Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00186
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: November 5, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00186
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














V 1 _-! l1. '- I -


Hati en Marche dition du 5 au 11 Novembre 2003 Vol. XVII No 40


USA-ZLEA : 210

O en est Haiti face
MIAMI, ler Novembre Le C'est le ler janvier 2005 que duN
renversement du president pro-amricain thoriquement devrait tre inaugure la
de Bolivie remet en question la stratgie Zone de libre change des Amriques Cette
de Washington dans le reste du continent (ZLEA), grand march couvrant tout le Mi,
ainsi que par extension dans le monde. continent et bas bien entendu en Amrique angla


Manifestation pacifique attaque

et disoerse par des OP-Lavalas


9


.


Manifestation d'organisations fminines demandant la fin de l'impunit disperse
brutalement par des partisans du pouvoir lavalas photo Georges Dup


LA POSITION DE

L'OPPOSITION

La garantie du mandate d'Aristide

est-elle formelle ou conditionnelle ?
Orlando le 31 octobre, 2003 que la possibility pour le regime lav
Aprs la dernire session ordinaire de d'organiser des lections en 2003 est rvo
la 47e legislature le 8 septembre 2003, Les suggestions de la Confrence Episcc
l'adoption des amendments inconstitutionnels pour des concessions structurelles
de la Constitution, les tentatives de la formation institutionnelles, n' ont eu aucun effet. Dai
du CEP de consensus et la ractivation du CEP cadre de la tradition de sa politique de
dissout par dcret prsidentiel le 7 fvrier 2003, accompli, Aristide a agi comme si la conces
au dbut du mois de novembre, nous constatons (voir Oppositiol

S-7 -


*, .. .- 1

-L
din
me
de
16
air

nes
qu'
de

am
. z ., .
4 -^ , ., ., -\ : -' .., ,
t ~ ~Ik
'


)05 en pru0 o, ,

cette conjotlente?
ord, c' est--dire aux Etats-Unis. que du sud) que Washington se prepare a
Ces derniers se considrent prts. investor $87 milliards ... Mais en
e semaine, aux stations de Mtro-Bus Afghanistan et en Irak.
ami des dpliants (en trois langues :
ais, espagnol et crole) sont distribus L'Amrique n'est-elle
pour instruire le grand public plus aux Amricains! ...
sur le project. Alors que son march nature
P.3 Mais si tout (l'Amrique latine et la Carabe), ."
naturellement les Etats-Unis quelques rares exceptions prs, n'est qtu
piaffent d'impatience, qu' en banqueroute, marasme, instability, aminc,
est-il du reste du continent? Sida ..
ZLEA ou Zone de March natural car qu'on lc
libre-change. L'change se veuille ou non, l'Europe est 'UE et la
C& comprend comme un Chine aux Chinois ...
movement dans les deux Ce serait le moment pour les
sens; un donner et un recevoir Etats-Unis de donner un vrai coup de main
pour rparer (et prparer) son back yard:
Or ce n'est pas en infrastructures industrielles et agricoles,
Amrique (pas plus du nord cologie, sant, education, training etc.
(voir ZLEA/4)






S( EDITORIAL internationales (FMI, Banque mondiale,
SR T A U OMC). Ex., les rcents bouleversements
PRINCE, 3 Novembre en Bolivie qui reverse son president
PRINCE, 3 Novembre -
S administration amricaine a milliardaire et pro-amricain Gonzalo
L' administration amricaine a
fix thoriquement au 1 Sanchez de Lozada.
janvier 2005 l' entre en Par contre, o en est Hati face
function de la Zone de libre cette conjoncture?
change des Amrique absence. Hati brille totalement par son
lhl coninnAu recent sommet de
(ZL chelle continental, nce. A r
s' tendant de 1' Alaska l' Organisation Mondiale du Commerce, a
' tex t e Cancun (Mexique), on aurait t bien en
l'em e dupodnte de mal de dire quelle est la position de notre
Les pays de la region pays. Ni esprit de regroupement
ragssen diff m ls Ni esprit de regroupement
ragissent diffremment, les regional vritable, ni remise en question,
alas uns en se regroupant : Brsil- ni conscientisation ..
olue. Argentine-Venezuela (1' union m on
. La mondialisation pour Hati
pale fait la force) ; d'autres en
s et menaant de se rvolter ni c est notre pays qui est noy sous des
s le plus ni moins centre les products imports massivement mais
S consequences ngativees d qu'on produisait'jusque-l presque sans
faith consequences ngatives des aucun problme. Riz, sucre, farine,
6) pratiques sous la dicte des bananes, mme des citrons ou des
institutions financires (voir Hati-ZLEA /4)
Haiti en Marche
Port-au-Prince
19 M o 100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
SIU ts tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
BAGDAD, 2 Novembre 173 NW 94th street
Les Etats-Unis ont connu Miami, Florida 33150
ianche leur journe la plus Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
urtrire en Irak depuis la fin Fax 305 756-0979
la guerre avec 19 morts, don't New York 914-358-7559
dans l'attaque au missile sol- Boston 508 941-6897
d'un hlicoptre. Montral 514 337-1286
Les autorits amricai- email:: enmarche@haitelonline.com
n' ont accus de telles pertes URL: www.haitienmarche.com
une seule fois depuis le dbut
l'intervention allie en l'Irak Library of Congress #ISSN 1064-3896
20 mars. Le 23 mars, 28 soldats
ricains avaient t tus lors Miami, New York, Montreal Boston,
plusieurs attaques. Washington, Chicago: $ 1.00
Des lments en lutte Port-au-Prince: 10 Gourdes
(voir 19 morts / 2) Une publication Elsie and Marcus Inc


1.







~NT Drcc I


1 1- 1 me NJ ...
L'EVENEMENT INTERNATIONAL

Dimanche sombre pour les

Etats-Unis en Irak : 19 morts
(suite de la 1re page) montr un jeune, le visage radieux, coiff
contre l'occupation de l'Irak ont abattu d'un casque de l'US Army. D'autres
dimanche un hlicoptre amricain prs dansaient sur la carcasse du vhicule..
de Falloudja, tuant au moins 16 militaires "Il est clair que c'est un jour


1nTD PT h.q


lJ IJ I.iJ ... I Hati en Marche Vol. XVII No. 40
Mort d'un jeune chef de gang de Cit Soleil ...
Wilson Yves, alias Colibri, est mort cribl de balles le vendredi 31 octobre. D'aprs
1' un de ses camarades, Labanire, cette mort est un assassinate planifi. Labanire met
en cause le magistrat de Cit Soleil, Fritz Joseph, et le ministre de l'Intrieur.
Pour Labanire, le magistrat Fritz Joseph, de concert avec le gouvernement, avait
conclu que Colibri et lui-mme ne devraient pas voir l'anne 2004. Colibri ayant
disparu, il serait le prochain sur la liste.
Labanire, de son vrai nom Robenson Thomas, a galement dclar son intention de
porter plainte devant diverse institutions de defense des droits humans et devant le
corps diplomatique accrdit en Hati. Pour moi, le gouvernement a ses mains
trempes dans cet assassinate. Aussi je me dsolidarise du rgime en place ", a-t-il
poursuivi.

Dmenti du Magistrat Fritz Joseph ...
Le Maire de Cit Soleil a rejet les accusations de Robenson Thomas, alias Labanire,
en dclarant haut et fort qu'il n'avait aucun rle dans la mort du jeune chef de gang
surnomm Colibri.
Pour Fritz Joseph, cette mort serait due un rglement de comptes.
On s'attend cette semaine certaines reactions l'intrieur de Cit Boston, pour
protester contre l'assassinat de Colibri, alias Wilson Yves.

Arrestations aux Gonaves. ...
Le secrtaire d'Etat la Scurit publique, Jean Grard Dubreuil, a annonc que la
police a arrt plusieurs individus aux Gonaves dans le cadre des recherches
contre ceux qui troublent l'ordre public'dans la Cit de l'Indpendance en tenant la
population en otage depuis plus d'un mois. "
Jean Grard Dubreuil n'a pas donn plus de dtails propos de ces 15 personnel qui
sont activement recherches par les divers services de l'institution policire.

Changement au Ministre du Commerce ...
Un arrt prsidentiel announce la nomination du citoyen Frantz Mtellus comme
nouveau Directeur gnral au Ministre du Commerce. Frantz Mtellus replace ce
poste Gabriel Zphir.
Rappelons qu'un nouveau Ministre du Commerce a t rcemment nomm, il s'agit de
Jean-Claude Roche.

La press invite au Conseil des Ministres ...
Le President Jean-Bertrand Aristide a anim vendredi un Conseil des Ministres special,
la press avait t en effet invite assister cette runion hebdomadaire du
gouvernement.
Au course de la rencontre, le gouvernement a expos environ 400 photos dcrivant les
grands travaux raliss travers le pays. Cela grce l'argent du contribuable hatien,
a rappel le chef de l'Etat hatien.
M. Aristide en a profit pour dnoncer ce qu'il qualified d'embargo conomique de
la communaut international contre le pays. Il a invit aussi les institutions de 1' Etat
travailler la mise en place du processus lectoral.

Le Dlgu dpartemental du Nord interdit toute manifestation ...
Le Dlgu Myrtho Julien a interdit toute manifestation caractre politique dans sa
jurisdiction, cela jusqu'au mercredi 19 Novembre prochain, au lendemain de la
commmoration du 18 Novembre, 200e anniversaire de la glorieuse bataille de
Vertires.
Le Front de l'Opposition Nord a dnonc cette decision comme n' ayant aucune base
constitutionnelle. L'un de ses porte-parole, Jackson Nol, a invit le dlgu se
reprendre, disant assimiler la decision tout bonnement une provocation.
Le Dlgu dpartemental du Nord explique la measure par la ncessit de faciliter la
mise en place et la poursuive des divers travaux prparatoires la commmoration du
18 Novembre.
Lors de sa rencontre vendredi avec les journalists, le Prsident Aristide a omis de se
prononcer sur la decision du dlgu Myrtho Julien, invitant chaque citoyen apporter
sa contribution propre la clbration prochaine du bicentenaire de l'indpendance.
D'autre part, Jean-Bertrand Aristide a invit la police respecter les rgles du jeu et
appliquer la loi de manire quitable au course des divers manifestations ayant lieu
travers le pays.

Le chef de la mission spciale de l'OEA dnonce la violence de
quelque ct qu'elle vienne ...
Le chef de la Mission spciale de l'OEA en Hati, M. David Lee, a exprim ses plus
vives inquitudes face au climate de violence svissant actuellement, en condamnant
aussi bien les attaques main anne contre le local du commissariat de police des
Gonaves, que l'intervention muscle de la police dans le quarter de Raboteau, ainsi
que les menaces pesant contre la libert de la press et la libert de rassemblement.
M. David Lee a regrett la fameuse operation Etau Bouclier ayant lieu actuellement et
mene par les Organisations Populaires proches du pouvoir, mais il a condamn aussi
la violence dans les deux camps. "Le rejet de l'impunit vaut pour tous les camps a
dclar David Lee.
Il a invit les responsables prendre toutes les dispositions pour garantir les liberts
constitutionnelles, mais rappelant aussi que l'Organisation des Etats Amricains (OEA)
restait attache au respect du mandate constitutionnel du Chef de l'Etat lu pour une
priode de cinq ans.
Cependant, selon le chef de la Mission spciale de l'OEA,'des elections ne sont pas
possible dans le climate actuel, les autorits comptentes doivent d'abord rtablir un
climate favorable pour que chaque citoyen, chaque secteur politique reprenne confiance
avant le dclenchement de tout processus, lectoral .

La Convergence rejette une declaration du chef de la Mission de
l'OEA...
Le porte-parole de la coalition de l'opposition (Convergence Dmocratique), Micha
Gaillard, a rejet la declaration de M. David Lee, savoir que l'opposition est
galement implique dans des actes de violence. La thse de bras arm de
l'opposition "ne serait qu'une pure invention, selon Micha Gaillard.
(voir En bref/18)


Sauveteurs autour de la ca
unricains et en blessant 20.
L'hlicoptre de transport de type
"Chinook" s'est cras en rase champagne
en dbut de matine prs du village de
Bassa, au sud de Falloudja, ville connue
comme un foyer de resistance aux
Amricains et situe en plein"triangle
sunnite", une cinquantaine de kilomtres
l'ouest de Bagdad. L'appareil acheminait
vers l'aroport de Bagdad des soldats en
permission.
Officiellement, l'arme amri-
caine a dclar par la voix d'un porte-
parole que la cause de la destruction de
l'hlicoptre faisait l'objet d'une enqute.
Des responsables amricains et des
tmoins ont de leur ct rapport que le
"Chinook" avait t bel et bien t abattu.
C'est la troisime fois qu'un
hlicoptre amricain est abattu depuis que
George Bush a annonc, le 1er mai, la fin
du gros des combats en Irak. Le dernier
incident de ce type remote au 25 octobre.
Un appareil "Black Hawk" s'tait cras
prs de Tikrit, blessant un soldat
amricain.
Un attentat la bombe avait
galement entran la mort dimanche
matin Bagdad d'un soldat de la Premire
division blinde amricaine.
Deux civils amricains ont
galement t tus et un troisime a t
bless dans un attentat la bombe
Falloudja, a annonc l'US Anny Corp of
Engineers, le gnie amricain, pour qui
travaillaient les victims. La tlvision a


.. & .

ircasse de l'hlicoptre abattu
tragique pour les Amricains", a dclar
dimanche le secrtaire amricain la
Defense, Donald Rumsfeld sur la chane
ABC, estimant que "Dans une guerre
longue et dure, nous aurons des journes
tragiques".
"Nous pouvons gagner cette
guerre, nous gagnerons cette guerre", a-t-
il dit par ailleurs sur NBC, ajoutant : "Le
travail est difficile en Irak. Cela prendra
du temps. Mais on fait des progrs".
"Nous savons tous qu'il est facile
de se doter de ces missiles sol-air dans le
monde et qu'ils sont en measure d'abattre
des avions et des hlicoptres, ce qui arrive
ici et l de temps en temps", a-t-il
expliqu.
Deux hlicoptres "Chinook"
faisaient route vers l'aroport de Bagdad
lorsque l'un d'eux a t "abattu par une
arme non identifie" 09h00 locales
(06h00 GMT), a dclar un porte-parole
amricain. "I1 y avait deux hlicoptres
amricains. Ils ont tir un missile sur le
premier et l'ont manqu, puis ils en ont
tir l'autre, qui s'est cras et a pris feu",
a tmoign pour sa part un Irakien
Falloudja.
Certains Irakiens ne cachaient
pas leur joie aprs la chute de
l'hlicoptre.
"Les Amricains sont des porcs.
Nous fterons la chute de cet hlicoptre.
Ce sera une grande fte. Les Amricains
sont les ennemis de l'humanit", a dclar
un paysan, prs du lieu du drame.


Pour sauver le Muse
P-au-P., 28 A ** *t d'un centaine
oct. 03 [AlterPresse] d A rt H a o u v r e s
- Un comit de d'artistes hatiens
support au Muse d'Art Hatien du qui seront vendues aux enchres au Muse
Collge Saint Pierre a t constitu Port- d'Art les vendredi 31 octobre et samedi
au-Prince. ler novembre 2003.
Ce comit, qui est compos des Dans une brochure, don't
artistes hatiens Ralph Allen, Marie Lucie AlterPresse a pu avoir une copie, le comit
Cadet dit Malou, Margaret Papillon explique aussi son action par le souci de
Cadet dit Malou, Margaret Papillon tirer la sonnette d'alarme et d'attirer
Desmangles et Dalie Drose Durocher, se l'attention du public sur le fait que l'Art
proposent d'aider le muse recueillir des hatien, un bien plus que prcieux et peut-
fonds en vue de sa restructuration. tre l'une de nos seules valeurs encore
Le local qui abrite le Muse d'Art exportables, est en train de subir le contre
Hatien est vieux de prs de trente ans. coups d'une conomie chaque jour de plus
Selon deux membres du comit en plus en dfaillante sans que personnel
de soutien, Margaret Papillon Desmangles ne ragisse et ceci malgr sa beaut, sa
et Marie lucie Cadet, si les rparations richesse et sa grande diversity ".
ncessaires ne s'effectuent pas, ceci mettra La renomme de la Collection du
en danger la collection du Muse. Muse d'Art Hatien n'a de cesse de
S Le Mus d'Art atien du s'affirmer de travers de nombreuses
Le Mus d' Art Haitien du expositions nationals et internationales
College Saint Pierre est dtenteur de la dans les principaux Muses du monde
plus important collection d'ouvres d'art occidental.
hatien. L'inauguration du Muse d'Art
Le comit a dj recueilli plus Hatien remote au 11 mai 1972.


Page 2


Mercred 5 Novembre 2003







SL'ACTUALITE EN MARCH


Partisans du pouvoir empchent

la tenue de deux manifestations
PORT-AU-PRINCE, 29 oct. (AFP) Deux manifestants.
manifestations don't une organise par l'opposition ont t Un rassemblement silencieux de militants
contrecarres mercredi par des membres d'Organisations d'organisations fminines et de defense des droits de
.. la femme qui
M T . protestaient devant le
M,~ Palais de Justice de
Port-au-Prince contre
. ,, - , de rcents meurtres
de femmes dans le
Spays,atinterrompu
k .'., suite des lance-
...3.: u V I :,,: ments deprojectiles.
..... ". ..Les OP qui
S soutiennent le parti au
pouvoir, la Famille
Lavalas, du president
.. Jean-Bertrand Aris-
tide, empchent
travers tout le pays la
tenue de manifes-
tations de l'oppo-
sition rclamant le
dpart du president
Une manifestation de l'opposition (CONASOVIC) Carrefour runissant peine Aristide don't le
une dizaine de personnel photo Hati en Marche mandate de cinq ans


populaires (OP) proches du part Lavalas au pouvoir, s'achve le 6 fvrier 2006.
A Ption-Ville (banlieue rsidentielle au sud de la Le president hatien a plusieurs fois raffirm
capital) une marche verte" pour protester contre la


dgradation de l'environnement organise par le Parti
Dmocrate Hatien (PADEMH, opposition) n'a pu se
drouler en raison de la presence de nombreux membres
d'OP qui ont agress coups de poings certain


L'ACTUALITE EN MARCH
Partisans du pouvoir empchent la tenue de deux manifestations p.3
La garantie du mandate d'Aristide est-elle formelle ou
conditionnelle? p. 1
Vive la socit civil hatienne! p.7
BICENTENAIRE & RESTITUTION
Une dette de l'indpendance au seuil d'un bicentenaire p.8
2004: Bicentenaire de l'Indpendance d'Haiti p.9
La France doit-elle rembourser des milliards aux Hatiens? p.9
L'EVENEMENT
Irak: Dimanche sombre pour les Etats-Unis: 19 morts p. 1
ARTS & LETTRES
Pour sauver le Muse d'Art Hatien p.2
Une dlgation hatienne attendue la Barbade p. 10
Le crole, un atout pour Haiti p. 16
Chez le coiffeur ... p.10
AUTEURS
Hati la foire Internationale du livre de Miami p. 11
Hati au prochain Salon du livre de Montral p. 12
PRESS
Radiographie de la radio p. 10
SANTE
Diagnostique svre p. 16
ETC, ETC
Au moins 13 morts dans un conflict terrien Fonds Baptiste p. 15
Un hatien lu maire au Canada p. 15
Forum Citoyen pour la Rforme de la Justice p.20
avec fermet qu'il irait jusqu'au terme de son mandate
prsidentiel.


tin mP-au-P., 27 oct. 03 [AlterPresse] --- La
Intr e to muscl e police a effectue une intervention muscle le
Slice aux Gonaives lundi 27 octobre aux Gonaives, faisant au moins
de la police aux Gonaives 2blesssparballes. (voirGonaves8)


SUNITRANSFER


tout mount


kontan!

Paske li pi rapid,
SLi, pi bon mache!

> Transfert d'Argent (UVRAISON DOMICILE)

A Direk Trahnsf
I ProduitsnAlimentaires
E UnfUood Bok it
E Matneaux de Construction



UNITRANSFER
_11II A subsidary of UNIBANKHaiti

"Nou Rapid, Nou Garand"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648



Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom
Adresse
6 Mois Un An Renouvellement Q
Etats Unis $40.00 $78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonni
Amrique Latine $ 70.00 $135.00


Mercredi 5 Novembre 2003
H-aiti en Marche Vol XVITI Non 40


Page 3


OMMAIRE


/A NALYSE S
USA ZLEA: 2005 en pril ...
LO est Hati fa e cette conjoncture? p. 1
Hati: Dfi 2005 ... p.l1


I


naiti un iviaiii vui. z v ii iNij. -r I


,


w






Page 4 UNEANAE Mercredi 5 Novembre 2003
Page 4 UNE ANALYSEHati en Marche Vol. XVII No. 40



USA-ZLEA : 2005 en pril...
(ZLEA ... suite de la 1re page) mais que le Congrs ( majority rpublicaine) tarde D'abordplus classique: le regroupement regional
Ce n'est pas le cas. Quelle que soit l'importance approuver.
stratgique de l'Irak et dulointain Afghanistan, l'Amrique Car entre-temps survient le 11 septembre 2001 et Ensuite, radical : la rvolte des laisss pour
n' est-elle plus aux Amricains! toute la face du monde s'en trouve bouleverse ... compete, dontles vnements en Bolivie constituent un coup
D'ailleurs aux Etats-Unis mmes, tout le monde Le continent amricain s'efface devant l'Asie et e one
protest que ces 87 milliards serviraient mieux relancer le Proche Orient. Pour la simple et paradoxale raison qu'il de semon D' aboard envisag
l'conomie locale ou soulager des ..comme une approche plus
problmes sociaux educationn, ... harmonies ue et ordonne la
assurance mdicale etc). Voire lorsque ZLEA, le regroupement
tous les gros contracts pour l'Irak sont regional venant butter sur
adjugs sans appeals d'offre des l'indiffrence amricaine en
companies lies aux actuels .." ..... ', i dehors des ravages provoqus
occupants de la Maison Blanche, tel ,' '. ~. /W \ l. e par les changements radicaux
Haliburton dontle vice-prsident Dick introduits dans rl'activit
Cheney est un ancien chainnan. iconomique mondiale
S... (entranmant entire autres la ruine


La face du monde s'en
trouve bouleverse ...
Pourtant George W. Bush a
t lu en promettant de placer
l'Amrique latine tout au haut de son .
agenda, probablement avec en vue la
ZLEA don't le president Bush pre
avait t l'initiateur.
Une visit trs spectaculaire
son homologue mexicain Vicente
Fox (le Mexique est dj membre de
l' ALENA ou Alliance de l'Amrique
du Nord : Etats-Unis, Canada,
Mexique) ...
Relance de la champagne de dstabilisation
l'gard de Cuba (des anti-castristes notoires sigent au
cabinet ministriel)... et poursuite de l'aide militaire contre
la gurilla colombienne.
Un appui pas si discret aux groups qui ont tent
en 2002 le putsch contre le president Hugo Chavez du
Venezuela ... Et un soutien mitig l'opposition anti-
Aristide en Hati.
Telles sont les quelques manifestations de la
presence de l'actuelle administration rpublicaine en
Amrique latine ...
Et une important promesse d'aide contre le Sida


Dans les rues de la capital hatienne Thony/Photo
n' y a pas dans notre Amrique d'intgrisme religieux (sauf
aux Etats-Unis eux-mmes) ni de menace nuclaire ...
Et un seul grand pays ptrolier, le Venezuela (de
ce fait, ds l'invasion de1' Irak qui provoque une reduction
de la production mondiale, Washington modre son attitude
vis--vis de la crise politique dans ce dernier pays).

Un coup de semonce ...
Donc depuis le 11 septembre 2001, toute la barre
d'un seul bord ...
Les reactions cela sont de diffrentes sortes ...


Simpensable d'une conomie
argentine hier encore
florissante) prend de plus en
plus la forme d'une reaction
centre le project de grand
march continental assujetti
aux Etats-Unis.
On connat le rle de
fer de lance jou par le Brsil
du president Lula da Silva lors
du dernier sommet de I'OMC
(Organisation Mondiale du
Commerce), Cancun
(Mexique), o les pays du sud
ont donn une sorte de fin de non recevoir au club des
nations riches et aux institutions internationales de credit.
Aucun accord sign et l'impasse susceptible de persister
jusqu' 2006 au moins ..
Cependant plus qu'une vraie bataille, il s'agit
d'une gurilla fleurets mouchets, o chacun fait des
brches dans le camp de l'autre, avec Washington
russissant signer un accord commercial bilatral avec
le Chili, le troisime membre du trio compos naturelle'ent
avec le Brsil et l'Argentine ...
La bombe bolivienne ...
(voir ZLEA /5)


Haiti-ZLEA:


Dfi
(Hati-ZLEA ...suite
de la 1re page)
calebasses qui viennent de
l'extrieur ...
Libre-change, oui,
mais sens unique. Haiti est
classe zro dans le dernier
rapport sur les pays les plus
comptitifs (ex-aequo avec le
Tchad et 1' Angola).
En un mot, la machine
conomique hatienne est
depuis plusieurs annes en
panne sche ... Le pays ne
produit, si l'on peut dire, que
des chmeurs.
Qu'est-ce que Hati,
membre de la communaut des
nations de l'hmisphre,
pourrait apporter au grand
march continental ou ZLEA ?
Une main d'oeuvre
abondante et bon march, mais
sans aucune qualification ...
Pourtant dans la
perspective de nos partenaires
de la Carabe, petites les peu
peuples, c' est notre meilleure
contribution. Pour la Caricom,
les 7 millions et demi
d'Hatiens reprsentent un
facteur de poids (au sens
propre).
Un artisanat don't
l'originalit est unique, et
l'identit proverbiale, vive la
difference.
Mais profitant de la
competition international
entire pays vendant leur force de


2005 ...
travail et qui joue en leur faveur, les importateurs
amricains imposent aux producteurs locaux des conditions
draconiennes. Par ex., la production n'est paye qu' son
arrive aux Etats-Unis et aprs un contrle de manire
unilatrale ... O donc trouver des capitaux car les banques
hatiennes ne font pas de credit dans l'industrie, pas plus
d'ailleurs'que dans l'agriculture ou autre.
Parlons de l'agriculture. Abandon total. Aucun
encouragement. La rforme agraire n'est aujourd'hui qu'un
slogan politique. Des personnalits haut places impliques
dans les pratiques d'importations qui ont contribu
radiquer ce qui restait de la production locale. La
rvocation d'un ministry du commerce n'est autre que la
consequence des luttes d'influence entire mafias locales de
l'importation, la bataille acharne des licences et quotas

Aucune conscientisation. Comment l'Hatien
peut-il savoir si sa dtresse conomique est le rsultat de
l'embargo, ou de la crise politique, ou des politiques no-
librales imposes d'autant plus facilement par le FMI et
la Banque mondiale que la crise politique a bon dos ...
Aucun leadership. Le politician hatien a cess
de se proccuper d' avoir un programme politique, nouveau
contract social ou autre. Un seul souci : le fauteuil
prsidentiel.
Dieu merci, reste la Caricom ou march commun
de la Carabe, don't Haiti est aujourd'hui membre part
entire, mais presque son corps defendant ...
Les relations avec la Caricom se limitent d'ailleurs
jusqu' present aux chasss-croiss diplomatiques dans la
recherche d'une impossible solution une crise politique
vieille de plus de trois ans. Bref, politique politicienne.
D'autre part, le systme hatien, comme s'il
n' avait pas change depuis la colonie, continue de regarder
vers lamtropole ... Les lumires de Miami pour les moins
fortunes, et les villas du Paris 16e arrondissement pour le
petit club trs ferm des millionaires, anciens et nouveaux.
Depuis 200 ans qu'on tourne sur nous mmes,
qu'on tourne en rond dans le back yard ... avec tout ce que
(voir Hati-ZLEA / 5)


for Your family in Haiti...

Ail international calls they receive
-are ... Always

Fou phones and C ards wih Une Day del ery.
look lor Canie signs at ouir agents or simply cal :
XPRESSBUY at 1-800-898-3496
or visit www.xpressbuyshopping.com





/ .t .. --." E


I








nP l 'A CPTTAT IITF


Page 5


Hati en Marche Vol. XVII No. 40 LI J- Lt '.0 I r-iLx L 1 -a


O en est Haiti face cette conjoncture?
A., -a^-- .- U- z t-ltv mmes,


(ZLEA ... suite de la page 4)
Les Etats-Unis peuvent aussi computer
videmment sur le Mexique (ALENA), le Prou avec un
president pro-US, Alejandro Toledo, mais don't la marge
de manoeuvre est de plus en plus rduite par un parlement
don't les lecteurs sont de moins en moins convaincus de
l'efficacit des recettes no-librales ; et la Colombie mais
o l'aide militaire amricaine n'arrive pas faire la
difference face une gurilla pour laquelle la fin justifie
les moyens et malgr le support des paramilitaires et autres
ultras.
Mais les choses continuaient leur petit bonhomme
de chemin, sans faire plus de vagues que d' ordinaire, quand
soudain clate la bombe bolivienne ...
Quoique l'impact de cette dernire reste encore
contenu, en tout cas sous-estim sur le plan mdiatique,
journaux et analysts n'en ayant que pour l'Irak, toujours
cause de la mme diversion-perversion post- 11 septembre

Le renversement du president bolivien Gonzalo


Hati-ZLEA ...
(suite de la page 4)
ce mot peut avoir de pjoratif et de plus en plus. De pis en
pis.
Non, le vrai dfi n'est pas 2004, mais c' est 2005 :
inauguration programme de la ZLEA, programme de libre-
change runissant toutes les Amriques, mais auquel nous
n' avons rien apporter ... Serait-ce notre refus !

(Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


0 lit




lInclus: Livre de la Corporation, Sceau de la
iCorporation, Articles de Formation, Certificats
de titres Investigation initial du nom de la
Corporation, tarif d'enregistrement de une
Corporation, Frais d'avocat


IDes corporations dj enregistres en Florida,
New York et New Jersey California Illinois
sont aussi disponibles pour la livraison immediate
www.amerilawyer.com
(212) 571-9700 (973) 594-9300 (305) 854-7700
45 John Street, Suite 711 642 Broad Street, Suite 2 1640 Coral Way, 4th Floor
NEW YORK CITY, NY CLIFTON, NJ MIAMI, FL
(323) 937-7500 (312) 443-9900
4727 Wilshire Blvd, Suite 601 123 West Madison St., Suite 806
LOS ANGELES, CA CHICAGO, IL
(800) 499-5010
TOLL FREE
Spiegel & Utrera, P A Avocat George Adanas, Grant du cabinet de New Jersey
Choisir votre avocat est une decision trs important qui ne doit pas tre
I base seulement sur la publicity. Avant de faire votre choix, vous pouvez
nous demanded des informations au sujet de notre competence et=
experience. L. J. Spiegel, Esq., Spiegel & Utrera, P.A., Miami J
--- -- - --


ZLEA : TR
Les efforts visant rassen
Amriques en une seule zone de li
au Sommet des Amriques, qui s
1994, Miami, aux tats-Unis. A
les Chefs d'tat et de gouver
dmocratiques de la region on
Zone de libre-change des Am6
-dire une zone o les barrires
les investissements seraient pro
Ces dirigeants ont convenu de c
devant conduire cet acc
d'accomplir des progrs impo
oeuvie la ZLEA en 2000. Ils o
leurs Ministres responsables di
une srie de dispositions prlir
parvenir la Zone de libre c
Leurs decisions concernant ces
dans la Dclaration de principle
Sommet de Miami.
j Au course de la phas
1998), les 34 Ministres du coi
groups de travail pour iden
measures existantes portant s
j chaque domaine, en vue d'id
possibles pour les ngociation
travail prparatoire ont t i
reunions ministrielles ont eu
phase prparatoire. La premiere
Denver, aux Etats-Unis, la se
1996 Carthagne en Colomb
1997 Belo Horizonte, au Br
mars 1998 San Jos au Costa
Dans la Dclaration de
ont dfini la structure des ngo
d' accord sur les principles gn
guideront ces ngociations et il
Chefs d'tat et de gouve
officiellement les ngociatio
Principes gnraux et ces Obj
Ministres sont numrs 1' Amn
Les ngociations d
officiellement inaugures en a'
sommet des Amriques Santia
d'tat et de gouvernement pari
sommet des Amriques ont cot


DOCUMENT OFFJCIEL

AVAUX PREPARATOIRES
nbler les conomies des la ZLEA devra tre quilibr, intgral et conforme aux
bre-change ont dbut principles de l' OMC et- qu'il constituera un engagement
s'est tenu en dcembre unique. Ils ont galement adhr aux principles de
wu course de ce sommet, transparence dans la conduite des ngociations et la prise
rnement de 34 pays en compete des differences en ce qui concern les niveaux
t convenu d' tablir une de dveloppement et les tailles respective des conomies
riques ou ZLEA, c'est- dans l'hmisphre amricain afin de faciliter la
s contre le commerce et participation part entire de tous les pays. Ils ont en outre
gressivement limines. t d' accord que les ngociations devaient commencer afin
onclure les ngociations de contribuer la hausse du niveau de vie, l'amlioration
ord en l'an 2005 et des conditions de travail de toutes les populations du
)rtants dans la mise en continent ainsi qu' une meilleure protection de
:nt en outre demand l'environnement. Enfin, ils se sont mis d'accord sur la
u commerce de prendre creation d'une structure chapeautant l conduit des
minaires concrtes pour ngociations.
change des Amriques. Et la septime Runion ministrielle, qui s'est
measures sont continues tenue le 1er novembre 2002, Quito, en quateur, les
es et le Plan d' action du Ministres ont pris diverse measures pour stimuler lus
ngociations. Entre autres, ils ont confirm le calendrier
se prparatoire (1994- pour l'change d'offres initiales d'accs aux marchs, ils
mmerce ont cr douze ont fix les dates limits pour la production des nouveaux
itifier et examiner les avant-projets des textes de l'Accord de la ZLEA, ils ont
sur le commerce dans donn des conseils certain groups de la ZLA pour
entifier des approaches rsoudre des problmes dans leurs ngociations et ont
ns. Les rsultats de ce immdiatement rendu public le deuxime avant-projet de
rendus public. Quatre l'accord de la ZLA sur le site official de la ZLEA et dans
lieu au course de cette les quatre langues officielles. Les ministres ont galement
s'est tenue en juin 1995 rendu public le document du Comit de ngociations sur
conde a eu lieu en mats le commerce sur Rglements ou Instructions pour le
>ie, la troisime en mai traitement des differences de niveau de dveloppement et
sil et la quatrime en de taille des conomies.
a Rica Quito, les ministres ont pris une measure
SSan Jos, les Ministres important pour rpondre aux besoins des conomies plus
ciations, ils se sont mis petites et moins dveloppes de la region en approuvant
raux et les objectifs qui un Programme de cooperation hmisphrique (PCH) afin
ls ont recommand aux de renforcer les capacits des pays ayant besoin d'aide pour
ernement de lancer participer aux ngociations, mettre en ouvre leurs
ns de la ZLA. Ces engagements commerciaux, rpondre aux dfis et
ectifs accepts par les maximiser les bnfices de l'intgration hmisphrique.
nexe I de la Dclaration. Le Comit pour les ngociations commercials (CNC) avec
le la ZLA ont t le soutien du Groupe consultatif sur les conomies de petite
vril 1998 au Deuxime taille (GCEPT) a t mandat pour supervisor le PCH. Dans
igo, au Chili. Les Chefs ce context, les Ministres ont charge le CNC, avec le
icipant ce Deuxime soutien du Comit tripartite, de faciliter les runions du
nvenu que l'Accord de (voir ZLEA / 14)


yaK
10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+ 1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels. Pas de frais de conneteinn


rLes Tarifs "long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10-15-9450
k ou visitez notre site: wwmwyaklcom


sIA^e owVecy2




Haiet tt2s 9m jM.

Argentine.............15 Costa Rica..........19. Salvador.............. 25 Nicaragua.........29 ...
Bresil ..............15 *. Cuba ............. m9 Guatemala.......... 27 =.. Panama ...........29.. -9
Chili ........ ...15 .. R. Dominicaine..15 m Honduras ............39 Perou..................29 .-.
Colombie..............15 ..m Equateur .........29 -, Mex...................15..., Porto Ricoa.........13 c-,
"- "-. -.n,-- l-.r -atl .lB.n g^Mll|lld...e ow. de ,Bla 15. i ib .icwow p as ' 'w.c.. *. *Venezuela .......... 19.


Mercredi 5 Novembre 2003


Sanchez de Lozada marque cependant un tournant dans
1' orientation conomique gnrale de cette dernire
dcennie ou no-libralisme et pour la premiere fois semble
mettre directement en pril la ZLEA.
Pour plusieurs raisons : d' abord la Bolivie a t
un enfant sage des recettes du Fonds Montaire
International ...

Une sorte de Chiapas l'chelle
nationale...
Mais plus profondment, le soulvement des
classes pauvres de La Paz, populations indiennes depuis
toujours maintenues en marge des grandes decisions, mais
qui paraissent organises aujourd'hui sous la direction de
leaders avertis, une sorte de Chiapas l'chelle national,
risque de faire boule de neige dans des nations voisines.
D'autre part, ce n'est pas une simple rvolte contre
la misre, une quelconque jacquerie (sire, ce n' est pas une
rvolte, mais une revolution !), non le coup de tonnerre
qui vient d' avoir lieu en Bolivie est directement li aux
consequences de la mondialisation no-librale accuse
d'avoir seulement contribu rendre les pauvres plus
pauvres (cela d' autant plus que aujourd' hui l' on tend faire


une constatation du mme genre aux, itati-us mn.,-o
o le nombre de pauvres a augment de faon dramatique)

Rappelons que le soulvement contre le president
de Lozada a pris appui sur un project de vente de gaz natural
- principal resource naturelle du pays aux Etats-Unis
et au Mexique (deux membres de 1' ALENA) et de plus en
passant par le Chili (alli commercial des Etats-Unis), mais
ennemi hrditaire de la Bolivie pour lui avoir enlev son
accs la mer lors d'une guerre en 1825.
On sait que le nationalism et la dtresse
conomique ne font pas bon mnage ... Mais faut-il qu' un
tel movement ait sa tte des leaders consquents.
O en est Hati face cette conjoncture?
Une population tenue dans l'ignorance de tout:
mondialisation, libre changisme, bref continuant vivre
son extreme misre comme une fatalit ...
Une lite oriente vers les anciennes mtropoles,
donc trangre pour ne pas dire hostile, toute tentative
de regroupement vritable (CARICOM) ...
Hati, ternel pays du bon dieu bon!

Hati en Marche, 1r Novembre 2003


I







Page 6


PC TTION OF, I J OPPOSITf iN


Mercredi 5 Novembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 40


La garantie du mandate d'Aristide est-elle formelle ou conditionnelle ?

Les lavalassiens se trouvent la fois au pouvoir et dans l'opposition !


(Opposition ... suite de la 1re page)
institutionnelle s'tait matrialise. Il a
convoqu l'assemble national pour
soumettre 22 projects de loi. Dans la ralit,
ces lgislateurs contests ne se sont pas
engags dans l'tude de ces projects de loi,
l'exception du budget. Le vide
institutionnel, lgislatif et des autorits
locales, se matrialisera-t-il en janvier
2004? Les actes de violence, de terreur,
d'intimidation, les menaces et critiques
profres contre la press, la violation des
droits d'expression des parties politiques et
des organizations civiques tmoignent
d'une certain nervosit qui ne peut pas tre
le comportement normal et serein d'un
homme qui l'hyper-puissance mondiale
vient de garantir son mandate prsidentiel.
Cette garantie est-elle formelle ou
conditionnelle ?
La conjoncture de resistance et de
mobilisation contre le pouvoir lavalas-aux
Gonaives, se pursuit sans rpit depuis 6
semaines. Les attaques meurtrires rptes
le 2, le 27, le 28, et le 30 octobre ont
intensifi au lieu d'attnuer cette resistance.
Cependant jusqu' present l'opposition n' a
pas encore rcupr ce movement de
resistance.
La Convergence, reconnue par la
communaut international comme le
regroupement des parties d'oppositions,
persiste tre en porte--faux entire la
mobilisation et la ngociation. La
Convergence finira-t-elle par faire un choix
pour s'engager dans une voie'certaine ?
Comme nous le constatons, le vide
institutionnel est aujourd'hui inevitable. Le
temps imparti pour l'organisation des
campagnes lectorales tant de 3 mois,
aucun CEP n'tant officiellement tabli, il


est absolument clair que d'ici la fin de
l'anne 2003, la tenue d'lection est
logiquement et lgalement impossible. Face
cette double impasse, o l'on entire
incontestablement et de pied ferme dans
l'inconstitutionnalit, 1' OEA., la
CARICOM, le Black Caucus et
l'administration Bush continueront-ils
garantir Aristide leur support indfectible?
C'est la nervosit du rgime
lavalas, de son leader et de ses supporters
trangers qui nous porte poser la question
: la garantie du mandate d'Aristide est-elle
formelle ou conditionnelle? Une garantie
formelle est faite pour rassurer celui qui la
reoit, surtout si elle vient de l'hyper-
puissance mondiale. De plus cette garantie
est renforce par le droit de veto, octroy
par l'Assistant secrtaire d'Etat amricain
Roger Noriega, la CARICOM, qui est un
partenaire connu et dclar d'Aristide. Or
ce que nous constatons, dans la ralit,
depuis le fameux petit djeuner du 19
septembre avec l'Ambassadeur des Etats-
Unis en Haiti, James Foley, Aristide fait, le
mme jour, des dclarations incohrentes,
proclamant qu'il est le chef supreme de la
nation ; que tout citoyen hatien a le droit
de manifester librement. Il exhorte les
autres secteurs participer la formation
du CEP etc. Malgr ces dclarations
reconnaissant le droit de tout citoyen de
manifester librement, au Cap, aux Gonaves
et Port-au-Prince, peu imported la nature
de la manifestation, les OP dispersent
violemment les manifestants. Ils ont
officiellement conu et proclam
l'existence d'un project dnomm Etau
Bouclier pour violer dlibrment les
droits d'expression du citoyen. C' est un
comportement qui reflte plutt la


MIAMI-'DADE


AVI POU KOLEKTE TAKS 2003


Sezon taks 2003 Konte Miami-Dade County ouv pou yo kolekte yo. Taks
imobilye yo ki evalye de 1 Janvye a 31 Desanm yo peyab apati de 1 Novanm.

Lwa Eta a etabli or sa a pou rab sou peman ki ft pi bon:

4% (pousan) si peye jiska 30 Novanm 2003

3% (pousan) si peye jiska 31 Desanm 2003

2% (pousan) si peye jiska 31 Janvye 2004

1% (pousan) si peye jiska 29 Fevriye 2004

Pa gen rab, si peye an Mas

Jou 1 Avril taks imobilye yo konsidere delenkan

Pa peye taks imobilye yo ap genyen km rezilta ke nou va jwenn fr ak
enter adisyonl, penalite epi menm pdi pwopriyete nou.


Tax Collector's Main Office
140 West Flagler Street, 1st Floor
Miami, FL 33130


Tax Collector's South Branch Office
10710 S.W. 211 Street, Room 104
Miami, FL 33189


L Douvti:
8:00 a.m. a 5:00 p.m.

Tou le de lokal sa yo fmen nan jou Ferye Konte an

Si nou peye pa laps, yo va deside sou rab dapre dat laps lan.

Si peryd rab an tonbe yon Samdi, Dimanch oswa yon jou ferye, se pou
peman rive nan biwo kolekt taks lan pwochen jou ouvrab lan.

Pou enfmasyon sou Taks Imobilye rele: 305-468-5794 oswa vizite
www.miamidade.gov/proptax

lan H. Yorty
Tax Collector
Miami-Dade County


nervosit, l'inquitude, la panique et
l'incertitude. La tempte prdite par Yves
Gaudeul ne peut pas logiquement venir
d' Aristide, en reaction la garantie formelle
de son mandate. La rvlation de la feuille
de route ", qu'elle soit verbale ou crite, a
forc les Etats-Unis se dcacheter. Mais
une feuille de route, en toute logique, ne
peut pas avoir que des garanties sans aucune
condition. Et ces conditions doivent avoir
une date d'chance. Sans date d'chance,
ces conditions sont incitatives et non
coercitives. Et ne devrait en aucun cas
provoquer cette tension qui affected aussi
bien le rgime que les opposants.
L'embauchage, de la firme de
relations publiques rpublicaine, Tew
Cardenas Rebak de la Floride, depuis le 29
avril 2003, raison de $35,000 le mois, plus
frais, aurait d tablir une connexion directed
pour Aristide avec le White House et lui
donner plus d' aplomb. Ce n'est pas ce que
la ralit reflte depuis le 19 septembre. Le
rgime lavalas est en train d'intensifier la
repression, la terreur, l'intimidation, la
violence, mme dans le sanctuaire de la
Cathdrale. Le Conseil Episcopal appelle
des compromise structures et
institutionnels. Les congressistes
dmocrates Barbara Lee et John Conyers,
co-chairman du Black Caucus, dans un
article public par le Miami Herald,
interpellent l'administration Bush et la
communaut international intervenir
pour forcer la tenue d'lections. Alors que
les pr-requis pour la formation du CEP ne
sont pas respects, on est au dbut du mois
de novembre et le temps imparti pour la
tenue des lections est rvolu.
Ce n' est pas seulementAristide qui
ragit de cette faon. Ses vrais supporters
ragissent aussi avec le mme sens de
l'urgence, d'inquitude, de panique,
d'anxit et d'incertitude. Dans ces
conditions, on est oblig, jusqu' preuve du
contraire, de croire que la garantie du
mandate d'Aristide est conditionnelle !


La conjoncture de mobilisation et
de resistance au Gonaives, de quoi s'agit-il
? Ceci est irrfutable, que les Gonaves ne
sont pas devenus 1' picentre des activits
d' opposition, mais c' est incontestablement
le point le plus chaud de la Rpublique.
C'est vraiment dommage que cette
resistance littralement stoque de
Raboteau, face au rgime lavalas, ne soit
pas jusqu' present ouvertement rcupre
par 1' opposition. Il y a aussi un contentieux
grave qui existe entire l'Union des Citoyens
des Gonaves (UCGO) et 1' OP de Raboteau.
On peut dire sans crainte d' erreur
qu'une dfaite de Raboteau aura un effect
psychologique trs ngatif sur l'opposition,
si paralllement cette resistance, le project
de mobilisation gnrale n'est pas lanc
avec un certain succs.
On peut avoir de la pudeur et
craindre l'amalgame. Cela se comprend.
Particulirement si on se soucie
prioritairement de l'opinion de la
communaut international. Mais il n'en
demeure pas moins qu'il faut que
l'opposition offre une option valuable et
convaincante.
La Convergence finira-t-elle par
s' ngager dans la voie de la mobilisation ?
Alors que certain de ses membres font, par-
ci par-l, des dclarations personnelles
demandant le dpart du rgime lavalas, la
Convergence en tant qu'organisation
politique n'a pas encore pris de position
ferme, ni pour le dpart du rgime, ni pour
le rejet catgorique des ngociations
directed ou indirectes avec le rgime
lavalas. Reconnue par la communaut
international comme le regroupement des
parties d' opposition, elle ne veut pas perdre
,son statut privilgi. De plus la majority des
parties composant la Convergence tant, sans
aucun doute, des palo et des crypto-
lavalassiens, leur hesitation et leur
ambivalence sont comprhensibles. Ils
craignent que l'insurrection n' emporte tout
(voir Opposition / 7)


t REMERCIEMENTS
Madame Edriss Thlmaque
Ne Lucile Malary

Nous a quitts New York le 12 Septembre 2003.

Nous remercions tous ceux qui nous ont apport leur
rconfort en la circonstance et les prions de croire en notre
profonde gratitude.

M. Edriss Thlmaque; Ses enfants: Mme Jean-Marie
Charles ne Edwige Thlmaque, M. Mc.Nivard
Thlmaque, Mme Michle Thlmaque, Vve Serge
Brossard ne Isabelle Thlmaque et Mlle Sheilla
Thlmaque; Son beau-fils M. Jean Marie Charles; Ses
petits-enfants: Christine de Brifault, Virginie, Rovinsky et
Pythagore Charles; Nathalie, Anthony et Nicholas Brossard;
Ses frres et soeurs: Vve Edner Etienne ne Nella Malary et
famille, M. Lys Malary et famille, M. Euzebe Malary et
famille, Mme Suze Julienne Malary et famille, Melle Ema
Malary; Sa tante, Vve Solon Laroche ne Elida Malary;


Ses cousins et cousins, Ses parents, allis et amis,
particulirement les families Thlmaque, Malary, Nivard,
Alexis, Jean-Mary, Laroche, Boubert, Pitton, Sylvain,
Garnier, Jean-Gilles, Michel, Fontus, Dauphin, Bastien,
Ogando, Charles, Jean-Jacques et Brossard.

New York, 15 Octobre 2003






Mercredi 5 Novembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 40


I LA POSITION DE L'OPPOSITION


Vive la socit civil hatienne !


Jacky DAHOMAY
Les vnements actuels qui secouent la socit
haitienne et mettent en pril le pouvoir contest et
contestable de Jean-Bertrand Aristide, ne peuvent mieux
illustrer l'importance de la constitution d'une authentique
socit civil dans tout processus de transition
dmocratique. En effet, tout se passe come si l'opposition,
regroupe au sein de la Convergence et paralyse dans son
incapacit notoire entraner le people hatien dans une

OPPOSITION ...
(suite de la page 6)
le bloc des palo, no et crypto-lavalassiens.
Si cette ambivalence affectait exclusivement la
Convergence, ce serait un demi-mal. Elle affected cependant
l'opposition, qui craint les coups de poignard dans le dos
et les coups bas. On en a eu aux lections de 1995 et au
moment de l'accord du 6 mars 1999. Cette ambivalence
est due en grande parties au fait que les lavalassiens se
trouvent la fois au pouvoir et dans l'opposition, cela va
de soi que leurs conflicts affectent l'avant-scne politique.
Autre chose, un porte-parole de la Convergence
en deux occasions a fait la mme remarque. A l'occasion
de l'insuccs de la convocation de Rbu, il a dclar que
Himmler Rbu n' avait pas ngoci sa convocation, alors
que tout le monde sait que les rvlations indiscrtes de
Lalane en taient la cause. Le 5 octobre, l'occasion de la
prise' de decision de former un comit inter-dpartemental
pour coordonner les manifestations, il a t le seul faire
la mme remarque en disant que ce comit n'existe pas,
parce qu' on n' a pas encore ngoci sa creation. Si ce n' est
pas un lapsus linguae,' d'o vient la ncessit de ngocier,
avec qui et pour quoi ? Il y a-t-il une autorit national qui
dcide de l'existence des comits ?

AMERICAN TRAINING

ACADEMY

2105 NW3 102 Place, Miamni
Florida
Pou Registre 305 468 1533


Klas State Stifikasyon

pou D ak G


Klas pou Pmi Port
d'Arme
(Concealed Weapon Permit)


Klas Pou Renouvle
Lisans D ak G


dynamique de liberation dmocratique, tait dpasse sur
sa gauche par une bullition positive de la socit civil
reprsente par le" group des 184. "A cela vient s'ajouter
la declaration signe par les intellectuals hatiens et
dnonant la drive totalitaire du rgime en place.
De tels faits donnent penser. On sait, au moins
depuis Hegel, que la dmocratie et la libert, telles qu'elles
ont t thorises depuis l'avnement de la modernit,
requirent toutes deux la separation Etat/socit civil. La
socit civil est come un contre-pouvoir face la
souverainet de l'Etat, donc la condition mme de la
garantie de la libert, de la libert institute. On peut, certes,
rduire la socit civil la socit des besoins ", ce
qu'a fait Hegel et sa suite Marx. Il peut aussi y avoir
risque de dissoudre l'Etat dans la socit civil
(anarchisme, ultra-libralisme, communautarisme) ou au
contraire, dissoudre la socit civil dans l'Etat (le
totalitarisme sous toutes ses formes). Dans ce cas, c'est la
libert, dans sa dimension politique, qui est perdante. [i]
Or, il se trouve que quand les forces politiques
traditionnelles, pour une raison ou pour une autre, s'avrent
incapables de faire triompher les liberts dans une socit
donne, il imported la socit civil de prendre le relais.
C' est ce qui a eu lieu en Hati en 1986, lors de la chute de
la maison Duvalier. L'closion dans tout le pays
d'associations de toutes sortes (de journalists, de jeunes,
de paysans, de femmes, de chrtiens etc.) est ce qui a remis
en cause fondamentalement le pouvoir de Jean-Claude
Duvalier. La classes politique d'opposition au duvalirisme
a d s'adapter ce puissant movement dmocratique
populaire. Ce qui tait frappant l'poque, dans les
revendications des associations composant la socit civil
naissante, c' taient les fins proposes qui taient rarement
celles relevant de la socit des besoins (lutte contre la
faim, par example, dans un pays ou pourtant l'on meurt de
faim) mais surtout des fins plus'" politiques ",
universalisables, relatives essentiellement aux droits-
libert plus qu' aux droits-crances. Bien que la question
des droits-crances fussent poses, elles ne le furent que
dans leur articulation aux droits politiques.
Traditionnellement exclues de la socit civil depuis 1804,
les classes populaires firent une irruption original sur la
scne politique, ce qui tonna plus d'un, en posant
l'exigence de justice come galit-politique.
D'o' viennent donc les atermoiements de la
transition dmocratique depuis 1986 ? Le pays d'Hati est-
il condamn selon un dterminisme anthropologique et
historique a toujours reproduire de la dictature ? C' est ici
qu'il faut comprendre le populisme aristidien ou lavalassien
comme une variante ou un possible du populisme hatien
en gnral. D'abord hostile l'organisation d'lections,
Aristide surprit tout le monde (surtout les Amricains qui
avaient leur candidate en la personnel de Marc Bazin) en se
portant candidate aux lections prsidentielles de 1990
patronnes par 1' ONU. Son election ne faisait alors plus
aucun doute. Pourquoi ?
Son intransigence face au duvalrisme, son
inscription dans les classes populaires, son opposition ou
sa difference vis vis de la classes politique traditionnelle,
faisait de lui un reprsentant charismatique de cette socit
civil en effervescence. Mais c'est prcisment son
charisme qui perdra la socit civil hatienne. Cette
dernire, sans experience politique forte aprs des sicles


d'esclavage et de dictature, manquait de perspicacit
politique pour percevoir ce que ce prtre salsien avait de
dangereux. S'il est vrai qu'un leader politique, dans une
socit dmocratique, doit faire preuve d'un certain
charisme, ce que fit Aristide en une geste singulire et
profonde, ce fut de dnaturer l'essence mme de la socit
civil.
Expliquons-nous : alors que ce qui caractrise la
socit civil, c'est la pluralit non substantielle, la
scularisation, la libert sous forme de determination des
normes par l'argumentation, 1' thique de la discussion, et
surtout l'indpendance en dernire instance vis vis de
toute force transcendante, Dieu, la nature ou la tradition,
Aristide va procder rsolument une dnaturation de la
socit civil naissante en oprant les transfigurations
suivantes. En un premier temps, l'espace public' connat
une dsacralisation politique, une perte d'autonomie. Le
prtre des pauvres se prsente dsormais come un envoy
de Dieu. Point d'espace transitionnel entire son pouvoir et
le people. Nul besoin de la socit civil comme contre-
pouvoir face l'Etat. D'o la haine constant d'Aristide
puis de Prval pour toute institution. Deuximement, la
socit n' est plus qu'une grande famille (" la famille c' est
la vie ") don't Aristide videmment est le pre lgitime.
Troisimement, le people est substantialis, caractris
notamment par ceux qui meurent de faim, ce qui interdit
de le penser comme pluralit. En tmoigne la formule
aristidienne clbre : la paix dans le venture, la paix dans
la tte La socit civil est dsormais rduite une strict
socit de besoins lmentaires, vitaux, un corps ainsi
offert une logique bio-politique. Une telle paix retentit
comme une paix des cimetires autrement dit s'opre ici
une reduction du people au silence politique. Enfin, on a
affaire l un vitalisme politique brouillant efficacement
la distinction Etat/socit civil.
En clair, il s'agit incontestablement pour le pouvoir
lavalassien mis en place par Aristide et Prval d'une
repression de la libert et de la dmocratie. L'volution
ultrieure d'Aristide ne fait plus aucun doute ce sujet :
assassinats d'opposants, de journalists, de membres
d'associations diverse ; terrorisation des parties politiques
; corruption et mise au pas des juges. Corruption aussi de
la police qui n'est plus qu'une garde prive d'Aristide
nouveau baron de la mafia haftienne. Mais, .ce qui est: le
plus dur expliquer, c'est le triomphe d'un tel populisme
et l'incapacit de l'opposition y faire face.
Si intellectuals et militants hatiens n'ont pas su
enrayer la monte de cette nouvelle dictature, c'est sans
doute parce qu'il y a congruence de la problmatique
thorico-politique dominant chez eux avec le populisme
lavalassien. En effet, les militants hatiens, dans leur grande
majority, sont sous l'emprise soit du populisme, soit d'une
tradition marxiste non critique Or, ce qui caractrise ces
deux options thorico-politiques, c' est une haine voire une
mfiance tenace vis vis de toute conception dmocratique
de la socit et de1' autorit politique et la volont de rduire
le plus possible l'opposition Etat/socit civil. Pour le
populisme qui s'enracine dans une vision romantique ou
communautariste de l'ordre social, la socit civil, c'est
le people, mais un people substantialis en une unit
introuvable. Un peuple-vie et non un peuple-contrat.
Concernant le marxisme, ses adeptes rduisent la socit
(voir Socit civil / 8)


____rcio___ s


Nous exportons vers Hatij



18 x 18 & 16 x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

4G Tl ATIT ILJ T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


J\Mfonoco> aira
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

G l-AIT TI IT
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


Page 7


Venez donc voir vous-mme Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673







Page I BICFNTENAIRF ET RESTITTI ON

Une dette de l'independance


Mercredi 5 Novembre 2003
Hlati en Marche Vol. XVII No. 40


au seuil du Bicentenaire d'une indpendance


Par Alix Ambroise
Question d' orgueil de ddain, de froideur ou
d'outrecuidance? On ne le sait pas. Toujours est-il que
seulement quelques semaines nous sparent de la date la
fois fascinante et fatidique du Premier Janvier. La France,
cette ancienne puissance colonial tutrice de St-Domingue,
fait toujours la sourde oreille l'appel justifi du
gouvernement hatien. Quel qu'ait t son degr de
magnificence, le Quay d'Orsay ne semble pas dcid
condescendre la requte hatienne demandant le
remboursement de la honteuse dette de l'Indpendance que
le president Boyer, pris de panique, s'empressa d'accepter
en compensation des dommages subis par les anciens
colons aprs la violent et incomparable rupture du pacte
colonial.


Nouvelle intervention

muscle de la police

aux Gonaives
(Gonaives ... suite de la page 3)
La police-a utilis des moyens terrestres, ariens
et maritimes pour intervenir en fin de matine dans le
quarter de Raboteau, fief des dirigeants du movement
anti-gouvernemental qui dure depuis plus d'un mois, ont
rapport des correspondents sur place.
Au moins 2 personnel ont t blesses par balles
et une douzaine d'autres arrtes. La residence de la famille
Mtayer a t incendie. Buter Mtayer, frre d'Amiot, chef
de l'ancienne Arme Cannibale , qui a t assassin la
fin de septembre, est un des principaux dirigeants du
movement en faveur de la dmission du president Jean
Bertrand Aristide et de la justice pour son frre.
Ce 27 octobre, le Conseil Suprieur de la Police
se trouve en runion extraordinaire Port-au-Prince sur la
situation aux Gonaives, selon des sources journalistiques.
La veilles des accrochages entire la police et des
manifestants ont fait un mort, mune jeune fille de 18 ans, et
plusieurs blesss, parmi eux 2 policies, dontle Commissaire
dpartemental Camille Marcellus.
Mario Dupuy, Secrtaire d'tat la Communica-
tion, a accus un bras arm de l'opposition dans ce qui
s'est pass ce 26 octobre aux Gonaives.
Selon les informations disponibles, la situation
demeure trs tendue aux Gonaives o toutes les activits
sont paralyses. [gp apr 27/10/2003 13:00]
a


Voici que l'anne 2003, touchant presque sa
fin, a t ddie Toussaint Louverture auquel on se plait
prter des intentions indpendantistes. On oublie tous
les Hros de la Guerre de l'Indpendance alors que
Louverture n'en fut pas tout fait un, n'ayant t qu'
postriori considr comme citoyen hatien, 1' Etat d' Hati
n' tant proclam qu' en 1804. Or, si la France tient cette


Fonctionnaire de l'Ambassade amricaine dans les
rues essayant de dpartager manifestants et contre-
manifestants photo Hati en Marche
attitude inflexible envers la dmarche instant d 'Hati, ce
serait, peut-tre, cause du fait que la Constitution de 1801
reconnaissait S t-Domingue comme un promontoire franais
dans la Carabe,que tout le monde y naissait franais. Ainsi
la flotte de


rade du Cap Franais pour rprimer une mutinerie clate
sur une lointaine parties de son territoire. Louverture,
considr alors comme un gnral franais insoumis, sera
embarqu et intern dans un fort jurassien. Mais ce ne
serait pas une raison suffisante pour soumettre le nouvel et
premier tat carabe l'obligation d'une dette qui obra
nos finances presqu' la ruine
Je me souviens ce moment-l j'enseignais au
Congo/Kinshasa du fameux contentieux belgo-congolais
aprs l'indpendance de 1'ex-colonie belge. Lenouvel tat
africain naquit le 30 septembre 1960 aprs quatre ans
d'effervescence nationalist, mais avec une pe de
Damocls suspendue sur sa tte: le brlant et pesant
portefeuille, en vertu duquel le Congo allait devoir
rembourser 1'ancienne puissance colonialiste une forte
some d'argent au moyen de versements proportionns,
garantis par les extractions minires, en vue de compenser
les dommages qu'auraient prouv les Belges, bien qu'ils
n'aient pas t expropris.
La situation post-coloniale hatienne et congolaise
s'apparente un peu. Une difference essentielle doit tre
pourtant signale : il n'y a jamais eu de guerre de
l'indpendance congolaise. Du balcon de l'htel "Le
Royal" situ sur 1'avenue Lopold (aujourd'hui Boulevard
du 30 juin), le roi Beaudouin octroya l'indpendance
son ancienne colonie africaine, le litige financier devant
tre voqu et tranch ultrieurement. Mais le Premier
Ministre d'alors, M. Patrice Lumumba, ambitionnait
galement l'indpendance conomique de son pays. A
1' agrment d' un contentieux propre maintenir davantage
la tutelle de Bruxelles, fragilisant ainsi l'indpendance du
frle tat nouveau-n, il prfrait une nationalisation pure
et simple des grandes industries minires productrices de
la richesse national : or, diamant et cuivre. La Belgique
flaira ses intentions. Sous la pression de l'ancienne
puissance colonial et avec la complicit des Nations Unies,
Moise Tshomb, gouverneur du Katanga, se dissocie de
Lopoldville (aujourd'hui Kinshasa) sige du
gouvernement, Lumumba est assassin, les parachutistes
belges tombent du ciel en 1964 pour "mater la rebellion
d'obdience lumumbiste". Et le contentieux sera
finalement ratifi par les parties impliques puisque
Tschomb devient Premier Ministre.
(voir Dette / 9)


J reut Vive la socit civil hatienne !
onraiott ,no 1 n


(Socit civil ... suite de la page 7)
civil une pure socit de besoins
essentiellement rgule par
l'infrastructure conomique et social.
Ce qui n' est pas pens, c' estl' existence
de la socit civil dans son autonomie
politique et la diffrenciation des
sphres de l'activit humaine.
L'impuissance de l'opposition,
rassemble au sein de la Convergence,
s'explique pour des raisons similaires.
- Cette coalition regroupe des marxistes
et des ultra-libraux, voire mme
d'anciens duvalristes. Or, pour les
ultra-libraux aussi, la socit civil est
rduite une seule dimension
conomique et 1' Etat n' est rein d'autre
qu'un arbitre des intrts privs.
Si donc, en conclusion, il doit
se jouer quelque chose d'essentiel dans
l'avenir, court ou moyen terme, dans
la socit hatienne, c'est autour et
partir du rveil actuel de la socit
civil hatienne. Il est significatif que
les leaders actuels de la socit civil
ne prtendent pas se positionner en
politicians en qute du pouvoir ou en
chefs de partis[ii]. Ce qui les intresse,
c'est de redfinir les cadres
fondamentaux, partir d'un nouveau
contract social, permettant la politique


de jouer pleinement son rle dans une socit dmocratique.
Ce n' est que si cette socit civil parvient s'organiser et
s'panouir effectivement, que seront brises les cadres
historiques et culturels dterminant, au plan
anthropologique, la persistence des dictatures depuis 1804.
Si les Noirs, en se librant de l'esclavage, avaient pos la
libert comme liberation immediate, ils n' avaient pas pens
la libert telle qu'elle puisse se matrialiser dans des
institutions. L'anne 2004 verra sans doute un
redploiement de la libert et de l dmocratie en Hati.
Mais cela s'opre dans un context mondial caractris
par la dfaite des socialismes ayant rellement exist, par
le triomphe de l'ultra-libralisme, par le rveil des
communautarismes et des intgrismes religieux. A suppose
qu'il puisse mme y avoir une crise de la dmocratie
parlementaire se manifestant par un dsintrt pour les
lections un peu partout dans les pays
dits avancs, 1'exemple hatien nous montre, dans sa porte
universelle que, comme 1' avait vu Habermas, la dmocratie
ne peut se faire plus participative que si la socit civil
demeure minemment active, par sa qute de normes
universalisables, dans un space public d'argumentation
et de discussion. Ici, l'histoire qui se fait nourrit nos
mditations sur l'ide rpublicaine.

Jacky DAHOMAY

Professeur de philosophic Pointe--Pitre, Jacky
Dahomay est l'auteur de nombreux articles sur Haiti don't
il suit l'volution'depuis des annes. Il a particip
l'laboration du Plan national d'ducation sous la
prsidence d' Aristide. Il est membre du comit de rflexion
sur les rapports France/Haiti prsid par Rgis Debray.
Enfin, il est membre fondateur de la revue
hatiano-carabenne Chemins critiques dirige par
Laennec Hurbon

NDLR Que l'on sache, le pouvoir aristidien n'a
pas t mis en place ""seulement par Aristide et
Prval !


ABDEL.


CARGO EFFECTUANT LE TRAJET : MIAMI-PORT-
AU-PRINCE, PORT-AU-PRINCE-MIAMI OU
PARTOUT AILLEURS

Vous nous remettez votre colis aujourd'hui,
demain il sera livr

Nous transportons des voitures 4x4 et autres, des
mosaques, des meubles... etc...


TRANSPORT PAR AVION


Pour une lgre difference de prix, votre colis est assur
et livr sans perte de temps, sans aucun souci et surtout
sans dlai.

ADEAH a une grande experience avec les hommes
d'affaires et tous les autres clients d'Hati.

Notre adresse: 1970 N.W. 70 me Avenue
Miami, Florida 33126
Tl: 305-599-2959 Fax 305 599 7383
mail; cargo@adcah.com

ADEAH, Se Sa Nt !


ancr~ait insi


iss~a~nra~ss~Bsarriarr*i~B~


-M







Mercredi 5 Novembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 40


I BICENTENAIRE ET RESTITI TTION Page 9


2004 Bicentenaire de l'Indpendance d'Haiti
Le monde ne va pouvoir longemps faire d'existence lgale, le people hatien continue de souvent dform et touff sous une chape de plomb. C'es
autruche, et rester la tte dans le sable, face cette souffrir autant. Nous ne devons dcemment pas dire Lazare qui ne recueille que les miettes qui tombent de la tabl
ommmoration de premiere importance que nous n'y pouvons rien. Que fait la mondialisation de la riche mondialisation. Et c' est 1' extrieur qui s' octroie 1
Il ne serait pas normal que la mondialisation de ce particularisme l? de cette portion d'humanit? droit aprs dissection du patient, de dicter la conduite, le
alopante qui lamine tout et ne braque ses projecteurs que On peut toujours ergoter sur les problmes des Hatiens remdes et la march arbitraire suivre sans que la demanded
ur les pays dits leaders et les informations tries ou entire eux sur place, des sommes littraires continent mme du "patient" ne soit entendue. C'est ahurissant !
abriques, fasse fi de maints vnements rgionaux ou se d'tre crites l-dessus, mais enfin quelle image de Mais c' est le monde qui est malade; car le peupli
assant dans des parties recules et moins favorises de la nous-mmes la dignit du people hatien qui se dbat hatien, lui, malgr ses souffrances, affirme sa dignit, soi
erre! L' anniversaire de l'indpendance d'Hati, premiere, courageusement dans le quotidien, nous renvoie-t-elle? courage, son honneur de tenir debout malgr les vent
publique noire de la plante, solennis en 2004 a une Comment ce petit pays qui a tant donn, qui a pay un contraires! Quelle leon pour 1' humanity! C' est sans doute cette
gnification important pour tous les hommes de par le si lourd tribu la face du monde, pourrait-il computer leon l que le monde refuse de voir en face.
nonde entier. pour rien l'chelon des ngociations des grandes I ne s'agit pas d' tre des naffs ou des utopistes pendan
Il faudrait que l'on cesse de regarder la paille qui solidarits de la plante? cette anne 2004. Il s' agit pour nous d'tre des human
st dans l'oeil d' Hati afin d'extraire la poutre du ntre L' Histoire d' Hati et l'honneur des Hatiens responsables qui reoivent de ce pays frre qu'est Haiti ui
2ar enfin, il est profondment injuste qu'aprs 200 ans ont un message fort nous dire tous Or ce cri est tmoignage fort nous obligeant une vraie conversion et un


milliards Hati ?
Leclerc, Jean-Claude (Le Devoir)
Le president Jean-Bertrand Aristide a rsolu de
fter le 200e anniversaire d' Hati en frappant un grand coup.
Il rclame de la France le remboursement de la dette que le
petit pays a d payer son ex-mtropole aprs la rvolte -
victorieuse de ses esclaves. Incapable de rsoudre la crise
qui perdure depuis sa rlection, le president a trouv dans
l'ancienne puissance colonial la fois l'explication de la
misre du people et sa solution.
Cet appel dmagogique pourrait trouver un cho
ailleurs, notamment en Afrique. Toute une cole de pense
explique, en effet, les malheurs du tiers-monde par le traffic
des esclaves ou la domination colonial. Comme si les
rgimes en place aujourd'hui n' y taient pour rien, non plus


que les entreprises no-coloniales.
Pour relancer le dveloppement des pays
pauvres, il faudrait, dit-on, que les pays qui ont profit
des pratiques infmes des sicles passs versent
aujourd'hui des milliards en compensation des pertes,
des dislocations et des retards qui ont t lgus aux
gnrations d'aprs. Depuis que des institutions
occidentales, glises chrtiennes en tte, demandent
pardon pour leurs crimes passs, cette thse s'est
accrdite.
Il ne suffit pas de regretter les vieilles injus-
tices, clame-t-on, il faut les rparer. Un problme de
taille se pose toutefois. Ces compensations, qui
devrait-on les verser ? Aux victims de l'poque ? Elles
ne sont plus l. leurs descendants ? Encore faudrait-
(voir La dette / 14)


L~A~\ El?


L~L~


Electric Scooters
Sales/Parts
1060 NW P' Court, Hallandale Beach, Florida 33009
Broward (954)458 1119

Dade (305) 944-8877

Electric Scooters

Manufacture Direct Prices

Retail/Wholesale/Export

In stock ready to ship


Call for directions !

Features
Easy Assembly
Assembly Tool Kit Headighte- /
Rechargeable Batteries Steering Assembly
Intella-Charger included
Alloy Rims Battery Compartment
Quick Connect Clamps (myed)
250 Watt Electric DC Motor F \
Key Ignition
Average Maximum Speed: 15 mph
Average Range: 20-25 miles
Instrument Panel Kick Stand
Front Coil Suspension
Enclosed Headlight
Brake Light -
Signal Light
Horn
Large Capacity Storage Trunk
Kick Stand
Recommended weight less than
2001bs


st
e
e
s
e

e
n
s
e

nt
s
in
e


Deux centime anniversaire de

l'ancienne colonie franaise

La France doit-elle rembourser des


1'
cc

g
st
fa
p
te
r
si
m

es
C


solidarity dsintresse, respectueuse et genereuse !
La France se doit d' tre interpelle la premiere et
nous aussi !
Il nous reste trois mois pour nous prparer ce nouveau
regard et cette solidarity renouvele et active pour Hati en
2004.
Agns et Jean-Marie GAUTHIER
(Basse-Terre Guadeloupe 28/9/03)



Une dette au seuil

d'un Bicentenaire
(Dette ... suite de la page8)
On peut dire que les vises du fondateur du MNC
(Mouvement National Congolais), Patrice Lumumba, resemble
celles de Dessalines, les deux Leaders poursuivant
1' expropriation, sans indemnits compensatoires, des vestiges
de l're colonial. Les deux subiront un sort commun,
supporteront les consequences de leur nationalism exaltant.
Mais quid de leurs successeurs?
Mose Tshomb, visage noir sous un masque blanc,
successeur de Lumumba, acceptera et signera sans maugrer le
contentieux belgo-congolais. Jn-Pierre Boyer cdera sous la
pression de 1'missaire franais, le baron de Maekau, porteur
de la pointilleuse ordonnance du roi Charles X, ordonnance
qui, "outre son ton insolite, stipulait le payment, en cinq
annuits, d'une indemnit de cent cinquante millions de francs"
Tout semble donc dpendre de la stature de l'homme
qui se trouve par hasard au timon des affaires de son pays. Si
Lumumba n'tait pas assassin, et s'il avait la chance d'avoir
un successeur hritier de ses ides, le Contentieux belgo-
congolais demeurerait lettre morte et serait mis tout simplement
lapoubelle. Dans le mme ordre d'ide, si Henry Christophe
dirigeait en lieu et place de Pierre Boyer, la signature du contract
exigeant le paiement d'une dette de l'indpendance n'aurait
pas non plus lieu. En effet Christophe se comporta diffremment
envers un autre missaire franais, Franco de Medina; il le
"traita comme un espion franais; arrt Ouanaminthe, il fut
tran au Cap, mis aux fers, et condamn mort (novembre
1814." Et la France ne s' est jamais plaint du sort qui fut rserv
Mdina. Quant aux frgates dissimules par Mackau derrire
l'le de La Gonve en vue de faire pression sur Boyer, elles
resteraient ancres l o elles taient si le president d' Hati avait
rserv une surprise dsagrable son interlocuteur trop
intraitable. La page serait longtemps tourne sur cette
convention lonine, et aprs deux cents ans la question de
remboursement ne serait point de mise. Mieux vaut tard que
jamais pour remettre sur le tapis un contract vieux de deux sicles,
la France ne jouissant, en l'occurrence, d'aucune prescription
lgale.
L'Afrique n'a jamais t excuse pour son
dpeuplement par l'Europe esclavagiste. La Carabe n'a jamais
t excuse pour l'extermination des indiens et des esclaves.
Les victims se competent par millions. Elles n'ont mme pas
de tombes, voire une comfortable et remarquable spulture au
cimetire du pre Lachaise. Si le massacre avait t gnral, la
poigne de rescaps rapatris, devenue forcment inactive,
n'aurait pas la hardiesse de demander des rparations
montaires. Au contraire, aprs avoir exprim le regret de leurs
mfaits, ils auraient avoir suffisamment de courage pour
indiquer les endroits o, avant leur fugue, ils avaient enterr
leurs jarres bondes de carolus. Ce serait partiellement justice.
Nous vivons dans un monde o les petites nations n'ont
plus voie au chapitre, o la raison du plus fort, mme si elle
n'est forcment et moralement la meilleure, s'impose par les
sanctions conomiques, les embargos ternels et mme les
canonnages. Ainsi les pauvres patient ce qu'ils n'ont pas; et
malgr tout on les pointe du doigt en les classant dans un ordre
d'indigence directement proportionnel la profondeur de
l'exploitation qu'ils ont subie hier et subissent encore
aujourd'hui.


jM~LZ


A[)IL


_ ____~~__~_~~~~~


l --j








I- ATq r PFCTACL ES I


Mercredi 5 Novembre 2003
Ilaiti en Marche Vol. XVII No. 40


Une dliation hatienne attendue la Barbade


L'Association Internationale des Critiques d'Arts
(AICA) reoit une dlgation d'artistes hatiens du 10 au
16 novembre 2003 la Barbade pour son 37'" Congrs
annuel. Six sculpteurs don't Killy, Andr Eugne, Camille
Nasson, Maxence Denis et Barbara Przeau, galement
commissaire d'exposition, prsenteront leur project
"Sculptures Urbaines". Ce project qui ambitionne d'tre
itinrant, prsente une quarantine de pices sculptes de
moyenne et grande dimension. Ce rendez-vous espre
rassembler trois cents critiques, directeurs de muses,
mcnes et collectionneurs. Le 30 octobre dernier, une
conference de press, l'initiative des artistes invits, s'est
droule au Centre Culturel AfricAmericA en presence de
quelques mdias de la capital. Ils ont confi au public les
efforts consentis, les dfis de cette participation hatienne
ce congrs et leurs dceptions face l'attitude indiffrente
des instances sollicites.
Cette photo, celle d'une uvre de Celeur Jean-
Hrard, fera l'objet d'une page de couverture du catalogue
qui sera mis l'occasion. A l'instar d'un Palanquet ou
d'un Guiyodo, galement opts pour l'art de la
rcupration, Celeur (sur)vit quelques mtres du
Boulevard Jean-Jacques Dessalines, dans le chaos
quotidien de cette jungle-capitale dnomme Port-au-
Prince. Un de ces nombreux quarters o la moindre pluie
inonde les course et pntre les chambres en toute intimit,
sans computer le bruit incessant des tap-tap ml celui
des garages du bord de rue. Dehors, official comme priv
pataugent sans s'en rendre compete force d'habitude dans
cette espce de boue strile qui ne ferait mme pas crotre
le lotus. Et pourtant, en dpit de cette lutte constant dans
un environnement inadquat la creation artistique et
disposant de maigres resources, ces artistes rcuprent,
assemblent, collectionnent, dcoupent. Pygmalions, ils
finissent par crer ces vierges en bois tte de mort ou ces
monstres de fer deux ttes disposant d'une verge
disproportionne.
Fonde en 1997, l'AICA-Carabes du Sud, filiale
de l'AICA tend faciliter la communication et le dialogue
entire les artistes et les critiques sur ces territoires o resident
la plupart des membres: Barbade, Martinique, Guadeloupe,
Jamafque, Guyane, Hati, Curaao, Cuba et la Floride. "Le
37me Congrs de l'AICA s announcee come un vnement
historique pour les Caraibes et offrira sans nul doute de


nombreux enseignements aux participants "
prcise Allison Thompson, prsidente de
l'AICA Carabes du Sud. Plusieurs thmes
intressants front l'objet de dbat et .
d'ateliers au course de ce congrs afin de :
pouvoir reconsidrer les definitions de l'art,
son rle et ses functions : les differences entire
art public et art populaire, le dveloppement
artistique dans les petites communauts ou
celles en dveloppement et enfin, le rle des .
organismes, du conservateur et l'importance
du critique d'art.
En attendant de vivre ces dbats pour
de vrai, les participants se sont essuy le front
aprs deux mois de recherches et de demands
d'appui auprs des institutions publiques et
prives du pays afin de permettre aux artistes
de voyager et de transporter les uvres. Les
trois ministres cibls ont claqu la porte
leur manire. Le Ministre de la culture restait ,.
toujours inoprant avec le'cong-maladie de
la Ministre Desquiron. La Ministre du
Tourisme Deverson tait en voyage pour un
mois en Afrique ... Un tel soutien n'est mme ..*.
pas vu comme un'devoir d'appuyer la
creation artistique dans le pays, mais plutt
comme une sorte de cadeau gnreux du
Gouvernement. Seul le Ministre des hatiens
vivant l'tranger a pu finalement trouver le
project intressant. Mais cause des
restrictions budgtaires, il n'a pas pu rpondre
aux sollicitations. La DCA a offert deux
billets. Sans le prcieux concours de la
Unibank et les nombreuses ventes de leurs
ouvres personnelles, la dlgation aurait dj
tout abandonn.
Tous les regards sont dj tourns
vers Hati. A l'approche de 2004, plusieurs festivals cariber
et mondiaux sollicitent dj les crateurs hatiens. Le
inquitudes sont grandes et les espoirs maigres. A vo
l'attitude dcevante des instances qui sont destines ]
promotion de la culture hatienne et faire rayonner l'imag
du pays l'extrieur, on ne s'tomlerait pas qu'un Prix Nobl
soit dcern un Hatien mais qu'il ne puisse pas trouve


Photo Roberto Stephenson
mme un billet d'avion pour s'y rendre.
Giscard Bouchotte
1- Baudelaire disait Le lotus est une fleur qui
pousse dans la boue, plus la boue est paisse,
plus la fleur sera belle "
2- Voir site de l'AICA www.aica-int.org/nl21/fr-
congres-caraibes.html


PRESSE Et comme Jean-
Port-au-Prince, 29 d matin. h Claude Chry est pote, il parle

Oncet r asa de icoo ra h e de'la R adio micro ... Cela auprs de tous
Radio Carabes. Un public peu "
ceux-l au'il considre comme les grandss" de


nombreux, surtout des amis de l'auteur. L'auteur?
C'est Jean-Claude Chry qui prsente son unl
ouvrage: Radiographie de la Radio.
Jean-Claude Chry, trs potique, comme il en a
l'habitude, s'tend sur ce qu'tait la radio autrefois. Il cite
les grandss" de la radio et surtout Bob Lemoine, "le plus
grand animateur de tous les temps en Hati", peut-on lire
dans l'une des nombreuses ddicaces ornant la page de
garden.
Autres noms de personnalits auxquelles il ddie
son livre:
Franck Andr, qui guida ses premiers "pas" sur
les ondes;
Jean Dominique qui (nous citons) pousa le
micro avec une conviction exemplaire et une intelligence
percutante. Pendant longtremps, ses ditoriaux taient des
modles d'autorit et de virtuosit.
Aline Lacombe, considre par Jean Dominique
comme le kilimankjaro de la Radio;
Berthe Posy, l'initiatrice des missions
d'horoscope en Hati et don't le nom a t immortalis dans
un solo du clbre Nemours Jean-Baptiste;
Jean Camille, qui animait "la plus longue
mission du monde";
et puis Ricot Jean-Baptiste, qui fit danser Port-
au-Prince avec son mission Tambour battant, Tam Tamr
129;
et puis Patrick Moussignac, qui cultive un
formidable enthousiasme pour la Radio et le Journalisme.
Le parrain de l'ouvrage "Radiographie de la
Radio" est Fritz Joassin pour qui "ce livre de
communication de Jean-Claude tombe point nomm
l're de la rue sur les ondes d'Hati de tant de stations de
radiodiffusion et de tlvision de calibre multiple, avides
d'animateurs et de prsentaeurs don't la formation prcaire
se resume une experience acquise sur le tas."
Quel est l'objectif vis avec ce livre? En faire un
ouvrage de consultation au service des tudiants, explique
l'auteur. Le problme c'est que nos jeunes animateurs


i d C la profession: Marcus, pour qui la radio "c'est
vre de ean-Clau e eune petite musique. ane prend pas beaucoup


rarement passent dans les couloirs de l'Universit et attaquent
le mtier bout de bras, acqurant ainsi leur formation sur
le tas.
Le livre de Jean-Claude Chry a le grand mrite de
raconter ce qu'est le mtier en analysant chapitre aprs
chapitre ses divers aspects: la Progranunation; I'Animation
Et puis il nous conduit dans ce qu'il appelle la
cuisine d'une mission, en passant par l'criture
radiophonique, tout fait style parl qui n'est pas du tout
celle d'un article de journal. Les points d'exclamation qui
guident le prsentateur, lui indiquant o fire monter sa voix,
o il doit la faire descendre ... pour obtenir cette musicalit
dans les phrases et que les auditeurs apprcient tellement.
Il y a aussi la familiarisation avec le micro. C'est
un chapitre part. Jean-Claude l'aborde avec un luxe de
dtails teclmiques. Micro unidirectionnel, bidirectionnel ou
omnidirectionnel. Les micros "sensibles", "fidles" ... autant
de qualificatifs qui ont chacun leur sens.


de place mais elle vous accompagne partout."
Cette petite musique qui doit tre aussi dans "les
nouvelles", ne pas heurter la sensibility des gens, les aider
prendre les tournants de l'actualit, en essayant de
brosser les asprits autant que possible. La Radio c'est
a, pursuit Marcus, rendre vivable cette vie qui est la
ntre malgr toutes les difficults.
Bob Lemoine, Rockefeller Jean-Baptiste, Herby
Widmaier, Grard Paul, Patrick Moussignac, Guy Jean,
Lilianne Pierre-Paul, mais galement Marie Hlne
Blanchard, Jho Solon, Lucien Anduze sont d'autres
personnalits-radio qui ont inspir Jean-Claude Chry au
course de sa carrire et qu'il a voulu honorer dans
Radiographie de la Radio.
Un petit ouvrage facile lire, simple et sans
grande prtention.
Bravo Jean-Claude!
E.E.


Chez le coiffeur...


Par Lochard Noel
Il n'est d'endroit plus relaxant en Haiti que chez le
coiffeur. L on entend toutes sortes de boards et des rumeurs
de la ville. C'est un peu comme'dans'le tap tap.
L't dernier, je me suis rendu la rue Oswald
Durand, chez le coiffeur me faire couper les cheveux. La
petite salle trs troite tait remplie craquer. Les gens qui
taient l, bon nombre d'entre eux, n'taient pas venus pour
un rasage, mais pour ou bien passer le temps, ou regarder la
tlvision. Un appareil en noir et blanc diffusant, bien
souvent, un film amricain avec sous titres franais.
Le salon dnomm l'Homme Elgant, dessert aussi
les femmes.
Triste ralit'...
J'ai bien compt. Il y avait trente-cinq personnel


dans la salle. Cinq seulement taient venues pour se faire
raser. Les autres taient l, comme on en voit marcher
dans les rues de la ville. Ils vont et viennent. Sans
destination prcise. La majority devient des mendiants
professionnels, malgr eux. Il suffit de descendre l'avion
et l'on verra un paquet de nos'frres et sours qui
attendent. Qui demandent pour n'importe qui. D'autres
vont plus loin jusqu' dresser imaginaire une liste de
prnoms trs communs chez nous, pour pouvoir trouver
quelques sous. Des prnoms comme : Grard Fritz, Jean
Pierre, Arnold, Antonio, Jean Robert, Guy, Ti Fr, Ti
Sur, Foufoune, Mamoune ... Des fois, ils tombent just.
Bang Un ancien ami, une ancienne amie, on
connaissance qui tait parties depuis belle lurette et qui a
dcid de rentrer, fire un petit tour en mre patrie. Iih
(voir Coiffeur/ 12)


Pnoe 1fi


1 111~1 U ~ UI v rl ~ v~-Juu


1


limb-e jm me - Zn-- -- -- -- - m








1 AI TEIJRS I


Hati la Foire Internationale du
Ce week-end a t celui de l'ouverture du Miami Il y aura l aussi des auteurs hatiens :
Book Fair International, cette immense Foire du Livre qui Kern Delince, avocat, conomiste, spcialiste en
a lieu chaque anne Miami, sur le campus du Miami Dade sciences politiques qui entetiendra le public du sous
Community College, le campus de Down Towh, et qui dveloppement en Halti, sujet d'un de ses derniers livres.
runit des crivains venant du monde enter, don't plusieurs Edwidge Danticat qui crit depuis l'ge de 9 ans.
auteurs hatiens. B L 1 f N
Toutes sortes d'activits
viennent se greffer autour de cette foire
de huit jours. Pour vous en citer
quelques unes: Petit Djeuner au ,
Biltmore avec l'ancienne First Lady, ,-
Barbara Bush; soire avec la .% ''. -"-
romancire Toni Morrison. Vous la
connaissez? C'est cette crivain trs --
renomme qui a remport le Nobel de
Littrature en 1994. Toni Morrisson,
dans ses nouvelles, dveloppe dans un
language potique les experiences des .
gens de sa race, ses sujets prfrs sont "

Une soire galement avec
Zoe Valdes, un auteur cubain qui a dj .
public 9 nouvelles o il est surtout
question de Cuba et de sa vie dans l'le _l
avant son exil en France ... t d' .. t -.


Le public pourra galement passer une soire avec
un autre auteur succs: Elie Wiesel, Prix Nobel de la
Paix en 1986 pour son engagement la cause humanitaire
travers le monde. Wiesel avait t enferm au camp
d'Auschwitz avec ses parents et sa soeur. Ils sont tout morts
et Elie Wiesel aprs avoir gard le silence pendant 10 ans,
a finalement public son livre: Et le Monde est demeur
silencieux, o il raconte ce qu'il a vcu Auswitz.
Autre personnalits succs avec qui le public
pourra discuter: Madeleine Albright, ex-Secrtaire d'Etat
sous l'administration Clinton qui vient de publier ses
Mmoires, Madam Secretary, A Memoir. Pourront
galement tre rencontrs la potesse nicaraguenne
Yolanda Blanco, des journalists comme Sidney
Blumenthal, des humoristes comme Dave Barry, des
novelistes commune Carl Hiaasen ...


La FIIreC UU LIVIre LC 1V1aIUI
Romancire hatiano-amricaine, ses livres sont tous des
"best sellers" : Krik? Krak!; Breath, Eyes, Memory;
Behind the Mountains (ce dernier ouvrage raconte la vie
d'une jeune hatienne de 13 ans qui laisse son village de
montagne en Hati pour aller rejoindre son pre Brooklyn
- on dirait une autobiographie de la jeune romancire).
Mireille Sylvain David est un autre auteur
d'origine hatienne qui sera prsente au Book Fair, avec
deux titres: Une Vie en Posie, et IIl faut Sauver Elizabeth.
Ces divers auteurs liront des passages de leurs
ouvrages respectifs et pourront ainsi discuter avec le public.
La Foire proprement dite se droule sur le campus
du Miami Dade Community College, et dans les rues
adjacentes o des tentes ont t dresses, permettant aux
nombreuses libraries d'exposer leurs talages bien l'abri


Livre de Miami
des intempries. C'est important parce que ces rcentes
averses qui ont transform Port-au-Prince en un vritable
bourbier, sont galement le lot de Miami o il a beaucoup
plu la semaine coule.
La Foire est un vritable
paradise pour les amants de la lecture.
Une librairie haitienne est
prsente chaque aime au Book Fair
"-' c'est Libreri Mapou, ce mini centre
cultural install depuis plusieurs annmes
en plein coeur de Little Hati et qui ne
se content pas uniquement de vendre
"." des livres (surtout des ouvrages
hatiens). Toutes les nouveauts de la
littrature hatienne s'y trouvent, mais
Libreri Mapou est surtout un lieu de
rencontre avec chaque dimanche une
t i t presentation d'auteur, une conference
ou autre activity du mme genre.
Au pavilion Concert, on
Si t'pourra couter du Jazz, de la musique
latine, africaine, pop, Hip Hop, Rock
et du Gospel. Il y aura de nombreux
S concerts et surtout deux monstres
sacrs: la Cubaine Albita et pour la clture: Soraya, qui se
produira le dimanche 9 novembre 5 h 30 du soir.
Toute une alle sera rserve aux enfants qui eux
aussi pourront rencontrer quelques uns de leurs auteurs
prfrs ainsi que des dessinateurs de livres pour enfants :
Barbara Bottner, Alex Flinn, Lucia Gnzalez, Gerald
Hausman, Elizaeth Starr Hill ... ainsi que notre Joanne
Hyppolite, haitiano-amricaine bien connue des enfants et
l'un des piliers de l'Association d'Auteurs Hatiano-
amricains de Floride. Signalons que Joannme Hyppolite a
t la gagnante du prix Marguerite DeAngeli pour les livres
de fiction pour enfants. Elle a remport ce prix pour son
livre: Seth and Samona. Elle collabore aussi la revue:
Voices from the Haitian Diaspora in the United States.
Dcidment nos compatriotes seront partout
pendant toute cette semaine que va durer la Book Fair,
(voir Foire / 12)


EVEN N ENT NATIONAL AU STAdE




^.. ^ **r


-efLrr


tiaiti en IVIarene vo i. Iv ii iNo. 4u I- 1 1 ~


Page 11


Mercredi 5 Novembre 2003


E i'. 17








1 T IVRES


Mercredi 5 Novembre 2003
IHati en Marche Vol. XVII No. 40


Ha'iti au prochain Salon du Livre de Montral
P-au-P, 28 oct. 03 [AlterPresse] --- L'dition 2003 En cette occasion une nouvelle maison d'dition Mmoire Anthologie secrte, Bibliothque francophone et Posie.
Salon du livre de Montral qui se tiendra du 13 au 17 d'encrier sera lance, a appris AlterPresse. Prs d'une quinzaine de tires seront dvoils , selon un
embre prochains consacrera son stand Hati, qui se Le Salon du Livre de Montral sera l'occasion de communique de Mmoire d'encrier .
,are fterle Bicentenaire de son indpendance en 2004. prsenter au public quatre collections : Contes et lgendes, Cette mason d'dition, dirige et fonde
(voir Montral / 15)


Ha'ti la Foire Internationale du Livre de Miami


(Foire ... suite de la page 11)
inaugure ce dimanche 2 novembre et qui se poursuivra
pendant toute la semaine. Il y aura aussi la tireuse de contest
Madafo qui racontera des histoires africaines, ou afro
amricaines, des pomes dans la plus pure tradition des
Griots. Il ne faut pas oublier non plus les marionnettes, les
concours de masques qui permettront aux enfants de se
faire penturlurer le visage.
Au programme galement une table ronde sur les
Immigrants, anime par Max Castro, Marvin Dunn,
Guillermo Grenier et le sociologue Alex Stepik, un
spcialiste de l'immigration hatienne.


D'autres tables rondes rassembleront les hatiens
Kern Delince, Franck Laraque, Paul Laraque et Max
Manigat (celle-ci aura lieu le dimanche 9 novembre, 3h30
pm, la salle 3315 du college), et 5 heures Mireille
Sylvain David, Grard Frre et Jessica Fivre pour parler
de leurs oeuvres (mme jour, mme salle).
Beaucoup de ces auteurs participeront des
sances de vente-signature de leurs ouvrages respectifs.
Signalons que parmi les membres du Board of
Directors de ce grand vnement, figure notre compatriote
Jan Mapou, responsible de la page Ti gout pa ti gout de


l'hebdomadaire Haiti en Marche.
Si vous avez donc l'intention de vous rendre
Miami, cette semaine, ne ratez surtout pas cette
extraordinaire Foire du Livre. Inaugure ce dimanche 2
novembre, elle sera clture dimanche prochain 9
novembre.
Adresse: Miami Dade College Wolfson Campus,
300 N.E. 2 me Avenue, Down Town, Miami.
Cette foire gante du Livre transform Miami en
capital culturelle du monde, chaque anne et pendant toute
une semaine.


Chez le coiffeur ...
(suite de la page 10) e c if u
oui C'est ainsi. Triste ralit. Qu'est ce qu'il y a de si compliqu ne pas
oui! C' est ainsi. Triste ralit. - re* *?
comprendre ?
On n'crit plus de lettres d'amour'... Vraiment, je ne comprends pas.
On ncrit plu de letres dmo- Ce sont des filles qui travaillent pour vous ?
Trois jeunes filles font leur apparition. Elles Ce sont des files qui travaillent r
saluent tout le monde. Et tout le monde rpond l'unisson. Evidemment.
Bonjour mesdemoiselles. Je vois, acquiesce Raymond.
Bonjour mesdemoiselles. C a m .
Elles se dirigent vers les coiffeurs et leur C'est ainsi, mon vieux.
chuchotent quelque chose l'oreille.' Ces derniers sourient Quel genre de travail font ces gens-l ?
h u.ht en i. ,,rL ec,,os o .... t ;, ,sou et Tu es trop curieux, mon cher, tu n'as pas besoin
et ntet leu intefeill en me telns Et ils tendent


des billets de banque chacune d'entre elles. Elles sortent
rapidement par la petite porte qui donne sur une cour.
1 un des tlspectateurs ""du nom de Raymond
demand l'un des coiffeurs, Fanfan :
Qu' est ce que je viens de voir l ?
Tu es aveugle ?
Non, je ne suis pas aveugle.
Ce sont des filles qui travaillent pour nous. Elles
taient venues chercher leur argent.
Je ne comprends pas.


de savoir.
Ah oui, rpond-il .
Ces filles paraissent tellement gentilles,
lgantes, jolies, trs bien comme il faut, que je
leur aurais donn le Bon Dieu sans confession.
Tu te trompes, mon cher.
Moi, je leur aurais crit de belles lettres d' amour,
leur rpondis-je.
Tu es fou, vraiment fou, me dit1' un des coiffeurs.
On n'crit pas de lettres d'amour aux filles ces jours-ci.


On n'a pas de temps pour a. On risque de se faire appeler
"Congo ", mon vieux.
C' est quoi,' Congo, demandai-je ?
Nos compatriotes qui vont couper la canne
sucre Saint-Domingue.
De mon temps, lui dis-je, c' tait different. Pour
conqurir le cour d'une jeune fille, on tait oblig de lui
crire des tonnes de lettres d'amour, de pomes, lui offrir
des fleurs ...
C'est different de nos jours. Il n'y a que des
congos qui font a.
Je vois, lui rpondis-je.
Vous voyez ces filles qui viennent de partir, ce
sont des colires. Elles travaillent pour nous ...
Vous avez des garons qui travaillent pour vous
aussi ?
Bien sr que oui
Ah oui dis-je sans poser d' autres questions !
Je suis sorti sur la pointe des pieds aprs m'tre
fait couper les cheveux.

Lochard Noel


L'Universit De Fondwa 2004 ( UNIF 2004 )


Vous informed qu'elle reoit les
inscriptions du 15 Septembre au 30
Novembre 2003
1) Fondwa du Lundi au Vendredi de 9
heures 15heures
2) l'Auditorium du Petit Sminaire
Collge St.Martial ( Rue Geffrard )
de 8 heures 17 heures

Formation en 4 Langues: Crole,
Franais, Anglais, Espagnol +
Informatique
Options: Agronomie, Mdecine-
Vtrinaire et Gestion
Professeurs: Haitiens, Cubains, Franais,
Amricains et Canadiens

Pr-requis: volont de travailler en
Province aprs graduation
Dbut Des Cours Fondwa: 12 Janvier
2004


Pices, soumettre au moment de
l'inscription
1-Copie d'Acte de Naissance ou Extrait
d'Archives
2-Certificat de Bonnes Vies et Moeurs
3-Certificat Mdical
4-CV + 2 Photos d'Identit Rcentes
5-Papiers Bac.I et II + Relev de Notes
Certifies
6-Remplir la Fiche Pr-inscription + Frais
$ 200.00 DH
7- Avoir un Supporteur Financier et un
Supporteur Moral
Le cout annuel du programme est de US
4,440.00 et sera la charge du Supporteur
Financier.
(ce montant couvrira: l'colage, nourriture
et hbergement, assurance mdicale,
photocopies, service internet, service des
Laboratoires et de la Bibliothque, activits


de loisirs, transport l'intrieur de Fondwa
et pour des travaux pratiques l'extrieur
de Fondwa)
8- Une lettre de recommendation signe
par 3 diffrentes organizations
communautaires.
9-Russir aux Examens d'Admission de
l'UNIF 2004
10- Copie d'un contract sign avec l'UNIF
2004 vous engageant travailler en milieu
rural sous la supervision de l'Universit
pendant vos tudes et aprs l'obtention du
diplome.

L'Universit De Fondwa 2004 est une
initiative de APF (Asosyasyon Peyizan
Fondwa) pour les 565 Sections
Communales du pays l'occasioon de la
clbration du 2me. Centenaire de notre


Indpendance. C'est la premiere
University de Montagne du pays.

Pour Informations: P.O.Box 13062 -
Delmas, Haiti
28, Impasse Chatelain (
sur Lalue cot de l'Immigration)
Tl: 245 42 30 Fax 221 75 20
Email:apf222@aol.com
ou fondwa2004@yahoo.com
ou apf@hainet.net

Websites: 1) www.haitiforever.com/
fondwa

2) www.ufondwa.org


Ede UNIF Soutni Yon


Seksyon Kominal Nan Voye 3 Jn Vin Etidye Nan Inivsite Fondwa Pou, Ansanm,
Nou Kontinye Konstwi Ayiti !


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


du
novi
prp


y,


E KISKEYA EXPRESS

S1 ~A L'Esprit d'equipe avec notre communaut

I Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue

MULTI TRANSFER Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM

Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


-- ~-- :=


\~--------------------------------.._ .


-- 1






Mercredi 5 Novembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 40f
Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cup
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatnent
with this coupon



Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


1545 Restaurant
L .---2:-

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Mdecin


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'inunigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081


Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16 hres


)


Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Ujnre ex.Jcellenate affaire f
DOIT vendre
Un studio de beaut compltement quip et situ dans
le quarter nord de Miami.
.f >6 Stations


4 viers


Salle d'attente pour les clients
Nous demandons $ 15.000,00
Contactez PAM (305)934-7670
ou Sandra (305)458-3763


Page 13


VODOU DRUNI AI
DAY OF THE 1
La Troupe Makandal, New York's
center forAfro-Haitian drum and
dance, presents Part One (Day of
the Dead) of Rising Sun: a Vodou
Drama of Death and Rebirth in
Three Parts. Day of the Dead
celebrates Gede (pronounced
Gay-day), the eternal figure in
black, the trickster who con-
founds life and death, the cosmic
comedian. Meet Gede's family:


Gd Brooklyn
ND DANCE GROUP PRESENTS RISING SUN:
DEAD ON NOVEMBER 15 IN BROOKLYN


Mama Bridget, the first Vodou
woman; Pretty Boy, who flirts
with the President; Gede the Spi-
der, who weaves destiny; and
Baron Samdi, the quintessential
corpse. Drumming and song ar-
rangements by award-winning
Master Drummer Frisner
Augustin~"a spectacular drum-
mer," according to the New York
Times.


Choreography by Director of
Dance and former Groupe RAM
member Mikerline
Pierre. Admission at the door:
$15 general, $10
students/seniors/members;
$5 children. Reservations rec-
ommended:
718-953-6638;
makandal-ny @juno.com


Haitian Events


A VENI
MVIarq
4 RUN]
ANNEE 199
TOIT OUVRA
Climatise
TlI : 4<
5


Project

Bicente
Mr, Mme,
Professionnels Hatie
Vivant en terre trang
Cher (s) Amis

La prsente est pour
possder une proprie
Arcadins. Le project d
ide original qui fer:
btissable de 1000 m
mer et le lac de Bois
prive, dans le cadre
structure de 101 lots
Visiter sans tarder no
les dtails y sont cont
Agissez vite car, vu n
Vous pouvez nous c


DRE VOITURE


NER / ETAT NEUF
>2 4 PORTES
NT RADIO AM/FM/K7/CD

09-5029
13-7811


du

naire

ens
gre


vous proposer une opportunity unique de
t au bord de la mer sur la Cte des
du Club Nautique Aquabella S.A. est une
ait de vous le propritaire d'une surface
2 surplombant la
Neuf avec accs votre plage
d'un lotissement viabilis, scuris et
don't 50 sont dj vendus et 4 dj construits.
tre site web wwwHatiaquabellacom. Tous
tenus.
ios prix, les lots s'enlvent.
rire : email: Haftiaquabella@yahoo.com


FRI. NOV. 7,2003
FRIDAY FRENCH-CARIB-
BEAN
Carimi
AT SOBs
204 Varick St, @ W. Houston,
NY, NY 212-243-4940
..............................

FRI. NOV 7, 2003
Dream Team Presents
ZIN DAAN JUNIOR
Club A
147-95 Fanners Blv. Info: 718-
252-1192
------------------------------


FRI. NOV 7,2003
Bonbon Production
MEGA RACINE
AZOR-TOKAY-KOUDAY
Club Crystal
205-20 Jamaica Ave, Queens
Vil., NY
$25 in Adv. 347-236-0678
------------------------------

SAT NOV 8, 2003
RockMasters Entertainment
The HOT konpa Groove of:
SYSTEM BAND
Brasserie Creole
227-02 Linden Blv. Cambria
. Hts, NY
$20 in adv. 917-312-1109


PARK HOTEL

Un ambiance familiale et un grand confort.
Venez habiter dans une de ses magnifiques villas des
annes 30 au milieu d'un jardin de rve.
C'est a PARK Hotel !
Et pourtant, nous sommes en plein Champ de Mars,
tout just en face de la Place de la Constitution.
Nos prix sont imbattables.
Nos chambres tout confort sont au prix de US$ 38.00
US$ 53.00 plus 15% de Taxe et service.
Park Hotel 23, Rue Capois, Port-au-Prince, Hati
Tl: 011-509-222-4406
011-509-221-8720


SAT. NOV 8,2003
CARIMI ANNIVERSARY
PARTY
CARIMI & TI-KABZY
Club A
147-95 Farmers Blv.
617-212-2011
--------------.--------- ---..

SUNDAY NOV 9, 2003
GALA DOMINICALE
TOP VICE
With guitarist Ralph Conde
Nouveau Manoir
206-15 Jamaica Ave
$20 IN ADV. 718-464-4400
------.------------.----------

NOV. 15,2003
La Troupe Makendal
VODOU DRUM AND DANCI
GROUP
PRESENTS
RISING SUN: DAY OF THE
DEAD
South Oxford Space
138 South Oxford Street,
Brooklyn, NY
For info Go to:
www.rockmastcrs.com/news/
flyers/day-of-the-dead.htm
718-953-6638
------------------------------


PETITES ANNONCES


I


1


Points deteVente de Hati en Marche


Miami Pompano Beach Fort Lauderdale

Lucas Supr Market Danilos
14759 N.E. 6th Avenue Restaurant Notre Dame
305 940 9902 3760 NE 3rd Ave. Restaurant
Pompano Beach 4859 N. Dixie Hwy
9547812646 Pompano
Boujolly Records9 4 24-- tl.: 954421-4777
13148 West Dixie Christephanie's
Highway 581 BC East RADIO PAW
305 893 8950 Sample road 1108 NW 9Ave Suite 2
Pompano Beach Ft Lauderdale, FI 33311
,FI 33064 Tl: 954 523 0767
Etiquette Tl.: 954-781-7424
Barber Shop Chiropractic Island
154-55 Office Supermarket
West Dixie Highway 910 East Atlantic Blvd. Beauty Supply
305 940 9070 Pompano Beach 8079 West SamplerRoad
954-781-2500
B & L Supermarket Tlco Paw 954 345 0450
& Produce 206 North flagler ave Classic Teleco
12041 West Dixie 203 SE 2ND AVE.
121WestDixiePompano Beach DELRAY BEACH
Highway Miani 954-941 7004 FL 33483
305 893 0410 561-279-8846

Eclipse Del's Corner Our Lady Bakery
Conununication Your everyday store
Services Inc. service, quality Low Price 102 SE 2nd Ave
9290 S.W. 150 Ave. 1448 N. state road 7 Delray Beach, FI
Suite 104 33444 Tl:
954380 1616 Lauderhill 561-272 3556
954-585-0711
Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543
Haitian Caribbean Market 4760Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


,


,


1


i


l


U






Page 14


IRESTI.TITTIN ET BICENTENAIRPI


Mercredi 5 Novembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 40


La France doit-elle rembourser des


(La dette ... suite de la page 9)
il qu' on les retrouve et, surtout, qu'ils puissent en profiter.
Payer qui ?
En Hati, comme en d'autres ex-colonies, ceux qui
auraient droit cet argent, un titre ou un autre, risquent
de ne jamais le toucher. Les fonds couleraient plutt, comme
une parties de l'aide verse depuis 30 ans, dans les comptes
des dirigeants l'tranger ou daris les gaspillages des
nouvelles administrations.
Loin d'aider au dveloppement conomique ou
la dmocratisation deux objectifs dclars de l'aide
international cet argent favorite la rue sur le pouvoir et
cre davantage d'obstacles la modernisation des socits.
Hati est cet gard un chec loquent. Les millions verss
par la France, le Canada, les Etats-Unis, s'ils ont parfois
contribu des projects valables, n'y ont pas change l'tat
des choses.
Pour faire pression sur le rgime lavalas, qui refuse
de rgulariser les dernires lections, les pays donateurs et
les institutions internationales ont suspend leur aide. Mal
leur en a pris, l'argent de la cocaine a assum la relve,
ajoutant la corruption l'incomptence des services
policies. Aristide joue les fiers--bras l'intrieur tout en
faisant mine de dfendre la souverainet du pays contre
l'ingrence extrieure.
Bien sr, dans un autre context, le bicentenaire
d'Hati aurait voqu le pass esclavagiste de nos socits,
la rvolte exemplaire de la Perle des Antilles, son influence
sur 1' mancipation des peuples enAmrique, et la ncessit


de reprendre partout le combat contre la traite d' tres
humans. Hlas, le rgime Aristide illustre plutt les ob-
stacles qu'un gouvernement inepte et corrompu pose au
respect des droits et au progrs d'une socit.
Le gchis est total, mais on aurait tort de
l'expliquer seulement par l'hritage litiste et autoritaire
du pays. Les connivences, les demi-mesures et les erreurs
des gouvernements extrieurs et de l'Organisation des tats
amricains (OEA) ont aggrav les choses. Devant la fam-
ine silencieuse qui guette la moiti de la population, le
dblocage de projects comme ceux que la FAO annonait
l't dernier est justifi sans doute. On ne saurait en dire
autant de toutes les autres measures financires et politiques
concoctes l'tranger.
Ainsi, la Banque interamricaine de
dveloppement (BID) a offert en juillet une envelope de
146 millions pour des projects de dveloppement local, fonds
verser par tapes suivantle rsultat des rformes politiques.
La BID a mme ajout en aot une offre de prt de plus de
300 millions, comme si le pays avait besoin de s'endetter.
Mme le Canada y est all d'une entente tarifaire sur le
textile et les vtements.

La carotte et le bton
Hati n'en est pas sa premiere experience avec
la carotte et le bton. Les fonds trangers promise en cas de
normalisation politique vont certainement stimuler la
surenchre partisan, mais pas la dmocratisation. Un pays
qui n'a jamais connu de socit libre chez lui ne peut en


$ 99.00


ALLER-RETOUR + tax et surcharge


Miami/ Port-au-Prince



Deux vols par jour !


La ligne arienne prfre vers Hafti !








DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230

www.flydca.net

* Le voyage doit tre achev d'ici le 30 Novembre 2003


milliards Halti ?
inventer une du jour au lendemain. Par contre, les groups
qui lorgnent la manne trangre ont vite appris le jeu des
botes de- scrutiny.
La transplantation de la dmocratie flatte 1'ego des
gouvernements occidentaux ou des milieux de la
cooperation international. Mais ces operations don't
raffolent le Canada et le Qubec ont donn le plus souvent
des rsultats phmres. La presence d'observateurs ne
garantit aucunement l'intgrit des suffrages. Elle ne protge
(voir La dette / 15)


ZLEA ...
(suite de la page 5)
GCEPT en invitant les fonctionnaires responsables du
dveloppement et des finances, les institutions financires
internationales, les agencies internationales et les entits
prives intresses, discuter le financement et la mise en
uvre du PCH. Le comit fera son rapport sur ce sujet la
prochaine Runion ministrielle.
Quito, les ministres ont confirm le calendrier
tabli par le CNC pour les ngociations concernant l'accs
aux marchs pour l'change des offres initiales entire le 15
dcembre 2002 et le 15 fvrier 2003 ; l'examen de ces
offres et la presentation des demands de bonification de
ces offres devra se faire entire le 16 fvrier et le 15 juin
2003. Enfin, ils recommandent-de commencer la
presentation des offres rvises qui seraient suivies de
ngociations sur les bonifications partir du 15 juillet 2003.
La Declaration ministrielle de Quito invite
galement les Groupes de ngociation parvenir
un consensus sur le plus grand nombre possible
de sujets et ce pour chacun des chapitres de
l'Accord de la ZLA. Elle leur demand de
prsenter des versions rvises de ces chapitres
huit semaines au plus tard, avant la Runion
ministrielle de novembre 2003.
Les Ministres ont galement ritr le
besoin d'accrotre la participation de la socit
civil dans le processus de la ZLA et ont exhort
tous les pays'du continent renforcer et
approfondir l'chelon national leurs procedures
de consultation avec la socit civil de leur pays.
De plus, les Ministres ont encourage
I'organisation d'vnements pour la socit civil
paralllement la tenue des runions
ministrielles et vice-ministrielles, ainsi que
l'organisation de colloques nationaux et
rgionaux ayant trait aux processus de mis en
ouvre de la ZLA. Ils ont en outre demand au
Comit des Reprsentants gouvernementaux sur
la Participation de la socit civil encourager
un processus accru et continue de communication
allant dans les deux sens avec la socit civil,
ils leur ont demand d'identifier et de favoriser
l'utilisation des meilleures pratiques pour se
mettre la porte de la socit civil et la
consulter. Ils ont galement rclam que son
Troisime rapport qui dcrit les activits du
Comit ainsi que l'ventail des contributions
reues pendant cette phase, soit affich sur le site
Web official de la ZLEA.
La phase finale ds ngociations de la
ZLEA sera mene sous la co-prsidence du Brsil
et des Etats-Unis. Il y aura galement deux
runions des Ministres responsables du
commerce, l'une se tiendra en novembre 2003
Miami, aux Etats-Unis, et l'autre se tiendra en
2004 au Brsil.


1 -o Hiti


Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULL TRAVEL

2621 N. Federal Highway
A'b Boca Raton, FI 33431
Tel: 561-394-6030'`;
1-800-696-0916 -.
Cruises Airtickets Tours


Dutch Caribbean Airlines


'-. '* -.
. .- .-


~2


Suivez l'actualit au jour le jour, enlisant

.%Lesr To+Ces
4 der eres

sur notre site:
www.haitienmarche.com


- '1-~~~~----~-L--'`~ ~- ~-`-~--~ `-~~~`~`-----~


~;


Il


9


0


~kF'~'









Hau enme lvarcee VoI. Av Io. JL % l Fond Ba

Au moins 13 morts dans un conflict terrien Fond Baptiste


POPUT T ACTION


P-au-P., 31 oct. 03 [AlterPresse] Le Secrtaire
gnral de La Plate-forme des Organisations Hatiennes des
Droits Humains (POHDH), Elifaite Saint Pierre, dnonce
l'indiffrence des autorits du gouvernement haitien face
un conflict terrien Fond Baptiste (Ouest) qui a fait au moins
13 morts, plusieurs disparus et plus de 2000 dplacs entire


MONTREAL ...
(suite de la page 12)
Montral par l'crivain hatien Rodney Saint-Eloi, announce la
participation des auteurs et professionnels du livre du Qubec,
d'Hati, du Canada, de la France, de la Tunisie, de la Guyane
et de la Guadeloupe au Salon du livre de Montral.
Une douzaine d'auteurs seront en signature. Prs
de deux cents titres venant de la Carabe, d'Hati et de la France
sont dcouvrir. Des dbats et animations offriront au public
l'occasion de partir la dcouverte des textes et des gens qui
sillonnent le monde , selon le communique. (Alterpresse)


--


zo0rxoess ce.
Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORTLAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue'
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1 lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando; FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469
QUEENS
159-35B Hillside Avenue
JamaicaN.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


les 16 et 20 octobre 03.
Lors d'une conference de press ce 30 octobre au local
de la POHDH, Elifaite Saint Pierre a alert les autorits du
pays sur les risques de famine et d'pidmie qui menacent
la population de Fond Baptiste.
Le Secrtaire gnral de la POHDH a galement
dnonc le refus du ministre de la justice garantir la
scurit d'une dlgation de l'organisation qui devait se
rendre Fond Baptiste au course de cette semaine pour
observer la situation de la zone et faire des
recommendations.
lifaite Saint Pierre a prcis qu'une lettre ouverte
a t adresse au Ministre de la justice Calixte Delatour, le
28 de ce mois, expliquant l'urgence de la situation et la
ncessit de garantir la scurit de la dlgation. Le sang
coule grand flot Fond Baptiste, diligentons-nous pour
former le robinet ", lit-on dans cette lettre.
Le ministre a dni de garantir la scurit de la
dlgation invoquant le prtexte que Me Calixte Delatour,


tant absent du pays, qu' aucun membre de son cabinet
n' est habilit entreprendre une telle dmarche ", a fait
savoir lifaite Saint Pierre
Frantz Jocelyn Dorlus un paysan de Mat,
localit voisine de Fond Baptiste, a tmoign qu'au
moins 13 cadavres de personnel tues par des hommes
arms qui ont invest la region ont t identifies.
Certains cadavres ont t dvors par des chiens,
d'autres ont t retrouvs sans tte ", a affirm Jocelyn
Dorlus. Face ce climate de terreur, de nombreux
paysans ont abandonn les lieux, a-t-il ajout.
Les agresseurs impliqus dans les vnements
de Fond Baptiste ont t prsents par Jocelyn Dorlus
comme des civils arms recruts Cit Soleil (bidonville
de Port-au-Prince) et Marchand Dessalines
(Dpartement de 1' Artibonite). Des autorits locales et
un parlementaire seraient galement impliqus dans ces
incidents.


Un maire Haitien au Canada

Une ville o la couleur imported peu
(Syfia Canada) Les citoyens d'une cit industrielle % des suffrages. Pas mal pour une ville blanche prs
qubcoise ont lu leur premier maire d'origine hatienne. de 100 % ...
Et ils l'ont fait sans ambages, accordant Michel Adrien 80 (voir Canada / 17)


DETTE DE L'INDEPENDANCE

Ne vaudrait-il pas mieux rtablir

la population ha'itienne en d'autres pays-?


(La dette ... suite de la page 14)
surtout pas la population au lendemain des lections. L o
l'intimidation n'est pas de mise, la fraude sait pourvoir au
rsultat. Les rglements de comptes ont lieu plus tard.
Ce mois-ci encore, Amnesty International dplorait
la monte de la violence en Haiti. Homicides, attaques,
menaces, note son rapport, ne sont pas le seul fait du parti
d' Aristide. D'autres formations y recourent. En fait, des
rivalits sanglantes svissent non seulement entire le pouvoir
et l'opposition, mais au sein de 1' une et l'autre mouvances.
Faut-il s' en surprendre ?
Aprs 1986, les fauteurs de violence bandits,
anciens militaires ou policies, gardes privs, tueurs gages
- n' ont pas t dsarms. Ils ont eu l'instinct de rentrer dans
1' ombre quand les tats-Unis ont rinstall Aristide au Palais
national. Une fois les 23 000 soldats de Washington repartis,
les tueurs sont rapparus en force, avec l'assurance de ne
jamais faire face la justice. Leur nombre aura mme
augment avec la proliferation des organizations
populaires au service du president.
Pendant qu' Washington administration Bush


manifestait de l'impatience jusqu' lancer des ultima-
tums, le ministry franais des Affaires trangres, Do-
minique de Villepin, format Paris un comit de
rflexion et de proposition , qui doit faire rapport en
janvier. Il s'agit de rorienter la relation franco-
hatienne de manire qu'elle contribute avec les Hatiens
de bonne volont et les partenaires rgionaux de la
France briser le cercle infernal de ce pays.
Si la France savait comment sortir unmi pays du
chaos, on s' en serait aperu. Mais une chose ne fait aucun
doute. Des rparations au titre de la colonisation ne
feraient qu'enrichir des kleptomanes. Quant aider
directement les gens en dtresse, c' est en faire des proies
pour les psychopathes de Port-au-Prince. Ne vaudrait-il
pas mieux rtablir la population hatienne en d'autres
pays ? Cet esclavage ne peut durer.

27 octobre 2003

NDLR. Hati en Marche : Ou encore Hati serait un si
beau pays s'il n'y avait pas les Hatiens!


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


FADKIDJ VARIETY STORE





S ,- ."i .


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


1


I


1


Page 15


Mercredi 5 Novembre 2003








Page 16


SANTE


Diagnostique svre


Le terme "diagnostique svre" est utilis pour
dcrire de faon "discrte", police mme le stade d'une
maladie o la possibility de gurison n'existe plus et o
les soins que l'on reoit sont appels palliatifs. Cela signifie
que ces soins vont aider prolonger la vie d'une part et
d'autre part donner cette dernire une certain quality.
D'o le term quality de vie" auquel on rfre souvent
dans le cas de personnel faisant l'objet d'un diagnostique
svre. Je suis une de ces personnel l faisant moi-mme
face un diagnostique svre suite une mtastase d'un
cancer l'orbite de l'oeil droit et aujourd'hui j'aimerais
partager avec vous quels sont les facteurs essentiels d'une
bonne quality de vie lorsqu'on vit avec un diagnostique
svre. Ils sont, toujours selon moi, quatre. Je vais tenter
de vous les dcrire par ordre dcroissant d'importance.

1. Force spirituelle
Le facteur le plus important, selon moi, estla force
spirituelle que l'on puise dans la foi, foi en Dieu, en notre
tout puissant crateur, le Grand Matre. A cette foi vont
venir se greffer d' autres lments come la religion, comme
la pratique d'une discipline spirituelle, d'exercices
spirituels comme la meditation. Il est important d'tre aussi
bien entour(e) par parents et amis, important d'aller
chercher le support d'organismes de soutien: Organisation
Montralaise de personnel du Cancer, Socit canadienne
du Cancer, etc. Mais notre premiere force, notre premier
soutien c'est nous-mmes, notre force spirituelle intrieure,
notre foi renforce par la meditation, des prires, une
discipline physique (hygine strict, exercices, saine
alimentation), une discipline morale (pratique du pardon,
de la tolance, de la gnrosit).
Le support des parents et amis, celui d' organismes
spcialiss, de la religion sont tous bons et devraient tre
sollicits mais la force spirituelle, la foi demeure le support
numro un.

2. Scurit financire
Aussi tonnant que cela puisse paratre, la scurit
financire est le second facteur le plus important. Le
contraire, soit l'inscurit financire, est source de stress
et d' anxit, lments peu propices la srnit don't on a
besoin pour faire face aux situations stressantes
qu'engendre la maladie: examens mdicaux, attente des
rsultats d'examens, operations, radiations, chimiothrapie,
mdicaments prendre, effects secondaires des mdicaments
entire autres. En plus certaines dpenses vont venir
augmenter le cot de la vie: achats de mdicaments (mme
couverts en parties par des assurances), frais d'adaptation
de nouvelles conditions de vie, example: modifications
apporter la maison, surtout la salle de bains pour une


personnel handicape. Ne pas pouvoir faire face ces cots
additionnels diminue la capacity de "faire face" du malade.
Une bonne planification des revenues de retraite devient
par consquent un outil essential dans la lutte pour la vie,
et plus particulirement en cas de diagnostique svre.

3. Soins mdicaux et infirmiers
On fait souvent face quand on vit avec un
diagnostique svre des situations o la rapidit et la
quality des soins mdicaux et infirmiers deviennent
primordiaux.
Permettez-moi de relater quelques examples.
Suite une perte de mobilit, j'avais d tre hospitalis
pour recevoir des traitements. Rentr l'hpital, je devais
subir des examens spciaux pour lesquels il est difficile
d'obtenir des rendez-vous. Ces examens ont t ordonns
et faits sur l'heure. J'ai obtenu une chambre et ai t
hospitalis le jour mme de mon arrive et les traitements
de radiation ont dbut le lendemain. A ma sortie de
l'hpital le lendemain, je recevais la visit d'une infirmire
du CLSC (Centre Local de Services Communautaires) de
mon quarter. La quality des soins mdicaux et infirmiers,
la rapidit avec laquelle on reoit ces soins jouent un rle
primordial dans la quality de vie d'un(e) patient(e) vivant
avec un diagnostique svre.

4. Contrle des douleurs
Le contrle des douleurs est le quatrime et
dernier facteur. J'aurais pu facilement le mettre en
deuxime ou troisime place. Les douleurs sur une chelle
de 0 10 peuvent tre minimes, grandes, aigues,
intolrables. Il est fortement suggr tout patient vivant
avec un diagnostique svre de faire appel une clinique
o il pourra consulter un spcialiste du contrle des
douleurs. Les douleurs spent les capacits physiques et
morales du patient en plus de crer de l'insomnie et par
voie de consequences de la lthargie et de la mauvaise
humeur. Un bon contrle, voire mme l' limination autant
que faire se peut des douleurs est imn lment important.
Greff au contrle des douleurs le contrle ou la
neutralisation des effects secondaires des mdicaments
prescrits pour contrler les douleurs est aussi important
que le contrle des douleurs lui-mme.

Voil selon moi les quatre facteurs d'une bonne
quality de vie et d'un "bon combat" pour tout(e) patient(e)
atteint(e) d'une maladie au stade de diagnostique svre.

Karl-Henry Rey
Septembre 2003


Journe Internationale du Crole

Le Crole un atout pour Haiti
P-au-P, 27 octobre 03, [AlterPresse] Un dbat l'Information" devait tre organis le mardi 28 octobre
public sur le thme "Le Crole dans la Socit de par l'Association des Amis du Monde Diplomatique-Hati
c> (AMD-Hati) l'auditorium de la Facult des Sciences
Humaines (Port-au-Prince), dans le cadre de la
City of Miami, Florida commmoration de la Journe Internationale du Crole.
Anons Rankont Piblik Plus de dix millions de personnel travers le
monde parent Crole. Selon un document de la Secrtaire
Yon rankont piblik ap ft nan City Commission of the d'Etat l'Alphabtisation, sur chaque4 crolophones dans
City of Miami, Florida jou kap 13 Novanm 2003, a 9 le monde 3 sont hatiens. La population crolophone
nan maten, nan City Commission Chambers, City base franaise est estime environ 8,5 millions de
Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida. Bi personnel, don't sept millions et plus en Hati.
rankont lan se pou otorize City Manager a pou achte
..n .o, rivelt ki lokalize nan 9254d N 59th Terrace (voir Crole / 17)


Mercredi 5 Novembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 40


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY PUBLIC WORKS
DEPARTMENT
RICKENBACKER CAUSEWAY
RECREATIONALFACILITIES
IMPROVEMENTS DESIGN PROJECT

CICC PROJECT NO. E.03-PW-03

The County Manager, Miami-Dade County (County),
pursuant to chapter 287.055, Florida Statutes, and
Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami Dade County
Code as amended by Ordinance 01-105 and
Administrative Office 3-39 announces that
professional engineering services from one (1)
qualified consultant will be required by the County
Public Works Department (PW) to be provided for the
Rickenbacker Causeway Recreational Facilities
Improvements Design Project. The scope of services
include, but not limited to the specialized coastal
processes, environmental engineering design,
shoreline stabilization, and beach re-nourishment,
dredging and filing in Biscayne Bay. Furthermore,
plans shall also include parking lot site layout;
stormwater drainage system; concession vendor site
planning improvements; signing and pavement
markings; landscaping and other related civil
engineering design tasks. The location for this project is
the Rickenbacker Causeway at Hobie Island and
Virginia Key. The estimated construction budget for
this project is $ 2,500,000.

TECHNICAL CERTIFICATION
REQUIREMENTS

3.01 Highway Systems-Site Development &
Parking Lot Design
10.01 Environmental Engineering-Stormwater
Drainage Engineering Services
10.10 Enviromental Engineering-Coastal Processes
and Ocean Engineering
17.00 Engineering Construction Management
20.00 Landscape Architecture.


A copy of the Notice To Professional Consultants
(NTPC), forms and accompanying participation
provisions (as applicable) may be obtained at the
Vendor Information Center (VIC), located at 111 NW
Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128.
The phone number and fax respectively for the VIC is
(305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation
notification will be forwarded electronically to ail
consultants who are pre-qualified with Miami-Dade
County and have included an e-mail address in their
vendor registration form. It will also be e-mailed to
those who have vendor enrolled on-line. Additionally,
those pre-qualified firms without an e-mail address
will be faxed a solicitation notification. The NTPC and
accompanying documents may be obtained on line at
http://www.co.ianmi-dade.fl.us/dpm at the following
link "Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is
Fernando V. Ponassi who may be contacted via e-mail
at FemanP2@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or
phone (305) 375-5637.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement 15 % Community Business
Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms
will be held on November 13, 2003, at 10:00 AM, in
Conference Room 18-2, 18th Floor ofthe Stephen P.
Clark Center, located at 111 NW I st Street, Miami,
Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is December 5,
2003 at 12:00 PM, LOCAL TIME, all sealed
envelopes and containers mut be received at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County
Commissioners, 111 NW Ist Street, 17th Floor. Suite
202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED
THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL
ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED
AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's
Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) of the
Miami Dade County Code, as amended. Please review
Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a
complete and thorough description of the Cone of
Silence.


(Pwopriyete-a), Miami, Florida. Pwopriyete a
prezante, nan Option Agreement ant City of Miami ak
Charlotte Stevens (Vendez la), an kon.eksyon ak
devlopman Little Haiti Park, pou yon pri d'acha
$645.000. e pou tranzaksyon an ft an akdans ak
kondisyon ki fikse nan Agreman-an. Rezolisyon sa a
ap akde tou yon montan $ 670.000 kap sot nan $ 255
Milyon Homeland Defense/Neighborhood
Improvement Bond pou kouvri pri akizisyon-an, ak an
plis kb pou survey, evalyasyon, rap sou
anviwonman ak tit asirans ki asosye ak akizisyon-an.
Tout moun ki interest envite pou yo part et yap
koute sa yo gen pou di sou opsyon acha-a. Si yon
moun ta vle f apl sou nenpot desizyon City
Commission-an sou nenpot ki sij ki ta diskite nan
rankont lan, f li ta made gen yon anrejistreman
rankont lan ak ladan-1 tout temoyaj ak evidans pou
apl la baze.
City Seal
Priscilla Thompson
(Ad 14683)
City Clerk


CITY OF MIAMI
Komite Kodinasyon pou Sclebrastyon Bisantn
Repiblik d'Ayiti ( ler Janvye 1804 ler janvye
2004 )
HAITI BICENTENIAL COORDINATION
COMMITTEE

Tanpri pran nt ke Komite Miami-South Florida kap
f Kodinasyon pou Selebre Bisantn Repiblik
d'Ayiti ap reyini pou pwochen meeting li jou lendi
kap 10 Novanm 2003 6 z nan asw, nan City of
Miami Police North Station, ki nan 1000 NW 62
me Street, Miami, Florida.

Ad # 14688
Priscilla A. Thompson

City Clerk









Mercredi 5 Novembre 2003
Hait on Alfarho Xhnl YVI'TT Mn Ai4


DIA SPOlR A


.iii T'Jc il a .vl.aA Il IN t4 1- 1 ItL a"J I 1


Quand il est arriv Mont-Laurier, fourbu aprs
des heures d'autocar sur des chemins dfoncs par le dgel,
Michel Adrien tait mille lieux de s'imaginer que, trente-
quatre ans plus tard, il ne pourrait y faire un pas sans qu'un
citoyen ne lui lance un Bonjour Monsieur le maire
amical.
C'est pourtant ce que vit tous les jours ce professeur
de physique d'origine hatienne, plbiscit la tte de Mont-
Laurier, une ville industrielle de 15 000 habitants situe en
pleine taga qubcoise. Et dire qu'au dbut, je pensais
que mon sjour n'tait que transitoire , dit-il, un sourire
malicieux accroch aux lvres. Les gens du coin le croyaient
aussi. D'abord surprise par ce grand Noir qui dtonnait dans
leur paysage tincelant de blancheur six mois par an, ils
ont mis du temps l'apprivoiser. Au dbut, il y avait une
certain curiosity, se souvient Michel Adrien. Certains
voulaient toucher mes cheveux, me posaient des ques-
tions du genre: 'Prenez-vous des coups de soleil ?' D'autres
taient plutt mfiants mais comme j'tais un prof de sci-
ences competent, on me respectait.
Le maire Adrien estime que son mtier d'ducateur


a jou un rle essential dans son clatante
victoire lectorale. C'est qu'il a enseign tout
le monde, ou presque, dans cette ville plus
connue pour ses scieries que pour son
cosmopolitisme. Au fil des ans, il estime avoir
donn des course un bon tiers de la popula-
tion ge de 16 50 ans. J'en connais entire
3 ou4000 par leur prnom, dit-il en riant. Une
grande parties de ceux qui ont vot pour moi
sont d'anciens lves ou leurs parents?

Une fiert pour notre communaut
L'un des candidates a eu beau faire
champagne avec l'insidieux slogan Votez pour
un candidate qui vous resemble , il a t battu
plate couture. Le fait que Michel soit noir
a jou auprs de certain lecteurs mais pas
plus , dit Raymond De Nobile, qui a t son
principal opposant la mairie. Michel est
vraiment une fiert pour notre communaut,
dit Sylvain Pag, le dput de la


Honorab Alex Penelas Majistra, Konte Miami-Dade
Honorab Barbara Carey-Shuler, Ed.D., Prezidan
Honorab Man yo, Asanble Komisyon Konte an
Honorab John F Cosgrove, Prezidan
Manm Romite Sitwayen Endepandan Responsab Koze Transptasyon yo
ak
Manadj Konte an, George M. Burgess
kdyalman envite nou

KONFERANS TRANSPTASYON 2003
Vini rejwenn nou
nar moman sa a kote nap reyini pou pale sou dnye nouvl yo
ak ba nou enfmasyon enptan sou Plan Transptasyon Pp lan
nan
Hyatt Regency Miami
400 SE 2nd Avenue
jou Samdi 8 Novanm 2003, a 8:00 A.M.
Gwos sal lan limited. Tanpri reponn RSVP jis rele(305) 375-5194
Aranjman pou transp gratis ap ft pou gwoup de 10 moun ou plis.

MIAM I-DADIE


Yon lbt Deseni Pwogr ?
Pa Manadj Konte Georgs M Burgess.

An 1972, vot Konte Miami-Dade yo te apwouve piblikasyon yon program Bon Monet ak Obligasyonjeneral
(GOB) ( bon lajan ki oblije svi pou byent kominote an) pou Yon Deseni de Pwogr ki genyenyon val total de
$553 milyon. Men kk pwoj ki benefisye de bon monet sa yo : enfrastrikti Opotab ak Egou, amelyorasyon nan
sikilasyon, lokal transp piblik yo, lokal tretman dech yo, pak rejyonal yo, lokal sante piblik yo, e Metrozoo an.
Kounyeyan pandan ke Konte an ap prepare li pou li fini peye bon monet s-a, moun ki abite Konte Miami-Dade
yo, praljwenn yon tlot chans istorik pou yo pote bonjan amelyorasyon enptan nan kalite lavi yo, ba ekonomi
konte an yon boust, epi kreye nouvo djb jis nan desizyon yo po nou refinanse on nouvo Bon Monet ak
Obligasyon Jeneral ak lajan repeman nou an.
Konte Miami-Dade planifye
yo on premye bon ki pou enkli ladan li wout yo, sistm yo pou opotab ak egou, amelyorasyon yo a p maritime lan,
pwoj dijans andat yo, ak agrandisman lokal kiltirl yo tankou Museum of Science ( Mize syans la ak 'Miami
Art Museum ( Mize da Miami an). L nou plase yon pwo'rram inifye sou bilten vot 2004 lan, pou jwenn lajan
pou menm kalite pwoj sa yo. Nou pral ba tout rezidan yo op. initc pou asire yo ke yo vinn rekont Konte Miami-
Dade km yon vre vil mondyal. Kidiplis, Nou pral pran avantaj nan chans inik sa-a pou rezidan yo apwouve yon
program fiskal responsab ki va benefise tout kominote an sa peye ankenn taks anplis po realize pwoj sa yo.
Nan mwa pwochen yo,yo pral envite nou an de ryinon nan koinote nou yo, sepral yon fason pou rezidan Konte
Miami-Dade yo jwenn optinite ak chans pou yo bay opinyon yo sou ki kalite pwoj yo ta renmen anba nouvo
bon monet an epi ki pwoj ki po gen priority. One pral traa tou kole kole ak lid nan kominote yo ak pwofesyonl
yo pou ni lonelamen ak edike ganizason katye yo ak rezidan yo sou program bon monet an.
Pwogram sa a pral chita sou vizyon rezidan nou yo w pou Konte nou an. Ak tout ke nap chche, nan divs
fowbm, patisipasyo nan men sitwayen yo pou deskripsyon kalite amelorasyon yo vie w yo, pa genyen anyen ki pi
enptan ke reyinyon kominot ke nou pral f yo. Se pou sa, mwen vie vreman made nou pou nou aie patisipe nan
reyinyon sa yo. Nou pral genyen yon lis or reyinyon kominot sa yo ki va disponib sou paj wb nou an nan
www.miamidade.gov. Rezidan yo pral kapab jwen plis enf6masyon si yo rele Sant Dapl Team Metro an Team
Metro Answcr Center nan (305)468-5900.

An nou ede bati yon pi bon avni pou kominote nou an. Patisipe.


Un maire Hatien

Une ville o la couleur


comme base le Portugais, le Nerlandais, l'Espagnol,
l'Anglais et le Franais.
A l'exception de l'Europe, les langues croles se
retrouvent dans de nombreuses parties du monde en Afrique
(la Guine-Bissau, le Sierra Leone, la Rpublique
centrafricaine), en Asie du sud-est et Ocanie (les
Philippines, Singapour, la Nouvelle-Caldonie), en
Amrique (le Brsil, la Louisiane). La population
crolophone la plus important se trouve aux Antilles et dans
les Guyanes.
Parmi les tats ayant le Crole comme langue, trois
l'ont reconnu officiellement : Hati (plus de 7 millions
habitants) ; l'archipel des Seychelles (70 000 habitants) et
le Vanuatu en Mlansie (145 000 habitants). Nanmoins,
la reconnaissance officielle du Crole par ces tats ne
supprime pas automatiquement les prjugs dvalorisants.
Le Crole hatien, selon des linguistes, est n du
contact entire les colons franais, la suite de la colonisation
franaise d' Hati vers 1625, et les ethnies africaines. Tenant
compete des contraintes actuelles de la globalisation, l'avenir
d' Hati passe par une lutte total pour la defense de la culture
crole ", a dclar 1' anne dernire l'conomiste hatien
Camille Charhmers .
Le mot crole vient du Latin criare ", significant "
serviteur nourri dans la maison ". Dans un premier temps, il
a t utilis pour designer l'enfant blanc n et lev dans
les colonies europennes. Par la suite, le mot crole a t
employ pour designer la population noire et la langue de
cette population. Alterpresse


au Canada

imported peu
circonscription. C'est un gars articul, rflchi, qui a le courage de
dfendre ses ides tout en tant un modr. La population, blanche
plus de 99 %, l'a compris en lui accordant 80 % des voix.
La russite lectorale de ce fils de magistrat ? son pre a t
nagure maire de Bainet, une municipalit du sud d'Hati ? s'explique
aussi par sa sainte horreur de tout sectarisme. Un sentiment qui lui a
attir le respect de tous lorsqu'il tait president du syndicate des enseignants,
responsible du conseil d'administration de l'hpital regional ou simple
conseiller municipal. C'est peut-tre une dformation professionnelle,
explique Michel Adrien dans son petit bureau de l'htel de ville, entire
deux appeals de citoyens. Il n'y a pas de dogme en science, o on doit
garder l'esprit ouvert et tre objectif. En politique aussi, il faut tenir compete
des ides des autres.
Il est bien plac pour le savoir. En Hati, il a vu le despotisme et
l'arbitraire l'?uvre. Sa famille n'ayant jamais fait allgeance aux Duvalier,
l'un de ses proches se permettant mme de critiquer ouvertement Papa
Doc, l'avenir s'annonait tout sauf rose pour le jeune normalien de 23
ans qu'il tait alors. La seule solution, c'tait de voter avec ses pieds ?
partir ? comme l'ont d'ailleurs fait presque tous ses camarades d'universit.
Le regrette-t-il, maintenant qu'il approche la soixantaine ? Je suis
heureux ici, avec ma femme, qubcoise de souche, et mes trois enfants,
soupire-t-il. Je suis retourn quelquefois en Hati depuis la fin de la
dictature mais je m'y suis senti touff. J'ai l'impression que beaucoup
d'Hatiens ne tiennent pas vraiment ce que a change?

Oublier la couleur
Un tat d'esprit bien different de celui des Lauriermontois, qui,
rpartis sur un territoire de 500 km" abritant une bonne centaine de lacs,
ont appris se serrer les coudes quand survient un coup dur. la suite
d'une violent pluie par example, les citoyens de Mont-Laurier prennent
parfois leur pelle et leur brouette et rparent eux-mmes le chemin devant
leur maison, explique ce pcheur et chasseur de petit gibier. Ils prennent
leurs responsabilits. C'est un comportement qu'on ne voit jamais en
Hati.
Journaliste L'cho de la Livre, Nathalie Deblois a sa petite
ide sur la popularity du nouveau maire de Mont-Laurier. Michel Adrien
est un home instruit mais nullement pdant, dit-elle. Il est proche
des gens ordinaires. En fait, pour nous, il n'a pas de couleur.

Andr Lachance
SYFIA INTERNATIONAL


Le Crole un atout


pour Hati
(suite de la page 16)
"Nous sommes une force en quantit et en quality", selon ce
que dclarait 1' anne dernire Joseph Georges, Directeur Gnral de la
Socit d' Animation et de Communication (SAKS).
Les langues croles sont surtout base franaise, anglaise,
portugaise, espagnole et nerlandaise. Selon un inventaire ralis en
1977, lan Hancock, docteur en linguistique l'Universit du Texas,
compterait 127 croles diffrents dans le monde.
Il existe cependant, selon des linguistes, des croles bases
multiples. Le Papiamento, en usage dans les Antilles nerlandaises, a


Page 17


I=


OMM







Les Jeux de Bemard


Mercredi 5 Novembre 2003
HIati en Marche Vol. XVII No. 40


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.comn
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7HOO-


7HOO-9H30






7HOO-9HOO

10HOO-Midi


Midi Midil5


Midi 15 2HOO



2HOO-3HOO


3HOO-5HOO


5H00


5H1-130


6HOO-7HOO

7HOO-8H30


8H30-9HOO

10H00








9H00... x du mat


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L' Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L' Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref...
(suite de la page 2)
Hubert de Ronceray prne la poursuite des manifestations ...
Hubert de Ronceray du GFCA (Grand Front Centre Droit), dans un message adress ses
membres le samedi ler novembre, invite la poursuite des manifestations pour exiger le
dpart du pouvoir du Prsident Aristide.
Il estime que depuis douze ans que le parti Lavalas est au pouvoir, le people n'a connu que
le chmage, la faim, la misre, l'inscurit et l'insalubrit.
En mme temps, le dirigeant du Grand Front a fait savoir qu'il ne s'opposait pas la
resolution 822 de l'OEA, mais qu'il-refusait d'aller aux lections tant que le parti Lavalas
serait au pouvoir. Cette resolution invite de nouvelles lgislatives pour remplacer celles
contestes de mai 2000.

Pierre Marie Paquiot rlu la tte de l'Universit d'Etat d'Hati ...
Les lections ont eu lieu le vendredi 31 Octobre en presence des membres du conseil, (les
candidates et de la press. Le professeur Pierre Marie Paquiot a t rlu au poste de
recteur, tandis que son collgue Wilson Laleau a t lu comme vice-recteur pour les
affaires acadmiques.
Le recteur sortant frachement rlu a promise dans le premier discours de son deuxime
mandate de travailler de concert avec le reste des membres du Conseil de l'Universit
d' Etat pour changer la physionomie de l'Universit d' Etat d' Hati.

Augmentation des frais d'assurance-vhicule ...
Cette decision prise par les responsables de l'Office d'Assurance Vhicules a soulev la
colre des organizations de chauffeurs qui se demandent comment l'OAVCT a pu prendre
pareille measure sans les consulter au pralable.

Deux personnel blesses par balles lors d'une intervention de la police
aux Gonaves ...
Un tu, deux blesss par balles et quelques maisons incendies, tel est le bilan d'une
intervention de la police dans la Cit de l'indpendance suite aux violence survenues le
dimanche 26 octobre dans cette ville au course desquelles des individus arms se disant
proches de l'opposition ont bless le directeur dpartemental de la police. Au course de
l'opration qu' elle a mene le jour suivant, la police a procd l'arrestation de plusieurs
individus accuss d'implication dans les dernires violence survenues ces dernires
semaines aux Gonaves et dans sa region. Cette intervention de la police a t ralise au
moment o les hommes du fugitif en cavale, Jean Tatoune, s' apprtaient gagner de nouveau
les rues des Gonaves pour rclamer le renversement du pouvoir en place. L'un des
responsables du movement, Winter Etienne, a fait savoir que la nouvelle orientation muscle
prise par les manifestations de l'opposition aux Gonaves bnficie du support de certaines
personnalits qu'il s'est gard de citer nommment.

Le chef de la PNH raffirme la volont de l'institution policire de
maintenir un climate de paix et de scurit travers le pays ...
La directrice gnrale de la Police Nationale d'Hati, Me Jocelyne Pierre, qui s'exprimait
dans le cadre des mardis de la press, a fait savoir que la PNH est dtermine accomplir sa
mission de protger et servir la population, en dpit, a-t-elle dit, de ses faibles moyens. l31e
a dclar que la PNII ne tolrera qu'aucun group premnne la population en otage pour
l'empcher de vaquer ses occupations. Selon Jocelyne Pierre, tout le monde a le droit de
manifester mais il faut, a-t-elle dit, que tout se passe pacifiquement et dans le respect de la
loi. Jocelyne Pierre a fait savoir que la PNH est contre tous ceux qui se livrent des actes
terrorists. Elle a invit la population collaborer avec la police dans le cadre de sa mission.

Ni le gouvernement ni la police ne competent entrer en ngociation avec
aucun group terrorist qui endeuille la population, selon Mario Dupuy

Le secrtaire d'Etat la Communication, Mario Dupuy, a dclar que ni le gouvernement ni
la police ne competent entrer en ngociation avec aucun group terrorist qui endeuille, a-t-il
dit, la population. Il a rappel que 25 citoyens ont dj t victims Pernales (Plateau
Central) dans les actes de violence perptrs par le bras arm de l'opposition qui veut
arriver au pouvoir, a-t-il dit, sans passer par les lections.
(voir En bref/ 20)


Page 1l


LIEIV UIIIR EWSolutions de la
OURLLEEE
semaine passe
Allez de LEVURE SATYRE, en utilisant des mots du H U R L E E
-h U R L E S
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. H AR L JE S
HARPES
Mois( Ms s E iEEE



SG XLDV I H YAEA IN
KE FJ AE F Z C DPEV
Solutions delasemaine passe TV H S CV E C B A Y J SCiRBBLE
V E A I C A I S I A V N Y P Arrangez les sept lettres ci-dessous
E P L P A R C F K V G B Q H pour former un mot franais
EMA I L E T E TMEYRNTITAALTB
MM I NS BE NAR ION E LG I AZ
T UTS T C N E R R G Y N J LU T
S RB 0 1M F E Y I G E Y F K O
B HR E A SOC M U Z N H D H Y M L
RI -Ec0 D A L U 0 RT PW 1 P S N
B Q M.S RD 0 NB 0 SC 0 V
ESTUA RE ETTELO I VNFLRAS
R S L B Y G T I O Q J M R Solutions de la semaine passe
RSLBYGT I O1 JJMR
CYANOSE
Trouvez 14 quipes locales de football
dans le carr ci-dessus


--Wr







Mercredi 5 Novembre 2003


Page 19


ti goiit na ie gout


Haiti en Marche Vol. XVII No. 40 [ - UA -- I


Ti Gout Pa Ti Gout ak: J .t Mapeu-


MIAMI

BOOK FAIR

INTERNATIONAL:

YOUN DEZAFI LIV

NAN MIYAMI


NOVANM: LSEN AK LM
Chak mwa pote idantite-1 tankou
chak ravin pote gravwa-1. Mwa Oktbb
se mwa istorik kote nou te reflechi sou
lanm Anper Desalin. Nan domn
lenguistik se te fet lanng kreyl tout peyi
kreyl nan Karayib la ak nan Oseyan
Endyen-an. Mwa Novanm part tou fre.
M ak vivan ap fete. Premye Novanm se
f'et m yo, mounn nou te renmen ki kite
nou. 2 Novanm se f'et youn lIt kategori
gwoup m. Mb legliz konsakre kbm
modl pou mounn ki kontinye ap viv
yo. Premye ak De Novanm, Lm ak
Lsen ki retounen vin w pech lat sou
fm Gede, Alowin Santerya etsetera...
Yo pote benediksyon pou tout vivan sou
lat.

NOVANM: MWA ISTORIK
Mwa Novanm se youn mwa
istorik nan peyi nou. Se youn mwa ni
timounn ni granmounn pa ka bliye.
Manman batay ki te fet nan Vty
nan depatman N peyi-a. Se te dnye
batay ki te dechouke blan Franse an
Ayiti...Flanbo liberasyon eslav yo te
limen.
Jral Lekl mouri ak move
maladi 1 Novanm 1802, Rochanbo
ranplase-1 lamenm. Youn ane pita,
Novanm 1803 ame endijn nan ak
Desalin km jral anchf mache
demantibile lame franse-a ki te sou
kbmandmanjral-la. Nan epk sa-a, Angle
yo te nan lag ak Franse yo. Angle yo
bloke tout p yo. Bato Franse yo ki t'ap
pote ranf, zam ak minisyon ba lzam
zam, desann paviyon devan Angle yo. 3
fregat ak 17 bato rann tt yo.. Angle yo
f'e 8,000 Franse prizonye. Youn ti gwoup
Franse te toujou kenbe nan zn MNl Sen
Nikola ak jral Noailles ap fe wklb.
Desalin kraze sa. Nan mitan nan nuit 2
desanm, yo chape poul yo nan 6 bato ki
te nan rad la. Nan 6 bato sa yo, yo rapte
Angle yo kenbe 5. 6m bato-a ki te gen
Jral Rochanbo gentan sove. Angle yo
mennen tout prizonye Franse yo Jamayik*

|MWA NOVANM... MWA LIV
Mwa Novanm gen youn lot
enptans tou pou noumenm nan dyaspora-
a. Nan vil Miyami, se mwa Liv. Se fet
Lakonesans, fet LIV. Liv! Kisa liv ye? Ki
enptans liv nan vi mounn?. Poukirezon
Anyenpa ka ranplase liv....
Liv soti nan laten
liber. Liv se youn galata, youn
konsvatwa, depo tout bon esperyans ak
konesans mounn. Liv se konesans. Se
entmedy ant de osnon plizy
jenerasyon pou penmt konesans devlope
epi kontribye nan evolisyon limanite. Liv
se kreyasyon...
Lontan lontan, konsvasyon
lapawl pa te konn prezante sou fm jan
nou w yojounenjodi-a. Dekalg ki youn
liv enptan ki transmit kmandman
Bondye bay limanite se sou youn gwo
wch tout anseyman sa yo te grave.
Lapawl te konn konsve tou
sou kbkbws youn plant ki rcle
Papirus. Se mo laten papirus
sa-a ki vin ban-n mo<< papye>>jounen
jodi-a.
Lapawbl te konn repwodui grave
sou bwa ak youn sistm ki te la 600 ane
anvan Jezikri, chinwa yo te rele
<>


Ejipsyen ak Amerendyen yo nan peyi
Meksik, Gwatemala clatriye, te konn ekri
sou miray an Yewograf, youn
sistm senbbl.... kidonk fotodesen ki
penmt ou jwenn detekte mo. L pou di
youn mo ou fe desen-an... pa ekzanp si
w'ap palede kk-poul ou fe desen
youn kk...
Se pa jodi-a mounn ki vie
transmit lakonesans ap chaje mwayen
ekriti pou yo f-l. ak envansyon
enprimeri Lapwl finalman jwenn youn
joupa pou layite k-1. Joupa sa-a, nou
rele-1 <
| LIV SE LAVI
Liv penmt devlopman lasyans
Liv penmt lakonesans layite toupatou
Liv penmt lakonesans pataje
Liv penmt nounn gazouye, aprann li ak
ekri
Liv penmt nou nn konnen istwa lt pp
sou lat
Liv penmt devlopman syentifik,
teknoljik, teknik
Liv enfme, fme, edike nouriti pou
lespri
Liv soutni mounn moralman, relijyezman
Liv s'oun nesesite, s'oun min lakonesans,
Liv s'oun bezwen pou devlopman
entelektyl
Liv zanmi avg ak teknik ekriti devlope
pou dwate
Liv penmt analfabt li ak ekri pou
sispann jebede
Liv se lavi. San Liv Lemonn t'ap bloke
Liv endispansab nan vi tout mounn
Liv se Mt tt nou. Anyen pa ka
ranplase Liv

KONESANS AN AKSYON
Albs, mwen di tousa mezanmi
pou fe nou sonje senmenn pwochenn nan
mwa Novanm nan se ft Liv. Se fet tout
ekriven, mounn k'ap ekri, mounn ki li,
mounn k'ap pibliye liv. Se ft tout
enprim, fet jounalis, mounn sa yo k'ap
mete sou papye tout evennman ki pase sou
lat e ki merite on, resp ak
pwoteksyon... Mounn k'ap enfbme
mounn, edike mounn ak liv osnon nan liv,
nan radyo, television, sinema... Se fet tout
pwofes k'ap itilize ekriti nan edikasyon
timounn nou yo... Si pa te gen liv lblj
lemonn t'ap vire nan youn tolalito
tomant ki pa t'ap janm fini. Nou pa t'ap
f youn pa nago, youn pa kita. Liv
mennen liv... anpil liv ekri apati lbt liv...
se youn chenn konesans k'ap mennen
levolisyon.... pou mounn ka konprann
anwiwonnmen yo epi viv pibyen .
Senmenn sa-a nan Miyami se
fet. Miami Dade College depi lontan ap
selebre fet liv. Ane sa-a se 20m anivs
yo. Ft liv la derape depi y premye
Novanm. Se pi gran, pi gwo, pi bl
evennman liter Ozetazini. Youn
evennman rich, se lakonesans an aksyon.

(STWA MIAMI BOOK FAIR
Book Fair nou rele
Mache Liv osnon Liv anfoli
tankou yo rele-1 lakay fonde an 1984.
Nan epk sa-a yo te rele-1 < theBay.. Dr. Eduardo Padrn prezidan
Miyami Dade College la e ki se
chmann Book Fair la, di, dapr
li Book Fair-la change vizaj
Miyami e se youn bl bagay pou w
kijan literati, ak bl pwodiksyon liter
transfme tout oun kominote..
Premye Book Fair la se
te youn grenn jou senpmam. Apre sa,
li grand li vin 3 ; apre sa, li pran manm
toujou, li vin chita sou tout youn
senmenn. Pwopriyet libreri Books
and Books-la, younn nan pi gwo
libreri nan Florid la msye Mitchell
Kaplan di: depi 1989, Book
Fair la tounen youn veritab ft pou
womansye, dramatic, byograf, istoryen,


kritik, powet elatriye. Gran ekriven
tankou Norman Mailer, Alex Haley,
Carlos Fuentes, Toni Morisson...
prezante liv yo plizy fwa deja.
Kounye-a nonslman Book
Fair la tounen oun Dezafi Liv
nan Miyami, ajan entnasyonal debake
pou vin idantifye gran ot pou kontra
journal, televizyon ak sinema...
Dapr estatistik, plis pase 500.000
mounn vizite Book Fair-la chak
ane.


CENTER FOR THE
LITERARY ARTS
Pou bay Book Fair la
plis fs; pou kore tout aktivite yo epi
rann yo pi efikas, pi djanm, yo monte
youn oganizasyon liter ki tounen youn
chapo sou tt Book Fair la. Chapo
sa-a rele Florida Center for the Lit-
erary Arts. Sant Atizay Liter nan
Florid. Sant lan kreye an 2002. Sant
sa-a bganize liv an foli-a plis anko
pandan tout ane yo, klase ekriven pou
vin pale sou liv yo pibliye. Sant lan se
youn veritab tanp liter. Direkt
ekzekitif la se Alina Interin.

EKRIVEN AYISYEN NAN MI-
MI BOOK FAIR INTERNA-
IONAL
Nan Book Fair la ane sa-a yo
toujou envite ekriven Ayisyen yo. Men
pif ladan yo toujou renka-renka. Yo
reponn wi epi yo chinwa. Ane sa-a pou
lanmse 200 em anives p[eyi Ayiti te
dwe gen youn paviyon sou Ayiti. Yo te
pral envite plis pase 30 ekriven ayisyen.
men malerezman, N'aprann ofisyl
ayiseyn yo pa te gen mwayen pou sipte
fr yo... ane sa-a tankou chak ane,
Libreri Mapou ap la. Nimewo Tant
nou se 226
Ane sa-a ap gen 350 ot osnon
ekriven k'ap soti toupatou pou vin
prezante liv yo. Pou premye fwa ane
sa-a gen youn bl echantiyon ekriven
ayisyen k'ap la. Men non ot Ayisyen
ki sou lis pou f prezantasyon se
Grard Ferrre, Paul Laraque, Frank
Laraque, Joanne Hyppolite, Edwige
Danticat, Jessica Fivre, Mireille
Sylvain David, Maude Heurtelou.
Panel ekriven sa-yo pral ft an Franse.
Mireille ap prezante woman li-an ki
rele: Il faut sauver Elizabeth, (N'prann
tou I gen youn dezym ki nan kouti ki
dwe part senmenn sa-a) Jessica Fivre
ap prezante les hommes en rouge
youn woman ki te pote dezym pri an
Ayiti nan Livres en Folie Jessica
te vann plis liv apre Frank Etienne ,
Grard Ferrre ap prezante young
dnye liv li fenk pibliye<< Le vodou au
3m millnaire, Edwidge Danticat
limenm pral pale sou youn tralye 6 liv
ki deja part e ki an Angle ak Franse
espesyalman dnye-a ki rele Behind
the Mountains. Joanne Hyppolite ap
prezante <> youn liv
pou timounn. Kwann nan pwa-a ane
sa-a se Paul ak Frank Laraque De fr
ekriven, de maton nan literati ayisyen-
an, de kanzo ki fenk pibliye ansanm
< rantre sot Nouyk pou prezantasyon liv
tou nf sa-a ki fenk part.
Haiti, la lutte et l'espoir
ekri an 2 pati. Frank Laraque ekri
premye pati-a. Paul ki pran pri Casas
de la Americas ekri dezym pati-a.
pou Prezantasyon Ayisyen yo:
Mireille: Dimanch Novanm9 ; 5:00pm
room 3315; Edwidge Samdi 11:30
room3314-14 ;Franck &Paul Laraque
dimanch 9, 3:30pm room 3315
Grard Ferrere dimanch 9,5pm room
3315 LIBRERI MAPOU ap sou 2nd
Ave ant 3m ak 4m streeJ./ 305-757-
9922
V Jan M pou


1 1


I


1


1 -- - --


1


MIAMI

BOOK FAIR

INTER-

NATIONAL


HAITI

LA LUTTE ET

L'ESPOIR

Paul ak Franck

Laraque


IL FAUT SAUVER

ELIZABETH

Mireille Sylvain-

David


LES HOMMES EN

ROUGE

Jessica Fivre


HAITI: LE VODOU

AU TROISIME

MILLIONAIRE

Grard Ferrre


BEHIND THE
MOUNTAINS

Edwidge Danticat


SETH AND

SAMONA

Joanne Hyppolite


STORYTELLER

Maude Heurtelou


PANEL:

Max Manigat

Kern Delince


MODERATE:

Jan Mapou


VANDREDI- 7

SAMDI- 8

DIMANCH- 9

FRANCK AK PAUL
LARAQUE DIMANCH
9 NOVANM A 3:30PM
MIAMI DADE
COLLEGE
ROOM 3315
PANEL AK:
MAX MANIGAT
KERN DELINCE






Page 20


I 'ACTTA AITE EN MARCH I


Mercredi 5 Novembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 40


En bref...
(suite de la page 18)
Des individus arms non identifies
tirent des rafales en direction de
Radio Carabe ...
Des individus arms non identifies ont tir mardi soir
(28 octobre) des rafales d'armes en direction de Radio
Carabe. Des impacts de balles ont t relevs sur un
vhicule gar sur la court de la station. Radio Carabe
n'a pas diffus d'informations les jours suivants eni
signed de protestation. Le secrtaire d' Etat la
Communication, Mario Dupuy, a condamn cet
incident. Selon lui, les mmes individus avaient peu
auparavant dsarm des policies non loin de la radio. Il
a assur les journalists que le gouvernement prendra
toutes les measures ncessaires pour contrer toute
entrave au fonctionnement de la press. Lors de son
intervention, Mario Dupuy a invit aussi les
journalists la prudence puisque, a-t-il dit, aprs
chaque rapport public sur la situation d'un secteur,'" ce
secteur s'est toujours retrouv dans le collimateur. Le
secrtaire d' Etat faisait rfrence au dernier rapport
public par la NCHR sur la situation de la press, qu'il a
assimil un pamphlet politique truff de mensonges et
qui ne tient pas compete des vritables problmes de la
profession en Hati. Mario Dupuy a soulign que
plusieurs journalists cits dans ce document vaquent


tranquillement leurs activits en Hati alors que la
NCHR fait savoir qu'ils sont en exil.

L'AJH dplore que la NCHR n'ait pas
pris le temps de la contacter avant la
publication de son rapport sur la
situation de la press en Hati ...
Dans ce rapport rendu public la semaine dernire, long
(les droits de l'homme a fait savoir que la press dite
indpendante tait sur la sellette et que plus d'une trentaine
de journalists auraient t contraints l'exil au course des
32 premiers mois du second mandate du Prsident Aristide.
Le Secrtaire Gnral de l'AJI-, Guyler C. Delva, qui
afirne ne s'tre pas rellement pench sur ce document, a
prcis toutefois qu'il renferme des inexactitudes. Il a cit
plusieurs cas, don't celui de Duck Jonathan Joseph qui vit
encore en Haiti, alors que la NCHR affirme qu'il a t
contraint l'exil. Selon M. Delva, c'est l'AJII qui dtient
les informations sur les violations de la libert de la press.

Le Forum Citoyen pour la Rforme de
la Justice raffirme la ncessit de
l'indpendance de la Magistrature ...
Dans le discours d'ouverture au Quatrime Forum, le 26
septembre dernier, le Comit Coordonnateur a insist sur
la ncessit pour les magistrats de la Justice d'tre libres,
et sur le fait que cette libert taitpour eux un devoir, "parce
que sans le barrage tabli par ce devoir de libert, il n'y
aura pour personnel l'espace o dfendre ses liberts et ses
droits". Tous les travaux et consultations du Forum Citoyen


Plus d'un demi million de clients ont adopt CAM pour leurs
et de products alimentaires sur Haiti parce que depuis prs de
le leader incontest sur le march des transferts offre sa cli

un accueil enthousiaste plus de 10,000 nouveaux clients t
, un service professionnel, courtois, rapide, sr et unique sur
ak la livraison domicile en moins de deux heures de tout tran.
Port-au-Prince et dans les villes de province.
om livraison des products alimentaires le mme jour, si le transfer
&. transferts d'argent et de products alimentaires "on line" par c
%, dpt d'argent sur n'importe quel compete bancaire en Haiti
q, une satisfaction garantie

CAM, une tradition trs imite mais ja


Notre


c'est not


APPELEZ f
USA/CA

Ou faites v


au course des deux dernires annes ont about la
conclusion que, des cinq obstacles qui paralysent l'exercice
de la justice, un des facteurs les plus important est
l'absence de libert des magistrats. Les participants au
Forum, dans les ateliers qui ont runi tous les secteurs de
la socit, ont en effet identifi comme problme majeur
au fonctionnement de la justice : la dpendance de la
Magistrature par rapport aux autres pouvoirs. Avec le
thme: "Justice et Dmocratie ", le Quatrime Forum
Citoyen rappelait que la question de la rforme de la justice
se place au coeur de la rforme de l'tat. Pourtant, c' est
ce moment cl de rflexion et d'engagement citoyen que
l'on procde la rvocation de trois (3) juges au Cap-
Hatien, sans tenir compete du caractre inamovible de leur
charge (article 177 de la Constitution). Il s'agit des juges:
Ennamia B. FATAL, Jean Ralph PREVOST et Harold
CHRY du Tribunal de Premire Instance du Cap-Haitien.
Me Ennamia B. FATAL aurait t rvoque pour avoir mis
une ordonnance de renvoi contre deux (2) policies accuss
d'avoir particip l'assassinat de Knol Jean; Me Jean
Ralph PREVOST pour avoir mis un mandate d'amener
contre le dlgu du Nord, Jean Myrto JULIEN, en relation
avec le meurtre du jeune Evens LUCIEN; le juge CHRY,
quant lui, aurait t rvoqu pour avoir interpell par-
devant le Tribunal des militants Lavalas souponns de
participation dans les actes de violence du 17 dcembre
2001 au Cap-Hatien. Leurs successeurs auraient dj reu
leur lettre de nomination et prt serment. Ce procd ne
respect pas les procedures prvues par la loi sur
l'organisation judiciaire du 18 septembre 1985, enfreint
les dcrets-lois crant le Conseil Suprieur de la
Magistrature et ignore les articles 59 et 60 de la
Constitution. La nomination du supplant Juge de Paix
Asls SAINT- LOUIS comme Commissaire du
Gouvernement aux Gonaives, en dehors de toute procedure
lgale, reprsente une
violation au droit des
citoyens de computer sur
un pouvoir indpendant
et impartial. Cette
nomination s'est faite
sans tenir compete ( des
conditions minimales
requires de competence
Sf et de formation des
Smagistrats par les voix
institutionnelles. Cette
Sdcision enforce les
vieilles pratiques de
npotisme au sein de
l'appareil judiciaire.
Ces quatre (4) cas
s'ajoutent d'autres
decisions de l'Excutif,
qui au course des deux
Sdernires annes ont
affect des magistrats
dans leurs functions,
obligeant certain
d'entre eux se rfugier
l'tranger. Ce
comportement de
transfers d'argent l'Excutif, loin de
dmontrer cette volont
e vingt ans CAM, de rforme indispen-
ientle: sable la mise en place
d'un tat de droit,
renvoie au fonc-
ous les mois .tionnement archaque
tous les mois d'un systme don't le
*le march hatien procs est actuellement
le march hatienen course dans toutes les
sfert d'argent socits "en voie de
dmocratisation" et
auquel la socit
hatienne a manifest sa
ert se fait avant midi determination de
participer de faon
;arte de credit decisive. Le Comit
Coordonnateur d'un
Coordonnateur du
Forum fait appel la
vigilance de tous les
acteurs concerns, en
imais gale! particulier la toute
nouvelle Fdration des
Barreaux, Association
des Magistrats (ANA-
diffrence MAH) pour rappeler les
di e wre n droits des magistrats
inhrents leur charge
e service et pour dfendre ce
S ser vic principle de l'indpen-
dance de la justice, sans
lequel on ne peut parler
d'tat de Droit.

pouvez

visiter

IOUS GRATUITEMENT:
NADA:1-800-934-0440 Internet
HAITI: 800-256-8687
otre transfer ONLINE:
Www.camtransfert.com .:A: .... : 2 /.


i i -I L i i


L




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs