Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00148
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 29, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00148
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 29 Janvier au 4 Fevner zuu0 vol. A v i IUo.-.L
ii


Face face riches-pauvres !


A QUI DOIT PROFITER UN TEL AFFRONTEMENT?
ANALYSE face, dieu merci encore indirectement, les plus riches d'un organizations d'importance trs trs ingale, don't mme
PORT-AU-PRINCE, 25 Janvier-Nous sommes ct et les plus dmunis de l'autre ... l'existence d'une majority d'entre elles est mise en doute,
entrs dans encore une nouvelle phase de la crise Lance par le grand patronat qui s'est mis la tte la grve a t respecte dans tous les quarters du haut
hatienne. La grve du vendredi 24 janvier a mis face d'une nouvelle coalition regroupant quelque 184 de la capital (Ptionville, Delmas etc). Par contre, le
1W7nmWP PIr i-au 6i nU ,t;iit .ii. hnnlb d nie les


OPPOSITION


o V .


ri 2 WB~- c~ Ic


1L


i


Franois-Nicolas et Michle-Ania, et leur pre Jean-Claude Duvalier
PORT-AU-PRINCE, 26 Janvier Depuis qu'il a meilleur jour. En mettant, par example, sur internet cette
lanc son operationn retour", l'ex-dictateur Jean-Claude photo qui le montre en compagnie de ses deux enfants
Du alier s'efIorce. par tous les mowens. de paraitre sous un (voir Baby Doc /3)


S Uowntownl UI L-aU-.l lllrncel atiL aussi ounVlaI q UeI A.c,
jours ordinaires, les transports en commun aussi
nombreux (les bouchons aussi), et les autobus
assuraient normalement la liaison avec la province.
Tout aussi haute la montagne de dtritus
au march dela Croix-des-Bossales. C'estl que
nous travaillons et que nous vivons aussi nous
dit plein d'amertume un brouettier, tout en pestant
cependant contre ces grves rptition qui
rduisent la clientle.
Pratiquement toutes les coles, aussi bien
publiques que prives, taient fermes parce que
les syndicats d'enseignants qui ont leurs propres
revendications envers le gouvernement, ont appuy
le mot d'ordre de grve.
Mais pas le service public, ni
l'Administration. On dit que le gouvernement avait
pass des ordres exprs en ce sens.
Pendant ce temps, sur les ondes, c'tait
pour ou contre la grve. Responsables du
movement et ceux du pouvoir Lavalas s'chinant,
coups de proclamations et de spots, convaincre
la population, ceux-l de participer la grve, ceux-
ci de la bouder en vaquant normalement ses
occupations. -
Mais, signe des temps, aucun propos
menaant n'a t entendu d'un ct, ni de l'autre


(Des missions de la socit civil
amricaine taient en visit, le mme vendredi,
dans le pays, don't une avec sa tte la trs
respectable Ethel Kennedy, veuve du snateur et
grand home politique assassin en 1968, Robert
Keninedy).
Le group des 184 dita> ir dcrt la
grve pour protester contre la "mauvaise gestion
politique, conomique et social di pouvoir" en
place.
Pour sa pari, le gouI ernemenI-in ilail le
( oir Fa..- face 4)


i 1~


CHAMPAGNE CONTRE

SANCTIONS ECONOMIQUES

Visite de Ethel Kennedy
PORT-AU-PRINCE, 25 Janvier Ethel amnricain, Robert Kennedy, a accompli une visit de deux jours en H-lhiu,
Kennedy, veuve du snateur et grand homme politique jeudi et vendredi, la tte d'une dlgation de parlementaires amricains
-- pour investiguer sur les
"' consequences de la
S suspensiondel'aidetrangre
sur la population du pays le
plus pauvre de l'hmisphre.
Ethel Kennedy tait
Saccompagne des Repr-
sentants Donna Christensen,
I ,. une Dmocrate de Virgin
Islands, Jan Shakowsky,
Dmocrate de l'lllinois, Diane
Watson, Dmocrate de
Californie, et Todd Howland,
directeur du Centre Robert
Kennedy pour les Droits
Humains.
Les membres de
i,. cette mission appartiennent
la foundation "Robert Kennedy
Memorial's Center for I Iuman
1.thl Kenndlv reen nar le Prsident Aristide nhoto Yonel Louis/HenM (voir Sanctions / 6)


OPEN D'AUSTRALIE
Nouvelle victoire
pour Serena qui bat
sa soeur aine Venus
P.10


Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire
Bois Vema
Tl: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
Tl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montral 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: emnarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc.


% T*iliiruy q7 U rPl --Il...--------...... _..


F


-~i


r**%


1


---lr


i


1


"~QS~Ph


4



:' ""
'':' ::::':::::


.,
,,

r r



.a .i,


''::`''
t
S



r








Page 2


I EN PTTS !


EN RREF !


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVT No. 52


DREUX, 20 Janvier La chan-
teuse guyanaise de zouk Edith Lefel est
morte le lundi 20janvier, l'ge de 39 ans


Edith Lefel
l'hpital de Dreux (Eure-et-Loir), a-t-on
appris auprs de l'tablissement. Son
dernier album, "Si seulement", tait sorti
le mois dernier.
Le ministry de la Culture Jean-
Jacques Aillagon a exprim s"profonde'
tristesse", dplorant la perte de l'une des
voix remarquables de la musique crole".
"Si elle fut, aux cts notamment
de Malavoi et de'Philippe Lavil, l'une de
ces artistes qui ont popularis cette


membres du Congrs amricain est arrive
Port-au-Prince, le vendredi 24 Janvier,
pour explorer les opportunits
conomiques offertes par le pays. Ds
samedi, le lendemain de leur arrive, les
membres de la dlgation dclaraient :
Nous pensions que le temps est venu
d'introduire en Hati des factories
intresses par la main d'oeuvre bon
march du pays.
"Nous avons voulu voir de
premiere main les opportunits que le
projet-loi introduit par mes collgues et
moi offrent au people amricain et
galement au people hatien" a dclar le
Snateur rpublicain Mike DeWine de
l'Ohio, au course d'une tourne au Parc
Industrial de Port-au-Prince.
DeWine a introduit le projet-loi
de reliance conomique l'anne dernire au
Congrs. "Si notre projet-loi devient une
Loi aux Etats-Unis, cela apporteraune aug-
mentation immediate dans le secteur de
l'assemblage en Hati" a dit aussi DeWine.
La situation conomique d'Hati
a srieusement empir au course de ces
dernires annes. Le secteur de la petite
industries, autrefois qui offrait du travail
100.000 personnel dans l'industrie du tex-
tile et de la manufacture, a connu un dclin
immense, les firmes ayant fui la nation
carabenne de 8 millions d'habitants au
course des 20 dernires annes,
consequence de l'instabilit politique.
Le President Jean-Bertrand
Aristide, un ex-prtre catholique, lu en
1990, puis chasse par un coup d'tat
seulement quelques mois plus tard, a t


musique dans le monde entier, elle savait
aussi exprimer son immense talent dans des
rythmes et des musiques aussi diffrentes
que le zouk, les biguines, le jazz
ou le raggamufin, sans dlaisser
la varit internationale, a
soulign le ministry dans un
communique.
"Ds son premier al-
bum ("La Kl", prix SACEM du
meilleur auteur, NDLR), elle
nous avait montr qu'elle tait
aussi un trs bel auteur qui savait
admirablement jouer avec les
mots et nous faire goter tout le
charge de l'imaginaire crole",
a ajout Jean-Jacques Aillagon.
Edith Lefel avait aussi
obtenu le trophe SACEM de la
meilleure chanteuse de l'anne
en 1992 pour son deuxime al-
bum, "Mci", suivi par "Rendez-
vous" (1996), "Edith Lefel
l'Olympia" (1996), "A Fleur de
peau" (2000) et "Best of Edith
Lefel" (2001).
Invite en 1998 sur un
album de Malavoi, elle avait chant en duo
avec Jean-Jacques Goldman, qui l'avait
accompagne pendant une tourne
martiniquaise en mai 1999. Selon Radio
France Internationale (RFI), elle a
succomb une crise cardiaque.
Surnomme "la petite fe" et considre
comme l'une des plus grandes voix des
musiques afro-caribennes, elle tait ne
Cayenne mais avait grand en Martinique.
Elle tait mre de jumeaux. AP


Depuis sa rlection en
Novembre 2000, il est paralys dans une
dispute amre avec les politicians de
l'opposition au sujet des lections
parlementaires du mois de mai 2000, qui,
selon des observateurs, ont favoris les
partisans de Fanmi Lavalas, le parti du
President Aristide.
La dispute a eu comme rsultat le
blocage de US$ 500 millions en aide
international.
Rcemment la devaluation de la
monnaie hatienne, la Gourde, et une as-
cension rapide du prix de la gasoline une
autre exigence du Fonds Monttaire Inter-
national qui a demand au gouvernement
de cesser de subventionner le prix de la
gasoline, tout cela a augment le niveau
de dsespoir d'une population maintenue
dans un tat de misre par l'absence de jobs
et du moindre moyen de subsistence.
La violence politique a aussi
augment au course des derniers mois, avec
des manifestations pro et anti-
gouvernementales secouant les principles
villes ainsi que des grves en srie lances
principalement par le secteur priv hatien,
pour protester contre ce qu'ils qualifient
de "gouvernement de plus en plus
autoritaire d'Aristide et contre la corrup-
tion caractrisant le rgime."
"Les Etats-Unis n'appliquent pas
de sanctions conomiques contre Haiti" a
dclar DeWine, quand on lui a pos la
question de la suspension de l'aide.
"Les Etats-Unis cependant ne
donnent pas l'argent directement au
(voir Aide / 20)


Dcs de la chanteuse

guyanaise Edith Lefel


Ethel Kennedy dirige une dlgation parlementaire
amricaine en visit d'investigation en Hati
Madame Ethel Kennedy, veuve du snateur dmocrate Robert F. Kennedy, est
arrive jeudi Port-au-Prince la tte d'une dlgation de parlementaires dmocrates
en vue d'investiguer sur les consequences des sanctions conomiques sur le people
hatien. "Il y a beaucoup de personnel merveilleuses en Hati, a dit Madame Kennedy. Il
y a aussi beaucoup d'espoir si les gens sont disposs prendre le risque".
La dlgation comprenait les personnalits suivantes: les Reprsentants Dona
Christensen, Dmocrate d U.S. Virgin Island, Jan Schhakowsky, Dmocrate d'Ilinois,
Diane Watson, Dmocrate de Californie, Todd Howland, directeur du Robert E
Kennedy Memorial's for Human Rights.
La visit a dur deux jours. Le jeudi dans l'aprs-midi, Mme Kennnedy, aprs
avoir rencontr des ministres du gouvernement (Sannt Publique, Finances) a eu une
entrevue avec des membres de l'oposition.
La dlgation s'est galement rendue Cange, dans le Plateau central, o travaille
la Laurate 2002 du Prix Droits Humains dcern chaque anne par le Robert F
Kennedy Memorial, dans un hpital dirig par le Professeur Paul Farmer.
Le dernier acte de cette visit a t une rencontre au Palais National au course de
laquelle le Prsident Jean-Bertrand Aristide a offert un buste de Toussaint Louverture
Madame Kennedy, qui, de son ct, a remis au chef de l'Etat hatien un buste de son
mari, Robert E Kennedy. Ethel Kennedy a promise de tout faire pour aider au dblocage
de l'assistance humanitaire.

Une dlgation d'organisations de la socit civil
amricaine en visit Port-au-Prince
La visit a dur 8 jours, au course desquels les membres de la dlgation se sont
rendus dans trois dpartements gographiques du pays et ont pu changer aussi des
ides avec des reprsentants d'organismes d'tat, tels que la CAMEP, le Ministre de la
Sant Publique, des membres de PAPDA, de Batay Ouvriye... La dlgation a aussi
sjourn Cange, visitant l'hpital de la zone spcialis dans le traitement du VIH/Sida
et de la Tuberculose, ainsi qu'un centre de sant Lascahobas. Le but de leur visit tait
de s'enqurir des consequences du blocage par la BID d'un total de 146 millions de
dollars destins des projects de sant, d'eau potable et de construction de routes
vicinales. La dlgation de 21 membres comprenait des Reprsentants de la Fondation
Haiti Reborn, d'organisations civiques, religieuses et socio-professionnelles amricaines
don't GLOBAL JUSTICE, TRANS AFRICA FORUM ET JULIBEE USA. Elles ont
appel mardi les Etats-Unis reprendre leur assistance financire au gouvernement
hatien au terme d'une mission d'information en Hati. Ces organizations ont demand
au gouvernement amricain de respecter la dmocratie haitienne et d'octroyer Hati
les fonds qui lui sont dus.

Une autre dlgation de membres du Congrs
amricain de passage ...
Cette dlgation de 4 membres est arrive le 24 Janvier Port-au-Prince, dans le
but d'explorer les opportunits pour les hommes d'affaires amricains dsireux
d'investir en Hati. Les membres de la dlgation ont dclar samedi que le temps tait
venu de faire entrer dans le pays des factories en qute de main-d'oeuvre bon march,
pour donner du tavail la population.
Le Snateur rpublicain Mike DeWine de l'Ohio, membre de cette dlgation,
a dclar Nous voulions voir de nos yeux quelles sont les opportunits offertes par
Hati, pour en informer le people amricain". La dlgation s'est rendue au Parc
industrial. Le snateur DeWine a introduit un project de Loi sur les opportunits
conomiques pour relancer l'conomie hatienne (Haitian Economic Recovery Opportu-
nity Act) devant le Congrs amricain. La crise hatienne est responsible du blocage de
l'aide extrieure estime 500 millions de dollars. Les autres membres de cette
dlgation sont les snateurs dmocrates Richard Durbin d'llinois, et Bill Nelson de
Floride ainsi que le Dput dmocrate Kendrick Meek de Miami. Cette dlgation est
reste trois jours en Hati et reprenait l'avion dimanche (26 janvier ) pour les Etats-
Unis, non sans avoir soulign 1) qu'il n'y avait pas d'embargo conomique contre Hati
et 2) que l'argent ne sera pas dbloqu tout autant que le pays ne sortira pas de
l'impasse.

La grve du vendredi 24 Janvier
Le mot d'ordrede grve lanc par 184 organizations de la socit civil a t
diffremment suivi, selon qu'il s'agissait du secteur des affaires ou du secteur informel.
En effet, alors que les patrons, les commerants, la plupart des coles prives ont
observ 100 % le mot d'ordre de grve, dans les quarters populaires, les marchs
publics ont fonctionn, les transports en commun ont circul et le people a vaqu ses
occupations.
La grve avait t dcrte pour protester contre la faon don't "le gouvernement
Aristide Neptune mne les affaires du pays." La grve a affect particulirement Port-
au-Prince et le Cap Hatien.
C'est une grve pour les riches" ont cependant dclar plusieus petits
marchands. "Nous autres, nous ne pouvons pas nous permettre de rester chez nous".
A Petit Gove, les transports en commun ont connu une paralysie total.
A la Gonve, le mot d'ordre de grve n'a cependant pas t observ. Toutes les
activits, l'exception du transport maritime, ont fonctionn normalement.
Aux Gonaves, l'appel du Groupe des 184 a t largement respect: transports,
commerce et coles ont t trs affects par le movement.
A Mirebalais, la paralysie a t quasi total.
A Jacmel, les activits ont fonctionn au ralenti.

Un atelier sur la dette de la France vis--vis d'Hati
"1804-2004: la dette de la France vis vis d'lHati", tel a t let hme d'un
atelier qui s'est droul le 25 janvier Porto Alegre au Brsil, dans le cadre du Forum
Social Mondial (FSM). C'est l'association franaise de Solidarit France-Amrique
latine qui avait rserv cette space de rflexion qui a attir en particulier des Franais,
des Hatiens et autres citoyens de la Carabe.
"Plus qu'une dette, la France doit Haiti des rparations", a dclar le
secrtaire gnral de FAL, Fabien Cohen, qui a annonc d'autres initiatives en vue de
sensibiliser l'opinion publique international sur le sujet.


WASHINGTON

"Pas de reprise de l'aide

sans une solution la cruise
PORT-AU U n* 9 restaur au pouvoir par les
PRINCE, 25 Janvier- Une politiquee troupes amricaines en
dlgation de quatre 1994.


L YL Y A YI Y d %.j lI-- ------e-











FORUM INTERNATIONAL

Un atelier sur "la dette de

la France vis--vis d'Ha'ti"
Par Gotson Pierre cial Mondial (FSM).
Porto Alegre 25 janv. 03 Cet space de rflexion et de proposi-
[AlterPresse] "1804-2004 : la dette de la tion, qui a attir en particulier des Franais,
France vis--vis d'Hati" a t le thme d'un Hatiens et autres caribens, a t organis par
atelier qui s'est droul ce 25 janvier Porto l'association franaise de solidarity France
Alegre, au Brsil, dans le cadre du Forum So- (voir Dette / 7)


SANCTIONS OU NON SANCTIONS !
Campagne contre sanctions conomiques :
Visite de Ethel Kennedy p. 1
Pas de reprise de l'aide sans une solution la cruise, dit le rpublicain Mike Dewine p.2
Haiti Reborn: Washington empche la BID de tenir ses engagements envers Hati p.3
Mgr Joseph Serge Miot appelle le monde conomique tre plus human p.8
Forum international: Un atelier sur "la dette de la France vis vis d'Hati" p.3
ACTUALITE NATIONAL
Baby Doc joue les papas p.1
Ouverture de la session ordinaire: Discours du Prsident du Snat, le Dr Fourel
Clestin p.16
Funrailles des 3 jeunes assassins Carrefour, et d'un tudiant en mdecine p.9
MODERNISATION
La Communaut Bel Azuei" p.14
SPORTS
Open d'Austtralie une nouvelle victoire pour Srna Williams p.10
Open d'australie: Agassi remporte son quatrime titre p.10
INTERNATIONAL
Vnzula: Referendum de l'opposition suspend p. 11
La production vnzulienne de ptrole atteint 1,32 millions de barils par jour, affirme
Hugo Chavez p.11
Le Brsil face aux dfis de la dmocratisation de la communication p.11
Le Brsilien Lula propose un fonds contre la pauvret p. 11
McDonald 's va former environ 60 restaurants suplmentaires en 2003 p.10
ARTS ET LETTRES
Le Poids lourd et l'Agneau p. 12
La langue est la meilleure et la pire des choses p.12
La musique et ma vie, de Gold Smith Dorval p.14


OPPOSITION

Baby Doc joue


Pour plus d'informations contactez la succursale
UNIBANK la plus proche de vous.



Il I, UNIBANK


"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


EFN


les

(Baby Doc
Franois Ni
Ania Duvalier.
Cepe
on rapporte qu
d'avec leur m
Michle Benn
avec un autre r
ne s'est jamais
vivant tantt a
Ovide jusqu'
tantt tout seul
Au d
des blondes dai
sur la Cte d'A
par les fentr
ddtourns du
Puis quand les
diminuer, le boi
matresse attitri
avoir pouse c
C'est
accomplit les a]
etles exils duv
du Nord, pour
des collectes d
Ilya
de ce genre
dimanche 19 j
Rien
deux jeunes gc


p a ps _sent que leur pre est pour eux comme
p a p a s un tranger et qu'il s'agit l d'une
photo 'politique."
Le principal tnor de
... suite de la lre page)Lep tnor de
S1 operationn retour" s'appelle Dr-
colas et Michle Frantz Bataille, ex-rdacteur en chef du
Petit Samedi Soir.
ndant, de bonne source, Son message, rpercut sur une
.e depuis sa separation mission de radio hatienne, s'articule
are, son ex-pouse autour de ce que l'orateur appelle'la faillite
ett, qui s'est envole du secteur dmocratique" qui avait oeuvr
milliardaire, Baby Doc la chute du rgime Duvalier, mettantple-
occup de ses enfants, mle dans le mme sac aussi bien Aristide
vec sa mre, Simone et Lavalas que la Convergence
Sla mort de celle-ci, Dmocratique, plus prcisment les K-
Plum, Grard Pierre-Charles, Victor
but, il faisait monterBenoit.
Benoit.
ns sa villa de Mougins, Selon Bataille, les Duvaliristes
zur, jetant des millions sont prts participer des "lections
res, ceux qu'il avait dmocratiques", mais une fois le dpart
trsor public hatien. d'Aristide, qu'ils accusent de travailler
millions se sont mis la disparition de la classes moyenne, qui
nhommeauraitpis une avait t renforce sous Duvalier, selon
e (qu'il pourrait mme eux.
ces derniers temps). Ils taient prs de 300 la reunion
cette dernire qui du 19 janvier, l'htel Rosen de Orlando.
les et venues entrelui A ct de Frantz Bataille, Robert Mond
valiristesenAmrique et l'missaire de JCD, Vronique
rapporter les products Mitterrand (qui se ferait aussi appeler
e fonds. Vronique Duvalier), les participants
eu une autre reunion cette reunion taient surtout des anciens
Orlando, Floride, le militaires et paramilitaires (FRAP'H) et
anvier dernier, anciens fonctionnaires rvoqus aprs la
qu' voir la mine de ces chute de Duvalier ou qui ont t mis pied
ens dans la photo, on p
par le pouvoir Lavalas.


HAITI REBORN

Washington

empche la BID de

tenir ses engagements
PORT- sH elle a rencontr,
AU-PRINCE, 24 enters H aiti entire autres, des
Janvier Une reprsentants dela
dlgation de 21 membres de HAITI CAMEP, de la Sant Publique, de
REBORN a sjourn en Hati pendant l'Ambassade Amricaine, de la BID, .de
une semaine (du 15 au 22 Janvier 2003 SOFA, de PAPDA, de Batay Ouvriye; elle
). Son objectif tait d'observer quelles a aussi visit l'Hpital Gnral, l'hpital
sont les consequences des sanctions de Cange, le centre de sant de Lascahobas
conomiques sur les conditions de vie
de la population hatienne. De par ce qu'elle a eu a constater,
Pendant son sjour, la la dlgation a conclu que les sanctions
dlgation a visit 3 dpartements o (voir Sanctions / 7)


Mercredi 29 Janvier 2003
t-Tti en Marchi Vl YXVIT Non 59


L'ACTUALITE EN MARCH


SOMMAIRE N


ANALYSE
Face face riches-pauvres
A qui doit profiter un tel affrontement? p.1


ILia V iuuni viiuui Iie. -L.i


1


Page 3








1 UNE ANALYSE I


Mercredi 29 Janvier 2003
Haiti en Marche Vol. XVI No. 52


Face face riches-j
'e face ... suite de la lre page) (incluant des syndicats ouvriers, enseignants, tudiants,
ignorer la "grve des bourgeois", arguant que le paysans, droits humans, mdias etc), la grve de vendredi
est prt tous les subterfuges en vue de refuser reste l'affaire du grand patronat, qui a voulu montrer par l
nentation du salaire minimum ... qu'il est une force avec laquelle il faut dsormais computer.


Appel la dmis-
sion ? "La porte reste
ouverte" ...
En tte de la grve du
vendredi 24 janvier se portaient
des hommes d'affaires,
principalement Maurice
Lafortune et Andy Apaid, et un
ex-ministre de l'Education
national sous les rgimes
militaires des annes 80, Rosny
Desroches.
Lors d'une conference
de press, le lundi 20 janvier, ces
derniers ont soulign qu'ils n'ont
pas demand le dpart du
president Jean-Bertrand Aristide,
comme ce fut le cas pendant les
dernires manifestations de
l'opposition, mais que "la porte
reste ouverte" une telle exigence

Cependant l'importance
de l'vnement va au-del de la
grve elle-mme. C'est la
premiere fois que l'initiative


semble chapper pour de bon aux parties politiques
proprement dits de l'opposition, en premier lieu la
Convergence Dmocratique, coalition de quelque 15 parties
forme voil tantt deux ans avec l'appui de la branch
international du parti Rpublicain amricain, l'Institut
Rpublicain International ou IRI.
Depuis une march au Cap-Hatien (la deuxime
ville du pays), le 17 novembre 2002, qui a runi plusieurs
milliers de personnel, un nouveau leadership est en train
de s'imposer dans l'opposition politique hatienne. D'abord
un ancien militaire, Himmler Rbu, qui avait dirig un coup
d'tat rat en 1989 ;mais rapidement s'affirment au premier
plan les associations patronales, et dans une total
unanimit. En tmoigne la grve de vendredi qui a t
respecte sans une seule exception par les banques,
supermarchs, stations-service et tout le haut commerce.
Mme s'il ajug bon de se ranger au centre d'une coalition
de soi-disant "184" organizations de la socit civil


Etiq uette Unlisex

BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r------r--- -- -- -- -- -----
J o $ 10% Designer Cup
iFirst time customer only Reg. 12.50
/ FREE Condioning Treatment
u.I with this coupon
;L--------------------------


.5P






Des leaders de la grve du vendredi 24 janvier : (de la gauche) Frankel J(
Rosny Desroches, Pierre Emile Rouzier et Maurice Lafortune photo Tho


Que recherche le grand patronat ? ...
Aucune personnalit n'a encore pris la tte du
movement, qu'on voit tantt reprsenter par le president
de la Chambre de commerce et d'industrie, Maurice
Lafortune, un ex-ministre du Commerce sous la prsidence
Aristide en 1994 (intermde gouvernement de
reconciliation), tantt par une assemble des presidents de
ces diffrentes associations patronales.
Cependant lors de la conference de press
annonant la grve du vendredi 24 janvier, les deux
personnalits ayant tenu le crachoir ce sont Rosny
Desroches, et surtout unjeune patron, Andr (Andy) Apaid
junior.
Son pre, galement nomm Andr Apaid, tait
un proche du pouvoirmilitaire install la chute du dictateur
Jean-Claude Duvalier et lors un supporter de celui qu'on
appelait le candidatet des Amricains", l'conomiste Marc
Bazin.


AKE Discount


)auvres !


(Fac
people
patronat
une augi


Cependant, quel que soit l'objectif de M. Apaid et
ses pairs, c'est la premiere fois depuis trs longtemps que
le secteur des affaires, la classes considre comme la plus
fortune (!), en un mot les riches, se porte directement et
aussi hardiment au-devant de la scne politique en Hati,
un pays o les pauvres constituent prs de 90% de la
La dernire fois, c'tait en
1957, lors de la bataille lectorale,
longue de plus d'une anne, qui a


Beauty Supply


ETIENNE MATHURIN
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 305-899-9112
NORTH MIAMI, FL 33161 email: akeplus@bellsouth.net


-. .


about l'arrive au pouvoir de
Franois "Papa Doc" Duvalier.
La bourgeoisie avait pour
principal candidate l'industriel
multre Louis Djoie.
Aprs sa victoire, Duvalier
dchana sa vengeance contre les
partisans de ce dernier. Cette
vendetta devait durer de longues
(voir Face face / 5)
--7X


MLconLocot ura
18 x 18 & 16 x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr


Cramiques & Marbre


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire :
Accessoires
Cramiques
'..... Marbre pour Salle de bain .


Monocot ura
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs
G R_. AA T __ I TT
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


--- --c Nous exportons vers Hati IApportezcecoupon



Meilleurs prix de la place

Venez donc voir vous-mme


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 26731


Page 4


Andr Apaid senior, grand patron de l'industrie
d'assemblage, tait galement fort actif dans les milieux
manant du coup d'tat de septembre 1991, essayant lors
de bloquer l'embargo commercial contre le rgime militaire.
Que recherche le grand
patronat en poussant aussi
ouvertement hors de la scne les
politicians de la Convergence, i.e.
la classes politique traditionnelle ?
Prendre le pouvoir ?
Rtablir soninfluence traditionnelle
sur unpouvoir Lavalas qui voudrait
tenir la drage haute tout le monde

Assurer pour Washington
le relais local indispensable qui lui
manque depuis la dissolution des
forces armes d'Hati ?

Devenir opposition
Sen doublant l'opposition ...

S. le patronat ou pardon les "184"
S ou encore la socit civil devenue
opposition en doublant l'opposition
-accuse ple-mle le pouvoir
Aristide d'chec dans la gestion
S politique, conomique et social ...
w,,.,d Et quoi encore ?
eanrisca du MPP, "Au Venezuela ls
ny Blizaire protestataires du secteur priv
rclament la dmission du president Hugo Chavez, dit
Maurice Lafortune, alors qu'ici en Hati nous n'avons pas
encore atteint ce stade. A travers cette grve d'avertissement,
la socit civil entend seulement dire qu'elle est patient,
mais que sa patience a des limitss"
"Grve-coup d'tat", "grve-prjugs "rpondent
les partisans du pouvoir, accusant entire autres les auteurs
du movement d'tre les descendants directs de la mme
"caste qui a exploit le people pendant deux cents ans. "

Il faudrait remonter jusqu'au 19e sicle


u1I RA T 1 I TT
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


...,


..








Mercredi 29 Janvier 2003
Hlati en Marche Vonl XVI Nn 52


I DE L'ACTUALITE I


A QUI DOIT PROFITER UN TEL AFFRONTEMENT?
(Face face ... suite de la page 4) avait les moyens grandss dons ou chefs militaires commenait la premiere occupation amricaine d'Hati.
annes, forant beaucoup l'exil, d'autres sont excuts en pleinjour locaux), pouvait lever une arme dans les C'tait le 28 juillet 1915 ...
par les tontons macoutes, don't un grand nombre d'officiers retraits, campagnes (plus spcifiquement dans le Nord et Cette irruption des masses sur la scne, mme si
ou en service actif, des forces armes qui, au dpart de l'occupant le Plateau central), puis marcher sur la capital elles n'ont pas jou le rle directeur, a dfinitivement t
amricain (1915-1934), taient en gros diriges par des lments de
l'lite traditionnelle. Djoie lui-mme est mort en exil.
Mais il faudrait remonter jusqu'au 19' sicle quand deux
grands parties politiques, le parti liberal et le parti national, faisaient
vibrer la conscience national par leurs dbats parlementaires, mais
beaucoup plus, hlas, par leurs querelles. Le premier, constitu en
majority d'lments de la bourgeoisie claire (mais pas exclusivement),
se prsentait sous un slogan, plutt ingnu: "le pouvoir aux plus .:.
capable" ...
Tandis que le parti national, domin par des intellectuals
bourgeois noirs, affirmait : "le pouvoir au plus grand nombre" ...
Cependant les masses n'avaient pas leur mot dire. .. .


Il ne faut pas trop se fier aux labels ...
La question fut rgle au prix d'une sanglante guerre civil
(sige de Miragone), qui vit le pays perdre ainsi quelques-uns des
lments les plus reprsentatifs de son histoire, qu'on retrouvait d'un
ct comme de l'autre, car il ne faut pas trop se fier aux labels, en
Hati surtout, et les deux camps comprenaient des hommes aussi
comptents que progressistes.
Avec le vainqueur le president Salomon (1879-1888), le
pouvoir qui depuis l'indpendance en 1804 avait t, pendant plus
longtemps qu'il n'en faut, sous la domination de la bourgeoisie claire,
passa un moment aux mains de leurs homologues noirs.
Mais, aucun moment, les masses furent directement
impliques, ni participrent la confrontation, malgr le slogan "le
pouvoir au plus grand nombre ... ".


Aristide signant son ouvrage Shalom 2004, le vendredi 17 jan
photo Thony Blizaire
et s'emparer du pouvoir. C'est le rgne des pour beaucoup dan
fimeoIIux cihn inches qnu 'est I '>ec


On prfre faire appel l'tranger ... C'est ains
La questionpolitique restale monopole des deux bourgeoisies Comme autrefois leurs C'est gains
et se rglant entire elles directement, y
compris ventuellement coups de
canon. Quand la situation risque de n'tre
plus contrlable, on prfre faire appel
l'tranger (allemands, anglais, franais ou
amricains ou tous la fois, comme sous
la prsidence Salnave (1867-1870) quand .
Hati fut divise en presque autant de
rpubliques que de candidates la
premiere magistrature, chacun appuy par
une puissance trangre).
Cependant vers le dbut du 20e
sicle, une nouvelle situation se
dveloppa, une de fin de rgne. Adieu le
bipartisme parlementaire/bourgeois. Et
pour la premiere fois depuis plusieurs 3
decades, les masses furent directement
sollicites ...
a ne s'tait pas vu au moins .
depuis la rvolte paysanne des "Piquets" c-.
du sud (1844), ('insurrection de Goman Membres du secteur priv (ANADIP ou Association Nationale des Distributeurs de
quelques annes plus tt avait uneptrole) sortant d'une rencontre dans les bureaux du Premier Ministre sur la fixation des prix
dimension plus locale, la Grande-Anse). du carburant photo Yonel Louis mettre le feu aux n,


Sans parler, bien entendu, de la guerre de l'indpendance ...
En effet, les masses paysannes sortiront de l'ombre, mais
beaucoup plus comme chair canon, la mode tant que quiconque en


^- ---------
Learn more
about
the company
that
single handedly
turned the Credit
Repair Industry, the
Mortgage Business
or the Real Estate
Industry on its head
Call now :
781-986-4500
I,~


JUSTICE LEAGUE
LAW CENTER
90 Pleasant St., suite 16
Tandolph MA

781-986-4500
Dr Max Antoine
DIRECTOR / VICE
PRESIDENT
You have the problem,
We have the solution

^s^i~


anctres, les marrons ...
Le dernier president arriv au pouvoir


Other Services
Include
assis tance
With: Immigration
Visa,, Citizenship
& appeal

Expungement
Of criminal
Records
Solutions
For
Illegal Immigrant:
eliminate finger
prints& Mug
Shots


de cette manire a t
Vilbrun Guillaume Sam.
Son ventuel
successeur voulut
videmment passer par
le mme chemin. Un
massacre s'ensuivit
(celui de dizaines de
dtenus politiques la
prison de Port-au-
Prince), le president Sam
fut tir de l'ambassade
de France o il avait
cherch refuge et lynch
en public.
Le mme jour


ivier la Bibliothque Nationale

is ce renversement total de l'ordre des
upation trangre.
i justement que le comprit l'occupant
don't les masses paysannes ont t la
principal cible (guerre de resistance
de Charlemagne Pralte, puis de
Benot Batraville, puis tentative de r-
instituer la corve, puis le massacre de
Marchaterre, sud). Comme autrefois
leurs anctres, les marrons de Saint-
Domingue, qui en 1803 continueront
'la lutte arme contre I'eipdition
franaise de Leclerc malgr la capture
et l'exil en France de Toussaint
Louverture et la soumission
temporaire des gnraux indignes ....

Il dpend d'une
tincelle ...
La grve de vendredi, en se
prsentant comme une confrontation
riches-pauvres ne serait-ce qu'en
paroles nous fait donc revenir, en
quelque sorte, plus de trois quarts de
sicle en arrire ...
I dpend d'une tincelle pour
oudres lorsoue ont la mauvaise ide de


se frotter deux lments aussi dtonants ...
Avant 1915, le bipartisme parlementaire (mme
coloriste) a pu tenir loigne une telle ventualit.
Aprs l'occupation, ce fut le rle confi par les
Etats-Unis l'Arme d'Hati : tenir les masses pauvres
distance respectueuse des dtenteurs de la richesse.
Aprs le sanglant coup d'tat de 1991, trop c'est
trop Exit les FAD'H. Mais le vide n'est pas combl, le
foss bant ...
Oui, il est fort possible que les protagonistes du
vendredi 24 janvier, d'un ct comme de l'autre, soient en
train de jouer, Hati est un pays de "comdiens".
Mais le danger n'en existe pas moins ...

Aristide a sa part de responsabilit ...
Qui peut s'amuser jouer ainsi avec le feu ?
Et qui doit profiter un tel affrontement ?
(voir Face face / 6)


Fiche d'Abonnement Hati en Marche

Renouvellement O


6 Mois
$40.00
$ 42.00
$70.00
$70.00


Un An
$78.00
$ 80.00
$135.00
$135.00


Page 5


Ni


Adresse


Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


Nouvel Abonn


o


om


I


1 C- a k 1








Page 6


L'ACTUALITE EN MARCH I


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


ANALYSE

Face face riches-pauvres
(Face face AI
suite de la page) A QUI DOIT PROFITER UN TEL
Mais le president Aristide A T' fF'TEM' NTT' ?Tl serait-ce qu'objectivement ...
n'en a oas moins sa part de AFFRON TEMEINT1I ; La situation actuelle


responsabilit. En s'loignant de ses allis naturels lors des
lections lgislatives de mai 2000 (PLB, ESKANP/
COREGA, MOP de feu Comeau etc, y compris quantit
d'autres Lavalas non engags sous aucun label), il a ouvert
son flanc cet assault frontal des forces de l'argent.
Il s'est stratgiquement barricad au sein de ses
fidles OP organizationss populaires) comme une sorte de
garden prtorienne, pour rsister aux coups de boutoir de
ses frres ennemis ", l'OPL de Grard Pierre-Charles et
consorts, qu'on donnait au sein de Lavalas pour tre une
reserve d'lments de classes moyenne ou de bourgeoisie
moyenne ...
Mais en mme temps, il a pu ngliger beaucoup
de monde au sein de ce qui a t dnomm la grande
nbuleuse Lavalas, ceux-l qui restaient attachs sa
personnel mais au-del des clivages de parties ou de clans ou
mme de classes, autrement dit au nom d'une certain ide
pour une Hati nouvelle.
Et comme la nature a horreur du vide, ironiquement
on vit se dvelopper une sorte de lune de miel entire le
president Lavalas et la haute, du moins les grands milieux
d'affaires. Ceci par-dessus les classes intermdiaires, ne


en est aussi la rsultante. Alors que le patronat
considre aujourd'hui pouvoir rgler lui-mme ses
comptes avec le pouvoir non par personnel interpose,
le president Aristide lui aussi n'a laiss autour de lui
aucun garde-fou.

Et si quelque main expert ...
Comme nous le disions, il est possible, qui
sait mme probable, que ce soit encore l des
manoeuvres de "comdiens"...
Mais qui peut prtendre contrler la situation
actuelle dans tous ses compartments ? Dans un tel
cas, la crise serait depuis longtemps rsolue, d'une
manire ou d'une autre...
Et si quelque main expert nous guidait
lentement mais srement vers une telle extrmit ?
Le 28 Juillet 1915 n'tait pas plus sorti
totalement du nant.
Toujours est-il que le principal rsultat de
l'occupation, aprs l'crasement des cacos, puis des
rvoltes paysannes a t de retourner les commander
aux mains des lites traditionnelles (prsidence de la


Re1 4 /


MP a~wi Pa/& a~..
SI


eUCFL qwiUil !


Appels internationaux entrants


?'4k

Tarifs appeals internationaux sortants :
20 gdes / minute -== 9h.am / 9h. pm

12 gdes/minute ==> 9h.pm/9h.am
SLa premiere minute est 25 gourdes Taxes includes
.... ... ... . .... ..... . . ..... '


..de
C. ," !f y
ComCELi


Service la diente: 401 SS
.. ..____ *,. ..... .., -: '


- - F -y -


_


rpublique, arme, administration, glise et toutes les autres
t grandes institutions).
S La galerie des chefs de l'Etat la Bibliothque
National, comme devait aussi l'tre celle des chefs d'Etatmajor
au Grand Quartier Gnral des FAD'H, estl pour en tmoigner.
Comprenne qui voudra ...

Halti en Marche, 25 Janvier 2003


CHAMPAGNE

CENTRE

SANCTIONS

ECONOMIQUES


Visite de Ethel

Kennedy
(Sanctions ... suite de la lre page)
Rights", et au group "Partners in Helth", bas Harvard
University, Massachusetts.
La dlgation a sjourn deux jours en Haiti afin de
s'informer de premiere main des effects sur le people hatien du
blocage de l'assistance bilatrale et multilatrale.
"Il y a beaucoup de gens magnifiques en Hati, et il y a
de l'espoir si les gens acceptent de prendre le risque" a dit la
veuve de Bob Kennedy.
Le President Aristide a reu vendredi les membres de
la delegation, qui tous ont critiqu la suspension de l'aide.
Les responsables du Centre Robert Kennedy sont venus
visiter galement notre compatriote Loune Viaud, laurate
du Prix Robert Kennedy pour les Droits Humains 2002, et
directrice Zaimi LaSante, un complex de sant, situ
Cange, une localit du Plateau Central, avec la collaboration
de Partners in Health.
Dans son discours, l'occasion de la remise du prix,
Loune Viaud a remis en cause le refus par la Banque
InterAmricaine de Dveloppement (BID) de dlivrer au
gouvernement hatien des prts totalisant US$146 millions
destins des programmes de sant, d'ducation de base,
d'adduction d'eau potable et de rehabilitation routire dans les
zones rurales.
"En continuant sa politique de refuser ces crdits Haiti,
la BID ne viole pas seulement sa charte, mais aussi les droits
humans du people hatien" a dclar la laurate du Prix Robert
Kennedy pour les Droits Humains.
Mme Kennedy a aussi rencontr des dirigeants de
l'opposition.
Les efforts humanitaires de Mme Kennedy ne
devraient pas tre lis un support inconditionnel pour Aristide,
qui a trahi les espoirs du people ", selon Mischa Gaillard, un
porte-parole de la Convergence Dmocratique (opposition).
La suspension de l'aide a suivi des lections lgislatives
controversies en mai 2000, qui ont t dnonces comme
frauduleuses par l'opposition.
Cependant en septembre dernier, l'Organisation des
Etats Amricains, mentionnant l'augmentation de la pauvret
en Hati, a appel les institutions financires internationales
normaliser leurs relations avec Haiti. Mais jusqu' present, aucun
changement ...
Selon des organizations de la socit civil amricaine,
c'est l'administration Bush qui interdit la Banque
Interamricaine de Dveloppement de dbloquer US$146
millions pour Haiti, destins des projects de sant, d'adduction
d'eau potable, de creation d'emplois etc.
Les Etats-Unis ont accord une aide de US$50 millions,
mais qui est verse uniquement des organizations non
gouvernementales.
L'ambassadeur des Etats-Unis en Hati, Brian Dean
Curran, interrog lors de l'arrive jeudi de Ethel Kennedy
l'aroport international, a dmenti que Haiti soit sous le coup de
sanctions conomiques.
C'est actuellement la ligne politique dfendue en Hati
par l'administration rpublicaine et ses allies dans l'opposition
hatienne.
L'aide ne solutionnera pas les problmes de
corruption, de fraude lectorale, d'impunit judiciaire et de
repression politique a dclar Jean Claude Bajeux, directeur
d'un centre pour le respect des droits humans et un ex-ministre
de la Culture d'Aristide.
Par contre, les nombreuses dlgations amricaines qui
se succdent dans le pays, en majority composes de membres
du parti Dmocrate, appellent l'administration Bush give
Hati a break "(donner une chance Haiti).
La dlgation de Mme Ethel Kennedy devait aussi
visiter une clinique consacre aux malades du Sida, dirige par
le Dr Paul Farmer, de Harvard University, au village de Cange,
dans le Plateau Central.


p &- .&- 1








Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


FORUM PORTO ALEGRE I


Un atelier sur "la
(Dette ... suite de la page 3)
Amrique Latine (FAL).
"Plus qu'une dette, la France doit Hati des- V I is
rparations", a dclar le Secrtaire Gnral de FAL, r
Fabien Cohen. Il a annonc une srie d'initiatives en vue reructin du ste ati
de sensibiliser l'opinion publique international sur "les bcentenairequepraren
que simplement le culte des g
dettes" de la France envers Hati. Il a parl d'efforts de mise que implement le culte des g
en rseau des associations qui souhaitent s'impliquer dans religion".
la clbration du bicentenaire de l'Indpendance d'Hati. Christophe Wargny p
Des propositions seront faites dans le cadre du prochain la France de la ranon d'un
Francs or qu'Hati a t contrain
Forum Social Europen, a poursuivi Fabien Cohen. Frans or quHa a cont
Le Secrtaire de France Amrique Latine veut partir de 1825, pour la record
viter, a-t-il prcis, la'polarisation actuelle entire le pouvoir hatienne. En outre, Christop
Sl'occasion des 200 ans de 1'Ind
et l'opposition en Haiti. L'ide a t mise que des
interlocuteurs pourraient tre trouvs au niveau des oit rtir n
movements sociaux. Une demand rm
Une demande formell
Intervenant cette rencontre, le professeur franais
tion du tribut verse" a 6t6 adresi
Christophe Wargny a mis en evidence 'isolement d'Hati Chrstiane Taubira, au P resr
et l'occultation de son histoire". La revolution des esclaves ChrsaneTaubira, au Premier j
en 1804 en Hati, fait parties des trois rvolutions les plus Rl'fainn lde premier janvier
importantes de l'humanit, avec les rvolutions franaise l ndpedance d'ai. "ar c
et amricaine, a soulign Christophe Wargny, en ajoutant tos les Rd
qu'"on a organis l'oubli de la tierce rvolution"bicentenaire de 'Indpendano
Entre-temps, en Hati, "les lites ont assum la premiere Rpublique Noire
franaise renouera avec ses


dette de la France
d' aiti" porteuses du message de la Libert, de la Jus-
tice et de la Fraternit", avait crit la
d 'H ai ti eparlementaire.


il poursuivi, et, selon lui, "le
autorits en place n'est autre
rands anctres, comme une

rne le remboursement par
nontant de 150 millions de
ite de verser l'Etat franais,
iaissance de l'indpendance
he Wargny a dclar qu'
pendance d'Hati, "la France
sclavage est un crime contre

e dans le sens de la "restitu-
se par la dput guyannaise
finistre franais, Jean-Pierre
2003, jour anniversaire de
e geste accompli le jour o
londe commmoreront le
e de la Rpublique d'Hati,
du monde, la Rpublique
s ambitions universelles,


Plusieurs Hatiens et autres caribens ont pris part
l'atelier de Porto Alegre sur "la dette de la France vis-a-
vis d'Hati". Evoquant la difficile situation socio-
cogomique et politique que vit actuellement le pays, Elvire
Eugne, de l'Association des Femmes Soleil d'Hati
(AFASDA), s'est plainte du fait que, selon elle, le people
hatien a t "abandonn"
D'autres participants haitiens ont mis en relief la
logique manichene qui domine dans la presentation de
l'image d'Hati : soit un "discours strotyp", soit un
"discours carte postal des fins de lobby", qui vite de
tenir compete du processus hatien, intgrant les actions et
propositions des movements sociaux et acteurs du
dveloppement.
Pour leur part, des Martiniquais se sont dits tonns
de voir quel point mme les pays de l'Amrique Latine
n'voquent pas Hati, par example dans le cadre du Forum
Social Mondial, alors, que la "revolution hatienne a jou
un rle fundamental dans la l'mancipation des pays de la
region". Ils ont annonc la mise en oeuvre d'activits en
Martinique pour marquer le bicentenaire d'Hati.


HAITI REBORN EN VISIT D'INFORMATION

(Sanctions de tout le rest ?
suited la page 3) Washington empche la BID de tenir toutlereste
devraient tre leves immdia- e: BORN: C'est une remarque trs
tement pour viter la multiplication ses engage cents enters -H a tI just Le people a besoin de tra-
de victims innocentes. vail, d'eau, d'ducation, d'cole,
HATI REBORN est base dans le Maryland. Le d'lectricit. Et pour faire avancer la dmocratie, il faut
travail de cette organisation porte essentiellement sur editions, ne serait utilis au bnfice des plusncessiteux satisfaire les besoins du people. Et pour le fire, il faut de
l'valuation de la politique amricaine en Hati. Chaque Cependant, ils ne disent pas que l'argent ne sera jamais l'argent. Oui, c'est vrai, nous venons de passer plus de 10
'valuationplus dbloqu. De faon trs evasive, ils laissent entendre
anne, Haiti Rebom ddie la premiere semaine du mois de plus debloqu. De faontres evasive, ls laissent entendre ans nous battre pour l'occupation du fauteuil bourr ".
mars Hati. C'est sa Semaine de Solidarit avec Hati que la BD aura supervisor ces onds qui serot Il faut donc maintenant qu'on commence porter attention
ultrieurement allous des projets bien spcifiques. Le
au course de laquelle cette organisation se fait un devoir eurement allows des ben spcifiques. aux besoins de la population. Alors que la bataille pour la
d'informer les citoyens amricains sur ce qui se passe dans meant amricain ne esse de rpter que es chaisebourre"faitrage, c'estlepeuplehatienquisouffre.
notre pays. sections ne se sont pas correctement droules et, qu'en l continue tre priv d'hpital, d'eau potable, d'accs de
Laisser HatiVivre "est le thme choisi pourattendant de remdier cette situation, le pays sera pri ses enfants l'cole... I serait temps de se dire, voyons ce
cette aie. de fonds. Mais pour nous qui travaillons soulager les quejepeux fire, par example: fire un tt ansanm "pour
Nous avons rencontr quelques uns des membres souffrances d'Haiti, nous pensions que le gouvernement prendre en charge un dpartement, le sud par example, y
de cette dlgation qui nous ont fait part de leur rencontre amricain devrat laisser le processes dmocratique suivre installer l'lectricit, l'eau potable etc.. A ce moment, je
avec le reprsentant de la BID en Hati, Monsieur Grald son course dmocra hatienne nen est qu' ses pr- donnerais la preuve que je peux fire quelque chose de
Johnson. L'une decespersonnes, EugniaCharlesMathurin, miers balbutiements. Mais, que dire des lections srieux. Et si j'ai des ambitions politiques et que je me
a tenu souligner que la Banque Interamricaine de amrcaines en Floide o ren n a t fait pour apporter prsente aux lections, c'est alors que le people se
Dveloppement (BID) viole les droits du people hatien ", des corrections des irrgularits pourtantpatentes ? Alors! souviendra de ce que j'ai fait et sera enclin voter pour
Dveloppement Pourquoi donc le gouvernement amricain se refuse t-il o
en retenant les 146 millions de dollars di alous nnirtant moi.


Haiti. La BID viole sa propre charte en bloquant cet
argent ".
HEM: D'aprs vous, pourquoi la BID bloque-t-elle
cet argent ?
HAITI REBORN: D'aprs nos investigations, la
BID a t amene prendre cette decision suite
une lettre crite par une personnalit amricaine
dsireuse d'utiliser ce moyen pour faire pression
sur les autorits hatiennes.
Dans cette lettre, il tait formellement demand
la BID de ne verser aucun argent au
gouvernement hatien, mme si ces fonds lui
avaient dj t allous.
HEM: Et l'opinion publique amricaine, est-elle
au courant de ce genre de dmarches et de manipulation
des institutions de financement par les officials amricains?
HAITI REBORN: La majority du people amricain ne
le sait pas. Mais, de notre ct, nous faisons tout ce qui est
en notre pouvoir pour l'en informer. C'est un peu ce qui
explique que notre dlgation soit tellement large. Nous
runissons divers secteurs Trans-Africa Forum, Jubilee
USA Network, Global Justice, Marin Interfaith Task Force
on Central America, ainsi que des leaders religieux, des
ducateurs, des tudiants venant de partout travers les
Etats-Unis ainsi que des membres des bureau des
Reprsentants Donald Payne (NJ), Barbara Lee (CA) et
Lynn Woolsey (CA).
De retour aux Etats-Unis, chacun des membres
de notre dlgation aura accomplir un travail dans sa
sphre d'action pour, justement, informer la population
amricaine de ce genre de measures conseilles par le
gouvernement amricain et des consequences dsastreuses
que de telles measures entranent sur les conditions de vie
du people hatien.
HEM: Quel est l'argument prsent par le
gouvernement amricain pour justifier un tel comportement
de sa part ?
-HAITI REBORN: Leur argument majeur est la
crise politique que traverse Hati; une crise qui, d'aprs eux,
justifie cette measure, prtextant que l'argent, dans ces con-


respecter le vote du people hatien?
HEM: Selon vous, l'argent d'Hati est donc entire
les mains de ces organismes de financement qui, eux-
mmes, sont tlguids par les grandss pays". Mais les
Hatiens vivant l'extrieur, ceux de la diaspora, quel rle
pourraient-ils jouer pour contribuer mettre fin cette
dpendance ?
HAITI REBORN: Aux Etats-Unis, mettre
beaucoup de pressions sur les snateurs et dputs, surtout
dans les zones forte densit de population hatienne, leur
crire, leur envoyer des fax,
s'adresser Colin Powel, Bush ; leur faire entendre qu'il
faut laisser une chance au pays.
HEM. Concrtement, qu'est-ce que vous avez
pu observer au course de votre sjour en Hati, comme
consequence directed de cette politique mene par les Etats-
Unis travers les organismes de financement tels que la
BID?
HAITI REBORN: Tout ce qui se passe dans le
pays est une consequence de ces sanctions. Nous avons vu
des gens malades parce qu'ils boivent une eau pollue. Les
gens n'ont pas d'lectricit. Ils n'ont pas les moyens de
faire face aux augmentations du cot de la vie...
HEM: Oui mais tous ces problmes ne sont pas
nouveaux dans le pays. Ils ont presque toujours exist, avec
ou sans sanction?
HAITI REBORN: Si un pays n'a pas d'argent,
il ne peut pas fonctionner. Or les grands pays se proccupent
fort peu des besoins du people hatien. Ils veulent prendre
toutes les decisions pour lui.
HEM: Actuellement, la seule preoccupation de
toute la classes politique hatienne semble tre la fameuse "
chaise bourre ". C'est qui occupera le fauteuil
prsidentiel. On n'a pas le temps de parler de sant,
d'ducation, d'infrastructure...
Rien de tout cela, et ceci depuis plus d'une
dcennie. A croire que nous vivons dans un pays
excessivement riche qui peut se permettre le luxe de passer
le plus clair de son temps en interminable priode lectorale
et ce, au nom de la dmocratie.
La dmocratie, c'est bien beau, mais que fait-on


HEM: Voil que vous parlez de tt ansann ",
mais que faire si tous les coups d'essai, il y a cette politique
amricaine qui recre la division et trouve toujours du
monde pour faire son jeu ?
HAITI REBORN: Nous n'avons pas fait
l'Indpendance dans la division. C'est nous de nous le
rappeler et de comprendre que celui qui nous offre quelques
dollars aujourd'hui pour excuter ses desseins, celui-l ne
connat pas la valeur de notre cher pays: Cet argent peut
peut-tre nous permettre de survive aujourd'hui mais qu'en
sera-t-il de remain?
Donc en refusant son offre qui sme la division,
nous donnons une chance au pays. Nous nous donnons une
chance.
HEM: Ah vous parlez comme si Hati Reborn
pouvait influence le course des vnements! Jusqu'o peut
porter la petite voix de votre organisation si elle n'est pas
relayer par l'opinion publique amricaine ? Que pouvez-
vous vraiment faire si les Amricains eux-mmes ne font
pas pression sur leur propre gouvernement pour que ce
dernier modifie sa politique l'gard des pays du tiers-
monde ? La petite Hati Reborn est-elle en measure de faire
pression sur l'Etat amricain?
HAITI REBORN: Notre organisation est
branche sur un rseau fait de beaucoup d'autres. Nous
avons la "Semaine de solidarity avec Haiti" et nous
travaillons avec des collectifs et des individus qui ont le
pouvoir de changer les lois....
HEM: Mais, pendant ce temps, en Hati, nous
nous voyons contraints de suivre les feuilletons d'une
bataille qui ne concern que les politicians ; ce qui nous
porte au dcouragement... Nous ne solmnes mme pas au
courant du genre de travail vous menez...
- HAITI REBORN: si vous vous laisser dcourager, vous
perdez la bataille. Je pense que les journalists ont un grand
rle jouer en cessant de relayer toute une srie d'actions
ngatives, pour devenir, au contraire, des agents au service
de la solidarity de people du Tt Ansanm... C'est aux
journalists de rappeler constamment comment s'est fait
(voir Sanctions / 8)


Page7






Page 8


ECONOMIC


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No.52


PO R:
PRINCE, 21 Ja
Y --


Mgr Joseph Serge Miot appelle le monde

SACU Cmlque tre plus human .l'Archidioce deot-a-rice
anvier -- n re cette crmonie, a fait savoir que


Larcheveque coadjuteur de Port-au-innce, Mgr. Joseph
Serge Miot, a indiqu le mardi 21 janvier que l'glise
catholique soutient un systme conomique solidaire et
ouvert aux pauvres et aux personnel dmunies, l'heure
de la mondialisation et de la globalisation de l'cogomie
et du march.
Mgr. Joseph Serge Miot qui s'exprimait lors de la
crmonie de lancement de l'initiative de Sant Back To
Haiti ", a appel le monde conomique tre plus human.
Mgr Miot a souhait que la personnel humaine soit le cen-
tre de l'intrt de toutes les activits et initiatives
conomiques, sinon, a-t-il dit, ces activits risquent de
devenir inhumaines et sujettes au blme.
L'archevque coadjuteur de Port-au-Prince a fait


savoir que face ce nouvel ordre conomique, l'glise
Catholique prne un nouvel ordre moral pour contrler
l'conomie de march et construire un monde de paix, de
progrs et de respect de la dignit de la personnel.
Il a ritr la volont de l'glise d'Hati de
travailler en partenariat avec la Catholic Medical Mis-
sion Board qui, dit-il, demeure fidle sa mission
caritative et humanitaire en faveur des plus pauvres et des
plus dmunis.
Faisant savoir qu'en Hati les couches les plus
vulnrables sont les femmes et les enfants, Joseph Sege
Miot s'est flicit de la decision du CMMB d'oeuvrer en
faveur des exclus et marginaliss des socits modernes.
Mgr Miot qui reprsentait le Rseau de Sant de


cette institution apporte un comportement au project de
Sant du CMMB. (AHP)

SOCIETY

Enfants de

l'ombre sous les

projecteurs
Ils s'appellent Venel, Vanya, Nahum, Darling,
Roselyne, Telya ou Hrode. Ils ont sept ans, parfois moins.
(voir Restavk / 9)


Washington empche
(Sanctions ... suite de la page 7)
1804, alors que nous nous prparons commmorer le 200e
anniversaire de notre Indpendance.
Nous avons eu une rencontre avec la BID. Ils nous
ont dit que le dblocage des '140 millions serait li au paie-
ment d'arrirs s'levant 20.4 millions de dollars.
Pourquoi le gouvernement par example, ne mettrait-il pas


Dutch Carit


$


Valable jusc


Miami / Poi


Deux vo


La ligne arienn


DUTCH CAR

IM800 m Q


*Tarif sujet a tre discontinue sans avis pi.aliIl Le


la BID de tenir ses engagements envers Hati
une taxe sur les cigarettes pour rassembler ces 20.4 mil- et tous les pays du tiers-mond ont contribu enrichir. l
lions de dollars et prendre ainsi la Banque Mondiale son faut certainement faire pression pour que l'argent soit
propre jeu? dbloqu ; mais nous devons reconnatre que la gestion des
HEM: Bon, est-ce qu'il y a tellement d'Hatiens fonds est souventmal faite. Est-ce qu'il ne faudrait pas aussi
fumer de nos jours ? Mais, pour revenir la Banque penser des organizations qui pourraient aider cette gestion
Mondiale, Hati a droit ces fonds ; ils lui appartiennent au lieu de multiplier les pression visant renverser un
autant qu' tous les autres membres de la banque qu'Hati gouvernement et donc renforcer l'instabilit politique ?
Ne pourrait-on pas penser une autre manire
de s'organiser pour obtenir une transparence
dans la gestion des fonds?
HAITI REBORN: Cette proccupation, est
bean A airlines celle de nombreux secteurs aux Etats-Unis.
Nous avons souvent entendu dire que cela ne
sert rien de dbloquer l'argent, car en raison
de la corruption au sein de l'Etat, cet argent
",.. irait plutt dans les poches des riches, au
..'' dtriment des plus pauvres. Mais je voudrais
,. **rappeler encore une fois que cet argent, c'est
l* a BID qui en ferait la gestion et qu'il ne serait
dbloqu qu'au fur et measure de I'avance
de projects spcifiques.
Je voudrais ajouter ici aussi que si
., .. .. . .le people hatien a vot pour un gouvernement
." '. . .. .. .. et qu'il se rend compete que l'argent n'est pas
dpens tel que prvu, il appartient, lui,
. . people hatien, de lancer un hol et de
rclamer des comptes.
HEM : Vous parlez l d'un movement de
revendications qui devrait exister l'intrieur
du pays, de manire ce que le pouvoir sache
que la population exerce son droit de regard
surla gestion de la chose publique. Mais, com-
SALLER-RETOUR + TAX ment faire tenir cette dynamique si, la
moindre revendication, celle-ci se voit
immdiatement rcuprer d'autres fins par
qu'au 14 Juin 2003. les politicians et ceci, le plus souvent, avec
l'appui de grands pays qui en profitent
pour y trouver leur compete. Dans ces condi-
Stions, tout movement revendicatif a du mal
S se dvelopper, puisque chacun des hol
t-au-P n nce ", comme vous dtes, est susceptible de
dgnrer en un ventuel movement de "
dchoukaj "... Alors, comment faire ?
ls p ar jo- HAITI REBORN : C'est nous de pren-
is p ar jour! dre nos responsabilits. C'est nous de
montrer clairement aux autres pays que nous
r f rp ve r H aiti sommes souverains et que nous nous
e pre vers i attendons ce qu'on respect notre pays.
HEM : Mais, n'est-ce pas une preuve de
manque de respect de soi que d'accepter que
les fonds allous laiti soient grs par la
BID ?
IIAITI REBORN: Ce sont les rglements
de la BID. Nous devons nous y plier et ces
rglements ne concernent pas seulement Haiti.
HEM : Nous vous remercions et souhaitons
que vous continuiez sensibiliser l'opinion
publique amricaine pour obtenir de cette
IIBBEAN AIRLINES dernire la pression ncessaire au changement
tant souhait au sein de la politique amricaine
S 7 2 3 0 7 vis--vis de" petits pays "comme Hati. Nous
2 7 7 2 3 0 vous souhaitons toute la persvrance don't
vous aurez besoin pour faire jaillir cette
dynamique constructive laquelle Hati Re-
bom semble vouloir participer.
_ _ __ ~Interview mene par Franoise,
animatrice de Chita Tande sur MlodieFM
s billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites. / (chitatande@hotmail.com)


ABONNEZ-VOUS A HAITI EN MARCH


r


~-~-------;-I----gFSi~~~--E~L--~----~


~iII~~


Y


S


-sa








Mercredi 29 Janvier 2003


I INSECURITE/IMPUNITE I


aUUenuiviarcdli vui.xvjJ.,u.' .- - - o



PO
des trois jeun
le 8 dcem


mercredi l'j
Angel
ont t tus al
hommes qui p
tmoignages d
Dans
principal, Max
interpeller la cc
ique a dclar
National d'H.
les vies et les bi
meurtre.
Il a
les policies do
a appel les au
tice soit renduc
Une
d'organisatic
officiellemeni
transforme en
duquel des mei


Funrailles des trois jeunes assassins


Carrefour, et d'un tudiant en mdecine
RT-AU-PRINCE, 22 Janvier Les funrailles E r ic P ie r re de Saint-Charles (Carrefour) seraient impliqus dans cette tuerie,
es garons d'une mme famille retrouvs morts don't les responsables dudit commissariat, le commissaire Mnard
bre 2002 Cit Militaire ont t chantes Mdard, serait le principal auteur. Le rapport de police a soulign
S. la complicity de l'ancien commissaire de police de Carrefour, Civil
Josapha, dans cette affaire.
D'un autre ct, les funrailles de l'tudiant en mdecine,
.. Pierre ric, tu le 7 janvier dernier la rue Mgr. Guilloux, ont t
chantes mardi matin la Facult de Mdecine. Des membres
Sd'associations d'tudiants, d'importantes personnalits du monde
..universitaire et de la classes politique ont pris part ces obsques.
ti~ D'autres participants la crmonie ont dnonc le
phnomne de l'impunit et le climate d'inscurit qui svissent dans
le pays depuis plusieurs annes.
Dans son discours de circonstance, le recteur de fait de
l 'Universit d'tat d'Hati, Pierre Marie Paquiot a indiqu que
"l'assassinat de l'tudiant ric Pierre entire dans le cadre des
perscutions orchestres centre l'universit.
La deuxime phase de la crmonie funbre de l'tudiant
s'est droule aux Gonave, sa ville natale.
Des manifestants ont l'occasion appel les autorits
judiciaires diligenter une enqute en vue de retrouver et punir les
assassins de l'tudiant.
a" .De son ct, le chef de cabinet du Prsident Aristide, le
docteur Jean Claude Desgranges, a encourage la justice hatienne
faire toute la lumire sur ce crime. M. Desgranges qui dclare avoir
eu la chance de ctoyer ric Pierre comme professeur la facult de
medicine, a fait savoir qu'Hati souffre actuellement d'un deficit de
Sd laolice justice grave.


lFunerailles des 3 jeunes assassin s a carreliur pari eucs iimentisc ea poucei .
glise Christ-Roi. (KID) et de
o Philippe, Andy Philippe et Vladimir Sanon l'Organisation du
prs avoir t arrts Carrefour par des Peuple en Lutte
iortaient l'uniforme de la police, selon les (OPL) ont r-
e leurs parents. clam le dpart
son homlie de circonstance, le clbrant des autorits '
Dominique, a indiqu que ce crime devrait constitutionnelles.
conscience de tous les citoyens. Max Domin- L'inhumation
regretter que des membres de la Police d A n g e 1 o
aiti (PNH), don't la mission est de protger Philippe, d'Andy
iens soientimpliqus, a-t-il dit, dans ce triple Philippe et de
Vladimir Sanon a
galement dnonc l'impunit don't jouissent eu lieu au
nt les noms ont t cits dans cette affaire. Il cimtire de Port-
itorits judiciaires travailler pour que jus- au-Prince.
e aux parents des victims. Un rap-
manifestation organise par les membres port confidential
>ns des droits humans pour rclamer de la police a
t justice pour les trois jeunes, s'est vite indiqu que trois
i movement anti-gouvernemental, au course policies affects
hbres dela Cnnvention Unit Dmocratiaue au commissariat


Funrailles de l'tudiant Eric Pierre photos Thony Blizaire


Des organizations amricaines appellent Washington reprendre

leur assistance financire au gouvernement hatien


(Restavk ... suite de la page 8)
Les plus gs n'ont pas encore seize ans.
Sept ou seize, l'ge imported peu. L'enfance n'ose
pas sourire ces tres fragiles.
n ne suffit peut-tre pas d'assister au spectacle d'un
enfant tranant dans les grands chemins avec sur sa tte un
seau rempli d'eau et plus grand que lui, pour s'en rendre
compete. L'oeil de la cinaste amricaine, Karen Kramer a
observ davantage et a suivi quelques innocents en
domesticit, dans les entrailles et la promiscuit de
bidonvilles de la capital. Le phnomne est l'apanage des
peu nantis, constate le spectateur, le temps d'un
documentaire de 52 minutes.
Le temps de vivre, la musique de Michel Lemoni
en filigrane, toute la routine quotidienne de ces restavk
"- en franais, qui restent avec, qui vivent avec, dans la
measure o ces enfants arrivent vivre. Ils sont estims
plus 250'000 en Hati, explique dans le film Miguel Jean-
Baptiste du Foyer Maurice Sixto. Cette institution, qui porte
le nom de l'auteur du classique portrait littraire d'une
restavk, "Ti Sentaniz ", accompagne Port-au-Prince des
dizaines de jeunes rduits en domesticit.
Karen Kramer a film quelques-uns d'entre eux,
dans le dcor natural de leur quotidien, sans fardni mise en
scne. Mes parents me manquent. Il y a longtemps que je
ne les ai pas vus -", confie Vanya, 7 ans puis 9 le


documentaire est tourn sur plus de trois ans -,les larmes aux
yeux. Hrode, lui, pense souvent s'enfuir. La fugue n'est
pourtant pas trs prometteuse et elle viendrait anantir ses
dernires chances de devenir un mcanicien. Non un
philosophy. Les rves d'un restavk "- bien sr qu'il rve -
peuvent changer aussi.
Les philosophes ont plus d'atouts pour russir ",
reconnat-il. Pour qu'il en devienne un, sa tante comme
ses semblables et lui appellent la matresse de maison doit
d'abord avoir les "moyens "de l'envoyer l' l'cole.
Vritables btes de some, lve-tt forcs, ces ma-
chines tout fire s'occupent de la vaisselle, de la lessive et
de toute autre corve mnagre de leur maison d'accueil. Quel
accueil La misre contraint des centaines defamille d"' exiler
"leur progniture loin de leur ville natale et de leurs racines,
qu'ils ne voient dans leurs rves. Ils viennent de Miragone,
94 km, de Jacmel, 121 km ou de l'le de la Gonve, de l'autre
du Golfe du mme nom. Ils sont originaires del'arrire-pays,
dans les campagnes o la terre ne nourrit son homme.
La cinaste amricaine Karen Kramer a observ sur
une priode de 42 mois de petites creatures que certain
n'aperoivent, volontairement ou non, que de temps en temps.
Son dernier film, Les enfants des ombres tmoignent de
son experience. Des journalists hatiens ont assist en
exclusivit, vendredi 23 janvier, la grande premiere, qui
prcdent d'autres projections prvues pour le public. JEC


WASHINGTON, 21 Janvier Des
organizations civiques, religieuses et socio-
professionnelles amricaines don't Global Justice, Trans-
Africa Forum et Jubile USA, ont appel le lundi 20
janvier les tats-Unis reprendre leur assistance
financire au gouvernement hatien au terme d'une mis-
sion d'information en Hati.
Ces organizations ont demand au
gouvernement amricain de respecter la dmocratie
hatienne et d'octroyer Hati des fonds qui seront
destins l'amlioration des conditions de vie de lapopu-
lation, notamment dans les domaines de la sant, de l'eau
potable et de l'ducation.
Ce group de 21 personnalits aux domaines
d'expertise varis et ayant une large base de soutien dans
les communauts aux tats-Unis, ont dclar
unanimement lundi que" le gouvernement dmocratique
d'Hati doit avoir accs immdiatement l'assistance
international ".
Ces Organisations ont galement dnonc la
politique de Washington de canaliser l'aide amricaine
travers des ONGs, en boycottant le gouvernement
constitutionnel. Elles invitent la Banque Interamricaine
de Dveloppement (BID) dbloquer plus de 146 mil-
lions de dollars amricains allous Hati, pourtant
bloqus en raison de l'opposition amricaine. (AHP)

MELODIE 103.3 FMN
Suivez l'mission
AU BON VIEUX TEMPS!
Tous les airs les plus clbres
du Carnaval Hatien d'hier et
d'aujour'hui ...
Mlodie 103.3 FNM
3 5 heures pim, tous les jours
Port-au-Prince, Haiti


Page 9


Des enfants de l'ombre

sous les projecteurs

UN FILM DE KAREN KRAMER


. . . . . . . i









ALL SPORTS


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


TENNIS 2Open d'Australie: nouvelle
Serena Williams a remport samedir W i i m
lAurles Iebnattionaldesvictoire pour Serena Williams
d'Australie en battant en finale sa soeur A 0


ane Venus, une premiere victoire a Melbourne
inscrire dans les annales du tennis.
Les deux soeurs avaient pass la matine
ensemble se reposer en regardant des dessins
anims. Sur le court, elles ne se sont fait aucun


Serena Williams clbre sa victoire
cadeau, Serena l'emportant sur le score de 7-6 (7-4)
3-6 6-4.
Serena Williams dcroche ainsi une
quatrime victoire consecutive dans le Grand
Chelem, aprs les titres qu'elle a conquis l'an dernier
Roland-Garros, Wimbledon puis aux
Internationaux des Etats-Unis l'anne dernire.
Seules quatre jeunes femmes avaient accomplish cet
exploit avant elle.


"Je ne m'meus pas facilement, mais je suis trs, trs
maintenant et vraiment, vraiment contente, a dclar, des 1
sur les joues, la numro.un mondiale son public lors
crmonie de remise des prix:
"Vous savez, toute ma vie j'ai rv d'tre la meillei
de faire de mon mieux. Cela n'a pas toujours t facile
pour moi et cela rend tellement particulier le fait d'entrer
dans l'histoire aujourd'hui."
La jeune femme de 21 ans empoche avec cette
victoire 669.073 dollars.
Elle rejoint la liste illustre et restreinte des
quelques femmes qui ont remport les quatre titres
d'affile du Grand chelem : Margaret Court, Maureen
Connolly, Martina Navratilova et Steffi Graf.
Court, Navratilova et Graf taient Melbourne
pour assister la finale.
"En gagner quatre d'affile (...) cela n'arrive
pas tous les jours. Je peux peine croire que je puisse
tre compare ces femmes parce qu'elles sont si
magnifiques. Etre dans leur catgorie est simplement
incroyable."

"SERENA EST UNE GRANDE
CHAMPIONNE"
Venus, qui a t finaliste malchanceuse dans
ces quatre tournois du Grand chelem, entire dans
l'histoire sa faon en pouvant prtendre tre la premiere fe
avoir perdu ces quatre finales" d'affile. Qui plus est, face
propre soeur.
Serena avait remport les trois prcdentes finales en
sets mais cette fois-ci, elle a t accule trois sets, Venu
numro deux mondiale, ayant remport la second manch
match aura dur deux heures et 22 minutes.
"Je souhaitais gagner aujourd'hui mais Serena es
grande championne. Elle a dcroch les quatre titres du C
chelem, ce que j'adorerais faire un jour. Je cherche simple
tre comme elle", a dclar Venus aprs sa dfaite.


mue IIl faisait 43,9 C Melbourne samed
armes deuxime journe la plus chaude jamais mesure d
de la ville -, obligeant les organisateurs former le toit du
pour prserver la sant des joueuses, une premier
ure et l'histoire du tournoi.


Venus Williams s'est rvle psychologiquement plus fragile
Aprs quelques jeux durant lesquels chacune des
amme deux soeursft cherch tirer profit des faiblesses de l'autre,
c sa Serena afaitlebreakauquatrime. Venus fit de mme quatre
jeux plus tard, ramenant le score six partout et provoquant
deux une reaction de sa soeur, victorieuse dans le tie-break.
us, la Ragissant son tour, Venus russit faire le break
e. Le dans le set suivant, remport 6-3, obligeant prolonger le
match par un troisime set, ce qui n'est arriv que trois fois
t une en 11 rencontres entire les deux soeurs. Les deux premires
Irand fois, celle qui avait remport le premier set avait gagn le
.ent match. Cela s'est de nouveau vrifi Melbourne, Serena,
apparemment plus solide psychologiquement, l'emportant
finalement par six jeux quatre. (Reuters)


Open d'Australie:
MELBOURNE, 26 Janvier -ua
Andre Agassi a remport dimanche les Sonfl quatr
Internationaux de tennis d'Australie mes-


sieurs en crasant en finale Melbourne l'Allemand
Rainer Schittler, en trois manches expditives 6-2
6-2 6-1.
L'Amricain, qui aura 33 ans dans trois
mois, remporte l son quatrime titre Melbourne,
dans la foule de ses victoires de 1995, 2000 et
2001, et son huitime dans les tournois du Grand
chelem.
"Pour moi, cette anne a t un succs to-
tal (...) C'est difficile croire. Aucun jour n'est
acquis et cette journe reprsente tellement pour
moi", a dclar Agassi aprs sa victoire. "Je suis
tellement honor"
"Je ne sais pas pourquoi mon corps est
encore ce point en forme mais je me sens trs
bien."
Il n'a fallu au numro deux mondial
qu'une heure et 16 minutes pour venir bout de
Schiittler soit plus d'une heure de moins que la
finale dames dispute samedi entire les soeurs Wil-
liams.
"Flicitations Andre. J'ai fait de mon
mieux mais il tait tout bonnement trop fort pour
moi aujourd'hui", a reconnu Schtittler, 26 ans et
tte de srie n31, qui, lors de son ascension
tonnante vers la finale de Melbourne, a battu les
Amricains Andy Roddick et James Blake.
AndreAgassi dfie le temps et les records
par cette nouvelle victoire. C'est la premiere fois
depuis le match John Hawkes/Jim Willard en 1926
qu'une finale messieurs Melbourne n'a dur que
23 jeux; aucune n'a dur moins.
Et dans un tennis o sont matres les ado-
lescents, Agassi ne fait que s'amliorer. S'il avait
dj termin l'anne 1988 comme numro trois
mondial l'ge de 18 ans, il lui a fallu attendre que
soit pass son 29e anniversaire pour dcrocher cinq
de ses victoires dans le Grand chelem. Son triomphe
de dimanche est un nouveau chapitre de son
extraordinaire carrire. Il faut remonter en effet
1972 et la victoire d'Andres Gimeno aux


Agassi remporte
1 titre *Elle a remport ce double mixte aux
e ti tr e cts de l'Indien Leander Paes en battant en
finale l'Australien Todd Woodbridge et la
Grecque Eleni Daniilidou en deux manches, 6-4 7-5.
A 46 ans et trois mois, Martina Navratilova
devient d'autre part "le" champion le plus g de l'histoire
des tournois du Grand Chelem, battant le record de
l'Australien Norman Brookes qui avait remport le double
messieurs de 1'Open de Melboume en 1924 avec un mois
de moins... La femme la plus ge avoir remport un
Stournoi tait jusque-l Margaret DuPont, qui avait
dcroch la victoire en 1962, 44 ans, dans le double
% ~mixte Wimbledon.
La victoire en double mixtes Melbourne tait
le seul titre qui manquait Navratilova dans le Grand
"chelem. (Reuters)


L'Amricain Andr Agassi
Internationaux de France pour trouver unjoueur plus g qu'Agassi
qui l'emporte en finale d'un tournoi du Grand chelem.

VICTOIRE DE NAVRATILOVA
A Melbourne mme, Agassi n'a pas perdu une seule
rencontre depuis sa dfaite en huitimes de finale en 1999. L'anne
dernire, il tait absent en raison d'une blessure au poignet. Son
palmars de quatre titres Melbourne est d'autre part un record
pour un joueur tranger et, au nombre de victoires dans les tournois
du Grand Chelem (huit), l'Amricain se classes la sixime place,
galit avec des grandes pointures comme Jimmy Connors ou
Ivan Lendl, le recordman tant Pete Sampras avec 14 titres.
On disputait galement dimanche Melbourne la finale
du double mixtes, o, 29 ans aprs avoir remport son premier
titre dans un tournoi du Grand chelem, Martina Navratilova a
dcroch dimanche, 46 ans, sa 57e victoire dans ce circuit.


McDonald's va

former environ

600 restaurants

supplmentaires

en 2003
OAK BROOK Etats-Unis), 23 Janvier -
McDonald's, le numro un mondial de la restauration rapide,
va former environ 600 restaurants supplmentaires en 2003,
a-t-il indiqu jeudi, aprs avoir annonc une perte nette de
343,8 millions de dollars pour le 4e trimestre 2002.
La chane avait dj annonc dbut novembre la
fermeture de 175 restaurants dans 10 pays, et prcis avant
les ftes que le financement de ce plan de restructuration
entranerait la premiere perte de son histoire au 4e trimestre.
Elle a pass dans ses comptes du 4e trimestre des
provisions pour restructuration pour un total de 810,2 mil-
lions de dollars soit prs du double du montant initialement
prvu il y a un mois (435 M USD).
McDonald's a prcis jeudi que la fermeture de
517 restaurants supplmentaires avait t dcide en
dcembre, mais qu'au total le nombre de fermetures
atteindrait environ 600 en 2003.


Page 10


di la
dans la
i court
e dans








Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


BRAS DE FER


CARACAS, Venezuela:
22 Janvier Le enezuela
rfrendun que voulait
organiser l'opposition
le 2 fvrier au Venezu- J
ela a t suspend par -
le Tribunal supreme mercredi la veille d'une inunense march Mercr
Caracas des partisans du president Hugo Chavez, au 52mejour d'une forces de l'oppc
grve qui a conduit la fermeture temporaire du march des changes, de grve, taienl
La tenue de ce rfrendum sur le mandate du president
vnzuelien tait le premier objectif du movement de grve lanc \
par l'opposition le 2 dcembre dernier pour obtenir le dpart de Hugo
Chavez. Elle avait recueilli 1,5 million de signatures pour une petition
sur l'organisation d'une telle consultation populaire.
Le president vnzuelien en avait rejet l'avance le rsultat.
Constitutionnellement, ce rfrendum consultatif n'a pas force de loi
pour obliger le president quitter le pouvoir.
Aprs avoir reu la petition, le Conseil national lectoral
(CNE) avait dcid le 28 novembre de convoquer un rfrendum
consultatif pour le 2 fvrier.
La decision du Tribunal est de caractre transitoire, car
l'instance supreme doit encore se prononcer sur le fond. "Le
rfrendum est congel, il n'a pas encore t annul par le tribunal ,
supreme", a assur un des membres du CNE, Romulo Rangel, en
assurant que le Conseil respectera cette decision.
Par ailleurs, le gouvernement a suspend mercredi pour cinq
jours les transactions sur le march des changes, car ses reserves en
devises s'puisent.
"Le gouvernement va tablir un nouveau systme de changes
qui impliquera coup sr des restrictions que nous essayerons de
rendre le moins perturbantes possible", a dclar le ministry des Fi-
nances Tobias Nobrega. '
La monnaie vnzulienne avait encore perdu 1,5% mercredi
matin. Le bolivar s'est dprci de plus de 30% depuis le dbut de la
grve et de prs de 60% depuis le 13 fvrier 2002.
L'approvisionnement en essence se rarfiait dans le pays. Le
gouvernement a annonc mardi qu'il importera 1,2 million de barils sitions faites 1
d'essence des Etats-Unis et de Trinidad-et-Tobago, alors quelaplupart amricain Jimr
des stations service sont vides. pacifique de la
Les entreprises trangres installes au Venezuela, l'instar M. Cai
de Microsoft, envisagent l'arrt de leurs ativits. rfrendum" s
Au milieu de cette nouvelle dgradation de la situation president Chavc
conomique, M. Chavez a annonc pour jeudi "la prise de Caracas" un amendement
par ses partisans au course d'une manifestation massive et haut ris- de la dure du
que. la porte des


L'opposition a demand ses partisans dans la capital de rester
chez eux, en raison du climate de violence qui entoure les
rassemblements.


rfrendum de


ed
osit
Itr


Suspendu ...
lectorale garantie par la communaut international.
i (22 janvier), les diverse "Personnellement,je pense que la proposition d'un
tion qui dirigent le movement amendment est viable", a indiqu mercredi matin l'AFP
iuniespourexaminerlespropo- Manuel Cova, secretaire gnral de la Centrale des


r' a~rlu


Jeunes partisans de Chavez bombardant les manifestants de l'opposition
de toutes sortes de projectiles
la veille par l'ancien president travailleurs Vnzueliens, coorganisatrice de la grve.
ny Carter pour trouver une sortie Les propositions de M. Carter seront prsentes
cruise. vendredi Washington au groupe des pays amis" du Ven-
rter a propos l'organisation d'"un ezuela, form la semaine dernire pour appuyer les efforts
sur le maintien au pouvoir du de mediation du secrtaire gnral de l'Organisation des
ez, fix au 19 aot prochain, ou Etats amricains (OEA).
t constitutionnel" sur larduction Le groupe de pays amis" est compos du Brsil,
mandate prsidentiel qui ouvrirait du Chili, du Mexique, des Etats-Unis, de l'Espagne et du
elections. Portugal.


La vraie nouveaut de ces propositions
rside dans la fixation d'une date butoir, le 19
aot, pour l'organisation d'une consultation


Hugo Chavez avait dclar mardi que, pour sa part,
il accepterait les deux formules avances par M. Carter
condition que "l'opposition respect la Constitution". (AFP)


ANTI-MONDIALISATION

A Davos, le Brsilien

Lula propose un fonds


contre la
DAVOS, Suisse, 26 Janvier Le
president brsilien Luiz Inacio "Lula" da
Silva a engag dimanche les principaux pays
industrialists crer un nouveau fonds


pauvret
international pour combattre la pauvret
dans les pays les plus dfavoriss.
"Je propose de crer un fonds in-
ternational pour combattre la misre, la faim
et la pauvret dans les pays du Tiers
monde", a-t-il dclar au Forum
conomique mondial de Davos.
Il a prcis que ce fonds pourrait
tre mis sur pied par le Groupe des sept
principaux pays industrialists (G7) avec
le soutien d'investisseurs internationaux.
Lula a lanc ce dfi en
prononant son premier grand discours
devant des reprsentants des milieux
d'affaires et politiques du monde entier.
n n'a pas donn de prcisions sur le project
qu'il a soumis leur attention. (Reuters)


La production

vnzulienne de ptrole

atteint 1,32 millions de

barils par jour, affirme

Hugo Chavez Hugo Chavez un rfrendum sur son
mandate. L'industrie ptrolire, qui


PORTO ALEGRE, 26 Janvier Le
Venezuela, paralys depuis le 2 dcembre
par une grve gnrale, arrive dsormais
produire 132 millions de barils de ptrole
chaque jour, a affirm dimanche au Forum
social de Porto Alegre le president
vnzulien Hugo Chavez.
Selon lui, le pays devrait pouvoir
augmenter sa production jusqu' 2,7 mil-
lions de barils par jour (mbj) d'ici un mois.
Il a indiqu que ce montant avait t
dtermin en accord avec l'Organisation des
pays exportateurs de ptrole (OPEP).
L'opposition vnzulienne avait
dclar la grve gnrale pour contraindre


reprsente la moiti des revenues du
gouvernement et un tiers du Produit intrieur
brut, a t durement touche par cette
decision. Le Venezuela, cinquime
exportateur mondial, produisait jusqu' 3
mbj avant la grve. Au plus fort du conflict
le mois dernier, il ne produisait plus que
200.000 barils par jour.
Les autorits affirment que la plupart des
40.000 employs de la socit ptrolire
Petroleos de Venezuela SA. ont repris le tra-
vail. Les grvistes affirment de leur ct que
la production quotidienne est de 855.000
barils. AP


Le Brsil face aux dfis de la

dmocratisation de la communication


Le nouveau president du Brsil,
Luiz Inacio Lula da Silva, a assur aux
milliers de militants anti-mondialisation
runis vendredi Porto Alegre, qu'il
n'abandonnerait "jamais" ses idaux de
gauche


Far Gotson Mierre
Porto Alegre, 24 janv. 03
[AlterPresse] La journalist Beth
Costa, de la Fdration Nationale des
Journalistes brsiliens, a prn le 24
janvier, lors d'une table ronde dans le
cadre du troisime Forum Social Mondial
de Porto Alegre, au Brsil, un contrle
social des mdias en vue de garantir les
intrts publics et affirmer l'identit de


la population brsilienne.
Beth Costa, qui intervenait aux
cts de plusieurs spcialistes
internationaux et praticiens de la communi-
cation, a declar : "ou bien la society
contrle les mdias, ou bien ces derniers
seront blesss mort par les intrts
multinationaux".
Les dfis, en ce qui concern le
domaine de la communication, sont


considrables dans le context de l'arrive
au pouvoir du nouveau Prsident Inacio Lula
da Silva, a expliqu lajournaliste. 320 des
326 mdias Brsiliens sont contrles par
moins de 10 grandes socits, a-t-elle
prcis, et, depuis quelque temps, la loi
brsilienne permet des investissements
trangers au niveau du secteur mdiatique.
Beth Costa a cependant relev des
(voir Communication / 12)


Page 11









Page 12


I UNE FABLE DE NOTRE TEMPS


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


Le Poids lourd et l'Agneau


Yon jou konsa yon gwo malfini
Pran sant yon move tan kap boukannen.
Malgr fatig, malgr jan li te swaf bw gaz
Li monte kouri al sere manman 1 anwo lwen sou galata
Epi li replonje desann dy lot inosan
Ki te bliye ko yo e ki blayi nich petwl yo sou galt
Akl nan mitan soly.
Malfini bouke fatige santi goj li rak.
Se konsa grenn je li vin tonbe sou Lirak.
Li deside toufounen piti sa-a :

- Ou pa make pa frekan, radiys pmt
Pou ou oze menase masakre tout pitit lat
Ak gwo zam tout kalite : fannfwa, twa degout,
Pinga seren, poud mabouya, dlo malkadi, elatriye
Pou simaye laps sida karang karantdiseyas


Le Brsil face

dmocratisation d(
(Communication ... suite de la page 11)
opportunits relatives la situation socio-politique du pays,
dans la measure o, a-t-elle dit, le nouveau Prsident a
bnfici d vote d'une grande majority de la population
en ge de voter et Lula jouit de 72% d'opinion favorable,
suivant un dernier sondage.
La journalist Brsilienne souhaite que le nouveau
pouvoir Brsilien profit de l'ambiance qui rgne
actuellement pour crer un cadre de reformulation de la
politique de communication au Brsil. Ce qui doit se faire
travers "une interlocution entire les revendications des
movements sociaux et les politiques publiques".
Beth Costa a suggr "une nouvelle rglementation
du systme de communication", ax, entire autres, sur
l'quilibre entire les secteurs priv et public, la concurence
dans des conditions qui ne favorisent pas la concentration
des mdias, la stimulation de la production audio-visuelle
indpendante et les garanties d'expension du modle de
radiodiffusion communautaire.
Cette nouvelle politique est "ncessaire
l'affirmation de l'identit et de l'auto-estime du people
brsilien", a affirm Beth Costa. La communication de


Ou se youn danjemondyal, youn Teworis.
Yon piti ki ap manyen, brase melanje bagay ki tw f pou
laj ou.
Admire, kontanple, adore sa-m vo
Gade sa-m f
Pa imite-m
Pou ou pa irite-m
Se ou byen m arete ou, ou byen m chase ou
Ranvse-ou sou foty la kat pat anl.
Mtdam
Kap pran pz ou Sen.

- Mwen menm ?...

- Pa eksite m non !
Mwen san l anglouti ou


aux dfis de la

e la communication
masses est "stratgique" dans la construction de la
citoyennet, dans un pays qui apparait comme"le principal
pays mergent", a-t-elle aussi dclar.
La Fdration Nationale des Journalistes du Brsil,
laquelle appartient BethCosta, regroupe31 organizations
et participe un movement pour la dmocratisation de la
communication. Elle est affilie la Centrale Unique des
Travaillieurs et dveloppe d'troites relations avec les
movements sociaux.
Les autres personnalits qui ont pris part la table
ronde sont Armand Mattelart, de la Belgique, Bernard
Cassen, de la France, Prabhash Joshi, de l'Inde, David
Barzanian, des Etats-Unis, Anna Pizzo et Guilietto Chiesa,
de l'Italie.
"Lorsque la press devient un agent du march,
elle se transform en'public relation' du march, a declar
Prabhash Joshi. "La communication est decisive dans la
determination dela culture collective", a remarqu Guilietto
Chiesa. Et David Barzanian de lancer : "en matire de
mdias, les citoyennes et citoyens doivent mettre au point
leur propre alternative". [gp apr 24/03/02 03:30]


Efase ou sou lat.


- Fouye poch mwen.
Men de plamen m blanch
Pa yon bout kanif, pa yon b gilt
Gade, inspekte byen pou v si ou pa twonpe ?

- Ta gueule Pe bouch ou la !
Se petwl ou lavi Tal ou pral konn Jj.
Day sa f lontan ou ap make m dega.

- Mais comment l'aurais-je fait ? Nouvo Prezidan
Si tu viens peine d'tre nomm par le tribunal supreme.

- Si se pa mwen se papa m ou te atake
Yo di m tou ou joure manman m.

- Kouman m ta f joure manman ou
Si tout moun rekont ou se youn san manman.

- Ou te pale papa m mal.

- Men kouman pou m ta rive f sa
Si selon sa yo di, ou se yon loraj kale ?

- Ay Twp koze krembl Tout sa se detay !
Twp palab F priy ou !
Pa manje ou jodi, pa manje ou demen
Ale pou vini f m bw san ou: wouj ou nwa.
Day blan an di ou mouri Se fini !
Pa gen negosye, ou deja sou lis lanf !
Mare pakt ou, Lisif made pou ou ...
Gen lontan 1 ap tann ou ... bondadye kevouzt !

- Selon que vous serez forts ou dsarms
Les jugements du blanc vous rendront
Coren o a dame.
Ou Saint.

09-01-03
Py Lajoa


"La langue est

la meilleure et la

pire des choses"
(Esope)
DE LA CONQUETE ET DE L'USAGE DE LA PA-
ROLE : TOUT UN PARCOURS
Nous avons progress, je crois, de quelques
pas en politique, depuis ces dernires annes, dans le
sens que tout homme averti en vaut deux.
De la conqute de la parole l'usage de la
parole, au point qu'il faille toute une nomenclature sur
" l'acte de parler, qui souvent, hlas fait se passer
d'agir. Voyons un peu les variations sur le thme.
l y a parler contre temps qui quivaut
parler pour ne rien dire, et qui ne vaut pas un silence
lourd de sens.
Il y a parler sans rien casser, qui est parler
sans jamais toucher le fond des choses. Dire des choses
cousues de lieux communs, comme pour mener en
bteau. Mais personnel ou presque ne s'y laisse pren-
dre.
Il y a parler tort et travers, comme la
mouche qui bourdonne et ne fait pas avancer le coche,
mais sait piquer et faire mal, inutilement.
Mais il y a heureusement parler temps et
bon escient. C'est sonner just. That's the question !
Tel parle comme un livre, mais ne passe pas
la rampe. Tel dit, mais ne dit ni pourquoi, ni comment
faire.
Tel dit vouloir "laver plus blanc"mais montre
qu'il veut seulement passer l'ponge.
Il y a parler en s'agitant alors qu'on fait dj
parties du pass.
Ceux qui n'usent pas du language des armes,
mais ne parviennent convaincre personnel, rattraps
qu'ils sont par leur pass.
Certains parent comme le perroquet, en
anonant. Mais parler pour dfendre ce qui est just, ce
qui est vrai et human et grand, c'est pour le goujat
une arme don't il faut se dfendre en faisant taire avec
(voir Presse / 14)


S. La Commission de la ville de Miami aura une rencontre
City of MIExanrii
of C y Dt publique pour discuter de sujets se rapportant au "Com-
Departmentmunity Development Block Grant."

Jeudi 13 fvrier 2003 10:00 am
Manuel Artime center
900 Southwest 151 Street
Miami Florida

Les Rglements Fdraux gouvernant le programme CDBG de City of Miami exigent que la jurisdiction participative
fournisse aux citoyens des avis dans un dlai raisonnable et l'opportunit de commenter tous amendments au programme
CDBG. En plus le public est avis des amendments au programme du financement CDBG, comme indiqu ci-dessous.

AMENDMENTS AUX PROGRAMMES DU 28 me CDBG.

Source des fonds remanis Recommendation pour Redistribution
Agence Montant du financement Agence Montant du financement
District 3
Residents Village Inc $ 20.000 CAMACOL loan
District 4 Fund, Inc $60.000
Pilot Proiects Set Aside $ 40.000
TOTAL $60.000 TOTAL $60.000

Public Service
District 5
Haitian American community $25.000 Catholic Charities $15.000
Assoc. of Dade County Inc Notre Dame Day Care
(HACAD)/food Voucher

Haitian american community $25.000 Word of Life, Inc $15.000
Assoc. of Dade County Inc. Arts in Public Places
(HACAD)After School

Public Service Reserve Fanm Ayisyen nan
Miyami, Inc/Work Experience Educational
Program.
Total $250.984 Total $250.984

Les individus intresss sont encourages assister la Rencontre Publique. Le site de la runion est accessible aux
handicaps.

AD NO 09843







Mercredi 29 Janvier 2003
H-ati en MarheP Vol XVI n o.


Rad*i
PoU-de-Paix
Radio Etincelles
105.9 FM StereO
92 Rue Benito
Sylvain Port-de-Paix,
Pour tous vos
messages publicitaires
dans le Nord Ouest, une
seule radio, le rseau
dpartemental.

Radio Sonic FM
91.9 FM streo
24 Champ d'Aviation
Port-de-Paix, Haiti
C'est le rseau de
l'Information et de la
Formation.
de-Paix, Hati

Chicago
Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch
4:20
Module franais
bulletin de nouvelles
Lionel Chry
4:50
Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
Tl 516 333 1487
Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
Midi
Halti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Partout



lavoixevangelique.com
sur internet
tous les jours
24 heures sur 24


Haiti en Marche
En vente ds le mercredi
Miami, Port-au-Prince,
Gonaives, Chicago
Boston New York
Montral, Paris Bruxelles
Berlin, Genve...
Pour tre jour
avec l'actualit,
abonnez vous
en nous appelant:
Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68 /96
New York
914 358 7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514 337 1286


5M .Coiffeur

- ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tl: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bl Foucht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!
Boulangerie


Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Hati
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
Tl: 402-4685
403-1958


I Nos announces classes


ee, Mdecin

Dr Enock Joseph
Obsttrique Gyncologie
Accouchement Opration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
(305)751-6081


de la Rue Grgoire
45 RUE Grgoire
Ption-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
Mdecine Interne
T IGriatrie
i -256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 24
Tl: 245-6489
245-8930


Points de Vente Hati en


TPnmnarnn RPvph


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616
Set...
dans la plupart
des magasins de
Little Hati


M/inmi


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Fo 330608
954-941-7004
Del's Corner
Your everyday store
Service, Quality. Price
1448 N. State Road 7
Lauderhill, F133313
954-585-0711


Pagel3


Marche
Fnrt T inidiprHd"l1


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI33311
Tl: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556

Si vous dsirez
vous aussi vendre
notre journal, appelez
le
(305) 754-0705


" Equipment to diagnose hearing problems"
( Brands: MVaico, Interacoustics,
Otodynamics -...)
Contact Iolanda at tel: 786-293-8448 fax:
786 293 8447
e-mail: audiousa@e bellsouth.net


IPEOPILE OF AFRICAN DESCENT

PEOPLE OF AFRICAN DESCENT POOL RESOURCES TOGETHER TO ASSIST HAITIAN COMMUNITY.
On December 19, 2002, a large group of Haitians gathered together to witness something unprecedented that was taking place in the town of Fond-
des Ngres seventy-five miles west of Port-au-Prince. Well drilling equipment had been brought in and drilling for water had begun that morning.
By early aftemoon, the drilling crew struck water and the large crowd of Haitians that had gathered along with the town's administrator Pierre-
Louis Driel informed the large crowd that had gathered to witness this event that this endeavor was not financed by the Haitian government nor
was it financed by church missionary organizations. He told the crowd that this project was financed by an organization that ail of Haiti had never
heard of before until now. The organization, he told them, is called AFRICAN DESCENT FOUNDATION.
AFRICAN DESCENT FOUNDATION is a non-government, non-profit charitable foundation (501 c 3) that generates funds from people of Afri-
can descent in order to provide economic developmental assistance and support to African communities throughout the world. The Foundation's
founder and chairman Marcus J. Butler and his wife Dr Lynda Butler were present at the well drilling site when the drilling crew struck water.
Marcus J. Butler, speaking through an interpreter, told Pierre Louis Driel that the existence of ARICAN DESCENT FOUNDATION gives testi-
mony to the fact that people of African descent can organize and develop purposeful initiatives to help other people of African descent in need".
Butler went on to say that 'people of African descent in Cuba, Guyana, Bahamas, Trinidad, St Kitts, Jamaica, and America all contributed to make
this project a reality". The foundation receives funds from people of African descent from all over in order to implement and complete various
projects. In August of 2000, ARICAN DESCENT FOUNDATION installed a water purification system in a village located in Ghana, West Africa.
That system provided over 500 people access to clean drinking water along with drastic improvements in the health of many of the people utilizing
the system.
AFRICAN DESCENT FOUNDATION is a relatively young organization but already it is known throughout the African Diaspora. It has
also proven that it is a result orientated organization. It gets things done.
For more information: AFRICAN DESCENT FOUNDATION


23660 Miles Rd suite 105
Bedford Hts, Ohio 44128
e-mail: mjbxpress@aol.com


L'information


de bon martin


*..


C'est Mlodie Matin

7:00 9:30 AM -
MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince
Phone 221-8567 / 8568
FAX 221-0204



Au Bon vVeux Ter p
avec Captain Bill et Doc Daniel Jazz, Blues, Swing...
Plusieurs dcennies Chaque
de succs populaires hatiens jour de 12h5
jour de 12h 15

MELODIE 103.3 FM 2 hres
3:00 PM tous les jours aeec e 94 s
I____lodie 103.3 FIRI


J- C, Caitave, Inc
12320 NE 6t1 Avenue, North Miami, Florida
33161Phone: (305)899-7712 Fax: (305) 892-5645
Email: jccintave@aol.com
January 1' 2003
Dear Supporter
First of ail, on behalf of my family, my staff and my-
self, I want to wish you and your loved ones
IE-Happy Ney w Year 2003
And thank you for your support. I also want to remind
you that the Tax season will start on Janary1, 2003.
Once again, I will be there to prepare your return your
way traditional or electronic.
Remember :
Svis yo santibon nan J.C. Cantave !
We also provide the following services; Immigration,
Real Estate, Insurance Mortgage and Notary Public.
In addition, each Income tax client will benefit from a
50% discount on all Michga Label CDs and Cassettes.
May God Bless you

Your
Jean-Claude P Cantave, President


Amor y Sabor
Scon Luchaani
Les plus belles chansons latino
\ TOUS LES SOIRS
7:00 8: 30PM
Mlodie 103.3FM


Kialu ;i lviaiLl i; VU. Al v -INU -h'


ruinuanu ouaun l'Ul t, 1 lauuulualu








MODERNIZATION


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


LA COMMUNAUTE "BEL AZUEI"


Presentation de la Communaut de "BEL AZUEI"

PROGRAMME DE COMMERCIALIZATION
Prsent par :
LA COOPERATIVE INVESTOR DANS BANQUET HATIENNE DE
GALETTE CHAMBON; GALETTE DEVELOPPEMENT S.A. b.e.l 1
CHAMBONDEVELOPPEMENT S.A. (en Pacharles, Galette Chamnbon, Ganthier,
formation); RESEAU FINANCIER Haiti. 509 554 8310 ;4090812 ;5522223.
COMMUNAU-TAIRE HATIEN S.A.;


"La langue est la meilleure

et la pire des choses"
(Presse ... suite de la page 12)


des mitraillettes et des bombes. Aprs un
meeting du candidate, on mitraille la foule.
Aprs un coup d'tat, on accapare
la rue, les mdias, la parole jusqu'aux slo-
gans et aux chants des victims, jusqu'leur
apparence de victims, jusqu' leurs
revendications pour lesquelles elles sont
perscutes, ceci est dans la logique mme
du coup d'tat.
Les fruits du coup d'tat sont la
squestration de la justice, de l'espoir du
changement et voil qu'on remplit les
discours de calomnies, de fauses promesses
mais tout est reconstruire et le temps passe
et nous avec.
Vous les entendez parler de


resistance or nous leur rsistons, le venture
et les poches vides, l'angoisse aux stripes
dans l'attente des lendemains qui ne
chantent pas.
Ils parent de s'organiser; or les
organizations de jeunes de quarters,
d'ouvriers, de paysans sont dissmins aux
4 vents et ils leur sont trangers.
Ils disent ne se plier aucun dictate
de l'International, mais le VERDICT DES
URNES, le plus souverain qui soit, est pour
eux un danger viter tout prix.
En fin de compete, c'est parler
pour ne rien dire.

Etienne C.


Depuis 1999, le projt de la communaut
de BEL AZUEI dveloppe par la
GALETTE CHAMBON DEVELOP-
PEMENT S.A. (GCD) est en course
d'implantation dans la commune de
Ganthier. Produit de l'volution
bicentenaire de la Rpublique d'Hati et plus
particulirement durant les soixante
dernires annes, BEL AZUEI met en
motion toute's les avances ralises en
Hati,'dans les domaines :

A- du Savoir intgrant les couches
moyennes rurales au dveloppement
des glises et des coopratives.

B- du Pouvoir avec une plus grande
Reprsentativit des Groupes d'Intrts
Communautaires au sein de l'Appareil
d'tat.

C- dela Structure de Proprit des Biens
conomiques avec les lgislations
ouvrant la voie la creation de plus en
plus nombreuses de :
1- Socits Individuelles : Socit
Anonyme, Socit en nom Propre,
etc...,

2- Socits Coopratives : de
Production, Services Financiers,
etc....(plus de 1 200 sur 50 ans),
Promouvant l'Harmonisation des Intrts
Sociaux, premier facteur de Cration de


Richesses Communautaires Illimites,
seule garante de la Mobilit Sociale.
Ces volutions ont conditionn la
gestation d'une nouvelle lite au sein des
nouvelle organizations religieuses,
coopratives et associatives, d'abord dans
les milieux ruraux. Avec l'immigration
massive vers les centres urbains durant les
annes 70's, elle s'est rapidement
dveloppe face l'lite militaire
traditionnelle qui s'est dissoute dans
l'incapacit de rorganiser l'espace
communautaire hatien.

BEL AZUEI est une demonstration que
cette rorganisation est maintenant
possible. En effet :

A- La Dfinition des Intrts Communs
conomiques au sein de la communaut
hatienne est maintenant ACQUISE dans la
Conscience Hatienne. Ceci ouvre
maintenant la voie aux Initiatives
Collectives Profitables TANT aux Couches
Possdantes qu'aux Non-Possdantes.

Plus de 200 Hritiers Propritaires se sont
ports actionnaires minoritaires, hauteur
de 15% dans le capital social de la socit
en investissant plus de 200 hectares,
tablissant ainsi la condition
ESSENTIELLE de la faisabilit du project
qui reste toujours ouvert aux nverains
(voir Bel Azuei /15)


Les livres

La musique et ma vie de

Gold Smith Dorval


Gold Smith Dorval. On le connat comme
psychiatre. Il n'y a pas trop longtemps, on
a dcouvert en lui un musicien.
Maintenant, il surprend encore en offrant
au public un essai : La musique et ma vie,
public aux editions du CIDIHCA
Montral.
La musique et ma vie est un essai libre sur
la musique, ou plutt sur les rapports
intimes de l'auteur avec la musique,
comme lieu de liberation de l'homme. Ce
livre peut tre lu galement comme une
autobiographie. L'auteur y raconte sa vie
et son histoire.
Dorval nous conte l'histoire de la musique
de sa" rpublique "grand-anselaise. C'est
donc une anthologie, une manire de
rassembler les faits musicaux de cette ville
dite la ville des potes. Pour le prfacier
Jean-Robert Lonidas, "le pianist Dorval
s'inscrit dans une ligne bnie. Il opre un
retour spiritual aux fondements, aux
sources natales o s'harmonisent nature et
enfance, tudes et religion, amour et
amiti, souffrance et rconfort, reconnais-
sance et beaut, tout cela retenu par le
faufilage de l'apprentissage et la haute


couture du plein panouissement. Il a
l'avantage de pouvoir crire ces pages,
cheminement d'un musicien double d'un
mdecin..."
L'auteur est psychiatry et musicien. Les
deux champs psychiatrice musique)
souvent s'entrecroisent. uvre d'rudit
(rfrences musicales, potiques),
l'ouvrage prsente un champs intertextuel
trs dense.
L'auteur est n en 1848 Jrmie. La ville,
par son cadre enchanteur, a form son me
et sa sensibility. Laissons la parole
Dorval:
" Toute ma vie, je me suis rendu compete
que la musique estla voie royale vers l'tat
d'esprit qui rconforte. Son gnie
charismatique prend soin de nos peines et
de nos joies. Sans elle, la vie serait un
monceau de tribulations, voire un grand
dsert sans oasis. Dans les saints lieux et
dans les endroits profanes, son rythme
civilisateur came l'esprit. "
Le livre sera lanc la fin du mois de
janvier Miami. Sous peu paratra la tra-
duction anglaise de La musique et ma vie.


Le livre du docteur

Jean Charlot Charles


Vient de paratre au Canada, un ro-
man sous le titre Le garon disparu et le
Fugitif par le mdecin-romancier Jean
Charlot Charles.
L' oeuvre de 202 pages dcrit
l'histoire d'un noir Hatien, victim de la
brutalit policire, incarcr injustement
dans une prison Miami. Pour sauver sa vie,
il s'echappe. Durant sa fuite, le fugitif
dcouvre un garon blanc errant dans les
bois.
Malgr ses propres tribulations, il
dploie tous ses efforts pour conduire
l'enfant hors du danger. Celui-ci, ag de trois
ans, apparemment autistique, est galement


une victim, mais d'abus paternel.
Le conflict entire, d'un ct une mre
soucieuse et dvoue pour son fils et de
l'autre, un pre dsoeuvr et alcoolique,
contribute rendre l'histoire plus emouvante.
C'est un roman intressant, pregnant et
touchant, il content trois pomes de
l'auteur : Notre people, ddi au people
hatien, Un monde meilleur (A better
world), ddi Martin Luther King, et
l'Enfer.
Le Garcon disparu et le Fugitif,
un roman lire.

Lochard Noel


Page 14


INTRODUCTION


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux

Ici c'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, F1 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169 305-654-2800
506 1 lth Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami Fl 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c' est toujours pronto pronto !


En plus des operations de transfer a argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. __ -. .


j oby Etixpress,
c' est galement une carte de tlphone
don't la ligne d'accs
n'est jamais occupe ~
Boby Express


,,tI rC'est tout simplement No 1 !







Mercredi 29 Janvier 2003
UMiti XA.n -,n,,^ T- 1 VN T Mn l


IUN MODELE DE DEVELOPPEMENT I


(suite de la page 14) / /
Encore Non-Possdants. Ce mcanisme provoque
ainsi l'closion de nouvelles Relations de Production
bases sur la Mobilit Sociale qui seule peut garantir tout
un chacun l'accs :

1- la proprit des biens conomiques par
l'investissement d'une parties du salaire pour devenir
Actionnaire-Propritaire de l'entreprise mme aprs
son dmarrage.
2- une Amlioration Extraordinaire de la Qualit de la
Vie.
La Capacity Organisationnelle local / endogne s'est
rvle suffisamment performance dans la mobilisation et
la symbiose des comptences :

1- en leadership : Aucun litige ne s'est manifest durant
tous les travaux d'arpentage et de structuration


lni

NmI..

***/- :*

,'.
S;<. "c


e i
AI *:


PF- f


tr




' 9'
i .B '' . .

\\,,
s'-^-,


BEL AZUEI"
sur la route national menant la frontire
dominicaine. Elle est borde :

A- l'Ouest, par la rivire Blanche.
B- au Sud, par les collins du Massif dela Selle,
C- au Nord, par la Route Nationale No.4.

Distribute sur quatre (4km2.) kilomtres carrs,
dans une aire de quinze (15km2) kilomtres carrs
ou vivent plus de cinq mille personnel, BEL
AZUEI offrira une quality de vie ancre dans la
culture locale hatienne, l'avant-garde du confort
moderne et de l'harmonie social.

III- ATOUTS DU PROJECT


~~--'

IaGRO FORESEE'
-- ,Jr n


o ~ w.
'J -is.
r,'


I ~ iA
C--
"4..' Fc
N. V V


Ljuridique des soci--s promotrices du project.
jridu des oi promotrices du pr jt I
juridique des socits promotrices du project. ||


2- en technique: Les gestionnaires, les ingnieurs, les
coordonnateurs locaux ont su ralis le dossier
commercial sans friction.

Seul le pillage de la BHD par certain de ses dirigeants
a caus un grand retard dans le calendrier des travaux
amplifi depuis par le rle de certain dirigeants de la
BRH trop intresss kase fy pou kouvri sa "

Les lments de: a) Stratgie b) Comptence c)
Motivation d) Ressources, e) Tactique
existent pour raliser BEL AZUEI et dclencher
le Miracle Economique qui d'ici 2015, fera
d'Hati le pays le mieux ct du Bassin Carabe
pour son harmonie social, premier outil de
Creation de Richesse, base de toute Amlioration
de la Qualit de la Vie.
I- OBJET :
BEL AZUEI constitute un amnagement intgral,
comprenant tous les composants d'une
communaut :
A- Humains,
B- Spatiaux,
C- Ecologiques,

Cette communaut relve du Modle
d'Amnagement RFCH-BHD laborant de
nouvelles relations scio-conomique bases sur
la promotion d'une organisation moderne :
cooperative et individual / local et dcentralis de
la population.

II- SITUATION GEOGRAPHIQUE
La communaut BELAZUEI sera dveloppe par
la socit GALETTE CHAMBON
DEVELOPPEMENT S.A. (GCD), ancre dans
Galette Chambon, une section communale de la
commune de Ganthier, habite par 800 families
sur 1 500ha. BEL AZUEI est situe mi-chemin
entire l'aroport de Port-au-Prince et de la frontire
dominicaine, soit 20kms. l'Estde Port-au-Prince,


-


A- Atouts Logistiques
1- Sur la premiere voie routire commercial
d'Hati.
2- 20 minutes de l'aroport international de
Port-au-Prince.
3- 20 minutes duposte frontalier de Malpasse-
Jimani.
4- Dans l'axe et mi-chemin entire les deux
extrmits du pays.

B- Atouts Economiques :
1- Zone agricole irrigue.
2- Mines de matriaux de construction : sable
de montagne et de rivire, pierre de
construction, gravt, etc...
3- Rayonnement logistique de premier ordre
entire Haiti et Saint Domingue.
(voir Bel Azuei / 17


i^ =:-<^

S I, ..^ r .w .t
.h I ~-" i "'! PC .?


t (s' ,
"- . /: '2 .
.e. ,


@^^ ^ s^^~
. .
./' -- .... I,-,; :---- t
'__ ,
pas..
-yy~r :.; I~ ._,
.,-,, ,-


N~4
JaXC4S7,





N-~ "- -.


-~rrxIC~;


T7~- *.%rtr ,.
Y2i~k. I;

t-;' ci

tt.?-li

'r',j ss3b~ ~ J


fI i



~~-a'
-k4 jCtMa


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


Denis/Joujou


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires,
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Page 15


'J


/' ;






I^L il ^^^



riB






* ?: liT


-4


Il

\

!

^
r


nain en marcneF VOI. A V IN DZL-ii --- -


N~I-L .ICCIIi-ii~M~iI~*----LUC~r_


! lqw, .9@@44


mo -L ..


4.


_r


.. 4 rr-I.-. - tio ---, , ,--I -- -- --- -- --'-LiCI.


I Vp


nu


oq, y la i, fi." .- -:,ri"


IJL


l -


bo


*I Jfc .ll 1 J. I- I. -_ _^ 1 1


in


i


L


;qE


- -~-'








Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No.52


OUVERTURE DE LA PREMIERE SESSION ORDINAIRE

Discours du Prsident du Snat et de l'Assemble Nationale,


le 13 janvier 2003
L'opportunit nous est offerte de renouveler
tous ici presents nos voeux les meilleurs de courage
et de succs dans l'accomplissement de leur tche,
au service de la Chose Publique.
Comme le veut la Constitution, nous ouvrons,
en Assemble Nationale, la troisime Session
Ordinaire de la 47me Lgislature. A cette occasion
solennelle, il nous vient un sentiment de haute estime
et l'irrsistible tentation de rendre un hommage public
tous les Dputs et Snateurs. Ils sont, en effet,
descendus sur les tranches, pour dfendre aux cts
de leurs lecteurs les acquis dmocratiques et
politiques du 16 Dcembre et du 26 Novembre. Le
people a choisi un Leader qui il a confi son destin
pour une dure bien dtermine. Mais parce que les
classes privilgies par la naissance, les richesses et
les dlices de la vie ont estim ce people ineligible
donner un chef ce pays, il y eut le 30 septembrel991
et la phagocytose planifie de trois annes du mandate
prsidentiel. Parce que ces mmes forces, obsdes
de pouvoir et de doublure, continent de vouloir
exclure des grandes decisions nationals le people
rel et profound, c'est--dire la masse immense du
pauvre, du dmuni, du chmeur et du laiss pour
compete, elles ne craignent pas d'affronter la colre
des masses, de rditer les tragdies de l'Histoire
hatienne, en exigeant, contre toute logique ou
sagesse dmocratique, la dmission d'un president
lu aprs 2 ans d'un mandate obtenu plus de 90%
des votes exprims. Comme si une volont cache
avait programm d'amputer chaque fois de 3 ans les
mandates du Prsident Aristide.
Les Dputs et Snateurs mritent bien les
compliments pour s'tre-ports vaillamment sur les
grand'routes et aux confins de leurs circonscriptions
et jurisdictions respective, afin d'opposer leur foi et la
puissance de leurs convictions rpublicaines cette
tentative absurde et cyclique de rpter l'histoire des
coups d'tat et des renversements de gouvemements.
Leur combat fut magnifique Certes, la convocation
extraordinaire en a souffert. Mais il tait impratif- et
prioritaire d'aider le people sauvegarder sa victoire.
pour un avenir de Paix et de Stabilit au Pays de
Dessalines et de Ption.
ce people hroque, et vous tous, Dputs
et Snateurs, nous prsentons nos chaleureuses
flicitations et nos voeuxde Bonne et Heureuse Anne
2003.
Ce souhait charrie une connotation politique
particulire, quand on sait que 2003 sera une anne
lectorale. Lavalas en est fort aise, elle qui a choisi
d'anticiper lgislatives et municipales, grce la
comprehension et au sacrifice consent des lus de
mai 2000. Quelle plus belle preuve de bonne foi et de
sagesse dmocratique et citoyenne que de convoquer
le people en ses comices, de renvoyer les lus devant
l'lectorat, dans l'absolu respect de l'existence et des
suggestions des minorits, mme si les leaders de
ces demires s'puisent dans le mensonge et l'ivresse
d'une sondocratie quotidienne, opre suivant
leurs seuls critres subjectifs et dans la complaisance
des microphones partisans. L'Organisation Fanmi
Lavalas, elle, pratique la vrit de Debbasch et de
Pontier, savoir que : Les elections constituent
un rite politique immua-ble. Elles sont la
respiration de toute dmocratie .
Plutt que de saisir l'occasion de mesurer leur force
relle et d'administrer eux-mmes et aux autres et
au monde la preuve de cette popularity auto-
proclame, ils ont planifi l'escamotage des
chances constitutionnelles et l'apne de la fragile
dmocratie hatienne. Au lieu de s'engager avec la
sincrit attendue la resolution de la Crise, ils ont
choisi d'exacerber la pauvret dans le cynique dessein
de soulever le people contre ses amis vritables et
fidles. Plutt que de participer l'instauration de la
Paix et de la cohsion national pour une digne
commmoration du Bicentenaire de l'Indpendance
d'Hati, ils sment le venin de la discorde, rveillant
ainsi les dmons endormis du sous-racisme social et
de la lutte des classes.
Quelle cocasserie des temps nouveaux d'entendre
des gens repus de bonne chre et de richesses non
partages lancer des marches contre la pauvret o
l'on s'arrose de millsimes ptillants et coteux Quel
paradoxe d'entendre des dmocrates appeler la
sdition... pacifique et la csure violent, s'entend-
d'un mandate constitutionnel Quelle ironie amre que
cette distortion de la sociologie politique, pour une
redfinition de l'insurrection et de l'meute, o des
leaders au pass douteux et ivres d'ambition,
cheminent sous le drapeau noirde la flibuste politique,
pour aller profaner les hauts lieux de notre mmoire
et harceler la jeunesse saine de nos Universits Il
est cynique de parler de paix au bout des micros,


Dr. Jean-Marie Fourel Clestin,

quand dans le secret et la clandestinit on planifie I'offensive
arme.
Nous savons et nous avons compris. Car, depuis les
lointaines annes de l'ge d'or du communism, Grard
Chaliand nous a instruits des former et de la typologie de la
gurilla politique et de son avatar politician comme technique
de prise du pouvoir. Gurillas embryonnaires implantes ou
transportes priodiqu-ment en diffrentes rgions selon la
stratgie du foco ou foyer mobile et don't le destin invariable
est de se transformer en semi-banditisme : notre Plateau
Central en a fait ces temps demiers la douloureuse experience.
Actions de commandos lances partird'une frontire voisine,
la solde de dirigeants en exil et connexion troite -et
connue- avec une opposition interne qui ne cesse de
proclamer son pacifisme benot: Belladre et Lascahobas en
ont fait les frais. Manifestations intempestives et impotentes,
rduites pour l'essentiel des operations de terrorism
publicitaire : Cap-hatien, Petit-Gove, Miragone... etc. Nous
avons comprise.
Ni les figures ni les tapes de ce jeu de dstabilisation
n'ont chapp nos dirigeants lucides, proccups de la
protection des vies et des biens des citoyennes et des citoyens
hatiens. Endoctrinement par le forcing du microphone qui
accord de simples attroupements des chos dispropo-
rtionnes; manifestations de rues pour la vitrine de la non-
violence ou la provocation; actions armes souterraines ou
videntes pour montrer son courage ou la vulnrabilit de
l'adversaire; mise en place d'une infrastructure clandestine...
La march sur Vertires de Novembre 2002 participe de cette
Thorie du Sanctuaire, ncessaire crer le mythe impossible
et son lien improbable avec les Hros de notre Histoire. Nous
avons compris, mais tout cet effort a achopp sur l'paisseur
du sentiment lavalassien du people hatien. Sa fidlit aux
idaux prns par le Leader des masses a eu raison de ce
movement sditieux, anachronique dans le temps, inconsti-
tutionnel dans son objectif, antidmo-cratique dans son
essence et dans sa forme.
Ils se disent populaires, ignorant volontairement que
la compatibility de la popularity ne s'opre que par et dans
les urnes. Non au bout du micro, ni au sondage auto-effectu
et auto-proclam. D'ailleurs, quelle est cette rpublique en
zigzag qu'on propose, o, aprs chaque election perdue le
vaincu peut impunment mobiliser pour rclamer la dmission
de l'lu, sous prtexte qu'il est plus apte gouverner ceux-l
mmes qui venaient de lui refuser leur suffrage ? Quelle
dmocratie veulent imposer ce pays les aptres de
l'Apocalypse rampant qui ignore le rgne de l'ordre et de
la paix, qui creuse la misre, bloque et isole notre pays, au
nom de l'ambition politicienne et de la primaut de l'intrt
priv sur le bien commun!
La manifestation revendicative pacifique constitute la
plus belle parure de la Dmocratie de participation et de
dlibration. Par contre, un movement ou un parti, don't
l'objectif est de renverser un gouvernement lu et lgitime,
verse dans la subversion, l'insurrection et la sdition, toutes
pratiques attentatoires au droit des gens et la Constitution
qui fixe la dure des mandates et les rgles du jeu
dmocratique. Nulle part dans la Constitution il n'est prvu
le privilege pour des agitateurs de descendre dans les rues
dans le but prcis de renverser un gouvernement
constitutionnel et majoritaire. Il est donc difficile de com-
prendre la complaisance des dtenteurs de la puissance
publique vis--vis de ces fauteurs de trouble qui affichent un
tel mpris des principles rpublicains.
Le Parlement Hatien, fidle sa mission, convoquera bientt
les concerns afin de s'y informer des motivations de leur
attitude attentiste. Et une resolution viendra exprimer la
position du Parlement en vue de raxer dans le sens du Droit
les actions et le comportement de ceux qui ont la charge du
bien-tre physique et moral de la Communaut hatienne.
Ces attitudes irresponsables ont apport une canicule
particulire l'automne hatien. Tous les paramtres de la
Vie Nationale ont t branls. Les efforts et les sacrifices du
gouvernement et de ses partisans n'ont pas pu aboutir
l'excution tant souhaite des Rsolutions de I'OEA, tant a
t systmatique la volont de blocage de l'Opposition,
paradoxalement soutenue par des secteurs manipuls de la
Socit Civile et de l'Intemational. De dilatoires en appeals
l'meute, la littrature de la rebellion a empoisonn l'me de
diverse categories non averties, telle la jeunesse
universitaire, ou tentes par le jeu politician, tels' certain
groups conomiques historiquement trs sereins et trs
rservs... des collusions inattendues et pour le moins
tonnantes ont t notes; des alliances morganatiques se
sont noues dans le secret des officines et des alcves, au
dtriment de la Paix publique, des prescrits constitutionnels
et de l'intrt gnral.
Tandis que, la main tendue dans un lan sincere de
fraternity hatienne, le Chef de l'tat et l'Organisation Fanmi
Lavalas appellent a Rconciliation Nationale, d'autres
planifient et excutent une operation de dstabilisation du
Pays. Comme si la crise actuelle ne suffisait pas leur mpris
de la misre du people et qu'il faille y ajouter l'instabilit, dans
l'escalade et la fugacit des gouverne-ments provisoires et
phmres. Qui ne doute dsormais de la sincrit du


libralisme politique de ces assoiffs du
pouvoir qui veulent ce point revenir au temps
des pronunciamientos qu'ils ont confi le
leadership de leur movement des gens
malhabiles rompus au mpris des armes et
au jeu du putsch militaire. La cendre du pass
pse comme un cauchemar sur leur
conscience au point de vouloir revivre le
souvenir de leur dfaite sous la coupe de ces
petits soldats qui avaient chaque week-
end un coup d'tat vendre. Ils veulent
rinstaurer au pays pacific l're rvolue des
coups de force rongs par la nostalgic de ces
temps de confusion ou de rcration, o tout
chef de garnison pouvait monter l'avant-
scne et occuper l'espace politique. Le people
a inflig la sanction de son refus cette
engeance nocive pour le pays et qui s'vertue
toujours perptuer les crises et le dsordre,
parce qu'y trouvant la matire premiere et le
terreau de sa gloire immrite.
Ceux qui hier ont connu la droute lectorale
s'autorisent aujourd'hui proposer des
alternatives au pouvoir constitutionnel. Quelle
ironie Yon kanon ki bon pou bf, kabrit rete
dy I ap made eseye. A la traka Prezidan!!!
Ils forment des gouvernements qui n'ont de
lgitimit que dans les prcipitations de leur
mgalomanie galopante. Ils savent bien que
l'ancrage et la force de tout pouvoir resident
dans sa lgitimit et que celle-ci n'est confre
que par le suffrage, ici le suffrage universal.
Ne croient-ils pas qu'il serait temps que
l'hatien s'habitue et se plie au respect du
mandate lectoral et aux chances
constitutionnelles ?
Honorables Dputs et Snateurs,
Mesdames, Messieurs,
En abordant cette troisime Session
Ordinaire de la 47me Lgislature, ses
penses nous assaillent et il nous semble
indiqu d'interpeller la conscience de nos
frres de l'Opposition pour un rpit aux
souffrances du people qui nous a lus. Quel
hatien digne de ce nom ne serait pas
proccup par l'isolement que connat notre
pays ou par les nombreux accrocs faits la
fiert de la Patrie Commune. Il nous parat
galement opportun d'inviter nos amis et frres
de l'Organisation de Fanmi Lavalas la fidlit
vis vis de l'idologie comme la tolerance
envers l'opinion contraire. Qu'ils resserrent les
rangs afin de soutenir le combat de la lgitimit
et d'offrir la leon de la constance et de la
tnacit tous ceux- honte eux tous !!!-qui
seraient tents d'abandonner le bateau et de
se jeter l'eau pour les ablutions impossible
d'une nouvelle virginit politique. Le navire
lavalassien est bien en cap. Le timon est
fermement tenu. Il est seulement soumis une
secousse priodique qui ne peut tre
qu'anodine et passagre. C'est le lot de toutes
les dmocraties liirales. Il n'est pas un seul
gouvernement authentiquement dmo-
cratique qui ne connaisse ce genre de sisme,
engendr par l'indiscipline et l'impatience des
perdants.
Quant nous, Dputs et Snateurs,
continuous de remplir dignement notre tche,
en attendant de nous prsenter devant nos
lecteurs en cette anne de grces 2003,
porteurs d'un bilan positif qui aurole notre
carrire et nous rende ligibles l'estime
populaire et la consideration
nationale.MERCI
Dr. Jean-Marie Fourel CLESTIN
President de l'Assemble Nationale.
Port-au-Prince, le 13 Janvier 2003


Page 16








Mercredi 29 Janvier 2003
TT* An- mr-^1J 7^1 Vl T TU CM


MODERNISATION


Haiti en Marche Vol. XVI No. 2 I


LA COMMUNAUTE "BEL AZUEI"


(BelAzuei ... suite de la page 15)
C- Atouts Social:
1- Motivation extraordinaire de la popula-
tion pour dynamiser le dveloppement
intgr de la zone. Plus de 200 hritiers
de la COOPERATIVE INVESTOR
DANS GALETTE CHAMBON
(CIGC) ont dj invest 200 ha pour
acqurir 15% du capital social autoris
de la GCD.
2- Aucune situation conflictuelle ne s'est
dveloppe durant la mise en place de
cette entreprise durant les 40 derniers
mois couls.
3- Chaque entreprise concessionnaire de
GCD, payera cinq pour cent (5%) de son
capital social autoris la CIGC, en com-
mission.
4- Chaque entreprise concessionnaire de Bel
Azuei, accordera deux et demi pour cent
(2.5%) de son capital social autoris la
GCD, en commission.
IV- LE MODELE D'AMENAGEMENT

Ce modle d'amnagement article la
dynamisation de toutes les activits inhrentes
la vie d'une communaut avec le enforcement
dans le cadre juridique d'une socit anonyme de
dveloppement immobilier (S.D.I.), des relations
et des structures communautaires suivantes:

A- Le dveloppement prioritairement des struc-
tures de proprit Cooprative et Individuelle,
hauteur de 50-50% du capital social.


B- L'harmonisation des intrts des investisseurs en
assurant la participation minimal des riverains
hauteur d'aumoins 30% dans le capital dela socit
de dveloppement.

C- Application des lois sur la scolarisation des jeunes.

D- Application des lois sur le travail.

E- L'utilisation d'au moins 30% du sol l'usage
collectif.

F- La mise en place complete des infrastructures:
1- Eaux,
2- Routes,
3- Energies,
4- Communications multimedia.
5- Ecosystme : faune et flore.
6- Sant.
7- Scolarit.

G- L'intgration des secteurs d'activits suivantes:
1- Loisirs, tourisme familial, etc...).
2- Agriculture, levage et pche.
3- Artisanat.
4- Industrie.
5- Logistique.
6- Commerce.
7- Residence.
8- Education.
9- Sport.

H- La surface minimum d'un lot rsidentiel est fixe
450m2. La surface couverte minimum est fixe :
100m2. pour une maison,
2- 60m2 pour un appartement.

I- La normalisation des propor-
tions dmographiques pour le
|W dveloppement des facilits:
1- Educatives (des sales de
classes de 35 lves),
2- mdicales-sanitaires,
3- logistiques.
V- L'OFFRE DE BEL AZUEI
Aprs trois ans de preparation, la
socit GALETTE CHAMBON
DEVELOPPEMENT S.A. (GCD) et
ses partenaires la COOPERATIVE
INVESTOR DANS GALETTE
CHAMBON (CIGC) et la socit
RESEAU FINANCIER
COMMUNAUTAIRE HAITIEN SA.
(RFCH) publient l'offre commercial
pour la mise en place des facilits
productive et rsidentielles de BEL
AZUEI. Le dossier comprend :
A- La carte rgionale et le plan
d'amnagement institutionnel (zoning/
infrastructures).

B- Les plans de masse des infrastructures et
des principles facilits :

2- Rsidentielles :
a- 25 quarters d'une centaine
d'units de logement chacun.
b- Le GRAND CAMPUS.

3- Commerciales :
a- Le Parc de Loisirs Historique :
HATI CHERIE.


b- Le Palais des Congrs : SANS SOUCI 2004
(appel d'offre)
c- Le muse Afro-Amricain: Le GRAND
MUSE. (appel d'offre)
d- Le Grand March Public: Le GRAND
MARCH. (style march Vallire)
e- Le Village de l'Artisanat: ARTVILLE
(appel d'offre)
f- Le Village Olympique SPORTVILLE.
(appel d'offre)
g- Le Parc de loisirs Aquatique : AQUA-AYTI ".

4- Productives :
a- La Plate Forme Logistique.
b- La Plate Forme d'Industries Lgres.
c- La Plate Forme d'Elevage-Abattoires.
d-. La Plate Forme Agroalimentaire et Agro-
forestier .

5- Le march.

6- Les promoters.

7- Le modle d'amnagement et ses rglements.

8- Les phases de dveloppement.

9- Le montage financier et plans d'affaires.

10- Prsentation de la socit HATI LOISIRS ".

11- Le programme hypothcaire Accs a la Proprit
Productive ".

12- Les contracts d'achat et de concession.

VI- LES PROMOTERS

Randolph Voyard est le concepteur et l'un des
six promoters de BEL AZUEI avec :
A- La socit en formation, GALETTE CHAMBON
DEVELOPPEMENT S.A. (G.C.D.), au capital social
de HTG150 millions, compos 51% de participa-
tion d'entreprises coopratives et 49% d'entreprises
individuelles et d'individus. Les riverains participent
activement la gestion de sa mise en valeur et
dtiendront terme, au moins 30% de son capital.
B- La COOPERATIVE INVESTOR DANS GALETTE
CHAMBON (C.LG.C.) runissant tous les hritiers
investisseurs dans l'entreprise GALETTE CHAMBON
DEVELOPPEMENT S.A., Elle apporte 250 hectares
pour l'acquisition de 20% du capital social de cette
dernire.
Chaque investisseur de la C.I.G.C. reoit 00 actions
de la GCD S.A. pour chaque hectare invest.
C- La socit en formation, RESEAU FINANCIER
COMMUNAUTAIREHATIEN SA. (RFCHSSA.), au
capital nominal de HTG1 milliard, runissant au 30
octobre 2002, plus d'une trentaine de coopratives
financires travers Hati. Elle apportera HTG30 mil-
lions pour l'acquisition de 20% du capital de
GALETTE CHAMBON DEVELOPPEMENT S.A..
D- Le CONSORTIUM TECHNIQUE DE GALETTE
CHAMBON (C.T.G.C.) : II apporte les tudes, les
plans et la supervision du dveloppement pour
l'acquisition de 7% du capital de GALETTE
CHAMBON DEVELOPPEMENT SA..

(A SUIVRE)


Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporter Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels. Pas de frais de connection


" Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde

SM Pour d'autres informations, appelez 10-15-845-4


ou visitez notre site: www.yak.com


ec yak


9 Centimes la

Hi Minute

t224 heure parjr
H a mti m4us s jous


Argentine.............15 Costa Rica ...........19 M Salvador...............25 . Nicaragua..........29 ..
Bresil .................... 15 Cuba......................99 .- Guatemala .......... 27 Panama ............... 29 ..
Chili......................15.. R. Dominicaine...15 c. Honduras ............39 Perou....................29 .
Colombie ..............15 .. Equateur ............229 .- Mexique.................15 C Porto Rico ............13 ..
-L,....u.m.nni .=.gk ls coaapqs anbK hslquas m ntla apwdgrawatiml 1S-I4avS&Coat su ime a m ncedes is s a s Venezuela............ 19
caSonmia scales d m ts pmut M esi l Cm el con~rmidl pu les his US


1


I


Page 17


Ser~\~








Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


LIURES





MANG ERE
M GNG II


Allez de LIURES MANGER, en utilisant des mots du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par
line. C Mot Ulc t.as ).


Solutions de la R 0 G U E E
semaine passe: R 0 G U E S
ROGNES
HAITi P 0G N ES
SPAN N ES
PAN TES


Solutions de la semaine passe:


Trouvez 26 pays en pleine croissande conomique
dans le carr ci-dessus (ref. Banque Mondiale).


s e


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com


5H- 6H30

6H30-7H00


7H00-9H30






7H00-9H00

10HOO-Midi


Midi Midil5


Midi 15 2H00



2H00-3H00


3H00-5H00


5H00


5H30


6H00-7H00

7H00-8H30


8H30-9H00

10HO0








9H00... x du mat


BON REVEIL EN MUSIQUE

AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves-Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

SPORT
Jacky Marc

LES TOP TEN

AMOR Y SABOR
con Luciani

SOIR INFORMATIONS

NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


J'avoue que je suis perplexe.
J'entends nouveau parler de "sanctions
conomiques injustement imposes Hati."
On laisse supposed que la source de ces soi-
disants sanctions est externe, et le bouc
missaire est toujours la communaut
international. En tant que porte-parole de
l'Ambassade amricaine, j'assume la
responsabilit de n'avoir pas assez bien
soulign pour le public le niveau des efforts
du gouvernement des Etats-Unis et l'intrt
profound queporte notre gouvernement, ainsi
que d'innombrables groups privs, au bien-
tre du people hatien. Comment dois-je
donc ragir face ces accusations sans
fondement et contre toute evidence?
Recemment, un lecteur d'un journal
de la capital aindiqu que l'aide amricaine
existait bel et bien mais qu'elle n'tait pas
assez visible. En ce qui concern le secteur
priv amricain, il y a des centaines
d'Hatiens qui sont soigns par des quipes
de mdecins visitant mensuellement Haiti,
mettant contribution leur competence et
leur temps; des glises et des villages
hatiens qui bnficient de l'aide de
communauts religieuses travers les Etats-
Unis; des coliers et des tudiants qui
bnficient de bourses d'tude et d'autres
formes de soutien provenant d'individus ou
d'ONGs amricaines toutes ces personnel
reoivent quotidiennement un apport, une
aide offerte dans la meilleure tradition du
volontariat amricain.
En ce qui concern le secteur public
amricain, il y a des millions je dis bien,
des millions d'Hatiens qui bnficient de
l'aide officielle amricaine. Dans le domaine
de la sant, prenons, par example, un rseau
de 125 centres de sant financs par notre
agence d'aide l'tranger, mieux connue
sous le sigle de l'USAID. A travers ce
rseau, environ 2.5 millions d'Hatiens ont
accs des soins de sant'et ceci a eu pour
effet entire autres la reduction de la malnu-
trition chronique chez les enfants;
l'amlioration de la sant maternelle et in-
fantile; l'accroissement du pourcentage
d'immunisation et le recours au planing fa-
milial. Pour chaque mre ayant survcu
grce aux soins prodigus par ces centres,
l'aide amricaine n'est pas invisible. Pour
les 22.000 femmes enceintes et mre
allaitantes, ainsi que les 45.368 enfants gs
de moins de 5 ans qui sont inscrits dans les
programmes de suivi de croissance de
l'USAID, incluant la vaccination et les
supplements alimentaires, l'aide alimentaire


n'estpas invisible. Pour les 9.348 orphelins
et enfants abandonns qui reoivent
quotidiennement un repas dans 84
orphelinats du pays, l'aide amricaine n'est
pas invisible. Pour les 8.000 personnel
ncessiteuses, telles les vieillards, les
handicaps et les malades chroniques qui
bnficient de l'assistance alimentaire,
l'aide alimentaire n'est certainement pas
invisible.
Ce ne sont l que des examples. Je
serais trs content d'arranger des briefings
pour ceux qui veulent vraiment avoir des
donnes sur l'tendue d'un programme
d'aide qui s'lve 56 millions de dollars
pour l'anne fiscal (Octobre 2001 -
Septembre 2002).
Mais j'aimerais aussi souligner qu'il
y a une aide disponible laquelle les
autorits hatiennes ne font pas appel et qui
pourrait favoriser la confiance des
investisseurs trangers et de la Diaspora
hatienne. Par example, le gouvernement des
Etats-Unis a sign avec le gouvernement
hatien un accord pour lutter contre le traffic
des stupfiants et quelque 650.000 dollars
seront allous si notre partenaire fait preuve
de sa determination nous rejoindre dans
la lutte contre les stupfiants.
La Resolution 822 ngocie et signe
par tous les membres de l'Organisation des
Etats Amricains, y compris Hati, ouvre la
voie la normalisation des relations entire
Hati et des institutions financires
internationales, telles que la BID, la Banque
Mondiale etc... Ces institutions attendent
une action concrete de la part d'Hati par
example, la presentation d'un programme,
ainsi q'un plan relatif la question des
arrirs accumuls par le pays (car, il ne faut
pas oublier que l'argent qui est prt par les
Institutions financires internationales est
celui des contribuables de tous les pays -
c'est--dire de simples citoyens de partout
dans le monde qui veulent savoir que la
gestion des fonds auxquels ils ont contribu
est saine et fructueuse.
Dans l'espoir que cette lettre refltera
le souci constant que se fait mon pays -
voisin de l'le d'Hati, et terre adoptive de
la dynamique communaut hatiano-
amricaine pour les difficults actuelles
auxquelles le people hatien est confront,
je vous prie de croire, chers lecteurs et
auditeurs, en l'expression de ma
consideration distingue.
Judith D. Trunzo, PhD
Conseiller aux Affaires Publiques


Page 18


S SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

IS

RNO

TO



Solutions de la semaine passe:
BOSKOO P





Mise au point du Porte-parole
de l'Ambassade des Etats-Unis
concernant l'tendue de l'aide

amricaine Hati







Mercredi 29 Janvier 2003
Y l f-- ...- LIV r x r. r 'r I'


Haiti en Marche Vol. XVI No. 53z 2 ---1 ,. .

Ti Gout Pa Ti Gout ak : km AM tta u


MAYAANGELOU
Powt Afriken-Ameriken


ABIMAN
Youn mesa ~vtaya a ngelou voye bay tout ng 'a mete
lajan nan yc mounn i ya ve w ng. g a we onsome
ywodui ng....Ecde ngary yoywogrese.

Tradiksyon Kreybl: Jan Mapou

Ou damou pou TOMMY
paske non fanmiy li se HILFIG
men dy do-w, Tommy rele-w nig.
Ou foute-w pa mal, se pa pwoblm pa-w
paske yo te toujou aprann ou: pou ou mounn
fk ou abiye ak non sa yo
pou ka fe enpresyon sou mounn

E si mwen made pou di-m tout laverite sou istwa ras ou...
SFk ou gade dy, sou dy bl abako-djin nan
pou devinen 5 gwo lt ki di GUESS.

W-al nan klib ou mete gwo mak modl rad youn gason sese, youn makom f.
Emenmsi ou ta di, ou pa nan relijyon siwolin;
kidonk, mas isi, se pa relijyon pa-w,
di sa ou vle,l'ap difisil pou yo kw-w.

E ki soulye ou mete?
Ou mete tenis gwo mak Malgre anba soly la, menm pyebwa sa-a tou ki se senbl yo
Gendwa se sou younn yo te konn pann zanst nou yo.

Mwen pa kab bliye NAUTICA .
Depi kil ou sonje bato negriye yo?
k'ap rantre Lamerik chaje kouleba ak esklav
chenn nan pye, chenn nan ren,
y'ap matirize, bat kout bt ak fwt wigwz.

E bl rn Afrikn mwen yo ki tounen milt
paske matris fin dechalbore.
Mwen young tijan pa ka koiprann kijan oun mounn tankou-w
NEFERTITI sou vizay ou
Epi chanday ki sou ou-a make DONNA KAREN.

Ki dnye fwa ou w LIZ CLAIRBONNE
ap pale ak youn fanm nwa?
Men depi non LIZ part sou oun bous,
ou kouri toutboulin kou mounn fou al achte-1 nan Macy's.

RALPH LAURENT>> pajanm leve tt gade ng
amwenske se l y'ap kondi limouzin ni
mennen-1 al pwonmennen lavil.
Men depi Mt esklav-la part sou do youn chwal,
lblbj ou vire, klkeswa sa ki nan men-w; at ou depoze-l.

Mezanmi, ras mwen... ranmase karakt nou...
Ranmase diyite nou nan mond sa-a ak nan vi nou.
(For Us By Us)
L nou deside achte pwodui ng youn jou, sa va kaba.
Eske ou konnen kiys ki pwopriyet TIMBERLAND FASHION
Enben se prezidan KKK-a ki mt li.
Aaa fout! Ou sezi? ...Pa sezi! Al li plis liv sou istwa ng!

Toujou atann ou, oun jou sa va change
Men prepare-w pou si li vin anpire
Ou gendwa pa resevwa sa ou peye pou li-a
Men anverite, w'ap peye pou sa ou resevwa-a.

Maya Angelou / Tradiksyon : Jan Mapou (1-18-03)


SERI

KONFERANS

SOU ISTWA

AYITI

AVANGOU-2004


ENVITASYON

CAROLE <>
DEMESMIN pral louvri seri
konferans 2004-yo nan Sant
Kiltirl Mapou (Mapou Cultural
Center). Kawl pral pale sou wl
kk fanm vanyan nan
endepandans peyi Ayiti.
Apre konferans lan Kawol ap
ofri piblik la youn mini kons
pou prezante dnye CD-la ki rele
BEL KONGO.
Dimanch 9 Fevriye 200.3
5:00PM Tapan.
Donasyon pou kolasyon: $3.-

2M-KONFERANS

SOU ISTWA

AYITI AK

PWOFES

LOUIS NOISIN
Dimanch 16 Fevriye 2003
Depi 5- diswa Pwofes Loulou
Noisin ap prezante young
konferans sou << Hritage Co-
lonial et nos 200ans
d'Indpendance> nan Sant
Kiltirl Mapou-Mapou Cultural
Center.
Donasyon: $3.00 (pou kolasyon0
Rezve plas nou, Rele:
Libreri Mapou :305-757-9922
Vant Siyati Liv: SUR UN
CRAN FUM (Woman) ot:
Carmen Jean-Marie

ATCHABA POU
RODNEY ST. ELOI!
Rodney St. Eloi, ekriven-powt,
jounalis ap f youn ti vizit dokt nan
Miyami. Rodney aprann nou kounye-
a, l'ap viv Kanada e se li ki direkt
Edisyon CIDIHCA. Rodney, youn
ekriven ki pibliye Graffitis pour
l'Aurore, VoyellesAdultes ak anpil etid
kritik te responsab seksyon kiltirl
journal Le Nouvelliste, li te redakt an
chf magazine Cultura. Li se pwofes
literati, direkt edisyon Mmoire.
Libreri Mapou salwe Powt la ak on-
resp.

LIV NF LIBRERI MAPOU
FENK RESEVWA:
=La Croix et la Bannire
(La difficile transition dmocratique en
Haiti)
Ot: Claude Mose
=Le pouvoir des ides:
Ot: Daniel Grard Rouzier
=Histoire et Dictionnaire de
la Revolution et de l'indpendance:
Ot: Michel Oriol
=Eventail d'Histoire vivante:
Ot: Leslie Manigat
=La Piste des sortilges:
Ot: Victor Gay
5919 NE 2nd Ave, Miami.
Tel.: 305-757-9922


JAKO TOLOKLTK
Rechch: M. Manigat (SK)
Eske nou konnen chante popil< t616kltk>>-la se younn nan pi ansyen lakay nou
epi li genyen youn val istorik? Se konsa Constantin
Dumerv lot: "Histoire de la musique en Hati"-a
kmanse chapit 8 liv li-a*.

Men jan mwen mete an Kreyl pi f sa ekriven-an
rakonte-a.

Se Defile-la-Fl ki konpoze-1. Defile te vivandy
nan tan lag endepandans nou-an. Fanm tankou l'yo
se te fanm vanyan ki t'ap viv avk solda yo pandan
batay pou kuit manje pou yo. Konsa, kote lame te
pase, medam sa-yo te suiv li. Yo di manmzl te
konnen renmd fey tou pou swaye solda blese yo.

Youn jou swa, apre youn batay, ngs total sa-a ki
pa te janm fatige, t'ap tann de pitit gason-1 ak twa
fr-1 ki te nan rejiman-an. Kote yo te ye? Yo te pati
aie nan youn banbch ki t'ap kaye nan Doko. Youn
kote lwen sou tt youn mn byen wo. Se la ng
mawon-yo te pran abitid fete pou malveyan pa te
vin deranje yo. Pandan kalennda-a te cho, youn
gwoup sanguine Jal Rochanbo te voye anskie yo
epi touye yo tout.

L nouvl-la rive, Defile pantan. Li pete rele epi
tt-la pati menm l-a. Sa pa anpeche-1 kontinye suiv
lame-a pi rd. Lide-1 te di-1 fk youn jou nou kraze
asasen franse-yo pou nou vin endepandan.

Kou solda yo te rete pou pran youn kanpo, Defile
te rete tou. Men, voup! li te leve kanpe. Avk youn
baton long li te toujou kenbe, li kmande: De-
file! Defile! Gason ki te bata faya kanpe pou yo
mache. Se konsa non-an rete pou li: Defile.

Apre lendepandans, li te toujou pye pou pye dy
Desalin ki te renmen-1 anpil, kankou pitit li. Kote
lanper te pase, li te la. 17 oktb 1806, li te Pon
Wouj. L Desalin tonbe, youn foui mounn plonje
sou kadav-la pou yo dechpiye-l. Defile djayi. Li
vin mete ajenou bkote k-a. Li degaje-1, li mete
tt papa endepandans nou-a nan youn sak. L'ap
tribiche pou pote-1. Youn lot malere, Dofen (Dau-
phin), tt-li pat bon tou, part pou ride-1 pote.

Pandan tan sa-a, Jal Alexandre Ption voye youn
eskwad pou sezi kadav-la. Youn branka pare pop
pop. Eskwad la pati pou youn ti simity ki te kote
yo vin bati legliz Sent-n lan, Ptoprens. Defile
suiv yo. Se la yo lage m-a nan youn fs san make.
Kkjou apre, Defile aie rete ri Lasnal pou li te kapab
pi pre kote yo te antere zanmi-1 lan.

Chak maten, l'al nan simity-a. Ajenou devan tonm-
nan, li te bo-1 twa fwa. Dlo nan je, figi defet, li
mete tout zn-nan an mouvman avk chante-1 sa-a:
Jako tlkltok
Ti yan
Jako, Jako tlkltok
Ti yan
Yo touye Desalin
Tiyan
Yo koupe tt a li
Ti yan
Yo lage-1 lan lari
Ti yan
Desalin papa mwen
Ti yan
Mwen pap janm bliye-w
Ti yan.

*Defile te bay Jan-Jak Desalin ti non: Jako.

E. Contantin E. M. Dumerv : Histoire de la musique
en Hati, Port-au-Prince, 1968, pp. 301-304

OU BEZWEN KONN KI LIV KI PART?
OU BEZWEN KONN AKTIVITE POU 2004?
Kapte Antn Koukouy chak Dimanch maten 11:00
Tapan sou Radio Carnivale 1020 AM. Pa gen 2.


1


L


Page 19


1 ti. 9OUt Da tI eout.







WASHINGTON


Mercredi 29 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 52


"Pas de reprise de l'aide sans une solution la crise"

dclare le snateur Mike Dewine, mais dclarant en


mme temps qu'il
(Aide ... suite de la page 2
gouvernement hatien. L'argent que nous envoyons, est
remis aux organizations non-gouvernementales et cela va
continue ainsi aussi longtemps que l'impasse politique
continuera d'exister en Haiti" a-t-il ajout.


n'y a pas de sanctions conomiques
"Nous souffrons ici et il n'y a personnel pour nous La dlgation, qui comprend aussi les snateurs
aider" object Lopold Cuel, un garden de 57 ans au Parc dmocrates Richard Durbin, d'Illinois, et Bill Nelson de
industrial. "Je travaille sept jours sur sept etje peux peine Floride, ainsi que le reprsentant Kendrick Meek de Mi-
nourrir ma famille, parce que le krosne est si cher, de ami, devait laisser Port-au-Prince, le dimanche 26 janvier,
mme que le riz". selon une dpche de Reuters.


Pour ou contre les sanctions ?


PORT-AU-PRINCE, 25 Janvier Des centaines
de businessmen, de chauffeurs de taxi et de mdecins ont
observe un mot d'ordre de grve gnrale vendredi,
rclamant une vie meilleure dans la nation la plus pauvre
de l'hmisphre occidental.
La grve qui a affect deux des plus grandes villes
du pays, Port-au-Prince et le Cap-Hatien, est survenue alors
qu'une delegation du congrs amricain conduite par Mme
Ethel Kennedy rencontrait le Prsident Jean-Bertrand
Aristide pendant plus d'une heure au Palais national
vendredi.
"Cela a t une important visit qui permettra
peut-tre au people hatien de sortir de cet embargo
conomique" a dclar Aristide aux reporters aprs la
renconntre.


d'envoi pour un dblocage des fonds retenus a dclar la
Reprsentante Diane Watson, une Dmocrate de Californie,
aux reporters aprs la rencontre au Palais national qui s'est
droule huis clos.
Mais l'opposition n'est pas d'accord et trouve que
la dlgation devrait aussi jeter un coup d'oeil sur le climate
politique en Hati.
La dlgation a perdu contact avec la ralit" a
dclar l'homme d'affaire Andy Apaid, un des dirigeants
de la grve du vendredi 24 janvier. "Elle a l'air de sup-
porter un homme par amiti, mais non pas le people hatien
dans ses aspirations vers la dmocratie et le dveloppement
conomique".
Les prix de l'essence ont connu une augmentation


de plus de $ 2 par gallon ce mois de janvier, depuis que le
gouvernement a cess toute subvention des products
ptroliers.
Le traffic tait trs au ralenti vendredi, alors que
mme les mdecins annulaient leurs rendez-vous; les
enseignants ne se sont pas rendus en classes et les factories
fermaient leurs portes.
Certains Hatiens, cependant, ont dit ne pas pouvoir
se payer le luxe d'une journe de grve.
"C'est une grve pour les bourgeois et non pas
pour le pauvre people" a dit Jean-Robert Philidor, 45 ans,
un vendeur de limonade prs de l'aroport international.
"Ils ne peuvent pas se payer le luxe de rester chez eux.
Nous ne le pouvons pas."
(avec des extraits de Associated press)


La dlgation tait venue pour investiguer
sur les effects du blocage de l'aide international, une
consequence des lections lgislatives de l'an 2000
dnonces par l'opposition et qui a plong le pays
dans un tat de misre incroyable.
Aristide rend le blocage de l'aide
responsible de la stagnation conomique du pays,
mais la grogne n'a cess d'augmenter cause aussi
du taux lev de criminalit et plus rcemment de
l'augmentation du cot de l'essence.
Les Etats-Unis-devraient donner le coup


MELODIES

103.3 FM


Sp cTia

I-foAVAL

Tous les thmes
du Carnaval 2003
Tous les groupes...

"Disque de l'auditeur"

avec Jacques Lacour

JEUX, CONCOURSE,
CADEAUX ETC
Carnaval d'hier
et d'aujourd'hui

"Au bon vieux temps"
avec Captain Bill
et Doc Daniel

MELOI>WE
103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
221-8567
221-8568
FAX 221-0204


Va chaque anne de

RECORD en RECORD!


En l'an 2000, le 23 dcembre 11,068 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.
En l'an 2001, le 23 dcembre 14,374 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.

En l'an 2002, le 23 dcembre, nouveau record: 16,853 transferts en une journe, livrs
domicile le mme jour.

Un grand Merci notre fidle clientle.
CAM est votre disposition, comme vous le savez,
avec un service unique sur le march hatien.


NOTRE DIFFERENCE C'EST NOTRE SERVICE!


Pour de plus amples informations, appelez gratuitement:
Aux Etats-Unis: 1-800 934-0440
En Haiti: 800-256-8687
Ou visitez notre site internet: .,.
www.camtransfert.com
_J:._ --- ,-_. ; __


Page 20


~- - -




-j.x


Non 1 DES. U EAUT DE TRANSFERT


r


imo




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs