Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00165
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 28, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00165
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 28 Mai au 3 Juin 2003 Vol. XVII No 17


PERIODi A' S


*1


INTERVENTION ETRANGERE ET REFUGIES

La menace peut ne pas venir d'o l'on croit ...
radicalement sur leur position. En un
ANALYSE l'Organisation des Etats Amricains sur la Selon les conclusions dudit ot, le Prsident Jean-Bertrand Aristide
PORT-AU-PRINCE, 24 Mai crise hatienne. rapport, les diffrentes parties restent a dit qu'il fera le ncessaire pour
rapatriements oprs dans la rester au pouvoir jusqu' la fin de
semaine par les Gardes Ctes :: son mandate (fvrier 2006). De leur
cains. D'autre part, arrive la .- ct, les leaders de l'oppositio
>le d'une dlgation baliam- > maintiemient qu'ils n'iront pas des
conduite par le ministry desm "n ""quis n'iront pas a (es
conduite par le ministry. lections sous la prsidenceAristide.
res trangres Frederic A. L'OEA encourage la tenue
lell avec pour mission entire d'lections parlementaires
de sens r ls dc s anticipes, la crise actuelle ayant
,ns an sujet de la migration i 1 I
ns au sujet de la migration pour origine les lgislatives de mai
dehatierme.
S eci semle reste le 2000 ola presque totalit des siges
Or ceci semble rester le ont t enlevs haut la main par le
des soucis des Hatiens si l'on ..-". _t4^ lL ^'i part Lavalas au pouvoir.
pat aaa upuor


Scurit imposante lors des crmonies du 18 Mai dernier Arcahaie photo Thony Blizaire


Une bombe atomique
retardement ...
Face ce blocage, la
solution n'est pas plus facile pour la
communaut international, dit le
rapport, car s'en laver les mains et
sortir du dossier c'est abandonner
son sort "le pays le plus pauvre du
continent."
De plus c'est computer sans
(voir Rfugis / 4)


en juge par leur peu d empressement
solutionner une crise politique don't
rien ne rvle plus fortement l'pret
que la nouvelle vague de boat people.
Au course de la semaine du
12 mai, 902 Hatiens ont t
intercepts par la garden ctire
bahamenne (Agence Haitienne de
Presse).
D'autre part, cette semaine
aussi est rendu public un nouveau
rapport du Secrtaire Gnral de


'I.


RDNP
On est 15 jours de la session
annuelle de l'assemble gnrale de
l'OEA Santiago du Chili du 8 au 10
juin 2003. Le constat et la declaration de
l'impasse par les leaders du CARICOM,
'la session du 30 avril 2003, du conseil
permanent, exigent l'intervention de
l'assemble gnrale. La question est de
savoir, si ce sera, le dsistement en faveur
de l'ONU, l'adoption d'une resolution
hybrid, amalgamant les resolutions 822
et 1841, ou ce que souhaite le
CARICOM, des measures exception-


nelles, coercitives, leur pennettant
de rsoudre la crise en vase clos, en
faveur d'Aristide.
Le 20 mai 2003, Luigi
Einaudi a prsent le 4e rapport du
secrtaire gnral du conseil
permanent de l'OEA. Au dpart il
voque les articles 14 et 12 des
resolutions 822 et 1841
respectivement, pour introduire la
presentation de ce rapport, sur
l'avancement de la mise en euvre
des resolutions 806, 822 et 1841.
(voir Opposition/ 3)


MPi' ~t et home de coeur

Fere Antoine Adrien* .


L'insparable compagnon Pre William Smart au pied du cercueil
photo Jean-Claude Pierre-Louis


SRAS: Toronto

craint une

reprise de

e'pidenie
TORONTO, 25 Mai L'pidmie
de pneumonie menace de repartir Toronto.
Dans la plus grande ville du Canada, un cas
de syndrome respiratoire aigu svre
(SRAS) a t confirm samedi, mais les
autorits parent d'une vingtaine de
nouveaux cas probables et s'inquitent pour
au moins 40 personnel exposes au virus.
Ces 40 personnel ont t en contact
direct avec les nouveaux cas probables
signals Toronto, a prcis samedi un
responsible sanitaire dans la region de York,
au nord de la ville. Et, selon lui, "le nombre
(des personnel exposes) va probablement
s'accrotre au course des prochaines 24 ou
48 heures".


fHaiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Venia
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miamni, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonline.coin
URL: www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miaini, New York, Montreal Boston ,
Washington, Chicago : $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


Trois
mme
amri
capital
enne
Affai
Mitch
autres
ihatie
illga

cadet


NOUVEAU

RAPPORT DE L'OEA

La Position


de l'Opposition


Dany Glover boycott cause

de ses positions anti-guerre p.


I h


. 1








Page 2


EN PLUS


Un homme d'esprit et de


ceur nomm Pre Adrien


PORT-AU-PRINCE, 22 Mai Du
Pre Antoine Adrien, je n'ai pas connu le
prtre, ni le pdagogue, le directeur du Petit
Sminaire Collge Saint Martial, dnomm
"Ti Piqu" par ses lves caril ne plaisantait
pas au niveau de la discipline.
Je n'ai pas connu davantage ses
activits en Haiti sous le rgime de Papa
Do,c, n'ayant pas t assez engag dains la
vie politique cette poque; tout en ayant
entendu parler des messes plutt chaudes qui
se chantaient le dimanche matin la chapelle
de Saint Martial, trs courues par certaines
daunes de la socit, qui se pressaient ensuite
la sortie pour fliciter le pre Claude, la
principle vedette du jour, pourquoi peut-
tre ce dernier ne tardera pas laisser la
soutane pour convoler en justes noces une
fois tout le inonde expdi en exil par le
dictateur.
Je n'ai pas davantage connu le Pre
Adrien home politique, voire politician,
n'ayant jamais persomiellement milit dans
aucune organisation politique, ni particip
aucune cuisine gouvernementale ...
Par centre j'ai comnu le Pre Adrien
militant, affrontant la police monte
Manhattan dans une manifestation anti-
duvaliriste, et personnage au grand coeur,
don't la cause dfendue s'appelle d'abord la
fraternity, l'amiti ... et bien sr la justice.
Comment '?
Ce fut ein dcembre 1980. Ronald
Reagan venait de battle Jimmiiy Carter
quelques jours plus tt. Nous flmes arrts
le 28 novembre 1980, puis expdis en exil
notre tour le 4 dcembre 1980 ... ILes autres
nous suivirent un jour plus tard, don't notre
camarade et collgue Elsie.
Nous nous retrouvmes aiu fond
cd'un appartemen t hez des amis Brooklyii
iin iin iii ui nous m1 oroll l.l't quaLiil souclilln
un coup de tlphone.
A l'autre bout du fil, une voix
amicale, familire, bien qu'inconnue encore
de nous ...
C'est Antoine Adrien. Il nous invite
tous inous accompagner Washington pour
aller plaider notre cause devant des membres
du Congrs amiricain (Congressional Black
Caucus) ...
Le lendemain, nous nous
engoullrons tous dans un petit van pilot par
Adrien, lors la cinquantaine avance. On
tait plusieurs, don't Pierre Clitandre, Jean
Robert Hrard, Me Grgoire Eugne, Elsie
Ethart et Michle Montas.
Direction New York Washington,
en passant par Pliladelphie. Un beau trajet
... Nous emes une panne de pneu en pleine
nuit sur l'autoroute. Mais notre guide et
conducteur tait si plein d'allant et
d'enthousiasme que ce long priple fut une
veritable parties de plaisir. Soudain on tait
loin des penses imorbides qui agitent des
personnel que la fantaisie d'un rgime
abominable venait d'arracher leur vie et
leur famille et de jeter, sans pain ni logis ni
travail, dans l'incomnu et le vide.
Il est certain que le Pre Adrien
n'en tait pas son coup d'essai et savait ce
qu'il fallait pour retaper, regonller le moral
de "congos" come nous, c'est--dire
frachement dbarqus dans cette cruelle
venture qu'on appelle l'exil ...
Il avait peut-tre fait souventes fois
ce trajet, come une sorte de "Legba louvri
bry"...
Notre visit Washington n'eut pas
beaucoup de rsultat. Certain de ces
officials, avec lesquels nousis avions iin franc
parler, nous expliqurent froidement que
nous devoins abandonner nos rves de
revenir immdiatementt en Hati, car ce
n'tail pas une adminiiistration rpublicaine
qui succdait une administration
dmocrate, mais une administration
dmocrate sur fond de libralisme, celle du


Jimmy Carter des droits de l'homme,
laquelle succdait une administration
rpublicaine sur un fond trs
conservateur. En effet, une fois Reagan


Antoine Adrien
lu, les macoutes de Port-au-Prince
avaient cri : "Droits de l'homme fini."
Nous fmes expulss moins
d'ui mois plus tard.
Non, ce ne fut pas tant la
dmarche accomplie Washington qui
rest pour nous un souveniir marquant,
que ces moments passs en compagnie
du Pre Adrien, le voyage aller-retour
au fond du petit van brinquebalant ...
Un militant, pas tant au sens
politique, qu'un home engag aider
d'autres dans le besoin, capable de sentir
le malheur et la dtresse et de vous
prendre en main en trouvant le mot just,
le geste qui redonne espoir.
UnI militant, au sens aussi le
plus humble, qui ne se met jamais en
avant ... Ecoutez un peu son histoire,
qu'il nous raconta pour faire la route,
avec beaucoup d'pice, come un
srum, et qu'aucun de nous n'oubliera
jamais ...
D'abord comment il fut arrt
au dbut des annes 60, quand les
invasions contre Duvalier se
inultipliaient, gard en prison Fort
Dimanche, puis les macoutes qui lui
dclarrent en pleine nuit de couvre feu,
"Antoine Adrien, vous tes libre, rentrez
chez vous", et Adrien qui protest
vigoureusement : "Non je ne veux pas
rentrer chez moi cette heure, je ne suis
pas fou." Il est malgr tout pouss
dehors ...
Comment il dut jouer d'adresse
et de prudence come directeur du Petit
Sminaire Collge Saint Martial, la
tte de tous ces jeunes prtres remplis
(le fougue, 'et toute l'agitation
estudiantine dans le pays qui sollicitait
constamment leur solidarity, leurs
conseils, leur implication.
Vous avez dit implication. Et
Adrien de nous sortir cette phrase
inoubliable, on s'est roul par terre
"Zain tap sikile sou mwen la a m pa w."
Son problme ce n'tait pas
tant avec le beau pre Claude qu'avec
le plus jeune de la bande, et le plus
remuant (bien qu'il n'en avait pas l'air),
le pre Max Dominique ...
Ainsi ce dernier aurait reu
secrtement au Petit Sminaire, et des
heures indues, des militants
communists dclars ...
Un jour le directeur du Petit
Sminaire, Antoine Adrien, fut
convoqu au Ministre des Affaires
trangres et des Cultes, accompagn du
pre Dominique ... On est sous Papa
Doc, s'il vous plait.
Ils se retrouvrent devant un
(voir Antoine /10)


EN BREF


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17


L'opration de destruction symbolique des armes illgales saisies
par la police reporte au 29 mai ...
Les responsables de la Commission national de dsannemnent ont inform le mercredi
21 mai avoir report l'opration de destruction symbolique des anies prvue le jeudi 22
mai cela en raison des funrailles du Pre Antoine Adrien devant tre chantes le mme
jour. Au course d'une conference de press, le chef de cabinet du secrtaire d'Etat la
Scurit publique, Dany Fabien, a indiqu que l'opration se tiendia de prfrence le 29
mai. M. Fabien a fait savoir que les autorits ont entam depuis le dbut de la semaine
une champagne de sensibilisation parmi la population autour de la question du
dsarmement. Dans le cadre de cette champagne, a-t-il dit, des membres de la police
national se sont entretenus avec des lves de diffrentes coles publiques du pays.
Des missions sont galement ralises la Radio et la Tlvision autour du dossier du
dsarmement, a encore indiqu Dany Fabien qui invite la population supporter
pleinement cette initiative.
Le chef de cabinet du secrtaire d'Etat de la Scurit publique a par ailleurs dplor que
les Etats-Unis continent de dporter en Hati des criminals d'origine haitienne. Selon
Dany Fabien, ces dports qui ont vcu la majeure parties de leur vie aux Etats-Unis
contribuent normment alimenter le climate d'inscurit dans le pays. Dany Fabien
plaide en faveur d'une champagne centre la non-violence pour aider le pays sortir de
cette situation. Il a galement appel les leaders politiques de l'opposition participer
pleinement aux dmarches visant rcuprer les armes dtenues illgalement travers
le pays.
Visite en Haiti d'unedlgation d'officiels bahamens: le Ministre
hatien des Affaires Etrangres appelle la poursuite du processus de
dialogue entire les deux pays ...
Une ddlgation bahamenne conduite par le Ministre h.ahamen des Affaires Etrangres,
Frdric A. Mitchel, est arrive le jeudi 22 mai Port-au-Prince. Cette dlgation qui a
t reue par le chancelier, Joseph Philippe Antonio, a eu des discussions avec les autorits
hatiennes sur la cooperation bilatrale entire les deux pays. Les discussions ont galement
port sur le dossier de la migration illgale hatienne aux Bahamas et sur les efforts
entreprendre pour parvenir un accord. Au course de la semaine du 12 mai, 902 hatiens
ont t intercepts par la garde ctire des Bahamas. Dans une declaration l'occasion
du lancement des sances de travail entire les deux parties, M. Antonio a appel la
poursuite du processus de dialogue entire autorits hatiennes et babameniues, en vue de
la signature d'accords susceptibles de revitaliser les liens d'amiti qui unissent les deux
pays. "Les parties haitienne et bahamnene doivent travailler la finalisation du document
conjoint dj labor sur le dossier migratoire", a-t-il fait savoir, tout en 'ormulant le
souhait qu'un consensus soit trouv sur les points litigieux.
Il a indiqu que la prsente rencontre arrive un moment o Hati accueille la torche
de l'unit carabenne et au moment o le pays vient de clbrer les 200 ans de creation
de son drapeau. Se flicitant des efforts dploys par les pays de la Caricom pour aider
la resolution de la cruise politique hatienne, M. Antonio a fait savoir que l'adhsion
dlinitive d'Hati la Caricom a permis Haiti d'amliorer ses relations avec les Etats
de la Carabe.
Joseph Philippe Antoine a salu le support financier d'un demi million de dollars d'un
group d'Etats de la Carabe, don't les Bahamas, pour aider Hati payer les arrirs de la
dette externe. Pour sa part, le Ministre bahamen Frdric A. Mitchel a indiqu que son
pays a toujours plaid en faveur du dblocage dte l'assistance d'aide au dveloppement
qui s'avre ncessaire pour le people hatien. Il a fait savoir que le dcaissement des
500.000 dollars amricains tmoigne de l'engagement des pays de la Caricoin ii faveur
du dveloppement conomique d'Hati. "Cette decision vise a influence et encourager-
la Banque Interamricaine de Dveloppeient (BID) agir dans le sens des intrts du
people hatien", a-t-il fait savoir. Plus de 500 millions de dollars amricains de prts et
de dons destins au ldveloppleicnt d'Hati sont bloqus, depuis taintt 3 ans, pour des
raisons politiques. M. Mitchel appelle les hailleurs internationaux a meltre des fonds la
disposition du gouvernement pour qu'il puisse finance des projects de dveloppement en
Hati. D'un autre ct, le Ministre bahainen a fait savoir que son pays appuie la presence
de la mission spciale de I'OEA en Hati. 11 encourage les ldiffrents secteurs hatiens
travailler en vue de trouver une issue cette crise qui aidera, dit-il, le pays prendre la
voie du dveloppement et du progrs
Plus d'un miller d'hatiens rapatris de janvier mai 2003, selon le
coordonnateur de l'ONM
Le coordonnateur de l'Office National pour la Migration (ONM), Lovinsky Pierre-
Antoine, a indiqu jeudi que plus d'un miller dl'I-atiens ont t rapatris de janvier
mai 2003. Selon Lovinsky Pierre-Antoine, 760 personnel ont t rapatries par les
autorits dominicaines, 148 par les Etats-Unis, 203 par les Biaiamas et 3 par la Jamaque.
Le responsible de I'ONM a rendu la crise conomique engendre par.la crise politique
responsible du fait que les Hatiens continent de s'aventurer en mer la recherche de
meilleures conditions de vie. M. Pierre-Antoine a formul le souhait qu'une solution
soit trouve la cruise politique pour permettre nos compatriotes de rester chez eux. Il
a fait savoir que l'ONM n'est pas en measure de venir en aide aux rapatris en raison ldu
fait qu'il ne dispose pas des fonds ncessaires. Les gardes ctes amricains ont rapatri
.mercredi un group de 101 rfugis hatiens qui tentaient de se rendre illgalement en
Floride. Ces compatriotes originaires pour la plupart du dpartement du Nord ont t
intercepts en haute mer le 18 mai dernier. Ils ont expliqu avoir tent de quitter le pays
pour fuir la misre provoque par la cruise conomique.
BID et UNIBANK rendent hommage Hati et Alexandre Ption
Un portrait gant de l'ancien Prsident d'Hati, Alexandre Ption, est expos depuis le
mercredi 21 mai dans la salle de conference du Conseil d'Adiniiiistration de la Banque
Inter Amricaine de Dveloppement (BID) Waslington, l'initiative de la Unibank.
Ce portrait qui est l'oeuvre du peintre hatien Pascal Smart, a t dvoil l'issue d'une
crmonie qui s'est droule en presence du Prsident de la BID, Enrique Iglesias, du
Ministre lHatien de l'Economie et des Finances, Faubert Gustave et du Prsident Directeur
Gnral de la Unibank Carl Braun. Cet homage est rendu Hati et Alexandre Ption
pour leur grande contribution dans les luttes de liberation des peuples de I'Amrique
Latine. Le Prsident de la BID a fait savoir qu'Alexandre Ption mrite bien cet homage
car, a-t-il dit, il est un prcuseur de la cause panamricaine. Selon M. Gustave, il se
dgage travers ce geste une certain volont de restituer Ption son statut de ipre
fondateur du panamricanisme aux cts de Simon Bolivar et d'autres combatants de la
libert. Plusieurs personnalits ayant pris part cette crmonie, ont estim que cet
homage est un veritable srum pour Hati qui est l'objet de graves ddnigrements le
plus souvent injustifis de la part de secteurs trangers et aussi hatiens. (AIHP)
Hati/Crise: la Convergence continue de durcir sa position de
grandeur d'me
L'opposition hatienne continue cde s'en prendre l'Organisation des Etats Amriiicains
(OEA) pour avoir refuse d'ouvrir la voie de nouvelles sanctions contre I lati lors ide la
dernire runion du Conseil Permianent. Certain leaders come HIlubert de Roliceray
(Convergence) et Rosny Desroches de l'ISC, s'interrogent sur la capacity de l'OEA
rsoudre la cruise. M. de Ronceray appelle mme vincer I'OEA de ce dossier pour le
transfrer au Conseil de Scurit de l'ONU. Un autre responsible de l'opposition, licha
Gaillard, qualified d'indcentes les conclusions de la dernire runioin dii conseil
permanent de l'OEA sur la cruise haticinne. D'autres encore commec le repr-sentant dte la
Convergence au Cap-llatien, Eliscar Charles, accusent les plus hauts responsables de
I'OEA de tirer des avantages financiers de la cruise.
Pour sa part, le snateur du Sud, Yvon I Fuill, a invit l'opposition i regarder la misre
du people haItien. Selon le pIulementaire Lavalas, c'est en raison de cette situation de
misre provoque par la cruise conomiique que des llaticns continent de s'aventurer
en mer la recherche d'un mieux-tre. Yvon Feuill estime urgent que l'opposition et
(voir En bref/ 18)


I --- I -- I --- --


]::








I L'ACTUALITE EN MARCH


NOUVEAU RAPPORT DE L'OEA

La Position de l'Opposition
(Opposition ... suite (le la lre page) ngociation, en plaant exclusivement les
Alors qu'il y a belle lurette qu'on avait mis ai rancart la responsabilits de l'excution des lments de cette
resolution 1841 adopte puar l'assemble gnrale le 4 juin resolution sur le government d'Aristide. C'est au
2002, Luigi Einaudi l'a'ressuscite, pour rintroduire course de ces dbats que le 2 aot 2002 Amyot
l'argumnent de la reprise de l'aide trangre en faveur du Mtayer a eu
l'ide gniale
d'oprer son
.v asion
," rocambolesque de
la prison des
S'o." Gon -aves.
S" Embarrass par ce
coup de thtre,
les supporters
d'Aristide, ont d
capituler et
adopter la rso-
lution 822.
L'intention fon-
damentale de la
i, resolution 1841 est
de permettre
Aristide de
circonvenir la
S.r resolution 806
Un panel de leaders de l'opposition (de la gauche) Ren Julien, Leslie Manigat, adopte le 15
Nazaire Thide congratulant Grard Gourgue photo Yonel Louis janvier 2002, en
gouv ilernemet d'Aristide. reaction aux carnages du 17 dcembre 2001. La
D'ailleurs, c'est prcisment cet aspect de la resolution 822 a accompli troispointsfondamentaux
resolution 1841, qui a suscit des dbats orageux, au sein : Ritrer les lments de la resolution 806, Mettre
du conseil permanent du 24 juillet au 2 aot 2002. Et qui a fin aux ngociations, et Placer exclusivement les
forc l'adoption de la resolution 822, mettant fin la responsbilits de xclusivexcutioes
de ces lments sur le
gouvernement d'Aristide.
Depuis, la resolution 822 est
devenue un carcan pour le
rgime lavalas et ses
supporters.
Ce n'est pas
innocemment que Luigi
Einaudi a ressuscit la
j-"-a resolutionn 1841. Ds le 3e
paragraph, il introduit 1'ide
de la mobilisation enri viue
d'une cooperation
conomique entire le gouver-
nement d'Hati et les
Institutions financires
'-. internationales. Dans le 6e
paragraphe, il reprend la
mme rengaine. Mais cette
S ., fois, c'est le president du
. ',. conseil permamient qui insisted
.. sur la ncessit de soulager la


ANALYSE SOMMAIRE
Intervention trangre et rfugis
La menace peut ne pas venir d'o l'on croit p.1

HAITI-CRISE
Nouveau Rapport de l'OEA
La Position de l'Opposition p.l
Extraits du 4me Rapport du Sec. Gn OEA p.6

L'EVENEMENT
Homme d'esprit et de ceur : Pre Adrien p.2
Antoine Adrien : personnage pluridimensonnel p.10

SOCIETY
Quel modle de dveloppement durable ... p. 12
L'ambassadeur du Canada en -Halti visit les projects
dans l'Artibonite p.17

ARTS
Oeuvres rcentes et objets AfricAnerica p. 11
Le comdien Jean Yanne est mort p. 17
Dany Glover menac par la censure aux Etats-Unis p.4

SANTE
SRAS: Toronto craint une reprise de l'pidmie p. 1

INTERNATIONAL
Le seuil de 2000 morts est franchi aprs le sisme
en Algrie p. 14

crise humanitaire. Dans le 7e paragraphe, il voque le
mmorandum du FMI (Staff Monitored Program) comme si c'tait
un fait accompli, et dj envisage la participation d'autres donneurs
bilatraux et multilatraux. Le SMP, ce n'est pas la poule aux
ufs d'or. Le FMI propose des conditions de rectitude fiscal, la
reduction du budget annual de fonctionnement de 15 milliards
600 millions de gourdes 9 milliards de gourdes, la reduction de
moiti du deficit bidgtaire estim 6 milliards de gourdes. Il
n'y a rien d'acquis.
Invit venir dialogue avec le gouvernement du pays le
plus pauvre de l'hmisphre, le FMI a pos des conditions sine
qua non. Evidemment Luigi Einaudi veut nous emballer dans la
propaganda lavalassienne d'une promesse de 50 millions de
dollars. Il y a aussi le problme des arrirs, don't la Banque
Interanricaine de Dveloppement exige le paiement avant de
considrer tout dbours en faveur du gouvernement d'Aristide. Il
me semble que Luigi Einaudi a oubli que lia mesure de cessation
de l'aide trangre tait prcisment pour, dans un premier temps,
inciter Aristide respecter les rgles et principles du rgime
dmocratique. Et dans un deuxime temps, le forcer excuter
les lments des resolutions de l'OEA, auxquelles il' oppose
constamment une politique d'inertie et de fait accompli. Certes
c'est le people hatien qui crve de faim et de maladie. Cependant
cela ne peut pas tre un prtexte pour abandonner ses
responsabilits, choisir la capitulation et rcompenser la mauvaise
foi d'Aristide.
Dans le chapitre Vil. Observations, paragraph 46, Luigi
Einaudi constate deux faits trs important, la perte de crdibilit
de l'OEA et l'absence dans tous les secteurs, mme dans le secteur
(voir Opposition / 6)


ACTUALITES
Amyot Mtayer rapparat en chair et en os ...
Le chef de l'Arme Cannibale ", Amyot Mtayer, a fait sa rapparition publique, le mardi 20 mai,
.aux Gonaives lors d'une conference organise par ses partisans.
M. Mtayer qui a bnfici d'une decision de justice favorable, n'a pas fait de dclarations la
press. Les membres de l'Arme Cannibale ont flicit la justice de la Cit de l'Indpendance
qui a annul le mandate mis contre leur idole dans le cadre des violence enregistres dans le
quarterr" Jubil ", le 12 mai 2002. Le porte-parole de cette organisation proche du Pouvoir Lavalas,
Wenter Etienne, a affirm qu'Amyot Mtayer est aujourd'hui un home libre. M. Etienne s'en est
pris aux secteurs de l'Opposition qui continent de rclamer l'arrestation de Mtayer. Le porte-
parole de l'Arme cannibale a dmenti toute implication de son chef dans les violence contre
l'Opposition, le 17 dcembre 2001.
Wenter Etienne en a profit pour rappeler que Amyot Mtayer reprendrait bientt ses activits et
qu'il allait se battre aux cts du Prsident Jean-Bertrand Aristide pour obtenir 21 milliards de
dollars de la France en compensation du paiement de la dette de l'Indpendance.
Le dirigeant du MOCHRENA, Luc Msadieu, se dit scandalis par la decision de la justice des
Gonaves de blanchir le chef de l'arme cannibale dans l'affaire de Jubil. Le pasteur Mesadieu
appelle la Communaut Internationale en particulier, l'Organisation des Etats Amricains (OEA),
ragir face la rapparition en force du leader de l'Arme Cannibale Amyot Mtayer. Le
responsible de l'Opposition fait remarquer que le gouvernement en place s'est engag auprs de la
Communaut Internationale mettre en taule Amyot Mtayer dans le cadre des vnements du 17
dcembre 2001.
Le secrtaire d'Etat la Communication, Mario Dupuy, a raffirm que le puissant chef OP a des
comptes rendre la justice. M. Dupuy cite notamment son vasion de prison aux Gonaives, le 2
aot 2002.

Signature de deux (2) accords de cooperation entire le Mexique
et Hati ...
Les gouvernements hatien et mexicain ont paraph des accords de cooperation au local de la
Chancellerie, le mardi 20 mai coul. L'un portant sur la cooperation technique et scientifique et
l'autre sur la cooperation ducative et culturelle.
A l'occasion de la signature des documents, le directeur gnral du ministre des Affaires
trangres, Alix Baptiste, a fait part de sa satisfaction dans la measure o, dit-il, les problmes
d'Hati ne trouveront de solution qu' partir des efforts internes appuys par les amis trangers.
Pour sa part, le chef de la dlgation mexicaine, Gerardo Lozano Arredondo, a dit souhaiter la
participation de tous les secteurs en vue de la gestion durable des resources naturelles. A bien
comprendre l'allocution du diplomat, le Mexique fait face d'normes problmes conomiques,
ce qui fait que cette cooperation est axe sur les resources humaines. M Lozano Arredondo a mis
l'accent sur la ncessit d'aider Haiti rsoudre ses problmes du point de vue bilatral et
multilateral.


Mercredi 28 hMai 2003
Iltiri ctli'-Malrce \Vol. XVII No. 17


Page 3


The convenience of Haiti's

largest branch network:
22 branches in Port-au-Prince,
12 in the Provinces!


Il UNIBANK
I,, 1111111 *****

"Faisons route ensemble"

P.O. Box 46 Port-au-Prince, Haiti
Tl: (509) 299-2057 299-2066
Fax: (509) 299-2069
email: info@unibankhaiti.com
www.unibankhaiti.com


_ __ ________ ___ _________


~':-'~.:;







P e,1 ,1


ITINF .ANAIVYSFE


U IN1- NrI -& L- I I i k.i


Mercredi 28 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 17


INTERVENTION ETRANGERE ET REFUGIES
(Rfiugi ... suite de la lre page) premier cr les conditions de cette fuite aveugle du pays Une politique qui ne frappe jusqu a present que
les boat people qui constituent ue e veritable bombe par les couches les plus dfavorises, les Iaitiens, toute autre nationality restant eligible la
satomique retardement i t Un ministry de Baby Doc rsumait ainsi la liberty sous caution ...
Allez le faire copredre os compatiotes situation : le pays se ratatine conmne une peau de chagrin, L'irruption de la guerre an ti-terroriste aprs les
pays ... Mais vu de l'extrieur, des pays de la Caricom le pays clate, les gens sont obligs d'aller ailleurs attentats du 11 septembre 2001, a port le coup de grce
aussi bien que de Washixton, c'est lpue menaceintemable Comme si IHati elle-mme n'en tait eri rien dsormais rfugis illgaux hatiens et terrorists c'est
et rvoltaite que fait pescr h-aiti sur tois l e e.., .-.- presque du pareil au mme, aux yeux
ses voisins. ._ a s.r tos ia ^..i , du m inistre Jolui A slhcroft
ses voiins. HIBBIHBBHBBIBI' IBflBII^K W i 1 .Ea B B Bi B M


Et c'est ce que le chancelier
hahanien Frederic Michell est venu
expliquer en tout premier lieu au
gouvernement de Port-au-Prince, avant
touted autre considration.de fraternit,
bicentenaire que sais-je ...
Bien entendu c'est aussi ce que
le ministry amricain de la Justice, John
Ashcroft, veut fire entendre en
allguant que d'ventuels terrorists
(pakistanais ou palestiniens) peuvent se
glisser travers les passages
clandestine haitiens ...
C'est le but recherch par
l'administration Bush en gardant les
immigrants illgaux hatiens en
dtention indfiniment et sans aucune
autre forme de procs ...


Le jour o c'est tout le pays qui mettra
la voile ...
C'est le placement d'Hati l'intrieur d'un
cordon sanitaire en provision du jour o a se gtera une
fois pour toutes et que c'est tout le pays qui mettra la
voile ...
Les seuls vivre dans une total ignorance de cette
monstrueuse ventualit sont les Hatiens eux-mmes ...
En cela, la classes politique et les lites
d'a.ujourd'hui ne different pas du rgime Duvalier qui a le


aiti reoit son tour la Torche de l'Union de la Car iconi ,i.l.. ,i '


responsible En ceci come en toute autre chose ...
Rcemment encore, l'ex-ministre duvaliriste
Edouard Francisque prononait une savante conference sur
l'intervention amricaine de 1994 en Hatii : pas un mot
des boat people ...

Haiti n'a qu'une valeur de nuisance !
Alors que, aux yeux de nos voisins, c'est le
paramtre no. 1 de leur politique vis--vis d'Haiti. Hati se
rsume en la menace de. ses boat people, ni plus ni moins.


Looking for a better way

to-stay in touci with Haiti ?


We've got just the right thing !


You now can purchase Comcel cell phones
and calling cards for your loved ones in Haiti





XPRESSBUY at 1-800-898-3496,,,,,oe w

or visit www.xpressbuy.com

or UNITRANSFER at 1-877-864-8726,--,
iNew York Nw JurLey Bosron Mi ri MontP.al
.f


Incoming international calls are


FREE! I
for ail Comcel users in Haiti
24h/24, 7j/7 ,.


ap pale nt M
..Co..1CEL ;,'






.* .
PC iBmat hettir King. Port-a-Pd';.', :
^ rlC(5U9S401-5500/ (509)401-5566 .
Cayes Pen-G Ma ie 'Jrmn r
0 ;1-50 .(>09) 401-5566 '-'"
I


C'est la raison pour laquelle
elle ne peut bnficier des
mmes dispositions de libre
circulation que les autres
membres de la Caricom. Ce
qui fait dire certain
officials, y comprise
anricains (mais qui ont tous,
bien. entendu, requis
l'anonymat), qu'Hati n'a
qu'une valeur de nuisance !
Depuis son arrive,
l'actuelle administration
amricaine a dfini les
marques : garder en prison
indfiniment, moins qu'ils
ne sollicitent leur
rapatriement volontaire, tous
les migrants hatiens qui
arrivent mettre le pied sur
le territoire amricain.


Ne se souciant ni des
suites de leur copulation, ni de
la souverainet de leurs voisins

Voici la situation
catastrophique avec laquelle joue la
classes politique haitienne ...
Au nom de quoi tous les
voisins d'Hati doivent-ils accepted de
payer pour elle ses pots casss, de lui
servir ternellementce ddversoir pour
son trop plein de population, et surtout
pour son insouciance ...
Voici qui done raison a
Balaguer dans son "Isla al revs" (l'le
l'envers) dans lequel il accuse les
Hatiens de se conduire come des
animaux et de ne se soucier ni des suites
de leur copulation, i (le la souverainet de leurs voisins ..
Or la menace qui nous pend au nez devrait clater
aux yeux tout un chacun d'entre nous ...
On sait que l'attitude insensible du president
George W. Bush est motive par l'exprience antrieure
de son pre, le president George Bush, avec la migration
illgale hatienne ...
Aprs le coup d'tat militaire du 30 septembre
1991 qui renversa le president Aristide (et que le president
Bush senior ne fit rien, il est vrai, pour essayer d'arrter),
une annada hatienne de plusieurs millers et milliers se
prsenta sous les fentres de Miaini Beach pregnant le
gouvernement amricain par surprise ..

Bien dcid ne pas se laisser avoir par
les boat people hatiens ...
Papa Bush doit considrer cet vnement come
ayant contribu sa dfaite devant le candidate Bill Clinton
en 1992.
Aussi le fils est bien dcid ne point se laisser
avoir par les boat people hatiens. Il sera impitoyable, point.
"Notre politique vis--vis de la migration illgale haitienne
ne changera pas" martelait encore cette semaine un porte-
parole de l'Ambassade des Etats-Unis Port-au-Prince
l'occasion du rapatriement au total (le plus de 300
compatriots arraisonns en mer les jours prcdents. Ces
derniers ont mme rapport in certain changement de ton
leur gard par les gardes ctes amricains, leur refusant
mme une cigarette.
Hati, qu'on le veuille ou non, est donc
(voir Rfugis / 5)


CENSURE AUX USA

Liste noire Hollywood?

Danny Glover a t la super-star du

spectacle du Carnegie Hall vendredi

l'occasion du Bicentenaire du drapeau

hatien qui a fait un succs monstre


WASHINGTON, 19 Mai La
libert d'expression aux Etats-Unis est-
elle menace par un nouveau
maccarthysme? Toujours est-il que des
clbrits amricaines ayant exprim leur
opposition la guerre en Irak sont cloues
au pilori et doivent faire face des appeals
au boycott. L'acteur Danny Glover est la
dernire victimm" sur la liste.
Il ne fait pas bon remettre en
cause la politique trangre de
l'administration Bush ces temps-ci lorsque
l'on est une vedette aux Etats-Unis. Danny
Glover, qui a notamment jou dans la srie
des "Arme fatale" l'cran, vient de
l'apprendre ses dpens. Et avant lui, le
group de chanteuses country "Dixie
Chicks" et les acteurs Seau Penin, Tim
Robbins et Susan Sarandon, qui se sont
galement prononcs contre la guerre en


Irak, en ont aussi fait l'amre experience.
Dans le cas de Glover, le gant des
tlcommunications MCI fait l'objet d'uine
menace de boycott pour le force rompre son
contract publicitaire avec l'acteur noir. Glover
dnonce une police de la pense exerce par
des factions de la droite conservatrice.
Evoquant "un nationalism enrag", il
observe une tendance vouloir "craser toute
forme de contestation". "Ce qui se passe
aujourd'hui dans ce pays est trs sombre et
sinistre, et ne pas l'admettre revient tre
aveugle", estime l'acteur.
La crainte d'une nouvelle chasse aux
sorcires est telle Hollywood quela puissante
Guilde des acteurs de cinma (SAG), le syndicate
des acteurs, a public enc mars dernier un
coiunuiiiiqu appelant les studios ne pas river
de travail les comdiens se prononant
(voir Glover / 8)


i:
*-:


: :
'*




-~1
~ ~X~i~Z~I~ao~l


I


~--~-


1


'


.~;~ '::'









tlait dlUi eniv ma e, vui. A v ii i 4, L / I -e u- IL % A--"


La menace peut ne pas venir d'o l'on croit...
(Rfugis ... suite de la page 4) aux Termes de rfrence signs avec la Mission spciale
considre comme une menace, sinon une profonde en es temps de bicentenaire de l'Indpendance. de 1'OEA en Haiti, le gouvernement a choisi l'actuel
"nuisance", par la Maison blanche. Pourtant c' est cette menace, et elle seule, qui directeur gnral de la Police Nationale sans consultation
Mais les Etats-Unis ont encore les capacits de explique l'intrt de nos voisins caribens dans une pralable avec la Mission ...
recevoir des immigrantsrsolution de la cruise politique hatienne ...
recevoir des immigrants. .'


I DE )'ACTIJAITF.1 I


Par contre, la situation est tout fait diffrente


pour les petites les voisines.
Hati est la fois une menace dmographique et
socio-conomique pour ses voisins ...
Mais galement, une grave menace politique.
Nous sommes certain que peu en Hati, pays
mentality insulaire (en crole,'" lespri chalimo "), y ont
jamais pens une fois ...

Un lourd tribute au niveau conomique
et social ...
La plupart de ces nations caribennes, don't les
Bahamas, ont encore le systme de welfare state (Etat
providence) hrit de leur ancienne puissance colonial,
la Grande Bretagne, alors que celle-ci a d elle-mme y
renoncer depuis Margaret Thatcher, la dame de fer.
Ceci signifie sant et education entirement
gratuites, et exonration total d'impts sur le revenue. Or
un tel systme ne peut fonctionner, surtout en ces temps de
competition mondialise, qu'avec une population
restreinte.
La migration illgale hatienne constitute donc un
grave danger pour la dmographie ncessairement
contrle et quilibre de ces petits Etat, un pril
environnemental pour des pays ayant pour principal
industries le tourism, leur impose un lourd tribute au niveau
conomique et social, et plus concrtement affected le bien
tre et le maintien du niveau de vie de leurs populations ...
Or comment penser que ces populations resteront
ternellement impuissantes, inactives ce sujet ...
Ainsi de temps autre, enregistrait-on aux
Bahamas des sortes de chasse aux sorcires, de pogroms
anti-hatiens, des bandes de civils s'en pregnant aux
immigrants hatiens et leurs possessions ...
Ceci a eu pour consequence de durcir les
dispositions gouvernementales l'gard des Haitiens ...
Les rapatriements par les gardes ctes bahamens
sont aussi nombreux et quotidiens que ceux de leurs
homologues amricains. Finalement les deux
gouvernements finissent par combiner leurs operations, y
compris dans des patrouilles maritimes et ariennes
conjointes.

La Caricom s'estimerait aujourd'hui
bafoue ...
Pendant ce temps, les Hatiens comme d'habitude
n'en ont cure...
Ou alors rpondent par de beaux discours, surtout


La C anicom s implique chaque Juui uavaitagc,
prend son bton de plerin, dfend la spcificit hatienne,
fait jouer le bicentenaire de
1' Indpendance, profit de
son tour de prsidence du
Conseil permanent de OEA
pour faire passer une
S resolution comprehensivee",
en dernier lieu propose de
nous aider payer les arrirs
de la dette afin de favoriser
un dgel de l'aide financire
S'. bloque par la querelle
interminable autour des
elections lgislatives de mai
2000 et considrant que
l'absence des millions
bloqus la Banque Inter-
Amricaine de Dvelop-


pement et la Banque
Mondiale est responsible
de la plonge total de
l'conomie hatienne ...
Qu'importe. Les
parties hatiennes ne se
laissent pas mouvoir
davantage ...
De bonne source,
la Caricom s'estimerait
aujourd'hui bafoue d'un
ct comme de l'autre.
Le gouvernement
n'a pas agi sur deux
exigences essentielles alors
qu'arrive l'chance de
l'assemble gnrale de
1' OEA qui s'ouvre le 8juin
prochain Santiago du
Chili.
1) Affaire Mtayer

Au lieu d'tre
sous les verrous, comme
l'exige la resolution 822 de
l'OEA et comme s'y tait
engag personnellement le
PrsidentAristide auprs de
la Dlgation de haut
niveau OEA-Caricom qui
nous a visit en avril dernier
dixitt 4e rapport du Sec.
Gn. de l'OEA), le chef de
bande fugitif Amiot
Mtayer a refait surface,
bnficiant d'un non lieu
pris par un juge
d'instruction l'instigation
des autorits judiciaires
locales. Depuis, il multiple
les provocations plus que
jamais, se comportant
comme un super-prfet
dans son chef-lieu des
Gonaives.
2) Affaire Police
NationalContrai recent


Sans souci des consequences d'un
nouveau chambardement ...
La Commission Nationale catholique Justice et
Paix vient de publier un nouveau rapport alarmant sur les
ravages de l'inscurit et surtout la persistence de
l'impunit ...
Du ct de l'opposition, on ne se content pas de
dire Niet toute, sollicitation visant le dblocage de la crise,
mais voici que, faute de pouvoir imposer l'option zro qui
lui sert de politique en tout et pour tout, sans souci des
consequences d'un nouveau chambardement gnral, l'on
ne trouve rien de mieux que de traiter les dirigeants de
l'OEA d'incomptents ataviques et mme de vendus
Aristide et les dirigeants des pays voisins de la Caricom
de chausser "des lunettes noires."
A force de se battre entire eux coups d'insultes
les plus basses, les leaders politiques hatiens croient
pouvoir s'en tirer de la mme faon avec les instances
(voir Rfugis / 6)


"---


BOBYExress Co.


Kliyan Boby Express yo koute sa!
Konpayi-an genyen yon bn nouvl pou nou:
Anplis de transf lajan ak manje ke nou kapab voye pou fanmi nou, kmanse
Lindi 19 M, nap kapab voye yon bokit chaje manje, san fr pou fanmi nou.
Me se pa sa slman. Nan tout fin mwa de me-an, Boby Express ap mete yon ti
kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Sa va yon okazyon pou nou voye di "Bonn Ft Manman" an Ayiti.

Nou vie gate kliyan nou yo dejou en jou pi plis.

Transfert d' agent a la second
ATLANTA LAKE WORTH POMPANO (2)
1232 Moreland Ave, Suite A 330 S. Dixie Hwy, Suite 2 128 N. Flager Avenue
Atlanta, GA 30016 Lake Worth, FI 33460 Pompano Bch, FI33060
Tel: (404)622-8787 Tel: (561)585-1077 Tel: (954)946-4469

BAHAMAS MATTAPAN QUEENS
E. Street Sawyer 508 River Street 159-35B Hillside Avenue
Studio Blvd 2nd Floor Mat. Mass. 02126 Jamaica N.Y. 11432
Nassau, Bahamas Tel: (617)298-9366 Tel: (718)523-9216
Tel: (242)322-6047
MIAMI SPRING-VALLEY
BOYTON 5401 N.W. 2nd Avenue South Main Street
544 E Gateway Blvd, Suite 3 Miami, FI 33137 S. Valley, NW 10977
Boyton Beach, Florida Tel: (305)758-3278 Tel: (914)425-7747
Tel: (561)742-3046
NAPLES WASHINGTON
CAMBRIDGE 506 1lth Street 835 Juniper Street NW
300 Broadway Naples, FI 34102 Wash D.C. 20012
Cambridge, Mass 02139 Tel: (941)435-3994 Tel: (202)722-4925
Tel: (617)354-6448
NORTH MIAMI WEST PALM BEACH
CHURCH 629 NE 125th Street 604 25th Street
2807 Church Ave. N. Miami, FI 33161 W. Palm Beach FI 33407
Brooklyn, NW 11226 Tel: (305)892-6478 Tel: (561)655-4166
Tel (718)91.-3799
MIRAMAR N. DADE NEW JERSEY
CONNECTICUT 19325 NW 2nd Avenue (441) 152 Jefferson Ave
953 Washington Blvd, Suite 1 Miami, F133169 Elizabeth, NJ 07201
Stamford, CT 06901 Tel: (305)654-2800 Tel: (908)354-1411
Tel: (203)324-2816
MONTREAL MONTREAL NORD
DELRAY BEACH 7177 Rue St Denis 3820 Henri-Bourassa Est
402 West Atlantic Ave Mont. QC H2R2E3 Montral, Canada
Delray Beach, FI 33444 Tel: (514)270-5966 Tel:(514)852-9245
Tel: (561)265-2100
ORLANDO TURKS & CAICOS
FLATBUSH 2469 S. Orange Blossom Trail Downtown Providenciales
1161 Flatbush Ave. Orlando, FI 32805 Butterfield Plaza
Brooklyn N.W. 11226 Tel: (407)649-9896 Tel: (649)941-4172-4173
Tel: (718)287-5295


FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574


POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552


CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704.221-8910, 221-1632


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse


6 Mois

$ 40.00
$ 42.00
$70.00
$ 70 nn


Un An

$ 78.00
$ 80.00
$135.00
$135.00


Renouvellement


Nouvel Abonn


L'homme d'affaires Andy Apaid, chef du dernier n de l'opposition dnomm
"Groupe des 184" photo Thony Blizaire


Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


0
o




i


p 1 v. vv -


Page 5


Mercredi 28 Mai 2003
fjnti r- \i Mirc. t-. VnI XTI No 17


:"; ~

>B,









I UNE ANALYSE I


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17


INTERVENTION

ETRANGERE ET REFUGEES

La menace peut ne

pas venir d'o l'on croit
(Rfugis ... suite de la page 5)
internationales ...
Irresponsabilit ? Folie...
Et l'on croit que cela peut durer indfiniment.

Prendre le taureau par les cornes ...
Mais aujourd'hui la menace peut ne pas venir d' o l'on croit... La
menace d'une intervention trangre.
Ni de la Maison blanche ...
Ni de Santo Domingo avec des commandos d'ex-militaires et
policies hatiens embusqus de 1' autre ct de la frontire, prts intervenir
de temps autre pour verser toujours plus d'huile sur le feu.
Mais supposons que les petites nations voisines, au bord d'tre
submerges par la vague migratoire hatienne, finissent par en avoir ras le
bol et menacent de se soulever contre leurs propres dirigeants.
l ne resterait donc qu'une solution: le forceps. Prendre le taureau
par les cornes, puisqu'il s'avre impossible de convaincre les Hatiens eux-


Rapatriements par les Gardes Ctes amricains photo Thony Blizaire
mmes d'assumer les consequences de leurs de racism ou d'imprialisme nulle et non avenue
inconsquences.
Aller directement dans le mal, Hati. Je crois sincrement que c' est la plus
Nos amiss" et congnres de la Caricom grande menace qui nous pend aujourd'hui au nez
jouant le rle de fer de lance, donc toute accusation .- Haiti en Marche, 24 Mai 2003


OEA: NOUVEAU RAPPORT SUR LA CRISE HAITIENNE


La Position de l'Opposition


(Opposition'... suite de la page 3)
lavalas, de la confiance dans sa capacity de grer la cruise
hatienne quitablement. Or, reprendre aide trangre sans
qu'Aristide ait excut les lments des resolutions est une
preuve irrfutable, que c'est Aristide qui, ds les dbuts,
tait en train de grer la crise son profit, en forant la
communaut international capituler en face de la
resistance soutenue, d'une politique d'inertie et de fait
accompli. La resurrection de la resolution 1841 n'a pas
d'autre but que' de circonvenir la resolution 822. Comme
c' tait le cas pour la resolution 806 qui la prcde !
..--.. Ce rapport, dans la majeure parties de son contenu,
tend a vouloir exonrer F'OEA de ses responsabilits, de
sa faillite dans sa gestion de la cruise. Ce rapport critique
svrement la mauvaise foi, l'insouciance et
l'intransigeance du' rgime lavalas. Mais fait de son mieux
pour faire partager le blme par les autres secteurs, socit
civil et politique en particulier. Luigi Einaudi, au 8e
paragraphe, est alljusqu' associer attaque meurtrire
la plante hydrolectrique de Pligre, l'assassinat d'un


militant lavalassien au Carnage, dans le Nord,1' arrestation
de Guy Philippe et de Paul Arcelin, en Dominicanie, pour
supporter la thse lavalassienne, de l'existence d'une
opposition anne. Thse que le rgime exploit pour
justifier son refus de faire un dsarmement gnral.
Evidemment, Luigi Einaudi n'avait aucune
intention de faire un mea culpa dans ce'rapport. Avec
l'admission et la declaration de l'impasse, ce serait
1' admission automatique d'un dsistement. Cependant, on
ne trouve nulle part dans ce rapport une autocritique mme
limite. Quelque chose qui pourrait suggrer une correction,
une amlioration. Ce rapport est truff de compliments et
d'apprciations pour les efforts de tout ce qui est li de
prs ou de loin 1'OEA et requiert uniquement des measures
de enforcement. Les protagonistes haltiens sont les seuls
responsables de l'impasse. Mme dans son rle de
facilitateur, o se trouve la part de responsabilit de 1' OEA
? Et comment s'en est-elle acquitte ? Si l'OEA n'a
aucune'responsabilit dans la gestion de la resolution de


cette cruise, alors de quoi se mle-t-elle ? Joue-t-elle le rle
de la mouche du coche ? C' est ce qu' aprs trois ans de
cruise qui perdure, la majority des Hatiens tend croire.
Luigi Einaudi le constate et le rvle dans le 46e paragraphe
de son rapport.
Quand un mdiateur est souponn d'tre
inquitable, et que celui qui en bnficie, pense qu'il ne
fait pas assez,'l'absence de confiance, de part et d'autre,
le place dans une impasse. L'impasse qui a t
officiellement dclare le 30 avril 2003 exige une autre
interpretation, une autre analyse, un autre diagnostic. Une
valuation srieuse de cette crise et de sa gestion, pour
dterminer quitablement une solution qui place les intrts
de la nation hatienne et de la region au-dessus de toute
mesquinerie, ne peut pas tre faite par 1' OEA. Evidemment
Luigi Einaudi ne peut pas se disqualifier. Cela exige un
sens moral hors pair.
(Emission RDNP)


Quelques Extraits du 4e Rapport


du Sec. Gen. OEA 20 Mai 2003 II


VNEMENTS RCENTS
5. Le 30 avril 2003, suite des consultations entire
les membres de la Dlgation de haut niveau et avec
d' autres membres et observateurs de 1'OEA, le Conseil
permanent a tenu une sance spciale sur Haiti. la fin
des discussions, le Prsident a fait une announce officielle,
au nom du Conseil, dans laquelle il repris les points
soulevs par la Dlgation devant le Gouvernement, la
socit civil et la Convergence Dmocratique. Le
President du Conseil permanent a fait tat de l'inaction du
Gouvernement en rapport avec des problmes cls soulevs
par la Dlgation comme tant le "principal obstacle" au
progrs ; il a galement insist sur la ncessit, pour le
Gouvernement, de mettre en euvre concrtement les
measures qui lui ont t soumises et, pour les entits de la
socit civil et la Convergence Dmocratique, de
confirmer qu'elles participeraient au Conseil lectoral
provisoire (CEP) une fois que le Gouvernement aura agi.

6. Dans cette announce, le Prsident a galement
soulign que le Conseil permanent appuyait la Mission
spciale pour son travail en vertu des Termes de Rfrence
convenus avec le Gouvernement d'Haiti, notamment en
ce qui concern le dploiement d'une force de police
international pour aider la professionnalisation de la
Police Nationale Hatienne et, une fois que la decision de
tenir des lectionu sera prise, pour aider assurer la scurit
pendant le processus lectoral. Dans son announce, le
President du Conseil permanent a insist sur la ncessit
de soulager la cruise humanitaire qui svit en Haiti et a
encourage les institutions financires internationales
acclrer leurs pourparlers avec Hati pour reprendre la


(Texte authentique, sauf les sous-titres placs entire
parenthses en vue de faciliter la lecture)
cooperation, conformment leurs procedures internes. Il
a signal que 1' Assemble gnrale de 1' OEA examiner
la situation en Hati dans le cadre de sa session annuelle.
qui se tiendra Santiago, Chili, du 8 au 10juin, et que des
decisions seront prises la lumire des measures prises, ou
de l'absence de measures, par le Gouvernement hatien et
les autres acteurs concerns.

(ACCORD AVEC FMI)

7. Durant la priode du 29 avril au 9 mai, une
dlgation du FMI s'est rendue en Hati et a tabli, de
concert avec le Gouvernement d' Haiti, un avant-projet de
programme suivi par le FMI (SMP, Staff Monitored
Program) concernant la performance conomique d' Hati
au course des six mois suivants. On s'attend ce que cet
avant-projet soit soumis trs prochainement au Conseil
administration du FMI. L'adoption d'un tel programme
pourrait faciliter le travail des autres donateurs bilatraux
et multilatraux.

(EXISTE-T-IL UNE OPPOSITION ARMEE ?)

8. Au dbut d'avril, la mort d'un partisan de Fanmi
Lavalas au course d'une fusillade intervene lors d'une
manifestation pro-gouvernementale dans un quarter
considr come un bastion de 1'opposition au Cap Hatien
a de nouveau soulev le problme de l'existence d'une
opposition anne. Les preoccupations au sujet de la scurit
national se sont accrues au dbut de mai la suite de la


dtention pour interrogatoire de cinq ressortissants hatiens
en Rpublique dominicaine, don't un ancien commissaire
de police et un ancient, ambassadeur, souponns d'avoir
des liens avec des groups d' ex-militaires censs conspirer
pour renverser le Prsident Aristide. Dans les 24 heures
qui ont suivi leur arrestation, une attaque sur le barrage
Pligre dans la central hydrolectrique Plateau Central a
fait deux morts et plusieurs blesss, en plus de laisser la
salle de command endommage par l'incendie ; la police
aurait galement confisqu des armes lourdes et divers
documents au domicile d'un militant de l'opposition Port-
au-Prince. Au moment de la rdaction du present rapport,
la situation concernant ces vnements et les ventuels liens
entire eux ne sont pas clairs. Les cinq personnel dtenues
en Rpublique dominicaine ont t relches le jour suivant.
Le 11 mai, un citoyen amricain fut arrt Gonaives sous
prtexte qu'il aurait reu des armes destines tre utilises
centre le Gouvernement.

(ECHEC DE L'APPEL A UNE TREVE)

9. Le lermnai, le Prsident Aristide a appel
l'opposition observer une trve, au nom des pauvres
d'Haiti, avant la clbration du 200e anniversaire du
drapeau hatien, le 18 mai. Le Prsident Aristide a lanc le
"Cri de La Saline" au course d'une crmonie publique
d'inauguration de logements dans l'un des quarters les
plus dmunis de Port-au-Prince. Les secteurs de
l'opposition ont eu des reactions diverse cet appel : un
porte-parole de la Convergence Dmocratique a convenu
qu'une trve tait possible s'il tait mis fin l'impunit et
(voir Rapport / 7)


Page 6


- -- -- -








Mercredi28 MaiT203CPage


[a- ueni vm] arn voi. Avii VNo.AI / -&. .

OEA: NOUVEAU RAPPORT SUR LA CRISE HAITIENNE

Quelques Extraits du 4e Rapport du Sec. Gen. OEA


(Rapport... suite de la page 6)
la persecution politique, tandis qu'un autre regroupement
d'opposition demandait au Prsident Aristide de marquer
la clbration du 18 mai en dmissionnant.

AMENDMENTT CONSTITUTIONNEL?)

Des dclarations publiques de plusieurs
parlementaires Lavalas en appui un amendment
l'article 134.3 de la Constitution hatienne, qui limited
deux terms non conscutifs le mandate du president, ont
provoqu une autre controversy et une mfiance accrue
l'gard du Gouvernement de la part de plusieurs secteurs
de l'opposition et de la socit civil.

A. Mise en ouvre des recommendations de la
Commission d'enqute

11. Le Gouvernement hatien s'est engag
publiquement, diverse occasions, mener des enqutes
et arrter les 20 personnel, au moins, impliques selon
la Commission dans les violence du 17 dcembre 2001.
Cependant, peu de measures ont t prises depuis que la
Commission a prsent ses recommendations dans son
rapport du 20juin 2002. Pourtant, les cinq entits charges
de designer les membres du CEP avaient clairement
dclar, au dbut de novembre, que des progrs devaient
tre accomplish dans ces poursuites judiciaires pour
qu'elles participent au CEP. Il convient de rappeler qu'il
a fallu attendre la visit de la Dlgation de haut niveau
en mars 2003 pour qu'un juge du Cap Hatien cite
tmoins et interroge plusieurs employs de l'tat
impliqus dans les violence du 17 dcembre. Les
arrestations ont eu lieu le 4 avril 2003, mais les suspects
ont t relchs le mmejour suite aux pressions exerces
par de violent manifestants pro-gouvernementaux.

12. Les dclarations publiques du Directeur
gnral du ministre de l'Intrieur et des chefs
d' organizationss populaires" pro-gouvernementales, aprs
les arrestations du 4 avril, ont jet des doutes sur
1' engagement du Gouvernement. Le Directeur gnral du
ministre de Intrieur, en visit Cap Hatien le 6 avril,
aurait, dit-on, dclar la radio locale que les employs
de l'tat devraient "jouir d'une certain immunity en
matire d' arrestation, comme c'tait le cas sous l'ancien
President Duvalier". Lors d'une conference de press le
15 avril 2003, des chefs d'organisations populaires Port-
au-Prince, don't Ren Civil, porte-parole de Jeunesse
Pouvoir Populaire, sont alls encore plus loin, rapporte-
t-on, en "donnant un avertissement aux juges qui
s'aviseraient de lancer des mandates d'arrt contre des
organizations populaires soutenant Lavalas", affirmant
que leurs partisans empcheraient 1' execution de ces
mandates d'arrt. Aucune de ces dclarations n'a t
dsavoue par le Gouvernement.

(DOSSIER METAYER)

13. Dans sa declaration liminaire la Dlgation de haut
niveau, le 19 mars 2003, le Prsident Aristide a promise


de traduire Amiot Mtayer en justice, sans provoquer de
bain de sang gnral dans la zone o se trouverait Mtayer.
Mtayer, un fugitif des Gonaves qui avait jou un rle de
leader incontest dans une srie de menaces ou d'actions
violentes en 2002, tait auparavant tolr par l'appareil
policies et judiciaire de l'tat. Le Gouvernement a dclar
depuis qu'il n'avait pas russi le localiser. Des rapports
concernant des menaces et des tentatives de pressions
politiques sur des fonctionnaires judiciaires travaillant sur
l'affaire taient trs proccupants. Deux juges et un
substitute du procureur ont dclar qu'ils avaient prfr
fuir Haiti plutt que d'accder aux demands de retrait des
accusations contre Mtayer. Le 14 mai, au moment.o ce
texte tait sur le point d'tre imprim, un fait remarquable
a t annonc : le nouveau procureur dans 1' affaire Mtayer
(ce dernier avait en fait t emprisonn sous l'accusation
d'incendie criminal et de meurtre dans la region de Jubil
aux Gonaves au printemps de 2002 et non pas par suite
des accusations de la commission d'enqute au sujet de sa
participation aux vnements du 17 dcembre 2001) a
dclar que Mtayer avait t exonr des accusations
lances contre lui dans 1' affaire Jubil. On n' avait pas pu
tablir clairement si une action quelconque serait prise
contre lui en.ce qui concern sa fuite de prison en aot
2002, ou les vnements du 17 dcembre 2001. Les
modalits de gestion de l'affaire Mtayer marquera un jalon
dans l' valuation du srieux avec lequel le Gouvernement
compete s'affronter l'impunit.

(DOSSIER JEAN DOMINIQUE, LINDOR)

16. Les procedures judiciaires ont suivi leur course
official dans les affaires Jean Dominique et Brignol Lindor,
mais sans progrs vidents. Les deux affaires sont en appel.
D'une manire gnrale, l'acte d'accusation final du 21
mars 2003 dans l'affaire Jean Dominique a suscit une
dception total. Aprs environ trois ans d'enqute, l'acte
d' accusation final ne contenait aucune allusion au motif
du crime et aucun des six hommes accuss n' est souponn
d'tre le cerveau du crime. Depuis, chacun des six accuss
a fait appel. La Cour d'appel a tenu une audience le 12 mai
; elle devrait rendre sa decision dans un mois environ.

(DOSSIER POLICE NATIONAL)

20. Le Gouvernement a nonmm de nouveaux hauts
dirigeants, don't le Directeur gnral, le 26 mars 2003, mais
il a choisi d'informer la Mission, plutt que de la consulter,
au sujet de son choix. La nomination de M. Jean-Claude
Jean-Baptiste en tant que Directeur gnral intrimaire a
suscit des critiques, dans le pays et l'extrieur,
notamment parce que cette nomination ne contribuait pas
l'instauration d'un climate de confiance. Selon des chefs
de opposition, il aurait pris part 1'assassinat en 1991 de
Pasteur Sylvio Claude, alors chef d'un parti politique. Le
nouveau Directeur gnral intrimaire, lors de ses diverse
entrevues avec des membres de la press, a insist sur sa
determination rformer la police, punir les personnel
coupables de violation des droits de la personnel et garantir
le droit de manifester. Le choix de Pierre Evans Sainturn


I~rme c i c LI. S


Nous exportons vers Hatil

c.'?o1-tocoi uitr-c:
18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

GRATi U IT
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


TMoTnocot. ur-a
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

__ TA RAT L.- 1I T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


Venez donc voir vous-mme



Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Page 7


Mercredi 28 Mai 2003
Wnt; in Vn] X V I~IT Mn~ 17


*


pour le poste d'inspecteur gnral en chef (numro deux
la PNH) a t critiqu au dpart par les groups de
defense des droits de la personnel, mais 1' on n'entend plus
de reactions. La Dlgation de haut niveau et le Conseil
permanent continent de demander le renouvellement et
le enforcement de la haute direction de la PNH en
consultation avec la Mission spciale.

E. Dsarmement

22. Plusieurs measures ont t prises pour lancer
une champagne national de dsarmement, mais la mise
en application a t limite. la connaissance de la
Mission spciale, rien n' a encore t fait au sujet de deux
demands essentielles adresses au Gouvernement par la
Dlgation de haut niveau, pour lesquelles le
Gouvernement avait dj pris un engagement en adoptant
les Termes de Rfrence, savoir agir contre les groups
arms organiss et agir pour confisquer les armes illgales
dtenues par des membres de l'entourage de certain hauts
fonctionnaires.

23. Le rapport initial fourni par le Gouvernement
au sujet du nombre d'armes confisques a t corrig. Il
est maintenant indiqu que les 2 551 armes de toutes
categories qui, selon le rapport du 4 novembre, avaient
t saisies en juillet et aot 2002 comprenaient en fait
les munitions. Le Gouvernement a prcis par la suite
que 60 armes ont t saisies en 2002. D'autres armes ont
t saisies depuis et la Mission vrifie actuellement les
informations ce sujet.

24. Un Comit national du dsarmement, cr le
31 mars 2003, s'est runi plusieurs fois et prvoit une
crmonie publique de destruction d'armes pour le 22
mai 2003.

INSECURITE ET IMPUNITE

27. La Commission piscopale national sur la
justice et la paix de 1' glise catholique romaine a signal
dans une ctude special qu'il y avait .u 117 iiim t(
violentes en Hati de novembre 2002 fvrier 2003. On
ne sait pas combien de ces assassinats ont t commis
par des agents de 1'tat ou par des personnel ayant un
lien avec des agents de 1' tat. La Mission spciale a reu
de nombreux rapports don't certain mettent en cause les
chefs de bandes de Cit Soleil, eux-mmes employs par
des institutions d'tat, dans plusieurs assassinats,
enlvements et disparitions. L'application du principle de
la tolerancee zro", selon lequel les suspects de crimes
de droit commun sont sommairement punis, a continue
de susciter de srieuses proccupations, tout comme les
signalements de dix cas de disparition force qui ont t
ports l'attention de la Mission spciale. La plupart des
10 hommes qui auraient "disparus", et qui ont
probablement t assassins, avaient des liens avec
l'opposition et l'un d'entre eux tait un ancient
commissaire de police. Les plaintes particulires en
matire de droits de la personnel encontre de la police
(voir Rapport / 8)








Page 8


14 A TTI-CR TSE


S1 .1. M n s. .8L 'A.. 5"


OEA : Nouveau rapport


sur la crise hatienne


(Rapport ... suite de la page 7)
concernaient sa participation des excutions sommaires et
des disparitions, ainsi que des cas de torture, de brutalit
et de grave inconduite telle que la fabrication de preuves
dans des affaires de perscution politique prsume.

31. Pendant sa visit les 19 et 20 mars, la Dlgation
de haut niveau a recommand que les cinq entits de la
socit civil manifestent leur intention de participer
immdiatement au CEP si le Prsident rpond concrtement
aux demands prsentes au Gouvernement par la
Dlgation, ce qui amliorerait substantiellement le climate
de confiance. ce jour, ni la Convergence ni aucune des
cinq entits de la socit civil nel' ont fait. Dans son announce
du 30 avril, le Prsident du Conseil permanent a ritr cette
demand de la Dlgation de haut niveau.

IV. LA SOCIT CIVIL ET L'OPPOSITION

33. La Convergence Dmocratique et d'autres
groups et parties d'opposition continent d'affirmer
publiquement que le PrsidentAristide demeure un obstacle
la dmocratie en Hati et qu'ils ne participeront pas des
lections tant qu'il restera president. L'opposition et les
entits de la socit civil concernes ne se sont pas engages
participer la formation du CEP si le Gouvernement prend
les measures concrtes qui lui sont demandes, mais elles
ont laiss entendre qu' elles pourraient revoir leur position.
La declaration officielle la plus rcente,exposant les vues
des cinq entits de la socit civil peut tre lue dans leur
note date du 10 fvrier 2003, ci-jointe l'annexe II au
Troisime Rapport du Secrtariat gnral tabli
conformment la resolution CP/doc. 3715 en date du 25
mars 2003. Avant la sance spciale du 30 avril du Conseil
permanent de 1'OEA, suite une runion avec la Mission
spciale, la Convergence Dmocratique a envoy une lettre
au President du Conseil dans laquelle elle expose son point
de vue. Cette lettre est reproduite l'annexe C.


34. Le Groupe des 184 a continue d'envoyer sa Caravane de
' espoir dans des villes et villages du pays pour faire connatre le contract
social qu'il propose pour Hati. Tout rcemment, les 9 et 10 mai, la
Caravane de l'espoir s'est rendue Fort Libert et Cap Haitien. Le
dplacement s'est droul de faon satisfaisante du point de vue de la
scurit, avec le soutien de la police et sous le regard de la Mission
spciale. Le Groupe des 184 n'a pas exig publiquement le dpart du
President Aristide avant la tenue d'lections. Cependant, il nla pas
encourage les cinq entits de la socit civil ou l'opposition indiquer
publiquement qu'elles participeraient la formation du CEP si le Prsident
prenait les measures concrtes exiges par la communaut international.

VI. LA MISSION SPCIALE

37. Depuis son arrive en Haiti le 22 avril 2002, la Mission
spciale n'a cess de mettre 1' accent sur plusieurs lments cls dans sa
faon de concevoir la mise en ouvre des mandates qui lui ont t confis
par les resolutions 806 et 822. Premirement, ce sont les Hatiens qui
sont responsables de leur avenir et c' est eux qu'il income de dcider
de leur avenir et d'agir en consequence. La communaut international
ne peut pas les remplacer. Le rle de la Mission spciale est de leur
apporter une aide. Deuximement, cela signifie que la Mission doit
travailler avec trois partenaires. L'un est une contrepartie
gouvernementale qui soit fermement rsolue participer la mise en
oeuvre d'un programme conjoint credible et soit dote du pouvoir et des
comptences ncessaires pour mener bien ce programme dans le cadre
d'une vritable collaboration. Un autre partenaire est le secteur non
gouvernemental : opposition politique, socit civil, organizations non
gouvernementales, groups religieux, associations professionnelles et
communautaires ; toutes ces entits, et bien d'autres encore, reprsentent
des acteurs essentiels dans tout effort d'instauration de la dmocratie. Le
troisime partenaire, c'est la communaut des bailleurs de fonds et des
fournisseurs d' assistance technique, don't la plupart sont presents en Hati
depuis un certain temps et pourraient bien rester dans le pays longtemps
aprs la fin du mandate de la Mission. Il est impratif d'entretenir des
liens de cooperation pleine et entire avec les membres de cette
communaut, surtout avec ceux qui uvrent dans les mmes domaines
que la Mission.


VII. OBSERVATIONS
45. Le Pr-
sident Aristide a
exprim clairement son
intention de faire le


'


USA
Danny Glover menac

de censure et boycott


(Glover ... suite de la page 4)
publiquement contre la guerre en
Irak. "La simple ide d'une liste
noire ne doit jamais plus tre
tolre dans ce pays", a soulign
la SAG en allusion aux annes
noires du maccarthysme.
Les attaques contre ceux
qui remettent en cause la politique
amricaine ne sont pas nouvelles.
Le phnomne s'est dj produit
durant la Premire guerre
mondiale et surtout dans les
annes 50, lorsque beaucoup
Hollywood ont vu leur carrire
ruine devant la sous-commission
des enqutes, charge de traquer
les agents communists, dirige
par le snateur Joe McCarthy.
Si on n'en est pas encore
l, les spcialistes de la libert
d'expression mettent en garde
centre le risque de voir apparatre
un nouveau maccarthysme avec
constitution de listes noires, alors
que les Etats-Unis s'engagent
dans une nouvelle politique base
sur les actions militaires
prventives au nom de la lutte
contre le terrorism. "Nous
sommes utn moment important
de notre histoire et nous avons
besoinl d'un dbat srieu\ et
ou crt", souligne D)avd Kirds.
professeur de droit constitu-
tiouel ul'itucrsxiti ltplea
(itrc soni hostIlitie la


guerre, Glover se voit reproch
d'avoir sign en compagnie de
quelque 160 artistes et
intellectuals une lettre ouverte
publie le ler mai dans le journal
du Parti communist cubain
"Granma". Elle jugeait la guerre
contre 1'Irak injustifie et
estimait qu'il y a "une forte
champagne de dstabilisation"
contre Cuba qui pourrait tre
utilise come "prtexte pour
une invasion".
Une parties de la
declaration a t considre par
certain conservateurs comme
favorable au rgime de Fidel
Castro. Le 8 mai, un group de
pression conservateur "Judicial
Watch" a appel au boycott de
MCI, arguant que Glover avait
apport un soutien tacite la
repression des dissidents cubains
par La Havane.
De telles accusations
s'expliquent par un esprit
partisan exacerb actuellement
aux Etats-Unis, selon Jerome
Barron, de l'universit George
Washington. Le meilleur remde
est de permettre la tenure d'un
dbat contradictoire, caru aisser
ces critiques se rpattdre sans
tre!xse potturait otuvirr la voice
utte litniitdtuoi d(e la lihbrt
d'expression dans le pays,
aioutiet-il. AP


t comiri tuweh les; ituw'a10.- 00 &M
LE DISQVUE DIE VAU' DITE UR J uvct&ues I.a.%eur
MX1oli*. IUJ3 I~n1. Pum1-au.Pri,.at Ihus* Zt&E67.S5L68


---- J




Mesdames et Messieurs,
L'Htel Villa Ban-Yen est heureux de vous informer qu'il est maintenant prt
vouS accueillir dans son cadre d'excellence Vallue, 60 km de Port-au-
Prince, pour vos activits de sminaire, de runion priodique ou de -
planification annuelle. et d'autres rencontres professionnelles ou d'affaire. En
comparison aux autres structures prestataires de service de la place, l'Htel
fait la difference, par ses services professionnels et comptitifs notamment
quant la quality du product, au prix et l'accueil. En outre, voici quatre (4)
autres raisons pour faire ce nouveau choix:
1. Changer pour mieux Innover et voir Grand sur la montagne, plus de '
700 mtres d'altitude. Nos premiers clients dissent toujours: Venir ici,
fait du bien, a inspire, permet de respirer et de changer d'ides !
2. Toutes les facilits de travail les plus modernes sont disponibles:
Ordinateur PC ou Laptop -avec imprimante, Internet, Tlphope,
Bibliothque, Radio communautaire, projecteur LCD, Retro projecteur et
projecteur de diapo, appareil de reliure, photocopieuse, laminoire, coupe-
papier. camra LCD digital, Digital handyCam. VCR et TV, chevalet et
tableau blanc. Nos clients aviss dissent que Tout est l pour travailler
dans les meilleures conditions, tout en restant en contact avec son
bureau et sa famille. C'est encore trs bien de se sentir ici en .
SECURITY !
3. Notre accompagnement pour vous faire dcouvrir le Village. avec son
magnifique paysage et ses vues extraordinaires, les ralisations de .
l'Association des Paysans de Vallue et la chaleur de l'hospitalit locale
adoucie au rnthne agrable dui roubadour local Nos clienis disent "i
toujours: '' ii i .! Lesg e i, o. (Il\ < m itriu iit'. '
'd naturelsl don u l n "tr ci vil ani f?t ti ta,;g t Uni, '' n. '-

4 Choisir notre site. c'cst faire iirttt coiitribulon r a te iobide i cr;,. n i' ,t a .I
digni humai*e ct f amelioration de la quarl d .e i "t d p s i..kms n '
environnement protege C'esi aiors raire puni de cric *i! qi .; i', 'i .
pic' ilece de signer k grand I rte d'une hisimir ac delelopprmcn ', a i
ens-cigiiia icomime mnidlk dans 1es prochaines annes. '"

Lt Hotel \illa Ban-Yien rest ouvert a i ngocier aece vous la mteilluiru. oilre
So ez rassur que son cadre et ses senices seront I la mnesire de vos iatrenes, I
et \ouis laisseroit en partant de Ires bons souvenirs. Conlacte- nou, sns 5''
atlenduc aii (51'4) 245-2345 ou au #17, angle rue 6 et Jose Marti. P1r,>t;u-
Pruiwe i l'an E -rait u 1j_ ,i r uu. t
Mrci advancee de r,lxdre notre in\ itatio.

Abuer Septembre .
Reap

1 1


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17
ncessaire pour rester en function jusqu'
' expiration de son mandate (fvrier 2006).
Par contre, les principles formations
d' opposition ont dit publiquement qu'elles
ne participeraient pas des lections sous
la gouverne du Prsident Aristide et elles
ne se sont pas montres disposes
travailler avec lui ou avec son
administration. Il est rare que l'opposition
ou la socit civil attribuent des paroles
ou des actions positives au Gouvernement.
Les tentatives d'associer la Convergence
dmocratique et d'autres opposants
politiques au soi-disant "embargo
conomique international" encontre
d'Hati ou l'opposition arme au
Gouvernement, sont lgion de la part des
porte-parole du Gouvernement. De mme,
les rapports de press sont slectifs, ce qui
rend difficile la presentation. quilibre
la population hatienne d'un panorama
global de la situation.

46. Les efforts dploys pour
combler le foss qui s'largit de plus en
plus, soulvent maintenant des critiques de
toutes parts. L'OEAjouit dans de nombreux
milieux, mais pas dans tous, d'une certain
crdibilit et d'une reputation d'organisme
bien intentionn et impartial, mais cette
perception perd du terrain en raison du peu
de progrs accomplish par les acteurs
concerns dans la mise en uvre des
resolutions, de la polarisation marque dans
le pays et des pressions constantes exerces
par les deux cts pour imposer leurs points
de vue respectifs.

QUELLE DECISION ?

47. Il n'y a pas de decision facile
pour la communaut international. Un
retrait d' Hati laisserait la drive le plus
pauvre pays du Continent. Les conditions
actuelles laissent penser qu'il faut continue
de s'attacher largir l'espace
dmocratique et pauler la mise en place
de politiques et d'institutions requises pour
remettre Hati sur la voie du dveloppement
conomique, social et politique.







Mercredi 28 Mai 2003
TT y ,. 1 - I TTT VT 1-


Haitixav Marcne Voi. AVII No. I7


Page 9


WESTERN UNION


*
**


. .. .. .


Jeremie


. *r


Port--de

**t'


aPaix
.A


*


tGrns MornO, Cap-uHait.k2n*i. mrd

Gon;ifves St. Raphai
St. I.licl iICl (lje I'Atalayi
r.h.-.irdLlsleie *.
Petite -Rivgr'e'lI'Artibonite * Hncli-*
Sr. IUaic. Mal VG* retlt A w


Arcamhpei lrP :*
Cabaret + .
Deirnas
Port-au-Prince t Arup
Putite- Rivire de Nippes'* Ke ns [>tLt- o>\t Kensoff Pi Vh
SFond ci,,;N rrutou
Cavaiillon* *quin i**


r
if


*


* Co eaux Los Caves


Mer des Antilles


ob


ou


la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Haiti
au mme prix.


Envoyez


01 Paiement en U.S. $

e' 3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Payez seulement


$ 50.00 $4.50

$100.00 $9.00

$200.00 $18.00

Frais gal 9% du montant envoy


Appelez au 1-877-984-1726 pour information en crole et en franais






on a esonsdeNlsactistt, ranoWstPamBech amaM
1.Ofe vlbe ceztusls gnt-esen- Inprtciatseteprno n zam t-0
cms(Ltv l e i s Il IA1ba
fetercsapes C evietlloiqeetIfet ii IT n cod vc letaisblisprlegncs]uvre n ae:,orlesrie acletle pl


Golfe de la Gonve


* *


I


-- -- --- -------- ------- ------------ -- ----- ---------------- .......... ...... ................. ...... ...................... .. ...........................


-------- ------------------ .......... ....... ..... ......... ......... ------ ---------------------- ------ ---









Page in1


RGR FTTF,


. I J A A .A-. A-


Un homm


(Antoine ...
suite de la page 2) dnom 1
tribunal compos du
chancelier Charlmers, du
ministry de l'Intrieur Luckner Cambronne et du colonel
Claude Raymond ...
Le pre Dominique fut accus de but en blanc
d' tre un communist ...
Protestations.
Alors on conduisit dans la pice un jeune homme
qui venait d'tre copieusement battu ...
Il confirm que le pre Max Dominique l'avait
fait entrer de nuit au Petit Sminaire o il a pu profiter
des quipements de 1' tablissement pour prparer des
tracts ...
Ce jeune communist s'appelait Joseph Rodney,
um membre du PUCH.
Adien tomba des nues.
D'o le fameux : "Zam tap sikile sou mwen la a

Alors Luckner Cambronne de dclarer
pompeusement : "Je sens quej' ai pour devoir d' arrter le
Pre Dominique."
Max Dominique furieusement : "Arrtez moi
alors."
Charlmers : "Mais non, il n'est pas question
d'arrter qui que ce soit."
Le Pre Antoine Adrien fut alors pri de mieux
prendre soin de ces jeunes prtres.
Mais quelques semaines plus tard, alors que
Adrien est en voyage, le rgime opre un crackdown sur
le Petit Sminaire Saint Martial. Tous les prtres sont
embarqus pour l'exil...
Adrien n'eut mme pas besoin d'en tre notifi.
Il tait l'tranger, qu'il y reste.
Alors commena un priple difficile, marqu
toujours par le temperament imprvisible du jeune pre
Max Dominique ...
Mais le clou c'est quand ils atterrirent en
Rpublique Centre Africaine, au pays de Bokassa ... Du


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17


ie d'esprit et de cour
SPre Par example, que

m Pe Adri c'est lui qui choisit
pratiquement de sa main la


pays de Papa Doc celui de Papa Bok.
Un jour ce dernier dcide de runir tous.les
dirigeants et membres d'tablissements congrganistes,
auxquels il n'hsite pas passer un savgn ...
Puis, satisfait de lui-mme, Papa Bok, se carrant
dans son fauteuil, dclare : "Alors, mes bons pres,
personnel n'a rien dire, vous savez ici c' est la dmocratie."
Pas une mouche ne vole ...
Soudain, incroyable mais vrai, qui lve la main ?
Maxi Dominique ...
Adrien en tombe encore des nues ...
Bokassa coute ... Trs bien mon pre. Ah ce jeune
pre qui nous vient d' Haiti, trs bien, trs trs bien.
Deux jours plus tard, le suprieur de l'ordre qui
les avait recueillis, annona Adrien qu'il doivent partir
... Non grata.
L'errance se poursuivit.
Enfin on dbarque New York, o vont s'tablir
les pres Antoine Adrien, William Smart et Jean Yves Urfi
au centre Charlemagne Pralte cr par eux ...
D'autres vont au Canada.
Et le turbulent Max Dominique fut expdi dans
une sorte de "wild wild west", Freeport, Bahamas, n' ayant
pu obtenir un visa pour les Etats-Unis ...
Pendant tout ce temps, Adrien nous certified qu'il
n'avait jamais dfait sa valise ...
Pendant plus de 15 ans ...
Pour se retrouver Port-au-Prince au lendemain
du 7 fvrier 1986.
La premiere fois que jc le revis, il tait au milieu
de sa bibliothque, ses lives chris qu'il retrouvait aprs
une si longue absence ...
Je n'osai pas le dranger trop longtemps.
Mais avant le temps de dire ouf, il tait happ par
l'action politique.
La suite, vous le connaissez, vous le connaissez
peut-tre mieux que moi...


prsidente Ertha Trouillot sur les bancs de la Cour de
cassation (il s'en mordit probablement plus tard les doigts
,..).
Mais par ce geste forant aussi embarquement
pour l'exil de Prosper Avril par l'ambassadeur des Etats-
Unis pour cause de crimes avrs contre l'humanit ...
Mais seul Antoine Adrien pouvait aussitt crer
une plate-forme commune, comprenant un Marc Bazin,
dit le candidate des Amricains, et faire s'asseoir l'un
ct de l'autre un Ren Thodore (PUCH) et un Grard
Pierre Charles (PUCH) qui nourrissent l'un envers 1' autre
autant d'estime que "lt ak sitron."
Avec le Pre Adrien, ce pays perd certes un
modle, mais peut-tre le dernier qui soit capable
d'unification, autorit morale s'il en est, s'il en fut, car
c' est peut-tre aussi la dernire. Je crois que c' est presque
une evidence ...
Mais pour nous, il reste d'abord notre fameux
guide de ce fameux voyage Washington, la fois grand
intellectual et homme de terrain, ce personnage au cour
grand comme la main, ce chauffard spiritual qui nous
disait prudemment: "Ti moun gade pou mwen, gade pou
mwen" pendant qu'il effectuait des croisements audacieux
sur 1' expressway, et qui nous a peut-tre donn ds cette
nuit-l la force de nous reprendre en main pour poursuivre
la route...
C' est le Pre Adrien que nous avons connu, pas
celui don't les fils politiques se partagent aujourd'hui
rageusement le manteau, partage du manteau d'Alexandre
don't la lgende nous dit ce qu'il en advint .... ce qu'il en
est dj advenu -
Son dernier manteau d'ailleurs, il l'avait
probablement donn au dernier exil d' Hati avant la chute
de la dictature le 7 fvrier 1986.

(Editorial de Marcus, Mlodie 103.3 FM, Port-
au-Prince)


Antoine Adrien,


personnage pluri-dimensionnel...
positions d'Antoine Adrien, ce qui nous amne vous p
Ala veille des funrailles du Pre Antoine Adrien qui ont il a eu quand mm ue u influence sur ces 15 dernires la question sur ce qu'il tait avant d'avoir t exil d't
t chantes le vendredi 23 mai coul au Petit Sminaire annes, il a mme t une source d'inspiration.
Collge St Martial, Haiti en Marche a rencontr le Pre


Max Dominique, Spiritain lui aussi, qui a bien voulu faire
le point sur cet home extraordinaire, facettes multiples,
passionn dans tout ce qu'il entreprenait, un rassembleur,
un citoyen pour qui son pays passait avant tout ...

- Pre Max Dominique, nous sommes le jeudi 22 mai. C'est
la veille des funrailles du Pre Antoine Adrien. Pourriez-
vous nous parler un peu de lui...

- Max Dominique: Je suis en train de prparer la
prdication. Je dois essayer de prsenter la figure d'Antoine
Adrien comme essentiellement la figure d'un home de
Dieu,

- Pourquoi insistez-vous l-dessus, tout le monde sait
qu'Antoine Adrien est un homme de Dieu...

- Parce que c' est tout ce qui fait l'unit de la vie d' Antoine.
Cela explique qu'il a t cet homme pluridimensionnel et
prcisment, je ne voudrais pas qu'on le limited aux dix
dernires annes de sa vie o, en enlevant les 7 ans de sa
maladie puisqu'il a eu un stroke qui l'empchait de
communique avec les autres, malgr tout son dsir de
communication Antoine a eu des engagements d'ordre
politique. Je ne voudrais pas qu'on essaye de le limiter
cela.

- Je ne sais pas qui essaie de le limiter cela. Mais vous
savez, nous vivons dans un pays, les dernires annes l'ont
prouv, qui est sans mmoire. Ce n'est pas que cela soit
special Haiti, mais nous avons une population qui bouge
beaucoup; la plupart des gens qui taient ici il y a dix ans
sont pour une bonne parties d'entre eux ou Miami ou aux
Bahamas. Donc c'est come un coup de balai perptuel.
Et nous sommes toujours tonns de constater que l'on ne
retient de nous que ce que nous venons de faire. Antoine
Adrien renferm dans le politique, c'est malheureux, mais


- Peut tre. Mais il n' a pas t vers le politique, le politique
est venu lui. A cause de ses choix fondamentaux qui
viennent de la lecture de 1' Evangile. C' est donc d'abord
un tmoin de Dieu. C'est parce qu'il a voulu prendre la
defense des opprims, et particulirement en exil ses
positions se sont radicalises. Mais c'est toujours en vue
de la cit de Dieu, du Royaume que prche Jsus ds le
dpart. Et ce royaume l, malgr tout l'attachement presque
charnel qu'Antoine a vis--vis de son people, il l'a montr
aussi pour d'autres peuples. Le people Centre-Africain, par
example, qu'il a servi pendant deux aimes. Pour lui, le
Royaume de Dieu tait quelque chose venir, nous sonunes
des trangers sur la terre et nous regardons nous chrtiens
ce qui est venir. De ce Royaume, nous ne traons que des
signes, des lines trs imparfaites. C'est ce que Antoine
n'a pas russi tracer.

- Pourquoi vous dites a?


- Bon. Parce que cette gabegie que nous sonmmes en train
de vivre actuellement montre l' chec, l'chec td tous ses
efforts pour atteindre ce quoi Antoine s'est employ. Il y
a aussi, il est vrai, un chec du Christ, lorsque le Christ est
en Croix, et c'est dans cet checc que le Christ trouve sa
gloire. Il y a toute une spiritualil sous-jacente la vie
d'Antoine qui inspire ds le ddbut toute une foi ardent
qu'il a hrite de sa fiiiiille. Antoine est un graud passionn
et cela se voit dans toutes ses actions ds le dpart.

- Lorsque vous parlez d'chec, il fnii toujours relativiser,
Les gens qui ont vcu en exil, un peu< coninme nous, nous
savons que lorsqu 'on arrive en e.\il et que l'on fait une
certain introspection, on peut aussi avoir un sentiment
d'chec. Mais nous savons que ce n 'est pas un chec, ce
n'est qu'une tape. Vous avez parl de radicalisation des


'oser
'aiti


- Je souligne la Foi qu'il a hrit de sa famille, l'aspect
passionn de son caractre. Il tait le troisime enfant de
Emmanuel Adrien et de Germanie Hall. Il est n aux Cayes
le 22 janvier 1922. La Foi dbouche sur l'amour, sur
l'esprance. Et l'esprance d'Adrien, c'est une esprance
violent, dans le sens des vers d'Apollinaire. Quand les
choses ne viennent pas comme nous le dsirons, nous avons
une grande ardeur de voir les choses changer. Antoine c' est
une personnalit forte, qui est anime d'une grande capacity
de contact Antoine a t un veilleur d'mes. A son contact,
Sbeaucoup de jeunes ont rorient leur vie. Moi-mme je
puis dire que ma vocation est certes tire de ma mre, de
l'Action catholique, de Roger Garraudy, mais aussi
d'Antoine. C'est lui qui, un jour, m'a dit clairement que
c' est un scandal de passer chaque jour travers le Corridor
du Bois de Chne (j' habitais "la grande maison" aux cts
de ce corridor) sans connatre personnel du Bois de Chne.
11 m'a pouss en tant que chrtien fair parties de son
oeuvre social. Il a bti une cole au Bois de Chne, il
avait des tas de contact avec Odette Jean-Baptiste. Quand
on vient d'une famille plus ou moins aise comme la
mienne, on peut vivre aux cts des gens humbles sans
prendre conscience de leur misre, de leur dnuement, de
leur besoin. Et pour Antoine ceci tait scandaleux.

SRevenons au mot chec. Il ne me semble pas que la
carrire d'Antoine ait t marque par l'chec. Prenons,
par example, le Petit Sminaire Collge St Martial, ce n 'est
pas un chec. Prenons le Centre Charlemagne Pralte qu'il
avait fond avec d'autres New York. ce n'estpas un chec.

Non je parle d'chec dans la construction de la dmocratie
cn Ilaiti.
Cette presence d'Antoine parmi les jeunes, cette capacity
d'coute des autres avait en soi quelque chose
(voir Pre Adrien / 11)


1 1









Ila1ut1 4 V1lardltlG VUI.A V i1J IoU. j I /


1 ARTS I


rue 4
conjon
l'initia
bonhoi
qui s'e
exposit


Oeuvres rcentes et objets
Le Centre cultural AfricAmericA sis au #9 de la quelques jours les visiteurs du centre signes Ronald Mevs
i Pacot ne s' accroche pas heureusement aux ternes et Barbara Przeau, deux plasticiens de l'art contemporain
ctures socio-conomiques du pays pour attendre qui se passent de presentation.
itive des autres avant de pouvoir faire son petit Cette exposition donne rellement voir et pour
mme de chemin. Aprs l'exposition "Pawl Papye" cause, on ne peut en sortir que plein la vue. Que ce soit
st tenue pendant tout le mois dernier, une superbe pour l'artisan-artiste Ronald Mevs qui s'est tabli depuis
tion d'"oeuvres rcentes et objets" attend depuis quelques annes Jacmel aprs un parcours pas des
moindres ou pour la plasticienne Barbara
Przeau avec ses couleurs et ses initiatives
singulires ... la 13arbau!a! Dans ce context
facile du moindre effort, du non-action, du
manque d'imagination aux nouvelles
initiatives, tout le monde se conforme dans
ce non-lieu, tels des moutons de Panurge,
et se croise les bras. A-t-on oubli que l'Art
avec sa function premiere de fire vaciller
.l'horreur du quotidien, n'existe ici en tant
qu'alternative l'utopie chimrique
ambiante ?
Ronald Mevs est celui qui joint
donc l'utile l'agrable, allant du besoin
.immdiat de servir les autres la touche
artistique de l'oeuvre qui lui done sa
.: dimension post-humaine. N en 1945,
Ronald Mevs est la fois artisan, artiste,
Souvrier et entrepreneur, sachant se servir
aussi habilement de ses mains avec toutes
sortes de supports entire autres le paper
mach que de son imagination froce pour
rendre la peinture plus vivante encore que
ce qu' elle doinie voir simplement. De New
York Ption-Ville, de Montral Camp-
PeTrin pour fiiiir par s'tablir de nos jours
,f' Jacmel dans le sud-est du pays, Ronald
.i~ Mevs trane derriere lui un parcours
S. singulier. La cause, il se justifiera lui-mme
1: puisque, dit-il, il ne "hirarchise pas les
S~ experiences, elles ont toutes t
S, enrichissantes".
Barbara Przeau, hatienne et
Une oeuvre rcente de Ronald Mevs canadienne, a vcu et travaill Ottawa


MfricAmerica
pendant quatre ans. Membre de la Galerie Axe No 7, elle
a obtenu son "Bachelor" spcialis en Arts visuels
l'Universit d'Ottawa en 1988. Jean-Ren Jrme disait
que "l'oeuvre d'art est d'abord Beaut". Cette constant
n'a jamais t prouve davantage ailleurs que dans les
oeuvres de Barbara. Elle ne se catgorise pas, sinon elle
deviendrait vite la seule chose qu'elle n'est pas, c'est--
dire limite. Son oeuvre de plasticienne sied tous supports,
que ce soit le paper, la pierre, le fer ainsi que le bois sculpt
comme c'est le cas pour cette exposition, donnant tout
simplement voir et revoir avant de s'imprgner d'une
beaut universelle sans chercher comprendre le
phnomne.
D'ailleurs pourquoi, simple spectateur, chercher
comprendre une oeuvre d'art qui, le plus souvent, tonne
mme son crateur ? Pygmalion lui-mme n'avait jamais
compris la magie de ce souffle qu'il a inculqu sa statue.
Barbara sjourne dans le sud ou dans les environs des
plages de Jacmel on pense Pestel ou Cabic srement -
et s'imprgne des vives couleurs de ces couchers de soleil
de province, des maisons de champagne extraordinaires, des
coquillages de plage, de cette mer turquoise laquelle
souvent on fait face. Elle revient avec ses palettes de bois
sculpt qui en disent long sur son sjour comme un journal
de bord.
Ici, la ncessit est mre de la crativit. Celle-
ci reste une rponse la qute constant de l'esthtique
dans cette espce de bouc dans laquelle plus d'un patauge;
boue qui, plus elle est paisse come pour le lotus de
Baudelaire, devrait rendre la fleur (la creation) plus belle.
Notre creation devient donc ncessaire la survive. Creation
qui peut prendre toutes les formes souhait et sublime
par ses plasticiens, chacun leur manire comme faisant
parties de ces gnies de l'ombre qui prolongent l'Oeuvre
du Crateur et pouvant mettre leur souffle dans n'importe
quel support.
L'exposition dure jusqu'au 7 juin au Centre
Culturel AfricAmerica de Pacot. On est plus que sr que
d'autres initiatives vont s'enchaner tout de suite aprs. Et
comme disait Ronald Mevs, "on n 'est jamais satisfait, on
est tout simplement l'aise face son travail".
Giscard Bouchotte
kee_ven@yahoo.fr


Pluri-dimensionnel ...


(Pre Adrien ... suite de la page 10)
d'exceptionnel, de particulier Antoine. C' est quelqu'un
qui sent les capacits qu'il y a chez l'autre et qui peut
aider leur dveloppement. Antoine a t 1'aumnier des
guides, l'aumnier des scouts. En 1968, il devint Suprieur
du district spiritain d'Hati et Directeur du Petit Sminaire



1.72! ...


que St Martial a toujours voulu tre ouvert toutes les
couches sociales. Plusieurs d'entre eux venaient de la
champagne, certain venaient de families dmunies. Pour
les gens plus aiss qui taient ce moment lves de St
Martial dans les annes 60, la presence des sminaristes a
apport ce brassage.
. ". Antoine a aussi t un
professeur minent
d'HIistoire, matire dans
laquelle il se spcialisa.
C'est le Pre Adolphe
Cabon qui lui apprit aimer
1' Histoire.

Le Petit Sminaire tait
.plutt class come
conservateur. Par exemple,
Morisseau Leroy nous
parlait de la- champagne
"rejet" o le Petit
SSminaire St. Martial a jou
un certain rle ...


Oui, c'est vrai. Avec le
pre Froisset qui tait un
adversaire de Jacques
Le President Aristide salue la famille Adrien et allis Roumain. Le Pre Froisset
photo Jean Claude Pierre-Louis ne s'entendait pas du tout ci culture ha tieime, il n'avait
Collge St Martial. Il a eu un rayonnement parmi les pas comprise les aspirations religieuses des Haitiens. Mais
Jcistes. Il a t aussi, et ceci est trs important, un il a t un excellent pdagogue au point de vue du franais.
formateur du future clerg, pour les prtres de 40, 50 ans Il nous a laiss des livres admirables du point de vue de
et mme plus jeunes. Beaucoup de nos vques ont t l'enseignement du franais.
forms par Antoine. C'est surtout dans les annes 60 que, travers la
Bibliothque des jeunes, tout cela va chavirer. Antoine,
- Un excellent pdagogue? professeur d' Histoire, crivait des manuels d' Histoire qui
sont encore utiliss aujourd'hui et qui ont aid plusieurs
- Excellent. Il a eu prendre des positions dures avec le de ses lves. Un Michel RoltfTrouillot, par example, chez
Pre Gabriel Berteau qui a maintenant 94 ans et qui est qui on voit l'influence, la marque des course d'Antoine eni
encore vivant Les petits sminaristes ont toujours tpour lisant son "Ti Dife Boule sou l.istwva Diyiti."
Antoine ses yeux, sa tte, son coeur. C'est partir de 1953 On a aussi Antoine dirigeantl de la chorale, qui est capable
qu'il assist le Pre Gabriel Berthaud comme de diriger Bach, lHacidel, par example, et qui aprs dans
accompagnateur des petits sminaristes del'Archidiocse son volution va composer des chatiis ei crole. 11 ; c iun
de Port-au-Prince. Ces petits sminaristes ont jou un grand compositeur.
grandrle dans l'histoire de St Martial, car ils ont montr Antoine dans le sport avec ses quipes ti basket, Ide


football, de volley. Philippe Vorbe, Pipo Calixte, les frres
Pierre-Louis, Paul Duret... tout ce monde a t form par
Antoine dans le sport.
C'est dire la capacity de dploiement d'activits de cet
homme qui reoit, avec la pnurie de professeurs, toute
une quipe de jeunes venus de l'tranger et qui forme
avec eux la Bibliothque des Jeunes.

- Qu'est-ce qui va faire la cassure avec Duvalier. A-t-elle
eu lieu tout de suite ?

- Pas tout de suite. Dans les annes 1960 rentrent ces
prtres qui ont crit "Des prtres noirs s'interrogent."
Grard Bissainthe, Jean-Claude Bajeux, Enst Verdieu,
et puis l'quipe qui suit, avec Paul Jean-Claude, Roger
Preira, Pierre Djean. Ils vont avoir leurs revues Rond
Point, L'Eglise en Marche et Antoine appuie tout cela.
La premiere rencontre d'Antoine avec le politique, c'est
l'expulsion du Pre Grinenberger. C'est celui qui a bti,
avec le pre Lacroix, les nouveaux btiments de St Martial
dans les annes 1950. Grinenberger est trs proche du
president Paul Magloire, ce qui explique qu'il est expuls
par Duvalier.
Je dirais donc que la premiere vraie rencontre d'Antoine
avec le politique, c' est pendant la grve des tudiants en
1961. Avec ce fameux Roger Lafontant qui va trahir les
tudiants. Adrien et Verdieu sont mis en prison et librs
de nuit, en plein couvre feu, livrs aux tontons macoutes.
Ce qui les sauve, c'est qu'ils ont la presence d'esprit
d'entrer dans une maison qui les loge pendant la nuit.

- Votre exil va venir plusieurs annes plus tard. Qu'est-
ce qui s'est pass entire temps ?

- C'est toute l'exprience de la Bibliothque des Jeunes
qui a ses locaux dans le pr-scolaire actuel. Il y a des
conferences, il y a la revue Rond Point. Il y a aussi le fait
que la messe de St Martial est radiodiffuse sur grande
chelle. Il y a aussi une petite revue qui accompagne la
messe et il y a surtout 1' Eglise en Marche. Le thologien
de l'quipe n'est pas un spiritain. C'est le pre William
Smarth. La revue l'Eglise en Marche est anime par Paul
Jean Claude, Jean Clauder Bajeux, William Smarth, et
aussi le pre Claude Souifrant. Avec les plerinages (le
fameux plerinage qui s'est fait jusqu' Laboule), avec
les prdications ...
A ce moment, moi je suis l'tranger, Rome, et je vais
revenir dfinitivement en 1967.
(voir Pre Adrien / 15)


Page 11


Mercredi 28 Mai 2003
U-45 i i >n Vnl X VTTT T Nn 17


::::I:I:~::








I A DEBATTRE


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17


In
d

In
s
p
r
c
1
c


n
e


(voir Dveloppement / 14)


A K, ISKE YIS EA EXPRESS S

S2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE


S" S I 92SPECIA L DISC1 ZTJAJNTI.

MULTITANSFER 7921 NE 2ND AVE.


20 % DISCOUNT


1 *1 5*945
Instuction
pour l'Amrique du Nord
Fonnez les numros 1015*945
+1 + code de la ville + le numro
A L'tranger
Formez les numros: 10'15945
+011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de ranrponur Aucun
con* t signer Pas besoin dpp e d credit
Pas de is mensuels. Pas de a de cannectio


PHONE:(305) 751-4488
FAX:(305) 751-4002

TOLL FREE: 1-866-547-5393


Les Tarifs long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10-1545.0
e ev ou visitez notre site: wwmnyalkLom

sJeede eed- o Centimes la
Minute
24 hemes par jour
Haiti 29 etam le nute

Argentine.............15. Costa Rica .......19 Salvador..............25... Nicaragua...........29.
Bresil ..................15 Cuba ..............99 Guatemala ..........27 .m Panama.........29
Chili......................15 R. Dominicaine..15 Honduras.........39 Perou.................29 .
Colombie..............15 Equateur ............29 Mexique..........15 .. Porto Rico.......13 c.

nrr~.11sVe*ne ze Ila l llc ,il e lc"B ll1 Z9M0. Mb. WII
~~irr~urr tr~ri rir ~ky~qnrB~~h~


Page 12


i
i


Quel modle de dveloppement durable pour Haiti ?
Jean-Andr Victor, Ph.D. sont point durables et encore moins reproductibles. Les example de plan de dveloppement socio-conomique, de
Ariston Gilles, Agr. hsitations pour signer le Protocole de Kyoto de la plan d'occupation des sols, de remembrement foncier, de
Mouvement pour un Eveil Citoyen Convention Cadre sur les Changements Climatiques measures fiscales adquates et de mthodes de suivi et
(MECI) confirment le fait que certain pays ne sont pas encore d'valuation approrpies.
prts renoncer leur modle de consommation de
C'est aujourd'hui un fait d'vidence que richesses. Tercio, il se dveloppe progressivement une Des rponses juges inadquates
1' environnement et le dveloppement sont indissociables espce de governance plantaire base certes sur le Qu'il s' agisse du secteur public ou du secteur priv,
et que le dveloppement durable s'impose dsormais contrle des resources disponibles et la defense des les rponses fournies actuellement par les responsables
comme la rsultante de la combinaison du capital intrts acquis, mais aussi sur davantage de nationaux la situation sus-mentionne laissent, de faon
conomique, du capital social et du capital natural; le comprehension et de solidarity entire les peuples dans un global, beaucoup dsirer tant au niveau conceptuel qu'au
dveloppement durable tant dfini dans le Rapport monde domin par les biotechnologies, les nouvelles niveau oprationnel. Il n'est pas exagr d'affirmer qu'il
Bruntland "comme celui qui permet de rpondre aux besoins technologies de l'information et de la mondialisation existe une inadquation vidente entire les problmes et
du present sans compromettre les possibilits pour les acclre. L'adaptation cette triple revolution plantaire besoins identifies et la plupart des solutions apportes et
gnrations futures de satisfaire les leurs". Si la littrature se rflte au niveau des controversies enregistres dans que les politiques publiques quand elles existent ne sont
sur le dveloppement durable fait tat des mrites et des les dbatrs relatifs la lgitimit du novueau droit point rigoureusement appliques. Que les choix aient t
limits du concept, il est bon de rappeler, tout au dpart, d'ingrence cologique, l'tendue des pouvoirs accords raliss consciemment ou pas, les dbats et les discours qui
que les enjeux qui y sont associs restent diffrents de pays l'Organisation Mondiale du Commerce et le bien-fond prvalent dans le domaine considr peuvent se regrouper
pays quand bien mme des problmes communs des organismes gntiquement modifis. Tout ceci en quatre grandes categories selon les acteurs considrs:
intressent la plante toute entire. confirm le besoins de governance plantaire dans le les partisans dulaisser-faire, les mauvais disciples de Virgile,
Il est clair que dans un monde globalis, urbanis respect toutefois des souverainets nationals et de la les adeptes de l'encadrement technique sans expertise et
et sensibilis aux problmes macro-cologiques, la question diversity des cultures. les tenants de 1' envirocratie.
du dveloppement durable ne se pose pas de la mme faon En Hati, au risque de trop caricaturer, la Les partisans du laisser-faire estiment,
dans les pays industrialists que dans les pays en voie de situation de cruise gnralise dans ce domain pourrait consciemment ou pas, qu'il ne faut pas contrarier les gagne-
dveloppement, dans les pays conomie ouverte que dans tre apprhende trois niveaux: la fragilit des ptits mme quand ces derniers dtruisent inconsidrment
les pays conomie ferme on encore dans les pays moins cosystmes, le dsquilibre population/ressources et la le patrimoine natural et cultural. Leur motivation est parfois
avancs d'Afrique que dans les pays moins avancs de mauvaise governance. Dans le premier cas, les partisan, souvent idologique et toujours politique. Mme
l'Amrique. Il est donc utile de s'interroger sur le modle cosystmes sont trs fragiles en raison du fait que le anims de bonne foi, ils demeurent dangereux du point de
de dveloppement durable qui conviendrait notre pays, pays reprsente un space insulaire de montagne expos vue du dveloppement durable tant donn qu'ils entendent
tenant compete du fait que si ce dernier n'est point isol du aux pluies et cyclones tropicaux donc 1' rosion grer exclusivement l court-terme. Or le court-terme
reste du monde, il n'en constitute pas moins un lment gntique, l'rosion des sols et aux maladies tropicales. d'aujourd'hui hypothque le long-terme de demain.
particulier, un cas d'espce original qui doit interpeler la Etant donn que l'agriculture national est revenue au Les mauvais disciples de Virgile interprtent mal
conscience citoyenne l'aube du bicentenaire de fil du temps de plus en plus non respectueuse de le maxime clbre de ce dernier qui disait: "Heureux celui
l'indpendance national. l'environnement, que le bois reprsente encore 70% de qui connat la cause des choses". En effet, ce qu'ils prennent
A la suite d'un processus de colonisation long de la consommation national d'nergie et que l'hygine pour les causes de certain phnomnes, ne sont le plus
plus de trois sicles, l'hritage cologique du pays a t publique est traite en parent pauvre, la fragilit tous souvent que les effects de ces derniers. Ils disent, par
fortement obr. Au lendemain de 1804, la foundation de les gards, fait parties des problmes plutt que des example, que les ruraux laissent la champagne pour venir
Etat d'Hati n'a pas permis d'harmoniser, malgr tout, les solutions. Dans le second cas, le dsquilibre population/ travailler en ville parce que les paysans ne veulent plus
rapports socio-conomiques entire les citoyens d'une mme resources se precise chaque jour davantage crant ainsi, travailler la terre. Il faut donc faire des projects pour
nation ni de divorcer avec le mode d'exploitation abusive en l'absence d'innovations technologies, une situation maintenir les paysans en milieu rural. Ils oublient souvent
de l'espace national. Aujourd'hui, tout est refaire. malthusienne o les resources diminuent tandis que la que les sans-terres sont forcs d'migrer pour devenir des
population augmente. Il y a alors une reduction de la sans-papiers avec l'espoir de revenir unjourracheter la terre
Etat de la situation au plan international et capacity de charge dmographique des terres arables pralablement lgue tous. De nos jours, le morcellement
national entranant ainsi une baisse de productivity per capital et fait qu'il n'y a plus de terre pour personnel tandis que le
Le nouvel ordre cologique international semble l'migration des populations concernes en milieu urbain dsordre foncier amne l'inscurit pour tous.
s'orienter vers trois grandes directions. 'Primo, les ou en territoire d'outre-mer avec toutes les consequences Les adeptes de l'encadrement technique sans
politiques environnementales de conservation durable des que l'on connat. Dans le troisime cas, la mauvaise expertise sont des pseudo-vulgarisateurs. Ils estiment, en
resources naturelles imposent des limits la liberty governance est la rgle plutt que l'exception. Le effet, que l'encadrement technique se porte bien quand il y
commercial tous azimuts malgrlelibralismetriomphant, secteur public tout come le secteur priv semble a un techniciann" dans chaque section communale sans se
Des conventions internationales de l'environnement comme s'accomoder de la mauvaise .ouvernance. La question rendre compete que les problmes de terrain sont complexes
celle sur le commerce des espces de la flore et de la faune n' est pas tellement de savoir qucl bouc missaire faut-il et que leur solution rclame une approche multidisciplinaire.
iwagveoi encore celle sur la couche d'ozone et d'autres sacrifier sur l'autel de la par tie afin de mriter la L occupation de l'espace sans expertise technique rest avant
encore sont l pour en tmoigner s'il en tait besoin. gnrosit des dieux tutClairces de la nation mais plutt tout une solution politique et ne peut rsoudre en rien les
'Segundo, les pays industrialists sont sollicits de changer de comprendre que la gouvernance sera toujours mauvaise problmes techniques qui sont d'ailleurs polyfacettiques
a term leur module de consommation tant donn que les 1 ls instruments cde planification et d' amnagement compete tenu de l'indivisibilit du paquet technologique.
modles actuels de dveloppement fonds sur le gaspillage sont peu ou mal utiliss et l o les outiles de gestion Quant aux tenants de l'envirocratie, ils estiment
et/ou le pillage des resources naturelles de la plante ne sont non utiliss et sous-utiliss. Nous parlons par qu'il y a une solution technique la fois ncessaire et








Mercredi 28 Mai 2003
H iti d M rche Vol XVII No 17


C-- J

Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


RI-s.ta Restaurant

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixvvangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


ANNON


Mdecin


Coiffeur
~-~
Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% desijnercup_
First Timie customer Only
Reg. $ 12.50
Frec conditioning, Treatment i
with this coupon


_CES CLASSES E___ 13

Points de Vente de Haiti en Marche


Miami


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
1' imnigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
# 45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach Fort Lauderdale


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
.1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Poinpano
tl.: 954-421-4777


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suie2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sanmple Road
954 345 0450

Classic Teleco
203 SE2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 Tl:
561-272 3556


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-754

.J.C. Canatave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712 Le spcialiste de
e-mail: iccantae@aol.com i'Income Tax


L'Information de bon martin, c'est
MIlodie MaLstin
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


________ I.


Appel communications


ILa Fondation Mmoire, association
culturelle hlutienne but non-lucratif,
tablie New York, organise
l'occasion du bicentenaire de
l'Indpendance de la nation hatienne un
colloque don't le thme est :

Hati, 1804-2004 : de
l'esclavage la mondialisatior

L'objectif de ce colloque est
d'entreprendre un bihul gnral des
diffrentes ralisations hatiennes au
course de ces deux cents ans
d'existence et d'examiner les perspec-
tives d'avenir de la socit haitienme
dans le context de la mondialisation. Il
aura lieu York College (CUNY),
Queens, New York les 16 et 17 avril
2004.

Les propositions de communication
doivent nous parvenir au plus tard
le ler novembre 2003 sous fonne d'un
rsum de 300 mots maximum
(environ une page en double interligne)
ainsi qu'une brve notice
biographique en indiquant l'ensemble de
vos coordonnes (appartenance
institutionnelle, adresse lectronique,
adresse postal, numro de
tlphone). Le rsum devrait
clairement indiquer, outre le titre du
paper, l'objectif, la thse et les
principaux rsultats de la
recherche entreprise. Les sessions
revenues sont les suivantes :

1. Haiti : Histoire, Mmoire,
Patrimoine.
2. Cultures et Religions en HaIiti.
3. Socit et pouvoir politique en


Haiti.
'4. La question des langues en Haiti.
5. Education : le dilenune hatien.
6. Mdecine et condition social en
Hati.
7. L,conoiiie hatienne et ses
voies de dveloppement.
8. Reprsentations littraires
haitiennes.
9. Haiti : peinture, musique,
cinma.
10. Identits et immigration.
11. Condition feminine et classes
sociales en Haiti.

Les interventions pourront tre prsentes
dans l'une des trois langues suivantes :
franais, anglais, crole hatien et doivent
s'insrer dans l'une des sessions
numres ci-dessus. Chaque
intervenant disp'osera d'une demi-heure
rpartie ainsi : 20 minutes d'expos et 10
minutes de questions. Il y aura une ou
deux sances
parallles. Le nombre des participants par
session est fix trois avec possibility de
fonner plus d'une session par thme au cas
o il y aurait un nombre important de
communications sur le mme thme. La
decision finale du comit d'organisation
du colloque sera coimnunique
individuellement aux auteurs des commu-
nications au plus tard le ler
dcembre 2003.

Tous les participants doivent s'inscrire
avant le colloque. Les inscriptions
commenceront partir du 15 dcembre
2003 et les frais s'lvent $ 30.00. On
aura droit pour cela un petit djeuner qui
sera servi durant les deux jours du
colloque. Il y aura un lger repas payant
la fin du colloque le 17 avril 2004, la


suite duquel on pourra assister un
spectacle hatien de trs haute quality
pour lequel nous envisageons de faire
appel deux exceptionnels
animateurs : le talentueux auteur-
compositeur hatien Beethova Obas
et la troupe de danse hatienne bien
comnue de Paulette Saint-Lot.
L'admission ce spectacle est fixe
$ 30.00. Il y aura galement
une exposition de livres et de vidos
hatiens.

Les propositions de communica-
tion sont envoyer l'adresse
suivante :


Fondation Mmoire
(colloque 2004)
P.O. Box 7392
Freeport, NY 11520

Il est aussi possible d'utiliser l'une
des deux addresses
lectroniques suivantes :
fleconte@kbcc.cuny.edu
ou : Hugo274@aol.com

Il est cependant fortement recommand
d'insrer tout envoi dans le
corps du courier lectronique et de ne pas
envoyer de correspondence
en attach.

En ce qui concern le logement, prire de
noter que York College est
situ une quinzaine de minutes de
1,aroport Kennedy aux environs
duquel il existed un certain nombre


d,htels. La Fondation Mlioire
fera paratre bientt une liste d,htels
ainsi que leurs addresses qui
sont situs dans les environs de l,aroport
Kennedy.


Le Comit d'organisation du colloque


Serge Dclama
AHAD / Crole Connection
P.O. Box 158
Atlanta, GA 30009-0158
404.510.5581
info@ahadOnline.org
http://www.ahadOnLine.org


'. t ,


Machin-n pou vann
Nissans 300 1987
Mitsubishi Montero 1987
Buick Skylard 1994
Chevy Impala 2 pot 1966
Buick electra 73
Honda Accord 1995
Honda Accord 1989
Mustang 86 Stick Shift
Chevy Blazer 1986
Vinn w machine yo
835 N.W. 72 Street
Miami (305) 696-4633
Pote la/an CASH...


1 -i ni a n. IU T Vol % i l INU).


1 f 1


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


r-


1


MP







Page 14


A DEBATTRE


Quel modle de dveloppement durable ...
(Dveloppement... suite de la page 12) une raison de plus pour encourager la recherche et essayer de nouvelles
suffisante pour tout. S'agit-il de deforestation, ils affirment mthodes qui n'ont t jamais appliques. Le principle fundamental
que le reboisement constitute l'unique rponse ce qui devrait guider l'ensemble des dmarches entreprises en direction
problme mme si les conditions qui taient 1' origine de du dveloppement durable se resume bien inventorier les trois formes
la dforestation demeurent inchanges. Ils n' ont cure du de capital naturall, social et conomique), les fire fructifier et les
fait que "les mmes causes produisent les mmes effects conserver selon des modles de gestion viables et rationnels. Le peu
dans les mmes conditions". Y-a-t-il rosion du sol, ils de resources naturelles connues don't dispose le pays exige alors une
recommandent des measures techniques de conservation du gestion trs fine de la part du secteur public et du secteur priv, gestion
sol et continent de les recommander mme quand le indemne de corruption, d'impunit, de laxisme et de gabegie
paysan accul conomiquement est incapable de les administrative.
appliquer. Ce nouveau module de gestion doit s'assimiler au modle
11 est utile sans doute de rappeler que le PNUD a de dveloppement durable qui convient la premiere rpublique noire
eu soin d' attirer l'attention sur un ensemble de mythes qui du nouveau-monde, lequel s'articule autour de cinq questions
ont fait chouer plusieurs tentatives de dcollage fondamentales la veille du bicentenaire de l'indpendance de ce
conomique notamment dans les pays o la mobilisation pays.
des resources demeure difficile. Parmi les mythes La premiere question concern la mise en place d'un cadre
identifies, il convient de citer deux examples qui semblent macro-conomique tout fait porter pour la promotion de
tre trs significatifs pour notre pays. Le premier mythe l'investissement direct, source principle de creation d'emplois et de
s'exprime ainsi: "le manque d'nergie est le plus grand richesses. Or, l'investissement direct ne peut s'panouir dans
obstacle au dveloppement". A cela le PNUD rpond que l'instabilit politique quelque soient les raisons profondes qui
ce n'est pas le manque de resources nergtiques qui est expliquent cette dernire. La stratgie approprie passe par la
le problme mais c'est plutt le manque de services recherche simultane de la croissance conomique, de la dmocratie,
nergtiques approrpis qui est critique pour la croissance de la reduction des ingalits et de la conservation des resources
conomique et le dveloppement human. Le deuxime naturelles. Autrement dit, il faut rparer l'avion tandis qu'il est en
mythe concern l'nonc qui affirme que la dforestation plein vol.
et la dsertification sont provoques par le fait qu'il y a La deuxime question soutient la premiere et fait appel au
beaucoup de gens qui utilisent le bois de feu. Diverses concept de gestion intgre. Au lieu de dvelopper des conflicts
tudes ontrvl que la causeprincipale de ces phnomnes incessants entire les diffrents groups sociaux pour un gteau
rside plutt dans l'expansion des terres agricoles plutt dsormais trop petit et se quereller dans une arne o il n' y aura la
que dans la mauvaise foi des paysans. fin ni gagnants ni perdants, il convient de ngocier les enieux du


Vers une nouvelle stratgie de dveloppement
durable
C'est vrai que nul n'a le monopole de la vrit.
Mais c' est tout aussi vrai que cette lapalissade reprsente


dveloppement durable entire les diffrents partenaires qui sont les
pouvoirs publics, les forces conomiques et sociales, la grande famille
des organizations para-publiques, les groups de pression, les parties
politiques, les forces naturelles et la communaut international. Tous


Dutch Canbbean Airlines


$15


00
O ALLER-RETOUR + TAX


Valable jusqu'au 14 Juin 2003.



Miami / Port-au-Prince


Deux vols par jour!

La line arienne prfre vers Haiti!









DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230




*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.

L


Le seuil des 2.000 morts
est franchi aprs le sisme
en Algrie
BOUDOUAOU, Algrie, 25 Mai Les
secouristes luttaient contre la montre dimanche
pour dgager une fillette de onze ans qui pourrait
tre vivante sous les dcombres d'un btiment
dtruit mercredi soir par le sisme le plus violent
qu'ait connu 1' Algrie en 20 ans.
Selon un dernier bilan, le sisme a fait
2.100 morts et 8.626 blesss. Plus d'un miller
de personnel sont encore portes disparues, et
15.000 sont sans abri.
"Nous esprons encore trouver des
survivants, le temps est un problme et il s'est
pass 86 heures depuis le sisme, donc nous ne
savons vraiment pas", a dclar Nathalie
Molimard, qui dirige l'une des quipes de
sauveteurs franais envoys en Algrie.
Une quipe italienne travaillait
dimanche sur les dcombres d'un immeuble
dans la ville ctire de Boudouaou, o une petite
fille, Sabrina, pourrait tre encore vivante.



Headquarters for
Airline Tickets to


SEA GULL TRAVEL
2621 N. Federal Highway
e.Boca Raton, FI 33431
T1: 561-394-6030
S 1-800-696-0916 y ,
Cruises Airtickets Tours


.


Mercredi 28 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 17
rpondent des logiques diffrentes mais la
some algbrique des intrts divergents
constitute les intrts suprieurs de la nation.
Comme dit Platon, le salut de la Rpublique est
aux prix d'une discordante concorde. Tout
comme 1804, 2004 doit tre une victoire
ngocie.
La troisime question s'impose come
la tte chercheuse de la second et repose sur le
choix des resources nergtiques renouvelables
comme option prioritaire de dveloppement
durable. Cette dernire s'articule travers et
autour de l'ensemble Biodiversit / Agriculture
Durable / Sant pour tous / Energie Durable et
Eau potable pour tous telle que ont dfinie les
Nations Unies 1' occasion de la Confrence de
Johannesbourg de 2002 sur le dveloppement
durable. Cette troisime question estinter-relie
avec la quatrime selon un processus interactif
tant donn que la quatrime postule 1' ouverture
plutt que l'isolement, l'intgration plutt que
le chauvinisme dans le respect des differences
et des rgles relatives l'quit international
conformment au principle de responsabilits
communes mais diffrencies. Les industries
vertes et le tourism vert sont les moteurs du
systme global don't les lments inter-agissent
avec l'ensemble de base. Autant d'Hatiens,
autant d'entrepreneurs pour le triomphe de la
nouvelle stratgie de dveloppement durable.
Il est impossible de russir le
dveloppement durable sans un partenariat
clair entire le secteur public et le secteur public,
le secteur public et le secteur priv, le secteur
priv et le secteur priv. Une faon image de
dire qu' l'intrieur mme du secteur public ou
du secteur priv, il y a besoin de ngocier,
d'amnager des spaces de solidarity et de crer
des liens de synergie entire les activits des
diffrents acteurs regroups dans une logique
de concertation. C'est la cinquime question.
Il est temps de conclure un nouveau pacte social
fond sur la libre ngociation dans la plus large
tolrance. N'est-il pas vrai que 1' Etat de droit
repose sur le jeu des ngociations dans la strict
observance de la loi?
Si on admet l'indissociabilit de
1' environnement et du dveloppement ou encore
l'unicit du couple Environnement /
Dveloppement, force est de convenir qu' on ne
peut rsoudre les problmes lis l'un et
l'autre en dehors de l'approche intgre qui
postule sur le plan social l'intgration de la
socit englobante et de la socit englobe et
sur le plan cologique l'intgration du systme
plaine/montange. Pour le dire de faon
prosaque, le reboisement et la lutte contre la
pauvret marchent ensemble tout comme on ne
peut sparer la conservation de la biodiversit
de la creation des richesses et des emplois. Pour
2004, travailler est beau.
Jean-Andr Victor, Ph.D.
Ariston Gilles, Agr.
Mouvement pour un Eveil Citoyen
(MECI)








Mercredi 28 Mai 2003
TT .-.. s.--_ XT-1 l rl 'rT MT- 1'7


Page 15


RF GR FTTE


Haiti en Marche Vol. XVI i u i ru lu1


Antoine Adrien, personnage pluri-dimensionnel ...


(rere Adrien ... suite d ea pag;e il)


C'est en 1969 qu'a lieu le grand coup de filet et sous le
label communists, bon nombre d'entre nous sont arrts
et expulss. I faut dire que tous les Spiritains au moment
de notre expulsion, de faon publique, dcident
unanimement de quitter Hati. Il ne reste plus un seul
Spiritain en Hati.

- J'ai l'impression que dans cette socit qui est la ntre,
il y a toujours un besoin de rechercher un secteur pour
assumer la resistance et siplus tard cela va tre la press,
ce moment-l c'tait le Petit Sminaire.

- Oui, le Petit Sminaire a t peru comme un foyer de
resistance la dictature comme telle, c'est--dire la
dictature qui s'installe vie en 1964. La dictature qui
impose 1' Eglise de devenir une glise domestique.
C' est l'poque de l'existence de cette jeunesse ardente, la
jeunesse des rallyes, la jeunesse de la JOC, de la JEC qui
tait le rseau de HP (1' organisation clandestine dnomme
Hati-Progrs). Moi-mme, j'ai t jug en presence
d' Antoine qui tait mon suprieur, par un panel compos
de Claude Raymond, Chalmers, Cambronne. On me remet
sous la vigilance d'Antoine. Je suis responsible des sports,
alors que je n'avais aucun got pour le sport. A ce moment
se produit un large coup de filet qui englobe tous les
Spiritains. Le dcret pratique l'amalgame. On accuse toute
une srie de prtres de dsobissance la foi chrtienne,
dsobissance leurs vques ...

- Arrivons l'exil.

- Le 15 aot 1969, Antoine Adrien fut expuls d' Haiti par
la dictature des Duvalier en mme temps que huit autres
prtres Spiritains et diocsains et unlac. Nous partons vers
la Rpublique Centre Africaine o nous passons 2 ans. De
1969 1971, Antoine enseigna au Petit Sminaire de
Bangui en Rpublique CentreAfricaine. Cependant il pense
que nous serons mieux au service des rfugis hatiens et
il y a une quipe qui part vers les Etats-Unis, et une autre
quipe vers les Bahamas (j'en fais parties, parce que on me
fait sentir que je n'tais pas le bienvenu aux Etats-Unis).
En 1973, en exil, il fut nomm de nouveau suprieur du
District d' Hati et, avec une brve interruption, il resta dans
cette charge jusqu'en 1992. De 1971 1986, il travailla
dans la pastorale des Hatiens dans le diocse de B,rooklyn-
Queens aux Etats-Unis o il-se signal par son dynamisme
dans la lutte pour les rfugis hatiens.
Le Pre Adrien se retrouve NewYork. Il y a un choix que
l'quipe de New York fait, c' est d' crire et de s'exprimer
en crole. La liturgie est en crole. Il cre cette revue
laquelle beaucoup de gens ont collabor sur divers thmes
: la revue Sl. Ce qui est le plus frappant, en plus de ce
combat qui est dj un choix, c' est que 1' Adrien que nous
avons toujours connu s'exprimant en franais trs chti,
ne parle plus que crole. Et c'est la defense des rfugis.
Ceux des annes 1970. Ce ne sont pas les pauvres parmi
les plus pauvres d'Hati. Ce sont des paysans moyens, qui
risquent leur vie et tout ce qu'ils possdent parce q' ils fuient
la repression, la dictature. Il faut donc montrer qu'il ne
s' agit pas de rfugis uniquement conomiques, mais de
rfugis politiques. On s'aperoit que pour assurer la
defense lgale des rfugis, il faut faire pression sur
l'appareil d'Etat des Etats-Unis. Ce sont alors les
manifestations, les liens avec le Black Caucus, la
construction d'un systme lgal de defense qui va se
rpercuter avec le CIR, le Conseil Interrgional des
Rfugis hatiens. Le CIR est constitu pour la defense
lgale des rfugis tant au Canada avec l'action de Paul
Djean, et le Bureau de la communaut chrtienne, la
Maison d' Hati galement au Canada, le Centre des rfugis
hatiens Miami avec le pre Grard Jean-Juste, aux
Bahamas, avec moi, Puerto Rico, en Guyane avec le pre
Jean Yves Urfi et c'est le CIR qui dirige tout cela avec
Antoine, Verdieu et Jean Claude Bajeux. C'est ce moment
que l'crivain Jean Claude Charles voyage et crit son livre
"De si jolies petites plages." C'est ce moment aussi que
parait le livre de Jean-Claude Icart, qui nous vient du
Canada. Antoine est le grand instigateur de tout ce
movement. L'alphabtisation des rfugis est entreprise
dans les diffrents centres.

- Vous avez l'impression que Antoine Adrien s'est bien
accompli l'extrieur ?

- Je crois que oui. II tait trs heureux ce moment-lh
C'est un home d'une fougue, d'une ardeur, d'un lan,
Un home qui a en vue la constriction du Royaume de
Dieu, prend fait et cause pour les plus humbles et d' une
faon quasi nave, lutte centre les forces des 1..-iii Unlis
qui ne veulent pas recevoir les rfugis.


il)- AA I ----.-1


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour toutes les occasions
Reception de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
Connection tlphonique chez vous
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Deni


is/Joujou


~:lih
;_ 'L:~
'- ~
li .
; -' '"'-~tl
~a;
I
'- -a. 2 t" `~--~~ff
"' .:..;';'a~si,~si-F';:~9~g~iir :~
~-~R :s

~ : : *f*


* PaRfumis
*Cellislsmu's & I3cBwrs
* Soulle's et Sandales
Sl>'oduiitls ultl iit culsiile
T Caleaux
* M't)leyiibi 4
* Mom,eiyUr:'ami + lotu'y <)'der


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Vidco's (hatiens, amricains, documentaires
dramas)
* Produits de beauty
* Produits pour cheveux


- Jean-Claude Duvalier est renvers. Vous retournez tout
de suite en Hditi. Vous retrouvez St Martial...

- Dans un tat dplorable. Nous ne sommes pas tellement
axs ce moment sur la reprise de St Martial, tel que c' tait
autrefois. Nous avons essay de tout fire pour garder la
clientle de St Martial. Nous voulons d'une liaison avec la
paysannerie. Nous ne voulons pas de St Martial tel que
c'tait autrefois.
II me faut rappeler qu'au fur et measure que nous tions
en exil, nous avons vu arriver des rfugis de plus en plus
conscients des problmes d' -Haiti. Et ceci tient au travail
des quipes de prtres travaillant sur place, partout travers
le pays et qui pntrent la paysaimerie de faon lente mais
insidieuse. C'est I'quipe de Jean-Marie Vincent du ct
de Jean Rabel, celle de Pilate avec le pre Bahias, les
quipes de Thomassique dans le Plateau central, les quipes
des Verrettes avec les Dominicains, le pre Grandoit. Il y
a des TKL qui se forment et les vques favorisent la venue
de spcialistes du Brsil. C'est le rsultat de la thologie
de la liberation.
Donc en rentrant en Hati, Adrien se retrouve la tte d'un
petit group qu'il va appeler "On Resp pou Konstitison."
Un group qui se prsente come reprsentant la Socit
Civile. Il va tre un resistant, un rassemblcur. Il veut pouvoir
rassembler tous les parties qui ont un souffle dmocratique.
I va concocter le gouvernement provisoire avec le gnral
Abraham, le gouvernement de Ertha Pascale Trouillot. Mais
la bataille n'est pas finie, puisque aprs la mort de Roseline
Vaval, il va y avoir celle de Serge Villard. Antoine, toujours
surla brche, va devenir un conseiller, un ngociateur. C' est
cette action politique qui est surtout mise en valeur
aujourd' hui.

- Au sujet de la Thologie de la liberation, car justement il
ne faut pas sauter pieds joints, la Thologie de la
liberation que vous avez dfendue vous mme, Antoine,
William Smarth, est-ce q'elle a un rle dans ce que nous
allons connatre come experience dmocratique. Est-ce
que la Thologie de la liberation a t la base de cette
experience ?

- J' ai crit un article au moments de l'chec du coup d'tat,
c'est--dire au moment du retour du gouvernement
constitutionnel et je monte le rle de la Thologie de la
liberation dans la transition dmocratique. Elle est une
source d'inspiration.

- Lefait que la Thologie de la liberation a t combattue
par le Vatican n'explique-t-ilpas que la mayonnaise n'ait
pas pris en Haiti ?

- Les crits du cardinal Ratzinger sont considrs come
une mise en garde. Dieu fait une option pour les pauvres.


Dans le visage du pauvre, en tant que pauvre, nous pouvons
lire le refus de Dieu de ces structures d'injustice qui psent
sur le pauvre. Ce qui inspire les thologiens, c'est la
situation d'injustice, d'exclusion qui est faite aux pauvres.

- A vous entendre, vous aviez donc l une haute
responsabilit. On a l'impression que depuis la chute de
Duvalier, s'il y a un chec du pays, il y a aussi un chec de
l'Eglise. Par example, l'alphabtisation qui n'apas russi,
c'est l'Eglise qui en taii responsible. Je ne veux viser
aucun group, en particulier. Ensuite l'implantation de la
dmocratie qui n'arrive pas se fire, la lutte contre la
repression qui semble tre stoppe. Dans cet chec, o
voyez-vous la responsabilit du religieux ?

- Donc pour toi, Marcus, c'est 1' Eglise qui est responsible
de tous les malheurs du pays ?

- Je pense que nous avons tous une responsabilit, et moi
aussi comme journalist. Mais puisqu'il est question de
vous,je vous pose la question : o se situe la responsabilit
du religieux ?

- Il y a une responsabilit de la foi chrtienne par rapport
la construction du monde. Mais je dis, et je le redis, la foi
chrtienne sera toujours insatisfaite par rapport tout ce
qu'elle bti et c'est cette vigilance qui n'a pas t total de
la part d' Antoine et peut-tre aussi de ma part. Il faut faire
attention une chose: le politique est du domaine du relatif,
le religieux est du domaine de l'absolu. Si on mle le
politique au religieux, nous allons arriver des aberrations
: Sadam Hussein qui mne la guerre sainte, Bush qui dit
que il est 1' envoy de Dieu, ou bien Manigat qui dit Dieu
est grand ou Aristide qui dit que le pigeon qui se pose sur
la tte du soldat, montre que l' esprit saint est d'accord avec
le marriage de l'Eglise et de l'Etat.
Nous n'allons pas btir une cit thocratique. Ce n'est pas
1'Eglise de prendre le pouvoir. Or ces questions n'ont
pas t assez poses. Antoine prenait des engagements par
coup. Il n'tait pas constamment dans la politique. Il est
dans la construction de St Martial, il construit Pont Sond
o nous avons une immense paroisse avec 5 centres, avec
toutes sortes de petits projects. Il construit cette maison o
nous sommes St Martin. C'est un home d'une activity
nulle autre pareille. En une anne, il a remont St Martial
avec l'aide naturellement de Paul Latortue (Pure II etc...).
Je dirais que c'tait cela qui le proccupait d'abord. Nous
avons expliqu aux vques qui dirigeaient St Martial au
moment de notre retour don'tt Monseigneur Kbreau) que
la congregation avait des droits sur St Martial. Nous avons
dfendu ce point de vue lgal avec l'intervention et l'aide
de Smarck Michel, Jean-Claude Bajeux, respectivement
Premier ministry et ministry de la Culture ce moment-l
(voir Pre Adrien / 17)


1


I


a~E
a=s~ ~-_ -~i--; -- L








Page 16


1 METRO I


REQUEST FOR QUALIFICATIONS (RFQ)
NO. 53 A and 53 B
County Bond Counsel and Authority Bond Counsel
MIAMD Disclosure Counsel

Miami-Dade County, through the Finance Department, is soliciting proposals from
qualified law firms and their associate counsel interested in serving as bond counsel.
Two pools of three law firms with associate counsel each will be selected under RFQ
53A; one pool for Bond Counsel and one pool for Authority Bond Counsel. Additionally,
one pool of three law firms with associate counsel will be selected under RFQ 53B for
Disclosure Counsel.

It is anticipated the County will establish the three pools for a period of one year each
with option to renew for four additional years on a year to year basis.

Both RFQ solicitation packages, which will be available starting May 22, 2003, cma bc
obtained at no cost on-line at
www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained through the Vendor
Information Center (305) 375-5773, Department of Procurement Management, 111
NW 1" Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of $10.00 for each solicitation
package and an additional $5.00 fee for a request to receive the solicitation package
through the United States Postal Service. For your convenience, we now accept VISA
and MasterCard. To request the solicitation package through the United Sates Postal
Service, mail requests with the following info: the RFP number and title, the nine or
proposer and contact person, complete address to be mailed to, telephone numnbr and
fax number, along with a $1500 check or money order made payable to: Miain-Dade
Board of County Commissioners.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for Wednesday June 4, 2003 at 11:00 ain
(local time) at 111 NW 1" Street, 18th Floor, Conference Room 18-4, Miami, FI .
Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for RFQs
53A and 53B is Rita Fenwick at (305) 375-5018.

Deadline for submission of proposals is Friday, June 27,2002 at 2:0 P.M. (Local Time)
at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW Ist
Street, 17'h Floor, Suite 202, Miami, Florida33128-1983. RFQs 53A and 53B are subject
to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA M IAMI
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS ,
MIAMI-DADE PARKS AND RECREATION DEPARTMENT
KENDALL SOCCER PARK DESIGN PHASE II
CICC PROJECT NO. E03-PARK-02
The County Manager, Miami Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055,
Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as
amendedby Ordinance 01-105, as applicable, announces that professional architectural
and engineering services will be required for the Kendall Soccer Park Design project.
This solicitation is considered to be a project specific contract.
The selected A/E Consultant will provide design and construction administration
services in accordance with the approved General Plan, to include but not limited to,
up to three (3) artificial turf lighted soccer fields and further site development features
that may consist, butnot limited to pathways, vehicular parking, access control fencing,
shelters and supporting utilities.

One (1) qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional Services
Agreement. The estimated project budget for this project is approximately $ 1,900,000
and subject to modification as available funding is identified.

TECHNICALCERTIFICATION REQUIREMENTS
16.00 General Civil Engineering (PRIME)
17.00 Engineering Construction Management (PRIME)
11-00 Structural Engineering 12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering 14.00 Architecture
20.00 Landscape Architecture

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Infonnation
Center (VIC), located at 111 NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami FI 33128.
The phone number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-
6184. A solicitation notification will be forwarded electronically to ail consultants
who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address
in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor
enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will
be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be
obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the following link
"Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Rosemarie M. Wilson who may be
contacted via e-mail, fax or phone at wilson@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or
phone: (305) 375-2660.

CONTACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreements 19% CBE Measures
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on June 16th, 2003
P.M. at 2:00 P.M. in Conference Room 18-2, 18th Floor of the Stephen P. Clark Centcr,
located at 111 NW 1st Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory,
interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is June 27th, 2003 at 12:00 PM., LOCAL
TIME. Ail sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade
County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND

ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED
AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE
CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section
2-11.l(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


I ~-- -r


Mercredi 28 Mai 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 17


Announcement


METRO-DE


REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) NO. 393
Computer Management and Printing at Libraries

The Miamii-Dade County Public Libraries is soliciting proposals from interested and
capable firms to provide on a non-exclusive basis, commercially packaged software
solutions for the following:
Public PC Reservations
- a system that allows for computer reservations to be made on site or remotely through
the Internet.
Public PC Timing a system that allows for enforcement of time limits by allotting
a specified amount of time for each patron, providing warming before the expiration
or a session, and cutting off the patron when time has expired.
Print Management a system that allows for individualized, patron controled
printing and for assessing charges and collecting payment of said printing.
Th'lc proposed solution should provide seamless integration with the Library' s current
Dynix and future 1 lorizon automated systems to allow for interaction with the automated
system including authenticating patron eligibility to use public computers.
The proposed solution must be scalable to address the Library's projected growth in
both PlC's and facilities.
The Library is also seeking as part of this proposal, to secure coin/bill vending equipment
to be autachcd to thc existing printers and work with the software.
It is anticipated the County will issue an agreement for a three (3) year period with two
(2) one (1) year options to extend the term at the County's sole discretion.

Contact Measures
A Selection Factor contract measure is applied to this solicitation.
To Request a Copy of the RFP solicitation Package
The RFP solicitation package, which will be available starting May 22, 2003, can be
obtained at no cost on-line at www.miamunidade.gov/dpm. The package can also be
obtained through the Vendor Information Center (305) 375-5773, Department of
Procurement Management, 111 NW 1s Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a
cost of $10.00 for each solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request
to receive the solicitation package through the United States Postal Service for your
convenience, we now accept VISA and MasterCard. To request the solicitation package
through the Unites States Postal Service, mail requests with the following info: the
RFP number and title, the name of proposer and contact person, complete address to
be mailed to, telephone number and fax number, along with a $ 15.00 check or money
order made payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners.

Pre-Proposal Conference
A Pre-Proposal Confercnce is scheduled for June 3, 2003 at 9:30 AM (local time) at
111 NW 1"S Street, 18'h Floor, Conference Room 18-2, Miami, FI, Attendance is
recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is Nirhmala
Nauth, C.P.M. at (305) 375-1436.

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is June 27, 2003 .at 2:00 PM (Local Time) at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1"' Street,
17' Floor, Suite 202, Miami, Florida33128-1983. This RFPis subject to the County's
Cone of Silence Ordinance 98-106.

LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE MIAMI-DADE COUNTY
MM-D MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor
Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 ( Phone: 305-
375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each
bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing
to receive the bid package through the United States Postal Service. Ail requests by mail
must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete retum address
and phone number and a check for the correct dollar amount, made payable to : "Miami-
Dade Board of County Commissioners."
Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website
(www.co.miami-dade.1l.us/dpm/itb) under "Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade
County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier service,
including the U.S mail, or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW lst Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI 33128, by no later
than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday July 2, 2003


5961-4/08-OTR VEHICLE RENTALS SERVICES
This contract requires Insurances.
This contract includes Bid
Preference Provisions for
Certified Black Business Enterprises
(BBE'S), Hispanic Business
Enterprises (HBE'S), and Certified
Women Business Enterprises (WBE'S).


7359-4/08-OTR"









7362-4/08-OTR-ILW


PRE-QUALIFICATION OF BIDDERS (
FOR THE PURCHASE AND
INSTALLATION OF AUDIO-VISUAL
EQUIPMENT & ACCESSORIES
This contract requires Insurances.
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE'S), Hispanic Business
Enterprises (HBE'S), and Certified Women
Business Enterprises (WBE'S).

LANDSCAPING & LAWN
MAINTENANCE SERVICES FOR
MIETRORAIL, METROMOVER &
BUSWAY
This contract requires Insurances.
This contract includes Living Wages.
Pre-bid conference & site visitation is
scheduled for June 16, 2003 at 9L00 AM at
Stephen P. Clark Center 111 NW 'l Street
Room 18-2. Attendance is mandatory.


Cost $10.00







:ost $10.00









Cost $10.00








Mercredi 28 Mai 2003
Hilti co Marche Vol XVII No 17


Page 17


CINEMA


Le comdien Jean Yanne est mort


REIMS Le comdien Jean Yanne est d'bniste, Jean Yanne, de son vrai nom Jean Gouy, commence
dcd vendredi matin d'une cruise cardiaque dans sa carrire en 1952 comme journalist 1' ORTF, avant de jouer
la Marne. pendant trois ans dans la troupe d'Yves Robert.
Le comdien, 69 ans, afaitun malaise vers II a jou dans plusieurs dizaines de filins et obtenu
'" .. en 1972 Cannes le prix d'interprtation masculine pour
"Nous ne vieillirons pas ensemble" de Maurice Pialat.
SLa mme anne, le comdien entame une carrire
de ralisateur avec "Tout le monde il est beau, tout le monde
il est gentil", une comdie satirique, suivie de "Moi y'en a
vouloir des sous" (1973).

y. BJean Yanne, incarnation du "Franais

J " De son vrai nom Jean Gouyv, il tait n le 18 juillet
'"% 0" 31933 aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, prs de Paris. Son pre
tait bniste. Il avait commence des tudes de journalism,
.... qu'il avait abandonnes pour crire des sketches de cabaret.
Ses condisciples du Centre de formation des
journalists de Paris se souviennent de ses talents d'amuseur
.." .. 4 et de provocateur, avec lesquels il mettait en revolution cet
Stablissement et qu'il cultivera plus tard en tant que metteur
en scne.
S ;- "' Il commence nainnoins une carrire djournaliste,
puis d' animateur la radio, au dbut des aimes 1950 et 1960,
tout en meant des activits de chansouiier.
Sa carrire bascule dfinitiveinent vers le spectacle et le
Jean Yanne, 69 ans, dcd vendredi d'une crise cinma en 1964 quand le cinaste Alain Jessua le fait turner


cardiaque
10h00 dans sa maison de famille de Morsains, prs
d'Epernay, et est dcd lors de son transfer
l'hpital.
Jean Yanne a men une carrire
multiforme de fantaisiste, comdien, auteur,
ralisateur et producteur.
N Paris le 18 juillet 1933, fils



Pre Adrien ...
(suite de la page 15)
qui sont des anciens de St Martial, trs proches
d'Antoine. St Martial leur tenant coeur, ils font
le dcret qui va permettre que le gouvernement
remette St Martial aux Spiritains.

- Alors qu'on enterre Antoine Adrien, quel bilan
feriez-vous de sa carrire, de son uvre, de
l'homme ?

- Je dis que Antoine a t d'abord un homme de
Dieu. Dans sa vie, il y a cette foi ardente, cette
esprance violent et cet amour qui a fait de lui un
rassembleur. Cet amour est d'une telle gnrosit,
d'un tel dvouement que les oeuvres d'Antoine
perdurent dans l'esprit de tous. Je pense, par
example, que si Antoine tait l aujourd'hui, il
dfendrait la Constitution, il se situerait du ct de
la socit civil, gnralement parlant, dans sa
recherche d'un nouveau pacte social. Je pense
qu'Antoine a agi en toute chose selon son coeur,
selon son intelligence. Il y a eu des erreurs dans
son action politique, des manquements, un manque
de voir jusqu'o pouvait aller le cynisme de la
classes politique en gnral, un manque de
clairvoyance ...

- Mais il a commis ces erreurs toujours anim de
la mme gnrosit ...

Oui. C'est a Antoine.

(interview accorde Marcus par le Pre Max
Dominique)

Maisons Vendre


Deux maisons vendre
DELMAS 18 Impasse du
travail, # 7, don't l'une tage.
Acheteur interess composez 1
Numro: 514-643-0548


ou envoyer un message par
courier lectronique :
pioneer45@hotmail.com


dans "La vie 1' envers".
Il tournera ensuite dans des dizaines de films, multipliant
premiers et seconds rles et incarnant en particulier, avec une
gouaille trs parisienne et un humour grinant, une figure de
franais moyen rleur, vachard, goste et roublard.

"JE NE SUIS PAS PASS CT DE MA VIE"
Il s'tait fait remarquer dans "Week-end", de Jean-Luc


Godard, en 1967, mais c' est Claude Chabrol qui1' a rvl
en 1969 dans "Que la bte meure", o il joue un tyran
domestique, et "Le boucher", o il est un boucher amoureux
et assassin.
Avec "Le saut de l'ange" (1971) et "Nous ne
vieillirons pas ensemble" (1971), de Maurice Pialat, qui
lui vaut un prix d'interprtation Cannes, il accuse son
image de "salaud" du grand cran, avant de se lancer lui-
mme dans la ralisation.
Il donne alors toute sa measure son esprit
satirique, anticonformiste et parodique, parfois la limited
du dlire, avec "Tout le monde il est beau, tout le monde il
est gentil" (1972), o il s'attaque un monde de la radio
qu'il connaissait bien, "Moi y'en a vouloir des sous"
(1973), "Les Chinois Paris" (1974), "Chobizenesse
(1975), "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette" (1978),
"Deux heures moins quart avant Jsus-Christ" (1982) ou
"Libert, galit, choucroute", qui prend pour cible le
monde politique.
Parmi les derniers films dans lesquels il a jou
figurent "Madame Bovary" (il est le pharmacies M.
Homais), "Hygine de l'assassin", "Indochine", "Regarde
les hommes tomber", "Je rgle mon pas sur le pas'de mon
pre", "Belle Maman", "Le pacte des loups", "Petites
coupures", "Adolphe" et, tourn en 2002, "Gomez et
Tavars"...
Il vivait depuis 1979 entire Los Angeles, en
Californie, et Paris, mais venait rgulirement se ressourcer,
ces dernires annes, dans sa proprit de Morsains, un
village d'une centaine d'habitants en pleine Champagne,
entire Montmirail et Epernay.
Il tait galement conseiller international en achat
d'oeuvres d'art.
"Je suis pass ct du show-business, mais je ne
suis certainement pas pass ct de ma vie J'en ai bien
croqu et je continue...", avait-il dit un jour.


L'Ambassadeur du Canada en Haiti, Kenneth

Cook, visit des projects dans I'Artibonite


NOTE DE PRESS
Port-au-Prince, le 22 mai 2003
L'Ambassadeur du Canada nc I aIti, Kienneth Cook, fait
une tourne des projects finances par l'Agence canadienne de
dveloppement international (ACDI) dans l'Artibonite, un lieu de
concentration du progranune de cooperation canadien en HIliti. En
effet, 28 des 148 millions de dollars canadiens consacrs aux projects
en course en Hati vont ce dpartement.
La tourne s'articule principalement autour du lancement
du Project d'appui la lutte contre les IST-VIH/SIDA (PALIH). Bas
St-Marc, ce project est men par le consortium canadien form du
Centre de cooperation international en sant et dveloppement et
le Centre d'tudes et de cooperation international en partenariat
avec le Ministre de la sant et plusicurs ONG hatienies. Dot
d'un budget de 7.3 millions de dollars sur 5 ans, le PALIH vise ce
que la population soit mieux informe et en measure d'adopter des
approaches de prevention adquates, ce que le persouiel de sant
soit mieux form et outill pour rpondre aux besoins de la popula-
tion en matire de prevention et de soins en rapport avec le VIH/
SIDA et d'une faon gnrale rendre plus performants les
programmnes de sant en matire de lutte centre cette pandmie.
L'Ambassadeur doit galement procder la premieree
pellete de terre" du chantier de l'agrandissement des locaux de la
Direction dpartementale de l'ducation (DDEA), en compagnie
du directeur dpartemental, Jocelin Paul. Ces travaux sont rendus
possibles grce au Projet d'ducation intgre en Artibonite (PEIA).
Bas aux Gonaves, ce project est men par le consortium canadien
form du Groupe conseil CAC, de TECSULT et de l'Universit
d'Ottawa, en partenariat avec le Ministre de l'ducation national,
de la jeunesse et des sports. Dot d'un budget de pis de 5 millions
de dollars sur 5 ans, le PEIA vise a amliorer la quality et la


gouvernance de l'ducation de base, notamment par la for-
mation continue des agents d'ducation et par le
enforcement institutionnel de la DDEA. Le PEIA vient
judicieusement complter un autre project d'envergure de
notre cooperation, le Projet d'appui l'cole nouvelle en
Artibonite, bas Saint-Marc, dot aussi d'un budget de 5
millions et men par la Fondation Paul Grin Lajoie.
L'Ambassadeur visit la Caissepopulaire solidarity
de Verettes (CAPOSOV), une des plus dynamiques caisses
du pays. Membre du rseau ANACAPH (Association
national des caisses populaires hatiennes), CAPOSOV est
appuye par un project de la cooperation canadienne, mis en
oeuvre par Dveloppement international Desjardins (DID),
une branch du clbre movement coopratif canadien du
Qubec.
Le budget de ce project sur 5 ans est de 5.4 mil-
lions de dollars. Dans la foule, l'Ambassadeur visit aussi
l'Association des paysans pour le dveloppement du Bas-
Artibonite (APDBA) Desarmes et leur systme
d'adduction d'eau potable rhabilit grce un financement
canadien.
Cette tourne permet l'Ambassadeur de dialogue
avec divers acteurs de la socit de l'Artibonite, lus locaux,
responsables techniques des Ministres, personnalits des
glises et de la socit civil, cooprants et missionnaires
canadiens. Les projects visits sont des chantillons de cette
cooperation canadienne bien vivante en Haiti. Rappelons
que depuis la reprise de la cooperation canadienne en Hati
en 94, suite au rtablissement de l'ordre constitutionnel, le
Canada a dpens prs de 300 millions de dollars en appui
divers types de projects, don't 92 millions ces 3 dernires
annes.


BUSINESS INVITATION
HIaitian-Ainerican Center For Economic and Public Affairs, Inc.
HACEPA
12320 NE 6th Avenue, North Miami Florida 33161
Phone: (305) 899-7712 Fax: (305): 892-5645 Email: hacepa @aol.com
In the Spirit of ABiCC World Business Week, HACEPA, in collaboration
With the United Iaitiani-Americans of Florida UNHAF
Consulate General of Haiti in Miami,
Cordially invites you to its second Aniual Conference
IHaiti's Bicenteimial Luncheon for Trade, Commerce and Tourism
Keynote Speaker: Marie Claude Bayard, President of the Association of Haitian Industrialists
Date: Saturday, July 26, 2003 / Time: 11:00 AM To 3:00 PM
Place Kovens Conference Center, FIU North
3000 NE 151st Street, North Miami Florida 33181
Donation: $20.00
RSVP: J.C. Cantave at (305) 899-7712 or hacepa@aol.com
Mail check payable to IHACEPA before July 15, 2003 at
12320 NE 6th Avenue, North Miami Florida 33161


1








Page 18 Les Jeux de Bed Mercredi 28 Mai 2003
Page 18 Les Je de Bem arud Haiti en Marche Vol. XVII No. 17




F L UT E S Solutions de la
semaine passe
------P ERMIS
Allez de FLUTES OPINER, en utilisant des mots du HAITI F E R M I s
Akiyoko vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par F ER MET
Allo allo li
Ambition lign. FARTES
Amntlle OPINER FAS TES
Baissez bas
Bon
anniversaire
En bas en bas
Et alors Solutions de la semaine passe
Infmemoriam HORIZONTAL SCABBLE
Isabelle N O I T A L F N IE L EMA 1 Berger belge 2. Sans dents -
Jojo nan UW X A N T 1 L L E s ) UT T Arrangez les sept lettres ci-dessous
carnaval O A I SSE Z B A SA M B 3. Cobalt Plus grand pourvoyeur -f--m
Jucy Lucy I R M I N S I R O PL AIM d'accs Internetau monde pour former un mot franais
La vida T 0 Y v N U E J PORT-
preciosa
Laaya ME N \R E 1 A II E 4. Aluminium- 5. Conversai- R
M'enrage BE M E N L P Y 6. Maria Epoque -
Mabouya M M 0 S N 1 M 0
Marie marie ANN A 1Q J SA U 7. Strontium- U D E
MarioMaio E T B V A U R Y 8. Villes de la Grece antique. -
Min sirop L P E N E M K O
New York City B R G E R A C 1 I U Y R
Panama B RI Y R
aquer NEAHSNY YCa T VERT
apillon vole A J TLAA LI B J 1. Etendard militaire remain -
Partage SUR W I PU B K J U
Passesouuo AGA W YC R Y S A Bge L L E 2. 12 mois12 mois -1 3. Situe 4. Adore 5. Nobelium -
Prejuge i EP I E ~ W o R K C i T TD 6. ne savage 7. Premier ministry japonais Argon Solutions de la semaine passe
Riyel 8. Bourreliers. OBVIERA
Irop jeune
Tu as vole
Voye monte
You you you
[r "Il / ,i t t, 1,_ tIi


En bref ...
(suite de la page 2)
les secteurs de la socit civil concerns dans le blocage du pays, posent un acte patriotique
dans le sens de la resolution de la crise en vue de mettre fin au calvaire du people hatien.

Des pasteurs lancent un appel l'opposition ...
Dans une lettre ouverte aux diffrents regroupements politiques de l'opposition, la Confrence
des Pasteurs Hatiens (COPAH) encourage ces derniers fair des compromise pour contribuer
sortir le pays de l'impasse. La COPAH se dclare profondment alarme par I'ampleur du
drame national, quelques mois de la clbration du Bicentenaire de l'indpendance d'Hati.
"Le pays est dans l'impasse depuis la publication des rsultats des lections de mai 2000, la
mediation de l'OEA n'a pas su donner les rsultats escompts face au raidissement des
parties en presence. La resolution 822 qui constitute la base d'un rglement politique dui
conflict smble voue l'chec ", crit la COPAH. Le secteur protestant crit encore que le
pays fait face des difficults de toutes sortes : les hpitaux publics manquent de tout,
l'conomie du pays est anmie faute d'aide publique au dveloppement et la misre fait
rage. La COPAH formule le souhait qu'une entente historique soit trouve entire tous les
secteurs en vue de sauvegarder ce patrimoine cher tous les Hatiens. "Les parties de
l'opposition doivent consentir des sacrifices imajeurs et fire preuve de grandeur d'me ce
carrefour historique, indique la lettre de la COPAH. Soulignant que la fomnule "option zro"
prne depuis trois annes par l'opposition politique, est susceptible de longer le pays
dans le chaos le plus total, la COPAH enjoint l'opposition faire des propositions viables
qui tiennent compete de la ralit socio-politique du pays.
Funrailles du Pre AntoiRe Adrien ...
Elles ont t chantes le vendredi 26 mai dans la cour du Petit Sminaire Collge St
Martial, en presence entire autres du Prsident de la rpublique, des membres de son
cabinet ministriel, d'une dlgation trs important de prtres venus aussi bien de la
diaspora que des divers dioceses du pays, de parents, d'amis, de fidlces tenant venir
presenter un dernier homage ce grand home, n le 22 janvier 1922 et mort le 12 mai
2003, aprs 7 ans de maladie.
C'est le Pre Max Dominique qui a prononc l'oraison funbre du Pre Antoine Adrien, au
course de laquelle il a fait ressortir l'aspect pluridimensionnel de celui qui tait avant lout
un home de Dieu. Adrien n'est pas venu dans le politique, mais le politique est venu
lui, a encore dit Max Dominique, faisant allusion au rle important jou par le Pre Adrien
pendant une dizaine d'annes au course desquelles il a eu participer d'importantes
decisions pour l'avenir du pays. Citons le choix d'Ertha Pascale Trouillot come
President de la Rpublique et celui de Jean-Bertrand Aristide pour prsider aux destines
du pays.
Le pre Max Dominique vers la fin de son homlie, a faith ressortir que si Antoine Adrien
tait vivant aujourd'hui, il serait du ct des victims de la repression perptre par des
corps spcialiss qui ont pour nom CIMO, Swat Team ou macoutes ou'" chim ",
cannibales ou dmi nan bwa ", quels qu'ils soient. Si Antoine Adrien tait vivant
aujourd'hui, il serait du ct de la defense de la Constitution menace d'amendement
aprs l'exprience catastrophique connue avec Papa Doc Duvalier.

Les Hatiens comploteurs seront-ils extrads de Rpublique
dominicaine ?
"Tous les Hatiens impliqus dans des complots contre le government haitien
seront extrads sans dlai
", a indiqu un snateur doninicain, M. Csar Matias, selon iun journal dominicaini"
Hoy"". Le parlementaire a prcis que le chancelier hatien, Joseph Philippe Antonio, a
prsent une requte au president dominicain, M. Ilyppolito Mcia, lui demandant de
retourner tous les ressortissants hatiens qui seraient impliqus dans des complots contre le
pouvoir en place. M. Mejia a promise d'tudier la question.

Violente altercation entire hauts grads de la PNH ...
Selon une rumeur, une violent altercation entire hauts grads de la Police Nationale
d'Hati (PNH) aurait eu lieu dans l'aire de Ption-Ville. Cet incident attrait oppose
l'inspecteur gnral en chef de la PNH, M. Evens Saintun et le directeur de
l'Administration pnitentiaire national
(APENA), M. Cliford H. Larose. Les policies se sont disputes cause du patron de
la cooperative Coeurs-Unis, M. David Chry, qui dtient une arme feu et qui est .
galement assign residence. Selon des tmoins de la scne au course de laquelle les
policies ont chang des propos fielleux, l'inspecteur gnral de la police
voulait procder l'arrestation de David Chry parce que ce dernier refusait de
remettre son arme, lorsque le responsible de I'APENA est intervenu en sa faveur et
le pregnant bord de son propre vhicule pour le protger en quelque sorte.

La criminalit impose sa loi dans la region de Port-au-Prince ...
La Commission Nationale Justice et Paix se montre extrmement proccupe par le
climate de violence qui rgne dans le pays, notamment dans la capital. Dans une lettre
adresse aux autorits concernes, Justice et Paix rapport avoir compt cinquante neu'
(59) cadavres dans les ries de la zone mtropolitaine au course des mois de mars et d'avril
2003.


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche @haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.comn

51- 61130 BON REVEIL EN MUSIQUE

61-30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

71100-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Infonnmations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
71-00-91100 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

101-00-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Infoniations avec Michle Kerlegrand

M.idi 15 21100 LADY BLUE-S
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

21100-31100 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emnission de Chansons Franaises

31100-51100 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

51100 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

51130 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

81130-91-00 SOIR INFORMATIONS

101100 NOTRE GRAND CONCERT
L' leure Classique (Lundi et Mercredi)

lazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

91100... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Sanedi Soir l'mission de Lucien Anduze



















Nan pwen mounn ki pa konnen Mwa Me se
mwa eritaj kiltirl Ayisyen. Se mwa Majistra Dade
County-a Alex Penelas dekrete ofisylman "Haitian
Cultural Month. Kidonk depi premye Me se pa ni en, ni
de manifestasyon kiltirl ki penmt Ayisyen fy ak tt
yo, ki.penmt etranje patisipe epi apresye pi byen kilti
ayisyen-an. Manifestasyon gaye toupatou, Coral Gables,
Miami Beach, North Miami, Design District, Little Haiti
...Vrmanvre se young Miwa ak youn Fent ki louvri pou
lt kominote yo vin jofre.
Ane sa-a pou 3m fwa, anbyans lan te nan lakou
Notredam nan. Nou te rele-1 Koudyay Kiltirl. Se te
youn bouyon fklorik kote te gen mizik DJ, Dans ak
Sosyete Koukouy, chante ak Henry Piko, Eunide Maurer
Bastien, Kiki Wainwright... jwt marl, sote k.d pou
timounn. Majisyen Fritzner Paul te la. Men kwann nan
pwa-a se te MASUIFE-a. Awi, nan pwen plezantri nan
sa. Malgre tan-an monstre depi nan maten, te gen youn
milye Ayisyen, timounn kou granmounn ki te sanble pou
asiste detant masuife-a. Te gen 7 enskri. Se Jude
Descollines sou aplodisman piblik la k'ap chante Jude Go>, li te rive jouk nan tt'anl nt, dekwoche
drapo ble-e-wouj la... ki vo $1,000.00 US.Plis ank
Leroy records ofri 7 CD, Libreri Mapou youn Webster
Dictionary epi piblik la mete lajan nan pch li... Jude si
tMlman ranmase kbh. li menm ofri premye mounn ki te
1 L-".. .. -


eseye-a pou li spare mago-a ak li paske li di se sou
msye li kopye epi li w pwoblm msye te genyen, li
korije yo e se sa k'f li ka rive monte e desann masuife-
a. Ala youn bljs!.. Piblik la bat bravo...
Gen mounn ki pa dak ak Masuife-a. Agiman
yo ske se te jwt blan kolon nan tan lakoloni ki te konn
ap pran plezi yo, f esklav yo grenpe masuife-a. Gen
nan yo ki menm di se jwt vl, jwt vakabon, paske
lapolis blije pran anprent yo klase km pi gwo vol nan
bouk la....
Anplis bl repons piblik la bay mounn sa yo
nan lakou Notredam nan men sa mwen ta renmen ajoute
sou sa mwen te di lane pase.Masuife an franse mt
de cocagne, an angle nou eritye nan men ewopeyen yo ki te an Ayiti depi nan
16 syk. S'oun jwt nou jwenn espesyalman an Ewbp
espesyalman an Frans. Nou jwenn ni tou an Afrik nan
youn peyi ki rele Kamerounn.Kamerounn se youn peyi
afriken ki plase nan golf Ginen. S'oun peyi ki gen
6milyon mounn konsa. S'oun peyi ki pase anba
lokipasyon Alman yo an 1884. Apre lm g mondyal
la,Franse yo te okipe-l. Cameroun pran endepandan li
an 1960 kidonk anpil eritaj kiltirel ki anAyiti noujwenn
yo nan Kamewounn tou. Masuife-a se younn nan yo.
Kidonk Masuife se youn jwt. Youn distraksyon. Youn
anbyans detant popil. Mounn sanble toutotou youn poto
yo badijonnen ak suif melanje ak savon epi sou tt li
gen youn rekonpans. Mounn soti toupatou vin pran
chans yo. Yo monte. Yo glise, Yo tonbe. Yo monte ankb,
yo glise, yo retonbe... Yo eseye an gwoup, yo fe chenn,
yo bay dy... soutni dy, pouse dyjouk yo rive pran
rekonpans lan.
Ki leson nou tire? Eske youn masuife s'oun jwt
edikatik osnon youn bagay degradan?


I tLcur-o iit rii ti-LYnjit A JanMapou I


Hati:en Marche Vol. XVIT No. 17 1 1. ,t> .. _- j


JWET MASUIFE NAN MIYAMI

JUDE DESCOLLINES

DEKWOCHE MAYOL LA


Premyman s'oun esp. Tout esp ki devlope fizik ak mental
youn mounn gen oun karate edikatik. Kidonk Masuife soun zouti
edikatif.
Lot Kote pozitif: Amizman
Masuife se youn Amizman. Li Fe mounn ri. Ou ka ri jouk ou
pipi; paske lb ou sou tansyon, w'ap jofre mounn k'ap grenpe poto-a, l
li preske rive epi li glise desann uuuuuu, toutboulin; se la-a plezi-a
bl. Sa penmt k piblik la sou biskt... bat bravo..Yo chofe koze-
apou mounn k'ap eseye yo pa dekouraje. Fk mwen di noumenm
Ayisyen, nou pa ri. Ayisyen pa amize yo ase. Ayisyen pa bay blag ase.
Ayisyen toujou serye kon pen rasi. Yo mksis kou mounn k'anvi
goumen...Yo pi f nan fe politik, filozofe... Blofe... Klkeswa sa ou di
yo toujou ap chache doub sans pou yo swa kritike osnon akize...
Masuife detann mounn....
Sa nou remake depi nou te toupiti. Manman-n ak papa-n pa
te vie noujwe. Tigason ap kache pou jwe mab, toupi, osnon svolan...
si yo kenbe-1 y'ap woule-1 anba wigwz osnon matint. paske pou
paran nou yo, jwt sa yo, se jwt ti vakabon...Kidonk, depi nou ti
kakat nou pa t'abityejwe...

+Eritaj kiltirl
Masuife s'oun eritaj kiltirl. Se pa masuife senpman nou
kenbe nan eritaj kolonyal la.Nou kenbe lanng franse-a. Nou kenbe
konptman ak manny ewopeyen yo ki konn swa jwt, chante,
abiman.emenm manje. Chak premye janvye nou bw lasoup, prese


Ti madanm-nan pase
Li pase Moron
Li pase sou youn chwal chaje kafe
Pou l'al plante nan bon frech
Li pase fy, kontan
Konm si kafe-a t'ap leave menm jou-a

LAVI DWOL!
Li monte, li monte l'aie nt;
M' pa w-1 ankb.
Apre de jou li repase,
Li repase pi fy pi kontan
Tout bl ti dan-1 yo deyb,
Konmsi 1't'ap retounen
ak kafe reklte

AA... LAVI DWL !
L w'sonje tout tan kafe pran
Pou leave, pou 1' grand,
pou 1' donnen;
L w'rete ou sonje mezanmi !
L w'rete ou sonje !
Tout timounn k'ap gentan ft,
Tout mounn k'ap gentan mouri,
E MENM ti madanm-nan
Kab pajanm w kafe-a o...
LAVI DWOL !
Ti Ga, Moron, out 1956

Nou sonje atik mwen te ekri sou "Jako
tblbktk "-la. Sete konmansman youn
seri mwen rele: "Nan fouye nan vye
papye". Atik sa-a se dezym-nan.
Max Manigat, Miyami


AVANGOU 2004
ENVITASYON

DIMANCH 8 JEN 2003 5-8PM
KONFERANS MARASA NAN
SANT KILTIREL MAPOU
2 KONFERANSYE SOU
2 SIJ DIFERAN
= DR. OSNI EUGNE : Toussaint
Louverture et la Dimension
originelle de son gnie: Le Sport.
=JEAN-ROBERT LAFORTUNE:
The success of the Haitian Revolu-
tion in 1804:Threat or opportunity
for the West?
Maestro Assad Francoeur ap la pou
chante youn konpozisyon pou
Toussaint Louverture.
Mario Delatour ap fmen sware-a
ak dokimant sou Roussan Camille-
lan: 40 an Aprs.
Antre Gratis.

ATANSYON VIDEO Dokimant
sou ROUSSAN CAMILLE-lan
disponib nan Libreri Mapou. Pri
$25.-- Adisyonen $1.75 tx +$4
shipping&handling
disponib angwo ou an detay.


tout chante lawonn zanfan yo se youn bann chante franse ki swa travse
an kreyl osnon timounn yo ap repete nan youn franse defme. Albs
poukirezon apre lasoup joumou premye janvye pou pa ka amize nou
ak masuife-a 2janvye?. Sa vie di nou kenbe youn dal eritaj kiltirl
gwoup mounn sa yo ki te domine nou pandan desyk-e-desyk.Masuife
se younn nan yo. Kbm mounn OKay, kite-m di nou 2 JAnvye si pa
gen Masuife, fet la pap bl!
Masuife pase nan lanng nou tankou youn espresyon ki tradui
emosyon nou, kondisyon nou tribilasyon nou... kondisyon fre nou yo
Ng sa ap monte youn masuife Sa vie di Ng nan di...Pa gen
manje, pa gen travay... Tankou jounen jodi-a ni pp ni gouvennman ap
monte youn masuife.
Masuife vle di : bite, tonbe, moute mon pa do, pase miz, lavi k'ap f
filalanng.
Ekriven ekri pwm, f liv ak "MO" sa-a. Gen Mtde Cocagne
de Rene Dpestre youn liv sou masuife rejim Divalye-a t'ap fe pp
ayisyen-an monte, youn liv sou ekzaksyon tonton makout yo kote ot-
a ap montre pitit Ayiti yo ap monte youn mon pa do. Nan liv la li rele
papa Dok Zoocrate Zacharie ng sangin ki pa p'ezite masakre tout
youn fanmiy pou satisfy ego li.. Nan liv sa-a noujwenn youn lot pesonaj
Henry Postel ki se younn nan viktim yo ki t'a goumen kont diktati-a e
ki vin youn ewo nasyonal akoz nan youn KONPETISYON MASUIFE
se li ki te rive monte ma-a...Henry ki te youn zonbi, goute sl lavi
lamenm....Kisa nou pote ki diferan?
Kijan noumenm nan Miyami, nou demistifye jwt masuife-a?
(ASUIV) v JMapou

ANASE CHAVENET NAN MIYAMI
Nou sale Ana'se Chavenet ki retounen nan Miyami pou
youn dezym operasyon nan zye dwat li k'ap fatige-1.
N'aprann operasyon-an byen pase mkredi pase. N'ap
lapriy pou ou Anayiz...Bon mounn pa soufri!


Mercredi 28 Mai 2003


i


Page 19 '


Page 19


F


Youn powm Jean-Claude Garoute
(Tiga) nan revi OPTIQUE No. 35 :
janvier mars 1957, paj 61.

Atis Jean-Claude Garoute, Tiga, nan
Miyami senmenn sa-a pou ekspozisyon
zv-li nan Galri Nader. Mwen ta renmen
ofri-1 youn powm li te ekri nan bouk
Moron nan mwa dawou 1956. Mwen
transkri-1 nan tograf ofisyl-la pou tout
mounn kapab li-.. Tiga, eske w'sonje-1 ?
Li rele: Lavi Dwbl !
MM
LAVI DWL !


*. *




Page 20 1Mercredi 28 Mai 2003
SPage20 VOTRE ATTENTION y2Xv:noa
SVOTRE ATTENTION Haiti en Marche Vol. XVII No. 17

AEOPORT I.NTE RNATONAL
TOUSSAINT LOUVERTURE
PORT-AU-PRINCE
*, ,, .







Amenagement dune
nouvelle salle
d arrive climatisee
Installation de
nouveaux tapis
bagages
m Amnagement d'une nouvelle salle
de reclamation des bagages
Amnagement de nouveaux comptoirs
pour l'Immigration
Amnagement d'espaces pour la Douane
SConstruction d'un nouveau salon VI..




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs