Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00172
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 16, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00172
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
RECEIVED


Haiti en Marche dition du 16 au 22 Juillet Juillet 2003 Vol. XVII No 24


VIOLENCE POLITIQUE A CITE SOLEIL


Des supporters d'Aristide attaquent


un meeting du" Groupe des 184 "

P OR Plusieurs blesss, don't des journalists Pison ps:de
4CE, 12 Juillet --P useursd nt'd sjou i se feu ont t entendus, mais


liusieurs Udouzaines ue
personnel ont t
blesses samedi quand
des supporters du
President Jean-Bertrand
Aristide ont attaqu
coups de pierres des
membres d'un group
d'opposition, ont
rapport des tmoins
Reuters.
Jessy Benot,
un membre du group
des 184 ", a dit que des
support t e r s
d'Aristide'les ont
attaqus alors qu'ils
sortaient d'une
rencontre dans un
centre catholique au
bidonville de Cit
Soleil,' l'entre nord
de la capital hatienne.
Quand nous
avons essay de partir
de l, des supporters du
rgime criant' Aristide
vie, Aristide est un
roi "se sont mis nous
jeter des pierres, faisant


b"y. Y~


i il a pas etc possible
de savoir s'ils taient
tirs par des partisans
du gouvernement ou
d'autres personnel
'^^ dans la'mle qui
s'ensuivit.
Six journa-
listes hatiens ont t
blesss, don't un la
tte par une grosse
S pierre, Jean Luckenson
d e Signal FM, un autre
a eu deux ctes
casses.
Trois poli-
ciers ont t galement
S.'. blesss, don't un par
balles.


~R, ; rt"ry;
. ,'
;..~~,:~~~- -PiP
9.
:./ ~~_eiqa~i~rcR$I~B~%8%~88~
;'?.
"~
.. .:.~
:~i:~a~:'~k4"~
~ bc rp '' ~ i
:-3 sr-;?'.b .n~ ~ :i. ... dp~ssslas~ .:r~~~;c:~
.r .a. .1 :
..
~W` ; ~. :+~,j.
.n ,,, P.d
...,
~bP~
Ir I
Pa~.' P "~
~RiU D
i, 'I~p~P U
~,t6syY6~lprIj~- :(9


I


.


La police entire les manifestants et le centre o se tenant la rencontre
organise par le group d'opposition dit des "184" photo Halti en March


voler en clats toutes les vitres des
vhicules ", a dclar Mme Benot aux
reporters.


Selon Associated Press, le group
de plus d'une centaine de dirigeants de la
socit civil devaient tenir un meeting
s Cit Soleil, qui est connu comme une place
forte des partisans d'Aristide et de son
parti, Famni Lavalas.
Ces derniers ont attaqu coups
de grosses pierres les militants des droits
civiques et les journalists qui les
accompagnaient. On a enregistr des
douzaines de blesss.


Le reporter de Signal FM, Jean
Luckenson bless la tte


Des douzai-
nes d'autres personnel
ont reu des contusions
plus ou moins lgres.
Ce qui est
arriv aujourd'hui est
une catastrophe a
dclar Andy Apaid, le
porte-parole du
group. C'est clai-
rement la faute
d'Aristide. "
Le rou-
e pe des 184"


comprend des hommes d'affaires, des responsables de
ligues des droits humans, de syndicats ouvriers et
paysans, d'associtions'tudiantes, qui appellent le
gouvernement Aristide dsarmer les gangs criminals,
arrter les perptrateurs de violence politique et
prendre plus de measures pour garantir la scurit et la
libert de la press.
Aprs les incidents, le gouvernement a dfendu
le droit du group s'assembler, mais a critiqu l'endroit
choisi pour la rencontre.
Tenir aujourd'hui un meeting de ce genre
Cit Soleil, c'est soit de la provocation, soit une
mauvaise valuation de la popularity d'Aristide'en cet
endroit a dclar la Ministre la Communication, Lilas
Desquiron, propos rapports par Associated Press.
(voir Cit Soleil / 3)


HAITI-CRISE


L'Ambassadeur US dit leurs


quatre vrits aux Hatiens


Mais international BH


n'a-t-il aucun tort.
ANALYSE jeunes moulus d'universits
americaiiies et europ .n ii L.. -Nc
PORT-AU-PRINCE, 12 Juillet Dans iune ch passes ,, I1 .[)s
intervention fracassante devant la Chambre de chnt ses ,i.)ii
Commerce Hatiano-Amricaine (HAMCHAM), le Curra a indiqu qu rches
mercredi 9juillet coul, l'Ambassadeur des Etats-Unis aussi bien du pouoilr que dle
en Haiti a dnonic la mauvaise foi de la classes politique trafic de la drogue, et dans la
haitienne, la qualifiant en mme temps de ringarde' i ndif rece d'une socit don't, selon Brian Dean Curran
(dmode) et recommandant son replacement par de (voir Brian / 4) photo Yonel ...-


Haiti en March
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Miontreal Boston ,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince;.-
JJY-;--"


PRINT
r,,t- ..*


1 1


m


.~.garPP~W-21,
d.
'"


le "\








PaL e 1


I n XTDT' T


SNOTRE HISTOIRE

NOTRE HISTOIRE


Autour de la


"dmocratie
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 11 Juillet -
Toujours propos de l'expression
"Dmocratie autoritaire" que l'ex-chef de la
Police Jean Robert Faveur, actuellement en
exil volontaire aux Etats-unis, accuse le
Premier ministry Yvon Neptune d'avoir
invoque en sa presence: "la dmocratie que
nous pratiquons, c'est une dmocratie
autoritaire-", lui aurait jet la face M.
Neptune, ch bien nous n' avons cess de nous
interroger. Et cette semaine, en parcourant
le livre du Professeur Leslie Manigat, qu'il
signait rcemnment la fire "Livres en folie"
: "Eventail d'Histoire vivante d' Hati" 1789-
1999), don't l'auteur nous a fait l'honneur
de ddicacer un exemplaire Mlodie FM

Il saute aux yeux, la lecture de
1' ouvrage, que de tous les rgimes politiques
qui se sont succds en Hati, celui qui
trouve le plus d'intrt, sinon le plus grce,
aux yeux de l'historien politologue Leslie
Manigat, c' est le gouvernement de Salomon
(1879-1888).
Or d'aprs M. Manigat, l'une des
caractristiques du rgime Salomon, c'est
un "pouvoir excutif fort" ... L'auteur cite
tous les collaborateurs du president
Salomon, y compris son aeul, Franois
Manigat ... Les matres mots qui reViennent
sont "excutif fort", "dmocratie sociale,
"justice distributive", socialismm" etc ...
Si tant est que, revenant
l'expression tant controverse de
"Dmocratie autoritaire", on peut se
demander si cette controversy ne nait pas
plutt du fait que le pouvoir actuel ne serait
ni assez dmocratique, ni assez autoritaire

Mais soulignons que'M. Neptune
s'est content de rpondre par un "no
comment"...
Oui, c' est crit dans les dizaines de
pages que le Professeur Leslie Manigat
consacre son rgime favori, celui du
president Salomon, que pour "tre
ralisateur", un pouvoir excutif doit
d'abord tre "fort", mais prcisons : "fort et
sensible aux besoins du plus grand nombre";
et mieux encore : fort et sensible aux besoins
du plus grand nombre, telle est 1' expression
de la "dmocratie", une dmocratie social,
la vraie dmocratie ...
On retrouve donc l toutes les
composantes de la "dmocratie autoritaire",
sauf que, c'est un tout, et ne saurait tre
"ralisateur", un systme qui ne serait ni
assez dmocratique, ni assez autoritaire ...
Laissons parler les collaborateurs
du president Salomon (interrogs bien sr
par le Professeur Leslie Manigat) ...
"Pour raliser cette politique
exigeante de dveloppement conomique et
de progrs social, les nationaux (avec le
president Salomon) estimaient qu'il fallait
un excutif fort." Il suffit de se reporter,
pursuit l'auteur, aux commentaires sur la
constitution de 1879 faits par Louis Joseph
Janvier pour se rendre compete que chez les
nationaux Salomonistes, la conception de la
dmocratie allait de pair avec une conviction
profonde qu'un excutif fort tait ncessaire.
"Il n'y a de fort que moi" dira
Salomon.
Cet autoritarisme se retrouve dans
les crits de l'tat-major du parti. "Il fa ut
que le chef de1' Etat soit et se sache respect,
intangible", crira Franois Manigat, qui
tait lui-mme un homme poigne.
Quant Louis Joseph Janvier, il se
dclarait, on l'a vu, partisan d'un
"gouvernement fort et intelligent."
Un adversaire intransigeant de
Salomon et des Salomonistes, Lon
Laroche, a observ, au sujet du


notion de


autoritaire"
"gouvernement autoritaire" prconis
par le parti national, que "dans leur
language, les nationaux appellent cette
utopie : le despotisme clair."
Nous poursuivons : Ce
gouvernement fort tablirait un rgime
'vritablement dmocratique', c'est--
dire un rgime de justice social,
tendances noires, paysannes et anti-
clricales. Ce n'est donc pas une
conception de pure dmocratie formelle,
crit 1' auteur, librale-reprsentative,
mais substantielle, de fond.
Les hommes qui montaient au
pouvoir (d'o l'expression, les
hommess nouveaux") avaient combatt
le parti liberal en tant que parti
oligarchique. Ils s'taient insurgs
"contre l'exclusion et ses tendances"
(Frdric Marcelin). Ils avaient pris
position'contre ceux qui, comme
Edmond Paul, se disaient "le parti de la
socit", ou qui, comme Camille Bruno,
se dclaraient les membres des familiess
les plus considres du pays" etc, etc.
On croirait entendre un
language presque familiar, n' est-ce pas

Salomon et son quipe se
voulaient les porte-parole et les
reprsentants des exploits, de "cette
longue srie d'tres opprims et
endoloris" (Louis Joseph Janvier qui,
nous rvle Leslie Manigat, tait un fils
Sde paysan ...).
Janvier ira mmejusqu' crire
que certaines measures du gouvernement
de Salomon portaient la marque d'un
socialisme d'Etat bien accentu."
Passons sur les paragraphes
consacrs au prjug de couleur, car
vous n'ignorez pas non plus que le
gouvernement Salomon a t accus de
noirisme ...
Le prochain chapitre s'intitule
carrment "Le people veut plus de
dmocratie social que de dmocratie
formelle"...
Autrement dit, la dmocratie
fonnelle, librale-reprsentative, n'est
pas la vraie dmocratie ...
(Nous citons) :
"Aussi voit-on le
gouvernement de Salomon s'affirmer
dmocrate. Condamnant un libralisme
qu'il mettait en garde de confondre avec
la vraie dmocratie, Louis Joseph
Janvier s'en tenait au contenu d'une
politique qu' la forme d'un rgime ...
Le president Salomon, crit-il, est un
vrai dmocrate."
Salomon, lui-mme, n'a-t-il
pas rpliqu Mgr Guilloux qui
invoquait l'autorit du Pape : Eh bien,
moi aussi, j'ai un suprieur : le Peuple.
Ainsi dbouche-t-on, la
lecture des chapitres consacrs par le
Professeur Leslie Manigat au rgime
Salomon, un dveloppement plus
large, plus avanc, une perspective plus
en profondeur du concept de
"dmocratie autoritaire" ... passant par
les tapes successives de "excutif fort",
sensibility aux besoins du people,
dmocratie social, despotisme clair,
bref 1'Etat c'est moi, et mme
socialisme, pour culminer dans la quasi
fatale mystique de l'incarnation du
people souverain ...
Cela vous fait-il peur ?
En tout cas, selon Leslie
Manigat, Salomon a eu la vertu d'avoir
t plus lucide et modr qu'il n'y parait

Et puis, conclut l'auteur, c'est
(voir Histoire / 6)


1


Mercredi 16 Juillet 2003
EN BREF ... I lHaiti en Marche Vol. XVII No. 24
Le Groupe des 184 "attaqu Cit Soleil par des supporters
du President Aristide
Bilan: 46 blesss, parmi eux 6 journalists. Des jets de pierres ont t lancs par des
manifestants hostile la Caravane de l'Espoir ", movement lanc par le group
domin par des membres de la classes conomique, qui avait choisi .de se rendre au
bidonville de Cit Soleil le samedi 12 Juillet pour aller remettre la population ce
qu' ils appellent le "Contrat Social".
Parmi les blesss, le meneur di Groupe, Mr Andy Apaid Jr, qui aurait reu en plein
abdomen un bloc lanc avec force. Cependant M. Apaid, aprs un bref arrt l'hpital
du Canap Vert, a pu reprendre ses activits. Parmi les journalistes'blesss, citons Jean
Luckenson, de Signal FM, Wendy Richard de Radio Vision 2000 et Calas Alex de
Radio Lakansyl. Un journalist a eu deux ctes casses, tandis qu'un autre aurait reu
un projectile la tte. Trois officers de police ont galement t blesss, l'un d'entre
eux par balles.
" Ce qui est arriv aujourd'hui est une catastrophe" a comment Andy Apaid Jr, porte-
parole du group. Le blme repose sur les paules d'Aristide".
Le Groupe des 184 "est une organisation de la socit civil comprenant des
hommes d'affaires, des dfenseurs des droits de l'homme, des paysans, des ouvriers,
des tudiants rclamant le dsarmement des gangs arms, l'arrestation des
perptrateurs de violence politique, la scurit et la libert de la press.
Dans un communique, le gouvernement a dfendu samedi le droit des groups de la
socit civil de se runir, mais a critiqu le choix fait de Cit Soleil pour y apporter le
contractt social".
" Tenir une rencontre aujourd'hui Cit Soleil est ou une provocation, ou une erreur
d'valuation de la popularity du president Aristide en cet endroit ".a dclr Mme Lilas
Desquiron, ministry de la Communication.
Le Groupe des 184 "a dj visit des villes des neuf dpartements administratifs du
pays et Cit Soleil tait la dernire tape de ce priple surnomm Caravane de l'Espoir.

Affaire Rigaud Dlice : M. Bel Angelot attend au Tribunal
le vendredi 18 juillet
Pour la troisime fois consecutive, le Directeur Gnral du Ministre de l'Intrieur, Mr
Bel Angelot, est invit se rendre au tribunal correctionnel de Port-au-Prince pour
rpondre aux accusations portes contre lui par l'Association des Journalistes Hatiens,
le Groupe de Rflexion et d' Appui la Libert de la Presse et Radio Carabes suite
' accident de voiture qui a cot la vie Rigaud Dlice, chroniqueur sportif de Radio
Carabes, le 2 juillet dernier.
La voiture implique dans l'accident tait celle de M. Bell Angelot qui en deux fois n'a
pas rpondu l'invitation du juge Bernard Sainvil.
Le jeune chroniqueur sportif a t inhum le vendredi 11 Juillet. Les funrailles ont t
l'occasion pour un grand nombre de.membres de lapresse de rendre homage au
confrre disparu.

Brian Dean Curran ne mnage personnel ...
L'ambassadeur amricain en Hati, Brian Curran, a raffirm mercredi que son
gouvernement continue d'appuyer 1' application de la Rsolution 822 de l'Organisation
des Etats-Amricains pour sortir le pays de l'impasse. Le diplomat amricain qui
intervenait dans le cadre d'une rencontre organise l'initiative de la HAM/CHAM (
Haitian American Chamber of Commerce) a estim que le gouvernement hatien n' a
pas encore satisfait un ensemble d'lments formulas dans les recommendations
faites par la dlgation de 1' OEA ayant sjourn en Hati au mois de mars. M. Curran,
qui boucle prochainement sa mission en Hati, a rclam la professionnalisation de la
Police Nationale, le dsarmement de ce qu'il appelle des bandes annes et l'arrestation
du "criminel"Amyot Mtayer. Lors de son intervention du mercredi 9 juillet,
l'ambassadeur des Etats-Unis a galement invit opposition et la socit civil
participer la formation du nouveau Conseil electoral Provisoire. Le diplomat a fait
part de sa dception face au fractionnement en des groupuscules de droite et de gauche
de la Convergence Dmocratique, qui doit invitablement se prparer affronter
l'organisation politique Famni Lavalas aux prochaines lections. Brian Dean Curran a
laiss clater son indignation en constatant que diffrents secteurs ont prfr l'ignorer
pour couter ce qu'il nomme les chimres de Washington. "Par ailleurs, Brian Dean
Curran s'est dclar insatisfait de la nomination du magistrat Jocelyne Pierre la tte
de la Police Nationale aprs la fuite de Jean-Robert Faveur. Il a galement critiqu la
dmarche des autorits visant amender la constitution de 1987. Le diplomat qui dit
reconnatre que le chef de 1' tat, Jean Bertrand Aristide, a t lu de maniire
constitutionnelle, a estim qu'un ventuel amendment de la constitution pourrait
favoriser la perptuation au pouvoir du rgime Lavalas. Brian Dean Curran a aussi
attir l'attention sur le comportement des nostalgiques des rgimes des Duvalier pre
et fils qui souhaiteraient oeuvrer un retour au pouvoir de Baby Doc Duvalier. Enfin il
a fustig les membres de la communaut des affaires pour leur complaisance vis--vis
des dealers de drogue.
L'ambassadeur amricain s'en est pris ouvertement en leur presence aux membres de
l'lite conomique hatienne qui collaboreraient, a-t-il dit, avec des trafiquants de drogue.
Le diplomat amricain a indiqu qu'une telle pratique contribute l'effritement des
valeurs morales. "Le problme de la drogue n'est pas l'apanage de Lavalas, du
gouvernement ou des Etats-Unis ", a lanc M. Brian Dean Curran qui se dit du de la
reaction de la communaut des affaires et de la socit civil face ce flau."' Les
trafiquants de drogue sont connus, s'approvisionnent dans vos magasins et vous les
lisez des postes dans vos chambres de comnuerce ", a lanc l'ambassadeur amricain.

Reactions de parlementaires Lavalas autour des rcentes
dclarations de l'ambassadeur amricain ...
Des parlementaires se sont dclars outrs des propos tenus parl' ambassadeur des tats-
Unis par rapport diffrents secteurs du pays. Selon le dput de la Gonve, Gilvert
Angervil, le pouvoir lgislatif n'a d'ordre recevoir d'aucune instance, encore moins
d'un tranger. Les dclarations du diplomat constituent, a-t-il dit, une grave ingrence
dans les affaires internes du pays. C'est au parlement et l'excutif qu'il revient de
statuer sur un ventuel amendment de la constitution, a fait savoir M. Angervil.
Concernant le dossier d' Amyot Mtayer, le parlementaire a rappel que la justice haitienne
a dj plac son mot. Pour sa part, le dput de Jacmel, Wilner Content, s'est plaint de
ce qu'il appelle la servilit et l'ignorance de certain individus qui se sont crus obligs
d'applaudir 1' ambassadeur...

Le gouvernement rappelle aux diplomats accrdits en Hati
le devoir de reserve ...
Le Ministre de la Culture et de la Communication a dclar prendre note de certaines
dclarations faites par des diplomats trangers accrdits en Hati, et qui sont
incompatible avec les exigences de leurs charges et le devoir de reserve qu'elles
impliquent. "De pareilles dclarations ne contribuent nullement au climate de paix
ncessaire la vie harmonieuse entire Hatiens", indique une note de press du Ministre
de la Culture qui, en accord avec le Ministre des Affaires Etrangres,.rappelle l'attention
des diplomats les prescrits de l'article 41, alina 1 de la Convention de Vienne du 18
avril 1961 sur les relations diplomatiques. Cet article interdit toute immixtion dans les
affairs intrieures de 1' Etat accrditaire. Le Ministre de la Culture declare computer sur
la collaboration et la comprehension du corps diplomatique accrdit cn Hati pour le
strict respect de ladite convention.

Situation tendue la Tlco depuis la nomination du nouveau
directeur gnral...
La situation rest tendue au bureau administratif de la compagnie tlphonique national
(voir En bref... / 18)







iai en iviasrca vov Avii u i.,+ av Y A as-L ,


L .'EVENEMENT


VIOLENCE POLITIQUE A CITE SOLEIL

Des supporters d'Aristide


attaquent le"
(Cit Soleil ... suite de la lre page)
Cit Soleil, le plus
grand bidonville de la capital
hatienne, abritant environ un : : :".
demi-million d'mes, tait la
dernire tape de la Caravane
de 1'Espoir, une tourne
conduite travers les 9
dpartements du pays par le
" group des 184 pour
prsenter la population un
document intitul ".nouveau
contract social. "
En janvier dernier, le
group avait accus Aristide "
de manquer de volont relle
pour crer "les conditions .
ncessaires pour l'exercice
parles citoyens de leurs droits
politiques, sociaux et
conomiques.
Les critiques repro-
chent au Prsident Aristide de
tolrer les abus contre les
droits humans ainsi que les
violence de ses partisans.
Manifestants brandissant
des photos d'Aristide
photo Haiti en Marche


Groupe des 184 "


.~.


VIOLENCE POLITIQUE SOMMAIRE
A Cit Soleil, des supporters d'Aristide attaquent un meeting
du "Groupe des 184" p.1
Tmoignage d'une fille d'Andy Apaid p.6
Plusieurs journalists blesss p.6


Journalistes blesss ..
Interview avec une fille Apaid P.6


UNITRANSFER
f
tout moun


kontan!
Paske li pi rapid,
Li pi bon mache!

) Transfert d'Argent (LIVRAISON DOMICILE)
) DirekTransf
) Products Alimentaires
) Unifood Bokit'
) Matrieaux de Construction




SUNITRANSFER
I 0li Asubsidiary ofUNIBANKHaiti

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, apple nous
aux Etats-Unis au 1 (877) 8648726
au Canada au (514) 852-8648


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom


Adresse


Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
$ 40.00
$ 42.00
$70.00
$70.00


Un An
$ 78.00
$ 80.00
$ 135.00
$ 135.00


Renouvellement

Nouvel Abonn


L'EVENEMENT
L'Ambassadeur US dit leurs 4 vrits aux Haitiens p.l
La position de l'opposition p.5
Le fameux discours de l'Ambassadeur Brian Dean Curran p.7
PRESS
Funrailles bouleversantes de Rigaud Dlice p.20
Bel Angelot attend en correctionnelle p.20
EDITORIAL
Autour de la notion de "Dmocratie autoritaire" p.2
Pourquoi le coup de barre gauche ? p.16
ARTS ET SPECTACLES
Dieuvela Etienne se met au service des autres p. 10
DOSSIER JEAN DOMNIQUE
Lettre ouverte de Michle Montas au Commissaire
du gouvernement, Me Josu Pierre-Louis p.14
SOCIETY
Les larmes de Madan Colo p.15
Ktant vrai et faux trafiquant p. 10
BICENTENAIRE
Haiti 2004: Une croisire dans l'Histoire p.15
LUTTE CONTRE LE SIDA
site du Rvrend Canon Gdon Byamigesha p.15


i --


. . . . . . . . . . . . . . . .

.... .. .....


1


Mercredi 16 Juillet 2003
H;iti en Mnrche Vol XVII No- 24/


Page 3


d Q"t~ff~
""1


irdr ula







Page 4


- UNE ANALYSE


L'Ambassadeur amricaii

(Brian. quatrevrits aux Ha
suite de la lre page) quatre vrits aux Ha
un sondage, plus de 30% des enfants sniffent. de nouvelles suspensions de visas touchant des personnages aussi
Mais le coup de grce, c'est au secteur priv qu'il bien du pouvoir que de l'opposition, et que la drogue'" n'est
tait rserv. Vous faites des affaires avec les trafiquants. pas seulement l'affaire du pouvoir Lavalas, ni des Etats-Unis. "
Un vrita-
ble discourse sur
.abI. Vu 'tat de l'union!

SEnsuite, c'est
peut-tre la premiere
o l a d fois de notre histoire
que l'Ambassadeur
". Bdes Etats-Unis mrite.
Sautant son titre de pro-
consul ou personnage
le plus puissant du
pays. M. Brian Dean
Curran ne s'est pas
content de nous
Sassner nos quatre
-, vrits, mais il se
r rvle aussi la
S'.. hauteur, dmontrant
.. une connaissance
Aristide et l'un de ses meilleurs supporters aux Etats-Unis, Ethel Kennedy presque palpable des
photo Jean-Claude Pierre-Louis plus cuisants problmes du pays, chiffres en main, et
Vous acceptezleur argent dans vos banques. Vous les lisez dclarant Nous autres des Etats-Unis, devons avoir une
mme dans vos chambres de commerce a lanc Dean approche cohrente des problmes d'Hati. L'approche
Curran, jouissant ouvertement de l'effet provoqu par ses hatienne ne l'est certainement pas ...
paroles : les applaudissements de l'audience, tous membres Bref, un vrita-ble discourse sur l'tat de l'union (de la
de l'lite conomique, qui se changent tout d'un coup en nation) ...
consternation ... Mais qui ne serait pas complete s'il se contentait de
D'abord l'Ambassadeur amricain dit vrai ... Une dplorer notre degr ineffable de je-m'en-foutisme au plan public
cruise stupid, don't les acteurs ne se soucient point ou si et priv, la court come la ville. Enfonant advantage le
peu de ses effects nfastes, puisque eux-mmes ne s'en tirent couteau dans la plaie, 'Ambassadeur Curran questionna nos
couteau dans, la plaie, l'Ambassadeur Curran questionna nos
pas trop mal, par les multiples voices de l'influence sentiments vis--vis de la morality et du civisme ... S'tonnant
politique, de la corruption ... et de la drogue. Des deux de l'indiffrence de la socit civil hatienne devant la monte
cts du spectre politique ", prcise le diplomat, annonant ...n Il
inxrbede l'imm lit du in fnAc il i-n n lnh tfir1


Looking for ~tter way

to stay in touciwith Haiti


We've got just the right thing !


You now can purchase Comcel cell phones
and calling cards for your loved ones in Haiti



J(- J c fSL

XPRESSBUY at 1 -800-898-3496.,--. ~

or visit www.xpressbuy.com

or UNITRANSFER at 1-877-864-8726, ,-r







Incoming international calls are
FREE !
for ail Comcel users in Haiti
24h/24, 7j/7


N, Nap pale nt !


ComCEL
/-.i> r "ri&ela f


27, affe Mafln Luither King. Pot1-aa-Prinma. Haiti
ULW <5091401-5500/ 1509) 401-55M6
Fde~ Cae~-Hn ui~ PdmnGoix M~ingF~Mw -


a. i iJUUmmoraii auu gainll aciell, y .colls par I e tra ci
de drogue et dnonant l'implication
S. dans ce dernier de membres et non


Mercredi 16 Juillet 2003
HTati eMrn /lnrh Vol -'VTI Tn 4/1


n dit leurs
i d'Hati, ne va pas fire de
itien s quarter au pouvoir en
place, puis pour faire bonne measure, aura aussi
quelques petits reproches l'endroit de l'opposition.
Bref, le blabla habituel de l'international, au fur et
measure que la cruise politique continue de s'enliser, et
que les gens meurent de faim dans les rues et dans les
alles du Champ de mars.
Mais ce soir-l on ne sait quelle mouche a
piqu le diplomat, don't les propos vont d'ailleurs
rvler qu'il en a personnellement gros sur le cour
contre diffrents secteurs du pays, et pas seulement
le president Lavalas et ses redoutables chefs d'OP
organizationss populaires), Amyot Mtayer et
consorts.

Election de M. Aristide
constitutionnelle, mais pas question
d'amendement !...
Premier choc, les Etats-Unis considrent
l'lection de M. Aristide, le 26 novembre 2000,
comme tant constitutionnelle, et souhaitent qu'il aille
jusqu'au bout de son mandate en fvrier 2006. Mais
pas d'entourloupette constitutionnelle en vue d'une
quelconque prolongation de la prsidence actuelle...
Bien que M. Brian Dean Curran rappelt
l'ultimatum du 4 septembre prochain du Secrtaire
d'Etat Colin Powell, menaant de demander I'OEA
une relecture de la crise qui n'avantagerait pas le
pouvoir en place, cela n'eut pas le mme effet ...
Quoi qu'il en soit, les exigences restent
toujours aussi inbranlables : non-acceptation du
nouveau chef a.i. de la Police, Me Jocelyne
Pierre, pour cause de non-concertation avec la Mission
spciale de l'OEA ; arrestation du fugitif Amyot
Mtayer ; professionnalisation 'du leadership de la
police sous la supervision de cooprants
internationaux ...
Cependant, une fois runies les conditions
pour la tenue d'lections libres et honntes et avec la
participation de toutes les parties, l'opposition et les
secteurs de la socit civil choisis pour la
composition du conseil
lectoral doivent laisser
tomber leur refus ...
Et pour pr-
.; venir tout chap-
patoire, l'Ambassadeur
e prciser: "La
scurit ne sera pas
parfaite, elle ne pourra
jamais l'tre" ...
. ? Cependant
jusque-l, nous soimnes
Sen terrain connu ..


L e s
chimres de
Washington "...
Mais soudain'
une expression, que
tout le monde ne part
pas comprendre sur le
coup : Les chimres
de Washington ...
Aussitt certain
mdias pro-opposition
ragissent en croyant
une dnonciation du
lobbying du gouver-
nement Washington,
mais oyez plutt :
" T "


Le nouveau chef a.i. de la Police national, Me Jocelyne Pierre Je suis vex
des moindres de la classes des de voir ces gens passer outre le reprsentant du
affaires ... president des Etats-Unis pour couter des gens qui
Le pire est que personnel n'ont pas de function gouvernementale et qui sont les
n'a sembl trop s'en mouvoir ... sirnes des extrmistes ou des revanchards d'un ct
ou celles des apologistes de l'autre. "
La salle applaudissait Le diplomat se plaint ainsi d'avoir t court-
de bon coeur ... circuit par ces fameuses firmes de public relations
D'abord l'audience de qui sont revenues un passage oblig pour les
cette soire du mercredi 9 juillet. politicians (et hommes d'affaires avec ou sans
Presque tous, gens du mme monde, vocation politique) trangers essayant de faire
l'lite conomique. On est sr d'tre (voir Brian / 5)


entire nous. Aussi la salle
applaudissait de bon coeur chaque
envole de monsieur
l'Ambassadeur, sre que ce sera
business as usual et que ce dernier
qui est la veille de son dpar


elsu s ne.io

,Jeis ,union


1 ricuLi Cl I iaruie Vol. Av l IN 0. Z


-


inexoraDie a\


:
~rv~s, :
'- I ~~':''I



'r i"
''-'







Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


I DE L'ACTUALITE


1* Page 5


Mais international n'a-t-il aucun tort ?


(Brian ... suite de la page 4)
triompher leurs vues dans les couloirs de la Maison blanche
et du Congrs amricain.
Mais ce n'est pas tout, certain
auraient milit pour obtenir le retrait de
l'Ambassadeur Brian Dean Curran avant
la fin de son terme en Hati. D'o le mot
chimres ...
On comprend donc que ce
dernier ait mis si peu de gants au course
de cette memorable prestation du9 juillet
dernier ...
Peu de protestations, disons-
nous, sauf de quelques parlementaires
lavalas, mais dmarche invitablement
intresse ...

Sauf l'international qui
est blanc comme neige ...
Certains pensent que s'il y avait
encore un sens de l'honneur dans notre F i
socit, les diffrentes parties en cause
se seraient leves come un seul home
et le soir mme auraient convoqu une
rencontre (un Camp Grard ") en vue
trouver un compromise historique "...
Que d'attendre que ce soit les Amricains qui doivent L'


trancher pour nous, et dsormais en tout et pour tout, mme
en morality et civisme. Or comme on le voit actuellement
au Liberia, plus on les sollicite, plus ils se font dsirer ...
Et justement, alors que son discours en fait le
personnage le plus puissant du pays, un autre aspect non
moins frappant, et mme contradictoire, de l'intervention
de l'Ambassadeur amricain est que tout le monde a des
torts, sauf l'international qui est blanc comme neige, qui
n'a jamais commis la moindre erreur, don't le parcours
durant ces trois longues annes de tentatives fastidieuses
serait sans tache ...
Ce n'est tout simplement pas possible.
Et c'est l que le discours de l'Ambassadeur Brian
Dean Curran, quelque vridique qu'il puisse tre, est


entach d'imprialisme. Vous reprochez aux parties membres de la
L'Institut Rpublicain International et Convergence Dmocratique (opposition) d'tre en train de
avec quel argent ? ... se fractionner pour se regrouper sur des bases idologiques
Or pourquoi le Groupe des
184 don't le seul rsultat a t
P "-jusqu'ici de marginaliser la
Convergence, parce que disposant de
.plus de fonds, don't certain provenant
i de l'aide amricaine via les
S "4 nombreuses ONG en son sein, y
compris au niveau de la couverture
-* mdiatique locale..
Les 184 qui sont arrivs
aussi bien sr avec leur propre
lobbying washingtonien, c'est
inevitable ...
Bref, autant que chez les
acteurs hatiens, il ne malique pas chez
l'Ambassadeur Brian Dean Curran ce
qu'il appelle lui-mme des
incohrences.
On pourrait mentionner
encore ple-mle la diffusion dans la
press locale de liste de personnages

Ambassadeur Curran et le P.M. Yvon Neptune photo HenM amricaine lui interdit de citer des noms ...


Tout le monde a tort, tout le monde est sujet
l'erreur, sauf l'empire et ses pro-consuls !
Par example, le diplomat dplore l'utilisation des
firmes de lobbying washingtoniennes par les diffrents
acteurs-hatiens. Or si cela est vrai du pouvoir Lavalas
depuis l'exil de trois annes (1991-1994) du president
Aristide dans la capital fdrale amricaine, par contre
qui ouvre l'opposition les mmes filires si ce n'est 1'IRI
(Institut Rpublicain International) et avec quel argent ?
On peut deviner, probablement celui du contribuable
amricain, l'opposition n'ayant pas accs comme le pouvoir
aux fonds de l'Etat hatien ...
Qui euvre donc galement faire perdurer la
crise, monsieur l'Ambassadeur ?


Etc.
Sauf, et c'est le plus important, que
l'Ambassadeur amricain a les moyens politiques de ses
incohrences. Et nous pas ...

Hati en Marche, 12 Juillet 2003


LA POSITION

DE L'OPPOSITION

Discours de l'Ambassadeur
des Etats-Unis


MAJISTRA
(Vote pou youn)


(Juan C. "JC" BERMUDEZ


Alicia CASANOVA


Brian T. CREIGHTON


MANM KONSY SYJ 1
(Vote pou youn)


Pedro "Pete" CABRERA


Carlos A. SABANDO


Jose TAVAREZ


62 4l

63
64


678 4
68 41


MANM KONSY SYJ 2
(Vote pou youn)


Sherry MILLER


MANM KONSY SYJ 3
(Vote pou youn)
Saul BLANCO 73 4

Michael "Mike" DIPIETRO 74

Carlos H. PEREZ 75
MANM KONSY SYJ 4
(Vote pou youn)


778
78


Robert VAN NAME 80 4

Patricia ZULUETA 81 4
\__________________________


70- 4
714"]


[Sandra RUIZ
v


Vil Dorai
Tout vot kalifye Vil Doral ki abite nan zon biwo vot sa yo va gen dwa vote nan eleksyon
sa-a:

366P, 401P, 450 ak 452

(P an se pou idantifye biwo vt ki pap patisipe okonpl naan ,,eksyon an)

Tcheke nimewo biwo vot w an ak adrs biwo vot w an sou kat didantite vot w an. Biwo vot yo
.ouv de 7 am a 7 pm. Vini nan biwo vt lan ak yon kat didantite ki gen foto w ak siyati w sou li.

Si w genyen ankenn kesyon sou e.eksyon sila a, rele Depatman Eleksyon Miami-Dade
nan 305-375-4600.

http://elections.miamidade.gov


(Eduardo A. EXPOSITO


L'Ambassadeur Brian
Dean Curran, son dner d'adieu,
a exprim, sans reserve, son
opinion sur la cruise hatienne et sa
frustration envers le rgime
lavalas. Ce discours d'adieu qui a
t sollicit par le president de la
Chambre de Commerce Haitiano-
amricaine, fait l'objet
d'interprtations contradictoires.
Aprs deux ans et demi
d'un bras de fer constant entire le
rgime Lavalas, l'Ambassade
amricaine, I'OEA, le CARICOM
et la Convergence Dmocratique,
Brian Dean Curran lets his hair
down."" Paralllement au bras de
fer, auquel nous venons de faire
allusion, l'ambassadeur avait
affaire aussi forte parties, les
lobbyists de Washington, dans la
competition pour chapter la
confiance d'Aristide et
l'influencer. Les terms,
tonnamment drogatoires,
utiliss par cet ambassadeur- pour
dcrire ses propres concitoyens, "
les chimres de Washington ", est
un aveu ostensible et sans
quivoque de sa dfaite dans cette
confrontation sans trve. Il n'a pas
pu s'empcher, avant de partir, de
vider tout le fiel de sa frustration
sans aucune reserve. S'il a pu
s'exprimer ainsi en public, quel
sera le contenu du rapport
confidential qu'il laissera son
successeur ?
Ce que l'ambassadeur
devrait se rappeler, ce sont les
circonstances de la dmission de
son prdcesseur, Timothy
Carney. La dmission de ce
dernier a mis fin la navette des
CODEL, qui avait mis au rancart
l'influence de l'excutif qu'il
reprsente. Mais sans changer la
stratgie de la gestion de la
(voir Opposition / 7)


ECHANTIYON BILTEN VOT OFISYL LA

DORLeFLRI
22 JIY E 200


66 --j [Raul DUANY


1


-----


1


-----
-


ff-


J


J








L-'EVENEMENT


Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24 .


VIOLENCE POLITIQUE A CITE SOLEIL


Tmoignage d'une fille Apaid


"Ce matin trs tt, nous avons fait part notre
pre de notre intention de l'accompagner. Il n'tait pas
d'accord. Mais il n'a pas pu nous dire qu'il ne voulait
pas. Car ce combat, c'est le ntre aussi. C'est celui de
tous ceux qui veulent d'un changement pour ce pays."
Celle qui parle, c'estAline Apaid, l'une des filles
d'Andy Apaid, le leader du "Groupe des 184", un homme
d'affaires qui parcourt le pays depuis plusieurs mois la
tte d'une "Caravane de l'Espoir" apportant aux habitants
des 9 dpartements gographiques d'Hati un "Contrat
Social".
Samedi 12 Juillet, c'tait le tour des habitants
de Cit Soleil de recevoir la caravan.
Tt le matin, le Groupe s'est mis en route pour
Cit Soleil, le plus grand bidonville de la capital
hatienne.
Les choses n'ont pas mal tourn tout de suite.
Les visiteurs ont pu enter dans Cit Soleil et remettre le
Contrat Social ceux qui les attendaient, comme cela avait
t convenu.
"Il y avait bien un group de manifestants, mais
des gens qui semblaient tre venus d'ailleurs. Ils
semblaient tre l dans le but de gter les choses." Pour
Aline Apaid, il ne s'agissait pas du tout des habitants de
Cit Soleil.


"Ces manifestants, continue-t-elle, ont commence
se montrer agressifs quand nous sommes retourns dans
notre voiture. Leur agressivit a gagn en ampleur. Il se
sont mis taper sur le minibus dans lequel nous avions
pris place. En un rien de temps, toutes les vitres du vhicule
avaient vol en clats. C'est ce moment que mon pre
qui se trouvait dans une autre voiture, est descendu pour
venir vers nous. Mal lui en prit, car c'est lui qu'ils en
voulaient. Il se sont mis lancer des projectiles.
Des pierres?
Non pas des pierres, mais de vritables blocs.
Mon pre en a reu un au venture. Et nous, nous avons reu
aussi des projectiles au dos, aux bras, un peu partout."
Apparemment, aucun membre du group n'a
reu de blessures graves?
Apparemment, je dirai, car pour moi c'est ce
soir que je raliserai vraiment l'tendue des chocs que j'ai
reus."
On pouvait voir en effet une large ecchymose toute
noire sur le bras gauche d'Aline Apaid et elle nous a dit
que tout son dos tait couvert de bleus.
Quelle a t l'attitude de la police pendant
l'agression?
La police semblait avoir reu l'ordre de ne pas
tirer, sous aucun prtexte. J'ai mme eu envie de m'emparer


de la mitraillette d'un policies qui se trouvait ct de
notre vhicule et de tirer en l'air pour disperser ces
manifestants.
Un policies nous a dit galement qu'on leur avait
aussi demand de ne pas faire usage de gaz lacrymognes.
Notre chauffeur a eu tellement peur, pursuit
A'line Apaid, qu'il s'est enfui, sans demander son compete,
nous laissant seuls dans le vhicule.
Aucune vitre n'a t pargne. Toutes ont t
brises.
Il y avait des journalists trangers, peut-tre de
CNN, du journal Le Monde. Mais les manifestants avaient
sans doute reu l'ordre de ne pas agresser la press
trangre. Et ces journalists n'ont subi aucun dommage.
C'est nous qu'il en voulaient et nous tions facilement
reconnaissables, puisque nous portions des maillots
marqus Groupe des 184."
Bilan de la journe: Plusieurs blesss. Parmi eux,
au moins 6 journalists de la press locale, nous a dit
encore Ailine Apaid.
En dbut de soire, bon nombre de blesss se
trouvaient l'hpital du Canap Vert pour des soins. Mais
apparemment, la plupart ont pu rentrer chez eux.

(interview recueillie l'Hpital du Canap Vert)


Plusieurs iournalistes blesss


Port-au-Prince, 12 Juillet (HPM) Trois
journalists au moins ont t blesss suite des jets de
pierres de manifestants hostiles la Caravane de l'espoir,
samedi 12 juillet, Cit Soleil.
Jean Luckenson, envoy special de Signal FM, a
t touch samedi par un projectile pendant qu'il
accompagnait, avec d'autres journalists, la Caravane de
l'espoir du group des 184 associations, organizations et
institutions de la socit civil.
M. Luckenson a t par la suite transport dans
un centre hospitalier de la capital, ont rapport des stations
de radio locales.
Deux autres confrres, Wendy Richard de Radio
Vision 2000 et Calas Alex, journalist Radio Lakansyl,
ont t lgrement blesss, ont ajout ces stations.


Les responsables de la Caravane (Groupe des 184)
avaient annonc vendredi qu'une forte dlgation d'environ
250 membres allaient se rendre dans la fragile commune
de Cit Soleil, pour remettre, de faon symbolique, une
copie de leur Contrat social des membres du plus grand
bidonville de la capital hatienne.
Des manifestants hostiles cette runion ont voulu
empcher la caravane de franchir les portes de Cit-Soleil.
" Qu'ils commencent par dlguer leur reprsentant pour
la formation du prochain conseil lectoral ', ont-ils lanc.
Des barricades de pneus brlaient samedi matin l'entre
nord de la capital, sur le tronon de la Nationale # 1
jouxtant Cit Soleil, a constat un journalist de HPN.
Peu avant la mi-journe, des protestataires ont jet


des pierres sur les membres de la dlgation et encercl le
local o la rencontre des 184" devait se drouler. Ils
entendaient empcher la presentation du nouveau Contrat
social propos par ce regroupement des reprsentants de
la socit civil locale.
Un membre de la Caravane a confi un
journalist sur place que le comportement des militants
pro-gouvernementaux rappelle la prise d'otage don't ils
avaient t victims lors de l'tape cayenne, au sud du pays,
il y a quelques mois.
Le group des 184 a dj parcouru tous les
dpartements du pays pour prsenter son Contrat social. A
chaque tape, une quinzaine de journalists de mdias de
la capital, en moyenne, l'ont toujours accompagn.


MANM KONSY ZON REZIDANSYL LAN SYJ 2
(Vote pou youn)
Ted LYONS 26 "

Barbara WATSON 29 1

MANM KONSY ZON REZIDANSYL LAN SYEJ 3
(Vote pou youn)


Audrey J. KING

Ricky THOMAS


34

38


MANM KONSY ZN REZIDANSYL LAN SYJ 4
(Vote pou youn)
Melvin L. BRATTON 42 !

M. Tina DUPREE 43 4

MANM KONSY POU TOUT VIL LAN SYJ 6
(Vote pou youn)

scar BRAYNON 11 57 4

Oliver GILBERT 58 4


Vil Miami Gardens
Tout elekt kalifye Vil Miami Gardens pral elijib pou vote nan eleksyon sa a: W pral
kapab vote pou Manm Konsy Pou Tout Vil lan Syej 6: Si w abite nan Distrik
Konsy 2, 3 ak 4, w pral gen dwa vote pou Manm Konsy Zon Rezidansyl byen
espesifik pa w an. Chche nimewo biwo vot w an anba la a pou idantifye Syj Z6n
Rezidansyl w an:

Sv! 2
2-05P, 206, 211P, 212P, 214, 215, 216 ak 256P
Syi 3
212P, 213, 217P, 218, 219, 220,. 221, 222P, 234P ak 269
Syj 4
223P, 224, 225, 226, 227, 228P, 233, 234P, 270 ak 276

(P reprezante yon biwo vot kap ouv an pati)

Nimewo biwo vt w an ak adrs biwo vt w an sou kat didantite vot w an. Biwo vt yo
ouv de 7 am a 7 pm. Vini nan biwo vt lan ak yon kat didantite ki gen foto w ak siyati w
sou li.

Si w genyen ankenn kesyon sou eleksyoi sila a, rele Depatman Eleksyon Miami-Dade
nan 305-375-4600.


http://elections.miamidade.gov


Editorial

Autour de la

notion de

"dmocratie

autoritaire"
(Histoire ... suite de la page 2)
aux actes qu'on juge un
gouvernement...
Quelque part ailleurs
dans son ouvrage, M. Manigat ne
nous rappelle-t-il pas qu'un
gouvernement est toujours
responsible des malheurs de son
people, quelle que soit l'origine de
ces malheurs ...
Cela tant dit, il n'est pas
impossible que le plus grand
malheur soit un systme qui ne
serait ni suffisamment
dmocratique, ni suffisamment
autoritaire ...
Soulignons que M.
Manigat s'est gard d'intervenir
dans ce dbat autour de la soi-
disant "dmocratie autoritaire".

(Editorial Mlodie 11
Juillet 2003)
MELODIE 103.3 FM,
Port-au-Prince
Tous les jours Mlodie Matin
(7:00- 9:00)
AVEC L'EDITORIAL
DE MARCUS
en direct sur Radio Soleil
d'Haiti, New York
97.9 FM, SCA et sur l'internet
www.radiosoleil.com


Page 6


ECHANTIYON BILTEN VOT OFISYEL LA

M I A M GeD E N F O Re
22 JIYEe-00


-- --


~I


j








Mercredi 16 Juillet 2003


Page 7


I DC.'TTCnT VW I ''PPOSITION I


H ati en M arche Vol. X Vll No. 24 I 1 i i i l I a i l .1 U -1 14i --,- ,1..

DISCOURS DE L'AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS


L'illusion du"
(Opposition ... suite de la page 5)
politique haitiano-amricaine par Aristide. Aristide ayant
appris grer les relations hatiano-amricaines travers
les lobbyists et les congressistes, il se sent mal l'aise
avec l'excutif amricain. D'autant plus que
l'administration de George W. Bush ne lui a fait aucune
ouverture. Il est habitu circonvenir les ambassadeurs
amricains pour jouer et fair pression directement sur
Washington. Il faut se rappeler que son retour la
prsidence a t orchestra par ce biais. On est ce qu'on a
vcu. Aristide ne pourra jamais faire de la politique avec
Washington autrement. L'autorit politique de
l'ambassadeur ne lui suffit pas pour faire pression. Dans
la situation o il se trouve, c'est la pression directed,
intensive et constant qu'il lui faut.
La faon d'introduire la mise en garde contre
l'amendement de la Constitution de 1987 pour s'accaparer
d'un pouvoir vie, est intressante. Il a rappel l'intention
de cette Constitution de mettre fin ce genre de pouvoir,
et il a insist sur le fait qu'une telle tentative pourrait
provoquer le questionnement de la lgitimit du rgime
lavalas. Or avec ou sans l'amendement constitutionnel, la
lgitimit de la prsidence d'Aristide n'a jamais pu tre
tablie. Le CEP qui a organis les elections du 26 novembre
2000, a t inconstitutionnellement form, sans la
consultation d'autre parti politique, l'exception
de'Lafanmi Lavalas. Peu imported le fait, que la
communaut international ait entrin les rsultats de ces
lections aprs les avoir boycottes, la formation du CEP,
elle seule, suffit pour tablir l'inconstitutionnalit de la
prsidence d'Aristide. Quant la lgitimit politique de la
prsidence d'Aristide, n'en parlons pas. La participation
un taux marginal, variant entire moins 5% et moins 10%,
aux lections du 26 novembre 2000, est la preuve irrfutable
de sa carence de lgitimit politique et de sa perte total de
pouvoir de convocation. Avec la promesse publique faite
par Julian Hunt de lui permettre de faire des lections avec
ou sans la socit civil et le secteur politique si ces derniers
persistent ne pas vouloir collaborer la formation du
CEP, Aristide peut vouloir rpter les prcdents du 26
novembre 2000, en s'engageant dans cette transaction avec
la BID, pour avoir la liquidity ncessaire pour finance les
lections de 2003 et garantir la prennit de son pouvoir.
Mis partla scne de dfoulement, l'ambassadeur
Brian Dean Corran a ritr le mme discours : la mise en
application des points essentiels de la resolution 822, la
"feuille de route ", en ignorant la resolution 1959 adopte
prcisment par l'Assemble gnrale de l'OEA pour
dbloquer l'impasse.
Beaucoup ont t choqus et ont piqu une cruise
en apprenant que les Etats-Unis continueront reconnatre
le mandate d'Aristide jusqu' 2006. Que ce soit vrai ou faux,'
il est vident que l'ambassadeur, peu imported le degr de
sa frustration, ne pouvait dire autrement sans se crer des
ennuis. Son chef hirarchique a octroy $1,000,000.00
I'OEA pour lui permettre de grer le dblocage de
l'impasse, d'ici la fin de septembre. Du train o a va, il
est vident que l'impasse ne sera pas brise et que la
rvaluation du rle de I'OEA en Hati est inevitable.
Mais, il y a deux points voqus par l'ambassadeur
qui, malgr sa frustration, sont rests obscurs : le but de la


Nous exportons vers Hati

A-I 18x 18& 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G- R ATT L_ I 'T
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


grand compromise historique

rvaluation du rle de l'OEA en Haiti et le contenu de la immdiatement aprs pour l'Argentine, en ]
nouvelle liste de'personnalits auxquelles on a enlev le reprsentant Roger Noriega qui a ritr le m
visa amricain. en y ajoutant d' autres points. La presence de C
A propos de l'impasse,'les Etats-Unis ont forc la pour dlivrer la mise en demeure, personnelle
CARICOM la reconnatre au Conseil permanent de signification trs important. D'autant que 1;
l'OEA. Cette declaration jusqu' present met l'OEA en de sensibilisation sur la cruise hatienne, qui
chec et mat, tant que l'impasse n'est pas brise. Or si on pendant deux ans dans vingt capitals du n
fait la rvaluation d'une gestion, c'est pour prendre des orchestre par Colin Powell. S'il a pu mener
measures correctives. Ces measures exceptionnelles doivent cette champagne, pour aboutir d'abord ]
par elles-mmes briser l'impasse automatiquement. d'Ottawa, que Luigi Einaudi a essay de dtc
Le chancelier des Etats-Unis, Colin Powell, est dvoilant, et ensuite l'chec et mat
venu personnellement dlivrer le message et est part (voir Opp


laissant son
me message
Colin Powell
ement, a une
a champagne
a t mene
ionde, a t
assidment
la tentative
corner, en la
1'OEA, par
position / 8)


DOCUMENT

Discours de l'Ambassadeur des Etats-

Unis, Brian Dean Curran, lors de la

soire organise par la HAMCHAM

Monsieur le Prsident de la HAMCHAM
Messieurs/Dames les Membres du Conseil d'Administration de la Chambre de Commerce Amricaine d'Hati
Messieurs/Dames les Membres du Cabinet Ministriel; Messieurs/Dames les Membres du Corps Diplomatique


Chers invits, chers amis,
C'est un grand honneur d'tre avec vous ce soir
et de partager quelques rflexions personnelles sur mes
deux annes et demie passes en Hati. Je veux remercier
Philippe Armand pour son aimable introduction et le
fliciter pour les initiatives qu'il a dj prises en tant que
president de la HAMCHAM, notamment la creation d'un
forum entire les Chambres de Commerce Amricaines des
deux cts de l'le. C'est une preuve de plus que la
HAMCHAM est l'association d'entreprises prives la plus
dynamique en Hati.
J'ai eu une proche association avec la
HAMCHAM depuis mes premiers jours en Hati. Une
semaine peine aprs mon arrive en Janvier 2001 comme
Ambassadeur en Haiti, je m'asseyais avec le Conseil de
Direction et son president d'alors,, Gladys Coupet, pour
commencer mon education sur les ralits du monde des
affaires en Hati. Depuis, je n'ai eu que les'meilleures
des relations avec la HAMCHAM, sous la prsidence de
Ren Max Auguste, de Cedrick Bouquety et maintenant
celle de Philippe Armand. Pourtant, je me demand
comment j'ai pu travailler'avec quatre presidents, don't le
mandate est d'un an, alors que je suis au pays depuis
seulement deux ans et demi. Comptabilit dynamique, je
suppose. En tout cas, il y a eu moins de presidents de la
HAMCHAM pendant mon temps en function qu'il n'y a
eu de Directeur Gnral de Police. Et tous ont t lus
dans la transparence et aucun n'a d fuir le pays.
Philippe et le Conseil m'ont demand de partager
mes rflexions personnelles sur les 30 derniers mois. Et
je suis heureux de le faire. A measure que je rflchissais
sur le thme de mes remarques de ce soir, j'ai d me rendre
l'vidence que la leon la plus important que j'avais
apprise durant ces deux annes et demie est que je ne savais
pas grande chose, que j'avais
encore beaucoup apprendre. Je sais et je comprends
certainement que le pays est en proie une cruise
fondamentale depuis quelque temps. Bien que nous autres
de la communaut international ayons tendance nous
concentrer sur la cruise politique, je comprends aussi que


Cramiques & Marbre


la cruise est beaucoup plus profonde. Elle est aussi
cononmique; elle est aussi humanitaire; et elle est aussi
morale.
Et measure que j'essaye de comprendre ces
crises, ma logique amricaine y voit des inconsistances
et des incohrences.
Commenons par la cruise politique.
Les aspects fondamentaux sont connus de tous.
Fraude lectorale. Violation des droits humans.
Intolerance. Impunity. La solution est aussi connue de
tous: de nouvelles lections. Mais comment en arrive-t-
on l ? Les ngociations ayant (pris fin) au course de 2002,
1' OEA a par la suite trac une feuille de route menant aux
lections. La Rsolution 822. La Communaut
International a peaufin et interprt cette feuille de route
en un document de la dlgation de Haut Niveau OEA/
CARICOM qui est venue en visit en mars dernier. Cette
approche a t reprise par 1'Assemble Gnrale de OEA
Santiago.
Ce que je n'arrive pas comprendre c'est la
raison pour laquelle le gouvernement ne saisit pas
l'occasion offerte par les efforts que fait la Communaut
International pour trouver une issue l'impasse politique.
Ce qui est demand n'est pas une capitulation ou une
rforme en profondeur, mais le changement. Des signs
clairs et concrets que les violations des droits humans,
l'intolrance, l'impunit prendront fin pour que des
lections non frauduleuses puissent avoir lieu. Ce qui est
demand n'est pas excessif. Comme l'a remarqu un
minent ministry des Affaires Etratgres de la CARICOM
: Ce qui est demand est ce que ferait n'importe quel
gouvernement dcent. "
Si le gouvernement n'agit pas bientt, I'OEA
devra rvaluer son rle. Une telle rvaluation a t
propose parle Secrtaire d'Etat Colin Powell Santiago
et accepte par l'OEA dans la Rsolution 1959. Il n'est
pas possible de prdire ce que seront les rsultats de cette
rvaluation. Personnellement, je ne crois pas que OEA
voudra ou pourra conclure d'abandonner Hati. Je ne crois
pas non plus que l'OEA voudra transfrer cette patate
(voir Discours / 8).


Nous exportons vers Hati


Movzocot urat-c
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs


Cramiques grises
( Maximum 8 Snacs)
avec tou at achatmiuiiun do 200 pieds carr&s


_____Izrl c


Venez donc voir vous-mme Appotez co upon


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


h :~-blb--C-C~Lii_~abi_ ~-~__gL _~b__~









Page 8


Discours de
(Discours ... suite de la page 7)
chaude qu'est Hati aux Nations Unies, dj S
surcharges. Ce que je crois qui en rsultera sera une
redfinition du rle de I'OEA qui pourrait inclure un effort
renouvel de la part de l'OEA de ngocier une entente.
Ceci met en relief une des incohrences
fondamentales dans l'approche hatienne la cruise politique
: le sentiment, ou l'espoir, ou la crainte que la seule solution
en serait une impose internationalement. L'OEA, les
Nations Unies, Les Marines, tout a, pour moi, n'est qu'un
laborieux marronage. Il income aux Hatiens la
responsabilit de trouver une voie de sortie. Une solution
haitienne est la seule qui soit durable. C'est pourquoi je
continue de croire qu'un grand compromise historique entire
le gouvernement, l'opposition politique et la socit civil
est ncessaire, mme inevitable. Les Etats-Unis et la
Communaut Internationale peuvent appuyer un tel
compromise, I'OEA peut mme faciliter des ngociations


OPPOSITION ...
(suite de la page 7)
l'admission et la declaration de l'impasse, je ne vois pas,
moins que je ne me trompe, ce qui pourra le dvier de son
but.
La question maintenant, est de savoir quel est ce
but ? Et quel moyen va-t-il utiliser pour atteindre ce but ?
Lorsque Colin Powell, il y a 2 ans, avait dit aux chefs de
gouvernement et aux chanceliers de la CARICOM, qui
dfendaient Aristide dubec et des ongles, qu'il fallait exiger
d'Aristide un comportement d'un standard plus lev, il
exprimait par l une dsapprobation total du
comportement d'Aristide. Le discours du president de
l'Afrique du Sud, Thabo Mbeki, Montego Bay, qui met
l'emphase sur la gestion de la revolution hatienne aprs
les grands faits d'armes de la guerre de l'indpendance,
est aussi un dsaveu total du comportement du rgime
lavalas et de son leader Aristide. Il est vident que Mbeki
a rejoint Powell dans son valuation de la performance
d'Aristide. Et qu'il le condamne. Se comporter en
empereur, au 21e sicle, alors qu'on est lu president d'une
rpublique dmocratique, est inconceivable et unacceptable.
Le veu pieux d'un grand'" compromise
historique entire le gouvernement, le secteur politique et
la socit civil, ignore totalement la nature de la crise.
C'est un rgime totalitaire qui veut prenniser son pouvoir,
par la confiscation des lections et l'amendement
constitutionnel Croire que le leader d'un tel regime, qui
s'est vertu s'accaparer du monopole du pouvoir de
l'argent, du pouvoir des armes et du pouvoir politique, soit
intress, aprs tout cet effort, partager son pouvoir
travers la ngociation, frle le domaine de la navet. C'est
par l'utilisation de la force qu'il a acquis ce monopole.
C'est par le mme moyen qu'il est prt le dfendre ou
qu'il devra le perdre. La resolution de la crise commence
d'abord'par le dracinement de ce rgime totalitaire, la
rehabilitation des institutions, la stabilisation -sociale,
conomique et politique, l'implantation dans la ralit des
rgles, concepts et principles de la Dmocratie
representative et de l'tat de droit. Aucune election honnte
et credible n'est possible avec ce rgime. Les amendments
constitutionnels et les lections que Julian Hunt a promises
Aristide, ne sont que pour la conscration de son pouvoir
vie. Brian Dean Curran sait quel est le but des
amendments constitutionnels. Il l'a mentionn dans son
discours. La vision de partage du pouvoir est absolument
incompatible avec celle du pouvoir vie. Brian Dean
Curran le sait. Pourquoi alors cette attitude anglique,
souhaitant un grand compromise historique "? Trs
certainement, a sonne bien dans un discours d'adieu, mais
quoi a sert ?

(RDNP en diaspora)


-
,.i .
"ri
1* j.


JH+e(

Spcial Et 2003
15 Juin 30 Aot


1DISCOURS SURPRISE


'Ami

krian


bassadeur d(


Dean Curran


pour y aboutir. Mais son succs repose sur une entente
hatienne entire Haitiens. N'est-il pas temps de mettre les
partisaneries de ct, de penser au sort du people hatien
qui souffre de cette crise, de penser aux enfants
d'aujourd'hui, les leaders de demain, qui grandissent dans
cette atmosphere de cruise et de mfiance' ?
Bien qu'il soit vrai qu'il revienne au gouvernement
la responsabilit premiere d'tablir un climate de scurit,
je veux profiter de cette occasion pour rappeler
l'opposition politique'et la socit civil que nous
continuous d'esprer qu'ils s'engagent activement et
visiblement dans le processus d'une manire positive et
que, une fois les tapes concrtes demandes par la
dlgation de haut niveau franchises, ils participeront la
formation d'un CEP. La scurit ne sera pas parfaite, elle
ne pourra jamais l'tre. Mais toutes les parties devraient
dmontrer leur volont de faire parties de la solution et non
de contribuer au problme, en agissant une fois que des
measures raisonnables seront en place.
Aux Etats-Unis, nos parties politiques cherchent
unir des points de vue disparates sous une bannire
lectorale la plus large possible. En Europe de l'Est, c'tait
une large coalition oppose au totalitarisme qui a fait
tomber les rgimes communists les uns aprs les autres.
Par la suite, les diverse composantes idologiques de ces
coalitions se sont mtamorphoses en parties politiques plus
traditionnels de droite ou de gauche. En regardant la
Convergence Dmocratique aujourd'hui, je crois qu'il
serait just de dire que leur unit demeure remarquable.
C'est pourquoi il est difficile pour moi de comprendre
pourquoi aujourd'hui, avant d'engager l'invitable bataille
lectorale avec Fanmi Lavalas, ils se subdivisent en parties
idologiques. Suis-je en train d'appliquer trop de logique
amricaine en pensant que l'union fait la force "
s'applique la politique lectorale aussi bien qu' autre
chose'? Peut-tre. Mais c'est l'unit lectorale qui compete
et si c'est toujours possible entire plusieurs parties ou
groupements idologiques, tant mieux. Aprs tout, la
dmocratie ne veut pas simplement dire des alternatifs, mais
des alternatifs viables.
l y a une autre incohrence qui m'a beaucoup
vex : l'incohrence dans la manire don't les vues de
Washington sont interprtes ici. Ceux d'entre vous qui
me connaissent, savent bien que depuis mon arrive ici en
tant qu'ambassadeur du Prsident Clinton, puis du
President Bush,j'ai toujours parl franchement, clairement
de la politique des Etats-Unis et de ce que pourraient tre
ou non les nouvelles directions de cette politique. Mais il
y en avait beaucoup en Hati qui ont prfr ne pas
m'couter, le reprsentant du Prsident (amricain), mais
couter plutt leurs propres amis Washington, les sirnes
des extrmistes ou des revanchards d'un ct ou celles des
apologistes de l'autre. Ils n'ont pas de functions
gouvernementales. C'est pourquoi je les appelle les
chim de Washington. Jetez un coup d'oeil sur les deux
dernires annes et si vous en faites une valuation honnte,
j'espre que quand vous voudrez comprendre la politique
amricaine, vous couterez mon successeur, un diplomat
de carrire prouv et cohrent, et non pas les chimres.
Ceci dit, permettez-moi, encore une fois, d'tre
clair et cohrent concernant la politique amricaine en
Hati. Les Etats-Unis acceptent le Prsident Aristide
come president constitutionnel pour la dure de son
mandate qui prendra fin en 2006.
Nous estimons que les lections lgislatives et
territoriales de mai 2000 taient entaches d'erreurs et que
le gouvernement hatien a la responsabilit premiere de
les rectifier. Nous avons vigoureusement appuy les efforts
de l'OEA en vue d'arriver un compromise ngoci entire
les parties qui doit conduire de nouvelles lections. Dans
le cadre de la resolution 822 de l'OEA, nous avons appuy
une feuille de route pour la tenue des lections et la
normalisation des relations d'Hati avec les institutions
financires internationales. Nous continuous d'appuyer
la resolution 822 et, en particulier, les demands formules
par la dlgation de haut niveau CARICOM/OEA en vue
d'tablir des tapes spcifiques et concrtes pour crer les
conditions pralables la formation d'un CEP credible,
indpendant et neutre charge d'organiser les lections. A


Le


Pour 3 Nuits 4 Jours
Petit Djener & Dner compris
Chambre climatise, T.V. Couleur, Tlphone, Grande


Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


B


P(aza

SpecTia Su m er 1003
> June 15 Th -August 30t

3 Nights 4 Days
Breakfast and dinner Included
/C Room, TV, Phone, Large Swimming pool


1 Personne
US $ 260.00


2 Personnes
US $ 299.00


3 Personnes
US $ 320.00


Enfant de moins de 12 ans dans la mme chambre : $ 12.00
Payez 6 Nuits et ag nez 1 ui/ott xtra To ut arif.


1 Person 2 Persons 3 Persons
US $ 260.00 US $ 299.00 US$ 320.00
Child less than 12 years old in the same room $ 12
Pay 6 Wih+tgs and Get 1 Free _.qh AIt Rate


I


----------- --


|


I


Etats-Unis
notre avis, le gouvernement n'a pas encore satisfait
d'importants lments des demands formules par
la dlgation de haut niveau, notanunent l'arrestation
d'Amyot Mtayer qui, en toute vraisemblance,
tinue de jouir de l'impunit officielle; la
Fessionnalisation du leadership de la PNH, en
sultation avec la mission spciale de l'OEA (nous ne
yons pas que la rcente nomination d'un nouveau chef
police satisfait cette demande; et le lancement d'une
pagne credible de dsarmement des escortes illgales
es bandes armes. Si le gouvernement adopted ces
ures, nous nous attendons ce que l'opposition et la
it civil participent la formation et au
:tionnement du CEP. Les Etats-Unis et, notre avis,
partenaires internationaux, supporteront un tel CEP
i que l'organisation'd'lections libres et justes.
Je pense que tout ceci est clair. C'est--dire les
ectifs sont clairs mme si le processus pour y arriver
t sembler obscur. Pour moi, je crois que le processus
iportera un grand compromise historique entire le
vernement, l'opposition politique et la socit civil
r produire les changements ncessaires au sein du
vernement, dans la police, dans le systme de justice
dans l'environnement politique devant conduire aux
tions lgislatives et territoriales. B est difficile de savoir
ntenant si ce compromise sera le rsultat de l'appel au
ogue lanc par le Prsident Aristide le 4juillet dernier,
ie initiative interne de la socit civil ou d'lments
a socit civil, ou le rsultat d'un redoublement
forts au niveau de la mediation de l'OEA.'Les Etats-
s appuieront les efforts qui visent sincrement trouver
compromise devant conduire des lections libres et
es.
M. Le Prsident, Mesdames, Messieurs,
Les Etats-Unis sont un pays constitutionaliste.
st une des raisons qui a fait que les Etats-Unis ont pass
action pour restaurer l'ordre constitutionnel en 1994.
misphre est aussi constitutionaliste, ceci est
rement nonc dans la Charte Dmocratique
ramricaine. Aussi, nous sommes profondment
occups aujourd'hui quand nous voyons des'ballons
ssai qui prvoient l'amendement de la constitution de
7 de manire prenniser le regime. Aprs les annes
cauchemar de la dictature duvalirienne, cette
stitution avait t labore prcisment pour empcher
telle perptuit. Changer ces lments de la
stitution particulirement travers des actes d'un
ement lu de manire douteuse serait, mon sens,
lamentalement dstabilisant et incohrent et pourrait
ne mettre en question la lgitimit du regime. J'espre
les ttes froides prvaudront.
Et j'espre que l'ultime incohrence, la nostalgic
l're duvalirienne, n'induise personnel appuyer
ncirement ou'autrement, aucun rle-politique pour
i Claude Duvalier. Le passage du temps ne devrait pas
cei les crimes. Les pages de l'histoire ne peuvent pas
retournes.
Cherchez de prfrence parmi vos incroyablement
ntueux jeunes professionnels duqus Harvard,
umbia, Stanford, Georgetown et autres universits
ricaines, la Sorbonne ou l'HEC, McGill ou Laval,
r une nouvelle gnration de leadership politique,
ouvs dans le creuset des ides modernes, mais
tenant en Hati, prparant un meilleur avenir pour Hati
on la prennit, la nostalgic ou la revanche.
Passons la Crise conomique
La cruise conomique est une cruise que cet auditoire
nat beaucoup mieux que moi. Nous sommes la
sime anne d'une croissance negative, la gourde a
s de 56% depuis mon arrive ici le 4 janvier 2001;
vestissement international est tomb zro
quement, l'pargne domestique est la baisse, le deficit
gtaire est de 3,25% du PIB pour l'anne fiscal en
s, les profits sont la baisse, les faillites sont la
se.
Le recent accord avec le FMI, le Staff Monitoring
ram, est un signe encourageant. Mais il y a des voix
s'lvent pour le critiquer et introduisent l'incertitude
le systme financier; ceci ne me parat pas cohrent.
des raisons principles pour la normalisation des
(voir Discours / 9)
ammu








HAITI-CRISE.


HaitienMarcheVol.XVIINo.24 x xx xx xx exxxo I ...


DISCOURSE ...
(suite de la page 8)
relations de cooperation entire Hati et les institutions
financires internationales, c'est d'obtenir les outils, tels les
audits indpendants et de subventions de cooperation
technique, grce auxquels la bonne gouvernance conomique
peut tre encourage et renforce. Le Staff Monitoring
Program a t sign le mois dernier et a pris effet ds le ler
avril. Les premiers signes de conformit du ct du
gouvernement sont encourageants et une quipe du FMI ici
maintenant s'assure que le budget pour l'anne fiscal 2004
respect les lignes directrices du Fonds. Nous devons tre
vigilants, bien sr, mais encourageants, si nous voulons bien
et bel sortir de la cruise conomique.
Paralllement, la reprise des prts de la BID, aprs
le paiement des arrirs cette semaine, exigera des measures
de transparence accre et des audits rpts des dpenses.
Ceci est un crneau d'opportunit et Hati, et la communaut
des affaires en Hati devrait, mon avis, saisir cette chance
d'arrter le dclin conomique et de prparer la croissance.
Mais ceci ne suffit pas. Vous tes srement d'accord
avec moi que la cl demeure l'investissement priv.
Premirement, l'investissement international de mme que
l'investissement local, ne pourra dcoller dans un climate
d'inscurit. L'impunit des criminals est une pierre au cou
de l'conomie hatienne. Deuximement, les affaires, le
commerce ont aussi besoin d'un systme judiciaire
indpendant et fort et d'une police qui n'est ni politise ni
corrompue. Quand la justice est vendre, les droits des
individus en ptissent. Une conomie de march libre dpend
des droits de proprit et de l'excution des contracts. Parfois,
des companies amricaines viennent l'ambassade pour
rapporter des cas o leurs proprits ont t saisies par des
gangsters ayant des affiliations politiques ou simplement par
des squatters. Dans plusieurs cas, l'investisseur amricain a
eu gain de cause au tribunal, mais les decisions ne sont pas
excutes. La loi nous fait obligation d'avertir les autres
investisseurs potentiels de ce problme et vous pouvez bien
vous imaginer l'effet de douche froide que cela produit sur
ceux qui auraient choisi d'investir en Hati. En fin de compete,
c'est Hati qui bnficie le plus de l'adhsion l'tat de droit
et aux institutions judiciaires renforces.
l y a un peu plus de deux ans, tout just aprs mon
arrive en Hati, j'avais eu l'honneur de faire pour la premiere
fois un discours la Chambre Amricaine de Commerce en
Hati. Acette occasion, don't je me souviens comme si c'tait
hier, l'un des domaines sur lequel je me concentrais le plus
tait la ncessit d'un dialogue entire le secteur priv et le
gouvernement: concert, structure, cibl, men de manire
dbattre de thmes relatifs l'investissement, la creation
d'emplois, la croissance et la diversification de l'conomie
hatienne. Hlas, nous n'y sommes pas encore. En fait, nous
en avons pour un bon bout de temps.
Tandis que je me prpare boucler mon tenne ici, je
suis quand mme satisfait de certain pas trs important qui
ont t faits vers l'avant. Le dveloppementl'anne dernire
de l'Agenda national des Affaires, coordonn par le Centre
pour la Libre Entreprise et la Dmocratie (CLED) avec
l'assistance du Centre pour l'Initiative Priv (CIPE) tait un
de ces pas en avant. Car cet exercise a rassembl,
virtuellement sans exception, toute la game des intrts du
secteur priv de Port-au-Prince ainsi que des villes
secondaires, ceux de la production ceux des industries de
service; des exportateurs aussi bien que des producteurs pour
le march local- pour se mettre d'accord sur un ensemble.
d'actions concrtes ncessaires de la part .des autorits
publiques pour faciliter les activits commercials dans le


court et le moyen terme. Et la semaine dernire, un autre pas important
tait fait avec la presentation par le CLED de Hati 2020 : vers une
nation competitive ". Ce document va bien au del d'une simple
compilation des divers conferences internationales, ateliers thmatiques
et sminaires que Forum 2000 a organiss pour 1200 participants.
Mais "Hati 2020" ne prtend pas tre une Bible. Au contraire, il
devrait tre vu comme une euvre en course, comme le lancement d'une
discussion vraiment national autour de sujets qui en constituent le noyau,
un questionnement des actions proposes et un ajustement au niveau de
certaines des solutions proposes. En tant que tel, Hati 2020 n'appartient
plus au CLED ou au secteur priv et autres groups de la socit civil
qui ont contribu sa creation. L'importante champagne radiophonique
qui doit dbuter plus tard ce mois autour de ce document avec des
semaines de presentations et de discussions autour de chaque chapitre,
suivi ensuite d'antennes libres aux auditeurs pour qu'ils experiment leurs
opinions et puissent discuter vise en effect, la formulation de politiques
publiques, mais c'est aussi une manire d'couter attentivement ce qui
constitute les priorits pour les autres.
Haiti peut tre une nation competitive, advance "Hati 2020", mais
pour qu'elle le soit, elle doit s'attaquer, de front. et avec un consensus
national oprationnel, toute une game de tares historiques; education
et sant, c'est--dire le dveloppement du capital human;
l'environnement; une gestion macroconomique saine, comprenant un
engagement rel pour une mobilisation quitable des resources publiques;
la justice et la primaut du droit; la modernisation du systme financier
comprenant un largissement, une ouverture vers des entrepreneurs
jusqu'ici exclus; la modernisation de l'Etat ainsi que l'radication de la
corruption tous les niveaux; l'acceptation bras ouvert des horizons
conomiques, techniques, sociaux, culturels qu'offre la diaspora hatienne,
pour n'en citer que quelques-uns. Plusieurs de ces impratifs sont autant
de conditions pour qu'Hati jouisse des privileges d'changes
commerciaux largis compris dans la proposition de loi. intitule
"Opportunits de Relance Economique d'Hati" HERO, si elle devient
loi.
Voil une approche cohrente. Que le monde des affaires accord
ses violons pour entrer en dialogue avec le gouvernement en vue de
concrtiser les recommendations de "Haiti 2020" et l'Agenda du Secteur
Priv des Affaires.

La Crise humanitaire
Pour moi, la crise humanitaire est diffrente de-la crise
conomique quoiqu'elle y soit lie directement. Elle est visible dans les
statistiques de sant du pays. Une mortality infantile de 80 pour mille, la
mortality maternelle de 523 pour 100.000. Deux Cent Cinquante Mille
(250.000) Hatiens sont sropositifs et 250.000 autres Hatiens sont morts
du SIDA et de ses complications depuis le dbut de l'pidmie. Les
victims du SIDA sont estimes maintenant tout just moins de 30.000
par an et il y a plus de 150.000 orphelins du SIDA en Hati. Elle est
visible dans le taux de scolarit le plus bas de la region avec un taux
d'inscription de 64% au primaire et de 20% au niveau secondaire.
Seulement 32% des enfants qui commencent la premiere anne arrivent
la huitime. Vous la voyez aussi dans le taux d'analphabtisation dans
les'proportions africaines 48% d'analphabtisation adulte beaucoup
plus lev dans le monde rural. En effet, dans l'indice de Dveloppement
Humain des Nations Unies public rcemment, Haiti figure la 150me
place sur 175. Seuls vingt-cinq pays d'Afrique ont fait pire et videmment
Haiti est le pays le moins dvelopp de tous les pays de l'hmisphre.
Encore plus proccupant, les Nations Unies ont aussi rcemment fait un
urgent appel d'assistance humanitaire en raison de la scheresse persistante
dans le Nord-ouest et les scheresses intermittentes du Nord Est et du
Plateau Central. Si donc la situation actuelle prilleuse est en train de se
dtriorer davantage, nous avons tous l'obligation d'agir.
Aux Etats-Unis, nous voyons les effects de la cruise aussi en terme
d'un accroissement rgulier du flot d'immigration illgale. Pourla plupart,
ces immigrants illgaux se dirigent vers la Rpublique Dominicaine, la
destination traditionnelle. Mais, avec l'conomie dominicaine souffrant
du plus faible taux de croissance depuis des annes et secoue par un
scandal bancaire de proportions pharamineuses, la disponibilit
d'emplois pour les Hatiens est pour le moins problmatique. D'o la


s.


Votre Ressource en Ressources Humaines

Le South Florida Workforce est plus qu'une extension de votre dpartement de
Ressources Humaines. Notre implication va bien au-del de l'engagement
d'employs qualifis. En plus de recrutement et des programmes de test, nous
fournissons aussi des informations importantes sur le march de l'emploi et les
resources disponibles, don't :

*Informer les entreprises des dernires qualifications dans le domaine de l'emploi,
la formation des employs et une assistance dans l'emploi.

*Assistance dans la preparation des documents financiers pour vous assurer
le maximum de bnfices sur les taxes.

*Formation pour les ouvriers embauchs Vous bnficiez en retenant
vos employs qualifis en mme temps que vous amliorez le niveau professionnel
de vos employs.

*Enterprise Zone Tax Credit Recevez jusqu' $ 5,000 pour chaque nouveau
job cr.

*Training on the job Rcuprez jusqu' 50 pour cent des salaires pays chaque
participant.

*Welfare-to-work et Work Opportunity Credits Ralisez jusqu' $ 8,500
en engagement des bnficiaires de welfare, et jusqu' $ 2,400 pour l'engagement
de groups cibls.

*Pour plus d'information savoir comment le South Florida Workforce peut
travailler pour vous, appelez le (305) 470-JOBS ou visitez notre site web
www.SouthFloridaWorkforce.com


preoccupation grandis-
sante des Bahamas o
un tiers de la population
est dj hatienne et
des Etats-Unis. Toutjuste
le week-end dernier, nous
avons rapatri 464
immigrants illgaux
Port-au-Prince. Est-ce le
dbut d'une nouvelle
tendance ? Avons-nous
atteint le seuil critique
dans le monde rural o la
dsesprance et l'espoir
l'emportent sur les
maigres chances d'un
voyage de six jours vers
la Floride du Sud dans un
" bato po pistach ?
Nous autres de la
communaut internatio-
nale devrons avoir une
approche cohrente
cette cruise humanitaire.
Les Etats-Unis ont
augment leur assistance
cette anne Hati. Les
zones sources de
migration traditionnelle
seront particulirement
cibles par cette
assistance. Comme vous
le savez, notre
programme d'assistance
est caractris par un
refus de traiter
directement avec le
gouvernement pour des
raisons politiques.
L'assistance amricaine
est achemine au people
hatien par le biais des
ONG et du secteur priv.


Mercredi 16 Juillet 2003
-.. .. ..--- 1111T ,17- MA


305-470-JOBS

SouthFloridaWorkforce.com


south florida


One-Stop Career Center
S Affiliated wth Worklorce florida. me


1


Page 9

Nos amis Europens ont eux aussi dcid
de ne pas aider directement le
gouvernement d'Hati cause de la cruise
politique. Nos amis Canadiens ont adopt
une approche similaire. Mais tandis que
nous sommes tous en train de rduire
notre assistance au gouvernement, nous
devons garder en tte les
besoins humanitaires croissants de la
population. La communaut
international aussi doit tre moins
incohrente dans son approche etj'espre
que nos amis continueront et mme
augmenteront leurs programmes existants
d'assistance gnreuse directement au
people hatien. C'est ce que nous faisons.
Est-ce pourquoi nous encourageons la
BID tre prte agir rapidement mais
d'une manire approprie, maintenant que
les arrirs sont rgls. La Banque
Mondiale ne devra pas tre loin derrire.
Dans ce context, je note que le
gouvernement prpare une nouvelle loi
pour grer le fonctionnement des ONG.
Des rglements plus clairs, la
transparence dans les dclarations de
douane, les exemptions fiscales correctes
sont les bienvenues. Mais que ces
nouvelles rglementations ne deviennent
pas une forme de harclement de ces
organizations qui
font tant pour acheminer l'assistance et
l'aide ncessaire au people hatien.
Si nous avons une obligation
morale d'aider le people haitien, nous
devons aussi nous pencher un moment sur
la crise morale qui svit dans le pays.

La crise morale
J'ai t frapp par les deux
dernires declarations des Evques
Catholiques d'Haiti. -Le 30 Novembre
2002, ils avertissaient que le navire de
l'Etat se dirigeait vers un dsastre et
prconisaient des measures de
redressement. Le 23 juin de cette anne,
les vques allaient plus loin et dcriaient
la crise morale et thique croissante
svissant dans le pays, notant que la nation
tait en pril.
Je suis d'accord avec le
diagnostic des vques sur la cruise morale.
Je ne comprends pas ce qui est advenu
des valeurs morales quand un snateur
critique des dclarations de ses collgues
et est ensuite sujet une intimidation
psychologique, est menac d'expulsion de
son propre parti et mme d'une
interdiction'temporaire de dpart. Je ne
comprends pas ce qui est advenu des
valeurs morales lorsque des snateurs
rclament l'arrestation d'un ex-chef de
Police parce qu'il a os critiquer ou "
lancer des flches ". Je ne comprends pas
ce qui est
advenu des valeurs morales quand des
officials lus profitent de la vente des
commodits de base au people Hatien,
au dtriment des contribuables. Je ne
comprends pas ce qui est advenu des
valeurs morales quand les dmunis sont
encourages investor dans une arnaque
de coopratives bidons et ensuite percent
tout ou presque tout leur argent alors que
les arnaqueurs corrompus se tirent
d'affaires avec la complicit de certain
officials.
Je ne comprends pas ce qu'il est
advenu des valeurs morales de la socit
lorsque le traffic
de drogue est tolr. Et je ne
parle pas seulement du secteur public.
Ceci est un sujet qui nous affected tous.
Ou du moins, il le devrait. Considrez les
rsultats d'une enqute qui montre qu'en
2000, trente pour cent (30%) des lves
Hatiens du secondaire avaient accs la
drogue et que beaucoup d'entre eux en
avait uss. Ou alors l'tude de la USAID
de l'anne dernire qui montre que
l'usage'de la marijuana et de la cocaine a
augment de 30% en un an. Parents
d'Hati Rveillez vous! Le problme
de la drogue n'est pas un problme de
Lavalas, ou du gouvernement, ou des
Etats-Unis. Il est devenu.votre problme
et peut vous ravir vos propres enfants.
Mais quelle a t la reaction de la
communaut des affaires, de la socit
civil ce flau?

Franchement, je ne sais pas.
Mais je sais que les trafiquants sont bien
connus. Vous tes probablement au
courant d'un sondage recent
d'HatiScopie dans lequel 39% des
rpondants disaient savoir, avant qu'il ne
soit arrt, que Jacques Ketant tait un
trafiquant de drogue oui les trafiquants
de drogue sont connus. Ils
s'approvisionnent dans vos magasins,
(voir Discours /10)


C<
L.


* ^t-U^V^- -: *" ;' "*- 1;---':-/-








_Mercredi 16 Juillet 2003
Page 10 ___ARTS & SPECTA CLES' Hti en Marche Vol. XVII No. 24


Dieuvela Etienne : la comdienne
erAu temne de ces recherches, Dieuvela


se met au service des autres
Ne le 10 octobre 1979, Dieuvela Etienne se et ralisations Ainsi, la troupe NOUS tait ne, afin
prsente comme comedienne et animatrice culturelle. qu'merge come ils le disent un nouveau thtre haMtien...
Avant fait des tudes d'anthropologie la Facult Dieuvela s'est fait ensuite remarque come actrice la


La comdienne Dieuvela Etie
d' Ethnologie, Dieuvela est avant tout profondment
artiste. Depuis 1996, elle a fait du thtre sa passion. Elle
a particip plusieurs representations thtrales don't
" Dlires deux dans une mis en scne d'Antoine
Peugeot l'Institut Franais d'Hati, Les dits du fou de
l'le "de Lionel Trouillot l'Alliance Franaise de Jacmel
ou encore Bobomasouri de Franktienne au Forum
Eldorado en 2001.
Et puis vient la rencontre avec Guy Junior Rgis,
comdien galement et spcialis dans des mises en scne


vido-thtre de Guy
: Junior Rgis, "Black out"
.I et le court-iiitrage de ce
.. dernier," Pays sauve qui
peut ", tous deux produits
par HF Prod en 2002.
En dehors de ses
talents de comdienne et
d'actrice, Dieuvela est
aussi une grande
conteuse. Elle a particip
dans plusieurs de ces
clubs littraires, dans les
I Samedis de l'Institut et
aux Vandredi anba lavil
de l'Atelier Copart. Elle a
galement fait de la radio
avantd'tre aujourd'hui la
rdactrice d'informations
culturelles pour le site
web haiti20041akay.com.


Actuellement, Dieuvela fait un travail de grandes
recherches qui consiste l'laboration d'un rpertoire
d'artistes hatiens du thtre, de la danse et du cinma avec
le soutien special du Mhave. Ce project consiste rpertorier
les artistes hatiens voluant particulirement dans les
domaines prcits ou les arts de la scne. Ceci pour une
meilleure connaissance locale et international de nos
artistes et pour la promotion des hommes et des femmes
du thtre, de la danse et du cinma en vue de lancer un
rveil mdiatique au niveau de ces arts.


's


fera un inventaire des troupes de danse, de
thtre voluant Port-au-Prince comme dans


les villes de province, rsidant en IHaiti et en terre trangre
avec une description -du travail-de- chaque. group
rpertori. Le rpertoire sera illustr de leurs photos et
consolid par leurs coordonnes respective pour
permettre tous les changes possibles. Le tout fera l'objet
d'une publication sur le site web haitilakay2004.com et
dans des journaux de Port-au-Prince:. : '
Si elle doit faire des enqutestE t t.anit'de
reportages, prior le travail ne semble pas tre une mince
affaire. Ileureusement, Dieuvela garde la tte sur les
paules contrairement beaucoup d'artistes laissant parler
ordinairement leur sensibility artistique dans tout ce qu'ils
ont de professionnel laborer. Elle sait combien les
informations sont difficiles obtenir dans beaucoup de
milieux, combien les systmes de communication sont -
quand ils ne sont pas onreux difficiles tablir ou
garder..Elle sait aussi combien sont dissmins nos artistes
en Haiti comme l'tranger et combien l'accs ces
informations en province n'est pas du tout facile.
L'artiste est toujours oblig d'inventer sa place
dans une socit en mal de le comprendre. Si jamais elle
arrive le comprendre et apprcier son art, on va passer
un bon moment avec lui, on croit adorer son cuvre, on
l'applaudit Et quand le spectacle est clos, tout le monde
lui tourne le dos et le mprise. Qu'importe la bouteille de
rhum pourvu qu'on ait l'ivresse !
L'art est peut-tre rinventer. On a besoin de
ces gens misant sur les artistes et davantage ceux qui
cherchent leur restituer leur vraie place au sein de la
socit car de par leurs ouvres et leur vision, tout artiste
prolonge la Cration du mbnde. On souhaite Dieuvela
beaucoup de succs dans ses dmarches.
Giscard Bouchotte
keeven@yahoo.fr


PORT-AU-PRINCE, 14 Ju
plus important information rapport
amricain Brian Dean Curran au c(
intervention la semaine dernire, c'
le traffic de drogue et le blanchimen
politique, des deux cts du spectre
le diplomat, ainsi que de la Police
du secteur des affaires.
Il ne peut s'agir que de r
Ktant, le prsum trafiquant de drog
Ktant, arrt, extrad et enferm
prison fdrale de Miami.
Ds l'clatement de l'affai

Discours de I'A
(Discours ... suite de la pa
vous leur vendez des maisons o l
nouvelles, vous prenez leurs dpt
enfants, vous les lisez des postes
commerce.
Cette bataille ne peu
gouvernement. Sans l'appui de la i
pouvons pas gagner. Mais nous pi
pouvons pas accepter l'intolrable
complaisants. A cet effet, nous ven
de rvoquer les visas de trafiquants 1
chevronns des deux ples du specter
de police; des hommes d'affaires et

Mr. Le Prsident, Mesdami
A measure que nous appro
devrions anticiper une clbratioi
universelle de l'Indpendance Hait
au ceur de ces crises, particulireme
la clbration encourt







Une nouvelle rubrique sur
www.haitienm

Pour tre bien inform, au j(

TO( +es Pd


DROGUE, SOCIETY ET POLITIQUE


1mi a_ !
illet Evidemment la mises bouger. Alors que les mdias locaux braquaient bargaining ", une disposition selon laquelle l'accus peut
e par l'Anibassadeur leurs projecteurs sur des officials du gouvernement et de obtenir une reduction de sentence, une diminution du
ours de sa fracassante la Police national (le chef de la scurit prsidentielle, nombre d'annes qu'il est possible de passer en prison,,
est l'implication dans Jean Oriel, et aussi une haut grade policire de Port-au- s'il offre au tribunal des informations permettant d'largir
t d'argent de la classes Prince, mais ces deux cas se rvleront pour-le moment de le champ de l'investigation et de coffrer plus de monde, et
e politique ", a prcis fausses alertes), eh bien c'est plutt Miami qu'clate le du monde loud, y compris du beau inonde. Plus c'est lourd,
national, bien sr, et coup de thtre avec l'arrestation d'un grand commerant plus l'impact est assur car dans la lutte anti-drogue, plus
libano-hatien qui s'y trouvait en voyage et qui est l'on frappe haut et plus la leon peut porter.
etombes de l'affaire maintenant dtenu lui aussi dans la mtropole floridienne. Du monde lourd: l'Ambassadeur Brian Dean
ue, Jacques Beaudouin Ds lors, l'alerte se rpandit comme une trane Curran, annonant de nouvelles suspensions -de visas
aujourd'hui dans une de poudre : Ktant a parl ... Comme on le prvoyait, amricains, a mentionn (sans les identifier) des officials
Jacques Ktant s'est mis table. Il existe dans la procedure des deux cts du spectre politique ", c'est--dire des
re, les choses se sont judiciaire amricaine ce qu'on appelle le plea- proches aussi bien du pouvoir que de l'opposition.
C'est la premiere fois que l'opposition se trouve
Im bassadeur Brian Dean Curran ... elle aussi; officiellement, tiquete..
age 9) un danger. Mon pays, pour ne citer que lui, se considre Autre secteur faisant aussi une grande entre en
eur en construisez de un cousin historique d'Hati. Pourtant, nous ne pourrons scne, sans parler de la Police Nationale, c'est le monde
s, vous duquez leurs que des affaires. M. Brian Dean Curran dclare, en martelant
dans les chambres de trs difficilement envisager une dlgation de haut rang bien ses mots : Les trafiquants de drogue, vous les
aux festivits de l'anne venir si la situationne s'amliore connaissez. Vous faites des affairs avec eux. Vous accepted
it tre laisse au pas, si les conditions ne sont pas cres pour la formation a n vos aine s V r ven
communaut, nous ne d'un conseil lectoral, si nous ne sommes pas assez avancs leur argent dans vos baques. Vous leur vendez des
ersvrerons, nous ne dans les prparatifs pour les lections en 2004 qui maisons.
,nous ne serons pas pourraient sortir Hati de l'impasse. Quant present, ce Et maintenant le coup de grce vous les lisez
ons une nouvelle fois quenous savons qui adviendra en 2004 n'est pas une grande mme dans vos chambres de commerce. "
hatiens. Des officials clbrationmais plutt une descent vers une governance Vous pensez que certain se seraient levs
e politique; des agents coup de dcrets. Le parlement actuel, issu des lections dn r rtir Mison salle a aui
leurs families. contestes de mai 2000, sera en grande parties caduc. La ddignatio pour partir. Mais non La salle a applaud
l plupart des functions parlementaires, y compris sagement. Comme autrefois Versailles. Le roi rit,
es et Messieurs l'approbation de nouveaux emprunts dela BID et d'ailleurs, messieurs riez aussi. "
chons de 2004, nous ne seront plus possibles. Quel genre de testament cela fera- Jacques Ktant aurait donc livr non seulement
n digne de la porte t-il la dmocratiehatienne, auxhros del'indpendance? des complices au sein de la Police national, mais
ienne de 1804. Mais J'espre sincrement que ce sombre scenario peut
nt politique et morale, tre vit. Le people mrite mieux. C'est pourquoi, comme galement certaines personnes qui l'auraient covert de
vous le savez, nous avons choisi de concentrer nos efforts leur influence politique, aussi bien dans les cercles du
de clbration du Bicentenaire sur la pouvoir que de l'opposition, selon l'Ambassadeur
profonde culture hatienne. Le Festival amricain.
de vie populaire du Smithsonian Et enfin des membres de la classes des affaires qui
D WashingtonD.C.,delami-juin lami- auraient prt leurs services et leurs infrastructures
juillet, se porter sur Hati. La culture commercials pour le blanchint.
commercials pour le blanchiment.
Spopulaire hatienne sera prsente au
S Mall, en plein cour de la Capitale de Cela fait en effet du monde. Du monde lourd, et
l'Amrique, pour tre vue et admire du beau monde. On
le site Haiti en March ;/ de tous. Ce sera un grand pas positif comprend que M. Brian Dean Curran ne se soit
lei en pour l'image ternie d'Hati aux Etats- point gn pour nous faire une magistrale leon de morale
arche.com Unis. c M pet de civisme. Et qui pis est, il semble avoir reason.
Mais pour eni revenir un
our le jour, consuliez nos thme antrieur, la Communaut Or, se demande-t-on, et si Jacques Kdtant avait
International nie peut pas sauver la ci utilis spcialement cet eflet. Sutpposols que tout cela
S*dmocratie en H1uit Celia, le s ,latiens ne tdate pus de sound e\traition. et que Kdtant travaillait
Y u) r e>e seuls le peuvent depuis longlingus coInnme indicator pour la DEA
^Brini Demti Cui rrm (voir Drogue/ 12)


..4-I


o-LZ ;I


I


___II_








-Mercredi 16 Juillet 2003
IHaiti en Marche Vol. XVII No. 24


Pag il


Page 11

j.


sous observation satel.l


Fiche signaltique
du Project Imagerie
Satellitaire
Matre d'Ouvrage :
Bureau de l'Ordonnateur National

Matre d'oeuvre:
Ministre de la Planification
et de la Coopration Externe
(Avec la collaboration du
Ministre des Travaux Publics
Transports et Communications)

Execution technique national:
Unit de Tldtection et de
Systmes d'Information
Gographique (UTSIG)

Execution technique
europenne:
Groupement IGN France
International -AQUATER

Suivi technique europen :
M. Emilio BARISANO
(GeoSat Technology)

Financement europen :
Commission Europenne
Fond Europen de Dveloppement
7me & 8me FED
(7.ACP.HA.052 & 8.ACP.HA.034)
2,400,000 Euros

Contrepartie national:
25,760,000 Gourdes
(en nature et en espces)





AkH ,


compos de matriels informatiques, lo-
giciels et autres quipements appropris ;
- Une couverture complete du pays en 22
images satellites SPOT publies sous for-
me de 40 spatiocartes;
- Production de 114.000 exemplaires de
66 cartes de l'espace gographique
- Trois (3) nouvelles cartes thmatiques
l'chelle du 1/100 00 sur: l'Occupation du
sol, le Risque d'rosion et la Densit de
l'habitat ;
- Une premiere version d'une Base de
donnes Spatiales (BDS) comprenant les
donnes d'archives qui ont t num-
rises et les nouvelles cartographies
produites;
- Deux projects pilots respectivement sur
les bassins versants et !es statistiques
agricoles partir de partenariat interinsti-
tutionnel avec notamment le Ministre de
l'Agriculture, des resources naturelles et
du dveloppement rural (MARNDR);
- Un systme d'Information Spatialise
d'Appui la Dcision (SISAD).
Les rsultats encourageants du project ont
permis d'valuer la ncessit de
prenniser les activits de I'UTSIG
d'autant plus que les nouveaux products et
outils d'aide la decision qu'elle
dveloppe peuvent tre utiliss dans de
nombreux autres domaines.


LT'TSIG:
des technologies
et un savoir-faire
en action !
Ces nouveaux products peuvent en effet
tre utiles dans plusieurs projects cl de
dveloppement lis : l'agriculture, l'envi-
ronnement, la gestion urbaine, la gestion
des risques et dsastres, la gologie, le
dveloppement immobilier, les
infrastructures routires...
L'UTSIG dispose de donnes, de moyens
matriels et d'une expertise en techno-
logie de l'information gographique pou-
vant tre mise en ouvre pour la rali-
sation de diverse applications.
Les products cartographiques, les tech-
nologies et le savoir-faire de l'UTSIG peu-
vent tre mis profit par tous les secteurs
intresss afin de "mieux comprendre
leurs spaces d'intervention pour mieux
dcider.
Des institutions publiques, prives, non-
gouvernementales, universitaires, etc...
ont beaucoup gagner de l'exploitation
des images satellites, des cartes, des
nouvelles photographies ariennes, des
systmes d'Informations Gographiques
(SIG), que dispose I'UTSIG ou qu'elle
peut produire sur demand.


P-
..
,4w.
tminium;


De gauche droite: M. Price Pady, Ordonnateur National du FED, M. Marcel Van Opstal,
Chef de la dlgation de I'U.E. en Hati, M. Paul Duret, Ministre de la Planification,
Mme Gina Porcena, Coordonnatrice de I'UTSIG et deux experts internationaux,
M. Jean-Claude Gourdon et M. Emilio Barisano


Vue partielle de l'exposition des ralisations de I'UTSIG GEOTECH Forum Expo 2002


Durant l'anne 1998,
des satellites d'ob-
servation de la terre ont
pris des images du terri-
toire hatien.
Ces nouvelles donnes ont t acquises
dans le cadre de l'excution du project
Utilisation de l'Imagerie Satellitaire pour
l'Amnagement du Territoire initi par le
Ministre de la Planification et de la Coo-
pration Externe (MPCE) en collabo-
ration avec le Ministre des Travaux
Publics Transports et Communications
(MTPTC) et l'Union Europenne (UE).
L'Unit de Tldtection et de Systme
d'Information Gographique (UTSIG) en
est l'organe d'excution.
Ce project qui vise essentiellement ren-
forcer les capacits de l'Etat hatien au
niveau de la planification spatiale et de
l'amnagement du territoire a permis la
formation en Europe d'une. quipe tech-
nique national qui a appris matriser les
nouvelles techniques de Tldtection,
de Systmes d'Information Gographi-
que et de Cartographie Numrique.
Cette quipe, depuis son retour au pays,
s'adonne, partir des images satellites,
la production de donnes spatiales sur
Hati.

Ralisations
du project
Les 30, 31 octobre et 1er novembre 2002,
au Ritz Kinam Ption-Ville, l'occasion
de GEOTECH FORUM EXPO 20002, la
premiere confrence-exposition sur les
Nouvelles Technologies de l'Information
Gographique (NTIG) en Hati, les rsul-
tats du project ont t prsents au public.
Ils consistenten:
La mise en place d'un systme spcia-
lis de production de donnes spatiales


---- -


L'quipe de I'UTSIG






SMercredi 16 Juillet 2003
Page 12 TVFR N" ]] ._f i_ e hti en. March_ Vol. XVII No. 24


I


Lendi 9 jen 2003, Premye Minis Yvon Neptune t al prezante

bilan aksyon gouvnman an devan Asanble Nasyonal la

Nan okazyon sa a, Premye Minis lan te defini, pou tout nasyon an,

fason Egzekitif la w demokrasi, pwogr ak devlopman nan peyi d Ayiti


Ayiti se yon Peyi,
Ayiti se yon Nasyon,
Ayiti se yon Fanni.
Nou gen yon vizyon kalte lavi nou vie nan Peyi pa n nan.
Vizyon sa a se pwogr ak devlopman nan demokrasi.

Konstitisyon 1987 la se pwoj reyalizasyon vizyon sa a
sou baz dwa ak devwa tout sekt, sekt piblik, sekt prive.
Tout moun gen dwa
Tout moun gen devwa
Selon lalwa
Sa f anviwon 16 lane
depi majority Ayisyen nan peyi a
ap f sakrifis pou chwazi nan eleksyon
moun yo f konfyans pou dirije Leta a.

16 lane depi tout kalte pretks envante
pou majority Pp la pa rive
kontwole chantye demokrasi a.
Tout moun ft pou respekte lalwa ;
se sou baz dwa ak devwa selon lalwa
majority a bay reprezantan nan Leta
responsabilite, otorite ak pouvwa.
Kidonk, egzsis pouvwa Leta a
chita sou dwa ak devwa selon lalwa.

Sa f 16 lane, sou chantye demokrasi a,
nou tout nan peyi a
ansanm ak Leta a,
n ap f aprantisay, n ap f esperyans
n ap f pratik dwa ak devwa selon lalwa.
Listwa tout peyi ki rive lwen
nan pratik demokrasi,


listwa sa a aprann nou kijan bati demokrasi,
sa egzije bonjan konviksyon,
anpil volonte ak pasyans,
anpil tan ak mwayen.

Nan peyi d Ayiti,
Gras ak detminasyon majority Pp la,
rasin demokrasi a kontinye pran fs.
Gen fr n ak s n ki kw
yo deja bs e yo fin maton
nan pratik demokrasi.
Se pretansyon ak awogans sa a
ki nouri anbisyon pouvwa yo
e ki lakz yo ankouraje e fmenje
sou degradasyon, miz ak soufrans k ap kontinye ogmante
nan lavi Ayiti,
nan lavi Pp Ayisyen.

Ayiti pa p bay legend,
Pp Ayisyen p ap ni bese tt, ni dekouraje;
nou gen konfyans vwa majority Pp la
ap toujou kl,
toujou dirk,
toujou pi f,
chak fwa 1 dwe pale,
chak fwa 1 chwazi pale.

Se devwa alatt
e se devwa tout moun nan Peyi a
pou ganize e envesti ann Ayiti pou Ayiti;

Se nan f devwa sa a
Egzekitif la, Leta, ansanm ak tout sekt
Ap rive f pwogr tout bon vre
nan resp dwa tout moun nan Peyi a,
dwa pou Edikasyon, Travay, Sante, Sekirite ak Jistis.


Ktant, vrai et
(Drogue ... suite de la page 10)
amricaine ... Supposons qu'il ait t un
infiltr !
Il nous faut remonter la fuite de
Jacques Ktant des Etats-Unis en 1996. A
l'poque, il tait un inconnu total. Un jour


faux trafiquant !
la police fit un grand coup de filet sur le
milieu de la drogue en Floride. Nombreuses
arrestations, don't des fonctionnaires
hatiano-amricains 1' Aroport
international de Miami, ainsi que des ex-
officiers des FAD'H sous le rgime


Halti paie $32 millions la BID


*- PORT-AU-PRINCE, 10 Juillet -
Hati a pay $32 millions en arrirs la
Banque Inter-Amricaine de Dvelop-
pement (BID), asschant presque toutes ses
dernires reserves trangres dans un effort
pour obtenir des prts internationaux gels
depuis le dbut de la cruise politique il y a
plus de trois ans.
La Banque central hatienne a
S notifi mardi la BID qu'elle avait effectu
le paiement sur ses reserves en dollars, a
dit un official, parlant sous covert de
l'anonymat, depuis le sige de la BID
Washington.
La Banque central hatienne tait
cense avoir seulement $35 millions dans


ses reserves, selon une dpche de
Associated Press.
A Port-au-Prince, la ministry la
Communication, Lilas Desquiron, a
confirm le paiement.
"Cela ne solutionnera pas tous nos
problmes" a-t-elle dclar Associated
Press, mais "cela nous permttra de respirer
un peu."
Des prts de $500 millions dj
accords Haiti sont gels cause de la
cruise politique, aujourd'hui vieille dj de
trois longues annes.
Devant l'augmentation verti-
gineuse de la misre, l'Organisation des
Etats Amricains a appel en septembre
dernier les institutions financires


internationales "normaliser" leurs
relations avec Hati. Mais la dette hatienne
envers la Banque Inter-Amricaine de
Dveloppement est monte graduellement
$32 millions, et -


ces institutions ne i


prtent pas aux
pays qui leur
doivent des arri-
rs.
Le mois
dernier, plusieurs
banques prives
hatiennes taient
en ngociations
(voir
Economic /14)


putschiste Cdras-Michel Franois.
Un seul des individus recherchs
arrive s'enfuir. C'est Jacques Ktant ...
Quelque temps plus tard, il
ressurgit en Haiti, o d'anne en anne, il
devint le personnage important que l'on sait

Certains observateurs pensent que


les Etats-Unis. auraient pu l'avoir depuis
longtemps s'ils le voulaient ...
Aujourd'hui aprs les dclarations
de 1'Ambassadeur amricain, on entend
nouveau exiger des preuves ...
Les preuves, la DEA sait les
trouver et comment les trouver, sinon
depuis longtemps elle n'existerait plus,
victim de procs en diffamation.
Pour que Ktant obtienne une
reduction de peine, il ne lui faut pas
seulement citer des noms, il lui faut surtout
apporter des preuves. Des preuve qu'il a pu
passer toutes ces dernires annes
rassembler sur demand ...
(Editorial Mlodie 103.3 FM, Port-
au-Prince)
".


'' a. *~ 1 i. ~-. Uc ( .. .. ..
------- ------ - ~ a aa~ai~g 4 g iD


KIIS IKE1I'YA EXPREI5 S S

2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE




S~UIP 7921 NE 2ND AVE.




MULTITRANSFER PHONE:(305) 751-4488
FAX:(305) 751-4002


20 % DISCOUNT


TOLL FREE: 1-866-547-5393


III


ECONOMIC


z


. ,, 1 --


epa 1smpese-









Mercredi 16 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 24
Coiffeur



Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cup
First Time customer Only
Reg. $12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon


Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


p~ Restaurant

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Haitian-American Center For

Economic and Public Affairs, Inc.
HACEPA
2320 NE 6th Avenue, North Miami Florida 33161
Phone: (305) 899-7712 Fax: (305):,892-5645
Email Address: hacepa @aol.com


Member ofABICC & Greater Miami Chamber of Commerce

The following personalities will participate
in our conference ofJuly 26, 2003

Trade & Commerce Panel

1- Max Antoine, II from Hispaniola International Fund
2- Gabriel Zephir, Director General ofthe Ministry of
Commerce
3- Magalie Prezeau, from FAVACA
4- Denis Arden, from World Trade Center Miami
5- Jean-Edouard Baker, President of VETEX

Tourism Panel
1- Maryse P. Kedar, former Secretary of State for Tourism
2- Elizabeth Silvera Ducasse, President ofTourism
Association ofHaiti
3- Michaele Craan, Chamber of Commerce of South-East
of Haiti
4- Patrick Delatour, from the Ministry of Tourism
5- Georges Belin, Director of Investments at the Ministry
ofTourism
Keynote Speaker
Marie Claude Bayard, President Association of Haiti's
Industrialists
Master of Ceremony
Dr. Roland Jean-Louis, Vice President of HACEPA
Moderators
Sylvan Jolibois, Jr., PhD, Board Member of UNHAF
Yves Jodesty, MD, Board Member of UNHAF
Mailyour check today!!!


Page 13
ANNONCES.CLASSEES e 13

Points de Vente de Haiti en Marche
_____________________________________,__"____


VFnrt TI iidPrdailP


Miami ruliopamolu uea un A .-i

Lucas Supr Market Danilos Notre Dame
14759 N.E. 6th Avenue Restaurant Restaurant
305 940 9902 3760 NE 3rd Av. 4859 N. Dixie Hwy
Pompano Beach Pompano
954781 2646 ,, n9.5A1-4777


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
1' immigration.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-754


J.Cr- Cantave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
e-mail: iccantae@aol.com


Le spcialiste de
l'Income Tax


L'Information de bon matin, c'est
MIlodie MIatin
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


Terrains

Vendre

Vous cherchez un terrain'?

Nous en avons dans diffrents
quarters

Tabarre Santo
Village Valbrunos (Croix des
Bouquets)_
Lilavois Bon Repos

quelque soit la dimension
recherche,
nous avons ce qu'il vous faut.
Un appel suffit:
552-7759
Willy Louis est votre
disposition

HAFAD 2003 -
PRELUDE TO 2004
- Date: SUNDAY SEPTEMBER
7,2003
Time: 11:00AM TO 8:00PM
Location: EISENHOWER
PARK, EAST MEADOWS,
LI, NY
Price: $15 IN ADVANCE, -
CHILDREN $10 FREE
PARKING
*SPECIAL NOTE: ALL NON-
REFUNDED HAFAD2002
TICKETS WILL BE
HONORED*
Entertainment: TO BE AN-
NOUNCED SOON

FOR INFORMATION:
- VENDORS PERMITS: CALL
ASAP at 917-741-3977, 718-
341-1376
(Any vendor with credit from
last year call 718-341-9697)


* 1 -[


Offre d'emploi I

ATTENTION
Le Service Postal est
prsentement. en train
d'engager: et de former:
Des clercs postaux
Des Oprateurs de ma-
chines faisant le tri des
lettres
Des agents de scurit
Salaire de Base aussi haut
que
$ 28.13 par heure
Pas d'exprience requise
Pas de diplme de Fin
d'Etude ncessaire
Residence obligatoire
( avec Green Card)
Une fois engag, le nouvel
employ bnficiera d'un
training gratuit.
Pour des interviews
prives, appelez
Mr Hays au 305-567-2811

- SPONSORS & INVESTORS
CALL: 718-341-9697, 917-312-
1109,917-741-3977
ARTISTS/ENTERTAINERS/
PRESS:
718-341-9697,917-312-1109
- GENERAL INFO: CALL ANY
OF THE ABOVE NUMBERS
E-MAIL:
hafad@rockmasters.com,
Smitty5246@aol.com

For up to date information, visit
the official web site at
http://www.rockmasters.com/
hfiA/


Patriot day: Haitian
Americans fete their
culture and their roots
BANNER EVENT:


Jean Pierre, 28, of Hallandale,
displays his nation's
flag at the first Haitian American
Day Festival at the AT&T
Amphitheater at Bayfront Park
Sunday. Some proceeds will be
used for education.
Abner Louima, the Haitian
immigrant whose name and face
became symbols for police
brutality in the late 1990s, is now
lending his
nine to a new cause: sending
Haitian-American children to
Haiti to
celebrate the 200th anniversary
of the nation's independence.
"By my life being saved, I owe
something to everyone, espe-
cially to
the Haitian people," Louima said
at the Haitian American Day
Festival at the AT&T Amphithe-
ater on Sunday afternoon.
The daylong event was one of
Louima's first major public
appearances
since he moved to South Florida
with his wife and children two
years
ago. Almost six years ago New
York City police officers brutally
attacked Louima in a Brooklyn
precinct bathroom.


Mdecin


Boujolly Records
13148West Dixie
Highway
305 893 8950


lit


. .


m6


nai Aci/ 1


w


-~,,,,,, a,,,t,


tl :+, .. -1


I








I DO',IR IJAN DMINIOUflI I


Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


m t'1V'%'4 -


Lettre Ouverte au Commissaire du Gou

Tribunal Civil de Port-au-Prince, Me Josi
Vous raffirmez d'autre part que 'le parquet accord une
New ork, le 15 juillet 2003 grande priority ce dossier qui trane depuis trois ans et estimez "
Monsieur le Commissaire du gouvernement, urgent que la vrit clate au grand jour travers l'organisation d'un
Alors que commencent les assises criminelles de procs criminal en bonne et due forme ". La vrit, Me Pierre Louis ?
aillet, j'apprends, par la press hatienne, que vous En bonne et due forme ", Monsieur le Commissaire du
nnoncez une sance spciale d'assises criminelles avec gouvernement ?
assistance de jury pour juger les inculps dans l'assassinat Dans un soi-disant rquisitoire dfinitif adress au juge
e mon mari, Jean Dominique, Directeur gnral de Radio d'instruction, vous vous tiez pourtant drap dans la toge d'un Ponce
aiti et du garden de la station, Jean Claude Louissaint. Pilate.'" Il plaira au Magistrat Instructeur, criviez vous, de se
ous mentionnez certes un obstacle, mineur apparemment, prononcer... sur les charges rvles par l'instruction, dgager les
e l'appel interjet par la parties civil, et de l'ventualit indices suffisants qu'il croira devoir imputer ceux sur qui psent les
un recours en cassation de notre part. charges de l'instruction, soit comme auteurs, soit comme co-auteurs,


Hati paie $32
(Economie ...suite de la page 12)
avec le gouvernement pour lui faire un prt en vue
d'ponger la dette envers la BID, mais ces banques
n'auraient pas reu les garanties espres.
Au mme moment, Hati et le Fonds Montaire
International ont sign un accord obligeant Hati rduire
ses dpenses publiques de 5.2 2.7%, rduire l'inflation
de 13 10% et pour que soient monitores ses dpenses
dans le secteur public.
Le paiement des arrirs la BID et l'accord sign
avec le FMI sont des tapes ncessaires vers le dblocage
de $50 millions par la BID, come support au budget qui
a t ratifi le mois dernier par le Parlement hatien.


millions la BID
Des prts don't on espre le dcaissement, les premiers $32
millions viendront rembourser la Banque central d'Haiti; puis le
dboursement de 4 prts totalisant $146 millions pourraient
commencer. L'argenta t gel d'abord cause des lections contestes
de mai 2000, puis cause de la question des arrirs.
Plus de $300 millions en prts additionnels de la BID
deviendraient ensuite disponibles.
Enfin, si Hati tient ses promesses envers le FMI durant les
12 prochains mois, elle aura accs des fonds de l'ordre de $100
millions $150 millions de la part du Fonds Montaire International
au titre de fonds pour la reduction de la pauvret et pour la croissance.
Mais le reste de l'aide est li la solution de la cruise politique.
C'est le cas de la Banque Mondiale, ainsi que de l'Union europenne.


Dufch Caribbean Airlines



*

.-'. ..,,. ~ ~ ~~ . .. "..


$


150.00


ALLER-RETOUR + tax et surcharge

Miami/ Port-au-Prince


Deus vols par jour !


La ligne arienne prfre vers


Hati !


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230

www.flydca.net

*Tarif sujet tre discontinu Taxe de dpart et surcharge seront ajouts au ratif.
K. -- ^ -- ---- ^ - -^ ---^ ^ *


ivernement du

ue Pierre-Loui:


s


ju
ai
as
de
H
V
de
d'


Page 14


*. . -i
'i "'-
_*
.. ..
~..i . ir.--.
'~


soit comme complices du double assassinate sur
la personnel de Jean Lopold Dominique et Jean
Claude Louissaint ". Vous reconnaissiez, en
mme temps, dans ce rquisitoire, les lacunes
incroyables de l'ordonnance du juge instructeur
" La tragdie du 3 avril semblerait toute
personnel cense devoir tre mise au compete de
puissants intrts au plan conomique, social et
politique ; que pour tablir ces liens, le Parquet
avait eu rclamer 'des supplements
d'information pour lui permettre... de diriger
l'accusation vers tous ceux-l qui en auraient
t les auteurs intellectuals, lesquelles
informations ne lui sont jamais parvenues ". Et
sur ceux vous vous tiez lav les mains.
Langue de bois, litotes, dclarations
creuses et fuite en avant, Monsieur le
Commnissaire, ne peuvent escamoter vos propres
responsabilits. J'ai interjet appel oui, mais
vous auriez du le faire avant moi, en tant que
prsum dfenseur de la socit. Ce n'est
d'ailleurs pas la seule fois que dans cette affaire
vous reculez devant vos.responsabilits. C'tait
certainement le cas en dcembre dernier. Vous
aviez alors annonc la sortie de l'ordonnance,
que j'exigeais quotidiennement au micro de
Radio Haiti pour mon mari assassin. Avant la
fin de l'anne disiez vous. Avant la fin de
l'anne, le 25 dcembre, des tueurs gages sont
venus chez moi et ont tir. Ils ont abattu un jeune
de 26 ans, Maxime Seide qui assurait ma
scurit, come ils avaient abattu Jean Claude
Louissaint, le 3 avril 2000. Vous tes venu ce
mme soir chez moi, pour ouvrir l'enqute et
" mettre l'action publique en movement ". Pas
un mot depuis plus de six mois. Il y aurait eu,
dit on, des arrestations. Lesquelles ? Un
enquteur auraitidentifi la voiture qui est venu
chercher les deux assassins qui avaient cribl
Maxime de balles. Y aurait il eu un lien entire
cette voiture et certaines personnel
prcdemment inculpes dans l'affaire Jean
Dominique ? J'avais t infonne par la police
judiciaire qu'il existait depuis trois ans un
contract sur ma tte, et je m'attendais un
semblant d' enqute, aprs la deuxime tentative
d'excuter ce contract et la suite de multiples
dclarations faites en haut lieu. Jusqu'ici pas
un mot du parquet. Les parents de Maxime
Seide, lchement abattu un jour de. Nol,
attendent. Ma famille, mes filles, celles de Jean
Dominique, attendent de vous des rponses,
Monsieur le Commissaire. Radio Hati a du se
taire pour prserver des vies et nos'auditeurs
attendent aussi de vous des rponses, Monsieur
le Commissaire.
Alors que la Cour d'appel doit se
prononcer sur l'ordonnance du juge St Vil, vous
voquez un procs ventuel en sance spciale
d'assises criminelles sur le meurtre de Jean
Dominique, meurtre apparemment sans motifs
et sans commanditaires, si l'on en croit
l'ordonnance. Vous series prts poursuivre
cette parodie vers un procs, bas sur cette
ordonnance tronque, dicte par les mmes'
(voir Justice / 15)


a 4Les ioules
Q cernrer
Une nouvelle rubrique sur le site Hati en
Marche www.haitienmaiche.com
Pour tre bien inform, au jour le jour,
consulted nos
ToutesD ternirer.



Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULL TRAVEL
2621 N. Federal Highway
,-,Boca Raton, FI 33431
," Tl: 561-394-6030
i .... 1-800-696-0916
Cruises Airtickets Tours


lq%








Mercredi 16 Juillet 2003
-. .. .- -1f- 1 -1T II X T 'I A


Haiti en Marche Vol. XVII No. 24 I aa x+- -


Page 15


' fl )CIFT1


JUSTICE !!!
(suite de la page 14)
intrts que vous dnoncez, dans votre rquisitoire dit
dfinitif. S'agit il de calmer les inquitudes de personnel
riches et puissantes inculpes par les juges Snat Fleury,
Gassant et St Vil lui mme, de rassurer les prsums auteurs
intellectuals ou complices, exonrs par l'ordonnance, ou
don't les noms ont mystrieusement disparu de cette
ordonnance ? S'agit il de bcler un procs pour mettre fin
au toll international persistent autour de l'assassinat
emblmatique d'un journalist ? Pour amadouer certain
bailleurs de fonds rticents ?
La demand faite par mon avocat par devant la
cour d'appel de Port au Prince, tait claire : "infirmer
l'ordonnance du Juge d'Instruction Bernard St Vil
prononce le 20 mars 2003, dire que l'information buverte
sur le double assassinate de Jean L. Dominique et de Jean
Claude Louissaint n'est pas en tat de recevoir un rglement
dfinitif, ordonner un supplement d'instruction ou une
nouvelle information ". En d'autres termes, nous rejetons
tout procs sur la base de cette ordonnance honte. Nous
irons ensuite en cassation si ncessaire, car il ne sera pas
dit que tant de sang a coul en toute impunity. Il ne sera
pas dit que Jean Dominique et avec lui tous ceux qui ont
t assassins pour la dmocratie, ne peuvent pas trouver
justice dans notre pays. Aprs, si nous y sommes forcs,
nous irons devant une Cour Internationale car nous
n'accepterons pas un procs orchestra et planifi par les
assassins. Nou pap manje mange ranje. Nou pap manje
manje blye. Il est urgent, comme vous le dites, Monsieur
le Commissaire,'" que la vrit clate au grand jour
travers l'organisation d'un procs criminal ", un vrai
procs.
Veuillez recevoir, Monsieur le commissaire,
l'assurance de notre determination faire clater un jour
cette vrit qui, pour citer Jean, paraphrasant Shakespeare,
fera rougir la face du diable ". J'ose esprer qu'alors
le' "reprsentant de la socit sera nos cts, du ct
de la justice.

Michle Montas Dominique


Les larmes de

Par Jean Erich Ren
8 juillet 03
Au lendemain de la St Jean, quoique fatigus du
rituel, le dimanche 29 Juin, les inconditionnels du Bel Air se
,sont tous runis la chapelle St Jerme, sise l'angle de
New York et de Nostrand Ave Brooklyn. Ils se sont
rassembls, preuve d'attachement, pour rehausser l'clat de
cette messe d'action de grces, chante sous l'air des
Grgoriens, l'occasion du cinquantime anniversaire de
l'Aigle Noir. Ces Cantiques furent galement fredonns par
les pensionnaires et lves de l'cole Notre Dame du
Perptuel Secours.
A l'offertoire, en tournant la tte, on s'arrtait sous
l'insistance des regards tonns. On avait l'impression que
ces visages empreints d'motions, taient en train de se
dtacher de leurs membranes cytoplasmiques et qu'ils nous
payaient de leurs prsences en assistant eux aussi cette
messe d'action de grces. Plus l'on se rapprochait de la
ralit, on se retrouvait au nord du stade Magloire, o jadis
tous les fervents de l'Aigle Noir brandissaient leur drapeau
vert et noir en signe d'attachement, geste magnanime que
reproduisaient le Victory, le Bacardi, 1' Excelsior etc.
A la fin de la messe, chacun se pressait la main,
non des inconnus, on distinguait des visages que la force
des circonstances a voulu bien spars, pendant longtemps.
Le restaurant, Le Priv, fut choisi en cette circonstance. Max
Knol, un vieux de la vieille, diseur, acteur, un natif du Bel
Air, matre de crmonie n'a pas manqu l'opportunit dans
son allocution d'introduction de restituer la position social
du Bel Air et les grandes vertus lgues par nos anctres.
Ce fut le tour d'une native du Bel Air, gradue de l'une des
Universits des Etats Unis d'interprter d'une faon
majestueuse l'hymne national Amricaine. Sous les
applaudissements de l'auditoire, la voix du tnor Alex Volcy
se fit entendre dans l'interprtation de la Dessalinienne. Dans
une frnsie inopine, au milieu des acclamations come
1 jadis au stade aprs la


OBYExpss Co.


Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bon nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab voye pou famni nou; kbmanse
lendi 19 Me, nap kapab voye yon bokit chaje manje, san fr pou famni nou..
Men se pa sa slman. Nan tout fen mwa de Me-an, Boby Express ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Sa va yon okazyon pou nou voye di "Bonn Ft Manman" an Ayiti.

Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.

Transfert d' agent la second
ATLANTA LAKE WORTH POMPANO (2)
1232 Moreland Ave, Suite A 330 S. Dixie Hwy, Suite 2 128 N. Flager Avenue
Atlanta, GA 30016 Lake Worth, FI 33460 Pompano Bch, FI 33060
Tel: (404)622-8787 Tel: (561)585-1077 Tel: (954)946-4469
BAHAMAS MATTAPAN QUEENS
E. Street Sawyer 508 River Street 159-35B Hillside Avenue
Studio Blvd 2nd Floor Mat. Mass. 02126 Jamaica N.Y. 11432
Nassau, Bahamas Tel: (617)298-9366 Tel: (718)523-9216
Tel: (242)322-6047
MIAMI SPRING-VALLEY
BOYTON 5401 N.W. 2nd Avenue South Main Street
544 E Gateway Blvd, Suite 3 Miami, FI 33137 S. Valley, NW 10977
Boyton Beach, Florida Tel: (305)758-3278 Tel: (914)425-7747
Tel: (561)742-3046
NAPLES WASHINGTON
CAMBRIDGE 506 1 lth Street 835 Juniper Street NW
300 Broadway Naples, FI 34102 Wash D.C. 20012
Cambridge, Mass 02139 Tel: (941)435-3994 Tel: (202)722-4925
Tel: (617)354-6448
NORTH MIAMI WEST PALM BEACH
CHURCH 629 NE 125th Street 604 25th Street
2807Church Ave. N. Miami, FI 33161 W. Palm Beach FI 33407.
Brooklyn, NW 11226 Tel: (305)892-6478 Tel: (561)655-4166
Tel: (718)693-3798
MIRAMAR N. DADE NEW JERSEY
CONNECTICUT 19325 NW 2nd Avenue (441) 152 Jefferson Ave
953 Washington Blvd, Suite I Miami, FI 33169 Elizabeth, NJ 07201
Stamford, CT 06901 Tel: (305)654-2800 Tel: (908)354-1411
Tel: (203)324-2816
MONTREAL MONTREAL NORD
DELRAY BEACH 7177 Rue St Denis 3820 Henri-Bourassa Est
402 West Atlantic Ave Mont QC H2R2E3 Montral, Canada
Delray Beach, FI 33444 Tel: (514)270-5966 Tel:(514)852-9245
Tel: (561)265-2100________


FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295


FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574


ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896


POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch. FI 33064
Tel: (954)429-9552


T'IURKS & CAICO(S
Ouwiitovii l'mn idot'd ali:s
tiuttorlield Pliva
(649)941-41 72-4173


CENTRE VII.LE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704.221-8910. 221-1632


La Representation
de la World Vision en Hati
announce la visit en Haiti du
Rvrend Canon Gideon
Byaiiigisha, leader religieux
(le 1,Ouganda, dans le cadre
de la Confrence des Eglises
Protestantes sur le VIH/SIDA
qui se tient Port-au-Prince
du 15 au 18 juillet prochain,
a appris le Centre de Com-
munication sur le SIDA
(CECOSIDA).


Madan Colo
Dessalinienne on entendit: Roule boule l'Aigle noir.
Ce fut le tour de Boby Volcy qui se pronona
d'une faon irrductible sur la prennit du Bel Air et de
tous ses patrimoines. Dans sa prestation, il a remis en
question dans un ordre chronologique le dbut de la
creation de l'Aigle Noir, ses moments glorieux .Des
confrres ont choisi le camp des victims. Ils se sont
sacrifis au lieu de trahir. Boby, dans sa retrospective, a
repris le rle et la position politique que joua le Bel Air.
En faisant la gense de la culture hatienne, il a mis en
relief la base de notre socit et prouv l'origine des
ingalits sociales et les causes de nos drames religieux,
Tout le panorama artistique et cultural de notre beau pays
a t dploy sous nos regards merveills.
Pour rpondre une demand collective, la
plaque Joe Volcy de L'Aigle Noir a t remise au Dr
Joseph Lafortune qui,en guise d'introduction, n' a fait que
surenchrir la prestation de Knol et de Boby Volcy en
se positionnant ainsi:
Jazz pa m se des Jeunes
Candida m se Fignol
Equip football pa m se l'Aigle Noir.
Dr Lafortune ajouta: l'heure est maintenant au
rassemblement de toutes les couches sociales. Il ne revient
qu' nous, du Bel Air, de sonner le glas de ce sinistre qui
endeuille Haiti. Le Bel Air s'est toujours singularis par
son comportement, son savoir-faire, sa navet et surtout
son support inconditionnel. De faux leaders par leurs
languages mielleux ont flirt avec nous et gagn la
sympathie du Bel Air par de fausses processes. Ils ont
forc et obtenu le sourire de Madan Colo don't les lanes
aujourd'hui traduisent sa profonde dception, tout en
attendrissant ses fils. Il ne revient qu' nous autres du
Bel Air de comprendre le sens de ses signaux en
prsentant nos dolances un group d'hommes plus
dignes et plus aptes grer les intrts de la nation.
La troisime voie est-elle en perspective?


BICENTENAIRE

Haiti 2004 : Une
croisi re dans au 21 aot 2004. s
cro lslere dans-2S Cette croisire se
S*ralisera dans le cadre de la clbration du
1*iiolre bicentenaire de l'indpendance d'Hati en
at .-u. -i... 2004. Au course de leur sjour, les


I Uor-aU- rnce, 7
Juillet (HPN) La
communaut noire amricaine
des Etats-Unis, via Hati
Support Project (HSP),
apporte sa contribution au
people hatien dans la
perspective de la fte des 200
ans de son indpendance en
2004.
Le 8 juillet dernier,
au local du Ministre de la
Culture et de la
Communication, M. Ron
Daniels, directeur excutif de
HSP, a annonc un project de
croisire pour 2004, intitul "
Cruising into History 2004 ".
Il s'agit d'un plerinage de
3000 amricains appartenant
la communaut noire
amricaine. Il aura lieu du 14


participants visiteront divers sites historiques. Des
personnalits influentes de la communaut noire
amricaine prendront part cette croisire.
Citons le clbre acteur amricain Danny
Glover, qui a visit dj le pays diverse occasions, et
rcemment lors des 200 ans de la mort de Toussaint
Louverture.
La conference de press a t aussi l'occasion
pour M.'Ron Daniels d'annoncer l'arrive d'une aide en
quipement et en matriel destine l'Hpital Gnral
de Port-au-Prince. Cette aide devrait arriver dans le pays
vers la fin du mois de juillet ou au course du mois prochain
dans des conteneurs, selon ce qu'a indiqu M. Daniels.
Accompagn d'autres membres d'Hati Support Project,
il avait visit cet tablissement sanitaire et rencontr les
responsables qui font face d'nonnes difficults dans
l'accomplissement de leur tche. Selon M. Daniels, le
personnel de cet hpital aurait la volont dle fournir des
soins de sant aux habitants, mais les conditions ne
seraient pas runies. cet effet, (le concert avec la
foundation Abner Louima, Haiti Support Project compete
apporter son soutien l'Hpital Gnral.


Le Rvrend Canon Gideon Byamugisha est le
premier Prtre d'Afrique dclarer ouvertement qu,il vit
avec le virus du VIH qui cause la maldie du SIDA.
Il a integr le programme Initiative Espoir
(Hope Initiative) de la World Vision au course de l'anne
2002 comme spcialiste dans les relations entire l'glise
et les organizations de base.
Sa champagne et son courageux travail contre le
SIDA lui ont valu le respect de la communaut
international au course de ces dernires annes.
Aprs la mort de sa premiere pouse victim du
SIDA, il s'est remari Pamela qui tait elle aussi veuve
(voir Sida / 16)


Lutte contre le SIDA:

Visite du Rvrend Canon

Gideon Byamugisha


1


-lil~


.af


1


a:;-..,:-- < ;--.1- ..-; ."ljOC.--.-.~ ~ C.-,.L--~E-DO~Y











LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is aimouncing the availability of the following bid(s), which
can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC), 111 NW 1l Street, Suite 112, Miami, FL 33128 (Phone: 305-375-57-73). There
is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost df each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing
to receive the bid package through the United States Postal Services. Ail requests by mail
must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return address and
phone number and a check for the correct dollar aniount madc payable to: "Miami-Dade
Board of County Commissioners"'.

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website
(www.miami-dade. Gov/dpm/ under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The responsibility
for submitting a container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated
time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is
not responsible for delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S.
mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW 1l Street, 1711 Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than
2:00PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106

The following bid(s) will open at 2:00PM Wednesday August 13, 2003


COMPUTER AIDED DRAFTING &


This contract requires Insurance.


The following bid(s) will open at 2:00PM on Wednesday August 20,2003


1611-SW
Cost $10.00


4618-3/08-OTR
Cost $10.00

5605-2/06-OTR
Cost $10.00


6371-2/07-OTR
Cost $10.00














7390-1/06-OTR-LW
Cost $10.00











The follow

0938-1/05-OTR
Cost $10.00


2385-4/08-OTR
Cost $10.00


7392-3/08-OTR
Cost $10.00


FURNISH &INSTALL 1)

KNUCKLEBOOM
This contract requires Insurance.
A site visitation is scheduled for July 18,
2003 at 10:00A.M. at Miami-Dade Solid
Waste Department; Management West
Transfer Station located at 2900 S.W. 72"d
Avenue, Miami, FL. 33155.
Attendance is mandatory.
D.A.R.E. PROMOTIONAL ITEMS

BULK MOTOR OIL


This contract requires Insurance.

JANITORIAL SERVICES FOR

MEDICAL EXAMINER OFFICE



This contract requires Insurance.
A Bid Deposit and Performance Bond are
required.
This contract includes Bid Preference
provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE's).
A site visitation is scheduled for 07/29/2003
9:00 A.M. at the Medical Examiner's Office
1 Bob Hope Road, office lobby, Miami, FL.
Attendance is mandatory.

JANITORIAL SERVICES FOR MIAMI-

DADE POLICE DEPARTMENT
STATIONS
This contract requires Insurance.
This contract includes Living wage.
This contract includes Set Aside for Certified
Black Business Enterprises (BBE'S).
For site visitation appointments please
contact the individuals building managers
listed in paragraph 2.27 of the special
conditions.
Attendance is recommended.


ng bid(s) will open at 2:OOPM on Wednesday August 27, 2003.


BRUSHES.BROOMS. MOPS AND

BUCKETS

lThis contract includes Set Aside for Certified
Black Business Enterprises (BBE'S).

INDUSTRIAL ELECTRICAL

SERVICES PREOUALIFICATION


This contract requires Insurance.

REAL TIME CLOSED/OPEN

CAPTIONING STENOGRAPHY


Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


AMERIQUE LATINE


Pourquoi le coup


de barre gauche ? ...


PORT-AU-PRINCE, 10 Juillet -
Le president mexicain Vicente Fox vient
d'essuyer une retentissante dfaite aux
lgislatives. En effet, aprs avoir perdu la
prsidence en l'anne 2000, le PRI (Parti
Rvolutionnaire Institutionnel) une
institution en effet parce que ayant gard le
pouvoir pendant plus de 70 ans amorce
son come-back, mettant le part du president
Fox en minority au congrs mexicain.
Mais ce sont la plupart des chefs
d'Etat favors de Washington qui sont
depuis quelque temps sur la defensive ...
Au Prou, le president Toledo a t
forc de choisir un chef de gouvernement
en dehors de son parti, Mme Beatriz
Merino, la premiere femme Premier
ministry du pays ...
Mme en Colombie, o
l'administration amricaine s'tait investie
fond dans la lutte contre la gurilla aux
cts d'un nouveau chef de 1'Etat qui se
dclare ouvertement de droite, aujourd'hui
c'est l'expectative ...
Ne parlons pas du Brsil de Lula
ou de la Bolivie qui ont mis la barre
gauche la faveur des dernires
prsidentielles ...
Les chouchous de Washington ont
des difficults depuis ces derniers temps.
Ce qui ne signifie pas non plus un passage
directement gauche de ces pays, le fusil
l'paule, pas de changement idologique
gouvernemental majeur, total-capital,
comme au bon vieux temps; par example
au Brsil le president Lula fait face cette
semaine sa premiere grve de
fonctionnaires, une important parties de son
propre lectorat, et ceux-ci n'hsitent pas
l'accuser de trahison, de "coup de poignard
dans le dos."
Ainsi le remue-mnage
idologique amionc pareillement en Haiti
au sein de la Convergence Dmocratique,
ne doit pas faire illusion, de nos jours a ne
va pas bien loin, le voudrait-on que c'est
impossible, c'est pas permis ...
Quoi qu'il en soit, les raisons de
cette nouvelle orientation de l'lectorat
latino-amricain sont diverse ...
En effet, elle semble correspondre
la priode d'aprs le 11 Septembre 2001.
Au moment des prsidentielles amricaines
de novembre 2000, le candidate George W.
Bush confessait qu'il ne connaissait pas
plus loin que le Mexique, d'ailleurs son
frre, Jeb Bush, gouverneur de la Floride,
a pous une Mexicaine ...
Mais les attentats du 11 Septembre
ont fait faire Washington une volte-face
180 degrs. Cette semaine le president
amricain visit 5 pays d'Afrique, ce n'tait
pas au dbut dans son programme de
gouvernement; une seule preoccupation
guide la politique amricaine aujourd'hui :
la lutte contre le terrorism.


Voici donc 1'Amrique latine qui
se retrouve pour la Maison blanche, comme
on dit, sur un back-burner, une question
d'ordre secondaire...
Curieusement lors de la rcente
Assemble gnrale de l'Organisation des
Etats Amricains, le mois dernier, au Chili,
les deux seuls pays intresser le Secrtaire
d' Etat Colin Powell, c' tait Cuba et, eh oui,
Hati.
Ne cherchez pas la raison ...
Elmentaire mon cher Watson,
l'administration Bush est bourre craquer
de Cubains anti-castristes, don't le trs
puissant Otto Reich, qui ne rvent chaque
nuit que de la chute de Fidel Castro ...
Et Hati ?
Eh bien, Hati quoi! IHaiti est le
pays le plus proche de Cuba ...
Mais revenons nos moutons ...
L'autre raison du retournement
idologique en Amrique Latine, c'est le
dernier rapport du PNUD (Programme des
Nations Unies pour le Dveloppement) qui
nous l'apporte ... Et elle se rsume en deux
,mots : "les annes dites de la mondialisation
triomphante n'ont about qu' appauvrir
davantage plus d'une cinquantaine de pays"

Comme si c'tait tellement
difficile deviner. Mais tous ceux qui
avaient os le prdire, le dire l'poque,
mritaient la mort...
Mme le PNUD d'ailleurs qui
n'avait os jusqu'ici ...
Eh bien, selon le fameux rapport
du PNUD qui tablit, comme l'on sait,
chaque anne un index, pardon un indice
de dveloppement human, une sorte de hit
parade de pays meilleure quality de vie,
eh bien, le PNUD aussi fait une volte face
180 degrs pour parler un language plus
vrai, plus direct, plus hauteur d'homme

"Au course de cette soi-disant
grande dcennie, un noyau dur trs
significatif de pays se sont retrouvs encore
plus loin derrire avec davantage de
pauvres". Et qui parole ainsi ? M. Mark
Malloch-Brown, l'administrateur du
PNUD.
Selon M. Malloch-Brown, dans
plus de 50 pays les gens sont plus nombreux
souffrir de la faim, et l'esprance de vie
est en dclin. En mme temps, l'aide
trangre a t rduite (on trouve toujours
une raison, bonne ou mauvaise, eh oui); la
dette de ces pays a augment; le nombre
des victims du sida a mont en flche et le
prix des matires premires (principaux
biens exports par les pays pauvres) a chut.
L'enqute du PNUD montre que
54 pays sont plus pauvres aujourd'hui qu'ils
ne l'taient e 1990, et qui pis est, il faudra
au moins 50 ans certain d'entre eux pour
raliser leurs objectifs minimaux.
(voir Mondialisation / 17)


SIDA: Visite du Rvrend Canon Gideon


(suite de la page 15)
cause du SIDA. Ensemble, ils ont deux
enfants.
Le Canon Gideon a t l'avant
garde de la lutte contre le VIH/SIDA en
Ouganda et sur le front international. Au
dbut de cette anne, il a pu runir les lead-
ers religieux des dix pays les plus affects
en Afrique pour constituer un rseau de
personnel infectes et affectes par le VIH
qui se sont engages parler ouvertement du
VIH/SIDA.
"L, glise pouvait ne pas avoir la
rponse dans le pass, mais aujourd'hui,-
l'glise a la rponse la pandmie du SIDA",
dit-il.
"Nous voulons que toute l'glise se
lve et pass l'action, pas seulement
quelques individus. Une rponse religieuse
devient de plus en plus efficace et durable
si les responsables de l'glise assument eux
mmes le leadership", poursuit-il dans un
document remis au Centre de Communica-
tion sur le SIDA (CECOSIDA).


Depuis que le rvrend Gideon a
dclar ouvertement son statut de Personne
Vivant avec le VIH (PVVIH), un grand
changement s'est opr en Ouganda qui a
pu rduire la propagation de la maladie du
SIDA normment. Il plaide en faveur du
enforcement de la capacit.des gens par-
ents, jeunes, leaders religieux, parler
ouvertement du SIDA, du sexe et de
l'utilisation des prservatifs.
Il est l'auteur de cinq publications
sur la rponse chrtienne sur le SIDA don't
son livre: Rompre le Silence sur le VIH/
SIDA en Afrique: Comment les institutions
religieuses peuvent border des questions
sexuelles dans leurs communauts.
Le rvrend Canon Gideon
Byamugisha aura un djeuner de press avec
les jouranlistes le jeudi 17 juillet 2003 au
local de la World Vision Juveiiat, Ption-
Villede 11:00 amn midi.

Clment Jos
clementj 1 @yahoo.fr> wrote:


Page 16


EDITORIAL


7393-4/08-OTR
Cost $10:00
DESIGN TRAINING


1


I YY - i -- A JL


I








Mercredi 16 Juillet 2003


Page 17


XJbTRF ATTFNTICNM


INDICE DE DEVELOPPEMENT HUMAN

A brle-pourpoint avec

le coordonnateur resident du PNUD


A l'occasion de la presentation du
" Rapport mondial sur le dveloppement
human 2003 ", le reprsentant du PNUD
en Haiti, Adama Guindo, a bien voulu
rpondre nos questions ,..

HPN : Monsieur Guindo, doit-
on parler de rgression lorsqu'on jette un
coup d'oeil aux statistiques de 1' IDII (Indice
de Dveloppement Humain) concernant
Hati ?
AG : Il serait plus just de parler
de stagnation ou de stabilisation. En l'an
2000, Hati occupait le 150e rang, en 2001
le 134e et en 2002 le 146e. Aujourd'hui,
Hati est revenue la 150e place. Hati fait
parties de quatre pays d'Amrique Latine
considrs come absolument prioritaires.
Mais les chiffres ne disent pas tout. La
Chine et 1'Inde ont fait d'normes
progrs en matire de lutte contre la
pauvret. Comme ils psent normment en
matire de population, on pourrait croire
que la pauvret a baiss dans le monde. Il
n'en demeure pas moins que la situation
s'est dgrade dans 29 pays. C' est le poids
de l'endettement et la hausse des prix des
products de base qui maintiennent cette
stagnation.
HPN : Est-ce que la rponse en
Hati au rapport mondial est le PIR


(Programme Intgr de Rponse) ?
AG : Non. Le rapport va
beaucoup plus loin. Sa lecture porte
jusqu'en 2015 au moins. Le PIR est une
rponse conjoncturelle limite dans le
temps (18.mois). Ce qui est sr, c'est que
ce pays a besoin d'un support, mais aussi
d'une bonne governance. Il faut certes une
assistance aux populations vulnrables,
mais il faut aussi entreprendre des rformes.
Parce que les pays donateurs n'ont souvent
pas Hati sur leur liste prioritaire, cause
de la mauvaise governance.
HPN : Est-ce que cela signifie
que le financement du PIR est mal barr ?
AG : Pour ce financement, il y a
des rponses directed et induites. Pour
l'heure, en additionnant ces deux forces de
financement, nous avons dj 25 millions
de dollars, ce qui reprsente plus du tiers
du cot. Mais ce qui est sr, c' est que cette
aide ne transit plus par le gouvernement.
HPN : Est-ce que cela signifie
que les Nations Unies ignorent le
gouvernement ?
AG : Pas du tout Le SNU
travaille tant avec la base qu'avec le
gouvernement en place. Nous sommes une
agence intergouvernementale. D' ailleurs, la
communaut international, OEA en tte,
reconnat la lgitimit de ce gouvernement.
(vdir PNUD / 20)


Coup de barre gauche ...


(Mondialisation ... suite de la page 16)
= En un mot, mme le document du
CLED fixant d'ici 2020 pour que Haiti
puisse aspirer devenir competitive, est
dj trop ambitieux ...
Autre fait signal : alors que le
FMI, la Banque Mondiale et la BID nous
mettent le couteau sur la gorge pour
libraliser, privatiser, drgulariser, abaisser
les barrires douanires, ouvrir toute
grandes les portes la concurrence, eh bien,
d'aprs le PNUD, "chaque vache
europenne reoit trois-dollars par jour en
subvention alors que 40% des Africains
vivent avec moins d'un dollar par jour."
En some, on nous affame pour
nourrir les vaches europennes et
amricaines ...
Et l'on trouvera toujours toutes les
raisons cela boness ou mauvaises, n' est-
ce pas) ...
Cependant mme si on peut mettre
le doigt dans la plaie, que peut-on faire
encore ?
Selon le rapport du PNUD, ces
pays. pourraient commencer cesser de
vivre au-dessus de leurs moyens ...
Trs bien, il faut toujours
commencer quelque part, qui dit mieux,
commencer par le commencement.
Epi, epi anyen ...


Qui vit au-dessus de ses
moyens, ce n'est ni vous, ni moi.
Alors?
Alors, messieurs les
dcideurs ...
La tche bien sr n'est pas
facile ...
Que de contradictions
quand le premier pays producteur de
ptrole d'Afrique, le Nigeria, doit
importer son propre carburant,
affrontant des meutes comme cette
semaine cause de la hausse des prix
la pompe ...
On voit aussi les difficults
d'un Lula au Brsil ...
Par consquent, il faut plus
que de bones intentions, ou de beaux
discours. Ou de beaux ditoriaux !
Mais le plus rvoltant n'est-
il pas qu'en mme temps que ces
constatations sont faites, le FMI, La
Banque Mondiale et la BID (et
Washington, bien entendu, en arrire-
plan), continent vouloir nous
forcer avaler le mme remde ...
Et qu'en pense aussi le
PNUD ?

(Editorial de Mlodie 103.3
FM, Port-au-Prince)


- Ii


CAPTEZ MELODIE 103.3 FM, Port-au-Prince
Tous les jours Mlodie Matin (7:00 9:00)
AVEC L'EDITORIAL DE MARCUS
en direct sur
Radio Soleil d'Hati, New York
97.9 FM, SCA
et sur l'internet www.radiosoleil.com


HACEPA CONFERENCE

July 26, 2003

Dear Compatriot/Friend of HaitilProspective Investor:
In the spirit of the ABiCC World Business Week, the Ilaitian-American
Center for Economic and Public Affairs (HACEPA), in collaboration with the
United Haitian-Americans of Florida (UNHAF) and the Consulate General of Haiti
in Miami, cordially invites you to its Second Annual Conference entitled: Haiti's
Bicentemnial Luncheon for Trade, Commerce and Tourism.

The event's Keynote Speaker is:
Mrs. Marie Claude Bayard
President of the Association of Haitian Industrialists
This event will take place at the Kovens Conference Center at Florida International
University's North Campus, located at 3000 NE 151st Street, North Miami Florida
33181. The conference is from 11:00 AM until 3:00 PM on Saturday, July 26, 2003.
Your presence will add to the success of this conference. Thank you in
advance, and I look forward to welcoming you to our Conference.
Sincerely yours,

Jean-Claude P. Cantave, President
Registration Form
Donation Individual: $20 Table: $200
Advertising Business Card: $50 Page: $150 Page: 250 Full Page: $400
Please mail your check payable to HACEPA to 12320 NE 6th Street, North
Miami Florida 33161 before July 15, 2003.


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm


Denis/Joujou


s' 3s 757T 4slI15 .BPaT 2 5 .j 4;
-~ .-~'C~R~~~FADK PJVARiETY STORE


Srariums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


T M





10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros 10'15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Fomez les numros: 10*15S*9'4;
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transponder. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas defrais mnsuels. Pas defrais dcnnection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10-15-945-0
e k ou visitez notre site: www.yaklcom

.stcevewi- <1vec
Centimes la
Minute

Haiti 29 et oMIe

Argentine ...........15- Costa Rica ........19 Salvador............25. Nicaragua-.......29 .
Bresil ...............15 Cuba...........9S Guatemala........ .... Panama .......29
Chili ..............15 RDoin 5 Houras......15 RHonas.....39 Perou...............29
Colombie..............15 Equateur Mexique.............15 Porto Rico...........-13
liM -. l- .i g y.... .29.
na.i.T>nL CiiSriruMai.ix.lil 5~~ "l'.*-. dcsnellbim ul..v.m. Veneela 'a...at..tt.. 19
h PnP zN lmrrii F b hwb I-I-l b I I.* 3
i le eeimir en md .I Celk .


I


Hiti en Marche: Vol. XVII No. 24 v yI I J '%I- r-1 1 IL- ------A ,q A~


I


- 1 3-







Page 18 I Ls Jeux d Ber- d Mercredi 16 Juillet 2003
Page 18 Les Jeux de BemardHati en Marche Vol. XVII No. 24


SEn bref ... (suite dela page2)
n lle de s Pr o gra I e s (Tco) au Pont-Mron, depuis installation du nouveau directeur gnral de cette institution,
Alphonse Invil. Plusieurs employs et technicians continent de contester la nomination de
Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati certain cadres des posters cls pour avoir, ont-ils dit, contribu rendre la compagnie
1- 57 F i u Fax 2-0-n4 inoprante et inefficient. Ils ont rclam galement le dpart de plusieurs directeurs et
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204 assistants directeurs qu'ils accusent de vouloir saboter la Tlco. Une runion de plus de
Email: en Marche@haitelonljne.com quatre heures s'est tenue le lundi 7 juillet entire le directeur gnral et les employs
URL: www.haitienmarche.com protestataires autour de fa rgularisation du dossier des contractuels, la nomination de cadres
crdibles au niveau des directions technique, administrative, d'exploitation et des liaisons
5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE internationales. Le porte-parole du movement de protestations, Sylvio Berlux Blaise, a fait
savoir qu' aucune entente n' a t trouve au course de cette rencontre. M. Blaise reproche au
directeur Invil d'avoir fait pntrer l'intrieur de l'institution des agents lourdement arms
6H-30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT d'une unit spcialise de la PNH. Selon lui, la presence de ces agents l'intrieur du complex
Journal Crol avec Yves Paul Landre administratif, suscite la peur parmi le personnel. Des cas de clients venus rgler leur compete
et qui ont d rebrousser chemin, ont t signals.
7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcuis
In7H00-9H30 ME DIE M TIN av, ec Marcs Les lections pour les postes de recteur et de vice-recteur au rectorat
Infonations, Interviews, Editorial de l'Unversite d'tat d'Hati fixes au 31 juillet prochain ...
Au Quotidien avec Elsie Le president de la commission lectorale, Emst Camille, a annonc pour le 31 juilletprochain
La Chronique Economique avec Roosevelt de nouvelles lections pour les postes de recteur et vice-recteur au rectorat de l'Universit
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre d'tat d'Hati. Selon M. Camille, de nouveaux candidates se sont dclars au poste de vice-
Les Sports avec Jacky Marc recteur. Il s'agit de MM. Jose Nicolas et Roller Saint-Pierre. Toutefois, au poste de recteur ce
L'Editorial de Marcus sont les mmes candidates qui sont en lice. La liste des candidates agrs devrait tre publie
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal bientt la suite de la fin de la priode de contestation, a fait savoir le president de la
commission lectorale. Les candidates au poste de recteur et de vice recteur n'avaient pu se
dpartager lors des dernires lections, ayant obtenu le mme nombre de voix.
10H00-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour Haiti fait un bond de 4 places dans le dernier rapport public par
le PNUP sur le dveloppement human ...
Midi Midi 15 LE MIDI Le Programme des Nations Unies pour le Dveloppement (PNUP) a lanc officiellement le
Un Rsum des Infor s aec Miche K. jeudi 10 juillet le Rapport mondial 2003 sur le dveloppement human, l'occasion d'une
Un Rsm des Infomations avec Michle Keegrand crmonie officielle l'htel Ritz Kinam II Port-au-Prince. Dans ses propos de circonstance,
le responsible du PNUP, Adama Guindo, a prsent les grands objectifs de l'organisation,
Midi 15 2H00 LADY BLUES notamment la reduction de la pauvret et de la faim dans le monde, l'ducation primaire
elsie pour tous, la reduction de la mortality infantile et l'amlioration de la sant maternelle.
Jazz, Swing, Blues, Ragtime... Selon Adama Guindo, ce rapport reprsente un plaidoyer pour les efforts que doivent
entreprendre les pays en dveloppement pour pouvoir bnficier de 1' appui ncessaire des
pays riches. Des efforts considrables doivent tre consentis par le PNUP pour atteindre ses
2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS objectifs en 2015, a fait savoir M. Guindo. Pour sa part, le Premier ministry Yvon Neptune
Emission de Chansons Franaises qui participait cette crmonie, aux cts de quelques membres du corps diplomatique,
des leaders politiques et des membres de la socit civil, a invit toutes les forces vives de
3H00-5H00 LE BON VIEUX TEMPS la nation apporter leur grain de sable en vue de la construction d'une Hati plus just et
Avec Doc D t C n Bl plus dmocratique. Le chef du gouvernement dclare attendre la publication du rapport
Avec Doc Daniel et Captain Bill national sur le dveloppement human qui devrait permettre au gouvernement d'identifier
les domaines dans lesquels des efforts ont t consentis et d'autres sur lesquels il doit agir
5H00 NOUVEL 5 dans le sens d'une amlioration des conditions de vie de la population. Haiti occupe la 150e
avec Villette Hcrttelou place (sur 175) dans le dernier rapport public par le PNUD sur le dveloppement human,
soit une progression de quatre places par rapport 1' anne dernire.
5H30 SPORT Le directeur excutif de I'ISC appelle la communaut international
Jacky Marc assumer ses responsabilits dans le cadre des dmarches visant la
6- resolution de la crise post-lectorale ...
6H00-7H-00 LES TOP TEN Le directeur excutif de l'Initiative de la Socit Civile, Rosny Desroches, a appel la
communaut international assumer ses responsabilits dans le cadre des dmarches visant
7H00-8H30 AMOR Y SABOR la resolution de la cruise post-lectorale. M. Desroches a fait ces dclarations en reaction
con Luciani l'appel lanc aux secteurs de la socit civil par l'ambassadeur amricain en Hati, Brian
Dean Curran, pour qu'ils participent la mise en place du nouveau Conseil electoral
Provisoire. Selon le responsible de l'ISC, les Etats-Unis doivent renforcer la mission de
8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS l'OEA en Hati de manire ce qu'elle soit en measure d'aider effectivement la
professionnalisation de la Police Nationale, au dsarmement des groups arms et
10H00 NOTRE GRAND CONCERT l'organisation d'lections crdibles en 2004, a-t-il dit. Par ailleurs, M. Desroches a estim
Heure Classique (Lundi et Mercredi) justes les diffrentes constatations faites ces derniers temps par le diplomat amricain autour
de la division qui ronge le tissu social hatien. Selon M. Desroches, ces constatations le plus
souvent ngatives devraient pousser les Hatiens l'unit en vue d'une resolution hatienne
Jazz at Ten de la cruise.
chaque Mardi et Jeudi
Sminaire international Port-au-Prince autour du traffic d'enfants
Sous le kiosque Musique la frontire hatiano-dominicaine ...
Dimanche Dans un communique de press, I'UNICEF indique que les gouvernements hatien et
dominicain ont dj exprim leur volont de combattre ce traffic et d'agir vis--vis de la
situation de ces enfants don't le statut est illegal et don't les conditions de vie en Rpublique
9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES Dominicaine demeurent encore mconnues. Une tude prliminaire de 1' UNICEF et de
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze (voir En bref / 20)


P AIRI SSolutions de la
semaine passe
Allez de PAROIS FONCES, en utilisant des mots du v AI N- s IC S
Svocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par line. v Al R i S

( OfLE M UL Bm pOAPA Ii RRES:E


BNBFO00 IDDG NFLI L
EASAL R F N N BU L BYS
Solutions de la semaine passe R S L O M I U U I LU BD H T S
G Q W G B D B A Q EA Q U Arrangez les sept lettres ci-dessous
P T L E M E E U L P B M N 0 N A S 0 U V W N pour former un mot franais .
0 N 1S A NT CO I A B G N M S D R K D
LI C A TSVBMDEDNABAELM V A
R O I IE K 0 G N O F A B E M
O-TE E MO (GNLKNE NLACPRPZ T I L
T N C 0 L WAJ I MPTNGLMGOAF
ER C- UI M K L F E P U N A R E B P SR

MLWJWOOOSF I AVDM I Ii
AS P E R G E Z
L J WKLE YU F L W F T V E
Solutions de la semaine passe
Trouvez 42 tribus d'Afrique don't de nombreux DAU RADE
membres furent capturs et emmens en
Amrique dans le carr ci-dessus.


1








Ti Gout PaTi Gout ak: J: Mapy~O


ConUtnenRtaX


.- ... .. - L'_- -- - ".. r '

S -=- ... -



Youn fwa chak senmenn soti Miyami debake Plis
pase 200 mounn nan Kamaguy-KIBA. Ale chaje Tounen chaje. Kiben kou
Ayisyen pa gen pwoblm pou y'al flannen.(foto mapou)

TWAZYM VWAYAJ NAN

KAMAGWEY-KIBA


Ak : Jan Mapou
Pwovb la di: L'homme propose, Dieu
dispose.>. Se verite sou tanbou.Apre 2 vwayaj
nan peyi Kiba 1999-2000, ti ng pran gou. Nou
tonbe damou pou amabilite pp kiben-an, nou tonbe
damou pout blte peyi-a. Nou te pran ladesizyon
pou n'aie chak ane; pase youn ti vakans ansanm ak
lafanmi; pote youn ti pwovizyon pou soulaje miz
yo. Nan ane 2001, nou te planifye pou mwa
Septanm. Septanm se mwa lapli ak sikln se vre,
men se sl moman obligasyon travay te penmt
nou vwayaje. Ekip la te pare pou n'te koumanse
demach yo. Nou te blije kanpe akoz masak teyoris
yo nan Nouyk. Masak sa-a ki koute lavi youn bann
kretyen-vivan boulvse tout kalandriye deplasman
mounn k'ap monte avyon sitou nan Miyami pou
lot peyi.
Teworis san fwa ni lwa. Yo pa p lanm.
Pou yo, lanm se kmansman lavi. Se nan
destriksyon, yo regle kz politik yo. Tank zak yo
pi gwo, se tank yo f plis eko. Konsa, yo chante
ayibobo. Obsve zt k'ap viv nan lopilans pandan
yomenm y'ap soufri nan lakras san youn moso
lanplasman pou yo rete osnon pase lapli ak soly,
se pi gwo soufrans teworis. Gen nan yo k'ap
. goumen kont lesplwatasyon. Yo pran satisfaksyon
nan akonplisman volonte yo. Kwayans yo.
Konviksyon yo.
Nan masak ki te ft nan vil Nouyk 11
Septanm 2001 pandan dy te blayi nan k plis pase
5,000 fanmi, pandan tout youn pey t nan
koristnasyon, youn ekip teworis te sakrifye vi yo
pou youn kz ki poko janm defini. Nan moman sa-
a lavi bloke. K tout mounn Ozetazini annechap.
lemonn antye andy. Youn krim ki lakz anpil
malere viktim anaprechk. Si 11 Septanm te fet
pou malere se rev ki te bay lamayl. Se tout malere
sou lat ki te premye viktim. Se n santral ekonomi
mondyal la ki eklate nan sistm globatizasyon-an.
Evennman 11 Septanm lan kapote lespwa
nou pou n't'al vizite fr ak s nou yo k'ap viv nan
peyi Ignacio Agramonte-a. Nou te blije renonse,
ranvwaye vwayaj la pou lot ane. Ane 2002. Chak
jou, nou woule grenn chapl woz nou depi bajou
kase rive lanjelis. N'ap viv ak lespwa k lzm va
change, lespwa lanmou va demaske rayisab. Nou
made Granmt-la pou peyi sou lat bay lakolad
pou mennen limanite nan pk larekonsilyasyon. Se
te byen konte, mal kalkile. Presyon, tansyon
soukous politik nan lemonn k'ap monte chak jou.
Van dy ap soufle. Lamerik ap prepare lag. Gwo
slogan pimanbouk sou zam destriksyon masif ak
zam nikley soti an Amerik travse Lewp rive
jouk nan peyi Arab yo. Se pawl lag k'ap pale
byen wo nan tout radyo, journal ak televizyon. Dwt
ap lonje. Sousi ap fwonse. Kalonad bonbadman
smart bombmaten, midi, asw fann Afganistan
an miyt moso menmjan ak Kosovo an 1999.
Mas 2003 pandan n'ap reflechi sou dat pou
nou pati, lag reprann fs nan peyi Irak, alske
Afganistan toujou an san. Tansyon isit, tansyon
l1tb6, "Ti Benn" dispart kon kout zkl. Tout
konpayi avyon sarrble jevandzakredi. Biznis Se


ladekadans total-kapital. Peyi Etazini bande
ponyt, lage koukouwouy dy teworis
entnasyonal. Pandanstan, ekonomikman, pp la
menm ap mache youn men devan, youn men dy
nan youn bawomt ensekirite k'ap monte-desann
soti nan wouj monte nan koul oranj. Nou
renmsye Granmt la dezavwa li te ban nou lalimy
pou te bloke anvi pati ki t'ap satouyt nou nan
moman difisil sa yo.
Lag Irak louvri-fmen kon fl diz.
Andetantwamouvman gwo ponyt pot laviktwa.
Men, youn dezym lag mawonaj, kamouflaj,
geriya kmanse. Antretan, youn ti kalmi. Lespwa
ap boujonnen okonngout. Youn ti fily limy lavi
ap filtre nan lint youn menas k'ap navige de
youn peyi a youn lit. Mwa Jen. Mwa Agwe. Van
nde sanble ap bwote movez ansibeml. Mesaj
ap monte nan klt grandou. Fisl gwo zwazo se
kdsak, li kde. Vonvon gwonde,
mesaj mize nan wout.
Viza pou Kiba se plop-plop.
Ane sa-a, als nou te panse nou t'ap
jwenn difikilte, nou te siprann aprann
viza nou apwouve menm jou-a,
famenm sou plas. Anplwaye nan
ajans lan, young jenn ti gengenn ki rele
Anamariya, ki etidye isit,mande nou
-nan youn Angle swa epise ak
kateyann.
-Ou vwayaje deja, Senior?
-Se pou twazym fwa.
-Awi! nou renmen Kiba?
-Anpil, anpil
-Bl peyi anverite, Anamariya ajoute
pou mwen. Kanta pou Habana,
kapital-la menm, se youn ti bijou...
Eske nou gen pasp yo ak nou?
-Wi, Wi. Se konbyen tan pou n'tan
pou viza yo? mwen made -
Anamariya Ayewop
-Tann, men non, nan pwen tann. Pa Kiba. Byei
menm youn jou. Nou gen viza nou
lamenm. Gen youn avyon anre ad
Continentalk'ap pati denmen, si souvni atiz
nou pare, m'ap f rezvasyon pou nou jodi-a
menm...
-Onon, thank you. L'ap tw pre. Nou poko pare.
Ou konnen fk nou pote kichy pou lafamilya ou
konprann? Eske gen lIt avyon senmenn pwochenn?
-Wi. Chak senmenn. L'aie Madi. Li tounen Jedi.
-Ok, mete nou pou senmenn pwochenn, mwen di ti
demwazl la ak youn lakontantman nan k. Medam
yo ki t'ap koute an soudin san pale, glise-m young
koutje konplis pou montre adezyon yo ak
satisfaksyon yo.
Nou bay pasp yo. Nou te 4: Yolann. Jint,
Jn, ak mwenmenm. Apre kk fomalite, siyen
dokiman, bl ti demwazl la, di nou konbyen
vwayaj la pral koute. Nou pa sezi. Nou pral sou
twazym vwayaj, nou te deja konn bidj nou. Men
diferans ane sa-a se fmalite peman yo ki chanje.-
Anamarya, pandan l'ap rantre enfomasyon nan


n


s;


Mercredi 16 Juillet 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 24


Ignacio Agramonte nan Kamaguy
i senp. Byen pwbp. Li gen 2 Tminal.
wat, retounen agbch. Plizy ti boutik
ay pou touris pote lakay.
anba k mwen.
-Bon vwayaj! Anamarya swete nou.
-Gracias Seforita! Hasta luego!
Gwo douvanjou, 24 Jen, fet St Jan, Sen
pwotekt, nou f pakt, nou derape pou Kamagwy-
Kiba...Jan l'pase l'pase. Apre 55 minit, youn
manman avyon nan konpayi Continental
Airline ateri sou bravo pasaje yo nan
Kamaguy...Ayewop Ignacio Agramonte
Asuiv.


_77%


Page 19


Senmenn pwochenn: VIZIT nan HAITI
youn ti vilaj nan Kiba kote ki te chaje ak
Ayisyen nan ane 30 yo....Sou demach Martha
Jean-Claude, Majistra HAITI erije youn
estati Jean-Jacques Desalines sou plas
santral ti vilaj la.


~-*--
''


dinat-a, voye mesaj sou entnt pou preparasyon
tikt, chanm otl-la ak oun vwati lokasyon, li di
nou:
-N'ap peye kounye-a?
-Wi, si se obligaw. Non, si nou kab peye sa pou
nou peye isit epi peye rs la 16 nou rive, mwen
reponn.
-Mwen ta konseye nou peye tout bagay isit. Viza
yo, tik yo, otl la, machine nan... Sl sa pou nou
peye laba se taks ak asirans machin-nan.
-Abon! epoukisa mwen mande-1 ak menm souri
koutwazi l'ap ofri nou gratis depi nou rantre chita
devan biwo-a.
- Pou pwoteksyon nou. Nou pa bezwen nan raie
lajan devan mounn. Lajan se leman. Ou pa janm
konnen. Epi, tan y pa tan jodi. Plis nou pran
prekosyon plis nou va santi nou ansekirite.
Mwen pantan tande refleksyon sa-a. Day
se premye fwa nou santi ajans lan mansyonen
kesyon sekirite. Youn bann imaj flou travse lespri
mwen. Mwen sonje fanmi Kiben ki te soti nan
dyaspora, vol te atake, touye 3 osnon 4 nan yo,
devalize yo epi lage yo nan gran chemen. Se premye
fwa radiys konsa te fet nan peyi Kiba. Prezidan
Fidel Castro te menm pran envestigasyon-an sou
responsablite-1 emenm made FBI pou pataje
enf6masyon sou ka-a ak li. Malgre yo te kenbe
yo. jije yo, lage yo nan prizon, sanble lavi-a
toujou danjre sou ti zile-a... Sanble ansasen
gran chemen ap atake tours k'ap rantre pou
piye yo tankou nan peyi Ayiti. Sanble lajistis
febli sou presyon chay travay y'ap f pou
netwaye peyi-a... Se youn sansasyon ki rann
nou enkonftab espesyalman l nou konnen
se nan youn peyi byen ganize "sosyalman"
nou prale.
-Msi pou enfmasyon-an mwen reponn ti
dam nan. Wi, n'ap double vijilans, mwen
reponn ni ak youn sansasyon pichkannen









I PRESS I


Mercredi 16 Juillet 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 24


*'; n "r r v* i7
"I "" .. :" r' -' ii ,?_, ; : .-- : "

Chroniqueur sportif de Carabes FM mort do
Port-au-Prince, 11 Juillet (HPN) de Port-au-Prince. Delva. Tout en pr
Rigaud Dlice a t inhum le vendredi 11 Rigaud Dlice est n le 31 janvier annonc que le su


Bell

en C


juillet coul. Le journalist de Caraibe FM
est mort dans un accident de voiture survenu
le 2 juillet dernier sur la route de l'aroport.
Les funrailles du chroniqueur sportif
de Radio Carabe ont eu lieu vendredi. Des
membres de la press, des parents et des
sympathisants lui ont rendu un dernier
hommage, l' glise adventiste SHEQUINAH


photo Haiti en Marche
1975. Selon ses collaborateurs, son parcours
Carabe FM a t brilliant. Ils n'ont pas pu
retenir leurs larmes en cette triste occasion.
Ceux qui ont tu Rigaud ainsi
que les autres complices de cet accident
iront directement en enfer"", a dclar le
secrtaire gnral de 1' AJH, M. Guyler C.


... M... . '


ans un accident de voiture
cisant que l'enfer don't il parlait tait sur cette terre, M. Delva a
ipplice des malfaiteurs commencerait au tribunal correctionnel.


Angelot attend

'orrectionnelle


Port-au-Prince, 11 Juillet
(HPN) Bell Angelot ne s'est pas
prsent au Parquet lors de sa deuxime
invitation. L'affaire est renvoye au
tribunal correctionnel. Elle sera
entendue le vendredi 18 juillet.
Le directeur gnral du
Ministre de l'Intrieur est attend au
tribunal correctionnel de Port-au-Prince,
ce vendredi. M. Bell Angelot doit
rpondre aux accusations portes contre
lui par l'Association des Journalistes
Hatiens (AJH), le Groupe de Rflexion
d'Appui la Libert de la Presse
(GRALIP) et Radio Caraibes suite
l'accident qui a cot la vie Rigaud
Dlice, un chroniqueur sportif de Radio
Carabe, le 2 juillet dernier.
Pour la second fois, le
directeur du Ministre de 1'Intrieur n' a
pas rpondu l'invitation du juge
Bernard Sainvil, le jeudi 9 juillet. Cette
fois, mme l'avocat qu'il a engag sur
ce dossier ne s'est pas prsent au
Parquet. Le magistrate a donc d
renvoyer le cas au tribunal correctionnel
en retenant contre lui la charge


d'homicide involontaire.
Guyler C. Delva, le secrtaire
gnral de l'Association des Journalistes
IlHatiens, pretend dtenir des inforinations
prouvant que le directeur du Ministre de
l'Intrieur tait dans la voiture lors de
l'accident. M. Delva condamne le
comportement de M. Bell. Il pense qu'il
illustre clairement son mpris de la loi. Il a
annonc que l'AJH s'engagerait jusqu'au
bout pour que justice soit rendue Rigaud
Dlice
"Au cas o M. Bell ne se
prsenterait pas, il serait jug et condamn
selon la loi ", a dclar Me Stanley Gaston.
Me Gaston, l'un des avocats des parents (de
Rigaud Dlice, a qualifi le comportement
du directeur gnral dr Ministre de
1'Intrieur d'inacceptable. 11 a dit que celui-
ci n' tait pas un haut fonctionnaire de Etat
et que, par consquent, il devait rpondre
aux invitations du Parquet. Il a dclar que
le droit serait au rendez-vous durant tout le
course de cette affaire en justice. L'affaire
Rigaud dlice vient augmenter la liste des
journalists hatiens rclamant justice.


En bref. *.. (suite de la page 18)
1' OIM publie enjuillet 2002, avait rvl que plus de 2000 enfants hatiens de moins
de 18 ans traversent la frontire chaque amnne vers la rpublique voisine. Selon cette
tude, ces enfants seraient remis des passeurs, parfois avec le consentement de
leurs parents qui reoivent entire 60 et 80 dollars
amricains par enfant Ces enfants sont exploits
dans l'agriculture, la construction, prcise encore
le communique. Selon les infonnations recueillies
par I'UNICEF dans le dpartement du Nord, des
rseaux de passeurs voluent Plaisance et Pilate.
La frontire, un agenda national pour
le 21me sicle ...
Le professeur Grard PielTe-Charles a t invite
participer un sminaire organism Saint-
Domingue, du 8 au 11 juillet, par le Secrtariat des
Forces Annes Dominicaines sous le thme: La
frontire: un agenda national pour le XXIme sicle
". De nombreux spcialistes des sciences sociales,
conomistes, historians, journalists, homes
d'affaires, dirigeants politiques ainsi que des
reprsentants de haut rang des Forces Armnes
Dominicaines ont figur au programme de cette
important runion sur la problmatique de la
frontire dans une perspective multidisciplinaire.
Les rapports dominicano-hatiens et leurs
projections passces et prsentes autour de cette
frontire, ainsi que leurs projections vers le future
ont t analyses sous des angles divers dans des
conferences magistrales, des exposs thmatiques
et au course de plusieurs panels de discussion, selon
un communique manant du bureau du
coordonnateur national de l'OPL. Le professeur
Grard Pierre-Charles a prsent un expos sous le
titre de: Faire de la frontire entire Ilaiti et la
Rpublique Dominicaine un axe de cooperation".
Abonnez vous Haiti en Marche
Port-au-Prince.. Tel. 509 221-0026


La seule compagnie de transfer qui dessert plus de 75% de la communaut
hatienne vivant aux tats-Unis et au Canada depuis plus de 18 ans.
* Livraison des transferts d'argent domicile en moins de 2 heures travers Hati ;
* Livraison des products alimentaires le lendemain domicile; '


Avec CAM; c'est la satisfaction garantie.


Notre Diffrence c'est notre Service!

APPELEZ-NOUS GRATUITEMENT
Aux Etats-Unis : 1-800-9340440 / En Haltl :800-256-8687
ou effectuez vos transferts ONLINE: www.comtransfort.com


Avec le coordonnateur

resident du PNUD ...
(Pnnud ... suite de la page 17)
Dans le domaine de la sant, par example, tous les
intervenants sont l pour la mise en place d' un paquet
minimum de sant.
HIPN :
\oici plus mos e 1oi vous qtes ct enl lati
coumme coordonnateur resident, y atil lieu d'esprer
pour ce pays '?
\AG : 11Il n'C\iNslc p;.s 'ithllc iativci l' espoir,
il I ilt l' tclltit'i l No s i olu mmincs p)ils des
tntlrcliiitl t.l'illiin I ..ii l ,t ci rcl c i tine
t' i !ii' ii(> |>jmo11i ii tv p(mni s Nllmmv, ili nies,
i *|i tiiq( l i, kti > l'jci(l v Iit stil t c t i |parlur
|''|i i,,; 4:s.l tW I Moini' t;tx15M" !llI'N)


Page 20


I --- ~-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs