Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00150
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 12, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00150
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche dition du 12 au 18 Fvrier 2003 Vol. XVII No 2


ANALYSE
HAITI-CRISE

Le vritabl
PORT-AU-PRINCE, 8 Fvrier
- Derrire les vnements politiques
actuels en Hati se trouvent d'autres
enjeux. La mobilisation du secteur des
affaires, qui a pris en dernier lieu la tte
de l'opposition anti-Lavalas, ne doit pas











Ba oc e








Babv Doc ei


Le salaire

relev 7
Port-au-Prince, vendredi 7
fvrier 2003 (HPN) Jean-Bertrand-
Aristide a annonc l'occasion du 7
fvrier, lors dune visit la Socit
national des parcs industries
(SONAPI), un relvement du salaire
minimum 70 gourdes.

LUIGI EINAUDI
Aucune des parties
engagements, y con
1


Deux modles conomiques

e enjeu de la lutte politique actuelle...
faire illusion. La bourgeoisie hatienne et bourgeoisie, prcisons mieux l'oligarchie, Mais il faut remonter aux
l'Ambassade amricaine est la premiere hardiment prendre le pas sur les politicians changements effectus ces derniers
le savoir ne vote pas. Le stimulant de la traditionnels de la Convergence temps dans les rouages du pouvoir
bourgeoisie ne saurait donc tre rellement Dmocratique, principal coalition Washington, et spcialement au
politique, mais plutt conomique. politique de l'opposition au president Jean- lendemain des attentats du 11 septembre
Ces derniers mois on a vu la BertrandAristide ... 2001 ... (voir Modles / 4)


Il


I


17

71

la

dl
P(
Hati-L'H
pas de cel
avec une p
de l'eau de
une histo
violence et
pouvoir si
Papa Doc
sorte avec
carnaval,
l'horreur.
le fils et 1']


minimum

'0 gourdes
En presence de plusieurs
milliers de personnel, ouvriers et
membres d'organisations populaires,
ainsi que quelques membres du
gouvernement, le chef de l'Etat a profit
de son passage au centre industrial pour
(voir Salaire / 3)
/ RESOLUTION 822
s n'a respect ses
npris l'international "
P.2


*w ,aee
6P'Q~ I .
.<1 k ;~g, ~
.... ~k~~~: *ss
i I.~l.'hI~ ~, ~gggP, ~s~e,


Manifestants de l'opposition envahissant vendredi les rues du Cap-Hatien


E- --


..-.




President Aristide visit.


CAP

HAITIEN
La
march
fait place
la
violence
CAP-
HAITIEN, 8 Fvrier
Une manifestation
organise le ven-
dredi 7 fvrier au
Cap-Hatien par
(voir Opposition / 3)


. m


ANS DEJA!

evrier 1986,

Dictature

boulonne...
ORT-AU-PRINCE, mme si le fils a parfois t
istoired'Hatin'est tent de glisser un peu de
.les qui s'crivent velours dans son gant d'acier.
lume trempe dans Le 7 Fvrier 1986 a
e rose. C'est plutt inspir de nombreux
ire de fureur, de photographs, journalists et
de sang. Install au crivains et sous les yeux nous
uprme en 1957, avons aujourd'hui quelques
a assure en quelque unes de ces oeuvres ..
c son surnom de "Dans Hatien folie, la
la prennit de foule se dchane." Elle violera
Au pre a succd le mausole de Papa Doc au
horreur a continue, (voir Dictature / 16)










i-
'i





ant le Parc industrial le 7 fvrier dernier
f Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire au Bois Verna
tl.: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 NW 94th street
Miami, Florida 33150
Tl.: 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston (508 941-6897
Montral 514 337-1286
email: enmarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congess #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal Boston,
Washington, Chicago : $1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc








Page 2


EN PLUIS ..*


HAITI-CRISE

Einaudi-Rsolution 822

Aucune des parties n'a rempli

totalement ses engagements, y

comprise international
WASHINGTON, 7 Fvrier d'observateur.
'Des actes, non des mots ", a dclar A propos de la resolution
l'Assistant-Secrtaire gnral de adopte en septembre 2002 par le Coi
l'Organisation des Etats amricains, Luigi Permanent l'OEA, Mr Einaudi a dI
Einaudi, au course d'une conference sur la qu'"aucun des acteurs impliqu
migration hatienne. incluant le gouvernement d'Hati
Rptant sa conviction que aussi Partis Politiques de l'Opposition
bien Hati que la communaut l'obdience de la Converge
international font face un "moment de dmocratique, la Socit civil et n
crise", le no. 2 de l'organisation la communaut international, aucur
hmisphrique a dcrit la migration acteurs impliqus, selon Einaudi,
hatienne comme un tuyau d'chappement pleinement rempli ses obligations da
des problmes du pays, utilis aujourd'hui cadre de la resolution.
aussi bien par les classes moyennes que Luigi Einaudi a indiqu auss:
par les plus dshrits. sur une proposition faite par la dlg1
Einaudi parlait une conference de Ste Lucie (CARICOM) et des E
sur l'actuelle "crise de migration Unis lors d'une rcente runion du Co:
hatienne", organise par le ChurchWorld Permanent del'OEAle 29 Janvier der
Service, une agence humanitaire une dlgation OEA/CARICOMI
international, et prside par le Snateur prpare partir pour Hati, o
Edward Kennedy, conference qui avait proccupations ont rebondi cause (
lieu au Congrs de Washington (Capitol autres de la violence croissante e
Hill). l'inscurit.


Les autres intervenants
comprenaient les reprsentants Donald
Christian Christensen, Dmocrate de
Virgin Islands, John Conyers, Dmocrate
du Maryland et l'ambassadeur des
Bahamas, Joshua Sears.
Parlant de l situation en Haiti,
l'Assistant-Secrtaire gnral de l'OEA a
parl du travail de la Mission spciale pour
renforcer la dmocratie en Haiti, dirige
par le diplomat canadien David Lee, et
qui a dmarr en Avril 2002 avec les
contributions financires des Etats
membres de I'OEA et d'Etats au statut


822
nseil
plor
.s",
, les
sous
ence
lme
n des
n'a
ns le

ique
nation
Itats-
nseil
nier,
lI se
les
centre
et de


Einaudi a indiqu qu'une "action
urgente" s'impose, et de la part de toutes
les parties concernes, pour s'assurer que
le pays soit plac sur une voie rellement
dmocratique et que "le Bicentenaire de
l'indpendance de la premiere rpublique
noire du monde puisse tre un moment
pour le ralliement de tout le people
hatien, aussi bien de l'intrieur du pays
que de la diaspora. "
C'est ce que nous apprenons dans
une note de press manant de
l'Organisation des Etats Amricains, en
date du 6 Fvrier 2003.


7 FEV. 2003-7 FEV. 1986

Micro-trottoir l'occasion du 17e

anniversaire de la chute de Baby
PORT-AU-PRINCE, Hati Duvalier avait t nomm
- L'agenceAssociated Pressa ralis Prsident Vie l'ge de 18 ans, la


un micro-trottoir l'occasion du 7 fvrier
2003, marquant le 17me anniversaire de
la chute de Jean-Claude Duvalier.
Plusieurs des personnel
interroges ont reconnu que le pays va bien
mieux maintenant que du temps de la
brutale dictature des Duvalier, tandis que
d'autres ont mis l'accent sur les problmes
conomiques.de plus en plus cuisants du
pays.
"Au moins du temps de Duvalier,
je pouvais joindre les deux bouts et
envoyer mes enfants l'cole" a rpondu
Rosegard Lundi, 51 ans, un ex-tonton
macoute et qui maintenant travaille
comme lectricien. "Je ferai champagne
pour lui s'il retournait".
Le President Jean-Bertrand
Aristide a promise de demander au
Parlement d'augmenter le salaire
minimum de $1.00 $ 1.60 parjour. Mais
cela ne contribuera pas beaucoup
rsoudre la misre dans un pays o 2/3 de
la population est au chmage ou se bat
pour survive avec tout just 2 ou 3 jours
de travail par semaine.
'Tenez bon !", tel a t le faible
message qu'Aristide a offert son people
en ce jour du 7 fvrier 2003, au course de
sa visit au Parc industrial.
Mais les Hatiens ont perdu foi
en Aristide, crit le correspondent
d'Associated Press, le petit prtre des
bidonvilles la fire rhtorique au moment
du soulvement ayant conduit la chute
de Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier en
1986.


suite de la mort de son pre en 1971. Des
dizaines de milliers de personnel ont t
tues pendant les 29 ans de la dictature
des Duvalier et des centaines de millions
de dollars dtourns de la caisse publique.
Accus de violation de droits
humans et d'avoir dtourn 120 millions
de dollars du trsor public, Jean-Claude
Duvalier, alias Baby Doc, s'est enfui pour
la France le 7 Fvrier 1986.
Le fait qu'Aristide ait trahi
l'espoir du people ne peut pas nous faire
oublier les atrocits commises sous les
Duvalier" dit l'activiste de l'opposition
Franklin Denis Julien.
Aristide dclare vouloir briser
avec le pass de violence du pays. l a
qualifi d'apartheid le gel de l'assistance
conomique due Hati.
Pendant deux ans, l'Organisation
des Etats Amricains a multipli les efforts
pour faire dmarrer le processus lectoral
en encourageant le parti d'Aristide, Fanmi
Lavalas, et une coalition htroclite de
l'opposition se mettre d'accord en vue
de nouvelles lections.
La fentre vers les lections
dmocratiques pour 2003 s'est retrcie
drastiquement a dclar l'Assistant-
Secrtaire gnral de l'OEA, Luigi
Einaudi, le mois dernier.
Jeudi dernier, il a dclar au
course d'une conference sur la migration
que Haiti est en cruise et que le people
hatien utilise la migration comme une
soupape pour mettre une distance entire les
(voir 17e Anniversaire / 17)


I YI -V I '-


EN BREF


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


7 Fvrier le Prsident Aristide augmente le salaire minimum
Le President Jean-Bertrand Aristide a rencontr le vendredi 7 fvrier plusieurs milliers
d'ouvriers la Socit Nationale du Parc Industriel (SONAPI). Au course d'un message
dlivr en la circonstance, le chef de l'Etat a annonc l'augmentation du salaire minimum
qui passe de trente six (Gdes 36.00) soixante dix (Gdes 70.00) gourdes par jour.
Le President Aristide a demand aux patrons de faire montre de comprehension, et de se
courber cette augmentation. Quand aux syndicats d'ouvriers qui s'attendaient une
augmentation beaucoup plus important (au moins cent gourdes par jour), M. Aristide
les a invits montrer de la patience, mme si, a-t-il ajout, il sait pertinemment que ces
soixante dix gourdes par jour ne leur permettront pas de rpondre leurs besoins.

Arrt prsidentiel formant un Conseil Electoral Provisoire
( 2 membres ) ...
Un Arrt Prsidentiel en date du vendredi 7 Fvrier 2003, announce la formation d'un
Conseil Electoral Provisoire, qui aura pour tche de prparer les prochaines lections
lgislatives et communales dans le pays.
Ce conseil est ainsi form:
Harold Julien, Fanmi Lavalas
Franois Benot, Secteur priv
Freud Jean, Droits Humains
Grard Lahens Flix, Cour de Cassation
Max Mathurin, l'Eglise Episcopale
Pauris Jean Baptiste, l'Eglise Protestante
Roselore Julien, l'Eglise Catholique.
Il manque deux membres, la coalition Convergence Dmocratique et l'entit dnomme
'les autres parties de l'opposition" qui refusent de rejoindre le processus lectoral.
De plus, les 7 membres dsigns ne peuvent encore prter serment tant que les institutions
auxquels ils appartiennent ne leur en auront pas donn l'autorisation..

L'Eglise Catholique et la formation du CEP...
La Conference Episcopale d'Hati (CEH) pourrait autoriser bientt son reprsentant au
nouveau conseil lectoral prter serment. L'archevque coadjuteur de Port-au-Prince,
Mgr Joseph Serge Miot, a fait cette declaration l'issue d'une rencontre mercredi au
Palais National avec les reprsentants des diffrents secteurs impliqus dans la formation
du nouveau CEP. Selon Monseigneur Miot, la rencontre s'est bien droule. IH a fait
savoir qu'il allait informer les autres autorits et secteurs de l'glise'catholique de
l'volution du dossier de la constitution du conseil lectoral. Toutefois, a-t-il dit, le
dcret annonant la formation officielle du CEP devrait tre public avant toute prise de
decision de la Confrence piscopale.

L'Eglise Protestante et la formation du CEP
Le Pasteur Pauris Jean-Baptiste de la Fdration protestante a dclar lui aussi que la
rencontre s'tait bien passe avec le Prsident de la Rpublique et qu'il restait toutefois
certain dossiers tre rgls avant la prestation de serment de leur reprsentant au sein
du Conseil. Parmi ces dossiers, il a numr l'arrestation deAmiot Mtayer, les dossiers
de Prosper Avril et Rosemond Jean, deux personnel incarcres, qui doivent tre rgls.

Convergence dmocratique s'en prend l'OEA...
La Convergence Dmocratique qui n'a pas particip la rencontre avec le Chef de
l'Etat s'est insurge mercredi contre le Reprsentant special du Secrtaire gnral de
l'OEA, David Lee, aprs que ce dernier eut dclar, la veille, que l'organisation
hmisphrique tait toujours attache la resolution 822 et que les lections restaient la
"seule voie" pour arriver au pouvoir dans une socit dmocratique. Un des porte-parole
de la Convergence, Evans Paul, a en effet indiqu que son organisation n'avait pas
d'ordre recevoir de David Lee et que la resolution 822 tait dpasse. Cependant, M.
David Lee a ritr le lendemain son attachment la resolution 822 qui prne la tenue
d'lections lgislatives pour rsoudre la cruise. I a jug anormaux les appeals rpts au
renversement des autorits constitutionnelles. 'Le pouvoir s'obtient par des lections",
a t-il lanc.

Visite d'une dlgation de parlementaires du group
ACP/UE en Hati...
Une dlgation de parlementaires du group Afrique-Carabe-Pacifique/Union
Europenne a boucl mercredi une visit d'information de 48 heures dans le pays pour
s'informer sur la situation politique et conomique. Les parlementaires des pays ACP/
UE qui oeuvrent au dgel des sanctions conomiques adopte par l'Union Europenne
contre Hati, ont t reus mercredi au Palais National pour un entretien avec le president
Jean-Bertrand Aristide. La veille, ils avaient rencontr entire autres les dirigeants de la
Convergence Dmocratique et les reprsentants des "184 organizations" dites de la socit
civil. Le porte-parole de la dlgation, le parlementaire Youssouf Doual (Djibouti), a
opin que les questions conomiques ne devraient pas tre mles des questions
politiques, d'autant que les problmes lis aux lections du 21 mai 2000 proprement
dites ont t rsolus. Pour la dlgation, a-t-il ajout, les sanctions conomiques font du
tort surtout aux couches dfavorises.

Manifestations contre les sanctions conomiques ...
Un group d'Organisations Populaires pro-Lavalas a organis une manifestation devant
le Consulat des Etats-Unis, la Banque Interamricaine de Dveloppement (BID) et la
Chambre de Commerce et d'Industrie d'Hati pour protester contre les sanctions
conomiques infliges au people hatien. "Nou Bouke ak grangou" scandaient les
manifestants, dnonant ces sanctions qui privent le people de soins de sant et enfoncent
unpeu plus chaque jour dans la misre des centaines de milliers d'enfants, de femmes et
de vieillards.

Drogue : Les retombes de la fameuse liste ...
Selon une liste communique par le quotidien "Le Nouvelliste" mais non confirme
officiellement par les autorits amricaines, l'immigration amricaine aurait rvoqu
les visas de douze (12) personnalits hatiennes don't des membres de la Police, de la
scurit rapproche du chef de l'Etat ainsi que-des Parlementaires, don't les dputs
Nahoum Marcellus et Momprvil Saint-Juste. Ce dernier a attribu cette decision de
la calomnie et de la diffamation et se dit prt engager "toutes les procedures lgales au
niveau national et international en vue de rtablir la vrit et de se laver de toutes ces
(voir En bref / 18)








I I 'ACTITAIJTPFNTMARCI-I 1 I


Le salaire minimum relev


(Salaire ...
suite de la 1re page)
fustiger les membres de l'opposition
politique, qui, selon lui, sont responsables
de la situation actuelle du pays.
M. Aristide explique que son
quipe pourrait
"faire d' Haiti un pays o la vie
est belle, dot d'infrastructures adquates
pour encourager les investissements
trangers. De l'lectricit, des routes, la
construction de beaucoup d'coles
publiques, d'hpitaux, pas de chmage... ",
a-t-il dit. Il reproche 1' opposition politique
d'avoir contribu au blocage par les
autorits amricaines, de 500 millions de
dollars amricains destins au pays.
"Sinon, nous aurions pu faire encore plus ",
a-t-il poursuivi.


0 gourdes
Le president Aristide a promise de
faire rgner la paix dans le pays, pour
encourager les investisseurs garder leurs
capitaux en Hati le plus longtemps que
possible. Il a galement promise de
construire un dispensaire et une caftria
dans le plus bref dlai sur le campus de la
SONAPI.
Jean-Bertrand Aristide a invit les
ouvriers faire le maximum pour maintenir
de bonnes relations avec les patrons et vice-
versa. Un bon patron et un bon ouvrier
garantissent un bon rendement ", a-t-il dit.
Signalons que le gouvernement
hatien avait manifest son dsir de doubler
le salaire minimum des ouvriers. Aprs


plusieurs sances de
discussions avec le
patronat et le secteur
syndical, les
protagonistes se sont
entendus sur un
nouveau plancher de 70
gourdes comme salaire
minimum des ouvriers.
Le president Aristide a
demand ces derniers
de faire un sacrifice et
d'accepter cette
some. "Ne dites pas
que c' est peu, car nous
irons de plus en plus
haut dans les temps qui
suivent ",a-t-il affirm.
HPN


CAP-HAITIEN

Des manifestants de l'opposition


se met tentl a tout casser (Opposition ... suite de la 1re page)
,.i-. 1 l'opposition s'est transforme en actes de
S UNlB IANi' v violence lorsque la police a voulu empcher
Squ les manifestants de s'engager dans une voie
S. qui n'avait pas t prvue dans le parcours
initial


iVede1aI



LaUNIBANK ;,
finance la formations
Lde futurs

Instituteurs

Hatiens


Le 18 octobre 2002, la UNIBANK et l'Agence Universitaire de la
Francophonie ont inaugur au Cap-Hatien, un programme de mise
niveau en langue franaise l'intention des Elves Instituteurs de
l'cole Normale de Vaudreuil.
La UNIBANK a remis un chque de 95,850 Gourdes la Directrice de
l'Ecole, seur Bernadette Hilaire, en presence notamment, de
l'Ambassadeur de France en Hati, son Excellence M. Yves Gaudeul, du
President du Conseil d'Administration de la UNIBANK M. F. Carl Braun
et du Directeur Gnral de la UNIBANK M. Franck Helmcke.
Depuis 1993, la UNIBANK s'est toujours positionne comme une
entreprise citoyenne, socialement responsible en participant la vie de
la Communaut. Aujourd'hui, elle est fire, une fois de plus, d'instituer
une action prenne en investissant dans la formation de futurs
instituteurs hatiens.

10 Ans de Leadership, 10 Ans au Service de la Communaut!


SIII| UNIBANK



"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


Le "week-end de l'espoir" avait
commenc jeudi avec une journe de
conferences l'appel de l'organisation
politique capoise dnomme "Initiative
Citoyenne."
Cette dernire organisait dj le 17
novembre 2002 une grande manifestation
sous le titre de "Le Cri de Vertires", qui
impliquait un grand nombre de dirigeants
politiques venus de Port-au-Prince
spcialement pour la circonstance.
La manifestation du 17 novembre
avait dplac de 7 8.000 personnel.
Mais tel ne fut pas le cas vendredi,
o les manifestants taient peine au
nombre d'un miller.


Alors que la march se rpandait
dans les petites rues du Cap-Hatien
appelant au dpart du Prsident Aristide du
pouvoir, un moment les manifestants
voulurent se diriger vers un autre quarter
de la ville connu pour tre un bastion des
partisans du gouvernement Lavalas.
La police s'interposa pour
contraindre les manifestants respecter le
parcours pour lequel la march avait t
autorise.
Ce qui provoqua, la colre des
manifestants qui se mirent canarder les
policies, et mme les passants, coups de
bouteilles.
Un vhicule de la Sant publique
fut incendi, et une quipe de la station Tele
Ti-Moun, proprit de la Fondation Aristide
pour la Dmocratie, prise parties.
A aucun moment, les partisans
Lavalas n'eurent se montrer.


DROIT DE RESPONSE

Lettre ouverte

Madame Judith Trunzo,

Conseillre aux Affaires

publiques

Ambassade amricaine


Madame le Conseiller,
Vous semblez tellement contrarie
qu'il soit rappel que le pays est sous le
coup de "sanctions conomiques
injustement imposes", que vous avez jug
ncessaire de faire publier, le mercredi 29
janvier 2003 dans Le Nouvelliste, un long
article tendant prouver que cette assertion
ne correspond pas la ralit des faits.
Pourtant, cette mise au point, qui
tend faire croire que le gouvernement n'a
aucun motif de se plaindre de l'attitude de
la communaut international vis--vis du
people hatien, mrite son tour une
clarification en ce qui concern certaines
questions fondamentales.
Votre perplexit est, appa-
remment, due au fait que, dans votre culture,
la charit a la mme valeur que la
cooperation. En effet, si les 56 millions de
dollars don't vous parlez existent bel et bien,
il est presqu'indcent de vouloir les
compare aux 500 millions de dollars don't
notre pays a t priv, essentiellement parce
que le gouvernement amricain a opr des
pressions normes sur les organismes


internationaux de financement qui avaient
sign des accords de prt avec Hati. Ainsi,
la Banque Interamricaine de
Dveloppement (BID) a mme d se
rsoudre violer ses propres status, une
fois tombe l'excuse de l'attente de la
ratification de ces accords par le Parlement
hatien, pour accder aux injonctions de
votre Administration.
La difference conceptuelle n'est
cependant pas uniquement quantitative. En
effet, le propre d'une nation souveraine est
de pouvoir dcider elle-mme de ses
priorits en terme de dveloppement
durable et des structures de gestion des
projects qu'elle dcide de raliser. Or, sauf
en de trs rares exceptions, vos collgues
dcident en toute souverainet du montant
des fonds destins des projects spcifiques,
de la destination de ces fonds et du choix
des bnficiaires directs ou indirects des
projects mis en place par 1'USAID. Il ne
s'agit donc pas, Madame le Conseiller,
d'aide amricaine Hati, mais d'aide
amricaine en Hati !
(voir Lettre ouverte / 17)


Mercredi 12 Fvrier 2003
THati; on Alfarrch Val YVTT MTn 9


Page 3


NALYSE
Deux modles conomiques
Le vritable enjeu de la lutte politique actuelle p.1
ECONOMIC
Salaire minimum passe 70 gourdes p. 1
Visite du snateur Dewine au Parc Industriel p.6
ANNIVERSAIRE
7 Fvrier 1986, la dictature dboulonne p.1
Micro-trottoir l'occasion du 7 Fvrier p.2
ACTUALITE POLITIQUE
Cap-Hatien: la march fait place la violence p.1
Einaudi / Rsolution 822 : aucune des parties n' a respect
ses engagements p.2
Lettre ouverte Mme Judith Trunzo p.3
Turneb Delp rejette la 822 p.6
Mutations et promotions la PNH p.6
Drogue : les retombes de la fameuse liste p.2
SOCIETY
Nationalit et Dmagogie p.7
Lavalas versus la communaut syro-libanaise p.7
Naturalisation et Citoyennet p.8
Le bottin mondain p.9
ARTS & LETTRES
L'anne Toussaint Louverture p.10
Lionel Trouillot membre du jury du prix des 5 continents p. 11
Merci Carmen Lundy p.12
MEDIA
Hati oublie de Dieu ... et des hommes p.10


rimu cil Ivimulir- vu AL vil INU. . f--% IL. 1 1 Ir-% 0 Al a, a ,IN [vu r-% 1


Ida








UTNE ANALYSE


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


HAITI-CRISE


Deux modles conomiques


(Modles ... suite de la lre page)
Ce choc a provoqu un rveil brutal au sein de
l'administration amricaine, caractris par une imptuosit
visible non seulement dans l'actualitirakienne, mais aussi
dans le jeu des alliances, le choix des partenaires et une
approche moins diplomatique des problmes du monde et
plus prs que jamais des intrts
amricains eux-mmes.
Changement qui se
reflte aussi dans la crise
politique hatienne, alors que
celle-ci se limitait jusqu'ici un
face -face entire des politicians
de mme formation, madrs et
mfiants les uns envers les autres,
mais appartenant presque tous au .
mme giron (classes moyennes).


traditionnels ...
Ces derniers sont depuis toujours les forces armes
et l'oligarchie conomique...
Le haut clerg blanc, autre principal acteur
historique, a t limin par Papa Doc Duvalier.
Aprs le coup d'tat de 1991, le plus sanglant de
.J'...


malgr l'oppositior
questions de priv
conomique" ont pris
taient censes entree
de l'"opration retoui











4.


Pour les beaux
yeux de la dmocratie !...r
Mais depuis quelque
temps, c'est l'lite qui donne le '
ton. Or la bourgeoisie hatienne;
ne vapas risquer de se faire rosser ..
par les jeunes partisans Lavalas
au bas de la ville o elle ne met. ;"'. :
presque jamais les pieds depuis
longtemps ... pour les beaux yeux. '. ;
de la dmocratie.
Une photo parue :::
rcemment la une d'un Le haut-tat major du groupe des 184" parlant au nom de la socit civil (de la droite) le president
quotidien local montre de la Chambre de commerce, Maurice Lafortune, l'homme d'affaires Pierre Emile Rouzier, Rosny
l'Ambassadeur amricain et les Desroches et un membre du Mouvman Peyizan Papaye, Frankel Jeanriscaphoto Thony Blizaire
presidents des principles associations patronales tout l'histoire d'Hati, Aristide a profit de l'enthousiasme de qui prime dans les r
sourire, recevant au Parc industrial l"envoy special" du son retour accompagn d'une force international de plus Prince, mais l'preuv
president Bush, le snateur rpublicain Mike Dewine. de 20.000 hommes, pour liminer aussi d'un trait de plume Rpublicain Internat
Celui-ci est l'auteur d'un project de loi qui ferait Haiti les Forces armes d'Hati. mettre toute la gomn
bnficier de conditions spciales pour ses exportations Reste seulement aujourd'hui l'lite conomique
de products d'assemblage aux'Etats-Unis. Une photo bien au nombre des allis traditionnels ... Une ment
symbolique ... Anrs le 11


En choisissant de donner la priority un autre
secteur local, Washington prend une option qui ne s'arrte
srement.pas aux questions uniquement politiques
(lections honntes, dmocratie, maigre performance des
politicians de la Convergence etc) mais indique son
intention d'avoir des partenaires plus en conformit avec
ses besoins du jour, outre de revenir des allis plus


N1c>z c8&- c16t x16
18 x18 & 16 x 16


Un jeu du chat et de la souris ...
Il faut rappeler aussi qu'un autre dossier cher
Washington trane depuis la chute de Baby Doc en 1986 :
la privatization des entreprises d'Etat.
Depuis la restauration du rgime Lavalas au
pouvoir en 1994, grce aux bons soins du president Clinton
qui prit la paternit de l'envoi de cette force d'intervention


AKE Discount

Beauty Su

ETIENNE MATH
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 3
NORTH MIAMI, FL33161 e-mail: ake]


SCramiques & Marbre
- ..


Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition Nos
7 ied carr Nous e xportons vers


i de ses rivaux Rpublicains, les
atisation et de modernisationn
une plus grande urgence, vu qu'elles
r dans un package deal dans le cadre
r."
Lavalas le perut comme
une mdecine de cheval difficile
avaler d'un coup par une population
livre une telle prcarit ...
Le processus avanait bon
an mal an (vente par l'Etat d'une
cimenterie et d'une minoterie) ...
mais pour tre bloqu net partir
du dclenchement de la crise
politique avec les lgislatives
contestes de mai 2000.
Ds lors, rien ne va plus.
Un bras de fer politique
svit depuis bientt trois ans entire
le pouvoir Lavalas et l'opposition -
avec, en arrire plan, le parti
Rpublicain amricain (via l'IRI ou
Institute Rpublicain International)
dirigeant tous les mouvements d
cette opposition.
C'est cette espce de
marchandage perptuel un petit
bout d'aide contre un petit bout de
privatization, bref de jeu du chat et
de la souris que l'administration
Bush aurait dcid de mettre fin.
Depuis l'arrive du successeur de
Clinton, ce n'est plus la diplomatic
apports entire Washington et Port-au-
re de force. Les stratges de l'Institut
ional ont les coudes branches pour
e ..

alit proprement guerrire...
sentembre et la mentality oroprement


guerrire qu'il a fait natre au sein du pouvoir
washingtonien et aussi le triomphe du parti Rpublicain
aux lgislatives de mi-mandat de novembre dernier, la lutte
politique en Hati passait elle aussi une vitesse suprieure
pour prendre parfois des allures de guerre ouverte ...
Bastonnade par des militants Lavalas (dnomms chimres)
d'une march organise au centre
ville par le secteur des affaires; rixes
entire manifestants de l'opposition et
partisans du pouvoir avec blesss par
balles des deux cts; appeals au refus
Ipply du processus lectoral et la
dmission immediate du chef de
[URIN l'Etat; rumeurs habilement
rpandues de l'arrive d'un avion
militaire amricain pour conduire le
president Aristide en exil comme
305-899-9112 Jean Claude Duvalier le 7 fvrier
plus@bellsouth.net 1986 etc.
(voir Modles / 5)


12 x 12


Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs


Hati


Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire
Accessoires
Cramiques
Marbre pour Salle de bain


G. B CA RT 3.. l.-
Cramiques grises
. (Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Venez donc voir vous-mme



Meilleurs prix de la place
.' ./ T 2 T \ A ..I n- r -1 __ I < 1\ri iEc _. U-- '7A 7 14-72


:33 0 .W, '/eme Avenue, ivauanu, riornda P el.: RJJ J' ) raX: Zu/ -tI i .LIJ


Page 4


Etiq u ette Unis ex
BARBER / BEAUTY SALON
Children welcome
305 940 9070
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r - - - - $ 10% Designer Cup
Jean-Wood Julien
SJean-WoodJulien First time customer only Reg. 12.50
Educator-Designer/Stylist FREE CondioningTreatment
since 1976 FREE Condioing Treatment
L ---- with this coupon


MMIMI001110


1


r


~o",,, Q
1Pl~i(~









njauu nivieato.IAl vuI. .V vI 4Lu. dI x .. ..-A ~ I .,


Le veritable enjeu de la lutte politique actuelle ...
(Modles ... suite de la page 4) Alors que le livre blanc de Fanmi Lavalas repose vue semble futile ...
Rcemment l'IRI convoquait ouvertement les sur un dveloppement qui partirait d'en bas ("bottom up"), La frontire semble se rduire deux colonnes
diffrents secteurs de l'opposition hatienne (y compris don't deux des principles composantes sont d'Hatiens. D'un ct, des centaines de clandestins dports
fdrations tudiantes et organizations fministes ou des l'alphabtisation universelle et la rforme agraire, le plan chaque jour par l'arme etl'immigration dominicaines avec
droits de l'homme) dans la capital voisine, Santo don't le snateur Dewine est porteur se concentre plutt sur les mmes hardes qu'ils portaient leur dpart ...
Domingo, pour passer de nouvelles consignes ... les investissements industries sur la foi que ces derniers Dans l'autre colonne, autant de centaines, sinon

Grands barons de I demilliers attendantd'treinfiltrs
l'industrie d'assemblage ... tout aussi clandestinement dans les
Peu aprs on apprenait la plantations de cannes et d'agrumes
creation d'un groupe de 184" de la nation voisine.
organizations de la socit civil, qui Ne parlons pas des
prenait en mains la lutte anti- dpliants touristiques et autres
Lavalas. Aucun dirigeant de la articles illustrs dans les plus
Convergence Dmocratique ne fait grands magazines internationaux
parties du haut tat-major de cette pour lesquels l'le ne se rduit plus
nouvelle coalition, o sigent par dsormais qu' sa parties
contre le president de la Chambre dominicaine, dnomme just
de commerce et d'industrie et titre Saint-Domingue ...
quelques grands barons de, Ct image donc, 10 sur
l'industrie d'assemblage, don't la 10 d'un ct, et zro barr de
af mille Anaid l'autre.


E T A CTTITA I TTF


En guise d'entre en
matire: une grve gnrale de 24
heures ... mais qui sembla laisser la
grande masse indiffrente.
Lors de sa visit au Parc
industrial, le snateur Mike Dewine
prvint aussi qu'il n'y aura pas de
reprise de l'aide financire (quelque
US$500 millions gels depuis les
lections de mai 2000) tant que


persistera la cruise politique. En mme temps que le message
de l'opposition c'est : aucune election possible avec
Aristide et ses "chimres" ...

Un lit de Procuste ...
Traduction :
1. OuAristide se retire d'une faon ou d'une autre

2. Ou s'il reste (avec au menu lections anticipes
cette anne, clbration du bicentenaire de 2004 etc), ce
sera sous haute surveillance ...
C'est--dire un Aristide diminu, exerant un
mandate trs strict, encore plus limit qu'aujourd'hui dans
son champ d'action de chef de l'Etat, loin de toutes les
promesses inscrites dans son livre blanc de Fanmi Lavalas.
Bref, un vritable lit de Procuste.
3. Une solution hatienne. Entre nous. Des
lections dmocratiques rgulires, comme chez nos
voisins dominicains, et un plan de dveloppement intgr,
ayant pu apprendre nos dpens le prix payer pour des
lections controversies et que c'estl'absence de production
national qui fait que l'on s'entretue autour de l'assiette
gouvernementale et que la politique soit devenue l'unique
objet de nos sentiments et ressentiments, de tous nos maux
et de notre dchance.

Le vritable enjeu de la lutte politique
actuelle ...
Et nous arrivons au vif du sujet : le project que
Bush mise sur l'lite conomique hatienne n'est pas tout
fait en harmonie avec celui du Lavalas ...


produiront des retombes pour toute la population en
gnral.
Ce sont l deux modles conomiques opposs
(mais pas forcment contradictoires pour peu que les
intentions soient bonnes)...
Et voici le vritable enju .de la lutte politique
actuelle, pendant
que nos politi-
ciens continent
de se crper le
chignon, ou pour
utiliser notre
savoureux crole,
de "btiser" ...


hatien..


Il n'empche que nos
voisins produisent presque autant
de boat-people sinon davantage ...
Egalement des meutes
quotidiennes contre le
rationnement du courant electrique
et les prix de la gasoline, qui
demeurent plus levs que chez
nous mme aprs l'annulation de
la subvention par le gouvernement


Doublement du salaire minimum ...
En effet, c'estun modle de socit qui cote cher
un pays de cette dimension (immense poids de la dette
externe) et la population en cot de la vie, forant les
Dominicains prendre la'mer autant que leurs homologues


Le modle do-
minicain ...
Pas ton-
nant aussi que le
pays voisin, la
Rpublique e
Dominicaine, soit c i '
devenu le haut ... : '" '



doute que le Certains patrons de factory dissent payer djleurs ouvriers plus de 100 gourdes par jour...
modle dominicain soit aussi celui choisi pour nous par mais pas tous !
nos amiss" Rpublicains. Cela suppose : hatiens ...
D'importants investissements trangers ... Ces premires observations faites, il faut se


JUSTICE LEAGUE Other Services


LAW CENTER
90 Pleasant St., suite 16

Learri more Tandolph MA

thaboue t pany781-986-4500_
the company
that
single handedly You have the problem,
turpedn the redit .We have the solution
Repair Industry, tl-w
Mortgage Business
or the Real Estate Dr Max Antoine
Industry on its head DIRECTOR / VICE
Callnow : PRESIDENT
781-986-4500


Include
assis tance
With: Immi gration
Visa,, Citizenship
& appeal

Expungement
Of criminal
Records
Solutions
For
Illegal Immigrants
eliminate finger
prints& Mug
Shots


.Une dette
externe dpassant
rapidement les milliards

SMais aussi un
secteur des affaires
nergique et manifestant
un plus grand
engagement que ce
qu'on voit chez nous ...
n est vrai que la
difference entire les deux
cts de la frontire
hatiano-dominicaine est
si abyssale que toute
comparison premiere


demander maintenant si Hati a les resources suffisantes
pour tenter la mme experience ...
Ce n'est pas vident.
Le snateur Dewine a rencontr l'lite
conomique et il n'a pas tari d'loge bien entendu sur la
main d'oeuvre hatienne bon march ( ce propos, le
president Aristide a annonc vendredi un quasi doublement
du salaire minimum qui passe, tenez vous bien, de 36
gourdes par jour 70 gourdes. Moins de 1 dollar 60 US
par jour et un taux du jour trs incertain !!!).

Une rdition de la revolutionn
conomique"! ...
Vous me direz, mais oui, n'est-ce pas l une
rdition dela revolutionn conomique" de Baby Doc (est-
ce tout fait par hasard, voici ce dernier qui pointe soudain
(voir Modles / 6)


President Aristide au Parc industrial (SONAPI) annonant vendredi un relvement du salaire
minimum passant de 36 gourdes 70 photo Jean-Claude Pierre Louis ...


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche
Nom

Adresse

6 Mois Un An Renouvellement O

Etats Uni s $40.00 $78.00
Canada $ 4200 $80.00 Nouvel Abonn
Buurop $70,00 $135.00
Amtrq$ue Latine $ 7000 $ 135.00


Mercredi 12 Fvrier 2003
TUIt; An m5r,-.h- IA. VIT h <


Page 5


e








I AN iTAITV'~ PF; P'AflTI TAIT PE


I II ~Il*i J II4 k uJL L.Li J I '.~, r ~~ I ~ ---


Deux modles conomiques

Vritable enjeu de la lutte
(Modles ... c tu e lle Alors qu'Hati
suite de la page) politIque actuelle .. ne product
le bout de son nez, et dans une interview sur une grande plus rien... que de la main d'oeuvre pour une bouche
chane de tlvision amricaine ...). de pain. Mais on n'est plus en 1971, aujourd'hui il
Mais les rsultats de l'exprience sont l sous nos faut computer avec les petits et gros tigres asiatiques,
veux. Un pavs exsangue, sans infrastructures, les en tte la Chine.


bidonvilles de la famine ceinturant la capital et-ses
environs mme les plus haut perchs ...
Et cinq ans aprs la creation du Parc industrial
qui dans ses meilleurs moments arrivait gnrer plus de
cent mille emplois, eh bien, en 1976 une famine sans
prcdent ravagea le pays, forant encore plus de paysans
(c'est cette poque qu'est ne l'expression de 'Tar west")
laisser leurs provinces fermes tout progrs pour venir
multiplier les bidonvilles la capital.
La cause n'est pas difficile deviner : c'est
l'absence de redistribution de la richesse ainsi cre ...

Le facteur classes moyennes ...
Les Amricains n'aiment pas a, car c'est aussi
ce qui leur vaut ces vagues rptes de boat-people.
Et ils ont la rponse : il faut crer une classes
moyenne.
Et ils croient avoir aussi cette classes moyenne sous
la main : la Diaspora hatienne en Amrique du nord, des
bataillons de diplms de colleges et d'universits,
d'ouvriers qualifis et d'entrepreneurs qui ont grand au
pied du mur et la sueur de leur front.
D'o l'"anne Hati-Floride" que l'Ambassadeur
Brian Dean Curran venait relancer encore rcemment dans
une conference l'Htel Inter-Continental de Miami.
La classes moyenne, c'est la garantie aussi -
deuxime important volet du plan amricain d'un march
local pour les biens et services products en mtropole.
Mais ce sujet, l'lite hatienne est-elle dans les
mmes dispositions d'esprit que les dcideurs amricains

Pas vident non plus ...
Mais que propose l'lite en change ?

Un beau project sur le paper ...
De toute evidence, en advantage comparatif, Hati
n'a pas aujourd'hui les resources de nos voisins
dominicains : ni matrielles, ni humaines ...
Encore moins qu'en 1971 o la central hydro-
lectrique de Pligre venait peine d'tre inaugure ...
L'lite hatienne se contenterait-elle d'tre un
simple appendice de l'conomie dominicaine ?
il y a aussi la rcente tragdie de l'Argentine,
troisime conomie de l'Amrique latine, victim des
contradictions du novel ordre conomique, crase sous
le poids d'une concurrence international impitoyable et
d'une dette externe colossale ...


Le plan Dewine parait donc beaucoup
d'gards un beau project sur le paper. -
Pour finir, rien ne permet d'affirmer que les
Amricains ne nous tourneront pas le dos ds qu'une
situation plus urgente pour leurs intrts se prsentera
ailleurs. Le Nicaragua ex-sandiniste attend encore les
milliards qui lui avaient t promise par le duo Reagan-
Bush pre ...

Le cochon est trop maigre ...
Mais de son ct, le livre blanc Lavalas
arrive-t-il vraiment son heure ?
Ne serait-ce que parce qu'il ncessite des
fonds d'assistance financire international, 'le
cochon est trop maigre aujourd'hui pour cuire dans
sa propre graisse", et de la part d'institutions qui
rclament encore plus chaque jour un droit de regard
dans vos affaires ... C'est la notion de governance
repoussant de plus en plus en marge celle des droits
de l'homme, dmocratie et autres ..
Or Hati grce encore la revolutionn
conomique" de Baby Doc, don't prs de la totalit du
budget reposait sur une aide international fort
gnreuse et coups de milliards ne dispose,
aujourd'hui plus que jamais, d'aucune alternative
l'aide international. Tout un pays genoux ...
Et pour finir, le president Aristide
d'aujourd'hui n'est plus l'lu miraculeux de 1991, ni
le hros restaur au pouvoir de 1994. La magie ne
semble plus oprer, et pas seulement dans l'Amrique
de Bush, mais galement sur le continent europen
que le chef du movement Lavalas a eu le malheur de
ngliger dans sa lune de miel avec Washington aprs
le retour.
D'un ct, un plan Dewine qui risque d'tre
une sorte de nouvelle revolution conomique la
Baby Doc ou pis ...
De l'autre, un livre blanc Lavalas qui risque
de ne pas aller au-del des bons sentiments, par
manque de fonds et d'encadrement.
Deux modles opposs dans leur approche
mais pas forcment contradictoires. Car pour se
dvelopper un pays abesoin de computer sur ses propres
forces, toutes ses forces, quelque niveau que ce soit,
au pays comme en diaspora, mais avant tout aussi
d'une meilleure comprehension entire les diffrents
acteurs sociaux (rien voir avec le "nouveau contract
social" don't se gargarisent les politicians ds qu'ils


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


VISIT DU SENATEUR

DEWINE AU PARC

INDUSTRIAL
PORT-AU-PRINCE, ler Fvrier Une dlgation
de 4 parlementaires amricains a visit Hati en mission
d'exploration et a dclar le samedi ler fvrier dernier que
le moment tait arriv de faire rentrer dans le pays ds
factories intresses utiliser la main d'oeuvre bon march
d'Hati.
"Nous voulions voir d'abord par nous mmes
quelles taient ces opportunits prsentant un intrt et pour
le people hatien et pour nos collgues businessmen
amricains" a dclar le snateur rpublicain Mike Dewine
de l'Ohio, alors qu'il effectuait une visit au Parc Industriel
de Port-au-Prince.
DeWine a introduit devant le Congrs amricain un
project de loi la fin de l'anne dernire dnomm Haitian
Economic Recovery Opportunity Act.
Si notre projet-loi est accept par le Congrs, cela
va amener en Hati un grand nombre de jobs dans l'industrie
d'assemblage, a dclar Dewine.
La situation conomique d'Hati n'a cess d'empirer
au course de ces dernires annes. Le Parc industrial qui offrait
autrefois 100.000 jobs dans le textile et l'industrie
d'assemblage, a vu ses firmes fuir le pays cause d'une
instability sans cesse grandissante.
L'conomie hatienne est srieusemfent affecte par
le gel d'une aide trangre de 500 millions de dollars. Une
rcente devaluation de la gourde et une hausse des prix de la
gasoline suite une exigence du Fonds Monttaire
International exigeant au gouvernement de suspendre ses
subventions, ont fait encore augmenter le niveau de dsespoir
de la population.
La violence politique s'est aussi accrue pendant ces
derniers mois avec des manifestations pro et anti-
gouvernementales dans les principles villes du pays et toute
une srie de grves don't les mots d'ordre ont t lancs entire
autres par le secteur priv pour protester contre ce que ces
secteurs appellent 'le rgime autoritaire et corrompu
d'Aristide".
"Les Etats-Unis n'appliquent pas de sanctions
conomiques contre Hati" a dit le snateur rpublicain
Dewine quand on l'a interrog sur la suspension de l'aide.
"Les Etats-Unis ne donnent pas d'argent
actuellement au gouvernement hatien mais ont choisi de
passer par les ONG" a-t-il encore ajout.
"Nous souffrons et personnel ne nous aide" a dit
Leopold Cuel, un garden de 57 ans rencontr l'une des
factories du Parc industrial. 'le travaille 7 jours sur 7 mais
j'arrive difficilement nourrir ma famille, parce que le prix
de l'essence est tellement elev, de mme que celui du riz".
La dlgation qui comprenait galement les
snateurs dmocrates Richard Durbin d'Illinois et Bill Nelson
de Floride, ainsi que le congressman Kendrick Meek de
Miami, a pass le dernier week-end du mois de Janvier en
Haiti.
se retrouvent face leur crtinisme).
Et a c'est dfinitivement pas vident !

Hati en Marche, 8 Fvrier 2003


Port-au-Prince, le 5 fvrier 2003
- (IIPN) Le dirigeant du Parti national
des dtnocrates progressistes hatiens
(PNDPH), le Dr Turneb Delp, a cart lai
resolution 822 de l'OEA et brandi son
" inbranlable conference national
come unique alternative.
"Seul un contract social entire 1'Etat
et les autres secteurs de la vie national peut
rsoudre la crisc ", soutient le secrtaire
girall du PNDPII,
M. Delpd dplore une nouvelle
dimension de la cruise incarne par une
politique d'exclusion, de prjugs de
couleur, de race ou de classes, Il appelle les
responsables " se dfaire de leur
discourse destrutetur, Ces propose ne
contribuent qu' semer la division au sein
de la socidt Le Dr Tirneb Delp a
rappel que "ces type s de conprtamuent
ne font pas ho ieur nos anatres, "
LU umo un di PNDPHI s'estime
touteois hureux de voir que'" les autres
parties poltiques de l'opposition, et le


group des 184, sont emballs par la
resolution du 15 dcembre 2002. Ce
document, sign par des opposants au
pouvoir, exige la dmission du president
Aristide. Ils comprennent enfin la
ncessit de l'tablissement d'un
programme social en vue de sortir le pays
de cette impasse engendre par les crises
conjoncturelles ", en a dduit M. Delp.
Turnie Delp pense que son project
de contract social et l'application de la
resolution 822 sont incompatible. D'aprs
lui, la dernire dmarche entranerait ipso
facto une dmocratie colonial et non
national, "Organiser des elections n'est
Ims la solution ", poursuit-il.
Le secrtaire giidil du PNDPII
profit de la date historique du 7 fvrier
pour lancer un appel l'opplsition, aux 184
institutions m',i,,i:Unt:t; les 12 secteurs de
la socit civil et aux autres secteurs de la
vie national pour qu'ils se mobilisent dans
le dessein de renverser le chef de l'Etat.

IIPN


POLICE NATIONAL D'HAITI

Mutations, promotions


et nominations la PNH
La direction gnrale de la police a entrepris de nombreux changements dans la
chane de commandement de l'institution, a appris Hati Press Network auprs d'une
source proche du quarter gnral de la PNH


Port-au-Prince, le 06 fv. -
(HPN) La plupart des directeurs
dpartementaux ont t muts d'autres
posters ou rappel la Direction gnrale
tandis que des commissaires ont t promus
de nouvelles lonctions.
Ces measures sont intervenes 48
heures aprs l'annonce par l'ambassade des
Etats-Unis de la revocation des visas de
certain fonctionnaires de l'institution.
Interrog par HPN, un responsible
de la police a refuse d'tablir tout lien entire
ces measures et la decision des autorits de
fire des changements au sein de la
PNl.'" Ce sont des operations internes et
routinires ", a rpondu un membre de la
direction gn~r ale,
Les directeurs dpartementaux du
Nord, du Nord'est et du Sud'est ont t
rappels au Quartier gnral. Le
commissaire municipal de Ption-ville,
Carlo Lochard, a obtenu une double


promotion. Il a t nomm commissaire
principal et affect dsormais la direction
dpartementale du Nord. Le commissaire
principal Camy Marcellus est promu
directeur dpartemental et affect au
dpartement de l'Artibonite. Les autres
directeurs dpartementaux Judes Altidor
(dpartement du Nord'Ouest) et Gael
Mnlas (Artibonite) ont t transfrs
respectivement la Grand'Anse et dans le
Nord'ouest. Le directeur dpartemental de
la Grand'Anse, Faveur Jean Robert, est
transfr la direction dpartementale du
Sud'est, alors que le commissaire principal
Joseph Plonquet a t transfr la direction
dpartementale du Nord'est.
Par ailleurs, nous avons appris que
le commissaire Orival Gaston affect
Logane, rvoqu pour implication
prsume dans le traffic de drogue, a t
rintgr au sein de la police. Il a t
(voir PNH 7)


Page 6


POLITIQUE


Turneb Delp rejette


la resolution 822


I -


.L








Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


Page 7


I CRISE DANS LA CRISE


NATIONALITE ET DEMAGOGIE


Par Mag MagCartier
Feb 8, 2003, 3:39am
Tout est paliers, graduations, tapes. La vie est
un escalier, qu'on monte ou qu'on descend. Toujours selon
ses choix. Certains sont attirs vers les cimes des
montagnes personnelles ou naturelles; d'autres prfrent
visiter leur gouffre. Descendre, toujours descendre,
s'loigner de la lumire. Tourner le dos au grand, au
propre, au clair, l'air pur, attirs qu'ils sont par l'air
vici et ftide, l'obscur qui permet tous les coups.
Si, court de liquidit, un gouvernement veut
faire chanter une parties de la population dcrte
trangre, qu'il ne se gne pas. Il ne nous a pas habitu
prendre des gants. Il y a quelques mois, on avait lorgn
vers les comptes en dollars des citoyens. Devant le toll
des banques trangres la montagne a accouch d'une
souris. Mais soudain l'ide sublime monte de l'abme
que l'on pourrait faire cracher des strangerss", qui ont
tous des passeports hatiens.
Qui sont ces strangerss"? Des hatiens ns en
Haiti, don't les parents sont arrivs il y cinquante ans pour
les derniers, cent ans ou plus pour d'autres et qui ont fait
fortune force d'effort, de travail. On a rien sans rien.


Quand on sait qu'Haiti n'a que 200 ans cela laisse songeur.
Par ailleurs c'est un fait notoire que, quelque soit sa couleur,
quelque soit le pays choisi, le nouvel-arrivant, lejust-come,
trime encore lorsque l'autochtone sirote son rhum en
roulant "des mcaniques automobiles". Du reste il n'est
plus question de couleur, remplace par celle du compete
en banque. Le nouveau communism tel qu'institu dans
le pays qui m'a vue natre se limited un slogan "Nul n'est
cens possder quoique ce soit". Tout doit vous tre pris,
le 38 contre la tempe.
Mais o est donc l'tranger en Haiti?
Est-ce cela le progrs annonc ?Appliquer en Hati
le programme des extremes droites europennes ? Mme
l'envers, c'est un programme qui n'a pas de bon bout, ni
bon got.
Quand je jouissais encore des deux nationalits,
hatienne et franaise, une jeune fille fort aimable m'avait
assen avec toute la morgue ncessaire queje redeviendrais
hatienne trois jours aprs avoir touch le sol natal. Le
message tait clair: "Va pas te croire au-dessus des lois
avec ton passport franais, on aura vite fait de te mettre
au pas". C'tait il y longtemps. Depuis le rtablissement
de la dmocratie nous sommes devenus meilleurs, plus
dmocrates, plus dignes comme cela se voit.


Donc je suis hatienne au bout de trois jours et
d'autres 100 ans, 75 ans, 50 ans aprs ne le sont toujours
pas. Ces compatriotes sont hatiens comme les autres,
just d'une espce qui travaille. Voil tout leur crime.
Tout le monde n'a pas la vocation de l'exil et du double-
passeport comme nombre des principaux dirigeants du
pays. L je fais de la provocation, parce que c'est leur
droit aprs tout. L'essentiel tant d'avoir un bon
programme et d'ouvrer au progrs du pays. Ce qui
offrirait le double advantage de tenir occup et d'viter de
faire dans la dmagogie. Le reste on s'en fout. Bosser
mes amis, bosser, il en restera toujours quelque chose.
Et n'oublions pas qu' ce compete nous sommes
tous des "Syriens" et qu'aprs viendra le tour de cette
engeance nomme diaspora, puis de ceux qui prononcent
trop bien le "r", aprs ce sera le tour des homosexuals,
des artistes, des intellectuals, des femmes. Enfin nous
connaissons le refrain, nous avons dj vu ce film
d'horreur dans l'histoire du monde et constat que l'excs
de puret nuit tout beurre fut-il noir.

God bless my beloved Haiti!
Mag MagCartier


Lavalas en guerre


contre la communaut


syro-libanaise
PORT-AU-PRINCE, AlterPresse- feraient les ressorti
6 Fvrier Nahoum Marcellus, devenu hatienne rsidant
dput la faveur des lections contestes d'Amrique, au Canac
de l'anne 2000, a demand le 27 janvier Dominicaine et dans d'a
aux autorits d'immigration de renseigner si les gouvernements de
sur la nationalit de plusieurs ressortissants d'appliquer une polit
d'origine arabe qui avaient particip la contre ces Hatiens
grve gnrale du 24janvier contre le mode d'Hatiens.
de gestion des affaires publiques par le Mme le Prem
rgime au pouvoir. Neptune a repris, le din
Ces ressortissants d'origine arabe refrain de "gens arrivs
occupent, depuis plus d'un sicle, une forte territoire national et s'
parties du commerce et des industries dans suite sur le dos de la
le pays. Aucune donne statistique n'existe qualifier la commu
sur la dtention, par cette communaut trangre; don't des repr6
hatiano-arabe de plusieurs passeports, arrogs le droit d'appelh
commel'afaitentendreNahoumMarcellus. de paralysie total des
De nombreux commerants, Neptune avait d'aillei
membres d'organisations sociales et discours le 23 janv:
responsables de parties politiques dsapprobation du mo
d'opposition, ont lev la voix contre cette gnrale lance par 18
nouvelle attaque du parti au pouvoir qui institutions de la socit(
semble, nouveau, tre tent d'ostracisme Officiellement.
pour faire face une contestation social n'existe que 685 trangi
grandissante et surtout au peu d'allocations permis de sjour dans 1<
financires en provenance des sources de vendredi 31 janvier,
financement internationales. Ces secteurs l'Intrieur Jocelerme Pr
ont rappel que le rgime Lavalas avait une invitation des d1
bnfici, pendant les annes 1990, du 'le statut des trangers e:
support financier de ressortissants d'origine C'est la premi
arabe, dontAntoine Izmry, assassin le 11 ans, que le discours d
septembre 1993 pendant le coup d'Etat prend une telle tournure
militaire, contre une frange p
Evoquant l'approche de Nahoum bourgeoisie hatienne.
Marcellus don'tt le prnom pourrait tre coup d'tat militaire de
associ la communaut arabe), des Aristide opposait soi
analysts avertis se demandent ce que 'patripoches'" et "bour1


Changements

au sein de la PNH
(PNH ... suite de la page 6)
galement lev au grade de commissaire principal nomm
la direction dpartementale du Centre.
De nouvelles affectations et des mutations ont t
enregistres dans la region mtropolitaine. L'inspecteur
divisionnaire Emmanuel Montpremier a t promu
commissaire municipal et affect au commissariat de
Delmas ; le commissaire Ralph Dominique Renaud a t
transfr la Croix-des-bouquets. Les policies Rudy
Berthomieux et Biron Jean Max ont t nomms
commissaires et affects au commissariat de Port-au-Prince
et la Caftria,
M, Chavannes Lucien responsible de la "Swat
team a tee ni iii.fr au commissariat de Ption-ville,
IPN -


patriots
faits, il
remise
structui
social:
institute
les tra
press)

NIATI
103.3
Port-i
Au p
chani
6:30


ssants d'origine
aux Etats-Unis
da, en Rpublique
autres pays antillais,
ces pays s'avisaient
:ique d'exclusion
et descendants

nier Ministre Yvon
manche 2 fvrier, le
Sen guenilles sur le
tant enrichis par la
population "pour
naut d'origine
isentants se seraient
er un movement
activits du pays.
irs tenu le mme
ier, en guise de
uvement de grve
4 organizations et
6.
, en janvier 2003, il
ers dtenteurs d'un
e pays, a indiqu le
, le Ministre de
ivert qui rpondait
puts contests sur
n Hati.
ire fois en douze
u pouvoir lavalas
e de stigmatisation
articulire de la
Avant le sanglant
1991, le Prsident
vent "bourgeois
geois
es". Mais, dans les
I n'y a eu aucune
en question des
res conomiques et
s, ni de dispositions
ionnelles visant
nsformer. (Alter-


IN MELODIES
fm
au-Prince
ipirite
tant !
- 7: 00 AMN


Mlodie Matin
7:00 9: 30 AM
1 /


COURIER

LA COMMUNAUTE ARABO-

HAITIENNE ET LA QUESTION
Cher Hati en NATIONALE pauvret, en Hati on vit
Marche,ll l ,l"ll .l./ des situations abso-


Je vous prsente mes compliments
pour votre site web et je profit de
l'occasion pour vous faire-part de mon
opinion concernant les articles concernant
la communaut Arabo-Hatienne.
Pour avoir vcu ma jeunesse en
Hati, je crois qu'il est temps qu'on se
rveille sur la question national savoir :
Qui est Hatien et qui ne l'est ?
Moi je crois que les politicians de
l'opposition et M. Maurice Lafortune sont
des hypocrites lorsqu'ils accusent le
Gouvernement de xnophobie et de
Racisme pour ses commentaires concernant
la communaut Arabo-Hatienne.
Les vrais racistes sont ceux-l qui,
travers des sicles, ont maintenu Hati
dans une situation d'exploitation, de misre,
d'apartheid en intgrant dans leur staff de
direction, dans le commerce du Bord de
mer, que des Arabes et des Multres. Ce
sont ces mmes gens qui refusent d'investir
un sou dans le pays et qui dtournent les
institutions scolaires religieuses comme St-
Louis de Gonzague, Marianne, St-Rose de
Lima etc... de leur vocation initial, c'est-
-dire aider les plus dmunis.
Institutions transformes travers
le temps en vritables coles-castes pour les
riches. Enfin ce sont ces mmes gens qui
organisaient des soires Moulin sur Mer
au mois de dcembre 2002, o mme si
vous avez de l'argent, vous n'tes pas la
bienvenue parce que vous tes ngres.

A-t-on peur de la vrit ?
Au 21emc sicle alors que partout
dans le monde on lutte pour librer les
peuples de l'esclavage, du racism et de la


lument rtrogrades. On doit donc se
demander : est-ce que ces gens font parties
de la nationhatienne au mme titre que des
milliers d'immigrants. qui se sont faits
amricains, canadiens etc. Ou veulent-ils
former une nation Arabo-Multre sur la
terre d'Hati? Ces gens-l prfrent payer
des milliers de dollars pour un avion-
Hpital au lieu d'investir dans un hpital
priv moderne qui servirait aussi
l'ensemble de la population.
Pour moi, une nation est un
ensemble de gens qui veulent vivre
ensemble et qui partagent des intrts
communs.
L'lite hatienne a-telle une vision
de nation ? A mon avis, non. Toute leur
approche a t d'importer des valeurs
trangres non pas pour civiliser ou pour
faire avancer le pays, mais pour snober ou
pour dire l'autre : regardez moi dans
ma belle villa aux bois imports et marbres
imports d'Italie ... mais entoure d'une
boue puante. C'est l la question.
Pas d'cole de pense Pas de rve
d'une grande nation! Pire encore, ces gens
en se rendant en Amrique ou en Europe
se rendent bien vite compete qu'ils ne sont
point des blancs !!!
Ma plaidoirie n'est pas pour la
chasse aux sorcires mais pour rveiller
tous ceux qui pensent faire parties de la
nation hatienne.

Harry Metellus
Montral le 3 fvrier 2003
11 mois avant 2004

harryl2@videotron.ca


BOAT-PEOPLE

Le Snateur Kennedy critique

la politique migratoire amricaine


Port-au-Prince, le face
7 frier -(HPN)- Le snateur
Edouard M. Kennedy a critiqu cette
semaine la politique discriminatoire de la
justice amricaine vis- vis des rfugis
hatiens arrivs illgalement aux Etats-Unis
en qute d'asile.
Le parlementaire, qui intervenait
mercredi une conference sur la migration
hatienne, a condamn la dtention des
Hatiens qui ont introduit une demand


H a*** d'asile politique. En dpit de
H aiti quelques changements
enregistrs dans la politique amricaine ces
dernier mois, les autorits migratoires
continent de compliquer la situation, a-t-
il fait remarquer.
L'approbation des demands
d'asile des Hatiens s'est rvle
historiquement faible. En 2001, 24 % des
demandeurs d'asile ont vu leur demand
(voir Kennedy / 8)


1 -- --- - -- -- --- -- i


.


1








Page 8 CRISE DANS LA CRISE MercrediFvrier2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2

NATURALISATION ET CITOYENNETE

Incohrences et Ambiguits dans

la Constitution de 1987


Kennedy critique

la politique migratoire

amricaine...
(Kennedy ... suite de la page 7)
approuve par des fonctionnaires de l'immigration et 12
% par des juges. Comparativement d'autres nationalits
don't les taux taient respectivement de 56.5 % et 34 %.
Pour sa part, un vque de Miami, Monseigneur
Thomas Wenski, a indiqu que plus de 400 Hatiens arrivs
dans le sud de la Floride entire octobre et dcembre derniers,
sont toujours maintenus en dtention par les responsables
de l'immigration.
Au course de cette conference, la politique
migratoire du gouvernement dominicain vis--vis des
Hatiens a t galement critique. Environ un million
d'Hatiens vivent en Rpublique voisine. La plupart d'entre
eux travaillent dans les champs de cannes, dans les
plantations et sont galement utiliss comme main-d'oeuvre
dans la construction.


r


Par Grard Alphonse Frere, Ph.D.
Aprs le renversement de Jean-Claude Duvalier
en 1986, la reaction macoute ne tarda pas mettre tout en
oeuvre pour salir la reputation des exils et saboter leur
retour qui viendrait la bousculer de ses privileges mal
acquis, avec leur ventuelle participation dans les affaires
du pays. L'une de ses tactiques favorites n'en dplaise
certain si nous affirmons que cette tactique survit encore
aujourd'hui dans le language quotidien d'individus
intentions malsaines'- fut d'essayer de souiller le sens
mme du mot "diaspora" en faisant leur juron favori.
"DIASPORA!", s'exclamaient les macoutes et vassaux de
la reaction macoute. C'tait devenu leur mot de
Cambronne. C'est dans cette atmosphere sinistre, et sous
la mire des mitraillettes du gouvernement militaire
Namphy-Regala que se tinrent les travaux de la
Constituante de 1987.
Rendons tout de suite hommage aux membres
honntes, comptents, courageux de cette Constituante, et
galement aux 9 "experts" don't 'l'expertise" se heurta
contre les desseins inavouables du CNG duvaliriste.
Honntet, competence, courage, expertise,"rien ne put


Dutch Caribbean Airlines


$s


00
0 ALLER-RETOUR + TAX


Valable jusqu'au 14 Juin 2003.



Miami/ Port-au-Prince



Deux vols par jour!


La ligne arienne prfre vers Haiti!


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230


*Tarif sujet a tre discontinu sans avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.


cher l'approbation de plusieurs clauses incohrentes,
gus, et mme illgales imposes par ces deux sbires
ir cohorte de ractionnaires infiltrs ces fins dans la
tituante. A cause des limits que nous imposons cet
, nous ne nous attarderons pas sur les abominables
es portant l'empreinte des bottes de Namphy et de
la, tels que ceux qui accordent au chef militaire de
ae d'Hati certain pouvoirs qui dpassent ceux du'
dent de la Rpublique et du gouvernement civil, ou
qui abolissent la peine de mort dans le but spcifique
rotger les criminals duvaliristes qui la mritaient,
ne l' fait remarquer avec raison le brilliant journalist
el Arty, un pur parmi les plus purs, dans un article
quant la Constitution de 1987 public dans'Le
'elliste. Nous nous limiterons donc la discussion
clauses destines rgir la naturalisation et la
ennet.
Malgr les opportunes et justes interventions de
tituants comptents et devous, parmi lesquels nous
nerons le Dr. Louis Roy, Me Grard Romulus, Me
.tal Hudicourt Ewald, M. Serge Villrd assassin plus
par des macoutes, et plusieurs autres, les petites cliques
diaspora manigancrent des procedures qui aboutirent
l'insertion dans la Constitution de plusieurs
articles pnalisant les exils naturaliss, ces
mmes victims qui avaient pu chapper
la boucherie de la dictature, et qui n'avaient
jamais cess de la combattre pendant leur
exil. Chef d'accusation : ils ont"renonc
leur.nationalit" C'est un argument don't,
hlas, beaucoup de gens font de nos jours
encore une honteuse pavane, soit par
mauvaise foi, soit par leur peur bleue de
l'influence de diasporiens qui viendraient
mettre en question certain privileges abusifs
et mal acquis, soit enfin par ignorance du
sens lgal du mot "renoncer". Ce concept
de "renonciation", tel qu'il a t introduit
dans la Constitution de 1987, est tout fait
absurde, invalide, et illegal. Quand nous en
parlons des collgues trangers bien
informs en matire de sciences politiques
et de droit constitutionnel, ils arrivent
difficilement s'imaginer qu'une telle
aberration fasse parties de la constitution d'un
pays. Ils me disent aussi qu'ils ne peuvent
pas comprendre que les Constituants hatiens
n'aient pas eu la sagesse, moi je dirais plutt
la dcence, d'muler l'exemple de
l'Allemagne qui, aprs la dfaite des boches,
eut recevoir bras ouverts ses citoyens
naturaliss trangers qui avaient fui les
perscutions des nazis, don't le clbre Willy
Brandt. En 1945, l'Allemagne n'a pas t
assez bte pour jeter ses citoyens dans des
poubelles.


Qui pis est, on ne trouve nulle part
dans ladite Constitution ou ailleurs de
definition, ou d'interprtation du mot. En
franais, langue dans laquelle l'original a t
crit, "renoncer" veut dire "cesser
volontairement de prtendre une chose"
(Robert). La traduction crole, "moun ki
deklare yo pa vie Ayisyen anko", rend son
absurdit encore plus aberrante.
Puisque aucune procedure n'est
prvue dans la Constitution ou ailleurs,
puisqu'il n'existe et n'a jamais exist aucune
instance lgale devant laquelle devraient se
prsenter ou se seraient prsents les citoyens
ayant soi-disant' "renonc leur nationalist' ,
ou "moun ki deklare yo pa vle Ayisyen anko",
nul hatien ne saurait tre prsum avoir
explicitement et volontairement pos un tel
acte. La renonciation, lgalement, ne peut
tre un acte implicite ou passif. C'est pour
cela que la loi amricaine prvoit que pour
qu'un citoyen des Etats-Unis renonce sa
nationalit, il doit prsenter sa requte
volontairement et personnellement au
Dpartement d'Etat, au Dpartement de la
Justice, une ambassade ou un consulate.
Bien que la loi amricaine ne reconnaisse pas
la double nationalit, il y existe des
procedures qui permettent au citoyen
(voir Citoyennet / 9)


O;i~~P~aJ


?.- i
' '-... -'.';:\
;
!


i
i '
.r G- '. 1
''
1' ~;-i :.- -'I.~;--- ... I,:-.. ._: -.~I:.Ii-. 1~..I+








DOUBLE NATIONALITY


Hi en MarheVo. XVIINo. 2 %FJAP dLdl1 LAJ -e-


NATURALISATION ET CITOYENNETE.


(Citoyennet ... suite de la page 8)
naturalis tranger de garder sa nationalit amricaine. Il
y a de nombreux cas documents o ces procedures ont
t appliques. Faisons remarquer entire autres pour ceux
qui l'ignorent, que les Hatiens naturaliss Amricains qui
ont repris leur nationalit hatienne aprs leur retour au
pays, sont encore citoyens amricains. L'Amrique n'est
pas assez bte pour jeter ses citoyens la poubelle.
En dpit des positions d'avant-garde adoptes par
les constituents progressistes,Jes apprentis ultras de 1987
parvinrent aussi obtenir l'inclusion dans la Constitution
d'un concept surran que mme la Constitution duvaliriste
de 1983 avait abandonn. En effet, c'est sur leur insistence
que furent dterrs des fosses de la Constitution de 1946
les ossements qu'il leur fallait pour rdiger en pleine fin
de XXeme sicle un article moyengeux tablissant une
quality dite d'"haitien d'origine", dfinie comme tant
celle de "tout individu ne d'unpre ou d'une mre hatienne
qui eux-mmes sont des hatiens et n'avaient jamais
renonc leur nationalit au moment de la naissance".
Pour rendre la situation encore plus ambigu et incohrente,
la Constitution ne dfinit pas le statut d'une personnel ne
dans les conditions ci-dessus dcrites ... mais l'tranger,
ou celui des prognitures d'individus naturaliss hatiens
vivant soit l'tranger soit en Haiti, laissant la clarification
de ces ambiguits, ont prtendu certain, des "lois" ...
qui n'existent pas. Cet tat de choses cre une catgorie de
Scitoyens de deuxime classes et limited leur capacity servir
un pays qui manque de tout, conomiquement,
professionnellement, techniquement, etc. Face ces
inepties, et maintenant au XXIeme sicle, ne serait-il pas
mieux que nos lgislateurs suivent l'exemple des pays
avancs qui ont adopt des conceptions plus large de la
nationalit. En plus de garantir intgralement la citoyennet
de leurs nationaux o qu'ils se trouvent, ces pays accueillent
des immigrants admis devenir citoyens, parmi eux des
milliers d'Hatiens. A ct de nous, un example qui ne
plaira pas certain, mais je m'en balance: la Rpublique
Dominicaine nous dpasse en garantissant la nationalit
dominicaine ses citoyens naturaliss trangers o qu'ils
se trouvent dans le monde. La Rpublique Dominicaine
n'est pas assez bte pour jeter ses citoyens la poubelle.


Ces jours-ci, en plus des victims traditionnelles
de la Diaspora, une nouvelle pseudo-xnophobie semble
avoir pris naissance dans le pays. Sous le faux prtexte de
"nationalit", certain officials de mauvais aloi s'attaquent
maintenant de bons Hatiens d'origine arabe qui sont en
Hati depuis plus d'un sicle, et qui ont beaucoup contribu
au dveloppement du pays. Ces officials sont-ils si btes
qu'ils veulent crer une nouvelle catgorie d'Hatiens qu'ils
jetteront la poubelle? Il est sr et-certain que si ces
Hatiens don't on questionne aujourd'hui la nationalit
taient d'origine africaine et non pas arabe, ceux qui les
attaquent ne les auraient mme pas remarqus.

DOUBLE-NATIONALITE VS. PRESER-
VATION DE LA NATIONALITE
De temps en temps on parle d'amendements la
Constitution permettantla double nationalit. En 1990, le
President Aristide commena employer le terme
"Dixime dpartement" au lieu de Diaspora dans ses
discours, portant certain anciens exils croire qu'il allait
prendre les measures ncessaires pour que soit restaur leur
droit la nationalit ravi par les constituents de 1987. On
peut dire que les premiers mois qu'il a passs au pouvoir
ne lui en ont pas laiss le temps. Cependant, son retour
et pendant la prsidence de Ren Preval, la question ne se
trouva jamais l'ordre du jour ni de l'excutif, ni du
lgislatif. Au course de sa deuxime champagne, il eut
laisser sous-entendre en maintes fois dans ses discours que
la solution du problme faisait parties de son programme.
Nenny. Ce n'tait que de la dmagogie pour flatter "le
dixime dpartement", puisque aujourd'hui, sous sa
deuxime prsidence, il n'en parle plus, que je sache.
Aussitt que la question d'amendements est
souleve, des loups dguiss en bergers qui se disent
partisans de la double nationalit, offrent comme excuse
la complication et la longueur des procedures suivre.
Cependant, compliques, longues ou pas, si les procedures
avaient t mises en march sous Aristide I, les
amendments seraient entrs en vigueur sous Prval; si elles
avaient t entames sous Prval, ils seraient entrs en
vigueur sous Aristide II.
Nous allons peut-tre tonner les lecteurs qui ont
eu la patience de nous suivre jusqu'ici en leur disant que


SOCIETY


Le Bottin Mondain 1903-2003 est arrive !


Collaboration spciale
Le Bottin Mondain 1903-2003 vient de sortir des
presses franaises et d'arriver Montral. Que voil un
vnement attend Ce livre est le seul ouvrage de
rfrences des families de l'Hexagone, symbol des valeurs
culturelles, sociales, garant de la tradition, reflet du bon
got franais, incarnant lui seul un art de vivre.
De grand format, luxueux, par de toile colore,
frapp des dates 1903-2003 et du sigle BM, la premiere
consultation (discrte) du lecteur est de vrifier si son
propre nom y apparat. Si oui, c'est la conscration Si
non, c'est (presque) l'humiliation. Et ce sera l'attente
anxiogne d'un cru meilleur !
Dans une prcdente dition, le duc de Castries
(s'il vous plat, prononcez'cas-tre), de l'Acadmie
franaise, crivait: Le Bottin Mondain est un vaste
tableau de socit qui englobe la noblesse, la bourgeoisie
et les personnalits les plus importantes (...). C'est, me
semble-t-il, la liste des gens bien levs et de bonne
compagnie. En rsum, on peut dire que le'Bottin Mondain,
par sa varit et son exactitude, peut-tre considr comme
l'un des brviaires de 1'" honnte homme" ".
Beaucoup de personnel y sont, mais toutle monde
n'y est pas. Environ cinquante pour cent des families
mentionnes appartiennent la noblesse (authentique ou
d'apparence). Depuis quelques annes, l'inscription des


Par Ren le Clre
titres nobiliaires, universitaires et autres se fait uniquement
sur preuves.
Le Bottin Mondain est donc l'annuaire le plus chic
de France. Il livre des noms qui sonnent bien, qui competent,
qui illustrrent et illustrent l'histoire de France et
d'ailleurs. Des noms qui disent quelques chose, entremls
des noms de personnalits de l'tat, d'Habits Verts et
autres gens de lettres, de militaires gnreusement dcors,
de gens de robe, de princes de l'glise, de dirigeants
d'entreprises, de membres du jet-set. Y figurent aussi la
progniture, avec leur date de naissance qui disparaissent
au fur et measure que le temps s'coule et de leur marriage.
Une vrai mine d'or pour les gnalogistes et les
psychologues.

Mais qu'y trouve donc au just ?
Cette bible de l'lgance trouve ses origins en
1903. Le'Bottin Mondain fte donc cette anne son
Centenaire. Et qui y trouve-t-on exactement ?
D'abord la liste mondaine raison d'tre du bottin.
La liste des chteaux, parcs et jardins, la liste des noms de
jeunes filles, la liste des pseudonymes ou noms d'usage, la
liste de personnel en religion et aussi d'autres listes -
dont celle des rues de Paris et des chapitres consacrs
aux institutions gouvernementales et aux ordres de


chevalerie, aux acadmies, aux associations et aux
bibliothques, aux glises, muses et aux thtres, aux
bonnes manires et la diplomatic. Aussi les rgles d'or
de la conversation et de la correspondence. Aussi des cartes
des arrondissements de Paris et les plans des thtres... Le
Bottin Mondain ne se lit pas il se laisse consulter, feuilleter,
avec respect. On ne corne pas surtout ses pages qui font
rver.
On y trouve aussi de bonnes addresses, celles
d'antiquaires, de dcorateurs, de traiteurs, de graveurs,
d'htels, etc.
In faut souligner la quality exceptionnelle de la
typographie, le soin mticuleux de la mise en page, le souci
du dtail, la quality de la langue franaise.
Bravo l'quipe rdactionnelle don't la direction
est assume par Blanche de Kersaint (quel bien joli
patronyme !) qui pense, comme cet crivain du XVIP sicle,
Guillaume Bouchet, seigneur de Brocourt, que : La vraie
noblesse s'acquiert en vivant, et non pas en naissant. "
Les pages du Bottin Mondain accueillent
maintenant davantage les personnel que les noms, les
valeurs plus que les titres.
Le Bottin Mondain compete 2 050 pages, quelque
43 000 inscriptions recensant 200 000 personnel et... pse
3,42 kilos. ne pas remettre entire toutes les mains !
Ren le Clre


HAITI

Une jeune prisonnire victim
S e g de Port-au-Prince, pour avoir
de viol suivi de grossesse et poignard .un individu parmi un
group d'agresseurs. Ces derniers
d'accouchement, en prison voulaient exercer des reprsailles
acco cement, en prison cotre Natacha et sa mre,Yolne
Benjamin, pour avoir alert la police sur des
P-au-P, 07 fev. 03 [AlterPresse] 'agent medical pnitentiaire Ilus Dnasty, tentative de viol visant la jeune fille.
L'organisation Kay Fanm et le centre en fvrier de la mme anne.KayFanmetInfofanmplaidenten
Infofanm dnoncentle cas de Natacha Jean- Natacha Jean-Jacques est faveur d'un traitement judiciaire equitable
Jacques, 17 ans, qui a accouch en prison incarcre sans jugement depuis le 6 mars cas de NatachaJean-Jacques la punition
en octobre 2002, aprs avoir t viole par 2000 la prison du Fort National, Nord-est


de l'agent qui l'a viole et des rparations.
Les deux entits critiquent l'attitude des
responsables et surveillantes de la prison
qui ne sont pas intervenes pour empcher
le viol.
La Ministre la Condition
Fminine, Ginette Rivire Lubin, a fait part
la press de sa preoccupation et des
dispositions qui devraient tre prises pour
la liberation et la prise en charge de Natacha
Jean-Jacques. Ce qui est assimil par
Yolette Jeanty de Kay Fanm une fuite en
avant pour viter un scandal.


Mercredi 12 Fvrier 2003
TT_a-f _-x -- ___1- N i-1iv tTT "VT- 1)


Page 9


1


nous ne sommes pas partisan d'une double-nationalit
acquise par amendment la Constitution de 1987. Pas
du tout. Notre thse est que l'amendement n'est pas la
seule voie qui puisse conduire la solution du problme,
pourvu qu'il y ait, condition sine qua non, un gouvernement
srieux et sincre qui veuille s'en occuper sans dmagogie.
Pour nous, il ne s'agit pas de "reconnatre la double-
nationalit", mais plutt de "prserver la nationalit
hatienne". Considrant la violation flagrante du droit
l'autodtermination de l'Hatien par la Constitution de 1987
qui a arbitrairement et unilatralement dcrt qu'il avait
"renonc sa nationalit"; considrant le fait de ne pas
prendre en consideration que la renonciation est un acte
volontaire, et que par consquent les clauses restrictives
de la Constitution sont illgales et de ce fait
anticonstitutionnelles; considrant que la Constitution ne
prvoit aucune instance devant laquelle un Hatien peut
prsenter sa renonciation; considrant qu'aucune instance
n'existe par-devant laquelle l'Hatien accus d'avoir perdu
sa nationalit peut aller en appel; considrant que la
Constitution elle-mme, en son article 10, stipule
spcifiquement que "les rgles relatives la nationalit
hatienne sont dtermines par la loi" (c'est moi qui
souligne), il est vident qu'un gouvernement de bonne foi
a en sa possession suffisamment d'arguments valables, y
compris le mme Article 10, pour que des measures lgales
adquates soient prises pour dclarer illgaux et
inconstitutionnels les articles de ladite Constitution qui
prevent de la nationalit. Comme l'a crit le regrett patriote
Daniel Arty citant l'Abb Pierre: "'Si dans. cette socit
les lois telles qu'elles sont faites ne permettentpas d'avoir
une vie normal, la loi est devenue illgale".
Aprs tous les crimes commis par les Duvalier,
aprs l'assassinat de dizaines de milliers de citoyens, aprs
le bannissement impos des centaines de milliers
d'Hatiens, il est honteux et dgotant que la Constitution
d'Hati rende un hommage permanent aux Duvalier, ratifie
leurs crimes et punit leurs victims, en rigeant ce
monument leur gloire que reprsentent les Articles de la'
Constitution que nous condamnons.
Grard Alphonse Frre, Ph.D.
Professor Emeritus
Saint Joseph's University U.S.A.









TSIH OIRE & LETTERS


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


COLLOQUE INTERNATIONAL


2003 : lanne Toussaint Louverture


Le 7 avril 2003 marquera le Bicentenaire de la
mort de Franois Dominique Toussaint Louverture,
survenue dans sa cellule, au Sud de la France, dans le
Jura. Depuis, Hati "porte" trs mal le deuil du Premier
des Noirs don't les restes auraient t ramens en Haiti au
course des annes 80 .
Hati, le Bnin, les Etats-Unis, la France, la
Suisse et diffrents pays d'Amrique latine ou des
Carabes prennent l'vnement trs au srieux. Chez nous,
le Comit pour la Commmoration du Bicentenaire de la
mort de Toussaint Louverture organise Port-au-Prince
du 26 au 29 mars 2003 un colloque international ax sur
le thme 'Toussaint Louverture au rendez-vous de
l'histoire universelle".
Le calendrier des activits lies au deux-
centime anniversaire de la mort de Toussaint Louverture
a dj atteint en Hati l'une de ses premires phases. Le
19janvier dernier, un spectacle-hommage Martin Luther
King et Toussaint s'est droul la salle Ste Ccile de
Sainte Trinit devant plusieurs centaines de spectateurs.
Parmi les artistes invits cette soire, on notait
Pierre Rigaud Chry, Chantal Drice, le group Alabanza,
Rginald Lubin, Daniel Marcelin, Ricardo Lefvre,
Stphanie Jean-Louis, Lionel et Michael Benjamin et tant
d'autres encore. Les regards se tournent maintenant sur


le Colloque de mars auquel participeront des universitaires
et crivains attachs Toussaint Louverture. A ce titre,
seront presents Port-au-Prince Max Manigat, Malik
Gashen, Pierre Tivolet, Fabienne Pasquet, Elvire
Maurouard Jean-Jacques ... Le president du Comit, le
professeur Rony Durand, et le vice-prsident, l'historien
Georges Corvington rencontreront la press avant mme
l'ouverture du colloque.
Ds l'anne 2001, les instances gouvernementales
hatiennes s'taient dj mises valoriser la premiere
constitution hatienne ou dominguoise, conue par
Toussaint en 1801. Les Presses Nationales hatiennes
avaient rdit cette premiere constitution ayant annonc
de manire nuance l'interdpendance et la relativit de la
notion de souverainet national. L'historien Claude
Mose avait public la mme anne aux Editions Mmoires
un livre autour de la Constitution de 1801. En effet, 1' auteur
crit : Hati nat de Saint-Domingue, et Saint-Domingue
l'ore du XIXme sicle, constitute un concentr d'histoire
conjuguant colonisation et revolution: la colonisation
franaise Saint Domingue o la proprit et la race
conditionnent strictement le statut social, et la revolution
de Saint Domingue qui branle tout l'difice. Autant dire
qu' Hati hrite de tous les problmes ns des antagonismes
et des conflicts qui ont boulevers l'ancien rgime. De


nouveaux rapports sociaux et conomiques, de nouvelles
donnes politiques s'tablissent dans la tourmente. Le
rgime louverturien, qui en condense tous les lments,
apparat comme une tentative de restructuration gnrale,
au del des contradictions, de la socit post-coloniale et
post-esclavagiste. Il projette clairement la construction
d'un nouvel Etat don't la Constitution de 1801 reprsente
une pice matresse ".
L'essayiste et home politique martiniquais
Aim Csaire, auteur de l'ouvrage Toussaint Louverture,
la Revolution franaise et le problme colonial et le
philosophe-crivain Edouard Glissant, campant
Louverture dans une pice joliment titre Monsieur
Toussaint pourraient tre mis l'honneur lors de ce
colloque. L'Etat hatien s'engagerait tout comme les
organismes non-gouvernementaux, faire russir la
Commmoration du Bicentenaire de la mort de Toussaint
Louverure. On se souvient de cet loge l'un des Pres
de la patrie : Cet homme (Toussaint) fut une Nation ".
Lamartine ne s'tait pas tromp.

Dominique Batraville dbatraville @yahoo.fr
N.B. Pour de plus amples informations, prire
d'crire au Centre Toussaint King
Adresse mail: centretoussaintking@yahoo.fr


MEDIAS


jeudi 6 fvrier 2003
Depuis dix ans, l'Union europenne et les Etats-
Unis maintiennent un embargo injustifi sur l'aide
humanitaire envers l'un des pays les plus pauvres du
monde. Plusieurs milliards d'euros d'aide sont gels tandis
que la population hatienne souffre et voit diminuer son
esprance de vie.
"Que peut Hati aujourd'hui, dmocratique oupas,
sans l'aide international ? On ne vit pas d'lections
dmocratiques et d'eau frache !" s'emporte
l'hebdomadaire "Hati en marche. "Pourquoi au nom de
la dmocratie, la communaut international les Etats-
Unis et l'Union europenne en tte doit-elle compromettre
le dveloppement de l'le en maintenant l'embargo sur



CARWA'VAL 2
J Le Plaza Hotel
:. ',Une Oasis au Centre de Port-au
Champ-de-Mars, Port-au-Prince, Ha
Special
\ 2,3,4 Mars
3 Nuits 4jour P
1 chambre pour 1 ou 2 personnel
Cot Total : US$ 549.0
Compris par personnel 3 Ni
Cocktail de Bienvenue 1 or 2 pe
3 Petits djeuners complete US
(7:30 11 Hres) Includ<
3 Grands Buffets du Carnaval Wel
(19 21:30 hres) 3Ful
Accs au stand (7h3(
3 T-shirts du Carnaval (pp) 3 Gran
Ticket de parking gratuit (7:0
Free E
US$ 130 (p.p) pour 3 me et 4 me 3 Carn
personnel supplmentaire dans la Fre
chambre.
Les tarifs ordinaires de l'htel seront US $130 (p.
appliqus tous les jours avant ou aprs fourth person
la priode carnavalesque. The regular
charged for
La reservation pour ce special devra before or aft
tre garantie par un dpt de US$ 200 Al resort
non remboursable aprs le 23 Fvrier minimum ob
2003. La balance sera paye non-refunda
l'enregistrement l'htel 23rd 2003.
upon arrival
De trs belles suites d'une ou de deux Beaotiful su
chambres sur demand sont aussi ar also ava
disponibles, roots.

RESERVATION U.S. 1-800 CHARMS I


10 Rue Capois, Champs-d=eMars PO. Box 1429


l'aide conomique et humanitaire vis--vis d'un people qui
a lu son president par la voie des urnes ?" demandent les
directeurs d'une clinique d'Hati, dans le quotidien""El
Pais" de Madrid.
Existe-t-il des pays maudits ? Des pays au sujet
desquels les mots manquent pour dcrire la terrible spirale
de la misre endure chaque jour par leurs habitants ?Andr
Corten dans "Misre, religion et politique en Hati ",
(Karthala, Paris, 2001) ose proposer un mot: dsolation.
L'ancienne "perle des Antilles" figure sur la liste des pays
les plus pauvres du monde; avec 55 % d'analphabtisme,
une mortality infantile de 93,4 %, un chmage touchant 60
% de la population active et le taux de sida le plus lev de
la plante aprs l'Afrique subsaharienne. Au course des trois
demires annes, l'esprance de
vie y a t rduite 49,6 ans.

S 03 O "L'esclave peut
toujours casser ses
chanes"
-Prince "Je sais bien que les
at: oreilles des nations occidentales
sont impermables au cri de
douleur des Hatiens, mais se
rappelle-t-on seulement, en cette
anne de clbration du
ickage bicentenaire de notre
rch 2,3,4 indpendance, l'histoire des
:hts 4 Days luttes entreprises par ce people ?
:rsons in room Il a t fascinant de voir un
n people noir, pauvre, esclave et
$ 549.00 peu nombreux se mettre debout
ed per person avec un tel courage qu'il a battu
come cocktail l'arme franaise et a obtenu son
1 Breakfast (pp) indpendance en 1803, devenant
S- 11:00AM) ainsi la premiere nation noire
d Carnival Buffet indpendante du monde",
0 9.30 PM) rappelle Guercy Antoine,
entrancee to Stand thologien lac hatien, dans le
ival T-Shirts (pp) mensuel vnzulien""Sic". La
Parking ticket press locale dans son ensemble
p.) for third or fait grand cas de cette date
n in room anniversaire. ""Le message, c'est
hotel rate will be que l'esclave peut toujours briser
accommodation ses changes. Hati est tout la fois
ter carnival.
ions for this package terre martyre et terre de
ranteed with a l'esprance", s'enflamme le
f $ US 200 deposit quotidien local "Carabe
ible past February Express".
Payment of balance "Pendant les annes
iat hotel. Il''i nous avions la possibility
miles upon rlqcst d'asseoir les hases d'une
ilable onc or (wo le m
lII:IIIfhintI Ir l l, uit le inomilelUt de
eotnsolider la transition.
=800-742=4276 MalheOur senent, il n'en a pas


t ainsi. Aujourd'hui, les signes dnotent une nouvelle
concentration du pouvoir, mais doit-on pour autant nous
abandonner notre sort ?" reprend Guercy Antoine.
Les lections dmocratiques de l'an 2000 ont vu
revenir au pouvoir l'ancien prtre progressiste Jean-
BertrandAristide (qui fut president de 1991 1995) aprs
vingt-neuf annes de dictature des Duvalier pre et fils -,
renvers par un coup d'Etat militaire en 1991, contraint
l'exil jusqu'en 1994, puis remplac la tte du
gouvernement par Ren Prval, un proche de son part, le
movement populaire dnomm la Famille Lavalas. Le
retour d'Aristide lors de ces lections qui avaient bnfici
d'une participation exceptionnelle de l'lectorat mais
avaient, t boycottes par l'opposition reprsentait un
formidable espoir de dmocratie et la promesse de voir
enfin se desserrer l'tau de l'embargo.

Traffic de cocaine en plein essor
Mais la chance d'Hati passa une fois encore sans
que le pays parvienne la saisir. Accus de fraude massive,
violemment contest dans larue par une opposition divise,
Aristide entire dans le collimateur des puissances
occidentales. "Le sursis d'Aristide ne tient actuellement
qu' la maladresse de l'opposition. Il prne comme seule
solution des lections anticipes en 2003, mais veut surtout
dmontrer la mauvaise volont de l'opposition, qui n'arrive
designer ses reprsentants au sein d'un nouveau Conseil
lectoral", se dsespre l'ditorialiste de "Carabe Express".
Les atteintes aux droits de l'homme se multiplient
La crise politique alimente une violence civil incontrle
qui dresse les uns contre les autres partisans et adversaires
du gouvernement. Enfin, le changement de priority
impliqu parles attentats du 11 septembre 2001 et le traffic
de cocaine en plein essor, qui conduit l'administration
amricaine qualifier Hati de narco-Etat, viennent une
fois de plus justifier la pusillanimit et la pingrerie de la
communaut international.
"La France s'insurge contre la guerre en Irak en
rappelant que les sanctions reprsentent le dernier recours.
La France continue pourtant de frapper Haiti de sanctions.
Hati n'est pas menac par les bombes, mais subit un
embargo, comme les Irakiens. Pourtant, nous n'avons pas
d'armes nuclaires, nous ne constituons aucune menace...
Mais nous n'avons pas de ptrole. Ceci explique cela. Et
puis la France, dans sa logique de grande puissance
privilgiant uniquement ses intrts commerciaux, peut se
permettre de traiter la cruise hatienne de faon plus cavalire
encore que les Etats-Unis puisque Haiti n'a pour elle,
contrairement aux Etats-Unis, aucun intrt stratgique
(vague de rfugis, traffic de drogue)", conclut amrement
"Hati en marche.

Christine _L\ lqu
(Q Courrieri ntcnitional.coii


Page 10


HAiTI


Oubli de Dieu... et des homes


1








Mercrdi 12 Fvier y Pageil


LAPRIYE


PATWON
Papa bondye, gran mt Letnel
Mwen ajenou devan w
Map made w voye je chak jou sou
izin an.
Ou deja konnen papa,
Si m pa realize gwo benefits
Ou pa p jwenn gwo kt nan ms
M pa p gen dola pou ede past
bait bl iiip ak legliz
Pou alire fidl1 na11 pyc w.

Voye je sou iravay m yo
More yo lapriy pou mwen
Ki 'vite yo rete wazir aryennal
Ap grate saniu toutlasentjounen
Rann yo dosil, bayo pasyans ak reziyasyon
Chase tout lespri rebl nan tt yo
F yo rekont mwen khrn pwotekt yo
W\et tout nnan k yo kont mwen
L yo ko nstiate m gen pouvwa f sa m pito ak
Fbs kouray )o.
Efa.sc lide scndika nan t yo '
F' yo rantre bon nan travay.
L siti a sou kont mwen, pa p
Vo) c je Seny sou jounalis mwen yo,
ba)o enspirasyon disentespri
pou defanii nwen kont malpalan.
Beni fanmi mwen.
Twa fwa pa jou pandan chak repa,
M toujou sonje travay m yo ki nan grangou.
Voye je sou yo papa
Montre yo pran k toujou.....
Heni leta, hcni lame. ba yo ponyt
Pou anpeche dezbd.
Ileni dcpaunan ditravay ak toui avokam yo
pou yo loujou rete fidl dcvwe
Evil m ntout l cliaje ak lit bb dlo
FI" l)d loujou rete ld.
Pou o.syckdsyk anycn pa deranje

Py LN (Janvye 1988)
PyL4JOA.4.(Janvye 1988)


GENS DE LETTERS


HAITI-FRANCOPHONIE


I


- I~


r. r


L'crivain haftien Lionel Trouillot a t retenu
come membre du jury international de la deuxime
edition du Prix des cinq continents de la Francophonie
qui se tiendra en novembre 2003 Bruxelles
(communautfranaise de Belgique).

Port-au-Prince, le 7 fvrier (HPN)
-Dans la liste des membres du jury publie par
l'Agence international de la Francophonie figure le nom
du crateur de Rue des pas perdus ", Lionel Trouillot.
Lise Bissonnette, Monique Ilboudo, Paula
Jacques, Aminata Sow Fall, Jean-Marie Le Clzio, Henri
Lopes, Andr Makine, Ren de Obaldia, Erik Orsenna,
Leila Sebbar et Denis Tillinac font galement parties de
l'quipe prside par Vnus Khoury-Ghata
Le jury international du Prix des cinq continents
de la Francophonie devra lire un auteur ou deux- d'
un roman public entire le ler mai 2001 et le 1er mars 2003
et inscrit par les diteurs avant le 31 mars.


.4 4.' 'J


Au pralable, l'Association pour la promotion des
critures francophones (Muret, France), le Service des
Lettres belges de langue franaise (Bruxelles, Communaut
franaise de Belgique) et l'Association des crivains du
Sngal (Dakar, Sngal), charges de la prslection, auront
dtermin la liste des ouvrages qui seront confis au jury
international.
N en 1956 Port-au-Prince, Lionel Trouillot est
professeur l'Universit. Il collabore aujourd'hui, entire
autres publications d'Hati et de la diaspora, la revue
Lire Hati ". Il est trs connu dans le meilleur
littraire et universitaire hatien pour avoir initi les
Vendredis littraires, un rendez-vous littraire des potes
et autres artistes de la capital.
Lionel Trouillot a public, notamment aux ditions
Mmoire, des ouvres potiques et des romans de premiere
importance. Les Enfants des Hros est la troisime
parution de l'auteur chez Actes Sud. HPN


Le Prix des cinq continents
l FiE. Nziem, et le reprsentant panent de
e la rancophonie l'Organisation international de. la
'Francophonie auprs, de l'Union


Une conference de press prsentant le Prix des
cinq continents de la Francophonie se tiendra, le mercredi
19fvrier, au Forum des auteurs, en marge de la Foire du
livre de Bruxelles.
Port-au-Prince, le 5 fvrier (HPN) Cette
rencontre, selon ce qu'a rapport l'Agence
intergouvernementale de la Francophonie, le mardi 4
fvrier, sera anime par Philippe Dessaint, directeur de
l'information de TV5. Elle se droulera en presence de la
prsidente du jury, Vnus Khoury-Ghata et des membres
Jean-Marie Gustave Le Clezio et Leila Sebbar.
Le directeur des langues et de l'crit l'Agence
intergouvernementale de la Francophonie, Isidore Ndaywel


europenne, Jos-Luis Rocha, seront galement presents.
Le prix, cr en 2001 par l'AIF, consacrera cette
anne un roman d'un crivain d'expression franaise,
n'ayant pas public plus de trois romans, qui tmoigne d'une
experience culturelle spcifique. La remise du prix le
laurat recevra un montant de 10 000 eurbs s'effectuera
Bruxelles, en novembre 2003.
"L'Agence intergouvernementale de la
Francophonie s'engage promouvoir l'oeuvre prime et
son auteur jusqu' la l'dition suivante du Prix ", lit-on
dans la description du prix. Les initiateurs prcisent
galement que le jury se reserve le droit d'accorder une
(voir Francophonie / 12)






aILu w~
laP B-


Rseau Mtropolitain
1 Bel-Air
2 Canap-Vert
3 Croix-des-Bossales
4 Croix-des-Bouquets
5 Damien
s Delmas 16 (st Martn)
7 Delmas 32 ;
s Delmas 71
9 Frres -
o0 Lalue
11 Lathan

Rseau Rgional
1 Cap-Hatien I (Roi Henry)
2 Cap-Hatfien II (Hos de Vertires)
s Cap-Ha'tien III (Rosalvo Bobo)
4 Cayes
5 Gonalves
s Hinche


Martissant
Mgr Guilloux unibransfer)
Nazon
Ption-Ville (Rue Darguin)
Place Boyer (Guchet-Chauffeur)
Place Geffrard I
Place Geffrard II
Portail Logne
Rue Capois
Turgeau
Varreux


7 Jacmel
s Jrmie
9 Limb
10 Petit-Gove
1i Port-de-Paix
12 Saint-Marc


Disponibilits et Dpts Court Terme
Bons du Trsor US/ Bons BRH
Titres de Participation
Portefeuille de Crdit (Net)
Immobilisations (Net)
Dbiteurs par Acceptation
Autres Actifs
TOTAL ACTIFS

"A- E VO"DE S
Dpts Vue
Dpts d'Epargne
Dpts Terme
Total Dpts
Obligations
Engagements par Acceptation
Autres Passifs
Total Passifs
Capital-Rserves-Profits Accumuls
TOTAL PASSIFS ET
AVOIR DES ACTIONNAIRES


168,931,029
G 8,479,074,060


1,841,415,704
3,588,340,321
2,027,954,797
7,457,710,822
282,559,284
168,664,028
111,638,981
8,020,573,115
458,500,945

G 8,479,074,060


Nous certifions que les montants ci-dessus sont sincres et conformes nos Lvres.


"Faisons route ensemble"


Jean Millet
Vice-Prsident Snior, Auditeur


Franck Helmcke
Vice-Prsident Excutif Sr.
et Directeur Gnral


Le plus grand Rseau
de Succursales d'Haiti
pour mieux vous servir!


2,785,860,219
1,341,861,839
300,339,282
2,699,202,675
381,431,618
135,672,907
167,058,495
7,811,427,035


1,866,812,774
3,231,367,524
1,814,907,756
6,913,088,054
264,016,588
135,672,907
68,718,865
7,381,496,414
429,930,621

7,811,427,035


2,570,019,206
885,598,361
243,841,500
2,088,883,303
346,003,330
97,312,150
188,244,210
6,419,902,060


1,316,805,663
2,515,689,296
1,763,551,557
5,596,046,516
268,993,752
97,312,150
94,937,231
6,057,289,649
362,612,411

6,419,902,060


- -- ii ii-- I


1


r-


31 DCEMBE 30SEPEMBR 1 3 DCMBR


-1


Mercredii 12 Fvrier 2003S
Un41fi i en marche Vol. \VIf No. 2


.-t


Page 11


,; .








Page 12


1 CITITURE D'ICI ET D'AILLEURS I


wi


MUSIQUE / JAZZ


Merci Carmen


Lundy!

PAR VITER JUST
C'est pas toujours, mais parfois le hasard fait
bien les choses. Samedi 26 janvier, la mto annona
une forte baisse de temperature pour le Sud de la
Floride, particulirement pour Miami, 37 degrs.
Ouaw Comme il va faire froid Ayant pass les ftes
de fin d'anne la maison sans aller nulle part,
j'prouvai ce soir-l un ardent dsir d'aller quelque part
et me trouver quelque dtente.
Aprs souper, je dis ma femme:
Chrie, allons quelque part ce ...
Elle ne me donna point le temps d'achever
Etes-vous fou N'avez vous pas cout la
radio aujourd'hui ou regard la tlvision. Ce soir il va
faire trrrrrs froid. Volontairement, elle trauma les r. Si
vous avez le dsir d'aller vous faire geler, tant mieux
pour vous. Mais quant moi, je reste la maison.
Pendant qu'on y est, mets le chauffage pour moi.
Oui madame.
Je ne pris aucun risque d'en discuter. Je la
connais depuis 55 ans au moins. J'ajustai le
thermomtre, m'installai dans une chaise longue, pris
un journal. C'est seulement de cela que je me souviens.
Je m'endormis immdiatement. Aprs combien de
temps, jen'en sais rien, le tlphone sonna. J'allongeai
le bras et pris le rcepteur moiti endormi.
SHello.
Une voix familire me rpondit :
Hello Vit. Que faites-vous ce soir ?
Pas grand chose, rpondis-je.
Il y a un concert de jazz ce soir l'Universit
de Miami, a ne vous intresse pas ?
Quoi Jazz !
Oui Jaz Avec une fameuse artiste Afro-
amricaine.
Ok dis-je.
Mais je n'tais pas trs enthousiaste. Je connais
la musique de Jazz, mais n'enfus jamais un admirateur.
Pour moi, elle tait trop bruyante. Mais comme Marc-
Antoine Lveill, et c'tait lui, habite loin de moi, je
lui tendis un pige. Et j'ajoutai:
Oui, mais je ne conduis pas le soir, et surtout
sur un long parcours, avez-vous quelqu'un capable de
me prendre avec lui et de me retourner la maison ?
Je m'attendais un Non!. Au lieu de cela


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


Sa nou dwe konnen sou Ranmye kou wouj
Agwonm Franois SEVERIN


Ranmye kou wouj se youn nan twa (3) kalite ranmye ki genyen
nan peyi Dayiti. L li fin grand, li genyen yon tay ki mezire jiska
38 santimt long. Km nou ka konstate 1, se pa yon zwazo ki tw
pit.

Ranmye sa a genyen yon koul gri tire sou ble, men li bay
enpresyon, plim sou tout k li tou nwa ne. "Jeneralman, tt
ranmye kou wouj la ak fal li gen yon koul gri tire sou ble, men
pati sipery kou a genyen yon koul vyolt tire sou wouj ak yon
bann plim laj tou won ki bay yon refl vyolt ki klere. Baz bk
zwazo a ak bwa janm li yo tou wouj. Po je li yo pa gen plim, men
nou konstate ke po je mal la wouj alske po je feml lajon.


Ranmye kou wouj viv nan zn imid, nan mn ki fre kote ki gen
kafe ak nan zn ki gen bwa pen; se poutt sa yo jwenn li anpil nan mn Lasl. Zwazo sa a, se pa fasil moun
jwenn li pou kont li; yo konn fasil w mal ak feml yo kap vole oubyen kap mache ansanm. Yo manje grenn
palmis, grenn bwa pini, grenn monben bata, elatriye. Se yon zwazo ki pa f dega nanjaden.

Li f yon nich ase senp sou pyebwa nan mn ki pa tw wo. L l a rive, feml la ponn de (2) ze tou blan.

Ranmye kou wouj se yon bel zwazo ki dekore lanati lakay nou. Li bay yon bon kalite vyann e se poutt sa yo
chase li anpil. Gen kote moun konn svi ak lakl, yon gonm ki prepare ak lt yo pran nan sten pyebwa tankou
figye, veritab ak labapen pou kenbe zwazo sa a. Si nou pa mete ld nan jan moun chase zwazo sa a ak nan
anviwonman tt mon nou yo, ranmye kou wouj pap pran twp tan pou li fin dispart net. Se ta vrman domaj.
Pa janm bliye, le nou rekolte yon danre sou yon te, nou dwe sere plan poun sa f lot plantasyon apre. Sa dwe ft
tou pou tout zwazo nou yo e espesyalman pou zwazo lalwa bay otorizasyon chase yo tankou ranmye kou wouj,
yon zwazo jounen jodi a nou dwe pwoteje .


Marco me rpondit:
Pas de problmes, Dorestan habite non loin de vous,
il passera vous chercher et vous dposera au retour.
Parfait, dis-je.
Pour me faire -
plus de plaisir, il ajouta :
Jocelyn David
sera l aussi.
Je connais Jo-
celyn depuis fort
longtemps. Personne n'a
jamais sommeil quand
Jocelyn est de la parties. A- *
C'tait une quipe
parfaite.
J'appelai Dores-
tan, on fixa l'heure et je
m'habillai prt partir.


reviens ".
Dans l'intervalle, les gens commenaient
retourner leurs voitures. Peu de temps aprs, Marco
tait de retour avecles cartes. Nous fumes les 4 derniers
,,- :- ..-:. .


MIAMI-DADE


Konte Miami-Dade

Ap chche Opinyon Nou

Nan yon ef pou yo amelyore svis Konte Miami-
Dade lan bay kliyan liyo, Konte an ap voye yon sondaj
bay tout rezidan liyo pou yo kapab jwenn repons nan
men yo de kalite satisfaksyon ke yo jwenn nan svis
Konte an bay. Sondaj sa a yap voye li bay 15,000
rezidan Miami-Dade ke yo va chwazi pa aza. Si w
resevwa yon fm sondaj, tanpri ba nou yon ti tan pou
reponn li. Opinyon w enptan anpil pou nou! Rezilta
yo va disponib an ete an.

Si w gen ankenn kesyon,
Tanpri rele 305-375-1111
Sonje, nou pa slman anplwaye konte an,
Nou se vwazen nou...




l i .: ;ii'- i

- ,
.:. :s4 . .


A l'heure fixe, Dorestan
tait l, et de suite on prenait la
route. Nous fmes route directed chez
Marc Antoine, qui dcida d'tre
notre chauffeur pour la soire et de
l partmes pour l'Universit de
Miami.
A notre arrive, il y avait
une longue ligne d'attente.
Marc Antoine qui connat tous
ceux-la qui frquentent les
Collges et Universits, nous
dit de ne pas nous inquiter et
il partit garer sa voiture. Dans
l'attente, une dame qui, parat-
il, est prpose diriger le traffic
commena aviser la ligne
d'attente qu'il y avait trs peu
de siges vides l'intrieur.
Au fond de moi-mme, je
ressentis une certain joie et je me
disais prt changer ma place au
concert de jazz pour un bon
restaurant avec une musique douce
et un rayon de boissons bien garni.
Quand Marc Antoine
revint, je fus le premier lui
annoncer la mauvaise nouvelle,
esprant une rponse comme:
" Allons quelque part d'autre ". Au
lieu de cela, il rpondit Pour nous,
ce n'est pas un problme,je connais
le frre de l'artiste, attended moi,je


tre admis.
A notre entre, la salle de spectacles Maurice
Gusman Concert Hall tait dj remplie, mais comme
Marco s'tait dj fait des amis on nous accommoda en
premiere range.
On allait commencer.
Comme d'usage, le matre de crmonie fit des
presentations. Il commena d'abord par le Chef
d'Orchestre, Mr.Dante Luciani, Professeur de musique
de jazz l'Univrsit de Miami; le Directeur de l'Ecole
de Musique, les membres de l'orchestre qui comporte
un piano, une basse, un guitarist, la grosse caisse, 4
trompettistes, 5 saxophonistes, 4 trombones et 4 pistons.
Un total de 21 musicians.
(voir Jazz / 14)

FRANCOPHONIE...
(suite de la page 11)
mention spciale un second roman qui se verra, alors,
dcerner un prix d'un montant de 5 000 euros. "
Cette distinction, destine renforcer
l'mergence de nouveaux talents littraires, reflte et
enrichit l'expression de la diversity culturelle et
ditoriale de la langue franaise au ceur des cinq
continents."
Lors de sa premiere dition, ce grand prix
littraire dsormais annuel, a t dcern, le 17
novembre 2001, l'occasion du Xe Salon du Livre de
Beyrouth (Liban), Yasmine Khlat pour son roman" Le
dsespoir est un pch ", Le seuil. Il se tiendra
alternativement dans la ville accueillant le Sommet de
la Francophonie et Bruxelles partir de novembre
prochain ", notent l'AIE HPN


--.l








Mercredi 12 Fvrier 2003
Ui'ie; rn nrTho. Vl YXVIIT Mn 92


Page 13


Nos petites annonces classes


Coiffeur

Etiquette Unisex
Barber Beauty Salon
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien


Educator, Designer, Stylist
since 1976
10% designerc _
First Time customer Only
Reg. $ 12.50
Free conditioning, Treatment
with this coupon



Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
T1: 243-1039
Beeper 524-0086


restaurant

Bl Foucht
Miami
8267 North Miami Ave
(305)757-6408
Le meilleur griot
de la ville!
Boulangerie
Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince
TiKabich, Pain au Beurre
Manchette, Bagel sur
command
Tl: 402-4685 403-1958


Nuvo Kafe
13152 West Dixie Highway.
tl,: 305-892 1990
305 892 1441
Yvan Dorvil est le Chef
L'originalit,
c'est notre force


Real Estate


NORTH MIAMI
3 BEDROOM 1 BATH
HOUSE FOR SALE
WITH POOL.
HEAR RECORDING
IN ENGLISH AT
305-688-7453,
REALTY 24/7.


Press Release

ANNOUNCEMENTS and CALL
For PRESENTATIONS

The Haitian Studies Association
(HSA) is pleased to announce its
15th Annual Conference

INVESTING IN
HAITIAN HUMAN
CAPITAL AT HOME
AND ABROAD

One of the noteworthy character-
istics of Haitians is their remark-
able imagination, resourcefulness
ad industry at home and in the
Diaspora. The 15th annual con-
erence of the Haitian Studies
association seeks to examine the
)ast and present accomplishments
of Haitians at home and in the
Diaspora and their contributions to
society' s institutions and fields of
earning.The 15th annual


Points de Vente de Hati en Marche -----


L'htforination de 1o> nali(, c'est MIr lodCie MI
a\ce Mlarcus 7 00 1-:30 MNliodie 103.3 FM Port-au-Prince
Tl: 221-8567 ou 68 Fax: 221-0204


Partout, captez:/

lavoixevangelique.com
sur internet
tous les jours 24 sur 24


Position Available

Full-time lectureship in Haitian
Creole beginning Fall 2003.
Non-Tenure
accruing position, with benefits.
Prefer experienced language
teacher.

Minimun qualifications: MA in
related field, superior fluency,
familiarity
with Haitian culture and
community.
Letter of application, CV,
dossier file
(or three letters
of reference ) by March 17 to :
Haitian Creole Search
Committee Chair, POB 117405,
The University of Florida,
Gainesville, FL
32611-7405.
The University of Flonda is an
OE/AA/ADA employer.


conference is accepting proposals
for papers and presentations on ail
aspects of the Haitian human capi-
tal at home and abroad. Among the
topics thatmightbe considered are
early immigration, the so-called
"brain drain," the politics of dis-
placement, migrant workers
in theAmericas and in Europe, the
"restavk" problem, etc. We also
encourage historical work on such
issues as state emancipation
movements after the Haitian Revo-
lution of 1804, the experience of


[-ti ri C :>


Communique au sujet des films haitiens la tlvision.f

Les producteurs Haitiens sont indigns du fait que les missions de tlvision passent leur film sans
autorisation. Nous rappelons non seulement que c'est un fait immoral et reprehensible mais aussi un
acte delictieux puni par la loi. Les producteurs de Piwouli Et Le Zenglendo en particulier tiennent
attirer l'attention sur le fait qu'ils n'ont autoris aucune chaine de tlvision diffuser le film. Piwouli
Et Le Zenglendo sera projet pour le grand public a Brooklyn le 9 mars et Queens 16 mars prochain.


Conference
The Haiti Democracy Project
Cordially invites you to attend presentations by:


Mr. Michel Soukar
(Haitian Historian, Journalist, &
Lecturer)
Lecture on "Haiti:
Aujourd'hui et demain?"
"Haiti: Today and what of
tomorrow?"
& signing of his books:
Radiographie de la Bourgeoisie
Haitienne
Classe Sociale et Processus
dmocratique en Haiti
&
Ambassador Lawrence
Pezzullo
Special Envoy for Haiti,
1993-1994
(Foreign Service Officer, Former
Ambassador to Nicaragua, &
Former Director of Catholic
Relief Services)


On Saturday, February 22, 2003
10:00am ^ 12:00pm presentationr
by speakers)
12:00pm (questions & answers)
l:00pm^ 2:00pm (reception &
book signing)

St. Michael
The Archangel Church
Williamsburg Ballroom
824 Pershing Drive
(between Spring & Pershing
Streets or Fenton Street
& Wayne Avenue)
Silver Spring, MD 20910

**Refreshments will be served*"
R.S.V.P. by February 12,2003
(required for admission)
Guaranteed Seating for first 300
respondees!.


I- __ _ _ __ _ _ __ _ _ __ _ _ _


free blacks, and the sustainable
pool of human resources from the
perspective of diasporic citizenry
constructing democratic
citizenship within a global culture.

The Fifteenth Annual Conference,
INVESTING IN HAITIAN HU-
MAN CAPITAL
AT HOME AND ABROAD, will
take place at Florida International
University on October 9-11,2003.
The Conference is sponsored by
the Latin American & Caribbean


Center, The New World Studies at
Florida International University.
The conference welcomes propos-
als from authors, scholars, teach-
ers, activists, and the general pub-
lic.


For more info please call
(617) 287-7138;
send email to
hsa@umb.edu


Livres
Vente Signature
"A (a Rencontre
de ('AgronoHe
Mm"
Jules E. Bellerice
14 Fvrier Collge Domin-
ique Savio, Ption Ville Rue
Geffrard # 4( 8h 4h)
28 fvrier ( 8h 4h)
College Marie-Anne
Bourdon, Christ Roi
8 Mars FOCUSA Grang
Dove Rue christophe # 4
14 Mars Institution du
Sacr-Cler de Tiureau
21 Mars Bibliothque
National d'Hati ( 8h- 4h)

F(eiurs d'Aton ne
Dimitri Noris
Vendredi 14 Fvrier
Bibliothque Nationale
1h 4h pm


or log on http//
www.haitianstudies.umb.edu/



AHAD / Crole Connection
P.O. Box 158
Atlanta, GA 30009-0158
404.510.5581
info@ahadOnline.org
http://
www.ahadOnLine.org


1


r-


naueniiaue o. v i Nu


Mdeci

Dr Enock JOSEPH
Obsttrique, Gyncologie,
Accouchement, Oprtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Grgoire
#45
Mdecine Interne,
Griatrie
Tl: 256-3017/18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h 19 h
Samedi 8h-16hs :

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
STl.:.245.-6489
245-8930


ATANSYON TOUT REZIDAN '\J
CITY OF MIAMI DISTRICT 2

Pral genyen 3 RANKONT PIBLIK sou Redistribisyon / Rearanjman
pou City of Miami District 2.
Rankont yo se pou Enfme Rezidan yo sou Objektif ak Dimansyon
Reyaliman Distri nan City of Miami an.
Yo ankouraje tout Rezidan pou vi n patisipe nan sa kap ft la.
Men kote 3 Rankont Piblik sa yo ap ft :

UPPER EASTSIDE AREA
February 18, 2003, 7 P.M.
LEGION POST
6447 N.E. 7t Avenue, Miami, Florida

COCONUT GROVE AREA
February 19, 2003, 7 P.M.
VIRRICK PARK
3580 Day Avenue, Miami, Florida

WYNWOOD/EDGEWATER AREA
February 24, 2003, 6 P.M.
TEMPLE ISRAEL OF GREATER MIAMI.
137 N.E. 19h Street, Miami, Florida

P.O. #10981


J..C. Canutave
12320 NW 6th Avenue North Miami Tl: 305 899 7712 Le spcialiste de
e-mail: jccantae@aol.com 'Income Tax
New's s >


-"









I ARTS & SPECTACLES I


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


Merci Carmen Lundy !


(Jazz ... suite de la page 12)
Puis vint la vedette de la soire,
Mme. Carmen Lundy. Tout le monde se mit
debout pour l'applaudir.
Avant d'en arriver au concert,
prenons quelques minutes pour prsenter
Mme Lundy Elle est une native de Miami,
prit ses premires leons de musique 6 ans.
Aprs ses tudes secondaires, elle s'inscrivit
la section musical dans la classes d'opra
de l'Universit de Miami. Cependant-son
Professeur de musique par la suite
l'encouragea pratiquer de prfrence le
jazz. Elle suivit ses conseils et aprs 4 ans
elle reut son diplme avec la
mention'" emeritus dans la section
S musical. Aprs sa graduation, elle s'installa
New -York pour dbuter sa carrire de
vocaliste de Jazz. New York offre toujours
de meilleures chances de russite que Miami
une jeune artiste noire. Le succs la suivit.
Comme chanteuse en solo, elle a
particip des concerts de l'Orchestre
Symphonique Akronet, de l'Orchestre
Vellejo. Elle donna des concerts New York,
Los Angeles et d'autres grandes villes des
Etats-Unis. Ensuite elle organisa des concerts
en Europe, Paris, au Royaume Uni, au
Japon et autres. Le New-York Times, le
Village Voice, le Los Angeles Times et des
critiques d'art d'Europe ont rendu hommage


aaf


C'est tout simolement No 1 !


la puissance, aux vibrations et
modulations de sa voix.
Mises ensemble, ces qualits
exceptionnelles firent de Carmen Lundy
Sune chanteuse au style particulier et la
placent de nos jours parmi les plus
talentueuses vocalistes de la musique de
Jazz. Elle a dj produit 6 albums.
Dans le programme du jour
figuraient 10 compositions. Quatre
viennent de son catalogue. Elle est aussi
compositrice.
Chacune de ces interpretations
fut vivement applaudie, spcialement
Never Gonna Let You Go, Perfect
Stranger and Old Friend
Mais le morceau qui fit vibrer la
salle fut: A Long Journey Home
Avant de commencer, elle
expliqua l'audience que c'est la premiere
fois qu'elle chantait Miami et pour cette
occasion elle avait compos quelque
chose de special qui vient de son cour, et
don't le titre est: A Long Journey From
Home ou "Un long voyage loin de chez
soi. Dans cette chanson, elle exprima sa
gratitude sa famille (largement
reprsente dans l'audience). Elle trouva
des mots spciaux pour l'Universit de
Miami, son Alma Mater, ses professeurs,
ses camarades de classes et ses amis. Il y


avait tant d'motion dans ses paroles, dans
sa voix et dans son visage qu'une larme
n'aurait tonn personnel. L'audience
recueillie dans un silence respectueux
demeura muette. Quand finalement elle
arriva aux derniers mots et remercia
l'assistance pour sa presence par un
gracieux "Thank You, d'un bond la salle
se leva pour lui donner un long
applaudissement. ..
Alors elle entonna "A Long
Joumey Home ". La salle ds les premires
notes l'accompagna, battant la measure avec
la main ou avec le pied.
Au sommet de sa performance,
l'artiste devint son propre chef d'orchestre,
communiquant du regard avec le pianist,
le bassist, sax, trombone et trompette afin
de les associer ses motions et les inviter
l'accompagner dans sa recherche du
parfait. La meilleure faon pour moi de la
dcrire, c'est qu'elle devint transfigure par
sa satisfaction de chanter pour la premiere
fois pour son monde, l'Universit de
Miami, ses amis et ses condisciples. Pour
les avoir fait attendre aussi longtemps, elle
tenait leur offrir quelque chose d'unique.
Pour y arriver, elle employa tout son talent
de compositrice, d'artiste et de vocaliste en
y associant la grce, le talent et la puissance
de sa voix pour exprimer la haute valeur
culturelle de cette musique typiquement
afro-amricaine, le Jazz.


MELODIE 103.3 FM


Special K-naval
Captain Bill, Jacques Lacour et Jacky Marc / Port-au-Prince / Tel. 221-8567 / 8568

LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MA MJAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Flonda is announcing the availability of te followvig bid(s), which can be
obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information Center
(VIC), ll NW 1 Street, Suite 11-2, Miami, FL 33128 (Phone: 305-375-5773). There is anon-
refundable dollar fe for each bid package (see cost ofeach bid package below) and an additional
5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
vendor'a complete retum address and phone number and a check for the correct dollar amount
made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Vendors may choose to download the bid packagess, fiee of charge, fom our Website
(wwi.co.miami-dade.flus/dpm/iith under "Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly
at the submittal deadline. Bids/proposals received after the fist bid/proposal envelope or
container bas been opened will not be opened or considered. Te responsibility for submitting a
bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is solely and strictly
the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any
mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occur Sace.
Bid proposals from pspectivevendors must be received in the Clerk ofthe Board Office located
at 111 IW 1" Street, 17 Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid
opening date in order to b considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordnis ee No. 98-106

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, March OS, 2003


5477-3/G7-OTR-CW Maintenance & Repairs f Oi LWster Cost $10.00
Separation

This contact is CountyWide.
This contract includes Bid Preference
provisions for Certfied Black Business
Enterprises (BBE'S), and Cetified
Women Business Eterprises (WBE'S).
Tiis contact requires srance.
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday March 19, 2003


0800-3S08-OTR Hand Painted Bamners & Signs, CostS10.00
Plastic VinvL & Plvwood

iis contract requires Insurance.
The following bid(s)will open at 2:00 PM on Wednesday


Page 14


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux

Ici c 'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, F1 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach Fl 33435 .561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169 305-654-2800
506 1 lth Street N Naples F1 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando Fl 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach F 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave SuiteA Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172

Le nombre de nos succursales augmente... j,
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !

En plus des operations de transfer d'argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires.by Express,
Boby Express,
g 4 c'est galement une carte de tlphone
5 don't la ligne d'accs
Sn'est jamais occupe ~
Boby Express


JL JL-d %U Ju v IL %- u LI -.


Et quand Mme Carmen Lundy
arrival aux dernires notes et paroles, ce fut
une explosion dlirante. Tout le monde se
mit debout nouveau, et lui fit une bruyante
et vibrant ovation Cette audience
miamienne, en majority blanche, mue par
cette grandiose russite artistique, exprima
sa fiert d'avoir donn naissance et
contribu au succs de cette grande dame
du terroir.
Carmen Lundy, en l'espace de 3
heures, avait acquitt une dette de plus de
10 ans.
Quant moi, je me sentis honteux
d'avoir, malgr tant de possibilits, ignor
si longtemps la beaut de la musique de
Jazz. Mme Carmen Lundy, en moins d'une
heure, m'a convert en un fervent de cette
musique.
Aussi mes amis del'quipe se sont
joints moi pour, au nom de toute la
communaut hatienne du Comt de Miami-
Dade, dire merci cette grande artiste de la
chanson. Merci pour cette belle soire !
Nos remerciements vont aussi
Carole Lundy sa sour, au bassist Curtis
Lundy, son frre. Unevisite de ces artistes
en Hati s'impose l'occasion des activits
culturelles et autres qui se tiendront au course
de la Clbration du bicentenaire de
l'indpendance de notre chre Halti.
Encore une fois, merci Mme
Carmen Lundy pour avoir fait de moi un
nouvel adepte de la musique de jazz.

Viter Juste







Mercredi 12 F6vrier 2003
Haiti en Marche Vol XVII No 2


Page 15


I SIISPFN-S IT -IRAK-IPIR, PE i


Vive tension entire Amricains et Franais


MUNICH, 9 Fvrier Les. divisions entire
Amricains et Franais ont t plus fortes que jamais,
samedi lors de la 39me Confrence international sur la
scurit Munich, tandis que l'Allemagne a baiss le ton
et accept notamment l'envoi de missiles "Patriot" la
Turquie.
Alors que le Pentagone dploie une armada de cinq
porte-avions et se prpare disposer de 150.000 hommes
dans la region, les Amricains ont fermement press les
Europens de se prparer se battre, tandis que la France
a critiqu le manque de dialogue et de respect des Etats-
Unis l'gard de leurs partenaires.
Signe d'apaisement, l'Allemagne a annonc
devant les principaux acteurs de la Dfense dans le monde
qu'elle allait fournir conjointement avec les Pays-Bas des
missiles anti-missiles "Patriot" la Turquie d'ici la fin de
la semaine prochaine pour dfendre cet alli de l'Otan
contre une ventuelle attaque irakienne. Berlin, qui rejette
toute intervention militaire en Irak avec ou sans mandate de
l'Onu, y tait jusqu'ici oppos. Une solution definitive
pourrait en outre tre trouve d'ici lundi sur le cas de la
Turquie qui demand une aide de l'Otan -les "Patriot" et
des avions-radar Awacs- ce que lui refusaient en l'tat la
France, l'Allemagne et la Belgique.


Dans une tentative d'apaiser les tensions dans les
relations germano-amricaines depuis le dbut de la cruise
irakienne, le ministry allemand des Affaires trangres
Joschka Fischer a lanc: "Nous ne sommes pas si loin des
Etats-Unis".
Mais il a ritr son rejet d'une guerre et oppos
une fin de non-recevoir M. Rumsfeld qui avait point du
doigt les divisions europennes: "Il n'y a pas de grandes
differences au sein de la population europenne", trs
majoritairement oppose une guerre, a jug M. Fischer.
Dans Munich, non loin du centre de la conference, au moins
15.000 personnel selon la police, 20.000 selon les
organisateurs, ont manifest dans le calme contre une
guerre en Irak. M. Rumsfeld a pris soin d'assurer que tout
pays membre de la coalition ne serairpas ncessairement
appel fournir des troupes en Irak. (AFP)


Irak: Chirac campe sur ses

positions face Bush


PARIS, 9 Fvrier Le president Jacques Chirac a
maintenu vendredi le cap de son opposition une guerre
mene par les Etats-Unis contre l'Irak, en se posant en
champion de la coalition anti-guerre face George W. Bush.
En voyage en Inde, le Premier ministry Jean-Pierre



tWr '
~ci wrg





'1f8p~ g~u1 4di,v


Manifestation Munich (Allemagne) samedi centre
l'ventualit d'une guerre en Irak alors que se
tient dans la ville une conference annuelle sur la
scurit en presence du secrtaire amricain la
Defense Donald Rumsfeld
Raffarin a lui aussi raffirm l'opposition de Paris une
guerre, en rcusant la formule utilise la veille par le
president amricain: "La parties est termine" avec l'Irak
("the game is over"). "Ce n'est pas un jeu, ce n'est pas
termin", a assn M. Raffarin.
Ces dclarations des plus hauts responsables
franais illustrent le foss qui se creuse entire Paris et
Washington sur le dossier irakien, de mme qu'un certain
durcissement de ton entire les deux pays. Elles valent la
France de trs svres critiques de la press populaire new-
yorkaise sur le thme du manque de loyaut envers les
Etats-Unis.
La ministry de la Dfense Michle Alliot-Marie a
affirm dimanche Saint-Jean-de-Luz.(Pyrnes-
Atlantiques) que l'Allemagne voulait "revenir dans le jeu"
et souhaitait "faire des propositions qui peuvent venir
s'ajouter aux propositions franaises".
La ministry franaise avait ni la veille Munich
(Allemagne) l'existence d'un plan franco-allemand de
dsarmement de l'Irak, voqu par la press allemande.
La France affirme qu'il "n'y a pas de plan secret
franco-allemand sur le dsarmement de l'Irak", a dclar


dimanche l'AFP le porte-parole adjoint du
ministre franais des Affaires trangres
Bernard Valro.
Vendredi, Jacques Chirac et s n -
homologue amricain George W. Bush n'oint
pu que prendre acte de leur dsaccord au course
d'un entretien tlphonique d'une dizaine de
minutes.
M. Chirac afait valoir que "l'objectif"
de la France et des Etats-Unis tait commonn:
c'est le dsarmement de l'Irak", a dit la porte-
parole de l'Elyse Catherine Colonna.
Mais le president franais a aussitt
ajout que l'on peut dsarmer Saddam Hussein
sans fire la guerre" si l'on s'en done les v
moyens en renforant les inspections et en 8 I:N ST RES J U L Y 71 H
obtenant la cooperation de l'Irak.
Un peu plus tt, au course d'un point 2 0
de press avec le Premier ministry finlandais 1
Paavo Lipponen, M. Chirac avait dj O-ANAPIGUk *W,.le'liurcscorn
fermement rejet l'option militaire.

Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
Connection tlphonique chez vous
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujou
Denis/Jonjou


w


305 757 4915 8272 3(51757'49.

FADKIDJ VARIETY STORE "


* Parfums
* Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)
* Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
* Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires.
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beaut
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux


Le secrtaire gnral de l'Otan, le Britannique
George Robertson, a renforc la perspective d'une solution
prochaine, en soulignant qu'il y avait "un accord total chez
les 19 membres de l'Otan sur leur engagement dfendre
la Turquie et sur la nature des measures envisages".
Pour sa part, la ministry franaise de la Dfense,
Michle Alliot-Marie, a vertement critiqu l'attitude des
Etats-Unis face leurs allis europens, jugeant "qu'tre
allis (...) implique le dialogue et le respect des partenaires".
"C'est savoir se consulter pour trouver un consensus. Ce
n'est pas de dire: mon ide est forcment la bonne et tous
ceux qui ne sont pas d'accord avec moi doivent tre carts
ou exclus", a-t-elle ajout.
Ces propos constituaient la rponse la plus ferme
au secrtaire amricain la Dfense, Donald Rumsfeld,
qui a invit les Europens rejoindre "la plus important
coalition de l'Histoire" et mis en garde l'Allemagne et la
France de risquer de "s'isoler elles-mmes,
plutt que d'isoler les Etats-Unis" en
continuant dans la voie de leur opposition
une intervention immediate. Pour Mme Alliot- i
Marie, "les coalitions ne peuvent remplacer WL. w
l'Alliance" atlantique.









17 FEVRIER 2002 7 FEVRIER 19861


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


17 ANS DEJA!


7 Fvrier 1986, la Dictature dboulonne


(Dictature ... suite de la lre page)
cimetire, mais la rumeur raconte que les restes du dictateur
n'y taient plus et avaient t transports ailleurs quelque
temps avant sa mort. La foule balaiera ce qu'elle a cru tre
ses restes comme des dtritus et coups de masses et de
btons a bris tout ce qui pouvait lui rappeler la dictature.
Aux cris de "Mort aux Macoutes !", la vengeance
dferle sur la ville. La poursuite commence. Les anciens
tueurs ont enterr ou brl leurs uniforms, mais top tard.
De chasseurs, ils sont devenus gibier et la grande traque
s'achve ici et l dans un bain de sang. Les photos sont l
pour en tmoigner.Elles sont horribles.
Un des journalists chroniqueurs de ce 7 fvrier
1986, Franois Soudan, a voulu retracer ce qu'a t le 7
Fvrier 1986 au cimetire de Port-au-Prince.
Cimetire de Port-au-Prince, vendredi 7 fvrier
1986. En fin de matine, ils sont venus, ils sont tous l,
cinq, dix mille personnel peut-tre. ls ont march de
longues heures, depuis leurs bidonvilles de Port-au-Prince
et des autres villes du pays, l'oreille colle aux transistors,
lectriss par la nouvelle : Baby Doc s'est enfui dans la
nuit. Pelles, pioches, marteaux, machettes sortent d'on ne
sait o. L'impensable dlivrance, la sublime profanation
commence. Le caveau du gnral Gracia Jacques, ancien
commandant en chef de la Garde et responsible direct d'au
moins deux cents executions est rapidement ouvert, arros
d'essence, enflamm. Des houngans hurlent des ordres :
c'est ailleurs que doit s'accomplir le sacrilge salutaire.
Ici dans ce mausole en forme de citerne renverse o
reposent depuis prs de 14 ans les restes de Franois
Duvalier. Hystrie collective de la foule. Les parois du
mausole s'effondrent, le cercueil est arrach au venture de
la nuit, pitin, ouvert. On s'asperge de poudre d'os, on
crache sur la cendre et puis soudain s'abat le silence: Hati
est libre.
Chaque fois que s'effondre une dictature le people
reverse les statues, arrache les plaques, lacre les portraits.
Jamais sans doute la vengeance n'tait alle aussi loin.
Jamais un nom n'avait catalys autant de haine.


MAMI2


MIAMI.OADE PUBI C IABRARY SYSTEM
www.mdpls.org


Selebre Mwa La

N e g ritid Nan Bibliyotk Piblik Miami-Dad w an!

Patisipe nan yon selebrasyon de Literati, Istwa, Tire Kont, Teyat,
Mizik ak Dans pou tout yon mwa nan bibliyotk piblik nou an.


INTHE I.:;I
A ~~ilD alc W.?A iAi : Ila


; '
".3c$BI


Jean-Claude, projet au-devant de la scne
politique de son pays la mort de son pre en 1971, n'est
pourtant pas un mauvais bougre : timide, mou, vaguement
pervers, le gamin qu'il demeurera longtemps a t
littralement aplati, touff par ses parents. Simone le
gavait, Franois le frappait avant de le submerger de
cadeaux. Etudes plus que mdiocres au Collge protestant,
traumatismes de l'enlevement en 1963 sur le chemin de
l'cole. Plac l'Institut Saint-Louis de Gonzague, il pse
dj quinze ans, prs de cent kilos (120 lors de son
accession la prsidence), ses camarades le surnomment
Tte Panier. Une anne assoupie en Facult de droit. A
l'vidence rien n'intresse Jean Claude. Rien si ce n'est le
baby-foot, la musique, le basket, en tant que spectateur,
les voitures allemandes et les filles. Il en consomme
beaucoup, dpensant pour elles de petites fortunes. C'est
cette vie cotonneuse de play-boy gras et dor que vient de
l'arracher son"' destin national "!
On est le 21 Avril 1971. Son pre vient de mourir.
Il ne voulait pas de cette charge et, pendantplusieurs heures,
enferm dans sa chambre, il sanglote et boit. Sa mre
Maman Simone et ses deux sours, parlementent
longuement. Il cde finalement et apparat au balcon du
palais, titubant, flanqu de Simone en habit de deuil et du
gnral Gracia Jacques don't les deux revolvers crosse de
nacre et le pistolet mitrailleur en argent projettent des reflects
mtalliques jusque sur les murs des Casernes Dessalines.
Ce jour-l, 22 avril 1971, dans le Nouveau Monde, un
officier-pote lui crit : "Dauphin robuste et rose, la cit.
vous attend dans une apothose. "

Pitoyable apothose ...
Immdiatement l'entourage le chaperonne. C'est
l'poque des discours nonns et des rponses souffles
qui font dire ses visiteurs qu'il estun dbile lger. Ce qui
est exagr. Simone, Marie Denise et son mari Max
Dominique, Dsir, Cambronne et quelques autres dcident
sa place. Diabtique comme son pre et souffrant de divers


drglements mtaboliques,
Baby Doc s'endort en onseil
des ministres.
Tout va changer dans
la vie de ce jeune homme
tranquille avec son marriage. Le
27 mai 1980, Michle Bennett
fait son entre au palais
prsidentiel. Simone qui a tout
fait pour empcher ce marriage
manque de s'vanouir et se
consume de haine. Dsormais
cette femme de 25 ans va
prendre la place qu'elle
occupait, toute la place. A sa
suite, la bourgeoisie multre
retrouve le haut du pav perdu
au profit des 'Ngres" lors de
l'arive de Papa doc en 1957.
Michle oblige le gros Jean-
Claude suer une heure parjour
d'arobic et de gymnastique
avec le colonel Cabrol, patron
de sa garde. Elle lui impose le


Patricia Stephens Due
FREEDOM IN THE FAMILY: Mother-Daughter Memoir of
the Fight for Civil Rights kap rakonte istwa tout moun ki
tap viv, ki te pran beton an, ki te f demonstrasyon, ki te
soufri, ki te siviv epi mouri pandan youn nan epok pi
mouvmante nan Istwa Zetazini epi tou ki eksplore sa ke
nou erite de mouvman Dwa Sivil lan nan Florid. Li ekri li
ansanm ak pitit fi li Tananarive Due, yon ekriven ki genyen
prim American Book Award.
Samdi, 15 Fevriye, 2:00 p.m.
South Dade Regional, 10750 SW 211 Street


Jeffrey Dean Swain, J.D.
Black and Still Here se yon seri de distasyon ki voye nou
chita reflechi, pa slman sou koze ras lan men tou sou koze
kilti kap kontinye bese enpbtans ef prejije rasis lan. Chak
distasyon bay yon panse sou ras ki mennen a yon diskisyon.
Jedi, 13 Fevriye, 7:00 p.m.
North Dade Regional, 2455 NW 183 Street


Sware yo nan Bibliyotk Santral lan:
Nicole Yarling ak Mizisyen liyo
Chantz ak vyolonis, Nicole Yarling, travay sou mizik jaz,
wbkennwl, R&B, ak mizik eksperimantal. Prezantasyon
sa ak mizisyen liyo pral genyen de mizik ki baze sou
Langston Hughes. Se yon nouvo melanj de vs ak mizik ke
tout kalite moun va apresye.
e Jedi, 20 Fevriye, 7:00 p.m
Bibliyotk Santral, 101 West Flagler Street


FCibends c thlbary
citibank Miami-Dade Public Library W M @ Ml)tJaiizinici S#497


look T-shirt et polo et tente de faire fructifier son rve :
transformer Haiti en Taiwan de la Carabe. Timide,
l'ouverture dmocratique se referme bientt Car mme si
Elos Matre est parti, mme si les principaux chefs, fortune
faite, se sont tirs, la milice est.toujours active. Casquette
visire cire, style flic new-yorkais, ou chapeau de paille
sur la tte, vieux fusil ou mitraillette Uzi en mains, le racket
continuejoyeusement Une virago de 54 ans, dirige ce corps
rnov: Rosalie Adolphe, dite Madame Max, dite
l'Amazone, dput de Mirebalais, ancien maire de Port-
au-Prince, ex-directrice de la prison de Fort Dimanche. Elle
fut dans une vie antrieure, bibliothcaire en Sorbonne et
donna mme Paris dans la haute couture.
Depuis son "bureau de supervision" du Champ
de mars, elle dirige, en novembre 1985, la repression
sanglante des meutes de la faim qui clatent aux Gonaves
et montent jusqu'au Cap Hatien. Le danger se prcise.
Simone rapparat, Michle se bat, toutes griffes dehors,
Rosalie fait donner sa troupe de vauriens. Les trois
dvoreuses d'Hati font bloc et montent au crneau. Il est
trop tard pourtant. Mme le clan vaudou se retourne contre
les Duvalier. La chute vertical commence. De nouveau
saisi par la peur, hagard, Jean-Claude, l'hritier s'enferme
dans sa chambre, comme le 22 avril 1971.
S Non. Il n'avait rien voulu de cela. C'est son
croque-mitaine, son loup-garou de pre qui en est
responsible. Que n'est-il rest jouer au billard et siroter
des verres de punch bien glac! C'est exactement ce qu'il
fait d'ailleurs maintenant, alors que tout s'est effondr.
Jeudi 6 fvrier 1986, Jean-Claude Duvalier,
effondr, rdige son message d'adieu. Les pressions
amricaines et la rue ont eu raison des "durs' de l'entourage.
La fuite est proche. Michle, la tigresse sanglote. Son
paradise s'vanouit.
La nuit est tombe depuis longtemps sur Port-au-
Prince en proie la violence.
Par une sortie drobe, le convoi des fuyards
s'branle, direction aroport. l ne faut surtout pas veiller
l'attention des Tontons Macoutes qui peuvent ragir
violemment en se voyant ainsi trahis. Baby Doc conduit
lui-mme sa Mercedes. Michle est ses cts.
Vendredi 7 Fvrier, deux heures du matin, ils sont
arrivs l'aroport. Une violent altercation oppose le
pilote du C 141 de l'US Air Force aux poux Duvalier. "
Pas plus de deux valises par personnel, dit le pilote. Jean-
Claude et sa femme en ont emport cinq fois plus.
Finalement, profitant de la confusion, ils russissent tout
embarquer.
L'avion dcolle alors qu'il fait encore nuit.
Une autre page de notre histoire commence. Pas
terriblement rjouissante elle non plus.


MELODIES

103.3 FM

Special K-naval

JEUX, DEDICACES, SUCCESS D'HIER
ET DU JOUR
Phone 221-8567 /8568


CITY OF MIAMI

NOTICE OF PUBLIC HEARING
Avi pou on rankont ak piblik la

Yon rankont Piblik ap ft Jedi 13 fevrier a 9 v di martin. Se City Commission of the City
of Miami, Florida kap f rankont lan nan ManuelArtime Theater, 900 SW 1't Street,
Miami, Florida pou pmt Piblik la konsidere pwen sa-a yo:

Yon rezolisyon Miami City Commission ki otorize City Manager a pou-1 aksepte pou yo
transfer tit on pwopryete ki lokalize nan 1431 NW 17e"" Street, Miami, Florida, nan
menm eta li ye-a (pwopryete-a gen 10.350 pye kare ak amelyorasyon), ouete 1 nan men
U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD) pou renmt li bay City of
Miami pou on pri senbolik YON DOLA ( $1.00).
Rezolisyon an pou otorize tou City Manager-a pou li en chaj tout dokiman ki ka neses
pou transf tit pwopryete a.

Tout moun ki interest invite pou yo vini pou di sa yo panse konsnan af sa-a. Si gen
moun ki pa ta dak e ki ta deside al an apl kont nenpot ki desizyon City Commission-an
ta pran, f moun sa a ta made on anrejistreman verbatim (on kont randi de sa ki te ki
nan rankont lan ak tou-t temouayaj ki ta ft nan rankont lan).


City Seal

(#10977)


Priscilla A. Thompson
City Clerk


Page 16


--








Mercredi 12 Fvrier 2003
FTati en Marche Vol. XVTT Nn 2


Page l7


I ACTUALITE POLITIQUE


DROIT DE RESPONSE

Lettre ouverte Madame Judith Trunzo,
(Lettre ouverte ... n i ll Ai l publiques, quelle hypocrisie de
suite de la page 3)Conseillre aux Affairespublique vouloir avancer que la
Vous rpondrez, sans doute, p e question des sanctions
que c'est votre argent et que vous en de 1 Ambassade americ inep conomiques se limited celle des
faites ce que vous voulez; vous aurez arrirs accumuls alors que, pour la


raison C'est pourquoi personnel ne reproche l'USAID
quoi que ce soit, sauf, peut-tre, de servir de couverture
une politique d'tranglement planifie, ou d'utiliser ces
fonds, en grande parties, pour appuyer des associations ou
organizations qui, trangement, se retrouvent, presque
toutes, dans l'opposition. A ce titre, il serait intressant
que l'USAID public, en toute transparence, la liste des
bnficiaires directs de ses largesses. L'on se rendra vite
compete qu'il existe une forte correlation entire cette liste et
celle des associations qui composent le group des "184
associations" de la socit civil qui s'est rig rcemment
en reprsentant autoris de la nation hatienne. Nouvelle
stratgie d'ingrence ? Support peine dguis des
groups politiques qui se refusent encore avouer leur
vritable dessein ? Viatique des hommes politiques qui
peuvent ainsi consacrer le plus clair de leur temps la
rdaction de resolutions et l'organisation de conferences
de press ? Seuls les fonctionnaires de l'USAID peuvent,
enleur coeur et conscience, rpondre ces interrogations.
l demeure, en tout cas, certain que le people hatien
comprend dsormais mieux les raisons des checs rpts
de l'OEA dans ses tentatives de resolution de la cruise devant
la rvlation de l'implication partisan et politique de ceux
qui se prsentaient, il y a peu, comme des agents de
facilitation. Le gouvernement se contentera simplement
de signaler que ces 56 millions de dollars dpenss durant
le dernier exercise fiscal constituent une rgression
important par rapport aux programmes mis en place par
cette institution sous les rgimes dictatoriaux de Jean-
Claude Duvalier et consorts.
En tout tat de cause, alors que le pays parle de
sanctions ayant conduit la suspension de la plupart des
programmes de cooperation et des accords de prt signs
avec certaines institutions internationales, vous nous
rpondez. Madame le Conseiller, dans un language, bien
entendu, peu diplomatique : "De quoi vous plaignez-vous
puisque mon gouvernement vous fait toujours l'aumne ".
Il est d'ailleurs intressant de constater que votre
rhtorique semble tre la position officielle de votre
gouvernement. Votre administration aurait-elle de plus en
plus de mal assumer les consequences dsastreuses de sa
politique de sanctions et d'ostracisme sur l'environnement,
la sant, l'ducation et l'alimentation des couches les plus


ncessiteuses ? A qui veut-on faire croire que la dmocratie
est plus menace en Hati qu'en Iran, en Afghanistan, au
Pakistan, en Algrie, en Chine, au Congo ou en Cte
d'Ivoire ? A qui veut-on faire croire que les conditions
gnrales de scurit sont meilleures en Colombie, en
Jamaque, en Isral ou El Salvador que chez nous ?
Pourtant, aucun de ces pays ne submit de sanctions
conomiques ; certain d'entre eux bnficient mme, au
contraire, d'un support financier sans limits aussi bien
pour mieux assurer la construction de leur dmocratie que
pour amliorer la protection des vies et des biens.
Hati est donc bien sous le coup de sanctions
dictes par l'extrieur et soutenues par une frange apatride
national. Vous en tes tellement consciente, Madame
Trunzo, que vous signalez qu'il y aurait moyen de violer
les resolutions de I'OEA pour peu que le Gouvernement
hatien fasse droit rapidement, dans les conditions que, bien
sr, vous dterminerez, certaines de vos exigences
concernant la collaboration dans la lutte contre le traffic
des stupfiants. Tout cela pour 650.000 dollars, don't vous
nous dicterez, sans doute, le mode d'utilisation Merci,
mais non, merci Nos voisins de la Carabe, avec des
structures beaucoup plus importantes et des rsultats
mitigs, obtiennent, eux, des millions pour mettre en place
leurs programmes de lutte contre les trafiquants de toutes
sortes. Ainsi, mme pour les questions qui vous tiennent
coeur, 1'"aide amricaine" est symbolique en Hati.
Pour obtenir la cooperation du gouvernement dans
la lutte contre le traffic des stupfiants, tait-il ncessaire
de favoriser la dgringolade de la gourde par, entire autres,
le retrait des fonds en Hati de la plupart des ONG que
vous finance ou de soutenir, contre toute logique, des
demands de ddommagements exorbitants pour un Etat
exsangue qui n'est, en aucun cas, responsible des
dbordements de quelques lments qui le soutiennent ?
Hati est doublement victim. D'une part, les dbordements
de foule ne sont pas l'apanage de notre socit ; d'autre
part, aprs avoir t l'objet d'attaques violentes par des
secteurs qui tentaient de renverser l'ordre tabli, l'Etat
hatien s'est vu oblig d'utiliser ses maigres resources pour
octroyer des rparations aux victims soutenues par la
communaut international.
Enfin, Madame le Conseiller aux affaires


Micro-trottoir l'occasion du 17e

anniversaire de la chute de Baby Doc


(17e Anniversaire ... suite de la page 2)
problmes d'Hati et lui.
Pour beaucoup, l'atmosphre aujourd'hui rappelle
celle qui a prcd le renversement de Jean-Claude
Duvalier. Depuis la mi-Novembre, des douzaines de
manifestations anti-gouvernementales- ont t organises
pour rclamer la dmission d'Aristide. Au moins quatre
personnel ont t tues et plus de 350 blesses au course de
ces manifestations.
En Dcembre dernier, Jean-Claude Duvalier a
annonc qu'il voulait retourner en Hati.
Au fur et measure que la situation se dtriore,


les partisans de Duvalier ont recommenc rver.
"Je pense que Jean-Claude Duvalier devrait tre
autoris retourner dane le pays" dit Solienne Louis-Jean,
61 ans, une vendeuse des rues. "Nous devrions lui donner
sa chance."
D'autres disent que larponse se trouve autre part.
J'tait pleine d'estpor quand Jean-Claude s'en
est all et que Aristide est degvenu prsdient" dit Elyu
Merisier, un photograph de 38 ans. Maintenant ni
Aristide, ni l'opposition, hi la commnauyt international
n'est capable de nous sauver. Seulement Dieu peut faire
quelque chose".


BID par example, ces arrirs n'ont commenc devenir
pnalisants pour le pays qu'aprs l'application de ces
sanctions Le gouvernement avait, en effect, pris la decision
de suspendre le service de la dette vis--vis de certain
bailleurs aprs avoir constat que le flux net des paiements
tait ngatif pour le pays. Hati, la nation la plus appauvrie
de l'hmisphre, se trouvait donc dans une situation
paradoxale de financement de ces institutions
internationales Or, l'argent des institutions internationales,
c'est aussi le ntre, citoyens hatiens. En effet, nous aussi
souhaiterions, par example, savoir pourquoi le pays le plus
endett du monde ne subit, jusqu' date, aucune
remontrance ou sanction du Fonds Montaire International
(FMI) au sujet de son norme deficit ou de ses politiques
commercial et douanire protectionnistes.
Vous savez bien, Madame le Conseiller, que la
question des arrirs accumuls par Hati est une question
politique puisque ce pays, tout comme nombre d'autres
pays d'Amrique Latine ou d'Afrique, n'a pas les moyens
de faire face cette dette tout en continuant assurer le
minimum vital sa population. Cinquante millions de
dollars, un peu moins'que ce que vous dites dpenser afin
de soulager la misre en Hati, ce n'est certes pas une dette
important pour un pays, mais cela reprsente, par example,
l'quivalent de plus de deux mois d'importation de
carburants. Tout plan de redressement raliste devra donc
contempler cette pineuse question et favoriser soit un
moratoire sur ces paiements, soit un support budgtaire
externe destin faire face au service de cette dette.
Le people hatien a toujours t proche du people
amricain et son aide a toujours t apprcie, mais de
grce, Madame Trunzo, ne nous faites pas prendre des
vessies pour des lanterns. Il y a donc bien des sanctions
conomiques contre notre pays et elles sont autant injustes
qu'injustifies puisque les principles victims en sont les
couches les plus dfavorises qui n'ont commis d'autres
crimes que de croire que la dmocratie devrait favoriser
l'expression et la participation de la majority et non pas
celle, exclusive, des possdants et nantis. Les cadeaux de
I'USAID ne pourront jamais compenser la ncessit de
mettre en place des structures durables de dveloppement,
ce qui ne peut tre ralis que par le gouvernement. Vouloir
frapper d'ostracisme ce dernier, c'est donc choisir de
condamner le people hatien vivre d'expdients et
continue vivre dans une misre que vous avez contribu
crer et que vous contribuez maintenir.
Nous restons persuads, Madame le Conseiller,
que si vous ne nourrissez effectivement l'gard de notre
pays que de bonnes intentions, vous saurez comprendre et
faire comprendre qu'Hati n'a pas tant besoin d'aide, bien
qu'elle soit la bienvenue pour autant que cela se fasse dans
la dignit et dans le respect de la dignit national, mais
plutt de cooperation. Une cooperation laquelle Hati,
en tant que membre et, parfois, fondateur des institutions
concernes, a largement droit.
Veuillez recevoir, Madame le Conseiller,
l'expression de notre consideration distingue.

Direction de Communication
Ministre de la Culture et de la Communication.


S ~ Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde


Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transportour Aucun
contract signer Pas besoln d'approbation de crdit
Pas de frpiq minamlv, Pt @'do fra rde A nnaP rtinn


Pour d'autres informations, appelez 10-15-9450
ou visitez notre site: www.yak.com


SeLA) ev4ez*


4vyabe


2 Centimes la
Haiti Minute
Shemres par jow
H Mt1'29 et tas ls jous.

Argentine .............15 Costa Rica ........... 19 Salvador ..............25 m. Nicaragua .........29 cm.
Bresil ..............5......1.... Cuba ......................99 Guatemala .......... 27 Panama ...............29 c.
Chili .......................15 .m R. Dominicaine...15 c- Honduras ............ 39 m Perou ..................29 .
Colombie ..............15 . Equateur .............29 Mexique...............15 ... Porto Rico...........13 ..
*u..e..,,..=.. ,=.,s n .....u... ...*~*%* r= =, Uruguay....29
.t0% .w@ #M .iC tw iawIiiet~u cmi s. lu..tiMi "" m..Wi Mifidpmwiic Venezuela ..........19 -
ttmluarstiwpiHiwltNrorH'iMt' MtWW^tiyt^w M'C'^NMWW^^^Btilw*-**"*"**"***


1 1


i i ba








Page 18 Les Jeut de Be arMercredi 12 Fvrier 2003
L s Jeux de BemardHaiti en Marche Vol. XVII No. 2


SEP IAS






PANZER



Solution de la semaine passe:
PHARAONS

LETTREES
A IT S I E

M E TE B

R T EL N
ETS E RN UAI
S T.R A T EGE


SIV$ /l/i3 si'


Allez de SEPIAS PANZER, en. utilisant des mots du
vocabulaire Franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

l Mots Cck.s


E V J W X E I F D U Y U M J J C
NPSE VX MAZ L H HU Q KW
H O IMC X M V J C A A L P Q E
IBECFAAZVXBMRNAD
N QR Z N SDGK X PAX O RM
FZREAIESKPP G V HD
BL A O S D R RU F M N A Y H C
I CLATI EP A O HZ PW G
Q Z E S L I L EE C Z S T H Q.V
KSOACAMONEALO G N A
DNNCF G F O Y X MP OFCP
QKE A P W U S R A B O V B C C
A C J Y L W E I L U I D T E P P.
RKV P LE I A N W TGO RH
NJ QTSOC Q MEU JH YAT
LU GOAASEEU E BR B MS
Trouvez les 17 colonies passes ou prsentes
du Portugal dans le carr ci-dessus


Solutions de la C L A N D E
semaine passe: G L A NID E
G R A N D E
GRANDE
HAiTi G RANGE
GRINIGE
GRI NC E
PRINCE


I . .


En bref ...
(suite de la page 2)
souillures". Quant au dput de Grande Rivire du Nord, Nahum Marcellus, il qualified ces
accusations de "crimes politiques" et motivs par ses prises de positions contre
Sl'ambassadeur amricain en Hati, Mr Brian Dean Curran.
Quant au directeur gnral de l'Administration Pnitentiaire Nationale, Clifford Larose,
don't le nom se trouve galement sur la liste, il a rappel comment un consul amricain tait
venu le trouver la Prison pour lui demander la liste de tous ceux qui se trouvaient en
prison pour drogue et tait parti fort mcontent de sa rponse, savoir est-ce qu'un consul
hatien affect Miami aurait pu se prsenter Krome pour ce genre de requte. Clifford
Larose exige de la conseillre aux Affaires publiques de l'Ambassade amricaine, Mme
Judith Trunzo, des preuves tangibles sur son implication dans ce genre d'activits.
Le chef de l'Unit de Scurit Gnrale du Palais National (USGPN), Oriel Jean, a rejet
lui aussi ces accusations qu'il attribue une bataille livre contre tous ceux qui se rangent
du ct des plus pauvres et qui dfendent la dmocratie hatienne.

Le secrtaire d'tat la Communication dplore l'attitude
Sides autorits amricaines vis--vis d'Hati ...
Le Secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, a dnonc le caractre injuste de
la decision des autorits amricaines de porter Hati sur la liste des pays n'ayant pas fait
assez pour combattre le traffic de la drogue. M. Dupuy dclare noter une certain incohrence
dans les dclarations des autorits amricaines qui, d'une part, accusent le gouvernement
de ne pas oeuvrer suffisamment en matire de lutte contre le traffic illicite de stupfiant et
de l'autre, reconnaissent que la quantit de drogue arrive aux tats-Unis transitant par
Hati passe de 15 8%. Le Secrtaire d'tat dit dplorer le fait que les responsables
amricains n'aient pas mis en oeuvre l'accord sign avec leurs homologues hatiens pour
patrouiller les eaux territoriales hatiennes en vue d'intercepter les bateaux transportant de
la drogue aux tats-Unis.

Reaction de Fanmi Lavalas et de la Convergence
Le coordonnateur de Fanmi Lavalas, Jonas Petit, a encourage les autorits hatiennes
exiger de l'Ambassade amricaine des preuves relatives l'implication des personnel cities
dans la liste publie par le Nouvelliste. Selon M. Petit, les accusations des autorits
amricaines font parties d'un plan visant ternir l'image du pays.

Convergence Dmocratique dit que c'est Lavalas qui salit
l'image du pays ...
Convergence Dmocratique a approuv les accusations de traffic de drogue portes contre
Hati et des officials Lavalas. Mr Mischa Gaillard, porte-parole de cette coalition, a qualifi
de honte pour le pays la liste rendue publique par l'Ambassade amricaine. Mischa Gaillard
a appel la mobilisation gnrale pour renverser le rgime en place.

Hati : une grande victim du traffic de la drogue, selon
le PrsidenfAristide
Le chef de l'tat qui intervenait l'issue d'une rencontre avec les reprsentants des diffrents
secteurs impliqus dans la formation du nouveau conseil lectoral, a rappel que son pays
ne produisait pas de drogue. Faisant remarquer que les gardes-ctes amricains arrivent
presque toujours intercepter les bateaux de boat-people qui tentent d'atteindre les ctes
de la Floride, le president Aristide se demand pourquoi ils n'arrivent pas araisonner
galement ceux qui transportent de la drogue. "Hati est une grande victim du traffic de la
drogue" a lanc le chef de l'tat, ajoutant que son pays respect ses engagements dans le
cadre de l'accord sign avec les autorits amricaines leur permettant de survoler l'espace
arien hatien et de patrouiller les eaux territoriales dans le cadre de la lutte anti-drogue.
Pourquoi les autorits amricaines ne respectent-elles pas les leurs, s'est-il interrog. Un
montant de $ 650.000 dollars que les tats-Unis devraient dcaisser dans le cadre de cet
accord, reste toujours gel.

Cap-Hatien : Le "week-end de l'Espoir" tourne mal ...
L'organisation dnomme "Initiative citoyenne" organisait les 7 et 8 fvrier au Cap-Hatien
un "week-end de l'espoir". Le premier jour fut consacr des conferences sur la situation
(voir En bref / 20)


( SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

ES

UUL

EL


Solutions de la semaine passe:
ABLEGAT


Grille des Programmes
Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7HOO-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10H00-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5H00. LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES.
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


_R_


I


I







Page 19


Mercredi 12 Fvrier 2003


Haiti en Marche Vol. XVII No. 2 j __ -- a *


ti-mIout Pa ti-out


STi Gout Pa Ti Gout ak :J MAapu


AVANGOU 2004
KONTRIBISYON FANM

AYISYEN NAN ISTWA

PEYI AYITI
AK


Tankou n'ap anonse depi kk senmenn, SANT
KILTIRL MAPOU sou patwonaj SOSYETE KOUKOUY
derape seri konferans pou 200m anivs istwa peyi-a
Dimanch 9 Fevriye. Youn foui mounn debake. Yo soti
toupatou nan kat kwen Miyami emenm jouk Tanpabe. Jan
Mapou montre nesesite pou Ayisyen chita ansanm pou
reflechi sou siyifikasyon 200m anivs peyi-a nan young
moman sosyete-a anboulvs. Mapou fe konprann anivs-
sa-a pa zafe ni Jak ni Pbl, se zaf tout Ayisyen natif-natal. Se
pou nou chita pou nou reflechi sou sa nou fe ki bon ak sa nou
fe ki bezwen korije pou nouvl jenerasyon-an. Apre Mapou,
Barthold Joseph prezante Kawbl. Li pale sou aktivite chante
ak aktivite sosyal vedt la nan peyi-a tankou nan dyaspora-
a. Li menm aprann piblik la Kawl ap travay sou youn mizikal
pou 200m anivs peyi-a.
Mwen rantre. nan lakou-a... Ewi anchantan,
kon Larn Simbi. Li salouwe 4 fasad epi li koumanse pale
sou kontribisyon fanm Ayisyen-yo nan istwa peyi-a.
Li derape ak Anakawona km premye fanm rn peyi-a ki te
rele Anakawona. Li t'ap koumande youn kasika, chf youn
zbn nan peyi-a. Malgre yo touye mari-1,.li pase plis paseo 6-
lane ap gouvnen ak antant, ak lanmou. Li aprann nou pitit
fi Anakawona-a, Igwana Mota te marye k youn panybl..
Kawl rantre nan gwoup fanm ki te esklav nan epbk esklavaj
la. Li montre kijan l youn manman gen youn pitit fi, vijinite
pitit la se pou mt bitasyon-an. Se apre lb Mt Bitasyon-an
fin rasazye-1 l gason gendwa manyen fi sa-a.
Grann Giton se te youn manbo. Km manbo li te
pran responsablite pou lt mounn. Kawl -tou pwofite fe young
raie sou wbl youn manbo nan young lakou. Grann Gitn se
te young manbo, youn manman fy vanyan, espirityl Janjak
Desalin.. Se mounn tankou Grann Gitn ki te mennen batay
endepandans.. Se fanm sa-a yo ki te gen pouvwa pase mesaj.
kote pandan y'ap veye mesye yo, fanm yo ak travay
anbachal.. Km fanm yo te ka deplase pi fasil, enben se yo
ki te konn pote mesaj. Se yo ki te konn espyone blan yo.
Apre 14 Dawou, blan yo t'ap chache pou te touye-1 paske yo
konnen li te gen anpil pouvwa.
Toujou nan.men epbk 1791-lan nou te gen Grann
Toya.ki te matant Janjak Desalin.. Se te fanm konfyans
Janjak. ki vie di se fanm ki t'ap mennen lakou Desalin-nan
depi lendepandans jouk apre lanmb Janjak. Yo di, li mouri
machan Desalin.
Kawbl fn sonje Defile Lafbl.. Listwa di, li te fou
men dapr rechch Kawbl, Defile se te youn fanm konfyans
Janjak Desalin. Se lakay Desalin li grand, li leve, li inisye
nan lakou-a. Li vin youn svit lakou-a.Men li te svi Gede.
Km li te konn ap djdj akyoun lwa Gede nan tt li ki pa te
janm tonbe tout mounn konprann li te fou. L Desalin mouri

Si ou bezwen youn bl ti kat damou an
Franse osnon an Kreyl pou Sen
Valanten, Anmoure, Anmourz vizite
LIBRERI MAPOU 5919 NE 2nd Av.

*LIV* *LIV* *LIV*
-Le pouvoir des ides ( Daniel-Grard Rouzier
-La de4rnire Scne (J. Raynald Louis)
-Histoires et Dictionnaire de la Rvolution et de
l'Indpendance(Michel Oriol)
-Eventail d'Histoire yivante( Leslie Manigat)
-L'Arbre qui rvait d'amour ( Elsie Surena)


asasinen Brav Gede Nibo monte Defile Li bese
ranmase moso kadav Desalin yo te fin mitile epi
l'al antere-l. Brav Gede Nibo s'oun lwa ki fe pale
de li nan epk endepandans lans.
Gen Romn Lapwofets, youn fanm ki te
w lwen. Li te konn predi youn bann evennman
dapr rv li fe. Se te premye fanm ki te konn fe
prediksyon sou rv. Chf toujou voye chache-1 pou
vin entprete rv yo fe. Li te konn ganize gwoup
mounn. Se apati Romn Lapwofets nou vin genyen
Les Socits Secrtes d'Haiti>>. Gen youn bann
fantezi ki rakonte sou sosyete sa yo. Pou Kawl se
te youn etap politik ki te penmt fanm yo koumanse
ganize diferan ekip pou defann enter fanm yo.
Marie Claire Heureuse, madan Desalin,
se te youn fanm ki te konn pran defans youn seri
mounn kondame. Li te gen kouraj ase pou li pale ak
mari-1 pou te defann malere san defans yo. Gen
kolon ki men di se grasa a Marie Claire Heureuse si
yo te vivan.
Katrin Flon Se li ki te koud drapo-a. Nan
istwa vodou-a gen youn pale anpil sou koze koul
ble ak koul wouj la. Ki koul katrin Flon te kole
eske se nwa-a ak wouj osnon Ble ak wouj Kawl di
toujou gen youn pwen dentwogasyon.
Marie Louise se fanmAnri KristofLi te fome youn
ekip fanm sou cheval. Yo te rele yo AMAZON Yo
monte cheval byen e se te mesaje Wa-a. Yo te konn
goumen. Yo te konn defann tt yo. Yo men di yo
te konn dispart. Te gen tou Les Marinettes. Se
te youn seri medam ki te la pou satisfy bezwen
seksyl solda yo ki t'ap goumen. Pou mesye yo
te gen vig pou yo kab kenbe batay la..Yo mache
anpil. Yo pa gen pitit. Mo marint, apre sa, vin
youn jouman pou fanm. Di youn fanm ou se youn
marint; sa vie di ou se youn Bouzen. Te
gen Marinette nan la butte Charrye, Vty,
Lakrtapyewo
Manbo Dede Magrit se te fanm konfyans


Kristf. Pandan fanm Kristf ap f travay li, Fanm
Konfyans lan gen wl pa-1. Se li ki mt lakou-a.
Adelina madan Soulouk.. Li te svi vodou..
Madanm sa-a envite tout klas sosyal peyi-a mennen
yo nan pal epi f yo koute youn ms vodou. Te konn
gen aktivite kiltirl ak inisye vodou nan pal
detanzantan.. Se li Kawl di ki te mete sou pye premye
twoup foklorik fanm popil.
Ss madan N Aleksi. se te younn nan
mounn ki te renouvle seremoni Bwa Kay an 1904 nan
Gonayiv. Seremoni sa-a te fet ak 4 gran sosyete aloske
demach konkoda ap ft nan menm epok la pou
elimine tout sa ki pa katolik nan peyi-a.
Gen 3 fanm vanyan nan istwa peyi-a mwen
ta renmen souliyen jodi-a. Se 3 fanm sa yo ki bganize
relijyon vodou-a an Ayiti. Ljina Emile(Manbo);
madam Ildevert (Manbo); Madan Elie(Manbo) ki f
lekl akjens lan nan premye rejte ki te fet la. Medam
sa yo malgre menas gouvnman Lesko-a pa te p
ganize vodouyizan yo an Ayiti.
Kawol fini espoze-a ak lis tout premye dam yo. Youn
seri fanm ki chita kot mari yo ki prezidan e ki ap f
pwoj sosyal. Li salwe Lumane Casimir, Martha
Jean-Claude, Emerantes de Pradines, Toto
Bissainthe...Li pa te bliye voye youn kout chapo pou
madan Ertha Trouillot premye fan ki resi rive fil> prezidans lan an Ayiti
Anpil ksyon te poze; anpil mounn te pran
lapwol tankou Emile Clestin Mji(Togirain) ki t
raple Dorimn se te pitit fi Desalin ki te chwazi al
travay kay youn bian pou li te ka jwenn enfmasyon
pou papa-1. Jou yo te kenbe-1, yo te we-1 anba makak.
Mji di premye drapo ayisyen-an te ft ak youn wbb
ble Dorimn ak mouchwa wouj Desalin tache ak
pikan chadk...
Apre konferans lan Kawbl siyen CD jouk dwt li f
kb. Klinik Dokt Poliard te patwone young tiresepsyon
asistans lan te degiste ak plzi.
J J. Mapou


KONTRIBISYON FANM AYISYEN NAN ISTWA PEYI AYITI
MOUNN SOU MOUNN DEBAKE POU PATISIPE NAN SANT KILTIRL MAPOU
NAN PREMYE KONFERANS-BISANTN ENDEPANDANS PEYI AYITI AK
KAWOL DEMESMIN MAWOULE( 9 FEVRIYE 2003)


Avangou-2004

KONFERANS SOU

ISTWA AYITI AK

PWOFES

LOUIS NOISIN
Dimanch 16 Fevrive 2003 5:00PM
Depi 5- diswa Pwofes LOULOU
NOISIN pral prezante youn konferans sou
d'Indpendance nan Sant Kiltirl Mapou
/ Mapou Cultural Center. 5919 NE 2nd
Ave.Miami
Rezve plas nou bon, Rele:
Libreri Mapou :305-757-9922
Vant Siyati Liv: SUR UN CRAN FUM
(Woman) ot:' Carmen Jean-Marie
Seri konferans sa-a yo sou lobedyans:
Sosyete Koukouy, H.A.N, Department of
Cultural and the Board of County
Commisionners, Klinik Dokt Henriquez
Poliard et Libreri Mapou.


MEDITASYON

L m'pa pale ak ou
Pa panse m'pa panse a ou
M'jis ap medite

Si m'pa rele-w cheri,
Pa panse soly lanmou-m kouche pou ou
Se jis orizon krepiskil soly sa-a ou w

Nan rv mwen,
M'karese pawl siwo myl ou
Ki te koumanse jmen anndan-m
Tankou bl ti fl peyi k'te koumanse
Boujonnen sezon prentan

Pafwa m'menm pase pawl dous ou yo an revi
Pou restore prezans lanmou-w nan mwen
M konn femen de je-m,
Blayi sou do
Epi m'ouv de bra-m
Kimkidire m'ap rale-w lantman
Pou miyonnen-w tout kote k'dwl
Pou m'ka tande son matyavl
Men l m'voup m'ouv yo,
M w se nan youn rv je kl m'te ye.

Emmanuel W. Vedrine (Koleksyon: Koze Lanmou II)


1


1


-- --







I I'ACTITALITEFN MARCH I


Mercredi 12 Fvrier 2003
Hati en Marche Vol. XVII No. 2


En bref ...
(suite de la page 18)
politique. Pour clturer l'vnement, fut organise une
marche pacifique" laquelle 2000 personnel environ
ont pris part. Selon notre reporter au Cap-Hatien, la
surprise gnrale, alors qu'il n'y avait pas de contre-
manifestants, la march s'est transforme en une sorte
de quasi meute avec les manifestants de l'opposition qui
se sont mis tout casser, briser des vitres de voitures, et
s'en prendre aux mdias pro-gouvernementaux (Tl
Ti Moun).
C'est la deuxime operation qu'organise l'Initiative
Citoyenne au Cap-Hatien.
La premiere avait eu lieu le 17 novembre et avait
rassembl quelque 7 8.000 personnel dans le cadre de
ce que l'on appellera par la suite "Le Cri de Vertires."


Des individus arms se rclamant de
l'opposition hissent un drapeau
americain dans les hauteurs de Petit-
Gove
Des individus lourdement arms se rclamant, dit-on,
la Convergence Dmocratique (opposition) se sont retire
depuis plusieurs jours sur les hauteurs de Fort-Liber
une localit qui surplombe la ville de Petit-Gove. C
hommes qui ont hiss un drapeau amricain, taie
visibls partir de la route Nationale No 2, affirmait
correspondent. "On peut les voir de la ville de Petit-Go
se livrer des exercices ", ont dclar plusieurs voyage
en provenance du Sud du pays.
Mercredi on a appris que la PNH a procd
l'arrestation d'un group d'individus accuss d'actes
de violence Petit-Gove. L'opration policire a
t mene dans les localits de Fort Libert et
Chabanne et s'est solde par l'arrestation de huit
personnel.
Cette situation proccupe srieusement de nombreux
habitants de la cit de Faustin Soulouque, en raison
du fait que des membres de ce group dferlent
regulirement sur la ville pour y commettre des actes
de violence. Le dernier crime en date attribu ces
individus remote dimanche dernier quand ils ont
tu par balles un militant connu du parti Fanmi
Lavalas, Myrtil Fleurilus. Une dizaine de
maisonnettes auraient t incendies par ces mmes
hommes. Ils se procureraient leurs armes au course
d'oprations sur la national No 2, au course



MELODIES

103.3 FM


Sp ciao

K-/VA VAL
Captain Bill, Jacques Lacour et Jacky Marc


Au sujet du reportage de TV 5
"Envov Spcia( "
From
Franois DOUALLA

Date Friday, February 7, 2003 4:06 pm
Subject "Enfants esclaves de Hati"
Messieurs,
j'ai t trs touch par une enqute passe ici
en France par "Envoy special" sur les enfants
esclaves Hati, je peux vous assurer j'ai la
peine dormir, cela peut vous sembler bizarre,
je suis africain d'origine, Camerounais, mais j'ai
t sevrement marqu par ce que j'ai vu hier,
surtout que plus que quiconque, Hati et les
Hatiens, people qui a subi l'esclavage, devrait
lutter viscralement centre ce flau qui a
dpleupl l'Afrique de toute sa force vive,
un people qui a subi l'esclavage devrait tre
rsolument anti-esclavagiste, et cela devrait tre
puni de mort.
Y a-t-il quelque chose de fait actuellement pour
radiquer ce flau et que peut-on apporter de
concrete de notre ct?
J'aurais du plaisir vous lire.
SMM


de
rs
rt,
les
ent
un
ive
urs


desquelles ils ranonnent galement les chauffeurs et
procdent des saisies de tous objets de valeur.
Des membres d'OP de Petit-Gove
dressent des barricades dans la ville
our protester contre l'assassinat
'un jeune militant Lavalas ...


Des individus arms ont
abattu par balles le dimanche
2 fvrier Petit-Gove le
nomm Myrtil Fleurilus, un
militant du parti Fanmi
Lavalas. Une dizaine de
maisonnettes ont t
incendies par ces mmes
hommes. En reaction ces
actes de violence, des
membres d'OPs de Petit-
Gove ont dress lundi des
barricades enflammes en
plusieurs endroits dela ville
o toutes les activits taient
paralyses.
6me congrs de la
Regional de
l'A1DISdu 3 au 8
novembre en Haiti
Le 6me Congrs Rgional
de l'Association Interam-
ricaine du Gnie Sanitaire et
des Sciences de l'Environ-


nement (AIDIS) se tiendra en Haiti du 3 au 8 novembre
2003. Ce congrs se droulera autour du thme "Qualit
de l'environnement et comportement human, indicateurs
essentiels de l'esprance de vie dans les Amriques".
L'organisation du congrs permettra d'aborder un
ensemble de problmes, notamment le desschement des
sources et des course d'eau, l'inexistence des forts, la
pollution des plages ...


Ideal Villa Apart-Hotel
IDelwmas 53 # 6
Tl.: 246-1123/ 0146/ 9334/ 35/ 36 ou 510-8394 Fax: 246-9433
http://www.haitihotel.com/Main-french.htm


Single Occupancy Double Occupancy Triple Occupancy
US$ 40.00 US$ 55.00 US$65.00
Included AC + B-realkfast


Free Internet Access
Free Internet call to 30 Countrie,
Electricity 24 /24
TV (Satellite-Cable-TV Local)
Baby Sitters on site
Doctors on call 24 Hres
Swimming Pool
Bar-Restaurant
Reception Hall


Quel que soit le but de votre voyage en
Hati, Tourisme ou Affaires
nous avons l'hbergement
qui vous convient


1j


,, i. ~ -. ;

g r


- -'


LIVRAISON A DOMICILE,


EN MOINS DE 2 HEURES!!!..,


CAM garantit son service!


Exemple: Pour un transfer ffectu 5H PM aux
Etats Unis ou au Canada, les charges vous sont
rembourses s'il n'est pas livr 6H30 PM en
Haiti (Port-au-Prince et villes de province) et .
condition que le destinataire ait t present a
I'adresse indique.


Pour les transfers d'argents ou de products
alimentaires, Une seule rfrence: CAM.


CAM, tellement plus sr et plus rapide!
La meilleure compagnie sur le march.




NOTRE DIFFERENCE


C'EST NOTRE SERVICE!


Pour de plus amples informations,
appelez gratuitement:
Aux Etats-Unis: 1-800 934-0440
En Hati: 800-256-8687
Ou visitez notre site internet: www.camtransfert.com


- Page 20


1 IVi a 1 m


1


.6


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs