Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00185
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 29, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00185
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

















Hati en Marche dition du 29 Octobre au 4 Novembre 2003 Vol. XVII No 39
i------------- ----" "ilW ^^ :-'.*'-


\N \M >V
1('I I 2IN 2i lohie
I o ip nid.ii IC 1LatI'II lt 1 .t1
IlilaLlu %!,[ etu le h ardi "'1 ticitoie
.1\IidJ..n ipar m pl iLn iuIier1un it L IS
luhsplus,rdLid de R~lI1
aut scilleal 'o'pIiiC iaibaL et
i\llilktI i Lemonitre de Jean I lceliene i
1 ihotitis,nieiidu n dLf ,~hainne ut:t de
limie leconne ile, jourfnalIstv irdri-clr1-er
amcimhisu L. 11011< 1 e irens slli
S- o n


I e' Iotr %%-)il[s eni iirand
dauver [tpascultiric'iii ile commfenht
za1 i [lai IlRaIppelons k-lpi idnique cnous
11arloint ticsdiise 1 Iii~Iale
d "ii1111 e>si ;escommile le% pliL
fftIaeLL Is h liUI uL'.nLleI)C iitIA011tu I ; I ausI
parmii -c, CI,:%e' le, plu, mai, quih1' 111
depui, la mort duit lurs pIces spliitutiIN
rel peehi mi ni I 1 lic uhccit1 'g~de
Cic di'1% orc et ILopold Sedi.ir Sen'.'hor
SLl:d 1 enlflal deII iI(s flcnhieipl Iu,
dilliclvs (cuue Ni rellestaient ceniird


tl ulne rn c de leutir Padiol-es cii tcde
nation lde'pcndanle
L I.';_spa'o',i ld i de L Jean
Il line ci le IsiL-,tiiiie I nii de
'lii-.l n p olsTi oIile lr I
l'lirnili le" iirangl sI en 2teni Il.
L llnl ,I'C cl' [ pdfI HI0lltI. LCt 1ll
doIIL Il dLes .lait plu, lourd, de
(voir Presse / 4l
Le correspondent de RFI. Jean
Hlne. assassin Abidjan par
un policies


HAITI-CRISE

Gonaives : Partisans Mtayer attaquent P.

Commissariat de Police; Commissaire bless

PORT-AU-PRINCE : MILLIERS.DE

SUPPORTERS LAVALAS GAGNENT LES RUES


A Port-au-Prince, les Aristidiens crasent mercredi sous leur nombre une
manifestation de groups d'opposition Thony/Photo


Un membre de l'Ambassade amricaine conduit l'abri le petit group
de manifestants de l'opposition photo Yonel Louis


Rgis Debray, hros, chef de mission LA POSITION
ou missionnaire DEL'OPPOSITION .
ou msoae


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 24
Octobre Certainement un professionnel
pour la mission qui lui a t assigne par
le gouvernement franais : conduire une
"commission indpendante" charge
d'explorer l'tat des relations entire Haiti
et la France et de formuler des
recommendations. :
La press hatienne qui traque
le personnage depuis son arrive dans le
pays, est reste sur sa faim. L'missaire
special est trs avare de dclarations,
vite toutes les questions'pige avec une
determination vidente. Sa mission c'est


couter, et il coute. Point.
Evidemment, on ne peut
pas passer inaperu quand on
s'appelle Rgis Debray. Alors pour
couper court, l'minent visiteur
prononce une conference qu'il sort
de sa manche, simple comme
bonjour, sous le titre
stratgiquement acadmique de :
"Lacit et rpublique." Prcisons
: rpublique franaise!
Ainsi son obligation
universitaire remplie, Rgis
Debray rebranche ses grandes
(voir Debray / 6)


Dessalines est-il I anctre de la
PORT-AU-PRINCE, o *aussi bien les haitiens que
22 Octobre Le nom de retormie agraire? r les ers
Dessalines est devenu ces jours-ci historians delapriodedessaliniennenefait celui de mot utilisa est plutt
synonyme de rforme agraire. Or nous allusion ce mot, aucun de ces auteurs, fondateur de l'indpendance et
ferions remarquer qu'aucun des quelle que soit leur tendance politique et (voir Dessalines /3)


Hati en Marchf
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514337-1286
e-mail : enmarchehliai telonline.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress //ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Mltarcus


Inc)


J


p-~-,


e








I UX-J D TTC


PNT RD~FP


rageIz 3


Mercredi 29 Octobre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 39


POLITIQUE

L'opposition hatienne n'a pas

tabl sur la chute du president

bolivien, pourquoi?
PORT-AU-PRINCE, 23 Octobre Pourquoi?


- Curieusement l'opposition hatienne n' a
pas tabl sur le renversement du Prsident
bolivien Gonzalo Sanchez de Lozada pour
appuyer son appel la dmission du
President Jean-Bertrand Aristide ...
Etrange! En 2002, quand avait
lieu le coup d'Etat (avort trois jours plus
tard) contre le Prsident vnzulien Hugo
Chavez, elle avait applaudi des deux mains

Pourtant rien ne resemble
davantage ce que recherche actuellement
1' opposition hatienne que les vnements
qui ont about la chute du president
bolivien. M. Sanchez de Lozada a t
emport par des manifestations de rue,
aprs un mois de grves sauvages et de
barrages sur les routes, et organiss par des
associations de la base, des groups issues
de la majority populaire, en majority
indiemie et pauvre. Eux aussi ont refus
toute ngociation, tout compromise. Seule
solution, dmission ...
Voil donc qui rappelle tout
crach la situation vcue actuellement
dans notre pays. Gonaves, Cap-Hatien,
La Paz = mme combat.
Et pourtant, l'opposition
hatienne a sembl ne pas faire attention
... Une voix ou deux ont pu y faire allusion,
mais pas plus et tout de suite elles se sont
tues.


Quelle difference y a-t-il entire le
coup contre Hugo Chavez en 2002, et celui
qui a renvers le week-end dernier le
bolivien Sanchez de Lozada?
Eh bien, Chavez est peru
come un homme abattre par
l'administration amricaine, tandis que
Lozada est un chouchou de la Maison
blanche ...
Au point qu'il s'est cru capable
de forcer dans la gorge du people bolivien
son accord avec l'Argentine (ennemi
hrditaire de la Bolivie pour lui avoir
enlev son accs la mer la suite d'une
guerre en 1879) pour acheminer du gaz
natural aux Etats-Unis ...
Mal lui en prit...
Mais on pense que plus encore
que Lozada, milliardaire qui avait aussitt
retrouv sa villa en Floride (on dit mme
qu'il parle espagnol avec un accent
amricain), c'est administration Bush qui
doit en avoir reu un coup. Voici une.
nouvelle hypothque qui vient grever le
project de grand march continental ou
ZLEA qui doit dmarrer le ler janvier
2005 et voir tous les pays du continent
comme n'en faisant plus qu'un ... Un
supermarch continental, au propre
come au figure!
Mais quel rapport avec
(voir L'opposition / 8)


LA POSITION DE L'OPPOSITION

Le Conservatisme bipartisan

amricain conserve-t-il l'ide de

massacre des indiens et des noirs

du continent amricain?
Par Cyrus Sibert, Radio Maxima, Cap-Hatien


opinionmaxima@yahoo.com
Les Boliviens accusent les tats-
Unis d'avoir particip activement la
repression ayant entrane des dizaines de
morts et des centaines de blesss. Les
Indiens ont t rprims sans piti.
En Haiti, l'opinion publique
questionne le niveau de participation des
tats-Unis dans la repression qui prvaut
aux Gonaves. Les hlicoptres qui ont
men l'opration Raboteau sont pilots
par des amricains. On parle mme
d'action d'anciens officers des forces
spciales amricaines qui travaillent au
Palais national comme gardes du corps
d'Aristide.
On ne parle presque pas des
crimes et exactions commnis par le pouvoir
Lavalas.
Comme le president Gonzalo
Sanchez Lozada, Aristide coopre sa
faon dans la lutte contre les trafiquants
de drogue. Cela suffit-il pour un chef
d'tat de bnficier du support
inconditionnel des Etats-Unis au mpris
des vies humaines'?
L'administration amricaine est-
elle racist? Les tats-Unis ignorent-ils les
tueries quand les homes sont des noirs
ou des indiens'?
La Charte Dmocratique de
l'OEA n'est-elle qu'un outil rducteur des
exigences politiques des peuples?
Si au dpart cette dite Charte tait
perue comme un outil de changement,
une vision dmocratique pour l'Amrique
latine, aujourd'hui dans les faits, elle n'est
qu'un nouveau moyen de enforcement de
la tyrannie en Amrique. Les juntes
militaires sont remplaces par des tyrans


populistes, lus la faveur des fraudes,
combinaisons ou manipulations
lectorales contre les peuples, les
misrables du continent. La Charte
dmocratique ne sert-elle pas d'outils de
pression pour faire agir les tyrans au profit
des USA en lieu et place de paradigmes
visant consolider la dmocratie en
Amrique latine?
Quelle est la morale de la
politiques tiangre des USA?
Au Venezuela, pour le ptrole,
l'Opposition est sacrifice en provision de
la guerre en Irak; en Bolivie le president
est vinc cause de sa politique pro-
amricaine; en Hati, l'Opposition a perdu
la bataille contre les lections frauduleuses
de mai 2000, malgr les constats de fraude
d' Orlando Marvil (Reprsentant de l' OEA
en Haiti) : Quelle est la logique de la
politique amricaine?
Les plus violent, les tyrans et les
hors la loi, n'ont-ils pas toujours le dessus?
Alors que peut-on reprocher Fidel
Castro? Violation des liberts civiles et
politiques, violation du droit de proprit,
le non-respect des principles
dmocratiques: entire Cuba et Haiti, o est
la difference? Les avantages de la
dmocratie librale resident dans les droits
civils et politiques. Donc si l'OEA les
Etats-Unis en tte support la tyrannie
d'Aristide et son mandate illgitime, ne
serait-il pas logique d'adopter la
dmocratie castriste? Au moins on aurait
le bnfice des infrastructures sanitaires
et quipements collectifs.
Comme en Bolivie, les peuples
doivent utiliser tous les moyens pour
(voir Position / 8)


Gonalves : Partisans de Mtayer attaquent le Commissariat de
Police : Bilan 1 mort; le Commissaire Marcellus bless ...
Suite une attaque dimanche matin du Commissariat de la ville des Gonaives, deux
policies ont t blesss, don't le Directeur dpartemental de la Police de l'Artibonite,
Camille Marcellus. On signal aussi qu'au moment de cette fusillade, une fillette de 15
ans a reu une balle la tte qui l'a tue sur le coup au moment o elle sortait de
1' Eglise.
Ren Civil, un dirigeant d'organisation populaire pro-gouvernementale, a lanc un
appel aux partisans d'Amiot Mtayer pour qu'ils ne laissent pas le bras arm de
l'opposition infiltrer le movement qu'ils mnent pour demander justice pour le leader
de Raboteau assassin le 22 septembre dernier.
Le commissaire Camille Marcellus a t transport d'urgence l'hpital du Canap
Vert, Port-au-Prince, o il a subi une intervention chirurgicale.

Gonaves : Attaque contre la maison du dlgu dpartemental ...
Le mme group qui a attaqu le commissariat de police dimanche, et qui est bas dans
le quarter populaire de Rabotcau, s'en est pris galement la mason du Dlgu
dpartemental de l'Artibonite, Kettelin Tlmaque, saisissant cinq armes qui s'y
trouvaient. Ils ont par la suite mis le feu la voiture du magistrat des Gonaves, Topas
Stephen Mose, qui rentrait de Port-au-Prince avec une cargaison de marchandises
estimes quatorze mille dollars hatiens.

Reactions de la Prsidence ...
Aprs l'attaque mene dimanche contre le Commissariat de police des Gonaves, la
Prsidence a ragi. Dismi Csar, conseiller politique du Prsident Aristide, a annonc
que le gouvernement va prendre des dispositions pour rtablir la paix dans la Cit de
l'Indpendance. De son ct, la police a annonc avoir reu des ordres formels pour
s'emparer morts ou vifs de ces individus contre lesquels des mandates d'arrestation ont
t lancs, en mentionnant Jean Tatoune et Winter Etienne.

Cap-Hatien : Le symposium du Front de l'opposition Nord tourne
court...
Cette rencontre devait se terminer par une march pacifique. Mais rien n'a pu avoir
lieu avec la forte presence de manifestants pro-Lavalas qui ont occup le pav capois,
empchant aux manifestants de l'opposition de sortir.
Les membres du Front de l'opposition Nord se sont dclars choqus, surtout aprs
qu'ils avaient reu l'autorisation de la police de manifester et toutes les promesses de
garantie de scurit de la part de la police. Le responsible des relations publiques du
FRON, Jackson Nol, a accus la police de s'tre montre complaisante vis vis des
partisans Lavalas qui avaient rig des barricades de pneus enflamms depuis la veille
pour intimider l'opposition.

Le porte-parole de l'opration Etau-Bouclier Populaire, Ren Civil,
dment...
Ren Civil, porte-parole de Etau Bouclier Populaire, a dmenti les informations du
Front Opposition Nord selon lesquelles Ren Civil et Paul Raymond avaient revtu
l'uniforme de la police pour semer le trouble au Cap-Hatien et en faire porter la
responsabilit l'opposition. Ren Civil a dmenti s'tre rendu au Cap Hatien .

La manifestation du Cap-Hatien reporte ...
Le Pasteur Jackson Nol a report la manifestation qui aurait d se tenir pendant le
week-end au Cap-Hatien, parce que la police ne l'avait pas autorise.
Les reprsentants de divers movements de l'opposition runis l'htel Brise de Mer
au Cap, ont fait savoir que leur manifestation dbutera devant le local du Tropicana
Club, le lundi 27 Octobre.
Un autre porte-parole de l'opposition Nord, Elusca Charles, a racont qu'un group de
policies ont attaqu sa demeure samedi soir (25 octobre), pillant tout ce qu'ils
pouvaient emporter. Le reprsentant de l'OPL dans le Nord a prcis que les
organizations populaires (OP) proches de Lavalas lui ont lanc toutes sortes de
projectiles, cassant les vitres de sa voiture et causant des dgats important sa
maison. Ali Prard, de son ct, se plaint d'avoir t la cible de coups de feu tirs par
le Directeur regional de l'Immigration du Nord, Kerwin Augustin.
Le Dput de la circonscription Baron-Grande Rivire du Nord, Nahoum Marcellus, a
fait savoir qu'une mobiliation manche longue tait lance pour empcher l'opposition
d'organiser la moindre manifestation contre le Prsident Jean-
Bertrand Aristide qui devra acomplir son mandate jusqu' fvrier 2006.

Un journalise franais tu devant les locaux de la police en Cte
d'Ivoire ...
Le president ivoirien Laurent Gbagbo a annonc qu'une
enqute avait t ouverte sur la mort de Jean Hlne, correspondent de Radio France
International Abidjan, tu mardi d'une balle dans la tte par un policies
devant les locaux de la direction gnrale de la police. Le policies a t incarcr.
Rappelant qu'il "demeure attach aux valeurs
dmocratiques et au respect de la libert de la presse, le president Gbagbo a ritr,
dans un communique, "son engagement ce que les journalists puissent accomplir
librement et en toute scurit leur mission d'information partout en Cte d'Ivoire".
Jean Hlne, qui tait g de 50 ans et connaissait parfaitement l'Afrique don't il tait
un habitu, a t abattu, selon l'ambassade de France, " la suite
d'une altercation qui a mal tourn" avec un policies ivoirien. Il attendait la sortie d'une
douzaine d'opposants qui avaient t arrts pour complot contre le rgime.
Ange Kessi, procureur militaire de Cte d'Ivoire, a rejet la version du policies selon
lequel le coup est parti accidentellement. Kessi a affirm que le journalist franais
avait t tu intentionnellement.
Le procureur militaire a ajout que l'enqute serait tennine dans dceux semaines et que
le policies risquait jusqu' 20 ans de prison.

Usage excessif de la force ...
Hinche : Le Commissaire de police de la region, Negub Simon, est accus d'avoir tu
Mme Fernande Jean, dans la nuit du 22 au 23 octobre 2003. Selon la mre de la
victim, l'officier aurait tu la dame alors qu'elle tait dans une violent discussion
avec son mari. Le commissaire se dfend d'avoir dlibrment tu la dfunte. Il
soutient que la dame, qui avait dj bless son mari, s'approchait de lui un couteau en
main et qu'elle avait cass coups de pierre une vitre de son vhicule. Le commissaire
soutient qu'il a agi cn lgitime defense en tirant sur Fernande Jean. Celle-ci est morte
sur le coup.

La Journe Mondiale du Crole ...
Le crole tait l'honneur dimanche soir l'mission tlvise hebdomadaire, Dbats
Publics, l'occasion de la clbration de la Journe Mondiale du C(role le 28 octobre.
A cetlle occasion, plusieurs directeurs de bureaux publics, comme le Service de la
(voir En bref/18)


pn. y. '?


I


1





Page 3


Mercredi 29 Octobre 2003


I 1 141TnLITc 1 nJ 1 'ACTjI AJITJ I


Haiti en Marcle Vol. VVIl NO. 3L __________il__1[V__PMl_'yL__1_.1-%______1_1__i-


Dessalines est-il l'anctre
Idr agraire" que de fair porter aux
dlpres fondateurs nos
sentiments contempo-
(Dessalines ... suite de la 1re page) rains. Est-ce bien Charlemagne qui a invent
premier chef d'Etat d' Hati voulait "nationaliser" les l'cole et Saint Louis qui avait men la guerre des
proprits des anciens colons. Mais pour en faire quel croisades pouvait-il tre aussi bon etjuste que le veut
usage? Pour les redistribuer aux masses ou pour lalgende?


Crmonie patriotique le 17 octobre dernier l'occas
de l'assassinat de Jean-Jacques Dessalines
reconstituer les grands domaines de la priode colonial
qui avaient fait de Saint Domingue la plus riche colonie de
la France? ... Eh bien, la question reste entire. Donc c'est
aller un peu vite en besogne que de designer Jean-Jacques
Dessalines comme l'anctre de la rforme agraire en Haiti.
Evidemment c' est une tendance universellement rpandue
a


ion du 197e anniversaire
s Thony/Photo


En tout cas,
voyons un peu ce que
disent les historians
de la tentative de
1' empereur
D essalines d'assurer
le contrle de 1' Etat
sur les grandes
proprits laisses par
les colons, tentative
qui devaitlui coter la
vie le 17 octobre 1806
P o u r
l' Amricain David
Nicholls, auteur de
"From Dessalines to
Duvalier Race,
Colour and National
Independence in
Haiti", l'ambition de
Dessalines tait


d' liminer le prjug de couleur en Hati, cela se reflte
dans l'article de la constitution de 1806 qui se rfre tous viter...
les Hatiens comme tant des "noirs" ... Mais la disparit S' cria 1' empereur : "Les fils des colons ont pris
conomique entire les anciens libres, propritaires depuis advantage de mes pauvres noirs. Attention noirs et multres,
la colonie, et les nouveaux libres sans terres, et constitus nous avons tous combattu les blancs, les proprits que
des masses noires, tait aussi un problme qu'il ne pouvait nous avons conquises en versant ensemble notre sang
(voir Dessalines / 7)





UNITRANSFER
f

Stout moun


kontan!

Paske li pi rapid,
Li pi bon mache!

) Transfert d'Argent (LIVRAISON DOMICILE)
SDirekTransf

P Produits Alimentaires
SUnifood Bokit

l Matrieaux de Construction



1ri UNITRANSFER
III,,,, A subseary of UNIBANK Hati

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648 G


SOMMAIRE \


ANALYSE
Piti pour les journalistes! p. 1


HAITI-CRISE
Partisans Mtayer attaquent le commissariat des Gonaves p.2
La Position de l'Opposition : Washington sur la sellette ... p.2
L'Opposition hatienne n'a pas tabl sur la chute du president
bolivien, pourquoi ? p.2
Entre deux resolutions ... p.8
FRANCE-HAITI
Rgis Debray, hros chef de mission ou missionnaire? p. 1
Des petites phrases ... p.6
L'HISTOIRE DANS L'ACTUALITE
Dessalines est-il l'anctre de la rforme agraire? p. 1
PRESS
Meurtre de Jean Hlne : Aboutissement de la "haine" p. 12
Libert de la press : Cuba, Etats-Unis et Isral points du
doigt par RSF p.5
ACTUALITE NATIONAL
L'Eglise catholique : Convocation 2004 p. 16
Visite de 2 projects du PAM p. 17
INTERNATIONAL
L'avenir du ZLEA se joue dans les rues de La Paz p. 9
Washington: Une vingtaine de milliers d'anti-guerre
descendent dans la rue p. 10
SANTE
Bill Clinton announce un plan pour rduire le cot des
mdicaments anti-sida p. 11


K CULTURE CARAIBE
NQue savais-je de la Guyane franaise p. 10


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom
Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement O
Etats Uni s $ 40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonn )
Amrique Latine $70.00 $ 135.00








PagetMenL-11rViill2II VUOI.,v 11i iN


I TTNEANALYSF, I


Mercredi 29 Octobre 2003


Piti pour les journalists!
(Presse ... suite de la 1re page) i ..... .-nn ,i, ... .mn t ..i-....-.


signification que si cela se passait sous d'autres cieux.


Les mmes causes produisent les mmes
effects ...
Aprs avoir toujours vcu dans une sorte de cocon,
ou de stability cosmtique, entretenu par une propaganda
soigneusement coordonne par le gouvernement local et
les matres parisiens de la question, le Sngal et la Cte
d'Ivoire semblent sortir de leur rve pour dcouvrir
subitement que les problmes des autres pays eni
dveloppement sont aussi les leurs : instability politique,
inscurit galopante, crise conomique et/ou alimentaire,
devaluation des course des matires premires double d'une
competition sauvage, mauvaise image international, Sida
... Avec d'autre part, les problmes propres au continent,
don't la menace de conflicts ethniques.
Qui pis est, cela survient en mme temps que
l'occident passe lui aussi par nombre de mtamorphoses
... Les mmes causes produisent toujours les mmes effects.
Le monde est petit. Le village global.
Aprs la disparition de l'empire sovitique, les
puissances capitalistes occidentales estiment qu'elles n'ont
plus besoin de chouchouter des protgs qui de plus n'en
font qu' leur tte. Les Etats-Unis l'imposent tout de suite
dans leur back yard. L'Amrique latine et central et la
Carabe doivent se faire une raison: c'est la fin du pactole.
Dsormais l'aide (ou ce qu'il en reste) est .conditionne
toutes sortes de facteurs, mme des plus fantaisistes :
ajustement structure, lutte contre la drogue, governance,
droits humans, mais aussi lutte contre le traffic human etc.

Mlange de colre et de confusion ...
Washington aurait-il laiss l'Argentine ainsi
disparatre s'il y avait encore la menace communist ...
La France a eu la dlicatesse d'attendre la mort
de ses proconsulss" locaux Senghor et Houphout.
Aujourd'hui Sngalais et Ivoiriens sont confronts une
experience qui some toute est le lot des pays en
dveloppement gnralement quelconques ...
Leur premiere reaction c'est tout naturellement
un mlange de colre et de confusion.


Colre contre la "trahison" de l'ex-mtropole (un
sentiment que des politicians, eux aussi pris dans le mme
tourbillon, peuvent essayer d'exploiter) et confusion
combien vidente lorsque les manifestants d'Abidjan en
viennent appeler les Etats-Unis leur secours ...

Le bal est fini ...
Confusion qui vient aussi de la
transformation des symbols de l'ex-mtropole qui
ne sont plus les mmes, ou plutt qui ne sont plus
perus de la mme faon, fini le bal! Absence de
management, rapport plus clair de dominant
domin, prdominance de l'conomique et du
commercial sur le cultural, la francophonie au
service du march, le divisez pour rgner,
repercussions et contrecoups de la competition
capitalist international dans des pays conomie
rurale ou fort prcaire, avivant les problmes
locaux, entre en scne des mafias et cartels
internationaux, tous les coups sont permis, bref la
jungle...
Or parmi ces mtamorphoses, il y a la
press ...
La press n'est plus la mme. En mme temps
qu'elle n'avait jamais touch autant d'habitants de la
plante, apportant l'information et les connaissances dans
les villages les plus reculs de la terre, d'o l'importance
de Radio France Internationale (mais aussi sa lourde
responsabilit, c'est une arme double tranchant ...).
Cependant du fait de l'pret de la lutte capitalist pour
les parts de march et de la diversity de son approche, une
confusion finit malheureusement par s'installer entire image
et defense des intrts conomiques et le journalist
tranger par ressembler la premiere ligne d'attaque (ou
de defense) des intrts de son propre pays.


Une press plus soucieuse d'exotisme
que d'exactitude ...
Or les grands mdias n'ont pas fait suffisamment
non plus pour viter cette mauvaise perception. Car il s'agit
aussi de marchs conqurir, donc comment ne pas faciliter
d'abord les secteurs qui ont les mmes intrts. Quand le
............................................................. M iam i H erald dpche un


source

la f oi d'
sur une
u it6 i t6 i


allguant que de prsums terrorists internationaux
transitent par Hiati et que le journalist n'a pas daign
interroger un seul hatien ... Quand un reporter de RFI ou


La journalist de RFI, Sophie Malibeaux, expulse
jeudi du Sngal
de Le Monde profit de ses vacances Santo Domingo
pour cogiter un paper sur la crise politique hatienne sans
faire le distinguo entire les rumeurs sans fondement et les
informations srieuses ...
Mort du journalism d'enqute et monte d'une
press politique plus soucieuse d'exotisme que
d'exactitude.
Un autre problme c'est la trop grande
concentration de l'information. Le rassemblement des
mdias en super-conglomrats, de plus en plus
incontournables, laisse normalement l'impression que toute
la press rpte le mme discours, les mmes clichs, et
au pays-cible ou au secteur local en question la sensation
d'tre victim d'une attaque en rgle ou blitzkrieg ... Outre
que cela enforce la perception que la press n'est qu'un
simple instrument aux mains des puissants.

La presse people"...
A cela il faut ajouter le nouveau language des
(voir Presse / 5)


MIAMMIAM

Nap Chche Volont pou Fondasyon
Endepandan Sitwayen Transp Piblik
Nan eleksyon Novanm 2002 an. Vot nan Konte Miami-Dade yo te apwouve
yon taks siplemant mwatye santim pou enplimante Plan Transp Pp la.
Plan sa a pral bay rezidan Konte yo ak vizit yo plis aks a transp piblik.
Plan an pral sipvize pa yon asanble konpoze de 15 manm ki rele Fondasyon
Endepandan Sitwayen Transp Piblik (CITT).
CITT lan pral kontwole, sipvize, revize, odite ak envestige enplimantasyon
tout pwoj transptasyon ki nan plan an ak tout 1t pwoj ki finansye an gwo
oswa an pati ak lajan taks siplemant an.
Manm CIIT yo ap svi nan asanble an km volont pou yon peryd de de,
twa, oswa kat an. Manm fondasyon an pap geyen okenn enter, ni dirkt ni
endirk, nan okenn kontra ak konte an oswa nan okenn kporasyon, asosye,
oswa lt antite ki gen kontra ak konte an.
Yo met yon komite an plas an chaj de prepare yon total de 15 lis pou kat
kandida pami ki Komisyon Konte yo, Majistra a ak Lig Vil Miami-Dade yo pral
nonmen moun ki pou vin manm nan CITT la.
Komite sa a chche jwenn aplikasyon nanmen tout moun ki enterese svi
kbm manm CITT ki se rezidan ak vot Konte Miami-Dade de bn repitasyon,
entegrite, responsab e ki gen kapasite ak eksperyans pwofesyonl oswa nan
biznis ozal ki enterese nan amelyorasyon oswa fonksyonman
transptasyon, oswa planifikasyon iben. Dnye plas km manm vid yo se
nan Distri Komisyon 2, 6, 11, ak 13. Aplikasyon ki rete de lt Distri
Komisyon yo ap rete nan dosye nou yo pou plas manm vid nan lavni yo.
Moun ki vie Komite an konsidere yo e mete yo sou lis kandida pou
seleksyon manm CITT lan, dwe soumt yon fm aplikasyon ranpli anvan
4:30 p.m. l Iokal jou 31 Oktb 2003 nan adrs sa a:
Miami Dade County Clerk of the Board
Stephen P. Clark Center
111 NW 1st Street, Suite 17-202 Miami, Florida 33128
Aplikasyon ki pat resevwa nan l, dat ak lokal ki espesifye an wo la a,
pap kapab jwenn konsiderasyon. Fm aplikasyon an disponib nan
www.trafficrelief.com oswa rele 305-375-1568.
Manm CITT yo pral sij a Florida Open Records (Iwa Dokiman Piblik Florid),
Government in the Sunshine and Financial Disclosure laws (Iwa transparans
nan gouvnman ak Iwa divilgasyon finansye), Conflict of Interest and Code of
Ethics Ordinance (donans konfli enter ak kd Etik) ak investigatory
powers of the Inspector General (Pouvwa Envestigasyon Enspekt Jeneral
lan).


.\ '.-, .


....


When you choose Comcel phones

for your family in Haiti...

AIl international calls they receive

are Sg... Always !

Fur phones andm cards with One Day deliver,
look lor Comcel signs atl ur agents or simply call :
XPRESSBUY at 1-800-898-3496
or visit www.xpressbuyshopping.com





S i' "::i':::I ~


1


Page 4






Mercredi 29 Octobre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 39


Page 5


I DE L'ACTUALITE I


Les journalists n
(Presse ... suite de la page 4)
journalists eux-mmes. La technique dnomme
"character assassination" assassinatet psychologique ou
diabolisation) est entre dans les moeurs. Ironie facile
l'endroit des officials trangers, manque de sensibility
en voquant les choix et orientations d'autres populations
alors que celles-ci sont souvent d'ex-colonies, donc
susceptibles de l'interprter comme une marque de
mpris ...
D'autant qu'on n'a pas l'impression que ce
vocabulaire soit le mme utilis par rapport aux chefs
d'Etat en mtropole ... A-t-on ide de reprocher
Monsieur Chirac ou Bush de porter un complete veston
dans l'accomplissement de leurs devoirs d'Etat?
Sensationnel, exotisme, recherche de couleur
locale n'importe quel prix. Et une tendance tout traiter
de la mme faon : actualit politique, mondanits,
clbrits, tabloids, bref la presse people" ... Avec la
libert de taper, comme bon vous semble, sur les
personnages politiques, suivant le principle amricain
voulant que les "public figures" n'aient pas droit la
mme protection de leur vie prive que le simple citoyen.
L o dans un pays comme Hati, et
probablement pour des raisons historiques, la question
est traite en tenues politiques plutt que ethniques, par
la fibre patriotique ou simplement conjoncturelle (ex. les
gouvernementaux dnoncent un complot pour empcher
la commmoration du bicentenaire de notre indpendance
en 2004) plutt que racial, par contre en Afrique tout se
complique avec les conflicts ethniques ou religieux
toujours latents. Aussi l'accusation de racism n'est
jamais loin ...


Inclus: Livre de la Corporation, Sceau de la|i
1Corporation, Articles de Formation, CertificatsI
de titres Investigation initial du nom de la
Corporation, tarif d'enregistrement de unel
|corporation, Frais d'avocat


iDes corporations dj enregistres en Florida, a
New York et New Jersey California Illinois
sont aussi disponibles pour la livraison immediate
www.amerilawyer.com
(212) 571-9700 (973) 594-9300 (305) 854-7700
45 John Street, Suite 711 642 Broad Street. Suite 2 1840 Coral Way. 4th Floor
NEW YORK CITY, NY CLIFTON, NJ MIAMI, FL
(323) 937-7500 (312) 443-9900 I
4727 WVlshire Bvd Suite 601 123 West Madison St., Suite 806
LOS ANGELES, CA CHICAGO, IL

(800) 499-50101
TOLL FREE
Spiegel & Utrera, P.A. Avocat George Adanas. Grant du cabinet de New Jersey
Choisir votre avocat est une decision trs important qui ne doit pas tre
base seulement sur la publicity. Avant de faire votre choix, vous pouvez I
nous demandez des informations au sujet de notre competence et
experience. L. J. Spieget, Esq., Spiegel & Utrera, P.A., Miami J


10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+ 1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+011 + code du pays+ le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais de connection


e sont que des boucs missaires...


Le journalism se banalise, le secteurs qui se prsentent aujourd'hui sous le label lort
journalist aussi ... complaisant de socit civil, et qui les uns comme les
Cependant le mme malentendu se prsente autres envoient les gens la boucherie, peu peu
l'intrieur mme des pays en dveloppement o nos substituant la dialectique des armes l'arme de la
journalists subissent non seulement l'effet d'imitation de dialectique. Mais semblablement on ne dira jamais assez
la grande press occidentale, mais parce que les pouvoirs sur la responsabilit de la main trangre, et que journalists
politiques (gouvernement et opposition) et les classes locaux aussi bien que correspondents trangers ne sont
dominantes se battent pour intgrer la press dans la defense finalement que des boucs missaires, pigs entire les
de leurs intrts rciproques. Les journalists se retrouvent manigances des uns et des autres, aussi bien l'intrieur
diviss entire eux sans que
leurs intrts propres
n'aient rien y voir, le
gouvernement et
l'opposition, ainsi que
d'autres puissants
secteurs locaux ou '
internationaux, tirant les
ficelles chacun de son
ct. La profession de
journalist n'est pas
seulement compromise
mais aussi banalise, on
tord le cou facilement la
vrit en se contentant de .
s'accuser les uns les
autres du mme --
agissement, l'thique ..
professionnelle disparat, .
seule compete l'efficacit
dans un combat politico- Le nouvel Ambassadeur italien Georgio Farra remet ses lettres de crance
mdiatique o tous les au Prsident Aristide photo Yonel Louis
coups sont permis ... Le journalism se banalise, le au rsident Aristideurphoto Yone... Louis
journalist aussi. Qu'est-ce qu'un journalist? Un qu' l'extrieur
e r e n H a p l Une personnel peut faire une dprime parce que
emmerdeur ... Le meurtrier de Jean Hlne a pu le .
emmrdeur c'est inscrit dans son heritage gntique, mais toute une
penser, l'espace d'un clair fatidique, nation, en l'occurence le people ivoirien, ne devient pas
Il faut dnoncer de toutes nos forces tous ceux-
l qui entretiennent ce climate de division et de haine, folle d'un seul coup sans une cause ou mme plusieurs ...
aussi bien pouvoir que opposition ainsi que certain Hati en Marche, 25 Octobre 2003


el
p
ch
lu
d
fr

es
"C
pa
pi
B
et

in
au


REPORTERS SANS FRONTIERES

Libert de la press: l'Asie, Cuba, les

Etats-Unis et Isral points du doigt
PARIS, 23 Octobre La Core du Nord, Cuba allant de 14 27 ans de dtention, faisant de ce pays la
t la Birmanie sont les trois pays o la libert de la plus grande prison du monde pour les journalistss,
resse est la plus rprime dans le monde, selon un souligne l'organisation. "On leur reproche de publier
lassement de Reporters sans frontires (RSF) public l'tranger des articles qui font le jeu des 'intrts
ndi. Les Etats-Unis et Isral sont galement montrs imprialistes'".
u doigt pour leur comportement hors de leurs Les Etats-Unis et Isral sont pingls pour leur
*ontires. comportement respectivement en Irak et dans les territoires
Comme en 2002, c'est en Asie que la situation palestiniens. "Les exactions rptes de l'arme isralienne
st la plus proccupante montre le deuxime contre des journalists dans les territoires occups et la
classement mondial de la libert de la press" tabli responsabilit de l'arme amricaine dans la mort de
ar RSE Le continent compete huit des dix pays les plusieurs reporters pendant la guerre en Irak sont des actes
lus mal classs (sur un total de 166): Core du Nord, inadmissibles pour deux nations qui ne cessent de rappeler
irmanie, Laos, Chine, Iran, Vietnam, Turkmnistan leur engagement en faveur de la libert d'expression",
t Bhoutan. s'indigne RSF.
"Dans cesEtats, lapresseindpendanteestsoit "Si les Etats-Unis et Isral se trouvent
iexistante, soit rprime quotidiennement par les respectivement en 31e et 44e positions pour le respect de
utorits", souligne RSE "Les journalists y travaillent (voir RSF / 12)


dans des conditions extrmement difficiles, sans aucune
libert ni scurit. Plusieurs d'entre eux sont
emprisonns en Birmanie, en Chine et en Iran."
RSF relve galement l'avant-dernire place
de Cuba (165e). "Au printemps 2003, 26 journalists
indpendants ont t arrts et condamns des peines


N.B. Rcemment le Comit pour la Protection des
Journalistes (CPJ), bas New York, donnait d'abord
Cuba, ensuite Hati ex-aequo avec la Colombie comme
pays o il est le plus dangereux d'exercer la profession
de journalist dans le continent amricain.


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10-15845-0
ou visitez notre site: www.yak.com



2t Centimes la
Minute
24 heures par jour
H aet tos les joum.

Argentine.............15.. Costa Rica ........19... Salvador..............25... Nicaragua...... 29...
Bresil.................15 .. Cuba .....................9 .. Guatemala ..........D27 Panama ...............29 ..
Chili....................15- R. Dominicaine...15 m. Honduras ...........39 .. Perou.....................29 ..
Colombie........15...- Equateur ...-........29.- Mexique............... 15.. Porto Rico..........13..m
t-ecmp ,, Whl- ieam, uean, B. l ,.5UruIguay .........29..
ca sn. ni m B l pnl... i.. --- e . us m- . a .. wam desb.a. s a mu drss t D .M.
a n. -. ..s Venezuel ...n.. ....aca. .e n .19.l s


1 1 l








I FRANCE-HAITI


Mercredi 29 Octobre 2003
Hfalti en Marche Vol XVII No 39


Rgis Debray, hros, chef de mission
(Debray ... suite de la lre page) Plus qu'un livre, c'est un home qui rgle
oreilles: couter,fermer sa gueule, couter, humer, s s i ses competes avec ses propres illusions, avec les
d,, -- -; - 1


son er Pais centre i,


quelques nuits au caf noir, et voici fin prt le rapport sur
le bureau du ministry Dominique de Villepin.
Rgis Debray, chef de mission ou missionnaire?
Esprons cependant que le rapport sur Haiti n'aura
pas le mme sort que son dernier en date ...
Dpch en Yougoslavie peu avant la guerre du
Kosovo, il en revint en dconseillant la manire forte mais
de continue palabrer avec Milosevic ... Les bombes
tombaient sur Belgrade que Debray n'avait pas encore crit
le premier mot du compte-rendu de sa mission.
Rgis Debray, missionnaire?
Non, le missionnaire en lui n'est pas mort,
preuve cette mission impossible auprs de Milosevie ...
Mais le missionnaire n'a plus certainement le
mme charisme que lorsque le jeune philosophy franais
dbarquait dans les annes 60 Cuba, sur les traces de la
visit historique de Jean Paul Sartre et Simone de Beauvoir
au pays des barbudos.
Pour la gauche franaise, la revolution cubaine
c'est le rve devenu ralit, en quelque sorte une aubaine

Rgis Debray a ses entres chez Fidel Castro, et
devient une sorte de chantre exclusif de la revolution
cubaine en Europe.

Les "guerilleros fantastiques"...
Mais Debray n'est pas fait pour le propagandisme
en chambre.
Le Che dcida de porter le flambeau ailleurs, selon
sa thorie: pour lutter efficacement contre l'imprialisme,
il faut crer plusieurs Vietnam.
Dception au Congo, au pays d'un certain future
president Laurent Dsir Kabila ...
Guevara revint en Amrique. Voyage secret en
Bolivie pour tenter d'y ouvrir un foyer de gurilla ...
Et qui partit le rejoindre dans la fort bolivienne
pour un reportage exclusif? Bien entendu, Rgis Debray.
On sait que cette nouvelle venture finira mal, le
Che est captur et assassin par les militaires boliviens sur
ordre de la CIA.
Mais revenons sur cette page spciale dans la vie
de Rgis Debray ...
Trompant les forces armes boliviennes, il
rejoignit en effet Guevara dans la jungle, partagea pendant


quelque temps l'existence de ceux qu'on appelle Cuba
les "gurilleros fantastiques", don't la jeune Est-allemande
Aide Santamaria don'tt l'urne au mausole consacr au
Che dans la ville de Santa Clara reste vide, son corps
n'ayant jamais t retrouv). En effet, presque aucun d'eux
n'en rchappa.
Quant
Debray, il n'eut
la vie save que
parce que le Che,
pregnant de gros
risques, le
conduisit jusqu'
la sortie de la
fort ... Mais a ,
peine tait-il
dehors qu'il sera
arrt par une ^ |

bolivienne. |^ ,%
Entre-
temps, Guevara
et ses compa-
gnons furent
capturs et le ,-' ., .-
Che excut Le mn.ausol C'hp e Guenva


sommairement sur instruction d
Debray aurait connu
champagne international dcle
president De Gaule intervene
obtenir sa liberation.
Voici donc en plus
Debray.

"Le Franais a tr
Depuis beaucoup d'e;
La Havane et d'ailleurs ...
Fidel Castro, coinc i
les incursions des anti-castriste
de la CIA, s'abandonna dfin
l'Union sovitique.
Le rve de la gauche !
Finalement, "tu quoq
mme crit un livre pour se dso


illusions de toute une intelligentsia franaise de gauche
oblige de vivre la revolution par procuration.
C'est un homme qui rgle ses comptes avec des
ombres, celles de la gurilla boliviennme, tous ceux-l qui
sont morts avec le Che et avec lesnuels il fr;aternisa sur le


ra Santa Clara Cubhu n lun 4aiti iein Afnrche


irecte de la CIA amricaine. terrain. Ce qui fait de lui un tmoin unique ...
le mme sort, n'tait une Cependant lorsque parut son livre contre Fidel
nche en sa faveur, avec le Castro, la fille de Che Guevara, qui vit La Havane, a
ant personnellement pour sorti une phrase du journal de champagne de son pre dans
la fort bolivienne : "Le Franais a trop parl!"
du missionnaire, le hros C'estle Che qui l'crit aprs l'arrestation de Rgis
Debray par l'arme bolivienne.
Debray a-t-il parl sous la torture?
op parl!" ... Ou est-ce le Che pour qui rien n'allait plus,
au a coul sous les points de abandonn de tous, par Moscou, par le PC bolivien; certain
disent aussi par Cuba (mais cela reste prouver) qui se
par l'embargo amricain et serait tromp dans cette dernire valuation?
-s de Miami sous la houlette Mais ce livre-l, Rgis Debray ne l'a pas encore
itivement dans les bras de crit. Peut-tre ne l'crira-t-il jamais. D'autant s'il juge
que notre monde n'est pas la hauteur de ceux-l qu'il a
franaise s'vanouit, connus!


ue, fili", Rgis Debray lui-
lidariser du Cuba socialist.


(Editorial Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


Par Gotson Pierre ACTUALITE NATIONAL
P-au-P., 24 oct. 2003 e
[AlterPresse] L'intellectuel
franais, Rgis Debray, qui prside leD espetitesphrases
Comit franais de rflexion et de
proposition sur les relations franco- La conference de R gis Debr
hatiennes cr au dbut de ce mois.


a laiss Hati le 23 octobre aprs une visit de 5 jours dans
le pays.
Rgis Debray, invit parl'Institut Franais d'Hati,
n'a fait que des dclarations trs sommaires en rapport
sa nouvelle function.
Il a cependant donn une conference Port-au-Prince, daims
la soire du 22 novembre, sur Lacit et Rpublique ".
Plusieurs centaines de personnel avaient fait le
dplacement, malgr la pluie. Il y avait dans la salle aussi
bien des universitaires que des tudiants, des journalists,
des cadres de l'administration et quelques officials.
Toute coincidence est ici fortuite, mais
galement permise "
En prsentant Rgis Debray philosophye, crivain,
conseiller politique du rvolutionnaire Che Guevara et de
l'ancien president franais Franois Mitterrand), le
sociologue hatien, Laennec Hurbon, a rappel le passage
en Haiti en 1946 du pre du surralisme, Andr Breton. Ce
dernier eut une influence considerable sur la jeunesse
hatienne qu'il enflamma par ses conferences, peu de jours
d'un chambardement politique en Hati. Toute
coincidence est ici fortuite, mais galement permise ", a
dit Laennec Hurbon.
Soyons modestes"", a rpondu Rgis Debray. "
Je ne suis pas Andr Breton ... "
Rgis Debray a beau prcis : je me place dans
le cas franais, pas dans le cas hatien ", mais quand il a
avanc que la personnel d'un president n'est pas sacr ",
on n'a"pu s'empcher de se rapporter au cas hatien.
Tout l'expos tait parsem de ce genre d'noncs
susceptibles d'interpeller tout observateur de la ralit
socio-politique hatienne.
Aucun parti ... aucune famille (!)... ne peuvent
confisquer la souverainet "
Dans un parallle entire monarchie et rpublique,
Rgis Debray a soulign que l'absence de rois avec les,


armoiries et les couronnes ne veut pas ncessairement
dire qu'on est en Rpublique. On peut trouver, la limited,
plus de dictateurs parmi les presidents lus que parmi des
souverains constitutionnels ".
Selon Rgis Debray, la dmocratie est un lment
essential de la rpublique. La dmocratie c'est quand la
minority garde tous ses droits d'expression et
d'organisation ". C'est quand ""aucun parti, aucun clan,
aucune famille ( !), aucune ethnie ne peuvent confisquer
la souverainet ".
En rpublique,-a poursuivi Rgis Debray, la
division du pouvoir (Excutif, Lgislatif, Judiciaire) est
ncessaire et doit tre rel ", car tout pouvoir tente
l'excs ". Le pouvoir absolu rend absolument fou... "
souvent paranoaque, mgalomane, etc. "

Un rpublicain ne se prend ni pour dieu, ni
pour le prophte ... "
Retraant la succession de Rpubliques en France,
Rgis Debray s'est arrt l'poque du Marchal Ptain
(1940-1944) o les fonctionnaires devaient faire allgeance
non des principles mais au Chef de l'tat. Quand il y a
allgeance une personnel, on sait qu'on n'est pas en
Rpublique ".
Autre lment fundamental d'une Rpublique, "
les droits de l'homme ". Au nom de ces droits, chaque
citoyen peut se retourner contre son administration ".
Sur l'tat et le gouvernement, en Rpublique
l'administration est subordonne au pouvoir politique, mais
en change, le pouvoir politique du moment doit respecter
les opinions prives des membres de l'administration ".
Sur le gouvernement et le people :
le gouvernement est par nature prcaire et
rvocable. Il n'y a que le people qui soit irrvocable ".
Attention: "le people, ce n'est pas la population, mais ce
n'est pas non plus la populace ". Cette dernire, prcise


Debray, ne connat que la loi de
lynch, qui consiste traquer le
bouc missaire pour le pendre
haut et court, alors que le people,
c'est celui qui dlibre ... "
En ce qui concern la
S lacit, Rgis Debray l'a cerne


dans la separation glise / tat, priv / public. C'est un
principle qui traverse toutes les sphres de la socit
rpublicaine, de l'cole l'administration de l'tat, ce qui
fait que la libert de conscience ne peut pas dpendre
d'un homme, d'un tout-puissant, d'un parti, ni mme d'une
cour de justice ".
Plus loin et en conclusion: Un rpublicain ne se
prend ni pour dieu, ni pour le prophte... "
Empcher des contre-manifestants de heurter
l'expression de ma libre opinion"...
A la fin de l'expos, un bref change s'est install
entire Rgis Debray et Laennec Hurbon, qui, entire autre, a
pos la question savoir : qu'est-ce qui se passe quand
l'tat viole ses propres lois ? Et l'exemple pris par Debray
pour rpondre cette interrogation a quelque peu cass la
srnit d'une salle qui paraissait sage.
Je comprends mal votre question, parce qu'en
Rpublique, l'Etat est garant de l'exercice des liberts
individuelles, par example la libert de manifester ".
Moi, je veux manifester dans la rue, pour
l'avortement, contre l'avortement... je vais voir le
commissaire de police, on organise un plan de la
manifestation, et lui, il va empcher qu'il y ait des contre-
manifestants qui viennent heurter l'expression de ma libre
opinion ... "
Applaudissements.
Se rendant compete du sens que prennent ses
paroles, Rgis Debray a mis en garde : Je ne veux pas du
tout entrer"dans des dbats politiques qui m'chappent ".
Rires.
Comment ne pas se rappeler cette manifestation
prvue le mme jour par une frange de l'opposition
hatienne et qui a t violemment touffe dans l'oeuf par
des partisans du pouvoir, sous les yeux de la police.
Plus tard, viendront d'autres questions du public
(voir Debray / 8)


Page 6







Mercredi 29 Octobre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 39


Page 7


IT I'HISTOTRE DANS L' ACTI JAITE I


. Dessalines est-i
(Dessalines ... suite de la page 3)
doivent nous appartenir tous. J'entends qu'elles soient
divises de manire quitable."
Cependant, pursuit Nicholls, "Dessalines
entendait-il diviser les terres en petites proprits et les
distribuer au people? Ou pensait-il tendre les proprits
de l'Etat avec les noirs jouissant de l'galit avec les
multres?" Voil qui n'est pas clair ...
"Ce qui est vident, c'tait l'intention de
l'empereur de confisquer quelques unes des proprits
fraichement acquises par les anciens libres, et c'est
certainement ime des raisons de son assassinate le 17 octobre
1806."
Toujours est-il que Dessalines a t le premier
dans l'Haiti indpendante mettre sur le tapis la question
de l'injustice social, dit David Nicholls, et qu'il a t le
porte-parole des dshrits.
Cependant citant Madiou, l'crivain amricain
ajoute : "Si Toussaint a t le symbol de la suprmatie
noire, Dessalines symbolisait une alliance entire noirs et
multres."
Bien plus svre est l'opinion de Rmy Zamor
("Histoire d'Hati de 1804 1884"), selon lequel (nous
citons) : "Les problmes conomiques, au lendemain de
1804, sont d'une grande acuit et rclament des solutions
urgentes. Le pouvoir dessalinien y rpondit par le dirigisme
tatique en donnant entiree autres) la question agraire une
solution 'nationalitaire' et en rglementant par des lois
strictes, rigoureuses le travail agricole et le commerce
extrieur."
Voil donc qui ne va pas dans le sens de
l'hypothse de la rforme agraire. Cela nous rappellerait
plutt le code rural de Toussaint Louverture, don't
Dessalines fut, rapelons-le, le collaborateur le plus proche,
du moins sur le plan militaire et dans la lutte contre ce que

AMERICAN TRAINING

ACADEMY

2105 NW3 102 Place, Miamni
Florida

Pou Registre 305 468 1533


Klas State Stifikasvon

pou D ak G


Klas pou Pmi Port

d'Arme

(Concealed Weapon Permit)


Klas Pou Renouvle

Lisans D ak G


1 l'anctre de la rforme agraire?
Louverture appelait le vagabondagee" ... C. Brutus, auteur de "L'homme d'airin", Dessalines a t
Zamor pursuit : "Ds novembre 1804, une loi plutt victim de la mauvaise foi de certain de ses


dclare nuls tous les contracts
de vente passs entire
haLtiens et franais partir
de 1802. La measure vise
contrecarrer les ultimes
manoeuvres de certain
colons qui, dsesprant de
conserver leurs proprits,
les ont transmises par
donations, testaments ou
actes de vente simuls des
propritaires indignes
amis, assurs de les
rcuprer si la France
rtablit sa souverainet sur
Hati.
"Au course de
l'anne '1804, la loi


riic


iI



6


nationalise les biens vacants -"'(
laisss par les colons, une 'I.g--1@
autre cre l'administration
autre cre adn dirtionOeuvre d'un participant un concours organis par le gouvernement ha'tien sur le
du domain dontla directionthme de la "restitution" Hati par la France de la "dette de l'indpendance"; on
sera confie Balthazar voit tout en haut le librateur Jean-Jacques Dessalines don't l'image revient en force
Inginac. Ces premires dans la propaganda Lavalas photo Georges Dup
dispositions indiquent clairement les intentions du collaborateurs.
gouvernement de grer les habitations vacantes." "La question agraire que voulait rglementer
Rmy Zamor est le premier utiliser le terme de l'empereur servit la querelle des ambitieux qui cherchaient
nationalisationn." La constitution de 1805 le confirm : se substituer lui. Non pas que l'intervention du pouvoir
"Toute proprit qui aura appartenu un blanc est fut inopportune, mais cause plutt de l'esprit de
incontestablement et de droit confisque au profit de l'Etat prvarication des fonctionnaires du ministre des finances
hatien." auxquels incombait l'excution du projet...
Mais quand vient le moment de faire entrer les "Cette loi fut une source d'abus don't profitrent
terres ainsi "nationalises" dans le domaine public, on les fonctionnaires du ministre des finances charge de son
constate que presque toutes avaient des matres ... execution."


Ce qui arrachera l'empereur ce cri : "Je m'tonne
que les hommes de couleur ont attend le dpart des
franais pour faire valoir leur filiation. Et les pauvres noirs
don't les pres sont en Afrique, ils n'auront donc rien."
Et voici donc lance la fameuse phrase qui sert
de justification aux tenants de la thse voulant faire de
Dessalines l'anctre de la rforme agraire en Hati, pour
ne pas dire sur toute la terre...
Mais plus loin Rmy Zamor nous dit : "Les
premires operations de verification termines, Dessalines
va-t-il distribuer la terre la masse des cultivateurs qui,
fidles Mose, rclament la proprit prive, "un des
facteurs de consolidation de l'indpendance."
Eh bien, "en dehors du droit qu'il s'est confr
de donner en cadeau des habitations des collaborateurs,
amis ou mieux des protgs, Dessalines afferme la
majority des proprits nationalises. Le paiement se fait
en nature ou en espces dans le cas des sucreries. Le rgime
de la grande proprit demeure donc inchang" conclut
Rmy Zamor. "Il met en lumire le dsir du chef de
restaurer l'conomie sucrire" (donc pour la masse noire,
le retour dans les grandes plantations). L'orientation
adopte heurte les aspirations des deux classes ... D'une
part, celles des anciens libres de s'approprier les terres
vacantes, et d'autre part les revendications des masses la
possession du sol.
Pour un adorateur de Dessalines comme Timolon


Bref, la loi est bonne, le chef est bon, ce sont les
collaborateurs qui sont mauvais ...
Une opinion plutt politique que celle de
Timolon Brutus sur la question ...
Leslie Manigat admet que personnel ne vola au
secours de l'Empereur au Pont Rouge (en dehors de son
aide de camp Charlotin Marcadieu) ...
Et c'est peut-tre parce que, comme le dit Rmy
Zamor, sa politique agraire (qui fut une des raisons de son
assassinate) n'avait finalement satisfait personnel, il aurait
fait des mcontents droite comme gauche ...
Nous lisons dans l'"Eventail d'Histoire Vivante
d'Hati" du Prof. Leslie Manigat (tome I, page 178): "Les
cultivatirs ne semblent pas non plus s'tre empresss
d'avertir Dessalines du danger qui l'attendait Port-au-
Prince. L'ont-ils su temps eux-mmes ou ne serait-ce pas
l une des premires manifestations de cette dpolitisation
apparent des masses paysannes, laissant la politique
politicienne aux chefs militaires et aux classes dirigeantes
dans une indifference interrompue seulement par de
brusques ruptions aux moments de crise aigiie, tels
l'insurrection de Goman, les Piquets et les Cacos.
Nanmoins Leslie Manigat ne semble pas
accorder la mme importance la question agraire dans
l'assassinat de l'Empereur. Selon Manigat, on lui en voulait
tout autant d'avoir refus de fonder une noblesse, d'avoir
(voir Dessalines / 8)


I~r-~r? cz~IA, tiiS


Nous exportons vers Hatil



18 x 18 & 16 x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G R A T lU ? IT"
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Hati


Mo4-ioco> cracr-
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

GRAT. IT
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
A nti7r rnn


Venez donc voir vous-mme


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Il v-~`--- ~ ` --~-~- -


--







Page 8


SLA POSITION DE OPPOSITION


Mercredi 29 Octobre 2003
HaIti en Marche Vol. XVII No. 39


L'opposition hatienne

n'a pas tabl sur la

chute du president

bolivien, pourquoi?
(L'opposition ... suite de la page 2)
l'opposition hatienne?
Nous ne saurions trop vous dire. Toujours est-il
que celle-ci n' apas fait le rapprochement auquel on se serait
attend entire les vnements de Bolivie et ceux qui se
passent actuellement en Hati, contrairement
1' enthousiasme qui s' tait empar d'elle, du moins de
certain de ses leaders, lors de la tentative contre le
vnzulien Hugo Chavez.
Chavez est dans la ligne de mire des homes de
la Maison blanche, alors que le president bolivien renvers
est un homme de Washington ...
Applaudir la chute du bolivien, ce serait
applaudir la chute d'un chef d'Etat proche de la Maison
blanche ...
L'opposition hatienne serait-elle biaise
idologiquement ce point l?
Mais mieux encore, que tous indistinctement
observent un "no comment", que cette attitude de mutisme
soit total et unanime, cela veut dire plus, cela voudrait dire
aussi que centre droit, social dmocrate, extrme-gauche,
extrme-droite, fministes, tudiants contestataires, etc -
plus le label change, plus c'est la mme chose. En un mot,
comme on dit, tous les chemins mnent Rome.
Cette leon vaut bien un fromage ...
Mais elle vaut aussi pour le pouvoir en place.

(Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


Entre deux resolutions ...


Orlando le 24 octobre, 2003
On est encore cette croise de chemin o l'on
continue d'hsiter entire l'option de la formation d'un CEP
de consensus et celle de la mobilisation gnrale contre le
pouvoir lavalas. C'est d plutt au rflexe politique de
vouloir toujours s'amnager des points de retraite
stratgique et la crainte de dplaire au milieu international,
qu' l'incomprhension de la ncessit conjoncturelle de
la mobilisation gnrale. Cependant, il est absolument clair
que la position de la communaut international n'a pas
volu avec la gravit de la crise. Au contraire, la
communaut international contribute sa prennisation,
en persistent maintenir la resolution 822 de 1' OEA comme
feuille de route. Les dclarations de Roger Noriega et de
Adolfo Franco, devant le Sous-comit des Relations
internationales Washibgton, ne laissent aucun doute ce
sujet. De plus pour renforcer le statu quo, l'Assistant
Secrtaire d'Etat'Noriega avait octroy le droit de veto
la CARICOM sur toute decision de sortie d'impasse. Alors
que le nouvel ambassadeur des Etats-Unis James B. Foley
a dclar, dans son discours d'investiture, que son pays
n' a aucune solution magique. Et qu'il revient aux Haitiens
de trouver leur propre solution. Le cas chant, qui croire,
Roger Noriega ou James Foley ?
La tension politique croissante, les manifestations
sporadiques travers le pays, les confrontations violentes,
l'tat de l'conomie, l'inscurit, la politique d'inertie et
de fait accompli du rgime lavalas, ont port la majority
des organizations d'opposition faire de la mobilisation
leur choix de solution de sortie d'impasse.
Alors que ce choix se manifeste depuis des mois
et continue jusqu' present se manifester, la communaut
international est intervene constamment pour dissuader


La conference de Rgis Debr ...
(Debray ... suite de la page 6) de la restitution est un problme srieux, qui
cette fois, propos des sujets brlants de la restitution et de la restitution est un problme snrieux, qui
de l'hritage colonial, examin juridiquement, historiquement ".
Restitution : un problme srieux". A propose d'une vocation de l'hritage
Un intervenant est revenue sur un lment avanc l'intellectuel franais a dclar si les autorit
plus tt par le confrencier qui avait exprim ses reserves Rpublique ont dcid qu'il tait ncessaire de c
sur la continuity de 1' tat (et donc de la responsabilit de une commission le soin de rparer une certain dett,
l'tat) d'une monarchie une rpublique. La question de que nous avons envers Hati, c'est la preuve
la restitution renvoie justement la ranon exige Hati Rpublique est conscience de ce pass colonial ".
par Charles X en 1825. Si nous devions aujourd'hui en Rgis Debray a termin en prcisant que l
2003 tre comptables de tout franais de rflexion et de proposition sur les i
ce qui peut s' tre pass depuis la naissance d'un tat franco-hatiennes se rassemblera en Hati, en dc,
franais (6me sicle), a nous mnerait loin ".janvier prochains, avec tous les secteurs d'opinion
Cependant Rgis Debray a ajout que la question Alterpresse


doit tre

colonial,
s de la
confier
e morale
que la

e Comit
relations
embre et
hatiens.


les leaders des marches pacifiques, en capitulant en face
des supporters du pouvoir lavalas, qui menacent de
provoquer un bain de sang. Ces interventions de la
communaut international tendent avoir un effet
dmobilisateur pour les organizations d' opposition et 1' effet
contraire pour les'supporters du pouvoir lavalas qui-se
croient, cause de ces interventions, autoriser violer les
droits d'expression de'l'opposition. Ceci s'est rpt en
maintes fois, au Cap-Hatien et cette semaine Port-au-
Prince avec le mme scenario. Les leaders d'opposition
sont sauvs de justesse d'une situation certain de lynchage,
par les membres du corps diplomatique. Dans un lieu sacr,
la Cathdrale de Port-au-Prince, des chimres ont failli
lyncher Evans Paul (K-Plim), n'tait l'intervention d'un
group de religieuses. Si l'opposition n'est pas en measure
de manifester et d'exprimer librement son opinion,
comment pourra-t-elle faire champagne et exprimer sa
volont politique au moment des lections.
Cette semaine, cause du movement
insurrectionnel qui a renvers le gouvernement de Gonzalo
Sanchez de Lozada en Bolivie, MM. Roger Noriega et
Adolfo Franco ont eu prsenter des rapports sur 1' tat de
la situation politique de l'hmisphre occidental par-devant
(voir Opposition / 9)


Le Conservatisme

bipartisan amricain

conserve-t-il l'ide de

massacre ?
(Position de l'opposition ... suite de la page 2)
contrer et mettre fin aux tyrannies qui les empchent de
vivre libres. Par experience, les tats-Unis et la bureaucratic
international n' ont pas de principle. Ils n' ont qu' une morale
pragmatique. Celui qui ale pouvoir obtiendra notre support,
peu imported ses mthodes de lutte. Comme preuve, Aristide,
l'un des plus violent de toute l'histoire politiques d'Haiti,
bnficie du support inconditionnel des tats-Unis, de la
CARICOM et de l'OEA.
Le Secrtaire gnral de l'ONU a attend la fin
des hostilits La Paz pour proposer d'aider la Bolivie
sortir de l'impasse politique. Un rle rducteur visant
limiter les revendications des peuples tel est le rle des
organizations internationales, de la Charte dmocratique.
Les pays du Nord nous trouvent infrieurs pour vivre dans
un systme dmocratique. Comme en 1803, nous de
prouver le contraire.


Dessalines est-il l'anctre

de la rforme agraire?
(Dessalines ... suite de la page 7) la scne conomique hatienne, de la monte du caf par
voulu appeler tous les hatiens du nom rapport et momentanment ct de Sa Majest le
gnrique de noirs par souci galitaire Sucre" ... C'est sinon la fin du rgne de cette dernire, du
et d'avoir voulu supprimer la moins son dclin relatif.
discrimination entire fils lgitimes et Or, rappelle Manigat, "le caf n'exigeait
enfants naturels. "Un tel profile social nullement les grandes proprits densment peuples
devait dplaire" crit Manigat. d'esclaves comme pour la coupe de la canine, et admettait
Mais que pouvait-on attendre plus facilement des moyens et petits cultivateurs libres
d'un homme qui avait t l'un des l'assaut des pentes."
principaux lieutenants de Toussaint La force des choses aurait donc pu contraindre
Louverture sinon que, comnune ce dernier, l'empereur Dessalines mieux prciser son intention,
l'indpendance d'une part ne devait pas mieux affiner son project.
tre un prtexte au vagabondage et Mais ne faut-il pas aussi souligner que le
d'autre part les grandes plantations fonctionnaire qu'il avait charge du dossier des proprits
sucrires qui avaient fait la richesse du vacantes, Balthazar Inginac, sera aussi le principal
Sant Domingue colonial devaient tre rdacteur du Code rural de Boyer ...
sauvegardes pour assurer Mais Dessalines n'aurait sans doute pas accept
l'indpendance conomique du nouvel la dette de l'indpendance qui obligea Boyer se montrer
Etat ... aussi impitoyable pour la paysannerie.
Cependant Dessalines n' ayant Enfin, on aime rpter cette phrase de Dessalines
pu accomplir son project, pour avoir t : "Et les pauvres noirs don't les pres sont en Afrique, ils
assassin le 17 octobre 1806, on ne n'auront donc rien."
saurait rpondre dfinitivement la Mais on ne doit pas non plus oublier qu'il a dit :
question savoir que voulait-il faire des "Noirs et jaunes, vous ne faites aujourd'hui qu'un seul tout,
grands domaines nationalists? Refaire qu'une mme famille. Mmes calamits ont pes sur vos
la grande industries sucrire base de ttes proscrites ... Mme sort vous est rserv. Mmes
grandes plantations, ou distribuer les intrts doivent donc vous rendre jamais unis, indivisibles
proprits nationalists la masse des et insparables. Maintenez votre prcieuse concorde, c'est
sans terres ... le secret d'tre invincibles."
Toujours est-il que selon Leslie Sign Jean-Jacques Dessalines ...
Manigat (et c'est un point important qui Et c'est extrait de "Eventail d' Histoire Vivante
aurait pu influence le future de la d'Hati" de Leslie Manigat.
politique agraire de Dessalines) :
l'indpendance s'accompagne aussi, sur (Editorial, Mlodie 103.3 FM, l'ort-au-Plrince)


1.WHCHINC.


CARGO EFFECTUANT LE TRAJET : MIAMI-PORT-
AU-PRINCE, PORT-AU-PRINCE-MIAMI OU
PARTOUT AILLEURS

Vous nous remettez votre colis aujourd'hui,
demain il sera livr

Nous transportons des voitures 4x4 et autres, des
mosaques, des meubles... etc...


TRANSPORT PAR AVION


Pour une lgre difference de prix, votre colis est assur
et livr sans perte de temps, sans aucun souci et surtout
sans dlai.

ADEAH a une grande experience avec les hommes
d'affaires et tous les autres clients d'Hati.

Notre adresse: 1970 N.W. 70 me Avenue
Miami, Florida 33126
Tl: 305-599-2959 Fax 305 599 7383
email; cargo@adeah.com

ADEAH, Se Sa Nt !


i







Mercredi 29 Octobre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 39


Page 9


I TIA POSITION DE L'OPPOSITION


Quelle resolution entire 2 resolutions?


(Opposition ... suite de la page 8)
sont mentionns, comme des pays qui ont des difficults
respecter les principles dmocratiques. Pour Haiti, la
resolution 822 reste et demeure la feuille de route, insinuant
qu' Aristide crera1' atmosphere de scurit ncessaire pour
la tenue d'lections libres, honntes et crdibles.
Par coincidence cette semaine l'analyse de la
situation en Hati, prsente par le Worldwide Intelligence
Service, me parat trs biaiss, cause de certaines
omissions. Omissions qui ont pour consequence la
banalisation de la cruise lectorale. D' entre de jeu, l'analyse
a omis de mentionner l'opinion d'Orlando Marville, le
directeur du comit d'observation lectorale de 1' OEA en
Hati, dnonant les fraudes, irrgularits et illgalit des
lections du 21 mai 2000. L'analyse a'mentionn le
pourcentage avec lequel Aristide a gagn les lections, mais
omettant de faire mention du taux de participation. 92%
de quoi ? Voil o se situe le problme de la lgitimit
politique du pouvoir d'Aristide. Quant la
constitutionnalit du CEP qui a organis ces lections, ce
qui constitute un lment majeur de la crise, elle a t
absolument ignore, comme une issue sans pertinence. Or
c'est au nom de la lgitimit et de la constitutionalit du
pouvoir d' Aristide que l'OEA, le CARICOM et les Etats-
Unis veulent imposer le respect du mandate prsidentiel
d' Aristide jusqu' en 2006.
Malgr les efforts de persuasion, d'une part de
Terence Todman, de retour en Haiti depuis le dimanche 19
octobre, les secteurs ne se sont pas dcids participer la
formation du CEP de consensus. De l'autre, Aristide et
Neptune persistent vouloir combler le vide lgislatif et
des posters lectifs des autorits locales avec des lections
organises par le CEP d'Alix Lamarque.
Dans cette situation, il faut viter de se laisser
prendre au bluff de Julian Hunt qui, le 3 avril 2003, avait
promise d'autoriser'Aristide' organiser des lections, sans
l'opposition, si les secteurs, devant participer la formation
du CEP de consensus, persistent dans leur refus. Bien que
Roger Noriega ait octroy un droit de veto la CARICOM


EED


pour toute decision de sortie d'impasse, Julian Hunt n'a
pas le pouvoir d'autoriser de telles lections.
On peut toutefois voquer les circonstances des
lections du 26 novembre 2000, qui ont t boycottes,
tant par la communaut international que par l'opposition.
Tout compete fait, les rsultats de ces lections ont t
entrins le 4 fvrier 2001 par la communaut
international, ainsi que la Convergence dmocratique, en
acceptant entrer en ngociation avec Aristide la
Nonciature. A-t-on, aujourd'hui, les mmes circonstances
? Absolument pas L'impasse laquelle on a about est
due prcisment la politique d'inertie et de fait accompli
impose par le pouvoir lavalas, pour empcher la
participation des lections libres, honntes et crdibles.
Alors que la crise lectorale est postrieure des lections
confisques en l'an 2000. L'impasse, aujourd'hui, est
antrieure la tenue d'lections venir. La tenue
d' lections avec un CEP qui ne soit pas de consensus, sans
la participation des secteurs de la socit civil et de
l'opposition politique, ne peut pas constituer, en soi, la
resolution de l'impasse. L'impasse est due, spcifiquement
i l'absence des pr-requis la participation.
Le fait que la Convergence continue, pour des
raisons inavoues, exiger tantt l'excution la lettre de
la resolution 822, et tantt le dpart d' Aristide du pouvoir,
contribute directement la prennit de l'impasse. Cette
attitude roublarde cre une atmosphere de confusion
dangereuse et dmobilisatrice au sein de 1' opposition.


~


INTERNATIONAL

La Bolivie la croise des chemins

L'avenir du ZLEA se joue dans les rues de La Paz


Le calme revient progressivement en Bolivie
secoue ces derniers jours par une rebellion social
qui a contraint l'ancien president nolibral Gonzali
Sanchez de Lozada s'exiler aux Etats-Unis le 1'
octobre 2003. Il a t remplac par son vice-prsident


~A [D)


Electric Scooters
Sales/Parts
1060 NW sP Court, Hallandale Beach, Florida 33009

Broward (954)458 1119

Dade (305) 944-8877

Electric Scooters

Manufacture Direct Prices

Retail/Wholesale/Export

In stock ready to ship


Call for directions !


Features
Easy Assembly
Assembly Tool Kit
Rechargeable Batteries
Intella-Charger included
Alloy Rims
Quick Connect Clamps
250 Watt Electric DC Motor
Key Ignition
Average Maximum Speed: 15 mph
Average Range: 20-25 miles
Instrument Panel
Front Coil Suspension
Enclosed Headlight
Brake Light
Signal Light
Horn
Large Capacity Storage Trunk
Kick Stand
Recommended weight less than
2001bs


HeadIIhte- g AsscmbLy Scat Trunk
,ctblyTunk Lock

Battery Compartmecnt
(Keyed)

TBrake Light


Kick Stand *


*'Chargcr Input


, Carlos Mesa. Les manifestations ont t sauvagement rprimes
e par les forces de l'ordre et les agitations, qui ont dur environ
o un mois, ont fait 8Q morts et 200 blesss par balles.
7 Dans le present article, le journalist uruguayen Rail
t, Zibechi dcrit le processus qui a amen la rcente rvolte
populaire. Cet article, public originellement par l'Agence Latino
Amricaine d'Information (ALAI), a t traduit de l'Espagnol
par Ataulfo Riera, pour le Rseau d' Information et de Solidarit
avec l'Amrique Latine.
Par Rail Zibechi
L'impressionnante insurrection du people bolivien
aurait abattu bien plus tt le faible gouvernement de Gonzalo
Sanchez de Lozada si ce dernier n'avait compt avec l'appui
politique et militaire de Washington qui peroit parfaitement
qu'une chute de son alli renforcerait le bloc Venezuela Brsil
Argentine.
A La Paz, les pauvres sont en haut et les riches sont en
bas. Ce n'est pas une mtaphore mais bien une ralit
gographique qui a donn son empreinte au pays le plus pauvre,
et probablement le plus rebelle, d' Amrique latine.
A 4.000 mtres, au cour de l'Altiplano, la ville de El
Alto domine 1' norme valle, la Hoyada o se trouve La
Paz. Un million de pauvres et de trs pauvres vivent sur ces
hauteurs, plusieurs centaines de milliers sur les contre-pentes
tandis qu'en bas, moins de 3.500 mtres, les classes moyennes
et les quarters riches occupent les meilleurs spaces. Dans le
centre de La Paz se trouve l'historique Place Murillo (sige du
gouvernement et du parlement), tmoin muet de plus de 18
coups d'Etat qui se situe pratiquement au milieu des extremes
physiques et sociaux qui divisent la ville.
A midi, le jeudi 16 octobre, des dizaines de milliers
d'habitants de La Paz ont commenc, pour la second fois en
une semaine, descendre des hauteurs pour atteindre le centre,
partir de leurs quarters retranchs dans lesquels ils ont creus
des fosss afin d'en interdire F accs aux chars et aux camions
de l'arme. Il va tomber, Il va tomber" ; telle est la consigne
scande par la multitude que Radio Erbol a qualifie comme la
plus nombreuse qu'ait connu l'histoire du pays. En bas, la
soldatesque qui a abandonn les quarters pauvres organisa la
defense des btiments gouvernementaux. Le commandement
de l'arme a dcid de remplacer les soldats aymaras par des
rangers issues de la region de Santa Cruz de la Sierra devant le
refus de nombreux soldats de tirer contre leurs frres. L'un de
ces soldats a mme t abattu par un officer lors de la bataille
de El Alto le week-end dernier.
U insurrection bolivienne ; un mois de barrages routiers
qui ont rendu impossible la circulation sur les principles routes
du pays, plus d'une semaine de grve gnrale indfinie avec
des manifestations massive, s'est tendue partir de son
picentre de El Alto sur tout le pays. Cochabamba, Potosi, et
jusqu' la trs mridionale et mtisse Santa Cruz de la Sierra,
se sont jointes la rvoltes en exigeant la fin d'un gouvernement
qui a assassin en une semaine plus de 70 Boliviens. La rvolte
est parvenue amalgamer, dans la revendication de dmission
du president, des paysans jusqu' aux vendeurs ambulants des
villes. Des dizaines d'missions radios en basse frquence, dans
la tradition des lgendaires radios des mineurs, ont assur
l'information de la population et s'intgrent pleinement dans
le movement, malgr les fermetures et les attentats soufferts.
Sanchez de Lozada ne compete qu'avec le soutien de1' ambassade
des Etats-Unis et d'une parties des forces armes.
Tout a commenc Cochabamba
La mche s'tait allume ds le mois d'avril 2000.
(voir Bolivie / 14)


lul ia~?miilis~i


e z


Certes l'opposition n' est pas un bloc monolithique, mais
un agrgat d'organisations defendant chacune ses propres
intrts et vibrant des frquences diffrentes. Mais au
point o nous en sommes aujourd'hui, le temps de
dcrocher un deal la dernire minute, venant d'Aristide
ou de la communaut international, qui puisse donner un
certain advantage sur 1' adversaire, est rvolu. Ayant reu la
garantie que son mandate sera respect jusqu'en 2006,
Aristide n'est pas psychologiquement enclin conclure un
march avec qui que ce soit, pour quoi que ce soit. En fait
Aristide est en train de sacrifier littralement les lments
gnants de son entourage. De plus, en observant le
comportement fbrile d'Aristide, aprs le fameux petit
djeuner avec le nouvel ambassadeur, on est oblig de se
poser la question : est-ce que la garantie du respect de son
mandate jusqu'en 2006 est formelle ou conditionnelle ? Si
elle est formelle, je l' avoue que je ne peux pas comprendre
la fbrilit de son comportement !
La" resolution du 15 dcembre ", qui propose la
formation d'un gouvernement provisoire avec un conseil
de gouvernement,'a't signe et paraphe par tous les
parties membres de la Convergence. Quand on adopted une
resolution qui gre la situation post-Aristide et qu'on exige
son dpart du pouvoir, on ne peut pas tre simultanment
pour l'application de la resolution 822 du Conseil
permanent de l'OEA, mme au risque de perdre la
sympathie de la communaut international. You cannot
eat your cake, and have it at the same time!







I WA SI-INGTON ROUI GE


Mercredi 29 Octobre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 39


A J I -IL 1 'I


Une vingtaine de milliers d'anti-guerre
INGTON, descendent dans la rue -"Vous devez lesser de
Octobre Quelque 25.000 I.JenLnId asV1IL nous mentir. Nous voulons que


opposants la guerre en Irak ont
manifest samedi Washington et San Francisco aux
cris de "Bush menteur" pour rclamer le dpart des troupes
amricaines d'Irak, alors que l'opinion publique aux Etats-
Unis se dit de plus en plus inquite de la situation dans ce


Manifestation same di dans la capital f
Le rassemblement de Washington a runi environ
20.000 personnel, soit le plus important depuis la fin des
principles operations de combat annonce par le
president George W. Bush le ler mai. A San Francisco,
plus de 4.000 manifestants ont march pour 'la fin de
1' occupation de l' Irak".
Ces manifestations se voulaient au diapason
d'une opinion publique de plus en plus rserve sur les
operations en Irak: selon une tude publie mardi par


1' Institute de recherches Pew, 39% des Amricains souhaitent
que les troupes quittent le pays ds que possible, contre 32%
en septembre.
A Washington, les manifestants se sont rassembls
sur le "Mall", la pelouse qui s'tale au pied du Congrs,
Squelques centaines de
... mtres de la Maison
Blanche, en bran-
S a dissant des banderoles
pacifists rdiges en
p l de arabe, en hbreu, en
espagnol, en coren et
4-enanglais.
"Bush a men-
ti, des gens sont
morts", et "ramcenezles
boys a la mason" ont
scand les opposants,
en brandissant des
pancartes montrant des
caricatures du pr-
sident Bush et du vice-
prsident Dick Cheney.
N ou s
voulons tre entendus
'drale amricaine jusqu' Bagdad", a
lanc l'une des organisatrices, Nancy Lessen, suscitant des
cris d'enthousiasme de la foule qui brandissait des ombrelles
marques de symbols pacifistes.
L'un des neuf candidates dmocrates 1' election
prsidentielle de 2004, le rvrend Al Sharpton, a accus M.
Bush de "mensonges".
"Nous avions raison lorsque nous disions que Bush
induisait la population en erreur et nous avons encore raison
aujourd'hui", a lanc M. Sharpton.


cesse le gaspillage des vies amricaines en Irak", a-t-il
* ajout, en appelant le Congrs ne pas dbloquer de
fonds pour la poursuite des operations en Irak.
L'ancien ministry de la Justice de
administration de Lyndon Johnson (1967-69) Ramsey
Clark, l'origine d'une champagne pour destituer M.
Bush, a accus le president d'avoir fait des Etats-Unis
"des hors-la-lois internationaux".
"La plus grande menace la paix et la
scurit, c'est la politique de George W. Bush, pas le
terrorisme, a lanc M. Clark, qui avait rendu visit
Saddam Hussein en fvrier dernier pour marquer son
opposition la guerre alors imminent.
"Aujourd'hui, personnel n'a encore trouv
d' armes de destruction massive, le rgime irakien n' tait
pas AI-Qaida et Saddam Hussein n' tait pas Oussama
ben Laden", a hurl au micro un ancien combattant
d'une unit d'infanterie servant en Irak, Michael
McPherson.
Une chanteuse a entonn a capella "Masters of
War", clbre hymne anti-militariste de Bob Dylan que
chantaient dans les annes 60 et 70 les opposants
amricains la guerre au Vietnam.
"C' est le mois du Ramadan", a soulign Mahdi
Bray, qui dirige la foundation Muslim American Socicty
Freedom. 'Ce n' est pas une guerre contre le terrorism,
c' est une guerre contre les musulmans et contre 1' Islam",
a-t-il affirm.
La manifestation, organise par l'association
United for Peace and Justice (UFPJ) et par l'organisation
ANSWER (Agir maintenant pour arrter la guerre et
mettre fin au racisme, s'est branle en cortge vers le
dpartement de la Justice, don't le ministry John Ashcroft
a t svrement critiqu par les pacifistes qui l' accusent
d' avoir pris prtexte des attentats du 11 septembre 2001
pour pitiner les liberts individuelles. (AFP)


BONS BAISERS DE LA CARAIBE


La gographie primaire m'a toujours donn une
ide tridimensionnelle unique au monde des terres de la
Guyane comme rparties en trois pays: La Guyane
hollandaise, anglaise et franaise. Je ne me souvenais mme
pas qu'un Brsil toujours rv lui tait frontalier. Brsil,
donc l'Amazonie, le fleuve et la fort autant au coeur de
I'Amazonie que proche de la Guyane. Le monde de la
littrature caribenne n' avait pas pu passer sous silence ce
coin de terre don't Lon-Gontran Damas, Ren Maran,
Blaise Cendrars et tant d'autres ont chant l'imaginaire.
Dominique Batraville m'avait une fois fait son petit
discours, n' en revenant pas lui aussi d'avoir dcouvert une
Guyane terre d'accueil et de rendez-vous de tous les
continents. Ses priples auraient t heureux durant la
presentation du film Royal Bonbon de Charles Najman,
dans lequel il interprte le roi Chacha.
Je savais aussi que les ressortissants hatiens
taient trs nombreux en Guyane. Les chiffres officials
parent de 15.000. Puis, peu peu, les ides reues se sont
confirmes ou se sont contredites. Un texte de Rodney St-
Eloi dans la revue"" Boutures" sur sa dcouverte de
Cayenne, lors du Salon du Livre en 2001, m'a beaucoup
inspir en colorant ces unique liens de Cayenne avec les
bagnes aux iles du Salut : la Guyane des bestioles et des
forts, comme prtendait un ami martiniquais qui n'y est
jamais all d'ailleurs ... Quand j'ai donc appris mon
invitation pour la 1re Universit de communication de
l'Amazonie, je n'en revenais pas: un grand colloque
pendant une semaine sur les enjeux des nouvelles
technologies m'intressait normment.
Que savais-je de la Guyane franaise sinon ces
formules toutes faites, genre "Haiti est un pays risque",
ou "La Rpublique Dominicaine est la terre des
prostitutes". Tant d'ides noires qui dtruisent les changes
profondment humans, nous portant davantage rester
tasss devant une tlvision que d'tre au rendez-vous un
soir au resto avec quelques amis ou des inconnus. De
l'avion, l'approche de la Guyane, la fort dense et

La Position de

l'Opposition P.2

Quelle resolution entire

2 resolutions? P..1


immense s'tale sous nos yeux de part et d'autres de ce fleuve
qui, comme un serpent, se fraie son chemin. L'aroport de
Rochambeau (?) illuminait la premiere nuit d'arrive.
Cayenne n' a rien voir avec Port-au-Prince, cette
sirne gigantesque assoupie qui lave tous ces lines sales
sur les trottoirs du Boulevard Jean-Jacques Dessalines.
Evidemmnent, rien voir non plus avec un Fort-de-France,
ville o les "cits de residence" sautent aux yeux, un "Petit
Paris" ou un Marin que je porte au coeur pour tous les beaux
souvenirs du festival la "Confrence des oiseaux zmis."
Zphyr, l'autre bout de Cayenne, ce 21 octobre,
me voici en plein coeur de la 1re university de
Communication en Amazonie franaise. "Guyanes
numriques : les Btisseurs de l'avenir".
U inauguration fut un vritable succs avec les beaux
discours du president du Conseil Gnral de la Guyane,
Joseph HO TEN YOU, du dlgu gnral de 1' UCAM, Jean-
Pierre Bacot, du reprsentant du maire de Cayenne, du
directeur de RFO etc, sauf le dpart inattendu du prfet de la
ville qui a d turner les talons aprs dj une heure de retard.
Les conferences mentionnaient diffrents enjeux,
don't l'importance de l'audiovisuel, de l'Internet dans les
entreprises et les socits de l'information, la cooperation
interrgionale. .
J'ai jamais compris, au-del de la malheureuse
distance que cause la difference des langues avec ses deux
pays voisins (Surinam, Brsil), pourquoi ces peuples taient
encore si trangers les uns par rapport aux autres. L'ide
tait de traiter les questions lies la communication, aux
rseaux, l'volution des techniques, la diffusion des savoirs,
des cultures et aux problmatiques de dveloppement
durable.
Un site a t rfrenc pour la manifestation: "http:/
'/www.gci-ucam.org" Un extrait du discours de Antoine
Karam, Prsident du Conseil de la region Guyane: ...
L'universit renvoie la communaut total, elle chanted
l'hymne de l'universalit quand la communication exhorte
l'change, l'coute et au dialogue. Le rsultat fourni laisse
penser une idylle tant l'harmonie cre ne laisse aucun
doute. C'est vritablement dans cet esprit d'harmonie et de
rapprochement ritr que je souhaite que se droule cette
premiere Universit de la Communication d'Amazonie, au
course de laquelle seront notamment presents l'ensemble des
pays du plateau des Guyanes.
Si la mondialisation, tenne combien galvaud
aujourd'hui, peut crer une certain tendance la dilution


des identits, nous voulons crier notre existence au
monde, avoir voix au chapitre de la modernit pour
apporter notre contribution son devenir".
Le site du Zphyr tait envahi de tentes o les
principaux acteurs de la press et de la communication
sont venus faire leur demonstration et leur conference.
Soudain, une miraculeuse rencontre avec la dlgation
surinamienne fortement applaudie et remarque durant
toute la manifestation, allait me faire sortir de ma solitude.
Je n'tais plus d' Haiti, me voir travailler ensemble avec
ces journalists de De War Tijt de Suriain, avec lesquels
la complicit du travail apris chair de jour en jour. Adiuns
Kwateh et la consule d'Haiti m'introduisaient connue
jeune critique, reporter cultural d'Haiti tout le monde.
De rencontre en rencontre dans le milieu cultural
et de la press, notamment avec le directeur de France-
Guyane, des journalists de France-Antilles, le sjour
s'est poursuivi bien aprs la manifestation. Ce soir-l,
c'est la consule d'Haiti qui m'invite dner dans un
restaurant hatiano-vietnamien de la rue Justin Cataye.
Personne d'autres n'aurait pu tre ce poste mieux
qu'elle, voir sa faon et son enthousiasme pour parler
de son pays, enfin, du ntre ou mme, de la Guyane
comme la sienne aussi! Un restaurant hatiano-
vietnamien! A table, un membre du Conseil Gnral et
sa fille, la danseuse Marina, le directeur de France-
Guyane, le journalist Adams Kwateh. Bref, d'patantes
personnalits antillaises qui m'ont bloui par leur
simplicity. La conversation tourna autour de la dernire
manifestation qui a fait bouger tout Cayenne: "Danser la
ville". De cette soire, je n'ai retenu qu'une chose : je
n'aurais jamais cr que la si lointaine Asie et Hati
auraient pu se rencontrer ailleurs, jusque sur les terres de
l'Amazonie franaise
Le dernier jour, une visit du Centre spatial
guyanais Kourou couronna cette grande
university de l'Amazonie. Jamais, je n'ai
pens au dpart. Pour mes amis surinamiens, notre
rencontre voulait dire autre chose ou mieux, beaucoup
de choses: si jamais je mets les pieds un jour au Surinam,
j'appellerai toute ma famille au tlphone pour leur dire
que j'avais enfin trouv ma terre promise ...

Giscard Bouchotte
_ven@('yahoo.fr


Page 10


I


1







Mercredi 29 Octobre 2003
1.. 1 -u x 'Tr v tr\ XTT VT_ X '"


Page 11


SSA NTE & POPI TT ACTION


NEW YORK, 23 Octobre L'ancien president
amricain Bill Clinton a annonc le jeudi 23 octobre New
York un accord avec quatre socits pharmaceutiques afin
de permettre aux pays en dveloppement d' acqurir des
mdicaments contre le sida abordables.
La Fondation Clinton a conclu un accord avec
quatre fabricants de mdicaments gnriques les
companies indiennes Ranbaxy, Cipla, Matrix et la sud-
africaine Aspen Pharmacare Holdings pour rduire d'un
tiers la moiti le prix des antirtroviraux. Le cot de la
trithrapie passerait alors 36-38 cents par jour et par
malade.
Aujourd'hui les traitements gnriques cotent 55
cents, les mdicaments de marque 1,54 dollar.
Ce plan, intervene au term de sept mois de
ngociations, concern l'Afrique et les pays des Carabes,
o la Fondation Clinton travaille. La Fondation espre que
deux millions de malades pourront recevoir ces trithrapies
d'ici 2008.
L'quipe de Bill Clinton a notamment travaill
avec ces entreprises pour trouver des moyens de rduire
les cots de production, des matires premires aux
emballages.
"La crise du sida dans les pays en dveloppement
appelle une rponse urgente de la communaut
international. J'applaudis ces fabricants pour avoir agi
de la bonne faon", a dclar M. Clinton.
L'ex-chef d'Etat a aussi exerc un lobbying
personnel auprs de pays riches, afin qu'ils financent
1' achat de mdicaments et plus gnralement les systmes
de sant publique, par des fonds verss directement aux
pays dans le besoin. M. Clinton cite l'engagement du
Canada et de l'Irlande, l'gard du Mozambique et de la
Tanzanie.
Sa Fondation, entoure d'universitaires et experts,
a depuis dbut 2003 entrepris d'aider plusieurs
gouvernements africains (Mozambique, Rwanda, Afrique
du Sud, Tanzanie) et des Carabes mettre en place des
politiques de prevention et de prise en charge.
Dans le monde 42 millions de personnel sont
malades ou porteuses du virus VIHI, 5 6 millions ont


besoin de traitements vitaux. Dans les pays en
dveloppement, seuls 300.000 bnficient
d'antirtroviraux, don't plus du tiers au Brsil. En Afrique
sub-saharienne en particulier, seuls 50.000 reoivent ces
traitements, sur 4 millions de malades.
U announce de M. Clinton intervient alors que le
plan anti-sida du president George W. Bush rencontre des
difficults au Congrs.
M. Bush avait annonc en janvier vouloir
consacrer 15 milliards de dollars sur cinq ans la lutte
contre le sida, en particulier enAfrique. Mais le Snat et la


CL
23 Octobre
elle du con
Son poux e
que le gouvc
George W.
mpris de la
La
son frre, B<
un tat vg
rapport avei
Le
de la justice
ge de 39
s'teindre a
d'un accide
mardi, le P
adoptait d'u
D
au Morton
alimentaire,
o elle "dor
"E
tre qu' elle
Schindler ai
Pat Anders
tranquille" i


Chambre des reprsentants, o son parti rpublicain est
majoritaire, ont rduit les sommes prvues au budget 2004.
Rockstar et militant de la cause africaine, Bono a
qualifi jeudi de "perce majeure" le plan Clinton, qui selon
lui "montre que nous pouvons, et devons, lancer avec
succs une guerre contre cette maladie".
"Aujourd'hui, ce don't nous avons besoin c'est
1' argent, la hauteur de la crise. Nous attendons de voir ce
que le Congrs amricain et les autres pays riches vont
faire," a ajout le chanteur, qui avait en septembre rencontr
M. Bush pour lui exprimer ses craintes que les Etats-Unis
n'honorent pas leurs promesses. (AFP)


FLUORIDE


FLUORIDE

Jeb Bush en croisade contre
EARWATER, Floride, l'eu hi Si Bob et Mary Schindler
- Terri Schiavo sortira-t- e lt I ia lie continent de croire au rveil de leur
na dans lequel elle est plonge depuis 1990? fille, leur gendre affirme que Terri prfrerait mourir qu'tre
cst convaincu que non, sa famille que oui, tandis garde en vie artificiellement. Seulement, la famille dit ne
erneur de Floride Jeb Bush, le frre du president jamais 1' avoir entendue tenir de tels propos et a obtenu le
Bush, combat toute forme d' euthanasie, au soutien de la classes politique, rpublicaine surtout, dans
i separation des pouvoirs politique et judiciaire. son combat contre 1' euthanasie.
malade tait "ractive" mercredi soir, a assur Pour Michael Schiavo, maintenir Terri en vie
ob Schindler Jr, alors que les mdecins dcrivent relve de l'acharnement thrapeutique. "C' est tout
tatif seulement ponctu de gestes rflexes, sans simplement inhumain et barbare d'interrompre son
c les stimulations extrieures. processus de mort", lance l'avocat de M. Schiavo, George
15 octobre, Michael Schiavo avait bien obtenu Felos, qui dclare qu' avant l'intervention du gouverneur
l'autorisation de fire "dbrancher" sa femme, les reins de la malade taient en train de s'arrter, son
ans et place sous sa tutelle, pour la laisser rythme cardiaque devenant irrgulier. "L'opposition
prs treize ans passs dans le coma la suite hystrique en dit tellement sur notre socit", ajoute-t-il.
,nt cardio-vasculaire. Mais six jours plus tard, "Je pense que cela en dit plus long sur notre peur de la
arlement de Floride, majority rpublicaine, mort que sur le caractre sacr de la vie."
irgence la 'loi Terri" contre l'euthanasie. L'homme de loi s'indigne par ailleurs de
s mercredi, Jeb Bush a fait transfrer la patient l'intervention du Parlement et de Jeb Bush, qu'il estime,
Plant Hospital pour lui rinstaller une sonde comme nombre d'experts en droit, anticonstitutionnelle.
, avant de la renvoyer l'hpital de Clearwater Un juge a refus de bloquer 1' ordre du gouverneur mercredi
rt" depuis plusieurs annes, les yeux ouverts. mais il s'est dclar prt rexaminer le cas une fois que
Ile pourrait revenir comme elle tait avant, peut- les deux camps lui auraient fourni leur dossier.
a besoin de sommeil", a dclar son pre Bob La loi adopte par la legislature de Floride
prs l'avoir vue mercredi soir. Son avocat, Me empche de recourir l'euthanasie si le malade n'a pas
son, demand au mari de "laisser (Terri) laiss de testament, se trouve dans un tat vgtatif, a t
et de la confier sa famille. (voir Euthanasie / 16)


.


Hiti en Marche Vol. XV II Nuo. 39 V' ILI A JY L -u-i -


~







I LA PRESS DANS LE COLLIMATEUR


Mercredi 29 Octobre 2003
lHaiti en Marche Vol. XVII No. 39


Meurtre de Jean Hlne: aboutissement de la "haine"


PARIS, 23 Octobre Le meurtre du journalist de
RFI Jean Hlne, tu le mardi 21 octobre Abidjan par un
policies ivoirien, est l'aboutissement d&un dchanement
de haine contre les journalists attis par les autorits
ivoiriennes, estime jeudi la press africaine.
Cet acte est "le fruit d'une longue campaign de
haine" entretenue contre les mdias internationaux, estime
le quotidien ivoirien indpendant 24 Heures, qui parle
d'"assassinat programm".
"Un pays dans lequel on tue un journalist dans
l'exercice de son mtier est un pays en voie de
dcomposition avance", renchrit le quotidien Soir Info.
Le journalist franais a t victime de l'appel
la haine" contre l'ancienne puissance colonial "lanc par
les cercles du pouvoir", accuse Le Patriote, journal proche


du RDR, principal parti d'opposition ivoirien.
"Jean Hlne assassin, Gbagbo accus",
proclame Le Nouveau Rveil, quotidien du Parti
dmocratique de Cte d'Ivoire (PDCI, ancien parti unique),
qui souligne que "la haine et le mpris des tenants du
pouvoir et de leurs suppts pour les journalists des organes
nationaux de l'opposition et ceux des chanes de radios
trangres taient avrs depuis le dclenchement de la
guerre en Cte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002".
La quasi-totalit des quotidiens ivoiriens honorent
jeudi par une pleine page noire la mmoire de Jean Hlne
sauf les titres proches du Front populaire ivoirien (FPI) du
president Gbagbo, qui s'inquitent d'une "exploitation du
drame des fins politiques". Le quotidien pro-Gbagbo Le
Temps redouble mme de violence en affirmant que le


Libert de la press: l'Asie, Cuba,

les Etats-Unis et Isral points du doigt
(RSF ... suite de la page 5) permettant d'valuer la situation de la libert de la press
la libert d'expression sur leur propre territoire, ils dans un pays donn. Cent soixante-six pays figurent dans
dgringolent aux 135e et 146e places pour leur cet index, contre 139 l'an pass. Les autres sont absents
comportement hors de leurs frontires", souligne faute d'informations fiables et tayes.
l'organisation. Les pays de l'Union europenne sont plutt bien
RSF note une dgradation gnrale dans le monde classes, les deux moins bons lves tant l'Italie (53e) et
arabe o le Liban (106e) a perdu sa position de leader en l'Espagne (42e). De son ct, la France n'occupe qu'une
matire de respect de la libert d'expression au profit du modest 26e place derriere la Jamaque, le Costa Rica et
Kowet (102e). Sur le continent africain, les guerres et les l'Uruguay "en raison de sa legislation archaque sur la
crises politiques psent sur la libert de la press et c'est diffamation, des remises en cause toujours plus frquentes
l'Erythre (162e) qui "affiche la pire situation". du principle de la protection des sources et d'interpellations
En revanche, l'Europe du nord fait figure de abusives rptes de journalists par la police", explique
paradise de la libert de la press. La premiere place est RSF. D'autres pays avec de fortes communauts
ainsi occupe par quatre pays de la region, classs Nol ex- francophones comme la Belgique (7e), le Canada (10e) et
aequo: Finlande, Islande, Norvge et Pays-Bas. Ils uisse (12e) sont beaucoup mieux classes.
devancent le Danemark et Trinidad et Tobago (5e), la Dans l'ancien bloc sovitique, la situation rest
Belgique (7e), l'Allemagne (8e), la Sude (9e) et le Canada proccupante. La Russie (148e) reste l'un des pays les plus
(1e).lassement, a demandmeurtriers pour les journalists, et tout ce qui touche la
Pour tablir ce classement, RSF a demand des Tchtchnie est sous le coup de la censure,
journalists, des chercheurs, des juristes ou des militants souligne RSTchtchnie est sous le coup de la cen AP
des droits de l'homme de remplir un questionnaire


meurtre du journalist tait le rsultat du traitement
"partial", "odieux" et "mensonger" de la crise ivoirienne
par les mdias trangers.
Ailleurs en Afrique, la tonalit est pourtant la
condemnation unanime. "Notre confrre" a t "froidement
abattu", dplore le quotidien L'Union du Gabon, pays o
Jean Hlne a longtemps travaill. "Jean Hlne victim
de l'intolrance" titre le quotidien pro-gouvernemental
Cameroon Tribune.
"L'assassinat de Jean Hlne est une honte pour
l'Afrique", dclare pour sa part Sverin Tchounkeu, le
directeur de publication du trihebdomadaire La Nouvelle
Expression.
"Mme les gouvernements +lus+ se muent avec
une facility dconcertante en oppresseurs de la presse,
souligne L'Avenir, en Rpublique dmocratique du Congo
(RDC).
"Pourquoi ?" Sur ordre de qui ?", s'interroge pour
sa part le quotidien priv sngalais Sud Quotidien.
En France, la press estime jeudi que les
campagnes de haine lances par le pouvoir ivoirien avait
tu celui qui tait correspondent de RFI depuis 1990 et
passionn d'Afrique. "Cte d'Ivoire: la haine au pouvoir",
titre notamment le quotidien Libration qui parle d'un
racisme d'Etat".
En Belgique, Colette Braeckman souligne dans
le Soir: "la mort l'a (Jean Hlne) surprise dans le dos, sur
un continent o la misre, les guerres, les dceptions
alimentent, de plus en plus, des sentiments anti-Blancs".
Les attaques contre les journalists, notamment
les correspondents de mdias internationaux, relayes par
la press ivoirienne elle-mme, n'ont cess de s'intensifier
en Cte d'Ivoire depuis l'arrive au pouvoir de Laurent
Gbagbo (octobre 2000), ancien opposant historique de Flix
Houphout-Boigny.
M. Gbagbo est confront depuis fin 2002 une
rebellion qui a coup le pays en deux. Des militaires
franais sont intervenus la demand du rgime ivoirien
pour maintenir les positions entire les belligrants.
Les mdias trangers et notamment franais ont
souvent t accuss ces derniers mois de complicit avec
les rebelles. AFP


L'Universit De Fondwa 2004 (UNIF 2004)


Vous informed qu'elle reoit les
inscriptions du 15 Septembre au 30
Novembre 2003
1) Fondwa du Lundi au Vendredi de 9
heures 15heures
2) l'Auditorium du Petit Sminaire
Collge St.Martial ( Rue Geffrard )
de 8 heures 17 heures

Formation en 4 Langues: Crole,
Franais, Anglais, Espagnol +
Informatique
Options: Agronomie, Mdecine-
Vtrinaire et Gestion
Professeurs: Haitiens, Cubains, Franais,
Amricains et Canadiens

Pr-requis: volont de travailler en
Province aprs graduation
Dbut Des Cours Fondwa: 12 Janvier
2004


Pices soumettre au moment de
l'inscription
1-Copie d'Acte de Naissance ou Extrait
d'Archives
2-Certificat de Bonnes Vies et Moeurs
3-Certificat Mdical
4-CV + 2 Photos d'Identit Rcentes
5-Papiers Bac.I et II + Relev de Notes
Certifies
6-Remplir la Fiche Pr-inscription + Frais
$ 200.00 DH
7- Avoir un Supporteur Financier et un
Supporteur Moral
Le cout annuel du programme est de US
4,440.00 et sera la charge du Supporteur
Financier.
(ce montantf couvrira: l'colage, nourriture
et hbergement, assurance mdicale,
photocopies, service internet, service des
Laboratoires et de la Bibliothque, activits


de loisirs, transport l'intrieur de Fondwa
et pour des travaux pratiques l'extrieur
de Fondwa)
8- Une lettre de recommendation signe
par 3 diffrentes organizations
communautaires.
9-Russir aux Examens d'Admission de
l'UNIF 2004
10- Copie d'un contract sign avec l'UNIF
2004 vous engageant travailler en milieu
rural sous la supervision de l'Universit
pendant vos tudes et aprs l'obtention du
diplome.

L'Universit De Fondwa 2004 est une
initiative de APF (Asosyasyon Peyizan
Fondwa) pour les 565 Sections
Communales du pays l'occasioon de la
clbration du 2me. Centenaire de notre


Indpendance. C'est la premiere
University de Montagne du pays.

Pour Informations: P.O.Box 13062 -
Delmas, Haiti
28, Impasse Chatelain (
sur Lalue cot de l'Immigration)
Tl: 245 42 30 Fax 221 75 20
Email:apf222@aol.com
ou fondwa2004@yahoo.com
ou apf@hainet.net

Websites: 1) www.haitiforever.com/
fondwa

2) www.ufondwa.org


Ede UNIF Soutni Yon Seksyon Kominal Nan Voye 3 Jn Vin Etidye Nan Inivsite Fondwa Pou, Ansanm,
Nou Kontinye Konstwi Ayiti !


AE M KISKEYA EXPRESS

s L'Esprit d'quipe avec notre communaut

S | 3j Visitez nous au

7921 N.E. 2 me Avenue
MULTI TRANSFER Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM

Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


Page 12






Page 13


Mercredi 29 Octobre 2003
yT .. A S -- i l -IT -1 7 1TT XT -T '


Haiti en Marche Vol. XVII No. 39


Coiffeur


Mdecin


Points de Vente de Haiti en Marche ......


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% desjgnerIcu
First Time customer Only I
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
witl tlihs coupon


Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl1: 243-1039
Beeper 524-0086


Restaurant t

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


7ine ex ceffe nte affaire _
DOIT vendre
Un studio de beaut compltement quip et situ dans
le quarter nord de Miami.


i7


A VENDRE VOITURE
MVIarquxe TOYO TA
4 RUNNER / ETAT NEUF
ANNEE 1992 4 PORTES
TOIT OUVRANT RADIO AM/FM/K7/CD
Climatise
Tl : 409S-5029
513-7811


Project du

Bicentenaire

Mr, Mme,
Professionnels Hatiens
Vivant en terre trangre
Cher (s) Amis


La prsente est pour vous proposer une opportunity unique de
possder une proprit au bord de la mer sur la Cte des
Arcadins. Le project du Club Nautique Aquabella S.A. est une
ide original qui ferait de vous le propritaire d'une surface
btissable de 1000 m2 surplombant la
mer et le lac de Bois Neuf avec accs votre plage
prive, dans le cadre d'un lotissement viabilis, scuris et
structure de 101 lots don't 50 sont dj vendus et 4 dj construits.
Visiter sans tarder notre site web wwwHaitiaquabellacom. Tous
les dtails y sont contenus.
Agissez vite car, vu nos prix, les lots s'enlvent.
Vous pouvez nous crire : email: Hatiaquabella@yahoo.com


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148West Dixie
HI-ighway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Conummnunication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F 33064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
S910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108NW 9Ave Suite2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543
Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
Tl.: 770-944-8545


Annonce Mortuaire
Le parloir funbre Alfred
Dallire de la ville de Repentigny
Qubec announce le dcs de
madame Odette Joseph ne
Cabche, survenu l'hopital
Legadeur le jeudi 23 octobre 6
hres 15 du matin.
En cette pnible circonstance
Mlodie FM prsente ses
condolances son poux
monsieur Max Joseph.
A ses enfants :monsieur Erns
Joseph et Mme,Mme Huberte
Marie Carmel Anduze ne


Dcs de Mme Odette Joseph ne Cabche


Joseph et son poux Lucien
Anduze,
Mmee Monique Joseph,
Mmee Michle M. Franois ne
Joseph et son poux.
A ses petits enfants : Giliane
Joseph, Patrice Dalencourt, Carl
Philippe Joseph, Ludmilla
Anduze,
Michelle Olivier Franois,
Coralie M. Franois.
A Marie Antoinette Nader.
A ses neveux et nices et ses
nombreux cousins et cousins.


PARK HOTEL

Un ambiance familiale et un grand confort.
Venez habiter dans une de ses magnifiques villas des
annes 30 au milieu d'un jardin de rve.
C'est a PARK Hotel !
Et pourtant, nous sommes en plein Champ de Mars,
tout just en face de la Place de la Constitution.
Nos prix sont imbattables.
Nos chambres tout confort sont au prix de US$ 38.00
US$ 53.00 plus 15% de Taxe et service.
Park Hotel 23, Rue Capois, Port-au-Prince, Haiti
Tl: 011-509-222-4406
011-509-221-8720

Offre d'Emploi


Le quotidien Hatien Le Matin,
SPtionville, Hati, cherche a
:ecruter un(e) "Directeur(rice)
Artistique & des Arts
Graphique" et
deux spcialistes PAO. Les
candidats(es) doivent avoir un
experience d'dition et
d'utilisation des logiciels Adobe
Photoshop, Adobe
illustrator et Quark ExPress sur
plateforme Windows.

Si ces positions vous
intressent, ou vous connaissez
quelqu,un pour
qui elle pourrait tre d'un intrt


nous vous prions de contacter
lematin@intermediahaiti.com.
Merci.

Le Matin
lematin@intermedialiaiti.com


Aux families Cabche,Joseph,
Duperval, Anduze, Franois,
Dalencourt
et tous les autres parents,
amis et allis affects par ce
deuil.
Les obsques de madame
Odette Joseph ne Cabche ont
t chantes le samedi 25
octobre l'glise de la
Purification sise au numro 445
de la rue Notre Dame
Repentigny.


HAITIAN HEROINE PROJECT
GALA NIGHT

You are cordially invited to a
Cultural Gala and Dinner with
Carole Demesmin
Sunday November 23, 2004
Adria Hotel
220-33 Northem Boulevard
Bayside Queens NY
718-631-5900
Admission: $50

Dezym Pak Foutbol
nan Zn Kendall Lan
Match Foutb1l Lajens lan pral f
chout danvwa a 8 Novanm nan
pak
'Three Lakes Park"
(Miami-Dade)-Klib foutbl Jn
yo ap mennen nan Kendall lan.
Pou satisfy demann kominote an
ki pasyone pajwt sa a, jou
Samdi 8 Novanm 2003,
Komisyon Konte Miami-Dade
Denis C. Moss, Distri 9, ak
Depatman Pak ak Lwzi Miami-
Dade pral ouv pak" Three Lakes
Park" nan SW 134 Avni ak SW
136 Ri. Yon seremoni douvti
pral ft a 10e dimaten epi apre sa
yon tounwa foutbol pral derape.
KISA: Ouvti
'Nouvo Pak Foutbl
KI KOTE: "Three Lakes Park" -
SW 134 Avni ak SW 136 Ri, West
Kendall
KIL: 10 dimaten, Samdi, 8
Novanm 2003


6 Stations
4 viers


Salle d'attente pour les clients
Nous demandons $ 15.000,00
Contactez PAM (305)934-7670
ou Sandra (305)458-3763


1 1


1 ll


1







INTERNATIONAL


Mercredi 29 Octobre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 39


La Bolivie la croise des chemins


L'avenir du
(Bolivie ... suite de la page 9)
C'est cette date que s'tait soulev le r
Cochabamba qui a lutt et gagn la dnomme
de l'eau"". Toute la population tait descendue d
dressant des centaines de barricades, occupai
plusieurs jours la Place principal et obligeant f
le gouvernement de Hugo Banzer faire marc
reprenant ainsi le contrle publique des r
hydrauliques qui avaient t privatises et venc
entreprise multinational.
Cette rvolte a signifi un profound tou
les luttes sociales boliviennes. Elle fut galeme
de dpart d'une vaste alliance social incluant le
les travailleurs du secteur informel des villes,
commerants, professeurs, routiers, etc. Entre
et octobre de cette anne 2000, s'est droul
pisode de la lutte, mais cette fois-ci l'chelle
La Rptition d'avril selon les terms du
paysan Felipe Quispe en parlant de Cochabai
rdite au travers d'un scenario bien plus
englobant toute la region de l'Altiplano, la rg
pauvre du pays et l'une des plus pauvres du i
mthode employee fut celle des blocages m
routes, dans lesquels les communauts dres
barrages permanents dans ce qui pouvait dj s'
comme une vritable rebellion de la communau
essentiellement rurale, mais avec des appui
important.
La rvolte national de septembre oc
parvenue diviser la police de La Paz ; un
policies s'tait mutin dans la principal ville


ZLEA se joue dans les rues de La Paz
euple (le s'tait adress ses collgues afin qu'ils ne rpriment .. :. .'['. -
peuplee pas larvolte. La dmobilisation s'est produite suite la &. ; .
ans la rue, signature de la part du gouvernement d'un.accord en 50
ans la rue points qui devait tre discut dans des commissions f
techniques sous la supervision de l'Eglise, de l'Assemble
inalement des droits de l'Homme et de la Defensoria del Pueblo *i..' s
he arre, ". Comme il fallait s'y attendre, la dialogue s'est embourb
resources et n'a produit aucun rsultat concrete. lan 200 o ''l .
dues a ume Les explosions sociales de l'anne 2000 ont
ant dans profondment modifi la carte politico-sociale du pays. .8*
rnant lepoint Le movement paysan est apparu comme la principal "' '
es paysans, force social, organise autour de la Fdration des
paysans cultivateurs de coca du Chapare (dirige par Evo Morales,
les petits dput) et la Confdration syndicale unitaire des
septembre travailleurs paysans de Bolivie (CSUTCB), dirige par
le second Felipe Quispe. Les organizations paysannes avaient elles-
dirigeant mmes traverse de profonds changements. La CSUTCB
dirigeant fut fonde en 1979 l'image et avec l'appui de la Centrale
mba, s' est ouvrire bolivienne (COB) et s'est dfinie comme une
ample en organisation paysanne. Aprs deux dcennies, en tirant
ion la plus les conclusions des changements subjectifs vcus par la
monde. La majority social du pays, elle se dfinit alors en tant qu' "
assaientfs des organisation indigne qui rassemble tous les peuples et
ainterprter nations indignes et originaires de Bolivie"
it aymara, Du discours de classes, qu'elle n'a jamais
is urbains abandonn, elle est pass un discours historique et
ethnique, qui insisted sur les demands de terres et de
tobre tait territoires, ce qui implique une gestion participative dans Les affrontements entire l'arme et les manifestants
tobroupe detaitles resources naturelles. Cette volution est le reflet de dans les rues de La Paz et El Alto ont fait 80 morts
du pays et la perte de centralit de la classes ouvrire du fait de l'instauration des politiques no-librales partir de la
moiti des annes '80. Ce movement,
cependant, est parvenu articuler d'amples
secteurs de la population bolivienne, en
Sparticulier dans l'Altiplano. C'est ainsi qu'a
surgit un nouveau sujet social, htrogne,
diversifi, mais articul autour de l'identit
aymara (synthse de la nouvelle identity
national, qui se manifeste dans l'utilisation du
drapeau arc-en-ciel appel Wiphala en langue
aymara) et ancr dans plusieurs zones, come
El Alto et les communauts indignes.
Les lections de juin 2002 ont amen
ce nouveau sujet conqurir une representation
UTCH CARIBBEAN AIR L INES important dans les institutions tatiques. Les
deux fronts lectoraux qui se sont prsents (le
Mouvement au socialisme de Morales et
3 2 7 7 2 3 Pachakutik de Quispe) ont rcolt un quart des
votes et ont failli dispute la prsidence face au
candidate de l'ambassade des Etats-Unis,
Sanchez de Lozada.
w w.flydca.net Une ascension constant
ue pas suvan u... m... ... .. ....


$ 99.00


ALLER-RETO UR + tax et surcharge


Miami/ Port-au-Prince



Deux vols par jour !


La


*


ligne arienne prfre vers


Hai'ti !


Le pas suivant au movement social
s'est effectu en fvrier dernier. Un meeting de
policies La Paz, contre la reduction de 12,5%
de leurs salaires, s'est convert en mutinerie et
en massacre. Six policies, sept civils et deux
militaires ont trouv la mort le 12 fvrier lors de
l'affrontement entire le Groupe special de la
police et des effectifs du Rgiment de la garde
sur la Place Murillo. Le jour suivant, une norme
manifestation ouvrire qui se terminait sur la
Place San Francisco fut mitraille depuis les
hauteurs, alourdissant le bilan de ces journes
33 victims, un massacre qui provoqua la
dmission du tout recent cabinet ministriel.
Le dernier pisode de cet
impressionnant cycle de luttes est la guerre
actuelle du gaz. Son picentre se trouve El Alto,
la ville la plus pauvre du continent, un monument
l'abandon, o 6 personnel sur 10 vivent avec
un dollars par jour. El Alto, qui est pass de
(voir Bolivie / 15)
Suivez l'actualit au jour le jour, en lisant

OLe- Tooute
dHernires

sur notre site:
www.haitienmarche.com




Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULLTRAVEL

2621 N. Federal Highway
4,.Boca Raton, FI 33431 .->
.' Tl: 561-394-6030 1)U
S1-800-696-0916 l 0
Cruises Airtickcts Tours


Page 14


m8<
D


Dutch Caribbean Airlines






i .


Le voyage doit tre achev d'ici le 30 Novembre 2003


I


I -^ IL I- 'q IL - -


. r . .


,
,.
.. .









I USA AMERIOUE LATINE


Bolivie : Prparation du massacre
(Bolivie ... suite de la page 14) patronale qui exige la dmission du prs
10.000 habitants en 1950 800.000 aujourd'hui, est une Les chiffres des victims de l
poudrire social et politique. Il suffit de parcourir ses rues donn un coup de fouet la l'intensific.
en terre battue par le vent glac de l'Altiplano, de voir ses des 6 morts de Cochabamba en fvrier 2(
prcaires logements fait de boue sche sans gouts ni eau plus d'une dizaine en septembre et octob
potable, habits par de jeunes aymaras aux visages sombres, 33 en fvrier de cette anne et plus de
pour comprendre les raisons profondes d'un soulvement qui samedi dernier au moment o les habitat
surgit des plus profondes entrailles de l'histoire et du pays. tent de bloquer le passage des camions (
Pour les Boliviens, le gaz est la dernire chance de vivre dans pour La Paz assige.
un pays qui puisse avoir quelque chose qui resemble un
future. Preparation du massacre
Pendant trois ans, la lutte a parcouru un vaste chemin Pour l'empire, la succession de S
; de la rebellion limite une ville d'un demi-million constitute un gros problme. Il doit comin
d' habitants et pour une demand spcifique, une guerre civil regional emmen par le Brsil et1' Argent
qui commena par la defense du patrimoine mais qui a le Venezuela et qui pourrait s'tendre 1
dbouch sur l'exigence de dmission du president et, surtout, l'chec de la Confrence de 1' OMC
d'un tournant politico-conomique radical. De la scne locale dsesprment de stabiliser une alliance
on est pass la scne national ; de demands ponctuelles, grands pays d'Amrique du Sud. Jusqi
on est pass des demands politiques gnrales ; d'acteurs


municipaux et rgionaux on est pass d'amples alliances
sociales qui, au-del des positions de ses dirigeants,
rassemblent aujourd'hui des paysans, des ouvriers, des
travailleurs informels, et aujoui d' hui jusqu' la confdration




BOBYDarmss Co.
Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vle gate kliyan nou yo dejou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, Fl 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATIAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 1 lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


ident.
a repression ont
ation de la lutte :
)00 on est pass
bre, pour atteindre
70 morts depuis
nts de El Alto ont
citernes d'essence


e
Sanchez de Lozada
pter avec un front
ine, qui comprend
a Bolivie. Depuis
Cancun, il tente
afin de freiner les
lu' present, il est


Page 15


Mercredi 29 Octobre 2003
Haiti en Marche Vol. XVI No. 39


. O-D LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
METRONDADE MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s) which can be obtained
through the Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street,
Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package
(see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive the bid package through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid
number, title, opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
dollar amount made payable to "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website (www.miamidade.gov/
dpm/) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the
submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened
will not be opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or
before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not
responsible for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by
any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW
1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI. 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order
to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in acordance with County Ordinance No 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday November 29, 2003.


4913-2/06-OTR RAINWEAR
This contract includes Bid Preference
provisions for Certified Black Enterprises
(BBE's)


Cost $10.00


7478-2/08-OTR SWIMWEAR SPONSORS Cos
A pre-bid conference is scheduled for
November 03, 2003 at 10:00 am at the
Stephen P. Clark Center located at 111 NW
1st Street, 18th Floor Room 18-1. Attendance is
recommended.


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday November 26, 2003

6590-3/08-OTR LIFT STATION PUMP OUT SERVICES Cost $10.00
This contract requires Insurance.

Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


TV,


F ADKIJ VARIET915 TRE


* CD's (Conipas, Radine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales"
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


I


I


parvenu constituer un axe qui comprend la Colombie,
1' Equateur et le Prou. Il ne peut donc pas se permettre
de perdre un alli aussi important que la Bolivie, un
pays qui ne possde pas seulement les deuximes
gisements de gaz du continent, mais qui peut galement
tre le poids dcisif dans la balance entire les diffrentes
alliances rgionales. C'est l l'unique raison pour
laquelle, jusqu' present, Sanchez de Lozada n'est pas
tomb. Plus encore, il semble que 4 conseillers de
l'ambassade des Etats-Unis sont en train de diriger les
operations militaires rpressives, ce qui reprsente un
pas en avant dans l'intervention militaire et un
avertissement qu'un massacre est en preparation afin
d'craser cet extraordinaire cycle des luttes. C' est pour
cela que l'avenir de 1' ALCA et des plans impriaux sont
en train de se jouer dans les rues de La Paz et dans chacun
de ses quarters pauvres. Seul l'incroyable courage des
Aymaras, et plus particulirement des femmes indignes
qui runissent en elles tous le courage et la volont de
leur people, a rendu possible que la mitraille n' ait pas
touff la rebellion.


t $10.00


13'








Pae 1I


AVI AK A NONS


1= v 1 I .A __


Jeb Bush en croisade

contre l'euthanasie
(suite de la page 11)
dconnect de l'assistance alimentaire ou si un membre
de la famille s'oppose au "dbranchement".
Pour la majority des experts en droit, le gouverneur
et le Parlement de Floride sont alls trop loin. "Ce
gouvernement n'a, toujours pas compris pourquoi nous
avons la separation des pouvoirs. Ils ont l'air de croire que
le gouverneur et la legislature peuvent faire ce qu'ils
veulent. Ce n'est pas bien", dplore Gerald Kogan, ancien
juge la Cour suprme de Floride.
"Je n'ai jamais vu un cas dans lequel le Parlement
de l'Etat traite ainsi la vie de quelqu'un comme si c'tait
une parties de football politique", s'indigne aussi Laurence
Tribe, enseignant en droit Harvard.
Ce n'est pas la premiere fois que Jeb Bush et le
Parlement de Floride sont en dsaccord avec la justice:
leur croisade contre l'avortement et la peine de mort a dj
fait des clats. AP


Eglise Catholique

Convocation

2004 ...
Pau-P, 20 octobre 03, [AlterPresse] --- Dans le
cadre de la Convocation 2004 , une srie d'activits
lances par les vques catholiques hatiens pour prparer
la commmoration du Bicentenaire de l'indpendance
d'Hati,1' glise catholique organise un symposium les 21,
22 et 23 novembre prochains, a appris AlterPresse.
En guise de preparation ce symposium, le comit
diocsain de 1' Archidiocse de Port-au-Prince a organis
Port-au-Prince les 11 et 12 octobre un congrs sur le
thme tre chrtien aujourd'hui en Hati .
Cette activity a runi plus de 300 dlgus des
paroisses de l'Archidiocse de Port-au-Prince.
La hirarchie catholique entend porter les Hatiens
prendre conscience de la dgradation acclre des struc-
tures du pays. Le Nonce apostolique, Mgr Luiggi Bonazzi,
l'Archevque co-adjuteur de Port-au-Prince, Mgr Serge
Miot, le responsible de la Commission Justice et Paix, Pre
Jean Hanssens, ont t remarqus parmi les personnalits
religieuses prsentes.
Invit intervenir dans ce congrs, le professeur
Victor Benoit, Numro 1 du Congrs National des
Mouvements Dmocratiques (CONACOM) et dirigeant de
la coalition d'opposition Convergence Dmocratique, ne
s'est pas prsent.
Le 15 juin 2002, les Evques catholiques avaient


Mercredi 29 Octobre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 39


City ofMiami, Florida


Avi pou Eleksyon


(J


Tanpri pran nt plan ki etabli pou teste ekipmen ki pou itilize nan Eleksyon general
ak Minisipal ki pwal dewoule le 4 Novanm 2003.


Dat / l
Vandredi 17 ktb, 2003-
10-25 9 :00 am- 11 :30 am
( Ts la deja ft


Ki kote lap fet
Miami-Dade elections
Warehouse
2700 NW 87 me Avni
Donril Flonrida


AKTIVITE
1- Logic and Accuracy Test of the tohch-
screen equipment pou itilize nan
premye kote kote moun pwal vote yo


Lindi 27 ktb, 2003- Miami-Dade elections 1- Logic & Accuracy Test of the touch
10-25 9 :00 am Midi Warehouse screen equipment pou itilize nan biwo
Ts la deja ft 2700 NW 87 me Aveni vt yo
2:00 pm 5 :00 pm Doral Florida 2- Logic & Accuracy Test of optical scan
system pou itilize pou biltin blan ak
Miami Dade Elections biltin pwovizwa.
Department
111 NW 1t Street, Suite 1910
Miami, Florida

Vandredi 31 oktb 2003 Miami-Dade Elections 1- Depouyman biltin blan valid yo
10-25 am- TBA Department 2- Chache biltin blan ki sipoze invalid.
111 NW 1' Street, Suite 1910 3- Trete biltinblan valid yo
Miami, Florida 4- Anons dat pwochen Board meeting si se
neses pou complete operasyon sa-a yo

Madi 4 Novanm 2003 Miami-Dade Elections 1- Kontinye repere, ouvri ak trete bilten
6 pm-jouk li fini Department blan yo
111 NW 11t Street, Suite 1910 2- Klasman biltin pwovisoua
Miami, Florida 3- Kalkil tout rezilta .



Tou-t operasyon sa-a yo ap ft en prezans piblik la. So nou bezwen on intprt pou moun ki soud ak bb
oswa pou lot kalite akomodasyon, rele : 305-375-5553 o mwen 5 jou a lavans.


(#14676)


Priscila A. Thompson
City Clerk


lanc la Convocation 2004 sur le thme : L'glise,
une communaut en Jsus Christ, le chemin de la fraternit-
. Ils avaient insist sur le rle de l'indpendance d' Hati
dans la qute de la dignit de l'Hatien. Grce aux com-
bats et aum sacril'les. nlo ;untres ouI brl.s les, bimi e's
de la peur ci dl he. -c.pilr ptur ierotiilncir leur di'nall
Bient 'ci c et iemrnt ulIa 21ii1 ain, L'glise \ lit
comnnimlirr t' %ci L' dnement iiiuportnll, premier Jd notre
histoire de people libre ,'. a% aient-ils soulign
I-., d equcs a' aient prol ilt pour rappeler le t pe
de socit que l'glise est appele a construire .. l'eu
peu nous Loulons consiniure une socite de Iratenut


*r


fonde sur la vrit o l'on respect la justice et les droits
humans ; une socit de paix o chaque citoyen est intgr
avaient-ils indiqu. [rv gp apr 20/10/2003 20:50]


Une vingtaine de milliers de
manifestants anti-guerre et

anti-Bush descendent dans les


rues Washington


PA1i


City of Miami
Department of Commninity Development

Avi sou kb ki disponib pou Distri 5 Little Haiti
Pwoj Pilt pou kreye jb nan Little Haiti

Tout biznis ki kalifye ft pou aplike vit.


City of Miami
Distri 5 Little Haiti Job Creation Pilot Project ap prete kb pou biznis ki tou nf ak lot ki ekziste deja et ki
lokalize nan zn Little Haiti, nan Distri 5. Pwogram la ap bay kb pou amnelyore fasad ak pou pmt
kreye jb pou moun ki abite nan katye Little Haiti.

Distri 5 Little Haiti Job Creation Project se on pwoj espesyal pou bay on ti bourad a moun ki pwopriyet
biznis pou pmt yo estabilize bizinis yo, pou kreye optinite job pou rezidan ki rete nan zn Edison
Little River/ Little Haiti Community.

Men zn ki vize-a : NW 84 m Ri pou N-a, 1-95 pou Lws, ray trin nan Ls ak NW 37"m Ri pou Sid,
Design District la rantre ladan li.

Lajan spesyal sa-a gen pou bi asiste biznis ki nan zn la pou pmt yo : Amelyore ak agrandi lokal la;
Korije tou sa ki ka konsidere km yon vyolasyon kd ki reglemante pwopriyete komsyal yo : Amelyore
sa ki merite amelyore pou rankontre standard ADA yo ; Amelyore infrastrikti ak fasad.

Pou kalifye pou program lan, on biznis gen pou li kreye minimum on full-time job. Biznis ki elijib yo ap
resevwa $15.000 dola pou chak djb yo kreye ak on maksimm $ 90.000.

Nou ka jwenn fy aplikasyon yo nan : City of Miami, Little Haiti, biwo NET ki lokalize nan adrs sa-a :
7815 NE 2m Avni, City of Miami Department of Community Development, ofis santral nan adrs 444
SW 2 me Avni, 2m Etaj ; ak City of Miami Housing Division Office, lokalize nan 1313 NW 361' St 2"'
Etaj. Nou kajwenn aplikasyon yo tou sou sit City of Miami an nan adrs c-mail sa-a : ltlp.'
www.ci.miamni.fl.usicommuniivdevelopmcnt/.

Men atansyon, fk tout aplikasyon renmt nan City of Miami Department of Community Development ofis
santral, pa pi tla ke 26 Novanm 2003.

Tout aplikasyon ke City of Miami Department of Conunnity Development konsidere km valab ap gen pou
yon biwo injcny indepandan revize yo pou w si yo bon epi tou fo on konsy 7 manm revize yo tou.
Tout pwoj ki rekmande pa konsy sa-a gen pou yo apwouve pa City of Miami Commission-an. Tout
pwoj apwouve par City Commission-an gen pou yojwcnn sa yo rele environmental clearance nan
depatman ki rele : US Departmient of llousing and Urban Development.

Pou plis inf6masyon, aplikan yo ka kontakle Lorenzo Rodriguez nan City of Miami Department 'of
Community Development nan 305 416 2059

(Ad No 11573)


METRO-DAD

LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAM-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of
the following bid(s), which can be obtained through the
Department of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC), 111 NW 1' Street, Suite 112, Miami, FI 3.3128
(Phone # 305-375-5773). There is a non refundable dollar fee
for each bid package (se cost of each bid package below) ad an
additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive the bid package through
the United States Postal Service. AIl requests by mail must
contain the bid number, title, opening date, the vendor's
complete return address and phone'number and a check for the
correct dollar amount made payable to : 'Miami-Dade Board oi
County Commissioners ".
Vendors may choose to download the bid packagess, free of
charge, from our Website (www. miamidade. gov/dpm) under
" Solicitations Online ".
Bids /proposals must be submitted in a sealed envelope or
container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposals
received after the first bid/proposal envelope or container has
been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
County on or before the stated time and date, is solely and
strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is
not responsible for delays caused b any mail, package or
courier service including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must e received in the
Clerk of the Board Office located at 111 NW 1" Street, 171'
Floor, Suite 202, Miami, FI 33128, by no later than 2 :00 PM
on the bid opening date in order to be considered.
This-bid solicitation is subject to the Cone of silence n
accordance with County Ordinance No. 98-106.
The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday
November 19, 2003.

6586-3/08-OTR RUBBER STAMP (CUSTOM) Cost $ 10.00


1







Mercredi 29 Octobre 2003
H-ati en Marche Vol. XVII No. 39


Port-au-Prince W *
(HPN) Une dlgation
du Systme des Nations
unies en Hati, conduite par le reprsentant du Programme
alimentaire mondial, Guy Gauvreau, a visit, le mercredi
22 octobre, deux des projects appuys par le PAM dans les
rgions dfavorises de l'Ouest.
La Clinique communautaire et l' Ecole national
d'application de Martissant, sud-ouest de la capital,
bnficient depuis 2001, pour la premiere, et 1999, pour la
second, de l'aide alimentaire du plus grand fournisseur
mondial de "repas scolaires et de rations emporter aux
enfants des pays pauvres. "
Environ quinze journalists de la capital ont
particip cette visit, ralise en marge de la semaine des
Nations unies. Elle a t boucle l'Hpital de Carrefour,
faubourg sud de Port-au-Prince, o, troisime escale,
l'Unicef et I'OPS/OMS collaborent dans un centre de
vaccination du ministre hatien de la Sant publique.
Chausse envahie par des tas d'ordures, des
alluvions, des eaux pluvieuses stagnantes, des canalisations
bouches ... le premier quarter dfavoris visit mercredi
n'avait pas besoin des dernires pluies pour exposer sa
grande pauvret. Cit l'Eternel, un bidonville insalubre,
bti sur quelques centaines de mtres d'une cte
marcageuse, au lendemain de 1986 et au fil de
l'aggravation de l'exode rural, abrite prs de 100 000
habitants.


deux projects d
Ginette Nelvire, 19 ans, habite la cit. Elle a dj
mis au monde deux enfants, un garon dle deux ans et une
fillette de six mois. Un sac de farine fortifie de 10 kilos
dans une main, son bb dans l'autre, elle s'apprtait
partir quand la dlgation des Nations unies est arrive
la clinique communautaire de Martissant.
Tous les mois, Ginette vient au centre de sant
recevoir une ration alimentaire fournie par le Programme
alimentaire mondial. Elle dpose son sac pour mieux
tmoigner. "Ce don est d'un trs grand secours pour ma
famille ", avoue la jeune mre, une des 4598 bnficiaires
de cet appui nutritionnel et sanitaire offert aux groups
vulnrables, soit environ 5 % de la population.
"5 000 enfants souffrent de malnutrition dans la
cit'", explique Dr Margareth Mallet, responsible mdicale
de la clinique administre conjointement par le ministre
de la Sant publique et la Fondation pour le dveloppement
et l'encadrement de la famille hatienne. Les 800 cas les
plus graves sont particulirement pris en charge ", ajoute-
t-ellc.


141 000 femmes et
enfants reoivent une ration
nutritive chaque mois en Hati
grce ce programme. Le


--l MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE WATER AND SEWER DEPARTMENT
BOND CONSULTING SERVICES
CICC PROJECT NO. E.03-WASD-03

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to chapter 287.055,
Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami Dade County Code as
amended by Ordinance 01-105 and Administrative Office 3-33 announces, that
professional engineering services will be required from one (1) qualified consultant
for the Miami-Dade Water and Sewer Department (WASD) to work in capacity of
WASD'S consultant pursuant to Section 607 of the Senior Bond Ordinance 93-134.
Services include but are not limited to, preparing an Annual Report on the Water and
Sewer utility system before September lst ofeachyear, setting forth recommendations
as to any necessary revisions of rates and charges, determining the amount to be
deposited in the renewal and replacement fund during the next fiscal year conducting
an annual inspection of approximately one-third of WASD's facilities, rendering a
written report as to the state of condition and repair of the system; generating
recommendations, approvals and/or certifications in connection with the various
sections of the Bond Ordinance 93-134 including issuance of an Engineering
Consultant's Report for inclusion in official statements for water and sewer revenue
bond offerings and other advice as appropriate. Interested consultants must have
experience in the field of water and wastewater engineering and with performing bond
consulting services for comparable sized utilities.

Building the effective type ofthe agreement, the selected firm may at the sole discretion
of WASD'S also provide engineering services such as planning, feasibility, vulnerability
and risk assessment and process studies, which do not present conflicts of interest
relative to the firm's bond consulting duties.

One (1) qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional
Services Agreement with a maximum compensation limit of $ 1,500,000 for a (3)
year effective term with two (2) one-year options to renew. No minimum amount of
work or compensation will be assured to the retained consultant.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

6.01 Water and Sanitary Sewer Systems: Water Distribution and Sanitary Sewage
Collection and Transmission Systems (PRIME)
6.02 Water and Sanitary Sewer Systems: Major Water and Sanitary Sewage Pumping
Facilities (PRIME)
6.03 Water and Sanitary Sewer Systems: Water and Sanitary Sewage Treatment
Facilities (PRIME)

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information
Center (VIC), located at 111 NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, FL 33128.
The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-
6184. A solicitation notification will be forwarded electronically to ail consultants
who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address
in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor
enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address
will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the following link
"Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted
via e-mail at fty@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or phone (305) 375-2774.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
No measures

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on November 6,
2003, at 2:00 PM, Miami-Dade Water and Sewer Department, Douglas Building 3071
SW 38 Avenue, Room 544B, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is November 21 2003 at 12:00 pm, LOCAL
TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County,
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite
202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE
SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section
2-11.1(t) of the Miami Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


luE
et du sel iod
au niveau nu
", explique
l'ducation
A ci
de l'Ecole na
chaque jour
rejoignent ch
Ccile Delvw
Sel(
l'ducation
scolaire at
capacity de i
Elle
de juguler 1
rendement si
Des propos a
de l'importai
outil essentic
Soi


METRO.DADE

ANNOUNCEMENT

REQUEST FOR PROPOSALS
(RFP) No. 382

Operation of Convenience Store at
Robert King High Towers Public
Housing Development

Miami-Dade County, as represented by
the Miami-Dade Housing Agency, is
soliciting proposals from interested and
capable firms to operate a convenience
store in the public housing complex
located at 1405 NW 7th Street.
Approximately 1,445 square feet ofspace
for the convenience store is located in
units 123, 124 and 125 (ground floor at
north end of building) at Robert King
High Tower. Activities the selected
Proposer will perform include selling
groceries, related products, and other
sundry items (including select alcoholic
beverages).
It is anticipated the County will issue an
agreement for a three (3) year period plus
two (2) one (1) year options to extend
the term at the County's sole discretion.

Contract Measures.
There are no contract measures for this
RFP.

To Request a Copy of the RFP
Solicitation Package
The RFP solicitation package, which will
be available starting October 22, 2003,
can be obtained at no cost on-line at
www.miamidade.gov/dpm. The package
can also be obtained through the Vendor
Information Center (305/375-5773),
Department of Procurement
Management, 111 NW 1st Street, Suite
112, Miami, FI33128-1919 at a cost of$
10.00 for each solicitation package and
an additional $ 5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through
the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA and
MasterCard. To request the solicitation
package throughthe United States Postal
Service, mail requests with the following
info: the RFP number and title, the name
of proposer and contact person, complete
address to be mailed to, telephone
number and fax number, along with a $
15.00 check or money order made
payable to: Miami-Dade Board of
County Commissiners.

Pre-Proposal Conference
A Pre-Proposal Conference is scheduled
October 30, 2003 at 10:00 am (local time)
at Robert King High Towers Public
Housing Development, Building "B",
2nd Floor, Conference Room, 1401 N.W.
7th Street, Miami, FI 33125. Attendance
is recommended but not mandatory. The
Contracting Officer for this RFP is
George Par at (305) 375-1513.

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is
November 14, 2003 at 2:00 pm (Local
Time) at Miami-Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111
NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202,
Miami, Florida 33128-1-983.This RFP is
subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.


Page 17


MY PAM fournit des crales,
des lgumineuses, de
l'huile, de la farine fortifie
. Les aliments fortifis ont "un impact majeur
tritionnel et sur l'tat de sant des bnficiaires
M. Guy Gauvreau. Mais galement sur
de la population.
iviron 200 mtres de la cit, un miller d'lves
rationale d'application de Martissant reoivent
un repas chaud. Au moins 200 riverains
laque jour les lves ", confie la directrice Mme
a.
on Nancy Exilas, responsible national pour
au niveau du PAM, ce programme de cantine
tire les enfants l' cole et augmentent leur
rtention.
S" permet de stabiliser l'effectif de l'cole et
a dperdition ", avec la cl un meilleur
colaire, ajoute la directrice de l'tablissement.
appuys par le reprsentant du PAM, conscient
ice de l'alimentation scolaire dans l'ducation,
el pour les pays pauvres.
xante dix (70) centres, dans le Nord, le Bas
Nord-Ouest et les rgions dfavorises de
l'Ouest'bnficient du programme de
l'organisme des Nations unies. Entre 2003
et 2006, le programme cotera prs de 35
millions de dollars amricains au PAM. Le
reprsentant Guy Gauvreau appelle les pays
donateurs continue soutenir le
programme pour que plus de groups
vulnrables puissent en bnficier et plus
longuement. HPN
L'mission choc P-au-P:
"Le disque de
: 'auditeur"
Retrouvez Jacques Lacour
tous les jours 10:00 arm
sur le 103.3 FM
TeL221-8567 / 8568



REQUEST FOR PROPOSALS (RFP)
No. 413

Bus Passenger Bench Program for
Unincorporated Miami-Dade County
Miami-Dade County, as represented by
Miami-Dade Transit (MDT), is soliciting
proposals from interested and capable
firms to provide a Bus Passenger Bench
Program for unincorporated Miami-Dade
County.

At this time, there are approximately
2,900 bus stops in unincorporated Miami-
Dade County. Over half ofthese bus stops
are potentially available for installation
of bus benches.

The primary objectives of the Bus
passenger Bench Program are:
To provide, install and maintain bus-
passenger benches that are exceptional in
design and appearance, are community
friendly, and are suitable for outdoor use
in the South Florida climate.
To provide non-advertising litter bins
at bus stops with bus-passenger benches.
To provide emptying of liter bins and
litter removal from bus stops.
To generate additional revenue for the
operation of the transit system.

It is anticipated that the County will issue
an agreement for a 5 year period with one
5-year option to extend the term at the
County's sole discretion.

The RFP solicitationpackage, which will
be available starting Monday, October 27,
2003 can be otbained online at
www.miamidade.gov/dpm and also at
Miami-Dade Transit, Materials
Management, Contracts Section, 3401
NW 3 Ist St. Miami, Florida 33142.

A Pre-Proposal Conference is scheduled
for Friday, November 7, 2003 at 10:00
am at 3401 NW 3 1st Street Miami, FI.
33142. Attendance is recommended but
not mandatory. The Contracting Officer
for this RFP is Nirhmala Nauth, CPM at
(305)637-3835.

Deadline for submission of proposals is
Friday, December 5, 2003 at 2:00 pm at
Miami-Dade County Clerk of the Board
of County Commissioners, 111 NW First
Street, 17th Floor, Suite 202, Miami,
Florida 33128-19983. This RFP is subject
to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106


I POPULATION


__I__ ___________ ____ ____~__ __







Mercredi 29 Octobre 2003
Page 18 L Je de Bard Hati en Marche Vol. XVIINo. 39


HAMPE S





Solutions de la semaine passe


1


Allez de OURLEE HAMPES, en utilisant des mots
du vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre
par ligne.



( Mois OCroiss )

HORIZONTAL
1. Surs 2. Constelle -
3. Choisissions -
H 4. Pronom Cl -
S 5. Champion Balustrade -
' 6. Utilise Prix Nobel de physique -
R 7. Note Fleuve russe Actinium- -
A 8. Embouchure. -

V VERTICAL
K 1. Creature mythologique -
K 2. Uss 3. Orchestre hatien -
1 4. Ile separe en deux Conjonction 5. Boxeur Groupe sudois -
M 6. organisme du systme des Nations Unies Molybdenum -
T 7. Plante aquatique 8. Monnaie romaine.


En bref ...
(suite de la page 2)
circulation, la DGI ont mis le voeu que les documents qu'ils utilisent, les contraventions
ainsi que la carte d'identit dsormais soient rdigs en crole, d'aprs eux.
Le Secrtaire d'tat l'Alphabtisation a de son ct souhait que l'appareil judiciaire,
c'est--dire les juges, les avocats utilisent le crole dans le cadre des jugements, des
procs ... etc.

Gonaves/manifestation : 4 personnel blesses don't 2 par balles ...
Quatre personnel ont t blesses, don't deux par balles, le lundi 20 octobre dernier lors
d'une intervention d'une patrouille policire pour disperser une manifestation organise par
l'Union Citoyenne (UCEGO) des Gonaves pour rclamer le dpart des autorits Lavalas.
Au moment de l'intervention de la police, des jets de pierres et de tessons de bouteilles
taient lancs paralllement des tirs d'armes. Certains des manifestants de l'UCEGO
accusent les autorits de vouloir touffer toutes les manifestations lances par l'opposition.
Lance par le Pasteur Sadrac Nol, la manifestation avait inspir beaucoup d'inquitude
dans la cit de l'indpendance du fait que l'ex- dtenu Jean Tatoune et ses hommes arms
avaient t appels y prendre part. De prsums partisans d'Amiot Mtayer conduits par le
jeune frre de ce dernier, Butter Mtayer, ont galement manifest le lundi 20 octobre dans
les rues des Gonaves pour rclamer justice en faveur du chef d'OP assassin. Ils ont accuse
le nomm Odonel Paul et le responsible local de la police Harold Adclat d'implication
dans l'assassinat de Cubain.

Le dlgu dpartement du Nord assure que les travaux de
rehabilitation entrepris sur le site de Vertires seront achevs temps ...
Le dlgu dpartemental du Nord, Myrtho Julien, a assure lundi que les travaux de
rehabilitation entrepris sur le site de Vertires seront achevs temps pour accueillir les
festivits devant marquer les 200 ans de la bataille de Vertires. Cette bataille qui s'est
droule le 18 novembre 1803 consacrait dfinitivement la victoire de l'anne indigne sur
la puissante arme napolonienne. Myrtho Julien a affirmnn avoir obtenu de l'ingnieur
charge de l'excution des travaux, des garanties formelles que tout sera prt au moins une
semaine avant le 18 novembre. Il s'est dclar satisfait jusqu'ici de l'tat d'avancement des
travaux. Plusieurs citoyens capois s'taient dclars inquiets de la lenteur avec laquelle les
travaux de rehabilitation du site de Vertires sont excuts. Ils avaient exprim le souhait
que la fire charge d'excuter ces travaux mette les bouches doubles afin que le site soit
inaugur le 18 novembre. Ils ont galement souhait la ralisation d'autres projects
d'infrastructures dans le Nord dans le cadre du Bicentenaire de l'indpendance national.
Le dlgu dpartemental, Myrtho Julien, a fait savoir par ailleurs que les autorits du Nord
ont consacr un mois la mmoire de nos anctres. Un ensemble d'activits caractre
cultural, historique et rcratif seront organises au Cap-Haitien du 18 octobre au 18
novembre. Il s'agira, a-t-il dit, de sensibiliser la population sur le sens de la bataille de
Vertires afin de prparer son esprit sur la porte de la commmoration de cette bataille.

La communaut hatienne de Paris pied d'oeuvre dans le cadre de la
clbration du Bicentenaire ...
La communaut hatienne de Paris travaille d'arrache pied en vue d'apporter sa contribution
aux prparatifs visant rehausser l'clat de la clbration des 200 ans d'indpendance d'llati.
Le correspondent de Radio Solidarit Paris, Michel Marchand, a fait savoir que des vols
spciaux seront organiss pour aider les nombreuses personnel qui souhaitent venir clbrer
ce grand vnement international que sonlt les 200 ans de l'indpendance national. Les
hatiens de Paris ont affirm vouloir faire du tourism aux 4 coins du pays, a-t-il fait savoir.

Les Hatiens de New York et le bicentenaire ...
Le directeur gnral de Radio Soleil d'Haiti de New-York Ricot Dupuy, avait indiqu vendredi
que la mobilisation va bon train aux Etats-Unis autour ide la clbration des 200 ans ide
l'indpendance d'Iiaii. Les festivits du bicentenaire seront marques notamment par
l'organisation d'une grande croisire qui partira de Miami le 14 aoit 2004 pour arriver a
Port-au-Prince le 21 aot, avec son bord de nombreuses personnalits internationals, don't
l'acteur Dany Glovec 25 dlgations de chefs d'l ats africains et carahens ont dj confinrm
leIr participation aux festivits du bicentenaire.

La Convergence Dmocratique dnonce l'arrestation de plus d'une
dizaine de militants de l'opposition le samedi Logane ...
1 ,: ('oilvci'rge'nc I)dmocralique a dnonc l'arrestation de plus d'une diz.aine die militants de
I'rpp ''iiii tin samedi I dogane. 1 n porte-parole de celle coalition politique Micha Gaillard,
i fail savoir que des mandats d'arrt ont t mis contre plusieurs partisans de l'opposition
S St M.ari. Selon M licha Gaillard, le pouvoir a lanc une champagne de repression contre les
(voir En bref/20)


Botticelli
Caravaggio
Cassatt
Cezanna
Chagall
Dali
Gauguin
Goya
Kahlo
Kandinsky
Klee
Klimt
Lichtenstein
Magritte
Matisse
Michelange
Monet
Parrish
Picasso
Pollock
Raphael
Rauschenberg
Rembrandt
Renoir
Rivera
Rubens
Titian
Warhcl
de Vinci
van Gogh
L


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221 8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.comn
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7HOO-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10H00-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midi 15 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2HOO LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H100-5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H1100 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6HOO-7HOO LES TOP TEN

7HOO-81-130 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS

10HOO NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Andiir


is lrl


C, 1 i I ~~ 6


a


Solutions de la
semaine passee F

HAiTi A M E MNES


AVARES
^^S -y--R-L s-

p f rABm is


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

C E

NY 0

S A


Solutions de la semaine passe
DIKTATS







Mercredi 29 Octobre 2003
Hiti en Marche Vol XVII No 39


I ti fout pa ti gout I


Ti Gout Pa Ti Gout ak Jian lapxu


KOUKOUYT
FABIOLA ENISE REGISTRE

*NbF Z \


(Senmenn pase-a nou mete foto youn
lbt Koukouyt pou Fabiola. Nou eskize
nou. N'ap f koreksyon-an ak foto
Fabiola fwa sa-a...Koukouyt Fabi, nou
mande-w pou eskize-n)
Youn lbt jenerasyon Koukouy ap jmen
nan Miyami. Fabiola se younn nan yo.
Fabi se pitit de Koukouy ki konprann
rnouvman-an e ki konn enptans lakilti
nan edikasyon jens la. Manman Fabiola
se Jeanette Grgoire Rgistre. Papa li se
Ernst (Nn) Registre. Jeanette s'oun
akt, responsab finans nan Koukouy.
Kanta pou Nn mizisyen, gitaris, akt,
li se Direkt teknik Sosyete Koukouy.
Km enjeny, li mete konesans li osvis
Koukouy yo. Fabiola gen 7 ane. Fabiola
pale Angle, li pale Kreyl. Li nan <<2m
grade lekl St. Mary Cathedral. Bon
timounn devan letennl! Sou pz li, ak
gangans li, ou ta di youn zetwal k'ap
satouyt soly douvanjou. Fabiola
aprann danse Bale, Tap ak Hip-hop nan
lekl1 Dancexchange nan Miyami. Nan
Koukouy, li danse fkl...bonjan ti dans
kongo, Afranchi ak rara sou direksyon
Nancy St. Lger. Fabiola se younn nan
koukouyt k'ap grand ak san atis la nan
venn ni, eritaj manman-1 ak papa-1....
Konpliman Fabi! Ti rat pa ft san ke!

BON FT MAPOU( 12 OKTOB)
BON FT MEJI....( 16 OKTOB)

Plis pase 200 Vizit pou Jounen
Kreyl la nan Libreri Mapou ak Sant
Kiltirl Mapou, te gen sinema
toutlajounen. Depi 3 rive pou 5 piblik
la asiste pwojeksyon sinema Wind of
Desire.
Nou renmsye Nikennsonn pou bl
js sa-a li f ak Sant lan. Fim nan ap jwe
Ayiti. Li gen pou l'rantre Nouyk. Apre
silenma, se te prezantasyon ot yo.
Koukouyt danse ntale youn bl koregarfi
dans Afranchi Nancy te prepare ak yo. Apre
sa, manman kukouy yo danse youn Ibo pou
piblik la, Mounn yo manje vantdeboutonnen.
Madan Casimir te kuit manje-a sou plas:
bonjan griyo, bannnan peze, diri djonjon ak
pwason fri, poul fri....
Koukouy yo te f Jan Mapou sipriz.
Yo remt li youn papa twofe pou devouman-
I ak konstans li nan aktivite Koukouy yo. K-
n te bat byen f.. e nou di msi ank. 16 Oktb
se ft Kouzen Togiram 81 kafe se pa
plezantri. Gason Meji toujou fm, toujou ap
pwodui nan lanng kreyl-la. Bn ft kouzen!


JOUNEN ENTNASYONAL KREYOL

SWARE TWOFE SWARE REKONESANS

POU SIPOTE SOSYETE KOUKOUY

LIBRERI MAPOU

AK

SANT KILTIREL MAPOU


Oun evennman estrawdin. Plis pase 8 ekriven kreyl1
sanble sou youn menm tab ap pale sou esperyans yo nan lanng
nan.
Pwofes Roger savain, Dokt Lochard Noel, Pwofes Chesnel
Phanor, Maude Heurtelou, Kiki Wainwright, Emile Clestin Mgie
Raoul Altidor, Limon A. Joseph....
Chak ot sa yo te di kijan yo enspire l y'ap ekri kit se te
pwezi, woman, istwa kout, istwa kont nan lanng natif-natal-la. Pa
gen mounn ki panse te gen tout ekriven kreyl sa yo nan Miyami.
Nou bat bravo pou yo Bi yo se bay kreyl la jart, mete materyl
pou edikasyon ti Ayisyen
Nan seremoni espesyal sa-a pou Jounen Kreybl-la, se te
oun okazyon tou pou Libreri Mapou asosye ak Sant Kiltirl Mapou
ak Sosyete Koukouy pou renmsye DR HENRIQUEZ POLIARD
ki pajanm machande svis li osnon kache lanmou li pou. mouvman
kiltirl yo nan Miyami. Li toujou la ap ankouraje, ap ede
entelektylman osnon finansyman. L-a rive pou nou te di-1
piblikman msi ak tout k nou.
Youn sl dwt pa manje gonbo. Anpil men chay pa lou. Se
sou kadans solidarity sa-a pou n' travay. Younn soutni lbt. Younn
kore ltt. Dokt Poliard ki pa nan bat lestomak pajanm renmen kite
konnen sip l'ap majority bganizasyon kiltirl, sosyal e menm
politik k'ap goumen pou youn denmen miy pou Ayisyen. Bravo
Dbk. Konpliman e msi. Sosyete Koukouy ak Sant Kiltirl Mapou
renmt Dbk Joel Henriquez Poliard youn plak larekonesans pou
Jounen Kreyvl-la.

K-


DR GINA ROMULUS
Devlopman lanng Kreyl nan
Matinik ak Gwadloup. Entegrasyon
Lanng Kreybl nan Entnt
Gina derape mesaj li-a an bon kreybl
gwadloupeyen. Kl kou dlo kk. Tout
mounn konprann. Nou santi menm
pwoblm Gwadloupeyen-an pa gen
anpil diferans ak Ayiti osnon Matinik.
Jina f piblik la konprann an Kreyl e
an Franse kouman batay pou lanng
kreyl pa te fasil nan peyi-1. Li rakonte
tout batay ki mennen pou Kryl soti
nan eta ti ng sal> pou li rantre nan
lekl ak nan enstitisyon leta yo. Jounen
jodi-a tankou an Ayiti, Kreyl pran
grad. Ting pa pe pale kre\ol e ling pale
kreoIl tt kale. Jmna ensiste pou li montre
se Aiti k'ap mennen nan lanng nan ak
plis puse 8 milon mounn. Menms nou
kwaze tout lot tizile .o se A\iti ak 8
mil.on mounn krel1 sa \o k'ap mennen
nan Kara% ib-la. Brao. Jina MNs!


S ANONS KOMINOTE
3, __ ____ A NSO Joseph youn A. isyken flen16
lane 3 o pral depote paske sm adizan
Dokt JOEL HENRIQUEZ POLIARD(NAN MITAN) ap li rantre illegal nan Peyi-a. An nou
resevwa youn twofe pou kontribisyon-1 nan devlopman kanpe devan Imigrasyon Jedi 29
lakilti nan Miyami. Sou kote-1 agoch Jan Mapou. Adwat depi 5 tapan. Pote balenn ak
dokt Ernst Julmus(Degoutan) pankat. Pa rate okazyon sa-a.
foto: Rudy Diaz pou atis united for Haiti

16Oktbb 2003 f
Emile Clestin
Mgie (Togiram) 81


ane. LI let an
1922nan Marigo.
Mji te santi li ozanj
l Jan Mapou sou
non biwo Santral -la
prezante younbl
p 1 a k p o. u
kontribisyon li nan
deviopman lanng
Kreybl Ayisyen-an.
Mji sezi jouk li
fremi. Nan
prezantasyon cur-
riculum vitae Powt
la, Jan Mapou
deklare pou kantite
travay Meji fl, pou
dat l'a fonksyonen
nan lanng nan
(1937) nan pwen
ekriven Ayisyen ( pa
menm Moriso


Lafanmi Koukouy dekore Emile Clestin Mgie(Goch-Dwat) Mapou-Nn-
Mji(ak plak la) Jeanette-Degoutan-Osni-Rose-Pantalon-Mikette-Yanouwi-
Marcel-Nancy-Kiki-Tiwouj-Sheila- Guirlne (foto Rudy Diaz)
Lewa) ki ekri plis kreyl pase Mji. Se vre anpil pa pibliye nan liv men majority travay li nan
Gindl, Le petit Samedi Soir, Haiti en Marche, journal ONEC ak ONAAC. Lanmou pa gen bary
youn woman kreybl an 3tm gen youn siks chen fou. Li fenk part ak Agasya youn lot mvy nan
literati Ayisyen-an. Togiram kenbe plak li byen fm nan mitan lafanmi Koukouy... 26 oktb pase.


Page 19


riaiti uit iviaiuiic;


-r-








I I 'AFTITAI &ITF.NT MARCTI-I I


I1I I A II'


Mercredi 29 Octobre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 39


En bref
(suite de la page 18)
militants de l'opposition travers le pays. M. Gaillard a
appel les partisans de l'opposition la mobilisation en
vue du renversement des autorits en place.

Le Gouvernement des Etats-Unis appelle au
respect du droit de rassemblement en Hati

L'Ambassade des Etats-Unis d'Amrique, aprs avoir
appris que la Police Nationale d'Hati a dispers des
manifestations pacifiques dans la ville de Gonaves le 20
octobre 2003, entranant la mort d'une personnel et
beaucoup de blesss, a lait sortir une note dans laquelle
on lit ceci: "Nous dplorons l'utilisation de la force
excessive et appelons la PNH respecter l'instruction du
19 septembre par le Prsident Aristide afin de protger les
droits de tous les latiens de s'exprimer librement et
manifester pacifiquement."
"Le Gouvernement des Etats-Unis ritre son soutien pour
un rglement pacifique de la crise politique en hati. Selon
la rgle dmocratique, des lections libres et crdibles sont
le seul moyen lgitime pour elffectuer des changements
politiques. Nous croyons en effet que la premiere tape
envers des lections crdibles serait la formation d'un CEP
vritablement indpendant, qui aurait des moyens pour
assurer toutes les conditions ncessaires pour suivre la voie
lectorale."
Les gardes ctes amricains ont rapatri
-., -..-- - -I rJ -- - . ..---- -


mardi 132
compatriotes ...
Les gardes ctes
amricains ont rapatri, le
mardi 14 octobre, 132
compatriotes qui ten-
taient d'entrer illgale-
ment Providential
(Provo) dans la Caraibe.
Ces rfugis intercepts
en haute mer sont
originaires pour la plupart
du Nord et de *
l'Artibonite. Ils avaient ':
quitt le Cap-Hatien a
bord d'une embarcation
de fortune, en direction >
de Provo. Les rapatris
ont expliqu avoir quitt
le pays en qute d'un
mieux-tre conomique,
en raison du chmage et ..
de la misre qui affectent .
le pays. La plupart
d'entre eux se sont
dclars prts reprendre
la mer si leurs conditions Aux Gonaves, un ma
de vie ne s'amliorent
pas.
Les prochaines lgislatives auront lieu avant
le 2me lundi de janvier 2004, selon le
president du CEP en function ...
politiuque uevrail aliei.


*~


lin~~


nifestant pro-opposition bless au course d'affrontements
avec la police Thony/Photo


Le president du Conseil Electoral Provisoire en lonction,
Alix Lamarque, a dclar mardi que des dispositions ont
t adoptes pour la ralisation de nouvelles avant le 2
lundi de janvier 2004. Alix Lamarque, qui s'exprimait


Plus d'un demi million de clients ont adopt CAM pour leurs transferts d'argent
et de products alimentaires sur Haiti parce que depuis prs de vingt ans CAM,
le leader incontest sur le march des transferts offre sa clientle:


6 un accueil enthousiaste plus de 10,000 nouveaux clients tous les mois

& un service professionnel, courtois, rapide, sr et unique sur le march hadtien
6 la livraison domicile en moins de deux heures de tout transfer d'argent
Port-au-Prince et dans les villes de province.

6 livraison des products alimentaires le mme jour, si le transfer se fait avant midi
6 transferts d'argent et de products alimentaires "on line" par carte de credit
6 dpt d'argent sur n'importe quel compete bancaire en Haiti
une satisfaction garantie

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale!


Notre difference


c'est notre service!








APPELEZ NOUS GRATUITEMENT:
USA/CANADA:1-800-934-0440
HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE:
www.camtransfert.com


l'issue d'une rencontre
organise par le
Premier ministry Yvon
Neptune avec les
reprsentants (lde
plusieurs parties
politiques sur le dossier
de l'encadrement
financier, a fait savoir
qu'il est impratif que
la 48me legislature
entire en function au
dbut de l'anne
prochaine. Il a assur
que tout sera mis en
oeuvre pour viter tout
vide institutionnel au
pays partir de janvier
2004.

Visite d'une
dlgation inter-
ministrielle aux
Gonaves ...
Une dlgation inter-
ministrielle s'est
rendue mercredi aux
Gonaives (22 Octobre)
dans le but d'exprimer
la solidarity du
gouvernement avec la
population de cetle
ville couple par la
violence qui y rgne
depuis plusieurs
semaines. Cette
dlgation compose
du Ministre de
l'Intrieur Jocelerme
Privert, de la Ministre
de l'Education Marie
Carmel Paul Austin et
du Ministre des
Travaux Publics Harry
Clinton, a rencontr les
autorits locales des
Gonaves autour des
dmarches visant a
rtablir l'ordre et la
paix dans la Cit de
l'indpendance.





visitor



intemet i


i. : i


Page 20


~8"~-a~~


by


i^ClC iviaIlLugaU




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs