Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00160
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 23, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00160
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche dition du M ai &~9Q~ril 2003 Vol. XVII No 12
BARRY UNIgRS TY RARY

Une Oppositon desunie

Premires dissensions entire les 184"
ANALYSE et la Convergence appartienne...
PORT-AU-PRINCE, 19Avril- lOaVergenCe Tout cela est bien, mais M.
l-. Apaid parlait plutt l'opposition
Ce qui est vident, c' est l' clatement de numro 1 des "184", l'industriel Andy contract social" don't ils font la promotion Apaid parlait tt opposition
l'opposition qui continue de cover. Apaid, s'est dfendu de vouloir crer un travers le pays s'adresse tout compatriote, officielle, don't certain members ont
Dsonnais Hubert Deronceray propose parti politique, indiquant que le "nouveau quelque mouvance politique qu'il accus le "Groupe des 184" de vouloir
. . . . . . . . . . . . . . . lui voler sa place.
une nouvelle formule de cemment Rey-
regroupement partir de critres nold Georges (ALAH
supposs idologiques. Toujours Convergence Dmocratique)
est-il que cela ne peut qu'aller et Jean Arnold Dumas (un
plus mal au fur et measure que candidate aux prsidentielles
la date pour les nouvelles de nove e se son t
lections parlementaires sera d .chan s core les "104"
repousse jusqu'aux prochaes .dchans contre les "18 ...
prsidentielles (novembre "' imple question
2005), alors que le pays sera S .Dp dB~d finances q vr
inond de candidates au fauteuil a.i. En effect, le seul
bourr, chacun d' eux au nom de rsultat probant auqul ce
son propre parti ou particlele" rsultat probant auquel ces
son propre pa particue derniers soient parvenus pour
D'un autre ct, on
D'un autr ct, on le moment, c'est d'avoir
cherche toujours comprendre clairement renvoy les
le pourquoi de la creation du politicians de la Convergence
"Groupe des 184", officiel- sur le banc de touche ...
element un regroupement Dans les mdias,
d'associations de la socit p ulirement cex de
civil, mais en ralit le dernier ANMH (Association
n de l'opposition plac sous la Nationale des Mdias
houlette de secteurs du pi.-.d ae
patronat. ":?",,,, Hatieils), afiie . aemeut
patronat wee nd pr- aux "184", il n'y en a plus que
Le week-end pr- "Caravane de
.- pour la "Caravane de
cdent, lors d'une tourne de Le Vendredi Saint 18 avril dernier, plerinage traditionnel au Morne Calvaire, dans la commune
propaganda aux Gonaives, le de Ganthier, au nord de la capital. photo Thony Blizaire (voir Opposition /4)

OEA-HAITI : NOUVELLE AUTRES GRANDS TITRES
T"Cuba n'acceptera pas de 5e
RENCONTRE 30 AVRIL colonne!" dclare l'Ambassadeur

La Caricom appelle donner cubain en Hanti E2

"une autre chance Haiti" L'indemnit de l'Indpendance
Port-au-Prince, 16Avril "Frustrs" trangres, Fred Mitchell, et le sous-secrtaire vue par nos historians ... P.s
par le non-respect par Haiti de la date butoir du Marco Rolle participaient cette runion dans le
30 mars et par d'autres points spcifiques, les dessein de fixer la prochaine tape, aprs l'chec AU LARGE-DE LA DOMINICANIE
reprsentants des pays de 1' OEA et de la par Haiti de nommer un commissaire de police "
S Naufrage de

migrants hatiens


Bilan: 6 morts
SSANTO / Haiti en Marche
DOMINGO, 17 Port-au-Prince
SAvril Une 100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
embarcation en, tl.: 245-1910 Fax 221-0204
bois transportant Miami
d 150 migrants hai- 173 NW 94th street
tens a heurte un Miami, Florida 33150
rcif au large du Tl.: 305 754-0705 / 754-7-543
nord-ouest de la Fax 305 756-0979
R public u e New York 914-358-7559
Dominicaine, le Boston 508 941-6897
mardi 15 avril Montral 514 337-1286
dernier. Le dernier
L'envoy special de la Maison blanche, Otto J. Reich ( droite), dbarquant rcemment Port- bilan fait tat de 6 email:: enmarche@haitelonline.com
au-Prince accompagn de I'ambassadeur amricain Brian Dean Curran photo Thony Blizaire URL: www.haitienmarche.com
Caricom qui se sont rencontrs le 12 avril coul appropri ", de procder l'arrestation d'un fugitif morts et pas moins
Miami pourraient donner une autre chance au fameux et de fournir des plans pour de nouvelles de 16 disparus. Library of Congress #ISSN 1064-3896
De forts
pays. lections. Dt
C'est ce qu'a rapport, le mardi 15 En mars dernier, rappelle le journal de vents ont bris le Miami, New York, Montreal Boston,
Avril, le Nassau Guardian, un journal Nassau, une dlgation avait sjourn en Haiti et mt de l'embar- Washington,Chicago: $1.00
bahamen, avait conseill le gouvernement et l'opposition sur cation et le Port-au-Prince : 10 Gourdes
Le ministry bahamen des Affaires (voir OEA-Hati /5) (voir Naufrage / 3) Une publication Elsie and Marcus Inc








FN PT .1 T


EN BREF


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


' qLA .1. A....J...'K..J _ _


Cuba ne tolrera


pas de 5e colonne !"

CONFERENCE DE PRESS DE
L'AMBASSADEUR DE CUBA EN HAITI


PORT-AU-PRINC
La press hatienne a t c
une conference de press
de Cuba en Hati. L'Ambass
Gomez Gonzalez tenait
d'invitation, mettre le
hatien (...) au courant de 1
des hostilits et des


:E, 17 Avril"-


avancs par La Havane :


;onvie jeudi la presence des postes cls du
l'Ambassade gouvernement des Etats-Unis de plus
iadeur Rolando d'une vingtaine de Cubains issues des
, dit la note groups extrmistes de Miami, et la
" people frre decision d'investir M. Otto Reich, un natif
'augmentation de Cuba connu pour son anti-castrisme
menaces de virulent, de la plus haute responsabilit au


Opposants et partisans du Prsident Fidel Castro se battant pour un poster
au course d'une manifestation en face du btiment logeant la 108e
conference de l'Union Interparlementaire Internationale le 8 avril dernier
Santiago du Chili


l'Administration amricaine (...), et du
danger rel qui plane et s'accrot chaque
jour contre Cuba. "'
Selon l'Ambassadeur cubain,
l'objectif de Washington serait d'isoler
nouveau totalement l'le communist afin
de raliser ventuellement son rve depuis
toujours caress d'abattre le rgime.
Pour cela, l'administration
amricaine jouerait fond aujourd'hui sur


un group de dissidents Cuba, ceux-l
que l'Ambassadeur Gonzalez qualified
de'" mercenaires ", qui seraient soutenus
financirement et politiquement par
Washington, et don't plusieurs dizaines
viennent d'tre jugs et condamns, don't
trois' la peine capital ; les autres
condamnations vont de 6 28 ans
d'emprisonnement, cela dans une srie de
jugements fort dcris Washington et
dans plusieurs capitals du monde
occidental.
Procs qualifis par le Secrtaire
d'Etat amricain Colin Powell de
" sommaires et secrets ", ajoutant que les
Etats-Unis et la communaut
international n'auraient de cesse que les
Cubains qui veulent des changements
pacifiques aient le droit de le faire. "
Selon les autorits cubaines,
depuis l'arrive de l'administration Bush,
les Etats-Unis sont passs une vitesse
suprieure dans leurs tentatives pour
reconqurir Cuba. Parmi les arguments


Dpartement d'Etat pour les Affaires de
l'Amrique latine, et donc de Cuba ...
l'apparition et la consolidation
de nouveaux groups qualifis par le
gouvernement cubain de" mercenaires au
service des ennemis trangers de la
Revolution cubaine. "
Selon des documents qui ont t
distribus jeudi l'Ambassade de Cuba,
" la decision fut prise le 18 mars (par les


autorits cubaines) d'arrter un group de
ces"mercenaires' qui s'taient rendus
des runions le 24 dcembre, puis les 12
et 14 mars. "
Ils ont, pursuit la mme
declaration, reu de l'argent et fourni de
l'information dnature pour que la loi
Helms-Burton puisse tre applique, pour
lgitimer etjustifier le blocus (amricain)
condamn par la communaut
international ainsi que la politique des
Etats-Unis visant condamner Cuba
devant la commission des droits de
l'homme de l'ONU Genve.

Provoquer des troubles
forant le gouvernement cubain
ragir ...
L'Ambassadeur de Cuba nous a
appris que pendant qu'on parlait, un dbat
trs vif se poursuivait parmi les pays
membres de la commission au sujet du cas
de Cuba, que Washington veut faire
(voir Cuba / 8)


Session spciale du Conseil Permanent de I'OEA sur Hati
probablement le 30 avril prochain
Le Conseil Permanent de l'Organisation des Etats Amricains (OEA) devrait se runir en
session spciale le mardi 23 ou 30 avril prochain pour reprendre la discussion sur le dossier
d'Hati. L'objectif de cette session est de discuter des recommendations faites par la dlgation
de l'OEA qui a sjourn dans le pays le mois dernier, et de voir encore une fois comment
avancer dans le sens d'un dblocage dfinitif de la situation. Au course de la rencontre du 23
ou 30 avril, le Prsident du Conseil devra prsenter un rsum des recommendations faites
par la mission "de haut niveau" de l'OEA. Un reprsentant de la dlgation devra ensuite
prsenter un rapport sur l'ensemble de ses dmarches et des rsultats qu'elle a obtenus au
course de la mission. C'est la suite de ces interventions que le Conseil Permanent prendra
une decision.

OEA: Rencontre prparatoire Miami ...
Une rencontre a eu lieu le samedi 12 avril avec des membres de la dernire mission OEA/
CARICOM ayant sjourn en Hati au mois de mars dernier. Il s'agissait d'une rencontre
prparatoire la runion du 23 ou 30 avril et laquelle aucun membre du gouvernement
hatien n'a t invit (comme prcdemment la runion d'Ottawa l'initiative du secrtaire
d'Etat canadien pour l'Amrique latine, Mr Denis Paradis. Cette rencontre s'tait solde par
une condemnation du gouvernement hatien et une suggestion de placer le pays sous la tutelle
de l'ONU).
A la reunion de Miami, il a t nouveau question de la nomination de Mr Jean-Claude
Jean-Baptiste au poste de directeur gnral a.i de l'institution policire, une nomination non
approuve par les secteurs internationaux. Des reprsentants de plusieurs pays de la Carabe
ont object que Mr. Jean-Baptiste n'tait qu'un directeur a.i. et qu' aucune preuve n'avait t
avance pour tayer les accusations portes contre lui relatives l'assassinat du Pasteur
Sylvio Claude par des manifestants le 29 septembre 1991 aux Cayes.
Les membres caribens auraient aussi fait ressortir que l'opposition n'avait encore rien fait
dans le cadre des efforts pour un dblocage de la cruise.

Quelques opinions sur la manire de solutionner la crise hatienne ...II
y a ceux qui parent de l'application de la Charte dmocratique de l'OEA contre Hati. Ceux
qui envisagent le transfer du dossier Hati de OEA vers les Nations Unies. Dans certain
milieux diplomatiques, on pense qu'il faudrait que les acteurs politiques hatiens comprennent
la ncessit de partir la recherche d'une solution inter-hatienne, qu'ils cessent de confier
leur sort au "matre de gagure" pour qui seuls competent les combats de coqs, jusqu'
puisement total.
D'autres estiment que des perspectives nouvelles pourraient tre dgages l'occasion de
l'assemble gnrale de OEA qui doit se tenir en juin. Il serait possible, d' aprs eux, que la
Resolution 822 et d'autres resolutions votes prcdemment soient amendes.
Selon une autre source diplomatique, certain secteurs trangers ne seraient.nullement
intresss l'organisation de lgislatives anticipes cette anne, en raison d'un chec probable
de l'opposition. Pour ces secteurs, il serait plus prudent d'attendre 2005 pour des lections
gnrales, dans l'espoir que l'actuel gouvernement priv de l'aide international, ne raliserait
rien de positif et perdrait toute base populaire. La stratgie consisterait faire passer le
temps, focaliser toute l'attention des Hatiens sur des runions rptitions, dans l'espoir
de leur faire croire qu'on est intress la resolution immediate de la crise.

Dominique Desmangles et Dominique Batraville, les deuxlaurats du
Prix Toussaint Louverture ...
Cette rcompense est octroye par deux Associations en France: ICPO (Ide, Conseil,
Placement, Organisation) et Hadev: Hati Dveloppement qui, pour marquer cet
vnement unique qu'est le bicentenaire de la mort de Toussaint Louverture, ont organism
une Semaine Toussaint Louverture baptise: "Nos racines sont profondes" du 5 au 13
Avril.
Il s'agissait pour le Prix Littraire de faire l'loge .de Toussaint Louverture. Le Premier Pri.x
a t remport par Dominique Desmangles, une Hatienne vivant en Suisse; la deuxime
place est revenue notre confrre et collgue Dominique Batraville, pote, crivain,
dramaturge, journalist que le public hatien connait bien et a pu admirer aussi tout
rcemment comme vedette du film de Charles Najman: "Royal Bonbon."
Le troisime prix a t remport par Janine Myrtil.
Dominique Desmangles, surnomme Erzulie d'Ayiti, est trs active en Suisse auprs de la
communaut hatienne, organisant causeries littraires, spectacles de danse folklorique,
conferences et autres. Dominique Batraville, quant lui, est dj l'auteur de plusieurs
oeuvres don't "Boulpik", Papye Kreyl, La Fte du Cerf-volant, Grammaire des les.
Batraville est aussi l'auteur d'un pome indit "Ptre van nan svolan lakansyl qui a
obtenu le Prix Sony Rupaire en Martinique.

Naufrage d'un bateau transportant des Haitiens ...
Le bilan est lourd: 6 morts, 123 survivants, les autres ports (voir En bref... /18)


L'ONUSIDA salue le leadership

politique et scientifique d'Haiti

dans cette lutte


(CECOSIDA).- Un haut dirigeant
de l'ONUSIDA, agence des Nations Unies
charge de coordonner les activits contre
la propension du Sida, a salu le leadership
politique et scientifique du gouvernement
et de ses partenaires de la socit civil sur
la mise en place d'une riposte national au
Sida, a appris CECOSIDA.
La directrice executive adjointe de
l'ONUSIDA, Dr Kathleen Cravero, a salu
le leadership et l'engagement du Chef de
l'Etat hatien, le president Jean-Bertrand
Aristide et de son pouse Mildred Aristide
dans la lutte contre le SIDA en Hati,
dimanche soir, au moment de l'ouverture
officielle d'un atelier international sur le
traitement des personnel vivant avec le
VIH/SIDA tenue en la residence du chef de
la mission diplomatique amricaine
accrdite en Hati, a constat sur place
CECOSIDA (Centre de Communication sur
le SIDA).
Dans ses propos de circonstances,
Dr Cravero a flicit le Prsident d'Hati
pour son leadership de la riposte (anti-
sida), notamment sa participation
personnelle au lancement du processus
quinquennal de planification stratgique
national et la Premire Dame d'Hati,
Madame Mildred Aristide pour le rle
qu'elle a jou lors de la Session
extraordinaire de l'Assemble gnrale des
Nations Unies sur le VIHISIDA et, plus
rcemment pour son leadership au
Mcanisme de Coordination du Fonds


Global.
Elle a galement salu les efforts
des chercheurs haitiens qui ont contribu
la connaissance scientifique universelle du
SIDA. Elle a cit les centres GHESKIO qui
ont commenc publier des travaux de
recherche sur le SIDA depuis 1981 et Zanmi
lasante qui travaille en Hati depuis plus de
15 ans et qui a commenc fournir des
mdicaments antirtroviraux aux personnel
vivant avec le VIH-SIDa en Hati.
Les Centres GHESKIO dirigs par
le Dr William Pape et Zanmi Lasante, dirig
par le Dr Paul Farmer, sont les principaux
organisateurs de cet atelier international sur
les traitements antirtroviraux pour les
persornes vivant avec le vih qui se tient
cette semaine simultanment
L'Universit Quisqueya Port-au-Prince et
au Centre Zanmi Lasante Cange dans le
dpratement du Centre.
Plusieurs institutions
universitaires amricaines don't les facults
de mdecine de Harvard de Comell et de
Columbia ont particip cet atelier dans
lequel l'exprience hatienne est en advance
sur ce qui se fait dans le monde.
Hati accomplit d'importants
progrs sur plusieurs fronts en remplissant
les conditions de faire du traitement contre
le VIH une ralit pour beaucoup d'autres
Hatiens qui vivent encore avec le VIH ", a
soulign que la reprsentante de
l'ONUSIDA, qui a d'autre part ajout que
(voir Sida / 20)


Page 2


L'avion de ligne cubain dtourn le 31 mars dernier et qui s'est pos
sur l'aroport de Key West, en Floride


. lib .~







Page 3


Mercredi 23 Avril 2003
yr ... f- 1 T7 1 T r- 1 TT

I 1'A& rTITA .TiT.P\NMAARP-H 1 I


AU LARGE DE LA REP. DOMINICAINE

Naufrage de migrants haitiens
Bilan 6 ms Un survivant, Henri-Claude
B ilan : 6 m orBeausjour, 26 ans, dit qu'il a pay 220
a n s 6 mo dollars (plus de 10.000 gourdes) parce
(Naufrage ... suite de la 1re page) que je veux aller dans n'importe quel pays o je peux
capitaine aurait t renvers par-dessus bord. Puis les trouver du travail. "
passagers abandonns eux-mmes se sont retrouvs sans Selon lui, les passages espraient atteindre
eau n nourrture. les Iles Turks and Caicos, qui se trouvent au nord
Enfin le bateau s'est cras sur un rcif. d' Hati.
Selon les survivants, 1' embarcation a coul tt le Mais les offices de ce territoire britannique
mardi 15 avril environ 200 mtres de Punta Russia, en enregistrent dj l'arrive de centaines d' Hatiens par
face du nord-ouest de la Rpublique Dominicaine. mois, et ils essaient d'y mettre un frein.
Ils taient parties des environs du Cap-Hatien le 8 Dj 91 survivants du voyage ont t
avril dernier. conduits la frontire et retourns en Hati.
Un pcheur dominicain a repr les naufrags et Les 6 morts ont t conduits l'hpital Villa
il en ramena des douzaines au rivage, avant que la garde Vasquez, 125 miles aunord de Santo Domingo.
ctire dominicaine dcouvrit la scne et envoya sur les La situation conomique qui continue de
lieux un hlicoptre et deux vaisseaux. se dtriorer, forceles gens risquer leur vie enmer "
Le pcheur a dit qu'il a vu plus d'une douzaine a drrrr Lovinsky Pierre-Antoine, directeur de
a dclar Lovinsky Pierre-Antoine, directeur de
de naufrags nager vers la cte. 1' Office National de la Migration.
Les officials dominicains pensent que beaucoup Leur dsespoir est plus grand que la peur "
des passagers ports disparus se cachent peut-tre pour ne a-t-il ajout.
pas tre renvoys en Hati.


P-au-P., 19 avr. 03 [AlterPresse] --- L'Expert
Indpendant des Nations Unies pour les droits humans, le
juriste franais Louis Joinet devait prsenter ce 17 avril au


Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits
Humains, Genve, un rapport sur la situation des
droits humans


EFtI


enHati.Louis ONU : Rapport sur
Joinet a boucl Rat
le 15avrilunela situation des droits
visit de 6 jours
en Hati afinhumains Ha'iti
d'enquter sur humainsen Halti


la situation des droits humans.
Durant sa visit, le juriste
franais s'tait entretenu avec des
_responsables du gouvernement,
des autorits judiciaires et des
responsables d'organismes de
defense de droits humans.
Durant ce sjour, qui
n'avait pas t annonc
officiellement, l'Expert In-
dpendant de l'ONU a pu visiter
plusieurs rgions du pays, le Sud,
le Sud-est et l'Ouest pour
constater le fonctionnement des
tribunaux et converser avec des
acteurs.
Pierre Esperance,
Directeur de la Coalition
National de Dfense des Droits
des Haitiens (NCHR), a eu deux
sessions de'travail avec Louis
Joinet. Il a expliqu la press
avoir prsent l'Expert onusien
des rapports sur la situation des


droits humans en Hati en 2002 et les premiers mois
de 2003. Louis Joinet s'est montr proccup, a
soulign Pierre Esprance.
Le responsible de la NCHR souhaite que le
Haut Commissariat de l'ONU pour les Droits Humains
soit "plus actif en Hati" et qu'il exerce des "pressions
sur les autorits" en vue d'obtenir une amlioration de
la situation.
Varo Srant du Groupe de Rflexion et
l'Action pour la Libert de la Presse (GRALIP), fait
parties des responsables d'association de press qui se
sont entretenus avec l'Expert francais. Vario Srant a
dclar avoir communique Louis Joinet un bilan des
trois dernieres annes en matire de violations des
droits des journalists. Ce texte indique que durant cette
priode "plusieurs dizaines de journalists et
travailleurs de la press, ont t assassins, maltraits,
arrts, menacs ou contraints l'exil".
Louis Joinet a t nomm sur le dossier
d'Hati en mars 2002. En septembre de la mme anne
il avait visit le pays puis produit un rapport trs cri-
tique sur les nombreux cas de violation de droits
humans, menaces contre la press et membres de
l'opposition par les partisans du gouvernement en
place.


Duvalier : la

hantise du retour
Miami, 17 Avril L'ancien president hatien, Jean-Claude Duvalier, exil en
France, n' a pas cach ses intentions de retourner en Hati et de gouverner de nouveau ce
pays de la Carabe.
C'est ce qu'a annonc le'" Wall Street Journal ", cit, mercredi 16 avril, par le
centre de press de Bloomberg.
Cette declaration de Baby Doc n' est pas la premiere en ce sens. Des proches de
l'ancien chef des tontons macoutes'- sbires du pouvoir des Duvalier ont mme tenu
des runions l'extrieur du pays en provision de ce'" retour ".
Jean-Claude Duvalier est install actuellement dans un appartement qu'il a
emprunt et vit de subsides, a indiqu le journal amricain. Il rencontre ses partisans
avec 1' espoir de retourner en Hati et devenir de nouveau son leader.
Duvalier a confi au Journal qu'il n'avait jamais l'intention de vivre en France
indfiniment. Il a ni qu'il tait un dictateur ou qu'il avait fait tuer ou emprisonner des
dissidents, a soulign le journal.
Jean-Claude Duvalier, qui avait hrit le Palais national de son pre Franois
Duvalier, a t dchu de la prsidence le 7 fvrier 1986 et contraint l'exil aprs un
important movement populaire. Celui-ci avait mis fin 15 annes de rgne (29 au
total pour la dynastie des Duvalier). HPN

DETTE DE L'INDEPENDANCE

La Plate-forme Toussaint Louverture

rclame restitution et rparations P.


SOMMAIRE \


/ANALYSE
f Une opposition dsunie p.l


CRISE POLITIQUE
La CARICOM appelle donner "une autre chance Haiti" p.1
ONU: Rapport sur la situation des droits humans en Haiti p.3
Duvalier: La hantise du retour p.3
Lettre-rponse Gary Klang p.11
ACTUALITE NATIONAL
Naufrage de migrants hatiens: 6 morts p. 1
Bilan des averses:'3 morts p.20
INTERNATIONAL
"Cuba ne tolrera pas de 5me colonne !" p.2
Elections prsidentielles au Nigria p.17
Victoire des Libraux au Qubec p.16
DETTE DE L'INDEPENDANCE
L'Indemnit de l'Indpendance vue par nos historians p.6
La Plate-forme Toussaint Louverture dcrte la permanence p.6
Dette: Pression morale sur la France p.7
178me anniversaire de l'Ordonnance imposant la dette
de l'Indpendance p.12
CULTURE
Prix Toussaint Louverture Dominique Desmangles
et Dominique Batraville p. 10
Le stratge et le philosophy p. 10
La femme noire dans le roman hatien p.11
SANTE
Pneumonie atypique: un coronavirus jusqu'alors inconnu
chez l'homme p.12
ECONOMIC
American Airlines en grande difficult p.20 .


www.unitransfer.com


I l rUNITRANSFER
Ill I A subsidiary of UNIBANK Haiti

"Nou Rapid, Nou Garanti"

www.unitransfer.com


Hati en Marche Vol. XVII Nio. 12m Ay V9 -








SJNE ANALYSE


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


Une Opposition dsunie


Premires dissensions entire les 184"
(Opposition ... suite de la lre page) dlibrment de ct. De l'autre, les nouveaux
l'Espoir", appellation prise par la champagnee de e t la Ce r g e chouchous, mais qui dclarent "ne pas fire de
sensibilisation" mene travers le pays par.M. Apaid ... actuel au sein de l'opposition. D'un ct, les politique"...
Normal, dit-on, simple question de finances ... politicians professionnels repousss Et l'international, plus nigmatique que jamais, en toile de fond
Rcemment, le di'- Impossible de savoir s'il
recteur d'une chane locale de s'agit d'un veritable changement de
tlvision a t reu come .: ,. cap, ou de simple ttonnement,
membre de 1'ANMH. Il aurait >:, d'improvisation devant une ralit se
.... t1t o ite une aide r l.... ,. .a. rvlant plus complique que prvu


IereU touL Ule sull u e*ll u
important pour amliorer le
niveau technique de sa station ...
Aide fournie par
l'-international, come en-
couragement au processus
dmocratique en Hati ...
Mais qui tient les sous,
tient les rnes et c'est l le hic
pour une Convergence
Dmocratique qui a elle aussi
largement bnfici, pendant ses
trois annes d'existence, du
support de l' Institut Rpublicain
International (IRI), lui-mme
puisant dans les fonds de
1' USAID ...

Trois petits tours
et puis s'en vont ...
Rien nest plus
mystrieux que le jeu politique


,, ..
A Port-au-Prince, manifestation de groups d'opposition sous haute protection de la Police Nationale


photo Thony Blizaire "


Port de Paix




it *s "jpjjaffl f

..LLtstees

Golfe de la Gonve 0[. m, *t



Goinav&* lf :IJri j
.iremiie Port-au-Prince i. q--i. *
f** Ption Ville
* P,, it .R i r n iI n Ip 1'eh ,L
F ~ ~ r,. Il'ir rf i iJ ,rL a

C''::ju'


Mer des Antilles



Kb ou la.


Envoyez de l'argent vers Port-au-Prince
ou n'importe o en Hati
au mme prix.

Envoyez Payez seulement


P Paiement en U.S. $

o 3 minutes d'appel gratuit
chaque transaction'


Appelez au 1-877-984-1726 pour information en crole et en franais


Un K-Plum (Evans Paul/
KID), qui se croit sans doute un matre
de 1' embrouille, a voulu gagner sur les
deux tableaux, et mme trois ...
Un jour la tte d'une
march du grand patronat ou socit
civil (dsormais c'est du pareil au
mme) ; au lendemain rencontrant le
president Jean-Bertrand Aristide sans
prvenir ses allis de la Convergence
;puis le surlendemain proclamant
qu'Aristide doit partir, pardon devra
quand mme partir, nuance ...
Himmler Rbu son tour
s' amne, trois petits tours et puis s'en
vont ...
Mais tout ce monde a-t-il
vraiment t invit ou est-ce que
1' opportunisme serait devenu le seul


refuge de l'opposition hatienne devant une impossibilit de percevoir
les vritables intentions du "Trs haut"?
Ce dernier qui est pour l'instant trop sollicit ailleurs, on
comprend, aurait mis Hati sur un "back burner", sur une liste d' attente
? ...

Jeu de chaise musical ...
Mais 1' opposition hatienne est une merchandise trop fragile,
qu'il vaut mieux ne pas laisser toute seule, sinon a se dbine comme
une bobine...
Qui exige un soin de tous les instants; plus les jours passent,
plus il faut remettre cent fois sur le mtier; plus l'parpillement
menace ...
Voire quand c'est la Maison blanche mme que1' on semble
jouer aussi la chaise musical, car il faut qu'il se soit pass l-bas
(ou l-haut, pardon) un sacr bouleversement pour expliquer un tel
charivari dans notre petit monde politique (avec accent sur petit, et
mme un accent trs grave) ...
La situation hatienne est peut-tre le signe le plus sr que
cela ne tourne pas tout fait rond dans le Bureau ovale ...

Le "Groupe des 184" accus de vouloir faire une
OPA! ...
Est-ce le mme opportunisme qui inspire un Hubert
Deronceray; celui-ci a appel cette semaine, au course d'une
conference de press, la formation d'un Grand Front de Centre Droit
(GFCD) auquel il invite ple-mle "Lavalas dus ; duvaliristes;
anciens militaires etc"?
Ce sont ces deux membres de la classes politique qui viennent
d'accuser le "Groupe des 184" de vouloir faire une OPA (et alors, on
n'est pas businessman pour rien, mais ici traduisez un coup d'tat)
sur l'opposition classique ...
L'un d'eux c'est Reynold Georges qui est alli avec le
Prof. Deronceray au sein du MPSN, galement une composante (du
Smoins officiellement) de la Convergence Dmocratique mais ne se
gnant jamais pour voler de ses propres ailes quand ses intrts le
commandent...
Une telle dmarche n'aurait rien d'tonnant puisque ce sont
les no-conservateurs qui font aujourd'hui la loi Washington, donc
considrs par les leaders du MPSN comme des allis idologiques
naturels ...
Mais M. Deronceray a-t-il t davantage sollicit qu'avant
lui un Himmler Rbu ou un K-Flum qu' on a vu se retire sur la pointe
des pieds ...
La seule originalit est de placer indiffremment dans le
mme sac "Lavalas dus et ex-militaires et macoutes" ? Mais quoi
de bien different avec la Convergence ?
Justement, o en est cette dernire ?
Deronceray donne-t-il le signal ?


Sans odeur et sans saveur ...
Cela fait longtemps qu'on agite l'ide de formation d'un
front sous l'ombrelle de l'Internationale Socialiste qui runirait les
ex-socialo-communistes de la Convergence, plus spcialement 1' OPL
de Grard Pierre-Charles, le KONAKOM de Victor Benot, le
PANPRA de Serge Gilles et consorts et ventuellement aussi la KID
de Evans Paul ...(voir Opposition /
(voir Opposition / 5)


Page 4


**
**
*i


$ 50.00 $4.50

$100.00 $9.00

$200.00 $18.00

Frais gal 9% du montant envoy


I


WESTERN
UNIONI l'
1 Offre voloble chez tous le, agents We, e proirotimi dans le, zones de Masohu-eff, Orlanclo, Vest Palm Beac ami et ie9
*et ite> le et Monrov- Le 1 lemafi, et,, I-SA Cetains Wph u public: w pas d'et-
ce, Ce en ic, t u ec j_
(- ,gen- gouvernement.i.- Pour le -service a la clientele 'Ip
Nov, ,, -m. 1-1.,I,,n,.,tle, io PIN vol, 'w tire t ,1,ble jus- 31 Jcenl,,, 200 Le4 appeJ doiventflem
la 2110.3 5tern Union H,,Iliigs. Inc, T(-,i., orjjt, rc-., ,
i, dans lc5 N) jour q.,tii wvent la c ole de re(upt on ki -t- o Pl \. 17


.


1


I~







Mercredi 23 Avril 2003
fTn'iti pn M~arheP Vnl YVTT Non 12


DE L' A CT UA LIT E


.dUC IVIMU,1 VUI. V I I _ 1 IL A %J 1 I U -


Faut-il renvoyer les lgislatives

jusqu'aux prsidentielles de 2005 ?
(Opposition ... suite de la page 4) Et en mme temps de forcer Lavalas aussi se de 2005 ? On sait d'ores et dj ce qui peut en advenir : il
Mais entre-temps, le plus important supporter de moderniser ... serait-ce pour ne pas se retrouver dans le Y aura tant de candidates au fauteuil prsidentiel que
cette initiative a disparu avec la dfaite de la gauche aux mme sac que les duvaliristes et ex-militaires macoutes l'opposition risque de se retrouver en lambeaux ...


dernires prsidentielles et
lgislatives en France ...
Une dernire mani-
festation en est la rencontre
"secrte" tenue Ottawa
(Canada) en fvrier dernier sur
la crise hatienne et qui aurait
recommand une mise sous
tutelle, histoire de se '.
dbarrasser d'une faon ou
d'une autre de Aristide-Lavalas

Le principal initiateur
de la rencontre ne serait autre
que le Ministre franais de la
Planification et de la
Francophonie o l'on compete
des amis aussi bien hatiens que
franais des sociaux-
dmocrates de la Convergence

Toutefois une
nouvelle rpartition des forces
politiques sur une base plus
rationnelle, selon des affinits
plus relles, contrairement
l'amalgame artificial concoct par'l
"bon mas brase ak move mas", au m
et sans saveur qu' est la Convergenct
aurait peut-tre l'avantage de clarifi
lutte politique et de permettre aux
meilleur choix, si tel est vraiment ce
ceux-l qui veulent implanter en Hai
respect des droits de l'homme.


Mais Lavalas aussi, qui sait...
En tout cas, pour l'heure, c'est
S:., .... toujours l'implosion tranquille de
S... .. l'opposition sans que personnel ne
Spuisse deviner le vritable mobile de ce
S' jeu de massacre, s'il est prmdit ou
S. la consequence la fois d'un vide
S' ';' ., l i . politique endmique et d'une classes
politique totalement aux ordres. Battue
AP s e r sur sa droite par le "Groupe des 184",
s. mais aussi double sur sa gauche par le
leader du Parti Populaire National
(PPN), Ben Dupuy, la seule voix qui ose
assume un discourse franchement
,. .gauche...
... ,,,, o p Pas tonnant que lors de son
recent congrs national, qui a rassembl
quelques milliers de partisans, ce
dernier ait dsign come son principal
.ut." adversaire les "184" et non plus
dsormais la Convergence ...
A moins que les sponsors
trangers de la dmocratie hatienne
prfrent continue temporiser, jouer
le temps, la dure, la fatigue ...
Parade scolaire l'occasion du 7 Avril, Bicentenaire de la Mort de Toussaint Louverture A coup de "petits cadeaux", de
es stratges de 1' IRI, photo Thony Blizaire multiplication d' ONGs "pro-dmocratie", de dilatoires, de
elting-pot sans odeur dixitt Deronceray). divisez pour rgner mais aussi de privations par
e dite Dmocratique, Faut-il renvoyer les lgislatives prolongation du gel de l'assistance financire, des sanctions
er un tant soit peu la jusqu'aux prsidentielles de 2005 ? ... conomiques ...
lecteurs de fire un Mais le temps press. E opposition a peur d'aller Mais c'est le mme people qui a fait le 7 fvrier
que recherchent tous 1986 1 16 d' b 1990
ti la dmocratie et le aux lections avec Aristide toujours au pouvoir ? Mais 1986 et le 16 dcembre 1990...
ti la dmocratie et le dfaut de pouvoir faire partir Aristide de force, faut-il pour Et en plein 200e anniversaire de l' Indpendance!
autant renvoyer les lgislatives jusqu' aux prsidentielles Hal'ti en Marche, 19 Avril 2003


OEA-HAITI : NOUVELLE RENCONTRE 30 AVRIL


La Caricom
(OEA-Hati ... suite de la lre page)
la ncessit de rsoudre le malaise politique avant le 30
mars, ceci dans la perspective de recevoir une aide
financire des Etats-Unis.
Lors de la reunion du 12 avril Miami, M.
Mitchell a qualifi de "frustrant"le rsultat de cette dernire
dmarche. Il a argu qu' Hati avait mis les reprsentants
internationaux dans une position" difficile ". Cependant
le ministry des Affaires trangres des Bahamas a dclar
qu'il tait'" probable que la date-limite soit prolonge ",
avant de souligner que les Etats-Unis, qui jouent un rle
cl dans cette affaire, se montrent plutt rigides.
M. Mitchell a indiqu que l'organisation
hmisphrique etla Communaut caribenne ne pouvaient
pas se permettre de se dsengager du dossier d' Haiti."
Le dsengagement n'est pas une option pour
nous"", a-t-il dit. Les Etats-Unis ont d'autres dossiers
considrer en ce moment ", a-t-il rappel. Ils voudraient
vraiment voir la situation en Haiti aller de l'avant"".

i


appelle donner "une autre
chance H9 DC, le 30 avril prochain, etle ministry bahamen devrait
chance H aparticiper cette rencontre pour informer le Conseil
permanent du fait qu'on serait actuellement dans l'impasse
Il a galement fait tat de la possibility que les sur le dossier d'Hati. Celui-ci devrait alors prendre les
systmes de la Charte inter-amricaine soient voqus dans dcsions ncessaires 1'avancement u processus.
le dessein de .faire avancer le processus. CertainesPar ailleurs, Mitchell projette e nouvelle
Par ailleurs, M. Mitchell projette une nouvelle
dispositions de la charter prconisent, en cas de menace de visit en Hati les 22 et 23 mai 2003, laquelle d' autres
l'ordre constitutionnel dans un pays, des measures qui fonctionnaires des affaires trangres et les mdias se
pourraient tre prises ", a indiqu M. Mitchell. j t l .
joindront conclut le joumal. HPN
La dlgation a prvu de se runir Washington

MEDIAS

L'ANMH ragit aux attaques contre
Port-au-Prince, 17Avrils io S an s S ou une station de la deuxime ville
- L'Association national des Radio Sans Souci du pays, a t l'objet, le
mdias hatiens a protest contre T


les attaques perptres rcemment contre Radio Sans Souci
au Cap-Hatien. Elle a appel les autorits veiller au
1 respect de droits des citoyens.


Etiq uette UnJisex
BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
$ 10% Designer Cup
Jean-Wood Julien First time customer only Reg. 1
Educator-Designer/Stylist FREE Condioning Treatmen
since 1976


2.50
it


Dans une.note mise
mercredi, l'Association
national des mdias hatiens
a exprim son inquitude vis-
-vis de la persistence des
agressions exerces contre la
press dans le pays par des
individus se rclamant du
pouvoir lavalas.
Radio Sans Souci,


with imis coupon

Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom rl


Adresse


Etats Uni s
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
$40.00
$ 42.00
$ 70:00
$70.00


Un An
$78.00
$ 80.00
$135.00
$135.00


aimancne o avril, a attaques. L ANMH en a protit pour
dnoncer les menaces faites aux journalists de la ville de
Saint-Marc. Elle a prcis dans son communique que les
stations taient des entreprises part entire. Cette situation
d'inscurit et de violence insoutenable pourrait entraver
les investissements et mme entraner une reduction
d'emplois.
L'Association national des mdias hatiens a
appel les autorits concernes prendre les measures qui
s'imposent afin d'viter que la situation s'envenime. Elle
prne la creation d'un climate de tolerance permettant aux
travailleurs de la press d'exercer librement leur profession
dans le cadre de la loi. HPN


O


Renouvellement


Nouvel Abonn


Page 5








Page 6


I DETTE DE L'INDEPENDANCE


Mercredi 23 Avril 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 12


L'indemnit de l'Indpendance

PORT-AU-PRINCE, 16 (V e par n s hisridpossds, valeur devant tre

le Prsident Jean-Bertrandp a rs conscutives.
Aristide le 7 Avril dernier, bicentenaire de la mort de rsume la position amricaine dans ce La presence de la flotte franaise donne aux
Toussaint Louverture, pour la restitution de l'indemnit slogan : "l'Amrique aux Amricains. vnements l'allure d'un ultimatum. Le president Jean-
contre laquelle la France reconnaissait officiellement en Ce qui sous-entend que le continent ferme ses Pierre Boyer charge une commission de discuter avec
1825 l'indpendance de son ancienne colonie de Saint- portes aux ambitions des puissances colonisatrices l'missaire de Charles X.
Domingue, l'actualit est domine par cette controversy, europennes et que les Etats-Unis rpondent de la scurit La commission mandate par Boyer rejette
car Paris a tt fait d'imposer un l'ordonnance pour deux raisons le
non catgorique la demand . montant de l'indemnit dpasse les
haitienne. I tpossibilits financires du pays, et

tun de revoir comment nos offensants pour la dignit national.
Np' ls terms daroe l'o donnce sontkau
diffrents historians rapportent Le baron de Mackau
cette page de l'histoire national sollicite alors une audience du chef
de l'Etat hiatien l'issue de laquelle

Selon Riny Zamor, le Boyer prend l'engagement de faire
nouveau petit Etat s'est retrouv accepter l'ordonnance par le people
A ..... ta. -. ', ili ., .... :, .. d . hatien.


uevant un vnitable ultimatum

Leslie Manigat y voit
l'origine- de la lourde dette
externe qui affectera Haiti f "
jusqu' l'occupation amricaine
de 1915, handicapant tous les
efforts dans le domaine '
conomico-social. .
Enfin selon Georges .. "
Corvington, l'Hatien y
dmontra son insouciance bien
connue ...


Le 5 juillet 1825,
l'instrument diplomatique est
solennellement ratifi par le Snat
hatien. L'indpendance d'Hati est
enfin reconnue par la France.
Cependant Boyer envoie
trois missaires Paris pour tenter
d'obtenir un abaissement du
montant de l'indemnit et en mme
temps un emprunt de 30 millions de
francs pour payer la premiere
tranche.


Un ultimatum ...
Le President
Pour Rmy Zamor (" Histoire d'Hati
de 1804 1884 "), "l'indpendance d'Hati (tait)
fortement combattue l'extrieur. Les nations amricaine
(Etats-unis) et europennes rejettent formellement le
principle de relations diplomatiques avec le pays, et
n'admettent que des rapports commerciaux. Les rumeurs
de l'imminence d'une expedition franaise savamment
orchestres par les Anglais tiennent la nation dans une
perptuelle veille d'armes qui en paralyse le
dveloppement conomico-social ...
Les grandes puissances jusque-l attendaient la
decision de la France pour se prononcer ...
L'Angleterre, par example, en reconnaissant
l'indpendance des Etats latino-amricains, se refuse
d'tendre cette measure la premiere rpublique noire ...
De son ct, dans un message adress au congrs
en 1822, le Prsident des Etats-Unis, James Monroe,


SA UNIQUE HAITIA


:,. . Le prlvement des
intrts et commissions explique
t Aristide au Muse du Panthon National le 7 Avril 2003, Bicentenaire pourquoi les dlgus n'obtiennent
de la Mort de Toussaint Louverture photo Thony Blizaire sur les trente millions demands que vingt-quatre.
de l'Amrique. Pour combler la difference, Boyer envoie Sguy
Pour sa part, la France trahissait sans cesse son Villevaleix avec un million de piastres. Le paiement de la
dsir de ramener Haiti sous sa domination. Mais avec le balance restante achvera de dsorganiser les finances du
temps, la possibility d'organiser une expedition militaire pays.
lui chappera progressivement. Quand on sait que la France elle-mme l'poque,
C'est sur ses entrefaites que le 3 juillet 1825 avec ses 26 millions d'habitants, possdait un budget annuel
mouille dans les parages de La Gonve une flottille de nedpassant pas 30millions de francs, on comprenrdmieux
guerre franaise comprenant 7 corvettes et 12 navires et l'hmorragie financire que reprsente pour une petite
commande par le baron de Mackau. nation naissante une dette en 5 annuits raison de 30
Celui-ci est porteur d'une ordonnance de Charles millions par an.
X reconnaissant l'indpendance d'Hati aux conditions Boyer se bat pendant 13 ans. Aprs maintes
suivantes : tractations, le 30 mai 1838, la France conclut un trait qui
1) ouverture de tous les ports de la parties rduit la dette 60 millions payable en trente annuits.
franaise de Saint-Domingue au commerce Mais le seul versement de la premiere tranche met
avec toutes les nations : sec le trsor de l'Etat. Pour se procurer de nouvelles
2) droits de douane gaux pour tous, resources, Boyer essaie d'augmenter les impts et enfin
l'exception de la France qui doit recourt l'mission de papiers-monnaies, cauchemar de
N FLAG bnficier du demi tarif douanier ; tous les futurs gouvernements jusqu'en 1919 sous
... ..I, 3) t50 millions de franc or en l'occupation amricaine.


(voir Dette / 7)


La Plate-forme Toussaint

Louverture rclame restitution


1 ddommagement des colons


Port-au-Prince, 16 Avril -
Des tudiants, soutenus par des
membres d'organisations populaires
coiffs par la Plate-forme Toussaint
Louverture, ont organis, le mercredi
16 avril, un sit-in devant les locaux
de l'Ambassade de France P-au-P
pour rclamer restitution et rparation
de la dette de l'Indpendance.
La France, dans la foi de
son humanisme, doit payer pour sa
laideur historique : le viol de notre
me, de notre humanity ", pouvait-on
lire sur une banderole."" Rendez-
nous nos 21.7 milliards de dollars", "
L'esclavage est un crime contre
l'humanit'", et d'autres slogans
taient galement inscrits sur les
pancartes.
Sur fond de musique
engage, des dizaines de manifestants
ont scand des propos hostiles aux
Franais. Ils ont rendu la France
responsible de tous les maux d'Hati.
La Plate-forme Toussaint
Louverture a indiqu qu'elle
entendait mener un combat sans
relche, sans prcdent, sans rpit,


dans le pays et travers le monde, avec le concours des
Etats-Unis et des autres pays d'Afrique, d'Amrique Latine
et d'Europe, pour exiger des autorits franaises restitution
et rparations.
La Plate-forme rclame un sursaut de
determination et de courage civique, un sacrifice patriotique
sur la base d'un compromise politique, pour combattre notre
grand ennemi common qu'est la misre, et clbrer le
bicentenaire de l'indpendance dans l'unit et la dignit ",
a lu le porte-parole dans sa declaration. Les manifestants
entendent poursuivre une mobilisation manches longues "
si la France ne remet pas cet argent Haiti.
Dans un article paru dans le journal Le
Nouvelliste, le journalist Ady Jean Gardy a rpondu
l'intention du Prsident Aristide qui avait fait cette
reclamation le 7 avril dernier, qu'il ne s'agissait nullement
d'une dette de l'indpendance'". Le terme est dj
erron ", a-t-il crit. Il s'agissait plutt d'indemnits
obligatoires sur la base du droit international et des
conventions de l'poque. Nous n'avons pas ddommag
l'Etat franais mais des fermiers privs ", a-t-il poursuivi.
L'article devait conclure qu'aprs 200 ans
d'indpendance, il est vain, notre avis, que des mauvais
conseillers tentent de nous faire regarder en arrire ou forcer
le chef de l'Etat chercher des fantmes dans nos jardins
devenus dserts, en pensant que l'arc-en-ciel ici ne peut
tre que noir et blanc... HPN


I = SMapou Productions, in association with the Haitian Musical
| H Heritage Foundation (HMHF)
presents:
"Haitf: The Rhythms, The Dances and The gods"

Carnegie Hall on Friday, May 23, 2003 at 8:00 PM.

This historical/cultural dramatization will depict two hundred years of
freedom and cultural fineness and a prospective glimpse at the next two hundred
years while paying homage to our heroes.
Featuring:
Danny Glover
Emeline Michel
James Germain
Erna Letcmps
Jean Claude Eugene
Beethova Obas
Boulot Valcourt
Kiskeya: The Haitian Orchestra led by Jean Jean-Pierre
Aykodans Dance Company (directly from Haiti) directed By choreographer
JeanGuy Saintus
Master Drummers: Friztner Augustin, Bonga, and (directly from Haiti)
Mapou Azor
Guest Stars: (from Japan) Kimiko Nakazawa, violinist and (from Haiti)
Welmyr
Jean-Pierre, pianist.
This cultural festivity will be the kick off of a series of events
culminating in the commemoration of Haiti's independence bicentennial in the
year 2004.
Reserve your seats today.
Tel. 866.655.7355
www.window.s.onhaiti..con.
mapouproductions@aol.comn
www.cruisinintohistoior.org (Sign on to the 2004 cruise to Haiti today as
spaces are limited)
Ticket prices: $100.00; $ 75.00; $ 30.00

"Be the change you want to see in the world"
Mahatma Gandhi


.






Mercredi 23 Avril 2003
i 'ti on fMarrh Vnl XVIT Non 12


Page 7


I DETTE DE L'INDEPENDANCE


des
Code i

d'Hat
collg


dette

voici c
fardea
la recc
par la
amric
fardea
de la
tonne
finance
l'engre
de l'in
par la
l'octro
du nou
dans la
du X?
moins


S* Des canons placs dans la rue saluaient chacun des
Le poi t de v e d s h sto entoasts d'une salve d'artillerie. Vers la fin du banquet,
Lt p o c d et n ds l leonet O le reprsentant J. Elie chanta un 'hymne
(Dette ... suite de la page 6) et rang co e Etat ngre dans le concert diplomatique l'Indpendance' compos par le jeune pote J.B. Romane,
Le pavement de cette indemnit a accul l'excutif des membres agrs de la communaut international, et don't la premiere strophe se terminait par ces vers :
mesures fort dsobligeantes pour le people, tel que le (.) Mais cette dete de l'indpendancefutdes 'En ce jour de rjouissance,
rural de 1926. plus impopulaires parmi les tenants du modle autonome La France a combl nos veux
,,, qui, nanmoins, eurent en supporter le cot. Ce fut une
Ainsi parole Rmy Zamor dans son"" Histoire qui, nanmoins, rent e supporter le cot. Vive Hati Vive la France !
i de 1804 188 trs pris par nos lycens et hmorragie financire terrible, surtout quand, par d'autres
i de 1804 1884 "trs pns6 par nos lycens et (...) L'acceptation de 1'ordonnance
Lens ... voies, le processus de dcapitalisation se.poursuivait de de ares X ne ret pa l'ordacqu cem
iens .. de Charles X ne reut pas l'acquiescement
n la populaire. Outre son caractre ambigu,
L'origine de la lourde on reprochait la prescription royale
externe ... la lourde charge financire impose au
Quant ' Leslie Manigat, .
Qu' t so le it pays et qui tait trs au-dessus de ses
ce qu'il crit sous le titre Le faibles moyens. Pour les finances
u de la dette extrieure .":." De publiques dj dans une situation
onnaissance de l'indpendance, prcaire, c'tait certainement un rude
Faince en 1825 l'occupationnu le coup, don't les suites nfastes n'allaient
caineu lourd porter, du paiementnu le pas tarder se manifester. En effet,
u, lord e porter, du pavement a aprs avoir t oblig de contractor
dette extrieure, veritable ( Paris un emprunt de 30 millions de
au des Danades paour les francs pour payer la premiere tranche
ces publiques du pays. Tout d e de la dette, Boyer dut, pour la survive de
nage futenclench avecladette son gouvernement, recourir aux
dpendance, indemnit impose combinaisons financires : 'missions
France comme condition de comb
massive et continues de papiers-
i de la reconnaissance juridique monnaies, emprunts onreux,
uvel Etat. Alors qu'aujourd'hui augmentation des impts.' "
asecondepriode d'aprs-guerre Voici l'indemnit don't le
Xe sicle, un nouvel Etat, au Prsident Aristide vient de rclamer
dans la tradition britannique, Des paysans invits de partout dans le pays pour la commmoration du 7 Avril restitution la France ...


reoit un 'don d'avnement' l'indpendance, e
les cas de figure, a droit un programme de coo
d'assistance de la part de son ancienne mtrop
hatien fut oblig de payer la France une inden
en 1825 150 millions de Francs-or, indemni
l'avis du consul anglais Port-au-Prince, le peu
n'tait pas en measure de payer et, de fait, il fallut u
sur le march de Paris pour payer les premiere:
puis ngocier une reduction qui ne fut consentie q
et enfin plus de cinquante ans ensuite pour s'ac
montant restant de cette dette. Autrement dit,
Etat naissait avec un boulet ses pieds et l'a gar(
les trois premiers quarts de son existence nation
Cette indemnit de l'indpendance (..
l'tat d'esprit des tenants du modle dpenda
d'obtenir 'une reconnaissance juridique' tant c
l'oligarchie pour stabiliser le statut du pays s
international, tablir la confiance indispensab
dveloppement des affaires avec l'tranger, etpre


t dans tous photo Yonel Louis/HenM L
pration et manire continue. s
ole, l'Etat Ce passage est extrait de 1' Eventail d'Histoire sone inist
nit fixe vivante d'Hati (1789-1999 ) du professeur Leslie un
t que, de Manigat. sans aucu
ple hatien d'ironiser
unemprunt Une insouciance bien connue ...amp
s trenches, Voici present comment l'historien Georges orchestra
u'en 1838, Corvington prsente les mmes vnements dans son orc estrat
quitter du Port-au-Prince au course des ans, 1804 1888 ... par Lavala
le novel L'ordonnance de Charles X, consacrant ces
d pendant dispositions abusives, est accepte avecune impardonnable Pu
nale. lgret par le president Boyer. Pour lui ce qui comptait, depute g
) exprime c'tait le but longtemps convoit, enfin atteint, demanded
nut en vue (...) Dans la soire, une reception offerte rue thse du
lsire par Rpublicaine (Grand'Rue), dans la maison'nouvellement lindpen
iur le plan acheve du Secrtaire d'Etat Imbert, runissait autour du vers s'l
le pour le baron de Mackau, des deux amiraux et de leurs officers, dollars
endre place le Port-au-Prince politique et mondain. Les bouteilles de (I
vin taient ornes de petits drapeaux hatiens et franais. Prince)


e gouvernement franais, par le truchement de
re des Affaires trangres, oppose pratiquement
non recevoir ...
'opposition hatienne, qui doit s'opposer en tout
un discernement au gouvernement, a choisi
les dclarations du chef de l'Etat. Mais dans le
pouvoir Lavalas, on assisted une vritable
ion, la fois au Parlement (contrl entirement
s) et au niveau des groups de base, pour soutenir
he prsidentielle.
ar ailleurs, l'Assemble national franaise, la
uyanaise Christiane Taubira, a introduit une
auprs du Premier ministry franais appuyant la
remboursement Hati de l'indemnit de
dance. Selon le Prsident Aristide, le montant
verait au taux du jour plus de 21 milliards de

Lu en ditorial sur Mlodie, 103.3 FM, Port-au-


HATI : L'HISTOIRE EST D'ACTUALITE


Dette : "Pression morale sur la France"


Hebdomadaire lectronique d'actualit hatienne Ferveur patriotique, devoir de mmoire ou dmagogie ?
AlterPresse ISSN 1682-7643 I y a 200 ans, un processus rvolutionnaire tait
Numo 4, 15 al 23 en course en Hati, alors colonie franaise. Une guerre de
Numro 43, 15 avril 2003
l'indpendance allait aboutir en 1804 a la foundation
2004 estle term qui revient le plus souvent, depuis de la premiere Rpublique issue d'une lutte anti-esclavagiste.
quelque temps, dans le discours du pouvoir hatien. Le Le Bicentenaire de la Rpublique d'Hati enjanvier
bicentenaire de la Rpublique d'Hati parait un lment 2004 parait au centre de la stratgie du gouvernement
fundamental dans la stratgie du gouvernement pour hatien, qui ne rate aucune occasion pour voquer les
adresser les questions de tous ordres de la conjoncture. vnements du dbut du 19me sicle. Cette grille sertmme


border des questions politiques d'ordre conjoncturel et
trs pineuses.
.Le clou de l'actualit ces jours-ci, c'est une brche
ouverte par le president Jean Bertrand Aristide dans les re-
lations haitiano-francaises, lorsqu'il a demand la France,
le 7 avril dernier, de restituer Hati une some verse
pour la reconnaissance de son indpendance. En 1825, le
gouvernement de l'poque avait du verser l'tat franais
(voir La dette / 9)


Fr-~?c~ Zi~ ci't-tS


Nous exportons vers Hatil

A4lC ovz c o t z"r- c
18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr

Gr R A T XI I1 T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Cramiques & Marbre


Nous exportons vers Haiti


M ozo c o.t urar
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs

lu R A1 T -1 I T
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
A nrre nin


Venez donc voir vous-mme


Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


iiaiu r1 l v ait;iirVUI. 111- Il 1NU i is 1~








NI INTERNATIONAL


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


"Cuba ne tolrera pas de 5e colonne !

CONFERENCE DE PRESS DE L'AMBASSADEUR DE CUBA EN HAITI


(Cuba ... suite de la page 2)
condamner une nouvelle fois parce que cette politique des
droits de l'homme qui observe un double standard (deux
poids et deux measures) vis vis de Cuba est le seul prtexte
qui reste aujourd'hui l'administration amricaine pour
justifier son embargo..
De son ct, Cuba a introduit pour la premiere fois
un amendment au project de resolution. Cet amendment
demand de considrer aussi l'embargo amricain vieux de
plus de 40 ans comme une violation des droits humans,
ainsi que les nombreuses agressions qui ont t diriges
contre Cuba depuis les Etats-Unis, don't beaucoup l'actif
du gouvernement amricain lui-mme.
Cuba ne croit pas avoir la chance de l'emporter
devant la commission des droits de l'homme de l'ONU
Genve, mais le support trouv par les Etats-Unis auprs
des autres pays membres continue de s'roder ...
Selon l'Ambassadeur Rolando Gomez Gonzalez,
le jeu amricain consisterait susciter la dstabilisation
Cuba, afin d'y provoquer des troubles forant le
gouvernement cubain ragir, de manire pouvoir l'accuser
ensuite de violations des droits de l'homme ...
A cette fin,'" la Section des Intrts des Etats-Unis
La Havane a reu pour instruction de se convertir,


pratiquement, en tat-major et en quarter gnral de la
subversion interne Cuba, et le chef de cette section
montre un profile jamais vu au course du quart de sicle
d'existence de cette mission diplomatique.

L'IRI accus de finance la
dstabilisation Cuba ...
D'un autre ct, le chef de la Section des Intrts
nord-amricains, M. James Cason, a tenu des
" dclarations insolites, prononant des paroles blessantes,
provocatrices contre le gouvernement et le people de
Cuba ", qui ont t rejetes par le Prsident Fidel Castro
comme une provocation honte et arrogante. "
Une note diplomatique a t adresse M. Cason
lui demandant de mettre un terme son comportement
franchement provocateur et interventionniste ...
Selon les mmes documents remis aux
journalists, I'IRI (Institut Rpublicain International) est
l'un des groups avoir reu de l'argent du gouvernement
des Etats-Unis pour finance la dstabilisation Cuba,
pas moins de 1 million 674.462 dollars en 2002.
"Le paragraphe 109 de la loi Helms-Burton
oriented le gouvernement distribuer l'argent pour la
subversion Cuba travers l'USAID, mais le paragraphe


115fav
des ser

par orc
amrica

justem<
La ferm
Cuba n
alors
(univer
mme
Jimmy
qu'ont i
des in
mdica


arier

la part
vague
destina
halte de


orise la remise d'argent par des voies secrtes, celle
vices spciaux. "
A la limited, le gouvernement cubain pourrait finir
lonner la fermeture de la Section des Intrts
gains La Havane ...
Or d'aprs l'Ambassadeur de Cuba, c'est
ent cela que la Maison Blanche voudrait arriver.
leture de cette unique representation amricaine
mettrait fin toute relation entire les deux peuples,
que les voyages de citoyens amricains
sitaires, religieux, groups de la socit civil et
des parlementaires, sans oublier l'ex-prsident
Carter) se sont multiplis ces dernires annes, et
repris l'anne dernire dans des conditions spciales
iportations de products alimentaires et de
ments en provenance des Etats-Unis.

Nouvelle vague d'actes de piraterie
ne ...
La Havane attribue ce mme esprit agressif de
de la nouvelle administration amricaine la nouvelle
d'actes de piraterie arienne ou maritime
tion des Etats-Unis. Ceux-ci avaient marqu une
epuis de nombreuses annes.
Le 19 mars, dtournement d'un DC 3
cubain, que les pirates conduisent en-Floride.
Peu aprs, le 31 mars, mme scenario avec
un AN 24.
Puis le 2 avril, un group de 11
personnel, des dlinquants communs "
dtournent vers les Etats-Unis,"" avec une
extreme violence et des menaces de mort "
l'quipage et les prs de 40 passagers de
l'embarcation Baragua, offrant ses services
la Baie de La Havane. Ce dernier
dtournement fut djou ...
Les documents citent aussi un
article du journal de Floride, Sun Sentinel
(dition du 6 avril), concernant une
organisation contre-rvolutionnaire,
Commandos F-4, un group (selon La
Havane) violent, terrorist, li des plans de
sabotage.'" Il s'entrane avec des armes
lourdes pour raliser des actions armes
contre Cuba et pour une possible invasion
arme par les Etats-Unis. "
Les autorits cubaines n'cartent pas
la possibility d'une intervention militaire
amricaine contre Cuba.

Cuba n'est pas l'Irak" ...
L'Ambassadeur de Cuba s'crie
alors : Cuba n'est pas l'Irak ", voulant dire
que les Amricains pourraient bombarder le
pays tant qu'ils veulent, mais "ds que le
premier Marine toucherait le sol cubain, il
trouverait qui parler. "
Selon les autorits cubaines, le chef
de la Section des Intrts Nord-Amricains
La Havane, M. James Cason, transmet
tous ces mercenaires un message, qui est celui
de croire qu'ils peuvent jouir de l'impunit,
qu'ils sont protgs par un alli puissant qui
les stimule, les finance, les organise, les
dirige. "
Mais, a martel l'Ambassadeur
Rolando Gomez Gonzalez, il n'y aura pas
de 5' colonne Cuba. a jamais "
Selon les autorits cubaines, c'est
dans les agissements des.nouveaux dirigeants
de Washington, y compris le chef de la
representation amricaine La Havane,
James Cason, qu'il faut chercher la cause des
arrestations, jugements et condamnations de
ces dernires semaines : 29 procs, 75
personnel accuses chez les dissidents, parmi
lesquelles 74 hommes, qui ont reu des peines
de 6 28 ans d'emprisonnement (et, dans le
cadre des actes de piraterie, trois
condamnations mort soumises avant leur
execution la ratification du Conseil d'Etat
prsid par Fidel Castro lui-mme).
Il faut comprendre ces procedures
judiciaires comme la reaction de Cuba qui n'a
plus d'autre alternative face la voie de
confrontations et de provocations choisie
(voir Cuba / 9)


Page 8


Dutch Caribbean Airlines



6 '
...-*
.--







$/50 00




SALLER-RETOUR + TAX

Valable jusqu'au 14 Juin 2003.




Miami/Port-au-Prince


Deux vols parjour!


La ligne arienne prfre vers Haiti!









DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230




*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.


'


1


111%







Page 9


Mercredi 23 Avril 2003
Tt '.- _n- l --VlI. \TMn r\ TT". 1?


I T ATTTAT ITT 1N MARC-TF I


l-lanlen Mar-ce Voi. V iI lNo. 1L I I II\ Z 1 I t l g j 1,g,,, gmo

DETTE:Pression norale !~ l j 6 E


(La dette ... suite de la page 7)
90 millions d'anciens Francs, estims
aujourd'hui par Aristide 21,7 milliards de
Dollars. "Restitution et reparation", a
rclam le Chef de l'tat.
Le'7 avril marquait le bicentenaire
de la mort du hros hatien Toussaint
Louverture. Cet anniversaire avait donn
lieu a de nombreuses crmonies de
commmoration en Hati, en France et dans
plusieurs autres pays. C'est en rendant
hommage Toussaint Louverture en tant
que "gnie de la race", que le president a
lanc son appel la France, devant une foule
rassemble au Champs de Mars, prs du
Muse du Panthon National.
La France n'a pas tard ragir en
opposant une fin de non recevoir cette
requte, arguant que depuis 1994, la
communaut international a fourni une aide
de 200 millions de Dollars Haiti et rien
n'a change dans la ralit, cause de la
mauvaise gestion et l'instabilit politique, a
dclar Francois Rivasseau, porte-parole du
Ministre francais des Affaires trangres.
Au niveau de l'opposition, Grard
Pierre Charles de la Convergence
Dmocratique a qualifi la declaration
d'Aristide de "dmagogique". Pour Pierre-
Charles,les propos tenus publiquement par
le Chef de l'tat visent crer l'attentisme
au niveau de la population. Selon lui, une
telle question devrait tre amene par des
voies diplomatiques.
Jean-Bertrand Aristide a reu au
dbut de cette semaine l'appui explicit de
la Chambre des dputs, par l'intermdiaire
de son prsidentYves Cristallin, qui souhaite
que des dmarches formelles soient
entreprises par Port-au-Prince auprs des
autorits franaises.

"Pression morale sur la
France"
Le professeur Roger Petit-Frre,
qui enseigne l'histoire diplomatique et les
sciences politiques l'universit, analyse la
polmique entire Haiti et la France en tenant
compete de la conjoncture politique. Au
niveau de la communaut international, la
France fait preuve depuis 3 ans de la plus
grande fermet l'gard du gouvernement
hatien dans le cadre des ngociations pour
une sortie de l'impasse politique.
Petit Frre interprte les
dclarations d'Aristide comme "une pression
morale sur la France", tendant mettre cette


dernire "sur la defensive". C'est "un acte
politique" du chef de l'tat hatien, qui n'a
rien voir avec la diplomatic, a souligne
Petit-Frre.
D'autre part, selon Petit-Frre, la
France a "vit le dbat" en choisissant "de
simplement accuser le gouvernement en
place". Le professeur explique que
gnralement la France se dbat dans une
contradiction entire son image de "France des
Lumires" et "son pass colonial".
En outre, a dit le professeur Petit-
Frre, la reaction de la France se comprend,
du fait que toute reparation en faveur dHati
poserait immdiatement le problme de la
rparation pour ses anciennes colonies
africaines et ses territoires d'outre-mer.
Roger Petit-Frre parle de "double
dette", dans la measure o Hati a d consentir
un emprunt la France pour pouvoir payer
les fonds exigs par la puissance
europenne. Petit-Frre voque aussi le
poids de cette dette dans les problmes
conomiques endurs par la suite par Hati.
Le problme est "excessivement
complexe, estime le professeur Roger Petit-
Frre. D'une part, il met en garde contre la
"revanche nationaliste, qui tend rendre
l'tranger responsible de tous les maux du
pays. D'autre part, la question des
rparations devrait amener voquer
galement plusieurs autres cas, don't les in-
terventions espagnoles, allemandes et mme
l'occupation amricaine d'Haiti en 1915.
En definitive Petit-Frre estime
que le context international actuel se prte
l'agitation de la question de la dette de
l'indpendance, du fait d'une double
tendance la moralisation de la politique.
Mais, dplore Petit-Frre, l'actuel
gouvernement hatien ne dispose pas de
credit ncessaire pour conduire bien des
dmarches de restitution et de rparations.

"Plus qu'une dette"
Lors du Forum Social'Mondial,
Porto Alegre, Brsil, en Janvier dernier, "la
dette de la France vis--vis d'Hati" a t le
thme d'un atelier organis par l'association
franaise de solidarity France Amrique
Latine (FAL).
"Plus qu'une dette, la France doit
Haiti des rparations", avait dclar le
Secrtaire Gnral de FAL, Fabien Cohen.
Des propositions seront faites dans le cadre
du prochain Forum Social Europen, avait-
(voir La dette / 12)


" Cuba n'est pas l'Irak "


(Cuba ... suite de la page 8)
par le gouvernement des Etats-Unis,"" et
dans laquelle le chef de sa Section
diplomatique La Havane a jou un rle
de premier plan. "
Le gouvernement cubain maintient
que la procedure a t ralise dans les
rgles, que les garanties de tous les accuss
ont t respectes, en vertu de la legislation
cubaine et en vertu de principles
gnralement reconnus et accepts dans le
monde ; ajoutant qu'en Amrique latine,
les dictatures militaires soutenues par les
Etats-Unis ont utilis des procedures
autrement plus expditives, comme
l'assassinat, les disparitions, ce qu'on ne
peut en aucun cas imputer la Rvolution
cubaine. "
Selon un bulletin de Associated
Press, une vingtaine de journalists figurent
parmi les condamns. Ricardo Gonzalez,
rdacteur en chef du magazine De Cuba ",
et le pote et journalist Raul Rivero se sont
chacun vu infliger 20 ans de rclusion
criminelle.
Iln'y ajamais rien eu de tel dans
l'histoire de Cuba ", a ragi Elizardo
Sanchez, militant de longue date, don't la
Commission cubaine pour les droits de
l'Homme et la reconciliation national,
illgale mais tolre, a suivi les arrestations


00


et les procs.
Cependant selon le ministry cubain
des Relations extrieures Felipe Perez
Roque, il s'agit de gens qui se sont dits
" pendant des annes des journalistss
indpendants', alors qu'ils exeraient leur
mtier d'agents du gouvernement nord-
amricain Cuba, seuls quatre ont fait des
tudes de journalism et ont t une fois
journalists. "
Ensuite, a poursuivi M. Perez
Roque, "le parquet a apport de
nombreuses preuves et des tmoignages
d'experts et de tmoins (...) qui ont
dmontr devant les tribunaux comment
l'argent coule depuis le gouvernement nord-
amricain et ses agencies vers les agents
cubains. La route de l'argent sale est
dsormais claire, on sait d'o il vient: du
gouvernement des Etats-Unis, d'agences-
bidon, d'ONG, de groups et d'instituts des
Etats-Unis ... "
A Washington, le secrtaire d'Etat
Colin Powell a dnonc ce qu'il appelle
" une dtestable rpression et appel le
President Fidel Castro librer ces
" prisonniers de conscience ", qualifiant les
procs de sommaires -et secrets. "

Hati en Marche, 17 Avril 2003


envite ou nan yon atelye

travay kouman pou nou vin

Pwopriyet Kay nan

kominote an

Aprann Jwenn Pwogram

Espesyal yo Pou d Nan Mete

Premye Peman


Vil N Miami Beach McDonald Center

17051 N.E. 19 Avni

Miami, FL 33162

Samdi, 26 Avril, 2003

De 9:30 a.m. jiska 1:00 jpm.


WKiys kap la?

Konseye pou Kredi, Bank yo

Koutye Kay yo, Deviop yo

Jwenn repons a tout kesyon nou yo,
pa gen fse f anyen, pa gen
oblije nan anyen.

Mande pou Cynthia pou mete non nou
sou lis la anvan Jedi, 24 Avril.
Merci. 305-372-7990



on ok

S" Fannie Mae a

- 4""2









I CULTURE I


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


e' 0' .* i Tf' ~ z
1~ ~~;t c p'"5-


Deux associations en France, iCPO(I
Conseil, Placement, Organisation) et.Hadev:H
Dveloppement, voulant marquer la mort de Toussaint
organis "une Semaine Toussaint Louverture" bapt
"Nos racines sont profondes" en France du 5 au 13 a
De nombreuses manifestations ont eu lieu l'occas
thtre, Crmonie au Panthon, Exposition, g
Conferences, Prix d'Art, Prix Littraire. Pour le Prix d'
il tait question de produire une oeuvre d'art auto
thme :Toussaint Louverture, l'esclave devenu
homme d'tat. En ce qui a trait au Prix littraire,
les intresss de toute nationalits taient invites
faire l'loge de Toussaint Louverture selon un
communique de press sorti en dcembre 2002. Au
course de la finale, le samedi 12 avril dernier, deux
Dominique ont obtenu le Premier et le Deuxime
Prix pour le concours: Dominique Desmangles et
Dominique Batraville.
La manifestation s'est droule dans un
vieux thtre du Chteau de Vincennes. Les
membres du jury taient au nombre de sept don't le
President Mr. Louis Tanis Raymond, 1er Maire
hatien d'une ville franaise, Mireille Pme Balin,
Sergo Alexis, le Bninois Serge Ekou, Rosalie
Dieudonn et 3 autres membres Cinq candidates
attendaient le verdict : Dominique Desmangles, Fau
Bolivar, tudiant en philosophie Paris reprsen
Dominique Batraville journalist au Nouvelliste, pot
comdien, Lociano Benjamin de New York, un ressortis
du New Jersey qui reprsentait son pre et Marie Jai
Mirtile. Les participants avaient droit quinze minutes I
lire leur texte et taient valus, sur le temps de la pa
respect, la forme, le fond, l'loquence, la ractior
public, le matrise de la langue, et le sujet trait.
Ne le 19 juillet 1963, Dominique Desman
est trs active dans la communaut hatienne en Sui
Elle a coordonn plusieurs manifestations culture
hatiennes Genve. Surnomm Erzulie d'Hati, elle
tour tour prsidente de l'Association culturelle Ni
Lakay groupe de danse folklorique hatienne et de caus
littraire) et responsible de l'animation culturelle e
l'information de la section genevoise d'Helvetas (pi
Hati), laurate du Prix du Jury pour la quality littr,
Alliance Franaise d Genve en octobre 2002 et laur
du concours du 40" anniversaire de l'IUED (1961-20(


le, L'criture nerveuse de Dominique Desmangles
ati announce peut-tre le renouvellement de la littrature
ont hatienne de la Diaspora. Elle entretient une correspondence
ise nourrie avec l'crivain Dominique Batraville.
vril. N le 20 fvrier 1962, Dominique Batraville
ion: est journalist, pote, crivain, comdien. Il a dj public
ala, plusieurs ouvrages don't Boulpik "(pomes croles) en
Art, 1978, Papye Kreyl en 1990, La fte du cerf-volant "
r du en 1998, Grammaire des iles ". Il a galement une


ibrt Desmangles et Batraville
tant nouvelles indite Ptre van nan svolan lakansyl qui
te et a eu le prix Sony Rupaire (Martinique) en 1998. Quelques-
sant uns de ces textes ont t traduits en espagnol, en anglais
nine ou en portugais. Batraville, pendant ces dix dernires
pour annes, s'est livr au mtier de critique littraire pour le
role journal Le Nouvelliste et a tenu le rle principal du film
i du franco-canadien de Charles Najman, Royal Bonbon qui
ouvre le Festival Vues d'Afrique de Montral de cette anne
gles o le comdien sera present pour l'ouverture.
.sse. Avec leur special accord, voici quelques extraits
liles de deux des textes prims:
fut Et pour que mon fils se souvienne toujours
gs de lalgende longtemps nonne : celle du tronc de l'arbre
serie de la libert des Noirs qui devait repousser par les racines,
t de car elles taient profondes et nombreuses. Pourtant, le
*ojet Mapou s'est consum petit feu et les racines ont t
aire, rduites des braises rougies par de douloureux sicles de
ate patience et de soumission, et qui n'attendent aujourd'hui
)1). que le soufflet de la rvolte pour s'embraser nouveau.


(...) J'ai rv que je suivais un convoi funbre
intercommunautaire. Des artistes taient venus te rendre
un homage bien mrit en paroles et en tambours. Durant
ce sabbat de transes, de sanglots et de bougies pour tenter
d'apaiser le douloureux souvenir de ton agonie, des chos
rsonnaient en cheur l'appel au rassemblement en forme
de triangle transatlantique, travers les murs froids de ta
cellule, o tu as croupi dans une solitude cruelle, spare
de l'affection de ta femme et de tes enfants. Ces fidles
tmoignaient ainsi de leur affection et de leur respect
envers toi, Toussaint, personnalit hors du commun,
convaincu d'tre le grand dfenseur de la libert des
Noirs, dvou ton people et sa cause, don't nous
dplorons et pleurons la perte. "

(Tir de In memorial Toussaint
Louverture "prsent par Dominique Desmangles)

"Des rires fusent de partout. Un grand cri
retentit : Neveu! Neveu! Neveu! C'est bien moi l'ami
de Matre-Minuit. Je sais me mtamorphoser en tte
sans-corps. Je me transform en qui je veux. Le matin,
je suis Boukman, midi, je suis Mackandal et le soir,
je suis Romaine la Prophtesse. La prophtie elle-
mme Je suis l'cho de moi-mme. Tout le monde
ici le sait. Suzanne, tu vois ce qui s'est pass ? Ma
voix te parle, te dicte l'avenir. Suzanne, tu as dj beaucoup
appris. Leurs livres et autres puits de science mis leur
disposition ne te sont plus trangers.
Un silence parcourt l'espace. C'est troublant !
Cette histoire de flagellation minuit, de douche froide
cinq heures du matin et d'tampes sur nos mains doit cesser.
Ne sommes-nous pas des hommes ? Nous respirons comme
Jsus de Nazareth. Nous avons appris philosopher comme
Socrate. Nous avons dj assist la fte de tous les saints.
Je suis Franois, comme St Franois de Sales ou St Franois
d'Assise; Dominique, comme Dominique Savio. Ils sont
tous batifis et canoniss par l'Eglise Je prcise bien,
l'Eglise Pas celle des merchants au visage d'acier et des
prtres aux sermons sortis tout droit de l'Enfer.

Je rpte : Je suis Dominique, come Dominique
l'Albigeois
Je prcise : batifi et canonis !
(voir Prix Louverture / 14)


MAITRES A PENSER


Le stratge et le philosophy


Qui sont ces no-conservateurs qui jouent un
rle essential dans les choix du president des Etats-Unis,
au ct des chrtiens fondamentalistes ? Et qui taient
leurs matres penser, Albert Wohlstetter et Leo
Strauss?
C'tait dit sur le ton de l'loge sincre: "Vous
tes certain des meilleurs cerveaux de notre pays" ;
tellement bons, ajoutait George W. Bush, que "mon
gouvernement emploie une vingtaine d'entre vous". Le
president s'adressait, le 26 fvrier, l'American Entreprise
Institute, Washington (Le Monde du 20 mars).
Il rendait hommage un cercle de rflexion (think
tank) qui est l'un des Bastions de la mouvance no-
conservatrice amricaine. l saluait une cole de pense
qui marque sa prsidence et disait tout ce qu'il doit un
courant intellectual l'influence aujourd'hui prdominante.
Il reconnaissait tre entour de no-conservateurs et les
crditait d'un rle essential dans ses choix politiques.
Au tout dbut des annes 1960, John F Kennedy
avait recrut au centre gauche, l'universit Harvard
notamment, certain professeurs choisis parmi "the best
and the brightest" les meilleurs et les plus intelligent,
pour reprendre l'expression de l'essayiste David
Halberstam. Le president George W. Bush va, lui,
gouverner avec ceux qui ont justement, .partir des annes
1960, ru dans les brancards de ce consensus centriste,
coloration social-dmocrate, alors dominant.
Qui sont-ils ? Quelle est leur histoire ? Quels
furent leurs matres penser ? O sont les origins
intellectuelles du no-conservatisme bushien ?
Les no-conservateurs ne doivent pas tre
confondus avec les chrtiens fondamentalistes, qu'on
trouve aussi dans l'entourage de George W. Bush. Ils n'ont
rien voir avec la renaissance d'un intgrisme protestant
venu des Etats du Sud, ceux de la "ceinture biblique" (Bible
Belt), et qui est l'une des forces montantes dans le Parti
rpublicain d'aujourd'hui. Le no-conservatisme est de la
Cte est ; un peu californien, aussi. Ses inspirateurs ont un
profile intellectuall", souvent new-yorkais, souvent juifs,


LE MONDEi 15.04.03 i
ayant commenc " gauche". Certains se disent toujours
dmocrates. Ils ont une revue littraire ou politique la
main, pas la Bible ; ils portent des vestes en tweed, pas les
costumes croiss bleu ptrole des tlvanglistes du Sud.
La plupart du temps, ils professent des ides librales sur
les questions de socit et de meurs. Leur objectif n'est
ni d'interdire l'avortement ni d'imposer la prire l'cole.
Leur ambition est autre.
Mais, explique'Pierre Hassner, la singularit de
l'administration Bush est d'avoir assur la jonction entire
ces deux courants. George W. Bush fait vivre ensemble
no-conservateurs et chrtiens fondamentalistes. Ces
derniers sont reprsents dans le gouvernement par un
homme comme John Ashcroft, le ministry de la justice ;
les premiers ont l'une de leurs vedettes au poste de ministry
adjoint de la defense, Paul Wolfowitz. George W. Bush,
qui fit champagne au centre droit, sans ancrage politique
trs prcis, a ralis un cocktail idologique tonnant, et
dtonant, mariant Wolfowitz et Ashcroft, no-
conservateurs et intgristes chrtiens, deux plantes
opposes.
Ashcroft a enseign la Bob-Jones University,
en Caroline du Sud, acadmiquement inconnue mais place
forte du fondamentalisme protestant. On y tenait des propos
frisant l'antismitisme. Juif, d'une famille d'enseignants,
Wolfowitz est un brilliant produit des universits de la Cte
est ; il eut deux des professeurs parmi les plus minents
des annes 1960, Allan Bloom, le disciple du philosophy
juif d'origine allemande Leo Strauss, et Albert Wohlstetter,
professeur de mathmatiques et spcialiste de stratgie
militaire. Ces deux noms vont computer. Les no-
conservateurs se sont placs sous l'ombre tutlaire du
stratge et du philosophy.
Mal nomms, ils n'ont rien, non plus, de gens qui
voudraient garantir l'ordre tabli. Ils rejettent peu prs
tous les attributes du conservatism politique tel qu'on
l'entend en Europe. L'un d'entre eux, Francis Fukuyama,


qui s'est rendu clbre par son essai La Fin de l'histoire,
assure': "Les no-conservateurs ne veulent en rien dfendre
l'ordre des choses tel qu'il est, fond sur la hirarchie, la
tradition et une vue pessimiste de la nature humaine" (Wall
Street Journal du 24 dcembre 2002).
Idalistes-optimistes, convaincus de la valeur
universelle du modle dmocratique amricain, ils veulent
mettre fin au statu quo, au consensus mou. Ils croient en la
politique pour changer les choses. Sur le front intrieur, ils
esquissent la critique d'un Etat-providence, produit de
prsidences dmocrates (Kennedy, Johnson) et rpublicaine
(Nixon), qui peine rsoudre les problmes sociaux. En
politique trangre, ils dnonaient dans les annes 1970
la dtente, qui, disaient-ils; profitait plus l'URSS qu'
l'Occident. Critiques du bilan des sixties et opposs au
ralisme diplomatique d'un Henry Kissinger, ils sont anti-.
establishment. Irving Kristol et Norman Podhoretz,
fondateur de la revue Commentary, deux des parrains new-
yorkais du no-conservatisme, viennent de la gauche. Ils
formulent une mise en cause de gauche du communism
sovitique.
Dans Ni Marx ni Jsus (1970, Robert Laffont),
Jean-Franois Revel avait dcrit une Amrique plonge
dans les tumultes de la revolution social des annes 1960.
i explique aujourd'hui le no-conservatisme come une
manire de retour de bton. Sur le front intrieur, d'abord.
Les no-conservateurs critiquent, dans le sillage de Leo
Strauss, le relativisme cultural et moral des annes 1960.
Pour eux, le relativisme va dboucher sur le politically
correct des annes 1980.
C'est un autre intellectual de haut rang qui mne
ici la bataille, Allan Bloom, de l'universit de Chicago,
que son ami Saul Bellow a peint dans son roman Ravelstein
(Gallimard, 2002). En 1987, dans The Closing of the
American Mind (traduit en franais sous le titre L'Ame
dsarme), Bloom pourfend un milieu universitaire pour
qui tout se vaut : "Tout est devenu culture, crit-il ; culture
(voir Politique / 14)


Page 10


IN--e ML JOL








I ARTS ET LETTRES I


aitu en i.1arcue,"oi. ex i Nu. L1


Lettre Gary Klang

Mon cher Gary,
Je te prie de ne pas dsesprer. Au contraire, Gary, tu viens d'initier un dialogue
mouvant, tant attend et combien revivifiant : le dialogue de l'Utopie. Tes amertumes
ne me surprennent pas car, aprs avoir vcu tout un sicle en quelques mois, durant les
vnements de Mai 1968 Paris, il serait trs difficile de se dbarrasser de ces belles
leons humanitaires apprises dans les dbats tumultueux qui se droulaient
l'appartement de la Rue Gay-Lussac 34 Paris (le rempart gnreux des tudiants
hatiens), qui continuaient leur course, trs tard dans la nuit, publiquement, sur les
barricades riges artisanalement par nous, ces utopistes prcoces et acharns qui
n'avaient pour armes que la Pense, l'Ecriture, les slogans et seulement quelque fois,
les pavs des chausses du Quartier Latin. Ces dbats continuaient leur course dans les
enceintes de la Sorbonne (lors investie par nous, tudiants: je m'entends encore crier
tout haut que "le gouvernement a perdu le contrle de ses facults"), de l'Ecole Normale
Suprieure de la rue d'Ulm (qui nous protgeait entire autres, contre les matraques des
CRS) don't les murs ruisselaient des discours de Foucault et de Lacan.
Je joins mes amertumes aux tiennes, car le sicle de l'Utopie (exprim de nos
jours en terms de globalisation, de nouvel ordre mondial) qu'on a vcu ensemble, ce
sicle qui plaait lgitimement l'Humain et ses corollaires de valeurs au centre de
toutes les rflexions philosophiques, scientifiques, augurait un passage extrmement
desirable : le passage de l'animalit l'humanit. Voici qu'on assisted maintenant
l'effritement et l'tiolement du monde, aux tortures et l'animalisation normalise
et systmatise du genre human. Les trompettes de Jricho ne semblent plus exister,
Gary! Il va falloir qu'on les rinvente avec les seules resources de l'utopie et de
l'espoir.
Amical souvenir,
Ernst Wilson



La femme noire dans

e ,roman hcaitien

Elvire Jean-Jacques

Maurouard nous en parole ...


N en 1971 Jrmie, Elvire J.J.
Maurouard vit en France depuis bientt 10
ans. Ecrivain et Professeur de lettres
modernes comme elle se dfinit elle-
mme, Elvire prpare actuellement une
thse sur le tragique grec. C'est en 2001
qu'elle publia aux Editions des Ecrivains
"La femme noire dans le.roman hatien",
un essai o elle tente de faire une tude
compare de la femme hatienne travers
diffrents romans d'auteurs hatiens
comme Justin Lhrisson, Jacques Stephen
Alexis, Jacques Roumain etc... "Noires,
Mtisses, (presque) Blanches : penser la
discrimination intra-communautaire", une
manire de parler de la femme hatienne
don't la figure. est si complex et co-relate
des contradictions sociales et culturelles
travers la littrature hatienne. Tandis que
l'Europenne .est souvent idalise avec
ses attraits de blanche. "A l'univers de la
bourgeoisie se juxtapose le monde de la
paysanne, de lafemme du people. On peut
dire pourtant que par del la pluralit des
points de vue, les romanciers se sont
toujours attachs mettre en relief le
pathtique et un certain tragique de la
condition fminine en Haiti"
"Je suis noire, mais je suis belle,
fille de Jrusalem. Ne prenez pas garde
mon teint noir, c'est le soleil qui m'a
brle" lit-on dans l'avant-propos de
l'ouvrage. C'est au course de son bref
sjour en Hati l'occasion du Colloque
International organis pour le Bicentenaire
de la mort de Toussaint Louverture que
nous l'avons rencontr pour des
confidences ultimes....
A propos de :

L'criture :
"L'criture ne peut natre que de
deux situations extremes: soit qu'on soit
trop libre ou qu'on soit enferm. Parce que
le normal ne donne rien. J'ai vcu dans le
despotisme des coutumes hatiennes qui
est encore plus effroyable que le
despotisme lui-mme. Einstein prcisait
que l'imagination tait plus important que
le savoir. Certaines coutumes ont une
propension annihiler les resources


imaginaires. On ne peut pas tenir un stylo
deux. Le fait que les pouces s'emparent
de cet instrument signifie que vous tes
un individu quasi-souverain. Etant donn
le caractre intime d'une criture. Je dois
tre reconnaissante ces professeurs qui
ne m'ont pas impose une manire de tenir
la plume et qui m'ont laisse libre dans
l'treinte avec les mots. Notre socit
revendique la primaut de la collectivit
sur l'individu. Or toute communaut est
par essence tyrannique. L'crivain est
toujours un adversaire pour sa
communaut bien qu'il s'en nourrit. Il est
celui qui se retire, qui s'loigne pour
construire un monde qui souvent s'oppose
celui qu'on lui offre. Pour la collectivit,
il est l'homme abattre. Je pense la
notion de prfrence qui est en elle-mme
l'injustice fondamentale premiere. On
connat l'histoire de Can et Abel par
example. Nous n'avons toujours pas
compris les raisons de cette prfrence. Et
nous sommes sidrs par l'absurde, la
figure la plus terrifiante de la prfrence !

Son enfance :
Comme la plupart des jeunes
filles mon poque, j'tais consigne,
installe dans le passage. La prcarit de
l'tre. Ce va-et-vient fut un obstacle la
creation. Le fait de ne pas avoir un discours
sur soi limited toute possibility de creation,
cette incapacit de se dfendre contre un
Dieu vengeur qu'on m'imposait dans mon
enfance interdisait toute construction de
soi-mme.

Tragdie hatienne /
Tragdie grecque :
Le tragique est un soleil noir, une
lumire noire. Dans ma thse, j'ai parl
du soleil qui tue. Si on monte aux origins
de l'histoire hatienne, on retrouve deux
hros. L'un, Toussaint, tu par un
adversaire et l'autre, Dessalines, tu par
ses frres. Et puis, il y a Dfil la folle,
l'Antigone national qui chercha une
spulture l'empereur. On connat
Polynice et Ethocle, deux frres jumeaux,
(voir Roman / 14)


An nou montre Amerik lan ke Konte Miami-Dade kanpe dy
twoup yo, mesye e dam sa yo kap batay pou libte ak jistis
pou tout moun.

An nou montre twoup nou yo jan nou renmen yo, jan nou
apresye sakrifis yo f nou yo.

I t Miami West Park
KR kOle: nan Doral ki chita nan 30th Street
ak NW 87th Avenue

Ki 1U: Samdi, 26 Avril, 2003

i, le: MIDI a- 6:30p.m. w -


I Patwone a: Comcast Cable Co., Shoma Homes, HBC Hisanic Broadcasting Corporation,
Maranon Associales Advertismg, Econo Pnnting, Miami Herald, Glenn's Tens, PESI -
Professional Event Services Incorporated, Amencan Red Cross


Mercredi 23 Avril 2003
ur,-; en M/f-h Vonl XTVIT MNo 19


Page 11 '







PNEUMONIA ATYPIQUE


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


I .. ... t `- I ....- --i ------ ---
L'AGENT CAUSAL DU SRAS EST UN CORONAVIRUS JUSQU'ALORS
Communiqu OMS/31 INCONNU CHEZ L'HOMME dfinitiveaujourd'hui.
16 avril 2003 Les travaux ont progress une vitesse
Grce une collaboration sans prcdent, l'agent l'agent causal du syndrome respiratoire aigu svre (SRAS). tonnante, reconnat le Dr David Heyman, Directeur
p Grceathe collaboratiofien n t saps prcdentLa rapidity avec laquelle ce virus a t identifi rsulte de excutif l'OMS du group Maladies transmissibles. Grce
pathogne a t identify en un temps record l'troite collaboration international de 13 laboratoires dans une collaboration extraordinaire entire des laboratoires du
Genve L'Organisation mondiale a an 10 pays. Tandis que, ces dernires semaines, de nombreux monde enter, nous connaissons dsormais avec certitude
annonc aujourd'hm qu'un novel agent pathogne, un faits sont venus corroborer la solidit du lien causal entire l'agent causal du SRAS .
coronavirus encore jamais observe chez l'homme, tait ce virus et la maladie, on en a obtenu la confirmation (voir Epidmie SRAS / 16)


17 Avril 2003: 178me Anniversaire de


l'Ordonnance imposant la dette de


Port-au-Prince, 17 Avril (AHP) Ce 17 Avril a
ramen le 178me anniversaire de l'Ordonnance de Charles
X par laquelle la France rclamait des autorits hatiennes
le paiement de 150 millions de "francs or pour accepter
de reconnatre l'indpendance d' Hati proclame le Premier
Janvier 1804, aprs la victoire remporte par l'arme
indigne sur la puissante arme napolonienne.
Un premier versement a t effectu le 31
dcembre 1825. Cependant, face aux difficults rencontres
par la jeune Rpublique pour continue rpondre aux

LA DETTE...
(suite de la page 9)
il promise.
Intervenant cette rencontre, le professeur franais
Christophe Wargny avait prn le remboursement par la
France de la some qu'Hati a t contraint de verser
l'tat franais pour la reconnaissance de l'indpendance
hatienne. En outre, Christophe Wargny avait soulign qu'
l'occasion des 200 ans de l'indpendance d'Hati, "la France
doit sortir de son silence, car l'esclavage est un crime contre
l'humanit".
Une demand formelle dans le sens de la "restitu-
tion du tribute vers", a t adresse par la dpute guyanaise
Chrstiane Taubira, au Premier Ministre franais, Jean-Pierre
Rafarin, le premier janvier 2003, jour anniversaire de
l'indpendance d'Hati. "Par ce geste (...) la Rpublique
franaise renouera avec ses ambitions universelles,
porteuses du message de la Libert, de la Justice et de la
Fraternity", avait crit la parlementaire.


exigences des autorits franaises, le 30 mai 1838, le
montant a t rduit 90 millions de francs payables par
terms.
La question de la restitution de la dette de
l'indpendance tait 1' ordre du jour en 2001, 1' occasion
du sommet anti-esclavagiste de Durban (Afrique du Sud)
autour du thme "Rparation et pardon".
La dlgation hatienne conduite par le chancelier
Joseph Philippe Antonio avait alors introduit la notion de
"restitution".
Cette question devait faire depuis beaucoup de
chemin.
Le 20 mai 2001, le Parlement franais vota la loi
Taubira (Christiane Taubira, dpute guyananise1),
reconnaissant que l'esclavage est un crime contre
l'humanit; d'o la reconnaissance que tout crime mrite
rparation.
Le 7 avril dernier, l'occasion du bicentenaire de
la mort de Toussaint Louverture, le president Jean-Bertrand
Aristide exigea des autorits franaises qu'elles restituent
21,7 milliards de dollars Hati en retour de la dette de
l'indpendance et de tous les torts, crimes et pillages
commis contre Hati et ses habitants au course de la priode
colonial.
Le 8 avril, le ministry franais des affaires
trangres, Dominique de Villepin, rejeta cette demand,
arguant que depuis le retour l'ordre constitutionnel, la
communaut international avait vers plus d'un milliard
de dollars Hati, don't 200 millions venant de la France.
Selon lui, trs peu de progrs aurait t raliss
en Hati, en dpit de cette aide financire.


l'Indpendance
Le chancelier hatien considre que le
gouvernement franais est embarrass, c'est pourquoi il
tente de dplacer la question.
Nous parlons de restitution pour des torts causs
au pays, alors que M. de Villepin parle de 200 millions de
dollars amricains accords Hati par la France dans le
cadre d'aide multilatrale", a soulign M. Antonio.
L'AHP a appris que des dmarches sont en train
d'tre tablies entire les autorits franaises et hatiennes
pour faire avancer le dossier.
A la veille de l'anniversaire de l'Ordonnance de
Charles X, la Plate-forme Toussaint Louverture a organis
mercredi dernier devant 1' ambassade de France un sit-in
pour "porter les autorits franaises honorer leur dette et
se laver du crime que constitute l'esclavage."
Le coordonnateur de la Plate-forme, Hugues
Montoban, a rappel 1' occasion que la France fait parties
des pays qui imposent des sanctions conomiques la
population hatienne en raison des controversies ayant
entour l'lection de 7 snateurs en mai 2000.
n a dplor que ces sanctions soient maintenues
en dpit du fait que ces parlementaires ont dmissionn
depuis plus de deux ans pour aider la resolution du conflict.
AHP 16 avril 2003
1) Christianne TAUBIRA, candidate originaire de la
Guyanne franaise aux dernires lections prsidentielles.
A plusieurs reprises, Christianne TAUBIRA avait pris le
parti d'Hati, demandant que la France rpare les torts
faits la premiere rpublique noire qui avait conquis son
indpendance de haute lutte.


K
10*15*945
Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10 o15945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10'15 945
+011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporter. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels. Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde -
Pour d'autres informations, appelez 10-1545-O
eue vC ya k ou visitez notre site: wwwyakcom


Centimes la

iti 2Minute
24 heues parjow
H aiti 29 et us liesjrs.
Argentine.............15 .' Costa Rica ..........19.. Salvador..............25 Nicaragua...........29
Bresil ...... ....15 Cuba.....................99 9- Guatemala .......... 27 Panama ..............29..
Chili .......... ...... .15 R. Dominicaine...15 .. Honduras .......... 39 .m Perou................... 29
Colombie......15 Equateur ...........29 .. Mexique...............15.. Porto Rico............13 -
-'=.,.L.o.., Uwr.m.u.,,mig-f.i =..tam aptps ltnSLa"&MpruaLt Uruguay...............29 e.
sa Bq.i a%- dmlh. n.-... m d.1 .ipp aSm t -I.rm C&l. ipn W.AmigWpces iole's V n ezuela 19
mel cabi nad.. l .Cu i i.N c il 111 1m1 o~i.n m es am d a l i Venezuela ............ 19.


S Page 12


IIS IE:YA EXZP1E ES S


+' E 2003 ANNEE TOUSSAINT LOUVERTURE

SS T SPECIAL D IS CI (C>TUfJ'n


MUTITRANSFER 7921 NE 2ND AVE.



20 % DISCOUNT PHONE:(305) 751-4488
FAX:(305) 751-4002

TOLL FREE: 1-866-547-5393







Mercredi 23 Avril 2003
TT -V. __I._ 1 V I 7"T Tm 1)


Haiti en Marche Vol. XV 2


I Nos petites annonces classes I


Coiffeur


o-,'L


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cup _
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon



Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


-I R Restaurant

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoixavangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Paint & Body

Shop for RENT
with
Chassi machine &
Paint Booth.
835 NW 72nd Str.
MIAMI,
FLORIDA33150

Tl.:

305 693 4633
PARKING UP TO
15 CARS


Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489
245-8930


Points de Vente de Haiti en Marche


Miami


Mdeci

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie.
Highway Miami
3058930410

Eclipse
Conmnunication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pompano Beach


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954421-4777


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl. : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J-C. Cantave
12320 NE 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712
p-mail" iceant .(ano1 nom


Le spcialiste de
l'Income Tax


L'Information de bon matin, c'est M 61Vodie MNati n
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


For Sale in Haiti
Building for Sale
19.000 sqft, 1.5 acre
Premium location Near
Airport Excellent for:
BANK OR SUPERMARKET
DELMAS 19 # 153
PRIX: $ 500.000,00
negociable
contactez:
PLANET REAL ESTATE

Haiti: 509 405 2291

USA 813 671 8939


Superbe Maison
Low Down Payment to Close
100% financing
Five (5) Bedrooms, Three (3) Baths
Completely Renovated
Only$ 110.000
Call (305) 535-5964

Maison toute neuve louer

a Vivi Mitchell
4 chambres coucher- 5 toilettes+ dependendance-
Reservoir 30.000 gallons."
Chateau d'eau".
Informations: Haiti: (509) 257-0211 apr 6 heures PM
demandez pour madame Bright- (509) 404-9676 demander
pour Mr. Raymond Dsir
USA: (954) 436-9293( 786-356-7297 Demander pour
Elizabeth Noel ou Lochard Noel
email Lochard@hotmail.com
PS:Courtiers s'abstenir


Le courier lectronique de la semaine
annonces mortuaires
Mort de Madame Julie Mondsir


Vient de dcder aprs une lomgue
priode de maladie courageusement
supporte Mme. veuve Julie
Mondsir, l'ge de 81 ans, le
jeudi 3 Avril 2003 Manhattan.Elle
laisse dans la douleur ses
enfants:Mr. Arhur Mondsir et
Madame ne Marie Claude
Dsir,Mr.Smith Mondsir et
madame Clriss Issaint,Mr.
Huther Bernier et madame ne
Nancy Mondsir,Mr.Jean Claude
Mondsir et madameDenise
Mondsir neAudant,Mr.Anorjuste
et madame ne Liliane Mondsir.
Ses petits enfants Mr.Ali Mdor et
madame ne Patricia
Mondsir,Mr.Greg Anthony
Boastwain et madame ne Joane

Dcs de
Nous anonons appris avec
infiniment de peine la triste
nouvelle de la Mort de Joseph
Lejeune Germeille survenue
l'ge de 80 ans le Vendredi 4
Avril 2003 Montral.
Il laisse dans le deuil ses
enfants Lo et Ismaille
Germeille, ses petits-enfans et


Communique


Du 6 au 20 juillet 2003, l'association Fragments et Traces d'Hati organise un voyage en France ci
commmoration au bicentenaire de la mort de Toussaint Louverture* : Brest, port d'arrive du hraut ei
France ; Nantes, port du commerce des esclaves africains ; Paris, point de dpart des trouble:
rvolutionnaires qui conduisirent l'abolition de l'esclavage Saint-Domingue ; Rueil-Malmaison, liet
de residence et de travail de Napolon Bonaparte ; le Fort de Joux, destination finale de Toussain
Louverture, font parties du circuit. Juch sur les hauteurs du Jura, le Chteau de Joux est clbre pour se!
cachots et ses prisons (ceux de la lgendaire Berthe de Joux), pour la cellule de Mirabeau et celle d<
Toussaint Louverture.
Pour informations et reservations :
Grald Exantus ou Marie-Lucie Vendryes (514) 845-0880
Jean-Claude Charles-Pierre (514) 835-9615.
Fragments et Traces d'Hati : http://fragmentstraces.cyberglobe.net


Mondsir,Mr Ralph Mondsir,M.
Arthur Mondsir Jr.et madame ne
SusaDaniel,Mr,Ricardo
Mondsir,Mr.Gabriel Dorism et
madame ne Sabine Mondsir,au
Docteur Brdy Pierre Louis madame
et enfants,Mr.Kenold Mondsir
madame et enfants, Mr.AnsyMarcelin
madame et enfants,Mme.Nancy
Isabelle Mondsir.
A son frre Mr. Dsil Mondsir,
Mr.Roudy, son neveu Armand
Edouard. Mme.Julie Mondsir a
laiss plus de 30 arrires petits
enfants: Ansy Bernier, Billy
Anorjuste, Anne Anorjuste, Katia
Mondsir, Cassandra Mondsir,
Claude Michel Mondsir et les autres.

Joseph Lejeune GERMEILL
arrires-petits enfants, ses frres
et surs et leur famille.
Les funrailles du regrett
Joseph Lejeune Germeille ont
t chantes le Samedi 12 Avril
2003 2 heures de l'aps midi
au salon Magnus Poirier, 6825
Sherbourg Est Montral o la
dpouille a t expose.


Nous prsentons nos sincres
condolances aux families
Mondsir,Anorjuste, Bernier,
Mdor, Boastwain, Dsir, Issaint,
Dorism, ainsi qu'aux autres parents
et amis affect par ce deuil.
Les funrailles de Madame veuve
Julie Mondsir ont t chantes le
samedi 12 Avril 2003 8hres.du
matin, l'glise First Haytian
Baptiste, situe Manhattan au #
315 west 141 St.entre Edjecombe
St.et Douglas Ave.toujours
Manhattan.
La dpouills de Mme.Julie
Moidsir a t expose l'glise
First Haytian Baptiste, situe la
mme adresse toujours Manhattan.

E
L'inhumation s'est faite au
cimetire Saint Enfant Jsus
Pointe-aux-Trembles
Sincres condolances aux
families Germeille, Rivet,
Benot, Perpignant, Ocville,
Edouard et tous les parents et
allis attrists par cette
disparition.


Page 13 -


IFragments et Traces d'Hati


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite2
Ft Lauderdale, F 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079West Sample Road
9543450450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2ndAve
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556


VVUI
.,VVU~~~UV V IVI~V-I-


I


]Real Estate







I MAITRES A PENSER I


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


Le stratge et le philosophy


(Politique ... suite de la page 10)
de la drogue, culture rock, culture des gangs de la rue et
ainsi de suite sans la moindre discrimination. L'chec de
la culture est devenu une culture."
Pour Bloom, grand interprte des textes classiques
l'image de son matre Strauss, une parties de l'hritage
des annes 1960 "aboutit un mpris de la civilisation
occidentale par elle-mme, explique Jean-Franois Revel.
Au nom du politiquement correct, toute culture en vaut une
autre et Bloom s'interroge sur ces tudiants et ces
professeurs parfaitement disposs admettre des cultures
non europennes souvent attentatoires aux liberts et qui
manifestaient en mme temps une extreme svritpour la
culture occidentale, se refisant la reconnatre suprieure
en aucun point".
Pendant que le politically correct donne l'impression de
tenir le haut du pav, les no-conservateurs marquent des
points. Le livre de Bloom est un immense succs. En
politique trangre, une vritable cole no-conservatrice
a pris forme. Des rseaux s'installent. Dans les annes 1970,
le snateur dmocrate de l'Etat de Washington Henry
Jackson mortt en 1983) critique les grands accords sur le
dsarmement nuclaire. Il forme alors une gnration de
jeunes gens frus de stratgie, don't Richard Perle et William
Kristol, qui a suivi les course d'Allan Bloom.
Dans et hors de l'administration, Richard Perle
va retrouver Paul Wolfowitz, tous les deux travaillant pour
Kenneth Adelman, autre contempteur de la politique de
dtente, ou Charles Fairbanks, sous-secrtaire d'Etat En
matire stratgique, leur matre penser est Albert
SWohlstetter. Chercheur la Rand Corporation, conseiller


du Pentagone et nanmoins grand spcialiste de selon lui, brider la crativit technologique des Etats-
gastronomie, Wohlstetter mortt en 1997) est un des pres Unis pour maintenir un quilibre artificial avec l'URSS.
de la doctrine nuclaire amricaine. Il sera cout par Ronald Reagan, qui lance
Plus exactement, il est
l'origine de la premise en question de Bh
la doctrine traditionnelle, dite de
"destruction mutuelle assure"
(MAD, selon le sigle anglais), qui
fondait la dissuasion. Selon cette .

capacity d'infliger l'autre des
dommages irrparables, les
responsables hsiteraient
dclencher le feu nuclaire. Pour
Wohlstetter et ses lves, MAD tait
la fois immorale par les
destruction infliges aux 4 ::
populations civiles et inefficace :
elle aboutissait une neutralisation
mutuelle des arsenaux nuclaires.
Aucun homme d'Etat dou de raison, '
en tout cas aucun president l
amricain, ne dciderait un "suicide I L
rciproque". Wohlstetter proposait Un George W. Bush savourant son triomphe...
au contraire une "dissuasion gradue", c'est--dire l'Initiative de defense stratgique (SDI), baptise "guerre
l'acceptation de guerres limites, ventuellement avec des des toiles", anctre de la Dfense anti-missiles, reprise
armes nuclaires tactiques, avec des armes "intelligentes", par les lves de Wohlstetter. Ceux-ci seront les plus chauds
de haute precision, capable de s'attaquer aux dispositifs partisans d'une dnonciation unilatrale du trait ABM,
militaires de l'adversaire. qui, leurs yeux, empchait les Etats-Unis de dvelopper
Il critiquaitla politique de contrle des armements ses systmes de defense. Et ils ont convaincu George
nuclaires mene de concert avec Moscou. Elle revenait, W. Bush. (voir Politique / 15)


La femme noire

dans le roman hatien
(Roman ... suite de la page 11) ,
Antigone qui se rebellait pratiquaient cette resistance atroce secrtement. Les
contre Cron refusant de hommes eux-mmes prirent un tournant plus ouvertement
donner une spulture son violent. Dans l'histoire de la mythologie et la culture, on a
autre frre., L'histoire ce sentiment que la mort est une valeur, le hros attend de
hatienne bgaie et revit la mort une liberation. C'estl encore unrapprochement
mme avec une obsession tablir avec les esclaves qui avalaient leur langue, croyant
presque mystrieuse la que leur me repartiraient vers la Guine. Mourir est beau!
thmatique grecque. Hati Tel est le refrain de notre hymne national don't l'auteur
est donc l'image des n'est autre que Justin Lhrisson. Toute une culture tragique
grandes figures tragiques du dcoule des grandes mutineries de Boukman, Mackandal,
thtre antique. On voit par Toussaint, Dessalines, Christophe. Nanmoins, il y a une
example le Roi Christophe. variante chez Christophe quand la question de la mort.
N'avions-nous pas come C'est le suicide. Le suicide peut tre une solution digne
credo Libert ou la Mort. pour clore une solution sans espoir. La mort couronne un
Avant mme ce credo, les parcours hroque mieux qu'aucune autre dcoration
femmes refusaient d'ac- terrestre. Elle rige au hros une statue qui dfiera le temps.
coucher de nouveaux En effect, plus qu'une fin, elle est une porte vers autre chose.
esclaves pour les donner L'histoire d'Hati et de ces hros est dtermin
aux matres blancs. Elles par ce que Joel Desrosiers appelle "une pulsion de mort"
avortaient en mangeant de qui semble tre une fidlit au mythe fondateur.
la terre et tuaient les
nouveaux-ns. Elles Giscard Bouchotte


Prix Toussaint Louverture

Desmangles et Batraville
(Prix Louverture ... suite de la page 10)


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux

Ici c'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, Fl 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY-11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach Fl 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach F1 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale Fl 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami F1 33169 305-654-2800
506 1lth Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach F1 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave SuiteA Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
*Turks and Cacos Islands 649-941-4172

Le nombre de nos succursales augmente... .
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !

En plus des operations de transfer d'argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. B E r
Boby Express,
g c'est galement une carte de tlphone
cc' don't la ligne d'accs
n'est jamais occupe ~
Boby Express
C'est tout simplement No 1 !


avec Placide et Isaac. Est-ce parce que tu t'appelles Suzanne
Sanite Belair ?

Neveu! Neveu! Neveu! C'est l'heure des infos.
Monsieur Toussaint chappera au moins 17 attentats. J'ai
vu son grand parent en songe, un grand roi d'Afrique.
m'a racont la vie de notre hros. Il va dfier l'arme de
Napolon. l sera le Spartacus le plus glorieux du Nouveau
monde. 1 dirigera bon port le bateau ivre de Canaan.
Neveu! Neveu! Neveu! C'est moi la voix anonyme. On
m'appelle aussi le magnifique. "

(Tir de L'Ouverture de Dominique
Batraville)
Le prix Toussaint Louverture a t cr par
Monsieur Eric SAURAY en 1998 l'occasion de la
commmoration du 195me anniversaire de la mort de
Toussaint Louverture. Il tait patronn par Hati
Dveloppement (Association loi 1901). Les candidates sont
en moyenne titulaires d'un BAC +3 (licence) et sont issues
de toutes les disciplines et de tous les milieux sociaux.
Giscard Bouchotte
kee ven@yahoo.fr


Page 14


Que pensez-vous
de Toussaint, de la
Toussaint ? C'est demain la
fte de tous les Saints.
Louverture/ L'Ouverture.
Au premier coup de canon,
la Cit est debout. Je fais
l'ouverture partout. Mon
nom est peut-tre dj
connu de vous tous. Je
m'appelle Franois
Dominique, Toussaint
Louverture, n un 20 mai
1743 peut-tre. Toi, Charles
Belair, tu me nommes
Toussaint Brda. Je
t'expliquerai cela aprs. Et
toi, Sanite, tu me considres
comme ton papa. Ca
commence me gner. Ma
femme Suzanne n'est pas
toujours content d'ap-
prendre que tu aimes danser







Mercredi 23 Avril 2003
... X - !L- X -1 x frT X r_ 1


at M Vo VII No. 12 ,


P


Page 15


MAITRES A PENSER


ALL THE
(Politique ... suite de la page 14)
Sur le chemin de Perle et de Wolfowitz, on croise
encore Elliott Abrams, aujourd'hui responsible du Proche-
Orient au Conseil national de scurit la Maison Blanche,
et Douglas Feitb, un des sous-secrtaires la defense. Tous
se rejoignent dans un soutien inconditionnel de la politique
mene par l'Etat d'Isral, quel que soit le gouvernement en
place Jrusalem. Ce soutien sans faille explique qu'ils se
placent sans sourciller derrire Ariel Sharon. Les deux
mandates du president Ronald Reagan (1981 et 1985) avaient
donn l'occasion nombre d'entre eux d'exercer leurs
premires responsabilits gouvernementals.
A Washington, les no-conservateurs ont tiss leur
toile. La crativit est de leur ct. Au fil des ans, ils
marginalisent les intellectuals du centre ou du centre gauche
dmocrate, pour occuper une place prpondrante dans les
lieux o se forget les ides qui vont dominer la scne
politique. Ce sont des revues come National Review,
Commentary, The New Republic, dirige un temps par le
jeune "straussien" Andrew Sullivan; l'hebdomadaire The
Weekly Standard, proprit du group Murdoch, don't la
chane de tlvision Fox News assure la diffusion de la
version vulgarise de la pense no-conservatrice. Ce sont
des pages ditoriales conune celles du Wall Street Journal,
qui, sous la responsabilit de Robert Bartley, donnent sans
complex dans le militantisme no-conservateur. Ce sont
des institute de recherche, les fameux think tanks, comme le
Hudson Institute, The Heritage Fondation ou l'American
Enterprise Institute. Ce sont des families aussi : fils d'Irving
Kristol, le trs urbain William Kristol dirige The Weekly
Standard ; un fils de Norman Podhoretz a travaill pour
l'administration Reagan ; fils de Richard Pipes -juif polonais
migr aux Etats-Unis en 1939, professeur Harvard et un
des plus grands critiques du communism sovitique -,
Daniel Pipes dnonce dans l'islamisme le nouveau
totalitarisme menaant l'Occident.
Ces hommes ne sont pas des isolationnistes, au
contraire. Ils ont gnralement une vaste culture et une
grande connaissance des pays trangers, don't ils matrisent
souvent la langue. Ils n'ont rien voir avec le populisme
ractionnaire d'un Patrick Buchanan, qui prne un repli de
l'Amrique sur ses problmes intrieurs.
Les no-conservateurs sont internationalistes,
partisans d'un activisme rsolu des Etats-Unis dans le
monde. Ils ne le sont pas la manire du vieux Parti
rpublicain (Nixon, George Bush pre), confiant dans les
mrites d'une Realpolitik peu regardante sur la nature des
rgimes avec lesquels les Etats-Unis passent des alliances
pour dfendre leurs intrts. Un Kissinger fait, pour eux,
figure d'anti-modle. Mais ils ne sont pas non plus
internationalistes dans la tradition dmocrate wilsonienne
(du nom du president Woodrow Wilson, pre malheureux
de la Socit des nations), celle de Jimmy Carter ou de Bill
Clinton. Ceux-l sont jugs nafs ou angliques, qui competent
sur les institutions internationales pour rpandre la
dmocratie.
Aprs le stratge, le philosophy. l n'existe pas de
liens directs entire Albert Wohlstetter et Leo Strauss, mort
en 1973, avant l'apparition officielle du no-conservatisme.
Mais, dans le rseau des no-conservateurs, certain ont jet
des points, entire les enseignements des deux hommes, bien
que leurs domaines de recherche aient t fondamentalement
diffrents.
Par filiation ou par capillarit (Allan Bloom, Paul
Wolfowitz, William Kristol...), la philosophie de Strauss a
servi de substrat thorique au no-conservatisme. Strauss
n'a pratiquement pas crit sur l'actualit de la politique ou
des relations internationales. Il tait lu et reconnu pour son
immense rudition des textes classiques grecs ou des
Ecritures chrtiennes, juives et musulmanes. Il tait salu
pour la puissance de sa mthode interprtative. "Il a russi
la greffe de la philosophie classique, avec la profondeur
allemande, dans un pays sans grande tradition
philosophique", explique Jean-Claude Casanova, que son
matre, RaymondAron, envoya tudier aux Etats-Unis. Aron
avait une grande admiration pour Strauss, crois Berlin
avant la guerre. l conseilla plusieurs de ses lves, comme
Pierre Hassner ou quelques annes plus tard Pierre Manent,
de se turner vers lui.
Leo Strauss tait n Kirchhain, en Hesse, en 1899,
et avait quitt l'Allemagne la veille de l'arrive de Hitler
au pouvoir. Aprs un bref sjour Paris puis en Angleterre,
il avait gagn New York, o il enseigna la New Schol of
Social Research avant de fonder Chicago le Committee
on Social Thought, qui deviendrale creuset des "straussiens".
Il serait simpliste et rducteur de ramener
l'enseignement de Leo Strauss aux quelques principles dans
lesquels ont pu puiser les no-conservateurs qui entourent
George W. Bush. De mme que le no-conservatisme plonge
ses racines dans d'autres traditions que l'cole straussienne.


PRESIDENT'S
Mais la rfrence Strauss forme ;" *!
un arrire-plan pertinent au no-
conservatisme l'oeuvre > ":-
actuellement Washington. Elle -
permet de comprendre en quoi le
no-conservatisme n'est pas une
simple foucade de quelques
faucons ; en quoi il s'appuie sur des
bases thoriques, peut-tre
contestables, certainement pas
mdiocres. Le no-conservatisme
se situe la jonction de deux
rflexions prsentes chez Leo 1.
Strauss.


La premiere est lie son
experience personnelle. Jeune
home, il a vcu la dcrpitude de
la Rpublique de Weimar sous les
coups de boutoir convergents des
communists et des nazis. Il en a
conclu que la dmocratie n'avait
aucune chance de s'imposer si elle
restait faible et refusait de se dresser
contre la tyrannie, par nature
expansionniste, ft-ce en recourant
la force : "La Rpublique de
Weimar tait faible. Elle n 'eut
qu'un moment de force, sinon de
grandeur : sa violent reaction
l'assassinat du ministry juif des
affaires trangres Walther
Rathenau en 1922, crit Strauss
dans un avant-propos la Critique
de la religion chez Spinoza. Dans
l'ensemble, elle prsentait le
spectacle d'une justice sans force
ou d'une justice incapable de
recourir la force. "
La deuxime rflexion est
la consequence de sa frquentation
des Anciens. Pour nous comme
pour eux, la question fondamentale
est celle du rgime politique, qui
faonne le caractre des hommes.
Pourquoi le XXe sicle a-t-il
engendr deux rgimes totalitaires
que, revenant au term d'Aristote,
Strauss prfre appeler "tyrannies"
? A cette question qui taraude les
intellectuals contemporains,
Strauss rpond: parce que la
(voir Politique / 16)


MEN


000


Rassemblement contre la presence des troupes amricaines et
britanniques en Irak, devant une mosque don't le dme a t bombard
par l'US Air Force

Superbe Maison
Low Down Payment to Close
100% financing
Five (5) Bedrooms, Three (3) Baths
CQmpletely Renovated
Only$ 110.000
Call (305) 535-5964


Cinquime Festival annuel du Compas
en commmoration du 200me anniversaire du
Drapeau Hatien.
17 Mai, Festival de musique traditionnelle hatienne
au Bayfront Park, une initiative de Nol et Cecibon
Productions Inc.
Rodney Noel
Noel & Cecibon Productions, Inc
305-945-8814
htt o: / www. cormpa s s esti val comn


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
Connection tlphonique chez vous
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujou

30.5 757 4915D 8272 30(5 757' "4p

FADKIDJ VARIETY STORE


* Parfums
* Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)
* Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
* Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires.
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beaut
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux


1


r-








I EPIDEMIC


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


L'agent causal du SRAS est un Coronavirus

(SRAS ...sq cette maladies Hanoi
suite de la page 12) usqualors nconnu chez homee t Na) et qui en
chercheurs ont dcouvert un virus travailler ensemble, dcouvrir la cause de est mort le 29 mars 2003 Bangkok.
Maintenant que le coronavirus est jusqu'alors inconnu et ont tabli qu'il tait cette nouvelle maladie et trouver de
identifi, les chercheurs peuvent se bien la cause du SRAS. L'OMS et les nouveaux moyens de la combattre, rappelle
consacrer aux autres problmes poss par laboratoires membres du rseau ont appel le Dr Klaus Sthr, virologiste de l'OMS et Pour de plus samples informations, veuillez
le SRAS. Divers laboratoires travaillent par ce nouveau coronavirus 'virus du SRAS' , coordonnateur du rseau. Sur cette plante prendre contact avec Dick Thompson,
example dcrypter le gnome viral et adclarle DrAlbert Osterhaus, Directeur mondialise, de telles collaborations sont le Charg de communication, Maladies
compare les squences obtenues dans du service de virologie du Centre medical seul moyen de faire face aux maladies transmissibles, Organisation mondiale de la
diffrentes parties du monde. Les experts Erasmus Rotterdam. C'est ce centre qui a mergentes. . Sant, tl. : +41 22 791 2684 ; portable :
se runissent cette semaine l'OMS pour complt les travaux prouvant L'OMS et le rseau des +41 79 475 5475 ; Thompsond@who.int.
dterminer la voie suivre dsormais par la dfinitivement que le nouveau coronavirus laboratoires ddient la dtection et la Tous les communiqus de press, aide-
recherche. oet l'annt caual u SRAS Fac A la Dmen- .....r...i.,*: -li.. ..-.. f A C d.. TF- mmoire et articles de fond de l'OMS sont


Aujourd'hui, la collaboration se
pursuit et l'lite des chercheurs est venue
l'OMS pour dterminer les prochaines
tapes. La stratgie consiste crer, partir
des dcouvertes de la recherche
fondamentale, les outils de diagnostic qui
nous permettront d'endiguer cette maladie,
a poursuivi le Dr Heyman. On pourra ainsi
passer de mthodes, come l'isolement ou
la quarantine, des strategies
d'interventions plus modernes : traitements
spcifiques ou, ventuellement, la vaccina-
tion. La determination de l'agent causal
signifie que nous avons franchi une tape
essentielle dans ce sens.
La priority a t de trouver la cause
du SRAS et de mettre au point des preuves
de diagnostic. Deux laboratoires chinois se
sont joints rcemment au rseau don't font
parties des tablissements d'Allemagne, du
Canada, de France, des Etats-Unis
d'Amrique, de Hong Kong regionn admin-
istrative spciale de Chine), du Japon, des
Pays-Bas, du Royaume-Uni et de Singapour.
Aujourd'hui, notre rseau a
rempli la premiere parties de sa mission: les


gstI 1C *caua i uu cem u. r u a u ItcHl
ace que le SRAS fait peser sur la sant
publique dans le monde et compete tenu des
premiers indices,les chercheurs ont travaill
ces trois dernires semaines sur
l'hypothse que l'agent causal tait un
nouveau membre de la famille des
coronavirus.
Les 13 laboratoires ont suivi les
postulats de Koch qui stipulent que, pour
tre l'agent causal d'une maladie, un
organisme pathogne doit satisfaire quatre
conditions : il doit tre present dans
chaque cas de la maladie; il doit tre isol
partir de l'hte malade et on doit pouvoir
le faire crotre en culture pure ; la maladie
doit tre reproduite lorsqu'une culture pure
de l'organisme est introduite dans un hte
en bonne sant et sensible ; le mme
organisme doit de nouveau tre isol
partir de l'infection exprimentale.
Le mrite de la dcouverte, qui
determine dfinitivement la cause du
SRAS, revient aux 13 laboratoires qui ont
travaill en association avec l'OMS. Les
personnalits de ce rseau ont mis de ct
les notions de profit et de prestige pour


CANADA

Victoire des libraux au Qub

l'indpendance s'loign
MONTREAL, 15 Avril Les Les libraux, fidl
Qubcois ont port triomphalement le fdralisme canadien, vont donc
lundi 14 avril la tte de la province les indpendantistes du Parti
francophone les libraux de Jean Charest Qubcois et leur chef Jean
aprs neuf ans de pouvoir des Charest va accder au poste
indpendantistes du Parti Qubcois, rayant de Premier ministry.

e, M j


Le vainqueur Jean Charest (Parti Libral)


de l'agenda toute perspective prochaine
d'un nouveau referendum sur la
souverainet.
Le Parti liberal du Qubec (PLQ,
centre-droit) a remport les lections haut
la main, plaant 76 lus l'Assemble
nationalle, 13 de plus que la majority
absolue. Le Parti Qubcois (PQ,
indpendantiste) du Premier ministry actuel
Bernard Landry en a obtenu seulement 45,
et l'Action dmocratique du Qubec (ADQ,
droite), 4.
A la dissolution de l'assemble, le
12 mars dernier, le PQ disposait de 67
siges, le PLQ de 50 et l'ADQ de 5. Un
autre sige tait vacant et deux autres tenus
par des indpendants.
A l'issue d'une champagne
parasite par la guerre en Irak, les
Qubcois ont t moins nombreux voter
qu'il y a cinq ans, avec une participation
de 70,08% contre 7832% en 1998.


Cet ancient avocat de
44 ans a russi durant la
champagne une vritable
perce, capitalisant sur la
volont de changement des
Qubcois, lasss de l'ternel
dbat sur la souverainet de
la province.
Se plaant rso-
lument "au centre", parlant
sant, impts ou education, il
a touch les dividends de ses
cinq annes passes dans
l'opposition partir la
rencontre des Qubcois et
faire oublier son image
d'homme politique parachut
par Ottawa lors des dernires
lections de 1998.
SAlors que Bernard
Landry promettait, si les
(voir Qubec / 17)


)ec:

e
les au
vincer


M I


ddLcaractIIsaI UU YU vllUsU ubIA aLU L1
Carlo Urbani, chercheur de l'OMS qui, le
premier, a alert le monde de l'existence de


accessible sur Internet partir de la page
d'accueil de l'OMS : http://www.who.int/.


c<44N4 maCaiEtm-D
VINI CELEBRE


0D

E.


SEMAINE FIERTE

(Patronage, Resposabilite, Paticipation, Devoi et Enforcemen)


De 21 a 26 Avril, 2003
Program sa te deviope pou etabli youn sense de fierte entire tout moun ki habite
nan konte Miami-Dade lan, pou kapab minnin comminote nou ensemble et pou-
I kap encourage tout moun pou paticipe nan souin et bellete comminote nou.

Pou plu information rele center response lan nan: 305-468-5900
ou visit nou sou web(komputer) nan: W.2/7J Dadok@


I
I
Il S *I!


I


* I: *


* 1mou e


AVI ELEKSYON ESPESYAL


Dapre Rezolisyon R-243-03 Konte Miami-Dade, adopted pa Asanble Komisyon Konte
Miami-Dade, Florid, jou 11 Mas, 2003 a, yo avize ke yon eleksyon espesyal ap ft jou 13
Me, 2003, ki pral soumt a elekt vil ke yo pwopoze an ki pral rele Vil Miami Gardens lan,
kesyon sila a ki made yo vote pou konnen si Konstitisyon ke Komite Responsab
Konstitisyon N Dade lan pwopoze an va adopted km Konstitisyon Minisipal pou Vil Miami
Gardens lan:

KONSTITISYON MINISIPAL PWOPOZE POU VIL MIAMI GARDENS
ske Konstitisyon ke Komite Responsab Konstitisyon No Dade lan pwopoze an
ft pou adopted km Konstitisyon Minisipal Vil Miami Gardens lan?

Tout elekt kalifye Konte Miami Dade ki abite nan lizy Vil Miami Gardens ke yo
pwopoze f an pral elijib pou vote Wl oswa NON sou kesyon sa a.
Tout biwo vt yo pral ouv de 7 a.m. jiska 7 p.m. jou eleksyon espesyal sa a. Eleksyon
espesyal sa a pral ft dapre Iwa yo ak rgleman aplikab pou eleksyon espesyal jan li ekri
nan Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade lan.
Kopi konstitisyon sa a ke yo pwopoze an disponib sou entnt nan
http://elections.miamidade.qov oswa nan lokal sa yo:


Miami-Dade County Elections Department
Stephen P. Clark Center
111 NW 1"s Street, Suite 1910
Miami, FL 33128
Carol City Police Station
18805 NW 27" Avenue
Miami, Florida 33054
Carol City One Stop Career Center
4690 NW 183rd Street
Opa-locka, FL 33055
North Dade Community Development
Federal Credit Union
18591 NW 27" Avenue
Miami, FL 33056
North Dade Health Center
16555 NW 25" Avenue
Opa-locka, FL 33054


MIAMI-DA

E ELECTION N S


Team Metro North Central Office
18583 NE 27t Avenue
Miami, FL 33054
North Dade Regional Library
2455 NW 183rd Street
Miami, Florida 33056
Bunche Park Fire Station
-15250 NW 27 Avenue
Miami, FL 33054
Resource Room
19715 NW 37 Avenue
Miami, FL 33056


David C. Leahy
Supervisor of Elections
Miami-Dade County, Florida


Page 16


--


**


JM "L i Il i


L







Mercredi 23 Avril 2003
Haiti en Marche V l XVII N 12


I HI PCTTICbI 1


Prsidentielles au Nigeria: le president sortant donn favori


LAGOS, 20 Avril Le dcompte des voix se
poursuivait dimanche matin au Nigeria au lendemain d'une
election prsidentielle essentielle pour consolider la jeune
dmocratie, alors que le president sortant Olusegun
Obasanjo tait donn favori.


QUEBEC ...
(suite de la page 16)
circonstances le permettaient, l'organisation d'un nouveau
referendum sur la souverainet, perdu de justesse en 1995,
Jean Charest a simplement rappel ds l'annonce de sa
victoire que "son agenda dans les relations avec le Canada
est connu et ferme".
Se plaant au sein du fdralisme, il a promise
d' oeuvrer pour "amliorer la fdration canadienne" avec
une "nouvelle approche" des relations avec Ottawa, une
manire de dire que malgr son allgeance au pouvoir
central, il entend dfendre les intrts de la province,
notamment en matire de rpartition de la manne fiscal,
objet d'ternelles controversies. (AFP)


Selon des premiers rsultats trs parties portant
sur 2,7 millions de bulletins de vote valides dpouills,
Obasaujo obtient 59% des suffrages exprims et son
principal rival Muhammadu Buhari 37,5%. Le president
l'a notamment emport dans la capital Abuja.
Mais ces rsultats ne permettent pas de faire de
projection car ils ne reprsentent que 4,5% du corps
lectoral (61 millions de personnel).
Les rsultats significatifs pourraient ne pas tre
connus avant mardi ou mercredi, selon la commission
national lectorale. En cas de second tour, les lecteurs
retourneront aux urnes le 26 avril.
Samedi, les Nigrians taient appels lire leur
president mais aussi les gouverneurs des 36 Etats de la
fdration nigriane, pays le plus peupl d'Afrique, sixime
exportateur mondial de ptrole min par la pauvret et la
corruption.
Les lecteurs se sont rendus massivement dans les
bureaux de vote, sauf dans le sud-est o de nombreux
bureau n' ont jamais ouvert.
Pour la prsidentielle, Obasanjo, un chrtien du
sud-ouest lu en 1999 au terme de quinze ans de rgime
militaire, tait donn favor face dix-neuf autres candidates,


don't l'ex-gnral Buhari, un musulman du nord. Ces deux
hommes ont dj dirig le pays la tte d'une junte militaire
mais se sont converts au systme dmocratique.
A l'occasion de cette election, le Nigeria,
indpendant depuis 1960, va tenter de russir une premiere
dans son histoire: la transition pacifique d'un rgime civil
un autre.
Le scrutiny s'est globalement droul dans le came
dans le nord et le sud-ouest du pays.
En revanche, les lections ont t trs perturbes
dans le sud-est, region traditionnellement instable. Comme
le week-end dernier, les bureaux ont ouvert tardivement
voire pas du tout dans cette zone riche en resources
ptrolires, des urnes ont t bourres et des actes
d'intimidation et de violence commis, selon des
observateurs.
"Il y aura de srieux problmes si cette election a
t truque", a dclar dimanche Sam Nda-Isaiah, porte-
parole du principal rival d' Obasanjo, Muhammadu Buhari.
Au moins six personnel, des partisans de
l'opposition, ont t tues samedi dans l'Etat de Bayelsa
(sud-est). Mais dans l'ensemble, le scrutiny a semble-t-il
t relativement calme, alors que les observateurs
craignaient le pire. (AFP)


Les Matres Penser de la Maison Blanche


(Politique ... suite de la page 15)
modernit a provoqu un rejet des valeurs morales, de la
vertu qui doit tre la base des dmocraties, et un rejet des
valeurs europennes, que sont la "raison" et la
civilisationn".
Ce rejet trouve, selon lui, sa source dans les
Lumires, qui ont produit de manire quasi ncessaire
l'historicisme et le relativisme, c'est--dire le refus
d' admettre existence d'un Bien suprieur, se refltant dans
les biens concrets, immdiats, contingents, mais ne se
rduisant pas eux, un Bien inatteignable qui doit tre
l'talon de measure des biens rels.
Traduit en terms de philosophie politique, le
relativisme a eu pour consequence extreme la thorie de la
convergence entire les Etats-Unis et l'Union sovitique, trs
en vogue dans les annes 1960-1970. Elle aboutissait
reconnatre la limited une quivalence morale entire la
dmocratie amricaine et le communism sovitique. Or,
pour Leo Strauss, il existe des bons et des mauvais rgimes ;
la rflexion politique ne doit pas se priver de porter des
jugements de valeur et les bons rgimes ont le droit et
mme le devoir de se dfendre contre les mauvais. il
serait simpliste d'oprer une transposition immediate entire
cette ide et 'axe du Mal", dnonc par George W. Bush.
Mais il est bien clair qu'il procde de la mme origine.
Cette notion central de rgime, comme matrice
de la philosophie politique, a t dveloppe par les
straussiens, qui se sont intresss l'histoire
constitutionnelle des Etats-Unis. Strauss lui-mme par
ailleurs admirateur de l'Empire britannique et de Winston
Chiirchill, comme example d'homme d'Etat m par une
volont pensait que la dmocratie amricaine tait le
moins mauvais des systmes politiques. On n'avait rien
trouv de mieux pour l'panouissement de l'homme, mme
si les intrts avaient tendance remplacer la vertu comme
fondement du rgime.


Mais, surtout, ses lves, comme Walter Bems,
Hearvey Mansfield ou Harry Jaffa, ont nourri l'cole
constitutionnaliste amricaine. Celle-ci voit dans les
institutions des Etats-Unis plus que l'application de la
pense des Pres fondateurs, la ralisatiop de principles
suprieurs, voire, pour un home comme Harry Jaffa, de
l'enseignement biblique. Dans tous les cas, la religion,
ventuellement civil, doit servir de ciment aux institutions
et la socit. Cet appel la religion n' tait pas tranger
Strauss, mais ce juif athe "s'amusait brouiller les
pistes", selon l'expression de Georges Balandier ; il
considrait la religion comme utile pour entretenir les
illusions du plus grand nombre, illusions sans lesquelles
l'ordre ne pouvait tre maintenu. En revanche, le.
philosophy devait conserver son esprit critique et s' adresser
au petit nombre dans un language cod, matire
interpretation, intelligible pour une mritocratie fonde sur
la vertu.
Prnant un retour aux Anciens contre les piges
de la modernit et les illusions du progrs, Strauss n'en
dfend pas moins la dmocratie librale, fille des Lumires
et la dmocratie amricaine, qui semble en tre la
quintessence. Contradiction ? Sans doute, mais une
contradiction qu'il assume I'instar d'autres penseurs du
libralisme (Montesquieu, Tocqueville). Car la critique du
libralisme, qui court le risque de se perdre dans le
relativisme si tout peut tre dit, la recherche de la Vrit
perd de sa valeur -, est indispensable sa survive. Pour
Strauss, le relativisme du Bien a pour consequence une
incapacit ragir contre la tyrannie.
Cette defense active de la dmocratie et du
libralisme rapparat dans la vulgate politique sous la
forme d'un des thmes favors des no-conservateurs. La
nature des rgimes politiques est beaucoup plus important
que toutes les institutions et arrangements internationaux


pour le maintien de la paix dans le monde. La plus grande
menace provient des Etats qui ne partagent pas les valeurs
(amricaines) de la dmocratie. Changer ces rgimes et
faire progresser les valeurs dmocratiques constitute le
meilleur moyen de renforcer la scurit (des Etats-Unis)
et la paix.
Importance du rgime politique, loge de la
dmocratie militant, exaltation quasi religieuse des valeurs
amricaines et opposition ferme la tyrannie : bien des
thmes qui sont la marque des no-conservateurs peuplant
l'administration Bush peuvent tre tirs de l'enseignement
de Strauss, parfois revu et corrig par les "straussiens" de
la deuxime gnration. Une chose les spare de leur matre
putatif: l'optimisme teint de messianisme que les.no-
conservateurs dploient pour apporter les liberts au monde
(au Moyen-Orient demain, hier l'Allemagne et au Japon),
comme si le volontarisme politique pouvait changer la
nature humaine. C' est encore une illusion, qu'il est peut-
tre bon de rpandre pour le plus grand nombre, mais
laquelle le philosophy, lui, ne doit pas se laisser prendre.
Reste une nigme : comment le "straussisme", qui
tait d'abord fond sur une transmission orale largement
tributaire du charisme du matre et qui s'exprimait dans
des livres austres, textes sur les textes, a-t-il assis son
influence sur une administration prsidentielle ? Pierre
Manent, qui dirige Paris le Centre de recherches
Raymond-Aron, advance l'ide que l'ostracisme don't
auraient t victims les lves de Leo Strauss dans les
milieux universitaires amricains les a pousss vers le
service public, les think tanks et la press. Ils y sont
relativement sur-reprsents.
Une autre explication complmentaire tient
dans le vide intellectual conscutif la fin de la guerre
froide que les "straussiens", et leur suite les no-
conservateurs, semblaient les mieux prpars remplir. La
chute du mur de Berlin
leur a donn raison dans
la measure o la politique
muscle de Reagan vis--
vis de 1' URSS a prcipit
sa perte. Les attentats du
11 septembre 2001 ont
confirm leur thse sur la
vulnrabilit des
dmocraties face aux
diverse formes de
tyrannie. De la guerre en
Irak, ils seront tents de
tirer la conclusion que le
renversement des
"mauvais" rgimes est
possible et souhaitable.
Face cette tentation,
l'appel au droit
international peut se
rclamer d'une certairie
lgitimit morale. Il lui
manque, jusqu' nouvel
ay 3 ordre, le pouvoir de
lay 3 conviction et de
'ark contrainte.
luderdale
Alain Frachon
-357-7348 et Daniel Vernet


(LE MONDE)


Page 17


The 2003 South Florida Pan African

Bookfest & Cultural Conference

& Pan African Jam

April 26 to May 4. 2003



Exploring the Quest for Freedom in Florida

Book and cultural vendors
Live readings and performances
Storytelling and children's activities
Panel discussions and presentations
Mini film festival
Ethnic foods Bo
S Book
Arts and crafts Re
And much more... 2650 Sis

For more in
Ail events are free and open to the public.


fest Saturday, 1
. Samuel Delevoe P
trunk Blvd.. Fort La
formation, call 954


- I


-- ----~--








SLesJ eux ae jemara

iffl/ji I//A/7777i


CASSES



Solutions de la semaine passe:

CONTEST
EPAU LEESS

ANF FI NAERG E


LI4CM0 TETTETSAI
MAI N1S B


ape T T i r i i


Allez de BOULIN CASSES, en utilisant des mots du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par
ligne. M C



MTTTFAUIJASEBQO
KUOI LMBJTFSOAKO
YPZKJMDOJHZLZAJ
DNG XY IGBAMY LUME
UEHLUOBNATSIO TP
Y W H K B RG XI NRMU F P
LY Z CU HQC SJ GAF Y I
XOLU A P OASMI KKWY
TRNIHCARAKTEOAU
O K K`D I R C W L E D W B K J
GVDXODALHUOMWI E
E A E W N N I EGWOCSO'M
Z.M L V V O RW W B X E L Q R
SBHUSAOLLPLKSFM
ORI E N A J E D OI RCEO
Trouvez les 20 villes les plus populeuses
du monde dans le carr ci-dessus.


En bref ... (suite de la page 2)
disparus sur les 150 clandestins don't l'embarcation a fait naufrage dans la nuit du 14 au 15
Avril en face de la cte nord de la Rpublique Dominicaine. Selon les tmoignages de
survivants, l'embarcation avait quitt Hati, le 8 avril dernier, destination des les Turks and
Caicos d'o les clandestins comptaient gagner Miami. Mais les deux moteurs sont tombs en
panne, des voiles ont t improvises avant que la fragile embarcation soit emporte par des
vents violent pour aller se fracasser sur un rcif.
Les naufrags ont t transports dans des hpitaux des provinces de Puerto Plata et de
Santiago, en Rpublique dominicaine. Plusieurs plongeurs, ainsi qu'un navire-patrouille de la
manne dominicaine.ont t mobiliss pour les recherches, auxquelles ont particip les services
de secours ainsi que des effectifs de l'arme de terre, de la marine et de la police.

Leadership d'Hati dans la lutte contre le Sida ...
Un haut dirigeant de l'ONUSIDA, agence des Nations Unies charge de coordonner les
activits contre la propension du Sida,.a salu le leadership politique et scienfitique du
gouvernement hatien et de ses partenaires de la socit civil sur la mise en place d'une
riposte national au Sida.
Madame Cravero de l'ONUSIDA a galement salu les efforts des chercheurs hatiens qui ont
contribu la connaissance scientifique universelle du SIDA. Elle a cit les centre GHESKIO
qui ont commenc publier des travaux de recherche sur le SIDA depuis 1981, et Zanmi
Lasante (situ Cange, Plateau Central) qui travaille en Hati depuis plus de 15 ans et qui a
commenc fournir des mdicaments antirtroviraux aux personnel vivant avec le VIH-SIDA
en Haiti.

Fortes averses un peu partout travers le pays ...
Elles ont provoqu des inondations, des glissements de terrain.
Ainsi K-Soleil, banlieue des Gonaves, des drains et des canaux bouchs ont empch la libre
circulation des eaux qui ont envahi la zone, forant les habitants quitter leurs demeures.
On parle de 3 ou 4 morts faits par le mauvais temps qui a frapp presque tous les dpartements
gographiques du pays.
Les funrailles du jeune militant de Fanmi Lavalas chantes
au Cap-Hatien ...
Les funrailles du jeune militant de Fanmi Lavalas Ronald Julmice, tu le 6 avril dernier
au Cap-Hatien, ont t chantes le mercredi 16 avril, a rapport le correspondent de
l'AHP dans la mtropole du Nord. La dpouille mortelle de Ronald Julmice a t expose
Carrnage o il a t tu par balles vraisemblablement par des partisans de l'opposition lors
d'une manifestation.

Difficile situation conomique ...
Le Ministre hatien de l'Economie et des Finances, Faubert Gustave, a indiqu le mardi 15
avril coul, dans le cadre des "mardis de la press" que l'exercice fiscal 2002 / 2003 a
dbut dans une situation conomique particulirement difficile, en raison de la hausse des
prix des products ptroliers, celle du taux de change ainsi que les mchantes rumeurs vhicules
concernant une ventuelle nationalisationn" des comptes en dollars. Selon le ministry, les
problmes politiques sont la base de cette situation. L'inflation est passe de 10% en
septembre 33 % en fvrier. Faubert Gustave a fait tat de measures destines la reduction
du deficit budgtaire et la ralisation de projects dans les domaines des infrastructures, de la
sant, de l'ducation etc. Ces measures devraient galement permettre de rtablir la confiance
des agents conomiques, amliorer les conditions de vie de la population et une stabilisation
au niveau des prix et du taux de change. D'un autre ct, le Ministre a indiqu que la dette
externe du pays est estime 1 milliard 248 millions de dollars. Selon lui, le gouvernement
a dcid de suspendre le paiement des arrirs de la dette aux institutions financires
internationales. Cette measure, dit-il, permet au gouvernement de rpondre aux besoins de la
population, victim des sanctions conomiques imposes au pays par la communaut
international.

Lancement d'une champagne d'assainisssement de la capital ...
Elle est lance par la Direction du service de circulation l'occasion de la commmoration du
Bicentenaire du drapeau, le 18 mai prochain. La champagne comprend entire autres le ramassage
des carcasses de vhicules jonchant les rues de Port-au-Prince, le remorquabe des vhicules
usags abandonns sur la chausse, ainsi que le dplacement des marchandes installes sur les
trottoirs. Le Directeur du service de circulation, Will Dimanche, a aussi annonc l'organisation
d'un sminaire de formation l'usage des chauffeurs utilisant l'Avenue Toussaint Louverture,
ancienneAvenue Haile Slassi ou route de l'Aroport. Dornavant, toujours selon M. Dimanche,
il est formellement interdit aux agents d'arracher les plaques d'immatriculation des vhicules ou
de saisir les permis de conduire pour n'importe quelle raison.

La Caravane de l'Espoir aux Gonaves ...
La rencontre s'est tenue l'htel Family de la ville avec la participation d'environ 300 personnel,
don't une centaine venus de Port-au-Prince. Le coordonnateur du group, Andr Apaid Jr., a encore
une fois ni que la coalition soit un parti politique et a remis l'evque des Gonaves un exemplaire
du "nouveau contract social." Mgr. Emmanuel Constant a salu l'initiative du Groupe des 184,
tout en exprimant le souhait qu'elle ne s'inscrive pas dans le cadre d'une simple dmarche
politicienne. Cependant plusieurs leaders de l'opposition, don't Reynold Georges et Jean-Arnold
Dumas, ont indiqu que le Groupe des 184 tait bel et bien une formation politique qui ne veut
pas encore le dclarer ouvertement.


rage lb


XU U IMl1NEt I I


Grille des Programmes
Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9HOO MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5HOO LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


MFiMr:FauMW- neiliFTPZzlrMMU


1


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12




Solutions de la B I S 0 U S
semaine passe: B' I S 0 N S

HATi o I RO0 N S
0 I R 0 N T
RIRONT
RI REN T
IR IIIRJEINTT



/ SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

ML

LEX

AW


Solutions de la semaine passe:
A yr I l Kj T I *-








rHati en2 arcle VOl. AVI INO. P1


I ti-2out Da ti-ifout ak Jan Mapou


ENVITASYON
AN N'FETE

MANMAN NOU
AK DRAPO NOU

AK C.A.C.E.C.
Mwa Me pou noumenm
Ayisyen, se youn mwa ki chaje ak
enptans nan kilti nou. Se mwa pye
flanbwayan ap simaye bl fl. Se
Mwa Lavyj Mari anba de
laposesyon. Se mwa manman yo,
Se mwa drapo ayisyen-an. Se mwa
eritaj kilti ayisyen...Se mwa nesans
Tousen Louvti....Wi 20 Me se dat
sa-a Towo gason-an te ft.
Manman-1 te rele Polin. Papa-1 te
rele Tousen. Prenon Tousen se te
Franswa Dominik...
Ane sa-a gen anpil
manifestasyon kiltirl k'ap prepare
nan kominote-a. Younn ladan yo
se C.A.C.E.C (Center for Artis-
tic and Cultural Event in the
Community)ki chak ane, toujou
salwe manman. yo ak drapo peyi
nou-an nanjan pa yo, nan fason pa
yo. C.A.C.E.C envite kominote-a
nan youn manifestasyon kiltirl
eksepsyonl. Selebrasyon sa-a ap
ft nan oditorym Coral Reef Se-
nior High ki nan 10101 SW 152nd
Street nan Miyami. Aktivite
kiltirl sa-a ap ft dimanch 11 Me
depi 6:30pm. Ap gen youn
program varye: mizik, pwezi,
dans flklorik, dans patriyotik,
dans kontanporen, teyat,
espozisyon penti, distribisyon fl
ak lt sipriz ank.
nou, pou kilti nou, an nou mete tt
ansanm.>> C.A.C.E.C ki di li se
poto mitan kilti ayisyen nan Sids
Florid la ap tann nou tout. Rele
Marcel Alexis nan 305-233-7215.
Antre: DONASYON


HAITIAN
HERITAGE MONTH
Haitian Heritage Month Ri sou
lobedyans Haitian Cultural Society
derape ofisylman. Lendi depi 2 nan
apr-midi, majistraAlexPenelas louvri
Mwa Me-a ak youn michan diskou sou
kilti ak istwa drapo Ayisyen-an.
Majistra-a pale ak tout k li. Se Dr.
Rosie Toussaint ak Emeline Alesis ki
majjon aktivite liter sa yo pou
bisantn drapo ayisyen-an. Atis-pent
eeskilt Ludovic Booz pote premye pri
nan konkou tablo penti ki te ganize
pou sikonstans lan.. Majistra-a renmt
Ludovik Booz youn pwoklamasyon.
Men program pou premye
senmenn nan:May 1, 2003, 9-10am
Haitian Cultural Month Opening
Ceremony Holy Church 14500 NE
11Ave nan North Miami:
10am-llam Liturgical Celebration
Holy Church Family Ecumenical Ser-
vice, mizik.
9:00am-11:00am South Florida
Workforce Job fair. Wolfe University
Center FIU, Biscayne Bay Campus
3000 NE 151 St. Nort Miami ap gen 20
enstitisyon k'ap bay travay. Miami
Dade Transit ap bay transportation
gratis b Veye Yo, Notre-Dame and
North Miami Senior High


AVANGOU-2004
TOUSSAINT

LOUVERTURE
PIONNIER ET MILITANT
DE LA NGRITUDE

Dimanch 27 Avril 6:00PM
Sant Kiltirl Mapou ak Pwofes JC
Exulien ak Pwofes Claude
Charles ap. prezante Tousen
Louvti premye atizan Negritid.
Youn lot dimansyon Towo gason
sa-a'ki derape youn revolisyon
nan tout sans ak sou tout fm an
Ayiti. Pwofes Jean-Claude
Exulien fenk sot an Espayn e se
ak plezi li dispoze pou l'reponn
tout kesyon sou Toussaint -
Homme Culture, Toussaint
Prcurseur ou Pionnier de la
Ngriture tankou Aim Csaire
deklare... Youn apremidi liter k'ap
derape nan Caribbean Marketplace la
pou tout mounn ki vle patisipe nan
Kwazy k' ap fet an 2004-la ki pral fini
anndan Libreri Mapou. 5919 NE 2nd
Av. N'ap svi kolasyon. Antre gratis.
Tout etidyan envite.

KOMINOTE
AYISYEN

NAN MIAMI-AN
AN SANTE
Mwa Avril la s'oun mwa ki
pote anpil fl pou kominote Ayisyen-an
nan tout domenn. Tankou mwen toujou
di Depi kiltirl la ap mache ske
kominote-a ansante. Se vre Refijye
nou yo toujou nan prizon. Se vre
timounn refijye yo toujou fmen nan
chanm san konnen kijou, kil, nan ki
moman y'ap lib pou y'al lekl osnon
apiye dmi nan jipon manman yo.
Se vre depi 9 Septanm anpil Ayisyen
pdi travay yo, biznis ap f bkat...
Men an nou gade siyon pozitif yo:
-Avril 2003 Libreri Mapou ganize
youn kokennchenn konferans ak teyat
sou Toussaint Louverture ak Max
Manigat ak envite-Koukouy Max
Kenbl, Nouybk
-Avril 2003 Bann RARA nan Miyami.
Youn inisyativ Tap-Tap Restoran ak
plizy atis nan kominote-a.
-Avril 2003 "Grenn Leaves" fete 9th
Annual Earth Day nan Little Haiti.
-Avril 2003 HAYO ganizasyon Kiltirl
nan Sids Miyami prezante Aktivite
kiltirl anyl li.
-Avril 2003 Konferans sou Toussaint
Louverture nan Broward County Li-
brary.
-Avril 2003 Konferans nan Museum
African American Museum nan Fort
Laudedale.
-Avril 2003 Anna Pierre inogire young
Klinik Sanit nan Miyami.
-Avril 2003 City of Miami Nonnen
Gary Eugne Kmandan Depatman
nan Lapolis Miyami, Premye Ayisyen
ki jwenn grad ak on sa-a
-Avril 2003, Ayisyen nan Miyami
ganize youn kanaval wololoy kote plis
pase 100.000 mounn tout ras, tout klas,
tout koul pran lari vin apresye mizik,
kuizin ak dans ayisyen.
-Avril 2003, Youn nouvo Gwoup, youn
nouvo rit : TWOUBADOU. Plis pase
10.000 mounn soti al apresye yo.,.
Avril 2003 Majistra Joe Clestin reyeli
san jef...km majistra nan Nt
Miyami ...san swe. Menm bagay pou
Jean Monestime ki se councilman. Pa


BISANTNE BLE-E-WOU.I
POU DRAPO NOU

POU PEYI NOU
Konferans nan Miyami ak
Madanm ODETTE ROY
FOMBRUN k'ap soti Ayiti
espesyalman pou youn konferans
nan Sant Kiltirl Mapou. Dimanch
11 Me 2003 Konferans lan ap
derape nan apre-midi depi
5:30PM; men ap gen aktivite nan
Libreri-a toutlajounen. Drapo ble-
e-wouj la pral layite k-1 nan tout
katye-a. Ap gen likidasyon liv,
likidasyon T-Shirts ak desen
istorik, ap gen mizik, ap gen
sinema tankou: They called us
Boat People., Gouverneurs de la
Rose ak DPM kannt,
Antigone. Anbyans kiltirl sa-a
sou lobedyans Haitian Cultural
Heritage Month. Tout mounn
envite. Antre Gratis.

SOSYETE

KOUKOUYAP

REKRITE AKT

POU PYSTEYAT
OU LANMO!
Pysteyat Libte ou Lanm ki te
gen siks plis foul an 1991 an
preparasyon. Pysteyat la gen 30
akt. Si gen ansyen akte ki te jwe
e ki toujou enterese, rele Mapou
nan 305-757-9922. Prese souple
fk pys la jwe nan mwa Dawou
2003 ak an Janvye 2004 nan
komemorasyon Bisantn peyi-a.

ATANSYON BOSTON
HAITIAN ARTISTIC
ASSEMBLY OF
MASSACHUSETTS
Ap prezante Toussaint Louverture:
Chfdeta, 4 Me 2003 ant 6-9pm
nan Faneuil Hall, Ma
Konferansye: Istoryen Claude
Moise ak State Representative
Byron Rushing.
Haitian Fanfare of Boston ak lot
mizisyen tankou Gifrantz, Smith
Nazaire, Joel Thodat ak Ninon
pral jwe bonjan mizik pou nou.
Espozisyon liv ak penti sou
Tousen.
Rele Charlot Lucien nan 617-276-
3174

gen youn grenn mounn ki kontre kn
ak yo.( Fs electoral)
-Avril 2003 Leta Florid dekrete Little
Haiti : Enterprise Zone sa vie di biznis
pral raie youn souf nan kozman Taks
ak anpil lbt avantaj ankb.
-Avril 2003 Little Haiti First Class Parc
ratifye...NE 2nd Ave pral zn touristik
-Avril 2003 youn Task Force monte pou
kbdone aktivite 2003-2004 nan
Miyami.sou lobedyans CHS.
Avril 2003. Claude Mancuso part ak
Chanl televizyon HTN... 24 sou 24
-Avril 2003 nan Government Center ki
lavil la, Majistra Alex Penelas deklare
Mwa Me se mwa Heritage Ayisyen.
BRAVO ...BRAVO... BRAVO!


BON FET AYITI !

3,000

AYISYEN

AFRIKEN-MERIKEN
PRAL VIZITE

AYITI AN 2004
Se pa jwt, se tout bon.
Demach ap fet. Tout bagay garanti.
Se nou ki rete. Fk nou enskri.
Enskri bon pou vwayaj la pase
swa. Imajinen 3.000 Ayisyen
Meriken ak bwod ak sist>>
Afriken Meriken debake Ayiti.
3.000 gason ak fanm ki rive
Ptoprens, bobo t-a pou di Ayiti
Bon Ft. Se pral bl bagay! Seza
pral rantre nan peyi-a. Peyi-a pral
tounen youn chantye atizay pou
tout mounn depanse, retounen ak
souvni pou lafanmi.
Vwayaj la ap koute ant
1.500 e $2.000 dola (US). Sa
depann ki kabin ou chazi. Bato-a
rele: ROYAL CARIBBEAN
CRUISE. Si gen plis pase 3 mounn
nan fanmiy lan ki prale nan
kwazy-a, ap gen youn ti rab. Fk
nou enskri bn. Pa tann ane
pwochenn; l'ap tw ta. Etranje ap
gentan pran tout plas yo. Nou pa
bezwen peye tout lajan-an kounye-
a. Sa ki enptan se bay non nou.
Depoze $285.-. Lajan nou garanti.
Chak senmenn osnon chak mwa
voye youn 25-50 osnon100 dola
epi anvan nou fmen je nou, kb
la fin peye. Ala bl bagay, 3,000
fr ak s ki pral debake Jakml,
Ptoprens, Labadi... Wi fout! Gwo
koze!. Pa kite tw ta bare nou.
UNHAF ( United Haitian
American of Florida) ki se youn
chapo pou youn bann lot
ganizasyon nan Florid la tankou
Sosyete Koukouy, Asosyasyon
Pwofes yo, Asosyasyon Enfimy
yo, Miami Mini Bus, FANM,
elatriye... ap kdone aktivite yo.
Si ou gen oun ganizasyod, chak
fwa ou rekmande youn mounn
UNAHF ap ba-w $60.- pou
ganizasyon-an. Si ou se youn
mounn ki gen kontak ki ka
rekmande mounn,. UNHAF ap
ba-w $40.- avantaj bad e
moustach... Si nou bezwen enskri,
osnon gen plis enfmasyon vin
pote -kole Dimanch 27 Avril de
midi a 5 nan Caribbean Market-
place la. 5927 NE 2nd Av. Miami.
Ap gen manje, mizik, ak
enfmasyon agogo. An nou pre-
pare bon pou nou pa f er.
Vwayaj la se tout bon. 4 Jou an
Ayiti nan mwa Dawou 2004... Se
pa jwt! Libreri Mapou ap ban
nou enfmasyon yo 305-757-
9922 / janmapou@aol.com
osnon info@librerimapou.com
LISTEN TO RADIO
CARNIVAL 1020AM
ANTN KOUKOUY ON
SUNDAYS AT 11:00 AM FOR
ENFO ON THE CRUISE


I


Page 19 -I


Mercredi 23 Avril 2003







w Page20


I SOCIETY I


Mercredi 23 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 12


L'ONUSIDA sale le leadership d'HaWti dans cette
(Sida ... suite de la page 2) Cravero a rappel que lors de la Session renforcent mutuellement. l'Association des Industries d'Hal
la prisee en charge et le traitement des extraordinaire de l'assemble gnrale des Madame Cravero doit s'entretenir KPMG, la FHAME' et le Rsea
personnel vivant avec le VIH (PVVIH) sont Nations-Unies sur le VIH/SIDA, les avec la Premire Dame de la Rpublique l'Information Economique.
trs important dans les ripostes compltes dirigeants du monde ont reconnu que la Madame Mildred Aristide qui preside la Elle compete galement renc
Scette pidmie prevention et les soins du VIH taient des Commission Nationale de Lutte centre le des organizations non gouverneme
Dans cette perspective, Dr Katleen lments d'une riposte efficace qui se SIDA et le Ministre de la Sant Publiaue et voluantdans la thmatique des ji


Looking for a better way

to stay in touch with Haiti ?


We've got just the right thing !


You now can purchase Comcel cell phones
and calling cards for your loved ones in Haiti





XPRESSBUY at 1-800-898-3496,-. ,N ,

or visit www.xpressbuy.com

or UNITRANSFER at 1-877-864-8726,,,mn..,d
iNr', )(rr IVc Jcr.C> ,-,.lW., ,W..1ni .,,illr,.lj






Incoming international calls are
FREE !
for ail Comcel users in Haiti
24h/24, 7j/7

Nap pale nt !




ComCEL

27, avenue Martin Luther King, Port-au-Prince, Haitl
Tl (509) 401-5500 /(509) 401-5566
Fri cfrei tes CAl .m ~sN P l-Grev M-.igoane Jjcrriil
::


e '4k m ___- met

r~ ~


de la Population, Monsieur .Henri-Claude
Voltaire.
Madame Cravero aura des
sessions de travail avec les membres du
group thmatique onusien sur le VIH-
SIDA, des reprsentants du secteur priv
des affaires don't la foundation Sogebank, la
Unibank, la Citybank, la Chambre de
Commerce et d'Industrie d'Hati,


ti le
nu de
ontrer
tales
eunes


(FOSREF, PSI, POZ, VDH), les
associations de personnel vivant avec le
VIH (FEBS, ASON,. GIPA), les
organizations de femmes et le Centre de
Communication sur le SIDA (CECOSIDA).
C'est la toute premire visit de
Madame Cravero dans la zone des Carabes
, selon des informations rendues publiques
par le bureau de 1' ONUSIDA en Hati et
parvenues CECOSIDA.


ECONOMIC

American Airlines


en grande
WASHINGTON, 20 Avril La
direction d'American Airlines a annonc
vendredi avoir renonc une parties de ses
avantages financiers qui avaient provoqu
la colre des salaries venant d'accepter de
gros sacrifices salariaux pour viter une
faillite de la premiere compagnie arienne
du monde.
"Nous avons tous accept de
renoncer aux primes afin de donner nos
employs une confiance dans engagement
de la direction continue partager les
sacrifices" salariaux, a indiqu le Pdg
d' American Don Carty dans une "lettre aux
employs" publie par la compagnie.
American avait annonc mardi
l'octroi six de ses plus hauts responsables,
don't son Pdg, de primes reprsentant deux
fois leurs salaires de base s'ils s'engageaient
ne pas quitter la compagnie jusqu'en
janvier 2005.
SAmnerican a galement finance un
fonds special destin protgerles retraites


difficult
de 45 de ses dirigeants en cas de faillite de
la compagnie.
Contrairement aux primes, ce
financement "reste en place" car il
reprsente "un bnfice dj gagn", a
ajout M. Carty en soulignant qu'il s'est
"excus auprs des responsables
syndicaux" de la compagnie pour
"l'inquitude cause aux employs" par
' announce de 1' octroi d'avantages financiers
la direction.
Ces avantages avaient provoqu la
colre des syndicats et des salaries
d'American qui ont accept en dbut de
semaine des coupes salariales totalisant 1,8
milliard de dollars (21% de la masse
salariale) par an pour sauver leur
compagnie.
Le president du syndicate du
personnel navigant, John Ward, avait appel
la direction d'American "annuler
immdiatement" ces measures
"scandaleuses" visant " remplir les poches
de quelques hauts responsables". (AFP)


Bilan des averses : 3 morts


Port-au-Prince, 17 Avril Les
pluies diluviennes qui s'abattent depuis
dimanche sur le Haut-Artibonite ont fait au
moins un mort et un disparu dans la localit
de Passe-reine, a rapport mercredi le
correspondent de 1' AHP dans la region.
Des ttes de btails -et des
plantations ont t emportes par les eaux
en furie de plusieurs rivires don't celles de
La Quinte. D'importants dgts matriels
ont galement t enregistrs dans les
habitations des zones frappes par les


- ,h~~'l -

~* ~


ki R Dn T p t Hot Line: 786-428-0551
USA. 1-866-FLAG DAY (352-44


':- :', .'' : -*. .' :. .-' __-; : .. __ - ..,'-


inondations.
Les localits.de Poteau, Mapou,
Finette, Caillon et certain quarters des
Gonaves don't K-Soleil sont inonds par les
eaux pluviales. Tt mercredi dernier, les
habitants de K-Soleil ont rig des
barricades enflammes pour porter les
autorits locales intervenir.
Ils accusent la mairie de la ville de
n'avoir rien fait pour prvenir des
inondations dans le quarter en raison, ont-
ils dit, du non-curage des gots. Peu aprs,
des quipes ont t
Sc dployes par l'admi-
nistration communale et
la dlgation dpar-
tementale en vue de curer
les canaux d'vacuation.
Le maire prin-
cipal des Gonaves,
Stphne (Topa) Mose
s'est dclar soulag du
7 /j fait qu'aucune perte en
vies humaines n'a t
enregistre dans sa
commune.
Toutefois, a-t-il
fait savoir, environ 200
maisonnettes seraient
endommages dans les
sections communales. M.
Mose a aflirm avoir cu
des contacts avec les
responsables de 1' ODVA,
des TPTC et dc la
Prsidence pour qu'ils
puissent venir en aide aux
9 families sinistres.
9) l Pour tout le
pays, on parle d'un bilan
de 3 morts, les averses
s'tant dverses aussi
ML.E:l.J'0LI bien sur le Nord que sur
Sle Sud en dbut de la
- .-:.;- semaine sainte. IIPN


- -- --I- --




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs