Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00161
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 30, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00161
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
*1%


17//3


Hati en Marche dition du 30 Avril au 6 Mai 2003 Vol. XVII No 13


SRAS : Un vent de p

A L'ANNONCE DE LA VISIT DE


i
I:




















,
I


*L1....".


.~I~:


elireII0 et KiC
rniril1.7s luc',0


Nombre de cas
S plus de 17 M0 cas
entire lic et 1 I 00


LA FIEVRE CHARISMATIC
% -.,


i:.
_


i~'r-'.i'I~'~i\i~r


pft.-


Hafti en Marche edition du 30 Avril au 6 Mai 2003 Vol. XVII No 13


~zb


a B
B
: B
I


1


unique en Haiti

800 MARINES TAIWANAIS .3

HAITI-CRISE

Une situation

impossible !
compromise.
ANALYSE Rien n'est moins sr...
PORT-AU-PRINCE, 26 Par contre, ce que cet
Avril Alors que le Conseil ajournement confirmerait c'est que
Permanent de 1'Organisation des la situation au stade actuel est sans
Etats Amricains doit se runir issue.
nouveau le 30 avril prochain sur la L'opposition hatienne est
cruise politique hatienne, on apprend coince dans ses contradictions et
que les pays de la Communaut les ambitions de ses diffrents clans
carabe (CARICOM) auraient et leaders ...
demand un nouveau dlai pour Du coup, l'international
Hati afin que les parties ha iJennes (traduisez Washington) n'a donc pas
en conflict puissent trouver un (voir Impossible/4)

REFUGIES

mbre de c.s Haiti voice de
nombre de ,cas
nmrdcrrs transit pour

terrorists !
selon le ministry
amricain de la
Justice
^~f3 PORT-AU-PRINCE, 26 Avril Les
immigrants illgaux peuvent tre dtenus
wy t indfiniment sans liberty sous caution quand il
existe des risques concernant la scurit
national, selon 1' Attomey gnral ministrye de
la Justice des Etats-Unis), John Ashcroft.
Mais pour les avocats de l'imnigration,
il s'agit l d'un abus de pouvoir au nom de la
lutte anti-terroriste. (voir Immigration / 6)

HAITI OEA: 30 AVRIL
UE P2 La Caricom peut tendre
le dlai pour Hati P.-

S. f Haiti en Marche
S*. Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Vema
tel.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
S Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
'. Montral 514 337-1286
S email:: enmarche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com
S' "Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
ne publication Elsie and Marcus Inc







Page 2


I EN PLUIS


DEBATE

CONFERENCE NATIONAL

ET POUVOIR D'ETAT
Gabriel Nicolas Ph. D.
Dr Camille Sylaire
1- Vers la Voie la mieux indique


En matire de resolution de conflicts,
il est de coutume de recourir en premier
lieu aux lois et rglements rgissant un cas
d'espce. Toutefois, lorsque les normes
appropries se rvlent inaptes, il est
mieux indiqu d'amnager une rencontre
entire les parties concernes.
Certains acteurs sociaux et
plusieurs responsables de parties politiques
sont persuads que la resolution de la crise
haitienne requiert l'organisation d'une
Conference Nationale. Nanmoins, cette
ide ne fait pas l'unanimit. Pour d'autres
analysts, le present blocage politique
serait purement et simplement la
rsultante des lections contestes de mai
2000. Dans l'esprit de ces derniers on
devrait pouvoir trouver une solution dans
l'application strict des principles
dmocratiques rgulateurs de la vie
politique, notamment, en ce qui concern
les divers aspects de la competition
lectorale.
Pour bien comprendre le point de vue
de ceux qui soutiennent cette dernire
thse, il faut se rappeler qu'ils privilgient
l'approche du cas par cas. La situation de
cruise que nous vivons depuis prs de vingt
(20) ans est alors considre comme une
succession de conflicts partisans, don't
chacun jouirait d'une autonomie de
gense, de dveloppement et de
dnouement.
Le corollaire oblig de cette approche
est une tendance blmer, tantt des
adversaries politiques qui manqueraient de


civisme, tantt l'absence de srieux d'un
parti politique rival, quand ce n'est pas le
manque de discernement, ou mme de
bonne foi des partenaires internationaux.
Ainsi, ce canevas empiriste nous dit
que chaque mini-crise a ses propres mini-
responsables et est assortie d'une mini-
sortie de cruise adequate. Cette approche
est d'ailleurs celle qui inspire les missions
dites de bons offices, des instances
internationales en Hati.
Dans l'Afrique francophone des
annes 90, certain responsables
politiques, don't les pays taient dans
l'impasse, ont choisi de poser de
prfrence le problme en terms
structure et institutionnel. Plaant les
crises socio-politiques les plus aigies dans
le context des conflicts qui naissent du
"dcoupage-partage" archaque effectu
par les puissances coloniales d'alors, dans
les tribus, les territoires et rgions de ce
continent, ces dirigeants ont dcid que
seule une formule de Confrence
National aurait des chances de prendre
en compete les aspects structures de ces
ruptures post-coloniales.
Si on accepted, la rigueur, qu' Hati
est confronte un blocage politique sur
fond de problmes structures
d'importance, alors pourquoi ne se
mettrait-on pas l'coute de l'exprience
rcente des pays -de l'Afrique
francophone, pour mieux amnager
l'inter-face Afrique/Hati?


2- L'Aima Mater Parle*
En Afrique francophone, la mthode Togo, du Niger et du Zare o des
de Conference Nationale a permis conferences organises en 1991 eten 1992
certain de ces pays en situation de crise se sont carrment soldes par des checs.
profonde, de tirer des dcombres de Au Togo, le Prsident Eyadma a su tour
l'hritage institutionnel colonial, uneissue tour alterner la ruse, la force et la
sur base de consensus. D'aucuns se repression, pour reconqurir ses
rfreront cette revolutionn par le verbe" prrogatives d'avant la conference. En
qui parfois facility, sans effusion de sang, outre, au Niger, aprs une priode de
la transition d'une gouverne autoritaire tatonnement dmocratique, on renouera
un rgime d'inspiration dmocratique; rapidement avec le cycle de l'instabilit
attend que 1' Afrique est politique. De plus au Zare, la conference
traditionnellement une terre palabres. national ne viendra pas bout du
Venons-en aux faits. Au Bnin en Prsident Mobutu qui sera de prfrence
1990, le rgime militaro-marxiste du renvers, 5 ans plus tard, par les bandes
protestant Mathieu Krkou prsidait aux armes de Kabila.
destins de ce pays depuis 1972. La Mentionnons aussi le cas de la
population, notamment les lites Rpublique Populaire du Congo, o une
bayonnes, cherchait un exutoire car le Confrence Nationale fut organise de
systme paraissait bloqu et la guerre fvrier juin 1991. La transition qui s'en
civil, inevitable. A la surprise gnrale, suivi fut dans un premier temps une
le President Krkou convoqua une russite. Le Prsident Sassou Nguesso
Conference Nationale, laquelle se dclara, s'est retrouv battu au tour initial des
en course de travaux, souveraine. prsidentielles de juillet 1992., Mais en
Aprs 10 jours d'changes corss, le "grand lecteur", il prendra sa revanche
modus vivendi fut trouv. Une quipe de l'issu d'une guerre civil des plus
transition, coiffe par le Prsident Krkou sanglante, don't le Prsident en exercise,
lui-mme et un Premier Ministre de Lissouba, fit les frais.
transition, Nicphore Soglo, permit Finalement le Gabon, qui reprsente
d' aboutir un scrutiny prsidentiel organis un cas intressant. En effet, la Confrence
en mars 1991. Battu au second tour par Nationale qu'on y organisa ds les mois
Soglo, Krkous'effaa, pourreconqurir de mars / avril 1990, n'a pas change
le pouvoir par les urnes cinq (5) ans plus 1' essence du rgime autoritaire du
tard. President Omar Bongo; toutefois, le
D'autres Confrences Nationales ont multipartisme sur measure qui en sortit, a
t organises dans divers autres pays servi et sert encore lgitimer en
africains qui se trouvaient galement dans l'occultant, la ralit autoritaire du
une impasse politique. Citons les cas du pouvoir de Bongo.
3- Pour une Prise de Parole l'Hatienne
En Hati, aprs la chute de la dictature la tenue des lections de novembre 1987,
en 1986, il a t question de trouver dans lancessit d'un discours destin assurer
l'immdiat une rponse juridique, visant la prise en compete des intrts parfois
doter le pays d'une nouvelle Constitution conflictuels en presence, aurait d tre
d'inspiration librale dmocratique. Ce l'ordre du jour. Ce qui ne fut pas fait.
qui fut fait. L'approfondissement de la crise
A partir des sanglants vnements politique sous la prsidence du Gnral
dclenchs par l'Arme et qui mirent fin (voir Confrence Nationale /15)


EN BREF...


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


" Haiti redeviendra la'"' Perle des Antilles ",
selon une prediction au Congrs
Charismatique Port-au-Prince ...
L'vnement a dur trois jours, du vendredi 25 au Dimanche 27 Avril, et a runi
plusieurs dizaines de milliers de fidles. C'est le 9me Congrs charismatique d' Haiti.
Cette manifestation religieuse s'est droule dans une ambiance marque par des
chants, des prires, des scnes de louange et d'adoration autour du thme central:
" Pourquoi avez-vous peur, homes de peu de foi ".
Les principaux intervenants don't Mgrs Pierre Antoine Paulo, Pierre Andr Dumas,
Simon Pierre Saintilien, les pres Jules Campion et Yvon Taylor ont exprim le souhait
.- j ..n ...:-r--


Une vue du 9e Congrs charismatique photo Thony Blizaire
que la population hatienne et les chrtiens catholiques cultivent l'unit, le partage, la
solidarity et le respect mutuel dans la perspective d'une nouvelle socit. La deuxime
journe a t marque par un ministre de gurison.
Des aveugles ont dclar avoir recouvr la vue, et des handicaps l'usage de leurs
membres. Quoique ces tmoignages n'aient pu recevoir aucune confirmation, des
croyants ont dclar avoir vu le soleil danser. La danse du soleil est la preuve que la
Vierge Marie et son fils Jsus sont parmi nous et qu'ils continent de nous protger"
ont-ils dclar. L'un des intervenants, le pre Joseph Simoly, a ajout que la danse du
soleil est la preuve que Dieu dtient toujours son pouvoir absolu sur Hati. Dieu veut
prouver aux hommes qu'il est vivant et qu'il est le matre de tous les Hatiens, c'est
pour cette raison qu'il a fait danser le soleil" a lanc le prtre. Cependant d'autres
fidles ont estim qu'il s'agissait tout simplement d'une illusion optique.
Selon le responsible des relations publiques du congrs Pierre Lvque Lamy, ce 9me
Congrs est le meilleur jamais ralis par le Comit. Il a salu le courage de la
responsible national du comit, Soeur Claire Gagn, qui s'est donne corps et me en
vue de la ralisation de cette manifestation religieuse.
L'accompagnateur des Mouvements d'Action Catholique de 1' Archidiocse de Port-au-
Prince, Mgr Pierre-Andr Dumas, a invit dimanche les chrtiens catholiques et la
population hatienne exprimenter dans leur vie quotidienne 1' amour du Christ pour
se librer de la division et de la peur qui rongent leur foyer et leur pays.
Le Cur du Sacr-Coeur, quant lui, le Rvrend Pre Jules Campion, a prdit que
dans un avenir pas trop lointain, Hati redeviendra "la perle des Antilles". Des visiteurs
viendront de trs loin pour contempler cette beauty et cette fiert retrouves, a
poursuivi le prdicateur. Les participants au Congrs organis au local de l'Institution
des Frres de Saint Louis de Gonzague, Delmas, taient venus en grand nombre des 9
dpartements du pays ainsi que de la diaspora.

Sance extraordinaire du conseil Permanent
de l'OEA sur Ha'ti...
Elle devrait avoir lieu ce mercredi 30 avril 14h 30 et rien n'a filtr sur l'issue que
connatra la rencontre. On a parl d'une rencontre entire le Gouvernement et
1' opposition Port-au-Prince. On n' a pas t sans remarquer que 1' opposition semblait
adopter un temps de trve, en faisant taire ses tnors.
On a galement appris par une dpche de l'agence Cana que la CARICOM semblerait
dispose rclamer un nouveau'" dlai pour Hati. L'on sait que l'un des principaux
griefs de la dlgation amricaine serait le choix du chef de la police, don't ils ne
cessent de rclamer le dpart. Le gouvernement pour l'instant semble faire la sourde
oreille.

Annonce de l'arrive d'une escadre en provenance
de Ta'wan avec 800 marines bord ...
L'Ambassade, de Taiwan Port-au-Prince a inform qu'une escadre de trois navires
tawanais visitera Hati du ler au 3 mai prochain. Afin de rassurer la population
concernant la pneumonie atypique qui fait rage dans le continent asiatique,
l'ambassadeur tawanais a fait ressortir que cette escadre a dj visit le Salvador, le
Nicaragua, St Vincent et Grenadines, St Kitts et Nevis et doit se rendre en Rpublique
Dominicaine avant d'arriver Port-au-Prince. L'ambassadeur a fait aussi remarquer
que le contingent a laiss Taiwan depuis le 28 fvrier alors que la maladie a t
dpiste au mois de mars.
Il s'agit d'une visit de courtoisie entrant dans le cadre du enforcement des liens
amicaux entire les 2 pays. Les officers de la marine de l'Escadre seront reus par les
autorits hatiennes et l'un des navires sera ouvert au public pour une visit guide.

Le Ministre de la Sant et I'OPS/OMS rassurent la
population...
Les responsables du Ministre de la Sant Publique et de la Population et de l'OPS/
OMS ont donn l'assurance que les militaires tawanais qui arrivent en Hati ce ler
mai ne reprsentent aucun danger pour la population. Le Ministre Henry Claude
voltaire a invit la population hatienne ne pas cder la panique, puisque les
bateaux avaient quitt Taiwan bien avant que les premiers cas de pneumonie atypique
aient t dcouverts.

Un parlementaire hatien appelle les autorits sanitaires
assurer la scurit de la population ...
(voir En bref/ 4)


i I


I UL I YVU L
i




f.


Mercredi 30 Avril 2003
Hat; en Marche Vol XVTT Non 1


I I 'ACTITAITPF. NMARCHF I


Un vent


de panique en Haiti

A L'ANNONCE DE LA'VISITE

DE 800 MARINES TAIWANAIS


PORT-AU-PRINCE, 27 Avril Un certain vent
de panique a souffl la semaine coule au sein de la
population de la capital l'annonce qu'une escadre de
trois units de la
marine de guerre de
la Rpublique de
Chine (Tawan) nous
visitera pendant trois
jours, du ler au 3
Mai.
Au total
S800 marines et
m e m b r e s
d'quipage, sous les
ordres d'un Vice-
Amiral.
La cause de
cet moi c' est
videmment
1' pidmie de
pneumonia atypique,
L'Ambassadeur de Tawan qui fait rage
Sche chi Ping particulirement en
Chine continental et don't les volutions sont suivies
attentivement par la population hatienne.
On apprend que cette visit est en preparation de
longue main et que toutes les dispositions avaient t prises
pour lui assurer un maximum d'cho.
Demonstrations au Champ de Mars par les jeunes
marines, visit aux sites touristiques officials et privs, don't
la Galerie Nader et le Rhum Barbancourt. Programme de
visits galement bord des bateaux pour la population ...
Cependant sondages d'opinions etlignes ouvertes
la radio montrent que la population n' est pas rassure du
tout.
Les autorits haitiennes, ainsi que l' ambassadeur
taiwanais en Haiti, sont months au crneau pour essayer
de calmer les esprits.
Selon une note de press de l'Ambassade de


Taiwan,1' escadre a laiss ce pays depuis le 28 fvrier
dernier, soit donc avant le dclenchement de


Une situation impossible p.1


SOMMAIRE "


SRAS


DROITS DE L'HOMME
L'Ambassade des USA en Hati s'inquite de la situation
des droits de l'homme Cuba p.7
Fidel Castro impute Washington et aux exils cubains
la responsabilit de la repression contre les dissidents p.7


14%


Il est trop tt pour savoir si l'on a faire, avec la
pneumonie atypique SRAS, un risque de pandmie
comparable ce que fut la tuberculose ou le sida...
l' pidmie au course du mois de mars dans le continent
asiatique, et elle a dj visit plusieurs pays voisins de
la Carabe et de l'Amrique central, don't El Salvador,
le Nicaragua, Grenade, St. Vincent et les Grenadines,
St. Kitts et Nevis, et just avant d'arriver Port-au-
Prince, elle est reue ce week-end par nos voisins de la
Rpublique Dominicaine. ". .
De plus, rappelle la note de press, la priode
d'incubation du Syndrome respiratoire aigu svre
(SRAS) ne dpasse pas dix jours, selon les chercheurs
... Par consquent, aucune personnel bord ne peut tre


ARTS ET SPECTACLES
Florence Jean-Louis: De la passion du thtre
"La passion de Toussaint" p.10


contamine.
Ensuite, "Tawan n' est pas class comme une zone
affecte ..."
Cependant, le jour mme que paraissaitla declaration
de l'ambassade, on apprenait qu'un hpital Taipeh tait mis
en quarantine avec prs d'un miller de patients et de
personnel mdical...
Le nombre de cas enregistrs Taiwan jusqu' ce
week-end ne dpassait pas 29, mais dimanche on apprend que
ce-pays comptait son premier dcs d au SRAS.
Toujours est-il que les autorits hatiennes semblent
dcides recevoir nos visiteurs tawanais et un vaste
programme serait mis en place.
Cette visit est important pour le gouvernement
plus d'un titre. Tawan est l'une des dernires sources
d'assistance international don't continue de bnficier Hati,
malgr la crise politique et dans des domaines cls (agriculture,
infrastructures etc) et la semaine dernire encore, un chque
de 3 millions de dollars remis comme contribution la
champagne d'alphabtisation.
(voir Tawan / 4)


UNITRANSFER
f

tout moun


kontan!

Paske li pi rapid,
Li pi bon mache!

) Transfert d'Argent (UVRAISON DOMICILE)
DirekTransf
) Produits Alimentaires
> Unifood Bokit
I Matrieaux de Construction



'j UNITRANSFER
1131 5 A subsidary of UNIBANK Haid

"Nou Rapid, Nou Garanti"
Effectuez galement vos Transferts Online
www.unitransfer.com
Pour plus d'information, applez nous
aux Etats-Unis au 1(877) 864-8726
au Canada au (514) 852-8648


1


Page 3


rialil Cil ivimqiic uil. AI v il INU. 1-Y


REFUGEES
Hati voie de transit pour terrorists !
selon le ministry amricain de la Justice p.1
LA CRISE: OEA-HAITI
30 Avril: La Caricom peut tendre le dlai pour Hati p.5
RELIGION
La fivre charismatique p.2
L'EVENEMENT
Un vent de panique en Hati l'annonce
de la visit de 800 marines taiwanais p.3
SRAS Un week-end noir p.11
DEBATS
Conference national et pouvoir d'Etat p.2
ACTUALITE
Un capitaine de bateau hatien condamn 5 ans de prison p.6
Programme d'Urgence de l'ONU p.8
Allocution du Premier Ministre Yvon Neptune p.8
Plaidoyer pour l'lectrification d'Hati p.14


V.


~i~.
,I
~i60









I NE ANALYSE


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


HAITI-CRISE
(Impossible ... suite de la lre page)


de levier pour agir directement sur le terrain.
Tandis que le pouvoir Lavalas ne peut pas
bnficier des faiblesses de l'opposition parce que
totalement dpendant de la manne international, or celle-
ci lui est refuse tant que la cruise n' aura pas t solutionne.
La force de l'opposition n'est donc que dans
le'" Niet ", come on disait de Khrouchtchev, mais un sans
1' arme atomique, sans aucun moyen de sa politique qui lui


En bref .
(suite de la page 2)
Un parlementaire hatien
appelle les autorits sanitaires
assurer la scurit de la
population...
Le snateur du Sud-est, Prince Pierre Sonson, a
demand aux autorits hatiennes de prendre
toutes les measures ncessaires en vue de
persuader la population que les militaires
tawanais qui arriveront en Hati ce ler mai ne
sont pas infects par la pneumonie atypique. Le
parlementaire souhaite que les autorits
sanitaires d'Hati ralisent des tests de
dpistage sur les Tawanais, avant de les laisser
dbarquer. Mr Sonson Pierre a invit toutefois
la population garder son calme et laisser
agir les autorits comptentes afin que tout se
passe dans de bonnes conditions.

Inquitude du Syndicat de
l'A-PN ..
Cependant les responsables du Syndicat de
1' APN, de leur ct, ont exprim leur Vive
inquitude face cette visit de 800 marines
tawanais en Hati. L'un des responsables de ce
syndical a dit craindre pour la sant des
employs de l'institution qui seront en contact
avec ces marines originaires d'Asie o est ne
' pidmie de pneumonie atypique qui fait rage
travers le monde.

Don de Tawan aux autorits
hatiennes ...
Le vendredi 25 avril, l'ambassadeur de Taiwan
en Hati a remis un chque de 3 millions de
dollars dans le cadre d'un accord de
enforcement du programme d'alphabtisation.
C' est la premiere tranche' d'un montant de 15
millions de dollars que les autorits taiwanaises
ont dcid d'accorder Hati titre de support
au dit programme. La balance sera verse au
fur et measure qu' avancera le programnne
Alpha.
Le 25 avril 2003 marquait le 47me
anniversaire de l'tablissement des relations
diplomatiques entire Haiti et Taiwan.

Accords de don entire le
gouvernement hatien et
l'Ambassade de Japon ...
Le Ministre Hatien des Affaires trangres,
Joseph Philippe Antonio, et le charge
.d'Affaires a.i. du Japon, Kanji Kitazawa, ont
sign le lundi 21 avril, deux accords de don
d'un montant total de 4,8 millions de dollars
amricains, dans le cadre du 50me
anniversaire de la cooperation financire entire


Une Situation impossible !


sunt proupc ..
C'est la quadrature du cercle ...

Divers lments que rien ne
rapproche dans la vie relle ...
Depuis la dernire mtamorphose
parue en son sein sous une appellation qui ne
pche pas par excs d'imagination, "Groupe des


les deux pays. Selon les terms du premier accord, le
gouvernement du Japon mettra la disposition du
gouvernement haitien un montant de 280.000.000 de
yens, soit environ 2.3 millions de dollars amricains,
pour acquisition d'engrais. Le second accord
prvoit l'octroi au gouvernement haitien d'un
montant de 300.000.000 de yens, soit environ 2,5
millions de dollars amricains pour l'achat de riz. La
signature de ces deux accords entire dans le cadre des
activits prvues pour la commmoration du 50me
anniversaire de la reprise des relations bilatrales
entire le Japon et Haiti, le ler mai 2003. Plusieurs
activits sont prvues. Citons la remise
d'quipements de Judo la Fdration Haitienne de
ce sport ;un concert par des musicians jouant
d'instruments traditionnels japonais. Ce concert sera
suivi d'une reception comportant une demonstration
de cuisine japonaise (Sushi). Les accords signs
entire le Japon et Haiti seront excuts par les
Ministres de la Planification et de la Coopration
Externe et de l'Agriculture.

Le Premier Ministre au service
d'Immigration
Monsieur Yvon Neptune a effectu une visit
d'inspection le mercredi 23 avril au Service
d' Immigration pour s' enqurir du fonctionnement de
ce service tant dcri des contribuables. Dans ses
dclarations faites sur les lieux, le chef du
gouvernement a dplor que malgr les nombreux
efforts consentis par le gouvernement, aucune
amlioration sensible n'avait t observe et que les
contribuables continuaient prouver toutes les
peines du monde pour se procurer un passport. Le
Ministre de tutelle de ce service, Mr Jocelyn Privert,
de son ct, a soulign que le service avait dlivr
plus de 2.000 passeports pendant la priode de
Pques, tandis que Madame Jeanne Berard Pierre,
la directrice gnrale de 1'Immigration, n' a pas t
en measure de rpondre avec precision toutes les
questions du Premier Ministre, selon les reporters
couvrant la visit.
Quant aux demandeurs de passport rencontrs sur
les lieux, ils ont plaid pour une dcentralisation,
invoquant les frais que cela cote quand il faut
rentrer Port-au-Prince pour acheter un passport,
reprochant aux employs de l'inunigration de les
empcher d'avoir un accs direct au service pour
favoriser les racketteurs don't, ont-ils soulign, ils
sont les complices.

Le Ministre du Commerce announce
la baisse des prix des products
ptroliers ...
Le Ministre du Commerce et de l'Industrie, Leslie
Gouthier, a inform le mardi 22 avril d'une baisse des
prix des products ptroliers sur le march local. M.
Gouthier, qui s'exprimait dans le cadre des mardis
de la press ", a expliqu cette baisse par une chute
(voir En bref/ 18)


Page 4


I _ I __ 1^ __ _ I __~_ __ _


184", mais don't les derniers communiqus ne sont plus signs que
par deux d' entire eux, savoir le patronat sous la houlette de l'industriel
Andy Apaid et' Initiative de la socit civil d'un comptiteur dclar
pour les chefs de file traditionnels, le Prof. Rosny Desroches,
l'opposition s'est retrouve depuis quelques semaines come cloue
au sol, toutes ses composantes bloques soudain dans leur lan ...
C'est le cas d'abord de la Convergence Dmocratique
(opposition traditionnelle) qui a d stratgiquement cder le pas pour
permettre le lancement de la nouvelle coalition des "184", ce qui
automatiquement l'a renvoye sur la touche, du fait aussi que l'une
come l'autre aient pour principal supporter le mme international,
manent du mme centre de decision ...
Mais de son ct, le groupe des 184" se rvle au souffle
infiniment court, puis avant d'avoir franchi la ligne de dpart, trop
d'improvisation, manque de coordination entire divers lments que
rien ne rapproche dans la vie relle, absence de tout engagement
vritable et poids trop lourd de argument financier (millions de aide
international passant entirement par des ONGs, don't la plupart sont
rattaches opposition).

Actionn par tlcommande ...
M. Apaid s'excuse que sa "caravane de l'espoir" n'ait pas
attir plus de monde rcemment aux Gonaves par le fait que la police
lui a donn trop de scurit et que cela a pu effaroucher les gens (sic)

Rosemond Jean est peine en libert sous caution pour une
accusation de possession d'armes illgales, qu'il reprend son combat
en faveur des victims des "coopratives" en faillite, mais il peine car
c'est du rchauff ...
Carline Simon a mis une sourdine, on ne sait trop pourquoi,
depuis sa dtention, bien que son arrestation ait t juge illgale ...
Les movements dits fministes, embrigads aussi dans les
"184", n' ont dvelopp aucun discours qui sorte de l'ordinaire, aucun
agenda de lutte propre ...
Pas plus les syndicats enseignants ... Toutes les manifestations
commencent et finissent en entonnant la seule et mme antienne : A
bas Aristide D'o le sentiment d'un monologue vague et creux, sans
aucune originalit, comme actionn par tlcommande, donc ne
pouvant reflter aucune alternative. Avant de sombrer dans la discorde
aux cent voix ...
Comme les lections de vendredi l'Universit d'Etat d' Hati
qui ont t annules dans un dsordre indescriptible. Les tudiants,
ces grands donneurs de leon dmocratique qui ont fait trembler le
pouvoir ces derniers mois ...

La seule "haine d'Aristide" pour tout
programme ...
Trs vite, les "184" en sont donc arrivs au mme point que
leurs prdcesseurs, la Convergence Dmocratique, c'est--dire unis
par la seule "haine d'Aristide" ...
Scheresse du discours politique, mais scheresse gnrale,
totale-capitale, en tout, partout et pour tout ... Le vrai problme don't
souffre Haiti est une carence de dbat aussi bien public que priv, une
socit sans modle, sans direction et sans directive, incapable de
matriser un avnement sans preparation dans la dmocratie de la
parole, et qui se traduit chez les lites par une fausse distance critique
sous forme de dolce vita intellectuelle, bref le triomphe de la pense
(voir Impossible / 5)


SRAS : Un vent de

panique en Hati
(Tai'wan ... suite de la page 3)
Par ailleurs, nous avons appris que le Prsident de la
Rpublique de Tawan effectuera sous peu une visit officielle en Haiti.
De leur ct, les responsables hatiens de la Sant Publique
et leurs confrres de l'Organisation Mondiale de la Sant (OPS/OMS)
ont donn vendredi l'assurance que les militaires tawanais qui arrivent
en Haiti le ler Mai ne reprsentent aucun danger pour la population.
Au course d'une conference de press conjointe, responsables
et experts ont fait aussi savoir que des dispositions ont t prises pour
contrler l'tat de sant des militaires taiwanais.
Le Ministre de la Sant, Dr Henry Claude Voltaire, a invit
la population ne pas cder la panique puisque les bateaux en
question avaient quitt Taiwan bien avant que les premiers cas de
pneumonie atypique aient t dcouverts, ensuite les marines auraient
dj contamin bon nombre de personnel puisqu'ils ont visit plusieurs
pays avant d'arriver en Haiti.
Or aucun cas n'a t relev dans les pays prcdemnment
visits.
Par ailleurs, selon les autorits sanitaires hatiennes, des
measures ont t prises pour contrler toutes personnel arrivant d'un
pays tranger.
Toujours est-il que les informations sur l'pidmie sont
chaque jour plus alarmantes les unes que les autres et que 1' attitude de
la population hatienne peut facilement se comprendre.
(voir Pneumonie Atypique / 11)


nit nranr- m








I DE L'ACTUALITE


et une Impossible situ;
(Impossible ... suite de la page 4) qu'on aimerait bien classer, ranger maintenant au placard.
unique, mais jusqu' l'annulation mme de toute pense


Politiciens, socit civil, tudiants, intellectuals,
mdias, idem. Une socit de parlotte ...
Cette semaine, le nouveau dada de l'opposition
est que soit enlev l'OEA pour incompetence le dossier
de la cruise hatienne, pour transfrer celui-ci au conseil de
scurit de l'ONU ...
La semaine
prcdente, c'tait la Charte
dmocratique.
Tout cela, sans
explication.
Blablabla ...
Je sme tout vent.

La paille et la
nnutrp.


r---
(
marasme
irakien ne
combler t
cauchema
scurit...
A
1' opposite
dossier, au
plan, n'av
rien et
rclamati
qu' faire
nous faire
temps (et


Des sanctions comme des missiles ...
Cependant l'administration Bush semble avoir
commis en Hati la mme erreur qui marque son
intervention en Irak : l'absence de toute donne de base
sur le terrain, confondant les acteurs locaux avec autant de
soldats de plomb sur une carte d'tat-major, sans identity


i Page 5


action
gratuitement parce que ne rencontrant que le vide politique.
Il ne faut pas confondre avec la situation sous le rgime
militaire putschiste (1991-1994) quand le people avait le
sentiment de vivre une autre guerre d'indpendance ...
Quant au troisime protagoniste, le pouvoir
Lavalas, ou plutt Jean-Bertrand Aristide puisqu'il faut
l'appeler par son nom, sa situation est encore plus
paradoxale. En effet, devant une opposition qui s'est
neutralise elle-mme et
i n t e r n a t i o n a 1
temporairement plus
occup ailleurs, qui a
d'autres chats fouetter,
n'est-ce pas la voie libre
pour oprer une sortie des
tranches, aprs trois
longues annes de
frustrations ?


i le Tant va la
omme si le
cruche l'eau ...
diplomatique
suffisait pas pour Mais c'est ne pas
ous les voeux (et computer avec la dpendance
irs) du conseil de j total de l'assistance
trangre. Ce n'est ni

lors qu'en outre l'opposition, ni l'inter-
ion n'a aucun national le vritable
cun aenda, aucun problme du pouvoir
ance absolument Lavalas, que c'est d'tre
qu'une tell prisonnier pieds et poings
on n'est destinelis de la manne
on n'est destine '"
,passer le temps, .. internationale...
perdre tout notre Qui pis est, alors
d'abordaupays)... que c'est le seul pouvoir
La mme opposition qui accuse Aristide deMambos Nan Souvenance l'occasion de la Semaine sainte avoir t chri par la communaut en diaspora depuis
hotLa Thonmme opposition qui acculiase Air stde de h T r


diversion avec sa demand de restitution de la dette de
l'indpendance hatienne (90 millions de francs or de
l'poque) verse la France pour "acheter" notre
indpendance juridique l'ancienne puissance colonial
au dbut du 19e sicle ...
La paille et la poutre ...
Bref aucun programme, que le te-toi que je m'y
mette !
La politique en Hati n'est pas dialectique, elle
est cannibale ...
International est en train de l'apprendre ses
dpens. Aprs en avoir bien profit, il est vrai ... Mais
devant les grandes manoeuvres qui s'annoncent aprs le
lever de rideau irakien, Haiti est une quantit ngligeable


propre. La superpuissance souffre du pch de volontarisme

Les sanctions pleuvent, comme des missiles, mais
sans un calendrier de conditions et d'chances et surtout
une autorit capable, neutre et credible pour en garantir
l'application etla viabilit ; or tel n'est pas le cas en
l'occurrence puisque le sanctionneur est la fois juge
et parties ... Le rsultat est de faire mal, de fire du mal
inutilement un pauvre peuple ."'
Mais un people habitu la misre et tant de
sicles de privations pour savoir y tenir tte et pratiquement
sans baisser la tte...
L'embargo amricain a encore plus de chance
Cuba o existent des institutions. En Haiti, il tue mais


que celle-ci existe, Lavalas n'a nen tait pour traduire cette
-prfrence en investissements rels dans le pays qui feraient
contrepoids la dpendance de l'aide.
Mais des paroles, paroles ...
Franchement, oui en toute objectivit, si on devait
dcrire la situation actuelle en Hati, il faudrait dire: mre
pour un coup d'tat. Car tant va la cruche l'eau qui s'est
arrte jusqu'au bord de l'gout ... Et comme il n'y a pas
de challenge que 1'anthropophagie, coup d'tat sale !
Cependant comme tous les acteurs sans exception
paraissent au bout du rouleau, ce coup d'tat devrait venir
de la plante Mars.

Hati en Marche, 26 Avril 2003


HAITI OEA: 30 AVRIL !


La Caricom peut tendre le dlai pour Haiti


NASSAU, Bahamas La mission conjointe de-
l'Organisation des Etats Amricains (OEA) et de la
Communaut Caraibe (Caricom) qui a voyag rcemment
en Hati, considrerait d'tendre le dlai fix Haiti pour
rsoudre sa crise politique, selon certaines sources dans la
capital bahamenne.
Le ministry des Affaires trangres des Bahamas,
Fred Mitchell, a dclar que la question sera discute
Washington une rencontre ce 30 Avril aprs que Hati


Etiq uette Ut
BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 3:
$Jean-Woo10%
Jean-Wood Julien First time custom
Educator-Designer/Stylist FREE Cond
since 1976 with t


eut manqu de respecter une chance fixe au 30 mars
pour que ses leaders politiques prparent le pays pour des
lections cette anne, ainsi que la nomination d'un nouveau
chef de la Police.
Mitchell, un membre de la commission conjointe
OEA/CARICOM, a dclar aussi qu'ils se sont rencontrs
Miami aprs leur visit en Haiti, et que la dlgation
s'est montre "frustre" cause du non respect de
l'chance par Haiti et a exprim sa preoccupation qu'il
peut devenir plus difficile pour le pays de recevoir le soutien
financier des Etats-Unis et
2 e d'autres bailleurs interna-
tionaux.
"Il est probable que
welcome le dlai sera prolong. Les
acteurs physiques dans ceci,
vous pouvez deviner, ce sont
162 les Etats-Unis et ils sont trs
Designer Cup rigides sur la question" a-t-il
>mer only Reg. 12.50 prcis.
ioning Treatment Le chancelier ba-
hi s coupon hamen a averti qu'il est vital


pour le gouvernement hatien et l'opposition de se mettre
ensemble pour rsoudre leurs problmes en vue de la reprise
de l'aide international.
(De source officieuse, une telle tentative aurait
eu lieu ces jours derniers, mais sans rsultat).
"Ce qu'il faut c'est que l'une et l'autre parties
fassent un pas vers le centre. A un certain point il y a une
communaut d'intrts o nous disons, regardez, nous
devons franchir certaines tapes, prendre certaines measures
dans le meilleur intrt du pays et c'est ce que nous ne
trouvons pas dans la politique en Hati" a dit Mitchell.
Il croit que les systmes de la Charte Inter-
Amricaine peuvent devoir tre voqus dans le but de
dbloquer le processus.
"Il y a certaines dispositions dans la Charte qui
indiquent que, si l'ordre constitutionnel dans un pays est
menac, il y a certaines dispositions qui peuvent tre prises"
selon le chancelier bahamen Fred Mitchell. (agence
CANA)

ABONNEZ-VOUS A HAITI EN MARCH


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse

6 Mois Un An Renouvellement O

Etats Unis $40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00 Nouvel Abonn
Europe $ 70.00 $ 135.00
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


------- -








1 RFFTGIES 1


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


Haiti voie de transit pour terrorists!


Du moins, selon le ministry amricain de la Justice


(Immigration ... suite de la lre page)
Cette decision du ministry signifie que de tels
immigrants ne seront pas relchs sous caution, mme
quand leurs cas ont t tranchs favorablement par les juges
d'immigration, si le gouvernement amricain peut
dmontrer que des questions de scurit national
sont impliques.
"Des considerations de scurit national
constituent clairement un fondement raisonnable
pour 1' exercise de ma discretion refuser la libert
sous caution" dit Ashcroft dans sa decision rendue
publique vendredi.
L' opinion du ministry avait t requise par
le Dpartement de la Scurit Intrieure (Homeland
Security Department), qui applique aujourd'hui la
plupart des lois de immigration, aprs que le Bureau
d' Appel de 1' migration eut soutenu une decision
de relcher sous caution ($2.500) un rfugi hatien
recherchant 1' asile politique, David Joseph.
Selon John Ashcroft, une declaration du
Dpartement d' Etat avertit qu'"il a t remarqu une joe
augmentation du nombre de citoyens d'autres pays
(Pakistanais, Palestiniens, etc) utilisant Hati comme
un point de transit pour entrer illgalement aux Etats-
Unis."
Cette situation constitute un risque pour la scurit
national des Etats-unis, en conclut M. Ashcroft.
Pour Me Cheryl Little, responsible du Florida
Immigrant Advocacy Center, I'"opinion" du ministry
Ashcroft n'est que la dernire d'une srie de decisions
gouvernementales "manipulant nos proccupations trs
srieuses de scurit national pour justifier de mettre dans
le collimateur les nationaux d'Haiti."
Des avocats pour les hispaniques et les musulmans
ont fait immdiatement des commentaires semblables en
faveur de leurs ressortissants.
Selon l'opinion d' Ashcroft, 1' attorney gnral
a une large discretion pour dterminer le statut des prsums
immigrants. Durant une apparition vendredi la Nouvelle
Orlans, le ministry de la Justice a dfendu sa decision et
dit que les trangers dtenus sans possibility de caution
ont le droit de se dfendre au tribunal.
Il a dit qu'il continuerait chercher de nouveaux
moyens lgaux pour dtenir des gens suspects de
terrorism.
Dans le cas de David Joseph, qui a prcipit cette
consultation lgale auprs du ministry, un juge de
1'Immigration et la cour d'appel avaient conclu qu'ils n' ont
pas l'autorit pour refuser la libert sous caution base sur
des considerations de scurit national cities par le


gouvernement, qui a cherch dtenir plus d'immigrants
illgaux depuis les attentats du 11 Septembre 2001.
Joseph fait parties d' un group de 216 Hatiens qui
sont arrivs Miami par bateau le 29 Octobre 2002, ensuite
qui ont saut de leur embarcation sur le Biscayne Bay et


Rfugis rapatris Por t-au-Prince par les Gardes Ctes L
ont essay de s'enfuir. La scne a t montre en direct
la tlvision.
Une centaine de membres du group ont t
considrs par les juges aptes tre librs sous caution.
La decision d' Ashcroft les affectera tous.
"C' est une decision de porte trs large, explique
l'avocat Cheryl Little. L'attorney gnral tablit un
prcdent, c' est dire qui pourrait s'appliquer toutes les
decisions prises prcdemment en rapport avec la libert
sous caution."
Selon Ira J. Kurzban, un avocat reprsentant le
gouvernement hatien aux Etats-Unis, la decision relve
d' "un plan concert impliquant la destruction du people
hatien en crant des conditions chaotiques en Hati en
mme temps qu'on force les gens y retourner."
"Il n'y a aucune base appuyant les dclarations
de attorney gnral. Aucune information de cette nature
n'a jamais t prsente au gouvernement hatien" a
poursuivi Kurzban. "C' est une assertion fausse et qui n' est
utilise que pour perptuer une politique discriminatoire
envers les Hatiens."
Cependant les avocats d'immigration ne sont pas
les seuls tonns par la decision du ministry John Ashcroft,
si 1' on en croit un article du Miami Herald (25 avril 2003).


Selon un porte-parole du Service Consulaire du
Dpartement d'Etat, ils sont sidrs par les commentaires
d' Ashcroft.
"Nous sommes en train de nous gratter la tte" a
S dit le porte-parole Stuart Patt. "Nous nous
demandons les uns les autres : o a-t-il pu trouver
cette information?"
Selon Stuart Patt, son service n'a jamais
public de rapport de ce genre, quoiqu'il ne saurait
dire que le ministry de la Justice n'a pu l'obtenir
d'une autre source.
Un porte-parole des Gardes Ctes, l'officier
Anastasia Barnes, a prcis qu' aucun des immigrants
intercepts lors de l'incident du 29 octobre 2002 sur
le Rickenbacker Causeway ou aucun autre
moment par les units stationnes prs d' Haiti ne
rpond au profile avanc par M. Ashcroft.
Jorge Martinez, un porte-parole du bureau
du ministry John Ashcroft lui-mme, ne pouvait dire
immdiatement o ce dernier a eu l'information. Il
a rfr au Dpartement de la Scurit Interne
(Homeland Security Department). Mais un porte-
parole de celui-ci aretourn les questions Martinez,
US selon le reporter du Miami Herald.
Le Reprsentant Kendrick Meek, Dmocrate de
Miami, qui est un membre de la commission du Homeland
Security la Chambre, dclare n'avoir jamais entendu
aucune evidence, ni tmoignage ou briefing de la CIA -ou
du FBI indiquant qu' Hati abrite ou promeut des groups
terrorists ou activits de ce genre.
"C' est de la discrimination caractrise, du
racism de la part de l'administration Bush. Il y a de la
justice en Amrique pour tous, sauf pour les Hatiens" a
lanc Meek, qui pursuit : "Quelqu'un doit appeler le
President (Bush) pour lui rappeler que nous sommes en
guerre contre les Talibans et al Quaeda, pas contre le people
hatien."
Le Miami Herald rappelle qu'il y a une
communaut Libanaise tablie depuis longtemps en Hati.
Le gouvernement hatien peut recevoir des demands de
Pakistanais essayant d'avoir un visa pour venir en Haiti.
Certains peuvent vouloir visiter les Etats-Unis, mais ce ne
sont pas pour cela des terrorists.
Finalement, pourquoi un terrorist aurait-il besoin
de passer par Hati alors qu'il existe Dearborn, Michigan,
la plus grande communaut Arabe en dehors du Moyen
Orient, souligne encore le Miami Herald.


Miami : Un capitaine de


bateau hatien condamn


5 ans de prison


MIAMI, 25 Avril Le
capitaine d'un bateau qui a conduit
233 immigrants hatiens illgaux
Miami en octobre 2002, a t
condamn 5 ans de prison.
Edner Dorvil, 52 ans', a t
accus d'avoir organis depuis 1994
au moins trois autres voyages pour
introduire clandestinement des gens
aux Etats-Unis.
Deux autres membres
d'quipage ont t condamns 27 et
15 mois d'emprisonnement.
-En octobre 2002, 233
immigrants illgaux, don't des femmes
et des enfants, ont atterri Key
Biscayne, au sud du Downtown
Miami. Les rfugis ont dit qu'ils
avaient t en mer pendant 8 jours:
La majority d'entre eux se
trouvent toujours en dtention
Miami attendant leur rapatriement.
Les centaines d' Hatiens qui
tentent chaque anne d'atteindre les


ctes amricaines sont rapatris, contrairement aux Cubains
qui sont admis y rester s'ils arrivent prendre pied sur le
territoire amricain.
Selon l'accusation, Edner Dorvil est un trafiquant
professionnel qui a coordonn et conduit au moins trois
prcdentes operations avant celle d'octobre 2002.
En guise de pavement, il aurait reu de ses
passagers du cash, des terres, des bijoux et autres, don't un
cabri.
Ls agents d'immigration ont dcouvert dans le
bateau diffrents objets, don't des photos de Dorvil et un
relev la main de 123 noms, avec ct des chiffres
supposs reprsenter les paiements reus certain jusqu'
$5.000 en monnaie hatienne, l'quivalent de $609
amricains.
A ct du capitaine, Edner Dorvil, condamn
mercredi 5 ans de prison, les deux autres accuss sont
Sali Altanese Jean, 48 ans, qui a reu 27 niois, et Elie Louis,
30 ans, qui cope de 15 mois d'emprisonnement.
Trois autres membres de l'quipage un
poinonneur de tickets, un mcanicien et un homme de
barre avaient dj t condamns 15 mois, 27 mois et
33 mois respectivement.


Page 6


A UNIQUE HAITIAN FLAG

CENTENNIAL CELEBRATION
Mapou Productions, in association with the Haitian Musical
Heritage Foundation (HMHF)
presents:
"Hfai: The Rhythms, The Dances and The gods"

Carnegie Hall on Friday, May 23, 2003 at 8:00 PM.

This historical/cultural dramatization will depict two hundred years of
freedom and cultural fineness and a prospective glimpse at the next two hundred
years while paying homage to our heroes.
Featuring:
Danny Glover
Emeline Michel
James Germain
Erna Letemps
Jean Claude Eugene
Beethova Obas
Boulot Valcourt
Kiskeya: The Haitian Orchestra led by Jean Jean-Pierre
Avkodans Dance Company (directly from Haiti) directed By choreographer
JeanGuy Saintus
Master Drummers: Friztner Augustin, Bonga, and (directly from Haiti)
Mlapou Azor
Guest Stars: (from Japan) Kimiko Nakazawa, violinist and (from Haiti)
Welmyr
Jean-Pierre, pianist.
This cultural festivity will be the kick off of a series of events
culminating in the commemoration of Haiti's independence bicentennial in the
year 2004.
Reserve your seats today.
Tel. 866.655.7355
www...wi.ndow..sonh.ai'ti...om.
niapouproductions@'aol.comn
www.cruisin intohistory.rg (Sign on to the 2004 cruise to Haiti today as
spaces are limited)
Ticket prices: $100.00; $ 75.00; $ 30.00

"Be the change you want to see in the world"
Mahatma Gandhi


SRAS / Un Week-end noir: 53 morts en Asie
et au Canada P.11

Premier mort signal Tawan P.12







Mercredi 30 Avril 2003
Unti en V-l- VII 13M


FA CE A FACE


Page 7


L'Ambassade des USA en Hati s'inquite

de la situation des droits de l'homme Cuba


De Mme Judith Trunzo, Conseiller
aux Affaires publiques de l'Ambassade des Etats-Unis
d'Amrique Port-au-Prince, sur les dernires declarations
de l'ambassadeur cubain en Haiti ...

uvrer pour la dmocratie n'est pas
une activity subversive
Quand un diplomat tranger accrdit auprs du
gouvernement haitien dplore les efforts de ses concitoyens
qui cherchent dfendre de manire pacifique leurs droits
humans et civiques, je suis heureux d'avoir un point de
vue totalement different de celui de l'Ambassadeur cubain
en Haiti. Quand le seul pays non dmocratique de
l'hmisphre occidental refuse de trouver les bases de sa

AVI PIBLIK
Yo avize nou de chanjman ki ft nan biwo vt sa yo. Chanjman
Sipviz Eleksyon yo ki f yo dapre Lwa Florid Seksyon 101.71,
Chanjman nan lokal biwo vot
i Chanjman Tanpor.o_ yo _.-.
SBiwo Vt Nouvo Lokal
212. Ro-Mont South Recreation Hall 20314 NE 2"' Ave
270 IYWCA Greater Miami 3468 NW 199e Street
283 St. Timothy Lutheran Church 4400 NW 183" StreE

MIAMIAE
E IONS: David C.
ELEC T10N SSipvisEl


governance dans les valeurs, les penses et
les espoirs de son propre people, je suis
heureux d'avoir une opinion tout fait
diffrente.
Depuis le 18 mars 2003, le
gouvernement cubain a procd l'arrestation
de plus de 100 individus par des actes de
repression politique jamais vus il y a quelques
temps Cuba. Du 3 au 7 avril dernier, plus de
80 personnel ont t condamnes par le
gouvernement cubain, lors de procs simuls,
dnus de tout lment ncessaire un tel
processus. Les sentences prononces allaient
de la peine de mort et la prison perptuit,
30 ans de rclusion et 5 ans
d'emprisonnement. Pourtant, les
sa yo se personnel condamnes ne
cherchaient que leur libert
fondamentale par le biais
----. d'activits pacifiques en soutien
----... la dmocratie et aux valeurs de la
.---- Charte Dmocratique Inter-
et j Amricaine.
Bon nombre d'organisa-
tions rgionales et internationales,
eksyon de gouvernements, de groups de
droits humans, et autres ont


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezolisyon R-350-03 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte
Miami-Dade, Florid, jou 8 Avril, 2003 a, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le 3
Jen, 2003, pou soumt devan elekt Kings Bay yo kesyon sila a:

PWOPOZISYON POU AJOUTE ZN KINGS BAY AN
ske se pou zn ke yo idantifye sou non "Kings Bay" an ki nan lizy ki ekri pi ba
la a spare ak Vilaj Palmetto Bay an pou yo ajoute li nan Vil Coral Gables?
Lizy ki pi No an: S.W. 144h Street
Lizy ki pi Sid lan: Apepr 150 pye sid de S.W. 147m Terrace
Lizy ki pi a Ls lan: S.W. 62"d Avenue
Lizy ki pi a Lws lan: S.W. 67'h Avenue

Yo pral voye Bilten Vt bay tout vot ki enskri ki abite nan lizy yo pwopoze yo e yo
pral gen dwa vote WI oswa NON sou kesyon sa a. Se pou tout bilten vt ki vote rive jwenn
Sipviz Eleksyon Miami-Dade lan jou eleksyon an anvan 5:00 diswa pase.
A 5:00 diswa jou 3 Jen, 2003, Komite Ofisyl pou Stifikasyon Vt Miami-Dade lan va
reyini pou stifye bilten vt eleksyon sa a ke nou va resevwa nan Stephen P. Clark Center,
19m" Floor, 111 N.W. 1"' Street, Miami, Florida. Eleksyon sa a va ft dapre Iwa general sou
eleksyon yo ki etabli pou eleksyon espesyal yo.
Tout pwosesis lan ouv a piblik lan. Pou yon entprt an siy pou moun ki soud;oswa
pou nenpt lt aranjman espesyal, tanpri rele 305-375-3183 omwens senk jou davans,


MIAMIDA

ELECTIONS


David C. Leahy
Sipvis Eleksyon
Konte Miami-Dade, Florid


1'IA, j6


exprim leur inquitude ou condamn les rcentes actions prises par le
gouvernement cubain. Parmi ces groups, on retrouve le Haut
Commissariat des Nations Unies pour les Droits Humains, la
Commission Interamricaine des Droits Humains, l'Union Europenne,
la Conference Cubaine des Evques Catholiques, le Parti Socialiste
Espagnol, Amnesty International et autres. Nous esprons que le
reprsentant du gouvernement cubain en Haiti fera part son
gouvernement de l'inquitude qui se manifeste travers l'hmisphre
et travaillera ainsi en faveur de la protection des liberts publiques et
des droits humans dans son pays.
Les Etats-Unis d'Amrique chrissent le principle que toute
personnel dans l'hmisphre sans exclusion puisse jouir du droit
la dmocratie, tel qu'nonc dans l'article 1 de la Charte. Lorsqu'un
gouvernement n'arrive pas tenir son engagement, la communaut
international ne peut pas tout simplement ignorer cet tat de fait. La
communaut international a l'obligation collective de venir en aide
aux peuples opprims, en travaillant soit avec des individus ou par le
biais d'organisations non-gouvernementales. Qualifier les organizations
non-gouvernementales oeuvrant en faveur de la dmocratie et des droits
politiques, aussi bien que des droits civiques et conomiques, de
"cinquime colonne" dmontre une volont dsespre et lamentable
de rprimer. l rvle galement que de tels gouvernements n'existent
que pour se perptuer au pouvoir, en supprimant le droit la libre
expression et la libert par la terreur interne. L o les gouvernements
chouent face leurs devoirs, nous n'chouerons pas dans nos efforts
de travailler par le biais d'organisations non-gouvernementales,
d'entits politiques et individuelles engages la dmocratie.

Judith D. Trunzo, PhD
USA-Hati


Fidel Castro impute

Washington et aux exils

cubains la responsabilit

de la repression contre

les dissidents
LA HAVANE, 26 Avril Malgr l'appel la clmence lanc
par le pape Jean Paul II et les critiques internationales, Fidel Castro a
justifi la vague de repression qui s'est abattue sur les dissidents en
dnonant une conspirationn" entire Washington et les exils cubains
de Miami.
Au course d'un discours de plus de trois heures la tlvision
national, le president cubain a accus vendredi soir le responsible de
la mission diplomatique amricaine James Cason de soutenir les
dissidents cubains: "Il est venu avec des instructions pour mener toutes
sortes de provocation contre Cuba", a dnonc le "Lider Maximo".
Pour Fidel Castro, 'l'arrestation de plusieurs dizaines de
mercenaires qui ont trahi leur pays pour les privileges ou l'argent des
Etats-Unis, ainsi que la peine de mort pour des criminals de droit
commun (...) sont le rsultat d'une conspiration fomente par le
gouvernement (des Etats-Unis) et la mafia terroriste, un terme utilis
par Castro pour designer les exils cubains opposs son rgime.
Dans une lettre adresse Fidel Castro le 13 avril et rendue
(voir Cuba / 8)


Nous exportons vers Haitil

J o ocoz c c' ra
18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

G RAT- _I 1 'T
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


Monocot ura
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs

G R _A T IL IT-
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Anrtz ce cou on


Venez donc voir vous-mme


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


1








Mercredi 30 Avril 2003
Pag8e8 POPULATION Hati en Marche Vol. XVII No. 13


Programme d'Urgence de I'ONU

"Les plus pauvres, dans leur quotidien, vivent une crise silencieuse"


Alterpresse / Numro 44,22 avril 2003
Le Systme des Nations Unies en Hati vient de
lancer un programme d'urgence pour tenter de rpondre aux
besoins des plus pauvres en Haiti. Ce programme de 84 mil-
lions de Dollars semble trouver l'aval de secteurs trs influ-
ents de la communaut international. Mais, en mme temps,
la cote d'Hati ne semble pas s'tre amliore au niveau in-
ternational.
Le gouvernement hatien apporte son appui "au
Programme Intgr de Rponse aux Besoins des Populations
et des Communauts Vulnrables (PIR)", que le Systme des
Nations Unies a lanc ce 22 avril Port-au-Prince.
La crmonie a eu lieu en presence du Premier
Ministre hatien, Yvon Neptune, qui a approuv l'initiative,
dans un context, selon lui, trs difficile pour le people hatien.
Il a appel les institutions financires internationales
soutenir l'excution du programme.
Yvon Neptune a demand "tous les bailleurs de
fonds potentiels de la communaut international" de se
joindre " nous, pour garantir le succs de cette experience
au bnfice de la population ncessiteuse."
"Il imported que la raison visit ceux qui n'appuient
leur point de vue que sur l'impasse politique", a encore dclar


le Premier Ministre hatien.
Selon des donnes confirmes par les
responsables des Nations Unies Port-au-Prince, le PIR
est compos de 128 projects pour un total de 84 millions
de Dollars, touchant la sant, l'eau potable, l'aide
alimentaire, la production agricole, le micro- credit, etc.
Ce programme, prvu en trois phases, doit durer environ
un an et demi.
"Les plus pauvres, dans leur quotidien, vivent
une crise silencieuse", a affirm Adama Guindo,
Reprsentant du Programme des Nations Unies (PNUD)
en Hati. Plus qu'une stratgie d'aide d'urgence, le PIR
vise "un appui au pays", a prcis le responsible.
Pour sa part, Alain Grimard, autre cadre du
PNUD, a soulign que "globalement, on constate un
affaiblissement de l'tat, (...) il n'a pas de resources et de
capacity actuellement pour rpondre aux chocs et
intervenir pour procurer des services de base et protger
la population."
Selon le diagnostic fait par le Systme des Na-
tions Unies, durant les derniers mois, il y a eu une aug-
mentation des tensions politiques et sociales, des violence,
de l'inscurit et de l'impunit, dans un context de longue
crise lectorale. L'aspect conomique est caractris par


une reduction de la production (PIB). De 2% en 1997, elle
est tombe -1.2% en 2001, avec un taux de chmage de
50% de la population active.
L'ambassadeur amricain en Hati, Brian Dean
Curran, qui assistant la crmonie de lancement du PIR, a
assur que son pays va supporter le programme d'urgence
de l'ONU. Sans spcifier la quantit de fonds, il a dit que
"nous allons apporter de nouveaux financements dans le
cadre de ce programme". Mais, il a prcis que l'aide
amricaine va continue passer par le canal d'ONG.

Allocution du Pre-

mier Ministre Yvon

Neptune
Mardi 22 AVRIL 2003
HOTEL MONTANA
Je remercie le Coordonnateur Rsident du
Systme des Nations Unies en Haiti de m'avoir associ au
lancement du Programme intgr de rponse aux besoins
urgents des communauts et des populations vulnrables.
(voir Neptune / 12)


Fidel Castro

impute

Washington la

responsabilit...
(Cuba ... suite de la page 7)
publique samedi par le Vatican, le pape Jean
Paul II a exprim "sa profonde souffrance"
aprs la mort de trois hommes excuts pour
avoir dtourn un ferry, et sa "profonde
tristesse" propos des condamnations
infliges d'autres dissidents cubains. Jean
Paul II, qui a t le premier pape se rendre
Cuba, a appel le president Castro faire
"un geste significatif de clmence envers ces
condamns".
Samedi, plusieurs centaines de
personnel, en majority des Cubains, se sont
rassembles sur une place du centre de
Madrid en Espagne pour protester contre la
violence de la repression qui s'est abattue sur
l'le.
Le rgime cubain a condamn de
manire expditive 75 dissidents des peines
de six huit ans de prison, les accusant de
collaborer avec les diplomats amricains
pour renverser le rgime. Une accusation que
les diplomats comme les dissidents -
interpells la mi-mars, alors que les mdias
se focalisaient sur les dbuts de la guerre en
Irak- ont toujours nie.
Parmi les dissidents emprisonns
figurent plusieurs journalists indpendants
qui devraient tre transfrs dans des prisons
loin de leurs families, selon Reporters sans
frontires. Dans un communique de
l'organisation a condamn samedi "ce
deuxime isolement" don't sont victims les
reprsentants de la press.
Trois hommes ont par ailleurs t
fusilles le 11 avril, condamns pour
terrorism aprs avoir dtourn un ferry et
ses passagers. Personne n'avait t bless
dans ce dtournement, mais dans son
discours, Fidel Castro a suggr que ces
excutions taient ncessaires, pour
empcher d'autres dtournements similaires.
La version de la conspiration
avance par Fidel Castro a t
catgoriquement rfute par les exils
cubains en Floride: 'Tout le monde sait qu'il
ne peut s'en prendre personnel d'autre qu'
lui-mme", a ainsi soulign Ileana Ros-
Lehtinen, une militant du Parti rpublicain
en Floride.
Les diplomats amricains presents
Cuba n'ont pu tre joints pour ragir ces
accusations. Mais James Cason a par le pass
ni vouloir provoquer le rgime, assurant
qu'il tentait seulement de promouvoir la
dmocratie et les droits de 1'Homme sur l'le.
AP


Dutch Caribbean Airlines










$150.oo





ALLER-RETOUR + TAX

Valable jusqu'au 14 Juin 2003.



Miami/ Port-au-Prince


Deux vols par jour!

La ligne arienne prfre vers Haiti!









DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230




*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.

.___________________________________





Mercredi 30 Avril 2003
.....-* t 1 -- f X rx TT"` X


Page 9


WIqTFRN TI INION


Haiti en Marche Vol. XVII No. 1 3 1 Y1 -A-7 J A ql 1 l 8


Port ou Par<.


*
**


, ", ' ,, .2 .. ' -


f GroFG-Morne

t
St. Mhi


*
*


**


*nv
ii lii Je Al'AlabyR.


r
If


Ou'I elhmolln -
rhael


eL Lsrteeil
Petite-Rivre e l'Artiborni.
lr joii.: 1


St.


Mlii ajont:
Petitie. Rivire de Nipps*.
Cav-aili*in* F ii N


Hinchde1f


MlaieiI ct ,.~ *veiHttt

A rca h aie h
'i" Cabarei
*Delmas
Port-au-Prince *Af[mPo *
r rcsxef* de5l B q lie
IIBilnilr EtSieir-fpettion '%"illp
'4l CarrUour LduiW*j


LCo eaux LLs Cae,


Mer des Antilles


ob


ou


la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Haiti
au mme prix.


Envoyez


Paiement en U.S. $

3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Payez seulement


$ 50.00 $4.50

$100.00 $9.00

$200.00 $18.00

Frais gal 9% du montant envoy


Appelez au 1-877-984-1726 pour information en crole et en franais


Golfe de la Gonve


G .a ave


r
r


**
**
*


Jil iniit.t
**
*j
**


*I


l


or








ARTS & SPECTACLES


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


Florence Jean-Louis:


De la passion du thtre " La passion de Toussaint"


C'est en ce 13 avril dernier que le
public a eu droit la representation de la
pice La passion de Toussaint de
Florence Jean-Louis Dupuy au Rex Thtre
de Port-au-Prince, aprs la grande premiere
au Palais National le 7 avril, jour mme de
la Commemoration du Bicentenaire de la
Mort du Spartacus Noir. Le public est rest
bahi pendant des heures devant ce dcor
et les nombreuses chorgraphies. Et la
manire d'un chemin de croix en quatorze
stations, on est transport d'motion et de
larmes en revivant une parties de la vie et de
l'oeuvre de ce grand homme que fut


Toussaint Louverture.
Nous avons donc rencontr
Florence Jean-Louis pour plus de dtails sur
ses dbuts dans le monde thtral et sur sa
pice.

La Passion du thtre :
Tout a commenc un peu par
hasard. Je me souviens, j'tais Ste-Rose
de Lima o les Sours encourageaient le
thtre. On avait une pice reprsenter
chaque-anne. J'ai commenc jouer dans
une pice de Mona Gurin qui m'avait fait
chercher pour'" L'oiseau de ses dames ".


Alors seize ans, j'ai dcouvert le
-monde magique du thtre. J'ai commenc
ctoyer Denise Ptrus, Paulette P. Oriol,
GraldAlexis qui, l'poque
taient des grands. J'ai
commenc comprendre que
le virus tait l, l'tat latent.
A chaque fois que j'allais au
thtre, c'tait comme une
souffrance. Je sortais de la
salle avec des larmes aux
yeux. Ensuite, je me suis
marie trs jeune. J'ai d
renoncer au thtre qui,
d'ailleurs, tait mal vu
l'poque par la
famille.


Et puis vint
le divorce qui concida
avec le recrutement de
comdiens d'Herv
Denis. Il m'a fait
a p p e 1 1 e r
pour'" Gnral Baron
Lakwa ". Je commen-
ais avoir moins de
pression, d'autant plus
que je commenais
devenir adulte. l tait
clair oue ie ne nouvais


Littraire. C'tait pour moi un meilleur
moyen de ctoyer les bonnes personnel,
dans la perspective des voyages, de voir


*~r'


plus me passer de '. -'a
thtre. Une representation de La Passion de Toussaint
Mais je commenais tre comment voluait le thtre moderne dans
confronte un autre problme. Avec le monde entier, ce qui tait quand mme
Herv, une troupe tait dj constitute primordial pour moi. Il me fallait voir
etj'avais du mal m'panouir en tant comment cela se passait ailleurs. Je voulais
qu'actrice alors que les autres acteurs tre en contact avec d'autres metteurs en
taient dj des professionnels. Mon scne. Celui qui m'a beaucoup marqu est
rle ne me satisfaisait pas. Je sentais Arianne Mouchkine du Thtre du soleil,
que j'avais beaucoup plus donner ensuite Auguste Boal du Thtre de
au thtre. 1'opprim qui m'ont renforc dans ma
Travailler avec Herv Denis position de dramaturge engage. J'ai
tait difficile. L, je me suis intresse dcouvert, avec notamment' Les tambours
la mise en scne. La vie m'a aussi du Soleil qu'il y avait un autre thtre et
attrape trs vite: j'tais dj seule, ce fut une rvlation par rapport mes
avec mes deux enfants. Ensuite, activits. Les festivals internationaux m'ont
j'avais mon boulot puisque permis de dcouvrir le thtre franais,
j'enseignais en mme temps et les canadien, africain etc, et ils taient tous
problmes commencrent survenir, diffrents.
Il y avait un conflict entire mon travail Clairement, j'ai pris conscience de
de l'poque et ma nouvelle carrire. ma spcificit. Rcemment encore, la
Finalement, j'ai d renoncer la troupe a t joue Avignon et ce festival
troupe de Herv Denis : contraintes fut dterminant pour moi. AAvignon, je me
personnelles, contraintes suis rendu compete que j'avais un public
professionnelles, cette insatisfaction finalement et pas des moindres. Pour moi,
de vouloir donner davantage de moi- conqurir Avignon, c'tait mon passport
mme. vers l'international. J'ai donc commenc a
J'tais un jeune cadre qui rver d'intemporalit, d'universalit et c'est
gagnait plus ou moins sa vie. Si ainsi que je me suis attaque Toussaint
i.. ?,_;i t. .,. Louverture.


La Passion de Toussaint :
Je nourrissais depuis longtemps
l'ide de prsenter quelque chose pour 2004
d'abord. Je pensais Toussaint Louverture.
J'avais d'abord contact Claude Ribbe,
celui qui a crit la biographie sur Alexandre
Dumas pour crire la pice. Cela n'a pas
march pour ds raisons d'ordre financier.
Ensuite, j'ai rencontr Dominique
Batraville pour un project d'criture. Mais
mon point de vue avec le pote divergeait
totalement sur ce thme-l. Dominique est
un pote et moi, en crivant une pice, je
dois voir dj la mise en scne. Les deux
projects n'ont pas about, mais je sais que
les deux ont eux-mmes crit leur propre
pice entire temps. De mon project sont donc
ns trois projects, je pense que c'est
extraordinaire. Ensuite, j'ai ralis que le
temps pressait. J'ai moi-mme crit le
synopsis et a a coul de source finalement.
Alors,j'ai fonc. Le scenario tait dj trs
clair. Il y ajuste une scne que j'ai trouve
en atelier, c'est celle de la rvolte avec les
(voir Thtre / 11)


appartenira une troupe ne me
satisfaisait pas, alors pourquoi
ne pas crer ma propre troupe ?
Ma grande force fut ma lucidit.
On ne s'improvise pas metteur
en scne. Alors, j'ai commenc
avec des jeunes, il faut
commencer en amateur m'tais-
je dit et grandir.
J'ai donc cr mon
propre atelier Ste-Rose de
Lima avec des adolescents de
cette cole et ce fut l'Atelier
Eclosion. C'tait en 1992: J'ai
prsent mon premier spectacle
en 1993, la premiere version de
"Le Petit Prince et Nous ".
J'ai prsent mon
premier spectacle totalement
artisanal au Rex et tout de suite,
un public s'est accroch cet
espace-l. J'ai toujours t
l'coute de tout ce qu'il y avait
de moderne. Ensuite, j'ai d
accepter un poste au Ministre
de la Culture comme Directrice
la Cration Artistique et


Page 10


Mesdames et Messieurs,
L'Htel Villa Ban-Yen est heureux de vous informer qu'il est maintenant prt
vous accueillir dans son cadre d'excellence Vallue, 60 km de Port-au-
Prince, pour vos activits de sminaire, de runion priodique ou de
planification annuelle, et d'autres rencontres professionnelles ou d'affaire. En
comparison aux autres structures prestataires de service de la place, l'Htel
fait la difference, par ses services professionnels et comptitifs notamment
quant la quality du product, au prix et l'accueil. En outre, voici quatre (4)
autres raisons pour fire ce nouveau choix:
1. Changer pour mieux Innover et voir Grand sur la montagne, plus de
700 mtres d'altitude. Nos premiers clients disent toujours: Venir ici, f
fait du bien, inspire, permit de respirer et de changer d'ides !
2. Toutes les facilits de travail les'plus modernes sont disponibles:
Ordinateur PC ou Laptop avec imprimante, Internet, Tlphone,
Bibliothque, Radio communautaire, projecteur LCD, Retro projecteur et
projecteur de diapo, appareil de reliure, photocopieuse, laminoire, coupe-
papier, camra LCD digital, Digital handyCam, VCR et TV, chevilet et
tableau blanc. Nos clients aviss disent que Tout est l pour travailler
dans les meilleures conditions, tout en restant en contact avec son
bureau et sa famille. C'est encore trs bien de se sentir ici en
SECURITY !
3. Notre accompagnement pour vous fire dcouvrir le Village, avec son
magnifique paysage et ses vues extraordinaires, les ralisations de
l'Association des Paysans de Vallue et la chaleur de l'hospitalit locale
adoucie au rythme agrable du troubadour local. Nos clients disent
toujours: Ici, c'est different. Les gens sont si sympathiques. C'est
propre et came. Les repas sont excellent. On consomme des products
frais et naturels, dans l'air pur et vivifiant de la montagne. Vallue, une
valeur sre >.
4. Choisir notre site, c'est faire une contribution une npble cause visant la
dignithumaine et l'amlioration de la quality de vie des paysans dans un
environnement protg. C'est alors faire parties de cette quipe qui a le
privilege de signer le grand livre d'une histoire de dveloppement qu'on
enseignera come modle dans les prochaines annes.
L'Htel Villa Ban-Yen rest ouvert ngocier avec vous la meilleure offre.
,Soyez rassur que son cadre et ses services seront la measure de vos attentes,
et vous laisseront en partant de trs bons souvenirs. Contactez-nous sans
attendre au (509) 245-2345 ou au #17, angle rue 6 et Jose Marti, Port-au-
Prince, HAITI. E-mail: anvalltcompa-net
Merci l'avance de rpondre notre invitation.
Abner Septembre
Responsable de Marketing


(pY/Wiad Qvi kaucei^tM d Vaaae

Plantons ies arbres et clbrons notre Bicolore

Du 1e au 31 mai, week-end riche en activits cotouristiques: troubadour, troupe de danse, shows
d'acteurs, veille culturelle 17 mai et parade du 18 mai, reboisement, visit familiale, etc.... Dormez
merveilleusement bien et consommez le plus purement crole, tout en restant en contact avec les autres
d'ici et d'ailleurs. Prix promotionnel trs avantageux, avec transport gratuit de Tapion Vallue, don't
40% va l'amlioration de cette route.
En chambre simple : US$ 27.00/tte ou US$ 35.00 pour 2 personnel, avec 2 repas par jour
En chambre double: US$ 45.00 pour deux avec 2 repas par jour
Payez encore moins chez les families paysannes.

N.B. En semaine, l'Htel est maintenant prt accueillir les instritiunns pour des sminaires, des
runions et autres rencontres d'affaire. Toutes les facilits de travail les plus modernes sont l
Vous n'avez donc rien apporter. Nous vous offrons un trs bon prix et des services de quality

Ne rtez pas cette occasion. Faites et confirmed vos reservations notre bureau sis
au # 17, angle rue 6 et Jose Marti. TL (509) 245-2345. E-mail: apvallKCompa. net







Mercredi 30 Avril 2003


Page 11


ALERTED AU SRAS!


Hali en Marche Vol. XVII No. 13 I ..JL- ,JL -I v %-- SjR: w- n ir :

SRAS: Un week-end noir:

53 morts en Asie et au Canada

La premiere pidmie mondiale du XXIe sicle

BILAN : 4.836 CAS DON'T 293 SONT MORTS


PEKIN, 27 Avril La responsible de 1' OMS a appel dimanche les
pays cooprer pour contenir la premieree pidmie mondiale du XXI
sicle", alors que la pneumonie atypique a fait plus d'une cinquantaine de
morts en deux jours au Canada et en Asie, o elle a transform Pkin en une
ville fantme.
r ~ ----


A Pkin, aprs la suspension des coles pour 1 mois, les autorits ont
dcid de boucler tous les accs l'Universit du peuple...
Parmi les 53 morts annoncs depuis vendredi soir par les autorits
sanitaires de cinq pays ou territoires, 24 sont survenus Hong Kong -parmi
lesquels un homme de 28 ans-, 21 en Chine et quatre au Canada, tandis que
Tawan enregistrait son premier dcs et Singapour deux dcs
supplmentaires portant le bilan 21 depuis le dbut de l'pidmie.
"Historiquement, le SRAS sera considr comme la premiere
pidmie mondiale du XXI sicle", a relev la directrice gnrale de
l'Organisation mondiale de de la sant (OMS), Mme Gro Harlem Brundtland.
"A l'heure actuelle nous avons encore une possibility (d'arrter la


propagation de la maladie) (...) d' viter que ce virus
devienne endmique dans le monde comme la grippe
ou le VIH ( 1' origine du Sida)", a-t-elle dclar la
BBC (tlvision), ajoutant toutefois qu'il tait
ncessaire de ragir rapidement.
Un vaccin contre la pneumonie atypique ne
sera pas disponible avant au moins un an, a affirm
pour sa part Julie Gerberding, directrice du Centre
de contrle et de prevention des maladies (CDC)
d' Atlanta (sud-est).
L'effet le plus spectaculaire de l'pidmie
du syndrome respiratoire aigu svre (SRAS) s'est
fait ressentir Pkin dimanche o tous les cinmas,
cafs internet, bars karaok sont rests portes closes
sur ordre des autorits qui veulent interdire les lieux
de rassemblement.
La nouvelle ministry de la Sant chinoise,
Wu Yi, surnomme la "dame de fer", a engag le
pays dans une mobilisation sans prcdent en matire
sanitaire pour venir bout de l'pidmie en
promettant de punir tous les responsables qui feraient
preuve d'incurie face la contagion.
Aprs la suspension des coles pour un
mois, les autorits ont dcid de boucler les accs
l'Universit du people, la troisime plus grande de
la capital chinoise, ont indiqu dimanche 1' AFP
des tudiants.


Thtre ...
(suite de la page 10)
torches. Au dbut, j'ai voulu l'appeler L'Evangile
selon Toussaint car j'tais toujours chipote par la
chute de Toussaint, me demandant toujours si ce
n' tait pas une manire de se faire crucifier.
Ensuite, c'est devenu La Passion de
Toussaint" avec quatorze scnes comme les quatorze
stations. Les acteurs sont pour la plupart des
adolescents, des tudiants et il fallait qu'ils concilient
le thtre a leurs activits scolaires. Le travail
d'acteurs n'a pas de secret, c' est le travail, le travail,
le travail. La suite est venue comme a. Pour l'instant,
j'ai de nombreuses propositions, j'espre que d'autres
projects de representations de cette pice vont vite se
concrtiser. Je pense que cette pice ira trs loin.
Giscard Bouchotte
kee_ven@yahoo.fr


Tous les accs au campus n'est autoris y pntrer ou en sortir, selon ces tudiants.
universitaire ont t ferms et personnel (voir SRAS / 12)

Laurats du Concours
sur la Presse et le VIH-Sida
UNE INITIATIVE DU BUREAU DES AFFAIRES
PUBLIQUES DE L'AMBASSADE DES USA





,.! L r


Le Secrtaire d'Etat amricain la Sant Claude Allen et 1' Ambassadeur des Etats-Unis entour de
quelques responsables et reprsentants de mdias hatiens lors de la remise des prix aux laurats
d'un concours sur la "Presse et le VIH/Sida" (gagnants Romney Cajuste, Radio Mtropole;
Doublette Mose, Radio Galaxie; Valiola Monfiston, Radio Solidarit; Azer Eliassaint,
Radio Zantray (Grande Anse) photo Georges Dup


UNE SEULE ET UNIQUE COMPAGNIE:


CAM garantit la livraison de votre transfer d'argent
ou de products alimentaires domicile,
ou peut effectuer un dpt sur votre compete,
la banque de votre CHOIX sans frais additionnel en Haiti.

CAM, scurit, rapidit et confiance garanties

depuis plus de 18 ans !



Notre Diffrence

c'est notre Service! .



Appelez nous gratuitement:
USA & CANADA: 1-800 934-0440
Hati: 800-256-8687


Ou visitez notre site internet: www.camtransfert.com


I







I ALERTE !!! I


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


SRAS ... Premier mort signal Taiwan
De son ct, 1'Inde a annonc dimanche deux cas
Les services municipaux de la capital chinoise Tawan, o le premier mort a t signal dimanche, s lente deatique, ce qui pore se
supplmentaires de pneumonie atypique, ce qui porte a sept
ont arrt les inscriptions en vue de marriages dans le cadre a annonc l'interdiction temporaire d'entre pour les le total des cas dclars dans ce pays.
des measures destines lutter contre l'pidmie afin voyageurs en provenance des zones touches par Faute de remde ou de vaccine, les autorits
d'viter les rassemblements. 1'pidmie (Singapour, Toronto, Hong Kong et la Chine). (voir SRAS / 14)

NATIONS-UNIES / HAITI
Allocution du P.M. Yvon Neptune l'occasion

de la crmonie de lancement du PIR
(suite de la page 8) Mesdames, Messieurs, un rle actif dans le dveloppement de1' conomie du Pays.
Cette invitation me fournit, en effet, l'occasion de En s'accordant avec le Systme des Nations Unies J'exhorte, par ailleurs, le Ministre de la Planification et de
manifester le plein appui du Gouvernement un sur un ciblage quilibr des domaines d'intervention la Coopration Externe jouer pleinement son rle de co-
programme qui vise apporter des rponses concrtes retenir dans ce Programme, le Gouvernement entend president au sein du Comit de Pilotage, mcanisme de
certaines attentes de la population hatienne. garantir des effects d'entranement d'un secteur l'autre et coordination et de suivi mis en place pour assurer la
En effet, sans vouloir brosser ici, dans le dtail, prendre, ainsi, les voies appropries vers la consolidation coordination stratgique des activits du programme. Ce
un tableau des conditions de vie des couches les plus recherche des acquis et augmenter les chances de succs, mcanisme reflte d'ailleurs, de par sa composition, le
vulnrables de la population, il est important de dire que la credo du gouvernement dans le concept de participation
situation a atteint un niveau de gravit catastrophique. De mme que les secteurs d'intervention, il est de tous les secteurs nationaux et internationaux au
apparu important de prendre en consideration les aires dveloppement du pays.
Mesdames, Messieurs, d'intervention de ce programme. Trois niveaux donc ont A ce propos, je saisis l'occasion pour lancer un
Il y a environ trois mois, le Coordonnateur t pris en compete dans la localisation des interventions: appel tous les bailleurs de fonds potentiels de la
Resident du Systme des Nations Unies en Hati soumettait le niveau national, le milieu rural et les quarters urbains Communaut Internationale afin qu'ils se joignent nous
au Gouvernement les terms de rfrence de ce Programme dfavoriss. L encore, la preoccupation reste la mme : pour garantir le succs de cette experience au bnfice de
qui ciblait, par un diagnostic sans complaisance, quelques la recherche de synergie et de complmentarit des actions. la population ncessiteuse ; une population qui s'efforce,
axes d'intervention dans sept (7) secteurs pouvant permettre durant deux sicles, de renverser les murs innombrables
une amlioration des conditions de vie de la population Mesdames, Messieurs, de l'exclusion; une immense majority qui refuse d'tre
hatienne. Nous voulons, en la circonstance, saluer les maintenue en dehors dans son propre pays, et qui a opt
Ce diagnostic a permis de dfinir des objectifs institutions partenaires qui ont mis en ouvre toute leur pour la dmocratie comme outil de changement et de
qui satisfont pleinement les priorits du Gouvernement et experience professionnelle et leur connaissance de terrain, progrs, dans la dignit et la paix.
les besoins exprims par ces populations. En effet, ce pour apporter une gnreuse contribution l'laboration Il imported donc que la raison visit ceux qui
Programme se penche sur l'urgence humanitaire, qui est de ce Programme. Nous sommes certain qu'elles mettront n'appuient leur point de vue que sur l'impasse politique,
de "sauver des vies et de diminuer les souffrances le mme enthousiasme en assurer 1'excutionpourle bien- occultant ainsi, par choix ou indifference, les consequences
humaines", sur 1' urgence de capitalisation, qui devra se tre des populations vises, dltres du refus de certain d'apprcier le sens de la
concrtiser par 'T accs des groups cibles aux services et Le Gouvernement, de son ct, continuera, dans srnit entretenue en la circonstance par la grande majority
aux products de base et la recapitalization des mnages" la measure de ses possibilits, dgager les moyens du people hatien ; une majority d'hommes et de.femmes
et, enfin, sur l'urgence de consolidation qui vise "la ncessaires la poursuite des travaux de dveloppement envahie d'atroces douleurs, et qui, paradoxalement,
rehabilitation et la consolidation des acquis" en ce qui et d'infrastructures gnrateurs d'emploi afin d'entretenir matrise sa souffrance en se nourrissant sans cesse de
concern les categories moins vulnrables. l'espoir chez une population accable, confiance et d'espoir. Confiance dans son inpuisable
L'approche retenue permet, donc, une association capacity de choisir en toute libert ; et espoir de pouvoir
heureuse entire le court, le moyen et le long terme. Cette Monsieur le Coordonnateur Rsident du grer et faire respecter ses choix.
synergie est ncessaire, car elle est un facteur essential de Systme des Nations Unies en Hati, J'adresse, enfin, les flicitations du Gouvernement
continuity du Programme dans ses diffrentes phases Je formule des souhaits pour la russite du tous ceux et celles qui ont rendu possible ce lancement.
oprationnelles et un lment de garantie du succs que Programme, et ritre l'engagement du Gouvernement
l'on est en droit d'en attendre. hatien encourager le Systme des Nations Unies jouer Je vous remercie.

IKEIS KI XEYA EIXPIES S

S 2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE




MUITITRANSFER 792 NE 2ND AVE.
7921 NE 2ND AVE.



20 % DISCOUNT PHONE:(305) 751-4488
FAX:(305) 751-4002
TOLL FREE: 1-866-547-5393


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10-5-9450
Sou visitez notre site: www.yakcom

S01 5* 945 e"ee veca
instruction Centimes la
nHaiMinute
pour l'Amrique du Nordin t
Formez les numros: 10 15*945 24 heures par jou
+ 1 + code de la ville + le numro. et tus les jour.
A L'tranger Argentine .............15 Costa Rica ..........19.. Salvador..............25 .. Nicaragua............29 C.
Fonmez les numros: 10*15'945 Bresil ...................15 .. Cuba ....................99 -. Guatemala..........27 Panama ..............29
+ 011 + code du pays + le numro. Chili .......................15 .- R. Dominicaine...15 .. Honduras .............39 Perou.....................29 ..
Colombie..............15 c. Equateur .............29 Mexique...............15 e. Porto Rico............13 C.
Aucune ncessit de changer de transporter. Aucun Ur unimi 7u.29
contract signer Pas besoin d'approbation de credit V.neozeia...n~...d. .anI9hdebamais== xini*evdcpanOcmas .p.maB neuea. 19,m-
Pas de frais mensuels. Pas de frais de connection lasp.m .,i .mqli.acacnI.. iI.15...nuser.W n
mliime bodh C ,u "~aCncoi id n -k, C r qmhi s as L


Page 12








Mercredi 30 Avril 2003
1dti -n Vtt;h-. Vanl, \VM Nn K^ 13


fdIUit ie IVmarcLe L fn A vii t. c


MAMAD REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) NO. 376

VEHICLE LOCATION TRACKING SERVICE
FOR MIAMI-DADE COUNTY BUILDING DEPARTMENT

Miami-Dade County, as represented by the Miami-Dade County Building Department, is
seeking proposals for a Vehicle Location Tracking Service for the purpose of locating and
tracking vehicles assigned to employees working in the field. This service is to enable
management to verify current and past locations of vehicles on specific dates and times, and
is to include a map block address showing the time and hours spent at each location or site,
the ability to see and monitor the vehicle movement on a computer screen map, and on-board
messaging system. The monitoring screen map should also have the ability to see and
monitor the vehicle movement on a computer screen map and on-board messaging system.
The monitoring screen map should also have the capability to be seen by the general public
through some means of internet access or link if desired. Records history back up is to be
included. This service must be a browser-based solution that will require no software for the
County.
It is anticipated that the term of any contract issues as a result of this RFP shall be for an
initial period of three years, with option to renew for two additional years on a yeas-to-year
basis at the County's sole discretion.

The RFP solicitation package, which will be available starting Monday April 14, 2003 can be
obtained at no cost on-line at wwwiniatidide.gov'lidn. The package can also be obtained
through the Vendor Information Center (305-375-5773), Department of Procurement
Management 111 NW 1l Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of$ 10.00 for
each solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request to receive the solicitation
package through the United States Postal Service. For your convenience, we now accept
VISA and MasterCard. To request the solicitation package through the United States Postal
Service, mail requests with the following info: The RFP number and title, the name of
proposer and contact person, complete address to be mailed to, telephone number and fax
number, along with a $ 15.00 check r money order made payable to: Miami-Dade Board of
County Commissioners.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for Friday, April 25, 2003 at 1:30 pm (local time) at
Herbert S. Saffir Permitting and Inspection Center, 11805 SW. 26 Street, Conference Room
I, Miami, Florida. Attendance is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer
for this RFP is Rita Fenwick at (305) 375-5018.

Deadline for submission of proposals is May 9, 2003 at 2:0 p.m. Local Time) at Miami-Dade
County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 11 Street 171* Floor, Suite
202 Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.


MIAM: tAD LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
l MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which
can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information
Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, F1 33128 (Phone: 305-375-5773). There
is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and
an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number,
title, opening date, the vendor's complete retumi address and phone number and a check for
the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners."

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website
(www.co.miami-dade.fl.us/dpm/itb) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The responsibility
for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is
solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for
delays caused by any mail, package or courier service, including the U.S mail, or caused by
any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, F1 33128, by no later than 2:00
PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday MAY 28, 2003


5986-3/09-OTR TOP SOIL CHATTAHOOCHEE
GRAVEL

6593-3-08-OTR GOLD COURSE GREEN MIXES


Cost $10.00

Cost $10.00


REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) NO. 374
LICENSE FOR OPERATION OF CONCESSION FACILITIES
MLAMFDMA AT HAULOVER PARK

Miami-Dade County, through the Parks & Recreation Department is soliciting proposals from
interested and capable firnns to provide License for Operation of Concessions Facilities at
Haulover Park to provide mobile concessions including at a minimum, food, beverage, beach
chairs, umbrellas, bicycles and roller skate rentals.
It is anticipated the county will issue an agreement for a five (5) year period plus two (2) one
(1) year options to extend the term at the County's sole discretion.
The RFP solicitation package, which will be available starting Monday April 21, 2003 can be
obtained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dp-m. The package can also be obtained
through the Vendor Information Center (305-375-5773), Department of Procurement
Management 111 NW 1 Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of$ 10.00 for each
solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request to receive the solicitation
package through the United States Postal Service. For your convenience, we now accept VISA
and MasterCard. To request the solicitation package through the United States Postal Service,
mail requests with the following info: The FRFP number and title, the name of proposer and
contact person, complete address to be mailed to, telephone number and fax number, along
with a $ 15.00 check or money order made payable to: Miami-Dade Board of County
Commissioners.

A Pre-Proposal Site-Visit is scheduled for May 6, 2003 at 2:00 pm (local time at Haulover
Park Office, 10800 Collins Avenue, Miami Beach, FI. Attendance is recommended, but not
mandatory. The Contracting Officer for this RFP is J.C. Romano at (305) 375-4262
A Pre-Proposal Site-Visit is scheduled for June 6, 2003 at 2:00 p.m. (local time) at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1 Street, 17h Floor,
Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.


Page 13


ANNOUNCES


CITY OF MIAMI


NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi pou yon Rankont Piblik


City Commission ofthe City of Miami, Florida ap ganize yon Rankont Piblik jou ki pral
8 Me 2003, a 4h 30 p.m., nan Miami City Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida,
nan bi pou bay City Manager a dwa pou li achte on pwopryete nan 253 NE 59th Terrace,
Miami, Florida jan sa dekri legalman nan yon Option agreement ant the City of Miami ak
Ary Mose International, yon Florida Corporation (vand), pou devlopman Little Haiti
Park. Etabli pri vant lan nan $78,000 e realize tranzaksyon sa a an ak ak sa Option
Agreement lan fikse.

PriAcha a depase pri fikse pou propryete a ($60,000.00) de $25.000. Se yon kondisyon
neses pou validity Option Agreement lan ak ekzekisyon li pa City Manager a ke City
Commission ofthe City of Miami apwouve Agreman sa a ak on majority de 4/5 vt manm-
li yo. San apwobasyon sa a, OptionAgreement lan ap konsidere otomatikman k6m nil e
san val san nesesite pou pran oken lot aksyon sou sa.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et pou f tande vwa yo sou kesyon an. Si yon
moun ta vle al an apl kont on desizyon City Commission-an nan kad desizyon sila a, li
dwe asire li ke li gen on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi a, ak tout
temouayaj ak evidans pou baze apl la.


(City Seal)
(11018)


Priscilla A. Thompson
City Clerk


i OF CITY OF MIAMI

NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi pou yon Rankont Piblik

City Commission of the City of Miami, Florida ap ganize yon Rankont Piblik jou ki pral
8 Me 2003, a 4 h 30 pm, nan Miami City Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida
nan bi pou otorize City Manager a ekzse dwa pou achte yon propryete ki lokalize nan
255 N.E. 59 m Teras, Miami, Florida jan li dekri nan yon Option Agreement ant City of
Miami akAry Mose (Vand) pou developman Little Haiti Park la. Etabli pri acha-a a
$18.500 e fi-n konkli tranzaksyon an an ak ak dispozisyon Option Agreement lan.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et f tande vwa yo sou kesyon an. Si on moun ta
vle al an apl kont nenpot desizyon City Commission an nan kad af sila a, f li asire li ke
li gen on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi-a, ak tout temouayaj ak
evidans pou baze apl la.


(City Seal)
(11019)


Priscilla A. Thompson
City Clerk


M REQUEST FOR PROPOSALS (RFP) NO. 372

LEASE & OPERATION OF CONCESSION FACILITIES AT
CRANDON PARK

Miami-Dade County, through the Parks & Recreation Department, is soliciting proposals
from interested and capable firms to provide Lease & Operation of Concessions Facilities
at Crandon Park, to provide mobile concessions including at a minimum, food, beverage,
beach chairs, umbrellas, bicycles and roller skate rentals.
It is anticipated the County will issue an agreement for a five (5) year period plus two (2)
one (1) year options to extend the term atthe County's sole discretion.

The RFP solicitation package, which will be available starting April 21, 2003 can be
'obtained at no cost on-line at \vww-.mianidade.govidpm. The package can also be
obtained through the Vendor Information Center (305-375-5773), Department of
Procurement Management 111 NW 1a Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost
of $ 10.00 for each solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request to
receive the solicitation package through the United States Postal Service. For your
convenience, we now accept VISA and MasterCard. To request the solicitation package
through the United States Postal Service, mail requests with the following info: the RFP
number and title, the name of proposer and contact person, complete address to be mailed
to, telephone number and fax number, along with a $ 15.00 check or money order made
payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners.

A Pre-Proposal Site-Visit is scheduled for May 7, 2003 at 9:30 a.m. (local time) at
Crandon Park Office, 4000 Crandon Blvd, Key Biscayne, FI. Attendance is
recommended but not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is J.C. Romano at
(305) 375-4262.

Deadline for submission of proposals is June 6, 2003 at 2:00 p.m. (local time) at Miami-
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners 111 NW l1 Street, 17 Floor,
Suite 202, Miami, Flonda 33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of
Silence Ordinance 98-106.


CITY OF MIAMI


NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi pou yon Rankont Piblik

Yon Rankont Piblik ap ft ak City Commission City of Miami, Florida, jou ki ap 8 Me
2003, a 4 30 p.m., nan Miami City Hall, 3500 PanAmerican Drive, Miami, Florida, pou
diskite af Pak ki pral ft nan Little Haiti a.

Yo envite tout moun ki enterese pou vi n di sa yo panse sou zaf sa a. Si yon moun ta vie
f konnen li pa dak, li ka f apl sou tout desizyon City Commission an pran nan kad af
sa a. Men moun sa-a ft pou li gen yon anrejistreman motamo (verbatim record) de sa k te
di sou pwen li deside al an apl la.

(City Seal) Priscilla A. Thompson
(11017) City Clerk


I








POPULATION


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


SRAS ...
(suite de la page 12)
sanitaires des pays en proie la maladie sont contraintes
placer un nombre croissant de personnel en quarantine
puisque le mode de transmission se fait principalement par
le contact avec la personnel malade, la maladie se dclarant
l'issue d'une priode d'incubation.
Aux Philippines, la prsidente Gloria Arroyo a
menac de peines de prison ceux qui ne respectent pas les
measures de quarantine, peu aprs l'annonce par Manille
des quatre premiers cas du SRAS, don't deux mortels.
Quelque 200 personnel ont t mises en
quarantine dans la ville d'Alcala, (nord) la suite de la
mort d'une aide infirmire contamine au Canada. Manille
a annonc que les measures d'isolement de ces personnel
allaient tre tendues d'une semaine en raison de la mort
du pre de la premiere victim, ce qui constitute le premier
cas de contamination survenue aux Philippines.
Au total l'pidmie du SRAS a touch environ
5.000 personnel dans le monde au nombre desquelles 318
sont mortes, selon un dcompte opr partir des
dclarations faites par les autorits sanitaires.
Epidmiologiste l'OMS, le Dr Isabelle Nutal a
cependant soulign dimanche qu'il tait "trop tt" pour
savoir si l'on faire une pandmie comparable ce que
fut la tuberculose ou le sida, mme si "c' est une hypothse
que nous avons envisage ds le dpart".
Afin de mettre au point des measures communes
pour enrayer l'pidmie, les pays de 1' Asie du Sud-Est se
runiront mardi Bangkok pour un sommet exceptionnel
auquel se joindra la Chine avec pour but de rassurer
investisseurs et tourists du monde entier.
Pour les membres de l'Association des nations
d' Asie du Sud-Est (ASEAN), don't lamoiti ont enregistr
des dcs dus au SRAS, il s'agit d'urgence de limiter les
dgts. AFP


Boby Expr

Rapidit Confiance et les M<

Ici c'est pronto pro
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1HI
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washingtori blvd Suite 1 Stanford Ct 0690
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Boyton beach Fl 33435
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale Fl 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 3346
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169
506 1 lth Street N Naples FI 34102
629 NE 125 Street North Miami Fl 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando F1 328C
4857North Dixie Hwy Pompano Beach F1 33(
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 3306
604-25 Street West Palm Beach FI 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !

En plus des operations de transfer d

Boby Express se charge de faire parveni
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et t
alimentaires. Bob
Boby
~ c'est galemen
r dont l
n'estja
Bol
C'est tou


Dr. Michel LOMINY
Dans un pays montagneux, en voie de
dsertification, o l'environnement ne cesse de se
dgrader, o la croissance dmographique est aussi rapid,
plus de 2% l'an, avec une surpopulation des centres urbains,
o le taux de chmage est aussi lev, plus de 60% de la
population active, et o la misre et la pauvret sont
endmiques, il est impratif et de toute urgence de
concevoir un plan pour son lectrification.
En effet, seule lectrification du pays tout enter,
( ct videmment des trois autres infrastructures de base,
tlphone, routes, adduction d'eau courante), peut librer
les forces productive, permettre aux nergies et
potentialits locales de s'exprimer, attirer des investisseurs,
crer des emplois, mettre de la valeur ajoute sur la
production locale, en un mot, produire de la richesse et
arrter le processus de dgradation de l'environnement.
En effet, travers une infrastructure htelire
dcente et une industries des loisirs et du bien-tre couvrant
tous les dpartements, l'lectrification du pays permettra
de gnrer, une solide conomie de service capable de
finance les solutions nos problmes majeurs. Faisons
donc de l'lectricit la priority des priorits.
Il s'agit l d'un dfi majeur qui nous concern et
nous interpelle tous. Car il n'y aura pas de dveloppement
conomique et social sans une production accrue de
l'lectricit.
L'lectricit est au dveloppement ce que le
systme cardiovasculaire (le coeur et les vaisseaux
sanguins) est l'organisme human. De par ses multiples
applications, industrielles et autres, l'lectricit s'impose
comme un vecteur
nergtique indispensable.
On dit mme que
oess l'lectricit est synonyme
de dveloppement
eilleurs Taux conomique. La preuve,
plus un pays product de
,nto l'lectricit, plus lev est le
niveau de vie de sa
305-758-3278 population. L'lectricit a
718-693-3798 donc un caractre de
ncessit absolue.
718-287-5295 Heureusement que
617-354-6448 l'lectricit prsente le
718-523-9216 double advantage d'tre la
fois a) un facteur pouvant
617-298-936 servir d'intrant dans la
514-270-5966 production de richesses, de
1K4 514-852-9245 biens et de services et dans
l'ducation, et b) un
914-425-7747 produit de consommation
1 202-722-4925 commercialisable:
clairage, radio, tlvision,
Internet, commodits
242-322-6040 usuelles, confort, etc..
561-742-3046 C'est donc un
561-265-2100 facteur de production que
954-524-1573 l'on peut rentabiliser _(qui
peut s' autofinancer)_
60 561-585-1077 qu'aucun pays ne saurait
305-654-2800 ngliger et que les pays sous
941-435-3994 dvelopps et les PMA
don'tt Hati) en particulier
305-892-6478 ont intrt exploiter fond
)5 407-649-9896 pour Crer de la richesse,
064 954-429-9552 produire et crotre, crer
des emplois productifs,
50 954-946-4469 donner du travail
561-655-4166 productif et mme en faire
404-622-8787 une source de revenues et de
dividends pour l'tat'
En consequence, II
305-945-1390 nous faut revoir, repenser
notre conception de
649-941-4172 l'lectricit, en mettant
l'accent d'abord sur son
potential de production.
S ^ Dans ce sens, nous
Sdevons sortir du cercle
vicieux de la pnurie
d'lectricit. Au lieu de
l'argent cultiver le culte de la
pnurie,'en applaudissant
r dans l'immdiat vos quand onnous faitpasser de
tous autres products 2 4 hres' d'lectricit par
jour alors qu'il nous en
E xpr ess faudrait 48hres / 24, nous
S express, devons tendre, de
t une carte de tlphone prfrence, une production
accrue,' en terms de
a line d'accs milliers de'mgawatts,
tmais occupe ~ capable de satisfaire les
by Express besoins en lectricit de
1' agro-industrie, de
it simolement No 1 !


l'industrie halieutique(pche), des zones branches, des parcs
industries, des ateliers, des manufactures, des dizaines de
chanes d'htels qui seront construites le long de nos ctes,
de nos stations balnaires, des states modernes de jeux,
des palais des congrs dans nos diffrents dpartements,
des maisons de vacance et de retraite pour personnel ges
au haut de nos montagnes climate tempr, des casinos
etc., etc.. Il est toujours plus intelligent et plus sage de
produire d'abord et de consommer ensuite. L'lectricit
est un produit trop prcieux et trop coteux pour qu' on
l'utilise uniquement pour les besoins domestiques
(consommation pure), l'lectromnager, la climatisation,
la radio,la tl, et l'clairage des maisons, des rues et places
publiques.

Que faire:, Comment:
1) Construire l'autoroute de l'lectricit c'est-
-dire des lignes fiables de transmission de l'lectricit,'le
rseau haute tension(120000 volts), couvrant le pays
du nord au sud et de l'est l'ouest, de telle sorte qu'il soit
possible d'installer l'avenir une grande central (de 2000
3000MW) n'importe quel endroit du pays et
d'acheminer le courant dans les coins les plus reculs du
territoire selon les besoins. On vitera ainsi le morcellement
de la production en de petites centrales au diesel peu
performances avec un cot de fonctionnement trs lev et
don't la dure de vie est relativement trs court.
2) Choisir le mode de production de l'lectricit
le plus conomique. Pour commencer, privilgier l'nergie
hydraulique. A cette fin, quiper tous nos course d'eau, de
"barrages-rservoirs" de retenue d'eau servant, soit en
assurer l regulation, soit pourvoir 1' alimentation des
villes en eau, soit l'irrigation des cultures, soit
l'alimentation des nappes phratiques, soit produire de 1'
lectricit. Aucune goutte d'eau ne devrait aller se perdre
inutilement dans la mer. Citernes gantes et lacs collinaires
complteront la panoplie des moyens de conservation de
l'eau toutes fins utiles.
3) Rduire, au fur et measure, l'importance de
l'utilisation des products ptroliers (le diesel en particulier)
dans la production de l'lectricit. Comme alternative, _-
en attendant de construire les centrales hydrauliques et si
celles-ci ne suffise;ntpas, _-choisir plutt le carbon minral
import certes, mais beaucoup moins cher que les products
ptroliers, sans oublier le solaire ou 1'olien ou toute autre
forme d'nergie renouvelable l o c'est possible et
rentable.
4) Commercialiser fond l'lectricit. Ceci est
capital. Il faut vendre l'lectricit, pour en tirer profits,
d'abord ceux qui sonthonntes et prts payer leur facture
d' lectricit et surtout aux Industriels, aux Manufacturiers,
aux Entrepreneurs et aux Artisans qui vont l'utiliser pour
dvelopper 1' conomie, augmenter la production, produire
des biens et des services, crer de la richesse, crer des
emplois, dvelopper le commerce; fournir l'lectricit aux
Universits, aux Hpitaux, aux Ecoles, ensuite ceux qui
vont s'en servir pour leurs besoins domestiques.
5) Indexer le prix de vente du Kwh au cot de
production, plus une marge de profit raisonnable comme
on procde pour la farine, le sucre, le ciment, ou tout autre
produit de consommation. Ainsi, toutes les entreprises de
production d'lectricit seront rentables. La'Rentabilit
permettra ces entreprises de satisfaire, sans interruption,
les besoins en lectricit de la clientle, de payer des
impts l'tat, d'attribuer des dividends annuels aux
actionnaires incluant l'tat hatien, d'tre capable de
se moderniser le cas chant, et enfin de disposer d'un
centre de recherche en vue d'amliorer leur performance
et leur productivity. C'est une aberration, un non-sens
conomique que l'tat soit oblig de combler le deficit
des centrales non rentables.
6) Dcentraliser l'lectricit. En attendant de
disposer d'une grande central desservant tout le pays, que
chaque. Dpartement puisse disposer de sa propre
compagnie d'lectricit, avec pleine autonomie financire
et administrative, permettant aux responsables de pouvoir
ajuster le prix du Kwh en tenant compete du cot de
production et de la dprciation de la gourde par rapport
au dollar. En dehors de la rentabilit, point de salut.
7) Mener une champagne intensive d'ducation,
de motivation et de sensibilisation de la population en
mettant l'accent sur: a) l'importance de l'lectricit dans
le dveloppement d'un pays, dans la creation de richesses.
b) que la production de l'lectricit demand de gros
investissements en capitaux. c) que cette lectricit ne peut
pas tre donne gratuitement. d) et enfin apprendre la
population comment conomiser (ne pas gaspiller) de
l'nergie lectrique dans ses usages strictement
domestiques.
8) Svir avec la plus grande rigueur, par des
moyens lgaux, contre le vol du courant afin d'y mettre
fin systmatiquement. Aucune Socit responsible,
aucun Etat responsible ne devrait permettre ni tolrer
que des voleurs de courant spent (dtruisent), en toute
impunit, les bases et assises structurales de l'conomie
(voir Electrification / 16)


Page 14


Plaidoyer pour


1'lectrification d'Hati


1 -l


I - - -- -- - ~








Mercredi 30 Avril 2003
.- . - U X -1 '% X r T i- 1'


Page 15


1 DFR AT


CONFERENCE NATIONAL

ET POUVOIR D'ETAT
(Confrence ... suite de la page 2)
Avril en 1989 porta celui-ci convoquer un Forum National, dans un
context difficile o de nombreux articles de la Constitution taient en
veilleuse. Le Prsident visit la mise sur pieds d'un Conseil Electoral
Permanent. Les invitations ne furent adresses qu'aux parties politiques et
ce Forum ne porta pas de fruit.
En 1992, peu aprs le Coup d'Etat qui renversa le Prsident Aristide,
l'ide d'organiser une Confrence Nationale fut timidement agite par le
secteur contrlant l'appareil d'Etat, mais sans lendemain.
Un peu plus tard en 1993, le Premier Ministre Malval dfendit l'ide
d'une Confrence Nationale. Selon lui, seule l'organisation d'une telle
rencontre pouvait amnager le retour d'exil d'Aristide sans intervention
de forces trangres. Le Prsident refusa d'entriner cette option, et l'on
n' en parla plus.
A partir de 1995, le PNDPH du Dr Turheb Delp embrassa l'ide
d'une Confrence Nationale, en tant que voie royale pour une sortie de
crise. Aprs les lections legislative de juin 1995, le FNCD accept de
faire parties du Groupe de Concertation pour la Confrence Nationale,
incluant prs d'une dizaine de parts politiques. Le PNDPH s'est, depuis,
affirm comme l'inlassable promoter de cette formule ngocie de sortie
de crise.
Aujourd'hui, tous ceux qui avaient plac une confiance aveugle dans
la capacity de la Communaut Internationale pour trouver assez rapidement
une issue relle la cruise, ont dchant. L'hypothse d'une solution
hatienne semble par consquent faire de plus en plus d'adeptes; tmoin,
la proposition du group des 184, quant l'laboration d'un Nouveau
Contrat Social, par la tenue d'une srie de runions consultatives
rgionales, qui devraient viser en toute logique la tenue d'une
Conference vraiment Nationale.
Toutes ces observations permettent d'valuer dans quelle measure
et selon quelles modalits, une Confrence Nationale pourrait aider
Hati sortir de son tat chronique d'instabilit politique.


4- Rditer le Congrs de l'Arcahaie
Hati peut-elle s'inspirer de l'exprience africaine des Confrences
Nationales pour trouver une voie de sortie de cruise? Pour y rpondre,
fixons au pralable la nature de nos difficults.
D'aucuns pensent qu'il est convenable d'avancer que de 1986
nos jours, les multiples pripties politiques qui ont meubl notre
existence, ne rfrent aucun dnominateur commun de caractre
historique ou structure. Ceux-ci ont opt pour une apprehension
empirique de cette ralit, solidaire d'une stratgie de pompier. Ils
font du cas par cas pour teindre un feu la fois; le tout dernier tant
celui qui dcoule des lections contestes de mai 2000. Ce faisant, ils
refusent de mettre en cause l'ordre traditionnel oligarchique associ
sa moule no-coloniale, comme lieu d'incubation privilgi des diverse
blocages politiques qui se succdent en se bousculant, depuis prs de
deux (2) dcennies.
Pour notre part, nous postulons bien au contraire que cette chane
ininterrompue de ruptures politiques est parties prenante d'un
dsquilibre plus profound, lequel interpelle notre vieux mode de
fonctionnement oligarchique sur fond idologique no-colonial.
Comme ce fut le cas dans plusieurs pays d'Afrique francophone
qui .se trouvaient, voil dix (10) ans, confronts des
problmes politiques, imbriqus de srieuses contradictions
d'ordre institutionnel, une solution indite doit tre trouve,
car Haiti est confronte une situation exceptionnelle.


Comme hier en Afrique, il est question aujourd'hui
pour nous autres hatiens, d'innover dans le sens d'une solution
collective partir d'une situation indite de dsquilibre
structure. Par definition, une telle problmatique tend passer
entire les mailles du filet des normes juridiques tablies, comme
pour sauter un foss.
Certes, Hati peut s'inspirer de experience africaine
pour s'amnager une sortie de la crise structurelle et de
l'impasse conjoncturelle o elle se trouve. Dans cet ordre
d'ides, on peut se demander si les Etats Gnraux qui
contriburent en 1789, canaliser la France, de la Monarchie
la Rpublique, ne reprsentent pas un prcdent historique
de taille.
propos de rfrence, l'histoire d'Haiti renvoie des
repres lumineux quand il a t question de signifier la fin de
l'ordre colonial chez nous. En ce sens, on n'a qu' voquer
Bois Caman, d'o partit la rvolte gnrale contre l'ordre.
colonial esclavagiste en aot 1791, ou le Congrs de
l'Arcahaie, tenu du 14 au 1.8 mai 1803, d'o naquit un people
national uni, autour de son drapeau, dans sa determination de
crer une socit libre d'un systme contre-nature.
Pour ceux qui, comme nous, sont bien imbus de la cruise
du modle de socit initi aprs l'indpendance, il faut rditer
le Congrs de l'Arcahaie, en le ractualisant. Il s' agira alors
de turner collectivement la page sur l're no-coloniale qui
fait de la prdation et de l'exclusion, des vertus cardinals. Il
sera paralllement question, d'adapter nos spcificits socio-
historiques les prmices rgulatrices de l'idal dmocratique,
relatives, primo, aux choix des dirigeants par le suffrage
universal, secundo, aux limits de l'exercice des attributions
(voir Confrence / 16)


Ouve


*
*
*
*
*
*
*
:*
:*


Lokal ke yo etabli km Lokal Vote Pi Bon/Bilten Vt Pou Moun Ki Pap la yo
pou Elekesyon Espesyal Zn Miami-Gardens jou 13 Me, 2003:
LOKAL POU VOTE PI BON POU ELEKSYON
ESPESYAL ZON MIAMI GARDENS JOU 13 ME,2003
Vot ki abite nan biwo vt sa yo pral elijib pou vote nari Eleksyon Espesyal
sa a: 202, 203, 204, 205, 206, 211P, 212P 213, 214, 215, 216, 217P, 218,
219, 220, 221,222, 223, 224, 225, 226, 227, 228, 229, 233, 234, 256P, 267,
269, 270, 273, 274, 276, 283, 290, ak 291
LOKAL SAMDI DIMANCH LENDI MADI
3 ME 4 ME 5 ME 6 ME


NORTH DADE
REGIONAL LIBRARY
2455 NW 183RD STREET


7-7


10-5


7-7


7-7


MEKREDI JEDI VANDREDI SAMDI
7 ME 8 ME 9 ME 10 ME
7-7 7-7 7-7 7-7
DIMANCH
11 ME
1-5


P- Make biwo vt kap patisipe an pati slman nan eleksyon sa a.

Pou plis enfmasyon, kontakte Depatman Eleksyon Miami-Dade nan (305) 375-


4600.


Miami-Dade =
U ";on7s.
(J^fCnOA


David C. Leahy
Sipvis Eleksyon


DAT/L LOKAL AKTIVITE
Van. 25/04/03 Depatman Eleksyon yo 1. Nominasyon Manm Asanble
2:00 pm 2:30 pm 111 NW 1e St., Suite 1910 Stifikasyon Elektoral ki pou prezan
pandan Ts Lojik e Presizyon sou
apary sistm manyen-ekran ki pral
nan lokal Vote Pi Bon yo
Jedi 01/05/03 Depo Eleksyon yo 1. Ts Lojik e Presizyon sou apary
8:00 am 9:00 am 7905 NW 77' Ave. sistm manyen-ekran ki pral de svis
nan lokal Vote Pi Bon yo
Jedi 08/05/03 Depo Eleksyon yo 1. Tes Lojik e Presizyon sou apary
2:00 pm 5:00 pm 7905 NW 77m Ave. sistm manyen-ekran ki pral nan biwo
-vt yo e sistm eskan optik lan ki
pral svi pou bilten vt moun ki pap la
yo
Van. 09/05/03 Depatman Eleksyon yo 1. Stifikasyon de sipozeman bilten vt
2:00 pm 5:00 pm 111 NW 1e St., Suite 1910 pou moun ki pap la yo ki pa valid.
2. Nonmen yon reprezantan Asanble
Stifikasyon Elektoral lan ki pou
prezan pandan ni ouvti ni pwosesis
bilten vt moun ki pap la yo
Len. 12/05- Depatman Eleksyon yo 1. Ouvti ak pwosesis bilten vt moun ki
Ma. 13/05/03 111 NW 1e St., Suite 1910 pap la yo depi li neses
8:00 am


Ma., 13/05/03
6:00 pm Finisyon


Parkway Elementary
School (Kafeterya)
1320 NW 188 St.


1. Kontinye stitye biltenvot moun KI pap
la yo.
2. Mete an koln rezilta yo
3. Stifikasyon bilten vot pwovizwa yo'
4. Stifikasyon rezilta yo


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, CableTV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous
ert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujoi

305 757 4915 8272 3Q5 757'A

FADKIDJ VARIETY STORE









:! :n. -k
i 1 B






Parfums
Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)'
Souliers et Sandales .Zouk, franais, amricain
Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires
Cadeaux dramas)
Tableaux Produits de beaut
Monevyram Monev Order Produits pour cheveux


Hati en Marche Vol. XVII No. 13 1 udul 1 1 i



8

Ji
2



v
2




L
N
8


Ii


1 1 1


--


...... J 1m) ..... ...... .,/ -- -- -









1 SOCIETY CIVIL I


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


ELECTRIFICATION...
(suite de la page 14)
d'un pays. "Voler du courant c'est dtruire 1' conomie de son pays".
Limy(courant) ak richs domi nan men'm kay"; yo mach ansan'm.
"F nwa(black out) ak la miz domi nan men'm kaban'n; youn pa mach san
lt".
A nous de choisir entire la lumire (Richesse) et l'obscurit (Misre).
Le Gouvernement qui gagnera la bataille pour l'lectrification d'Haiti gagnera
aussi la bataille pour son dveloppement conomique et social. Le pays entier lui sera


reconnaissant.


(voir Electrification / 20)


oPr CITY OF MIAMI


** NOTICE OF PUBLIC HEARING
S-'Avi pou yon Rankont Piblik

City Commission, City of Miami, Florida ap ganize yon Rankont Piblik 8 Me, a 4 h 30 pm,
nan Miami City Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida pou otorize City Manager a
ekzekite yonAk pou Acha e Vant pou akizisyon yon pwopriyete ki site nan 265-71
Northeast 59th Terrace, Miami, Florida jan li dekri legalman nan Ak pou Acha e Vant ki
pase ant City of Miami ak Jerry Allen Mashburn ak Karen Mashbum (Vand) pou
devlopman Little Haiti Park. Etabli pri acha a a $175,000 e konkli tranzaksyon an
konfmeman ak dispozisyon Ako pou Acha e Vant lan.

Pri acha a depase pri fikse a ($160,000.00) de $15,000.00. Se yon kondisyon neses pou
validity Ak pou Acha e Vant lan ak ekzekisyon li pa City Manager a ke City Commission of
the City of Miami apwouve Agreman sa a ak on majority de 4/5 vt manm li yo. San
apwobasyon sa a, Ako pou Acha e Vant lan ap konsidere otomatikman nil e san val e san
nesesite pou pran oken lot aksyon sou sa.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et pou f tande vwa yo sou kesyon an. Si yon moun
ta vie al an apl kont on desizyon City Commission-an nan kad desizyon sila a, li dwe asire
li ke li gen on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi a, ak tout temouayaj ak
evidans pou baze apl la.

(City Seal) PriscillaA. Thompson
(11020) City Clerk


CITY OF MIAMI
NOTICE TO THE PUBLIC
Avi pou Piblik la

City u.....o.,on of the City Miami, Florida ap ganize yon atelye 8 Me 2003, a 10 z nan
maten, nan Miami City Hall, 3500 Pan Americari Drive, Miami, Florida nan bi pou diskite
sou on "Status Report on Redistricting and Draft Concept Plan" ki analize aktyl plan distrik
City Commission lan e ki f rekmandasyon pou tout reapportionment ki ka neses kbm
rezilta Census 2000 lan, pou mennen distrik ki lage de grenn senk yo vin nan kad la lwa. Yon
kopi "Status Report on Redistricting and Draft Concept Plan" ki pwopoze a disponib pou
revizyon nan City Clerks' Office, nan Miami City Hall, ak sou website City of Miami
www. ci.miami.fl.us.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et f tande vwa yo sou kesyon an. Si on moun ta vie
al an apl kont nenpbt desizyon City Commission an nan kad af sila a, f6 li asire li ke li gen
on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi-a, ak tout temouayaj ak evidans pou
baze apl la.


(City Seal) Priscilla A. Thompson
(#11033) City Clerk


t CITY OF MIAMI

NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi Rankont Piblik

City Commission City of Miami, Florida ap ganize yon rankont piblik 8 Me 2003, a 10 h 00
nan maten, nan Miami City Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida nan bi pou
konsidere rezolisyon sa-a:

Yon Rezolisyon Miami City Commission, ak atachment, konsnan reapportionment fonty
jiridiksyonl City Commission Districts pou itilize nan Elekson 4 Novanm 2003 ak nan chak
o1t elekson apre; ofisylman pou detmine fonty chak district jan li etabli nan "Exhibit A",
atache ak inkopdre.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et pou f tande vwa yo sou kesyon an. Si yon moun
ta vie al an apl kont on desizyon City Commission-an nan kad desizyon sila a, li dwe asire
li ke li gen on anrejistreman motamo (verbatim
record) de pwosedi a, ak tout temouayaj ak evidans pou baze apl la.

(City Seal) Priscilla A. Thompson
(#11034) City Clerk



CITY OF MIAMI, FLORIDA

NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi pou Rankont Piblik

City Commission of the City of Miami, Florida ap ganize yon rankont piblikjou kap 8 Me,
2003, a 4 h 30 p.m., nan Miami City Hall, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida, nan bi
pou otorize City Manager aksepte transf propryete County- a genyen nan 299, 303 NE 59th
Terrace ak 6150 N.E. 4th Avenue (the Properties), Miami, Florida, pou developman Little
Haiti Park san sa pa koute City a senk kb.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et f tande vwa yo sou kesyon an. Si on moun ta
vie al an apl kont nenpot desizyon City Commission an nan kad af sila a, f6 li asire li ke li
gen on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi-a, ak tout temouayaj ak evidans
pou baze apl la.


Priscilla A. Thompson
City Clerk


CONFERENCE NATIONAL

ET POUVOIR D'ETAT


(Confrence ... suite de la page 15)
des gouvernants par des rgles (adaptes)
de separation et de contrle des pouvoirs,
et tercio, aux garanties accordes aux
liberts des individus et des groups, pour
mieux concrtiser un Etat de droit.
Changer Etat, pour transformer la vie
social, conomique, culturelle, etc., et
ainsi progressivement passer d'un tat de
choses un autre. Pour ce faire, il faut non
seulement un Mandat Populaire, qui
habilite guider la march rgulire du
navire, mais surtout ce que nous appelons
un Mandat de Socit, qui autorise
naviguer contre-courant. Sans cette
dernire procuration spciale, on pourra
continue bien videmment occuper des
functions, jouir de privileges, et mme
assumer quelques responsabilits; mais il
h' y aura pas de pouvoir prendre en Hati.
Il faut difier, avant d' tre en measure de
l'exercer.
Il ne nous reste donc qu' poser les a
priori de ce nouveau pouvoir d'Etat; d'o


les dtenteurs ventuels puiseront la
lgalit, la lgitimit et le momentum pour
transformer les choses, les situations, les
gens. En un mot, pour changer 1' Etat, d' un
ordre de choses un autre.
Tout comme au Bnin en 1990, conune
Paris en 1789, ou encore l'Arcahaie en
1803, seule la socit, en ses corps et
secteurs organiss, runie en Congrs, peut,
en dernire analyse, engendrer une
souverainet assez dense pour confier un
tel mandate et confrer un tel pouvoir.
Gabriel Nicolas, Ph. D.
Dr Camille Sylaire
MECI
(Footnotes)

Nous tenons remercier vivement
Dominique NOBECOUR, journalist
Jeune Afrique qui, avec empressement et
professionnalisme, nous a communique les
donnes indispensables la rdaction de ce
texte.


CITY OF MIAMI

NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi Rankont ak Piblik la

City Commission of the City of Miami, Florida, ap ganize yon rankont ak piblik la 8
Me 2003, a 4 h 30 p.m., nan Miami City Hall, 3500 PanAmerican Drive, Miami, Florida,
nan bi pou otorize City Manager a ekzse dwa pou achte on pwopriete ki nan 263 NE
59th Terrace, Miami, Florida jan li dekri legalman nan Option Agreement ant City of
Miami ak the Estate ofWesner Issac Fabius (Vand) pou developman Little Haiti Park.
Etabli pri vant lan a $150,000 e fin konkli tranzaksyon an nan kad dispozisyon fikse nan
Option Agrement lan.

Pri Acha a depase pri ki fikse a ($140,000.00) de $10,000.00. Se yon kondisyon neses
pou validity Option Agreement lan ak ekzekisyon li pa City Manager a ke City
Commission of the City of Miami apwouve Agreman sa a ak on majority de 4/5 vt.
manm li yo. San apwobasyon sa a, Option Agreement lan ap konsidere otomatikman km
nil e san val san nesesite pou pran oken 1t aksyon sou sa.

Tout moun ki enterese envite pou yo vini et pou f tande vwa yo sou kesyon an. Si yon
moun ta vle al an apl kont on desizyon City Commission-an nan kad desizyon sila a, li
dwe asire li ke li gen on anrejistreman motamo (verbatim record) de pwosedi a, ak tout
temouayaj ak evidans pou baze apl la.

(City Seal)
Priscilla A. Thompson
(#11036) City Clerk


MIAMFIO


j 4
V5PAtE iroUnOUl


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor
Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone:
305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $5.00 handling charge for those vendors
wishing to receive the bid package through the United States Postal Service. All requests
by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable to:
"Miami-Dade Board ofCounty Commissioners.'

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website
(www.co.miami-dade.fl.us/dpm/itb) under "Solicitations Online".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade
County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier service,
including the U.S mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miani, FI 33128, by no later
than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday JUNE 04, 2003


1562-AV


REFUSE GARBAGE COLLECTION
TRUCK


Cost$ 10.00


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday June 11, 2003


6869-4/08-OTR


LANDSCAPING & LAWN
MAINTENANCE SERVICE


Cost $10.00


This contract requires Insurance
A Pre-Bid Conference and a Site Visitation is
scheduled for May 19, 2003 at 9:00 A.M. at
Stephen P. Clark Center 111 NW 1" Street 181h
Floor, Room 18-2. Attendance is Mandatory.


Page 16


LEGALANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


(City Seal)
(#11035)











Mercredi 30 Avril 2003
- -.... .Xf--- 1- -11-1 N XTT "TM 1


Page 17


GO TIVER NEMENT


KOMINIKE NO. 1

Nan okazyon l6zym anivs Konstitisyon 1987 la, Gouvnman Repiblik la,
ki vie kontinye travay pou tabli yon veritab Leta kote dwa tout moun respekte, f tout
Ayisyen an general, ak Lapolis anpatikilye sonje prensip sou libte lapawl, libte pou
f asosyasyon ak libte pou f reyinyon :

Tout sitwayen gen dwa di sa yo panse, jan yo pito (Atik 28, Konstitisyon d
Ayiti).

Jounalis ft pou f travay yo lib, nan kad lalwa. Nan travay jounalis yo, pa
gen okenn pmisyon pou yo made. Leta pa gen dwa kontwole sa y ap di,
sof si lag deklare nan peyi a (Atik 28.1, Konstitisyon d Ayiti).

Men kondisyon ki dwe respekte pou manifestasyon ft nan lari : responsab
manifestasyon an fet pou avti Lapolis, pou pi piti 48 anvan manifestasyon
an. Nt k ap vin jwenn Lapolis la ft pou gen anndan I tou : idantite
sitwayen k ap ganize manifestasyon an, ki kote 1 ap ft, pou ki rezon,
wout 1 ap pase yo, dat li ak konbyen tan 1 ap dire (dekr 23 jiy 1987, sou
reyinyon ak manifestasyon nan lari).

Pandan tout tan manifestasyon an dire, sitwayen yo dwe toujou respekte
dwa ak byen lt moun, ansanm ak byen Leta.

Pou kapab kenbe ld nan lari a, epi pou anpeche vyolans ft, Lapolis, si 1
jije desizyon sa itil, gen dwa made responsab yon manifestasyon pou 1
change wout ak/oubyen l ki te prevwa yo.

Jan deviz li (Pwoteje ak Svi) made I sa, Lapolis gen obligasyon pou I
pwoteje lavi ak byen chak sitwayen, klkanswa kwayans ak liy politik li.

Pandan 1 ap ranfbse garanti Konstitisyon 1987 la bay tout sitwayen, pou di sa
yo panse, epi ganize reyinyon, Gouvnman an ankouraje nou tout pou n kite lespri
tolerans ak konptman bon jan sitwayen grand nan nou menm, pou n rive tabli yon
klima konfyans, dyalbg ak resp youn pou lIt, ki se baz yon veritab Leta kote Dwa tout
moun respekte.

Potoprens, 28 mas 2003

Yvon NEPTUNE






KOMINIKE NO. 2



Nan okazyon 16zym anivs Konstitisyon 1987 la, Gouvnman Repiblik
la, ki vle kontinye travay pou tabli yon veritab Leta kote dwa tout moun respekte, f
tout sitwayen an general, ak tout polisye yo espesyalman sonje prensip sou arestasyon
ak fmen nan prizon, ki rele tou gadavi :

Atik 24 Konstitisyon an ak Konvansyon entnasyonal Leta ayisyen siyen
yo, garanti e pwoteje libte chak moun.

Arete ak fmen yon moun nan prizon posib slman ak yon manda yon
otorite lalwa bay pouvwa ekri manda sa a, sf si yo ta kenbe moun lan
nan pla men (Atik 24-2, Konstitisyon 1987).

L yo arete yon moun, yo pa gen dwa kenbe I nan prizon plis pase 48 d
tan depi yo te arete 1 la, san yo pa mennen 1 devan yon jij (Atik 26,
Konstitisyon 1987).

Pa respekte lalwa ki pwoteje libte chak moun, se zak gwo ponyt.
Moun yo f abi sa yo, gen dwa al nan tribinal ki la pou sa, san yo pa
made okenn pmisyon. Yo gen dwa made pinisyon pou tout moun ki f
zak gwo ponyt sa yo, ansanm ak moun ki te ede yo f zak sa yo. Yo te mt
sa yo te ye (Atik 27, Konstitisyon 1987).

Dapre sa Iwa penal, Iwa sivil ak Iwa administratif yo di, moun ki nan
plas Leta ak moun Leta bay djb, gen pwp responsablite pa yo, l gen
zak ki ft kont dwa moun. Nan ka sa yo, responsablite a tonbe sou do
Leta tou (Atik 27-1, Konstitisyon 1987).

Gouvnman an made pou tout moun pote kole pou n rive tabli bon jan klima
lap, konfyans ak dyalg ki kapab garanti e pwoteje libte chak moun nan peyi a.

Ptoprens, 28 mas 2003


Yvon NEPTUNE.


KOMINIKE NO. 3



Nan okazyon 16zym anivs Konstitisyon 1987 la, Gouvnman Repiblik la,
ki vle kontinye travay pou tabli yon veritab Leta kote dwa tout moun respekte, f sonje
prensip dwa konstitisyonl ak dwa entnasyonal yo, ki elimine maspinay ak tout lot
kalite move tretman. Dapre lwa nasyonal yo ak trete entnasyonal yo :

Leta dwe garanti dwa lavi, lasante ak resp pou tout moun, jan sa pale
nan Deklarasyon sou Dwa tout Moun sou lat (Atik 19, Konstitisyon 1987).

Tout moun gen dwa pou jwenn resp k yo, lespri ak moral yo (Atik 5,
Konvansyon Entamerikn sou Dwa Moun).

Psonn pa gen dwa sibi maspinay, oubyen lt move tretman ki f I santi 1
pa moun. Yon moun ki nan prizon ft pou jwenn tout resp li merite akoz
diyite li genyen kom moun (Deklarasyon sou Dwa tout Moun sou lat,
Konvansyon Amerikn sou Dwa Moun, Pak Entnasyonal sou Dwa Sivil
ak Politik).

Yo pa gen dwa f'fbs ak yon moun yo vin arete, ou byen yo vie kenbe nan
prizon, si pa gen nesesite pou sa. Yo pa gen dwa f yon moun menas, ni yo
pa gen dwa maltrete 1 pou f I pale (Atik 25, Konstitisyon 1987).

Lapolis gen responsablite e la pou pwoteje tout moun li arete. Ni Lapolis,
ni okenn lbt moun pa gen dwa f vyolans, ni pys zak maspinay sou yon
moun Lapolis arete.

Si yon manm Lapolis ta temwen yon moun ap sibi zak maspinay,atik sa a
entdi, e li pa f anyen pou sa sispann, ou byen li pa rapte sa bay otorite
lalwa bay pouvwa pou f sa sispann, manm Lapolis sa a gen responsablite
pa 1 tou nan zak maspinay la (Atik 10, Kd Disiplin sou fonksynmah
PNH).

L y ap f travay yo, tout anplwaye Leta (polisye yo tou) ft pou respekte
tout Iwa sivil ak Iwa penal, nan tout jan sa ekri nan Konstitisyon an ak
nan lalwa (Atik 274, Konstitisyon 1987).

L n konsidere tout prensip sa yo, Leta ayisyen angaje I pou 1 pouswiv, jan
lalwa made sa, nenpt moun ki ta menase pa respekte dwa ak libte ki
site la yo. Moun sa a te mt sa 1 te ye.

Gouvnman an f sonje volonte 1 pou f batay pou resp diyite tout moun
vanse. Se baz bon jan fonksyonman tout sosyete ki chwazi demokrasi.


Ptoprens, 28 mas 2003

Yvon NEPTUNE


KOMINIKE NO. 4

Nan okazyon 16zym anivs Konstitisyon 1987 la, Gouvnman Repiblik la,
ki vle kontinye travay pou tabli yon veritab Leta kote dwa tout moun respekte, f tout
sitwayen an general, ak Lapolis espesyalman sonje prensip sou dwa ak libte,
patikilyman libte chak moun.genyen, pou 1 sikile san pwoblm nan tout peyi a.
Konstitisyon 1987 la ak Konvansyon entnasyonal Ayiti siyen yo, garanti
libte chak moun pou sikile toupatou nan peyi a.
Bare lari ak debri ki jennen libte tout moun genyen pou sikile, se yon zak
gwo ponyt lalwa kondane ak tout fs li.
Psonn pa gen dwa mete barikad, kawotchou k ap boule oubyen lot debri nan lari,
pou anpeche moun sikile lib e lib nan peyi a. Lapolis pap aksepte dezd sa yo nan
okenn sikonstans.
Nan menm sans lan, voye wch, fatra ou byen lot debri sou moun, sou
byen moun osinon sou byen Leta, kraze byen Leta ak byen lbt moun nan
lari, se zak vyolans ak vakabondaj lalwa p ap tolere nan okenn okazyon.

Otorite Leta yo ak Lapolis dwe pran bon jan dispozisyon pou pwoteje libte tout
moun genyen pou sikile lib e lib. Yon manm Lapolis ki ta temwen zak kominike
sa a entdi yo, ap koupab tou si I pa f-anyen pou f yo sispann, ou byen si 1 pa f
otorite lalwa bay pouvwa konnen sa.

L n konsidere sa k di nan kominike sa a, Leta ayisyen pran angajman pou 1
pouswiv nenpt moun ki pa ta respekte dwa ak libte sa yo. Yo te mt sa yo te ye.
Gouvnman an made tout sitwayen pote kole pou n rive tabli yon veritab
klima sekirite, lap ak resp youn pou lot.

Potprens, 28 mas 2003


Y. NEPTUNE


REPUBLIQUE D'HAITI


-


r-


Hfti en Marche Vol. XVII No. 13 u I








Mercredi 30 Avril 2003
Page 18 Les Jeux de Bem ar Hati en Marche Vol. XVII No. 13


r -













Bombay, Inde
So Paulo.Bresil K
Seoul. Coree duSud y
Delhi. Inde
Karachl.Pakistan D
Shanghai.Chine U
Jakarta.Indonesie
MexicoCit~, Mexique Y
Moscow. Russie
Istanboul,Turquie
TokyoJapon
NewYock. USA T
London.Grande Bretagne O
Beijing, Chine
Cairo. Egypte G
Teheran.Iran E
Bogot.,Colombie
Bangkok Thailande
Lima. Perou S
Riode Janeiro. Bresil cQ


A7 71w


lM


MEI L


Solutions dela B O U L I N
semainepasse: BBO U S I N

Allez de ABIMEE BRASER, en utilisant HAiTI co0U S I N
des mots du vocabulaire Franais, et ne C 0 U ES
changeant qu'une lettre par ligne. C IAU S ES
RiAlSSlI R CA___S S E'S

Solutions de la semaine passe: sISS M-----.
affis niinjr,


(',T T F A U 1 J/A E B Q 0
u\o 1 L M B J/f//O A K o
P Z K\ M D//J Z L Z A J


Y z c u /cw Q Y I
\g U,/.A //A Sj)M I
V AL O IE E
V D>) A L/fJ ^D yI 1 E
A N IG WOC S M)
v VV 0o WWl\ Q R
E H US / L L P L KLI F M
R I(E flA J E D O .I R)C E O


HORIZONTAL:
1. Palmier 2. Monotone -
3. Pronom equivalent
Chimique du roentgen -
4. Abstraction -
5. Mtal- 6. Vers -
7. Dans les... Dchiffre -
8. Distinguiez.
VERTICAL:
1. Btes lumineuses -
2. Absence de transpiration -
3. Ttiane- 4. Diminu -
5. Nobelium Passage 6. Enerviez -
7r Manifeste 8. Computer.


En bref ...
(suite de la page 4)
des course sur le march international. Selon les nouveaux prix affichs, la gasoline connat
une baisse de 17%, le diesel de 15,5% et le krosne de 13,8%. Dans les pompes essence,
le gallon de diesel est pass de 70 59 gourdes, la gasoline 91 de 118 99 gourdes. Cependant
la gasoline 95 (super) continue de se vendre 124 gourdes le gallon. (1 dollar = 44 gourdes).

Trois personnalits hatiennes dcores en Louisianne ...
Une dlgation d'une quinzaine de personnalits a particip du 21 au 26 avril en
Louisianne une conference sur la rforme judiciaire et le rle de 1' enseignement du droit
en Haiti. Ont t dcors "Citoyens honoraires de Lafayette/Louisianne" par le Maire-
Prsident de la ville, Me. Boniface Alexandre, president de la Cour de Cassation, Me
Rigaud Duplan, Batnnier de l'Ordre des Avocats de Port-au-Prince et Me Gelin'Collot,
Doyen de la Facult de Droit et des Sciences Economiques.
Plusieurs personnalits de Belgique, de France et du Canada ont galement reu cette
distinction.

Publication d'un manuel l'intention des chroniqueurs
judiciaires...
I organisation canadienne "Rseau libert" vient de publier conjointement avec l'Association
des Journalistes Hatiens (AJH) un manuel l'intention des chroniqueurs judiciaires haitiens.
Ce manuel de 70 pages comporte trois parties. La premiere porte sur le Journalisme et les
Affaires Judiciaires. Diffrents sujets lis ce thme sont abords, notamment le Rle de la
Presse, la Presse et la Couverture de 1'Actualit Judiciaire, les Rgles Dontologiques et
Lgales en Matire Judiciaire, la Connaissance et le Respect du Processus Judiciaire. La
deuxime est consacre au Systme judiciaire hatien. Dans cette parties de l'ouvrage, les co-
auteurs ont prsent l'organigramme du systme judiciaire hatien et l'organisation
juridictionnelle. La troisime parties reproduit des textes constitutionnels hatiens et la
convention contre la violence faite aux femmes signe par Haiti. En annexe de cet ouvrage
est attach un CD Rom qui content de nombreux textes internationaux auxquels Haiti est li
en gnral et d'autres portant sur le Journalisme et la Dontologie journalistique. Ce manuel
sera distribu aux journalists ihatiens le 3 mai prochain, l'occasion de la Journe
international de la libert de la press. Il est ralis dans le cadre du project baptis "Les
Mdias Hatiens, la Justice et des Droits IIumains". Ce project excut par le Rseau Libert,
est finance par le Fonds d' Appui la Justice et aux Droits Humains de l'Agence Canadienne
de Dveloppement International (ACDI).
A Port-au-Prince un sminaire sur la conversion de la dette
externe en vue d'un dveloppement durable ...
Ce sminaire don't l'objectif est de permettre aux participants d'avoir une vue global dles
mcanismes d'changes de dette tait organis par la Commission prsidentielle pour la
gestion du Fonds de Dveloppement Frontalier Hati / Rpublique Dominicaine de concert
avec le Projet d'appui la mise en oeuvre du plan d'action pour l'environnement. Le
reprsentant resident du PNUD en Hati, Adana Guindo, s'est flicit que l'institution qu'il
reprsente collabore la ralisation de ce sminaire. Il a formul le souhait que des opportunits
soient identifies l'issue du sminaire dans le cadre des dmarches en faveur de1' amlioration
des conditions de vie de la population. Pour sa part, le Ministre de conomie et des Finances,
Faubert Gustave, a indiqu qu' il income tous les secteurs la responsabilit de mettre sur
pied des projects court term visant combattre les problmes humanitaires et de
dveloppement dans le pays. Faisant savoir qu' Haiti a toujours t un bon payeur, le Ministre
rappelle que le pays fait face une priode difficile, ce qui, dit-il, rend intenable le poids du
service de cette dette.

Focus Sant ...
C'tait le thme choisi par le Dr Michel Lominy pour prsenter l'htel El Rancho une
communication au course de laquelle il a t question de nutrition, de discipline de vie, de
conseils pour viter le diabte, l'hypertension artrielle, la crise cardiaque et pour conserver
sa vitalit sexuelle.
Un public compos de jeunes et moins jeunes a suivi avec beaucoup d'attention les propos
du confrencier qui possdait bien son sujet, c'est l moins qu'on puisse dire.
Cette conference tait une initiative du group CECOSIDA. Il serait souhaitable que le group
continue sur cette lance en organisant rgulirement des conferences analogues et pas
seulement Port-au-Prince.

Le directeur de l'EdH invit fournir des explications ...
Le public s'interroge sur la pnurie de l'lectricit qui s'est encore aggrave de faon alarnante
au course de ces dernircs semaines, et ceci malgr le dbut de la saison pluvieuse.
(voir En bref/20)


"N


' JISCRABBltSJLE
Arrangez les septlettres ci-dessous
pour former un mot Franais

BR

GUA

EG


Solutions de la semaine passee
MAX W EL L


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi .LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5H00 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7-H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS

101100 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimancheic

91 100... x du mit CAVALIERS PREINEZ VOS DAMES
Ch'liquei Saiiiedi Soir l'miission de Iucien Anduze
S-----


R


l








Mercredi 30 Avril 2003
-liti en Marche Vol. XVII No. 13


Tan-an te demwazl depi nan
maten. Nan apremdi anvan nou louvri
bary dyab te gentan ap goumen ak
madanm ni pou graten pitimi. Malgre
movetan te gen 50 envite ki te reponn
envitasyon-an. Sij-a te bl...
Konferansye yo te konpetan. Nan pwen
mounn ki t'ap negosye konferans sa-a.
Nou derape li te 6-30 diswa pou l'fini a
10:30. Plis pase 3- d'tan edmi pwofes
Claude Charles ak kavalye polka-1
pwofes Jean-Claude Exulien (Mt Zen)
kenbe kn nan ap pale, diskite, reponn
kesyon sou poukisa Toussaint Louverture
se premye majjon lanegritid-la. Youn
estasyon radyo ak Kouzen Martial
Bonhomme depi Noujze kouvri tout
konferans lan andirk pou odit Nouybk
ak Noujze. Se te bl bagay! Mt Charles
prezante Mt Zen epi li derape.
Victor Hugo te di nation> kidonk Victor Hugo te deja
rekont Tousen gen youn konsyans, youn
vizyon akl sou bezwen istorik kominote
tounf ki t'ap eklate kon fl soly-la.
Tousen te vin lid-a epi ede mounn sa-
yo pran konsyans fbs yo pou pita v"r ka
vin fme youn eta-nasyon reyl. Powt
Matinik Aim Csaire di limenm
Lanegritid-la pse pou premye fwa an
Ayiti ak Toussaint Louverture. Oun
bohm ki te reprezante gwoup nouvo lib
yo ki te an majority ng. Tousen depi li te
part sou sn politik la te toujou gen kbm
deviz : goumen pou libte ak egalite ng

yo. I Claude
Lanegritid Mt
Charles di se
youn mouvman,
Youn mouvman
"d'affirmation
d'une identit"Li
idan'tif y e
patrimwn
kiltirl la epi
chache mwayen '
pou defann ni
kont tout tantativ
avilisman,
rabesman,
destriksyon
p s o n alite
mounn. Kidonk -
pou koumanse,
lanegritid se:
evalyasyon ak '
definisyon young _
idantite. Epi annapre, fk ou ba-1 youn
val, fok ou separe-1, detache-1 de tout
vye ansyen tabou .... Tousen rekont val
ak enpotans misyon sa-a ap ansyen
patwon kolonyal yo e ki penmt li
mennen youn batay pou fr ak s li yo.
Twazm pati .nan lanegritid se
L'enrichissement du dpassement
L ou fin byen chita youn idantite; l ou
fin goumen pou valorize li, fok ou travay
pou f-1 pwodui. Se sa nou'rele
anrichisman-depasman ki se kreyativite-
inovasyon.
Mt Claude Charles kontinye pou l'di
nou dekouvri tou Tousen te gen youn
vizyon modn menm -vizyon sa-a
Lopold Cdar Senghor t'ap pale-a.
Nounenm jodi-a, nou pa dwe pran pbz
jip denstriksyon l n'ap gade psonaj
istorik yo; kidonk kritike yo dapr visyon
nou epi jije e kondane yo.. Nou dwe
konprann Tousen km Militant de la
Negritude pou aksyon li poze nan epbk
la ki enfliyanse destine tout youn
kolektivite. Se konsa pou nou konprann
Tousen, chanpyon nan defann fr li


Estati Toussaint Louverture
Reyalizasyon :Ludovic Booz
Espoze nan Libreri Mapou


yo...Nou menm rejwenn menm
Louverturienne>sa-a, nan estrateji
politik youn gran lid politik modn,
youn Mt nan dyalektik... nou vle
nonmen non:.. Lenin.
Apre youn aplodisman byen
cho, Mt Charles pase kn nan bay Mt
Zen. Mt la mete tout istoryen fomamit
yo sou pnga. Li di nan epk sa-a, anpil
mounn ap pale, anpil emisyon radyo ak
televizyon ap detaye istwa peyi-a. Li
made pou mounn sa yo dokimante yo
anvan yo vin Voye-monte> sou youn
seri evennman enptan nan vi nou kbm
pp... "Pa gen istwa san dokiman. Oun
bon dokiman se youn temwayaj sou
evennman w'ap devlope-a."
Mt la vini ak chif pou li montre
jan Sendomenng te anfm, ak izin sik,
endigo, koton, kafe etsetera. Te gen 400
bato k'ap fe lanavt ant Sendomenng ak
Lafrans. Un pont d'or relie la colonie
la Mtropole...
Men, Koloni-an te chita sou
youn esplwatasyon rasis. Politik Tousen
se youn repons li te bay sa k't'ap pase


nan sosyete kolonyal-la. Apre Mt-la fin
montre diferans ki genyen ant kast e klas
sosyal, kategori sosyal ak klas ant
gwoup etnik ak klas, li di nan
Sendomenng te gen 2 klas sosyal: klas
pwopriyet yo ki te gen blan, afranchi,.
Anfas yo te gen klas esklav, esklav ki te
gen metye, domestic, ak esklav ki te sou
plantasyon, te gen esklav bosal, sa ki fenk
antre yo ak esklav kreyl ki ft nan
Sendomenng.
...Pou kolon Franse chita sou
sn esplwatasyon-an gen youn seri
enstriman sikolojik li itilize. Li enpbtan
pou li f esplwate-a konprann sitiyasyon
sa-a nomal, konsa, li santi li enfery, kilti
ak koul li genyen-an pa bon, fk li imite,
adopted, apresye kilti koul okipan-an.
A. Cabral di:La pratique de la domi-
nation imprialiste exige comme facteur
de scurit, l'oppression culturelle et la
tentative de liquidation directed ou
indirecte des donnes essentielles de la
culture du people domin.
Sosyete kolonyal la chita sou
esplwatasyon rasis mas esklav yo.
Kondisyon sa-a-ba-w youn bouyon kilti
ki pral okazyone revolisyon ki pral eklate
an 1791. 1791 se youn mouvman prepare
e kolektik. Li pa sanble ak tout lIt ki te
fet anvan yo. Se epk kraze brize mete
dife. Oun epk ki te gen gwo konsekans
ekonomik. Se te Epk Boukmann
Janfranswa ak Byasou.
Aim Csaire an 1931 nan vil Pari ak
Senghor, Damas nan revi L'Etudiant Noir
Sdefini Lanegritid
de-Exulien konsa: << La
ngritude est la
simple reconnais-
sance du fait
d'tre noir, de
l'acceptation de
ce fait de notre
destiny de noir, de
notre histoire et
de notre cul-
Sture>> Mt Zen
retounen sou
i L, Tousen pou 1'
Saprann nouPapa
Tousen jwe young
gran wl nan
preparasyon
entelektyl
Franswa
Dominik. Papa-a
mouri a 105-an
pandan li nan fodejou. Lbt mounn ki fme
Tousen tou se parenn ni Pierre Baptiste
ki te young save. Li montre Tousen li ak
ekri. Tousen fet nan zbn Okap ki te zn ki
pi devlope nan koloni-an. Te gen
Franmasonri, Legliz, Teyat... Se te Le
Paris de Saint Domingue>>... Tousen te
Franmason. Se nan anbyans sa-a, li grand
e ki te penmt li ranmase youn dal
enfomasyon lbt esklav yo pa te gen chans
genyen..
Istoryen Charles Andr Julien di
Toussaint Louverture est moins qu'un
Dieu mais plus qu'un Homme.. L n'ap
analize aksyon Tousen Louvti, ak
deklarasyon li fe, ou santi motivasyon pou
l' jwenn youn fason pou reyabilite ras ng
la. Li pa t'slman rekont li se ng nwa,
li poze youn seri aksyon pou l'montre
noumenm Ng nou kapab f bagay
estrawbdin tou. Mt la ajoute ak youn
sitasyon ki soti nan Les mmoires de
Toussaint Louverture kote li t'ap montre
jan Lecler maltrete-1. Tousen di nan
byografi li: Il agit envers moi avec des
moyens qu'on ajamais employs mme
l'gard des plus grands criminals; sans


Page 19


Sti-gout pa ti-gout akJan Mapou


ENVITASYON
AN N'FETE

ANMMAN NOU

AK DRAPO NOU

AK C.A.C.E.C.
Mwa Me pou noumenm
Ay''eff, e yGffn uiwa ki chaje ak
nptans nan kilti nou. Se mwa pye
flanbwayan ap simaye bl fl. Se Mwa
Lavyj Mari anba de laposesyon. Se mwa
manman yo, Se mwa drapo ayisyen-an.
Se mwa eritaj kilti ayisyen...Se mwa
nesans Tousen Louvti....Wi 20 Me se dat
sa-a Towo gason-an te fet. Manman-1 te
rele Polin. Papa-1 te rele Tousen. Prenon
Tousen se te Franswa Dominik...
Ane sa-a gen anpil
manifestasyon kiltirl k'ap prepare nan
kominote-a. Younn ladan yo se C.A.C.E.C
(Center for Artistic and Cultural Event
in the Community)ki chak ane, toujou
salwe manman yo ak drapo peyi nou-an
nan jan pa yo, nan fason pa yo. C.A.C.E.C
envite kominote-a nan youn
manifestasyon kiltirl eksepsyonl.
Selebrasyon sa-a ap ft nan oditorybm
CoralReefSenior High ki nan 10101 SW
152nd Street nan Miyami. Aktivite
kiltirl sa-a ap ft dimanch 11 Me depi
6:30pm. Ap gen youn program varye:
mizik, pwezi, dans fblklorik, dans
patriyotik, dans kontanporen, teyat,
espozisyon penti, distribisyon fl ak lot
sipriz ank.
kilti nou, an nou mete tt ansanm.>
C.A.C.E.C ki di li se poto mitan kilti
ayisyen nan Sids. Florid la ap tann nou
tout. Rele Marcel Alexis nan 305-233-
7215 Antre: DONASYON

doute je dois ce traitement ma couleur.
Mais ma couleur m'a-t-elle empch de
Sservir ma patrie avec zle et fidelity, la
couleur de mon corps nuit-elle mon
honneur et ma bravoure? Tousen pa
rekont slman li se ng men tout zak li
poze se pou fe blan konprann ng gen
anpil val, ng sivilize tou. Tousen pa
janm wont deklare li se ng, e li travay
pou emansipe fr ak s li yo. Kidonk li se
premye majjon nan kozman Negritid la
Mt Jean-Claude Exilien deklare...Msi
e Bravo pou konferansye yo.
J. Mapou



PREMYE MAJOJON LANEGRITID



1


BISANTNE BLE-E-WOUJ
POU DRAPO NOU

POU PEYI NOU

Odette Roy

Fombrun

Anba Mapou-a

Konferans nan Miyami ak
Madanm ODETTE ROY
FOMBRUN k'ap soti Ayiti
espesyalman pou youn konferans
nan Sant Kiltirl Mapou. Dimanch
11 Me 2003 Konferans lan ap
derape nan apre-midi depi
5:30PM; men ap gen aktivite nan
Libreri-a toutlajounen. Drapo ble-
e-wouj la pral layite k-1 nan tout
katye-a. Ap gen likidasyon liv,
likidasyon T-Shirts ak desen
istorik, ap gen mizik, ap gen
sinema tankou: Boat People., Gouverneurs de la
Rose ak DPM Kannt,
Antigone>>. Anbyans kiltirl sa-a
sou lobedyans Haitian Cultural
Heritage Month ak Tropi-
Culture.Tout mounn envite. Gratis








1 FOCr IS STR VOTRE SANT I


Mercredi 30 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 13


Dr Lomir

Prs d'une centaine de personnel
ont particip activement vendredi soir la
conference sur la sant avec le Dr Michel
Lominy tenue l'Htel El Rancho


l'initiative du Rseau de l'Information
Economique avec le support du Centre de
Communication sur le SIDA (CECOSIDA)
et le quotidien Le Nouvelliste.


Looking for a better way

to stay in touch with Haiti ?


We've got just the right thing


You now can purchase Comcel cell phones
and calling cards for your loved ones in Haiti







v is .t '.: -,
;. '
Ofv-i~ S([U 3,:-":'.... r C -4 r ... ..


or ... .. "'.
u' -'! : *" r, ' " " ' " "






Incoming international calls are
FREE!
for ail Comcel users in Haiti
24h/24, 7j/7


Nap pale nt !




Com'EL'

S 27. avenue Martin Luiher King, Port-au-Prince, Haiti
Tl- (509) 401-5500/ (509) 401-5566
'" F r .-H~len Cayes Pen-Goe MIaqoDane Jacmel


i~IPl a~- il-iILiz -'~i-

ri , 'z,,.
dl


C'tait une ambiance de causerie
et de bonne humeur o 1' agrable se joignait
l'utile au bnfice de l'assistance
compose en majority de professionnels et
d'entrepreneurs de plus de 30 ans (la
tranche d'ge des Baby Boomers qui sont
les plus intresss par cette question).
Le Dr Michel Lominy a parl de
l'importance de la sant, de la nutrition et
du bien-tre. Il a indiqu le fait que la
majeure parties des maladies' qui tuent et qui
handicapent bon nombre de gens viennent
de leur alimentation et du manque
d'information sur la sant.
L'air pollu que nous respirons, les
dchets qui jonchent les rues, le gaz
carbonique dgag dans les tuyaux
d'chappement des vhicules sont des
lments dvastateurs de notre sant. Ces
lments causent l'oxydation des organes
qui dgagent des radicaux libres qui
mritent d'tre matriss. Et pour ceci, il
faut des anti-oxydants pour prvenir des
maladies comme le diabte, l'hypertension
artrielle, l'alzheimer et toutes les autres
maladies dgnratives comme le cancer.
En pregnant rgulirement des
supplements alimentaires et des multi-
vitamines, en mangeant des fruits et des
lgumes, nous pouvons prendre de l'age
sans vieillir, a dclar le Dr Michel Lominy
qui recommande par ailleurs des exercices
physiques et des relations avec un seul
partenaire.
Il recommaride de ne jamais trop
manger et surtout d'viter de manger entire
les repas.
Pour les sportifs et ceux qui
s'adonnent des activits physiques, le
confrencier les invite prendre des
antioxydants rgulirement pour contrer
l'effet des radicaux libres products avec le
surplus d'oxygne.
Il faut'" manger moins sucr,
moins gras et moins sal ", dit-il tout en
soulignant qu'il faut surtout rduire
graduellement son poids jusqu' atteindre
son poids de 18-20 ans ".
Au cous de cette conference
l'htel El Rancho, Dr Lominy a fait des
exercices pratiques de calcul de l'indice de
masse corporelle (IMC) qui est un lment
qui permet tout un chacun de dterminer
si son poids rpond la normal, au dessus
de la normal ou 1'obsit.
L'obsit est en elle mme une
maladie la base de presque toutes les


. Page 20


: Dis moi ce que tu manges ...


1 L %__f %-- l , , .


insuffisances cardiaques, sexuelles et autre.
Pour Lominy, la sant passe avant
tout. C'est la priority des priorits. Mais
pour une raison ou pour une autre, dit-il,
nous nous soucions peu de notre bien tre.
Dis moi ce que tu vas faire avec
les biens que tu accumules quand tu te
laisses emporter par la maladie ", nous
dclare -t-il dans son cabinet au course d'un
entretien.
La reaction de assistance tait on
ne peut plus enthousiaste.
Nous venons d'assister un
vritable course condens sur la mdecine "
dclare le Dr Lon Colon, 90 ans, qui s'est
mis debout pour fliciter Lominy.
Le Dr Marie-Antoinette Gauthier
a de son ct salu la" dose d'originalit "
de cette initiative lance par le Rseau de
1'Information Economique qu'elle invite
continue vulgariser'"-l'information
mdicale que les professionnels de la
sant veulent garder prcieusement dans
leur propre intrt.
C'tait un bon public ", dclare
Marie-Jose Jean-Franois, directeur de
Recherche et Dveloppement au Rseau de
1' Information Economique qui a galement
salu la bonne performance du Dr Lominy.
Il possde bien son sujet et l'a
bien expos en des terms simples ", a -t-
elle poursuivi tout en annonant d'autres
initiatives venir dans ce secteur.

Le Rseau de 1'Information
Economique invite ceux dsireux d' avoir
des informations spcifiques sur le bien-tre
et la sant 'de s'adresser
focussante @ vahoo.fr pour des informations
particulires.
Rooseveit Jean-Franois
En bref ... (suite de la page 18)
Des membres du syndicate de l'Electricit
d'Hati reprochent au directeur gnral,
Jules Andr Joseph, de faire preuve d'un
dsintressement total laproduction de
1'EDH et d'une absence flagrante de
planification sur la gestion de
l'institution. Ils ont dnonc le fait
qu'avec 164 mtres cubes d'eau
aujourd'hui, la central hydro-lectrique
de Pligre ne soit pas en measure d'tre
exploite mme la moiti de sa
capacity. Seul un moteur de 18
megawatts fonctionne sur les 3 don't
dispose Pligre et aucune disposition n' a
t prise pour rparer les deux autres
moteurs.

Electrifi-

cation ...
(suite de la.page 16)
L' lectricit est
vitale pour le
dveloppemnent
S. conomique et social.
"Un pays sans
lectricit est un pays
foutu, un pays sans
avenir".
N.B. La pnu-
rie d'lectricit en Halit
est un problme collectif
S qui exige une solution
collective et non des
solutions individuelles.
Le sauvetage indivi-
duel'"nager seul pour
sortir tout seul", la fuite
en avant ou en arrire, le
S "marronnage" ne
serviront rien. Dans le
domaine de l'approvi-
sionnement en lec-
tricit, la rus';i-c
indlividuielle est ph-
mre et sans lendemaini,
seule la russite
collective est grand: et
definitive.
Dr Michel Lominy


ft




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs