Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00173
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 23, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00173
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













'"b Hati en March @t .ii au 29 Juillet 2003 Vol. XVII No 25 JUL 2 5 2003


AUM T~-CRISE
BARRyIv

Qu'est-ce qufiitcourir
ANALYSE 184", plus exactement son promoter, Nouvelle coi
PORT-AU-PRINCE, 19 Juillet l'homme d'affaires Andr Apaid Jr. politique avec la f
La situation s'est
brusquement aggrave avec
les incidents survenus le .
samedi 12 juillet Cit Soleil.
Alors que le groupe des 184",
une nouvelle formation de ,
I'opposition qui se prsente.
sous le manteau de la socit
civil, voulait tenir une
rencontre dans le plus grand
bidonville de la capital
hatienne, des .partisans du *
president Jean-Bertrand
Aristide les ont chasss
coups de pierros, brisant les
vitres de leurs vhicules et
blessant une quarantine de
personnel, la plupart sans
gravit, don't des journalistss, "-
Du coup, le I
collimateur de la lutte ,
politique change de direction.
Ce n'est plus la Convergence N"
Dmocratique qui estl'homme ', .
abattre pour les gouverne- '
mentaux, mais le groupe des *
L'animateur du "Groupe des 184", l'homme d'affaires Andy Apaid


BARRY UNIVERSITY LIBRARY
PERIODICALS


Andy Apaid?
figuration de la lutte devenant dsormais l'adversaire
ormation d'Apaid principal du pouvoir Lavalas, cela aprs
un monopole exerc pendant plus
de 3 ans sur l'opposition par la
Convergence (regroupement de
parties traditiomiels de la gauche
social dmocrate au centre
droit).
., Andy Apaid a t
convoqu vendredi au parquet de
Port-au-Prince sur plainte
d'habitants de Cit Soleil. Il ne
s'est pas prsent, son avocat a
Sd cdclar que c'est un pige ...

Une bataille sans
S gloire et sans horizon ...
Depuis l'apparition
l'anne dernire de cette nouvelle
formation qui runit des homes
d'affaires et des responsables
d'organisations de la socit
Scivile droitss humans, cadres
S professionnels, mdias), la
Convergence Dmocratique n'a
cess d'tre repousse sur la
touche. C'est que les "184" ont
.. la mme origine, margent aux
photo Hati en Marche (voir Apaid /4)


Saut-d'Eau 2003


kr


Bientt

$50

millions

dcaisss

par la

BID,

mais


P.3


...


g-r...


PORT-AU-PRINCE, 21 Juillet
- Qu'est-ce que ces blancs lourdement
arms ont t faire Cit Soleil?
Accompagner des diplomats ...
Si les diplomats ont estim
ncessaires de se donner un tel
accompagnement, c'est donc qu'ils
prvoyaient que les choses pouvaient
mal turner.
Alors pourquoi n'ont-ils pas
essay de prvenir le malheur, au lieu
de laisser faire jusqu' ce que la situation
ait dbord ainsi?
Supposons que les manifestants


-'


I I L'incendie du March du Port: des centaines de petits commerants ruins


n'aient pas envoy des pierres,
quelque grosses qu'elles aient t,
parait-il, mais au contraire des
grenades, des cocktail molotov ou pire
encore ...
Supposons que pour
protger leurs diplomats, ces agents.
de scurit trangers, ces blancs
lourdement arns, ces ex-marines ou
ex-paras, aient t forces d'ouvrir le
feu hauteur d'homme, pour
repousser les assailants.
Supposons la mort frappant
dans les rangs des assailants, mais
(voir Rambos / 5)


/ Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Bostp'
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourde
Une publication E


s
ap


EDITORIAL


Qui sont ces


Rambos?


i








EN PLUS...


NOTRE HISTOIRE

A la recherche de la vrit

historique sur la Dette de
Aprs trois 1 9m le successeur de
Aprs trois l'ind"endance '' .""'""" ""u
sicles de coloni-. ld Ption, Jean-Pierre
station, d'esclavage, Pierre Josu Agnor CADET Boyer reprendre les
d'oppression et ngociations avec


de'sgrgation racial, les indignes (noirs
et hommes de couleur de Saint-Domingue
) ont solennellement clbr l'indpendance
de cette colonie franaise sous le nom
d'Hati, le nom indien du pays, le premier
janvier 1804. Ainsi surgit le premier Etat
ngre du nouveau monde qui est aussi le
deuxime Etat du continent amricain. Pour
avoir remis en question l'ordre international
de l'poque, la jeune et frache Nation se
trouva immdiatement en butte l'hostilit
des Etats possesseurs .d'esclaves en
Amrique qui refusent de la reconnatre et
qui la mettent en quarantine.
De 1804 1814, suspicion,
hostilits, animosits personnelles et
tumultueuses caractrisent 1' attitude des
grades puissances de l'poque vis--vis
d'Hati. Elles considrent les Hatiens
comme des rebelles. Quant la France,
l'ancienne Mtropole, elle avait un project
assez clair : porter Hati retourner sous le
joug franais, c'est--dire y rtablir
l'esclavage. Cependant, nos premiers
dirigeants ont su dfendre avec fermet le
principle de l'indpendance intgrale sans
compromission avec 1' tranger.
Dans son souci de placer Hati sous
son protectorat, la France envoya maintes
reprises des espions en observation sur place
dans le pays. Puis, en 1814,elle dlgua une
mission officieuse compose de diplomats
plus ou moins attachs au pass colonial
dominguois. Il s' agit de Dauxion Lavaysse,
Franco de Mdina et Draverman avec des
instructions bien dfinies : galit complete
des blancs et quarterons, droits politiques
aux hommes de couleur en gnral, rtablir
l'esclavage' des noirs, annuler toutes les
measures agraires dj prises puis remettre
les terres leurs propritaires blancs ou
hritiers, soumettre les chefs hatiens
la volont du Roi de France.
Avec l'envoi de cette mission, le
gouvernement franais prouverala fermet
et le nationalism farouche de Christophe
l'occasion de l'arrestation et de 1' execution
de Franco de Mdina, l'missaire qui a t
le rencontrer dans le Nord.
En dpit de l'chec de cette
premiere tentative, la France a rcidiv.
Dans l'espace de deux ans, soit en 1816,
elle confia une deuxime mission trois
autres commnissaires parmi eux Le Vicomte
Fontanges et le conseiller d'Etat Esmangart.
Ayant frachement dans leur mmoire le sort
rserv Mdina par le Monarque du Nord,
ces nouveaux ngociateurs ne s'adressent
qu' Ption. Mais ce dernier maintient
toujours sa position bien que la France
promette de faire de lui le Gouverneur
gnral de la colonie ( rtablir bien entendu
). Il a rejet la proposition indcente de
l'ancienne Mtropole en ces terms : En
tant"que porte-parole du people hatien, je
ne compromettrai jamais sa souverainet...
Le people d'Hati veut tre libre et
indpendant, je le veux avec lui ... "Ption
qui a toujours refus le protectorat franais,
voulait seulement prendre 1' engagement de
ddommager les colons dpossds et
d'accorder des avantages commerciaux la
France pour la porter reconnatre
l'indpendance d'Haiti. Mais puisque ce
n'tait pas l'objectif des missaires franais,
les pourparlers ont chou.
De son ct, la France veut cote
que cote ramener Hati sous sa domination.
Mais, ayant gard un triste souvenir de
l'expdition Leclerc, elle n'a pas pens
organiser une nouvelle expedition militaire
en Haiti. Elle dpcha de prfrence des
envoys officieux dans le but d'encourager


En 1820, le Prsident hatien
choisit pour Plnipotentiaire son grand
ami le Gnral franais Jacques Boy
qui, en face d'Esmangart (reprsentant
de la Fiance dans les ngociations),
soutient l'ide de la reconnaissance
inconditionnelle de l'indpendance.
Exaspr, ce dernier a d rompre les
ngociations.
En second lieu, Jean-Pierre
Boyer dlgue en mission en France
deux hatiens, le snateur Rouannez et
le notaire Larose. Ceux-ci sollicitent la
reconnaissance de l'indpendance et
offrent en retour 80 millions de francs
or titre d ddommagement des colons
dpossds. La France, exploitant cette
faiblesse, exige alors beaucoup plus de
francs or et qu'Hati lui concde
l'exclusivit de sa representation
extrieure. Les missaires hatiens
refusent et la France menace d'envahir
Hati. Et depuis, le pays vit dans
l'angoisse d'une invasion franaise.
C' est dans ce climate que dbarque dans
le pays le 3 juillet 1825 une flottille de
guerre comprenant 19 bateaux months
de 528 canons sous le commandement
du Baron de Mackau qui doit imposer
aux Hatiens l'ordonnance de Charles X
ou de 1825 don't voici le contenu :

Ordonnance de Charles X
CHARLES, par la grce de
DIEU, Roi de France et de Navarre,
tous presents et venir, salut.
Vu les articles 14 et 73 de la
charte ;
Voulant pourvoir ce que
rclame intrt du commerce franais,
les malheurs des anciens colons de
Saint-Domingue, et l'tat prcaire des
habitants actuels de cette le ;
Nous avons ordonn et
ordonnons ce qui suit :
Art. ler. Les ports de la parties
franaise de Saint-Domingue seront
ouverts au commerce de toutes les
nations. Les droits perus dans ces ports,
soit sur les navires, soit sur les
marchandises, tant l'entre qu' la
sortie, seront gaux et uniforms pour
tous les pavillons, except le pavilion
franais, en faveur duquel des droits
seront rduits de moiti.
Art. 2. Les habitants actuels de
la parties franaise de Saint-Domingue
verseront la caisse fdrale des dpts
et consignations de France, en cinq
terms gaux, d'anne en anne, le
premier chant au 31 dcembre 1825,
la some de cent cinquante millions de
francs, destine ddommager les
anciens colons qui rclameront une
indemnit.
Art.3. Nous concdons, ces
conditions, par la prsente ordonnance,
aux habitants actuels de la parties
franaise de Saint-Domingue,
l'indpendance pleine et entire de leur
gouvernement.
Et sera la prsente ordonnance
scelle du grand sceau.
Donn Paris, au chteau des
Tuileries, le 17 Avril de l'an de grce
1825, et de notre rgne le premier.
La commission compose du
gnral Joseph Balthazar Inginac, du
snateur et colonel Marie Elizabeth
Eustache Frmont et du snateur
Rouanez et charge de discuter
(voir Dette / 16)


EN BREF...


Mercredi 23 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 25


$50 millions dbloqus pour Hati par la BID ...
Environ 50 millions de dollars deviendront disponibles pour Haiti partir de cette
semaine, a annonc mardi un official amricain du Dpartement du Trsor.
l'argent destin finance des besoins en sant et en education fait parties d'un prt de
$146 millions de la Banque Interairicaine de Dveloppement (BID) qui avait t gel
cin raison des lgislatives contestes de Mai 2000

Un terrible incendie ravage le March du Port Port-au-Prince ...
Le feu a clat dans la nuit du mercredi 16 Juillet, ravageant toutes les marchandises
entreposes au March du Port.
Le feu semble avoir pris en des endroits diffrents, ce qui indique qu'il s'agitd
incendie criminal. Les petits marchands en se prsentant le jeudi matin n' onirrque
constater qu'ils avaient tout perdu. Ce n'tait que carcasses fumantes (voir photo en
couverture) et les pompiers taient arrivs trop tard pour arrter le sinistre.

Creation d'un fonds de 10 millions de gourdes ...
Le President Aristide a annonc ds le lendemain de l'incendie la creation d' un fonds
de 10 millions de gourdes pour venir en aide aux victims. Ce fonds devrait tre
disponible immdiatement la Banque Nationale de Crdit (BNC), a annonc le chef
Sde 1' Etat lors d'une rencontre avec des dizaines de ces petits comnnerants au Palais
national.
Ds vendredi, certaines victims recevaient six mille cinq cent gourdes (Gdes
6.500,00), une some qui a t juge nettement insuffisante vu l'tendue des pertes
subies. Cependant M. Aristide a annonc d'autres former d'assistance aux
marchands(es) aux abois: un credit au taux prfrentiel et une aide spciale aux
families des victims 1' occasion de la rentre scolaire en septembre prochain.

Les causes de l'incendie?
Le maire de la capital, Yves Mdard, qui se dit dans l'impossibilit de dresser un bilan
des dgts, a annonc 1'ouverture d'une enqute pour que toute lumire soit faite sur le
drame. L'un des agents charges de la scurit du march a indiqu la press que des
inconnus anns l'auraient contraint de vider les lieux mercredi soir peu de temps avant
le sinistre.
Toutes sortes d'accusations violent concernant les causes de 1' incendie. Des
parlementaires du parti au pouvoir accusent tantt le Groupe de 184-de M. Andy
Apaid, pour se venger ainsi du traitement reu le samedi 12 juillet Cit Soleil, tantt
les hommes de Judy C. Roy, une responsible d' un parti politique proche de l'ex-arme
d'Hati et en prison depuis le dbut de la semaine dernire. Mais d'autres thses
circulent. Ainsi, selon une rumeur, le gouvernement avait demand aux marchandes de
vider les lieux depuis plusieurs mois pour lui permettre de construire un march digne
de ce nom. En attendant les victims continent se lamenter, et aucune investigation
srieuse ne parat en course.

Le secrtaire d'tat la Communication qualified de diversion
la dmarche du Groupe des 184 Cit Soleil ...
Le secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, a qualifi de provocation le fait
de vouloir prsenter un project de contract social la population de Cit Soleil. Selon
Mario Dupuy, Cit Soleil est l'une des zones les plus dfavorises du pays et les secteurs
composant le group dit des 184 sont reconnus, a-t-il dit come ayant le monopole
conomique du pays. "Est-ce que les responsables du group des 184 ne sont pas en
measure de constater la distance existant entire eux et les dmunis de la Cit qu'ils ont
toujours considrs comme des chimres ", s'est interrog M. Dupuy, estimant que le
group des 184 devrait penser oeuvrer d'abord dans le sens de l'amlioration des
conditions de vie des habitants de cette commune avant de vouloir leur presenter ledit
contract social. M. Dupuy a dplor que les dclarations des organizations de defense des
droits de l'homme sur les actes de violence survenus samedi Cit Soleil ne different en
rien de celles faites par 1' opposition politique. Le responsible du Centre Oecumrique
des Droits Humains, Jean-Claude Bajeux, avait dclar que les actes de violence de Cit
Soleil ont t commandits par le pouvoir.

Andr Apaid ne se prsente pas au Parquet...
Le coordonnateur du Groupe des 184, Andr Apaid, invit se prsenter au Parquet
pour rpondre des faits relatifs aux actes de violence cormnis Cit Soleil, le samedi
12 Juillet 2003, s'est fait reprsenter par ses avocats. Cependant le substitute commissaire
du gouvernement Riquet Brutus a propos aux avocats de convoquer une date ultrieure
le coordonnateur du Groupe. Les avocats de Mr. Apaid ont refus et exig la
communication des pices relatives au dossier." Il n' est dit nulle part que les avocats ne
peuvent reprsenter leur client au Parquet. Nous ne sonunes pas ici au cabinet d'instruction
o il serait question de convocation personnelle ", s'est cri Me Gervais Charles, l'un
des avocats assurant la defense des intrts de M. Apaid.
Me Charles interprte ce refus de donner au conseil de la defense accs aux pieces,
comme un guet-apens pour piger le coordonnateur du Groupe des 184.

Andr Apaid sera-t-il arrt?
A la question de savoir si le gouvernement va satisfaire la demand d'habitants de Cit
Soleil relative l'arrestation du leader du Groupe des 184, Mario Dupuy a indiqu qu'il
revenait la justice de faire son travail. Des membres de la population de Cit Soleil
auraient accus des hommes arms la solde de la' Caravane d'avoir ouvert le feu le
samedi 12 juillet sur des membres de la population tuant entire 3 et 5 personnel don'tt on
n'a cependant pas montr les corps). Le Ministre de 1'Intrieur a annonc l'ouverture
d'une enqute en vue de vrifier ces dclarations. Le secrtaire d' tat la Communication
a estim que les diplomats trangers accrdits en Hati doivent agir en confonnit aux
dclarations de la Convention de Vienne et aux traits internationaux relatifs au
comportement adopter par tout diplomat accrdit dans un pays tranger.
Reactions des deux cts autour des incidents de Cit Soleil...
La Convergence Dmocratique a estim que les lections ne sont pas possibles suite
ces incidents. Une quinzaine de membres du Groupe des 184, don't au moins 4journalistes
qui se trouvaient bord de la Caravane ", ont t blesss coup de pierres. Le leader
du KONACOM, Victor Benot, qui s'exprimait au nom de la Convergence, a accus les
partisans du pouvoir qui seraient hostile tout rassemblement de l'opposition travers
le pays. Selon Victor Benot, les incidents de Cit Soleil ont montr que des lections ne
sont pas possibles et que le president Aristide ne serait pas encore prt pour le dialogue
qu'il prne. La veille, le leader du Groupe des 184, Andr Apaid, qui affinne avoir lui-
mme t battu, a rendu le Prsident Aristide responsible des incidents de Cit Soleil.
Des partisans de Fanmi Lavalas avaient invest trs tt le local o le document devait
tre remis au Pre Arthur Volel. Des photos du president y ont t apposes, s'est-il
encore plaint. Selon M. Apaid, si le chef de l' tat avait intim 1' ordre ses partisans de
ne pas trouble la rencontre, tout se serait bien pass. Le responsible de la nouvelle
coalition politique a appel la communaut international agir pour freiner cette si station
qu'il a qualifie d'intenable. Pour sa part, le maire de Cit Soleil Fritz Joseph a dplor
(voir En bref / 18)


Page 2







I T 'ACTI TAT TTP .N MARCH I


WASHINGTON, 15 Juillet Environ 50 millions
de dollars deviendront disponibles pour Haiti partir de
la semaine prochaine a annonc le mardi 15 juillet un
official amricain du Dpartement du Trsor.
L'argent destin finance des besoins en sant
et en education, fait parties d'un prt de $ 146 millions de
la Banque Interamricaine de Dveloppement (BID) qui
avait t gel en raison des lgislatives contestes de Mai
2000.
Environ $ 34 millions seront disponibles
immdiatement, a dclar John Taylor, assistant-secrtaire
au Trsor pour les Affaires internationales devant la
commission des Affaires trangres du Snat des Etats-
Unis. D'autres fonds suivront pour la construction de
routes, des services sanitaires et des projets'd'adduction
d'eau potable.
"Avec une performance politique plus
substantielle et une meilleure comptabilit financire, Hati
pourrait obtenir plus d'assistance au dveloppement", a
dit Mr. Taylor.
Le gouvernement hatien a ouvert la voie ce
dboursement la semaine prcdente en utilisant $32
millions de ses maigres reserves pour payer des arrirs
la Banque interamricaine de dveloppement (BID). John
Taylor dit que ce paiement a constitu une "tape positive
cruciale, mais a ajout qu' Hati a encore un long chemin
parcourir pour tablir la stability politique et conomique
et aussi mettre un frein une corruption largement
rpandue.
L'tape la plus urgente est la composition d'un
M


conseil lectoral pour organiser des lections
nationals en vue de briser une impasse entire le
President Jean-Bertrand Aristide et ses opposants
regroups sous le label de Convergence
Dmocratique.
Cette dispute a conduit plusieurs institutions
financires internationales suspendre des centaines
de millions de dollars de prts et dons dj accords
au pays le plus pauvre du continent.
Devant la commission snatoriale des
Affaires trangres le mardi 15 juillet, Marc
Grossman, sous secrtaire d'tat pour les Affaires
politiques, a dclar qu'environ 90% de la cocaine en
direction des Etats-Unis transit par Hati. Le snateur
Bill Nelson (Dmocrate de Floride) a bombard les
officials de questions au sujet du traitement fait aux
rfugis hatiens qui parait discriminatoire par rapport
celui rserv des immigrants d'autres nationalits.
Au course du second panel, on a entendu le
Dr Paul Farmer de Harvard Medical School, qui dirige
en Hati un programme anti-sida et contre les maladies
infectieuses, ainsi que l'avocat Steven Forrester qui
travaille avec le project Fanm Ayisyn nan Myami et
le Dr Rudolphe Mose, PDG de Radio Carnivale
Miami.
Cette audition avait pour but d'apporter au
congrs etau gouvernement amricains une
opportunity d'examiner plus en profondeur comment
ils peuvent contribuer des changements positifs en
Hati. (voir $50 millions / 6)


50 Millions bientt dbloqus

pour Haiti par la BID


UNITRANSFER


tout moun


Skontan!

SPaske li pi rapid,
S. :- Li pi bon mache!

: Transfertd'Argent (LIVRAISON DOMICILE)

) DirekTransf

) Produits Alimentaires

SUnifoodeBokit

) Matrieaux de Construction



1"r F UNITRANSFER
I iAiiiil AsubskaryoffNIBANKHai -

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online


www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648


L'EVENEMENT
L'incendie du March du Port p.2
L'ACTUALITE EN MARCH
50 millions bientt dbloqus pour Haiti par la BID p.3
Rformes en Hati trop lentes, selon les officials amricains p.6
Dclarations du sous-secrtaire d'Etat aux Affaires politiques
Marc Grossman p. 14
HAITI-CRISE
L'OEA opine sur les incidents Cit Soleil p.8
Qui sont ces Rambos? p. 1
Apaid convoqu s'esquive p.6
Des associations et institutions du secteur priv opinent p.8
BICENTENAIRE
A la recherche de la vrit historique sur la dette de l'Indpendance
p.2
SOCIETY
Saut d'Eau 2003 p.7
Le dveloppement d'Haiti sortira de sa matrice p. 15
Rflexions sur le discours de l'Ambassadeur amricain p.8
La banque 5 toiles fte son 10e anniversaire p.9
OEA
Valcin prside le Conseil permanent p.6
ARTS ET SPECTACLES
Le temps du cinma haitien p.10
Black Alex, le divin p. 10
Celia Cruz et Compay Segundo laissent la musique cubaine
orpheline p. 10






- - - - - -


ANALYSE Si
Qu'est-ce qui fait courier Andy Apaid? p. 1


MrF


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement
Etats Uni s $ 40.00 $ 78.00
Canada $42.00 $ 80.00
Europe $ 70.00 $ 135.00 Nouvel Abonn
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


Haiti en marcne V OI Av Il IN 0. zz) A1 m,


-- I- --;- --I---- ii


Page 3


Mercredi 23 juillet 2003
u,-;t; x- mArrhe VA XVIT No 1-5 3


OMMAR-* '







I UNE ANALYSE


Mercredi 23 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 25


HAITI-CRISE


Qu'est-ce qui fait courir Andy Apaid?
(Apaid ... suite de la 1re page) Dans la ligne de mire ... Mais sur le plan stratgique, l'affaire de Cit
mmes sources : l'actuel pouvoir Rpublicain de Voici donc le groupe des 184", auquel ses pairs Soleil risque de faire long feu, d'treune occasionmanque
Washington, plus proche traditionnellement du secteur de l'opposition reprochaient pluttjusqu'ici sa moderation
priv; l'aide amricaine qui est canalise travers une pour ne pas avoir montr la mme radicalit et entonn En effet, le groupe des 184" ne se dresse pas


myriade d'organisations non-
gouvemementals (ONG) dites de
la socit civil; enfin une majority
de patrons de mdias qui sont, eux
.......... ........
aussi, membres du groupe des
184". ......
Pendant les premiers
mois, le group Apaid maintient un
profile bas. Laissant le devant de la
scne au part au pouvoir Famni
Lavalas et son adversaire la
Convergence, se dpeant come
des fauves dans une bataille sans
gloire et sans horizon, M. Apaid et
son quipe se dmarquaient du lot
en lanant une champagne
national, baptise du nom
symbolique de caravane de
l'espoir", et consistent traverser i
les 9 dpartements du pays en .:d s 2
proposant un document dnomm '
"nouveau contract social." Laissant
les autres, pendant ce temps, se
perdre dans toutes sortes
d' interrogations sur leurs vritables
intentions ... La police essayant de contenir les manifestants sur le point de s'attaquer aux membres
Cit Soleil avait t choisi pour tre la dernire du Groupe des 184 photo Hati en Marche
tape de cette champagne ... Aussi, la rencontre du samedi aussi clairement l'appel au renversement d'Aristide, Une co
12 juillet a-t-elle t prcde d'un grand battage communinent appel "option zro", qui se retrouve Mais en
mdiatique. La dlgation forte de plus de 200 membres, soudain en plein dans la ligne de mire, catapult d'un jour Apaid dans cett
comprenait aussi des reprsentants internationaux, certain 1' autre comme le principal acteur du camp de 1' opposition. s' loigner du cen
d'entre eux accompagns d'agents de scurit trangers Cette semaine, I'opposition porte un seul nom : 822 de l'Organisa
lourdement arms. Andy Apaid. l'administration


Bien que le nom
Apaid ne soit pas inconnu.
Andr Apaid pre, ex-no. 1 de
l'Association des industries
hatiens, a jou un rle
prdominent aprs la chute de
Duvalier dans la champagne
prsidentielle du candidatet des
Amricains", Marc Bazin, en
1987 ...
On le retrouvera aussi
parmi les supporters de la
premiere heure du coup d' Etat'
qui renversa le president Jean-
Bertrand Aristide, vainqueur de
Bazin aux prsidentielles de
dcembre 1990.
En choisissant d'aller
clturer la champagne du
contractt social" Cit Soleil,
Andy Apaid ne devait pas.
ignorer qu'il se rendait chez
d'anciennes victims du coup
d'Etat de septembre 1991 et
qu'il risquait de tomber sur des
gens qui n' ont pas entendu son
nom pour la premiere fois.

Fini le temps des
illusions ...
Mais que peut-on
attendre de cette confrontation
Lavalas-Apaid?
D'abord, gardons-
nous de toute evaluation
partisan ou sentimental qui,
au stade actuel de la cruise, ne
sert plus rien, car fini le temps
des illusions ...
Sur le plan
mdiatique, les incidents du
samedi 12 juillet joueront
probablilenient en faveur du
dirigenuit des "184", en premier
lieu sur le plan local puisque la
plupart des patrons de mdias
sont membres du group, et
aussi en diaspora o il est
difficile d'avoir une opinion
objective ...


seulement en face du pouvoir
Lavalas, mais il est aussi guett du
coin de l'oeil par les parties de la
SConvergence Dmocratique plus
expriments dans cette lutte de
gurilla, dans ce combat de
tranches, qui resemble le plus
souvent un jeu de qui perd gagne

En allant Cit Soleil, M.
SApaid a tent un grand coup, plus
Sen home d'affaires qu'en
politician professionnel, destin
le projeter une fois pour toutes au-
devant de la scne; de plus
envelopp du manteau de
l'international ont t assigs
avec lui plusieurs membres du
corps diplomatique et des
institutions internationales
plonges dans la crise hatienne.
Outre l'onction sainte, les
vnements ont clat au centre
catholique de l'honorable Pre
Arthur Volel, don't la voiture a t
incendie par les manifestants.

iurse contre la montre ...
mme temps, jusqu' o peut aller Andy
e confrontation sans risquer de trop
itre du processus qui reste la Rsolution
ition des Etats Amricains envers laquelle
Samricaine vient de renouveler son


engagement dans les dclarations de deux assistants-
secrtaires d'Etat, Marc Grossman et John Taylor, par
devant la commission des Affaires trangres du snat
amricain? Prcisant par la mme occasion que
l'"ultimatum" du Secrtaire d'Etat Colin Powell ne veut
pas dire rvocation automatique d'Aristide mais une plus
large implication de l'OEA, par example lui donner le
pouvoir de dcider la place des acteurs locaux toutes les
fois que ces derniers ne peuvent eux-mmes y arriver, bref
un petit peu plus de tutelle ...
En mme temps, Andy Apaid et consorts sont tout
aussi engags dans une course contre la montre pour
contourner l'opposition disons officielle, c'est--dire celle
qui figure dans toutes les resolutions de I'OEA et qui est
tout naturellement appele jouer un rle majeur aux
prochaines lections, la Convergence Dmocratique.
Or dans le mme temps, la socit civil, ou les
secteurs qui se font appeler ainsi, disposeront de 5 membres
dans le prochain conseil lectoral, c'est--dire beaucoup
plus que le pouvoir ainsi que l'opposition, deux chacun

C' est cette socit civile-l qui soutient l'opration
Apaid. Dans quel pourcentage, on ne sait pas ...

L'opposition recommence s'parpiller

Mais ce n'est pas tout. Sous le choc de l'entre en
scne des "184", de leur nouveaut et de leurs possibilits
financires (toutes les grandes associations patronales y
participent), la Convergence Dmocratique a fini par
chanceler...
En ce moment, elle est divise en deux branches:
une de droite, parties avec Hubert Dcronceray former mu
"Grand front centre droite", qui s'est dclar d'emble
centre ILvalas (qualifi d'extrme gauche), et contre une
"cxtrme droite coloriste" qui, selon l'ex-ministre de
Duvalier, est tout aussi condamnable pour avoir maintenu
la majority national dans la misre pendant deux sicles
Voil pour Andy Apaid et consorts!
L'autre branch social dmocrate (OPIL,
KONAKOM, IPNI>RA) doit bientt se reconvertir aussi
sous une nouvelle denomination ...
Au grand dam de l'Ambassadeur sortant Brian
(voir Apaid / 5)

jesuisjeunee


jelis L'Union


Page 4


Looking for tter way

to stay in toucO ith Haiti ?


We've got just the right thing!


You now can purchase Comcel cell phones
'and calling cards for your loved ores in Haiti





' XPRESSBUY at 1-800-898-3496aarennm

or visit www.xpressbuy.com

or UNITRANSFER at 1-877-864-8726m.,''
(New Yr Nrw Jersey Boston u -M M *orarem) l

S' .., pe.




Incoming international calls are
FREE!
for ail Comcel users in Haiti
24h/24, 7j/7


S :. Nap pale nt !
i'



CI ComCEL'

S27 wvenus Martin Luther Klng Port-ao-Prince. Hait
TL: (i50) 401-5500 / (509) 401-5566
Sfius.t ~p) kn i '.,r Pmiii GoLr MuijiJpUi' ij'
, ,!,h. ; .








Mercredi 23 Juillet 2003
H.'i en Marche Vol. XVII No. 25


Page 5


I DE L'ACTUALITE I


Une course contre la montre .0..
(Apaid ... suite de la page 4) reprsentant la dernire chance pour l'un comme pour que la Banque Inter-Amnricaine de Dvelopj
Dean Curran (son successeur James Foley a t agr par l'autre. pourrait commencer dbloquer quelques cr


la commission snatoriale des Affaire trangres) dplorant
que I'opposition recommence s'parpiller alors qu'elle
devrait se preparer affronter Lavalas aux urnes. Ce dernier
en train justement de tenir aujourd'hui ce qu'il appelle des
mini-congrs aux quatre coins du pays.
'i Aprs les violence de Cit Soleil, les leaders de


la Convergence voient leur position se
renforcer, savoir que Lavalas ne tolre
aucun concurrent et que d&s lections
srieuses ne sont pas possibles ...
En mme temps que leur
separation en deux branches,
contrairement ce que pense
l'Ambassadeur Curran, signifie au
contraire que ces vieux routiers se
mettent en position de combat
lectoral.. En effet, on voit
difficilement la petite classes
intellectuelle hatienne voter pour un
ancien duvaliriste, et vice versa un
ancient petit bourgeois jean-claudiste
donner facilement son vote un ex-
communiste patent.
Par la mme occasion, le
refus de la Convergence
Dmocratique toute dmarche de
Lavalas resemble un peu plus
aujourd'hui de la surenchre qu' un


niet absolu, surtout aprs l'annonce par l'Ambassadeur
amricain qu' Aristide devrait pdaler jusqu' au bout de son
mandate en fvrier 2006 ... moins qu'il se fasse lui-mme
sauter!

Les novices du groupe des 184" ...
En fin de compete, rien n'a change, mais certaines
cartes ont change de main ...
La Convergence Dmocratique lutte de plus en
plus pour sa survive, face un groupe des 184" disposant
de beaucoup plus d"atouts. En mme temps, son sort est
davantage li celui du pouvoir Lavalas, les prochaines
lections qui ne sont pas possibles sans l'accord de la
Convergence pour la mise en place du conseil lectoral -


(Rambos ... suite
de la 1re page)
que ceux-ci aient
continue d'avancer sprm
comportemei
parce que connaissant mieux le terrain, en 1' occurence le lcompoem
ddale des petites ruelles de Cit Soleil. la com
Soleil?
Supposons que les manifestants devenus
assailants (bien qu'on puisse
considrer aussi comme assailants
ces giants arms venus de
l'extrieur, venus d'un autre
monde), supposons les
manifestants finissant par avoir le (B C4
dessus ...


On voit d'ici les cons- 1I
quences ...
C'est la Somalie des-
troupes amricaines dbarques
par le president Bush pre ...
Ironiquement, alors que 34
les Etats-Unis hsitent tant !ZASiOli
aujourd'hui envoyer des troupes wenm
au Liberia en feu, voil qu'une PWA
situation la somalienne tait sur
le point de se crer en Haiti ...
Retenons que l'Ambas-
sade amricaine nie avoir eu des
agents de scurit le samedi 12
juillet Cit Soleil ...
Ce qui fait penser que ces
Rambos aux yeux bleus
accompagnaient d'autres
diplomats ou fonctionnaires
internationaux, franais, canadiens
ou autres.

Ils sont devenus fous ...
Dans le brouhaha, la confusion des
des informations non vrifies, des i
volontairement tronques, ou dformes
certain mdias locaux, don't c'est devenu a
spcialit, sans aucun souci d'thique profe:
d'thique tout court pourvu que a paie, q


pement (BID)
*dits dans les


En effect, des elections sont plus susceptible prochains jours, pour commencer les $32 millions sortis
d'avantager la Convergence qui est dans l'opposition rcemment de ses maigres reserves par la banque central
l'interlocuteur no.1 de 1' OEA, et qui dispose aussi d'une hatienne pour le paiement d'arrirs la BID.
certain experience en la matire, contrairement aux
novices du groupe des 184"... Lavalas peut-il rester cette espce de
D'autre part, en mme temps que Washington "bouilli-vid"? ...
Cependant des vinements
comme ceux du samedi 12 juillet Cit
Soleil ne sont pas pour encourager
l 'international faire plus de concessions
au pouvoir de Port-au-Prince.
Mme si le Prsident Bush en a
dj suffisamment sur les bras avec les
retombes de la guerre en Irak ...
Autres interrogations : dans
quelle measure les 5 secteurs de la socit
civil appels avoir la majority dians la
composition du conseil lectoral sont-ils
autonomes ? Quel est leur degr de
.loyaut envers le groupe des 184" ? Ou
envers la Convergence Dmocratique '?
La division de l'opposition sur
une base idologique aura-t-elle un impact
: sur les prochaines lections ? Dans quelle
measure Lavalas peut-il rester cette espce
de "bouilli-vid" dans lequel le maintient
ce niveau M. Aristide ?
Pour finir, quelle plus grande


Un journalist bless Cit Soleil photo Haiti en Marche
continue d'accuser Aristide de non-respect de points
majeurs de la Rsolution 822 (nomination d'un directeur
gnral de la police en accord avec l'international,
professionnalisation de la force de police pour l'enlever
aux influences du pouvoir, arrestation et dsarmement des
chefs notoires des groupements populaires pro-Lavalas),
de multiplier les pressions sur le chef Lavalas pour lui
enlever quelques griffes et augmenter les chances de
l'opposition aux prochaines lections ... En mme temps
que ces reproches sont ritrs outre le constant rappel
de l'"ultimatum" Powell, l'administration amricaine
reconnat que le gouvernement hatien a fait des efforts
pour remettre un peu d'ordre dans ses finances. Aussi
l'assistant-secrtaire au Trsor, John Taylor, d'annoncer


EDITORIAL



ces Ran
nt plutt aberrant de certain reprsentants de
ut international le samedi 12 juillet Cit


1. -


Agents de scurit vus dans la "caravane" du Groupe des 184 Cit Soleil
Avec tout ce que 1' on doit dj subir: des acteurs
declarations, politiques qui de plus en plus ne se contrlent plus; une
nformations l'opposi
ormationspresse lance dans un ego trip plus que tout, c'est--dire lopposi
i dessein par bastion
a dessein par qui jouit de sa position de desse au pied de laquelle bastion
ujourd'hui la arrver, o
iujourd'houi a opposition, gouvernement et grandes ambassades viennent touur
ssionnelle, ou se prosterner; le feu qui se met maintenant de la parties,


preuve que rien ne va plus, que nous
continuous faire du sur-place, et mme que la cruise devient
incontrlable, que ces deux vnements-choc survenus la
mme semaine: les violence de Cit Soleil et l'incendie
du March du Port o disparaissent toutes les conomies
de centaines de petits commerants.
En mme temps que le group des pays ACP
(Afrique-Carabe-Pacifique) et que le continent africain,
motiv par le Prsident sud-africain Thabo Mbeki, seraient
en train de prendre des dispositions pour participer la
commmoration de notre bicentenaire, eh oui, il parait que
c'est une question presque de semaines, le ler janvier
prochain !

Hati en Marche, 19 Juillet 2003


sans que le gouver-
nement ne paraisse avoir
les moyens de
Sl1' empcher; avons-nous
besoin que la communaut international se mette elle
aussi perdre la.tte, sombre dans la mme folie,
multipliant les risques, jouant avec le feu, pousser la
situation sa dernire extrmit


Quand le foss est
devenu si grand que certain
mdias locaux peuvent dcider
froidement de ne point parler de
1' incendie du March du Port, ou
d' en parler d'une manire vague
et indtermine ... C'est le cas
de dire: ils sont devenus fous.
Sa Dans une atmosphere
dj si lourde, qu'est-ce donc
que ces gants blonds, quips
S d'armes de guerre, faisaient le
samedi 12 juillet Cit Soleil?
Proteger des diplo-
mates ...
Or si ces diplomats
avaient trouv bon de se donner
une protection aussi important,
aussi visible, c'est donc qu'ils
avaient le sentiment que la
situation pouvait facilement
dgnrer. Pourquoi alors n' ont-
ils pas essay de le prvenir,
plutt que de prendre position?
Curieusement, la
mme situation s'est prsente
de multiples fois lors de la
rcente cruise politique au Venezuela ...
Or chaque fois qu'on annonait que
ition vnzulienne allait manifester dans un
chaviste.(car chaque fois que cela avait pu
on avait enregistr des cadavres, tout comme c'est
aussi le cas la Jamaque ou en Rpublique
(voir Rambos / 6)


u re vera ce


P7~








Pae1s ^ L1Hati en Marche Vol. XVT1


HAITI-CRISE atie MrheVl.XI


J No 25


Rformes en Hati trop lentes, selon des officials

americains louant cependant des actions prises au
WASHINGTON, AFP- a "La corruption, le traffic de
Selon des officials amricains, des nIVeau des finances publiques drogue et la migration illgale sont des
nations du continent amricain sont en train de perdre pojets dj en train, et aussi rengager des discussions domaines de profonde preoccupation pour nos
patience avec la lenteur des rformes en Haiti concernant avec Hati pour de prochains prts", selon John Taylor. deux pays" a dit le snateur Lugar.
la scurit et le processes de resolution de la cruise politique, Les troubles en Hati ont aussi des consequences "La migration en masse a aussi le potential de
tout en reconnaissant.que quelques progrs conomiques pour les Etats-Unis, a dit le chairman de la commission crer l'instabilit dans toute la region et de saboter les
ont t accomplish. des Affaires trangres, le snateur Richard Lugar efforts pour amliorer le contrle frontalier" a dit encore
"Le gouvernement hatien n'a pas accompli (Rpublicain de l'Indiana). le snateur Rpublicain (voir Marc Grossman P.14)
beaucoup des engagements pris en vertu de la Rsolution ( r Ma Grossman / P.


822 de I' OEA, particulirement ceux qui contribueraient
un meilleur climate de scurit" a dclar mardi Marc
Grossman, assistant-secrtaire d'Etat pour les Affaires
politiques, devant la commission snatoriale des Affaires
trangres.
"La patience hmisphrique commence
s'puiser" a-t-il poursuivi.
En vertu de la resolution de l'Organisation des
Etats amricains, le Prsident Jean-Bertrand Aristide s'est
engag une amlioration de la scurit publique.
Aristide s'est aussi engag pour la nomination
d'un conseil lectoral indpendant et d'effectuer la plupart
des rformes avant la fin de 1' anne en vue de 1' organisation
de nouvelles lgislatives pour remplacer cells contestes
de mai 2000.
John Taylor, assistant secrtaire au Trsor pour
les Affaires internationales, a dclar la commission
snatoriale que les finances hatiennes se sont cependant
amliores.
"Le gouvernement d'Hati a pris des actions
importantes pour renforcer les finances publiques et crer
des conditions pour une plus grande stability macro-
conomique" a dclar John Taylor.
"Avec le paiement des arrirs la Banque
InterAmricaine de dveloppement (BID), celle-ci peut
maintenant aller de 1'avant avec un certain nombre de


$50 millions bientt

dbloqus pour Hati
par la BID
(suite de la page 3)
Evidemment un autre sujet trs discut a t
l'actuelle crise politique en Haiti, l'aide humanitaire
amricaine en Hati, le rle de OEA et des institutions
financires internationales en Hati et comment les Etats-
Unis peuvnt matriser la migration illgale hatienne d'une
manire quitable et humane.


Qui sont ces

Rambos?
(suite de la page 5)
dominicaine), qu'a-t-on vu : les diplomats trangers
utilisant tous les moyens leur disposition pour prvenir
le malheur, avertir du danger ...

Une question chromosomique ...
Et c'est la crainte de pareils dbordements, que la
situation ne devienne totalement incontrlable qui a activ
les dmarches internationales, Etats-Unis compris, pour
trouver une sortie de cruise entire Chavez et ses opposants.
En Haiti, la situation joue dans un sens tout--fait
oppos ...
De la part des acteurs locaux, cela n'tonne point,
parait que c'est une question chromosomique ...
Mais quel rle joue l'international, doit-on
dsormais se demander, aprs ce qu'on a vu le samedi 12
juillet Cit Soleil?
En un mot, qu'est-il all faire dans cette galre?
S'est-il laiss piger dans une situation o c'est
encore lui qui devait tre le dtonateur l'embrasement
gnral?
S Il est difficile de croire que ces diplomats l'aient
fait volontairement, mais il est difficile aussi de croire que
des diplomates.chevronns n'aient point considr le risque
encouru!
Alors?
La facility, l'absence de contrle institutionnel,
la faillite national, le pays du tout est permits ...
Cependant ces diplomats ne doivent pas croire
que leur conduite n'est pas sanctionne ... Serait-ce par
l'Histoire!

(Editorial, Mlodie 13.3 FM, Port-au-Prince)


WASHINGTON, 15 Juillet L'ambassadeur
d'Haiti prs de l'OEA, Raymond Valcin, a prsid sa
premiere reunion
du Conseil Per-
manent exprimant
son espoir qu'une
solutiondfinitive
de la crise poli-
tique hatienne
interviendra
pendant son
mandate de 3 mois
la prsidence de
l'organe de di-
rection de 1 orga- ......
nisation hmis-
phrique. C' est l
soin plus profound
souhait, a dit
l'ambassadeur
Valcin, qui assure
cette charge
officiellement
depuis le ler Juillet-:`.
Le nouveau president du Conseil Permanent s' est
fix come priorits ct de la resolution de la cruise
politique hatienne, la lutte centre la pauvret, le
enforcement de la
dmocratie, la gouvernance
et la scurit hmis-
phrique.


L'OEA, a-t-il
dclar, devrait tre plus
attentive au dsarmement,
la frustration et au dsespoir
que la pauvret a gnr
dans les Amriques.
L'organisation, a
poursuivi M. Valcin, ne peut
pratiquer une dmocratie
partielle, troite en tant
exclusivement concerne
par un agenda politique,
appelant une approche
quilibre qui implique que
1' accent soit port
davantage sur l'agenda
socio-conomique.
Raymond Valcin a
not aussi le lien crucial
avec la scurit et ritr
l'important pas accompli
avec le vote par l'OEA
d'une convention inter-
amricaine contre le
terrorism qui a pris effet le
10 juillet coul.


Apaid

convoqu

et absent
Port-au-Prince,
19 Juillet (HPN) M.
Andr Apaid s'est fait
reprsenter par ses avocats
au parquet du tribunal de
premiere instance de Port-
au-Prince, le 18 juillet
2003, pour rpondre
l'invitation du substitute
(voir Convocation / 7)


L'ambassadeur Valcin a aussi not la conference
spciale sur la scurit hmisphrique qui aura lieu en


...iu.mnim.


octobre prochain au Mexique.
Il a aussi salut l'initiative du Vnzula d'abriter
le prochain forum sur la pauvret.
i I I II-


OEA

Valcin prside le Conseil Permanent


Pran Greyhound pou desann New Yor

Greyhound se mwayen transp pou vwayaje an sekirite epi ak
konfyans soti Montreal desann New York ak chof ki pwofesyonl
epi koutwa. Ou ka f vwayaj ale retou kounye a pou 115$.
Se bagay se pou achte biy a twa jou alavans.


East Orange, New Jersey
Brooklyn, New York
Manhattan, New York

POU PLIS ENFOMASYON KONTAKTE
AJANS KI NAN VWAZINAJ OU:
Destini Divertissment
4224 Belanger Est
Montreal, Quebec HIT 1A3
514-727-0004


GREYHOUND

S Pri biy vwayaj la ak or yo ka change san okenn avtisman. Ka gen kondisyon espesyal sou biy yo.
M


Page 6


Mercredi 23 Juillet 2003







rSA U T- en ia.. v. u il J


SAUT-D'EAU 2003


SAUT D'EAU, 16 Juillet Jho Archer introduisait il y a
trente ans le "vodou jazz." A en juger aujourd'hui, ce n'tait ni
tout fait jazz, ni tout fait vodou, mais cela prouve simplement
qu' l'poque pour faire passer le vodou, il fallait passer par le
jazz.
Aujourd'hui plus c'est vodou, mieux a vaut, et cela aussi
bien au Carnegie Hall de New York qu' Berlin ... ou Saut d'Eau.
Et qui dit vodou dit Azor. Et o mieux imaginer un
spectacle d'Azor qu' Saut d'Eau!
Azor et ses hounsis ont fait salle comble mardi soir (15
juillet) Saut d'Eau. Seuls empcheurs de danser le yanvalou, le
mayi ou le congo en round, les pickpockets. Nous tions quatre dans
notre group, on a fait les poches deux d'entre nous. Le
commissariat de Saut d'Eau n'a pas chm, recevant toute la nuit
ces petits coquins attachs les uns aux autres comme des cabris.
Finalement, o les a-t-on mis? Rassurez-vous, il n'y a pas eu
d'excutions sommaires!
James Germain et Sony Bel-Enforme viennent nous
prvenir qu'il n'y a pas loin un autre spectacle vodou, encore plus
vodou, avec en effet pour particularit que ce sont des manbos
venues spcialement de Miani.
Est-ce un autre aspect de l'anne Hati-Floride? En tout
cas, aux premires loges prenait place, avec quelques invits, le
promoter de cette dernire, l'Ambassadeur amricain Brian Dean
Curran qui nous confie que c'est sa 3e Saut d' Eau, et hlas sa
dernire. On sent qu'il y a du regret sincre. Mais apparemment
sans rancune ...


La belle nature dans le Plateau Central photo Hati en


Mais voici qi
alors qu'on nou




















Marche


Plerins rencontrs la cascade de Saut d'Eau photo Thony Blizaire
i risque de nous emmener trop que venture affam n'a pas d'oreille.
s fait signe qu'il y a un autre Et tout a dort la belle toile, il est prs de
spectacle d'un genre minuit, en souhaitant qu'au rveil la Vierge des
encore plus troublant. Miracles aura exauc le plus petit, le plus humble de
C'est la Saut d' Eau leurs voeux : avoir de quoi nourrir leur petite famille
des plerins, des pendant une semaine, que dis je, pendant un jour.
vrais, pas les noceurs. Les plerins viennent de trs loin, des quatre
C' est pour dcouvrir coins du pays. Mais les autres aussi, des quatre coins
un spectacle digne du du monde civilis.
Notre Dame de Paris Bien sr, on relve vite qu'il y a des
de Hugo. categories sociales qui ne se rencontrent pas Saut
Surle parvis d'Eau, qui ne frquentent pas Saut d'Eau. Alors que
de 1' glise Vierge des trangers vous confident qu'ils traverseraient toute
Miracle, des cen- la terre pour ne pas rater a, les ntres eux prfrent
taines et centaines de aller jusqu'en Isral ou en Bosnie pour fire leurs
paralytiques en tout ablutions.


genre, de sourd
muets, et de gens bien
ingambes mais

quement ...
Et parfois
sourds et muets parce


En tout cas, ce n'est pas leur absence qui
fait quelque chose l'affaire. Saut d'Eau restera
toujours Saut d'Eau. Mme si on a eu l'impression
qu'il y avait un peu moins de monde cette anne.
Est-ce que l'impact de la crise irait jusque-
l?
(Editorial, Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


Andr Apaid reprsent par ses avocats au
(Convocation 1 Le commissaire
suite de la page 6) parquer ae rOrL- "au prince gouvernement a prcis, en mesurn
Commissaire du gouvernement, mots, qu'il avait convoqu M.
M. Riquet Brutus. de la Caravane de l'espoir, samedi 12 juillet Cit pour que ce dernier rponde des faits relatil
Plusieurs raisons sont la base de cette invitation, a indiqu Soleil. violence du 12 juillet, dans le but de run
matre Riquet Brutus. Un juge de paix, don't l'identit n'a pas t lments d'information.
Le lundi 14 juillet, 20 plaignants, a-t-il dit, s'taient rvle, aurait achemin au parquet des procs Cet avis n'est pas partag par Me G
prsents au parquet pour dposer une plainte contre M. AndrApaid. verbaux faisant tat de 4 morts et de plusieurs blesss Charles, principal avocat de l'industriel. L'hom
Celle-ci tablissait l'ventuelle implication du coordonnateur du suite ces vnements. Ajout ceux-l, le rapport loi dit considrer cette convocation come un
group des 184 dans les actes de violence commis lors du passage de police dpos au tribunal. (voir Convocatio


.du
ant ses
Apaid
fs aux
ir des

ervais
me de
guet-
n/8)


'rz E i I Is


Nous exportons vers Hati

A4 o17 o ccoi ucr'L at
18 x 18& 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G R .AT U I' T
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


M ov-ocot zurac
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs

G 1RA T JU I T
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
A ,nn\rt7z ce con innn


Venez donc voir vous-mme


Meilleurs prix de la place


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


1


Page 7


Mercredi 23 Juillet 200-3


SOCITETE







1 TnC ITF lIAXIiTllF FN PARI, I


Mercredi 23 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 25


Rflexions sur le discours

de l'Ambassadeur amricain la Hamcham


par Jean Baptiste

Invit de la Chambre hatiano-amricaine de
commerce (Hamcham), Brian Dean Curran, 1'ambassadeur
amricain en partance, a prononc le 9 juillet, un discours
dans lequel il a fustig la socit hatienne dans son
ensemble. Gouvernement, police, justice, parlement,
socit civil, parties politiques, secteur des affaires,
nostalgiques du duvalirisme, chacun a eu droit ses
accusations et ses vrits parfois en demi-teinte. Les
reactions cette prise de paroles n' ont pas t nombreuses.
Certains peut tre ont prfr se taire pour viter les griffes
acres de l'Aigle. Quand on parle de revocation de visas,
ce n'est certes pas la bonne poque pour taquiner les
susceptibilits. D'autres ont probablement jug inutile de
rpondre un diplomat qui a dj boucl ses valises et
qu' on ne reverra peut tre jamais. A moins qu'il choisisse,
comme un de ses prdcesseurs, d'offrir au gouvernement
lavalas de grossir le nombre de ses lobbys. Quoi qu'il en
soit, que l'ambassadeur lise ou non ces lignes, il est bon de
lui dire, lui aussi, ses quatre vrits. Au moins pourrons-
nous, nous Hatiens, reliever le dfi de l'ditorialiste du
"Nouvelliste" qui affirme qu'aprs avoir entendu ou lu le
discours de 1'ambassadeur, aucun Hatien n' ose se regarder
dans un miroir.


Si nous n'osons nous regarder c'est parce qu' on
nous prsente trop souvent un miroir dformant.
L'ambassadeur veut nous'persuader que mme quand lui
et ses congnres ont tort, nous devons, nous, accepter le
blme leur place. En effet, quelle responsabilit avons-
nous quand le systme politique amricain fonctionne
coups de lobby ? Affubler les lobbys du nom de "chimres
de Washington" ne change pas grand-chose la situation.
Les gouvernements voudront toujours avoir des oreilles
au congrs amricain. Le candidate Clinton, durant sa
premiere champagne lectorale, s'tait vivement attaqu au
systme du lobby et avait promise aux amricains d'en finir
avec "cette forme de corruption". Voeu pieux.
Malheureusement pour les autres qui doivent continue
monnayer aide et 1' appui des puissants.
Le Premier ministry Nawaz Sharif du Pakistan fut
renvers le 12 octobre 1999 par le gnral Pervez Musharaf.
En fvrier 2000, le president Bill Clinton rendit visit au
gnral putschiste. Cette visit fut arrange par Me. Lanny
Davies, "lobbyist" du gnral Musharaf. Ce Lanny Davies
f'ut conseiller lgal de la Maison Blanche, pendant le
premier mandate de Clinton. Il fut l'avocat et un virulent
dfenseur de Bill et Hillary Clinton au temps des scandals,
de White Water Monica Lewinsky (1992-2001). Il tait
aussi l'ami personnel des Clinton depuis l'universit.


ORGANISATION DES ETATS AMERICAINS
Mission Spciale de i'OEA Visant Renforcer la Dmocratie en Haiti

Incidents Cit Soleil le 12 juillet 2003


COMMUNIQUE
Tout Hatien, toute Hatienne a le droit de visiter
tous les coins publics du pays, selon les terms de la
Constitution et de la Loi. La Police a l'obligation de
protger et de servir tous les citoyens du pays.
La Mission Spciale dplore tout acte de violence,
que ce soit dans le Plateau Central ou Pligre par des
individus arms, que ce soit Petit Goave, au Cap Haitien,
aux Gonaives, que ce soit ailleurs.
Dans cet esprit, la Mission dplore les actes
d'intimidation et de violence, des jets de pierres et de
blocage, faits par des personnel et groups organiss face
un group qui voulait visiter la Cit Soleil, et qui avait
fait toutes les dispositions appropries pour le faire. Il
convient de rappeler que le Gouvernement d'Hati s' est
engag le 28 mars 2003 sur tous ces points dans quatre
communiqus de press.


La Mission Spciale, qui n'a aucune vise
politique particulire dans les affaires du pays et qui
n'appuie aucun group politique hatien, tait present
come observateur selon les terms de son mandate dans
la Resolution CP/822, c'est--dire pour surveiller et fair
rapport.
La Mission se sert de cette occasion pour
transmettre ses sympathies tous ceux qui ont t blesss.
Il est regretter que le dispositif mis en place par la PNH,
bien qu'informe l'avance, ait t insuffisant et n'ait pas
permis d'empcher ces drapages.
La Mission Spciale fait appel tous les Hatiens
et Hatiennes dmontrer dans la non-violence leur respect
human pour les opinions, la libert de movement et
d'expression, ainsi que les options politiques des autres
citoyens et citoyennes de ce pays.

Port-au-Prince, le 14 juillet 2003.


Andr Apaid convoqu s'esquive ...
(Convocation ... suite de la page 7) t diffrente au cabinet d'instruction, a laiss entendre
apens. If a indiqu que la formulation de cette invitation l'avocat, o il serait question d'une convocation
en1' occurrence: comparatre pour rpondre des violence personnelle.
du 12 juillet tait tendancieuse. Si quelqu'un doit Del'avis de Me Gervais Charles, cedossierrelve
rpondre de certain faits, c' est que sa culpabilit est tablie plus de la politique que de la justice. Cette affaire est
", a ponctu Me Charles. fortement domine par la politique ", a-t-il prcis.
'avocat a aussi dnonc le fait que le commissaire De son ct, le substitute Commissaire du
du gouvernement ne lui ait pas communique les pices du Gouvernement a rtorqu que son action n'avait rien de
dossier. Ce refus l'autorise, a-t-il soulign, penser qu'on politique. Je suis un technician etj'agis dans le cadre de
voulait tendre un pige son client, avant d' ajouter que le la loi. "
commissaire cherchait faire passer des victims pour des Il n' est que d'attendre"', a conclu Me Riquet
bourreaux. Brutus.
En rponse aux propos du commissaire du Les avocats de M. Andr Apaid ont soutenu pour
gouvernement soutenant que l'avocat ne replace pas son leur part qu'ils emprunteraient les voies lgales en ce qui
client, Me Charles a prcis qu'il n' tait dit nulle part qu' un concern la suite du dossier.
avocat ne pouvait remplacer son client. La dmarche aurait


L'ambassadeur pourrait-il donc persuader les
primaires que nous sommes, que l'alchimie des "sans
functions gouvernementales", ces chimres don't le
Potomac renvoie les silhouettes furtives, n'inflchit pas
les trajectoires de la politique amricaine? Les contracts
promise et octroys par Aristide aux Kennedy, Rodhan et
Clinton n'ont-ils pas fait pencher la balance pour dcider
de l'intervention militaire de 1994 ? L'ambassadeur peut-
il nous jurer que ce n'est pas 'coups de millions pays
aux lobbys Michael Barnes employerr de Mildred
Trouillot), Randall Robinson, Ira Kurzban que le
gouvernement lavalas est revenue au pouvoir et arrive se
maintenir flot ? Hier encore un minent snateur made
in USA et pas des moindres, affirmait que le group des
184 avait fait de la provocation Cit Soleil. Comment M.
Dodd a-t-il pu aussi vite se faire une ide des vnements
(voir Discours / 9)


Affaire de Cit Soleil
DES ASSOCIATIONS
ET INSTITUTIONS
DU SECTEUR PRIVE
NOTE DE PRESS
Les Associations et Institutions du secteur priv
saluent le courage des reprsentants des Institutions
membres du group des 184 dtermins poursuivre le
dialogue direct avec les diffrentes composantes de la
socit. Elles rendent un hommage mrit aux
ambassadeurs des pays amis d'Haiti et aux diffrents
reprsentants des institutions internationales qui ont tenu
observer ces rencontres pacifiques; rencontres qui ont
pour but-de sensibiliser la nation btir un lendemain
meilleur.
Ces Associations et Institutions remercient la
population de Cit Soleil pour son courage exemplaire.
Elles condamnent avec force l'agression et la violence
dchane contre de paisibles citoyens dans
l'accomplissement de leur devoir civique par des terrorists
avaliss par le pouvoir, un pouvoir qui, travers les propos
du Premier Ministre, s'rige contre les
principes'dmocratiques don't la libert de runion et
d'expression, et de fait, contre toute recherche
d'amlioration des conditions de vie des Hatiens.
Quant aux responsables du maintien de 1' ordre et
de la scurit publique, histoire et la justice se chargeront
de sanctionner les sombres pages qui porteront le sceau de
leur laxisme, voire mme de leur complicit.
Dcides poursuivre leur engagement avec le
group des 184, les Associations et Institutions du secteur
priv souhaitent que les blessures et le sang des victims
serviront de stimulus tous ceux qui luttent pour la defense
des idaux dmocratiques et 1' avnement d'une nation just
et quitable.


jour !


L'impunit a ses beaux jours, Justice sera faite un

Port au Prince, le 17 juillet 2003
Pour authentification
ADIH CCIH
ANADIPP
Chambre Franco Hatienne
ATH ASHAV
Association des Assureurs AIDPP
APRONA
AMARH
CLED
ANEM


Specia( E& 21003
15 Juin 30 Aot

Pour 3 Nuits 4 Jours
Petit Djener & Dner compris
Chambre climatise, T.V. Couleur, Tlphone, Grande


Le


P(aza

Specia( SuMMer 2003
SJune 15 Th-August 30th

3 Nights 4 Days
Breakfast and dinner Included
'AC Room, TV, Phone, Large Swimming pool


1 Personne 2 Personnes 3 Personnes
US $ 260.00 US $ 299.00 US $ 320.00
Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre : $ 12.00
Payez 6 bluts et gaonez I Witu Extra Tout tarif.


1 Person 2 Persons 3 Persons
US $ 260.00 US $ 299.00 US$ 320.00
Child less than 12 years old in the same room $ 12
Pay 6 Wights and Get 1 Free Wgh At Rate


Page 8


1 m i dl 1 ,i'N a a 1 --1..1. -. - 1 1-. -


I~ -I


1







Mercredi 23 Juillet 2003
H''ti en Marche Vol XVII Nn .


UIIMRANK7


a
p

Il
i




c
1

e
h

d
G
d
a
h
L
ii

b
d
e
1'
p
g
d
q
fi

s(
E
d


La Banque 5 toiles fte son 10e anniversaire
expertise-conseil en gestion, investissements dans des Le film Unibank a t suivi du Discours du PDG
10 Juillet 1993 10 Juillet 2003, un dixime secteurs non financiers. Carl Braun, Prsident du Conseil d'Administration. Carl
inniversaire, cela se fte et la UNIBANK n'a rien mnag- Le film que nous avons jug un peu incomplete, a Braun, superbe comme l'ordinaire, n' a pas manqu de
pour faire de cette commmoration un succs qui restera bien cit les diverse innovations de la Unibank, mais a souligner, sourire en coin, que la UNIBANK est devenue,
nscrit dans toutes les mmoires. omis de citer le nom choisi pour chacune des 15 succursales sans fusion, ni acquisition, 1' une des
Ttlematin, clients etamis . ... . principles institutions du paysage
de la UNIBANK avait t convis financier hatien.
une Messe d'Action de Grce Puis ce fut le spectacle
Eglisee Sainte-Thrse de Ption- cultural qui a voulu se dtacher de ces
V ille, vpritable Mrc i bratiors i sempiternels shows folkloriques don't
ucharistiqu e pour dire Merci au trs on nous gratifie toujours dans ce genre
iaut devant cette ascension non-stop ade crmonie. Ce spectacle lui aussi
le "la banque cinq toiles." innovait avec ses 6 tableaux, don't le
Un peu plus tard, c' tait le diseur Marie-Ange St-Fleur Goguette
lala 10me Anniversaire qui s'est assurait la liaison.
Jroul dans une atmosphere de rve La cantatrice Nicole St Victor
tu dernier n des institutions a fait rayonner dans la salle son Soleil
itelires du pays: l'Htel Karibe. O, puis son Adieu Foulards, Adieu
Les jardins de l'htel scintillaient de... Madras. Micheline Laudun Denis
nille feux. On aurait dit un conte des 1' accompagnait au piano. Les diverse
nille et une nuits. Partout des chorgraphies taient intressantes et
)ougies, des arrangements floraux les danseurs et danseuses
l'une grande originality. Les fleurs poustouflants. La conception du
t les fruits tropicaux taient spectacle et sa mise en scne ont t
honneur et les invits n'anrrtaient assures par Rgine Montrosier
)as de s'extasier devant ces Le Conseild'Administration dela UNIBANK: degauchedroite: Jean-Pierre Blanchard,Thierry Jolicoeur, Nicole Lumarque et Jean
;igantesques gerbes de ginger, Gardre (Membres), Franck Helmcke (Secrtaire-Trsorier), Lyonel Dartiguenave, Bertrand Buteau Coulanges qui faisait un come-back
t' anturiums, d' oiseaux du paradise (Membres), E Carl Braun, (Prsident), Edouard Baussan (ler Vice-Prsident), Adrien Castera (2e samedi 1' Htel Karibe.
ui ajoutaient encore l'aspect. Vice-Prsident), Max Chauvet (3e Vice-Prsident). Le Conseil se trouve de part et d'autre du Puis ce fut le Dner (avec un
erique de la soire. tableau Alexandre Ption, peint par Pascal Smarth et offert la Banque Interamricaine de grand D) avec ses buffets garnis de
Les divers aspects de la Dveloppement (BID) l'occasion du Bicentenaire du Drapeau Hatien le 18 Mai dernier pour toutes sortes de spcialits qui ont fait
oire avaient t bien chronomtrs. tre plac dans la Salle du Conseil d' Administration de cette prestigieuse institution panamricaine, les dlices du miller d'invits convis
-lizabeth Alphonse tait superbe en mmoire de l'importante contribution de Ption la liberation de l'Amrique Latine. la fte.


ans son rle de MC, seconde par


un Clarens Renois qui paraissait un peu intimid. Tous
les deux se sont finalement bien acquiTts de leur tche,
introduisant au fur et measure les diverse parties de la
fte.
D'abord le filn Unibank, "10 Ans de leadership,
10 Ans au service de la communaut." Il s'agissait de
rappeler au public les grands moments de l'histoire
Unibank: services de dpts et de.prts commerciaux,
banque d'affaires, transferts transfrontaliers, micro-crdit,
credit la consommation, promotion immobilire,


tablies dans 13 villes de province, fonctionnant en rseau,
un nom qui pourtant vaut son pesant d'or puisque chacune
de ces succursales porte le nom d'un grand homme de la
region o elle est implante, ce qui est encore un indice de
la vocation nationalistt" de cette banque qui pense pays
avant tout.
La dernire en date est celle de Mirebalais qui a
reu pour nom: Succursale Benot Batraville, don't le
building flambant neuf se dressant deux pas de la Place
publique, a ouvert ses portes le 16juillet dernier, jour de la
fte de Saut d'Eau.


Un spectacle de feux d'artifice a t offert
galement puis ce fut l'ouverture du Bal anim par Sweet
Micky qui pour l'occasion avait laiss tomber ses blagues,
don't il a pourtant le secret.
Un Dixime Anniversaire cela se fte avec brio
et les membres du Conseil de Direction de la UNIBANK
et tous les amis qui les ont aids dans la preparation de
cette clbration, semblent en avoir trouv la formule.
Bonne Fte encore la UNIBANK.


Rflexions sur le
(Discours.... suite de la page 8)
du samedi 12 juillet ? En faisant sa declaration, lisait-il les
conclusions du rapport official de son ambassade en Hati
ou simplement rptait-il les mots murmurs son oreille
par les lobbys du gouvernement lavalas ?
L'ambassadeur ne laisse-aucun doute quant
l'avenir du gouvernement en place : "Les Etats-Unis
acceptent le Prsident Aristide comme president


discours de l'Ambassadeur amricain ...


constitutionnel pour la dure de son mandate qu
prendra fin en 2006". President constitutionnel
a-t-il dit ? Ce futla Communaut Internationalc
qui dnona les lections frauduleuses de ma
2000 par la voix de l'ambassadeur Orlandc
Marville, chef des observateurs de OEA
CARICOM. Mais M. Marville, trangement, fu
dessaisi du dossier aprs avoir dnonc ce


Votre Ressource en Ressources Humaines

Le South Florida Workforce est plus qu'une extension de votre dpartement de
Ressources Humaines. Notre implication va bien au-del de l'engagement
d'employs qualifis. En plus de recrutement et des programmes de test, nous
fournissons aussi des informations importantes sur le march de l'emploi et les
resources disponibles, don't:

*Informer les entreprises des dernires qualifications dans le domaine de l'emploi,
la formation des employs et une assistance dans l'emploi.

*Assistance dans la preparation des documents financiers pour vous assurer
le maximum de bnfices sur les taxes.

*Formation pour les ouvriers embauchs Vous bnficiez en retenant
vos employs qualifis en mme temps que vous amliorez le niveau professionnel
de vos employss.

*Enterprise Zone Tax Credit Recevez jusqu' $ 5,000 pour chaque nouveau
job cr.

*Training on the job Rcuprez jusqu' 50 pour cent des salaires pays chaque
participant.

*Welfare-to-work et Work Opportunity Credits Ralisez jusqu' $ 8,500
en engagement des bnficiaires de welfare, et jusqu' $ 2,400 pour l'engagement
de groups cibls.

*Pour plus d'information savoir comment le South Florida Workforce peut
travailler pour vous, appelez le (305) 470-JOBS ou visitez notre site web
www.SouthFloridaWorkforce.com


305-470-JOBS

SouthFloridaWorkforce.com


south florida

W(olikfoirce
One-Stop Career Center
Affiliated uwth Workforce Florida. inc.


i fraudes lectorales. Ce fut encore la communaut international qui
, avisa que les lections prsidentielles qui suivraient seraient, elles
e aussi, entaches d'illgalit. Avec raison, car le president du Conseil
i Electoral a t oblig de laisser le pays refusant d'entriner les rsultats
o frauduleux prsents par le gouvernement Prval/Alexis. Il a t
/ illgalement remplac par un autre president qui accept les fraudes
it et consacra la victoire de M. Aristide et de lavalas.
s On comprend le souci des Etats-Unis de respecter les
decisions d'un people souverain qui choisit ses dirigeants. On aurait
pu admettre ce principle nonc par l'ambassadeur s'il n'avait pas
prcd son assertion de cette description si sombre de ce regime
accept par Washington: "Fraude lectorale. Violation des droits
humans. Intolerance. Impunit."
L'ambassadeur multiple les qualificatifs et n'hsite pas
suggrer que le gouvernement n'est mme pas "dcent" puisque le
secteur public est au service des barons de la drogue, puisque le
"systme judiciaire n'est ni indpendant, ni fort", puisque la force
publique est politise et sous la coupe de l'quipe au pouvoir. Comment
les Etats-Unis arrivent-ils tordre ainsi le cou la morale? Nous posons
1'ambassadeur la mme question trouve dans son texte: "N' est-il
pas temps de mettre les partisaneries (sic) de ct ?" (pour l'dification
du lecteur, signalons que le mot partisanerie ne se trouve pas dans le
dictionnaire franais)
Contre toute attente, un ambassadeur demand de respecter
le mandate d'un president qui a fait le malheur de son pays et qui
continue le dtruire. A ce sujet, rappelons Monsieur l'ambassadeur
que le president Charles Taylor du Libria est, lui aussi, un president
lu ? Et pourtant ...
L'ambassadeur Dean Curran s'tonne et "n'arrive pas
comprendre la raison pour laquelle le gouvernement ne saisit pas
1' occasion offerte pour trouver une issue l'impasse politique". On
se demand si l'ambassadeur attend vraiment une rponse cette
interrogation. Eh bien, M. l'ambassadeur, on peut vous en trouver'au
moins une bonne: Lavalas ne saisit pas l'occasion offerte parce que
tout bonnement il n'y est pas intress. Rappelez-vous ce moment
historique : Nron, sa lyre la main, regardait brler Rome.
-"Csar, vous chantez et Rome est dans les fers !", lui dit-on.
C'est cela Jean-Bertrand Aristide. Pourvu qu'il arrive
satisfaire sa mgalomanie, le monde peut s'crouler autour de'l'ancien
prtre. Il est d'ailleurs dans son lment car vous- savez tout aussi
bien que nous, M. l'ambassadeur, qu'il souffre de cette "passion de
dtruire" don't les symptmes sont si bien dcrits par le psychanalyste
allemand Erich Fromm. Vous avez tous les dossiers mais vous refuse
de les sortir des coffres de scurit o ils sont gards.
Aprs s'tre rendu compete, comme nous, que le
gouvernement ne croit pas utile de trouver une solution la cruise
(voir Discours /12)


Page 9


''OYI~-~-~ -~ 'V' -~ I vl ~i ur ~I ~1~ i
i


__


cc. ;C;p







ARTS & SPECTACLES


I -1I A -- b- -- - -.


Mercredi 23 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 25


Le temp
PORT-AU-PRINCE, 19 Juillet Les Cinmas
nIprial et Capitol, de concert avec Coinuunications Plus
et l'hebdomadaire Ticket, ont lanc la premiere dition
de la Fte du cinma en Haiti, inaugure le 9 juillet et
clture le 12 juillet Port-au-Prince. Un vritable
triomphe selon les organisateurs (quatorze mille quarante
entres, prcisera Monsieur Mario Clestin, directeur de
ces saless. Une crmonie de remise de Tickets d'or
aux cinastes, acteurs 'producleurs et ralisateurs de la
nouvelle gnration a eu ieu le mardi 15 juillet au Rex-
Thtre.


Le public present sur invitation a exprim son
enthousiasme pour le cinma liaitien en ernant asister
en foule cette crmonic; et aussi l'avant-premire du
dernier n'" I Lo:'c \' ai 'nne' de R ichard Sn,ial,a\ ce
Don Kato, Tonton Bicha et Nice. lU.ncembatrcaion pour
le fou rire et quelques heurefs deI lasu r. Des pi sonnal ts
du cinma telles que NMlaI'red larrcehlin, Jjica Gnus,
Fabienne Colas, Rginald Lubi nean.Gardy Bien-Aim
ont reu un Ticket d'or, ainsi que le film "La peur
d'aimer" de Rginald Lubin et le ralisateur Raynald
Dlerme pour sa contribution au septime art hatien. Tout
cela a t6 endu possible 'grce au vote massif du public.
Depuis son inventionpar les Frres Lumire en.
1895, leciinma a toujours passibinn le hommes. Il leur
permet d'accder ce monde imaginaire dans lequel ils
rvent de vivre. En Hati, plus que tout, on besoin de ce
rve car le rve, c' est ce qui alimerlterait peut-tre la survive
et rendrait la dimension surhumaine laquelle chaque
Haitien rve d'accder. Quatre ans aprs la premiere
projection cinmatographique publique Paris, la capital
hatienne a accueilli sa premiere projection grce un
missaire des Lumire au Petit Sminaire, le 14 dcembre


s du


1899. Puis sont venues les premieres sales de cinma:
Paramount (1934), Rex (1935) et tant d'autres qui, dans le
temps, au gr des alas politiques et conomiques du pays,
fermeront et rouvriront leurs portes pour le bonheur ou le
malheur des amoureux du septime art en Hati.
Le cinma est considr come un vrai circuit
d' changes culturels, d'ducation permettant par les images
et plusieurs messages d'avoir une autre vision sur le monde
dans lequel nous vivons. Une vingtaine d'annes de cela,
le rdaliateu'r Rassoul Labuchin avait lanc ,on
film' "Anita" tiavers tout le territoire. De plus en plus de
productions video ont vu le jour par la suite. Puis Raoul
Peck runira quelques dix mille spectateurs Port-au-
.Prince en 1994 ors du Festival "Autopsie de la terreur";
NotIe premiere experience du cinma haitien -e nomme
" Pour l'amour de.Suzie du cinaste Ra' nald Delerme,
retenu come l'un de: pionniers du.long-mcuage haftien-
1-lai t a servi de dcor quelques fictions
:trangres, notamment "La descente aux Enfers avec
Sophie Mlarceau, Les comdiens" d'aprs Graham Greene
en 1967) ou The Serpent and the rainbow tourn au Cap-
Hatien. C'est partir de 1960 que les premires vraies
productions cinmatographiques nationals commenceront
voir le jour : Mais je suis belle", premier long mtrage
du cinma hatien, d Jean Dominique (1962), "M ap
pale nt" de Raphal Stines, court-mtrage de fiction tournm
en crole (1976), "Anita" de Rassoul Labuchin (1980) qui
reut plusieurs prix l'tranger, les documentaires
d'Arnold Antonin qui fut mme distingu au festival de
Cannes, le 25 mai de l'anne dernire.
Et puis, de nombreuses productions s plus ou
moins russies, avecles moyens restreints se sont succds
sur les crans de cinma et de tlvision:' Gouverneurs de


la rose, Haitian Corner, Lumumba, Bouki nan Paradi,
Hati :le chemin de la libert, Le choix de ma vie, Plaisir
d't, Lapeur d'aimer, Les Casseuses de pierre, Piwili et
le Zenglendo, Des hommes et des dieux, Barikad,
Millionnaire par erreur, Sonson, Protge-moi. L'existence
du cinma hatien de la diaspora s'accentue notamment
avecle tout recent Vent du dsir" avec Rudolf Mose et
WilkensomkBruna. Rappelons entres autres que le film
,Royal Bonton (Prix Jean Vigo 2002) de Charles Najman
-tourn en Haiti; charrie la sympathie des cinphiles en
France et au Canada.
Ainsi de talentueux metteurs en scnes et
cinastes se sont rvls au public : Raoul Peck, Arnold
Antonin, Raphal Stines, Richard Sncal, Rginald
Lubin, Jen-Gardy Bien-Aim, Jean Claude Bourjolly,
Raymond Cajuste, Claudette Coulanges, Mario Delatour,
SMora Etienne Ji, Edouard Guilbaud, Carl Lafontant, Bob
Le'moi7ne, NMichle Lemoine,-.Laurence et Rachle
Magloire pour ne citer que ceux-l...
Tout cela tmoigne de la volont de creation au
niveau du cinma hatien qui est en plein essor. Mais tout
le monde reste d'accord que malgr tout, il reste beaucoup
fair au niveau de la production et de la promotion du
cinma hatien : le manque de sales de projections, des
acteurs professionnels, l'inexistence de studios de
tournage. A quand la rouverture de Triomphe ferme au
lendemain de la chute de Baby Doc ? Comme l'a si bien
mentionn le cinaste Rassoul Labuchin au course de la
crmonie de la remise des prix,'" il est bel et bien venu
le temps du cinma hatien... "

Giscard Bouchotte
keeven@yahoo.fr


MUSIQUE i :- ..


Black Alex, le divine L .


James Pierre Alex (Black Alex) a fait pleurer ses
fans profondment touchs par la nouvelle de son
hospitalisation Port-au-Prince. Cet artiste vit toujours
comme un excentrique. Mme sur son lit d'hpital, il se
met rapper. Il porte la joie en bandoulire. Son grand rire


rsonne comme un instrument de musique, comme pour
djouer une enfance douloureuse, sa premiere stigmate.
Parolier et chanteur, Black Alex a fait ses premiers
pas dans le group rap King Posse qu'il a abandonn. On le
retrouve tour tour aux cts de Ralph-Papillonr, Michel


Celia Cruz et Compay Segundo:

laissent la musique cubaine orpheline
;1 LA HAVANE, 17 Juillet Lui, la lgende du "son"
vivait Cuba; elle, la reine de la salsa, de l'autre ct du
.I ^ ^ .. dtroit de I ::.


., p Floride.
Company
Segundo et
Celia Cru'z,
disparus tous
deux en moins
d'une semaine
et spars par
l'exil et la
politique,
laissent orphe-
line la musique
cubaine don't
ils avaient
contribu
dissminer
travers le
monde le ryth-
me unique et
irresistible.
"Ils
doivent tre
sur un nuage
Compay Segundo ,, l-haut tous les
T >




dervdres
Une nouvelle rubrique sur le site Haiti en Marche
www. haitienmarche.com

Pour tre bien inforn, au jour le jour, consulted nos

Toi es-r ervrels.


Celia Cruz
deux, Clia chantant et Compay jouant de la
guitar" dclarait mercredi soir La Havane
le clbre chanteur cubain Silvio Rodriguez,
lors de
la presentation d'un disque en faveur des
sinistrs des inondations en Argentine.
Le quotidien official cubain
Granma, en annonant brivement sa mort
jeudi a choisi de retenir de Celia Cruz
qu' elle tait une "icne de l'enclave contre-
rvolutionnaire" de Floride.
Le journal note nanmoins que la
chanteuse ne en octobre 1925 dans un des
quarters les plus pauvres de La Havane fut
(voir Cuba / 12)


Black Alex
Martelly ou dans le group Hati Troubadour. Ce prodigy
de la chanson fonctionne depuis en toute libert. Il
choisit les groups avec lesquels il doit jouer. Autrement
dit, il mne sa vie d'artiste maudit sans jamais se
tromper.
Dur de rater sa mobilit social ascendante. Un
Wyclef Jean aurait souri. Le compositeur Mozart se
serait mis mditer. Dur de sombrer dans l'alcool pour
avoir seulement su chanter : Black Alex la sou li sou
li sou...". Haiti voudrait se saoler avec lui. Son pays
l'aime tellement. Ses proches rapportent qu'il est
capable de tout dpenser dans un excs de folie et aprs,
on le retrouve comme un franciscain rclamant une
gorge de bire l'entre d'un dancing de Ption-Ville.
Le journal hatien Le Nouvelliste en date du 9
juillet 2003 rapporte ainsi les propos du chanteur le plus
populaire du rap hatien : "Je suis un artiste, ma passion
ne saurait ne pas tre la musique ". Il ajoute : "Je n'ai
pas besoin seulement de l'admiration, mais aussi
d'argent pour rpondre mes besoins". Ce quotidien
mentionne que c'est "pour la huitime fois que Black
Alex'a t admis dans un centre hospitalier dpuis
le lancement de sa carrire marque par la meringue
trsprise de Kiig Posse en 1994 et de Lokal, la chanson
hit du premier album de group dirig par Fred
Lizaire ".*
Bienlavant le faux dpart de Black pour
l'ternit, le grand public s'tait dj mis computer
d'autres artistes emports par la prcarit, la gloire ou
l'auto-sacrifice : Lumane Casimir, Ti-Paris, Ti Manno
... On a cit aussi d'autres noms ineffaables sur le
tableau arc-en-ciel de la renomme: Nemours Jean-
Baptiste, le pre du compas direct, Webert Sicot, Ansy
Drose, Roger Colas, Master Dji, Ti Pierre, Altiery
Dorival, Gesner Henry (Coupe Clou).
Black Alex a le don de fire danser les bons,
les mchants, les jeunes, les adults, les hommes et les
femmes. Il fait1' unanimity autour de lui. Les mlomanes
avertis font la queue l'hpital o il suit un traitement.
Leur message est peut-tre le mme : Kenbe Black, pa
large!
Dominique Batraville
dbatraville@yahoo.fr


Page 10


Cinmma haitien


'


1


:;L





Mercredi 23 Juillet 2003
Halti en Marche Vol XVII No 25


1 UTSIG I


.... -... . . . ,\ ,*

114.000 exemplairese .6 sespae gographique
hatien viennent d'tre pubIi fiV stnde M
.7- IC .... I1/ -


votre Car,
car[ V^


Page 11


Ingnieurs, Enquteurs, Gographes,
Banquiers, Gologues, Gestionnaires
pement...


u Institutions voluant dans l'agri-
S culture,- l'environnement, la s-
curit alimentaire, les infrastruc-
tures, les tlcommunications, la
gestion des risques, les services de distri-
bution et ou de collecte...
L'Unit de Tldtection et de Systmes
d'Information Gographiques (UTSIG) a
des products (cartes thmatiques, spatio-
cartes, images satellites et photographies
ariennes) qui peuvent vous faciliter la vie.


L'UTSIG est une structure relevant
du Ministre de la Planification et
de la Coopration Externe (MPCE).
Les products cartographiques ont
t raliss dans le cadre du project
Utilisation de l'Imagerie Satellitaire
pour l'Amnagement du Territoire
finance par l'Union Europenne et
le Trsor Public HaTtien.


Agronomes, Assureurs,
de projects de dvelop-


N.


'I


.*, Risque d'rosion Carte de risque d'rosion du sol (Vue rduite)


Image satellite
SPOT 1998
de Fort-Libert


*Ad


Produits cartographiques disponibles
Description Echelle Nbre de feuilles Zone couverte
1 : 50 000 38 Hati
SPATIOCARTES 1 :300 000 1 Hati
1 : 50 000 1 Coupure spciale sur la Rgion
Mtropolitaine de P-au-P
CARTE THEMATIQUE 1 :100 000 12 Hati
OCCUPATION DU SOL 1 : 300 000 1 Hati
CARTE THEMATIQUE 1 :100 000 12 Haiti
RISQUE D'EROSION DU SOL 1 : 300 000 1 Hati
CARTE THEMAlTQUE 1 100 000 12 Hati
DENSITE DE L'HABITAT 1 : 300 000 1 Hati
Ces cartes sont disponibles sous forme digital et imprime ( l'exception de la cartographie
de densit de l'habitat qui s'imprime sur commande.


4 -Pi
i`r


we rtyb~q~l~l: g


""a14$








I MTI TlUSIOUE


Mercredi 23 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 25


Disparus la mme semaine Celia Cruz et Compay Segundo
Si elle dtenait depuis 1961 un passport de la musique cubaine et la nostalgic de son pays.
(suite de la page 10) q amricain, elle parlait peine anglais, et sa musique Comme Celia Cruz, Compay Segundo, quoique
musique de notre pays aux Etats-Unis". puissante et une explosivejoie de vivre gardaient le sceau avec moins d' exuberance sous son impeccable Panama
Celia Cruz, more mercredi Fort Lee (New de son le natale. avait toujours le nom de Cuba la bouche. Son succ,
Jersey) et unanimement considre come la "Reine de la Au fate de la musique cubaine depuis prs d'un plantaire "Chan chan", immortalise le "son", la potique
salsa" restait malgr un exil de plus de 40 ans un symbol demi-sicle, poussant son cri ftiche "azucar!" sucree), musique traditionnelle cubaine alliant les apports espagnol,
A ..~,a;t,- r, mme l rhum on les1 i ares. elle avait continue chanter la "guaracha", les classiques et africains. (voir Cuba / 20)


Rflexions sur le discours de l'Ambassadeur US


(Discours ... suite de la page 9)
politique, l'ambassadeur se perd dans les supplications. "Si
le gouvernement n'agit pas bientt ... Ces mmes
supplications que la communaut international ressasse
depuis deux ans pour demander au gouvernement hatien
de respecter des resolutions que son reprsentant a
approuves, signes et mme prsentes. Demander,
supplier, exiger, menacer. Lavalas ne s'en
soucie gure car il sait que le sabre que la communaut
international brandit au-dessus de sa tte est... de bois.
Nous demanderons l'ambassadeur de nous
clairer sur ces quelques incohrences releves dans son
discours:

Incohrence No 1
L'ambassadeur, d'un air satisfait, announce que la
BID est sur le point de dbloquer des fonds pour le
gouvernement. "La banque Mondiale ne sera pas loin
derrire", conclut-il. Comment nos cerveaux de sous-
dvelopps peuvent-ils s'accommoder une tell
gymnastique de 1' esprit ? Sans disparition des causes qui
ont provoqu le gel de l'aide bloque depuis deux ans, on
apprend que les organismes internationaux sont sur le point
de verser des prts au gouvernement. Alors
pourquoi avoir bloqu un pays pendant tout ce temps,
exposant huit millions d'tres la misre, la prcarit et
la crasse? Comment dbloquer des fonds sans les rsultats
Sexigs depuis plus de deux ans? Quel type de logique la
Communaut international utilise-t-elle ?

Incohrence No 2
Si les elections frauduleuses de mai 2000 n'ont
pas t acceptes, cela signifie simplement que le parlement
issu de ces lections n'est ni jug lgitime, ni reconnu par
la communaut international. L'ambassadeur peut-il
expliquer sa presence et celle des autres membres du Corps
diplomatique aux sances de l'assemble national sur
invitation de ces mmes lus qui, selon eux, n'ont fait
qu'usurper un pouvoir de 1'Etat ? Comment le Corps
diplomatique a-t-il pu frayer si aisment avec ceux qui
"profitent de la vente des commodits de base au people
hatien" ? Certains de ces parlementaires n'ont-ils pas t
tiquets parles services amricains comme des trafiquants
de drogue? Comment, pour les mmes raisons, expliquer
la participation de snateurs, de facto selon vous, aux
runions ACP/UE ? L'ambassadeur doit dire qui, de la
communaut
international ou des hatiens, pratique un 'laborieux
maronnage".

Incohrence No 3
L'ambassadeur, indign, s'crie : "Le traffic de
drogue est tolr. oui les trafiquants de drogue sont
connus... vous duquez leurs enfants..." Paroles tonnantes
venant de la bouche d'un dmocrate convaincu qui a oubli
que l'un des principles sacrs de la dmocratie est la
responsabilit personnelle. Le fils d'un trafiquant ne sera
pas forcment un trafiquant Tout comme le fils d'un assassin
ou d'un homosexual n'auront pas forcment les tares de
leurs parents.
Comment peut-on demander d'ostraciser des
enfants cause des actes et actions de leurs parents ? Nous
avons bien compris que l'ambassadeur pensait aux
institutions hatienne car si Jacques Ktant n' avait pas
provoqu le personnel de l'Union School, ses enfants


seraient assis sur les bancs de cette cole amricaine
garde par d'authentiques Marines, au moment mme o
Sl'ambassadeur prononait ces fortes paroles. Beaucoup
de citoyens souponns d'tre des trafiquants,ou connus
comme tels dans le milieu hatien, avaient, ou ont encore,
leurs rejetons dans les grandes universits de Miami, New
York ou Boston. Certains de ces "trafiquants" sont non
seulement de fervents htes des ambassadeurs mais sont
toujours remarqus aux agapes des 4 juillet.

Incohrence No 4
L'ambassadeur demand un changement du
visage de la politique hatienne. Une simple consultation
des archives de son ambassade lui montrerait que ce sont
ses prdcesseurs et d'autres dcideurs amricains qui
ont faonn le paysage politique actuel dans lequel le
pays volue. En effet, en 1994, les citoyens qui taient
contre le retour de M. Aristide au pouvoir ont t, cause
de leurs opinions, pourchasss, rprims, jets en prison
ou sauvagement assassins come
Mireille Durocher Bertin.
Les Etats-Unis ont ferm les yeux et encourage
ainsi la vellit de lavalas d'tablir le parti unique et la
pense unique. Pour paver la voie lavalas, des snateurs
et des dputs comptents, responsables, respectable et
respects tels les Djean Blizaire, les Thomas Eddy
Dupiton, les Robert Mond et les'Duly Brutus, ont t
encourages par l'ambassade amricaine laisser le pays
et ont mme bnfici de son appui. Depuis, a commenc
en terre trangre l' tablissement d'une
nouvelle classes de "juifs errants" qui grossit de jour en
jour et qui frappe par son clectisme : Olivier Nadal
presidentt de la chambre de commerce), Robert Manuel
(secrtaire d'Etat la scurit publique), Kesner Noel
(juge dans l'affaire Prosper Avril), Claudy Gassant (juge
dans l'affaire Jean Dominique), Lon Manus presidentt
du Conseil Electoral Provisoire), Isral Jacky Cantave
journalistte, Mario Andresol (chef de la police
judiciaire), Marcel Jean (juge dans l'affaire Amyot
Mtayer alias Cubain), Jeannot Franois (chef de la police
judiciaire), Jean Robert Faveur (directeur gnral de la
police national) .
La police national, tant dcrie aujourd'hui par
la communaut international, a t monte, forme et
entrane par l'ICITAP du dpartement de justice des
USA, pour tre finalement mise au service d'un homme
: Jean Bertrand Aristide. En effet. la premiere promotion
de policies, le jour de sa commission, n'avait jur
allgeance ni au Drapeau, ni la Constitution, ni la
Nation mais au PrsidentAristide et son part. En chur,
les nouveaux policies disaient: "...ansam, ansam, nou
se lavalas" en presence du Secrtaire d'Etat amricain,
Warren Christopher et du Secrtaire gnral de 1' O.N.U,
Boutros-Boutrds Ghali. N' est-il pas incohrent de la part
de la communaut international de demander,
aujourd'hui seulement, l'indpendance de la Police ?
L'ambassadeur exige '' arrestation d' Amyot
Mtayer qui, selon toute vraisemblance, continue de jouir
de l'impunit officielle." Quel euphmisme pour cacher
le fait que ce dlinquant continue accomplir les basses
oeuvres du gouvernement! Nous rappelons au diplomat
que le 2 aot prochain, il y aura un an que les murs de la
prison des Gonaves ont t dmolis l'aide d'un tracteur
pour librer Amyot Mtayer.
Les chefs d'organisations populaires ont, durant
les annes 1992-1994, sem la panique, tu et brl. Ti


Pistol dans le Sud, Marc Lamour dans le Nord et Amyoi
Mtayer dans 1'Artibonite. Quand les militaires voulaient
svir contre eux, l'ambassadeur amricain William Swing
et Colin Granderson, chef de la MICIVIH, ne manquaieni
jamais de crier bien fort larpression. Les copies des lettres
envoyes l'Etat-Major de l'Arme par ces fonctionnaires
doivent toujours tre dans les archives de l'ambassade et de
la mission de 1'ONU. On demand le dsarmement "des
escortes illgales et des bandes armes". Les ambassades
n'avaient-elles pas ferm les yeux quand on les armait ai
vu et au su de toute la population hatienne ?
L'ambassadeur Dean Curran a commenc sor
discours par des plaisanteries insipides sur la Polict'
National mais qui ont faitrire les invits dela HAMCHAM
C'est une technique bien connue dans le milieu amricair
pour chapter attention de 1'auditoire. Une fois ceci ralis
l'ambassadeur a dvelopp les lments montrant notre
socit qu' elle ne valait pas mieux que le pouvoir don't ellk
rclame le dpart. Ensuite, sa demonstration enleva les
illusions de ceux qui pensaient que la crise se terminerail
par le dpart du pouvoir de lavalas. Il donne quelques pistes
pour tayer sa thse :
L'OEA n'abandonnera pas Hati et resteri
mobilise sur le dossier. Nous savons tous que OEA
influence par les pays du' CARICOM a toujours oeuvri
pour le maintien du pouvoir lavalas qu'ils n' arrivent mme
pas dfendre.
Le dossier Hati ne sera pas transfr aux Nations
Unies "dj surcharges". On se demand en passani
comment un organisme international peut-il tre trop
surcharg pour s'intresser au sort de 8 millions d'tres
humans menacs ? L'exemple du Ruanda ne fut-il pas
suffisant ? L'ambassadeur annihile l'espoir de ceux qui
envisageaient l'influence directe'sur le dossier hatien de
pays qui ne font pas un "dans kol" avec lavalas.
SL'ultimatum donn par le Secrtaire d'Etal
amricain, Colin Powell, n' apportera rien de nouveau sinon
qu'une activity accrue de 1'OEA pour "ngocier une
entente". Ce qui semble annonc d'autres dizaines de
voyages d'Einaudi, d'autres resolutions qui seront encore
ignores par le pouvoir en place, d'autres visits de
dlgations de haut niveau. En some du dj vu et connu.
Juste le temps d' arriver 2006.
La seule menace, selon l'ambassadeur, qui semble
peser sur le gouvernement d'Aristide est que les Etats Unis
ne pourront pas "envisager une dlgation de haut rang aux
festivits" de 2004. Qui dit mieux ?
Entre-temps, que doivent faire les Hatiens ?
L'ambassadeur prconise un compromises
historique" entire l'opposition, la socit civil et le pouvoir.
Il demand aussi que 'le monde des affaires accord ses
violons pour entrer en dialogue avec le gouvernement".
Mais, connaissant le caractre d'intolrance et
d'irrvocabilit dupouvoir lavalas et se rendant compete qu'il
venait de lancer une hrsie, il s'empressa d'avertir que cette
ide de concertation n' est pas pour bientt et que "nous en
avons pour un bon bout de temps". Alors, M.1' ambassadeur,
devons-nous continue encore longtemps confondre les
canards avec les
pintades ?
M. I'ambassadeur, la "patate chaude" quest le pays
n' aura-t-il pas le temps de brler ? Et, le "bato po pistach"
quest devenue Hati, n'aura-t-il pas le temps de sombrer
avec ses huit millions de passagers ? Haiti prend eau de
toutes parts car le capitaine fou qui le dirige y perce chaque
jour de nouveaux trous.


20 % DISCOUI


IKIS KIE'Y'A EX iITRE SS

2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE


S IPE IL DIS C:O NT



7921 NE 2ND AVE.

PHONE:(305) 751-4488


NI


FAX:(305) 751-4002

TOLL FREE: 1-866-547-5393


Page 12


ur rw~ui uu umru lu ir iui uu iua %.,Ir l


-i-i- -


----------


c






Mercredi 23 Juillet 2003
1.i. IL,-,Je V^lt YlVTT MN 25


mlaiU cii tviciCmaic v, Ai. i J. o J..


Page 13


I ANNONCES CLASSES I


Coiffeur


1~t~'


Mdecin


Points de Vente de Hati en Marche


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cu
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon



Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
T1: 243-1039
Beeper 524-0086


' .i IResta u rant


Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!


Partout, captez:

7p-

lavoixdvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
1' imnigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


. 1


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F 33064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-071.1


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sanple Road
954345 0450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2ndAve
Delray Beach, Fl
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J.C- Carntave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
e-mail: jccantave@aol.com


Le spcialiste de
'Income Tax


L'Information de bon matin, c'est
M61s0odie IMatin
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince


- _Y- .--- Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204
II 1


HACEPA CONFERENCE

July 26, 2003

Dear Compatriot/Friend of Haiti/Prospective Investor:
In the spirit of the ABiCC World Business Week, the Haitian-American
Center for Economic and Public Affairs (HACEPA), in collaboration with the
United Haitian-Americans of Florida (UNHAF) and the Consulate General of Haiti
in Miami, cordially invites you to its Second Annual Conference entitled: Haiti's
Bicentennial Luncheon for Trade, Commerce and Tourism.

The event's Keynote Speaker is:
Mrs. Marie Claude Bayard
President of the Association of Haitian Industrialists
This event will take place at the Kovens Conference Center at Florida International
University's North Campus, located at 3000 NE 151st Street, North Miami Florida
33181. The conference is from 11:00 AM until 3:00 PM on Saturday, July 26, 2003.
Your presence will add to the success of this conference. Thank you in
advance, and I look forward to welcoming you to our Conference.
Sincerely yours,

Jean-Claude P. Cantave, President
Registration Fonn
Donation Individual: $20 Table: $200
Advertising Business Card: $50 Page: $150 Page: 250 Full Page: $400
Please mail your check payable to HACEPA to 12320 NE 6th Street, North
Miami Florida 33161 before July 15, 2003.

| Remerciements


Les families Carrenard, Noel, Bright, Legros, Barrau, Neptune, Edouard, Prospere,
Career, Civil, Hurbon, Magloire, Wilson, Musset, Cantave, Jacques, Mathern,
Lemoine, Theodore, Nicolas, Cadet, Brierre, Dorsainvil, Bemadotte, Depestre,
Beauvais, Thebaud, Charles, Lucien, Mombrun, remercient les amis, les parents, la
press ecrite, parle et televised, qui ont temoign leurs sympathies lors du dcs
de: Me. Herve Carrenard.
enlev leur affection le Mardi 17 juin 2003 des suites d'une court
maladie, en Martinique .La dpouille mortelle de Mr Herv Carrnard a t
transporte Jacmel, sa ville natale o a eu lieu l'inhumation.


I Reu par courriel


From: jeanbaptiste@mundo-r.com
Subject: salutations
Alo. Je suis espagnole. Mon pre est haitien et ma mre est espagnole. Dites-moi
comme est la vie en Haiti. Merci beaucoup. J'espre votre rponse.
South Africa announced its intention to not only participate in Haiti's
bicentennial celebration, but for ajoint celebration between Haiti and South
Africa in honor of both Haiti's liberation and the 10th anniversary of the end of
apartheid in South Africa.


Terrains vendre


__ _ _ _ __ _ _ _
ir


Vous cherchez
un terrain?

Nous en avons dans diffrents
quarters
Tabarre Santo Village Valbrunos
( Croix des Bouquet), Lilavois -
Bon Repos ...
Quelque soit la dimension
recherche, nous avons
ce qu'il vous faut
Un appel suffit:
552-7759
Willy Louis est votre disposition


Offre d'emploi I


ATTENTION
Le Service Postal est
prsentement en train
d'engager: et de former:
Des clercs postaux
- Des Oprateurs de machines faisant le tri
des lettres
Des agents de scurit
Salaire de Base aussi haut que
$ 28.13 par heure
Pas d'exprience require
Pas de diplme de Fin d'Etude ncessaire
Residence obligatoire
( avec Green Card)
Une fois engag, le nouvel employ
bnficiera d'un training gratuit.
Pour des interviews prives, appelez
Mr Hays au 305-567-2811


Festival des Journes d'Afrique

La Maison de Production artistique et culturelle situ au 575 Grande-Alle Est
africaine vous convie au lancement de la avec les artistes Willy Lonard,
programmation Bunmdais
du festival des Journes d'Afrique & Danses et et Pierre Michel Mnard, Haiticn
rythmes du monde 2003, Merci de bien vouloir confirmed votre
lors d'un "5 7- presence en contactant le 640-4213 ou
le vendredi 25 juillet 17h par coumel au
sur la terrasse du Woodo Grill Productionbaobab@qc.aira.com
Reu par courriel
From: Shani Glapion
Subject: Glapion My last name is Glapion. i understand a gentleman named
Christophe Glapion came to New Orleans (my hometown) in the 1800's. How can I
go about tracing the name Glapion in Haiti?
Miro Magloire organise un spectacle de ballet (pointe technique moderne) le
Dimanche 17 Aot prochain, 14h au City Center, Studio No. 4
131 W 56th Street between 6th and 7th Avenues, Manhattan/New york
Le public est cordialement invit.

Just a reminder that an eye care mission will take place in Haiti
October 6-11 at The Simus Foundation clinic. We are still looking
for eye care doctors and technicians tojoin the mission. Please
help us locate a couple of volunteers.
Please contact Vanessa Dickey, Executive Director of the foundation,
at (817) 473-5246 or vdickey@simeusfoundation.org if you need
additional information.


1






b Page 14


1I-IAITI-CRIS. I


Mercredi 23 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 25


DECLARATION DU SOUS SECRETAIRE D'ETAT
AUX AFFAIRES POLITIQUES M. MARC GROSSMAN

Commission des Relations Etrangres du Snat

Dossier de nomination de l'ambassadeur amricain dsign Hati, M. James B. Foley


Le 15juillet 2003
Monsieur le Prsident, je vous remercie ainsi que
les membres du Comit pour opportunity qui m'est offerte
de tmoigner de la politique amricaine en Hati.
Bien que la plus grande parties de notre nergie se
soit canalise depuis le 11 septembre 2001 sur la guerre
contre le terrorism, nous sommes rests fermement
engags dans l'hmisphre. Depuis le 11 septembre, le
President Bush a effectu six voyages dans la region. Le
President a galement reu Washington neuf leaders de
la region. Le Secrtaire d'Etat a pour sa part t trs actif,
en effectuant dix voyages travers la region.
Je voudrais galement remercier la Commission
et le Snat dans son ensemble pour avoir
agi promptement dans le dossier de nomination
de l'ambassadeur amricain dsign Hati, M. James B.
Foley. La Commission a galement agi de manire prompted
dans le dossier de nomination de l'Ambassadeur Roger
Noriega en tant qu'Assistant Secrtaire aux Affaires de
1'Hmisphre Occidental. Nous comptons travailler avec
le Snat pour complter le processus de sa ratification.
Les Etats-Unis sont lis Hati sur le plan
gographique, historique et galement par leurs valeurs
communes. Des centaines de milliers d'Hatiens vivent et
travaillent aux Etats-Unis, apportant ainsi d'importantes
contributions notre conomie et notre socit. L'anne


$


La


prochaine, Hati clbrera le bicentenaire de son
indpendance un vnement historique qui nous rappelle
qu'HIati est la second rpublique tre cre dans
l'hmisphre.
Que faudra-t-il pour aider Hati devenir un pays
dmocratique, pacifique, respectant les droits humans et
l'autorit de la loi? Comment les Etats-Unis peuvent-ils
soutenir Hati dans la construction d'une conomie capable
d'offrir au people des opportunits pour sortir de l'ornire
de la pauvret, de l'analphabtisme et de la faim? Comment
pouvons-nous aider rsoudre la crise politique qui a
empir avec les lections dfectueuses de 2002? Et
.comment pouvons-nous assurer notre propre scurit
national des dangers poss par la migration illgale et le
traffic des stupfiants?
Ce sont des dfis important. Pour parvenir au
succs, il faudra un engagement, des politiques consistantes
et des priorits claires.
Voici quatre points cl de la politique de
l'administration amricaine en Hati :
Tout d'abord, nous appuyons fermement la mise
en application de la Rsolution 822 de 1' OEA. Notre appui
s'est concrtis par la contribution financire de $2.5
millions de dollars la mission spciale de 1'OEA pour
renforcer la dmocratie en Haiti.
Le gouvernement hatien a adhr au consensus


150.00'


ALLER-RETOUR+ tax et surcharge

Miami/ Port-au-Prince



Deus vols par jour !


ligne arienne prfre vers 1


DCA
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230

www.flydca.net


*,


iati !













}


sur la Rsolution 822; il s'est engag prendre les measures
ncessaires dans le but de promouvoir un climate de scurit
et de confiance pour la tenue d' lections libres et honmtes
en 2003.
Bien que le gouvernement hatien ait franchi-
certaines tapes, il n'a toutefois pas suffisamment satisfait
les engagements les plus important pris dans le cadre de
la Resolution 822, en particulier, ceux qui pourraient crer
un climate de scurit.
Les Etats-Unis d'Amrique, de concert avec
l'OEA, ont encourage le gouvernement hatien d'une
manire consistante et'rpte, remplir ses engagements
dans le cadre de la Rsolution 822. Nos efforts ont inclus
galement la participation de l'Envoy Spcial du Prsident
aux Affaires de l'Hmisphre Occidental lors de la.visite
en Hati de la dlgation de Haut-Niveau OEA/CARICOM
en mars.
Nous rappelons galement l'opposition et la
socit civil qu'ils doivent participer la formation d'un
CEP credible, neutre et indpendant, une fois que le
gouvernement hatien aura pris les measures concrtes en
bonne foi pour tenir ses engagements.
La patience hmisphrique est bout. La
resolution 1959 de l'OEA, adopte par l'Assemble
Gnrale de 1' OEA en juin dernier, invite le Secrtaire
Gnral soumettre une valuation des capacits de la
mission spciale de l'OEA accomplir son
mandate dans des dlais prvus.
Nous continuerons tre en troite
consultation avec nos partenaires de
l'hmisphre et de l'Europe en ce qui concern
les prochaines tapes franchir dans le dossier
hatien. Le Secrtaire d' Etat Colin Powell, dans
une declaration faite Santiago, a demand une
rvaluation du rle de 1' OEA en Haiti si d'ici
septembre le gouvernement hatien n' a pas cr
le climate de scurit propice la fonnation d'un
Conseil Electoral Provisoire neutre, credible et
indpendant.
Deuximement, nous portions toute
notre attention sur la situation critique du people
hatien et avons maintenu nos programmes
d'aide pour satisfaire les besoins humanitaires.
Comme mon collgue, le Sous-Secrtaire au
Trsor, John Taylor, aura le dclarer par la suite,
la ralisation d'une reprise nonnale des relations
avec les institutions financires internationals
a franchi un grand pas en avant quand Haiti a
pay ses arrirs la Banque Interamricaine de
Dveloppement le 8 juillet dernier.
Les Etats-Unis demeurent le plus
important donateur bilatral d' Hati. Notre aide,
canalise par le biais d'organisations non
gouvernementales amricaines et hatiennes,
soutient des programmes d'assistance
alimentaire, de sant (y compris des projects
visant enrayer le virus du VIH/Sida en Haiti),
de dmocratie, d'ducation et de croissance
conomique.
Par example, nos programmes de
croissance conomique totalisant la some
de $7.8 millions pour l'anne fiscal 2003 et
centrs sur le credit aux micro-entreprises et sur
(voir Grossman / 15)


Le sTou+es
Une dernires
Une nouvelle rubrique sur le site Hati en
Marche ww w.haitienmarche.com
Pour tre bien inform, au jour le jour,
consulted nos
Tou+et Dernires.



Headiquai-ters for
Airline Tickets to


SEA GULL TRAVEL
2621 N. Federal Highway
aBoca Raton, FI 33431
Tl: 561-394-6030'
1-800-696-0916
Cruises Airtickets Tours
1 ---- 1


Dutch Caribbean Air/ines


B-


Tarif sujet tre discontinu Taxe de dpart et surcharge seront ajouts au ratif.


1 L J i 1. LA A .1-"- % L .- 1. 1.. -- -.. .--


% NOP,


r


L 1


.- r. .


-3~3~a~-


f







Mercredi 23 Juillet 2003
1.H:t;. e-n frche. Vnl YXVTT MINn 2


Page 15


GOI VERNANCE


Le dveloppement d'Hati sortira de sa matrice
Spolitico-social et les coordonnes conomiques sont
La manne ne tombe plus du Par Jean Erich Ren diffrents. Pour sortir des marasmes du sous-
isus est part vers le Pre enseignement. L'Eglise Catholique manu military a rcupr et confisqu dans dveloppement, Hati doit frayer son propre chemin.
nt les secrets du miracle de la les coffres du Vatican les documents les plus significatifs de la doctrine Tout d'abord nous devons fair la sourde oreille
cation du pain et du poison. chrtienne. aux tristes sirnes de ses collabo qui s'agenouillent
e ses disciples n'arrive jusqu' En attendant le jour de la dlivrance, il revient nous autres terriens quotidiennement devint Mammon pour bnficier de ses
changer 'eau en vin, ni de partir la conqute du dveloppement conomique afin de rpondre nos miettes. Il s' agit d'un comportement hrit de la culture
r l'exploit de la pche besoins matriels. Peut-on emprunter la mme voie que l'Occident qui a bti (voir Dveloppement / 17)


euse. A dire vrai, l'vangile du
t sevr de l'essence de son


Declaration de
(Grossman ... suite de la page 14)
1'assistance la commercialization pour
les petits fermiers et artisans ont
penis d'aider des milliers d'Hatiens
et leurs families. Et un rseau de plus
de 30 organizations locales de sant
dessert environ 2.5 millions d'hatiens.
Dans les domaines o ces organizations
voluent, 1' immunisation infantile est
la hausse et la malnutrition la baisse.
En ce qui a trait au planning familial et
au VIH/Sida, les programmes
d'assistance amricaine ont favoris
' augmentation des consultations
prnatales et de l'utilisation des
contraceptifs.
Nos programmes humanitaires
peuvent aider, mais vu la situation
politique, l'lment principal vers le
progrs est la bonne volont des
autorits haitiennes et du people hatien
agir et prouver le besoin d' une bone
governance y compris les marchs
comptitifs.,
Troisimement, nous devons
arrter le traffic des stupfiants travers
Hati vers les tats-Unis.
Tristement, la corruption lie
au traffic des stupfiants s' est tendue au
sein de la'Police Nationale d'Haiti.
Nos efforts pour combattre la
corruption se base sur la rvocation des
visas et la pression applique sur les plus
hautes autorits du gouvernement
d'Haiti afin de rvoquer les officers
corrompus. Ces measures ont
certainement retenu l'attention du
gouvernement sur importance que ces
issues reprsentent pour nous.
Hati n'a pas obtenu la
certification en 2002 des pays cooprant
la lutte centre le traffic des stupfiants
parce qu'elle n'a pas respect les
accords internalionaux relatifs aux
narcotiques et les measures anti-
narcotiques exiges par la loi
amricaine. Le Prsident Bush a accord
une demand de dispense 1' application
des sanctions, qui si elles taient
imposes, auraient exig le retrait de
certain volets de l'assistance
amricaine.
Il est important que l'on
persiste travailler avec des membres
de la Police Nationale d'Haiti, plus
spcialement les Garde-Ctes Hatiens,
sur qui on peut computer. L'Agence
Amricaine de Lutte centre le Trafic de
la Drogue a organis certaines
operations conjointes avec ses
homologues hatiens qui ont eu des
rsultats positifs, mais d'autres
malheureusement ont t compromises
par des officials corrompus.
Quatrimement, la migration
clandestine reprsente un facteur
d'inquitudes trs important pour la
scurit des Etats-Unis. Nous voulons
dissuader la migration illgale tout en
traitant les migrants hatiens
humainement et quitablement. Nous
favorisons la migration lgale en
provenance d'Haiti. A peu prs 15,000
visas d'immigrant sont accords aux
Hatiens chaque anne.


sa fortune avec le sang des esclaves et le
pillage du Tiers-Monde ? Le context


Marc Grossman
La migration illgale en provenance
d' Hati est trs sensible aux changements ou
la perception de changements de la politique
amricaine relatif au rapatriement et la libert
conditionnelle pendant que les demands
d'asile sont en course.
Par example, en novembre 1991, un
mois aprs le coup d'Etat qui a renvers le
President Aristide, les Haitiens ont pris le
chemin de la mer dans une tentative
d'atteindre les tats-Unis. A cette poque, la
politique des Etats-Unis n' tait pas clairement
dfinie la plupart d'entre eux ont t
achemins Guantanamno Bay pour les
procedures de demand d'asile. Environ un
tiers ont t mis en libert conditionnelle aux
Etats-Unis. Le rsultat a provoqu une vague
de migrants hatiens, environ 38.000, de la
fin de 1991 juin 1992.
Aprs que le Premier Prsident Bush
eut ordonn le rapatriement direct de
migrants, presque tous ceux qui taient
supposs tre des migrants conomiques, non
des rfugis politiques, le nombre a chut
2,404.
Nous appuyons la politique du
Dpartement de Scurit des Etats-Unis qui
se charge~de dissuader la migration illgale
en provenance d' Haiti en rapatriant de faon
immediate les migrants intercepts en mer qui
ne font pas tat de craintes de perscutions
lgitimes, et de garder ceux qui ont atteint
avec succs les ctes amricaines pendant que
leurs demands d'asile sont en course.
Le Dpartement de Scurit des
Etats-Unis ralise des entrevues avec tous les
migrants, qu'ils soient intercepts en mer ou
retenus aux Etats-Unis, qui tablissent de
crdibles craintes de perscutions afin de
dterminer le bien fond de ces dites craintes.
Les gens retenus aux Etats-Unis, qui
dtiennent des preuves valables de
perscutions, obtiennent l'asile. Ceux qui sont
intercepts en mer et qui mritent d'tre
protgs, sont refouls dans les pays tiers.
Ces politiques ont connu un succs
en dcourageant les values des migrants, ce


qui a permis de
stabilizer le
nombre appro-
ximativement
1,300 1,400 par
an au course des
trois dernires
annes tout en
assurant la pro-
tection ceux qui
en ont besoin.
Je vous
remercie, Mon-
sieur le Prsident
de m'avoir invit
participer l'au-
dience d'aujour-
d'hui. Je serai
heureux de
rpondre toutes
les questions que
vous ou les autres
membres du
comit pourriez
avoir.

(Fin texte)


I Attention Miami


'I


KONTE MIAMI-DADE, FLORIDA


AVI PUBLIC


Pmi Pwofesyonl Konte Miami-Dade pou ane fiskal 2003-2004.
NOUVO AK RENOUVLMAN PMI YO


Yo avize nou an di fom ke, koumanse depi 1ye jou Dawout 2003 a 8:30 am
(dimaten), Pmi Pwofesyonl yo pou ane fiskal 2003-2004 pral an vant nan:
140 W. Flagler St. Suite 1407 Miami, Florida 33130 epi nan 10710 SW 211
St. Suite 104 Miami, Florida 33189.

Yo va deklare delenkan (an t pou non peman) pmi yo ki pa renouvie jiska
dat 30 Septanm lan, e sa va soumt yo a yon penalite sou delenkans lan
de dis (10) pousan pou mwa Oktb lan, plis yon penalite sou delenkans lan
adisyonl de senk (5) pousan pou chak mwa ke peman yo an delenkans
jiska jou ke li peye, depi total amann sou delenkans lan pa depase
vennsenk (25) pousan de taks pmi pwofesyonl yo.

Kidiplis, klkeswa moun ki pa peye taks pmi pwofesyonl lan nan peryd
de sansenkant (150) jou apre premye notifikasyon ke taks lan di, epi ki pa
pran Pmi Pwofesyonl nesese an, va soumt yo yo a yon aksyon legal
sivil ansanm ak penalite, enkli fr tribinal yo, fr rezonab pou avoka, fr
administrative adisyonl ki ft kom rezilta ef6 pou kolekte dt lan, epi yon
penalite/amann san (100,00) dola.

Se responsabilite moun ki pran pmi an pou li renouvle an dat pou evite
penalite yo.


Kolekt Taks Konte Miami-Dade


Irm
I-B3


Marie Esquivel, Manadj
Seksyon Pmi Pwofesyonl


.5.. .


FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tlphonique chez vous...
30-
3 5 '7 .7 91 5 -- .

Ouvert FA 8272
MIert J VARIETY STORE
6 Jours 7'f :-- Oc~ -


par

semaine:

8h30am



7h30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beauty
* Produits pour cheveux


ciel. J
emporta
multiple
Aucun d
present
rditei
miracule
Christ a


a t7L are- 9 12 171. g


i


r-


Fialli el] Aliiii Cli vo. 21L v Il INL. -1-3 1 -J. 1--, -- y --


~I








I NOTRE HISTOIRE I


Mercredi 23 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 25


A la recher


(Dette ... suite C1
de la page 2) sur la d
' ordonnance avec Mackau finit par la rejeter, parce que le
montant de l'indemnit (150 millions de francs reprsentant
l'poque environ 50'fois le budget national hatien)
dpasse les possibilits du pays tandis que les terms de
' ordonnance sont offensants pour la dignit national. Mais
Boyer prend l'engagement de l'accepter et le snat
l'unanimit la ratifie (13 snateurs sur 13).
Pour payer la premiere tranche de trente millions
de francs, le gouvernement de Boyer a d recourir un
emprunt auprs de la banque franaise Ternaux
Gandolphe et co"' au taux de 80% et aux intrts de 6%.
A cause du prlvement des intrts et commission, les
emprunteurs n'obtiennent que 24 millions sur les trente
millions demands. Pour combler la difference, le
gouvernement fut oblig d'utiliser toutes les disponibilits
du trsor en vue d'expdier Louis-Mesmin Sguy
Villevaleix, chef principal des bureau du president, avec
un million de piastres. C' est ce qui expliqua l'hmorragie
financire de la caisse publique.
Aprs 13 ans de tractations entire les deux
gouvernements, la France limine l'ordonnance de 1825
et conclut avec Jean-Pierre Boyer un double trait qui
reconnat finalement l'indpendance de 1'Etat hatien et
rduit le solde 60 millions de francs.
Voici la teneur de ce double trait ou des traits
franco-hatiens de 1838:
Au nom de la trs Sainte et indivisible Trinit,
Sa Majest le Roi des Franais et le Prsident de
la Rpublique d'Hati, dsirant tablir sur des bases solides
et durables des rapports d'amiti qui doivent exister entire
la France et Hati, ont rsolu de rgler par un trait, et ont
choisi cet effet pour Plnipotentiaires, savoir, Sa Majest
le Roi des Franais, les sieurs Emmanul Pons Dieudonn,
baron de Lascases, officer de l'ordre royal de la Lgion


Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bon nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab voye pou fanmi nou; kmanse
lendi 19 Me, nap kapab voye yon bokit chaje manje, san fr pou fanmi nou.
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa de Me-an, Boby Express ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Sa va yon okazyon pou nou voye di "Bonn Ft Manman" an Ayiti.

Nou vie gate kliyan nou yo dejou en jou pi plis.

S Transfert d' agent la second


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787


LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077


POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469


BAHAMAS MAITAPAN QUEENS
E. Street.Sawyer 508 River Street 159-35B Hillside Avenue
Studio Blvd 2nd Floor Mat. Mass. 02126 Jamaica N.Y. 11432
Nassau, Bahamas Tel: (617)298-9366 Tel: (718)523-9216
Tel: (242)322-6047
MIAMI SPRING-VALLEY
BOYTON 5401 N.W. 2nd Avenue South Main Street
544 E Gateway Blvd, Suite 3 Miami, FI 33137 S. Valley, NW 10977
Boyton Beach, Florida Tel: (305)758-3278 Tel: (914)425-7747
Tel: (561)742-3046
NAPLES WASHINGTON
CAMBRIDGE 506 1 th Street 835 Juniper Street NW
300 Broadway Naples, F134102 Wash D.C. 20012
Cambridge, Mass 02139 Tel: (941)435-3994 Tel: (202)722-4925
Tel: (617)354-6448
NORTH MIAMI WEST PALM BEACH
CHURCH 629 NE 125th Street 604 25th Street
2807 Church Ave. N. Miami, FI 33161 W. Palm Beach FI 33407
Brooklyn, NW 11226 Tel: (305)892-6478 Tel: (561)655-4166
Tel: (718)693-3798
MIRAMAR N. DADE NEW JERSEY
CONNECTICUT 19325 NW 2nd Avenue (441) 152 Jefferson Ave
953 Washington Blvd, Suite 1 Miami, F133169 .Elizabeth, NJ 07201
Stamford, CT 06901 Tel: (305)654-2800 Tel: (908)354-1411
Tel: (203)324-2816
MONTREAL MONTREAL NORD
DELRAY BEACH 7177 Rue St Denis 3820 Henri-Bourassa Est
402 West Atlantic Ave Mont. QC H2R2E3 Montral, Canada
Delray Beach, FI 33444 Tel: (514)270-5966 Tel:(514)852-9245
Tel: (561)265-2100
-nt ALIU In vz iIT("


FLATBIUSH
1161 Flatbuah Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel., 719)2V7_52a5


ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896


Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173


avons sign le present trait
et y avons appos notre
sceau.
Fait Port-au-
Prince le 12e jour du mois
de fvrier de l'an de grce
1838.
Emmanuel, baron
de Lascases, Charles
Baudin ; B. Ardouin, B.
Inginac, Frmont, Labbe,
Sguy Villevaleix.

II- Au nom de la
trs Sainte et indivisible
Trinit,
Sa Majest le Roi
des Franais et le Prsident
de la Rpublique d'Hati,
dsirant d'un commun
accord mettre un terme aux
difficults qui se sont
leves relativement au
paiement des sommes que
la Rpublique d'Hati doit
la France sur l'indemnit
stipule en 1825, ont rsolu
de rgler cet objet par un
trait, et ont choisi cet
effet...
Art. ler : Le solde
de l'indemnit d par la
Rpublique d' Hati
demeure fix la some de
60 millions de Francs. Cette
some sera paye
conformment au mode ci-
aprs : pour chacune des
annes 1838-1839-1840-
1841 et 1842, 1 million 500
mille francs ; pour chacune
des annes 1843-1844-
1845- 1846-1847, un
million 600 mille francs ;
pour chacune des annes
18555-1856 et 1857, un
million 800.000 francs ;
pour chacune des annes
1858-1859-1860-1861 et
1862, deux millions
400.000 francs ; pour
chacune des annes 1863,
1864, 1865, 1866 et 1867,
trois millions de francs.


historique


'che de la vrit


ette de I'indpe
d'honneur, et Charles Daudin, officer du dit ordre royal
de la Lgion d'honneur, capitaine de vaisseau de la Marine
Royale.
Le President d'Hati, le Gnral de brigade Joseph
Balthazar Inginac, secrtaire gnral ; le Snateur Marie
Elizabeth Eustache Frmont, colonel, son aide de camp ;
les Snateurs Dominique Franois Labe et Alexis-
Beaubrun Ardouin, et le citoyen Louis-Mesmin Sguy
Villevaleix, chef.du bureau de la secrtairerie gnrale ;
Lesquels aprs avoir change leurs pleins pouvoirs
et les avoir trouvs en bonne et due forme, sont convenus
des articles suivants :
Art. ler : Sa Majest le Roi des Franais reconnat
pour lui, ses hritiers et successeurs, la Rpublique d' Hati
comme Etat libre, souverain et indpendant.
Art2 : Il y aura paix constant et amiti perptuelle
entire la France et la Rpublique d'Hati, ainsi qu' entire les
citoyens des deux Etats sans exception de petsonnes ni de
lieux.
Art.3 : Sa Majest le Roi des Franais et le
President de la Rpublique d'Hati se rservent de conclure
le plus tt possible, s'il y a lieu, un trait spcialement
destin rgler les rapports de commerce et de navigation
entire la France et Hati.
En attendant, il est convenu que les consuls, les
citoyens, les navires et les marchandises ou products de
chacun des deux pays, jouiront tous gards, du traitement
accord, la nation la plus dfavorise ; et ce gratuitement
si la concession est gratuite, ou avec lamme compensation
si la concession est conditionnelle.
Art.4 : Le present trait sera ratifi, et les
ratifications en seront changes Paris, dans un dlai de
3 mois, ou plus tt si faire se peut.
En foi de quoi, nous Plnipotentiaires soussigns,


Page 16


POMPANO(1) CENTRE VILLE
FORT LAUDERDALE 4857 N. Dixie Hwy 59 Rue Pave
8 West Sunrise Blvd Pompano Bch, FI 33064 avant la Pharmacie Idale
Ft. Lauderdale, FI 33311 Tel: (954)429-9552 223-0865-223-0839
Tel: (954)524-1574 222-2704,221-8910. 221-1632


I 1 - -- ---~- - -- -- --~-~ ~--~~- -~


dance .Les dites
.rBBndance ^sommes seront payes
dans les six premiers mois de chaque anne. Elles seront
verses Paris, en monnaie de France, la caisse des dpts
et consignations.
Art.2 : Le paiement de 1' anne 1838 sera effectu
immdiatement
Art.3 : Le present trait sera ratifi et les
ratifications seront changes Paris dans un dlai de 3
mois, ou plus tt si faire se peut.
"En foi de quoi... "

Cette dette a eu pendant plus d'un sicle des
consequences assez graves sur l'conomie du pays.
Toutefois, nos historians ne s'entendent pas sur la date de
son chance. Pour un actuel dput franais, engagement
a t honor en 1883 jusqu'au dernier sou. Pour Jacques
Barros, c'est en 1888. D'autres pensent que c'est en 1946.
A dire vrai, aprs le dpart de Boyer, les vnemeits qui
ont secou le pays obligrent les gouvernements hatiens
cesser le paiement de la double dette de l'indpendance.
Soulouque, aprs les vnements d'avril 1848, menaait
de ne plus honorer ce contract ou trait jug immoral.
L'envoi par le gouvernement franais dans les eaux
hatiennes d'un bateau'de guerre ne l'a pas intimid. Au
contraire, il se montra prt repousser la force par la force.
Et la France cda.
Le President Domingue devait engager Hati dans
un scandal financier sans prcdent en empruntant
(emprunt Domingue) 3.000.000. de dollars au taux de 16%
pour payer 3 terms de l'indemnit franaise.
Le 26 juin 1922, Louis Borno fit voter par le
conseil d'Etat la loi autorisant un emprunt extrieur de 40
millions de dollars aux Etats-Unis.d'Amrique destin au
rachat de la dette franaise et d'autres fins. Ce dernier
emprunt sera sold sous le gouvernement de Dumarsais
Estim.
Depuis que l'actuel chef de l'Etat hatien, Jean
Bertrand Aristide a, dans un discours prononc au Muse
du Panthon National l'occasion du bicentenaire de la
mort de Toussaint Louverture le 7 avril dernier, rclam
de la France environ'21.7 milliards de dollars amricains
en guise de compensation pour le paiement de la dette de
l'indpendance, cette question de restitution de la dette est
revenue dans 1' actualit.
Malheureusement le problme se pose avec trop
d'motion et d'erreurs historiques. Entre autres trois
examples:
La France a arrach des mains de Boyer en
1825 la some de 90 millions de francs or pour la
reconnaissance de r indpendance ", dclare le porte-parole
de la Plate-forme Toussaint Louverture ( rf. TNH, novelles
7h p.m., 14 avril 2003 )"
"" On a contraint Boyer payer 90 millions de
francs en or ", advance le snateur du Sud Yvon Feuill (
Nouvelles 7h p.m. TNH, 14 avril 2003)
... Parce qu'en 1825, nous avons d payer 90
millions de francs or... ", souligne le Prsident Aristide
dans son discours du 7 avril 2003.
Rectifions : Pour le cas du Snateur, il s'agit de
francs or et non de francs en or. Pour les deux autres
examples cits, Boyer n'avait pas pay ni n'avait payer
90 millions de francs en 1825. En 1825, la France avait
rclam 150 millions de francs devant tre pays en cinq
versements ou terms gaux, don't le premier chant au
31 dcembre 1825.
A la vrit, ce n'est pas la premiere fois qu'on
pose le problme de la dette de l'indpendance vis--vis
d'Hati. Dans le cadre d'un forum social tenu le 25 juin
2003 Porto Alegre, le secrtaire gnral de association
franaise de solidarity France Amrique Latine (FAL),
Fabien Cohen, a dclar que la France doit Hati des
rparations. Le professeur franais Christophe Wargny,
dans son intervention, a prn le remboursement par la
France des 150 millions de francs or que l'Etat hatien a
t contraint de verser Etat franais partir de 1825. Le
dput franais de la Guyane ( Dpartement franais
d'outre-mer ), Christiane Taubira qui est la base de la loi
du 10mai 2001 reconnaissant la traite et 1' esclavage comme
crimes contre l'humanit a, dans une correspondence
adresse au Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,
leler janvier 2003, demand de restituer Hati la dette
paye pour la reconnaissance de son indpendance.

Le president hatien demand restitution et
rparations. C'est trs bien, notamment pour ce qui a trait
la question de restitution. Son intention est bonne.
Cependant la voie choisie jusqu' present (poser le
problme publiquement dans un discours ) n' est pas la
bonne. Du point de vue moral, cette demand est totalement
(voir Dette / 17)








HAITI-ECONOMIE


Page 17


aitievi -. -- -i -- - - --i(.3


Le dveloppe


sortira de
(Dveloppement ... suite de la page 15)
judo-chrtienne, l'instrument privilgi de la colonisation
qui a aliment les caisses d'Isabelle la Catholique et de
1' Hexagone. On nous a coup de notre culture pour nous
imposer leur dieu, leur religion. Notre me s'est volatilise
et nous voici livrs nous mmes sans aucun salut. Qui
pis est, grce son advancement technologique, l'Occident
a diffus des theories conomiques qui n' abordent le sous-
dveloppement que de manire descriptive. On est plus
intress mettre en evidence nos laideurs que de nous
aider rechercher les causes et le baume qui soulage.
Par bovarysme cultural, nous avons fait de
1' Occident notre modle exclusif. Voici la cause principal
de notre sous-dveloppement. Les Hatiens ne sont pas eux-
mmes et refusent d'tre eux-mmes. Nous avons une


Dette de

l'indpendance...
(Dette ... suite de la page 16)
juste' Mais l'acte pos par le chef de l'.Etat est purement et
simplement politique. Il est loin d'tre diplomatique. Car
la diplomatic est une affaire secrte. Vu'l'importance de
cette question (restitution de la dette de 1804), elle
mriterait d'tre aborde froidement et diplomatiquement
et non sur la place publique, voire dans la rue.
Pour concrtiser un tel rve qui doit tre celui de
tous les Hatiens, on aura besoin de beaucoup de force tant
sur le plan national qu'international. Or le' pouvoir hatien
est faible. Raison peut-tre pour laquelle la France dplace
le problme. Evitant de rentrer dans ce dbat, elle dnonce
la mauvaise gestion du pouvoir Lavalas. Si, sur la base de
ngociations entire pays amis, la France pouvait restituer
la premiere Rpublique Noire de l'histoire de l'humanit
la dette de l'indpendance, elle prouverait sans doute sa
determination de renouer vraiment avec ses ambitions
universelles, porteuses du message de la libert, de lajustice
et de la fraternity.

Pierre Josu Agnor CADET




REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) No. 399
Scalehouse accounting & video systems.

Miami Dade County Department of Solid Waste Management
(SWM), is soliciting proposals from interested and capable
firms to provide software to replace the existing legacy client,
and server applications and systems that control date input and
flow beginning with the Weigh Master System (WM) at the
remote site scales, to/from the server based Scalehouse
Control System (SCS) and to/from. the server-based Ross
Accounts Receivable and Billing system (ROSS) Also,
replace the existing Point Watch Video Security System-(PW)
used at the remote site scales; and the migration of ail existing
data in the SCS and ROSS legacy systems to the new platform.

It is anticipated the County will issue an agreement for a five
(5) year period with five (5) one (1) year options to extend the
term at the County's sole discretion.

Contract Measures
A Selection Factor contract measure is applied to this
solicitation

To Request a Copy of the RFP Solicitation
Package.
The RFP solicitation package, which will be available starting
July 21, 2003, can be obtained at no cost on-line at
www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained
through the Vendor Information Center (305)375-5773,
Department of Procurement Management, 111 NW 1' Street,
Suite 112, Miami FI 33128-1919 at a cost of $ 24.00 for each
solicitation package and an additional $ 5.00 for a request to
receive the solicitation package through the United states
Postal Service. For your convenience, we now accept VISA
and MasterCard. To request the solicitation package through
the United States Postal Service, mail requests with the
following info; the RFP number and title, the name of
proposer and contact person, complete address to be mailed
to, telephone number and fax number, along with a $ 15.00
check or money order made payable to: Miami-Dade Board
of County Commissioners.

Pre Proposal Conference
A Pre-Proposal Conference is scheduled for August 5, 2003 at
9:30 a.m. (local time) at 8675 NW 53 Street, Conference
Room 108, Miami, FI 33166. Attendance is recommended but
not mandatory. The contracting Officer for this RFP is
Nirhmala Nauth, C.P.M. at
(305) 375-1436

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is August 29, 2003 at
2:00 pm (Local Time) at Miami-Dade Conty, Clerk of the
Board of County Commissioners, 111 NW 1's Street, 17 th
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This (RFP) is
subject to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.


ment d'Hati


sa matrice
nentalit d'emprunt. Aussi, nous sommes grevs de dettes
vis vis de l'Occident. Les gnrations hatiennes d'hier
s'enorgueillissent de rciter Le Lac de Lamartine ou de
citer Victor Hugo sans se proccuper du dveloppement
conomique d' Haiti. Les gnrations hatiennes actuelles
ont les regards tourns vers la American Way of Life. Ils
baragouinent l'anglais, s'habillent en Fashion, dansent le
Rap, mangent le Hot dog. Les valeurs de la culture afro-
carabenne sontjetes aux oubliettes par la gnration du
fast food. Pourtant le dveloppement conomique a un
dterminant cultural qu'on ne peut pas esquiver.
Tout d'abord, qu' est-ce que la culture? C' est toute
la vie d'un people c' est dire l'ensemble de ses habitudes,
ses murs, ses coutumes, ses croyances, ses expressions
artistiques, ses productions matrielles, musicales,
intellectuelles etc. Le sociologue hatien Achille Aristide a
tabli l'identit culturelle du dveloppement. Grard Pierre
Charles dans "Economie et Dveloppement" dans une
approche structuraliste, reconnat le primat de la culture et
le rle moteur de l'idologie. Emile Olivier et Claude Mose
nous mettent en garde contre la structure de dpendance
occidentale incompatible avec le dveloppement
conomique d' Haiti.
L'Occident assimile le dveloppement la
croissance conomique. Mais, la croissance conomique
rsulte d'une accumulation continue et irrversible du
capital. Qu' est-ce que le capital ? Ce sont les resources
matrielles, montaires, intellectuelles don't on dispose pour
produire. En quoi consiste essentiellement le PNB hatien:
caf, cacao, sucre, coton, riz, mais etc. Le monopole de la
production agricole est dtenu par le paysan. Quelle est la
religion du paysan qui reprsente la majority national?
C'est le vaudou. Comment peut-on ignorer le vaudou en
posant l'quation du dveloppement conomique d' Hati!
Nous prenons une allure purement occidentale en mprisant
' asson. Nous nous signons publiquement devant la croix
de l'Occident pour danser en cachette au rythme de
1' Assotor. Ce syncrtisme religieux nous jette dans la plus
profonde confusion en engonant la machine du
dveloppement conomique d'Hati.
Pour saisir l'importance du vaudouisme pour le
dveloppement conomique d' Haiti, il suffit de rappeler
comment le capitalism est arrive son closion en
Occident. Selon Max Weber dans "L'Ethique protestante
et esprit du capitalisme, c'est dans le protestantisme
que le capitalism a puis l'nergie ncessaire sa
propulsion. En bannissant la mollesse et la dbauche, le
protestantisme a vit le gaspillage tout en favorisant
1' pargne et 1' accumulation du capital. Le catholicisme a
permis la France et l'Espagne de coloniser le Tiers-
Monde et de ramasser leurs fortunes en prchant la
resignation et la promesse d'une vie meilleure, aprs la
mort. En inventant le paradise et l'enfer, il a comprim
tout sentiment de rvolte chez l'opprim.
Le people hatien est-il catholique, protestant ou
vaudouisant? L'ge conomique d'Hati va commencer
partir du moment o nous cesserons de singer
l'Occident. Tout en adoptant leurs progrs scientifiques,
nous devons tenir compete de nos propres valeurs
culturelles. Sans le vaudou, le dveloppement
conomique et social d' Hati n'est pas possible. Sans le
crole, la diffusion du savoir comme pralable
indispensable toute tentative de dveloppement
conomique sera de nul effet. Le Docteur Jean Price Mars
justifie notre sous-dveloppement conomique par notre
bovarysme cultural. Les racines de 1' Hatianit prennent
naissance dans 1' Africanit. Tout project socital englobant
le dveloppement conomique, doit prendre en compete
l'aspect cultural.
Personne ne peut nier l'importance de la
spirituality dans la vie d'un people. Le vaudou se trouve
au coeur de la vie national hatienne. Sans le vaudou,
l'indpendance d' Hati n' tait pas possible. La cohsion
des esclaves et les techniques du marronnage sont les
oeuvres de grands prtres vaudou come Boukman.
L'arme biologique provoquant la fivre jaune tait
prpare dans le laboratoire du vaudou. L'influence de
Franois Mackandal ne peut tre nie dans la mise en
oeuvre de la stratgie tendant vers l'indpendance d' Hati.
Tout comme l'union des Noirs et des Multres fut
indispensable.
Si pour Robinson l'accumulation du capital
constitute la force motrice du dveloppement conomique,
pour Rostow le passage d'une socit traditionnelle une
socit moderne constitute les fondements de la croissance
conomique. On ne peut pas crer les conditions
pralables au dmarrage conomique sans tenir compete
de certaines ralits sociales et culturelles d'Hati. La
petite marchande de clairin du coin pourrait monster une
grande entreprise de dbit d'alcool, mais elle a peur. Le
tenancier de la boutique d'en face pourrait dresser un
magasin grande surface, mais il a peur. Ils ont peur de
quoi? Des neuvaines, des lampes, de l'envoi des morts
qui font parties du patrimoine cultural hatien. On tente de
ridiculiser, de banaliser et mme d'ignorer ces problmes.
(voir Dveloppement / 20)


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability
of the following bid(s), which can be obtained through the
Department of Procurement Management, Vendor
Information Center (VIC), 111 NW 1"' Street, Suite 112,
Miami, FI. 33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each
bid package below) and an additional $ 5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. AIl requests by
mail must contain the bid number, title, opening date, the
vendor's complete return address and phone number and a
check for the correct dollar amount made payable to:
"Miami-Dade Board of County Commissioners".
Vendors may choose to download the bid packagess, free
of charge, from our Website ((wwwv mimi--dade.god. n)
under "Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or
container and will be opened promptly at the submittal
deadline. Bids/propQsals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened
or considered. The responsibility for submitting a hid
proposal to Miami-Dade County on or before the stated
time and date, is solely and strictly the responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays
caused by any mail, package or courier service, including
the U.S. mail, or caused.by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in
the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1" Street,
17" Floor, Suite 202, Miami, FI. 33128, by no latr than
2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in
accordance with County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday
August 27, 2003.


7394-3/07-OTR


7395-2/06-OTR


7396-3/07-OTR


FORKLIFT/V.EHICLE LIFT
EQUIPMENT REPAIR / PARTS
Cost $10.00

This contract requires Insurance

CHECK GUARANTEE SERVICES
Cost $10:00

This contract requires Insurance
For site visitation appointment & for
any additional information required
regarding the specifications of this bid
contact Jesus Lee at 305-594-1648 for
appointment. Attendance is
recommended.


PARCEL POST PICKUP & DELIVERY
SERVICE
Cost $10.00


This contract requires Insurance

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday
September 3,2003.

3903-3/08-OTR SILICA FILTER AGGREGAIES
Cost $10.00

6514-2/08-OTR THERMOGRAPHIC SURVEYING OF
ROOFS & ELECTRICAL
MECHANICAL EQUIPMENT
Cost $10.00
This contract requires Insurance
This contract includes Bid Preference
provisions for Certified Black business
Enterprises (BBE'S), Certified
Hispanic business Enterprises (HBE'S)
and Certified women business
Enterprises (WBE'S)

7400-0/03 TIRE LEASING &TIRE SERVICES
Cost $10.00
This contract requires Insurance a
Performance bond is requires. A pre-bid
conference is scheduled for 08-15/2003
at 10:00 AM at Dade Transit Material
Management located at3401 NW 31st
Street, Miami, FI 33142. Attendance is
recommended.



7401-3/08-OTR PC'S PARTS / REPAIR SERVICES
PRE QUALIFICATION
.Cost $10.00


7401-4/08-OTR FURNISH/ INSTALL AN ENTRY
SECURITY SYSTEM, KEYLESS
PLUS FOR EXTENDED WARRANTY
This contract requires Insurance. A site
visitation is scheduled for 08/11/2003
at 10:00 A.M. at Miami-Dade Police
27th Avenue, Miami FI. Attendance is
mandatory.


Mercredi 23 Juillet 2003
U.t'; n /la.r,chp Vonl XVIIT Mn o9


-


I


r-,







Page 18 Les Jeux de Bernard Mercredi 23 Juillet 2003
LesJeuHati en Marche Vol. XVII No. 25


C RR E EISolutions de la
CAkan _ _ sem aine passe P A R O I S
Akan P-ARIP S 1S
Baongoo Allez de CARREE MUTINS, en utilisant des mots HATi F A RISI S
Balance F A RC S
Bambe ---du vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre F Z
Bamb ara FA R C E S
Bamo par ligne. FOIRCES
B a s s a o'M
tola MIUTI N1S F O0NIC ES
Congo

~~ ( Mots CroMls )
Edo Bini
Efik Ibbio
Ewe
Fante
Fon HORIZONTAL SCRABBLE
Ga 1. Saloperie 2. Gouvernement- - -
Gola Solutions de la semaine passe Saloperie 2 Gouvernement Arrangez les sept lettres ci-dessous
Grebo 3. Article 4. Echouai -
Hausa ,G Y .Y Z G / F L S A Maout- 7.Phosphate- pour former un mot franais
Ibani BNBF O OIDDL 5. Mazout7. Phosphate- -
Ibo ASA L F BU LB Y S 8. Accueilles nouveau. [
Igbos E 0
IJaw R S 0 1U 1 LU T
Kis, G B Q b E Au VERTICAL O LE
Lmba U L PR N S W NI
Langa CO B N S K D 1. Fermes Argon -
Maa ndcnMqhnk R 3. P ron Pronom 4. Estrad _
Malimbo T E A M 2. Dvelopp dans un milieu strile N
Maneo RO I KO G N 0F AB M 3. Pronom Pronom 4. Estrade -
Mende G N L E I N AC P Z 5. Dchiffr Bismuth nanomtre -
Ndungo WA J PT G GO F l'reille
Nupe K PUN 6. Eude de 'oreille -
Ovmbundu F A T NAL A L 7. Titane Adverbe Modle d voiture europen Solutions de la semaine passe
Popo L W 0 0 SF I AV 8. Emince. V IT R A I L





.- EnbrEn bref
Grille des Programmes (suite de la page 2)
que la mairie et le commissariat de la commune n' aient pas t informs officiellement de
Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capoi s Port-au-Prince, Haiti l'activit du Groupe des 184. Par contre, le responsible du Centre Oecumrique des Droits
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204 Humains, Jean-Claude Bajeux, a dclar que les actes de violence de Cit Soleil ont t
Email: en Marche@haitelonline.com commandits par le pouvoir. Selon M. Bajeux, le group des 184 a t empch d'apporter
URL: www.haitienmarche.com la bonne parole aux pauvres de Cit Soleil qui en avaient soif, a-t-il dit. LAssociation des
journalists victims a galement dplor les incidents de Cit Soleil au course desquels des
5H- -6130 BON REVEIL EN MUSIQUE reporters ont t blesss coups depierres. Le porte-parole de association, Isral Henri, a
galement dplor la monte de l'intolrance en Haiti. Il appelle toutefois les journalists
6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT au respect des principles rgissant la profession dans le cadre de leur travail. Selon ls
informations don't l'Association des Journalistes victims affirme disposer, les journalists
Journal Crol avec Yves Paul Landre qui couvraient 1'expdition taient monts' bord de la Caravane. Le Cercle des
journalists professionnels Hatiens (CJPH) a condamn les actes d'intolrance don't ont
7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus t victims, a-t-il dit, des journalists dans l'exercice de leur profession. Selon le chef du
Informations, Interviews, Editorial gouvernement, l'attitude de ces acteurs consiste poser des actes de provocation pour-
Au Quotidien avec Elsic tenter de cacher la violence entretenue, a-t-il dit, contre le people haiticn un peu partout
La Chronique Economique avec Roosevelt travers le pays, notamment dans le Plateau central. M. Neptune invite l'opposition et ses
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre allis mettre un tenne leur actes de provocation contre la population et prendre le
Les Sports avec Jacky.Marc chemin de la paix.
L'Editorial de Marcus
L'7HE-9Hi MELD Madu quLa NCHR et le POHDH dnoncent I'incarcration de Judie C. Roy...
7HOO-9HOO MELODIE MAflN du Samedi avec Fquire Raphal
Dans une lettre date du 17 Juillet 2003 adresse au Commissaire du gouvernement, Me
1H i LE D E DE L ITJosu Pierre-Louis, la Coalition national pour les droits hatiens et la Plate-forme des
10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR organisation hatiennes pour les droits humans se disent profondment bouleverses par
avec Jacques Lacour des informations faisant croire que Mme Judie Roy serait arrte et dtenue dans des
conditions inhumaines au Commissariat de Delmas.
Midi Midil5 LE MIDI Ces deux organizations de droits humans disent dtenir des informations crdibles selon
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand lesquelles la militant de l'opposition ainsi que deux de ses plus proches partisans, ont t
arrts le 14juillet et torturs.
Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie Rouverture du sige politique du KONAKOM ...
Jazz, Swing, Blues, Ragtime... Dimanche a repris function le QG du KONANOM de Victor Benot, qui avait t
incendi lors des violence du 17 dcembre 2001 quand des partisans du gouvernement
2H -3H C'EST SI BON EN C ANSONSont incendi des siges de parties de l'opposition suite un coup de main tent contre le
Palais National par un group arm.
Emission de Chansons Franaises Les leaders des parties en question ont t ddommags par le pouvoir, sur demand de
3 5 0 LE BON VIEUX TEMPS l'Organisation des Etats Amricains.
3H00-5HH00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill Le directeur excutif de I'ISC appelle la communaut international
assumer ses responsabilits ...
5H00 NOUVEL 5 Le directeur excutif de l'Initiative de la Socit Civile (ISC) Rosny Desroches, a appel la
avec Villette Herttelou communaut.internationale assumer ses responsabilits dans le cadre des dmarches visant
la resolution de la cruise post-lectorale. M: Desroches a fait ces dclarations en reaction
5H30 SPORT l'appel lanc aux secteurs de la socit civil par 1' ambassadeur amricain en Hati, Brian
Jacky Marc Dean Curran, pour qu'ils participent la mise en place du nouveau Conseil electoral
Provisoire. Selon le responsible de l'ISC, les tats-Unis doivent renforcer la mission de
l'OEA en Hati de manire ce qu'elle soit en measure d'aider effectivement la
6HO-7HO LES OPTEN professionnalisation de la Police Nationale, au dsarmement des groups arms et
l'organisation d'lections crdibles en 2004. Par ailleurs, M. Desroches a estim justes les
7H00-8H30 AMOR Y SABOR diffrentes constatations faites par le diplomat amricain autour de la division qui ronge le
con Luciani tissu social haitien. Selon le responsables de I'ISC, ces constatations ngatives devraient
pousser les Hatiens l'unit en vue d'une resolution hatienne de la crise. L'ISC, une
8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS organisation de la socit civil rpute proche de l'opposition politique, est souvent accuse
d'tre favorable la perptuation de la cruise en raison d'intrts conomiques. En raison de
10H00 NOTRE GRAND CONCERT la cruise, l'aide financire amricaine est actuellement gre par des ONGs.
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)
Mort de Jean Magloire, ex-ministre de Franois Duvalier...
Secrtaire du conseil des secrtaires d'Etat en 1937, Directeur de l' Imprimerie de l'Etat et
Jazz at Ten du journal official Le Moniteur, Dput de Port-au-Prince en 1940, chef de propaganda de
chaque Mardi et Jeudi l'Exposition international du Bicentenaire de Port-au-Prince en 1949, Jean Magloire a
occup aussi plusieurs functions politiques sous le rgime de Duvalier pre, don't il a t un
Sous le kiosque Musique ministry de l'Intrieur.
Dimanche Jean Magloire tait aussi directeur du journal Psych. Il est mort dans sa residence Port-
au-Prince le 12 juillet coul. Il tait g de 94 ans.
9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES Les funrailles de Jean Magloire ont t chantes St Pierre de Ption Ville le samedi 19
Cihonnii -ampdi rnir l'misionn de T .neien And7ze Juillet.


(voir En bref/ 20)


% 'iI."i aa"nu o "i c"i'b u I uc J Y' i" Llut








Mercredi 23 Juillet 2003
Ulnt; i e farchp Vol XVII Nn 25


Sti gout pa ti gout ak Jan Mapou


TWAZYM VWAYAJ NAN KIBA

VIZIT NAN >
Ak : Jan Mapou


HAITI>youn ti vilaj nan zbn
Kamagwy KIBA
Anplwaye nan Ayewop Kamagwy-la
toujou byen emab. Tout anplwaye nan
pozisyon-yo, ap f travay. yo tt poze.
Youn Kiben byen kostime, chive siwo,
byen kanpe kon ofisye nan lame pwoche
sou nou epi tonbe pale Franse...
-C'est vous monsieur Mapou?
-Mwen sote. nan k-m mwen di woy! yo
pran-n. Kiben-an santi ezitasyon-an, li
souri epi li di:
- Je m'appelle Antonio Rodriguez. Je vous
souhaite la bienvenue Cuba.
-Merci.Malgre nou te sispk, nou te
plizoumwen ankonfyans. Kiben -an te
byen pwp. Santi bon. Byen kostime.
Byenke yo te di nou pran prekosyon, nou
potko kraponnen.
Antonio ban nou lanmen epi li
renmt nou youn anvlp. Li made mwen
pou mwen renmt li resi otl la ak vwati
nou te Iwe-a nan Miyami.
-Monsieur Mapou je reprsente L'agence
. Je suis venu vous
apporter la voiture et votre passe pour
les chambres d'Hotel.
-Vous tes bien aimable monsieur
Rodriguez. Encore une fois, je vous
remercie.
Nan otl Kamagwy, nou jwenn
menm svis enpekab la. Medam yo konn
resevwa etrahje. Yo mennen nou nan
chanm nou epi nou pati al salwe lafanmi.
Se kmsi manman Tavi te w nou pou
premye fwa. Apre li fin salwe medam yo,
li plonje sou mwen ak dlo nan zye, youn
tandrs ak youn afeksyon ki detache soti
nan k-1 pou pitit li...
- 000 Pitit mwen. Mwen kontan wi.
Mwen te retire lespwa wi. M'pat konnen
ou t'ap vini non. Manman-w te anvi w-
w...
-Nou te anvi w-w tou wi, manman
-Mwen tou, pitit mwen.
Li f youn ti apiye sou zepl mwen.
-Kijan ou ye?
-Mwen malad. Tout zo-m ap fe-m mal.
Laj ap rantre. 81 ane se pa lajens. Men
depi ou te fin rele nan dimanch ou di Ekip
la ap rantre-a, tout doul vole gag.
M'gaya lamenm.
Li souri epi li bo-m
-Figi-a fre...Jn di-1
-Enben pitit fi mwen ou konnen. N'ap rele
sou k-a...N'ap fe jefo.
-Ban-m nouvl peyi-a non?...
-Adye!...Sl sa mwen ka di-w oumenm,
Jn, Yolann ak Jint nou vin bon l.
- Sa k'genyen? Poukisa ou di sa-a?
- Wi, nou kente. Kamagwy ap fete 6jou
kanaval. Chak ane depi 24 Jen rive se gwo
banbch nan peyi isit
-Wi fout! Ou tande Yolann? Jint pral
danse ntakole. Wi fout! Gade youn
chans!
- Awi. Mwen pral lage detwa yayad nan
kanaval. Jint reponn. Kil y'ap kmanse
kiian kanaval la fet isit?


- Tankou tout Kanaval tis-m Marya ki
t'ap prepare pou svi nou manje reponn
nan kuizin nan. Gen bann madigra, bann
apye, gen cha, mizik, banbch defile ...
- Kisa? Se tankou kanaval an Ayiti?
Yolann made
-Tankou Kanaval lakay, Marya reponn.
Ane sa- nou pa vin kalbende. Nou pral
mache, vwayaje al vizite Lahavn, danse
kanaval. Premye kote mwen prale se nan
. Mwen te rate okazyon-an
lafwa pase, fwa sa-a fk nou al nan
. se premye bagay nou geiyen
na program nou.
Nan demen maten
opipiritchantan, nou derape ak zanmi nou
Adolfo direkt ganizasyon Tousen
Louvti ki reyini tou desandan Ayisyen
yo, pou n'al vizit Ayiti. S'oun vilaj ki l
d'tan vil Kamagwy. Sou tout wout la,
n'ap admire bl ti medam yo ki sou
r, -; J .. nu:-
bisiklit ap flannc san dcstiinasyon. Chita
yo plen- debode chz bisiklt yo. Dejart
yo byen miskle, wz kon tonat. Chak
b wout la youn vejetasyon tout vt ak
plantasyon kann akbannann. Youn ekip
bf tt poze apmanje zb, youn tralye gwo
bf ak ti bf k'ap monte-desann lap nan
vant.
Nou estasyonnen vwati-a pou t'al vizite
youn ti tonl sou wout la. Sou kote-1 gen
lis non 11 militan ki te tonb. Adolfo
pwoche epi li rakonte nou sa ki te pase
nan zn nan ak siyifikasyon istorik tonl-
la ak non machine nan.
- Se istwa youn ekip revolisyon nan
batay liberasyon Kiba ak Fidl Kastwo,
Tche Gevara. Jenn revolisyon yo te pran
nan youn anbiskad lame Batista-a te tann
pou ou. Apre yo fin desann bonkou
solda, yo f yo prizonye. Solda yo fe
sanblan y'ap mennen blese yo lopital.
Yo mete yo nan ti pick-up truck la epi, l
yo rive nan zn sa-a, La Cayobita, solda
gouvennman-an louvri zam sou yo. Yo
kraze yo tout., toupre youn pye kajou.
Gouvennman Fidel Kastwo fe memorial
sa-a pou mati El Pino-3 yo epi ti machine
pikbp la rete la kon senbbl de sa ki te pase
nan zn nan, nan epk la.
Nou rive nan ti vilaj la. K nou
fe vap, emosyon anvayi nou l sou kote
adwat Yolann di nou men. Nou
vire ansanm pou nou admire youn bl
pankat ki make Bienvenidos -Consejo
Popular-Haiti ( siempre en 26). Nou
estasyonnen ank pou n'al f foto. Nou
santi nou ozanj pou nou w non peyi nou
nan Kiba. Day se pa premye fwa. Nan
premye vwayaj nou te fe nan ane 1999,
nou te vizite Puerto Principe,
youn katye nan Kamagwy ki gen menm
non ak Kapital peyi nou. Sou chak vizay
Kiben nwa, osnon timounn k'ap choute
boul, monte bisiklt, nou w youn
Ayisyen. Sou chak building kote rad pann
sou fisl km sechwa, nou santi se menm
kilti lakay kote pa gen machine aseche se
lanati ki ede yo nan travay sivivans-lan.


Nou rantre sou
ralanti. Nou pa vle make anyen. Kamera-
Yolann ap woule, n'ap admire lanati.
Youn bl panorama vejetasyon, bf,
cheval ak kabrit sou plantasyon yo. Nou
made zanmi nou Adolfo pourezon yo
rele zn nan
- Lontan-lontan, li reponn, te gen anpil
Ayisyen ki te konn viv nan ti vilaj sa-a.
Se youn zn ki chaje ak gildiv, izin sik.
nan ane 1900 yo, Ayisyen te soti toupatou
nan zn Sid la: Okay, Kavayon, Tbk,
Psali... pou vin travay sou plantasyon sa
yo. Se an souvni Ayisyen sa yo ki f yo
rele zn nan .
-Eske gen anpil Ayisyen toujou?
-Kk grenn pasi-pala. Premye jenerasyon
Ayisyen yo fin mouri. Jenn yo al lavil.
Zn nan fin mouri pa gen okenn aktivite
ank.day tout izin yo frmen. S'oun
Ayisyen yo rele Jose Blanco ki chf Bouk
-la. Jose al nan antrenman nan Kan, li pa
lajodi-a.
Nou rive devan youn famasi ki
make medikaman sou etaj yo. Men, ou ka
jwenn leneses. Gen youn famasyen e se
sl kote nan Haiti> ou kajwenn youn
ti medikaman si ou malad. Devan famasi-
a, gen youn ti pye mango ki gen de-twa
ti mango woz, byen mi, k'ap f-n
filalanng. Yolann brake video kamera
sou yo epi l'ap zoum mango yo ak fs
pou l'w si yo ta tonbe... Yolann kou Man
Laye te bkk... Nou plonje kay Jose
Blanco. Nou rankontre ak manman-1
Itania Rosaire Lageot mounn Kwa Jebele
nan Koto. Li gen 91 lane. Li ft an 1912
Li gen 10 pitit.... (ASUIV)
V Jan, Mapou


GOUDBAY CELIA !
Se lemonn antye k'ap kriye pou Celia
Cruz,. Renn Salsa nan mizik Kiben-an
kite nou. Kiys k'ta di youn ti malerz ki
fet nan kondisyon nou konnen; nan youn
ti zn nou tout konnen, ta vin youn gwo
selebrite konsa? Sou foto sa-a, nou w
KOUKOUY NANCY ST LGER
direktris Seksyon Dans Sosyete Koukouy
nan Miyami ak renn Salsa-a Celia CRUZ
nan Gracie Mansion an 1993. Aie anp
Celia!

zwazo f nich li pou l'ponn. Jodi-a, nou
gen pankat, enben denmen atis nou yo
va kole tt yo ansanm pou fe youn bl
mirai osnon youn manman estati nan
kwen 62 ri ak 2nd NE la, ak bl lt
dekoratik ; osnon youn bl estati ki
reprezanteLe Rfugi Inconnu ki va
di nan 4 lanngWelcome to Little Haiti,
Bienvenido a Little Haiti, Bienvenue
Little Haiti, Bonvini nan Little Ayti...
Ayayay se va bl Bagay!. Konpliman
Gepsie Mtellus, Executive Director;
konpliman Lonie Hermantin, Director of
Research and Strategic Planning
Ayibobo pou tout bl ekip solid la. VJan Mapou


Gepsie ivietelus
Direkt Ekzekitif

WOUNMBLE
SOU LITTLE HAITI
Little Haiti koumanse ap pran
fm ak youn seri aktivite pwofesyonl
pou devlope Kominite-a. Se konsa, Sant
la ki se Haitian Neighborhood Center te
envite tout mounn ki konsnen samdi 19
Jiy nan Edison Senior'High pou youn
jounen refleksyon ki rele Little Haiti Stra-
tegic Action Forum. Wounmble sa-a, se
jef 4 ganizasyon ki rele tt yo Little
Haiti Collaborative .Yo fonde depi jiy
2002. Nou vle nonmen : Sant-la, Little
JIaiti Housing Association, Fanm Ayisyen
nan Miyami ak Women'sAlliance ofDade
and Broward.
Yo chita sou 4 sij enptan. An
2 tan ak 4 gwoup diferan, nan youn teknik
syantifik byen defini sou direksyon youn
ganizasyon ki gen nan tt li Dr Pat
Bidol-Padva. Se byen dilere pa t'gen foul
Ayisyen nan Miyami ki te patisipe nan
ajannda kominot- sa-a. Younn nan rezon
yo se te lanm Jean-Claude Timmer, youn.
Ayisyen ki t'ap travay pou devlopman
ekonomik kominote ayisyen-an. Antman
Jean-Claude t'ap chante menm jou-a.
Anpil nan envite yo te blije al di
kanmarad-la youn dnye orevwa. Piblik
la pa anpil (130 mounn konsa), men
mounn ki te la yo te konprann enptans
diskisyon yo. Se premye fwa m'asiste
youn seyans refleksyon serye sou
kominote-a. Te gen 4 sij: Edikasyon,
ekonomik d'evlopman, Deviopman
kominot ak koze kay ak pwoblm Sante
nan kominote-a. Yo f 2 seyans. Younn
nan maten, lt la apremidi epi,
syantifikman, nan youn teknik
profesyonl tout mounn entegralman
patisipe. Asistans lan pa te ni nan joure,
ni nan babye, ni nan voye monte. Tout
mounn te kapab bay ide yo, idantifye
pwoblm yo epi pwopoze solisyon.
Apre sa, nou sanble nan oditorym
Edison Senior. la, pou nou bay rezilta
travay chak group yo. Nan pati sa-a
ofisyl nou eli yo, te gen pou yo te la,
vin pran nt pou retounen al prezante
doleyans kominote-a. Malerezman pa
youn grenn nan ofisyl Ayisyen yo te la.
Antouka, nou panse se te youn
kokennchenn reyalizasyon Sant la fe ak
nan tt li Koukouy Gepsie Metellus ak
Lonie Hermantin. Ekip medam sa yo tr
pwofesyonl. S'oun ekip mounn byen
panse, byen atikile e ki antoure yo ak
mounn ki konnen ki dinamik, ki devwe,
ki gen konviksyon pou ede Little Haiti
vanse pi devan. Nou bat bravo pou yo.
Gen 2 reyalizasyon Sant lan deja siyen
non-1 anba-l. Premye-a, s'oun dokiman ki
gen non majority ganizasyon ki gen nan
kominote-a, adrs yo, telefn yo ak svis
yo bay. S'oun liv referans ki pral svi
tout lt ganizasyon ki ede mounn ki
bezwen svis. Lot reyalizasyon-an, se
City Of Miami ki mete 4 pankat ki di
pwen l w'ap rantre nan Little-la. Little
Haiti sispann zonbi. Younjou demach va
fet pou ofisyl yo fe Little Haiti tounen
youn minisipalite ki endepandan, ki gen
majistra pa-1 ak tout zaf-l pou
l'fonksyone kmsadwa....Se piti piti


Page 19


-tiaiti eni iviaiciit; ui. i%, v ii i \r. -c,~







Page 20


En bref ...
(suite de la page 18)
Le snateur Prince Pierre Sonson remet a ...
"Le snateur Sonson a fait savoirjeudi qu'il attend ce qu'il
appelle le retour la srnit avant de retrouver ses
collgues au Parlement. Prince Pierre Sonson dit adopter


rrN 7--~


BACKPAGE


cette attitude en raison d'informations don't il affirme
disposer, selon lesquelles certain membres d'OP qui
auraient mal compris ses prises de position dans affaire
Faveur envisageraient de l'agresser. Prince Pierre Sonson
avait apport son appui l'ex-directeur a.i. de la Police
National, Jean-Robert Faveur, aprs que ce dernier eut
abandonn son poste le mois dernier. "J'ai t lu snateur
de la Rpublique par le people, je dois m'acquitter de ma


', ,...l


ci a -J 0

(Cuba ... suite de la page 12) premiere voix feminine de Cuba, dans un mondejusqu' alors
N Maximo Francisco Repilado Munoz domin par les hommes.
1' extreme orient de l'le, dans un village prs de Santiago Elle se produisit dans les cabarets les plus en vogue
de Cuba, le patriarche du son s'est teint pour sa part le dela capital cubaine ayant pour nom Tropicana, Sans Souci,
dimanche 13juillet La Havane, avec la satisfaction d'avoir Montmartre, omniprsente la radio, au thtre, au cinma
redonn ses lettres de noblesse un genre qui avait t et enregistrant des dizaines de disques.
progressivement dtrn par le mambo, le cha cha cha, et Elle quittera dfinitivement Cuba en 1960 aprs


l'arrive au pou-
voir de Fidel
Castro.


Depuis

.' e taient bannies sur
e ., ' les ondes de l'le,
.e quoique son nom
S a et une brve
,, biographies
figurent dans le
i Dictionnaire de la
Musique Cubaine
du musicologue
'/ Helio Orovio,
public en 1992.
4s ' .. Devenue
Compay Segundo et Celia Cruz figure emblma-
la mme salsa, qui a catapult Celia Cruz au firmament du tique de 1' exil anti-castriste aux Etats-Unis, Celia Cruz sera
rythme cubain. honore dans une chapelle ardente la Tour de la Libert,
Ressuscit de l'oubli avec ses compares de un difice de Miami, particulirement symbolique pour des
"Buena Vista Social Club", "dcouvert" un ge canonique dizaines de milliers d'exils cubains.
par le guitarist amricain Rye Cooder, Compay Segundo Compay Segundo, qui avait choisi jusqu'au bout
devait fter ses 96 ans en novembre. la fidlit la revolution cubaine et Fidel Castro, a t
Lacitadine CeliaCruz avait elle tudi lamusique quant lui port en terre Santiago de Cuba avec les
dans le conservatoire municipal de la capital cubaine et honneurs militaires par un peloton des Forces Armes
intgr en 1950 le lgendaire group Sonor Matancera, Rvolutionnaires Cubaines. (AFP)
nnr -ntm&r,n e cynieetdeeirI


La seule compagnie de transfer qui dessert plus de 75% de la communaut
hatienne vivant aux tats-Unis et au Canada depuis plus de 18 ans.
* Livraison des transferts d'argent domicile en moins de 2 heures travers Haiti ;
* Livraison des products alimentaires le lendemain domicile ;


Avec CAM, c'est la satisfaction garantie.


Notre Diffrence c'est notre Service!

APPELEZ-NOUS GRATUITEMENT
Aux Etats-Unis: 1-800-.94.0440 / En Halti :800-256-8687
ou effaetuez vos transfers ONLINE: www,camtransfert.com


Mercredi 23 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 25


Jean Eric Ren





I


c:.
u.
~r~g


tche", a dclar Prince Sonson Pierre qui a toutefois
exprim ses inquitudes quant la reprise prochaine de
ses activits au parlement Prince Sonson Pierre est rentr
au pays vendredi aprs tre parti le dimanche 5 juillet
participer une runion des parlementaires ACP/UE en
Belgique.

Une petite fille de 10 ans donne naissance
un garon ...
La fillette de 10 ans, Kettia Joseph, victim d'un viol au
dbut de 1' anne a donn naissance par csarienne
Port-au-Prince un petit garon, a appris l'Agence
Haitienne de Presse, de source hospitalire.
Kettia Joseph qui a t viole par un autre mineur de 16
ans, Mackenzie Dorfeuille, est actuellement hors de
danger. Toutefois son bb souffre d'une occlusion
intestinale.
L'enfant a quitt le pays vendredi en compagnie de la
mre, bord d'un avion-ambulance en vue de subir une
intervention chirurgicale.
L'affaire Kettia Joseph avait suscit un toll Port-au-
Prince.
La veuve de Jean Dominique rejette tout
ventuel procs bacl ...
P-au-P., 15 juil. 03 [AlterPresse] --- Michle Montas,
veuve du journalist Jean Dominique, assassin en avril
2000 Port-au-Prince, s'oppose toute sance sur cette
affaire lors des assises criminelles attendues ce 15
juillet la capital hatienne.
Depuis son refuge aux Etats-Unis, la Directrice de
l'Information de Radio Haiti Inter a adresse une lettre
ouverte au Coimnissaire du gouvernement, Me .losii
Pierre-Louis, pour ritrer son refuse de tout procs
sur la base de l'ordonnance prononce le 20 mars 2003
par le juge d'instruction Bernard St-Vil.
Alors que la Cour d'appel doit se prononcer sur
l'ordonnance du juge St Vil, vous voquez un procs
ventuel en sance spciale d'assises criminelles sur le
meurtre de Jean Dominique, meurtre appareimnent sans
motifs et sans commanditaires, si l'on en croit
l'ordonnance , crit Michle Montas dans sa lettre, don't
copie a t transmise AlterPresse.
S'agit-il de calmer les inquitudes de personnel riches
et puissantes inculpes par les juges Snat Fleury,
Gassant et St Vil lui mme, de rassurer les prsums
auteurs intellectuals ou complices, exonrs par 1'
ordonnance, ou don't les noms ont mystrieusement
disparu de cette ordonnance? , s'est interroge la veuve
de Jean Dominiique. S'agit il de bcler un procs pour
mettre fin au toll international persistent autour de 1'
assas.sinat eiblidntique d'un jioutnlili'e to Pour
amadouer certain, hailleur_ de lond> rdsticent- '" .., 'ei
encore demandiN MlichCle Monluia
Elle a rappel la rcqut, de o11 ,,1 >.it pu d'\ ,uil l.i Li'I
d'appel de Pourt au Pn nce. d' iiii inn r i l'iii' ril iiii-i Ii. i dii
.lugt St \.il d1 dire' qil'. cl le' l'l ln ,[iil>)l o)I\ li c ,tir IL
doliihlc ,t., u-iiii de JcI _-il L DotUii.ii il ic 't die IL.in
Cla.(I de'II .t iiiL .i iiii ii',l I pi,' v 1 ctlil iLl ir -'' .i l IIII
'lo w l cll, -cl cll h, i 1 it u 111t 11 1 1k i -I, i L.,l ll .l c-lll
d Clllrllit -Il| Ill ll l. tri t l e L\ li I Itlll'lll hlll '.
II llU C 'h li -lil :k L cll II -I. lc I.i lllll I illllll l III
dit.ipo ti on ,i p;..-ti'r p toi l'iil e l, [ipIt,.i ,u. I. I .liL
lhaillici[Clll |jIIq l';i .ll C o r l i, l nli.ill iI.di t III -r.1
pax dit q Li l [e iii L). 1 uluillleqtl L .1t L 1' I I ll t ll 11 CL il\ qlll 11 i
cl pIo'r-d l'l, pOI lI d Imo LI.,tlc. I)L peuL it pll .. i l0ti ci
justice d.uib lolic pa\, .., ,ouhligIu \ii hi \LIl ii i', L|III
eMi. ,. rgi proti ,


Dveloppement ...
(suite de la page 17)
l'ourlaill il bo ltqilenl t ilotre \ Ldiloppcililit'i LL iiiIIMiIIl|iiI(
A.L n11i\eau dI. l pai sanIrUCkL h liaitIi.ii
construire une maison en tle peut cause des problmes
au propritaire. Dans nos communauts rurales, pour
conduire un cheptel de 20 ttes de boeufs, de porcs, se
lancer dans une entreprise de production agricole
grande chelle etc., il faut connatre son nom vaillant. "
Dans ce climate de peur, comment peut-on esprer une
accumulation du capital. La variable culturelle est
limitative. Sans une analyse profonde du vaudou et sans
son initialisation panni les contraintes de notre qiation,
le dveloppement conomique d'Ilati nest pas
possible.
La mue de cette envelope culturelle
d'emprunt, don't le catholicisme nous a envelopp, est
indispensable si Hati veut connatre le dveloppement
conomique et social. C'est nous autres Hatiens
d'identifier nos poches de misre afin de les crever E
jouant sur le levier cultural on peut dfaire les freins
psychologiques qui entravent notre dveloppement
conomique. A cause de notre hypocrisie pendant deux
sicles, nous avons brid nos lgitimes aspirations. Le
ddveloppement conomique d'llati sera fecond par
nos propres gamtes et sortira de sa matrice. Sanis quoi,
nous risquons d'tcre toujours cocus.


~w*~ ~idi~.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs