Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00139
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: November 27, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00139
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
RECElVED


Hati en Marche dition du 27 Novembre au 3 Dcembre 2002 Vol. XVI No.43
I


UNE SEMAINE CHAUDE

Bilan : 0 mort, manifestants

blesses et menaces contre
PORT-AU- conduisent.
PRINCE, 23 Novembre des reporters Aussitt le tl-
Vendredi la capital est phone arabe fonctionne, c'est
mise en cong forc par des partisans du president pas un temps pour mettre le nez dehors. Tout reste ferm,
Jean-Bertrand Aristide qui, avant le lever du jour, mme les petits marchands ambulants.
installment des barricades enflammes sur toutes les Les radios renseignent. Ce sont les OP
artres principles de la ville, et toutes celles qui y (voir Evnements / 3)


Les tudiants faisant face aux policies anti-meutes prs du Palais National, ces derniers
ardent baisses leurs armes photo Thonv Blizaire


HAITI-CRISE

Un sursaut


de la classes

moyenne
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 23 Novembre Evnement
politique, certes. Les slogans de l'opposition anti-Lavalas n'ont
pas tard percer dans le movement de contestation estudiantine
et du corps enseignant qui s' est dchain i'., dernires semaines.
Cependant le mal est plus profound. C' est le rveil enfin
d'une classes moyenne qui est la grande victim muette de la
crise politique hatienne et qui a t tenue hors du champ politique
depuis la chute de Jean-Claude Duvalier en 1986.
Tel professeur de faculty saisi au course de la manifes-
tation tudiante de vendredi devant le Palais National. L'homme
qui dnonce average parat dent, ses habits uss, son pantalon
lui tombant sur les genoux.
Aloi s que les pauvres deviennent toujours plus pauvres,
la classes, moyenne occupe la place des pauvres.
De plus, le nouveau rgime arriv le 16 dcembre 1990
avec le president Jean-Bertrand Aristide n' a aucun agenda pour
la classes moyenne.
Issu de la matrice populaire, Lavalas est conduit par la
force des choses rechercher plutt des complicits dans la bour-
geoisie d'affaires. Mais la classes moyenne, en tant que telle, n' a
jamais pour lui reprsent une preoccupation.
Une usurpation de titre ...
Une photo du president Aristide est significative ce
sujet. Le chef de l'Etat souriant ouvre les bras, comme pour
tendre l'un vers ses fidles des masses pauvres, et l'autre vers
les moins dmunis. Image de la reconciliation, tant prne par
(voir Classe / 4)


EDITORIAL

Ce qu'il y a de nouveau ...
23 Novembre La confrontation amricaine d'tre derrire les troubles des fauteurs de dstabilisation.
Lavalas-Convergence a franchi un nouveau cran jours couls, de donner de l'argent aux (voir Editorial /2)
avec les dmarches en vue de
la formation du conseil le
lectoral provisoire...
Mais en cela, rien de
nouveau sous le soleil.
Ce qu'il ya de
nouveau, c'est l'accusation C
porte centre l' opposition de .. 5
chercher utiliser des
tudiants comme soldatesque .
et, pis encore, des coliers
comme chair canon.
Curiseusement, accusation
mollement dmentie par ''
l'opposition. Il est vrai quelle .
opposition ? Il peut-y avoir
opposition et opposition ... t .
Ce qu'il y a de -.
nouveau, ce sont OP et i,
parlementaires Lavalas accu- .
sant sans aucune autre forme
de procs 1' Ambassade Les rues totalement vides vendredi et les rares passants htent le pas photo Thony Blizaire

CONSEIL ELECTORAL

La formation du CEP bloque

8 membres connus sur 9
PORT-AU-PRINCE, 22 Novembre manque l'appel que le membre tre Voici les noms des 8
Les noms de 8 membres du nouveau Conseil Elec- dsign par la Convergence Dmocratique, membres potentiels du future CEP
toral Provisoire sur 9 ont t communiques. Il ne une coalition de l'opposition. (voir CEP /5)


NOTE DE PRESS
DU CONSEIL DE
L'UNIVERSITE
Un appel aux
professeurs et aux
tudiants pour la reprise
normal des activits
acadmiques
Suite la rencontre qui s'est tenue
le mercredi 20 novembre 2002 entire le
President de la Rpublique et une dlgation
du Conseil de l'Universit d'Etat d'Hati
(voir Universit / 5)

Hati en Marche "
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire
Bois Verna
Tl: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, FI. 33150
Tl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montral 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com


Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
\Une publication Elsie and Marcu


' 'YYY'-


1 m


1


1 G


mi


1


\







Page 2


I EN PLUS !


EDITORIAL


Ce qu'il y a

dep nrliliveni!


***


(Editorial ... suite de la lrpage)
La tendon a certainement franchi
une vitesse suprieure pour que les choses
soient dites dsormais aussi vertement et
ouvertement.
Il est vrai que les officials de
l'administration Bush ne mettent pas de
gants non plus, MM. Roger Noriega et Otto
Reich tapant sur le president Aristide
come sur un juif du mardi gras. Et quand
M. Reich, assistant secrtaire d'Etat,
proclame que les lections ne suffisent pas
faire ime dmocratie, n'est-ce pas le sig-
nal une dmocratie sans Aristide, la
principal arme de ce dernier paraissant
aujourd'hui encore tre les lections.
Ce qu'il y a de nouveau, ce ne
sont pas les manifestants et contre-mani-
festants s'affrontant coups de pierres, et
infiltrs dans les deux camps, des provo-
cateurs ...
Mais 'est la Convergence et la
Socit civil qui abandonnent toute
precaution d'usage, tout fair play, tout
"voye rch kache men", pour se lancer
main dans la main assault de l'ennemi
commun ... Comme on l'a vu lors de la
manifestation du 18 Novembre au Cap-
Hatien.
Ce qui n'est pas trs malin, car si
une telle communaut de vues doit exister
galement au sein du conseil lectoral,
comment alors prtendre toute
l'impartialit et neutralit recherches,
alors que la Socit civil sera si largement
reprsente dans l'institution lectorale et
qu'elle se confondrait aussi totalement
avec la Convergence.
Ce qu'il y a de nouveau, ce ne
sont pas les operations "Rache foto", puis
"Rekoke foto" de la semaine dernire, cette
crise hatienne, la vrit vieille


aujourd'hui de 16 ans, a dj donn lieu
tant de nologismes ...
Mais c' est l'ombre de Prosper
Avril revenant hanter les parages de Petit-
Gove. C' est aprs la mort par balles d'une
fillette au course de manifestations dans
cette ville contre le brutal rgime du
Gnral Avril, que celui-ci avait d partir
pour l'exil.
Aprs que 4 ou 5 coliers ont t
blesss mercredi dernier Petit-Gove,
beaucoup et non des moindres scrutent
chaque soir le ciel esprant l'avion qui
viendra emporter aussi M. Aristide.
Ce qu'il y a de nouveau, c' est un
nouveau rle symbolique qu' on fait jouer
au drapeau national. Les activists de.
l'opposition se proposant de mettre le
drapeau en berne partout o ils passent,
tandis que ceux de Lavalas passent leur
temps remonter le drapeau.
N'y a-t-il pas l menace de
dsacralisation de l'emblme national, tel
que dfini l'Article 3 (elatrye) de la Con-
stitution de la Rpublique ?
Tout comme une telle
surabondance de photos l'effigie du
leader Lavalas peut tre une drogation
l'Article 7 de la Constitution stigmatisant
le culte de la personnalit ... touchant
particulirement "les btiments publics, les
rues et les ouvrages d'art."
Ce qu'il y a de nouveau, c'est
Hati tout entire, et entirement esclave
de mots d'ordres et signaux provenant de
l'extrieur, et qui rythment dsormais
chaque moment de notre quotidien.
Miserable quotidien.

Editorial Mlodie 103.3 FM,
Port-au-Prince


La Caricom fte 30 ans

de reprise des relations

diplomatiques avec Cuba


GEORGETOWN, Guyane -
Les leaders de la Carabe iront le mois
prochain La Havane pour marquer le 30e
anniversaire des relations entire la
Communaut caribenne et l'le socialist,
apprend-on de source-officielle.
Le president Fidel Castro a invit
les 15 membres de la Caricom cette oc-
casion, en reconnaissance envers le group
qui a rtabli des relations diplomatiques
avec Cuba le 8 dcembre 1972, a dclar
l'ambassadeur cubain auprs de la
Communaut carabe.
"Ils ont dit non la puissance
amricaine et pour cela nous serons
jamais reconnaissants" a dit vendredi Jose
M. Inglan.
La Guyane, Jamaque, Trinidad et
Barbade ont t les premiers membres de
la Communaut caribenne briser les
rangs avec les Etats-unis pour forger des
liens avec Cuba durant la Guerre froide.
Ces ex-colonies britanniques
dnommes les "4 grands" ont t parmi
les premiers pays dans le monde mettre
fin l'isolement de Cuba, part le
Mexique qui n'avait jamais rompu les re-
lations, a dit Inglan.
Cuba a t sous un embargo
amricain depuis que Fidel Castro a dfait
une invasion monte par la CIA la Baie
des Cochons en 1961, deux ans aprs


qu'une revolution arme eut port Castro
au pouvoir.
Les autres membres de la
Caricom, don't Hati, ont rtabli plus tard
les relations avec Cuba. Au moins, 9 lead-
ers ont confirm qu'ils assisteront aux
festivits des 7 et 8 dcembre. La Havane
planifie d'envoyer un avion de Cubana
Airlines la Barbade pour emmener les
dlgations Cuba, a dit Inglan.
Le porte-parole de la Caricom,
Leonardo Robertson, a aussi confirm
qu' au imoins 9 leaders ont promise de fair
le dplacement.
Les festivits comprennent une
rencontre au sommet avec Castro qui
passera en revue les trois dernires decades
et discutera de relations futures.
La Carabe et Cuba ont maintenu
des relations chaleureuses au fil des
annes. Il y a plus de 1.000 mdecins
cubains travaillant dans d'autres pays de
la region, don't environ 400 en Hati, a
dclar l'ambassadeur Inglan.
Cuba a aussi accord des
centaines de bourses d'tudes aux
gouvernements de la Carabe. Plus de
20.000 tudiants d' Amrique latine et de
la Carabe frquentent les universits
cubaines, principalement celles de
mdecine et d'architecture.


I -LI -&-." -d 1-- .-


Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 43


- -


EN BREF !


L'information de bon matin
C'est Mlodie Matin 7:00 9:30 AM
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Hati Phone 221-8567 / 8568


v %b.. l.,,ww


Le Ministre de la Justice informed ...
Dans une note de press manant du Bureau du Premierministre, Mr Calixte Delatour,
Ministre de la Justice, informed le public que l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) a
refus de recevoir les chques de ddommagements remis son avocat, Matre Gladys
Legros.
Matre Legros qui n' a pas contredit les dclarations du Ministre, mais n' a pas voulu
faire de declaration publique, se serait dit (toujours selon la note de press) "dpasse
par l'attitude de son client." Selon elle, le dossier est dsormais plus politique que
technique.
Cependant aucune raison n' a t donne pour expliquer le refus de l'OPL de ne pas
accepter les chques de ddommagements, alors que le versement des rparations est
l'une des conditions exiges pour la formation du conseil lectoral provisoire, et que la
Convergence Dmocratique, don't l'OPL est membre, est le seul secteur qui refuse de
designer son reprsentant au CEP, cette coalition politique ayant conditionn sa
participation au Conseil Electoral Provisoire au ddommagement complete des victims
des actes de violence du 17 dcembre 2001.

Le Conseil de l'Universit appelle professeurs et tudiants
reprendre normalement les course ...
Aprs sa rencontre avec le chef de l'Etat le mercredi 20 novembre, le Conseil de
l'Universit d'Etat d' Hati a inform la communaut universitaire et la nation que les
decisions suivantes ont t prises par le chef de l'Etat.
1- Leve des scells apposs sur le local du Rectorat;
2- Declaration de retrait du Communiqu du 27 Juillet 2002 du MENJS et annulation de
toutes les measures qui en dcoulaient;
3- Engagement formel pour le retrait, selon une procedure clre, du Projet de loi sur
l'Enseignement Suprieur et 1' UEH dpos par le Ministre de 1'Education national au
Parlement;
4- Engagement mettre la disposition de l' UEH un fonds special d'urgence pour
permettre aux facults de rsoudre certain problmes de fonctionnement dus la crise.
Ce communique demand aussi aux professeurs et tudiants de regagner les sales de
course.
"Le Conseil de l'Universit lance un appel aux professeurs et aux tudiants pour la
reprise normal des activits acadmiques dans toutes les facults partir du vendredi
22 novembre."

Port-au-Prince, ville morte ...
De nombreuses barricades de pneus enflamms taient riges vendredi dans les
diverse artres de Port-au-Prince par les OP Lavalas, paralysant la capital et forant
coles, magasins, bureaux publics former leurs portes. Le transport en commun a lui
aussi t paralys.
Cependant aucun acte de violence n'a t enregistr au course de cette manifestation qui
avait pour but de donner, disent ses auteurs, la rplique aux manifestations anti-
gouvernementales organises les jours prcdents.

Fausse rumeur d'incendie la Facult d'Ethnologie ...
Elles ont t colportes vendredi par des radios, selon lesquelles plusieurs membres du
Front de Rsistance pour l'Autonomie de l' Universit taient enferms au local de la
Facult et faisaient l'objet de menaces de la part d'individus vtus d'un maillot
l'effigie du Prsident Aristide qui tentaient de forcer les portes de la Facult.
Nos reporters accourus sur les lieux ont trouv une situation tout fait normal.
Encore la dsinformation!

La Fondation 30 Septembre devant la BID
La Fondation du 30 Septembre a organis un "sit-in" devant les locaux de la Banque
Interamricaine de Dveloppement Port-au-Prince pour interpeller la Coimmunaut
International sur les sanctions imposes Hati depuis plus de deux ans.
Cette manifestation a concid avec un movement similaire Washington, en face du
btiment qui loge la BID, l'initiative de certaines organizations qui veulent se montrer
solidaires du people hatien.
Le coordonnateur de la Fondation, Lovinsky Pierre-Antoine, accuse la BID d' hypocrisie
en ce qui concern le dblocage des fonds destins Hati.

8 des Neuf membres du CEP dj dsigns
Il s'agit du pre Freud Jean reprsentant les Organisations de Droits Humains,
Harold Julien, Famni Lavalas;
Franois Benot, le patronat;
Roselaure Julien l'Eglise catholique;
Pauris Jean-Baptiste, la Fdration Protestante;
Max Mathurin, l'Eglise Episcopale;
Grald Lahens Flix, le corps Judiciaire;
Volvick Rmy Joseph, Autres parties politiques de l'opposition;
Le 9me membre doit tre dsign par la Convergence Dmocratique, qui jusqu'
present fait le mort.

La Fondation Culture Cration se prpare fter ses 10 ,
ans ...
Diverses activits culturelles et artistiques ont t mises au point. Elles vont de
confrences-dbats, en soires champtres avec prestation de plusieurs artistes hatiens
et de course dans 16 coles choisies pour l'exprience.
Un calendrier de travail, allant du 11 Novembre au 20 Dcembre, a t labor pour
marquer ce dixime anniversaire. Projections de films sur l'Art, expositions, spectacles
musicaux, ateliers de formation ... Les diverse activits ont pour but de permettre des
leves de fonds pour le fonctionnement de la Fondation en 2003. La Directrice
executive de la Fondation, Mme Colette Prodin Armnnenta, a invit tous ceux qui sont
intresss par la culture et l'art en particulier soutenir la Fondation.

Plusieurs lves blesss Petit-Gove lors d'une
manifestation
La manifestation avait lieu Petit Gove le mercredi 20 novembre. Les lves des
classes terminales du Lyce Faustin Soulouque ont gagn les rues affirmant ragir une
rumeur selon laquelle le Ministre de l'Education Nationale aurait l'intention
(voir En bref/18)









Merred 27--.- Noemr 200 Page- 3


t11LI en Miarche-Vol. VI N.-43


1 L'ACTUALITE EN MARCH


UNE SEMAINE CHAUDE

Bilan : 0 mort, manifestants blesss

et menaces contre des reporters
(Evnements ... suite de la 1re page) pneus usages.
organizationss populaires) proches du parti Lavalas au Quels sont leurs motifs ?
pouvoir. On a vu toute la nuit des pick up sillonner la Selon les chefs du movement, c'est un mes-
priphrie de Port-au-Prince distribuant des montagnes de sage 1' opposition, nommment la Convergence
a.." Dmocratique,
accuse de
conduire actuel-
d element une
champagne de
"dstabilisation
du pouvoir
constitutionnel"
alors que c' est le
seul secteur qui
.n'a pas encore
dsign son
reprsentant au
future conseil
,99"' electorate
S provisoire, et une
',, rplique aux
manifestations
f ,anti-gouver-
nementales orga-
rnises ces jours
Himmler Rbu dirigeant "Le serment des anctres" en face du monument de Vertires derniers par
au Cap-Hatien photo Thony Blizaire 1' opposition.


Seulement 6 mois d'existence
et dj un succs. La UNIBANK remercie
tous les internautes qui ont choisi la

Premire Succursale
Virtuelle de Banque en Haiti:
www.unibankhaiti.com

Nous sommes fiers des nombreux clients qui
utilisent chaque jour UNIBANKOnline.


I 1 UNIBANK
F 11S oute Semble"*****
"Faisons route ensemble"


PN


Dans la matine, encadre par des
groups musicaux pied, une manifestation
de soutien au president Aristide est tenue
devant le Palais National, jurant que celui-
ci accomplira son mandate de 5 ans jusqu' au
bout, et que le vote est la seule voie pour
arriver au pouvoir.
Cette operation "ville ferme" s'est
voulue cependant pacifique, rclamant la
poursuite du processus de formation du
nouveau conseil lectoral pour aboutir des
lgislatives anticipes en 2003, car estimant
qu'il n'est dans l'intrt de personnel que le
pays bascule dans l'instabilit et la violence.
Aucun acte de violence n' a en effet
t rapport pour la journe de vendredi.
De son ct, la Convergence
Dmocratique a rejet les accusations selon
lesquelles elle tenterait de dstabiliser le
,pouvoir. Selon les porte-parole de cette coa-
lition politique, les manifestations de ces
jours derniers sont un vaste movement de
ras-le-bol gnral contre la gestion negative
de Lavalas et l'expression de l'impopularit
du president Aristide.
D'autre part, Hubert Deronceray
considre que bloquer les rues et riger des
barricades constituent un acte d'intimidation
et de menace contre les opposants du
pouvoir.
La veille jeudi, manifestants pro et
anti-Aristide ont volu quelques mtres
les uns des autres devant le Palais National,
tenus distance respectueuse par la Police
National d' Hati. Aucun incident n' a t
enregistr.
Des centaines d'tudiants ont dfil
dans une ambiance surchauffe pour
rclamer l'annulation de toutes les measures


prises par le gouvernement eu egard
l'universit : de la revocation du recteur Pierre-
Marie Paquiot en juillet dernier, au retrait du
project loi cadre introduit devant le parlement par
une commission provisoire dirige par le
professeur Charles Tardieu. Les tudiants ont
dchir toutes les photos du president Aristide
qui se trouvaient sur leur chemin. Operation
"chire foto" ( laquelle rpondront vendredi les
OP dans une operation "rekoke.foto.") .
Dans le mme moment, une manifes-
tation organise par un group pro-Aristide
moins nombreux, et qui a avou tre accouru
sur les lieux vu l'audace des manifestants
universitaires et leurs allis politiques, battait
aussi son plein aux abords du palais prsidentiel.
La Police national tait sur les dents,
mais aucune arrestation ni acte de brutalit n'a
t rapport.

Dsamorcer la nouvelle.
stratgie de l'opposition ...
Coup de thtre : un communique du
conseil de l'universit announce tt le lendemain
que le president Aristide a annul toutes les
measures, donnant total satisfaction aux
universitaires.
Sur ce, la ministry de l'Education
national Myrtho Clestin Saurel remet sa lettre
de dmission, en dsaccord avec la manire don't
la question a t rsolue par l'excutif.
La decision du president Aristide vise
de toute evidence dsamorcer la nouvelle
stratgie de l' opposition qui se servait de la crise
universitaire pour avancer ses pions et paraissait
lance dans une vritable escalade qui prenait
de 1' ampleur chaque jour.
En effet, des manifestations d' coliers
ont fait leur apparition la semaine dernire dans
plusieurs villes du pays, tandis que les syndicats
(voir Evnements / 6)


Dr Max Antoine
Ph.d., Th.d, M.S., M.A., B.A., A.A., CLA, DPI, CFC
DIRECTOR / VICE PRESIDENT
JUSTICE LEAGUE LAW CENTER
YOU HAVE THE PROBLEMS. WE HAVE THE SOLUTIONS
Immigration Divorces Credit Repair Mortgages Accounting *
Business Consulting IRS Taxation Auditing Investigations Economics *
Financing Management Debts collection Computer Training Estate Planning *
Investments Education Funding ......
New Jersey, New York, Florida, Massachusetts
408 Bloomfield Ave Tl.: 973 509-0222
Montclair, NJ 07042 Fax (510) 217-6609

L'information de bon matin

C'est Mlodie Matin 7:00 9:30 AM
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Hati / Phone 221-8567 / 8568


SANALYSE SOMMAIRE
Un sursaut de la classes moyenne p.1
L'EVENEMENT
Une semaine chaude p.1
Port-au-Prince, ville ferme p.6
Le conseil de l'universit appelle reprendre les course p. 1
EDITORIAL
Ce qu'il y a de nouveau p.1
ACTUALITE NATIONAL
La formation du CEP bloque p. 1
Jean-Bertrand Aristide, le Jour de Vertires p.7
NOTRE REGION
La CARICOM fte 30 ans de reprise des relations
diplomatiques avec Cuba p.2
Rassemblement contre la politique migratoire US p.5
DIASPORA
Migration hatienne en Rpublique Dominicaine p.7
Yolly Roberson, vedette de la prestation de serment
des nouveaux lus de Floride p. 14
ARTS & SPECTACLES
Cinma' Barikad' et barricades p. 11
SPORTS
Dfections dans la selection hatienne de football p.20
SANTE
Bientt un vaccin contre le cancer du col de l'utrus p.8
SIDA: La mortality a double en 4 ans en Afrique du Sud
p.10
Une Nigrienne donne naissance des quintupls dans
un hpital de Brooklyn p. 16
INTERNATIONAL
Equateur: Lucio Gutierrez (gauche) en tte p.9
Brsil: Lula semble recevoir l'aval du FMI p.9
Les candidates au titre de Miss Monde ont ralli Londres
k 7n


1 Page


c _----F~- I ----


,Mercredi 27 Novembre 2002


i








UNE ANALYSE


Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 43


HAITI-CRISE


Un sursaut de la classes moyenne
A-,,.. ... i I lavalassiens navoisent dans des milieux qui seraient plus


(Classe ... suite de la cr c page)
Washington pendant les trois anmes d'exil du pr
Aristide dans la capital amricaine aprs le coup
militaire de septembre 1991. Que devient la
moyenne?


Celle-ci n'a cess de
perdre des plumes, d'abord
victim d'une usurpation de titre
par le rgime renvers le 7 fvrier
1986 qui se faisait passer comme
une manation de la classes
moyenne.
Toujours est-il que
Franois "Papa Doc" Duvalier
avait fait plus de place dans
l'administration et dans l'arme
aux lments issues de cette
catgorie social, alors que ces
deux institutions avaient toujours
t davantage une chasse garde
des fils de la bourgeoisie
traditionnelle.
Mais il fora aussi l'exil
une bonne parties des meilleurs
spcimens qui auraient pu assurer
la relve ces dernires dcennies.

Nouveaux riches
lavalassiens ...


d-~Ik~i


Lavalas a dissout l'arme, et ouvert peu
l'administration des fils et filles du people.
1


La classes moyenne n'a pas encore eu le temps, m
les possibilits de se recycler.
Mais c' est surtout l'embargo qui lui a port le coup
fatal.
Trois ans d'embargo pour dloger les militaires
du coup d'tat de 1991.
Un second embargo (cette fois de l'assistance
financire international) pour forcer Lavalas annuler des
lections parlementaires qualifies de frauduleuses par
l' opposition et l'international.
A chaque fois, c' est la classes moyenne qui fait les'
frais, n'ayant ni les conomies de la grtnde bourgeoisie, ni
les espoirs des masses.
Lavalas peut-il gnrer une classes moyenne dans
le processus de mobilit social travers les avenues du
pouvoir ? Ce n'est pas vident. Les nouveaux-riches


sident facilement qualifies de petit-bourgeois que de classes De tradition, les universitaires, qui plus que tout
d'tat moyenne. autre se piquent d' tre des intellectuals, ont toujours rpugn
classes Mais la classes moyenne ce ne sont pas seulement aux activits commercials, pour ne pas dire aux choses
manuelles. La majority d'entre eux
professent soit dans 1' enseignement,
.l soit dans le service public ou les
j deux. La politique en toile de fond.
r'r' L' enseignement n' ajamais
rellement nourri son homme, tandis
que les postes de 1' Etat qui faisaient
compensation ont t rduits sous
-.Lavalas la portion congrue.
,En effet, le nouvel ordre
conomique n'est pas en faveur non
plus de cette classes. Les pays en
dveloppement doivent rduire au
maximum les effectifs de l'Etat
(Ajustement structurel, en change
del'assistance conomique.
Les plus jeunes ont d
reprendre le chemin de l'exil
conomique. Autre scandal de
Sl'poque, les mmes pays amiss" qui
vous mettent sous embargo
-d'assistance conomique, aggravant
le cercle de la pauvret, pompent vos
maigres resources humaines. Le
-. :,'_-:: Canada a ouvert ses portes des
Le President Aristide mettant la main h la pte photo Ha'ti en Marche centaines de professionnels hatiens durant ces trois
peu des anciens officers de l'ex-arme et des fonctionnaires dernires annes. Par contre, les rfugis de la mer, sans
forces la retraite. brevet de qualification, sont refouls sans management.


C'est aussi elle qu'appartiennent (mme quand
eux se garden ordinairement de montrer un vritable sen-
timent d' appartenance) la masse des professions librales,
don't les mdecins, hier secteur lucratif, mais don't beaucoup
au mieux doivent se.reconvertir aujourd'hui en commerants
ou restaurateurs.
Et bien sr autssi les universitaires, enseignants, y
compris ceux qui sont rentrs d'Europe aprs la chute de
Duvalier.

La politique en toile de fond ...
Et c'est cette catgorie. social qui est monte
l'assaut contre le pouvoir Lavalas la faveur de la contes-
tation estudiantine au nom de l'autonomie de l'universit.
Le pouvoir a concd cette semaine sur toute la
ligne.


Etiq ette JUnisex |AKE Discount


BARBER / BEAUTY SALON
305 9409070 Children welcome

15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r --- -- -- -- - --
_jm l$ 10% Designer Cup
j First time customer only Reg. 12.50O
/ isFREE Condioning Treatment
e19with this coupon ..
L -- ------------------


L'affaire BHD ...
S'il fallait encore prouver que le rgime Lavalas
n'a pas la classes moyenne dans ses priorits, c'est la
fermeture de la BHD (Banque Hatienne de
Dveloppement), une institution de credit destine
desservir les petits entrepreneurs et les coopratives. La
BHD a t dessaisie par la banque central dans des condi-
tions non claircies ; et malgr les efforts d'un group
d'anciens actionnaires et cadres de la banque pour' la
rcuprer, les responsables politiques et conomiques
garden le silence.
Puis c'est le scandal des pseudo-coopratives
d'pargne et de credit qui a pong des centaines de mil-
lions de gourdes sur le march local, aggravant davantage
la situation des bourses petites et moyennes.
L 'avenir ne sourit pas
mieux. On parle de zones branches
et de creation d'emplois, mais
l'investissement international ne re-


Beauty Supply


ETIENNE MATHURIN
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 305-899-9112
NORTH MIAMI, FL33161 email: akeplus@bellsouth.net


cherche que la main d'oeuvre
hatienne bon march.

Un retournement de
l'ordre des choses...
Cependant le principal
problme de la classes moyenne, elle
ne le doit qu' elle-mme. Elle n'a
pas de conscience de classes. En
(voir Classe / 5)


r' 1F're?~ cz' L-. S


18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand.choix votre disposition
.79 pied carr


Cramiques & Marbre


Trs grande salle d'exposition
Dpt Salle d'Inventaire ...,
Accessoires
Cramiques
Marbre pour Salle de bain


Nous exportons vers Haiti


12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds carrs


Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place

Venez donc voir vous-mme

3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673
^ __ -


Page 4


Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


-----








,Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol.-XVI No.43


[ DE L'ACTUALITE


Classes moyenne ...
(suite de la page 4), de son alter ego Ren Prval, l'entourage du chef historique
Hati, le mot classes moyenne est trop pris en son sens littral, du movement Lavalas semble prsenter une insuffisance
une tape intermdiaire entire le people et la bourgeoisie. de cohsion, d'esprit d'quipe qui pourrait tenir entire autres
La classes moyenne est donc toujours en transfer de classes, qu'il ne peut s' appuyer sur une catgorie bien dtermine,
et non une classes part entire comme aux Etats-unis, le people ne pouvant lui fournir le bataillon de cadres
phnomne pour le moins li l'industrialisation, tandis ncessaires une meilleure gestion dela chose publique, et
qu'Hati a encore les caractristiques d'une socit pr- la bourgeoisie n'tant pas intresse pousser la
industrielle, reconciliation aussi loin.
Aussi, contrairement au people et la bourgeoi- Le vent de soulvement actuel ne se limited donc
sie, on ne la verra jamais intervenir en son nom propre dans pas la querelle Lavalas-Convergence. Il va bien au-del
le processus politique depuis la chute de Duvalier. pour concerned une large couche de la population, et peut
Mais dj sous Duvalier, elle avait perdu pied aprs effectivement tre exploit pour un retournement de l' ordre
le marriage de Baby.Doc avec la multresse Michle Bennett des choses dans le pays.

CependantAristide lui-mme ne peut ne pas sentir lati en Marche, 23 Novembre 2002
aujourd'hui un tel manque. Plus que le pouvoir prcdent

CONSEIL ELECTORAL


La formation du CEP bloque


8 membres connus sur 9


(CEP ... suite de la 1re page)
et les secteurs qui en ont fait choix, commencer par les
cinq reprsentant la socit civil :
Secteur des affaires : Franois Benoit.
Eglise Catholique: Roselaure Julien
Fdration Protestante: Pauris Jean-Baptiste
Eglise Episcopale : Max Mathurin
Droits Humains : Freud Jean
Fanmi Lavalas : Harold Julien
Judiciaire: Grald Lahens Flix
Autres Partis de1' opposition : Volvick Rmy Jo-
seph

Cependant dans une lettre adresse au Prsident
Jean-Bertrand Aristide, les 5 secteurs de la socit civil
ont convenu de demander leurs reprsentants de ne pas
prter serment devant la Cour de cassation avant que les
conditions favorables ne soient ralises, notamment des
rparations compltes aux victims du 17 Dcembre 2001


Ils dclarent accorder une grande importance
1' application intgrale de toutes les clauses des resolutions
806 et 822 de l'Organisation des Etats Amricains, don't la
mise en movement de l'action publique contre les
personnel impliques dans les violence du 17 dcembre
lies l'attaque d'un commando d'anciens militaires et
policies contre le Palais National.
Aussitt ces exigences connues, 1' attention se
dtournait de la formation du nouveau CEP pour tre dirige
vers les manifestations et contre-manifestations qui ont fait
rage la semaine coule la capital et dans plusieurs autres
villes du pays.
La Convergence Dmocratique n' a donn aucune
signe qu'elle est prte changer d'avis et designer le 9e
membre qui fait dfaut pour complter le conseil lectoral.
Au course, d'une crmonie au Cap-Ha'itien
dnomme "Le Serment de Vertires" sign par plusieurs
leaders de la Convergence, les protagonistes ont jur de ne
pas participer aux prochaines lections.


INSERTION DEMANDED

PARTI DU PEOPLE REDEMPTORISTE


Le 8 Octobre 2002, le fondateur du Parti du
Peuple Rdemptoriste d' Haiti (483, PPRH) visitait Jacmel.
Il est venu, il a vu, il a fait des disciples.
Il a valu les besoins de la population du Sud-
Est. Les besoins sont immense. Problmes d' eau; il faut
des orphelinats pour des enfants abandonns ainsi que des
asiles pour les vieillards sans logis.
Le but du Parti du Peuple Rdemptoriste d' Hati
est de rechercher le dveloppement tout en cultivant la
cooperation et l' amiti entire les populations du Sud-Est et
du Sud-Ouest, entire la Racine de la cit de Mrisier Jeannis
et le Rameau de la cit de Soulouque.
Nous sommes en arrire de plus de cent ans.
Quand les Rdemptoristes arriveront dans le lieu


rel, Hati sera vraiment libre. Il y aura de la sanitation,
plus de mendiants dans les rues. Il y a Jacmel beaucoup
d'tudiants mais les colleges sont trop chers. Le
gouvernement du Peuple Rdemptoriste d' Hati construira
le Lyce Lamartinire et Marie-Jeanne, aussi bien qu'un
monument en honneur de feu le Gnral Mrisier Jeannis.
En vrit, a dit le Rameau: "La maison a besoin
d' tre arrose. Autrement dit, que ceux qui sont en haut-
tendent la main ceux qui sont en bas."
Jacmliens et Jacmliennes, le Rdemptoriste
vous laisse avec une salutation rdemptrice.

Octobre 2002
483, PPHR


Rassemblement centre la

politique migratoire americaine


Le drapeau hatien flotte
La Havane, 20 Novembre [AlterPresse] Le
bicolore haitien a flott sur la Place Jose Marti, a la Havane,
au moment o des officials cubains dnonaient la politique
migratoire amricaine au course d un grand rassemblement
tenu dans la soire du 18 novembre 2002.


dans le ciel de la Havane
"Y a-t-il des bons et des mauvais illgaux ?" s'est
interrog un intervenant la tribune dresse non loin des
locaux de la representation amricaine. voquant le recent
dtournement d'un avion cubain sur Miami, il s est cri:"
Comment se fait-il que la puissante administration Bush


NOTE DE PRESS
DU CONSEIL DE
L'UNIVERSITE

Un appel aux

professeurs et aux
tudiants pour la reprise
normal des activits
acadmiques
(Universit ... suite de la 1re page)
autour de la crise l'UEH, le Conseil informed la
Communaut Universitaire et la Nation tout entire que,
par rapport aux points discuts, les decisions suivantes ont
t prises par le Chef de l' Etat :
1. Leve des scells apposs sur le local du
Rectorat;
2. Dclaration de retrait du Communiqu du 27
juillet 2002 du MENJS et annulation de toutes les measures
qui en dcoulaient;
3. Engagement formel pour le retrait, selon une
procdure clre, du Projet de loi sur l'Enseignement
Suprieur et 1'UEH dpos par le MENJS au Parlement;
4. Engagement mettre la disposition de 1' UEH
un fonds special d'urgence pour permettre aux facults de
rsoudre certain problmes de fonctionnement ds la
cruise.

Le President de la Rpublique a donn au Conseil
la garantie formelle que ces measures seront mises en appli-
cation avec clrit.
Tout en pregnant acte des decisions annonces, le
Conseil de 1' Universit lance un appel aux professeurs et
aux tudiants pour la reprise normal des-activits-
acadmiques dans toutes les facults partir du vendredi
22 novembre.
Le Conseil de l'Universit profit de l'occasion
pour presenter ses sympathies et manifester sa solidarity
aux lves de Petit-Gove victims des incidents du 20
novembre et condamne la reaction unacceptable des Forces
de l' ordre en la circonstance.
Il en profit galement pour saluer le courage de
tous les tudiants, de toutes les organizations de la socit
civil, particulirement le Front de Rsistance et de tous
ceux qui, travers le pays, s'taient mobiliss pour la
defense de autonomie et l' indpendance de 1' UEH, tel que
consacres par la Constitution de 1987.
Des dispositions sont en course pour la
normalisation du fonctionnement du Rectorat.
Le Conseil invite la communaut s' abstenir de
tout triomphalisme et rester vigilante sur F application des
measures gouvernementales.

Pour le Conseil de 1' Universit :

s' acharne pourchasser, comme au temps de l'esclavage,
de pauvres migrants haitiens tenaills par la faim alors
qu' elle accueille bras ouverts, des criminals qui ont
squestr et dtourn un avion ?".
"Pourquoi le gouvernement amricain, qui dit
mener une lutte anti-terroriste et dploie tout un arsenal
militaire sophistiqu pour contrler son space arien,
ouvre-t-il la voie des auteurs de dtournement d'avion et
les accueille en hros ?", a poursuivi le responsible cubain.
La. politique migratoire amricaine est
"scandaleuse et immorale", a conclu un autre official cubain,
faisant allusion au cas encore pendant des sans-papiers
hatiens Miami. "Une dizaine d'enfants haitiens sont
gards vue par des hommes arms, 1' espoir d'un visa est
refus leurs parents qui se voient menacs d' tre refouls
en Haiti alors que de vulgaires criminals qui dtournent un
avion reoivent une residence immediate", s' est-il indign.
(voir Migration / 7)


Page 5


Fiche d'Abonnement Hati en Marche


Nom Renouvellement O

Adresse _____________________________
Nouvel Abonn Q


6 Mois Un An
Etats Unis $ 40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $ 70,00 $ 135.00
Amrique Latine $70,00 $135.00







Page 6


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Mercredi 27 Novembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 43


UNE SEMAINE CHAUDE

0 mort, manifestants blesss et menaces contre des reporters


(


coliers, don't des lves des classes terminales du Lyce
Faustin Soulouque, et leurs parents ont organis une march
contre la vie chre, et contre une decision gouvernementale
d'augmenter les frais d'inscription aux examens du bac.
Etonnement du gouvernement qui dment avoir pris aucune
decision de ce genre.


Imitant le geste pos le dimanche prcdent au
Cap-Hatien par des manifestants de l'opposition et d'une
association de la socit civil, Initiative citoyenne, qui ont
mis mi-mt le drapeau du monument de Vertires. Ces
groups taient venus de Port-au-Prince pour commmorer
le 199e anniversaire de la bataille de Vertires, qui a scell


(Evnement ... suite de la page 3) Mais la manifestation a pris aussitt une tournure
d'enseignants menacent eux aussi de se soulever cause, anti-gouvernementale. Des btiments publics ont t
disent-ils, de leurs mauvaises conditions de travail, attaqus et des vhicules de l'Etat incendis. Puis les mani-
Jeudi c'tait aux Gonaves. Sur ces entrefaites, festants ont pris la direction du commissariat de police de
'- ". -. la ville. Les
S. policiess disent
r :. avoir tir des coups
O p de feu en l'air pour
Mo dissuader la foule
menaante, mais
Sire u:i Et M n une dizaine de
personnel ont t
blesses par balles,
don't 3 ou 4 coliers.
La police
dit souponner que
des tirs auraient pu
tre venus de la
foule des manifes-
tants et elle dit avoir
ouvert une enqute,
en mme temps que
S l'opposition est
accuse d'avoir
Sinfiltrdesprovoca-
Principaux leaders de la Convergence Dmocratique, moins Reynold Georges (2e teurs parmi les
partir de la gauche) expuls rcemment dans le cadre de l'affaire des "rparations" manifestants et
photo Yonel Louis d'utiliser les coliers Comnme chair canon.
apparait le fugitif Amiot Mtayer, qui refait acte .Dmenti nergique de la Convergence
J'allgeance au regime Lavalas, et la tte de sa bande, Dmocratique.
ait fin a la manifestation de ceux qu'il a qualifies sur les On rapporte que les jeunes manifestants de Petit-
adios de "faux coliers." Gove voulaient mettre en benie le drapeau du commis-
Par contre la veille mercredi, Petit-Gove, des sariat.


Port-au-Prince, ville ferme!


Les partisans du pouvoir Lavalas forcent
P-au-P., 22 No-*voqucs par l
Per, APre, la population rester chez elle 7Cesdeci
enibrt D . AlterPrse .Yll.


roI lttlU llllau-rnrice a tiL une vli eI11 u
morte ce 22 novembre, suite l'action des partisans du
pouvoir Lavalas qui ont barricade les principals artres de
la capital pour apporter leur soutien au president Jean
Bertrand Aristide,
La ville s'est ' cil!dcI sous une paiSse fumle de
pneus entlanmigd, alors que des eareasses de voiture, grosses
pierres et branches d' arbres jonhlaient la chausie, Des tires
nourris l'ai i in iiriiniiimii.iqiive qti (t entendus tout au course
de la nuit.
Les coliers, travailleurs, eommerqnts,
f1'i n ti~niCi4 publies et privs ont t contraints de rester
chez eux, Ceux qui se sont aventurs tt dans les rues ont
du rebrousser chemin Aucutne presence de la police n'a t
colitadti Des tmoinN ont tffiirm avoir vu dels ;l, :il.
de administration publique prendre part a l'opration,
Deux des principaux leaders des organizations de
base du part anmni Lvalas, Reni Civil et Ptiul Raymond,
ont revendiqut le nouvemnent qui a paralys la capital le
22 novembre, Selon eux, ce mouvelient vise bloquer lu
violence d la Convergence Dmocratique, qui veut pitiner
le vote du peuple,
Dans des interviews accordes aux mdias de la
capital, Paul lRinlniiiu. a dnonc tin secteur de la
commulnaut international et de la socit civil hatienne
qui ont misa en oeuvre un plan de destabilisation du
gouvernement Lavalas n
Lem .miiliiil lavalas ont gard le silence sur les
vnements du jour : aucun conuuiiiqu official n'a fix
la position du gouvernement et les responsables etaient
gnralement introuvables.,
14a police a il! dimc qu'elle t prise d(e course par
ce nouvenment pontand, ce qui expliquerait sa passivit,
Les parties et organisations politiques qui ont pris
part la la iniklli.i.i du Cap Hatien le 17 septembre
dernier ont condamn les atles des partisans du pouvoir,
Evans Paul de la Confdfration Unit Dmocratique (KID)
qui a pti nii dans les mdias un communique conjoint a
imput aux membres d'organisations de base de Fanmi
Lavalas les rafales d' armes automatiques entendues durant


la nuit du 21 novembre. Il a demand au people de faire
preuve de courage et de continue se mobiliser.
LIe Prsident de la Chambre de Commerce d' Haiti
a galement condamn le movement entrepris par les
militaruts de base Lavala. 11 en a profit pour s'interroger
surla participation effective du secteur priv, des glises et
du secteur des droits humains la formation du CEP.
Des membres du secteur priv auraient tenu une
reunion dius 1 apr nidj de ce 22 novembre afin d'valuer
la conjoncture et mme revoir leur l"ii. tilpiii ni au CEP, a
appris AllerPresse,
Le secteur des droits humans devrait se rencontrer
durnuit le week-end autour des ui|,iiiiii-i, de conjonlcure,
sans dorter l'ide d'examiner l'opportunit de leur
participation au CEIP, a confi a AlterPresse un responsible
d'organisme de droits humans,
Le t', lii (de C,,, iliiii,,hll de l'I1ihi, ci pour les
Droils des femines, qui regroup 9 organizations et
inim.iini,.i. engages dans la liutt des l'enmes, a lui aussi
condanud hi terreur qui s'est install dans les diflfrents
quaimiers de la capital. Olga Benol qui intervenait la
radio au nom du comit a relev les nl'aihlsses' du
gouvernaientiu alas,
Nous avons ras le hol de la politique de corruption
et de gaspillage, a dclar Olga Benoit Invitant la
|I'Il.minniu un rassemblenent au Chaimp de mars le 25
novembre, jui'i iimi ilimi ii.iiilu, aiu'uiiiv hla violence exerce
sur les feunes, elle a fait savoir que les movements de
l'emmes ne se laisseront pas inlimids,
Depuis le 21 novembre, la Ministre de l' im . t'Imon
National, N I)iilin Clestin, a dmissionn de son pose,
selon des in'ormnaions qui ont circul travers la ville ct
qui ont pu tre uilnlidnuNc au course de la journe du 22.
Des runmeurs d'autres dissions ou tk I-ci!ins au niveanu
du government vont bon train,
Les vnements du jours se produisent dans une
conjoncture brumeuse, o la formation d'un nouveau
(' nomcil lleceloal Provisoire, en vue d'le.t iiOn,'i lgislatives
et municipales l'anne prochaine, fait face a des rticences
et rsistances, notamment cause des questions de scurit,


es secteurs

ers jours, des


manifestations se sont multiplies contre le pouvoir en place.
Le 17 novembre entire 15 et 25.000 personnel sont
descendues pacifiquement dans les rues du Cap Hatien,
deuxime ville du pays (Nord), La manifestation a t
convoque par l'association socio-politique Initiative
Citoyenne, d'un commun accord avec plusieurs
responsables de l'ippl'ii"iii)
A Pelit=(loave (Ouest), plusieurs jours de suite, des
milliers de personnel, notamment des coliers, ont
galement manifest pour exprimer leur rejet d'Aristide et
du pouvoir lavalis, Au course de ces manifestations une
dizaine de personnel a t blesse par balles, don't 7 coliers,
Des maniifestations pro-aristide du moindre
ampleur ont galement ciieu lieu u Cap I laitin et aux
Gonaiives (Artibonite), Dans cette ville, les mnoiivemcnils
ont t conduit par le 'fugitif Antiot Metayer accompagn
de i ili, lourdteimeni arms, qui ont pourchass coliers et
journalists, 7 correspolndulnts de press aux (;commes ont
t obligs d'entrer depuis le 21 novembre dans le nmiquis.
(gp apr 22= 11 02 18 :00) AlieriPresse

SOCIETY CIVIL
Discordes au sein du

secteur protestant
Port-au-Prince, 20 Novembre (IIPN) liviron
200 pasteurs se sont runis, le maru'di 19 novembre ai Rex-
Thtitre, pour mani l'ester leur dsaccord avec la Fdration
des 'iglises Protestantes d'H ati "FEPl dans le choix du
reprsentant ait Conseil Electoral Provisoire. Cette
uil :ceiit regroupaiit des pastcurs de diffrentes
organiisations protestantes qui aurnient d participer, sous
la coordination de la FI iPl I, atu choix d' ni reprsenitani pour
le prochain iiii l
Lors de son intervention, 1.e pasteur Ernist Pierrce
Vincent a indiqu qu'un reprisntnit avait dj t di'in.
Il s'agissait du pasteur Abrahaiii Norestan, Mais les
(voir Protestants / 17)


r
d
rl
r


- I I


la victoire de l'arme indigne sur les troupes envoyes par
Napolon Bonaparte pour r-instaurer l'esclavage Saint
Domingue.

Le "Serment de Vertires" ...
Alors que la march progressait, avec sa tte des
politicians de l'opposition, des anciens membres de l'arme
d'IHaiti dfunte, et des personnalits de la socit civil,
des milliers de citoyens ordinaires se sont joints eux,
chantant "A bas Aristide" et "A bas les criminals Lavalas."
D'autres riaient ou s'esclaffaient dans une ambiance bon
enfant.
La Police national accompagnait la march qui
se droula sous d'importantes conditions de scurit.
Arrivs au monument de Vertires, au Haut-du-
Cap, les leaders de la manifestation ont pris tour tour la
parole.
"Tous ceux qui veulent rebtir l'espoir pour le
pays, levez la main; tous ceux qui veulent le dpart
d' Aristide, levez la main" lana sous les applaudissements
dchans Evans Paul, un dirigeant de l'opposition.
"La lutte commence aujourd'hui, dclara Hilmnler
Rbu, un ancien officer de l'arme qui a t dissoute en
1994 par le president Aristide.
Puis les leaders de la march se runirent pour
signer ce qu'ils ont intitul "Le Serment de Vertires". Les
principaux signataires sont Himmler Rbu, Evans Paul,
Micha Gaillard, Paul Denis, Claire Lydie Parent, Hubert
Deronceray, Claude Roumain, Jean-Claude Bajeux etc.
Entre autres, les signataires ont appel la popula-
tion ne pas participer aux lections pour pouvoir faire
chec Lavalas.
Pour les activists Lavalas, qui maniaient les bar-
ricades vendredi, la presence dans cette manifestation du
Cap-Hatien de Himmler Rbu, un ancien militaire
putschiste, estune claire indication des objectifs que se pro-
pose le "Serment de Vertires".

Haiti en Marche, 23 Novembre







* Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol XVI Non 43


I ALL SPORTS I


Jean-Bertrand

Aristide le jour de

Vertires
Port-au-Prince, le 19 novembre 2002 -
(HPN) Les fils et filles des hros de Vertires
ont droit au respect de tous ", a dclar le Prsident
Jean BertrandAristide dans son discours l' occasion
de la clbration du 199e anniversaire de la bataille
Vertires, le 18 novembre 2002.
En presence des membres du corps diplo-
matique, le chef de l'Etat a dnonc les sanctions
conomiques imposes Hati par la communaut
international depuis les lections de l'an 2000. Les
sanctions conomiques sont injustes et ne contribuent
nullement une civilisation de paix '.', a lanc le
President de la Rpublique devant le Palais National,
en presence de plusieurs milliers d'coliers. Le Chef
de l' Etat a demand l' assistance prsente de rpter
aprs lui les rclamations de la socit hatienne:
"Restitution, rparation et clbration de 2004 ".
Depuis la tribune dresse devant le Palais
National, le chef de l'Etat a rendu un hommage
aux hros de Vertires. Il a du mme coup procd
un survol historique du context de la dernire
bataille pour l'indpendance. Non l'apartheid
post-colonial ", Vertires est le pivot
gographique de la libert des ngres ", a martel
Jean Bertrand Aristide.
A la Police Nationale d' Hati, le Prsident
a rappel, sa mission protger et servir ". En
flicitantles policies pour leur talent, il a attir leur
attention sur l'obligation de poursuivre le
dsarmement sur toute 1' tendue du territoire"
l'approche des lections prvues en 2003.
Le 18 novembre a t clbr dans une
ambiance de fte, Pendant que la crmonie officielle
se tenait au Palais National, des bandes pied
animaient certaines rues de la capital. HPN


La Havane :

Rassemblement

contre la politique.

migratoire.

amricaine
(Migration ... suite de la page 5)
Un group de compatriotes haitiens,
membres de la Coalition des Mouvements des
Peuples de l'Amrique (COMPA), de passage la
Havane, s'est alors fray un chemin dans la foule et
brandi le bicolore bleu et rouge qui s' est mis flotter
entire la statue gante du hros cubain Jose Marti et
la tribune de circonstance.
Faisant allusion la loi amricaine
"privilgiant" les migrants cubains par rapport aux
Haitiens, les officials cubains ont soulign que le
traitement mprisant rserv aujourd'hui par
' administration amricaine aux boat-people haitiens
est le mme que celui qui a t inflig aux Cubains,
avant 1959, autrement dit, avant la Rvolution.
Haiti et Cuba partagent une longue histoire
de migration remontant 1 aube de l'indpendance
haitienne. Ainsi, les premiers boat-people venus
d' Haiti furent des colons francais qui fuyaient en
direction de ile espagnole de Cuba aprs la bataille
decisive remporte par 1 Arme indigne, le 18
novembre 1803, a Vertires. [lb apr 20/11/02 00:10]




$299.OO

per person at
L'HOTEL VILLA CREOLE
Your mini vacation includes:
Airfare from Miami
3 days/2 nights hotel accommodations and taxes
daily breakfast poolside
swimming
free use of tennis courts
satellite TV
internet access in room
transfers to/from airport in Haiti J
Price is per person, based on two persons per room and
hotel and air availability. Restrictions apply. Air taxes
additional.
For reservations, please call
561-347-0900
or


Dfection dans la selection

ha'itienne de football U-20


Par Patrick Eliancy
Miami, 19 Novembre [AlterPresse] Au moins
cinq joueurs de l'quipe hatienne de football ont fait
dfection en Caroline du Nord aprs l'limination d' Hati
de la phase finale qualificative pour la coupe du monde U-
20 aux mirats Arabes-Unis en 2003. Jean Ernst Dios, Pas-
cal Milien, Ronel St-Louis, Jacques Patrick et Fabrice Noel
ont abandonn le reste de l'quipe avec la complicit d'un
Hatien se faisant passer pour un supporter de la selection.
Cetindividu a t aperu seulement le 17novembre
1' occasion de la dernire rencontre opposant Hati au Sal-
vador et qui s' est solde par la victoire des Haitiens par 2
buts a 1. Selon une source proche de la delegation, l'individu
aurait pris la direction de Miami avec les cinq joueurs.
Le match s'est droul sous la pluie, par une
temperature de 32 degrs. Le terrain etait tremp et le
contrle du ballon s'avrait difficile pour des joueurs
visiblement puiss physiquement. Ils ont au bout du compete
fait l'essentiel en assurant une victoire sur leurs adversaires
Les Haitiens ont pch par manque d'exprience
dans cette competition. Aprs avoir t mconnaissables, lors
de la premiere rencontre face aux Amricains, ils se sont
repris face au Canada. En effet, le match face au Canada


tait leur porte, mais les joueurs ont gaspill des occasions de
buts par precipitation.
Le classement final du tournoi est le suivant: le Canada
sort ler avec 7 points, USA 2me avec 6 points, Haiti 3me avec
4 points et le Salvador dernier avec zro point.
En match d'ouverture le Canada avait battu le Salvador
2-0, USA avait battu Haiti sur le mme score. En deuxime
journe, Haiti avait fait match nul 1-1 avec le Canada et USA
avait battu le Salvador 1-0. Et enfin le 17 novembre, dernire
journe : Haiti Salvador 2-1 et Canada USA 3-2.
La dconvenue enregistre au sein de la selection U-20
alieu un moment ou plusieurs mcnes et organizations sportives
de la diaspora se prparent organiser, du 28 novembre au ler
dcembre, un forum autour du foot-ball hatien. Les reprsentants
de dliverses entits et des responsables sportifs de Miami, New-
York, Boston, New-Jersey, Canada et Hati sont attendus cette
importante reunion.
"L'objectif gnral de ce forum est d'identifier les
diffrents problmes relatifs au dveloppement du sport national
et d'appuyer les efforts qui se font en Hati pour essayer de les
rsoudre," alaiss entendre Dr. Henry Sanon, un des organisateurs
du forum. [pe apr 19/11/02 14:06]


MIGRATION HAITIENNE EN

REPUBLIQUE DOMINICAINE

RESUME du rapport de Human Rights
Watch : "Personnes illgales : les Haitiens et Dominico-
hatiens en Rpublique dominicaine ", public en avril 2002


En fvrier 2001, Lucia Franois a t dtenue par
les fonctionnaires dominicains de l'immigration. Ils ne lui
ont pas permis d'emmener ses deux jeunes enfants, de quatre
et six ans, avant de la dporter vers Hati. Quand Human
Rights Watch l'a interviewe six mois plus tard, elle n' avait
pas encore vu ses enfants, ni parl avec eux. N'ayant pu
retourner en R.D., o ses filles sont nes, et sans aucune
possibility de leur parler au tlphone, Lucia Franois a t
totalement spare de ses deux filles. Je n'ai pas pu parler
avec qui que ce soit de la maison a-t-
elle dit Human Rights Watch. Je ne
sais pas si elles sont encore en vie ou
mortes .Tous les jours, au rveil, je pense
mes filles ".
David Pere Martinez, dport
de la R.D. ce mois-l, faisait face la
mme situation. De plus, Martinez ne fut
pas seulement spar de sa famille si ce
n'est qu'ils l'ont envoy dans un pays
don't il ignorait totalement la langue.
Tandis que Franois tait d'origine
hatienne, Martinez tait n en R.D. et
par le fait mme tait citoyen dominicain
selon la constitution du pays. Mais les
militaires qui ont dtenu Martinez Pr tX
avaient bien peu d'intrt savoir o il
tait n. Ils se sont fis la couleur de sa
peau- noire- et ont dcid de le dporter
en HIaiti.
Au course de la dernire Voyage aller-i
dcennie, le gouvernement dominicain
a dport des centaines de milliers pour les enf
d'Hatiens, ainsi qu'un nombre inconnu voyage aller
de Dominicains d'ascendance hatienne.
En plusieurs occasions, la plus rcente li
en octobre 1999, les autorits
dominicaines ont expuls massivement
des Hatiens et des Dominico-hatiens
personnels de descendance hatienne
nes en R.D.) et ont dtenu des milliers
de personnel pendant des semaines et
des mois pour ensuite les expulser du
pays. Qu'elles soient arrtes dans la rue,
arraches de leurs maisons ou dtenues
sur leurs lieux de travail, les personnel
" d' apparence hatienne ont rarement
la chance de questionner leur expulsion
lors de ces descentes massive. Il est
vident que ces actions sont arbitraires
et elles ont d'ailleurs t condamnes par s
toute une srie d'organismes
internationaux de droits humans. I.
C'est de la mme faon que
tous les jours des dportations ont lieu. GRi


Les Hatiens suspects sont poursuivis et emmens cause de la
couleur de leur peau et sans que leur soit donne la chance de
prouver leur situation lgale ou leur nationalit: En gnral, les
personnel soumises la deportation n' ont pas l'opportunit
d'entrer en contact avec leur famille et elles ne peuvent ni prendre
leurs effects personnel, ni se prparer de quelque faon que ce
sdit pour un tel dpart. D'habitude, elles sont conduites la
frontire hatienne tout de suite aprs leur dtention, souvent avec
seulement leur linge sur le dos. (voir Migratrin / 8)


Page 7


spciaux destination

de New York.

retour de Montral New York $115 pour les adultes.et $105
ants. Les billets doivent tre achets 3 jours l'avance et le
r-retour accompli en 5 jours ou moins. Les prix spciaux sont
mits certaines places, appelez immdiatement.



BILLETS EN VENTE PAR TLPHONE SEULEMENT
S DEVEZ RSERVER EN APPELANT LE (514) 843-4938

Mtro Berri-UQAM Station
505, Boul. de Maisonneuve Est


-b


EYHOUND


-~ ILII-I--YICu- -x v 1







Page 8


DROITS HUMANS


Mercredi 20 Novembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.42


Braceros : Rapport de Human Rights Watch
i. (mora tinn f. In nd 9o M


tiKgrawon ...s auiLt ua ia page /
La faon sommaire de procder ces dportations
ne rpond videmment pas aux exigences stipules par le
droit international, spcifiquement les dispositions du Pacte
international des droits civils et politiques etla Convention
amricaine des droits de l'homme. Choisir les dports
selon leur race c' est violer les accords internationaux surla
discrimination racial.
Human Rights Watch a demand au sous-directeur
dominicain des Affaires hatiennes du dpartement de la
migration comment il identifiait les Hatiens sans papers.
Comme toute rponse le sous-directeur a dit qu' on peut les
reconnatre par leur faon de vivre : "Ils sont plus pauvres
que nous '". Leur situation est terrible ". Le sous-directeur
a aussi signal que les Hatiens ont la peau plus noire, ils
sont plus noirs que nous, on peut les reconnatre facilement
". En faisant preuve encore davantage de sa confiance dans
les strotypes racistes, le sous-directeur a dclar que
l'objectif du dpartement tait d'empcher l'invasion de
jeunes dlinquants hatiens : ceux qui se comportent comme
s'ils taient dans la capital d'Hati, en buvant et en
dansant".
Les Dominico-hatiens rencontrent de nombreuses
difficults faire valoir leur droit demeurer dans leur
propre pays. Malgr que la Constitution dominicaine
reconnaisse la nationalit toute personnel ne en territoire
dominicain, celle-l nie systmatiquement la reconnaissance
de nationalit aux Dominico-hatiens.


Ce refus commence l'hpital o ils naissent, quand le
personnel hospitalier refuse de donner aux parents les
papers de maternit. Parla suite, les obstacles pour obtenir
un certificate de nationalit sont encore plus difficiles
surmonter. C' est ainsi que plusieurs Dominicains d' origine
hatienne vivent bien prcairement et font constamment face
au risque de deportation. La reconnaissance de nationalit
a t refuse des gnrations de descendants hatiens, ce
qui les met dans une situation que la Commission
interamricaine des droits de l'homme dcrit comme
"d'illgalit permanent ". Cette absence de statut lgal a
des consequences bien ngatives tant pour leur
dveloppement conomique que pour d'autres aspects
fondamentaux de leur vie.
Cette situation prjudiciable a pourtant ses
dfenseurs. De nombreux fonctionnaires dominicains
'interprtent une clause de leur Constitution de faon tordue
et opportuniste en affirmant que les enfants ns en R.D. de
travailleurs immigrants hatiens n'ont pas droit la
nationalit. Se basant sur une petite exception don't fait tat
la Constitution stipulant queles fils d'trangers en transit"
au moment de la naissance n'ont pas la nationalit
dominicaine, ils considrent tous les Hatiens sans
papers comme en transit ". Des personnel qui ont vcu
en R.D. durant de nombreuses annes, des dcennies, voire
mme des gnrations, font parties de cette catgorie.
Pourtant, cette clause vise les visiteurs de passage. Ce refus
injuste de la nationalit affected ngativement les Dominico-


Dutch Caribbean Airlines


A partir du 09 Dcembre 2002

2 vols par jour!



Maim/Port-au-Prince


Dep MIA: 7:00 am Arr PAP: 9:00 am

Dep MIA: 1:30 pm Arr PAP: 3:30 pm

Et comme toujours nous vous offrons un service

personnel et courtois a l'aroport aussi bien qu' bord.

Et aussi les meilleurs prix!
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES

Vive la difference!









DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327-7230


^ --1


SANTE
Bientt un vaccin

contre le cancer du

col de l'utrus
BOSTON, 21 Novembre Des essais
prliminaires de vaccination contre le virus
responsible du cancer du col de l'utrus, efficaces
100% selon les rsultats publis jeudi dans le "New
England Journal of Medicine", font esprer une
radication definitive de ce cancer qui tue des milliers
de femmes chaque anne dans le inonde.
Mme si on ne connait pas l'heure actuelle
la dure d'action de ce vaccin en preparation contre
le papillomavirus (le virus responsable),'les
chercheurs estiment qu'un vaccin dfinitif pourrait
tre mis au point dans un dlai de cinq ans.
Un vaccin est l'injection dans l'organisme
d'un virus ou d'une bactrie rendus pralablement
inoffensifs et don't la presence provoque la fabrica-
tion d'anticorps, qui seront utiles lors d'une contami-
nation ultrieure.
Le vaccin contre le cancer du col de l'utrus
est une priority de sant publique puisque 450.000
femmes dans le monde en sont victims chaque anne
et que la moiti d'entre elles en meurent. C'est le can-
cer fminin le plus meurtrier dans les pays en voie de
dveloppement. Aux Etats-Unis, o existe un test de
dpistage efficace, le Pap Test, 15.000 femmes sont
touches annuellement et le tiers en meurt.
Le nouveau vaccin ralis partir de la
souche 16 du papillomavirus (souche est responsible
de la moiti des cas de cancers, NDLR) a t
expriment sur des femmes ges de 16 23 ans,
dans 16 sites des Etats-Unis dans le cadre d'une tude
conduite par les laboratoires-Merck & Co. et
l'Universit de Washington. Merck fabrique le vaccin
et finance la recherche. Les femmes taient vues en
moyenne un an et demi aprs la vaccination.
Sur les 768 femmes qui avaient reu le
vaccin, aucune n'a prsent.de lsion prcancreuse
ni d'infection par la souche 16. En revanche, sur les
765 qui prenaient un placebo, 41 ont prsent une
infection persistante et neuf ont dvelopp une lsion
prcancreuse du col.
Selon les responsables de l'essai,
(voir Sant / 9)


hatiens partir de leur tendre enfance. Mme si la loi
dominicaine ne dfend pas spcifiquement aux enfants
" sans papers de s'inscrire l'cole, l'accs a pourtant
t refus beaucoup d'entre eux, surtout aprs le niveau
primaire. En leur refusant cette opportunity, les possibilities
quant un avenir meilleur sont alors beaucoup plus rduites.
Dans le pass, les autorits dominicaines ont
rpondu avec beaucoup d'hostilit aux critiques
internationales au sujet du traitement accord aux Hatiens
dans le pays. De fait, l'ex-prsident dominicain Joaquin
Balaguer a ragi une fois ces critiques en procdant des
dportations massive et sans jugement pralable. De plus,
il s'est plaint de la-campagne aggressive de la communaut
international contre son pays. D'autre part, il y a de
vritables manifestations d'amlioration dans la stratgie
officielle. Cela se voit tant dans la rponse thorique du
gouvernement face la reaction international que dans la
direction qu'il semble prendre face l'essentiel.
Le gouvernement d' Hip61lito Mejia, au pouvoir depuis l'an
2000, a adopt des measures importantes quoique
incompltes, pour respecter le droit international.
En juillet 2001, son Secrtaire d'tat l'ducation
annonait que les coles n' exigeraient plus que les enfants
prsentent des actes de naissance pour pouvoir s'inscrire et
le President Mejfa dclarait que c'tait l san"s doute le
premier pas pour accorder la nationalit ces enfants. En
septembre, comme rsultat des ngociations avec la
Commission interamricaine des droits de l'homme, les
autorits ont accord des actes de naissance deux
filles nes en R.D. aprs que leur nationalit ait t
mise en doute. Plus rcemment le gouvernement
dominicain a accept de mettre sur pied un comit
conjoint pour surveiller l'application des decisions
de la Cour interamricaine des droits de l'homme.
Cette measure positive fut annonce en mars 2002
suite des ngociations avec des demandeurs don't
le cas est en attente dans le systme interamricain
des droits humans en ce qui a trait aux Haitiens et
,Dominicano-Haitiens.








*Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche .Vol. XVI No.43


AMERIOUE LATINE


Equateur: Lucio Gutierrez
h d'inscrits de plus de 18 ans, dans les 37.282
(auch e) en tte bureaux de vote.


QUITO, 25 Novembre Le colonel de gauche
Lucio Gutierrez se profilait comme nouveau president de
l'Equateur dimanche aprs le dpouillement de plus de
84,60% des suffrages exprims, avec 55,63% des voix
contre 4437% au populiste de droite Alvaro Noboa, selon
les rsultats officials.
Selon les chiffres du tribunal electoral, l'ancien
putschiste avait alors prs de 500.000 voix d'avance,
avec 2.404.219 suffrages contre 1.917.287 son adversaire.
"J'appelle les Equatoriens l'union national, car
c'est seulement quand un people est soud qu'il peut aller
de l'avant", a dclar le colonel Gutierrez l'annonce de
ces chiffres.
"Je suis siUr le point de gagner, mais j'attends le
coup de sifflet final, comme au football", a dclar le colo-
nel Gutierrez aprs avoir "remerci Dieu" et "appel les
Equatoriens l'union national, car c'est seulement quand
un people est soud qu'il peut aller de 1' avant".
Alvaro Noboa ne s'tait toujours pas prononc sur
ces rsultats 18H40 locale (23H40 GMT).
Il s' agit du premier scrutiny prsidentiel dans le pays
andin depuis le renversement du president dmocrate-
chrtien Jamil Mahuad, le 20 janvier 2000 par un coup
d' Etat, auquel avait particip le colonel Gutierrez.
Le scrutiny, obligatoire, s'tait ouvert 07HOO heure
locale (12H00 GMT), pour les quelque huit millions


Bientt un vaccine

contre le cancer du

col de l'utrus
(Sant ... suite de la page 8)
l'inoculation du virus a permis la fabrication de prs de 60
fois la concentration d'anticorps antiviraux observs chez
les fenunes infectes par le papillomavirus dans des condi-
tions naturelles. Certains chercheurs suspectaient la mem-
brane muqueuse du col de faire barrire contre de tels
anticorps.
Mais pour le Dr Douglas Lowy, chercheur
l'Institut national du cancer (NCI), l'essai n'est pas
concluant, les femmes devant tre testes beaucoup plus
longtemps aprs la vaccination.
Une autre tude relative au vaccin contre l'herps,
un vaccin en course de dveloppement par la firme
pharmaceutique GlaxoSmithKline, fait apparatre que ce
vaccin est efficace 75% sur les plaies dues l'herps
gnital, sans pour autant permettre la protection des
individus.

Sur le Net:
Coalition national sur le cancer du col: http://
www.nccc-online.org
Institute national du cancer, site du cancer du col: http:/
/www.nci.nih.gov/cancerinfo/types/cervical AP


Pour la premiere fois dans l'histoire rcente de ce pays andin,
aucun des parties traditionnels n'tait present au second tour aprs le
triomphe des deux candidates en marge des lites, dans un climate de las-
situde gnrale face la corruption des lus.
"Lucio", ainsi surnomm en Equateur, est le candidate des
"descamisados" (les sans-chemise, ou dmunis), dans ce pays don't 80%
des 12,1 millions d'habitants vivent dans la pauvret, et des Indiens qui
reprsentent 40% de la population.
Depuis le putsch du 20 janvier 2000 contre le dmocrate chrtien
Jamil Mahuad, ce colonel, aujourd'hui g de 45 ans, a essaim ses ides
aprs avoir t l'un des sditieux les plus actifs face un rgime qualifi
de "vreux".
Mari Ximena, mdecin de la scurit social, il veut payerla
"dette social" en faveur du people, dans les secteurs de 1' duction et de
la sant, mais sans proposer une revolution de type bolivarienne la
Hugo Chavez, malgr les comparisons de ses ennemis entire lui et le
president du Venezuela.
A 52 ans, son adversaire Alvaro Noboa, la tte d'un empire de
122 entreprises, et premier exportateur de banane don't l'Equateur est
le premier producteur mondial avec 5,2 millions de tonnes mtriques -
avec 38% du march local, voulait pingler son palmars personnel la
magistrature supreme.
Ses remdes tienent de la potion miracle, puisqu'il s'est engag,
s'il est lu, supprimer les impts directs pour transformer 1' Equateur
en gigantesque zone franche, et offrir une maison chacun pour 48
dollars de traite par mois sur 15 ans.
L'unique contre-temps, au terme d'une champagne paisible, a
eu pour cadre la province du Chimborazo, o les autorits locales ont
appel les 300.372 lecteurs, soit 3,68% des inscrits 1' chelon national,
boycotter le scrutiny.
Cette initiative vise protester contre la faiblesse des aides


"Lucio", ainsi surnomm en
Equateur, est le candidate des descamisados
dans ce pays don't 80% des 12,1 millions
d'habitants vivent dans la pauvret
fournies par 1' Etat aprs l'explosion d'un dpt
de munitions qui a fait 7 morts et 535 blesss
mercredi Riobamba, capital de cette prov-
ince, 160 km au sud de Quito. -
Le tribunal lectoral avait dcid jeudi
de reporter au ler dcembre la tenue du vote
dans la ville de Riombamba, pour ses 96.482
lecteurs, en raison de la destruction du matriel
de vote lors de la catastrophe. (AFP).


Brsil: Lula

semble recevoir

l'aval du FMI


Le president lu du Brsil Luiz
Inacio Lula da Silva sembe avoir engag
une lune de miel avce le FMI


SAO PAULO, 20
Novembre Le president lu du
Brsil Luiz Inacio Lula da Silva
semble avoir engag une lune de
miel avec le Fonds montaire in-
ternational (FMI), don't une mis-
sion a approuv mardi et mercredi
Brasilia son programme
conomique prudent.
L'attitude modre de
Lula, premier president de gauche
lu au Brsil, rassure les milieux
conomiques et financiers
internationaux, alors que la
banque central brsilienne a t
contrainte, une nouvelle fois
mercredi, de reliever ses taux
d'intrt pour contrer l'inflation.


"Mon impression a t
excellent. La politique conomique
propose est trs prudent et
approprie", a dclar le chef de la
mission du FMI, l'Argentin Jorge
Marquez Ruarte, l'issue d'une
runion avec l'quipe de
collaborateurs de l'ancien
syndicaliste de 57 ans, dirigeant du
Parti des travailleurs (PT) et lu
president la fin du mois d'octobre.
"Il me semble que les
marchs internationaux rpondront
favorablement au president Lula", a
ajout le responsible du FMI, don't
c' tait la premiere mission au Brsil
depuis l'lection prsidentielle.
Le directeur adjoint du FMI
(voir Lula / 10)


www.uwtcallback.com

Economisezjusqu' 70 %

sur vos appeals internationaux


D'Haiti (telephone
fixe) vers :


UWT Teleco
US$/min US$/min


USA (fixe ou portable) $0.42 $1.14 63%
France (telephone fixe) $0.41 $1.14 64%

*LES PRIX LES PLUS BAS
*PAS DE FRAIS D'ABONNEMENT
MA PARTIR ET VERS N'IMPORTE QUEL PAYS
*SERVICE FRANCOPHONE

Pourquoi payer plus cher ?

-Tel: +1 561276 715
^^^^^^Fax:I+1561243 26 34^
E mai: Hatienarcheuwtcllbak.co


RECHERCHONS AGENTS INDEPENDENTS


PUBLIC NOTICE FOR PUBLIC HEARING REGARDING
COMMUNITY DEVELOPMENT ISSUES

The Miami City Commission will hold a Public Hearing to discuss the following Community
Development issues:
1. Discussion and proposed resolution of the City of Miami Commission relating to funding for the
2002-2003 Housing Opportunities for Persons with AIDS (HOPWA) Program by moving funding to four
(4) previously approved agencies from the Supportive Housing Category to the Long Term Assistance
Category, revising allocations to prohiders of Long Term Housing Assistance consistent site the absorp-
tion of clients resulting from the closeout of the contract with the Miami-Dade Housing Agency eliminat-
ing the allocation of funds for the payment of Utility Assistance in the Long Term Assistance Program
and moving the balance of previously approved HOPWA funds as a result of said revisions to a HOPWA
Contingency Fund for future distribution following the completion of a needs assessment and develop-
ment of a strategic plan to most effectively provide housing assistance and housing rented services to low
income individuals living with HIV/AIDS; allocating $ 50.00 of HOPWA funds to Apple Tree Perspec-
tives, Inc. to complete the needs assessment and further authorizing the City Manager to execute indi-
vidual agreements with approved agencies; in a form acceptable to the City Attorney.
2. Discussion ad proposed resolution of the City of Miami Conunission allocating $ 50.00 of safe
housing initiative partnership (SHIP) Funds to Allapattah business Development authority, Inc.
(ABDA) Inc. to provide advocacy and support services to participants of the Single Family Rehabilita-
tion Program.
3. Discussion on the location of Community Development block Grant Funds in district 5 over the
last five (5) years.
The Public hearing will be held at the City commission to be held:
Thursday, December 12 2002
Miami Arena
701 Arena Boulevard
Miami, Florida
Interested individuals are encouraged to attend this Public Hearing. The meeting site is accessible to
the handicapped.
AD #(09833)


Page 9


r








Page10


MISS MONDE


Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 43


Les candidates

au titre de Miss

Monde ont ralli
I __ 1 ... .


SLonares


LONDRES,
24 Novembre Les.
candidates au titre
de Miss Monde sont
arrives dimanche
matin Londres
l'issue d'un vol en
provenance du Ni-
geria organis la
hte aprs les
meutes sanglantes
provoques dans ce
pays parole concours
de beaut.
Les orga-
nisateurs du con-
cours ont en effet
dcid de transfrer
1' vnement aprs
qu'un article
suggrant que le
prophte Mahomet
aurait apprci cette


I Competition eut fait
plus de 100 morts
La candidate kenyane dans des affronte-
ments entire chrtiens et musulmans.
Le Boeing 747 de la compagnie Cameroon Air-
lines transportant plus de 80 reines de beaut s' est pos sur
l'aroport londonien de Gatwick vers 8h heure locale (8h
GMT). Il avait quitt dans la nuitAbuja, la capital fdrale
nigriane.
Confirmant que le concours aurait finalement lieu
Londres le 7 dcembre, le comit d' organisation a tenu
prciser qu'en dpit de cette dlocalisation force,
l'vnement restait "un show nigrian".
"Nous sommes certes parties, mais nous sommes
toujours ici", a insist Julia Morley, prsidente du concours,
devant la press Abuja.
Alors que les violence se poursuivaient pour la
quatrime journe consecutive, les organisateurs ont
annonc samedi qu'ils prfraient transfrer la competition
"pour le bien de la nation". "Mme si nous ne pensions pas
que cette violence soit lie nous", a expliqu la porte-
parole du concours Stella Din, "nous ne voulions plus de
bain de sang."
Depuis le dbut des meutes, les candidates taient
restes retranches dans l'htel Nicon Hilton d'Abuja, le
plus chic de la capital, sous la protection de la police et de
l'anne nigrianes. Samedi, elles ont fait leurs valises et
pay leurs notes d'htel, avant de s'envoler tt dimanche
vers Londres. AP
Vous aimez le COMPAS?
Le Disque de l'Auditeur
avec Jacques Laour: Chaque jour 10:00 Midi
Mlodie 103.3 FM Port-au-Prince


Nigria: calme prcaire aprs

l'annulation du concours Miss Monde
KADUNA, 24 PL O RTS "I y a une conspiration
November Plus de 11.000 PLUS DE 200 M ORTS international pour montrer qu'un
personnel ont fui Kaduna, thtre d'meutes entire chrtiens pays africain comme le Nigeria ne peut pas accueillir cet
etmusulmans qui ont fait plus de 200 morts depuis mercredi, vnement", a dclar le ministry de l'Information Jerry
alors qu'un calme prcaire est revenue dimanche dans la ville Gana, dimanche sur une radio d' Etat.
aprs l'annulation de l'lection de Miss Monde au Nigeria. Jerry Gana et Julia Morley ont aussi critiqu
Les candidates au concours de Miss Monde sont article paru la semaine dernire dans le quotidien nigrian
arrives diman-
che matin
Londres, en prov-
enance du Nige-
ria, o la com-
ptition, qui ,
devait se tenir le 7
dcembre
Abuja, a t
annule cause
de ces meutes.
Les af-
frontements
religieux avaient
clat mercredi
aprs la publica- .
tiondanslapresse
nigriane d'un ar-
ticle consacr au s 4
concours et jug
blasphmatoire
par les musul-
mans. Un habitant de Kaduna tu et brl lors d'meutes


Pour la premiere fois depuis le dbut des meutes,
un calme prcaire est revenue dimanche Kaduna, selon
des habitants de diffrents quarters de la ville interrogs
par l'AFP.
D'importantes forces de scurit taient dployes
dans la ville. Le gouverneur de Kaduna, Aluned Makarfi, a
prvenu que les fauteurs de troubles et les pillards seraient
abattus sur place par 'les forces de scurit, a rapport
dimanche la press nigriane.
Nanmoins, des tirs sporadiques ont continue dans
la nuit de samedi dimanche, selon le president de la Croix-
Rouge nigriane Emmanuel Ijewere. "Il y a eu d' autres
assassinats", a-t-il dclar l'AFP.
'Toujours plus de gens arrivent pour tre soigns
et nous nous' attendons plus de problmes encore
aujourd'hui (dimanche)", a-t-il ajout, affirmant que les
meutes avaient fait plus de 200 morts, 1.125 blesss et
plus de 11.000 dplacs. Ce bilan date de samedi 19h00
(18h00 GMT), a-t-il prcis.
"Les 11.000 personnel dplaces appartiennent
aux deux communauts (...). La plupart d'entre elles ont eu
leur maison brle", a dit Emmanuel Ijewere.
Paralllement, s'est dveloppe une controversy
sur l'origine des meutes.
Le gouvernement nigrian et la prsidente de Miss
Monde, Julia Morley, ont accus les mdias internationaux
et la press locale d' avoir dclench les troubles qui ont
conduit l'annulation du concours au Nigeria et sa
dlocalisation Londres.


Brsil: Le programme

Lula reoit l'aval du


(Lula ... suite de la page 9)
pour 1' Amrique latine Lorenzo Perez a prcis que le Fonds
et les responsables du PT avaient not des convergences
sur des questions telles que la politiques budgtaire et les
moyens de lutter contre l'inflation.
Le FMI avait approuv en septembre un prt record
de 30 milliards de dollars pour le Brsil, 6 milliards tant
verss avant la fin de l'anne, et 24 milliards dbourss
dans le courant 2003. Il s' agissait alors d'empcher que le
Brsil ne sombre dans une crise financire susceptible de
dstabiliser l'conomie
mondiale.
Le soutien des marchs internationaux est
fundamental pour la russite du prochain president. La chute
de plus de 35% en un an du ral, provoque par les incerti-
tudes politiques lies l'lection prsidentielle, et l'effet
de contagion de la crise argentine, accrot les pressions
inflatiomnnistes et le poids de la dette.
Le Comit de politique conomique (Copom) de
la Banque central brsilienne a rehauss d'un point
mercredi, 22%, son taux directeur. Le Copom a justifi sa
decision par "l'augmentation des provisions d'inflation"
1' anne prochaine, dans un communiqu rendu public


l'issue de ses deux jours de reunion.
La dernire estimation du march, signale par la
banque central dans un rapport rcent, fait tat d'une in-
flation de 9,39% en 2002 et de 9,89% en 2003. Mais selon
un institute priv, Ibope, le taux d'inflation pourrait atteindre
11,5% l'anne prochaine.
Entre les deux tours de l'lction prsidentielle, la
banque central avait dj resserr sa politique montaire,
relevant son taux de 18 21%.
Bien qu'il mette en avant son programme
conomique prudent, le PT est trs critique l'gard de la
politique montaire de la banque central, juge trop re-
strictive, et Lula a fait savoir plusieurs reprises qu'il
n' entendait pas maintenir son poste son president, Arminio
Fraga.
Le president du PT Jos Dirceu a confirm
mercredi que la decision de se sparer de cette personnalit
trs apprcie des marchs, tait quasiment prise. Il a ainsi
dmenti les rumeurs selon lesquelles le president lu, qui
prendra ses functions en janvier, tait dispos maintenir
Arminio Fraga dans ses functions pendant une priode
transitoire de six mois. (AFP)


This Day, qui avait offense des musulmans en suggrant
que le prophte Mahomet aurait pu choisir une pouse parmi
les candidates l'lection de Miss Monde.
De son ct, un dignitaire musulman, Nabiu Baba
Ahined, secrtaire du conseil national de la charia au Nige-
ria, a affirm dimanche que l'organisation du concours au
Nigeria en priode de ramadan avait provoqu les
affrontements.
"La competition elle-mme est l'origine des
meutes parce que sans la controversy provoque par*
l'organisation de l'lection de Miss Monde au Nigeria,
l'article blasphmatoire n' aurait pas t crit", a-t-il assur.
Les violence avaient commenc mercredi, avec
l'incendie du bureau local de This Day Kaduna, qui avait
dgnr en affrontements dans cette ville et Abuja, la
capital fdrale.
L'auteur de l'article en question, Isioma Daniel, a
en outre prsent sa dmission, qui a t accepte par le
journal.
"Nous trouvons son action inexcusable et c'est
pourquoi nous avons accept sa dmission", explique le
directeur de This day, Nduka Obaigbena, en premiere page
du journal paru dimanche.
"Quelles que soient les erreurs que nous avons
commises, elles n'taient pas intentionnelles. Nous
demandons pardon tous nos frres et soeurs musulmans",
ajoute-t-il. (AFP)


Sida: la mortality a

double en quatre ans

en Afrique du Sud
PRETORIA, 22 Novembre Les morts dues au
virus du sida ont double en quatre ans en Afrique du Sud,
devenant notamment la premire cause de dcs chez les
femmes entire 15 et 39 ans, selon une tude de l'organisme
official de statistiques sud-africain.
Selon cette tude, commandite par le
gouvernement, la premire cause de mortality -40,9% d'es ,
dcs- n'est toutefois par le sida, mais les causes dites "non
naturelles", comprenant les accidents de la route, homicides,
suicides ou accidents divers.
"La proportion de morts dues au VIH (virus du
sida) a presque double de 4,6% en 1997 8,7% en 2001 ",
note l"organisme de statistiques Statistics South Africa.
Cette augmentation est spectaculaire chez les jeunes garons
de moins de 14 ans (5,5 11,2%) et les filles du mme ge
(6,1% 121,6%).
Le rapport note une forte augmentation des dcs
dus au VIH-sida, la tuberculose, la grippe, la pneumonie,
mais sans explicitement lier ces maladies au sida. Bien que
leur augmentation en parallle soit trs souvent associe
dans les pays touchs par la pandmie.
En comptabilisant ainsi les causes de dcs,
(voir Sida / 14)









Mercredi 27 Novembre 2002

Hati en Marche Vol. XVI No.43


Page 11


A omD OuG lIO 'ACHAT s 'etle ( tfare ,e t regard du elldag.d a nag q t que -que z gagne ae po sender vte e ret ou a enWia gagnat n out oieau de prp ndrnedtt le nonnis, de p r u poe ce ramea" c le emmenarae s inren le k4 de t ai _ot pa.
WGW aLM OfFIELaMtn eFo e 9 ) dansani a ot[ dededlatai-setlla14niasg2003au pmtellaid.Si -nsdies pie' utenteMtadeinooden p.oIpr o elsai I-r -auues0.ca soi -sb r-etedepinWa -ra rxI
Adu a dsiss Cesrai a nasa dest gndics aus e200 na ea t t, eetq e $2ss dee e Uee2ue.Pes n iereuu mSins 18 e e 15 ce deobre 2002, Lenas empn6, empe oy's trut onaretd de e d dir uai piFLfr s&dti aP s t.sez eS le deat d p.prel.lededieteua a w eml terU apeeae de n
tietlndai de h-(e c e Idee pim-)e m oser 1rmlu6 o ep onen2e aItora dli-.Wn p-p.rnuat nn W.ta- .p-on etdenieagone t na nerda i riea r i -i- t n n .iedte r t i ua pir p
pea irea Fo ut ue e enai tarc ont e a pera e dea $e2es i euetstn agn) ne nons tan u- pentt Otte AN sN e -arc e O e an .su 3 2. . .nan t eto *.re lieaietoid neda, ddefetio ne ongnea os sshsltst sautai bu nemnactaee an dide a naser de dee-

, irtirf.r..,..s :,nrt... l;--r, ..J.sr ,.-... r t.... r",.,, .i..r t "r l..j -'.- ',' ,-.i .-- -. ,r .'.L .i.', s ,,., -." Ln t u ''. ',.,--,i'.....'or--n....r-u ;,-t .., a...n-- t-,' -,',B ,ai. .,co'.tr, -*.re' .rd.+:,aa.. -.. .ii- ...-


- nIO .t as2rS n,. 'r l t ..s'r-" -n' e'i.- s", rl"' .' . '... .. ""4v- Poa"-"' ti- .,-s. .n.. c .. .L t..f.i- i .ek. j' p. ii-rs p s a ute kme w

B ,. r e a. r :( -st a t. : r D. -pc V, --2 t -t e En .. k .-pe.e a,.,no t t pa.. e. d, o ,-rp d ir o, -n ,.. .-n e ,. tet ,.e , ,o n ,er a n r,..rr s, -- i f a l n u te i ton'..t -c r -e '.rd, t ,






l" ,- ,'-:-r.+, +, c ^ .,^"' u+ ;,. .. -;1 rT '.> ,'- , tree, faaldes at defrulws p. a rous agr.dLe commandataire n- pouna 4tre tenu rp ad l "-e) demands do parties.
i' u - ,. ^ -, r' -,'.- ...^ .- *1 ,,i, lesl 1,'. n n p jP= .., ee1 ,-.ema,. -l-d. EC pr- *n cohnel e e on r e t1, o e -a rTiomp, its
-tlPsy et o netes -pr ans seaqas. del arone an ci. saf oIonoore..os n tetentr onws.n e renleninn.con. an naa u n tanin udreni re poede t 58ets c pat 8serea ans ne tpactra9saatin aetnla-t mpiefoe 203osatt pardutu eaCoserrtetdatser0 W3sptrUtn- -e. ' rn-r e, .' -i S* r In'c' Oi 0h1h..- r 5L
.Ip]t p aC p- M." IT. O -li Coma, i.. e l u t.u; T de l ,. mm ..U-, P 1 .1 :L- .t 1.d Grali P n u. -Ium t, 4 l- ,es4, .,i.,,r .- n (.u,, ,. i Ad isi. oe or T- arr Inc. Dn r C it
-' -a.or -r,. :..;.--p. '-eJtsnIstl.U-' o .,I.rt-..; -.s' D;-.t'j, n w1,, n'a'i.',","0 Us o dnt ts nioi WaR UN N . 'ue n- ;

P le t.s. s. e -,. .s s..l a-. ,. e r 1 <'.i 1, i i< l. Ui e -ir e'i -,,P s i rt. R seI .t. I tt *r1-- T..f d, 1 d tot i r- k- d I 1 k u- L de d Q S t '- 1 1 r R 0 n iian. t u dee, d up We ent He -u Iso'
dac hi F que dn un e taeur de $ alerd 25, L ftmul.I 0Is o nmoe m 00gagiai p eLat benta t ty AG/5 N $O deraticp.haedpas t3tatiee ossqeouat p tns31 on 2 tnsr e enade tae pespU 2003 ue et sIe s .- e-. nt-. --fi n n f ,' -


A e n o sn a, sc o s ae t p a l s ati o au s p .i.t . .. .. - ,r .. . ,1. -. . . ..-. ,., .e e n .,a.. r. , cs G er..l Ola p P Oa4P nOBt l a u T so i- ne telo fait e s m a lrm u ds d n e iet oes t ra r es t ta n al e n > d e
r- -l--. 'a... .' ai-- '- 1nr e... '.1 t I .1d. r ir s -- r r e e '. st..r... Lser s. t 'r e r tsse i, d sa a38 s2eit.: 10.a Wwesd .Sagagets d.eG t3od adeenP.OB.Bl10.ir-t i l .e tti 7aiuee t n
e o'r e-n,--je- tr sis. en t r-r..u. 3.iys.iri*).. rt- --i.r- -r- w, .i a .-n d.n..-- GeriHlu Et s* ..e p api sste, .trp.une e .qtiagren 50e n e ta< mm i r egle l e!dfc l doisetde detenes saecs-r
<'- 1:1-.;-.2 t 1, .l- -. I -. W bcPe 0- -S 1--30--6 ..i-.r o pwafT0- sans tonteM-- di enrm i rd de piu 6ta nrtis osi.s-isran t ope a n rd t utt oentoire 'ai sole dfosartit-s

,^.i yce- .la m - 5 rs-e ri-* i*.1 .i -- r .. p-, -1 -t ii ni. efeinpto. i di-s o tte< lienntpdde s.nnrenq e-u u ts tesenietinnq e era sraie-i cetfons a lois- erid f , ,. ,, C

S-.'e-. r'r -.,T .e r Pr I *s,- 'r r.i.-..., -w c'. i. et Il -.4 -er-.p.. latelie '-cite aasei-n pe elde ipintnnt.eiqu e sl ttIUrite i .nis s la te as s i-ir nldeuai-es [2002 pi1ti Ite Heldga- tA Righs Itanerneet Tou a idt see. te oian WESTERN UNON. 1


Amone ar nonm Il Pert ix(r sntar saMet) e!st t See os e panner dite ffu wns don a tir gasest de tas Pus- r-rfi-s rr l -'l d r r tf -. 5 s s-m (mr r- a t p d.r a otaOi t est laa dtreiroB due, tsi ela ot sure la peepirel de teins detenoiespectfs
C2002 Wet Uime Hotd-ge. ta W RrgMRt Ranlr a Tans.d ins tsi-oisn teoWESTERN UNION. IoN d- .-n as tairo. p.- o .r-n et qM n s de saine an rn d lotai j- dn ts M,-r. ert Fndp.ee a/neon ge ast, I. e M dais de. n n autr. pay.a Dete Si-oC. i-a Csr Solu rr- ,." op
VPC00 PROO M 02)t. Tr Ile t n a r-s Ka n tpel Bq nse.otstedes si tadin talsemeur otdit r M ans fI it1 dn |Be i tael n reset ta an de tS l tnitin firnaida


a


rn.






>
7-

2+


e







TPage 12


CINEMA


Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 43


"Barikad", toutes affaires cessantes ...
(suite de la page 11) BARIKAD en sont sortis pensifs et mus.
frquenter les maisons du voisinage, tudiant le comportement des Si l'on s'attend des scnes d'amour charnel, mieux vaut
servantes, surtout si elles taient des "fk desann". s' abstenir. Du doigt, Sncal en a revendre. Odnie la servante peut
Le rsultat, ma foi, est assez intressant. Fabienne Colas paratre mme parfois un peu trop philosophy, mais c'est tellement
est vraiment Odnie et il lui est mme .'
arrive de pleurer de vraies larmes, ; h
nous a-t-elle avou, sous les insultesr ,
profres par la jeune sour de Thierry, a p
outre et humilie que son frre ose e
aimer "une bonne". -
Mais Fabienne Colas nest
pas ses dbuts, elle a tenu le premier
rle fminin dans Protge-moi de Jean
Gardy Bienaim; elle a aussi un rle
important dans Bouki nan Paradi de
Raphal Stines. On l'a vu la
tlvision dans P Toma.
Le reste du"casting" en est
son premier essai, mais tous se sont
acquitts de leur tche avec beaucoup
de natural et Richard Sncal a tenu
leur rendre hommage.
Barikad a pu sortir grce .
1' Appui de la Coopration Franaise "
au cinma du tiers monde, un .
programme d'aide qui, malheu-
reusement, a t coup. Le film a cot Sur le tournage de Barikad, le ralisateur Richard Senecal, Fabienne Colas,
quatrevingt mille (80.000) dollars, ce qui reprsente un budget limits Haendel Dorfeuille et Handy Thibert
mais grce auquel on peut aller loin quand on s'appelle Richard vrai ce qu' elle dit, tout le reflet de notre socit, ses tabous, ses barrires,
maisnrcealqueoalafoene qut 'onl n quonsapeeudicar oui, ses "barricades" infranchissables.
Sncal, qu'on a la foi en ce qu'on fait et qu'on peut diriger une "Nous n'avons voulu que montrer la ralit telle quelle est, et
quipe de jeunes, non professionnels pour la plupart, et les faire si possible soulever une certain rflexion", nous a confi le ralisateur.
accoucher de ce qu'ils ont de meilleur en eux Ceux qui ont vu Barikad est l'affiche au Cinma Imprial.


BIENVENUE T


5!


DISH Network vous propose une offre spciale et limite


Un systme satellite TV DISH Network
propos avant $99.00
est maintenant disponible pour...



Seulement $79.99

Pour un systme satellite TV DISH Network
(port inclus)

tallation professionnelle de base gratuity!

Installation professionnelle de base gratuite!


Votre compagnie de cable vous

offre-t-elle les mmes services?
Apprciez les programmes varis de TV5:
Soccer, Films, Reportages, Emissions pour les jeunes et bien sr toujours
d'information en direct chaque jour !


.. 1 -I m


15 bulletins


Connect in French! wdSI
NETWORK


Appelez maintenant!
Abonnez vous TVS pour seulement $9.99/mois
Abonnez vous RFI pour seulement $1.00/mois


1 -877-586-9675 Ncessite l'achat de
www.kbs-tv.com www.dishnetwork.com l'quipement ou une offre spciale
L'offre se termine le 31 dcembre 2002. Tous les prix, packages et programmes sont sujets des changements sans pravis. Des taxes locales et des taxes fdrales peuvent s'appliquer.
Un engagement de 12 mois est requis Une pnalit s'applique pour une annulation avant ce dlais. Tous les programmes DISH et autres services fournis sont sujets aux terms et
conditions de l'accord Residential Customer Agreement qui est disponible sur simple demand. Des restrictions peuvent s'apr.iiquer quant la disponibilit des quipements DISH.
Pour cette offre, une installation standard professionnelle comprend l'installation d'une antenne dish de 18" ou 20" et d'un mode .e 2800 ou de son quivalent. Les clients ne s'abonnant
pas aux programmes DISH Latino, DISH Latino Dos, America's Top 50. America's Top 100 ou Amerca's Top 150 devront s'acquitter de $5 00 par mois au titre de droit d accs au service
pour le programme international.Pour de plus amples dtails, consultez votre dtaillant Dish, les brochures Dish Network oc: le site www.dishnetwork com. Toutes les marques appartiennent
leurs propritaires respectifs. @2002, EchoStar Communications Corporation. Tous droits rservs. Photos fournies grce TV5.


1) DISH NETWORK dif-
fuse dornavant les
programmes locaux
Jacksonville, Floride,

EchoStar communications
corporation offre dornavant pour
la premiere fois les programmes
locaux suivants; ABC, CBS,
NBC, FOX, WB, et PBS aux
habitants de Jacksonville, Fla,
grce DishNetwork ( dans les
counties Baker, Bradford, Clay,
Columbia, Duival, Nassau,
Putnam, St Johns et Union.,)

Ce service est aussi offert dans les
mtropoles de Miami, West Palm
Beach et Orlando.

Ces programmes locaux sont
accessible aux abonns
DishNetwork pour seulement
$5.99 par mois. Grce cette
nouvelle offre DishNetwork est
une claire alternative face aux
services du cble.

2) "24 heures New York"
Faire un voyage en images dans
l'espace et dans le temps et
commencer comprendre un pays
en dcouvrant les ruelles et les
habitants d'une ville, c'est le pari
de l'mission 24 heures ..."
prsente par Elizabeth
Tchounguui et Frdric Mitterrand
et entirement produite par TV5.
Du Samedi au Dimanche des
plateaux en direct, des reportages
de la rdaction de TV5, des
documentaires, des fictions, des
magazines, 24 heures de
programmes qui transforment une
grande mtropole en capital
du monde.

Aprs Marrakech, Abidjan,
Amsterdam, Jrusalem, Hanoi,
paris, Rio, Dakar, Le Caire,
Athnes, Genve, Bruxelles,
Bamako, Qubec, Bucarest et
Jakarta, TV5 finira l'anne 2002
New York.

De l'le d'Ellis Island au cratre
du Ground Zro, du sommet de
l'Empire State Building
l'agitation de Wall Street, en
passant par les rues mtisses de
Harlem, de "Little Haiti", de
Chinatown et de Little Italy ,
toute l'quipe des 24 Heures"
vous invite dcouvrir la plus
cosmopolite des villes
amricaines. Dans ce voyage dans
l'espace et dans le temps, des
entretiens exclusifs avec de
grandes figures de la vie new-
yorkaise, des plateaux enregistrs
dans tous les lieux les plus
emblmatiques de la capital
culturelle des Etats-Unis et des
programnmes offrant une myriade
de regards croiss sur "la grosse
pomme", donneront aux
tlspectateurs de TV5 dans le
monde tous les visas ncessaires
pour un sjour d'un sicle sans
carte verts, sous le regard
bienveillant de la Statue de la
Libert.

TV5 diffuse partout aux US grce
DishNetwork pour seulement
$9.00 par mois.

Renseignements au 1 877 586
9675








Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.43


ARTS & SPECTACLES


Par Vario Srant
P-au-P., 20 Novembre
[AlterPresse] Aprs l'avoir vu, on en
sort mu et trouble.
Barikad traite d'un thme
universal et courant. L' originalit vient
du fait qu'il ne s'agit pas de "l'amour
come il faut", mais de celui qui doit
affronter les pesanteurs d'une socit
d'apartheid qui, au, demeurant, auront
raison de ce sentiment.
Thierry, le jeune home d'une
famille aise de Port-au-Prince, et
Odnie, la bonne (la servante) issue du
pays profound, ne vivront pas heureux
ensemble comme a pourrait tre
l'pilogue des contest de fe, auxquels
nous a habitus une certain forme de
cinma.
Barikad est le genre de film qui
prouve qu'on peut utiliser le septime
art come un outil de rflexion sur des
ralits sociales actuelles.
Le ralisateur, Richard
Senecal, s'immerge dans des
personnages et milieux sociaux
opposs, en les faisant se rencontrer et
s'entrechoquer, pour soumettre des
lments d'information et de synthse
la subjectivit du public.
Le film captive par le choix des
lieux, pas seulement dcoratifs, mais
porteurs de ton et de sens. Citons entire
autres la demeure "faite et fournie" de
Thierry, celle, modest au possible, de
la tante d'Odnie, le terrain de basket-
ball, les (petits) sentiers, le centre ville
de Port-au-Prince fourmillant
d'activits, le petit cadre pittoresque
et secret de romance (des deux
amoureux). La magie de la camra
insuffle, par moments, ces lieux et aux
situations s'y droulant une intensity
motionnelle qui n'est pas forcment
imputable au jeu des acteurs.
Certains spectateurs aviss
peuvent trouver, comme l'avait
d'ailleurs prvenu le ralisateur, le
rythme du film quelque peu lent. Mais
cette lenteur n' agresse nullement et ne
nuit pas la trame. Le ralisateur a
voqu "son style pos". Mais au fait,
tout film n'implique-t-il pas un point de
vue sur le temps ?L 'important, c' est que
le ralisateur a su trouver les moyens
appropris, et non artificiels, pour
montrer en douceur cet coulement du
temps.
Une image vaut mille mots,
dit-on souvent. Plusieurs plans du film
nous en ont donn 1' illustration, comme
par example celui montrant Thierry
accoud au balcon -de la luxueuse
maison familiale, l'air pensif, et obser-
vant les alles d'un bidonville, comme
pour mesurer l'immensit du foss qui
le spare de sa dulcine. Dans la foule,
on a su apprcier galement les effects
traduisant parfaitement l'affolement et
le dsespoir de Thierry la recherche
de sa bien-aime la gare routire.
La quality sonore des dia-


CINEMA


"Barikad" et barricades !
BARIKAD, c'est le film don't on parle ces jours-ci Port-au-Prince. rle. "J'y suis arrive tout fait par hasard, nous a-t-elle
BARIKAD, de Richard Sncal, a t prsent au public le jeudi 14 Novembre confi. La personnel prvue pour le rle a d laisser le pays
et depuis est l'affiche au Cin Imprial et nombreux sont ceux qui veulent et Richard Sncal ait vraiment dsespr. C' est alors que
voir cette production
luiictnue ,n mitre~5 q, (era,s


En effet, il ne
s' agit pas de ces barricades
de pneus enflamms barrant
les principles artres de
Port-au-Prince et qui
apparaissent priodique-
ment selon le bon vouloir
des activists politiques.
Avec le film de
Richard Sncal, il s'agit
d'une autre barricade
pourtant trs prsente dans
notre socit, celle sparant
deux tres qui s' aiment mais
qui ne vivront pas heureux
ensemble, tout simplement
parce qu'ils viennent de
milieux socialement et
conomiquement diffrents.
Richard Sncal,
le metteur en scne, se
dfend d'avoir voulu faire
un film pour pousser la
rflexion sur ce thme,
l'Amour avec un grand A
entire un "jeune homme de


Fabienne Colas, la vedette du film Barikad


bonne famille" et une bonnee", une servante venant du fin fond d'une zone
rurale.
Le sujet est trait avec beaucoup de doigt, de sensibility. Mais Sncal
en profit pour donner un coup de griffe la jeunesse dore, insouciante, ou
plutt ne se souciant que de la prochaine party.
"J'ai fait parties de cette jeunesse moi aussi, nous confie t-il. Elle n'est pas tout
fait responsible, puisqu'elle ne fait que reproduire des modles tals sous
ses yeux par les parents."
Voici le pre, toujours present, sans tre l, puisqu'il est plong dans
ses gros livres du matin au soir. Mais quand il s'agit de mettre en pratique ce
qu'il professe, il voit rouge et ne donne aucun soutien son fils amoureux de
la bonnee". Ah a non. Pas question!
Le rle d' Odnie, la servante, |
est merveilleusement tenu par la jeune"


actrice Fabienne Colas. Et pourtant,
rien dans son temperament, son
caractre ne la prdisposait jouer ce


logues de Barikad est trs bonne. Mais
le context sonore de ceux-ci ainsi que
de celui des actions est assez pauvre.
Un choix de ralisation que je respect,
mais qui, mon sens, attnue la
vivacit de certaines squences.
La rsonance que Barikad
trouve auprs du public prouve qu'il y
a un march pour un cinma intelligent
en Hati. Bien entendu, par intelligent,
nous ne voulons pas dire inaccessible.
Mais par accessible, il ne faut pas non
plus penser un cinma
structurellement plat et dsincarn. [vs
apr 20/11/02 01:00 :]
AlterPresse
Reseau alternatif haitien d'infonnatio
du Groupe Medialtematif


je lui ai demand si je pouvais lire le scenario et aprs l'avoir
lui, je lui ai dit que je pourrais tenir le rle d'Odnie. Il ne
m'a pas cru, me voyant plutt dans le rle de la sur de
Thirry, une petite bourgeoise goiste. J'ai tenu bon et ds
la premiere audition, il a t convaincu que je pouvais tre
Odnie."
Ce premier pas franchi, il a fallu Fabienne arriver
se mettre dans la peau d'une petite paysanne "frachement
descendue de ses mornes". Pour cela, elle s'est mise
(voir Cinma / 12)
.


Instruction
pour l'Amrique du Nord
Formez les numros: 10*15*945
+ 1 + code de la ville + le numro.
A L'tranger
Formez les numros: 10*15*945
+ 011 + code du pays + le numro.

Aucune ncessit de changer de transporteur. Aucun
contract signer Pas besoin d'approbation de credit
Pas de frais mensuels Pas de frais de connection


Les Tarifs "long distance" les plus bas du Monde -
Pour d'autres informations, appelez 10-15-945-0


site: www.yak.com


Se<,l-ev eAIe


Sk ou visitez notre

%ve-c Yj!M


Centimes la

24heuresparjour
H a m -- 2 9 1et tous les jours.


Argentine.............15 c.n
Bresil .................15 ...n.
Chili ....................15 ..n.
Colombie..............15 c.,=


Costa Rica ...........19 ..a Salvador.................25 oM b
Cuba ....................99 ... Guatemala.......... 27 ...
R. Dominicaine...15 .. Honduras .............39 cei1
Equateur ..............29 c. Mexique................15...1


"Les tarifs enarent en vgeur le 1TerJuaiet 2002,, et sont su, modification sar preavi Les appel ont pays on US Douaes e par enue, Las tanfts sorn les
me-nu qiel que som rheua de la ourne ou l our de la sermae. Le Sevicea et disponible avec des conpagnies locales ma. pas a-vc toutes Pou or*fmer
les companies avec lesqueles noum lravaons, appelez gratuanraet 10-15-946-0 Cete offre e-s iuB ne au ex-gences des klois locales eli fedetes DOs
condition leocales de tardfs peuvent e applques Cela ne comprend pa les firms USF


Nicaragua........... 29 ..
Panama ............29 c...
Perou..................29 ...
Porto Rico ............13 ...=
Uruguay ............ 29. c
Venezuela ............19 c.n


Page 13


HPITAL ALBERT SCHWEITZER
DESCHAPELLES, HAITI



YA ., uRemembering the Mellons
Reminiscences from friends andfamily members regarding the
extraordinary story of William Larimer and Gwen Grant Mellon's
mission in Haiti, along with news and world views of
Hpital Albert Schweitzer

TAP-TAP RESTAURANT
819 FIFTH STREET, MIAMI BECH
THURnDAY, NOV. 21, 2002 5:30 7:30 PM

Cocktails, hors d'oeuvres; donation $30
For more information, call 941-752-1525
Email ashaiti@kudos.net


I -


.


1








1' DIASPORA 1


Mercredi 27 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 43


Miami, 20 Novembre [AlterPresse] Les
nouveaux lus Rpublicains et Dmocrates ont prt
serment le 19 novembre coul la chambre des

Sida: la mortality

a double en Afrique

du Sud
(Sida ... suite de la page 10)
l'organisme Stats SA dresse un tableau sensiblement
different d'un organisme indpendant, le Conseil de la Re-
cherche Mdicale (MRC), qui avait public, fin 2001, une
tude identifiant le sida comme premiere cause de mortality
en 2000, avec 25% des dcs.
Cette tude avait donn lieu une trs vive
controversy et un bras de fer avec le gouvernement, le
president Thabo Mbeki considrant peu auparavant -sur la
foi de chiffres de 1' OMS datant de 1995- que le sida n' tait
que la douzime cause de dcs dans le pays, loin derrire
les "causes externes".
A la suite de cette polmique, le gouvernement
avait commandit l'tude Stats SA. Qui, avec une
approche strict sensu de mortality directement imputable
au sida, n'en fait qu'une cause secondaire (8,7%). Mais
atteste tout de mme la tendance: doublement des morts
dues la pandmie.
L'tude du MRC, qui intervenait en pleine bataille
juridique sur l'accs aux antirtroviraux, s'alarmait des pro-
portions "crasantes" prises par le VIH-sida. Il projetait
qu'en l'absence de prevention ou de traitement efficace,
cette mortality serait de l'ordre de 5 7 millions en chiffres
cumuls, d'ici 2010. (AFP)


reprsentants de la Floride. Ils ont jur de respecter la con-
stitution des tats-Unis et les lois de l'tat.
Le President de la chambre a flicit les nouveaux
lus et les a invits travailler au dveloppement
conomique et social de l'tat de Floride. Le speaker a eu
une pense spciale pour la nouvelle recrue d'origine
hatienne, en l'occurrence, Yolly Roberson, qui a t
ovationne debout par l'assemble.
Philippe Brutus et Yolly Roberson sont
respectivement reprsentants des districts 108 et 104 Mi-
ami-Dade County. "La victoire aux urnes des lus d' origine
hatienne tmoigne de la bonne sant politique de ctte
communaut", a reconnu le Prsident de la chambre.
La crmonie s'est droule en presence du
Gouverneur Jeb Bush, rlu lors des competitions du 5
novembre dernier pour un second mandate de quatre ans
Tallahassee. Une trentaine de membres de la communaut
hatienne don't des hommes d'affaires, des dirigeants
d' organizations et des activists taient galement presents.


Les Rpublicains ont la majority des siges au
niveau des deux chambres (81 rp. et39 dm.). Cependant,
les leaders souhaitent une cooperation avec la minority
dmocrate autour des questions prioritaires concernant la
Floride. Rpublicains et Dmocrates s'accordent sur un
dossier jug crucial, en matire d'ducation, celui de la
reduction des sales de classes et 1' augmentation du nombre
des professeurs en faveur d'une meilleure quality de
l'enseignement.
Un autre challenge pour cette legislature concern
le transport public, avec un nouveau plan pour Miami-Dade
County. labor, il y a deux ans, par des experts, ce plan,
qui a t largement vot lors du dernier scrutiny de novembre
2002, prvoit notamment une augmentation du nombre
d'autobus sur les diffrents circuits. Il en rsultera une
creation de trois mille emplois dans ce secteur.
Ce nouveau plan du transport public, Miami-
Dade County, cotera aux contribuables de Miami 150 mil-
lions de dollars par an.


Boby Express

Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux
Ici c 'est pronto pronto !


5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169
506 1 lth Street N Naples FI 34102
629 NE 125 Street North Miami FI 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060
604-25 Street West Palm Beach FI 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto! \


305-758-3278
718-693-3798
718-287-5295
S617-354-6448
718-523-9216
617-298-936
514-270-5966
514-852-9245
914-425-7747
202-722-4925

242-322-6040
561-742-3046
561-265-2100
954-524-1573
561-585-1077
305-654-2800
941-435-3994
305-892-6478
407-649-9896
954-429-9552
954-946-4469
561-655-4166 -
404-622-8787

305-945-1390


649-941-4172


En plus des operations de transfer a argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. Boby Express,

c'est galement une carte de tlphone
f- don't la ligne d'accs
t n'est jamais occupe ~
-0 Boby Express
C'est tout simplement No 1 !


Novembre 2002
No. 02/01
A l'initative de
"Focus Development
Center", se tiendra Miami
le samedi 30 novembre
prochain une grande
crmonie au course de
laquelle seront honors
plusieurs pasteurs voluant
tant en Haiti qu'en diaspora.
Une distinction honorique
sera en effet remise une
cinquantaine de leaders qui


,se sont faits remarqus au course des ces dernires annes
cause du travail ralis dans leur ministre, notamment le
Dr. Fritz Fontus, le Dr. Claude Nol pour ses 54 ans de
service, M. Brsil St.Germain, le Pasteur Maxi, Jean Marie
Dsir pour ne citer que ceux-l. Un spectacle de varit
joint un un dner sera organis l'issue de la crmonie.
Plusieurs artistes et musicians voluant en Haiti
front le dplacement l'occasion de la tenue de cet
vnement pour la deuxime fois Miami.
"Focus Development Center" est une organisation
cre par un group de chrtiens haitiens en vue d'investir
dans des entreprises commercials, des projects de
dveloppement et des ouvres humanitaires. Ce project a
(voir Focus / 15)


Page 14


Yolly Roberson, vedette de

la prestation de serment des

nouveaux elus de Floride


NOTE DE PRESS
"FOCUS DEVELOPMENT CENTER" ORGANISERA
PROCHAINEMENT A MIAMI UNE CEREMONIES EN VUE
D'HONORER UNE CINQUANTAINE DE LEADERS
EVANGELIQUES HAITIENS


I Grande Vente aux Enchres

ABSOLUTE AUCTION

By order of and for owner:

Acquired from Bankruptcy & US Customs.

Sy Rothenberg Auctioneer Sells
Mardi 26 NOVEMBRE 11 AM.
4878 N.W. 163rd St Miami Florida
( 826 to NW 47th Ave then left ( south) to N.W. 163rd
St then right to address )

Appr $ 500,000 in value

50,000 pices de vtements pour Hommes, Femmes et Enfants.
Des milliers de CD, des quantits de Montres, de montures de lu-
nettes venant d'Europe, Tableaux, Lampes de Tables,
Lampadaires, Lunettes de soleil, Chaussurs, Serviettes, Rideaux.
Grande quantit de tlphones et de pices de rechange.
Cramiques assorties, appareils lectroniques,
des centaines d'articles divers ...

Terme: Cash ou Chque Bancaire.
10% de Prime l'Acheteur.
Livraison immediate. Pas de confirmation ncessaire.
Inspection le jour de la Vente, jusqu' l'heure de la Vente.

Auctioner Telephone:
954-458-0888 or 1-800-741-SOLD
Auction Lic # AU 397- AB 278


r, i1















C~
E-
'-j
-Q



2

~ Il-







O



~~I1








~

;~0Ji

-

o

~


~ ~ui
,~ -~ g
~gr


%la


o






0


'-j
e
o
g
Q
Q
Q
e
g
Q
E
e
e-
Q
Q
6
.0
E
Q
e.
Q
'-'j

Q


e 'e
6
',j0
~
ge
6


o -
e
s~ -e
r- e.


e

-e
g 'Q
Q







~gr


- ;~ te
g- ~
Q E Q


- ~j -
Q Q

6 Q -e
'-j.
'-'j
'-> -o ~
-e 6 -
'e

6
e '~ ~
e Q
e Q -



~QC
g E..
o ,-~
~j -
eQ~
6-e~
gcr
Ze.


Q


u CD
0










e lu



-Q)
lu
lu'.








0 lu





0 >_



0 > -0
lu' lu


'gg~j ~
6g~'
- ~ -2e'-;'
<'i.., g


'e ~
~ .'~ ~
te e
g 60
*~ <~ ~ g ~
C~ ~ Q *~ O
~E ~ ~
0 ~ 0 'e ~ ~
Q.
~-' ~
Q g ~
<~6
~ gQQ

Q '-'--S QgE
~ E
o~E.20~
te e ~ e
e ~ ~ E

~Rr-Q ~
* Q 00~
Q~-e UQ


)~ Q Q ~2

Q 5.'~ E -
~ Q
Q




Q ~

Q ~ 'Q ~ -
6~6Q
C~ 00> Q -
'Q
6
-e -

~ .~ ,~ ~
Q Q ~ o
-~ o




~
'Q -

o o~C ~ -
~
C~ .-~ ~

C~ ~
6QQ0
e
2 --~~
Q ~Qc~
;~
r-

~
~
~
e.Q *~Q
gQ~~
~
6
e
0 ~
Q-Q
~
-e
e. >e ~
Q
~Q c-)
'Q -
~ *~*E~~
~ R-~ g
g~ Q


lQ Ql r









ci 0-e









Q Qu


F-z


|- s
g sg

*'-'j Q

o Qg

*C
'Q aQ
-e "
'Q QQ


C'2 Q i=
eo gQ -
|'e a

QU5


f;5o 'Q
'Q <


e
~
0'~Qo g
-e ~
~ E
Q '-~
CgQ te
'-'j
Q
- ~E ~
-~ .~ .~ ~
Q
*~ 'Q
Q >

Z Q ~ 6
s S
Q ~
E 2 ~.
*~ e.O~'Q -e
5- g *~ ~
e e Q
e
QQQQge
'Q g .~ Q
~ e ~ E
g 6>
o e.
C$ E-n o -~-
6 *~ Q O Q
g ~ Q >~ ~
Q r' ~
~ e.0
g c z .L.
-e E r


o CO>




'iA

U N P.
g 5


cg


o .n

o ~ r~C,









mu>o

oc-e

t>r1~ '~iUn
uQ c h- n
<-1~l1CI


s
;~
~
*0
~
~ -e
* 'Q

~

g
*E ~
Q
C
Q

5-


e,
6~







QQ 6
g
g


6
eg
00
e.'-

~

Q 'Q

O > ~
O 'Q g
O 0
'Q g ~j




~Q-e




'-' > 'e
g <-r
2 te
-e- ~
O 'e -
te gQ
Q Q Q~
E~E~
E
- -~ -E


Q ~C


Q I
k ~\
~
Q -~

QI
Q I
O ~



Q




r-i

C~j
> QO-~
k















0
o

jz

gr
0 -'
c.>
2 X




04


o



*


3 ,~ ~~
..-- 4>

;~ *~ 4> t
o., ~ "~ 4>
o ~.- b~
p


~g .,- .-
o
~

~
~- 0o
~ 4>C


kr~ ~.*
~ ~

'3 ~
*~ ~.> -~ a-.
~
~ 4>-3


'4> .~ ~
,~, ~,.0 0~ ~
'4> ~.' .
o~
"j
~ .~ '~
-. -~ '4> c.> ~
4> -
s .~ *~ ~ *~ <~
~ ~' ~


et








S4


o
1~









o


3




-








e"


4> '4> 4>



o -
u
~ 4>
.~ '~ -~
~ .~ .4>
o *~
c~ ~-


o
'4> -~



'#j4>
~


4>c~~
4>
~
04>~
~#j .-'


z 0-

0 0 'C
L 3
z e j C.


i L ou


'~
'4>
c.> ~
2 ~
0-cg ~
.~
4> ~ .-
~ .~
~ .5
~
.~
0~ .0
4> '4> ~
4>

'4> O


G"j




4>



*Oum


"j
-~ 4> .~
-, ~
j-
o

j- 4> 4>
*5 '4> ~

4>~'j4>
~ .~ ~


~ .0
j- ~
~
4>4>~

c>


0>



U> 4a


j-e






0.


'>~





0 o> *C0



~z





l'ci>4


-\D


c~ 3 <~ ~


~



O ~ 4>


Z ~
4> j-
.- .5 4>


.~ ~'
'-'j -~

- 4>
4> 4> ~-' -
o
'4> -
.0 ~ .0
'4> ~ c~ 4>
~0* ~ '-'i t
0.Iv~'



'4>


* I









o


o


uj


fi








S-^



o


,<~

- '4> .0
~ >-.
4>


.~ '4>
~ g
4> .~ 4>
~4>o
u ~




c'~ '4> ~
~


a
e -.



o^


cm


fi
o







o














*-s
'3


3


o c~


4> 4>

~ '~





-4>

Zo





o


z


c-)-


c












,= -. 0;* r-5




1 l - il = o o 1 ii S i
0" o i_< < S E c0 2, Q- )C ) ' - o @


M: l I^ .1 |8 is i ll | ti, -1,, --
i ,i i o pr yti -i =-, " r3
.u CD ii"
V CD P ii-l I i i|
^~0, CDiiil 3

'^ *5^ o5y tt^ :-.2 1. CD^g < u S S ^al^ ^ ^ S



z~U. .8 1

e4t W- -3 0 <.


2

-= '.2 ^ 3
'_g .3
ii'pi


S UT3
3
c ^ "
o g S
* -w p
1 g^
s
-gl
^ *-' u
|i^
&' a.
s .l
s^
-a .,
|3
IS^
*^ !^
^*
a g
^ &
n


2
S -3 o
1<|
!? a! 0
"12
-^i
^
^ 1.^
*I i-
ini
'5 j? '"
o < M
M *
S o u
.3 ^
^ 5 u
*& g
c/1 *-! 0
o '3 -o
^ 1^
g 2^
t-i 0 tfl
a OT
N t)
f ^
i^


* ^ 1 .1
.|.u










lul



I ,u .2

I ,.g -
Sj3 a
0^ 9*


Z,2St3g


U "0 "
III
^ ;" I
3 * ^
" S a;
1 -S ^
&. u "3
^
^il
^"i
s 3
S ^ QII
a ^ e
.&^1
|.| g
'u *S *o
2 ?>"S
-'2
^ ?
-^
3 -a
Bp>g ^ O-j
.9 &. o <
4) i 1)
|il
S
|^
SP
- C G<
i s.i
o *s u
a *a *3
o ,'3
I^S
'^ fl) '-j
*S -^
s 'I ^
ii ci s
a. 8 u
^IU t> -
3 a
o ci !3
*" 8 o-
, S -a
. ;,-< CQ fl
s ^ ^ *a
s >-3 -a -
Z Q 8
fl /rt ^3
o M w
1 Si


g.' 3 '




c- i CUi
2.3 .5 r









a " --














0I V
o N a. *






G n CD

1^








2 r i





CD a
a -

















0 zi
uo<
0 a

> 3


= S ^=



g a 'o .

=, a 0 *


i-. 0 ,-:,
0 !. 3 "0<-

>;u 3 -*-


*s ^
'&<
?!
5 ^
'U '^
*s^
si
a !
5-i
g s
"a s
a S
.2 N
b r
h
-^ i
^ al
" **3
a a
3 'o

^ 3
^
i


,- U a
3. 'ai
. oS =

^' c'*
. M- l 1


T3


T3
0
s
a
4>
MU
c
*a
2
M
'3
0
u
3
I .
*
M
a
u
*Q u
II
l> U
g U
0 &
*V-, M


g, ra '
a e *[
*a i ( *
_'O



l --^'


^


s
<^

^

03

-2


i2lT3

b^
^ !

Si
P

^|
^^i

Ul


0 , o _


, l U 'w 0 u M "
i .- ," ,>
sii^^0
r. 0' s ?'^
a S Sa S *s 3scnu
llC, -3
ul^i^^


.2 ^
S 2'
a c_,
2
-2
"a!
.5-1
*-i a
a a
" S
.2"
S
c.


u
*o
t) o
?i
u a
* '>
d
1
*2,&-
S
^


V3
'!>
' 'a ^
o *
^ :
^ ^ -^
' en '
U U ,
*o *a
1-g ;
11
? M *
T3 'U
*a 1
.
'o a
u o
^ "^ 3 *;
*P. ^ ^ ,
i I ^
u D a
*S > o ;
2 S 'g c


l=





> -a cz y b>u Q"
". Q 0 u _S
1z 1 rl-.
1^ lio l
g.s c
;^g
,. .S,-,.^ I


.u -a





?- 'o *S3 u
J^,Sa'K
0. ,i -."


~i u
a s a g
l|i

5 41
3 '!
rQ a ni T3
lii^
3.PI
^ 1 8 :
U *" en T3
*a)
*^ s s 8
*a ^-i
*ll^"
^11
S 2 ^*S
u a x ai
^ 3 l) 3
*a! ai U 0
M a
s
g^ -


Il i|
*C -a 8 .3
1^ ^
*^ =3 a
l) -3
^ S -
P |a
13 ^1
.Id S "
1 *s 1 !

3 Sil
g .S g,
a'^ >' -
^ 3 '3
g ^ .. s '"
*a ~ s 'S S
> g a c- a
a | ^ J?
1 Is a
*3' S 2 i
3 ^0: Q
*a g S 3
*ai sa 'o


L o




o'" -g



N o- o <


a3 ^
" | a

1||

II!
MU *s .
. s s >
ta 6 *^
as -u /a
S 3 g
2 -S
S S. ^
t> en -
1^ g
s 1
sn *S 4
en -a al
a) g 0.
- a en
.^
a 8
' 3^
-a a
-


'> en ... ,--
" '5 o E = ,.-,


: a a2-
" e


.2 '^ I 5 .;'


0
^

.g
*s
t
0
^
^
^
^
b
o
j
(

S


.


0 > 3 0 !
"n C ._
,ii^
>. *a
o -i g


|.e| |"1>

> lll .,-
















< WLULU W LU


-- -j D D C


Co,







cm
CD



(D
r_







N M~


(D ci


'j,


LU LL
--j CD


Lzn


~~J X Z ~ C '. N. ~ H-- Lf 'D ~ =) I (1 <


LU < LU LCe:
m- m < 2: ct ~c:


CO-DOCDC mMLU C j U= <-'t u-
S -l wL CE: C D J LJ wM >- >- C C LU


C -'t ~ < Ci- -J --~ j CD = :> m --'t cW = - --D m>- (Ln -= Ln WL


ci- w C LU c
CD r- -j -


-J CD C
- C


co >U < o CD C - z r
H- cD CDafc D cm<--'D i--rjLU


x< -< C m z- =< -'t<-'tCOD-D C>Zr-'t
C LU m LU C -JW CMm = LU Lj ac'J >


1- S- '-D Ca Lu- U Lu C C r-4 >---t - C - > Qf -- >-U- L-U)C >- >-

LU LU C LU -J r t LU C
- -J 'c )--


W l- C u CO C Z <'t /i A- LUF- -LU Ji: LU j =
CLUWCLUD cOQ 't< C:: OC CD >-
-< LUS>:OlC C-/in '- >< -- ce/i
n 'c -D -'t X:Lu V, Cm Lu ( LU -Z: -. l 2 '-lr. cmCmCIO- ><


LU c-c- LU






CD --uJNJLUL


4>


CD


~> cL>
luin
N 40. zk

c >L 0


Ne


c.>' -
ee~
~ -e
e
c-,
1~ e

c-,
-eee
e ~

'e

e'-
~ *E ~
~ -e >


~ 8
-e ~ 'e _
-


~2e
-e
ee -~
e O ~
E

~ e
~' 0 ~

~ ~ .- -

'e
1~ -~
c-
~ 'e
e ~ 0. ~


e


~~Oe


-5^


- e



- 'e


0p
c-, -
;~ -
-c.>
0.~
'e


ee
c-
-~ 1~
E2
> c-
0 *~






~
:~ <~ ~

o .~ c-'




.- .~ -e

~ .~ :~







-e
e
'e


t
e
0
o
-5
c.>
e
o 'c-
- O
e
o
e o'
.~
o
c.>
be-J


~ .-s
.~ XO
000


-o
o'
c-<


C>

t O
e /


;02
>



e>


c


t'
E

c-,
'e

Oc.>
c.>
~
c~c-,
- o




- e
'e
'd~ e
c-,
~ '2











"~
N





r-U


'e

e'"1
'v .


ea 'e








c- -



b" c^ -a








c- c- c-,


c-, c-,
e
o
s ~ ~
c-, ~c- O 0.
>< c~ c-'
e e
-e
~ e -~












.5
E 8 '~
O e ~ -,
Oc- e
'e -~ c-' -e
~ .~ E
c->c-,o
- o .~ ~

~N~e
0
c.> 2 .~ ~

*~S E ~ '2
e'e

c- c~ c-
e 'e e
- ~0 ~c--~ ~
e Y
c.> ~ 5
e


c-





.0
e
.>
ef
O
-
o^
.0

O



-'^
e5


CD





-e E



Cu>

ci Z
C.>-e ~r e
-ec e -
=eA --4C)


f^a
n

u S





om



za


u






*I
es

e



Ns3o .9
Ne'5 t/


CD
CD
z
cq


CD

CD CD


e
t

~ y, O
s 2

c-,

e
~
-~ E

*~ o~ ~
c-,

'4>
~
~

c-
~ e e

~ 0*oe
U~ e
~ c-~ e
~ E e
-e
O

:Q

.~z
~ '~ -~
c-, -
~
e~Lc -
c,> ~
~ -~ -e ~
~
.~ ~e ~
~


CDW (30 CD LU D CD t/
H- LU ::DC = < --cj c


2
"-,

as^

1^<
ea





eee
S e



8-
a 2

S e
S go-e






c- -e '

2^e


2'-' o.

'ea ge |

-> g e
E5 e -

^e XO
Ol-


j- LU D- C C =CD
CT 0- Ln n C- CD


-e





~
o
~C/J
~Y-6





















ID C)
>> O 'C
2eb~E/
Cd u-~o

~ E E ID

0 0ci
p. in-


o T:
>C


cii
rJ~
o

o
cil
'4')
4)
i~C


4)


o


C2 4



'A cia

zi
o0-
< D.>C4co


Ci)
C
4-'
Ci)
4.)
1~
C
1~
N
4-'
4-' C
C4') O
4-'
c~ ~'-
~ 4) .0
~ C
c~> > C~
Z~4


0 0)











0 E


o
C
o


E
c/j
4')
4-'


4)


4) :-.


2
C
o

4')
4)
N
4)
(j,
4)


N

CL CQ co
rm e

m !o
5 i1


4'.


,C' *


n4o




< mo


40.
-b
oS 4 r5
0 N CD:.~

0
(12 (D MO


NN





CU N
0 4
42) .
0o Q 4)

N ~c4>


o ln


o')
4-



4')

CE~


C .0



C *~'.
o '-


N Z





> CD i!i






E E 53




S~ ,t ,,




4'-4






ca.





e -


w S4 w zo







VU










z z 't
Z >


CD
oZ
o


04
C.)


1)4


O
4)

O

~

Il-I

~.qO





4~~O
4)
/4) .~


0 rO





'o 4


0 0


10 0




N~ O

CU 0~f


c
0




0( 4

C






> .


O


.'













z
>o


.>













c.>
C~o e


o

oS







* -


.~ -~
C~o
~ e
~ g ~
c.> e c~

'e
o ~
e a.>
Q.. --



1;"
.- O


s i
'e e
g. -





i^



mT


uj

:1

c~.

e -




e









r/-i


o


.eo
O 'e ~ -
-~ ~ e
~ -~ C.>
1~ c.> O ~ ~.> e
~ ~ 'e
c~ ;.4- ~ e ~
Q.-e -e ~
-~ ~ a.> -e
a.> ~ a.>
'-I ~ ~ e

-e ~ -e ~.> ~

o e 'e
'e~ ~
~ ~ g
~ ~
O'~'r -, ~-, e


0 Z



't- U- -.91


t,


Oca
bfj
e
r/j
t- et-
Ca
OQ


.z Cu

e e

ri;~





r4)~








>.
e z
lu


Q..j


CL

CD 0
-u i
m. CL

tu<
cca-
aCu-


CMa-

t.~<
0 e e
.*

0>>
CD
CD '0a
J2
CD C
a.-


CD

Cc>
Ea


-7o
CD







-e cn J


H
















N,












o




f-a
e-


3-




e-.
o


0



















.-
o
* v**
O-


6
.-











>


a








N
o
co



g


E


CY%

Cu'


-e -
Q a)
Qa)Q



aS
-e
~
I.' ~
a) O -
~ .~ ~'
-- o Ca


4ud


Zo
CU


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs