Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00145
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 8, 2003
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00145
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche dition du 8 au 14 Janvier 2003 Vol. XVI No.fARRy UNIVERgIT. I-ry
PERltFIU,:IaC.


HAITI-CRISE


La Presse Impriale


AN-ALY o,
PORT-AU-PRINCE, 4 Janvier -
Il tait une fois un directeur gnral de
l'UNESCO (Organisation des Nations
Unies pour 1' Education, la Science et la
Culture) qui avertissait du danger que
reprsente le monopole des grandes
agencies d'informations aux mains des


pays riches du nord.
Il s'appelait Amadou Matar
M'Bow, un Sngalais et le premier,
reprsentant d'un pays du sud occuper ce
poste.
Sa declaration souleva un toll. Les
grandes agencies de nouvelles se montrrent
offusques que l'on ose douter de leur


objectivit.
Pendant quelques mois, on joua
avec l'ide d'accorder un support financier
et technique quelques petites agencies
rgionales, mais celan' alla pas bienloin...
Cependant M. M'Bow fut sujet
toutes sortes de tracasseries. Accus de
npotisme, entire autres d'avoir favoris


l'admission de compatriotes de son
pouse hatienne au sein de
l'organisation. Sur ces entrefaites, Wash-
ington dcida de couper les vivres
' UNESCO, officiellement jusqu' ce que
celle-ci ait mis plus d'ordre dans ses fi-
nances.
(voir Presse / 4)


Ha'iti : Hausse de 74 % des Prix de la Gazoline

LE GOUVERNEMENT SUPPRIME LA SUBVENTION

UNE EXIGENCE DU FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL


Venezuela : Des manifestations font 2 morts


Partisans du president Hugo Chavez portent dimanche dans les rues de Caracas les cercueils de deux de leurs camarades qui ont
t tus vendredi au course de confrontations avec les partisans de l'opposition


PORT-AU-
PRINCE, 4 Janvier Le
gouvernement hatien a
coup la subvention-de la
gasoline et d'autres
products ptroliers,
provoquant une brutale
hausse des prix la
pompe, selon des officials
gouvernementaux et des
membres du secteur des
affaires.
Les augmenta-
tions entres en applica-
tion depuis le jour de l'an,
affectent galement le die-
sel et le kerosene ou gaz
blanc.
Ragissant aux
augmentations, les con-
ducteurs du transport en
commun ont galement
augment leurs tarifs.
"Je ne vois pas
comment je peux envoyer
mes enfants l'cole
maintenant" dit Nadine
Fleurentin, une mar-
chande ambulante, qui
vend des friandises pour
subvenir aux besoins de
ses trois enfants.
Un dficit bud-
gtaire de 3 milliards de
gourdes (monnaie natio-
(voir Gazoline / 3)


PETROLE-CARICOM ., ,
Les nations
caraibennes se
battent pour stocker
du ptrole P.3

Aristide "n'est
pas le problme

d'Hati" P.2


Brsil : Lula
invest president,
un "moment
historique" P.s


Le corps diplomatique, don't le Nonce apostolique (au bout gauche), assistant
la messe solennelle du ler Janvier la cathdrale des Gonaves. Dans son message,
le President Aristide a appel l'opposition ne pas avoir peur du suffrage universel,
et l'international dbloquer le pays photo Yonel Louis


r Haiti en Marche "
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire
Bois Vema
Tl: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, FI. 33150
Tl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 9143587559
Boston 508 941 6897
Montral 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc.


A 1T A T .r7'C'T


(7


-v~:










Page 2


E N PLUS !


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


INSERTION

Aristide n'est pas


le problme d'Hati

(Article paru dans le Miami Herald du 2 Janvier 2003)
PAR IRVIN P. STOTZY


LES VRAIS CHIFFRES
En ma quality de president de la
Commission prsidentielle de Lutte contre
les Stupfiants et en tant que visiteur
venant frquemment en Haiti, je crois que
les nouvelles dmontrent une
incomprhension profonde de ce qui est
en train de se produire dans ce pays. Il n'y
a pas eu des "dizaines de milliers" de
personnel protestant contre le
Gouvernement. Selon les estimations dela
police, il y a eu entire 4.000 et 6.000
personnel qui ont particip la march
contre le Gouvernement au Cap-Hatien.
Les informations n'ont pas soulign que,
une fois la march de la Convergence
termine, plusieurs milliers de
sympathisants du Gouvernement ont
manifest pacifiquement dans les rues de
cette ville en faveur du Prsident Aristide.
Les nouvelles concernant les pro-
testations d'tudiants contre le
Gouvernement n'ont pas fait ressortir que
beaucoup de ces prtendus tudiants n'en
taient pas de vrais du tout mais surtout
des voyous qui ont forc des tudiants y
participer. Ces voyous qui se sont identifies
la formation politique minoritaire
dnomme Convergence, ont tir sur
certain membres du personnel de
l'Organisation des tats Amricains
(OEA) aidant le Gouvernement dans le
cadre du enforcement des institutions
dmocratiques.
Ces voyous ont excut le juge
de paix de Lascaobas, Monsieur
Christophe Lozama, qui fut un membre du
parti du Prsident Aristide; ils ont
galement essay de tuer des policies.
La rponse du Prsident Aristide
a t de lancer un appel lapaix, au calme
et au dialogue. En outre, le chef de l'tat a
rapidement satisfait les demands des
vritables tudiants en rencontrant les
membres du Conseil de l'Universit d'tat
d'Hati et en acceptant les dmissions du
recteur provisoire de l'Universit et du
Ministre de l'ducation Nationale qui
taient l'objet mme de la colre des
tudiants.
De l'avis de la vaste majority des
Hatiens, l'ide savoir que la prsidence
d'Aristide est en danger d'une nature ou
d'une autre, constitute une plaisanterie de
mauvais aloi. Les Hatiens ont par 2 fois
vot Aristide de manire crasante; la
premiere fois, plus de 67% des voix, la
second plus de 90%. De fait, malgr les
efforts visant minimiser sa popularity


dans la press, il y a eu des dizaines de
milliers de sympathisants d'Aristide qui
ont organis des manifestations pacifiques
ces dernires semaines pour exprimer leur
appui la dmocratie. Les Hatiens ont
compris que la controversy n'est pas
propos d'Aristide. mais rside dans
l'instauration de la dmocratie. Qu'ils
approuvent ou non la situation actuelle, ils
reconnaissent que les efforts visant le
renversement d' Aristide, frappent au coeur
mme de la dmocratie.
Le vrai problme existant
actuellement en Hati, c'est l'embargo in-
ternational impos au pays, qui est
maintenant sa quatrime anne.
L'embargo conduit par les tats-Unis
d'Amrique travers la BID, la Banque
mondiale et le Fonds montaire interna-
tional, a cr les conditions propices un
soulvement social en Hati.
Les problmes existant en Hati
concernent les 8 millions d' Hatiens vivant
dans des conditions de difficults extremes
par suite de l'imposition de l'embargo.
Plusieurs centaines de millions de dollars
destins des programmes de sant,
d'ducation, d'eau potable et d'autres
projects de base, ont t refuss la nation
la plus pauvre de l'hmisphre occidental
en dpit du fait que les agencies grant ces
fonds ont t prcisment crs pour
allger cette pauvret.

DEBLOQUER LES FONDS
EN SOUFFRANCE
De plus, le refus des tats-Unis
d'Amrique et d'autres bailleurs
d'octroyer des fonds Hati signifie que
le Gouvernement ne peut pas entraner la
police afin d'assurer la protection de la
population et il ne peut pas non plus
renforcer le systme judiciaire qui
constitute un lment cl pour le
fonctionnement de la dmocratie.
Tandis qu'ils bloquent les fonds
destins tous ces projects, ces mmes pays
critiquent Hati de n'avoir pas fait assez.
Peut-tre, les seules raisons expliquant que
le pays n'ait pas connu une guerre civil
resident dans les qualits de leadership du
President Aristide, son constant appel au
dialogue, la paix et sa stature politique
dans le pays.

Irwin P. Stotzy est Directeur du
Centre d'tude des Droits humans la
Facult de droit de l'Universit de Miami.
(voir article original page / 16)


SCIENCE / SOCIETY

Les Raliens affirment

qu'un deuxime bb
AMSTERDAM, cl n t n en 1996, a soulign
5 Janvier Une lesbienne CIOl l V n que le group n'avait
nerlandaise a donn naissance vendredi fourni aucune preuve de l'existence de ces
au deuxime bb prsum clon de deux bbs clones.
1'Histoire, a affirm samedi le dirigeant de "Il n'y a aucune raison de croire
la branch nerlandaise du movement qu'il s'agisse de rien d'autre que d'un coup
ralien. Mais des experts en clonage de publicity qui trane en longueur", a-t-il
mettent ces allegations en doute. dit dans une interview Reuters.
"Une petite fille est ne hier soir. Bart Overvliet a indiqu que le
Le bb est en bonne sant, ainsi que la clonage avait t ralis par Clonaid, la
mre", a dclar Bart Overvliet Reuters mme entreprise qui a annonc le mois
par tlphone. La mre se trouve dernier la naissance par csarienne d'Eve,
actuellement aux Pays-Bas avec sa premier clone human, qui aurait t ralis
compagne, mais la naissance pourrait avoir partir de cellules prleves sur une
eu lieu dans un autre pays, a-t-il prcis. Amricaine de 31 ans.
Mais Harry Griffm, directeur de Clonaid a annonc jeudi le report
l'institut cossais Roslin, qui a clon le de 48 heures des tests ADN destins
premier mammifre adulte la brebis Dolly (voir Clones / 7)


Le President Jean-Bertrand Aristide aux Gonaves ...
Le President a commenc sa journe du 1er Janvier 2003 avec une Messe solennelle,
suivie de Te Deum, dans la Cathdrale du Souvenir, chante par Mgr Yves Marie Pan,
vque coadjuteur du diocse des Gonaives, assist de plusieurs prtres. A l'issue de la
crmonie religieuse, le president de la Rpublique, dans une longue allocution, a mis
l'emphase sur la ncessit de fonner un nouveau Conseil Electoral pour la tenue
d'lections anticipes en 2003.
"Elections oui, coup d'Etat non! a rpt le chef de l'Etat, en chur avec la grande
foule de ses partisans, invitant les "hypocrites" dbloquer le pays, tout en rappelant
que la dure de son mandate prsidentiel est de cinq ans. Mr Aristide a promise
l'instauration d'un climatet de scurit avant, pendant et aprs les lections." Le Chef de
l'Etat s'exprimait l'occasion du 199me Anniversaire de la Dclaration de
l'Indpendance.

Bilan et provisions du Chef de l'Etat ...
Le President a promise que l'anne 2003 devrait marquer une rupture avec la tendance
negative de l'conomie. "Pour y arriver, nous comptons miser sur des secteurs fortes
potentialits de croissance, sur le partenariat et la modernisation des entreprises
publiques", a expliqu le chef de l'Etat.
Le president Aristide announce que, paralllement la lutte contre le traffic de la drogue
qui se pursuit, le gouvernement entend sur le plan fiscal maintenir "sa politique
d'assainissement et de lutte contre la corruption".
Expansion des recettes fiscales de l'ordre de 8.5 %, grce au vote des projects de lois
visant la modernisation de la TCA, de l'impt sur le revenue etc.
Le President a promise que le gouvernement usera de prudence dans la conduite de la
politique montaire, en vue de permettre aux instances concernes de prserver la
stability de changes.

Hausse brutale des prix de la gasoline
Les nouveaux prix sont les suivants: le diesel passe de 30g 50 55 gourdes le gallon; la
gasoline (91) de 46 gourdes 81 gourdes, tandis que la gasoline Super (95) passe de 56
gourdes 85 gourdes. Le krosene, quant lui, connat une augmentation de prs de
100%, passant de 26 gourdes 51 gourdes le gallon.
Cet ajustement de prix s'inscrit dans une logique naturelle et tait attendue par les
conomistes qui se demandent comment le gouvernement hatien pouvait encore tenir
avec sa politique de subvention des products ptroliers.
Toutes sortes de rumeurs cependant circulent dans Port-au-Prince pour expliquer cette
augmentation et le fait que le gouvernement n'ait pas donn d'explication donne libre
course toutes sortes de suppositions. Selon certaines de ces rumeurs, le FMI aurait
demand au gouvernement de couper toute subvention s'il voulait finalement recevoir
les 50 millions de dollars promise. D'octobre date, crit Le Nouvelliste dans son
dition du week-end, plus de 500 millions de gourdes du trsor public se seraient
transforms en monoxyde de carbon.

Affaire Waney 89: Incident passionnel qui aurait dgnr
en un drame sanglant, selon une premiere version des faits

C'est ainsi que la Plate-forme des Organisations Hatiennes de Dfense des Droits
Humains (POHDH) explique le sombre incident de Waney 89, au course duquel trois
jeunes garons d'une mme famille ont t enlevs de chez eux dans la soire du 7
dcembre 2002 par un "commando de la police.". Le nomm Constant, explique le
rapport, digrant mal que sa petite amie Maudeline ait une relation parallle avec
Angelo Philippe, l'une des victims. En guide de reprsailles Constant dcide de porter
plainte auprs de son bon ami Mnard Mdat, responsible du sous-commissariat de St
Charles (Carrefour). Mdat, bras droit du commissaire de Carrefour, Josapha Civil, se
porte la tte d'une patrouille et enlve les trois frres: Andy Philippe (20 ans), Angelo
Philippe (22 ans) et Vladimir Sanon (21 ans). Leurs cadavres seront retrouvs le
lendemain la morgue de l'Hpital Gnral.

Un rapport de police accablant ...
Il met en cause Mnard Mdat, agent 4 responsible du sous-commissariat de St
Charles, le commissaire de Carrefour Josapha Civil et Pierrot Givens et Augustin Pierre,
deux autres policies affects ce sous-commissariat.
Mnard Mdat, toujours -d'aprs ce rapport, serait la tte d'un gang .St Charles qui
il fournissait armes, munitions et maillots noirs portant l'inscription de la police. Quant
au commissaire de Carrefour, Josapha Civil, il aurait fait obligation aux responsables
des sous-commissariats de Gressier et de St Charles de lui verser quotidiennement mille
dollars hatiens (Cinq Mille Gourdes) en guise de redevances, peut-on lire dans ce
rapport trs accablant pour l'institution policire.

Visite du Congressman Jim Kolbe ...
Le Bureau de Presse de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amrique informed que le
Congressman Jim Kolbe, Rpublicain du District de l'Arizona, a visit Hati le week-
end coul. M. Kolbe, Prsident de la Sous-Commission des Finances et des Oprations
Externes de la Chambre des Reprsentants tait venu pour rviser le programme
d'assistance amricaine l'tranger, spcifiquement dans les domaines du VIH/SIDA
projectt du Fonds Global de Lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose et la Malaria), les
droits humans et la scurit alimentaire.

Dossier Christophe Lozama : la NCHR tente de renvoyer
dos dos partisans de Lavalas et partisans de la Conver-
gence
La Coalition Nationale pour les Droits des Hatiens\(NCHR) a public un rapport sur les
violence enregistres dans le Plateau Central, un mois aprs l'assassinat du juge de paix
de Belladres, Christophe Lozama, un membre de Fanmi Lavalas. Selon la Coalition
National des Droits des Hatiens, des personnalits juges indpendantes qui ont t
interroges, auraient affirm que le juge a t tu lors d'un affrontement entire les membres
de Fanmi Lavalas et ceux de la Convergence Dmocratique le 28 novembre dernier. Les
responsables de la NCHR qui n'ont tabli aucun lien entire l'attaque du sous-commissariat
de Belladres et la mort du juge, ont exig l'arrestation de tous les individus accuss
d'implication dans les actes de violence dans le Plateau Central.

La Fondation 30 Septembre opine sur le rapport de NCHR
La Fondation 30 Septembre a fait savoir que ses apprehensions sur la capacity de certaines
organizations mener une enqute en toute objectivit, ont t confirmes aprs la
publication du rapport d'enqute de la NCHR sur le drame de Belladres qui a cout la vie
au juge de paix de Lascaobas, Christophe Lozama. Selon le coordonnateur de la Fondation
30 septembre, Lovinsky Pierre Antoine, le rapport de la NCHR tente de renvoyer dos
dos Convergence et Lavalas dans le cadre de ce meurtre. M. Pierre Antoine declare ne pas
(voir En bref ... / 18)


I I^ -I-11- -- `-- -


EN BREF 1







Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


SL'ACTUALITE EN MARCH I


Hausse de 74% des Prix de la Gazoline

LE GOUVERNEMENT

SUPPRIME LA SUBVENTION


UNE AUTRE EXIGENCE Dt


(Gazoline ... suite de la 1re page)
nale) est l'un des facteurs qui ont rendu
impossible pour le gouvernement de con-
tinuer les subventions, selon le ministry du
Commerce Leslie Goutier.
Les hausses des course du ptrole
sur le march international conscutives
la grve gnrale au Venezuela qui paralyse
la production ptrolire de ce pays, sont un
second facteur, selon Goutier.
Depuis longtemps, le gouver-
nement hatien achetait les products
ptroliers et les passait aux distributeurs
locaux au-dessous du prix.
Cependant pour l'conomiste
Claude Beaubeuf, les augmentations de prix
en Hati n'ont aucun rapport avec la crise
politique au Venezuela.
"Le gouvernement hatien aurait
d couper la subvention depuis longtemps"
dclare-t-il. "C' est un manque de, provision
qui a conduit ces measures dramatiques et


douloureuses."
Depuis octobre, les subsides ont
cot au gouvernement prs de 500 millions
de gourdes (environ US$13.5 millions), en
mme temps que ses reserves en cash
tombaient au-dessous de US$50 millions, a
poursuivi Beaubeuf.
Depuis le 31 dcembre dernier, les
prix de la gasoline sontpasss de 46 gourdes
(US$1.24) 80 gourdes (US$2.16) par gal-
lon, une augmentation de 74%.
"Nous devons aussi lever nos
tarifs, mais nos passagers ne peuvent pas se
le permettre" dit Eddy Pierre, un conducteur
d'autobus.
D'autre part, les prix du diesel et
du kerosene ont augment d'environ 55%.
Lamajorit de la population, aussi bien dans
les quarters pauvres dela capital que dans
les provinces, utilisent le kerosene, appel
aussi gaz blanc, pour allumer leurs lampes,
n'ayant pas d'lectricit.


et d'Harmonie ainsi qu'une

Nouvelle Anne Heureuse

et Prospre.


I II IUNIBANK


"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


JFMI
C'est aussi le
kerosene qui fait marcher
les rchauds gaz (EKO-
Gaz), don't l'usage est
recommand par le
gouvernement pour ten-
ter de diminuer la coupe
des arbres.
Un autre facteur
qui a forc le
gouvernement mettre
fin la subvention, c'est
la suspension de
centaines de millions de
dollars d'assistance
financire international
cause d'une controversy
lectorale remontant aux
lgislatives de mai 2000,
a signal aussi le ministry
Goutier dans ses
dclarations au corres-
pondant de Associated
Press.
Le Fonds Montai
avait demand au gouverne
vention de la gasoline soit s
l'une des conditions pour u
millions de la Banque Inti
Dveloppement, destin
combler son deficit budget
Depuis deux sem
font la queue aux pomr


ire International
ment que la sub-
upprime. C'est
n prt de US$50
eramricaine de
aider le pays
aire.
laines, les gens
pes essence,


cependant les officials maintiennent qu'il y
a suffisamment de fournitures ptrolires.
Des conomistes ont averti que les
augmentations des prix du ptrole pourraient
avoir un effet boule de neige affectant
d'autres parties de l'conomie, les prix aux
supermarchs ainsi que ceux des autres
entreprises qui utilisent des gnratrices
merchant au diesel pour supplier aux
longues coupures d'lectricit.


PETROLE-CARICOM

Les nations

carabennes se battent

pour stocker du ptrole


PORT-OF-SPAIN, Trinidad Les
5 semaines de grve gnrale qui ont
paralys les exportations ptrolires
vnzuliennes ont provoqu une diminu-
tion dans la furniture de ptrole dans les
pays de la Carabe, faisant grimper les prix
la pompe et obligeant les gouvernements
rechercher des alternatives ailleurs.
Le Venezuela et le Trinidad sont
les deux principaux fournisseurs en ptrole
raffin dela region. Mais alors queTrinidad
et Tobago reoit un tiers de son ptrole brut
du Venezuela, il aura maintenant besoin
d'acheter du fuel ailleurs et des prix plus
levs si les cargaisons du Venezuela
n'arrivent pas ce mois ci.
"Payer le fuel des prix plus
levs, cela va nous affected tous dans la
region" a dit vendredi Byron Blake, assis-
tant secrtaire gnral de la Caricom ou
Communaut carabe, forte de 15 pays
membres.
Alors que la grve gnrale au Ven-
ezuela affected les prix du ptrole dans le
monde entier, au moins six pays de la
Carabe, don't la Guyane et la Jamaque, ont
dj demand Trinidad et Tobago de les
aider maintenir des reserves de products
ptroliers raffins, selon un diplomat
trinidadien en poste au Venezuela.
"Quand nous recevons le ptrole
brut vnzulien, nous devons d'abord tenir
compete de notre consommation locale et
ensuite considrer l'aide apporter aux na-
tions voisines" a dit jeudi le charge d'affaires
de Trinidad, Nieves Callender.
Selon le Pacte de San Jose,
remontant 1980, le Venezuela et le
Mexique fournissent du ptrole des tarifs


prfrentiels 11 nations de la Carabe et
de l'Amrique central, don't le Guatemala,
la Rpublique Dominicaine, Haiti, le Hon-
duras, Belize, Nicaragua, Barbade, Costa
Rica, El Salvador, Jamaique et Panama.
D'autres pays, come le Trinidad,
ont des accords spars avec le Venezuela.
Avant la grve gnrale au Venezu-
ela, ce pays et le Mexique fournissaient
chacun 80.000 barils de fuel par jour aux
pays membres du Pacte de San Jose. Mais
les exportations vnzuliennes ont t
rduites presque zro depuis les protesta-
tions contre le president Hugo Chavez.
En Guyane, les prix de la gasoline
ont augment de 17% en dcembre coul,
et le Premier ministry Samuel Hinds a appel
la population conomiser de l'nergie.
La grve vnzulienne a
galement forc la raffinerie principal de
Curaao arrter ses operations.
La raffinerie Hovensa base aux
Iles Vierges a aussi annonc qu'elle rduirait
sa production, sans donner plus de dtails.
La Jamaque, qui achte 60% de
son ptrole du Venezuela, a t force
d'importer de l'Equateur pour prvenir une
rupture des stocks.
Les autorits jamaicaines ont
achet 370.000 barils de l'Equateur des
tarifs plus levs, et ils attendent une
cargaison de mme capacity du Mexique
pour ce mois.
En mme temps, les conducteurs
jamacains patient la pompe depuis une
semaine 4, 33 dollars jamacains (US 8
cents) de plus par gallon, compar au mois
prcdent.
"Nous nous demandons jusqu'o
(voir Caricom / 5)


Page 3


'AALS SOMMAIRE "
ANALYSE
HAITI-CRISE
La Presse impriale p. 1
PETROLE
Hausse de 74 % des prix de la gasoline
Le gouvernement coupe la subvention p. 1
Les nations d bela Car stockent du ptrole p.3
Envole des course New York p.7
POLITIQUE
Seules les lections peuvent aider rsoudre la situation p. 14
Le Secrtaire d'Etat la Communication critique la position
du "Groupe des 184" p.15
Le texte intgral de la Dclaration des 184 p. 15
Aristide n'est pas le problme d'Hati p.2
Hati's problem isn't Aristide p.16
Les duvaliristes prparent le retour de Baby Doc p.20
VENEZUELA
Des manifestations font 2 morts p. 1
Hugo Chavez menace d'instaurer la Loi Martiale p.6
Un referendum sur Chavez annonc par l'Opposition p.6
L'Opposition lve la grve gnrale, sauf dans le secteur
prtrolier p. 6
BRESIL
Lula invest president, un moment "historique" p.8
L'conomie, dfi numro UN du Prsident Lula p.9
SCIENCE ET SOCIETY
Les Raliens affirment qu'un 2me bb "clon" est n p.2
Clonage thrapeutique et reproductif : similitudes et
differences p.7
GRAND DOSSIER
Hati: l'Arme, la Politique, l'Histoire p.5
INVESTIGATION
Dossier Christophe Lozama p.9
LE TEMPS QUI PASSE
Nol et Nouvel An Port-au-Prince p. 16
U.S.IMMIGRATION
Le gouvernement amricain souhaite identifier tous les
voyageurs internationaux p.20








I UNE ANALYSE


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


La Presse Impriale


(Presse ... suite de la 1re page)
La nomination du prochain directeur gnral fut
plus troitement monitor. Et l'pisode Matar M'Bow vite
oubli...
Mais un quart de sicle plus tard, la prediction se
ralisait.

Citizen Kane bat MacArthur au poteau

Trois ou quatre agencies occidentales dominant
l'information sur toute la plante. Non seulement leur po-
sition s'est depuis incroyablement renforce, non seulement
l'influence des mdias occidentaux dpasse de loin celle
des anciens missionnaires du temps dela colonisation pour
gagner les cours et les esprits (" hearts and minds "), mais
aujourd'hui l'arme de la press peut mme se rvler plus
decisive que des forces militaires d'intervention. Citizen
Kane bat le gnral MacArthur au poteau. La champagne de
diabolisation contre Saddam Hussein peut bien finir par nous
pargner une nouvelle guerre du Golfe.
C'est par l'information que le nord domine
aujourd'hui le sud et rien d'autre ; ni par les armes, ni par
le venture.
Quand Washington demand au secrtaire d'Etat
Colin Powell de se retire de la conference de Johannesburg
sur la traite et l'esclavage, dpches de press et photos
cessent aussitt de tomber sur les tlscripteurs et via
l'internet ...
C'est encore le choix unilateral des vnements
couvrir, ainsi que les manipulations statistiques : plusieurs
milliers de manifestants ici, plusieurs dizaines seulement
l, selon le camp qui a la faveur ; tantt le pouvoir en place
(comme en Pakistan ou en Colombie, o le president en
exercise est un alli idologique ou de circonstance comme
pour la guerre en Afghanistan), tantt l'opposition (Ven-
ezuela, Hati, Cuba etc).

Le mme unilatralisme ...
C'est le jeu des pithtes, comme aujourd'hui
Chavez trait de presidentt populiste de gauche", ouAristide
sous le coup d'tat de presidentt dchu", propaganda en
faveur des militaires putschistes.
Ou la hte de rpercuter, sans la moindre confir-
mation, tout vnement consonance negative pour le camp
combattu, surtout s'il y a possibility de rapport avec les
droits humans qui sont aujourd'hui un autre cheval de
bataille. Pour culminer dans le character assassination"
ou diffamation, expression supreme de la dsinformation.
C'est encore le mme unilatralisme jusque dans


Etiq uette LUnisex

BARBER / BEAUTY SALON
305 940 9070 Children welcome

15456 West Dixie Highway Ste N & 0 Miami, Florida 33162
r - - - - - - --- 1
I $ 10% Designer Cup
i First time customer only Reg. 12.501
/ i FREE Condioning Treatment
1 with this coupon


les demands de rectifications qui se heurtent toujours un
mur. Par contre le Miami Herald ne pouvait ignorer les cor-
rections de la mission diplomatique amricaine Santo
Domingo aprs son article annonant en 2003 la visit d'un
total de 8.000 militaires amricains pour des manuvres
la frontire hatiano-dominicaine, Selon l'ambassade
amricaine, il n'y aura ni autant de soldats amricains, ni
d'exercices cette frontire.
Montages et artifices...
Fini le temps des grands reporters qui sillonnaient
les coins les plus reculs de la plante, nos mmoires pleines
encore de leurs rcits riches de chair et de sang, qui ont
permis aux hommes de mieux se connatre et de se
rapprocher aussi par-del l'espace et le temps.
Aujourd'hui les reporters dbarquent sangls comme
des soldats, aussi bien leur corps que dans leur esprit, c' est-
-dire comme des baroudeurs pour des missions
spcifiques, n'ayant aucune appreciation personnelle,
aucun background ncessaire. Les reportages ne sont plus
que montages et artifices, et leur presence sur place simple
prtexte car depuis longtemps les ds avaient t jets.

Une absence total de vision ...
Preuve de cette chute professionnelle, alors que la
grande press occidentale prtend jouer dans nos pays ce
rle imperial, dans les pays du nord, elle n'a plus la mme
consideration. Deux rcents vnements lectoraux en font
foi.
Les prsidentielles amricaines denovembre2000,
qui ont provoqu le scandal que l'on sait. Et l'anne
dernire, la victoire fulgurante du leader d'extrme droite
Jean Marie Le Pen au 1er tour des prsidentielles franaises.
Dans les deux cas, la grande press a dmontr une ab-
sence total de vision, un tel conformisme et une telle
soumission aux puissances de l'heure qu'elle en a perdu sa
mission de prvoyance, de lumire, d'avertisseur, comme
les oies du Capitole. Jusqu'au 11 septembre 2001 ...
Par contre, dans nos pays, elle prtend faire le jour
et la nuit ...

Les lobbies incontournables ...
Puis, en lieu et place de l'encouragement promise
aux agencies rgionales lorsqu'il fallait dsamorcer la "
bombe Matar M'Bow, vaines promesses de rtablir un
certain quilibre, on vit plutt apparatre une sorte d'avatar
: les lobbies.
Cabinets de relations publiques ou autres officines


AKE Discount

Beauty Su

ETIENNE MATI
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 3
NORTH MIAMI, FL33161 email: ake


T'eio cztS


JM o o1-ic 18x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition


.79 pied carr


Cramiques & Marbre


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire ,.


Accessoires
Cramiques
Marbre pour Salle de bain


'Nous exportons vers Haiti


MO "Oc-COL Z4r-a
12x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs

CI RA_. _T T i T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place

Venez donc voir vous-mme

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673:
....- .:


Page 4


]G RAT I ILIT
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


m L-


offrant leurs services grassement rtribus aux
gouvernements ainsi qu'aux opposition ou toutes autres
entits politiques, commercials ou financires.
Les lobbies ont jou un rle de premier plan dans
la decision amricaine de ramener le rgime Lavalas au
pouvoir Port-au-Prince en 1994.
Dsormais une bataille politique ne se gagne
presque plus dans les pays concerns, mais dans les cou-
loirs de la capital fdrale amricaine (ou Paris s'agissant
en ce moment, par example, de la Cte d'Ivoire).
Autrement dit, la decision finale reste toujours
entire les mmes mains, le jeu davantage circonscrit dans
leur arrire-cour. Plus a change, plus c' est la mme chose.
L'institution des lobbies, revenues incontournables,
enforce toujours plus l'emprise des grandes capitals sur
les moindres movements ou initiatives de ces Etats cli-
ents.
Secundo, travers les lobbies des rectifications
deviennent pour le moins possibles, ce qui enforce en
mme temps l'autorit morale des pays amis ", qui n'en
percent pas pour autant le contrle du jeu.

Presse national, press impriale ...
Enfin nous arrivons une dernire mtamorphose
s'accomplissant aujourd'hui sous nos yeux, c'est quand la
press national devient elle aussi press impriale.
Ce n'est plus au nord que se joue la nouvelle
grande venture des mdias, quoique prolongement direct
de la tendance dnonce par Matar M' Bow dans les annes
70. Mais c'est dans nos pays que la press se voit revtue
d'un pouvoir de faire et dfaire. Le 4e pouvoir est en train
de prendre l'initiative sur tous les autres.
La chute des dictatures et la disparition du mono-
pole des mdias d'Etat furent salues par une explosion de
la press prive et commercial. Mais aujourd'hui cette
dernire tend de plus en plus oublier les principles
d'objectivit professionnelle pour devenir, simple relais des
intrts privs qui les soutiennent et les sous-tendent. Des
mdias de propaganda." Anti-gouvernementale, certes,
tant que le pouvoir n'est pas aux mains de leurs
commanditaires. La press du nouvel ordre de la
privatization et de la globalisation. Bref, objectivement ne
jouant pas un rle trs different de celui des mdias d' Etat.
La voix de son matre.

Le language propre cette propaganda
nouvelle vague ...
Le point culminant de ce processus a t atteint,
d'aprs Le Monde Diplomatique
("Dans les laboratoires du
mensonge au Venezuela", article
repris dans Le Nouvelliste, mercredi
11 dcembre 2002, Page 13),
lpply lorsque ces "mdias de propaganda
ont revendiqu live leur active
IURIN participation au coup d'tat du 11
avril 2002 contre le president Hugo
Chavez (qui reviendra au pouvoir 48
heures plus tard).
305-899-9112 "On a eu une arme capital
plus@bellsouth.net : les mdias. Et puisque l'occasion
(voir Presse / 5)







Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


I DE L'ACTUALITE I


Presse national, press impriale
Presse ... suite de la page 4)
je tiens... vous en fl d iciter la page 4) dangereuses", d"'ignorants", de "dlinquants". Enqutes, Mais, que faire, car la moindre alerte, dit un
style vice-amiral Victor Ramirez Perez, l'undes interviews, comptes rendus, commentaires vont tous dans official gouvernemental, "ils vont se plaindre aux Etats-
ni rattlee e di ,t l i. j ,,i t l le mme sens et avec un mme objectif : dligitimer le Unis."


p ^"-L't, q.r*. w ql%&tuLAe nJ u t O ta jnrcaournat s la
chane Venevision.
A peu prs la mme heure, une autre journalist
vedette, apparemment dans le secret des dieux, announce
la chane espagnole TVE : Je crois que le prochain
president sera Pedro Carmona. Le patron des patrons.
L'article du Monde Diplomatique dcrit par le
menu le language propre cette propaganda nouvelle vague,
comme la diabolisation des partisans du president en
exercise, dans le cas de Chavez les quarters populaires,
qui sont qualifis de "zone rouge" peuple de "classes


pouvoir en place...
Tandis que son chef, le president
dmocratiquement lu Hugo Ch-avez, est compar
abondamment Fujimori, Idi Amin Dada, Mussolini ou
Hitler et son pouvoir un rseau de "dlinquants" et de
terroristses"

"Ils vont se plaindre aux Etats-Unis"...
Des attaques qui dans n'importe quel pays,
pursuit Le Monde Diplomatique, donneraient lieu au dpt
de plaintes lgitimes.


Finalement c'est galement vers les Etats-unis
qu'il reste aux dirigeants de ces pays, harcels par la press
locale, se turner pour faire passer leur son de cloche
dans des "ditoriaux" ou des "lettres l'diteur."
Ainsi la boucle est boucle, d'un ct comme de
l'autre. Comme l'avait prdit Matar M'Bow, c'est
principalement par l'information que les puissants
maintiennent aujourd'hui les petites nations dans la
dpendance.

Hati en Marche, 4 Janvier 2003


GRANDS DOSSIERS

HAITI: L'ARMEE, LA POLITIQUE, L'HISTOIRE


A. SURVOL HISTORIQUE
L'Arme de Libration Nationale (1802-1806)
Aprs la dfaite de Toussaint Louverture face
l'expdition militaire de Leclerc, les forces armes indignes
avaient cess le combat, se laissant apparemment intgrer
dans l'arme colonial. Mais, elles ne se sont pas
dsorganises. Les troupes ne furent pas licencies, les
officers conservrent leurgrades et surtout les cultivateurs,
souvent plus nombreux dans les armes indignes que dans
les contingents rguliers, gardrentjalousement leurs armes.
Des bandes de marrons continurent silloner les
montagnes.
Aprs la double deportation d'Andr Rigaud et de
Toussaint Louverture, apparences et volonts
d'insurrections furent vite rprimes. Mais, sous-estimant
l'attachement des masses la libert frachement conquise,
mconnaissant le profound dsir des chefs des anciens et
nouveaux libres de jouer un rle dirigeant, minimisant
l'aptitude des indignes se servir des avantages offers
par le climate tropical et le relief montagneux dans le cadre

Les nations

cara bennes se

battent pour stocker

du ptrole
(Caricom ... suite de la page 3) .
iront les prix" dit Grant Wayne, 25 ans, en faisant le plein
de sa voiture une station service.
Les effects de la grve, de concert avec les craintes
d'une guerre en Irak, ont dj pouss les course
internationaux du ptrole au-dessus de $30 le baril.
Jeudi le president Chavez a annonc que l'industrie
ptrolire vnzulienne est en train de se reprendre et
atteindra sa capacity dans 45 jours.
Les opposants disent que c'est une blague.


Michel Soukar, 2002-12-30
d'une guerre populaire, les militaires franais commirent
l'erreur de vouloir dsarmer les cultivateurs. Cette tenta-
tive se solda globalement par un chec. Loin de rendre leurs
armes, les cultivateurs s'insurgrent group aprs group
tandis qu'officiers et soldats indignes se sachant espionns,
rflchissaient sur 1'opportunit de lancer l'offensive contre
les troupes franaises. Le gnral Dessalines, future chef de
1'arme de liberation, passa matre dans l'art de tromper la
vigilance mtropolitaine sur ses intentions secrtes.
La nouvelle du rtablissement de l'esclavage en
Guadeloupe acclra le movement de rvolte. En masse,
officers et soldats se joignirent la resistance populaire.
Ainsi se scella une union sacre, un marriage de raison en-
tre ennemis d'hier: les anciens libres ou affranchis (rigaudins
et multres pour la plupart) et les nouveaux libres (noirs en
majority, ex-hauts grads de l'arme de Toussaint) et les
masses des cultivateurs anciens esclaves, tous menacs soit
d'un retour l'esclavage, soit de dportations. L'alliance
fut scelle le 8 mai 1803 en confiantle commandement de
l'arme de liberation Jean-Jacques Dessalines et en crant
un drapeau national: bleu et rouge. C'tait le people en
armes.
Pratiquant la politique de la terre brle, de
l'empoisonnement des sources, utilisant les conflicts entire
la France d'une part, la Grande-Bretagne et les USA de
l'autre, Dessalines libra le territoire de Saint-Domingue
de la domination franaise, aprs une guerre sans merci
laissant 50,000 tus franais et 60,000 morts indignes. Le
1er janvier 1804, l'arme de liberation national redonnait
ce coin de terre son nom indien original: Hati, acte
politique et cultural de rupture avec le colonialisme et de
renouement avec un pass historique violent par la
conqute colombienne. I arme fondait ainsi le premier tat
libre et indpendant de l'Amrique latine.

L'Arme des Fodaux et de la Bourgeoi-


Dr Max Antoine
Ph.d., Th.d, M.S., M.A., B.A., A.A., CLA, DPI, CFC
DIRECTOR / VICE PRESIDENT
JUSTICE LEAGUE LAW CENTER
YOU HAVE THE PROBLEMS. WE HAVE THE SOLUTIONS
Immigration Divorces Credit Repair Mortgages Accounting *
Business Consulting IRS Taxation Auditing Investigations Economics *
Financing Management Debts collection Computer Training Estate Planning *
Investments Education Funding ... ...
New Jersey, New York, Florida, Massachusetts
408 Bloomfield Ave Tl.: 973 509-0222
Montclair, NJ 07042 Fax (510) 217-6609


sie d'Affaires
(1807-1915)
Au lendemain
de l'indpendance, la
question de la possession
de la terre: principal
source de richesse, se
posa brlante. Jean-
Jacques Dessalines,
d'abord nomm
Gouverneur vie, puis
empereur, fut assassin
en octobre 1806 pour
avoir voulu poursuivre
accapareurs et faux-
propritaires, subordon-


ner la vente des denres par le propritaire au paiement des
parts des au cultivateur et l'tat, contrler l'import-ex-
port, crer un important secteur de proprit d'Etat.
L'aristrocratie des gnraux issue tant du milieu des
affranchis que de celui des esclaves, entendait remplacer
les colons dans la jouissance des richesses du nouveau pays.
Or, elle avait acquis puissance et prestige dans la victoire
surles forces franaises. Ce maintien de la structure militaire
s'effectua donc tout naturellement pour trois raisons.
D'abord, ncessit de prserver la vigilance arme
face un retour offensif des franais. Ensuite, la hirarchie
militaire permettait aux couches sociales possdantes
d'exercer leur domination sur les couches dmunies
particulirement la champagne. Enfin, chaque chef militaire
ambitieux tenait conserver une force de frappe donnant
du poids ses choix politiques. Ainsi se propagea une fivre
des grades et d'insurrections. Ces dernires dclenches soit
par d'importants propritaires terriens dsireux de jouer un
rle politique de premier plan, soit manipules et finances
par un secteur de la bourgeoisie d'affaires soucieux de por-
ter au pouvoir un gnral pouvant faciliter l'obtention et
l'excution d'un contract. Signalons que la manipulation des
forces armes par ce milieu socio-conomique commena
rellement partir de la deuxime moiti du XIXme sicle:
priode de la pntration accrue du capital tranger en Hati.
De 1807 1915, ce qu'on appela complaisamment
l'arme hatienne ne fut proprement parler qu'une
agglomration incohrente d'individus apprhends a et
l, surtout en milieu rural par les chefs de section et les
commandants d'arrondissement, sans distinction d' ge,
d'aptitude, d'antcdents. L'arme populaire ayant vcu,
l'imbrication du pouvoir politico-militaire et de la grande
proprit foncire s'tant accomplie depuis la priode 1807-
1819, les menes politiques des gnraux tenaient lieu de
principle et de loi dans la formation de ces bandes armes.
Leurs lments constitutifs reprsentaient une gent
corvable la merci des militaires. Selon l'officier
Alexandre de Delva, on restait encore en dessous de la vrit
en taluant 8/10 le chiffre du contingent fourni par les
campagnes, soit 13,600 homes. Les gnraux prlevaient
un peu plus de 2 hommes par centaine d'habitants. C' tait
immense en considrant la population d'Hati cette poque
(1867). Cependant, ce rgime d'exploitation total et
outrance des masses rurales provoqurent, de la part de
celles-ci, des jacqueries exprimes dans des tentatives de
btir leurs propres armes au service de leur cause
conomique et social, comme ce fut le cas en 1843 avec
l'Arme Souffrante de Jean-Jacques Acaau. Au fur et
measure du dveloppement du processus historique hatien,
la prcarit des conditions matrielles d'existence dans le
monde rural convertit des membres de la couche miserable
des paysans sans terre en de vritables mercenaires au ser-
vice soit des gnraux propritaires terriens, soit des
(voir Arme / 12)


Fiche d'Abonnement Hati en Marche

Renouvellement (


Adresse


Nouvel Abonn


Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


6 Mois
$40.00
$ 42.00
$ 70.00
$ 70.00


O


Un An
$ 78.00
$ 80.00
$ 135.00
$ 135.00


(
se prsente,
C'e
tsctu histes.i


Page 5


Nom


s







Page 6


I CRIQFATIVFNE7IJEI.A I


Mercredi 8 Janvier 2003
HTti en 1a/frIr-ho Vol YVIT Mn Ao


Hugo Chavez menace d'impose]


aprs la manifestation qui a fa
CARACAS, 4 Janvier Toujours inflexible, Hugo Des coups de feu, don't l'origine restait incertaine,
Chavez s'est ditprtimposer s'il le fallaitlaloi martial, ont t tirs vendredi lors d'une manifestation de
aprs les violence qui ont faut deux morts et au moins 78 l'opposition jusqu' au sige de l'arme, selon le chef des
blesss vendredi Caracas lors d'une nouvelle manifesta- pompiers Rodolfo Briceno. Deux personnel ont succomb


e4A~


Des soldats tirent des grenades lacrymognes sur des partisans du
president Hugo Chavez pour les empcher d'attaquer les manifestants
de l'opposition demandant sa dmission
tion de l'opposition rclamant le dpart du president s'interposer entire
vnzuelien. Quand le
"Je suis oblig de protger le people. Je suis oblig vers le cordon de
de protger l'ordre public", a prvenu Hugo Chavez. "S'il lacrymognes su
me forcent - dcrter la loi martiale- je serai oblig de le rassemblement s'
faire". Mais, a ajout le chef de l'Etat, "jusqu'ici malgr le parc, sous une l
tout ce qui s'est pass il n'y a pas besoin d'appliquer de que les manifesta
measures exceptionnelles". La mani
Le president vnzulien s'exprimait l'issue liberation du gr
d'une rencontre avec le secrtaire gnral de l'Organisation quelque cent office
des Etats amricains (OEA) Cesar Gaviria, qui tente de arrt le 30 dcel
ngocier un rglement de la crise entire le gouvernement et qu'un judge eut or
l'opposition. Le vice-p


des blessures par balles, et au moins
78 autres ont t blesss, don't cinq
par balles. Selon le chef de la police,
Henry Vivas, sept policies figurent
parmi les blesss. Un responsible de
l'opposition, Leopoldo Lopez, a de
son ct rapport que 11 personnel
avaient t blesses lors d'un
movement de foule.
La manifestation a
dgnr quand la garde national a
tir des gaz lacrymognes et des
balles en caoutchouc sur des
centaines de militants pro-Chavez.
Ces derniers, qui attendaient les
manifestants de l'opposition prs
d'un parc proche de l'entre de la
base militaire, avaient jet des pierres
sur les forces de scurit prtes


les deux groups.
es anti-Chavez sont arrivs et se sont dirig
scurit, la garde a tir de nouveau gaz
r la foule. Des tirs ont alors clat. Le
est prolong encore plusieurs heures dans
brume paisse de gaz lacrymognes, avant
nts ne se dispersent.
ifestation tait destine demander la
lral Carlos Alfonso Martinez, l'un des
iers qui se sont rvolts l'automne dernier,
mrbre dernier et assign residence bien
donn sa liberation.
president vnzulien Jose Vicente Rangel


r la loi martial


lit deux morts
a mis en cause les organisateurs de la manifestation de
vendredi, qu'il a accuss d' tre "irresponsables" pour avoir
voulu entrer dans le parc, l'une des huit zones de scurit
dsignes par le gouvernement dans la capital. "is ont
tent de forcer une barrire de scurit et cela a entran
des affrontements avec les forces de l'ordre", a-t-il dclar
l'Associated Press.
L'un des chefs de l'opposition, Hermann Escarra,
aprvenu de son ct que les Vnzuliens tiendraient Hugo
Chavez pour responsible si la loi martial tait dcrte et
les droits civils viols.
Depuis la grve gnrale dcrte le 2 dcembre
par l'opposition, les manifestations d'opposants et parti-
sans de Hugo Chavez se sont succdes. Les dernires vio-
lences meutrires lors d'une manifestation s'taient
produites le 6 dcembre, trois personnel avaient alors t
tues lors d'une manifestation de l'opposition.
Depuis le dbut du mois, la production ptrolire
du pays, le cinquime plus gros exportateur mondiale et
l'un des principaux fournisseurs des Etats-Unis, est
paralyse par la grve gnrale. Le movement a fait
grimper les prix du baril au dessus des 30 dollars (euros) et
les employs de Petroleos de Venezuela, le monopole pub-
lic, ont dfi l'injonction de la cour supreme qui avait
ordonn la reprise du travail.
L'opposition dnonce la grave recession que
connat actuellement le pays, avec un taux de chmage
Satteignant les
17% et une inflation de 30%, et accuse Hugo Chavez
de vouloir imposer un rgime autoritaire de gauche. Le
president rpond que l'opposition, qu'il qualified
d'oligarchie, tente de saboter l'conomie, du pays pour le
contraindre a quitter le
pouvoir. 11 a accept un rfrendum sur sa prsidence
en aot, la moiti de son mandate de six ans, mais
l'opposition veut un rfrendum le mois prochain. AP


Un rfrendum sur Chavez annonc

par l'opposition vnzulienne


CARACAS, 4 Janvier Les opposants du president
vnzulien Hugo Chavez ont annonc samedi
l'organisation d'un rfrendum sur son mandate en fvrier
prochain malgr le refus du gouvernement d'un tel scrutiny
et un regain de violence Caracas qui a entran la mort de
deux personnel vendredi.
Plusieurs centaines de partisans du president ont
manifest leur soutien Chavez samedi dans la capital, au
34e jour d'une grve gnrale qui paralyse l'industrie
ptrolire du pays, cinquime exportateur de ptrole au
monde.
"Nous manifestons pour soutenir la direction du
camarade Hugo Chavez, notre president (...) et dfendre la
revolution", a dclar Alvaro Madrid, un avocat.
L'opposition a annonc qu'elle soutenait la tenue
d'un rfrendum consultatif sur le mandate de Chavez prvu
par la commission lectorale le 2 fvrier.
"Le rfrendum sera organis contre toute attente",
a affirm samedi Reuters le reprsentant de l'opposition
Timoteo Zambrano. Lors de cette consultation, il sera
demand aux Vnzuliens s'ils veulent que Chavez
dmissionne.
Le gouvernement a contest la lgalit de ce
rfrendum par un appel devant la Cour supreme en le
qualifiant de non-constitutionnel et en refusant de le
finance.

SOUSCRIPTION PUBLIQUE
Chavez, qui a t lu en 1998 et s'est maintenu au


isR~


Hugo Chavez


pouvoir malgr un coup d'Etat en avril dernier, a d'ores et
dj annonc qu'il ne tiendrait pas compete des rsultats de
ce rfrendum s'il est organis.
Il accuse ses opposants de vouloir le renverser. Ces
derniers le qualifient de dictateur, et considrent que sa
revolutionn" tire le pays vers un communism la cubaine.
Ils avancent que sa lgitimit sera balaye en cas de dfaite
lors du rfrendum.
Chavez a dit ses opposants d'attendre aot
prochain, lorsqu'il aura atteint la moiti de son mandate,
chance partir de laquelle la Constitution autorise
l'organisation d'un rfrendum caractre contraignant sur
son mandate.
Mais l'opposition considre que la crise
conomique que traverse le pays ne permet pas d'attendre.
Elle prvoit de lancer une souscription publique
pour obtenir les 21,4 millions de dollars ncessaires au
financement d'un tel rfrendum. La commission lectorale
a prvenu que la consultation pourrait tre repousse si cet
argent n'tait pas runi.
Deux personnel ont t tues par balles vendredi
Caracas et une vingtaine d'autres ont t blesses lors
d'affrontements entire partisans et adversaires de Chavez.
Manifestants ct policiers se sont jets terrc aprs
qu'une douzaine de coups de feu eurent retenti proximity
du centre de la capital, brisant le came prcaire qui a
prvalu pendant les ftes de fin d'anne.
Les deux camps se sont mutuellement accuss
d'avoir tir les coups de feu. (Reuters)


Venezuela:.
CARACAS, 2 A
Janvier L'opposition gen ra
vnzulienne a annonc
mercredi la leve partielle de la grve gnrale lance depuis
un mois, sauf dans le secteur stratgique de l'industrie
ptrolire, afin de se concentrer sur l'organisation d'un
rfrendum contre le president Hugo Chavez le 2 fvrier.
"Dans certain secteurs, les petites et moyennes
entreprises vont ouvrir la semaine prochaine parce qu'elles
n' ont pas les resources suffisantes pour rester fermes, elles
doivent gagner de l'argent", a dclar Americo Martin, l'un


le sauf dans le

ptrolier (
des dirigeants de la Coordination Dmocratique (CD). q
"Mais cela n'a rien voir le secteur ptrolier", a-t-il ajout, l
prcisant qu'il "tait en faveur de la poursuite de la grve "
dans ce secteur". al
La production de brut a t estime mercredi par


l'opposition
S g C< re i 190.000 barils/jour,
soit seulement 6% de
a production enregistre en novembre dernier avant ',- ve
3,2 millions de barils/jour don't 2,8 destins l'exportation).
)ans un communique, elle a galement estim qu'au moins
uatre mois seront ncessaires au Venezuela pour retrouver
e niveau de production enregistr en novembre.
L'quivalent de dix tankers sont ncessaires just pour
pprovisionner les stations-service du pays qui n'ont pas
(voir Venezuela / 7)


'opposition lve la grve


1 --, -- -- 1 k v 1- ilq %- IL J II(mU Cil IILaIulic uI. 1%, v IN (3. +


ppo~a~~au






Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49 VENEZUELA EN CRUISE


Page7


L'opposition lve la grve gnrale,


sauf dans le secteur ptrolier
(Venezuela ... suite de la page 6) avec le gouvernement, Americo Martin, a galement Selon Americo Martin, la "dsobissan
d'essence actuellement", a-t-elle ajout,. expliqu mecrredi que la leve du movement de grve va se matrialiser par le non-paiement des
Quelque 36.000 employs -sur un total de 42.000 permettra la Coordination Dmocratique de se concentrer impts et le refus d'accepter la dtention art
de la compagnie ptrolire national (PDVSA), se sont sur un movement de "dsobissance civil" et sur plusieurs personnel impliques dans le
associs au movement de grve gnrale selon la Coordi- l'organisation du rfrendum du 2 fvrier. movement de l'opposition. "Cela peut galeme
nation Dmocratique. d'autres points qui sont
Mardi soir, le ministry de l'tude", a-t-il ajout.
l'Energie, Raul Ramirez, avait En novembre
affirm pour apart quelaproduc- : date d'un rfrendum
tionactuelletaitestime 700.000 .. avait t fixe au 2 fv
barils/jours et qu'elle atteindrait .. .. ,,. quel'opposition eutrass
plus d' 1 million debaril/jourdurant million de signatures n
le mois de janvier. .. pour obtenir son organic
Le president Hugo I. .. Selonla Consti
Chavez qui s'est rendu mercredi a i ..Chavez qui rappell
Brasilia pour assister aux rfrendum doit avoir
crmonies accompagnant laprise .' mandate, soit partir
de function du president Luiz .' d'aott2003,etqu'ilnet
Inacio Lula da Silva, avait affirm competee du rsultat de
ces derniers jours que son devrait
gouvernement tait "en train de quitter son fauteuil de p
gagner la bataille du ptrole". un total de 3.757.773 l
Pour autant, la pnurie de prononaient pour son
carburant a amen les dpart. Ce chiffre corrie
Vnzuliens subir de longues ! nombre de voix avec lec
heures d'attente pour recueillir C Chavez a t lu la
quelques litres d'essence auprs ..prsidence en 2000
des rares stations-service mandat:de six ans. Le
approvisionnes. populiste de gauche, dj


Le reprsentant de
l'opposition dans les ngociations


Les ouvriers en grve de Petroleos de Venezuela, SA (PDVSA) tenant leur meeting quotidien sur
les docks du Lac Maracaibo (ouest du Venezuela)


premiere fois .en 1998, s'
.impos avec 57% des
(AFP).


ice civil"

bitraire de

nt toucher
encore

dernier, la
consultatif
'rier aprs
sembl 1,2
cessaires
station.
itution, M.
e que le
lieu mi-
du mois
iendrapas
ce scrutiny,

resident si
ecteurs se

respond au
quel Hugo

pour un
president
j lu une
tait alors
suffrages..


Ptrole: envole des course


NEW YORK, 3 Janvier- Les course du ptrole se
sont envols vendredi sur le march terme de New York,
toujours en reaction la chute des stocks amricains de
brut qui devrait probablement s'aggraver alors que rien ne
permet de prdire quand reprendront les exportations. du
Venezuela, un important fournisseur des Etats-Unis.
Le prix du brut.de rfrence (light sweet crude),
pour livraison rapproche en fvrieria fait un bond de 1,23
dollar 33,08 USD, aprs avoir gagn 65 cents 31,85
dollars jeudi.
"Il n'y a rien eu de nouveau aujourd'hui. Les
principaux facteurs restent les mmes", savoir le bas
niveau des reserves amricaines, la grve gnrale au Ven-
ezuela qui paralyse la production de brut et les menaces de
plus en plus prcises de guerre avec l'Irak, a indiqu Chris
Schachte, analyst de GSC Energy.
"Les oprateurs se rendent compete que les
problmes vnzueliens commencent nous affected sous




Les Raliei
(Clone ... suite de la page 2)
prouver la ralit d'une d u n
experience qui a suscit le
scepticisme et l'indignation de la communaut scientifique.
Interroge par la chane de tlvision britannique
Sky television, Brigitte Boisselier, directrice de Clonaid et
membre de la secte, a justifi ce report.par la crainte que
suscite chez les parents la possibility qu'on leur retire leur
enfant en cas de tests.
Boisselier a prcis que Clonaid cherchait un ex-
pert indpendant qui ne vienne pas des Etats-Unis, o une
procedure judiciaire a t dclenche pour la designation
d'un tuteur lgal pour le bb.
Severino Antinori, un mdecin italien controversy,
lui-mme impliqu dans un project de clonage human, a
estim que l'annonce de la naissance d'un second bb clon
tait aussi peu fonde que la premiere.
"Cette nouvelle me fait rire. Je me demand com-
ment quiconque peut accorder credit des gens qui n'ont
pas fait leurs preuves sur le plan scientifique".
Il n'a par ailleurs rien voulu dire sur l'tat de ses
propres recherches,
Prcluhiit que la vie humane r et ii pptarue il y n
25..0) mn h lIntiiative d' eMtrrtrestre t agples de lta m=
lulUnti gn4fiq~~w, l o immfU tipim t Oll sljill

i4!eh-, fi h -e 't, hufilms de pIuw n, t
4'int.* Il 4A1fnwmf ab0tl if le ifloltid:


laforme d'une reduction des importations", a soulign.cet
analyst, ajoutant que l'attention tait focalise sur les stocks
"qui sont trs serrs, trs proches des bas niveaux historiques.
atteints en octobre".
Les stocks de ptrole brut aux Etats-Unis ont chut
de 9,1 millions de barils au course de la semaine acheve le
27 dcembre, un chiffre bien suprieur aux attentes, selon
le dpartement amricain de l'Energie (DoE) et l'Institut
amricain du ptrole (API).
Le DoE a galement prcis que les importations
de brut du Venezuela ont t "quasiment inexistantes" la
semaine dernire, provoquant une baisse de plus d'un mil-.
lion de barils par jour des importations totales amricaines.
"C'est beaucoup", a affirm Chris Schachte.
La situation est un point tel que "mme si la grve
prenait fin rapidement, il faudra un temps considerable pour
rtablir la production de brut", s'est inquit Chris Schachte,
relevant des craintes que l'infrastructure ptrolire du pays


New York
ait t endommage.par l'arrt prolong de l'activit.
"Ajoutez a aux craintes de guerre au Moyen-Ori-
ent et aux provisions de temps froid (aux Etats-Unis), tout
va dans le.mmesenhs pour le march, a-t-il ajout.
"On va probablement continue monter la
semaine prochaine. Je serais surprise si nous ritrions la
performance d'aujourd'hui mais un test du recent sommet
de 33,65 dollars est probable", a conclu M. Schchte.
Enfin, les investisseurs n'ont pas cru l'annonce
vendredi de l'Organisation des pays exportateurs de ptrole
(Opep) selon laquelle elle pourrait augmenter sa produc-
tion d'au moins 500.000 barils par jour si le prix du brut
restait au-dessus de 28 dollars pendant plus de 20 jours
ouvrables conscutifs. L'chance ce sujet est le 15janvier.
"L'histoire a montr que lorsque l'offre est limite,
le cartel est reticent mettre de grosses quantits de ptrole
sur le march pour rectifier l'quilibre", a relev Lawrence
Eagles, analyst la maison de courage GNL (AFP)


SCIENCE / SOCIETY

ns affirment la naissance
leuxi m b l janvier dernier. Dix auraient
euxieme b b clon implants au printemps,
e-uxieme bee cdont seulement cinq avec


"MEGALOMANEA LATETED'UN CULTEDE
FOUS"
Claude Vorilhon, ancien journalist franais tabli
au Qubec qui se dcrit comme un prophte du nom de
Ral, a assur vendredi sur CNN que le movement don't il
est le fondateur n'avait riei de commun avec Clonaid et a
refuse de se porter garant de la vracit des dclarations de
la socit.
Overvliet, unreprsentant de commerce de45 ans,
a dclar que la mre du bb n vendredi avait l'intention
de l'lever avec sa compagne et n'tait pas membre du
movement ralien.
Le clonage human est interdit aux Pays-Bas, mais
rien dans la loi n'interdit la naissance d'un bb clon, a
dclar un porte-parole du ministre nerlandais de la Sant.
Vorilhon, qui a demand la journalist de CNN
Connie Chung de l'appeler "votre sainet", s'est toutefois
irrit lorsque la prsentatrice lui a demand comment il
pouvait esItprer qu'on le prenne pour titit chose qu'un
"mdloman A la tte d'un ttculte de louti"
"C'est de li ptre dilfamuation', a tl raii
(aitld alInne diipoet d'ume list d attiite lde


1ii0 aveif40 lfwi liC 11 m iwi sut dtts (vil tad1 w iM


succs. Elle prvoit une vingtaine d'autres implantations
de embryons conus par clonage en janvier et envisage la
creation d'un clinique spcialise sur chaque continent.
En ce qui concern le premier bb n au Etats-
Unis le 27 dcembre, la justice de l'Etat de Floride a
programm au 22 janvier une audition pour tudier une
demand rclamant la designation d'un tuteur lgal.
(Reuters)

Clonages thrapeutique et
reproductif: similitudes et
differences
PARIS, 4 Janvier L'annonce fin dcembre de la
naissance du premier bb clone par la secte des raliens,
toujours sans preuve, et d'une deuxime pour ce week-end
aux Pays-Bas, n'en finissent pas d'agiter le monde
%t irimiliti|' et politique qui s'opposent sur les diffrents
types d(e lone, lthrapettique ou reproductif et leurs im-

Thi.apttiIlu i1iii "'ii ll, hla techiniquc de base
|t c(ia"i'e e( la um 4 au Cpa't ("est poou' cette raison
qi rwiiUtad v hau\w -a ai iq aupis d( 1' ONI pour
\olu lgenaa






Page 8


DU NOUVEAU AU BRESIL


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No.49


Lula invest

BRASILIA, Brsil, 2 Janvier
- Sous les cris de dizaines de '*p
milliers de personnel ivres de
joie, Luiz Inacio Lula da Silva ^
est devenu le premier president
du Brsil issu de la classes ,
ouvrire, ralisant ce qu'il a
dcrit comme le "rve de
plusieurs gnrations" de
Brsiliens.
Promettant de "re-
donner sa dignit au people
brsilien", l'ancien ouvrier
mtallurgiste s'est vu remettre
l'charpe prsidentielle aprs
avoir prt serment. Brasilia a
ensuite t le thtre d'une fte
de rue gigantesque au rythme
de la samba.
"Je ne suis pas le

Le nouveau president
lu du Brsil, Luiz Inacio
Lula da Silva, aux cts de
sa femme, salue la foule en
quittant le palais prsiden- .
tiel aprs l'investiture le '
mercredi 1er janvier coul



i l


president, un moment "historique"
rsultat d'une election, je suis le rsultat de toute une "Je suis en train de raliser le rve de plusieurs gnrations
histoire", a dclar Lula, 57 ans, devantle palais prsidentiel, qui, avant moi, ont tent de le faire mais ont chou."
.: .Tandis que Lula se rendait au
', ., .. .. Congrs dans une Rolls Royce
," dcapotable pour y recevoir
l'investiture officielle, plusieurs
... '' centaines de personnel ont envahi les

IIOscar Niemeyer, se massant autour de
la voiture dans l'espoir d'y apercevoir
"le premier president socialist de
l'histoire du Brsil, quatrime pays
Sd'Amrique latine.
.''" Nombreux sont ceux qui ont
saut dans les bassins disposs autour
..du palais, claboussant au passage les
.'. policiesies en faction.
"Depuis 1500, une lite
d'exploiteurs gouvernait le Brsil", a
expliqu Jason Ferreira, 37 ans,
venu comme plusieurs milliers
d'autres personnel de l'autre bout du
pays pour assister,
S Brasilia, l'investiture du chef de file
du Parti des travailleurs (PT). "Les
gens rvaient de cela."
Jurant de lutter contre les
ingalits de revenues criantes
caractrisant son pays et d'liminer la
famine, Lula a runi autour de son nom 52 millions
S de suffrages lors du scrutiny qui l'a oppose en
RDNoctobre au candidate conservateur Jose Serra. C'est
la quatrime fois qu'il briguait la function
i supreme.


1
Va chaque anne de


RECORD en RECORD!


En l'an 2000, le 23 dcembre 11,068 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.

En l'an 2001, le 23 dcembre 14,374 transferts en une journe, livrs domicile le mme jour.

En l'an 2002, le 23 dcembre, nouveau record: 16,853 transferts en une journe, livrs
domicile le mme jour.


Un grand Merci notre fidle clientle.

CAM est votre disposition, comme vous le savez,

avec un service unique sur le march haitien.



NOTRE DIFFERENCE C'EST NOTRE SERVICE!


Pour de plus amples informations
Aux Etats-Unis: 1-800 934-0440
En Hati: 800-256-8687
Ou visitez notre site internet:
www.camtransfert.com
S. . .. --L ,


,appelez gratuitement:


ECt- *-'-
'-m .
...,


-~ -=-J--
* . . . .





--Iim


DES NOMINATIONS QUI RASSURENT
Des responsables de la scurit ont affirm
qu'environ 70.000 personnel sont venues assister
l'investiture, transforme l'initiative du PT en une
gigantesque "fte populaire" anime entire autres par
des percussionnistes de samba et des groups de
danse amazoniens sur la vaste esplanade faisant face
au Congrs.
Des pluies sporadiques n'ont pas russi
gcher le plaisir de la foule. Lula n'est que le
deuxime president lu recevoir en 40 ans 1' charpe
officielle vert et jaune des mains d'un autre president
lu au Brsil, pays non exempt d'une certain
instability politique.
Aprs avoir confi le pouvoir son
successeur et lui avoir donn une accolade non
dnue d'motion, Femando Henrique Cardoso a pris
un avion pour Paris pour des vacances rparatrices.
Lula a pu reporter les lections en
modrant sa rhtorique, autrefois enflamme et
nettement marque l'extrme-gauche, mais les
investisseurs craignent que son arrive au pouvoir
n'augure pas d'un maintien de la stability apporte
par la politique mene au course de ses deux mandates
par Cardoso.
Depuis sa victoire, les milieux d'affaires ont
cependant pris note avec soulagement de la nomina-
tion la tte de la Banque central d'un banquier de
premier plan et, au poste de ministry des Finances,
d'une personnalit modre du Parti des travailleurs.

DES ATI'ENTES ENORMES
Lula devra tenter de ne pas dcevoir ceux
qui attendent de lui qu'il honore sa promesse
d'amliorer la condition des quelque 54 millions de
pauvres que compete le Brsil, sur 170 millions
d'habitants, dans un context conomiquement
difficile caractris par un niveau lev des taux
d'intrt et des objectifs fiscaux rigides dicts par
un prt de 30 milliards de dollars accord par le
Fonds montaire international.
(voir Brsil/9

Bonne et Heureuse
A Ine 2003
L'information de bon martin ...
C'est Mlodie Matin
7:00 9h30 ar
MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince
Phone 221-8567 / 8568
FAX 221-0204







Mercredi 8 Janvier 2003
U4iiti en Mnt^e^te Vn1 XVT No> 49


1Uu vi .S.,IRE EN MARC.HE 1


BRESIL ...
(suite de la page 8)
"Je suis tout fait conscient des responsabilits que mes
collgues et moi-mme sommes en train d'endosser ce moment
historique de notre rpublique", a dclar Lula depuis l'estrade du
palais prsidentiel Planalto. "Je peux vous dire qu'aujourd'hui,
personnel sur Terre n'est aussi optimiste que moi."
Evoquant son propre combat contre la pauvret, Lula a
assur que le Brsil avait les moyens de surmonter ses problmes:
criminalit et chmage en hausse et conomie stagnante.
"Lorsque je pense ma propre vie d'immigr du Nord-
Est, garon qui vendait des cacahoutes et des oranges dans le port
de Santos et qui est maintenant president, je suis convaincu que
nous pouvons faire bien plus et qu'il suffit pour cela de croire en
nous-mmes", a-t-il dclar. "Nous entamons un nouveau chapitre
de l'histoire du Brsil".
Si les festivits du Nouvel An ont retenu un grand nombre
de chefs d'Etat dans leurs pays, la plupart des presidents des pays
voisins avaient fait le dplacement, et notamment le Vnzulien
Hugo Chavez et le Cubain Fidel Castro.
"J'estime que l'on peut raliser des progrs, des projects et
des changements par divers moyens. Il (Lula) invite tout le monde
participer, et cela me parat un trs bon signe", a dclar
notamment le Lider Maximo Reuters.
Les Etats-Unis ont envoy leur reprsentant au Commerce,
Robert Zoellick, soulignantl'importance des relations commercials
entire les plus grosses conomies du Nord et du Sud de l'Amrique.
"C' est une fte en l'honneur non seulement du president Lula, mais
galement de la dmocratie", a dclar Zoellick.
Lula a t lu l'issue du second tour le 27 octobre avec
61% des suffrages. (Reuters)

INVESTIGATION

Dossier Christophe

Lozama : la NCHR

tente de renvoyer

dos dos partisans

de Lavalas et de la

Convergence

PORT-AU-PRINCE, 31 Dcembre (AHP) La Coalition
National pour les Droits des Hatiens (NCHR) a public un rapport
sur les violence enregistres dans le Plateau Central, un mois aprs
l'assassinat du juge de paix de Balladres, Christophe Lozama, un
membre de Fanmi Lavalas.
La NCHR fait savoir que son enqute lui a permis de
dcouvrir que les partisans de la Convergence-Dmocratique et de
Fanmi Lavalas s'accusent mutuellement de responsabilit dans la
mort du juge Lozama. Ce qui voudrait dire que les deux parties
sont galement responsables de l'assassinat du juge.
Selon la Coalition Nationale des Droits des Hatiens,.des
personnalits juges indpendantes qui ont t interroges, auraient
affirm que le juge a t tu lors d'un affrontement entire les
membres de Fanmi Lavalas et ceux de la Convergence
Dmocratique le 28 novembre dernier. Les responsables de la
NCHR qui n'ont tabli aucun lien entire l'attaque du sous-commis-
sariat de Lascahobas et la mort du juge, ont exig l'arrestation de
tous les individus accuss d'implication dans les actes de violence
dans le Plateau Central.
En reaction, la Fondation 30 septembre a fait savoir que
ses apprehensions sur la capacity de certaines organizations mener
une enqute en toute objectivit, ont t confirmes aprs la publi-
cation du rapport d'enqute de la NCHR sur le drame de Belladres
qui a cot la vie au juge de paix de Lascaobas, Christophe Lozama.
Selon le coordonnateur de la Fondation 30 septembre,
Lovinsky Pierre Antoine, le rapport de la NCHR tente de renvoyer


L'economie, dfi numero


un du president Lula
BRASILIA, 4 Janvier Le chef de l'Etat peine 1,5% pour la deuxime anne consecutive. Pour
brsilien Luiz Inacio Lula da Silva, engag dans un vaste faire face cette situation difficile, Lula pourra computer
chantier social, doit faire face une situation conomique sur un prt de 24 milliards de dollars accord par le


Lula assaillie par de
difficile, mme si les agents financiers ont bien ragi
aux premires measures annonces par le nouveau
gouvernement de gauche.
Le ral, principal indicateur de l'humeur
conomique du pays, a commenc l'anne 2003 sur une
tendance la hausse, aprs l'investiture de Lula. La
monnaie brsilienne qui, en 2002, s' est dprcie de 35%
a repris 2,47% sur le dollar vendredi, 3,44 le billet
vert.
"Le march a bien ragi la nomination d'une
quipe de gouvernement responsible, au discours
d'investiture de Lula et aux engagements du ministry
des Finances Antonio Palocci", a affirm le grant des
operations de la maison de courage Isoldi, Jos Luiz
Amaral Sampaio. Mais, selon l'analyste, "tout dpendra
maintenant des rsultats qu'obtiendra le gouvernement
face aux grands espoirs qu'a fait natre l'arrive la
prsidence de l'ancien leader syndical Lula".
Malgr les positions critiques adoptes dans le
pass par le Parti des Travailleurs (PT) vis--vis du
march financier et des exigences du Fonds montaire
international (FMI), le nouveau ministry des Finances a
affirm sans ambigut que le gouvernement de Lula
adopterait une politique fonde sur la "responsabilit en
matire fiscal et la stability conomique" avec pour
priorits la stability de la monnaie et le contrle de
l'inflation.
Lula hrite, en plus des turbulences financires
qui avaient dbut en mai dernier avec la monte de la
gauche dans les sondages, d'une inflation qui est
actuellement plus de 10% (contre des provisions de
5,5% en 2002) et d'une croissance faible qui approche


dos dos la Convergence et Lavalas dans le cadre de ce
meurtre.
M. Pierre Antoine dclare ne pas comprendre
que les responsables de cette organisation puissent ten-
ter de blanchir les membres de la Convergence dans
l'assassinat du juge Lozama, alors que, dit-il, il est connu
de tous que l'assassin du juge Lozama est un ancien
militaire qui travaille la solde des parties de l'opposition
dans le Plateau Central.
Selon Lovinsky Pierre Antoine, la conclusion


es admiratrices
FMI mais aura, en mme temps, grer un des bud-
gets les plus serrs des dernires annes.
"La grande difficult pour Lula sera de
concilier lutte contre l'inflation, austrit budgtaire
et taux d'intrts levs, et ses promesses de croissance
conomique etdemesures ambitieuses dans le domaine
social", selon le president de l'Institut des cadres du
secteur financier (Ibef), Carlos Alberto Bifulco. Lula a
promise de doubler le salaire minimum en quatre, de
crer 10 millions d'emplois et d'en finir avec la faim
dans un pays qui compete 54 millions de pauvres. Il n'a
pas cach cependant que la situation tait "difficile" et
qu'il ne fallait pas attendre de "solutions magiques" et
immdiates.
"Rduire des deux tiers la misre extreme qui
touche actuellement 15% de la population exige une
croissance des revenues des Brsiliens de 3% par an
pendant 25 ans", selon le ministry des Finances, Anto-
nio Palocci. Et c'est prcisment pour se donner les
conditions de politiques sociales ambitieuses, confies
des hommes de son parti, que Lula a plac la tte
de l' conomie deux hommes en measure de rassurer les
marchs et les investisseurs: Antonio Palocci, l'homme
de la moderation, aux Finances et Henrique Meirelles,
un banquier de renom, la tte de la Banque central.
Le dernier dfi de Lula est politique: trouver,
la faveur d'intenses ngociations avec les parties
d'opposition, l'appui ncessaire ses rformes
notamment celles qu'il juge fondamentales comme
celle des retraites, de la fiscalit et de la legislation du
travail. (AFP)


de l'enqute de la NCHR tait prvisible en raison, a-
t-il soulign, des prises de position antrieure de cette
organisation en faveur de l'opposition.
"Les personnel qui ont rdig ce rapport ne
sont pas crdibles, elles devraient elles-mmes faire
l'objet d'une enqute" s'est indign Lovinsky Pierre
Antoine qui exhorte d'autres organismes de defense
des droits de l'homme approfondir le dossier Lozama.
Les organizations de droits de l'homme sont
souvent accuses par les partisans du gouvernement
de partisanerie dans une politique de dnonciation des
violations de droits humans en raison de
l'appartenance politique. Ces organizations sont
accuses de faire toujours un toll sur des cas de viola-
tion attribus aux proches du pouvoir, et de tenter
d'occulter ceux reprochs aux membres de
l'opposition.


Seules les lections

peuvent aider rsoudre la
situation, selon le Secrtaire
Gnral de l'AJH
(voir page 14)


Page 9


GARAGE THE YBA NETWORK, INC, PUBLISHER
THE MAXIMUM TRADITION OF CULTURE
CATALOGUING AT THE LIBRARY OF CONGRESS AND THE STATE SECRETARY OF MASSACHUSETTS
POST OFFICE BOX 35961 BRIGHTON, Ma 02135 U.S.A.
www.gyni.com
Available services provided:
Promoting happiness in the USA, Home and abroad in all zones. We solicit financial grants with people we know.
We teach and broadcast information about auto mechanics, driving and other subjects. We also hold signs and copyright
stickers as a volunteer and trustee for all political parties in their election show, including manufacturing and writing as
we do for Mr Valme who wrote chapo ba and an anttie without forgetting Mr Yves sans fanmi who has manufactured a
little book and magazine on how to repair le moteur of an auto car, which is the print one that promotes straight four old
cylinder engines, after he won a nobel prize in economics for life management. Anything else is a tip. Remember we are
a charitable relief and sanitarian foundation with provisions for education and entertainment.


ma Y i en mar Ve vo Av i iN o. 4+- p




Page 1Mercredi 8 Janvier 2003
PaEo0 MEILLEURS VOEUX Hati en Marche Vol. XVI No. 49

~7.


Solidarity et Partage


A l'occasion de la Nol 2002
qui boucle une anne de tension,
de douleur et de souffrances
pour Halti et le Peuple Hatien,
et dans la perspective de la Clbration
du Bicentenaire de notre Bicolore en 2003
le Gouvernement,
en communion avec le Chef de l'Etat,
vous exhorte tous, Citoyens de bonne volont
pris de libert et de fraternity
vous ouvrir au souffle pacificateur
de la solidarity et du partage
qui nous rassemble, nous unit
et nous fortifie
Au course de notre Marche
vers un 2004 de progrs,
Dans une Hati de paix.


Bureau du Premier Ministre




ati eVINo. 49 MEILLEURS VOEUXPage

Bon Ane 2003
-r e s j, -1 "'P
.-=-, -- ,. ;i--

Nan okazyon Nol 2002
kap fmen yon ane tansyon,
doul ak soufrans
E nan prepare ane 2003
Bisantn Drapo nou
Gouvnman an nan tt kole
Ak chf leta-a
Mande nou tou-t ayisyen
bon volonte
Kite lespri fratnite
poze nan ke-n,
Kalmi,
Solidarite nan libte
youn ak lot, nan resp pou-n
spare youn pou lot
Tou sa-k f, nou kbt a kbt
e bann fs tt ansanm
pou-n f pwogr
sou wout 2004
nan yon Ayiti an P.
Biwo Premye Minis








I GRANDS DOSSIERS [


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


HAITI: L'ARMEE, LA POLITIQUE, L'HISTOIRE


(Arme ... suite de la page 5)
politicians des villes. Ce mode de recrutement et
d'utilisation se perptua jusqu' l'invasion amricaine en
1915.

L'Arme des Occupants (1915 1994)
L'arme de liberation avait disparu au dbut du
XIXme sicle. Cent ans plus tard, celle qui se voulait
national fut liquide par l'occupant. En effet, par le trait
du 16 septembre 1915 transformant Hati en protectorat
amricain, les USA licencirent l'ancienne force arme,
dsarmrent la population civil et mirent en place un
appareil militaire hatien charge conjointement avec les
marines de la repression paysanne, de l'organisation et de
la scurit de la nouvelle structuration du pays difie en
vue de satisfaire leurs ambitions imprialistes. Aussi
l'institution militaire s'occupa de la rfection et du
dveloppement des routes, d'instruction primaire en zone
rurale, de la police surtout tandis que les marines se
consacrrent la defense du territoire. Peu peu, ce noyau
militaire hatien tour tour dnomm Gendarmerie d'Hati,
Garde d'Haiti, s'tendit pour devenir la seule force arme
voluant sur le sol hatien partir de 1934, l'anne de la
dsocuppation. Mais, par sa formation, elle ne pt s'arrter
qu'au rle de police, incapable d'assumer rellement une
tche de defense, malgr ses changements de denomination:
Arme d'Hati en 1947, Forces Armes d'Hati en 1958.
L'essentiel ft que les USA btirent et continuremt aprs
leur dpart apparent entretenir un instrument de surveil-
lance et d'ingrence dans la vie politique du pays. Pendant
longtemps, ils s'assurrent la manipulation de appareil par
l'intermdiaire d'lments recruts pour la plupart dans des
couches moyennes plus ou moins aises, la bourgeoisie
traditionnelle dcourageant la vocation militaire chez ses
fils. Cette force arme hatienne, telle que conue et motive
s'interfra dans tout processus de changement tant en 1946,
1956, 1986 pour empcher par des forces sociales et
politiques nouvelles la transformation d'une structure et
d'une situation favorables aux USA, l'oligarchie locale
et un secteur de la petite bourgeoisie.
En mme temps, continuant la tradition de la
resistance paysanne, les habitants des zones rurales
mcontents du rgime des travaux forcs pour
l'amnagement des routes s'allirent des citadins blesss
dans leur dignit d'hommes et de citoyens. Aprs
l'crasement du premier movement caco dans le Nord et
le Nord-Est au dbut de l'occupation, Charlemagne Pralte,
ancien officer de l'arme national dissoute et humilie
par les marines, regroupa autour de lui quelques centaines
de gurilleros paysans dans le Plateau Central, menaant
aussi le Dpartement du Nord et lanant mme une attaque
contre la Capitale Port-au-Prince. Menant une guerre du
people avec une troupe populaire, Pralte et plus tard son
successeur Benot Batraville, demeurent par leur action et
son ampleur la seule et dernire srieuse tentative de btir
une arme populaire sur le sol hatien et par le caractre de
liberation national de sa lutte, cette force arme de paysans
reste l'hritire la plus representative depuis 1807 del'arme
indpendantiste de Dessalines. Pour en venir bout, les
amricainis employrent galement des forces ariennes et
ce pour la premiere fois dans l'histoire de la lutte anti-gue-
rilla en Amrique Latine. Depuis l'assassinat de Pralte et
de Batraville, l'arme des occupants occupe la scne po-
litico-militaire jusqu'en 1994.

B. LES FORCES ARMES D'HAITI
DANS LA CONJONCTURE HISTORIQUE
(1986 1994)
L'Arme Duvalirienne
En 1957, Franois Duvalier fut install la
prsidence de la rpublique par cette arme don't le corps
des officers tait issu des classes moyennes plus ou moins
aises. Cependant, dans leur majority, ces militaires
aspiraient monter en grades et dtenir des postes leur
permettant un enrichissement facile. L'conomie du pays
reposait sur le sucre, le sisal, le caf, le tourism. Ces
diffrents products et activits, ayant atteint leur point fort
sous le rgime du gnral Paul Magloire, amoraient une
courbe descendante. L'accession de juteuses functions
ponctues d'autoritarisme martial semblait la seule garantie
de l'avenir. Aussi, Duvalier fut grandement facility dans sa
tche de division pour rgner par l'avidit d'officiers
corrompus et corruptibles. Ils lui permirent d'affaiblir
l'institution, d'installer en son sein et dans le pays un climate
de terreur. Ils entranrent le corps para-militaire des
Volontaires de la Scurit Nationale (Tontons Macoutes)
fond en 1958 jusqu' ce que celui-ci reprsentt aux mains
du dictateur une arme de dissuasion et de chantage face
l'arme rgulire. Cependant, n'ayant jamais menac les
intrts amricains ni ceux de la bourgeoisie d'affaires sauf
quand celle-ci refusait de partager le gteau, Duvalier sans


aide extrieure conomique constistante, soutenu par
l'aristocratie foncire, russit juguler toute tentative de
dstabilisation. Pendant 14 ans (1957-1971), il s'vertua
oprer un changement dans la composante social de
l'lite de l'arme en y plaant les fils de la petite bour-
geoisie pauvre, et au niveau bas et moyen de l'chelle,
plusieurs individus autrefois mis au ban de la socit. Tous
faonns par l'idologie noiriste, redevables envers le pre
de la revolutionn duvaliriste" qui leur permettait de piller
les resources du pays au dtriment des vies et des biens
du reste de la population. Tous solidaires du rgime parce
que pataugeant dans le sang et dans la fortune mal acquise.
Pendant 14 ans, Duvalier pre collabora avec les services
de renseignements trangers sans jamais accepter leur par-
ticipation en matire de formation de son rseau militaire
d'espionnage, par crainte de connatre le sort du president
Estim renvers par arme etles USA en 1950. Duvalier,
ministry de ce dernier avait t traumatis par les capacits
du binme USA-arme. Aussi, proclamait-il avec orgueil,
avoir enlev cette institution son rle de balancier.
Avant sa mort, en 1971, Franois Duvalier, aprs
avoir connu quelques moments de troubles dans ses rela-
tions avec Washington, parvint une reconciliation total
avec cette puissance tutrice, surtout depuis la participa-
tion de la CIA dans larpression anti-communiste en 1969.
Sous Jean-Claude Duvalier, les USA poussrent
la creation du Corps des Lopards pour la lutte anti-
guerilla, contriburent largement l'entretien de
l'importante Unit tactique des Casernes Dessalines, du
Service d'Investigation Militaire et favorisa la r-
ouverture de l'Acadmie Militaire ferme par Duvalier
pre. Celui-ci y voyait un danger d'infiltration de l'arme
d'lments intellectuellement trop avancs ses yeux et
qui sur le plan conomique et social ne lui seraient pas
reconnaissants.
Cependant, 1'arme de Duvalier fils se renfloua
d'enfants du rgime; ceux don't les pres, militaires ou
V.S.N., avaient bnfici des faveurs du systme depuis
1957. Forms l'cole amricaine et duvalirienne, les
dirigeants de l'institution se trouvrent, la chute de Jean-
Claude Duvalier le 7 fvrier 1986, face une situation
qui demandait intelligence politique, vision de l'histoire,
eux don't les Duvalier avaient interdit toute habitude, tout
droit de penser par eux-mmes, leur laissant en retour tous
les moyens possibles de l'enrichissement facile et illic-
ite: contrebande, traffic de drogue, proxntisme, etc....
Le7 fvrier 1986,1' arme dfinitivement pourrie
par 29 ans de corruption, roue uniquement aux pratiques
de police rpressive, n'tait pas prte pour assumer la di-
rection du pays.
Eduque pour se dresser face au people, sa seule
attitude depuis 1986 consista, par ses techniques de
repression et de provocation casser l'lan du movement
dmocratique et populaire. De 1986 1989, 1'aggravation
de la crise conomique, la dbilit croissante des institu-
tions d'Etat, les dchirures du corps social avide d'air frais,
l'impossibilit de dnicher des bouches d'vasion en
Amrique du Nord ou ailleurs ont fait monter la vapeur
dans la marmite. L'arme incapable de le comprendre a
voulu rsister aux pulsions de l'Histoire. Elle finit par
faire les frais de sa resistance. Voulant tout prix garder
le pouvoir en tout et partout, celui-ci l'clata en deux oc-
casions: renversement du Gnral Namphy en septembre
1988 par la garde prsidentielle, coup d'tat rat d'avril
1989 contre le Gnral Avril. A cette tape du processus
d'affaiblissement de l'arme, il faut s'interroger. Com-
ment un Gnral-Prsident, connu pour ses attaches
trangres a-t-il pris une si lourde decision: la dissolution
de deux corps de grande importance: Lopards et Unit
Tactique des Casernes Dessalines?
Le bton avait-il atteint un tel degr de
pourrissement qu'il n'tait plus utilisable mme par son
propre concepteur? Ce dernier avait-il opt pour un ef-
facement de l'hritage duvalirien en mme temps qu'il
rebtirait une structure conforme sa vision du nouvel
ordre mondial depuis la chute du mur de Berlin?

1990 1994: La Conjoncture Dcisive
Aux dires du gnral Prosper Avril, les units
tactiques d'intervention cantonnes en provinces reurent
les effectifs des Casernes Dessalines et du Corps des
Lopards ed 1989.
De mars 1990 fvrier 1991, sous la prsidence
provisoire dujuge Ertha Pascal-Trouillot, des actes poss
par des officials hatiens et trangers revtaient une forte
rticence croire dans la capacity et la volont de l'arme
garantir la scurit d'lections dmocratiques et surtout,
en respecter les rsultats.
Au course d'une visit Port-au-Prince, avant la
tenue des lections de dcembre 1990, le vice-prsident


amricain Dan Quayle avertit: "les Etats-Unis ne tolreront
plus de coups d'tat en Hati". En mme temps, les Etats-
Unis et le Canada insistent pour que le gouvernement
provisoire d'Hati invite l'ONU et 1'OEA supervisor les
joutes. Cette supervision sera accompagne d'une mission
militaire pour assurer la scurit et le maintien de l'ordre.
Les lections locales deviennent une question international,
la mise en pratique de la thorie du devoir d'ingrence au
nom des droits de l'homme et de la lgitimit dmocratique:
fondements du nouvel ordre mondial. Dans un premier temps,
les nouveaux dirigeants de l'arme affichent l'air de
comprendre le nouveau moment historique en ralisant la
performance de scuriser lajourne lectorale du 16 dcembre
1990 qui voit la victoire du candidate populiste: le prtre Jean-
Bertrand Aristide.
Mais dans la nuit du 6 au 7janvier 1991, le Dr. Roger
Lafontant, figure emblmatique du duvalirisme, ex-candidat
la prsidence aux rcentes lections, est transport au Palais
National bord d'un char du Corps des Engins Lourds et les
portes de cet difice gard par des militaires lui sont ouvertes.
La mobilisation populaire fait chec ce coup de force.
Cependant, de srieuses et lgitimes suspicions renaissent et
restent graves dans l'esprit de la population concernant la
complicit de l'anne dans cette tentative d'usurpation du
pouvoir. Le nouveau president Aristide, partageant cette
mfiance, la manifesta d'entre de jeu et de diffrentes faons
de fvrier septembre 1991.
Tous les officers de l'Etat-Major furent limogs le
jour mme de la passation des pouvoirs le 7 fvrier 1991,
l'exception du commandant en chef renvoy trois mois plus
tard. Un corps dnomm "Service de Scurit Prsidentielle
(S.S.P.)" fut cr et fonctionna paralllement la traditionnelle
"Garde Prsidentielle". En mme temps, la prsidence menait
une champagne de charme paternaliste baptise marriagee
arme-peuple" pour s'attirer les bases de l'institution:-tournes
dans les garnisons, attribution personnelle des grades, distri-
bution d'argent et de faveurs, rglements des conflicts entire
soldats et officiers.... Les efforts conjugus du gouvernement
et de l'arme pour rprimer le banditisme provoqurent
l'illusion, chez certain, de la russite du marriage" Mais
les militaires accumulaient de leur ct rcriminations et
dolances: presence rvoltante leurs yeux au Camp
d'Application du S.S.P. qui leur rappellait les Tontons
Macoutes des Duvalier, des revendications vieilles de 1986
comme l'augmentation de leurs soldes, la reprise de
' assurance-sant et la rouverture des chantiers de construc-
tion de logement pour soldats bloqus depuis la chute du
gouvernement militaire de Prosper Avril (mars 1990).
Profitant des dissensions entire l'Excutif et le
Parlement, de l'intolrance accrue des partisans du Prsident,
du discours menaant de ce dernier le 27 septembre 1991,
l'arme renversale gouvernement le 30 septembre 1991. Pour
elle, il s'agissait d'une "correction dmocratique", pour la
majority des hatiens et de la communaut international d'une
gifle tous les principles dmocratiques dsormais consacrs
dans l'hmisphre occidentale et exprims par la Rsolution
de la Confrence de Santiago tenue sous les auspices de
l'OEA, trois mois auparavant.
A cette tape, de lourdes questions demeurent sans
rponses claires et certaines. L'arme a-t-elle pu se lancer
dans une pareille venture sans aval extrieur? Si oui, de qui
et pourquoi?
Dans tous les cas, aprs trois ans (1991-1994) de
repression des partisans du gouvernement en exil, d'isolement
international sur fond d'embargo, d'occasions rates de sor-
ties ngocies et honorables de la cruise, l'anne hatienne
pliait sous le poids de l'invasion d'un contingent amricain
fort de 23.000 hommes et de la Rsolution 940 de l'ONU
demande par le Prsident Jean-Bertrand Aristide. L'invasion
d'abord prvue comme violent se droula pacifiquement ds
le 19 septembre 1994 grce l'Accord sign Port-au-Prince
entire le president hatien de facto Emile Jonassaint et l'ex-
prsident des Etats-Unis, James Carter, dpch en mission
en Hati par Bill Clinton, chef d'tat amricain l'poque.
De septembre 1994 1995, contrairement la
Resolution 940 de l'ONU astreignant le gouvernement hatien
la professionalisation de l'arme et la creation d'une force
de police spare, l'institution militaire hatienne a t
dpouille de ses archives, de son matriel lourd, de ses
casernes, de ses membres. Pour la plupart, les militaires furent
licencis, privs de leur droit la pension, emprisonns ou
acculs l'exil, certain assassins (en deux fois par les forces
amricaines, en d'autres par des mains anonymes). En lieu et
place de l'puration et de la modernisation stipules par
l'ONU, la liquidation brutale. Quelques anciens militaires
furent retenus pour servir temporairement comme agents de
l'ordre en attendant la constitution de la nouvelle police
national.
En 1995, le ministry de la defense d'alors, le gnral
(voir Arme / 14)


Page 12







Mercredi 8 Janvier 2003
Haiti en Marche Vol. XVI No. 49


Rad'/
Port-de-Paix
Radio Etincelles
105.9 FM StereO
92 Rue Benito
Sylvain Port-de-Paix,
Pour tous vos
messages publicitaires
dans le Nord Ouest, une
seule radio, le rseau
dpartemental.

Radio Sonic FM
91.9 FM stereo
24 Champ d'Aviation
Port-de-Paix, Haiti
C'est le rseau de
l'Information et de la
Formation.
de-Paix, Hati


Chicago
Radio l'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch
4:20
Module franais
bulletin de nouvelles
Lionel Chry
4:50
Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 ami
Tl 516 333 1487
Horizon 2000 Plus
WLIR
S130AM
every sunday
9:00 am
Midi
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pmr
dimanche
7-9 am

Partout



lavoixevangelique.com
sur internet
tous les jours
24 heures sur 24


Haiti en Marche
En vente ds le mercredi
Miami, Port-au-Prince,
Gonaves, Chicago
Boston New York
Montral, Paris Bruxelles
Berlin, Genve...
Pour tre jour
avec l'actualit,
abonnez vous
en nous appelant:
Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68 /96
New York
914 358 7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514 337 1286


Coiffeur

n ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tl: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bl Foucht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!
Boulangerie


Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Hati
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
Tl: 402-4685
AYi_ 1 Q9


Ai nmi


1


Nos announces classes


SMdecin

Dr Enock Joseph
Obsttrique Gyncologie
Accouchement Opration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertires Shopping Center
(305)751-6081
POLYCLNIQU
de la Rue Grgoire
45 RUE Grgoire
Ption-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
Mdecine Interne
Griatrie
l: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 -19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 24
Tl: 245-6489
245-8930


_1__M________ __ 1_____________1 I M
Votre Attention s'il vous plait: Nos toutes dernires petites annonces

INTERPRETER
(Full-time/30rs.per wk.) Abdou Diouf succde Boutros Boutros-
City ofNorth Miami Ghali la Francophonie
($318.60 $473.70/week) PARIS, 2 Janvier L'ancien president sngalais Abdou Diouf a succd
Ft pou bay svis intprt nan plIzyC lang, ladan yo
Ft pou bay svis intI t an plizy lang, ladan yo jeudi Boutros Boutros-Ghali la tte du secrtariat gnral de I'Organisation
intprt oral ak tradiksyon pa ekri, ant piblik la ak
ofisyl nan ekip City-a. Fb moun lan ka pale international de la Francophonie.
korkteman ak ekri korkteman en angl ak kreyl, an "Le secrtaire gnral assume trois grades missions: il est le porte-parole
franse ak /ou espayl. Fb moun lan gen on diplom High politique de la Francophonie, il met en oeuvre l'action politique et diplomatique de la
School oswa on diplom ki korespon a sa ( f li Francophonie, il est l'animateur de la cooperation multilatrale
prezan l li vin f aplikasyon-an) Nou ta francophone", a dclar un porte-parole de l'organisation francophone.
pito kandida ki gen posibilite pou kominike nan tou-t Abdou Diouf a t lu ce poste lors de la IXe Confrence des chefs d'Etat
lank sa-a yo. et de gouvernement ayant le franais en partage, conference qui s'tait tenue
Dat limit pou f aplikasyon: 24 Janvye 2003 Beyrouth le 20 octobre dernier.
La Francophonie compete actuellement 51 Etats membres. Elle a admis, en
Aplike psonlman 776 N.E. 125am' Ri oswa nan: outre, cinq Etats observateurs. (Reuters)
www.ci.north-miami.fl.us. City-a pa amploye moun ki
aktylman fimen oswa ki te fimen pandan 12 dnye
mwa yo.
AA/EOE


Bonne et




L.eureuse




> 9Anne
,.. :: .: ii
....::UT- :: US"' (,


2


Au Bon VTeux Temp
avec Captain Bill et Doc Daniel
Plusieurs dcennies
de succs populaires hatiens

MELODIE 103.3 FM
3:00 PM tous les jours


003


Jazz, Blues, Swing...
Chaque
jour de 12h15

2e hrcs


j[N6c'cidic 103.3


Pn- mnrnon Rinpi,


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
*Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
3058930410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616
et...
dans la plupart
des magasins de
Little Haiti


nrrt T mani i rall


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo330608
954-941-7004
Del's Corner
Your everyday store
Service, Quality. Price
1448 N. State Road 7
Lauderhill, F133313
954-585-0711


Page 13


Points de Vente Hati en Marche


" Equipment to diagnose hearing problems"
( Brands: 1Maico, Interacoustics,
Otodynamics ---)
Contact Iolanda at tel: 786-293-8448 fax:
786 293 8447
e-mail: audiousa@ bellsouth-.net


Amor v Sabor
con Luchani
Les plus belles chansons latino
TOUS LES SOIRS
7:00 8: 30PM
/ Melodic 103.3FM


---- -------- ----- --- -


1 a


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, F1 33311
Tl: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tl:
561-272 3556

Si vous dsirez
vous aussi vendre
notre journal, appelez
le
(305) 754-0705


i*ricili I-(IIII)d Y(i Deaul rU L LauUUrIlIUdIc







POLITIQUE I


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


Seules les elections peuvent aider rsoudre

la situation, selon le Secrtaire Gnral de l'AJH
PORT-AU-PRINCE, 30 Dcembre Le Secrtaire 7 des 9 membres sont dfavorables Lavalas. un group de
Gnral de l'Association des Journalistes Hatiens (AJH), Selon M. Delva, si on ne ralise pas des lections, le pays risque de socit civi
Joseph Guyler C. Delva, a dclar que seules les lections connatre beaucoup plus de problmes. Il a fait savoir que l'opposition ne doit qualifies de
peuvent aider rsoudre les problmes auxquels le pays est pas prendre le problme de l'inscurit comme prtexte pour refuser de indiqu que si
confront. participer aux prochaines lections. r6aliser tonte


Guyler Delva qui dclare prendre la parole en son
nom propre, a souhait que ces lections soient libres,
honntes et dmocratiques. Dans une interview 1'AHP,
Guyler Delva a dclar que l'opposition a intrt designer
son reprsentant au Conseil electoral Provisoire, o au moins


Guyler Delva s'est dclar contre l'"option zro"prne par la Con-
vergence Dmocratique. Il se demand comment la Convergence pourrait diriger
le pays avec le president Aristide et Famni Lavalas dans l'opposition.
Selon Delva, le Prsident Aristide reste la personnalit politique la
plus populaire en Hati. En ce qui concern les dernires exigences faites par


lections, on
rclamer
international
Ilae
des situation.


184 organizations de la
le, Guy Delva les a
"lgitimes", mais il a
le gouvernement pouvait
es ces choses avant les
n'aurait pas besoin de
une assistance

nfin soulign qu'il existe
ns qui ne datent pas


LArme ...
(suite de la page 12)
retrait, Wilthan Lhrisson, laissait tomber laconiquement
"les Forces Annes d'Hati n'existent plus!". Acte pos en
dehors de la Constitution hatienne reconnaissant l'existence
de l'institution, et sans la promulgation d'une loi abrogeant
celle rgissant le statut du militaire. Acte pos dans le cadre
d'un retour l'ordre constitutionnel mais trahissant l'esprit
et la lettre de cette mme constitution. Ceci dans le mutisme
complete, donc complice, de la communaut international.
S Presqu'un sicle de conflicts parfois violent avec
de large couches de la socit, de subordination aux intrts
trangers, de protection des rgimes les plus rtrogrades du
20me sicle, d'absence de pense et de vision
modernisatrices (seules capable de faire distinguer le pige
fatal du chemin prendre) ont contribu la ruine de l'arme.
Plus que les ambitions d'officiers, le got du lucre, la soif de
revanche des politicians civils humilis et rancuniers: Stnio


d'aujourd'hui mais qui doivent tre
Vincent, Franois Duvalier, Jean-Bertrand Aristide. d'aujourd'hui mais qui doivent tre
Les Forces Armes d'Hati ne sont plus sur la scne de l'Histoire, (voir Elections / 15)


mais Hati ne sortira pas
pour autant de la nuit car
l'arme tait une parties, une
expression du problme et
non le problme hatien.
Pote, auteur
dramatique, historien et
journalist, n Port-au-
Prince, en 1955, Michel
Soukar milite depuis 1974
pour la defense des liberts
publiques et pour
l'instauration de la
dmocratie en Haiti.

Michel Soukar


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux

SIci c'est pronto pronto !
5401 NE 2nd.ave Miami, FI 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4. 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale F1 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth F1 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami F1 33169 305-654-2800
506 1 lth Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami F1 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !


En plus des operations de transfer a argent
Boby Express se charged faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. Boby Express,

c'est galement une carte de tlphone
don't la line d'accs
PA, n'est jamais occupe ~
Boby Express
__ C'est tout simplement No 1


LEGALAID SERVICE OF BROWARD
COUNTY, INC.
609 S.W. 1" Avenue
Fort-Lauderdale, H 33301

Two positions available:
Senior Unit
1) Staff Attorney : Attorney to represent low income elderly clients, primarily
migrants, on cases involving housing, consumer, public benefits, and health
related issues. Creole bilingual preferred.
Fax Resume to : Senior Unit Supervisor 954-765-5159.

2) PARALEGAL: Represent same client population as staff attorney. Creole
bilingual preferred. Fax resume to Senior Unit Supervisor 954-765-5149.

Applicants must have proven commitment to the delivery of quality legal services to
the poor. Salary negotiable depending on experience. Excellent Benefits Package.





LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s)
which can be obtained through the Department of Procurement Management, Vendor
Information Center (VIC), 111 NW Ist Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone:
305-375-5773). There is a non refundable dollar fee for each bid package (see cost of
each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors
wishing to receive the bid package through the United States Postal Service. All re-
quests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete
return address and phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Vendors may choose to download the bid packagess, free of charge, from our Website
(www.co.miami-dade.fl.us/dpm/itb) under "Solicitations Online".
Bid/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal
envelope or container has been opened will not be opened or considered. The respon-
sibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated
time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County
is not responsible for delays caused by any mail, package or courier service, including
the U.S. mail, or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami F 33128, by no later
than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday February 12, 2003.


0984-2/07-OTR-CW


6312-0/06





7277-3/07-OTR-CW


Plastic Laminates (High Pressure)
This contract is County Wide


Cost $ 10.00


Traffic Control Switch PAC Units Cost $ 10.00
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE), Certified Hispanic Business
Enterprises (HBE'S) and Certified Women Business
Enterprises (WBE'S).
Solid Fill Tractor and Loader Tires Cost $ 10.00
This contract is County Wide.
This contract requires Insurance.
This contract includes Bid Preference
Provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE'S), Certified Hispanic
Business Enterprises (HBE'S), and Certified
Women Business Enterprises (WBE'S).


7285-3/08-OTR Exterior Decals Cost $ 10.00
This contract requires Insurance.
A Pre-Bid Conference is scheduled for
02/05/03 at 11:00 AM at The Stephen P.
Clark Center, 111 NW 1st Street, Room
18-3 Miami, FI 33128.
Attendance is recommended.


Page 14






Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


fT
UALITFAOLITIQUE _


Le Secrtaire d'Etat la Communication critique


PRINCE 31 Dere la position du groupe dit
(AHP) Le secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, pour s'carter du processus lectoral en vue de faire
a critiqu la rcente prise de position d'un group de 184 citoyens durer "la misre de la population."
et d'organisations qui posent, disent-ils, sept (7) conditions Le secrtaire d'tat la Communication a
essentielles mettre en place avant d'engager tout processus dplor que ces organizations, au nombre desquelles
lectoral crediblee et dmocratique" en Hati. le Mouvement Paysan de Papaye, Fanm MPP, le Gralip
Le group des 184, don't la plupart sont rputes proches (association de presse, la FEUH (une fdration
de la Convergence Dmocratique, et qui affirment reprsenter d'tudiants),la Chambre de Commerce et d'Industrie,
12 secteurs vitaux de la socit dclarent donner jusqu'au 15 le CLED (business), et la Fondation Nouvelle Haiti,
janvier au gouvernement pour qu'il dsarme tous les dtenteurs n'aient pas mentionn dans leur declaration les sanc-
d'armesillgales traverslepays, etpourmettrel'actionpublique tions conomiques, la misre qui ronge les plus
en movement contre tous les individus qui dirigent des gangs dmunis ainsi que le comportement de la Convergence
arms et tous ceux responsables de crimes. Dmocratique qui affirme vouloir passer par des voies
Mario Dupuy a qualifi d'"irresponsable" l'attitude de dtournes pour arriver au pouvoir.
ces organizations qui, dit-il, se livrent des manoeuvres dilatoires En ce qui concern les violence enregistres


des 84" travers le pays, M. Dupuy
a rappel que l'arme dite
cannibale prsente comme tantproche d'OP Lavalas,n' est
pas la seule qui existerait aux Gonaves. On fait galement
tat, dit-il, d'une certain "Arme vampire" qui serait
compose d'adeptes de la Convergence.
Le Gouvernement travaille, dit-il, au
dmantlement de toutes ces bandes qui sment la terreur.
Le secrtaire d'tat la Communication a ritr la volont
du gouvernement rendre effectif le processus de
dsarmement.
Mario Dupuy a indiqu par ailleurs que le
gouvernement a respect sa part d'engagements en ce qui
concern la resolution 822 de 1' Organisation des tats
Amricains (OEA).


INSERTION

Le texte integral de la declaration des 184


Port-au-Prince, le 30.12.2002 (HPN) Nous avons
reu la copie du texte intgral de la declaration conjointe de 184
institutions,regroupements et organizations de 12 secteurs vitaux
de la socit hatienne. Il s'intitule Communiqu n 1, ce qui
laisse prsager qu'il ne sera que le premier d'une longue srie.
Nous le publions intgralement et sans commentaires.

Les Institutions, Regroupements et Organisations
signataires de la prsente, engags dans un processus de
consultation intersectorielle sur la situation du pays, ont dcid


ELECTIONS...
(suite de la page 14)
corriges, tout en souhaitant la collaboration de la communaut
international. L'essentiel, a-t-il dit, est que le gouvernement
manifeste sa volont politique de crer les conditions de scurit
ncessaires la ralisation des prochaines lections.


A de travailler sur une base unitaire et consensuelle
l'laboration des fondements d'un nouveau contract
social qui contribuera la renaissance de la Nation
Hatienne et l'amlioration des conditions de vie de
tous les Hatiens et en particulier des plus pauvres ;
B d'informer la Nation, le Pouvoir, I'OEA, la
CARICOM, les pays amis d'Haiti et l'Union
Europenne de leur position commune relative aux
sept (7) conditions essentielles mettre en place avant
d'engager tout processus lectoral credible et
dmocratique en Hati, savoir :
1. La demonstration concrete et soutenue que les
citoyens, quelles que soient leurs tendances
politiques, peuvent exprimer leurs opinions
travers des rassemblements publics pacifiques.

2. Le dmantlement etle dsarmement des divers
gangs criminals arms bien connus qui sment
la terreur travers le pays, notamment aux
Gonaves, Saint-Marc, Petit-Gove, Port-
au-Prince et au Plateau central, ainsi que la
rvocation etla mise en movement de l'action
publique contre les policies et autres autorits
publiques qui y sont impliqus.

3. La mise en movement de l'action publique


d'une part contre des individus clairement identifies
la tte de ces gangs arms et qui circulent librement,
notamment ceux qui sont cits dans le rapport de la
Commission d'Enqute de 1' OEA sur les vnements
du 17 dcembre 2001, et d'autre part contre les as-
sassins de Jean L. Dominique et ceux dj identifies
de Brignol Lindor.

4. L'elargissement de prison de tous les citoyens arrts
illgalement en raison de leur engagement politique
et de tous ceux ayant bnfici d'une decision de jus-
tice.

5. La cessation de dclarations suscitant la haine et la
violence, provenant des principaux responsables du.
pouvoir et de leurs partisans ou de quelque secteur
que ce soit.

6. L'adoption, par le pouvoir, de dispositions concrtes
permettant tous les journalists, tudiants,
professeurs et autres citoyens pourchasss et terrorists
par des gangs arms, de reprendre leur travail en toute
scurit et sans tre inquits, notamment aux
Gonaves, Petit-Gove, au Cap-Hatien et Port-
au-Prince.

7. La mise execution immediate de la cooperation
(voir Groupe 184 / 20)


Page 15


CITY OF MIAMI
Vi-n Manm Overtown Advisory
Board

Dapre Section 2-1052(d)(2) Code City of Miami, Horida, nap
anonse Majistra City a ak City Komisyon pou zn Overtown
ap konsidere kandidati pou 2 pozisyon pou vin manm nan
OvertownAdvisory Board (younaplikasyonpa manm) enan
30 jou a parti dat avi sa-a.

Piblik la, ganizasyon pwofesyonl, ganizasyon sitouayen
ki lokalize nan zn Overtown e ki gen inter ak konesans sou
zbn Overtown ankouraje pou soumt aplikasyon nan City
Clerk, 3500 Pan American Drive, Miami, Florida, pa ekri. ak
non, adrs moun lan ak ki kalifikasyon li genyen pou yo
konsidere li ka vin manm Overtown Advisory Board. Manm
Overtown Advisory Board yo dwe gen o mwen 18 lane et
fbk moun lan reyini lot kondisyon sa yo : (1) f ou se youn
rezidan nan Overtown; (2) posede youn pwopriete oswa youn
business nan zn Overtown lan; (3) f ou se youn anplwaye
oswa on manm board on corporation pou devlopman oswa
on ganizasyon kominot ki baze oswa kap bay svis nan
Overtown; (4) dirije oswa anplouaye nan youn business ki
lokalize nan Overtown. Tanpri, f nou konnen tou ke dapre
City Code Section 2-884(e), oken anplouaye Miami-Dade
County oswa youn klkonk minisipalite paka svi ni nonmen
nan oken board City, sf si City Commission an ta leve
restriksyon sa-a apre youn vt afimatif 4 manm sou 5 e fk
anplouaye sa a se youn rezidan City of Miami.

Se responsablite Majistra ak Comissioner ki reprezante zn
Overtown lan pou yo ranpli tou 2 pozisyon sa yo nan meeting
City Commission-an ki pral fet 13 Mas 2003. Lis ofisyl ak
non moun ki interest, ansanm ak rezon ki f yo interest, ak
kalifikasyon yo, ap disponib pou piblik la pou analize o mwen
10 jou anvan tout apwentman, nan City Clerk jou kap 10
fevriye 2003, apre dat limit pou resevwa aplikasyon yo ki se
7 Fevrier 2003. Fm pou plen yo disponib nan City Clerk's
Office nan Overtown NET Office, 1490 N.W. 3 Avenue.

(City seal)
Priscilla A. Thompson
(# 10959)f --


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm Denis/Joujou

M305 757 4915 8272 30O5 757' 491

FADKIDJ VARIETY STORE


* Parfums
* Cellulars & Beepers CD's (Compas, Racine, Evanglique)
* Souliers et Sandales Zouk, franais, amricain
* Produits pur la cuisine Video's (hatiens, amricains, documentaires,
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beaut
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux


B






Page 16 INSERTION Mercredi 8 Janvier 2003
IHati en Marche Vol. XVI No.49


Haiti's problem isn't Aristide


U.S. Media
Miami Herald, Posted on Thu, Jan. 02, 2003

By IRWIN P. STOTZKY
Over the past few weeks various media reports
have indicated that Haiti is in chaos, that pro-govenmment
thugs are terrorizing a population that is largely opposed to
the govemment of President Jean-Bertrand Aristide and
that he is on the verge of leaving office because of popular
pressure..
The reporting on Haiti bas indicated that "tens of
thousands" of people demanding that Aristide leave office
have gone into the streets while several hundred Aristide
supporters have harassed, threatened and killed those who
oppose the govemment. Nothing could be further from the
truth.

THE REAL NUMBERS
As the chairman of the Presidential Commission
on Drug Trafficking in Haiti and a frequent visitor there, I
believe that the reports demonstrate a fundamental misun-
derstanding of what is happening in Haiti.
There have not been "tens of thousands" of people
demonstrating against the govemment. Police estimates
indicate that there were between 4,000 and 6,000 people
who demonstrated against the government in Cap Haitien.
The news reports also failed to acknowledge that as soon
as that demonstration ended, several thousand supporters


of the govemment peacefully demonstrated there.
The reports of student demonstrations against the government
failed to acknowledge that many of the so-called students were not stu-
dents at ail but were armed thugs who coerced some students to partici-
pate. These thugs, identified with the small minority party Convergence,
have fired on personnel from the Organization ofAmerican States who
is assisting the govemment in developing democratic institutions. The
thugs executed Lozama Christophe, justice of the peace in Las cahobas
who was a member of Aristide's party, and attempted to kill police
officers.
Aristide's response has been to call for peace, dialogue and
calm. In addition, Aristide moved quickly to meet the legitimate de-
mands of real students by meeting with the Council of the State Univer-
sity and by accepting the resignations of the university's temporary rec-
tor and the education minister, who were the focus of the students' ire.
To the vast majority of Haitians, the idea that Aristide's presi-
dency is in jeopardy of any kind is a joke. Haitians have twice over-
whelmingly voted for Aristide; the first time by 67 percent of the vote,
the second by more than 90 percent. In fact, despite efforts to minimize
his popularity in thepress, there have been "tens of thousands" of Aristide
supporters who have peacefully demonstrated over the past several
weeks to show their support for democracy. Haitians understand that the
controversyis not aboutAristidebut about creating a democracy. Whether
or not everyone is supportive of the current situation, they recognize that
efforts to depose Aristide strike at the heart of their democracy.
The real problem in Haiti is the international embargo against
the country now entering its fourth year. The U.S.-led financial embargo
by the InterAmerican Development Bank, the World Bank and the Inter-
national Monetary Fund has created the conditions for social upheaval in
Haiti.


LE TEMPS QUI PASSE

Nol et nouvel an

Port-au-Prince


La saison de Nol a toujours t
extraordinaire.
Ds le dbut du mois d'octobre, la
radio entonnait des chansons de Nol.
Madame Astride, une institutrice
que je n'oublierai jamais, savait nous center
des histoires de Petit Jsus qui tait venu
sur terre et que les homes n'avaient pas
comprise.
Certains lves n'avaient pas voulu
travailler. Parce quils taient trop
contents.Et d' autres travaillaientd' arrache-
pied pour que leurs parents puissent leur
acheter des jouets.
Ma soeur et moi allions la mme
cole, et nous
tudiions comme
des forats pour
que papa nous
emmne acheter
des jouets ... W j W
Donc, e
nous, ma soeur et
moi commen-
cions nous
prparer de trs
tt pour ne pas
avoir de sur-
prises dsa-
grables.
P e n -
Pen-
dant cette
priode les rues,
les marchs et les
places publiques
taient remplis
de gens de toutes
les condition
sociales.
Et la vie
n'tait pas en-
core aussi pni-
ble qu'elle l'est
aujourd'hui.
Ds le
mois de lno.
velmbr!es gens g n
onhelc-lifk oeN

faiela, lfOit lesmE


dcorait avec du paper journal et des revues
Paris Match, Scala, Voici les Copains, Foot-
ball, Le Nouvelliste, Le Nouveau Monde, Le
Matin, Paris Soir, Le Monde Diplomatique,
Miami Herald qu'ils achetaient au March
Vallire Port-au-Prince. Le "sol" des
maisons, construct d'ordinaire en terre battue,
a toujours reu une couche de ciment
l'approche de la saison de Noel. Mais la fin
de l'anne il a toujours t dfonc. Ainsi
devait-on le refaire l'autre Noel ...


Et puis vint la Noel !
Ce qui m'avait le plus intress pen-
(voir. Nol/ 20)


Dutch Caribbean Airlines




.' | ... --







A partir du 09 Dcembre 2002

2 vols par jour!



Miami/ Port-au-Prince

Dep MIA: 7:00 am Arr PAP: 9:00 am

Dep MIA: 1:30 pm Arr PAP: 3:30 pm

Et comme toujours nous vous offrons un service
personnel et courtois a l'aroport aussi bien qu' bord.
Et aussi les meilleurs prix!
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES
Vive la difference!







DCA
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230




<______._____


The problems in Haiti concern the
eight million people living under extremely
difficult conditions due to the embargo. Hun-
dreds of millions of dollars in aid for health,
education, drinkable water and other basic
necessities have been denied
the poorest country in the Western Hemi-
sphere despite the fact that these international
agencies were established expressly to alle-
viate such poverty.

RELEASE NEEDED FUNDS
Moreover, the refusal by the United
States and other donors to provide any funds
at all to Haiti means that the government can-
not train the police to protect the population
and cannot fully develop a judicial system
that is akey element for a functioning democ-
racy.
While withholding funds for all of
these things, these same countries criticize
Haiti for not doing enough. Perhaps the rea-
sons why the country has not had a full-scale
civil war are Aristide's leadership abilities,
his constant call for dialogue and peace and
his stature in the country.

Irwin P. Stotzky is director of the
Center for the Study of Human Rights at the
University of Miami School of Law.







Mercredi 8 Janvier 2003
TT VM- V15--.1-1 VTTT KTA 10n


I SCIENCE/SOCIFETE I


riatu lu1ViarciLue ZVINU. I v -- - A o


(Clonage ..
interdire mond
renroductif a bloc


Clonages thrapeutique et reproductif:
suite de la page 7)Avec le clonage thrapeutique,
ient e onage imilitudes et differences ide n'est pas de fire natre unbb en
qu, sous la pression du i i l t e tdc e pregnant des risques normes, soulignent


. 1 --
Vatican et du gouvernement amricain
opposs toute forme de clonage.
Le procd s'inspire de celui utilis
pour la naissance, en 1996, de la brebis clone
Dolly.
Le clonage reproductif human re-
pose sur l'utilisation d'un ovule (ovocyte)
non fcond de femme et une cellule non
sexuelle d'un donneur adulte, homme ou
femme, candidate au clonage.
Le noyau contenant le programme
gntique (chromosomes) de l'ovule est
retir pour y transfrer la place celui de la


cellule adulte.
Le clone en puissance a le mme
sexe que le donneur adulte don't il partage
le patrimoine gntique. Pour arriver
terme, il est plac dans l'utrus d'une
femme.
Toute la difficult est de
reprogrammer le nouveau noyau de l'ovule
pour qu'il reparte zro et enclenche la for-
mation d'un embryon. En effet, il provient
d'une cellule spcialise adulte, par example
une cellule de peau qui ne sait plus faire


U.S. IMMIGRATION

Manifestation Los Angeles

contre l'enregistrement des


immigrs
LOS ANGELES,
Janvier Des centaines de manif
tants ont protest samedi contr
nouveau programme fd
imposant aux trangers dtenant
visa temporaire originaires
certain pays de se faire inscrire


les registres des bureaux
locaux d'immigration.
5 Devant un
es- btiment fdral, ils
e le brandissaient des
rai pancartes: "Arrtez la
un guerre contre les
de immigrs" et "INS ou
sur KKK?" en rfrence au
(voir US Immigration / 20)


CITY OF MIAMI, FLORIDA
NOTICE OF PUBLIC HEARING
AVI RANKONT PIBLIK
City Commission of the City of Miami, Florida pral f youn
Meeting Piblik le 9 Janvye 2003, a 9 di maten nan The
Manuel Artime Theater, 900 S.W. 1" Street, Miami, FHonda.
Objektif reyinyon-an se otorize City Manager apou-1 ekzekite
on leve pasyl e konsantan (waiver) de Right of Reverter sou
on psyon Propryete site nan 3575 S. LeJeune Road, Miami
ki te sou responsablite Miami-Dade Water and Sewer Au-
thority depi 29 Mai 1975, pou propryete a pase nan men Mi-
ami-Dade County School District GRATIS men pou School
District a itilize propryete a inikman pou paran ka depoze ti
moun kap vin nan lekl George Washington Carver Middle
School.

Tout moun ki interest sou kesyon an ka vin nan reyinyon-an.
Si gen moun ki pa ta dak ak desizyon an et ki ta vie al nan
apl, f moun sa a si et sten ke gen youn anrejistreman ver-
batim pati meeting saki enterese 1 la, ak tou-t temwayaj ki ka
svi nan prosedi apl la.


Priscilla A. Thompson
(City Seal)
City Clerk
(#10956)


autre chose que de la peau.
Le succs de l'opration est tout
fait alatoire. Les scientifiques ont
rgulirement averti des dangers menaant
les clones sur la base des experiences
animals: anomalies cardiaque, pulmonaire,
du systme immunitaire, du foie, obsit,
morts frquentes avant ou just aprs la
naissance, cancers, vieillissement prmatur
et arthrite don't souffre Dolly...
"Mme ceux qui ont 1' air normal
la naissance dveloppent souvent des
problmes par la suite", rappelle Jon Hill,
spcialiste amricain du clonage bovin.
Pour expliquer ces mortalits et
difformits, les scientifiques avancent des
"erreurs" dans le processus de
reprogrammation gntique qu'ils sont en-
core loin de bien matriser.


ses partisans, mais uniquement d obtenir,
au tout dbut du dveloppement de 1' "oeuf',
des cellules souches embryonnaires,
capable de se transformer en toutes sortes
de cellules (peau, rein, foie, poumons...).
Ces cellules souches, dotes du
patrimoine gntique d'un malade et mises
en culture pour fabriquer des quantits quasi
illimites de tissus ou cellules, pourraient
par example servir des greffes rparatrices,
sans problme de rejet.
De nouveaux traitements contre le
cancer, le diabte et des maladies
cardiovasculaires ou neurodgnratives
comme les maladies de Parkinson ou
d'Alzheimer sont au nombre des espoirs
avancs par les scientifiques dfenseurs du
clonage thrapeutique. (AFP)


yaK
10*15*945

Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporter Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels. Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde


S~eu~i ev4e


Pour d'autres informations, appelez 10-15-845-0
Sou visitez notre site: www.yak.com

a

Centimes la
iti Minute
24 heues par jour
H a itet tous les jors.

Argentine .............15 .. Costa Rica ...........19 Salvador.............. 25 .. Nicaragua........... 29 ..
Bresil ....................15 .. Cuba.......................99 C. Guatemala .......... 27 .. Panama...............29 m
Chili ......................15 ... R. Dominicaine...15 ..c Honduras ...........39 =. Perou....................29 ..
Colombie ..............15 M q Equateur .............29 Mexique.............15 .. Porto Rico ............13 .-
wwws e ~ r#A`ee Urugua ............. 929 ..t
*|W]fff H anwrelAna" qffl*"lAw, cm&M."l% Wdm*t @Vuenezuelra.1O wnmupub w Velr B .. ... 119
Ffwk|if Oejttm4@ wrie e My-u* 6*W fw @m(wf< We* km U Sfi


Page 17


s AVI PIBLIK POU
YOUN REYINYON SOU ZAFE KOMINOTE
City Miami Commission ap oganize youn rankont piblik pou diskite sou sij ki gen rap ak Devlopman
Kominote a:

1. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pa City of Miami Comission konsnan finansman Pwogram 2002-
2003 pou bay Moun ki gen Sidakote pou yo abite (HOPWA). Pou program sa-a, yap transfer kb nan 3 ajans ke
yo aprouve deja, kb kap sti nan Supportive Housing Category al nan Long Term Housing Assistance; revize
alokasyon yap bay founis.Long Term Housing Assistance yo pou ka absbe klyan ki vin san proteksyon akoz
fmti kontra ak Miami Dade Housing Agency; elimine alokasyon pou peye Utility Assistance nan Long Term
Assistance Program et deplase balans ki rete a al sou kb ki deja aprouve pou HOPWA, apre youn revizyon
HOPWA Contingency Fund pou distribisyon kap vini apre yo fin f youn evalyasyon ak devlope young plan estratejik
pou met plis efikasite nan bay moun af pa bon kap soufri maladi Sida yo youn kote pour yo abite; bay $ 50.000 nan
lajan HOPWA pou Apple Tree Perspectives, Inc. pou konplete youn evalyasyon bezouen ki genyen; e pidevan
otorize City Manager-a pou ekzekite ak ak chak ajans ki aprouve yo nan youn fom akseptab pou City Attomey-a.

2. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou otorize ak bay youn ekstansyon apati ler Mars 2002 a 31 Mars
2004, pou Rafael Hemandez Housing and Economic Development Corporation ("Corporation") pou konstriksyon
ak vant 4 kay tou nf pou youn sl fanmi abite ki pou konstri sou 4 psyon t nan Allapattah ak Wynwood Commu-
nity Revitalization Districts.

3. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou bay $ 36.650 ki pou soti nan lajan Community Development
Block Grant (CDBG) al nan Catholic Charities of Greater Miami, Inc. pou bay moun aje manje nan Claude Pepper
Tower.

4. Diskisyon ak rezolisyon pwopoze pou otorize City Manager a pou transfer on psyon t ki pou City-
a e ki lokalize nan 2368 NW 35th Street, renmt GRATIS bay Greater Miami Community Services, Inc. pou
reyabilite propryete sa a pou kay pou moun ki gen bezwen youn kote pou abite.

Reyinyon piblik sa a ap ft nan City Commission :

Jeudi 9 Janvier, 2003
Manuel Artime Center
900 SW 1 Street
Miami, Florida

Yo ankouraje mou ki interest pou yo asiste rankont lan. Kote lap ft la aksesib pou moun infim.

(AD No. 09837)


_____________________________________________ ii


-- -








Page 18


I JEUX DE BERNARD I


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49
r 'I


S. I l
AIGA


Solutions de la semaine passe:


O N D S X L O E X C E VAB H
F W D L G G K R M K N W H
H H C T L E/A/R Q\\D U U B Z
D J K A'N//T J B S\RH B9 F
E UU M< T OXB) 0 L C 1 1'2N U
K(M U T0A P Y M Ez/ >KSV R
Y A SXM\ R A E 10s

S /E/ 0H TO J W Q/PK Q
R T OU C\0 )^ Iu U AC S D
N L\A\Q 1 TI 0T OK G RX 0 R Q
F L JNX A N 1H E/A A U H)M
M V /EMH/ KE I 1 N fD H
P P 1 I1K/F O K H\N M/E/P\E) B
S J D N K V H O N\PS/U V H D


Allez de GONADE MALAGA, en utilisant
des mots du vocabulaire Franais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.



C lois Croiss


HORIZONTAL:
1. Porte Unit de lumire -
2. Fleuve italien Exploite -
3. Aperu Article -
4. Prcieux Lettre grecque -
5. Infirmit 6. Pronom Virus -
7. Dynastie chinoise -
Lettre grecque -
8. Faisceau d'ondes de radio.
VERTICAL:
1. Drogue 2. Ville de Sumer -
Exclamation Exclamation -
3. Crer 4. Nassent 5. Note -
6. Dchiffr Curriculum -
7. Taux 8. Disciple de Socrate.


e Il. I


Grille des Progammes

Mlodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Hati
Tl.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

5H- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7HOO AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crol avec Yves Paul Landre

7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informatins, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec Fquire Raphal

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi Midil5 LE MIDI
Un Rsum des Informations avec Michle Kerlegrand

Midi 15 2H00 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3H00-5HOO LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette Herttelou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-9H00 SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'mission de Lucien Anduze

k. *


En bref...
(suite de la page 2)
comprendre que les responsables de cette organisation puissent tenter de blanchir les
membres de la Convergence dans l'assassinat du juge Lozama, alors que, dit-il, il est
connu de tous que l'assassin du juge Lozama est un ancien militaire qui travaille la solde
des parties de opposition dans le Plateau Central.

Le Professeur Irwin P. Stotzy et la situation en Hati
Le directeur du Centre d'Etude des Droits humans la Facult de droit de l'Universit de
Miami fait ressortir dans un article paru dans le Miami Herlad, en date du 2 Janvier 2003,
que Aristide "n'est pas le problme d' Hati."
Dans cet article, le Professeur Stotzy attire l'attention sur des interpretations errones de
la ralit hatienne. Il souligne entire autre le nombre des participants la march du 17
novembre du Cap Hatien et ceux de la contre manifestation organise par la suite. Il parle
des manipulations d'tudiants infiltres par des "voyous ". Il voque la popularit du
President Aristide et conclut que le vrai problme existant actuellement en Hati, c'est
l'embargo international impos au pays qui est maintenant sa 4me anne.

Guyler Delva en faveur des lections ...
Le Secrtaire Gnral de l'Association des Journalistes Hatiens (AJH), Joseph Guyler C.
Delva, a dclar (lundi 30 dcembre) que seules les lections peuvent aider rsoudre les
problmes auxquels le pays est confront. Dans une interview 1' AHP, Guy Delva dclare
que l'opposition a intrt designer son reprsentant au niveau du Conseil electoral
Provisoire. Selon M. Delva, si on ne ralise pas des lections, le pays risque de connatre
beaucoup plus de problmes, il a fait savoir que l'opposition ne doitpas prendre le problme
de l'inscurit come prtexte pour refuser de participer aux prochaines lections. Il s'est
dclar contre l'"option zro" prne par la Convergence Dmocratique. Selon Guy Delva,
le President Aristide reste "la personnalit politique la plus populaire en Hati."

Le groupe des 184 ...
Un group de 184 citoyens et associations qui affirment reprsenter 12 secteurs vitaux de
la socit, dclarent donner jusqu'au 15 janvier au gouvernement pour dsarmer tous les
dtenteurs d'armes illgales travers le pays, etpour mettre action publique en movement
contre tous les individus qui dirigent des gangs arms et tous ceux responsables de crimes.
Le group fixe ce qu'il appelle sept (7) conditions essentielles mettre en place avant
d'engager tout processus lectoral crediblee et dmocratique" en Haiti.

Rponse de Guyler Delva au Groupe
En ce qui concern les dernires exigences faites par un group d'organisations de la
socit civil, Guy Delva les a qualifies de "lgitimes", mais il a indiqu que si le
gouvernement pouvait raliser toutes ces choses avant les lections, on n'aurait pas besoin
de rclamer une assistance international. Il a fait savoir qu'il existe des situations qui ne
datent pas d'aujourd'hui mais qui doivent tre corriges, tout en souhaitant la collaboration
de la communaut international. L'essentiel, a-t-il dit, est que le gouvernement manifeste
sa volont politique de crer les conditions de scurit ncessaires la ralisation des
prochaines lections.

Le Secrtaire d'tat la Communication critique
la position du group dit des 184 ...
Le secrtaire d'tat la Communication, Mario Dupuy, a qualifi d'"irresponsable"
l'attitude de du group des 184 qui, dit-il, se livrent des manoeuvres dilatoires pour
s'carter du processus lectoral en vue de faire durer la misre de la population. Le secrtaire
d'tat la Communication a dplor que ces organizations au nombre desquelles figurent
le Mouvement Paysan de Papaye, Fanm MPP, le Gralip, la FEUI la Chambre de Commerce
et d'Industrie, le CLED, et la Fondation Nouvelle Hati n'aient pas mentionn dans leur
declaration les sanctions conomiques, la misre qui ronge les plus dmunis ainsi que le
comportement de la Convergence Dmocratique qui affirme vouloir passer par des voices
dtournes pour arriver au pouvoir. En ce qui concern les violence enregistres travers
le pays, M. Dupuy rappelle que l'arme dite cannibale prsente come tant proche
d'OP Lavalas, n'est pas la seule qui existerait aux Gonaves. On fait galement tat, dit-il,
d'une certain arme vampire qui serait compose de membre de la Convergence. Le
Gouvernement travaille, dit-il, au dmantlement de toutes ces bandes qui sment la terreur.
Le secrtaire d'tat la communication a ritr la volont du gouvernement rendre
effectif le processus de dsarmement. Mario Dupuy a indiqu par ailleurs que le
gouvernement a respect sa part d'engagements en ce qui concern la resolution 822 de
l'Organisation des Etats Amricains (OEA).


Solutions de la
semaine passe:
HATi
-


Amon
Anoukis
Anubis
Apis
Aloum
Bastet
Bes
Harpocrate
Hathor
Horus
Isis
Khnoum
Khonsou
Maat
Montou
Mout
Nout
Osiris
Phoenix
Ptah
Sekhmet
Serapis
Seth
Thoth
Thoueris


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais


OA

IGL

PT


Solutions de la semaine passe:
CHAP KAS


A


L


G IOINIAIDI







Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


Ti Gout Pa Ti Gout


ak: jait dl/lapmu


Farah Juste nan James L. Night Center-Miyami

MEN LI 2003 RIVE...
DRAPO 200-M ANIVS
ENDEPANDANS-LAN DWE
KOUMANSE FLOTE NAN SYL LA
ALO AYTI!

Pandan 200 lane ki sot pase la yo, nou f anpil mvy.
Zanst nou yo pa te rete bwa kwaze devan kolon yo. Yo te
goumen. Yo te sakrifye vi yo. Yo mouri pa pil ak pa pakt pou
yo te kite youn nasyon pou nou. Yo te eklate chenn lesklavaj
la, pou te ban nou libte... Yo te depoze nan men tout ng sou
lat oun moso losti libte tranpe nan san ki te koule depi Bwa
Kayiman rive jouk nan Vty.. Zanst nou yo ranvse nechl
sosyete-a, elimine esplwatasyon, ede tout Lamerik la goumen
pou endepandans yo.
Ane 2003 se 200-ane endepandans lan ki deja pwente dy
mon yo. Tt yo graton se vre men yo kache youn lakansyl
lespwa ki pral blayi benediksyon sou tout youn nasyon zt al
maltrete.
1803 youn bann levennman enpotan pase nan istwa peyi nou
tankou:
Lanmo Toussaint Louveti Avril 1803
Kreyasyon Drapo nou Me 1803
Batay Vty.18 Novanml803 kote lame
franse-a di pye sa m'manje m' pa ba-w
19 Novanm 1803 Rochambeau siyen
dokiman renmt vil Okap bay Desalin
29 Novanm lame endijn rantre Okap
4 Desanm Franse yo renmt Ml SenNikola
Desanm 1803 retounen Ayiti non Ayisyen yo
te bay peyi yo Kolon Panyl te change.
Gen youn bann lbt evennman ki rive an 1803.Kidonk
selebrasyon-an dwe derape...Jou-a rive!
31 Desanm 1803 tou gwo chfjeneral te reyini Gonayiv pou yo
tande lekti deklarasyon akt endepandans lan ak pwoklamasyon
Desalin te genyen pou I'f nan denmen premye Janvye..
Chareron ki te sekret Desalin desann kanson-l nan ekri diskou
yo. Li ekri youn dokiman ki pa rantre ditou nan santiman
Desalin. Se l sa-a Bwawon Ton leve kanpe pou l'di byen
move: gade non... Dapre mwen pou nou ekri akt endepandans
lan, nou bezwen po youn blan pou papye, zo kbkws tt li
pou ankriye, san -1 pou lank ak youn bayont pou plim. Ay
fout! Desalin voup li leve kanpe sou bwenzenng li, epi li di :
prepare dokiman yo ... al esprime santiman-m bay pp la.
Randevou denmen maten sou plas dam Gonayiv 7 tapan.
Premye Janvye 1804 se te selebrasyon ofisyl, bl ft, bl
parad, bweson koule... libte ap bw soup joumou ak bonjan
leren Leyogn....
Eske nou konnen Jan-Jak Desalin te made Etazini
pou l'te voye an Ayiti tout ng ki te bezwen vin respire bonjan
van libte?
Eske nou te konnen Jan-Jak Desalin te ofri tout
Kaptenn bato k'ap transpte esklav nan Karayib la $40. US
pou chak grenn ng yo ta depoze sou t Ayiti libere?
Eske nou konnen Jan Jak Desalin te ofri Kmand


PREMYE JANVYE NAN MIYAMI
FARAH JUST

CHANTE


LANMOU YOUNN

POU LOT...>>

Mkredi premye Janvye 2003,
youn tralye Ayisyen te reponn prezan
nan James L. Night Center youn
envitasyon
Farah Juste te lage nan radyo, journal
ak televizyon nan kominote ayisyen-
an nan Miam.. Sal late plen ragagann.
Debde sou de kote. Plis pase 3.000
mounn te la. Sware-a derape ak oun
bl chante relijye, youn priy louvri
bary ak Marie Meteluce. San pran
souf Marie Meteluce chante youn
chante popil piblik la rache anba
bouch li. Nan pwen mounn ki ka ni
kritike, nijije atis-la paske se piblik la
menm ki tonbe chante ak li viejo San Juan, youn chante ki te fe
chou-e-rav an Ayiti nan ane 60 yo
gwoup mizikal << Les
Anbassadeurs> te entprete. De
Panyl. Marie Meteluce kapote an
franse ... sal la te tranble ak bravo.
Se te sou tm detant popil sa-
a sware-a te derape. Chante folklorik.
Chante senp. Chante popil ki mache
nan san tout mounn; Chante ki reveye
youn ti souvni jens lakay tout mounn.
Sou menm kadans bravo lakontantman
sa-a, piblik la te resevwa Pepe Bayard
Jean-Michel Daudier te akonpaye sou
gita. Ladouskivyen Carole Mawoule
ki te efrayik nan chante omaj pou
drapo ayisyen-an. Kanta pou Tony ak
Gizelle de vedt ft- e-founi ki f
chanson tounen youn teyat vivan tank
espresyon ak deplasman yo sou sn nan


Angle Jamayik la pou li vin vann ng an
Ayiti...Eke limenm Desalin L'ap achte yo epi
libere yo nan van fre ki t'ap soufle sou peyi-
a?
Zanst nou yo goumen ak lafwa,
Sen Domeng te tounen youn simity kadav
pou yo. Yo te goumen. Yo te mouri pa pil,
pa pakt pou yo te kite youn peyi pou nou...
men manman bfplenn! zot f nou peye sa
ch. Yo prije-n. Yo ttt tout resous nou.
Yo plake sou kflestomak nou bot desanlye,
okipe nou plizy fwa pou yo f nou peye
lenptinans. Yo f-n filalanng, yo betize-n,
yo kakade-n, Yo mete anbago. Bloke-n anl,
at sou lanm pou yo te asfiksye-n, trangle-
n, toufe-n, dispart nou sou lat....Yo mete-
n ankarantn. Yo di nou pote maladi. Yo di
se nou k'ap simen pa di? Kisa yo pa f pou yo detui nou. Yo
Lage chen dy-n, f nou tounen chen manje
chen... Yo menm chita ap f nou repete
ng>>....Kisa yo pa di kisa yo pa f?

Jounen jodi-a s'oun konplo
entnasyonal ki mare sou do peyi-a, youn
bayonn, youn baboukt panyl yo plake sou
bouch nou pou desounen-n, pou
demantibile tout fs nou; pou Ayiti part
km pi gwo chanpyon (joko) lamiz nan
Lamerik-la. Yo ekri-1 chak jou. Y'ap plere
nan radyo ak TV chak minit.. Yo la tinfas
nan dengwenn nou... Yo debake lakay nou
fal bonbe kbmkwadire se yo k'ap vin mete
ld nan dezd... aloske lakay yo se youn
bann dezodone k'ap mennen.


pwofesyonl. Chak mouvman byen kalkile.
Chak deplasman byen kdone...2 vwa byen
amonize, byen mikse.
Anfen, apre City of Miami ak City of North
Miami lage 2 kle nan men Farah pou pt devan
City of Miami ak pot dy City of North Mi-
ami, Farah part ak youn gangans "soly
levan" nan youn lakansyl koul ki bay
enpresyon youn lanj ki sove kite paradi vin
vizite nou sou lat/... kalm, senp, li tonbe
chante sou direksyon mizikal Bemol Telfort ak
youn vwa swaa chaje ak emosyon... Piblik la
dekouvri youn lIt Farah... youn Farah solid nan
youn lot dimansyon. Farah retounen nan ane
60 yo ak Eddy Piaffnan chante Folklorik -
Non rien de rien,
Je sais pas(Celine Dione),
Yo (Patrick Chamoiseau),
Du Bleu (Ginette Renod), Li chante an panyl
Si lasflores (Ted Nelson). Li chante an Angle
One Moment in Time (Whitney Houston)... Li
reveye Martha Jean- Claude an Kreyl ak youn
popouri ki te refize fini.. Li awoze bl mvy
sa yo ak kk grenn chante patriotik angaje
tankou imigrasyon, Sosyete Koukouy abiye
ak youn koregrafi dans modn, li chante tou
Lite Fanm Peyi-m ak Alelouya pou Ayiti
Pou 15m sware prezantasyon nan James L.
Night Center-a, Farah demontre nou fwa sa-a
hanmt konpetans mizikal li gen plizy etaj,
gen plizy degree e li se "maton" kit se te nan
mizik lanmou, mizik popil,mizik flklorik
osnon mizik angaje.
Youn jou .nan Nouyk pandan youn
vant siyati nou te ganize pou Farah,
Rnchantrl Fedia Laguerre te made Farah
kisa noumenm atis angaje nou pral chante apre
Divley e- k t e eU FJOU i dffkiFs'91 Faii
te reponn n'ava chante: lanmou younn pou
lot pou nou rebate peyi-a...
Mkredi premye Janvye, se te youn
sware distraksyon espirityl ki te byen chita
sou lap ak lanmou younn pou lot...Tout mounn
te kite sal la satisfy. Konpliman Farah!
\ Jan Mapou


Bi yo mezanmi, se anpeche-n leve tt nou ak diyite
pou nou di se NOU ki manman libte; se Nou ki
manman Libte nan tout Lamerik la. Se nou ki kase
chenn lesklavaj la an miyt moso. Se Nou ki ede peyi
lamerik latin yo jwenn libte yo..Nou se chanpyon!
Tout peyi sou lat te dwe onore jounen jodi-a, voye
mesaj konpliman ak remsiman pou sa nou f pou
yo. San nou pett lemonn pa ta sa li jounen jodi-a.
Okontr, y'ap avili nou.. Kokobe panse-n pou nou
pa ka vanse sou woulman bagt rasanbleman pou
reparasyon ak jistis pou zanst nou yo. Kisa yo pa
f? kisa yo pa di..

Men Ayisyen se tilandenng! Eritaj zanst
yo te kite pou nou se volonte pou nou kontinye
goumen sou tout nivo... Fizik osnon sikolojik. Sou tout
plan, sosyal osnon ekonomik. N'ap soufri ak fyte.
N'ap degrengole'eskalye" miz-a ak lafwa ak
detminasyon youn bon jou n'ap redrese nechl
sosyete lakay pou nou re-grenpe-1 ak lafwa tankou
an 1804

2003-2004 se ane pou nou tout chita ansanm
pou nou f Mea Culpa> nou... Gade kisa nou f
ki bon ak sa nou f ki pa bon. Se ane pou nou made
rgleman, f lemon antye konnen kiys nou ye. Se
pa ay nou part sou mounn. Nou f mounn vin
mounn. Nou gen 200 ane endepandans grandt sou
po tt nou.. Nou ft sou prezidan bann machw, Nou
f lag 14. Nou frekan e nou angran. Nou granmounn
nan tout ko-n. Nou kase chenn lesklavay ak fos Nou
se ng E Pa gen anyen k'ap retire estanp Ayisyen-an
nan figi nou...Li kole ak lakl ft, nan pwen ni dlo, ni
savon, ni pwodui chimik rasis ki ka retire-l. 2003 rive.
an nou koumanse reflechi sou y, sou jodi ak sou
denmen....Nou dwe zanst nou yo sa! V Jan Mapou


Page 19


_____ _____


tI erout Pa tI 2out







I POLITIOUE I


Mercredi 8 Janvier 2003
Hati en Marche Vol. XVI No. 49


,'-T $~


(Groupe 184 ... suite de la page 15)
international en matire de scurit, prvue dans le cadre
des terms de rfrence souscrits entire le Pouvoir et la
Communaut Internationale..
Les Institutions et Organisations signataires
souhaitent enfin que ces demands soient satisfaites, ou tout
au moins qu'un dbut de satisfaction soit obtenu de manire
claire d'ici le 15 janvier 2003, et qu'en consequence elles
sauront tirer, avec le Peuple Hatien, les conclusions qui
s'imposent selon les circonstances.


rongent la majority du Peuple hatien dans un context
intolrable d'inscurit, de chmage et de corruption ;
Considrantl'injustice etl'impunit gnralises
qui spent les fondements de la socit hatienne ;
Considrant la politisation, le blocage et
1'effritement des institutions tatiques et leur incapacit
apporter une solution approprie la cruise ;

- Tenant compete du blocage constat dans la mise en euvre
des Rsolutions 806 et 822 qu'a adoptes 1'OEA dans
sa tentative de contribuer une sortie de cruise, et
auxquelles a souscrit le Gouvernement Hatien ;


En conclusion
- Considrant la misre indigne et la faim qui Tenant compete des multiples cris d'alarme venant de tous


les secteurs de la vie national, entire autres ceux venus de la
Conference Episcopale d'Hati et de la Fdration Protestante
d'Hati.
Les Institutions et Organisations qui ont endoss
cette position commune s'engagent rester unies et
mobilises et poursuivre la concertation avec un plus grand
nombre d'organisations travers les neuf dpartements du
pays en vue d'apporter une rponse collective approprie
susceptible d'aider sauver la barque national en pril.
Nous invitons nos compatriotes surmonter la peur qui nous
ronge tous, afin de nous exprimer clairement, mais
pacifiquement, sans violence et dans la tolerance.

Port-au-Prince, Hati, le 26 dcembre 2002


U.S. IMMIGRATION

Manifestation Los

Angeles contre

l'enregistrement des

immigrs
(suite de la page 17) D'ici vendredi
Service d'immigration et naturalisation' garons et hommes g
(INS) et au Ku.Klux Klan. ans et plus orig
Ils ont galement protest contre la d'Afghanistan, d'Alg<
dtention de prs de 400 jeunes garons et Bahrein, d'Erythre, du L
hommes originaires du Moyen-Orient, Maroc, de Core du.N
arrts le mois dernier durant une srie l'Emirat d'Oman, du Q
d'enregistrements en Californie. Somalie, de Tunisie, des
Le "Programme de scurit Arabes Unis etduYmen
national d'enregistrement des entres et des se soumettre cette form;
sorties" (National Security Entry Exit Reg- prendra leur photogra
istration Program) a t mis en oeuvre en leurs empreintes digital
reaction aux attentats du 11 septembre. seront interrogs.
Les hommes en possession d'un Les migrs
visa temporaire, venant de 20 pays d'Iran, deLibye, duSouc
souponns d'tre lis au terrorism, doivent Syrie devaient se fair
se signaler aux bureaux locaux registres le mois dernier
d'immigration et tenir les responsables environ 400 hommes on
informs de tout changement d'emploi, Californie. La plupart or
d'adresse ou d'tablissement scolaire. les trois jours qui ont sui


i, 7.200
s de 16
;inaires
rie, du
iban, du
;ord, de
latar, de
Emirats
Sdoivent
alit. On
Iphie et
es et ils

d'Irak,
dan et de
e inscrire s
. A cette oc
.t t interpe
it t relchi
ivi leur arrest


" .' -*' B,.-<,f 4










La grande foule coutant le message du Chef de l'Etat lors de la commmoration du
ler Janvier 2003 aux Gonaves, Cit de l'Indpendance. A cette occasion, le Prsident
Aristide a appel l'opposition ne pas avoir peur du suffrage universel, et l'international
dbloquer le pays. photo Yonel Louis


sur les
casion,
ells en
s dans
station.


Ces interpellations ont dclench
plusieurs manifestations de colre ainsi que
des poursuites judiciaires contre le
gouvernement fdral.
L'INS explique que les personnel
arrtes avaient viol la loi sur l'immigration


ou taient recherches par les forces de
l'ordre.
Les Pakistanais et les Saoudiens
dtenant un visa temporaire doivent se sig-
naler aux autorits de l'immigration d'ici le
21 fvrier. AP


IMMIGRATION

Le gouvernement amricain souhaite

identifier tous les voyageurs internationaux


gouvernement amricain veut des informa-
WASHINGTON, 4 Janvier Le tions dtailles sur toute personnel quittant


Les duvalir
Miami, 6janv. 03 [AlterPresse] -
Entre trois et cinq cents partisans de l'ex-
dictateur Jean-Claude Duvalier se sont
runis le samedi 4 janvier 2003 l'hotel
Sheraton de West Palm Beach pour dbattre
de l'opportunit de reprendre le pouvoir en
Haiti, a constat le correspondent de
Alterpresse.
Cette runion convoque a t
coordonne par un group de duvalieristes
vivant l'tranger, don't le Dr. Frantz
Bataille, Fritz Altidor et Pierre Antoine
Baptiste, un ancien prsentateur de


ou arrivant aux Etats-Unis par avion ou par
bateau et, pourla premiere fois, va demander


istes prparent le retour
a o C Duvalier serait mme "prt retourner
d e D_ o c Haiti pour aider la reconstruction du pay
7 selon les organisateurs, qui soulignent qi
nouvelles la Radio Nationale d'Haiti. I'ex dictateur "piaffe d'impatience de vei
"Nous sommes prts prendre part d'abord aux tats-Unis avant de se rend
aux prochaines lections gnrales dans le en Haiti".
pays, une fois que (le Prsident) Aristide La rencontre s'est droule da
donne sa dmission", a dclar Vronique une ambiance de fte et de retrouvaill
Mitterand, modratrice de la rencontre, entire frres macoutes, au rythme de
Les macoutes prvoient musique intitule "Nou renmen Duvali
l'organisation d'une convention en Haiti (Nous aimons Duvalier) de 1'orchesi
pour dsignerles candidates qui devraientles Tropicana, tandis que plusieu
reprsenter aux lections. Jean Claude sympathisants criaient "vive Duvalier".


Nol et nouvel an Port-au-Prince


(Nol ... suite de la page 16)
dant cette saison des ftes, c'tait l'odeur
des chaussures Bata que mon pre nous
achetait au magasin Scala du bord de mer
de la ville.
Je respire encore cette odeur de
chaussures Bata au moment o je vous
parle.
Vingt -deux dcembre,
Mon pre vient avec sous le bras
gauche des sachets normes de couleur
jaune.
Ma sour et moi allons le
rencontrer au tchenin ei l'aidons porter
ce lourd fardeau.
Il nous dit d'attendre qtue nouI
soyons arrives la muaison avantl de


l'ouvrir. Nous ne voulions pas attendre.
Nous avons le coeur bien chaud.
Arrivs sur la galerie, nous ouvrons
les sachets qui sentent trs bon. Trois paires
de chaussures Bata: une pour moi, et une
pour chacune de mes deux soeurs. Les
miennes sont de couleur jaune et celles de
mes soeurs de couleur noire et verte

Nous gallons la messe de minuit
depuis dix heures du soir pour pouvoir
trouver une bovine phwe
Nouis .illiiii avc! papa etl mraman,
Avant de 1101w! rilr i mm faisons un petit
teu -dau s llei' *l l iii i'fe"' monetutrer auir
gens du voisinae: .Nos pairaitis et marranes
11011 lORfliielll dfe tiII'iiit.b


en
s ,
ue
nir
Ire

ins
les
la
er"
tre
irs


Mon parrain moi, Germain, me
donnait un billet de cinq gourdes, la
marraine dema grande soeur Sainte Emaine,
lui offrait 25 gourdes. Tonton Arnold, frre
Auguste, boss Georges, Sergent Desrosiers
nous donnaient des jouets. Mes soeurs
portaient de jolies robes en tafetas bleu et
jaune, qui avaient des rubans longs qui leur
tombaient jusqu'aux genoux.
Puis c'tait le jour de l'an, puis le
jour des rois, puis le carnival, puis Vendredi
Saint, I i puis la Nol, et pui t esI iiviiin'.
et puis les jouets,

IL ohaid Nodel 1miicvii i
.'ii et aul t iii tr


ses ressortissants de remplir des
formulaires indiquant leurs allies et venues.
Conformment au rglement
propos vendredi par Washington, les infor-
mations seront envoyes par voie
lectronique au gouvernement, qui les
recoupera avec ses bases de donnes.
"C'est un autre moyen d'amliorer
la scurit des voyageurs", a justifi Kim-
berly Weismann, porte-parole du Service
d'inunigration et naturalisation (INS).
Le plan gouvernemental va faire
l'objet d'un dbat public pendant un mois
et le nouveau rglement prendra effet plus
tard dans l'anne.
S'il est adopt tel quel, tous les
passagers et membres d'quipage arrivant
ou quittantles Etats-Unis devront fournir les
informations suivantes: nom, date de
naissance, nationalit, sexe, numro de
passport et pays l'ayant dlivr, pays de
residence, numro de visa amricain et, s'il
y a lieu, numro d'identification des
trangers.
Ces lments ne seront pas toujours
requis: par example, les Canadicns n'auront
pas fournir les informations sur le
passport car ils ne sont pas census en
presenter un pour franchir la frontire.
Le ministry de la Justice John
Ashcroflt aura la po'i,,'lhiiv de proposer de
nouvelles .\ici>ces,
le hbilut de ttl (ltdltct ltes criinlds
e(l terristes p(t~ltidls et du prmitettr mau
t.il t'l l|'111 t \ tiiiii>i que les visitCUr,
Ui \ I i.ii.. il UI( hiCii uiieIIi le pIays
enTOitre ii m C Iofbien iee I <' "rid

lte ^r~stil'tAP


Page 20


e W
P
Ci r r,~s~~rs.,T-4nTF;9i'I 1 P ip ~T% ~C19 e I~Y
i? "HC""i' ""-
..- -' L C.: i.i: I- ~ s!
,.i tl .~ -d ''i ,.


v




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs