Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00178
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 3, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00178
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 3 au 9 Septembre 2003 Vol. XVII No 31


PO]
PRINCE, ler
La decision du
drogue Jacqu
coupable et si
amricains de ]
sur ses prsum
est susceptib
impact sur 1'a
Hati dans les
Il est
Prince que
frauent de


DROGUE & POLITIQUE

L'impact politique d' ventuelles

Retbr rV iOnS" de Ktant !
RT- AUM- ar-u-i tatLui-mme aurait
Septembre IV, VIl t., I,'Ud le. K tan tI a avou jeudi au tribunal fdral
prsum trafiquant de Miami quil tait "un home trs
es Ktant de plaider puissant" ...
on offre aux officials Etant donn aujourd'hui les
livrer des informations relations peu amnes entire la Maison
is complices en Hati Blanche et le Palais National Port-
le d'avoir un grand ', au-Prince, il est fort possible que les
actualit politique en officials amricains s'occupant de la
mois venir. cruise politique hatienne, soient tents
de notorit Port-au- d'utiliser les informations promises
Jacques Ktant a par Ktant comme un instrument de
ns personnages trs M e- manipulation politique.


importants,-aussi bien dans les
milieux de la police que de la
politique, mais aussi dans le reste de
la socit ...
Son arrestation en juin
dernier par la police hatienne,
d'ordre du Prsident Jean-Bertrand
Aristide, pour le remettre la DEA
amricaine a fait des gorges chaudes.
Pour tout le monde, cela sentait la
trahison tant donn les relations du
prvenu en haut lieu.


-::,; : "" -.

Barricades enflammes dresses par des partisans du gouvernement samedi au Cap-Halitien
pour empcher une manifestation de l'opposition photo Hati en Marche


Reprsailles de la part
du grand voisin ...
D'autant que depuis la
rcente affaire des armes saisies
l'aroport international de Port-au-
Prince aux mains d'officiels du
Pentagone qui les dbarquaient sans
aucune notification, on sent une plus
grande tension mais souterraine et
silencieuse entire les deux capitals.
(voir Ktant / 4)


Jean Robert Lalanne, un dirigeant de l'opposition au Cap-Hatien, bless par une pierre
la tte lors de la dispersion d'une manifestation samedi photo Hati en Marche


La police disperse

une manifestation

de l'opposition au

Cap-Hatien





\['-I[ \l l I.\ ., \.U I .I I"' l..I .. utilis des gaz
l,. r. ,i,,','i.i |,l, lr ,>l .LI .,, ,_,hnli u I .ii1, fcstation de
1I pi ,' iIIii i,, ll I c' I cl- 1 .,i-ii ill. ,I>l Aristide. O n a
rt'c t I l,1 bl i.i ,. 1 1i iI ,i l. '.1.'1 I -
IDU, .itt-il.t iii lltJ (L iL'lll ti ' i i'. i l et de groups
d* L' i iL Ii ti c u ,11 h L IIlli f. .i' l'k .lil i' second plus
ir Jcn i llcd Jl I l.i IL (..ilp-JlclltiL q[,ii,1 l. police les achargs
cLhi lra t di ., gi/d lu [. ,iig.'! i d' diii. la Itilc
Selon des tmoins, la police a aussi tir des balles relles.
(voir Manifestation / 3)


ANALYSE

Pas d'lections mais tous


se prparent pour des
PORT-AU-PRINCE, 30 l i marchandises avaries, corruption
Aot Alors que le pouvoir I gouvernementale), se dplace
concentre toutes ses forces en vue 1 O plus souvent dans leu


de l'organisation des prochaines lgislatives devant
remplacer celles contestes du 21 mai 2000, et que
l'opposition dresse aussi ses batteries mais pour refuser
des lections avec le pouvoir en place, on n' en a pas
moins l'impression que d'un ct comme de l'autre de
la barricade tout le monde est actuellement en champagne

Pour commencer, les parlementaires Lavalas
qui multiplient les prises de position sur les problmes
du quotidian (ientri-.: dcs claes. % iv cliiL. cilcl de


on
nt
rs


circonscriptions pour prcher l'unit et la bonne parole, et surtout
convoquant sans cesse ministres et hauts fonctionnaires au nom
du pouvoir de contrle du lgislatif sur l'excutif.
Le parti au pouvoir compte-il prsenter les mmes ttes
aux prochaines lections ou y aura-t-il des primaires Lavalas?
Des mini-congrs rgionaux ont eu lieu au dbut de l't en vue.
disent les officials du part, d'un grand congrs national mais
don't l'agenda rest un secret bien gard.
Voici pour le camp gouvernemenac l don't le seul
(tuir- Fitt- iIon t b )


( Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
e-mail : emnarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.comn


L-ibrary of Congyress /IISSN 1004-3896
Nfi~uni. New York, Monitrent Boston,
IW'm%img i,(Iimczigo S 1,00
Port nu Pi nlce 10 (oue


1


1


i:5/1








I PNTPIIs


FN BREF


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


Liste des victims de l'avion
Tropical Airw'ays qui s'est cras le
dimanche 24 aot prs de l'aroport du
Cap-Hatien:

Les passagers:
Joseph Charit, Chads Lexilia,
Irline Romain, Sylvio Louis, Jean Charles
Radienne, Lexilien Charles, Mackenson
Louima, Madsen Enol, Lonel Nol, Mista
Fnlon, Marie-Ange Luny, Ptual Joseph,
Wilner Norvlus, Rosaldo Rosalia, Joseph
Eugne, Dorcely Timothe, Morestime
Hrold, Stphar Mry...
Les pilots:
Co-pilote Raphal (citoyen


Washington

garde contre
WASHINGTON, AFP Les
tats-Unis avaient mis en garde ds la mi-
aot contre le risque de voyager sur la
compagnie haitienne Tropical Airways,
don't un appareil s'est cras le dimanche
24 aot, faisant 21 morts.
Le Dpartement d'tat a indiqu
avoir de "graves inquitudes" au sujet de
l'entretien des avions de cette compagnie,
dans un document d'informations
gnrales destin aux Amricains
souhaitant se rendre dans le pays, mis
jour le 15 aot pour inclure les derniers
conseils concernant le traffic arien.
"En raison de graves inquitudes
concernant le transporteur arien hatien
Tropical Airways, en particulier
concernant la supervision de l'entretien,
le personnel de l'ambassade amricaine et
les visiteurs officials en Haiti ont pour
instruction de ne pas voyager sur les vols
domestiques ou internationaux" de cette
compagnie, indique ce document.


Par Vario Srant
P-au-P, 28 aot. 03 [AlterPresse]
Aprs avoir boss pendant plus de 24
heures au Cap-Hatien, les enquteurs de
l'Office National d'Aviation Civile
(OFNAC) ont regagn leurs bureaux
Port-au-Prince motus et bouche cousue.
De source autorise, AlterPresse
a appris qu'ils ont soumis leurs suprieurs
hirarchiques immdiats un rapport
prliminaire sur les causes probables du
crash du 24 aot ayant cot la vie vingt-
et-une personnel.
La direction de l'OFNAC se garde
de dvoiler la teneur de ce rapport
prliminaire. Elle a toutefois indiqu
AlterPresse que l'investigation a port sur
les informations de la tour de contrle,
l'observation et l'audition ; le type d'avion
accident ne comportant pas de botes
noires qui pourraient fournir des donnmes
objectives et solides.
En attendant le rapport d'enqute
final de l'OFNAC, des informations
persistantes dans des milieux intresss
dans le nord du pays laissent croire que l'un
des pilots avait clairement indiqu son
superviseur Port-au-Prince que l'avion
accusait une certain dfaillance. Mais le
responsible en question a maintenu le vol
sur Port-de-Paix.
Selon ces mmes sources,
l'histoire de la porte mal verrouille qui se
serait ouverte aprs le dcollage serait
carter. La tragdie se serait ainsi


dominicain) et pilote Cauvin Charles
(citoyen hatien)

La plupart des voyageurs taient
en provenance des Bahamas et
s'apprtaient se rendre St-Louis du
Nord, l'occasion de la fte patronale de
la localit, en passant par Port-de-Paix.
Les premires informations
laissent entendre qu'une porte mal
verrouille de la soute bagages, et qui
se serait ouverte aprs le dcollage, serait
l'origine de l'accident. En attendant les
rsultats de l'enqute, Tropical Airways
est autoris poursuivre ses vols.


avait mis en

la compagnie
Les ressortissants amricains
envisageant de voyager sur Tropical
Airways se voient conseiller de "reporter
leur voyage ou chercher un autre moyen
de transport".
Le document indique galement
que les services de administration
hatienne de l'aviation civil sont
considrs par leur homologue amricain,
la FAA (Federal Aviation Authority)
comme n'tant "pas conformes aux
normes internationales en matire
d'aviation civil concernant la supervision
des operations des transporteurs ariens
hatiens".
Un avion regional Let 410 UVP-
E de cette compagnie s'est cras le
dimanche 24 aot peu aprs son dcollage
de l'aroport de la ville de Cap-Hatien,
tuant ses 21 occupants, don't 19 passagers
hatiens et les deux pilots (un Haitien et
un Dominicain).


dveloppe : un moteur a pris feu.
S'appuyant sur l'autre moteur en
fonctionnement, le pilote a tent un
atterrissage forc qui a tourn la catas-
trophe. L'quilibre de l'avion ayant t
impossible maintenir suite l'affolement
des passagers .
Des dmarches entreprises au
tlphone depuis tantt quarante-huit
heures auprs des responsables de Tropi-
cal Airways Port-au-Prince n'ont pas
permis AlterPresse jusqu'ici d'avoir leur
reaction cette version des faits. Ils sont
toujours en runion, nous a-t-on fait savoir.
Pour sa part, disant attendre le
rapport final des enquteurs de l'Office
National d'Aviation Civile, le directeur de
l'OFNAC n'a pas voulu trop s'tendre sur
la version sus-mentionne. Lemaire Pierre
s'explique toutefois mal qu'un pilote aurait
pu choisir de voler, sur demand d'un
suprieur, tout en constatant une
dfaillance grave de l'appareil. Le pilote,
le commandant de bord, est souverain en
de pareils cas. C'est lui, et lui seul, qui
decide en function de son valuation dela
situation .
AlterPresse a appris, de sources
combines, que l'avion a pu dcoller de
l'aroport du Cap-Hatien sans avoir t
supervis ce jour-l par l'Office Nationale
d'Aviation Civile. Interrog ce sujet,
Lemaire Pierre prcise que I'OFNAC
n'opre pas une inspection chaque vol.
Il y a d'une part des inspections statutaires
(voir Crash / 3)


ACCIDENT DE

TROPICAL AIRWAYS


Liste des 21 victims


Page 2


La ville de St Marc sous les eaux : plus de 10 morts
Des pluies torrentielles se sont abattues sur la ville de St Marc et sa region le vendredi 29 aot
coul, faisant d'immenses dgts.
On parle de 10 12 morts, bilan encore provisoire. Environ 200 maisonnettes auraient t
emportes, laissant un nombre incalculable de personnel sans logement. Environ 60.000 sans
abris ont d se rfugier dans les bureaux publics et les coles, selon Grald Joseph, de la
defense civil.
Samedi, on aurait dcouvert les cadavres de 8 personnel disparues, apparemment mortes
noyes. Daniel Jean-Charles, reprsentant local de l'Excutif, pense qu'il faudra au moins une
semaine pour dterminer le nombre exact de morts parce que bon nombre des personnel portes
disparues ont t effectivement emportes par les eaux.
Samedi matin, un soleil clair comme du cristal brillait au-dessus de la ville et les habitants ont
pu commencer pelleter la boue recouvrant leur cour et faire scher matelas et vtements au
soleil. Des bulldozers envoys par les services gouvernementaux taient aussi au travail, mais
les habitants ont nanmoins dplor la lenteur des operations de secours.

Bilan des vnements du Cap-Hatien ...
Jean-Robert Lalane, directeur de Radio Maxima, une station prive du Cap-Hatien, a t bless
samedi d'un projectile la tte, lors de la manifestation de l'opposition disperse par la police
locale. Lalanne est l'un des dirigeants du Front de l'Opposition Nord (FON) qui a organism la
manifestation sous le nom de'" week-end de solidarity.
L'opposition dclare avoir plusieurs blesss, don't un par balles (la police dit avoir utilis des
gaz lacrymognes, les manifestants ayant refus de se soumettre l'ordre de se disperser), la
police de son ct dit que 5 de ses agents ont t blesss coups de pierres et de bouteilles. Le
" week-end de solidarity" tait destin "" dire non l'intolrable, exiger le dpart du pouvoir
en place et organiser des lections gnrales dans le pays. "
L'vnement devait comprendre: un colloque et des dbats, une march pacifique et un
sommet unitaire des parties politiques de l'opposition.
Par ailleurs, des membres d'OP organizationss populaires pro-gouvernementales) du Cap-
Hatien, qui ont lev des barricades de pneus enflamms aux environs de l'aroport de la ville,
ont empch pendant toute la matine de samedi les dlgations et autres personnalits venues
participer la manifestation d'entrer en ville, les forant rebrousser chemin chaque tentative
de quitter l'aroport.
Le week-end de solidarity centre Lavalas qui devait tre une manifestation unitaire de
l'opposition et de la socit civil, a donc tourn court.
Il faut dire que la police locale avait annonc en milieu de semaine son incapacit de scuriser
les activits du FON qui, avait-elle soulign, concidaient avec les ftes champtres dans la
region. Le dlgu dpartemental du Nord, Jean Myrtho Julien, avait demand d'interdire toute
manifestation, qu'elle soit pro ou anti-gouvernementale, ce pour viter un bain de sang.

Ketant prt se mettre table ...
La decision du prsum trafiquant de drogue Jacques Ktant de plaider coupable et son offre
aux officials amricains de livrer des informations sur ses prsums complices en Hati est
susceptible d'avoir un grand inipact sur l'actualit politique en Haiti dans les mois venir.
En effet, on raconte Port-au-Prince que Jacques Ktant a frquente des personnalits
importantes du pays, et ceci aussi bien dans les milieux de la police que de la politique, mais .
aussi dans le reste de la socit.
Ktant, rappelons-le, a t arrt en juin dernier par la police haltienne, d'ordre du Prsident
Jean-Bertrand Aristide, et remis la DEA amricaine qui l'a transport aux Etats-Unis, o il se
trouve depuis derrire les barreaux. Cette arrestation, qualifie d'acte de tratrise par les amis et
proches de Ketant, a fait bien des gorges chaudes Port-au-Prince, tant donn les relations du
prvenu en haut lieu.
On apprend que Ktant aurait avou, jeudi dernier 28 aot, au tribunal fdral Miami, qu'il
tait "un homme trs puissant"...
Etant donn aujourd'hui les relations peu amnes entire la Maison Blanche et le Palais National
Port-au-Prince, il est fort possible que les officials amricains s'occupant de la crise politique
hatienne, soient tents d'utiliser les informations promises par Ktant comme un instrument de
manipulation politique.
Le President Aristide reoit le nouvel envoy special de P'Organisation Etat.s
Amricains
Le President Aristide a reu, le lundi 25 aot au Palais National, le nouvel envoy special
de l'Organisation des Etats Amricains, Terence Todman. Faisant savoir que son
gouvernement entend continue appliquer la resolution 822 de l'OEA, le chef de l'Etat a
dclar prioriser le dialogue pour rsoudre la crise politique. Pour sa part, l'ambassadeur
Todman a fait savoir que sa presence en Haiti consiste encourage un dialogue franc entire
tous les secteurs impliqus dans la crise, dans l'intrt du people hatien.
L'envoy special a galement rencontr les diffrents secteurs de l'opposition et de la
socit civil.

Accident d'avion de la Tropical Airways : 21 morts
Les premiers rsultats de l'enqute mene par l'Office National d'Aviation Civile (OFNAC)
rvlent que la soute bagages n'avait pas t convenablement ferme.
Des tmoins disent avoir vu des bagages tomber de l'avion, tandis que la tour de contrle au
Cap-Hatien a rvl avoir reu un appel du pilote avertissant que la soute bagages n'tait pas
ferme et sollicitant l'autorisation de revenir l'aroport.
Cette autorisation ayant t accorde, le pilote effectu un virage et c'est alors qu'il aurait
perdu le contrle de l'appareil qui s'est cras quelques minutes plus tard.

Les autorits amricaines avaient dconseill de voyager avec la
Tropical Airways
Les autorits amricaines avaient recommand aux diplomats et autres visiteurs officials de ne
pas voyager bord des avions de la Tropical Airways neuf (9) jours seulement avant l'accident
le dimanche 24 aot d'un avion de cette compagnie qui a fait 21 morts et aucun survivant, selon
le Dpartement d'Etat. De plus, le gouvernement amricain avait avis les citoyens amricains
en Hati d'viter de voyager avec la Tropical Airways et suggr ceux qui avaient dj des
reservations avec cette compagnie de diffrer leur voyage cause de proccupations de scurit.
Le responsible de la scurit l'ambassade amricaine Port-au-Prince "a dtermin que ce
n'tait tout simplement pas assez scuritaire", a dit un official du Dpartement d'Etat.
"Apparemment leur service d'entretien n'est pas rgulier" a poursuivi l'officiel, prcisant que
la note du Dpartement d'Etat remote au 15 Aot dans sa "Feuille d'Information Consulaire"
pour Hati.
"A cause de srieuses proccupations au sujet des operations en Haiti de la ligne Tropical
Airways, principalement leur service d'entretien, le personnel de l'Ambassade amricaine et les
visiteurs officials en Hati sont aviss d'viter les vols de la Tropical Airways, aussi bien ses
vols domestiques qu'internationaux" dit la note du Dpartement d'Etat.
"Les Amricains qui envisagent de voyager bord de la Tropical Airways sont invits diffrer
leur voyage ou utiliser d'autres moyens de transport" dit encore cet avertissement.
Cet avis a t pris par le Dpartement d'Etat seulement 9 jours avant l'accident de l'avion de la
Tropical Airways qui a entran dans la mort les 19 passagers, tous hatiens, vivant pour la
plupart aux Bahamas, ainsi que les deux membres d'quipage, don't le pilote, Charles Cauvin, et
un co-pilote de nationalit dominicaine.
L'avion avait laiss l'aroport du Cap-Hatien (260 km au nord de Port-au-Prince) destination
de Port-de-Paix et Saint Louis du Nord, au nord-ouest.

Hermione Lonard dclare n'avoir pas l'intention de quitter le pays

Cette semaine, le public a vu apparatre sur le petit cran une Hermione Lonard plutt
courrouce, rpondant aux rumeurs selon lesquelles elle aurait quitt le pays pour se rfugier
dans sa villa en Rpublique dominicaine.
Hermione Lonard a dclar qu'elle n'a pas de maison en Rpublique dominicaine et que
personnel ne pouvait lui faire laisser son pays.
Elle a aussi ajout que sa dmission a t provoque par le fait qu'elle n'en pouvait plus de la
situation actuelle, vu son impuissance ne pouvoir rien faire pour amliorer la scurit dans le
pays. Cependant on a not que Hermione Lonard n'a rpondu aucune des questions
concernant le fait qui lui est reproch: l'arrt pendant des heures du cortge accompagnant les
deux petites filles du Prsident Aristide, Christine et Michalle, qui sortaient du Palais National
et rentraient chez elles Tabarre.

Nomination d'un nouvel ambassadeur de France en Hati
MN. Thierry Burkard, ministry plnipotentiaire de 2e classes, en function l'administration
(voir En bref/18)


Le crash du 24 aot

pouvait-il tre vit?


t


- I III--dl'l U -JJL--JLdJL







Page 3


Mercredi 3 Septembre 2003


(Manifestation ... suite de la 1re page)
Au moins, un manifestant a t bless par balle. Cinq
policies ont t blesss coups de pierres et de bouteilles,
selon le directeur dpartemental du Nord, le commissaire
Chavannes Pierre Lucien.
"Le rassemblement tait illegal. Ceux qui y
assistaient ont persist et rsist aux tentatives de la police
pour les disperser" a dclar Charles Shely, responsible
de la police du Cap-Hatien. Les organisateurs de
manifestations doivent en informer la police.
Le rally a t organis par un comit ad hoc appel
FON (Front de l'Opposition du Nord), qui comprend la
branch nord de 1' OPL (Organisation du Peuple en Lutte)
et Initiative Citoyenne, un group de la socit civil.
"Nous avons invit les partisans et non partisans
de 1' opposition essayer de trouver une unit en face du
rgime dictatorial d'Aristide" a dclar Jean-Robert
Lalanne, le coordonnateur du FON, qui a t bless
l'arcade sourcilire par une pierre.
Le dirigeant de Initiative Citoyenne, Franklin


Le crash

pouvait-il


I 'AmTCTATtTtA1IT1-PT1-- f- RPFT4 I


Denis Julien, a dit que la police lui avait notifi qu'elle
tait incapable d'assurer la scurit de la
manifestation.
"Si la police ne peut pas assurer la scurit
des partisans de l'opposition, comment peut-elle
assurer la scurit des lections" demand Andr
Michel, porte-parole de la Convention Unit
Dmocratique (KID).
Auparavant des organizations populaires
proches du pouvoir avaient rig des barricades
enflammes pour perturber le movement de
l'opposition et empcher la sortie de l'aroport du
Cap-Hatien de dlgations venant de Port-au-Prince.
Des membres de l'opposition et de la socit
civil ("Groupe des 184") sont rests pendant
longtemps bloqus l'aroport.
Vendredi le dlgu gouvernemental du
Nord, Myrto Julien, avait demand la police
d'interdire toute manifestation, pro ou anti-
gouvernementale, ce pour viter "un bain de sang."


du 24 aot

tre vit ?
(Crash ... suite de la page 2)
programmes sur quatre, cinq moist
annuellement, et d'autre part des
spections sporadiques qui se font qu
un problme est constat ou signal
En principle, souli-gne
directeur de l'OFNAC, la compag
arienne est cense effectuer
S travaux de maintenance celli
systme, moteur de l'appareil). E
verification se fait sous la supervis
de l'OFNAC qui lui livre un certif
de navigabilit .
NOKIA A la question de savoi
"*' '' 8265 l'appareil L-410 de Tropical Airw
1 8 265ne ncessitait pas une inspect
sporadique, le directeur de I'OFNJ
tout en admettant que ce type d'appa
n'a pas une homologation aux Et
M ., Unis, a indiqu qu'il ne prsentait
pour autant de problme
1 navigabilit. L'avion n'tait pas
cause .


MOTOROLA
V 601-,
w -J t-- .,1 *"-' n
, ---.^ -h i


Les es. i%.ltipr!


27, avenue Ma inLuther King;

S Tel.: (50i9) 401'55 594O566
Frres Cap4faitien -G wes
.,~ ~ * PeIl*lGove -Mriraqoane -Jacmnel


Sou
in-
and
.
le
nie
des
ule,
it la
ion
icat

r si
'ays
ion
AC,
reil
ats-
pas
de
en


Le Dpartement d'Etat
,amricain, avons-nous appris, avait
clairement recommand au personnel
de l'ambassade des Etats-Unis Port-
au-Prince et aux citoyens amricains
sjournant ou rsidant dans le pays de
ne pas voyager bord de la compagnie


hatienne Tropical Airways. Les spcialistes amricains
peroivent la dite compagnie comme un danger public du
fait qu'elle ne fait pas de maintenance au niveau de ses
appareils.
En attendant que l'enqute de l'OFNAC soit
boucle et connue.du grand public, .Tropical Airways
pursuit ses vols sur Haiti.
On peut comprendre que l'autorit comptente de
contrle et de rglementation ne veut pas ce stade de
l'enqute prliminaire d6voiler les secrets de celle-ci.
Cependant, des rponses certaines questions essentielles
ne peuvent pas attendre, comme par example la date de
service du L-410 accident et la date de la dernire inspec-
tion suivie de la dlivrance d'un certificate de vol effectue
sur l'appareil par l'OFNAC.
On est en droit de s'interroger galement sur le
degr de vigilance observe par l'Office National d'Aviation
Civile dans les arogares de province qui prsentent l'allure
de foutoirs. Ces spaces sont frquents par beaucoup plus
de passagers qu'ils ne peuvent en contenir.
La scurit des vols et la quality des services
quoique laissant dsirer n'influent pas pour autant sur la
frquentation de ces lieux. Vu l'tat du rseau routier en
Hati et l'inscurit svissant au niveau de certaines routes
nationals, les citoyens qui peuvent se payer un billet
d'avion, dlaissent volontiers la route.
Le crash du 24 aot au Cap-Hatien (21 morts) et
l'accident de vhicule survenu le mme jour Mirebalais
(41 morts) ont suscit un vif moi dans le pays. Et aprs!


REMERCIEE!

Hermione Lonard

dment avoir quitt Haiti
P-au-P., 29 aot. 03 Elle a renchri en disant que personnel ne peut
[AlterPresse] --- L'ex-directrice me faire quitter le pays .
dpartementale de l'ouest, Hermione Dans son dition du 24 aot 2003, le quotidien
Lonard (DDO), a, dans un entretien dominicain Hoy, citant des sources non prcises, avait
exclusif AlterPresse, dmenti indiqu que l'ancienne commissaire divisionnaire avait
formellement avoir pris refuge en quitt le territoire d'Hati le 21 aot coul, en passant par
Rpublique Dominicaine. la frontire de Malpasse / Jimani.
Je suis chez moi, Port-au- Hermione Lonard a ni avoir achet une maison
Prince. Je vaque normalement toutes en Rpublique Dominicaine, comme l'indiquait le quotidien
mes activits. Je ne compete pas dominicain. Elle affirme, par ailleurs, ne s'tre pas rendue
abandonner Hati. Je l'aime trop , a en territoire voisin depuis un an.
confi AlterPresse madame Lonard. Dans sa livraison du 24 aot, le journal dominicain
(voir Hermione / 7)


Hati en Marche Vol. XVII No. 31i1l I 1-\ I '1M ,i i 1 i L 1 v i lix .1 .
CAP-HAITIEN

La police disperse une

manifestation de l'opposition


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Drogue: L'impact politique d'ventuelles "rvlations"
de Ktantp.1
Jacques Ktant plaide coupable et se dit prt impliquer
des personnages hatiens important p.3
Un baron de la drogue colombien condamn 30 ans de prison
aux Etats-Unis p.7
HAITI-CRISE
La Police disperse brutalement une manifestation de l'opposition
au Cap-Hatien p. 1
La position de l'opposition: Hati au milieu des rivalits
dmocrates-rpublicains p.8
Judy C. Roy pourrait tre entendue ce 4 septembre p. 15
Hermione Lonard dment avoir quitt Hati p.3
Un journalist hatien disparu, retrouv sain et sauf p.20
ANALYSE
Pas d'lections mais tous se prparent pour des lections p.1
CATASTROPHE AERIENNE
Liste des 21 victims de l'accident de Tropical Airwys p.2
Washington avait mis en garde contre la compagnie p.2
Le crash du 24 aot pouvait-il tre vit? p.2
LIVRES
Et le neveu rpondit! Hati et sa diaspora: un dveloppement
en sens oppos p. 10
MUSIQUE
Enfin l'album 'Give it up for Jay B" p. 11
BICENTENAIRE
Jacmel se prpare honorer son hros p. 11
HACEPA
Conference North Miami: Pleins feux sur Hati et la CARICOM
012


C


r


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement
Etats Unis $ 4I i $ 78.00
Canada $ 42,00 S 80W00
Europe $70,00 $ 13 00 Nouvel Abonn
Amrique Latine $70,00 S$1 ... .


- -


SAMUN


~ ci








ANATLYSE


Mercredi 3 Septembre 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 31


ACTUALITE POLITIQUE


L'impact politique d'ventuelles
..ations de K tant contestation
re page) 'revelalons II ces derniev
:s .mmets.


Pour certain observateurs,
les informations faisant tat de
l'existence d'"attachs" au sein de la
police national, avec illustrations
photographiques l'appui, et le large cho
donn cette "rvlation" dans la press


Jacques Ktant
international, pourrait tre une forme de
reprsailles de la part du grand voisin
bless dans son orgueil...
D'autres reactions du mme
genre sont peut-tre l'tude.
De son ct aussi, le pouvoir
hatien est susceptible de manifester plus
de raidissement, alors mme que l'on
s'approche du fameux 4 septembre quand
le Secrtaire gnral de l'Organisation des
Etats Amricains doit prsenter un rapport
capital sur la situation politique en Hati
et les efforts qui auraient t faits par le
gouvernement Aristide pour crer un
conseil lectoral "de consensus" devant
permettre la tenue d'lections honntes et
crdibles.

Le Palais National ne
recevra pas d'ultimatum! ...
L'chance de septembre est
aussi accompagne d'une sorte
d'ultimatum du Secrtaire d'Etat
amricain Colin Powell, selon lequel


Au Cap-Hatien : Manifestatio

de l'opposition brutalement


-.


disperse 1
l'OEA devrait reconsidrer son agenda en
Haiti si rien n'est fait pour dbloquer la
situation ...
Mais le Palais National a
rpondu qu'il ne recevra d'ultimatum de
personnel. Et il semble en effet agir en
consquence...
Le Prsident.Aristide a mis en
branle la machine lectorale et se dit prt
organiser des lections avant la fin de
l'anne, avec ou sans le "CEP de
consensus" souhait dans la Rsolution
822 de l'OEA et afin d'viter le vide
institutionnel qui rsultera de la fin du
mandate de l'actuelle legislature, mais
l'opposition et les secteurs de la socit
civil devant participer la constitution
dudit CEP refusent de dlguer leurs
reprsentants pour cause d'insuffisance de
scurit publique.
Cependant c'est la premiere fois
depuis son retour la prsidence en fvrier
1991 que Aristide semble vouloir tenir tte
aussi rsolument ses critiques de
l'administration amricaine...

Manifestation unitaire de
l'opposition et de la socit civil

De son ct, le pouvoir rpublicain
ne bouge pas depuis la msaventure des
"experts" du Pentagone, comme arrt sur
son lan ... Sinon que pour indiquer,
travers un communique du Charg
d'affaires de son ambassade Port-au-
Prince, que des lections organises sans
tenir compete des Rsolutions de l'OEA
seraient "inacceptables."


qui a dj atteint
rs jours des


Tout cela dans le
[l. cadre d'une rentre des classes
qui n'avait jamais t aussi difficile ...
Dans un context aussi tendu, la
decision de Jacques Ktant de liver ses
"secrets" au procureur fdral de Miami
sur l'implication de hauts responsables de
la police et de leaders politiques en Hati
dans le traffic de drogue vient ajouter
toujours plus de gasoline sur le feu ...
Les responsables rpublicains
peuvent essayer d'en profiter pour faire
avancer leur agenda.
Par example, le contrle de la
Police Nationale d'Hati, un dossier
bloqu depuis la fuite aux Etats-Unis de
son ancien directeur gnral Jean Robert
Faveur...
De nouvelles listes de visas
suspendus vont apparatre. Il faut
s'attendre une utilisation "stratgique"
des "rvlations" de Ktant. On voit d'ici
la virulent champagne de press qui
s'annonce, plus que toutes les prcdentes
et ce n'est pas rien...
Dans une capital qui vit au
rythme d'une actualit politique aussi
negative que de bas tage, o l'on ne
distingue plus le vrai du faux, un soap
opera o Satan conduit le bal et nous mne
droit vers l'abme sans que personnel ne
trouve plus la force d'y rsister. Oui,
capital mondiale de l'infarctus!
Si Washington dcide d'utiliser
les "secrets" de Ktant comme instrument
de manipulation politique, cela promet
beaucoup de dgts. Dans tous les sens ...
Car selon l'ex-ambassadeur
Brian Dean Curran, des personnages de
l'opposition seraient galement
compromise dans la drogue... Ainsi que de
puissantes hommes d'affaires.
Affaire suivre ...

Hati en Marche, ler Septembre 2003


TRAFFIC DE DROGUE


Jacques Ketant plaide coupable


et se dit prt impliquer des personnages hatiens important


PORT-AU-PRINCE, 31 Aot L'un des plus
flamboyants trafiquants de drogue hatiens a plaid
coupable jeudi Miami et offre des informations qui, dit-
il, pourraient impliquer des hauts grads de la Police
National d'Hati ainsi que des leaders politiques.
Jacques Beaubouin Ketant, 42 ans, a avou qu'il
a aid introduire aux Etats-Unis au moins 30 tonnes de
cocaine colombienne, de 1986 1997.
Il est d'accord pour commencer se confesser .
la DEA (Drug Enforcement Administration) amricaine
dans l'espoir de rduire une sentence maximum de 40 ans
d'emprisonnement.
Sans fournir de nom ni aucun dtail, l'avocat de
Ktant, Ruben Oliva, dit que ce dernier peut impliquer
beaucoup de dirigeants hatiens qui ont permis que ce pays
devienne un point de transit majeur sur le rseau entire la
Colombie et les Etats-Unis depuis 1986.
"Il a beaucoup leur offrir" a dit Oliva. "Il peut
tre d'un grand concours pour la DEA."
Alors que les officials judiciaires et de la DEA
n'ont aucun commentaire propos desdits individus qui
pourraient tre cibls avec l'assistance de Ktant, personnel
ne doute que celui-ci a t un important pion en Hati avec
des attaches travers toute l'hmisphre.
"Nous sommes dfinitivement intresss parler
M. Ktant" a dit Thomas Raffanello, un responsible de
la DEA Miami, don't la jurisdiction comprend la Carabe.
Selon Raffanello, Ktant pourrait tre important
pour les investigateurs esprant btir des dossiers contre
les principaux trafiquants colombieris et des intermdiaires
oprant Curaao et au Panama.


Avant sa capture, la dernire fois que Ktant a t
vu aux Etats-unis fut en mai 1996.-I1 fut confront par des
agents de la DEA en pleine rue New York, mais il se
dbarrassa de prs de 20 livres de cocaine et s'enfuit
pied. -
D'aprs l'assistant procureur John Kastranakes,
Ktant apparemment dguis en femme, arriva chapper
la vigilance du service de scurit pour monter dans un
avion destination de Port-au-Prince.
Ktant depuis circulait dans les rues de Port-au-
Prince sans peur d'tre renvoy aux Etats-Unis, o il a t
inculp en 1997.
Ktant, qui s'est prsent jeudi au tribunal comme
un entrepreneur, a invest les profits rapports par la drogue
dans des discothques, des stations service et des
condominiums travers Hati.
L'ancien lve du Miami Dade Community
College a vcu dans une villa dans les hauteurs de Ption-
Ville dominant la capital.
"Il a avou lui-mme qu'il tait un homme
puissant" a dit Raffanello.
Mais en juin dernier, des gardes du corps de Ktant
sont intervenus dans une bagarre sur la cour de Union
School, une acadmie amricaine frquente par les enfants
des diplomats amricains, et aussi par ceux de Ktant.
Outrags, les officials amricains en ont profit
pour pousser le Prsident Aristide leur livrer Ktant.
Celui-ci a t arrt par la police haitienne et livr
des agents de la DEA attachs l'Ambassade amricaine
en Hati.
Il fut transport Miami le mme jour.


Ktant a t pendant des annes le premier contact
en Hati pour les cartels de Medellin, de Cali et de Northern
Valley, oprant plusieurs pistes d'atterrissage o de large
quantits de cocaine ont t dbarques.
D'aprs la DEA, Ktant disposait aussi d'une
quipe de trafiquants, y compris d'"avaleurs", pour
transporter la drogue Miami, Chicago et New York dans
des valises, dans leur estomac ou par bateau.
Il a contrl aussi un vaste rseau d'officiels de
l'arme, de la police et des douanes aussi bien en Hati
qu'aux Etats-Unis pour lui fournir des informations
prcieuses sur les services de scurit et pour turner la
tte dans une utre direction quand la drogue venait passer
travers la frontire, dans les ports ou aroports.
Ktant avait aussi des amis haut placs. Un de
ses co-inculps n'est autre que l'ex-chef de la Police
hatienne, Michel "Sweet Mickey" Franois, qui vit
actuellement en exil au Honduras, hors de porte des agents
de la DEA.
Raffanello a beaucoup d'exprience dans les cas
d'inculps voulant tmoigner contre des suspects de haut
rang.
(voir Drogue / 5)


je sisjeune.



Snon
elsis nin


Page 4


(Ktant
de la i
1 -.


I


""'"""'c'.


par la police
Pendant que nous crivons ces
lignes, on apprend qu'une manifestation de
l'opposition au Cap-Hatien a t
brutalement disperse par la police, alors
que des partisans du gouvernement ont
empch toute la journe l'aroport de la
ville le dbarquement de dlgations venues
de Port-au-Prince participer galement au
"week-end de solidarity", titre de
l'vnement qui avait t annonc comme
devant tre une manifestation unitaire de
l'opposition et de la socit civil ("Groupe
des 184").
La veille, les autorits au Cap-
Hatien avaient annonc l'interdiction de
toute manifestation, aussi bien pro que anti-
gouvernementale.
Par consquent, la veille de
l'chance du 4 septembre et la mme
semaine de la visit du nouvel envoy
special de l'OEA, l'ambassadeur amricain
Terence Todman, charge de "promouvoir le
dialogue" entire les parties hatiennes en
conflict, le pouvoir aristidien dmontre qu'il
n'a pas l'intention de "se soumettre ou se
dmettre", pour reprendre un recent
communique de la Fdration Protestante
d'Hati, galement pro-opposition.

Un soap opera o Satan
conduit le bal ...
D'un autre ct, les vnements du
week-end au Cap-Hatien : boycottage par
des partisans du gouvernement de la
manifestation de l'opposition et finalement
la brutale dispersion de cette dernire par
la police vont alimenter la chronique
quotidienne d'un movement de








Mercredi 3 Septembre 2003


Page 5


1 ANTA Y qCF


ti en MarcheVol. XVII No. 31


Pas d'lections mais tous se


prparent pour des elections
(Elections ... suite de la 1re page) Tous ces noms nous font remonter bien sr au Peu aprs on annona qu
programme est aujourd'hui la ralisation d'lections et cela FNCD de la mmorable champagne lectorale de 1990 membres de la Convergence, KONAI
avant la fin de cette anne, comme l'a maintenu encore autour d'un certain candidate nomm Jean-Bertrand Aristide' gauche), vont galement se fdrer.
cette semaine le Prsident Jean-Bertrand Aristide. ... Il n'y manque que l'ex-maire Evans Paul (K Plim), Comment l'appelez-vous d
Mme les prparatifs pour le commence son
Bicentenaire de l'indpendance qui C.ses propres tro'
passent soudain au second plan ... clientle, si ce n'
Au tronc gouvernemental sont proches ...
viennent se greffer des parties qui ont
choisi, disent-ils, de prendre le pottvoir L'arge
au mot et de participer aux lections grise...


annonces. Ce sont d'abord le Parti
Populaire National (PPN) de Benjamin
Dupuy, l'Action Dmocratique (AD),
une coalition dirige par Simon Jean
Poix, et le PLB de 'feu Renaud
Bernardin ...
Des organizations populaires
et des secteurs connexes tels une
branch des glises protestantes, la
COPAH, prennent aussi leurs
dispositions en faveur des prochaines
elections.
Selon les derniers micro-
trottoirs, la population ne montre
encore aucun emballement. Les gens disen
chats fouetter : le chmage, la bouffe, le

Radicalisation de plus en

Quant l'opposition proprement
en bloc aux lections annonces par le che
les uns, parce qu'on ne peut faire confia
Lavalas pour runir les conditions de s(
stipules dans la Rsolution 822 de l'Organ
Amricains ... C'est la position, du moins
Convergence Dmocratique.
SMais dans un movement de radic
en plus pouss, une nouvelle branch de
en train de se mobiliser en exigeant ni plus
dmission du Prsident Aristide et le dpa
pouvoir.
Quelle alternative propose, ce g
semble pas encore avoir de l'importance
On y trouve le PNDPH de Turne
depuis toujours pour un certain got de
PADEM de Claire Lydie Parent, l'ex-maire
anti-Lavalas de Ptionville, le PDCH d
Claude et autres ...
La radicalisation de ce group
dans son opposition l'OEA comme m
crise, accusant celle-ci d'tre devenue u
pouvoir aristidien.


e les autres parties
KOM et OPL (centre

donc quand chacun
mner le ralliement de
upes, de sa propre
est que les lections

ent et la matire


Reste un dernier acteur, le
groupe des 184" .
S .. En principle, celui-ci n'est pas
S- intress directement dans le dbat
lei"lectoral", puisque insistant qu'il
nest pas un nouveau part politique
mais un rassemblement
d'organisations de la socit civil et
rien d'autre ...
Selon son principal
animateur, l'industriel Andr Apaid, le
groupe des 184" n'a d'autre ambition
que d'amener les diverse categories
L'envoy special de l'OEA, Terence Todman, reu par le Prsident Aristide photo L'Union d'Hatiens, riches et pauvres,
nt avoir d'autres mais son part, la KID, ayant vol en clats, pas tonnant s'asseoir "la mme table" pour le relvement de la nation.
s frais scolaires que des transfuges se retrouvent dj dans le nouveau Or parmi tous ces diffrents secteurs de
ralliement annonc cette semaine. l'opposition, aucun ne semble autant sur la voie
Cependant au-del de leur refuse de participer aux d'ventuelles elections ...
plus pousse elections annonces par le pouvoir Lavalas, ce grand La semaine dernire, le groupe des 184" a
movement gnral de rassemblement, de reconfiguration domin de sa presence la conference organise par le CLED
dite, elle ditnon des forces, de ralignement en ordre de bataille, suivant (Centre pour la Libre Entreprise et la Dmocratie), une
f del'Etat. Pour des critres de socit ou de fortune ou de chapelle ou organisation d'hommes d'affaires et de cadres supporte
ance au pouvoir gnrationnels ou de simple copinage ou autres mais point financirement par la USAID.
curit et autres de programme en soi, aucune nouvelle alternative, ce grand Avantage indiscutable auprs du patronat et des
isation des Etats branle-bas, disons-nous, ne saurait avoir d'autre objectif technocrates ainsi que d'une certain catgorie
officielle, de la que des elections plus ou moins long term ... d'intellectuels ... L'argent et la matire grise.
Samedi, c'est l'un des adeptes rgionaux du
alisation deplus Pour l'instant le seul et unique group qui devait se retrouver la tte d'une grande
l'opposition est programme politique ... manifestation projete par l'opposition au Cap-Hatien, la
snimoins quela Elections oui, mais elections gnrales : deuxime ville du pays ...
rt de Lavalas du aprsidentielles, lgislatives et locales. Autrement dit, pas Enfin, "les 184" annoncent leur intention d'aller
avant le depart d'Aristide du pouvoir ... cette mme "haine presenter aussi en diaspora leur "nouveau contract social."
roupe? Cela ne d'Aristide", come disait l'autre, qui rest depuis plus de Depuis la chute de la dictature Duvalier en 1986,
trois anne de crise le seul et unique programme politique nos campagnes lectorales ont toujours reu le coup d'envoi
ses yeux ... d'Hati.
eb Delp, connu dHati en diaspora.
l'extrmisme, le Le premier avoir announce la couleur c'est Hubert Alors quand les lections?
esse violemment Deronceray lorsqu'il dcida de fonder son propre Si on ne sait encore ni quand ni mme quelles
e Marie-Denise regroupement, paralllement la Convergence : le Grand lections, toujours est-il que tout le monde s'y prpare,
Front Centre Droit. C'est le professeur Deronceray qui suivant ses moyens financiers, ou ses comptences, ou ses
s'exprim rintroduisit aussi l'lment idologique, le considrant. frquentations, la cour comme la ville ou la champagne
spDrime aussi -..


diateur dans la
n instrument du


DROGUE ...
(suite de la page 4)
En quality d'agent, il a aid convaincre le
trafiquant Carlos Lehder tmoigner centre l'homme fort
du Panama, Gen. Manuel Noriega. En retour, Lehder a vu
sa sentence rduite de 180 100 ans de prison.

(Miami Herald, 29 Aot 2003)


yak
10*15*945
Instruction
pour l'Amrique du Nord
,,-_,, te numros: 10150945
S code de la ville + le nunmro.


A L'tranger
Fomnez les numros: 10*15*945
+011 + code du pays + le numro.


Aucune ncessit de changer de trnspoM urw. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de rais ntensuels Pas de frais de connection


comme ncessaire pour guider l'lecteur dans son chnox.
Sa ligne : ni le Lavalas "extrmisme de gauche", ni
l'extrmisme de droite et "coloriste", mais sans aller
jusqu' identifier nommment ce dernier ...
Peut-tre que tout simplement le docteur en
sociologie pense aussi que l'avenir est au conservatism


Seul encouragement : on aura peut-tre enfin
compris que la voie lectorale est le plus court chemin pour
arriver au sommet.
Que prvoit-on aprs? C'est une autre histoire ...

Hati en Marche, 30 Aot 2003


Judie C. Roy pourrait tre

entendue le 4 septembre P1


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde -
Pour d'autres informations, appelez 10-15-45-0
ou visitez notre site: www.yalcom


Centimes la


Hait 29 fmres


A WgesC.o ......... Costa Rica ...... Salvador..............25,. Nicaragua...........23 .
Bresil... ...... ..... Cuba....... ......... 9 i Guatem ai .......... .7 Panama..............23..
Chili ..... .. R. Domi Hca >-.J W Honduras............39.- Perou...... ............29
Colombie.............. 15 Equateur ........... J. Mexique...............15 .., Porto Rico............13...
S, ,,, 1 ,,.,,. Uruguay ............. 19-..,
wm, t...t. .. .4m -.q..r..,bc-w- Venezuela ............ 19
*** ***** ** ***** c U..!.e S4 C ..u ,


---





Page 6


WESTERN UNION


Mercredi 3 Septembre 2003
UAliten'; fla.r V, fl. \ 'T qII Mj 1 1


rie i v N M


*
**


iBNBBJ " ma
: i .! : ,.w,
14"..:..... *';^ ^*'W ^ ^ '


**
**
*


Port de Paix
* ** s .
1*. Gros-Morne *


I**


*Nor


*Gonarves **St. Rapihal
St. Mict el (je I'Atalaye


Go'lfe de la Gonve sr. tit-Rwrcl'kiint **Hnle

Arcahaie Ii~s
ou hi&* ~Cabaret*
*i)elmas 1 1*
Jrme Port-au-Prince ro1u
~~Miragon.e Logiie* e' Cixds-uqi
~ ~ ~ ~ ~~~~~~e Pl~Rve dNiie**Fet-o Petion ville
~Fond des Nrs** carrefour LIe
Ccreaux CaaIin* t aIre* at1I*


r
r


Mer des Antilles


ob


ou


la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Hati
au mme prix.


Envoyez


SPaiement en U.S. $

S3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Payez seulement


$ 50.00 $4.50

$100.00 $9.00

$200.00 $18.00
Frais gal 9% du montant envoy


Appelez au 1-877-984-1726 pour information en crole et en franais


'


I


,. .. .. ,








Mercredi 3 Septembre 2003
d''ti en Marche Vol X VII Non 31


Page 7


DROGTJE


Un baron de la drogue colombien

condamn 30 ans de prison aux


Etats-Unis
MIAMI, 26 Aot Un tribunal de Miami
(Floride) a condamn le mardi 26 aot le
narcotrafiquant colombien Fabio Ochoa, un baron
du cartel de Medellin; 30 ans de prison pour
traffic de drogue et blanchiment d'argent.
Ochoa, 46 ans, a cout assis, les yeux
ferms et sans un movement, le juge Michael
Moore prononcer la condemnation 365 mois de
prison et 25.000 dollars d'amende pour sa
participation un rseau qui faisait entrer quelque
30 tonnes de cocaine par mois aux Etats-Unis
la fin des annes 90.
Le juge Moore a justifi la sentence en
voquant "l'normit" de l'implication d'Ochoa
dans ce gigantesque traffic.
Considr comme l'un des rares
dirigeants survivants du cartel de Medellin, Ochoa
avait t extrad aux Etats-Unis en 2001 par la
Colombie et il avait t recomnnu coupable en mai
dernier des charges portes contre lui, lors de son
procs Miamni.
Le narcotrafiquant, qui affirme depuis


Hermione

Lonard dment

avoir quitt Haiti
(Hermione ... suite de la page 3)
Hoy avait li la disgrace de l'ancienne cheffe de la DDO au
sein du parti au pouvoir, Fanmi Lavalas, une apparent
tentative de squestration des deux filles du president Jean
Bertrand Aristide, Christine et Michaelle, par une douzaine
d'agents de la DDO, pendant la premiere quinzaine du mois
d'aot 2003.
Hennione Lonard a dclare AlterPresse ne pas
accorder d'importance ces allegations du quotidien
dominicain. On a fait beaucoup de bruit pour rien. Il n'y a
pas eu d'incident ce jour-l. Je n'ai pas de problme avec le
pouvoir , a ajout l'ancienne commissaire divisionnaire.
Hermione Lonard justifie plutt sa dmission par
la fatigue et l'impuissance. Comme directrice de la DDO,
je ne me sentais jamais mon aise. J'prouvais un senti-
ment ml de honte et d'impuissance face l'inscurit qu'on
n'arrivait pas juguler , a confi AlterPresse H. Lonard,
qui a t trs peu loquace sur ses projects.
Le nom de Hermione Lonard a t cit, en janvier
2003, dans une liste de personnalits du rgime lavalas,
don't les visas d'entre aux Etats-Unis ont t annuls pour
implication prsume dans le traffic de drogue .en direc-
tion des Etats-Unis.
A la question de savoir si elle est toujours sous le
coup de cette interdiction d'entre dans la rpublique toile,
l'ancienne commissaire divisionnaire dit n'avoir pas cherch
savoir. Cela ne m'intresse pas. Je n'ai effectu aucune
dmarche auprs de l'ambassade ou du consulate , ajoute
Hermionne Lonard.


1996 avoir cess toute activity de traffic de drogue, est le
principal narcotrafiquant extrad de Colombie depuis que


Fabio Uchoa condamne a 30 ans de prison
ce pays a aboli en 1997 l'interdiction des extraditions, qui
avait t impose six ans auparavant au plus haut d'une
champagne d'attentats la bombe et d'assassinats organiss
par les cartels de la drogue.
Durant les annes 80, Ochoa avait t l'un des
plus implacables lieutenants de Pablo Escobar, le chef du
cartel de Medellin tu par la police en 1993, qui ses beaux
jours exportait 80% de la cocaine vendue sur le march
amricain.
En 1990, Ochoa s'tait rendu de lui-mme aux
autorits colombiennes, avec lesquelles il avait conclu un
accord, et tait rest en prison jusqu'en 1996. Il avait t
arrt nouveau dans son pays en 1999 avec une trentaine
d'autres trafiquants.
Le juge Moore a rappel que des sa liberation des
prisons colombiennes, Ochoa avait repris ses activits
criminelles. Ses dfenseurs, qui ont annonc qu'ils allaient
faire appel, ont prfr mettre l'accent sur un point non
respect, selon eux, de l'accord d'extradition sign entire
les Etats-Unis et la Colombie.
Selon les avocats d'Ochoa, cet accord prvoyait
que les Etats-Unis ne jugeraient pas les faits commis avant
1997.
"Le gouvernement amricain a viol ce matin son
accord avec la Colombie", a affirm Roy Black, un des
avocats d'Ochoa, aussitt aprs la sentence.
Le consul de Colombie, Mme Carmen Jaramillo,
a estim de son ct que les Etats-Unis avaient respect le
souhait de son gouvernement qui ne voulait ni
condemnation mort ni peine de prison perptuit.
Selon le procureur Edward Ryan, Ochoa tait
'l'une des quatre ou cinq personnel connues pour avoir
t les dirigeants du cartel de Medellin qui a change le
monde de la faon que nous savons".
Lors de son procs en mai, Ochoa avait plaid
(voir Drogue / 8)


CITY OF MIAMI, FLORIDA


ANNOUNCE D'AUDITION
PUBLIQUE

Une audition publique sera tenue par la City
Commission of the City of Miami, Florida le 11
Septembre 2003, 9 :30 a.m., dans la City Conunission
Chambers situe City Hall. 3500 Pan American
Drive, Miami, Florida, en vue d'autoriser le City
Manager excuter un Accord d'Achat et de Vente
pour l'acquisition de la proprit sise au 6301-6307
Northeast 2"d Avenue (the Property "), Miami,
Florida, comme lgalement dcrite dans l'Accord
d'Achat et de Vente entire City of Miami et Lincoln
Property II, Inc., une compagnie de Floride en
connexion avec le dveloppement d'un parc Little
Haiti, pour un prix d'achat total de $2,750.000 et pour
consommer ladite transaction en accord avec les ternies
de ledit Accord d'Achat et de Vente. Ensuite allouer
des fonds d'un montant de $2,840,000 sur les $25
Millions provenant des $255 Millions du Homeland
Defense/Neighborhood Improvement Bond destin
couvrir le cot de ladite acquisition, y compris le cot
du survey, des rapports environnementaux, et le titre
d'assurance associe ladite acquisition.
Le prix d'achat excde la valeur estimative
de 1 Million Sept Cent Soixante Quinze ($1,775,000)
dollars de Neuf Cent Soixante Quinze Mille
($975,000) dollars. La City paie le cot additionnel
de Neuf Cent Soixante Quinze Mille ($975.000) au-
dessus de la valeur estimative, charge par le vendeur
de fournir certain services et satisfaire certaines
conditions avant la clture de la vente. Les services et
conditions devant prcder la clture sont que le
Vendeur fournira la proprit vacant, libre de tout
occupant, et toutes les structures existantes devront
tre dmolies et enleves, les gots seront ferms, la
Proprit sera dbarrasse de tout dbris et proprement
scurise par une clture. C'est une condition pralable
la validit de l'Accord d'Achat et de Vente et''s.on
execution par le City Manager que la City Commission
de la City of Mianmi approve cet Accord par un vote
une plus grande majority de 4/5 de ses membres ;
faute de quoi, l'Accord d'Achat et de Vente sera
automatiquement nul et non avenue sans le besoin
d'aucune autre action entreprendre par l'une ou
l'autre parties.
Toute personnel intresse est invite se
prsenter et peut tre entendue dans le cadre de
l'acquisition propose. Une personnel qui dsire faire
appel toute decision de la City Commission en
rapport avec toute matire considre dans le cadre
de cette audition, devra s'assurer qu'un enregistrement
verbatim des dbats a t fait, y compris les
tmoignages et les vidences sur lesquels l'appel peut
tre bas.
(City Seal) Priscilla A. Thoinpson
(Ad#11085) City Cleck


~rr c it us


Nous exportons vers Hatil



18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

_- R ATT X T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum-de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti




12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

G R AT UJ I T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


Venez donc voir vous-mme Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


1


m


liai i uilIaII lu IJI.'N V l U. -Y j A %, 11 -.%-- --


~


1








POLITI TOT E


Mercredi 3 Septembre 2003
IHaiti en Marche Vol. XVII No. 31


J %. -, .-- .iL -- .. .


LA POSITION DE L'OPPOSITION


Haiti au milieu des rivalits


dmocrates-republicains...


Qui gagne, gagne tout. Qui perd,
perd tout. Telle est la tradition politique
hatienne. Aux Etats-Unis, mme quand un
parti contrle les 3 pouvoirs, il ne peut pas
en tout temps et tout lieu faire sa tte. Le
parti adverse retient toujours des zones
d'influence o il exerce partiellement un
certain pouvoir.
Einaudi un diplomat dmocrate,
li au Black Caucus et au CARICOM, offre
son parti, 1' OEA comme zone d'influence.
Aristide grant sa politique hatiano-
amricaine qu'avec le lobby dmocrate, en
circonvenant l'ambassade, bnficie
normment de cette situation. Suffira-t-elle
pour le maintenir au pouvoir ? Cela
dpendra uniquement de la priority que les
rpublicains accordent la crise hatienne,
comme handicap dans le cadre de
l'excution de leur project d'intgration
conomique rgionale.
Cette rivalit constant entire
dmocrates et rpublicains se manifeste
clairement dans la gestion de la crise
hatienne. La stratgie dmocrate a pour
toile de fond le maintien d'Aristide au
pouvoir et l'avant-scne la normalisation
des relations avec les institutions

DROGUE ...
(suite de la page 7)
"non coupable" des accusations de traffic de
drogue et de blanchiment d' argent portes
contre lui.
Lorsqu'un jury, rest anonyme
pour des raisons de scurit, l'avait dclar
coupable le 28 mai dernier, Ochoa tait
tomb genoux et s'tait mis prier en
silence, tte baisse.
Pour Roy Black, son client a t
extrad vers les Etats-Unis "sous de faux
prtextes". (AFP)


financires ; en d'autres terms la reprise de l'aide trangre, resolution 822 amis fin aux ngociations, en plaant la responsabilit
qu'ils avaient eux-mmes couple. exclusive d'excuter intgralement tous les lments de la resolution
Pour le rpublicain, qui se soucie de son project 822, sur le gouvernement. Pour ces 2 resolutions, la normalisation
d'intgration conomique rgionale, le rgime lavalas est et la reprise de l'aide trangre (voir Opposition / 9)


inadquat. Il faut au minimum
lui imposer un rgime de tutelle
ou au maximum s'en
dbarrasser. Les resolutions, les
missions, les interventions et les
decisions se succdent, refltant
alternativement l'influence de
l'un ou de l'autre parti. Une
nuance important qu'il faut
distinguer au sein de l' OEA dans
cette conjoncture : le conseil
permanent est influence par les
rpublicains, tandis que
l'assemble gnrale est
manipule par les dmocrates.
C' est une situation
conjoncturelle et non
permanent.
Pour tayer ce fait,
prenons la squence de cette
alternance allant de juin 2001
nos jours. Les trois resolutions
1831, 1841, et 1959 de
l'assemble gnrale, ont
maintenu deux constantes : la
normalisation des relations entire
le gouvernement lavalas et la
communaut international,
particulirement les institutions
financires ; et l'incitation la
socit civil et la
Convergence Dmocratique de
cooprer avec le pouvoir lavalas.
Les deux resolutions
806 et 822 du conseil permanent
ont dsign des tches
spcifiques que le gouvernement
lavalas doit remplir. La


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE COUNTY FIRE RESCUE DEPARTMENT
DESIGN-BUILD FIRM FOR THE REDLAND FIRE RESCUE STATION # 60
CICC PROJECT NO. DB03-FIRE-01
MiAM DADE FIRE PROJECT NO. DB-07

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055, Florida
statutes, and Chapter 2, section 2-10.4 of the Miami-Dade County code as amended by
Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-39, announces that design-build services are
required for the Miami-Dade Fire Rescue Department (FIRE), Redland Fire Rescue Station #
60, located at 17605 SW 248 Street, Miami, Florida

Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on September 8, 2003,
at 2 :00 PM at the offices of Brown & Brown Architects, located at 7100 SW 99 Avenue, Suite
201, Miami, FL 33173. The phone number for Brown & Brown is (305)273-7460. The non-
refundable fee for each design-build criteria package is $ 50.00 and only checks or money
orders are acceptable and shall be made payable to Miami-Dade County Board of County
Commissioners.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

11:00 -General Structural Engineering
12.00 -General Mechanical Engineering
13.00 -General Electrical Engineering
14.00 -Architecture
16.00 -General Civil Engineering
18.00 -Architectural Construction Management
20.00 Landscape Architecture

To satisfy the technical certification requirements listed above for the requested services, valid
technical certification in ail of the above-specified areas) of work must be held by a finn
responding as a sole respondent, or a team of firms. Teams of firms must designate one of its
members as the "prime consultant". Furthermore, if an individual is providing services that
require technical certification by Miami-Dade County, the individual is required to have the
relevant certification (s). Individuals who are not technically certified will not be "allowed" to
perform work for those scopes of work requiring technical certification. Additionally, firms that
list other areas of work as supplements to the required technical certifications must also be
certified for those supplemental areas.

Pursuant to administrative Orders a design-build firm is defined as a partnership or joint
venture, corporation, or individual, having at least one partner in compliance with each of the
following requirements:

a. Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a
certified or registered general contractor or a certified or registered building contractor
as the qualifying agent; or
b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering; certified
under Section 481.219 to practice architecture; or certified under Section 481.319 to
practice landscape architecture.

Those firms submitting as a joint venture must submit documentation for each entity
participating in the joint venture to include the legal name of the companies participating in the
joint venture as registered with the State of Florida

A solicitation notification will be ofrwarded electronically to all consultants wo are pre-
qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor
registration form. It will also be e-mailed to those whho have venndor enrolled on-line.
Aditionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation
notification.

The consultant Coordinator for this project is Pamela L. Paulk who may be contacted via e-mail
at rsteele imi dade.ugo.fax: (305)375-1083 or phone: (305)375-1109.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement

Community Business Enterprise Program (CBE) Measures (Set A-side Design Portion Only)

25% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Measures (Construction Portion
Only)

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on September 24. 2003 at 1:30
PM in the auditorium ofthe Miami-Dade county Fire Department, located at 9300 NW 41
Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is October 17, 2003 at 12:00 PM LOCAL TIME, all
sealed envelopes and containers must be received al Miami-Dade County, Clerk of the Board of
County Commissioners, 111 NW 11 Street, 171' Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
BE ADVISEDTHAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE
SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's cone of silence pursuant to Section 2-
11.1(T) of the Miami-Dade County Code as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


Page 8


CARGO EFFECTUANT LE TRAJET : MIAMI-PORT-
AU-PRINCE, PORT-AU-PRINCE-MIAMI OU
PARTOUT AILLEURS

Vous n'ius remettez votre colis aujourd'hui,
demain il sera livr

Nous transportons des voitures 4x4 et autres, des
mosaques, des meubles... etc...


TRANSPORT PAR AVION


Pour une lgre difference de prix, votre colis est assur
et livr sans perte de temps, sans aucun souci et surtout
sans dlai.

ADEAH a une grande experience avec les hommes
d'affaires et tous les autres clients d'Hati.

Notre adresse: 1970 N.W. 70 me Avenue
Miami, Florida 33126
Tl: 305-599-2959 Fax 305 599 7383
email; cargo@adeah.com

ADEAH, Se Sa Nt !


"


- -









1 PnT TTOT T IF


HaIgi en iv bVlalrcU u. Av ii iN,. ..11 t .&.JA t N,. %-J .--..1


La Position de 1


(Opposition ... suite de la page 8)
dependent exclusivement de l'excution intgrale des
tches assignes. La resolution 806 a cr la mission
spciale, qui n'est autre qu'un rgime de tutelle mitig.
L'initiative d'Ottawa qui est l'aboutissement d'une
champagne de 2 ans de'sensibilisation sur la crise hatienne
dans 20 capitals, a conclu sur la consideration de
l'imposition d'un rgime de tutelle.
Les pressions dmocrates : champagne mettant
l'emphase sur l'tat de misre du people hatien, exploitant
l'aspect humanitaire ; dmarches des lobbyists pour le
dblocage de l'aide trangre ; dvoilement de l'initiative
d' Ottawa ; creation de la mission de haut niveau ; Einaudi
aprs avoir embarrass l'excutif canadien en la personnel
de Denis Paradis, prend le risque d'exiger de Condolezza
Rice'la participation d'Otto Reich cette mission ;
paiement de $32 millions d'arrirs la Banque
Interamricaine de Dveloppement; convocation du comit
des Affaires trangres du snat par le snateur Christopher
Dodd pour rvaluer la politique de l'aide trangre de
administration Bush envers Haiti ; encourager Aristide
foncer vers la tenue d'lections en 2003, pour manifester
sa volont politique ... Malgr la performance d'Aristide,
Gaviria ne peut pas dcemment prsenter un rapport positif,
montrant des perspectives optimistes de dblocage de
l'impasse. Dans l'impossibilit de faire un rapport positif,


Gaviria recrute alors une tierce person
et credible, un diplomat noir, dmocra
originaire des Iles Vierges, Terence Tod
le tirer de l'impasse.
Les pressions rpublicaines
publiques et constantes du gduvemem
; manifestation d'impatience la
d'inertie ; Otto Reich exige de Luigi
des leaders du CARICOM le con
declaration officielle de l'impasse la
conseil permanent le 30 avril ; ca
statutaire de la crise la session or
l'assemble gnrale ; premiere int
directed de Colin Powell l'assembl
sur la crise hatienne ; decision de
rvaluer le rle de l'OEA en Haiti, si
n'est pas brise ; don de $1 million
spciale pour l'aider dbloquer l'in
Charge d' Affaires et le Dpartement d
la ractivation du CEP dissout p
prsidentiel, et la presence du nouvel
de l'OEA en Haiti, raffirment les exi
la resolution 822.
Le nouvel missaire special
n'apporte rien de nouveau. Il s'engag
sentiers battus de ses prdcesseurs, f


Page 9


'c

une, neut
te, retrait
dman, po

: critique
ent lavali
politiqu
Einaudi
istat et
session c
itapultag
dinaire :
terventic
e gnra

l'impast
la missic
passe ;
l'tat, fac
ar dcri
missail
igences d

de l'OE
;e dans l
faisant di


positionn
re prises de contact avec tous les secteurs, tant tout yeux et tout oreilles,
t, disponible et dispos comprendre les plis et replis de la crise. Alors
ur que dans la ralit, avant de venir en Hati, on lui a fait non seulement
une presentation complete et, dtaille de la situation proprement
es dite, mais de plus et surtout une description minutieuse des acteurs,
as et de leurs idiosyncrasies. Il doit savoir de quoi il s'agit et qui il a
ue affaire, pour pouvoir grer le dossier la satisfaction de ceux qui
et l'ont choisi et au service de qui il travaille. Gaviria, Einaudi, le
la CARICOM et le Black Caucus, n' ont pas besoin d'aucune mauvaise
du surprise.
ge Les dmocrates ont pour stratgie le maintien d' Aristide au
de pouvoir et la reprise de l'aide trangre. Aprs la rencontre du Premier
on ministry Yvon Neptune et de Terence Todman, quelle a t la rflexion
le de Todman ? Pour sa part, Todman a estim que la rencontre avec le
Premier ministry lui a permis de mieux comprendre la ralit
se politique et conomique d'Hati. "
on "Todman a aussi admis, avec le Premier ministry que le
le climate de scurit en Hati est tonnant, compete tenu des faibles
ce moyens don't dispose le gouvernement pour faire face aux difficults
et de toutes sortes ".
re De plus, Todman s'est dit ""proccup par la situation
de conomique d'Hati et a fait appel la bonne foi des uns et des
autres en vue de faire de la commmoration du bicentenaire de
A l'Indpendance un nouveau dpart pour Hati ".
es I1 est absolument clair que les rflexions de Todman sont
es en parfaite harmonie et exactement dans la ligne que prconisent les
dmocrates. On n'a pas'besoin d' tre grand clerc pour comprendre,
partir de ces rflexions, que le rapport de Terence Todman sera
construit pour contrecarrer la resolution 822, en faisant de l'inscurit
la consequence de la coupure de l'aide, l'encontre du fait que'ce
soit l'impunit, l'inscurit, la corruption, l'incomptence, la
violation des droits humans, la confiscation des lections etc., qui
ont provoqu la coupure de l'aide. Ce rapport sera un plaidoyer pour
la reprise de l'aide, mettant en exergue la performance inespre du
gouvernement malgr les limits de ses faibles moyens, et exploitant
(voir Opposition / 12)


MIAMI-DADE


LEGAL ANNOUNCEMENT 0F BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the
following bid(s) which can be obtained through the Department of
Procurement Management, Vendor Information Center (VIC) 111 NW
It Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone : 305-375-5773). There'
is a non refundable dollar fee for each bid package (sec cost of each
bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those
vendors wishing to receive the bid package through the United States
Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title
opening date, the vendor's complete retum address and phone number
and a check for the correct dollar amount made payable to:
Miami-Dade Board of County Commissioners ".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge,
from our website (wwwmiamidade.gov/dpm ") under Solicitations
Online ".
Bids /proposals must be submitted in a sealed envelope or container
and will be opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals
received after the first bid/proposal envelope or container has been
opened will not be opened or considered. The responsibility for
submitting a bid proposal to Miami Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or
caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk
ofthe Board Office located at 111 NW 1st Street, 17th Iloor, Suite 202
Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in
order to be considered.

This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance
with County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday September
24, 2003

6548-3/08-OTR SANDBLASTING SAND Cost $10.00









S- Si t *.. v. t \. .ir


Mercredi 3 Septembre 2003
UMti en, Mnkt/f-l Val XWTT Na 211


\.-


MIAMDADE~ LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS'
-- mMIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s) which can be obtained through
the Department of Procurement-Management, Vendor Information Center (VIC) 111 NW It Street, Suite 112,
Miami, FI 33128 (Phone : 305-375-5773). There is a non refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid
package through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening
date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to:
Miami-Dade Board of County Commissioners ".
Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our website (wwwmiamidade.gov/
dpm ") under Solicitations Online ".
Bids /proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be
opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible
for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must'be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1 st
Street, 17th tloor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.

This bid solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday October, 1, 2003

5204-0/05 2004 PICKUP TRUCKS VARIOUS SIZES COST:$10.00
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's), Certified Hispanic
Business Enterprises (HBE's) and Certified
Women Business Enterprises (WBE's)

5203-0/05 2004 VANS VARIOUS SIZES COST$10.00
This contract includes Bid Preference Provisions
for Certified Black Business Enterpriss (BBE's)
Certified Hispanic Business Enterprises (HBE's),.
and Certified Women Business Enterprises
(WBE's)

5205-0/05 2004 UTILITY VEHICLES VARIOUS SIZES COST$10.00
This contract'includes Bid Preference Provisions
for Certified Black Business Enteprises (BBE's),
Certified Hispanic Business Enterprises (BHE's)
and Certified Women Business Enterprises
(WBE's)

5459-0/05 2004 FULL SIZE & MID-SIZE POLICE COST$10.00
SEDANS
This contract includes Bid Preference provisions
for Certified Black Business Enterprises (BBE's),
Certified Hispanic Business Enterprises (BHE's),
and Certitied Women Business Enterprises
(WBE's)

5558-0/05- 2004 SMALL MID-SIZE AND LARGE FOUR COST$10.00
DOORS SEDANS
This contract includes Bid Preference Provisions
Ior Certilied iBlack Bulsiness l"ntcrpriscs (BBE's),
CcrtiftIed Ilispaniic lsincss lEntet prises (1B3E's),
and Cerlifted Wontmei liinincss Efolerprises
(W141BI's.

7425-0/05 2004 IIYBRID VI llCIES C't .', Iii 'I








I .VRES


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


OUVRAGE DU DR. FRANCIS SAINT-HUBERT


Haiti et sa diaspora, un dveloppement
PORT-AU-PRINCE, 28 Aot Nous O Ceci expliquant aujourd'hui cela, car c'est
accusons reception avec plaisir d'unouvrage intitul en sens oi s la mme gnration qui assistera aussi, hlas, aune
"Et le neveu rpondit" (sous entendu "Ainsi parla *** devaluation de notre orgueil national plus


l'oncle"). C'est une interrogation intressante sur la
Diaspora hatienne, signe du Docteur Francis Saint-Hubert

"Et le neveu rpondit". Sous-titre "Analyse
statistique de La Migration Hatienne aux Etats-Unis (1953-
2000) ... La Diaspora en question."
En effet, l'auteur pose la question important
savoir : est-ce que Hati a gagn ou perdu avec sa Diaspora
estime aujourd'hui prs d'un million en Amrique du
nord?
"Il est peut-tre temps de s'interroger ... En leur
temps, les 'diaspora' du dbut taient certainement le
meilleur investissement human de leur pays. Ils ont migr
dans un colossal movement de masse, vers le milieu des
annes 60 et tout au long des 70 et se croiront les meilleurs
de la race hatienne. Ils avaient russi matriellement (dans
le pays hte) et s'taient arrog de ce fait le droit de juger
les autres.
"Mais qu'ont-ils eux-mmes accompli en fin de
compete? Qu'ont-ils contribu l'histoire du people hatien
et quelle place faut-il leur y rserver? Devra-t-on un jour
riger un cnotaphe sur la place publique en l'honneur du
'diaspora inconnu', l'instar du celui au marron?"
"Cette gnration a explos en terre trangre en
une moisson exceptionnelle de (ce qu'on appelle chez nous
des) 'ttes': plthore d'ingnieurs, de mdecins,
d'ducateurs, d'avocats, d'infirmires etc, de diplms
foison" (et l'auteur aurait pu ajouter, y compris aujourd'hui
des maires et parlementaires lus au pays d'accueil, au pays
du blanc) ...
Russite donc incontestable ...
Mais, rappelle l'auteur, russites individuelles ...
"Russites individuelles, certes louables, (mais
qui) contrastent rsolument avec la dgradation (en mme
temps vertigineuse) d'Halti : le pays le plus pauvre de
l'hmisphre, si ce n'est pis ... Faut-il y voir, au-del des
turbulences politiques, une relation de cause effet, et dans
le succs de ce segment de la diaspora hatienne l'image
en miroir (dformant) de la socit qu'elle a laisse? Aucun
pays ne pourrait bien se porter qui a subi une telle dpltion


de sa classes moyenne et s'est vid, par surcrot, de la quasi-
totalit de la jeunesse intellectuelle qu'il avait forme un
si grand prix. En effet, vers 1980, la moiti (des Hatiens)
qui savaient lire et crire avaient laiss le pays."
"A ses dbuts, prcise l'auteur, la migration
hatienne pourrait bien avoir t, entire autres, une
consequence de la situation politico-conomique (en Hati),
mais cette relation a vite volu. Par un dynamisme
dialectique, elle a progress jusqu' s'inverser.
Ironiquement, la diaspora en viendra donc dplorer un
dsastre hatien d en grande parties sa propre absence."
Et pour bien illustrer cette relation en sens oppose
: plus la diaspora progress, plus le pays natal rgresse, le
Docteur Francis Saint-Hubert en appelle aux statistiques :
"En 1965, Hati avait une population d'environ 4 millions
d'habitants et un taux d'analphabtisme de 90%. Donc en
gros 400.000 Hatiens savaient lire et crire. En 1980, le
nombre d'immigrants hatiens aux Etats-Unis tait estim
450.000. On peut valablement raisonner qu'au moins la
moiti d'entre eux savaient lire et crire et sont ns avant
1965."
En conclusion, c'est environ 70% des Hatiens
sachant lire et crire qui avaient migr aux Etats-Unis, au
Canada, en Europe ou en Afrique ...
Aucun pays ne pourrait sortir intact d'une telle
saigne ...
"Dans l'intervalle de 15 ans, la grande majority
des Hatiens qui savaient lire avaient quitt leur pays."
Et cela ne s'entend pas seulement au sens
intellectual ou technologique, si l'on en croit l'auteur, nous
parlons aussi de la dernire gnration d'Hatiens qui ont
suc le lait du pays natif-natal, d' Haiti-Thomas, de ce pays
qui avait mrit autrefois le titre de "la Perle des Antilles"
" et mme plus ... Une gnration ne aux environs des
annes 40, les 'baby boomers" hatiens. Les derniers avoir
connu cette robuste fiert de l'Hatien, pour l'avoir vue
briller plus d'une fois dans les yeux de leurs parents. les
derniers pouvoir chanter "Hati Chrie" et "pour le pays,
mourir est beau" sans voquer le ridicule. Les derniers aussi
(pouvoir) parler de leur pays en terms flatteurs".


vertigineuse que celle de la gourde ...
Autres statistiques significatives. En 1950, la
population entire d'Hati avoisinait les 3 millions
d'habitants. Aujourd'hui, Port-au-Prince elle seule
concentre plus de deux millions d'habitants.
De 1940 2000, la population de Port-au-Prince
a augment de 13 fois, un taux moyen de croissance
dmographique de 4,4% par an. Come dans le mme
temps, la population du pays tout entier a moins que tripl
(passant de 3 millions un peu plus de 8 millions), eh bien
si l'on en jugeait au taux de sa capital, Haiti aurait de nos
jours plus d'habitants que le Canada.
Une faon trs forte pour l'auteur de dire la
catastrophe qui frappe la capital hatienne ... Car en 1940,
seulement 6% des Hatiens vivaient Port-au-Prince.
Ou encore ce rappel tout aussi significatif : la
clbration de deux important anniversaires de la capital
- 1949 vs. 1999 le boulevard Harry Truman,
communment appel le Bicentenaire.
"Un article du New York Times du 25 dcembre
1949 jugeait l'exposition international de Port-au-Prince
'Moderne et quelque peu extravagant" avec ses nombreux
pavillons trangers don'tt un du Vatican), son casino, son
thtre (Les Palmistes), le Muse du Peuple Hatien et bien
sr le boulevard Harry S. Truman. Le gouvernement
d'Estim n'avait pas lsin sur les moyens, 6 millions de
dollars de l'poque (41 millions au taux d'aujourd'hui et
sans aucune aide trangre!) pour fter le bicentenaire de
la capital et y attirer les touristss"
En 1999, seulement quelques "discours de-
circonstance" et la modest renovation du Champ-de-Mars
ont marqu le 250e anniversaire de la foundation de notre
capital (et pas un mot dans le grand quotidien new-
yorkais.)"
Un intressant ouvrage don't nous n'avons agit
l que les tout premiers chapitres, "Et le neveu rpondit"
(sous-entendu Ainsi parla l'oncle) ... "Analyse statistique
de la Migration Hatienne aux Etats-Unis (1953-2000), La
Diaspora en question", par Francis Saint-Hubert, MD,
MPH, 307 pages, imprim au Canada.


,


"%W. -i


SEnStreprise Citoyenne

auService ,
de laCommfunaute

W. Hatienne


19 juillet 1993 19 juillet 2003











10d.. --g EUUh m im mio. uwi
La I L~amC .37 w.iW ud apSfl ipM. o h'w me gMmede 27100 i w M la


En usadefwmiam isai


Dix ans e eadershP,
Dix ans au serviode laCommunaut!





Geiihren gud noyO pi.i nhd Mm h i 1 uwi Mu kurni Lhdeas* u
lui bEL
~oeJoi15pMMwum-a -mrno u pu t L im:a Mi rl 0 t o is pig zimi
linu..Lm &N op l yum igu> mIIuupoql>vu0tiqo bu


Se menm kote n prale,
ann f wouthlaansanm ak UNIBANK!


S Ii UNIBANK

"Faisons route ensemble"


Page 10


I








Mercredi 3 Septembre 2003
ifati en Marche Vol XVII No. 31


Page 11


MI ISTOI JE


On ne le prsente plus. Certains le voient comme loin que le bc
le Michael Jackson hatien de par sa resemblance physique mdire- qu' I
avec le roi de la pop music et ses talents de danseur trs faire ce travai
contemporain. D'autres pensent qu'il est tout simplement Csar ce qu
Jay-B avec tout ce qu'il peut avoir de particulier, mais Apri
toujours aurol de mystres et de doutes (il n'a pas voulu en France, Ja
donner son anne de naissance dans les
interviews !), disposant de cette classes et de cette
finesse de faire tout en allant au-del de sa
mission, ce qu'on ne rencontre pas chez
beaucoup d'artistes haLtiens. Son look drange
les uns, sa qute de la perfection foudroie les -
autres ; Jay-B reste tout simplement Jay-B. -..
Arriv de France o il rside depuis environ dix .
ans, le phnomne Jay-B rvle beaucoup trop '-
de non-dits et de tabous sociaux mais pour .' .
finalement balayer tout sur son passage, ne serait- ,"
ce que les ragots des gens. Personnage atypique
la manire d'un Mylne Farmer version
masculine, n'tablissant pas de rappJorts
particuliers avec la press ou les fans, Jay-B,
comme dit la chanson, ""laisse parler les gens .

Le mardi 26 aot Jay-B avait invit la -
presse en gnral et ses amis un cocktail de ,
press dans le cadre enchanteur du Basilic
Restaurant Ption-Ville. Tout en dgustant les
bons vins du Domaine de St-Rmy, sponsor
official de l'album Give it for Jay-B ", l'artiste
en a profit pour mettre le doigt dans beaucoup
de plaies qui occasionnent la dchance de notre -
socit et la dprciation du mnonde en gnral
vis vis d'Hati. Mme si les petits pays sont
l, mpriss par les grands..." titree Pou kisa ?), attend vient
il rappelle qu'il nous faut travailler amplement afin de ne sont que
donner une meilleure image de nous-mmes au monde. interrogateurs
Sur l'album, on retrouve des titres comme Nativa, Si ton il le confiera,
amoureux savait, 11 septembre, Jrmie, Maria Maria, troubadour ha
Wongol, I wanna be ready. Un album qui revendique tout
simplement le droit la tolerance et l'amour Jay-B
insisted surtout sur la malformation de nombreux artistes
hatiens qui livrent souvent un produit fast-food ou
purement commercial. Il a aussi parl des problmes de ., .,.
droits d'auteur, de l'exploitation des maisons de disque et Dans le
du march noir, du mode de fonctionnement de certain de note Ind
animateurs qui rclament de l'argent aux artistes, de ide de se ru
l'ignorance d'un public je-sais-tout qui, ne voyant pas plus de rendre ho


Give it up ifoyr ey-B
out de son nez, est toujours prt davantage la touche de Fabrice Rouzier et celle d'un compositeur
louer. Selon lui, il reviendrait aux mdias de guadeloupen trs connu, Rgis Gambou. Des featuring
il d'ducation. En Hati, on ne fait que donner tels que James Germain, Marina Carliste (Guadeloupe),
ni est Dieu. Nell Evans, Lynnsha, Tony Chasseur (Martinique) et Shy-
s une formation artistique de danse moderne Deeh, chanteuse new-yorkaise voluant Paris ainsi que
ly-B se lance dans la musique. L'album tant les messages poignants de Dominique Sylvain et de Shy-
Deeh pour les textes qui viennent ajouter leur
touche spciale l'oeuvre et Give it up for
... : .,v Jay-B !


de sortir en France chez Point Fr Music et ce
des messages soit dnonciateurs, soit
. Album quasiment autobiographique, comme
et considr comme une fleur mariant le style
atien un mlange de world beat, on retrouve


Jay-B prsenta au public Jean-Jacques
Etienne come son reprsentant en Haiti et Nora
j',, Dupuy, responsible des tablissements Dupuy
if avec qui il collabore pour les vins. Il en a profit
pour annoncer les trois vente-signature des 28,
30 et 31 aot qui bouclent ce parcours de
lancement de l'album Port-au-Prince dans des
sites comme l'Oloffson, le Basilic et l'Infini.
Mari au show-biz, Jay-B fait parties de ces
artistes qui s'attachent faire merger un
nouveau regard sur la musique hatienne et
caribenne au devant de la scne international
afin qu'Hati ne soit plus la seule consommatrice
de ses products musicaux. Aujourd'hui, le pays
semble avoir un public tranger qui le suit de
pres, grce aux prestations des groups come
Carimi, T-Vice et Hati Troubadour aux Antilles
franaises et en Europe, ce au nom de quoi des
artistes comme Beethovas Obas ou Emeline
Michel se sont toujours battus. Rappelons que
Jay-B est n Jrmie, sud d'Hati, ce qui serait
sans doute une premiere explication sa qute
de la perfection, son humanisme et ses talents
de danseur et de chanteur. On est peut-tre en
presence du Wyclef Jean de l'Europe Il n'y a
que l'album qui peut vous faire dcouvrir tout ce que j'ai
seulement essay de comprendre.
Giscard Bouchotte
kee_ven@yahoo.fr


BICENTENAIRE
^ 4 " :" -' -
..^ ; .r-. .I. ... :. *' ". .
cadre de la commmoration du Bicentenaire de la fire cit du Sud-Est, le Gnral Magloire Ambroise.
pendance, des Jacmliens eurent l'heureuse En effet, il y a de cela deux sicles, plus prcisment le 17
inir et de former un Comit don't la tche est septembre 1803, ce Gnral sans peur et sans reproche,
nneur l'une des plus prominentes figures (voir Histoire / 12)


19 juillet 1993 19 juillet 2003


r Eneprise Citoyenne

auServie ,
de laCommunlaUte

M. Hatienne


LaWUAEM l"M 1 0m:
loamu dumg ammm- g ni .." hoa m EiuI t i.I frdum an lM9idoe nih
domop.uS ba.m.%g QmiunU i patdmimU la vis de rmh Cmmn
La LPANK amc 31,mmMW mawshi u bfhnlu ulir 1 ramw. im ffl3vMai
Ce qS a uaw nm am e-nu0la m ~cmi um IOMm dmun aide.dmwrq p, p1*.188
mn si mi 1 m m.d


Dix ans deIedei3p,
Dix am au seviod& la Communaut!




Ammau tIdmpa 10 zw ms.W.iSbi loelqe10 zmpflsp. m 10 zm dqmpflymum pcW a
gkm amml glic10 M FsMg.l Os U Lk dbbn.* a

fNu u la pm gr m*i" w m-m noupe hh t Np kWMmi v m ibn MiK u id *g.s10 i m.k ,ncm


& 1m= otenp d N




11'~ UNI13ANK


"FAJdon-s mxii ensemble'








HACEPA


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


29 Aot^xt de 7:00 heur s


North Miami, u IoIIie ciIIe a 1 UI Ul iVi 1iI1 9 heures et demie du
29 Aot Sous les soir

asmenic ean uaitin Pleins feux sur Hati et la CARICOM Le prsidentACEP
Economic and Public Claude P. Cantave, se fit le devoir d'ouvrir
Affairs, Inc. (le Centre Hatiano-Amricain pour les tenue la Florida International University Kovens Conference Center la stance en souhaitant la bienvenue au
Affaires Economiques et Publiques) ou HACEPA, s'est North Miami, une confrenceintitule"Haiti et la CARICOM" ce vendredi panel international et l'auditoire compos


Jacmel s'apprte honorer son hros
(Histoire ... suite de la page 11) rayonnement d'un si grand soldat qui fut le Hros de Jacmel, et no:
assist du Gnral Pierre Cang, libra Jacmel du joug Pasquet o il prit naissance. Selon moi, il est du devoir de la municipal
colonial, aprs un sige mmorable qui dura plus d'une de cette hroique ville de trouver une toute petite parcelle de terrain su
anne. Place d'Armes de Jacmel. Honneur et justice qui sont ds honnel


Les Gnraux Pageot et Dieudonnm Jambon qui
dfendaient la ville, finirent par admettre les cinq conditions
de leur capitulation. Leur reddition eut lieu vers les dix
heures du soir; ils durent abandonner la ville aux six mille
hommes qui l'assigeaient et qui y firent leur entre
triomphalement.
Le 17 septembre demeure donc une date grave
dans la mmoire et le coeur de tout Jacmlien consquent
et amoureux de ce coin de terre. Jacmel est en effet une
ville double fois martyre. tant le bastion des rigaudins,
elle fut compltement rase par les cohortes louverturiennes
aprs un sige qui accula ses dfenseurs se nourrir mme
de rats; pris de libert, ils prfrrent la mort au retour
la servitude mitige que prnaient le nouveaux rglements
de culture. Deux annes plus tard, Jacmel subira u autre
sige : Magloire Ambroise l'investira jusqu' ce que les
Franais aient t obligs de l'abandonner.
Les Jacmliens honoreront leur Hros. Le Comit
prit sa charge l'initiative d'riger un buste du Gnral.
Un important meeting sera tenu cette fin Jacmel le 17
septembre 2003. Toutefois, selon moi, l'endroit choisi pour
l'rection de ce buste ne rpond pas suffisamment au

Au milieu des rivalits

dmocrates-

rpublicains...
(Opposition ... suite de la page 9)
la misre abjecte du people haitien qui est entrain de
succomber sous le poids de la pauvret, de la faim, de la
maladie etc.
Un discours fait sur measure pour toucher le
bleeding heart of America. Ceux qui ont voulu croire
l'impartialit, la neutralit et la crdibilit de Todman,
posez-vous la question : Qui l'ont choisi et quelle fin ?
Ceux qui ont cru que Todman est un envoy du
Dpartement d'Etat, parce qu'il y a travaill toute sa vie.
Il est un retrait du Dpartement d'Etat, mais il est recrut,
aujourd'hui, par Gaviria, Einaudi, le Black Caucus et le
CARICOM, comme missaire de Gaviria en Haiti. La
loyaut de Todman est cetix qui lui ont donn une mission
et son parti. Il ne saurait tre autrement.

MELODIE 103. 3 FM
Port-au-Prince, Hati
Le Disque de l'auditeur (10:00 -Midi)
avec Jacques Lacour
& Au bon vieux temps (3:00 5:00 PM)
avec Kaptn Bill et Doc Daniel
Tel 221-8567 / 8568 FAX 221-0204


n de
alit
ur la
ir et


justice.
Je saisis l'occasion pour prsenter mes plus chaleureuses
flicitations aux organisateurs, esprant qu'ils concrtiseront sans
encombre leur noble project.
Alix Ambroise


d'une centaine de personnel intrsses en
grande parties au 'devenir conomique
d'Hati suite son integration au sein de la
Communaute Caribenne ou CARICOM
en Juillet 1999 en tant que 15me pays
membre de la communaut.
M. Cantave profit galement de
l'opportunit pour saluer parmi d'autres
quelques personnalits influentes de la
communaut hatienne du sud de la Floride
prsentes dans l'assistance, tels le Consul
Gnral d'Hati, M. Guy Victor, le Dr.
(voir Caricom / 14)


CITY OF MIAMI
DEPARTMENT OF COMMUNITY DEVELOPMENT
La Miami City Commission organise une Audition Publique pour discuter des sujets se rapportant au Community
Development Block Grant et autres programmes HUD.
Mardi 11 Septembre 2003, 3:00 pm
City of Miami commission Chamber
3500 Pan American Drive
Miami, Florida
Les rglements fdraux gouvernant le programme CDBG de City of Miami requirent qu'une jurisdiction participate
fournisse aux citoyens un avis dans un dlai raisonnable et une opportunity de commenter n'importe quel amendment au
programme des fonds CDBG. De plus, le public reoit communication des amendments au programme des fonds CDBG, tels
que indiqus ci-dessous:
1 Discussion et resolution propose accordant une extension du 28 Dcembre 2002 au 9 Janvier 2003 Palmetto
Homes of Miami Inc., pour complter la construction de trois (3) maisons pour une seule famille la porte de families et
d'individus revenues trs bas, bas ou modrs sur des parcelles qui appartenaient prcdemment la City dans le quarter
Model City, en respectant l'intention de la City Commission et la date fixe pour effectuer l'opration
2 Dicussion et resolution propose transfrant de 28th Year Community Development Block Grant (CDBG) des
fonds d'un montant de $31,000 de Saint Jean Bosco Church dans le Distrct 3 et rallouant lesdits fonds City of Miami
Department of Capital Improvement Projetcs pour la climatisation dans le Manuel Airtime Building, pour l'amlioration de
l'efficacit nergtique, tre complt le 30 Septembre 2004.
3. Discussion et resolution propose transferrant de 29th Year Community Development Block Grant (CDBG)
Program dans la Catgorie Public Services District 5 des fnimds pour un montant de $9,138.81 de James E. Scott Community
Association Inc./Community Awareness Program World ofLife Community Development Corporation pour des activits de
Service Public dans le District 5.
4 Discussion et resolution propose autorisant le changement dans la composition des onze (11) membres du
Housing and Commercial Loan Committee : un (1) president appoint par le Maire, trois (3) membres avec experience dans
le domaine de dveloppement d'appartements pour bas revenues, deux (2) membres avec experience dans le real estate priv,
un (1) membre avec experience de prt dans le real estate priv, et un (1) de la City Administration appoint par le City
Manager, et autorisant l'extension de la function du Loan Comittee pour inclure l'approbation/dsapprobation de dons et prts
pour construction de maisons pour revenues modrs tre fournis par la City travers le Housing Opportunities for Persons
with Aids (HOPWA) Program; puis dgager le City Manager de l'obligation de prsenter chaque prt approuv par le Loan
Committee pour revision et approbation finale au State of Florida Financial Emergency Oversight Board, qui a t dissout le
18 Dcembre 2001.
5 Discussion et resolution propose autorisant un changement dans les proprits devant tre achetes par
MOVERS, Inc. avec des fonds de Housing Opportunities for Persons withAIDS (HOPWA), des proprits adjacentes au
Sugar Hill aux proprits dans la zone autour de Sugar Hill, et ensuite autorisant l'expansion du project tre dvelopp sur les
proprits de dix sept (17) units d'habitation pas plus de cinquante deux (52) units d'habitation longue dure, outre pas
plus de dix (10) units de transition en cas d'urgence.
6 Discussion et resolution propose autorisant le dblocage de 28th Year Community Development Block Grant
(CDBG) de fonds d'un montant de $884,880.43 de la Section 108 Loan Guarantee Program et la rallocation desdits fonds au
Housing Loan Recovery Fund en vue de protger le City's Housing Loan Portfolio.
7. Discussion et resolution propose allouant des fonds du Community Development Block Grant (CDBG)
pralablement approuvs pour le District 5 Little Haiti Job Creation Pilot Project Set-Aside pour un montant de $90,000
Neptune and Son Restaurant and Beauty Shop, Corp. pour le restaurant et $60,000 Neptune and Son Restaurant and Beauty
Shop, Corp. pour le Beauty Parlor pour une priode de cinq (5) ans, condition que les fonds soient utiliss pour crer et
maintenir de nouvelles opportunits d'emplois pour des residents du quarter de Little Haiti pour une priode de cinq (5) ans,
avec obligation de soumission de preuve de disponibilit financire pour complter chaque project.
Les personnel intresses sont encourages assister cette Audition Publique. Le site de la rencontre est accessible
aux handicapps.
(Ad No. 11664)


yA KISKEYAEXPRESS

j L'Esprit d'quipe avec notre communaut

Visitez nous au


MULTITRANSFER 7921 N.E. 2 me Avenue
Du Lundi au Dimanche de 9:00 AM 9:00 PM


Tlphone: (305) 751-4488 Fax


:(305) 751-4002


Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


Page 12


I -^- 1 AL


p "',, XTd-%,,wq4-1% 'N 4,'m'cu
Cu imebla








Page 13


Mercredi 3 Septembre 2003
lW;'t: .,- x1ia-^i rle vn m Y \tI b il3


flatl enMIV1drcheI Vol. AV1I 1'N'. .I


Annonces classes


Coiffeur







Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist

10% deaugner cua
First Time custom Dixier Highwy

Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatnent
with this coupon
I

Original Barber
Charlemagne Coifeur

103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 5Time customer O4-0086
Reg.Resauran $ 12.50




Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Aveoupon

(305)757-6408
Le meilleur griot
de la villet

Partout, captez:

lavoix: 243-10ngeique.com

sur internet
tous les ours 24 sur 24
tous les jours 24 sur 24


Mdecin

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Points de Vente de Haiti en Marche


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
'305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Conununication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Fort Lauderdale


Notre Damne
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954345 0450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J.-C- Canutave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
e-mail: iccantave@aol.com


L'Information de bon matin, c'est
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Poratin-au-Prince
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince


Message pour Dominique Djean

I would like to find a gentleman who was teaching at St Dominic's school in Portugal
in 1989 and ask him to contact me.
His name is : Dominique Djean. Please, contact me at: .
brillkt@ collier.kl 2.fl.us


]S.4Cermcoy


For my Beloved Grandson, Sebastien Duthiers Warmhold,
petit fils de Max F. Duthiers ( Aged 26 Years)
I little knew that morning God was going to call your name.
In life, I loved you dearly, immensly. In death I do the same. We had a very special one
of a kind of love. I broke my heart to lose you. You did not go alone, your Grand
Mother, your OMA part of me went with you. You left your mark in this world in so
many ways, your OMA, your family and friends. You are forever with us all
Your beloved Grand Mother
Your OMA
Lilliane W. Duthiers


Compagnie d'Assurance

Une Compagnie d'Assurance existant depuis 23 ans s'adresse la clientle hatienne.
Elle est spcialise dans les assurances suivantes:
Voiture, Maison, Business.
Appelez le numro suivant: 954-609-2636


Le spcialiste de
l'Income Tax


Project du Bicentenaire


Mr, Mme, Professionnels Haitiens
Vivant en terre trangre
Cher (s) Amis
La prsente est pour vous proposer une opportunity unique de
possder une proprit au bord de la mer sur la Cte des Arcadins.
Le project du Club Nautique Aquabella S.A. est
une ide original qui ferait de vous le propritaire
d'une surface btissable de 1000 m2 surplombant la
mer et le lac de Bois Neuf avec accs vote plage
prive, dans le cadre d'un lotissement viablis, scuris
et structure de 101 lots don't 50 sont dj vendus et
4 dj construits.
Visiter sans tarder notre site web wwwHatiaquabellacom. Tous les
dtails y sont contenus.
Agissez vite car, vus nos prix, les lots s'enlvent.
Vous pouvez nous crire : e-mail: Haitiaquabella@yahoo.comn


Variety Products

Eske ou konnen yon zanmi-ou kap soufri a koz yon pwoblem
medical ?

Si wi, (OPC-3) ka gen yon solisyon pou moun sa : OPC-3 se yon
poud, pa yon gren-n men ki ka ede amelyore anpil diferan sentom
medical ou byen doul.
Pa ekzamp, opresyon, tensyon, stores, ekt
Pou plis enfomasyon Kontakte
Vari iety Prodcc.ic.ts
617-335-7910 ou wdanier@yahoo.com


SPECIAL SUMMIT OF THE AMERICAS TO BE HELD IN JANUARY
The Special Summit of the Americas, which will bring together presidents and prime ministers of 34 member countries of the Organization ofAmerican States (OAS), will
take place in January 2004 in Mexico.
The decision was made by the Mexican government after a process of consultation with the OAS member states.
"The objective of the Special Summit is to facilitate hemispheric cooperation at the highest levels of government in order to confront the current economic, social and
political challenges of the region," said OAS Secretary General Csar Gaviria.
Irene Klinger, Executive Secretary of the Summits of the Americas Secretariat, noted that approximately one-third of the region's leaders have taken office since the last
Summit of the Americas, held in Quebec City, Canada, in April 2001. "This meeting will provide the first opportunity for them to review hemispheric priorities and renew
their shared commitments," she said.The Special Summit of the Americas will seek agreements on specific topics and promote a number of multilateral initiatives, as well
as national actions, to resolve critical problems affecting the hemisphere. The heads of state and government will meet for one day to exchange ideas and generate proposals
on three central issues: economic growth with equity, social development and democratic governance.
At a meeting of the Summit Implementation Review Group (SIRG) at OAS headquarters last July, representatives of the 34 countries discussed and analyzed aspects of the
agenda, format, content and logistics of the Special Summit.
The OAS, through its Summits of the Americas Secretariat, serves as the institutional memory and technical secretariat of the Summit of the Americas process. The OAS
Secretary General assured the countries at last month's SIRG meeting that the Organization will continue lending its full support to the process.


1


- ----~


Tri ovg








1 CONFERENCE H ACEPA


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


La


- I-A L


Ha'iti dans la CARICOM


(Caricom ... suite de la page 12)
Rudolphe Mose, mdecin et avocat dirigeant la populaire
station Radio Carnivale Miamni; et le Dr. Yves Jodesty,
president de l'Association des Mdecins IHaitiens
l'tranger (Haitian Physicians Abroad).
Sur ces entrefaites, le vice-prsident de
I'HACEPA, le Dr. Roland Jean-Louis, se fit un plaisir
d'introduire le modrateur de la soire cn la personne du
Dr. Louis J. Noisin. Cette presentation fut impromptu vu
que l'on s'attendait la presence du Professeur Grard
Latortue qui a d s'absenter en raison d'un malaise.
Le Dr. Noisin s'introduisit comme l'ancien
president du Snat et de l'Assemble Nationale d'Haiti sous
la prsidence Manigat, tout en soulignant qu'il prfrait
jalousement le titre de "Prsident-Fondateur de l'Universit
du Roi Henri Christophe", cette dernire sise au Cap-
Hatien.
Dans un mlange d'amabilit et de bons mots
soigneusement choisis, il se mit prsenter les
confrenciers du jour: 'Dr. Harold Robertson, Consul
Gnral de Trinidad et Tobago; Mme. Stephanie A.
Sylvestre, Consul Honoraire de la Blize et l'avocat
Dwayne Williams, Prsident de la Chambre de Commerce
Barbado-Amricaine.
Dr. Noisin fut grandement pein d'annoncer
l'absence de Mme Marie Michele Rey d'Haiti, qui aurait
eu enclencher les discussions. Cette absence est la
consequence d'une mauvaise communication par courriel
entire Mme Rey et les responsables de l'HACEPA.
Bien qu'il fut vident qu'elle brillt par son
abscence, Mme Rey a eu la dlicatesse de faire parvenir


$


une lettre d'excuse ainsi que le texte de sa presentation
pour ne pas laisser le public sur sa faim. Donc en esprit,
elle fit parties intgrante de la soire quand la teneur de son
texte fut lue par une des organisatrices de la conference.
Marie Michele Rey est une ex-ministre de
l'Economie et des Finances de deux gouvernements
(Aristide et Prval) et occupe de nos jours la function de
coordinatrice du Bureau de Suivi des Accords CARICOM,
OMC et ZLEA.
Son expos s'employa dfinir ce que reprsente
la CARICOM et la raison de l'intgration d'Hati cette
communaut rgionale. Pour Mme Rey, Haiti l'instar des
autres pays de la Carabe confront un nouveau millnaire,
une nouvelle re, l're de la globalisation, de la
mondialisation, de "nouveaux dfis pour tous, de nouvelles
opportunits pour trs peu." Elle entrevoit que la seule
chance de survive de la communaut Carabe est de s'unir
pour pouvoir ngocier en tant qu'une seule region ayant
une seule voix.
En retraant l'historique de la CARICOM, elle
rappelle entire autres que celle-ci est une entit d'intgration
conomique cre le 4 Juillet 1973 par le Trait de
Chaguaramas et le Trait Annexe du March Commun
Cariben.
L'admission d'Hati au rang des pays membres
fut le rsultat d'intenses ngociations sur des sujets bien
prcis savoir: accorder Hati le statut de "Pays Moins
Avancs" (PMA), la suspension du tarif externe commun
(TEC) sur certain tableaux tarifaires pregnant en compete:
la politique commercial et le tarif d'Hati actuellement


150.00'


vv-- v ........


t Les Toutes
dernires
Une nouvelle rubrique sur le site Hati en
Marche www.haitienmarche.com
Pour tre bien inform, au jour le jour,
consulted nos
Too+e e Derinres.



Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULL TRAVEL

2621 N. Federal Highway
A,,rBoca Raton, FI 33431 \J
*'" Tl: 561-394-6030c*,(y
1-800-696-0916 0J
Cruises Airtickets Tours


ligne arienne prfre vers HaIti I








DUTCH CARIBBEAN AIRLINES



1-800-327-7230

www.flydca.net


Page 14


Dutch Caribbean Airlines



.
.r' ''

.
. .. ,- ,


ALLER-RETOUR + tax et surcharge


Miami/ Port-au-Prince



Deux vols par jour !


*Tarif sujet tre discontinu Taxe de dpart et surcharge seront ajoutes au tarif.


I


1


en usage, les concessions tarifaires accordes Haiti au
terme des accords avec l'Organisation Mondiale du
Commerce (OMC), le cot de la vie, les difficults
d'approvisionnement enregistres dans le pays pour
l'acquisition des marchandises et des matriaux sur le
march regional, la comptitivit sectorielle, l'vasion
fiscal et l'assistance dans les course d'apprentissage de
l'anglais.
Elle continue par mentionner que de nos jours
Haiti participe de faon rgulire aux sessions ordinaires
et extraordinaires de la Confrence des Chefs d'tats et
de Gouvernements de la Communaut Caribenne aussi
bien que dans les rencontres organises par le Secrtariat
de la Communaut. Sur demand d'Haiti, elle note qu'un
Bureau du Secrtariat de la CARICOM (BSC) a t mis
sur pied Port-au-Prince.
A propos de notre engagement au March
Commun, une tude spciale sur ce sujet intitule
"Adhsion d'Haiti: Perspectives et Dfis" prpare par le
BSC, a identifi plusieurs secteurs des affaires qui
pourraient tre d'un grand intrt pour les industries
haitiennes de manufacture et d'exportation citant entres
autres lgumes frais et congels, fruits frais et schs et
jus de fruits, les boissons alcoolises et non-alcoolises,
les huiles de base, l'artisanat industriall et traditionnel),
les products culturels (la musique et l'art), les partenariats
et les opportunits entrepreneuriales ("joint-venture
opportunities"), les products manufactures tels les maillots,
robes, etc.
Elle pense que ces avantages conomiques
peuvent s'obtenir par l'annulation des droits de douane et
des restrictions quantitatives appliques aux
importations rgionales, les rgles d'origine
rglementant le processus de fabrication des
products circulant l'intrieur de toute la
Communaut, etc...
En guise de conclusion, Mme Rey en
appelle au patriotism des Halitiens qui elle
exhorte de se souvenir qu'Hati est un pays. Un
pays pauvre soit, mais riche en resources aussi
bien humaines que matrielles. Son avenir, sa
croissance conomique ne dependent que de
nous et de notre vraie et sincre dvouement,
affirme-t-elle.
Elle nous demand aussi avec ardeur
de mettre de ct nos divergences politiques,
nos frustrations, nos colres et de prendre la
decision que nous pouvons et que nous nous
devons de travailler ensemble dans l'unit pour
reconstruire notre pays, notre nation et
permettre la CARICOM de nous accueillir
firement en introduisant notre people la
Communaut non plus comme le plus pauvre
des pauvres, mais plutt en tant qu'une nation
de dignes tres humans capable de travailler,
de vivre dcemment et ayant beaucoup offrir.
Le second confrencier, le Trinadien
Dr. Robertson, se rvla d'une loquence
(voir Caricom / 15)








Mercredi 3 Septembre 2003


Page 15


ACTUALITY POLITIQUE


Hati en Marche Vol. XVII No. 31 "" ------ l- ------X_---_-%--%---- -- I

Judie C. Roy pourrait tre entendue ce 4 septembre
Port-au-Prince, 27 Aot (HPN) Mme Judie C. Roy la militant politique incarcre, Me Levelt Dorcile. Selon Bertrand Aristide ait la volont et la capacity qu'il faut
pourrait comparatre ce 4 septembre devant le cabinet lui, ce dossier est plus politique que technique, pour tenir un procs dans l'affaire Judie Roy. Tels sont
d'instruction. C'est ce qu'a indiqu'le 27 aot l'avocat de Nous doutons fort que le regime de Jean- (voir Judie C. / 18)


Pleins feux sur Haiti et la CARICOM
-ne et A'nhte 1i dinrid ition i trins t ue et


(Carcoum ... suite ue la page i,
exquise prsentant un tableau synoptique de la fae
organisationnelle et administrative de la CARICOM.
Suivant l'exemple de Mme Rey, il prsenta un bref aperu
historique de la CARICOM et spcifia les diffrents
Conseils et Comits Associs de la Communaut.
Telle une pieuvre gante, l'organigramme de la
Communaut Caribenne dpeint la structure d'une


zou>' rxpr


1


ss C04


BOBY EXPRESS-
Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen-yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi- 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slnan. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047
BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beadch, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
FL Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, F1 33137
Tel: (305)758-3278
NAPLES
506 I lth Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, FI 33169
Tel: (305)654-2800
MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469
QUEENS
159-35B Hiliside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jetferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est'
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


tf'l_


f. A. -.- li


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...


- Connection tlphonique chez vous...

305 -, 49.

Ouvert PADK

6 Jours

par

semaine: ,

8h30 am



7h30 pm &
Agent Autor
Agent Auior


Parfums
Cellulars & Beepers C
Souliers et Sandales Z,
Produits pur la cuisine V
Cadeaux dra
Tableaux P
Mofieygram Money Order Pi


tJ5 A2 IE STO-
-VARIETY STORE


D's (Compas, Racine, Evanglique)
ouk, franais, amricain
ideo's (hatiens, amricains, documentaires
mas)
Products de beaut
roduits pour cheveux


I


me,


organisation complex aux multiples tentacules. Cette
complexity se retrouve dans les objectifs mme de
l'organisation (cits sur son site Web: www.caficom.org )
: Fournir un leadership et un .service dynamique dans
l'association des institutions et des groups de la
Communaut vers la creation d'une communaut viable,
internationalement competitive et auto-suffisante pour une
amlioration de la quality de vie pour tous. "
* Dr. Robertson mit l'emphase sur l'importance
du concept de l'conomie commune prne par la
CARICOM qui, en tant qu'une entente diplomatique
entire plusieurs Etats de la mme region, harmonisera
les politiques conomiques, montaires et fiscales pour
soutenir un dveloppement durable du bassin cariben.
Le plus grand dfi reliever, selon lui, sera la creation
d'une monnaie unique semblable l'euro de la
Communaut Europenne pouvant faire face
l'hgmonie du dollar amricain.
Pour la Blizienne, Mme
Sylvestre, l'aspect conomique de la
CARICOM pour tous les Etats
membres, se situe primordialement
dans la force du nombre de sa
population. En effet, l'intgration
d'Hati a double la population de la Plymouth Divis
Communaut pour atteindre 03D0939-DVI
approximativement 15 millions de
participants, crant ainsi beaucoup Divorce/
plus de producteurs, d'acheteurs et de
vendeurs. C'est bien l'un des rares
points positifs de l'explosion
dmographique de notre pays durant ZENITH M
ces dernires dcennies. Versus
Le project de la libre PIERRE Y\
circulation de tous les ressortissants
de la CARICOM a dj permis, selon To the above na
elle, de nombreux tudiants hatiens A Complaint ha
de se rendre plus facilement Belize Seeking
pour tudier la mdecine. Les to dissolve the 1
changes culturels, d'aprs elle, se AnAutomatic F
font galement avec plus d'aisance. you from taking
L'avocat Williams, financial status
amricain d'ascendance Barbadienne, You are morequire
a voqu les probables retombes Plaintif whose
positives d'une future Cour Suprme
de Justice de la CARICOM. Comme Your answer on
entit juridique devant rgir en proceed to the]
premier lieu les contentieux lgaux et file a copy of ye
administratifs, la CSJC permettra, Plymouth
d'aprs lui, aux Etats membres de Witness Catheri
rsister aux pressions de. la Court atPlymom
mondialisation, d'interprter des lois
uniforms pour une conomie Register ofProl


commune eII t o IcelUI nr une JlUlricio llt n i qtiiisqLi c a
exclusive.
Avant de clturer la conference, le panel a
gracieusement rpondu bon nombre de questions de
l'assistance, avec pour modrateur le Dr. Noisin. A
l'unisson, tous revenaient sur la grande opportunity offerte
Haiti de moderniser son conomie pour accder une
meilleure vie pour tous ses citoyens. N'oubliant pas que
l'conomie est viscralement tributaire de la politique, les
confrenciers ont ardemment souhait voir rapidement la
resolution de la sempiternelle crise politique du pays et le
enforcement des institutions tatiques.
La conference fut suivie d'une dgustation de hors
d'oeuvre et de rafrachissements dans une salle de reception
o les conversations continuaient abondamment.
Nous flicitons les responsables de l'HACEPA
pour une soire russie, une conference informative sur un
sujet conomique spcifique et bien labor.
Patrick Saint-Surin Andr

Commonwealth of Massachusetts
The Trial Court
Probate and Family
Court Department

ion Docket No


Separate Support Summons by Publication &
Mailing

ONDESIR Plaintiff

VES BELLEVUE Defendant

ined Defendant Pierre Yves Bellevue :

as been presented to this Court by the Plaintiff Zenith Mondesir

bonds of matrimony
Restraining Order has been entered in this matter preventing
g any action which would negatively impact the current
of either party. Please refer to Supplemental Probate court rule
formation.
d to serve upon Zenith Mondesir
address is Brockton, Ma 02301

or before October 27 2003 If you fail to do so the court will
hearing and adjudication of this action. You are also required to
our answer in the office ofthe Register ofthis Court at


ine P. Sabaitis Esquire First Justice of said
uth this 31" day of July 2003

bate Court.







Page 16


I Subvention Livres Scolaires I


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


COMI SSION PRESi }" I E'NT* ]~kIEl IlE RENTREIl DES CLASSES 2003t~II


EDmONS WESNER
EMMANUEL
Maison Henri Deschamps
Librairie L'action Sociale
Librairie des frres (Place de la
Cathdrale)

EGULISE METHODIST D'HArTI
Eglise Mthodiste D'Ha'ti
(Ption-Ville) Delmas 95 Nol5.
Tel: 257-7033
Maison d'dition Eglise
Mthodiste

EDMONS ON NOVEL
Editions Bon Nouvl
Rue Pave #103
Imprimerie Tl: 223-9186

EDITIONS COLLEGE
DU CANAPE VRT
Collge Canap Vert
2, rue Rennes (Angle Bois Patate)
Tel: 245-5491


EDONS UNIVERSITY
CARABE
Librairie Bon Nouvl,
Port-au-Prince
Librairie Phonix (Lalue),
Port-au-Prince
Librairie l'Action Sociale,
Port-au-Prince
Librairie Culture diffusion,
Port-au-Prince
Librairie de l'Universit
Carabes, Delmas
Librairie de l'Universit Carabe,
Montrouis
Ecole Marius Lvy,
Cap Hatien rue 16/17 D
Centre culture du Cap,
Cap Hatien rue 18J/K
Librairie MEBSH,
Cit Lumire, Cayes
Librairie Sarepta, La pointe
Librairie Tout et Rien, Petit-
Gove
Librairie Caritas, Jrmie


ED ONS AREYOS
(Pour connatre le distributeur de votre zone
tlphonez-nous au: 511-4043)


* PORT-AU-PRINCE
& ZONE METROPOLITAINE
Librairie culture Diffusion
Ave. John Brown (bas lalue)
Tl: 223-4858 / 511-8090
Librairie l'Action Sociale
Angle rue Bonne Foi et rue du
Centre #14
Tl:222-1696 / 222-3147
Librairie Phenix
Ave. John Brown (lalue)
Tl:245-6328
Fourniture Expo
Ave. John Brown
(en face entre de Christ-Roi)
Tl: 245-0066
Magasins des Scouts d'Haiti
147, rue Dr.Aubry
Tl:222-0595 / 511-4289
Nouveaut Bazar
58, rue des Front Forts

* PROVINCES

CAYES
Fernande Fleurs
88, rue Nicolas Geffrard
Tl : 286-9571

FORT LIBERTE
Librairie Salem
Av. Stnio Vincent
Prop. Mme Mona Landre


GONAIVES
Univers Librairie Papeterie
77, Rte Nationale #1 (Descahos)
Tl: 274-1473 / 274-2813

JEREMIE
Librairie Antoine Rigal
155, rue Stnio Vincent
Tl :284-5174

PETIT-GOAVE
Tout & Rien
51, rue Dessalines
Tl: 287-0816

PORT DE PAIX
Librairie Moderne
Tl: 268-1543

SAINT-MARC
Maison Paultre
Rte Nationale #1
Tl: 279-121

* AU NIVEAU NATIONAL
Commission Episcopale pour
L'Education Catholique (CEEC)
182, rue du centre (immeuble
Saint-Louis de Gonzague)
Tl: 223-2951 / 223-2211
/221-0053
Bureaux Diocsains de la CEEC
Dans les chef-lieux
des 9 dpartements


MASON HENRI DESCHAMPS

* PORT-AU-PRINCE
Nouveauts Bazar
Mme Christiane Jean Louis
53, rue des Fronts Forts
Tl:223-4623
Librairie l'action social
M.Grard Marie Tardieu
14, Angle rue Bonne Foi & rue du
Centre. Tl: 222-1696
Librairie Phnix
Mme Claudia Cassagnol Bondel
212, ave John Brown, Lalue
Librairie-Papeterie
Culture Diffusion
M. Yves-Clment Jumelle
Ave John Brown, Lalue
Fourniture Expo
M. Claudel Dumas
284, Ave John Brown, (Immeuble
Cache-Cache). Tl: 244-2352 /
244-2353/ 245-0660
Inter J Librairie-Papeterie
M. Lucls Adrien
93, rue Muller
Tl: 223-8262/401-4417
Librairie-Papeterie Sagesse
M. Jean Dieusel Thvenin
14, Route Sans-Fil
Tl: 222-3039

* DELMAS
Dlimart
Mme Houda Hage
Plaza 32, Route de Delmas
Tl :249-2252

* CARREFOUR
Succursale
Maison Henri Deschamps
Mme Elvie Louis
237, Route de Carrefour
en face de Mon Repos 38
Tl: 511-1893

* PETION-VILLE
Succursale
Maison Henri Deschamps
Mme Jocepha Frisch
15, angle rues Clerveaux &
Lambert
Tl: 256-6838 / 256-6839
Harmonie
M. Carl Henri Guiteau
148, Route de frres
Tl: 256-8434

* LA GONVE
Librairie St-Isidore
M. Joseph Serge Eugne
Anse--Galets

LOGNE
F.D. Librairie-Papeterie
M. Francis Dmosthne
Route Nationale #2 (en face Lyce
Anacaona)


* PETIT-GOVE
Librairie Tout & Rien
Mme Francine Chry
51, rue Dessalines
Tl: 287-0816 / 287-0218

* MIRAGOANE
Librairie papeterie Notre-Dame
Nippes Mme Sophie Mazile
Rue Capois-La-Mort, Miragone
Tl: 287-0031 / 287-0410

* JACMEL
Librairie Biznet
M. Michel Ghy
80, rue Bourbon, Tl: 288-2862

* CAYES
Magazine Pas Pas
Mme Bernadette F. Constant
104, rue Nicolas Geffrard
Tl : 286-0486
Librairie Au Coin du Livre
Mlle Valentine Sicard
55, rue Prospre Faure
Tl: 286-0732

* JRMIE
Librairie Louise C. Charles
Mme Louise C. Charles
75, rue Mgr Beaug.
Tl: 284-5336
Librairie Antoine Rigal
Mme Juliette Nicolas Tardieu
6, ave Emile Roumer
Tl: 284-5174
Librairie Antoine Rigal
Mme Juliette Nicolas Tardieu
100, rue Stnio Vincent
Tl: 284-5174 /8284-5983/ 510-
0704 /556-7388

* BEAUMONT
Librairie Vnus
Ing. Anouce Dorestan
27, Grand-rue, Beaumont
Tl : 284-5675

* PLAIN
Librairie 4 saisons
M. Nody H. Guerrier et Mme
Corine Pricls
Route Nationale #1 (non loin de
Carrefour Marin)
Tl: 511-6994 / 404-4838

* CROIX-DES BOUQUETS
Librairie 4 Saisons
M. Nody H Guerrier et Mme Corine
Pricls, Blvd Jean-Jacques
Dessalines (avant l'Entreprise
Funraire N.D du Rosaire)
Tl: 511-6994 / 404-4838
Librairie 4 Saisons
M. Nody H. Guerrier et Mme
Corine Pricls


Entre Santo 16 et Santo 16 A
Route de Santo

* ARCAHAIE
Librairie Bonne Nouvelle
M. Fd Pierre Grard
215, Portail Guillme
Tl: 278-0262 -

* CABARET
Rgina Librairie-papeterie
Mme Cindy Augustave Blin
Rue Magasin,
Tl: 278-3503

* SAINT MARC
Maison Luc Paultre
M. Luc Paultre
Rue Louverture, Tl: 279-1218

* GONAIVES
L'univers Librairie-Papeterie
M. et Mme Samuel Jean Baptiste
77, Blvd Paul Eugne Magloire
Route Nationale #1, Tl: 274-1473

* PILATE
Agamil
M. Joseph Andr Orphilien
20, Rue principal
Tl: 262-3032

* CAP HAITIEN
Librairie des Jeunes
Mme Arthur Olibrice
68, rue 11H Tl: 262-5583
Royal Distribution
M. Harald Saint-Preux
111, rue 8K-L, Tl: 262-1698

* TROU-DU-NORD
Librairie-Papeterie
Jean Claude Eugne
M. Jean Claude Eugne
69, rue du Cur

* HINCHE

Librairie Papeterie du centre
M. Arsne Salomon
160, rue Toussaint Louverture
Tl: 277-9031

* JEAN-RABEL
Librairie
du Programme Scolaire ID
Mme Isabelle Faucon
Grand-Rue

* PORT-DE-PAIX
Librairie-Papeterie Andra
M.Joseph Toussaint Olibrice
28, rue Ption, Tl: 268-5511


--


-i I











raitu ivarl 3 e vl.p Avi 3 o.1 II L Y I J


I qiihvp.ntic)n 1 Qlairpg


COMMISSION PRSIDENTIELLE
RENTRE DES CLASSES 2003

.BAISSE DE 70%

DU PRIX DE VENTE DES MANUELS SCOLAIRES


DITEUR


LECTURE
FRANCAIS EN FETE 1
FRANCAIS EN FETE 2
POLAKANITA
MAP LI AK KE KONTAN I
MAP LI AK KE KONTAN II
MAP LI AK KE KONTAN III
MAP LI AK KE KONTAN IV
MAP LI AK KE KONTAN V
MON LIVRE DE FRANCAIS
LA JOIE DE LIRE 1
LA JOIE DE LIRE 2
LA JOIE DE LIRE 3
TI MALICE 1
TI MALICE 2
JE LIS ET JE PARLE AVEC PLAISIR 1
JE LIS ET JE PARLE AVEC PLAISIR 2
JE LIS ET JE PARLE AVEC PLAISIR 3
POUR LIRE AVEC PLAISIR NO 1
POUR LIRE AVEC PLAISIR NO 2
POUR LIRE AVEC PLAISIR NO 3
POUR LIRE AVEC PLAISIR NO 4
BRAVO TI MALICE
Wl MWEN KONN LI 1
Wl MWEN KONN LI 2
YOUPI JE SAIS LIRE1
YOUPI JE SAIS LIRE 2
MON VOCABULAIRE 1
LIRE ET S'EXPRIMER 1
URE ET S'EXPRIMER 2
LIRE ET S'EXPRIMER 3
MWEN KONN LI 1
MEN KONN LI 2
LEKTI AK GRAME 3
LEKTI AK GRAME 4
LE FRANCAIS 4
LE FRANCAIS 5
LECTURE 1E ANNEE
LECTURE 2E ANNEE
LECTURE 3E ANNEE
LECTURE 4E ANNEE
LECTURE 5E ANNEE
FRANCAIS 1
FRANCAIS 2
FRANCAIS 3
FRANCAIS 4 -
FRANCAIS 5
FRANCAIS 6
FRANCAIS 7
FRANCAIS 8
FRANCAIS 9
TIM TIM 3E AF
ALO TOTO ALO TINA 2EAF
LILI LI LEKTI 1EAF
LILI LI KAYE 1EAF
KREYOL SOU TOUT FOM 1 2E CYCLE FOND
KREYOL SOU TOUT FOM II 3E CYCLE FOND
LIVRES AUX TRESORS NO 1 7E ET 8E AF
LIVRES AUX TRESORS NO Il 9E AF
MON LIVRE DE FRANCAIS NO I 1 EA
MON LIVRE DE FRANCAIS NO Il 2E AF
MON LIVRE DE FRANCAIS NO III 3EAF
ANACAONA
SIMBI
LA COUCOUILLE
REN ET RITA 1
REN ET RITA 2
LA GRENOUILLE

FRANAIS ORAL ET DICTIONNAIRE
DICTIONNAIRE DE L'ECOLIER HAITIEN
MIEUX PARLER I, 3E ANNEE
MIEUX PARLER II, 4E ANNEE
MIEUX PARLER III, 5E ANNEE
MIEUX PARLER IV, 6E ANNEE
LANGUAGE EN FETE 1
LANGUAGE EN FETE 2
JE PARLE FRANCAIS 4
LE FRANCAIS -CEP

MATHMATIQUES
LIV MATEMATIK MWEN 1
LIV MATEMAT1K MWEN 2
MAP FO NAN MAT 2
CAHIER CONTROL EVEIL
CAHIER CONTROL MATH
REUSSIR LES MATHS 2
REUSSIR LES MATHS 3
REUSSIR LES MATHS 4
REUSSIR LES MATHS 5
REUSSIR LES MATHS 6
VIVE LES MATHS 1
VIVE LES MATHS 2
UNIVERSE MATH 1
UNIVERSE MATH 2
UNIVERSE MATH 3
KALKIL 1
KALKIL2
JEYOMETRI AK PWOBLEM 3
KALKILAK SYSTEM METRIK 3
JEYOMETRI AK PWOBLEM 4
KALKILAK SYSTEM METRIK 4
JEYOMETRI AK PWOBLEM 5
KALKILAK SYSTEM METRIK 5
JEYOMETRI AK PWOBLEM 6
KALKILAK SYSTEM METRIK 6
PRATIQUE DU CALCUL
CALCUL1
CALCUL 2
CALCUL 3


DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
LIVRETS METHODIST
LIVRETS METHODIST
LIVRETS METHODIST
LIVRETS METHODIST
LIVRETS METHODIST
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
CUC
AREYTOS
AREYTOS
AREYTOS
AREYTOS
AREYTOS
AREYTOS


DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
BON NOUVEL
BON NOUVEL


DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
DESCHAMPS
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
BON NOUVEL
CANAPVERT
CANAPVERT
CANAPVERT


'ANCIEN PRIX
PRIX SUBVENTION


280.00
284.00
107.00
75.00
85.00
100.00
110.00
110.00
100.00
60.00
100.00
107.00
47.00
60.00
72.00
85.00
90.00
114.00
120.00
120.00
125.00
104.00
127.00
127.00
107.00
125.00
115.00
175.00
185.00
185.00
38.00
47.50
47.50
47.50
66.50
76.00
155.00
155.00
175.00
165.00
165.00
200.00
150.00
150.00
170.00
170.00
170.00
190.00
190.00
190.00
216.2
178.25
163.85
157.55
212.45
212.45
237.45
237.45
212.10
212.10
212.10
50.00
50.00
65.00
95.00
95.00
65.00


125.00
75.00
75.00
80.00
80.00
205.00
210.00
,47.50
76.00


110.00
115.00
192.00
103.00
103.00
160.00
177.00
185.00
192.00
195.00
202.00
215.00
197.00
225.00
237.00
47.50
47.50
38.00
47.50
47.50
47.50
47.50
38.00
47.50
47.50
123.50
115.00
115.00
135.00


iM


TITRE DITEUR ANCIEN PRIX
PRIX SUBVENTION


I


CALCLU 4
CALCUL 5
CALCUL 6
MATH SANS PROBLEMS NO 11 EAF
MATH SANS PROBLEMS NO Il 2E AF
MATH SANS PROBLEMS NO III 3E AF
MON LIVRE DE MATH 3
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF1
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF2
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF3
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF4
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF5
MON NOUVEAU LIVRE DE MATHS AF6
MATHMATIQUES NOUVELLES 7
MATHMATIQUES NOUVELLES 8
MATHMATIQUES NOUVELLES 9

GRAMMAIRE ET ORTHOGRAPHE
GRAME KREYOL 3E ANNEE
GRAME KREYOL 4EANNEE
MAP EKRI BYEN
A LA RENCONTRE DE LA GRAMM 1
A LA RENCONTRE DE LA GRAM 2
A LA RENCONTRE DE LA GRAM 3
MA PREMIERE GRAMMAIRE
GRAMMAIRE NOUVELLE
BIEN ECRIRE 1
BIEN ECRIRE 2
GRAMMAIRE 7E ANNEE
GRAMMAIRE 8E ET 9E ANNEE
ORTHOGRAPHE ET VOCABULAIRE NO I 1EAF
ORTHOGRAPHE ET VOCABULAIRE NO II 2E ET 3E AF
ORTHOGRAPHE ET VOCABULAIRE NO III 4E AF
ORTHOGRAPHE ET VOCABULAIRE NO IV 5E AF
ORTHOGRAPHE ET VOCABULAIRE NO V 6E AF
OTOGRAF AK VOKABILE NO I 1E AF
OTOGRAF AK VOKABILE NO II 2 ET 3E AF
OTOGRAF AK VOKABILE NO III 4E AF
OTOGRAF AK VOKABILE NO IV 51 AF
OTOGRAF AK VOKABILE NO V 6E AF
DIKSYONE KREYOL KARAYIB 2E ET 3E CYCLE
AUTOUR DE LA GRAMMAIRE
GRAMMAIRE EXERCISE DE FRANCAIS 2 C
GRAMMAIRE EXERCISE DE FRANCAIS 3 C
EXERCICESIGRAMMAIRE FRANAISE
GRAMMAIRE FRANAISE COURSE COMPLETE
AS DE LA CONJUGAISON 5AF
LE FRANCAIS PAR LES TEXTES 4E AF
LE FRANAIS PAR LES TEXTES 5_6E AF
LE FRANAIS PAR LES TEXTES 7-8-9E 4F
LE FRANAIS AU CP2 2E AF
LE FRANAIS AU CE1 3E AF
LE FRANAISAU CE2 4EAF
LE FRANAIS AU CM1 CM2 5-6E AF

GOGRAPHIE ET HISTOIRE
TI KOZE SOU ISTWA PEYI 2EANE
EVEIL A L'HISTOIRE ET A LA GEOGR
HISTOIRE DE MON PAYS HAITI 1
HISTOIRE DE MON PAYS HAITI 2
HISTOIRE DE MON PAYS HAITI 3
HISTOIRE DE MON PAYS HAITI 4
1S. NOTIONS D' HISTOIRE
HISTOIRE ORIGINE A L'IND-FOMBRUN
HISTOIRE DE L'INDEP. A NOS JRS-FOMB.
HISTOIRE D'HAITI ELEM ET MOYEN
GEOGRAPHIC EN 10E
GEOGRAPHIC, ELEM ET MOYEN
MON LIVRE DE GEOGRAPHIC 1
MON LIVRE DE GEOGRAPHIC 2 (NOUVEAU)
LE MONDE ET SON PASSE 6E ANNEE
LE MONDE ET SON PASSE 5E ANNEE
LE MONDE ET SON PASSE 4E ANNEE
GEOGRAPHIE,7 ANNEE
GEOGRAPHIC 8E ANNEE
SCIENCES SOCIALES 7E ANNE
SCIENCES SOCIALES 8E ANNE
SCIENCES SOCIALES 9E ANNEE
ISTWAAK JEYOGRAFI 3
JEYOGRAFI AK ISTWA 4
JEYOGRAFI AK ISTWA 5
JEYOGRAFI ISTWAAK SIVIK 6
SCIENCES SOCIALES
MA PREMIERE GEOGRAPHIC
HISTOIRE DE MON PAYS 2E AF
HISTOIRE CULTURE ET SOCIETY 3E AF
HISTOIRE CULTURE ET SOCIETY 4E AF
HISTOIRE CULTURE ET SOCIETY 7E AF
ENDYEN AYITI
AYA BOMB FRANAIS
AYA BOMB CROLE
HISPANIOLA
HAITI CHRIE
REINE DES ANTILLES
SCIENCES SOCIALES 9EAF
SCIENCES SOCIALES 9EAF CAHIER

INSTRUCTION CIVIQUE
MOI ET LES AUTRES-1 ERE ANNEE
MOI ET MON PAYS-2EME ANNEE
MOI, MES DROITS ET MES DEVOIRS -3E ANNEE
NOUS, LES ENFANTS D'AUJOURD'HUI -4E ANNEE
NOUS,LES CITO DE DEM- 5E & 6E ANNEE
J'AIME HAITI
MOI 1-2 AF
TOI 3-4 AF

SCIENCES EXPRIMENTALES
OBSERVATION 1ERE ANNEE (12E)
OBSERVATION 2EME ANNEE (11E)
EVEY
REVEYE OU 2
REVEYE OU 3
OBSERVATION HYGIENE 3E
OBSERVATION HYGIENE 4E
JE KLERE #1
JE KLERE #2


LEDIKASYON SE CHIMEN LAP


1 ae1


CANAPVERT 135.00
CANAPVERT 135.00
CANAPVERT 135.00
CUC 176.65
CUG 176.65
CUC 176.65
CUC 232.60
AREYTOS 132.00
AREYTOS 163.00
AREYTOS 163.00
AREYTOS 170.00
AREYTOS 175.00
AREYTOS 175.00
AREYTOS 150.00
AREYTOS 157.00
AREYTOS 175.00


DESCHAMPS 90.00
DESCHAMPS 146.00
DESCHAMPS 109.00
DESCHAMPS 150.00
DESCHAMPS 160.00
DESCHAMPS 204.00
DESCHAMPS 150.00
DESCHAMPS 159.00
DESCHAMPS 80.00
DESCHAMPS 120.00
DESCHAMPS 230.00
DESCHAMPS 250.00
CUC 125.60
CUC 125.60
CUC 85.55
CUC 80.75
CUC 80.75
CUC 103.75
CUC 103.75
CUC 111.00
CUC 80.75
CUC 80.75
CUC 99.60
CUC 212.10
AREYTOS 162.00
AREYTOS 163.00
AREYTOS 130.00
AREYTOS 150.00
AREYTOS 94.00
AREYTOS 125.00
AREYTOS 135.00
AREYTOS 155.00
AREYTOS 140.00
AREYTOS 138.00
AREYTOS 143.00
AREYTOS 145.00


DESCHAMPS 87.00
DESCHAMPS 95.00
DESCHAMPS 117.00
DESCHAMPS 117.00
DESCHAMPS 147.00
DESCHAMPS 148.00
DESCHAMPS 74.00
DESCHAMPS 283.00
DESCHAMPS 283.00
DESCHAMPS 190.00
DESCHAMPS 74.00
DESCHAMPS 140.00
DESCHAMPS 155.00
DESCHAMPS 164.00
DESCHAMPS 176.00
DESCHAMPS 180.00
DESCHAMPS 196.00
DESCHAMPS 175.00
DESCHAMPS 247.00
WESNER EMMANUEL 175.00
WESNER EMMANUEL 175.00
WESNER EMMANUEL 175.00
BON NOUVEL 47.50
BON NOUVEL 38.00
BON NOUVEL 38.00
BON NOUVEL 47.50
BON NOUVEL 76.00
CANAPVERT 75.00
CANAPVERT 75.00
CANAPVERT 90.00
CANAPVERT 115.00
CANAPVERT 150.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 57.00
AREYTOS 200.00
AREYTOS 100.00


DESCHAMPS 80.00
DESCHAMPS 80.00
DESCHAMPS 85.00
DESCHAMPS 100.00
DESCHAMPS 115.00
DESCHAMPS 60.00
AREYTOS 125.00
AREYTOS 135.00


DESCHAMPS 90.00
DESCHAMPS 99.00
BON NOUVEL 38.00
BON NOUVEL 34.00
BON NOUVEL 38.00
LIVRETS MTHODISTE 145.00
LIVRETS METHODIST 145.00
CUC 150.10
CUC 150.10


27.00
44.00
33.00
45.00
48.00
61.00
45.00
48.00
24.00
36.00
69.00
75.00
38.00
38.00
26.00
24.00
24.00
31.00
31.00
33.00
24.00
24.00
30.00
64.00
49.00
49.00
39.00
45.00
28.00
38.00
41.00
47.00
42.00
41.00
43.00
44.00


26.00
29.00
35.00
35.00
44.00
44.00
22.00
85.00
85.00
57.00
22.00
42.00
47.00
49.00
53.00
54.00
59.00
53.00
74.00
53.00
53.00
53.00
14.00
11.00
11.00
14.00
23.00
23.00
23.00
27.00
35.00
45.00
17.00
17.00
17.00
17.00
17.00
17.00
60.00
30.00


24.00
24.00
26.00
30.00
35.00
18.00
38.00
41.00


27.00
30.00
11.00
10.00
11.00
44.00
44.00
45.00
45.00


M/ercredi 3 Septembre 2003









I Les Jeux de Bernard I


Mercredi 3 Septembre 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 31


LE VENT Solutions de la
FA
semaine passe F A
Allez de LEVENT BUTANE, en utilisant des mots HAITI A

r- Tdu vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre 9 vFA
par line. VA
Groenland BUTiAN VE
Nouvelle

Madagascar MO
Sumatra
Honshu HORIZONTAL SCRABBI
Angleterre HORIZONTAL
Ellesmere 1. Cousin 2. Rayon-
Victoria Solutions de la semaine passe Rayon X -Met st lt sa-a yo yc
sulawesi 3. Alternatif Bouche -
le du Sud 0 C 1S E.W A L U SXU H S N O H) poun ka eple yon m(
java D B ,G Q C R A C S A/G A D 7 4. Maladie du foie 5. Association ___
Iledu Nord N P N 'D Terre Neuve A H A O U L O I N 7. Eglise chretienne'de l'est -
Lse JD X E I C BRUN 8. Dtruit Athenes en 480 AV JC. S M
Mindanao N A R L L F T G M
Hokkaido K
HSoiank ONPYI S S CA VERTICAL -- E
Tasmanie F A N S L K I L T 1. Joli 2. Harpe 3. Diminuer -
han E ED F E 4. Manganse Dcontract -
ank A L E C I E B N 5. Actinium Peuple indien -
Terre de feu (" N O T P MA H T QR 6. People africain Pronom 7. Issues -olutions de la sema
Kyusu ARTAMUSU OANAD N G U o N C I
Melville U H S U YKX OD IAK K O B8. Flatter.
Axel Heiberg
Southampton

W ',


RC IE
RC IS
RC ES

SCES
ST ES
STES
ST ES



[E -
,n fason
o kreyl









ine passe
H E


E n bref ... (suite de la page 2)
central, est nomm ambassadeur extraordinaire et plnipotentiaire de la Rpublique franaise
auprs de la Rpublique d'Hati, en replacement de M. Yves Gaudeul, appel d'autres
functions,
Information confirme dans un dcret prsidentiel et gouvernemental franais:
" Le Premier ministry et le ministry des Affaires trangres sont responsables, chacun en ce qui le
concern, de l'application du present dcret, qui sera public au Journal official de la Rpublique
franaise.
Fait Paris, le 22 aot 2003.
Jacques Chirac
President de la Rpublique"

Un journalist hatien disparu retrouv sain et sauf
Un journalist hatien, Peterson Milord, disparu depuis le mercredi 27 aot Logane (33 km au
sud-ouest de Port-au-Prince), a t retrouv vendredi matin, entirement nu et les poignets
attachs par une corde, prs de cette localit, a annonc la radio qui l'emploie, Radio Vision 2000.
Peterson Milord a t retrouv prs de Logane au bord de la rivire Rouyonne, a prcis cette
radio prive de Port-au-Prince, ajoutant qu'il n'avait pas t maltrait par ses ravisseurs. Le
journalist avait disparu mercredi soir aux abords de son domicile Logane aprs avoir fait
l'objet de menaces. Il avait t expuls le samedi prcdent de l'glise de la ville la demand du
prtre qui officiait, lors d'une messe laquelle assistant le president Jean-Bertrand Aristide.
Considr comme un partisan du pouvoir, le pre Fritz Sauvagre avait violemment pris parties le
journalist, l'accusant d'avoir diffus de fausses informations le concernant. Radio Vision 2000
avait dmenti ces accusations. L'attitude du prtre avait t condamne par les associations de
journalists et de defense des droits de l'homme ainsi que par l'archevch de Port-au-Prince qui
avait rappel dans un communique que les glises taient des lieux ouverts tous pour couter "la
parole de Dieu".

Arrestation d'un ex-colonel de l'arme hatienne aux Etats-Unis ...
Un ancien colonel des anciennes forces armes d'Hati, Frantz Douby, a t arrt le lundi
25 aot par des agents de l'immigration amricaine. Frantz Douby qui faisait parties du haut
tat major de l'Arme pendant la priode du coup d'Etat (1991-1994) a t condamn par
contumace perptuit pour sa participation au massacre de Raboteau perptr en 1994.
Actuellement en dtention Miami, l'ex-colonel Douby pourrait tre expuls en Haiti.

Fin de mission de l'ambassadeur Marcel Duret au Japon .... Voici un extrait
du discours prononc par l'ambassadeur Marcel Duret pour prendre cong du people japonais:
"J'arrive la fin de ma mission d'ambassadeur de la Rpublique d'Hati auprs de l'Empire
Nippon aprs douze annes d'une belle histoire humaine. Fascinant,
est je crois le mot qui vient spontanment l'esprit de celui qui dcouvre le Japon pour la -
premire fois. J'ai pass douze ans de fascination devant le Japon conomique, cette puissance
tranquille qui tonne encore le monde. La rpartition quitable des richesses de ce pays est unique
dans l'histoire. Mais douze ans aussi depuis que je questionne ma presence ici. Je viens d'un pays
qui a besoin de tout. Alors que je vis dans le confort, une grande majority d'hatiens, ceux que je
reprsente ici, vivent dans la misre, ils ont faim. L'Haitien qui aime son pays porte toujours en
lui cette blessure de la mmoire, il ne peut oublier les visages du dsespoir."

Le President Aristide ritre la volont de son gouvernement
d'organiser les prochaines lections
M. Aristide a ritr samedi la volont de son government d'organiser les prochaines lections
lgislatives, municipales et locales pour viter un vide institutionnel au pays. Le chef de l'Etat qui
s'exprimait dans le cadre de la clbration de la Sainte-Rose Logane, a assur que la Police
national garantira la scurit gnrale du pays et des prochaines lections.

Un procs pour Jean-Marie Vincent en novembre 2003
On announce pour novembre 2003 un procs sur l'assassinat du pre Jean-Marie Vincent. Le
principal accus dans ce crime est l'ancien capitaine des Forces armes d'l laiti (FAD'H), Jackson
Joanis, actuellement enferm au Pnitencier national aprs avoir t dport des Etats-Unis sous
l'accusation de crimes contre l'humanit. Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince,
Me Josu Pierre Louis a fait cette announce jeudi au Palais national lors d'une rencontre avec le
President Aristide et des membres de la famille de Pre Jean Marie Vincent.


Judie C. Roy devant la justice
(Judie C. ... suite de la page 15) Un pouvoir que l'homme de loi dfini
les propos soutenus par Me Dorcile dans une
interview accorde HPN. comme un ramassis de jouisseurs
ULhomme de loi a expliqu que deux impnitents et invtrs, draps dans une
raisons principles l'avaient port accepter incompetence sonore avec une capacity de
de dfendre la dirigeante de REPAREN, Mme nuisance extraordinaire."
Roy, arrte le 14juillet pass avec trois de ces Le juriste a prcis qu'il entendait
compagnons : le devoir professionnel et par mener un procs de rupture et non de
conviction politique, Me Dorcile tant lui- connivence avec le rgime en place.
mme le coordonnateur gnral cdel'ADEBHA, L accuse va devenir l'accusateur, a-t-il
un parti politique anti-lavalas. indiqu. Par l'affaire Judie Roy, Me
L'avocat a confi l'agence qu'il Dorcile se propose de dfendre les valeurs
n'tait toujours pas parvenu rencontrer sa traditionnelles hatiennes qui, selon lui,
client. Me Dorcile voit l la matrialisation seraient avilies, noircies par le pouvoir
de manouvres politiques du pouvoir en place. lavalas.


Page 18


Grille des Programmes

Mlodie 103.3.FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Infornnations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7HOO-9HOO MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midi 15 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2HOO-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3HOO-5HOO LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5HOO NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7HOO-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORM NATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze











Mercredi 3 Septembre 2003
ri'ti en Marche Vol XVII No. 31


Page 19


Sti gout pa ti gut ak Jan Mapou


vwayaj nan Kiba 6m Pati
El Crimen de Cortaderas-
MASAK AYISYEN NAN YOUN
BATEY NAN KIBA
Zanmi nou Renaldo vin chache nou chak
apremidi pou li mennen nou nan kanaval. Men program
nou te tw chaje pou nou te rete nan kanaval senpman.
Sou 6m jounen vwayaj la, nou te antann nou akAdolfo
pou n'tal vizite Senado, kote yo te masakre travay
Ayisyen ki t'ap fe grv. Nou sonje istwa sa-a? Oun istwa
ki sanble kou de gout dlo ak masak Ayisyen nan Sen
Domenng sou Balag. Mwen te ban-n youn ti goute nan
reptaj 2 premye vwayaj yo.
Nan ane 30 yo Ayisyen te soti toupatou nan
zn Sid la sitou, al travay nan plantasyon kann nan peyi


MSI MIAMI HERALDDDDDD...!
Jedi 28 youn rept Miami Herald rann nou
youn ti vizit ak tout fotografli nan Sant Kiltirl Mapou.
Se te oun randevou Lisa Parley te pran pou yo sou non
Miami Music Fest. Se Lisa ki t'ap kdone piblisite yo.
L rept-a part, li te emveye pou l'w bl travay n'ap
f'e nan Sant Mapou-a ak timounn yo. Jou sa-a nou t'ap
prepare kk fanal pou n'tal ekspoze nan Samdi nan
aktivite "Community Experience, Tours" nan Legliz
Notre-Dame D'Haiti... Direkt seksyon dans lan Nancy
St Leger t'ap antrene youn dans Afranchi ak yo. Rept-
a f youn bl atik. Kantasa! Se san repwch!
Men sa k'f k nou grenn, sa k'f k anpil
edikat nan kominote-a mal se l yo plake atik-la ak
foto timounn yo nan mitan youn kozman dwg ak foto
chfvand dwg an Ayiti...Non Miami Herald li pa bon...
si edit journal la bezwen di tout ayisyen se dwg dil
menm ti Ayisyen ki nan youn sant ap aprann blte ak
riches peyi yo...Di li kareman, n'a konprann Epi, pa
konprann nou sitlman san konprann nou pap konprann
ti teknikjounalistik sa yo... Msi Miami Heraldddddd!


SOSYETE KOUKOUY

NAN MIYAMI RESEVWA

2 GWO DEKORASYON
Biwo Kiltirel Sosyete Koukouy renmesye tout
atis ki te vin pote kole ak nou nan Community Experi-
ence Tours-la
Nou di CACEC msi, Youth Expressyon, DNA
Gwoup Gospel, Gwoup Twoubadou Nn, gwoup Rara
ak kouzen Rara, gwoup Ayida, Panthaleon Guilbo, Marc
Arthur, Majisyen Fritzner Paul ki bay timounn kado epi
distribye plis pase 20 ti lapen bay asistans lan.
Nou renmsye HTN Chanel 22, Island Magazin Chanel
23 CHANEL 6, Miami Herald, New Times, Miami
Times, Radio Carnivale, San Mel ak Elizabeth Gurin...
Nou made eskiz si gen atis ki pa te kab pfme akoz
pwoblm son-an men anjeneral tout mounn te byen amize
yo. Sa nou te pdi an long nou trape-1 an laj. Biwo
Kiltirl Sosyete Koukouy renmsye Legliz Notre-Dame
ak Monsey Darbouze, administrat Yolande Thomas,
ak P Reginald ki te akomode nou malgre plizy aktivite
te vin monte younn sou lt sanzatann. Nou renmesye
Dr. Lumane Claude administrat biwo NET- la ki ede-n
jwenn Stage ak lt akseswa nou te bezwen, Edeline
Clermont pou konkou li te bann ak timounn yo,
Panthalon Guilbeau, Chapoba pou kodonat aktivite sa-
a: kouzin Nancy St Lger Nirva St. Lger ak Elissa
Duchatellier....
Sosyete Koukouy f tout mounn konnen ofisylman
malgre problem teknik ak espas ki tejis pou nou te layite
kb nou, aktivite Koukouy yo ak atis Ayisyen yo pote
premye pri: pi bl dekb, pi bl anbyans, pi bon manje....
Kidonk Komisyon Barbara Carey Shuller
psonlman depoze nan men nou youn plak kote Board
of County Commissioners yo felisite nou epi konsakre
dat 30 Dawou-a Jounen Sosyete Koukouy nan Miyami.
Epi majistra City Miami-an Many Diaz bay Koukouy
yo youn meday an bwonz pou kontribisyon yo nan
devlopman lakilti nan Miyami.... Ala bl bagay! Nou
bat bravo pou tout Koukouy yo. Se pa travay youn mounn
se travay noutout! Kenbe la!

FENK PART TOU CHO NAN
LIBRERI MAPOU
5919 NE 2nd Av. Miami
LES GIANTS DE 1804:
Ot: Dr. Rodrigue Franois
PANACEA :Fondasyon Toussaint Louverture
Vol. II # 24. Rele 305-757-9922


Kiba. Nan epk sa-a ekonomi zileKiba t'anflch. Gildiv
ak izin kann pasi-pala ap vide sik sou mache mondyal-
la. Bacha Kiben ak Meriken bati izin nan tout rakwen
peyi Kiba. Yo menm te gen izin nan lit peyi nan Karayib
la. Izin sikriy Okay Difon se youn enjenye Kiben ki
bati-1 an 1948 (Enjeny Roman) e se pwopriyete youn
milyon Kiben anvan yo te vann ni bay Raymond Coles.
Gwo pwopriyet teryen Kiben yo anboche
Ayisyen ak Jamayiken pou al koupe kann, menmjan
jounen jodi-a Ayisyen nan Sen Domenng. Younn nan
batey yo te rele Caidije. Li te pote non pwopriyet-a ki
te Manuel Caidije.Toupre, dizon, 1 kilomt 5 konsa, b
ray tren-an, se te bitasyon Don Manuel-la. Piba, 3
kilomt konsa, sou fwonty vil Nifias ak Sola nan pati
n pwovens Kamaguy, .gen youn lt plantasyon sik
pwopriyete Noel Fernandez.
Gwo pwpriyet teryen sa-a yo dapr istoryen
yo, te gen ydun konsiderasyon espesyal pou travay
ayisyen yo. Yo ba yo ti psyon t pou yo rete, kajole yo
pou yo ka bourike pibyen. Ayisyen renmen sa!" Grate
do-m pou fe-m dodo, m'ap travay, chwal va galonnen..."
Kidonk, popilasyon Caidije te an majority Ayisyen osnon
desandan Ayisyen. Te gen fanm, te gen gason ak timounn.
Medam yo, yomenm te plis ap f travay bbn nan fanmiy
Kiben yo. Sonje m'te di nou anvan Revolisyon Fidel-la,
apenn si te gen kkAyisyen ki te konn li osnon ekri. Yo
te gen youn sl pwofes, se te Congenio Martinez, youn
Ayisyen ki te konn bay leson pou 50 kbb pa mwa. Li te
gen 7-8 timounn. Ayisyen Caidije yo se premye
jenerasyon Ayisyen ki debake Kiba nan ane 1912-1922.
Te gen ajans vwayaj Okay ki t'ap rekrite Ayisyen voye
yo Kiba pandan yo gen reprezantan yo Kiba k'ap triye,
klase, epapiye yo sou plantasyon yo. Majority imigran
sa yo pdi kontak ak fanmi yo. Yo te anafabt, Patwon
Kiben-an change non yo, ba yo non kiben e se konsa yo
te fonn nan lafoul. ASUIV
V Jan Mapou

DISTENKSYON ANT
ISTWAKONT AK ISTWAKOUT
Youn etid sou Nan Tan Malouk
ot: Kiki Wainwright
Ak: Michel-Ange Hyppolite (5m Pati)
RASIN se foto alevini lavi nan divs etap
devlopman li ki pa epanye okenn maty ki ap viv, kit yo
pote non pyebwa, bt/mounn, dyondyon, pwotist
elatriye...Yo tout dwe rantre nan wonn lan pou lavi
kontinye. Pi bl mango fransik ki pote plezi sou "papiy
gou" nou yo se kab rezilta youn bann konbinezon
konpoze chimik younn osnon plizy nan maty nou
nonmen anwo yo ki pran chemen dlo pou yo rive nan
rasin mango a. Ki kote dlo soti pou li rantre nan bwa
joumou? Se nan t dlo a soti.
Anbyans refleksyon Kiki a repart ankb nan youn tks
kou "You sekous dyalektik". An n'kite Kiki pale:
"Mwen se grenn sab anba lanm
San nou lanm san fon
Mwen se sl ki nan lanm
San nou lanm se lak
Mwen se sab
Mwen se sl
Mwen se younn ki fe nou"
Nan Tan Malouk p. 108

Nan tks pwezi Kiki yo teknik fantezi a se
awm pou lespri nou. Nou jwenn fantezi nan anpil tks
anndan "Nan Tan Malouk". Kiki kmanse itilize teknik
fantezi a depi nan piblikasyon "Zepon File". Soti nan
paj 19 "Zepon File" ak youn tks kou "Ochan Pou
Magi", rantre nan paj 42 "Zepon File" ak youn tks kou
"Litani Tilina" kote menm tit tks la se lt kou a,i,l,n,ak
t ki ap fe lago pou amonize son kou Litani Tilina nan
zry nou, Kiki montre nou li gen anpil ladrs nan
manyen teknik fantezi a. Si nou vle konnen pi plis toujou
sou teknik fantezi a ak sou kk- lbt demach teyorik nan
pwezi kreyl Ayiti a nou kab li Listwa Pwezi Krey61l
Ayiti, Educa Vision ( 2000) paj 235-245 ak Michel-
Ange Hyppolite. Kanta imajis la genyen moman anndan
"Nan Tan Malouk" kote powt la kite van imajinasyon
li pwonmnen ak je li nan siyon imaj soly ki ap neye
paske rv pajanm tm.
"Soly ap neye
nan gwo ble
pandan liap pann tt li
nan fetay lanm

Tigout pa tigout dek a vin andy
Mounn ap tuipe lavi
Lavi ap ponn rv
Twaka rv pajanm tm"
Nan Tan Malouk p. 163


Pi piti madigra devan bann kanaval
nan Kamaguy-Kiba 28 Jen 2003
Pa gen betiz-Pa gen blese-Pa gen
lanm. Se te kanaval<

Bouyon popile 24 Jen nan tout katye pou
fete Lasenjan, sen Patwon Kamagwy

L6t remak nou fe anndan "Nan Tan Malouk",
ske Frantz "Kiki" Wainwright, ki te konn kenbe plim
powt li senpman pou li batay pou chanjman sosyal,
.vin deside pale langay afeksyon tout kretyenvivan
genyen natirlman anndan yo a. Jenneralman, pa gen
anpil nan powt kreyl yo ki bay plim yo chans pou yo
f langay santiman entim yo-on. Anndan "Nan Tan
Malouk", Kiki Fe youn ef pou li kite afeksyon ki nan
k li pale pou mounn li renmen. Se sa nou remake nan
teks kou: Chtout Mwen (p. 100), Isa ( p. 116) San ou (
p.159) Pitit Gason Mwen ( p.136)

"Pitit gason mwen
zantray mwen
zanmi mwen
Byen konte malkalkile
Reyalite ou tounen kochma
Ki fmen nan dimansyon kat miray lespri-w"
Nan Tan Malouk p. 136

Powt kreyl yo paweze manman yo, madanm
yo, men mwen poko jwenn sila yo ki bay pitit gason yo
youn plas nan pwezi yo. Anndan "Nan Tan Malouk"
nou kmanse ap dekouvri youn lt Kiki, paske Kiki ki
toujou ap defann peyi li a, Kiki ki toujou ap goumen
pou byennt kretyenvivan ki nan soufrans yo, vin montre
nou li konn renmen tou. Se ak kalite mesaj afektif kou
sa nou jwenn anndan tks ki rele "Pitit Gason mwen
an" nou pral ankouraje lekt nou yo li pwezi kreyl
nonslman pou yo pale politik, men tou pou yo deplwaye
tandrs yo, pasyon yo chagren yo. L nou rantre
angajman siko-afcktif nou nan liypwezi kreyl yo, nou
louvri lavwa pou pwezi kreybl jwe youn wl esnsyl
nan devlopman nou kom mounn, paske menm jan nou
konn batay la se konsa tou nou konn renmen. Nou
bezwen byennt materyl ak afeksyon pou nou akonpli
tout fonksyon vital nou yo lajmanlaj nan dimansyon
mounn nou.
Michel-Ange Hyppolite- Ontario- Canada


Fiai Li rli iv lai __ __ f__








I I' APT-IT AI ITF.FNIMARCHFT I


I 1 I.JM i u xi_1iL. 1I 1--1..4 1J1 LVAI -1j1.,". -.-


Mercredi 3 Septembre 2003
Hafti en Marche Vol. XVII No. 31


Plus d'un demi million de clients ont adopt CAM.pour leurs transferts d'argent-
et de products alimentaires sur Haiti parce que depuis prs de vingt ans CAM,
le leader incontest sur le march des transferts offre sa clientle::

4 un accueil enthousiaste plus de 10,000 nouveaux clients tous les mois
Surin service professionnel, courtois, rapide, sr et unique sur le march haltien
t la livraison domicile en moins de deux heures de tout transfer d'argent
Port-au-Prince et dans les villes de province.
livraison des products alimentaires le rfime jour, si le transfer se fait avant midi
#. transferts d'argent et de products alimentaires "on line" par carte de credit
. dpt d'argent sur n'importe quel compete bancaire en Haiti
b une satisfaction garantie
CAM, une tradition trs imite mais jamais gale!


Notre difference

c'est notre service!


APPELEZ NOUS GRATUITEMENT:
USA/CANADA:1-800-934-0440
HAMTI: 800-256-8687
Ou falles votre transfer ONLINE:
www.camtransfert.com


IM


Page 20


EGLISE vs. PRESS

Un journalist

haitien disparu

retrouv sain et

sauf
PORT-AU-PRINCE, 29 aot (AFP) Un
journalist hatien, Peterson Milord, disparu depuis
mercredi Logane (33 km au sud-ouest de Port-au-
Prince), a t retrouv vendredi matin, entirement nu
et les poignets attachs par une corde, prs de cette
localit, a annonc la radio qui l'emploie, Radio Vision
2000.
Peterson Milord a t retrouv prs de Logane
au bord de la rivire Rouyonne, a prcis cette radio
prive de Port-au-Prince, ajoutant qu'il n'avait pas t
maltrait par ses ravisseurs.
Le journalist avait disparu mercredi soir aux
abords de son domicile Logane aprs avoir fait l'objet
de menaces. Il avait t expuls samedi de l'glise de la
ville la demand du prtre qui officiait, lors d'une
messe laquelle assistant le president Jean-Bertrand
Aristide.
Considr comme un partisan du pouvoir, le
pre Fritz Sauvagre avait violemment pris parties le
journalist, l'accusant d'avoir diffus de fausses
informations le concernant. Radio Vision 2000 avait
dmenti ces accusations.
L'attitude du prtre avait t condamne par les
associations de journalists et de defense des droits de
l'homme ainsi que par l'archevch de Port-au-Prince
qui avait rappel dans un communique que les glises
taient des lieux ouverts tous pour couter "la parole
de Dieu".
NDLR. De son ct, le cur de Logane a refuse
de prsenter les excuses que.lui exige le secrtaire
gnral de l'Association des Journalistes hatiens (AJH),
arguant que Peterson Milord n'a cess de l'insulter
pendant trois ans et que ce serait lui de demander des
excuses.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs