Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00146
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 15, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00146
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text












Haiti en Marche dition du 15 au 21 Janvier 2003 Vol. XVI No.50
I I


Haiti,
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 11 J
-La nouvelle qui fait laune en Hat
l'augmentation des prix de 1' essen
le march local. Mais ce n'est pas
la Convergence Dmocra
principal coalition politiqu
1' opposition, qui n'a pas mis une


HAITI-CRISE


un satellite bien mal aim ...
protestation ou presque. Sens de Mais ce n'est pas la seule explica- elle a aussi la mme mission: l'agenda
anvier responsabilit ?, alors tantmieux 'tat des tion. Surtout qu'on apprend que c'tait l no-libral...
i, c'est finances de la Rpublique ne permettant pas aussi une condition du Fonds Montaire Pas tonnant que la manifesta-
ce sur de maintenir la subvention des products International pour autoriser un prt de US$ tion anti-gouvernementale de vendredi
grce ptroliers comme durant ces cinq dernires 50 millions de la Banque InterAmricaine n'ait ressembl en rien la grve des
tique, annes, bien que rien n'ait change dans ce de Dveloppement (BID), devant aider transports en commun de mardi qui a
ie de qui tait l'objectif de cette measure : allger combler le deficit du trsor public. immobilis toute la capital et la plupart
Sseule le cot de la vie ... Loin de l. L'opposition n'a pas pip mot car (voir Satellite / 4)


LA TENSION MONTE D'UN CRAN

Blesss par balles dans

le camp Lavalas


:u


Contre-manifestants maintenus distance par les policies photos Thony Blizaire


i i


Une grve des

Transports

paralyse tout
e p Beaucoup d'Hatiens
e p ayS subsistent avec moins de US$1
e ps par jour.
PORT-AU-PRINCE, 8 Une augmentation de
Janvier Bus, taxis et tap-taps 96% du prix du krozne rend
ont observ le mardi 7 janvier difficile pour les petites gens de
un mot d'ordre de grve qui a pouvoir allumer leurs lampes le
paralys la capital et les soir, la seule source d'clairage
principles autres villes d' Hati, dans les quarters pauvres, et
pour protester contre les la champagne.
nouveaux prix de la gasoline, "Je dois aller
forant les coles et le com- travailler, mais je support la
merce rester ferms, grve 100%" dit Lonard
Les augmentations des Pierre, 42 ans, un ouvrier de
prix du carburant, entres en factory, patientant dans une
application le jourde 1' an, sont foule une station d'autobus de
le rsultat d'une decision Port-au-Prince.
gouvernementale de mettre fin "Les prix sont hors de
la politique de subvention des tout contrle, et le krozne est
products ptroliers imports, si cher que ma famille passe
suivie depuis plusieurs annes toute la soire dans le noir."
par le gouvernement hatien. Peu de taxis et de bus
La gasoline est passe se sont aventurs le mardi 7
dujouraulendemainUS$2,16 janvier dans les rues de la
le gallon, une augmentation de capital, o coles et business
74%. (voir Grve /3)

DOCUMENT INEDIT
La Fte du P.

Centenaire, vue par

le Dr Rosalvo Bobo

[1903] Haiti en Marche
Port-au-Prince
rIMINTINAIRE 100 Avenue Lamartinire
Bois Verna
Christiane Tl: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
Taubira 173 N.W. 94th Street
Miami, FI. 33150
crit au Tl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Premier Boston 508 941 6897
Montral 514 337 1286
Ministre Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: emnarchc@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com
Franais
sur la Library of Congress #ISSN 1064-3896
De e de Miami, New York, Montral, Boston,
Dette de Washington, Cliicago: S .00
rj m Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc.


-' P' ... '. ' ^. '




j-
Manifestants de l'opposition commencent leur march sous haute protection de la Police
Port-au-Prince, vendredi 10 janvier 2003 Rbu, et de membres du directoire de la Conver-
(IPN) Prs de deux cents membres de la Convergence gence.
Dmocratique ont gagn les rues vendredi pour demander Des adhrents du movement syndical
le dpart du pouvoir en place. Ils taient mens par l'ex- hatien avaient lanc une manifestation pour pro-
colonel des Forces Annes d'Hati (FAD' H), Himmler (voir Manifestations / 6)










Page 2


I EN PLUS!


EN BREF !


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


DOCUMENT INEDIT

La Fte du

Centenaire, vue


par le Dr Rosalvo

Bobo [1903]
Hatiens, vous parlez de fter le centenaire de votre Libert. Ce n'est vraiment
pas ingnieux comme trouvaille d'occasion de nouvelles fantasmagories
Je suis fatigu, O mes compatriotes, de nos stupidits.
Faisons grce au monde, qui nous sait exister, de nos caricatures rvoltantes.
Un peu de vergogne, voyons, dfaut de grandeur morale.

Centenaire de notre libert? Non.
Centenaire de l'esclavage du ngre par le ngre.
Centenaire de nos garements, de nos bassesses et, au milieu de vanits incessantes,
De notre rtrocession systmatique.

Centenaire de nos haines fraternelles, de notre triple impuissance morale,
social et politique
Centenaire de nos entre-assassinats dans nos villes et savanes.
Centenaire de nos vices, de nos crimes politiques.
Centenaire de tout ce qu'il peut y avoir de plus odieux au sein d'un groupement
d'hommes.

Centenaire de la ruine d'un pays par la misre et la salet.
Centenaire de l'humiliation et de la dcheance peut-tre definitive de la race noire,
(par la fraction hatienne cela s' entend.)
Je vous en prie, n'allons pas profaner les noms de ceux-l que nous appelons
aussi pompeusement que btement NOS AIEUX.
C' est assez d'tre traites, n'allons pas l'imposture.

Voyons mes amis un peu de calme et de conscience.
Puisque nous avons cent ans, que sommes-nous?
C' est une vaine prtention de croire que nous sommes quelque chose aux yeux
du monde civilis.
Eh bien, Non!
Il faut se placer en pleine Europe pour se faire une ide de notre petitesse:
Petit lieu lointain habit par des ngres. -
Les plus curieux savent que nous avons une lgre teinte de civilisation franaise.
Quelle faveur.
L'immense reste se content de nous savoir sauvage.
Entre nous, quand j'entends ces mots "Peuple Hatien", "Nation Hatienne",
il se produit en moi un dbordement d'ironie.
Non mes amis, des groups, des individus isols; rgis par un group,
stigmatis du nom de GOUVERNEMENT.

Et comme, au point de vue de la chose commune, nous avons par suite de graves dislo-
cations dans le groupement primitif, des intrts, des gots, des ides, des idaux
diffrents,
Nous en sommes vivre chacun comme dans un dsert, ne pouvant pas computer sur les
forces sociales et politiques, puisque la socit et la politique n'existent plus.
La masse peut passer d'un moment l'autre. Que lui imported d'tre fauve,
elle ne tient pas elle-mme.
L'individu a se dfendre contre la masse. Vive et soit bien qui peut!

Mais attention!
Affichs autour de cette monstrueuse et fatale caricature, guipures du pagne:
REPUBLIQUE, CHAMBRES, CONSTITUTIONS, LOIS.
Ah! Le mal de la FRANCE! Ce doit tre un plaisir pour l'orang-outang de rappeler
la bte humaine!

Allons! Rapprochons-nous davantage et causons. Comme on doit le faire en famille,
sans scrupule, sans forfanterie.
Ceux d'entre nous qui ont appris lire un peu dans les grands livres se croient d'un
coup grands. Les belles choses les merveillent. Et avec un enthousiasme le plus souvent
mercantile, ils se mettent, au fur et measure qu'ils tournent les pages, plaquer des
grandeurs artificielles sur notre petitesse immuable. Hlas! Petitesse de nos misrables
cervaux!
Venons-en donc dcidment nous persuader que nous sommes des gens d'en bas, des
apprentis capable de besognes dtermines. Nos petitesses uniforms seraient si
admirables!
Le gnie chez le grand est remplac par la vanit chez le petit.
Avouons que nous avons besoin tout au moins d'un peu d'intelligence dfaut
de gnie.
Et rsignons-nous l'humiliation d'en demander l'aumne aux riches cervaux
de l'humanit d'en haut

Et que mesurons-nous 1' talon de la morality?
Maisons publiques, maisons officielles? Bourbiers!
Les plus malins, verrats embusqus dans des forces humaines, en mergent avec
quelques paillettes d'or. Mais le sentiment du beau nous faisant dfaut, nous n' en savons
pas user.
Et nous sommes depuis cent ans des jouisseurs avides.
Des immoraux, des pdants, des orgueilleux! Par consquent, des niais et des rfractaires,
voil ce que nous sommes!
(voir Centenaire/ 5)


Manifestation du 10 Janvier ...
Une march pacifique annonce par le syndicate des chauffeurs de la zone mtropolitaine est
rcupre par l'opposition, bien que les chauffeurs dcident d'annuler la march cause de
ngociations devant se poursuivre le jour mme avec le gouvernement concernant les
augmentations du prix de l'essence.
Vers 10 heures du matin, une dlgation ayant sa tte un ancien colonel des FAD'H,
Himmler Rbus, laisse le local du KID, au Christ Roy. Ouvrant la march aux cts de
Rbus, Evans Paul, Claire Lydie Parent et Claude Roumain. La police les accompagne
travers les rues de Port-au-Prince. Au niveau de la Rue de la Runion, le group en croise un
autre compos de partisans du pouvoir en place. Un change de coups de pierres et aussi de
coups de feu s'ensuit, toutes sortes de projectiles se mettent pleuvoir, pierres, bouteilles.
Bilan de l'affrontement: 9 blesss. Exception faite d'un journalist de Magic Stereo, Rony
Matthieu, qui a eu la tte casse, tous les blesss se recrutent dans le camp Lavalas. Des
partisans Lavalas racontent avoir vu le colonel Rbus tirer sur la foule des OP. Un group de
ces derniers se rend dans l'aprs-midi du vendredi 10 janvier par devant le Directeur Gnral
du Ministre de la Justice pour porter plainte contre le Colonel Rbus.

Convergence rpond...
Evans Paul, membre du directoire de la Convergence Dmocratique (opposition), dment
qu'ils aient tirs sur les OP Lavalas. Il a dplor que la Police n'ait pas agi avec
suffisamment de fermet. Il a parl de drapage, en spcifiant que de paisibles
manifestants ont t attaqus par des partisans du pouvoir en place.

Convocation de membres du gouvernement
par le Parlement...
Des Snateurs de la Rpublique exigent du gouvernement la baisse du prix des products
ptroliers. Les ministres des Finances et du Commerce ont t convoqus le vendredi 10
Janvier par les parlementaires. La rencontre s'est droule huis clos au snat de la
rpublique. Leslie Gouthier du Commerce et Faubert Gustave des Finances n'ont fait aucune
declaration la press leur sortie du parlement. Le Snateur Prince Pierre Sonson a
toutefois indiqu que ses collgues et lui avaient donn aux ministres des pourcentages
qu'ils leur conseillaient d'adopter pour oprer les ajustements ncessaires. Une prochaine
rencontre est fixes au 14 Janvier prochain entire l'Excutif et I'ANADIP ou Association des
distributeurs locaux du ptrole.

Le gouvernement n'est plus en measure de subventionner
le carburant sur le march local, selon Mario Dupuy ...
Le Secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, a rappel pendant toute la semaine
que le gouvernement n'est plus en measure de subventionner la vente de carburant sur le
march local. Selon Mario Dupuy, le gouvernement a accus un deficit de 500 millions de
gourdes dans la subvention de l'importation des products ptroliers au course des mois
d'octobre et novembre 2002. Le secrtaire d'Etat a indiqu que l'tat n'a pas augment les
taxes sur le carburant avec la hausse du prix de l'essence. L'Etat ne fait aucun profit
travers l'ajustement des prix des products ptroliers , a affirm Mario Dupuy, ajoutant que
cette measure est destine garantir l'approvisionnement rgulier du march en ptrole. Le
secrtaire d'tat a assur que l'Etat travaille au contrle de la chert de la vie, afin d'amortir
l'impact de la hausse des prix du carburant.
Beaucoup reprochent au gouvernement d'avoir subventionn le carburant pendant trop
longtemps et de n'avoir pas eu la lucidit d'oprer des augmentations graduelles. Les
nouvelles augmentations en raison de leur taux lev sont arrives comme un coup de
massue, ont-ils regrett.

Journe de tension aux Gonaves ...
Une quatrime journe de troubles a eu lieu dans le quarter de DesCahos aux Gonafves, le
vendredi 10 Janvier pour rclamer le dpart du pouvoir du Prsident Aristide. Les
manifestants avaient bloqu la route du Nord et ont faith savoir qu'ils recommenceraient ce
lundi.

Situation de panique la Facult des Sciences Humaines
Les tudiants de cette faculty ont vid les lieux vendredi aprs midi (10 Janvier) avec
rapidit la suite de rumeurs voulant que la Facult allait tre attaque par des OP Lavalas.
Les tudiants de la Facult des sciences humaines sont accuss par les OP Lavalas d'tre les
principaux responsables de la contestation estudiantine.

Les tudiants en mdecine entendent protester contre
l'assassinat de leur camarade Eric Pierre ...
Le lundi 13 Janvier, les tudiants de la Facult de mdecine entreprendront une march pour
protester contre l'assassinat de l'un des leurs. Eric Pierre a t tu dans les parages du
cimetire et les premiers rsultats de l'enqute semblent indiquer qu'il s'agirait d'un acte de
banditisme. La march de ce lundi a reu l'aval de l'Union des Mdecins Hatiens. Son
objectif: Dire non l'impunit !

Lancement du 4me recensement de la population ...
L'Institut National de Statistiques a lanc officiellement vendredi le quatrime recensement
de la population, qui a dbut le dimanche 12 Janvier. Au course de la conference de press
organise vendredi, Evans Joseph, directeur du Bureau de Statistiques, a demand au public
de bien accueillir les enquteurs. Le Directeur de la champagne de recensement, de son ct, a
prcis que la champagne durera quinze jours. 13.000 enquteurs front le porte--porte pour
recueillir les donnes. 106 millions de gourdes seront dpenss sur une priode de 3 ans pour
prparer le recensement, don't le cot total n'a pas t rvl lors de la conference de press.
Cependant l'un des directeurs de l'IHS a prcis qu'il faut computer UN dollar US par
personnel pour un recensement.
Trois autres recensements ont dj eu lieu dans le pays, respectivement en 1950, 1971 et
1982.

Un congressman rpublicain estime irraliste que des
elections se ralisent en Haiti dans les conditions actuelles
Le Congressman rpublicain du District de l'Arizona, Jim Kolbe, a estim le lundi 7 janvier
" irraliste de vouloir organiser des lections en Hati dans les conditions actuelles. Au
course d'une conference de press, Jim Kolbe, connu pour ses sympathies l'opposition
hatienne, a indiqu que les conditions de scurit devant faciliter tous les parties de
l'opposition participer aux prochaines lections, ne sont pas encore runies. Faisant savoir
que les Etats-Unis, l'instar de tous les autres pays impliqus dans la cruise hatienne,
assumeront leurs responsabilits dans le cadre de l'application 822 de l'Organisation des
tats Amricains (OEA), le president de la sous-commission de Finances et des Oprations
exteres de la Chambre des reprsentants, a estim qu'il n'appartient qu'aux autorits
hatiennes de faciliter la mise en application de cette resolution.
Par ailleurs, Jim Kolbe a souhait une valuation du programme d'assistance du
gouvernement amricain en Haiti. Ce project couvre plusieurs domaines don't un programme
d'assistance alimentaire, assistance la mission d'appui de l'OEA Haiti, le enforcement
de la dmocratie et la lutte contre le VIH/ Sida. Le parlementaire amricain s'est dclar par
ailleurs satisfait du partenariat entire les secteurs public et priv en faveur, dit-il, des masses
dfavorises en Hati. (AHP)

La Convergence applaudit les dernires dclarations de
Jim Kolbe ; Lavalas les juges hypocrites et intresses"
Un porte-parole de cette coalition, Paul Denis, a estim que les conditions ne sont pas encore
runies pour organiser de bonnes lections dans le pays. Le Porte-parole de la Convergence a
rclam le dpart du Prsident Jean-Bertrand Aristide qui constitute, selon lui, un obstacle la
mise en place de ces conditions.
Pour sa part, le coordonnateur a.i. de Fanmi Lavalas, Jonas Petit, a fait savoir que les
lections sont possibles en Hati, estimant que le pays n'est pas dans une situation de guerre
(voir En bref/ 18)







SL'ACTUALITE EN MARCH I


Une grve des Transports

paralyse tout le pays


: :..
I..







......U ......

-.,


.. ,':1 '.. .







(Grve ... suite de la 1re page) dans la region mtropolitaine sont rests ferms. Port-au-Prince et
(iiix-grve :i. ut ela lr pae dasl inmtrpltiesn es ems oauPinet


ses environs abritent
quelque 2 millions et demi de personnel.
La grve a galement paralys la
2e ville du pays, le Cap-Haitien, o coles
et commerce taient ferms galement.
Idem dans les autres villes
importantes.
Le gouvernement dfend la
decision de couper la subvention comme la
ncessit d'une saine politique fiscal, et
refuse de cder sous la pression.
"Le but du gouvernement est
d'assurer la protection de tous les
consommateurs" dclarele secrtaire d'Etat
la Communication, Mario Dupuy.
Selon le gouvernement, la subven-
tion des products ptroliers est responsible
en parties d'un deficit public de US$80 mil-
lions.
La suspension d'une assistance
financire international de US$500 mil-
lions est galement une raison mentionne
par le gouvernement.
Une 3e raison c'est la hausse des
course du ptrole sur le march international,
due l'arrt des exportations en provenance
du Venezuela o une grve gnrale
illimite fait rage depuis six semaines.
Les augmentations des prix du
carburant en Hati concernent galement le
diesel, et d'aucuns pensent qu'on ne va pas
tarder enregistrer des augmentations
correspondantes dans les prix de tous les
products de consommation courante, la
plupart des entreprises hatiennes utilisant


le diesel dans leurs gnratrices pour supplier
la carence d'lectricit.
Par ailleurs, certaines stations service
craignent que ces augmentations et la crise
qu'elles provoquent, ne finissent par les forcer
former boutique.
Beaucoup de stations service sont
fermes depuis plusieurs jours ou bien
travaillent au ralenti, elles taient toutes
fermes le jour de la grve des transports.
Le nombre de petits vendeurs des rues
taient galement moindre, ce qui ne s'tait
pas vu depuis longtemps.
Aucun incident regrettable n'a t
signal pour la journe, seulement des petits
groups de jeunes qui certain endroits,
comme au haut du Canap Vert, jetaient des
pierres aux vitres des rares voitures prives en
circulation.
Du ct de Martissant (sortie sud de
la capitale, on avait galement remarqu
quelques barricades de pneus enflamms, mais
qui ont t enlevs par la police.
Le gouvernement explique que la
subvention des products ptrolier lui a valu un
deficit de US$13,5 millions, seulement pour
les mois d'octobre et de novembre couls.
Il a donc pris la decision
d'abondonner la politique de subvention.
D'autre part, les prix du carburant sur
le march hatien suivront dsormais les flue-
tuations des course internationaux du ptrole,
mais seulement si ces fluctuations excdent
5%, selon le ministry du Commerce, Leslie
Gouthier.


CRUISE DU CARBURANT

Aristide critique

le comportement des


parties de l'opposition
Port-au-Prince, le 9 janvier 2003 ptroliers, en mme temps qu'ils appuient
-(AHP)- Le president Jean-Bertrand l'embargo conomique.
Aristide a dnonc jeudi le comportement "Ceux qui demandent de bloquer le
des parties politiques de l'opposition dans pays ne peuvent pas aujourd'hui critiquer le
la crise du carburant. gouvernement qui n'arrive pas trouver de
Au course d'une rencontre avec les l'argent pour subventionner les prix du
journalists, le chef de 1' Etat a critiqu les carburant", a lanc le Prsident Aristide.
secteurs de l'opposition qui jouent, dit-il, Le chef de l'Etat a par ailleurs fait
sur deux claviers dans le cadre de cette savoir que les parties de l'opposition et les 5
cruise. secteurs de la socit civil qui doivent
Ces secteurs, relve-t-il, appellent participer la fonnation du nouveau Conseil
au blocage du pays parce que les autorits Electoral Provisoire doivent assumer leur
gouvernementales ne peuvent plus con- responsabilit face cette situation.
tinuer subventionner les products (voir Aristide / 6)


Mercredi 15 Janvier 2003
UH- ien horh Vol YXTVT No.n 5


SOMMAIRE ,
ANALYSE SOMMAIRE
Hati, un satellite bien mal aim p. 1
ACTUALITE POLITIQUE
La tension monte d'un cran
Blesss par balls dans le camp Lavalas p.l
Au moins 10 blesss don't un journalist p.7
Une grve des transports paralyse tout le pays p. 1
Le social, talon d'Achille du pouvoir Lavalas p.7
Hati inscurit: Tmoignage d'un ressortissant amricain p.8
Fausse announce de la mort de Ronald Cadavre p.8
Otto Reich nomm envoy special en Amrique latine p.14
BICENTENAIRE
La fte du centenaire, vue par le Dr Rosalvo Bobo (1903) p.2
Bicentenaire de l'Indpendance hatienne :
Christiane Taubira crit au PM franais p.5
Une dlgation d'officiels sud-africains en Hati p.14
ECONOMIC
Aristide critique comportement des parties d'opposition p.3
Le gouvernement recherche un ventuel doublement du salaire
minimum p.8
Justmy opinion p.17
SOCIETY
Un beau calendrier 2003 p.8
Recensement effectif partir du dimanche 12 Janvier p.8
Hati et le sommet mondial de l'information p.9
ARTS & LETTRES
L' album "Madichon" d'Erol Josu p.12
Trujillo et les sanctions conomiques p.9
EGLISE
Evques de Floride demandent la liberation des rfugis
hatiens p.12
Florida Bishops ask President Bush to release Haitian Detainees
p.12
SPORTS
Le Real Madrid revient sur la Real Sociedad p.15
Nice reprend les commander p.15
PETROLE
\ OPEP va supplier le Vnzula p.20


unNol de Paix

et d'Harmonie ainsi qu'une

Nouvelle Anne Heureuse

Set Prospre.


11 UNIBANK


"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


m5


IILUU CIII*1~1CIICI ~VIi I~ II I~Vi iIV I -


Page 3


\








UNE ANALYSE


HAITI-CRISE Hati, un satellite bien m
(Satellite ... suite de la 1re page) t grivement bless par un projectile lanc aussi, croit le confrre, depuis
des villes de province. Qui sait, peut-tre mme une faon le camp de opposition.
de noyer le poisson Les leaders de la march, parmi eux des membres du directoire
Jeudi plusieurs syndicalistes des secteurs du trans- de la Convergence Dmocratique, taient sortis de leur sige de Bourdon
port avaient annonc qu'ils se dsolidarisaient de toute ten- prcds de plusieurs Rambo mitraillettes au poing.
tative visant infiltrer leur movement par calcul politique. D'un autre ct, on raconte que des OP Lavalas auraient ouvert
u-' .. .. un feu nourri sur
SI .... 'Hpital Gnral
i l : 'lorsqu'on voulut les
empcher de venir vis-
iter quelques-uns des
leurs blesss au course
de la confrontation.


Notre confrre Rony Mathieu, de Magik Stro, bless la tte par une bouteille lance depuis
le camp des manifestants de l'opposition photo Yonel Louis


Rambo mitraillettes au poing ...
Aussi vendredi peine quelque 200 manifestants
ont dfil, mais de vrais durs avec leur tte l'ex-colonel
putschiste Himmler Rbu, et Evans Paul (KID) qui semble
avoir repris ses gallons d'activiste de la premiere heure.
Les slogans n'avaient plus rien voir avec la crise
du carburant, mais le mcontentement soulev par ces
hausses vertigineuses fournissait l'occasion rve de
relancer la champagne rclamant la dmission du president
Jean-Bertrand Aristide.
Comme on devine, les partisans de ce dernier
taient fidles eux aussi au rendez-vous.
Bilan : quelque 10 blesss par balles, presque tous
dans le camp Lavalas. Celui-ci accuse l'opposition d'avoir
ouvertle feu, des tmoins affirment avoir vu Rbu lui-mme
tirer ... Etc.
Unjournaliste, Rony Mathieu, de Magik Stro, a


Etiq uette Unisex

BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r------------------ -
In $ 10% Designer Cup
First time customer only Reg. 12.501
Si FREE Condioning Treatment
196 i.-L with this coupon __


18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr


Provoca-
tion, confronta-
tion, rpression...
La nouveaut
c'est que l'opposition -
du moins les secteurs
qui ont organis la
manifestation de
vendredi semble
dsormais rechercher
ouvertement la con-
frontation avec les
farouches partisans du
gouvernement.
Ceux-ci, de
leur ct, ne se font pas
prier.
Le schma


classique, quoi : provocation, confrontation, repression. Il en restera
toujours quelque chose ... Et cette forme de dstabilisation march d'autant
que les gouvernements sont toujours sur les dents avec les puissantes
organizations de defense des droits de l'homme.
Par consquent les prochains jours Port-au-Prince, et en d'autres
grandes villes, Gonaves, Cap-Hatien, Petit Gove risquent de ne pas tre
de tout repos.
Mais revenons nos moutons. L'opposition veut chasser Aristide
du pouvoir, mais aussi sur la base qu'elle est plus en measure d'accomplir
le mme programme impos celui-ci : le calendrier no-libral ...

Fracture total ...
D'abord, le context. Au Venezuela une cruise politique est en train de
sombrer dans la guerre civil, fracture total, les lites d'un ct, les
dshrits de l'autre en majority favorables au president constitutionnel
Hugo Chavez que l'oligarchie veut pousser la dmission, en utilisant
toutes les armes, y compris la ruine de l'conomie ptrolire, don't le Ven-


AKE Discount

Beauty Supply


ETIENNE MATHURIN
Owner


12809 W. DIXIE HWY.


PHONE: 305-899-91


NORTH MIAMI, FL33161 email: akeplus@bellsout


Ti~ ~ 3r c? ici' .s1


Cramiques & Marbre


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire .: .
Accessoires
Cramiques
SMarbre pour Salle de bain .


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


al aim


0 0


ezuela est le 5e exportateur mondial.
Le ler janvier dernier, un ancien
ouvrier mtallurgiste, Luiz Inacio da Silva
dit Lula, a reu l'investiture prsidentielle
au Brsil, premiere puissance conomique
de l'Amrique latine.
En Equateur, election d'un ancien
colonel acquis la cause des masses
indiennes maintenues depuis cinq sicles en
dehors de l'histoire.
L'Argentine ruine sous les coups
de boutoir du nouvel ordre conomique.
La Colombie, un pays n'existant
plus qu'en statistiques : X dizaines de
milliers de morts, X milliers de kidnapping
par an...
Une nouvelle configuration prend
forme de jour enjour, qui se reflte dans les
relations entire les gouvernements, ainsi que
dans la press, les milieux syndicalistes,
littraires, etc.

Au suivant ...
Au coeur de la crise vnzulienne,
le president Lula proclame sa solidarity
Chavez, sous la forme d'un tanker de
carburant dpch par Brasilia pour voler au
secours de ce dernier.
Les autres nations latino-
amricaines se garden de tout commentaire
dsobligeant sur les vnements dramatiques
qui se droulent dans ce pays, o un homo-
logue lu dmocratiquement est press par
une puissante cabale, avec de non moins
puissantes ramifications extrieures, ou de
se soumettre organiserr toujours et toujours
de nouvelles lections) ou de se dmettre ...
Alors que les lections dmocratiques
faisaient figure hier encore de plus grande
victoire du sicle dans cette parties du monde.
On en reste pantois. De qui sera-ce bientt
le tour ? Au suivant !
Cependant la mme solidarity
rgionale ne se manifeste pas l'gard
d' Hati, malgr une similitude trs frappante
entire les vnements d'ici et ceux qui font
rage Caracas. Tout au plus, avons-nous
droit un mutisme convenu.
Tout comme les grandes analyses
du mensuel Le Monde Diplomatique sur la
nouvelle conjoncture latino-
amricaine ne font aucun cas d'Hati,
o un people se trouve confront,
aussi cruellement que dans les autres
nations concernes, aux mmes
dictats du nouvel ordre politico-
conomique mondial ...

Un alignement total

Isolement go-politique ?,
12
S Hati est crolophone et francophone
.net(voir Satellite
(voir Satellite / 5)


mon oc ot i-ra
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

4_ R A_ -U I T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


G 1R A3T J'I T1
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs


Apportez ce coupon |- Apprte .c co|p|
Appoez Nous exportons vers Hati IApportezcecoupon



Meilleurs prix de la place

Venez donc voir vous-mme

S3306 N.W.79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673 .


Page 4


'


-


r-


I II


~~i g~'-
':''
'' ~ '"'







Mercredi 15 Janvier 2003
TT-.*t*n-i.rt.n1-, 7 VA \7T MT fn


ilmain e1n VmamieUll v'i. . A V I :)u


I DE L'ACTUALITE I


Un comportement
(Satellite ... suite de la page 4) Blanche ainsi que la majority au Congri
face au bloc hispanique et la seule nation non-anglophone pour force Aristide lui aussi ou se s
de la Caricom... dmettre ...
Squelle de l'histoire, pas plus que nous n'avions Une des consequences de ce
t invits au premier congrs continental par Bolivar ... consacre la disparition de la gauche hat
Mais ce n'est pas encore l une raison politique. au niveau politique formel. Une ga
La difference aujourd'hui avec Hati est que toute la classes marginalise. ONG-ise.
politique, aussi bien le pouvoir quell' opposition, est aligne
sur le mme ple : Washington. Un satellite, comme un a
Le president Aristide depuis son exil dans la Bien entendu, Hati n'est pas u
capital fdrale amricaine, o il a pris de nombreux en- phnomne dcoule en droite ligne de
gagements en vue du rtablissement constitutionnel devant sovitique et de la position amricaine d'i
avoir lieu trois annes plus tard en 1994. sance.
L'opposition, y compris ses ex-composantes Mais le cas d'Hati n'en ressen
marxistes, qui a conclu une alliance avec l'Institut une vast dmission collective. Un cad
Rpublicain International, branch international du Parti d'argent. Cependant c' est notre voisi
Rpublicain amricain, qui dtient actuellement la Maison Dominicaine qui est choisie pour tre


"s, dans le combat
soumettre ou se

deal est qu'elle
ienne, en tout cas
uche totalement


utre ...
u cas unique. Le
la chute du bloc
unique super-puis-

mble pas moins
eau sur un plateau
ne la Rpublique
une sorte de gen-


darme de l'le (voir recent article du Miami Herald
annonant une decision amricaine d'entraner les militaires
dominicains dans un enforcement de la lutte la frontire
hatiano-dominicaine contre lamigration illgale, la drogue
ainsi que le terrorism international).
Hati apparat donc aujourd'hui comme le pays du
continent o les Etats-Unis dtiennent la plus forte influ-
ence. Politiquement. Un pouvoir sans partage.
Or que nous vaut cet honneur ?
Cet alignement total, unipolaire, ce comportement
de back yard, bref de satellite a des consequences dj
videntes : c' est la voix du pays dans de nombreuses autres
instances qui a disparu.
Washington ne semble pas faire grand cas de cette
difference. Un satellite, comme un autre. Un satellite, bien
mal aim.
Haiti en Marche, 11 Janvier 2003


DOCUMENT

La Fte du Centenaire, vue par le Dr Rosalvo Bobo [1903]
(Centenaire ... suite de la page 2) Pas fpaysan dpouill, ce people misreux pourrait le maudire.
Ayonsleaere este e de l a noncer tels Pardons de nos follies. nEt de leurs maldictions en feraient sortir d'autres du sein
Ayons le courage, l'heure est venue, de dnoncer tels Pardon de nos parjures et de notre croupissement. de laen feraient sortir dautres du sein
Pdndnsajeedeorcos e de la terre.


Et le premier vier 1904, s'il faut quand mme fire
quelque chose, au lieu de semer les lauriers sur les
introuvs de nos aieux, aprs avoir pass un sicle les
oublier, nous moquer outrageusement de leur hroisme;
au lieu du pourpre et des flames, nous tendrons un deuil
d'un bout ' autre du pays, en tmoignagne de nos records
et, la bouche contre terre, tenant chacun un bout de crpe
pendant au drapeau bicolore, nous demanderons pardon
Dessalines, Toussaint, Capois, toute la phalange im-
mortelle de notre histoire
Pardon de notre ingratitude, de notre esclavage, malgr
eux.


Et nos pleurs plairont mieux ces dieux que les ftes btes,
dloyales et scandaleuses, qu' contrecoeur, par fausse
pudeur, nous nous vertuons leur prparer.

Non. Je protest de toute la force de mon me.
Nous ne fterons pas, parce que, pour bacler ces ftes, tant
misrables, chtifs, sans le sou, il nous faudra encore fouiller
dans la bourse du paysan et faire manger au people la
dernire vache maigre.
Non nous ne fterons pas, parce que, tandis qu'au palais,
dans nos salons somptueux, nous viderions la coupe du vin
d'or et chanterions ivrogneusement l'an sacr 1804, ce


Eh bien donc, un peu de vergogne et travaillons sortir
du stupre de tout un sicle.
Et s'il nous plat de commencer bientt, 1904 ne sera la
fte de rien du tout, mais la premiere anne d'existence
d'une collectivit de braves gens, de ngres travaillant
modestement et moralement tre un people.
Et la petite rpublique d'Hati pourra tre une immensit
en pleine Europe!
Et le vieux continent pourra se proccuper, an l'an 2004,
du premier centenaire de la GRANDE LIBERT DU
PEOPLE HAITIEN!


BICENTENAIRE DE L'INDEPENDANCE HAITIENNE


Christiane Taubira crit au Premier Ministre Franais
Christiane Taubira, Dpute de Guyane, appelle Cette insurrection tait celle des hommes libres conomiques auraient t sacrifis par l'indpendance.
mention de Monsieur le Premier Ministre sur la date du de la colonie de Saint-Domingue, farouchement opposs Selon cet acte unilateral 'les habitants actuels de la parties
anvier 2004,jour anniversaire del'Indpendance dela au rtablissement de l'esclavage dcid en 1802 par occidentale del'fle de Saint-Domingue verseront la Caisse
oblique d'Hati. Elle demand que, par un acte de gran- Napolon Bonaparte. Toussaint Louverture, trahi par le Gnrale de Consignation de France, en cinq terms gaux,
la France, en cette occasion solennelle, convienne que Gnral Leclerc, est dport au Fort de Joux, dans le Jura d'anne en anne, le premier chantle 31 Dcembre 1825,
relations bilatrales avec Hati, conues dans l'injustice en Franche-Comt, o il meurt deux ans plus tard. la some de cent cinquante millions de francs, destine
arbitraire, doivent tre rtablies dans l'esprit de vrit Ses Gnraux, Maurepas, Dessalines, Ption, ddommager les anciens colons qui rclameront une
;.io;.t. nii. -r;AA id reconn.ais ance de la i traite et Christonhe nuirsuiiivent la puerre centre le Gnral indemnit."


etL U suJ c qluia pei La l. a taL Jluaii>sau,, u- AiU juuu cq e
de l'esclavage comme crime contre l'humanit par la loi
du 10 mai 2001.
La Rpublique d' Hati est proclame le 1 er Janvier
1804 par le Gnral en Chef Jean-Jacques Dessalines, au
terme de l'insurrection commence en 1791 sous le
commandement de Toussaint Louverture ayant about la
reconnaissance par la France de l'abolition de l'esclavage


en 1794.


Learn more
about
the company
that
single handedly
turned the Credit
Repair Industry, the
Mortgage Business
or the Real Estate
Industry on its head
Call now :
781-986-4500


JUSTICE LEAGUE
LAW CENTER
90 Pleasant St., suite 16
Tandolph MA

781-986-4500
Dr Max Antoine
DIRECTOR / VICE
PRESIDENT
You have the problem,
We have the solution
ASRB


p ... UUa&- M l-- - -
Leclerc puis contre le Gnral Rochambeau. Victorieux,
regroups sur la moiti ouest de l'le, ils proclament une
Rpublique don't la Constitution content des clauses de
fraternity et de libert 1' gard de tous ceux qui choisiraient
dersider en Hati. En France, la monarchie
restaure promulgue le 17 avril 1825 une ordonnance royale
imposant l'ancienne colonie, sous la menace de la flotte
de guerre dpche par Charles X et mouillant dans la rade


Other Services
Include
assis tance
With: Immigration
Visa,, Citizenship
& appeal

Expungement
Of criminal
Records
Solutions
For
Illegal Immigrant:
eliminate finger
prints& Mug
Shots


de Port-au-Prince, le
rglement d'une dette de
rparation dcide
unilatralement par le roi
de France.
Ce tribute la
libert et la dignit
conquises de haute lutte
par les citoyens hatiens
est officiellement justifi
par un prtendu prejudice
subi par les colons
dpossds des terres
qu'ils s'taient appro-
pries et don't les intrts


Le montant du tribute est ramen 90 millions de
francs germinal par le gouvernement de Louis Philippe ler.
Cette some correspond six annes de recettes budgtaires
de 1' Etat hatien.
Doutant probablement elle-mme de la validit
d'un engagement ainsi contract, la monarchie franaise
fera consolider cette obligation dans le trait financier du
12 fvrier 1838 qui sera sign en mme temps qu'un trait
politique o la France reconnat en la Rpublique d'Hati
un Etat libre, souverain et indpendant. Le trait financier
fixera le solde de l'indemnit soixante millions de francs
payables selon un chancier progressif sur soixante ans.
L'engagement sera totalement honor par le jeune
Etat hatien qui, en 1883, versera jusqu'au dernier sou.
Le service de la dette grve prmaturment le bud-
get de 1' Etat qui recourt de coteux emprunts auprs de
banques franaises et la leve de lourdes impositions sur
la paysannerie hatienne. Par ailleurs, l'effort national
demand par la France s'excute sur le plan intrieur par
des measures de police et la repression du vagabondage
inscrit dans le code rural du 6 mai 1826 pour contraindre
les paysans hatiens au travail et l'impt. Aujourd'hui,
Hati est l'un des pays les plus pauvres de la plante.
(voir Bicentenaire / 7)


Fiche d'Abonnement Hati en Marche

Renouvellement O


Nouvel Abonn


6 Mo~is
$40,00
$42:00

$ 70:00


Un An
$78,00
$ 80,00
$ 135,00
$ 135,00


de back yard


Page 5


1' atte
lerJ
Rpi
deur
ses rn
et l'
P,4 r\n


lTjdn


Adresse


-Etat Uii
caffiad

Amfique Lti Mn@


O


i


1


I1


140Ml


---- --


- ------- ~ii~-- --~---~ i i i


IN







I HAITI-CRISE


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


Blesses par l
(Manifestations ... suite de la lre page)
tester contre la monte du prix du ptrole en Hati depuis
prs de deux semaines.
Ds le dpart de la march,
au local de la Convention Unit
Dmocratique (KID) Bourdon, les '
manifestants ont exig la dmission du
President Jean-Bertrand Aristide et la .
dmocratisation de la Police Nationale
d'Hati (PNH).
Environ une heure plus tard,
les protestataires ont tout mlang dans
leurs revendications. Le dpart de M.
Aristide, la dmocratisation de la PNH,
la concertation national, au point de
ngliger celle relative au prix de
l'essence, raison pour laquelle ils 1
avaient pourtant lanc la march.
Ils ont long l'Avenue John
Brown (Lalue), avec des pancartes
couvertes de revendications. Arrivs
la rue Capois, ils se sont arrts un in-
stant pour lire la premiere declaration. '
" I faut que Jean-Bertrand Aristide
quite le pouvoir ", a lanc Claude
Roumain, de Gnration 2004, avant
que la manifestation ne bifurque la OP pro-Lavalas en


aales dans le c
rue Saint-Honor.
C'est larue Oswald Durand, non loin du consulate


npchant les manifestants de l'opposition d'avancer vers 1
photo Yonel Louis


unicef O
Fonds des Nations Unies pour l'enfance APPEL D`'OFFRE


Dans le cadre de son programme de cooperation avec le Gouvernement hatien et Le Fonds des Nations Unies
pour l'Enfance (UNICEF), dsire contractor une agence de communication pour la conception et la production
du matriel informatif appel sensibiliser le public en gnral et les jeunes en particulier sur le VIHSIDA.

TEACHES PRINCIPLES
* Produire : un dpliant sur les 10faits relatifs au VIH-SIDA principalement adress aux jeunes ; une affiche
sur la stigmatisation vis--vis des gens vivant avec le VIH ; une affiche sur la transmission du VIH de la mre
l'enfant; une affiche de sensibilisation pour la prise en charge des orphelins du SIDA au sein de leurs
communauts
* Concevoir une maquette pour chacun des products et la faire approuverpar l'UNICEF
* Pr-tester la maquette auprs des publics cibls en collaboration avec I'UNICEF
* Aprs l'approbation des maquettes par l'UNICEF, produire : 100,000 exemplaires du dpliant;.et 15,000
exemplaires de chacune des affiches

* Oualifications du product recherch
1. Dpliant sur les 10 faits relatifs au VIH-SIDA
Format 8 x 11
Illustrations & couleurs
Images positives de jeunes dans la vie quotidienne & formes gomtriques attrayantes en quadrichromie.
Papier CMYK recto/verso, coated 2 sides 100 lbs

2. Affiches (stimatisation, transmission mre enfant, orphelins du SIDA )


Format 17" x 22"
Illustrations & couleurs


Papier coated two sides


Images positives et illustrations graphiques en quadrichromie inspirant :
La solidarity par rapport aux personnel vivant avec le VIH
La ncessit du test de dpistage du VIH chez les femmes enceintes (prwtion la transmission du VIHde
la me lenfant)
Un encouragement la la prise en charge des orphelins du SIDA

QUALIFICATIONS REQUISES pour l'agence de Communication
* Etre une agence spcialise dans le domaine de la Communication pour le changement de comportement
* Jouir d'une trs bonne experience dans la production de matriel d'information, de communication et de
sensibilisation social
* Avoir une reconnaissance lgale en Haiti.
* Avoir une bonne connaissance du milieu socio-culturel d'Hati et ses consequences sur la situation du VIH-
SIDA.
* Avoir des rfrences positives sur au moins trois productions similaires dj ralises.
* Pour la production du dpliant, les ateliers graphiques composs dejeunes graphistes sont encourages.


amp Lavaias
amricain, que les premiers troubles ont t enregistrs. Un
group de contre-manifestants pro-lavalas se tenait devant
la Facult de Droit, sous le contrle de
k policies sur place. La premiere pierre a
t lance en direction des manifestants
de l'opposition. Les agents de l'ordre
n' ont plus t capable de grer la situa-
tion et ont lanc des gaz lacrymognes
pour disperser les foules opposes.
Escorts tout au long du
parcours par des membres
d' organizations populaires, les manifes-
tants de la Convergence ont t
littralement empchs d'approcher le
Palais National. "Si nous leur laissons
la chance d'arriver devant le palais
Sprsidentiel, un jour, ils voudront y
entrer ", ont expliqu les OP lavalas.
Les opposants ont cependant
essay d' arriver devant le Palais National
par tous les chemins possibles, mais,
toujours, ils en ont t empchs. C'est
la rue de la Runion qu'ils ont t
bloqus dfinitivement par une contre-
manifestation. Jets de pierres, tirs
d' armes automatiques, rien n'a t
e Palais National glig. Objectif, repousser les manifes-
tants pro-convergence. Bilan, au moins cinq
personnel blesses et une dizaine
malmenes dans les deux camps.
La determination d'en dcoudre
tait sous-jacente au sein des deux parties.
I n'y a pas de doute, le climate social se
dtriore gravement. HPN


Aristide critique
les parties de
opposition ...
(Aristide ... suite de la page 3)
Ces 5 secteurs don't la Confrence
Episcopale catholique, le patronat et la
Fdration protestante ont dsign leurs
reprsentants sans toutefois les autoriser
prter serment.
M. Aristide a estim que seule la
mise en place du CEP peut contribuer
diminuer les consequences de l'embargo
conomique impos au pays par la
communaut international.
Le President a dclar que la ques-
tion de scurit ne devrait pas servir de
prtexte pour bloquer le processus de for-
mation du conseil lectoral.
"La question de scurit est
important avant, pendant et aprs les
lections, mais ne doit pas servir de prtexte
ceux qui ont peur des lections. en raison
de leur manque de popularity surle terrain",
a indiqu le chef de 1 Etat.
Selon M. Aristide, les parties
politiques qui n'ont aucune base, pourraient
profiter de la priode lectorale pour se fire
connatre de la population.
Faisant savoir que le part Fanmi
Lavalas a toujours accept de fire des sac-
rifices depuis le dbut de la cruise politique,
il a rappel que la formation du CEP n'a
- pas t bloque par le parti au pouvoir.
(AIIP)


Vers une

resolution

du problme

du ptrole
Port-au-Prince, vendredi 10
janvier 2003 (HPN) Les membres de
la commission de l'conomie du Snat ont
rencontr vendredi le Ministre de
(voir Ptrole/ 7)


Page 6


LA TENSION MONTE D'UN CRAN
"%Be'0 1 - 1


Les offres de prix accompagnes d'une presentation claire et complete de l'agence et de trois preuves de travail
similaire dj ralis sont transmettre sous pli ferm :
UNICEF, Service des Ressources Humaines, Consultation Programme Communication, 17, rue Armand
Holly/Debussy, P.O. Box 1363, Port-au-Prince, Haiti HT 6113
Date limited de soumission des candidatures: 27 anvier 2003 16 :00 heures


--


~-


1


L








Mercredi 15 Janvier 2003
11nti ; h-\ir(-bi, VlI XVI No 50


I HAITI-CRISE I


Hia II IVlen IarcII VI. Aviio..... I


Au moins 10 blesss, don't 1 journalist
Port-au-Prince, 10 janvier 2003-(AHP)-Un Convergence ont galement t blesss. bless ce dernier est parti de la position occupe par les
journalist de Radio Magik Stro, Rony Mathieu, a t Selon diffrents tmoignages, don't celui du manifestants de la Convergence.
bless vendredi coups de bouteilles lors d'incidents entire journalist Rony Mathieu, I'engin (une bouteille) qui a Le journalist a t conduit d' urgence l'hpital,
deux groups de manifestants accompagn de policies, de
l'occasion d'un appel la grve confrres journalists et de
lance par un group de syndicats ,. nombreux membres d'OP. Il a
qui affirnaient au dpart vouloitr .~, regagn son domicile aprs avoir
protester contre les nouveaux prix ". reu des soins.
du carburant. Plusieurs leaders de la Con-
Cette manifestation vite vergence, don't Evans Paul,
rcupre par les 22 parties de la ,r:.. Roselaure Aubourg et l'ancien colo-
Convergence Dmocratique n'a nel Himniler Rbu, ont pris part la
toutefois runi que quelque 200 manifestation lance initialement par
personnel. une association syndicale.
L'incident s'est produit Plusieurs membres d'OP
au moment o les partisans de don't le responsible de JPP, Ren
Fannil Lavalas et ceux la Conver- Civil, ont accus Rbu d'avoir tir
gene ont commence s'affronter ~ vendredi martin sur des membres
coups de pieTrre. I opposition ..:d'organisations populaires en en
rclamait le renversement des e blessant t au pied.
autorits constitutionnelles tandis Plusieurs responsables
que les membres d'organisations syndicaux la base du movement
pro-gouvernementales appelaient de ce vendredi avaient appel dans
F opposition emprunter la voice la matine son annulation,
des urnes si elle veut arriver au expliquant qu'iln'avaitplus saraison
pouvoir. d'tre en raison des ngociations
Outre le journalist enclenches par le gouvernement sur
hl e.i. & .la tt re- membres d'OP Manifestant de Pnnnosition cette fois arms galement de btons et de "rigouaz" la question du carburant. (AHP)


es-lavalas et lm partisan de laV
pro-lavalas et un partisan de la


photo Yonel Louis/HenM


LE SOCIAL, TALON D'ACHILLE DU POUVOIR LAVALAS


AlterPresse, 8 Janvier -- Un srieux avertissement
au gouvernement lavalas de la part des secteurs sociaux :
une grve appele par les syndicats de transporteurs, contre
une forte augmentation du prix del'essence, paralyse Hati.
Un "wake up call", disent certain confrres. Le
gouvernement aura-t-il un autre choix que de reculer,
comme dans le cas de l'universit, la fin de l'anne
dernire ?

L'anne 2003 dmarre sur un srieux
avertissement pour le gouvernement lavalas au pouvoir,
avec une grve des transports, transforme en grve
gnrale. Le movement a totalement paralys les activits
la capital et dans la plupart des villes de province.
Une dizaine de syndicats de transporteurs ont
appel un arrt de travail pour la journe du mardi 7
janvier, afin de forcer le gouvernement surseoir sur une
svre measure d'augmentation des prix des products
ptroliers, annonce le premier janvier. Les prix ont connu
une moyenne d'augmentation de 50 60%. Par example,


pour le gasoil, qui est 1' essence la plus utilise, au niveau
du transport public et des voitures de service, le prix a volu
de 30,50 G a 56,00 G.
Le mardi 7 janvier, Port-au-Prince tait une ville
morte. Le transport public tait quasiment inexistant. Les
divers circuits de la capital n'ont pas t desservis. Les
autobus reliant la capital la province sont rests en
stationnement dans les gares. La compagnie mixte de trans-
port "Service-Plus" tait incapable d' ponger une demand
dmesure. Des foules de passagers qui voulaient se rendre
leurs activits quotidiennes, ont du rebrousser chemin.
Le grand commerce et les banques ont ferm leurs
portes alors que les talagistes etaient trs peu nombreux
dans les centres commerciaux. Administration publique a
galement t paralyse, faute de fonctionnaires. La rentre
scolaire du deuxime trimestre, fix pour le 7 janvier, n'a
pas eu lieu.
La mme situation a rgn dans la plupart des villes
de province, selon les rapports communiqus par les
correspondents locaux.


Vers une resolution du problme du ptrole
(Ptrole ... suite de la page 6) le cot du ptrole. Ils ont aussi mis sur le tapis les
1' Economic et des Finances, M. Faubert Gustave. Cette consequences de l'ajustement du prix du ptrole sur la vie
entrevue, qui s'est droule huis clos, avait pour objectif de la population. Le snateur a laiss entendre que des
de poser le problme de1' augmentation du prix des products propositions avaient t faites pour amliorer les conditions
ptroliers par le gouvernement, de vie des citoyens. Il a galement dclar qu'il tait prob-
Le Ministre des Finances, Faubert Gustave, a able quele prix du ptrole soit diminu aprs les pourparlers
finalement dclar, face l'insistance des journalists, que entire les secteurs concerns le 14 janvier prochain.
cette runion consistait fournir aux parlementaires des Le Ministre du Commerce, Lesly Gouthier,
informations pour qu'ils puissent prendre les measures galement present cette audition, a second son confrre
ncessaires et formuler des propositions au gouvernement. des Finances. Selon lui, beaucoup d'autres questions
SelonleprsidentdelacommissionduCommerce, auraient t voques durant cette rencontre avec les
le snateur Prince Sonson Pierre, deux aspects auraient t parlementaires, par example les dispositions prendre pour
voqus autour de cette question. L'clairage conomique l'augmentation du salaire minimum. Le ministry Gouthier
et l'angle politique. Les parlementaires ont questionn le croit galement qu'il est temps de fixer les tarifs des
Ministre sur les measures techniques adopter pour rduire diffrents circuits de transport. HPN


Cette journe qui rappelle les movements de la
fin des annes 80 contre les gouvernements militaires,, s'est
gnralement droule dans le calme. Dans plusieurs
quarters, les rues se sont transformes en terrain de foot-
ball ou de basket-ball.
Cependant quelques actes de violence ont t
relevs, selon des informations diffuses par la radio. A
Martissant, priphrie sud de la capital, trois personnel
ont t blesses par balles. A Ganthier, petite ville situe au
nord-est de Port-au-Prince, des jets de pierres'ont fait
plusieurs blesss.
Joseph Montes de l'Inter-syndicale, une des
organizations la base du movement de grve, a salu le
respect gnral du mot d' ordre. Les secteurs politiques de
1' opposition, notamment la Convergence Dmocratique, ont
galement applaudi le succs de la grve du 7 janvier et
rendu le pouvoir Lavalas responsible de la situation
catastrophique, dans laquelle se trouve le pays.
Le ministry du commerce Leslie Gouttier a fait
savoir que le gouvernement ne reviendrait par sur sa
decision. Pour le gouvernement, le blocage de l'aide
international empche toute subvention du prix de
l'essence, don't les prix ont augment sur le march inter-
national. Revenir sur les nouveaux prix quivaudrait, selon
les responsables, dbourser annuellement 2 milliards 400
millions de gourdes pour subventionner l'achat du ptrole.
La structure des prix des products ptroliers est telle
que les taxes et droits de douane s'elvent .environ 37%
du prix la pompe. Dans le cas de la gasoline suprieure
qui cote 85,00 Gourdes le gallon la pompe, la part qui
revient l'tat est de plus de 31,00 Gourdes. La marge
bnficiaire des companies ptrolires et distributeurs est
respectivement de 8,47 Gourdes et 7,31 Gourdes. Le
pourcentage des recettes gouvernementales est cependant
moindre sur le Diesel. Sur un gallon de gasoil, les taxes et
droits de douane s'lvent 7,57 Gourdes, contre 6,00
Gourdes aux companies et 4,29 Gourdes aux distributeurs.
(voir Social / 8)


Christiane Taubira crit au Premier Ministre Franais


(Bicentenaire ... suite de la page 5)
2 esprance de vie n'atteint pas quarante-sept ans. La popu-
lation est aux deux tiers analphabte. On y compete un
mdecin pour dix mille habitants. Plus d'un million
d' Hatiens ont d rechercher la survive dans un exil incertain.
La dette de dcolonisation paye la France n'est
pas la seule cause des retards conomiques et sociaux
d'Hati. Mais il est incontestable qu'elle a constitu une
ponction financire considerable, handicapant et limitant
durablement l'accumulation de capital et la modernisation
de l'appareil productif, tout en contribuant par ces
versements l'accumulation du capital en Europe que la
colonie la plus productive du nmoiide, alors appelc perle
des Antilles, avait dj stimul ds le dix-huitime sicle.
De l'esclavage, il n'est pas de reparation possible.
Ce crime n'est pas de ceux que l'on value. Mais lorsque,


comme dans ce cas, sa rcompense a t mesure, il est
just de restituer l'intolrable indu.
Christiane Taubira demand au Premier Ministre
de faire procder au nom du Gouvernement franais
l'abrogation du trait du 18 fvrier 1838 et la restitution
du tribute vers. L'quivalent de six annes de recettes
budgtaires de 1'Etat hatien pourrait servir de base
d' valuation.
Cet acte de restitution devrait participer d'un
nouvel lan dans l'environnement regional et cultural
d' Haiti. Les sommes verses pourraient abonder un fond
d'intervention faisant priority l'Education, la Sant, le
Logement. Ce fond serait confi des reprsentants de la
socit civil hatienne, d'organisations non
gouvernementales dj implantes en ce pays, de
personnalits qualifies hatiennes et franaises et de


Dlgus des deux Etats.
Au regard de sa forte contribution au paiement de
la dette et de sa place aujourd'hui encore dans la sociologie
hatienne, la paysannerie en serait parmi les principaux
bnficiaires. Les jeunes et leurs besoins en education et
en formation tant un public prioritaire. L' mancipation des
femmes tant une ncessit et une exigence. Par ce geste
accompli le jour o tous les Rpublicains du monde
commmoreront le bicentenaire de la Rpublique d' Haiti,
premiere Rpublique Noire au monde, la Rpublique
franaise renouera avec ses ambitions universelles,
porteuses du message de la Libert, de la Justice et de la
Fraternity.
Ce 30 Dcembre 2002
Christiane TAUBIRA.


Page7


e







Page 8


SNOUVELLE ANNEE I


Mercredi 15 Janvier 2003
Haiti en Marche Vol. XVI No.49


UN BEAU CALENDRIER 2003


Prservons nos enfants contre la violence


Un beau calendrier nous est tomb sous les yeux
en ce dbut d'anne. Prpar conjointement par 1' UNICEF
(Fonds des Nations Unies pour l'Enfance), le Ministre
des Affaires Sociales et du Travail et le Mouvement
Mondial en Faveur des Enfants, il prsente chaque page
des photos d'enfants, photos prises sur le vif et montrant
un group d'enfants l'air srieux, des enfants pensifs,
une petite fille au milieu de dcombres, un petit garon
1' air puis, sa serpillre en main frottant un parquet souill,
d'autres enfants dans un paysage dsertique, un seau d'eau
sur la tte, ou un gallon en main partant la recherche
d'une eau problmatique. Plus loin, pour le mois de juin,
les enfants ont des yeux effrays, terrorists mme ... et la
lgende pour ce mois est :
Prservons nos enfants contre la violence et
enseignons-leur la tolerance.
Un enfant qui grandit dans un milieu de violence,
deviendra un adulte violent. Apprenons nos enfants
-accepter les ides des autres.
Pour le mois de juillet, les enfants ont leur sac au


dos, d'autres sont en uniform et la lgende: N'excluons
aucun enfant. Parce que tous les enfants, filles et garons
naissent libres et gaux en dignit et en droits.
Le mois d'aot semble tre celui des vaccins et le
petit patient hurle, tandis que la seringue s'enfonce
inexorablement. Occupons-nous du sort de chaque enfant.
Tous les enfants doivent bnficier des meilleurs soins de
sant possible, d'une alimentation quilibre et d'un
environnement sr et salubre.
En Septembre, reparaissent les enfants en
uniform: Offrons tous les enfants une education de quality
. Toutes les filles et tous les garons doivent bnficier d'un
enseignement gratuit et de quality.
Le mois d' octobre est lui aussi consacr 1' cole:
Luttons contre la pauvret.
Renforons l'aide au dveloppement pour les enfants. Le
bien-tre des enfants doit figure parmi les priorits des
programmes d'allgement de la dette, de l'aide au
dveloppement et des dpenses publiques.


Pour Novembre, l'almanach offre une image de
pauvret et de misre. Une toute petite fille s'attle
balayer une cour sordide, tandis qu'une autre assise sur le
pas de porte, prfre dtourner la tte, en qute d'une au-
tre image peut-tre, moins dsesprante.
En Dcembre: Luttons contre le Sida ,des ado-
lescents souriants portant des vtements aux couleurs vives
semblent dire: An nou lite kont maladi Sida a. Les enfants,
les adolescents et les families doivent tre informs sur le
VIH/SIDA.
Trs bien prsent, sur paper glac, 1' almanach
recommande d'couter les enfants, de leur donner la
priority, de les protger au course des conflicts, de mettre
fin l'exploitation des enfants, de protger la terre d' Haiti
et son environnement pour les enfants etc.
Si chacun faisait sien, ne serait-ce qu'une seule
des recommendations de cet almanach, ce serait dj un
grand pas de gagn.
Bravo aux institutions ayant prpar cet almanach
de 1' anne 2003.


HAITI-INSECURITE

Un tmoignage important


Le sentiment anti-Aristide fait surface dans de
nombreuses manifestations ces derniers jours. C' est le titre
d'un article public dans le Miami Herald en date du samedi
11 Janvier.
l y est fait tat des dclarations du gouvernement
hatien selon lesquelles des ex-soldats des Forces Armes
d' Hati travaillent urgemment au renversement du pouvoir
Lavalas.
L'article reprend aussi les rcentes dclarations de
Marie Yolaine Gilles de la Coalition Nationale pour les
Droits des Hatiens(en anglais NCHR) dmentant en
quelque sorte les dclarations du pouvoir en place, en
soulignant que, de son ct, elle n'avait constat aucune
evidence ressemblant de prs ou de loin des hommes
arms pendant les trois jours qu'elle aurait passs dans la
region de Lascahobas.
Dans 1' article du Miami Herald, on lit au contraire:
Comme documentaliste ayant travaill dans la
region du Centre d'Hati le mois dernier, j'ai vu plein
d'vidence de la presence de ces hommes arms.
Et l'auteur de ces lignes raconte: Le 17 Dcembre,
vers les 9 heures du soir, je conduisais unejeep transportant


des mdecins hatiens et des patients qui se rendaient de
Belladre Lascahobas, zone frontalire avec la Rpublique
Dominicaine.
Comme nous prenions un virage dans une route
retire, nos phares soudain ont clair 5 hommes arms
debout prs de leur voiture, vtus de vtements de camou-
flage. Ils ont point leurs mitraillettes et leurs pistolets dans
notre direction, nous forant nous arrter.
Ils nous ont forc descendre de notre jeep, nous
aligner cte cte. Ils ont interrog l'un de notre group,
un mdecin hatien, lui demandant qui nous tions et o
nous allions. Quand le mdecin leur a expliqu que nous
tions en train de transporter des patients de Belladre
Lascahobas, ils se sont identifies comme d'anciens membres
des Forces Armes d'Hati.
Comme nous tions toujours l, les mains en l'air,
les armes pointes contre notre tte, ils nous ont faitlaleon;
comme quoi le Prsident Aristide avait dissout l'Arme
hatienne, et qu'ils juraient de ramener les Forces Armes
d' Hati dans le pays.
Aprs cette harangue anti-Aristide, ils nous ont
ordonn de retourner dans notre vhicule et nous avons pu


Le gouvernement recherche un ventuel

doublement du salaire minimum


Port-au-Prince, 9 janvier 2003- (AHP)- Le
gouvernement hatien a inform avoir entam le dialogue
avec diffrents secteurs sociaux autour des mcanismes
dfinir en vue de l'allgement des souffrances de la popu-
lation.
En ce sens, lamninistre des Affaires sociales, Eudes
Saint-Preux C, arencontr des responsables du secteur syn-
dical don't ceux de la Centrale autonome des travailleurs
hatiens (CATH), de la Fdration des ouvriers syndiqus,
de la Centrale gnrale des travailleurs, et de la
Confdration des travailleurs hatiens (CTH).
Les discussions ont port notamment sur des
propositions relatives une baisse ventuelle des prix des
products de premiere ncessit et des products ptroliers, la
fixation des nouveaux tariffs du transport en commun et
l'ajustement du salaire minimum.


Le secrtaire gnral adjoint de la CTH, Jacques
Belzin, a inform que le gouvernement n' carte pas la
possibility d'une baisse des products ptroliers si l'aide
international destine Haiti est dbloque et si les prix
du carburant viennent chuter sur le march international.
Quant ajustement du salaire minimum, Jacques
Belzin a indiqu que le secteur syndical a remis au
gouvernement une proposition dans laquelle il formule le
souhait que le salaire minimum actuellement de 36 gourdes
soit fix 100 gourdes.
Selon M. Belzin, cette proposition fait l'objet de
discussions entire le Ministre des Affaires sociales et le
secteur patronal.
Le gouvernement de son ct a propos un
doublement du salaire minimum, qui passerait de 36
gourdes 72 gourdes. (AI-P)


LE SOCIAL, TALON D'ACHILLE DU POUVOIR LAVALAS


(Social ... suite de la page 7)
Les responsables syndicaux estiment que le
gouvernement est en difficult financire cause de ses
trop nombreuses dpenses politiques. Selon eux, les
dirigeants Lavalas dpensent des millions principalement
pour rmunrer le lobby international et la compagnie
trangre prive qui assure la scurit du president Jean
Bertrand Aristide ...
La dernire augmentation des prix de 1' essence a
dj des effects ngatifs sur tous les secteurs de l'conomie
hatienne dj mal en point. On enregistre dj une aug-
mentation gnrale des prix: ceux des products de premiere
ncessit, mais aussi ceux des services, car le carburant est
pour le moment la principal source d'nergie lectrique
dans les secteurs commercial et industrial.


A la fin de l'anne dernire, face la mobilisation
dans les milieux tudiants qui avaient bnfici de l'appui
de plusieurs secteurs, le gouvernement avait d reculer sur
une disposition de replacement du Conseil Excutif lu
de l'Universit d'tat par un Conseil Provisoire nomm.
Les problmes conomiques et sociaux, qui
reprsentent un dfi norme pour le pouvoir en place,
s'ajoutent des difficults politiques demeurs, plus de deux
ans aprs les dernires lections, insolubles. Le premier
janvier dernier, a l'occasion du 199me anniversaire de
' indpendance du pays, le Prsident Jean-BertrandAristide
dclarait que 2003 serait une anne lectorale. Mais
l'opposition et divers secteurs devant dlguer leurs
reprsentants au Conseil electoral Provisoire, continent
de juger les conditions inadquates. (AlterPresse)


continue notre chemin.
Cet article peut servir convaincre ceux qui
continent douter que de tels incidents arrivent vraiment
dans le Plateau Central, crit l'auteur. En tout cas, c' est ce
que moi j'ai vcu.
Et c' est sign David Murdock, Washington DC.
Ce tmoignage a t public dans le quotidien The
Miami Herald, en date du samedi, 11 Janvier 2003.


Fausse announce

de la mort de

Ronald Cadavre
Port-au-Prince, le 9 janvier 2003 (AIIP)-Les in-
formations diffuses mercredi Port-au-Prince, selon
lesquelles ancien chef d' Organisation populaire de la Sa-
line, Ronald Camille dit Ronald Cadavre serait dcd en
prison, se sont rvles fausses.
Ronald Camille avait t arrt il y a quelque mois
sous l'accusation de meurtre sur la persomne du nomm
Jean Fritzner, tu devant le parlement.
Selon des sources proches de 1' APENA, ancien
chef d'OP n'est pas dcd. Ronald Camille qui est plutt
malade, est actuellement soign dans un centre hospitalier
de la Capitale.
La rumeur autour d'un ventuel dcs de Ronald
Cadavre a donn lieu des violence dans le quarter de la
-Saline. (AIIP)


Recensement

effectif partir

du 12 janvier
Port-au-Prince, le 9 jan.-(HPN)- Le IVe
recensement gnral de la population et de l'habitat va
dbuter le 12 janvier. Il vise recueillir une srie
d'informations pour mieux connatre les ralits'socio-
dmographiques des populations qui resident sur le territoire
de la Rpublique.

Cette operation, qui devrait durer deux semaines,
tiendra particulirement compete des questions portant sur
le comfort des mnages, l'ducation, la migration, la
fcondit, la mortality, l'emploi, pour ne citer que ces
domaines. Des formulaires questions fennes et ouvertes
(voir Recensement / 9)

Bonne et Heureuse

Anne 2003
L'informnation de bon matin ...
C'est Mlodie Matin
7:00 9h30 am
MELODIE 103.3 FNM
Port-au-Prince
Phone 221-8567/ 8568
FAX 221-0204


1








Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


LIVES


I


Page 9


Trujillo et les sanctions conomiques


(D'aprs le roman de Mario Vargas Llosa, "La fte au Bouc", sur la vie du dictateur dominicain Rafael Trujillo)


PORT-AU-PRINCE, 8 Janvier Les sanctions
conomiques ne datent pas d'aujourd'hui, et les dictatures
ne sont pas non plus pargnes. Elles ont frapp les rgimes
de Papa Doc, de Trujillo ( l'exception notable de Baby
Doc).
Cependant tous ces charmants messieurs n' ont pas
ragi de la mme faon.
Le dictateur dominicain, Rafael Leonidas Trujillo
y Molina, eut une reaction qui mrite d'tre retenue, s'il
faut en croire le roman de Mario Vargas Llosa, "La fte au
Bouc", pourtant pas tendre pour le tyran de Santo Domingo,
en effet l'un des pires monstres que le pouvoir absolu ait
invents.
Nous sommes en 1960. Trujillo n'a plus que
quelques mois vivre, puisqu'il sera assassin en 1961.
Il a une seule preoccupation, et ce n'est pas
l'opposition son rgime qu'il a depuis longtemps mate,
du moins le croyait-il, force de terreur (distille par son
chef du service des renseignements et excuteur des hautes
et basses oeuvres du rgime, le monstrueux et sadique
Johnny Abbes Garcia) et force aussi de corruption. Mais
son problme ce sont des sanctions dcrtes contre la
Rpublique Dominicaine par l'Organisation des Etats
Amricains.
Aprs avoir t le chouchou de l'oncle Sam pen-
dant plus de deux dcennies (y compris en 1937 quand il
faisait assassiner plus de 10.000 ressortissants hatiens la
frontire), le dictateur, le mga-dictateur dominicain avait
fini par se croire vraiment tout permis, jusqu' organiser
une tentative d'assassinat du president vnzulien Romulo
Betancourt, lui aussi un chouchou de Washington ...
Mais ce n'est pas tout, les hommes de Johnny
Abbes russirent enlever en plein New York un crivain-
journaliste, Jesus de Galindez, qui avait public des articles
anti-trujillistes dans la press amricaine et le conduire
Santo Domingo o aprs avoir t abondamment tortur, il
sera balance par-dessus une falaise pour tre dvor par les
requins, sort que Trujillo destinait ses ennemis les plus
"intimes."
Alors trop c' est trop! La CIA dcida partir de ce
jour que son lve l'un de ses meilleurs lves tait
devenu une menace pour les intrts amricains.
Voici Trujillo recevant Johnny Abbes venant se
plaindre son matre de deux vques, don't l'un est un
citoyen amricain, Mgr Reilly, considr comme le vritable
auteur d'une Lettre pastorale dnonant le gouvernement


SJohnny Abbes : "Il faut percer cet abcs, Excel-
lence. Le problme majeur n' est pas Kennedy, trop occup
par chec de la baie des Cochons. C' est 1' Eglise. Si nous
ne mettons pas hors d'tat de nuire cette cinquime colonne,
a va chauffer. Reilly sert d'appt ceux qui rclament
1'invasion... Et n'oubliez pas que Kennedy est catholique. "
"Nous sommes tous catholiques, soupiraTrujillo.
C' est une raison suffisante pour ne pas le toucher. Ce serait
donner aux gringos le prtexte qu'ils cherchent."
Johnny Abbes : "L'Eglise veut la guerre, Excel-
lence. Et dans les guerres, il n'y a que deux solutions : ou
se rendre ou dfaire l'ennemi. Les vques Panal et Reilly
sont en rebellion ouverte."
Mais Trujillo ne se dcide pas encore frapper.
"Ne touchez pas aux vques pour le moment. "
Mais il n' en sent pas moins la colre monter en
lui. Est-ce que ces deux vques allaient finir par s'en tirer
et parader comme ce rat d' gout de Betancourt ? Ce cloporte
de Caracas avait obtenu que l'OEA sanctionne la
Rpublique Dominicaine et que tous ses membres rompent
leurs relations diplomatiques en appliquant des pressions
conomiques qui asphyxiaient le pays.
Chaque jour, chaque heure cornait ce qui avait
t une florissante conomie.
Mais l'homme pour ce genre de responsabilits
ce n'tait pas le chef du SIM, Johnny Abbes Garcia, c'est
un autre homme tout faire et de confiance du dictateur, un
brilliant salopard, car Trujillo n' avait autour de lui que les
meilleurs, salauds mais brillants. Signe particulier : ils
avaient le privilege unique de lui parler en toute franchise,
de tout lui dire sans fard, c' est un ordre !
Trujillo: "Alors comment vont les affaires ?"
'Trs mal", fit le snateur Chirinos.
Henry Chirinos, constitutionnaliste, conomiste,
supermanager, et mme pote ses heures perdues. Etmieux
encore, il tait capable de travailler 12 heures d' affile,
rivalisant en cela avec Trujillo, lui aussi un monstre de tra-
vail. Aprs une nuit au bordel et empiffrer la plus grande
quantit d'alcool possible et imaginable, ce clibataire se
pointe au parlement 8 heures du matin o il dlivre un
message magistral enrob de citations grco-latines ...
Mais aujourd'hui le coeur n'y est pas ... A cause
des satanes sanctions.
"Si les sanctions ne sont pas bientt leves, nous
courrons la catastrophe."


(Recensement ... suite de la page 8)
relatives ces champs seront soumis aux interviews.

Tous les 10 ans, il est recommand par les Nations
Unies d' organiser un recensement de population. Or, le
premier recensement gnral de la population et de l'habitat
en Hati a eu lieu en 1950, le deuxime en 1971, le troisime
en 1982. Le quatrime auralieu en 2002, soit 20 ans aprs.
Hati est inexprimente en matire de recensement, elle
est en train de faire son apprentissage en la matire ,
soutient Daniel Milbin, directeur technique du recensement
de la population et de l'habitat.

Cette irrgularit est inhrente la conjoncture du
pays et au gel des fonds destins Hati par certain bailleurs
internationaux, a laiss entendre M. Milbin. Pour justifier
cette position, il a pris en example ce IVe recensement qui
devrait tre fait depuis 1992 mais qui n'a pas pu se raliser
cause de la conjoncture politique instable de l'poque.

Optimiste quant la ralisation de ce IVe
recensement, le directeur technique pense qu'on peut dire
dj qu' Hati, en 50 ans, aura excut quatre comptages.


Le recensement de population revt une
importance capital dans la measure o il constitute une source
privilgie de donnes et d'informations pour la prise de
decisions, que ce soit au niveau du secteur public ou priv.

L'actualisation cartographique du territoire
national accomplie rcemment facilitera le travail de agent
recenseur, car toutes les zones du pays sont groupes par
spcificit, assure le directeur. Cela pour dire que mme
les maisons situes dans les bidonvilles seront comptes.
partir de ce dnombrement, on pourra mme envisager des
infrastructures pour ces zones marginalises, a affirm M.
Milbin.
Interrog sur l'intgration ventuelle du 10e dpartement
dans ce 4e recensement, M. Milbin a rpondu par la
negative. Selon lui un inventaire de population couvre un
territoire donn. Or, le 10e reste un territoire fictif. On ne
peut pas le dlimiter parce qu'il est parpill travers le
monde. Toutefois, une conciliation finale aprs le IVe
recensement et les autres comptages de la dcade 1990 et
2000 reste possible.


La catastrophe s'tait dj produite, et de quelle
manire Mais au moins, soupira le dictateur pardon le
Bienfaiteur -, les gringos n'avaient pas obtenu ce qu'ils
pensaient tre le coup de grce : 1' approvisionnement en
ptrole, tout comme les pices dtaches pour les vhicules
et les avions.
(Ecoutez a). Trujillo pursuit : Johnny Abbes
Garcia s'tait arrang pour que le combustible transit par
Hati, en franchissant la frontire en contrebande. Le surcot
tait lev (ah oui, chez nous Papa Doc tait arriv au
pouvoir, et ce n' tait pas une "tte nan sac" celui-l !J, mais
le consommateur ne le payait pas, le rgime absorbait ce
coup de pouce financier.
Nous touchons l'une des originalits de la
reaction trujilliste sous les sanctions conomiques : lepeuple
ne doit pas se sentir la victime...
Mais, protest Chirinos, '' Etat ne pourrait sup-
porter longtemps encore cette hmorragie. Il n'y a
pratiquement plus de rentres de fonds dans aucune
entreprise" (entreprises d'Etat ou entreprises de Trujillo,
c'est la mme chose).
Chirinos soupira encore et poursuivit : 'Tout
comme on n'a pas licenci un seul ouvrier, paysan ou
employ, malgr la guerre conomique qui dure maintenant
depuis plus d'un an."
Trujillo : 'Tu veux une explosion de milliers de
chmeurs. Ajouter un problme social tous ceux que j'ai
dj."
Eh bien, a c' est du Trujillo.
L'autre aspect de ce caractre special sous les sanc-
tions conomiques, tel que rapport dans le roman de Mario
Vargas Llosa, oyez plutt:
'Trujillo avait donn l'ordre qu'aucun Dominicain,
mme sa propre famille, ne sorte un seul peso du pays tant
que dureraient les sanctions. Il n'allait pas permettre aux
rats de tenter de quitter le navire qui finirait, en effet, par
sombrer si tout l'quipage, commencer par les officers
et le capitaine, se mettaient fuir. Non, bordel de merde.
Parents, amis et ennemis devaient rester ici, avec tous leurs
avoirs, pour livrer bataille ou tomber au champ d'honneur.
Comme les marines, bordel (Trujillo est toujours rest
fier de sa formation par le Corps des marines pendant la
premiere occupation amricaine de la R.D.).
Chirinos vient de lui apprendre que sa propre
pouse, la Trs Honorable Dame, demandait la permission
de transfrer un million de dollars dans un compete en Suisse

Trujillo : "Conne et grippe-sous J'aurais mieux
fait de la rpudier" etc, etc.
Et quand Chirinos lui apprend que son fils ain, le
gnral Ramfis, veut bloquer cinq millions, argent de la
vente du sucre, plac aux Lloyds de Londres, pour les
transfrer sur un compete priv Paris, alors Trujillo explose

Trujillo Chirinos : 'Tu as de la chance de ne pas
tre mari, de ne pas avoir de famille. L'erreur de ma vie a
t ma famille. Mes frres, ma propre femme, mes enfants.
As-tu jamais vu pareilles calamits. Sans autre horizon que
l'alcool, le fric et la baise. Y en a-t-il un seul qui soit ca-
pable de continue mon oeuvre ? N' est-ce pas une honte
que Ramfis et Rhadams, en cet instant, au lieu d'tre ici,
mes cts, jouent au polo Paris." Etc, etc.
Chirinos coutait, les yeux baisss, immobile, le
visage grave, solidaire mais sans dire un mot, craignant sans
doute de compromettre son avenir s'il se risquait exprimer
sa mauvaise opinion sur les fils et les frres du Chef."
Car nous parlons tout de mme de l'un des plus
terrible dictateurs de tous les temps.

"La fte au Bouc" de Mario Vargas Llosa, un ro-
man qui aurait dj, semble-t-il, un grand succs en Hati.


Hati et le

sommet mondial

de information
Port-au-Prince, le 9 jan.-(HPN)- Le
Programme des Nations-Unies pour le Dveloppement
(PNUD) et le Rseau de Dveloppement Durable
d' Hati (RDDH) organisent les 15 et 16janvier 2003 la
deuxime dition du Sommet de 1' Internet Hatien,
1' Htel Montana. Cette activity se situe dans le cadre
du prochain sommet international sur la socit de
l'information qui se tiendra Genve du 10 au 12
(voir Internet / 14)


Recensement effectif partir du 12 janvier


GARAGE THE YBA NETWORK, INC, PUBLISHER
THE MAXIMUM TRADITION OF CULTURE
CATALOGUING AT THE LIBRARY OF CONGRESS AND THE STATE SECRETARY OF MASSACHUSETTS
POST OFFICE BOX 35961 BRIGHTON, Ma 02135 U.S.A.
www.gyni.com

Available services provided:
Promoting happiness in the USA, Home and abroad in ail zones. We solicit financial grants with people we know.
We teach and broadcast information about auto mechanics, driving and other subjects. We also hold signs and copyright
stickers as a volunteer and trustee for ail political parties in their election show, including manufacturing and writing as
we do for Mr Valme who wrote chapo ba and an anttie without forgetting Mr Yves sans fanmi who has manufactured a
little book and magazine on how to repair le moteur of an auto car, which is the print one that promotes straight four old
cylinder engines, after he won a nobel prize in economics for life management. Anything else is a tip. Remember we are
a charitable relief and sanitarian foundation with provisions for education and entertainment.




0 Mercredi 15 Janvier 2003
Pagel0 MEILLEURS VOEUX Hati en Marche Vol. XVI No. 50
3 -,--, ,:1 -- ..
IL' .'r -;.


Solidarity et Partage


A l'occasion de la Nol 2002
qui boucle une anne de tension,
de douleur et de souffrances
pour Hati et le Peuple Hatien,
et dans la perspective de la Clbration
du Bicentenaire de notre Bicolore en 2003
le Gouvernement,
en communion avec le Chef de l'Etat,
vous exhorte tous, Citoyens de bonne volont
pris de liberty et de fraternity
vous ouvrir au souffle pacificateur
de la solidarity et du partage
qui nous rassemble, nous unit
et nous fortifie
Au course de notre Marche
vers un 2004 de progrs,
Dans une Hati de paix.


Bureau du Premier Ministre




Hati enMarche Vol. XVI No. 50 MEILLEURS VOEUX Page 11

Bon Ane 2003

Solid ite ai a

Nan okazyon Nol 2002
kap fmen yon ane tansyon,
doul ak soufrans
E nan prepare ane 2003
Bisantn Drapo nou
Gouvnman an nan tt kole
Ak chf leta-a
Mande nou tou-t ayisyen
bon volonte
Kite lespri fratnite
poze nan k-n,
Kalmi,
Solidarite nan libte
youn ak lt, nan resp pou-n
spare youn pou lot
Tou sa-k f nou kbt a kt
e bann fs tt ansanm
pou-n f pwogr
sou wout 2004
nan yon Ayiti an P.
Biwo Premye Minis








Page 12


1 MUSIOUE ET CULTURE


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


L'Album "Madichon" d'Erol Josu


Erol Josu est n un jour d'octobre sous le soleil
des Tropiques et a grand en Hati jusqu' son adolescence.
H a t lev dans une famille, attache la vie et au sacr.
Il est devenu un artiste engag avant de s'installer Paris.
Aujourd'hui il a un pied en Amrique et l'autre en Europe.
Il explique ici l'intrt de son travail.

Dominique Batraville : Erol Josu, vous tes
chanteur et prtre vaudou, comment lier.ces deux activits?

Erol Josu: Le vaudou, c'est un mode de vie. J' ai
eu la chance de grandir sous un pristyle vaudou etj' ai t
initi trs jeune au vaudou. Je pense que c'est l'un de mes
premiers contracts avec la musique. Le vaudou, en tant que
religion vcue, est aussi l'une de mes sources d'inspiration.
Je mne ma vie artistique et a ne nuit pas ma religion,
ma prtrise car le vaudou, c'est plus qu'une religion. Je
viens de dire que c' est un mode de vie. Et ce n'est pas un
Shasard si mes chansons sont des chansons vaudou mises au
got de 1' accident, du show-biz.

DB : Vos chansons traduisent-elles toujours bien
vos rapports avec l'imaginaire sacr ?


DOMINIQUE BATRAVILLE
EJ : Certaines, oui. Je rends hommage des loas.
Par exemple, je pense au texte de Rolph Trouillot dans
" Nago o je loue Ogoun, et aussi la nature enchante. Je
parle beaucoup de 1' eau, de voyage, de boat-people dans
cet album et je pense que l'eau estun space extraordinaire,
une tape obligatoire pour tout tre human et 1'aube 2004,
je pense qu'il est ncessaire de pouvoir se le rappeler.

DB : Est-ce que vous pouvez nous prsenter votre
premier album qui sort bientt?

El : Mon premier album "Madichon" ... le mot
qui fait peur, trembler, rflchir. Pourquoi Madichon ? Le
mot, c' est un peu mon histoire, mais ce dtail, vient d'une
bonne amie moi qui m'a vu sur scne danser et chanter (
qui je rend hommage, Rosie Bazile, chanteuse et
comdienne). Elle m'a dit tu es.un madichon ". Loin de
la dformation du mot franais maldiction, "madichon "
est synonyme de1' errant rebelle. Et au niveau conceptuel,
je fais un mlange, aprs des annes lumires d'Hati,
influence par l'Europe o j'ai vcu pendant longtemps et


L'EGLISE ET LES REFUGIES

Des voix s'lvent pour obtenir

la liberation de rfugis hatiens en Floride


Port-au-Prince, le 10 janvier (HPN) Neuf
Evques catholiques de Floride ont demand, dans une lettre
ouverte au president amricain George W. Bush, la liberation
de 228 rfugis hatiens, dtenus depuis leur spectaculaire
dbarquement aux Etats-Unis fin octobre 2002.
Depuis plus de deux mois, ces 228 demandeurs
d'asile hatiens subissent l'humiliation d'tre dtenus et
spars de leurs proches, rsidant en Floride ", soulignent
les vques dans leur lettre, envoye mercredi et signe
notammentpar 'archevque de Miami, John Favalora, ainsi
que par Mgr Thomas Wenski, trs proche de la communaut


hatienne de Miami.
Estimant qu'aucune "raison de scurit ne
justifiait la dtention de gens qui ne sont qu' la recher-
che de la libert pour eux-mmes et pour leurs enfants et
" qui fuient les perscutions politiques ou les violations des
droits de l'homme en Hati ", les prlats plaident pour une
liberation immediate.
Ces immigrants, parmi lesquels on trouve des
femmes et des enfants, s' taient jets la mer le 29 octobre,
quelques encblures du rivage, avant de gagner les ctes
amricaines la nage, abandonnant le bateau qui leur avait


qu'on le veuille ou non, par les USA. J 'ai voulu prsenter
cet album qu'on peut catgoriser dans le genre lectro-
vaudou. Il y a des chansons exprimentales. J'ai recouru
aux instruments corde franais, mlangs au tambour
vaudou. Cette experience a t rendue possible parce que
je suis pour la rencontre des peuples. Toute une mosaque
de gens de divers horizons (Afrique, USA, Carabes et de
l'Occident, France, Portugal), ont employ le tambour
vaudou.

DB : Vous vous sentez plus proche de la diaspora
ou de 1' Hati du dedans ?

EJ : Euh ... plus proche, plus loin, dehors, dedans,
ma position est plutt bizarre. Parce que je ne vis plus chez
moi, revenue je ne reconnas plus rien, avec un amour
1' envers pour mon pays. J' aiT impression qu'il va me man-
ger comme il a mang plus d'un et on a envie de dire Je
ne t'aime plus ", comme dit Lo Ferr. Mais c' estmon pays,
ma colonne vertbrale. J'aurais bien aim tre l'un de ces
fils qui puisse l'aider. Mais pas un de ces acteurs sans arme
qui vit cette misre avide que connat Haiti en ce moment.
Pour reprendre, je redis que ma position est complex: ni
dehors, ni dedans...

DB : Quels sont les chanteurs qui vous ont
longtemps marqus et pourquoi ?

El : Toto Bisainthe, oui Et tant d'autres. Quand
j'tais adolescent, les chansons disco taient les plus belles
pour moi. Mais Toto par sa sensibility et sa faon de chanter
Hati, me marque encore.

Propos recueillis par Dominique Batraville
E-mail: dbatraville@yahoo.fr

permis de quitter Hati.
Leur dbarquement et leur tentative dsespre
d'chapper la poursuite des policies amricains
avaient t diffuss en direct par plusieurs chanes de
tlvision. La plupart d'entre eux avaient t interpells
.(voir Evques / 14)


Florida Bishops Ask President Bush to Release Haitian Detainees
TALLAHASSEE The Catholic Bishops of Florida, in response to the continued detention of 228 Haitian men, women and children in Miami, have issued
a statement calling on President George W. Bush to release these refugees to their families and community sponsors in South Florida. Arriving in Miami on a decrepit vessel
October 29, 2002 to escape the human rights violations and poverty in their native country. these Haitians have been incarcerated and denied access to adequate and appropri-
ate legal representation.

In their statement, the Bishops also call on Govemor Jeb Bush and state and federal legislators to contact the President and request release of the detainees.
'To deny these Haitian refugees the right to economic opportunity and freedom from persecution is to disown our heritage of immigration. We should not succumb to the fear
generated by 9/11 and tum our backs from those seeing freedom from violence in their homeland," said Sheila S. Hopking, Associate for Social Concems to the Florida
Catholic Conference. January 8, 2003
The statement, signed by all the Bishops of Florida :


FLORIDA CATHOLIC CONFERENCE


The Bishops of Florida express our escalating and grave concem to our
President, George W. Bush, over the plight of Haitian migrants who recently landed on
our shores. We hear the plea of our brothers and sisters in Christ seeking justice, and
we call on President Bush to order the immediate release of these detained Haitian
asylum seekers.

The Gospel tells us that a human being> '> s dignity and the rights conferred
from that dignity are God-given and therefore irrevocable. The right to a life of
security and safety, free from the violence of political repression, is essential to realize
this dignity.

On October 29, 2002, a teetering vessel from Haiti overloaded with
the souls of hundreds approached our land and ran aground on our shores. The
mothers who lowered children clad in their Sunday best into the murky waters below
were driven by the desire of every mother to see her children safe, secure and able to
realize their dignity as full human persons. For more than two months now, these 228
Haitian asylum seekers have suffered the humiliation of continued detention, separated
from their awaiting families and community sponsors.

When our government seeks to criminalize the flight of these men, women


and children who fled political repression, we do not strike a blow only against refu-
gees, but against our own fundamental belief in the strength of justice, family, nation
and God, beliefs upon which our nation was founded.

The continued detention and denial of adequate and appropriate access to legal
representation is both indefensible and inequitable. The accelerated hearing schedule
dictated by the Executive Office of Immigration Review denies detainees the fundamen
tal due process right to adequate legal counsel as guaranteed to all who set foot in our
nation.

The federal government, through the U.S. Immigration and Naturalization
Service, has failed to articulate a compelling moral or security-based rationale for the
continued detention of those who seek only freedom for themselves and their children
from political persecution and human rights violations in Haiti.

As we mark the U.S. Catholic Church> '> s observance of National Migration
Week, we are reminded once again that we are a nation based on a delicate balance of
laws and faith. We call on President Bush to apply the same standard set for all others
who seek political asylum to the detained Haitians, and their children as well. We also
urge Govemor Jeb Bush and our federal and state legislators to contact the President,
asking that he immediately release these detainees.


Archbishop John C. Favalora
Archdiocese of Miami

Bishop John H. Ricard, SSJ
Diocese of Pensacola/Tallahassee

Bishop Sean P. O Malley, OFM, Cap
Diocese of Palm Beach


Bishop John J. Nevins
Diocese of Venice

Bishop Robert N. Lynch
Diocese of St. Petersburg

Bishop Agustin A. RomAn
Archdiocese of Miami


Bishop Norbert M. Dorsey, CP
Diocese of Orlando

Bishop Victor Galeone
Diocese of St. Augustine

Bishop Thomas G. Wenski
Archdiocese of Miami








Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


Rad* -
Poi-de-Paix
Radio Etincelles
105.9 FM StereO
92 Rue Benito
Sylvain Port-de-Paix,
Pour tous vos
messages publicitaires
dans le Nord Ouest, une
seule radio, le rseau
dpartemental.

Radio Sonic FM
91.9 FM streo
24 Champ d'Aviation
Port-de-Paix, Hati
C'est le rseau de
l'Information et de la
Formation.
de-Paix, Hati


Chicago
Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch
4:20
Module franais
bulletin de nouvelles
Lionel Chry
4:50
Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
Tl 516 333 1487
Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
Midi
Hati
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Partout



lavoixevangelique.com
sur internet
tous les jours
24 heures sur 24


Hati en Marche
En vente ds le mercredi
Miami, Port-au-Prince,
Gonaves, Chicago
Boston New York
Montral, Paris Bruxelles
Berlin, Genve...
Pour tre jour
avec l'actualit,
abonnez vous
en nous appelant:
Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68 /96
New York
914 358 7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514 337 1286


SCoiffeur

w ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tl: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bl Foucht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!
Boulangerie


Jean. Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
Tl: 402-4685
403-1958


I Nos announces classes


K: Mdecin

Dr Enock Joseph
Obsttrique Gyncologie
Accouchement Opration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
(305)751-6081
I'OYOUNQIE
de la Rue Grgoire
45 RUE Grgoire
Ption-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
Mdecine Interne
Griatrie
1: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 24
Tl: 245-6489
245-8930


Votre Attention s'il vous plait: Nos toutes dernires petites annonces


INTERPRETER
(Full-time/30hrs.per wk.)
City of North Miami
($318.60 $ 473.70/week)
Ft pou bay svis intprt nan plizy lang, ladan yo
intprt oral ak tradiksyon pa ekri, ant piblik la ak
ofisyl nan ekip City-a. F moun lan ka pale
korkteman ak ekri korkteman en angl ak kreyl, an
franse ak /ou espayl. Fb moun lan gen on diploma High
School oswa on diploma ki korespon a sa ( fb li
prezan l li vin f aplikasyon-an) Nou ta
pito kandida ki gen posibilite pou kominike nan tou-t
lank sa-a yo.
Dat limit pou f aplikasyon: 24 Janvye 2003

Aplike psonlman 776 N.E. 125m"" Ri oswa nan:
www.ci.north-miami.fl.us. City-a pa amploye moun ki
aktylman fimen oswa ki te fimen pandan 12 dnye
mwa yo.
AA/EOE


J- C, C2an itave, Inc
12320 NE 6th Avenue, North Miami, Florida
33161Phone: (305)899-7712 Fax: (305) 892-5645
Email: jccantave@aol.com
January 1"' 2003
Dear Supporter
First of ail, on behalf of my family, my staff and my-
self, I want to wish you and your loved ones


Iappy INevw Year 2003
And thank you for your support. I also want to remind
you that the Tax season will start on Janaryl, 2003.
Once again, I will be there to prepare your retum your
way traditional or electronic.
Remember:
Svis yo santibon nan J.C. Cantave !
We also provide the following services; Immigration,
Real Estate, Insurance Mortgage and Notary Public.
In addition, each Income tax client will benefit from a
50% discount on all Michga Label CDs and Cassettes.
May God Bless you

Your
Jean-Claude P. Cantave, President


AMor y Sabor
con Luch an*
Les plus belles chansons latino
STOUS LES SOIRS
7:00 8: 30PM
S Mlodie 103.3FM


E RITAJ FOU NU DAT-IO N9
and HAITIAN ARTISTS ASSEMBLY OF MASSACHUSETTS
INVITE YOU TO A SPECIAL EVENING OF MUSIC, POETRY AND
STORY TELLING:
On SUNDAY, JANUARY 19, 6-9 PM at the
Jorge Hernandez Cultural Center .
85 West Newton St, in the South End, Boston (Off Tremont, 5
blocks north of Mass Ave.)
Featured renown Haitian singer: EMELINE MICHEL
Joined by some of the finest Boston based poets and musicians:
Gifrants, musician (Twoubadou, Sk)
Danielle Legros-Georges, poet (Maroon)
Tontongi, poet, (editor of Magazine Tanbou)
Patrick Sylvain, poet (Zanst, Twokt)
Mirlande R. Butler, singer
Idi, musician
Chariot Lucien, story telling (Ti Oma)
The Haitian Artists Assembly of Massachusetts will be supporting
Eritaj Foundation's fundraising efforts to benefit children of Haiti.
This collaboration falls in line with the Assembly's
mission of supporting socially conscious, community oriented
events that promote Haitian arts and culture.
Call for information or reservation: Eritaj Foundation:
508-881-8159 The Haitian Artists Assembly: 617-276-3174

Institute Francophone Illinois Chicago
1850 W. Belle Plaine Chicago IL 60613
Tl: 773-296-9590
L'Institut Francophone Illinois Chicago est une institution but
non lucratif. Son objectif: Promouvoir les diffrentes cultures:
arts, littratures des pays francophones mais aussi:
Runir au sein de cette association tous les francophones et
francophiles
Provoquer des rencontres et dbats sur les aspects culturels de
la francophonie
Organiser le premier festival de la francophonie Chicago
Dispenser des course de franais toutes personnel dsireuses
d'apprende la langue ou d'approfondir ses connaissances dans le
domaine de la francophonie
Pour Information adressez vous I' Institut Fracophone Illinois
Chicago

Au Bon V/ieux Temps 2a 4 ko
avec Captain Bill et Doc Daniel Jazz, Blues, Swing...
Plusieurs dcennies Chaque
de succs populaires hatiens h
jour de 12hl5
MELODIE 103.3 FM 2 hes
3:00 PM tous les jours aec I4e
NIMlodie 103.3 F1Vt


rMiami


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616
et...
dans la plupart
des magasins de
Little Hati


Prmnnnn RPalch


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F1 33064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004
Del's Corner
Your everyday store
Service, Quality. Price
1448 N. Stat Road 7
Lauderhill, FI 33313
954-585-0711


Page 13


Marche
Fort T .iuderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
T : 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556

Si vous dsirez
vous aussi vendre
notre journal, appelez
le
(305) 754-0705


Points de Vente Haiti en


" Equipment to diagnose hearing problems"
( Brands: MIaico, Interacoustics,
Otodynamics -.).
Contact lolanda at tel: 786-293-8448 fax:
786 293 8447
e-mail: audiousa@ bellsouth.net


r-r-


ivilailli ruilIL)ailu


.Points de Vente Hati en1








I DIPLOMATIC


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


Une dlgation d'officiels

Sud-Africains en HaIti
Port-au-Prince,le 9jan.-(HPN)-Le l'occasion, Jean-Bertrand Aristide a fait
President Jean-BertrandAristide a reu une l'loge du people sud-africain pour sa
dlgation d'officiels Sud-Africains au determination dans l'instauration de la
r i-


President Aristide et la Ministre des Affaires trangres d'Afrique du Sud,
Mme Nkosazana C. Diamini-Zuma.
Palais National, dans la perspective de 2004. dmocratie dans ce pays et pour sa faon de
Cettedlgationtaitdirigepar leMinistre rsoudre les problmes de couleur et
des Affaires Etrangres d'Afrique du Sud, d'intgration de la race noire dans la socit.
Mme Nkosazana C. Diamini-Zuma. Ila galementparl des relations entreles deux
Lors de son intervention pour peuples. La joie du people africain est la


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami,F 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226, 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth F 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169 305-654-2800
506 1lth Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach F1 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !


En plus des operations de transfer a argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. z ., .. .


iDo y Ob xJCpress,
c'est galement une carte de tlphone
don't la ligne d'accs
n'est jamais occupe ~
Boby Express
C'est tout simplement No 1 !


ntre, ainsi que ses souffrances , a-t-il
ajout.
Pour sa part, le Ministre sud-
africain des Affaires Etrangres, Mme
Nkosazana C. Diamini-Zuma, a indiqu
que l'un des objectifs principaux de sa
visit en Hati tait de consolider les
relations entire les deux peuples pour
arriver la clbration de 2004 en Hati
et de l'indpendance sud-africaine cette
mme date. I faut que ces ftes soient
jumeles , a-t-elle ajout.


Elle a indiqu que les deux pays
avaient les mmes proccupations au niveau
sant, dans le domaine du SIDA par
example. Elle a ajout que des efforts
allaient tre consentis par les deux
gouvernements pour protger les
populations contre ce virus.
Signalons que le gouvernement en place a
dj formul une demand auprs des
autorits sud-africaines pour nommer un
reprsentant d' Hati en Afrique du Sud.


USA

Otto Reich nomm envoy

special en Amrique latine


Port-au-Prince, le 9 jan.-
(HPN)- Le president amricain Georges
Bush a confirm jeudi la designation du
diplomat Otto Reich comme envoy
special pour 1'Amrique latine, une
function qui n'a pas besoin de recevoir
l'accord du Congrs, rapporte l'Agence.
France-Presse.

Le journal floridien Miami
Herald avait indiqu que l'administration
Bush entendait annoncer sous peu la
rorganisation de 1' quipe charge de la
politique des Etats-Unis dans
l'hmisphre occidental, incluant la
nomination d' Otto Reich comme envoy
special pour la region. Elle aurait
galement l'intention de nommer Roger
Noriega, actuel ambassadeur des Etats-


Unis auprs de l'Organisation des Etats
Amricains, en replacement de M. Reich
la direction gnrale du Dpartement
d' Etat pour l'Amrique Latine.

Le president Bush avait nomm M.
Reich, en 2001 lors de son arrive au
pouvoir, secrtaire. d'Etat adjoint pour
1' Amrique Latine. Mais cette nomination
n'avait pas t confirme par le Congrs,
contraignant Otto Reich abandonner sa
function lors de la dissolution du prcdent
Congrs aprs les lections de novembre
dernier, souligne jeudi 1'AFP.

Il avait alors t provisoirement
nomm envoy special pour l'Amrique
Latine et a t confirm officiellement dans
(voir Reich / 15)


Des voix s'lvent pour obtenir

la liberation de rfugis hatiens
(Evques ... suite de la page 12) gnralement renvoys dans leur pays,
et incarcrs au centre de detention la difference desrfugis cubains, qui
d'immigrs clandestins de Krome, proximity peuvent rester aux Etats-Unis s'ils
de Miami. dbarquent sur le sol amricain sans
Les clandestins hatiens sont avoir t intercepts en mer. HPN


Hati et le sommet mondial

de I'information


(Internet ... suite de la page 9)
dcembre 2003. Cette rencontre est d'une
importance considerable, parce que des
decisions concernant chacun seront prises sur
le fonctionnement de l'Internet.

Lors de cet vnement, le
gouvernement, le secteur des affaires, la socit
civil, reprsente par des Organisations Non
Gouvernementales, des associations et des
universits se mettront ensemble pour parler
d'une mme voix. Ces derniers adopteront un
plan d'action et une declaration politique pour
le dveloppement de la socit de l'information
sur la base d'une comprehension commune et
d'une vision partage.

Le thme retenu.pour ce sommet
retard HT 2002 est: En route vers le sommet
mondial sur la socit de l'information. Une
dmarche participative pour l'adoption d'un plan


cohrent. Celui-ci se droulera sous
forme d'entretiens et de dbats entire
les diffrents participants en vue
d'arriver l'adoption d'un plan
d'action relatif aux technologies de
l'information et de la communication
en Hati. Notons qu'en prlude au
sommet qui se tiendra Genve, un
sommet regional doit avoir lieu en
Rpublique Dominicaine les 29, 30 et
31 janvier 2003 et que Hati devrait y
participer.
Les diffrents ateliers
porteront sur l'importance du sommet,
la participation d'Hati, etles structures
institutionnelles du pays concernant les
NTIC. Toute participation ce
deuxime sommet HT 2002 doit tre
confirme auprs du RDDH (512-
3078).


LEGALAID SERVICE OF BROWARD
COUNTY, INC.
609 S.W. lsAvenue
Fort-Lauderdale, FI 33301

Two positions available:
Senior Unit
1) Staff Attomey : Attorney to represent low income elderly clients, primarily
migrants, on cases involving housing, consumer, public benefits, and health
related issues. Creole bilingual preferred.
Fax Resume to : Senior Unit Supervisor 954-765-5159.

2) PARALEGAL: Represent same client population as staff attorney. Creole bi-
lingual preferred. Fax resume to Senior Unit Supervisor 954-765-5149.

Applicants must have proven commitment to the delivery of quality legal services to the
poor. Salary negotiable depending on experience. Excellent Benefits Package.


_______________________________________________________________I _____________________________________________________________


Page 14


1


0







Mercredi 15 Janvier 2003
Uto; pn Marrhp Vnl XVI Nn 50


I ALL SPORTS I


Football: le Real Madrid revient sur
PARIS, 12 Janvier Le Real Madrid, victorieux 1-0 que labande Raynald Denoueix a d batailler ferme
di sur la pelouse du Celta Vigo, est revenue un point de pour revenir au score.
er invaincu de la Liga, la Real Sociedad, tenue en chec 2-2 Mene 2-0 aprs une heure de jeu, la Real
lence. Sociedad a galis grce deux buts marqus en dix
T ~e homes de Vicente del Bosaue se sont raoidement minutes par Darko Kovacevic et Nihat Kaveci.


-


Valence, troisime du
championnat, est relgue huit
points du leader en attendant les
matches de dimanche soir. La
Corogne, en cas de victoire sur le
terrain de 1' Athletic Bilbao, peut se
rapprocher cinq longueurs.
En Angleterre, les deux
principaux poursuivants d'Arsenal,


Chelsea et Manchester
United, restent dans la
course.
*raft ur Les Blues ont
8~P~i~gagnM OMMgagn 4-1 contre
Charlton avec un but
de William Gallas et
United est all
s'imposer chez la
lanterne rouge, West
BromwichAlbion, 3-1.
Rien ne va
plus Liverpool qui
Le buteur brsilien du Real Madrid, Ronaldo, jubile aprs avoir plac pursuit sa pire srie
le ballon dans les filets du garden du Celta Vigo, Pablo Oscar Cavallero depuis .plus de 50 ans
mis l'abri aprs un but la septime minute de Ronaldo, tandis avec un nul concd 1-1 face Aston


Football: Nice reprend

les commander


PARIS, 11 Janvier Nice a repris la tte du championnat
de France de football en battant Lille 1-0, mettant fin une srie
de quatre matches sans marquer le moindre but, toutes
competitions confondues.
Les hommes de Gernot Rohr devancent dsormais Lyon
et Marseille, le premier ayant battu le second 1-0 vendredi, en
match avanc de la 21e journe de Ligue 1.
Aprs avoir domin toute la premiere priode, Nice a
ouvert la marque la 56e minute par Abdelmalek Cherrad la
suite d'une belle action collective.
Everson dcalait Kaba Diawara qui servait Cherrad. Ce
dernier trompait Grgory Wimbe, le capitaine et garden lillois,
d'une frappe croise dans la surface de reparation.
Six minutes plus tard, Lille se privait de la possibility
de revenir au score' avec l'expulsion de Fernando D' Amico, qui
copait d'un deuxime carton jaune synonyme de rouge -
pour simulation.
A la 79e minute, les Niois bnficiaient d'un penalty
pour une main du Lillois Eric Abidal, penalty transform par
Diawara.
"Cette victoire est largement mrite. Que l'on soit pre-
mier est accessoire car notre objectif est toujours le mme : le
maintien. Quand on se fait liminer en Coupe par des quipes de
Ligue 2, comment penser au titre de Ligue 1 ?", a dclar Gernot
Rohr, 1'entraneur niois.

DESCHAMPS EXPULSE
A Monaco, les cartons rouges ont t la fte, puisque
Eric Cubilier, la 42e, puis entraneur, Didier Deschamps, la
84e, ont t pris par l'arbitre de quitter le terrain.
Les Mongasques ont cependant eu le mrite de rsister
aux assauts de Bastia, qui n'a plus gagn en Principaut depuis
31 ans et n'a pas su profiter de sa supriorit numrique, se
contentant du match nul 0-0, permettant Monaco de se maintenir
la quatrime place.



OTTO REICH...
(suite de la page 14)
cette function jeudi. Il est, ce titre, plac sous l'autorit de
Condoleezza Rice, la conseillre pour les affaires de scurit du
president Bush.

Otto Reich aura la responsabilit de faire avancer les
dossiers des Etats-Unis en Amrique latine, de promouvoir et
renforcer les institutions dmocratiques, le respect des droits de
1' Homme et le libre-change, et de favoriser le dveloppement
conomique et la reduction de la pauvret , a prcis la Maison-
Blanche dans un communique.

L'actuel reprsentant des Etats-Unis l'Organisation
des Etats Amricains (OEA), Roger Francisco Noriega, s'est
illustr dans le dossier d'Hati par ses interventions sur la crise
qui svit dans le pays.


Auxerre s'est impos domi-
cile face Troyes 1-0, grce un but
d'Amdy Faye ds la cinquime minute
qui permet aux hommes de Guy Roux -
qui compete deux matches en retard de
revenir la septime place.
Bordeaux, rapidement men sur
son terrain par Montpellier 1-0 (but de
Bertrand Robert la 10' minute), s'est
finalement bien repris pour s'imposer 3-
1 aprs trois ralisations de Savio (24),
David Jemmali (47) et Pedra Pauleta
(90).


la Real Sociedad
Villa. Les Reds n'ont pas gagn en championnat depuis 11
journes et semblent dcrochs dans la course au titre, qu'ils
n'ont plus remport depis 1990.
Arsenal joue Birmingham City pour garder son
advance de cinq points sur Manchester.
En srie A, le Milan AC continue sa course en tte
aprs son succs 2-0 Bologne, tandis que la Juventus Turin,
avec un but de David Trezeguet, a fait voler en clat la
defense de la Reggina.
La Juve a gagn 5-0 et pointe quatre longueurs
des Rossoneri. La Lazio, qui restait sur sept victoires
d'affile 1'extrieur, a concd le nul 0-0 Brescia et se
trouve trois points du Milan, qui peut voir revenir l'Inter
sa hauteur en cas de victoire du rival lombard contre
Modne dimanche soir. (Reuters)


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujou

3055 757 4915 8272 30'5 757' 49

FADKIDJ VARIETY STORE


* Parfums
* Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)
* Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
* Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires,
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beaut
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux


same
leader
Val


Page 15


i







Page 16 ATTENTION, PLEASE Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No.49

KONTE MIAMI-DADE AP AGRANDI ZON ANTREPRIZ
LAN MIA
Miami-Dade County, Florida
(Miami-Dade, FL) Efektiv 1 Janvye, 2003 Majistra Konte Miami-Dade lan Notice to Professional Consultants
Alex Penelas te anonse ke Biwo Developman Ekonomik e Kominote Konte Miami- Miami-Dade County Water and Sewer Department
Dade lan (OCED) tejwenn ak nan men Biwo Gouvn Eta a pou yo te agrandi zn anaer or Co reen
ki pou benefisye nan developman ekonomik lan pou jodiyan. Zn Santral di N Program Manager for Comprehensive Lateral Investigation
Antrepriz lan va genyen ladan 1 zn ki rele "Little Haiti" ak Miami Riv-an. And Replacement Program
E-02-WASD-03
"Sa se vreman yon gwo nouvl pou Konte Miami-Dade lan. Se yon bl k
kontan pou mwen w ke biwo Gouvn nou an te dak pou li agrandi zn devlopman The County Manager, Miami-Dade County, pursuant to Chapter 287.035, Florida Statutes, and
ekonomik nou an ak de (2) nouvo zn sa yo ki chita nan kominote nou yo. Avantaj Chapter 2, Section 2-10 4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105,
sa-a va kreye nouvo biznis ki vie di anpil nouvo jbb, ki vle di yon gwo lavi miyb pou as applicable, announces that professional services will be required from a qualified consultant
iKonte Mvami-Dade lan. Ankb mwen ta renmen voye yon gwo msi bay Biwo to assist Miami-Dade Water and Sewer Department in meeting the requirements of two Settle-
Konte Mian -Dade lan. Ankd mwen ta renmen voye yon gwo mpsi bay Biwo ment Agreements with the State of Florida and two Consent Decrees with the US Environmen-
Gouvn-an pou agrandisman sa a epi se avk anpil espwa ke nou pral travay pou tal Protection Agency that require extensive analysis and improvements to the County's sewer
amelyore devlopman ekonomik nan Miami-Dade nan eleksyon lejislatif ane sila a" system estimated to cost more than $ 1 billion including the lateral Investigation Program.
Majistra Alex Penelas di. Responsibilities will include but are not limited to managing the Program and the budget of $10
Zn antrepriz lan se yon zn ke yo kreye espesyalman pou bay sten avantaj million for the inspection of 3,350 laterals annually resulting in repairs of approximately 1.600
ekonomik a biznis ki vini etabli ladan yo nan Konte Miami-Dade lan. Biznis ki vin laterals; writing specifications in accordance with established protocol for lateral investigations
etabli nan zbn sa yo epi-oswa anplwaye moun ki rete nan zbn sa yo gen dwa elijib and repairs; project tracking scheduling contractor's work; maintaining a database for the infor-
pou yo resevwa yon ti avantaj ekonomik tankou yon chans nan peye taks yo epi d mation obtained which will be used later in the Peak Flow Model; ensuring compliance with
teknik.". local, state and federal regulations on behalf of Miami-Dade County; planning and preparing
written progress reports including the final report Interested consultants must be capable of
"Nou vreman apresye e bay labyenveni a tout optinte pou nou jenny plis demonstrating experience with inspection and repair of laterals for a comparably sized sanitary
Nou vreman apresye e bay labyenve a tout op te pou nou jwenn plis sewer system. Miami-Dade County reserves the right to re-use the work products of the re-
optinite travay pou rezidan Miami-Dade nou yo epi sitou pou nou jwenn tainted consultant, and to retain other consultants to provide the same or similar services. This
amelyorasyon nan lavi moun nou yo". Manadj Konte-an, Steve Chiver te di. solicitation is considered to be a multiple projects contract

Direkt OCED lan Bryan K. Finnie te di konsa, "nou reylman satisf ak One (1) qualified consultant will be retained under a non-exclusive Professional Services
agrandisman yo bay bon jan Pwogram Zn Antrepriz nou an. Pou nou gen chans ofri Agreement with a maximum compensation of $ 2,500.000 for a three (3) year effective term.
avantaj sa yo ede nou realize de bagay: Premyman, nou jwenn optinite pou nou
amelyore kalite lavi moun nou yo ki rete nan zn sa yo ki vreman nan nesesite. TECHNICAL CERTIFIATION REQUIREMENTS
Dezymman, l nou agrandi zn ekonomik sa yo, nou ede tout kominote an 6.01 Water Distribution and Sanitary Sewage Collection and Transmission Systems (PRIME)
alawonnbad." 17.00 Engineering Construction Administration (PRIME)
Plis ke 1,700 nouvo djb te kreye epi 1,553 biznis deja resevwa d teknik A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC) forms and accompanying participa-
nan Pwogram Zn antrepriz lan. De 1 Oktb, 2001 jiska 30 Septanm, 2002. Kidiplis tion provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC) located
biznis ki vini nan zn yo deja envesti plis ke $ 51 milyon lajan prive yo e yo resevwa at 111 NW It Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, Fl 33128. The phone number and fax
apepr $ 1.5 milyon chans nan peye taks de Eta Florid lan. respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184. A solicitation notification will
be forwarded electronically to ail consultants who are pre-qualified with Miami-Dade County
and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed
to.those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-
mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents
may be obtained on line at http.//www.co.miamidade.fl.us.dpm, at the following link "Solicita-
tions on-line".

S D t h aribb A irld e The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail,
Sbean Airi es fax of phone at ftw@miamidadegov., FAX (305) 375-1083 or phone (305) 375-2774.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
1. Agreement 24% CBE Goa
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on January 24, 2003, 2:00
PM, 111 NW 1d Street, 18' Floor, Conference Room 18-4 in Miami, Florida. While attendance
IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAED to attend.
... Deadline for submission of proposals is February 7, 2003 at 12:00 PM., Local Time, ail
... ..... sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County Clerk of the Board of
"" : County Commissioners, 111 NW 1 Street, 17h Floor, Suite 202, Miami, Florida33128-1983.
S...... :.. I BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAIN-
S . ,.. ERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT
X ':4:.E BE CONSIDERED.
.'ioi : a :. .'- This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-
11.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County
1 0 00 Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.

LEGAL ANNOUNCEMENT OF BID'S
SMIA I. MIAMI-DADE COUNTY
ALLER-RETOUR + TAX MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be
Valuable jusqu'au 14 Juin 2003. obtained through the Department of Procurement Management, Vendor Information Center
(VIC), 111 NW 1 Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) and an addi-
itional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the
United States Postal Service. Ail requests by mail must contain the bid number, title, opening
Sedate, the vendor's complete retum address and phone number and a check to the correct dollar
M iam i ro -au re amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our Website.
Deux vols par jour! (www.co.miami-dade.fl.us/dpm/itb) under "Solicitations Online".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly
g e ariennepr e v s H at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or con-
L lgne aenenne prefre vers Halti! tainer has been opened will not be opened or considered. The responsibility for submitting a bid
proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date is solely and strictly the
responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any
mail, package or courier service, including the U.S. mail or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office lo-
cated at 111 NW 1" street, 171' Floor, Suite 202, Miami, FL3328 by no later than 2:00 PM on the
bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance
No 98-106.

DUTCH CARIBBEAN AIRLINES The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday February 19,2003.
1 0 5886-3/05-OTR-LW South Dade Busway Cleaning ServicesCost $10.00
1-800 32 7230 This contract includes Living Wages.
This contract requires Insurance.


*Tarif sujet a tre discontinu sanis avis pralable. Les billets ne sont pas remboursables. Les places sont limites.


This contract includes a Set Aside to Black
Business Enterprises (BBE'S).
A Site Visit is scheduled for 01/15/03 at
9:00 AM at the South Dade Metrorail
Station, located at 9150 Dadeland Blvd,
Miami, Fl. Attendance is mandatory

7224-0/05-CW Disposal of Hazardous Waste Cost $10.00
This Contact is County Wide.
This contract requires Insurance.







Meicredi 15 Janvier 2003
HitienMarche Vol XVINo.50


I RY LANCE DURBAN


Anyone who has traveled the new Airport Road
would have to concede that it provides an impressive first
impression on arrival in Haiti... even more so when one
recalls the pot-holed disaster which preceded it. President
Aristide's December 26th speech formally inaugurating the
new road exuded an appropriate level of pride in a signifi-
cant development project. So why does this writer think
President Aristide needs a better speechwriter? In short,
because of a disturbing tendency to inadvertently upset the
very people he should least want to upset.


Let's Eliminate the Term "Economic
Embargo"
"Economic embargo" may be a catchy phrase, but
to my mind it ought to be banished from the Lavalas vo-
cabulary. As used, it cores across as "Se pa faut moin"
(it's not my fault) as regards the disastrous state of the
Haitian economy. This dodging of responsibility is stan-
dard political response and no doubt accounts for its inclu-
sion in the speech. It may even be a perfectly accurate
statement, but coming from the Head of State it is simply
Not Wise. It grates on important ears, and makes further


Avis de recrutement
Organisme de Financement recherche
Professionnel pour le poste de :


Directeur Gnral-Adjoint


Mission :

1. Assister le Directeur Gnral dans l'accomplissement de ses tches;
2- Veiller l'application des procedures et normes tablies;


QUALIFICATIONS

Formation de 2eme cycle (niveau matrise) ou l'quivalent* en conomie, Finance, Gestion,
Gnie, Agronomie, Administration;
Capacity planifier, organiser, diriger, coordonner, analyser, contrler, synthtiser et dcider;
Sens pouss de l'thique et des rsultats;
Leadership, crativit, esprit d'initiative;
Bonne comprehension du Secteur Financier Hatien;
Bonne connaissance des logiciels de base et de Microsoft office;
Sens de l'organisation et de ngociation;
Capacity travailler sous pression;
Bonne connaissance de l'Administration Publique Hatienne;
Grande capacity d'expression orale et crite en franais et en anglais;
Matrise de 1' espagnole, souhaitable;


EXPERIENCES

Huit (8) annes d'exprience (ou plus) don't cinq (5) ans dans un poste administratif de
responsabilit et trois (3) ans dans la gestion des projects de dveloppement.


Date limited de soumission : 24 janvier 2003

Les intresss sont pris de faire parvenir leur Curriculum Vitae accompagn d'une lettre
manuscrite et de deux (2) photos d'identit de date rcente l'adresse suivante :

N.B.: Le poste est galement ouvert la Diaspora Hatienne


PERSONNEL
Bote Postale 2488
Port-au-Prince, Haiti


yaN
l 1015*945
SInstruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporter. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais do connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde


Pour d'autres informations, appelez 10-15-945-0
ou visitez notre site: www.yak.com


4SeuL evMe~'


vec yaK


Centimes la
Minute
24 heures par jour
H aiti -2 9 met ous les joiurs.

Argentine .............15 c. Costa Rica ...........19 Salvador.............. 25.. Nicaragua ............29 c
Bresil .................... ... Cuba .......9........ 9 Guatemala ...........27 Panama ...............29..
Chili .......................15 M. R. Dominicaine...15 .. Honduras .............39 Perou.....................29 c.
Colombie..............15 Equateur .............29 .. Mexique......... .....15 Porto Rico ............13 c.a
"-as~ .nwo"uLclafnmMo M r.Ma",tUd&. .thum" @r maein Uruguay ...............29 -
imfUfflrs.rni .ijiiWi>w ml^s^>8>n^ii4*r^itinedu neakdu*i>nam %ngacr oami Venezuela ..........19..
Ws kW$"h 9 ti.w i. kq*pMED 900


JUST MY OPINION


Page 17


v


i rr ci ri r~i cs ri I iI is ---


efforts at reconciliation with his chief protagonist (the U.S.)
ail the more difficult.
Why? Because the United States has the idea that
it is giving some 75 million dollars a year in foreign aid to
Haiti. U.S. Ambassador Brian Dean Curran said as much
in a Peace Corps event last year in which he expressly de-
nied the existence of an "economic embargo" against Haiti.
President Aristide's use of the term only draws attention to
this semantic difference of opinion, something he should
be avoiding at all costs.
Both Sides Laboring Under False As-
sumptions
The Haitian administration has core to believe
that the blocked loan package is the main stumbling block
for the Haitian economy. Not so! Haiti's problems are
home grown and its solutions must also be. A $500 mil-
lion dollar injection from outside would provide a tem-
porary band-aid, but would do little for Haiti's long term
development. How many poor countries have escaped
poverty through World Bank largesse? None, that I can
think of.
The U.S. cites its $75 million dollar per year aid
program in Haiti as evidence that it is already providing
substantial assistance to Haiti. Hmmm. Ask the average
Haitian what U.S. foreign aid has done for Haiti in recent
years, and I'll bet few will have any idea at all. That's
because the USAID program in Haiti is almost totally
invisible. Many would argue that the principal benefi-
ciaries are American farmers, USAID employees, and a
collection of consultants known colloquially in Washing-
ton as the Beltway Bandits. Cutting off existing aid pro-
grams wouldharm theseAmerican beneficiaries more than
anyone in Haiti, which is why the strongest supporters of
U.S. aid to Haiti come from right around Washington DC!
Remedying Misconceptions
Given that the United States is Haiti's largest
trading partner, President Aristide should make warming
relations with Washington a new priority in 2003. Seri-
ously. Get together with Ambassador Curran outside of
the National Palace. Travel to Washington to make some
friends outside of the Black Congressional Caucus. Make
good on that list of promises made in the waning days of
the Clinton Presidency... not for the purpose of gaining
access to international loans, but because thbse action
points to which President Aristide committed were sound
recommendations, good for Haiti.
For its part, USAID should try for a higher pro-
file presence in Haiti. More bricks and mortar. Less
wishy-washy institution-building endeavors that are im-
possible to evaluate. How is it that Taiwan is seen to be
furnishing more aid to Haiti than Washington? No kid-
ding, even Haitian police cars are frequently marked, "Gift
of Taiwan". Aristide's December 26th speech claimed
the Airport Road project cost $32 million (at today's ex-
change rate) and although plastered with Mesi Prezidan
Aristid banners, most Haitians assume that ail of the funds
came from Taiwan. The U.S. claims to spend more than
twice that each year, yet where are tie results? It's time
for the U.S. to work on this visibility problem.
MIELODIE 103.3 FM
Suivez l'mission
AU BON VIEUX TEMPS !
Tous les airs les plus clbres du Carnaval
Hatien d'hier et d'aujourd'hui ...
Mlodie 103.3 FM
3 5 heures pm, tous les jours
Port-au-Prince. Hati Tel. 221-8567 ou 8568
FAX 221-0204







Page 18 Mercredi 15 Janvier 2003
ge JEUX DE BERNARD Hati en Marche Vol. XVI No. 50



Allez de HUILES PENNEE, en utilisant des mots du
vocabulaire Franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. Solutions de la G O N A D E
---semaine passe: M 0 N A D E

l .oiTs as AM A L A D E

P E N N E E MA LA XA
AWLEUQIXEMEFICI MALAGA
ZRS ZEDNIENIHCBQ
RVAYUODO IVANAOJ
UGXBRIOTEKNHUMN
Solution de la semaine passe: S N A V I IN N F L D E S A S SCRABBLE

HU I S UX SIE K NEESYUGATNI Arrangez les sept lettres ci-dessous
I G B B G Z S B B Y B S R G N
AEEN A0 USRE pour former un mot Franais
EEMRU F I APUH RALL
u A R A E T E E TO KC F L E A F
C H ERO Q I L S RU E T A U E I T Z
HAN P AAA I UQ I Z N RD R E E Y W IA
I TE N IH T C Y LA J A A G M E I I RD
NAM S R F KMHOGY RT RG YR
RT IE W O KTLS Q A R E M
H RT ETN BN EPZKTAADANACS I I
Solutions de la semaine passe:
Trouvez les 30 pays ayant les plus grande
reserves de ptrole dans le carr ci-dessus GA L I P O T


Vj~ e -e


Grille des Programmes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis, Rue Capois, Poit-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informatins, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9HOO MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3HOO C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5HOO LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9HOO SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze


En bref...
(suite de la page 2)
civil. Jonas Petit cite le cas de la Colombie o des lections ont t organises malgr la
presence des gurillas et les nombreux cas de kidnapping. Le reprsentant Lavalas a dnonc
le caractre hypocrite et intress des dclarations de Jim Kolbe. Jonas Petit a indiqu
que ces dclarations ne sont pas de nature favoriser une issue la crise politique en Haiti.
Plusieurs autres responsables Lavalas ont indiqu que le vrai problme de la Convergence et
de ses supporters trangers est qu'ils sont ont peur des lections.

Un porte-parole de la Convergence dment que cette coalition
politique prpare le terrain pour Jean-Claude Duvalier ...
Un porte-parole de la Convergence Dmocratique, Micha Gaillard, tout en reconnaissant aux
anciens tontons macoutes le droit de se runir, a dmenti que sa coalition politique soit en train
de prparer le terrain pour Duvalier. Selon lui, la bataille mene par la Convergence n'a aucun
rapport avec celle que mnent les macoutes. Il ne faut pas faire d'amalgame entire des forces
dmocratiques et des forces anti-changements , a-t-il lanc, accusant le gouvernement d'Aristide
de se livrer aux mmes pratiques que celui de Duvalier. Pour sa part le dput Simpson Librus
a dclar voir un rapport troit entire la rencontre des macoutes et l'action de la Convergence
sur le terrain. Le dput en veut pour preuve, dit-il, un ensemble d'actes de violence perptrs
travers le pays par des membres de la Convergence Dmocratique et la mise en berne du
bicolore bleu et rouge au profit du drapeau noir et rouge des Duvalier. Les leaders de la
Convergence doivent assumer leur connivence avec les macoutes, en tenant de rimposer Jean-
Claude Duvalier la population.
La rencontre des membres de l'ancienne milice duvaliriste s'est tenue dans un grand htel de
West Palm Beach (Miami).

Jean Bertrand Aristide critique le comportement des parties
de l'opposition dans la crise du carburant ...
Le President Aristide a dnonc jeudi le comportement des parties politiques de l'opposition
dans la cruise du carburant. Au course d'une rencontre avec des journalists, le chef de l'Etat a
critiqu les secteurs de l'opposition qui jouent, dit-il, sur deux claviers dans le cadre de cette
crise. Ces secteurs, relve-t-il, appellent au blocage du pays parce que les autorits
gouvernementales ne peuvent plus continue subventionner les products ptroliers, pendant
qu'ils appuient l'embargo conomique. Ceux qui demandent de bloquer le pays ne peuvent
pas aujourd'hui critiquer le gouvernement qui n'arrive pas trouver de l'argent pour
subventionner les prix du carburant , a lanc le Prsident Aristide. Le chef de l'Etat a par
ailleurs fait savoir que les parties de l'opposition et les 5 secteurs de la socit civil qui doivent
participer la formation du nouveau Conseil electoral Provisoire doivent assumer leur
responsabilit face cette situation. Ces 5 secteurs don't la conference piscopale, le patronat et
la fdration protestante ont dsign leurs reprsentants sans toutefois les autoriser prter
serment. M. Aristide a estim que seule la mise en place du CEP peut contribuer diminuer les
consequences de l'embargo conomique. Le Prsident a dclar que la question de scurit ne
devrait pas servir de prtextes pour bloquer le processus de formation du conseil lectoral. La
question de scurit est important avant, pendant et aprs les lections, mais ne doit pas servir
de prtextes ceux qui ont peur des lections, en raison de leur manqu de popularity sur le
terrain, a indiqu le chef de l'tat.

Aristide affirme que des discussions sont engages avec le secteur
patronal en vue de l'augmentation du salaire minimum ...
Le President Aristide a affirm jeudi que des discussions ont t engages avec le secteur
patronal en vue de trouver une entente sur l'augmentation du salaire minimum.
Il a indiqu que des measures seront adoptes en vue d'augmenter le nombre d' emplois productifs
travers le pays. M. Aristide a fait savoir que des measures seront prises en vue de crer un
climate de scurit favorable la creation d'emplois.
Le chef de l'tat qui a raffirm la volont de son gouvernement de continue accompagner
la population, a souhait que le salaire minimum passe de 36 gourdes 72 gourdes.
Cependant le secteur patronal invit vendredi rencontrer des fonctionnaires du ministre
des Affaires sociales ce sujet, n'a pas rpondu l'invitation.
Lancement official d'une champagne de sensibilisation sur la
problmatique des enfants en domesticit ...
Deux Organisations Non Gouvernementales (ONG) travaillant en Haiti, le Foyer Maurice Sixto
(FMS) et SOS/Enfants Sans Frontires (SOS/ESF), ont lanc jeudi une champagne de
sensibilisation sur la problmatique des enfants en domesticit. Un des dirigeants du Foyer
Maurice Sixto, Wens Jeanty, a indiqu que cette champagne d'une dure de 3 mois ne vise pas
l'radication de la domesticit en Haiti mais plutt la promotion du changement de la domesticit
en solidarity. Les families d'accueil seront encourages amliorer la situation des enfants
vivant sous leurs toits, travers diffrentes activits de la champagne , a indiqu Wens Jeanty.
Cette champagne qui sera coordonne par Perspectives pour Sant et Dveloppement
(PESADEV), fait suite un constat alarmant de l'tat dans lequel voluent ces enfants estims
plus 500.000 au sein de la socit hatienne. Selon les responsables des deux ONGs, les
enfants en domesticit viennent de toutes les rgions du pays et sont souvent 1'objet de mauvais
traitements au sein des families d'accueil, en violation des lois hatiennes. Mme Genevive
Fuks, Directrice du Projet SOS/Enfants Sans Frontires, a indiqu que les activits de cette
champagne concernent la production et la diffusion de programmes Radio, la publication d'articles
dans les journaux, la distribution de messages dans les glises et la production et la diffusion
d'affiches.


a


I







Mercredi 15 Janvier 2003


I ti oiit nDa ti Eout I


Hati en Marche Vol. XVI No. 50 1 L, rL A ^ ---- --,


Ti Gout Pa Ti Gout ak: Jan Aapou


ATIS


SE


POTDRAPO


Youn atis kit li pent ou mizisyen,
Chant powt, akt osnon ekriven
Sl langaj pa li se kreye lajwa
Sl mesa pa li se bay mounn lespwa
Li gen youn nanm ak youn k espesyal
San sks ni ras ni okenn klas sosyal;
Se mounn ki ft ak twl lanmou lavi
Yo fe nou viv sa sou tout fom pwezi.

Atis pa ft pou viktim brigandaj
Li pa dwe peri menm nan derapaj
Se pou l'antre tt wo nan listwa nou,
Pou li rete vivan nan memwa nou;
Fk nou goumen ak tout fbs nou kapab
Pou inosan pa peye pou koupab
Pou nou kanpe Ti Py ak Amerik
Tankou de gwo moniman istorik.

Misyon atis se travay ak kouray
Pou pataje ak lbt tout kalte tray
Denonse lenjistis tout sosyete
Aplodi tou sa ki byen tout kote.
Pa t'ap genyen ni grangou ni lamiz
Pa t'ap janm ghen ni lapenn ni lag,
Limanite ank pa t'ap janm tris
Si nou te konn koute tande atis

Atis se youn imtl, pa gen dout
Yo pa dwe mouri ti bout pa ti bout,
Se venere yo tankou youn ewo
Nan peyi nou Atis se pbt drapo
Osni Eugne
Janvye 1991
Powm sa-a ekri apre asasina Ti Py ak Amerik
nan jounen 7 Janvye 1991


YOUN TRALYE KONFERANS AN
PREPARASYON

Sant Kiltirl Mapou ap prepare youn seri
aktivite nan ane 2003-a. Anpil konferans
sou istwa Dayiti. Dans, Mizik, Teyat. Si
ou enterese, rele Sosyete Koukouy nan
305-757-9922.
Konferans ak LOULOU NWAZEN nan
wout toutboulin. Se pou 16 Dimanch
Fevriye. Suiv anons yo.


KAPTE ANTN KOUKOUY
<<1020 AM-Radio Carnivale>
Bonjan bt sou Kreyl, mizik flklorik,
Pwezi, Istwa Dayiti, Kont, Lomeyans....
Kapte Radio Carnivale Chak Dimanch
Maten 11:00 tapan. Kapte Antn Koukouy !
Youn emisyon sou lobedyans biwo Kiltirl
Sosyete Koukouy nan Miyami.


ATIS AYISYEN
KOTE NOU? SOUKE KO NOU !
2004 SOU NOU!
Se lavy ft pou nou konnen si fet ap bl.
An nou ganize mesye-dam pou youn 2003-
2004 anbn-e-difm. 2004 pa zafe ni mwen
ni ou... se zafe TOUT Ayisyen anjeneral. Se
zaf TOUT ng. Se nou ki libere yo. Se nou ki
kase chenn lesklavaj la. Se atis yo ki pou pran
kn nan. Se atis yo ki pou woule tanbou, soufle
lanbi
Si nou gen young aktivite pou 2003-2004 voye-
1 bay Ti Gout pa ti Gout nan 5919 NE 2nd Ave
Miami, FI. 33137 osnon Email:
janmapou@aol.com / 305-757-9922


METE-M SOU BATO

Nan lakou Dsima
Kk tt koupe chante kokoriko
Loray kwaze f ak soly
Lapli mouye t sk

Grenn bannann sti nan bonm
Bat tanbou yanvalou
F krab nan bouyon pech
Danse sou po kalalou

Nan lakou Dsima
Pise chwal se pafen
Kakakabrit san kbn
Bobon chokola pou lzenvite

Barik pis anba do pv
Pys degouden
Moso ranyon boutbout
Wb swa pou laresepsyon

L batay la vin tw di
L sa-a zandolit lapli
Bat ke-1 sou poto tonl

Pou f van soufle douvan dy
Ng Latibonit
Pran chimen lakou Dsima
Al chche youn grenn lawouze

Nan peyi etranje
Je chche san twouve
Kote pou liminen
Kote zetwal tt kwt

Vire adwat vire agch
RIan di de olis de
Se kat
Kote ou janm tande
Zlkat jwe san bwa nan nen?

Tout jwt se jwt
Kcht pa ladan-1
Ka madna Brino
Fanm pote gason sou do

M'pral chche
youn grenn lawouze
nan lakou Dsima
Antoine Dodard
nan : Tambourinades-2002


VWAYAJ SOU
BATO AN 2004
Se toupatou nan peyi Etazini
Ron Daniels ak ekip pelerinaj -
2004 la ap gaye pwoj-a. Nan
mwa Dawou-a Ayisyen nan
Miyami te gen chans pase 5-
d'tan sou bato-a. Nou manje,
nou bw, nou asiste bl
espektak. Menm aktivite ft
Nouyk ak Nou-leyann.
Dimanch pase, se te nan
Ftladdal. Marcia's Restau-
rant te resevwa 100 mounn
konsa ak tout ofisyl lavil la ki
andose pwoj-a... Ak volonte
pelerinaj redekouvri Ayiti-a ap fet
w pa w Ron Daniels di.Youn fes-
tival Pan-American pou afriken-
Ameriken metejenou t renmsye
peyi Ayiti Plis enfo : rele 305-
757-9922 osnon e-mail: janmapou
@aol.com


REFLEKSYON

L chen montre ou dan-1
se pa ri l'ap ri ak ou
Sej 4ad
-=-=====-===

Anpil lby ta evite
si ng te konnen kijan pou
yo pale
Se kil pou yo pa pale
Sj 'Maed
======.===

Oun mounn ki kw li pa
p'bezwen mounn
Se oun mounn fou

Oun mounn ki kw
mounn ap toujou bezwen-1
pi fou toujou
Sj Mada
======-

Nan peyi Ayiti mounn
rayi mounn
pou bon plezi
Nan Miyami Ayisyen
rayi ayisyen
pou dan ri
Jama
===--==-===

Mwen tande youn kout
tanbou
tanbou reponn tanbou
sanba rekmanse chante
tout kk batav kanpe

m'tande youn kout vaksin
vaksin reponn vaksin
Anakawona rekmanse
danse
koki lanm derape...>>
***

...bat tanbou-a pou nou
bat tanbou-a simid
pou nou sa feraye

bat tanbou-a pou nou
f-n anraje
pou nou sa libere

soufle vaksin soufle lanbi
libte pa p'mouri
si nou pare pou mouri
pou li...
Pl Larak
nan Sl6da Mawon
1987

GWO KOZE!
Pwofes-a made elv Yo:
Kiys ki ekri LE CID?
Yotout ret bkk. Yo pa di
youn mo.
Nan direksyon-an Pwofes-a
di Dirk-la :
< konprann anyen nan jenerasyon
sa-a. Mwen made elv yo kiys
ki ekri le CID; eske ou konnen
nan pwen younn ki jwenn ni?
Dirk la reponn:...
ki ekri-1 wi. Yo pa vie di-w.>>
(Didier)


I I I


Page 19


I
i


1


KRIK... KRAK
Se te youn fwa nan youn ti peyi
san fwa ni Iwa youn sl movetan
pase. Nan pwen manje. Nan
pwen dlo. Kay kraze, pyebwa
tonbe. Tout zannimo ape mouri
grangou...

Se konsa, chak bt ofri tt yo pou
yo aie nan lot peyi; aie chache
manje. Sa ki ka vole, vole aie.
Sa ki ka kouri, kouri pati anvan
lbt yo tonbe mouri.

Konp Tti limen dak pou l'al
chache dlo.

Tout bt sispk. Yo p pran poto
nan men Tti k'ap mache tipa
patipa made eskiz pou l'al pipi.

De jou pase, tout bt ki te aie
tounen. Tti limenm pa janm
retounen. Zannimo yo babye.
Zannimo joure.

Apre dijou, bt sou bt ape peri:
Nan pwen dlo, nan pwen lavi.
Se pa te jouman
Konp Tti pa pran
Yo pare pou yo bat li
Yo pare pou yo touye li
Tout zannimo ap mare konplo
Pou kraze Tti anmiyt moso.

Se konsa nan oun twou, Tti sti
Lonie tt li piti piti epi li di:
"Gade bann makom,
kolonn aganman
ipokrit karesan,
anverite anverite
si nou kontinye
ap anmkde-m
Tonn boule-m,
Aie chache dlo
Se swa jam..."
Jan Mapou


L Fara ap bay cho
K mwen vini tou cho
Ak frison kontantman
Siwolin anchantman
Kan cho-a fini nt
Mwen santi mwen regrt

Togiram


Relasyon amikal
Prske toujou brankal
Pafwa menm toupizi
Amitye ki bizi
Souvan souvan zanmi
Konn bon pase fanmi
Men kan zanmi bizi
Amitye toupizi
Togiram


Adousi gagann nou ak
youn bon KREMAS
MAPOU. Miami New-
Times dekrete
KREMAS MAPOU mey
Bwason Ayisyen nan
Miyami. 305-757-9922








I PETROLE I


Mercredi 15 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 50


L'Opep va

VIENNE Les ministres du
Ptrole de 1' Opep s'apprtaient dimanche p rt
Vienne fournir au moins un million
de barils par jour (mbj) supplmentaires
pour supplier la production dfaillante du Venezu-
ela, juguler la flambe des course et prvenir un
nouveau choc ptrolier.
Les ministres de seulement six des onze
pays membres de l'Organisation des pays
exportateurs de ptrole (Opep) s'apprtaient
entriner, lors d'une reunion extraordinaire, cette
augmentation de leur production dans le cadre des
quotas fixs 23 mbj depuis le ler janvier.
Il s'agit pour le cartel de compenser le
manque de prs de 2 mbj sur le march mondial en
raison du quasi-arrt des exporations du Venezuela
depuis 40 jours. L'augmentation projete serait
partage par neuf pays, l'Irak n'tant plus soumise
au systme des quotas depuis son invasion du
Koweit en 1990 et l'imposition d'un embargo in-
temational et le Venezuela n' tant plus en measure
d'exporter comme d'habitude.
La crise venezuelienne, attise par les
risques d'une guerre en Irak, a fait flamber le prix
du baril plus de 30 dollars sur les marchs de
Londres et de New York au course des dernires
semaines.
A l'issue des premires consultations
menes samedi soir dans la capital autrichienne,
aucun consensus dfinitif n'avait t trouv sur le
niveau de la hausse. L'Arabie saoudite, premier
exportateur mondial avec 7,5 mbj, voudrait mettre
1,5 mbj supplmentaires sur le march alors que
d'autres pays, don't la capacity de production est
limite, prfreraient se limiter 1 mbj.
Le ministry mirati du Ptrole, Obeid ben
Seif al-Nassri, a indiqu que Opep examinait une
augmentation de 1' offre de prs de 1 mbj. "Il est
vident qu'il y a une pnurie sur le march, mais
nous devons encore dterminer la quantit de ptrole
ncessaire. Est-ce 1 mbj, moins, plus? Il faut en-
core en discuter", a-t-il dit
Son collgue saoudien, Ali al-Nouami, a
pour sa part tenu carter l'ide que le march
manque de ptrole. "Il n'y a pas de pnurie sur le
march international", a-t-il dclar des


supplier le Venezuela pour

e souscrit le ministry du Qatar, Abdallah
eveniAr un choc p troler Ben Hamed Al Attiya, president en
exercise de 1' organisation. "Nous devons


pas la voilure pour prvenir un effondrement tre trs prudent car ce manque (de
des course qui serait alors conscutif une ptrole sur lemarch) estli cequi sepasse
surproduction. au Venezuela", a-t-il estim.
Une preoccupation laquelle a
,4,w,~-3~s S.ggga- ,4g$gagaga greggagg ,agga-quay .mnY'


journalists.
l a reconnu qu'il "y avait
un manque de brut au Venezuela"
qu'il a estim 2 mbj mais, a-t-il
affirm, 1'Opep a la capacity de
pallier tout deficit. "Nous (Ryad)
avons la capacity de porter la pro-
duction 10,5 mbj par jour en deux
semaines", a-t-il dit.
Le ministry saoudien a
prcis que, mme si elle allait
supplier le Venezuela, l'Opep
n'allait pas reliever son plafond de
production fix 23 mbj depuis le
ler janvier. "Nous maintiendrons le
plafond 23 mbj", a-t-il dit.
Le responsible saoudien a
par ailleurs cart tout risque de sur-
plus de ptrole sur le march en cas
de reprise des exportations du Ven-
ezuela leur rythme normal.
"Rappelez-vous ce qui s'est pass au
Koweit (en 1990-91): l'un a
augment (son offre sur le march,
1'autre l'a baisse", a-t-il dit.
Le march craint que, en
cas de rglement de la crise
vnzuelienne, 1'Opep ne rduise


Va chaque anne de


RECORD en RECORD!


En l'an 2000, le 23 dcembre 11,068 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.

En l'an 2001, le 23 dcembre 14,374 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.

En l'an 2002, le 23 dcembre, nouveau record: 16,853 transferts en une journe, livrs
domicile le mme jour.


Un grand Merci notre fidle clientle.

CAM est votre disposition, comme vous le savez,

avec un service unique sur le march hatien.



NOTRE DIFFERENCE C'EST NOTRE SERVICE!


Pour de plus amples informations, appelez gratuitement:
Aux Etats-Unis: 1-800 934-0440
En UHati- nfln-.9R-RR7


IU IIIII. UU-.I/U-VWUIU
Ou visitez notre site internet:
www.camtransfert.com


~i ,o ff~- 4ansterts'


~-ewu&jurj


zrz *II -i;
.r` L~ ~I
.-ilrii.i \>II
L-S--~;-- --
-~---~-'--
.~=L:
----
I
1

:eR~
.-..,
-~-"~---....~;~ 1.;.. =-
ii-i- -----li-J
--ii-
-~-i.
---- .
-.. r.------
--
---

- --
-- ~
--Z~
`-- -'---'-~~----s


-~-L
.:" 1-,
--=-- ----- -- ~~~--4
r
---"--~--" -~
~cU


1 -

en u-~egiRR'=;
-- --
~-'---c -1
~L i
~---- ~ -- --
--__--~ -~---
.-.-
c

-- -
--- -:.1-3;_' ..11
------~ -._
--s;~--c--


Page 20


Si le Sucre Pouvait Parler, de Arnold
C. Talleyrand
Les Edi tions Pleine Plage, Imprim aux Ateliers
des Presses Nationales d'Hati. Avril 2002. 246
pages.

Note de 'Editeur

Si le Sucre Pouvait Parler fournit aux lecteurs
des repres historiques et idologiques situant
sans ambages la conqute de l'Amrique dans la
fournaise du systme esclavagiste des
puissances conqurantes europennes.
L'auteur, Arnold Talleyrand, propose
une approche courageuse et sans concession en
regard de l'enseignement traditionnel de
l'histoire. La resistance des Indignes contre la
destruction de leur religion et de leur culture a
t analyse avec sagacit et projette une vive
lumire sur le sort mprisable qui leur a t fait.
En effet, le massacre des Indiens et
' accaparement de leur territoire sont dnoncs
1' eau forte. Plus tard, la transplantation brutale et
sauvage des Africains au mpris de la dignit
humaine est tudie en function du plan de la
honteuse mainmise et des abus de toutes sortes
perptrs sur les habitations en faveur de la
traite. Il est vrai qu'une certain actualit
rattrape constamment et envahit notre space
vital, elle est par contre dpourvue de substance
si le pass est interprt motionnellement en
ngligeant l'importance des sources dans le
questionnement, des vnements.
L'auteur, servi par une documentation
riche met la porte du lecteur des
renseignements de premiere main clairant la
nature de l'entreprise colonial et le rle
respectif des protagonistes. Talleyrand a
dfinitivement rompu avec les discours aux
rsonances lyriques pour donner la prsance
aux faits.
Si le Sucre Pouvait Parler rpond
Sd'abord et avant tout un besoin urgent de
dbats, d'analyses et de nouvelles connaissances
chez les tudiantes et les tudiants, chez les
enseignantes et les enseignants, chez les
chercheurs de tous horizons en gnral.

Voil un livre lire et conserver dans
les rayons de sa bibliothque.
NDLE Avril 2002


Non 1 DES BUREAUX DE TRANSFERT


Les manifestations se poursuivent Caracas o on est entr dans une
7e semaine de grve gnrale




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs