Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00181
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 24, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00181
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 24 au 30 Septembre 2003 Vol. XVII No 34


HAITI-CRISE

L'Ambassadeur Gaudeul joue les Cassandre
ANALYSE r ,r lr -" qu'e Mais il n'empche
PORT-AU-PRINCE, 20 be or not to be (voir Ambassadeurs/4)
Septembre Des ambassadeurs s'en
vont et s'en viennent. C'est la relve de la garde dans les grades ambassades pncipalement les Etatsus et
la France.
La difference est que les sortants pensent devoir nous
-.' infliger leur tat d'me, autre chose qui ne s'tait encore jamais 'i
S' vu dans nos annales et qui montre tout ce que la cruise politique
nous cote en honneur et prestige.
Mais chacun son style et son background. ..
Rcemment, l'Ambassadeur amricain Brian Dean
'aCurran partait en quelque sorte en claquant la porte, laissant
tout le monde sur sa faim ... Le gouvernement qui a cr devoir
l'accuser de dstabilisation; l'opposition qui le voit partir
apparemment sans regret (n'a-t-il pas souhait le
replacement de notre classes politique par dle plus jeunes
cadres, probablement haitiano-amnricains, frais moulus de '
grandes universits trangres); enfin la bonne socit en
gnral qu'il a offusque en l' accusant en public de ne pas
cracher sur l'argent de la drogue ..
Brian Dean Curran est le reprsentant (de la puissance
impriale; en dehors du gouvernement (et encore), tous sont
obligs d'encaisser, de fire contre mauvaise fortune bon
visage ...
"Antoine de Gomier" tout crach.... Le nouvel Ambassadeur amricain,
L'Ambassadeur de France, Yves Gaudeul James Foley photo Yonel Louis/HenM


LA POSITION DE

Quels sont donc


La manifestation du Comit

PRESIDENTIELLES US
DEMOCRATS:

Wesley Clark

devance...

\ctL .u IL 5 "l lniiuu.
\ ( 'IIl'i. I i i i1 *.
d c\ I a I. i i m l, i I il i' r lll .

20 ( -1 Ik I. ll l Il il n l. 1 ll nil \ ]' l.,il.




(pl' I I r I e 1 tielles I I 2). 1
(voir Prsidenltielles liS / 2)


L'OPPOSITION

ces dangers ?
Dans l'attente
anxieuse de la rvaluation
du rle de l'OEA en Hati,
'..":'',.". plusieurs dclarations,
;".i* plusieurs incidents, ont
retenu notre attention.
Deux tentatives de
rcupration du leadership
; jdu movement du Grand
S'^ tNord, ont t toufflees dans
''auf.l


(':ndidlat d,nocrate a la p)rsidecnce des Et.its-t 7
NVsC~lark


nis, le mgnral la retr;


HAITI-POLITIQUE

Une performance

oratoire de

Matre Fvry...
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 20 Septembre Belle
prestation de Matre Osner Fvry, dirigeant du PDCH
(prcisons, branch Osner Fvry), devant les cameras
et micros de la press locale.
En substance, notre jeune leader reproche
l'international en gnral, et aux Ltats-Unis en
particulier, de vouloir adopter aujourd'hui une attitude
de Ponce Pilate dans la crise politique hatienne, alors
qu'en choisissant de ramener le Prsident .Jean-Bertrand
Aristide au pouvoir aprs le coup d'tat militaire de
1991, l'international devenait de lui-mme parties
prenante la crise.
N'allons pas essayer de deviner quelle tait
la position l'poque de Me Fvry ... Et puis d'ailleurs
1 (voir Fvty / 6)

I /' Halti en Marche
Port-au- Prince
100 Avenue lunmarltinire a, i ois Vcrna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
M liaini
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 ; 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
M ontral 514337-1286
e-mail:: ciiniarclie(r' haiicloiilinic.com
( RI : wxu lv.ai;iiicnaii:rchc. ni

Slibbrarv aolo(ncs.s .'lSSN I(064-3X)6

NlMiami, Nea' York..\lonlrcial 'ostoii ,
\\aNliiiil >i ( liicai( : I> 1.00
Port uii-Priiicc : 1 (In itd-cs
('I o lui.' ati

i -- --








I ENPLUS


EN BREF...


Mercredi 24 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 34


PRESIDENTIELLES US

Wesley Clark devance

les autres dmocrates et

talonne George W. Bush
(Prsidentielles US ... Maison Blanche. John Kerry n'obtiendrait
suite de la 1re page) que 43% centre 48% George W. Bush,
Avec 14% d'intentions de vote, et Howard Dean 38% contre 52%.
l'ancien commandant des forces allies au Le sondage "Newsweek" montre
par ailleurs un
George W. Bush de
plus en plus
vulnerable sur
S plusieurs questions
de politique
extrieure et
r .... intrieure.
:" .. < 2,'~ Quarante-sept
.pour-cent des
p e r s o n n e s
Interpoges se
dclarent ainsi
insatisfaites de sa
gestion de l'Irak,
soit une augmen-
tation de cinq


Le candidate Wesley Clark durant sa premiere sortie
de champagne Hollywood, Floride
Kosovo devance l'ancien gouverneur du gestion de l'conomi
Vermont Howard Dean et le snateur du soutiennent.
Connecticut Joe Liebermann (12% De ma-nii


chacun), ainsi que le snateur du
Massachussetts John Kerry (10%). Les
autres candidates dmocrates ne recueillent
que des intentions de vote infrieures
10%.
En cas de duel face au president
sortant, Wesley Clark recueillerait 43% des
suffrages, contre 47% pour le chef de la


points depuis la
dernire tude du
magazine.
Il recueille
toutefois encore
46% d'opinions
favorables ce
sujet.
Les Am-
ricains sont en
outre 57%
dsapprouver sa
e, contre 38% qui la

re gnrale, la


politique de George W. Bush est soutenue
par 51% des Amricains, un rsultat
semblable ceux annoncs par les
derniers sondages.
Ce sondage a t ralis jeudi et
vendredi par tlphone auprs de 1.001
personnel ges de 18 ans et plus. La
marge d'erreur est de trois points de
pourcentage. AP


Qui est Wesley Clark, le 10e P.16)

candidate l'investiture dmocrate?


SANTE

Le SIDA, devenu l'un des

grands obstacles la croissance

africaine, peut tre contenu,
NAIROBI, 21 selo 1 le sud du continent
Septembre La pandmie I on l1' J Selon le rapport
du SIDA qui ravage le continent africain d'ONUSIDA, intitul "Acclrer l'action
est devenuel'undes plus grands obstacles contre le SIDA en Afrique", des


au dveloppement conomique du
continent, mais elle pourrait tre continue
grce des moyens financiers plus
important et des programmes adquats de
prevention et de soins, selon les
conclusions d'un rapport d'ONUSIDA
paru dimanche.
Ce rapport a t rendu public
l'occasion de la 13e Confrence
international sur le SIDA en Afrique
Nairobi au Kenya, o quelque 8.000
ddlgus sont runis depuis dimanche pour
voquer le flau du SIDA et les diverse
solutions pour offrir une meilleure aide
aux malades en Afrique.
Plus de 30 millions de personnel
sont infectes par le VIII en Afrique, ce
qui constitute environ 70% des cas de
SIDA dans le monde. Si ONUSIDA et
l'Organisation mondiale de la sant notent
que le taux d'infection semble dcliner
dans l'est de l'Afrique, l'pidmie ne
semble gure voluer vers le mieux dans


programmes innovateurs et probants de
lutte contre le SIDA, ainsi que des
mthodes de prevention et de traitement
des malades, existent enAfrique. Mais ces
actions sont trop limites et.ne reoivent
pas suffisamment de fonds pour ralentir
la propagation du virus.
"Il est dsormais important pour
nous d'aborder ces problmes du VIII et
du SIDA comme un problme de
dveloppement (conomique)", a dclar
Michel Sidib, un responsible
d'ONUSIDA.
Selon ce rapport de l'agence
onusienne, "les effects du SIDA en Afrique
sont en train d'roder des dcennies
d'efforts de dveloppement". "Dans les
pays fort taux de VIII, les families se
dsagrgent, les conomies ralentissent et
les services sociaux se dtriorent", note
le rapport dans ses conclusions.
"Dans le sud de l'Afrique, o le
(voir Sida / 14)


Le maire adjoint de Cit Soleil bless par balles ...
Cela a eu lieu le mardi 16 septembre lors d'une altercation entire deux groups arms
de deux quarters de Cit Soleil: Boston et Projet Drouillard.
L'incident se serait produit lorsque des membres d'un des deux groups ont voulu
dsarmer Jacquelin Exantus, le maire adjoint qui tait en possession d'un uzi.
Ce lundi 22 septembre, on apprend que le calme est revenue dans la commune de Cit
Soleil, mais les derniers affrontements n'en ont pas fait moins de 5 morts.
D'aprs le maire Noelsaint Dieufaite, des mains externes attisent les troubles Cit
Soleil. Ces mains appartiendraient aussi bien au camp du pouvoir que de l'opposition.'

Dossier Drogue...
Le President armricain George W. Bush dans son rapport au Congrs amricain a cit
une liste de pays soit producteurs de drogue, soit utiliss come point de transit pour
permettre l'entre de cette drogue dans d'autres pays. Sur cette liste figurent les pays
suivants: 1' Afghanistan, les Bahamas, la Bolivie, le Brsil, la Birmanie, la Chine, la
Colombie, la Rpublique dominicaine, l'Equateur, le Guatmala, Haiti, les Indes, la
Jamaique, le Laos, le Mexique, le Nigria, le Pakistan, le Panama, le Paraguay, le
Prou, la Thailande, le Venezuela et le Vietnam.
Concernant Haiti, le president Bush a soulign que malgr l'appartenance d'Hati
cette liste, il lui apparaissait vital qu'Haiti reoive l'assistance amricaine, ceci dans
l'intrt mme des Etats-Unis. Donc l'assistance humanitaire I laiti ne sera pas
suspendue, en dpit de sa contre performance dans la lutte pour stopper le traffic de
drogue.


Des officials de l'Afrique du Sud en visit la semaine dernire Port-au-Prince
dans le cadre des prparatifs pour la commmoration du Bicentenaire de
l'indpendance d'Hati en 2004

19 Septembre ...
19 Septembre 1994 19 Septembre 2003 : I1 y a 9 ans exactement, les troupes
amricaines dbarquaient en Hati dans le cadre de l'Opration Restore Democraty,
renversant ainsi le course des choses et mettant fin au coup d'tat perptr le 30
septembre 1991 par le gnral Raoul Cdras et ses allis contre le rgime
dmocratiquement lu du Prsident Aristide. Moins d'un mois plus tard, le 15
octobrel994, le Prsident Aristide foulait son tour le sol hatien aprs trois ans d'exil.
Le retour la situation dmocratique avait soulev un immense espoir chez le people
hatien si cruellement prouv par les trois ans de dictature sanguinaire des militaires,
au course desquels au moins 5.000 personnel avaient perdu la vie. Mais le retour
l'ordre constitutionnel, s'il a libr la parole et permis aux liberts constitutionnelles
d'tre rtablies, n'a pas t porteur de grands changements dans la vie de tous les jours
du people hatien. La situation politique s'est nouveau complique aprs les
lgislatives contestes de mai 2000. La misre s'est encore accrue. L'aide promise pour
la reconstruction du pays n'a pas t accorde et le people hatien a sombr dans le
dsespoir avec comme seule lueur l'horizon l'embarquement sur ces frles
embarcations pour tenter d'entrer illgalement aux Etats-Unis.
Deux cents d'entre eux qui ont pu parvenir jusqu'aux ctes amricaines, sont dtenus
impitoyablement depuis plus d'une anne dans une prison de l'immigration
amricaine.

Echec d'un mot d'ordre de grve de l'opposition au Cap-
Hatien
La population capoise a boud le lundi 15 Septembre le mot d'ordre de grve lanc par
l'opposition pour rclamer le dpart des autorits constitutionnelles et pour protester
contre la dipersion la veille par la police d'une manifestation du Front de l'opposition du
Nord. Les habitants de la deuxime ville du pays ont ignor compltement l'appel de
l'opposition en vaquant normalement leurs activits. Le haut commerce, le commerce
informel, les marchs publics, les banques et les coles ont fonctionn come
l'accoutume. Un des responsables de la Convergence dans le Nord du pays, Jackson
Nol, a reconnu l'chec de la grve, estimant que le mot d'ordre avait t lanc de faon
motionnelle.

Des citoyens du Cap-Hatien dnoncent la diffusion de
spots violent sur les radios locales ...
Des citoyens du Cap-Hatien ont accus des mdias de la 2mc ville du pays d'inciter la
population la haine et la violence. Des spots contenu violent et diffamatoire ont t
diffuss au course de ces dernires semaines au Cap-I laitien pour faire la promotion des
activits ralises par l'opposition. Dans ces spots, des membres de l'opposition
appelaient leurs partisans ne pas respecter les consignes de la police et des reprsentants
de l'OEA dans le cadre de la manifestation organise le mme jour. Selon des citoyens,
ces pratiques sont contraires la dmocratie, contraires la ddontologic journalistique
et l'Etat de droit, don't chacun dclare souhaiter l'avenement. "Certains secteurs de la
press sont en train de s'auto-dtruire" a-t-il t soulign.
La mme semaine on a entendu que le leader du groupe des 184", ,Andr A\paid, a eu
interdire sans management l'accs de la salle de conference de I'I ltel HI Rancho une
quipe de la tlvision prive Tl Timoun (affilie la Fondation Aristide pour la
Dmocratie), en arguant qu'elle ne serait pas unt mdia indpendant.

David Lee dplore les violence enregistres au Cap-
Hatien lors des manifestations du dimanche 14 septembre
"*
Le reprsentant special de l'Organisation des Etats Amricains en I laiti, David Lec, a
dplor (le mardi 16 septembre) les violence enregistres au Cap-Hatien lors des
manifestations organises dans cette ville. Selon M. David I ce, des partisans de I anmi
(voir En bref/ 17)


Page 2


i I


I UI~ 'YVU Y- ------- --- I






Page 3


Mercredi 24 Septembre 2003


Ha'iti en Marche Vol. XVII No. 34[1 1 | / 1 U m'A -l i 1 1 i F-F 1 1


1 T 1 A CTT TAI ImT-P PXT MA -P IUF


POUR L'AMBASSADEUR US JAMES B. FOLEY

Respect de la Rsolution 822
crmomie au Palais National, le jeudi 18
et de la Constitution:::m::uPa:s:an'de
septembre 2003. En marge de cette ren-
Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Hlaiti, contre, le diplomat est intervenu sur le dossier de la
James Foley, a remis ses lettres de crances lors d'une crise politique en Haiti, James Foley a mis l'accent
-. surlancessit
du respect de
la Cons-
titution et la
mise en oeu-
vre de la
: !Rsolution
.. .: 822.
~.. .Aprs une
dizaine de
m i n u t le s
d'changes
courtois avec
le president
de la R-
publique au
P a 1 a i s
Palais
national,
SJames Foley
n'a pas
rsist
S- l'envie de
placer son


Le President Aristide recevant les lettres de crance du nouvel Ambassadeur US,
James Foley photo Yonel Louis/HenM


mot dans
dossier de la cri
hatienne.
nouvel amba


le sadeur amricain soutient que la resolution 822 de l'OEA
ise reste et demeure le processus par lequel il faut passer pour
Le rsoudre l'impasse ne des lections frauduleuses de mai
LS- 2000. Le diplomat a du mme coup raffirm la volont
(voir Foley / 6)


UNITRANSFER


tout moun


kontan!
Paske li pi rapid,

SLi pi bon mache!

Transfert d'Argent (LIVRAISON DOMICILE)

r DirekTransf
Products Alimentaires
a Unifood Bokit
I Matrieaux de Construction



I r UNITRANSFER
I A subsidiary of UNIBANKHahi

"Nou Rapid, Nou Garandt"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 64-8726
au Canada au (514) 852-8648



Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Etats Unis $40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonn 0
Amrique Latine $70.00 $135.00


SANALYSESOMMAIRE
ANALYSE
L'ambassadeur Gaudeul joue les Cassandre p. 1
IIAITI-CRISE
La Position de l'Opposition p. 1
Pour l'ambassadeur James Foley : Respect de la Rsolution
822 et de la Constitution p.3
L'OEA a-t-elle les moyens de sa politique ? p.7
Une performance oratoire de Matre Fvry p. 1
ARTS ET SPECTACLES
Les monologues du Vagin p. 10
Un titre pour 2 pices trs diffrentes l'une de l'autre p. 10
PRESIDENTIELLES AMERICAINES
Wesley Clark devance les autres candidates dmocrates et talonne
le president George W. Bush p. 1
SANTE
Les hormones masculines favorisent les maladies cardiaques p. 15
Vaccin anti-sida: Les chercheurs optimistes
mais encore loin du but p. 15
Le Sida devenu l'un des grands obstacles la croissance africaine,
peut tre contenu p.2
Ouverture de la 13 me conference sur le Sida en Afrique p. 14
COOPERATION
Le gouvernement et le PAM signent un accord
d'un montant de plus de $ 29 millions p.7
Education de base avec support de la BID p.20
AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
Le glas des collectivits territoriales p. 8
ACCIDENT AVION
Tropical Airways, l'enqute advance p.9
DOUANE
Commerants manifestent contre la SGS p.9
ECONOMIC
L'conomie mondiale en phase de reprise mais ingale,
\selon le FMI p.9


- '---`


--








1 UNE ANALYSE I


Mercredi 24 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 34


T'Ai


(Ambassadeurs ... ~
suite de la 1re page)
parties hatiennes dos dos, l'Amricain nous invite en
mme temps nous ressaisir. Mme si c'est encore loin du
but, mais l'indignation ne tue plus personnel en Haiti ...
Son successeur, James B. Foley, qui a prsent
cette semaine ses lettres de crance au Prsident Jean-
Bertrand Aristide semble partir sur la mme lance. Il n' est
que d' attendre ...
Par contre, quand son
homologue franais fait aussi ses
adieux, c'est Cassandre en personnel,
"Antoine de Gomnier" tout crach ... j
Aprs quatre ans de mission,
l'Ambassadeur Yves Gaudeul vient
d'annoncer que Haiti va droit sur une
"tempte politique" et que les mres
n'ont qu' se serrer la ceinture! Mot
d'ordre-avertissement on ne peut plus
alarmiste et adress, semble-t-il,
l' opposition hatienne ...
Il ne manquait que les larmes
pour dire toute la tristesse de
l'Ambassadeur franais de devoir
laisser ses amis de l'opposition .J
hatienne toujours en pleine traverse
du dsert ...

Un continent plus loin D
Dlgation officiell
Hmisphrique
Mais au-dessous de toute cette sentimentality,
quelle est la ralit'?
I Ambassadeur Gaudeul peut se permettre toutes
ces predictions calamiteuses parce que la France se trouve
un continent plus loin et qu'elle n'est pas affecte
directement par les malheurs d' Hati.
Tandis que son collgue amricain ne peut autant
jouer avec le feu, se permettre pareille irresponsabilit ...
Si Haiti prend feu pour de bon, ce n'est pas la
France qui doit mettre sa barbe la trempe, mais les Etats-
Unis, et d'abord nos voisins de la Carabe don't la population
pour certain (ex. les Bahamas) est dj compose 1/3


E.


HAITI-CRISE


Un sabre en bois..
r Waslhington aussi suspend son
~aide ...
a Mais ce n'est pas pareil. Les
Amricains disent rgulirement qu'il
,y va de leur propre "scurit nuationale"
dans le marasme hatien. Tel n' est pas
-... le cas pour la lointaine France ..
e amricaine conduite par le vice-Assistant Secrtaire d'Etat pour les Affaires Donc dlfaut de 1' aide,
es, Otto Reich, au Palais national de Port-au-Prince photo Hati en Marche qu'est-ce qui fait la diffrence franaise


lurette que ses intrts conomiques se sont reconvertis
aussi vers d'autres cieux, don't nos deux plus proches
voisins : la Rpublique dominicaine et Cuba.
Le tourism franais chez nos voisins dominicains
n'est plus du tourism dominicain mais un tourism
d'enclaves franaises en terre dominicaine ... Or les
Hatiens rpugnent depuis Dessalines toute forme de
concession territorial. A bon entendeur!
Et le plus grand htel sur le Malecn havanais est
franais, n'en dplaise tous les votes ngatifs devant la
Cour international des droits de l'homme de Genve ...

Qui ne risque rien n'a
rien ...
Du coup, l'aide
multilatrale europenne, et l'aide
bilatrale franaise, suivent la mme
courbe que les investissements.
Le vnrable Institut
r CFranais d'Hati est en instance de
rparation depuis prs de dix ans.
Troupes et artistes
subventionns par le Ministre
franais de la Coopration se
0KIA bousculent en pays hispanique et
mme les diplomats franais
8265 d'Hati prennent aussi la mme
direction chaque week-end.


dans la crise hatienne, de quel levier dispose la France?
Absolument aucun. 2 Ambassadeur Gaudeul agite un sabre
en bois ... Beaucoup de bruit pour rien.
Seulement il ne faudrait pas croire que M. Yves
Gaudeul n' ait pas une audience pour l'applaudir, ni le
prendre pour un quelconque Don Quichotte sans un Sancho
Pana ...
Prenez son homologue amricain qui recoinnande
que les lites hatiennes s'ouvrent aux cadres de la diaspora
aux Etats-Unis. Les dcideurs amricains semblent vouloir
cultiver la diaspora comme un vivier pour renouveler
(moderniser, disent-ils) le leadership politique et
conomique hatien. Certains y voient une tentative de
mieux adapter notre systme, et nos esprits, aux exigences
du nouvel ordre conomique mondial, entendez le grand
march continental unique, de l'Alaska la Patagonie
(ZLEA), le plus grand comptoir commercial de l'histoire
de l'humanit (sauf justement celui de la traite des ngres
ou commerce tri-continental): disparition de toute barrire
quelle qu'elle soit, l'uniformisation, la pense unique. On
pense la diaspora plus apte suivre le courant ayant
bnfici de la fameuse "american experience" experiencee
amricaine).
Cela cre automatiquement des differences sur le
terrain, la fois au plan conomique, social et cultural.
Le crole n'a plus de complex ...
(voir Ambassadeurs / 5)


LA POSITION


DE L'OPPOSITION

Quels sont donc ces dangers ?
(Opposition ... suite de la 1re page)' ambassadeur amricain et de la capacity de violence du


Citoyenne, a instantanment
catapult le grand Nord l'avant-
scne politique. Le coordonnateur de
l'Initiative Citoyenne ne voulant pas
assumer le rle de leader politique,
d'autres acteurs- ont profit de
l'opportunit. La march a t
coiffe politiquement par le Comit
du Cri de Vertires (Evans Paul et
Himmler Rbus).
Dans la foule du succs de
la march sur Vertires, le Comit
du Cri de Vertires entreprend une
march Port-au-Prince le 3
dcembre 2002. L'ambassadeur
Brian Dean Curan s'est vertu
personnellement les dissuader.
Convaincus du succs inevitable de
cette march, qui allait tre leur
baptme de feu et leur conscration
de leader de movement politique,
ils ont fonc, sans se soucier des
efforts de dissuasion de


rgime lavalas.
La journe du 3 dcembre a t un chec
lamentable, organise par des apprentis sorciers. Ils avaient
convoqu des gens les rejoindre au Bicentenaire, sans se
soucier de leur scurit et de celle du point de regroupement
et de dpart de la march. Le rgime lavalas surprise par
l'ampleur et le succs de la march sur Vertires, n'allait
pas, une fois de plus, courir le risque de tomber victim
d'une mobilisation insurrectionnelle Port-au-Prince, le
sige du pouvoir. On doit comprendre qu'un leadership
qui mergerait de cette mobilisation insurrectionnelle,
aurait une lgitimit inversement proportionnelle au
contrle don't jouissent le pouvoir lavalas et la commuiiiinaut
international sur l'chiquier politique hatien. Tant que la
(voir Opposition / 5)


jesusjeune
.r .
SUI 1 iii (


Page 4


ubassadeur Gaudeul joue
SAlors que reste-il la France en
Hati don't pourrait se prvaloir son
les C assandr Ambassadeur? Comme disait Staline, de
d'immigrants hatiens ... combien de divisions dispose le Pape?
La France n'est pas seulement l'abri La France est libre d'utiliser son argent comme
gographiquement des problmes d'Hati, mais il y a belle elle 1' entend, direz-vous. Libre aussi nous de chanter
', come Brassens: "me garden son or, oui
mais de son or moi je m'en fous.
Donc la France ne risque rien
,en Haiti (d' o la facility et mme excs

Oui, mais qui ne risque rienni' a
ri nen ...
Or c'est elle aussi qui pousse
l' Union europenne (UE) continue
geler son aide financire, en protestation
contre les lections contestes de n ai
2000.








ST 'A CTITTAT .ITF


ati eni Marche Vol. AV I No. 34 1L" I j 1-- x I I .-. A


(Ambassadeurs ... suite de la page 4) I "
L'Ambassade de France (depuis le coup y
d'tat de septembre 1991 et le dpart prcipit du
socialist Jean-Raphal Dufour qui avait arrach Aristide
aux griffes des militaires putschistes) penche vers la
minority aise comme nouvelle assise dans le pays.
Est-ce un choix conomique? L'oligarchie cote
peut-tre moins cher que les pauvres de ce pays surnomms
la "plbe aristidienne" par certain petits diplomats (on
croirait entendre les militaires enrubanns de l'entourage
de Hdouville)... On dit aussi que les fournisseurs franais
ont fait sous le coup d'tat (1991-1994) des affaires qu'il
ne souponnait pas.
Est-ce plutt un choix cultural? Ah oui, le
franais ...
Le crole avait toujours nourri un certain respect
pour la langue franaise, aujourd' hui le crole n'a plus de
complex ...
Mais ce n'est pas Lavalas le responsible ... Le 7
fvrier 1986 a t vcu pas seulement comme triomphe de
la libert d'expression mais apparemment aussi de
l'expression crole, et la Constitution de mars 1987 en est
la conscration.
Mais encore plus paradoxal, les derniers secteurs
qui restent attachs au franais n' appartiennent pas la
petite lite don'tt les enfants baragouinent un dialecte qui
reste encore dfinir entire 1' anglais et le crole et qui fait
les beaux jours de certain publicistes) mais ce sont les fils
du people qui frquentent la mdiathque du Champ de


be or not to h
Mars et achtent les cahiers. de chansons vendus sur les
trottoirs non loin de l ...
Et qui sait si Aristide ne sera pas notre dernier
chef d'tat avant longtemps bien parler le franais ...
Cela tout le monde dans le pays le sait, y compris
la communaut franaise tablie en permanence en Hati.

Le nez de Cloptre ...
Mais 1' Ambassadeur Yves Gaudeul n' en fait qu'
sa tte, dit-on, plaant sa mission dans une optique
idologique, en tant qu' ex-officier de l'arme avec pour
dernire affectation la guerre au Kosovo ...
S'est-il tromp de continent, pardon de back-yard,
oubliant qu'Haiti n'est pas l'ancienne Cte d'Ivoire de
Houphout-Boigny ni quelque ancienne colonie-confetti
franaise perdue dans l'Ocan Indien o un coup de gueule
du reprsentant de Paris peut prtendre corriger le nez de
Cloptre ...
On a vu que l'oncle Sam n'en pense pas moins
ses propres intrts en choisissant la diaspora comme levier
politique en Haiti, mais cette dernire a pour particularit
que c' est elle qui tient le pays conomiquement flot.

To be or not to be ...
Tandis que la petite caste courtise par
l'Ambassadeur Gaudeul, au point de mettre voitures


blindes et gardes du corps sud-africains au
service de certain leaders politiques, n' a pas
suffisamment le bras long, s'tant toujours


garde de trop s'impliquer, sinon par personnel interpose
: anne, les intellectuals, l'glise, la press, etc. Cela peut
changer, il n'est que d'attendre ...
Est-ce le fait de ne pouvoir disposer d'un vritable
levier, de n'avoir pas les moyens de sa politique qui force
M. Gaudeul devoir tout le temps essayer de se rattraper
par ce genre de dclarations l'emporte pice ... Comme
celle de cette semaine.
Mais tel est pris qui croyait prendre. Aprs le
discours du Prsident Aristide le 7 avril dernier, profitant
de la commmoration du bicentenaire de la mort de
Toussaint Louverture dans une froide prison du Jura
franais pour lancer sa champagne pour la restitution par la
France lHaiti de la dette de l'indpendance (90 millions
de francs or, plus de 21 milliards de dollars amricains au
taux du jour), l'Ambassadeur a crt devoir rpondre sa
manire habituelle. A la hussarde ... Il n'est arrive qu' se
faire rouler dans la farine et pendant plusieurs mois on ne
l'avait soudain plus entendu.
La declaration de cette semaine est donc
davantage le produit d'une frustration personnelle. Mais
comme on le voit, c'est d'abord la France qui n'a
aujourd'hui aucun intrt politique ou autre en Hati, en
un mot qui n'a plus voix au chapitre ... To be or not to be.

Halti en Marche, 20 Septembre 2003


LA POSITION DE L'OPPOSITION

Oppoon...Quels sont donc les dangers pour lesquels

suitde1 il nous faut tre prts et trsvigilants ?
ii nternati onale 'ambassade l'en-
persiste vouloir imposer bon gr, mal gr la politique de Le 14 janvier, Himmler Rbus reoit un mandate droit d'autres acters politiques sans
la transmission pacifique du pouvoir, leurs intrts ont au d'amener qui lui impose le silence pour des mois. Le se soucier du tort caus par ces rvlations. Il intensified
moins un point de tangence avec ceux du rgime lavalas : Comit du Cri de Vertires touff dans l'oeuf, il refait furieusement sa champagne d' opposition et de' confrontation
le maintien du pouvoir lavalas. Certes Aristide n'est pas le surface, 8 mois aprs, avec un nouveau parti politique, le directed contre le rgime lavalas. Et graduellement, par
partenaire qu'elle aurait souhait. Malheureusement c'est 18 aot 2003, le Groupe de Rflexion sur Hati (GREH). l'intensification de sa champagne, Lalanne commence
celui qu'elle a retourn au pouvoir et avec qui elle est Voil en 3 tapes, comment on a touff dans l'oeuf personnifier la politique d'opposition du grand Nord. A ce
oblige de s'accommoder. le Comit du Cri de Vertires, qui avait rcupr le stade, pour consolider son leadership politique et coiffer
Pour rparer l'chec du 3 dcembre, le Comit de leadership politique de la march sur Vertires. Ce comit le movement du Grand Nord, il cre le Front d' Opposition
Vertires s'est engag organiser une march pour n'a eu de succs que le jour de sa creation, et pas plus. du Nord. Invite tous les secteurs participer un colloque
commmorer l'anniversaire des carnages du 17 dcembre C'est une preuve de 1' efficacit de la communaut suivi d'une march pacifique au Cap-Haitien du 30 au 31
2001. Toujours proccup par le risque d'une mobilisation international dans sa gestion du micro-politique en Haiti. aot 2003.


insurrectionnelle, l'ambassadeur a repris sa champagne de
dissuasion. N'ayant pas russi les convaincre, il s'est
adress aux leaders de la Convergence, qui, le 15 dcembre,
organisent le sommet des forces politiques d'opposition,
auquel les leaders du Comit du Cri de Vertires ont
souscrit. Le sommet organise une journe de rflexion, en
lieu et place de la march pour la commnunmoration du 17
dcembre. L'ambassadeur se rend personnellement au
palais'pour'exiger d'Aristide la protection policire pour
cette journe.
Le 10janvier 2003, les leaders du Comit du Cri
de Vertires participent une manifestation syndicale
centre la vie chre et la transforment en une manifestation
pour le dpart d'Aristide et la dmocratisation de la police..
Deux jours aprs, le 12 janvier 2003, l'insu
d' Himmler Rbus, Evans Paul et Serge Gilles rencontrent
Aristide secrtement la Nonciature. Le secret est dvoil
presque instantanment. Cette rencontre secrte perue
comme un acte de tratrise, provoque un scandal humiliant
pour Evans Paul et Serge Gilles. L'instantanit du
dvoilement dnote clairement un pige en faveur
d'Aristide. C'est le coup de grce pour le Comit du Cri
de Vertires


L'Initiative Citoyemnne n'ayant pas dvi de sa
mission d'organisation de pression, d'autres marches ont
t organises, tantt avec succs, tantt brutalement
disperses. Ainsi, avec l'effort de l'Initiative Citoyenne,
le grand Nord reste et demeure l'avant-scne de la
politique d'opposition.
Entre temps, Jean Robert Lalanne, membre de
l'Initiative Citoyenne, entreprend' deux campagnes la fois
: une champagne de rcupration du leadership du
movement d'opposition du Grand Nord, tant en Hati
qu'en Diaspora et une champagne mdiatique
d'augmentation d'intensit de la pression politique contre
le rgime lavalas.
Alors que Lalanne commence percer
agressivement sur l'avant-scne politique,
l'ambassade'amricaine announce publiquement, en juillet
2003, qu'elle rvoque le visa de Jean Robert Lalanne pour
implication dans la drogue. Une politique
d' teignoir' contre Lalanne.
Jean Robert Lalanne nie toute implication de prs
ou de loin avec la drogue. Il adopted une stratgie offensive.
Il fait des indiscrtions. Il dvoile publiquement des


Le rgime lavalas riposte en provoquant un
carnage, beaucoup plus violent que celui du 12 juillet
Cit Soleil, avec la nuance que cette fois-ci les policies se
sont joints ouvertement aux chimres pour agresser les
manifestants.
En l'absence de Brian Dean Curan, David Lee
assume la gestion' du micro-politique. L' OFA, dans'sa note
de press, blme la fois les agresseurs et les victims: le
rgime lavalas ainsi que le Front. Les agencies de press
ont tous rapport en dtail les incidents du Cap. Cependant
les journaux qui d'habitude publient les articles et
reportages sur la crise hatienne, ont tous ignore ce carnage.
Alors qu'ils ont publi'des articles et des reportages
pendant plus d'une semaine sur celui de la Cit Soleil. Ces
deux faits indiquent clairement, que malgr la presence
du corps diplomatique et des reprsentants des instances
rgionales et sous-rgionales au Cap-Hatien, la
communaut international rejette le leadership de I alanne.
Dtermin poursuivre son combat pour sa survive
politique, aprs la dfaite du mois d'aot, Lalanne reliance
le 14 septembre le mme project. Cette fois-ci, la dlgation
(voir Opposition / 6)


yak
10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10'150945
+ 1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 100150945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncosit de changer de transporteur Aucun
conhrat signar. Pas besoin d'approbation de credit
Pa~r d f rai men.eln *. P-al de !frai de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde -
Pour d'autres informations, appelez 10-15-045-0
ou visitez notre site: www.yakcom

seWemw ^ovecyak
Centimes la
Minute


Haiti 29s .

Argentine.............15 m Costa Rica .......19 -. Salvador..............325 .. Nicaragua...........29..
Bresil ...................15.. Cuba...................99 Guatemala.......... 27 ... Panama ...............29 ..
Chili ......................15 R. Dominicaine...15 .. Honduras ...........39 .. Perou....................29 e..b
Colombie..............15 .. Equateur ............29 .- Mexique...............15 .. Porto Rico............13 m

S,......... ,...... -1,P.U Venezuela-...... n*. a19 ,.nspes a sRk. Ueugua ........... 1 ,
l holae ee.i *e me pu -fec s CeB.r ..XCW.i0..1 08$.al.Sr Venezuela............19_.._


Mercredi 24 Septembre 2003


Page 5


1 --------------- 1


r-_


-- --- i -- i i i i








P aMercredi 24 Septembre 2003
Page 6 EDITORIAL Ha'ti en, Marche Vol. XVII No. 34

HAITI-POLITIQUE ,


Une performance oratoire de Matre Fevry


(Fvry ... suite de la 1re page)
quelle importance aujourd'hui!
Toujours est-il que le jeune patron du PDCHI
branche Osner Fvry) accuse les "pays amis"
d'hypocrisie ... et leur conseille pour se rattraper de
convoquer une conferencee international" sur llHaiti, don't
l'une des conclusions serait la formation d'un
gouvernement de consensus pour amnager une solution
constitutionnelle et quitable la cruise.
En quoi cette solution serait-elle plus
constitutionnelle qu'une autre? Mais c'est une autre
histoire ... Oui, come quoi dsormais chez nous, chaque
fois qu'on pose les vraies questions, c'est toujours une
autre histoire!
Bien sr, difficile d'viter le mot constitutionnel
puisque c'est galement l'un des matres mots du message
du nouvel ambassadeur amricain, James B. Foley, qui a
prsent jeudi ses lettres de crance au Prsident Aristide
et invit toutes les forces politiques du pays oeuvrer
pour la resolution de la crise.
M. James Foley a estim galement que les
Hatiens devraient profiter de la commmoration du
Bicentenaire de l'indpendance d'lHati, qui a une
signification mondiale, pour trouver une issue la crise.
(AHP)
L'Ambassadeur Foley a fix en deux mots la
position amricaine : respect de la Rsolution 822 (de
l'OEA) et de la Constitution hatienne ...


O diable est la Constitution dans tout
cela ? ...
Le problme est que les parties hatiemies en
conflict ne savent plus o elles en sont ce sujet ... et que
tout le monde est prt respecter aussi bien l'une que
l'autre. Mais sa faon. A ses conditions.


Osner Fvry opte pour une conferencee
international" pour nommer un gouvernement de
consensus pour organiser de nouvelles lections, mais
quelle place est laisse la Constitution?...
Le Front de l'opposition Nord demand Aristide
d' "arracher son manioc" sans aucune autre forme de procs;
que fait la Constitution l-dedans ?
Convergence et l'Initiative de la Socit civil
rclament une application intgrale de la Rsolution 822,
mais en mme temps des "lections gnrales" avant la fin
de l'actuel mandate prsidentiel; est-ce bien constitutionnel?
Est-ce aussi ce que dit la Rsolution 822 qui stipule plutt
de nouvelles lgislatives pour remplacer celles contestes
de mai 2000?
Enfin, le pouvoir Lavalas qui confie un premier
CEP la ralisation des prparatifs pour des lections, en
attendant un CEP de consensus qui viendra raliser ces
dernires, mais o diable est la Constitution dans tout cela ?

Par consquent, personnel qui ne prsente sa
solution, sa petite solution lui, jalousement lui, comme
tant constitutionnelle. Mais cherchez la Constitution!
M. Foley aura donc beaucoup de mal rsoudre
ce vritable puzzle : respect la fois de la Rsolution 822
et de la Constitution hatienne ...

Jouer l'avocat du diable ...
Revenons la proposition Fvry pour
l'organisation, l'instigation bien sr de Washington (car,
quoi qu'on entende, tous les chemins mnent Rome),
d'une conferencee international" sur Hati.
Notre jeune ami prsente la chose avec brio,
beaucoup de faconde ...
Mais aussi, comme une ide sans prcdent.


i - m


Respect de la Rsolution 822 et de la Constitution,
(Foley ... suite de la page 3) selon 1 Am bassadeur Foley Lavalas le novel ambassadeur
de son gouvernement d'aider le'peuple haitien trouver le s l n. 'A b IV Aamricain en Hati a appel au
chemin du changement. cruise doivent se ressaisir. Il revient aux Haitiens eux- respect de la Constitution. A ce sujet, M. Foley a soulign
Une solution la crise est encore possible, mais il mmes de rsoudre l'impasse ", rpte l'ambassadeur qu'il n'entrera pas dans les dtails l'occasion de la
faut mettre le paquet pour y arriver, a laiss entendre James amricain. crmonie au Palais.
Foley. Le diplomat amricain se montre optimiste quant Sans vouloir border le dossier des violations des James Foley, 46 ans, a t nomm ce poste par
une sortie de crise dans un dlai pas trop lointain. Mais, droits de l'homme, les violence enregistres lors des le president Georges W. Bush le 25 fvrier dernier avant
ceux qui continent de croire une quelconque intervention rcentes manifestations dans le Nord et le project d'tre approuv par le Snat, le 22 mai dernier. Avant son
de la communaut international pour mettre un terme la d'amendement constitutionnel mis en branle par le Pouvoir (voir Foley / 7)


(Opposition ... suite de la page 5)
trangre est prsente au grand complete, mais beaucoup
de parties et de leaders politiques sont absents. L'OEA
cherche persuader Lalanne de renvoyer la march.
Lalanne refuse. Le rgime lavalas ragit avec la mme
violence. Jean Robert Lalanne et Evans Paul ont t sauvs
de justesse par les agents de scurits des ambassades de
France et des Etats-Unis. Toujours le mme scenario, les
agencies de press rapportent les faits mais les journaux les
ignorent. En reaction ce nouvel chec, les leaders
politiques presents la manifestation blment le rgime
lavalas et l'OEA. Et font appel une grve pour le lundi
15 septembre. L'appel la grve est totalement ignor.
C'est la deuxime fois qu'on a tent de rcuprer
le leadership du movement d'opposition du grand Nord.
Et ces deux tentatives de rcupration ont t tues dans
l'oeuf: Himmler Rbus et Evans Paul avec le Comit du
Cri de Vertires ; et Jean Robert Lalanne avec le Front
d'Opposition du Nord. Peu imported les causes qui ont port
la communaut international rejeter ces deux tentatives,
il est important de comprendre que l'intervention de la
communaut international, est inevitable, aux points de
tangence du macro et du micro-politique.
Deux discours de fin de mission diplomatique,
prsentant des perspectives diffrentes de la crise haltienne.
On se rappelle le discours d'adieu
de'l'ambassadeur amricain'Brian Dean Curan, qui a fait






i-- 3 _f 'L-7 i7 --'I- ( I t


* t ~N r' -. 1


............ .................


L'OP


couler beaucoup d'encre. Un discours controversy, qui
reflte plutt la frustration d'un diplomat qui n'a pas pu
accomplir sa tche : rcuprer le contrle des relations
hatiano-amricaines pour l'excutif amricain. Aristide
jusqu' present continue grer ces relations travers les
firmes de relations publiques et le Congrs amricain.
Bref, Curan s'est attaqu tous les secteurs
indistinctement ; a ritr le besoin de mettre en application
les lments de la resolution 822 de l'Organisation des Etats
Amricains et a donn Aristide la garantie que son pouvoir
sera reconnu, jusqu'en 2006. Cette garantie ne peut
qu'inciter Aristide persvrer dans sa politique d'inertie
et de fait accompli. Qu'a-t-il craindre ? Pourquoi se
soumettrait-il l'excution des lments de la resolution
822, qui causerait inluctablement l'implosion de son
pouvoir ? Que lui aurait servi d'exercer un pouvoir jusqu' en
2006 dans l'impotence total ? De plus, la mise en demeure
de Colin Powell qui exige le dblocage de l'impasse, n'a
suggr que la rvaluation du rle de l'OEA en Haiti. La
dernire declaration de Roger Noriega est claire. On
n'imposera'de sanction politique que multilatrale, enc
consultation avec les pays de la Caraibe en particulier.
L'application de cette sanction sera gre indubitablement
par l'OEA. L'administration Bush n'a aucun intrt
castrer l'OEA la veille de l'excution de son project
d'intgration conomique rgionale. Brian Dean Curan
tant un diplomat dmocrate, sommes-nous pris dans
l'ambivalence des influences dmocrates et
rpublicaines?
L' ambassadeur de France Yves Gaudeul,
au terme de sa mission, fait des predictions d'un
avenir trs proche et trs sombre et des mises en
garde qui sont vraisemblables. Il dit : Je sens
que les choses vont tre difficiles,je dirais que les
temptes ne sont pas seulement sur les rivages
atlantiques des Etats-Unis, elles peuvent aussi vous
atteindre, d'autres temptes. Je crois qu'il faudra
s'accrocher srieusement au bastingage "


POSITION
L'ambassadeur Gaudeul pursuit : Cela va souffler, ne
vous laissez pas surprendre, il faut se prparer des choses
et soyez trs vigilants".
En gros, Yves Gaudeul nous invite rsister
ardemment ce qu'il appelle mtaphoriquement les
temptes. Il nous demand aussi de nous prparer des
choses et d'tre trs vigilants.
J'ai l'impression d'une part que ces temptes
seront les explosions de violence bestiale du rgime lavalas,
pour s'accrocher'au pouvoir par la force et rsister aux
sanctions politiques multilatrales qu'on lui imposera.
Mais'd'autre part, se preparer quoi et tre trs
vigilant en face de quoi ? Y aura-t-il d'autres nouvelles
propositions de sortie de crise, pour lesquelles il nous faudra
tre prts et trs vigilants. Qui va proposer quoi ? La
communaut international, le group des 184 ",
la"Convergence, les autres parties politiques etc. Quels sont
donc les dangers pour lesquels il nous faut tre prts et trs
vigilants ?
Yves Gaudeul continue : Mon successeur,
Thirry Burkard, respectera les instructions donnes par
ses suprieurs, qui ne sont autres qu'un message de soutien
la dmocratie, aux droits de l'homme, tous ceux qui
veulent la libert et pouvoir en jouir cn toute libert et au
dveloppement conomique indispensable du pays. Ce
dveloppement ne peut avoir lieu que dans un pays qui
aura retrouv la srnit et retrouv la confiance en lui-
mme ".
Evidenunent, un people qui jouit de sa libert, un
pays qui retrouve sa srnit et la confiance en lui-mme,
est un tat-nation capable de se gouverner. Un tat-nation
qui a retrouv son autonomie. Est-ce qu'il nous faut tre
prts et trs vigilants pour la dfense de l'autonomie de
notre tat-nation face ces nouvelles proXpositions de sortie
de crise ? Ou est-ce que ces sanctions multilatrales qui
seront imposes Aristide, porteront atteinte nos qualits
d'tat-nation ?


LA POSITION DE


1


Or rien que du
dj vou, ide reue ...
Une belle performance oratoire. Mais dans
l'espace ...
Car c'est oublier qu'Hati est dsormais une
quantit connue, et particulirement pour les Etats-Unis,
qu'on est depuis longtemps dans le computer, sous tous
les angles, pas un bouton de gutre manquant (car Fvry
se prsente en mme temps comme un partisan de la
resurrection des forces armes d' Haiti) ...
En effet, qu' tait-ce Governor's Island sinon une
conference international sur Hati?
Or qu'a-t-on vu?
Une lois rentr en Haiti, Cdras plus que jamais
rsolu former la porte au nez d'Aristide'per fas et ne
fas ...
Et une fois revenue, le Prsident Aristide qui de
son ct abolissait d'un trait de plume les forces armes

En quelque sorte, ce fut un autre coup pour rien
et comme nous surtout, en Haiti, en avons le secret. Voil,
mon cher...
Et puis, toutes ces navettes OEA-Caricom-"pays
amis" au chevet de notre mourant, que ce soit l'Htel
Montana ou Santo-Domingo, est-ce autre chose qu'une
conference international long playing, manches longues?
Secundo, si les Etats-Unis devaient entreprendre
en ce moment l'organisation d'une conference
international, pensez-vous vraiment que ce serait a
propos d' Hati?
Oui, une belle performance de prtoire, bravo
cher confrre. Mais comme on joue l'avocat du diable


(Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)







Page 7


Mercredi 24 Septembre 2003


I r INAT 1T TATTTPF INTFRNIATICINAL E. I


l1laiti en Marche Vol. AVII iNo. C4 1 U.3VivIuj1 i A} i i] U 1 -1i


L'OEA


Par Marc Damord 'u
1948 : sur les cendres encore fumantes
de la deuxime guerre mondiale, 21 pays du
continent don't Haiti, se sont runis Bogota pour jeter les
hases d'un regroupement hmisphrique : l'organisation
des tats Amricains est ne. Elle n'est, certes, pas la
premiere tentative continental de runir les tats du
Nouveau-Monde en une entit rgionale. Dj en 1826,
Simon Bolivar, le bnficiaire de la solidarity agissante
d'l-Haiti nouvellement indpendante, dans sa guerre de
liberation de l'Amrique du Sud, convoqua le congrs de
Panama dans une premiere tentative de souder les
diplomaties amricaines en une grande organisation
continental. La deuxime rpublique du Nouveau-Monde
fut simplement ... oublie par les nouveaux librateurs.
En 1910, une conference international des Etats
amricains fut tenue dans la capital des tats-Unis et
donna naissance l'Union international des rpubliques
amricaines. Moins d'un sicle plus tard, c'est--dire en
1910, les diplomaties Nord et Sud de l'Amrique ont
accouch d'un premier vrai regroupement regional formel,
l'Union panamricaine don't le premiersecrtaire gnral
fut le Colombien Alberto Lleras Camargo. Au course de la
neuvime conference de cette organisation, les dlgus
furent appels mettre en place les structures
dmocratiques et signer la charte d'une nouvelle
organisation moderne runissant tous les tats devenus
indpendants de l'hmisphre. Ainsi l'Union


JAMES FOLEY ...
(suite de la page 6)
affectation Port-au-Prince, il tait le reprsentant adjoint
du gouvernement amricain auprs des Nations-Unies
Genve.
James Foley est le 36me ambassadeur des Etats-
Unis tre accrdit en Hati
depuis 1865. Le premier diplomat amricain avoir
occup cette function dans le pays est Benjamin Franklin
Whidden.
Le gouvernement accueille favorablement les
declarations du nouveau reprsentant de l'Administration
Bush. Le secrtaire d'Etat la Communication, Mario
Dupuy, a dclar que les Etats-Unis et Hati parent le mme
language, savoir le respect de la resolution 822 et de la
Constitution.
Dans une interview la radio, M. Dupuy a prcis
que la Constitution prvoit des
chances lectorales qu'il faut respecter. De plus, il a
indiqu que le project d'amendement de la loi-mre n'est
pas une entorse la dmocratie.
La Communaut Internationale via la Mission
Spciale de l'OEA met en garde contre l'organisation des
lections lgislatives en dehors du cadre de la 822. Cette
position est partage par l'Opposition et la Socit Civile.


Le Gtas des

Co((ect+IfVes

Terrlora(es p.8


m


panic
(OE
prs

du i
(l'A
an n
les n
rgi
de
fond
del
rvi
del
excl
en d


i-t-elle les moyens
jusqu' l arrivee du Canada en 1990.
5g f^ 'w^T ^ iti~1 11e fAlors que l'espaignol et l'anglais y
q rgnent en maitres sur toute la line.
Ceci est tellement vrai qu'il devenait l'vidence mmem au
miricaine devient l'Organisation des'tats amricains sommet de Qubec quand la resolution finale tait
A) ayant comme premier secrtaire gnral celui qui disponible dans les deux langues majoritaires et que pour
sidait dj aux destines de la dfunte organisation la publication franaise et portugaise, il fallait attendre.
Alors que l'Amrique Latine demeura la region Ce qui ne faisait pas plaisir au gouvernement nationalist
monde qui regroupa la grande majority de dictatures du Qubec de l'poque.
frique tait encore colonise par l'Europe), l'OEA, bon S'il est presque impossible de marginaliser un
nal an, a pu jusque-l, cheminer sans heurts travers gant comme le Brsil, indniablement un faible et de
mnandres de la politique totalitaire qui fut la norme des surcrot francophone comme Hati peut tre le dindon
mes d'alors du sud de l'Amrique. Mais au printemps dsign de la farce. Et ce membre fondateur s'y prte bien!
1962, elle acquiesa son premier choc depuis sa Depuis plus d'une dcennie, les Joao Clmente
nation. Cuba, la communist est mise l'index Punta Baena Soares et le Csar Gaviria peuvent se targuer de
Este en Uruguay, pour avoir tent d'exporter sa connatrele pays comme le fond de leur poche pour y avoir
solution. Aprs beaucoup de dlibrations et de sjourn en de nombreuses occasions, sans pour autant fire
hirements entire les diffrents membres, l'le rebelle est avancer le processus dmocratique ni mme apporter une
ue de toute participation du systme interamricain tout parodie de rponse la misre ambiante qui crase le
lemeurant membre de l'organisation. people.


C'tait en quelque sorte la premiere crise dans
laquelle l'OEA fut appele trancher depuis sa naissance,
aprs la deuxime grande guerre. Depuis, les tats membres
de l'organisation n'arrtent pas de tabler en assemble
gnrale, sur diffrents sujets de governance, de droits
humans, de pauvret et de cooprations entire tats sans se
soucier pour autant des effects rels de leurs dlibrations
dans les pays viss.
Et chaque assemble d'autres resolutions,
d'autres conventions, d'autres traits sont vots et d'autres
accords signs par les plus hauts dirigeants de ces tats ou
par leurs ministres des affaires trangres tout en sachant
que chez eux les baionnettes et les armes parent plus fort
que leurs signatures en bas d'un bout de paper. Quand
d'autres n'utilisent pas sciemment le people, de faon
dmagogique, pour ne pas respecter leurs engagements.
Plus prs de nous, l'exemple du trait de 1996 sur
la corruption, le dveloppement intgr et la lutte contre la
pauvret est flagrante. Depuis cette signature, quel dictateur
a t accus ou pris en flagrant dlit de violation de ce
trait, alors que la corruption est presque devenue une
contagion dans le sous-continent.
Combien qui se sont succds ou sont encore au
pouvoir en Amrique du Sud, ces rgimes corrompus,
totalitaires, anti-nationaux, depuis 1996?
De plus, d'autres reprochent cette organisation
d'tre insensible aux differences linguistiques des tats
minoritaires comme le Brsil, lusophone ou Haiti seul tat
francophone siger depuis la foundation de l'organisation


Haiti est presque devenue pour I'OEA sa
justification existentielle la plus visible. Qui ne se souvient
du coup d'tat des gnraux hatiens en septembre 1991?
N'taient les bons offices de la dlgation conduite par
l'ancien president amricain Jimmy Carter, l'OEA pouvait
s'enliser encore des annes dans les intermniinables envois
de dlgations, d'envoys spciaux et de vote de resolutions
sans lendemain, comme on y assisted maintenant dans
l'actuelle crise hatienne vieille de trois ans dj. A ce mme
sommet de Qubec, plusieurs voix s'levaient pour
demander une refonte en profondeur de l'organisatio.n
devant ses checs et ses insuccs dans les mdiations.
C'tait sans computer sur ce deuxime enlisement dans une
autre crise haitienne en mois de 10 ans.
Doit-elle disposer d'un instrument dissuasif, une
sorte d'pouvantail pour obliger un gouvernement, se
courber la volont majoritaire de ses membres? Le non-
respect de ses resolutions conduira l'organisation, long
terme, la marginalisation et la banalisation. Ce qui ne
sera l'avantage d'aucun tat-membre et qui conduira
un vide institutionnel don't plusieurs redoutent dj les effects
ngatifs. Dans cet universe moins polaris que durant la
priode de la guerre froide, mais toujours sous l'influence
d'un miettement gopolitique nfaste, iune org;anisalion
forte et respecte peut faire toute une difference. t I 'OEA,
pour le continent amricain, peut tre la plus-value don't
ont besoin les tats membres, surtout les plus petits, pour
cheminer de faon plus scuritaire vers la mondialisation
triomphante.


COOPERATION

Le Gouvernement et le PAM signent un accord

d'un montant de plus de $29 millions


Port-au-Prince, 18 Septembre (HPN) L'Etat
hatien et le PAM ont sign un contract d'assistance aux
couches les plus vulnrables de la population. $ 29.726.181
U.S sont allous ce programme de 4ans. 91.200 femmes
et enlants et 140.000 lves bnficieront de ce prograunme
Le gouvernement hatien et le Programme
alimentaire mondial (PAM) ont sign le jeudi 18 septembre


2003 un programme de cooperation humanitaire sur une
priode de quatre ans soit 2003-2006. Ce support baptis "
Programme de Pays sera utilis"dans les domaines de
l'ducation et de la sant alimentaire des groups
vulnrables. Le Ministre de la planification, M. Paul Duret,
qui a reprsent le gouvernement hatien, a dclar que
cette activity tait insre au programme socio-conomique
(voir Coopration / 8)


___u1^ ic L uTs1


Nous exportons vers Haiti[



18 x 18 & 16 x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

-r I A F U3 1 T-
Crainiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec (oui achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Hati




12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

G R A'I 1UJ I r
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum ide 200 pieds carrs


Venez donc voir vous-mme apportez cc coupon


Meilleurs prix de la place


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673









1 CRITIQUES


Mercredi 24 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 34


Le glas des collectivits territoriales


Par Jean Erich Ren
Le dveloppement conomique a come
corollaire oblig la mise en place d'un cadre institutionnel
appropri. Dans les pays sous-dvelopps comme liaiti o
l'on manque de tout, il est tout fait ncessaire et urgent
de lancer certain programmes afin de rduire sa plus
simple expression l'cart entire les diffrentes composantes
de la socit. A cet effet, au nom de la dmocratisation,
une participation politique plus large de la population est
requise afin de rpondre aux besoins de toutes les couches
sociales. C'est dans ce context que les constitutiomnalistes
ont accouch les Collectivits Territoriales, la plus belle
progniture de la Constitution du 29 mars 1987
Les communauts urbaines et rurales sont
dlaisses. La quasi-totalit du Budget est absorbe par


Le Gouvernement

et le PAM signent

un accord...
(Coopration ... suite de la page 7)
du gouvernement lavalas.
Le reprsentant du PAM en Hati, M Guy
Gauvreau, a plac cette cooperation dans la logique de son
institution qui consiste venir en aide aux categories
vulnrables du monde. M. Gauvreau a dclar qu'il y avait
beaucoup faire dans le pays dans les domaines de la sant,
de l'ducation et de l'environnement. Cependant, il a
galement reconnu que des progrs ont t raliss dans
ces mmes champs depuis 1994. Le reprsentant du PAM
a fait un plaidoyer aux institutions internationales et aux
bailleurs de fonds pour que ces derniers continent
soutenir le programme dans ses interventions.
La ministry de l'Education national, Mme Marie
Cannelle Paul Austin a donn la garantie que ce programme
aidera la bonne march du systme ducatif. Elle a aussi
dit que d'autres efforts taient en course pour augmenter
les conditions sanitaires et scuritaires des coliers.
M. Henry Claude Voltaire, Ministre de la Sant
publique, a applaudi les efforts consentis pour la mise en
place de ce programme. Selon lui, ce programme qui
atteindra plus de 6000 enfants de moins de six ans apportera
un mieux tre au sein de la population. Il a affirm que les
dpartements de l'Ouest, du Nord et du Nord-Est taient
les zones prioritaires pour les interventions. Il a enfin
dclar que des efforts taient en course pour intgrer les
personnel vivant avec le sida dans ce programme.


I


ADEAH, Se Sa Nt !


l'Administration Centrale, don't le sige est Port-au-
Prince. C'est pourquoi on parle souvent de la Rpublique
de Port-au-Prince. Pour rectifier cette monstruosit
administrative et librer le financement ncessaire la
ralisation de certain programmes dans nos dpartements,
nos communes et nos sections rurales, la Constitution de
1987 a rejet le modle centralisateur. Il s'agit d'une
initiative just et louable pour l'avancement social et le
progrs conomique de nos villes de province et de nos
sections rurales qui sont dpourvues de tout. Il n'y a aucune
infrastructure dans nos villes de Province. Les places
publiques sont rares. Les rues n'ont presque pas de
revtement. Il n'y a presque pas d'eau courante ou du moins
il n'y a que certain privilgis bnficier de l'adduction
d'eau potable. Chaque matin une horde d'enfants anns
d'une boquite parent la recherche du prcieux liquid
dans une fontaine publique. L'lectricit est un bien rare
mme Port-au-Prince.
Il est vraiment triste et honteux de constater les
conditions dans lesquelles fonctionnent nos coles
publiques. Les locaux sont dlabrs et trop exigus. Sur toute
l'tendue du territoire de la Rpublique, nos coles
primaires n'ont comme matriels scolaires pour chaque
salle de classes: que des bancs brinquebalants, un tableau,
pas mme.une brosse pour effacer le tableau, un morceau
de haillon comme chiffon, mune table et une chaise pour les
professeurs. Dans, nos coles secondaires c'est le mme
dcor. Les lves sont l'troit. C'est surtout dans le priv
qu'on trouve plus d'espace. Malgr tout, les matriels
didactiques font dfaut. On enseigne la physique sans que
l'enfant puisse appliquer dans la pratique les connaissances
thoriques acquises par effet de mmoire sans jamais les
intrioriser. Aussi ont-ils du mal obtenir de bonnes notes
ou performer dans la vie relle parce qu'ils ont tout oubli
pour avoir tout retenu par cour. L'enseignement de la
chimie est un vritable casse-tte la fois pour les
professeurs et les lves.
L'ducation en Haiti dans les conditions dans
lesquelles elle se droule, est litiste. Seuls certain
privilgis arrivent s'en sortir. Il suffit de se rappeler le
nombre d'abandon et de dcrochage observ tout au long
du cycle primaire et du cycle secondaire. Il y a beaucoup
d'appels mais peu d'lus. La conformation pyramidale
de l'enseignement hatien ne prpare que des Hatiens et
des Hatiennes frustrs, dus. Ils sont victims du systme
pdagogique trop thorique. On relgue au rang de crtin
celui ou celle qui ne peut pas balancer une reaction
chimique. On n'a jamais mis en sa presence ni le chlore, ni
l'hydrogne, on veut qu'il comprenne ce que c'est que
l'acide chlorhydrique. Il connat par cour le tableau de
Mendeleef sans jamais associer le chlorure de sodium au
sel de cuisine utilis chaque jour pour
l'assaisonnement des aliments.
Quant aux sections rurales, c'est
vraiment courant d'en parler. Le moins
que l'on puisse dire c'est qu'elles sont
oublies. Nos hommes politiques
feignent toujours par calcul d'pouser la
cause de la masse paysanne. De mmoire
MI-PORT- d'hommes on ne peut pas se rappeler
vraiment les initiatives entreprises en
faveur de nos communauts rurales
depuis 1804. On se content de charmer
la paysannerie avec des propos flatteurs.
C'est vraiment pathtique d'observer nos
coles rurales. Un ajoupas couvert de
paille loge 7 classes de deux ou 3 sales.
Un seul professeur assure les course pour
des 3 ou 4 groups diffrents d'lves. Si
vous ne me croyez pas, allez Carrefour
Tima sur la route Jrmie Cayes ou
encore Rivire Kola sur la route Port-
SIO IN de-Paix Jean Rabel et vous serez difis.
Une tige de bamnbou tordue sert de mt
pour la bricole national. Il n'y a pas de
s est assur fosse d'aisance. Malgr tout, les lves
et surtout russissent comme les autres aux
examens du Certificat d'Etudes Primaire.
Parfois les laurats sortent de leurs rangs.
S'il arrive un paysan d'tre
)mmes malade, sa mort est presque certain. Si
son cas ne peut pas tre trait par les
feuilles ou par un houngan, il faut se
cnue rendre en ville. Dans ce cas on fait appel
aux gens du quarter pour faire monter le
malade sur un brancard qui est en
83 l'occurrence une dodine ficele sur deux
tiges (de bois durs. Souvent le inmladc
meurt en course de route. S'il lui arriivc
d'atteindrc l'hpital le plus prochle apris


%--


Page 8


fDEi 1I8


CARGO EFFECTUANT LE TRAJET : MIA
AU-PRINCE, PORT-AU-PRINCE-MIAMI C
PARTOUT AILLEURS

Vous nous remettez votre colis aujourd'hui,
demain il sera livr

Nous transportons des voitures 4x4 et autres,
mosaques, des meubles... etc..:


TRANSPORT PAR AV


Pour une lgre difference de prix, votre colis
et livr sans perte de temps, sans aucun souci
sans dlai.

ADEAH a une grande experience avec les ho
d'affaires et tous les autres clients d'Hati.

Notre adresse: 1970 N.W. 70 me Ave
Miami, Florida 33126
Tl: 305-599-2959 Fax 305 599 738
mail; cargo@ adcah.com


Les Mrono(ogcies


P. 10


avoir parcouru une quarantine ou une cinquantaine de
kilomtres et plus, ses parents ne sont pas en measure
d'acquitter les prescriptions. Son enterrement cote
beaucoup moins cher que les mdicaments, donc on le
laisse mourir. Voil le drame de la paysannerie haltiemie
que nous avons le courage de vous raconter sans rien ajouter
et sans accuser personnel. Comme agronome de terrain,
nous avons vu et nous avons vcu dans notre chair les
problmes du paysan. Nous ne faisons qu'pancher notre
cur pour vous permettre de juger des dommages causs
l'arrire pays. Nous ne voulons que rendre nos
tmoignages de manire impartiale.
La Constitution du 29 mars 1987 a voulu redresser
les torts causs aux populations haitiennmes en dehors de
l'administration publique, comme on les appelle
couramment. C'est pourquoi elle a institu les Collectivits
territoriales. La Commune, selon la Constitution de 1987,
jouit de l'autonomie administrative et financire. Cette
nouvelle disposition constitutionnelle a pour but essential
de dcentraliser l'administration de l'Etat. Les taxes et les
impts gnralement perus par les Communes sont
collects par le Bureau des Contributions pour tre verss
la DGI. Ces sommes faramineuses le plus souvent ne
sont pas fiscalises. Elles ne figurent mme pas dans le
budget de l'Etat et servent alimenter les caisses noires
du Gouvernement. Voil comment les Prsidents d'Hati
deviennent rapidement des millionaires.
Mieux que le Ministre des finances, le Directeur
de la DGI devient un personnage important. Chaque
vendredi des fonds sont transfrs directement au Palais
National sans aucune criture dans les cahiers de la
comptabilit national. En attendant, nos provinces qui ont
gnr cet argent ne disposent d'aucune structure d'accueil.
Tout est concentr Port-au-Prince. Lorsqu'on s'imagine
l'activit intense de certain ports come Miragone, St
Marc, Jrmie, Gonaves, on peut se faire une ide des
lucratives recettes que fait l'Etat hatien. Ces villes ne
reoivent rien en retour. Ce sont les mmes btiments
vtustes, les mmes coles dlabres, une petite place
publique. La ville de Port-de-Paix fait des changes trs
lucratifs avec Nassau, Bahamas etc. En dpit des droits de
douane et des taxes de mouillage, l'aspect physique de
notre Valparaiso n'a jamais change
La Constitution de 1987, en accordantl'autonomie
financire nos communes, voudrait offrir nos Maires
avec l'assistance du Conseil communal et de l'Assemble
municipal, l'opportunit de moderniser leurs patelins.
Etant les gestionnaires des biens fanciers de la commune,
le conseil communal disposerait d'une certain marge de
manouvre pour entreprendre certain projects au profit de
la municipalit. L'chafaudage administratif culmine vers
le Conseil dpartemental qui regroupe tous les
arrondissements runissant eux-mmes plusieurs
communes. Le Conseil dpartemental a pour tche
essentielle de planifier le programme de dveloppement
du dpartement de concert avec l'administration central.
Un conseil interdpartemental assure la liaison avec
l'excutif pour assurer la dcentralisation et la mise sur
pied de projects d'ordre social, conomique, commercial,
agricole et industrial. Depuis la ratification de la
Constitution de 1987, les Collectivits territoriales restent
toujours l'tat de chrysalide sans jamais sortir de leurs
cocons. La proposition d'amendement du 8 septembre vient
de consacrer leur caducit afin de retourner l'ordre ancien.
Les changements proposs par la Constitution de
1987 seraient profitable au dveloppement de nos sections
communales, nos communes et nos dpartements.
Cependant en transfrant les recettes communales aux
collectivits territoriales, l'Administration de Port-au-
Prince serait sevre d'une source important de revenues.
La dcentralisation handicaperait srieusement
l'Administration politique Centrale en fermant la vanne
de ses resources financires. Le rve tant chri par les
lgislateurs de 1987 est incompatible avec l'esprit de rapine
qui caractrise la plupart de nos dirigeants politiques. Avec
l'amendement de la Constitution qui a consacr la mise
mort des collectivits territoriales, nos villes de provinces
et nos sections communales sont appeles pricliter. Les
gens des provinces seront toujours traits en parents
pauvres. La paysannerie hatienne restera touji)ours en
dehors du pays, en dpit de tous les efforts consentis pour
assurer la production national.








_Mercredi 24 Septembre 2003 [- Page
Hati eMarch4 e Vol. XVm No. 34 TRAGEDIE AERIENNE.... .

Tropical Airways, l'enqute advance
la companies Tropical Airways s'ta crasquelquesEn ce qui a trait la note du dpartement d'tat
Port-au-Prince, 16 Septembre (HPN) L'enqute la companies Tropical Airways s'tait cras quelquesamricain (DEA) qui avait exhort les ressortissants
sur le crash de l'avion de la compagnie Tropical Airways minutes aprs son dcollage de l'aroport du Cap-Hatien. amrcans ne plus voyager board de l'apparil qui s'es
advance et les conclusions ne sont pas loin Vingt et une personnel ont pri, y compris le personnel de cras, M. Lemerque Pierre pense qu'il s'agit d'un confli,
Lors d'une intervention dans la press le mardi vol. Les responsables de la compagnie avaient avanc la opposant les responsables de Tropical Airways une
16 septembre coul, le directeur de l'Office National de thse d'une porte mal ferme. compagnie de location d'avion qui n'a rien voir avec
l'Aviation Civile (OFNAC), M. Jean Lemerque Pierre, a Selon M. Lemerque Pierre, le constructeur de l'aspect technique de l'appareil.
indiqu que des experts en construction de moteurs et l'avion sera galement sollicit sur la question, parce que Le directeur gnral de l'FNAC, M. Jean
d'hlices seraient en Hati dans quelques jours pour l'OFNAC produit toujours un rapport technique dans ce Lemerque Pierre, assure que, dans pas trop longtemps,
investiguer sur la nature de l'accident. genre de situation. Il explique que ce document permit de l'enqute sera close.


la fin du mois d'aot dernier, un petit avion de


d6terminer les causes les plus probables de l accede
d'en tirer une conclusion.


DOUANES


Commerants manifestent contre la SGS
'--i^ 1


le 11 aout, qui devait, deux semaines plus tard, enter en
vigueur, soit le 25 aot.
Elle fait obligation aux importateurs de dposer
ou transmettre une facture pro forma au BL Port-au-Prince
et de remplir une demand de Dclaration Pralable


Plusieurs centaines de marchands ont gagn, ce
mercredi 17 septembre 2003, les rues de Port-au-Prince
pour manifester contre la presence des employs de la SGS
(Socit Gnrale de Surveillance) dans les douanes
Port-au-Prince, 17 Septembre
- Au cri de ralliement de l'Association
des Comnmerants du Secteur Infonnel,
plus d'un miller de commerants se
sont runis devant le Palais National offl
pour marquer leur opposition aux
nouvelles conditions lies au


ddouanement des marchandises (
importes "
Plus d'un miller de .
personnel, majoritairement des
femmes, se sont retrouves devant ,'
le'Palais National, ce mercredi 17 r
septembre, pour protester contre les
nouvelles measures rgissant les
importations commercials aux
douanes haliennes. j
Le gouvernement hatien, k
dans le souci d'" assurer une
perception correct des droits et
taxes"a l'importation ", s'est assur le
service il'lne l irmne illnternationale
b sct en Suisse, dciiominice SocidI
ndi ile d t "sl nclll.u t SA\" (SONS),
pour in lmise en police d'un "
1i^ -i.inii ( de V ilriication des
hIitporiitilo (PV!) a~V ant embanluiicimient,
t ,itureau de Lii aiisoi (0IL) a dtd iistall h I

line nouvelle piroc duc ifi.s..i
imporittions en Npt pointsii a relnduite public pari


'if


g


J


# .





Manilfestation (le ptits conunerants contre lai SGS photo Hati e
lIImpormation (1Pl). Le bureau de Liaison (BL) contrle
etic l'il, les documents, liic i iit la saisie, cre la DPlI definitive.
'o1't=-lt On parole d'un dlai de 24 heures, l'exprience a
monitr qu'elle proend qiat-ie jois. Le 13L transmit par la
ni les suite la DIcelration a l'inportation a l'aflili de la SGS
la S(IS dans le pays du vendeur. l.'exportateur est contact par


L'economie mondiale en pha.4
1 AI P St pIQIhe bi0 4b 00
Um w1vW ondialee t% a j k ~ f l e~h~ Ig ~
une h o oi dt tc m ais # 3eiselon *le]


Atle tde .1A U V CiiW'i liii A niAis ctte cpits W st UNeaee
pin lit 4 1w f, twst.sl I(nt ale s t tais t. is et Iet s e b

nlnoudy c h in ;.~, udl Nil~t


auelles, le ldn ton Im15mii i uuh sesNpiCs IsmnNde
demttmmtw1yo~d IO t.uopfil ieie ~ u itCiiC


tp se' 511mn le i*iisN iti bSte-t la suitrvd und


mel ituun f t mw une cuin,stee mde de Iymum
nionint5ltle, it petit (t W tmIt.t iittCi", an dt e*h

I ~nedo t se ietdx u; ieque.





hlusemeirm ds e met iCiiu, u le Jci iii Li". -uIh t.Iis i1515

eslu ms l4;~m i N i m.m l ndua Iuc i,' 'ia ci '',tI~ e h


Sisa pt vsin gemlen'i Paschangse, eJ lu Ha
,ln motablement ssetua inis tdividuelles, cin
M MMelean clleOds aist us +7pidecddenunieiut, Ctt 41-. ~. cin200>4 ei 3,,iet
dIn japoni(1i W'cetteanimte cotitte s- .'aulpatvalet

811t1tOUI, le EotdS aaa issd MUnnouvell fIS Uses
l visiots ipmuh la.oe etuv, as ce -i-t,:,".* cette Zminie
(cOmue t4-1 c 111 id ch m1uit m 1 cii In pnwwla

\ scl% inIcxs pay-i ns mm .dismualses i laj s
tOuiue; 4(ti ht mowe pw les Ilut.t isUnirtiut(.t les,
ioo tll<4C l aS ii )usiti I teltlshin I vs ct lt inqt ts ci
ctmoins kspluis,;tOiiitdt1L5'Silneti.iolant
Itowfite uns ou ebl (del'emploi faible et 1ulit

L e J apuo 1n 'Mo i-c nid ltnsc t tdet

se i 11mmot meste us'ilt'ii J'm 'l 1a d i ii'' tle

i L Q )a sde la ,crueuiio. .tat t ils. '.It


m011 -uo\ duv ixw. tei. t'\` -svIo"eYule i "nls 'e oticlt'Nc
j~5 1ieN t t~.i i~ esPIiflCs.c llul paot u
4utaiuutl bi.'ekstaim s d'iaiiult i sct


u0iesI euVautNmehi,t.


1 atfllic de la SGS et eilectue une verniicauoni physique de
la merchandise avant embarquement, une comparison des
prix et un contrle de classement tarifaire. Une dmarche,
il va de soi, coteuse.
Enfin, l'affili SGS transmit


l'Attestation de Vrification (AV) au
bureau de liaison Port-au-Prince. Ce
dernier, ds reception, en avise
l'importateur. L'importateur, son
retour, prsente les documents exigs
pour rcuprer l'AV qu'il devra
prsenter obligatoirement
l'Administration Gnrale des Douanes
pour retire ses marchandises.
Les manifestants ont dcri la
procedure trop longue qui risque de
prolonger le sjour a l'tranger des
marchandises et augmenter les frais lis
au voyage (htel, nourriture etc.). Ils se
sont galement prononcs contre les
droits et taxes a l'importation qu'ils
trouvent trop levs. Ils ont rappel que
leur actif, pour 'une bonne part,
reprsente des emprunts bancaires
consentis des taux usuriers. Les
commerants ont estim que s'ils
devaient rpercuter sur les
marchludises les difdrenmes dpenscs
lies l'importation et prendre en
cnmmnie le taux dei' (linile d(If'vnrahle


n Marche (l'uro a subi une hausse de 20 % en quelques
mois), ils sont pratiquement certain que personnel ne
voudrait plus de leurs products.
De toute faon, il est certain que ces nouvelles
dispositions vont entraner une Ilambe des prix en fin
d'anne, don't le consommateur serat c bout de line frapp.
On parole de 30 % d'augmentation, Joyeux Nol !


se de reprise,
F M I in de la guerre en Irak et aid par la hausse
ldes course du ptrole, souffre pourtant des
incerlitides politiques et de la poursuile des conflicts.
F.ace il cette reprise ingale, le FI l distribute des
conseils tous aZiilllts. ( Outie le mainatien de bas (aux
d'iniiit't, il conseille >aux Ihn'oplenls et An\ricains de
consolider les poliliques budgtaires pour tenir compie tdu
vicillissement de la population,
Enfin, l'intention principalemtent de la tChine qui,
i. ii h l'arinuiage du yituin ait dollar taille des croupires
toits l 'xpu i station, le I11 Icicoimanlide "un nmouveinent
en direction de davstn!ag( de Il \1. illik ti de ti change"



Le FMI place les

deficits amricains en

tte des risques pour

'conoIlmie
l )l 1'AI, 1' Sepbl~mc'lre le :old, moncltire
i.tt iuu' t l \t lt) s. iltqutie" dit plhi' huit poiilt des cleicils
d c, m' t i > ii un I 'il t 'l) .t i[> c lci ll l >ii.' |ii >lc i cia e ', til.
equili'ir det i "c ot>on me ondia lell il. mnti;.s paail bealcnicoup
pl>i sci'. 'in S tH 1es .i i l' il, ci'I 5 j,.ns. p ult.ii l,'h. d'nnll
\Ni dxt dan'ts .'I UI
lDta;s ses piopos la ieuniUonl annuelle de son
institution t 1 X' bl'IV, le ht ekcoinonusit du Ioilnds. Kennieth
R';',y t 'i saoultign le il |'squc >n;> (> d'un clti ordrentui> dilu
a,,il 1 ha'llt p le heU' lX i\ t ce le' ilonn.elll
sa;itqut s.is, riMon Al cs "tlinctu\ deti. ilUtnuc'aux
(vtoir Deficits amluricains 12)


.L


i.


"--.i.


,. i









I ARTS & SPECTACLES I


Mercredi 24 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 34


Les
Aprs avoir fait le tour du monde, la
Monologues du Vagin ", de Eve Ensler, arrive
est joue deux jours de suite par deux troupes
Quelle aubaine pour le public Port-a
Nous avons assist coup sur cou
representations. D'abord celle du vendredi 19
au Forum Eldorado, puis le lendemain
Septembre au Caf des Arts avec l'Atelie
Eclosion de Florence Jean-Louis Dupuy.
C'est le IThtre de Poche de Br
prsentait la pice au Forum Eldorado, dans
Festival des Quatre Chemins, une initiative d
la communaut franaise de Belgique en Hlat
pices l'affiche sont Nuit Publique de Gary V
Cri d'espoir de Georges Bleck, Service-Vio
de la troupe Nous, l'Exception et la Rgle
Brecht et Thrse en Mille Morceaux de Lyon
Le vendredi 19 Septembre, la sally
Eldorado tait archi- comble. Un public tri
Beaucoup d'intellectuels, crivains, hommes
potes, journalists etc. La communion a t
Estelle Marion et l'assistance. Du dbut la f
a su accrocher son public avec ce texte bi
surprenant et qui reprsente le tmoignage de
femmes : jeunes, d'ge mr, vieilles, mres
prostitutes, ngresses, blanches, jaunes etc..
femmes ont livr leurs secrets les plus int
Ensler, voquant leurs plaisirs les plus ja
frustrations, ce qui leur faisait plaisir,
espraient, ce qui leur faisait de la'peine ... Es
a t saisissante. Tour tour cline, tendre
grivoise, passant du rle de la petite fille
femme ge, ce n'est pas donn n'importe
le public en haleince d'un bout l'autre d'une
Estelle Marion a remport le pari et l'assistan
debout pour l'ovationner.
Le Thtre de Poche de Bruxe
reprsent Les Monologues du vagin plus d


Monologues du
apice "Les travers le monde. Et chaque fois, on a assist une
e en laliti, ei mobilisation du public avide de voir la pice. o
diffrentes. Le samedi 20 septembre, le Calf des Arts Ption- l
u-princien Ville ne savait plus quel saint se. vouer, surtout pas la d
p aux deux sainte Vierge Marie qui allait tre suffoque par les propos li
9 Septembre qu'elle allait entendre devant tant de spectateurs, de p
samedi 20 femmes, d'hommes, de fministes, et surtout de jeunes. q
:r Thtre Devant un public averti, du moins comme le mentionnait S
l'affiche du spectacle, soit plus de cinq cents personnel
uxelles qui 80% de femmes, sous les traits des comdiennes Audrey n
le cadre du Guerrier, Cynthia Jean-Louis, Sary Plesimon, Fabienne
lu Bureau de Colimon, Stphanie Saint-Louis, Valrie Tardieu, Huguette
i. Les autres Saint-Fleur, on a laiss parler le vagin, entire comdie et
Victor, 1 laiti, tragdie, mais toujours dans le dlire. Dmythifier une fois
lence-Srie, pour toutes cette parties du corps fminin qui a eu tant de
de Bertolt noms: (de chatte chouchoune en passant par bouboune,
iel Trouillot. chose, devan, bijou, la liste est longue.
e du Forum Divise en dix-huit parties, cette adaptation de e
sur le volet. l'AtelierThtre Eclosion saura faire parler d'elle, que cela
s de thtre, plaise ou pas. Dans une introduction de la metteuse en scne
total entire elle-mme, le prologue rassure sur la dmarche de cette
fin, l'actrice initiative : laisser parler le vagin des femmes du monde n
ouleversant, entier, qui disent leur colre, leurs plaintes, leurs tortures, p
plus de 200 leur dsarroi. Chacune voquant ses motions personnelles, f
de famille, se souvenant d'une histoire se rapportant a son vagin et s
. Toutes ces acceptant de la partager avec l'auteure Eve Ensler qui, pour
times Eve les besoins de la cause, a men 200 interviews avec des
aloux, leurs femmes de tous ges, de toutes professions, de toutes t
ce qu'elles couleurs, des femmes du monde entier. t
telle Marion Puis arrive l'heure de'l'Info Vagin NewYork times v
c, en colre, o on apprend les tortures faites aux femmes et aux filles c
celui de la dans le monde au niveau de leur vagin. Mais la question
qui de tenir qu'voque pour vous l'odeur du vagin ? ", dans une sorte
telle pice! d'ambiance la Qui veut gagner des millions ? ",
ce s'est mise personnel ne trouva la rponse sinon cette petite fille, faisant d
croire que son odeur tait plutt celle de Coco Channel.
Miles a dj Sous les feux des projecteurs, les rires explosaient.


le 300 fois


Vagin
Si on a nc l'horreur de la clitoridectoinie,
n n'a pas tout de suite compris ce rapprochement avec
e pnis de l'homme sur lequel on ne fait pourtant pas
operationn. En tout cas, si le Vagin pouvait parler, la
ste serait longue et tout le Larousse ne suffirait pas. Il
arlerait de quoi finalement le vagin ? Eh bien, on n'a
u' se mettre l'coute de l'mission'Info Vagin
orcellerie ,'bientt sur les ondes de la capital. Je
'appelle chatte dira une autre, parce que c'est doux, c'est
nielleux, c'est miaou...
La parties la plus touchante lut celle parlant de
accouchement et de ses douleurs comme pour rappeler
tous les humans en gnral ce moment douloureux et
rimordial du commencement de la vie.
En attendant de tout savoir aussi sur le zizi,
promesse faite par Florence Jean-Louis Dupuy en
ersonne), apprcions la quality du travail misee en scne
t adaptation) men bon port pour certain ... ou ne
tenant nulle part pour d'autres.
Florence Jean-Louis a-t-elle dform l'esprit de
a pice d'Eve Ensler ? A-t-elle raval la femme de
ouveau au rle d'objet sexuel don't a voulu l'loigner
ourtant l'auteure des Monologues ? A-t-elle enlev aux
ameux Monologues une parties de leur posie, de leur
ensibilit ? Autant de critiques entendues en sortant du
'af des Arts samedi soir.
Mais il faut reconnatre que Florence Jean-Louis
)upuy aura eu le mrite norme d'avoir rconcili le
htre avec un jeune public port-au-princien plutt tourn
ers des distractions totalement autres. Et tant mieux si
'est travers une pice aussi important. Les gens ont
ibr, disons littralement, au Caf des Arts ce samedi 20
eptembre.
A d'autres de continue le travail amorc en
aisant l'ducation de ce public plutt rfractaire
'ordinaire aux choses intellectuelles.

Haiti en Marche


"LES MONOLOGUES DU VAGIN"

Un titre pour deux pices trs diffrentes l'une de l'autre


Par Franoise Boucard
A deux jours d'intervalle, deux troupes, en des
lieux trs diffrents, ont runi deux large publics qui
elles ont offert deux interpretations des Monologues du
Vagin d'Eve Ensler.
Pour celles et ceux qui ont assist aux deux
representations, une impression de beau gchis au sortir
de la second o, malheureusement, l'occasion n'a pas
vraiment t offerte aux spectateurs de rencontrer Eve
Ensler, de saisir le sens de sa qute, de comprendre sa
dmarche de militante des droits de la personnel des
femmes.
Ici et l, bien que sous un mme titre, on a eu la
nette impression de n'avoir pas vu la mme pice.
Ici on a pay 200 gourdes pour tre bien assis,
dans une vraie salle de thtre, certes vtuste, mais
pourtant bien approprie la sobrit du spectacle et la
dignit de son public.


L, il a fallu casquer 500 gourdes pour se frayer
un passage travers un public pars, bruyant, ftard,
mangeant, buvant, assis, debout, accoud un bar,
accroupi sur des marches, juch sur des murets traverse
de temps autres par des serveurs brandissant bout de
bras des plateaux charges de verres, de bouteilles de
sandwiches et autres mets fumants... bref, 500 gourdes
pour un plongeon dans une cohue de soir de carnaval.
Deux sales deux publics, deux ambiances pour
une mme pice conue, d'abord et avant tout, dans l'esprit
de nous fair tous rflchir la ncessit de lever un de
ces tabous o s'enracinent moqueries, violence,
souffrances ... bestialit universellement partage aux
dpens de la multitude des femmes de tous ges, toutes
nationalits, toutes couleurs de peau, tous milieux sociaux,
conomiques ou politiques, toutes tendances sexuelles et
toutes confessions religieuses confondues.
Ici, la salle El Dorado, une mise en scne
dpouille, nue, o Estelle Marion, actrice accomplie,


panouie, prte sa voix de nombreuses femmes qui, au
travers d'entretiens avec Eve Ensler, nous ont laiss leurs
tmoignages sur le vagin, leur vagin, le vagin de toutes
les femmes.
L, aux Caf des Arts, sur une scne aux allures
de piano bar, frisant le lupanar avec ses lumires
multicolores, huit actrices pour la plupart trs jeunes et
manquant encore de mtier, nous ont prsent un spectacle
tirant plus sur la sduction, le-" sex appeal ", que sur la
vrit des tmoignages recueillis par Eve Ensler.
Le Thtre Eclosion avait annonc une version
haftienne de la pice. On l'attendait avec impatience. On
l'attendait, mme aprs avoir tous t littralement fascins
par le jeu tonnamment remarquable d'une Estelle Malaion,
sobrement vtue et seule sur scne, seule d'un bout l'autre
de la pice, mimant des tmoignages tantt gais et lgers
; tantt graves, voire poignants ; parfois crus mais plcin
d'humour et, surtout, jamnais vulgaires.
(voir Monologues / 12)


Ption-Ville. Un samedi
aprs-midi. Je suis all prendre un L e s
pot dans un restaurant de luxe e s
Ption-Ville avec un ami crivain
de passage cn Haiti. Ca fait des annes qu'il a laiss le
pays et voudrait y retourner. C'est le rve de bon nombre
d'llatiens vivant l'extrieur.
D'entre de jeu, il a commence me parler de
l'Haiti du temps pass, de ses parents qui ont du prendre
l'exil sous le rgime de la nuit, celui de 57 s'entend. Lui, il
est parti pour New-York et a fait toutes sortes de menus
travaux, tels que serveur dans des restaurants, plongeur,
chauffeur de taxi ... pendant qu'il tudiait come un forat,
me disait-il. Etl finalement, il a pu dcrocher un doctorate
en philo et litteratures modernes. El niaintenant, il est matre
de ( il I.ciit in.' l'universit o il a tudi. Et ses enfants
sont devenus grands maintenant. Et sa femme enseigne
aussi la mme university (que lui. Les deux veulent
reltourner, nme disait-il, au pays.
Ecoute, vieux, moi je voudrais retourner chez
moi. ("est ici que je me sens l'aise. Oui, c'est ici. enc
I haiti, parmi les arbres touf lis (le mon enfance, parmi les
papillons jaunes de la Saint .Jean, parmi les sourires
innocents et beaux des jeunes filles, la fraicheur toute


SOCIETY


mll


filles modernes


candide des matins de dcembre, les chansons
mlancoliques des Dames-Sara ...
Cesse de faire de la posie, frre-pote. Les
papillons de la Saint Jean n'existent plus, les arbres ne sont
plus touffus comnue autrefois. Ils sont devenus vieux, laids,
dsosss, les fleurs, les jeunes ne sourient plus, elles ont
perdu toutes leurs beauts d'antan.
Tu mens, mon cher. Les filles sont toujours
belles. Et elles conservent le mme sourire qu'elles avaient
avant.
Je n'en disconviens pas. Elles continent de
sourire, les filles, mais ce sont des sourires mitigs, faux,
qui n'ont aucune beaut.
Tu exagres, mon cher. Et ces deux-la, clles sont
jolies et ont de beaux sourires. (Elles portent chacune un
,jean serr et un T-shirt lger qui laissent exposer leur
nombril. Elles portent une casquette banche avec un
drapeau amricain dessin vers la gauche. Elles chaussent
imnce paire (lde tennis Adidas. Beaucoup de maquillage )
Oui, si tu veux les admirer avec un regard et 1111e
perspective de pote, c'est vrai, elles sont belles, jolies,


ais, en ralit, elles ne font que
voter, elles sont la recherche

Elles sont la


recherche de quoi?
De partenaires.
Pourquoi?
Pour trouver de quoi manger.
Comment?
Oui, ce sont des filles qui sont l et (lqui attendant
d'tre sollicites
Tu dis vrai?
Bien sr. Par example, elles ont un diplme.
Quel diplme?
Je ne sais pas, mais de toute faon, elles ont fait
l'universit et parent un bon franais ...
Sans blagues'?
Bien sr.
Mon amni et moi conmmandions une autre bire et
les deux jeunes filles sont venues a nous.
Allo les gars! (disaient-elles l'Iunisson)
-Allo! comment ca va, udisions -nous?
iCa va i merveille, aquicscrcrnt-clles
Nous les invitions s'asseoir avec nous.
(voir Filles/ 12)


Page 10


---~- -------


AL 1 AL







Mercredi 24 Septembre 2003PCM ENTAIRE,


Jonathan Denune prsente la Mostra
VENISE, 5 Sep- a documentaires sur Hati mais
tembre J unat docuhan Demelentaire sur H a t aussi surMandela asoulign
rtalisateur amrrain de aque la situation tait propice
"Philadelphia" et du "Silence des agneaux", qui a prsent lorsque Jean Dominique vivait Paris, "il venait la la distribution des documentaires en sales, "peut-tre
vendredi la Mostra de Venise "The agronomist" Biennale chaque fois qu'il pouvait", cause de +Bowling for Columbine+, le documentaire de
(L'agronome), un documentaire consacr au journalist Jonathan Demme, qui a rencontr Jean Dominique l'Amricain Michael Moore.
hatien Jean Dominique assassin, devant sa radio, le 3 la fin des annes 80 alors qu'il tournait un documentaire Le ralisateur de "The thruth about Charlie", un
avril 2000, a dclar que "Hati tait une mtaphore de ce - ----- "remake" de "Charade", qui a t un chec au box-office,
qui se passe en Irak". ne renonce pourtant pas Hollywood. Il entame dans deux
"A une beaucoup plus petite chelle, l'implication semaines le tournage d'une nouvelle version de "The
des Etats-Unis Hati a prsag ce qui se passe quand les Mandchourian candidate", (dj port l'cran par Jolhn
Etats-Unis dbarquent dans un autre pays comme l'Irak. Frankenheimer), un "thriller politique paranoaque" avec
Ils ont fait un horrible gchis Haiti. Plus rien ne march, Denzel Washington et Meryl Streep. (AFP)
personnel n'est en scurit, tout se dsintgre", a dit le ''*
ralisateur en dplorant que la diplomatic amricaine n'ait TATS
pas rflchi ce qui se passerait en Irak aprs la chute de ETATS-UN S



notamment aux Etats-Unis et regagn Hiti en 1994 aprs.
MichSadda le Montas, la veuve de Jean Dominique, qui .


accompatien JeaJonathanDemm AriauLst ido,e lu dclaratiquemgrcent Septembre uelue

est bien vivant et vit ra Venise". "Le combat continue. Et si rn talent toujours privs de courant samedi aux Etats-Uis
nous tamme pouvons pas obtenir justice au tribunal", la presence aprs le passage de la tempted tropical Isabel, qui acot
de ce film ici est "notre vengeance", a-t-elle dit. la vie au moins 30 personnel et caus pour plusieurs
Michle Montas a fermuve il ya quatre mois Radio i milliards de dollars de dgts.
Hati Inter, qu'elle dirigeait depuis la mort de son mari, Dix-sept personnel sont mortes dans l'Etat de
aprs un attentat contre elle-mme en dcembre dernier Virginie, qui a pay le plus lourd tribute. Le president
dans lequel a pri son garden du corps. Mais la lutte continue amricain George W. Bush a dcrt samedi l'tat de
"pour la liberty (le press, pas seulement Hati, mais aussi catastrophe naturelle dans le Delaware, comme il l'avait
en Colombie. Ce n'est pas que notre histoire, c'est l'histoire djfait pour la Caroline du Nord, la Virginie,le Maryland
des journalists travers le monde".
"L'agronome", qui sortira en sales aux Etats-Unis Jean Dominique Au total, ce sont jusqu' six millions de personnel
t en France n'est pas seuleent l'histoire d'un homme Hati, a t fascin par cette personnalit "charismatique", qui ont t prives d'lectricit de la Caroline du Nord
et France nes as seulement listore d'unomne et "un militant formidable" qu'il a compare Don Quichot l'Etat de New York -dont 1,6 million dans le sud-est et le
(e son pays, mais un film sur "la liberty d'expression, les "un militant formidable" qu'il a compare Don Quichotte. centre de la Virginie, o des centaines d'axes routiers ont
principles dmocratiques et les principles tout court", a Ce portrait de Jean Dominique journaliste et t ferms la circulation aprs d(les chutes d'arbres et de
estim Michle Montas. agronome, d'o le titre) se confound avec l'histoire recent lines haute tension. Dans cet Etat, le courant n'avait
"Nous sommes dtermins. Dans quatre mois, de la premiere Rpublique indpendante noire (1804), de toujours pas t rtabli samedi dans 1,2 million de foyers
dans un an, nous serons nouveau sur les ondes, nous nous la dictature des Duvalier (1957 1986) jusqu' aujourd'hui. et de conunerces.
battrons pour a". La veuve du journalist a soulign que Jonathan Demme, qui a ralis plusieurs D'autres services comme ceux des
/.-ivarLz h 1 4rI- 1 '








flnNnMIE


Mercredi 24 Septembre 2003
1T-Lti en Marche Vol. XVII No. 34


Le FMI place les deficits amricains

en tte des risques pour l'economie
(Dficits ... suite de la page 9)
amricains. Dans le mme temps, il a relativis les distribu et si les monnaies des pays d'Asie, pas seulement
infractions au Pacte de stability europen. de la Chine, devaient s'apprcier significativeinent contre
Les Etats-Unis ont accus un deficit de 138,7 le dollar", a estim Kcnneth Rogoff.
milliards de dollars de leurs comptes courants au deuxime "Il est dj suffisamment proccupant que
trimestre cette anne, un record. Quant au deficit l'conomiemondiale vole actuellement sur un seul moteum
budgtaire, il devrait atteindre en 2004 le chiffre -galement (la croissance amricaine), ce serait encore pire si
record- de 480 milliards de dollars. l'atterrissage se faisait sur une seule roue", a-t-il dclar.
"Les Etats-Unis ont la meilleure reprise que l'on A ct, les deficits europens sont loin d'inquitel
puisse s'acheter (...) Ils empruntent normment pour le FMI en tant que tels, Kenneth Rogoff reprenant mme
soutenir cette belle reprise", a ironis M. Rogoff. l'appel de son
Non seulement le rquilibrage des comptes directeur gnral Horst Kochler en faveur d'une
promet d'tre ardu et douloureux, car il s'accompagnera interpretation souple du Pacte de stability europen, qu
invitablement d'un affaiblissement de la croissance selon limited 3% du produit intrieur brut (PIB) le deficit public
le FMI, mais "quand cela se produira, il y aura une forte des Etats membres.
chute du dollar", prvoit-il. "L'interprtation et l'application du Pacte de
Une nouvelle baisse du billet vert se fera avant stability ont besoin d'tre modifies l'avenir", a-t-il
tout au dtriment de l'euro, puisque nombre de monnaies dclar, alors que Horst Koehler conseillait mardi "de n<
asiatiques sont arrimes au dollar amricain, et en premier pas rendre imprieuse la limited des 3%" dans la situation
lieu, le yuan chinois, ce qui permet la Chine et dans une, actuelle.
moindre measure l'ensemble de la region, de tailler des Manire de dire implicitement que la question des
croupires l'exportation au reste du monde. deficits europens relve avant tout de problmes interest
"Clairement, si l'euro devait supporter la plus la zone euro et qu'en aucun cas, ils ne reprsentent
grande parties de l'ajustement du dollar, cela crerait l'heure actuelle de risque systmique pour l'conomie
beaucoup plus de difficults que si c'tait plus galement mondialhPour l'instant, le creusement des fameux dficits


Un titre pour deux pices

trs diffrentes l'une de l'autre


(Monologues ... suite de la page 10)
Malgr tout, on l'attendait, cette version hatienne.
On avait hte de la voir. Pas tant pour la compare l'autre,
mais surtout pour encore mieux se retrouver travers nos
mots, nos manires de dire, nos faons d'agir.
Et puis: catastrophe. Rien ou presque rien de tout
ce quoi nous nous attendions ne nous a t offert. D'entre
de jeu, il a bien fallu se rendre l'vidence : il ne s'agirait
pas de la mme pice. On avait rt Eve Ensler. Celle-ci
ne serait pas au rendez-vous ; mme pas pour nous dire
qui tait ddi chacun des tmoignages prsents.
Disons que ds les premiers instants de la
representation, il a fallu faire un choix : partir-
immdiatement ou, rester, tout en se mettant bien dans
la tte qu'on n'est pas venu voir les monologues du
vagin"" d'Eve Ensler, mais qu'on est plutt l pour assister
a une pice qui s'inspire de ce texte bien que rompant avec
l'esprit de ce dernier.
D'ailleurs, les monologues ont souvent tourns
au dialogue, voire au dbat, quand ce n'tait pas aux jeux
radiophoniques ou tlviss.
Les filles taient l, superbes, dans leurs tenues
de soire, dcolletes, aguichantes, provocantes. Mis part,
la vieille dame, la femme viole et la lesbienne, toutes les
autres ne semblaient l que pour sduire et amuser.
Paradoxalement, pour la plupart, elles avaient l'air de
femmes venues la rescousse d'une de ces images qui ont
la vie dure et qui reste et demeure insparable du tabou.
qu'Eve Ensler s'tait propose de nous inviter lever.
On retiendra cependant quelques trouvailles au
niveau du language et certain moments mouvants,
comme par example dans le tmoignage de la femme
viole, dit par une jeune actrice,Stphanie Saint-Louis
remarquable entire toutes.
Se disant, on aurait parfaitement raison de nous


faire remarquer que cette pice a eu du succs auprs de
son public. Rien de plus vrai. Et d'ailleurs comme disait
quelqu'un qui avait galement assist, aux deux
representations, le spectacle tait aussi dans la salle, dans
le public, d'o, haut et fort et de temps autres, on pouvait
entendre fuser des grivoiseries. C'est que, tout fait
l'oppos de l'esprit des Monologues du Vagin d'Eve Ensler,
on semble avoir t en compagnie de beaucoup de gens
qui n'y ont vu qu'une histoire de cul, renforce par cette
chanson sur les'" zizi de Pierre Pret qui a cltur le
spectacle.
Mais, admettons-le une fois pour toute: samedi
soir, au Caf des Arts,. comme nous l'avons dj dit, nous
avons eu droit une toute autre pice. Et d'ailleurs,
pourquoi pas ? Mais, l'embtant c'est qu'on nous en avait
parl comme d'une version hatienne des Monologues
du Vagin"". Il doit donc y avoir malentendu. Car, qui
pourrait bien nous expliquer pourquoi il aurait fallu qu'une
version hatienne de cette pice soit si superficielle et
tellement caricaturale ? Non. Il ne peut s'agir que d'un
malentendu.
A moins que... moins que ... force de se
fourrer dans la tte que nous appartenons un petit pays
singulier ", nous finissions par penser que les femmes
hatiennes sont elles-mmes, si singulires, qu'elles n'ont
rien de commun avec celles des autres pays du monde ; et
qu'il s'avre donc totalement inutile d'apprendre parler
naturellement du vagin, en franais comme en crole.
Comment dit-on ce mot en crole dj?'- Bobot.
Oui, tout simplement: bobt. Mais ce mot n'a t prononc
qu'une seule fois pendant toute la pice, et seulement au
moment de l'numration de tous les petits noms""
donns "la chose".
"Bobt": plus tabou, tu meurs!
Franoise Boucard


kt
c

e
ir





e
'li
c

e


'n




e
Is


Paire 1c


*A KISKEYA EXPRESS

L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au


MULTITRANSFER 7921 N.E. 2 me Avenue
Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM

Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


4


1


J., 1 1 N 1 v 11 1--d 1 111ILLI Il. -.- -. -


jumeaux (public et courant) a t ncessaire la reliance
de la croissance aux Etats-Unis, qui se retrouvent une
nouvelle fois en position de locomotive de la croissance
mondiale, admet le FMI, dans son dernier rapport hi-annuel
sur les "Perspectives conomiques mondiales", public jeudi
Dubai.
"A court terme, (la balance des) risques pour les
Etats-Unis jusqu', disons, fin 2004, est plutt positive", a
renchri Kenneth Rogoff.
Mais "aprs a, (...) on peut s'inquiter sur ce qui
arrivera au final lorsque les deficits jumeaux budgtaire
et courant seront matriss, ce qui devra finir par arriver",
a-t-il aussitt averti.


Les filles modernes
(suite de la page 10)
Je suis E., disait la premiere.
Je suis C. continuait la deuxime.
Je suis Gilbert (J'ai fait exprs de donner un
faux nom), leur disais-je.
Je suis la Fontaine, disait mon ami (il a donn
un faux nom aussi).
Qu'est- ce que vous faites dans la vie, vous?
Qui, nous?
Oui, vous
Nous sommes crivains et ducateurs
Vous ne vivez pas en Hlati, vous, nous
interrogeaient-elles?
Non, l'on est de passage.
a peut se voir, disaient-elles
Comment, qu'est-ce-que vous voulez d(lire?
Je veux dire que vous, vous ne vivez pas dans la
poussire, les eaux uses et les rues crevasses de ce pays.
Ah bon!, aquiescions-nous, sans faire d'autres
commentaires. Et mon ami d'expliquer que a fait
longtemps que l'on vit en dehors du pays.
That's nice! (c'est joli) rpondirent-elles .
You think so? (vous pensez?)
-Yes, we do (oui, nous le pensions .
C'est joli a, disais-je, vous parlez anglais aussi.
On est bien oblig. Nous sommes des filles
modernes, disaient-elles. Dans l'tat actuel des choses, on
est oblig de "brasser", dirent-elles dans un concert de rire
et d'applaudissements spontans
C'est quoi ca, "brasser"?
Brasser, c'est un mot la mode qui veut dire
chercher la vie, se dbrouiller contre vents et mares, dire
"non" au suicide collectif, la misre noire qui veut faire
de nous des squelettes ambulants ...
Quelle verve!
C'est vrai, rpondirent-elles, pour survive, l'on
est bien oblig de "brasser."
Je vois, dis-je.
Sur ce nous commandions une large pizza que l'on
a dguste avec dlice en discutant politique locale et
international, littrature, sociologie, la vie chre ...
Qu'est-ce que vous faites ce soir, les gars, nous
demandrent les filles'?
Rien, repondit mon ami crivain.
Qu'est-ce que vous avez en tte, demandai-je
aux filles modernes'?
Eh bien, on pourrait aller au Caf des Arts, et
puis, on ne sait jamais ...
Mais, oui, a peut se faire, rpondit mon ami.
Mais oui, a peut se faire, acquiesai-je.
Elles nous embrassrent sur les lvres quand une
Jeep douteuse s'arrta devant le restaurant...

Lochard Noel






Mercredi 24 Septembre 2003


Haiti <


en Miarche Vol. XiI iNo. 34


Page 13


WESTERN UNION


Golfe de


Port -de.Paix ,




*~nes ~'St. Raphal

L[stre 1
'Petite-m, 'otA1tithonibt* inie
la Gonve' stMI**Vre .


r
If


Gu;ide


Jrrnie


Port-al


Petitl Rivieri d Nips*'


Miragone Logr)t
pett-


iu-Prince eprl*.* *

Kenscoff* PhrVil


WJicmel


meaux *


Mer des Antilles


Kb


ou


la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Hati
au mme prix.


Envoyez


0p Paiement en U.S. $

Ir 3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Payez seulement


$ 50.00 $4.50

$100.00 $9.00

$200.00 $18.00
Frais gal 9% du montant envoy


Appelez au 1-877-984-1726 pour information en crole et en frana;


!


1


e










Page 14


SANTE & POPULATION


Mercredi 24 Septembre 2003
Haifti en Marche Vol. XVII No. 34


Le SIDA, devenu l'un des grands obstacles

la croissance africaine, peut tre contenu, selon l'ONU
(Sida ... suite dle la page 2) SIDA lanc dans les lieux de travail en Cte d'Ivoire ou cinq milliards de dollars par an. Mais les pays d'Afriqu
VIH prdomine plus que partout ailleurs dans le monde, le encore une champagne de communication sur le virus en sub-saharienne ont tenu leurs promesses et particip
SIDA a exacerb les problmes d'alimentation, dmontrant Ouganda. lutte contre l'pidmie en y consacrant 250 millions
comment l'pidmie et les crises humanitaires peuvent "Ces examples prouvent que le SIDA est un dollars en 2002.
s'entremler", poursuit-il. problme avec une solution: l'intervention humaine "Le nombre croissant de programmes d
Ce document de1' l'ON USIDA dresse une liste des fonctionne, mme dans les circonstances les plus difficiles", prevention efficaces et d'efforts de traitement en Afriqu
programmes de prevention et de traitement qui ont prcise le rapport. prouvent qu'une expansion massive de l'pidmie n'e
rencontr des succs, notamment la distribution de Selon la mme source, les dpenses lies la lutte pas ncessairement inevitable", affirme le rappo
mdicaments gnriques au Sngal, un programme anti- contre le SIDA ont atteint 950 millions de dollars en 2002, d'ONUSIDA, avant de conclure: "Le SIDA n'est p;


mais les experts estiment que d'ici 2005, il faudra plus de


impossible stopper en Afrique". AP


le
la
le
de
le
le
st
rt
as


Ouverture de la 13e conference international
NAIROBI, 21 Septembre La 13me Au L accs aux soins reprsente en effect un
conference international sur le sida en Afrique en q grand dfi en Afrique en raison des infrastructures
(Cisma), don't le but est notamment de concevoir nous trouvons 200 milliards de dollars pour mener la guerre inadquates, du manque de personnel qualifi et
Cls stratgies pour lutter centre la pandmie qui ravage le du cot des mdicaments.
des strategies pour letter centre la pandmie qui ravage le centre le terrorism, nous ne puissions pas (...) procurer Selon un rapport de Onusida public dim ch
continent noir, s'est ouverte dimanche Nairobi pour cinq de traitement anti-rtroviral tous ceux qui en ont besoin Selon un rapport de l'Onusida public dimanche,
jours, ci presence de quelque 8.000 dlgus. en Afrique ?", s'est indign Stephen Lewis. environ 950 millions de dollars ont t consacrs la lutte
Lors du discours inaugural de ce sommet qui se "Ce double traitement constitute l' obscnit centre le VIH/sida en Afrique sub-saharienne en 2002' ,
tient tous les deux ans, l'envoy special du secrtaire grotesque du monde moderne", a-t-il estim, soit "une augmentation de 400 millions de dollars depuis
gnral des Nations unies, Stephen Lewis, s'en est pris Sur les 4,1 millions d'Africains qui o t besoin de 2000". Mais cette some "ne reprsente encore que la
aux pays riches qui dpensent des milliards de dollars pour traitements antirtroviraux, seuls 50.000 (soit environ 1%) moiti des 2 milliards de dollars ncessaires en 2002 pour
combattre le terrorisme, tandis que des millions d' Africains avaient accs fin 2002. des services essentiels de prevention et de traitement", selon
manquent dsesprment de mdicaments antirtroviraux. La 13me Cisma est organise autour du thme l'Onusida.
"Comment est-ce possible qu'en 2003, alors que "Accs aux sons et dfis inhrents". Pour 2005, "il manquera, selon les provisions


actuelles, 3 milliards de dollars pour 1 Afrique
sub-saharienne, ce qui reprsente un obstacle
majeur la mise en oeuvre et l'expansion des
programmes de prevention et de prise en charge
qui sont ncessaires de toute urgence", ajoute le
rapport.
Prs des trois-quarts des malades du
VIH-sida dans le monde, soit 29,4 millions de
personnel, vivent en Afrique sub-saharienne. Un
adulte africain sur onze est touch par la maladie,
tandis que 15 millions d'Africains en sont dj
morts.
Plus (le 11 millions d'enfants africains
ont aussi perdu au moins l'un de leurs parents
cause de l'pidmie, un chiffre qui pourrait
atteindre les 20 millions d'ici 2010, selon
Onusida.
Un directeur de l'agence Onusida,
Michel Sidihbe, a mis en outre en garde dimanche
contre l'instabilit qui menace plusieurs pays
africains frapps de plein fouet par l'pidmie
de VIH/sida.
"Cette nouvelle crise (...) rduit
(voir Sida / 15)












L Les Touers
4ern,res
Une nouvelle rubrique sur le site Haiti en
Marche www.haitienmarche.com
Pour tre bien inform, au jour le.jour,;
consultez nos
Toat+es DernTres.



Headquarters for-



SEA GULL TRAVEL
2621 N. Federal Highway
*, Boca Raton, FI 33431 ,
STl: 561-394-6030')' (!j\
C....i. 1-800-696-0916 Tt
Cruises Airtickets Tours


Dutch Caribbean Airlines








.... .^ .-.- ..






$ 150.000


ALLER-RETOUR + tax et surcharge

Miami/ Port-au-Prince


Tous les Jours !


La ligne arienne prfre vers Ha'ti !







DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


S-800-327-7230


www.flydca.net

("-Tarif sujet tre discontinue Taxe de dpart et surcharge seront ajoutes au tarif.


I


__


1










Hati en Marche vol. AtVII No..34e 23 Px --


Les hormones masculines favorisent
SYDNEY, 16 Septembre Le s L .... qui est considr comme la principal
simple fait d'tre un home est un | I I|1P PQTl raison la supriorit de l'esprance de vie
facteur de risque important pour les K AAAlAV des femmes sur celle des homes, taient


maladies cardiaques, car les hormones masculines
stimulent les gnes qui acclrent la formation de
cholesterol dans les artres, ont indiqu mardi des
chercheurs australiens.
Cette dcouverte signifie que des traitements
tenant compete du sexe du patient sont ncessaires et que
les hommes sont plus exposs au risque d'infarctus et
d'autres maladies vasculaires, ont-ils dclar.
Les chercheurs de l'Institut australien du coeur
ont men ces travaux l' Hpital Royal Prince Albert de
Sydney pendant deux ans et demi, avec l'aide de donneurs
volontaires des deux sexes. Ils ont observ l'effet des
hormones masculines (andrognes) sur des centaines de
gnes.
Leurs recherches ont dmontr que les andrognes




_.OBY.E.ssCo.

Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vie gate kliyan nou yo dejou enjou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street'Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCII
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTII
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 I lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Ilillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jetferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Ilenri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterlield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


stimulent le dveloppement de 27 gnes masculins lis aux
maladies cardiaques et qu'aucune stimulation semblable
n'tait observe sur les gnes fminins. Le simple fait d'tre
un homme constitute, au regard de ces rsultats, un facteur de
risque important pour les maladies coronariennes,
indpendamment des facteurs de risques extrieurs.
Le taux de mortality de ces pathologies chez les
hommes gs de 35 65 ans est 500 fois suprieur celui
rencontr chez les femmes, estime l'Organisation mondiale
de la sant (OMS). Les causes sous-jacentes de ce phnomne,


jusqu'alors peu explicites.
David Celermajer, responsible de cette quipe
de chercheurs, a indiqu que ces travaux avaient permits
de mettre en lumire le rle des andrognes.
"La prochaine tape de cette passionnante
recherche est d'essayer de bloquer 1'action des honnones
mles uniquement dans le coeur et dans les vaisseaux
sanguins et non dans les organes tels que la prostate, la
peau, les cordes vocales o la testosterone a des effects
qu'il faut bien sr prserver", a-t-il dclar. (AFP)


souffrent en effet du VIH/sida dans certain pays
SID A ... d'Afrique.
(suite de la page 14) La 13me Cisma, laquelle participant
la productivity, change compltement la pyramid des ges chercheurs, responsables de la socit civil et
(...). Elle influence la capacity total de 1' Etat continue politiques, a trois objectifs: "passer en revue les progrs
jouer sa function normal en assurant les services de base raliss, crer un forum pour permettre une analyse
pour la population. L' education s' effondre. La scurit est critique des initiatives adoptes face la pandmie, et
mine", a-t-il estim. concevoir et laborer des strategies de lutte center la
Entire 40 et 50% des policies et des militaires pandmie, selon une perspective africaine'". (AFP)



Vaccin anti-sida: les chercheurs


optimistes mais encore loin du but


NEW YORK, 18 Septembre Les experts se sont
montrs optimistes jeudi lors d'un congrs scientifique
New York sur la mise au point d'un vaccin thrapeutique
contre le sida en raison de la mobilisation international
don't bnficie la recherche, tout en admettant qu'un vaccin
prventif contre la maladie tait encore un point loign
l'horizon.
La conference "Aids Vaccine 2003", organise tous
les deux ans, regroupe plusieurs nqilliers de chercheurs
impliqus tant dans la mise au point d'un vaccin dit
thrapeutique, administrable aux personnel sropositives
et capable de retarder ou arrter la progression du virus,
que d'un vaccin prventif, qui protgerait contre le VIH/I
sida.
"Nous ne savons pas encore provoquer, par
vaccination, une rponse d'anticorps qui reconnatraient et
neutraliseraient le VIH, si nous le savions, nous pourrions
dj avoir un vaccin en main", a dit le Dr Norman Letvin,
de la facult de mdecine de Harvard pour rsumer l'tat
de la recherche en course sur un vaccin prventif.
Pour y parvenir, "nous devons acqurir une
comprehension plus profonde de la faon don't l'enveloppe
du virus apparat l'organisme", pour permettre aux
anticorps de reprer le virus et de le bloquer avant qu'il ne


contamine les cellules, a poursuivi le chercheur..
La recherche sur les anticorps neutralisant le
VIH en est ses balbutiements, ce qui rend improbable
l'arrive d'un vaccin prventif court ou mme moyen
terme, selon les experts.
En revanche en matire de vaccin
thrapeutique, "il y a un grand optimism au sujet de
strategies vaccinales visant provoquer une rponse des
lymphocyte T au virus" a poursuivi le professeur Letvin
en rfrence une srie de travaux pour muscler les
cellules tueuses du virus chez une persomles infecte
par le VIH.
"Si nous russissions inciter les cellules
tueuses (du VIH) par la vaccination, les personnel
infectes bnficieraient d'une progression beaucoup
plus lente de la maladie", a-t-il ajout.
Le Dr Margaret Jolmston, responsible de la
lutte contre le sida au sein des Instituts nationaux de la
sant (NIH) amricain, s'est elle-aussi montreeoptimiste
en dcrivant "une expansion considerable du tuyau par
lequel arrive de nouveaux candidates vaccins" et un
nombre croissant d'essais thrapeutiques mens sur
l' homme, "une ncessit ien l'absence de modle animal
valide". (voir Vaccin / 16)


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h3O0pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


~ADKI~!VARIETV


Ji'1


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


1


1


numumumud


Page 15


Mercredi 24 Septembre 2003


A~NTF








Page 16


I PRESIDENTIELLES AMERICAINES I


Mercredi 24 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 34


Wesley CI
LITTLE ROCK, Arkansas, 17 1 *
Septembre Les candidates se bousculent a a l
la primaire dmocrate. Aprs neuf autres
prtendants, Wesley Clark se lance son tour dans la
bataille pour l'investiture du parti. Sans experience cni
politique intrieure, le gnral la retraite n'a jamais exerc
de mandate lectif. Mais, avec ses quatre toiles, il espre
bien entamer la popularity de chef des armes du president
George W. Bush.
Wesley Clark, commandant des forces allies lors
de la champagne de bombardements du Kosovo en 1999, a
annonc officiellement sa candidature l'investiture
dmocrate en vue de l'lection prsidentielle de novembre
2004, le mercredi 17 septembre, au course d'une allocution
Little Rock, capital de l'Arkansas.
"Nous allons mener une champagne qui fera
avancer et non reculer ce pays", a-t-il dclar, en promettant
de parler "simplement" et "directement" aux Amricains.
"Je m'appelle Wes Clark. Je suis de Little Rock,
Arkansas. Et je suis ici pour annoncer que j'ai l'intention
de me prsenter la prsidence des Etats-Unis
d'Amrique", a-t-il dit pour dbuter son discours.
Avant mme de se porter candidate, l'ex-gnral a
commenc porter le dbat sur le terrain qui l'avantage le
plus: celui de la scurit. "La question la plus important
en Amrique aujourd'hui est celle de notre scurit, chez
nous et l'tranger. C'est ce que recherchent les
Amricains", a-t-il dclar mercredi. "De tous les candidates
potentiels, je suis le meilleur pour la capacity travailler
pour la scurit de l'Amrique."
A 58 ans, Wesley Clark devient donc le 10e
candidate briguer l'investiture dmocrate pour affronter
le president sortant et candidate rpublicain George W. Bush.
Pour l'instant, le prtendant dmocrate le plus en vue est
l'ancien gouverneur du Vermont, Howard Dean, mais une
grosse majority des lecteurs de cette primaire sont toujours
indcis. Et certain dirigeants du parti de l'ne jugent que
les candidates actuels ne sont pas la hauteur des attentes.
Cela n'empche pas Clark et ses acolytes de penser
qu'ils ont une carte jouer face Bush. Certes, les derniers
sondages ne sont gure favorables aux dmocrates puisque,
si l'lection avait lieu aujourd'hui, le president sortant serait
rlu dans tous les cas de figure, avec une advance d'au
moins 10 points.
Mais, les enqutes d'opinion montrent aussi une
nouvelle vulnrabilit de George W. Bush en raison d'une
conomie toujours faible (la croissance semble repartir,
mais sans crer d'emplois) et de la violence persistante en
Irak (156'soldats amricains ont t tus depuis la fin de la
guerre).
Pour l'investiture dmocrate, Wesley Clark sera


City of Miami
Department of Conmmnunity Development


lark devient le 10e candidate
b*1.0reste l'un des soucis principaux de la
investiture dem ocrate population depuis les attentats anti-
amricains du 11 septembre 2001.
aux prises avec neuf autres candidates dj dclars, sans Son experience de militaire cachant une volont
computer ceux qui pourraient encore se dclarer. Mais, outre de fer derrire une apparence conviviale devrait, cet gard,
le gnral la retraite et Howard Dean, trois prtendants la rassurer. Ancien combattant de la guerre du Vietnam, o
sortent du lot: le snateur du Connecticut, Joe Lieberman, il avait t srieusement bless lors d'une patrouille, il a
ancient colistier d'Al Gore lors de la prsidentielle de 2000; men la victoire la premiere guerre de l'Otan en 1999
le reprsentant du Missouri, Dick Gephardt, ancien chef pour librer le Kosovo du joug serbe.
de la majority dmocrate la Chambre des reprsentants; "Il est plus politique que militaire", assurent des
et le snateur du Massachusetts, John Kerry. diplomats europens ayant travaill avec lui du temps o
Si Wesley Clark a pour lui ses tats de service il tait en Belgique commandant supreme des forces de
comme militaire et gnral quatre-toiles, il souffre d'un l'Otan (1997-2000), en voquant le carnett d'adresses
handicap: il veut briguer la Maison Blanche sans s'tre incroyable" de cet homme au physique sduisant qui aime
jamais prsent une election dans le pass, sans jamais parcourir le monde.
avoir exerc de mandate politique -pas mme lu dlgu Cette personnalit indpendante et toujours prte
de classes dans sa jeunesse- et donc sans jamais avoir eu passer l'action Il dteste l'enlisement lui a valu au
faire de propositions en matire de politique intrieure, course de sa carrire plusieurs inimitis avec des
On sait quand mme que c'est un dfenseur du responsables politiques comme militaires, amricains ou
droit l'avortement, un partisan de la discrimination trangers.


positive en faveur des minorits, d'un meilleur systme de
sant et d'une reduction d'impts pour les classes
moyennes, socle de l'lectorat dmocrate. Ces derniers
mois, il s'est surtout illustr pour ses positions critiques
l'gard de la guerre en Irak et de la politique d'aprs-guerre
mene par le president Bush dans ce pays.
A seulement quatre mois des premires primaires
dmocrates, Wesley Clark ne bnficie d'aucune
organisation formnnelle dans les Etats-cls, dispose encore
de peu d'argent et a pour quipe de champagne un group
htroclite rcupr de l'entourage de Bill Clinton et AI
Gore.
Cependant Wesley Clark a rappel avoir enseign
celle-ci l'cole militaire de West Point, et prcis "avoir
suivi de trs prs"toutes les grandes questions conomiques
et sociales. Dans le Washington Post, il a ajout tre pour
la peine de mort dans "les cas exceptionnels".
"Je suis trs au fait" de tout ce qui proccupe les
Amricains, a fait vmloir Wesley Clark notamment sur CNN
et ABC, voquant implicitement le dossier scuritaire, qui


Lors du conflict contre Slobodan Milosevic,
transform en combat personnel, il s'adressait directement
Bill Clinfon et s'tait ainsi brouill avec le secrtaire la
Defense d'alors, William Cohen, entranant son dpart
anticip de l'anne. Lorsque des troupes russes avaient en
1999 pris le contrle de l'aroport de Pristina, Wesley Clark
avait donn l'ordre un gnral britannique de s'y opposer.
"Je ne vais pas dclencher la 3e guerre mondiale pour vous
!", lui avait rtorqu ce dernier.
Une candidature la Maison Blanche peut paratre
"ambitieuse"mais elle est justifie par "l'ensemble de ma
carrire, de mes experiences qui m'ont prpar une telle
decision", a justifi mercredi Wesley Clark. Sa femmune Gert,
a-t-il prcis, l'a encourage faire acte de candidature la
Maison Blanche.
Dans son nouveau combat il n'est qu'en 5e
position dans les intentions de vote des dmocrates, selon
un sondage recent -, il devra vite prouver son ascendant
sur ses neuf rivaux, afin de prouver qu'il a la capacity et
non seulement l'ambition d'affronter le rpublicain George
W. Bush en novembre 2004. (AFP)


Isabel laisse au moins 30 morts...


(suite de la page 11)
tlcommunications ont galement souffert du passage de
la tempte.
Sur les les Outer Banks, avant-poste du littoral
de la Caroline du Nord, quelque 300 personnel taient par
ailleurs toujours isoles Hatteras Village. "Nous
acheminons des quipements aussi rapidement que nous
le pouvons", a expliqu Warren Judge, un responsible.


Miami City Commission organise une rencontre avec
le public pour discuter des questions relatives au Commnunity
Development Block Grant et d'autres programs HUD.


Mardi 25 Septembre 2003 5:00 PM
S City of Miami Commission Chamber
3500 Pan American Drive
Miami, Florida

Les regulations fdrales don't dpend le Programme City of Miami CDBG exigent qu'une jurisdiction participative fournisse
aux citoyens un avis et l'opportunit de commenter tous les amendments apports au programme CDBG. DE plus, le
public doit tre avis de tous les changements apports aux amendments, come l'indique la charter ci-dessous:
Amendments aux Programmes 29th Year CDBFG Programs
Discussion de proposition de resolution autorisant le transfer de fonds de:

Fonds Dsengags de: Allous :

Public Services Cagegory Quantit Public Services Category Quantit
District 5 Priority/ Reserve 53.960 Haitian American Foundation Inc. $ 53.960

Amendements au 27th Year and 28th Year CDBG Programs
2. Discussion et resolution propose autorisant le transfer de:

Fonds Dsengags de: Et Allous :
27th Year CDBG Quantit 27th Ycar CDBG Quantit
Community Redevelopment
Agency (CRA) $ 102.945
City of Miami Dept of
28th Year CDBG Capital Improvement Projects $102.945
Community Redevelopment
Agency (CRA) $379.900 28th Year CDBG
Capital improvement Projects $ 379.900
TOTAL $482.845
TOTAL $482.845


Si la resolution est adopte, la City Commission autorisera le City Manager amender le City of Miami's 29th YearAnnual
Action Plan
Les intresss sont encourages assister cette rencontre publique. Son site est accessible aux personnel handicapes.
Ad. No 11566


"Nous envoyons de l'eau, du carburant, des gnrateurs".
Le secrtaire amricain la Scurit intrieure Tom Ridge
s'est rendu dans les zones sinistres des Etats de Caroline
du Nord et de Virginie. "Notre travail est d'apporter l'espoir
et le soutien don't ont besoin" les habitants en pareille
occasion, a-t-il expliqu.


Vaccin anti-sida: les

chercheurs optimistes

mais ...
(suite de la page 15)
Le Dr Alan Greenberg, des Centres de contrle et
de prevention des maladies (CDC) amricains, s'est lui
aussi flicit de voir que "de large essais sont en course ,
qui seuls pourront tester l'efficacit des vaccines aujourd'hui
en dveloppement.
"Nous faisons de grands progrs en ouvrant les
vannes de la recherche et en tablissant une cooperation
international" a pour sa part estim le Dr Lawrence Corey,
la tte du Rseau d'essais des vaccins contre le VIH (HIV
Vaccine Trials Network).
Plusieurs mdecins de pays en dveloppement, tel
le Dr Salim Karim, de l'Universit du Natal Durhan
(Afrique du Sud) ont salu la part important d'essais de
vaccins mens dans les pays pauvres, les plus durement
frapps par l'pidmie et o les conditions de transmission
sont diffrentes de celles prvalant dans les pays
industrialists.
Le Dr Karim a aussi soulign l'urgence (lde la
recherche en notant que "pendant les trois jours de cette
conference, 24.000 Sud-africains seront infects" par le
VIH/sida.
"La conduite d'essais d'efficacit devrait tre
coordonne dans les pays en dveloppement, d'o
proviendront le plus de rponses" sur les moyens de letter
contre l'pidmie, a estim le Dr Jose Esparza, de
l'Organisation mondiale de la sant (OMS/Onusida).
Il a rappel que 44 millions de persomnnes sont
aujourd'hui infectes dans le monde don't 90% dans les
pays en dveloppement, et deux sur trois en Afrique sub-
saharienne. (AFP)

ABONNEZ-VOUS A HAITI EN MARCH
(509) 221-0026


- -~--- -- ` ------- -- ~ --- -- --- `-- ~~-~- -~~ ~--~~~~~ ~~~ ~~ ~~ ~ ~ ~ ~









Page 17


Mercredi 24 Septembre 2003


I T'AflTIT,.aIIT1I7.NI/MA RCII- 1


Hati en Marche Vol. XVII No. 34 I I~ Lx J M1 Al I. I di '. .


En bref ...
(suite de la page 2)
Lavalas ont empch aux partisans de l'opposition d'utiliser leur droit d'expression.
Ce comportement, a-t-il dit, a port atteinte certaines conventions ratifies par Hati.
Selon M. Lee, il est normal que deux groups aient t autoriss manifester le mme
jour et suivre le mme parcours. David Lee a estim que les partisans du gouvernement
doivent respecter les droits d'autrui tout en reconnaissant que la Police national a fait
une meilleure gestion de la situation par rapport au week-end du 30 aot, o l'opposition
avait pass outre aux consignes des autorits locales qui l'avait enjoint de renvoyer sa
manifestation. M. Lee a affirm que la PNII a su tenir les deux groups en respect pour
viter toute conifrontation.Toutefois, il dit avoir relev quelques agissements incorrects
aprs la dispersion des manifestations, dplorant que les autorits n'aient pas mis
contribution les conseils des technicians de I'OEA qui travaillent avec la PNII.
Plusieurs responsables de l'opposition, don't Evans Paul et Marcel Lucmane, avaient
accus les reprsentants de l'OEA au Cap-Haitien de responsabilit dans les incidents
violent du dimanche 14 septembre. M. Paul a estim que l'OEA s'tait faite complice
des autorits pour empcher l'opposition d'arriver ses fins. Pour sa part, M. Lucmane
a appel l'OEA se retire du dossier d'Haiti pour le confier aux Nations Unies.
Opinant sur les dernires dclarations de M. David Lee, le secrtaire d'Etat la
communication Mario Dupuy, selon Mlodie FM, les a interprtes come une
capitulation du chef (lde la mission de l'OEA devant les reproches de-l'opposition.

Nouvelles reactions autour du rapport prsent mardi par
David Lee sur les incidents du Cap-Haitien.
Le Secrtaire d'Elat la Communication, Mario Dupuy, a dclar ne pas comprendre
le rapport prsent le mardi 16 septembre par le chef de la mission spciale de
l'Organisation des Etats Amricains en Haiti, David Lee, sur les incidents violent
enregistrs le dimanche 14 septembre au Cap-Hatien lors des manifestations parallles
de l'opposition et des partisans de Famnii Lavalas. Mario Dupuy a estim que ce rapport
ne correspond pas la ralit et est contraire aux prescrits de la constitution de 1987 et
de la convention interamricaine des droits de l'homme qui garantissent la libert de
toute organisation ou group d'organiser des manifestations. Selon Mario Dupuy,
contrairement aux critiques de David Lee, la Police avait bien rempli son rle et avait
(voir En bref/ 18)


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY DEPARTMENT OF
ENVIRONMENTAL ENGINEERING SERVICES
M IAMID CICC PROJECT No E03-SEA-04


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 285.055, Florida
Statutes and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by
Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that professional
enviromunental engineering services will be required from one (1) qualified consultant for
the Miami-Dade County Seaport Department. The scope of services consist of port elements
related to environmental, both on and off port property. These include environmental
training/awareness programs, strom-water design, sanitary sewer and water design,
environmental pennitting, community involvement programs and potential environmental
regulatory projects associated with consent orders and agreements.

The Seaport Department shall utilize Miami-Dade County's Equitable Distribution Program
(EDP) for work ordres with an estimated construction cost of less than $ 1.000,000 and
activities not excedint $ 50.000. Furthermore the Seaport shall access the Departmenf of
Enviromnentl Resources Management's (DERM) contracts for applicable projects. All work
assigmnents for this contract shall be reviewed by CICC, pursuant to Administrative Orer 3-
39.

Proposers are advised that CICC project number E03-SEA-03, Owners Representative
Contract, will be advertised within the next month. Firms may submit proposals for both,
E03-SEA-03 and this sollicitation, however, firms (both prime and sub-consultants) selected
for the E03-SEA-03 project will not be considered for this Environmental Engineering
Services contract, E03-SEA-04.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

5.09 Port and Waterway Systems Environmnental Design (PRIME)
10.01 Environmental Engineering Stormwater Drainage Design Engineering Services
(PRIME)

1.04 Transportation Planning Port and Waterway Systems Planning
5.08 Port and Waterway Systems Marine Engineering Design
6.01 Water and Sanitary Sewer Systems Water Distribution and Sanitary Stewage
Collection and Transmission Systems.
15.01 Surveying and Mapping Land Surveying
16.00 General Civil Engineering
19.05 Value Analyses and Life Cycle Costing Port and Waterway Systems

A copy of the Notice to Professional Consultants (as applied) may be obtained at the Vendor
Infionnation Center (VIC), located at 111 NW 1 st Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, Fi
33128. The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305)
372-6184. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who
are pre-qualitfed with Miani-Dade County and have included an e-mail address in their
vendor registration fonn. It will also be e-mailed to those whlio have vendor enrolled oi-line.
Additionally. those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation
notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://
www.co.miami-dade.l.us/dpm at the following link "Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova who may be contacted
via e-mail at ameliac@miamidade.gov, fax: (305) 375-1083 or phone (305) 375-2036.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement 20% Community Business Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on September 30, 2003 at
1:30 PM in Conference Room 18-3 18th Floor, Stephen P. Clark Center, located at 111 NW
Ist Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is October 24, 2003 at 12:00 PM, LOCAL TIME, all
sealed envelopes and containers must be received at the Clerk of the Board of County
Commissioners, 111 NW 1 st Street 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. Be
advised that any and ail sealed proposal envelopes or containers received after the above
specified response deadline shall not be considered.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11.1(t) ofthe Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.


City ot Miami
si, Department of Community Development

HOPWA LONG TERMRENTAL
ASSISTANCE WILL NOW BE
AVAILABLE THROUGH A WAIT LIST

FIOPWA Location long term
L'Assistance sera maintenant disponible sur une Liste d'attente -

The City of Miami HOPWA Programm a un nombre illimit d'ouvertures dans son Programme
d'Assistance Long terme pour Locataires (LTRA) et cherche combler ces ouvertures a
travers une Liste d'attente. Les applicants seront placs sur cette liste d'attente d'aprs une
loterie au hasard. Si vous avez t diagnostiqu avec le SIDA, et avez un revenue limit, vous
pouvez tre ligible pour figure shr la liste d'attente LTRA.

modres ou bas et souffrant du Sida. Le but du Programme LTRA est d'assister les participin,:ts
ayant le Sida en leur permettant d'achever et de maintenir une stabilit de logement pour ne pas
finir dans la rue et de leur donner accs un traitement et des soins contre la maladie.
Vous et votre famille tes ligibles si vous avez t diagnostiqu avec le Sida et si vous av\:.- un
revenue faible.
Vous pouvez appliquer en tant qu'individu ou famille. Une famille est un foyer compos de 2
personnel ou plus qui sont parents avec au moins une personnel diagnostique avec le Sida. Les
personnel composant une famille peuvent tre parents par le sang, par le marriage ou bien par
toute autre decision lgale prouvant que la personnel est important pour le soin et le bien tre
du membre de la famille vivant avec le Sida.
Le Paquet Application soumettre se prsente sous deux fonnes. Vous devez (1) remplir et
signer une forme d'Application HOPWA LTRA et (2) vous devez faire remplir et signer par
votre mdecin une forme Mdicale de Vrification du Diagnostic du Sida. Vous devez ensuite
soumettre les deux former au programme HOPWA de City of Miami dans un dlai raisonnable.
Le Paquet Application LTRA peut tre obtenu au Ryan White-funded agencies; HIOPWA fuud,:d
agencies; aux branches des Miami-Dade County Public Libraries; Miami Dade Team Metro
locations; City of Miami Net Offices; City ofMiami Clerk's Oilice qui est situ au 35010 Pani
American Drive, Coconut Grove, FI 33133, City of Miamni Department of Community
Development central office, situ au 444 SW 2me Ave, 2me Floor, Miami, Fla 33130 et au
City of Miami HOPWA Program office, sis au 1313 NW 35me Street, 2me Floor, Miam, Fia
33142
Les applications doivent tre postes jusqu'au 31 Octobre 2003 pour tre considre dans la
Liste d'Attente pour la Lotterie.


Sharpton, Gruneon & Co
Attention Kevin Adderly
1 S.E. 3 meAve.
P.O. Box 142
Miami, FI 33131

Une Lotterie-tirage au hasard sera utilise pour la selection des applicants choisis pour tre
placs sur la liste d'attente. Seulement les applications postes avant le dlai du 31 Octobre
2003 seront places dans la Loterie pour avoir droit au tirage.

La firme indpendante de comptabilit Sharpton, Brunson & Company P.A. est responsible du
traitement de ces applications au fur et measure qu'elles sont reues, organiser ensuite le
tirage, et produire la liste d'attente finale LTRA Hopwa. Une fois placs sur la Liste d'attente,
les applicants diagnostiqus avec le Sida et ayant un revenue modr seront sujets une'
verification indpendante quand le numro de l'applicant arrive en tte de la liste d'attente.
Pour plus d'informnnations, les applicants doivent contacter Kova Weems City of Miami
Department of Cormmunity Development au 305-693-3165.

C'est un programme fdral pour logement. Toute information fausse fournie en connexion ave
le HOPWA LTRA Program Application sera rejete et les contrevenants seront poursuivis selon
les lois en vigueur aux Etats-Unis.


M1AMFDADE


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which
can be obtained through the Deparment of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI 33128 ( Phone 305-375-5773). There
is a non refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and
an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number,
title, opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check for
the correct dollar amount made payable to: Miami-Dade Board of County
Commissioners".

Vendors may choose to download the bid package (s) free of charge from our Website
(www.miamidade.vog/dpm/) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids'proposals received after the first bid/proposal
envelope or container lias been opened will not be opened or considered. The responsibiity
for submitting a bid proposal to Miami-Dde County on or before the stated time and date, is
solely and strictly the responsibility of flice bidder. Miamni-Dade County is not responsible for
delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused bv
any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW Ist Street, 17thl Floor, Suite 202, Miami, FL 33128 by no later than 2:00
PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

Thlie following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday October 22, 2003.


I597-4/08-OT'R-LW


6092-4/08-OTR


MODERNIZATION OF LAMSON
CONVEYOR SYSTEM


Cost $10.00


Tlis contract requires Insurance, Bid Deposit
& Perfonnance Bond. A pre-bid conference
is scheduled for September 22, 2003 at
10:00AM at Miami-Dade Stephen P. Clark
Center located at 111 NW 1 st Street,
18th Floor, Suite # 18-1, Miami, Fl 33128.
Following the pre-bid conference we will proceed with
the mandatory examination of site (walk-thru),
tour is scheduled for September 23, 2003
at 9:00AM fto 5:00 PM

ARMORED CAR SERVICES Cost $1000
This contract requires Insurance, Bid Deposit
& Performance Bond.








Page 18



F -I wmlq


lD I ESE


Solutions de la semaine passe


1 Les Jeux de Bernard


Allez de PROTEE DIESEL, en utilisant des mots du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne".


Siets ls )


N O N
I N V
A V A

A E Y
SA L
E A C
I B R
R L R
W S E
U V 1
G E P
K DT
1 Z R
Y D 0


Y E
S U
M Q
R U
E 0
R L
J U
J 0
T S
U T
N S
J G
0 U
A Z
D S
U E


Trouvez les 34 sculpteurs hatiens
dans le carr ci-dessus.


Mercredi 24 Septembre 2003
Haiti eh Marche Vol. XVII No. 34


Solutions de la
semaine passe


PALPES
PIAJLIPIAIS


P A R LIE IS

HU -RLE.S1
HPARLES
HARLES
HURLES
HURLER


f m'


Grille des Programmes
Mlodie 1 03.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


51H- 6H30

6H30-71100


71100-9H30






7H00-9H00

101-100-Midi


Midi Midi 15


Midi 15 21100



2H100-3H00


31100-51100


51100


51130


61100-71100

71100-81130


8t130-91100

10HO0


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcuis
Informnations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MAvIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
clsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
1Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Ilerttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L' Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et .Jcudi


Sous le kiosque Musique
Dimanche


91100... x du mat


CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref ...
(suite de la page 17)
bien fait de laisser les partisans de Fanmi Lavalas manifester eux aussi paralllement
ceux de l'opposition. Le secrtaire d'Etat la Communication dit croire que 1' amn bassadeur
David Lee devrait fournir des explications sur la provenance des informations publies
dans son rapport. Elles ne correspondent nullement l'observation et au travail effectu
par les technicians de l'OEA qui se trouvaient au Cap-Haitien.

L'Opposition et les dclarations de David Lee
Pour sa part, l'opposition a salu positivement les dernires dclarations de David Lee. Un
dirigeant du Grand Front Centre Droit, Hubert de Ronceray, a estim que le chef de la
mission spciale de l'OEA s'est finalement rendu l'vidence que Fanmi Lavalas est le
principal responsible des actes de violence enregistrs au Cap-Hatien. M. De Ronceray
s'est toutefois montr un peu sceptique puisque ce rapport est arriv, a-t-il dit, un peu tard.
De plus, certaines personnalits de l'OEA bnficiant des largesses de Lavalas (toujours
selon Mr De Ronceray) pourraient ne pas appuyer ce rapport, a-t-il ajout. Huberl )De
Ronceray dit attendre le dernier rapport du secrtaire gnral de l'OE/A Cesar Gaviria sur
la question avant de crier victoire.

Les militants Fanmi Lavalas du Cap-Hatien manifesteront le dimanche
28 septembre
Les militants Fanmi Lavalas du Cap-Haltien ont annonc une manifestation pour dimanche
prochain 28 septembre l'occasion du 12e anniversaire du coup d'tat militaire du 30
septembre 1991 qui avait envoy le president Aristide en exil pour trois ans et fait au moins
5.000 victims dans la population civil, particulirement les partisans du rgime Lavalas.

Le Parti Populaire National announce pour le 30 septembre prochain
la tenue d'une manifestation Port-au-Prince
Le Parti Populaire National (PPN) a annonc la tenue d'une manifestation le 30 septemnbre
prochain Port-au-Prince, l'occasion du 12e aumiversaire du coup d'Etat sanglantl de
1991. Ce putsch conduit par le gnral Raoul Cdras et le major Michel Franois a caus la
mort de plus de 4000 personnel pendant les 3 ans qu'il a dur. Lors d'une conference de
press, le secrtaire gnral du PPN, Benjamin Dupuy, a dclar que cette manifestation a
pour objectif de dnoncer les alliances conclues ces derniers temps par plusicurs secteurs
pour tenter de dstabiliser le pays. Selon Benjamin Dupuy, l'opposition et le groupe des
184" poursuivent le mme objectif, savoir l'option zro pour s'accaparer du pouvoir.
L'opposition oeuvre la reconstitution des anciennes forces annes dissoutes, une anne
qui s'tait spcialise, a-t-il dit, dans la perptration de coups d'(Etat pour donner le pouvoir
des marionnettes. Ben Dupuy a une nouvelle fois accus un group de mdias qui
recevraient, a-t-il dit, de l'argent pour diffuser de fausses infonnations sur la situation
d'Hati pour satisfaire certain intrts. Benjamin Dupuy invite la population participer
cn nombre imposant la manifestation du 30 septembre pour prouver qu'elle n'entend
tolrer aucune forme de coup d'tat.

Le dlgu dpartemental du Nord confirm le dcs du militant de
Fanmi Lavalas Gracia Dorsaint bless le dimanche 14 septembre au
Cap-Hatien ...
Le dlgu dpartemental du Nord, Myrtho Julien, a confirm le dcs du militant (lde
Famni Lavalas Gracia Dorsaint bless lors des manifestation parallles de Fanini livalas
et de l'opposition le dimanche 14 septembre au Cap-Hatien. Gracia Dorsaint, un membre
de l'organisation populaire, Union.pour le Dveloppement de Charrier, n'aurant pas t
bless par balles. Il serait plutt dcd des suites de graves svices corporels qui lui
auraient t infligs par des membres du Front de l'opposition du Nord engage dans une
lutte mort pour le rcnversement des autorits en place. La mort du militant de Faunii
Lavalas a t confirme par le Prsident Aristide lors d' un point de press vendredi, o M.
Aristide annoncait les prparatifs en vue (le I'organisation d'lections lgislatives et
territoriales avant la lfin de l'anne. Elections combattues par l'opposition.

Le Secrtaire d'Etat la Communication dnonce les appeals la
violence ...
Le Secrtaire (d'Etat la Communication, Mario Dupuy, a dnonc les appeals la violence
diffuss ces derniers temps sur les ondes de certaines radios du Cap-Hatien. Selon M.
Dupuy, ces messages sont de la mme facture que ceux diffuss il y a quelques annes sur
une station de Radio du Rwanda (Radio Mille Collines) et qui a dbouch sur le massacre
de plus de 500.000 personnel. Le Secrtaire d'Etat a fait savoir que l'Etat 1 latien ne tolrera
pas que ces messages de haine continent d'tre diffuss.

Un chef d'orchestre symphonique d'origine hatienne
Il s'appelle Jean Monts et il vient d'tre nomm Directeur Artistique du Grealer Twin
Cities Youth Symphonies. M. Months devient le quatrime directeur de cet orchestra
symphonique vieux maintenant de 31 ans. Il a pour lche non seulement de conduire
l'orchestre symphonique, mais aussi d'assurer l'organisation de deux concerts d't et la
(voir En bref /20)


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

EO

I SS

T L


Solutions de la semaine passe
SEDATIF
J


-------------- 1


,


Liiir








Mercredi 24 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 34

NAN FOUYE

NAN VYE PAPYE
-V-
ak : Max Manigat

Youn nimewo espesyal revi OPTIQUE sou
lang kreybl (No. 5: jiye 1954)

Sa f karant-uit tan depi revi Optique ki t'ap part
Potoprens te soti ak youn nimewo sou lang
kreybl. Men sa li te ganyen ladan-l:

Pourquoi un num ro crole? p. 17
Edith Efron: Le crole contre le franais, p. 19
Lucien Daumec: Odysse d'une langue, p. 37
Table ronde: Le crole et la loi; p. 41
Morisseau-Leroy:
Pourquoi ils crivent en crole, p. 48
Herbert Gold: ...
et pourquoi nous les traduirons, p. 59
Pp Blinvil: Nuit nan mascaron, p. 63
Emile Roumer: Black and White, p. 6
Emile Roumer: Ave Maria. p. 65
Franck Fouch: Jou vajou vin, p. 67
Joseph Katifr: Crati Bondi, p. 69
Marco Dpestre: Si pp moin t konnin, p. 70
Alcius Philibert: Plume au vent, p. 72
Milo Rigaud: Zpes, p. 73
Milo Rigaud :
Bande meringue ac bande mascarons, p. 74
Carlo Pressoir : Chi-ni, p. 76
Morisseau-Leroy: Anatole, p. 78

Livres:
E. C. Paul: Culture, langue, littrature, p. 82
F. Dostoievsky: Lettre d'Ems. Allemagne, 1876,
p. 85

Li ta bon pou mounn-yo ki enterese nan etidye
kreybl ayisyen ta li anpil nan atik franse-yo.
Younn nan-yo "Lettre d'Ems" soti. anba plim
gran ekriven ris Fyodor Dostoievsky (1820-
1881) ki t'ap diskite youn pwoblm Ayisyen
konnen byen: youn "lelit" ki pale youn lang
etranje ak youn pp ki pale lang nasyonal-li.
Nan tan sa-a, lelit ris-la te pito pale franse pase
lf te pale ris, lang pp-la. Ala rezon mounn ki
konnen labib-yo dwe bay Leklesyas ki te
deklare: "Sa ki rive jodi-a te rive deja, e sa ki
pral rive te rive deja" 3:15

Men se enpe bl powm ki part nan nimewo
sa-a nou ta renmen mete nan tograf ofisyl-la
pou zanmi nou-yo k'ap chche bon lekti nan
lang-yo a. N'ap konmanse ak pa Pp Blinvil-
la ki rele Nuit Maskawon. B gch la se powm
nanjan li te part nan Optique-la. B dwat
la se tograf ofisyl menm powm nan.

NUIT NAN MASCARON

Nuit nan maskawon
O comb Mabial
O konbe Mabyal


A pi cambral

Comb Chal-Oska

A pi baka

bab ponya


A pye kanbral

Konbe Chalbska

A pye baka


e bab ponya
.pati contain nan mascaron
pati kontan nan maskawon
rtounin dranch
retounen deranche
o bip bap bidip
o bip bap bidip


ti out pa ti out ak Page 19
ti gout Pa ti gout ak Jan Mapou


bidip bap dada

cout baca enrag yo

Comb lan nuit

Sans la line, sans zto


bidip bap dada

kout baka anraje yo.

Konbe lannuit


san lalin, san zetwal
sans sink kb nan pch yo
san senk kok nan pch-yo


sans zikak nan vant yo
sa
lc vi kaill paill yo

tou koul plin goutti



pou yo couri dy

band' mascaron


in zikak nan vant-yo

lese vye kay pay-yo

tou koul plen gouty


pou yo kouri dy


avek oun g vron.
A

Comb an ba pla pi yo
Kon
tout plin chik
t(
cof' lestonmac yo
k
plin tafia, dans yo
p
plin nicotine
p
al dvic rin yo
a
o bip bap, bidip
o
bidip, bap, dada
b
cout' baca andiabl yo.
kou

Gaga, bt

titiban, zigzagan
titi
yo pran chimin kaill yo
yo
jouk douvan jou,
jo'
kan ti moun yo


tou gran gou


kommanc cri

pou pin ak caf.


vk oun je veron.


be, anba pla pye-yo

ou plen chik

of lestonmak-yo

len tafya, dan-yo

len nikotin

i devise ren-yo

bip bap, bidip

'idip, bap, dada

it baka andyable yo.



Gaga, enbete

ban (1), zigzagan (2)

pran chimen kay-yo

uk douvan jou,


kan timounn-yo

tou grangou

konmanse kriye

pou pen ak kafe.


Powm sa-a resevwa pri, 25 dola, revi
"Optique" te ofri pou sa ki te pran premye
plas nan konkou pwezi kreyl li te ganize-a.

Nan youn ti nt anba paj 64-la, "Optique"
deklare: "...si nou pank resi dekouvri ki
mounn "Jacques Lenoir" ye... nou kwnou
rive jwenn bon non Pp. Se "Lys
Dartiguenave." (3)
Ala ri, zanmi-nou "Paul Laraque" dwe ri l
l'ap reli ti nt sa-a.

titiban = ap mache prt pou tonbe
zigzagan = ap mache an zigzag
rezime kreyl nt-la ki ekri an franse
Max Manigat


bann maskawon
Kit' yo tounin la kaill yo
Kit yo tounen lakay-yo


HAITIAN-AMERICAN
SCHOLARSHIP FUND
BAY 5 ETIDYAN LAJAN POU YO
RANTRE NAN KOLJ
5 etidyan Ayisyen resevwa asistans bousdetid
nan Pwogram Haitian-American Scholarship Fund bay
ane sa-a. Bi bganizasyon-an se ede ti Ayisyen ki fini nan
High School rantre nan kolj. Prezidan bganizasyon sa-
a ki se JUSTIN MANUEL ak Alex Fourquet km Vis-
prezidan, Jose Grgoire km Sekret ak Mariline
Nelson km trezorye. Komite-a ozanj. Rv yo tounen
reyalite. Justin Manuel deklare depi rv timounn yo
realize se rv pa nou ki realize. Rv timounn yo se
rantre nan kolj, Rv ganizasyon-an se kore timounn
sa yo finansyman pou yo kontinye edikasyon.yo.
Men non timounn ki sot nan maybl la:
-Ruth Adam ki gradwe nan North Miami High School.
Li resevwa youn bousdetid $10,000. pou l'al etidye nan
Barry University.
-Judith Oriental ki gradwe nan Miami Jackson High
School. Li resevwa $ 1,000 .Li pral etidye lamedsin nan
Miami-Dade College.
=Ricky Joseph ki gradwe nan North Miami Senior High.
Li resevwa $1,000 Li resevwa $1.000. Li pral etidye
enfimy nan FIU
=Cleo Samuel, gradwe nan North Miami Senior High
School. Li resevwa $1,000. Li pral etidye sikoloji nan
Inivsite Miyami.
=Jude Julien gradwe nan Miami Jackson High School.
Li resevwa $500. Li pral etidye achitk nan FIU.
Nou felisite Timounn sa yo epi nou bat youn gwo bravo
pou ekip solid HASF-la. Barry University deja ba yo 2
lt bous $10.000 chak pou lt ane, plis ank Saint Tho-
mas University rezve youn bousdetid pou ane
pwochenn. Si gen etidyan ki bezwen konnen kondisyon
yo, rele Jose Grgoire nan 305-643-5780 osnon ekri li
nan imel adrs sa-a jgreg6406@aol.com

7 EDIKAT AYISYEN RESEVWA
TIT DOKT NAN MIYAMI

Nan Miyami Ayisyen koumanse ganize yo sou
nivo entetektyl. Gen 2 aktivite ki pase senienn pase-
a ki f k nou kontan. Premye-a se bl sware pwezi ki te
ft nan restoran Nouvo Kafe ki sou West Dixie High-
way-a. Se te oun aktivite atistik eksepsyonl ki te sanble.
Ayisyen ki soti nan 4 kwen Miyami. Youn bl sware
festi-pwezi. awoze ak diven plis oun bon ti manje
ayisyen
Men gen oun lt aktivite espirityl tou ki te ft
dimanch 14 Septanm nan Legliz Lutherienne de l'Avant
ki nan 103Ri-a ak NE 2m Avni. Oun bl Legliz ki chita
nan mitan vilaj Miami Shores. Youn gwoup Pwofes,
Ansyen pwofes osnon Dwayen inivsite an Ayiti rale
Univsite Jean-Price Mars Ayiti-a epi vin depoze youn
branch inivsite sa-a nan Miyami. Bl bagay! Si nan
domn komikasyon n'ap f gwo pwogr; Si nan radyo
ak televizyon..se 24-sou 24 : Radyo Carnivale ak HTN
enben nan domn edikasyon-a Edikat nan Miyami yo
poze premye blk la. Inogirasyon branch inivsite sa-a
ki rele Faculte de Religion et de Philosophie (Filytal
Inivsite Jean-Price Mars nan Miami) ft Dimanch 14
Septanm nan. Pou inogirasyon inivsite Jean-Price-Mars
la, gen youn seremoni espesyal ki ft e ki konsakre 7
kanmarad edikat tit dokt. 7 tit dokt Honoris Causa.
Sa vle di tit dokt onorifik pou bon travay mounn sa yo
realize pou Ayisyen fr ak s nou yo. Men non 7 ayisyen
ki resevwa tit dokt onorifik sa-a... Men non 7 dokt
nou yo:
Dr. Fritz Bazen, Dr Jonas Georges, Dr Claude Charles,
Dr Lochard Noel, Dr Franois Latortue, Dr Jean-Claude
Exulien, Dr Jepsie Mtellus
Se Dwayen inivsite-a Dr Charles Poisset
Romain ki renmt yo tit onorifik la. Apre bl seremoni
sa-a te gen youn resepsyon nan sal pawasyal Legliz la.
Te gen youn piblik byen klasik ki te asiste seremoni-an.
Nou felisite 7 sitwayen sa yo inivsite-a rekont epi
renmt yo tit dokt pou kontribisyon yo nan devlopman
edikasyon an Ayiti ak nan dyaspora-a. Nou bat bravo
san rete pou inisyativ mesye dam yo pran pou vin plante
youn branch inivsite Jean-Price Mars nan Miyami.

BON FT GINETTE ETIENNE!
Pwovb la di tank n'ap granmounn se tank n'ap pi
jenn. Awi!. Lespri bon mounn pa janm vyeyi. Tank laj
ap vanse se tank li panse pi byen, li w pi byen, li
konprann pi byen. Ske li gen plis esperyanss nan lavi-
a pou pataje ak tout mounn. Koukouy yo lage youn
fedatilis pou ou Man Layc...pou swete-w Bon Ft...







SPage 20


I 1'ArTITA&I.ITFPN .MARC-UW I


En bref...
(suite de la page 18)
direction de huit classes de musique durant la saison. Jean
Months est actuellement le directeur musical du Greater
Cedar Rapids Youth Symphony et il achve son doctorate
en direction musical l'Universit de l'Iowa. Originaire
d'Haiti, M. Months s'est attel crer une vritable
dynamique donnant des opportunits aux jeunes pour leur
permettre de dvelopper leurs talents musicaux grce
des tournes, des camps d't.

Inauguration d'un Projet d'ducation de
base avec le support de la BID
La Ministre de l'Education national, Marie Carmel Paul
Austin, a inaugur le mercredi 17 septembre un atelier de
travail sur un programme dnomm Projet d'ducation
de base ". Selon la Ministre, ce project qui existait dj
dans les tiroirs du ministre, n'avait pu encore tre mis
execution en raison de difficults conomiques auxquclles
est confront le pays. Dans le cadre de la reprise de sa
cooperation avec HaIti, la Banque Inter Amricaine de
Dlveloppement (BID) a permis au ministre de relancer
le programme, a inform la ministry. Seuls les enfants de
la 2me la 6me aime fondamentale participeront ce
programme qui permettra aux responsables du ministre
d'amliorer la quality de l'ducation dans le pays, tout en
organisant des sances de formation pour les professeurs.
Pour sa part, le reprsentant de la BID, Emilio Cueto, a
dclar que ce programme entire dans le cadre de
l'excution d'un ensemble de projects que compete soutenir
son institution dans le pays. Ce support financier lHaiti
qui s'lve 20 millions de dollars amricains, a t


possible en raison, a-t-il dit, du versement par Hati des
intrts sur l'argent d la BID. Le reprsentant de la
B ID a fait savoir que ce sont les zones les plus dfavorises
qui doivent bnficier de ce programme qui s'chelonnera,
a-t-il dit, sur une priode de 4 ans. Ce programme
permettra aux responsables de l'ducation non seulement
d'amliorer la quality de l'ducation mais aussi de rparer
des coles dans les diffrents dpartements scolaires.

Vers la signature d'un accord dfinitif entire
les fdrations des transporteurs hatien et
dominicain ...
Le president de la Fdration des Transporteurs Hatiens,
Duclos Bnissoit, a annonc la signature, pour le 10
octobre, d'un accord dfinitif entire les fdrations des
transporteurs hatiens et dominicains, dans le but, a-t-il
dit, de protger les droits des chauffeurs des deux pays.
Selon Duclos Bnissoit, les deux fdrations ont eu le
mardi 16 septembre une sance de travail en Rpublique
Dominicaine autour de cette question. Une rencontre est
prvue le 26 septembre pour la finalisation de cet accord.
Par ailleurs, le syndicaliste a annonc le retrait de la taxe
de 5% que le gouvernement dominicain avait exig des
transporteurs et commerants hatiens. Ce qui avait
provoqu une grve la frontire hatiano-dominicaine.
Duclos Bnissoit s'est flicit de la bonne cooperation
existant entire les deux fdrations syndicales, une
premiere, a-t-il estim, dans l'histoire des deux peuples.

L'ambassadeur franais sortant affirme que
la situation pourrait devenir plus grave en
HaIti ...
L'ambassadeur franais en Hati,Yves Gaudeul, a qualifi
le mercredi 17 septembre de trs grave la situation qui


Mercredi 24 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 34


1 m i iA A A R-1-L-


Plus d'un demi million de clients ont adopt CAM pour leurs transferts d'argent
et de products alimentaires sur Haiti parce que depuis prs de vingt ans CAM,
le leader incontest sur le march des transferts offre sa clientele:


un accueil enthousiaste plus de 10,000 nouveaux clients tous les mois

, un service professionnel, courtois, rapide, sr et unique sur le march hatien
, la livraison domicile en moins de deux heures de tout transfer d'argent
Port-au-Prince et dans les villes de province.

, livraison des products alimentaires le mme jour, si le transfer se fait avant midi
transferts d'argent et de products alimentaires "on line" par carte de credit
, dpt d'argent sur n'importe quel compete bancaire en Haiti
i, une satisfaction garantie

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale!


Notre difference


c'est notre service!








APPELEZ NOUS GRATUITEMENT:
USA/CANADA:1-800-934-0440
HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE:
www.camtransfert.com


svit en Hati. Yves Gaudeui q',i est arriv au terme de sa
mission, a dclar avoir honte de laisser les hatiens dans
ce qu'il considre comme une situation catastrophique.
Faisant allusion la tempte qui frappe actuellement la
cte des Etats-Unis, le diplomat franais considr come
proche de l'opposition a indiqu que "des temptes
pourraient galement vous atteindre". Yves Gaudeul dit
croire que la situation pourrait devenir plus grave aprs
son dpart. Il a demand aux partisans de l'opposition de
s'accrocher fortement et de ne pas se laisser fire. "Ne
vous laissez pas surprendre car il peut se prparer des
choses", leur a-t-il conseill, ajoitat;; que son successeur
suivra le dossier sa faon, chacun ayant sa personnalit,
a-t-il reconnu, M. Gaudeul a promise qu'il continuera
penser ses proches en Hati et qu'il a t heureux de
vivre 4 ans parmi eux.
Yves Gaudeul a dlivr ce message 3 jours aprs les
incidents violent du Cap-Hatien au course desquels, dit
l'Agence Hatienne de Presse,- des membres
d'organisations populaire avaient accuse l'ambassade de
France d'attiser les passions entire Famni Lavalas et les
diffrents secteurs de l'opposition. Un responsible du Front
de l'opposition Nord aurait mme indic:; le samedi 13
septembre sur les ondes d'une radio capoise qu'il avait
obtenu d'une ambassade la garantie que l'opposition
pouvait emprunter la trajectoire qu'elle s'tait fixe malgr
les indications diffrentes de la police.

Une nouvelle formation politique voit le jour
Port-au-Prince
Un nouveau parti politique dnomm "Appel
Dmocratique", a fait sa premiere sortie devant la press.
Selon son porte-parole, Andr Fadot, cette organisation
politique compose majoritairement de militants politiques
de vieille date, a t fonde en novembre 2002.


............













............





. . . . ....




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs