Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00157
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 2, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00157
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 2 au 8 Avril 2003 Vol. XVII No 9APR g n093


Aprs le 7 Avril, Toussilt,--?


retournera encore a son mystre


PORT-AU-PRINCE, 26 Mars On se
demand ce qui serait arriv si le bicentenaire de la mort
de Toussaint Louverture tait tomb sous la dictature
Duvalier.
Toussaint Louverture, don't nous clbrons le
bicentenaire de la mort avec tant de faste, est un
personnage qui avait presque totalement disparu dans la
trappe sous le rgime de 1957.
Papa Doc, comme on le sait, ne jurait que par
Dessalines, homme de fer, l'homme d'airain, dur des
durs, sans compromise, "palangrenn" ...
Mais cela date la vrit de bien avant Duvalier.
Aussi loin que remote notre mmoire, on
commmore chaque anne le 17 Octobre, mort de


Dessalines, le Librateur, mais il aura fallu ce
bicentenaire pour nous rappeler la plupart
d'entre nous que Toussaint Louverture, le
Prcurseur, est mort le 7 Avril 1803, prisonnier
de Napolon Bonaparte au fort de Joux, dans les
hauteurs enneiges du Jura, en France.
Pourquoi le personnage de Toussaint
Louverture a-t-il tellement de difficults trouver
sa vraie place dans le panthon national,
s'endormir calmement lui aussi du sommeil de
l'histoire.
Pour les noiristes du genre Papa Doc,
movement datant thoriquement de 1946 (mais
(voir Mystre / 4)


EDITORIAL


Bicentenaire et


bicentenaire.


PORT-AU-PRINCE, 31 Mars Alors que
l'Ambassadeur amricain Brian Dean Curran prsentait
le vendredi 21 mars denier des responsables de
l'Institut Smithsonian des compatriotes au course d'un
cocktail en sa residence officielle Port-au-Prince la
Smithsonian qui, comme vous le savez, organise en
l't 2004 un grand festival dans la capital fdrale
amricaine l'occasion du Bicentenaire de
l'Indpendance hatienne eh bien, un membre du
secteur htelier et touristique demand brle
pourpoint : mais quelles seront les retombes pour
Hati? Que peut-on en esprer dans le domaine entire
autres du Tourisme ?
Excellente question ...
L'Ambassadeur Curran expliqua comment une


telle entreprise constitute une occasion unique
de mieux faire connatre toutes les valeurs
d'Hati (artistiques, artisanales, musicales,
culturelles etc) et de redorer l'image du pays
qui en a bien besoin ... Et donc le reste viendra
par surcrot, y cmpris une ventuelle reliance
du tourism haitien mais qui ncessite certes
beaucoup d'autres efforts.
Cela va de soi ...
(Un autre invit me glissa l'oreille :
est-ce que le Dpartement d'Etat amricain va
en profiter pour lever son interdiction de
voyager en Hati prise dans le cadre de la crise
politique actuelle ?)
(voir Bicentenaire / 5)


. fI ..


Toussaint Louverture (1838), Lithographie de Nicolas
Eustache Maurin. Ce portrait correspond la description de
Louverture par de nombreux tmoins oculaires et met en
evidence son prognathisme caus par la perte des dents et
d'une parties du maxillaire suprieur dans un combat au dbut
de la revolution


*II


ASSASSINATE DE JEAN DOMINIQUE : 3 ANS DEJA !

Une investigation au compte-

gouttes...
PORT-AU-PRINCE, 29 Mars Il y a
deux faons de voir l'ordonnance du juge
Bernard Saint Vil : un dni de justice, ou au .
contraire une investigation incomplete,
inacheve mais un combat qui n'a pas dit son .
dernier mot.
Oyez le commissaire du
gouvernement, Josu Pierre-Louis, qui a annot
l'ordonnance a lui envoye par le juge. Du "
moins si l'on en croit les informations rapportes '
par le Miamni Herald:
Le meurtre est apparu tout le monde .
come s'il avait t planifi par des gens ayant .*
de puissants intrts politiques, sociaux ou .-.
conomiques. Cependant dans le but '..' /'''-
d'tablir ces liens, on a besoin d'informations :
additionnelles qui permettraient l'investigation .PL.l .'
d'aller vers ceux qui pourraient tre les auteurs' .' *
intellectuals du meurtre. Mais une telle '
information n'a pas t apporte ici ... "
D'aprs le Miarni Herald, ceci resort ,. .
des commentaires du commissaire du
gouvernement autour de l'ordonnance
thoriquement definitive sur l'assassinat de Jean
Lopold Dominique, survenu le 3 Avril 2000, Michle Montas devant un poster de son mari mort assassin depuis
cela fera trois ans ce jeudi. trois ans sans que personnel n'ait t formellement accus
Le clbre journalist, directeur propritaire de
photo Thonv Belizaire
Radio Hati Inter, garait sa voiture dans la cour de laoto Ton Blire
station o il venait prsenter son journal de 7 heures du et le tua froidement de 7 balles. En partant, il blessa grivement
matin quand un individu franchit en trombe la barrire le garden qui expira aussi peu aprs. (voir Ordonnance / 3)


. Coup de balai au
Haut Co mmandement
de la Police p.3

. Descente de lieux
centre Amiot Mtayer
et Jean Tatoune, qui
disparaissent ... p.9

f Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Montral 514 337-1286
e-mail : emnarche @haitelonlinc.com
URL : vww.haitieninarche.coin

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, M ontreal Boston ,
Washington, Chicago : S 1.00
Port-au-Prince : 10 Gourdes
\ne publication Elsie and Marcus In


I


a m








Page 2


I EN PTLIS


INSERTION

SExclusion des Masses, Inclusion

Anarchique et Intgration

Sociale : Le Dfi Social

l'horizon 2004

Alfred Pierre, Soc.
Gabriel Nicolas, Ph. D.
Mouvement pour un Eveil Citoyen (MECI)


1- Problmatique
200 ans aprs avoir oppos un
non historique au systme colonial, il est
temps pour nous de dire oui, un ordre
rsolument post-no-colonial. Aussi, pour
donner toute sa signification 2004,
devrions-nous en faire un passage oblig
et consensuel vers une socit btie non
plus sur l'exclusion et l'inclusion
anarchique, mais sur l'intgration social.
Le dfi est de taille. Il convient
en effet d'initier finalement la mutation
qualitative du vieux fond agraire-
marchand du systme social hatien qui
produit 1' exclusion socio-conomique de
la majority. Le recent approfondissement
des contradictions de ce systme
traditionnel nous a plong dans une cruise
socio-conomique sans prcdent, tout en
radicalisant les opposition qui rgissent
la vie politique. L'inclusion anarchique
des exclus dans 1' space urbain qui rsulte
de cette cruise fait parties du problme et
non de sa solution.
2003 nous trouve donc au bord
de la dsagrgation social. Qu' en sera-t-
il de 2004 ? Est-il encore possible de
ractualiser une devise qui traversa la geste
de 1803-1804, par cette union qui fit notre
force ? Un tel effort, peut-il se concrtiser
hors d'un accord historique autour, d'une
part, du devoir d'orchestrer l'intgration
social des laisss pour compete, associ
d'autre part la ncessit de faciliter la
conversion des nantis en investisseurs ?
C'est cette sortie de cruise structurelle et
consensuelle, qui devrait canaliser une
resolution des hostilits politiques
conjoncturelles omniprsentes.
Dans cette optique, les states
intermdiaires, notamment l'intelligentsia
conscientise, ont pour responsabilit
premiere non pas d'organiser
l'embrigadement partisan des jeunes
dshrits, mais plutt de faciliter les
changes devant conduire l'accord
historique et, terme, vers une socit
hatienne productive et pratiquant l' quit.
Mais pour ne pas demeurer lettre morte,
un tel accord doit tre accompagn d'un
effort constant d'ducation civique afin de
rendre effectif le nouveau consensus, par
la consolidation d'une culture politique de
citoyen. Bref, au plan social, la question
doctrinale de 2004 s'articule autour de
l'urgence d'orchestrer 1'intgration
rgule de nos cohortes d'exclus et de mal
inclus pour dynamiser le project de
transformation effective du systme
traditionnel en cruise. Le project de changer
l'Etat.

2- Exclusion des masses et limits
de l'ordre litiste traditionnel
En Hati, l'exclusion structurelle
du plus grand nombre a des rfrences
sculaires impeccables, soit le systme
esclavagiste, fondement de la ralit
colonial. Dans ce monde-l, ceux qui
travaillent et produisent sont maudis et
ceux qui jouissent de ce labeur sont bnis.
Plus tard, aprs l'indpendance, dans
l'environnement no-colonial de type
agraire-marchand, les deux principaux
pans de l'intgration social, soitle travail
productif et l'ducation, n'auront qu'un
statut d'accessoires dans une socit de
rente et de prdation. A la vrit, par-del
les jugements d'apprciation, le project
d'une socit inclusive exprim par la
Constitution de 1805, dans nombre de ses
articles, n'a pas survcu la mort de
1' Empereur.
Peu de temps aprs, avec
l'avnement de Boyer en 1818, le pays
allait connatre sa premiere forme
d' exclusion officialise avec la publication


du Code Rural. Sur cette base lgale
pouvait se greffer d'autres formes
d'exclusions, linguistique, religieuse, etc.
Il faudra attendre la Constitution de 1987,
pour que ces formes les plus videntes
d'exclusion social percent de leur
fondement lgal.
Dans ce mode de fonctionnement
agraire-marchand, 1' exclusion n' est pas un
fait rsiduel, une anomalie, mais la norme.
Il aboutit la mise hors jeu d'environ 80%
de la population qui ne dispose que
d'environ 15% des resources nationals.
Les plus exclus parmi les exclus, (10%),
vivotent sans aucune resource connue.
Ces considerations dcrivent non
seulement ce qui se passe au niveau du
partage effectif des resources du pays
(sphre conomique), mais aussi au niveau
de la participation socio-politique et dans
1' occupation de 1' space social amnag.
A partir de ces considerations,
l'exclusion social peut tre comprise
comme la mise d'un acteur collectif hors
du jeu participatif dans la dynamique de
ralisation collective valorisante le
concernant. Ainsi, la notion d'exclusion
social tient compete de ce que la pauvret
n'est pas seulement une question de
dnuement matriel et physique, mais
concern aussi le respect de soi, la dignit,
le sens de l'identit et l'accs aux
structures et aux institutions de prise de
decisions. Mieux, ces diffrentes
dimensions du phnomne projettent
autant d'effets cumulatifs, crant des
spirales de vulnrabilit pour certain
groups.
Il s'est donc dvelopp une
culture de l'exclusion qui met en interface
deux inondes, deux entits sociales
contradictoires entretenant des rapports
d'exploitation et de complicit.
L'exclusion social rsulte d'une vritable
politique d'enfermement crant chez
l'individu exclu le sentiment de non-
appartenance une nation avec toutes les
consequences dvastatrices que cela
entrane aux points de vue social, politique
et conomique. L'inclusion clientliste
symbolique qui est pratique, constitute un
rituel vide en dehors de mcanismes rels
de participation.
La cruise du systme traditionnel
empche cet ordre de grer comme
l'accoutume la question de l'exclusion.
La grande permabilit qui existe entire le
dehors et le dedans du systme indique
tout simplement que l'inclusion
anarchique est une indication forte que cet
ordre litiste qui a routinis 1'exclusion des
masses est en bout de course.

3- Dynamique et function
idologique de l'inclusion
anarchique
Il est propos de rappeler ici que
si les mutants de 1946 luttaient pour leur
acceptation par un systme litiste, la
plupart de ceux qui plus rcemment ont
t conduits migrer hors de leur patelin,
cause de l'approfondissement de la cruise
du systme agraire-marchand et du
dnuement absolu qu'elle entrane,
aspirent plutt leur survive et celle de leur
famille. C'est ce dsir dsespr
d'chapper la misre absolue qui
alimente aujourd'hui les flux migratoires
tant vers nos villes, qu'en direction de
l'tranger. La solution ne rside gure
dans l'inclusion clientliste des membres
d'un clan dans un space en situation de
cruise avance, ni dans la construction
d'horizons exclusivement partisans aux
jeunes qui frappent rageusement aux
portes vtustes du systme. Cette nergie
(voir Dfi social / 12)


EN BREF


,Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


Au Cap-Hatien, l'opposition manifeste sans incident...
Quelque 4.000 personnel ont manifest sans incident dimanche au Cap-Hatien et sous
forte protection policire, l'appel du parti Initiative Citoyenne (IC), de la Convergence
Dmocratique et de la nouvelle coalition politique "Groupe des 184."
Cette manifestation don't l'objectif visit rclamer une nouvelle fois le renversement des
autorits constitutionnelles, se situait dans le cadre du movement baptis "Week-end de
liberation" organis par l'opposition dans la deuxime ville du pays.
Les manifestants anti-gouvernementaux venus d'horizons divers, membres de
coopratives en faillite, anciens candidates malheureux aux lections de mai 2000, frustrs
de Lavalas et membres d'organisations politiques de l'opposition, ont accus le
gouvernement d'tre responsible de tous les problmes du pays.
Le reprsentant de la Convergence, Eliscar Charles, s'en est aussi pris l'Organisation des
Etats Amricains, en particulier son secrtaire gnral et son secrtaire gnral adjoint
qu'il a accus d'empcher le renversement du Prsident Aristide, et de vouloir imposer des
lections pour rsoudre la crise politique.

L'OEA prpare sa runion du 3 Avril
Le reprsentant special de l'OEA en Haiti, M. David Lee, devait adresser lundi un rapport
ses chefs hirarchiques Washington autour d'un ensemble d'tapes que les autorits
hatiennes avaient promise de raliser avant la date du 30 mars dans le cadre de l'application
de la resolution 822.
De sources dignes de foi, les autorits hatiennes auraient remis dimanche M. Lee un
document en ce sens. Celui-ci mentionnerait entire autres le dossier de la Police Nationale
o des rformes viennent d'tre opres avec la nomination pour commencer d'un nouveau
directeur gnral; la mise en movement de l'action publique contre des individus accuss
d'implication dans des violence; le rglement des rparations du MOCHRENA, seul parti
politique qui refusait de percevoir ses ddommagements suite aux violence du 17
dcembre 2001.
Les responsables de la mission permanent de I'OEA en Haiti prsenteront ce 3 Avril au
Conseil permanent de I'OEA Washington un rapport concernant l'application de la
Resolution 822.

Le Congrs du PPN ...
Le Parti Populaire National a ouvert vendredi son 5me Congrs national autour du thme:
Pour une deuxime indpendance !
M. Benjamin Dupuy, leader du PPN, a une nouvelle fois dnonc l'alliance macouto-
bourgeoise visant favoriser l'occupation du pays, la veille de son bicentenaire de
l'indpendance. Selon M. Dupuy des secteurs de l'opposition, de la communaut
international et de la bourgeoisie font front commun pour tenter de dstabiliser le pays. Il
a fait savoir que les responsables de la coalition politique dnomme "Groupe des 184" a
reu une some faramineuse pour alimenter une situation de tension constant en Hati.
Ben Dupuy a appel la mobilisation de la population pour porter l'opposition apporter
sa contribution au dblocage du pays.

Assassinat de Jean Dominique : 3 ans dj !
Il y a deux faons de voir l'ordonnance du juge Bernard Saint Vil : un dni de justice, ou au
contraire une investigation incomplete, inacheve mais un combat qui n'a pas dit son
dernier mot. Oyez le commissaire du gouvernement, Josu Pierre-Louis, qui a annot
l'ordonnance lui envoye par le juge. Du moins si l'on en croit les informations
rapportes par le Miami Herald: "Le meurtre est apparu tout le monde comme s'il avait
t planifi par des gens ayant de puissants intrts politiques, sociaux ou conomiques."
Cependant 'dans le but d'tablir ces liens, on a besoin d'informations additionnelles qui
permettraient l'investigation d'aller vers ceux qui pourraient tre les auteurs intellectuals
du meurtre. Mais une telle information n'a pas t apporte ici ... "
D'aprs le Miami Herald, ceci resort des commentaires du commissaire du gouvernement
autour de l'ordonnance thoriquement definitive sur l'assassinat de Jean Lopold
Dominique, survenu le 3 Avril 2000, cela fera trois ans ce jeudi.
Pour la veuve, la journalist Michle Montas, actuellement rfugie aux Etats-Unis pour
raisons de scurit, "les assassins rels" ne sont pas inculps.
Michle Montas a annonc son intention de faire appel de l'ordonnance ds que celle-ci lui
aura t officiellement notifie.
"C'est comme si Jean Dominique avait t tu par de simples pickpockets" crit le Miami
Herald (25 mars 2003).
Et pour le New York Times (29 mars), "le gouvernement hatien veut faire croire Michle
Montas que son mari a t tu par des criminals de droit commun."
"Je ne sais pas qui a tu mon mari, dit Michle Montas, mais une chose don't je suis
certain, ce fut un assassinate bien planifi. Aussi je trouve extrmement trange qu'ils
inculpent seulement des gens qui sont impliqus au niveau de simples excutants."

A la recherche d'Amiot Mtayer et de Jean Tatoune :
13 personnel arrtes et des armes confisques ...
Treize personnel ont t arrtes le mardi 25 mars aux Gonaves dans le cadre d'une
operation lance par la police pour procder l'arrestation des chefs d'Organisations
Populaires, Amiot Mtayer, alias Cubain, et Jean Pierre dit Jean Tatoune.
Des membres de plusieurs units de la PNH ont dbarqu d'abord Raboteau la
recherche de "Cubain", un chef d'OP proche de Lavalas. Evad de prison le 2 aot dernier,
Amiot Mtayer est accus d'implication dans les violentes manifestations du 17 dcembre
2001 qui ont suivi l'attaque d'un commando d'anciens militaires contre le Palais National.
Les policies se sont ensuite rendus Jubil Blanc dans le but de procder l'arrestation de
Jean Tatoune, un repris de justice et activist politique proche de l'opposition.
Jean Tatoune s'tait vad le mme jour de la prison civil des Gonaves aprs avoir t
condamn aux travaux forcs perptuit pour sa participation au massacre de Raboteau
(Gonaves) qui avait fait plus d'une dizaine de morts dans la nuit du 22 au 23 avril 1992,
sous le rgime du coup d'tat du gnral Raoul Cdras.
Si les units de la PNH n'ont pu mettre la main au collet des deux fugitifs, elles ont
toutefois procd l'arrestation de 13 individus don't certain ont t librs depuis.
Plusieurs armes ont t saisies lors des perquisition du mardi 25 mars don't des 9
millimtres, des 12 et des armes croles ".

Le dput de Saint-Raphal inculp comme principal
auteur de l'assassinat du maire de cette ville: la defense fait
appel de cette decision
Lejuge d'instruction Bernard Saint-Vil a rendu son ordonnance sur le dossier de 'enqute
ouverte sur l'assassinat du maire de Saint-Raphal, Scrnand Svre.
Dans cette ordonnance, le magistrat instructeur a inculp le dput Jocclyn Saint-Louis
galement originaire de Saint-Raphal comme principal auteur de cet assassinate. Le
dput avait t arrt suite la leve de son immunity, aprs qu'il eut t accus
d'implication dans l'assassinat du 6 janvier 2002.
L'avocat de l'inculp, Me Rigaud Duplan, a fait appel de cette decision, estimant que
son client n'a rien avoir avec ce crime. Selon Me Duplan, le dput Jocelyn Saint-
Marc fait les frais d'un apparel judiciaire mal en point.
Pour sa part, le president de la commission justice de la Chambre des dputs, Richel
Lafaille, s'est rjoui de la publication de cette ordonnance. Selon lui, ce document devrait
permettre de blanchir le dput Jocelyn Saint-Louis et l'organisation d'un procs quitable.
Le parlementaire dclare souhaiter que le recours en appel produit par l'avocat de M. Saint-
Louis, coul depuis un an, permette ce dernier de recouvrer rapidement sa libert.

Installation d'un nouveau Directeur Gnral la tte
de la PNH
Le Premier Ministre Yvon Neptune a procd le mercredi 26 mars l'installation d'un nouveau
Directeur Gnral la tte de la Police Nationale d'Hati (PNH).
Il s'agit de M. Jean-Claude Jean-Baptiste qui replace ce post M. Jean Neslie Lucien qui
a donn sa dmission en raison notamment, a-t-il dit, d'un diffrend qui l'opposait l 'inspecteur
gnral en chef de la Police, Arvel Jean-Baptiste. (voir En bref ... /
(voir En bref... / 18)







Mercredi 2 Avril 2003
Thati apn kMarchp Vol Y' VTT Tn O


Page 3


I Il'APTIT TPNTT, T .MAP P1- 1


ASSASSINATE DE JEAN DOMINIQUE : 3 ANS DEJA !


Une investigation


au compte-gouttes


(Ordonnance ... suite de la lre page)
Depuis trois ans, l'investigation tourne en rond.
Il y a deux semaines, ordonnance tant attendue
est tombe. Mais selon les observateurs qui se penchent
sur le cas depuis le dbut, la montagne a accouch d'une
souris.
Pour la veuve, la journalist Michle Montas,
actuellement rfugie aux Etats-Unis pour raisons de
scurit, les assassins rels ne sont pas inculps.
Michle Montas a annonc son intention de faire
appel de l'ordonnance ds que celle-ci lui aura t
officiellement notifie.
Selon la loi hatienne, les victims ont le droit de
contester en appel 1' ordonnance du juge d'instruction. Faute
de quoi, le Parquet commence l'organisation du procs
proprement dit.
Par consquent, le procs de 1' assassinate de Jean
Dominique n' est toujours pas pour demain.
L'ordonnance du juge Bernard Saint-Vil inculpe
six individus, un nomm Dymsley Millien, dit Tilou,
poursuivi pour le double meurtre, et 5 complices, Jeudi
Jean Daniel, dit Guimy, Philippe Markington, Ralph Lger,
Ralph Joseph, Freud Junior Desmarrates qui auraient assur
la fuite du tueur des lieux du crime.


S ... .>


> !' ."t"i
.] ..


S..


C'est comme si Jean Dominique avait t
tu par de simples pickpockets crit le Miami Herald
(25 mars 2003).
Et pour le New York Times (29 mars), "le
gouvernement hatien veut faire croire Michle
Montas que son mari a t tu par des criminals de
droit commun."
Je ne sais pas qui a tu mon mari, dit
Michle Montas, mais une chose don't je suis certain,
ce fut un assassinate bien planifi. Aussi je trouve
extrmement trange qu'ils inculpent seulement des
gens qui sont impliqus au niveau de simples
excutants. "
Ayant particip elle-mme l'investigation,
en tant que tmoin convoqu plus d'une fois au
cabinet d'instruction mais aussi en tant que.
journalist, Michle Montas ne parle probablement
pas la lgre...
Cependant elle n' en dit pas plus.
Alors que l'organisation Reporters sans
Frontire qui a elle aussi investigu 1'assassinat en
Haiti mme, et suivi pas pas le travail du prcdent
juge instructeur, Claudy Gassan, lui aussi rfugi aux
Etats-Unis pour raisons de scurit, s'insurge ...


Comment se fait-il que des
personnel inculpes par 1' ancien juge en
charge de1' enqute, Claudy Gassan, comme
le snateur Dany Toussaint et plusieurs de
ses proches, disparaissent aujourd'hui de la
liste des inculps ? s'interroge Robert
Mnard, le trs fougueux secrtaire gnral
de Reporters sans Frontires.
"Dans un rapport intitul Qui a tu
Jean Dominique ?, public un an aprs
1' assassinate du journalist, les noms de Alix
Charles, Benjamin Delano, deux mdecins,
Ephesien Joassaint, avocat, l'ex-officier de
l'arme Richard Salomon, et Dany
Toussaint apparaissaient dans le cadre de
la mort suspect du tmoin Jean Wilner
Lalanne, souponn d'tre le lien entire les
commanditaires et les excutants de
1' assassinate de Jean Dominique rappelle
un communique de RSF public aprs la
sortie de1' ordonnance la semaine dernire.
Il n'y a pas de doute pour Robert
Mnard, le snateur Dany Toussaint


figurerait parmi les commanditaires du
crime.
Ce dernier n'a jamais cess de
clamer son innocence.
Quelques semaines avant
l'assassinat, l'opinion publique suivait la.
radio le droulement d'une vive dispute entire
le snateur Toussaint et Jean Dominique.
Dans un ditorial mmorable, le patron de
Radio Hati Inter fit tat de menaces contre
sa scurit en mentionnant nommment
Dany Toussaint.
Cependant en Hati aprs
l'assassinat, on voquera dans le public
diffrentes autres pistes, d'une part certain
groups lis au statu quo ante, d'autre part
certaines maffias locales qui pourraient en
vouloir au clbre journalist pour ses
ditoriaux. D'autre part, Jean Dominique est
un vieux lutteur contre la dictature en Haiti,
sous toutes ses formes, militaires ou civiles;
il a fait deux exils. Ensuite, le coup d'tat
militaire qui renversa le gouvernement
(voir Ordonnance / 15)


POLITIQUE

Coup de balai au Haut

Commandement de la Police
Port-au-Prince, 26 Mars Le M. Neptune qui est galement Prsident du
Premier Ministre Yvon Neptune a procd Conseil Suprieur de la PNH (CSPN) a
mercredi l'installation d'un nouveau indiqu que les changements oprs au sein
Directeur Gnral la tte de la Police de l'institution policire arrive un moment






"~~ ~ ~~ Bi ., .


Nouveau Directeur Gnral (en civil) de la Police Nationale photo Hati en Marche
National d'Haiti (PNH). important de l'histoire d'Hati. Le pays se
Il s'agit de M. Jean-Claude Jean- prpare en effet clbrer les 200 ans de son
Baptiste qui replace ce poste M. Jean indpendance en janvier 2004.
Neslie Lucien qui a donn sa dmission en M. Neptune a formula le souhait
raison notamment, a-t-il dit, d'un diffrend que le nouveau chef de la Police travaille
qui l'opposait l'inspecteur gnral en chef pour justifier la confiance place en lui par
de la Police, Arvel Jean-Baptiste. le Prsident Aristide. Le chef du
Dans son discours de circonstance, (voir Police / 9)


ANALYSE SOMMAIRE
Aprs le 7 Avril, Toussaint retournera encore son mystre p. 1
L'EVENEMENT
Assassinat de Jean Dominique : 3 ans dj !
Une investigation au compte-gouttes ... p.l
EDITORIAL
Bicentenaire et Bicentenaire p.1
POLITIQUE
Au Cap-Haitien, l'opposition manifeste sans incident p. 2
L'OEA prpare sa runion du 3 Avril p.2
Coup de balai au haut commandement de la Police p.3
Recherchs: Amiot Mtayer et Jean Tatoune p.9
Resolution 822: Le Gouvernement s'active p.9
Le dfi social l'horizon 2004 p.2
BICENTENAIRE TOUSSAINT LOUVERTURE
Exposition au Mupanah: Toussaint Louverture mystrieux
dans la gloire p.5
7 Avril 1803 7 Avril 2003: Et Toussaint posa
la lre pierre ... p.6
La nationalit de Toussaint, objet de controversy p.9
ARTS
Paroles papers, paroles d'artistes AfricAmerica p.10
COURIER
Notre plerinage en Hati p. 10
SPORTS
Tennis Key Biscayne: Serena Williams invincible p.11
Les bleus en route vers la qualification p. 11
SOCIETY
'te de l'internet en Hati p. 11


flillu Cil Mai riir VOL ,IV il iNo. I\II Ip~II~I\I







1 -7 AXPTT DIlqYl-7 AX[1RI 3n9,00' 1


i .1 / M mli, 1 I V IXI *


Mercredi 2 Avril 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 9


Aprs le 7 Avril, Toussaint retournera
enr a so son lieu de naissance, congo ou bossal
(Mystre ... suite de la re page) ? Nous ne savons rien de Dessalines,
46 qu'il ne faut pas rduire au seul Ui co re a so n m y stre en dehors de sa vie publique, alors


noirisme, et qu'on doit caractriser plutt come une
revendication des valeurs hatiennes authentiques), eh bien
le personnage de Toussaint Louverture n'pouse pas la
dimension nationalist et mme ultra-nationaliste, don't se
rclame ce movement, serait-ce sur le paper ...
Voulait-il rellement l'indpendance, ou trouver
avec la France un arrangement respectable au bnfice de
ses frres de race, de lui-mme ? En attendant...
On ne saurait tre entirement affimnatif ...
Alors que Jean-Jacques Dessalines, successeur de
Louverture la tte de 1'arme indigne, a t droit au but,
c'est l'indpendance total ou rien, et la fin justifie les
moyens, "koupe tt, boule kay", massacre des Franais etc.
Bref, aucun flchissement ni demi-mesure.

Toussaint ne sied pas totalement ce
cnacle ...
Donc depuis plus d'un demi-sicle, nous avons
grand l'ombre des hros sans peur et sans reproche, et
Toussaint ne sied pas totalement ce cnacle. Personnage
trop ondoyant et divers, aussi continue-t-il pour nous de
reposer dans un voile de mystre.
Par example, aux preuves du baccalaurat
Toussaint Louverture n' est pas un sujet pour le premier


Etiq uette Unisex

BARBER / BEAUTY SALON
Children welcome
305 940 9070
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florda 33162
r - - - 1 $ 10% Designer Cup
Jean-Wood Julien
Jean-Wood Julien sFirst time customer only Reg.12.50
Educator-DesignerSst FREE Condioning Treatment
since 1976withthicou
L -i - - - with this coupon


peut-tre qu'il ne
trouve pas le
personnage de
' i .Louverture a>ez

Genial,
certes, hmai, pa';
assez s) mpa-
(hique IUne pi'ce
de thtre s'a-
dresse da% antage i
l'imaginaire, un
essai l'intellect.
Mais le
plus paradoxal
c'est qiLI' a l 's
qu' on privilgic
tant Desaline">,
l'on sait trs peu de
la vie de I' home,
o ni ri s'iientend ni
sur son ge, ii sur



AKY'S VARIETY & BE
A Variety of Haitian & FrE

EDDY MARS
Manager

12809 W. Dixie Hwy.
North Miami, FL 33161-4807 Ph


ilnaIg uiaI on oul sa passion ou les gouts u delpoquc, voyez
les estampes et lithographies exposes au MUPANAH,
collection du Dr. Fritz Daguillard).
On croit mme connatre son ascendance africaine
: petit-'il: de Gaou Guinou, roi des Aradas ...

Personnage prote ...
Et surtout alors que Dessalines tait un
analphabte, Toussaint Louverture a laiss une
correspondence e\trmement abondante, riche, lumineuse.
Homme de guerre. grand politique devant l'Eternel, mais
aussi home Je plume, Toussaint maniait aussi bien la
plume que le sabre, et dans son cachot au Fort de Joux, o
il mourut le 7 avril 1803, on a d le retrouver encore la
plume i la main.
I'Pourtanll iialgr cette incroyable corresponilance,
on a relaiivement trs peu crit sur Toussaint. Il y a bien
sr les trois tomes de Paulus Sannon que nous proposent
les Presses Nationales dans un coffret-anniversaire, il y a
le "Toussaint Louverture" de Dorsinvil, ainsi que quelques
bones pages de Edetr Brutus dans "Rvolution dans Saint
E)oinligue" ..
Il y a Lamartine, le
Spartacus noir, Victor Hugo, Bug
Jargal, noble et gnreuse imagerie
AUTY SUPPLY romantique et surtout les Jacobins
bench Products Noirs de C.L.R. James ...
Mais- est-ce toujours
l'influence de 46, on constatera que
nos historians d'aujourd'hui n'ont
point d'ouvrage sur Toussaint
Louverture, ni Roger Gaillard, ni
Leslie Manigat, qui l'aborde par
one: 786-346-4875 incidence dans ses grandes fresques
(voir Mystre / 5)


jed oi.s onocot ara

I Mo ocr ci-t Cramiques & Marbre 12 x12
18 x 18 & 16 x 16 Cramiques espagnoles
Cramiques espagnoles et italiennes Diffrents Styles et couleurs
Grand choix votre disposition exortons .69 pieds carrs
.79 pied carr NOUS exportons vers Hati


C_ I AT -U IT
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire
Accessoires
Cramiques
Marbre pour Salle de bain


G 1 A'.T lJ I x1
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrds
Apportez ce coupon


Venez donc voir vous-mme



Meilleurs prix de la place

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Page 4


1


potache venu ... qu'on sait tout au contraire de Toussaint Louverture (mme
Une bibliographie peu abondante ... Le dernier bien sr qu'on en rajoute plus ou moins suivant son
ouvrage d'importance est
sans doute celui de Roger
Dorsinvil, remontant aux
annes 40 ... Livre trs
intressant, un essai de
dpoussirer la lgende, B
les lgendes autour du
grand homme, mais qui
n'aura pas beaucoup
drang l'poque parce -
que se prsentant aussi
comme une sorte de
grandeur et dcadence de V.
Toussaint...
On demand au
Martiniquais Aim Csaire
pourquoi il.a crit un essai
sur Toussaint alors qu'il
consacrera sa pice la plus
clbre Henry Chris-
tophe, "La Tragdie du Roi Christophe", et Csaire Le Prsident Aristide l'occasion du 29 Mars, anniversaire
rpondit que c'e, ( de la Constitution de 1987 photo Yonel Louis/HenM
mauio ou- sa paso ou'"'i tes gotsU iepqeY


r







Mercredi 2 Avril 2003
Hn't; ii en r .he, Vl XVTT' NT O


Page 5


I TIN PI CPFNITP~N TARP I


tau en varce e i o. , v o. ,_., or ;. u r i i ii


Bicentenaire et bicentenaire ...


(Bicentenaire ... suite de la lre page)
Encore une excellent question !
Mais dans notre esprit nous Haiticns, trotte une
autre question plus profonde. Oui, on ne peut s'empcher
de penser : ne serait-il pas plus nonnal que tout cela ait
lieu en Haiti ?


--ii

Jeune acteur interprtant Toussaint Louverture dans
une pice de Frdric Surpris
Est-ce que le bicentenaire de 1' Indpendance des
Etats-Unis, ce n'est pas New York qu'il connt son plus
grand clat, lors de cet inoubliable show nautique dans la
baie de la rivire Hudson ?


Est-ce que le bicentenaire de 1789, ce ne fut pas
Paris, sur les Champs Elyses, son point culminant ; qui ne
se souvient du fameux dfil de Jean Paul Gould, et mme
si la Marseillaise fut interprte en l'occasion par la
cantatrice amricaine Jessie Nonnan, mais ce fut Paris,
non New York, ni Berlin ...
Alors ?
Est-ce que le bicentenaire de la ville de Port-au-
Prince en1' an de grce 1949, ce ne fut pas Port-au-Prince
la fte, au Bicentenaire ... de regrette mmoire.
Alors ?
Alors, que nous est-il arriv ?
Port-au-Prince ne vaut donc plus une messe ?
Ce n'est pas que nous ne soyons contents que le
18 Mai prochain, Bicentenaire de la creation du Drapeau
Hatien, sera marqu le vendredi 23 mai par un grand
spectacle au Carnegie Hall, New York, avec la participation
d'artistes trangers et de quelques uns des meilleurs talents
de chez nous ...
Ni moins flatts qu' cette occasion le Empire State
Building, le plus haut gratte-ciel de Manhattan, sera par
aux couleurs hatiennes.
Ce n' est pas que nous ne nous rjouissions surtout
que le Smithsonian Institute de Washington, un temple de
la culture universelle, consacrera en 2004 son traditionnel
Folklife Festival, vnement de porte international qui se
tient durant deux semaines sur la clbre esplanade en face
de la Maison blanche dnomme le National Mail, et visit
en cette priode du 4 Juillet, fte de l'Indpendance
amricaine, par au moins 1 million de tourists.
Comment ne pas se rjouir d'un tel honneur, une
opportunity aussi unique d' exposer le meilleur de la culture
hatienne et de notre production national sous toutes les
facettes, de faire briller tous les avantages et toutes les
particularits de notre Hati, et que vive la difference ;
comment ignorer les nombreux bnfices pouvant tre tirs
d'un tel vnement pour notre pays ...
Un investissement qui vaut le coup, auquel
personnel ne devrait hsiter apporter sa quote-part : l'Etat
hatien, le secteur priv, chacun de nous, au pays comme en
diaspora ...


Mais n'empche qu'on ne peut ne pas
s'interroger, et avec tristesse : que s'est-il pass ? Que
nous est-il arriv ? Comment pouvons-nous tre tombs
aussi bas ?
Le Carnegie Hall de N.Y., c'est super. Mais
pourquoi pas aussi Port-au-Prince, le Stade Sylvio Cator?
Le National Mall de Washington, c'est
formidable, grandiose. Mais pourquoi pas aussi Milot, le
Palais Sans Souci dans un grand spectacle sons et lumire
la gloire de nos hros !
Mais qui le voudrait ? Personnel.
Celui-ci ne se voit pas fire, dit-il, un tel cadeau
Aristide ...
Mais hier cela aurait t pareil. Faire un tel
cadeau au CNG de Namphy ? Ou ce soudard de Prosper
Avril, ou ce mal lu de Manigat, ou Ertha Trouillot si
promptede "liquider" le pays son compre Roger
Lafontant ?
Ce n'est jamais le prtexte qui manque ...
Comment avons-nous pu tomber ce niveau de
confusion et d'aveuglement total ?
Le president Estim a fait chanter Haiti et le
bicentenaire de 1949 par Lumane Casimir, une fille du
bas people, une "chimre" avant la lettre ...
Est-ce aussi une des raisons de son renversement
avant mme la clture des festivits de l'Exposition
universelle de Port-au-Prince ?
Son tombeur et successeur, le gnral Paul
Magoire, fut donc plus establishmentn" dans la clbration
du Tri-cinquantenaire, mais bien avant Jessie Norman
chantant la Marseillaise pour le bicentenaire de la
revolution franaise, il ne fit pas moins venir Marian
Anderson pour interprter la Dessalinienne sur les rinses
superbes du Palais Sans Souci, Milot...
La suite, vous connaissez, la priode la meilleure
que le tourism hatien et que l'image d'Haiti dans le
monde eurent jamais connu ...
Mais aujourd'hui que nous est-il arriv ?
Et tout le monde qui semble trouver cela normal
ou presque ...
(Editorial Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


Toussaint retournera son mystre...


(Mystre ... suite de la page 4)
sur la lutte de l'indpendance hatienne.
Serait-ce, comme dit Csaire, que le personnage
soit si peu "attachant", difficile cerner !
Au service d'un idal, le plus noble possible et
imaginable: la liberation de sa race du joug de l'esclavage,
mais tout la fois unit et complexity, multiple et fuyant "
dit Lon Laleau dans un texte paraissant galement dans
cette prsente dition, fidlit et duplicit car l'ennemi lui
aussi s'approche sous le masque de la trahison ...
Personnage prote, comme on dit.

L'lve avait dpass le matre ...
Pourtant ce n' est toujours pas le plus paradoxal
concernant l'interminable purgatoire don't souffre Toussaint
Louverture dans notre Histoire. En effet, alors que les
noiristes la Duvalier ont choisi Dessalines pour emblme,
le plus bizarre est que pour les thoriciens multristes ce
n'est pas Dessalines l'ennemi emblmatique mais Toussaint

Si pendant la Guerre du Sud, Dessalines s'est
rvl un "mangeur" de multres (Christophe d'ailleurs
ne le lui cda en rien aprs la bataille de Sibert), mais c' est
Louverture qui commandait et qui a battu les Villate,
Rigaud sur le plan la fois militaire et politique, mais aussi
et surtout intellectual car la plume a beaucoup servi pour
fortifier des alliances (abondante correspondence adresse
au gouverneur Laveaux), bref dans le diviser pour rgner
... ( l'instar de ses matres et modles europens, mais
c'est le cas de dire que l'lve avait dpass le matre).
C'est donc Toussaint Louverture que les
thoriciens de la cause multriste ont surtout clou au pilori.
Serait-ce en fin de compete que Toussaint


Louverture reste trop complex pour nous ? Alors que nous
savons tout de lui, nous n' arriverions pas reconstituer le
puzzle.
Ou serait-ce que 1' Hatien n'arrive pas facilement
traiter avec le gnie ?
Ce 7 avril 2003, nous irons mditer devant la Tour
de la Constitution, au Champ de Mars, la Constitution de
1801 de Toussaint Louverture, Gouverneur gnral vie
de Saint Domingue, nous nous merveillerons devant tant
d'audace et de vision l'heure o l'Europe tait dirige
encore par des monarchies hrditaires (sauf la parenthse
franaise) et que le noir partout dans le monde occidental
vivait dans les chanes ...
Nous nous dcouvrirons aussi devant tant de
subtilit (ou d' ambiguit c' est selon) : se rclamer la fois
de la France rpublicaine et exiger qu'elle nous laisse rgler
tout seuls nos affaires ...
Mais en dehors de quelques grandes phrases toutes
faites, telles "cet homme fut une nation", ou "le premier
des noirs au premier des blancs", ou bien "la couleur de
ma peau nuit-elle mon honneur et ma vaillance ", sans
oublier la fameuse "perce louverturienne" car 1986
amnera une sorte de rehabilitation, on verra le president
Leslie Manigat (1988), puis le president Jean-Bertrand
Aristide se rclamer dans telle occasion ou telle autre de la
mthode ou de la pense du Prcurseur, mais cela ne va
pas bien loin...
Et une fois le bicentenaire du 7 Avril coul, nul
doute que le personnage de Toussaint Louverture retournera
son mystre.

(Editorial Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


EXPOSITION AU MUPANAH


Toussaint

Louverture

Mystrieux

dans la Gloire
Port-au-Prince, 28 Mars Une exposition
commmorant le bicentenaire de la mort de Toussaint
Louverture. C'est la page de couverture du catalogue,
"Mystrieux dans Gloire", rsultat d'un travail minutieux
ralis par le Dr. Fritz Daguillard qui au course des annes,
a rassembl des gravures, des tableaux, des photos
reprsentant1' Homme de la Constitution de 1801. Cela
m'a pris 30 40 ans pour raliser ce catalogue", a confi
Mlodie FM l'auteur rencontr Port-au-Prince,
rpondant l'invitation du Service des Affaires Publiques
de l'Ambassade des Etats-Unis en Hati et du Ministre
du Tourisme.
Au programme: l'exposition "Mystrieux dans
la Gloire", inaugure vendredi par le Ministre du
Tourisme au Muse du Panthon National, sous la
prsidence de la Premire Dame Mildred Trouillot
Aristide, pour commmorer le bicentenaire de la mort du
Prcurseur de Indpendance d' Hati; et une Confrence
sur "la Maladie et la Mort de Toussaint" sous le patronage
entire autres de l'Association mdicale hatienne.
Le catalogue commmorant le bicentenaire de
la mort de Toussaint Louverture reproduit une quarantine
(voir Toussaint / 6)


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Nom

Adresse

6 Mois Un An Renouvellement O

Etats Uni s $ 40.00 $ 78.00
Canada $42.00 $80.00 Nouvel Abonn
Europe $70.00 $135.00
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00







Page 6


7 AVRIL 1803 7 AVRIL 2003


Mercredi 2 Avril 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 9


APOTHEOSES


Et Toussaint posa la premiere pierre


O est-il? Il surgira, n'en doutons pas;
il viendra et brandira le drapeau
sacr de la libert.
Abb RAYNAL
Que, comnue l'a voulu et affirm son fis Isaac, et
que, sans preuves le rptrent tant d'historiens, il ait du
sang royal africain dans les veines et descende de Guinaou;
ou qu'il soit tout simplement, comme semble le prtendre
Korngold, le fils de Pierre Baptiste, il n'importe vraiment
pas. Notre gratitude n'a rien dmler avec ses origins.
Sa ligne de vie ne part pas de son berceau. Les destins ne
choisirent pas, aux trames de ses langes, le fil don't ils
fixrent et brodrent la miraculeuse venture qui devait se
clore sur l'affranchissement d'une race et la naissance d'une
Patrie.
On ne s'entend mme pas sur la date de sa
naissance. D'aucuns la situent en 1743. D'autres, en 1745.



Exposition
(Toussaint ... suite de la page 5)
de gravures patiemment runies au course des ans. On y
trouve des bronzes, des gravures, des tableaux l'huile
sur toile, des lithographies, des dessins au crayon, des
portraits, des pltres, des bustes en terre cuite ... Ces oeuvres
reproduisent des scnes de la vie de Toussaint, les
retrouvailles de la famille Louverture, la rencontre de
Toussaint avec le gnral anglais Maitland, Louverture
proclamant la Constitution de 1801, Louverture signant la
Constitution de 1801, la Mort de Toussaint Louverture etc

Pour chaque reproduction, Daguillard non
seulement mentionne le nom de l'auteur, mais raconte les
conditions dans lesquelles l'oeuvre a t ralise, spcifiant
o elle se trouve actuellement, o elle tait dans le pass,
authentifiant en quelque sorte chacune d'entre elles.
La catalogue "Mystrieux dans la Gloire" est le
fruit d'un travail colossal. Le Dr Daguillard a utilis ses
moindres moments libres pour aller fouiller dans les
boutiques des antiquaires, des collectionneurs, un peu
partout dans le inonde o il se trouvait et le rsultat est
surprenant.
"Voil quarante ans que je collectionne des livres
et les gravures qui se rapportent Toussaint Louverture"
raconte Daguillard. "Croyant avoir fait le tour du sujet, je
me suis intress au thme plus gnral de l'histoire du
noir dans l'art occidental. Mais l'largissement de mon


PAR LEON LALEAU
C'est peine si quelques rares prcisions circonviennent
ses premires annes.
On sait qu'il tait, l'aurore de son existence,
plutt chtif et qu'avec ses jours, la Mort joua souvent au
chat et la souris. Mais dj sa volont tait d'acier, et sa
constance, sans flchissement. Des exercices quotidiens
et rguliers contriburent lui assurer pleinement ce don't.
la Nature l'avait parcimonieusement pourvu. On veut dire
la force et la resistance.
Cent ans plus tard, Lyautey offrira le mme
spectacle exemplaire.
Mais son tre matriel ne monopolisa pas son
souci. Les qualits morales s'y insrrent aussi.
Le rsultat en fut que la confiance de ses matres
ne lui fit point dfaut et qu'ils le traitrent avec autant



: Mystrieux dans
champ de collection me fait mieux comprendre la place
unique qu'occupe Louverture dans l'iconographie et l'art
de son temps".
En'effet, elle est immense cette place.
Les portraits de Louverture revtu de l'uniforme
de gnral d'arme, en buste, en pied ou cheval,
Louverture brandissant le sabre, bouleversent la
representation du noir son poque. C'est la premiere
manifestation du "pouvoir noir."
Cette imagerie combien gnante pour le racism
blanc reste plante l'oredu XIXme sicle annonciatrice
de bouleversements, mais don't certain attendront prs de
deux sicles.
Le sabre brandi de Toussaint Louverture, le
Prcurseur, semble dire que la lutte n'est pas termine et
qu'il faut combattre l'ostracisme sous toutes ses formes.
Si vous en avez l'occasion, procurez vous ce
catalogue, offrez le vos amis. Il faut souligner qu'il est
bilingue: franais et anglais.
Nous pensions qu'il sera bientt en librairie.


L'exposition
Toussaint
Louverture se
pursuit au
MUPANAH
jusqu'au 22 Avril.


A UNIQUE HAITIAN FLAG

BICENTENNIAL CELEBRATION
Mapou Productions, in association with the Haitian Musical
Heritage Foundation (HMHF)
presents:
"Hafi: The RhvYhri s, The Dances and- The godjs"

Carnegie Hall on Friday, May 23, 2003 at 8:00 PM.

This historical/cultural dramatization will depict two hundred years of
freedom and cultural fineness and a prospective glimpse at the next two hundred
years while paying homage to our heroes.
Featuring:
Danny Glover
Emeline Michel
James Germain
Erna Letemps
Jean Claude Eugene
Beethova Obas
Boulot Valcourt
Kiskeya: The.Haitian Orchestra led hy Jean Jean-Pierre
Aykodans Dance Company (directly from Haiti) directed By choreographer
JeanGuy Saintus
Master Drummers: Friztner Augustin, Bonga, and (directly from Haiti)
Mapou Azor
Guest Stars: (from Japan) Kimiko Nakazawa, violinist and (from Haiti)
Welmyr
Jean-Pierre, pianist.
This cultural festivity will be the kick off of a series of events
culminating in the commemoration of Haiti's independence bicentennial in the
year 2004.
Reserve your seats today.
Tel. 866.655.7355
w:ww.'windowsonhaiti..coin
mapouproductions @aol. comi
www. cruising ntohistory.org (Sign on to the 2004 cruise to Haiti today as
spaces are limited)
Ticketprices: $100.00; $ 75.00; $ 30.00


"Be the change you want to see in the world"
Mahatma Gandhi


d'intrt que de mansutude.
Dont il leur tiendra compete, d'ailleurs.
Lorsque, dans le Nord du pays, s'tendra
l'insurrection qui devra, comme on le sait, tre touffe
et immerge dans le sang, il interdira la destruction et le
pillage de leurs proprits, et contribuera les mettre
l'abri, au Cap-Franais.
C'est just ce moment-l que s'inaugura
l'action de Toussaint.Louverture.
Son action-clair, prcise le Dr. Price Mars.
Avant 1791, ce sont les longues, lentes, pnibles
et patients annes de preparation. Et ds 1802, les
dboires entrent en scne. Et c'est, consequence de
l'historique matoiserie de Leclerc l'arrestation,
l'embarquement pour la France et cette mort le 7 Avril
1803, dans les montagnes du Jura, come si, par une de
ces cruelles ironies la Rochambeau, la Nature avait
(voir Louverture / 7)


la Gloire...
Aprs elle laissera Port-au-Prince pour les Etats-
Unis o elle restera du 25 Avril au 16 Mai l'Ambassade
d'Hati Washington; puis l'Organisation des Etats
Amricains, du 19 au 23 mai.
L'exposition Mystrieux dans la Gloire" se
rendra aussi Nassau, Bahamas o elle sera du 23 au 27
juin la Central Bank of the Bahamas, Nassau.
Dernier stop, New York, Organisation des Nations
Unies. Probablement en juillet 2003.
Il faut souligner que le catalogue reproduit aussi
l'tude du Dr Fritz Daguillard sur "la Maladie et la Mort
de Toussaint Louverture." Ce collectionneur infatigable a
pu se procurer les rsultats de l'autopsie de Toussaint
Louverture. Il l'a ensuite fait homologuer par les plus
grands centres amricains, et partir de l et de ses
connaissances personnelles, il est arriv certaines
conclusions sur les vritables causes de la mort du
Prcurseur.
Une raison de plus pour vous procurer ce
catalogue. Hati en Marche


AVI POU ON RANKONT PIBLIK SOU SIJE KI KONSENE COMMUNITY
DEVELOPMENT

Miami City Commission ap gen yon Rankont piblik pou diskite zaf ki gen rap ak Community
Development Block Grant Program (CDBG) ak 1t HUD Pwogram. Rankont sa a pral ft:
Jedi 10 avril 2003, 3 z tapan ,1 I Of
City of Miami Commission Chamber
3500 Pan American Drive
Miami, Florida
SOU AGENDA RANKONT LAN AP GEN L


1. Diskisyon ad rezolisyon pwopoze pou otorize transf pou peryd fiskal 2002-2003 (FY 2002-2003)
$645.589 lajan Community Development Block Grant kap soti sou lajan ki te aprouve pou aktivite ak
proje ki pa fi n akonpli pandan ane fiskal 2001-2002 ki fini 30 Septanm 2002 et ki pou pataje jan sa-s :

Aktivite/Proj Kb Sa ki bay Sa ki rete
Black Archives History and $120.000 $0 $120.000
Research Foundation
South Florida, INc
Tacolcy Economic .$210.000 $143.560 $66.440
Development Corporation
Inc
The Overtown Optimist Club$ 94.847 $34.925 $59.922
Human Services Coalition $100.000 $85.586 $14.414
Catholic Charities of the $151.170 $11.012 $140.158
Archdiocese of Miami
Inc./Emergency Services
The Association for the $97.800 $24.395 $73.405
Development of the
Exceptional. Inc./Kitchen
City of Miami Planning $225.000 $53.750 $171.250
Department Historic
Preservation Activities
TOTAL CDBG Rollover FundsS998.817 $353.228 $645.589
2. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou transfer pou ane fiskal 2002-2003 nan lajan proje Housing
Opportunities for Persons with AIDS (HOPWA) $15.000 ki te pou Grant Administration bay liousing
Opportunities Project for Excellence, Inc pou kreye lojman pou moun ki gen ti kob et ki soufri maladi
SIDA.


Ajans
HOPWA Grant Administration
Housing Oportunities Project
for Excellence, Inc


De
$15.000


$15.000


3. Diskison ak Ordonans pwopoze pou amande Chapter 2, Article X, Section 2-817 nan Code of the City
of Miami, Florida ki rele: Administation Code Enforcement, Administative Costs, Fines, Liens pou
modifye Sous-seksyon (h) (1) ki gen rapo ak ouete lyen ki plase sou t pa City a, pou pmet City
Manager-a ouete lyen ki plase sou on t ki lokalize nan Home Ownership Zone si pwoj-a kalifye kom on
proj konstriksyon apatman reyalizab an rap ak on FiveYear Consolidated Plan kit pwoj-a resevwa koh
la nan men City Commission oswa City of Miami Housing and Commercial Loan Committee.


Yo ankouraje tout moun ki interest pou asiste nan rankont lan. Kote lap ft la gen plas pou mount ki infim.

(Ad No 11551)






Mercredi 2 Avril 2003
HTniti pn Mnrrchp Vonl XVTIIT n Q


Page 7


I TTN BICENTENATRE I


"Elle repou
(Louverture ... suite de la page 6)
choisi de donner pour cadre l'agonie du Premier des
Noirs, les dernires neiges d'un hiver si virulent et si
persistent que, jusques au domaine du Printemps, il
prolongeait encore ses ravages.


Paulus Sannon don't les trois tomes sur Toussaint
Louverture sont rdits par Les Presse Nationales
Si, pour arriver la concrtisation de ses rves,
les manoeuvres de Toussaint furent ttonnantes, tortueuses,
embrouilles et souterraines et c'est ce que, peut-tre
quelques-uns appellent sa fourberie on ne peut pas ne
pas reconnatre que ce rve n'est assombri d' aucun doute,
alourdi d'aucun scrupule; qu'il clate, au contraire, en
chacun des jours de sa vie politique, comme le soleil qui


ssera par les
ne se serait jamais couch. Et ce rve toile quatre
branches ou trfle quadruple foliole ce rve, clos bien
avant que les souffles de libert, parties de France,
prolifrassent sur toute la plante, mais qui, les respirer
plus tard, se prcisa, ce rve, c'tait:d'abord,
falliandisse ment ..i
des noirs de
S a i n t
Domingue; e,
ensuite, leur' '
lvation la
citoyennet "
definitive; en
troisime lieu, '
la libert et .
1 galit 1' .
garanties r
tous, par une
Constitution .
humaine et
couple; et
enfin 1' int-
gration de l'le
d' Hati parmi
les Nations
juges aptes au
self-gover- La bataille de la Ravine Couleuvre
ment. guerres napoloniennes, mais les ind
Je sais que tout cela, du moins une parties de
tout cela, a t contest
Et, bien des fois.
Et mme par des historians de chez nous. Car
Sla lettre, claquante et brve, comme un coup de fouet,
du 20 aot 1793, date du camp de Turel, ne parle que
de vengeance, de libert et d' galit.
Et nullement d'indpendance et de Constitution.
De l affirmer que Toussaint Louverture ne
souhaitait que se substituer au matre blanc pour exploiter
la colonie son profit unique et arrondir une fortune don't
s'tait dj empare la Lgende, il n'y avait pas loin. Ce
petit bout de chemin, ce ne sont pas les dtracteurs et, aprs
eux, les nafs, qui auraient refus de s' y engager.
Et ils le firent.
Voici comment Stnio Vincent, prcisment, le


Sracines "...
note :
"D'Inginac Toussaint Louverture, c'est--dire
en remontant la source mme de la vie national, c' est le
mme itinraire d'incomprhensions et d'opinions
hasardeuses que suivent les tenants d'une critique
irrflchie et sans measure. Toussaint Louverture oui


So l'arme de Toussaint fut dfaite par les vtrans des
ignes avaient perdu un combat, ils n'avaient pas perdu
la guerre
demeure la figure dominant de notre histoire, est,
quelquefois, raval, lui aussi, au rang d'un vulgaire Gnral
indigne qui ne faisait que les affaires de la Mtropole.
Non Il n'tait pas le prcurseur. Pendant prs de dix ans
il a tenu la Colonie sous la frule. Il en tait presque le
matre. S'il avait la moindre ide d'indpendance, n' tait-
ce pas le temps de la raliser ? Des occasions propices ne
lui manquaient pas. Mais il ne pensait qu' lui, se griser
de plus en plus de son pouvoir, faire peser sur le people
sa souveraine et total autorit.
"Ces griefs, la vrit, n'ont jamais t.
catgoriquement formuls nulle part. Mais ils circulent,
ils tranent dans certain milieux, et la propaganda hypocrite
qu' on en fait tend crer une sorte de tradition orale autour
des faits et gestes de Toussaint."
(voir Louverture / 8)


liit


riiiiti U-11 Ivim ulu VUI. Al. v I N. , %- L'q -fil % YI, Il A 1. Il L ILA A %.I -d







I PARILEON IIEAI


Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


Et Toussaint posa la premiere pierre


(Louverture ... suite de la page 7)
Puis avec une profusion d'arguments prcis,
magistralement ordonns, Stnio Vincent rduit nant
l'injuste et stupid rquisitoire.
Et on ne peut se retenir de longuement le citer
nouveau:
"Et pourtant, tous les movements, toutes les
initiatives, Proclamations, Instructions, measures diverse
pour dvelopper la production agricole, pour rpandre la
notion du travail libre, et, au besoin pour l'imposer, parmi
ces hommes frustes, qui croyaient navement que
' abolition de l'esclavage dcrte par la Convention du 4
fvrier 1793 ne signifiait que la libert de ne rien faire,
que le droit de se croiser les bras, en un mot, toutes les
forces mises en action au course de cette priode decisive,
ne rvlaient-elles pas, en mme temps, que la pense
profonde du Gouverneur gnral de Saint-Domingue, des
plans bien arrts et convergeant vers un mme but ?
"Politique et diplomatic, conomie et commerce,
administration et organisation militaire, ne voit-on pas
comment tout cela se dveloppe paralllement et
activement, avec un esprit de suite et mme une mthode
absolument approprie aux circonstances ?"
"Etait-ce seulement pour assurer la paix et la
prosprit coloniales que Toussaint avait ses propres
relations extrieures; qu'il ngociait parfois secrtement
avec les agents des Puissances trangres dj presque
accrdites directement auprs de lui, et qu'il dcidait, sans


en rfrer personnel, de toutes les matires y comprise
mme les matires d'ordre politique ?
"Et pourquoi enfin cette constitution de Saint-
Domingue qu'il avait fait prparer d'aprs ces propres
conceptions et qu'il n'avait fait que communiquer au
Premier Consul ? Une constitution n'est-elle pas la loi
fondamentale d'un Etat".
Et l'minent crivain continue, rduisant rien
l'objection des dtracteurs qui opposent l'action de
Toussaint, son nervante lenteur don't il voudrait faire une
preuve de l'inexistence de son rve :
"Une pice essentielle manquait la machine,
c'tait l'unit de groupement. Il avait admirablement
compris et c'est l la marque de son gnie politique -
qu'il ne pouvait rien faire de solide et de durable sans la
jonction, sans la fusion des deux lments jusqu'alors
juxtaposs, qui formaient la population indigne de Saint
Domingue. Tandis que le Franais Hdouville, promenant
son infernal machiavlisme entire le Nord et le Sud, semait
partout la division et la discorde pour essayer de sauver le
rgime colonial agonisant, Toussaint, lui, ne pensait et
n'agissait que pour raliser cette unit pralable et
indispensable. Il y voyait le sens mme de notre histoire.
Rien n'tait videmment plus difficile, car il ne s'agissait
de rien moins que de dloger un certain conservatism
invtr et, plus que jamais, encourage et fortifi par les
agents de la Mtropole, et de l'amener par tous les moyens


possibles l'esprit nouveau. Il ralisa quand mme cette
unit. Il la ralisa par la force parce que des circonstances
indpendantes de sa volont l'avaient accul cette
extrmit regrettable mais ncessaire. Il jouait pour son
Pays et sa Race la supreme parties. Il estimait, avec raison,
qu'il ne devait pas la perdre. Il affirma ainsi sa complete
domination et sur la grande masse des esclaves d'hier et
sur la classes restreinte des affranchis appels par son
education encadrer cette masse, la dgrossir,
1' organiser vaille que vaille, pour que, en attendant mieux,
la Nation qui allait tre cre pt se tenir debout, marcher,
s'acheminer, avec quelque assurance, vers les destines qui
l'attendaient. L'Indpendance tait, ds lors, chose
virtuellement faite. "
Plus aucun doute, maintenant, ne complique la
solution du problme.
Et si, aprs Stnio Vincent, nous appelons
tmoignage le Dr. Price Mars, ce ne sera que pour
confirmer, autant dire apporter une sorte de preuve par neuf,
aussi rapide qu'indiscutable, aux apprciations de l'ancien
President de la Rpublique.
Le Dr. Price Mars a trait la question deux
reprises et une anne d'intervalle, en avril 1944 et en
avril 1945, dans la Revue de la Socit d'Histoire et de
Gographie.
Ce sont deux essais remarqus l'un et l'.autre,
riches de faits incontestables et truffs de citations
opportunes et concluantes. Et ils s'adossent,
en outre, des documents officials puiss tant
au Foreign Office qu'au Dpartement d' Etat.
Si l'on peut encore qualifier
d'apocryphe certain lettre au Premier
Consul o Toussaint ose dj se servir du mot
d'indpendance, 1'authenticit des dossiers
dballs aprs plus d'un sicle ne peut
nullement tre conteste. La mauvaise foi
elle-mme, et sa soeur jumelle Ignorance,
hsiteraient s'y risquer. Aucune des deux
ne manque cependant d' audace.
Ces pieces lettres, rapports,
memoranda toutes disent, sans hsitations
ce que veut Toussaint, ce quoi il travaille,
et toutes le disent en routes lettres. Un rapport
de Stevens est typique ce sujet et corrobore
de point en point les assertions de Stnio
Vincent et du Dr. Mars. C'est d'ailleurs
l'une des deux tudes de ce dernier que
j'emprunte cette citation :
"I1 prend des measures lentement,
mais srement. Tous rapports avec la France
seront bientt rompus. S'il n' est pas inquit,
il sauvera les apparences pendant un court
space de temps. Mais aussitt que la France
interviendra dans cette Colonie, il lvera le
masque et la dclarera indpendante "
Et voil qui authentifie certain
propos tenus par le Gouverneur gnral chez
le gnral Moyse qu'il devait, par la suite,
faire fusiller et o il avanait qu' il profiterait
de la guerre franco-anglaise et de la tension
amricano-franaise pour raliser son
dessein, assur de pouvoir computer alors, au
dtriment de la Mtropole, sur la Grande-
Bretagne et les Etats-Unis d'Amrique qui
tous deux avaient, eux aussi se plaindre
d'elle:
Et qui secrtement, soutenaient
l'action de Toussaint.
Ne faut-il pas ajouter cela aucune
precision ne saurait tre de trop certaines
suggestions faites un envoy de la France
et qui conseillait instamment une paix
immediate entire elle et ses voisins, les
Anglais, une entente sans dlai avec ses co-
intresss, les Amricains.
Et cette triple alliance et alors
rduit aisment Toussaint, en condamnant
par un blocus effectif et sans fissures, Saint-
Domingue la faim.
Sans doute, les collaborateurs de
Toussaint ne pouvaient pas, dans ce fouillis
d'vnements tnbreux, dans cet
entrecroisement perptuel de circonstances
nuageuses, souvent contradictoires, dmler
la pense exacte du Gouverneur gnral. Non
seulement le Chef surclassait largement et
sans effort ccux qui travaillaient sous ses
nites. ordres, mais encore la moindre indiscretion
de sa part et, peut-tre, compromise l'oeuvre
(voir Louverture / 14)


Page 8


Dutch Caribbean Airlines






'*







$150.0oo



SALLER-RETOUR + TAX

Valable jusqu'au 14 Juin 2003.




Miami/Port-au-Prince


Deux vols par jour!


La ligne arienne prfre vers Haiti!










DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230




*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont lirr


4%. ,O






Mercredi 2 Avril 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 9


Page 9


| BICENTENAIRE COLLOOUE


La nationalit de Toussaint


Louverture objet de controversy


Port-au-Prince, 29 Mars Toussaint Louverture, dcd au Fort de Joux le 7
avril 1803, aprs avoir t dport en France, a suscit des commentaires divers et
contradictoires Le Bnin et la France rclament notre hros national, Toussaint
Louverture. Son me est tounnente entire la France et Allada"", a dclar le ministry
des Hatiens vivant l'tranger, Leslie Voltaire, au troisime jour du colloque international
organis l'initiative de plusieurs organizations de la socit civil hatienne et soutenue
par plusieurs ministres.Toussaint Louverture, dcd au Fort de Joux, le 7 avril 1803,
aprs avoir t dport en France, a suscit des commentaires divers et contradictoires
en apparence aux membres du panel Panorama mondial des vnements de Toussaint
Louverture"".
"La France est heureuse de partager Toussaint avec Haiti"", a pour sa part
MAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
VIZCAYA MUSEUM AND GARDENS TRUST
MIAMkllR VIZCAYA MASTER PLAN
D lD A03-VIZ-01

The County Manager, Miami-Dade County, pursuant to Chapter 287.055 Florida Statutes, and
Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105,
as applicable, announces that professional services will be required from one (1) qualified
consultant to provide professional architectural and engineering services for Master Planning
services, which address planing, design and development opportunities within VizcayaMuseum
and Gardens. This solicitation is considered to be project specific.
The Vizcaya Museum and Gardens property historically, was the private winter home of
industrialist James Deering. The 50 acre property was deeded to Miami-Dade County in 1952.
The property is designated a National Historic Landmark requiring compliance with all
Secretary of the Interior Standards. This project focuses primarily on a master plan for the
Museum and Gardens and the further development of the property within the confines of stated
deed restrictions Secondarily, the project will explore the potential for the future use and
redevelopment of other adjacent buildings located within the Vizcaya Museum and Gardens
property into compatible museum, historic house and related themed attractions.
Services to be performed include land use/situation analysis, design services, programming
and schematic design and development costs. The land use/situation analysis includes
assessing the implications to the Master Plan of general physical conditions that materially
affect the area, including but not limited to land uses, soils, water drainage, environmentally
sensitive lands, governmental regulations and administrative policies, infrastructure levels of
service, deed restrictions, and other relevant data. The analysis should help direct the location
and use of suitable restoration and development. This analysis should identify both the
opportunities and constraints associated with existing buildings on site, including the vacating
Miami Museum of Science, as well as site opportunities and constraints.
The Design Services involve providing partial design services necessary to help to formulate the
master plan near the beginning of the study and later to illustrate master plan recommendations.
Programming and Schematic Design involves establishing a design program consisting of a
detailed textual discussion and listing of ail functions and spaces, together with square footage
of each assignable space, gross square footage, and a descriptiorrof the relationships between.
and among the principal programmatic elements. The schematic design shall consist of detailed
site-specific plans, floor plans, elevations, sections, and ail other elements required showing the
scale and relationship of each component of the program and the Development Costs involves
providing a statement of probable construction costs that include a summary evaluation of the
estimated cost of any exhibits, buildings or infrastructure.
The Vizcaya Museum and Gardens Trust has contracted with Lord Cultural Resources Planning
and Management, Inc., who is the Master Planning consultant for this project, and the A&E
team selected will be subcontracting directly with the Master Planner. The selected A&E team's
work must fit into the overall planning process developed by Lord Cultural Resources Planning
and Management, Inc. additionally; the architectural firm of the A&E team will be the lead
consultant of the A&E team.

One (1) qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional Services
Agreement with Lord Cultural Resources Planning and Management, Inc. with an estimated
compensation of $ 150.000. The project could go no longer than one year as the Master Plan
needs to be approved by the Trust and the BCC. If it is rejected, revisions would be needed.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
14.00 Architecture (PRIME)
16.00 General Civil Engineering
10.03 Environmental Engineering-Biology Services 20.00 Landscape Architecture
11.00 General Structural Engineering 21.00 Land-Use Planning
12.00 General Mechanical Engineering
13.00- General Mechanical Engineering
A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center
(VIC), located at 111 NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami FL 33128. The phone
number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation
notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with
Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It
will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally those pre-
qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC
and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm
at the following link "Solicitations On-Line".
The Consultant Coordinator for this project is Pamela Paulk who may be contacted via e-mail,
fax or phone at rsteele@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or phone: (305) 375-1109
CONTACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreements-15% Community Business Enterprise
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on April 1, 2003 at 10:00 AM
in Conference Room 18-3, 18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW Ist
Street, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is April 18, 2003 at 12:00 PM., LOCAL TIME. Ail
sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the
Board of County Coimnissioners, 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES
OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11. (t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


dclar le diplomat franais Stphane Gruemberg, premier conseiller de l'Ambassade
de France en Haiti, qui est intervenu ce colloque qui a pris fin samedi sur la place de la
Constitution de 1801, au Champ de Mars. Laquelle Constitution est considre comme le
premier acte politique de Toussaint Louverture, prouvant sa volont manifeste de fonder
un nouvel Etat. Le diplomat franais a fait part l'assistance des diffrentes activits
qu'organise la France l'occasion du bicentenaire de la mort de Toussaint Louverture, le
7 avril 2003. Exposition, dpt d'une plaque par les professeurs Michel Hector et Pierre
Buteau et d'autres intellectuals hatiens au Fort de Joux (le Golgotha de Toussaint),
spectacles. Figurent dans ce vaste programme des Franais qui rcuprent leur manire
un hros universal. Le thme du colloque Toussaint au rendez-vous avec l'histoire
universelle illustre bien la porte de l'oeuvre louverturienne sur l'humanit.
"C'est l'occasion pour nous de clbrer Hati et de mieux la faire connatre aux
(voir Nationalit / 12)

POLITIQUE

Recherchs Amiot Mtayer

et Jean Tatoune
Gonaves, 25 Mars Treize Cdras.
personnel ont t arrtes le mardi 25 mars Si les units de la PNH n'ont pu
aux Gonaves dans le cadre d'une mettre la main au collet des deux fugitifs,
operation lance par la police pour elles ont toutefois procd l'arrestation
procder l'arrestation des chefs de 13 individus don't certain ont t librs
d'Organisations Populaires, Amiot peu aprs.
Mtayer, alias Cubain, et Jean Pierre dit Les responsables de la police des
Jean Tatoune. Gonaves ont fait savoir qu'ils sont
Des membres de plusieurs units dtermins retrouver les deux hommes
de la PNH ont dbarqu d'abord pour les retourner en prison, l'un pour
Raboteau la recherche de "Cubain", un rpondre des accusations portes contre lui
chef d'OP proche de Lavalas. Evad de et l'autre pour purger sa peine de
prison le 2 aot dernier, Amiot Mtayer condemnation perptuit.
accus d'implication dans les violentes Des perquisitions ont t opres
manifestations du 17 dcembre 2001 qui Raboteau et Descahos aux domiciles des
ont suivi l'attaque d'un commando nomms Jerry et Karl. C'est le premier qui
d'anciens militaires contre le Palais pilotait le tracteur qui a forc les murs de la
National. prison des Gonaves et qui a permits
Les policies se sont ensuite l'vasion de plus d'une cinquantaine de
rendus Jubil Blanc dans le but de dtenus le 2 aot 2002.
procder l'arrestation de Jean Tatoune, Le deuxime, un ancien militaire,
un repris de justice et activist politique tait . l'avant-garde de violentes
proche de l'opposition. manifestations des membres locaux de la
Jean Tatoune s'tait vad le Convergence Dmocratique qui avaient fait
mme jour de la prison civil des Gonaves plusieurs morts Haut-Descahos la fin
aprs avoir t condamn aux travaux de l'anne dernire parmi la population
forcs perptuit pour sa participation civil.
au massacre de Raboteau (Gonaves) qui Plusieurs armes ont t saisies lors
avait fait plus d'une dizaine de morts dans des perquisition du mardi 25 mars don't des
la nuit du 22 au 23 avril 1992, sous le 9 millimtres, des 12 et des armes croles
rgime du coup d'tat du gnral Raoul ". AHP


Coup de balai au Haut

Commandement de la Police


(Police ... suite de la page 3)
gouvernement a promise aux nouveaux
responsables de la PNH toute la
collaboration du CSPN dans le cadre des
dmarches qui seront enterprises pour
rendre plus professionnelle la force de
police et lui permettre de continue
accomplir sa mission de protection et de
service. De son ct, le nouveau directeur
de la PNH, Jean-Claude Jean-Baptiste, a
indiqu qu'il entend travailler rendre la
police encore plus proche de la population
civil et bien remplir sa mission.
M. Jean-Baptiste a dclar
toutefois reconnatre les carences de
moyens auxquels est confronte
l'institution en raison de la cruise qui frappe
le pays depuis plus de deux ans.
L'ancien directeur gnral de la
PNH Jean Neslie Lucien qui participait
la crmonie s'est flicit de la nomination
d'un nouveau responsible la tte de
l'institution. Faisant savoir que le travail
ne sera pas facile pour le nouveau directeur


gnral, Jean Neslie Lucien a indiqu qu'il
sera toujours disponible pour apporter ses
conseils et suggestions M. Jean-Baptiste.
Le directeur du service de la
Circulation des vhicules, Evans Saintin,
a t nomm inspecteur gnral en chef de
la PNH en lieu et place de M. Arvel Jean-
Baptiste galement dmissionnaire. Wilson
Cassus est nomm directeur central de la
police administrative. Il replace ce poste
M. Carel Alexandre.
Jude Perrin conserve sa place la
direction central de la Police Judiciaire.
Le choix du nouveau directeur devra tre
ratifi par le Snat de la Rpublique aprs
notification officielle du Prsident Jean-
Bertrand Aristide.
Le porte-parole de la PNH, Jean
Dady Simon, a annonc par ailleurs la
creation d'un haut commissariat pour la
scurit national. Ce haut commissaire
devrait tre form avec d'anciens membres
du haut commandment qui demeurent
encore des policies. AIIP


Resolution 822 : Le


Gouvernement s'active
Port-au-Prince, 26 Mars la semaine (coule) un ensemble de
Le gouvernement a pris ds le dbut de (voir 822 / 12)





1








1 EXPOSITION


Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


"Paroles papers ", paroles d'artistes
/Ils abattent le A f cAa que c'tait un moyen de voir
silence qui l'enveloppe pour 'honneur a AfricAm erica une autre facette des
que le silence soit encore diffrentes possibilits qu'on


plus silence ou pays comme caillou dans la marre,
chaque home met sa part de fleurs et rve de quarts
d'toiles ".
Portion de phrases parses, vers entrecoups, des
mots qui auraient pu tre bleus, noirs ou de toutes les
couleurs, parfois durs comme roc, parfois tendres, crits
dans tous les sens sur des supports en paper, voil quoi
on fait face d'abord la salle d'exposition du Centre
Culturel AfricAmrica depuis le vendredi 28 mars.
Porte ouverte donc pour une exposition d'oeuvres
artistiques intitule'" Paroles Papiers ". La Fondation
AfricAmrica, prsente la fois Port-au-Prince,
Montral et Dakar a une structure international, mais le


Centre Culturel AfricAmrica qui est un space de
promotion, de formation aux artistes hatiens veut mener
bon port l'univers artistique hatien, toutes disciplines
confondues en faisant de la promotion et de la formation
d'artistes.
On aurait pu sous-titrer l'exposition "Quand
1' ouvre des plasticiens rejoignent la posie".
Diffrents plasticiens, peintres, potes sont donc
l'honneur pour cette manifestation tels que Gary
Augustin, Dominique Batraville, Christopher Cozier
(Trinidad), Killy, Barbara Przeau, Jacques Roche, Elsie
Surna etc. On a donc l'occasion de dcouvrir par example
les deux aspects de cette dernire, pote et plasticienne
canadienne et constater la plasticit de sa
Sposie ou la posie qui peut se dgager de


ses illustrations. Mais manquent encore
beaucoup d'ouvres talentueuses restes au
fond des tiroirs...
La Fondation a vu le jour suite ce
constat terrible de Barbara Przeau
Stephenson d'une ignorance ou mme d'un
mpris aberrant des vraies valeurs de ce pays.
Aprs avoir pass quelques annes
tudier les arts visuels au Canada et avec
un paquet immense de rves sous le bras ",
Barbara s'est installe depuis quelques temps
dans le pays et contribute faire briller
davantage notre universe cultural de par son
nouveau soleil.
En tant que peintre participate
galement, elle dit que cette initiative est une
sorte de laboratoire, une tentative de concilier
ces deux genres que sont la posie et la
peinture.
Aprs des runions en commun, les
plasticiens ont voulu travailler avec les textes
potiques d'un commun accord. 'oeuvre de
Jacques Roche, par example, a rejoint celle
de Killy comme la sienne a retrouv celle de
Dominique Batraville et l, ils ont comprise


LIVRASON" AS DMC



LIVRAISON A DOMICIL
j i E. AmaFii id


Lorsque vous voulez envoyer de l'argent en Haiti, pensez CAM.
CAM a un personnel courtois votre disposition pour vous fournir un service
rapid et fiable. De plus, son site Internet vous permet d'effectuer
vos transactions avec votre carte de credit, o que vous soyez.

Notre BUT: livrer vos transferts temps domicile
Notre PRIORIT : votre satisfaction.

NOTRE DIFFERENCE C'EST NOTRE SERVICE!

Pour de plus amples informations, appelez gratuitement:
Aux Etats-Unis: 1-800 934-0440 En Haiti: 800-256-8687
Ou visitez notre site internet: www.camtransfert.com


KISKEYA EXPRESS


GRAND OPENING WEEK END
LOUVERTURIEN


AVRIL 4,5,6,7


special discount special discount
SPECIAL DISCOUNT


20% 20% 20%

7921 NE 2ND AVE.

PHONE:(305) 751-4488

FAX:(305) 751-4002
TOLL FREE: 1-866-547-5393


Page 10


peut tirer de cette forme d'changes tout fait original.
Eleve avec des parents qui furent artistes eux-
mmes, Barbara ne cache pas qu'elle a pris got la chose
culturelle depuis sa tendre enfance. Sa mre voyait dj en
elle une artiste ne.
Elle avoue cependant tre confronte un
dilemme cause de la Fondation AfricAmrica qu'elle est
en train de mettre sur pied depuis deux ans et qui serait un
space artistique et de rencontres culturels, pouvant donner
lieu l' mancipation des ouvres d' artistes.
Elle a toujours combattu au niveau des droits des
artistes, pour leur respect, la justice et c' est cause de cela
qu'elle s'est retourne vers les mdias. Pour cette
exposition, elle confie avoir beaucoup joui chercher
l'aspect plastique des textes. Il y a une grande difference
entire lire pour lire, selon elle, et lire pour mettre en scne.
Il y a des mots plus visuels que d'autres. Exercice assez
intressant car elle a pu renouer avec l'atelier des papers
sur lesquels elle a longtemps travaill avec les jeunes.
Intressant quand on sait comment restent encore
inaccessibles les supports acadmiques de peinture. Le
constat reste au niveau des nombreuses issues qu'il reste
donc explorer. Initiative trs original parce que
d'habitude, les potes ne s'intressent pas aux uvres des
plasticiens eux-mmes. Ces derniers la plupart du temps
aussi viennent pour une exposition, ils accrochent leurs
euvres et s'en vont. Pour cette exposition, ils ont voulu un
peu plus puisque l'un s'intresse 1' autre et ils sont donc.
sur place.
Participe galement cette exposition Killy, de
son vrai nom Patrick Ganthier, peintre contemporain qui
vient de participer comme seul hatien au Festival du
Voyageur Winnipeg (Canada) o il a prsent ses totems
caractres. Pour lui, cette exposition fut une
premiere grande experience. Il a travaill avec des textes
de Jacques Roche, par example, qu'il a dcouvert dans le
cadre de cette exposition ou de Gary Augustin.
Pote et critique d'art comme il se dfinit lui-
mme, Gary Augustin a dj public Grandole du
jour "(Ed. Mmoires, 1994). Pourlui, la complicit avec
les plasticiens est total et fructueuse.
En d'autres termes, ce fut come dira Barbara,
quelque chose de gagn et un acquis puisqu'en
changeant les rgles du jeu, ce qui fut un dfi pour les
plasticiens, beaucoup de gens ont rpondu ce dfi.
Il n'y a aucune recette, ni de formules toutes
faites. Les intervenants sont ces ingredients qui attendant
le rsultat. L'vnement sera ce que les visiteurs en
front. Que perdure cette initiative, on dit toute 1' quipe
de la Fondation Sursum Corda !

Giscard Bouchotte
kee_ven@6yahoo.fi


COURIER

Notre plerinage

en Haiti
Plerinage, quel mot significatif pour beaucoup
d monde! On pense gnralement Lourdes, Rome,
Chartres, Jrusalem, Toronto (JMJ)... etc. Eh bien nous,
c'est Hati que nous rattachons ce mot! En effet, nous
venons de rentrer d'un sjour trop court mais intense et
tellement enrichissant, durant lequel avait lieu une
ordination piscopale, but de note plerinage !
Nous revenons avec plein de flashs, de
couleurs, d'motions, d'amitis, d' merveillements qui
sont pour nous un signe d'esprance, de courage et de
joie! Et nous sommes heureux de vous les partager
rapidement:
Il y avait foule dans la grande cathdrale de Port-
au-Prince, le samedi 22 fvrier 2003, pour accueillir
les deux nouveaux vques auxiliaires ordonns,
don't un ami de papa, pre Pierre-Andr Dumas (
qui vient tout just d'avoir quarante ans). Le cheur
des sminaristes tait magnifique et
impressionnant, la Chorale Sainte Ccile compose
d'une multitude de jeunes alternait avec lui. Tous
les vques d'Hati taient l entourant le cardinal
Etchegaray, reprsentant Jean-Paul II. Le president
de la Rpublique d'Hati, ainsi que de nombreux
officials taient presents, et le people debut sur
les cts, au fond et l'extrieur soutenait par sa
ferveur et sa confiance ce grand moment! Les
(voir Plerinage / 11)







Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol XVTT NTn 9


I ALJLSPORTS


1 Page 11
1


Tennis Key Biscayne: Serena Williams trop


KEY BISCAYNE, 29 Mars L'Amricaine forte pour Capri1
Serena Williams, tenante du titre et invaincue cette
anne, n'a cd qu'un set pour reporter le tournoi de Key
Biscayne de tennis en battant sa compatriot Jennifer de cette preuve du circuit fminin WTA dote de 2,96 M
Capriati (N.6), 4-6, 6-4, 6-1, samedi, en finale de dollars (environ autant d'euros).
.." ......". "C'tait un match difficile et Jennifer jouait
vraiment bien en particulier dans les deux premiers
sets", a comment la cadette des soeurs Williams qui
a brandi le 22e trophe de sa carrire, don't dj cinq
S 'en Grand Chelem, seulement 21 ans.
Victorieuse aux Internationaux d'Australie et
l'Open de Paris en salle, Serena Williams, N.1
Lmondiale, n'a perdu qu'un set (en finale) tout au long
"s de sa march triomphale vers son troisime trophe
de l'aime.
|:'. i .> l. Pour Capriati, en revanche, les annes se
suivent et se ressemblent: finaliste en Flonde depuis
.I .... . trois ans, elle court toujours aprs son premier titre
Key Biscayne.
:' Et pourtant, Capriati avait bien dmarr la
parties et se voyait sans doute dj soulever le trophe
du vainqueur le jour de ses 27 ans. Mais, Serena


a ti Williams, tombeuse de la Belge Kim Clijsters
a t (N.3) en deux sets secs en demi-finale, a retrouv


ses marques pour serrer son jeu et ne plus rien laisser
chapper.
En dpit de la forte chaleur et l'humidit -la parties
a t interrompue pendant 10 minutes aprs le deuxime
set selon les rglements de la WTA- et de trs nombreuses
fautes directed (42 contre 21 Capriati), Serena Williams
tait une nouvelle fois trop forte pour Capriati. Grce sa
science du court, elle avait d'abord oblig son adversaire
s'puiser en courant sans cesse pour rattraper
ses coups.
Au troisime set, la fatigue a alors fini par avoir
raison du courage de Capriati, qui disposait pourtant de
deux balles de break sur service adverse au premier jeu.
Mais elle tait alors incapable de bousculer une Serena
Williams en pleine confiance. Et la parties tait alors
termine, Capriati ne marquant qu'un jeu de service au
quatrime jeu. Aprs deux heures et quatre minutes
d'changes, la N. 1 mondiale a dmontr, une fois de plus,
qu'elle tait actuellement imbattable. (AFP)


Serena Williams avec le trophe de tennis WTA de Miam

SOCIETY

Fte de l'internet

en Hati
(2me dition : 7 et 8 avril 2003)
www.gensdelacaraibe.org,

Une nouvelle manire

d'apprivoiser !
A l'occasion de la fte de l'internet en Haiti don't
la deuxime dition se droulera le 7 et 8 avril 2003, date
concidant avec la Clbration du Bicentenaire de la mort
de Toussaint Louverture, nous avons voulu prsenter le
site www.gensdelacaraibe.org conmme une rfrence de site
web, tant par le travail artistique de la presentation mme
du site que les informations prcieuses qu'on peut en tirer.
La fte de l'intemet fut lance l'anne dernire
en Haiti le 24 avril 2002 sur l'initiative de Gotson Pierre,
ralisateur du site Alter Presse.
Les objectifs de cette manifestation sont divers :
ils sont centrs sur la sensibilisation et l'animation afin de
pouvoir informer la population des enjeux de cette nouvelle
technologies de l'information et de communication.
Les organisateurs tiennent notamment
sensibiliser les Hatiens sur les contenus concernant leur
pays sur le web qui peut leur permettre de promouvoir les
changes travers le rseau.
A cette occasion, Monsieur Jean Marie R. Noel,
professeur la facult des Sciences et coordonnateur du
rseau de dveloppement durable en Haiti dans son
message demandait s'il faut "en effet se proccuper du
dveloppement de la Science et de la Technologie en
gnral et des NTIC en particulier lorsque plus de la moiti
de la population vit au-dessous du seuil de pauvret ".
Cette anne, sur le site du Mdia Alternatif, on
peut voir toutes les informations s'y rapportant comme le
lancement du forum multimedia AyitiAltemative2004.


FOOTBALL


Euro 2004: les Bleus en route
LENS, Pas dequalificationDans le silla
Calais, 29 Mars -vers la qualificationd'un ZiDans le ZilII
L' uine de France a


fait un grand pas vers la qualification directed l'Euro
2004 de football en rossant samedi Malte 6-0 en match
liminatoire.
Les Bleus sont premiers du group 1 avec 12
points en quatre rencontres. Ils devancent Isral, qu'ils
affronteront mercredi Palerme, de huit longueurs.
Les champions d'Europe en titre, battus par la
Rpublique tchque 2-0 le mois dernier au stade de France,
ont ralis un match plein d'envie Flix-Bollaert pour
mettre au pas une formation maltaise venue pour dfendre.
Le sort de la rencontre s'est jou en deux minutes
lors de la premiere priode. Largement dominateurs, les
protgs de Jacques Santini ont dbloqu la situation grce
deux buts de Sylvain Wiltord' et de Thierry Henry,
impressionnant d'aisance et de vlocit.
La second priode a vu les Maltais littralement
exploser sous la pression des Franais, qui ont ajout trois
buts par l'intenable Henry, Zinedine Zidane sur penalty et
de la tte, et David Trezeguet.
La defense central Mikal Silvestre-William
Gallas, aligne en l'absence de Marcel Desailly, n'a t
que trop peu mise contribution pour tre juge.
"Il ne faut pas s'enflammer. Si on n'avait pas
ouvert le score en premiere mi-temps, 'aurait t beaucoup
plus difficile en second priode", a comment Thierry
Henry.
"Ce n'est pas toujours gagn d'avance. Nous
n'avons pas pris cette quipe de haut".
Aprs une entame de match hsitante, o ils
concdaient un corner ds la premiere minute, les Bleus
entamaient le sige de la surface maltaise.
Sylvain Wiltord, d'une frappe croise, puis Thierry
Henry de la tte, inquitaient le garden adverse dans les
cinq premires minutes.

HENRY, HOMME DU MATCH


Le lancement se fera au local du Groupe
Mdialternatif, le 7 avril 10:00 AM, sorte de forum
lectronique qui sera un lieu d'changes web et radio, pour
une appropriation du bicentenaire d'Hati par les secteurs
sociaux. Le group MdiaAlternatif souhaoite aussi lancer
une rflexion sur le thme: internet, Libert, galit,
souverainet.
(voir Internet / 16)


Notre plerinage en Hati


(Plerinage ... suite de la page 10)
quatre heures de crmonie ne nous ont pas paru
longues du tout (mme si l'electricit qui faisait dfaut
certain moments empchait d'entendre
correctement). Rien n'est venu trouble la prire, ni
les chants.
Les moments les plus mouvants pour nous: l'abandon
entire les mains de Dieu des deux nouveaux vques print
allongs sur le sol pendant les litanies des saints, et
l'imposition dles mains par l'ensemble de I'cpiscopat
hatien. Mgr D)umas la lin a redonn courage, espoir,
confiance et dynaniisme h son people daiis tni message


d'envoi tonique o alternaient le franais et le crole. A
vous couper le souffle; on ne resort pas indemne d'un si
grand moment...
Le people hatien est extraordinaire. Bien que dmuni
de tout, il sourit et continue d'esprer et de vivre
debout! Les jeunes sont partout dehors et jouent; ils
croient la solidarity et aux lendemains meilleurs (nous
en avons rencontrs beaucoup). Kolbe voulait jouer
avec eux au foot dans la nie pielreuse et poussireuse,
et si Cassien avait euii ses rollers, il serait all sur le
C'hamip de Mars avec Ious les jcunes rasseiiibls ni


plutt inspir, les Franais jouaient avec beaucoup
d'nergie et il fallait que Mario Muscat se dtende de tout
son long pour repousser une frappe ras de terre de Wiltord
la 20e minute de jeu.
Les hommes de Jacques Santini grignotaient les
reserves physiques des Maltais et il fallait encore une belle
intervention de Muscat sur une tentative de Henry pour
que le score reste vierge.
Peu avant la demi-heure de jeu, une tte de David
Trezeguet tait repousse sur sa ligne par Simon Vella.
Quelques minutes plus tard, Zidane prenait ses
responsabilits de capitaine et frappait de 25 mtres, mais
Muscat tait encore sur le chemin du ballon.
A l'vidence, les Maltais n'taient pas venus pour
gagner et rcoltaient avant la mi-temps les fruits de leur
tactique frileuse.
Wiltord, lors d'un cafouillage dans la surface,
inscrivait son 16e but en quipe de France en catapultant
un missile sous la barre de Muscat.
Deux minutes plus tard (39e), c'est son compare
d'Arsenal Henry qui trouvait la faille d'une frappe ras de
terre du droit.
Au retour des vestiaires, Henry montrait la voie
ses partenaires en reprenant victorieusement de la tte un
centre de Wiltord. Dans la foule, Zidane transformait un
penalty accord pour une faute sur Bixente Lizarazu, trs
en vue.
A la 70e, Trezeguet participait la fte en
marquant sur un centre de Henry, incontestablement
l'homme d'un match totalement matris par des Bleus qui
ont montr un tout autre visage que contre les Tchques
lors de leur dfaite 2-0 en amical le mois dernier au stade
de France.
La fte tait total quand Zidane marquait le
sixime but de la tte et que Jrme Rothen remplaait
Henry pour clbrer sa premiere selection. (Reuters)


masse pour prparer le carnaval !
Nous avons t accueillis chaleureusement par une
famille amie de Pierre Dumas qui vit humblement
(pas l'eau courante, peu d'lectricit) et a tout fait
pour nous faciliter le sjour, et par Mgr Willy
Romlus, vque de Jrmie, que nous aimons
comme un pre.
Enfin il nous a t donn de vivre, just avant notre
retour le lundi matin tt, une rencontre inattendue et
fraternelle avec le president Aristide qui nous a parl
de 2004 (bicentenaire de l'indpendance) qui sera
l'anne du courage, de la solidarity, de la justice et
de la paix tant espre par tout le people et en
particulier les plus pauvres Nous nous associerons
bien volontiers cet anniversaire qui touche en plein
ceur l'honneur et la dignity de tous les'Hatiens !

En tout cas, une chose est sre, la vitalit hatienne
est contagieuse et nous repartons gonfls bloc !

Kolhe et Cassien GA\IUTIIII:R
BASSli-TIFRRII(GIlA\I)HI.(t)iT) le 1" Mars 03


(Kollt a 15 aiiis et ('ssiein I2 ams)


1-lat u cil iv LImq- 1c; VU II. AL v il INU. -F "IL







INSERTION


Mercredi 2 Avril 2003
Hatlxica Marche iVo. XVII No. 9


Exclusion des Masses, Inclusion Anarchique

et Integration Sociale : Le Dfi Social l'horizon 2004


Ji4ioU nUtIiswt e s u temps, Ipsp'0400u
ulidfi : ite d# la Bael) p1ies q de ftW4 Clitswn d ,,asse 1 n5f fl
pf l.fiI 410 If( (,,iS.tit o tW itflil i tt iari W IWl Ilie nej pjtdu eidC fmus vibrant h I ittiiioiltent dc r e. ir e t mlens ct valoitn dans la
###[ien: itcl tttopimon ed dWt d'tre .,,,, ,,,t, ,. ,a ,,W u e social. Ain i, dets
p ie pre' att d lacod'pagt enit eti (t lues de milliers (le jetnes tmivteni atu
ifik#loiqM4 4 sItntwtui'l de la dy>am4UjW ba. dhugue anud et sn'teni du '. 'mu-
fisjift W 1e'1)ire slI un avoiriitre adapit et nte
La ciir dut modte agraire = tIrov(,u nlt ni) plu acu ti l'universit ni
tO..1,,'liln5 1o5tSPei it lf pr i$ I l fo#tm I tionV prolfessiutnlle. Pendant
dutwrapq iqef tid di11t0losdepui# s e nvtirojn 14 ani let parents financent
ei pit f rendte lif loitt la ltitre entire l'dcato e leurs enantsit qui lfiroit par
Wotide rtrattl i mitide trita t les rejoindre, it hane des marginaux Ces
lilit@rc ntt, l~wes ultt~ O ei rgAtent phls f l e t ttudiant sont doine appels il
l ai plage el ce, tant ilplat spateal qu'au grande majoritd i irtndir le ombre des
p ani social: ros la preiou les r glEsils nargi-aux, dics utrffs et des gfrads dus
elui latires de f'uriiihisusl aussi hilen tue dlu systme, lA cl des I'. i,;ii",. tdes
celles du savBir-vivre dcslatent. L' flciei, chmeurs.et. l;, Uli -aiii qui ipii, ipt
tquelles que so lent les hnolsettel ietiotn chtigmetn e de Eti t doit fire olfice
tfU~tifiis, ou le i iis. des politiqwue dc'enfadrement idelogiqte du citoyen. Ce
prtiquant I'iiclusiiont auarhirque et fiiiitir, lle cese d toirner video, dans
clienthilste es excliu, lI'nild i o, diaii- l'tbsrit, pour accompjgner iII syNtme1
outis, ne peut plus saeo tncrr le nouveau productif, ccrateur d'emplois et de
Ainsi se ipn,.j lice l. Eiii niiii la queNlion tic sa
di lchniger l'Elit qui doit a jourd'hli tre A i vrit, l'inclusion social
pose dion les( raodial olit, narchique et oblige, loin de rsoudre les
Nianoins, prs ( 60 ans aprs pjoblmeN poss par l'exclusion
la'" rdvo]tlion de 1946 ", cerlatins structurelle, rend plus insupportable le
contliniienit tfraiter I' ducatioitn comme com d ,,ii ,, Itrditionel, Celte
cln*iald dej-i t liii ',, de la mobility tocinCle, pratique d'inlusion par le fait iattiiiipli et
iPoltitint, ce qcui convenait l l'.,.,i iil,~i" l loopitioln clienltlistel des proches,
de qttlqule ttilliers de nouveaux mutants occult a ncessit de trainsorier
d'hier, ne convient pas ncensairement t qualilativement l'ancien mode de
I iIi-..r,:iiii i i n, ._:.'.4 a'l.,iji ,uird'hui, Et

La nationalit de Toussaint

Louverture objet de controversy
(Nautinrllt ... suite de la page 9)
1 Inii i hl travers sa ltiqe, t a peintre, pe sa littrature, sa cuisine? ", a soulign au
passage Sltphanlte OGrueiberg, lffiiiatt par .llmiie. que la France a icommitec 'ter le
chientenirel~ovetinrieu Il!e 2ji 21 2 i qie ceLttI e l'liii on prendra linle 19 novembre
2i1i i 3Elle riete l dans la line d'unle autre conumimoration plus large, cell du bicentenaire
de l'indpendance d'laiti. Le premier conseiller de l'Ambassade de France en Hati a
termin son allocution en souhaitant bon succs au comit du bicentenaire de Toussaint
Louverture prsid par l'historien Georges Corvington, auteur d'une histoire de la ville
dec Port-au Prince reste cdlhre, Port-au-Prince au course des uins"", publie en cinq
Iomtes,
Le vice-pr sident du comit, le professeur Rony Durand, a pour sa part fait
ir- t lquer que Toussaint Lotuverture, en dpit dte son retirement ldans le camp franais,
reste et demeure un gnral Haltien. 'Ceci pour l'aire taire toute vellit franaise qui
\iserlit s'accaparer le Premier des Noirs.
En illt I, le premier conseiller de l'Ambassade avait dclar que la France
s'enorgeillisaait de computer dans son arme le premier gndral noir 'loussaiint Iouverture,
"'Toussaint Louverture el mirt gdnral iouir elatienli ", a i:iu'iiu le proflesseur Dumiiud,
11 eLt iliti ni mala tait attl c h l'e ipire frnainl prl iifi il, avant d'tjouter (quei les
himit. in frtanai oit adtis la nalionaliti halien ii de Tr,',.ai'i Louverture.
hiitervetaii alnl lsdbata un partiipanttip a !ii i o Eii qwi r qu nle lios iiiiationail
Ciibaii Josd Ma-ti, tu avant 'indp ndatce de la plus grande lle det Antilles, uiiii mortt
ave:~ la double aiiio nailit spaiignole et cubineiii Touatiiiiit a driit lui ausai la double

lPour cialumti le jaiu, le pritleuir Iirad a concluli ei ailirilnti : toutes ces
dttit1ii11n ne e sont p is \po\ nof u t0i s o1 nii- ilnous uinir atutour de e grand home,
lTouss aii louvcr i tui d e en~ionni international po-ur tla poie universelle de slu este
Uille !pqul otiiire la Fi tie, oppirige pai I'eidei tait t( eorainte de vivre daitis des
cond(i8tio H in tuauituars :

&lgaril Cleatin tJi1"ij liatunclinaucienut bauticautayahoule


iuij' i,,iinti iLl D is i lie t.i valoi t de c;anger t I'tat qui sonst-lend
itote revendicationr saine et i!.'ilinie de
1986 a nmo jouris

4- 2004 : Une opportunity
d'intgration social saisir
llritier de la socit colonial
- ',i anidie.i' lel systme agraire-marchand
a reprise son cotmpte les mcanismes tde
production dIe l'exclusion., Toutefois,
I'; i iaii.iii, rcente de la cruise secouant
les assises structurelles mnme du mode de
h ii- iiiili.-Ilit'l II ii;ibila ,I nailt elatcr les
pIrimttres dtl pays en dehors et a
caricatuir l'espace urbain. II devient donc
dangereux de traiter de la question de
l'exclusion social sans considrer du
mme coup le problme pos par la prise
d'assaut de l'espace urban par les nouvelles
vagues de migrants, En d'autres terms, la
lutte centre l'exclusion ot tout au moins
le discourse y relatif n'est pas lun panac
qui peut lgitimer les pratiques de
cooptation partisan et d'inclusion
clientliste, Ce type d'inclusion fait
violence h notre cadre de vic, notre
cologie, et risque sous peu dle couper le
miiilll toute stratgie d'intgration et
toute politique de
dveloppement futiir du
parys. R
Par centre, la lutte
pour I'intgration ein lHaiti
va de paire avec cell pour
la valorisation du travail
productif impliquant les
ressotrces collectives et
visant l'accroissement dispositions
des richesses et l'quiti tenter de res:
social. Mais contrai- h atacce
recent a ce qui se passe mission inter
ailleurs, oft li lutte pour Ste
l'intgratioi est souvent
rformiste, chez nous, elle international
est potentiellement r- pour crer 1
volutionnaire puisque permettre au
l'exclusion est inhrente reprsentant
la dynamique mme du ainsi que, di
systme social agraire- changements
marchand. L'intgration de la Police
social devant se fire via dmission di
le travail productif et une Nesly Luci
education gnralise et
adapte, command d'en Jea
finir avec l'ancien mode de Jean-Bapti
Iolictionilinelit bis sur l'rsidenlt di
l'hiritage colonial, la l'lxcttif d
spculatiton iiiontaire, le noiii coni
pillage, lai magouille. li Soit
idpiesioni, contest pii
Au ptlan id= Sylvio Ci
logique, l'duati on responsahili
lritlielle adapte la P
fiiaiiiiiiu profssionn1elle
et teclm ique olte dune ans les s
Sducdtioil ivique lonia I ves l
oti ot:iii au viileurs itier dle
diiocatltiuesi, coisstituent ttmquin IDes
le ttoyai dutr de( diaile dei m
I'encadrement des l ises Ml lot, \ i.u


solution 822 :

Gouvernement

s'active
(822 ... suite de la page 9)
pour l'application de la Rsolution 822, pour
lecterle dlai qui prendra fnlie tiii.ir\ et qui
>Ordi par la dernire
mationlale,
on les dernires declarations de la mission
e, le gouvernement hatien a jusqu'au 30 mars
es conditions de scurit ncessaires pour
x autres secteurs concerns de designer leur
au Conseil Electoral Provisoire (CEP). Chest
epuis le dbut de la semaine, d'importants
s ont eu lieu au niveau du haut commandement
National d'Ilaiti (PNH), avec notamment la
e l'actuel directeur de cette institution, Jean
n.
n Nesly Lucien est remplac par Jean-Claude
ste, un membre du cabinet particulier du
c la Rpublique et ancient reprsentant de
ans le Sud ci 1991. Ce dernier venait d'aire
imiisstiiie divisionaiiirei des Ciaycs,
I choix come iu'.piiii..hild de i l'NIl est ddj
Slit laiiille Claude, avec li (ille cadette de
iiude, Marie Delnise. qui l'icicuse dt
t dans l'assassinii de son pre,
ailleurs, des touilles ont lt elfectuces iturdi
kit .iit, d miemhres de l'Anne Cantibale aux
ai police est h lai recherche du puissant chel du
ahboteu. Atniol \ lCI..\ ., qui autrim ga il le
mttidils ont t gileelltt lances contre une
embtre d't)P ld Calp| iliiluni don't le nmile tce
Jean Charles, (ltllN)


Pouf IAmrqu@ du Nord


A L'413tn~rtp

% mn4iw-%kto 'bs .5

1 ek d t' ViN t -ma-m.
P-, fi-. 4 --
911 iLka 5~i~:~~C~~F Itdc


1t1 2
/ i


Centimes la
Minute
24 homes par jour
a *nsa lms jors.


~a~cia~i;,,, 1 6z (leta W~a,~tt ns SlNORd@f,,n.J5 n~ NKQUitguii,..f aI
~ ,:,,.. 16 n C..ta ~i-.'1JS n Guatemala .,,.....-..D n~lo Pansi .......f n
16l R* Dom atoJ n HcR 3q nS PScUa--

-a,-I .a' 'htt a G' a.,r ri 1. i., -- ~ra n- w,.. ;, ,-' '."* VOOiCi~as .......'19 n(Fn
+ ; ~ iy a- i C+rir i - t n- m ml' -s


F 12e ii


k' Les Tari "long distance" les plus bas du Monde
Pour d'autres informations, appelez 10154.450
aju visited notre site: wwyoakcoim

iH flaBi A ^AaflA 5cy


i _I ~


I


__~_ ~I~_I _1__~ II


CI~


C-CI -


Au plan structure, l'Etat, malgr les rcents
errements d'une range du movement
coopratif, devrait avoir son mot dire dans
l'encouragement de la vie associative. Par
centre, la creation d'emplois productifs
relve surtout du dynamisme des
investisseurs du secteur priv. A ce niveau
galement un effort d'ducation citoyenne
doit tre entreprise quant l'urgence de
sdentariser et de faire fructifier des
capitaux don't disposent certain oprateurs
de ce secteur.
Changer l'Etat implique,
l'vidence, l'intgration social des
citoyens, c'est--dire, leur insertion dans le
jeu participatif de ralisation collective
valorisante les concernant, tant au niveau
de l'espace territorial amnag vivre que
celui de l'insertion social travers le
travail socialement valoris. Ceci suppose
un degr acceptable d'quit social, ainsi
que la participation socio-politique
citoyenne dans les prises de decisions les
concernant. Par contre, l'inclusion
anarchique clientliste encourage le sauve-
qui-peut, la magouille, le naje pou sti ;
tout ceci contribute la production de
mutants non muts, qui dvorent tout,
(voir Dfi /16)






Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


Page 13


I Nos petites annonces classes J


Coiffeur


Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designer cu
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon



Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
Tl: 243-1039
Beeper 524-0086


Restaurant
* 1- 'J JL>


Bl Foucht


Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!

Partout, captez:



lavoix-vangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Real Estate


NORTH MIAMI
3 BEDROOM 1 BATH
HOUSE FOR SALE
WITH POOL.
HEAR RECORDING
IN ENGLISH AT
305-668-7453
REALTY 24/7.

A Vendre Miami


Trs beau Salon

'+ de Coiffure


UNISEX
Style Europen
situation gographique
-idale
En face de Chef Crole
13150 West Dixie
Highway Miami
Prix ngociable
Contacter William ou
Marc au
954-394-1863 /
954-592-4077 /
305 981-4006


~Kj~7
~y~p
~oovri~
iwv~i~av'


Miami


Mdeci

SDr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
1' immigration.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/ 18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16hes

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
Tl.: 245-6489


Pompano Beach Fort Lauderdale


Lucas Supr Market
14759 N.E. 6th Avenue
305 940 9902


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
.Suite 104
954380 1616


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F1 33064
Tl.: 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Tlco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


Si vous dsirez vous aussi vendre votre journal, appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543


J_ C- Canrtave
12320 NW 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712 Le spcialiste de
e-mail: iccantaeP(aol.cm l'Incone Tax


L'Information de bon matin, c'est Mlodli e IM ati n
avec Marcus 7:00 9:30 Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


Le courier lectronique de la semaine


Paint & Body

Shop for RENT
with
Chassi machine &
Paint Booth.
835 NW 72nd Str.
MIAMI,
FLORIDA33150

Tl.:

305 693 4633
PARKING UP TO
15 CARS

For Sale in Haiti
Building for Sale
19.000 sqft, 1.5 acre
Premium location Near
Airport Excellent for:
BANK OR SUPERMARKET
DELMAS 19 # 153
PRIX: $ 500.000,00
negociable
contactez:
PLANET REAL ESTATE
Hati: 509 405 2291
USA 813 671 8939


Low Down Payment to Close
100% financing
Five (5) Bedrooms, Three (3) Baths
Completely Renovated
Only$ 110.000
Call (305) 535-5964


"A Celebration of Freedom"
Commemoration Committee of
Haiti's Bicentennial is Presenting
the first official event to com-
memorate Haiti's 200 Years of
Independence Join us on this
memorable Historic night to
celebrate Toussaint 's life!
Special Artists, Haitian
Entertainers, Speakers, Authors,
Drummers...
Monday April 7, 2003
6pm 9:00pm City College -
NAC -Aronow Theater
*. xs** **** *
Miss Haiti USA 2003
The Most Beautiful Haitian
Women compete for the
prestigious title.
Saturday May 3rd, at 7PM
Susan B. Anthony School
88-15 182 St, Queens NY
CREOLE EXPO
The Largest Caribbean Expo of
the Year! Featuring Business &
Entertainments From:
Martinique, Haiti, Dominica,
Guadeloupe, St Lucia,
Seychelles
Sunday June Ist, 12 noon 8pm
NYC Technical College,
Brooklyn
From: nora.aschacher@orf.at
Subject Haiti 2004
I am an Austrian joumalist work-
ing for the Radio and very inter-
ested in the celebrations coming
up in Haiti during the year 2oo4.
Can you help me with some in-
formations whether there are
some festivals etc foreseen? I have
been to Haiti 3 years ago to make
a program for the radio about
The "Citadelle" and also about
Vodou and I would like to make a
program about the
Bicentennaire
merci beaucoup und best wishes
from Vienna / Austria
Dr. Nora Aschacher
Redaktion :Radiokolleg 01
Argentinierstrasse 30a
1040 Wien
Tel: 004315010118613
Fax:004315010118825


April 3rd
(5:30PM) Children of the Coup
D'Etat, by Rachel Magloire. 50
minutes.
(6:30PM) Kalfou Plezi Pye Devan-
Haiti Entre Le Plaisir et la Mort,
(Children of the Streets), by Rachele
Magloire.- 50 minutes.
April 10th
(5:30PM) Il Etait Une Fois Le Tap
Tap (There once was a van), by
Elsie Haas.- 13 minutes.
(6:30PM) Des Hommes et Dieux (Of
Men and Gods), by Anne Lescot and
Laurence Magloire. 56 minutes.
-April 17th
(5:30PM) Looking for Life (Chercher
La Vie), by Claudette Coulange-
50 minutes.
(6:30PM) Faces of Change, by
Michele Stephenson.- 14 minutes.
April 24th
(5:30 PM) Se Met Ko K Veye Ko
(Your Body, Your Responsibility), by
Patricia Benoit.- 30 minutes.
(6:30PM) Courage in Pain, by
Patricia Benoit 53 minutes.
May Ist
(5:30PM) An encore presentation:
Des Hommes et Dieux (Of Men and
Gods), by Anne Lescot and Laurence
Magloire.
(6:30PM) An encore presentation:
Haiti, The Saga of the Bird Women
(Madan Sara), by Michele Lemoine.


FOR FULL DESCRIPTION OF
FILMS AND FILMMAKERS,
Go to www.dwafamn.org
or call 718-230-4027 or
646-263-1050.
Films to be featured at the
Brooklyn Public Library-Grand
Army Plaza Branch,
as Dwa Fanm
continues its film festival.


Points de Vente de Ha'ti en Marche


From: marie-eve marcotte


Subject
Pouvez-vous m'aider ?
Bonjour,
Je m'apelle Marie-Eve Marcotte-
Bussires, j'ai 22 ans. J'habite la
province de Qubec au Canada. Je
dtiens un diplme en Technique
d'Intervention en loisir. J'ai la
possibility avec mes tudes
d'organiser des activits
parascolaires avec les jeunes
l'cole, je peux tre travailleuse de
rue, je peux travailler l'animation
d'activits pour les villes, je peux
coordonner un camp de vacances,
etc. L'Office Qubec-Amrique
pour la Jeunesse, est une organisme
public qui a pour mission de
favoriser et de dvelopper les
changes entire les jeunes du Qubec
et ceux des autres peuples des
Amriques. '
J'aimerais prsenter un project qui
me permettrait d'acqurir des
connaissances et des comptences
nouvelles, de compare des
approaches et des pratiques
diffrentes, ou encore d'tablir des
partenariats avec des professionnels
qui travaille dans le mme domain
que moi en Haiti. Pour ce fire, j'ai
besoin de votre aide, comme je ne
suis jamais alle dans ce pays, je n'ai
aucun contact Vous est-il possible
de me fire parvenir les coordonnes
de gens ou d'associations qui
travaillent dans le domaine social
(travailleur de rue, travailleur social,
directeur d'cole, associations qui
vient en aide aux jeunes de la rue,
etc.). J'aimerais beaucoup dcouvrir
votre pays et apprendre y vivre. Je
vous remercie du temps que vous
allez m'accordez.

Je vous souhaite une belle journe !
Marie-Eve Marcotte-Bussires


~11111^I


-- - -


, .


RADIO PAW
1108 NW 9Ae Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
Tl: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954345 0450

Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 Tl:
561-272 3556









1 -7 AVlI? 1, 1 9f7 AVII .200 I


Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


Et Toussaint posa la premiere pierre


(Louverture ... suite de la page 8)
et offert une chance la trahison.
L'heure n'tait pas venue de laisser tomber le voile, ni
de livrer passage la vrit.
Les expressions explosives effrayaient sa prudence et
rpugnaient sa cautle. Il travaillait l'indpendance sans
jamais la nommer. Le mot ne sera employ que par Dessalines,
la premiere fois, lors de la defense dsespre de la Crte--
Pierrot. Il y a tout de mme, prcdant l'acte de notre
indpendance, une proclamation d'indpendance que signeront,
le 29 novembre 1803, Christophe et Clerveaux.
Mais ce que les indignes n'avaient pas su dcouvrir,
ceux-l s'en taient rendus compete, qui traitaient avec Toussaint.
Et leurs tmoignages qui concordent, sont tous concluants.
Plus que concluants : dfinitifs et irrcusables.
Et s'il n'a pas, lui-mme, ralis la grande oeuvre de sa
vie, ce ne sont pas les homes qui l'en ont empch.
Mais les vnements. Ils le tralirent.
Sa mfiance aussi. Elle l'accula une politique trop
personnelle, hermtiquement close et d'o ses collaborateurs,
mme les plus proches, taient irrvocablement exclus. Les noirs
la croyaient trop au bnfice des blancs, tandis que les blancs
trouvaient qu'elle desservait Saint-Domingue les intrts et le
prestige de la Mtropole.
Et le Temps, en outre, refusa cruellement Toussaint
son indispensable collaboration.
Comme s'ils s'taient souvenu just temps du conseil
de Madison Pichon, les quatre pays don't la divergence
d'opinions et d'intrts favorisait le calcul de Toussaint,
trouvrent un double et prcieux terrain d'entente. Le Trait de
Morfontaine et celui d'Amiens dnourent les entraves qui


Boby Expre,

Rapidit Confiance et les Meill


Ici c'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 7
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 7
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202
Wulfs rd of East accioss Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Boyton beach F1 33435 5
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169
506 11th Street N Naples F1 34102
629 NE 125 Street North Miami F1 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060
604-25 Street West Palm Beach FI 33407
1232 Moreland ave SuiteA Atlanta Ga 30316
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !


paralysaient l'volution du Premier Consul. Ils lui ouvrirent le
chemin immense de la Mer.
Et ce fut la terrible expedition de Leclerc, qui, en trois
mois, abattit Toussaint, sans, cependant, condamner mort l'ide
qu'il avait nourrie et qui, au contraire, moins de dix mois aprs
sa satanique deportation, allait victorieusement s'panouir dans
ces rvoltes violentes et successives qui portaient en elles les
lments de la liberation de l'le. Car tel est le privilege de ces
tres d'exception l'chec mme de Toussaint servit sa cause,
comme si pour qu'elle triompht des forces hostiles, il avait fallu
faire aux dieux le sacrifice de celui-l mme qui en avait eu la
surhumaine conception.
Aprs Placide Justin, Schoelcher, Sannon, Nemours,
peut tre en mme temps que les deux derniers, Price Mars le
prcise avec autant d'enthousiasme que de lucidit, autant de
satisfaction que de precision, encore qu'il laisse entendre que
quelques-uns des successeurs de Toussaint avaient song autant
la sauvegarde de leur peau qu' la reprise de l'oeuvre du gnial
prdcesseur.
"La guerre de 1' Indpendance crit, en effet le Dr. Price
Mars eut-elle t possible, si Toussaint, vaincu, ne fit pas dport
ainsi que l'avait prcdemment t Rigaud, son ancien rival, venu,
lui aussi, comme Ption au service de l'expdition, en compagnie
de tant de camarades infortuns.
"Toussaint, dport, les autres comprirent alors
seulement quel sort leur tait rserv quand, la paix
dfinitivement rtablie, par la deportation, l'extermination et
l'limination des chefs indignes, l'esclavage serait rtabli Saint-
Domingue, come il l'avait t dans les autres possessions
franaises.
"Alors seulement ils comprirent qu'on les avait amens
Saint-Domingue, pour faire d'eux, les
complices
SS involontaires d'un crime
savamment prmdit et en instance de
eurs Taux perptration...
Et le judicieux essayiste


305-758-3278
718-693-3798
118-287-5295
617-354-6448
718-523-9216
617-298-936
514-270-5966
514-852-9245
914-425-7747
2-722-4925

242-322-6040
i61-742-3046
561-265-2100
954-524-1573
561-585-1077
305-654-2800
941-435-3994
305-892-6478
407-649-9896
954-429-9552
954-946-4469
561-655-4166
404-622-8787

305-945-1390

649-941-4172


j;
---" %


En plus des operations de transfer d'argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products


alimentaires.


B oby Express,
c'est galement une carte de tlphone
don't la ligne d'accs
n'est jamais occupe -
Boby Express
C'est tout simolement No 1 !


I conclut:


"Ainsi, mme l'insuccs des
armes de Toussaint, mme sa dfaite,
mme son martyre, servirent de ciment
l'ide de l'indpendance".
Et c'est ainsi qu'une injuste
incarceration et stupid tonifia dans
des coeurs d'esclaves, l'irrductible
volont d'tre libres et que, des tnbres
d'un cachot troit et humide, monta ce
soleil de 1804 don't s'tonne encore
l'Histoire Universelle et devant lequel
plirent les rayons que l'on croyait,
cependant, inaltrables, de celui
d'Austerlitz.
Etrange destine tout de mme
que celle de cet ancien esclave qui eut
tellement de complicit avec la Fortune
- mme ses malheurs furent princiers -
que l'on n'hsita pas placer un roi
dans son ascendance immediate et
directed.
Il tait laid, petit, mal fait.
Des femmes, pourtant,
l'aimrent la folie et au-del de toute
banalit.
Beaucoup d'entre elles
aventurrent dans leur terrible passion,
et leur position social et les privileges
d'une situation de tout premier ordre.
Ce n'est pas la Lgende qui le
rpte.
Mais les secrets envols des
coffrets que les violence de la dernire
rvolte- d'avant l'indpendance
mutilrent ou ventrrent sur la place
publique.
Il n'avait aucune culture.
Ce n'est qu'aux environs de la
cinquantaine qu'il apprit lire, et son
orthographe fut simplement
euphonique.
Et, pourtant, le gnral
Keverseau, dans un document official,
lui trouve de l'tendue dans l'esprit.
Talleyrand lui adresse des
encouragements.
Et, au course de ngociations
dlicates et embrouilles, il montra de
telles qualits de comprhension et de
pntration que ceux qui se'trouvaient
alors en face de lui ne purent que rendre


hommage son crasante supriorit.
Nulle intelligence, plus ni mieux que
la sienne, ne sut sans jamais s'y heurter,
cheminer travers les circonstances et dmler,
sans jamais une seule fois s'y perdre, le fouillis
des vnements en course. Et c'est come en
se jouant qu'au moment choisi par lui, il
supplante, au premier rang de la rvolte,
l'initiateur Biassou qui il tait redevable de
ses premires distinctions dans l'arme et
signifie Sonthonax qu'il aimait pourtant,
l'ordre de s'embarquer.
Si un Roume ne fut pas victim de
l'limination adroite, patient et progressive
de tous ceux que la Mtropole dlguait
Saint-Domingue pour ptrifier l'volution de
l'oeuvre, c'est tout simplement parce qu'il en
avait fait sa chose.
Mieux il adopta dans le gouvernement
de Saint-Domingue et c'est C.L.R. James qui
le fait ressortir avec clat dans Les Jacobins
noirs une politique si charge d'avenir qu'elle
deviendra, plus tard, pour Lnine, un des
moyens indispensables la russite et au
sauvetage de la Rvolution d'Octobre 1917.
Comme Lnine le fera, en effet, au profit de la
bourgeoisie en attendant qu' cette grande
oeuvre ft prpar le proltariat Toussaint,
en rservant ses seuls partisans les postes
politiques et de confiance, n'hsite pas fair
appel, pour l'exact fonctionnement de la
machine administrative non seulement des
indignes aptes cette tche, mais encore a
des blancs mmes don't, secrtement, il prpare
pourtant l'expulsion en masse de l'le. Et, tout
comme les bolcheviks se serviront de certain
officirs du Tzar pour l'ducation de leurs
troupes, il garda dans son arme quelques
grads franais et sut mettre leur experience et
leurs connaissances aux ordres du grand idal
qu'il caressait.
Si cela ne suffit pas faire de lui un
prcurseur de la politique communist et
imprimer son action moins un caractre
national que celui d'une lutte de classes,
comme l'eut souhait C.L.R. James, du moins
Stmoigne-t-il en faveur de sa clairvoyance et
de cette forte dose de prescience qu'il portait
aux profondeurs de son esprit.
On disserte encore, et come
plaisir, de sa fourberie, de son got exagr de
la dissimulation et de sa facult de dsaccorder
ses propos d'avec ses penses.
Personnel, cependant, autant que lui,
n'inspira confiance plus profonde, ni plus
stable, aux masses en esclavage, en mme
temps qu'aux lites libres. Et n'eut-il pas,
au course de sa vie, de ces minutes d'intense
amiti et de total dvouement qui ne sont,
l'ordinaire, que le privilege de la franchise et'
de la loyaut. Dans une lettre, Laveaux le
qualified "son plus intime ami".
Il tait cruel et dur.
Il faisait, certain soirs de lassitude,
marcher ses homes l'aide du fouet.
Et c'est coup de pistolet que, bien
des fois, il les contraignit la discipline et les
conduisit au feu.
Et, sans regret, ni hesitation, et pour
une indiscretion lgre et banale, il vous
attachait au poteau d'excution.
Et pourtant, de nombreux actes de
magnanimit honorent son existence.
Il sut se sacrifier l'affection, et,
presque toujours aux intrts primordiaux
d'une Race don't la destine le faisait
cruellement souffrir et l'exaltation de ce coin
de terre don't il tenta de fire une Patrie, c'est-
-dire un lieu o chacun a seul le mrite de sa
joie et la responsabilit de sa souffrance.
Ne le verra-t-on pas, un jour, s'arrter,
sur la route d'Ennery aux Gonaves pour
prendre avec lui une fillette de dix ans, Rose,
qui courant aprs lui, l'avait appel papa.
Il l'adopta, avec l'assentiment de sa
femme.
Il n'avait rien de cette moyenne de
prestige physique indispensable, pensent
(voir Louverture / 15)


Page 14


A m







Mercredi 2 Avril 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 9


1 ~3 ANS DRA I


rii:Llul un lviu t;nc vu. A- V il I U. :-


ASSASSINAT DE JEAN DOMINIQUE


Une investigation au compte-gouttes ...
(Ordonnance ... suite de la page 3) "Depuis trois ans, pratiquement toutes les Le New York Times crit que, selon Michle
constitutionnel en septembre 1991 et la lutte pour le retour institutions de l'Etat ont fait obstacle l'enqute. Le Montas, rfugie New York, "M. Aristide et son parti
au pouvoir du president Jean-BertrandAristide ont aggrav ministre de la Justice n'a jamais assur de faon Lavalas n'ont offert aucune solution et que des paroles
les facteurs de division dans le pays et beaucoup en veulent satisfaisante la scurit du juge Gassan, pourtant menac. creuses."
aujourd'hui encore aux journalists qui ont dfendu la cause La police a refus d'excuter les mandates d'arrt. Elle La veuve de Jean Dominique, pursuit le journal,
de la restauration dmocratique ... est aussi souponne d'avoir livr un important suspect a un profound sentiment de "trahison" par un movement
Donc beaucoup d'inimitis ... une foule de manifestants qui l'ont tu coups de que son mari avait travaill mettre aupouvoir en esprant
Mais ce sont l des considerations voques machette. Le Snat s'est oppos la leve de l'immunit que la dmocratie fleurirait dans le pays.
vaguement dans l'opinion sans aucune suite ... parlementaire de l'un des siens, Dany Toussaint, pourtant "C'tait impensable que cela arriverait sous le
De son ct, le juge d'instruction Claudy Gassan considr comme le principal suspect" dit la declaration rgime Lavalas", a-t-elle dclar. "En fait, rien n'a change
avait sembl dfinitivement privilgier la piste Dany publielasemaine demire par Reporters sans Frontires. et l'impunit rgne en matre, renforce par l'vidente
Toussaint. En mme temps que Michle Montas announce inability du president contrler la violence."
Robert Mnard qui semble avoir t dans le secret sa decision de faire appel contre l'ordonnance qui, selon Aujourd'hui, pursuit le New. York Times,
des dossiers du juge Gassan, utilise le mot inculp en le New York Times, "n'identifie pas qui a ordonn Michle Montas attend New York, refusant les offres du
parlant de Toussaint. I'assassinat du 3 Avril 2000, ni n'indique le mobile du gouvernement pour retourner en Hati.
Voici ce que dit encore le dernier communique de criminal qui a appuy 7 fois sur la gchette, ni une srie "Des membres du gouvernement nous demandent
RSF : "Le 28 mai 2001, on apprend de sources judiciaires d'autres assassinats lis au cas", en mme temps le dossier de rouvrir la station parce que cela donne une mauvaise
que le snateur Dany Toussaint, de Fanmi Lavalas, le parti est en train de prendre actuellement une dimension plus image", dit-elle. "Mais ce qui donne une mauvaise image,
du president Aristide, a t inculp. Le mandate du juge directement politique. ce sont les gens qui sont morts."
Gassan, qui prenait fin le 3 janvier 2002, n'a pas t D'abord, en ciblant de plus en plus le president "Nous avons au moins 5 personnes qui sont mortes
immdiatement renouvel par le president Aristide et le juge Jean-Bertrand Aristide qui est accus de n'avoir pas fait dans ce dossier. Un suspect a t lynch, un autre a disparu.
s'est alors rfugi aux Etats-Unis. Il avait subi de nombreuses suffisamment pour que justice soit faite. Le juge vit en exil Miami. Comment peuvent-ils dire
pressions aprs avoir inculp Dany Toussaint. Depuis juillet Ensuite, selon le Miami Herald, Dany Toussaint qu'il n'y a pas un cerveau derrire tout ceci. Peut-tre que
2002, le dossier tait entire les mains du juge Bernard Saint- aurait fait des rvlations tendant impliquer d'autres le mot cerveau est trs fort, peut-tre faudrait-il dire de
Vil." personnalits officielles.
RSF pursuit ... (voir Ordonnance / 16)


(Louverture ... suite de la page 14)
certain sociologues, qui runit dans ses mains le destin
des foules et le sort des lites.
Aucun tre au monde n'eut jamais cependant
autorit pareille ni semblable ascendant.
Lorsque, cavalier impeccable, ne faisant qu'un avec
sa monture dansante, il passait la revue ou entreprenait
quelques-uns de ces voyages d'inspection qui n'eurent pas
une fois raison de son nergie, ni de son endurance, les fronts
se baissaient son passage et nul regard ne pouvait soutenir
le feu de ses regards d'acier. Personne, affirme l'aufeur des
Jacobins noirs, n'a jamais ri en sa presence. -
Esclave la plus grande parties de sa vie, model
l'humiliante obissance de la bte passive et silencieuse, il
sut pourtant, l'heure du commandement, tre sans
hesitation, ni faiblesse, le Chef et prononcera, aux minutes
dcisives, les paroles dfinitives. Etle mme auteur anglais,
plus haut cit, souligne qu'il tait d'une grande reserve et
avait les habitudes et les manires d'un aristocrate.
Il ne ttonne pas aux carrefours et ce que plus tard,
le philosophy Danois appellera le complex d'Abraham, pas
une second il ne l'prouva.
Mieux, du bruit sourd de ses pesantes chanes, il
tira les premires notes du chant de la libert reconquise,
paradoxe don't l'Histoire n'a pas fini de s'bahir.
Et si cette indpendance don't il posa la premiere
pierre, il ne l'inaugura pas, l'difice achev, ce ne sont pas
les hommes qui l'en empchrent.
Ce ne fut qu'une erreur d'agenda.
Le temps n'a pas eu autant de patience que lui qui,
de certaines heures, vcut l'honneur d'tre un modle pour
celui don't la cruaut allait souffler l'avenir, Sainte Hlne,
en inventant le supplice de Fort de Joux. 8)
Oui, le Temps fut dans le camp de ceux qui le
trahirent.
Et le trahit, lui aussi.
Mais il ne l'empcha pas, il ne put l'empcher de
signer son oeuvre o la Postrit reconnat, sans peine, les
stigmates de sa griffe, quelque chose comme ses empreintes
digitales.
Pierre Audiat, dans le Figaro du 24 septembre 1949,
le signal de just sorte: "Il n'eut pas, crit-il, le temps de
parvenir ses fins; il s'en fallait de trs peu et ses successeurs
n'eurent qu' cueillir les fruits qu'il avait vu mrir. Dans sa
destine, le hasard, les chances et les malchances eurent
autant d'importance, davantage peut-tre que ses calculs.
Aprs tout, n'est-ce pas l'histoire de la plupart de ceux qui
aspirent modeler le monde ou l'un de ses cantons" ?
Multiple et fuyant, il devient un et inbranlable
quand, soupeses les ncessits politiques et jauges les
circonstances environnantes, il a dcid d'agir. Et c'est
toujours dans le sens unique de son idal de libert, d'galit
et de rparation.
En de semblables moments, il inflige son coeur
le plus obstin des silences et ligote victorieusement sa
sensibility. Il arrtera le Colonel Vincent, son ami intime et
l'emprisonnera.
Plus tard, il excutera son neveu, le gnra Moyse
que, quelque temps auparavant, affrontant bien des prils, il
avait rinstall dans les commandments d'o il avait t


chass. Cette execution qui, d'ailleurs, fut une erreur et
plus, une faute, sera un des rares remords de son heure
dernire.
Humble et maladroit aux heures de la victoire,
ses reactions en face du malheur et de l'hostilit le
poussaient jusques ces limits extremes o la fiert
exacerbe n'est plus que purilisme et sollicite le
sarcasme o command la commisration.
On le verra, modestement, descendre de cheval
pour remercier des jeunes filles, blanches et noires, qui
lui jettent des fleurs, un matin de triomphe et, ce mme
jour, il dclinera l'honneur en disant que pareils
hommages ne sont dus qu' Dieu de marcher sous le
dais qu'on lui prsente.
Mais il rpondra au Capitaine du cargo qui, lors
d'un entretien avec Hdouville, lui propose de le conduire
en France:
Votre bateau n'est pas assez grand pour un
Shomme comme moi.
Il osera s'crier, la fin d'une de ses homlies
coutumires:
Rappelez-vous qu'il n'y a qu'un seul


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


racines...
Toussaint Saint Domingue et qu' son nom
tout le monde doit trembler ... et objectera
sincrement attrist et dsappoint, au
Colonel Vincent :
Pourquoi Bonaparte ne m'crit-il pas? Il
correspond bien avec le roi d'Angleterre?
Mais quoi bon s'vertuer et insisted davantage
sur ces faits et ces contradictions que l'on pourrait, sans
effort, faire suivre de beaucoup d'autres, et tout aussi
dconcertantes ?
Le dosage des qualits et des dfauts, des vertus
et des dficiences qui font que le gnie dfie depuis toujours
la perspicacit humaine, et reste irrductible toute analyse.
La Nature garde, jalousement, le secret de ses
formules magiques et c'est perdre sa peine et s'puiser en
dmarches infcondes que de tenter une explication de cette
personnalit extraordinaire et paradoxale qui dbuta par
tre si peu un homme pour finir par synthtiser, suivant le
mot clbre, toute une Nation ...
Lon Laleau
Juillet 1949
(Collection Ronald Civil)


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
Connection tlphonique chez vous


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm


Denis/Joujou


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires,
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Page 15


"Elle repoussera par les


3057574915 '8272 3('5 757r'4Atj

FADKIDJ VARIETY STORE
,,--.jwliil


i


i )c li)i~







Page 16


I SOCIETY & EDUCATION


Mercredi 2 Avril 2003
Haiti en Marche Vol. XVII No. 9


Fte de l'internet en


Plusieurs sites hatiens et mme beaucoup de sites
trangers ont plusieurs pages web consacrs aux nouvelles
et la culture hatienne. On peut citer entres autres Alter
Presse, Haiti Presse Network, Haiti-globalvillage, Haiti en
Marche mais aussi le site de Lehman University qui reste
une rfrence de la littrature hatienne sur internet, Gens
de la Carabes que nous prsentons aujourd'hui.
Gens de la Caraibes fait des heureux sur le web.
La devise du rseau :Kaz mwen, se la mwen ye.
Tout a commenc en Octobre 1999 par l'envoi
d'informations chaque jour sur les vnements culturels
par courier lectronique une liste d'internautes et la mise
en place d'une base de donnes: Le rseau Gens de la
Caraibe est n avec l'ide qu'Internet pouvait permettre
aux caraibens de rester en contact, de crer un rseau, de
partager des experiences, d'y participer au-del des ocans,
et pour pas cher. Le constat reste sombre : les les de la
Carabe communiquent peu entire elles mme si elles en
mettent le souhait.
Avec ce site, l'quipe de GDC propose


Le Dfi Social


l'horizon 2004...
S (Dfi ... suite de la page 12)
jusqu' l'historicit social, au lieu d'en produire. Bref,
c'est la meilleure faon d'hypothquer l'avenir du pays.
La vraie lutte contre l'exclusion est celle qui
considre la transformation qualitative de l'ancien mode
de fonctionnement, aujourd'hui en crise, comme
insparable de l'effort d'intgration social du pays : des
nantis, dans leur function de crateurs d'emplois, des
masses dans leurs activits de production, de
l'intelligentsia dans ses functions de creation littraire,
artistique, scientifique et de gestion de la dynamique
d'intgration. Ceci dit, tout effort d'ducation citoyenne
dpouill d'occultation idologique doit prsenter non
seulement l'exclusion dans son opposition l'intgration,
mais galement l'inclusion anarchique, comme destructrice
de tout programme de dveloppement bas sur le respect
de notre cadre de vie.
Certes, 1804 nous a donn un pays, mais nous y
avions reproduit l'hritage colonial d'une socit double
vitesse. Le dfi social l'horizon 2004 est d'en faire une
nation intgre, tant idologiquement que structurellement.
Aussi, faudrait-il s'attaquer, par l'ducation citoyenne,
ce qui chez l'hatien a rendu possible d'une part, la
reproduction du modle d'exclusion, et d'autre part,
l'inclusion anarchique des masses dans l'espace urban,
en lieu et place de leur integration social.

Alfred Pierre, Soc.
Gabriel Nicolas, Ph. D.
MECI


une meilleure approche des cultures caribennes.La plupart
des sites Internet abordent la Caraibe en offrant des
informations touristiques. Gens de la Carabe s'attache
mettre en valeur les personnel et activits qui contribuent
la construction de ces spaces croles, prfiguration de
l'volution des socits confrontes aux movements
migratoires. Gens de la Carabe permet une meilleure
approche des cultures caribennes, valorise leur
dynamisme, sans jamais avoir recours l'exotisme,
argument de vente touristique.
Le site peut tre divis en deux parties : les
informations accessible tous les internautes et celles
rserves aux adhrents. Sur le site accessible tous, on
retrouve plusieurs informations importantes comme une
presentation des vnements d'envergure dans la Carabe
ou sur les continents, des textes d'humeur sur la region et
ses vnements, des textes de rflexion sur le tourism, la
littrature, les arts plastiques. On y trouve aussi des
suggestions de quelques autres sites internet compltant
les informations appportes par GDC, la liste des adherents
au site et leurs coordonnes. Une autre parties de ce mme
site est rserve aux adhrents. Elle propose en plus de
toutes les informations ci-dessus, la lecture enligne d'une
lettre hebdomadaire Ici et l-bas qui valorise la dynamique
culturelle de cette region, la possibility d'activer une
recherche indexe dans les archives des lettres, des
reductions pour des spectacles partout afin de favoriser
l'ouverture et enfin, des ouvrages offers par des maisons
d'dition,
Derrire ce travail colossal se cache Karole
Gisolme que nous avons rencontr durant son bref sjour
en Haiti le mois dernier. Karole est journalist, fondatrice
et coordinatrice du site www.gensdelacaraibe.org.


(Internet ...
suite de la page 11)


Une investigation au compte-gouttes ...


(Ordonnance ... suite de la page 15)
l'argent."
Selon le New York Times, jusqu' ce qu'elle sache
qui a ordonn le crime, Michle Montas restera en exil
New York, exerant ses pourvois en appel de loin.
La politique est donc susceptible d'imprgner
davantage les prochaines tapes de l'volution du dossier

D'un ct, le president Aristide est plac sur des
charbons ardents pour active la resolution du cas ...
D'un autre ct, le Miami Herald rapporte ces
dernires rvlations qui figureraient dans l'ordonnance
du juge Bernard Saint-Vil. Le snateur Dany Toussaint
aurait tent de diriger l'investigation vers des officials hauts
placs dans le gouvernement Aristide.
Dany Toussaint fit certaines rvlations, prcise
le Herald, tendant vers l'implication de certaines personnel
"qui ne peuvent pas tres juges devant un tribunal de droit
commun, donc des officials lus qui, en vertu de la loi
hatienne, bnficient de l'immunit...".

TOFBIDS Cependant
NTY l'ordonnance,
A poursuitlejournal,


LEGAL ANNOUNCEMENT'
MIAMI-DADE COU]
MIAMI, FLORID.


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be obtained
through the Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st
Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each
bid package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those
vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal Service. Ail requests by mail
must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return address and phone number
and a check for the correct dollar amount, made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners."
Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website (www.co.miami-
dade.fl.s/dpm/itb) under "Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the
submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been
opened will not be opened or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
County on or before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier service, including the
U.S mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111
NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date
in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday May 07, 2003


Cost $10.00


MOBILE COMMUNITY AFFAIRS
CRIME PREVENTION DISPLAYVEHICLES

A Pre-Bid Conference is scheduled
for 04/07/03 at 9:30 AM at Stephen P. Clark
Center located at 111 NW 1st Street, 18th Floor
in Conference Room 18-1, Miami, FI
Attendance is recommended.


Cost $10.00


3287-4/08-OTR CONTINUES PINFEED FORMS WITH
PRINTING
This contract includes Bid Preference provisions
for Certified Black Business Enterprises (BBE'S)
7333-2/06-OTR BIODEGRADEABLE HYDRAULIC FLUIDS
AND GREASE


Cost$10.00


ne dit pas non plus


quelles sont ces personnel ...
On ne sait pas non plus si ces rvlations ont t
faites par Dany Toussaint au cabinet d'instruction ou au
course d'interviews la press locale ...
Cependant, comment le Miami Herald, quoique
le snateur Toussaint est un membre du parti aristidien,
celui-ci et Aristide dirigent aujourd'hui des factions
spares.
A ce niveau, le dossier commencerait donc filer
le rglement de compete politique ...
Pour finir, une chose parait certain. Les choses
ne vont pas s'arrter l. Trois ans presque jour pour jour
aprs le double assassinate du 3 avril 2000, les assassins
courent toujours certes ... mais se pursuit galement la
recherche de la vrit.
La dernire ordonnance va tre attaque en appel
et les pressions s'intensifient, comme on voit ...
Ensuite, mme si les inculps retenus par le juge
Bernard Saint-Vil ne sont que de simples compares, ne
prsente-t-on pas l'un d'entre eux comme celui qui aurait
appuy sur la gchette ...
Un procs public, le jour que cela arrivera, promet
donc encore bien des surprises.

Hati en Marche ,


University Scholarship Program seeks:


Executive Director for Port-au-Prince office


The Haitian Education & Leadership Program (HELP), a non-profit
organization which provides scholarships for promising students from
Haitian high schools to attend university in Haiti, is searching for its
first Executive Director (ED) to work in Port-au-Prince. Responsibilities
ofthe ED will include:

Academic oversight & counseling, oversight of
admission process and purchase and coordination of
books and resources.
Administration ofHELP funds and resources, ensuring
student compliance with program guidelines and
oversight ofthe HELP study center.
Institution and organization ofHELP's first permanent
office.
Various fundraising duties both in Haiti and abroad.


All applicants must have a University degree, prior management/
professional experience, at least five years working experience in Haiti
or abroad, be fluent in French, English and spoken Creole. Experience
in the education sector is a plus.

For a full job description, please e-mail cbohan@haitianeducation.org


H a ti i Elle prside l'association
t Met dite la lettre hebdomadaire,
collect des informations, gre et promeut le site, recherche
des financements depuis 99. Avec elle, Anthony
Maragnes, auteur d'un mmoire sur la "politique des media
et integration rgionale dans la Carabe" et "les DOM et
la cooperation rgionale", Charly Clairmont, consultant
en nouvelles technologies participant aux dveloppement
des pages, Stephen de Thor, Gladys Lepasteur
journalist, Hlne Braud, auteur de la charte graphique
du site actuel aide de Sadou Bemab, Sophie Coupry,
diplme en histoire contemporaine, Nathalie Griffit,
Patrice Succab, Elonore Buffenoir, qui se penchent sur
GDC pour crire des articles qui ont enrichi le site. Gabriel
Gallion, journalist, Hector Poullet, Maria Mercedes
Salgado, graphiste, auteur du logo, Frank Compper,
Association Krakmant en Guyane relayant des
informations sur la Guyane et membre du Conseil
d'administration, Jocelyn Gizolme, Myriam Chiaramonti,
directrice de l'Agence Martiniquaise de Services aux
Entreprises Culturelles, Valrie Eugne etc.
La plus important parties de ce site pour les
Hatiens reste cette base de donnes sur tous les
vnements et manifestations socio-culturelles qui auront
lieu en Haiti ou l'tranger dans le cadre du Bicentenaire
de la Mort de Toussaint Louverture cette anne ou le
Bicentenaire de l'indpendance d'Hati en 2004.
Un forum de discussion sera nis en place autour
d'un thme d'actualit. Une base de donnes grera les
informations diffuses ainsi que les adhsions. Une galerie
de peintures caribennes ou inspires par la region
valorisera les plasticiens issues de cette region.
Gensdelacaraibe.org est rfrenc sur les sites du
Secrtariat d'Etat l'Outre-mer, RFI rdaction crole,
(voir Internet / 17)


MIAM


1542-PD


1










www.gensdelacaraibe.,
(Internet ... suite de la page 16)
France Culture missionn Pot-au-feu ),
France Inter missionn Interception),
Afrik.com, Antillesnews.com, Blada.com,
Outremer.com, Gens de la Caraibe a des
relations privilgies avec la foundation
AfricAmrica en Haiti, l'association
Krakmant Saint Laurent du Maroni (elle
travaille la promotion des cultures orales),
l'AMSEC, Agence Martiniquaise de
Services aux Entreprises Culturelles don't
la sphre d'influence couvre les DFA, le
SICRAD, Service d'information sur les
processusdmocratiques en Haiti, les Amis
de la Mdiathque Carabe en Guadeloupe.
C'est l'AUF, l'Agence Universitaire de la
Francophonie, organisation non


SMIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
M ADE NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTYAVIATION DEPARTMENT
SUPPLEMENTAL ARCHITECTURAL ENGINEERING SERVICES
TERMINAL PROJECT-SOUTH TERMINAL PROGRAM
CICC PROJECT NO. A02-MDAD-02

The County Manager, Miami Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055 Florida Statutes,
and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105 and
Administrative Order 3-33, announces that supplemental professional architectural and engineering
services will be required for the South Terminal Program's terminal project. This solicitation is
considered to be project specific contract

Proposers are advised that CICC Project No. A02-MDAD-02 Supplemental Architectural/
Engineering Services Terminal Project South Terminal Program and CICC Project No. A02-
MDAD-03, Supplemental Architectural/Engineering Services Concourses/AircraftApron Project.
will be first, followed by the A)2-MDAD-03 Concourses/AircraftApron Project. Firms may submit
proposals for both projects, however, the firms (both the prime and subconsultants) selected for
the CICC Project No. A02-MDAD-02 Terminal Project will not be considered for the A02-MDAD-
03, Concourses /Aircraft Apron Project

Professional services include, but not limited to construction administration and supplemental design
services primarily of approximately 1.000,000 s.f. of the terminal building and secondary for
approximatively 300,000 s.f. of concourse building as well as aircraft apron and taxilane/taxiway
areas. The services will encompass, but not be limited to aviation planning, architecture, landscape
architecture, lighting, acoustics, signage, graphics, industrial design, interior design, engineering,
telecommunication systems, developmentof permitable design documents for the Premise Distribution
System (PDS), baggage systems, security and information systems.

The selected A/E Consultant will have primary responsibility for work on the terminal building and at
the County's option the secondary responsibility will be for work on the concourse building and
aircraft apron and taxilane/taxiway areas. The selected A/E Consultant will be performing design
services for construction packages, which will incorporate new design criteria, as well as performing
design services for issues that arise during construction The Consultant may perform work related and
work site services pertaining (includes but not limited to review of shop drawings and as-build drawings,
issues dealing with unforeseen conditions, fire life safety issues, new code requirements, evaluation
of contractors claims, etc) to its design work if necessary and shall also be required to closely coordinate
with and provide services to supplement those current services of the existing design firms in the
administration of fast tracked construction packages. The Consultant, at the County's sole discretion,
may also be required to assume some or ail current services identified with the existing design lirms
or identified with the Consultant selected to have primary responsibility for work on the terminal
building. The Consultant must also become thoroughly familiar with the project and perform its design
services in an expedited manner in order to minimize disruptions to the project schedule.
Consultants are advised that field conditions, shifting airline alliances and new security
measure will impact this project. Fast tracking of construction is required and additional Architectural-
Engineering staff may be necessary to accommodate these conditions. The County previously awarded
five (5) professional services agreements to design firms for the design and other services related to
the South Terminal Program. The Prime consultants are as follows: Borrelli & Associates and Mateu
Can-eno Rizo & Partners, Inc. for the South Terminal Expansion; Maspons Goicouria EstevezArchitects
for Concourse J; Kunde Sprecher & Associates for H-J Utility and Pavement; Rodriguez & Quiroga;
and Perez & Perez.

One qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional Services Agreement
with a maximum compensation of $ 5.000.000 for a five (5) year effective term.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
14.00 Architecture (PRIME)
18.00 Architectural Construction Management (PRIME)


4.01
4.02
8.00
10.01
11.
12.00


Aviation Systems- Engineering Design 13.00 General Electrical Engineering
Aviation Systems-Architectural Design 16.00 General Civil Engineering
Telecommunications System 17.00 Engineering Construction Management
Environmental engineering-Stormwater Drainage engineering Design
General Structural Engineering 20.00 Landscape Architecture
General Mechanical/Engineering


A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation
provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), located at 111
NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami FI 33128. The phone number and fax respectively for
the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will be forwarded
electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County and have included an
e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor
enrolled on-line. Additionally those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a
solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://
www.co.miami-dade.fl.us/dpm at the following link "Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Pamela Paulk who may be contacted via e-mail, fax or
phone at rsteele@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or phone: (305) 375-1109.

CONTACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreements-24% Community Business enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on April 1, 2003 at 1:00 PM in
Conference Room 18-3, 18th Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW Ist Street,
Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to
attend.

Deadline for submission of proposals is Aprll 25, 2003 al 121)t0 1M IOCAI, lIMEI, all scaled
envelopes and containers must be received al Miamil li,ilur 1i ,llni i Clelk I thtl' Hourd of 'oiinty
Commissioners, III NW Ist Stree, 17th loor, Siite 202, Miiiini, Flortldn 33128=1983. ii'5
ADVISED THAT ANY ANI) ALI, SEALED) P1( l' OSAL INVFI ( I'l I (lit CONTAINERS
RECEIVED AFTER THE AHOI)VE SPEIICIFIE I tESI'ONSE DI|AI)LINE SHALL NM),T IE
CONSIDERED).

This solicitation is subject to Miami-1adle C'iinty's Colln(e ol Silciirc pursuant to Section 2- 11.1(t) Iof
the Miamri-Dade County (Code, as amended. Ileare i view Miramii -);uile ( 'ointy Admini istrative Ordcr
3-27 for a complete and thorough description of lthe ('onei ol Sileiice.


connaissance et change avec l'autre.
L'esSentiel, c'est.de crer des liens.
Internet, utilis par Gens de la Carabe
depuis octobre 1999 a su prouver donc sa
capacity resserrer les liens au del des
barrires gographiques Crer des liens
entire les divers vnements et acteurs
culturels qui vivent dans les les ou sur les


I FETE DF, T 'TNTFRNET I


org, gouvernementale et
oprateur technique
grant un rseau lectronique de chercheurs
dans 30 pays qui a permis Gens de la
Caraibe de dmarrer. L'hbergement du
site a t offert ainsi que l'accs au rseau
la premiere anne. (Haiti en particulier fait
parties du rseau de l'AUF).
Il reste donc gens de la Caraibe
consolider des contacts en Colombie (la
cte atlantique est caribenne), Cuba,
Trinidad, les communauts caribennes de
Montral, Toronto et New York, ainsi que
l'Amrique central .Au del de l'outil, le
contenu de
Gens de la Caraibe s'attache "
crer du lien" entire les personnel disperses
et apporte un contenu pour une meilleure


Mercredi 2 Avril 2003
i vt; pn h/iarchep Vl Y7'TT Mn Q


Page 17

continents, ici et l-bas.
Pour bien comprendre le mot
Aprivoiser que le Petit Prince de St-
Exupry ignorait compltement, il lui
suffirait de faire un petit tour sur
www.gensdelacaraibe.org.
Giscard Bouchotte
keeven@yahoo.fr


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
MI* NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY AVIATION DEPARTMENT
SUPPLEMENTAL ARCHITECTURAL ENGINEERING SERVICES
TERMINAL PROJECT-SOUTH TERMINAL PROGRAM
CICC PROJECT NO. A02-MDAD-03

The County Manager, Miami Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055 Florida
Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by
Ordinance 01-105 and Administrative Order 3-33, announces that supplemental professional
architectural and engineering services will be required for the South Terminal Program's
concourselaircraft apron project. This solicitation is considered to be project specific contract.

Proposers are advised that CICC Project No. A02-MDAD-02 Supplemental
Architectural/Engineering Services Terminal Project- South Terminal Program and
CICC Project No. A02-MDAD-03, Supplemental Architectural/Engineering Services
Concourses/Aircraft Apron Project will be selected first, followed by the A02-MDAD-
03 Concourses/Aircraft Apron Project Firms may submit proposals for both projects,
however, the firms (both the prime and subconsultants) selected for the CICC Project
No. A02-MDAD-02 Terminal Project wjll not be considered for the A02-MDAD-03,
Concourses /Aircraft Apron Project.

Professional services include, but notlimited to construction administration and supplemental
design services primarily of approximately 300,000 s.f. of concourse buildings, as well as
aircraft apron and taxilane and taxiway areas. Secondary responsibilities may include
approximately 1.000,000 s.f. of terminal building. The services will encompass, but not be
limited to aviation planning, architecture, landscape architecture, lighting, acoustics, signage,
graphics, industrial design interior design, engineering, telecommunication systems,
development of permitable design documents for the Premise Distribution System (PDS),
baggage systems, security and information systems.

The selected A/E Consultant will have primary responsibility for work on the concourse and
aircraft apron area and taxilane and taxiway areas at County's option secondary responsibility
for work on terminal building. The selected A/E Consultant will be performing design services
for construction packages, which will incorporate new design criteria, as well as performing
design services for issues that arise during construction. The Consultant may perform work
related and work site services pertaining (to include, but not limited to review of shop drawings
and as-built drawings, issues dealing with unforesen conditions, fire life safety issues, new
code requirements, evaluation of contractor claims, etc) to its design work if necessary and
shall also be required to closely coordinate with and provide services to supplement those
current services of the existing design firms in the administration of fast tracked construction
packages. The Consultant, at the County's sole discretion, may also be required to assume
some or all current services identified with the existing design firms or identified with the
Consultant selected to have primary responsibility for work on the concourse and aircraft
apron areas. The Consultant must also become thoroughly familiar with the project and
perform its design services in an expedited manner in order to minimize disruptions to the
project schedule.

Consultants are advised that field conditions, shifting airline alliances and new security
measures will impact this project. Fast tracking of construction is required and additional
Architectural-Engineering staff may be necessary to accominodate these conditions. Thli
County previously awarded five (5) professional services agreements to design firms foi the
design and other services related to the South Terminal Program. The Prime firms were:
Borrelli & Associates and Mateu Carreno Rizo & Partners, Inc. for the South Terminal
Expansion; Maspons Goicouria Estevez Architects for Concourse J; Kunde Sprecher &
Associates for H-J Utility and Pavement; Rodriguez & Quiroga; and Perez & Perez.

One qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional Services
Agreement with a maximum compensation of $ 5.000.000 for a five (5) year effective term.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
14.00 Architecture (PRIME)
18.00 Architectural Construction Management (PRIME)

4.01 Aviation Systems Engineering Design
4.02 Aviation Systems Architectural Design
8.00 Telecommunications System
10.01 Environmental Engineering Stormwater Drainage Engineering Design
11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering
16.00 General Civil Engineering
17.00 Engineering Construction Manager
2Q.00 Landscape Architecture

A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center
(VIC), located at 111 NW Ist Street, Lobby Level, Suite 112, Miami F 33128. The phone
number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation
notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with
Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form.
It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally those pre-
qualified firms withoutan e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC
and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/
dpm at the following link "Solicitations On-Line".

The Consultant Coordinator for this project is Pamela Paulk wo may be contacted via e-
mail, fax or phone at rsteele@miamidade.gov, fax (305) 375-1083 or phone: (305) 375-
1109.

CONTACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1)Agreements-24% Community Business enterprise (CB.E) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be hcld on April 1, 2003 at 1:00 PM
in Conference Room 18-3, 18th Floorof the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW lst
Street. liami. Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE
ENCOURA(;ED to attend.

Deadline for submission of proposals is April 25, 2003 at 12:00 PM., LOCAL TIME. Ail
scaled envelopes and containers must he received at Miami-Dade County, Clerk of the
mord of County Comminissioners, 111 NW Ist Street, 17th Floor, Suite 202, Miami,
l'lorida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL
ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SIECIFIEI)
RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Nliami uade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11 l1(t) o Ithe Mliamni-D Ide County Code, as amended. Please review Miami-Dade Countly
Administrative ( rdcr 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


fiai Li cil iiarulic VUI. 1L v il INU. 1 1 1 ., aJE ', 0 m 1N a a 1% 1 N








Les Jeux de Bernard


Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


CULEE


RASS I R

Solutions de la semaine passe:


Ad Diwaniyah
Akashat
AI Amarah
AI Basrah
AI Busayyah
AI Fallujah
Al-abbaniyah
AI Hayy
AI Hillah
Al Hindiyah
AI Huqnah
AI Kut
An Najaf
An Nasiryah
An Nukhayb
Aqrah
Ar Ramadi
Ar Rutbah
Arbil
As Salman
As Samawah
As Sulaymaniyah
Ba Qubah
Baghdad
Bayji
Dihok
Hadithah
Karbala
Karkuk
Mendali
Mosul
Rayat
Samarra
Sinjar
Umm Qasr
Zakho


Page 18


Allez de CULEES RASSIR, en utilisant
des mots du vocabulaire Franais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.



lois Crois$s)


HORIZONTAL:
1. Salauds 2. Compagnon
du Tigre 3. Arrose l'Egypte -
4. Police militaire Matin -
5. Utilisatrices 6. Echec -
7. Hisseras 8. Pronom -
Conjonction.
VERTICAL:
1. Examens exigs par
le pouvoir 2. Coule -
3. Langue de traitement de donnes (informatique) -
Service parfait 4. Acidit Pite -
5. Ville de l'Irak antique Embrouille 6. Fatigu Prcieux
7. Conionction Fonctionnaire remain 8. Sans eau Prono


semaine passe:

HATi


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais


BR

EEE

CR


Solutions de la semaine passe:
CAGOULE

m.


no i e


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7H00


7H00-9H30







7H00-9H00

10HOO-Midi


Midi Midil5


Midi 15 2H00



2H00-3H00


3H00-5HOO


5HOO


51I-30


6H00-7H00

7H00-8H30


8H30-9H00

10H00









9HOO... x du mat


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref ...
(suite de la page 2)
Dans son discours de circonstance, M. Neptune qui est galement Prsident du Conseil Suprieur
de la PNH (CSPN) a indiqu que les changements oprs au sein de l'institution policire
arrivent un moment important de l'histoire d'Hati.
M. Neptune a formul le souhait que le nouveau chef de la Police.travaille pour justifier la
confiance place en lui par le PrsidentAristide. Le chef du gouvernement a promise aux nouveaux
responsables de la PNH toute la collaboration du CSPN dans le cadre des dmarches qui seront
entreprises pour rendre plus professionnelle la force de police et lui permettre de continue
accomplir sa mission de protection et de service. De son ct, le nouveau directeur de la PNH,
Jean-Claude Jean-Baptiste, a indiqu qu'il entend travailler rendre la police encore plus proche
de la population civil et bien remplir sa mission.
M. Jean-Baptiste a dclar toutefois reconnatre les carences de moyens auxquels est
confronte l'institution en raison de la cruise qui frappe le pays depuis plus de deux ans.

Eclatement du cartel municipal de Ption-Ville ...
Les deux maires-adjoints de Ption-Ville, Jean-Robert Panier et Joseph Bernard, ont remis
leur dmission aux autorits de tutelle pour protester contre ce qu'ils appellent la mauvaise
gestion du maire principal Sully Guerrier, ce qui explique l'accumulation d'une dette de 109
mois d'arrirs de salaire envers les employs de la mairie.
La maire principal, quant lui, estime que ses adjoints ont t manipuls. Par qui?
Il ne le dit pas.

16me anniversaire de la Constitution de 1987 ...
Le Protecteur du citoyen a indiqu vendredi que le vote massif de la Constitution par la
population, le 29 mars 1987, devait tre respect. Il a rappel que depuis un certain temps,
des actes d'intolrance, de violence, de violation du droit de reunion ou d'expression font
l'actualit. L'Office de la Protection du Citoyen (OPC) estime qu'il faut se rfrer la loi-
mre pour comprendre que tout individu, toute organisation, quelle que soit son
appartenance ou son opinion a des droits et qu'il convient de les respecter.

Le Ministre de la Sant prsente un bilan des ralisations
du gouvernement dans le domaine de la sant ...
Selon le ministry, l'Etat haitien a invest plus de 460 millions de gourdes dans le secteur
sant au course de la priode 2002/2003.
200 millions de gourdes ont t dpenss dans le dveloppement des infrastructures dans
divers centres de sant dans la region mtropolitaine de Port-au-Prince. Le Ministre a fait
savoir que le pays a bnfici d'une aide value 67 millions de dollars dans le cadre du
Fonds Global de Lutte contre le Sida, la Malaria et la Tuberculose.
Le ministry a fait tat de diverse measures qui seront adoptes, notamment une augmentation
du nombre de mdecins, efforts visant la dcentralisation du systme sanitaire du pays.

Le CLED raffirme sa volont d'inciter le secteur priv
s'impliquer dans les affaires du pays ...
Le Centre pour la Libre Entreprise et la Dmocratie a rendu public un document dans lequel
il dit raffirmer sa volont d'inciter le secteur priv s'impliquer dans les affaires du pays.
Ce document intitul "CLED 1993-2003 neuf ans d'engagement pour une IHati
d'Institutions, de dialogue et de progrs" se veut un rsum des diffrents accomplissements
du centre depuis sa foundation en 1993.

Le Secrtaire d'tat la Communication appelle
l'opposition assumer ses responsabilits ...
Monsieur Mario Dupuy a soutenu que des avances significatives ont t faites dans le cadre
de l'application de la Rsolution 822 de I'OEA.
Le gouvernement a dj sign avec le reprsentant special de l'OEA en Hati les terms de
rfrences lis l'assistance technique qui doit tre fournie par la communaut
international l'occasion des prochaines lections. Le Prsident Aristide a nomm un
nouveau conseil lectoral provisoire. Toutefois la Convergence n'a toujours pas dsign son
reprsentant au sein de cette institution, alors que les 5 secteurs de la socit civil don't
l'Eglise catholique qui ont dsign les leurs, ne les ont pas autoriss prter serment.

Coup d'envoi d'une srie de rencontres sur la
problmatique des enfants de rue et des enfants en
domesticit ...
Le Ministre des Affaires Sociales a dbut au Lyce Marie-Jeanne une srie de journes de
rflexion sur la problmatique des enfants des rues et de ceux en domesticit en Haiti. Cette
journe tait destine recevoir les propositions des lves relatives une gestion efficace
de la situation de ces enfants. Madame Eudes Saint-Preux Craan a estim que plus de
250.000 enfants vivent en domesticit en Halti et a annonc l'organisation au mois de mai
prochain d'un colloque pour dcider de la forme de gestion accorder cette catgorie
social. La difficile situation conomique du pays empche aux autorits d'ouvrir de
nouveaux centres d'accueil pour les enfants des rues.


Solutions de la S 1 R T I


J,A B T U F\ A\J A N N't H J/,E L/J S 0 M) Y
\S B H (BXA U N NA H
11 D/A A RA Z/'L B
L //L K/H F A
B AY I R I SD- N A: G
A H \A\"R '\LA B^SAA L H
N S BiSX a L\B H L S L D
D S SA QXX M \R H A K S U A
1 B 1\\H\> L 1\^^ (T, U A J D
Y, -L J D\A 1 H iNH\U'L< M A K
'M 1 B G/Y B D D X\L\S\K A HIA
H A N H//k Q U H LHAY>^ ffl R R
0 ^ J Yj/ Y N A W A D1 [F Y K

P 0 S A Q M M UL( H K A Z) T


%. ---Oe







Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol, XVII No.


Page 19


1 ti-gout pa ti-gout akJan Mapou


9


Ti Gout Pa Ti Got ak : Jn~a Mla


AVANGOU-2004
DAT ISTORIK ENPOTAN
ANVAN LANMO TOUSSAINT
LOUVERTURE

24 Jiy 1794 Trete de Ble; Lespay dak pou
spare zile Sen-Domenng ak Lafrans.

25 Fevriye 1797, Plasid pitit adoptif ak Izaak
pitit Tousen al etidye an Frans nanInstitition
National des Colonies

31 Dawou 1798 Trete sekr ant Tousen Louvti
ak Brigadye Jeneral Angle Maitland. Trete sa-
a bay Napoleyon Bonapat gwo tt chaje e ki se
younn nan rezon li dechouke Tousen nan Sen
Domenng. Nan epk sa-a, Franse ak
Angle,chen ak chat, de lawon ki te refize
andann yo.

13 Jen 1799 Tousen siyen gwo alyans milit e
komsyal ak gouvnman Angle e Meriken nan
Lakay. Youn lot aksyon ki boulvse byl
Bonapat.

17 Mas 1800 Tousen rantre Jakml ki t'ap bay
poblm.

6 Dawou 1800 Tousen rantre Okay ki tou t'ap
bay poblm ak Andre Rigo.

15 Dawou 1800 Tousen anbake milat Rigo pou
Lafrans

27 Janvye 1801 Tousen rantre Santo Domingo.
Popilasyon-an akeyi-1 adebra.

8 Jiye 1801 Konstitisyon 1801-an nonmen
Tousen: Gouvn Jeneral Avi. Asanble ki pre-
pare konstitisyon-an te gen 7 blan. Pa t'gen
youn grenn ng. Kidonk se blan yo ki te
nonmen Tousen avi.

8 Jiy 1801 Konstitisyon-an aboli lesklavaj
an Ayti.

1-e Fevriye 1802, Rochanbo voye bofr-1
Lekl an Ayiti ak misyon sekr pou dechouke
Tousen.

9 Fevriye 1802 Plasid ak Izaak retounen Sen
Domenng ak youn lt pou papa yo. Se
Napoleyon Bonapat ki te voye lt la.

24 Fevriye 1802 Kristf flank dife Okap pase
pou l'te remt vil la bay Lekl. Jou sa-a Kristf
voye mesaj bay Lekl li di-l: vini si ou kapab.
m'ap goumen ak ou tt kale; pase pou ta pran
vil sa-a, m'ap fout boule-1 rat e menm l li fin
tounen sann, m'ap kontinye goumen ak ou.

24 Mas 1802 Batay Krtapyero.

8 Me 1802 Malen Tousen pran nan plen,
konplo pi f pase wanga.

7 Jen 1802 Y'arete Tousen sou "Plantation
Louverture"(?), yo mennen-1 Gonayiv epi yo
anbake-1 sou youn bato ki te rele <

8 Jen 1802 Yo mennen Tousen Okap (ki te rele
Cap-Franais) epi yo transpte-1 ak tout fanmiy li
sou bato Le Hros

15 Jen 1802 Bato fe vwal pou
Lafrans ak Tousen plis fanmiy li.


17 Dawou 1802 Tousen rive nan vil Pari.

18 Dawou 1802 Yo mennen Tousen "Fort de
Joux" ki a 500 pye sou nivo lanm, kote ki f
frt 9 mwa sou 12 chak ane.

1 Novanm 1802 Lekl mouri ak vye maladi
ki t'ap fini ak blan yo. (fyv Jn)

7 Avril 1803 Tousen mouri nan Fdejou.

1803 3-m pitit Tousen-an St Jean Louverture
mouri nan an frans. Li te gen 13-an

19 Me 1816 Madanm Tousen mouri nan Agen
anFrans. Li te gen 74-an.

16 Me 1816 Plasid pitit adoptif Tousen marye
ak Josephine de Lacaze de Guirodet nan
an Frans. Yo f youn pitit fi ki rele
Rose Louverture ak 2 pitit-pitit.

* Pivf enfomasyon sa yo se koutwazi Comite,
du 'Bicentenaire de T'oussaint
Louverture('Michel C -ector-'President) ki se
inisyativ Socit faitienne d'-istoire ,de
gographie et de gologie, de la Tondation
Connaissance et Libert et du comit lationaC
d la 'Route de L'Esclave>

CARIBBEAN DANCE
CELEBRATION
RANVWAYE
Avk lag ttchaje ki eklate nan peyi Irak -la, Avyon
ki te genyen pou mennen Atis Jamayiken ak Trinidadyen
anile vo1 ki te pral Jamayik ak Trinidad -la. Atis yo te
gen pou rantre 4 Avril pou tejwe nan Coral Springs ak
nan North Miami Bch Performing Arts Center nan North
Miami Bch-la. Kidonk, Sosyete Koukouy an asosyasyon
ak Jamaican Awareness ki chak ane toujou ofri kominote-
a festival dans ki rele Caribbean Dance Celebration-nan
oblije ranvwaye cho-a.
N'ap fe demach pou nou konnen kil avyon-an yo pral
reprann aktivite nmal yo nan zn karayib la epi n'ap fe
nou konnen ki jou, ki l ki bb cho-a pral fet
Nou eskize nou devan kominote-a Nou made nou
pou nou kontinye kapte Antennes Koukouy pou plis
enfomasyon. Mounn ki te achte tik deja gendwa vin
reklame lajan yo nan Libreri Mapou. Si nou vle kenbe
tik-a tou, pa gen danje. Cho-a ap fet kanmenm. Msi.

NAN TAN MALOUK
Se youn liv tout nf ki fenk part. Se kouzen
Kiki Wainwright ki defounen-l...Tou cho...
Cho kon pen gouden. Li chaje ak powm plis
istwa kout. istwa solid. Istwa filozofik. N'a
bay goute senmenn pwochenn.


ENVITASYON
Dimanch 6 Avril ak 5 tapan nan Sant
Kiltirl Mapou, 5919 NE 2nd Av. Pwofes
MAX MANIGAT pral pale sou WOL
TOUSSAINT LOUVTI NAN
ENDEPANDANS PEYI AYITI. Maks, se
youn istoryan, youn ansyen pwofes nan City
College Nouyk ki pansyon jounen jodi-a.
L'ap viv Mirama nan Florid.
Loulou Noisin pral prezante Max Manigat.
Jou sa-a tou, n'ap jwenn enfomasyon sou
CRUISING INTO HISTORY, kwazy Hai-
tian-American ak African American yo ap
prepare pou mwa Dawou 2004. Kwazy sa-
a pral Labady, Ptoprens ak Jakml. 7 jou
sou lanm...Boat People k'ap retounen lakay
pou vin jete kk degout dlo pou manman Ayti
nan 200m anivs endepandans li. M'ap tann
nou tout. Antre Gratis Nt. Rele 305-757-9922


1~


TOUSSAINT LOUVERTURE

T'rs d'unit dans la diversity Ethnique,
O , de Classe et de Race, Leader politique
U ne Vision "Nation" rsumait ton grand Rve,
S ans jamais exclure" Diplomatie" ou Trve".
S i "Sentiments de Rvolte" contre"Esclavage"
A menait l'ide "Libert", davantage
11 comptait pour Toi et pour la Postrit,
N on seulement "Fraternit" mais "Egalit".
T a Mentalit et ta Personnalit:
L' Histoire les garde comme un sacr Patrimoine
O , Nous, Hants par ton Sublime Esprit idoine,
U nis par le seul Dterminisme demeure,
V isionnons ton Hritage pris Ailleurs.
E n attendant son Rapatriement oblig,
R amenant ton noble Humanisme si rac
T on Testament de Penses Civiques doit tre
U n bon Guide, pour tous, pour le Prsent Bien-Etre,
R acine pour l'Avenir de tes Hritiers,
E mules futurs en hommage ta fiert
Dr. Osni Eugne( Avril 2003)


HAITIAN HERITAGE MONTH
DERAPE ANPENPAN NAN
MANGO'S CAFE

Lendi swa nan Mangoe's Cafe nan Miami
Beach, Dokt Rosie Toussaint, majjon Hai-
tian Cultural Society ak Emeline Alexis sou
lobedyans majistraAlex Penelas, lanse aktivite
selebrasyon 200m anivs drapo ayisyen-an.
Te gen 20 enbvite ki te sanble pou chwazi pami
6 bl tablo, pi bl la, pou reprezante tm aktivite
yo ane sa-a. Mounn ki te envite men
malerezman tout pa t'la se te: Sheldon Ander-
son, Ludlow Bailey, Jacklyn Boisseau,
Roosvelt Bradley, Edouard Duval Catrr,
Bonnie Clairwater, Xavier Cortado, Gina
Cunningham, Mireille Gonzales, Rosie
Gordopn Wallace, Jan Mapou, Rudolph Moise,
Frantz Olivier, Yolette Rhau, Maggie Steber,
Amparo Tamboada, Carl Fombrun, David
Wallack. Te gen youn douzenn mounn ki te
manm Jiri-a. Te gen 6 tablo:
La bataille de Savannah ot Serge Melon,
atis:
Anatole Charles; Revenge atis Stivenson
Magloire (1963-1994); Cration du drapo atis
Rolf Sabale ak tablo Gaston ak Ludovic Booz.
Tout 6 tablo yo te bl. Men jiri-a te gen pou
l'tejije dapre 1) Reprezantasyon drapo ayisyen-
an,2) Siyifikasyon istorik, 3). Reprezantasyon
kilti ayisyen-an epi fk anndan tablo-a ou santi
youn van libte, liberasyon, batay, selebrasyon
Apre vt, Se tablo LUDOVIC BOOZ-la ki pote
premye pri Youn tablo byen senp ki atire
atansyon tout jiri-a. Tablo-a ansoudin. Li
esprime tout sa yo te made nan kondisyon yo.
Youn drapo ki vlope zam pou liberasyon peyi-
a, pp la, lame endijn nan, vanipye yo, tinwa
kou ti milat ,fanm kou gason ... ki vlope anba
pye manman libte pou pote rekonsilyasyori
ak pi bon denmen. Menm lanati boude pou
pataje aksyon ak desizyon mesye-dam yo. Youn
penti ki frt dapr koul yo men ki bay chal
nan k l ou koumanse detaye-1 ak dam nan ki
kanpe andenmon kon Kapwa lanm...
BRAVO pou Dokt. Toussaint, Emelyne Alexis
ak Carl Fonbrum ki te melanje tout ras tout klas
pou chwazi mey atis atis la. Konpliman pou
atis Ludovic BOOZ!

NOUVL! 80.000 Ayisyen made najistra
Monreyal la pou li dekrete senmenn k'ap vini la-a
senmenn Toussaint Louverture. Yo menm made pou
yo batize youn ri nan Monreyal, ri Toussaint
Louverture. N'ap tann! Konpliman mesye-dam!


1


I


9







CT B ENTENA IR E


Mercredi 2 Avril 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 9


1 i


L'Aqenda 2.003 vous permit de dcouvir ffal'ti et ses richessese a _",
(a 2e.(e re 2.00q. n LRYe
P( a ez Vos c o na nde s sur: www.haititourisme.net ou e-mail; charlha@yahoo.fr




"Ministre du Tourisme, Rpublique d'Haiti
8, Rue Lgitime, Champs de Mars, Port-au-Prince
www.haititourisme.net
Tl: (509) 223-2143 / 223-5631 ., :.- : :.. .* 1
Fax: (509)221-0161


Page 20


eg


1








1
i
1






1
i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs