Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00163
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 14, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00163
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche dition du 14 au 20 Mai 2003 vol. XVII No. 15 tU iIVED
M-r 2 1. 2003
HAITI-CRISE 21 200
BARRYUNIVERSITY LWARY

La Guerre du Renseignemeiinl

Ou comment tous ces lments disparates de l'actualit


MIAMI, 10 Mai Le ministry amricain de la
Justice, JohnAshcroft, accuse Hati de servir de passage
de prsums terrorists, Pakistanais ou Palestiniens ou
autres, pour entrer aux Etats-Unis, cela sous couvert de
boat-people. La mme semaine que le
president George W. Bush renouvelle
sa determination en finir avec le
terrorism ...
Rcemment, les tlspec-
tateurs hatiens sont tonns de
dcouvrir un dimanche sur leur cran
une manifestation se droulant en
Guyane contre la criminalit en Hati,
o il est fait tat d'assassins qui vous
attendent pratiquement tous les coins
de rue ...
En Guyane ? ...
L'explication ne tarde point
venir : le Quai d'Orsay (ministre t-
franais desAffaires trangres) vient : ,
de clouer Haiti en bonne place sur sa .: .
liste de pays ne visiter sous aucun .
prtexte .. Bien entendu, pour cause e< V
d'inscurit s ik
Une successic
Le gouvermementLhaien ne


se retrouvent ...
sait o donner de la tte, d'un ct relevant que M. Ashcroft
ne peut apporter aucune preuve son accusation; de l'autre


.:..
. . .



on d'vnements ont mis la scurit personnelle du Prs
sur le qui-vive photo Yronel Louis/HenM


que des pays de la region ayant un taux de criminalit
bien suprieur, comme la Jamaque, ne sont pas sur la
liste du gouvernement franais ...
La semaine dernire, nouveau scandal. Une
'. radio prive de la capital reoit une
Silettre trange, adresse une
journalist .vedette de la station.
S Dans l'enveloppe, une balle de cali-
bre 12. Mais la lettre semble moins
dirige c ontre la j ournaliste elle-
mme que c ontre 1 a communaut
franaise en Hati, menaant de s'en
prendre n'importe quel
ressortissant fanais si le president
Jacques Chirac refuse de satisfaire
la demand du president Jean-
Bertrand Aristide de rembourser la
"dette de l'indpendance", une
imdemnit de 90 millions de francs
Sor que le nouvel Etat d'Hati dut
payer la France, son ancien
i colonisateur, pour la reconnaissance
de son indpendance. Cela se passait
sident Aristide au dbut du 19e sicle ...
,(voir Renseignements / 4)


Arrestation d'un Amricain
PORT-AU-PRINCE, 11 sous le couvert d'une mission
Mai- La police hatienne a arrt' am protestante pour laquelle il
un citoyen amrecain sous r travaille , a poursuivi Dupuy.
l'accusiansportmCe dernier ne pouvait
l'accusation de transporter James White lenn a t de guerre, de munitions et de lance-gre- r Ce dernier ne pouvait
illgalement des armes en Hati, a apprhend vendredi aux Gonaves, une nades, a annonc le Secrtaire d'Etat de la donna r le nom missionn ire si
annonc samedi un porte-parole ville situe au nord-ouest de la capital, en Communication, Mario Dupuy. unnatrae titre. come issionnaire ou
gouvernemental. possession d'uniformes militaires, d'armes Glenn avait import le matriel (voir Amricain / 3)


L'EVENEMENT

Un commando attaque la central de Pligre

BILAN : 2 MORTS ET 3 TURBINES ENDOMMAGEES


Guy Philippe arrt et relch

REPUBLIQUE DOMINICAINE "BASE ARRIERE DES OPPOSANTS"
PORT-AU-PRINCE, 9 Mai -Au de 5 ressortissants hatiens en Rpublique le gouvernement hatien, un com- Hati en Marche
lendemain de l'arrestation mardi (6 mai) Dominicaine souponns de complot contre mando d'une vingtaine d'individus Port-u-Prince
..- ,attaque .la central hydro- 100 Aveniiue Laniartinire au Bois Verna
teetriolPe deu Pirtel tiidnt


itu ulc iu. U I e S.lglr LUI uanL UiL
gardens de scurit, mettant le
feu la salle de command et
endommageant trois turbines.
Le group arrt la
frontire hatiano-dominicaine
avait sa tte l'ex-commissaire
de police Guy P hilippe. Les 4
autres sont Paul Arcelin, un an-
cien ambassadeur hatien en
Rpublique Dominicaine dans
les annes 80; Prefler Toussaint,
Sun ancien official de la police;
SBovinel Alcegard, un banquier;
et Hans Germain.
Annonant les arres-
tations, le Gnral Fernando
Cruz, chef du dpartement
(voir Evnements / 6)


tel.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
email:: enmarche@haitelonlinc.com
URL: www.haitieinarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New.York, Montra;l Hoston ,
Washington, Chicago: S 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
Une publicalioon Elsie aiid Mrcus Inc
j.______________


I Les Prsidents hairien et dominicain Arisiide


--- -- ---- ---- ------ ---- ___._~=
---- I- -- -------- ------







Page 2


OEA-HAITI


Autour de la runion


du Conseil Permanent
(POINT DE VUE DE L'OPPOSITION: EMISSION RDNP)
Orlando le 9 mai, 2003 suspension, n'est pas une option.
Malgr la declaration de La deuxime; le rejet de
l'impasse, aucune resolution n'a t l'impasse, la reprise des missions
propose, ni adopte la session du conseil diplomatiques avec des measures
permanent de l'OEA le 30 avril. Certains coercitives, semble tre l'option
pensent que le renvoi la prochaine ses- prfrentielle de Julian Hunt et de Fred
sion de l'assemble gnrale n'est qu'une Mitchell du CARICOM. Malgr que Fred
tactique dilatoire, en faveur d'Aristide, lui Mitchell soit celui qui ait annonc
permettant de gagner du temps et de l'impasse et Julian Hunt celui qui l'ait
prenniser son pouvoir. D'autres pensent dclar la session du conseil permanent
que le constat, l'acceptation et la et convoqu la session extraordinaire de
declaration de l'impasse, aurait du, l'assembl gnral, Il est de leur intrt de
automatiquement, engager le conseil per- maintenir Aristide au pouvoir avec la nu-
manent, dans des procedures d'adoption ance, que les measures coercitives, leur
de measures exceptionnelles, pour rsoudre donneront plus d'emprise et d'autorit,
l'impasse. pour grer la crise. Haiti tant membre
Bien que l'impasse soit la part entire du CARICOM, ils pourront
consequence directed de la volont du prendre la crise en charge, dcider en vase
rgime 1 avalas d'opposer dlibrment, clos, sans interference externe. Haiti et la
aux deux resolutions, l'inertie et une nation haitienne, pieds et poings lis,
politique du fait accompli, le conseil per- seront la merci, de la coalition lavalas
manent, auteur de ces deux resolutions 806 CARICOM. C'est la version caribenne de
et 822, n'a pas l'autorit ncessaire, pour la fable de Gulliver et les Lilliputiens.
adopter des measures exceptionnelles. Il La troisime, le dsistement de
doit convoquer une session extraordinaire l'OEA en faveur de l'ONU, cette solution
de l'assemble gnrale pour que celle-ci pourra, en rsolvant la crises, maintenir
adopted les decisions qu'elle juge l'engagement, come le dsirent la
appropries. (article 20, paragraphe 3) dlgation amricaine, Julian Hunt et Fred
Le constat, l'acceptation et la Mitchell. La question est de savoir, si
declaration de l'impasse, nous place l'engagement du CARICOM, est avec
videmment dans une situation Aristide ou Haiti? Certes le CARICOM,
exceptionnelle, o l'instance rgionale qui dans cette situation, n'a aucun intrt
a reu cette declaration, a l'obligation de perdre le contrle de la crise. Une solu-
prendre des measures pour en sortir. Le tion qui ne maintient pas Aristide au
maintien du statu quo, n'tant plus une op- pouvoir, leur fait courir le risque de perdre
ti9n: C'est en fait le but d'une declaration leur ascendant sur Haiti qui est,
d'impasse. momentanment, mal gouvern, en tat de
Puisque l'on est une croise de faiblesse, vulnerable, prt tre exploit
chemin, quelles sont les options et vassalis.
Jisponibles, que l'OEA aura considrer A la dernire session du conseil
au course de la se ssion du 8 au 1 0 juin permanent de l'OEA, on a eu l'impression
prochain Santiago du Chili? que le CARICOM a pris Haiti en charge.
L'assemble gnrale de l'OEA Julian Hunt n'a pas hsit faire la leon
devra, selon l'article 21 de la charte publiquement l'ambassadeur haitien. Il
interamricaine, constater l'interruption est all jusqu' assumer le rle de celui
inconstitutionnelle de l'ordre dmo- qui devra juger de la suffisance de la
cratique, dterminer que les dmarches vellit politique du rgime lavalas pour
diplomatiques se sont rvles l'autoriser faire les lections sans
infructueuses (l'impasse), et enfin, dcider l'opposition et la socit civil, si elles
de la suspension d'Haiti de son droit de persistent dans leur intransigence. Que ce.
participation l'OEA. soit des illusions de grandeur ou du bluff,
L'assemble gnrale peut rejeter de la part de Julian Hunt, pour inciter le
la declaration d'impasse. Et reprendre les rgime agir bon escient. De tels
missions diplomatiques avec cette fois ci, languages sont absolument intolrables.
des measures coercitives, en lieu et place Le dsistement de l'OEA en
des resolutions incitatives. faveur de l'ONU, a t dj voqu dans
L'assemble gnrale peut aussi, la tentative d'Ottawa. Dans un document
se dsister du dossier d'Haiti, et public par. le systme des Nations Unies
recommander que l'ONU en assume les en Haiti, les experts ont not que la situa-
responsabilits. tion mine de plus en plus les institutions
dmocratiques et tend provoquer fa
Considrons ces 3 options : dliquescence tatique. Pour expliquer ce
La premiere, la suspension, est context on s'est rfr un document
perue, dans le milieu haitien, d'une part, intitul Gestion des crises et perspectives
comme une measure qui affaiblit et dtruit de rforme de l'tat qui insisted sur trois
la lgitimit du rgime lavalas. Qui points: Lgitimit, efficacit et quit. De
contribute sa vulnrabilit, et son plus l'indpendance des deux autres
affaiblissement. Et qui peut ventuellement pouvoirs par rapport l'excutif, quand
contribuer son renversement, elle fait dfaut, entrane inluctablement
D'autre part, la suspension est l'inscurit et l'impunit. La manifestation
perue comme une measure de externe de cette situation, c'est le
dsengagement qui donne Aristide carte dysfonctionnement de la socit et de
blanche, comme c'est le cas, pendant 40 l'tat.


ans, pour Castro Cuba. Une measure qui
augmentera inluctablement, l'inscurit et
l'impunit. Qui aura pour consequence
directed et immediate, pour toute la nation,
l'augmentation de la pauvret, de la misre,
et pour l'opposition en particulier, la
repression et la destruction physique et
politique.
Quant au ministry des affaires
trangres des Bahamas, Fred Mitchell, qui
veut tout prix maintenir l'engagement, la


Alors que l'OEA persiste dans
une approche simpliste de la crise
lectorale, l'ONU dans son rapport,
prsente une comprehension plus
profonde, qui embrasse les multiples as-
pects sociaux, politiques et tatique de la
crise. Il est maintenant vident que l'OEA,
influence par le CARICOM, n'a pas une
perception claire des diffrents lments
de la crise. Et qu'elle ne peut pas rsoudre
(voir HAITI-CARICOM / 6)


Mercredi 14 Mai 2003
-Haiti en Marche Vonl XVII No. 15


Un Amricain arrt pour traffic d'armes en Haiti ...
Il s'agit d'un citoyen amricain qui a t arrt sous l'accusation d'avoir import
illgalement des armes en Hati. Son nom est James White Glenn et il a t arrt dans
la ville des Gonaives en possession d'uniformes militaires, de munitions et de lance
grenades et incarcr au pnitencier national de Port-au-Prince.
Lundi on apprend que James White Glenn est un missionnaire amricain bas au Cap-
Hatien, mais il nie tre le destinataire de cet arsenal qui serait arriv par bateau de
West-Palm Beach, Floride, adress un pasteur hatien.
L'Ambassade amricaine a dclar qu'elle suivait cette affaire de prs mais qu'elle
n'tait pas mme de confirmer ou d'infirmer l'information. De mme n'a-t-il pas t
possible de prciser de quelle ville amricaine Glenn est originaire, ni depuis quand il
vivait en Hati.

Attaque main arme contre la Centrale hydro-lectrique
de Pligre ...
Un commando de vingt hommes arms a attaqu la Centrale hydro-lectrique de
Pligre, tuant deux gardes et mettant le feu la salle de command, privant de courant
lectrique toute la zone de Pligre, ainsi que la capital. Ces vnements sont survenus
peu aprs l'arrestation par les autorits dominicaines de Guy Philippe, un ancien
commissaire de police, ex-chef de la police du Cap Hatien. Ont t apprhends
galement Paul Arcelin, un ex-ambassadeur d'Hati en Rpublique dominicaine; Prefler
Toussaint, un ex official de la police; Bovinel Alcegard; un banquier et Hans Germain.
Une delegation conduite par le minister des Travaux Publics s'est rendue le mme jour
Pligre pour valuer les dgts causs par l'attaque.
La central lectrique est hors d'usage et sa capacity de production rduite zero..

Les Dominicains librent Guy Philippe et consorts
Les 5 hommes ont t librs jeudi, vingt quatre heures aprs leur arrestation, les
autorits dominicaines n'ayant, disent-elles, trouv d'vidence pour les garder en
prison. Ils avaient t incarcrs dans la ville de Dajabon. "Nous avons men une
investigation sur eux et comme nous n'ayons rien trouv, nous les avons remis en
libert avec interdiction formelle de conspirer" centre le gouvernement hatien, a
dclar le Gnral Fernando Cruz, chef du bureau d'investigation.

Le pouvoir announce l'chec d'un complot de l'Opposition

Le Secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, a inform que la police a men
une important operation le mercredi 7 mai. Des fouilles ont t effectues en la
residence de Mme Judy C. Roy, dirigeante de l'organisation Force de Protection
Citoyenne. Des armes de guerre ont t confisques et des plans d'une attaque mener
contre le Palais National et contre la residence prive du Prsident Aristide Tabarre
ont t dcouverts, ainsi que des milliers de maillots de "Lame san Manman". D'autres
plans d'attaque contre le cortge du president et contre plusieurs postes de police, ont
galement t dcouverts.

Les responsables de l'attaque contre la Centrale Hydiro-
lectrique de Pligre ...
On parle d'un nombre de 20 individus lourdement arms qui, une fois leur forfait
accompli, se seraient volatiliss. Mario Dupuy croit l'existence d'un rapport entire
cette attaque et la presence de l'ex-policier Guy Philippe dans la region frontalire o il
a t apprhend mardi par les autorits dominicaines.
Les responsables de la Convergence Dmocratique (opposition) rejettent toute implica-
tion, soutenant qu'ils n'avaient plus de contact avec celui qui a t leur reprsentant en
Rpublique Dominicaine, Paul Arcelin, arrt en compagnie de Guy Philippe.
Le dput de Hinche, Joseph Andr Jeune, pointe du doigt les anciens militaires dans
l'attaque perptre contre la central de Pligre. Le parlementaire a dnonc aussi le
Conseil Suprieur de la Police Nationale pour sa passivit qui a caus la mort des deux
agents de garde la central lectrique. Il dplore les faibles moyens don't disposent les
policies du Plateau Central pour assurer la scurit.

Ben Dupuy accuse la Convergence d'tre responsible
de l'attentat ...
Le leader du Parti Populaire National (PPN), Benjamin Dupuy, a accus les
responsables de la Convergence Dmocratique d'tre les auteurs intellectuals de cet
attentat qui a cot la vie deux agents de scurit.
Ben Dupuy a fait savoir que le moment est enfin arriv pour les autorits d'adopter les
measures qui s'imposent pour viter que le pays soit attaqu par surprise par des
terrorists bass en Rpublique Dominicaine.

Nouveau dlai donn au gouvernement hatien ...
Le nouveau dlai fix par l'OEA prend fin le 8 juin 2003, date de la prochaine runion
de l'Assemble Gnrale de l'OEA. Le gouvernement hatien dispose de
suffisamment de temps pour viter l'application de la Charte dmocratique sur Hati, a
dclar Brian Dean Curran, ambassadeur amricain en Hati. La rencontre du 8 juin
aura lieu Santiago du Chili.

Monseigneur Guire Poulard demand l'OEA de se retire
du dossier...
L'Evque du Sud-Est, Monseigneur Guire Poulard, vice-prsident de la Confrence
piscopale, demand l'Organisation des Etats Amricains de se dessaisir du dossier
d'Hati, au lieu de continue jouer faire passer le temps! Le prlat, une voix de
l'opposition au Prsident Aristide, met en doute la volont du gouvernement d'oprer
un vritable dsarmement dans le pays et soutient que le pouvoir en place ne repose
que sur "un ensemble de bandes armes."

De nouveaux stagiaires du Peace Corps en Hati ...
Leur nombre est pass de 59 84. Les nouveaux stagiaires ont prt serment et promise
de faire de leur mieux pour participer aux diverse actions benvoles enterprises sur le
terrain par le Corps des Volontaires de la Paix au bnfice du people hatien.
Le nouveau group de 25 nouveaux venus est le 15e servir en Hati depuis 1996.
(voir En bref/ 18)


EN PLUS ... EN BREF ....


LUILI
I


i







Mercredi 14 Mai 2003
--ni;t; f -,rh XVrI YVITT Mn 1 S


Page 3


SL'ACTUALITE EN MARCH


Arrestation d'un Amricain


pour traffic d'armes


(Amricain ... suite de la lre page)
Le matriel a t saisi, et Glenn a t emmen au
Pnitencier National Port-au-Prince.
L'Ambassade amricaine a dit qu'elle tait au,
courant de l'arrestation, mais n'a pas' t en measure
d'apporter aucune autre confirmation.
Tout comme il n'est pas clair si Glenn vient des
Etats-Unis ni depuis combien de temps il est en Hati.
La police est en train d'investiguer pour savoir
si Glenn joue un rle dans le plan global pour dstabiliser
le gouvernement qui est entr en application cette
semaine, a dit Mario Dupuy.
Le gouvernement hatien a allgu que plusieurs
vnements survenus pendant la semaine illustrent un plan
d'actes subversifs perptrs par l'opposition pour
dstabiliser le gouvernement du Prsident Jean-Bertrand'
Aristide. Ce qui a t dmenti par les p orte-parole de


l'opposition.
Le mardi 6 mai, les autorits en Rpublique
Dominicaine ont dtenu 5 Hatiens, don't l'ancien chef
de la police du Cap-Hatien (2e ville du pays, nord),
Guy Philippe, aprs avoir entendu qu'ils complotaient
pour commettre des actes subversifs.
Ils ont t relchs jeudi, les officials
dominicains disant qu'ils n'ont rien trouv de
rprhensif contre eux.
Mais le gouvernement hatien a li ces
dtentions l'attaque qui a eu lieu le mercredi 7 mai
contre la central hydro-lectrique de Pligre, dans la'
region du Plateau central, au nord de la capital.
Aprs avoir tu deux gardens de scurit,
environ vingt individus en uniforms des anciennes
SForces Armes d'Hati ont ouvert le feu et incendi la
chambre de command de la central lectrique, privant
de courant toute la zone ainsi que la capital.


Miami : Mois de l'Hritage '


Culturel Hatien MIAMI, 12
Mai Le Mois de
Sl l'Hritage Culture 1
Hatien (Hatian Heritage
S'. a Cultural Month) est
clbr pour la troisime
anne consecutive Mi-
ami, avec comme
d'habitude un programme
8'" fort charge.
S*'~~"'tU" n coup d'oeil
sur ce programme
S- renseigne sur la nature des
Sactivits ayant course tout
S..... au long de ce mois de Mai
2003. Il s'agit d'exposer
la culture hatienne dans
Sl .l tout ce qu'elle a
Sd'original, de vari, pour
Sla fire connatre des
S.' autres c ommunauts vi-
,vant dans ce "melting pot"
quest M iami. Aussi les
Expositions de peintures
-A a hatiennes, de photos, les
conferences, festivals, pa-
l .i rades ne sont pas
uniquement concentrs
dans le quarter de Little
Hati, mais ont lieu -aussi
Little Havana (Casa
Grande Cultural Center),
a Brickell (Alliance
S Franaise), Broward ...
Mais en
diversifiant ainsi les lieux
et en n e les c oncentrant
pas dans Little Haiti, on
rduit la visibility du
quarter h atien et prive
bon nombre de
compatriotes vivant dans
la communaut de la
possibility de participer
ces conferences, c omme
celle d e v endredi so ir
l'Alliance Franaise ou
u ces expositions de
w w.unitransfer.com peintures et sculptures
i m comme celle de Ludovic
Booze, jeudi soir, Little
Havana.
Le lancement du
|11| Mois de l'Hritage
Sll UNITRANS FER Culturel Hatien s'est fait
Iilll A subsidiaryofUNIBANK Haiti dans une Eglise du Nord
de Miami, la Holy Fam-
ily Church, au 14500 N.E.
"Nou Rapid, NOu GaCllwi"t 11 me Avenue, avec un
service oecumnique, dit
www.unitransfer.com le dpliant du
F programme. Cependant
on n'est pas sans
remarquer l'absence


'


I

(
s


I
I
I
(
I











I
1


"La Rpublique" oeuvre de l'artiste Ludovic
Booz choisie comme affiche du Mois
de l'Hritage Culturel
Miami, J oe Celestin etla Charperson Barbara Carey-
Shuler, tous trois tambour battant se sont mis suivre le
rythme pour la plus grande joie de l'assistance.
Au programme de c e mois galement ds b als
populaires, cette fois dans Little Haiti, un talage de notre
culture travers sa peinture, son artisanat, sa photographic,
son cinma, sa posie, son art culinaire.
Mais de la rflexion galement, par example le
jeudi 9 Mai, la petite salle de conference de l'Alliance
Franaise tait pleine craquer. Il n'y avait pas
suffisamment de place pour contenir tout ce monde. En
majorit,des ressortissants haitiens. L'assistance a pu suivre
la projection d'un film 40 ans aprs Roussan Camille",
un documentaire sur la vie du pote hatien ralis par Mario
Delatour.
"Un trs beau portrait sur un formidable pays qui
n'existe plus" a comment Raoul Peck, don't l'opinion est
publie au verso de la cassette VHS, tandis que pour le
pote Dominique Batraville, ce film "consacr au pote
hatien Rousan Camille, constitute un travail intelligent. Il
s'agit d'un regard pos sur lesjours et les nuits magntiques
d'Hati et de Cuba par moments, un film qui cerne Roussan
(voir Hritage/ 17)


ANALYSE
La Guerre du Renseignement
Ou comment tous les lments disparates de l'actualit
e retrouvent p. 1

L'EVENEMENT
Un commando attaque la central de Pligre
Bilan: 2 morts et 3 turbines hours service
Guy Philippe arrt puis relch p.l
Le pouvoir announce l'chec de l'opposition p.2

DIASPORA
Mois de l'Hritage cultural hatien p.3
'Ibobl" de Tiga Miami p.12

SOCIETY & DEBATE
Le scandal de la "dette de l'indpendance" p.7
Mandat.populaire, mandate de socit et Pouvoir d'Etat p.15

ARTS ET CULTURE
I tait une foire ... Mimi Barthlemy p. 12
Travay tou patou ak lakay p.18

POLITIQUE
Autour de la runion du Conseil permanent p.2
Un jeu cynique sous les oripeaux de la socit civil p.8

total du vaudou pendant tout ce mois, exception faite de
l'exposition S acred and N ot So-Sacred Arts of Vodou,
organise par Axelle Liautaud.
De crmonie Vaudou, il n'en a pas t question.
L encore cela fait parties d'un choix, celui d'exclure cet
aspect de la culture hatienne. La musique Racines par
contre est partout prsente et les groups se sont succds
tout au long du mois.
La srie a t ouverte avec le Rara Dance Troup
et ses rythmes entranants, auxquels n'ont pas pu rsister
le Maire de Dade County, Alex Penelas, celui de North
w-.


iiiie iirn vi i Nu






Page 4


I INE ANALYSE


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 15


La Guerre du Renseignement
(Renseignements ... suite de la 1re page) prendrait la vie de tout ressortissant franais dans le pays populaires, Ren Civil, nie toute implication et
Nouvel acte d'agression contre la press ... !!! accuse "la main cache" qui sme la confusion dans la popu-
D'abord il faut dnoncer avec la plus grande Ladite lettre est "signe" d'un group lation...
nergie le nouvel acte d'agression contre la press et contre d'organisations populaires don't la plupart, relve la press, Une bonne parties du pays dans le noir
Une bonne parties du pays dans le noir ...
cette journalist en particulier ... sont pro-gouvernementales ...
Mais en second lecture, que signifie cette lettre? Le gouvernement, tout en manifestant sa Mercredi on apprend l'arrestation en Rpublique

i1M 11


Le President Aristide en compagnie du corps diplomatique Des representants au monae aes arlaires pnoto neniv
photo Haiti en Marche comprehension envers la radio menace, dnonce un coup Dominicaine d'un quartet souponn de prparer un coup
Comment u n quidam e n Hati p eut-il esprer mont ... contre le pouvoir hatien, sous la conduite d'un ex-policier
donner un ultimatum au president franais, savoir il s'en Le dirigeant de l'une de ces organizations nomm Guy Philippe.


00
0 ALLER-RETOUR + TAX


Dutch Caribbean Airlines


-


.. .


$


Valable jusqu'au 14 Juin 2003.



Miami / Port-au-Prince


Deux vols par jour!

La ligne arienne prfre vers Haiti!


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES

1-800-327-7230


*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.


Le mme mercredi, autre coup de thtre,
des individus a rms attaquent la central h ydro-
lectrique de Pligre, tuent deux gardens de scurit
et e ndommagent les quipements, plongeant u ne
bonne parties du pays dans le noir.
Tous ces vnements ont lieu en trs peu
de temps ...
Revenons la lettre a dresse Liliane
Pierre-Paul de Radio Kiskeya ...
Quelqu'un aurait-il voulu faire d'une pierre
plusieurs coups, que ce serait l un coup de matre
1) Les menaces contre la press constitu-
ent la corde la plus sensible et la plus sre pour
obtenir un effet automatique dans l'opinion la
fois national et international ...
2) On voit difficilement le rapport entire
Radio Kiskeya et "la dette de l'indpendance",
sinon peut-tre l'intention d'utiliser une mission
populaire et de grande coute pour faire passer
un message ... comme par hasard la question de
restitution de la "dette de l'indpendance" !

Et pan pan ...
Selon des compatriotes rsidant en
France, la decision de classer Haiti comme pays
indsirable (en plus de cette drle de manifesta-
tion o iganise en G uyane) est u ne premiere
rponse de Paris ... Et pan !
Mais que l'on en vienne parler de men-
ace centre l vie des citoyens franais en Hati,
alors c'est quoi ?
Du terrorism, videmment.
L'accusation du ministry Ashcroft ne
serait donc pas infonde ...
Et pan pan !
Et une second rponse, bien plus
efficace, parce que plus subtile. Question de
renseignements ...
3) Autre rsultat atteint, eh bien
automatiquement ce sont d'autres informations
plus srieuses, plus graves ou plus importantes
qui disparaissent de l'actualit pour faire place
ces nouvelles plus sensationnelles ...
Personne ne parle plus de l'accusation
du ministry amricain de la Justice non pas
contre le gouvernement Lavalas, mais contre les
Hatiens (car il s'agit de rfugis hatiens
recherchant l'asile politique et dclarant fuir un
pays o il leur est impossible de vivre).
Une vritable arme secrte ...
Qui pis est, une accusation contre
Hati, car de toute evidence, pour impossible
qu'il soit impossible Washington de fournir
la moindre preuve que des terrorists traversent
Hati pour pntrer clandestinement aux Etats-
(voir Renseignements / 5)







Mercredi 14 Mai 2003
U-,+; ,, r, h VTl-1 YXVTT NMn 1 ;


IDE L'ACTUALITE


Ou comment tous ces lments


disparates de l'actualit se retrouvent
(Renseignements ... suite de la page 4) immdiatement l'esclavage ... Seule l'intervention cette disposition de la Constitution de 1987 ..
Unis, voici l une vritable arme secrte (une information nergique du gnral de brigade Toussaint Louverture (af- Notons cependant que de grands efforts ont t
dite classe, ou renseignements) que l'administration faire Villate) put tirer de ce mauvais pas le Gouverneur faits ces derniers temps.
amricaine n'hsitera pas, n'hsite pas brandir chaque rpublicain (c'est--dire partisan de la France uoi qu'il en soit, alors que la press a aid
fois qu'elle veut atteindre un but quelconque en Hati ou rvolutionnaire, par opposition aux royalistes qui se Lavalas gagner le pouvoir en 1990 puis le reprendre en
impliquant les Hatiens. battaient pour le maintien du status quo colonial). 1994 des mains du rgime militaire putschiste, aujourd'hui
Comme s'il existait une stratgie pour faire le Les masses hatiennes, come tant d'autres, font dire que la plus grande mfiance rgne entire le pouvoir et
[_ i.


Conference de press de la dlgation de l'OEA comprenant Luigi Einaudi, Dlgi
Julian Hunte, Ellen Gilroy, David Lee photo Hati en Marche


black-out sur toute information c aractre srieux o u
positif (affaire John Ashcroft qui cause un malaise certain,
aucun service Washington ne pouvant justifier
l'accusation du ministry par quelque fait concrete; une con-
clusion plus quilibre l'issue de la dernire runion du
Conseil Permanent de l'OEA mais qui se retrouve
pratiquement boycotte au niveau de la communication
en Hati etc.) ...
Tandis que toute information negative ou
sensationnelle fait automatiquement "la une" et ce pen-
dant plusieurs jours ... Comme cette balle de calibre 12
destine frapper l'imagination; ou encore l'ex-colonel
Himmler Rbu dnonant un prsum plan du
gouvernement Lavalas pour tuer tous les anciens militaires
... etc.

Attaque contre la central de Pligre ...
Pour culminer mercredi dans cette nouvelle si
extravagant et si unacceptable que personnel n'a voulu
d'abord y croire : une attaque contre la central hydro-
lectrique de Pligre pour forcer le pays s'arrter
compltement ...
Qu'est-ce qui relie tous ces vnements ? La lutte
anti-Aristide ...
Mais plus spcifiquement encore, les
renseignements ...
L'accusation du ministry Ashcroft qu'aucun
service du gouvernement amricain ou du Congrs n'est
en measure de confirmer, sauf ceux qui l'ont mijote pour
servir d'arme secrte : les renseignements ...

Un domaine o la France est passe matre ...
La manifestation inattendue de Guyane,
dbouchant le lendemain sur l'apparition d'Hati sur la liste
des nations pestifres, un domaine o la France est passe
matre dans ses ex-colonies africaines: les renseignements

Mais on pourrait remonter jusqu' la colonie de
Saint Domingue, comme on lit dans l'"Histoire de
Toussaint Louverture" de Horace Paulus Sanon : tantt
les royalistes qui rpandent d ans de fausses gazettes 1la
rumeur que la Convention national (Paris) allait librer
tous les esclaves; tantt les noirs nouveaux libres soulevs
contre le Gouverneur Lavaux au bruit que celui-ci avait
reu de France un bateau charge de chanes pour rtablir


donc l'objet de ce genre de manipulation depuis plusieurs
sicles ...
Tout comme on l'a vu pendant la guerre d'Irak,
o l'information, aussi bien d'un ct que de l'autre, ajou
un rle plus dterminant que toutes les armes de destruc-
tion massive ...

Quelque Bob Dnard tropical ...
Et information-dsinformation, quoiqu'en dehors
de la volont des journalists qui eux ne veulent
qu'informer, et donc information qui se confond avec le
renseignement, mme malgr elle ...
C'est galement le cas chez nous, du moins dans
bien des cas.
Ex. la lettre adresse Mme Liliane Pierre-Paul
.. don't le libell ne peut laisser aucun doute au premier
observateur venu. Menacei la vie de ressortissants
europens, en Cte d'ivoire ou au Gabon, Paris aurait dj
dpch des forces d'intervention ... ou dfaut quelque
Bob Dnard tropical la tte d'une bande, n'est-ce pas, de
"sans manmans".
Et au moment mme o le g ouvernement e st
accus de terrorism de tous les cts la fois, y compris
par Washington et Paris, les terrorists attaquent en force
du ct de la central de Pligre ...
Et que devient la mise en garde de l'OEA,
souscrite par Washington, qu'elle n'admettra pas un
renversement du president d'Hati par la force ... L'OEA
ragira-t-elle contre les terrorists qui viennent de la
frontire dominicaine ?

Un double language ...
Il est vrai que c'est le mme gouvernement
amricain qui lance cette mise en garde, qui accuse aussi
Hati de servir de transit au terrorism international ...
Un double language qui n'chappe pas aux vrais
terrorists en mission et leurs commanditaires.
Nous disions tantt qu'en Irak comme chez nous,
aujourd'hui l'arme par excellence des renseignements, ce
sont les mdias ...
Et aussi que ceux-ci jouent ce rle bien malgr
eux, du moins en rgle gnrale. Nous vivons
d'informations, et nous les prenons l o on nous en
trouvons ...
L'Etat hatien n'a pas pour tradition de respecter


us de la diaspora photo HenM
la press est un euphmisme ...
Lavalas s'est laiss battre sur ce terrain par
d'autres forces plus organises et mthodiques dans leur
fonctionnement.
Et, de toute evidence, celles du renseignement.

Le premier coup d'tat de l'histoir ralis par
la press ...
Le coup d'tat du 30 septembre 1991 a t
l'oeuvre des forces armes d'Hati ...
Mais l'anne dernire, lors du putsch rat contre
le president Hugo Chavez du Venezuela, on aurait entendu
des stars du petit cran proclameren ondes qu'ils venaient
de signer le premier coup d'tat de l'histoire ralis par la
press ...
C'est donc un signe des temps.
Quoique paraissant la seule institution du pays
encore debout, mais ce sont aussi toutes ces charges lui
pesant sur les paules (y compris comme instrument doc-
ile aux mains du renseignement) qui font que la press
hatienne ne se trouve pas aujourd'hui dans sa meilleure
forme.
Confusion, ne pouvant dsormais savoir d'o lui
viennent les coups, on accuse les partisans du
gouvernement, mais les menaces se sont gnralises ces
derniers mois ...
Divisions ouvertement entretenues, par tous les
moyens, y compris matriels, p artisanerie, copinage,
balkanisation, donc manipulation (voyez le petit nombre
de candidatures au dernier Prix Jean Dominique, et le choix
de deux reporters d'un mme mdia sans raison valuable)


Comme s'il n'y avait qu'une opposition ...
Mais si le pouvoir a perdu la press, c'est aussi
parce qu'il est absent dans la guerre du renseignement.
Tout se lie. Comme a dit un parlementaire d'une
circonscription proche de la frontire et membre du parti
aU p6uv6fi, &a6f qU6e d epis d'eX f6 t6~iS S i qffT(i'
viennent de la mme zone, la frontire avec la Rpublique
Dominicaine, on ne comprend pas que les autorits tolrent
cette plaie bante leur flanc, au point de laisser la central
de Pligre sans une vritable protection ...
Jeudi on apprend que l'ex-policier Guy Philippe
et ses trois compagnons alors qu'ils ont t arrts la
frontire le mme jour que se perptrait l'attaque contre la
(voir Renseignements / 6)


Page 5


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse

6 Mois Un An Renouvellement O

Etats Unis $40.00 $ 78.00
Canada $42.00 $80.00 Nouvel Abonn
Europe $70.00 $135.00
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


riaiti en iviarcilu vui. ^ v ii iNu i 1 -


1







Page 6


EVFNEMENTS


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol XVIINo 15


3 .. I .. .alu i Ivi .. VVi.u V x.1Lvi IN 1.j


Un commando attaque la central de Pligre


BILAN: 2 MORTS ET 3 TURBINES ENDOMMAGEES


Guy Philippe arrt et relch


REPUBLIQUE DOMINICAINE "BASE ARRIERE DES OPPOSANTS"


(Evenements ... suite de la lre page
d'investigation, announce : "Ces gens sont investigus sur
la base d'allgations qu'ils essaient de traverser en Hati
en vue de conspirer" contre le gouvernement.
Cependant aucune accusation n'a t porte contre
eux...
A Port-au-Prince, le Secrtaire d'Etat la Com-
munication, Mario Dupuy, a li ces arrestations l'"acte
de sabotage" commis contre la central de Pligre.
Selon Dupuy, les 5 hommes apprhends planifiaient "des
operations de dstabilisation."
"Ils ont t arrts au course d'une rencontre pour
recruter des sympathisants leur cause, qui est de s'emparer


La Guerre


du Renseignement
(Renseignements ... suite de la page 5)
central de Pligre par une vingtaine d'individus arms -
ont t relchs par les autorits dominicaines.pour
insuffisance de preuves.
De son ct, l'opposition a ni toute implication.'
Comme s'il n'y avait qu'une opposition ...

Un non-gouvernement ...
Qui donc a opr Pligre ?
Probablement, des martiens.
Le gouvernement Lavalas, comme dj lors du
coup d'tat du 30 septembre 1991, a pch par carence de
renseignements ...
Un gouvernement sans renseignement ne peut en
aucun cas imposer l'autorit de l'Etat et de la Rpublique,
assurer la protection des citoyens et du bien public, ni sa
propre scurit.
Voire esprer confondre ses adversaires de tout
ordre, d'autant que ces derniers sont mieux pourvus et
capable de tant d'adresse, comme la lettre Radio Kiskeya

Un gouvernement sans renseignement est presque
un non-gouvernement.

Hati en Marche, 10 Mai 2003


A UNIQUE HAITIAN
CENTENNIAL CELEBRA
Mapou Productions, in association with the Haitia
Heritage Foundation (HMHF)
presents:
"Hiat:' The RhvY-h*s, The Dance and Thi

Carnegie Hall on Friday, May 23, 2003 at 8:

This historical/cultural dramatization will depict two hur
fredom and cultural fineness and a prospective glimpse at the nex
years while paying homage to our heroes.
Featuring:
Danny Glover
Emeline Michel
James Germain
Erna Letemps
Jean Claude Eugene
Beethova Obas
Boulot Valcourt
Kiskeya: The Haitian Orchestra led by Jean Jean-Pierre
Aykodans Dance Company (directly from Haiti) directed By
JeanGuy Saintus
Master Drummers: Friztner Augustin, Bonga, and directlyl
Mapou Azor
Guest Stars: (from Japan) Kimiko Nakazawa, violinist and
Welmyr
Jean-Pierre, pianist.


du pouvoir par des moyens illgaux" a renchri le consul hatienne informed avoir men une important operation, le
hatien Dajabon, Edwin Paraison. mercredi 7 mai, en la residence d'une certain Judy C. Roy,
Cependant ds le lendemain (mercredi 7 mai), Guy dirigeante d'une organisation politique dnomme Force
de Protection Citoyenne.
Selon les porte-pa-
: role officials, des armes de
guerre ont t confisques.
On aurait
dcouvert galement des
plans d'attaque contre le
Palais National et la
residence prive du
Prsident- Jean-B ertrand
Aristide dans la banlieue de
la capital.
La porte-parole de
la police, Daphney Orlando,
indique que l'attaque contre
la central de Pligre est
l'oeuvre d'anciens militaires
Sgroups au sein d'une
organisation dnomme
"lame san manman", don't
Dirigeants de l'opposition Lydie Parent, Ren Julien, Leslie Manigat, Jean plusieurs milliede maillot
Nazaire Thide photo Yonel Louis/HenM


Philippe et ses 4 compagnons taient remis en libert.
"Nous les avons investigus et, aprs n'avoir rien
trouv, nous les avons renvoys avec l'avertissement qu'il
ne leur est pas permis de conspirer sous aucun prtexte" a
dit le Gn. Cruz.
Dans des interviews tlphoniques aux mdias de
Port-au-Prince, l'ex-chef de la police du Cap-Haitien, nie
toute intention de planifier des actes subversifs.
Guy Philippe, un ancien commissaire de police
qui a gagn l'exil peu aprs les lections controversies de
mai 2000, a dj t accus de complot par le gouvernement
hatien aprs l'attaque perptre contre le Palais National,
le 17 Dcembre 2001, qui a caus dix morts et dclench
une vague de violence contre les siges de l'opposition
par des partisans du pouvoir Lavalas.
Le gouvernement a pay de lourdes rparations
aux dirigeants de l'opposition qui en furent victims.
Une fois les 5 hommes relchs par la scurit
dominicaine, don't Paul Arcelin qui a t identifi par les
autorits hatiennes comme un membre de la Convergence
Dmocratique (opposition), ces deniers
FLAG sont months l'assaut avec beaucoup plus
d'ardeur.
_TION Paul Denis qualified de
n Musical malhonntes les dclarations du Secrtaire
d'Etat la Communication, indiquant que
l'ex-ambassadeur Arcelin avait reprsent
Sla Convergence au moment de la nomina-
00 PM. tion de Me Grard Gourgue comme
presidentt provisoire", mais que depuis ils
idred years of n'ont pas eu de contact avec lui.
t two hundred Evans Paul (K-Plum) souligne que
Lavalas voque toujours la question de
coup d'tat chaque fois qu'il se retrouve
en difficult, mais qu'"unj our Lavalas
finira par tre victim de son propre coup
d'tat."
Le dirigeant de la Convergence va
mme jusqu' mettre en doute le sabotage
contre la central de Pligre, se demandant
choreographer si ce n'est pas un subterfuge pour la con-
clusion de contractss juteux."
y from Haiti) Mais entre-temps, la police


ont t retrouvs chez Mme Judy Roy.
Cependant celle-ci a eu le temps de disparatre...


Membres de l'unit anti-terroriste
photo Hati en Marche
mando de l'attaque de Pligre qui a aussi disparu sans tre
inquit, il ne reste donc personnel pour revendiquer les
actes criminals graves commis pendant se.n.ve...
Pour des parlementaires Lavalas, les derniers
vnements confirment que la Rpublique Dominicaine
constitute dfinitivement une "base arrire" pour les
opposants hatiens dcids renverser le pouvoir par tous
les moyens.


Autour reunion Conseil Permanent
(OEA-CARICOM ... suite de la page 2) est impossible. Mais que seule, elle ne pourra pas rsoudre
ce qu'elle ne comprend pas. la crise. La crise lectorale n'est que la manifestation
Il est absolument clair que la superficielle, de crises sociales, politiques et
tenue d'lection dans l'tat de institutionnelles plus profondes.
dliquescence des institutions et de l'tat, (Emission du RDNP)
(voir un autre point de vue Page 8)

AVIS Marc's Record Shop
Il est port la connaissance du public que la direction de Marc Record exige que tous les
producteurs, distributeurs et manufactures cessent de reproduire ou distribuer aucun produit de Marc
Record sans l'autorisation formelle de Marc-Marie Duverger, l'administratrice. Les violateurs seront
poursuivis.


(from Haiti)


i ns cultural estivity wili oe Ite kick oiu ou a scenes oi events
culminating in the commemoration of Haiti's independence.bicentennial in the
year 2004.
Reserve your seats today.
Tel. 866.655.7355
.wYw..winb.dowsnha.i.ti.co.n.
mapouproductions@aol.com
www.cruisingintohistoly.org (Sign on to the 2004 cruise to Haiti today as
spaces are limited)
Ticketprices: $100.00;$ 75.00; $ 30.00

"Be the change you want to see in the world"
Mahatma Gandhi







Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


RESTITUTION


1 Page 7


Le scandal de la "Dette de l'Indpendance"


Par Grard Bissainthe
(ex-ministre sous le rgime militaire)
J'invite les lecteurs compare deux points de vue
illustrs par deux textes que je cite ci-dessous: celui de
l'article No 1 paru dans le Nouvelliste de Port-au-Prince et
celui de l'article No 2 d'un Franais pourtant dit "de droite",
don't la conscience est dchire par l'injustice de ce que
les plus hautes instances franaises ont toujours accept
d'appeler "la Dette de l'Indpendance" et que pour des
raisons de commodity nous appellerons ici tout simplement
"la Dette".
Avant cette lecture je propose quelques rflexions
qui me paraissent essentielles:
1. Tout d'abord il nous faut souligner fortement
que le Prsident Jean-Bertrand Aristide, en tant que chef
actuel de l'Etat hatien, a parfaitement le droit de rclamer
le remboursement de la Dette. Je rejoins cependant
l'Ambassade-de France qui a mis du temps pour y arriver
mais qui estime aujourd'hui que le chef de l'Etat hatien
manque pour le faire totalement de credit moral.
2. Il faut aussi remarquer que le Quai d'Orsay dans
une rponse directed assez rcente aux rclamations du
gouvernement hatien n'a aucunement ni, alors qu'il aurait
pu, l'obligation pour la France de rembourser la Dette.
3. Je me rappelle qu'un de mes amis, je lui laisserai
le soin de dvoiler son nom, en visit en ce mme Quai
d'Orsay (Ministre des Affaires trangres Paris) dans
les annes 60, avait reu en substance d'un porte-parole
autoris de l'Etat franais cette rponse, lorsqu'il demandait
une "aide technique" pour renverser Franois Duvalier:
"Nous vous aiderons, parce que nous devons cela votre
pays. Ce sera pour nous une manire de rembourser la Dette
de l'Indpendance". Le Quai d'Orsay reconnaissait alors
formellement, quoique officieusement, la ncessit au
moins morale de rembourser la Dette.
4. Rcemment Madame Christiane Taubira,


A la Dcouverte du Patrin
Journe de Sensibilisation Au Patrimoine Architectura

1- HOMMAGE Albert Mangones, Architecte et Sc

2- EXPOSITION de documents
E. Tlmaque et P. Jeanopoulos

3- FILMS sur l'Architecture Hatienne

4- DEBATS :ARCHITECTURE ET CONSERVATION I
ET MONUMENTS HISTORIQUES EN HAI
Frdric Mangones, Architecte
DATE : Dimanche 25 Mai 2003
HEURE: 2:00 pm 7:00 pm
LIEU : CASEGHA 218-46 Hempstead
Ave./Springfield Blvd., Queens Village
New York, 11429
CONTACT: (516)338-1151
ANIMATION: Edward Richard et Tony Mois
DEGUSTATION: Vin, Fromage, RecettesTraditionelle
PARTICIPATION : A votre gnrosit


Dpute de la Guyane, candidate au poste de Prsident de
la Rpublique Franaise aux dernires lections, a
ouvertement demand urbi et orbi que la France rembourse
Hati la Dette de l'Indpendance. Pas un des lgislateurs
franais ne lui a rpliqu que sa demand tait sans
fondement.
5. Evidemment Hati n'a pas pay l'entit
juridique qui s'appelle l'Etat franais les sommes qui ont
t rclames pour ddommager les colons franais. Mais
il n'empche que c'est l'Etat franais qui a exig, c'est
l'Etat franais qui a fait pression, ce sont les agents de l'Etat
franais qui ont peru les sommes. L'Etat a t l'agence de
recouvrement (ce qu'on appelle aux Etats-Unis la "collec-
tion agency"). Ce qui veut dire que l'Etat franais a t au
moins complice dans cette mauvaise action.
6. Car mauvaise action il y avait. Venir rclamer
d'anciens esclaves et leurs descendants un
ddommagement aprs une exploitation cruelle qui avait
dur des sicles, relevait de l'arrogance et de la mchancet
les plus sidrantes. Si les choses s'taient faites
EQUITABLEMENT, il aurait fallu ds cette poque mettre
en balance les prjudices encourus par les colons et les
torts subis par les esclaves, et voir o penchait la balance
pour savoir qui devait qui. Il est douteux que la balance
ait alors pench en faveur des colons qui avaient retir de
la colonie de Saint-Domingue quatre cent (400) millions
de francs or par an, pendant de longues dcennies, sans
que les esclaves aient jamais vu l'ombre de la couleur de
ce pactole. En'estimant, par example, mme simplement
au quart de ces sommes la valeur de la main-d'ouvre des
esclaves, on arrive des montants pharamineux qu'il
faudrait payer aujourd'hui avec des intrts aux descen-
dants des esclaves. L'auteur de l'article No 1 y fait allu-
sion, mais dans son texte cette consideration intervient
comme une sorte de manoeuvre de diversion, voire comme
une demonstration par l'absurde, puisqu'il parat clair que
l'Etat franais ne manquerait pas en l'occurrence de se
dclarer insolvable ou invoquerait la pre-
scription.
noine 7. La comparison avec les Etats-
Unis en face de l'Angleterre ou avec la
il Hatien Rpublique dominicaine en face d'Hati est
un argument des plus spcieux. Il tait ques-
ulpteur tion dans ces autres cas du sort d'hommes
considrs comme des hommes en face
d'autres hommes c onsidrs comme des
hommes et non pas d'hommes considrs
comme des hommes en face d'autres
hommes c onsidrs et traits comme des
btes. Il faudrait tout de mme qu'il soit bien
DES SITES entendu que l'esclave qui se libre n'a rien
TI r embourser son ancien matre et que
lorsqu'il occupe pour survive le domaine
de son ancien matre qui avait pralablement
refuse de le partager.avec lui (c'est ce que
Toussaint avait tent et que Napolon avait
refus), son occupation du domaine est tout
ce qu'il y a de plus lgitime au nom mme
du droit la vie ou la simple survive. Parler
e de remboursement ce serait comme dcrter,
s d' Hati par example, que les anciens locataires du
Fort Dimanche devraient payer l'Etat le


I E~rcioa


montant des loyers accumuls pendant leur sjour.
8. Invoquer aujourd'hui contre les descendants
des esclaves les conventions internationales de l'poque
qui justifiaient l'exploitation, la colonisation et l'esclavage,
conventions qui avaient t tablies unilatralement,
videmment sans l'accord des victims, c 'est comme
invoquer aujourd'hui la loi du "milieu" pour justifier les
rapines et les mfaits de la "mafia".
9. Le clou de l'article 1 est le passage: '.Si la
France nous prend au mot, ne peut-elle pas aprs, son
tour, se sentir en droit de rclamer la restitution des terres,
de tout notre territoire, au nom des descendants des fermiers
dpossds, de nous remettre nouveau en tat de colonie,
nous transformer en Dpartement ou Territoire d'Outre-
Mer (DOMTOM), et demander ceux qui ne le dsirent
pas, de retourner chez leurs anctres en Afrique, avec le
pognon?" Rien que a! Devons-nous lire dans ce passage
de l'auteur qui parait s' tre renseign bonne s ource,
l'intention de la France de lancer bientt sa propre Guerre
du Golfe (de la Gonve cette fois-ci, mais chacun fait ce
qu'il peut) pour montrer aux Hatiens comme aussi aux
Amricains, qu'eux aussi ont des griffes et des dents?
10. Il faut comprendre que par del les
considerations purement juridiques ou casuistiques, il existe
un point de vue moral, dans le grand sens du mot. Aprs
tout, des Franais ont bti des fortunes immense sur le
sang des esclaves de Saint-Domingue, ont exig qu'aprs
notre guerre d'indpendance nous continuions nous
saigner pour leur envoyer de l'argent, nous privant de
resources qui nous taient alors indispensables pour
avancer (alors que, par example, aprs la dernire guerre
mondiale un plan Marshall a invest des fonds considrables
mme dans une Allemagne vaincue). Si cela n'tait pas sale,
on ne voit pas bien ce qui est sale. Si cela ne rclame pas
rparations on ne voit pas bien ce qui p eut rclamer
rparations dans le monde. La France est trs mal place
aprs pour venir nous parler d'assistance "notre dtresse"
qui est une charity en gnral mal conue et bien souvent
d'une poustouflante hypocrisie. Monsieur l'Ambassadeur
de France, nous avons besoin de justice et non de charit et
surtout pas de piti.
11. Il est bruit que la France se propose-de nous
aider fter le bicentenaire de l'Indpendance. Si les
Franais n'ont pas perdu un sens du ridicule qu'ils ont
toujours eu dans toute leur histoire, ils devraient se dire
qu'il ne sied pas trop qu'un flibustier mme repenti se
mle de fter l'anniversaire de la liberation d'une fille qu'il
avait tenue en otage et pour laquelle il avait exig et obtenu
une forte ranon. Peut-tre aprs avoir rembours la ranon
pourrait-il avoir sa place dans les gradins de la fte. Mais
de l se proposer comme matre des crmonies, disons
que pour le moins la proposition relve, puisqu'il faut rester
poli, d'une extraordinaire candeur.
12. Pour ma part, si l'Etat franais n'a pas au
moins manifest son intention de rembourser la Dette de
l'Indpendance par del toutes les finasseries etjongleries
juridiques don't il pourrait se prvaloir pour ne pas faire ce
geste historique qui l'honorera, j'estime que nous devrons
faire u n appel c ollectif au people franais p ar del se s
dirigeants pour obtenir rparations, avant d'envisager
d'autres actions positives pour atteindre notre but.
(voir Restitution / 8)


Nous exportons-vers HatiJ

A4 ot 7-z oco<>< ura-
18x 18& 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G_ R A T U I T"
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Hati


MlFonoco> urac
12x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

G- lRATT U5J IT
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


Venez donc voir vous-mme Apportez ce coupon



Meilleurs prix de la place


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Page 7


I







Page 8
1


SOEA-HAITI


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


juridiques fondes sur sa propre Charte con-
stitutive, voire de circonstances attnuantes
d'invoquer les articles 18, 19, 20 et 21 de
la "Charte dmocratique" (violation des
droits humans lors des vnements du 17


+ Villa Bsin-Ven + 1


P'anto/ns es a bes et cbons note Bico ore
Plantons es arbres et clbrons notre Bicolore


Du 1" au 31 mai, week-end riche en activits cotouristiques: troubadour, troupe de danse, shows
d'acteurs, veille culturelle 17 mai et parade du 18 mai, reboisement, visit familiale, etc.... Dormez
merveilleusement bien et consommez le plus purement crole, tout en restant en contact avec les autres
d'ici et d'ailleurs. Prix promotionnel trs avantageux, avec transport gratuit de Tapion Vallue, don't
40% va l'amlioration de cette route.
En chambre simple : US$ 27.00/tte ou US$ 35.00 pour 2 personnes,'avec 2 repas par jour
En chambre double: US$ 45.00 pour deux avec 2 repas par jour
Payez encore moins chez les families paysannes.

N.B. : En semaine, l'Htel est maintenant prt accueillir les institutions pour des sminaires, des
runions et autres rencontres d'affaire. Toutes les facilits de travail les plus modernes sont l.
Vous n'avez donc rien apporter. Nous vous offrons un trs bon prix et des services de quality

Ne rtez pas cette occasion. Faites et confirmed vos reservations notre bureau sis
au # 17, angle rue 6 et Jose Marti. TL (509) 245-2345. E-mail: apvall(icompa.net


-I


Mesdames et Messieurs,
L'Htel Villa Ban-Yen est heureux de vous informer qu'il est maintenant prt
vous accueillir dans son cadre d'excellence Vallue, 60 km de Port-au-
Prince, pour vos activits de sminaire, de runion priodique ou de
planification annuelle, et d'autres rencontres professionnelles ou d'affaire. En
comparison aux autres structures prestataires de service de la place, l'Htel
fait la difference, par ses services professionnels et comptitifs notamment
quant la quality du produit, au prix et l'accueil. En outre, voici quatre (4)
autres raisons pour fire ce nouveau choix:
1. Changer pour mieux Innover et voir Grand sur la montagne, plus de
700 mtres d'altitude. Nos premiers clients disent toujours: Venir ici,
fait du bien, inspire, permet de respirer et de changer d'ides !
2. Toutes les facilits de travail les plus modernes sont disponibles:
Ordinateur PC ou Laptop -avec imprimante, Internet, Tlphone,
Bibliothque, Radio communautaire, projecteur LCD, Retro projecteur et
projecteur de diapo, appareil de reliure, photocopieuse, laminoire, coupe-
papier, camra LCD digital, Digital handyCam, VCR et TV, chevalet et
tableau blanc. Nos clients aviss disent que Tout est l pour travailler
dans les meilleures conditions, tout en restant en contact avec son
bureau et sa famille. C'est encore tra bien de se sentir ici en
SECURITE!
3. Notre accompagnement pour vous faire dcouvrir le Village, avec son
magnifique paysage et ses vues extraordinaires, les ralisations de
l'Association des Paysans de Vallue et la chaleur de l'hospitalit locale
adoucie au rythme agrable du troubadour local. Nos clients disent
toujours: Ici, c'est different. Les gens sont si sympathiques. C'est
propre et calme. Les repas sont excellent. On consomme des products
frais et naturels, dans l'air pur et vivifiant de la montagne. Vallue, une
valeur sre !.
4. Choisir notre site, c'est fair une contribution une noble cause visant la
dignit humaine et l'amlioration de la quality de vie des paysans dans un
environnement protg. C'est alors fire parties de cette quipe qui a le
privilege de signer le grand livre d'une histoire de dveloppement qu'on
enseignera comme modle dans les prochaines annes.

L'Htel Villa Ban-Yen reste ouvert ngocier avec vous la meilleure offre.
SSoyez rassur que son cadre et ses services seront la measure de vos attentes,
et vous laisseront en partant de trs bons souvenirs. Contactez-nous sans
attendre au (509) 245-2345 ou au #17, angle rue 6 et Jose Marti, Port-au-
Prince, HAITI. E-mail: apvall'ricompa.net

Merci l'avance de rpondre notre invitation.


Abner Septembre
Responsable de Marketing


L'impasse diplomatique dans
laquelle s'emptre 1'OEA depuis la publi-
cation de son rapport d'enqute sur les
vnements du 17 dcembre 2001, il y a
prs d'un an, c'est que l'Organisation
rgionale ne dispose pas de provisions


HAITI-POLITIQUE


Un jeu cynique sous les nouveau

arRonaldSAINT-JEAN de la "Socit civil


Le scandal de la "Dette

de l'Indpendance"
(Restitution ... suite de la page 7)
13. Il va de soi que je rejoins en substance la position du
Franais Jean Raspail (article No 2). Il s'est toujours trouv au moins
un Juste de la France, pour sauver le renom et le rayonnement de ce
pays des feux de Gomorrhe. Mon ami Andr Rivire en tait un. Il y en
a eu d'autres. Peuple hatien, ne croyez surtout que tous les philistins,
Gribouilles et Tartarins de l'Hexagone qui souvent font et disent
n'importe quoi dans notre pays, reprsentent vraiment la France. De
mme que Clinton n'est pas l'Amrique.
14. La bataille pour une rparation par la France des torts
immense qu'elle nous a cause dans le pass est une des batailles
essentielles que doivent mener tous les Hatiens dignes de ce nom.
Arrtons de pleurer sur notre "chec". Loin d 'avoir chou, nous
pouvons et devons dire que n'importe quel autre people, n'importe
quelle autre nation qui aurait t comme nous en butte l'hostilit,
aux perptuelles agressions, aux perptuels brigandages des grands
prdateurs internationaux, aurait dj t effac de la surface de la
terre. Nous avons survcu, c'est beaucoup; c'est norme. Nous sommes,
je l'ai dj dit, un miracle biologique. Sortant d'une arne o, seul
contre les lions, les tigres et autres fauves l'Hatien a survcu, si, comme
Ruy Blas, il est encore "plus dlabr que Job", rien, absolument rien
ne doit l'empcher, aprs cet exploit, d'tre, en face de tous ceux qui
avaient jur sa perte "Plus fier que Bragance."

Grard Bissainthe
gerarbis@att.net
20 avril 2003


-I


dcembre 2001 et impunit don't jouissent
les auteurs lis au pouvoir).
C'est un reverss important", selon
les propres terms de l'OEA, car les
autorits hatiennes, lgitimement lues les
21 mai et 26 novembre 2000, ont des
atouts plus solides que l'opposition
en gnral (Convergence, Groupe
184), contrairement aux dclarations
farfelues de V. Benot: "Le leader du
Konakom rejette l'ide d'appliquer la
Charte dmocratique de l'OEA contre
Hati. Victor Benot estime qu'une
telle decision de l'OEA va rconforter
le president Jean Bertrand Aristide
dans son project d'instaurer une
dictature" (Le Nouvelliste du lundi 21
avril 2003).

Les "pays amis" de Hati
et l'OEA pris dans leur propre
pige du 17 dcembre 2001
En consequence, le
Gouvernement v a se prsenter 1 a
barre, le 30 avril prochain, comme la
principal victim de ces actes
criminals au nom de la population, en
vertu des prrogatives
constitutionnelles et eu gard au
principle du droit public international.
Sur ce, il a les moyens d'en
faire usage en bonne et due forme.
D'autant plus que les trois
"spcialistes" ou
"enquteurs"
indpendants de l'OEA
ont dissert sur tout
sauf sur l'essentiel
selon bon nombre
d'analystes et
observateurs
"(...). Le rap-
port de la Commission
n'a toujours pas
rpondu certaines in-
terrogations majeures
de l'opinion savoir
quel tait l'objectif de
l'attaque contre le
Palais national? A qui
-. -',-'..-. ou quel secteur a-t-
:'. I elle profit? Donc, qui


oripeaux

avait intrt la perptrer et dans quel but?
(...). On attend toujours de savoir
pourquoi ce commando lourdement arm,
comme le confirm la Commission, avait
dcid d'attaquer le Palais national ce jour-
l (Le Nouvelliste, mardi 2 juillet 2002).
Les reprsentants de la
"communaut international" ou "pays
amis" de Hati peuvent chercher, bon an
mal an, se rassurer bon compete et, le
choc du 17 dcembre 2001 "digr", faire
la navette entire Washington/Bruxelles et
Port-au-Prince, vaquer leurs occupations,
laborer de nouvelles stratgies... les faits
sont l : une nouvelle situation s'est
installe depuis le coup d'Etat manqu du
17 dcembre 2001.
La Commission d'enqute
indpendante de l'OEA a prcis, dans son
rapport bidon, que l'attaque contre la Palais
national a bien eu lieu. Toutefois, elle
n'tait pas un montage du pouvoir lavalas
et que la Convergence n'y a pas particip.
Donc, les pays amis" de Hati a uraient
grand tort de croire qu'on peut impunment
diaboliser les effects tout en feignant
d'ignorer les causes "estimant que l'appel
la mobilisation pacifique (soulign par
nous) lanc par des officials du parti au
pouvoir a constitu l'un des facteurs ayant
contribu au bouleversement qui ont suivi
les vnements du 17 dcembre 2001".
Et la tendance qui en dcoule,
jusqu' date, est de faire croire l'opinion
publique national et international que ce
scenario tragique a t l'euvre criminelle
des autorits hatiennes en vue de justifier
la repression contre l'opposition, la
"socit non civil" des ONG et les
travailleurs de la press, et que le pouvoir
fait fi du respect de droits humans.

Groupe 184/Caravane de
l'espoir: un modle de "parti politique"
la mode!
Il demeure que les faits ne peuvent
tre compltement masqus. Suite ce rap-
port de l'OEA qui ne tient pas debout, la
"communaut international" a signifi sa
volont, depuis lors, de passer
concrtement un autre dispositif qui doit
conduire l'mergence d'une nouvelle coa-
lition politique en lieu et place de la Con-
vergence use par le temps.
(voir Politique / 15).





Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


Page 9


I WESTERN UNION I


*
**


Port-de Paix
*~
, lr Gro


Golfe de la Gonve


i.:. tI1l


Jljm't-


Petite; R i *'vi Mira NippesM


SLu m C di t


r *t

.Mcrne,1 ~ *~Nr

SitsRaphai J 1 *
St. 1 liipi IL d i' i dIdl


-4rL'Ls t ie *l
tite-Rivre'7 rCl *r *
*Ven rptte 1


*


*1 Cabarel
Port-au-Prince ,arepor

'* Carcrour Lahy*
I :I-efelkrajf*


*
*


*.


6 mdLs


Mer des Antilles


Kob


ou


la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Hati
au mme prix.


Envoyez


Paiement en U.S. $

3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Payez seulement


$ 50.00 $4.50

$1 00.00 $9.00

$200.00 $18.00
Frais gal 9% du montant envoy


.Apelez u:-8798-12*purfomao n*croe t nfrn

's I SI s


.9i


k
r
k-


**
**
*


*


*
*


~ ~oret ~s~
.ii--~-J





Page 10


AEROPORT


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII N


a -n r7~W* *..F -t-t-.: r't~
i 'k!


L i


'-'i


*Amn


d'arriv


* Install


* Amen,


de rc
r
SAmen


pour I'


*Amn


* Constr


'i f M 9 r


*' k- -


r- zrrr


's-


:
:t
:.i
r i--
ill


'i t::
1;r -- -.


* .


L_ /:i


n. n ~~
eiI- V-L.
I! i'"





Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol, XVIl


I NTFRNTRATICNAI1


NI 1<


C.''


r'l< .;"~ ~-
r i
i;t r U :'
i
c~ I,
C' '


ni -
-; 4'


k.J


PORT-AU-PRINCE


M


igement d'une nouvelle salle

e climatise


action de nouveaux tapis bagages


igement d'une nouvelle salle

amation des bagages


gement de nouveaux comptoirs

Immigration


gement d'espaces pour la Douane


action d'un nouveau salon V.I.P.


-? '~ ~r ~- 44r -' r


'1


6I* ~ 'k~:


Page 11


4.,;
C4.


M


INO. ID 1


----r;- n
i-
-i
--i-


EAU-A







Page 12


ARTS & CULTURE


Mercredi 14 Mai 2003
-Initi ornMnrMhP Vnl YVTT Nn 1 5


EXPOSITION

Ibobl de Tiga Miami


L'artiste Jean-Claude Garoute dit Tiga expose ses
toiles la Galerie Nader, 1911 Ponce de Leon Blvd, Coral
Gables, Florida 33134 Miami du 16 au 30 mai 2003. Les
rcentes toiles de cet artiste baptises Ibobl entrent
dans le cadre de la commmoration du Bicentenaire du
drapeau ha-tien. Tiga reprsente l'un des peintres les plus
reprsentatifs de sa gnration. Ses rencontres avec Gerzy
Grotowsky et Andr Malraux ont fortement enrichi son tra-
vail. D.ominique Batraville l'a rencontr p our Haiti en
Marche.

Dominique Batraville : Tiga, votre travail
artistique est impressionnant. Vous tes quelque part habit.
Pourquoi Ibobl ? S'agit-il d'une r-exploitation de
l'imaginaire vodou ?
Tiga: Si le concept travail partir de la Gense
signifie tche accomplir, souffrance, calamit, effort suite
un pch, mon concept de presence cratrice m'a libr
de l'esprit d'un monde achev ou mort qui lutte pour se
maintenir parole biais de la production outrance en lieu et
place de rythme de creation . Donc, il n'est plus ques-
tion pour moi de recherche ou de r-exploration de
l'imaginaire vodou, qui est issu d'un culte familial ances-
tral remontant des millnaires. N'ai-je pas dit que j'avais
trouv mon art l'cole de mon people ? Depuis, je vis
intrieurement tous les niveaux de l'Existence et je me
sens toujours en harmonie avec le souffle original de ce
people qui est toujours vivant en dpit du systme colonial
inhumain qui a tout fait pour imposer ses principles.
L'exposition qui se fait Miami la Galerie Nader dans
les parages de la fte du drapeau ne pourrait avoir un autre
titre. Car dans drapeau, nous voyons nation et dans nation,
anctre. D'o le titre Ibobl qui fait penser simultanment
tradition et creation par rapport Ibolele, le porte-drapeau
de toutes nations issues d'une mme origine.
D.B. : Votre language pictural est-il li aux transes
ou un protocole contemplatif de troisime type ?
Tiga : Je sais tout simplement que j'ai atteint ce
quej'appelle l'inertie cratrice , ce qui me permet d'tre
en vibration entire le rel et le virtuel, principle de base avant


l'individuation, qui n'a pas t bien apprhend ou
interprt par certain philosophes. D'o la notion du bien
et du mal qui a cr tant de confusion. Et l'art n'est pas
une dtente, mais une attente d'o le concept Espoir ou le


"IBOBEL", oeuvre rcente de T-Ga
Bondieubon du people hatien. D s q u'on arrive a
transcender cette dualit, on peut parler en. effet de con-
templation de troisime type.
D.B. : Vous tes un peintre figuratif abstrait. Votre
travail relve parfois de la pure folie cratrice. Comment
faites-vous pour rester toujours en quilibre ?
Tiga : Cette question fait suite la rponse de la


MULTI TRANSFER


20 % DISCOUNT


ICIS I~EYA EXIPRPIES S

2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE

S NEECIL DIS C~2ND


7921 NE 2ND AVE.


PHONE:(305) 751-4488
FAX:(305) 751-4002

TOLL FREE: 1-866-547-5393


10*15*945
Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15,945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais de connection


elhe~~eit


SLes Tarif "long distance" les plus bas du Monde -


Pour d'autres informations, appelez 10-1545-0
Sk ou visitez notre site: www.yakcom

o

Centimes la
Haiti 2'Minute
24 heure par jour
H aiti 29 et ts les jous.
Argentine ............15 .. Costa Rica ...........19.. Salvador..............25 Nicaragua...........29 ..
Bresil ...................15 c Cuba ......................99 ,. Guatemala ..........27" e. Panama ...............29 eC
Chili ......................15 R. Dominicaine...15 .. Honduras ............39 .ft Perou....................29 e.
Colombie..............15 cb Equateur ............29 Mexique............... 15... Porto Rico............13 ..
U uguay ... ..UrugU.ay. .29
e c .....i..BW Vw.. ipr.- 1-1.9 Cr. lt *m aat i ~. O -- ,. amtas dro~ S Venezuela ............19 ,--
.ra ilSlio l. m.dtaf pcPmn mn aumi eeC a conmrend p In fi U5F.


deuxime. Le fait de vivre intensment le moment present
sans penser hier ou demain me permet non seulement
d'tre en quilibre avec moi-mme et simultanment avec
le milieu ambiant et toute autre entit universelle. Mon art
exprime paradoxalement la dimension primordiale dans le
sens premier et qui fait surgir l'originel et o la presence
cratrice qui demand la symbiose Abstrait-figuratif dans
la trilogie : Sensation-Sentiment-Perception.
D.B. : Est-ce que vous comptez crire vos
mmoires ?
Tiga : Mon existence se situe entire ma naissance
et ma mort, deux lments qui ne me concernent pas ; car
le souffle vie qui passe en moi et qui m'inspire est le seul.
matre bord.
D.B. : Pourquoi vous avez choisi de signer Tiga
et non pas Jean-Claude Garoute ?
Tiga : Je n'ai pas choisi, c'est un signe fort venu
d'ailleurs. Ne pas le rduire P'tit gars > mais TIGA en
un seul mot l'instar de Saint-Soleil nomm par Saint Brice
pour designer une de mes oeuvres en 1971.
Propos recueillis par Dominique Batraville
dbatraville@yahoo.fr

CONTEUSE
Il tait une foire...

Mimi Barthlemy
Port-au-Prince, 3 Mai (HPN) La conteuse
hatienne Mimi Barthlemy a particip pour la premiere
fois la grande Foire du livre jeunesse, la troisime du
nom, cette anne. Elle a t la grande dame de cette dition
et le premier crivain haitien de l'tranger y signer
Mimi Barthlemy a marqu, d'un bout l'autre,
le grand vnement annuel du livre jeunesse, qui s'est tenu
pour la premiere fois, cette anne, l'Institut Saint-Louis
de Gonzague, Delmas, banlieue nord de la capital.
"J'ai particip plusieurs salons internationaux
(voir Conteuse /14)






Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


Page 13


Annonces Classes


Coiffeur Real Estate


Etiquette Unisex
305 940 9070
15456 West Dixie
Highway
Jean Wood Julien
Stylist depuis 1976
10% de rabais avec ce
coupon
Fiurs time customer only
Reg: $ 12.50

Original Barber Shop
Charlemagne Coiffeur
103 S.E. 2"d Street
Delry Beach
Tl 243-1039
Beeper: 524-0086


Restaurant

Bl Foucht
8267 North Miami Ave.
(305)757-6408
Le meilleur griot de la
ville !


Radios

La Voix
Evanglique
Sur intemet
lavoixevangelique.com
TOUS LES"
JOURS
24 sur 24


Paint & Body Shop for
rent with chassi machine
& Paint booth
835 NW 72"d St Miami,
Tl: 305 693 4633
Parking up to 15 cars

Building for sale
In Hati
19.000 sqft, 1.5 acre
Premium location near
airport.excellent
For Bank or Supermarket
Delmas 19 # 153
Prix: $ 500.000,00
ngociable
Planet Real Estate
Hati: 509-405-2291
USA: 813-671-8939

Superbe Maison
$ 110.000,00
(305) 535-5694
Low down payment to
close
100% financing
Five bedrooms, 3 bath


Voitures
vendre
Machin'n pou vann
Nissan 300 1987
Mitsubishi Montero
1987
BUICK skylard 199z
Chevy Impala .2 pbt
1966
BUICK electra 73
Honda Accord 1995
Honda Accord 1989
Mustang 86 Stick
Shift
Chevy Blazer 1986

Vinn w machine yo

835 N.W. 72nd St
Miami,
(305)696-463.3

Pote Lajan Cash !


completely renovated

Maison toute neuve louer Vivi Mitchell
4 chambres coucher, 5 toilettes + dpendance
reservoir 30.000 gallons
Chateau d'eau
Informations: Haiti: (509)257-0211 (aprs 6
hres)
(Mme Bright) ou 509 404 9676 (Raymond
Dsir)
USA: 954 436 9293 ou 786-356-7292
Elizabeth ou Lochard Nol
Email: lochard(@hotmail.com


You are cordially invited
to the
art exhibit

"Ibobl"


Friday, May 16th, 2003
Cocktail Reception with the artist
6:00 pm to 9:00 pm

Exhibition continues through May 30th, 2003
1911 Ponce de Leon Boulevard
Coral Gables, Florida 33134
305.444.1740


Pompano
Danilos Resto
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
954 781 7424

Chiropractic
910 East Atlantic Blvd
Pompano
954-781 2500

Teleco Paw
206 North Flagler Ave
Pompano
954 941 7004


Miami
Lucas Super Market
14759 NE 61h Ave.
305 940 9902

Boujolly Records
13148 West Dixie Hwy
305 893 8950

Etiquette Barber Shop
154-55 West Dixie Hwy
305 940 9070

B&L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie Hwy
305 893 0410

Eclipse Communication
9290 SW 150h Ave
suite 104
954 380 1616


belray


Classic Teleco
203 SE 2"d; Ave
Delray Beach
561 279 8846


Our Lady Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach
561-272 3556


Lauderhill
Del's Corner
1448 N. State Road 7
Lauderhill
954-585 0711

Notre Dame Resto
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
954421 4777

Ft Lauder-
dale
Radio Paw
1108 NW 9 Ave Suite 2
Ft Lauderdale
954 523 0767

Island Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 045

Si vous voulez
vendre notre journal,
appelez le
(305)754-0705


L'Actualit de bon matin Port-au-

c'est Mlodie Matin Prince, Haiti
7:00 9:00 AMN 509-221-8567 /

MELODIE 103.3 FM 8568






Looking for a better way

to stay in touch with Haiti ?

We've got just the right thing !

You now can purchase Comcel cell phones
and calling cards for your loved ones in Haiti



XPRESSBUY at 1-800-898-3496 ...-.
or visit www.xpressbuy.com
or UNITRANSFER at 1-877-864-8726.,W .A .
if.: ijn ,, r4 .h: ,:) Pr,.Iii f,.",, ,fi,-.-.i'i:i




Incoming international calls are
FREE !
for ail Comcel users in Haiti
24hi24, 7j/7

Nap pale nt !


1 ComC EL

S .27. avenue Martin Lutner King. Pori-au-Pi nc, HaiB
Tl (509) 401-5500 i (509 401.5566
| l ltT Ffd. s" j4r4 n ''-G M iiui Lj;rritl


Points de Vente HEM


Recent art works of the
well-known artist

TIGA







Page 14


ECONOMY


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


Time to Grab the Initiative


It was Henry Kissinger who once
noted that "a stable social structure thrives
not on triumphs but on reconciliations." If
allegedly doctoring the May 2000 election
count was attempting to triumph, Lavalas
spokesmen have arguably been more con-
ciliatory ever since. Is this perhaps a.be-
lated recognition that maintaining social
peace is a Iso a p rerequisite to e economic
development? With almost halfofhis five


year mandate finished, President Aristide
must surely sense that without that elusive
reconciliation, hopes for improving H aiti
may not be realized on his watch.
Unfortunately, that's not all that we
are hearing. Aristide partisans still blame
the country's ills on an "embargo" of inter-
national monies, while his political oppo-
nents are quick to point to a whole raft of


Il tait une foire...

Mimi Barthlemy


(Conteuse ... suite de la page 12)
du livre, je n'ai jamais t aussi active, tant
du ct de l'animation que de la signature
des livres ", a confi Mimi HPN.
Concernant la vente, le nombre de livres
signs est incalculable, a prcis l'auteur. "
Je n'ai jamais sign autant de livres en une
mme journe ", a-t-elle ajout.
Les titres-phare de la journe
taient surtout ceux de Mimi, notamment "
La cl du savoir ", son premier livre paru
aux ditions Hachette Deschamps.
La nature fait bien les choses. La
conteuse a clbr, le mme jour, son
anniversaire. Elle a notamment accroch le
trs jeune public de la foire, et les nombreux
parents, enseignants et autres professionnels
qui l'ont accompagn, par ses prestations


Jobby


l'espace animation de la foire.
J'ai surtout donn beaucoup
d'nergie ", a-t-elle indiqu, avant de
souligner une certain retenue du ct du
public, qu'elle explique par le fait, prob-
able, qu'il soit tonn de la voir raconter
des contest croles en franais. Je suis un
personnage qui surprend ", a-t-elle renchri.
Mimi Barthlemy, qui constate une
envie flagrante de lire et de s'informer de
la part du jeune lecteur hatien, pense dj
son prochain spectacle en Hati.
Plusieurs projects seraient en
bullition pour 2004, anne du bicentenaire.
Cela ne serait pas trop tt quand on sait que
la dernire representation dans son pays
remote prs six ans. Bonne fte Mimi et
que le succs continue (HPN)


Exp en


T o -nne feUV#tt oteevn teti 00
IJoirne t.ete d&t Dra peau 2003


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2"1 Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, FI 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 FlatbushAve.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366


MIAMI
5401 N.W. 2" Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 il'" Street
Naples, FI 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125'h Street
N. Miami, F1 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2"d Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, FI 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue j
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977 f1 0
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925


WEST PALM BEACH
604 25'h Street
W. Palm Beach Fl 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montral, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pave
avant la Pharmacie Idale
223-0865-223-0839
222-2704.221-8910, 221-1632


shortcomings closer to home. Few on ei-
ther side ofthe political divide seemto have
noticed the negative impact a weak U.S.
economy has had on the Haitian economy.
Regardless of the cause of Haiti's
malaise however, it is Aristide who most
needs reconciliation to move forward, and
with a political opposition that is stone-wall-
ing, Aristide's game plan needs some new
plays. Thus, with Kissinger's reconcilia-
tion as only part of the end game, I would
respectfully suggest some new initiatives for
consideration by the Aristide administra-
tion:

1. Statement of Intent
A presidential address reminding
the nation ofhis support for the Haitian con-
stitution, including his intention to step
down at the end ofhis constitutionally-man-
dated 5 year term. This reassurance should
be no big deal, since President Aristide has
repeatedly voiced support both for the elec-
toral process and the Haitian constitution,
which stipulates that he cannot succeed him-
self. Spelling it out unequivocally, however,
would be very useful in regaining the sup-
port of those who have written his regime
off as a non-democratic.

2. Rapprochement with U.S.
Embassy
Continuing the present frosty re-
lationship with the U.S. is neither in Haiti's
nor President Aristide's best interest. Ban
the term "economic embargo", de-empha-
size support ofthe Black Congressional
Caucus, and try to reconnect with the mod-
erate middle of U.S. political thinking.
Publicly visit USAID offices, thank Admin-
istrator David Adams for his efforts in what-
ever project he happens to be promoting.
Continue active dialogue with current
Ambassador Brian Dean Curran. Warmly
and publicly welcome the new U.S. Ambas-


by Lance Durban


sador, James Foley, due to arrive sometime
in September, inviting him to get person-
ally involved in helping Haiti and promis-
ing him full access to the Office ofthe Presi-
dent.
Think positively and grab a place on
President Bush's team even if it is not of-
fered. Ignore pronouncements ofthe Inter-
national Republican Institute (IRI) as be-
ing non-representative of mainstream
American thought.

3. Rapprochement witl Jean-
Claude Duvalier
Controversial maybe, but treating
the homesick and financially-ailing
Duvalier in a humane fashion offers more
positives than negatives. Judging by cur-
rent lifestyle, Baby Doc probably is desti-
tute, but a brokered return might include
useful Duvalier concessions (1) to refrain
from active politics for a number of years,
(2) permitting the monitoring of his bank
accounts, and (3) to help in the recovery of
funds from his ex-wife, Michelle Bennett.
So why should Aristide bother? Many
older Haitians recall the early 1980's as the
best in recent Haitian history. In honesty,
Mr. Duvalier can't be given much credit for
this, but in trying to line up the support of
Haitians nostalgic for better days, Aristide
badly needs to reach out: Recogniing that
17 years ago Mr. Duvalier was little more
than a foolish,-overgrown adolescent makes
Aristide look big by comparison.
More important will be a subtle new
dimension to relations with the Democratic
Convergence, who might finally be forced
to contemplate the next, regularly scheduled
presidential election.
Is this serious, wise, or even possible?
Bear in mind that most Lavalas have no per-
sonal experience of Papa D oc's bad o Id
days, so it is reasonable to assume they
could reconcile to Baby Doc's return.
(See Economy / 15)


Jou Ft Drapo Ayisyen
Komisyon Jimmy Morales ak tout anplwaye liyo nan distri 7 vle
inete yo ansanni ak Kontc Miami-Dade pou konmemore 200ym
anivs krcyasyon drapo Ayisyen an.
Km rczidan yon kominote si tlman rich an divsite kiltirl,
Komisyon an ansanm ak anplwayc liyo santi yo onore pou yo
patisipe nan fct ak program sa yo ki ctabli pou demontre fytc
nan tout sa Aysiyen- Amcriken kontribyc nan sosyctc nou an.
Yon gwo kout chapo c msi anpil!








Jimmy L. Morales
Mianti-Dade Counaty
Commissioner, District 7


Downtown office
111 N.W. First St., #220
Miami, FL 33128 305-375-5680
Central District office
2000 S.W. 27th Avenue
Miami, FL 33145 305-529-0599
Coconut Grove District office
3750 South Dixic Highway
Mianii, FL 33133 305-446-3311
South District office
6130 Sunset Drive
South Miami, FL 33143 305-668-7414

Tanpri pa ezite kontakte nenpt nan biwo
mwen yo pou nenpt kesyon.


i1







Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


Page 15


DEBATE


Dr Gabriel Nicolas
Mouvement pour
un Eveil Citoyen
(MECI)
En Hati, partir de 1986, on a vite
que la mise sur pieds d'instruments juridico
d'inspiration librale allait suffire pour n
tradition autoritaire plusieurs fois sculaire.
crise qui dure depuis prs d'une vingtaine
par rendre credible l'hypothse d'une impa:


Man

de S
fait de postuler
I-institutionnels
iettre fin une
Toutefois, une
d'annes a fini
sse structurelle,


Economy...
(From Page 14)
In the final analysis, however, the wisdom of this sug-
gestion hinges on personal chemistry. Still, if Evans Paul
can now support Prosper Avril, there is no reason to think
President Aristide couldn't surprise us all by making peace
-with his former antagonist. Talk about reconciliation.

4. Solve Haiti's Electricity Problem
The problem is primarily one of political will:
People simply have to understand that they need to pay for
the electricity they receive. This means strong, vocal presi-
dential support for Ed'H in disconnecting illegal hook-ups,
including entire neighborhoods in some cases. Neighbor-
hoods where electricity is billed and collected should get
more of it. This is the sort of common sense measure that
a privatized Ed'H would undertake on its own, and why
many commentators feel privatization is the only way to
go.
As a state-ownd monopoly, Ed'H has the enviable
advantage of a solid customer base willing to pay a pre-
mium for its product. That doesn't mean Ed'H is entitled
to a free lunch, however. General Director Jules Andre
Joseph, should be held fully accountable for the failure of
his agency either (1) to bring enough internally-generated
capacity online or (2) to purchase enough power from a
private sector supplier to meet the needs of its paying cus-
tomers.

Would these four initiatives finally move Haiti off
Square one? Would they further the reconciliation pro-
cess? Ifnot, what are-the alternatives? As Kissenger him-
self went on to note, "The test of a (leader)... is his ability
to recognize the real relationship of forces and to make
this knowledge serve his ends."
As Haiti's elected president, the initiative lies with
President Aristide. The courage to act boldly and change
course might be the best way for him to realize his own
professed aspirations for Haiti. And turning the country
around in the second half of his 5 year term would be the
very best response to those in the political opposition call-
ing for his head.

Lance Durban


[dat Populaire, Mandat

ocit et Pouvoir d'Etat
due l'puisement du vieux mode de tance, de ce que nous
fonctionnement oligarchique no-colonial, qjuant
sa capacity d'accueillir, de traiter et de satisfaire Mandat PoI
les revendi-cations issues de la lutte'dmocratique. Un scrutiny p
Certes, un Etat bien install sur ses rails normes tablies, entr
accueille des mandataires qui sont habilits ipso forme du Pouvoir d
facto prendre une relve rgulire. Mais l'histoire quilibr du personnel
politique contemporaine suggre que dans les populaire aide lir
circonstances exception-nelles, lorsque l'Etat autoritaires de l'ex
draille, un Mandat de Socit peut contribuer dsquilibre, entreten
l'en chasser, vers de nouvelles destinations. Tout ceci conditionne
C'est en effet partir d'un paysage comme meilleure protection
le ntre, o rgnent le marasme politique et


l'impasse structurelle, qu'il
convient d'interroger les 1 imites
du Mandat Populaire en situation
d'exception, tout e n mettant en
exergue le poids, en telle circons-
nommons Mandat de Socit.

pulaire et Forme du Pouvoir d'Etat
iopulaire qui s'effectue dans le respect des
anera sans doute des effects positifs sur la
'Etat, car le renouvel-lement r gulier et
el politique en dpend. D'abord, le scrutiny
niter, lorsque le cas chet, les vellits
cutif; ensuite il permet de contrler le
u parfois dessin, entire les trois (3) pouvoirs.
e l'Etat de droit et, a fortiori, concourt une
des liberts citoyennes.
(voir Mandat/ 16)


Sous les nouveaux oripeaux

de la "Socit civil


(Politique ... suite de la page 15)
L'escalade de la "Socit c ivile/Groupe
184" made in USA commence avec la "grve
gnrale" et approfondie avec l'actuelle bataille dite
finale, vers un Gouvernement supra national avant
la tenue des prochaines lections, fait parties de la
stratgie de la "communaut international" ayant
sa tte les Etats-Unis.
L'objectif premier de ce nouveau dispositif
vise d'abord mettre en place un Excutif deux
ttes (Aristide/Groupe 184), ensuite transformer
radicalement la Police en un instrument de
repression contre la population sous le fallacieux
prtexte de sa politisation "lavalassienne", et enfin
"neutraliser" les bases populaires lies Aristide/
Lavalas. Cette stratgie conjoncturelle (tactique
politique approprie) s'inscrit dans le cadre de crer
les conditions "frauduleusement" scuritaires pour
une ventuelle victoire du "Groupe 184" aux
lections lgislatives et municipales de 2003.
Pour ce faire, ie chef-d;orchestre de cette
operation a entrepris une vaste champagne de provo-
cations contre Aristide dans le but de l'isoler ici et
ailleurs: "Il consiste, selon toute logique, pousser
les partisans du chef de l'Etat utiliser la violence
sur des manifestants de l'opposition afin de ternir
l'image des dirigeants actuels auprs des
organizations internationales des droits de
l'homme" (Le Nouvelliste du vendredi 14 au
dimanche 16 dcembre 2001). Est-ce un heureux
hasard si, la veille des vnements du 17 dcembre
2001, le Doyen de la press a dit crment cette
vrit que beaucoup d'autres cherchent
malheureusement catcher? Ce scenario tragique a
un caractre cynique. Il se manifeste, suivant les
circonstances, de diverse formes changeantes par:


de multiples et diverse interventions chirurgicales sans anesthsie
opres dans les deux camps (assassinats de militants politiques -
Lavalas et Convergence-); les provocations habiles des bandes para
droitss humanss, travers de faux rapports commandits, comme
Human Rights Watch, NCHR, RSF; les sanctions conomiques et
dtournements des prts de l'Etat (120 millions de dollars US
d'aprs Noriega) aux ONG de la "Socit civile/Groupe 184"; le
sabotage des coopratives principless c aisses populaires des
transferts de fonds de la diaspora hatienne) sous la pousse de
mauvais conseillers de Aristide (ex-consultants et consultants de
l'USAID) et de quelques mastodontes de bureaux de change dits
banques prives; et la dprciation acclre de la monnaie
national, la gourde, par rapport au dollar US', crant
artificiellement une hausse d es prix de products de premiere
ncessit (chert de la vie). Tout cela, dans le but vident d'un
soulvement populaire contre Aristide/Lavalas.
Avec l'appui des pouvoirs mdiatiques, en particulier des
tlvisions et radios prives membres de l'ANMH, l"opratiori,.
dstabilisatrice de la nouvelle coalition politique de la "Socit
civile, ayant l'appui certain de l'Administration amricaine/USIS/
USAID, vise la manipulation politique, prparer l'opinion
publique, susciter la crainte sur 1' "impunit" rgnante,
provoquer le chaos conomique et la chasse aux sorcires des OP
qui jusqu' maintenant soutiennent, malgr le marasme conomique
provoqu par les Etats-unis, le Gouvernement Aristide/Neptune.

Stopper le golpisme des "184" baptis "caravane de
l'espoir"!
La "communaut internationale, pour tre plus prcis
les Etats-Unis, joue un rle dcisif dans cette escalade meurtrire.
Et cela non seulement par son appui politique et financier ouvert
aux golpistes de la "Socit civile/Groupe 184", mais parce qu'
travers l'instrument docile de l'OEA l'Administration amricaine
impulse -avec la complicit de l'Union europenne et des ONG
telles "Hati Democracy Project" de James Morell, conseiller du
president Aristide jusqu' 1995 ( ne pas confondre avec
l'organisation dirige par l'activiste noir amricain Ronn Daniels,
"Hati Support Project") -l'intervention "diplomatique" don't le
but est de mettre fin l'existence de tout Gouvernement prsid,
par Aristide. Ce, il y a douze ans, depuis le coup d'Etat manqu de
Roger L afontant le 7 j anvierl991 constituent un des se enarii
tragiques de la machine rpressive des USA.
La mise en place d'un Gouvernement Aristide/Groupe 184
devient une priority dans la stratgie amricaine. Le maintien de
tout Gouvernement li au president Aristide entire en contradic-
tion avec le contrle regional qui, pour les USA, implique la bonnee
gouvemance" des ONG. Voici la face cache de la politique des
golpistes de la "caravane de l'espoir" qui ont vinc, depuis le
mois de novembre coul, la Convergence.
Il est dj grand temps de faire le jour sur ces points afin
de fixer, sur la base de faits et documents vrifiables par tous, les
responsabilits de la "communaut internationale, en particulier
les Etats-Unis, dans cette crise politique. L se jouent non seulement
le future dmocratique du pays, mais aussi en grande parties, les
relations de force avec l'Administration amricaine dans la region
et, en particulier, dans la Rpublique dominicaine. Dans ce sens,
les dclarations du Premier ministry canadien, Jean Chrtien, en
terre voisine, ne laissent aucun doute: "Nous savons et nous
comprenons la pression que cela (la crise politique hatienne) exerce
sur les institutions dominicaines". (Le Nouvelliste, mardi 15 avril
2003).
Contrecarrer cette machine dstabilisatrice made in USA
autour de ces trois axes majeurs dominant la crise! 17 dcembre
2001; Assassinat de Jean Dominique; Faillite des coopratives est
la tche principal laquelle nous nous sommes attel, depuis la
parution de notre revue thorique Bayak, pour empcher les
golpistes de la "Socit civile/Groupe 184" de crer une digue
preventivee" face au torrent populaire (Mouvman Lavalas 1990).

Ronald SAINT-JEAN
Directeur de publication
Bavak
23 avril 2003


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
Connection tlphonique chez vous
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujou

305 757 4915 8272 3r" 7.' A

SFADKIDJ VARIETY STORE
ks _____


* Parfums
* Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)'
* Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
* Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beaut
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux


I --







Page 16


I DERAT


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti pn Marchp Vnl XVII Nn 1I


Mandat Populaire, Mandat de Socit et Pouvoir d'Etat
(Mandat ... suite de la page 15) dans son Contrat Social, que le people est le fondement de populaire exerce une influence sur la f
Cependant il convient de souligner que le Mandat l'autorit lgitime. Prs de deux (2) dcennies avant la d'Etat et non sur son principle ou sur le
Populaire accomplit le postulat de Rousseau qui soutient Rvolution Franaise, le Citoyen de Genve n'hsite pas de grands bouleversements, lorsque le f(


Commission Nationale Hatienne I 1
de Cooperation avec l'UNESCO ,


Offre de bourse


La Commission Nationale Hatienne de Coopration avec l'UNESCO
(CNHCU) informed les chercheurs hatiens en troisime cycle universitaire
que trois bourses d'une vajlur de 5 000 dollars des Etats-Unis chacune-
du Programme sur l'Homme et la biosphre (MAB) de l'UNESCO sont
disponibles.

Le project de Bourse de Recherche du MAB vise encourager les jeunes
scientifiques, en particulier ceux venant des pays en voie de
dveloppement, utiliser les recherches du MAB, les projects de sites ainsi
que les reserves de biosphere dans leurs recherches.

La priority est donne aux recherches entreprises dans les reserves de
biosphre sur le thme des cosystmes et de l'eau.
(les recherches doivent tre conduites sur deux (2) ans)

Conditions de participation:
- Etre Hatien:
- Etre en 3e cycle d'tudes universitaires(titulaire d'une matrisq ou d'un
doctorate ou d'un titre quivalent);
- Etre g de 40 ans au plus:
- Rpondre aux modalits de participation.

Les intresss, qui ont une preuve de loblenion soa: ::, :,. i- soit d'un
doctorate, doivent contacted la CNHCU au plu :ot. i-:- essous.
Les dossiers de candidature doivent tre dmen r-.i :, :.. ard ie 30
avril 2003.

Commission Nationale Hatienne de Coopration avec I'UNESCO (CNHCU)
4, rue 4, Paco, Port-au-Prince. Tl.: 245-0370


forme du pouvoir
fond. En priode
ond ou le principle


~95-~


MIAMI-DADE COMMUNITY COLLEGE, NORTH CAMPUS
ENTREPRENEURIAL EDUCATION CENTER

presents


THE MIAMI


SMALL BUSINESS

OPPORTUNITIES CONFERENCE


sponsored in part b:

Miami Bavside Foundation


Y


"PAVING THE PATHWAY TO PROFITS: Developing the Entrepreneurial Mindset"


Gladys Edmunds


This one-day informational extravaganza will show you how to:
* Develop an entrepreneur's perspective on identifying and creating viable business opportunities.
Embrace the characteristics and strategies of successful entrepreneurs
and adapt these strategies into efforts to g.iw your business.


Dr. Julianne Malveaux


SSpeakers include: Gladys Edmunds, Author, Columnist and Entrepreneur and Dr. Julianne Malveaux, Economist, Author and Lecturer

Registration fee: Only $50 (on-site registration the day of the conference is $60). Includes breakfast and lunch. Space is limited. Register today!

Saturday, May 31, 2003 8:00 a.m. 4:30 p.m.
Miami-Dade Community College, North Campus, 11380 N.W. 27th Avenue, Building 5000

To register, visit www.mdcc.edu/north and apply online or call.
For more information, call 305-237-1903.
Miom Dode Communily Coliege is on equol occss/equal opporlnily ollirmaiive acion insiliulon. For special occommodoiios, col' 305,237-1903 htbee days orior to the etei IDD: 71i


1 1. 1 l Li Zil lvlallll; VUi. Jl il INU. I-


justifier le passage de la
souverainet, d'attribut
inalinable des seuls rois, au
people, au commun, au
nombre, au demos.
Dans c ette optique,
Montesquieu va considrer le
people comme dpositaire
ultime de l'unit relle de la
puissance d'Etat. La popula-
tion contribute ainsi, par sa par-
ticipation effective au proces-
sus lectoral, temprer un
pouvoir par un autre pouvoir,
ce faisant, elle peut attnuer
les lans autoritaires au sein de
l'Etat.
Au fil du temps,
voter e st devenu 'acte par
lequel la dmocratie librale
arrive rendre routinire
l'institutionnalisation de sa
forme de pouvoir.
Chez nous, la toute
dernire crise politique gravite
autour des elections de mai
2000; ce scrutiny serait la pierre
d'achoppement de la crise
institutionnelle. P our nous,
cette difficult fait aussi
rfrence toute la
problmatique de la coexist-
ence d'une pratique politique
traditionnelle autoritaire et
d'un formalisme juridico-
politique nouveau, d'ins-
piration librale dmo-
cratique.
Nanmoins, malgr
toutes les qualits qu'on lui
reconnat, le Mandat
Populaire parait cependant
reliever d'une rationalit
Sd'innovation. Le scrutiny


au pouvoir est mis en cause, le ivianaat ropulaire ne suIfit
plus pour lgitimer les decisions radicales que les dirigeants
pourraient tre amens prendre.
Mandat de Socit et Principe du Pouvoir
d'Etat
Ainsi, le scrutiny populaire e st solidaire d 'une
logique statistique et non systmique. Une crise de socit
est un dfi pos au systme social. Il ne peut donc tre
relev que par une decision de socit.
En France, en 1789, le principle du pouvoir
monarchique ayant t mis en cause, la runion des Etats
Gnraux se charge de lgitimer le principle du pouvoir
rpublicain. En Hati, en mai 1803, le Congrs de
l'Arcahaie fut la base d'une rpudiation du principle
esclavagiste de l'ordre colonial, en ratifiant les voies et
moyens militaires de son renversement. Plus rcemment,
l'Afrique francophone a cr la formule des Confrences
Nationales pour dpasser les contradictions hrites du
systme colonial, et ainsi t enter d'accder un ordre
dmocratique adapt.
De tels prcdents historiques nous invitent
rechercher une issue concerte la crise de notre vieux
modle oligarchique no-colonial, revu et corrig depuis
l'indpendance. La crise contemporaine pourrait devenir
une opportunity permettant de dresser le procs-verbal de
la fin de l'historicit d'un ordre de choses puis. Un tel
constat nous habiliterait confier un Mandat de Socit
des dirigeants charges de l'instauration d'un ordre post-
no-colonial, dmocratique et adapt.
Alors que le Mandat Populaire permet d'influencer
la forme du pouvoir, le Mandat de Socit donne accs au
fond, au principle du pouvoir qui peut tre renouvel.
L'Etat-nation moderne n'est-il pas, au dpart, ce lieu de
rencontre, dans l'histoire, du principle et de la forme de la
puissance souveraine? Rencontre, oh! Combien exigeante,
qui selon Machiavel, r fre l'instauration d'un ordre
nouveau; rencontre qui, de Saint-Just Lnine, aura permits
de fixer pour longtemps l'axe de l'quation politique
fondamentale, autour de l'Etat et de la Rvolution.
En Haiti, changer l'Etat dans une perspective post-
no-coloniale et dmocratique est une oeuvre delicate par
excellence. Il s'agit en effet d'une operation qui s'inscrit
(voir Mandat/ 17)


1 ? t $ A" T







Page 17


Mercredi 14 Mai 2003
Ir v 1 l-U- l '- 1 7XrTI M KT- 1 C'


I POLITIOUE I


Haiti en Marcne voi. Ivu IN. I -- Ni


MANDATE ..
(suite de la page 16)
secteurs organiss, runie en Congrs.
Mais, la construction, mme par voie pacifique et
consensuelle, d'un nouveau pouvoir d'Etat, peut-elle laisser
indiffrents les traditionnels amiss" d'Hati?

Quid d'un Mandat International?
Les considerations qui prcdent, indiquent que
dans les circonstances actuelles, un simple Mandat
Populaire ne peut conduire son principal bnficiaire
qu'aux abords du sige d'un pouvoir essouffl, alors que
l'octroi d'un Mandat de Socit lui procurerait les lments
indispensables l'dification et l'exercice d'un nouveau
pouvoir d'Etat.
Toutefois, une petite puissance telle qu'Hati se
doit d'voluer en bonne intelligence avec ses voisins et ses
amiss". -Ne faudrait-il donc pas voquer une possible cau-
tion de 1'International'? En priode de forte crise, la
communaut international e st souvent s ollicite pour
tmoigner du caractre rgulier d'un scrutiny lectoral. On
peut prsumer que ces amiss" voudraient galement attester
du s rieux d es e xigences que e corps so cial organis
pourrait soumettre aux gouvernants.
Pour nous rsumer, jusqu' la fin de l're
mdivale, le pouvoir trouvait son principle justificateur
dans le sacr. Le moderne se distingue du moyen-ge, dans
la measure o le pouvoir dans l'Etat-nation runit en son
sein, non seulement sa forme institutionnelle, mais
galement son principle de lgitimit. Cette symbiose qui
exprime la lacit de ce p ouvoir, nourrit la puissance
souveraine de l'Etat national moderne.
Chez nous, le people est donc souverain par rap-
port la forme librale dmocratique du pouvoir d'Etat,
qu'il peut plus ou moins influence par une participation
effective aux consultations lectorales.
Les citoyens peuvent, ce faisant, orienter la chose
publique vers moins d'autoritarisme, moyennant une
meilleure articulation des trois (3) pouvoirs. Voil, d'un
trait de plume, les attributes du Mandat Populaire, qui ratifie
la souverainet du people par rapport la forme
institutionnelle du pouvoir d'Etat.
En outre, la socit, en ses corps constitus, peut
exceptionnellement s'investir de la mission de renouveler
fe principle mme de l'autorit. Elle ouvre ainsi la voie la
construction d'un nouveau pouvoir d'Etat, qui habilite son


ventuel dtenteur changer l'ordre des choses. Voil,
succinctement, la raison d'tre du Mandat de Socit, qui
l confirm la prminence du corps social par rapport au
principle de justification du pouvoir d'Etat.
Dans un context dit de mondialisation, se profile
en filigrane l'importance croissante d'une caution
international: histoire de rappeler aux uns et aux autres


1579-CT


que les temps post-modernes sont nos portes. Ces temps
nouveaux nous interpellent tous, pour signifier que la
souverainet au sens strict va bientt meubler nos muses
d'histoire politique.

Dr Gabriel Nicolas
Mouvement pour un Eveil Citoyen
(MECI)


Miami: Mois de l'Hritage Culturel
(Hritage ... suite de la page 3) se trouve l'Ecole Tussaint Louverture de la 59me Rue
Camille dans son enfance, son adolescence et son ge adulte, et est une uvre du peintre Edouard Duval Carri.
un film ou posie et cinma s'entremlent pour enfanter les Le 10 mai, place aux documents historiques sur
jours et les nuits d'absence du pote parti pour l'au-del, Hati : "Hati Through Documents", une srie que le public
depuis environ une quarantine d'annes"' est invit consulter jusqu' la fin du mois, tandis que
La discussion qui a suivi a roul sur l'Hati Daniel Keddar offre du 5 au 3 0 mai, une projection de
d'aujourd'hui avec sa modernity contrarie", expression diapositives reprsentant des vues ariennes d'Hati.
utilise par le professeur Pierre Buteau, l'un des Quant aux nombreuses galleries hatiennes, elles
confrenciers, son acculturation, la destruction systmatique sont de la fte. Damien Art Center, Gingerbread, Hatian
de son environnement. Odette Roy Fombrun a t claire et Art Factory, Jakmel Art G allery, Galerie d 'Art N ader
precise, citant des examples de sa longue vie (elle a offrent chacune une exposition particulire. Ti Ga sera
precise, citant des examples de sa tongue vie (elle a (voir Hritage / 20)


aujourd'hui 87 ans).
L'assistance compose de
mdecins, d'crivains,
d'artistes, de professeurs n'a
pas manqu de poser
quantit de questions, ce qui
a fait durer la soire jusqu'
une heure avance de la nuit.
Pour permettre un plus
grand nombre de participer
ce dbat, les deux
confrenciers taient de
nouveau presents dimanche
la Librairie Mapou, cette
fois au coeur de Little Haiti.
L'histoire, la go-
graphie rien n'a t laiss de
ct. Par example, le 13 mai,
ce sera l'inauguration d'une
muraille consacre l'un
des pres fondateurs de
notre patrie, Toussaint
Louverture. Cette muraille


MEDICAL


REHAB


WORK INJURY

AUTO INJURY

SPORT INJURY

305-681-5499
15328 NW 7th
Avenue
North Miami


SEA GULL TRAVEL



Headquarters
for Airline tickets
to Haiti

SEA GULL TRAVEL
2621 N. Federal Highway
Boca Raton, FI 33431
Tel.: 561-394-6030
1-800-696-0916
Cruises Airtickets Tours


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAFAIDE MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability ofthe following bid(s), which can
be obtained through the Department ofProcurement Management,Vendor Information Center
(VIC), 111 NW 1" Street,Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone:(305 375 5773). There is a non
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and an
additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through
the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title,
opening date, the vendor's complete return address and a phone number and a check for the
correct dollar amount made payable to:" Miami-Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website
(www.co.miami-dade.fl.us/dpmi/itb)under "Solicitations Online" under "Solicitations Online".
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk ofthe Board Office
located at 111NW I Street, 17h Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM
on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance
No 98-106.


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 11, 2003
i


Cost $ 10.00


FURNISH VIDEO CAMERA
RECORDERS AND ACCESSORIES


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 18, 2003


Cost $10.00







Cost $10.00


This contract includes Bid Preferenced Provisions
For Certified Black Business Enterprises (BBE'S),
Certified Hispanic Business Enterprises (HBE'S)
And Certified Women Business Enterprises
(WBE'S).

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 25, 2003


LANDSCAPING & LAWN MAINTENANCE
SERVICES FOR MDHA


This contract requires Insurance
This contract includes Living Wage.
A Pre-bid conference is scheduled for June 5,
20003 at 9:00 AM to 11:00 AM at the Stephen
P. Clark Center Il1 NW 1" Street 18 Floor
Room 18-2. A site visitation is scheduled to bc
held froni June 9, 2003 to Junc 13, 2003.
Pre-bid conference and site visitation are
mandatory.


1576-MT







1580-SW


6869-4/08-OTR-LW


TEST OF DISTRIBUTION CABLES
This contract requires Insurance
A Site Visitation is scheduled for Monday, May
21, 2003 at 2:00 P.M., it will be held at the Metro
Mover Maintenance Facility, 100 SW 1" Street,
Miami, FI 33028 Contact person will be Horace
Hudson, at (305)636-6527. Attendance is
recommended.

COMMERCIAL CONTAINER DELIVERY


Cost $10.00


MIAMIDADE

Apl Df No. 398
Svis SIp6 ak Sante pou Moun ak
Maladl Jeneralize HIV
Konte Miami-Dade lanse yon apl df pou jwenn svis sip ak sante anba fon monet daprc Lwa 1990, Til
1 Pwogram Sekou Ijans HIV, Ryan White Comprehensive AIDS Resources Emergency (C.A.R.E.), andifrm.
Nou bezwen founis svis sip ak sante nan sekt piblik oswa prive (pou pwofi ak pa pou pwofi) ki gen
eksperyans pou pwokire svis swivan sa yo, a moun ki pa jwenn ase d nan asistans sosyal e ki gen maladi
jeneralize HIV: 1) swen medical ki kapab bay kay dkt oswa nan klinik (swen anjeneral akloswa swen
espesyalize); 2) medikaman sou preskripsyon; 3) swen dant; 4) administrasyon dosye; 5) konsy sou pran
dwg rezidansyl; 6) konsy sou pran dwg kay dokt/klinik; 7) Sevis lonje lamen bay moun ki bezwen
svis sa yo; 8) konsy epsikolojik e sosyal; 9) depo manje gratis; 10) d nan peye konpayi itilite piblik yo,
kouran,dlo, ets.; 11) svis gadri pou timoun; 12) livrezon manje adomisil; 13) bon pou transpbtasyon; 14)
svis laswenyay adomisil; 15) svis asirans medical (psyon nan fr medical asirans pa peye yo, psyon
nan fr medikaman sou preskripsyon kliyan an responsab peye, Pwogram Kontinyasyon Asirans SIDA; 16)
d legal; ak 17) svis transptasyon (ti bis).
Nou bezwen founis svis sip ak sante nan sekt piblik oswa prive (pou pwofi ak pa pou pwofi) ki gen
eksperyans pou mete svis disponib ki espesifikman sible minority ki pa jwenn ase d nan svis sosyal e ki
gen maladi jeneralize HIV. Lajan ki sipte svis sa yo sti nan yon fon apa ki itilize resous federal "Minority
AIDS Initiative (MAI)": 1) swen medical kay dktlklinik (swen anjeneral ak/oswa swen espesyalize); 2)
administrasyon dosye ka malad yo; ak 3) svis lonje lamen bay moun ki bezwen svis yo.
Moun ki enterese ka jwenn kopi Apl Df No. 398 sila apr 1:00 p.m., vandredi 9 Me 2003. W ka vizite
oswa role Biwo Administrasyon ak Bidj Konte Miami-Dade, Pwogram Tit I Ryan White, 140 West Flagler
Street, Sal 1604, Miami, Florda 33130, (305) 375-4742. Tout Apl Dof dwe soumt anvan 2:00 P.M. I
lokal Vandredi 30 Me 2003 nan Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners,
111 N.W. 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
Pral gen yon Konferans Apl Df Prelimin a 2:00 P.M. l lokal jou kap Mkredi 14 Me 2003 a nan Stephen
P. Clark Center, 111 N.W. 1st Street, 18m etaj Sal Konferans 18-2, Miami, Florida 33128-1983. Nou
seryezman rekmande prezans tout enterese yo nan Konferans Apl Df Prelimin sila a; mzal, plans yo
limited a yon represantan de chak 6ganizasyon. Pou nou ka mentni yon pwosesis konpetitif ki jis e san
patipri, Konte a ka reponn kestyon slman nan Konferans Apl Df Prelimin an e oblije evile tout
kominikasyon prive pandan peryd preparasyon ak evalyasyon an ak moun ki gen entansyon f yon apl
d6f. Apl Df sila a kontwole pa donans Kd Silans lan (Cone of Silence Ordinance 02-3).
Konte Miami-Dade pa responsab ankenn depans yon moun f pou reponn Apl Df sila, epi li rezve dwa
pou li modifye oswa change or dat ki te etabli pou moun soumt Apl Df yo, depi li neses e nan enter
Konte Miami-Dade. Konte a rezve dwa pou li aksepte oswa pa aksepte nenpt oswa tout Apl Df yo, pou
pase sou nenpt ti teknikalite oswa iregilarite e bay kontra ki nan enter Konte Miami Dade.
Moun responsab Apl Df sila a, Ms. Yocasta Juliao, Direkt Pwoj, Pwogram Tit I Ryan White,
disponib nan (305) 375-4742.
Konte Miami-Dade bay op6tinite travay egal ego e li pa f diskriminasyon dapr laj, sks, ras, oswa enfimite.
Sant Enfmasyon pou Moun
Ki vle vin Kontrakt Konte Miami-Dade lan "Vendor Information Center (VIC)" chita nan 111 NW 1st street
Sal 112 (Pwemye Etaj), Miami, Florida 33128. Nan VIC la wap jwenn enfmasyon ak d kouman pou w f
biznis ak Konte Miami-Dade, enskripsyon ak stifikasyon kontrakt, ak optinite kontra ki disponib pou
toupatou nan Konte a.


1


1
i ..







Page 18


S jeux de beard I


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 1i


e


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com.


5H- 6H30

6H30-7H00


7H00-9H130






7H00-9H00

101H00-Midi


Midi Midi 15


Midi 15 2H00



2H00-3H00


3H00-5H00


5H00


5H30


6H00-7H00

7H00-8H30


8H30-9H00

101H00









9H00... x du mat


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE ,MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir I'mission de Lucien Anduze


En bref
(suite de la page 2)


*..


Don de l'Ambassade amricaine pour la Citadelle ...
L'Ambassade des Etats-Unis fait l'octroi d'un don de $14.000.00 US l'Institut de
Sauvegarde Nationale pour doter la Citadelle Laferrire de deux tlscopes qui
offriront aux visiteurs une vue panoramique de ces lieux historiques.

Un project d'amendement de la Constitution ...
Les parlementaires Lavalas parent d'amender la Constitution de 1987. Le project est
ambitieux mais est-il facilement ralisable? Rappelons que en cas d'amendement de la
Constitution, la decision adopte ne peut entrer en vigueur qu'aprs l'installation du
prochain president lu. En aucun cas, le president sous le gouvernement duquel
l'amendement a eu lieu ne peut bnficier des avantages qui en dcoulent, prcise
l'article 284-2.

Un jeune Hatien condamn mort aux Etats-Unis ...
Borgela Philistin Junior, g de 2 9 ans, attend son execution depuis 1993. Condamn
pour le meurtre d'un policies amricain, il est incarcr depuis lors dans une prison de
Pennsylvanie. La Coalition Hatienne pour la Justice mne une champagne avec l'appui
de deux avocats amricains pour sortir Mr Philistin de cette situation. Ils voudraient
amener la justice amricaine reconsidrer le cas de Borgela Philistin Jr. Selon la
Coalition, Borgela Philistin n'a fait que se dfendre contre des policies qui
l'agressaient et l'un des agents a t tue avec sa propre armed. Outre la Coalition
Hatienne pour la Justice base New York, la Plate-Forme des Organisations
Hatiennes de Droits Humains est associe aux dmarches entames pour arracher le
jeune ressortissant hatien du couloir de la mort.

Hati et le Sida ...
Parmi les pays de la Carabe les plus touchs par le VIH/SIDA, on retrouve Hati. Les
chiffres parent d'eux-mmes: Plus de 350.000 personnel infectes. plus de 190.000
orphelins du Sida, un taux de mortality infantile en constant progression, selon les
estimations de Policy Project. Les nombreuses organizations impliques dans la lutte
contre le SIDA, la Fondation Promoteurs Objectif Zro / Sida (POZ), le Ministre de la
Sant Publique, la Family Health International, I'OPS/OMS, I'AOPS et bien d'autres
organizations impliques dans la lutte contre le SIDA, ont clbr le 20me Memorial
International SIDA la Chandelle, le dimanche 11 mai.

La Caravane de l'Espoir reue dans le Nord et le Nord Est

Les dirigeants du Groupe des 184, avec leur tte l'homme d'affaires Andy Apaid, se
sont rendus ce week-end au Cap-Hatien et Fort Libert pour prsenter aux popula-
tions de ces rgions ce qu'ils appellent "le project de nouveau contract social".
Haitian-American Center For Economic and Public Affairs, Inc.
HACEPA
12320 NE 6th Avenue, North Miami Florida 33161
Phone: (305) 899-7712 Fax: (305): 892-5645
Email: hacepa @aol.com
As part of the ABiCC World Business Week, HACEPA, in collaboration
With the United Haitian-Americans of Florida UNHAF
Consulate General of Haiti in Miami,
Cordially invites you to its second Annual Conference
Haiti's Bicentennial Luncheon for Trade, Commerce and Tourism
Keynote Speaker: Marie Claude Bayard
President of the Association of Haitian Industrialists
Date: Saturday, July 26, 2003
Time: 11:00 AM To 3:00 PM
Place Kovens Conference Center, FIU North
3000 NE 151st Street, North Miami Florida 33181
Donation: $20.00
RSVP: J.C. Cantave at (305) 899-7712 or hacepa@aol.com


1liLi 1Ii 1%,lai %Iffl- VI.(1y l1N .1








Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15


STi Gout Pa Ti Gout ak: Jan AMapuT


J Page 19


TRAVAYE TOUPATOU AK LAKAY

AN N'GOUMEN POU N'TRAVAY

POU N'SISPANN PASE TRAY


Chak mwa nan ane-a gen youn siyifikasyon
espesyal. Sa depann nan ki anviwonnman w'ap viv ak
nan ki zon jewografik ou ye sou t-a. Kidonk, chak
peyi kwafe tt chak mwa nan ane yo oswa ak youn
selebrasyon; oswa ak young inogirasyon osnon youn
souvnans istorik, bagay ki te pase depi nan tan bennbo.
Chak jou nan oun mwa gen youn enpotans pou yon
kominote, pou youn mounn osnon youn peyi. Men gen
de mwa ki espesyal. Non slman gen youn val istorik
men tou edikat yo pwofite pou yo edike nouvo
jenerasyon k'ap monte yo.
Mwa Me, kom ekzanp, se mwa ki pote lapli.
Se mwa lavyj Mari pou Katolik yo. Se mwa Ayida
Wedo pou vodouyizan yo. Se mwa manman yo,
Noumenm Ayisyen, nou fete-1 de fwa: 2m ak dnye
dimanch mwa Me; Mwa Me, se mwa eritaj ayisyen nan
Miyami, Ftladdl, Boston...Se mwa drapo..Mwa lanati
fre, pye flanbwayan ak ilan-ilan ap simaye bl ti fl
santi bon sou peyi-a Se mwa pye mango ak zaboka ap
fleri pou bay pitit lat manje... Se mwa anpil evennman
solid nan istwa peyi nou tankou:
20 Me 1743 (osnon 1746) mwa nesans Toussaint
Louverture... Gason Tousen.
18 Me 1.794 Tousen kite Panyl yo, mete-1 osvis
Lafrans
19 Me 1816 se lanmb madan Toussaint Louverture, an
Frans- Li te gen 74 ane.
18 Me 1803 kreyasyon drapo ayisyen ble-e-wouj nan
Akay.
16 Me 1821 Plasid pitit adoptif Tousen marye ak
Josephine de Lacaze de Guirodet nan vil Astafford
nan peyi Lafrans. Yo f youn pitit fi ki rele: Roze
Louverture.
Men Mwa Me se mwa TRAVAY yo. Tankou
nou w se pa youn ti mwa komsi-komsa. S'oun mwa ki
gen potansyl. Bonjanjvrin. S'oun mwa ki gen val. E
se val sa-a ki f mwa Me 'gen youn eiptan capital
pou travay nan anpil peyi sou lat beni....
An nou f youn ti laviwonndede:
Si genjou nan tout mwa nan lane yo ki tejwenn
konsekrasyon san batay, se pa Premye Me Se nan
goumen, se nan gwo batay, se menm san travay yo ki
te koule anvan gwo potanta yo, sistm kapitalis la te
rekont dwa yo epi bay yo satisfaksyon. Travay sou
lat, travay nan tout peyi, rich osnon pov, grann pisans
osnon tipoul dy manman... toujou ap goumen pou
amelyore kondisyon yo.
Nan tan lontan, patron yo, gwo kolon devan
letennl, te konn fe anplwaye yo travay kou bourik. Wi,
Bourike pou chwal galonnen tankou pwovb la di .
Travay pou youn ti monnen epi patwon te sl mt-e-
sey. Li te trete yo kon bt... Kidonk l batay la te derape
se te youn zafe sou konbyen tan, konbyenjou, konbyen
l pou youn mounn travay.
Nan youn kongr ki te ft Ozetazini sou
kesyon-an, sendika yo te made pou yo travay 8- d'tan.
Pa plis. 8-dtan travay pou jounen-an, 8-d tan pou yo
repoze yo, 8-d tan pou yo okipe aktivite kay yo, okipe
Premye Me 1886, presyon sendika yo f patwon yo
aksepte pou bay 200,000 travay otorizasyon pou yo
travay 8-d tan senpman.

E lot yo? Tout lot milyon malere k'ap travay
nan move kondisyon yo? Enben, ....Lot travay sa yo
pran lari, yo fin debde, manifestasyon adwat agch,
Diskrimasyon,.. enjistis...
y'ap chante.. Mouvman-an te plis chofe devan youn
sosyete komsyal ki te rele Mc Cormick Harvester nan
vil Chikago. Lapolis andenmon, yo mete gwo apary
anti manifestasyon; yo chaje kouleba tankou solda ki
pral nan lag Irak epi... Yo kraze manifestasyon-an.
Men Travay yo psistan. Yo kenbe tinfas.
Tenkantenk. Nan denmen manifestan yo bise pird.
Kantite mounn yo double. 100.000, 300.000jounal yo
rapOte. Pankat nan men yo, y'ap mache, yo fache, y'ap
joure, y'ap voye pawl pimanbouk monte. Nan asw,
pandan manifestan yo ap prepare yo pou yo rantre lakay
yo youn bonm eklate Bowwww! 15 polis
mouri....Ayayay!.zn nan tounen youn zn lag. Polis
yo tonbe tire kon mounn fou, lapolis fouke mounn pasi
pala, kit ou te la, kit ou pa te la ....mounn ap kouri, fizi
ap tire... nan Chikago jou sa-a se te dy. Y'arete, 3 chf
sendikalis. Yo akize-yo km anachis, kriminl... yojije
yo. Yo mete yo nan prizon avi. Yo pann 5 lot sou laplas
piblik. Sa te pase 11 Novanm 1886, Sou kavo younn


nan yo ki te rele Augustin Spies kanmarad yo
ekri: Le jour viendra o notre silence serapluspuis-
sant que les voix que vous tranglez. Younjou va
vini, silans nou vayale yifpase vwa ou toufe jounen
jodi-a
An Frans, sou youn pwopozisyon Raymond
Lavigne, yo deside nan mwa Jen 1889 pou premye Me
vin youn jounen manifestasyon pou reklame 8- dtan
travay ak dimanch kbm sl jou konje. Menmjan nan
Chikago, dezbd pete nan youn vil ki rele Fourmies
nan zn No Lafrans. Lapolis tire sou travay yo Dis
travay mouri rd. Depi l sa-a chak premye Me, tout
ouvriye kanpe travay pou jete youn ti dlo nan memwa
10 kanmarad sa yo.
23 Avril 1919, sena franse-a ratifye jounnen
travay 8d tan-an. Se pandan Dezym G Mondyal la,
pandan Alman yo te okipe Lafrans 24Avril 1941, yo
dekrete ofisylman Premye Me: Fte du Travay et
de la Concorde Sociale. Li vin youn jou chomaj an
Frans. 6 ane pita.
Se pa an Frans ak Etazini senpman, mouvman
komanse. Se toupatou nan lemonn. Epitou, se pa t'kale
pistach voye nan bouch. Se nan di travay yo rache nan
men patwon yo: Libte pou yo travay 8 d'tan, Libte
pou yo reklame ogmantasyon, Libte pou- pou yo pale,
diskite amelyore kondisyon travay yo. jwenn tan pou
fe edikasyon pitit yo.
Nan Briksl, capital peyi Beljik, youn peyi rich
Mouvman Sosyalis Entnasyonal-la konsakre Premye
Me km jounen revandikasyon travay yo. Jounen
premye Me-a se jounen pou Travay chita reflechi epi
voye pwopoziyson bay gouvennman-an..
An 1920, nan peyi La Russie kote mouvman
sosyalis te djanm e ki t'ap pouse ak fs, te deside adopted
Premye Me km jounen travay. Yo te konsidere-1 km
youn jou konje .. youn jounen parad. Nan jounen sa-a,
Larisi mete tout gwo atiray milit-1 dey pou l'montre
pisans milit-1, youn mesaj pou raple blk kapitalis la,
revolisyon-an ft pou travay, avk travay e pou
travay.. Yo deside defann ni..
Etandone Mouvman Sosyalis la t'ap batay pou
amelyorasyon kondisyon mounn kont gwo patron yo,
etandone filozofi revolisyon-an te chita sou travay pou
change imaj sosyete-a, pou tout mounn se mounn; nan
pwen gwo potanta ni gwo zouzounn... Mouvman
Sosyalis la anrasinen nan reklamasyon travay yo.
Sistm Kapitalis lapa nan kenbe men ak zanmi
ki pa zanmi apre Dezym G Mondyal-la, pandan Lag
fwad-la.. Kapitalis pa t'nan danse-kole ak Sosyalis osnon
Kominis. Anpil nan fr ak s nou yo peri nan move
kondisyon l yo konfonn geriya zam anbandouly ak
geriya zam ideyoloji... Oungan bay pwen men li pa di-w
al mache nan nuit...
Majojon sistm Kapitalis-la Etazini ak Kanada
change aktivite ki te konn fet pou dat Premye Me-a... Yo
met-1 premye Lendi nan mwa Septanm. Chanjman pou
Premye Septanrm nan soti apre youn grv ki te fet an
1894, youn group travay ki te rantre an grv kont pa-
tron yo menmjan ak ensidan-an ki te pase an 1886-
la...Lapolis mate yo Prezidan Grover Cleveland voye
12,000 solda ame jouk nan dan pou al toufe mouvman-
an travay yo Se konsa 12,000 solda sa yo mate
manifestasyon-an ak gwo ponyt nan vil Kensington,
Chikago. 2 travay mouri. Se te an Out 1894. Pp
meriken-an te vekse pou w kijan prezidan-an te kraze
reklamasyon travay yo. Kijan yo maspinen mounn yo.
Depite ak Senat yo pase youn rezolisyon pou bay
youn jou pou travay yo chome an souvni mounn sa yo
ki te tonbe nan kondisyon malouk sa-a. Prezidan Cleve-
land ki te kandida nan pwochen eleksyon yo, kouri vit
siyen dokiman-an pou kalme lespri mounn yo pou yo te
ka vote pou li. Li te wonbb. Depi l sa- a, dat Premye
Me-a te change pou premye Lendi Mwa Septanm, men
chak Premye Me militan ak travay ki senpatik ak
mouvman ouvriye entnasyonal -la pou montre
solidarity yo, ... Yo fete tt kale kit se te Ozetazini osnon
nan Kanada.

KAPTE ANTN KOUKOUY
1020-AM

RADIO CARNIVAL
CHAK DIMANCH 11 AM


ENVITASYON
KONFERANS SOU EVOLISYON
DRAPO AYISYEN-AN
Konferans nan Miyami ak Madanm ODETTE
ROY FOMBRUN k'ap soti Ayiti espesyalman
pou youn konferans nan SANT KILTIRL
MAPOU. Dimanch 11 Me 2003 Konferans lan
ap derape nan apr-midi depi 5:30PM; men ap
gen aktivite nan Libreri-a toutlajounen. Drapo
ble-e-wouj la pral layite ko-1 nan tout katye-a.
Ap gen likidasyon liv, likidasyon T-Shirts ak
desen istorik, ap gen mizik, ap gen sinema
tankou: Gouverneurs de la Rose ak DPM Kannt,
Antigone>>. Anbyans kiltirl sa-a sou
lobedyans Haitian Cultural Heritage Month ak
Tropi-Culture. Tout mounn envite. Gratis


KONPLIMAN HEZA!
Heza s'oun atispent. chaje ak talan, blende ak
enspirasyon. Heza(Miyami) ak Deita (Ayti)youn
asosyasyon espirityl ki pral penmt nou apresye gangans
ak blte lwa vodou yo... nan penti... Youn reyalizasyon
estrawodin. Plis pase 100 tablo...100 pys atizay ki
pral depoze Heza sou platfom entnasyonal l
ekspozisyon sa-a pare. Heza te bay piblik la youn ti
goute Vandredi pase nan anbyans Mwa Eritaj Ayisyen-
an. Men sa nou li sou youn drapo vodou ki se vr drapo
pp ayisyen-an Heza di nou :
Le Drapeau de la Rconciliation et du Travail

Seul l'Amour peut nous runir et nous donner la Paix.
Cette Paix que nous cherchons nous dlivera de nos
chanes pour qu'on redevienne un people riche, prospre
et fier..
-au nom des Entits de lumire
-au nom des Indiens
-au nom des noirs d'Afrique
-au nom des Esclaves
-au nom Sang-Mls
-au nom des Hros de L'indpendance.
Heza (1 Me 2003)

ENVITASYON

C.A.C.E.C.
C.A.C.E.C (Center for Artistic and Cultural Event in
the Community)ki chak ane, toujou salwe manman yo
ak drapo peyi nou-an nan jan pa yo, nan fason pa yo.
C.A.C.E.C envite kominote-a nan youn manifestasyon
kiltirl eksepsyonl. Selebrasyon sa-a ap ft nan
oditorybm Coral Reef Senior High ki nan 10101 SW
152nd Street nan Miyami. Aktivite kiltirl sa-a ap fet
dimanch 11 Me depi 6:30pm. Ap gen youn program
varye: mizik, pwezi, dans flklorik, dans patriyotik,
dans kontanporen, teyat, espozisyon penti, distribisyon
fl ak lot sipriz ankb.
Pou manman nou, pou drapo nou, pou kilti nou, an
nou mete tt ansanm. C.A.C.E.C ki di li se poto mitan
kilti ayisyen nan Sids Florid la ap tann nou tout. Rele
MarcelAlexis nan 305-233-7215 .Antre: DONASYON

AKTIVITE KILTIRL
DEJA PWOGRAME
BON FT ROGER SAVAIN
-11 Me Konferans nan Sant Kiltirl Mapou
-18 Me Ms dyak sou dyak, benediksyon drapo ble-
e wouj posesyon, anbyans atistik nan Lakou Notre-
Dame D'Haiti ak konsila Ayisyen-an.
-25 Me Banbch Kreyl. Foire du Livre ak Henry
Deschamps, CIDHICA, Educa Vision.Librer Mapou
plis pase 20ot Ayisyen nan Miyami, Banboch
Masuife sa-a ap ft nan Legliz Notre-Dame-nan apre
lanms rive jouk 7 diswa.
11 Zanmi nou Roger Savain ap fete 80 ane nan
Broward ak piblikasyon tout atik ki part nan
Jounal Haitian Times yo. Nou sonnen tyatya pou Jal
Savain ki fm kon ti lezanj tuitan!






Page 20


I BACKPACE 1


FAITES UN TRANSFER
ET GARDEZ LE SOURIRE
AVEC CAM,
LA PLUS RAPIDE
ET LA PLUS SURE!

CAM, l'UNIQUE Compagnie de
Transfert qui livre domicile en
moins de 2 heures travers Haiti
TOUS les transferts effectus
jusqu' 5:00 PM aux USA et
au Canada.
Les products alimentaires sont livrs
le lendemain, toujours domicile.

CAM 4ardac e eneue te

a tGate4 iea wte4 maMa

Notre Diffrence

c'est notre Service!

Appelez nous gratuitement:-
USA & CANADA: 1-800 934-0440
Halti: 800-256-8687
O effectuez votre transfer online
sur notre site www.camtransfert.com


I YL~VL-II--~-~


4 'y: t


*|fF


m r


IE'


FZ-*IJ.^- ^
--'Cy 'fyw
37-3. 1 -


:- b. ~ ..


Door Open 3PM Until

m lo ..,,, !, l-a- ;


:., :i. Hot Line: 786-428-0551

USA: 1-866-FLAG DAY (352-4429)

www.compasfestival.com


1 I


Irtc~r-7'-i"'n~' ~=- -'-s -

r -'F~ rtJ '*' rM, r r''-


r :4 s


kil


M


C'est l Fe t des M res e vous evisage


-T ~----~- -- I--i;l


Mercredi 14 Mai 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 15

Miami: Mois

de l'Hritage

Culturel Hatien
(suite de la page 17)
present ce 1 6 mai, p our prsenter se s dernires
uvres, Ibobl, sous le patronage de la G alerie
Nader.
Le Hatian Heritage Cultural Month en est
sa troisime dition. Cette anne, cette
commmoration coincide avec le 200me
Anniversaire de la Cration du Drapeau hatien, le
18 Mai 1803, l'Arcahae. Plusieurs coles auront
leurs parades travers les rues de Dade et de
Broward pour honorer le "Flag Day", le jour du
drapeau.
L organizationn de ce Festival reprsente un
tra. ail con;iderable pour ceu\ qui en 'ni la charge.
en particulier Mmes Emeline Alei- et R.o'ie
Toussaint. toutes deu\ du bureau u ai re de Dade
County. Mr Ale,. Penelja Toutes eui\ ont concenre
toute leur energe pour faire de ce Mois de l'Hentage
Cultural Hatien une russite El tout semble indiquer
qu'elles 3 arimeront Nous souhaitons seulement
qu'il ait un peu plus de cohesion dans ces di% erses
aci\ ]les, et aussi de participation qu elles tfaseai
dac antaei parte d'jn iout II t jii cire clair des le
debut sur les obiecllts que I on \ eut atiendre el
concenirer iou, les" efons er-; c but Il ne uaudrami
pas q ue 1 oi rani*:ior de ce M oNis dJ I i Iciui1e
Culturel Haitlen. re-te non plus eernellemi nt eniic
les mains d'un n, d rue peit 'roure I11 laui i liser
autant q iie possible i routes I es pios.-ibil te de la
conitniinaute
Que peut tirer la c* ommunjute
concrctement de ce moist d "actl Ites c ulturelles'
Reste le sj\oir
Mals reitalser la fiert des Hatien- et
leurs de.cendjnis, en particulier les jeunes, est une
grande chance qui n'ei pas donnm ueeu lous ours a
une conmninauti d'inimigranis. Il faudrait pouvoir
en tirer le ma\jmum et quelque chose de durable
Pour cela. f'aut prndren c onseil au ma \imunm.
s'enlourer de conseilllers compeienti chercher 3
jninliirer d'ainne c n annee ce Hainmn Hceri ul e
Cuirurci Nonrh en fair un MIn di Il'Herijee
Culruiel Haiiucn dan, [..iuie or accepioin.


i~WLBIiI


\rY,


elffl-


r.


'f- i


I'


:i.. ,..x ., .


;:ITr'".l~pl: 1
~. ~^I:




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs