Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00174
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 30, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00174
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text











Hati en Marche dition du 30 Juillet au 5 Aot 2003 Vol. XVII No 26


Haiti
PORT-AU-
PRINCE, 25 Juillet -
La Banque Interamri-
caine de Dveloppement a announce
qu'elle commencera dcaisser environ
$200 millions de crdits suspendus

SUR UN FONI

L'opposit

la vites

Aristide joi
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 26 Juillet
- En Haiti, on est presque sur le point
d'en venir aux mains. C'est du moins ce
que suggre une lecture objective de la
situation politique ... mais en Haiti plus
que partout ailleurs, il faut se mfier des
apparences !
En tout cas, cela explique
l'appel du chef de la Mission spciale de
l'Organisation des Etats Amricains en
Hati, David Lee, une "trve, assortie
d'un pacte de nori-violence."





-h.


s? ,L at


1I LLt-I ,Uave r'


ECONOMIC

s'apprete recevoir prs
de non-paiement d'arri-
rs commenceront tre
200 millions de la BID cisss"- les
depuis l'anne 2000, permettant Hati de d'amlioration des routes. prochains jours, ont
mettre en branle des projects dans les La decision annonce jeudi par la dclar des officials hatiens.
domaines de la sant, de l'ducation et BID signifies que des prts retenus pour cause (voir Prts / 3)

D DE MENACES, VIOLENCE ET AGRESSIONS

ion joue

;se ... jc 9 ,,:.?.

ue temps
En effet,1' opposition
est totalement disperse et la
premiere consequence est une
violent hausse dans la -


surenchre, qui si 1' on ne prend
pas garde, peut facilement aller
au-del des dclarations
orageuses ...
Vendredi, la fameuse
branch arme de 1' opposition
a encore frapp, faisant 4 tus,
des fonctionnaires du
(voir La Situation / 4)


q


unralles de douze des quinze jeunes morts lectrocu
unrailles de douze des quinze jeunes morts lectrocutE


Sortie de Andy Apaid du Parquet jeudi aprs son audition
photo Hati en Marche


TERRORISM

SL'arme "sans maman"

Sfrappe : 4 morts

Dictature et ordre public..
SPORI-- \ -PRINCE. e' c\Li mpls I ii o des individusanns
"il li Vdi 'Un L le [)o[ici ilen il lc, intt u catalogus par le
ll ,-c I- ,'i irm d .iiil ic .ii o I cn i dc "bras arm de
lr ll ti il 11 Liiilii'_tJ Lin i[ p i lu i .iii.iLluentles policies ou
4 ([l ll ii. I iil ili. C i.i I L'tl ill~ il l' I j I l.iii lldi llr c J lI'Etat, des derniers
,' ',i',ll 4 L C. ,- iit.iI I tulips ul,,I la pop[']ild ilon civil, y compris
l D i on nie coiinl>mpie pl i oir Terrorisme/ 5)
SReues leur tour au Parquet endredi les \ictimes de Cit Soleil
I:.l,_.'.. ,", r c Dullf''



S" Haiti en Marche
S Ho eur Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
et tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
-V I Mrite Miami
S173 NW 94th street
Frdrck Miami,, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
".> 1 ThbluCna Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
P. 2_ Boston 508 941-6897
SFidel Montral 514337-1286
maill: eninarche(@haitelonlinc.com
Castro URL: www.haitienmarche.coi
fustige Library of Congress I/ISSN 106-3896
1 l IIO l Miamni, New York, Montreal Boston ,
e iWashington, Chicago : S 1.00
E' Port-au-Prince : 10 Gourdes
Sa. .- P. 1 Une publication Elsie and Alarcus Inc,
s photo Thony Blizaire


~i~gI~
*..
;"


I


aBb~:.


r
1!








I EN PLJIS


Honneur et Mrite

Frdrick Thlusma
Cher Frdo,

En coutant ta voix nous parler au coeur de ton silence loquent, nous
adressons nos sincres condolances ta femme Arnelle, tes enfants Frda, Anick
et Karl Eric, ton beau-fils Emest, tes soeurs et frres, neveux et nices, cousins,
parents et amis runis autour de toi ce martin.
La Premire Daine, le Premier-Ministre, les Membres du Gouvernement et
ceux de notre Cabinet Particulier proclament en choeur:
Hommage Toi, Cher Frdo!
Toi que nous aimons fraternellement;
Toi qui, au-del de la mort,
Partages la plnitude de vie.
Pour toi, il ne s' agissait pas de vivre mais de bien vivre. Bien vivre en famille,
entire amis et collgues. Bien vivre.en ouvrant des horizons de bonheur l o
s'amoncelaient des nuages de douleur. Quiconque connat Frdo, dcouvre en lui les
semences de cette vie en plnitude.
Chers amis, vous comprenez pourquoi, aprs la fte de Nol, en presence de
Arnelle sa femme et ses enfants, je ne pouvais m'empcher de lui adresser des
compliments exceptionnels pour ses qualits exceptionnelles.
De mme, quelques heures avant le dpart de Frdo, mercredi dernier, je
soulignais nombre de ses qualits exceptionnelles au moment de l'introduire notre
Cher et Grand Ami de l'Afrique, Robert Goulonganna.
Oui Frdo mon Frre, parler de Toi en ta presence, ce fut un dsir incoercible.
Heureusement j' avais suivi le chemin du coeur!
Mais de ce coeur aussi surgit cette question lancinante:
Pourquoi tu es part si tt?
59 ans! Si tt! Si vite!
32 ans de marriage!
59 ans d'amour!
Et soudain, un infarctus! Qui 1' eft cr? Les savants nous ont beau appris
que 35% des infarctus peuvent chapper, dans un premier temps, la vigilance des
mdecins, nous nous demandons encore pourquoi si tt si vite.
Heureusement pour les grands hommes, le sommet de la gloire transcende
le visible. Tu y es Frdo.
Heureusement pour les grands homes, le sommet de la gloire s'ouvre
l'infini. Tu y es Frdo.
Que monte vers toi notre hymne de gratitude.
Mille et un mercis galement toi chre Arnelle, notre soeur. Par ces 32
annes de marriage, tu as certainement nourri les grandes valeurs qu' aujourd'hui encore
nous contemplons en Frdo:
Homme simple, intgre, honnte, competent, aimable, toujours fidle son
Peuple et sa chre Hati.
En vrit, en vrit, Frdo, tu brilleras toujours aux yeux de tes proches,.
comme une toile de fiert.
Aussi, t'offrons-nous de tout coeur cette mdaille d'Honneur et Mrite au
nom de la Rpublique.

(Message du Prsident Jean-Bertrand Aristide aux funrailles de son
collaborateur dcd le 16 juillet dernier)


Petit-Gove :

15 personnel lectrocutes

par un cble de haute tension


PETIT-GOAVE, 27 Juillet Un


cble de haute tension est tomb, sur une
foule pendant un jeu de basketball et a
lectrocut 15 spectateurs. Cela se passait
le lundi 21 juillet Petit Goave, une ville
situe 70 km l'ouest de la capital.
Vendredi la ville tait en deuil et
des residents taient assis devant leur maison
les larmes aux yeux.
Des centaines de residents
regardaient le match de basketball dans la
soire du lundi 21 juillet quand la pluie fora
arrter momentanment la rencontre. Alors
que les joueurs discutaient savoir s'il faut
continue le match, des tincelles
commencrent surgir des cables de 2.500
volts et tomber sur les gens.
"L'un aprs l'autre, les gens
tombaient" dit Fitzgerald Doug, 63 ans,
avocat, "c' tait comme un jeu de dominos."
La plus jeune personnel tue est une
fillette de 9 ans, Patricia Pierre. La plupart


des 15 victims sont des jeunes
d'environ 20 ans. Deux personnel ont
t hospitalises, avec de graves
brlures.
"C'est une tragdie" a dit le
Maire Reginald Franois.
Aprs avoir t prive
d'lectricit pendant de nombreuses
annes, comme la plupart des villes du
pays, en Avril dernier, une compagnie
prive indpendante a install
l'lectricit Petit Goave 24 heures sur
24. Cependant la compagnie
d'lectricit publique de Petit Goave
(ED'H) n'a pas t capable de
moderniser le systme des cables,
transformateurs et poteaux, selon le
Maire Franois.
Le gouvernement a offert de
payer les frais de funrailles pour toutes
les victims. Une douzaine d'entre elles
ont t inhumes samedi.


Suivez les Jeux de l'Et

et gagnez de beaux cadeaux

en coutant Mlodie Matin

MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
Phone 221-8567 / 8568


EN BREF.


Mercredi 30Juillet 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 26


Hati va recevoir $ 146 millions de dollars en prts de la BID
Le Directeur de la Banque Interamricaine de Dveloppement (BID), Mr Gerard
Johnson, a annonc que Haiti recevra $116 millions de dollars come prts pour des
projects concernant accs l'eau potable, la sant, l'ducation et l'amlioration de
l'tat des routes.

Visite du Prsident de la Banque Interamricaine de Dveloppement en Hati
Vendredi; 25 Juillet, arrivait en Haiti le Prsident de la BID, Mr Enrique Iglesias. Il a
t annonc que Haiti pourrait avoir accs environ $ 317 millions de dollars de prts.
"Ceci est trs important pour la population hatienne, particulirement pour les plus
pauvres d'entre nous" a dclar Faubert Gustave, le ministry hatien des Finances. Les
prts de la BID aideront reconstruire 500 km de routes dans le sud-ouest d' Hati,
rendre 1' eau potable accessible un plus grand nombre, tendre les projects
d'ducation de base dans les zones rurales d' Hati et aider rformer les systmes de
sant.
Rcemment Haiti a pay $32 millions en arrirs la Banque Inter-Amricaine de
Dveloppement (BID), asschant presque toutes ses dernires reserves trangres dans
un effort pour obtenir ces prts internationaux gels depuis le dbut de la cruise
politique il y a plus de trois ans.
La Banque central hatienne n'avait lors que $35 millions dans ses reserves, selon une
dpche de Associated Press.
Cependant la majority de ces fonds, a prcis le directeur de la BID, iront directement
aux divers contracteurs de projects et seront soigneusement monitors par la banque. La
Banque Mondiale, de son ct, demand Hati le paiement de plus de $30 millions
d'arrirs si jamais elle devait envisager de reprendre son assistance financire.

Les fonds de la Banque Mondiale et ceux de l'Union europenne
restent bloqus ...
L'Union europenne et les Etats-Unis continueront ngocier uniquement avec les
organizations non-gouvernementales pour des projects de sant et autre, et donner
seulement une infime fraction de leur aide au gouvernement hatien.
Les Etats-Unis qui cette anne donneront $70 millions des groups privs, se disent
proccups de la faon don't le. gouvernement hatien gre 1' argent qui lui est confi,
tandis que 1' Union europenne a encore prcis qu'aucun fond ne sera remis
directement au gouvernement hatien tant que ce dernier n' aura pas fait plus de progrs
dans le respect des droits humans.
Quant la Banque Mondiale, elle continue ne pas vouloir ngocier avec le
gouvernement hatien don't les records sont les plus mauvais parmi tous les pays
auxquels la Banque Mondiale prte de l'argent ". Cependant il faut ajouter que la
Banque mondiale parle aussi de prts qui remontent aux gouvernements de Namphy et
mme au rgime Duvalier.

Nouvelle attaque dans le Plateau Central : 4 morts
Vendredi 25 Juillet, des hommes arms ont attaqu une dlgation du Ministre de
l'Intrieur dans le Plateau central, tuant sur le champ 4 membres de la dlgation et en
blessant srieusement un cinquime. Ce dernier a t transport d'urgence dans un
hpital de la Rpublique dominicaine o il devait subir une operation.
Le Ministre de 1'Intrieur, Jocelenne Privert, paraissait la tlvision le jour mme
pour annoncer la terrible nouvelle. La dlgation du Ministre de l'Intrieur s'tait
rendue dans le Plateau central pour assister l'installation de la nouvelle commission
communale de Belladres. L'embuscade a eu lieu alors qu' elle venait de laisser
Belladres pour retourner Port-au-Prince.
L'attaque s' est passe dans la region de Pernales.
Environ 25 personnel, y compris 7 officers de police, ont t tues au course d'attaques
analogues survenues dans le mme dpartement du Plateau central.
Le go'udeliement chaque fois informed que ces attaques sont menes par un certain
"bras arm de l'opposition" utilisant la violence pour renverser les autorits en place.

Petit-Gove : 15 personnel lectrocutes par un cble de haute
tension.
Un cble de haute tension est tomb sur une foule pendant un jeu de basket-ball et a
lectrocut 15 spectateurs le lundi 21 juillet Petit Goave, ville situe 70 km
l'ouest de la capital.
Toute la semaine la ville tait en deuil et des residents rests assis devant leur maison
les larmes aux yeux.
Des centaines de spectateurs regardaient le match de basket-ball quand la pluie fora
arrter momentanment la rencontre. Alors que les joueurs discutaient savoir s'il faut
continue le match, des tincelles commencrent partir des cbles de 2.500 volts et
tomber sur les gens.
"L' un aprs l'autre, les gens tombaient" dit Fitzgerald Doug, 63 ans, avocat, "c'tait
comme un jeu de dominos."
La plus jeune personnel tue est une fillette de 9 ans, Patricia Pierre. La plupart des 15
victims sont des jeunes d'environ 20 ans. Deux personnel sont hospitalises, avec de
graves brlures.
"C'est une tragdie" a dit le Maire Reginald Franois.
Aprs avoir t prive d'lectricit pendant de nombreuses annes, come la plupart
des villes du pays, en Avril dernier, une compagnie prive indpendante a install
l'lectricit Petit Goave 24 heures sur 24. Cependant la compagnie d'lectricit
publique de Petit-Gove-(ED'H) n'a pas t capable de moderniser le systme des
cbles, trafsformateurs et poteaux, selon le Maire Franois.
Le gouvernement a offert de payer les frais de funrailles pour toutes les victims.

Des officials du gouvernement rendent visit aux parents des victims

Une dlgation d'officiels du gouvernement s'est rendue le mardi 22 juillet Petit-
Gove en vue de s'informer des circonstances du drame ayant cot la vie une
quinzaine de jeunes. Cette dlgation compose du chef de cabinet du president de la
Rpublique, Jean-Claude Desgranges, du Ministre de l'Intrieur et des Collectivits
Territoriales, Jocelerme Privert et de celui des Travaux Publics Harry Cliton, a
rencontr les parents des personnel dcdes et rendu visit aux blesss de la tragdie
l'hpital Notre Dame de Petit-Gove. Au course d'une conference de press l'htel
de ville de Petit-Gove, le Ministre des-Travaux Publics Harry Clinton a rfut la thse
selon laquelle la mauvaise gestion de la compagnie d'lectricit d' Hati serait
l'origine de la tragdie. Le Ministre de l'Intrieur et des Collectives Territoriales,
Jocelerme Privert, a annonc l'ouverture d'une enqute pour dterminer les
circonstances de l'accident. M. Privert a invit les habitants de Petit-Gove ne pas dt
tirer des conclusions htives de cet accident tragique. Pour sa part, le chef de cabinet di
president Jean Bertrand Aristide, Jean Claude Desgranges, a promise toute l'assistance
du gouvernement aux parents des victims. Selon M. Desgranges, le gouvernement a
dcid de prendre en charge les funrailles des victims. Ce grave accident s'est
produit au moment o la population de Petit-Gove prepare le 340me anniversaire de
la foundation de la ville.

Andr Apaid Jr rpond l'invitation du Parquet
Le jeudi 24 Juillet, Mr Andr Apaid Junior, coordonnateur du Groupe des 184 s'est
prsent devant le Parquet du tribunal civil de Port-au-Prince, pour rpondre
l'invitation qui lui avait t lance.
Mr Apaidest arriv vers les 1lh45, dans une voiture consulaire. Visiblement stressed,
mais arborant un air dcid. Protg par ses gardes du corps qui sont accuss par des
habitants de Cit Soleil d'avoir tu par balles 4 membres de la population qui
(voir En bref / 18)


Page 2





I i







MlelU 3n 0 J Lle t. x0 Pv INo. Ie .


L'ACTUALITE EN MARCH


ECONOMIC

Hati s'apprte recevoir prs

de $200 millions de la BID
(Prts ... suite de la lre page) remboursement pralable d'arrirs tandis que d'autres
Ces crdits viennent un moment crucial pour le exigent des rformes dmocratiques et une plus grande
pays, qui est en proie une pauvret croissante et des stability.
troubles aprs que le parti du Prsident Jean-Bertrand Au dbut de ce mois, Hati a fouill dans ses
i maigres reserves pour
payer $32 millions en
arirs la Banque
S. interamricaine de
Dveloppement.
L'annonce
de la reprise des
crdits est arrive la
veille de l'arrive en
Hati; vendredi, du
. '' Prsident de la BID,
don't le sige est
Washington, Enrique
SIglesias.
", iLes crdits
reprogramms
comprennent quelque
$146 millions pour
des projects spcifiques-
et $50 millions comme
Marchandes victims de l'incendie du March "MacDonald" reues par le Prsident
Aristide au Palais National photo Georges Dup support budgtaire
Aristide a remport des lgislatives Contestes en 2000. gouvernemental.
Depuis, les institutions financires internationales Le Ministre des Finances a dit s'attendre au
et les pays donateurs ont gel plus de $500 millions en dcaissement des premiers $35 millions dans les
nrts et clon~ avec eertains comme la RTID rclamant le (voir Prts/ 5)


/CONOMIE SOMMAIRE
Haiti s'apprte recevoir $196 millions de la BID p. 1
IHaiti et le Canada signent un accord commercial dans le domaine
des textiles p.8
ANALYSE
Sur fond de menaces et d'agressions, opposition joue la vitesse,
Aristide joue le temps p. 1
TERRORISM
L'arme sans maman" tue 4 membres
d'une dlgation gouvernementale p.6
Dictature et ordre public ... p.l
L'EVENEMENT
Petit-Gove : 15 jeunes morts par lectrocution p.2
POLITIQUE
Est-ce que Apaid a fait le saut qualitatif pour devenir
un personnage politique? p.6
Note de press du Secteur priv des affaires p.7
8 victims de Cit Soleil dposent au Parquet p.7
SOCIETY
Sida: Lancement en Haiti d'un programme cher
au President Bush p.8
Diaspora: Un capharnaum d'exils de tout acabit p.9
Trafic d'enfants hatiens par la frontire p. 10
Honneur et mrite Frdrick Thlusma p.2
Quel avenir pour le football hatien ? p. 17
BICENTENAIRE
Le festival Haiti-Smithsonian en 2004 p. 10
Agonie du dernier leader radical hatien p.15
INTERNATIONAL
\astro fustige l'Union europenne p.12

-.


UNITRANSFER
f

tout moun


kontan!

Paske li pi rapid,
S -Li pi bon mache!


) Transfer d'Argent (LIVRAISON DOMICILE)
SDirekTransf
) Produits Alimentaires
C Unifood Bokit
) Matrieaux de Construction



D UNITRANSFER
I Iillll AsubsidiaryofUNIBANKHati

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An enouvellement
Etats Unis $ 40.00 $78.00
Canada $42.00 $ 80.00
Europe $ 70.00 $135.00 Nouvel Abonn
Amrique Latine $70.00 $ 135.00


-~-- -- ---- --- ---


Mercredi 30 Juillet 2003
H2ti eon M2r(-.he, \rTl NVIiT Nn 163


Page 3


PILc; VIL vv%,t tllbUMIlai








INE ANALYSE


Mercredi 30Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


SUR UN FOND DE MENACES, VIOLENCE ET AGRESSIONS


L'oppos
(La Situation ...
suite de la 1re page)
ministre de l'Intrieur voyageant dans le Plateau Ce
D'autre part, les incidents du 12 juillet
Soleil avaient dj fait monter la tension
d'un cran. D'un ct, les membres du
groupe des 184", assigs dans un
centre catholique au milieu du grand
bidonville du nord de la capital,
dclarent avoir eu prs d'une
quarantine de blesss, don't des
journalists. De l'autre ct, les
assigeants, partisans du pouvoir
Lavalas, ont promen eux aussi leufs
victims lors d'une intervention aux
"mardis de la presse, accusant les
agents de scurit lourdement anns de
M. Andy Apaid, le coordonnateur des
"184", d'avoir ouvert le feu sur lafoule,
faisant 4 morts ...
M. Apaid afini par se prsenter
la deuxime convocation du Parquet
de Port-au-Prince, jeudi dernier 24
juillet. Tout s'est droul sans incident,
le gouvernement avait consent mettre
en place un cordon de scurit impeccable, tenant
propres partisans distance respectueuse.
Cependant la sortie du chef du groupe des
des dizaines de supporters, en majority appartenan
minority privilgie, se sont mis scander "A bas Ar
SVive Andy!"

L'ombre de 1957 et de Papa Doc .
Ce cri a fait parcourir un certain frisson
capitale...
A une situation dj lourde de menaces quasi
physiques est venue s'ajouter une autre encore plus
que la question de couleur se mettrait aussi de la pai


Looking for

to stay in touoli~


We've got just the,


You now can purchase Com
and calling cards for your 10o





XPRESSBUY at 1-800
or visit www.xpressl

or UNITRANSFER at 1-8
|.v tork t iNs* Jers1y Boston M






Incoming international
FREE !
for ail Comcel users
24h/24, 7/7


Nap pale i




-Cc

V7, a lmue Ma
"': L: (50
.'.'Co ', p-'"a.~t,.'


ntral.
Cit


tion joue la
L'ombre de 1957 et de l'avnement de Papa Doc nous
hants ces dernires 48 heures.
De son ct, 1' opposition rgulire commence ell


.,. ", ,.....e 4- _
Aristide coupant le gteau de son 50e anniversaire photo Geo
it ses aussi ruer dans les brancards, menaant de sortir dc
processus officiellement mis en place par la communaut
184, international pour trouver une solution la cruise ...
t la Deux de ses leaders, Victor Benot (Konakom) e
istide Grard Pierre-Charles (OPL), parties membres de 1
Convergence Dmocratique, ont propos, mais sans grand
conviction, une sorte de trve autour de la commmoratio
du bicentenaire de 1'Indpendance en 2004, mais
sur la condition que le Prsident Aristide dmissionne pou
provoquer des lections gnrales, donc y compri
iment prsidentielles, l'anne prochaine...
grave Le gouvernement n' a fait aucun commentaire.
rtie .Selon Victor Beno
.. l'international a chou dans s
e way ?i. tentative de mediation. Aussi 1
w y leader du Konakom (social
Sdmocrate) propose-t-il soi
ith Haiti qu'on laisse les Hatien
trouver eux-mmes un
solution, soit que le
right thing Amricains nous imposent un
ri fois pour toutes leur solution

N'y a-t-il pa
icet cell phones conflict d'intrts? ...
ed.ories in Haiti En some, voi<
l'ancienne gauche hatienn
qui prfrerait un
organisation runissant le
garanties de toutes les nation
de l'hmisphre, une nouvell
-898-3496,au l tm. intervention (en moins de di
ans) des Etats-Unis en Hati.
uy.com ous le prtexte q(
OEAroule pourAristide aloi
77-864-8726 ..<' que l'administration Bus
mr,, MAnueiad .. n'hsiterait pas envoyer de
II troupes en Hati comme en Ira

Mais on n'est pas
Sune aberration prs dans ceti
crise post-lectorale vieill
maintenant de plus de trois ai
I calls are ... et toujours sans qv
S personnel ne veuille vraimei
S accepter la tenue de nouvell
in Haiti lections pour remplacer cell
contestes du 21 mai 2000.
Mais une autr
aberration, c'est quan
n t l'international lui-mm
Vi t choisit, sur les 9 membres qi
composent le conseil lectora
S'. d'en attribuer bien entend
S' par souci de neutralit
m C Ed'indpendance seulement
au pouvoir et 2 1' oppositic
& r ,,vt ,rt rgulire ...
rtin Luther Klng. Port-ae-Princ Haizt Tandis que les
I} 401-5500 / (509) 401-5566 autres sont dsigns par di
.n .p GPm i.r r., r institutions de la socit civil
Comme si cette socit civil


si


Page 4


vitesse...
l tait une sorte de pur esprit, ni soumise aucun jeu
a d'intrts ... Ailleurs peut-tre, mais pas en Haiti !
Voici donc ces 5 institutions rcupres
e prestement par M. Andy Apaid, sous le couvert de socit
civil, compliquant davantage la
situation ... Par example, dans une note
de press, le secteur priv hatien dit
que ce dernier est son indfectible
reprsentant dans le groupe des 184."
Or le secteur priv a droit son propre
reprsentant au sein du conseil
lectoral. Or jeudi, on a cri "A bas
Aristide, vive Andy!" N'y a-t-il pas l
ce qu'on appelle un conflict d'intrts?
On comprend que la
Convergence Dmocratique ait le
sentiment qu' on essaie de le mener en
S bateau ...

Laisser les Hatiens se
rosser entire eux comme des
chiffonniers ...
S"-a1 Mais comment demander,
S comme le propose Victor Benot, de
*rges Dup faire une croix sur trois ans d'efforts
u et de dpenses dans tous les sens du mot, de la part
aussi bien des secteurs locaux que de l'international, quand
on ne prsente aucune alternative ... Sans computer les
t souffrances consenties sous un embargo qui n' ose pas dire
a son nom.
le Aucune alternative que laisser les Hatiens se
S rosser entire eux comme des chiffonniers ... Et que le plus
costaud gagne! En mme temps que 1' on dnonce la
S dictature et l'autoritarisme. Cela n'a pas de sens ...
s Et quant l'intervention c'est M. Bush seul qui
en dcide, regardez comme on laisse les Libriens en train
de poiroter ...

t Riposte gradue ...
Pour sa part, le pouvoir Aristide laisse
1 l'impression d'un quilibriste sur la corde raide ...
Entre les drapages de ses partisans Cit Soleil
le samedi 12 juillet, et le maximum de protection policire
Sdploye autour du Parquet lors de la convocation jeudi de
S M. Apaid ...
SRiposte gradue...
ie En mme temps, le gouvernement fait la sourde
oreille aux nombreuses protestations contre la dtention
de la dirigeante de l'opposition Judie C. Roy, en garde--
vue depuis deux semaines (la Constitution hatienne fixe
cette dernire 48 heures) ...
ci Mme Roy est accuse, du moins selon des
e parlementaires du parti au pouvoir, de complicit avec
1' arme "sans manman"... Aprs l'attaque contre la central
s hydro-lectrique de Pligre, la police annonait avoir
e dcouvert des armes et des uniforms dans sa maison.
le
ix La principal preoccupation du pouvoir
' est d'ordre conomique ..
e Quoi qu'il en soit, on garde l'impression que le
rs Prsident Aristide essaie plutt de contenir la vague
S qu'exercer une vritable repression ... Mais pour combien
k de temps ?
En effet, l principal preoccupation du pouvoir
pour le moment est la reprise de 1' assistance financire ...
le Aprs trois annes de privation total, la Banque
te Interamricaine de Dveloppement vient de dcaisser $35
millions pour Hati.
ns De plus vendredi, le Miami Herald titrait : "Hati
Le recevra $146 millions" en credits de la BID pour amliorel
nt les routes et pour des projects de sant et en eau potable ..
es Recevant vendredi au Palais National les
es dirigeants des associations patronales, le president Aristide
a fait tat de projects conomiques actuellement en course
e de ralisation avec des groups dominicains, taiwanais
corens et nord-amricains. Aucune allusion la dernir
note de press du secteur priv, ni aux cris de "A bas
i Aristide, vive Andy!" qui ont accompagn la veille h
Ssortie du Parquet le dirigeant du groupe des 184", mai'
u' M. Aristide concluait la rencontre en rappelant se,
et
2 (voir La Situation / 5)
:n

Sjesujeune.A

e eis lnion
e-







Mercredi 30 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 26


Page 5


DE ACTIIAIJTE


Aristide joue
(La Situation ... suite de la page 4) gouvernem
distingus visiteurs qu' son avis il est toujours dangereux stabiliser le
de mlanger, voire confondre l'conomique et le politique! reprise de
Dveloppei
Mais c'est aussi le moment choisi, et l'on peut M
comprendre pourquoi, par l'opposition dans ses diverse l'opposition
composantes pour essayer d'branler le pouvoir, lui faire Qi
perdre son quilibre ...
Le gouvernement a accus M. M S
Apaid de provocation en dcidant j -' '
d'aller prsenter Cit Soleil mme,.
un bastion Lavalas depuis les origins,
son project de nouveau contract social "

L'arme "sans manmian"
remet a dans le Plateau Central, 4
morts et le cinquime occupant du
vlicule grivement bless est conduit
dans un hpital en Rpublique
Dominicaine ...
L'incendie qui ravagea la
Ssemaine dernire le March du Port, ..
privant de leur gagne-pain des "'
centaines de petits commerants,
demeure aussi jusqu' present
inexpliqu.
Aussi ne -se prive-t-on pas
d'accuser le pouvoir d'orchestrer lui- Principaux responsables de 1:
mme toutes ces calamits, pour en nication, Mme Lilas Desquir
accuser ensuite l'opposition. Mais sans grand enthousiasme Con
si c'tait vraiment le cas ... de l'OPL, p


Jusqu'o l'opposition est-elle prte
aller ? ...
Au contraire, il est plus probable que le mot c'est
protger les acquis, et en mme temps contenir la vague
montante de l'opposition avec autant de matrise que
possible, surtout aprs les dclarations de l'Ambassadeur
Brian Dean Curran, savoir que le Prsident Aristide ira
jusqu'au bout de son mandate, et celles de l'Assistant-
secrtaire au Trsor, John Taylor, disant que le


. temps
ent hatien a pris des decisions importantes pour
es finances publiques, ouvrant ainsi la voie la
l'assistance de la Banque Interamricaine de
ment.
ais le gouvernement ne peut savoir jusqu'o
n est prte aller ...
uant la dernire proposition du Konakom et

1






i / -3 -


"une trve assortie d'un pacte de non-violence" ... Et aussi
que le Secrtaire gnral de l'OEA doit fire tous les trois
mois un rapport sur la situation en Hati. Le prochain est
attend pour le 4 Septembre prochain (oui, le fameux
"ultimatum Collin Powell).
Washington le plus souvent choisit de
coller, en attendant mieux, au rgime en place

La proposition de MM. Victor Benot et Grard
Pierre-Charles ra pelle la solution trotive au Venezuela
^ ^. -i' entire le president Chavez et ses
Y. 'J) opposants pour un referendum mi-
-' ,. mandate prsidentiel en novembre
l prochain aprs des mois de cruise aigu
Set une grve gnrale qui a fait perdre
.J l -. des milliards l'conomie
vnzulienne. Depuis lors, les
troubles ont cess.
S l Mais la Constitution hatienne
ne content aucune disposition de ce
genre.


a scurit (de la gauche) Jocelerme Privert, Intrieur (Commu-
on), Calixte Delatour, Justice, Jean-Grard Dubreuil, Scurit,


imissaire du Gouv. Josu Pierre-Louis
our une trve l'occasion du Bicentenaire en


change d'lections gnrales en 2004, donc aussi
prsidentielles, le pouvoir Lavalas est rest indiffrent...
Peut-tre l'interprte-il comme une faiblesse ?
Toutefois cela ne peut pas s'arrter l car le
president Aristide n'a pas plus que son opposition la
possibility de dcider tout seul de l'avenir du processus ...
Ce que le gouvernement considre comme de
l'acquis, ce n'est que du "prt" et non du "donn" ...
On ne peut pas ignorer l'appel du reprsentant
special du Secrtaire gnral de l'OEA, David Lee, pour


N'empche, quoi servent
des ngociations !
Mais Benot et Pierre Charles
n'ont pas l'air de croire eux-mmes
leur proposition. La preuve, ils ne l'ont
inscrite sur aucun paper. Et ds
lendemain ils semblaient changer de
discours pour revenir un radicalism
plus prononc. Histoire de se protger
sur leur droite contre les autres
composantes de l'opposition ...


Traditionnellement (et ceci pour rpondre aussi a
notre ami Victor Benot don't la second option est une
solution qui serait impose par les Etats-Unis), eh bien face
une opposition au comportement trop erratique,
Washington le plus souvent choisit de caller, en attendant
mieux, au rgime en place, esprant pouvoir amender celui-
ci coups de rformes au lieu de se jeter dans l'inconnue

Certes, cela n'a pas toujours russi, et encore
moins notre pays. Loin de l.

Hati en Marche, 26 Juillet 2003


L'arme "sans maman" fra
(Terrorisme ...
suite de la 1re page)
parfois des voyageurs, et sansDictature et ordre pi
piti les massacrent, par balles ou l'arme blanche. On a
fait tat aussi de viols. On prte ces mmes individus, appels aussi par
Au dbut, on ne savait trop ce qu'il fallait croire. le gouvernement I'"arme sans manman", l'attaque centre
D'abord le gouvernement parlait de "bras arm de la la centrale-hydrolectrique de Pligre, don't les gardens de
Convergence" (Dmocratique). Celle-ci a dmenti ... scurit sont assassins et une announce place au pied de
Aujourd'hui le gouvernement dit "bras arm de leurs corps, comme pour signer les executions, message
l'opposition" ... adress bien entendu au Prsident Aristide.

ECONOMIC


Haiti s'apprte recevoir prs


de $200 millions de la BID


(Prts ... suite de la page 3)
prochains jours. D'autres dboursements seront effectus
au fur et measure que le gouvernement avancera avec la
planification des projects.
Les prts sont destins amliorer l'accs l'eau
potable, rformer l'ducation, anliorer l'tat des routes
et au financement de fournitures mdicales et cliniques.
Cependant le gouvernement doit achever une
plus grande stability et mettre fin la violence politique
avant quie d'autrs':entits financires internationales
acceptent de dbloquer les fo'rids suspeidiis:
Le gouvernement Aristide et l'opposition sont
enferms dans une impasse depuis les lections de l'anne
2000, qui ont t dclares entaches de fraudes par des
observateurs internationaux.
Entre-temps, l'Union Europenne a suspend
$15.9 millions de support budgtaire jusqu' la resolution
de la crise.
La Banque Mondiale demand aussi une plus
grande stability et le paiement de plus de $30 millions
d'arrirs avant l'approbation de tout nouveau prt.
L'Union Europenne et le gouvernement des
Etats-inis fournissent de l'aide la population par le
truchement d'organisations non gouvernementales.
Toujours est-il que c'est la premiere fois depuis
trois ans que les Etats -Unis et les doniiitucrs iiiternationaxii
ont bloqu toute aide financire au gouvernement hatien,


que des fonds seront dcaisss pour des projects
gouvernementaux.
Haiti aura accs $317 millions de plus en
crdits de la Banque Interamricaine de Dveloppement,
selon Gerard Johnson, le directeur de la Banque
(information Miami Herald).
Les $146 millions qui ont t reprogramms la
semaine dernire aideront rparer 500 km de routes et
augmenter l'accs de la population l'eau potable dans
un pays oirseulement un cinquime de la population a
l'eau courante.
Les prts serviront galement rpandre
l'ducation de base dans le milieu rural et la rforme du
systme de sant publique.
Quoique les $146 millions reprsentent un bon
point pour le pays de 8 millions d'habitants, cependant
ils seront disperss sur une priode de trois cinq ans,
don't une parties sera paye des contracteurs
international.
"Ce n'est pas une panace. Ce n'est pas une
baguette magique qui va rsoudre les problmes d'llaiti"
a dit Gerard Johnson, ajoutant que les fonds seront pays
directement aux contracteurs et administrs par la banquet.
Mais l'argent aidera des agencies
goiivernementales halliiiennes qui ont tl alfaiblies par li
cruise conoiiqui(e, reddmrer,


ppe : 4 morts
Au dbut on ne
-*f^1 savait trop que penser...
ubli Une premiere
confirmation viendra en la personnel d'un citoyen
amricain, un membre d'une association humanitaire,
voyageant dans le Plateau Central, et qui rentr aux Etats-
Unis raconta au Miami Herald l'trange rencontre qu'il
avait faite en ces lieux, malgr les dmentis farouches
d'une responsible de la branch hatienne de la NCHR,
une organisation plutt proche de l'opposition.
Puis ces derniers temps, c'est la Mission spciale
de I'OEA en Hati elle-mme qui accrditera la thse de la
presence de ces sortes de paramilitaires oprant dans les
hauteurs du Plateau Central et responsables de maints
assassinate, don't celui d'un juge de paix, d'un membre de
l'unit des Swat Team, etc.
Les notes de press de la Mission spciale font
dsormais nettement rfrence cette autre opposition,
entire autres cela permet de bien faire la dmarcation avec
l'opposition qui lutte avec des moyens pacifiques.
Pendant longtemps, cette affaire est reste du
domaine de la cruise politique. Mais rcenmment, le 16 Juillet
dernier, au moment du plerinage Saut-d'Eau, qui se
trouve prs de Mirebalas, dans le Plateau Central, le grand
public soudain s'est senti concern.
Que fait le gouvernement ? Pas grand chose ...
Plusieurs fois on a annonc un enforcement de
la presence policire. Aprs la mort du juge Lozama, des
units spciales de laPolice Nationale seraient intervenues
au village de Pernal. On annona triomphalement que les
hommes arms avaient t mis en droute.
Puis ils rapparurent en force la central de
Pligre ...
Puis ce vendredi c'est l'assassinat de 4 membres
d'une dlgation du Ministr le de l'Intrieur revenant de
l'installation d'une nouvelle conunission communale
Belladres, prs de la frontire.
On souponne ces commandos de bnficier aussi
de complicits dans la rpublique voisine auprs d'exils
politiques luhatiens ou autres. '"
Que fait le government? Prtiiiqueimnt pas
grand chose'...
Conune s'il avait peir tlr rigir .
lin col iparifisoi les forces iamuiri (vutr Trrrinsm / 6)


I__ _ _


- -- -" E 4--








I ACTUALITE POLITIOUE


Mercredi 30Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 26


LA POSITION DE L'OPPOSITION

Est-ce qu'Apaid a fait le saut qualitatif


pour devenir un personnage politique ?


Depuis le 12 juillet, le carnage de la Cit Soleil a
rempli l'avant-scne politique. Les dfis, les dclarations
enflammes, les changes d'accusations et de'menaces, ont
contribu au maintien et l'intensification de la tension.
Les deux mandates dcerns'coup sur coup, par le parquet,
le refus dans un premier temps de comparatre en personnel
et les dispositions prises par le secteur priv pour supporter
son leader, ont survolt l'atmosphre politique. Le parquet
dispos prendre des measures svres contre tout refus de
comparatre personnellement. Le secteur priv dispos
ragir en bloc, toute attaque contre son leader. Apaid
exigeant la garantie de sa scurit. Ceci contribuait la
volatility de la situation.
Jeudi de trs tt, le parquet tait totalement
scuris par des cordons de police. Apaid comparait par-
devant le substitute Riquet Brutus et rpond aux questions
qui lui sont adresses. Puis, il est renvoy chez lui avec la
condition de rester disponible toute convocation
judiciaire.
L'atmosphre politique offrant des possibilits de
reactions imprvisibles, le mcontentement tant gnral,
les chimres prtes pour la bagarre, le seuil de tolerance
de la nation tant dj dpass, le niveau de tension
politique dans les deux camps pouvait aisment conduire
une ruption ou un drapage incontrlable, avec de trs
graves consequences.
Ce n' est plus dmontrer que le rflexe natural
du rgime, c'est l'utilisation de la force en toute
circonstance. D'ailleurs, il vient de le prouver gratuitement
une fois de plus, Cit Soleil.
Pourquoi soudainement ce jeudi, tout rentre dans
l'ordre. Le' reprsentant de George W. Bush a fait, en Hati,
une declaration condamnant le carnage de la Cit Soleil.
Cette declaration seule ne peut pas. suffire pour que
soudainement 1' on ait un contrle total capital. Pour avoir
une telle efficacit, il faut que ce soit un ordre formel. Ce


n' est pas seulement la reduction de la tension, mais de plus
et surtout les dispositions prises pour scuriser le parquet.
Pour qu' Apaid se dcide prendre le risque de comparatre
au parquet, je ne crois pas qu'il s'est fi navement au sens
de responsabilit du rgime. Il faut que la garantie vienne
de quelqu'un qui soit digne de foi et qui ait l'autorit
ncessaire pour imposer sa volont Aristide.
La monte rapide de la tension et le survoltage de
l'atmosphre politique durant ces derniers jours, nous
portent aujourd'hui poser les questions : Que signifie la
comparution d'Apaid au parquet ? Catapult l'avant-
scne politique par la faute d'Aristide, est-ce qu'Apaid y
restera ? Et enfin, est-ce qu'Apaid a fait le saut qualitatif,
pour devenir un personnage politique ?
Que signifie la comparution d'Apaid? Les deux
mandates signifis coup sur coup par le parquet, dnotent
clairement la determination de forcer Apaid obir l'ordre
de comparatre personnellement, bien que ce ne soit pas
lgalement obligatoire. Il y a eu concession de part et
d'autre. Apaid s'est prsent personnellement. Et le rgime
a scuris le parquet.
D'une part, ce fut l'opportunit pour les
organizations formant le group des 184 ", d'affronter le
systme judiciaire et d'affirmer leur support leur leader
Apaid, qui courraitle risque d' tre victim d'une institution
en dliquescence et corrompue. Et aussi de faire une
demonstration de force en convoquant au parquet des
reprsentants de diffrents secteurs sociaux et de zones
gographiques. La presence des autorits de la communaut
international, qui accompagnaient Apaid dans leurs
voitures, est trs significative. Elles taient l Cit Soleil
et encore au parquet. Le group des 184 ", et
particulirement le secteur priv, ont fait preuve de
cohsion et de solidarity dans cette confrontation.
De l'autre, pressure par le temps et le besoin de
briser l'impasse; Aristide ne peut pas prendre le risque
d'une ruption ou d'un drapage. La formation du CEP


-1
L'arme sans maman "tue

4 officials gouvernementaux


PORT-AU-PRINCE, 26 Juillet Des individus
arms ont tendu une embuscade une dlgation du
Ministre de l'Intrieur vendredi sur une route national,
dans le Plateau Cential, tuant 4 personnel et blessant une
autre grivement.
La dlgation s'tait rendue Belladres, prs de
la frontire avec la Rpublique Dominicaine, pour
l'installation d'un nouveau maire. Alors que la dlgation
laissait la ville aprs la crmonie, les individus arms ont
attaqu leur vhicule.
Environ 25 personnel, don't 7 policies, ont t
tues cette anne dans des attaques et des rencontres avec


ces inconnus arms, dans le
Plateau Central.
Le gouvernement
identified les attaquants
comme tant "la branch
arme de l'opposition ",
alors que l'opposition nie
tout usage de la violence
dans sa lutte contre le
President Jean-Bertrand
Aristide.


Assassins sont 4 employs

du Ministre de l'Intrieur


. (Terrorisme ... suite de la page 5)
ont abattu les deux fils de Saddam Hussein en ce que l'on
considre dans certain milieux comme un double
assassinate, les Amricains ayant mobilis des centaines
d'hommes, ainsi que des hlicoptres et des roquettes pour
avoir raison de 4 homes dissimuls dans une petite
mason.
Quand il s'agit de dfi l'ordre public, tous les
moyens sont bons, en dpit des critiques ...
Ironie de l'histoire, s'il y a en Hati une certain
nostalgic de l're Duvalier, c'est ce niveau. Or on sait
comment Papa Doc avait procd pour rtablir I'ordre
public, l'autorit de 1' Etat.
Papa Doc est un dictateur.
Cependant les Amricains excutent les deux fils
de Saddam Hussein sans aucune autre forme de procs ...
Mais Bush n' est pas un dictateur.
Tout comme crasement de la secte Davidian
Waco (Texas) sous administration Clinton, o beaucoup
d'enfants prirent calcins. Mais Clinton n'est pas un
dictateur.
On pourrait citer plein d'exemples, depuis la
repression du movement Black Panther dans les annes
60 ...


Conclusion : au
niveau de l'ordre public, il
n'y a pas de difference
entire dictature et non-
dictature ...
La conjoncture
peut vous condamner
comme Duvalier ou
Trujillo :.. Mais l'histoire
vous absoudra ...
Or le
gouvernement Aristide-
Neptune ne fait rien de
convaincant pour rsoudre
ce problme de
paramilitaires qui sment le
deuil dans le Plateau
Central.
Probablement,
parce qu'il a peur de passer
pour une dictature !

(Mlodie 103.3
FM, Port-au-Prince)


Page 6


Pran Greyhound pou desann New York

Greyhound se mwayen transp pou vwayaje an sekirite epi ak
konfyans soti Montreal desann New York ak chof ki pwofesyonl
epi koutwa. Ou ka f vwayaj ale retou kounye a pou 115$.
Se bagay se pou achte biy a twa jou atavans.


East Orange, New Jersey
Brooktyn, New York
Manhattan, New York

POU PLIS ENFOMASYON KONTAKTE
AJANS KI NAN VWAZINAJ OU:
Destini Divertissment
4224 Belanger Est
Montreal, Quebec H1T 1A3
514-727-0004


GREYHOUND

e Pri biy vwayaj la ak or yo ka change san okenn avtisman. Ka gen kondisyon espesyat sou biy yo.


~W Lq ei LI ~gi~L~;"


tant ce que la communaut international exige de lui ;le
carnage de la Cit Soleil ayant pris tous les secteurs de la
nation et la communaut international rebours poil ;
ayant antagonis directement le secteur priv en menaant
et accusant faussement son leader, diminuent nonnment
ses chances de former ce CEP. Aristide ayant le dos au
mur, est forc tout prix de dsamorcer cette confrontation.
C'est ce qui explique l'insistance pour la
comparution persomnelle d'Apaid au parquet, alors que ce
n' est pas lgalement obligatoire. Il lui fallait un acte official
et crmonial qui met le point final l'incident
qui's'amplifiait dangereusement. La'preuve est que
l'avocat d'Apaid'a exig du parquet les pices
d'accusations portes contre son client, qu'il n'a pas pu
recevoir.
Apaid lui-mme a demand qu'on lui prsente ces
pices, qu'on lui donne une copie de l'autopsie de ceux
qui sont prsums avoir t tus par son group, Riquet
Brutus n'a pas pu faire diligence. C'est absolument claire
qu'il n'y a jamais eu de plainte, ni de procs verbaux
accusant Apaid de quoi que ce soit. La comparution est
absolument crmoniale. C'est fait pour mettre fin
l'incident, point final.
Vendredi, Aristide a convoqu le secteur priv au
Palais national pour une sance de travail, alors aussi que
le President de la BID arrive dans le pays. Ceci pour
dmontrer 1' international la capacity de son leadership et
de son pouvoir de convocation, littralement au lendemain
d'une confrontation avec ce secteur dans un incident o
son leader, Apaid, a failli tre lapid.
La convocation au parquet constitute la fois le
pic et le point final de cette confrontation. Cit Soleil reste,
jusqu' preuve du contraire, une zone interdite toute autre
entit politique, l'exception de lafanmi lavalas.
Catapult l'avant-scne politique par la faute
Sd'Aristide, est-ce qu'Apaid y restera ? Ceci est irrefutable
(voir Apaid / 7)






Mercredi 30 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


I ACTUALITE POLITIOUE


P-au-P., 24 juil. 03 [AlterPresse]--- l'industriel
hatien Andr Apaid, coordonnateur du Groupe des 184,
regroupement d'institutions et d' associations critiques
l'endroit du pouvoir, a t entendu le 24 juillet au Parquet
du tribunal civil de Port-au-Prince, en rapport avec les
rcentes violence de Cit Soleil.
Le 12 juillet une runion du Groupe des 184 Cit
Soleil a t violemment perturbe par des partisans du
pouvoir faisant plus d'une quarantine de blesss, don't 6
journalists. Six jours aprs ces vnements qui ont soulev
la rprobation de divers secteurs, Andr Apaid a t
convoqu au Parquet. Le motif voqu : une plainte qui,
selon les autorits judiciaires, a t porte par des habitants
de Cite Soleil, accusant le Groupe des 184 d'tre responsible
de la mort de 4 personnel au sein de la population du
bidonville le 12 juillet.
Aprs un refus de se prsenter devant le Parquet,
sinon qu'a travers ses avocats, AndrApaid a change d'avis,
suite un ultimatum du Commissaire du Gouvernement,
Me Riquet Brutus. Il a t demand au Coordonnateur du


Groupe des 184 de rester la disposition de la justice et
la parties plaignante devrait tre entendue le lendemain 25
juillet, a-t-on appris sur place.
Les avocats d'AndrApaid continent de critiquer
la procedure suivie. Un d' entire eux, Me Gervais Michel, a
ritr que cette affaire constitute un montage politique .
Malgr la presence la fois de centaines de
membres des entits faisant parties du Groupe des 184 et
une moindre quantit de partisans du pouvoir, tout s'est
droul sans incident. La police a t trs visible et a dress
un cordon de scurit dans les parages du Parquet pour viter
tout drapage.
Plusieurs organizations membres et non-membres
du Groupe des 184 ont fait le dplacement. Des responsables
d'associations patronales, des militants fministes de
Fanm yo la (Les Femmes sont prsentes), Kay Fanm
(La Maison des Femmes), des militants de la Coalition
National pour les Droits des Hatiens (NCHR) et du Cen-
tre Oeucumenique des Droits Humains, ont apport leur
appui Andr Apaid. Des membres du corps diplomatique


Deposition d'Andr Apaid

au Parquet de Port-au-Prince


AFFAIRE APAID


: Secteur Priv des Affaires


Le secteur priv des affaires, reprsent par les
associations sous-signes, porte la connaissance de tous
ceux que la question intresse que Mr Andr Apaid Jr.
Coordonnateur du Groupe des 184 est son reprsentant au
sein de ce regroupement.
Le secteur priv des affaires se reconnat donc
totalement non seulement dans le project de contract social
mais galement dans l'initiative d'en offrir le contenu aux
compatriotes des diffrentes zones gographiques du pays


NOTE DE PRESS
afin qu'ils puissent en prendre connaissance, le critiquer,
ajouter leurs proccupations et apporter leur contribution
l'laboration d'un document don't la finalit est de permettre
tous de travailler et de progresser ensemble .
Le group de terrorists qui s'est permis grce -
un rseau de complicit d'autorit du pouvoir lavalas de
briser par la violence une reunion pacifique, semblable en
tous points celles que le group des 184 a tenue sans heurts
ni provocations dans 8 des 9 dpartements du pays, ne se


LAPOSITION DE L'OPPOSITION


(Apaid ... suite de la page 6)
que tant qu'Apaid s'est trouv dans l'cume de la vague,
ses interventions dans les mdias ont t cells d'un leader
politique prt affronter son adversaire. Il n'ajamais flchi.
Il ne s'est jamais laiss intimider par les menaces, ni par
les mandates de comparution. Il a sensibilis tous les
secteurs. Il a recherch et obtenu la sympathie et le support
de la nation et de la Diaspora, pour rsister l'agression
du rgime lavalas. La comparution vient de mettre fin
l'incident qui l'a plac dans l'cume de la vague.
L'invitation au palais national pour une sance de travail
est videmment pour baisser la tension entire le pouvoir et
le secteur priv. Trs certainement, Apaid n'aura pas la
navet de s'y rendre. C'est trop tt pour prendre ce risque.
Mais videmment, d'autres iront. C'est ce qu'on appelle
faire de la politique en Haiti. Catapult, il a tenu le coup et
est rest dans l'cume de la vague autant que a a dur, 12
jours. Mais la tension ayant disparu avec la vague, il lui
sera trs difficile de maintenir l'lan sans qu'il n'y ait
quelque chose, une raison politique quelconque. Certes,
l'exprience nous a prouv que tt ou tard, Aristide
contribuera inluctablement provoquer une tension
politique. Est-ce qu'Apaid sera disponible et dispos se


saisir de la prochaine opportunity ? Il n'est que d'attendre.
Mais aussi il faut tre raliste. Le genre d'organisation qu'il
dirige tant unagrgat d'organisations, il ne peut pas les
amener se saisir de l'avant scne politique. Son
catapultage est d une reaction national et non une
action de sa part. Il a fait plusieurs presentations du
Nouveau Contrat Social. La confrontation des Cayes, n'a
pas eu l'effet de celle de la Cit Soleil qui est plus froce,
plus bestiale et plus dramatique.
Et enfin, est-ce qu'Apaid a fait le saut qualitatif,
pour devenir un personnage politique ? Evidemment, il a
dmontr, sans l'ombre d'un doute, qu'il en a l'instinct. Il
s'est comport comme tel, avec le panache ncessaire. Mais
il s'est vertu ritrer continuellement qu'il n'a'aucune
ambition politique et que son organisation n'est pas une
organisation politique. Il est aussi vident qu'il faut une
volont politique pour faire ce saut qualitatif. A moins que
je ne me trompe, il n'a pas encore fait preuve de cette
vellit. Il lui faudra faire une second perce de ses propres
forces, qui ne soit pas uniquement un catapultage, pour
que la conscration soit complete.

(RDNP Diaspora)


sont pas seulement attaqu Andy Apaid, mais aussi aux
autres membres des 184 ainsi qu' la press et aux
observateurs internationaux presents Cit Soleil. Ces
terrorists au vu et su de tous, ont voulu dtruire l'ide d'une
transition pacifique vers un pays plus riche, plus just et
plus solidaire.
Le secteur priv des affairs protest
nergiquement tant contre l'attaque proprement dite que
contre le montage hont et le mensonge institutionnalis
tendant intervertir les rles de bourreaux et des victims
par une sinistre parodie de measure judiciaire. Le secteur
priv des Affaires avertitle gouvernement que toute attaque
contre Mr Apaid est reue comme une attaque contre toutes
et chacune de ses associations constitutives et sera donc
traite en consequence.
Le secteur priv interpelle les observateurs
nationaux et internationaux, tmoins oculaires des
vnements du 12 juillet afin qu'ils brisent le silence et
qu'ils disent publiquement ce qu'ils ont endur et vcu. Le
secteur priv lance galement un appel la solidarity
citoyenne national et international dans le but d'empcher
qu'un dni de justice ne vienne consacrer le dernier ajout
une trop longueliste de crime de sang.
Pour authentification
ADIH CCH


ANADIPP

FNH

ANEM

ASHAV

AMARH


ATH

CLED

AAH

APRONA


F~ie cZ7f c Lii- S


Nous exportons vers Hatil

Ji o)t col. zat '-c1
18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G RIAT IIxJ X
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


MNI ozoco l urattr-
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs

C_ .R AT -U I i1V
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


inpppor ce c oupoo
Venez donc voir vous-mme


Meilleurs prix de la place


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Cit Soleil : 8 victims

convoques au Parquet
Aprs l'audition du coordonnateur du" group des
184 ", M. Andr Apaid, le substitute commissaire du
gouvernement, Me Riquet Brutus, a auditionn, vendredi
25 juillet, 8 prsumes victims des actes de violence du
12 juillet dernier Cit Soleil.
Ces 8 personnel font parties des 20 plaignants qui
accusent M. Apaid d'tre le responsible des vnements
(voir Cit Soleil / 8)
ont galement t remarqus.
Vils Alizar de la NCHR souhaite que le
comportement du Comnissaire soit le mme dans tous les
autres dossiers, tel celui de Viola Robert qui s'est rfugie
aux tats-Unis la suite des menaces subies aprs
l'assassinat de trois de ses fils. "Quelle que soit la parties qui
aurait prsum d'un acte, le Parquet devrait approfondir le
dossier avant de le rfrer au cabinet d'instruction" a-t-il
dclar.
Les membres d'organisations de base du parti
Fanmi Lavalas ont distribu des tracts hostiles AndrApaid
et le Groupe des 184 en criant vive Aristide pour 5 ans
et vive lavalas pour 50 ans .


] Page 7











VIH-SIDA


Mercredi 30Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


Lancement en Haiti d'un programme
PORT-AU- P u Entre-teinmps,
RNC'E,'12 Juillet omu a l environ 850.000 mres
lati est devenu le lllllI l l IC Al AA idA seraient testes, t


premier pays au monde a appliquer un programme promu
par le Prsident Bush pour letter centre la transmission
du Sida de la mre l'enfant.
Le programme de la mre--l'enfant fait parties
d'une proposition du Prsident Bush pour dpenser $15
milliards pendant les 5 prochaines annes pour aider les
nations d'Afrique et de la Carabe les plus touches par
l'pidmie. Haiti et Guyana sont les deux pays de la
Carabe qui ont t slectionns pour faire parties de
l'initiative de l'administration Bush.
"Hati a t choisie parce qu'elle est la plus prte


dmarrer" a dclar l'Ambassadeur amnricain Brian Dean
Curran, lanant le programme lundi dans un centre de lutte
contre le Sida et les maladies infectieuses Port-au-Prince.
Environ $4 millions sont destins Haiti pour la
premiere anne de ce programme de 5 ans. Les Etats-Unis
s'attendent dpenser $60 millions en Hati pour le
programme pendant les 5 prochaines annes.
Ce programme devrait toucher environ 1 million
de femmes chaque anne et rduire de 40% la possibility
de transmission du virus de la mre l'enfant pendant les
5 prochaines annes, ont dclar des officials.


25.000 devraient recevoir des mdicaments anti-Sida,
selon Andrew Natsios, administrateur de l'USAID.
Avec au moins 300.000 personnel infectes sur
une population estime 8.8 millions d'habitants, le Sida
estla principal cause de dcs en Hati dans la population
adulte sexuellement active. Environ 30.000 personnel
sont mortes du Sida l'anne dernire et beaucoup de cas
ne sont pas rapports.
La Caraibe a le second plus haut taux d'infection
du monde aprs l'Afrique sub-Saharienne.


ECONOMIC ET COMMERCE

Haiti et Canada signent un accord commercial


Port-au-Prince, 26 Juillet (HPN) Hati et Canada
ont sign vendredi un accord sur la commercialization des
products textiles et des vtements. Le gouvernement hatien
prvoit travers cette cooperation une amlioration des
conditions de vie de la population.
Les gouvernements hatien et canadien ont sign,
le vendredi 25 juillet, un protocole d'entente sur la
commercialization des products textiles et des vtements
entire les deux pays. En presence des membres de la
Chambre du commerce et d'industrie et d'investisseurs
internationaux, les signataires ont finalis ce contract au
Palais national.
Cet accord sign entire les deux gouvernements
rpond la politique du Canada en faveur des pays en voie


de dveloppement. Les deux pays vont ouvrer rendre
efficace un tel project.
Haiti s'engage fournir des informations sur la
fabrication et la production des marchandises. Le Canada
s'assurera de vrifier la quality des products tout en
rduisant les tarifs douaniers. Le plan canadien prvoit
d'autres types de cooprations. Les deux gouvernements
sont encore en ngociation sur le. volet concernant
l'agriculture.
Le chef du cabinet prsidentiel de Port-au-Prince,
M. Jean Claude Desgranges, a indiqu que cet accord est
un symbol d'engagement de la part des deux pays pour
changer les conditions de vie de la population hatienne.
M. Desgranges dit miser sur l'apport des investisseurs, qui


projettent de fonder des entreprises citoyennes. De tells
initiatives favoriseront, selon lui, la creation d'emplois, la
construction d'coles et l'amlioration des infrastructures.
Pour Mme Henri Claude Bayard, prsidente de
l'Association des industries hatiens (ADIH), un hon pas
a t franchi. Cependant, elle a pos la question scurit
comme primordiale pour arriver cet objectif.
L'environnement n'est pas encore propice", a
laiss entendre Mme Bayard. Elle a toutefois soulign que
durant la rencontre, le president de la Rpublique avait tent
de rassurer au sujet du climate de scurit. Le mieux, selon
elle, n'est que d'attendre. Le secteur industrial prendra
M. Aristide au mot ", a-t-elle conclu.


MEDIAS
DISCOURS DE DAVID LEE, REPRESENTANT SPECIAL DU SECRETAIRE GENERAL DE L'OEA

EN HAITI ET CHEF DE LA MISSION SPCIALE
DE L'OEA VISANT A RENFORCER LA DEMOCRATIC, AU SMINAIRE SUR
LA LIBERTE DE LA PRESS DANS LE SYSTEME.-INTERAMRICAIN DE PROTECTION
Le 23 juillet, 2003 ET PROMOTION DES DROITS DE LA PERSONNE 2. L'exercice du droit prvu


Messieurs/Mesdames les journalists et
propritaires des medias en Hati,
C'est un grand plaisir pour moi de vous souhaiter
la bienvenue ce sminaire sur la libert de la press
dans le systme interamricain de protection et promotion
des droits de la personnel organis par la Commission
InterAmricaine, le Bureau du Rapporteur Spcial sur la
libert d'expression et la Mission Spciale de l'OEA. Je
suis heureux d'accueillir des journalists du Nord, Nord-
est et du Sud du pays, qui ont pu faire le dplacement pour
venir assister cette journe de formation.
Je suis particulirement content d'accueillir aussi
le Rapporteur Spcial sur la libert d'expression, Eduardo
Bertoni, et Bernard'Duhaime, avocat et responsible du
dossier d'Hati au Secrtariat de la Commission
Interamricaine. Le Rapporteur Spcial a soulign
plusieurs reprises sa proccupation face aux menaces trop
frquentes contre les journalists. La Mission Spciale
continue de condamner toute intimidation ou menace
profre contre la press. Cette visit se situe dans le
context de la mise en oeuvre de la resolution 806 de janvier
2002 du Conseil Permanent de l'OEA qui prconisait une
presence plus active de la Commission interamricaine des
droits de l'homme en Hati.

La libert d'expression est un des fondements
essentiels d'une socit dmocratique qui repose sur l'tat
de droit, le pluralisme, la tolerance, et l'esprit d'ouverture,
la justice, le respect mutuel.
La libert de la press fournit l'opinion publique
l'un des meilleurs moyens pour le public de prendre
connaissance, de reconnatre et de juger les ides et les
attitudes de dirigeants, ainsi que de tous les autres acteurs
dans la socit politique du pays.

Cit Soleil Plaignants ...
(suite de la page 7)
du 12 juillet Cit Soleil. Selon les procs-verbaux d'un
juge de paix, l'incident a fait 4 morts et plusieurs blesss.
Des plaignants se sont prsents au parquet, des
pansements sur le corps. L'un d'entre eux avait le bras
pltr. Ils ont dclar avoir t blesss lors du passage de
la Caravane de l'espoir dans leur commune. L'un des
plaignants a soutenu avoir t victim de brutalit policire.
Aprs avoir entendu ses invits, Me Riquet Brutus
a annonc que l'affaire sera transfre, au cabinet
d'instruction, dans un dlai qu'il n'a pas prcis.


L'exercice de cette libert comportent des devoirs et
des responsabilits que tout journalist professionnel doit
respecter.

N II faut que lui ou elle done son public les faits
exacts, des informations fiables, justes et prcises
dans le respect de l'thique journalistique.
E Il faut viter une slectivit pour des fins
politiques ou autres.
Le journalist doit-fournir la socit des
explications objectives qui permette au grand
public de former sa propre opinion.
I Il faut donc fair une distinction claire et nette
entire reportage et expression d'opinion et cet
gard le journalist doit se mfier des jugements
de valeur dpourvus de base factuelle.
E Dans la couverture mdiatique des procs, il faut
garantir l'autorit et l'impartialit judiciaire,
l'quit de la procedure, et la prsomption
d'innocence.

Tout cela est d'une importance primordiale si on veut
sortir de l'ornire dans laquelle se trouve le processus de
resolution de la cruise actuelle en Hati. Dans le context
politique actuel, il est trs important de garder l'objectivit
malgr les diverse pressions (des sponsors puissants,
courants politiques, etc).

La structure du systme interamricain de promotion
et de protection des droits humans repose au niveau former
sur plusieurs instruments de nature dclarative et
conventionnelle, don't le plus important est sans doute la
Convention amricaine des droits de l'homme, convention
qui a t signe et ratifie par Hati, donc qui fait parties de
la legislation hatienne en conformit avec Article 276.2
de la Constitution de la Rpublique d'Hati de 1987.
La libert de l'expression est principalement protge
par l'article 13 de cette Convention.
Article 13. Libert de pense et d'expression
1. Toute personne a droit la liberty de pense
et d'expression; ce droit comprend la libert de rechercher,
de recevoir et de rpandre des infonnations et des ides de
toute espce, sans consideration de frontires, que ce soit
oralement ou par crit, sous une forme imprime ou
artistique, ou par tout autre moyen de son choix.


aii


paragraphe prcdent ne peut tre soumis aucune censure
pralable, mais il comporte des responsabilits ultrieures
qui, expressment fixes par la loi, sont ncesssircs:

a) Au respect des droits ou la reputation
d'autrui; ou

b) la sauvegaide de la scurit national, de
l'ordre public, ou de la sant ou de la morale
publiques.

3. La libert d'expression ne peut tre restreinte
par des voies ou des moyens indirects, notamment par les
monopoles d'Etat ou privs sur le paper journal, les
frquences radiolectriques, les outils ou le matriel de
diffusion, ou par toute autre measure visant entraver la
communication et la circulation des ides et des opinions.

4. Sans prejudice des dispositions du paragraph
2 ci-dessus, les spectacles publics peuvent tre soumis par
la loi la censure, uniquement pour en rglementer l'accs
en raison de la protection morale des enfants et des
adolescents.

5. Sont interdits par la loi toute propaganda en
faveur de la guerre, tout appel la haine national, racial
ou religieuse, qui constituent des incitations la violence,
ainsi que toute autre action illgale analogue contre toute
personnel ou tout group de personnes dtermines, fonde
sur des considerations de race, de couleur, de religion& dce
langue ou d'origine national, ou sur tous aitres motifs.

Le systme repose galement sur deux organs
de surveillance :
La Commnission interamnricaine dess droits de
l'homme
SLa Cour interamricaine des droits d l'homme
Une des functions principles de la Commission
consiste donner suite aux demands prsentes par des
personnel ou groups qui allguent des violations
commises par un tat membre de I'OLA. Ille peut alors
dresser des recommendations aux ltats concerns et
publier ses conclusions au sujet des cas de violations des
droits humans et/ou intenter des poursuites contre un Etat,
au nom de la victim, devant la Cour interamricaine des
droits de l'homme.
(voir Discours / 9)


Page 8


1







Mercredi 30 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 26


1 CSOCCIETE -


La diaspora hatienne:


Un capharnaim d'exils de tout acabit


SPAR ALIX AMBROISE
Qui est un exil et qui ne l'est pas? C'est
bien l une question laquelle il n'est pas ais de
rpondre. D'aucuns se disent bannis ou frapps
d'ostracisme ; d'autres, des rfugis politiques ou
conomiques proscrits par le gouvernement en
place ou le chmage endmique. Cela nous rappelle
cette pense de Voltaire : "Le martyre dans tous les
temps fait des proslytes." En effet, grce des
cieux apparemment plus clments, tout le monte
la chance de manger sa faim, de mener sa petite
vie comme l'accoutume, les paies tant
ponctuelles.
Cependant, le terme "exil" mriterait
d'tre redfini pour pouvoir tre pris dans le
context hatien et mieux s'adapter la ralit vcue
en terre trangre. Si ce vocable signifie
"l'exclusion de quelqu'un hors de sa patrie, avec
defense d'y entrer", 1'expatriation, en pareil cas,
sous-entendrait ipso facto une contrainte de voyage,
une situation allant. l'encontre de la volont du
voyageur; il serait en presence (tout comme il
pourrait s'agir d'un acte de Dieu) d'une force
laquelle il n'avait pas pu rsister. Dans cet ordre
d'ide, il serait plus sage de computer parmi les
victims d'une telle relgation positive uniquement
ceux que le pouvoir en selle, dans l'exercice d'un
certain droit motiv ou pas, some de quitter le
pays en prtant main forte sa requte. Estim,
Manigat, Namphy, Aristide, pour ne citer que ces
examples, rpondraient parfaitement la definition
d' exil donne par le dictionnaire.
S'agit-il maintenant de ceux qu'un
sentiment de culpabilit quelconque inspir par
1' escroquerie, le maraudage ou la forfeiture convie
se mettre couvert dans une ambassade tolrante
en vue de se soustraire une reddition ventuelle
de comptes, on ne saurait honntement les
considrer comme des rfugis politiques. Ces
dparts effectus sous la protection d'un drapeau
different du leur, sont volontaires purement et
simplement. Ces asils d'ambassade ne sont autres
que des fuyards impnitents en qute de gloriole
future, des politicians rsurgents cherchant une
oasis temporaire pour pouvoir refaire surface sur
la scne politique, si demain, 1'occasion leur est
favorable. L'histoire d' Hati nous donne beaucoup
d'exemples de ces politicians en proie la peur se
jetant dans les bras secourables d'un consulate.
Vilbrun Guillaume trouva malheureusement trs


inhospitalier ce refuge indulgent. Il paya de sa vie une
telle audace; il eut le sort de Dessalines, mais pas pour
la mme cause.
Evidemment, cette attitude pusillanime semble
parfois trouver une justification, car Haiti est un pays
o la violence physique est monnaie courante. Un tel
moyen est usuel de se venger d'un ennemi, d'un mule,
d'un politician scrupuleux ou pas; ou de dpouiller
quelqu' un de ses biens. Du guet-apens du Pont-Rouge
au supplice du pneu enflamm, les examples se
competent par certaines. Certes le crime est
dconseiller. Mais pour qu'un tel voeu soit exauc, les
responsables doivent prioriser l'ducation'civique des
nationaux etla restauration d'une justice quitable dans
un Etat de droit. Malheureusementjusqu'au temps que
nous vivons, l'ambiance scuritaire n'est pas encore
cre et effective comme on le souhaite.
Il en est qui ne font vraiment pas parties de cette
houleuse diaspora hatienne: les heimaltos. la minute
o ils finissent par trouver un apaisant et distrayant
domicile hors du sol natal, ils disparaissent comme un
robot dans l'espace, ne laissant ni trace, ni adresse
reprable. Le plein tait fait pour un voyage sans detour.
La rcurrence des motions de terreur vcues, les
mauvais traitements subis en tant que citoyens hors
caste, la misre, crent chez eux un dgot immense.
Comme disait le pote: "Nous ont-ils dlaisss pour un
bord plus fertile?" La rponse est positive, puisque,
parfois, les entendre parler quand on a la chance de
les rencontrer, on.constate que leur esprit d'abandon
du pays va, sans aucune exagration, jusqu'au
reniement. Ils prouvent le regret ou la honte d' tre ns
en Hati ou d' tre ns hatiens tout court. En conversant
avec des trangers, ils se disent Martiniquais,
Guadeloupens, etc.
Une situation particulire m'a t rapporte par
un ami qui avait t recrut par l'immigration
amricaine pour servir d'interprte sur un voilier rempli
d'illgaux, qui venait d'tre arraisonn par les garde-
ctes. Ce que je dis l n'-est-pas une blague drider
preAubry. En demandant son nom l'un des passagers,
celui-ci rpondit bonnement et simplement, et avec
candeur: "Mwen rele Djo." L'interlocuteur, pensant
avoir affaire avec un dur d'oreille, reposa la mme
question; et il obtint la mme rponse. L'interrog
dclara qui voulait l'entendre que depuis sa naissance,
son enfance et son adolescence, il ne s'tait connu que
sous le nom de Djo. Quant on sait la raison et la porte
d'un nom et d'un prnom en droit civil, on peut se faire
une ide de l'embarrassante situation dans laquelle se
trouvait l'ami prpos cette delicate tche de procder


Votre Ressource en Ressources Humaines

e South Florida Workforce est plus qu'une extension de votre dpartement de
Ressources Humaines. Notre Implication 'va bien au-del de l'engagement
d'employs qualifis. En plus de recrutement et des programmes de test, nous
fournissons aussi des Informations importantes sur le march de l'emploi et les
resources disponibles, don't:

*Informer les entreprises des dernires qualifications dans le domaine de l'emploi,
la formation des employs et une assistance dans l'emploi.
*Assistance dans la preparation des documents financiers pour vous assurer
le maximum de bnfices sur les taxes.

*Formatlon pour les ouvriers embauchs Vous bnficiez en retenant
vos employs qualifis en mme temps que vous amliorez le niveau professionnel
de vos employs.

*Enterprise Zone Tax Credit Recevez jusqu' $ 5,000 pour chaque nouveau
job cr.

*Tralning on the job Rcuprez jusqu' 50 pour cent des salaires pays chaque-
participant.

*Welfare-to-work et Work Opportunity Credits- Ralisez jusqu' $ 8,500
en engagement des bnficiaires de welfare, et jusqu' $ 2,400 pour l'engagement
de groups cibls.

*Pour plus d'information savoir comment le South Florida Workforce peut
travailler pour vous, appelez le (305) 470-jOBS ou visitez notre site web
www.SouthFloridaWorkforce.com


305-470-JOBS

SouthFloridaWorkforce.com


south florida


One St pcafeer Center
%=mid w %mroeFbme


A&


Page 9


l'inscription d'un possible immigrant.
Dans l'ocan des rfugis, on note galement la presence
d'anciens militaires don't le souvenir douloureux des exactions
commises ne cesse de hanter l'esprit. N'tant plus enrgiments,
devenus des civils malgr eux, ils finissent, avec le temps, par retrouver
le sourire et l'amnit que jadis la casquette, les paulettes et le pistolet
avaient ombrags. Parmi eux figurent : les dbotts du 25 mai 1957;
ceux qui refusrent de s'embrigader dans la milice duvaliriene et qui
eurent le mle courage de comploter contre le tyran au risque de leur
vie; les duvaliristes "makoutes" qui coulent leur douce vie aux dpens
de leurs rapines; les hauts grads tristement limogs par les caporaux
de Prosper Avril; enfin ceux de la dernire anne comateuse, dans
l'attente de leur rinsertion dans ce corps.
En ralit, presque tout le monde s'affuble du titre d'exil,
qui n'est vraiment pas un titre. Et chacun le fait sa faon, bien
entendu, et l'entend galement sa faon: qu'il s'agisse du simple
visiteur que se confie prestement un avocat pour plaider sa cause et
obtenir un visa de residence; des tudiants don't la bourse est
constamment reconduite son chance; des anciens ambassadeurs
et consuls hatiens mis pied, et don't la carrire diplomatique a t,
de ce fait, court-circuite, des bnficiaires de visa transitaire; des
malades hospitaliss qui n'attendent que 1' exeat medical pour se perdre
dans la foule des illgaux; des anciens curs vivant d'une source de
revenue diffrente de la contribution des paroissiens, la soutane tant
relgue au vestiaire; des professionnels auxquels l'orgueil intime
ordre de ne pas retourner l'cole hors d'Hati en vue d'obtenir la
licence de travailler etc. La diaspora hatienne n' est rien d'autre qu' un
vrai capharnam d'exils (sic) de tout acabit qui se ctoient, se parent,
s'changent des ides. Toutefois, ces rapports sociaux, que favorite
l'identit linguistique, sont souvent marqus au coin d'une certain
hypocrisie. En effet, il n' est pas tonnant de voir quelqu' un qui dclare
Stout le temps que sa vie serait en danger s'il retournait en Hati, prendre
en catimini l'avion pour une visit des parents. La bravoure le convie-
t-il un tel exploit? Je crois que non. Son absence ne sera remarque
qu' son retour en terre trangre, sans une gratignure. Ainsi, on ne
sait trop qui se confier, qui confier une mlancolie sans cause
apparent. Pensons y la veille de la clbration du bicentenaire de
notre Indpendance.
Exils ou pas exils, naturaliss ou non, nous sommes tous
les Hatiens. Qu'on le veuille ou non, Hati est notre Mecque. A-A.


Discours

de David Lee...
(suite de la page 8)
La Cour interamricaine est une institution judiciaire
autonome, don't l'objectif est d'interprter et d' appliquer la convention
relative aux droit de l'Homme ". Hati a reconnu la Cour
interamricaine en 1998 mais jusqu' maintenant il y a eu trs peu de
cas hatiens devant la Cour.

Nous avons reu des rapports directs trs inquitants
concernant le traitement de Mme Judith Roy et les trois personnel
qui taient avec elle. Les rglements haitiens ne permettent pas la
torture ni des peines physiques faites aux personnel dtenues par la
Police. Nous invitons incessamment les autorits haitiennes
respecter pleinement leurs obligations cet gard.
Nous avons not que certain pas juridiques ont t pris ai
regard du leader du Groupe des 184. Il est esprer que de part ei
d'autre, dans le plein respect des droits humans, du systme judiciairc
et de la Constitution haitienne, tous ceux qui sont impliqus sauroni
faire preuve de la sagesse et la prudence exiges par la situation
actuelle.
cet gard, je me dois de saisir cette occasion de renouvelei
l'appel de la Mission Spciale tous les intervenants sur la scni
politique haitienne en faveur d'une trve politique. Il faut tt ou tart
un dialogue pour une sortie de cruise: mieux vaut tt, que trop tarc
pour le people de ce pays.

Cessons la polarisation croissante.
Cessons la diabolisation de part et d'autre.
Cessons les expressions et descriptions extremes ol
exagres des actions et des motivations de l'autre
expressions qui blessent et qui rendent le dialogue plu;
difficile.
Reconnaissons que la mort de quiconque est la mort d't i
autre tre human, tout comme nous, et doit tre dplorer.
Ne serait-il possible de se mettre d'accord sur un pact d,
non-violence?
Ne serait-il pas possible de prendre des measures, de pose
des actes, qui pourraient encourager la confiance, de part e
d'autre?

Pensons-nous vraiment que la route des martyrs mne au
solutions politiques viables? C'est plutt une space de dialogue
ouvert tout dmocrate, qu' il faut rechercher.







I ARTS & SPECTACI ES I


Mercredi 30Juillet 2003
M.,'; & n Mnf,.-. VrW1V V\ TTT R- l


A - a-l a1 .TiCUVI t-i en are.I i. Av ii U. 26


Le Festival Smithsonian en 2004:


Une fentre ouverte sur Haiti !


Chaque t du 23 juin au 4 juillet 2004, le
Smithsonian Institute du nom du clbre hnumaniste anglais
James Sithisonian qui lui a lgu toute sa fortune organise
aux USA le Festival d'Arts et de Traditions Populaires sur
le National Mall de Washington, dit Festival du
Smithsonian. Dans l'esprit de faire
dcouvrir les us et coutumes des
peuples du monde entier au fur et .
measure, trois pays ou trois
thmes de rgions diffrentes sont .i
prsents dans le programme du
Festival. Cette anne, ce sont les
crations de l'Ecosse, du Mali et ,
des Appalaches que des millions S
de tourists ont pu dcouvrir. En .
2004, anne du Bicentenaire de
l'Indpendance d'Hati, les
organisateurs ont fait choix du
people hatien comme seul pays au
Smithsonian, ct de la
demonstration de l'art marin de
l'Atlantique et la musique latine
de la cte Est des USA.
En effect, c'est sur .
l'initiative des Hatiens vivant .. ,
Washington qu'un tel project a t
accept par le staff du .
Smithsonian, histoire de ne pas
laisser passer aux USA comme
une lettre la poste le Bicentenaire
de l'Indpendance d'Hati. Depuis
sa premiere dition en 1967, le
Festival du Smithsonian attire de r
phis en plus de tourists d'aine n .
en anne. Un comit compos de
Geri Benot, ainsi que les sieurs
Patrick Villaire et Patrick
Delatour, a t mis sur pied afin .
de coordonner ce grand project


Des militaires

dominicains et

policies hatiens

facilitent le traffic

d'enfants hatiens

vers la Rpublique

Dominicaine
P-au-P, 24 juil. 03 [AlterPresse] --- Deux trois
mille enfants hatiens de 5 18 ans traversent chaque anne
la frontire vers la Rpublique Dominicaine avec la
complicit de leurs parents et des rseaux de passeurs
voluant sous la couverture de militaires et policies
dominicains et hatiens, a affirm Port-au-Prince le 10
juillet dernier la Reprsentante du Fonds des Nations-Unies
pour l'Enfance (UNICEF), Franoise Gruloos.
La responsible de l'UNICEF a dnonc ce traffic
d'enfants l'ouverture d'un sminaire, en presence de
plusieurs personnalits hatiennes et dominicaines,
(voir Enfants / 12)


qu'est Hatti au Smithsonian en 2004. Geri Benot, commue
particulirement comme le responsible d'IFE (Institut
Femmes Entrepreneurs) est le coimnissaire national du
project. Un choix qui commence se rvler assez
intelligent quand on connat l'esprit d'initiative de cette


exhaustive de tous les avantages que le pays peut tirer de sa
participation ce festival. Une conference de press a t
aussi tenue ce vendredi 25 juillet l'Htel Oloffson avec le
comit du Smithsonian aux USA, Richard Kurin, Diana
Parker ainsi que Geri Benot, commissaire, autour des enjeux

4. .* ?. 9


yrr






Hati couleurs, Hati chaleur, le carnaval de Jacmel
femme extraordinaire qui saura convaincre les uns sur de ce festival pour Hati devant quelques membres de la
l'importance capital du Smithsonian et demander press hatienne. Geri Benot en a profit pour amnnoncer
just titre aux autres de faire un geste de solidarity pour que la premiere soire de fonds Washington se tiendra le
concrtiser le project. 19 septembre afin de sensibiliser les cours de tous les
Sur un budget de 1,6 millions de dollars pour la Hatiens d'ici et d'ailleurs sur l'importance d'un tel project.
ralisation de.ce festival, le Pouvoir lgislatif amricain Comme le mentionne le thme de la participation
alloue comme chaque anne huit cent mille dollars qui d'Hati au festival, Libert et Crativit : de la montagne
seront investis en infrastructure et dans l'organisation du la mer... ", c'est donc une fentre qui s'ouvre sur toutes
Festival, le Gouvernement hatien reprsent par le les crations hatiennes, laissant voir un paysage riche en
Ministre des Hatiens Vivant l'Etranger s'est dit prt couleur et en beaut diversifies, de la montagne la mer !
fournit deux cent mille ; la balance, soit six cent mille, Des artistes aux artisans, ceux des neufs dpartements
devra tre obtenue partir de plusieurs soires de leve gographiques du pays comme ceux du Dizime "
de fonds qui seront organises ou grce des dons de bnficieront de ce fabuleux project sous les regards curieux
personnalits ou d'institutions gnreuses. Ce geste de des visiteurs et des mdias du monde entier. Les gens
solidarity permettra la participation effective de tous les pourront donc dcouvrir notre culture, mais aussi acheter
artistes et artisans d'Hati au Festival Smithsonian. les fruits de notre creation. Ce festival rassemblera des
C'est dans ce sens que l'Ambassadeur en Hati, Hatiens rsidant en Hati qui front le dplacement et la
Brian Dean Curran, en fin de mission en Haiti, a prt sa forte communaut hatienne des USA.
residence prive de Bourdon le jeudi 24 juillet pour le De l'art la mode en passant par la gastronomie,
lancement du Festival en Hati. Plusieurs personnalits notre haitian lifestyle sera sous les feux de la rampe non
du monde cultural, comme Strings et le group de Ralph loin du Capitole, dans la capital fdrale amricaine. Plus
Prophte, et les gens du milieu-social hatien avaient fait que jamais, le besoin du rehaussement de tout ce qui
le dplacement comme un premier signe de leur constitute les vraies valeurs de ce pays, c'est--dire nous-
dvouement ce project qui doit tenir cur tous les mmes, et de tout ce que nous pouvons produire se fait sentir.
Hatiens. Car si le Smithsonian est rest comme le plus Il est temps que l'art et l'artisanat en Haiti prennent un
grand vnement cultural amricain qui a lieu en plein tournant assez fructueux pour ceux qui font d'habitude
air Washington, point n'est besoin de faire une liste (voir Smithsonian /14)


Pagec 10


S.2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE

, SPECIAL .DIS C UNT


MU TRANSFER 7921 NE 2ND AVE.

PHONE:(305) 751-4488
20 % DISCOUNT FAX:(305) 751-4002

TOLL FREE: 1-866-547-5393








Mercredi 30 Juillet 2003
-.. . . .. ....... .. .


Page 11


1 1TTPpiC-1


Hati en Marche Vol. XCVII No. 26


sous observation satellite


Fiche signaltique
du Project Imagerie
Satellitaire
Matre d'Ouvrage:
Bureau de l'Ordonnateur National

Matre d'ouvre: .
Ministre de la Planification
et de la Coopration Externe
(Avec la collaboration du
Ministre des Travaux Publics
Transports et Communications)

Execution technique national:
Unit de Tldtection et de
Systmes d'Information
Gographique (UTSIG)

Execution technique
europenne:
Groupement IGN France
International AQUATER

Suivi technique europen :
M. Emilio BARISANO
(GeoSat Technology)

Financement europen :
Commission Europenne
Fond Europen de Dveloppement
7me & 8me FED
(7.ACP.HA.052 & 8.ACP.HA.034)
2,400,000 Euros

Contrepartie national :
25,760,000 Gourdes
(en nature et en espces)









A '
j .. :


urant l'anne 1998,
des satellites d'ob-
servation de la terre ont
pris des images du terri-
toire hatien.
Ces nouvelles donnes ont t acquises
dans le cadre de l'excution du project
Utilisation de l'!magerie Satellitaire pour
l'Amnagement du Territoire initi par le
Ministre de la Planification et de la Coo-
pration Externe (MPCE) en cullabo-
ration avec te Ministre des Travaux
Publics Transports et Communications
(MTPTC) et l'Union Europenne (UE).
L'Unit de Tldtection et de Systme
d'Information Gographique (UTSIG) en
est l'organe d'excution.
Ce project qui vise essentiellement ren-
forcer les capacits de I'Etat hatien au
niveau de la planification spatiale et de
l'amnagement du territoire a permis la
formation en Europe d'une quipe tech-
nique national qui a appris matriser les
nouvelles techniques de Tldtection,
de Systmes d'Information Gographi-
que et de Cartographie Numrique.
Cette quipe, depuis son retour au pays,
s'adonne,. partir des images satellites,
la production de donnes spatiales sur
Haiti.

Ralisations
du project
Les 30,31 octobre et 1er novembre 2002,
au Ritz Kinam Ption-Ville, l'occasion
de GEOTECH FORUM EXPO 20002, la
premiere confrence-exposition sur les
Nouvelles Technologies de information
Gographique (NTIG) er Hati, les rsul-
tats du project ont t prsents au public.
Ils consistent en :
- La mise en place d'un systme spcia-.
lis de production de donnes spatiales

.. '*
'** ^.;' .


compos de matriels informatiques, lo-
giciels et autres quipements appropris ;
- Une couverture complete du pays en 22
images satellites SPOT publies sous for-
me de 40 spatiocartes;
- Production de 114.000 exemplaires de
66 cartes de l'espace gographique
- Trois (3) nouvelles cartes thmatiques
l'chelle du 1/100 00 sur: l'Occupation du
sol, le Risque d'rosion et la Densit de
l'habitat;
- Une premiere version d'une Base de
donnes Spatiales (BDS) comprenant les
donnes d'archives qui ont t num-
rises et les nouvelles cartographies
produites; ,
- Deux projects pilots respectivement sur
les bassins versants et les statistiques
agricoles partir de partenariat interinsti-
tutionnel avec notamment le Ministre de
l'Agriculture, des resources naturelles et
du dveloppement rural (MARNDR);
- Un systme d'Information Spatialise
d'Appui la Dcision (SISAD).
Les rsultats encourageants du project ont
permis d'valuer la ncessit de
prenniser les activits de I'UTSIG
d'autant plus que les nouveaux products et
outils d'aide la decision qu'elle
dveloppe peuvent tre utiliss dans de
nombreux autres domaines.


L'UTSIG:
des technologies
et un savoir-aire
en action -
Ces nouveaux products peuvent en effet
*:tre utiles dans plusieurs projects cl de
dveloppement lis l'agriculture, l'envi-
ronnement, la gestion urbaine, la gestion
des risques et dsastres, la gologie, le
dveloppement immobilier, les
infrastructures routires...
L'UTSIG dispose de donnes, de moyens
matriels et d'une expertise en techno-
logie de l'information gographique pou-
vant tre mise en cuvre pour la rali-
sation de diverse applications.
Les products cartographiques, les tech-
nologies et le savoir-faire de l'UTSIG peu-
vent tre mis profit par tous les secteurs
intresss afin de mieux comprendre
leurs spaces d'intervention pour mieux
dcider.
Des institutions publiques, prives, non-
gouvernementales, universitaires, etc...
ont beaucoup gagner de l'exploitation
des images satellites, des cartes, des
nouvelles photographies ariennes, des
systmes d'Informations Gographiques
(SIG), que dispose l'UTSIG ou qu'elle
peut produire sur demand.


., .. De gauche droite: M. Price Pady, Ordonnateur National du FED, M. Marcel Van Opstal,
S' 'Chef de la dlgation de I'U.E. en Haiti, M. Paul Duret, Ministre de la Planification,
Mme Gina Porcena, Coordonnatrice de l'UTSIG et deux experts intemationaux,
M. Jean-Claude Gourdon et M. Emilio Barisano

B ""lA ^' ^..' .r ,- : L ,Ki -A "


L'quipe de lUTSIG Vue partielle de l'exposition des ralisations de l'UTSIG GEOTECH Forum Expo 2002


r ..'
:~*~'k-~r I.
~ i* ..


F


~bl~*~ -r---;UI-rrYI~~llbE~ -bi;.L -J L~L;~~ "








NI INTERNATIONAL


Mercredi 30Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


50e Anniversaire de l'Attaque de


Moncada qui lana la Rvolution Cubaine



Castro fustige l'Union europenne
SANTIAGO DE CUBA, 27 Juillet Le president Le president cubain s'en est pns plus particulierement Au lever du jour samedi, des coliers cubains
Fidel Castro a dress samedi un rquisitoire enflamm au president du gouvernement espagnol Jos Maria Aznar ont rejou l'assaut contre la Moncada l'aide de fusils
contre l'Union europenne, tandis qu'il dfendait les acquis qualifi de "personnage d'acabit et d'idologie fascistes". "La en bois afin, comme chaque anne, de rendre homage
de la Rvolution cubaine sur les lieux mme o dbuta souverainet et la dignit d'un people ne se discutent avec "" "
personnel, encore moins avec un group


Des coliers cubains agitant des drapeaux devant l'ai
Moncada a Sintiaon


l'insurrection il y a 50 ans.
Point d'orgue de trois jours de clbrations
nationales, dcrts fris par les autorits, le discours du
chef de l'Etat a dur un peu plus d'une heure et a t
retransmis en direct la radio et la tlvision cubaines.
Sur les lieux mme de l'assaut infructueux contre la
deuxime place forte militaire de l'le lanc le 26 juillet
1953 et devant un parterre runissant les plus hauts
dignitaires du rgime, le president s'est livr une attaque
en rgle, non pas de son ennemi idologique traditionnel,
les Etats-Unis, mais de l'UE, accuse d'"arrogance" et
"d'ivresse euronarcissique".
Fidel Castro a annonc que son pays renonait "par
un sentiment lmentaire de dignit" toute aide
humanitaire des Quinze, qui en outre "se fait des' illusions
quant la poursuite du dialogue politique". "Le
gouvernement de Cuba, par un sentiment lmentaire de
dignity, renonce toute aide ou reliquat d'aide humanitaire
que pourraient offrir la Commission et les gouvernements
de l'Union europenne", a dclar le dirigeant cubain.
"Notre pays n'acceptera des aides de ce type, pour modestes
qu'elles soient, que d'autorits autonomes rgionales ou
' locales, d'organisations non gouvernementales et de
movements de solidarity qui n'imposent pas Cuba des
conditions politiques", a-t-il ajout.
L'UE, tout en souhaitant maintenir le dialogue
politique avec Cuba, avait subordonn le 21 juillet le
maintien de son aide l'assurance qu'elle gnre "un
bnfice direct" pour la population et constitute "une
contribution significative pour l'ouverture et les rformes
conomiques".
Le 5 juin, en reprsailles contre l'arrestation de
75 dissidents et l'excution aprs un procs sommaire de
trois personnel ayant tent de dtourner un bateau vers les
Etats-Unis, I'UE avait pris des sanctions diplomatiques
contre Cuba et dcid de revoir les conditions de son aide,
don't le budget annuel est de 15 20 millions d'euros, mais
don't seuls 400.000 euros ont t effectivement verss en
2002. "Cuba n'a pas besoin de l'Union europenne pour
survive, se dvelopper et atteindre ce que vous (les
Europens) ne pourrez jamais obtenir", a affirm Fidel
Castro, qui paraissait en forme, dmentant de rcentes
rumeurs sur son tat de sant.



OLes T ouies

Serrdres
Une nouvelle rubrique sur le site Hati en Ma
www.haitienmarche.com

Pour tre bien inform, au jour le jour, consult

TouOes >ernirel


d'anciennes puissances coloniales,
responsables historiquement du traffic
d'esclaves, du pillage et de
l'extermination de peuples enterss, a
fait valoir le chef de l'Etat cubain qui,
pour la premiere fois, n'avait pas invit
le corps diplomatique aux clbrations
de la fte national.
Fidel Castro -a galement
estim que par "ses engagements avec
l'Otan et les Etats-Unis", l'Union
europenne tait "inapte un change
constructif" et a qualifi les huit pays
anciennement communists qui
entreront dans 1'UE en mai 2004 de
"chevaux de Troie" des Etats-Unis en
Europe, "pleins de haine contre Cuba,
'o qu'ils ont laiss seul et qui ils ne
pardonnent pas d'avoir rsist".
Auparavantle president cubain
ncienne caserne avait dfendu, chiffres l'appui, devant
quelque 10.000 personnel don't des dlgations d'une
vingtaine de pays, les "acquis sociaux et humans remports
par Cuba sans la moindre aide des pays de l'Union
europenne".
Le "Lider maximo" a prononc son discours devant
10.000 personnel rassembles la caserne Moncada, prise
d'assaut le 26 juillet 1953 par 130 rebelles emmens par celui
qui tait encore un jeune avocat de 26 ans en lutte contre la
dictature corrompue de Fulgencio Batista, soutenue par les
Etats-Unis.
La Moncada abrite dsormais une cole et un muse
mais ses murs conservent les stigmates des impacts de balles
de mitrailleuses ayant repouss ces assailants.
Captur et emprisonn aprs l'chec prvisible de
cette attaque, Castro allait finalement conduire les
rvolutionnaires l victoire en 1959 puis btir une socit
communist dote de systmes scolaire et de sant quivalents
ceux des pays industrialists.
Mais le pouvoir cubain est dsormais confront au
mcontentement de la population face aux difficults
conomiques de l'le depuis l'effondrement de l'URSS au
dbut des annes 90. Cuba est galement soumise depuis la
revolution un embargo conomique de la part des Etats-
Unis.

VAGUE DE REPRESSION
En outre, l'incertitude politique ne cesse de crotre
en raison des rumeurs sur l'tat de sant de Castro, donn
malade voire mort l'approche de son 77e anniversaire le 13
aot.


l ..-,
Fidel Castro coute un discours avant de prononcer
celui qui clturera la crmonie l'occasion du 50e
anniversaire de l'assaut contre la caserne Moncada
au courage des assailants.
Pour les opposants Castro, en revanche,
l'anniversaire de cette premiere attaque contre Batista
ne donne lieu aucune clbration. Pour eux, le rgime
castriste s'est transform en dictature aussi cruelle que
celle alors combattue par les rvolutionnaires cubains.
Les difficults conomiques et sociales
persistantes ont donn naissance en 2002 un
movement national rclamant des rformes
dmocratiques pour en finir avec le parti communist
unique.
L'administration amricaine du president
George Bush a apport son soutien ces dissidents mais
le rgime castriste a rpliqu en mars par une vague de
repression d'une ampleur sans prcdent depuis de
nombreuses annes.
Les autorits cubaines ont condamn 75
dissidents des peines allant jusqu' 28 ans de prison.
Trois hommes qui avaient tent de dtourner un bateau
pour se rendre aux Etats-Unis ont en outre t
condamns mort et excuts. (AFP)


TRAFFIC D'ENFANTS

Militaires dominicains et policies

hatiens facilitent le traffic
(Enfants ... suite de la page 10) Mildred Aristide.
notamment la Premire dame Mildred Trouillot Aristide et Selon la Premire dame, les sanction
l'ambassadeur dominicain en Hati,Alberto Despradel Cabral. conomiques seraient responsables du blocage c
Selon Francoise Gruloos, le traffic d'enfants hiitiens projects sociaux. Malgr les difficults, a-t-elle altiri
vers la Rpublique Dominicaine est li la pauvret qui svit le gouvernement lavalas s'engage vis--vis du respe
en Hati et un processus de dsarticulation des liens des droits des enfants.
Mme Mildred Aristide a ainnoncd que des
traditionnels. "Une socit qui perd ses valeurs .. .... 1.. ,,.,
i t B i d d t tio


communautaires risque de perdre ce qu'elle
possde de plus prcieux: son capital
humann, a-t-elle ajoute.
Franoise Gruloos a plaid en
faveur des interventions prventives visant
les families et les enfants des zones ris-
que (Plaisance et Pilate, au nord d'Haiti).
La reprsentante a suggr que des measures
soient prises pour poursuivre et pnaliser
les responsables du traffic d'enfants hatiens
vers la rpublique dominicaine.
Le traffic d'enfants haitiens est l'une
des consequences de l'embargo injuste
impos Haiti depuis trois ans , a rpliqu


ns
les
n,
ect

ini-
i et


SIUll ct ons ont I passes aux dbr dll. t I-.t .ls e procl\ un ui
de defense des miners afin d'enquter dans les zones
frontalires rputes pour le traffic d'enfants.
Faisant rfrence au rapport du dpartement
d'tat amricain sur le traffic d 'tres humans, Mildrcd
Aristide a fait remarquer qu'Haiti occupe la dernire place
dans la liste des pays pratiquant ce genre de tragic. La
Prire dame en a profit pour critiquer l'utilisation
discriminatoire des mots traffic > et esclave qui
occultent, selon elle, les vraies solutions .
Selon un rapport de I'UNICEF, les enfants une
fois arrivs en Rpublique Dominicaine (Santiago,
Cibao, Montechristi) seraient affects des activits
dgradantes, telles le cirage de chaussures, la prostitu-
tion, la mendicit. L'argent reu par les enfants duis le
cadre de leur travail est gr par une personnel tutrice.


Page 12


a'r

ez nos

S.


'


I







ANNOi


Mdecin


Mercredi 30 Juillet 2003
Hait; n \Maorrho Vl XYV1I Mn 7


Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cu _
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon


Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


Restaurant


Bel Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!


Partout, captez:



lavoix4vangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Citgo Gas Station
5390 N.E 2nd Avenue
A Vendre une Station de Gazoline, Construction + Terrain existant depuis plus de
20 ans sous la mme direction.
Mcanicien install sur la proprit depuis 18 ans. Trois entres, 2 sorties, y
comprise un space pour faire 1' alignement des voitures.
La section mcanique opre du Lundi au Vendredi de 8 heures du matin 5
heures de 1' aprs midi.
Epicerie: de 6 heures 10 heures du soir-
Aucun contract de gasoline ne peuttre rengoic.
Appelez pour renseigneents supplmentaires et rendez-vous:
Tony Monts: Realto-Associate
Bureau: (305)529-8830 Fax (305)529-8860
Cellulaire: (305)318-7496
e-mail: Mayton@the-beach.net
WebSite: http://TonyMontes.point2homes.biz


Gros Profit: $ 290.800,00
rT7TnET .. 1 iOE )n nn n0f


NOI: $ 196.918


On July 8 2003, a very good
friend and colleague, Herminie
Eyma Medina, MD was shot
and severely injured by a stray
bullet which entered her spinal
cord and both lungs, leaving her
paralyzed and incritical condi-
tion. Dr Medina was transported
from Haiti to Jackson Memorial
Hospital in Miami, Florida. The
doctors at the hospital have
diagnosed her condition as life
threatening. Dr Medina needs
immnediate surgery which will
he extremely expensive. Also,
she does not have insurance;
therefore, your financial
help would be appreciated.
Dr Medina is an OBGYN
doctor who has spent her life
serving the needy. She was
serving the poor when she was
accidentally shot in Haiti. Dr
Medina gave up a lucrative
career in Grmany a an-


OBGYN doctor in order to
provide medical assistance to her
people in Haiti.

My nine is Marie Charles
Belzie, MD. I am a member of
the Association of Haitian
Physicians Abroad and of the
Haitian American Psychiatric
Association.

Please send your contribution
payable to "Dr I.E. Medina
Fund" to the following address:
AMHE
Dr H.E. Medina Fund
1166 Easter Parkway, 2nd Floor
Brooklyn, New York 11213

Phone: 718-245-1015
e-mail: amhe@amhe.org
website: http://www.amhe.org


JCES CLASSES IP age 13

Points de Vente de Haiti en Marche


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450


Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J.C- Cantave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
e-mail: iccantave@aol.com


Le spcialiste de
l'Income Tax


V4~


Vous voulez
entrer en
contact avec
nous?
Envoyez nous un e-mail sur:

www.enmarche@haitelonline.com
ou appelez nous:
Port-au-Prince: 509-221-0026
221-8567 OU 68
Miami: (305) 754-0705
OU
754-7543


Terrains vendre

Vous cherchez
un terrain?

Nous en avons dans diffrents
quarters
- Tabarre Santo Village Valbrunos
( Croix des Bouquet), Lilavois -
Bon Repos ...
Quelque soit la dimension
recherche, nous avons
ce qu'il vous faut
Un appel suffit:
552-7759
Willy Louis est votre disposition


U1IEII a:. 1.'J.JJ-p j I


Pouvez-vous aider?


From: Debbie designs.conm>
Subject: Clildcare

My name is Debbie Marie Desir.
I am an Interior Designer at
Henry David Rothschild Interi-
ors in Syosset and am expecting
a baby. My husband is Haitian
and although I was born here in
New York I consider myself Hlai-
tian-American. It is very impor-
tant to both of us that our child
be raised with traditional Haitian
values. As I am a working
woman I am will need a nanny
to watch the baby 4 days a week.


I would like to begin to train this
person while I an still home on
maternity leave. Please contact
me if you have any contacts at a
Haitian childcare service. We
live in Patchogue (in Suffolk
County) and need someone to
corne to our home to care for the
child no cleaning, no cooking,
no housework just childcare. I'
can be reached at 631-207-5721
or 516-364-3000 Ext 206 or you
may e-mail me at debbie@hdr-
designs.com
or tidebyvd@aol.com. Thank
you in advance for your time &
consideration.


On recherche des artistes ...
ELDA PINCHINAT L'exposition aura lieu du ler au
lady2005@msn.comrecherche 30 Aot au City Hall, de Jersey
des artistes qui dsireraient City.
participer une exosition sur le Si vous tes interests envoyer
thme: Indpendance ou Pr- un courriel Elkda Pinchinat.
Indpendance d' Haiti.


L'Inforination de bon matin, c'est
1 ML6lodie Mv[ati rn
Save Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


Solidarity rclame


Suivez les Jeux
de l'Et
et gagnez de
beaux cadeaux

en coutant

Mlodie

Matin


MELODIE

103.3 FM

Port-au-Prince, Hati
Phone 221-8567
/ 8568


r-


riaiti cil Ivialulic. Vu. '1L V IlINU. -.


Boujolly Records
13148 West Dixie
I-ighway
305 893 8950


i i i i







BICENTENAIRE


Mercredi 30Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


Hati sera la vedette au festival

de la Smithsonian en 2004 Washington


Hati sera au centre de la conscience du peuplc
amricain pour l't 2004 , a dclar le chef de la mission
diplomatique amricaine en Hati, I'Ambassadeur Brian
Dean Curran qui offrait, jeudi dernier, sa residence
Bourdon pour initier une champagne de leve de fonds au
profit de la participation hatienne au festival de la
Smithsonian coordonne par Madame Geri Benoit,
prsidente de l'Institut des Femmes Entrepreneures (IFE).

SMITHSONIAN ...
(suitede la page 10)
l'effort de prouver leur existence.
Les fonds collects dans les soires de leve de
fonds iront au Commissariat National du Festival afin de
pouvoir assurer la participation des artisans au Festival.
En contribuant ces soires, on contribute fire participer
le plus grand nombre d'artistes voluant en Hati comme
aux USA et les artisans du pays qui n'ont jamais eu cette
opportunity de participer dans un festival aussi exceptionnel
qui se tient hors d'Hati. Votre contribution toutes les
soires permettra tout simplement de faire une russite la
participation d'Hati en 2004 ce grand vnement qu'est
le Smithsonian!

Giscard Bouchotte
kee_ven@yahoo.fr


  • contribution du people amricain et de son gouvernement
    pour la connmmoration du Bicentenaire de l'indpendance
    d'Hati , a poursuivi l'Ambassadeur Brian Dean Curran
    en fin de mission en Haiti.
    En arrivant la residence de l'ambassadeur
    amricain Bourdon, le public invit a la soire de leve
    de fonds pouvait dcouvrir une facette de la crativit de
    l'art et de l'artisanat hatiens.
    Des objets dcoratifs, des tableaux taient exposs
    la salle de reception de la residence just pour donner un
    avant got de ce que Hati a offrir au monde.
    Le festival de la Smithsonian l't prochain
    prsente une grande opportunity pour Hati et pour les
    crateurs du pays.
    Le grand public amricain va dcouvrir quelque chose et
    il va acheter a dit Brian Dean Curran.
    Car, il ne suffit pas de dcouvrir, mais aussi
    d'acheter.
    Une dlgation de la Smithsonian Folklife Festi-
    val est Port-au-Prince pour coordonner avec l'quipe
    hatienne compose de Geri Benoit, Patrick Delatour,
    Patrick Villaire les activits mettre oeuvre pour raliser
    le project.
    Ce festival, selon Diana Parker, de la Smithsonian
    Folklife Festival, va mettre Haiti au centre de la conscience


    d
    v(
    P'

    fe

    8
    h

    D
    di

    le

    P(
    p
    d
    ui
    a
    f(

    gr
    o
    d


    u people amricain.
    Durantl't 2004, des milliers de crateurs hatiens
    ont prsenter la culture hatienne au public amricain
    ombre du Capitole.
    Le dfi pour aujourd'hui c'est d'arriver avoir les
    bonds ncessaires pour concrtiser le project.
    La Smithsonian dispose dj d'une envelope de
    00.000 dollars qui quivaut la moiti du budget. L'quipe
    atienne doit trouver la balance.
    Le gouvernement hatien promet 200.000 dollars.
    Des campagnes de leve de fonds sont en course en Hati et
    ans les diffrentes communauts hatiennes de la diaspora.
    Geri Benoit est confiante. La prochaine soire de
    eve de fonds aura lieu le 19 septembre Washington.
    C'est une bonne cause. Nous sommes sre de
    ouvoir mobiliser les resources et les moyens pour faire
    e ce festival une grande ralit , dclare Geri Beroit dans
    ne interview au Rseau de l'Information Economique,
    gence de press spcialise dans la vulgarisation des in-
    ormations conomiques et financires.
    La Smithsonian, base Washinton, est le plus
    rand complex de muses aux Etats-Unis.
    Ce muse est un heritage de James Smithsonian,
    riginaire d'Angleterre, qui a lgu toute sa fortune pour
    es oeuvres de l'esprit.
    Un people libre mais qui n'a pas accs la
    connaissance, c'est come s'il est toujours dans
    l'esclavage, mais sans les chanes , dclarait
    James Smithsonian.
    Roosevelt Jean-Franois
    rojefra@yahoo.com


    LIBERTE D'EXPRESSION

    Radio Hati
    Inter, 5 mois

    aprs: un trange
    symbol de la

    dmocratie du

    silence
    Declaration du GRALIP
    Port-au-Prince, le 21 juillet 2003
    Le Groupe de Rflexion et d'Action
    pour la Libert de la Presse (GRALIP) se fait le
    devoir de rappeler en gnral aux hatiens et
    hatiennes attachs aux valeurs dmocratiques
    et en particulier aux membres de la Presse, que
    ce lundi 21 juillet 2003, marque le cinquime
    mois de la disparition des ondes de Radio Hati
    Inter.
    Face aux menaces de plus en plus
    prcises qui la visaient personnellement cause
    de sa determination faire le jour sur le double
    (voir Radio Hati Inter / 16)

    ,'/, Les -o utes
    1 ernires
    Une nouvelle rubrique sur le site Hati en
    Marche www.haitienmarche.com
    Pour tre bien inform, au jour le jour,
    consultez nos
    Tocu er Oernre'r.



    Headquarters for
    Airline Tickets to


    SEA GULL TRAVEL
    2621 N. Federal Highway
    ,,Boca Raton, FI 33431 -
    STl: 561-394-6030c'
    1-800-696-0916 PC/ )
    Cruises Airtickets Tours


    Page1l4


    r




    Dutch Caribbean Airlines








    ..h. ". ' '. .






    $ 150.00"



    ALLER-RETOUR + tax et surcharge

    Miami/ Port-au-Prince



    Deus vols par jour !


    La line arienne prfre vers Hati !







    D g
    DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


    1-800-327-7230

    Mwww.flydca.net


    Tarif sujet tre discontinu Taxe de dpart et surcharge seront ajouts au ratif.


    I


    L - -mmumer






    e


    Mercredi 30 Juillet 2003
    F;iiti pn Matrche Vonl XVIIT Nn 27


    CIB ENTENAIRE


    Page 15


    AGONIZE DU DERNIER LEADER VERTICAL D'HA.TI

    AGONIE DU DERNIER LEADER VERTICAL D'HAITI


    Le coeur angoisse, laissez-moi faire appel un
    grand homme, un grand patriote, l'un parmi des plus grands
    prendre naissance sur cette terre d'Hati. Je nomme le Dr
    Rosalvo Bobo. Laissez-moi, permettez-moi de vous dire,
    de vous redire mme, que malgr nos turpitudes, nos vilenies
    et mme notre tendance craner en face de notre
    incompetence, de notre gocentrisme, de notre volont ne
    rver qu' liminer, qu' dtruire physiquement ou
    moralement nos adversaires, qu' diminuer nos critiques
    parpilles l'intrieur de nos 27,750 km's, il y a encore,
    outr les hros de l'indpendance, des Rosalvo Bobo, des
    Antnor Firmin, etc. Il y a aussi des Dumarsais Estime et
    que sais-je dans ce pays.
    A l'heure actuelle, dans la paysannerie, dans nos
    bidonvilles, dans nos bourgs et villes, dans notre classes
    moyenne, dans la bourgeoisie, dans nos glises, dans la
    diaspora en gnral, il y a encore des hatiens consquents
    qui veulent sincrement travailler au bien-tre de tous par
    une transformation global, mthodique et graduelle de notre
    chre Haiti.
    En 1903, Dr Rosalvo Bobo lana un cri d'alarme.
    Il souleva beaucoup d'interrogations qui sont encore
    d'actualit aujourd'hui sur le bien fond de la Fte du
    Centenaire de notre pays. Ne disait-il pas: voyons mes
    amis un peu de came et de conscience.
    Puisque nous avons cent ans, que sommes-nous?. "
    Aujourd'hui encore, reprenons les deux phrases du
    Dr Bobo et posons-nous la question: Puisque nous
    avons'deux cents ans, d'indpendance, que sommes-nous?
    Rflchissons. Ne nous mettons pas en colre
    contre ceux-l qui dnoncent, qui critiquent notre faon de
    fair, contre ceux-l qui proposent, soit un NOUVEAU
    CONTRACT SOCIAL, soit UNE ORGANISATION, UNE
    STRUCTURE COMPLETEMENT HORIZONTAL DU
    PAYS. Rentrons en nous-mmes, faisons un effort
    d'introspection, un travail d'auto-evaluation. Soyons pour
    une fois, une seule fois dans notre vie francs avec nous-
    mmes et francs aussi avec les autres, c'est dire cette
    population qui attend le leadership des occupants du pouvoir.
    Pourquoi, aujourd'hui tout ce tapage, tout bri
    sapat sila yo toutes ses comparisons fausses, toutes ses
    ressemblances avec le Gnral Toussaint Louverture?
    "Toussaint tait nomm Gnral Vie, moi aussi je me ferai
    nommer Gnral Prsident Vie." Non, je prfre. tre
    Empereur come Dessalines, pourquoi pas Empereur
    Faustin ler. Non, dis-je,je veux de prfrence, tre le Roi
    Henri ler (Christophe), le Roi btisseur. J'ai tout ce qu'il
    faut pour combiner tous ses titres la fois. Hati
    m'appartient. Haiti est dans ma poche. Elle est donc ma
    proprit prive.
    Faisons encore appel au Dr Rosalvo Bobo:
    Allons, Rapprochons-nous davantage et causons. Comme
    on doit le faire en famille, sans scrupule, sans forfanterie.
    Ceux d'entre nous qui ont appris lire un peu dans les grands
    livres- se croient d'un coup grands. Les belles choses les
    merveillent. Et avec un enthousiasme le plus souvent
    mercantile, ils se mettent, au fur et measure qu'ils tournent
    les pages plaquer les grandeurs artificielles sur notre
    petitesse immuable. -Hlas! Petitesse de nos misrables
    cerveaux Bien dit, magnifique! Bravo!
    Il faut lire La Fte du Centenaire, vue par le Dr
    Rosalvo Bobo (1903). Hati En March, Edition du 15 au 21
    janvier 2003. Vol XVI No. 50 page 2.

    Que se passe-t-il aprs 1904?
    Menm penpenp la Toujours des gnraux sans
    prparation' la tte d'un pouvoir vertical infernal. Toujours
    des gnraux en porte manteau avec leurs annes prtes
    se dchaner, se dverser sur Port-au-Prince pour vaincre
    l'occupant du Palais National. Et les pages de notre histoire
    s'ouvrent et se referment ainsi.
    Arrive 1915. Il faut en finir avec les diffrents
    rgimes de baonnettes. Il faut faire appel aux civils, aux
    homes misreux, squelltique. Mais, l'arme est dans l'ombre. Elle
    a t prpare par l'occupant.
    Les presidents: Elie Lescot, puis Dumarsais Estime,
    tous deux ont perdu le contrle des vnements. Et
    afin d'viter le chaos, l'anarchie, la catastrophe, l'arme qui
    se dit tre la gardienne, de la constitution assume
    momentanment le pouvoir en attendant que Kanson fe
    ait I'ge requis pou fe dapiyan>> sur cette function. Le
    bon people avale, chaque occasion, cette pillule toujours
    trs amre.
    Tous, nous savons trs bien ce qui est arrive au
    Gnral < comment les deux Duvalier (Pre et fils) ont dirig ce pays.
    Tous, nous savons trs bien ce qui s'est pass de 1986 a




    .i 1.t. .-.. 1 1i7 .rE




    *: L-.. . ET- .- a E -1 a-i ( ^/ <- r T -


    Par Chesnel Phanor
    1990 et de 1991 1994.
    Nou sove Nou Retouien Nou Pral
    Gouvnen an vr Demokrat Nou pral f
    rekonsilyasyon sou tout la liy Nou genyen 20,000
    non 24,000 solda etranje, blan, bon blan ak je vt pou
    proteje nou 20,000 non 24,000 solda pou bannou
    tan pou ganize nou Nou pran yo Nou kraze
    lame Nou pral organize bann ti lame pa nou Ya
    sezi Nou dwe gen ti lame ak tout kalite zam trib bab
    nan peyi a Non pral montre yo kman pou pitit nou
    aprann tout fason modn, tout fason makyavelik pou moun
    pa dirije yon peyi, sitou yon peyi ki se yon byeu kolektif,
    yon byen pou tout moun alawonnbad.
    La vraie ralit est en face e nous aujourd'hui.
    Combien de fois, la nation hatienne a-t-elle t appele
    rflchir, offrir des solutions sur les grands dfis que
    nous connaissons? Combien de fois, le people hatien a-
    t-il t appel participer l'endiguement de nos rivires
    pour produire de l'lectricit pour son dveloppement et
    ensuite pour l'arrosage de ces terres? Combien de fois,
    ce mme people hatien a-t-il t consult dans la
    construction de ces routes, de ces'coles, de ces hpitaux,
    etc., etc.? Toujours le mme spectacle, le mme refrain:
    Voici ce que je vais faire pour vous? Et l, le tout
    puissant pouvoir vertical, rale yon moso papye nan
    poch li. Li lil san bronche Il est satisfait car avec
    l'numration des diffrents projects, il a la conscience
    tranquille et retourne Port-au-Prince dans sa forteresse
    du Palais National.
    C'est ce tableau bien incompletqui se passe chez
    nous, sur la terre d'Hati, depuis 200 ans.

    Rle du peuple dans tout gouvernement
    vertical
    Peuple hatien, prparez-vous pour la grande
    march! Formez vos rangs! En avant ... prfrence: Marche arrire ... en course de field! : ... Deux ... Un ... Deux ... plus vite, je suis press!
    Mes prdcesseurs, c'est-a-dire, ceux de 1804jusqu' hier,
    part quelques exceptions, organisaient la march avec
    trop de lenteur. Nous sommes trs proche du but, trs
    proche de l'objectif final, c'est-a-dire: 2004.
    2004, dis-je, doit nous retrouver un people
    compltement divis, totalement abruti, zombiifie. chen
    inanje chen, se rg jwt la>> 2004, dis-je, doit nous
    retrouver un people compltement misreux, totalement
    misrableA- 2004 dis-je, doit nous retrouver un people
    squelltique, effrayant. 2004, dis-je, doit nous retrouver
    un people san nanm> 2004, dis-je, doit nous retrouver
    un pays compltement dsert, totalement dsert, un pays
    sans arbres, un pays sans vgtation, un pays ou presque
    toutes les rivires sont virtuellement sches. 2004, dis-
    je, doit nous retrouver avec yon soley kap griye tout
    moun nt al kole, tout ayisyen depi nan plat pye jis nan
    mwal tt yo
    C'est lma mission care suis le dernier pouvoir
    structure vertical de ce pays.


    . . . . . . . . . . . . . . . . I.


    Le premier janvier 2004, je ferai appel, pour une dernire
    fois, au Dr Rosalvo Bobo et comme lui je dirai Et le
    premier janvier 1904 (disans 2004), s'il faut quand mme
    faire quelque chose, au lieu de semer les lauriers sur les
    introuvs de nos aeux, aprs avoir pass un sicle (2 sicles
    pour nous aujourd'hui) les oublier, nous moquer
    outrageusement de leur heroism, au lieu du pourpre et
    des flames, nous tendrons un deuil d'un bout l'autre du
    pays, en tmoignage de nos remords et, la bouche contre
    terre, tenant chacun un bout de crpe pendant au drapeau
    bicolore, nous demanderons pardon Dessalines,
    Toussaint, Capois, toute la phalange immnortelle de notre
    histoire.
    Pardon de notre ingratitude, de notre esclavage,
    malgr eux. Pardon de nos folies. Pardon de nos parjures
    et de notre croupissement. Et nos pleurs plairont mieux
    ces dieux que les ftes btes, dloyales et scandaleuses,
    qu' contre cour, par fausse pudeur nous nous vertuons
    leur prparer
    Ainsi, le dernier pouvoir structure vertical
    s'effacera, s'effondrera jamais dans l'histoire d'un people,
    de ce people hatien qui vient de subir deux cents ans d'un
    calvaire repugnant, deux cents ans d'une occupation de
    frres envers ces congnres.

    Janvier 2004 Eclosion d'une structure
    compltement horizontal
    Revenons encore au Dr Rosalvo Bobo et rptons
    avec lui :
    Et s'il nous plait de commencer bientt, 1904
    (pour nous 2004) ne sera la fte de rien du tout, mais la
    premiere anne d'existence d'une collectivit de braves
    gens, de ngres travaillant modestement et moralement
    tre un peuple.

    Comment y arriver ?
    Comme en 1791, organisons la resistance. Une
    resistance sans violence. Une resistance de l'intelligence,
    du cerveau quilibr sur la brutality, sur la bestialit.
    Formons nos rangs bien serrs. Marchons avec
    la plus grande discipline, avec la plus grande determination,
    avec la plus grande cohsion humaine et hatienne,
    l'tablissement d'une structure horizontal total, capital,
    o les neuf (9) dpartements gographiques du pays
    pourront enfin s'organiser partir de la plus petite localit
    de la Section Communale pour arriver au chef lieu du
    dpartement. Jamais plus un bton de craie, une feuille de
    paper, un crayon, de la toile de gaze, un passport, etc.,
    etc., etc., ne doit plus tre sollicit du pouvoir central
    Port-au-Prince ou de la Prsidence. Fini pour le people'
    hatien, cette vilaine habitude solliciter la bienveillahce
    du President de la Rpublique afin de rsoudre des
    problmes simples dans les coins les plus reculs du pays.
    I faut, cote que cote, travailler l'installation
    d'une administration de proximity o le citoyen doit avoir
    son mot dire et sa participation offrir dans la resolution
    des problmes de son milieu. Il -est plus que temps pour
    que chaque dpartement soit en measure de contrler les
    (voir 2004 / 16)


    Attention Miami



    FADKIKJ VARIETY STORE


    LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
    - Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
    BELL MOBILITY etc...etc...
    - Connection tlphonique chez vous...



    Ouvert 8A2 ,
    FADK J VARIETY St 'o

    6 Jours ..

    par

    semaine: ..

    8h30 am I



    7h30 pm
    Agent Autoris' UNITRANSFER
    Agent Autoris AT&T


    Parfums
    Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)
    Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
    .Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires
    Cadeaux dramas)
    Tableaux Produits de beaut
    Moneygram Money Order Produits pour cheveux


    1


    r-


    I


    s~DC~il*JOOLIIP~Bl~aa~~.%ss.8a~78s~*essa ai-aann








    . . . 1 e 6_ _Mc i 30l.Julle. 2.z0


    GOVERNANCE


    2004...
    (suite de la page 15)
    taxes perues, de planifier globaleti icnt et miiihodiquemicnt
    son propre dveloppement,
    Il faut letter quotidienneicmnt, jusqu'l la victoire
    finale pour 1' elimination de cette prsente constitution qui
    est constanmment viole et qui n'existe e que inom.
    Nous devons dire clairement et avec conviction
    que :
    1. Le suffrage universal pour l'lection d'un chef
    d'tat (vertical et tout puissant) ne fera plus parties
    de la nouvelle constitution crire.

    2. Les lections seront organises au niveau
    dpartemental uniquement.

    3. La nouvelle constitution devra prvoir un
    Gouverneur et un Gouverneur adjoint pour
    chaque dpartement.

    4. Le mandate du Gouverneur et de son adjoint est
    de 5 ans. Le Gouverneur choisira une
    commission de sages de 3 membres, a travers
    les arrondissements de son dpartement. Cette
    commission sera compose, en outre de 1' vque
    ou archevque du dpartement ainsi que d'un
    pasteur expriment. Ainsi, la commission aura
    5 membres au total.

    5. L'assemble des Gouverneurs, par tirage au sort
    ou par ordre alphabtique choisira le Gouverneur
    qui exercera la function de Prsident pour une
    priode de 5 ans.

    6. Le Prsident, dans les crmonies officielles, se
    fera toujours assister de deux de ces collgues
    Gouverneurs.

    7. Le mandate de cinq ans du Prsident n'est en
    ahcun cas renouvelable.


    OBYrExPress Co.

    Kliyan Boby Express yo, koute sa!
    Konpayi-an genyen yon bon nouvl pou nou:
    Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab voye pou fanmi nou; kmanse
    lendi 19 Me nap kapab voye ydn bokit chaje manje, san fr pou fanmi nou.
    Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa de Me-an, Boby Express ap mete yon
    ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
    Sa va yon okazyon pou nou voye di "Bonn Ft Manman" an Ayiti.

    Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.

    I Transfert d' agent la second


    ATLANTA
    1232 Moreland Ave, Suite A
    Atlanta, GA 30016
    Tel: (404)622-8787


    LAKE WORTH
    330 S. Dixie Hwy, Suite 2
    Lake Worth, FI 33460
    Tel: (561)585-1077


    8, Le Goiuverneur-'President est in1 facilitateur. Il
    exerce nic coordination souple et flexible dans
    l' harmonisationi des grands dossiers.

    9. Lecs (Govcrneurs se runissent formellement
    chaque six (6) mois sous le leadership du
    President pour changes et pour une
    harmonisation du travail (le terrain.


    10. Un (1) dput est lu par Commune.

    La function de snateur est supprime

    11. Les dputs se runissent pendant les cinq (5)
    premiers mois de l'anne dans le chef lieu de
    leur dpartement et pendant 5 mois Port-au-
    Prince, chef lieu du gouvernement central.

    12. Tous les Haitiens indistinctement, de l'intrieur
    comme de 1' extrieur du pays sont gaux entire
    eux. En consequence, ils jouissent des mmes
    droits et ont les mmes devoirs envers la nation.
    Ainsi donc, tous les Haitiens sans exception, de
    l'intrieur et de 1' extrieur travaillront inlassablement et
    avec dsintressement au dveloppement du pays.
    La nouvelle constitution tiendra compete de cette


    Mercredi 30Juillet 2003
    TUifi en Miri-hi-Vnl Y VlT NIn ?


    diaspora possdant des resources humaines et financires
    inpuisables pour un pays qui en a tant besoin. Elle
    facilitera l'intgration de tous les Hatiens, naturaliss ou
    non, l'avancement de ce pays. Il le faut. C'est un MUST
    pour H-lati, car les millions d'hatiens de la diaspora
    reprsentent une mine d' or ou de diamant pour un progrs
    et un dveloppement rapide de notre pays.
    Presque tous les pays du monde qui ont des
    ressortissants en terre trangre, ont pris et prennet (les
    dispositions en vue de leur rintgration la vie national.
    Soyons iqtelligents! Eliminons les barrires et partons
    tous ensemble et allgrement la reconqute de notre
    chre HAITI par une organisation structurelle
    compltement horizontal dans la nouvelle constitution.
    Un seul objectif : Le bien-tre de tous par un
    dveloppement harmonieux d'HAITI.

    HAITI sera ainsi une nation rconcilie avec elle-
    mme. Notre 250me anniversaire d'indpendance sera
    donc fte dans la plus grande allgresse et la jovialit
    refera surface sur le visage de En avant FRERES et SURS de nos neuf (9)
    dpartements gographiques du pays, partons la
    RECONQUETTE de notre Indpendance.

    QUE VIVE HAITI !
    Chesnel Phanord
    2 Juin 2003


    DOCUMENT DE RELEXIONS

    Quel Avenir pour le Football Haftien?

    A la veille de la Coupe du Monde 2006 en Allemagni
    1-CONSTATATIONS formule de competition.
    2-REFLEXIONS 1- Pour aider les quipes faire face aux difficult t
    3-PROPOSITIONS conomiques que connat le pays ...
    CONSTATATIONS Les quipes font face des contraintes d
    fonctionnement normes, manque d'infrastructures
    1-CHAMPIONAT NATIONAL l'intrieur du pays, (tat des routes, transport public
    2-POINT FORTS inadquat, insuffisance d'installations sportives ... etc.
    3-POINTS FAIBLES 2- Encourager la dcentralisation du football dai
    S4-LES EQUIPES le pays.
    5-LA COMPETITION 3- De rendre la competition plus attrayante, pl
    6-LES JOUEURS competitive, en mme temps diminuer les stages coteu
    7-INFRASTRUCTURES l'tranger.


    POMPANO (2)
    128 N. Flager Avenue
    Pompano Bch, FI 33060
    Tel: (954)946-4469


    BAHAMAS MATTAPAN QUEENS
    E. Street Sawyer 508 River Street 159-35B Hillside Avenue
    Studio Blvd 2nd Floor Mat. Mass. 02126 Jamaica N.Y. 11432
    Nassau, Bahamas Tel: (617)298-9366 Tel: (718)523-9216
    Tel: (242)322-6047
    MIAMI SPRING-VALLEY
    BOYTON 5401 N.W. 2nd Avenue South Main Street
    544 E Gateway Blvd, Suite 3 Miami, FI 33137 S. Valley, NW 10977
    Boyton Beach, Florida Tel: (305)758-3278 Tel: (914)425-7747
    Tel: (561)742-3046
    NAPLES WASHINGTON
    CAMBRIDGE 506 1 lth Street 835 Juniper Street NW
    300 Broadway Naples, FI 34102 Wash D.C. 20012
    Cambridge, Mass 02139 Tel: (941)435-3994 Tel: (202)722-4925
    Tel: (617)354-6448
    NORTH MIAMI WEST PALM BEACH
    CHURCH 629 NE 125th Street 604 25th Street
    2807 Church Ave. N. Miami, FI 33161 W. Palm Beach FI 33407
    Brooklyn, NW 11226 Tel: (305)892-6478 Tel: (561)655-4166
    Tel: (7181693-3798
    MIRAMAR N. DADE NEW JERSEY
    CONNECTICUT 19325 NW 2nd Avenue (441) 152 Jefferson Ave
    953 Washington Blvd, Suite 1 Miami, FI 33169 Elizabeth, NJ 07201
    Stamford, CT 06901 Tel: (305)654-2800 Tel: (908)354-1411
    Tel: (203)324-2816
    MONTREAL MONTREAL NORD
    DELRAY BEACH 7177 Rue St Denis 3820 Henri-Bourassa Est
    402 West Atlantic Ave Mont QC H2R2E3 Montral, Canada
    Delray Beach, FI 33444 Tel: (514)270-5966 Tel:(514)852-9245
    Tel: (561)265-2100
    ORLANDO TURKS & CAICOS
    FLATBUSH 2469 S. Orange Blossom Trail Downtown Providenciales
    1161 Flatbush Ave. Orlando, FI 32805 Butterfield Plaza
    Brooklyn N.W. 11226 Tel: (407)649-9896 Tel: (649)941-4172-4173
    Tel- (718)287-5295
    POMPANO (1) CENTRE VILLE
    FORT LAUDERDALE 4857 N. Dixie Hwy 59 Rue Pave
    8 West Sunrise Blvd Pompano Bch, FI 33064 avant la Pharmacie Idale
    Ft. Lauderdale, FI 33311 Tel: (954)429-9552 223-0865-223-0839
    Tel: (954)524-1574 222-2704,221-8910, 221-1632


    REFLEXIONS

    1-LE ROLE DE L'ETAT
    2-SECTEUR PRIVE
    (business, multinational,.
    internet)
    3-COMMUNAUTE
    INTERNATIONAL

    SUGGESTIONS AUX
    PRESIDENTS DES E-
    QUIPES
    En vue d'assurer la bonne
    march du championnat
    national, et crer de bons
    rapports entire les dirigeants
    et Linaf (Ligue Nationale de
    Football), les Prsidents des
    quipes devraient former
    une association, qui aurait
    pour nom : ASSOCIATION
    DES PRESIDENTS de
    Clubs POUR LE
    ENFORCEMENT DU
    FOOTBALL HAITIEN.
    La mission de cette
    association serait de:
    1- D'assurer une gestion
    professionnelle du cham-
    pionnat national
    2- D'assurer une meilleure
    communication entire Linaf
    et les quipes
    3- Mettre sur pied un
    mcanisme, en accord avec
    la FHF, d'valuation des
    arbitres hatiens
    4- De promouvoir la
    dcentralisation du football
    dans le pays
    5- La creation d'un comite
    interne pour dfendre les
    intrts des quipes
    6- D'assurer le recrutement
    et la formation des jeunes
    au sein des quipes ... etc

    C H AM P I O N AT
    NATIONAL
    Aprs 7 ou 8 ans
    d'exprience du systme
    actuel du championnat, sans
    vraiment critiquer ngati-
    vement le fond de la
    formule, je crois que le
    football HAITIEN a besoin
    du sang nouveau, une envie
    de renatre. Pour cela, il faut
    penser une nouvelle


    e

    Is

    de

    ic

    ns

    us
    tx


    4- Le bon rsultat de nos selections dans les
    (voir Football / 17)

    Radio Hati Inter

    ou la dmocratie du

    silence !
    (suite de la page 14)
    assassinate, le 3 avril 2000, de Jean Dominique et Jean
    Claude Louissaint, la Directrice de Radio. Haiti, Michle
    Montas, avait d dcider d'teindre les metteurs de la
    station le 21 fvrier dernier. Madame Montas vit, depuis,
    en exil aux Etats-Unis, de mme que d'autres responsables
    du mdia,
    :: Selon des informations don't dispose le GRALIP,
    la salle des nouvelles de Radio Haiti est aujourd'hui
    totalement dcime. Et pour cause, certain journalists,
    dtenteurs d'un visa se sont rfugis l'tranger ; tandis
    que d'autres ont intgr la Rdaction de diffrents mdias
    de la capital ; contraints qu'ils sont gagner leur vie et
    rester en activity pour exister professionnellement..
    Le GRALIP prouve des sentiments d'amertumt
    et de frustrations profondes, en constatant l'amnsie el
    l'impuissance collectives, vis--vis du sort injuste rserv
    Radio Hati, mdia d'avant garde des dcennies 70 et 80.
    dans la lutte pour la libert de la press et l'instauration de
    la Dmocratie en Hati.
    Les iescaps de la press indpendante de ce pays
    maintes fois naufrag, sont-ils l'abri d'une disparition
    brve chance, semblable celle de Radio Hati Inter ?
    s'interroge le GRALIP qui en appelle ai sens de h
    solidarit:-. .,
    Avant l'avnement de cette dmocratie atypique
    aux resources inpuisables en matire de dlire dt
    perscution, de perversion et d'asphyxie des organes de h
    libre expression, la station de Delmas 66 n'avait conmn
    pareille msaventure que sous la dictature des Duvaliei
    (de 1980 1986) et le rgne des militaires putschistes (dt
    1991 1994).
    Le Groupe de Rflexion et d'Action pour h
    Liberty de la Presse souligne enfin l'attention de tous
    qu'historiquement, la ligne d'horizon (les socit:
    dmocratiques a toujours t la libert de la Presse ; 1'aunt
    avec laquelle on fixe les vraies mensurations lde
    gouvernants.

    Vario Srant, Coordonnateur Principal
    Stphane Pierre Paul, Assistant Coordonnateur
    Ronald Colbert, Administrateur


    1


    r-


    lhlgc 16







    Mercredi 30 Juillet 2003
    Haiti en Marche Vol XVII No 26


    I Docn IMFNT DE REFL EXINS


    Page 17


    Quel Avenir pour le Football Hatien?


    (Football ... suite de la page 16)
    competitions internationales passera par une competition
    locale srieuse et rigoureuse.
    Pour cela, il nous faut un championnat national
    dpartemental. L'ide serait d'avoir des divisions
    dpartementales: Ex, srie A, en lieu et place de premiere
    division, et srie B en lieu et place de deuxime.
    Avec cette formule, on aura X nombre de divisions
    A et B, et X nombre d'quipe en srie A et B. En phase
    finale, on aura les deux quipes avec le plus grand nombre
    de points dans chaque division dans un tournoi final, visit
    rciproque, ou seul sige pour dterminer le champion. La
    formula employer dpendra du nombre de divisions, on
    utilisera la mme formule pour la monte,et la
    descent.
    LE RECRUTEMENT ET LA FORMATION DES


    JEUNES
    II nous faut des centres de formation dcentralises
    dans plusieurs villes du pays. Un partenariat entire 1'Etat,
    la FHFJe secteur priv, business multinational, associations
    nationals, et internationales, ONG, sera le sponsor de ces
    centres d'tudes et de formation.
    Je suis convaincu que le salut du football hatien


    passe par le dpistage, le recrutement, 1'encadrement des
    jeunes tous les niveaux. Un comit de rflexion devait
    tre form avec des reprsentants de chaque entit (sus
    mentionn) pour des recommendations la faisabilit de
    ce project court, moyen et long terme.
    MANNO SANON
    ATHLETE DU SIECLE HAITIEN


    Gold Cup: victoire finale du Mexique
    MEXICO, 27 Juillet Le devan le B re l prolongation, dimanche, lors de la final
    Mexique a remport la Gold Cup, dispute au stade Aztque de
    tournoi de football organis par la CONCACAF (Amrique Mexico.
    du Nord, Amrique central et Carabes), en battant le Pour arracher cette victoire sur un but la 97e
    Brsil 1 0 au but en or en (voir Football / 20)


    ? 4


    -lit


    Kominike byen ak tout kominote nou an, san regadans sou ras,
    kwayans oswa koul, an tout jistis e konpasyon se lesansyl pou bati
    yon pi bon kominote.
    Majistra Alex Penelas envite w vini yon patn mozayik pou kapab
    Spatisipe nan .

    DYALOG MOZAYIK
    kapJft pandan tout ane an.
    Nap made tout matnm.kominiote divsifie nou sa a pou yo pote avk
    yo tout divs pspektiv yo sou tab lan pou kenbe yon dyalbg ouv e ont
    pou nou rive nan yon pi gzvo konpreyansyon young ak lbt.


    Pou w vini yon Patn Mozayik,
    rele 305-348-3613,
    oswa vizite sitwb nou an nan:
    www.many-voices.org

    MIAM DADEM

    Nou mt sbti nan diferan kote,
    men not tout vie menm bagay lan:
    pou nou fi Konte Miami-Dade toinen kote ideal la
    pou nou abite, travay ak pran plezi..


    Lokal sa yo etabli knm lokal pou Vote Pi Bon/Bilten Vt Moun Ki Pap La yo pou Dezym Tou
    Eleksyon Doral lanjou 5 Out 2003:

    LOKAL POU VOTE PI BONE NAN
    DEZYM TOU ELEKSYON DORAL LAN JOU
    5 OUT 2003

    Vot ki abite nan biwo vt sa yo va elijib pou vote nan dezym tou
    eleksyon sila a: 366P, 401P, 450 ak 452.

    SA VANDREDI SAMDI
    LOKAL 1 OUT 2 OUT

    MIAMI DADE FIRE RESCUE
    HEADQUARTERS 7-7 7-7
    9300 N.W. 41sT STREET

    P- Make biwo vt ki pap patisipe okonpl nan eleksyon sa a.

    Pou plis enfZmasyon, kontakte Depatman Eleksyon Miami-Dade nan 305-375-4600.


    MIAM IDADE :.

    ELECTIONS


    Constance A. Kaplan
    Sipvis Eleksyon
    Konte Miami-Dade, Florid


    REMERCIEMENTS
    Chers Amis de la Communaut et de partout, les enfants et parents du Grand
    Entrepreneur qui aurait toujour souhait un dpart discret, s'empressent de remercier
    trs cordialement tous ceux-l qui leur avaient tmoign leur solidarity, leur sympathies
    et leur rconfort l'occasion du voyage vers un refuge de spirituality.
    Dans notre coeur reconnaissant, nous en gardons bon souvenir.
    Ensemble nous disons encore : "Qu'il se repose en paix!"

    La famille Bermier.


    SUPREME GRANDE LODGE

    HIRAM ABIF, INC.
    SUPREME COUNCIL
    30 Juin 2003
    CIRCULAIRE
    Conformment l'Article 20 de Notre Constitution en vigueur, amende au
    course de notre Deuxime RunionAnnuelle du mois d'Avril 2001, Nous, de la Suprme
    Grande Loge, Indpendante et Souveraine Hiram Abif, Inc., se faisons le devoir de
    vous rappeler que notre Seizime Convent Annuel se tiendra Brooklyn, New York,
    du Jeudi 7Aot au Dimanche 10 Aot 2003. Ce Convent se droulera au local habituel
    de travail de la Respectable Loge, Les Messagers de la Lumire No.3, sis au No. 1255,
    Bedford Avenue, Brooklyn, NY 11210. Tel: 718-287-2707.
    Veuillez trouver sous ce couvert une copie de 1'Agenda de ce Seizime
    Convent Annuel, prpar conjointement avec les FF:. du Conseil Excutif de la Grande
    Loge Hiram Abif.
    En consequence, nous vous prions, d'ores et dj, de prendre toutes
    dispositions ncessaires pour la pleine russite de Notre Seizime Convent Annuel.
    Esprant vous voir en grand nombre participer aux dbats de nos Travaux,
    Nous vous saluons, B:. FF:., par les Signes et Mystres Connus de Nous Seuls.

    Fraternellement,

    Hrard Bernier
    Grand Secrtaire Gnral

    Grard David,
    33e Souverain Grand Commandeur


    0%*
    ...


    LEGAL ANNOUNCEMENT OF BID'S
    MIAMI-DADE COUNTY
    MIAMI, FLORIDA

    Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following
    bid(s), which can be obtained through the Department of Procurement
    Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1" Street, Suite 112,
    Miami, Fl. 33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for
    each bid package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00
    handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the
    United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number,
    title, opening date, the vendor's complete return address and phone number and a
    check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of
    County Commissioners".
    Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our
    Website ((www.miami-dade. gov;dpmi) under "Solicitations Online".
    Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
    opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
    bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
    considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
    County on or before the stated time and date, is solely and strictly the
    responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
    caused by any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused
    by any other occurrence.
    Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the
    Board Office located at 111 NW 1" Street, 17' Floor, Suite 202, Miami, FI. 33128,
    by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
    This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
    Ordinance No. 98-106.
    The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday September 3, 2003.
    3944-3/08-OTR ACRYLIC POLYMER SHETS PREQUALIFICATION
    Cost $10.00

    6276-42/08-OTR-LW SECURITY ALARM & CARD ACCESS SYSTEMS
    Cost $10.00

    This contract requires Insurance.
    This contract includes Living wages.
    This contract includes Bid Preference
    Provisions For Certified Black Business Enterprises (BBE's),
    Certified Hispanic Business Enterprises (H111E's)
    and Certified Women Business Enterprises (VWE's).


    I i


    ,


    T


    M M'







    I Les Jeux de Bernard I


    Mercredi 30Juillet 2003
    Hati en Marche Vol. XVII No. 26


    SJERM 0 N Solu
    sem
    Allez de SERMON FARCES, en utilisant des mots du
    vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

    FA CE Mo Its ls
    I IRALSETNALP J Z J
    RNSE LOHSBJSPNNW
    U O E B V U C LE N N A K I H.
    Solutions de la semaine passe F C SOU R N BD SM AU Y R
    H R E L M I A D Y T T I R 0 K Arranc
    N A T L O V L C S B H L P K V p
    E X FM Z L U C C A H T X E H O E
    L E H O .U A S R A M E D U A R O K Q D
    SBFJ SOTLUACUOFRO
    SNUTU UE I HNGECMXW
    S F SON Y D A N M H OT LJ K X
    Q- A G- K N B S O S R T E Y S FA G F
    A U T U N I T E YELEESOTGRA VYW
    SX R P.A L N K N S.E P T D Q Q
    C G 0 0 L LAHWSNBT E U
    Sol

    Trouvez 32 inventeurs du XIXme
    sicle dans le carr ci-dessus.
    ^ ----- ^?y7ryr^^j^^^^^AIII;-lllJl'^'^^.^^


    ltions de la
    C AIR R E S
    CAIR I ES
    CATI ES
    MAT I ES
    MA-I NS
    MUIl NS



    SCRABBLE
    gez les sept lettres ci-dessous
    )ur former un mot franais
    SA

    B U L

    R E


    utions de la semaine passe
    BOOLEEN
    J


    W ta renmen konnen


    kisa kap regle ak


    lajan takes w yo?

    Vin patisipe nan yon chita tande Komite Bidj ak Finans
    Konte Miami-Dade ap f pou diskite bidj ki pwopoze pou
    ane fiskal 2003-2004 la, ki enkli klke chanjman ke yo
    pwopoze f nan kestyon taks ak fr yo. Nou ta renmen
    kenbe w okouran, epi nou ta renmen tande opinyon w ak
    sigsestyon w. prezantasyon bidj an ap koumanse a 6:30
    PM nan dat ak lokal ki ekri anba la yo.


    5 Out, 2003
    South Dade Government
    Center Auditorium
    10710 SW 211 Street
    (305) 232-3810
    7 Out, 2003
    City of Aventura Chamber
    19200 West Country Club Drive
    (305) 466-8900
    11 Out, 2003
    John I. Smith Elementary School
    10415 NW 52nd Street
    (305) 406-0220


    12 Out, 2003
    Joseph Caleb Center
    5400 NW 22nd Avenue
    (305).636-2200
    13 Out, 2003
    North Dade Regional Library
    2455 NW 183 Street
    (305) 625-6424
    14 Out,2003
    West Dade Regional Library
    9445 Coral Way (SW 24 Street)
    (305) 553-1134


    Pou plis enfomasyon,

    rele 305-375-5143.

    Si w bezwen entprt pou moun soud ak materyl ki aksesib a moun ki enfim,
    rele 305-375-5117 senkjou anvan dat reyinyon w vie aie an.

    ^________*_______


    En bref


    000


    (suite de la page 2)
    protestaient contre la presence des responsables de ce group dans leur commune, Andr
    Apaid est entr dans les locaux du tribunal alors qu'une foule de sympathisants criaient :
    "Vive Andy, A bas Aristide ", cela non loin des membres d'OP (les redoutables
    Organizations Populaires) se montrant fort hostiles Mr Apaid.
    Son interrogatoire a dur prs de deux heures. Selon l'avocat de Mi- Apaid, tout s'est
    pass avec beaucoup de courtoisie et son client a rpondu aux diverse questions du
    substitute commissaire du gouvernement Me Riquet Brutus qui a soulign que Mr Apaid a
    partag avec la justice un ensemble d'informations importantes. Il a t demand au
    coordonnateur du group des 184 de se tenir la disposition de la Justice. Apaid n' a fait
    aucune declaration sa sortie du parquet.
    8 victims de Cit Soleil convoques leur tour au Parquet
    Aprs l'audition du coordonnateur du'" group des 184 ", M. Andr Apaid, le
    substitute commissaire du gouvernement, Me Riquet Brutus, a auditionn,
    le vendredi 25 juillet, 8 prsumes victims des actes de violence du 12 juillet
    dernier Cit Soleil.
    Ces 8 personmes font parties des 20 plaignants qui accusent M. Apaid d' tre
    le responsible des vnements du 12 juillet Cit Soleil. Selon les
    procs-verbaux d'un juge de paix, l'incident a fait 4 morts et plusieurs blesss.
    Des plaignants se sont prsents au parquet, des pansements sur le corps. L'un
    d'eux avait le bras pltr. Ils ont dclar avoir t blesss lors du passage
    de la Caravane de l'espoir" dans leur commune. L'un des plaignants a soutenu
    avoir t victim de brutalit policire.
    Aprs avoir entendu ses invits, Me Riquet Brutus a annonc que affaire sera
    transfre au cabinet d'instruction, dans un dlai qu'il n'a pas prcis.
    Un comit provisoire est install la tte du MRN.
    Environ 2 mois aprs la disparition de leur leader historique, Mr Ren Thodore, les
    membres du MRN ont dcid d'installer un conseil excutif provisoire la tte du parti.
    Ils estiment que le dpart de Ren Thodore ne doit pas entraner la mort de cette
    formation politique.
    Un des membres de cette commission provisoire, Patrick Fquire, a dclar que le MRN
    (Mouvement pour la reconstruction national) avait toujours manifest une opposition
    ouverte et constructive au pouvoir Lavalas. Il a rappel que la creation du parti remontait
    1990, peu avant les lections qui ont propuls au pouvoir le president Jean-Bertrand
    Aristide, premier mandate.
    Cette opposition tait axe sur deux points stratgiques, savoir la function publique et
    la gestion des affaires de 1' Etat. Etablir une collaboration travers un dialogue franc avec
    le secteur d'affaires formel et runir tous les intellectuals au sein duli parti dans le dessein
    d'lever le niveau des dbats politiques, constituaient d'autres priorits pour les
    dirigeants du MRN.
    Ce comit, form de cinq membres, s'est propos de travailler la construction d'une
    alternative base sur la dmocratie, le progrs et la modernit.
    Ces 5 membres sont: Patrick Fquire, Jean Hnold Buteau, Omar (Garat, Madame Rgis
    et William Chrestal. Dans l'attente d'un climate plus favorable, le MRN va continue
    se structure avec une direction provisoire qui sera charge d'assurer la liaison entire les
    membres du parti ", a prcis M. Fquire. Celui-ci n'a pas cart la possibility
    d'organiser une convention national du MRN, mme si la date reste incertaine.
    La police dtruit un jardin de marihuana Torbeck
    Torbeck : la police dtruit un jardin de marijuana tendu sur deux carreaux de
    tenure. Quatre citoyens bahamens sont actuellement sous contrle policies alors que le
    propritaire du terrain, un dnomm Paul Constant, et plusieurs complices ont russi
    prendre la fuite. Un vhicule dot d'un systme de communication de porte
    international, permettant d'entrer en contact avec des avions et des bateaux, a t saisi
    par les policies. Des lunettes infrarouges ont t galement dcouvertes par les agents de
    l'ordre. Le commissaire municipal, M. Jacques Pierre Thony, a indiqu que cette
    operation avait t excute en presence du snateur de la region, M. Yvon Feuill, qui a
    fourni les informations la police.
    Les quatre Bahamens ont t transfrs Port-au-Prince. Par ailleurs, le parlementaire i
    indiqu, que la justice devrait enquter sur les relations existant entire les trafiquants de
    drogue et les autorits dpartementales.
    Les conditions de dtention de Mme Judy C. Roy
    Madame Judie C. Roy, incarcre depuis plus de quinze jours la prison de Delmas 33,
    aurait t victim de tortures, selon des nuneurs persistantes. .
    Suite ces rumeurs, une dlgation d'organisations de defense du droit des femmes s'est
    rendue la prison et a rclam l'autorisation de voir la prvenue. Cependant les autorits
    leur ont refus ce droit et elles ont d partir sans pouvoir excuter leur project.
    Evidemment, ce refus les a confirmes dans l'impression premiere, savoir que Madamune
    Judie C. Ropy avait t soumise toutes sortes (le tortures. (voir En bref/ 20)


    Page 18


    L







    Page 19


    Mercredi 30 Juillet 2003


    Ha.ti en Marche Vol. XVII No. 26| Lt C L L C .'_, |UR J ... iV


    TWAZYEM

    VWAYAJ NAN

    PEYI KIBA

    3-m pati
    Ak Jan Mapou

    Majority kay ki nan vilaj ki rele
    HAITI-a se kay peyizan. Kay pay.
    Kay antl. Gen ki panche sou kote tankou
    se kay ki sot anba gwo soukous siklbn.
    Gen ki defigire, dekonstonbre outadi kay
    ki pajanm entire depi nan tan bennbo.
    Day tout kay nan peyi Kiba bezwen
    entire. Yo make lafrech. Miray yo
    plen gai. Kanta pou twati yo menm,
    anverite yo pare soly men yo pa rive
    bafwe lapli. Gen ki kouvri ak tol osnon
    ak brik jn plase sou fm kannal ak
    siman-adezif menm estil ak twati brik kay
    nan Miyami-yo. Tout pot gran louvri.
    Timounn ap jwe nan lakou. Granmounn
    chita nan salon, osnon sou galri ap
    dodinen. Nou kontinye monte. N'ap sige.
    N'ap pouse. Apa detwa ti bit patat nan
    wout la, vwati-a woule dous san bitay.
    San kawotay.
    Afolfo mande-m pou m'ralanti.
    Nou rive kay Jose Blanko, youn Ayisyen.
    Jose Blanko, ki pote non panybl tankou
    tout Ayisyen nan Kiba, se majjon bouk-
    la. Li pa la, men manman-li resevwa nou.
    -Bonjou, bonjou lafanmi. Kouman nou
    ye? Kay pou nou. Mete-n alz. Chita,
    chita. Jose Blanko pa la, l'al nan kan.
    Mwen se manman li. Non mwen se Itania
    Rosaire Lageot. Mwen soti Okoto nan
    Kwa Jebele. Mwen fet an 1912. Mwen
    kite Ayiti depi 1923 lane. Kidonk mwen
    gen 91 lane sou tt mwen. Mwen rive
    Kiba, mwen te gen 12-an konsa. Mwen
    gen 10 pitit.
    Bonjou Itanya nou touletwa di ansanm
    pandan n'ap raie youn dodin pou n'chita.
    -Mete-n alz. N'ap vizite? Nou sot
    Kamagwy?
    Wi. Yolann Reponn. Nou soti Miyami
    men nou desann Kamagwy
    O! Miyami.Yo di-m s'oun bl peyi.
    Enben kijan nou w peyi Kiba?
    Nou pa reponn. Kesyon-an youn tijan tw
    dirk. Yo te di nou pou nou pran
    prekozyon. Nou pa fe tt di.
    --F cho! Wi fout, se pa blag. F pi cho
    nnse Mivami. mwendi non m'demake


    Itania Rosaire Pageot, mounn
    91-Lane al Kiba depi li te ge


    konvsasyon-an.

    - Chal-a pa bon pou mwen, Itanya
    reponn. Li f tt mwen lou. Mwn gen
    91 lane mezanmi, vye k-a ap tyoule.
    -Nou konprann Yolann reponn.
    - Konbyen pitit ou genyen Jn made?
    - 9 pitit. Mwen te gen dis, mwen pdi
    younn.
    - Abon!. Li mouri? Ki laj li te genyen?
    - Li pa mouri non. Men, mwen pdi-l?
    -Kijan nou pa konprann Jint di.
    -Wi, se te premye pitit gason-m. Li fet an
    1930. M'te travay di pou m'te f levasyon
    timounn mwen yo. Mwen te bon kay
    youn Kiben. Chak jou mwen lave 4
    bounda rad, repase, kuit manje, f
    mennaj...Mwen te konn f dous kokoye


    pou vann. Toudenkou, vwa Itanya vin tris.
    De je-1 plake sou plafon kay la pandan 2
    much poze sou fwon-1... youn ti dlo boul
    kristal ap woule sou ppy zye-1.
    -Premye pitit gason mwen ki te rele Ovid
    fe-m bagay ki ban-m anpil lapenn. Epi
    youn jou gen youn dnye bagay ki pase,
    li dispart, mwen pa janm konnen kote
    l'pase.
    - Awi. Sa k'rive? mwen made Itanya.
    M'ap satouyt li pou m'w si l'ta pale,
    soulaje konsyans li ak youn lapenn ki
    tounen youn boulsan sou lestonmak li.
    - Enben, ou konnen, jenn gason, li gen
    zanmi. Bon zanmi. Move zanmi. Li te gen
    youn zanmi Jamayiken ki te konn kave
    sbs anpil. Yo te gen youn ti
    dezagreman. Li kase bouty tafya ki te
    nan men-1 lan epi li plonje sou Ovid. Li
    fese-1 at. L'ap peze kou-1 ak youn men
    epi nan lIt men-an li gen bout moso
    bouty la ak zenglen yo distlong ki
    pral fware pitit-la. Ti gason-m nan ki te
    gen youn.kouto sou kote-1 fe mannv li
    gentan pran kouto-a epi li dyake mesye.
    Jamayiken-an mouri frt. (Itanya poze.
    Dlo ap koule nan zye-1 epi li ajoute):
    -Pitit mwen-an inosan wi. Si li pa te gen
    ladrs pou l'te raie kouto-a, jennonm nan
    t'ap touye-1 wi...
    - Se lejitim defans, Yolann di. Pito lanm
    ak kay vwazen pase pou l'vin lakay ou.
    - Se sa tout mounn di. Men.Jij la mete-1

    nan prizon. Li
    pase 10 lane nan
    kacho. Lage li
    large, mwen pa
    j \' janm w-l ank.
    -Se pa young lt
    mal ki rive-1
    Man Laye
    made? -
    -Non. Li ekri-m.
    Li di-m Manman
    mwen fe-w soufri
    twp. Ou f anpil
    sakrifis pou
    Les Cteaux mwen, men tou
    foui mupou
    en 12 Lane sa m'f pou

    mwen ta soti kou lot fr ak s m-yo, se
    lapenn m'ap fe-w. Kidonk konsidere
    m'pa ekziste pou mwen Sispann f-w
    soufri...
    - Se konsa mwen pdi pitit mwen-an.
    Mwen pa janm tande pale de li. Li pa
    janm cache konnen kote m'ye.
    Dlo ap koule nan zye Itanya...San rete.
    Premye pitit li. Li pa konn si l'mouri
    osnon si l'vivan. Men lakontantman
    bouskile chagren 1 apre revolisyon Fidl
    Kastwo-a, rs pitit li yo jwenn bonjan
    edikasyon. Yotout se pwofesyonl...
    Itanya di nou konbyen li
    kontan tout rs 9 pitit li yo chape. Li di
    li dwe gen 500 pitit-pitit ak pitit pitit-
    pitit. Li di timounn yo fe pitit devan
    dy; Apenn si gen dezoutwa pitit-pitit


    ki av-m. Yo al lekl lavil, yo tou rete.
    Haititi vilaj sa-a kote fr ak s nou
    yo te derape nan Kiba pa gen Ayisyen
    ank. Premye jenerasyon-an fin
    granmounn. Yo mouri. Nan pwen izin
    ank. Tout izin sik yo fin femen.
    Nou leve. Nou salwe Itanya ak
    pitit-pitit li-a ki dwe gen 12-an ki te chita
    ap koute, san pale. Nou f-1 kado youn
    valiz ...Anndan valiz la te gen youn ti
    sipriz ki pral fe-l kontan.
    Nou derape. Nou rive-nan k ti
    vilaj la. Z6n sa-a cho. Anpil aktivite.
    Mounn ap pale, anpil anbyans monte-
    desann. Se tankou youn anba lavil youn
    Pwen Santral ki pa youn mache men
    sanble se la y' achte, dous, shirt, bonbon,
    ak legim. Gen boutik. Gen restoran.
    Malerezman restoran-an fmen. Adolfo
    di nou ak otorite:
    -Ou mt kanpe machin-nan. Nou rive.
    - Sa il gen la-a Adolfo, Jint made.
    -Se sou plas sa-a ofisyl vil Haiti>>-
    yo mete youn estati Janjak Desalin.
    -Pa betize. Kote estati-a? Yolann made
    -Apa li, Jn reponn.
    Sou plas la, antoure ak bl fl tout koul,
    oun bl estati Janjak Desalin byen kanpe
    ak youn ekrito ki di:
    Dessalines 1758-1806 proclama
    la independencia de Haiti en Enero
    of 1804. Busto erigido para
    perpetuar su memorial en 1972 por
    la Asociacion de Haitianos y su
    descendientes.- Asuiv


    AGASYA

    CHWAL SIMBI

    OUN WOMAN SIYEN:
    EMILE CLESTIN

    MGIE (Togiram)

    EmiCe CCestin Mqjie, younn
    nan Papa Mouvman Kreyl Ayisyen-an
    fenk part youn liv sou etikt Sosyete
    Koukouy nan edisyon Mapou.
    Se youn istwa ki bl epi ki malouk
    anmenntan, jan Togiram anonse-1 nan
    premye paragwafliv-la. Se youn istwa ki
    maknen kt lonbrit li avk listwa
    limanite, youn istwa ki kanpe sou chache
    konnen ak chache konprann sa lt mounm
    pa ka eksplike ak youn pawoli ki kl kou
    dlo, youn pawoli ki dirk.
    Se istwa youn fanmi katolik nan
    Marigo, manm legliz, ki pditan, ki
    sakrifye fe levasyon youn sl pitit fi-ya.
    Youn wout ki pase Elie Dubois.. Tout
    mounn ki gen laj konnen sa lekl-sa
    reprezante nan fmasyon dcmwazl anvan
    ane 60 ak 70 yo. Demwazl ki pase lekbl
    "Elie Dubois" gen bon rest pou manjejou
    fet, bon rest patisri pou gato koupe dwt.


    Anpil nan jenn fi
    sa yo te travay
    nan edikasyon ti
    lezanj yo nan
    lek6l matnl.
    Agasya se young
    diplome Elie
    Dubois, sa vle di
    tout dwt li rele-
    1 ch mt, ch
    metrs.
    j. Agasya youn
    bon jou asepte
    envitasyon pou
    l'al asiste youn
    seremoni vodou
    pou premye fwa.
    Mannzl avk
    anpil resp, rale
    yoin kan, li
    swiv devlopman
    ser emoni-aan
    PEYI KIBA pwenpapwen epi
    li rantre lakay.
    foto mapou
    Depi l sa-a, an nou di avk Meji, lespri-
    1 te anboulatcha. Li tonbe pganize
    reyinyon sou reyinyon, li tonbe li liv sou
    liv pou 1' te ka antre plis nan mist vodou-
    a. Mannzl ta renmen pwofonde Konpb!
    Demach sa yo, tt koupe ak demach
    anpil lt mounn, l yo travse detwa rekbt
    kafe, pran san yo pou poze kesyon. L yo
    large kesyon sa yo anl, tout mounn ret
    bb. L sa-a, se tankou young eko, ki
    tounen jwenn yo, ki eksite yo al chache
    konnen kote peny Simbi ou byen lonbrit
    Mt-Dlo sere. Yo kamemn desann nan
    fon lanfe, pou w sa k'f yo p. -
    Agasya prske ansekr, decide pou li
    Kanzo, prske ansekr, paske se mennaj-
    li Solon, slman ki te okouran. Agasya
    ansekr al kouche sou pwen.
    Nan young seremoni ayizan boule zen;
    mannzl sti inisye devan je tout mounn
    Mannzl djayi, fe fet nan'basen simbi.
    Seremoni-a fini agasya tounen iakay ak
    anpil k sote.
    Agasya depi l sa toujou sou demakay.
    Solon limenm tounen young diplomat.
    Pawl li yo mezire. Youn jou abse-a pete
    Iwa'monte Agasya. Imajine sezisman!
    Verite sou tombou. Tout mounn vant
    mare.
    Malgretou yo f young babako pou
    resevwa lwa-a.
    Istwa-a part senp, san vire tounen
    tankou young fl Meji large lekt nan young
    melimelo sikolojik. Tout psonaj kle yo
    tonbe nan young anbivalans. Youn batay
    san rete pou kontwole lespri ak konsyans-
    yo.
    Meji fe young bon travay ak detay
    seremoni lwa-yo. Dram Agasya-a se
    dram nou tout. ki fose kache tout elan nou,
    tout resp nou pou sa k' natif natal..Meji
    nan fen liv-la pwofite di nou kwayans li
    nan Bondye.
    Malgre liv sanble soti nan imajinasyon
    ot, nou pito kw se vye souvni dantan
    yo ki remote nan tan prezan.
    Espesyalman l Togiram entwodui Tatou
    Meji. Se young bon ti liv ki cho, l ou pran-
    1 ou pa ka depoze-1. Nou rekbmande ak
    tout fbs lekti liv sa-a:
    Dr. Ernst Julmus
    (Degoutan)


    Avangou 2004
    LIBETE OU LANMO pysteyat
    an 4 tablo ot Jan Mapou an
    preparasyon. Siveye anons yo.
    Kapte Antn Koukouy Chak
    Dimanch 11- tapan sou Radyo
    Carnivale 1020AM pou plis
    enfbmasyon

    Vant siyati AGASYA ot: Emile
    Clestin-Mgie Nan Mwa
    Dawou 2003 nan Libreri Mapou
    SSiveye Dat la.


    i 9.


    y"Ilf k i-,in* Manoul


    m


    i


    1







    Page 20


    ,'I ACTUATITE EN MARCH


    E n b e f Cependant le public a t plutt surprise de voir la dtenue
    iEn bref ... (suite de la page 18) paratre la tlvision en compagnie du ministry de la


    La seule compagnie de transfer qui dessert plus de 75% de la communaut
    hatienne vivant aux tats-Unis et au Canada depuis plus de 18 ans.
    * Livraison des transferts d'argent domicile en moins de 2 heures travers Hati ;
    * Livraison des products alimentaires le lendemain domicile ;


    Avec CAM, c'est la satisfaction garantie.'


    Notre Diffrence c'est notre Service!

    APPELEZ-NOUS GRATUITEMENT
    Aux Etats-Unis: 1-800-934-0440 / En Hati :800-256-8687
    ou effectuez vos transferts ONLINE : www.oamtransfert.com
    I I Ir / .. .. .. . 111 !. . .. ... .... ..


    Mercredi 30Juillet 2003
    Haiti en Marche Vol. XVII No. 26


    1


    i I


    Culture, Madame Lilas Desquiron. Les journalists
    admis pour la circonstance, ont pu poser la dtenue
    toutes sortes de questions. "Non, a-t-elle rpondu, je
    n'ai pas t viole." Cependant, a ajout Judie C.
    Roy, les conditions de dtention auxquelles elle est
    assujettie ne sont pas du tout celles en vigueur dans
    une prison moderne.

    Les organizations de defense des droits
    humans protestent contre les conditions
    de dtention dans la prison des Cayes ...
    Les militants des droits humans invitent les
    dirigeants de 1' Etat assumer leurs responsabilits.
    Le coordonnateur de 1' Union des formateurs et
    animateurs pour l'ducation civique et le respect des
    droits hunains, M. Bellace Jean B., reproche au
    gouvernement de ne rien faire pour amliorer les
    conditions de dtention qu'il qualified d'infra-
    humaines. Des cellules construites pour trois
    personnel hbergent parfois plus d'une vingtaine de
    dtenus.
    Fin des assises Criminelles Port-au-
    Prince:
    le substitute du commissaire du
    gouvernement se flicite du droulement
    de ces procs ...
    Le substitut-commissaire du gouvernement de Port-
    au-Prince, Me Sergo Louis Charles, s'est flicit du
    droulement des assises criminelles avec assistance d
    jury qui se sont droules Port-au-Prince ces
    derniers jours. Me Louis-Charles a fait ces
    dclarations l'occasion de la fermeture de ces
    assises. Il a inform que plus d'une vingtaine de cas
    ont t entendus. Selon le substitut-commissaire du
    gouvernement, huit personnel reconnues coupables
    ont t condamnes, don't trois perptuit ; sept ont
    t acquittes et 9 cas renvoys. Me Sergo Louis
    Charles s'est flicit de la collaboration des jurs, des
    magistrats et des policies qui ont contribu la
    russite de ces assises criminelles.

    Le KONAKOM et I'OPL appellent au
    renversement des autorits Lavalas et
    l'organisation d'lections gnrales dans 1<
    pays
    Le coordonnateur gnral du KONAKOM, Victor
    Benoit, a plaid en faveur de l'organisation
    d'lections gnrales dans le pays pour rsoudre la
    crise post-lectorale. Le KONAKOM a ritr ainsi
    l'appel lanc il y a 8 mois, le 15 dcembre 2002 lors
    du sommet des parties de la Convergence, pour
    rclamer le dpart des autorits constitutionnelles et
    leur replacement par des personnalits qui seraient
    nommes. Pour justifier son appel l'option zro, le
    coordonnateur du KONAKOM a estim que le
    pouvoir a sabot l'application de la resolution 822 de
    1' OEA qui ne tient plus, selon lui. Il accuse galemci
    le gouvernement d'tre responsible de tous les maux
    du pays. Ainsi donc, selon M. Benot, seule le tenue
    d'lections gnrales peut mettre un tenne la crise
    que connat le pays depuis plus de trois ans. "Tous le
    membres et partisans de la Convergence doivent se
    mobiliser en vue du renversement des autorits
    Lavalas ", a lanc le leader de la Convergence.
    Toutefois, estime Victor Benot, cette dmarche qui
    est une proposition du KONAKOM, fera l'objet de
    discussion au sein de la Convergence Dmocratique
    afin de dfinir les modalits de son application. Le
    porte-parole de l'Organisation de Peuple en Lutte
    (OPL) .Paul Denis, s'est align sur la position de son
    collgue du KONAKOM. En plus de l'organisations
    d'lections gnrales en 2004, le president Aristide
    doit quitter le pouvoir bien avant ces joutes, a souhaii
    M. Denis. Reprenant les arguments de son collgue
    Victor Benot, Paul Denis a fait savoir que le pouvoir
    n'a pas respect ses engagements travers les
    resolutions 806 et 822 de l'Organisation des Etats
    Amricains (OEA).

    Les lections pour les postes de recteur et
    de vice-recteur au rectorat de l'Universit
    d'Etat d'Hati fixes au 31 juillet prochain


    Gold Cup: victoire finale
    du Mexique devant le Brsil
    (Football ... suite de la page 17)
    minute du milieu de terrain Osorno, entr en jeu la 61
    minute, le Mexique a propos sa meilleure prestatio
    collective du tournoi. Patients, les Mexicains ont jamai
    vraiment t mis en danger par le Brsil.
    Les Mexicains s'offraient la premiere occasion
    sur un tir d'Arcllano, qui passait de peu ct des bu
    de Gomes. Borguetti n'tait pas plus heureux aprs u
    centre relch par le garden brsilien.
    Mais les locaux se craient des frayeurs sur lun
    frapp e de Kaka, que Sanchez, aid d'un dfcnseu
    empchait in extremist de franchir la ligne.l Mais 1
    IMexique, plus frais physiquiicmt, accentuait a prcssioi
    I .; prolol'gi tion sei blail pouvoir btbsc lci 111i
    prcmiire lois, quand on centre de MNciidc/i tit (lIC;di;
    ien ciliistio>lhe p ul i, l u\ l'eu raf~ pcinlat.l, )sonin
    tm imte,'f! i( !i | l i itt) lt>. iOi dlc' S. t.i lis c i i l ii, .ii ll dt il
    li ,I, I, l a. d n, n Uui'l lt,notml t nmnesI
    r'tl !! -ItU' viY "ret t" di Mlc\i(tic l.,iii 1
    ,,ii ,,(. lli,,< lad( i'H, tl'W ^-l ClI !+JW (Al:Il)




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs