Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00193
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: December 24, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00193
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Halti en Marche dition du 24 au 30 Dcembre 2003 Vol. XVII No 47


HAITI-CRISE


L'opposition refuse


tout compromise!


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 22
Dcembre Le Prsident Jean-Bertrand
Aristide propose l'opposition un
compromise sur la base d'une formule de
sortie de crise amorce rcemment par
la Conference des vques catholiques
hatiens. Ladite formule recommande des
changements la tte de la police
national et de l'appareil de scurit et
un certain partage au niveau de
l'Excutif, attend que celui-ci disposera
"lgalement" d'un pouvoir absolu une
fois que le parlement en exercise sera
caduc en janvier prochain, en attendant
que soient organises de nouvelles
lgislatives par un conseil lectoral tout
fait indpendant.
Jusqu'ici toutes les voix de
l'opposition qui se sont prononces sont


negatives.
La grande majority rpond
que M. Aristide.ne respect jamais ses
engagements.
Ceux-l qui parent ainsi sont
des anciens allis du leader Lavalas.
Evans Paul et Victor Benot (ex-
FNCD). Une fois lu en 1990 sous le
label de ce parti, et avant mme de
prter le serment constitutionnel, Jean-
Bertrand Aristide rejetait le FNCD
sous le prtexte qu'il n'a t pour lui
qu'un "chapeau lgal."
Mme reaction de la part
d'autres parties membres de la
Convergence Dmocratique,
principalement l'OPL (Organisation du
Peuple en Lutte, ci-devant
Organisation Politique Lavalas) ...
Ces derniers ont men une


Ittl ac larnldl tpoUl re *retour e exit
du President Aristide aprs le coup
d'tat militaire de 1991.
Aux lgislatives de 1995,
l'OPL remporte la majority des
siges. Peu aprs, c'est le divorce
avec le Prsident Aristide qui
format bientt son propre parti,
Fanmi Lavalas.
Il y a aussi l'accord qui a
ouvert la voie aux lgislatives de
mai 2000, que l'Espace de
concertation, un regroupement o
se retrouvaient des anciens cadres
du FNCD de 1990, accept de
signer avec le Prsident Ren
Prval (successeur et protg
d'Aristide) et que ces deux
derniers sont accuss d'avoir
(voir Compromis / 4)


Anniversaire de l'Indpendance

d'Hati : 1804 1954


A l'occasion des festivits du Centcinquantime anniversaire de l'Indpendance d'lHa'iti aux Gonaves, les membres
du Gouvernement et du Haut Etat Major de l'Arme accompagnant le Gnral Paul E. Magoire et son pouse


Haiti au bord de la guerre civil!


MIAMI IIERALD
PORT-AUIJ-PRINCE, 21
Dcembre Le reporter du Miami Herald
se fait un devoir d'entendre les deux sons
de cloche, de faire parler les uns comme
les autres. Et en conclusion c'est un pays
qui laisse l'impression de se diriger vers
une grande confrontation.
,U P"rs du grillage du
CI Mondestin jure
lttte^


de se battre et mme de mourir pour le
President Jean-Bertrand Aristide.
A l'autre bout de la ville,
Josue Vaval, un tudiant de la Facult
des sciences humaines, promet de
risquer sa vie pour contraindre Aristide
laisser le pouvoir.
Les deux ont le mme ge, 27
ans.
Ces deux examples illustrent
les passions qui agitent actuellement


des milliers d'Hatiens des deux cts
de la barricade, et qui menacent de faire
capoter le pays de ce qui a t sa plus
longue crise politique en une
atmosphere de guerre civil.
Cela sent le dsastre, note le
Miami Herald.
Ecoutons encore Elyse
Mondestin: "Le Palais a besoin de gens
comme moi pour protger le president.
(voir Miami Herald / 5)


President Arsae au e .au eongres rNauonal
de Fanmi Lavalas photo AFP 1


TOUTE DERNIERE

L'Ambassadeur

Amricain pour la

libert de

manifester ..


Mais aussi


pour un

compromise
COMMUNIQUE DE PRESS
Ambassade des Etats-Unis
d'Amrique Bureau des Affaires Publiques
21 dcembre 2003, No. 2003/ 77
Communique de l'Ambassadeur des
Etats-Unis d'Amrique, M. James B. Foley,
sur la crise politique en Ha'ti
Port-au-Prince, le 21 dcembre 2003
Au nom du Gouvernement des Etats-
Unis d'Amrique, je voudrais rappeler notre plein
(voir Ambassadeur US / 3)
Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miamui
173 NW 94(th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haiticnmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Els.ie ai, !iarcUS Inc


i 1







Page 2


IEn lus .


PORT-AU-PRINCE, 22
Dcembre (AP) Un vice-prsident du
conseil organisant les prochaines lections
lgislatives en Hati a dclar qu'il
dmissionnerait de son poste pour
protester contre le crackdown sur les
opposants par le gouvernement du
President Jcan-Bertrand Aristide.
La dmission de Volvick Rmy
Joseph est la dernire d'une srie de
dmissions de hautes personnalits
gouvernementales au milieu du
dsenchantement croissant avec Aristide
et la rponse violent de son
administration aux protestations de
l'opposition.
"J'ai dmissionn parce que je
n'approuve pas les moyens utiliss par le
gouvernement pour rprimer les
manifestations lgitimes de presque tous
les secteurs de la socit hatienne" a
dclar Joseph a Associated Press.
Volvick Joseph est un ancien


ministry de la Sant publique sous le
rgime de Jean-Claude Duvalier. Sa
dmission fait suite celles survenues en
deux semaines de trois membres du
Cabinet ministriel et du directeur gnral
du Ministre de la Sant publique. De plus,
deux snateurs, Dany Toussaint et Prince
Pierre Sonson, ont laiss le parti Fanmi
Lavalas du Prsident Aristide.
Les trois ministres
dmissionnaires sont les titulaires de
1' Education national, Marie Carmelle
Austin, du Tourisme, Martine Deverson,
et de l'Environnement Webster Pierre. Est
galement parti du gouvernement
l'Ambassadeur d'Haiti en Rpublique
Dominicaine, Guy Alexandre.
En annonant sa dmission,
Volvick Rmy Joseph n'a pas appel la
dmission du Prsident Aristide, mais a
dit: "c'est le devoir du Prsident d'assurer
la scurit. S'il ne peut le faire, alors il
doit partir. "


Un ministry dmissionnaire

appelle l'abolition de la
Port-au-Prince, 20 rsiden Constitution et de doter le
Dcembre (IIPN) Le Pr- Sidencepays d'un plan de


ministry dmissionnaire de
l'Environnement, Webster Pierre, a
appel, dans sa lettre de dmission, date
du 18 dcembre, et adresse au chef de
l'Etat, l'abolition de la Prsidence au
profit d'un conseil fdral.
Le Docteur Webster Pierre dit
constater que depuis 200 ans
l'impossibilit d'un minimum de
consensus entire les acteurs reprsentait un
des invariants structures de la
governance politique. Il est temps que
cela change ", a-t-il souhait.
"Je dmissionne de mon poste
de ministry pour reprendre ma libert de
parole et pour poursuivre un double
objectif : dmonter les rouages et
expliquer les mcanismes d'un systme
pigeur de tous les hommes politiques et
proposer une solution la crise ", a-t-il
dit.
Cette solution, explique Webster
Pierre, consiste en l'organisation des Etats
gnraux en vue d'adopter une nouvelle


en Rp. Dom.,
Santo Domingo, 11 dcembre
2003.
Monsieur le Prsident,
J'ai 1' honneur, par la prsente, de
vous remettre ma dmission, commune Chef
de la Mission hatienne Santo Domingo,
en quality d'Ambassadeur d'Hati en
Rpublique Dominicaine.
Vous vous souvenez sans doute
que j'ai accept de retourner en janvier
2002 la tte de notre Ambassade Santo
Domingo, pour une part au vu de ce
qu'taient compltement bloques les
ngociations pour une sortie de crise
engages entire la Convergence
Dl)mocratique et l'Organisation Fanmi
aIvalas, la facilitation desquelles j'avais
contribu de janvier novembre 2001, du
sein d(e l'Initiative de la Socit Civile
(1SC) et, pour une autre part sur la base
d'un mandat que je m'tais donn, formul
pour l'essentiel dans l'aide-mmoire au
President de la Rpublique que je vous
avais adress dans le courant de l't 2001,
et don't une bonne parties au demeurant
correspondra aux orientations de travail
dfitMnics dans la Dclaration Conjointe des
Prsident!g hatien et dominicain du 16


dveloppement sur 20 ans.
La nouvelle constitution
confdrale propose par M. Pierre
entend consacrer "l'abolition de la
prsidence de la Rpublique "pour laisser
la place un conseil fdral form de
neuf ministres ", don't l'un est choisi selon
un systme de rotation annuelle pour en
occuper la prsidence.
Cette constitution, selon M.
Pierre, est une invite faite aux
protagonistes de prendre l'option de gurir
la plaie ouverte depuis 1806, anne de
l'assassinat du librateur Jean Jacques
Dessalines.
M. Webster Pierre a dj prvu
que, sur la base d'un budget global de 16
milliards de gourdes, un montant annuel
de 380 millions de gourdes serait attribu
chacun des 41 arrondissements du pays,
qui deviendraient alors 41 Etats,
moyennant deux parts rserves la
capital.


Guy Alexandre
janvier 2002.
En ce qui a trait audit mandate, le
fait est qu'aprs un dmarrage en
apparence prometteur mise en route du
travail de terrain des Commissions
Nationales pour la Relocalisation des
Bornes Frontalires, conduite des
premires sessions des Commissions
Nationales pour le Fond Hispaniola,
ouverture de la champagne pour l'Octroi
de Documents d'Identit aux Haitiens
Vivant en Rpublique Dominicaine,
incitation la reliance de la cinquime
session de la Commission Mixte, entire
autres les lments de notre plan-
programme de travail dans le domaine des
relations bilatrales se sont
progressivement ralenti, jusqu' se voir
aujourd'hui peu prs compltement
arrts.
Pour ce qui concern la situation
socio-politique de notre pays, les choses
ont lamentablement volu tous ces
derniers mois dans le sens d'une
fragmentation et d'une polarisation
chaque jour plus accuse de la classes
politique et des acteurs socio-politiques,
(voir Guy Alexandre / 16)


En bref


Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No 47


Dmission du vice-prsident

du CEP, Volvick Rmy Joseph


/


Le President Aristide se dclare prt accepter la proposition
des Evques...
Dans une interview-fleuve accorde aux directeurs gnraux des deux medias d'tat,
Radio Nationale et Tl Nationale, le Prsident Jean-Bertrand Aristide s'est dclar
prt accepter la proposition de sortie de crise esquisse rcemment par les Evques
catholiques hatiens.
Des derniers, aprs avoir demand des changements en profondeur la tte de la PNH
et au sein du gouvernement, ont propos que le Prsident de la Rpublique gouverne
encadr d'un Conseil de neuf membres. Ces derniers seraient dsigns par les divers
groups de l'opposition et de la socit civil.
Cette proposition entrerait en vigueur l'expiration, le 12 Janvier prochain, du mandate
des 2/3 du Parlement.

L'Opposition rejette la proposition du Chef de l'Etat ...
Les leaders de l'opposition vendredi ont rejet la dernire proposition du Prsident
Aristide. Pour eux, remplacer les parlementaires par un conseil de 9 membres ne
rsoud pas une autre question de taille, celle par le Prsident Aristide de ne s'tre pas
pli aux resolutions de l'Organisation des Etats Amricains pour le dsarmement de ses
partisans qui se seraient rendus coupables de violence politique et la demand de
rformes en profondeur au sein de la Police Nationale d'Hati.
"Ce plan est venu top tard. Nous avons dj dit que si Aristide ne peut pas appliquer
les resolutions de l'OEA, il doit prsenter sa dmission" a rpondu le Prsident de la
Fdration protestante, Edouard Paultre.
"Aristide a atteint les limits du tolrable", a dclar l'ex-snateur Paul Denis.

Dmissions au sein du gouvernement Aristide/Neptune
La dernire en date est celle du ministry de l'Environnement, Mr Webster PIERRE.
Cette dmission fait suite celle de deux autres ministres, Marie Carmelle Paul Austin
(Education Nationale) et Martine Deverson, titulaire du Tourisme. A quoi, il faut
ajouter le dpart du directeur gnral de la Sant publique Charles Emile Hrard et de
l'ambassadeur d'Hati en Rpublique dominicaine, Guy Alexandre.
Enfin c'est aussi la dmission du vice-prsident du CEP, Volvick Remy Joseph, un ex-
ministre de la Sant sous le rgne de Jean-Claude Duvalier qui a dclar ne plus
pouvoir tolrer les rpressions exerces contre les opposants au gouvernement.

Amnesty Internationale propose un programme en 10 points au
gouvernement l'occasion du Bicentenaire de l'Indpendance
d'Hati ...
- Le droit de tout individu la vie.
- L'galit devant la Loi et le droit une gale protection de la loi.
- Le droit un recours effectif contre les actes violent les droits fondamentaux.
- Les droits des femmes et le droit de la famillee la protection de la socit et de
l'Etat.
- Le droit la libert de pense et de conscience.
- Le droit la libert d'opinion et d'expression.
- Le droit la libert de reunion et d'association pacifiques.
- Le droit pour toute personnel de prendre part la direction des affaires publique de
son pays.
- Le droit au travail et des conditions quitables et satisfaisantes de travail et le droit
de s'affilier des syndicats.
- Le droit de toute personnel la satisfaction des droits conomiques, sociaux et
culturels indispensables sa dignit.

Le chef de l'Etat dnonce des secteurs qui travaillent au dnigrment
du pays travers une champagne de dsinformation et de montages ...
Le President Aristide a fait savoir que 5 citoyens en T-Shirt du Groupe des 184 avaient
dcid le lundi 15 dcembre d'investir l'ambassade du Mexique pour demander l'asile
politique sous prtexte qu'ils ont t l'objet de menaces de la part du gouvernement.
Une fois qu'ils avaient prntr dans l'enceinte de l'ambassade, ils ont enfil des T-Shirt
du Groupe des 184. Selon le Prsident Aristide, les responsables mexicains, comprenant
qu'il s'agit de manoeuvres, les ont invits sortir. Toutefois, suite leur refus, ils ont t
chasss de l'ambassade. Tout en se flicitant du geste de l'ambassade du Mexique, le
chef de l'Etat a invit la population dnoncer tous les secteurs qui se livrent au mensonge
dans le but, a-t-il dit, de ternir l'image du pays.

Des parlementaires Lavalas saluent la creation de la "nouvelle plate-
forme politique" dirige par Andr Apaid ...
Dea cadres de Fanmi Lavalas ont salu le mardi 16 dcembre la formation de la nouvelle
plate-forme politique de l'oposition regroupant le Groupe des 184, la Convergence
Dmocratique et des organizations de femmes. Les snateurs Lans Clons et Evalire
Beauplan ont indiqu que c'est encourageant que des organizations "minoritaires" sentent
la ncessit de se mettre ensemble pour avancer. Ces parlementaires disent esprer que
cette plate-forme dirige par "le leader des leaders" de l'opposition, Andr Apaid Jr,
comprenne la ncessit d'aller aux lections si elle veut arriver au pouvoir. Lans Clons
et Evalire Beauplan ontfait savoir d'autre part que la population hatienne reste accroche
aux idaux du 16 dcembre 1990 et est toujours fidle Jean Bertrand Aristide.

Le mot d'ordre de grve de l'opposition ignor par le gros de la
population...
Le mot d'ordre de grve lanc le mardi 16 Dcembre par la nouvelle plate-forme politique
de l'opposition pour la zone mtropolitaine de Port-au-Prince, a t suivie par la plupart
des membres de la bourgeoisie d'affaires, mais ddaign par le petit commerce informel
pour qui c'tait "business as usual" dans les rues des diffrentes villes du pays.
Le transport en common a fonctionn normalement, de nombreux chauffeurs interviews
ont affirm qu'ils n'taient pas concerns par ce movement ou qu'ils n'en taient pas
au courant. Si les grands magasins de la place et les banques prives ont ferm leurs
portes, le petit commerce et les marchs publics ont fonctionn comme l'ordinaire.

Au congrs national de Fanmi Lavalas, le Prsident Aristide appelle
la population se mobiliser pacifiquement pour soutenir les acquis
du 16 dcembre 1990 ...
A l'occasion de la clture du 2e Congrs national de Famni Lavalas, M. Aristide qui
s'exprimait devant plus d'une dizaine de milliers de militants Lavalas, a invit la people
hatien dcrter la mobilisationn permanente"pour donner une rponse aux manoeuvres
visant saboter, a-t-il dit, les efforts du gouvernement. Le people hatien doit se servir
de la mobilisation comme stratgie pour repousser les ennemis de la dmocratie et du
dveloppement, a-t-il lanc, appelant la population prendre des dispositions en vue
d'atteindre les objectifs fixs l'occasion de ce congrs, notamment la restitution d
dette de l'indpendance et la reparation./ :."
(voir En bref


Lettre de dmission

de l'Ambassadeur d'Hati


m 1


_I_ _


~


1








la ti en ivarcne vol. AVIJ N o. 4/ 'I i- m I iA l_., I I. A mI F, l


- 1 'A r&TITAIJT1FNJMARC1-P I


L'Ambassadeur US pour

la liberty de manifester...

Mais aussi pour un compromise
(Ambassadeur US ... suite de la 1re page) significatives cet gard et devraient tre appliques
soutien en faveur de l'exercice des droits dmocratiques intgralement.
en Haiti, notamment la libert d'expression et la libert Il faut que les manifestations se droulent
de rassemblement. pacifiquement. La repression n'est pas tolrable. La
Comme le Dpartement d'Etat l'a soulign violence entire lHaitiens n'est pas concevable.
rcemment, nous croyons que les manifestations qui se Les Etats-Unis d'Amrique croient
droulent actuellement en Hati sont l'expression lgitime profondment que la resolution de la crise politique
et pacifique d'opinions politiques. en Hati doit tre pacifique. Nous appuyons une
.Nous exhortons donc solennellement les solution politique cette crise. Et nous esprons que
autorits de l'Etat faire en sorte que les manifestations le processus enclench par la Confrence Episcopale,
prvues pour cette semaine soient protges par la police, ventuellement largi d'autres autorits religieuses
et protges contre des gangs arms. Les paroles du et adapt aux circonstances actuelles, conduira une
President de la Rpublique le 17 dcembre sont resolution dmocratique de la crise. (Fin texte)

CONSEIL SUPERIEUR DE LA POLICE NATIONAL D'HAITI
"La Police a pour devoir chaquecitoyen peut
jouir de ses droits et
de maintenir l'ordre social" erder sa liberty
d' expression.


Communique
Face au dsordre et la violence organise,
depuis plusieurs jours, par un certain secteur dans le but
de ternir l'image du pays, la Police Nationale dploie
toutes les resources que lui confrent la Constitution et
la loi pour protger et servir tous ceux qui veulent jouir
de leur libert et exercer leurs droits dmocratiques de
parler, de se rassembler ou de manifester.
Dans une dmocratie, tous les citoyens doivent
se conformer la loi, et c'est dans le respect de la loi que


La mission et le rle de la Police reposent sur
la Constitution, la loi et ses rglements internes. Ainsi,
elle a pour devoir de maintenir l'ordre social face
toute personnel ou group d'individus qui dcideraient
de sortir des limits des droits et devoirs tablis par la
Constitution et la loi.
Ce sont les principles, l'esprit et l'ordre
dmocratiques qui guident la Police Nationale dans sa
mission et dans ses interventions.
Chaque fois que la Police russit dans sa


ANALYSE SOMMAIRE
L'Opposition refuse une offre de compromise p. 1
L'ACTUALITE EN MARCH
L'Ambassadeur amricain pour la libert de manifester,
mais aussi pour un compromise p. 1
La proposition de sortie de crise des Evques p.5
Hati au bord de la guerre civil! p. 1
Dmission du vice-prsident du CEP, Volvick Rmy Joseph p.2
Un ministry dmissionnaire appelle l'abolition de la Prsidence
p.2
Lettre de dmission de l'Ambassadeur d'Hati en Rpublique
dominicaine, Guy Alexandre p.2
Un front populaire en formation demand la mise en avant
des revendications populaires p.7
POLITIQUE
Manifestations : ce qui est permis et ce qui ne l'est pas p.7
La Position de l'Opposition: Cohsion du secteur priv
derrire Andr Apaid p.9
Les "184" revenues la case dpart p.9
MEDIA
La guerre du mensonge p.6
ARTS ET LETTRES
Deux livres: Le cacosme bourgeois contre Salnave
et La Confession p. 10
1804- 2004: Kat la mal bat p. 11
HAITI ET DROITS HUMANS
Les Droits humans et le Bicentenaire : Un programme d'action
en 10 points p.12
EDITORIAL
Une grve dans la zone mtropolitaine p. 15
Grve ou cong? p.15
SANTE ET POPULATION
La vente libre de la pilule du lendemain en bonne voie
aux Etats-Unis p. 17
Grippe : Les enfants victims de l'pidmie amricaine p. 17
mission, Hati et les Hatiens avancent vers la dmocratie sur la
route du dveloppement et du progrs dans la scurit et la paix.
Port-au-Prince, le 12 Dcembre 2003
Yvon Neptune
President du CSPN


UNITRANSFER


tout moun


kontan!
Paske li pi rapid,
- Li pi bon mache!

) Transfert d'Argent (LIVRAISON DOMICILE)
I DirekTransf
P Produits Alimentaires
P UnifoodBokit
P Matrieaux de Construction '



U UNITRANSFER
lilli A subsidiary of NIBANK Haii

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648 eI


rnI


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom__________________________________

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement Q
Etats Uni s $ 40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.0.0 $135.00 Nouvel Abonn
Amnrique Latine $70.00 $ 135.00


I I I Im


Page 3


Mercredi 24 Dcembre 2003


Efn








SUNE ANALYSE I


Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 47


L'opposition ]
(Compromis ... suite de la 1re page)
galement torpill.
Voil les charges produites par l'opposition pour justifier son
refus de considrer l'offre de compromise de M. Aristide ...
D'aprs elle, tant de manoeuvres et volte face de la part de
ce dernier ont un commun dnominateur: la constitution d'un pouvoir
personnel. En un mot, la dictature.
D'o aussi une opposition qui a t qualifie par un de ses
propres membres comme reposant sur un seul facteur: la haine
d'Aristide.

"Sansib pa jwe" ...
Cependant come toujours en politique, les choses ne sont
jamais aussi simples. Ainsi en 1990, qu'aurait valu le FNCD face la
violence macoute dchane d'un Docteur Roger Lafontant rentr au
pays par surprise, n'tait la candidature d'un petit prtre
"charismatique" nomm Jean-Bertrand Aristide?
Quant l'OPL, on ne peut savoir qui a frapp le premier
tant donn que une fois leur victoire assure, ses parlementaires se
retournaient contre le Prsident Aristide, aprs avoir fait champagne
sur le nom de ce dernier ...
Toute propaganda mise part, les charges pourraient donc
difficilement pencher toutes d'un seul ct de la balance.
Car il ne s'agit pas de sentimentality mais de politique.
Comme dit notre crole: "sansib pa jwe."
Ds lors l'on ne saurait laisser tout l'avenir d'un pays reposer
sur la "haine" entire les acteurs politiques, sur des blessures
personnelles.
Sinon pourquoi les mdiateurs?
Et ici il ne s'agit ni plus ni moins que des plus puissants
mdiateurs possibles et imaginables. Nous parlons en premier lieu de
l'administration amricaine ...
Selon des radios locales gnralement bien informes des
affaires de l'Ambassade amricaine, c'est au lendemain d'une visit
au Palais National de l'Ambassadeur James B. Foley que le Prsident
Aristide a lanc son appel au compromise " l'opposition, au Groupe
des 184 et aux milieux d'affaires" du pays.
L'opposition hatienne, que l'on sache, est bien en cour dans
les cercles Rpublicains de Washington, ces derniers dtenant la
fois la Maison Blanche et la majority au Congrs. L'occasion ne saurait
donc tre plus belle pour forcer le rfractaire president hatien


om.
,omn ,, !..


Quand Pre Nol est press,

il passe d'abord chez...


HAITI-CRISE


refuse tout compromise!
consentir les meilleures garanties, toutes les
concessions possibles et imaginables ... Groupe des 184 et diffrents autres groups tels les
fministes, etc."
Appelons un chat un chat ... Or quid du Lavalas qui jusqu' preuve du
L'autre argument pour rejeter la proposition contraire constitute la plus grande masse de manoeuvre
de M. Aristide est que le pouvoir de ce dernier ne lectorale du pays ...


Les participants au 2e congrs national du parti Fanmi Lavalas la Fondation Aristide: "5 ans!"
photo Georges Dup
tient mme plus un fil cause des manifestations Pense-t-on vraiment qu'un renversement
quotidiennes appelant sa dmission, et que son offre d'Aristide signifierait la fin du movement Lavalas?
de compromise n'est que l'expression du dsespoir ... A moins de supprimer automatiquement le
Ce n'est pas vident ... droit de vote de ces derniers et je ne vois que.deux
Pour la bonne raison que le renversement faons. Soit une nouvelle constitution liminant le
ou non du rgime actuel ne tient pas seulement de la suffrage universal ...
volont de l'opposition, ni des tudiants qui sont le Soit le massacre de tous les partisans
fer de lance de l'escalade anti-gouvernementale Lavalas, l'image du coup d'Etat de septembre
actuelle ... 1991!!!


Pour appeler un chat un chat, la Maison
Blanche ne peut se permettre quelques
semaines de l'ouverture de la champagne
la rlection du Prsident George W.
Bush de laisser Haiti tomber dans le
chaos, ni Haiti ni aucun autre pays de
la region.


Or que nous propose le
movement pour renverser M.
Aristide? Rien que des belles phrases

Celui-ci dit qu'il peut
"rconcilier la nation en 48 heures",
donc se voyant dj en nouveau
gnral-prsident ...
Celui-l invite plus
vaguement encore confier le pouvoir
"un membre de la Cour de cassation";
nul doute que chacun doit dj avoir
son membre de la Cour de cassation au
fond de sa poche ...
M. Andr Apaid Jr. ne parle
plus de son "nouveau contract social",
ne nous offrant plus que le spectacle
de son indignation ..
Qui pis est, chaque declaration
de l'opposition ne fait que reflter
davantage son absence de cohsion ...

"Qui a perdu Haiti?"...
A la question: Andr Apaid
est-il le leader de la nouvelle plate-
forme de l'opposition, Micha Gaillard
rpond que c'est un "collectif"', il n'y a
pas de leader...
M. Apaid serait bien bte
d'accepter un tel march de dupes, tant
le seul depuis toutes ces annes avoir
pu soulever autant de gens et de
secteurs contre le rgime Lavalas. Lat
Convergence Dmocratique espre-t-
elle coiffer les "184" par le haut,
rcuprer l'actuel miouvemienl "enc
paracluite"? ...
On encore lorsque M, ( iullard
dit: "nous souinmtes en tiin dt nha ti ociei
lit i to'proiis t'ltre l' ppi)silin et le


Et sur la mme lance, des milliers de
rfugis haitiens dbarquant le mme jour sous les
fentres des villas de Miami Beach.
Je vois difficilement les Etats-Unis accepter
une telle ventualit, d'autant plus quand M. Bush
essaie de mettre toutes les cordes son arc pour la
rlection: la capture de Saddam Hussein qui a fait
monter sa cote en 48 heures de 6 points dans les
sondages; la reliance mme encore toute timide de
l'conomie amricaine ...
D'autre part, les Dmocrates garden aussi
solidement leurs antennes en Haiti. On entend d'ici
la fameuse accusation: "Qui a perdu Haiti?"

Lavalas peut faire implosion!...
Mais cela ne signifie pas que le rgime
Aristide soit pour autant l'abri. Une hausse brutale
des violations des droits humans, ou encore de la
misre dj atroce qui svit dans la majority de la
population qui gmit en silence, peut alors rendre
indispensable, qu'on le veuille ou non, ce qu'on
appelle une operationn chirurgicale".
Ou tout simplement le pouvoir Lavalas peut
faire implosion, clater sous le poids de ses propres
contradictions internes, comme par example les
ministres actuellement en train de fiche le camp ...
Voil donc tout ce qu'on peut lire entire les
lignes de ce nouveau dveloppement de l'actualit
politique avec la proposition de compromise faite par
M. Aristide (reprenant les terms d'une formule de
sortie de crise rcemment esquisse par l'assemble
des vques catholiques hatiens) et le refus
catgorique que lui opposent la plupart des leaders
de l'opposition. Mme si c'est peut-tre dans un
premier temps ...
En effet il y a un autre aspect, c'est la peur
que ces messieurs dames s'inspirent les uns les autres
de paratre respectivement moins radical ou trop
"chicken".
On se souvient qu'aprs une rencontre entire
le President Aristide et deux leaders de la
Convergentce, Evans Paul (K Plim) et Serge Gilles,
ces deux derniers fl'rent pris parties par leurs
collgues. Depuis lors, K Plim se fait un point
d'h onnieur de pnli trie le plus "faue'n" d'entre tous


,La peur entire eux, et leur peu
d',\istme (vir Cmpru


r tous-
mis /5)


Page 4


-- -- -1- -- ---- .


d'Aristide ,.,


(voir Comproi






Mercredi 24 Dcembre 2003
TJ:.t P Ine al 7 VN7TT Ma 1'7


Page 5


1 E D A CTI TA ITR I


nu iien viarc.e VI. A V IlIN 0. 4r, -e s.A I %


L'opposition refuse une

proposition de compromise


(Compromis ... suite de la page 4) .
L'opposition dans une situation des plus
confortables ...
En effet, quand malgr les meilleures garanties
possibles et imaginables, y compris celles de Washington
soi-mme, les leaders de l'opposition se refusent toute
ngociation, ce n'est pas seulement de haine qu'il s'agit
mais aussi de peur ...
A moins que, oui, bien y rflchir, quel intrt a
l'opposition rechercher un compromise avec M. Aristide
... Au contraire elle se trouve dans une situation des plus
confortables, "winrwin", gagnante des deux cts.
D'abord, l'opposition aujourd'hui n'est plus ce
qu'elle tait. De nos jours, le systme des organizations
non gouvernementales (ONG) lui permet de ne plus tre
rduite bouffer la vache enrage, comme -autrefois. On
peut mme y devenir millionaire.
L'opposition hatienne voudrait bien aller aux
lections, mais avec une premiere assurance absolue: que
Lavalas ne se retrouvera pas sur son chemin. Et pour


commencer, la mise l'cart definitive de Jean-Bertrand
Aristide ...
Mais mieux encore;, pourquoi s'embarrasser de la
tche quasiment impossible de gouverner Hati aujourd'hui
avec les problmes absolument insurmontables que traverse
le pays?
Par contre, en refusant toute ngociation avec
Aristide, on laisse celui-ci mijoter dans son jus, n'est-ce
pas ce qu'il voulait: dtenir tout le pouvoir, alors bon
apptit!
D'un autre ct, on pousse l'international
s'impliquer chaque jour un peu plus dans les affaires
hatiennes, jusqu' ce que de guerre lasse elle finisse par
oprer une nouvelle intervention militaire ...
Ds lors, l'opposition n'a plus qu' ramasser les
morceaux, en esprant une remise en ordre au niveau de la
scurit, la disparition de toute resistance Lavalas, et
quelques retombes conomiques.

Haiti en Marche, 22 Dcembre 2003


Hati au bord de la guerre civil!


Manifestation des tudiants anti-Aristide
M .


Supporters du Prsident Aristide photo AFP


(Miami Herald ... suite
de la 1re page)
L'opposition ne russira
pas. Laissez les donc
essayer."
Tandis que pour
, Josue Vaval, "Nous sentons
que c'est un mauvais
president. Nous allons le
forcer laisser le pays."
Des rues de Port-
au-Prince celles des
Gonaves et du Cap-Hatien
au nord, et Jacmel au sud,
les Hatiens sont enferms
aujourd'hui dans cette lutte
mort. Pendant que
certain appellent Aristide
partir, d'autres sont
dcids se battre pour
qu'il termine son mandate de
5 ans qui prend fin en 2006.
La violence
politique a dj fait couler
plusieurs fois le sang quand
partisans et adversaires
d'Aristide s'entrechoquent.
Et quand le chaos
frappe cette nation, le Sud
de la Floride en sent les
secousses. Chaque anne,
des milliers d'Hatiens
fuient cette nation pauvre
de la'Carabe, situe
quelque 750 miles de
Miami, en qute d'un
morceau imaginaire du
Rve Amricain.
Le Disque de
I l'Auditeur
l'mission des Ftes
MELODIE 103.3 FM,
P-au-P -


PROPOSITION DES

EVEQUES
Voici quelles sont les principles
recommendations de la proposition de sortie de crise
formule par la Confrence Episcopale d'Haiti (CEH).
Pour pargner cette catastrophe au pays, nous
revenons aux propositions que nous avons dj faites,
savoir: que le chemin prendre pour juguler la crise devrait
tre celui des lections. Mais, pour ce faire, il faut consentir
d'immenses efforts pour tablir partout et vraiment la
scurit et la confiance.
Aussi, demandons-nous au'Gouvernement:
a) Que cessent d'abord les activits du CEP actuel
et ensuite que soit annul tout ce qui pourrait entraver la
march du CEP consensuel
b) Que soient opres des rformes en profondeur
dans le Gouvernement aprs dialogue et entente avec
d'autres secteurs
c) Que soient opres de srieuses rformes dans
l'Institution Policire et dans les Cadres Suprieurs, sur
lesquels psent de lourdes suspicions.
d) Que le Chef de l'Etat mette sur pied, au terme
du mandate du Parlement en Janvier 2004, un Conseil de
neuf (9) membres, issues des diffrents secteurs devant
designer leur membre au CEP consensuel."

Quant l'Opposition, voici ce que la CEH attend
d'elle:
a) De revenir sur sa position et de s'engager pour
les Elections ;
b) D'envoyer son Reprsentant au CEP;
c) Qu'elle veuille bien designer un Membre
l'ventuel Conseil qui devrait entourer le Chef de l'Etat. "

En ce qui trait la Communaut
International, la CEH crit:
Nous sommes conscients des efforts consntis
par la Communaut Internationale, dans cette crise. Nous
demandons la Communaut Internationale:


Aristide entire

compromise et

mobilisation!
P-au-P., 19 dc. 03 [AlterPresse] --- Le president
hatien Jean Bertrand Aristide s'est rsolu baisser le ton
en appelant dans la soire du 18 dcembre au compromise et
au dialogue pour sortir de la crise, qui parait avoir pris une
tournure decisive au course de ces 3 derniers mois.
Dans une entrevue la radio et la tlvision d'tat,
Aristide a invit les secteurs politiques d'opposition, les
secteurs civiques, le secteur priv et son propre parti se
mettre d'accord sur un compromise. Nous devons nous
mettre d'accord , a dclar Aristide.
Le chef de l'tat hatien, qui fait face a une con-
testation sans prcdent au course de ces 10 dernires annes,
s'est rfr une proposition de l'glise Catholique en
novembre coul, en suggrant des rformes au sein du
gouvernement.et de la police ainsi que la creation d'une
commission de sages de 9 membres pour l'assister, partir
de la fin du mandate du Parlement en janvier prochain.
Des elections seront ncessaires durant l'anne
2004 afin de combler le vide (parlementaire). Les vques
parent d'une commission de sages. Certains sont d'accord
(avec cette proposition), d'autres non. Avec le dialogue, l'un
(voir Aristide / 6)


Instruction
pour lAmrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde


'Zp LAI e~&~e'#


Pour d'autres informations, appelez 10-15 5-0
ek ou visitez notre site: www.yak.com


9 fCentimes la
Haiti inute

t 2 9et tons les jours.

Argentine.............15 S. Costa Rica ........19 .. Salvador .............25.. Nicaragua..........29-
Bresil .................15 Cuba....... ......... 9 .. Guatemala..........27 f Panam ...............29 -
Chili...................15 .. R. Dominicaine...15..m Honduras ...........39 .. Perou.................29 .. .
Colombie .........15 .- Equateur ....29. Mexique...............15 .- Porto Rico..........13
Uruguay..............S 29
ni B w" ai>rp*p" uk5.s"cm O MBi mm M mgft d. km a enVenezuela .........19..
t..a .-o q...... =... pg.-M.=...e. L... ...o i.. .- .=B e.n ezeua...........-
ccIxSnk* r i dll *' oM a n illd l>kto- ;0 a lT US __________________c_______


--


Suovorters du Prsident Aristide photo AFP


fflq - -- -- - --- ----


,f ;" "
e 7


%-.







I -MEDIA I


Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 47


La guerre du mensonge


Aristide entire

compromise et

mobilisation!
(Aristide ... suite de la page 5)
peut complter l'autre. , a affirm Aristide.
L'opposition a immdiatement rejet l'appel d'Aristide.
Micha Gaillard, porte-parole de la coalition d'opposition Conver-
gence Dmocratique, l'a qualifi d' appel dsespr et de
dernire chance . Il a estim que la position exprime par le
president rsulte d'une situation de panique .
Micha Gaillard s'est montr mfiant en relevant que
Aristide ne respect jamais ses promesses . Il a invit la
Communaut international ne pas se faire complice dans la
dmarche entreprise par le president hatien.
L'appel au dialogue du chef de l'tat hatien intervient
un moment o il semble de plus en plus isol. Plusieurs membres
du gouvernement ont dmissionn. Le dernier cas en date est celui
du ministry de l'environnement Webster Pierre, qui a dmissionn
ce 18 dcembre.
Auparavant, le ministry du Tourisme, Martine Deverson,
celui de l'Education, Marie Carmel Austin, le directeur gnral du
ministre de la Sant, Emile Herard Charles, et l'ambassadeur hatien
en Rpublique Dominicaine et Belize, Guy Alexandre, s'taient
retirs.
Ces derniers jours, des voix se sont leves au sein de divers
secteurs de la socit, parties politiques, secteurs privs, associations
citoyennes, organizations fministes, pour condamner la violence
aveugle du pouvoir en place et exiger son dpart. Une plate-forme
d'organisations du movement social a mme appel la solidarity
international pour venir bout du rgime.
Des Communauts hatiennes de l'tranger se sont
mobilises et des manifestations anti-Aristide ont t enregistres
aux tats-Unis et en France. Dans une declaration mise par la press
locale cette semaine, plus de cinquante intellectuals et cadres hatiens
rsidant dans plusieurs pays, don't les tats-Unis, le Canada et la
France, ont dit non l'arbitraire .
La communaut international n'a jusqu' present montr
que de la preoccupation sur la situation en Hati et condamn les
violence policires et de bandes armes contre des manifestants.
Suite la pression de plusieurs organismes canadiens de
solidarity, l'Ambassade canadienne Port-au-Prince a dplor les
morts et les blesss lors des rcentes manifestations.
L'Ambassade a fait part de sa preoccupation face aux
allegations srieuses de participation de civils en armes, don't de
trs jeunes adolescents, aux cts de policies, dans la repression
brutale, et sanglante . Elle a toutefois exprim 1' espoir que le
dialogue entire les parties replace les affrontements violent .
Pour leur part, les Etats-Unis n'ont fait que dplorer le 15
dcembre dernier, travers le porte-parole du dpartement d'Etat
Richard Boucher, la repression violent des manifestations politiques
en Hati.
La France galement n'a fait qu'exprimer sa vive
preoccupation au sujet de la repression qui s'exerce contre
l'opposition et les reprsentants de la socit civil .
Quant l'Organisation des tats Amricains (OEA),
mettant tous les acteurs de la vie national stur un mme plan, elle a
raffirm le 17 dcembre sa position connue savoir tous les
Hatiens ont la responsabilit de chercher la paix et la dmocratie
pour sortir de cette crise .
A la fin du 2e congrs national de son parti, Fanmi Lavalas,
la semaine dernire, Aristide a donn l'ordre ses partisans de
se mobiliser pour dfendre la dignit d'Hati .
Une rare determination a t observe du cot des mani-
festants, don't de nombreux tudiants, qui ont us de maintes astuces
pour drouter la police et les civils arms et raliser des manifesta-
tions en plusieurs points la fois. [gp apr 19/12/2003 15:30]





CITY OF MIAMI
Kopmite Ko'odinasyon Miami ak South Florida pou
Selebrasyon Bisantn Repiblik Dayiti
(Premye Janvye 1804 Premye Janvier 2004 )

TANPRI CHAK MOUN Pran nt ke Komite Kodinasyon pou
Miami ak South florida pou Selebrasyon Bisantn Repiblik
Dayiti ap gen prochen meeting li Lendi 20 Desanm 2003, 6 z
nan apremidi nan City of Miami Police North Station, ki nan
1000 NW 62nd Street, Miami, Florida.

Priscilla A. Thompson
(Ad #14712) City Clerk


PORT-AU-PRINCE, 18 Dcembre Le
Dpartement d'Etat, la France et le Canada dnoncent la
repression en Hati, cela principalement aprs les
violence du vendredi 5 dcembre dernier o des partisans
du gouvernement ont assailli des tudiants jusque sur le
campus universitaire, faisant de nombreux blesss, don't
le recteur et le vice-recteur de l'Universit d'Hati ...
Mais il faut dire que la press extrieure en
rajoute. Serait-elle en qute d'une nouvelle cible, d'un
nouveau "spot", pour remplacer l'Irak en cas de besoin
... Ou faut-il croire la thse du complot contre la
commmoration du bicentenaire de l'indpendance
d'Hati ?... Une sorte de super-dsinformation, comme le
dnonce le gouvernement hatien.
Toujours est-il que deux semaines de ce
bicentenaire, c'est la press francophone qui se dchane
au maximum ...
Vous qui vivez en Hati, vous pouvez en juger
par vous-mme de la vracit des principles informations
colportes ainsi par les grands journaux francophones
(France et Canada)...
La Presse, de Montral titre: "Des enfants chez
les partisans arms d'Aristide" ... Nous savons depuis
plusieurs annes que de jeunes dlinquants oprent dans
la capital hatienne, ils savent mme tuer, souvenez-vous
de ce propritaire d'un magasin qui avait t tu
Ptionville par deux gamins arms ...
Mais La Presse ne s'arrte pas a. Oyez plutt
: "L'apparition de ces enfants arms, don't l'utilisation
est monnaie courante en Afrique mais inconnue jusqu'
present en Hati, a inquit une grande parties de la
population."
Voil donc Hati plac au mme rang que le
Libria en Afrique, ou le RDC-Congo ... C'est ce que
veut faire croire ce journalist.
Ou encore quand un correspondent itinrant de
l'Agence France Presse crit rcemment que le trafiquant
de drogue Jacques Ktant a t surprise par un commando
de la DEA amricaine dans l'un des palais prsidentiels
d'Aristide ...
Tout le monde sait comment a t arrt Ktant,
et ce correspondent de l'AFP le sait aussi bien que vous
et moi, mais quand il dit que Ktant a t arrt dans un
des palais prsidentiels d'Aristide, le lecteur occidental
ne manquera pas de faire le rapprochement avec Saddam
Hussein qui possdait des palais dans chaque faubourg
de Bagdad ...
Ou encore cette histoire de policies arms de
seringues qui hantent les manifestations, allons donc! Tout
le monde sait que le virus du Sida ne peut pas survive
une fois sorti du corps de la personnel infecte, sauf par
intraveineuse comme dans le cas des hronomanes ...
Mais seuls les hatiens, n'est-ce pas, qui ne
peuvent pas le savoir, ces imbciles, ces petits ngres ...


'.. i, l : /e :
S *lm .


CITY OF MIAMI
Avi konsnan DAT Pwochen Reyinyon yo:
Regilyman Komisyon City of Miami reyini dezym ak 4m jedi chak mwa
komanse 9 v di maten nan City Hall 3500, Pan American Drive, Miami,
Florida.

Men Dat ki fikse pou lane 2004 la:


January 8
February 12
March 11
April 8
May 13
June 10
July 8
August = recess
September 9
October 14
November 11*
December 9


January 22
February 26
March 25
April 22
May 27
June 24
July 22

September 23
October 28
November 25*
December 23*


Note: Reyinyon 11 novanm ak reyinyon 25 novanm lan ak reyinyon 23 desanm lan tombe on jou
vakans. Ositou dat sa yo ap change.

Tout moun ki interest invite pou yo asiste reyinyon sa yo.
Priscilla A. Thompson
(#14697) City Clerk


Page 6


x


Ou encore le correspondent de Le Monde
reprenant plus d'une semaine plus tard l'histoire de
Jean-Robert Lalanne qui aurait t bless par balles,
quand Lalanne a t confondu et s'est rfugi depuis
dans un total silence...
Plus prs de nous, le 8 dcembre, un
bulletin de l'AFP nous dit : "Environ 25 personnel,
en majority des tudiants, ont t blesses par balles,
jets de pierres et coups de btons ou barres de fer
par des activists proches du pouvoir" ...
Comment confirmer ces informations
quand l'AFP ne done aucun autre renseignement
sur l'identit des blesss, pas mme le nom d'un
seul d'entre eux, au moins ceux-l qui ont t blesss
par balles, la rigueur au moins les tudiants ...
D'ailleurs, depuis quelques semaines
mme les grandes agencies respectable se mettent
parler aussi dans leurs articles sur Hati de "sources
combines" ... Nous avons mme vu cette perle rare
: D'abord on nous dit de "sources prcises", puis
un peu plus loin dans le mme article de "sources
combines" ... Des "sources prcises combines",
quoi.
Ou bien l'on nous prend pour des idiots
congnitaux, ou bien ce sont des enfants qui ont la
charge de rdiger ces articles ...
Dans cette mme dpche de l'AFP date
du 8 dcembre (je vous done la date afin que vous
puissiez contrler, ainsi que le titre de la dpche:
"L'ambassade de France condamne les violence de
vendredi (il s'agit bien sr du vendredi 5 dcembre
et de l'attaque des OP Lavalas contre la Fac des
sciences humaines) ...
Je cite : Le communique (de l'ambassade
de France) ajoute que la police a "refoul une
ambulance de la Croix Rouge hatienne venue au
secours de plusieurs blesss avant l'assaut donn
aux locaux universitaires" ainsi qu'un camionn de
sapeurs pompiers venus teindre l'incendie d'une
maison particulire jouxtant les locaux
universitaires."
L'Ambassade de France a crit a: Allez,
ouste! Laissez les crever ...
Ce n'est plus Saddam. Ni mme Satan! ...
C'est bien entendu ce que vous penserez si quelque
part Montral ou Paris, vous regardez ces
informations en train de courir au bas de votre petit
cran l'heure des nouvelles du soir, si ce n'est en
boucle sur CNN Headline news ..
Ou encore cette lettre crite au nouveau
Premier ministry du Canada, Paul Martin, qui nous
dit : "Au course des mois d'octobre et de novembre,
les bandes armes qui svissent impunment dans
(voir Guerre / 7)







Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 47


Page 7


I ACTUALITE POLITIOUE


GUERRE

DU MENSONGE
(Guerre ... suite de la page 6)
le pays ont assassin prs de 50 personnel, parmi lesquelles
des femmes et des enfants."
Dcidment Haiti est le seul pays o en plein 21e
sicle on assassine autant de personnel en l'espace de deux
mois, sans que personnel ne pense retenir le nom mme
d'une seule d'entre elles ...
Un peu plus loin, et parlant des vnements du
17 dcembre 2001, "L'OEA a adopt des resolutions
enjoignant le gouvernement Lavalas, entire autres,
indemniser les victims de la violence de mme qu'
dsarmer les bandes qui ont commis ces agressions ... Ces
recommendations n'ont jamais eu de suite." Point final.
Mon Dieu, qu'on aille donc demander aux
victims des violence du 17 Dcembre ...
Ou encore cette dernire perle, parue dans un
journal tout fait inconnu appel La Libre (vous parlez
d'une press libre!) : "Triste destine que celle de Jean-
Bertrand Aristide. Jeune cur dans un bidonville de La
Saline, il est imprgn ce moment l de la Thologie de
la liberation et promet de tout faire pour aider le people"

Mais (tenez-vous bien), "Mari dsormais,
l'homme a change de vue."
Quel rapport!
Tout comme le correspondent de Le Monde, Jean
Michel Caroit, qui crit dans un article sur le leader du
Group des 184" : "Catholique pratiquant..."
Cela vent dire quoi?
M. Apaid eut t musulman faisant chaque anne
son plerinage La Mecque, juif orthodox ou un athe
consomm que cela n'a rien voir avec ses options
politiques ...
Tout comme Caroit crit dans le mme article que
M. Apaid appartient cette minority syro-libanaise trs
jalouse"...
Jalouse par qui?
Jean-Michel Caroit semble confondre, peut-tre
volontairement, Hati avec l'Ouganda de Idi Amine Dada
qui avait mis la porte la trs industrieuse communaut
indienne du pays.
.Et pour finir le clou: "Dgradation de la situation
en Haiti, Paris 16 dcembre 2003, Dclaration du Quai
d'Orsay ..."
"Notre pays (la France) vient de dcider un
financement pour l'ouverture d'un bureau du Haut
Commissariat aux Droits de l'Homme (HCDH) Port-au-
Prince ..."
Qu'en pensez-vous? Comment la France peut-elle
dcider l'ouverture d'un bureau du Haut Commissariat des
Droits de l'Homme en Hati?
Qu'est ce que Hati reprsente alors?
Oui, c'est le genre de surprises qui vous attendent
ces jours-ci au coin des dpches et articles de press sur
Ha'ti, et particulirement de la press francophone (France
et Canada) la veille de ce bicentenaire de l'indpendance
national de la premiere rpublique noire du monde ...
Ce n'est pas que tout y soit faux, loin de l, mais
le but recherch n'est pas la vrit ni l'objectivit, mais
prcisment cet amalgame, pour employer un euphmisme

Dans un recent article du Miami Herald, nous


Un front populaire en formation

demand la mise en avant des
i* fire face au plan no-libral,
revendications populairesdfendre la production
national, assurer les services


P-au-P, 19 dc. 03 [AlterPresse] Un front
national populaire en formation, compos de 14
movements socio-politiques travers Haiti, appelle la
mise en avant des revendications populaires dans la
mobilisation pour le dpart du president Jean Bertrand
Aristide.
Dans une prise de position communique
AlterPresse et signe entire autre par l'ancien dput du
Bloc anti-nolibral au parlement, Jasmin Joseph, le comit
d'initiative indique qu'il appuie la lutte pour chasser le
rgime lavalas (avalanche) au pouvoir. C'est une tape
important de la lutte ", indique le document.
Cependant, le comit estime que le dpart
d'Aristide ne suffira pas apporter le changement
recherch par les masses ".
Le group de rflexion pour la mise en place du
front s'interroge sur les dispositions qui pourront tre prises
par le people pour faire face aux intrts et ides des
couches dominantes de la socit hatienne.
Comment le people va-t-il renverser l'Etat
traditionnel pour sortir du rgime rpressif, dictatorial et
violateur des droits humans ? Comment le people va-t-il


sociaux, tels que l'ducation, la sant, etc.? Comment le
people va-t-il se construire face la machine
d'exploitation des classes dominantes ?
Autant de questions que se pose le front national
populaire en formation, qui invite le people interroger
les secteurs intresss prendre le pouvoir sur leur project
pour le pays.
Le group de rflexion pour la mise en place du
front dclare prendre des dispositions pour crer un outil
de lutte pour permettre au people de trouver des rponses
concrtes par rapport a l'organisation du pays et ses
revendications fondamentales ".
Parmi les entits pregnant part cette initiative de
front populaire, on compete le Mouvement Rvolutionnaire
Hatien (MRA), le Groupe de Rflexion et d'Action
Patriotique (GRAP), le Mouvement pour l'Unit du Peuple
des Cayes (MUPAC Sud) le Front de Rsistance pour
l'Autonomie de l'Universit et la Transformation de la
Socit, la Coordination de Rsistance de la Grand'Anse
(KOREGA Sud-ouest) et le Mouvement des Femmes de
l'Artibonite pour le Dveloppement (MOFADEM Centre-
ouest). [gp apr 19/12/2003 11:30]


L'ACTUALITE EN MARCH

Manifestations : ce qui est

permis et ce qui ne l'est pas...


PORT-AU-PRINCE, 22 Dcembre On announce
une semaine de manifestations, et cette fois-ci d'un ct
comme de l'autre, manifestants aussi bien que responsables
de l'ordre promettent de respecter les rglefments ...
Aussi serait-il bon de revenir sur certaines notions,
telles que Manifestations, permis de manifester, combien
existe-t-il de formes de manifestations etc ...
Manifestation. Le Petit Larousse dfinit ce mot
par "Rassemblement collectif, dfil de personnel organis
sur la voie publique, et destin exprimer publiquement
une opinion politique, une revendication."
Voil qui est on ne peut plus clair ... Voie publique,
opinion politique, revendication.
Cependant dans tout Etat dmocratique, il faut
obtenir un permis ou une autorisation pour organiser une
manifestation ou tout autre rassemblement sur la voie
publique (serait-ce une procession du Saint Sacrement), la

lisons cette declaration d'un conseiller auprs de
l'ambassade de France Port-au-Prince: "La France a perdu
cette bataille (18 novembre 1803). Mais Hati est une fille
de la revolution franaise."
Cependant lire ces derniers articles, on serait
tent de croire que cette mre-l se rvle plutt aujourd'hui
une martre.

Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


lettre de la Constitution ne suffit pas.
Faut-il rappeler que les dictatures ne permettent
pas de manifestation, de rassemblement sur la voie
publique, en dehors du carnaval et des raras, de la
procession de la Fte Dieu ou des Francs Maons.
Pour tenir une manifestation, il faut obtenir
l'avance un permis. On obtient le permis au commissariat
principal de la police. Aux Etats-Unis, il faut tre au moins
trois personnel pour solliciter le permis. Nom, prnom,
numro de scurit social (qui est la pice d'identification
par excellence l-bas), date de naissance, adresse ...
Ensuite, lieu o sera organise la manifestation.
Et dans quel but. Et nombre de manifestants prvus pour
que la police puisse prvoir combien d'agents dpcher
sur place.
On revient chercher l'autorisation un peu plus
tard, le temps pour la police de contrler le easier judiciaire
des personnel qui l'ont sollicite.
Quel que soit le but de la manifestation (politique,
religieux, social, artistique, cultural, littraire ou autre), les
autorits ne sont pas concernes ce sujet...
Par contre, il existe des limitations quant au lieu
et la date de la manifestation ...
Par example Miami, ce n'est pas la peine de
solliciter un permis de manifester le 31 dcembre, jour de
la grande parade, Orange Bowle Parade, du Biscayne
(voir Manifestations / 8)


czr icl tgi.s


Nous exportons vers Haitil



18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G. RAT, U 1Ir
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti




12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

CI T RA T IL l TI
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Venz on vor ou-me ~~A .... ............


Venez donc voir vous-mme pporeeouo


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


a


14*








A,'I CTUAI JTE EN MARCH


Mercredi 24 Dcembre 2003
laiti en Marche Vol. XVII No. 47


Manifestations: ce qui est


permis et ce qui ne 1
(Manifestations ... suite de la page 7) Pourquoi aux Etats-Unis, la police prend le soin
Boulevard. Non seulement ce serait mal venu de votre part, de contrler le easier judiciaire des personnel qui sollicitent
mais la police vous rpondra que tous les policies sont le permis pour une manifestation. Bien entendu, si vous avez


'~ ~s- ,t


Manifestants pro-Lavalas
pris ce jour-l pour la parade. Donc un cas de force majeure.
Period.
Par contre, les Haitiens ne manquaient jamais la
manifestation du ler ou du 2 Janvier contre la dictature
Duvalier.
Pareil quant au lieu de la manifestation. Il est
pratiquement impossible de manifester dans les quarters
rsidentiels, voire les quarters riches, sinon sous une
surveillance policire trs strict ...
Pareil dans le centre commercial ou downtown ...
Dans un pareil cas, les manifestants sont tenus de suivre
des rgles trs strictes, comme par example se dplacer
trs vite, rester dans les couloirs de la rue qui vous sont
assigns etc. Le plus souvent c'est la police cheval qui
fait la scurit. On se souvient des dboires hroques de
Pre Antoine Adrien et de Me Yves Volel sous les chevaux
de la police monte lors d'une manifestation Manhattan,
New York, contre la dictature Duvalier.
Selon donc le lieu fix pour la manifestation, la
police peut refuser le permis pour la manifestation
proprement dite, mais accepter d'autres formes, ce sont le
sit-in, ou le picket...
A propos du "sit-in", le Petit Larousse nous dit:
"Manifestation non violent consistent s'asseoir en
group sur la voie publique ou en un lieu public."
Par example, des membres du Groupe des 184
ont organis rcemment un sit-in dans les bureaux de 1' OEA
Port-au-Prince ...
Mais quand ils ont dcid de rester sur place jour
et nuit et pour une dure indtermine, cela tait devenu
non plus un sit-in mais une occupation ...
Ecoutons la definition du mot occupation par le
Petit Larousse : Fait d'occuper un lieu, de stationner sur
un terrain, d'en prendre possession."
L'occupation pose donc problme. Et l'OEA avait
le droit de leur demander de dguerpir.
Il existe des pays dmocratiques o les
manifestations sont interdites, un point c'est tout. C'est le
cas entire autres des paradise touristiques de la Carabe:
Bahamas et autres. Cela pour protger le tourism qui est
la principal resource de ces pays. Protger l'image du
pays avant tout...
Cela ne signifie pas que les gens ne peuvent pas
exprimer leurs revendications. Le systme judiciaire est
donc organis cet effet. Ce sont aussi des pays systme
syndical trs fort et trs organis, o les problmes se
solutionnent par des conventions collectives. Si la situation
force manifester publiquement, alors c'est le branle bas
de combat. Mais le plus souvent, jusqu' la veille mme
de la manifestation (ou de la grve gnrale), on fait un
dernier effort pour arriver un accord.
Car dans tous ces pays, ce qu'on craint c'est que
la manifestation ne devienne meute ...
Chez nous on ne semble faire aucune difference
entire manifestation et meute ...
Qu'est-ce qu'une meute? Pour le Petit Larousse,
l'meute c'est "un soulvement populaire spontan."
Ce n'est donc pas la mme chose qu'une
manifestation. C'est bon bien sr de le souligner ...
Evidemment on ne saurait aller demander la
police un permis pour organiser une meute ...


dj t im-
pliqu dans
une manifes-
tation qui avait
tourn
l'meute, le
permis vous
sera refus ...
Et vous serez
mme gard
l'oeil pendant
les jours
venir.
L a
police l-bas
ne plaisante
pas avec les
meutes .
Rappelons
nous que le


FBI n'avait pas hsit lcher une bombe sur un quarter
noir de Philadelphie o une meute faisait rage depuis
plusieurs semaines sans que les meutiers acceptent
d'entendre raison


Rappelons nous
aussi les violentes
manifestations
contre la Guerre du
Vietnam ,
rapidement la
police utilisait les
lances d'incendie,
puis des tirs
blanc, puis des tirs
balles relles ...
A u x
Etats-Unis, il
existe aussi une
notion dnomme:
"No trespassing"
ou defense de
franchir les limits
qui vous sont


est pas...

de "security guards" personnel ...
Autre particularit aux Etats-Unis, c'est le
"picket." Nous n'avons trouv aucun quivalent pour ce
mot dans le Petit Larousse ... Si ce n'est piquet de grve,
cordon d'ouvriers mis en place pour maintenir le
movement.
Mais aux Etats-Unis, le picket est plus largi et
dsigne galement une forme de manifestation. Par
example, aux portes des grands centres commerciaux ou
culturels, des cinmas ou des glises, on peut voir un petit
group de protestataires, pas plus de quatre personnel,
porteurs de pancartes aux dimensions dtermines par la
loi, et obliges de turner tout le temps, interdit de rester
en place pour ne pas dranger les entres et sorties des
clients ou de ceux qui frquentent normalement ces lieux

Suivant donc le lieu, ou la date, ou l'heure de la
manifestation, la police dlivre un permis soit pour une
vraie manifestation, soit pour un picket, soit pour sit-in,
naturellement jamais les trois la fois.
Car le souci principal est que les manifestants ne
doivent pas empiter sur la libert des autres, la libert
d'autrui ... La libert de rassemblement s'arrte l o
commence le droit des autres vaquer librement leurs
occupations. Manifestez tant que vous voulez, mais ne
venez pas marcher sur mes plates-bandes. Voire quand des


Manifestation d'tudiants pro-opposition photo AFP


assignes ... Par example, c'est indispensable pour une
manifestation qui se tient dans un centre commercial, ou
devant le btiment des Nations Unies New York.
Manifestations et contre-manifestations font rage,
mais pas question de dbordement ... Sinon, c'est la police
monte, les coups de matraque, les arrestations.
Les manifestants arrts sont conduits dans le
panier salade au commissariat de police ...
On leur apprend de quoi on les accuse et quel jour
ils devront se prsenter au tribunal ...
Mais sauf s'il s'agit d'individus dangereux, les
personnel arrtes sont relches le mme jour contre le
paiement d'une caution (en anglais d'un "bond"), rarement
elles doivent passer la nuit en prison ...
Par example, aux Etats-Unis, les dnomms
Charles Baker et David Apaid, arrts lors de la
manifestation du Groupe des 184 au Champ de Mars,
auraient t remis en libert le mme jour sur "bond", en
change d'une caution...
A charge par eux de se prsenter au tribunal au
jour dit...
Par contre, ils auraient t charges trs lourdement
pour venir une manifestation quips de pied en cap avec
armes feu, boucliers, gilets par balles, etc. Mme
dtenteur d'un permis de port d'armes en bonne et due
forme, il est absolument interdit de venir une
manifestation arms, ni de btons, ni de barires de fer, voire
d'armes feu. Supposons que tous les manifestants
faisaient de mme ...
Il parait que ces messieurs faisaient parties du
service d'ordre du Groupe des 184. Oui, il est recommand
aux organisateurs d'une manifestation d'avoir un service
d'ordre, c'est--dire des personnel volontaires charges de
contraindre les manifestants dfiler en ordre, ne pas sortir
des couloirs qui vous sont assigns sur les grandes artres,
ne pas gner le traffic automobile, viter tout dbordement
etc.
C' est cela un service d'ordre et non pas une arme


manifestants se mettent tout casser, les voitures passantes
ou en stationnement, ou les devantures des magasins.
Manifestants ou contre-manifestants, la police monte
charge alors sans aucun management ...
Et si ce sont les deux, manifestants aussi bien que
contre-manifestants qui deviennent fous, alors l'vnement
tout entier est dispers coups de lance eau ou de gaz
lacrymognes et tout le monde ou presque est embarqu
vers le commissariat.
Par contre, si ce sont les contre-manifestants qui
attaquent, la police doit protection aux manifestants et non
le contraire ...
Par example, lorsque des OP-Lavalas ont canard
rcemment coups de pierres une manifestation pacifique
que des organizations fminines tenaient sur le perron du
Palais de Justice ... C'est absolument outrageouss", diraient
les Amricains.
Cependant la question est plus difficile trancher
quand il s'agit des OP-Lavalas et des tudiants
contestataires, car ces deux groups s'annoncent sur les
ondes avec la mme violence, les deux sont dsormais aussi
arms de btons, de barres de fer ou autres ...
Et quand ils sont face face, comme lors de la
manifestation du Groupe des 184 au Champ de Mars, les
deux groups se rvlent aussi efficaces dans le combat
coups de pierres ...
Evidemment aux Etats-Unis, ces deux groups,
aussi bien les OP-Lavalas que les tudiants contestataires,
ces deux groups depuis longtemps n'auraient plus le droit
d'obtenir un permis de manifester ...
Nous disons bien les deux, aussi bien les tudiants
que les OP-Lavalas ...
Aussi voyons-nous difficilement conunent on va
pouvoir respecter les rgles, comme des deux cts on
prtend aujourd'hui vouloir le faire. Car partir du moment
que des menaces sont faites dans les mdias ou en public,
il n'est pas question de permits, ni de manifestation.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Page 8


i.-


4.


p1~ ag


,


- .. '-






Mercredi 24 Dcembre 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 47


Page 9


I IA POSITION DE I 'OPPOSITION I


Cohesion du secteur prive



derriere Andr Apaid ...n i


ristide, il y a peine un
avait rejet
mment et prior. On
eut pas, quand on lui


Aristide veut-il crer la confusion ? Ou est-il
confus ? Crazy like a fox peut-tre. Il a cltur la
convention commmorant le 13e anniversaire de son
catapultage au pouvoir, en proclamant la mobilisation
constant sur tout le territoire: mobilisation manche
longue. En d'autres terms, il proclame la contre-
manifestation constant, pour violer les droits de
rassemblement et d'expression. Or aujourd'hui, il dclare
qu'il accepted le compromise de la Confrence Episcopale.
Alors qu'il avait violemment, le 14 novembre, rejet
priori, le mme compromise que le Groupe des 184 se
proposait de lui offrir. Le compromise de la Confrence
Episcopale fut aussi repouss ddaigneusement d'un revers
de la main, le qualifiant de coup d'tat..
Ce n'est un secret pour personnel qu'Aristide ne
tient jamais ses promesses. D'ailleurs Aristide n'est pas
son coup d'essai. Il ne faut pas oublier qu'Aristide est un
parjure. Il a viol ses serments sacerdotaux et
constitutionnels. Leader de crise, il s'vertue constamment
brouiller les cartes. C'est la fois une stratgie et une
tactique, que d'agir de manire contradictoire, maintenant
un dsquilibre permanent qu'il contrle. L'imprvisibilit
et la ruse, jointes la politique d'inertie contre ce qu'on
exige de lui et celle du fait accompli pour imposer ce qu'il
veut ; voil en quelque sorte ce qu'Aristide fait depuis qu'il
a t catapult au pouvoir.
C'est un fait irrfutable que le rejet priori du
compromise qu'Apaid se proposait d'offrir au Champ de
Mars, lui a vit une catastrophe, un suicide politique. Car
les manifestants anti-lavalas masss au Champ de Mars,
taient venus avec la ferme conviction d'exiger le dpart
d'Aristide. La veille, les universitaires et les syndicalistes
n'ont pas cess d'exiger aussi le dpart d'Aristide. Ils
continent l'exiger jusqu' present.
Cet tat d'me et cet tat de fait n'ont rien de
commun avec le leadership ni des parties politiques, ni du


Groupe des 184. Ce n'est ni l'incitation, ni le pouvoir de
convocation de ces deux secteurs, qui ont port le people
participer aux protestations. Nous sommes en train
d'assister au phnomne natural de confluence d'intrts
entire diffrentes classes et states sociales et conomiques,'
contre un ennemi commun, Aristide.
Par contre, essouffls et affaiblis par les
ngociations imposes par la communaut international
et ses instances, les parties politiques ont perdu leur pouvoir
de convocation. Ce n'est pas par hasard et peut tre par
dessin que ce soit le secteur de la socit civil, le Groupe
des 184, qui remplit le rle de blier dans cette
conjoncture. Remplissant le rle de leader, les concours
de circonstances l'ont catapult plusieurs reprises dans
l'cume des vagues politiques, don't il n'est pas l'auteur.
Mais ces vagues aussi'ont cr des circonstances qui
affectent non seulement le comportement, la conviction,
mais de plus et surtout la personnalit,, le rle et
l'envergure politiques de ce leader. L'effet d'accumulation
et d'accommodation ces circonstances, changent la
conscience et les convictions politiques, mais renversent
le signe d'une relation proportionnelle entire la mallabilit
et la manipulation. En d'autres terms ce leader est oblig,
par la force des circonstances, d'assumer plus de
responsabilit et de pouvoir de decision. Il ne peut ni
ignorer, ni s'carter des vecteurs de force de l'volution
des circonstances. Sinon, il se dtruit lui-mme. He must
have some backbone. La conviction, la determination
et le courage de maintenir la ligne, dans cette conjoncture,
sont indispensables l'tablissement de la crdibilit de
ce personnage politique.
Trs certainement on craint qu'il fasse flche de
tout bois. Dans ces circonstances, l'Ambassadeur
amricain n'est pas le seul s'inquiter. Cette crainte est
justifie. Cependant cette crainte ne justifie, en aucun cas ,
d'exiger qu'il rebrousse chemin vers un compromise


reproche l'accointance circonstancielle d'un certain palo-
lavalassien, le forcer s'engager dans une compromission,
cause d'un changement de language brusque, inattendu,
intentionnel et calcul d'Aristide. Forcer Apaid faire
volte-face, dans cette conjoncture, quivaut offrir
Aristide la tte d'Apaid sur un plateau d'argent.
La coincidence de la publication du texte du
symposium de la Confrence Episcopale, du message du
Pape, de l'intervention de l'ambassadeur James Foley,
auprs du Groupe des 184, de certain hommes d'affaire
et d'Aristide, de l'acceptation du compromise de la
Conference Episcopale par Aristide, est la fois une
pression et une verification, un moment o il devient
crucial de dterminer, partir de donnes relles, dans
quelle direction, il faut grer la crise.
Le retour d'Aristide vers le compromise propos
par la Confrence Episcopale et l'ordre formel de respecter
les droits de rassemblement et d'expression des
manifestants anti-Aristide, ne sont pas convaincants. Il a
tenu presque le mme discours le jour du fameux petit
djeuner, le 19 septembre. Deux jours aprs, Amyot
Mtayer est assassin. Et les atrocits ont dbut de cette
date nos jours, avec des cortges de prisonniers, de blesss
et de morts.
L'ambassadeur James Foley ayant une lecture
claire des intentions d'Aristide, mais constatant le saut
qualitatif que vient de faire l'opposition rcemment, passant
de la manifestation du mcontentement gnral, la
mobilisation, l'ambassadeur amricain est oblig de
s'assurer de la determination du Groupe des 184 dans cette
lutte, et particulirement du support du secteur priv, pour
savoir comment intervenir cette phase de la conjoncture.
C'est vident que James Foley n'a rencontr que
deux secteurs, le pouvoir et le secteur priv, mais pas le
secteur politique. Ce qui confirm que ce n'est pas
l'acquiescement au compromise politique qui l'intresse,
(voir Apaid / 16)


Saturday January 3rd, 2004
Bayfront Park 1 p.m. to 11 p.m.
$20.00 in Advance; Children under 12 $10.00; under 5 Free


Les 184 revenues


la case dpart...

Par Grard Bissainthe


Quelle mouche a donc piqu
les 184 pour qu'ils aillent demander
l'Ambassadeur des Etats-Unis de se
prononcer une nouvelle fois sur la crise
actuelle, voulant peut-tre ainsi lui
arracher une decision de renverser
Aristide? La rponse de
l'Ambassadeur, dans l'entrevue du 19
dcembre 2003, rend les 184 en grande
parties responsables des violence
auxquelles on a assist ces temps
derniers; et de plus il leur a t
demand de retourner la table des
ngociations pour trouver un
compromise. Les voil revenues aux
propositions du 5 dcembre. Deux
semaines de perdues!
Je ne suis pas sr que
l'Ambassadeur ait t bien inspir dans
son analyse des causes de la violence
qui fit de si nombreuses victims parmi
les 184 au course des manifestations, en
reprochant ces derniers d'avoir t
"too antagonistic". C'est un peu
comme si on disait aux Gnraux
amricains au course de la dernire
guerre mondiale aprs le dbarquement
de Normandie: "Ecoutez, si les Nazis
ont fait dans vos rangs des milliers de
victims, reconnaissez que c'est un peu
votre faute: vous avez t "too
antagonistic". Un peu fort de caf,
quand mme, Monsieur
l'Ambassadeur!
Mais les 184 se sont eux-
mmes mis dans une impasse. Ils
agissent de concert avec Washington,
avec qui au dbut ils travaillaient
laborer un compromise. Mais petit
petit, ils en sont arrivs rechercher le


dpart d'Aristide. Ici Washington qui
officiellement reconnat le gouvernement
d'Aristide ne peut pas les suivre. En allant
l'Ambassade des Etats-Unis, ils allaient
obligatoirement au devant d'une rebuffade.
Curieux qu'il n'y ait pas pens. Il ne fallait
pas acculer l'Ambassadeur se prononcer.
Aussi longtemps qu'il se taisait, on pouvait
laisser entendre qu'il tait pour le dpart: on
interprte les silences comme on veut.
Et puis les 184 devraient rellement penser
rviser leur stratgie washingtonnienne.
Qu'ils soient amis des Etats-Unis; c'est fort
bien et je le suis aussi. Il rest que les 184
ont le grand tort de manquer d'indpendance
et d'initiative dans leurs rapports avec leur
Grand Alli, qui sans doute en priv leur fait
le mme reproche qu'il faisait Bazin lors
des lections qui ont port Lavalas au
pouvoir: "Il passait son temps nous parler
nous, au lieu de parler au people hatien."
A la difference du movement des
Ti-Lgliz trs longuement prpar dans le
people, ce qui a fait sa force (dtourne plus
tard de ses buts par Lavalas), les 184 sont
arrivs un beau matin sur le terrain comme
un cheveu sur la soupe. James Morrell,
totalement inconnu en Haiti, y jouait les
"maj jon". La haute bourgeoisie hatienne
brandissait le flambeau rvolutionnaire.
Surprise total. La Convergence qui depuis
longtemps trane sur les trottoirs, cherchant
venture, monte dans la voiture des
bourgeois. La premiere doctrine de la
Convergence tait celle de Victor Benot:
"Ne refuse jamais un coup de pied. Cela fait
toujours avancer d'un pas." Elle se complete
maintenant de celle de son larron Micha
Gaillard: "Ne refuse jamais une roulibe. a
(voir "Les 184" / 16)







ARTS & LETTRES


Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 47


DEUX LIVRES : Le cacoisme bourgeois contre
Plusieurs ventes signatures pour la fin av e T f H.E.M.- Le cacoisme bou
de l'anne Port-au-Prince. Il semblerait que S a In av e et L a C o n fess o l centre Salnave. Pourquoi le rapproch
ce soit l'une des rares activits non politiques se droulant a t dresse l'arrire du beau batiment de l'Avenue de ces deux mots?
dans cette capital quasi morte en cette saison o d'ordinaire Lamartinire, et autour de la table avaient pris place Gusti
bals, spectacles, thtre, Gaillard entoure de deux
danses, soires mondaines se confrres ains, les historians
multiplient pour la plus grande Michel Hector et Georges
joie des vacanciers friends de Corvington. Le Directeur de .
passer la saison des ftes avec l'Institut franais prsentala ,
leurs parents en Haiti. jeune historienne et lui cda .. .. i
Les promoters de tout de suite la parole. .....
"'. spectacles dans la capital Devantune assistance qui, au
Shatienne ont pratiquement fur et measure que se
toutamnnul. Qui pis est, deux droulait la sance, ne cessait
animateurs radio qui avaient d'augmenter, Gusti prsenta .
Sylvain Salnave os demander une trve pour l'ouvrage posthume de son
la fin de l'anne en vue de permettre aux nombreuses soires pre Roger Gaillard en-
prvues de longs mois l'avance de se drouler, ont t dcrivant sa propre participa-
attaqus et ont d tre hospitaliss. Ils travaillent pour Sig- tion dans l'achvement du ..
nal FM et Radio Eclair. manuscrit laiss par celui-ci '-
te uie n' (tait .tl 'achev 'u''


Mais les ventes-signatures, elles au moins, ont eu qe' i
lieu et continent se drouler entrainant les dplacements 60%
des aficionados de ce genre d'activits. de
C'est Gusti-Klara Gaillard Pourchet qui a ouvert Gailla
la srie, et en beaut, .dirons-nous. En effet, l'Institut
Franais n'a rien mnag pour la circonstance. Une estrade
signal




.4


20 ans

Unemc
mensu
de tran

(M Une cr

1 La garE

Un ser

j Vous p
des U
livrs c
Port-
Si votr
son
livraisi

< CAM, une

CAM








SNotre d

c'est

ser


rgeois
'ement









i


au moment de la mort
l'historien Roger
ard.
Vente signature du "Cacoisme bourgeois" l'Institut Franais photo Haiti en Marche
Nous avons rencontr Gusti-Klara avant la vente Gusti Klara Ce rapprochement est simple. A la
ture. fin du 19 me sicle, les
Cacos l'poque sont
des dirigeants militaires
qui sont de grand
propritaires fonciers
localiss surtout dans le
Nord-Est du pays et qui
sont tous plus ou moins
candidates la
prsidence. Donc quand
il y a un pouvoir qui
s'installe, quand le
gouvernement de Port-
au-Prince ne satisfait pas
assez leurs aspirations
DEFINITION D'UN LEADER eux, ils songent
renverser le pouvoir de
de domination absolue du march des transferts sur Hati Port- au-Prince qui est
appel le pouvoir
Zandolit, puisque le mot
oyenne jusqu' present ingale de 172,610 transfers Caco pour Haiti est une
els (un volume suprieur celui de toutes les agencies dformation d'un
c' '-it! en moins ues!oiseau, le Taco qui est
sferts sur Haiti combines!) fort friend de Zandolit.
Donc les Cacos bour-
'oissance ce jour imbattable: 15% de 2002 2003 geois, la fin du 19me
sicle, cherchent
"dchouquer" le
antie relle de l'application des offres publicitaires gouvernement de Port-
au-Prince.
H.E.M.- Le
vice incomparable mot "bourgeois" vient
donc du fait que les chefs
Cacos taient de grands
iouvez effectuer tous vos transfers d'argent partir propritaires terriens ...
SA et du Canada jusqu' 5 heures RM. (le soir) et ils seront Gusti-Klara -
domicile en moins de 2 heures, le mme jour, Et qui faisaient marcher
d avec eux les paysans de
au-Prince come dans les villes de province, moiti en gnral et les
paysans sans-terre en
e transfer d'argent n'est pas livr dans le temps promise leur promettant une vie
destinataire (pourvu qu'il ait t present au moment de la plus descent. Et quand
les troupes arrivaient
on), les charges perues seront rembourses! Port-au-Prince,silechef
Caco tait gagnant, il
f, demandait au gros de la
tradition trs imite mais jamais gale! troupeCacoderetourner
chez eux. Voil pourquoi
eM a y.M'I Roger Gaillard disait
6t/.. qu'on les appelait les
touche-tounen.
avaient surtout le droit
ide tout piller sur leur
chemin ...
Gusti Klara -
Oui parce que
effectivement ils
n'taient pas pays
f e cau-Prince. Donc il fallait
~notre qu'ils se servent eux-
notrmmes dans les maisons
.. et dans les proprits
vice! '(voir Livres / 11)


Page 10






Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati on ki ar-ho Vl-.1 YVTT MT /1A7


1 ARTq &TT ?TTR E. I


Le cacoisme bourgeois ...


(Livres ... suite de la page 10)
traverses.
H.E.M. Ce que j'aime dans ce livre, d'est comme
une projection de l'actualit dans une-sorte de miroir
dformant. Le gouvernement de Salnave, un gouvernement
populaire auprs des masses, populiste mme, puisqu'on
voit Sainave distribuant de l'argent au people dans la rue,
en mme temps utilisant le people comme arme politique:
le people va dchouquer les parlementaires, yo kraze la
Chanm lan comme on a l'habitude de dire chez nous. En
mme temps ses adversaires, qui sont donc ces Cacos bour-
geois, et aussi ses adversaires internationaux. Donc tout
cela fait une coincidence plutt frappante. Je ne voudrais
pas dire coincidence avec quoi. Les lecteurs du livre
devraient comprendre par eux mmes, mais c'est frappant
que Roger ait choisi cette tranche d'histoire ...
Gusti-Klara Une petite nuance, c'est que avec
les Cacos bourgeois, il n'y avait pas que des bourgeois, et
derrire Salnave il n'y avait pas que les dmunis. On sait
trs bien que Salnave tait soutenu par de grands libraux,
come Desmesvar Dlorme. Il a t soutenu un bon mo-
ment par des bourgeois aussi, et Roger Gaillard le dit ds la
deuxime page du livre: Sylvain Saluave est un bourgeois.
Donc c'est un homme d'Etat qui a une situation
de classes de bourgeois mais qui va prendre trs clairement
des positions en faveur d'une autre classes, le people. Mais
l'on ne peut pas conclure quel project de socit Sylvain
Salnave avait vraiment. Il faudrait que des historians
travaillent dessus.
Effectivement s'il a pu prendre des measures
d'urgence, cela voudrait dire qu'il avait un project de socit.
Par example, comme measure d'urgence quand l'inflation
atteint des proportions catastrophiques et que le dollar
amricain vaut Gdes 3.000,00 et qu'un poulet vaut Gdes
6.000,00, ce moment-l Sylvain Salnave dcide de faire
un blocage des prix des products de premiere ncessit.
H.E.M .- De crer en quelque sorte les magasins
de l'Etat. Mais il n'a pas pass beaucoup de temps au
pouvoir, 2 ans et demi environ ...
Gusti Klara Qui ont du tre trs longs pour lui et
pour la population, puisqu'il tait en permanence en guerre.
Et qui ont montr aussi combien il avait un discours trs
liberal, soulignant sans cesse que c'tait la souverainet
populaire de dcider.
H.E.M.- C'est l une ambiguity dans le
personnage. C'est un liberal dans son discours, prsageant
dj le Parti liberal qui viendra avec Boyer Bazelais. Mais
en mme temps c'est un populiste, comme il se sert du
soutien que les masses lui apportent dans sa lutte contre le
Parlement. Il tait sur le point de se dclarer president
vie ...
Gusti-Klara Oui. Mais il le fera beaucoup plus
tard. Il se dclare president vie deux mois avant qu'il ne
soit destitu. Autrement dit, l aussi on peut se demander
s'il l'aurait fait s'il n'y avait pas cette situation.
Par rappport la guerre civil, il ne faut pas omettre
de dire que Salnave en est aussi responsible. En effet, quand.
il vient de la Rpublique dominicaine o il tait en exil,
traversant le Cap-Hatien, il fait fusiller plusieurs notables
qui l'avaient combattu quand il avait essay de librer le
quarter de La Fossette. C'est l un acte qui n'est pas d'un
home liberal. Et quand il arrive Port-au-Prince, qu'il
devient chef d'tat, il y a la mise sac du Parlement par la
foule, une foule qui obit un mot d'ordre.
H.E.M.- J'aimerais border avec vous un point
prcis de la prsidence de Salnave, le rle des femmes.
Pourquoi tait-il tellement populaire du ct des femmes?
Parce que Salnave tait un bel homme?
Gusti Gaillard : Salnave tait bel homme. On
sent qu'il a une carrure, une certain autorit, un charisme
collossal. D'aprs Gaillard, il avait un ascendant sur les
femmes en gnral. Cependant ses partisanes les plus
farouches sont celles du people, qui on garantit que leurs
enfants puissent manger.
H.E.M.- Une autre phrase du livre qui m'a frapp
c'est quand Roger Gaillard dit que: tre pour Salnave ou
contre Salnave cela n'a rien voir avec sa situation
conomique, c'est comme un cri du coeur ...
Gusti-Klara C'est la guerre civil. Il y avait toute
une parties de la paysannerie du Nord qui n'tait pas avec
Salnave, alors que les paysans du Sud taient beaucoup plus
des allis. Autiement dit, on est avec ou pour Salnave pour
des raisons diverse. Celui qui par example n'tait pas
d'accord avec des mots d'ordre capable d'branler la mul-
titude taient contre Salnave et il quand Port-au-Prince est
assig par voie de terre en 1868, il fait croire aux
propritaires terriens que les Piquets vont assiger leurs
biens. Mais le bilan c'est que la question agraire n'est
toujours pas rgle.
H.E.M.- Pourquoi je dis aussi qu'on dirait une
actualit projete sur un cran dformant, cela va si loin


que la Rpublique a t divise en 3 Etats diffrents ...
Gusti-Klara Mais seulement l'Etat dirig par
Salnave, celui de l'Ouest, qui est reconnu par la
communaut international.
H.E.M.- On dit que Salnave avait des relations
avec les Amricains auxquels il avait promise le Mle St
Nicolas, par exemple...
Gusti-Klara De trs bones relations. Il aurait
promise le Mle alors qu'il tait en tat de guerre. Roger
Gaillard le souligne bien. Et Bassett qui est l'quivalent de
l'ambassadeur amricain en Ha ti aujourd'hui, est un grand
ami et alli de Sylvain Salnave.
H.E.M.- L'histoire a retenu cette expression: Vive
Salnave. C'est comme une figure qui dpasse toutes les
conjonctures. Est-ce que ce livre arrive cerner les
diffrents aspects de cette personnalit?
Gusti-Klara Que ce livre arrive cerner la totalit
du personnage, je pense que Roger Gaillard lui mme dirait
srement pas. Il y a eu dj un travail sur cet homme d'Etat
de Andr Georges Adam, qui a surtout prsent l'aspect
conomique. Gaillard a cherch cerner l'ascension de ce
militaire, de ce citoyen qui va devenir un homme d'Etat et
montrer comment cette ascension est lie au soutien qui'
il a eu de la part du gouvernement dominicain. C'est
extrmement important. Cette priode de notre histoire doit
tre envisage au niveau de toute l'le.
H.E.M.- Est-ce que d'aprs vous Roger Gaillard
a voulu faire passer un message, une leon avec cet
ouvrage?
Gusti-Klara Je crois qu'il a voulu faire
comprendre qu'au 19me sicle, il y a une permanence
d'intolrance, il y a une permanence de recours la vio-
lence, une permanence de non maintien de quelques acquis
et que cette situation de non respect de la Charte, parce
que Salnave lui aussi arrive trs vite ne plus respecter
la Constitution qui venait d'tre vote, mne un grand
perdant, la Nation.

1804-2004




Kat La M-al


Bat
1804-2004 kat la mal bat
anpil magouy anba tab la
moun serye paka la
jw yo ap bay move kout kat.

Pp la red anba grangou
Pa genyen pou al nan mache
Pou ta prepare yon soup joumou
Apre desanzan nou paka nan-kache.

Pp la ap w tout koul
Ble ak wouj: non pat vie restavek,
Nwa ak wouj: nou paka pale,
Blan: debakman kay p Levek.

Yo kraze, yo dechepiyeToussen, Dessalinn,
Pye Sili, Chalmay Peralt, nan tout kafou
Anpil zanst nou yo pat vle rete lasalinn
Tounen esklav nou di: "Nap rele met kalfou".

Nou tonbe nan divalyeris,
Kraze grenn, pete fyl.
Rive nanjanklodis
Tout se komokyl.

Sanble yo f kat las
Pp la pat gentanjwenn yon dis.
Nou te kw nan lavalas
Nou pat vie w arivis.

Divalyeris, janklodis
Granmanje, agawou, aloufa
Tout se moun ki bw nan kalis
San pep la kap tann alfa.

Alfabetizasyon ak aksyon
Aksyon pou change vye estrikti,
Estrikti leta ki pa vie patisipasyon.
Pep la rele anmwe li pa vie diktati.

Diktati bout di, fo lid,
Machann peyi, vol kouran, san koutya.
Pep la ap mouri anha chal.
Gwo palto ap jwe tyatya, bw tafya.
(voir Kat la/ 12)


Et La

Confession
Hati en Marche a rencontr aussi Monique Clesca
qui prsentait au public, le week-end dernier, son premier
roman: La Confession.



.. s


4

Monique Clesca signe son premier roman,
La Confession photo Hati en Marche
H.E.M.- Pourquoi avez-vous prouv le besoin de
vous confesser?
M. C. Je dois dire que La Confession est une
oeuvre de fiction. J'ai choisi ce titre pour deux raisons.
Premirement c'est la manire don't ce livre est crit. C'est
une femme qui parle. C'est la vie intrieure d'une femme
qui raconte sa vie, son enfance, ses amours, ses problmes
et qui en arrive jusqu' une tentative de suicide qui est pour
elle une manire de faire le bilan de sa vie et de reconstruire
(voir La Confession / 12)

Gra nd Conert cidu
Bicentenaire au
Carnegie Hall


1804


- 2004


Happy


Birthday


Hati !


Samedi 3 Janvier 2004
8 heures PM
Carnegie Hall
57 me Street et 7 me Avenue
New York

1804-2004

avec: Harry Belafonte Danny
Glover Kiskeya: The Haitian
Orchestra dirig par Jean Jean Pierre
- Erna Letemps- Jean-Claude
Eugne- The Mighty Sparrow -
Michael Ratner The Harlem Gospel
Choir James Germain Boulo
Valcourt Raymond Cajuste -
Francesca Altema Carlo Glaudin -
Charles Doughdrty- Ron Daniels -
Richard Duroseau Marguerite
Laurent Keith Designer" Prescott


Dirig par

Paul U. Newman et

produit par
Jean Jean Pierre

Tickets disponibles au Carnegie Hall
Box Office
212-247-7800


Page 11


rii nlim ic 3.LVI N.+ 11 L -1 1 X -d-


PUI







Page 12


IHAITI DROITS HUMANS BICENTENAIREI


Mercredi 24 Dcembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 47


s'adresse aux autorits gouvernementales, aux dirigeants
politiques, aux groups de la socit civil et la
communaut international, afin que les measures exposes
dans le present programme en 10 points soient appliques
ds maintenant, et pendant toute l'anne 2004. L'objectif
vis est la protection des droits fondamentaux des citoyens
d'Hati.

Homicides et torture
Le droit de tout individu la vie, la libert et
la sret de sa personnel et le droit de ne pas tre soumis
la torture, ni des peines ou traitements cruels, inhumains
ou dgradants
(articles 3 et 5 de la Dclaration universelle des droits de
l'homme, DUDH) ...
Les autorits policires et judiciaires doivent
s'engager publiquement ce que les excutions illgales,
actes de torture ou autres formes d'atteintes graves aux
droits humans ne soient en aucun cas tolrs pendant les
clbrations du bicentenaire. Les groups de defense des
droits humans et autres associations devraient tre
encourages vrifier la tenue de cet engagement. Si des
violations venaient toutefois se produire, comme cela a
t le cas lors d'autres manifestations publiques, elles
devront immdiatement faire l'objet d'enqutes, et les
responsables prsums devront tre dfrs la justice sans
dlai ; tout reprsentant de l'tat manquant son devoir
en la matire devra tre mis pied dans l'attente d'une
enqute.

Discrimination
L'galit devant la loi et le droit une gale
protection de la loi (article 7 de la DUDH)....
Le president de la Rpublique et les dirigeants de
toutes les institutions doivent s'engager prvenir etpunir
avec la mme diligence les atteintes aux droits humans
commis par des militants politiques, quels qu'ils soient et
quelle que soit leur tendance. Ils doivent traduire leurs
engagements en actes, en traitant les atteintes aux droits


Le premier roman 4
(La Confession ... suite de la page 11)
sa vie. Deuximement, je suis galement publisciste. J'aime
les choses qui accrochent. Et beaucoup de gens sont attirs
par ce titre.
H.E.M.- Ds le dbutl du livre, vous racontez cette
tentative de suicide. Votre hroine Altagrce s'en sort grce
au secours d'amis et elle dcide de recommencer sa vie sur
d'autres bases. Dans ce livre, avez-vous en tte d'aider des
personnel dprimes qui elles aussi penseraient recourir
au suicide?
M.C. Je pense qu'avec ce livre je souhaiterais
qu'on entende les cris silencieux des femmes. La depression
est quelque chose de trs courant. La majority des femmes
qui en souffent sont silencieuses. C'est l'un des grands
tabous de notre poque. Je pense que les gens pourront dire:
Je ne suis pas la seule, il y a des signaux qui devraient attirer
l'attention.
H.E.M.- On vous connait surtout comme
publisciste. Vous crivez des notes de presses, des publicits.
Qu'est-ce qui vous a port la rdaction d'un romani?
M.C. J'ai l'impression que ayant fini d'lever
mes enfants, j'avais plus de temps. Il y a un certain mo-
ment o on est amen faire le bilan de sa vie. Je me suis
dit pourquoi ne pas sortir ces histoires quej'crivais depuis


Londres,
Dcembre 2003
A la veille du
bicentenaire de
l'indpendance d'Hati,
qui sera clbr le
1er janvier 2004,
Amnesty International


de Monique Clesca
toujours et qui remplissaient une malle. J'ai crit des tas
d'histoires. Par example, celle de cette femme qui fait un
avortement au milieu de la Rue de l'Enterrement. J'ai
beaucoup voyag travers le pays, j'ai beaucoup rencontr
des femmes dans le context professionnel et je me suis dit
qu'il y a tellement d'histoires et qu'il faut quelqu'un qui
dcide de les raconter.
H.E.M.- Dans votre livre, il est beaucoup ques-
tion de violence faite aux femmes. Vous esprez que La
Confession peut devenir pour les femmes dprimes un
moyen de s'en sortir. Ne pensez-vous pas que ce livre peut
porter la rflexion ceux qui exercent cette violence contre
les femmes?
M.C. Dans ce livre, il y a d'une faon permanent
la violence don't sont victims les citoyens d'Hati et cela
de faon permanent. Hati est aussi un personnage du livre
et les enfants d'Hati souffrent de cette violence insidieuse.
C'est ce qui explique les crises cardiaques, les montes de
tension et je souhaite effectivement que ceux qui nous
dirigent, ou sont appels le faire, je souhaite que ceux qui
sont nos modles pourront lire ce livre et que peut tre que
cela pourra provoquer chez eux un petit bout de rflexion,
si petit soit-il.


collaborer avec'les
autorits afin
d'radiquer cette
forme de violence et
pour que les
responsables
prsums soient
prsents la justice.


v


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


humans commises par des groups soutenant le
gouvernement de la mme faon que celles qui sont
imputes aux groups de l'opposition, et en dfrant la
justice toutes les personnel impliques.

Impunit
Le droit un recours effectif contre les actes
violent les droits fondamentaux ... (article 8 de la DUDH)
En vertu d'une decision rendue en appel, les pices
verses au dossier de l'affaire concernant la mort du
journalist Jean Dominique, abattu en avril 2000, doivent
porter non seulement sur l'identit des hommes de main et
de leurs complices, mais galement sur celle des
commanditaires du crime. Les autorits hatiennes doivent
immdiatement prendre toutes les measures ncessaires afin
que justice soit rendue, notamment en allouant toutes les
resources requises sur le plan financier et de la scurit.

Violence contre les femmes
Les droits des femmes et le droit de la famille la
protection de la socit et de l'tat (article 16 de la DUDH)
Tous les acteurs de la socit et de l'Etat doivent
agir, chacun dans sa sphre d'influence, afin que le climate
de violence politique, qui ne fait que s'intensifier en Haiti,
ne se traduise pas par une augmentation de la violence
envers les femmes, qu'il s'agisse de measures rpressives
contre le militantisme fminin dans la vie publique ou de
dbordements sous la forme de violence domestiques, dans
la vie prive.

Libert de conscience
Le droit la libert de pense et de conscience
(article 18 de la DUDH) ...
Les res-ponsables politiques de tous bords
devraient condamner publiquement tout acte d'intolrance
ou d'intimidation et toute atteinte aux droits humans don't
leurs sympathisants pourraient se rendre coupables
l'gard de ceux don't les convictions ou l'appartenance
politique sont diffrentes. Les parties politiques doivent


AMNESTY INTERNATIONAL

Les Droits humans et le Bicentenaire :

Un Programme d'action en 10 points




? L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue
MULTI TRANSFER Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM

Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


aierss~a ase -- --------~B


Dfenseurs des droits humans
Le droit la libert d'opinion et d'expression
(article 19 de la DUDH) (voir Amnesty / 14)


Kat La Mal Bat
(suite de la page 11)
Magouy nan legliz, nan lachanmn,
Nan lapolis, nan biwo leta, nan pal.
Lavil tankou andeyo nap manje chanm chanm
Chanm chanm ki fin boule anm

Anba woch dife lavalas
Transparans, patisipasyon, demokrasi.
Sanble pp la gen las
Li paka pran yon ti pen rasi.

Kat pou kenz disparet
Tankou zetwal nan plenn linn
Nou paka pran yon ti konparet
Neg yo touye Vaval Roselinn

Makenson Michel, Daniel Israel, Janwob Siyis
San te koule pou sa te ka change.
Non pat vle jwe de pwent sis
Tigoav te kanpe, tout peyi-a te made anraje.

Milite, makout vole gag
Anba kout zepon kok kalite.
Sou beton-an se te bonjan lag
Lag ng ak ngs kap lite.

Moun ki di yon zanmi Ayiti peye lajan, fe dilatwa.
Anmwe pou kominote entnasyonal
Se pa ni youn, ni de, ni twa fwa
Adye! Pep la fin tounen chwal.

Konvjans san sans
Makak swaf pouvwa
Pp la made yon chans
Pou-1 ta f yon sl vwa.

Nou ta fete komsadwa
Desanzan lendepandans
Endepandans ki te bannou bonjan dwa
Dwa granmoun nou ak bonjan kadans.

Si Boukman te la ayayay
Kat la tap oblije rebrase
Non ta fe bonjan koudyay
Chante, di pwezi ak danse,
Nou tout tap bw soup joumou lendepandans lan.

Dodo, 13/03/2003, New York







Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol YVII Mn 4'7


PFTITF A NNMMC'Pq


Loiltteur


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cu __
First Time customer Only I
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment I
with this coupon


Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


restaurant

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Resolution du
Conseil des
Syndicats de
San Francisco

POUR HONORER LE
BICENTENAIRE D'HAITI
Attendu que, l'esclavage,
l'enlvement des tres humaines
pour les contraindre la servi-
tude, est un crime contre
l'humanit et la forme la plus
opprimante de l'exploitation du
travail;
Attendu que, le systme
esclavagiste, utilisant le travail
non rnumr de citoyens
asservis venus d'Afrique,
travaillant dans les plantations
et les mines des Amriques, a
cr une immense richesse pour
les classes dominantes des
colonialistes et propritaires
d'esclaves, tout en empchant
l'avancement des travailleurs
asservis, leurs descendants et
des travailleurs de partout;
Attendu que, la force de travail
esclavagiste en Hati s'est
souleve dans un grve gnrale
en 1791 pour culminer dans une
rebellion arme de 13 ans qui a
dfait l'arme franaise
esclavagiste de Napolon
Bonaparte (supposment la plus
forte arme du monde
l'poque), ainsi que les armes
anglaises et espagnoles pro-
esclavagistes, un moment o
la traite esclavagiste tait son
apoge;
Attendu que, aprs la dfaite et
l'vacuation des troupes
militaires franaises en
novembre 2003, le people
hatien a, le premier janvier
1804, proclam
victorieusement son
indpendance, aboli le systme
esclavagiste; a renomm le pays
Hati en honneur aux premiers
habitants de l'le; et a dclar
Haiti la premiere rpublique
libre des Amriques avec des
repercussions mondiales pour
l'mancipation des esclaves et
de tous les travailleurs;
Attendu que, des volontaires
hatiens ont lutt aux ct de
l'Arme Continentale


Mdecin


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Amricaine dans la Bataille de
Savannah, contribuant au succs
de la guerre de l'indpendance des
Etats-Unis, tout comme Haiti a
aid les pays de l'Amrique du Sud
dans leurs luttes pour
l'indpendance et l'abolition de
l'esclavage;
Attendu que, les Nations Unies, en
reconnaissance du 200me
anniversaire de la Rvolution
Hatienne, a dclar 2004 l'Anne
de l'Abolition de l'Esclavage, pour
honorer le people hatien en tant
que vaillants pionniers dans la lutte
pour la libert du travail;
Par consquent, il a t dcid que
le Conseil des Syndicats de San
Francisco, AFL-CIO, envoie ses
chaleureuses expressions de
solidarity aux travailleurs et
gouvernement haitiens l'occasion
du 200me anniversaire de la
Revolution Hatienne, qui a aboli
l'esclavage et mis fin au rgime
colonial en Hati un
dveloppement bouleversant dans
la lutte pour la libert du travail
travers le monde entier;
Et, enfin, il a t dcid que le
Conseil envoie cette resolution aux
unions affilies, d'autres conseils
et organizations de travail, la
Fdration de Travail de Califor-
nia et l'AFL-CIO, pour en
recommander l'adoption.
-- Adopte unanimement par le
Conseil de Travail de San Fran-
cisco, le 8 dcembre 2003.

Chaque semaine,
lisez
I Hati en Marche |


Points de Vente de Hati en Marche
E: -:"- :5.jf%$ /


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
HI-ighway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
3058930410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F 33064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108NW 9Ave Suite2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SEND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543
Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


Prenez Note... ... .


Montral
Les promotions Antenne
Caralbes /ASAEDHQ, invitent
la Presse et le public en
gnral venir commmorer le
bicentenaire de la lutte contre
l'esclavage mene et gagne
par la premiere Rpublique
Noire Libre, Hati, en 1804.

Un vnement qui ne saurait
passer inaperu par le fait que
ses gnraux et ses soldats,
anciens esclaves, ont
combattu dans les rangs de
plusieurs armes en Amrique
latine et en Amrique du Nord
permettant ces pays de
prendre leur indpendance.
D'ailleurs, L'UNESCO vient
d'annoncer l'anne 2004 ;
anne pour l'abolition de
l'esclavage

Quelques uns (unes) de nos
compatriotes pourront voir ce
jour sous leurs qunpiers et
manguiers mais les autres qui
ne pourront se payer un billet
ou pour toute autre raison ne
seront pas nan lakou a (en
Hati), auront la chance de
participer la commmoration
de ce jour glorieux. L'histoire
d'Hati sera sur scne travers
KISKEYA, une tragdie


Musico-Thtrale, axe sur
l'histoire d'Hati, textes du
Cinaste hatien Gervais
Germain, de l'artiste peintre,
Guerdy Prval, et autres
textes compils par
Rbecca Barbara
Guillaume; le 1er janvier
2004, au Thtre Leonardo
Da Vinci, Salle MIRELLA &
SAPUTO Au 8370,
Lacordaire 4h:00 PM
Admission 50$ Plusieurs
artistes de la communaut
hatienn don't : Yanick
Dutelly, Pierre-Michel
Mnard, Emilie Jean-
Baptiste, SENAYA,
SiGenyen, Rolande
Montreuil, Pierre Michel
Bolivar, AZIZI, Sarah
Renlique, Ti Georges
Rodriguez, Arianne Kamila
Mtllus, Patrice Calixte,
Stphanie Casimir, Harry
Clerveau, Rony Lubin,
Yolne Louisna et tant
d'autres sauront vous faire
revivre l'histoire d'hati.
Conseillez vos parents, vos
amis, vos collgues de
travail vos proches venir
voir ce spectacle.

N.B. : Prix special pour :
group de 5, famille et
tudiants mais chaque billet


pay au prix normal sera
accompagn d'un CD de l'un
des artistes participants.
Pour informations : 514 807-
2623, 388-7255, 349-7912

Broward County

Broward County Commission
Libraries Division Presents
The Universal Echoes of 1804: A
Celebration of the Bicentennial of
Haiti,s Independence
The programs in th Universal
Echoes of 1804 series are
designed to inform the Broward
community about Haitian history,
culture, literature and the many
contributions Haitians have made
to the world community.
The schedule (through April) is:
Haiti In The Twenty-First
Century: Vision For The Future,
Saturday, January 3 from 6:30 to
10 p.m. at the African-American
Research Library and Cultural
Center, 2650 Sistrunk Blvd., Fort
Lauderdale.
Leslie F. Manigat, professor of
history and political science and
former President of Haiti, will
present a lecture on the socio-
political and economic status of
Haiti. Other guest speakers
include County Commissioner
Josephus Eggelletion, Jr. (District
9) and State Representative
Phillip J. Brutus (District 108).
Music will be provided by Max
Piquion and Friends.
The Birth Of The World's First
Black Republic, Sunday, January
25 from 7 to 9:30 p.m. at the
Broward County Main Library,
100 S..Andrews Ave., Fort
Lauderdale.


*0O 00t 00O O


La suite du programme au
prochain numro


1 luit. 8 L.a.v Il 'N. ..I


Page 13


PARK HOTEL
Un ambiance familiale et un grand confort.
Venez habiter dans une de ses magnifiques villas des
-annes 30 au milieu d'un jardin de rve.
C'est a PARK Hotel !
Et pourtant, nous sommes en plein Champ de Mars,
tout just en face de la Place de la Constitution.
Nos prix sont imbattables.
Nos chambres tout confort sont au prix de US$ 38.00
US$ 53.00 plus 15% de Taxe et service.
Park Hotel 23, Rue Capois, Port-au-Prince, Hati
Tl: 011-509-222-4406
011-509-221-8720


I


I


~i ri~


~B~o~I-








AMNESTY INTERNATIONAL


Mercredi 24 Dcembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 47


Les Droits humans et le Bicentenaire ...


(Amnesty ... suite de la page 12)
Il est essential que les autorits laborent un plan
afin de mettre en ouvre les principles inscrits dans la
Declaration sur les dfenseurs des droits de l'homme: [1].
Il y a lieu de prendre en compete les
recommendations formules parles groups internationaux
et locaux de defense des droits humans et par les experts
en droits humans de l'Organisation des Etats amricains
(OEA) et des systmes de protection des droits
fondamentaux interamricains et des Nations unies.

Manifestations pacifiques
Le droit la libert de runion et d'association
pacifiques (article 20 de la DUDH)
Le droit la libert de runion et d'association
pacifiques doit tre respect et protg par la police. Les
militants sont, quant eux, tens de se conformer la
legislation hatienne concernant l'organisation de
manifestations, et de respecter le droit des autres
manifester ; toute action visant empcher les
manifestations de personnel ayant des opinions opposes
doit cesser immdiatement.

elections sres
Le droit pour toute personnel de prendre part la
direction des affaires publiques de son pays, soit
directement, soit par l'intermdiaire de reprsentants
librement choisis, et le droit pour le people d'exprimer sa
volont par des lections honntes et priodiques (article
21 de la DUDH) ...
Tout reprsentant de l'tat, parti politique ou


group de la socit civil doit faire son possible afin de
permettre aux Haitiens d'exercer leur droit de participer
la vie politique sans avoir craindre la violence ou des
reprsailles.

Droit au travail et l'affiliation syndicale
Le droit au travail et des conditions quitables
et satisfaisantes de travail, et le droit de s'affilier des
syndicats (article 23 de la DUDH)
Les entreprises de la nouvelle zone franche de
Ouanaminthe, la frontire entire Haiti et la Rpublique
dominicaine, doivent s'engager publiquement observer
les normes internationales relatives aux conditions de
travail, et notamment au droit de se syndiquer. Les autorits
hatiennes et dominicaines doivent en outre promettre
publiquement de protger les citoyens des deux pays
travaillant dans la zone franche, en veillant ce que ces
normes soient appliques.

Pauvret
Le droit de toute personnel la satisfaction des
droits conomiques, sociaux et culturels indispensables
sa dignit et le droit un niveau de vie suffisant pour assurer
sa sant et son bien-tre (articles 22 et 25 de la DUDH) ...
Le Programme des Nations unies pour le
dveloppement attend de la communaut international
qu'elle finance, hauteur de 84 millions de dollars'
amricains (environi 70 millions d'euros), un Programme
intgr de rponse don't le but est de lutter contre la
dtrioration des conditions socio-conomiques en Hati.
La communaut international est galement tenue de


respecter les dispositions de la resolution 822 adopte par
l'OEA en septembre 2002, qui appelle la normalisation
des relations entire Hati et les bailleurs de fonds
internationaux. Il est, en outre, essential que le
gouvernement hatien signe le Pacte international relatif
aux droits conomiques, sociaux et culturels, qui encourage
les tats consacrer le plus de resources possible la
ralisation progressive de ces droits.
Alors que la commmoration du bicentenaire approche,
Amnesty International estime que le people hatien, don't
le courage et l'attachement la libert ne se sont jamais
dmentis, mme dans les moments difficiles, mrite que
des measures concrtes soient prises afin d'amliorer ses
conditions de vie.
L'organisation espre que ce programme d'action,
qui porte sur des proccupations cls, aidera Haiti avancer
sur le chemin du respect des droits humans.
Pour en savoir plus sur les questions abordes ci-
dessus, se reporter aux documents suivants :
Hati. La violence politique la veille du
bicentenaire de l'indpendance (index AI : AMR 36/007/
2003), octobre 2003 ;
Haiti. Mise jour. L'affaire Jean Dominique et la situation
des journalists (index AI : AMR 36/013/2002), novembre
2002 ;
Hati. Je n'ai d'autre arme que mon mtier de
journalist ". L'enqute Jean Dominique et les droits
humans (index AI : AMR 36/001/2002), avril 2002
Hati. Les droits humans depuis le coup d'tat :
une dcennie d'avances et de reculs (index A I: AMR 36/
010/2001), septembre 2001 ;
Hati. Le nouveau gouvernement et les
droits humans (index AI : AMR 36/002/2001),
avril 2001. La version original en langue
anglaise de ce document a t publie par
Amnesty international, Secrtariat international,
Peter Benenson House, 1 Easton Street, Londres
WC1X ODW, Royaume-Uni, sous le titre
HAITI. HUMAN RIGHTS AND
BICENTENNIAL A 10-POINT ACTION
PLAN.
La version franaise a t traduite et
diffuse aux sections francophones et au
Secrtariat international par LES DITIONS
FRANCOPHONES D'AMNESTY
INTERNATIONAL FAI dcembre 2003.
Vous pouvez consulter le site Internet
des FAI l'adresse suivante : http://
www.efai.org
Pour toute information compl-
mentaire, veuillez vous adresser
(1]. Declaration sur le droit et la responsabilit
des individus, groups et organes de la socit
de promouvoir et protger les droits de l'homme
et les liberts fondamentales universellement
reconnus, adopte par l'Assemble gnrale des
Nations unies le 9 dcembre 1998.


Voeux d'un

confrre ...
Joyeux Noel!
Chers Marcus et Elsie, je regrette
vraiment de ne pas pouvoir venir passer la fin
de l'anne en Haiti pour commmorer le
Bicentenaire de notre Indpendance. J'avais pris
toutes les dispositions ncessaires pour rendre
ma presence relle sur la terre natale; mais j'ai
d, la dernire minute, me raviser, ce, pour
deux raisons : tout d'abord cause de l'cho des
mauvaises nouvelles du pays don't est
constamment bombarde la diaspora; segundo,
j'ai un recueil de pomes qui vient de sortir d'une
press montralaise; je pars aujourd'hui mme
pour aller en prendre possession.
Ce recueil est intitul "GOUTTES DE
NOSTALGIE". Je ferai de mon mieux pour
entrer en Haiti en vue de participer au carnival
de Jacmel.
Je dois aussi vous dire qu'une
Biographie du Gnral Magloire Ambroise sera
disponible sous peu Port-au-Prince; elle a t
imprime en Haiti par "Les Inpressions
Magiques" (238-0504).
Je vous exhorte beaucoup de cour-
age, ce courage don't, d'ailleurs, vous avez
toujours fait montre tout particulirement durant
les dernires annes; mais je sais que le mtier
de journalist devient de jour en jour plus
difficile; plus pn s'y attle avec amour, plus les
cueils encombrent le chemin.
Ne vous dcouragez pas.
Et c'est sur ces dernires paroles que je
vous souhaite sincrement un trs
JOYEUX NOEL ainsi qu'une bonne et
prospre NOUVELLE ANNE.


Alix Ambroise


Page 14


Dutch Caribbean Airlines


Ah"-"


r. .
.'- ............................
.' ,. .


$ 99.00


ALLER-RETOUR+ tax et surcharge valuable jusqu'au 31 Dec.


Miami/ Port-au-Prince



Deux vols par jour !


La ligne arienne prfre vers Hati !









DU'TCH CARIBBEAN AIRLINES



1-800-327-7230

www.flydca.net


*


Le voyage doit tre achev d'ici le 30 Novembre 2003


1


;?


'l--








IiT'ITCbRIA T


HaitienMarcheVol.XVIINo.47 | oux x oxxxx we I ..


Une grve dans la zone mtropolitaine....


Mais o commence et o finit celle-ci?


PORT-AU-PRINCE, 17 Dcembre M. Andr
Apaid Jr. lance un appel la grve pour le 16 dcembre en
la limitant la zone mtropolitaine de Port-au-Prince.
Numro 1) on ne sait pas trop pourquoi il a fait ce choix;
numro 2) o commence et o finit la zone mtropolitaine?
La grve a t un succs total dans le secteur du
grand patronat. Tout le haut business a ferm en effet ce
mardi 16 dcembre, banques, supermarchs, stations
service ... Ce qui montre que le leader du Groupe des 184
a une solide base social sur laquelle il peut computer. C'est
le grand monde des affaires, le capital hatien, le haut
commerce et l'industrie ...
Rappelons que le Groupe des 184 comprend parmi
ses composantes la totalit des chambres de commerce et
associations patronales. Et tous ont rpondu l'appel de
leur leader...




BOBY0xDoss CO.
Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bbn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vle gate kliyan nou yo dejou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS '
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICU'f
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale., FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1 lithi Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, Fl 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 JetTerson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


Par contre, M. Apaid n'a pas eu le mme rsultat
auprs du commerce informel. Les rues de la capital
taient bourdonnantes ce mardi comme l'ordinaire. Les
ventaires du bas de la ville, les madan sara, les mcano,
c'tait business as usual. Les tap-taps ont assur leur liaison
rgulire entire les diffrents points de la capital et les villes
de province. C'est le spectacle quasi surrel d'un centre
commercial plein craquer mais o les grands stores restent
dsesprment ferms, comme qui dirait deux centres
commerciaux en un seul ... Deux pays, qui, du moins ce
mardi 16 dcembre, ne semblaient pas regarder dans la
mme direction.



Grve ou cong?
Messieurs,
Parlez-vous de grve de 36 heures ou de cong
de 36 heures? Voulez-vous rsoudre les problmes du
pays ou lancer une lutte de classes? Comment expliquer
que beaucoup de mdias soient l'intrieur du parti
politique "Groupe 184" alors qu'ils se disent
independents?
D'ailleurs, j'ai eu du mal fonctioner parce que
la banque avec laquelle je fais des transactions (Sogebank)
a ferm ses portes sans pravis. Je leur ai fait part de
mon intention de former mes comptes dans l'immdiat, si
cette attitude continue. Beaucoup d'autres amis entre-
preneurs explorent cette mme avenue.
Nous ne voulons pas tre pris en tage par
certain individus ou institutions qui ont leur propre
agenda politique ou des diffrends avec le pouvoir en
place.
Nous sommes des hommes d'affaires qui voulons
participer la solution des problmes conomiques de
notre pays. Nous ne voulons pas mlanger, si vous voulez,
la politique l'conomique. Nous ne pensions pas que
c'est la meilleure faon de rsoudre les problmes d'un
pays que nous disons ntre.
En tout cas, messieurs les journalists et
directeurs de mdia, soyez srieux. Montrez-vous de vrais
patriots en dpit des diffrends que vous avez avec le
parti au pouvoir. Travaillez pour Haiti. Ne travaillez pas
de la mme faon et pour les mmes raisons ou secteurs
don't vous critiquez les autres. "Baton ki bat chen nwa-a
se li k-ap bat chen blan-an tou"
Je souhaite que vous partagiez ceci avec les
lecteurs.

Edwige Romulus (Homme d'Affaires)
Orlando, Florida
qcsrom@aol.com


Car si M. Apaid peut se fliciter d'avoir obtenu le
support unanime de tous ses pairs (il est lui-mme un grand
patron de factory), par contre la grve du 16 dcembre a
contribu aussi mettre encore plus en relief la difference,
le foss entire les besoins, ainsi que peut-tre les ambitions
et les espoirs de deux parties de la population, le grand
patronat d'un ct et de l'autre le monde de la
dbrouillardise, qui vit au jour le jour, et qui de toute
evidence ne s'est pas senti concern par l'appel la grve
du leader des 184. Ou alors qui ne peut pas se payer le luxe
d'une journe de grve. Ceci pour ne pas entrer dans les
considerations politiques proprement dites, si tant est que
nous voulons voir les choses sur un plan plutt human ...
Ce que les hommes politiques ont d'ailleurs trop tendance
oublier ou sous-estimer dans leurs calculs.
La grve de M. Apaid se rvle donc comme une
arme double tranchant. Elle montre l'emprise de ce
dernier sur une parties de la socit, le grand capital ... En
mme temps elle fait ressortir davantage la distance entire
ce group et le reste de la population, y compris les clients
qui ne se sont pas fait prier pour aller la recherche de ce
don't ils avaient besoin et l o ils pouvaient le trouver.
Mais revenons notre question: o commence et
o finit la zone mtropolitaine?
En effect, autre originalit de cette journe du 16
dcembre: en limitant son appel la grve (on ne sait trop
pourquoi) la seule zone mtropolitaine, M. Apaid a t
pris au mot ...
Un tour du bas de la ville nous montre que non
seulement les trottoirs taient bonds, mais une fois que
vous franchissez le march en fer en direction du nord,
brusquement tous les magasins taient ouverts, et cela
l'infini ... Gare du nord, Tte Boeuf, partir de l, tout
tait ouvert. Comme si la zone mtropolitaine s'arrtait au
March Vallires!
On nous dit que c'tait pareil en direction du sud.
Et avant mme d'arriver Carrefour, mme les stations
service dbitaient de l'essence ...
Drle de grve, n'est ce pas.
Mais d'abord drle de pays!
O commence et o finit la zone mtropolitaine'?
Bonne indication aussi au cas o vous voudriez
dlocaliser votre business pour un endroit o vous n'aurez
pas subir les pesanteurs politiques ...
M. Apaid n'a voulu prendre aucun risque. Il a
limit son appel la grve la zone mtropolitaine, et l
encore, comme on vient de voir, il y a zone mtropolitaine
et zone mtropolitaine...
Tout come on pourrait commencer se
demander s'il ne conviendrait pas de remplacer l'expression
"la Rpublique de Port-au-Prince" par ... la Rpublique de
Ptionville, le seul endroit o la grve gnrale du 16
dcembre pourrait avoir t suivie cent pour cent.
Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Mercredi 24 Dcembre 2003


Page 15


I


1






.i Mercredi 24 Dcembre 2003

Page 16 La position de l'Opposition Hati en Marche Vol. XVII No. 47



Les 184 revenues la case dpart


(suite de la page 16) d amie autonomy.
te faith toujours avancer d'un kilomtre." En fait, l'Ambassadeur lui-mme les y a invits.

Les 184, grossis de tous les roulibeurs (et En dclarantil y a quelque temps avec une insistence tout
roulibeuses) ramasss sur la route, avancent. Comme c'est fait inhabituelle que c'est aux Hatiens rgler entire eux
la seule chose qui advance en Hati (Lavalas est une voiture leurs problmes, n'tait-ce pas une manire de dire aux
qui, par suite d'un dfaut de fabrication, n' a quela march 184 et toutes les parties hatiennes: "Faites TOUT ce que
arrire depuis sa sortie d'usine en 1990), petit petit tout vous jugez bon de fire dans un problme qui est vtre et
le monde s'y joint. Fuse washingtonniene, les 184 qui fichez-moi la paix."Avec des enfants qui semblent ne pas
connaissent en Haiti un rel succs et un succs arrach de savoir ce qu'ils veulent jouer un jour "remettez-moi
haute lutte, doivent maintenant viser devenir totalement Lavalas", un autre jour; "enlevez-le moi" le "Grand
hatienne. En finir avec leur allgeance washingtonniene. Frre" finit par devenir agac. Avis est donn aux 184 de
Consolider leurs racines dans le people pour pouvoir ne computer dsormais que sur eux-mmes.
inaugurer avec les Etrangers, tout Etranger, des relations Ce n'est pas plus mal. Et c'est mme fort bien.


Cohsion du secteur prive


derrire Andr Apaid ...
(Apaid ... suite de la page 9) Evidemment non, ce n'est pas de ses intrts Le


mais la determination des acteurs politiques qui sont en
train de s'affronter. Il a rencontr, dans un premier temps
Aristide, mais il est le premier se mfier de ses promesses ;
dans un deuxime temps, le Groupe des 184 et dans un
troisime temps les hommes d'affaires les plus
prominents, en apart chez lui.
Pourquoi a-t-il rencontr sparment deux states
du mme secteur ? Il a voulu avoir la certitude de la
cohsion et de la cohrence de ce secteur dans cet
affrontement o il y a des perspectives de pertede vies et
de biens dans un long combat sans trve.
L'Ambassadeur Foley est sorti de ces rencontres
avec la certitude que ce secteur est dtermin et conscient
des risques et qu'il est prt les assumer.
Ces rencontres ont t plutt des prospections que
des tentatives d'imposer.
La question est de savoir : aprs avoir eu la
certitude de la determination du pouvoir et de l'opposition
de s'affronter, est-il de l'intrt de Washington de laisser
fire ?


compromises tant impossible entire les protagonistes,
l'intensit de la confrontation ayant dpass le point de
non-retour,'la confluence des intrts de diffrentes classes
et states sociales et conomiques du pays se mobilisant
contre le pouvoir lavalas, il devient absolument impossible
de contenir cette situation explosive et de continue de
tolrer la presence d'Aristide au pouvoir.'
La leve de bouclier qui se constate travers les
mdias trangers, la diabolisation systmatique d'Aristide,
les dclarations muscles des chancelleries, des ONG et
des organizations de droits humans, le rquisitoire de Louis
Joinet, la mobilisation gnrale qui tend se transformer
en mobilisation insurrectionnelle, le vice-prsident de la
Conference Episcopale qui dit que ce compromise est
dpass, en demandant publiquement le dpart d'Aristide,
sont symptomatiques d'une atmosphere de fin de rgne.
Pour viter une catastrophe Aristide aurait d, avant qu'il
ne soit trop tard, penser grer la 3me phase de la vie
politique : la perte du pouvoir.


Dmission de l'Ambassadeur en Rp. Dom.
(Guy Alexandre ... suite de la page 2) serait, de ma part, aujourd'hui, une option simplement
conduisant aujourd'hui ce qui semble tre une incompatible avec les orientations et principles qui me
ble impasse, marque par d'videntes tendances guident, tant dans mes choix d'Hatien intress la
confrontation suicidaire, don't l'incroyable aggression promotion rsolue d'une politique de normalisation et
centre les tudiants de la Facult des Sciences d'amlioration des rapports avec la Rpublique
aines (FASCH) et de l'Institut National Dominicaine voisine, que dans mes dmarches de citoyen
ministration, de Gestion et des Hautes tudes concern par les problmes et l'volution de notre pays.
rationales (INAGHEI), le 5 dcembre dernier, Je vous prie donc de recevoir ma dmission de
tue la plus rcente expression. Vous comprendrez que mes functions d'Ambassadeur. d' Hati en Rpublique
nier dveloppement soit simplement intolrable Dominicaine. Cette dmission vaut aussi, cela va de soi,
ersitaire et l'ducateur queje demeure. pour mon post d'Ambassadeur non-rsident accrdit
Je ne ferai par ailleurs que mentionner, en ce qui auprs de l'tat et du Gouvernement de Belize.
e mon statut mme de Chef de Mission, un certain Veuillez agrer, Monsieur le Prsident,
re de signaux ngatifs, disons franchement de l'expression de ma haute consideration.


dfiance, qui me sont venus de vous-mme ces derniers
mois, comme la non-confirmation d'audiences initialement
convenues pour traiter de questions de scurit ou
d'changes intellectuals avec des chercheurs dominicains ;
ou, plus rcemment, la tendance devenue systmatique
grer divers dossiers de la relation bilatrale par dessus la
tte ou dans le dos de l'Ambassadeur.
En fin de compete, il m'apparat ainsi que rester a
la tte de1' Ambassade d' Hati en Rpublique Dominicaine,






? ft,
CITY OF MIAMI

MIAMI AND SOUTH FLORIDA COORDINATION
COMMITTEE FOR THE CELEBRATION OF THE
REPUBLIC OF HAITI BICENTENNIAL (JANUARY
1, 1804 JANUARY 1, 2004) [HAITI BICENTEN-
NIAL COORDINATION COMMITTEE]

PLEASE ALL TAKE NOTICE THAT the Miami and
South Florida Coordination Committee for the Celebra-
tion of the Republic of Haiti Bicentennial (Haiti
Bicentennial Committee) has scheduled its next
Conmmnittee Meeting for Monday, December 29, 2003,
at 6:00 p.m., at the City of Miami Police North Station,
located at 1000 NW 62nd Street, Miami, Florida.

Priscilla A. Thompson
(Ad #14709) City Clerk


Guy ALEXANDRE
Ambassadeur

Son Excellence
Monsieur Jean-Bertrand ARISTIDE
President de la Rpublique

En ses bureaux.


CITY OF MIAMI

Miami ak South Florida Komite Kodinasyon pou
Selebrasyon Bisantn Repiblik Dayiti (1cr Janvye
1804 ler Janvye 2004) / Haiti Bicentennial Coordi-
nation Committee ...

Tanpri pran nt ke Komite Kodinasyon Miami ak
SouthFlorida pou Selebrason Bisantn Repiblik Dayiti
deside f pwochen meeting li Lendi 29 Desanm 2003,
a 6 z nan asw nan City of Miami Police North
Station ki nan 1000 NW 62m Street, Miami, Florida


Priscilla A. Thompson
City Clerk


(Atl# 14709)


Welcome to the Club, messieurs! Le Club hatien, tout
hatien. Celui des va-nu-pieds de l'indpendance, ou Ngres
et Multres avanaient cte cte pour gagner la bataille
de Vertires avec leurs propres forces et rien d'autre. Vous
voil rattraps par l'histoire, messieurs. Uhistoire comme
l'ambassadeur vous dit: "You are on your own." Il y a
longtemps que je le savais et que je le disais. Mais vous ne
vouliez pas me croire. Quand l'histoire une oreille,
l'ambassadeur l'autre oreille vous le crient, ils sont
autrement convaincants.
Le premier pas pour nous vers le salut c'est de
croire en l'Hatien, dans tous les secteurs. Si vous ne croyez
qu'en l'Etranger, pourquoi les Hatiens doivent-ils
s'intresser vous et vous suivre dans les voies que vous
leur proposed pour le changement?
Le salut d'Hati sera hatien ou il ne sera pas.
Grard Bissainthe

A tous mes


concitoyens!
Schez vos pleurs, parce qu'ils n'aboutiront rien.
Nous devons passer l'action. Haiti a fait le premier pas,
que chacun se replie sur lui-mme afin de chercher une
solution la crise hatienne. Oublions nos dmons
intrieurs, nos intrts mesquins. Quelle gloire, quel
honneur y a-t-il s'entredchirer. Pas trop longtemps, on
critiquait le president Bush, present il est presqu' un hros.
A t-il tortur ces gens? Non! Pas trop longtemps, Saddam
Hussein avait la tte haute et fire, riche et tout-puissant.
Aujourd'hui, il ne vaut pas mieux qu'un rat mort.
Longtemps, longtemps dj, Hati tait un joyau,
present, elle n'est mme pas une poubelle, elle pue trop,
elle vous coeure. On n'y respire pas. Les gens partout
n'ont pour nous que de la piti. Et oui, on fait piti, un
people autrefois si fier. Pourquoi se cacher derrire ce
masque narcissique, goste et bte. Dans le miroir haitien,
que voyons-nous ? Des lches, oui des lches qui pointent
toujours le doigt sur une puissance conomique, un pays,
un troupe social pour expliquer son malheur. Assis come
des matadors suprmes sur nos trnes, attendant que l'autre
ou le restavk fasse la sale besogne et passer par la petite
porte et parfois la grande pour venir bnficier du labeur
d'autrui. Ah si seulement. Tant pis, hlas!'
Nous savons trs bien que tout au course de la vie
on doit tre manipul d'une faon ou d'une autre,
volontairement ou involontairement. Nous n'y pouvons
rien. Quel pouvoir a t-on sur les companies de credit carte,
les banques, les agencies pharmaceutiques, les grands
mangeurs amricains. Aucun! Chaque matin, que l'on
veuille ou non, on doit travailler. Pourquoi? Pour payer
nos dettes. Qui n'a pas eu envie un jour de foutre tout en
l'air et prendre cong? On nous manipule ici, la voiture ne
nous appartient pas, la maison que nous habitons n'est pas
la ntre, elles appartiennent aux banques.
Le people hatien ne peut pas faire exception, il a
t et il sera toujours manipul. Il le sait, mais ce qu'il a
toujours demand en retour, c'est le pain quotidien. C'est
le people le plus soumis au monde, d'aprs moi. Il n'a pas
honte de changer de matre, car mieux vaut mourir le venture
plein plutt que vide. Mieux vaut mourir sur une natte,
que sur une pile d'immondice. N'oublions pas que nous
autres de la classes moyenne d'Hati, nous vivons dans la
masse populaire ici aux Etats-Unis. Souvent nous faisons
la sourde oreille, mais les faits sont l. Qui allons nous
tromper avec cette histoire de manipulation?
Peuple hatien endormi, rveillez-vous! Pourquoi
pour une simple bagatelle de cigarre, de sexe oral, de
parjure on voulait crouer le president Clinton. Alors que
maintenant des jeunes sont maltraits, battus, matraqus,
tus et vous me parlez de cinq ans. Alors, la porte du
21me sicle, qui voulons-nous tromper? Avec cette re
de communication mondiale, les nouvelles se donnent la
minute, les gens mme s'ils ne lisent pas, voient ce qui ce
passe ailleurs. Vous pensez qu'affams, ils vont couter
les charades du bon president Aristide, ou les ntres. Alors
que nous sommes mieux qu'eux. D'ailleurs pourquoi
sommes-nous venus aux Etats-Unis? Que faisons-nous ici?
Pourquoi depuis 1994, n'avons-nous pas suivi Aristide en
Hati pour une vie meilleure? Il me semble parfois que
nous avons la mmoire court! La violence populaire sera
pire que celle d'Aristide. Un bon proverbe dit: "Qui tue
par l'pe prira par l'pe. Sa ou renmen se li ki tiye-ou."
Je suis un mdecin ayant fait carrire en Hati et
sur la bannire gouvernementale et celle non
gouvernementale. La misre en Haiti, je la connais. Elle
(voir Peuple / 17)


nous '
vrital
une ce
d'O.P.
Human
d'Adn
Intern
constit
ce der
1' univi

touched
nomb








I Sant et Ponulation


Page 17


-II-ir llu F -Y -./


La vente libre de la '
WASHINGTON, 17 *
Dcembre La "pilule du lendemain" en bonne voie
pourrait tre vendue sans ordonnance
aux Etats-Unis aprs une recommendation maximale dans les premieres 24 heures.
en ce sens d'un comit d'experts Les laboratoires amricains Barr,
scientifiques, ce qui suscite la colre des qui produisent cette pilule, affirment que
influents groups religieux conservateurs. sa vente lbre accompagnc d'une
Le comit d'experts, compost de champagne d'information sur son utilisation
gyncologues et d'obsttriciens, vient de pourrait liminer plus de 50% des
commander la FDA, administration grossesses non dsires" aux Etats-Unis.
recomander la FDA-, .Cette vente libre "empchera des
fdrale amricaine pour la scurit Cette vente libre "empchera des
alimentaire et pharmaceutique, la vente- centaines de millers de grossesses non-
libre de cette pilule, appele aussi "Plan B". dires et davortements chaque anne",
La FDA doit dsormais prendre a renchri Planned Parenthood, une
une decision, vraisemblablement dans organisation de planning familial en faveur
une decision, vraisemblablement dans de l c
de l'avortement.
quelques semaines ou quelques mois. "C'est une victoire pour toutes les
Gnralement, elle suit les C'est une victoire pour toutes les
recommendations des comits de femmes", a dclar Gloria Feldt, la
scientifiues des comits de prsidente de cette organisation.
scientifiques.En revanche, les groups anti-
La "pilule du lendemain" agit de En revanche, les groups anti-
la mme faon qu'une pilule contraceptive avortement ont ragi trs vivement la
classique, n emp chant i'ovulation ou la recommendation de mise en vente libre de
classique, en empchant 1 ovulation ou la l iu d l e afimn
fcondation, ou ventuellement, dans le cas la "pilule du lendemain", en affirmant
o la fcondation a dj eu lieu, qu'elle n'tait pas sre pour la sant et
l'implantation de l'ovule fcond. Toutefois
si une grossesse en bonne et due forme a G ripp e: l
dj commenc, elle n'a pas d'effet.
Elle est efficace jusqu'72 heures d l
aprs l'acte sexuel avec une efficacit d e 1 e
________de1'pid


A tous mes

concitoyens!
(Peuple ... suite de la page 16)
est pire que celle que l'on montre au journal
ou la tl. La plupart des hatiens qui
vivent ici aux Etats-Unis ne la connaissent
pas. Beaucoup d'entre nous ont laiss' Hati
l'poque ou il n'y avait que des latrines.
Quand nous retournons eh Haiti, on voit les
W.C., on pense que c'est la modernisation
ou l'volution. Sans aller au-del de ce que
nous voyons. Comme a dit l'autre:
"l'essentiel est invisible pour les yeux". On,
voit ce que l'on veuille qu'on voie. N'est-
ce pas Christ, vous me corrigerez, chrtiens,
qui a dit que celui qui a des yeux pour voir,
vois, que celui qui des oreilles pour
entendre, entends. Ha'ti pa chire jan nou
panse a. Agissez, agissez, une
situation entrane une action.
Marie Placide


MIAMI ,fl


BOSTON, 18 Dcembre -
L'pidmie de grippe hivernale qui svit
aux Etats-Unis pourrait bien tre la plus
grave constate ces dernires annes,
notamment chez les enfants, avec un
nombre de dcs chez les moins de quatre
ans suprieur la moyenne. Un phnomne
qui rappelle aux experts la terrible grippe
de Hong Kong des annes 1968-69.
Chez les enfants de moins de
quatre ans, "le total des morts dpassera 92,
mais de combien?", s'est interrog le Dr
William Thompson, des Centres de contrle
et de prevention des maladies (CDC).-
En rgle gnrale, peu d'enfants
dcdent de la grippe. En moyenne, 8.400
enfants en bonne sant gs de six 24 mois
sont hospitaliss chaque anne. Toutefois,
le virus grippal et les complications qu'il
peut entraner constituent la sixime cause
de mort chez les tout petits.
Maintenant que l'pidmie s'est


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
Miami-Dade County
Miami, Florida


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following
bid(s), which can be obtained through the Department of Procurement Management
Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI 33128
( Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title,
opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check
for the correct dollar amount made payable to : "Miami-Dade Board of County
Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our
Website (www.miami-dade.bov/dpm) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the
first bid's proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
County on or before the stated time and date, is solely and strictly the
responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for
delays caused by any mail, package or courier service including the U.S.
mail or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendor must be received in the
Clerk of the Board Office located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202,
Miami, FI 33128 by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with
County Ordinance No. 98-106.

The following bids) will open at 2:00 PM on Wednesday January 21st, 2004.


5474-2/07-OTR SYNTHETIC TRANSMISSION FLUID


7529-4/09-otr


Cost $10.00


REDLAND AND FRUIT & SPICE PARK ITEMS Cost $10.00
FOR RESALE


'pilule du lendemain"
tats-U i majeurs des groups religieux
aux I T tsif 1S conservateurs amricains. Ils
militant activement contre


encourageait les comportements sexuels
irresponsables.
"Faciliter l'accs la pilule du
lendemain aurait les mmes terrible
consequences en Amrique que ce qui se
passe dj dans les pays europens: une
augmentation exponentielle de la
promiscuit sexuelle, une progression en
flche des maladies sexuellement
transmissibles et la mise en danger de la
sant des femmes", a dnonc Tony
Perkins, president de l'organisation Family
Research Council.
Selon Wendy Wright, une
responsible d'une autre organisation anti-
avortement, Concerned Women for
America, la vente libre exposerait "les
femmes, les adolescents des
complications comme la formation de
caillots de sang et des crises cardiaques".
L'avortement est un des combats


l'interdiction d'une autre pilule, abortive
celle-l, plus connue sous le nom de RU-
486, qui provoque l'interruption d'une
grossesse dj entame.
En novembre, ils ont obtenu le
soutien d'une cinquantaine d'lus au
Congrs amricain qui ont dpos un project
de loi visant interdire cette pilule abortive
qu'ils accusent d'tre responsible de la
mort en septembre d'une jeune fille en
Californie, Holly Patterson.
Le parti rpublicain s'oppose
officiellement ' tous les avortements. En
novembre, le president rpublicain George
W. Bush a promulgu une loi interdisant une
mthode chirurgicale d'avortement tardif.
M. Bush compete sur le soutien des
groups conservateurs religieux pour
assurer sa rlection en novembre 2004.
(AFP)


es enfants victims


mie americaine p ibilit. de ser


propage sur la moiti du territoire des
Etats-Unis, les grands hpitaux ont dj
accueilli des centaines de petits malades,
don't une parties dans un tat grave
ncessitant des soins intensifs en
ranimation.
"Ce que j'entends ici et l, c'est
que c'est une mauvaise anne pour les
enfants", a observ le Dr Walt Orenstein,
qui dirige le programme national
d'immunit des CDC.
Mais les responsables des CDC ont
averti qu'il leur faudrait attendre la fin de
la saison pour se prononcer dfinitivement
sur une augmentation relle du nombre de
malades et de morts chez les enfants.
Cet hiver, pour la premiere fois en
quatre ans, la souche dominant est le virus
H3N2, la plus virulente des trois souches
de virus grippal. Selon les CDC, chaque
anne en moyenne, environ 36.000
personnel, et parmi eux 92 enfants de moins
de quatre ans, meurent de la grippe aux
Etats-Unis. Un chiffre qui varie d'une anne
sur l'autre en function de la virulence du
virus.
Au course des annes 90, ce chiffre
a oscill entire 17.000 et 65.000. Une anne
o la souche virale tait le virus B bnin,
24 enfants de moins de quatre ans sont
morts.
La grippe peut se rvler grave
chez les petits don't le systme immunitaire
n'est pas encore constitu. A un ge plus


dfendre contre le germe.
Mais cette anne, l'pidmie
risque d'tre particulirement redoutable,
les enfants n'ayant encore jamais rencontr
la souche H3N2. Plus inquitant encore,
H3N2 ayant trs peu circul au course des
annes 90, les enfants plus gs risquent
d'tre immunitairement faibles.
La grippe n'est pas sans risque
chez les enfants asthmatiques ou prsentant
des problmes cardio-vasculaires. Elle est
par ailleurs dangereuse chez les prmaturs.
et les enfants souffrant de cardiopathies
congnitales.
Toutefois, les mdecins font
particulirement attention aux dcs
survenant chez des enfants en bonne sant.
Dans le Colorado, Etat qui a enregistr le
premier cas de dcs d'un petit malade des
suites de la grippe, les autorits ont signal
qu'au moins quatre des onze enfants
dcds ne prsentaient aucune maladie
sous-jacente.
"Le fait que des enfants en bonne
sant meurent de la grippe est trs
inhabituel", a soulign le Dr Robert Belshe,
de l'Universit St Louis.
Le Dr Jane Siege, du centre
medical de l'Universit du Texas, qui a reu
618 enfants cette anne contre 95 l'an
dernier la mme poque, a note qu'un
adolescent en bonne sant faisait parties des
trois morts enregistrs cette anne. (AP)


Mercredi 24 Dcembre 2003
Haiti en Marche Vol XVII No .47


REQUEST FOR PROPOSALS (RPF) NO. 412
Airport Liability Insurance Program MKIAMA A

Miami-Dade County as represented by the General Services Administration, Risk
Management Division (RMD), is seeking proposals for the selection of an insurance
broker to provide brokerage and related services for an Airport Liability Insurance
Program for the six airports owned and operated by Miami-Dade County : Miami
International Airport, Opa-Locka West Airport, Tamiami Airport, Homestead General
Aviation Airport and the Training and Transition Airport.
It is anticipated the County will issue an agreement for a three (3) years period plus three
(3) one (1) year options to extend the term at the County's sole discretion.
The RFP solicitation package, which will be available starting December 16, 2003, can be
obtained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can also be
obtained through the Vendor Information Center (305/375-5773), Departmnent of
Procurement Management, 111 NW l' Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost
of$ 10.00 for each solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA and MasterCard.
A Pre-Proposal Conference is scheduled for December 23, 2003 at 9:00 am (local time) at
111 NW 1" Street, 13"' Floor, Conference Room A, Miami, FI. Attendance is
recommended, but not mandatory. The Contracting Oflicer for this RFP is Rita Silva at
(305) 375-1081.
Deadline for submission of proposals is January 16, 2004 at 2:00 pin ( local time), alt
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County commissioners, 111 NW I1" Street,
17tyh Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's
Cone of Silence Ordinance 98-106.


"Fi~


4








Les Jeux de Berard


Mercredi 24 Dcembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 47


PAVANA Solutions de la
semaine passe I E G E S
Allez de PAVANA SATYRE, en utilisant des mots du HAiTi L1 N G ES

vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par IL 0 N G E SI

Nigeria1.06,4 ligne. R 0 N G E R
Egypte:65,9 SATYRE 1Y1R1 R 0 NIiEiR
Ethiopie: 59,6
Congo: 49.2
Afrique du Sud: 39,3
Algrie: 30,1
SKenya: 2 Solutions de la semaine passe HORIZONTAL S-BABBLE
Maroc: 27,3 SO MME
MOuan 27,3 _____HGC 1. Causai 2. Oestrau 9. r. Aw 3.-Jeux hn rnm- --
Ouganda: 20,6 R c N A H G) cs Causai- 2. Oestraux Arrangez les sept lettres ci-dessous
Ghana: 19,1 A IS C A NA W R) i sA 3. Jeux chinois Pronom --- -- -
Cte-doire: 15 H E o U R E 4. Conjonction Groupe de sons pourformer un mot franais
Madagascar:15 C N Y U M S A V
ameroun: 14,3 E A E A R R A 5. Risquera 6. Irridium -
Angola:12,1 U G O, IN NU F, GL,/ I 0 Exclamation C'est dire -
Zimbabwe: 11,4 NA Ui A 'UO N 1B S "
Burkina Faso: 11,3 N E 7. Article Bas ------
Mali: 10,6 1 e G E
Malawi: 10,3 SGA Y NE I NAEA 8. Prophete hebreux. -
Niger: 10,07 E I PK l A B DR
Tunisie: 9,3 R Y TH R DWUR VERTICAL -
Somalie: ,2 (N 'IN E, B/ EU NU SE 1E Membre d'une secte hrtique -
ngal:9 TE T Hi/O/P EB EOA U I
Zambie AN NW AMB I E S, H D S 2. Confesserez 3. Rends toi Pronom-
Tchad: 7,2 j P P C R A M GA T)N D 4. Argon -Chef d'etatchinois-
Rwanda: 6,6 Solutions de la semaine passed
Burundi: 6,5 5. Rebondit 6. Divinit Titre honorifique Solutions de la semaine passe
Bnin: 5,8 7. 12 mois Monnaie d'Asie 8. Fils d'Abraham. MEL K ITE
Libye: 5,3
Sierra Leone: 4,5
Togo: 4,4
Erythre: 3, ',6,FPT ,


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7HOO


7HOO-91H-30






7HOO-9HOO

10HOO-Midi


Midi Midi15


Midi 15 2H00



2H00-3HOO


3HOO-5HOO


5HOO


51-30


6H00-7H00

7H100-8H30


8H130-9H1OO

10H00









9H100... x du mat


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L' Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L' leure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


Plusieurs dizaines de milliers de personnel manifestent Port-
au-Prince pour le respect de la constitution et du mandate du
president Aristide ...
Des milliers de membres et partisans de Fanmi Lavalas ont manifest le mardi 16 dcembre
dans 1' aire du Champ-de-Mars Port-au-Prince en guise de soutien la Constitution et au
respect du mandate constitutionnel du president Aristide. Cette manifestation s'est droule
l'issue du 2me Congrs national de l'organisation politique Fanmi Lavalas qui s'tait
ouvert le dimanche prcdent l'Htel Karibe. Elle intervient galement l'occasion du
13me anniversaire "de la premiere election la prsidence du pre Jean Bertrand Aristide,
le 16 dcembre 1990.

Manifestation pro-Lavalas et anti-Lavalas un peu partout travers le
pays ...
Des milliers de personnel sont descendus le mardi 16 Dcembre dans les rues de Jrmie
pour signifier leur attachment au vote populaire. Les -manifestants qui exhibaient des
pancartes favorables au Prsident Aristide ont galement lanc des propos hostiles aux
dirigeants de la coordination Rsistance Grande-Anse (COREGA) qui avaient organis
peil aupnra-want une mniTfestation de quelques di zaines de personnes pour rcluner le dpart
du rgime Lavalas.
Aux Cayes, le Front des Militants runis du Sud s'est galement dit dtermin faire
respecter le mandate prsidentiel. Le porte-parole du Front, Nemours Dsiste, a appel la
population la mobilisation et la vigilance pour barrer la route aux secteurs qui veulent
tout prix accaparer le pouvoir dans le dos de la Constitution.
A Trou du Nord, une personnel a t tue, Maky Guillaume, et une autre blesse lors
d'changes de tirs entire la Police et les membres de l'anne dite KOSOVO, un group
aran qui manifestait violemment le mercredi 17 dcembre contre le gouvernement Aristide.
La victim, un jeune garon, revenait de l'cole lorsqu'il a t atteint d'un projectile dans
le dos tir par un membre de ladite arme. Les membres de l'arme KOSOVO ont galement
incendi les bureaux de plusieurs institutions publiques don't la Tlco, le Tribunal de Paix,
la Direction Gnrale des Impts et la mairie de Trou du Nord. Les partisans de l'opposition
Trou du Nord anns de fusils 12, de pistolet 9 millimtres et de revolvers de calibre 38,
ont menac d'incendier le commissariat de police de la region.

Grave accident sur la route de l'aroport ...
Alors que le congrs Lavalas se terminait, 11 personnel ont t tues et plus d'une vingtaine
blesses le mardi 16 dcembre dans un accident de la circulation enregistr dans le cortge
de vhicules qui revenait de la Croix-de-Bouquets aprs la clture du congrs national de
Fanmi Lavalas. Deux camionnettes bord desquelles se trouvaient des militants du parti,
sont entres en collision l'angle des Boulevards Toussaint Louverture et des Industries
aux abords du monument des "Trois mains sur la Route de l'Aroport.

Des tudiants et des membres du Groupe des 184 agressent
violemment une quipe de Radio Solidarit ...
Des tudiants et des partisans de l'opposition, et du Groupe des 184, selon la radio, se
sont attaqus violemment le mercredi 17 dcembre une quipe de reporters de Radio
Solidarity, lors d'une manifestation pour rclamer le renversement des autorits en place.
Ces manifestants ont violemment frapp les journalists, endommag coups de pierres
le vhicule de la station et bris le matriel de travail des journalists. Ils ont accus la
station dle ne pas diffuser des informations dans le sens de l'opposition ou en faveur de la
lutte mene par les tudiants.

Arrestations Radio Maxima au Cap-Hatien ...
La Police du Cap-Hatien a procd le mardi 16 dcembre l'arrestation d'une dizaine
d'individus en armes qui s'taient rfugis au local de Radio Maxima et au domicile du
responsible du Front de l'opposition du Nord, Jean-Robert Lalanc. Parmi les individus
arms figurent le pasteur Jackson Nol, responsible local du parti MOCIIRENA et des
anciens militaires venus de plusieurs rgions du pays, don( les Gonaives, Petit-Gove et
Croix-des-Bouquets. Prs d'une vingtaine d'autres la tte desquels se trouvait Jean-Robert
Lalane, auraient eu le temps de prendre la fuite dans les montagnes grce une sortie
secrte partir de Radio Maxima. "Des gaz paralysants, des uniforms de police et des
stocks de nourriture ont t dcouverts la radio", a indiqu Mario Dupuy, ajoutant que les
hommes arms ont eux-mmes saccag le matriel de la station avant de prendre la fuite.

Les Organisations populaires de Port-au-Prince dnoncent un plan du
Groupe des 184 qui viserait la reliance de la violence travers le pays ..
Les organizations populaires de la zone mtropolitaine de Port-de-Prince ont dnonc
jeudi un plan du Groupe des 184 de concert avec les anciens militaires pour crer le
trouble dans le pays. Lors d'une conference de press, le leader des TKL de St-Jean
(voir En bref / 20)


Page 18


1% --.We







Mercredi 24 Dcembre 2003
TTl.*i- A ,-..-L \-l VITT LT n1S7


Page 19


I ti 2outPa ti zout


AGASYA: ISTWA

YOUN PP NAN

LAVIWONN

DE RELIJON


Ak : Michel-Ange Hyppolite

W premye pati atik sa-a nan Tigout pa
Tigout senmenn pase-a
Agasya se premye woman kreyl ki
depltonnen sou dilm vodoun relijyon nan
opozisyon ak vodoun makakri ktakt ak relijon
katolik la ki fin f chita li nan peyi a. Sepandan,
vodoun an pran lt fm nan woman kreyl kou
Lanmou pa gen bary ak Togiram, Dezafi ak
Franketienne, Esperans Dezire ak Deyita, oubyen
ank Eritye Vilokan ak Pierre-Michel Chry.
Nou konnen ou fache, nou konnen ou
chagren paske se pa wout sa-a ou ta renmen Agasya
pran. Limenm tou, li ta bo vle obeyi paran li yo,
men, se pa posib paske, depi li te nan vant Jerilya,
nou te deja reklame li. Se pa ft nou si nou te
reklame li. Grangrann ni, b manman, se te youn
gwo manbo. Manbo sa-a te genyen anpil pisans.
Tanslman, li te konn komt kk abi. Sa te anpeche
nanm li jwenn chimen ki mennen nan sobadji
Granmt la. Nanm li t'oblije ap bouske youn lt
k pou li retounen sou lat vini pije peche li yo. Se
nan bouskay sila apre young dekalyon peripesi, li te
jwenn oun ti ayovi nan zantray Jerilya. Li te chwazi
ti ayovi-a epi li te pran sentt ti ayovi-a. Se ti Ayovi
sa-a ou rele Agasya-a. Eske se ft madmwazl la
si kounyeya li se youn svitz lafanmi>> (p. 106)

Nan ka sa a nou kab di ot a rate youn
okazyon ekstrawodin pou li te montre sakrifis lavi
youn jenn fi km mwayen pou netwaye relijon
vodoun an epi repart ak li sou young baz tou nf.
Anfet, gen anpil reyalite nou ap viv jounen jodi a
ki te pase nan kategori fiksyon anvan yo tounen


REL SOLY(ekstr)
Patrick Norzus
(Pt la frape...tk! tk tk!)

Pp la frape youn lt fwa: Tk! tk! tk!

Emansya:-. Kiys? ki ou? Kiys?

Vwa-a.- Se mwen. Louvri pou mwen.

Emansya.- Oumenm? Ki ou? Anmwee! Satan!
asasen! Ou tounen ank?

Vwa-a.- Tande non madanm. Se mwenmenm. Ouvri
pou mwen.

Emansya.- Jezi, Mari, Jozf! Kisa m'f m'ap peye?

Vwa-a.- Gade non, ou koumanse nve-m. Ki pawl
sa-a? Ki md pawl sa-a Madanm, youn dnye fwa,
mwen di-w ouv pt la. Kisa w'ap tann? Kisa ki rete-
w? Ki sa ki mare-w?

Emansya .- Vyj mirak manman, gade oun mal!
Gade oun psekisyon? kisa m'dwe f? Kisa m'dwe
f? gade non, kriminl, f-m youn gras,. Ban-m youn
chans. Mwen se youn malerz fanm, youn bra, de pye
koupe, youn manman san pitit, san zespwa, san fs ki
pou kenbe-l

Vwa-a.- Ki md koze sa-a? Anverite mwen pa ka
konprann? Ki kalite pawl sa-a? Madanm... madanm,
tanpri souple, si se lide-w pou pa louvri, pale pi kl
pou mwen ka konprann.

Emansya.- Pale pi kl! Pi kl! Menmsi ou estomake,
menmsi ou fache jiskaske ou tjre pye,

Vwa-a.- Tousa ki fache al nan mache. Ou mt pale
sa madanm.


reyalite.
Menm jan Jezikri te mouri krisifye pou li
te vin peye peche lzm epi lanm li te pote youn
san nf, youn nouvote nan tout relijon pary relijon
katolik la, ki limnm tou se youn relijon senkretik,
sa vle di youn relijon ki marye divs kwayans
ansanm pou li f younn, lanm Agasya ta kab part
tankou youn sakrifis nan liv la pou li pote youn
nouvote pou vodoun an.
Nan istwa ki nan woman ki rele Agasya a,
Togiram montre nou lanm Agasya tankou youn
desepsyon. Se youn pt louvri pou aksyon rejete a
kontinye. Koute pawl Agasya pandan li nan lavy
mouri:
"Manman, pa neglije al nan presbit-a kote monp
pou mwen" (p.156)
L nou sonje fason relijon katolik la te
kreye, ale w liv Jafrikayiti a: Viv Bondye Aba
Relijyon (2000) nou kab di Togiram rate youn
bl okazyon pou li te prezante nou youn pwoj pou
renouvle vodoun an. Paske tankou nou di li pi wo
a: Espirityalite se koze Bondye, men relijon se koze
lzm. Konsa, nou kab di vodoun an ap chche
youn lid espirityl ki pou pwpte li, netwaye li
epi prezante nou li tou nf ak youn kazak nf
endepandande tout branch li te ranmase sou wout
pou li bati tt li a.

NOU AP TANN AK ESPWA
Km travay brase lide pou kreye panse nf,
se pa youn travay ki janm mouri, nou espere gen
lt ekriven ki va ranmase lide Togiram yo kote li
kanpe a pou yo kondui rezonnman ak ekzsis panse
sou relijon vodoun an pi devan toujou. Konsa, yo
va rive retire vodoun an nan ran sipstisyon ak maji
pou yo rekreye li nan youn nivo espirityl wdpte,
kote li kab menm rive svi modl pou kreyasyon
lot relijon. Alaverite, anvan Togiram te rive ranmase
vodoun an jan li ranmase li nan Agasya a pou li
renmt nou boukt lide li yo, te gen anpil dlo ki te
koulc, te gen anpil lot liv ki te deja ekri epitou sa pa
pe kanpe la. Pou nou fini, nou ka senpman di: Nou
ap tann. Si nou gen tan mouri, fourni va pote nouvl
ban nou."
Michel-Ange Hyppolite, Ottawa.


Emansya.- men ou si... ou pa p'rantre kraze brize
l m'fin di-w verite?

Vwa-a.- Madan, pale! Te mt lanm, te mt prizon ak
kout baton, ou dwe pale vente

Emansya.- Verite! Verite, mwen kouche kokobe

Vwa-a.- Kokobe!

Emansya.- Youn bra-m, de pye-m koupe.

Vwa-a .- Sa l'ye?

Emansya.- Pa pran pz sezisman-w, satan! youn sl
nuit toudenkou ak youn latriye konpayl sanmanman
ou touye Janjan, ou touye Tiba, ou touye Mari...

Vwa-a.- Sa l'ye? Sa l'ye?

Emansya.- Ou kraze, masakre plis pase 200 mounn
nan Site Soly

Vwa-a.- Anmweee! Anmweeee!

Emansya.- O! O! Sa k'pase la-a? Anverite mwen paka
konprann. Kriminl, jan k-w di, apa ou konn rele?

Vwa-a.- Si m'pa rele m'a toufe!

Emansya .- Ala peyi gen simagri! Ala peyi bade ak
tenten!Mounn pajanm sispann fe maskarad

Vwa-a.- Madanm ... Madanm... Kite-m rele pou m'pa
toufe!

Emansya.- Ayayay! Ala peyi gen komedi. Devan san
k'ap koule, menm kriminl pran pz dlo nan je.

Vwa-a,- Woy! Woy! Pa gen espwa, pa gen lavi ank
nan peyi D'Ayiti.........ASUIV


S'IL ME CONVENAIT

S'il me convenait au monde
De tracer l'histoire de mon pays,
Je dirais pendant deux sicles le progrs
Se repose sur de vaines luttes qui ont
Vu le jour,
S'il fallait expliquer le pourquoi,
Je condamnerais les politicians mercenaires
Et opromanes qui dirigent sous
L'empire du moi.

S'il me convenait de critiquer
les sans-aveux
De ce pays,
Je dirais d'eux: d'anti-sociaux,
de matadors, de catalyss,
S'il fallait les identifier avec leurs instigateurs
Je citerais : les richissimes rtrogrades
Et les dmagogues contemporains.

S'il me convenait de prononcer
A l'O.N.U. un discours dcelant
Les ennemis d'Haiti,
Les ennemis d"Haiti,
Je dirais : qu'ils ne sont que deux:
Le propre Haitien et les Ambassades.

S'il faillait conclure brivement,
Je finirais ainsi:
Le malheur don't nous sommes
Proies et victims
finira aux obsques des lches.

Jean-Rony Monestime
in : Le Ronisme (2003) Miami
(tudiant BBC)


GAME KREYOL
AVK LEKSIK KREYL / FRANSE
VOLIM -1
**************
KOMITE KREYL CENTRE N A
RIVE nan Monreyal ki sou direksyon Joseph-
Sauveur Joseph fenk pibliye youn Gram
Kreybl. Youn liv byen prezante 158 paj nan
edisyon Papyruz divize an 15 chapit. Ot-a
kbmanse ak istwa lanng kreyl la; li bay alfab
kk rg gram, propozisyon, vb, advb,
konjonksyon, fraz elatriye. Li fini ak youn
leksik Kreyl- Franse.
SANT N A RIVE ki nan 6971, rue St
Denis se youn ganis k'ap travay depi 30 ane
nan Monreyal nan zaf alfabetizasyon ak
fbmasyon mounn ki pi defavorize yo,
espesyalman sa yo ki make zouti pou kadre
ak ekzijans sosyete-a. SANT N A RIVE se
younn nan premye ganis ki te ba t li manda,
f pwomosyon lang kreyl la andedan tout
aktivite li yo. Se nan lide sa-a tou, non slman
li te kore alfabetizasyon ak fmasyon l'yo sou
kreyl la., men, li te mete sou pye, depi plis
pase kenzan, youn kou Lang ak Kilti
Ayisyenpou tout mounn ki ap chache
konnen pi byen istwa ak kilti pp ayisyen..Se
ekip komite kreyl la ki pmt pwodui gram
sa-a jodi-a.
Nou felisite ekip solid SANT N A
RIVE nou vle di Joseph-Sauveur Joseph, Jean-
Robert Placide (Koukouy), Bergman Fleury,
Lenous Suprice (Nounous), Mozart-F.
Longuefosse, Molire Estinvil, Jean-Camille
Julien. Bon travay mesye-dam!
KiMANDE GRAME KREYL
NAN SANT N A RIVE : 514-336-1288


flaiti en arcft Vl A I o.4


I I,







I DERNIERE HEURE! I


Mercredi 24 Dcembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 47


En bref
(suite dejla page 18)
Bosco, Paul Raymond, a fait savoir que des
runions ont t organises rcemment au local de
la factory d'Andr Apaid avec des anciens
militaires dans la perspective de l'infiltration du
movement des tudiants. Selon Paul Raymond,
les lments runis par Andr Apaid sont ceux-l
mmes qui tirent sur la population lors des
manifestations d'tudiants. Paul Raymond a
raffirm que la plupart des tudiants qui gagnent
les rues pour rclamer le dpart des autorits
constitutionnelles sont en qute de visas ou ont t
grassement rmunrs.
CECOSIDA au march en fer!
Le Centre de communication sur le sida (CECOSIDA) a
organis le samedi 13 dcembre de 5 8 heures p.m. une
sance de projection la rue des Fronts Forts aux abords


du march en fer, dans le centre commercial de
Port-au-Prince. Cette presentation rentre dans le
cadre de l'initiative de CECOSIDA de lancer
une caravane audiovisuelle dans les zones
marginales de la capital pour sensibiliser
et informer directement les couches dfavorises de ces
zones contre la stigmatisation et la discrimination des
personnel vivant avec le VIH/SIDA et aussi de faire la
promotion des comportements sexuels moindre risques
et responsables.
Rapatriement d'un group de 72 rfugis
Port-au-Prince par les Garde-Ctes
amricains
Le Bureau des Affaires Publiques de l'Ambassade des
Etats-Unis d'Amrique tient informer la press que les-
garde-ctes amricains ont procd, le mardi 16
dcembre 2003 la Marine hatienne (Base Navale
Amiral Killick) Bizoton, au rapatriement d'un group
de 72 rfugis hatiens, soient 49 hommes adults, 12
femmes,.8 adolescents et 3 fillettes.


Les 72 rfugis ont reu de la nourriture, de l'eau et des
articles de toilette. Ils ont eu l'occasion de prendre un
bain, de subir un bref examen medical et de recevoir toute
autre assistance que ncessitait leur cas. Vu l'tat de
dlabrement dans lequel se trouvait le bateau et le manque
de resources primaires, il n'y avait pratiquement aucune
chance pour les rfugis d'atteindre leur destination. Les
garde-ctes ont dclar qu'ils taient heureux d'avoir pu
secourir ces voyageurs clandestins avant qu'une tragdie.
en mer ne se produise.
Coordination Nationale de Plaidoyer pour les
Droits des Femmes
Une fois de plus, la Coordination Nationale de Plaidoyer
pour les Droits des Femmes se voit dans l'obligation
d'indexer l'utilisation' de la violence spcifique contre
les femmes comme arme de repression. Dans cette
situation de grande confusion, les chimres lavalas,
aflme la Coordination, s'adonnent au viol systdmatique
des femmes lors de' "raids" contre les populations.


MAXISOUND

L'tiquette du Succs

Vous souhaite un Joyeux Nol 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Anne 2004


D-ZINE JACKITO T-VICE Sweet Vibe

Tous ces fabuleux CD sont en vente chez Nous
S' MAXI SOUND


305-895-8006

MAXI SOUND
11854 West
Dixie Highway

Miami, FI 33161


MANIAK Full Power DAN JUNIOR


Page 20


JAH NESTA


Le Rveil du Reggae Crole


CD en vente partout Miami.

Pour informatfons et Distribution



Michel 786-457-8830

Greg 786-258-4269


- ---~ `---


--- -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs