et en mme du calibre de Victor Benot, Roger et Micha
    temps je n' tais pas dedans. Je tenais Gaillard, ces "radis", comme je les appelais:
    (voir Rponse / 18)


    CITY OF MIAMI
    Department of Community Development
    REQUEST FOR QUALIFICATIONS
    Rekt pou Kalifikasyon


    waiting for a national leader to emerge
    before we can make the final push to put
    Titid out but we are afraid of the unknown.
    If you want to propose Leslie, do without
    the prosaic frills, and loud, and clear, and
    again, and again, until everybody who trust
    you and believe you, feels that this is what
    you want to say
    On a toujours plus de chances de
    succs quand on propose quelqu'un d'autre
    que soi-mme. Dans le pass,je l'ai vu faire
    en 87 avec une certain efficacit:
    lorsqu'une quipe avec laquelle je
    travaillais a propos Grard Gourgues
    comme candidate la prsidence pour le
    FNC, c'est lui qui est pass malgr les
    magouilles invraisemblables de quelques
    zouaves du KONAKOM. Quand Leslie a
    accd la prsidence, j'ai fait pour
    l'appuyer une declaration que l'on m'a
    reproche; je me suis fait apostropher
    haute voix, une" fois, l'aroport de Port-
    au-Prince par un de nos journalists les plus
    talentueux en ces terms: "Bissainthe, sa
    ou f a pa bon; s ou ki ddouan Leslie
    Manigat. "
    Avec mon article sur l'loquence
    sacre je voulais de guerre lasse dmythifier
    Leslie, le faire descendre de l'Olympe o
    il se trouve, ou bien parce qu'il y est mont
    tout seul ou bien parce qu'on l'y a mis.
    Votre manire -nous venons de le voir-
    de porter de fausses accusations pour
    pouvoir ainsi mieux mettre Leslie sur un
    pidestal o il sera intouchable, me montre
    que je ne suis pas en train de bien russir
    ma tentative d'en faire un tre human
    comme les autres, donc ligible. Croyez-
    moi, si vous voulez qu'il soit intouchable,
    il sera untouchable. Personnen'y touchera;
    mme pas les lecteurs.
    Je vais vous raconter une histoire.
    Racontez-la Leslie. En 87je ne faisais pas


    Kalandrye pou process proposal la :
    RFQ available to tho P .ific
    Pre-Proposal Workluhocp


    February 6. 2004
    Fabrivary 13, 2004


    Dendline for Submlssio.I of Written QuestionsFebriiary 18, 2004


    Response to Wrltten Questions
    eandilne for Subm!issor, of Proposnfal


    Febnaary 25. 2004
    Merch 5. 2004


    For more information, irlerested parties should contact the City of
    Community Deve'oprnmenl at 305-416-1927.


    Miami Departmenr of


    (Ad No. 07501)


    Depatman Eleksyon


    Bezwen W!

    SI w Iib Jou 9 Mas, w va kapab touche Jlska

    $150 (dapre ki travay yo ba w f) an menm tan

    w va f devwa patrlyotik w.

    F Travay Biwo Vt!


    Pou W Kapab Travay Biwo Vt:
    Se pou w sitwayen Ameriken
    Se pou w genyen plis ke 17 tan daj ou plis
    Se pou w enskri kbm vot nan Konte Miami-Dade
    Pou kapab li ak ekri Angle
    Egzijib pou nou patisipe nan yon sesyon fmasyon
    de 3z tan



    Poste li:
    Miami-Dade Elections Department Pollworker Recruitment
    2700 Northwest 87th Avenue
    Miami, Florida 33172
    W kapab menm voye enfmasyon yo pa i-mel:
    Iisseth@miamidade.gov




    ELECTIONS


    Pou plis enfmasyon rele 305-499-8448 oswa vizite sitwb
    nou an nan http://elections.miamidade.gov


    Pollworker Application
    PLEASE PRINT.

    NAME

    SOCIAL SECURITY NUMBER VOTER REGISTRATION NUMBER DATE OF BIRTH

    STREETADDRESS APT. #

    CITY STATE ZIP CODE

    HOME PHONE NUMBER WORK PHONE NUMBER

    BEEPER NUMBER CELLULAR PHONE NUMBER
    Have you ever worked as a Pollworker in Miami-Dade County? E Yes El No
    Do you speak any other languages fluently? O Yes El No
    If yes, please specify:
    Do you own, or have use of a car? O Yes l No
    Are you a Miami-Dade County employee? Il Yes El No
    Would you accept assignment to a precinct other than your own? Dl Yes Dl No
    I CERTIFY THAT: I am now registered as a voter in Miami-Dade County. I can read and write the English language,
    and my answers are correct, to the best of my knowledge and belief.

    Signature
    ...................................................................................................


    CORRESPONDENCE


    I


    r-


    riMu -il lviai unu v Ul. AL v Ili1 N U. 1 1 % %--, AL IL..& %-, l ^ r r 1


    3 1


    (Ai o 051


    HOPWA HOUSING SPECIALISTS FOR LONG TERM RENTAL
    ASSISTANCE PROGRAM
    Dnye del pou soumt Proposal : 5 Mas 2004
    City Miami ap chache plis ajans kalifye pou founi svis konsnan Kay pou
    yon program asistans pou lokat long dire (Long-Term Tenant-Based Rentai
    Assistance Program / LTRA) finanse anba yon program federal pou mou ki gen
    maladi Sida; Housing Opportunities for Persons with Aids (HOPWA) Program.
    Program HOPWA LTD founi asistans bay lokat ki pa touche gwo e ki gen
    maladi Sida. Kidonk, City of Miami Department of Community Dcvelopment pase
    kontra ak ganizasyon ki baze nan kominote yo pou founi svis Housing Specialist
    bay klyan LTRA Programni yo.
    Svis sa a konsiste nan detmine si klyan kap solisite sipo pograni lan elijib
    pou yo aksepte i nan prograin lan, oswa pou re-stifye i. Moun kap founi svis la
    gen tou pou monitore e pou garanti estabilite lokat a. Pou sa f rann klyan an vizit
    regilyman, vizite 1 lakay li, f cvalyasyon sa 1 bezwen c svi kbm lyezon ant li ak
    mt kay la e moun ki resposab ka a.
    City a ap chache plis ajans ki kalifye pou founi svis sipb HOPWA LTRA
    Housing Specialist. Ajans sa yo ap resevwa klyan selon bezwen ki genyen, e
    Citv of Miami sl jij. Bezwen sa"a depann de plizy fakt, lokasyonjeografik e
    falisite aks, bczwen klyan yo, kapasite ajans lan et pfmans li bay deja.
    Yap aksepte Proposal nan men oganizasyon non-profit ak ajans housing
    gouvnman ki ranpli krit etabli nan Request for Qualifications sa a.
    Yo ka jwenn Rekt pou Kalifikasyon yo nan : The City of Miami
    Department of Community Development biro santral, ki nan 444 SW 2th Ave, 2"1
    Floor, Miami, Fla 33130 ; City of Miami HOPWA Program office, nan 1313 NW
    36"' Strect, 2"d Floor, Miami, Fla. 33142. Sou entnt, yo ka tire Aplikasyon an tou
    sou City of Miami Community Development webside http:/ci.nmiami.fl.us/
    communitydevelopment/








    Page 18


    Agnes B o
    Anne Marie Beretta
    Azzedine Alaia
    Balenciaga
    Boucheron
    Bvigarl
    Carven
    Calvin Klein
    Cartier
    Celine
    Cerruti
    Chanel
    Christian Dior C
    Christian Lacroix
    Claude Montana
    Colette
    Emanuel Ungaro


    ELLE
    E Luxury
    Franck Sorbier
    Gianni Versace
    Givenchy
    Gras
    Gucci
    JC de Castelbajac
    Jean-Paul Gaultier
    Kenzo
    Lancome
    Lanvin
    Lolita Lempicka
    Louis Vuitton
    Nina Ricci
    Paco Rabanne
    Piaget
    Pierre Balmain
    Prada
    Rene Derhy
    Rochas
    Sephora
    Sonia Rykiel
    Thierry Mugler
    Valentino
    Vivienne Westwood
    Yohji Yamamoto
    Yves Saint-Laurent
    Zenith


    Solution

    MD
    aP


    B B
    R R
    L TN

    AP
    Y TO
    M0U u

    pc L
    G(Yg NL '


    Les Jeux de Bernard


    Mercredi 4 Fvrier 2004
    Hati en Marche Vol. XVIII No. 1


    Grille des Programmes

    Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Halti
    Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
    Email: en Marche@haitelonline.com
    URL: www.haitienmarche.com


    5H- 6H30

    6H130-7HOO


    7HOO-9H30







    7HOO-9HOO

    lOHOO-Midi


    Midi Midil5


    Midi 15 2H00



    2H00-3H00


    3HOO-5HOO


    5HOO


    5H30


    6H00-7H00

    7H00-8H30


    8H30-9HOO

    10HOO









    9H00... x du mat


    BON REVEIL EN MUSIQUE

    AU PIPIRIT CHANTANT
    Journal Crol avec Yves Paul Landre

    MELODIE MATIN avec Marcus
    Informations, Interviews, Editorial
    Au Quotidien avec Elsie
    La Chronique Economique avec Roosevelt
    L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
    Les Sports avec Jacky Marc
    L'Editorial de Marcus
    MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

    LE DISQUE DE L'AUDITEUR
    avec Jacques Lacour

    LE MIDI
    Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

    LADY BLUES
    elsie
    Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

    C'EST SI BON EN CHANSONS
    Emission de Chansons Franaises

    LE BON VIEUX TEMPS
    Avec Doc Daniel et Captain Bill

    NOUVEL 5
    avec Villette Herttelou

    SPORT
    Jacky Marc

    LES TOP TEN

    AMOR Y SABOR
    con Luciani

    SOIR INFORMATIONS

    NOTRE GRAND CONCERT
    L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

    Jazz at Ten
    chaque Mardi et Jeudi

    Sous le kiosque Musique
    Dimanche

    CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
    Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


    En bref
    (suite de la page 2)
    Dnonciations qui ont t rendues publiques
    par plusieurs organizations syndicales du
    secteur textile.

    L'hpital du Canap vert pris
    d'assaut par les tudiants et la
    Police
    Le jeudi 29 Janvier l'hpital du Canap Vert
    a t envahi par la classes politique, suite au
    transport dans cet hpital d'un jeune qui
    avait reu en plein dos une grenade
    lacrymogne.
    Ce jeune qui participait la manifestation de
    la matine dans les parages de la Facult de
    Droit est mort sur la table d'opration quant
    la grenade a explos au moment o les
    mdecins essayaient de l'enlever. En moins
    d'une minute, les tudiants sont arrivs en
    trombe, hurlant des slogans dfavorables au
    President Aristide. Cependant la compagne
    du jeune garon a eu beau dire qu'il n'tait
    pas un tudiant, la rumeur continuait se
    rpandre, selon laquelle la Police aurait tu
    un tudiant. Il a fallu l'intervention de
    l'administrateur de l'hpital pour persuader


    (Rponse ... suite de la page 17)
    "rouges l'extrieur, blancs l'intrieur et
    toujours prs de l'assiette au beurre". Je
    m'inscrivis dans le FNC aux environs du 7
    septembre 87 au course d'une Assemble
    Gnrale et je proposal tout de suite que l'on
    monte un Bureau Politique (qui trs
    curieusementn' existaitpas). Lorsquej'arrivai
    la premiere runion des responsables du
    movement, je vis de grandss chefs" assis sur
    un podium. Ils m'invitrent venir les
    rejoindre. Je n'aimais pas ce podium qui
    dominant la salle. Discrtement je refusai et
    allai m'asseoir par terre au milieu des autres
    militants. Le contact avec eux fut direct. Deux
    semaines aprs, toutes les runions d'tat-
    major du movement se tenaient dans mon
    propre petit bureau du Champ de Mars, la
    grande fureur des grandss chefs". a s'tait
    fait spontanment; je ne l'avais pas cherch.
    Quelques semaines plus tard ce sont ces
    militants qui faisaient passer Grard Gourgues
    avant Victor Benot qui, lui, avait t assis sur
    le podium. Grard Gourgues, un homme
    srieux et competent, mais plein de bonhomie,
    aurait t lu avec au moins 75% des voix, si
    les lections n'avaient pas t bloques dans
    le sang la Ruelle Vaillant; car le "secteur
    dmocratique" n'tait pas alors divis comme
    en 90 l'poque de l'lection d'Aristide. A
    propos, avant de proposer Gourgues, on avait
    pens Leslie. La rponse des militants que


    la foule qu'effectivement ce n'tait pas v
    tudiant. La Police entre dans l'enceinti
    de l'hpital la poursuite des tudiants,
    provoqu un tat de panique chez les
    malades qui n'ont t rassurs que
    lorsque les agents de l'ordre lourdement
    arms ont accept de se retire.
    Lionel Victor, le jeune homme dcd,
    faisait au contraire parties des partisans d
    Fanmi lavalas venus attaquer les
    tudiants. Le lendemain matin, le
    President Aristide recevait la famille de
    Lionel Victor inconsolable au Palais
    National.

    Collin Granderson et la
    conference piscopale
    Le Secrtaire Gnral adjoint de la
    CARICOM, M. Collin Granderson s'esi
    entretenu mercredi autour de la. crise po
    lectorale avec le president de la
    Conference Episcopale Hatienne, Mgr
    Hubert Constant, au Cap-Hatien.
    A l'issue de la rencontre, M. Granderso
    s'est content de dclarer que l'Eglise
    catholique est appele jouer un rle
    important dans la resolution de la crise
    hatienne. (voir En bref / 2C


    P
    je traduis en franais: "Il vit trop sur
    cimes. Il croit que tout lui est d."
    Henri Piquion vient de prop<
    Leslie come l'alternative de son choix
    rponse de Leslie, ocanique, m'a la
    pantois. C'est comme si Piquion, gmn
    voir Leslie marcher pas peasants su
    route qui mne au Palais National, lui a
    offert une voiture. Et voil qu'il rpol
    Piquion en lui prsentant sur douze p;
    la liste des accessoires qu'il veut voir i
    la voiture avant de pouvoir l'accepter.
    avez-vous demand, cher Docteur, s
    jamais lu une fable de Jean de la Font
    qui s'appelle "le Hron" ?
    Un "leader national" pour le"
    push"? What about "une quipe natior
    pour le "final push"? Unie comme les d.
    de la main et regroupe autour d'une
    ronde?
    J'ai dit que je pense
    l'alternative Leslie Manigat, parm
    alternatives existantes, est trs val
    Maintenant s'il veut la faire russir, c'
    lui de jouer. Parmi les mthodes effi<
    j'en connais une qui consiste
    s'asseoir par terre dans la foule au n
    des militants.
    Grard Bissainthe
    gerarbis@att.net
    30janvier 2004


    Au sujet de alternative


    Leslie Manigat ...


    1


    ,


    I


    316-


    --.e


    REN ER ', Solutions de la
    semaine passee F U

    Allez de GRENER CLAMPE, en utilisant des mots du du HAiTJ F tG U ES
    vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. L G U E S


    LAMPE PIEGES


    ( Mos Coniss )s
    is de la semaine passe
    HORIZONTAL $SiABBLE
    T 1. Philosophy 2. Enrags Arrangez les sept lettres ci-dessous
    S M 3. Calcium 4. Souple -
    P 5. Mtal nomm aprs une ville pour former un mot franais
    RDZL 6. Sud-Ouest Sport d'hiver- N Y
    FA XA 7. Arrtames 8. Pins Pronom.

    E P VERTICAL --
    oTbuv zDEx 1. Possesif- Fluor -Chiffre- U R
    Y GLEL P H HUX 2. Bouchon 3. Anciennes voitures - - ]
    STAL4. Exclamation Xenon -
    E(ARV N AB ROCAPN 5. Irridium Circuit intgr Bon -
    6. Pose 7. Pronom Cowboy chanceux Solutions de la semaine passe
    8. Einsteinium Sortie. CNEMIDE

    *W7


    L








    Mercredi 4 Fvrier 2004
    .. ....... 1 T 4


    tIi gout na ti aOUt A JanMapou


    Hiti e~n Mrcbe Vol.XVI1No.1 1 _%A% -- -l_-


    Ti Gout Pa Ti Gout ak: anMapu I


    _ _ _ _ _ _ _ _ r


    LANM JOHNNY
    CESAIRE

    (ALYAS P DJONI)
    Tankou nou tout deja P Djonni moui nan
    Miyami gen 2 senmenn de sa. Antenman P
    change samdi-a 31 Janvye nan legliz Holly
    Family. Plis pase 6,000 mounn te soti al salwe
    zanmi-an ki kite nou. P Djonni se te youn
    psonalite radyo. Li te gen youn emisyon chak
    maten 5 jou pa senmenn nan WLQY 1320 ki
    rele Radyo Pp. Anpil psonalite politik etranje.
    ak Ayisyen kou isit defile nan mikwo P Djonni.
    P Djonni te fanatik je wouj prezidan Aristid.
    Li mouri ak tout konviksyon-1 maigre
    tribilasyon rejim nan jounen jodi-a.
    P Djonni goumen pou refifye ayisyen yo, ede
    bganize manifestasyon pou ede yojwenn papye
    osnon defann yo pou Tonton Sam pa depte
    yo, P Djonni ak ekip radyo Pp la ede atis yo,
    enfme kominote-a sou evennman atistik,
    kiltirl, politik e komsyal oswa ak vwa pa li
    osnon atrav lt segman emisyon nan Radyo-
    a. Anpil jenn gason ak jenn fi f estaj yo nan
    radyo Pp-la epi al louvri pwp emisyon pa
    yo. Kidonk li f ekl.
    Lb nou konnen jan radyo enptan nan
    kominote-a; se radyo ki f e def; se radyo ki
    kenbe nou an kontak younn ak lt; se radyo ki
    ban nou enfmasyon sou politik lakay,
    Lb nou konnen traka sa bay pou pre-
    pare 1- d'tan radyo als ekip p Djonni-an
    te gen 4- d'tan chak jou Bondye mete,
    L nou konnen jan radyo koute ch
    minimm$300.-pou 1- d'tan, se pa de piwt
    pou animat yo f se pa de veksasyon yo pran
    nan ranmase lajan piblisite pou pye Mt
    estasyon-an,
    L nou konnen konbyen jouman
    animat pran l pozisyon politik yo pa rantre
    nan santiman youn lbt sekt.. osnon si yo pa
    gen mwayen teknik osnon make homo sapi-
    ens pou analize, kbmante epi edike kbm youn
    bon jounalis dwe f ...
    Lb nou konsidere tout bagay sa yo ak
    detminasyon P-.Djonni pou li te kenbe
    nan kominote-a,nou mete
    chapoba devan Johnny Csaire e se ak k sere
    Biwo Santral Sosyete Koukouy ak atis manm
    HAND-yo(Haitian Artists Network Develop-
    ment) di Kouzen-an, aie an p. W'ale kite
    nou bon, twb bon... men w'ap toujou rete nan
    k nou. Nou bese byen ba pou li prezante
    kondoleyans bay tout zanmi ak fanmi Johhny
    Csaire (di: P Djonni). V JM

    FRANK LARAQUE
    NAN LIBRERI MAPOU
    Dimanch 15 Fevriye n'ap genyen ak nou nan
    Miyami Frank Laraque ak Kern Delince,
    Grard Ferrere e pett tou Grard Latortue
    (asire pa sten) Frank Larak pral prezante
    Haiti, la Lutte et l'Espoir youn liv li ekri
    ak Fr-1 li Paul Laraque.
    Make dat la pou nou pa bliye Sware
    Refleksyon-2004 ak Frank Larak
    Libreri Mapou Dimanch 15 fevriye 5:00-7:00

    LAJAN LAJAN! LAJAN!
    AL RANPLI TAKS NOU
    YOUN KOTE SERYE
    ALE NAN LIBRERI MAPOU... TAKS
    RANPLI... KONTAK ELEKTWONIK
    FT... EPI MEN TYOTYO-A!
    305-757-9922


    CHARLOT LUCIEN
    OT CD

    TI CYPRIEN

    DOKT, YA BEZWEN
    AP NAN FT-LAUDERDALE
    AK NAN MIYAMI
    WIKENN SA-A 7-8 FEVRIYE

    NAN FORT-LAUDERDALE-Samdi 7Fev.


    Apre Ti Orna, Dezym CD Charlot Lucien-an
    << Ti Cyprien Dokt-ya Bezwen ap disponib
    samdi 7 Fevriye 2004 nan Broward Main Li-
    brary, Ft Lauderdale a 6:00P.M nan youn
    aktivite atistik k'ap prepare pou sikonstans lan.
    .Ap gen mizik, chante-danse, Chariot Lucien
    se envite espesyal. Li pral rakonte listwa Ti
    Cyprien pou nou: Youn lodyans estil istwa-kont
    ki depase "Ti omar" depi nan zojouk nan mwl.
    Pa rate okazyon sila-a. 6:00PM-8:30PM

    NAN MIYAMI....Dimanch 8Fev,
    .Libreri Mapou pral resevwa Chariot Lucien
    nan Dimanch 8 Fevriye a 5PM. Evennman
    kiltirl sa yo ap gen lt envite tankou Prens
    mizik Twoubadou-a Gifrantz k'ap soti Boston,
    Maude Heurtelou, Bob Lapierre, Max Manigat
    ki pral pale sou fm kont yo nan literati
    ayisyen-an. Evennman atistik sa-a, pral
    prezante kbm youn esperyans kiltirl ki pral
    penmt envite-yo viv youn seri pfmans
    atistik anmenmtan tou, piblik la pral degiste
    timanje ayisyen tankou Tonmtonm, labapen
    ti grenn, mayi bouyi, kann kale etsetera ...Pa
    rate sware liter sa-a... se pral dezym sware
    refleksyon-2004 sou .patwonaj Depatman Zaf
    kiltirl ; Haitian Artists Network, ak Computer
    Bargains.
    Sant Kiltirl Mapou: 5919 NE 2nd Ave. Mi-
    ami, FI. 33137 Tel: 305-757-9922

    LIBTE OU LANMO
    YOUN PYSTEYAT WOLOLOY
    Youn mizikal an 4 tablo ki gen mizik, dans,
    chante, dyalg, monolbg, bl deko ak penti.
    LIBTE OU LANMO
    retrase wout esklav yo depi nan IFE nan
    Lafrik rive jouk nan Lamerik espesyalman
    nan Sen-Domeng. Ot teyat la se JAN
    MAPOU ak kolaborasyon mizikal KIKI
    WAINWRIGHT. Ap gen 30 akt sou sn nan

    Gusman Performing Arts Theatre Down-
    town Miyami nan Flagler (Off Biscayne)

    Antre $20,- nan pt, $18 alavans, $15 pou timounn
    anba 12-an Senior Citizen $15.-Pou plis
    enfmasyon rele Libreri Mapou nan 305-757-9922.

    Sponsored by the Department of Cultural Affairs and
    The Board of County Commissioners ; HAND ( Hai-
    tian Artists Network Development and Haiti Vivra.

    C.A.C.E.C AP FETE
    ZANMOURE ZANMOURZ YO
    CACEC envite kominote-a nan youn detant atistik e
    kiltirl nan oditorym legliz Kris Wa-a ki nan 160-00
    SW 112 th.. Nan bl anbyans sa-a ap gen mizik chwazi,
    pwezi, koregrafi dans, CACEC ap distribye fl ak kado
    bay tout zanmoure Sen Valanten yo. Marcel Alexis pral
    chante pou premye fwa, dnye konpozisyon li-an ki rele
    << Marcel voye di nou sonje byen depi se zafe CACEC.. se
    bon bagay- Bn fet zanmoure, zanmourz! CACEC
    ap tann nou -nan oditorym legliz Kris Wa-a nan Sidws
    Miyami, dimanch 15 fevriye depi 6 diswa.


    1


    *

    ~~O5LjOfl


    *F


    Konpliman Edeline Clermont!
    2 Awad nan 2 mwa
    SEIU-1199 ak Alliance for Aging

    Sife! Majistra Penelas apwouve youn bidj
    $US350,000.00 pou ti granmounn Ayisyen-yo..
    Pwogram sa-ajounenjodi-a se younn nan program
    ki pi chofe, ki pi deviope e pi byen administre nan
    Konte-a. Ak kolaborasyon HAFI, konpatriy6t
    Ringo Caillard ap dirije, Pwogram sa-a ap ede 50
    tigranmounn de 60 a 99 ane. Yo jwenn swen
    medical, gen sal rekreyasyon pou yo, yo chita, yo
    jwe, yo pale, yo bay lodyans, yo manje agogo, yo
    f ekzsis fizik, yo fe terapi, yo menm fe ti kozt
    granmounn yo, pale ti politik yo, rakonte istwa nan
    tan lontan, esprime santiman yo, jwa yo, miz yo
    ak soufrans ak penti osnon ak lekriti.
    Alliance For the Aging pa janm bliye si
    Majistra-a te apwouve Sant sa-a pou Grandt
    Ayisyen nan HAFI-a, se grasa ak demach Edeline..
    Men se pa tout. Edeline nou jwenn nan tout
    manifestasyon nan Miyami ak Wachintonn k'ap
    defann refijye ayisyen yo ...Edeline nou jwenn nan
    Radyo Carnivale chak Samdi maten (depi midi- rive
    pou 1-) majbjon youn program k'ap defann dwa
    travay ki rele Travay an Avan, se young
    RN (Registered Nurse)/ Administrat k'ap dirije
    youn divizyon pou plis pase 1,000 Granmounn nan
    Miami-Dade County. S'oun program Public
    Health Trust Miami-Dade Elderly Services Divi-
    sion ki sou Biscayne Blvd-a. Li gen 13 anplwaye
    (tout kalite nasyon) sou responsablite-l..
    Kidonk, militans li nan defann kominote-
    an sou beton-an, nan radyo ak televizyon pou
    refifye ak dezerite ayisyen yojwenn resp ak diyite,
    devouman li ak konpetans li nan dirije program
    Grandt yo lakz Board ofDirectors Alliance for
    the Aging te chwazi-1 nan mitan youn tralye lt
    kandida. yo. Nou bat bravo pou sist Edeline.
    Psevere Kominote-a bezwen mounn tankou-w!-


    Page 19


    1


    flaiti Ulil


    1


    OUN DEKORASYON
    WODPOTE
    POU

    EDELINE CLERMONT

    Edeline Clermont youn aktivis
    venndegede nan kominote-a, youn defans dwa
    mounn espesyalman refijye Ayisyen ak Grandt nou
    yo, resevwa youn michan Awad nan youn lun-
    cheon Alliance for the Aging te bganize nan Parrott
    Jungle, Miyami. Sa f dezym Awad nan 2 mwa.
    Alliance for the Aging nan se youn manman
    bganizasyon nan Konte Miami-Dade-la k'ap asiste,
    pwoteje, ede mounn aje yo, grandt yo. Yo prepare
    rgleman, ak program pou yo. Alyans sa-a se sous
    lajan pou tout lbt bganizasyon kominot ki vie
    patisipe nan program pou kore Grandt yo.
    Kominote Ayisyen-an chaje ak ti
    granmounn. Anpil manman ak papa rantre vin viv
    ak pitit yo osnon pitit pitit yo. Yo femen nan kay.
    Gen k'ap fe ti travay pou pitit gen k'ap fe bebisit,
    gen tou ki redui sou nivo bbn nan fanmi-an. Yo pa
    soti. Yo pa gen distraksyon. Yo pa gen swen dokt
    ak medikaman yo bezwen. Timounn ap rele sou yo.
    Enben youn jou pandan Majistra Dade
    County-a Alex Penelas t'ap f kanpayri pou l'vin
    majistra nan poze kesyon Edeline Clermont kanpe
    pou li f avoka defans Grandt Ayisyen nou yo. Li
    made Alex Penelas kisa li genyen nan dyakout li
    pou tigranmounn nou yo l monte kbm majistra.
    Se konsa Penelas reponn ni, li di: < plan sou de fy papye ak youn bidj, m'ap montre-
    w sa m'ap fe..>>







    I L'ACTIALITE EN MARCH I


    En bref ...
    (suite de la page 18)
    Pour sa part, l'Archevque du Cap-Hatien a soulign que l'Eglise
    catholique n'carte pas la possibility de modifier sa dernire proposition
    de sortie de crise. La dernire proposition de la CEH avait t soutenue
    par plusieurs gouvernements don't ceux de la France et des Etats-Unis.
    Un policies tu par balle par de prsums partisans du
    pouvoir
    Un policies a t tu dans la nuit de vendredi samedi dans la ville ctire
    de Miragoane (sud-ouest) par de prsums partisans du parti Lavalas au
    pouvoir, a annonc'saniedi une radio prive de la capital hatienne.
    Le policies a t tu par balle alors qu'il intervenait au course d'une
    chauffoure survenue lors d'une veille funbre de partisans du pouvoir
    en mmoire d'un de leurs camarades, abattu rcemment dans des
    circonstances controversies, a indiqu le correspondent local de la radio.
    Les Etats-Unis autorisent des employs du Corps
    diplomatique laisser Haiti ... Les Etats-Unis viennent d'autoriser
    les membres du corps diplomatique non essentials ainsi que leurs families
    laisser Hati aux frais du gouvernement amricain.
    r R


    L'opposition capitalise fond sur les effectifs de ses manifestations: des dizaines de milliers;
    et une protection policire impeccable depuis environ un mois photo AFP


    Guantanamo : Manoeuvres militaires ...
    (suite de la page 14) de petites embarcations", explique-t-il.
    d'y tre prpar", dclare le capitaine Gregg Langevin. Guantanamo se trouve environ 175 kilomtres
    "Il y a eu des informations selon lesquelles les d'Hati, 400 kilomtres de la Jamaique et 370 kilomtres
    membres d'Al-Qaida en libert seraient en train d'acheter des ctes amricaines Miami. AP


    Plus de DEUX MILLIONS de transferts en 2003

    ( Un volume de transferts mensuels superieur celui de toutes
    les agencies de transferts sur Haiti combines

    1 20 ans de domination absolue du march des transferts sur Haiti

    i( L'application la lettre et effective de toutes les offres publicitaires

    Un service la clientle efficace et incomparable

    y La garantie que tous transferts d'argent effectu partir des
    Etats-Unis et du Canada jusqu' 5 heures P.M. (le soir) seront livrs
    domicile en moins de 2 heures, le mme jour, Port-au-Prince
    comme dans les villes de province.

    Si votre transfer d'argent n'est pas livr dans le temps promise son
    destinataire (pourvu qu'il ait t present au moment de la livraison),
    les charges perues seront rembourses !


    C'EST CE QU'ON APPELLE UN LEADER


    CAM, une tradition trs imite

    mais jamais gale!



    Notre diffrence1

    c'est notre

    service!


    Mr, Mme,
    Professionnels
    Haitiens
    Vivant en terre
    trangre
    Cher (s) Amis

    La prsente est pour
    vous proposer une
    opportunity unique
    de possder une
    proprit au bord de
    la mer sur la Cte
    des Arcadins. Le
    project du Club
    Nautique Aquabella
    S.A. est une ide
    original qui ferait
    de vous le
    propritaire d'une
    surface btissable de
    1000 m2
    surplombant la
    mer et le lac de Bois
    Neuf avec accs
    votre plage
    prive, dans le cadre
    d'un lotissement
    viabilis, scuris et
    structure de 101 lots
    don't 50 sont dj
    vendus et 4 dj
    construits.
    Visiter sans tarder
    notre site web
    wwwHaiaquabellacomn.
    Tous les dtails y
    sont contenus.
    Agissez vite car, vu
    nos prix, les lots
    s'enlvent.
    Vous pouvez nous
    crire : email:


    j fL Iiubutd IIyalxom


    Page 20


    Pat Plus Bakery Inc
    laturalJ cee
    11638N.E. 2"Ave. Catering Specialists
    Miami,FL33161 Cakes, Parties, Hors d'oeuvres
    Tel: 305-756-3695 For all Occassions


    y/


    1


    1 -


    6mm6m


    1l




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs