Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00179
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 10, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00179
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text


2~117-z-


Haiti en Marche dition du 10 au 16 Septembre 2003 Vol. XVII No 32


HAITI-CRISE


OEA-USA: Deux approaches
ANALYSE Etats Amricains (OEA) en Hati d'un ct,
PORT-AU-PRINCE, 6 Septembre et l'Ambassade Amricaine Port-au- Mais la difference d'approche est Cependant "nous cro
Deux communiqus le mme jour (3 Prince de l'autre... dsormais manifesto aprs la sortie de ces comprendre que dans ce cas la PNH
1- ren ii o indux toramnitsteurs ou' elle i


Mir-


deux communiques et cela ne peut
chapper personnel ...
Alors que la Mission spciale
relve des torts des deux cts de la
barricade, tout en condamnant
vertement les autorits
gouvernementales pour un usage
immodr de la force, l'Ambassade
amricaine par contre voit comme
d'habitude le gouvernement comme
unique responsible.
"Bien que la runion se
droulait de manire pacifique, les
autorits policires hatiennes l'ont
violemment interrompue en utilisant
des gaz lacrymognes et en tirant des
coups de feu", dit le communique
public sous le nom du Charg
d'Affaires a.i. de l'ambassade, Luis
Moreno.


yon s
avait


pas en measure d'assurer la scurit au
moment propose par les organisateurs.
Les organisateurs tenaient poursuivre
leur plan."
Plus loin, "un certain niveau de
dialogue doit tre voulu et recherch par
les responsables de tous les cts si on
veut.vraiment arriver tenir des lections
dans ce pays qui seront acceptable aux
Hatiens ainsi qu' leurs amis
internationaux", dit encore la note de
press de la Mission de l'OEA.

Parle-t-on de la mme
OEA ? ...
Puis cette phrase tout fait
renversante et don't la signification nous
chappe encore : "Ni les Hatiens ni les
internationaux ne sont prts tre


,,. .. .


Le chef de la Mission spciale de l'OEA David Lee photo Thony Blizaire
septembre) de l'international sur les Coup de thtre. C'est la
vnements du samedi 30 aot au Cap- premiere fois qu'on relve la moindre
Hatien o la police a dispers nuance entire les positions de ces deux
brutalement une manifestation de entits sur le terrain ... Jusque-l, ce fut
l'opposition. De qui sont ces peut-tre fleurets mouchets dans les
communiqus ? Ni plus ni moins la couloirs feutrs du sige de l'OEA
Mission spciale de l'Organisation des Washington, DC.
...~~~~~L .z 2 . . " .'
,:: ,, ., ": ..


I r
J-


Le conseiller spciale de la Maison Blanche Otto Reich ( droite)
photo Thonv Blizaire


Le President Aristide recevant l'ex-Prsident Bill Clinton photo Hati en Marcle
Tandis que pour la Mission de OEA manipuls."
: "La nature de l'intervention, y compris le Manipuls par qui ?
niveau de force utilise par la PNH, ne Toujours selon les responsables
correspondait pas la gravit actuelle de la de l'OEA sur le terrain, "la situation en


siuiauton sur le terrain.


(voir OEA-USA /4)


DROGUE


Une activity quasi licite !
Par Jean Erich Ren fonctionnaires pub6ics. Ainsi
L'conomie de la drogue illicit depasse le cadre du simple citoyen s'rigent les narco-Etats. Un tel
devient une pratique courante dans piv pour atteindre les hautes sphres de afflux de resources ncessite la
certain pays pauvres o le systme de l'administration publique. La drogue mise en place de structures
production ne peut plus rpondre aux devient un Produit national qui alimente les bancaires afin de collector les
besoins de la population. Ce commerce projects du Gouvernement et paye les (voir Drogue / 3)


MEDIAS & POLITIQUE

OEA: considerations sur la press
DITORlIAL i aot au Cap-Haltien pour dplorer
PORT-AU-PRINCE, 8 h al tien n e l'excs de force de la part de la
Septembre La Mission spciale de (OEA) a mis une note de press au police pour disperser la
l'Organisation des Etats Amricains lendemain des vnements du samedi 30 (voir Presse / 4)


SlHa'ti en Marche 1
Port-au-Prince
100 Avenue Lamiartinire au Bois V'ema
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th sLreet
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514337-1286
maill: cmiuarche 'i haitclonliine.com
I h : wwwv.haiticinmche.comin

Libhrary ofCongress //ISSN 1064-3S96

Mianmi, New York, Montrcal Ioiston ,
Washingtoni, Chicago : S 1.00
fJort-au-Prince : 10 (ourdces
Une publication ill.vie and Alarcus i nc


- -i -- i- ii I


'


ipP


n;~


or ,








I ENPLUS


LIVRES



Folie hatienne
Prix Interalli pour Eldorado 51"", l'auteur nous emmne Port-au-Prince,
au cour de la champagne lectorale de l'an 2000.
Exactions, superstitions, manipulations, un rcit hallucinant, entire roman et
document.
LE MAITRE ET LA MORT
de Marc Trillard Edition Gallimard -


Marc Trillard avait fait irruption
dans le monde des lettres avec une histoire
terrible de folie et de malheur,
Eldorado 51"","conte dans mun
style dpouill, come taill la hache,
et il avait, d'emble, dcroch le prix
Interalli. Il nous emmenait alors dans le
Chaco, au nord-est du Paraguay, l o les
hommes finissent par moisir comme le
.pays lui-mme... Trois livres plus loin,
respectivement situs dans un haras
normand (" Tte de cheval "), sur un
thonier au fond du golfe de Gascogne ("
Coup de lame "), et, il y a deux ans, dans
l'le de la Concorde, au large de l'Angola
(" Campagne dernire "), l'auteur, qui est
aussi journalist et connat sa plante
comme sa poche, nous conduit en Haiti.
En l'an 2000. Au moment o l'on enterre,
grands flonflons, un journalist, Jean
Dominique, directeur de Radio Hati Inter,
trop indpendant, assassin dans le parking
de la station, un vnement authentique,
sur lequel, d'ailleurs, une nouvelle
instruction a t lance cet t Port-au-
Prince, et le point de dpart, pour l'auteur,
d'une plonge hallucinante dans l'enfer
hatien qui, mi-chemin entire le document
et la fiction, devrait attirer l'attention des
jurs de l'automne d'autant que Trillard,
c'est la dure logique des prix, a quitt
Phbus pour Gallimard-...

Vertige incantatoire
C'est un Franais qui raconte.


Vlatine, un homme sans ambitions,
bibliothcaire depuis quelque temps
l'Institut cultural de la capital, o rien ne
se passe jamais. Log deux minutes
pied du Champ-de-Mars, il doit, lorsqu'il
sort de chez lui ce mnatin-l, enjamber un
cadavre, un corps don't la tte tranche gt
quelques mtres plus loin et semble
regarder le flux des passants, qui, eux, ne
la regardent pas. Le la est donn : nous
sommes au pays de la misre, de la
violence, de la dsorganisation gnrale,
de la superstition rige en systme, de
l'absence de loi et de morale. De la
dmesure et de la folie. O l'on s'immerge
avec un Vlatine, qui, aprs avoir dcid
de dmissionner de son inutile function,
se coule peu peu dans le systme en
entrant dans l'une des innombrables sectes
religieuses qui pullulent et, sous couvert
d'action caritative, exploitent la crdulit
du people pour s'enrichir. Devenu frre
Valery ", il se dcouvre des dons de
prdicateur, et fonde son tour une secte
o, entour de sours toutes dvoues,
il vend des pansements qu'il prtend
imbibs du sang de ses stigmates, et qui
produisent des miracles ". Les files
s'allongent devant son local, l'argent
rentre, le fournisseur de sang ... de poulet
se frotte aussi les mains.
La fable, souvent conte dans une
sorte de savoureux crole, passant du rcit
d'abord ironique, distanci, froce une
(voir Livre / 8)


DECES DE YVES LAUTURE
On nous prie d'annoncer le dcs de Monsieur Yves Lauture, survenu le 4
Septembre 2003, en sa residence de Turgeau.
Il laisse dans le deuil:
Son pouse Gladys Lauture, ne Elie
Ses enfants : Elizabeth et Roger Coriolan, Mme ne Lauture
Johanne et Frdrick Camnille, Mme ne Lauture
Coralie et Jean-Yves Lauture
Christelle et Jean-Paul Lauture
A sa belle-mre Mme veuve Paul Elie, ne Clothilde Nahoum
A ses petits-enfants:
Stphanie, Sbastien et Gilbert Coriolan
Anne-Valrie et Philippe-Olivier Camille
Raphalle, Michalle et Gabriel Lauture
Bertrand et Isabelle Lauture
A son frre, M. Franck Lauture et Mme ne Yolande Lebrun
A sa belle-soeur, Mme Georges Lauture, ne Simone Peloux
A ses beaux-frres et belles-soeurs:
M. et Mme Jean-Claude Elie et famille
M. Edouard Stines et Mme ne Marie-Thrse Elie et famille
Soeur Marie-Paul de l'Esprit.-Saint, ne Jacqueline Elie
M. Raymond Elie
M. et Mme Robert Elie
M. Harold Elle et Mme ne Mireille Dupoux et famille
A ses neveux et nices:
M. et Mme Claude Bernard Lauture
M. et Mme Eric Lauture
M. et Mme Maxime Lauture
M. et Mme Pierre-Raymond Dumas
Mme Myriam De DelVa
M. et Mme Dominique Lauture
M. et Mme Jean-Marie Lauture
M. et Mme Richard Archer
M. et Mme Fritz Mond
M. Edouard Lauture
Mlle Fabienne Lauture
M. et Mme Philippe Lauture
M. et Mme Georges Lauture
A tous les membres de la Chorale Voix et Harmonies;
Aux families : Lauture, Elie, Nahoum, Coriolan, Camille, Dumas, Lebrun,
Peloux, Stines, De Delva, Mrove Pierre, D. Chalono, Archer, Mond, Doug,
Boucard, Bellande, Bayard affects par ce deuil.
Les funrailles seront chantes en l'Eglise du Sacr- Coeur de Turgeau le
mercredi 10 Septembre 9:00 a.m. L'exposition aura lieu ds 7:30 a.m.


EN BREF...


Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche \Vol. XVII No. 32


Rentre des classes ...
Les autorits annoncent un ensemble de measures en vue d'une meilleure gestion du
systme scolaire.
128 millions de gourdes ont t dcaisss dans le but de scuriser les primtres des
coles publiques. La ministry de l'Education national, Marie Cannelle Paul Austin,
au course de la 37me dition des mardis de la press, a annonc que 340 millions de
gourdes ont t dbloqus pour subventionner les matriels scolaires cette aime. Elle
a aussi mis l'accent sur l'importance pour les enfants en domesticit de se rendre
l'cole et la ncessit pour l'Etat de rgulariser la question des arrirs de salaires du
personnel enseignant en vue d'viter des arrts de travail en pleine priode scolaire.
La ministry Mme Paul-Austin ne s'est pas prsente
mercredi au Parlement
Marie Carmel Paul-Austin, ministry de l'Education national, ne s'est pas prsente le
mercredi 3 septembre au Parlement. Ce dossier semble perdre deson poids.
Explication : les parlementaires montrent de moins en moins d'intrt.
Marie Carmel Paul-Austin a, dans une correspondence adresse cette
legislature, en date du 2 septembre, expliqu qu'elle compilait des dossiers pour
pouvoir raliser une meilleure prestation lors de sa prochaine audition.
Le president de la commission Education de la Chambre basse, Gilbert Angervil, a
inform la press de l'annulation de ce rendez-vous. Il a de nouveau insist sur la
ncessit de convoquer la ministry de l'Education.
'" Nous ne comprenons pas de quelle manire la ministry gre cette
institution. De plus, nous ne comprenons pas comment elle a organis les examens du
baccalaurat. Nous avons l'obligation de l'auditionner pour prouver que nous
excutons notre rle de contrle sur les institutions publiques. "
Le dput des Cayes, Sergo Mthlus, voit encore mal l'ide de convoquer la
ministry de l'Education. On ne peut sur la base d'une simple allegation convoquer
un ministry ", a-t-il dclar, Il a aussi expliqu qu'un tel acte laisserait la porte
ouverte d'autres directeurs gnraux, avides d'autorit, de discrditer des hauts
fonctionnaires de l'Etat.
L'affaire Paul-Austin semble tre dfinitivement close. Paralllement, les
dputs qui rclamaient la dmission du directeur gnral du ministre de l'Education,
Camille Gouin, ne se font plus entendre. La Chambre basse doit partir en vacances.
James B. Foley, nouvel ambassadeur amricain en
Hati, prte serment ...
A l'occasion de la crmonie d'investiture, Washington DC, du nouvel
ambassadeur amricain en Haiti, le 2 septembre, ce dernier a dclar : Ce don't alti
a besoin maintenant plus que tout autre chose, c'est un engagement des leaders de la
clase politique, tant du gouvernement que de l'opposition, de combattre l'anarclue,
l'impunit et le traffic des stupfiants. Le gouvernement a pour responsabilit premiere
d'assurer l'autorit de la loi. Mais tous les politicians, quelle que.soit leur tendance
politique, ont la responsabiit de faire passer leur pays avant eux-mmes. Ceci ne veut
pas dire que les Etats-Unis ne peuvent pas aider. Il y a neuf ans de cela, nous avons
invest massivement de l'argent et nos troupes afin de restaurer le president
dmocratiquement lu et d'aider jeter les bases de la dmocratie et du
dveloppement. Mais les grands espoirs engendrs cette poque se sont vite dissips.


Le gouvernement entrine l'installation de zones branches
***
Par arrt prsidentiel, le gouvernement lgitime l'installation de trois zones branches.
Ce sont la Hispaniola Investment S.A. (IIINSA), reprsente par M ;gn D'Adesky,
autoris signer au nom de Lionel D'Adesky, et M. Hendrick Ver'. le l'arc
Laffiteau S.A., reprsent par M. Jacques Guillid et M. Patrice Turmncr; et la
Compagnie de Dveloppement Industriel S.A. (CODEVIL), reprsenle par M.
Fernando Capellan.
Dans l'arrt, le gouvernement se rfre l'"engagement de l'Etat prendre toutes
dispositions pour favoriser le dveloppement socio-conomique d'l Hati."

SPORTS : Victoire d'Hati ...
Aprs sa victoire contre la Chine 4-3 aux Etats-Unis en match de preparation, le onze
national a confirm sa bonne forme en Rpublique Dominicaine ce dimanche 7
septembre, en s'imposant par un but zro aux dpens de l'quipe dominicaine, but
inscrit la 41e minute par Jude Marclus, lors du 1er des deux matches qualificatifs
pour les Jeux Olympiques d'Athnes en 2004.
Le match retour est programmn pour le 12 octobre prochain, le lieu rest dternniner.
Est-ce le stade Sylvio Cator ou ailleurs ?

Grande premiere de "L'Agronome", un documentaire de
Jonathan Demme sur Jean Dominique ...
"The Agronomist" (L'Agronome), le documentaire ralis sur la yie et l'oeuvre de
Jean Dominique par le grand cinaste amricain Jonathan Demme, a t prsent en
premiere au Festival de cinma de Venice, en Californie, rapporte le Ilollywood
Reporter.
Jonathan Demme, plus connu pour ses longs mtrages, don't le "Silence des Agneaux"
qui a gagn un Oscar, et "Philadelphia", a aussi ralis des documentaires fameux,
don't deux autres dj sur Hati : "Haiti: Dreams of Demnocracy" et "HItiti : Killing th
dreams", aprs le coup d'tat militaire qui renversa le gouvernement
dmocratiquement lu en 1991. Dominique a t assassin le 3 avril 2000.
Le film sera ensuite prsent au Festival International de Cinma de Toronto le mois
prochain. La compagnie productrice, ThinkFilm, pense le mettre peut-tre sur les
crans en l'anne 2004.

Le Parlement propose un amendment la constitution
Les dputs de la 47e legislature ont soumis mercredi un project d'amendement de la
Constitution de 1987. Dans ce document, deux projects sont soumis l'tude. L'un
concern une future loi sur la double nationalit, l'autre la dissolution definitive des
ex-Forces armes d'Hati.
Pour l'opposition hatienne, le Parlement actuel n'a pas la competence pour effectuer
une telle modification dans la Loi mre. L'un des dirigeants de la Convergence
dmocratique, Paul Denis, a indiqu que seule la prochaine legislature pourra fire ce
travail. "

Resolution 822: 1 an aprs ...
Un an aprs l'adoption de la resolution 822 par l'Organisation des Etats amricains
(OEA), le secrtaire gnral Csar Gaviria doit prsenter un rapport, devant les pay s
membres de l'organisation hmisphrique, sur la situation actuelle et l'volution de la
crise en Haiti. Le chef de la mission spciale dans le pays, David Lee, a exprim sa
dception en raison des terms de rfrences qui ont t pitins. Il a dclar que
l'OEA ne pouvait pas, elle seule, rsoudre la crise. Entre-temps, le nouvel envoy
special de l'organisation en Haiti a mis jeudi un tenue sa visit dans le pays. Terence
Todman n'a pas encore tir de bilan de sa visit.

Sit-in devant les locaux de l'Organisation des Etats-
Amricains ...
Plusieurs organizations pro-opposition ont organism jeudi un sit-in devant les locaux de
l'Organisation des Etats amricains (OEA). Cctte dmarche vise former le dpart du
(voir En bref/18)


Page 2


I I- ~-IVY--- L-^ I--I- --- I







Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol XVII No 32


Page 3


I L'ACTUALITE EN MARCH I


DRO


Une activity
(Drogue ... suite de la 1re page)
bnfices provenant de ce boom. Aussi pour les besoins
du blanchiment de l'argent sale, on assisted la proliferation
des Banques sur le march financier. Les coopratives
reprsentent aussi d'excellents exits.
Une gnration spontane de millionaires merge
et fait des perces extraordinaires dans le monde des
affaires. Une telle prouesse financire aussi brutale, compete
tenu des nombreuses forces en interaction done lieu des
affrontements. Des enlvements, des excutions
sommaires, des simulacres de coup d'Etat pour reprendre
la merchandise vole et squestre dans des lieux publics
font parties de l'arsenal .des moyens de lutte en course.
L'appui du pouvoir en place est ncessaire pour le
droulement de certaines operations. La complicit des
forces de police ou leurs participation aux operations
d'embarquement et de dbarquement s'avrent ncessaires.
En plein jour et en pleine rue, certaines artres sont bloques
pour l'atterrissage de l'avion transportant l'or blanc. Hati
devient un lieu de transit idal pour la drogue. Grce sa
proximity par rapport aux USA le principal consommateur,
et grce une place financire adequate, on peut receler
les resources illgitimes.
On attribuait l'Arme d'Hati le rle principal
de l'organisation du march des narcotiques. Cependant,
les ralits politiques lies au traffic de la drogue montrent
un changement significatif au niveau des participants. Au


27, avenue Main
\ Porl-au-,Princ


Frumes Cap-Hat0e
.'' Pet. Go;ve Mnaoga


)GUE


quasi licite !IE

fil des ans, le march s'largit et s'tend de plus en D
plus des partenaires moins scrupuleux au point de A
devenir une verrue pour la socit hatienne. Durant C
les annes 1960, le march de la drogue en Hati tait D
un monopole rserv une seule famille et plac sous >
le commandement d'un Colonel des Casernes
Dessalines. Ainsi, toute possibility de conflicts et de E
diffusion travers la population tait carte. Les d
transactions se faisaient dans un cercle ferm et en r
strict intimit. Tout se passait dans le plus grand F
secret. L
Vers les annes 1970-1980, des officers de F
l-
grade infrieure sont impliqus. En dpit de certain ;
drapages, l'tanchit de l'organisation est garantie M
et on a pu garder une certain discretion. C
A la faveur du coup d'Etat de 1991,les J
masques sont tombs, toutes les barrires sont su
renverses. Le nombre de participants a L
considrablement augment pour atteindre les rangs S
des sous-officiers et des soldats. Mme nos F
communauts rurales sont touches. Le commerce de I
la drogue est pratiqu ciel ouvert. L'enrichissement L
illicite n'est plus un tabou au sein de la Socit LI
P
hatienne. On pouvait identifier avec aisance les
i
principaux acteurs qui prouvent une certain fiert f
se pavaner dans leurs voitures de prix et vanter leur
bonheur dans leurs somptueuses villas
Lavalas en a profit pour en faire une
arme silencieuse et efficace contre 1<
rgime militaire afin de faciliter son
retour au pouvoir. Le gouvernement de
Bill Clinton qui s'avise de lutter contre
le narco-trafic et de promouvoir 1a
S 7? dmocratie, a dbarqu 20.000 soldats
en Haiti. Le Commandement militaire
hatien est parti. Jean Bertrand Aristide
revient au pouvoir et l'Arme d'Hat
est renvoye.
IAAristide serait-il u

8265 agent de la DEA?
Cette question a t souleve
au lendemain mme du retoui
d'Aristide au pouvoir. On sentait qu'il
y avait un pacte secret entire Jear
Bertrand Aristide et le Gouvernemen
de Bill Clinton. On faisait pas mal de
spculations, allant du bail du Mle St
Nicolas l'exploitation des mines
aurifres d'Hati. Les donnes ne se
sont pas orientes dans ce sens. Avec
la patine du temps, la thse de la lutte
contre la drogue et l'instauration de la
dmocratie est privilgie
L'enrlement d'Aristide au rseau de
la DEA et sa collaboration
inconditionnelle semblent tre le prix
pay pour son retour au pouvoir.
Haiti est devenu une plaque
: tournante de la drogue. Une
'" collaboration l'chelle tatique
permettra de reprer les principaux
protagonistes et d'identifier leurs
mcanismes de fonctionnement. Les
j cartels de la Colombie ont leurs
correspondents en Hati. Ce milieu esi
spcifiquement utilis comme transit
S'pour le march amricain. Autant de
motifs qui justifient le retour de Jean
. Bertrand Aristide on 1994. Un accord
S r King a t, sign par Aristide autorisant le
e, Haili 'I .- Gouvernement amricain pntrer
509 401 5566 dans les eaux territoriales pour arrter
n C'es les trafiquants de drogue et refouler les
ne Jacrmelt immigrants illgaux.
Une analyse comparative du
march de la drogue sous le


Gouvernement militaire et aprs le retour de Jean Bertrand
e Aristide en 1994 accuse une nette croissance de l'intensit
- des activits. Qui pis est, l'Ambassade amricaine par le
truchement de Judith Trunzo pointe du doigt certain
responsables gouvernementaux. Certains membres du
parlement, certain commissaires et agents de police et le
personnel de la scurit rapproche du Prsident sont sur
la sellette. Toutes les donnes convergent vers une
recrudescence du march de la drogue et vers sa
le spcialisation politique. Pour peu qu'on remote les
rseaux existants, ils aboutissent tous au mme point. Il y
a une certain filiation entire les propritaires de certaines
institutions cres pour le blanchiment des narco'-dollars
et le Pouvoir Central.
Il convient de faire remarquer que les operations
financires s'effectuent .un double niveau. Sur les dpts
ordinaires effectus parles gros trafiquants trangers, une
dme est prleve. Ces ponctions visent alimenter les
caisses noires pouvant finance certaines operations
politiques. Des activits de racket sont aussi observes pour
permettre certain acteurs de ramasser leurs magots. Ces
diverse operations de dtournements, mme au niveau
des rangs subalternes, parasitent le rseau du traffic de la
e drogue et donnent lieu certain scandals qui affaiblissent
c le systme. Le rle prpondrant jou par les policies
e donne tout lieu de croire que cette activity est l'apanage
d'un clan politique. D'autres entits sociales sont galement
lies. Par example, les narco-dollars transitent par les
e guichets de banques fantmes rcemment installes en Haiti
et spcialises dans le transfer des capitaux douteux.

Une activity licite ...
La facility avec laquelle s'effectue le traffic de la
drogue en Hati est en passe de le transformer en une activity
x licite. Compte tenu des normes sociales en vigueur en Hati,
les drogues dealers occupent le haut du pav et reprsentent
un modle dfectueux pour la jeunesse montante. L'hostilit
de certaines personnalits politiques amricaines
commence se manifester. Un climate de tension rgne entire
le Gouvernement hatien et la.justice amricaine qui a
dcern des mandates d'arrestation contre certain potentats
du Gouvernement Lavalas. La liste des accuss de la DEA
alimente de nombreuses controversies au sein du
Gouvernement et devient une pierre d'achoppement. Des
ngociations sont en course. Face la pression politique de
l'opposition et aux injonctions de l'OEA par le truchement
des resolutions 806, 822, 1959, .Jean-Bertrand Aristide est
contraint de lcher du lest.
Jacques Ktant a t livr et rcupr par la DEA.
(voir Drogue / 4)


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An C
Renouvellement
Etats Uni s $ 40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $ 70.00 $ 135.00 Nouvel Abonn O
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


V"I. v Il IN


LCTUALITE SOMMAIRE
missionn spciale de l'OEA: Incidents au Cap Hatien p.5
ellocution de l'Ambassadeur amricain dsign en Hati,
3.E. James B. Foley p.6
.es Etats-Unis dplorent la repression gouvernementale
ans le Nord p.6
)es OP pro-opposition s'en prennent l' OEA p.6
'remier anniversaire de l'adoption de la Rsolution 822 p.7
tNALYSE
)EA-USA: Deux approaches ... p.1
)ROGUE
Jne activity quasi licite p. 1
MEDIA & POLITIQUE
)EA: Considrations sur la press hatienne p. 1
Etats-Unis: Coup d'arrt des rgles favorisant les fusions
ans les mdias p.8
LRTS ET SPECTACLES
'htre: Les Monologues du Vagin p. 10
estival du Thtre Port-au-Prince p. 10
IVRES
molie hatienne p.2
laitian Art in the diaspora p.8
sabel Allende au Chili pour le lancement de son dernier roman p.8
vlarcher sur les pas du Christ de Jol Lorquet p. 14
CINEMA
immy Jean-Louis incarne Joe Gaetjens p. 9
grande premiere de "L' Agronome" de Jonathan Demme
ur Jean Dominique p.9
'acteur Charles Bronson est dcd l'ge de 81 ans p.9
ANTE
iers un nouveau traitement de l'obsit p. 13
'our une definition hatienne de la Mdecine traditionnelle p. 17
INTERNATIONAL
-a stratgie amricaine au Proche-Orient mise dure preuve p. 16
_e Tiers-Monde sera le "perdant" de la mondialisation p.20
"rsidentielle: seulement 38% des Amricains croient
une victoire dmocrate p. 17
;NVIRONNEMENT
aispn de pluie, saison de pleurs ... p.20








1 UNE ANALYSE I


Mercredi 10 Septembre 2003
lHati en Marche Vol. XVII No. 32


HAITI-CRISE


OEA-USA: Deux approaches .
(OEA-USA ... suite de la 1re page) devrait prendre de nouvelles disp
Haiti devient de plus en plus complex. Tous les acteurs politiques dessus des parties (c'est nous qui commentons). centre ce dernier
hatiens agissent sur plusieurs niveaux." Enfin, "un certain niveau de cooperation doit tre centre ce denier
Plusieurs niveaux '? voulu et recherch par les responsables de tous les cts." Entere parenthses, c'est I
jeudi 4 septembre que le nouvel
La runion du 4 special de I'OEA en Haiti, l'amba
septembre n'a pas Terence Todman, arriv la s
'eu lieu ... prcdente come invest


Chry Verdieu, 18 ans, bless par balle, lors de la dispersion par
de l'opposition le samedi 30 aot dernier au Cap-Hs
Personne ne jouerait donc tout fait franc jeu, tout le monde
serait en train de courir plusieurs livres la fois, entire official et
officieux, visire leve ou face cache, ce qu'on voit et ce qu'on ne
voit pas, on ne devrait donc prendre la parole de personnel pour argent
comptant ...
Pourtant tel n'est pas l'avis des responsables amricains,
eux aussi sur le terrain, qui ne s'embarrassent point de tant
d'interrogations, et qui ne tirent qu'une seule conclusion : "le
gouvernement amricain exprime ses vives proccupations du fait
que cet acte ait sap les efforts de l'Organisation des Etats Amricains
d'assister Haiti dans la resolution de l'actuelle crise politique."
Aussi force est de se demander si ces deux communiqus
parent de la mme OEA?

Ni un chien de garde ...
En tout cas, nous voici soudain en face de deux
interpretations de la presence de I'OEA en Haiti ...
Selon l'Ambassade amricaine, l'OEA aurait pour seule
mission de s'assurer que le gouvernement Aristide respecte ses
engagements dans le cadre de la Rsolution 822 de crer un climate
de scurit et de confiance susceptible de conduire des lections
libres et honntes."
Tandis que la representation de l'OEA voudrait rappeler que
sa denomination est "Mission Spciale de I'OEA pour Renforcer la
Dmocratie en Haiti", entendez par l encouragerr le dialogue" entire
les acteurs hatiens, "un dialogue (qui tienne) compete des droits, des
lois et du context hatien" ...
Rappeler aussi qu'elle n'est pas un chien de garde, "elle n'a
pas t cre par le Conseil Permanent de l'OEA pour assumer les
responsabilits gouvernementales ni pour remplacer la Police
National d'Hati ", mais un vritable mdiateur devant rester au-


Ces deux
communiques ne
sauraient donc tre plus
loquents chacun dans
son sens et dans sa
direction ...
On comprend
que la runion tant
attendue du 4 septembre
n'ait pu avoir lieu
r come annonc, alors
que le communique de
,1A'Ambassade
amricaine (3
septembre) devait
Sl'avoir en perspective en
e avertissant de manire
aussi solennelle que cet
Sacte (la brutale
dispersion de la
manifestation par la
r la police de la manifestation police) a "sap les
afitien p
efforts" de l'OEA pour aider rsoudre la crise politique.
En effet, n'tait-ce pas aussi l'chance fixe par le
Secrtaire d'Etat amricain Colin Powell pour constater une
volution chez le gouvernement hatien, faute de quoi l'OEA





.1 ."- '., ... .,,. ,


ositionis

e mme
envoy
issadeur
e maine
i gateur


indpendant, est remont Washington faire
son rapport au Secrtaire gnral Cesar
Gaviria. Celui-ci a donc d renvoyer la
presentation du sien, qui interviendra sans
doute dans les prochains jours.
Mais devant deux approaches
tellement-diffrentes l'une de l'autre sur le
terrain, on voit difficilement le Conseil
permanent arriver aussi vite une
conclusion, voire une aussi drastique, come
le souhaite la diplomatic amricaine ...

"Hati a eu trop de
presidents vie !" ...
Qui pis est, il faudrait mme se
demander s'il existe une seule diplomatic
amricaine vis--vis de la crise politique
haitienne ...
En effet, le communique du Charg
d'Affaires a.i. Luis Moreno parait mme
trancher d'une certain faon avec
l'allocution du nouvel Ambassadeur US en
Haiti, James B. Foley, prtant sermnnent la
veille, le mardi 2 septembre, Washington.
(voir OEA-USA /5)


Partisans de Lavalas et du cur de Logane, Pre Fritz Sauvagre, qui avait rcemment maille
partir avec la press pour avoir mis la porte de son glise le correspondent local d'une radio
de la capital photo Hati en Marche


MEDIAS & POLITIQUE

OEA : considerations sur la press ha'tienne
(Presse ... suite de la 1re page) Pourtant certain ragisse]
manifestation de l'opposition, mais aussi regretter que les pour lesmdias etles joualistes dejouerleurrletellement
organisateurs n'aient pas pris en compete l'avertissement de la police important dans une dmocratie, d'informerle public et de le sat qu 'OEA s'en pre la
qu'elle n'avait pas les moyens suffisants pour fournir la scurit faire objectivement, sans se laisser tenter par la slectivit indpendante ...
require ... politique ni par les motions du moment.l qui viendrait plut
requise... ,. .. le comnmentaire de la Mission vis-a-vis


Cependant plus que les observations de I'OEA l'adresse
du pouvoir et de l'opposition, celles concernant la press semblent
avoir beaucoup frapp ...
En effet, note la Mission de l'OEA, "il est trs important


La Mission pursuit : Ce commentaire s applique
en toute impartialit tous les organes de press, partout dans
le pays : ceux qui favorisent le gouvernement, ceux qui
s'opposent au gouvernement et tout autre."


lit en
presse

stiler
de la


press. Une press qui s'obstinerait ne voir
qu'une seule facette des vnements, ne
rpercuter qu'un seul son de cloche ... Voir
l'orchestrer.


DROGUE :
(suite de la page 3)
Mais il a dclar qu'il ne compete pas sjo
faut de la compagnie pour ses 40 ans de
coupable. Les prochains jours seront ri
politiques Point n'est besoin d'avoir une b
le tilm des nouveaux vnements qui vont
sur le thtre.politique hatien. La chalec
point d'bullition. De grosses ttes vont to
casse, confesse Fourel Clestin qui a t
donnant sa dmission coimne Prsident d


La note de I'OEA se voudrait une
Vl^id'it mise en garde, come on le voit, aussi bien
Une activity quasi icite !tr proaande pro-otiverniinil ntalc

(voir Presse / 5)
Dumcr seul en prison. Il lui en recofller les morceaux. Hennione Lonard a tir
taule. Il accepted plaider aussi sa rvrence come No.1 de la Police de g
ches en rebondissements l'Ouest. Le Gouvernement Lavalas, pour viter
oule de cristal pour prdire que le bateau coule pic, est en train de jeter duU S
se drouler prochainement lest. Les surprises cres par Jacques Ktant, en
ir du bton va atteindre le cassant la bouteille, sment la panique. Le contend
)nhber. La bouteille est dj expos grce l'clatement de la bouteille, fournit
fait preuve de courage en tous les lments d'infonnation pour active la
i Snat On ne nourra nlnus remonte des filires.


Page 4


-----------------------------------------------------


.. ... .. .. Li-- ..... ....V 1


.. .... 1 .. ..








Mrcreni C10 Septmbr 20 ii i03 ag 1 5 1 I V % X A


DE L'ACTUALITE


- hM. A.


(suite de la page 4)
Aprs avoir averti haut et fort que "Haiti a eu trop
de presidents vie!", celui-ci pursuit cependant sur la
mme lance : "Ce don't Haiti a besoin maintenant plus
que tout autre chose c'est un engagement des leaders de la
classes politique, tant du gouvernement que de l'opposition,
de combattre l'anarchie, l'impunit et le traffic des
stupfiants. Le gouvernement a pour responsabilit
premiere d'assurer l'autorit de la loi. Mais tous les
politicians, quelle que soit leur tendance politique, ont la
responsabilit de faire passer leur pays avant eux-mmes."

Un diffrend diplomatique semblable
celui du Conseil de scurit ...
Serait-on en train de s'acheminer devant le
Conseil permanent de l'OEA vers un diffrend
diplomatique semblable celui qui clatait au dbut de
l'anne avant l'invasion amricaine de l'Irak entire les Etats-
Unis et la majority des autres membres permanents du
Conseil de scurit de l'ONU, refusant d'endosser
l'"unilatralisme" de l'administration Bush ? On en voit
aujourd'hui les consequences ...


OEA


EDITORIAL

MISSION SPECIAL DE L'OEA


Considerations sur la


press hatien]
(Presse ... suite de la page 4)
servile que contre une attitude anti-gouvernementale ou
pro-opposition qui justifierait toutes les manipulations
mdiatiques, jusqu' taire certaines informations qui
drangeraient le camp qu'on sert, gouvernement ou
opposition.
Or ceci est si vrai qu'il y a des mdias qui ont
opt dlibrment de ne faire aucune rfrence ce
communique de l'OEA sur leur site intemet ...

Livre pieds et poings lis n'importe quelle
venture ...
Il y a en effet un grand danger s'identifier
totalement et sans aucun discernement l'une des parties
en conflict ...
Cela pour commencer dessert la press elle-mme
don't la crdibilit finit par tre mise en doute ... A preuve.
Cela dessert en second lieu la communaut enc
gnral qui finit par ne plus pouvoir distinguer le vrai du
faux et est donc livre pieds et poings lis n'importe quelle
venture.
Mais une question plus important se pose: peut-
on avoir une press rellement indpendante actuellement
en Hati?
Ce n'est pas pour les beaux yeux d'une cause
platonique ou par pur idalisme que tel mdia ou tel autre
s'engagerait aveuglment derrire une position politique
dtermine. Mais, si l'on peut dire, par ncessit ...
Certains le font dans l'espoir d'arracher quelque
monopole gouvernemental...
D'autres pour garder un monopole dj existant
auprs du secteur priv ou autres entits du mme secteur
quoique finances par l'aide international, principalement
l'USAID et I'UE.


Ce sont l les deux ples les plus
n e hard ou extremes de la configuration dplore
n e par la Mission de l'OEA ...
D'autres le feraient par sympathie de classes, ou
encore au nom de quelque nostalgic idologique ...
Enfin beaucoup, par manque d'exprience
professionnelle ou de capacity d'expertise.

Les gouvernements et les opposition passent,
la press reste ...
D'une faon ou d'une autre, les mdias ne
devraient jamais oublier que c'est leur propre sort qui est
en jeu, qu'il y va d'abord d'efx-mmes ... et que les
gouvernements et les opposition passent ou se succdent,
la press reste.
Tout le monde a pu commettre des excs un
moment ou un autre, mais nous devrions remercier la
Mission de l'OEA de nous le rappeler, de nous rappeler,
comme a dit Thomas Jefferson : s'il me fallait choisir
entire ma prsidence et la press ", c'est celle-ci qui
obtiendrait la priority. Au-del de toutes les conjonctures,
mme les plus compliques, les plus difficiles dmler,
la lumire projete par une information complete et
objective (qui n'exclut pas les considerations ni mme les
sympathies personnelles) est indispensable pour ne pas
sombrer dans le gouffre le plus noir. C'est plus qu'une
vidence...
Ou alors ce n'est pas de la press mais du
mercenariat.
Ceci dit, on aurait tort de mettre toute la press
dans le mme panier et de voir en chaque journalist le
porte-parole d'un homme politique ou un homme politique
en puissance lui-mme ...
Rien n'est plus faux. Ils sont 99,99% qui turbinent
jour et nuit pour vous renseigner sur le moindre fait
survenant en n'importe quel point de ce pays, dans des
conditions et pour un salaire ... je n'ose vous dire!


.. J.. *
Il est donc plus qu'vident que les pays de la
CARICOM n'ont pas tout fait la mme lecture que
l'administration amricaine de la crise politique hatienne

Avons-nous besoin d'autre commentaire ? Le
lecteur, come on dit, conclura de lui-mme.
Or bien sr le vote des pays de la region est
essential pour toute decision capital sur la crise hatienne,
tant donn que les affaires du monde sont aujourd'hui si
compliques que les pays latino-amricains se garderont
bien de s'en mler.
Washington n'en a point prpar le chemin. C'est
encore rcemment qu'il dcidait "unilatralement" de
retire son aide aux pays de la CARICOM qui n'avaient
pas encore sign un certain trait bilatral aux terms
duquel les pays signataires n'accepteront pas de livrer
aucun official ou militaire amricain au Tribunal Pnal
International.
Affaire donc suivre ...

Haiti en Marche, 6 Septembre 2003


* ____ _


remI
1O*15e945


Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+ 1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde -
Pour d'autres informations, appelez 10-15-945-0
ou visitez notre site: www.yak.com



i 2 9e Centimes la

Haiti 9 Minute
24 heures par jSW


Argentine.............15 '. Costa Rica ..........19.. Salvador...............25 Nicaragua........... 29.
Bresil ................15.m Cuba.. .................99 Guatemala.......... 27... Panama...............29.=
Chili ............15 R. Dominicaine..15... Honduras ...........39 m. Perou..............29 .
Colombie.............15... Equateur ........29.. Mexique..............15 c.- Porto Rico.........13.-c
u.,= g,....Igowh. .. mbas o. ce,.=.=-..h.,m -,pMWp.as.,el[--.a- V zUruguay ........... 19.... 29
M ,' Ve-rr''~-'- "- .1".".. V nezuela .......... 19 mm
cmniixuJci aAu w. giCiii .a .q'c., d >n taU S _____________U^ ^^


I TT,.C


Mercredi 10 Septembre 2003


Page 5


NOTE DE PRESS

Mission Spciale

de 1'OEA

Incidents au

Cap-Hatien
La Mission Spciale dplore la violence,
l'intimidation et la manipulation qui ont eu lieu avant et
pendant la fin de semaine du 30-31 aot 2003. La Mission
regrette que quelques personnel ont t blesses et des
quipements endommags. L'OA appuie fennement le
principle et la pratique de lalibert d'association, de runion,
et d'expression, partout dans l'Hmisphre y compris dans
ce pays, selon les articles pertinents de la Constitution
hatienne et des instruments internationaux. cet gard, il
est dplorer que les droits de plusieurs Hatiens n'aient
pas t respects au Cap Hatien pendant le week-end pass,
non seulement par des Organisations Populaires qui se
rclament tre proches du gouvernement mais aussi par la
Police Nationale d'Hati (PNH). La nature de l'intervention,
y compris le niveau de force utilise, par la PNH ne
correspondait pas la gravit actuelle de la situation sur le
terrain.
Ceci dit, il faut rappeler que ceux qui veulent tenir
une manifestation sont obligs d'informer les autorits de
leurs intentions selon les formes prescrites. Le cas chant,
un dialogue doit. s'engager entire les autorits et les
organisateurs. Nous croyons comprendre que dans ce cas,
la PNH avait rpondu aux organisateurs qu'elle n'tait pas
en measure d'assurer la scurit au moment propos par les
organisateurs. Les organisateurs tenaient poursuivre leur
plan. On peut regretter qu'un dialogue soutenu et effectif,
en temps utile, ne se soit pas produit entire les acteurs
hatiens, un dialogue qui tenait compete des droits, des lois,
et du context hatien. Un certain niveau de cooperation
doit tre voulu et recherch par les responsables de tous
les cts si on veut vraiment arriver tenir des lections
(voir Mission spciale / 6)

Ils sont 99,99% qui se dvouent corps et me ce
mtier, pardon ce vritable apostolat. Car si leur formation
est incomplete, elle est compense par une foi si rare chez
nous par les temps qui courent...
Mais justement c'est cette foi qui attire les
politiques, gouvernement ou/et opposition, qui ont tt fait
de l'accaparer leurs propres fins, menaant de transformer
la press en une simple caisse de rsonance. D'autant plus
en situation conomique aussi difficile ...
Ainsi peut-tre que certain grands "managers"
de mdias ...
Mais c'est la press de continue exiger d'avoir
le dernier mot. D'viter le dangereux amalgame, le terrible
engrenage qui consiste confondre lutte politique et pays,
et en luttant contre un gouvernement ou contre une
opposition, de contribuer plutt force de jusqu'au-
boutisme ou par simple orgueil, a la disparition de son pays

Et que les motions du moment", comme dit la
note de la Mission spciale de l'OEA, ne nous transforment
en simples jouets des uns ou des autres, y compris de nos
vieux dmons de toujours, qu'ils s'appellent dictature,
autoritarisme d'une part, ou auto-destruction et haine
congnitale de l'autre.

(Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)








Page 6


I HAITI & INTERNATIONAL


AMBASSADE DES
ETATS-UNIS


Les Etats-Unis

dplorent la

repression

gouvernementale

dans le Nord
Le charge d'Affaires a.i. de l'ambassade des Etats-
Unis d'Amrique a dplor la decision du gouvernement
hatien de rprimer une manifestation politique pacifique
au Cap-Hatien, le samedi 30 aot dernier, a indiqu
l'ambassade le 3 aot.
Les participants d'un nombre de parties de
l'opposition et d'autres secteurs de la socit civil s'taient
runis pour une rencontre au grand air et un dbat politique,
a rappel l'ambassade, notant que la runion se droulait
de manire pacifique, quand les autorits policires
hatiennes l'ont violemment interrompue en utilisant du
gaz lacrymogne et en tirant des coups de feu."
Le gouvernement amricain a exprim "ses vives
proccupations du fait que cet acte a sap les efforts de
l'Organisation des Etats amricains d'assister Hati dans
la resolution de l'actuelle crise politique. "
Ce communique est rendu public la veille mme
de la date du 4 septembre, retenue, en juin dernier, par le
secrtaire d'Etat Colin Powell. Ce dernier avait demand
une rvaluation du rle l'OEA en Hati, si les conditions
de la resolution 822 du Conseil permanent de l'organisation
hmisphrique, n'taient pas remplies par le gouvernement
hatien avant septembre 2003.
Le gouvernement hatien a cart l'chance
amricaine. Son porte-parole, le secrtaire d'Etat la
communication Mario Dupuy, a mme accus des secteurs
de 'opposition de profiter de la date du 4 septembre pour
faire augmenter la violence dans le pays. Une accusation
qui a t vite repousse par l'opposition, prcisant qu'elle
n'avait pas non plus accord d'importance cette date
butoir.
Le gouvernement amricain a exhort son
homologue hatien prendre les responsabilits telles que
prescrites par la Constitution qui sont de protger le droit
de tout Hatien de s'exprimer et de se rassembler
pacifiquement. Il l'a appel respecter galement ses
engagements dans le cadre de la resolution 822 de l'OEA
de crer un climate de scurit et de confiance susceptible
de conduire des lections libres et honntes.."


Note de press de la

Mission Spciale de

I'OEA: Incidents au

Cap-Hatien
(Mission special ... suite de la page 5)
dans ce pays qui seront acceptable aux Hatiens-ainsi qu''
leurs amis iaternationaux. Ni les Hatiens ni les
internationaux ne sont prts tre manipuls.
La Mission Spciale invite donc les acteurs cls
hatiens changer d'approche dans l'intrt du pays.
Ces incidents dmontrent clairement que la
situation en Haiti devient de plus en plus complex. Tous
les acteurs politiques hatiens agissent sur plusieurs
niveaux. Il est donc trs important pour les mdias et les
journalists de jouer leurs rles, tellement important dans
une dmocratie, d'informer le public-et de le faire
objectivement, sans se laisser tenter par la slectivit
politique ni par les motions du moment. Ce commentaire
s'applique en toute impartialit tous les organes de la
press, partout dans le pays : ceux qui favorisent le
gouvernement, ceux qui s'opposent au gouvernement, et
tout autre.
Finalement, la Mission Spciale, qui tait present
aux vnements en tant qu'observateur, tient rappeler
tous les intresss qu'elle n'a pas t cre par le Conseil
Permanent de I'OA pour assumer les responsabilits des
autorits gouvernementales ni pour remplacer la Police
National d'Hati. Avec les resources gracieusement
fournies jusqu' present par certain pays, elle pursuit
son mandate d'assister les Haitiens dans la measure que ceux-
ci sont prts accepter ses conseils et son assistance, et
s'engager en consequence. *


Port-au-Prince, le 3 septembre 2003


Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Allocution de l'Ambassadeur

Amricain dsign en Haiti S.E.

James B. Foley
PRESTATION DE SERMENT AU DEPARTMENT D'ETAT
2 SEPTEMBRE 2003


Je suis profondment reconnaissant au Prsident
Bush et au Secrtaire d'Etat Powell de m'avoir choisi
comme ambassadeur des Etats-Unis Haiti, et au Snat
pour la confiance qu'il a place en moi. Je me sens honor
et fier de reprsenter notre pays auprs de la Rpublique
d'Haiti.
Je voudrais en particulier remercier ma femmne,
Kate Suryan, qui m'accompagne dans ce voyage et qui
continuera travailler en Hati avec l'Organisation
Panamricaine de la Sant ainsi que l'Organisation
Mondiale de la Sant (OMS). Je suis reconnaissant envers
mes parents, James et Helen Foley, deux ducateurs qui
nous ont levs, mon frre Kevin et moi, pour donner le
meilleur de nous-mmes. Et je voudrais galement
remercier tous les membres de ma famille qui ont fait le
dplacement de Buffalo, N.Y. et d'autres coins plus loigns
pour venir clbrer cette occasion. Ils ne sont pas ici
uniquement pour moi, mais pour honorer nos grands-
parents, qui ont immigr d'Irlande, et qui ont entam notre
parcours enAmrique dans les annes 1920 et qui seraient
- tout comme les parents de mon pre immensment
fiers aujourd'hui. Merci vous, Secrtaire Eagleburger,
ainsi qu' votre pouse Marlne, mes conseillers et amis
pendant pratiquement mes 20 ans de carrire au Service
Diplomatique.
Kate et moi irons prochainement dans le pays le
plus pauvre de l'hmisphre, l'une des nations du monde
les plus affliges de nos jours. Mais, je crois qu'il est
important de mettre l'emphase sur l'aspect positif tout
d'abord, Hati clbrera 'prochainement son 200e
anniversaire d'indpendance, indpendance obtenue suite
la premiere rvolte d'esclaves russie des temps
modernes. Les Hatiens sont des gens qui ont raison d'tre
fiers et qui ont inspir le monde, non pas simplement par
leur lutte glorieuse contre l'esclavage human et leur riche
culture, mais particulirement par leur remarquable courage
face tant de souffrance et de privation.
Les Amricains se sentent profondment
concerns par la souffrance des Hatiens. Nous nous
soucions parce que nous sommes voisins. Nous nous
soucions cause des centaines de milliers d'Amricains
d'origin hatienne qui travaillent dur et apportent leur
contribution notre pays. Et nous nous y intressons cause
des valeurs que nous chrissons.
Aujourd'hui, bon nombre de citoyensamricains,
d'organisations non gouvernementales (ONG), de docteurs,
de groups de confessions diffrentes et de volontaires du
Corps de la Paix sont en Haiti pour donner un sens ces
valeurs. Le gouvernement amricain, avec l'appui'du
Congrs, fournit une assistance humnanitaire significative
pour aider nourrir les affams et soigner les malades.
Mais la vrit c'est que toute assistance, si ncessaire soit-
elle, ne sera pas plus que des palliatifs en l'absence
d'institutions publiques honntes et efficacs.


Mais ce qui est remarquable, c'est que le dfi d'un
. bon gouvernement ne reprsente pas simplement la cl de
toute autre chose, c'est galement la seule parties de
l'quation qui se trouve entirement entire les mains des
Haitiens. En fait, il n'y a pas de solution amricaine la
crise hatienne il n'y a pas d'issue de secours, pas de
formule magique capable de se substitute la volont des
leaders politiques hatiens d'agir pour le bien de leur propre
people.
Cela commence, bien sr, par le principle
d'lections libres et par la determination de passer le
pouvoir de faon pacifique, priodique et constitutionnelle.
Hati a eu trop de presidents vie. Ce don't Hati a besoin
maintenant plus que toute autre chose c'est un engagement
des leaders de la classes politique, tant du gouvernement
que de l'opposition, de combattre l'anarchie, l'impunit et
le traffic des stupfiants. Le gouvernement a pour
responsabilit premiere d'assurer l'autorit de la loi. Mais,
tous les politicians, quelle que soit leur tendance politique,
ont la responsabilit de faire passer leur pays avant eux-
mmes.
Ceci ne veut pas dire que les Etats-Unis ne peuvent
pas aider. Il y a neuf ans de cela, nous avons invest
massivement de l'argent et nos troupes afin de restaurer le
president dmocratiquement lu et d'aider jeter les bases
de la dmocratie et du dveloppement. Mais les grands
espoirs engendrs cette poque se sont vite dissips. Nous
demeurons toutefois engags au processus dmocratique
en Haiti et aux efforts entrepris par l'Organisation des Etats
Amricains pour promouvoir des elections libres et
honntes dans un climate de confiance et de scurit, come
prescrit dans la resolution 822 de l'OEA.
Je crois sincrement qu'un gouvernement hatien
capable d'organiser des elections libres et honntes, de
procder au dsarmement des gangs, de respecter la
constitution et de lutter centre le narcotrafic, hnficierait
du soutien et du partenariat des Etats-Unis aussi bien que
de la communaut international. Ces tapes sont cruciales
pour avancer collectivement afin de prvenir la ruine
cologique et canaliser le potential du people hatien si
travailleur vers les moyens d'assurer son existence et de
participer l'conomie international. En fait, je ne pense
pas qu'il y ait une meilleure faon pour la Rpublique
d'Hati de clbrer son 200ime anniversaire
d'indpendance que de rompre avec un pass autoritaire
et de jeter les bases de stability politique et d'autosuffisance
conomique au 21 me sicle.
Monsieur le Secrtaire, j'anticipe dj de travailler
avec vous et votre dynamique quipe charge des affaires
bilatrales de cet hmisphre (WHA), conduite par
l'Assistant Secrtaire Noriega, et de mener la mission
amricaine en Haiti dans la ligne que vous vous tes fixe
au Service Diplomatique. Nous serv.irons nos intrts
nationaux en Hati avec l'objectif de donner le meilleur
example de ce que signifie d'tre amricains et
fonctionnaires publics des Etats-Unis. (Fin texte)


Des OP pro-opposition s'en prennent
Port-au-Prince, 5 Septembre (IIPN) I A Aristide Neptune ont t galement scands
- Des dizaines de reprsentants a 1 EI par la foule. Notamment, la mauvaise suite


d'organisations de la socit civil se sont runis le jeudi 4
aot, devant le bureau national de l'OEA en Haiti, pour
prsenter l'organisation hmisphrique une resolution
alternative la 822.
Prs d'une centaine de membres d'organisations
de la socit civil se sont donns rendez-vous devant le
sige de l'Organisation des Etats amricains (OEA)
Musseau, est de la capital, pour remettre la responsible
des affaires politiques de la Mission spciale de cette
organisation (Lisebette Cullity) une copie de la resolution
dite du 15 dcembre en replacement de la 822 prne
par l'OEA.
Aux yeux des organisateurs, la resolution 822 n'a
pas port fruit ; en consequence, ils ont invit l'OEA
con'stater son chec et adopter celle du 15 dcembre
susceptible, selon eux, de mettre un terme aux tourments
du people hatien.
En outre les organisateurs, par des propos acerbes
repris en chur par les manifestants, faisaient injunction
l'OEA de mettre un term sa politique, d'aprs eux,
ouvertement partisan dans le dossier d'Haiti. D'autres
reproches sur la mauvaise gestion du gouvernement


donne l'clatement'des coopratives, la chert de la vie,
la politisation de la police ...
La resolution du 15 dcembre est l'oeuvre de
l'opposition politique, elle fut adopte cn 2002 pour jugtulelr
la crise ne des lections contestes du 21 mai 2000. Elle
prvoit entire autres : le dpart de l'actuel gouvernement,
la formation d'un gouvernement de transition, la
convocation d'une conference national pour dcider d'un
nouveau contract social et l'organisation d'lections
gnrales dans le pays.
Le sit-in a dur environ une heure sans
perturbation sous haute surveillance policire. Plusieurs
personnalits politiques ont apport leur soutien ce
rassemblement, don't Marie Denise Claude, Ren Julien et
Levelt Dorcile.

Premier anniversaire

de l'adoption de la

Resolution 822 Page 7


I


1








Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Page 7


1 L'ACTUALITE EN MARCH


Violence et
P-au-P, 1 sept. 03 [AlterPresse] --- La vie politique
hatienne est une nouvelle fois marque par des actes de
violence, qui ont fait, le 30 aot dernier au Cap-Haitien
(Nord), plusieurs dizaines de blesss, don't des policies.
Des activits de mobilisation politique prvues par
l'opposition sous le thme Week-end de solidarity ont
avort par suite de l'action de la police '" .
et des membres-de groups proches du "
pouvoir lavalas. La situation a dgnr
en affrontements entire policies et
manifestants, faisant une soixantaine de
blesss par balles, pierres et autres
objets, selon les organisateurs.
(La Police a enregistr 5
blesss, qui ont fait la Une du quotidien
gouvernemental l'Union.)
Le Front du Nord, compost de
branches rgionales des parties
d'opposition et d'autres organizations,
en particulier l'association Initiative
Citoyenne, avait projet la tenue d'un +
colloque le 30 aot, la recherche d'une
position commune centre diffrents
secteurs opposes au pouvoir, et une
march devait suivre le lendemain.
Ds la matine du 30 aot, la
tension tait vive dans la deuxime ville
du pays. Des responsables de
l'opposition et des journalists venant Cinq policies ble
de Port-au-Prince ont t bloqus durant 7 heures de temps
l'aroport du Cap-Haitien par des partisans du pouvoir,
profrant des propos menaants derrire les barricades de
pneus enflamms qu'ils avaient dress.
Un porte-parole de la Convergence Dmocratique,
Micha Gaillard, a parl de prise d'otage des membres de


David Lee : Pren

de l'adoption de
Port-au-Prince, 5 Sept. IIPN Le gouvernement
est lent agir, donc l'impasse continue et persiste'", a
dclar, le jeudi 4 septembre, le reprsentant de
l'Organisation des'Etats amricains, David Lee, au Centre
hatien de press (CHP).
"La mission de l'OEA et la conjoncture politique
a t le thme trait au local du CHP, l'occasion de la
Semaine de l'information, par le chef de la mission spciale
de l'OEA en Haiti.
"Nous, de notre ct, nous sommes trs dus et
je sais
que la grande majority des Hatiens l'est aussi [...].
Ce sont eux les vrais perdants ", a continue M. Lee en
faisant allusion la declaration fate par Colin Powell.
M. Powell avait dclar que si d'ici septembre,
rien n'tait fait, les Etats-Unis allaient procder la
rvaluation de la mission spciale de l'OEA.
M. Lee a ensuite redfini trs brivement les
objectifs de la resolution 822, tels la formation d'un Conseil
lectoral provisoire (CEP), la professionnalisation de la
police national, la scurit des prochaines lections et le
enforcement de la dmocratie.


diverse prises de position
l'opposition qui devaient se rendre au week-end de solidarity responsables politiques. Des propos hostiles au pouvoir ont
. Quand ils ont russi quitter l'aroport, aprs maintes de t lanes, alors que Micha Gaillard de la coalition Con-
dmarches de diplomats, notamment amricains et de 1' nc Dmocratsque et Rene Julien du regroupement
Organisation des tats Amricains (OEA), les pare-brises Union Patriotique haranguaient la foule.
des voitures qui les transportaient ont t casses, selon ce A trois reprises des policies board d'un vhicule
qu'a prcis Micha Gaillard de la police tentaient d'interrompre la
Sl manifestation, lanant des jets de pierres,
du gaz lacrymogne et en fin de compete
ils ont tir sur la foule a a clar Micha
S .e Gaillard.
f Un des responsables du Front
du Nord, Jean Robert Lalane a t bless.
Un autre jeune homme, Verdieu Chry,
a t gravement touch, au point que des
nouvelles faisant tat de sa mort ont
circul durant l'aprs-midi du 30 aot.
Contrairement aux tmoi-
gnages de plusieurs journalists, la po-
lice a soutenu pour sa part que des tirs
'." venaient d'en face. Le Directeur
Dpartemental du Nord de la Police,
Pierre Lucien Chavannes, a mme
annonc le jour des vnemesnts que
Sl'institution policire intenterait miune ac-
.e' pa.tion en justice. Selon un bilan dress par
la police, 5 policies ont t blesss.
Jrs,.... La police n'avait pas rpondu
au.. mfavorablement une requte des
esss lors des vnements du Cap-Haitien et prsents dans le quotidienp ortanisateurso d'Etat L'Union organisateurs de lamobilisation du week-
en vHi ule laseion nd coul, arguant qu'elle ne disposait pas d' effectifs
Les vhicutles des diplomats n'ont pas t pargns, a-t-il esuffisantsocause de la ncessit d'assurer la scurit des
aussi indiqu, suffisants a cause de la ncessit. d'assurer la scurit des
Le plus dur etait a venir, lorsqu'une foule, estim ftes patronales rgionales. Ce 30 about, la police a tout
par la pressed environ 3000 personnes, tait rassemble, implement interdit toute manifestation au Cap- Hatien
attendant le colloque et coutant les discourse de plusieurs textjusquga novel ordre. Une measure qui ne se rre aucun
Les reprsentants de l'opposition dans le nord, dont
i a lepasteur Milton Chry de l'Organisation du Peuple en Lutte
iter ai nndqversai (OPL), ont rejet cette measure. Selon la constitution
o l t n hatienne, 'es organisateurs de manifestations sont tenus d'
la R solution 822 avertir la police, mais pas de demander une autorisation.
Les parlementaires lavalas du nord justifient le
Le chef de la mission de I'OEA a mentionn les comportement de la police. Des flicitations ont t
maintes tentatives que la mission a entreprises et qui sont adresses aux policies par le dput du Cap-Hatien, Jamnes
restes vaines. Desrozin, et le snateur du Nord, Martineau Guerrier.
Lors de sa rencontre annuelle, Santiago du Chili, Pour sa part, Rony Desroches, un des responsables
au mois de juin dernier, l'organisation hmisphrique a dela plate-forme Iniative de la socit civil (ISC), aprfr
essay de revoir le dossier d'-Haiti et les Etats membres appeler l'opposition politique rompre la chane de vio-
ont adopt la resolution 1959. lence. Je ne souhaite pas que l'opposition entire dans ce
Le secrtaire gnral doit demeurer engag et cercle de violence , a-t-il indiqu.
tre actif au processus du enforcement de la dmocratie Suite aux vnementLs du Cap-Haitien,l'opposition
en Haiti", stipule larsolution 1959 ... et" soumettre d'ici se conforte dans sa position maintes fois exprimie que
septembre 2003, une parties du rapport qu'il prsente tous les conditions ne sont pas runies pour de botnnes lections
les deux mois au Conseil permanent ", toujours selon la. a dit Micha Gaillard.
resolution 1959. Le pouvoir projette l'organisation d'lections
"L'valuation prvue par la resolution 1959 sera lgislatives avant la fin de l'anme. La mise eni place d'un
faite'", a indiqu M. David Lee. Conseil Electoral de consensus, prvu par la resolution 822
Pour finir, le reprsentant de l'OEA a soulign de l'OEA, n'a cependant pas encore t ralise.


""Je n'y suis pour rien. La responsabilit doit tre gnrale
au sein de la population hatienne. C'est eux de rsoudre
leur problme. "
L'intervention de M. Lee au CHP a coincid avec
la date butoir du 4 septembre qui marque aussi le premier
anniversaire de l'adoption de la resolution 822.


I~rc c'f o Lt


Nous exportons vers Haitil



18 x 18 & 16 x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

GR IA ,.T U I TT
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti




12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

G A% "-1 U Ti I-
Cramniques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
A ontf cri c. o o n ('Tlifn tl


Venez donc voir vous-mme



Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


CONVOCATION
Les organisateurs du "week-end de solidarity" ont td
convoqus en justice. Jusqu' dimanche, ils disaient
n'avoir pas encore dcid s'ils rpondraient a cette invi-
tation.


__









Page 8


I LIVRES I


Haitian
La premiere grande exposition de la peinture
hatienne en diaspora, si je ne m'abuse, a eu lieu, en mai
1999, au muse du Panthon National, la place du Champs
de Mars Port-au-prince, Haiti, dans le cadre de la semaine
de la diaspora organise par le gouvernement hatien.
Cet vnement a pu montrer plus d'un que les
compatriotes du "Dixime
Dpartement", comme on tient nous appeler,
constituent une reserve culturelle et artistique que personnel
ne saurait nier.
Une premiere tentative de "codification" de ces
oeuvres a eu lieu avec la parution d'un texte de 113 pages
intitul: "Haitian Artists in America" publi en 1998, New
York par un collectif compos de Patrice Piard, Chubert
Denis, Emmanuel Dostaly et Patrick Wah.
Aujourd'hui, avec "Haitian Art in the Diaspora"
(L' Art hatien en diaspora), Emile Viard et Rgine Mercier,
tous deux, bien imbus du sujet, viennent de prsenter au
grand public (hatien et tranger,) un travail plus riche qui
montre un autre aspect de la culture hatienne, que les non-
informs auraient tendance ignorer: la beaut et la richesse
peintes par nos artistes, naifs, primitifs, no-classiques,
surralistes et j'en passe ...
Ce livre runit environ 86 artistes, de style et de
tendance diffrents: Ernst Sylla, Maryse Edouard,


Folie hatienne
(Livre ... suite de la page 2)
sorte de vertige incantatoire aux rythmes parfois de
crmonie vaudoue, a pour cadre la champagne lectorale
de Jean-Bertrand Aristide, dit Titid sur les bannires
des manifestations d'hystrie populaire.
Aprs un tableau peu indulgent de nos institutions,
de nos fonctionnaires indiffrents ou dsabuss, travers
l'accueil inexistant des services de l'ambassade un
crivain venu retrouver ses racines, Marc Trillard dcrit
sans prendre de gants toutes les exactions 'd'un rgime
pourri, triche lectorale, descentes de nervis brlant et
caillassant tout sur leur passage, traffic de prostitutes,
meurtres en tous genres... Ambigu, son hros finit par
s'entourer de jeunes enfants noirs qui n'auront jamais le
temps de garder leur innocence ... et s' enfonce dans la folie.
La folie hatienne, individuelle et collective, qui court,
terrifiante, si tangible, dans ces quelque 300 pages serres,
denses, explosives qu' la fois rvuls et fascin on a du
mal s'en dsengluer. Un livre d'une force rare dans notre
paysage littraire franais !


Art In The I

Auteurs: Emile Viard et Regine Mercier, 110 pages
Editions: Vie & Art Collections
Email:emileviard@aol.com
Lieu de Parution; Miami, Florida

Rosemond Louis, Isabelle Dbrosse, JosephAndr, Rggie
Andr, Fritzvelt Adonil, Ena Auguste, Hertza Barjon, Ernst
Bastien, Anthony Benoit, Carl Boirard, Tara Boirard,
Joanne Hypollite, Ludovic Booz, Lucien Bourdeau,-
Michael Brudent, Jean Edner Cadet, Wilfrid Dalus,
Edouard Duval Carrie, Essud Fungcap, pour ne citer que
ceux-l, nous prsentent une Haiti, tantt souriante, tantt
sombre, parfois inquite, ptillante de vie, pareille une
jeune fille don't le coeur vient d'tre sollicit en marriage
et qui cultive encore en son me l'espoir en un lendemain
meilleur: Joanne, dans son oeuvre'intitule Shadow of
Hope (Ombre d'Espoir) traduit, parmi tant d'autres, cet
idal.
Eric Jean Louis, don't l'imagination de pote fait
engendrer la Maternit, symbol de vie nouvelle.
Synonyme d'esprance, de 1' avenir.
Gracia Franois Ricles, avec sa toile: Never too
late (Il n'est jamais trop tard) nous apprend qu'il n'est
jamais tard pour une nation de rsoudre le problme
d'analphabtisme. Il suffit d'esprer, de comprendre et
d' agir. Ce tableau plein de vie'nous fait comprendre qu'il
ne saurait exister de problmes qui ne peuvent tre
sunnonts avec l'arme de la volont, du
courage et de 1' espoir.
Jean Durandisse, dans sa toile Don de Vie",


Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 32


diasporaa
clbre l'existence humaine avec ses hauts et ses bas, ses
contradictions et ses vrits. Son expression et ses couleurs,
quoique un peu sombres, nous apprennent que la vie,
malgr tout, vaut la peine d'tre vcue.
Roger Dupont clbre les Femmes. Son tableau,
du mme nom, est une sorte d'hymne la beaut et la
tendresse, tout ceci articul et prsent dans le voile du
merveilleux, du symbolisme et du ralisme.
Maryse Edouard, don't la toile intitule Coq
Bataille, chante la combativit, le courage, l'endurance,
l'nergie, la puissance,' l'espoir d'un people qui croit qu' un
jour ou l' autre cette terre qui a vu natre tant d'hommues et
de femmes vaillants, ne saurait mourir.
Emmanuel Lafond, dans son oeuvre intitule Le
Chapeau Dominicain, "dnonce" l'exploitation de nos
frres et soeurs qui vendent leur force de travail a la
Rpublique voisine, les Bateys domiuicains.
Claude Lafontant, dans ses "FEMMES NUES",
loue la fminit, avec sa beaut et sa tendresse, tout ceci
avec lgance et dextrit.
Lyonel Lauranceau invite les dieux intervenir
dans le quotidien, car il est temps qu'ils dissent quelque
chose, se prononcent dans les affaires de la cit ...
Emile Viard et Rgine Mercier, avec Hlaitian Art
in the Diaspora, ont ralis pour la peinture ce que Pierre
Raymond Dumas a pu entreprendre pour la littrature
hatienne en diaspora avec son "Panoramna de la Littrature
hatienne de la diaspora". Les deux initiatives mritent
l'apprciation des gens de got et ceux-l qui croient encore
dans les "Grandes Valeurs d'Hati."
Lochard Nol


Isabel Allende au Chili pour le

lancement de son dernier roman


SANTIAGO, 3 Septembre L'crivain chilien
Isabel Allende qui vit en Californie depuis 16 ans, a lanc
mardi Santiago du Chili son dernier roman, "Le Royaume
du Dragon d'Or", deuxime parties d'une trilogie pour
adolescents entame eu 2002.
La femme de lettres a qualifi de "simple
coincidence" sa presence au Chili quelques jours de la
commmoration, le 11 septembre, du 30me anniversaire
du coup d'tat militaire d' Augusto Pinochet qui renversa
son oncle Salvador Allende en 1973, contraignant elle et
sa famille l'exil.
?v i. W --5..


A la press, elle a revanche
expliqu avoir voulu lancer son livre de
Santiago, pour acquitterr une dette enc
suspens" envers le pays de son enfance.
Elle a dcrit comme "une
venture fascinante", son dernier ouvrage
de 312 pages public en espagnol par
Editorial Sudamericana qui constitute la
suite de "La Cit des dieux sauvages" (en
franais chez Grasset).
Elle a transport les
personnages qui, dans le premier opus de


la saga vivaient moultes pripties dans la fort
amazonienne entire Brsil et Venezuela, au coeur de
1' limalaya.
Le jeune Alexander Cold y retrouve sa gralndL-
mre, la journaliste-reporter Kate Cold, et sa meilleure amie
Nadia Santos et ils se lancent dans les cols emueigs la
recherche de la statue du "Dragon d'Or", cense, selon la
lgende, prserver la paix sur terre.
Avant de la trouver, ils devront affronter une srie
d'preuves, aids dans leur priple par un moine bouddhiste
et son disciple qui leur front comprendre la ncessit
d'affronter la vie avec
compassion, sincrit et srnit.
Isabel Allende a
expliqu mardi quc le principal
message (le soi roman dtaitl
importance de la spirituality.
Elle a dit souhaiter que ses
lecteurs s'inmmerent dans un
monde nouveau austre et
dynamique, o l'on s' entrane
sparer le corps de l'esprit en
utilisant les arts martiaux et
l' accuponcture.
L crivain a rvl que
la troisime et dernire parties (lde
ier livre Santiago la trilogie don't le titre n'est pas
connu et qui doit tre publie en 2004, se droulera en
Afrique quatoriale.
Elle a expliqu avoir dlaiss pour quelque temps
les romans pour adults pour faire une sorte de "pause" et
"revenir au ralisme magique qu (elle) n'avait pas explore
depuis de nombreuses annes"
Isabel Allende est l'un des crivains latino-
amricains les plus connus au monde: depuis son premier
succs (La maison des esprits, 1982), ses romans se sont
vendus plus de 38 millions d'exemplaires et sont traduits
eni plus de 27 langues. (AFP)


MEDIAS

Etats-Unis: coup d'arrt des

rgles favorisant les fusions dans
l m ia devait dbuter jeudi, de nouvelles measures favorisant la
les m di as concentration dans les inddias, aprs une plainte dpose
WASHINGTON,4 Septembre- par une association (e juristes.
La justice amricaine a mis un coup La cour d'appel fdrale du 3c circuit, tablie en
d'arrt temporaire l'application, qui Pennsylvanie (est), a suspend mercredi l'application de
(voir Mdias / 9)


CARGO EFFECTUANT LE TRAJET: MIAMI-PORT-
AU-PRINCE, PORT-AU-PRINCE-MIAMI OU
PARTOUT AILLEURS

Vous nous remettez votre colis aujourd'hui,
demain il sera livr

Nous transportons des voitures 4x4 et autres, des
mosaques, des meubles... etc...


TRANSPORT PAR AVION


Pour une lgre difference de prix, votre colis est assur
et livr sans perte de temps, sans aucun souci et surtout
sans dlai.

ADEAH a une grande experience avec les hommes
d'affaires et tous les autres clients d'Hati.

Notre adresse: 1970 N.W. 70 me Avenue
Miami, Florida 33126
Tl: 305-599-2959 Fax 305 599 7383
email; cargo@adeah.com

ADEAH, Se Sa Nt !


- -


\1l%








Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol XVTTII Nn 1


Jimmyl
SL'un des rares acteurs hatiens de Hollywood,
Jimmy Jean-Louis, incarne le clbre footballeur
.Joseph Nicolas" Joe Gaetjens dans Gaine of their q.
life ", un film de David Hans Paugh, qui sort en 2004
aux Etats-Unis.
Le long-mtrage, don't le tournage de trois mois,
Rio de Janeiro, Brsil, et Saint-Louis (Missouri), vient
tout just d'tre boucl, raconte l'histoire de Joe Gaetjens,
un international hatien et amricain, trs clbre dans le
monde du sport aux Etats-Unis.
Joe Gaetjens, n Port-au-Prince le 19 mars 1924,
d'un pre belge et d'une mre hatienne, commence jouer
au football l'ge de 14 ans, au sein1' Etoile hatienne, un
club hatien trs populaire. A la fin des annes 1940,
boursier du gouvernement hatien, il se rend aux Etats-Unis
poursuivre ses tudes au Columbia University. A New York,
il joue au Brookhattan dans la Ligue de football amricaine


Page 9


I CINEMA I


Jean-Louis incarne
o G aetjs 10 juillet 1964, Port-au-Prince.
Si sa nationalit hatienne n' a jou aucun rle

S^G aetjB au moment de la distribution, elle a beaucoup motiv
immv Jean- ouis ndant tint o p teournaioe du film


et remporte le titre de meilleur buteur en 1950.
Entre temps, il travaille comme plongeur dans un
restaurant pour arrondir ses fins de mois. En 1950, la
Coupe du monde au Brsil, il fait parties de la selection
amricaine victorieuse de l'Angleterre, 1-0, et marque
l'unique but de la rencontre Belo Horizointe. Joe Gaetjens
jouera plus tard en deuxime division franaise, Troyes,
avant de rentrer en Haiti o il devient le porte-parole de
Colgate et Palmolive et gre sa propre blanchisserie.
Paralllement, Joe Gaetjens continue jouer au
football et participe avec Haiti aux liminatoires de la
Coupe du monde de 1954. Le 8 juillet 1964, il est arrt
par les Tontons macoutes, les sbires de la dictature de
Franois Duvalier, et ne sera plus revu. Il serait mort le


L'acteur hatien, qui sjourne actuellement en Haiti, a
confi HPN que son plaisir serait grand si le succs du.
film pouvait contribuer, notamment en Hati, une plus
grande reconnaissance de Joe Gaetjens, don't le nom figure
au Hall of Fame du football amricain.
Jimmy Jean-Louis vit actuellement Los Angeles,
Californie. Aprs avoir pass une bonne parties de sot
enfance en Hati, il s'est rendu en France poursuivre ses
tudes et faire ses premiers pas dans le monde artistique. Il
est comdien, mannequin et acteur de cinma. Jimmy Jean-
Louis a jou entire autres aux cts de grandes stars de
Hollywood, notamment Bruce Willis et Jean-Claude Van
Damme.


Grande premiere de "L'Agronome", un documentaire
deY O R KInter, est ddi au
(HollywoodRe portde Jonathan Demme sur Jean Dominiqueunalte et freedom
"TheAgronomist" (12 Agronome), le documentaire ralis Oscar, et "Philadelphia", a aussi ralis des documentaires fighter (combattant de la libert) qui fonda et dirigea la
sur la vie et l'oeuvre de Jean Dominique par le grand fameux, don't deux autres dj sur Haiti : "Haiti : Dreams "seule station libre d' Haiti", selon le Hollywood Reporter.
cinaste amricain Jonathan Demme, a t prsent en of Democracy" et "Haiti : Killing the dreams", aprs le Dominique a t assassin le 3 avril 2000.
premiere au Festival de cinma de Venice, en Californie, coup d'tat militaire qui renversa le gouvernement Le film sera ensuite prsent au Festival
rapporte le Hollywood Reporter. dmocratiquement lu en 1991. International de Cinma de Toronto le mois prochain.
Jonathan Demme, plus connu pour ses longs "The Agrononmist" (L' Agronome), premiere La compagnie productrice, ThinkFilmn, pense le
mtrages, don't le "Silence des Agneaux", qui a gagn un profession de Jean Dominique, directeur de Radio Haiti mettre peut-tre sur les crans en l'anne 2004.


L'acteur Charles Bronson est dcd
LOS ANGELES, 1r"-Septembre Delon.
U'acteur Charles Bronson, spcialis dans a age de 8 1ia S L'un de ses rles les
ls rilel-, gi8 "A rs D"e I-nil ,n "I e%' e nt


lsr e o s cum clansLrs cpL-F
Mercenaires" ou "Les 12 Salopards", est dcd samedi Los
Angeles 1' ge de 81 ans, ont rapport dimanche soir (heure locale)
les mdias amricains.
Bronson est dcd d'une pneumonie au centre medical
Cedars-Sinai, ont prcis ces sources, citant l'agent de l'acteur.
Victime de la maladie d'Alzheimer, la star du film d'action et de
guerre des annes 60 et 70 tait dans un tat critique depuis plusieurs
jours, selon CNN.
N Charles Buchinski le 3 novembre 1921 Ehrenfeld
(Pennsylvanie) dans une famille d'immigrs lituaniens, onzime de
15 enfants, Charles Bronson avait commenc par travailler dans les
mines de carbon, entire 16 et 21 ans, aux cts de ses frres, pour
subvenir aux besoins de la famille.
Durant la Seconde Guerre mondiale, mobilis en 1943, il
combat les Japonais dans le Pacifique bord d'un bombardier.
Rendu la vie civil, il fait pendant deux ans du thtre en
amateur Philadelphie avant de dcrocher des petits rles
Hollywood, notamment aux cts de Gary Cooper dans "You are in
the Navy, Now" (1951). Six ans plus tard, Roger Corman lui donne
la vedette dans "Mitraillette Kelly".
Son visage aux traits rudes et burins lui avait valu de
nombreux rles de "durs" au cinma, comme dans "Les Sept
Mercenaires" (1960), remake de John Sturges des "Sept Samouras"
d' Akira Kurosawa, "La Grande Evasion" (1963), du mme raliseur,
ou "Les 12 Salopards" (1967) de RobertAldrich.
En Europe, 1' acteur amricain devint une vedette du box-
office avec son rle de tueur gages dans "Il tait une fois dans
l'Ouest" (1968), "western-spaghetti" du cinaste italien Sergio
Leone, et dans "Adieu l'ami" de Jean Herman, aux cts d' Alain


plus marquants fut galement celui du "Justicier dans la ville"
(1974), de Michael Winner.
Bronson aurait vit volontairement des rles plus
nuancs, prfrant des caractres taills d'une pice, selon le
Washington Post. "Si vous voyez de la faiblesse chez le hros,
vous lui portez atteinte dans son identity", a-t-il expliqu un
jour au journal, "Vous enlevez quelque chose aux gosses, la
gnration suivante, vous l' empchez d'avoir quelque chose
admirer".
Contrairement son image soigneusement entretenue
de "dur", Bronson tait connu dans sa vie prive come un
homme aimable, don't le violon d' Ingres fut la peinture, a
rapport le New York Times.
De son physique lgendaire, il aurait dit un jour : "Je
pense que je resemble une carrire de roc qu' on a dynamite".
Bronson fut mari trois fois. Son premier marriage avec
Harriet Tendler s' est termin par un divorce. Il fut ensuite mari
l'actrice britannique Jill Ireland, plusieurs fois sa partenaire
l'cran, de 1968 jusqu' sa mort en 1990.
Outre sa troisime pouse, Kim Veeks, Bronson laisse
quatre enfants, deux beaux-enfants et deux petits-enfants, selon
le Times. (AFP)


Charles Bronson


"Sodade", de Cesaria Evora, au centre

d'une querelle de droits d'auteur
PRAIA, 5 Septembre "Sodade", le titre qui a rendu :.
clbre la chanteuse cap-verdienne Cesaria Evora, est interdit
de vente au Cap-Vert en raison d'une querelle sur la paternit
du texte, qui a conduit la police saisir des centaines de copies
de 1' album de la "diva aux pieds nus".


Etats-Unis: fusion dans les mdias !


(Mdias ... suite de la page 8)
ces rgles aprs avoir donn raison cette association qui
dnonait une atteinte la dmocratie avec la perspective
de nouvelles vagues de fusions dans 1' audiovisuel.
Ces measures avaient t adoptes en juin par la
Commission fdrale des communications (FCC), l'autorit
amricaine de regulation des mdias, et auraient d enter
en vigueur jeudi, 30 jours aprs leur publication au Registre
fdral (journal official), le 5 aot.
L'arrt de la cour d'appel empche leur mise en
application et stipule qu' un tribunal doit se prononcer sur
leur lgalit.
Dans un communique, l'association de juristes
tablie Washington, Media Access Project, estime que
son action "offre 1' occasion de convaincre le Congrs et,
si ncessaire, les tribunaux que la decision de la FCC est
mauvaise pour la dmocratie et mauvaise pour la
dcentralisation de la diffusion audiovisuelle".
"Peut-tre que cela va encourager le Congrs
rejeter les nouvelles rgles dans leur ensemble. Cela ferait
gagner beaucoup de temps tout le monde et pargnerait
un combat devant la justice pour obtenir le mme rsultat",


a ajout l'organisation prside par Andrew Schwartzman.
Trois des cinq commissaires de la FCC, don't son president
Michael Powell, s'taient prononcs le 2 juin pour de nouvelles
dispositions liminant des barrires destines empher une trop grande
concentration des mdias entire les mains de quelques grands groups.
Cette rforme, encourage par le secteur audiovisuel, donne
notamment la possibility une socit de contrler jusqu' 45% de
l'audience tlvise national contre 35% jusqu' alors. Elle permet aussi
un group de possder des chanes de tlvision et des journaux
couvrant les mmes marchs.
Outre plusieurs parlementaires, le nouvel
arsenal de la FCC, soutenu par le president George
W. Bush, a t combattu par quantit d' associations
de consommateurs et, de manire plus inattendue,
par certain grands noms de l'audiovisuel comme
Ted Turner. Selon le fondateur de CNN, ces
nouvelles rgles "vont touffer le dbat, inhiber
les ides nouvelles et exclure les plus petits
entrepreneurs essayant de rivaliser" face aux gants
News Corp, Disney, Viacom ou AOLTime Warner.
(AFP)


Cesaria Evora
Toutefois, prs de quatre mois aprb
la saisie des albums"Miss Perfumado", d'o
(voir Cesaria / 10)





-


lialu iI lviaiIlU VUI. l% V Il 1 %.-, IL L 'q lR--dL Y IL L IL 1






Page 10


ARTS & SPECTACLES


-ir


Thtre : Les Monologues du Vagin
Chita [and,' (avec la troupe de Florence Jean-Louis Dupuy) son entourage immdiat, les
mission dominicale de reaction de ses actrices et
Mlodie 103.3 FM (Port-au-Prince), recevait le dimanche surtout les tabous entourant cette parties du corps human
7 Septembre dernier la dramaturge Florence Jean-Louis chez la femme qu'on considre come quelque chose don't
Dupuy, qui prsentera le samedi 20 septembre au Caf il ne faut jamais parler, et mme jamais regarder.
des Arts, Ption-Ville, la pice: Les Monologues du Florence Jean-Louis Dupuy: Cette pice
Sconstitue un
vnement dans
l'histoire dul
thdtre en Hati
o 1 'on n'ia
jamais prsent
ce genre de pice.
Les monologues
du vagin en
crole : pawbl
bbt, pawbl
fanm, pawbl tout
kalitenon yo bay
bgan seksyl
feminen-an.
:C e t
organe, on en
parle en des
terms trs
ngatifs., surtout
en priode de
carnaval o bon
Vagin. Les artistes des Ateliers Eclosion nombre de
Florence est la cratrice de la troupe Les Ateliers meringues, pour ne pas dire que la plupart d'entre elles,
Eclosion, et sa troupe existe depuis maintenant 15 ans. parent du "devant de la femme, avec un sourire
Elle raconte dans cette interview comment elle goguenard.
est arrive au choix de cette pice, ses reserves, celles de (voir Monologues / 12)


Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 32


"Sodade" au centre d'une querelle de droits d'auteur
(Cesaria ... suite de la page 9) a port6 planted centre Lusafrica, Hannoniactles musicians avait compose entre 1957 et 1967 la.musique d'un text
st tir6e "Sodade", la justice cap-verdienne n'a tonjours Luis Morais et Amandio Cabral, dont les noms figurent qui 6tait celui de "Sodade".
as tranch6, et le morceau-phare de la chanteuse continue sur l'album de Cesaria Evora comme compositeurs de Deux autres musicians de file cap-verglienne
'8tre diffuse par les radios. "Sodade". Soarese soutient avoir compose la chanson en Sao Nicolau se dissent 6galement auteurs.de "Sodade". Joa
"Nous attendons toujours une decision, Jos6 da 1954.11est soutenupar Paulino Evora,1'un des plus grand Baptista Lima dit avoir 6critle texte, alors qu'Antonio L
ilva producerr de Cesaria Evora et fondateur de la compositeurs cap-verdiens, qui a accompagn6 Cesaria Frances affirmed avoir compose la musique. Hs n'o
mason de production Lusafrica) est r6cemment venu 5 Evoragdans ses tourn6es nternationales dans les annies toutefois pas portd plainte. estimate que "Sodade
aiar mais rien n'a bouge" indique+on chez Hannonia 90. appartient d6sonnais au patrimofne cap-verdien et qu


socit.qui distribue les albums de Lusafrica au Cap-Vert.
"L'affaire Sodade" a commenc lorsqu'un
musicien amateur cap-verdien, Armando Zeferino Soarese,


Peu avant sa mort, en septembre 2002, le
saxophonist et trompettiste Luis Morais avait quant lui
indiqu qu' la demand du musicien Amandio Cabral, il


e,

de
ao

lit
e"
ie


personnel n'a le droit d'interdire sa diffusion au plan
mondial. (AFP)


I


- r


En 10 ans,
sans fusion
ni acquisition,
des records
ingals parmi
les Banques...


Merci encore nos 275,000 Clients!
Bravo aux 686 UNIBANQUIERSI


Un tmSsu'vce EtoeUW
51w 4 Ront
qPGroe
*Lmffld@om
UNMN en RNFAmika u ffl~&
*~~~g da.dOiuin


-I





7 8,000 Nouveaux
Clients chaque Mois !
I. lera F nqiiBte dHellI


Dix Ans de Ledership
Dix Ans au Service d la Communaul 1


c~iI


=- -MI


Le Plus GrmidRseau
Bw"e cul HiIl
un v&Wlie Rftu aj Nru


1U 6MilHardade Giwdss
de Dptal


3.3M.W&dedeCour&$eoe

de cr6t lEcoomi NatMionle


q.



~P~flBf


qa -..Oe=a


}.


"11lL ronsute ensemble"
wwwwmu~


Un Festival

de Thtre

Port-au-Prince
Sous les auspices du Bureau de la Comununaut
Franaise de Belgique en Hati, prsid par Stphane
Petiaux, et d'un comit artistique compos de Daniel
Marcelin, Syto Cav, Barbara Przeau, Lionel Trouillot,
Olivier Blin, Jean Coulanges, se prpare un festival de
thtre Port-au-Prince du 18 an 27 septembre 2003, dit
Festival des Quatre Chemins.
Pourquoi Les Quatre Chemins ? Lionel Trouillot
semble apporter dans la brochure de presentation
quelques lments de rponse au titre vocateur propose
par Syto Cav: Que la scne, parce qu'elle tient la
fois du jeu et de la vrit, soit le lieu privilgi de l'altrit
faite change, de la difference faite rencontre. Qu 'elle
soit, comme dans la tradition populaire hatienne, ce
carrefour des quatre chemins o le voyageur se fait
l'ide de l'autre. Au carrefour des quatre chemins, entire
l'arbre-et la route, on croise souvent son semblable"
Ddie la mmoire d'Herv Denis, Thodore
Beaubrun, Flix Morisseau Leroy et Max Parfondry, le
comit entend poursuivre des idaux nobles computer
de cette grande premiere Port-au-Prince : amener le
maximum de gens possible rflchir sur la porte de
l'art dramatique en IHati et susciter diffrents dbats
autour des thmes lis la problmatique du thtre en
Hati. Pour cela, un appel a t lanc tous les membres
de la press et mdlias hatiens afin de faire de ce festival
une russite l'aide d'un partenariat total.
(voir Festival / 12)


e
p
d

S
si


r


oe






~.u -


i i ii i I i i I


Ilzpi


i<~-i


@ MR.


-I"i-.i.r r~Iliuiaiuu


iYBu






Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Page 11


1 VOTRE ATTENTION !


En10 ans,
sans fusion |
ni acquisition,
des records
inegales parmi -
les Banques...

Merci encore nos 275,000 Clients!
Bravo aux 686 UNIBANQUIERSI


^s, -


Un "SuvlSe5 Ednm
mfm4Fvotu


LesL VladeFaA4
*oeRNM e5n M1dm ch Nord
* WiN&Mrdukibi


L lu,% = Nouvmf
LaBuRamRdihHli


DixAnsdeLeadership,
Dx Ans au Servicedla Communaut!


g
- r


j'm i


MAY agraswwu

a *euI


- I -

*~id.*M
r. 4
~ZTI


am j -


Le Plus Grand Rsea
375EUwSfs*bnu
unybbo RiumNdw
kt & %i% oW


10.6MiIII* de Ooiwde
de Dpts.1



3.3 IM de Oouwdes
CM Crffl rEcononie Nutiomule
Lo pmbbdodeffImfn.aqMidIH


'a


.a n .I e 5_
--... 1N.... IBAN-



"Faisons route ensemble"


I m








THEATRE


Mercredi 10 Septembre 2003
Hlati en Marche Vol. XVII No. 32


Les Monologues du Vagin


(Monologues ... suite de la page 10)
Mais dj le texte des Monologues du Vagin a
fait un toll dans le monde entier, parce que c'est une
autre approche de la question.
Ce texte a t crit en 1996 par Eve Ensler, une
Amricaine et depuis lors il a fait le tour du monde, a t
traduit dans plus de 35 langues et je viens d'apprendre
que la pice vient d'tre joue au Pakistan, un'pays
musulman o les femmes sont voiles, o les femmes ne
peuvent mme pas montrer leur visage. Donc jouer Les
Monologues du vagin au Pakistan a en soi quelque chose
d'extraordinaire.
Ce texte est une parole fminime et fministe.

Franoise Boucard: 11 faudrait peut tre
soligner ici que Eve Ensler est une militant fministe.


F.J-L.D.: Trs just et elle raconte avoir crit Les
Monologues du Vagin pour lutter contre les violence
faites aux femmes. Le texte a t rcupr par diffrents
groups, tels que militants fministes, homosexuals ...
Pour ce qui nous concern en Hati, j'ai pens
qu'il tait important qu'en 2003 des femmes, qui ne sont
ni militants, ni homosexuelles, soient arrives jouer
cette pice.


F.B.: Je pense que l'auteur a tenu faire tout le monde
participer, femmes marines oupas, femmes militants ou
pas, femmes homosexuelles oupas. Il s'agit l d'exprimer
dans la diversity ce qui est la ralit de chacune d'entre
nous?

EJ-L.D.: Tout fait exact. C'est d'abord un
discours de Femme avant d'tre un discours fministe.
Je me souviens que quand j'ai commenc travailler
surLes Monologues du Vagin ,certaines personnel m'ont
dit que je ne pouvais pas parce que je n'tais pas une
fministe. Je leur ai rpondu: "mais je suis avant tout
une Femme", ce qui d'emble me donne le droit de
travailler sur cette oeuvre. Je pense tre la premiere
femme metteur en scne en Hati. Pas tout fait la seule,
parce que avec moi, il y a Paula Clermont Pant, mais je
considre que je suis la premiere femmne metteur en scne
hatienne qui commence avoir un aura international. Je
pense, par example, que quand j'ai jou Mariella hors
d'Hati, notamment en France, cette pice racontant le
destin de trois femmes confrontes un destin particulier,
des revues fministes m'ont approche, parce qu'ils ont
considr que cette Mariela tait un personnage universal,
pouvant tre rcupr par n'importe quel pays.

EB.: Pour revenir aux Monologues du Vagin,


vous dites que Eve Ensler est arrive elle aussi produire
une pice ayant une valeur universelle. Si je ne me trompe,
elle a interview au moins 200 femmes pour crire Les
Monologues du Vagin...


FJ-L.D.: Tout fait exact. Elle le dit d'ailleurs dans sa
pice : j'ai rencontr tous les types de femmes, des femmes
jaunes, blanches, noires, jeunes, vieilles, homosexuelles,
marines, des professionnelles du sexe. C'est d'ailleurs ce
qui fait la force des Monologues qui ne sont pas le discours
d'une seule femme. Et toutes ces femmes viennent parler
de leur vagin.


E.B.: Mais vous savez comment les gens ont des prjugs,
des tabous. L'endroit dj donne des problmes. Quand
au mot lui mme le dfinissant ... Pourquoi Eve Ensler
d'aprs vous a dcid de parler de cet endroit du corps
fminin? Pour provoquer, pour choquer?

EJ-L.D.:,Avant tout, c'est pour conscientiser.
Avant tout, elle dit : "Je le dis, je le redis encore parce que
je veux arrter de le dire en prouvant un sentiment de
honte et de culpabilit." En fait pourquoi la honte et la
culpabilit, parce que Vagin n'est pas un terme
pornographique. C'est un terme anatomique qui dsigne
une parties de mon corps.
En travaillant surLes Monologues du Vagin,
chaque fois que je devais utiliser le mot Bbt, j'ai senti
un sentiment de culpabilit. J'ai d'ailleurs remarqu que
parmi mes actrices, les plus jeunes avaient moins de
problmes que moi. Beaucoup de femmes, par example,
quand elles ont leurs rgles ne savent pas ce qui leur
arrivent. Eve Ensler parle de ce concert de voix qui s'lve
pour parler de leurs menstruations et elle les laisse saigner.
Pour revenir mon cas prcis quand j'ai eu mes rgles, je
l'ai cach ma mre pendant 3 jours parce qu'elle ne m'en
avait jamais parl. J'avais l'impression que je m'tais
blesse dans cette parties de mon corps et que j'allais mourir.
J'ai bourr mon vagin avec du paper, des feuilles de cashier
avant que je ne me dcide en parler ma mre. Beaucoup
de femmes vivent leurs rgles comme une experience
douloureuse. L'auteure rveille ainsi toute une srie de
tabous et vous permet de les ventiler.

EB.: Le fait que vous aviez t confronte ces
difficults prononcer le mot Vagin en crole montre que
notre vraie langue c'est le crole.-'C'est la langue dans
laquelle nous sentons quelque chose. Ce n 'est pas une
langue d'emprunt ...

FJ-L.D.: Tout fait correct. A un certain moment,


l'auteure demand une des actrices si elle regarded son
vagin. Et je me suis rendue compete que je n'ai regard
mon vagin que deux fois dans ma vie, aprs chacun de
mes accouchements. Il s'agissait pour moi de voir quoi
ressemblait la cicatrice. Et comme mon fils a maintenant
16 ans, cela veut dire que depuis 16 ans je n'ai jamais
regard mon vagin.
Ce n'est pas normal. J'ai donc honte de cette
parties de mon corps. Et cela vous permet de prendre
conscience de beaucoup de choses.

EB.: C'est come une psychanalise?

E. J-L.D.: Tout fait exact. Je crois que cette
pice se veut tre une psychanalyse. La situation de la
femme est quelque chose d'universel et les rapports
homme/femme quelque chose qui est partout semblable.
Evidemment, il y a des endroits extremes o les hommes
refusent mme aux femmes le droit de montrer leur
visage, mais quel que soit l'endroit de la terre, ces
rapports peuvent se tansformer n'importe quel moment
en des rapports de brimade, sans qu'on sache vaiment
pourquoi. Les homnunes peuvent brusquement ne pas
vouloir que leurs femmes aillent chez le mdecin seule,
ou bien.rentrer aprs une certain heure de la nuit.
Pourquoi exactement? On ne le sait trop. Et les hommes
en agissant de la sorte n'ont pas l'intention de maltraiter
les femmes. Non. Ils reproduisent simplement un schma,
celui de la socit. Celui du monde dans lequel nous
vivons. Cette pice permet de poser beaucoup de
question, et de rpondre beaucoup de questions.

F.B.: Peut-tre que les gens vont aller voir la
pice uniquement parce qu'ils pensent que c 'est une pice
grivoise, une pice au course de laquelle ils vont jouir
littralement ...

F.J-L.D.: Bon. Il y a de tbut dans 1 pice. Il y
a des parties o on rit, on rit beaucoup, des parties o
c'est extrmement poignant o des larmes vous viennent
et puis, c'est vrai, il y a aussi des parties trs rotiques.
Je parle de la pice avec beaucoup de
passion.Mais je pense que l'motion ressentie par nous
dans l'Atelier Eclosion est relle, bien tangible. En tant
qu'actrices, nous sommes pntres par elle et je pense
que ce qui fait notre force c'est que nous allons russir
la communiquer aux spectateurs.

Les Monologues du Vagin seront prsentes au
public le Samedi 20 Septembre, au Caf des Arts, 9
heures pm.
Les cartes sont en vente uniquement Novellcx,
Ption Ville.


Festival de Thtre Port-au-Prince


(Festival ... suite de la page 10)
Au programme, 7 pices de thtre seront
prsentes : Les Monologues du Vagin ", ouvre thtrale
d'Eve Ensler qui a dj conquis le monde dans une
production belge, Nuit publique avec les acteurs du Petit
Conservatoire de Daniel Marcelin,"" Thrse en mille
morceaux ", oeuvre de Lionel Trouillot, dans une production
de Maurice Lvque,"" Hati : cri d'espoir dans une mise
en scne de Georges Blek, Kavalye Polka de Syto
Cav, Service Violence Srie de la troupe NOUS et


enfin,"" L'exception et la rgle dans une mise en scne
de Pietro Varasso. Suivront des lectures-spectacles comme
la pice : "L'Ouverture" de Dominique Batraville, 'Tizout"
de Thodore Beaubrun, "(Euf de Lumire" de Franktienne,
"Moun fou" de Flix Morisseau Leroy et un spectacle de
marionnettes "Lago lajounnen ak lanwit" de Paul I larry
Laurent.
Les critres de selection ont sans doute mis
l'cart bon nombre de troupes thtrales de Port-au-Prince,
(voir Festival / 14)


Page 12


MELODIE 103. 3 FM
Port-au-Prince, Hati
Le Disque de l'auditeur (10:00 -Midi)
avec Jacques Lacour
& Au bon vieux temps (3:00 5:00 PM)
avec Kaptn Bill et Doc Daniel
Tel 221-8567 / 8568 FAX 221-0204


S KISKEYA EXPRESS

L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au


MULT NSF7921 N.E. 2 me Avenue
Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM
Tlphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces


Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


I


- -









Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 32


Coiffeur


'-'-t,~


Mdecin


Annonces classes Page 13

Points de Vente de Haiti en Marche ...


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 9409070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cu -
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatmnent
with this coupon



Original Barber.
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


F' w 'Restaurant


Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
1'iminigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
fenmnes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Pompano Beach Fort Lauderdale


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
.Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Samnple Road
954345 0450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J.C. Canatave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
e-mail: jccantave@aol.com


Le spcialiste de
l'Income Tax


Compagnie d'Assurances
Une Compagnie d'Assurance existant depuis 23 ans s'adresse la clientele hatienne. Elle est spcialise dans
les assurances suivantes: Voiture, Maison, Business. Appelez le numro suivant: 954-609-2636


Vers un nouveau traitement de l'obsit?


NEW YORK, 4
Septembre Comment rduire
'apptit? Il suffirait de donner aux
gens trop gros une dose
supplmentaire d'une hormone
;apable de rduire l'apptit d'un
iers en signalant au cerveau quand
arrter de manger, selon une tude
publie jeudi dans le "New
England Journal ofMedicine", qui
ouvre la voie un nouveau
raitement de l'obsit.
Les chercheurs du
College imperial de Londres, qui
avaient prcdemment dmontr
que cette hormone pouvait
diminuer l'apptit de gens minces,
se demandaient si elle pouvait
aussi agir chez les obses. les
tudes menes avec une autre
hormone coupe-faim, la leptine,
n'ayant pas donn satisfaction.
"Nous devions raliser
une second tude et voir si les
obses taient aussi sensibles
:ette hormone que les personnel
de poids normal. La rponse est:
sui, ils le sont. Ils sont aussi
sensibles que les gens minces", a
dclar le Dr Stephen Bloom.
Dans cette petite tude,
les personnel obses et inminces ont
reu une injection de cette
hormone baptise PYY3-36. avant
a prise d'un repas don't la quantit
'tait infrieure de 30% celle d'un
repas normal. L'hormone doinne
?ralablement permettait de faire
croire au cerveau qu'il avait dj
mang.
Au course de leur travail,
es chercheurs ont aussi dcouvert
que les obses avaient un taux
naturel de PYY moins lev que
es autres, ce qui expliquerait leur
plus grand apptit, a ajout le Dr
Bloom.


Selon lui, cette hormone
devrait toutefois tre teste long
terme, avant d'tre utilise comme
traitement de l'obsit,
notamment en injections donnes
avant les repas. "Nous n'avons pas
encore dmontr qu'on obtient
une perte de poids, nous avons
seulement montr que les gens
mangent moins", a-t-il insist.
L'hormone PYY une des
hormones libres par l'intestin
qui stimulent ou suppriment la
faim. Elle command le centre de
contrle de l'apptit.
Cette recherche est "une
tape importante, a estim le Dr
David Cummings de l'Universit
de Washington, Seattle. "Mais il
existe une grande difference entire
rduire le volume de
l'alimentation pour un repas et
perdre du poids."
Le Dr Rudolph Leibel,
chercheur en obsit l'Universit
Columbia. New York. juge
cependant improbable que
l'hormone PYY reprsente la
pilule magique contre l'obsit,
mme si elle peut faire parties des
mdicaments utiles.
Les chercheurs
britanniques ont recrut 24
personnel: 12 obses et 12
personnel minces. Leur
alimentation tait contrle deux
fois par jour, une fois aprs
l'injection de PYY. et une fois
aprs la prise d'un placebo. Aprs
l'injection, les obses mangeaient
30% de calories de moins qu'aprs
la prise du placebo. AP

Sur le Net:

New England Journal:
www.nemnjm.com


Identification d'une hormone pouvant aider
au traitement de l'obsit


WASHINGTON, 3
Septembre Des chercheurs
britanniques ont identifi une
hormone don't la carence chez les
personnel obses pourrait
expliquer leur prise de poids,
ouvrant ainsi une piste pour le
traitement de l'obsit.
Ces chercheurs de
l'Imperial College de Londres ont
dcouvert chez les personnel
obses un niveau infrieur d'un
tiers par rapport la normal de
l'hormone PYY3-36 qui rgule la
sensation de faim.
Ces scientifique ont
galement russi rduire
d'environ 30% l'apptit et la
consommation de calories des
personnel obses pendant une
priode de 24 heures en leur
injectant une dose de cette
hormone.
"La dcouverte que les
personnel obses ont un niveau
plus bas de PYY3-36, facteur
important de limitation de
l'apptit, suggre un nouveau
traitement possible pour des
millions de gens souffrant
d'obsit", a expliqu le
professeur Steve Bloom, co-
auteur de l'tude.
"Ces rsultats suggrent
qu'une augmentation de
(l'hormone) PYY3-36 offre une
nouvelle approche pour traiter
l'pidmie d'obsit dans notre
socit", a ajout le professeur.


L'tude a t mene sur
12 personnel obses et 12
personnel de poids nonnal. Ses
rsultats sont publis dans la
revue amricaine New England
Journal of Medicine date du 4
septembre.
Cette hormone est
produite par l'organisme "en
rponse l'alimentation, et elle
signale au cerveau qu'un repas a
t mang. La carence de PYY3-
36 observe chez les sujets obses
pourrait tre la raison pour
laquelle certaines personnel
deviennent obses", a estim le
Dr Rachel Batterham, co-auteur
de l'tude. (AFP)


Haiti lutte contre les
polluants
Les ministres de
l'Environnmement, de l'Agriculture
et de la Sant publique,
accompagnes de la facult
d'Agronomie, orchestrent une
champagne de sensibilisation en vue
de rduire l'mission des pollutants
organiques persistants (POP).
Environ quarante jeicnes
reoivent une fonnation (prd ne
pour deuxjours) qui les autorisera
mesurer l'ampleur du problem
que constituent les gaz polluants
pour la sant humaine aussi bien
que pour l'environnement. Ces
jeunes des neuf dpartements du
pays sont appels aider les
habitants de leur region d'origine
dvelopper une attitude
responsible
vis--vis des POP.


Project du Bicentenaire


Mr, Mme, Professionnels IIa'tiens
Vivant en terre trangre

Cher (s) Amis

La prsente est pour vous proposer une opportunity unique de
possder une proprit au bord de la mer sur la Cte des Arcadins.
Le project du Club Nautique Aqbihella S.A. est
une ide original qui ferait de vous le propritaire
d'une surface btissable de 10 l00 m2 surplombant la
mer et le lac de Bois Neul avec accs i voie plage
prive, dans le cadre d'un lotissement viablis, scuris
et structure de 101 lots don't 50 sont ddja vendus et
4 dj construits.

Visiter sans tarder notre site weh wwwl latiaquabhellacom. Tous les
details y sont contenus.

Agissez vite car, vus nos prix, les lots s'enlvent.
Vous pouvez nous crire : mail: lHaitiaquabella@yahoo.com


w 1


1 1 1








I LECTURE


Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Marcher sur les pas du Christ

Rcit d'un voyage en Turquie, en Isral et en Palestine"


J'ai lu avec une attention soutenue le livre d J ol L rq
Marcher sur les pas du Christ. Rcit d'un voyage en ci J L u et
Turquie, en Isral et en Palestine" de Jol Lorquet. Le style Un rcit captivant
direct, clair, vif et alerte de l'auteur est captivant. Il oblige
le lecteur 'rester coll au livre et vouloir le terminer en quelque soit son obedience religieuse, n'a d'autre envie
quelques heures. Vraiment, aprs avoir lu le livre, le lecteur, que d'effectuer un voyage similaire. S'il est chrtien, pour


Festival de Thtre Port-au-Prince


(Festival ... suite de la page 12)
don't bien sr l'Atelier de thtre Eclosion dirig par
Florence Dupuy, trs actif dans le milieu thtral haitien et
ayant mme affront le Festival off de thtre d'Avignon
en France, il y a deux ans. Comme par hasard, l'Atelier
Eclosion prsente dans la mme priode du festival "Les
Monologues du Vagin", pice qu'une troupe belge
reprsentera dans le cadre du festival des Quatre Chemins.
Toutes les representations auront lieu au Forum
Eldorado et dans la salle de spectacle Ste-Rose de Lima
computer de 18h. C'est dommage qu'en mme temps, il n'y
aura aucune autre activity lie au festival dans les rues et
certain ternels quarters sans vie de Port-au-Prince.
Dommage aussi que quelques troupes de thtre voluant
en province, n'aient pas t sollicites dans le cadre d'un
Festival des quatre chemins, comme on le voudrait. On se
pose aussi des questions sur la priode retenue pour un tel


$


festival car on sait que l'heure est la rentre scolaire et
sur fond de crise conomique. Quand, entire autres, on a
affaire un public haltien qui, on le sait, est partisan du
moindre effort, se dplaant plus facilement quand il s'agit
d'un bal populaire que pour des spectacles qui demandent
un peu d'effort de l'esprit, on ne croit mme pas au
matraquage promotionnel. En tout cas, on souhaite tous
que cette premiere dition ne sera pas une dernire comme
ce fut le cas de bon nombre de projects de ce genre qui ont
dj dfil sous nos yeux et que ce festival sera un grand
succs cultural Port-au-Prince.
N.B. : Pour renseignements propos de ce festival et
reservations, appelez au 512 9868
Giscard Bouchotte
kee_ven@yahoo.fr


150.00*


ALLER-RETOUR + tax et surcharge

Miami/ Port-au-Prince


Touls les Jours !


arienne prfre vers Ha ti







DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230

WWW-flydca.net


vraiment marcher sur les pas du Christ, et s'il ne l'est pas,
pour se rendre compete comment on doit manifester du
respect pour les anciens monuments qui sont lis a
l'histoire, la culture et la vie d'un people.
Ici, on parle de pays vocation touristique mais
rien n'est fait pour porter le people manifester du respect
pour tout ce qui est Haltien et qui possde une certain
valeur. La notion de valeur", quelque soit l'angle sous
lequel on la considre, a perdu toute sa signification pour
devenir un tenrme dnu de sens. Le mieux serait de dire
que son sens est invers. Ce qui se trouve maintenant la
premiere place dans la hirarchie de ce que l'on considre
come important tait autrefois relgu la queue et tait
pratiquement imperceptible tant il ne reprsentait rien aux
yeux de nos compatriotes.
On parle aussi de pays vocation agricole mais
rien n'est fait avec agressivit pour le reboiser et empcher
la terre arable de se jeter la mer. Nous vivons maintenant
dans un pays de contriste o nous faisons le cmntraire de
ce qui aurait d tre fait. Tout le monde constate et se rend
compete qu'il existe un pouvoir fort, mais une absence
patente d'autorit crve les yeux.
Aprs avoir parcouru le livre, une ide me taraude:
celle de la destruction de l'ancienne cathdrale de Port-
au-Prince. Je me demand qu'est-ce,qui pouvait motiver
les gens diriger leur colre, pour mieux dire leur chim"
sur un monument aussi inoffensif et qui, au point de vue
religieux, historique et cultural, reprsentait tant
pour Haiti?
Mon cher Jol aprs avoir crit un livre,
l'crivain, thoriquement, perd la paternit de son
oeuvre. Celle-ci peut s'loigner compltement
de l'ide de l'auteur pour acqurir des dimensions
insouponnes. Eh bien! Ton livre, au lieu de
faire natre en moi la srnit, produit l'effet
contraire. C'est une sensation de colre froce
qui envahit tout mon tre quand je pense ce
people qui se dbat dans la fange et qui ne peut
pas s'en rendre compete. Par consquent, l'effort
ncessaire qu'il doit fire pour cii sortir in
constitute pas pour lui une preoccupation de
premier ordre.
Jol, je recommande a tous, la lecture
de ton livre et je souhaiterais qu'il ne fasse pas
natre chez le lecteur une sensation similaire au
mien. Car c'est dans le silence, non dans la colre,
que se faonnent les grandes ides capable de
mtamorphoser la vie d'un people.


Dr Jean Robert Antoine M.P.H.


o 'Les Tol'U-es
' dernires
Une nouvelle rubrique sur le site lati en
Marche vwww.haitienmarche.comin
Pour tre bien, inform, a(ujour le jour,
consulted nos
ToOues Dernires.



Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULLTRAVEL
2621 N. Federal Highway
1.tBoca Raton, FI 33431 .
T; : 561-394-603(0<')
S1-800-696-0916 i.-j
Cruises Airtickets Tours


Page 14


Dutch Caribbean Airlines


,-. ^^^

,, ,, M S9 .' ^ '. -


. -. '' ..- ...,.


La ligne
(--


,* Tarif sujet tre discontinu Taxe de dpart et surcharge seront ajoutes au tarif.


- - -= -


- -


-


,1








Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol XVII Nno 32


INTERNATIONAL


Ahmed Yassine, l'idologue charismatique


du Hamas, bless lors d'un raid isralien


GAZA, Bande de Gaza, 7 Septembre -Aprs avoir
pass dix ans dans les prisons israliennes et la majeure
parties de sa vie dans une chaise roulante, le fondateur et
chef spiritual du Hamas, cheikhAluned Yassine, ne devrait
pas tre home se laisser impressionner par une tentative
isralienne d'limination.
Vnr par les siens, respect par ses adversaires
politiques, Yassine a survcu samedi une frappe cible
de Tsahal contre le btiment dans lequel il se trouvait,
souffrant d'une simple blessure la main. Il est le dirigeant


BOBY EXPRESS
Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fenr mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.
ATLANTA N. Miami, FI 33161
1232 Moreland Ave, Suite A Tel: (305)892-6478
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787 MIRAMAR N. DADE


BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047
BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATFAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 I lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jetfferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514y852-9245
TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Buttertield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


du Hamas le plus haut plac tre vis par Isral, qui a limin
12 membres du movement au course des trois dernires
semaines.
Cheikh Yassine, qui a fond le movement
palestinien lors de la premiere Intifada en dcembre 1987, est
ttraplgique depuis un accident de sport l'ge de 12 ans.
Emprisonn par Isral pendant plusieurs annes, cet homme
frle a t libr en octobre 1997 en change de deux agents
du Mossad qui avaient chou dans leur tentative d'assassinat
Amman de Khaled Machal, un dirigeant du Hamas.
Quasi-aveugle, le fondateur du Harakat al-
Moukawama Islamiya (Mouvement de la resistance
islamique, Hamas) tait rgulirement malade dans les
geles israliennes, o il souffrait notamment de bronchite
chronique, et l'Etat hbreu redoutait que son dcs ventuel
en prison ne dclenche des meutes dans les territoires
occups.
Le Hamas rve d'un Proche-Orient gouvern par
l'Islam o Isral serait limin, mme si les juifs auraient
l'autorisation de vivre avec le statut de residents protgs.
Il est fermement oppos tout accord de paix avec l'Etat
hbreu, mme s'il avait dcrt une trve temporaire le
29 juin dernier en compagnie du Djihad islamique et du
Fatah. Une trve rompue aprs que l'anne isralienne
eut tu le 21 aot son dirigeant politique Gaza, Ismail
Abou Chanab.
N il y a 68 ans -il dit ne pas se souvenir de sa
date de naissance- dans le village d'Al-Goura, prs de la
ville isralienne d'Ashkelon, ce rfugi palestinien, don't
la famille avait t dracine en 1948"lors de la creation
de l'Etat d'Isral, a grand dans des camps de rfugis. Il
a ensuite lev ses onze enfants dans un trois pices d'un
quarter pauvre de Gaza, o il pouvait passer ses journes
tudier le Coran, recevoir des fidles .ou rsoudre les
dsaccords des uns et des autres.
Le chef spiritual du Hamas avait t une premiere
fois arrt en 1983 pour avoir form des groups
islamiques et projet des attaques contre des cibles
israliennes. Il avait pass deux ans en prison. En 1989, il


avait t une nouvelle fois interpell avec prs de 200
membres du Hamas. Yassine avait alors t condamn
la prison perptuit pour avoir commandit des


.


. ... '
,, "


Cheikh Yassine, 67 ans, a t lgrement bless
lors d'un raid isralien
attaques contre des soldats israliens. Il devait tre libr
huit ans plus tard la faveur d'un change avec Isral.
En fvrier 1998, cheikh Yassine avait quitt Gaza, soi-
disant pour recevoir des soins mdicaux l'tranger. Il
avait en fait pass plusieurs mois dans les pays arabes
afin de recueillir des financements pour les activits du
Hamas. Son movement, qui a revendiqu la plupart
des'attentats-suicide ayant fait 397 morts depuis le dbut
de la nouvelle Intifada en septembre 2000, figure sur
les listes amricaines et europennes des organizations
terrorists. AP


La stratgie amricaine au Proche-

Orient mise dure preuve
WASHINGTON, 7 Septembre La dmission garder le cap de la "feuille de route", le plan de paix
du Premier ministry Mahmoud Abbas met dure preuve international port bout de bras par les Etats-Unis, et
la stratgie amricaine au Proche-Orient et montre ses a rappel l'importance qu'elle attachait au poste de
limits face aux conflicts internes du camp palestinien et Premier ministry pour mener des rformes en profondeur
l'escalade de la violence, soulignent des experts au sein du camp palestinien. Mais la perspective de voir
amricains. Mahmoud Abbas, interlocuteur privilgi de
La Maison Blanche a assur samedi vouloir (voir Proche-Orient/ 16)

Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
Connection tlphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneyvram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Page 15


____ __________ _______1I_ __ __ __ _ __ _ _ __


"I~""`;~;;;;;;'~;""`'


~V









1 ET SECTIONSS CAIT FORNIENNES I


Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Des groups fministes dnoncent


la misogynie du candidate Schwarzenegger


LOS ANGELES, 7, Septembre Plusieurs
organizations fministes ont dnonc vendredi la misogynie
d'Arnold Schwarzenegger, candidate rpublicain au poste
de gouverneur de la Californie, la suite de la publication
d'une interview de la star datant d'une trentaine d'annes.
L'acteur, qui a la reputation d'tre un coureur de
jupons, admettait dans cet entretien datant de 1977 s'tre
livr une orgie frisant le viol collectif et racontait les
ruses qu'il utilisait, lorsqu'il tait culturiste, pour attirer
des femmes dans son lit.
"Ses commentaires sont offensants pour les
femmes", s'est indigne Karen Pomer, fondatrice du
"Rainbow Sisters Project", un group de victims
d'agressions sexuelles. Ce dernier a appel manifester
vendredi aprs-midi devant un local de champagne du
candidate Santa Monica, prs de Los Angeles, aux cts
d'autres associations.
"J'ai dit beaucoup de choses draisonnables", a
expliqu le comdien lors d'une conference de press.


"J'essayais de faire la promotion du culturisme, qui tait et mme Sylvester Stallone: de plus en plus de stars
quelque chose de nouveau l'poque. On voulait attirer (voir Schwarzenegger /17)
l'attention et on a dit beaucoup de choses exagres
et fausses pour faire les gros titres. Il faut oublier
les annes 70, j'tais une personnel diffrente cette
poque. Il faut maintenant se turner vers l'avenir".
Ce n'est pas la premiere fois que l'ancien
Monsieur Univers fait des declarations sur le sexe
et les femmes juges offensantes par les .
associations fministes.
"Si je vois une nana avec de gros seins, je
ne vais pas arrter de les regarder. Etje vais penser
tout ce que je pourrais faire avec elle", crivait
notamment l'acteur dans son livre "Pumping Iron"
public en 1974.

Des stars d'Hollywood se dmarquent
de la candidature de Schwarzenegger
Harrison Ford, Tom.Hanks, Cybill Sheperd Arnold Schwarzenegger


La stratgie amricaine au Proche-Orient mise dure preuve
(Proche-Orient ... suite de la page 15) deYasserArafat, estime Judith Kipper, membre du Council doivent jouer un rle plus intensif au travers d'u
Washington au sein du camp palestinien, partir ou rester on Foreign Relations, un institute indpendant. "Dclarer diplomatic srieuse et de la nomination d'un missaire c
affaibli alors que la violence avec Isral s'aggrave, amne que par principle on ne traitera pas avec Arafat, alors qu'il haut niveau, aux forts pouvoirs politiques. Nous devo
des spcialistes du Proche-Orient s'interroger sur la reste un symbol du nationalism palestinien et garde changer le niveau et le caractre de notre engagement",
stratgie amricaine. encore beaucoup de pouvoirs, est une erreur", affirme-t- t-il estim.
Cette dmission est "clairement et en premier lieu elle. Sans avoir le recevoir la Maison Blanche ou au Washington a nomm en juin l'ambassadeur Jol
uncoup pour la politique palestinienne", mais elle montre dpartement d'Etat, Washington aurait pu garder le contact Wolf, un diplomat inconnu du grand public et sar
aussi la limited d'une politique de mise l'cart tout prix avec le president palestinien par le biais d'missaires experience particulire du Proche-Orient, pour suiv


MIAMFD LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTYMIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing
th availability of the following
bid(s) which can be obtained through the Department of Procurement
Management, Vendor Information Center (VIC) 111 NW 1st Street, Suite 112,
Miami,
FI 33128 (Phone : 305-375-5773). There is a non refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title,
opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check
for the correct dollar amount made payable to :Miami-Dade Board of County
Commissioners ".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our
Website (wwwmiamidade.gov/dpm ") under Solicitations Online ".

Bids /proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami Dade
County on or before the stated time and date, is solely and strictly the
responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused
by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no
later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2: 00 PM on Wednesday OCTOBER 8th 2003


FURNISH/DELIVER AIR CURTAINS
(FACrORY ASSEMBLED)


Cost $10.00


A site visitation is scheduled for September
17, 2003 at 2: 00 PM at Miami-Dade Water
and Sewer Department 3989 Rickenbacker
Causeway Miami, FI. Contact person is Julio
Garcia phone # 305-365-5700.
Attendance is recommended.


6261-2/08 OTR-LW


INFAX FLIGHT DISPLAY SYSTEM
This contract requires Insurance.
This contract includes Living wages.


7427-3/07-OTR PROFESSIONAL INTERPRETER
SERVICES


7428-3/08


7431-3/08-OTR


CHEMICAL PARTS SUPPLIES FOR
TOXICOLOGY

OEMAIR COMPRESSOR PARTS &
SERVICES
This contract requires Insurance.


Cost $ 10.00


Cost$ 10.00


Cost $10.00


Cost $10.00


The following bid(s) will open at 2: 00 PM on Wednesday October 15, 2003


AUTOMOTIVE PARTS WASHER
MAINTENANCE


Cost$10.00


discrets afin de conserver une
porte ouverte si ncessaire",
ajoute-t-elle.
Pour Aaron Miller,
ancien ngociateur amricain
au Proche-Orient, "la question
d'avoir un interlocuteur chez
les Palestiniens est crucial, et
la dmission de Mahmoud
Abbas montre dans quel
mauvais tat se trouve le camp
palestinien". Mais Washington
manque de son ct d'un
reprsentant politique de trs
haut niveau pour maintenir une
pression constant sur les deux
parties, a estim sur la chane
de tlvision CNN cet adjoint
de Dennis Ross, un ancien
pilier des ngociations au
Proche-Orient du temps des
presidents Bush pre et Bill
Clinton. "Les Amricains


ie
le
ns
a-

in
ns
re


l'volution du plan de paix avec les Israliens et
Palestiniens, sans lui donner des pouvoirs aussi tendus
que ceux qu'avait autrefois M. Ross ou d-'autres missaires
amricains. Peu avant la dmission de Mahmoud Abbas,
un autre vtran de la politique amricaine au Proche-
Orient, Martin Indyk, avait lui aussi dnonc les
insuffisances de la politique de l'administration Bush dans
le dossier isralo-palestinien. Pour M. Indyk, qui fut
ambassadeur en Isral et secrtaire d'Etat adjoint charge
du Proche-Orient sous le dmocrate Bill Clinton,
l'administration rpublicaine Bush n'a pas fait grand chose
pour enrayer la dgradation de la situation depuis des visits
spares la Maison Blanche, en juillet, de Mahmoud
Abbas et de son homologue isralien Ariel Sharon.
"Rien n'a t fait la suite de ces visits, qui n'ont servi
qu' faire des photos de famille. Il n'y a eu aucun
engagement supplmentaire amricain, aucune impulsion",
a-t-il dclar mercredi lors d'un colloque de l'institut
indpendant Brookings. Washington "n'a pas russi a faire
faire aux deux parties les petits pas rciproques
indispensables pour briser le cercle vicieux" de la violence,
a-t-il estim. (AFP)


MIAM IADE
I- LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is amiouncing the availability of the following bid(s)
which can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor
Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone :
305-375-5773) There is a non refundable dollar fee for each bid package (sec cost of
each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors
wishing to receive the bhid package through the United States Postal Service. Ail
requests hy mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete
return address and phone number and a check for the correct dollar ainount made
payable to : "Miami-Dade Board of County Commissioners ".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our \Vebsite
(www.miamidade.gov/dpm/) under Solicitations Oni ne

Bids proposalss must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the subinittal deadline. Bids/proposals received a'ter the first bid, proposal
envelope or container has been opened will not bhe opened or considered. The
responsibility for submitting a hid proposal to Miami-Dade County on or before ihe
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-lDade
County is not responsible for delays caused by any mail, package or couner service,
including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of thie Board
Office located at 111 NW Ist Street, 17th floor, Suite 202, Miami, FL 33128. hvy no later
than 2: 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bhid(s) will open at 2: 00 PM on Wednesday October 1, 2003


DIGITAL PHOTOGRAPHIC LAB


Cost $ 10.00


This contract requires Insurance.


Page 16


1663-WS


7433-1/05


1 -JLJL- A -1 lqY I. 1- A 1 .--I..-. 1. -


This contract requires Insurance.







Mercredi 10 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


Page 17


I SANTE I


L' OM S
(Organisation
Mondiale de la
Sant) dfinit la


Pour une definition hatienne ..Dans une
Sytm e c tgratif lan e

de la Mdecine Traditionnelle ottio ell e ment


mdecine traditionnelle comme comprenant diverse
pratiques, approaches, connaissances et croyances
sanitaires intgrant des mdicaments base de plants,
d'animaux et/ou de minraux, des traitements
spirituels, des techniques manuelles et exercices,
appliqus seuls ou en association afin de maintenir le
bien-tre et traiter, diagnostiquer ou prvenir la
maladie (1).
De nombreux systmes de mdecine
traditionnelle existent. Parmi les plus reprsentatifs il
convient de mentionner: la mdecine traditionnelle
chinoise, la mdecine ayurvdique indienne et l'unani
arabe, sans, toutefois, laisser de ct les systmes
dvelopps par les cultures centramricaines, sud-
amricaines et africaines.
Les terms < et mdecine parallle ( parfois galement
mdecine non conventionnelle>> ou << mdecine
alternative) sont gnralement utiliss pour designer
un ensemble de pratiques de sant qui ne font pas parties
de la tradition d'un pays. L'acupuncture, par example,
est une thrapie de la mdecine traditionnelle chinoise
mais les pays occidentaux la considrent comme une
mdecine complmentaire ou parallle parce qu'elle
ne fait pas parties intgrante de leur systme de sant
prdominant.
Pratiquement la mdecine traditionnelle
existe depuis l'apparition de l'homme sur la terre. En
effet, les vertus thrapeutiques de beaucoup de plants
sont connues des gurisseurs bien avant leur utilisation
par la mdecine, conventionnelle. Comme example,


Hollywood se d

candidature de S
(Schwarzenegger ... suite de la page 16)
hollywoodiennes premnnent la parole pour se dmarquer
de la candidature de leur collgue Arnold
Schwarzenegger au poste de gouverneur de la
Californie.
"Non, je ne voterai pas pour Arnold", a
dclar Harrison Ford Berlin cette semaine
l'occasion de la promotion de son dernier film.
Selon le New York Post, l'acteur Tom Hanks,
dmocrate dclar, fulminait contre la Creative Artist
Agency (CAA), puissante agence de representation
,d'acteurs, suite aux rumeurs, depuis dmenties, selon
lesquelles l'agence prvoyait d'apporter son soutien
la candidature de l'ancien Monsieur Univers.
Et la comdienne Cybill Sheperd a estim que
si "Terminator" remportait le poste de gouverneur, ce
serait "srieusement la pire tragdie de l'histoire de la
Californie".
"Nous sommes la rise du monde entier, avec
la candidature d'Arnold", a dclar la blonde
comdienne, connue pour ses prises de position
politiques, notamment en faveur du droit
l'avortement.
"C'est un vritable hypocrite. Je pense que
son pass va merger, et je ne dirais pas quoi, mais je
suis sre que ce ne seront pas des choses trs belles",
a ajout l'actrice Access Hollywood, une mission
tlvise sur les clbrits.
Un entretien de Schwarzenegger public en
1977 a rcenunent refait surface, dans lequel l'ancien
culturiste admettait s'tre livr une orgie frisant le
viol collectif et consommer des drogues douces.
Mme Sylvester Stallone, acteur de films
d'action, a prvenu "Termninator" des dangers de la


on peut citer: la quinine, remde trs efficace contre
le paludisme; la digitaline, mdicament trs important
dans les cas de dcompensation cardiaque et la
morphine, substance rpute jusqu' present comme
un puissant antalgique.
L'usage de la mdecine traditionnelle est trs
rpandu et revt une importance sanitaire et
conomique croissante qui est due son accessibility
et son abordabilit. En Afrique, jusqu' 80% de la
population utilise la mdecine traditionnelle pour
rpondre ses besoins de soins de sant (1). En Haiti
un pourcentage assez lev (environ 70 90%) de la
population a recours la mdecine traditionnelle (2).
D'aprs Bannernnan << la mdecine traditionnelle
demeure l'unique source de soins accessible de
nombreux habitants des pays en dveloppement.
(3) De plus les soins prodigus au niveau de la
mdecine traditionnelle sont efficaces dans la plupart
des cas et cotent gnralement moins chers que ceux
de la mdecine conventionnelle.
Puisque la mdecine traditionnelle est
pratique par une proportion assez leve de la
population et donne parfois de trs bons rsultats dans
les soulagement de beaucoup.de maux qui affectent
les gens, ne faudrait-il pas la reconnatre, la
perfectionner t l'intgrer de faon officielle notre
systme de sant?
L'OMS a dfini trois types de systmes de
soins de sant pour dcrire dans quelle measure la
mdecine traditionnelle est un lment important et
reconnu des soins de sant. (1)


lmarque de la

chwarzenegger
politique. "Arnold s'est embarqu dans un voyage trs
dur et trs difficile, parce que jouer est une chose,
affronter la ralit en est une autre".
"Schwarzy pursuit un rve mais il doit faire
attention de ne pas perdre la face", a dit l'acteur au
Corriere della Sera.
L'acteur Martin Sheen, dj figure de proue
de l'opposition d'Hollywood la guerre en Irak, a
dnonc la champagne pour destituer l'actuel
gouverneur dmocrate, Gray Davis, qui vaut aux
Californiens d'tre appels aux urnes le 7 octobre.
Il a estim qu'il s'agissait d'un hold-up des
rpublicains pour rcuprer la direction de l'Etat le
plus peupl du pays, par le biais d'une champagne ultra-
mdiatise, aussi bien pour son nombre
impressionnant de candidatures farfelues un sujet
rcurrent de blagues ces dernires semaines aux Etats-
Unis que par sa proximity avec la champagne pour la
prsidentielle de 2004.
"Je souponne que tout cela fasse parties
d'une stratgie de la Maison Blanche", a soulign
l'acteur qui interprte le president des Etats-Unis dans
la srie tlvise "A la Maison Blanche".
Le cinaste new-yorkais Woody Allen a t
moins dur l'gard de Schwarzenegger, un acteur
qui volue dans un universe bien loin du sien, tout en
exprimant de srieux doutes sur ses capacits
politiques.
"C'est une personnalit trs attachante", a confi le
ralisateur lors du festival de Venise. "Mais la
Californie connat d'importants problmes et il est
difficile d'imaginer comment, sans vritable
experience politique, il sera capable de faire changer
le course des choses ... mais on ne sait jamais". (AFP)


reconnue et intgre dans tous les domaines de l'offre de soins de
sant. Cela signifie que: la mdecine traditionnelle est incluse dans
la politique pharmaceutique national du pays concern, les
prestataires et les products sont agrs et rglements, les thrapies
de mdecine traditionnelle sont disponibles dans les hpitaux et
cliniques (publiques et privs), le traitement par cette mdecine est
rembours par le systme de scurit social, la recherche approprie
est effectue et l'enseignement de la mdecine traditionnelle est
disponible. A l'chelle mondiale, seuls la Chine, la Rpublique
populaire dmocratique de Core, la Rpublique de Core et le
Vietnam peuvent tre considrs comme avant atteint un systme
intgratif (1).
Un systme inclusif reconnat la mdecine traditionnelle
mais ne l'a pas encore entirement intgre tous les aspects des
soins de sant. Cependant un travail consacr la formulation de
politiques, la rglementation, la pratique, la couverture d'assurance
sant, la recherche et l'ducation est en course. Les pays possdant
un systme inclusif comprennent les pays en voie de dvelopps tels
que le Canada et le Royaume-Uni (1).
Dans les pays possdant un systme tolrant, le systme
national des soins de sant est entirement bas sur la mdecine
conventionnelle mais certaines pratiques de mdecine traditionnelle
sont tolres (1).
Malgr l'utilisation des matrones traditionnelles par le
Ministre de la Sant et la Population dans la furniture des soins
aux femmes enceintes, notre systme sant doit tre considr comme
tolrant, car rien n'est encore fait en ce qui a trait l'laboration de
politique et rglementation relatives la pratique de la mdecine
traditionnelle.
De ce qui prcde, il est clair que Haiti, comme tout pays
en voie de dveloppement, profit des avantages et des bienfaits de.
la mdecine traditionnelle: son accessibility, son abordabilit, son
importance culturelle et historique.
Par consquent, une definition pragmatique et hatienne de
la mdecine indigne ou traditionnelle pourrait tre formule de la
faon suivante: lamdecine indigne ou traditionnelle est l'ensemble
des pratiques, connaissances et croyances sanitaires qui, dans le pass,
avaient permis l'Hatien de rsister au traitements infra humans
endurs au course de la priode colonial, de travailler avec une ardeur
impressionnante afin de faire de Saint-Domingue la colonie la plus
prospre de son temps, de lutter avec un acharnement lgendaire en
vue de conqurir son indpendance, et qui, de nos jours, donnent
une grande parties de la population la possibility de continue
recevoir des soins de sant en dpit d'une distribution inadequate,
inapproprie et anarchique des resources sanitaires de la mdecine
conventionnelle. Cette definition, dire vrai, est loin d'tre classique
En outre, elle est un peu longue. Toutefois, elle content des lments
de rflexion susceptibles de nous porter reconsidrer cette place
minable que nous accordons la mdecine indigne ou traditionnelle
a jou un rle extrmement important dans la prise en charge de s;i
sant et de son bien-tre travers les ges et qu'il continuera d'en
tre ainsi pendant longtemps.

Rfrences
1- Stratgie de L'OMS POUR LA Mdecine Traditionnelle pour
2002-2005
2- MSPP / OPS / OMS, Etude sur la situation sanitaire de la Mdecine
Traditionnelle en Hati 2003
3- Banmennan, R. H. La place de la Mdecine Traditionnelle dans
les soins de sant modernes. Forum mondial de la Sant 3 (1) 8-29
(1982). _
Dr Jean Robert Antoine MPH


Prsidentielle : Seulement

38 % des Amricains

croient en une

possible victoire

dmocrate
NEW YORK, 6 Septembre Seulement 38% des Amricains
croient en la possible victoire d'un candidate dmocrate face George
W. Bush lors de l'lection prsidentielle de 2004, contre 40% d'un
avis contraire, selon un sondage public dans la dernire dition du
magazine "Time".
Cette enqute "Time"/CNN fait galement apparatre que
41% des lecteurs inscrits affirment vouloir voter contre le president
sortant. Ils ne sont que 29% se dire srs de voter Bush.
Parmi les candidates l'investiture dmocrates, John Kerry
semblent bnficier de son entre officielle en champagne puisqu'il
recueille 16% des intentions de vote des lecteurs de son parti. Le
snateur du Massachusetts devance Joe Lichernnan, snateur du
Connecticut (13%), Howard Dean, ancien gouverneur du Venuont
(11%), Dick Gephardt, reprsentant du Missouri (7%), et John
Edwards, snateur de Caroline du Nord (7' ).
Si John Kerry tait oppose George W. Bush en 2004, le
premier obtiendrait 42% des voix, contre 51% son adversaire
rpublicain. Au cas of Hillary Clinton, ex-lirst Lady et snatrice
dmocrate de New York, entrerait en lice, elle ferait lgrcement
mieux: 46% contre 50'% NI. Bush.
Ce sondage a t ralis les 3 et 4 septembre auprs d'un
chantillon reprsentatif cde 1.300 personnel ges de 18 et plus,
avec une marge d'erreur de plus ou moinos 3,l1%. AI


AVI ELEKSYON ESPESYAL YO


Eleksyon Espesyal yo ap ft jou 16 Septanm 2003, pou zn sa yo:
Aneksasyon Snapper Creek a Vil South Miami an
Sou Distri Taks Espesyal Milti Fonksyon F. C.
Distri Taks Espesyal Gad Sekirite Normandy
Yo deja ekspedye bilten vt yo pa laps bay tout vot enskri ki abite zn sa yo ki ekri pi
wo la a. Vot yo pral elijib pou yo vote Wl oswa NON sou kestyon an. Tout bilten vt ki deja
vote ft pou rive nan biwo Sipviz Eleksyon Miami-Dade lan anvan 7 di swa jou eleksyon
an.
A 5:30 nan lapre midi, jou 16 Septanm 2003, Asanble Stifikasyon Konte Miami-Dade
lan ap reyini pou yo kmanse konte bilten vt eleksyon sila yo ki rive nan 19ym etaj Sant
Stephen P. Clark Center an, 111 NW 1st St., Miami, FL 33128. Eleksyon Espesyal sa yo ap
ft an di fm dapre seksyon Kd Lalwa Konte Miami-Dade ak tout lt Iwa general ki
gouvne eleksyon espesyal yo.
Tout pwosesis eleksyon yo ouv a piblik lan. Pou nenpt lkt aranjman ak aranjman
pou yon entprt pale ak siy pou soud, tanpri rele 305-375-3183 omwen senk jou davans.

MI A MIDEConstance A. Kaplan
MIAM IDADE Sipviz Eleksyon
E Konte Miami-Dade, Florid
ELEC TIONS
1 ____ ^ __ -- _ _ ____ ____ - -- -___________1


I __ __ __ _








Les Jeux de Berard


Mercredi 10 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 32


M-S T I


Solutions de la semaine passe


G IE RMA I N
R O 1 JE NJ TG E
A L T B E


E NC LUM E
UNIATE
X ERX ES


Allez de FERREE PALPES, en utilisant des mots du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

SMoitsMls )

NMS N E I R O H P O H P O L N
P EOWCS EDO PORH. TRA
Q LM LAHM K F TM LB U BT
M S A A L S E D R O COM O T S
R E H T T U D T S E G N OP F E
U DC S H HSS O B SW DX D


se


solutions de la
emaine passe


I
tIF JEsIRIRI
rHl 1 IIM^^HHBB-^^H^HHH-HBH^^I^^H^^^^H^


N S I S H N E E Q E G Z I 0 M U I pourformer un mot franais
E N ENE E L LU C N PA J A L H O
SI H R I P N I M M E A A B R R E
E NC-I S N M O T I S T TFON T P A
N I RANXSTDRNNJSHCN H
T A N I T U E Y E E T T S U EA C E
C V E S H I M C 0 R M H H K R S C E
E A F T RT X E J TJ M E E E OC
R F XFCUSESUDEMENSSO
S E R 0 H P 0 N 0 G 0 P S J Y C Solutions de la semaine passe
Trouvez les 22 invertbrs ou types M A S U I F E
d'invertbrs dans le carr ci-dessus.
WIr ': ',,Mi:TPTiI71iUi-j,-W


Grille des Programmes
Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves P4ul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7HOO-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2HOO-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette- Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6HOO-7HOO LES TOP TEN

7HOO-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref
(suite de la page 2)


000


president Aristide du pouvoir. Pour ces organizations, le rgime lavalas est l seul
responsible des maux du pays. Elles soutiennent galement la resolution du 15 dcembre
2002, adopte par les parties de l'opposition, et rclamant des lections gnrales. L'OEA
ne devrait plus soutenir le pouvoir en place, ont-elles indiqu.
Aux yeux des organisateurs, la resolution 822 n'a pas port fruit, en consequence, ils ont
invit l'OEA constater son chec et adopter celle du 15 dcembre susceptible, selon
eux, de mettre un terme aux tourments du people hatien.
En outre les organisateurs, par des propos acerbes repris en cour par les manifestants,
faisaient injunction l'OEA de mettre un terme sa politique ouvertement partisan
dans le dossier d'Hati. D'autres reproches portent sur la mauvaise gestion du
gouvernement Aristide Neptune ont t galement scands par la foule. Notamment la
mauvaise suite donne l'clatement
des coopratives, la chert de la vie, la politisation de la police ...
La resolution du 15 dcembre est l'oeuvre de l'opposition politique, elle fut adopte en
2002 comme une solution la crise ne des lections contestes du 21 mai 2000. Elle
prvoit entire autres : le dpart de l'actuel gouvernement, la formation d'un
gouvernement de transition, la convocation d'une conference national pour dcider d'un
nouveau contract social et l'organisation d'lections gnrales dans le pays. Le sit-in a
dur environ une heure sans perturbation sous haute surveillance policire. Plusieurs
personnalits politiques ont port leur soutien ce rassemblement. Ont t remarqu
Marie Denise Claude, Ren Julien et Levelt Dorcile:
Le people hatien, le grand perdant ...
David Lee, le reprsentant de 1 OEA en Haiti, au course d'une conference organise au
Centre Hatien de Presse a dclar tre trs du de l'volution des choses en Hati. Le
gouvernement est lent agir, l'impasse continue et persiste'" a dclar, David Lee qui a
ajout: Nous, de notre ct, nous sommes trs dus et je sais trs bien que la grande
majority des Hatiens l'est aussi [... ] Ce sont eux les grands perdants ".
M. Lee a ensuite redfini trs brivement les objectifs de la resolution 822, tels la
formation d'un Conseil lectoral provisoire (CEP), la professionnalisation de la police
national, la scurit des prochaines lections et le enforcement de la dmocratie.

Gang dmantel aux Gonalves ...
La police des Gonaves a procd l'arrestation de 15 prsums bandits lors d'une
operation de grande envergure. L'inspecteur de police des Gonaves, Cadissaint Marc
Andr, a fait savoir que plusieurs armes feu ont t galement confisques au course de
cette operation.
M. Marc Andr a dclar que la Police National est dtermne dmanteler tous les
gangs arms qui oprent dans la region.

Inondations de St Marc ...
On parle de plus de 20 morts et 70 disparus aprs les inondationfs conscutives aux fortes
averses du 30 aot dernier.

Averses en srie ...
Port-au-Prince est transforme en vaste poubelle et les pouvoirs publics ont fort faire
pour rparer les dgats des averses s'abattant sur la capital. Des tomnes (de boue et de
vritables montagnes de pp (vtements usags imports) envahissent les nies d'une
capital qui resemble une ville sinistre. Les automobilistes mettent (ldes heures pour
parcourir la moindre distance. Les responsables sanitaires et de la mairie tardent ragir
ce problme.

Le CEP et les prochaines lections lgislatives ...
Le Conseil lectoral provisoire d'Alix Lamarque travaille pour la mise sur pied des
structures pour l'organisation d'lections dans le pays. Vendredi, il tait question des
registres d'inscriptions pour le personnel des Bureaux lectoraux communaux et
dpartementaux (BEC/BED).

La grve l'Hpital de l'Universit d'Etat d'Hati
Elle a t dcrte par le petit personnel de soutien, garons de sales, responsables de la
salubrit de l'institution de sant. Et depuis lors, c'est le mme spectacle navrant des
cadavres accumuls dans les couloirs. Le personnel de soutien exige de meilleures
conditions de travail et une augmentation de salaire.

Jean-Rabel : 4 morts et 8 blesss
Quatre morts et au moins huit blesss Jean-Rabhel. Cet incident est survenu lorsqu'un
petit avion a dbarqu une trentaine de caisses de merchandise illicit. Des hommes en
noir, venus rcuprer la cargaison, ont ouvert le feu sur des riverains qui tentaient de
s'emparer des caisses. Parmi les personnel tues, Bcly Casimir, 65 ans.
(En bref / 20)


Page 18


BAIV ENI
B AITIEIN
BU IT EN I
BUTANT
BUTANE


SClABBLIE
Arrangez les sept lettres ci-dessous


1


E


I '


i







Page 19


Hati en Marche Vol. XV 11 No. "-32 --- -.--P ---"..--- ---


MASAK AYISYEN NAN

YOUN BATEY NAN

KIBA 18 Novanm 1933
Vwayaj nan Kiba 7m Pati
El Crimen de Cortaderas-
Depi lontan Travay Ayisyen ap kite Ayiti al travay
nan lt peyi Karayib.yo. Kondisyon peyi-a, eklatman
sosyete-a ak mounn k'ap miltipliye chak ane, miz, raz,
iyorans, maladi... tousa pouse do malere yo.al travay nan
move kondisyon nan lt zile yo. Depi apre 1791 l esklav
ayisyen yo te revlte, mete dife nan plantasyon yo, masakre
blan yo, anpil nan kolon sa yo te santi yo pa ansekirite.
Yo vole gag. Gen ki pati brid sou kou al Nou-Oleyann,
Jamayik osnon nan peyi Kiba.
Kiba se te bastyon blan kolon. Apre endepandans


Youn "Mozole" pou pv malere Ayisyen yo yo te masakre
nan Cortaderas nan Santral SENADO <>
18 Novanm 1933. Poze: Jan Mapou ak Ginette Etienne (foto mapou)

an 1804, l yo w pa gen espwa menm pou yo tounen nan
bl grs la nan Sendomeng, yo tabli yo nan Kiba. Yo bati
izin pasi-pala. Gwo pwopriyet Teryen ap anrichi yo sou
do malere yo. Kondisyon sa-a la jouk nan ane 1900 yo.
Nan epk sa-a, lavi-a te vin pi malouk pou fr ak s nou
yo. Ayisyen ki nan zn Sid peyi-a pran bato ak Kiba al
travay nan bitasyon kann osnon nan izin sik. Migrasyon
sa-a dapr istoryen yo te koumanse ak Jamayiken yo. L
Ayisyen koumanse debake, Kolon Kiben ak Meriken ri
jn. Mendv bonmache, gason solid k'ap bay bon randman
pou po pistach, se sa menm yo te bezwen
Kondisyon lavi-a pouse do fr ak s nou yo se vre,
men nan k yo anndan nanm yo, yo toujou konnen yo se
ng Kiskeya, ng ki pa rete ak mounn. Yo lib. Gende degree
enptinans ak movetretman yo pap tolere menmsi yo pa
nan peyi yo.
Cortaderas nan oun zn ki rele SENADO ki pote
non Noel Fernandez jounen jodi-a. Se la izin nan te ye.
Majority anplwaye yo se te Ayisyen. Day se Ayisyen ki
t'ap viv nan tout zn nan; ki t'ap travay. Te gen youn
sendika malatyonng ki te swadizan ap pwoteje enter
travay, men sendika sa-a se kb yo yo t'ap f ak gran
patwon yo, vann grv travay yo, pran pz ap f
reklamasyon epi denonse malere yo.
18 Novanm 1933 pandan an Ayiti, Ayisyen t'ap fete batay


Vty, bl espwa zanst nou yo ki te
emveye lame Napoleyon-an, youn
bann kolon te masakre youn ekip travay
ayisyen. Gen youn krim makawon ki
ft nan Cortaderas, youn zn ki a 1-
. d'tan vil Kamagwy. Jouk jounen jodi-
a dapr sa nou aprann, nan pwen mounn
ki vle pale. Gouvennman Machado-a
te sitlman mete presyon sou mounn yo
nan epk la, krim nan te sitlman
sangin; mounn yo sitlman sezi... Chat
pran lanng yo. Ayisyen kou Kiben. Se
kmkwadire youn kout zekl te kokobe
memwa tout mounn alawonnbad.
Dapr sa n'aprann, youn Senat
Kiben, gwo bacha(nou pap nonmen non-
1 annatandan nou verifye istwa-a) monte
lachanm, li made pmisyon pou li kraze
krv ayisyen yo. Dapr sa yo rapte grv
la te koumanse gaye kou dife nan chan
kann nan tout zin Kamaguy ap monte
Santyago.
Rante Senat-a rantre nan
Senado, li gaye nouvl dizan, li pote
bon komisyon pou tout grevis yo.
Gouvennman-an ap satisf reklamasyon
tout travay yo. Dapr sa kk mounn
di, travay soti toupatou, sou chwal, sou
bourik, nan tren, apye... vin tande bon
nouvl Senat-a pote pou yo. Debake yo
debake, Gad Rirai yo ki te anbiske k-
yo nan raje-a nan zn ray tren-an, louvri
zam sou malere yo. Mounn mouri kou
poul. Gason kraze rak. Ng made pye
sa m'manje m'pa ba-w... Fanm kou
gason vole gag, travse lantouray. Gen
ki blese k'ap senyen kon bf labatwa,
tt kase, pye kase, gen ki tonbe k'ap
trennen sou pye. Gen ki rantre kay
mounn benyen ansan...Se te later. Se
te youn masak ekstrawdin... Yo touye
Ayisyen kou bt san mt. Menm chen
pa jape. Gen mounn ki rete youn
kilomt yo tande bal ap tire...
Efrain Morciego rapte nan
youn atik ki te part nan Revista
Literature Sovietica, #6, 1975, pp 135-
141, anba plim Serguei Smirnov.. ot-a
di, mounn tlman sezi, se men nan
bouch, yo bb. Tout mounn nan zn nan
p. Y'ap tranble. Depi ou made youn
mounn ki te la kijan sa te pase, li jete-1
osnon li di, li pa konnen. Viktim yo
antere nan youn silans tonbo simity.
Youn manifestasyon pasifik ki lakoz tout
malere sa yo mouri. Gouvennman-an pa
janm mennen youn ankt pou enfme
piblik la. Nan mitan 80 kadav Ayisyen
yo di yo te ranmase b ray tren-an, te
gen youn Jamayiken ak youn Panyl.
(gouvennman-an di se 22 kadav
senpman yo te jwenn). Gen lt tewori
ki di se pandan grv la, nan youn
manifestasyon ki t'ap ft 18 Novanm
1933- Gad Rival tire sou ganizat yo...
Youn sl journal ki te pran chans
mansyone krim sa-a 56 jou apre, nan
edisyon 5 janvye 1934. Jounal
Bandera Roja>> ki youn journal
degoch, klandesten rakonte an tikt kijan
sa te pase. Li pa te kajwenn enfmasyon
paske nan pwen mounn ki te vie pale.
Bri kouri se te youn trayizyon
kmkwadire se Sendika-a ki te vann
travay yo Apre masak la gen mounn
ki touche gwo kb gen ki jwenn
otomobil ak kay.... Men laverite istoryen


yo di krim sa-a toufe anba pay menm
konsil Ayisyen nan epk la refize pale sa
k'te pase.
Li poko tw ta pou viktim KRIM
CORTADERAS yo jwenn jistis menmsi
kriminl sa yo kite peyi Kiba. Youn Kiba
libere. Youn Kiba debarase de tout sangin
sanmanman, bt sovaj sa yo ki tankou
sansi t'ap souse san pp la.
Nan Cortaderas sou bitasyon Noel
Fernandez anba flanm soly midi, youn
tonbo tou blan kon mozole vtikal kanpe
drt ak youn zetwal pwente nan syl Kiba
pou memwa fr ak s Ayisyen-yo.
Nou vizite ray tren kote malere te
desann al kontre bab pou bab al jral lanmo...
Nou tande rl yo, soufrans yo... Nou tande vwa
yo k'ap made jistis anndan youn tonm finb
ki kache tout youn mist istorik youn krim
ki pa ko janm eklsi. Sou tt tonm nan youn
zetwal... Youn zetwal dore senbl libte...Jou
sa-a. dlo koule nan zye nou. Nou chak nou
depoze youn tifl sovay pou memwa fr ak s
nou yo..
"Yo kite Ayiti ak dlo nan zye, y'al chache lavi"
L yo rive nan peyi Kiba, se lanm. yojwenn.
Pesonn pa plenyen...Pesonn pa di anyen... Ki
foute yo, se Ayisyen..."ti kochon laplenn!"
V Jan Mapou


SOSYETE KOUKOUY AP
CONNECTICUT 13 NOVANM
Pou youn sware Lafanmi ak Koukouy
Connecticut yo. Gaye nouvl la. Teyat,
dans, mizik... 15 Koukouy ap vwayaje
pou pote youn bon ti detant kiltirl
pou kominote-a.
Rele Pascale Millien nan Legliz Epis-
copal D'Haiti pou plis enfmasyon

HAITIAN ART

IN THE DIASPORA
A DIRECTORY OF HAITIAN
ARTISTS LIVING ABROAD:
OUN DOKIMAN ISTORIK WOLOLOY
Youn liv ki fenk part, ki youn michan
reyalizasyon nou ta ka di menm se youn
ansiklopedi prske tout atispent nou yo ki nan
dyaspora-a. Liv la rele Haitian Art in the
Diaspora, a directory of Haitian Artists Living
Abroad, youn piblikasyon Vie and Art Col-
lections, inc. youn ganizasyon Emile Viard,
youn Koleksyon tablo Ayisyen ap dirije. Liv la
laj youn fey papye 81/2 pa 11, kouvti solid (
hard Cover) 110 paj an koul.
EMILE VIARD di liv sa-a neses pou
referans mounn.k'ap f rechch sou atispent
ayisyen-yo epi pou mete an evidans atis ayisyen
sa yo ki pote kontribisyon yo nan devlopman
Atistik kominote Florid la ak sosyete Meriken-an. -
Li di tou, se youn mwayen pou koleksyon, laprs
entenasyonal, konnen sa noumenm ayisyen nou
gen nan dyakout nou e pou yo sispann bliye
kontribisyon kominote pa nou-an nan reptaj yo..
Chak atis nan liv la gen youn bl tablo ak
youn ti nt byografik ak foto atis la. Atis yo klase
alfabetikman. Nou ta ka site antwt Jonas Allen,
Lon Avril, Hernsza Barjon alias Heza-youn atis
ekstrawdin ki gen youn koleksyon plis pase 100
espri vodou sou enspirasyon liv Deyita-a ki rele ..
.... (N'aprann sante Heza pa fin two bon jounen
jodi-a, nou swete-1 pou retabli-1 vit-e-prese... atis
dinamik kon Heza pa ka malad...) Nou jwenn tou
Erns Bastien alias Turgo, ki se fr Marleine
Bastien, Ludovic Booz ki te pote premye nan
konkou Mwa Heritaj Ayisyen-an sou drapo
Ayisyen-an, Ludner Confident, oun koukouy nan
zn Tampa Bay, Wilfrid Darlus, Eduard Duval
Carri, Joanne Hyppolite, Sophia Lacroix...
Mezanmi Liv sa-a s'oun mvy... Haitian Art in
the diaspora ekspoze nan Libreri Mapou... Pase vin
feyte... N'ap kontan w travay atispent nou yo.
Konpliman Emile! Bon travay. JM


1--ti goult Da ti 2Ollt ak Jan Mapou 1


Mercredi 10 Septembre 2003








Page 20


L'ACTUALITE EN MARCH


[ Mercredi 10 Septembre 2003
i 1Haiti en Marche Vol. XVII No. 32


En bref ...
(suite de la page 18)
Deux jeunes tus Cerca-Cavajal ...
Asner a succomb l'hpital aprs avoir t frapp la
tte par Timama. Le premier, prsum insolvable, devait
100 gourdes (US $2,5) Timama. iEn reprsailles, les
proches d'Asner ont forc les portes du commissariat
local o Timamna tait gard vue et lynch ce dernier
sous le regard impuissant de la police. Le commissaire
de police, Maxime Jonas, explique que-la population a
pu commettre ce crime en raison du manque d'effectifs
et de moyens du commissariat.

Inscurit galement Jrmie ...
Marco Sanchez, un ressortissant bahamen, t tu de
17 balles, mercredi Jrmie, par des individus non
identifies. Ces bandits, qui circulaient bord d'un
vhicule immatricul au TZ-0848, ont pris la fuite aprs
le meurtre. La police n'a effectu aucune arrestation.

Judie C. Roy plus que jamais oppose
au pouvoir
Pour sa deuxime comparution devant le juge
d'instruction Jean Snat Fleury, Mme Roy a raffirm sa
volont de continue lutter contre le pouvoir. Les 3
autres personnel revenues en prison dans ce dossier ont
subi leur premiere audition.
Rpondant aux questions des journalists, relatives aux
accusations portes contre elle, Mme Judie Roy a prcis
qu'elle menait une bataille pacifique contre le pouvoir
Lavalas.
Mme Roy a fait savoir qu'elle dirigeait deux
organizations, R aren (Regroupement patriotique pour
le renouveau national), connu de tout le monde, etAD
(Action pour le dveloppement). Cette dernire est
spcialise dans la rcupration et la transformation des
products agricoles. Mme Roy a ni toute implication
dans des actes de violence.
" Je me rvolte contre tout ce qui se fait de mal dans le
pays et qui va l'encontre des objectifs viss par le
movement populaire ", a dit Mme Roy qui invite tous
les Hatiens s'impliquer dans la lutte anti-
lavalassienne.


. : ._" ; . .. -
.- .ri -


Port-au-Prince, 4
septembre 03, [AlterPresse]- .
-- Piles d'immondices qui -- -.
obstruen les canaux --- ,''..
d'vacuation des eaux uses,
montagnes de graviers tous les coins de rue, maisons
inondes, population aux abois: voil l'image que prsente
Port-au-Prince, la Capitale d'Haiti, aprs seulement un quart
d'heure de pluie.
Circuler dans les rues de Port-au-Prince aprs la
pluie se rvle de plus en plus difficile. A Carrefour Feuilles,
banlieue sud-est de la capital, la situation est aussi
chaotique que dans bon nombre de villes d'Hati. Les rues
jonches de cailloux, inondes d'eaux, sont impraticables.
Les pitons doivent tre de bons joueurs de marelle
pour traverser certain tronons. Nous avons mis quelques
morceaux de briques dans la mare pour permettre aux gens
de traverser, indique un habitant de la rue Fleury Batier,
situe sur le cot ouest du cimetire de Port-au-Prince.
La mairie de Port-au-Prince entreprend depuis le
dbut de l'anne des travaux de rparations au cimetire de
la ville, alors que les rues environnantes se transforment en
un amas d'eaux uses et d'immondices de toutes sortes.
Selon une recherche conduite sous les auspices
d'Oxfam Grande Bretagne et prsente Port-au-Prince le
8 mai 2003, des actions cohrentes intgres dans un plan
de dveloppement durable sur plusieurs annes sont
ncessaires pour rpondre aux phnomnes naturels et ceux
dcoulant de l'activit humaine.
Malgr les alertes rptes de certaines
organizations travaillant dans le domaine de
l'environnement, les autorits gouvernementales n'ont
toujours pas runi de moyens pour rpondre aux menaces
de dsastres et d'inondations des villes du pays.


Et il demeure ici que
chaque saison de pluie est
une saison de pleurs.
S...- Les inondations


-, .


Plus d'un demi million de clients ont adopted CAM pour leurs transfers d'argent
et de products alimentaires sur Haiti parce que depuis prs de vingt ans CAM,
le leader incontest sur le march des transfers offre sa clientele:

u un accueil enthousiaste plus de 10,000 nouveaux clients tous les mois
b un service professionnel, courtois, rapide, sr et unique sur le march haitien
. la livraison a domicile en moins de deux heures de tout transfer d'argent
Port-au-Prince et dans les villes de province.
6. livraison des products alimentaires le mme jour, si le transfer se fait avant midi
ow transferts d'argent et de products alimentaires "on line" par carte de credit
u. dpt d'argent sur n'importe quel compile bancaire en Haili
t, une satisfaction garantie

CAM, une tradition trs imite mais jamais gale!


Notre difference

c'est notre service!







APPELEZ NOUS GRATUITEMENT:
USA/CANADA:1l-800-934-0440
HAITI: 800-256-8687
Ou laites voire transfert ONLINE:
www.camiranslert.com


enregistres dans la ville de St Marc le 29 aot, qui ont fait
selon un bilan des quipes de la Croix Rouge sur place
"environ 25 morts et 75 disparus, tmoignent de la
vulnrabilit des principles villes d'Hfati.
Des quipes de la Direction de la Protection Civile
sont prsentes dans l'Artibonite, apprend-on, pour apporter
des secours aux victims. La Direction de protection civil
entame une distribution de l'aide alimentaire et des
vtements aux families sinistres , a indiqu un des
responsables de cette direction, l'agronome Roosevelt
Compre.
Le mtorologue Renan Jean-Louis, intervenant
le ler septembre la semaine de l'information organise
par le Centre Hatien de Presse, a prdit que, dans les
prochaines aimes, une situation encore plus pouvantable
pourrait tre enregistre si rien n'est fait pour arrter la
dsertification du pays.
La situation dramatique de l'environnement
hatien exige non seulement des measures pour faire face i
la dsertification mais aussi des dispositions
de la part de l'tat haltien pour investor dans des habitats
srs , a recommand Renan Jean-Louis.
Le gouvernement a fait savoir qu'un montant de 1
million de gourdes a t dbloqu pour secourir les
personnel sinistres. Mais jusqu' present, la mairie de St
Marc n'aurait reu que 812 mille gourdes pour aider les
800 families sinistres, a rapport un correspondent local.


Le Tiers-

Monde sera

le "perdant"

de la

mondialisation,

pour 72%

des Franais

PARIS, 6 Septembre 1 ne grande
majority de Franais (72%) estime que les
pays du Tiers-Monde seront les "perdanits"
(de la mondialisation, tandis qu'Etats-Unis
et France- en seront les "gagnants", ,
quelques jours de l'ouverture du somimet
de l'Organisation mondiale du coniinmmerce
(OMC) au Mexique, selon un sondage Ifop
pour "Le Journal du Dimanche".
Pour 79% des personnel
interroges, les Etats-I'nis seront les
"gagnants" de la mondialisation, tandis qucle
63% des sonds portent un jugement
semblable pour la France. A l'inverse, ils
sont 72% penser que les pays du Tiers-
Monde cin seront les "perdants".
Par ailleurs, une majority de
Franais (56%) jugent que la decision de
la justice d'interdire au porte-parole de la
Confdration paysanne Jos Bovd,
actuellement sous contrle judiciaire, de se
renldre a u sounlct de ( )NiC, qui se tienl
Canctn du 10 au 14 septembre, tait
justifie. Prs de quatre sur dix (39%)
portent un jugemeniit contraire.
Les Franais sont d'autre part
partags sur les movements
alternnondialistes. Vingt-six pour cent d(les
personnel interroges disent les connaitre
et se "sentir proches des ides qu'ils
dfendent", mais ils sont autant qui "ne
partagent pas les ides qu'ils dfendent".
Toutefois, un nombre important (47')
avoue "ne pas savoir vraiment de quoi il
s'agil".
(Ce soui(lage a t ralis par
tlphone les 4 et 5 septembre auprs d'un
chantilil n de i .(1()4 personnel.
reprseiltatil de la population lI'amiL:mise
fige de 18 ans et plus, selon la method
des quotas. .AP


ENVIRONNEMENT


_ _ _ _ ___ _


ii


.' ,,


,;r




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs