Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00137
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: November 13, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00137
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche dition du 13 au 19 Novembre 2002 Vol. XVI No.41
1


FLIP FLAP
ANALYSE T
PORT-AU-U n
PRINCE, 9 Novembre Le jeu de
1' administration amricaine s'claire un
peu mieux encore ..:


L'Ambassadeur US aupr
er
1 acte) Roger Noriega fait des
dclarations intempestives qui ont pour
consequence de bloquer le processus en
course, en renforant la determination de


HAITI-CRISE

DE L'AMBASSADEUR ROGER NOR


E semaine des dupes
l'opposition boycotter la formation du gouvernement Aristide d'appliquer les nourrissent
nouveau conseil lectoral et refroidissant des resolutions (806 et 822) de l'Organisation vis--vis de
secteurs qui se prparaient designer leur des Etats Amricains ; 3 acte) le mme Carabe.
Noriega revient la charge, cette fois Sec
dplorant que la date du 4 novembre pour priode suffi
la formation du conseil electoral provisoire qu' a clat
ait t escamote et appelant routes les qu'on ne tr
s. aii I parties ( agir) au plus vite (...) en vue de cruellement
former le CEP et de travailler tout le fonc
l'organisation d'lections libres et qu'on n'ait
: honnmtes 1' aime prochaine. petits jeux.
Y comprenez vous quelque Ter
chose? apparatre 1
photocopie,
Des marionnettes ...
Ce curieux tango deux pas en To
Sanire et un pas en avant initi par le Ou
Reprsentant amricain prs l'OEA et mate ama
actuel president du Conseil permanent de suffisammer
l'organisation, n'a en tout cas pas t aurait parl
apprci du tout Port-au-Prince, et dans calendrier fi
tous les milieux la fois mme pour des manent de 1
raisons diffrentes ... ne measure
s de I'OEA, Roger Noriega D'abord M. Noriega fait tous les dclarations
reprsentant ; 2 acte) la Convergence acteurs hatiens indistinctement paratre des Etats-Ui
Dmocratique (opposition) et consorts se comme des marionettes. A droite, de se ratti
rjouissent, proclamant I'chec du proces- maintenant gauche On ne voit qui ni dclaration1
sus pour cause d'incapacit de la part du quoi peuvent profiter de pareilles


IEGA
dclarations, sinon lui-


des desseins bien mystrioux
son faible petit voisin de la

cundo, -Haiti traverse une
.samment complique depuis
cette crise des dollars "
>uve nulle part et qui affected
les activits commercials et
ctionnement du pays, pour
nulle envie de jouer ces

rtio, M. Noriega fait aussi
I'OEA conmne une simple
la voix de son matre "...

us dans le mme sac ...
Roger Noriega est un diplo-
iteur qui ne fait pas
nt son devoir de maison il
l sans tenir compete du
x Hati par le Conseil per-
'OEA qu'il prside et qui
pas toute la porte de ses
Sde stratge de la politique
nis dans la region (il a essay
raper dans une nouvelle
en disant que certaines de
(voir Flip flap / 4)


LES REFUGIES DU 29 OCTOBRE







SMIAMI, 7 Novembre en danger la vie des Ha'iiens en mer et
T U 64fi ,


centre une decision qu pourrat peettre Csi depuis cette pauvre nation de la
_2 E -r Carabe.
Une migration massive mettrait
MIAMI, 7 Novembre -Ien danger la vie des Hatiens en mer et
L'immigration amricaine a fait appel bloquerait les resources des Gardes
centre une decision qui pourrait pennettre Ctes qui devraient tre consacres la
la remise en libert de quelques-uns des scurit des Etats-Unis etla guerre centre
migrants ha'tiens arrivs le 29 octobre le terrorism, a dclar jeudi un porte-
dernier Miami, arguant qu'une telle parole du Service d'Immigration et de
S-.. decision pourrait prcilpiter un exode mas- Naturalisation, Mario Ortiz.


PHOTO : 19 des rfugis du 29 octobre
ont dj t rapatris (voir page 2)


"Nous pensions que si ce group
devait tre relch, cela enverrait un sig-
(voir Rfugis / 2)


HAITI-POLITIQUE

L'OEA appelle

la formation

rapide du CEP
Port-au-Prince, le 8 Cette incitation suc-
novembre 2002 (HPN) cde au rapport verbal prsent
Dans une resolution adopte le le mme jour au Conseil
mercredi 6 novembre, les Permanent par le Secrtaire
membres du Conseil Permanent gnral adjoint de 1' OEA, Luigi
de l'Organisation des tats Einaudi." Le mieux quepourrait
Amricains (OEA) ont exhort faire Hati au course des
les principaux acteurs en Hati prochains mois est de mettre en
agir en urgence pour former le ouvre la Rsolution 822 et,
Conseil Electoral Provisoire travers des lections justes et
(CEP), conformment la honntes en 2003, remettre le
Resolution 822. (voir CEP / 3)


HAITI-OEA

Un nouveau rapport

par le gouvernement

sur l'application des

resolutions 806 et 822
P-au-P., 07 nov. 02 [AlterPresse] -- Le
gouvernement hatien a rendu public en dbut de soire ce 7
novembre un rapport sur la mise en application au 4 novembre
2002 des resolutions 806 et 822 de l'Organisation des tats
Amricains (OEA).
Ce document, prpar par le ministre de la justice,
traite de "la gestion des actes de violence du 28 juillet et du
17 dcembre 2001", du "programme de dsarmnement et de
lutte contre la drogue", du "traitement acclr" des cas
d'assassinats des journalists Jean Dominique et Brignol
Lindor. (voir Rapport/ 3)


________________________________________________ d


SHaiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire
Bois Vema ,
Tl: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, FI. 33150
Tl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montral 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com


Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
Une publication Elsie and Marcus Inc


. ..... .... ... --- ---- ---


------~--








I EN PLTUS .!


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


(Rfugis... des H
suite de la 1re pagedes H
nal en Hfati disant: "Voil, nous y sommes
arrivs", et cela provoquerait un exode
massif qui deviendrait une menace pour
notre scurit national, a poursuivi Ortiz.
Plus de 200 Hatiens ont pris pied
Key Biscayne aprs que leur embarcation
en bois fut parvenue jusqu' terre le 29
octobre dernier.
Quarante d'entre eux se sont vus
fixer des cautions jusqu' $4.500 mercredi
par un juge d'immigration, sous
l'accusation qu'ils sont entrs illgalement
aux Etats-Unis.
Plus de cautions devraient tre
tablies vendredi et la semaine prochaine.
Les immigrants qui versent la
caution seront remis en libert jusqu' leur
procs pour asile politique, qui n' apas en-
core t programm.
Cependant 1'Immigration a fait
appel pour chaque caution fixe mercredi
et continuera de le faire, a dit Ortiz.
Autrement dit, les Hatiens en question
resteront enferms jusqu' ce que la
jurisdiction d'appel de l'immigration aura
dcid sur leur statut.
Pour leur part, les avocats des
immigrants ont dclar que leur remise en
libert ne pose aucune menace de scurit.
Dina Paul Parks, directeur
excutif de la National Coalition for Hai-
tian Rights, base New York, ne croit pas
que la liberation des migrants hatiens
provoquera un exode massif.
"Les Hatiens savent que la mer
est patrouille. Ils savent quelles sont leurs
chances. Si quelqu'un dcide de laisser
Hati, c'est par dsespoir et je ne suis pas
sr que la pense d'tre dtenu en Floride
puisse tre plus effrayant" a dit Parks.


2002 -(AHP)- Dix-neuf (19) rfugis don't
deux (2) dominicains ont t refouls mardi
Port-au-Prince par les gardes cotires
amricaines.
Ces rfugis faisaient parties d'un
group de 235 arrivs la semaine dernire
en Floride sur une embarcation de fortune.
Une viatique de 250 gourdes a t
remis chaque rapatri. Ces rfugis sont
pour la plupart originaires du dpartement
du Nord-Ouest.
SLes deux ressortissants
dominicains ont t remis aux officials
dominicains.
Selon le responsible de l'Office
National pour la Migration, Lovinsky
Pierre Antoine, ces 19 rapatris se
trouvaient sur le bateau et n'ont pas eu le
temps de se jetter dans l'eau l'arrive


Port-au-Prince, le 8 novembre
2002 (HPN) L'avocat Ira Kurzban a
rendu le blocage de aide financire Hati
responsible du flot des voyageurs
clandestins hatiens qui fuient vers la
Floride.
Deux dossiers proccupent les
avocats du gouvernement hatien aux
Etats-Unis, a indiqu Ira Kurzban lors
d'une conference de press qui s'est tenue
vendredi au Ministre de la Culture. Le


aL
[aitiens question a t
porte devant le Prsident George W. Bush
au course d'une conference de press jeudi.
"Les lois de l'immigration
devraient tre les mmes pour les HIatiens
que pour tout autre, l'exception des
Cubains" a dit M. Bush. "Nous prenons
les measures qu'il faut
pour cela."
Un porte-parole de la Maison
Blanche a prcis que M. Bush voulait dire
par l un traitement gal devant les juges
de l'immigration, pas un changement de
politique. Selon lui, les Cubains font ex-
ception parce qu'ils sont perscuts dans
leur pays.
Cependant d'autres inmnigrants
illgaux qui arrivent fouler le territoire
amricain sont habituellement remis en
libert aprs quelques jours, pendant qu'ils
prparent leur demand d'asile politique.
Ils ont aussi un meilleur accs des
avocats.
Cependant le Service
d' Immigration n'a pas fait appel dans le
cas de trois femmes enceintes arrives
aussi dans le group du 29 octobre, indique
l'avocat d'immigration Cheryl Little.
L'Immigration a change sa
politique envers les Hatiens aprs l'arrive
d'un group large en dcembre 2001, les
jetant en prison et excutant sans
management leur demand d'asile
politique.
Cheryl Little croit que
l'administration amricaine exerce de la
discrimination envers les Haitiens. Mais
pour le porte-parole de Immigration, c'est
une measure pour prvenir un afflux mas-
sif d'illgaux en provenance d' Hati.


amricaine.
Lovinsky Pierre Antoine a
confirm que l'autre group se trouve
actuellement incarcr au Camp-Chrome
(Miami) en attendant une decision de jus-
tice.
Le dirigeant de l'ONM a fait
savoir que les rapatris ont t bien traits
par les gardes ctes amricains.
Selon Lovinsky Pierre Antoine,
ce group de 19 porte 186 le nombre de
compatriotes rapatris Port-au-Prince.
167 autres taient arrivs lundi dans la
capital hatienne.
Lovinsky Pierre Antoine a
indiqu que le nombre de rapatris est la
hausse cette anne. Il est pass 15 mille,
soit le triple de l'anne dernire, a-t-il
indiqu.


dossier des migrants du 29 octobre et le
dblocage de l'assistance financire
Hati.
Rappelons que le 29 octobre
dernier, environ 200 irigrants avaient tent
de gagner les ctes de la Floride board
d'un bateau de fortune. 19 d' entire eux ont
dj t refouls vers Haiti (17 hatiens et
2 dominicains) et les autres sont en attente
d'une decision en territoire amricain.
(voir Rfugis / 6)


LES REFUGIES DU 29 OCTOBRE

L'Immigration fait

appel centre une

ventuelle liberation


Page 2


L'OEA appelle la formation rapide du CEP
Dans une resolution adopte le mercredi 6 novembre, les membres du Conseil
Permanent de Organisation des tats Amricains (OEA) ont exhort les principaux
acteurs en HIati agir en urgence pour former le Conseil Electoral Provisoire (CEP),
confolnment la Rsolution 822.
Cette incitation succde au rapport verbal prsent le mme jour au Conseil Permanent
par le Secrtaire gnral adjoint de l'OEA, Luigi Einaudi. Le mieux.que pourrait faire
I aiti au course des prochains mois est de mettre en uvre la Rsolution 822 et, travers
des lections justes et honntes en 2003, remettre le pays sur la voie d'un
dveloppement dynamique,'de la dmocratie et de la clbration de son bicentenaire ", a
dclar le diplomat.

Les dclarations du Reprsentant d'Hati l'OEA
Le reprsentant d' Hati auprs de 1 Organisation des Etats Amricains,
l'ambassadeur Raymond Valcin, a ritrmercredi, devant le Conseil Permanent, la
determination des autorits hatiennes respecter les dispositions de la Rsolution 822
de 1' OEA, prise le 4 septembre pour rsoudre la cruise politique hatienne.
Dans une allocation prononce lors d'une runion propos d' Hati, le
diplomate a doun l'assurance qu'aucun effort ne serait pargn pour assurer la mise
eni uvre des reconunandations de 1' OEA ". M. Valcin a cependant reconnu que les
avenues conduisant une sortie de cruise ne sont pas totalement dgages ". Il a par
ailleurs rejet les allegations vhicules par certain secteurs nationaux et trangers
quant au refus du gouvernement de respecter les engagements auxquels il a souscrit.
Le 4 septembre coul, 1' OEA a vot une resolution demandant aux
responsables hatiens de prendre une srie de measures en vue d'organiser des lections
anticipes dans le pays. Un nouveau conseil lectoral doit tre mis sur pied avec la
participation de l'opposition et de diffrents secteurs de la socit civil.
Dans le cadre de la inise enii uvre des exigences de la resolution, M. Valcin a
rappel que des dispositions avaient t prises par le gouvernement pour ddommager
les victims des violence du 17 dcembre. Une envelope de 34 millions de gourdes a
t utilise pour l'indemnisation des victims, avec une priority accorde aux membres
e 1' opposition. Selon le diplomat, des pourparlers ont t engags avec 1' OPL et le
CRESFED, auxquels il a t propos des rparations pour un montant de 35 millions de
gourdes. D'autre part, ambassadeur hatien a rvl que le gouvernement avait trouv
un accord avec le reprsentant diplomatique de la France pour verser plus de 4 millions
de gourdes titre de compensation pour les dommages subis par le local de l'institut
franais d' Iati.
5 secteurs ayant confirm leur participation la formation du CEP, dcident de
rclamer de nouvelles garanties de scurit
La constitution du nouveau Conseil electoral Provisoire a t retarde aprs que 5
secteurs ayant dj confinn leur participation la formation du CEP, eurent dcid de
r6clamer de nouvelles garanties de scurit. Il s'agit des Eglises Catholique et
Episcopale, du secteur des droits humans, de la fdration protestante et du patronat.
En marge d'une rencontre avec les diplomats accrdits en Hati, les secteurs sus-
mentionns ont indiqu qu' il ne peuvent pas designer leur reprsentant si les conditions.
de scurit du processes lectoral ne sont pas runies.
Les autorits haitiennes ont fonnellement demand la semaine dernire une assistance
technique l'Organisation des Etats Amricains (OEA) dans la perspective des
lections anticips en 2003. L'OEA a rpondu positivement cette demand. Selon des
infonnations parvenues 1'AHP, les deux parties doivent dfinir incessamment les
termes de rfrenc e de assistance technique sollicite.
L'Initiative de la Socit Civile press le gouvernement d'apporter des prcisions ce
sujet.

Aristide rpond positivement la correspondence des
secteurs sollicitant un moratoire sur la formation du CEP
Un porte-parole de la prsidence, Jacques Maurice, a confirm jeudi que le chef de
1' Etat Jean-Bertrand Aristide a rpondu positivement la correspondence des secteurs
de la socit civil sollicitant un moratoire sur la formation du Conseil Electoral
Provisoire (CEP).
Jacques Maurice a fait savoir que toutes les dispositions ont t prises au niveau de
' Excutif ii vite de satisfaire les revendications formules par la socit civil.
Les Eglises Catholique et Episcopale, le secteur des droits humans, la Fdration
Protestante et le Patronat ont crit une lettre au Chef de 1' Etat dans laquelle ils
demandent un moratoire de 15 jours pour nommer officiellement leur reprsentant au
CEP. Ce nouveau dlai court depuis le 4 novembre.

Le PPN dnonce les manoeuvres du gouvernement
amricain pour crer une situation de trouble en Hati
Le secrtaire gnral du Parti Populaire National (PPN), Benjamen Dupuy, a dnonc
jeudi les manoeuvres enterprises, dit-il, par le gouvernement amricain en vue de crer
une situation de trouble dans le pays.
Au course d'une conference de press, Ben Dupuy a indiqu que les autorits
amricaines veulent crer une situation intenable en Haiti pour justifier une nouvelle
occupation (lu territoire national.
Le responsible du PPN a estim que c' est dans cet objectif mme que 1' Organisation
des Etats Amricains (OEA) avait vot la resolution 822.
Selon lui, les pays membres de OEA savaient trs bien que le gouvernement hatien
n'tait pas cn measure d'appliquer cette resolution.

Division au sein du secteur protestant
Cinq (5) organizations du secteur protestant ont fait choix du Rvrend Abraham
Loreston pour reprsenter la communaut protestante au sein du nouveau Conseil
Electoral Provisoire (CEP). Il s'agit notammnent de la Confrence des Pasteurs pour le
Renouveau d' Hati (COPARII), du Conseil National Spirituel des Eglises d'Hati
(CONASPE-H), du Mouvement Evanglique pour Sauver Hati (MESH) et de la
Campagne Nationale d'Evanglisation et d'Education Spirituelle (CNEES). Au course
d'I ule conference de press, un des porte-parole de ces organizations, Ernst Pierre
Vincent, a indiqu que ces collaborateurs ont pris cette decision suite l'chec des
ngociations cntlaines avec la Fdration Protestante d' Hati (FPH) pour trouver un
consensus autour de la representation du secteur au sein de l'institution lectorale. Ernst
Pierre Vincent dplore que les responsables de la FPH aient voulu imposer leur propre
choix au secteur protestant, contrairement l'esprit et la lettre de l'accord initial. Tout
en dnoiant ce qu'elles appellent la drive de la Fdration Protestante, les
organizations sus-cites estiment ncessaire d'agir en vue de faire entendre la voix de la
communaiil protestante travers les missions vangliques, les associations et ligues
de pasteurs. Le Fdration Protestante d' Hati n'est pas l'organe de representation du
secteur protestant , ont-ils prcis, soulignant qu'elle n'est qu'une organisation du
secteur au iimie tire que d'autres. Par ailleurs, les 5 organizations du secteur protestant
ont dnonc ce qu' elles appellent interference de l'Initiative de la Socit Civile (ISC)
et dii secteur priv dans les affairs internes dc la communaut protestante par le biais
de la Chaimbrc de Coinunrce et d' Idustrie d' Haiti. Il s'agit, disent-elles, d'une
mniinociire dloyale et altii-dmocratique de la part de ces secteurs qui soutiennent la
Fldrailioln l'olcstalite h1iliicee, alors qu'ils savent trs bien qu'aucun compromise n'a
lt irouv\ ;ivcc celle derlniiru. Elles dnoncent galement le fait que les Eglises
Catllholiqtic cl I ipiscop'lec, les droits humans, la Fdration Protestante et le Patronat
aiciit ddcidl d' nhcmiiner f 'excutif sur une mme listed les noms de leurs reprsentants
an CIEP. Ces orglanuisatlions ont enfin ritr leur volont de mener jusqu' au bout, disent-
(voir En bref/ 18)


Rapatriement Port-au-

Prince de 19 rfugis, don't
Port-au- m indes officials de
Prince, 5 novembre 2 'lJdomaln.I cal. immigration


Kurzban prne F'galit

du statut des migrants


1


J Y JLd %-/ N-7


EN BREF 1








I L'ACTUALITE EN MARCH


HAITI-POLITIQUE

L'OEA appelle la

formation rapide du CEP
(CEP ... suite de la lre page) justes. "Nous sonunes dus de constater que le CEP
pays sur la voie d'un dveloppement dynamique, de la n'a pas t ", a-il ajout.
dmocratie et de la clbration de son bicentenaire ", a ibassadeur e Guya-i OEA,
'L'Ambassadeur de Guyana a I'OEA, Odeen
dclar le diplomat.
dclar le diplomat. Ishmael, a soulign les initiatives prises par la
Dans son rapport, le Secrtaire gnral adjoint de Communaut des Carabes (CARICOM), pr&side
1' OEA a fait un compte-rendu du processus de rparations a p s i
aux victims des actes de violence du 17 dcembre 2001, e l a crse l a attr attention, s ur le fai rque la
de la crise. I1 a attire I'attention sur le fait que la
sur la scurit, ainsi que sur le rle des institutions de Rsolution 82 reqiert une action su e e tute
Resolution 822 requiert une action silnultane de totes
financement. Il a aussi plaid pour un plus large appui de ti I i
les parties en Hati ainsi que de la commuiniiiiiiiaut
l'assistance technique de 1'OEA, par le truchement de la intenatioe.
mission spciale en Hati. inteaoile.
mission spciale en Hati. De son ct, le reprsentani t permanent d' Hati
Au course de cette sance, 1'Ambassadeur des tats- D son ct, le reprsgionale, p'Ambassadeur
au sein de l'organisation rgionale, l'Ambassadeur
Unis 1' OEA, Roger Noriega, a une fois de plus exprim Raymond in, a rmerci A e 'appi qu'elle
les proccupations de son gouvernement vis--vis d'Hati. on 'i t i ri 1
I ainsist sur la formation d'un Conseil Electoral Provisoire continue apporter i et il a ra 'engee
de son Gouvernement respecter ses obligations, in dpit
indpendant, neutre et credible comme tant une premiere des constraints financires et autres. HPN
tape d'importance "critique" pour la tenue d'lections


Un nouveau rapport par le

gouvernement sur application

des resolutions 806 et 822
(Rapport ... suite de la lre page) aussi les dossiers relatifs ' "l'amlioration des conditions
Le document, consult par AlterPresse, aborde de dtention" et la mise en oeuvre de measuress susceptible


de faciliter la formation d' un CEP crediblee"
en vue d'lections "pacifiques libres et
dmocratiques".
A propose du processes lectoral, le
rapport fait tat de "plusieurs dmarches (du
President Aristide) visant la fornnation du
CEP". Au nombre de ces dmarches, le
document mentionne des conversations.
tlphoniques avec des responsables de
l'opposition, la tenue de rencontre de tra-
vail avec les principaux secteurs concerns,
la correspondence adresse ces secteurs
pour les inviter designer leur reprscntant
au CEP et la transmission d'une requte
fonnelle l'OEA en vue d'une assistance
tecluique en matirce dscurit lectorale.
Le rapport est construct partir du
postulat que les vnements du 17 dcembre
2001 (attaque contre le palais national et
reprsailles contre l'opposition) sont
insparables de ceux du 28 juilllet de la
mme anne assaultt contre l'acaddine de
police et plusieurs commissariats faisant
plusieurs victims parmi les policiess. Ainsi,
moins de deux pages ont t spcifiquement
accordes aux violence de la fin de l'anne
dernire, a constant AlterPresse. Le rapport
indique que "plusieurs personnes out t
revenues dans les liens de la prevention et
d'autres sont activement recherches."
Dans ce cadre, le document precise
qu'une personnel a l arrte, le nomm
Gardy Registrc, "auteur prsum" de
l'incendie du local de 12Alliance pour la
Liberation d' I-hfai (ALAII), et deux mandates
d'arrt lancs contre deux dlgus tde ville
du parti au pouvoir, Fanini Lavalas.
Dans une autre section du rapport,


un dcompte permet de voir que 9 mandates
d'amener et 3 mandates de dpts ont t
dcerns, sans expliciter le degr d'implication
des persomnes concernes, dans les vnements
du 28 juillet ou ceux du 17 dcembre 2001.
Au niveau des rparations, le rapport
indique que 34 millions de Gourdes ont t ce
jour rendus disponibles. Les premiers fonds ont
t prioritairement verss aux parties et
organizations politiques de l'opposition, lit-on.
Le document fait tat cependant de la poursuite
de pourparlers avec Organisation du Peuple en
Lutte (OPL) et le Centre de Recherche et de For-
mation Economique et Sociale pour le
Dveloppement (CRESFED) auxquels "il a t
propos des rparations de l'ordre de 35 mil-
lions de Gourdes".
En outre, "un montant quivalent 150
mille Dollars amricaiis a t ngoci pour
1' Institute Francais d' Haiti, valeur qui sera verse
dans l'immdiat".
Le rapport informed aussi que le
gouvernement a dj entam le processus de con-
stitution d'un fonds au profit "des autres
categories de victims, notamment celles de la
Police Nationale d' Haiti, de Fanmi Lavalas et
de la population".
Au chapitre du dsarmement,
AlterPresse a relev que plusieurs bilans spars
ont t fournis, incluant les operations anti-
drogue. Parmi les saisies effectues, le rapport
fait tat de 32 armes classiques et 19 armes
croles (artisanales) rcupres au 9 juillet 2002
dans la zone mtropolitaine, 720 T65, 980
Gallile, 482 Uzi, 68 fusils de calibrel2 et 300
revolvers de calibre 9mm confisques au 12 aot
2002, ainsi que 39 armes classiques et 19 armes
croles saisies en octobre dernier. [vs gp apr 07/
11/02 20:00]
(voir Rapport page 6)


Dr Max Antoine
Pli.l., Thid, M.S., M.A., B.A.. A.A., CLA, DPI, CFC
DIRECTOR / VICE PRESIDENT
JUSTICE LEAGUE LAW CENTER
YOU I AViE 'TlE PROBLEMS. WE HAVE THE SOLUTIONS
immigration Divorces Credit Repair Mortgages Accounting *
Business Consltiiing IRS Taxation Auditing Investigations Economics *
Finiicing Maniiagciient Debts collection Computer Training Estate Planning *
Investinents Education Funding *......
New Jersey, New York, Florida, Massachusetts
408 Illoomfield Ave Tl.i 973 509-0222
Montclair, N.J 07042 Fax (510) 217-6609

L'information de bon rnatin

C'est Mlodie Matin 7:00 9:30AM
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti / Phone 221-8567 / 8568


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marhe Vol. XVI No.41


SOMMAIRE
ANALYSEAIRE
Flip-Flap de l'Ambassadeur Roger Noriega
Une semaine des dupes p. 1
CRUISE
L'OEA appelle la formation rapide du CEP p.1
Le Gouvernement respectera la Rsolution 822 de I'OEA p.6
Un nouveau rapport par le gouvernement hatien p.l
Deux dclarations de Roger Noriega p.5
Extraits de la declaration d'Otto Reich p.15
REFUGIES
Rfugis du 29 Octobre: l'immigration US fait appel ... p.l
Rapatriement de 19 des rfugis p.2
Kurzban prne l'galit de traitement des immigrants p.2
Refoulement de ressortissants dominicains Malpasse p. 11
DROITS HUMANS
Dossiers Jean Dominique et Brignol Lindor p.6
ELECTIONS U.S.
Triomphe lectoral des Rpublicains p.7.
Malgr la victoire des Rpublicains, Bush doit rsister
la tentation unilatraliste p.7
2 dmocrates haitiano-amricains tirent leur pingle du jeu p.6
PRESS
Traitement du thme Haiti dans de la press interationale p.8
SANTE
Un systme de dpistage du SIDA en 20 minutes p.9
L'ail, I'chalote et l'oignon contre le cancer de la prostate p.9
L'exercice physique rduit le cholesterol p.9
Don de $ 500.000,00 aux Centres Gheskio p.9
Visite de la Directrice Gnrale de l'OMS p.12
LIVES
Eloges de l'Exile par les textes p. 11
ACTUALITE
19 nouveaux membres du Peace Corps en Hati p.11
Un Agenda du secteur priv des affaires p.ll
SPORTS
Week-end oublier pour Liverpool et l'INTER p.17
Mondial 2003: Victoire des US sur le Canada p. 17
Vers d'nimes retrouvailles Serena-Venus William p.17


Seulement 6 mois d'existence
et dj un succs. La UNIBANK remercie
tous les internautes qui ont choisi la

Premire Succursale
Virtuelle de Banque en Hati:
www.unibankhaiti.com

Nous sommes fiers des nombreux clients qui
utilisent chaque jour UNIBANKOnline.






iinI Ir UNIBANK

"Faisons route ensemble"


mD


Page 3







I UNE ANALYSE I


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


HAITI-CRISE

Flip Flap de l'Ambassadeur
(Flipflap ... suite de la lre page) le rle de chien de garde des intrts du grand voisin, voi
mes remarques ont t prises en dehors de leur context "). forcer la main aux autorits Lavalas pour leur arra4
Ou M. Noriega dit tout haut ce que nous refusons quelque chose d'un tout autre ordre, avant de laisser le
d'admettre : que la volont amricaine passe avant tout et cessus de formation du CEP suivre son course ...
avant tout le monde, et ne fait aucune difference, tous Pure speculation, bien entendu.
indistinctement dans le mme sac : pouvoir, opposition,-
socit civil etc ...
Quoi qu'il en soit; sa second declaration, en sa
quality de president du Conseil permanent, le mercredi 6
novembre, tmoigne d'un grand embarras par rapport ses
prcdentes remarques tenues lors d'un discours quelques
jours plus tt au Dialogue Inter-Amricain, un forum
rpublicain de Washington.
Aprs la presentation mercredi au Conseil perma-
nent d'un rapport sur la situation en Hati, M. Noriega a
dclar:


La Rsolution 822 dfinit les engagements pris
par le gouvernement envers 1'OEA, ses tats membres et
envers le people hatien. Nous ne formulons aucune
demand additionnelle au gouvernement. Nous demandons
seulement que le gouvernement hatien respect les engage-
ments pris pour faire avancer la dmocratie en Hati ...
Le CEP doit tre form sous peu ...
"Nous exhortons galement les parties politiques
et la socit civil remplir leurs engagements
conformment la Rsolution 822 et de former aussitt
que possible un Conseil Electoral neutre, credible et
indpendant comme premiere tape vers l'organisation
d'lections libres et honntes. "
Une second declaration modre s'il en est, et
qu'on ne risque pas de prendre en dehors de son context "
puisque publie sous la mention texte official par
1' Ambassade des Etats-Unis d'Amrique Port-au-Prince.

Une sorte de super-marronage ...
Cependant un tel flip flap risque aussi de fair
paratre la politique amricaine comme trop erratique,
fantaisiste, manquant de srieux, ce qui n'est pas permits
mme la seule superpuissance de la plante.
On finit par se demander si Washington n'aurait
pas formul au gouvernement de Port-au-Prince d'autres
exigences moins avouables, en dehors de la lutte contre la
criminalit politique et contre la drogue. Et si les deux par-
ties ne seraient pas engages aussi bien l'une que l'autre
dans une sorte de super-marronage o nous ne voyons que
du bleu ...
On aurait dit que 1' Ambassadeur Noriega, jouant


Etiq uette Unrisex

BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r---- ,--- -------- i-
SJui$ 10% Designer Cup
First time customer only Reg. 12.50
FREE Condioning Treatment
I.. with this coupon
L............................


4 c' iz oc'c c t-ra
18 x 18 & 16x 16
Cramiques espagnoles et italiennes
Grand choix votre disposition
.79 pied carr
iq


Roger Noriega


ulait
cher
pro-


President J.B. Aristide
Un sentiment de malaise ...
Quoi qu'il en soit, dans sa second declaration, on
ne trouve brusquement aucune rfrence au traffic de drogue
contre lequel, disait-il auparavant, aucun progrs n'avait
t fait, ni de remise en question de la "lgitimit de la
prsidence Aristide ...
Le puissant ambassadeur amricain a-t-il obtenu
ce qu'il recherchait ?
Ou tout simplement a-t-il repris un peu plus tard
ses esprits ? En effet, le ton est incroyablement different
dans le texte official du mercredi 6 noyembre :


AKE Discount

Beauty Su


ETIENNE MATI
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 3
NORTH MIAMI, FL33161 email: ake


I Prie 3ici tt s


Cramiques & Marbre


Trs grande salle d'exposition
SDp Dpt Salle d'Inventaire .
Accessoires,: .
\ **,Cramiques ^ i
S ' Marbre pour Salle de bain ". i


'Nous exportons vers.Hati


Oyez plutt :
Nous notons en particulier que le gouvernement
hatien devrait faire davantage de progrs sur les points
suivants :
Assurer un climate de scurit ;
Mener une enqute autour des actes de violence
lis au 17 dcembre 2001 ;
Poursuivre les responsables;
Procder l'indemnisation total et non partielle
des victims, et
Dvelopper et excuter, de concert avec la mis-
sion spciale de1' OEA, un plan de dsarmement efficace. "
Ce ne sont plus les mmes imprcations qui ont
fait pousser un hourra de satisfaction dans les milieux
d'opposition, y voyant un ralliement de Washington
1' option zro ". C'est ces derniers que M. Noriega
rpond que ses remarques ont t sorties de leur context.
On verra une agence de press locale aller jusqu' faire
dire au diplomat que le dlai du 4 novembre (pour la for-
mation du CEP) ne l'intresse plus partir du moment que
les parties d'opposition et la socit civil refusent d'y
participer...
Mais quelles sont les retombes du ct de
l'homme de la rue ?
D'abord un sentiment de malaise dans tout le corps
social et que tout le monde dfinitivement se fiche de nous,
y comprise l'international...

A marron, marron et demi ...
Une autre consequence de ce genre de dclarations
est de continue miner la crdibilit de la classes politique.
Aussi bien le pouvoir qui sera oblig de rester sur les rails,
n'ayant aucune autre alternative ; que les autres secteurs
choisis pour former le CEP (religieux, droits humans,
secteur patronal etc) qui se voient eux aussi rduits un
rle de pantins dociles et muets ... Mais eux non plus n'ont
pas le choix, tant donn 1'extrme gravit de la situation
conomique ... En un mot, nous sommes tous, qu'on le
veuille ou non, dans le mme bateau.
Mais les vrais responsables restent le pouvoir et
l'opposition ...
Le pouvoir Lavalas qui a manqu probablement
de vision pour s'tre laiss enfermer dans ce pige. Ds les
premires exigences qui ont fait suite aux lections du 21
mai 2000, les responsables Lavalas auraient d maneuvrer
pour trouver une solution afin de couper court au mcanisme
d' enfermement. Ils ont prfr jouer le bton, celui-ci s'est
referm sur eux. Le pourrissement ou
marronage a jou contre Lavalas,
surtout avec l'arrive Washington
d'une nouvelle administration
y rpublicaine. A marron, marron et
pp y demi...
Quant l'opposition, sa
[URIN brve joie de cette semaine ( un
moment o pour tout le monde, c' est
pas la joie) a confirm non seulement
le vide qui la caractrise, mais aussi
305-899-9112 un manque flagrant de prestige ...
plus@bellsouth.net (voir ip ap
(voir Flip flap / 5)


M4c'io c' o c' ol. 1.T-C."r
12 x 12
Cramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
S69 pieds carrs

G R____ TT T
Cramiques grises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place


Venez donc voir vous-mme


3306 N.W. 79me Avenue, Miami, Florida Tl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Page 4


Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)'
avec tout achat minimum de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon


c---~---------~----------~----~--~-----~


'
y


:'


.
, .' '.


-Ji








Mercredi 13 Novembre 2002
I-eti on Aarr-h Vnl YVT n .41


I DE L'ACTUALITE


Une semaine des dupes


ite de la page 4)


Mais ce n'est pas 1' ambassadeur Noriega que
revient le mot de la semaine, qu' son collgue et alter ego,
Otto Reich, assistant-secrtaire d'Etat pour les affaires
S- "-% AsE~ 1a


(Flipflap ... sui
Une valeur de faade...


I i/ "un secret pour personnel que
L'Ambassadeur amricain Brian Dean Curran ( droite), prsidant une crmonie de Washington est en guerre
reception de nouveaux membres du Peace Corps en Hati, accompagn de deux responsables centre le populisme.
locaux de l'organisation, Mary Jordan et Georges Gonel photo Yonel Louis/HenM
hmisphriques ... Quand bien mme un Fujimori a t efficace (pour vaincre
Oyez plutt : "Hati est un example de pays o l'inflation et surtout le terrible terrorism du Sentier lumineux), il fut
des lections elles seules ne sauraient engendrer une pouss de force vers la sortie.
dmocratie." Le populisme, qu'il soit orient droite ou gauche, semble


Voil qui veut beaucoup dire. Que la loi de la majority, mme
tablie lectoralement, peut dboucher sur toutes les drives (Hitler
est arriv au pouvoir par des lections aprs l'chec de sa tentative de
coup d' tat quelques annes plus tt).
_i Mais cela veut dire
aussi que Washington veut
imposer une forme de
dmocratie o les lections
n'auraient plus qu'une impor-
tance secondaire, sinon une
valeur de faade.
- .Pour cette raison,
comme vient de le faire
l'ambassadeur Noriega, les
stratges amricains peuvent
intervenir tout moment pour
interrompre le processus et
imposer la volont du Big
brother.

Populisme ver-
sus mondialisation ...
D' autre part, ce n' est


DEUX DECLARATIONS DE ROGER NORIEGA


Declaration de l'Ambassadeur

Roger Noriega, Reprsentant

Permament des Etats-Unis

auprs de l'Organisation des

Etats Amricains le 30 octobre

au Dialogue Interamricain

Ci-aprs, veuillez trouver le texte intgral de la declaration de l'ambassadeur Roger
Noriega et un extrait de la declaration de l'Assistant Secrtaire d'Etat pour les affaires
de l'hmisphre occidental, M. Otto Reich, respectivement les 30 et 31 octobre 2002.


Merci pour cette aimable
presentation. J'apprcie l'opportunit de
m'adresser aux distingus membres et
invits du Dialogue Interamricain.
Depuis la creation de cette institution, au
dbut des annes 80, cette dernire a
beaucoup accompli pour faire comprendre
les problmes cruciaux auxquels
l'hmisphre occidental fait face. Elle a
galement aid tablir l'agenda relatif
aux choix des questions et des politiques
rgissant les relations interamricaines.
Je voudrais partager aujourd'hui
avec vous quelques rflexions relatives
Haiti.
Evidemment, les Etats-Unis sont
concerns par ce qui se passe en Haiti. En
tant qu'Amricains, nous apprcions la
riche culture haitienne ainsi que la
resistance du people haitien. Nous avons
une affinit historique manant de nos
combats mutuels pour l'indpendance et
plus encore, du fait que des centaines de
milliers d'Haitiens vivent et travaillent
actuellement aux Etats-Unis.
Et malgr toutes les resources
alloues Haiti par la communaut
international, y compris les Etats-Unis,


d'pineux problmes persistent.
Cela n'a pas dissuad notre
gouvernement de continue apporter son
aide au people haitien ni la communaut
international de le faire galement.
Toutefois, cela signifie que nous devons
parler ouvertement des problmes haitiens
.et exprimer clairement notre opinion
savoir comment Haiti pourrait mieux les
rsoudre.
Un dbat sincre et libre me porte
dire que nous avons de srieuses
inquitudes en ce qui a trait au leadership
de Jean-Bertrand Aristide.
Commenons par les efforts
entrepris par le gouvernement haitien pour
respecter les resolutions 806 et 822 de
l'Organisation des Etats Amricains
L'observation des engagements du
gouvernement haitien jusqu'ici dans
1' accomplissement de ces resolutions est
franchement dcourageante.
La resolution 806 a t adopte par
' OEA le 16 janvier 2002 en rponse aux
violent incidents du 28 juillet et du 17
dcembre 2001.
Le 28 juillet 2001, des attaques
(voir Noriega I / 14)


L'Ambassadeur Roger Noriega

le Mercredi 6 Novembre 2002

au Conseil Permanent de

I'OEA
Nous avons aid Haiti,
Nous l'aidons encore aujourd'hui
Et nous continuerons le faire....
Introduction
Les Etats-Unis apprcient normment le travail de la mission spciale de 1' OEA et
de l'Ambassadeur David Lee, charge de mission, en vue de renforcer la dmocratie
en Haiti.
Comme l'indique la declaration de l'Ambassadeur Einaudi, Secrtaire Gnral
Adjoint de1' OEA, la mission spciale joue un rle cl en guidant et en soutenant le
gouvernement haitien dans la poursuite de ses engagements, comme prescrit par la
Resolution 822. Nous remercions l'Ambassadeur Einaudi pour son rapport verbal
et attendons dans les plus brefs dlais le rapport crit, ce conformment au mandate
de la mission qui stipule que des rapports crits doivent tre soumis tous les deux
mois.
Nous croyons que la mission spciale de 1' OEA est un outil idal pour appuyer
la croissance dmocratique long-terme d'Haiti et nous exhortons les tats membres,
et de ce fait, la communaut international, continue apporter un soutien maxi-
mum la mission spciale de1' OEA.
La Resolution 822
En ce qui concern la Rsolution 822, nous constatons aujourd'hui que le dlai
pour la formation d'un Conseil Electoral Provisoire est pass. Nous dplorons le
fait que le CEP n'ait t form. Toutefois, la formation d'un CEP indpendant,
neutre et credible, constitu selon les normes et avec la participation des diffrents
secteurs de la population haitienne, tel que prvu dans l'accord initial de 1' OEA, le
12 juin dernier, demeure une issue important pour nous.
Nous voyons la formation d'un Conseil Electoral Provisoire indpendant, neutre
et credible come une tape crucial dans le cadre de l'organisation d'lections
honntes. Un CEP multi-sectoriel et diversifi reprsenterait un excellent forum
pour rsoudre les problmes existant entire les parties politiques et crer un climate de
scurit propice la tenue d'lections et c'est l'un des domaines dans lequel nous
pensions que plus d'efforts devraient tre entrepris.
Comme je l'ai exprim dans mon discours de la semaine dernire au Dialogue
(voir Noriega II /16)


peru comme antagonique au nouvel ordre
mondial ; pas question de s'envelopper dans
aucun manteau national-iste.
De l'apparition du phnomne Lavalas
.en dcembre 1990 ce jour, l'objectif des
dcideurs amricains n'a cess d'tre: comment
forcer Jean-Bertrand Aristide partager le
pouvoir.
Le jour mme de la victoire lectorale,
le 16 dcembre 1990, on rapporte que l'ex-
prsident Carter qui dirigeait la dlgation des
observateurs amricains, lui proposal de confier
son principal rival, lors Marc Bazin, le poste
de Premier ministry ...
Le rtablissement constitutionnel
d' octobre 1994, aprs qu'un coup d'tat militaire
foraAristide passer trois annes de son mandate
en exil Washington, s' effectua sous le signe de
la reconciliation national ", c' est--dire ouvrir
de plus en plus le pouvoir aux secteurs non
Lavalas ...
Cependant au Venezuela de Chavez,
1' opposition peut mettre 1 million de manifes-
tants dans les rues ...
Tel n'est pas le cas en Hati.
Aussi les mthodes utilises en Hati
pour forcer le pouvoir se soumettre, risquent-
elles d'apparatre encore plus non-conformistes,
autrement dit plus choquantes.

Hati en Marche, 9 Novembre 2002


Page 5


Fiche d'Abonnement Hati en Marche

Nom Renouvellement O

Adresse ___
Nouvel Abonn

6 Mois Un An
Etats Unis $ 40.00 $ 78.00
Canada $ 42.00 $ 80.00
Europe $ 70.00 $ 135.00
Amrique Latine $ 70.00 $ 135.00


1-1- -








I DROITS HUMANS I


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


NOUVEAU RAPPORT GOUVERNEMENTAL

APPLICATION DES RESOLUTIONS 806ET 822 DE L'OEA

Dossier Jean Dominique / Jean-Claude Louissaint


Le dossier de Jean Dominique/Jean-Claude
Louissaint souffre d'un certain retard imputable d'une part
la precipitation dans la recherche d'une solution rapide
et mme spectaculaire et d'autre part l'hyper
mdiatisation national et international engendre par la
stature mme de Jean Dominique, Directeur de mdia vou
la cause dmocratique en Hati. Or une instruction pnale
prend toujours un certain temps. C'est mme une exigence
pour viter que les passions n'exercent une influence
nfaste sur la srnit tant des juges que des jurs puisqu' il
s'agit de crime de sang. Le Prsident de la Rpublique de
l' poque M. Ren Prval n' a pas marchand le concours
de 1' Etat pour faire avancer ce dossier. Il a accept de mettre
la disposition du juge instructeur charge de l'enqute
des moyens inhabituels et disproportionns par rapport aux
autres juges et autres cas en traitement.
Il convient, par ailleurs, de rappeler que certain
faits ont en quelque sorte entrav la poursuite normal de
l'instruction. Aux heures qui ont suivi la perptuation de
l'attentat contre Jean Dominique et Jean-Claude
Louissaint, les officers de la Police Judiciaire, notamment
le Juge de Paix, le Commissaire du Gouvernement, au lieu
de se transporter sur les lieux pour faire le constat du drame
et recueillir les dclarations des tmoins, se sont prcipits
l'hpital o l'on avait transport les victims. Ce n'est
que bien aprs qu'a dbut 1' enqute. Ce qui a d river le
juge d'instruction d'une srie d'lments qui lui auraient
t indispensables pour faire un choix judicieux des pistes
explorer.
Outre ces premires ngligences, il faut retenir
que le dossier est pass du juge Jean Snat Fleury au juge
Claudy Gassant qui en a fait un traitement mdiatique.
Parti pour l'tranger, il n'a pas estim opportun de
reprendre son poste en dpit du renouvellement de son


mandate au mois de janvier 2002. Ainsi, l'instruction a
t confie un nouveau juge, Me Bernard St-Vil.
Ds la premiere semaine du drame, les
autorits judiciaires ont pris toutes les dispositions
ncessaires en vue de retrouver le ou les coupables et
de les punir conformment la loi. C' est ainsi que du
mois d'avril 2002, date de1' assassinate, aujourd'hui,
des efforts ont t dploys pour permettre aux
diffrents juges qui se sont succds dans le dossier
de mener terme 1' enqute.
Le dernier juge en date, charge du dossier
depuis le mois de juillet 2002, est le juge Bernard St-
Vil. Il a entrepris un travail d'audition et de confron-
tations de tmoins.
C'est ainsi que le juge a auditionn la dame
Michelle Montas Dominique, titre de parties civil,
le snateur Dany Toussaint, les sieurs Willy Lubin et
Mario Joseph. Il a entendu nouveau les inculps
Ralph Lger, Ralph Joseph, Freud Junior Dmarrate,
Philippe Markenton et Dominique Fritzner, galement
en prison dans le cadre de l'enqute.
Il prvoit galement d'entendre l'ancien
maire adjoint de Port-au-Prince, le sieur Harold
Svre, l'inspecteur gnral de la Police en function,
le sieur Jean Robert Ester, Gadner Belfort, l'ancien
directeur de la Police judiciaire, le sieur Mario
Andrsol, actuellement absent du pays.
Le juge d'instruction Bernard St-Vil a laiss
entendre que, selon toute vraisemblance, le dossier
pourrait tre cltur et achemin d'ici le mois de
dcembre 2002 au Parquet aux fins de rquisitoire
dfinitif, en vue de l'ordonnance de clture de la Po-
lice.


Michelle Montas Dominique revenant rcemment
de Columbia University avec le Prix Maria Moors Cabot,
se tient devant une photo de Jean Dominique
photo Thony Blizaire


DOSSIER BRIGNOL LINDOR


Le juge Fritzner Duclair charge d'instruire le
dossier de Brignol Lindor par le rquisitoire d'informer
du Parquet de Petit-Gove en date du 21 dcembre 2001 a
ralis son travail conformment la loi. Il avait inculp
28 personnel, entendu plusieurs tmoins au course de
l'instruction de affaire.
Dans une Ordonnance en date du 16 septembre
2002, le magistrat instructeur a mis hors des liens de
l'inculpation 18 d'entre elles et retenu charges et indices
suffisants contre 10. Il s'agit des Sieurs suivants :
Joubert Saint-Juste
Maxi Zphyr
Fritznel Doudoute dit Nenl Doudoute
Bernard Dessamo
Simon Ctoute
.Tirsias alias Terray
Fritzner Duverger
Makenzy ainsi connu


Jean Rmy ainsi connu
Bellony ainsi connu.
Ces inculps sont donc renvoys par devant la
jurisdiction rpressive de jugement pour y tre jugs.
Il imported de souligner que deux dclarations
d'Appel ont t faites de l'Ordonnance du Juge d'Instruction
les ler et 3 octobre 2002, respectivement par le Sieur Jo-
seph Guyler C. Delva, Secrtaire Gnral de l'Association
des Jounalistes Hatiens (AJH), mandataire special de la
famille Lindor reprsente par le Sieur Moreno Lindor, frre
de la victim, et par le Sieur Denis Laguerre agissant en sa
quality de mandataire special des Sieurs Belosier Lindor et
Moreno Lindor, pre et frre du journalist assassin.
L'appel tant suspensif, le Tribunal de Premire
Instance de Petit-Gove attend' arrt-ordonnance de la Cour
d'Appel de Port-au-Prince pour dcider de orientation de
la procedure, suivant qu'il confirm ou infirme
l'Ordonnance du Juge d'Instruction. Et il y a lieu de sig-


naler que la decision de la Cour d'Appel peut elle aussi
donner ouverture un recours en Cassation suivant la loi
hatienne.
Il convient de mentionner que deux (2) des dix
(10) inculps sont actuellement incarcrs et les huit (8)
autres en cavale sont activement recherchs par la police.
La justice tant indpendante, le Gouvernement
ne peut pas contraindre les autorits judiciaires court-
circuiter la procedure trace par la loi. Cependant, il
convient d'attirer attention de toutes-les parties
intresses que le dossier reste actif et suit donc son course
normal.
(extraits d'un rapport sur l'Application des
Resolutions 806 et 822 de l'Organisation des Etats
Amricains au 4 Novembre 2002 / Ministre de la Justice
et de la Scurit Publique / Ministre des Affaires
Etrangres)


HAITI-OEA

Le gouvernement respectera

Port-au-Prince, le 8 novembre (HPN) Le 822 de i O E
reprsentant d'Hati auprs de l'Organisation des Etats A
Amricains, l'ambassadeur Raymond Valcin, a ritr nationaux et trangers quant au refus du gouvernement de
mercredi, devant le Conseil Permanent, la determination respecter les engagements auxquels il a souscrit.
des autorits hatiennes respecter les dispositions de la Le 4 septembre coul, 1'OEA a vot une
Resolution 822 de l'OEA, prisele 4 septembre pour rsoudre resolution demandant aux responsables hatiens de prendre
la cruise politique hatienne. une srie de measures en vue d'organiser des lections
Dans une allocution prononce lors d'une runion anticipes dans le pays. Un nouveau conseil lectoral doit
propos d'Hati, le diplomat a donn l'assurance tre mis sur pied avec la participation de l'opposition et de
"qu'aucun effort ne serait pargn pour assurer la mise en diffrents secteurs de la socit civil.
auvre des recommendations de 1' OEA ". M. Valcin a Dans le cadre de la mise en euvre des exigences
cependant reconnu que les avenues conduisant une sor- de la resolution, M. Valcin a rappel que des dispositions
tie de crisene sont pas totalement dgages ". I a par ailleurs avaient t prises par le gouvernement pour ddommager
rejet les allegations vhicules par certain secteurs les victims des violence du 17 dcembre. Une envelope
de 34 millions de gourdes a t utilise pour l'indemnisation


la Resolution
des victims, avec une priority accorde aux membres de
l'opposition. Selon le diplomat, des pourparlers ont t
engags avec l'OPL et le CHRESFED, auxquels il a t
propos des rparations pour un montant de 35 millions de
gourdes. D'autre part, ambassadeur hatien a rvl que
le gouvernement avait trouv un accord avec le reprsentant
diplomatique de la France pour verser plus de 4 millions de
gourdes titre de compensation pour les donunages subis
par le local de l'institut franais d' Hati.
Le 17 dcembre 2001, des partisans du Prsident
Jean Bertrand Aristide avaient attaqu et incendi des locaux
de parties politiques et le bureau de l'Institut franais, en
reaction l'annonce par les autorits d'une tentative de coup
d'tat contre le Prsident Aristide. HPN


Kurzban-Rfugis ...
(suite de la page 2)
Ira Kurzban a qualifi de discriminatoire le
traitement accord ces migrants hatiens, contraire celui
qui est accord aux Cubains, par example. Il a indiqu que
les avocats du gouvernement hatien aux Etats-Unis
travaillent avec des parlementaires amricains en vue de
l'laboration d'une motion qui favoriserait l'quit dans le
traitement des dossiers hatiens.


US / Elections : Deux dmocrates

haltiano-amricains tirent leur
P-au-P., 6 nov. 02 l Avocat de profession, Philippe
[AlterPresse] Philippe J. Brutus et single du eu Bruus a t rlu conservant ainsi son
Yolly Roberson ont remport leurs siges respectifs de poste au district 108 dans le comt de Miami-Dade. Yolly
dputs Tallahassee en Floride lors des lections du 5 Roberson, qui est aussi une advocate, remporte le sige du
novembre aux tats-Unis. (voir Floride / 7)


Page 6







Mercredi 13 Novembre 2002
1r.i; ,n \ii r-hP Vol XVI Nn 41


S US-ELECTIONS


TRIOMPHE ELECTORAL DES REPUBLICANS
TRIOMPHE ELECTORAL DES REPUBLICANS


George W. Bu

WASHINGTON, 6 Novembre Les Rpublicains ne faisaient
pas preuve de fausse modestie mercredi aprs leur victoire historique
aux lections de mi-mandat qui sont gnralement perdues par le parti
1 .e .NOMM a %M


88888'..
Bush s'est engag intensment dans la champagne
du president. Cette fois, George W. Bush qui a fait trs activement
champagne aura un Congrs, sinon sa botte, du moins
majoritairement favorable son programme d'allgements fiscaux et
de recours la manire forte contre "l'axe du Mal", au premier rang
duquel il place l'Irak de Saddam Hussein.
Non seulement le Parti rpublicain conserve-t-il la majority
la Chambre des reprsentants, mais il reprend le contrle du Snat.
En outre, par son implication mme dans la champagne, il efface en
grande parties le malaise laiss par sa propre election il y a deux ans
face Al Gore, obtenue de justesse et dans des conditions contestes.
Enfin, il dmontre ainsi que ses chances de rlection dans deux ans
sont srieuses et ce malgr une situation conomique plus que
mdiocre.
Comme l'accoutume, avec un taux frisant les 40%, la
participation lectorale n'a t gure leve, mais elle est toutefois
meilleure qu'en 1998 lorsqu'elle avait pniblement atteint le niveau
historiquement faible de 37,6%, le plus bas depuis 1942.
Lorsque le 108e Congrs des Etats-Unis se runira enjanvier,
les Rpublicains contrleront 51-siges sur les 100 du Snat avec la
voix prpondrante de son president en cas de vote 50/50, en la
personnel du vice-prsident amricain Dick Cheney. M. Bush devra
toutefois convaincre quelques dmocrates de voter en faveur de
certain de ses textes ou de certaines nominations quand une majority


US / elections : Deux

dmocrates hatiano-

amricains tirent leur

pingle du jeu
(Floride ... suite de la page 6)
district 104 toujours dans le comt de Miami-Dade.
Philippe Brutus et Yolly Roberson etaient maris et ont
divorc, il y a huit mois, pour "incompatibilit de caractre" dit -on.
Le couple dirigeait peu avant sa separation, la firme d'avocats "Yolly
and Roberson". L'ironie du sort fait qu'ils vont siger ensemble dans
le parlement de Floride.
Leur election porte a neuf le nombre d' Amricains d'origine
hatienne lus et en function actuellement aux tats-Unis, ola victoire
historique des Rpublicains done carte blanche aux conservateurs
de la maison blanche pour faire avancer leur agenda, estiment les
spcialistes politiques en Floride. Les dmocrates doivent repenser
leur stratgie s'ils veulent refaire surface dans les prochaines chances
lectorales, souligne -t-on.
Malgr la grave situation conomique dans le pays, ravag
par le chmage, les coupes enregistres dans les programmnes de sant
en faveur des enfants et des vieillards, les Rpublicains ont effectu
un vritable raz-de-mare dans les lections de mi-mandat, ouvrant
le champs libre a ce parti pour les prochaines prsidentielles et des
changements oprer dans le systme judiciaire.
La droute des dmocrates est diversement comunente en
Floride. Le choix de Bill Mc. Bride au dtriment de Janet Reno est
considr comme l'un des facteurs justifiant la dfaite des dmocrates.
Forte de son experience politique, l'ancien ministry de la justice
amricaine serait un challenger valuable pour le camp dmocrate, disent
certain.
Le candidate malheureux Mc. Bride n'a aucun charisme, son
message a manqu de consistance pour rsister face la machine
rpublicaine, estime t-on dans les milieux politiques en Floride. En
plus des millions investis pour la champagne grand renfort de
publicity, les stratges de camp Bush ont bien men la bataille sur le
terrain, fait-on remarquer.


ish a les mains libres


de 60 voix est exige.
A la Chambre des reprsentants, les
Rpublicains ont 227 lus sur 435, les Dmocrates 203,
alors qu'il y a un lu indpendant et que quatre
circonscriptions demeurent en suspens en raison de
rsultats trop serrs.
Le parti du president 1' emporte aussi au niveau
des Etats en l'emportant le plus souvent l o des postes
de gouverneur taient pourvoir: au moins 20
rpublicains ont t lus sur 36 postes en lice. La victoire
la plus frappante cet gard est celle de Jeb Bush, le
propre frre du president, qui est rlu en Floride. On se
souvient qu'il y a deux ans, il avait t sur la sellette en
raison de la manire dsastreuse don't avaient t
organises les lections dans son Etat.
Ce scrutiny est aussi historique, car c'est la
premiere fois depuis un demi-sicle que les Rpublicains
contrlent la fois la Maison Blanche, le Snat et la
Chambre des reprsentants. Et c'est seulement la
troisime fois en un sicle que la formation du president
amliore ses positions la Chambre mi-mandat, la
premiere fois en deux dcennies au Snat.
"J'avais le sentiment ou l'intuition que, peut-
tre, a pourrait arriver mais je dois dire que cela dpasse
nos esprances et nos attentes", a dclar le snateur du
Mississippi, Trent Lott, qui devrait prsider le group
parlementaire rpublicain au Snat. A la Chambre, c'est
le reprsentant de 1'Illinois, Demnis Hastert, qui devrait
entamer son troisime mandate de deux ans
comme"speaker" de 1' assemble.
Quant l'implication personnelle de M. Bush
dans la champagne lectorale, qui risquait donc gros en
cas de dsaveu, Trent Lott ajoutait mercredi sur NBC:


Malgr la victoire

des rpublicains,

Bush doit rsister

la tentation

unilatraliste, selon

les experts
WASHINGTON, 7 Novembre Le president George
W. Bush aurait intrt ne pas considrer la victoire des
rpublicains au Congrs come une carte blanche pour
grer de manire unilatrale les dossiers de politique
trangre come 1'Irak ou la lutte contre le terrorism;
estiment les experts.
Le risque pour les Etats-Unis serait de s'attirer
l'antipathie d'allis europens dj irrits par l'attitude
de Washington dans la gestion des affaires internationales.
"Les Etats-Unis pourraient parvenir dtruire Al-Qada
et renverser Saddam Hussein", note Charles Kupchan,
un expert du Conseil sur les relations trangres. "Mais
ils pourraient aussi dcouvrir aprs cela qu'ils sont bien
seuls dans le monde et que leurs anciens allis sont
devenus des adversaires."
Les capitals trangres ont considr que les
rsultats de l'lection de mi-mandat taient de nature
inciter Washington recourir rapidement la force contre
l'Irak. La Maison Blanche a tent mercredi de dissiper
cette impression. "Le president n'a pas pris de decision
sur la guerre contre 1'Irak", a dclar le porte-parole de
la Maison Blanche Ari Fleischer.
Robert Hunter, expert en relations
internationales au centre de recherche Rand, estime prob-
able que M. Bush se montrera plus sensible aux posi-
tions de l'ONU et des allis, en parties parce qu'il devra
travailler avec un president de la Commission snatoriale
des affaires trangres plus modr que le snateur Jesse
Helms, qui abandonne la vie politique.
"Si soudain il disait: 'j'ai un soutien plus fort
aux Etats-Unis et je n'ai pas besoin de me soucier des
Nations unies', (les Amricains) n'auraient pas prsent
leur nouveau project" de resolution sur 1'Irak au Conseil
de scurit, estime M. Hunter. Washington a revu sa copie
pour tenir compete des reserves de la France et de la
Russie.
Reste que M. Bush a le soutien du Congrs
amricain et qu'il "n'a pas se proccuper d'obtenir
d'approbation pour tout ce qu'il fait", souligne Gregory
Fossedal, president de1' Institution Alexis de Tocqueville.


"Je pense qu'il s'est agi d'un rfrendum sur sa
prsidence et il a vraiment montr son engagement
- qu'il tait dispos mettre son prestige dans la
balance".
Le snateur du Dakota du Sud, Tom
Daschle, president du group dmocrate au Snat,
estime pour sa part que la guerre contre le terrorism
et la perspective de la guerre contre 1'Irak avaient
noy le message de son part sur l'tat de l'conomie.
Selon lui, "le president a fait rsonner les tambours"
de guerre. Et on les a entendus, d'aprs lui.
Si l'tranger, les reactions officielles sont
quasiment inexistantes, les commentateurs,
notamment dans le monde arabe, considrent
comme trs probable dsonnais une action militaire
centre le rgime de Bagdad.
George W. Bush a pass une parties de la
nuit fliciter les heureux lus, dmocrates comprise.
Son message tait simple: "' election est maintenant
derrire nous (...) Nous devons travailler ensemble",
a rapport son porte-parole Ari Fleischer. Au
programmne: de nouvelles exonrations fiscales pour
les particuliers et les entreprises sur lesquelles
planchent dj les conseillers de la Maison Blanche.
En ce qui concern les rfrendums locaux,
les trois initiatives en faveur de la lgalisation du
cannabis ont t rejetes par les lecteurs du Ne-
vada, del' Arizona et de 1' Olio. avenir est toujours
plus sombre pour les amateurs de tabac qui ne
pourront plus fumer au restaurant ni dans la plupart
des lieux de travail en Floride. En Arizona, les
lecteurs ont dit "oui" au doublement des taxes sur
les cigarettes. AP

Il n'a pas beaucoup oeuvr pour faire baisser "le
sentiment anti-amricain" dans le monde, ce qui
complique le problme, souligne pour sa part Lee
(voir Bush / 8)





$299.00.
per person at
L'HOTEL VILLA CREOLE
SYour mini vacation includes:
Airfare from Miami
S 3 days/2 nights hotel accommodations and taxes
daily breakfast poolside
swimming
Free use of tennis courts
satellite TV
internet access in room
s transfers to/from airport in Haiti
Price is per person, based on two persons per room and
hotel and air availability. Restrictions apply. Air taxes
additional.
For reservations, please call
561-347-0900
or
800-729-8767
-k e -


Haitians everywhere
have experienced Our
Blessed Mother is a
Perpetual Help in ail
the challenges of life.
For a FREE picture of Our
Mother of Perpetual Help
and prayercard write to
The Redemptonsts
1633 N Cleveland Ave #H
Chicago IL 60614
E-Mail:info@omphc.org


Page 7







Page 8


MEDIA


Mercredi 30 Octobre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.36


TRAITEMENT DU THEME HAITI AU NIVEAU DE LA PRESS INTERNATIONAL

Synthse d'une causerie organise en octobre

dernier par le Groupe Mdialternatif


Par Vario Srant
Au fil des conferences, l'habitude s'installe. Et le
rendez-vous devient incontournable. Nous voulons parler
des causeries du Groupe Mdialtematif.
La troisime de la srie axe sur le traitement du
thme Hati dans la press international a t
particulirement anime. Les panlistes taient Christophe
Wargny, collaborateur du Monde Diplomatique et
Roosevelt Jean Franois, ancien correspondent de United
Press International (UPI) et Canadian Press.
Le premier intervenant s'est employ analyser
les thmes rcurrents propos d' Haiti qui reviennent dans
la press europenne, franaise plus particulirement, alors
que le second a planch sur le regard port sur Hati par la
press Nord Amricaine.
Image, histoire
Pour Christophe Wargny, l'image d'Hati telle
qu'elle est vhicule par la press international depuis
que les mdias existent, plus particulirement dans les
cinquante dernires annes, est une image presque
entirement negative.
Cette image traduit souvent un tat de catastro-
phe dans lequel serait plong le pays. Paraphrasant le
sociologue canadien Andr Corten, le confrencier relve
que Hati est present dans les mdias comme tant dans un
tat de dsolation. Et cette image est entrecoupe par des


secousses que vit le pays.
Une image que le professeur et historian franais
qualified some toute de quasi-millnariste. Il entend par l
que les hatiens en seraient se demander aujourd'hui dans
quelles conditions a pourra tre pire demain.
Christophe Wargny note qu'au course des quinze
dernires annes de la transition post 86, la press
international a eu la latitude de nous montrer les bullitions
en Hati. Et bien entendu, il reconnat qu'il y en a eu un cer-
tain nombre.
Concernant le pays qui a retrouv la dmocratie, les
forms rpublicaines de gouvernement depuis 1994, on va
trouver, relve Wargny, cinq ou six thmes rcurrents qui sont
particulirement difficiles pour le pays.
On nous montrera tout d'abord, prcise-t-il, l'tat
prdateur qui gouverne le pays. La press international
reviendra souvent galement, de manire caricaturale, sur
l'importance du vodou. Une manire de montrer qu'il s'agit
d'un Etat o le religieux est suprieur au raisonnable. Elle
planchera aussi sur la passion du pouvoir politique ou de la
function publique qui peut tre lie la prdation.
Un autre point spcifique Haiti qui revient souvent
dans la press international, rappelle Christophe Wargny, est
la difficult installer un appareil judiciaire credible. Une
espce de culture de l'impunit. Et on n' oubliera pas enfin les
images de faim, de malnutrition, de mal-ducation, qui sont
frquentes galement dans la press.
Comme autre reproche qui est fait Hati, Christophe


A partir du 09 Dcembre 2002


2 vols par jour!



Miami/ Port-au-Prince


Dep MIA: 7:00 am Arr PAP: 9:00 am

Dep MIA: 1:30 pm Arr PAP: 3:30 pm

Et comme toujours nous vous offrons un service

personnel et courtois a l'aroport aussi bien qu' bord.

Et aussi les meilleurs prix!

DUTCH CARIBBEAN AIRLINES

Vive la difference!


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


wargny relieve le rait que le pays vivrait repli sur lui-
mme.
Aprs avoir soulign ces diffrents facteurs qui
donnent d'Hati une image dramatique ou dramatise, le
confrencier prcise qu'un journalist qui fait bien son
travail peut trouver d'autres faons de montrer le pays.
Il a en ce sens rappel que pendant la priode
1990-1991, Hati a eu brusquement une nouvelle image,
celle d'un pays qui voulait abandonner ses vieux dmons,
installer un maximum de transparence et, en mme temps,
retrouver le concert des nations.
En guise d'explication cette image dramatique
ou dramatise d' Hati, Christophe Wargny souligne la trs
faible connaissance du pays par les Europens. C'est une
connaissance qui se fait, estime-t-il par le biais de
l'histoire, des stroypes et des clichs. Par example, les
franais, ajoute-t-il, connaissent deux choses sur Hati. "
Si vous faites une radio-trottoir, ils vont vous dire vodou
et tonton macoute ".
Le confrencier voque par ailleurs le pch
original d'Hati qui est toujours present dans l'inconscient
des franais. Ce pch original, c'est l'indpendance
d' Hati en 1804, la premiere revolution d'esclaves qui ait
jamais russi.
Christophe Wargny rappelle le lourd tribu que
Hati a d payer pour "cette gifle au monde occidental".
Aprs l'indpendance conquise au prix du sang, Hati a
d payer aussi au gouvernement franais une some
colossale qui a compltement cras son
conomie.
Le confrencier pursuit en rappelant
que la France et les autres tats occidentaux
avaient dcid de mettre "ce pays paria donnant
de mauvais examples" en quarantine pendant
tout le 19e et le dbut du 20e sicle. L'historien
franais rappelle le discourse tenu propos
d' Hati; jusqu'au milieu du 20e sicle, des deux
cts de l'Atlantique. Ce discours pourrait se
rsumer ces phrases : Regardez ce qu'ils ont
fait de leur indpendance. Ils ne la mritaient
pas".
Tout en estimant que Hati se charge
souvent lui-mme de donner une mauvaise im-
age, le confrencier dplore la mthode
consistent colporter celle-ci aussi facilement
en l'absence de toute mise en context. "Si
chaque fois qu'on parle d'Hati, de temps en
temps on rappelait ce que fut l'histoire et la gifle
que donnrent les esclaves de Saint-Domingue
l'pope Napolonienne. Cela est inscrit dans
l'inconscient et pse aujourd'hui assez
lourdement dans nos relations avec Hati", de
l'avis du collaborateur du Monde Diplomatique.
"Imaginez dans les manuels d'histoire
des petits franais, on fait la gloire de Napolon,
un home invincible ayant gagn toutes ses
batailles, sauf la dernire videmment, sur les
champs de bataille, voire mme au Moyen Ori-
ent. a gacherait toute l'histoire si on disait
qu'une arme de ngres analphabtes avait battu
un de ses gnraux. a casserait la lgende".
Christophe Wargny estime donc que,
propos d'Haiti, la press franaise Est toujours
prisonnire de cette vision consistent procder
par mise en quarantine et par occultation. Cette
vision pourrait expliquer, selon lui, le fait qu' on
ne parle pas d'Hati de faon proportionnelle
ce que le pays mrite, ce qu'il fait et ce qu'il
souffre.
En rsum, le confrencier estime que
(voir Mdias/ 9)


BUSH...
(suite de la page 7)
Hamilton, president dmocrate de la commis-
sion des relations internationales la Chambre
des reprsentants durant la guerre du Golfe en
1991.
Par example, souligne-t-il, M. Bush
doit maintenant faire connatre ses intentions
vis--vis de l'OTAN. Certains allis restent
irrits par ce que M. Hamilton appelle
"l'exemple afghan". Aprs le 11 septembre
2001, les allis de l'OTAN avaient invoqu
l'article 5 du trait de l'Alliance atlantique,
dclarant que les attentats contre l'Amrique
revenaient une attaque contre l'ensemble des
19 pays membres. Mais les Etats-Unis avaient
finalement prfr se passer de OTAN dans la
guerre en Afghanistan..
Si M. Bush dcide de profiter d'un
Congrs acquis sa cause pour agir sans le
soutien des pays allis, "nous risquons de
connatre des moments difficiles", estime M.
Hamilton. "Cela rendra nos efforts contre le
terrorism plus difficiles", met-il en garde. AP


r


Dutch Caribbean Airlines


k


1-800-327-7230


tl = i t1I


I I


____


\-~iiiiii~---~--~----------I


. -







Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.41


I SANTE I


Un systme de

dpistage du sida

en 20 minutes
WASHINGTON, 8 Novembre Les autorits
sanitaires amricaines ont annonc qu'un
nouveau systme de dpistage du sida, qui donne le
rsultat en moins de 20 minutes, avait reu leur agrment
et qu'il pourrait devenir un instrument essential dans la
lutte contre l'pidmie.
"Ca sera un outil formidable pour nos conseillers
et pour les gens qui nous aident lutter contre le sida
dans notre pays et dans le monde", a dclar jeudi Tommy
Thompson, un responsible de l'Agence pour
l'Alimentation et les Mdicaments (FDA).
Le kit de diagnostic rapide OraQuick, mis au
point par OraSure Technologies, une entreprise de
recherches mdicales de Bethlehem, en Pennsylvanie,
fonctionne partir d'une goutte de sang prleve sur un
doigt et a un taux de fiabilit de 99,6%, selon les autorits
sanitaires.
Aprs son prlvement, le sang est mlang
une solution dans une prouvette. Le dispositif de
dpistage y est alors introduit. Si des anticorps du VIH-
1 sont presents, deux lignes violaces apparaissent dans
une petite fentre.
A la difference des autres tests, le nouveau
systme peut tre conserv temperature ambiante et
pourrait tre utilis en dehors des laboratoires et des
hpitaux.
Le vice-commissaire dela FDA Lester Crawford
estime qu' OraQuick sera particulirement utile pour faire
des examens sur les femmes enceintes prtes accoucher,
afin de prendre les measures ventuellement ncessaires
pour viter la transmission du VIH leur bb lors de
l'accouchement.
Les autorits amricaines esprent galement
que le nouveau kit les aidera, ainsi que leurs collgues
de l'tranger, dresser un tableau plus raliste de
l'ampleur de l'pidmie, afin de mieux sensibiliser les
populations au danger du sida.
On estime qu'un quart des 950.000 porteurs du
virus aux Etats-Unis ignorent leur condition et qu'ils
risquent de transmettre le virus, selon des donnes du
Centre pour la Prvention et le Contrle des Maladies.
Chaque anne, prs de 8.000 Amricains qui
font le test ne viennent jamais chercher leurs rsultats.
L'OraQuick, qui ne peut pour l'instant tre
utilis qu'en milieu medical et avec du personnel
spcialis, devrait commencer tre distribu dans 30
60 jours. (AFP)


le cancer de la prostate
Une consom
WASHINGTON, 5 Novembre Un rgime riche en de 53%.
ail, en chalotes et en oignons pourrait diminuer le risque "Cei
de cancer de la prostate de moiti, selon une tude sino- tate li la
amricaine publie cette semaine dans le "Journal de aulx tait in
1'Institut national du cancer". consommatic
Pour aboutir cette conclusion, les scientifiques ingres", sel
ont interrog 238 hommes.de Shanghai atteints d'un cancer que tude p
de la prostate et 471 indemnes de ce mal sur la frquence de au tmoignai
consommation de 122 aliments. L't
Selon les rsultats, les homes qui avaient mang 1'Institut nat
plus de trois grammnes par jour d'un aliment de la famille saint (NIH),
des aulx, avaient un risque diminu de 50% environ de Le c
dvelopper un cancer de la prostate que ceux qui en homes sur
mangeaient moins. La famille des aulx mondiale de
regroupe l'ail, l'chalote, l'oignon, la ciboulette et le poireau. I'homme apr
L'chalote semble tre la plus protectrice. Selon touche chaqu
les rsultats de cette tude, les hommes qui avaient mang surtout entire


WASHINGTON, 6 Novembre L'exercice phy-
sique, mme sans viser la perte de poids, a un effet bnfique
sur le cholesterol et permet de rduire les risques de maladie
cardiaque, montre pour la premire fois une tude
amricaine publie mercredi.
"Il faut comprendre que les patients n'ont pas
besoin de perdre du poids ou de se focaliser autant sur la
balance, mais ils doivent faire de l'exercice pour rduire
les risques de maladie cardiaque", a expliqu le cardiologue
amricain William Kraus qui a dirig l'tude.
En outre, c'est la quantit d'activit physique et
non un changement dans l'intensit de cette activity, qui
influe sur les niveaux de cholesterol, selon l'tude don't les
dtails sont publis par le New England Journal of Medi-
cine.
Les chercheurs de Duke University, en Caroline
du Nord, qui on men l'tude, ont galement montr que
l'analyse des lipides habituellement utilise par les mdecins
pour mesurer ce que l'on appelle le "bon" et le "mauvais"
cholesterol ne fournit pas les meilleures indications pour
dterminer les risques de maladie cardiaque.
L'lment le plus marquant de l'tude est le con-
stat que l'exercice physique a un effet positif sur le nombre


TRAITEMENT DU THEME HAITI

AU NIVEAU DE LA PRESS


(Mdias ... suite de la page 8)
la press franaise parle d'Hati A travers le prisme de son
histoire (l'histoire de France). Ceci n'exempte Pas bien
entendu les Hatiens d'un certain nombre de dfauts, a tenu
souligner Christophe Wargny, et de ne pas avoir russi
transformer une esprance trs forte en 1990-1991 en
ralisations plus concrtes et plus visible aujourd'hui. La
responsabilit est srement, a-t-il conclu, la responsabilit
de ceux qui peuvent avoir en charge le pays, mais est
aussi la responsabilit des trangers.

Intrt, diplomatic
Le deuxime panliste, Roosevelt Jean Franois,
a lui ax son intervention, comme nous le disions tantt,
sur le traitement du thme Hati au niveau de la press nord-
amricaine, en mettant l'emphase sur la priode du coup
d'tat militaire (Septembre 1991-Octobre 1994).
L'ancien correspondent de United Press Interna-
tional et de Canadian Press soutient pour 1' essential que le
traitement du thme Hati dans la press international a
suivi, pendant cette priode, l'intrt du pays en question.
De faon plus gnrale, il affirme que le traitement suit
exactement la diplomatic.
A titre d'exemple, Roosevelt Jean Franois
rappelle le trs vif intrt Que la press nord-amricaine a
eu manifester pour les "boat people" hatiens pendant le
coup d'tat. Il se souvient de ces journalists amricains
qui, sitt arrivs au pays, se ruaient vers les sites de con-
structions navales Logane, Sahira (Sud de Port-au-Prince)
plus prcisment, et Port-de-Paix (Nord-Ouest du pays).
De l'avis du confrencier, cet intrt pour les
rfugis n' taitpas d au fait que ces journalists voulaient
projeter une bonne ou une mauvaise image d'Hati, mais
tait de prfrence motiv par leur souci de confirmer des
informations concernant des problmatiques que leurs pays
respectifs, dans leur intrt, voulaient endiguer. voil
pourquoi, entire les boat people et le retour, ces deux thmes
ont fait l'actualit de 1992 1993 ".
Roosevelt Jean Franois relve plus loin le
fourmillement de journalists trangers l'htel Montana,
Port-au-Prince, la veille du dbarquement de la force
international en 1994. "De mon experience dejournaliste,
je n' avais jamais vu autant de confrres trangers se trouver


enunmme lieu pour traiter le mme sujet ". Le confrencier
se souvient aussi de la competition qui existait entire les
diffrentes chaines amricaines (CNN, ABC, NBC, etc.)
pour interviewer presque la mme personnel ".
Aujourd'hui, Hati ne faisant pas trop l'actualit,
les confrres trangers arriver au pays sont rarissimes,
constate l'ancien correspondent de UPI. Ils confident le
traitement, poursuit-il, des journalists hatiens qui ont le
plus souvent un statut de correspondent.
Roosevelt Jean Franois pense que le traitement
du thme Hati dans lapresse international, pendant le coup
d'Etat, a suivi l'intrt national du pays en question.
Ce n'est pas le State Department (Dpartement
d'Etat) qui appelle celui qui est responsible du Desk du
New York Times pour lui dire d'aller Sahira. Ce n'est pas
schmatiquement comme a. Mais dans la fonctionnalit,
on voit que le journalist qui vient ici reoit un log (une
feuille de route) de son auditeur. Celui-ci lui dit d'aller
directement en ces points. Et on sait que les officials ont
tendance se rencontrer. Il y a aussi les rservoirs de pense.
Ils disent pour Hati, voici l'intrt. Et la press amricaine,
au-del de l'objectivit, privilgie l'intrt national ".
Le confrencier note par ailleurs une certain
similarit entire le traitement du thme Hati par la press
amricaine et celui effectu par la press canadienne. Il im-
pute cette similarit au fait que la press canadienne suit en
quelque sorte la press amricaine. De mme que la politique
trangre canadienne suit galement, son avis, celle des
tats-Unis.
S' agissant de la press dominicaine, Roosevelt Jean
Franois constate qu'elle planche assez souvent sur le dos-
sier Hati. Parmi les thmes rcurrents dans la press
dominicaine, le confrencier souligne les questions
frontalires, les questions d'ordre conunercial, la prise du
pouvoir, la governance, et la question du traffic de
stupfiants.
Grosso modo, Roosevelt Jean Franois estime que
le pays fait l'actualit des moments prcis. Quand surtout
l'opinion publique international suivie de la diplomatic
manifestent un certain intrt l'gard de ce qui se passe
en Haiti. "Quand la diplomatic ne suit pas exactement ce
qui se passe, la press n'est pas tout fait intresse".
Les exposs ont t suivis d'un dbat anim et
enrichissant sur lequel nous nous proposons de revenir.


au moins un gramme d'chalote chaque
jour voyaient leur risque diminu de 70%.
nation d'ail quivalente diminuait le risque

tte reduction du risque de cancer de la pros-
consommation de lgumes de la famille des
idpendante de la masse corporelle, de la
on d'autres aliments et du nombre de calories
on les auteurs. Ces derniers admettent toutefois
rsente des limits, notamment sa dpendance
ge des interviews eux-mmes.
ude a t conduite par des chercheurs de
ional du cancer, des Instituts nationaux de la
et de l'Institut du cancer de Shanghai.
cancer de la prostate frappe en moyenne 21
100.000 dans le monde, selon l'Organisation
la sant (OMS). Cancer le plus frquentchez
s celui du poumon, le cancer de la prostate
e anne 30.000 nouveaux malades en France,
60 et 80 ans, et provoque 9.000 dcs. AP


et la taille des particles qui transportent le cholesterol dans
le sang. ,
Le cholesterol est un lipide qui doit s'attacher
des protines pour circuler dans le sang et nourrir les tissus.
La combinaison cholestrol-protine est appele
lipoprotine. Un niveau trop lev de ces lipoprotines est
associ au rtrcissement des artres et aux maladies
cardiaques.
"Il resort de notre tude que le cholesterol
transport par des protines plus petites et plus denses
semble causer des maladies cardio-vasculaires de faon plus
efficace que le cholesterol transport par des particles plus
grosses et plus pelucheuses", a expliqu le cardiologue.
"Nous avons montr qu'une quantit accrue
d'exercice augmente la taille des particles transportant
la fois le bon et le mauvais cholesterol", a poursuivi le
mdecin. "En utilisant de nouvelles mthodes pour mesurer
les particles transportant le cholesterol, nous avons
dtermin que tout exercise physique vaut mieux que pas
d'exercice", a-t-il ajout.
Selon lui, les tudes prcdentes sur les effects de
l'exercice sur le cholesterol n'ont jamais permis d'tablir
de lien car elles taient bases sur la measure des niveaux
lipidiques et non sur la taille des particles transportant le
cholesterol.
"Alors que plusieurs tudes montraient qu'un
faible niveau d' exercise peut amliorer les lipoprotines,
les donnes de notre tude suggrent que si le niveau
d'intensit de l'exercice a un effet sur les lipides, cet effet
est faible compar au rle beaucoup plus clair jou par la
quantit d'exercice", a encore expliqu le Dr Kraus.
Pour dterminer l'effet de l'activit physique, les
111 participants hommess et femmes), tous en surpoids,
n'ont pas t autoriss modifier leur alimentation pen-
dant les huit mois de l'tude.
Les rsultats sont fonds sur l'analyse des
changements dans le niveau de cholesterol des participants
qui taient diviss en quatre groups: grande quantit
d'exercice haute intensity, petite quantit grande
intensity, petite quantit intensity modre et pas
d'exercice du tout.
"Nous avons t surprise de voir quel point le
niveau de cholesterol se dtriorait chez les personnel ne
faisant pas d'exercice, accompagn de prise de poids et
d'une mauvaise sant gnrale. C'est caractristique de ce
qui est en train d'arriver dans la population amricaine", a
conclu le principal auteur de 1' tude.
Aux Etats-Unis, l'obsit touche plus de 30% de
la population et prs de 65% des Amricains sont en
surpoids, selon les derniers chiffres des Centres de contrle
des maladies d'Atlanta (Georgi,). (AFP)


LUTTE CONTRE LE VIH/

SIDA: Le Gouvernement

des Etats-Unis octroie un
don de $500.000,00 aux
Centres GHESKIO
(NOTE DE PRESS)
Dans le cadre de son engagement continue dans la
lutte contre le VIH/SIDA en Hati, le gouvernement des
Etats-Unis a octroy un don d'un montant de U.S
$500.000,00 aux centres GHESKIO (Groupe Hatien du
Sarcome de Kaposi et des Infections Opportunistes).
(voir VIH /10)


L'ail, l'chalote et l'oignon, trois

armes prventives naturelles contre


Page 9


L'exercice physique, mme sans

perte de poids, rduit le cholesterol


-~~~- -~ -








I PEOPLE I


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


Le Prince Charles accus d'avoir cherch
LONDRES, 10 l i n do~mesue a ps vu pr pe
Novembre- La famille royale a catcher le viol d'un dom estil'enqute a t abandonne. et
britannique est sous le feu de
rvlations de nature sexuelle en rafales,la plus grave tant day, avoir t viol en 1989 par un collaborateur de Les services du prince de Galles, au Palais St
qu'elle aurait cherch catcher le viol d'un domestique par confiance du Prince Charles, et accus la famille royale James, ont affirm que l'affaire avait fait l'objet d'une
d'avoir touff affaire.
un collaborateur du prince Charles. acnte gemen
George Smith, un ancient valet de chambre de la M. Smith raconte galement avoir t
famille royale, a affirm dimanche, dans le Mail on Sun- tmoin d'un "incident" entire un membre de la
g 11- _l J .... A.... J__ 1 1 .


Le Gouvernement

des Etats-Unis

octroie un don de

$500.000,00 aux

Centres GHESKIO
(VIH ... suite de la page 9)
Ces fonds proviennent du Programme Rgional de
la Carabe de l'USAID. De ce montant, une some de
dollars U.S. $200.000,00 sera utilis pour renforcer la
capacity institutionnelle des Centres GHESKIO qui
pourraient jouer un rle dterminant dans l'implantation
du Systme de Laboratoire National de Sant Publique en
Hati et de resource national pour le contrle des mala-
dies. Cette assistance permettra en outre cet institute de
constituer une banque de donnes pour la confirmation des
tests et des analyses sur la plupart des maladies infectieuses.
La deuxime tranche de ce don, soit U.S.
$300.000,00, servira consolider le rle de l'institution
comme tant un centre d'excellence reconnu l'chelle
mondiale pour la formation des professionnels de la sant
publique, dans les domaines de service clinique et de
laboratoire, ainsi que la formation des chercheurs impliqus
dans la lutte contre le VIH/SIDA en Hati et dans la Caraibe.
Les Centres GHESKIO qui travaillent de concert
avec l'Universit Cornell et l'Institut National de Sant
(NIH), ont ralis un nombre impressionnant de recherches
sur le VIH/SIDA au course de ces vingt dernires annes.
La quality du travail effectu, a valu au group d'tre class
par le NIH, organisme ouvrant sous la tutelle du Ministre
amricain de la Sant, deuxime sur les dix-neuf centres
qui, travers le monde, excutent la phase II des essais de
vaccins. Par ailleurs, pendant de nombreuses annes, les
Centres GHESKIO ont t considrs comme le laboratoire
de rfrence pour le Programme National de Contrle du
Sida. Avec le support du CDC/HRSA (Centers for Disease
Control Health Resources and Services Administration),
les Centres ont dvelopp un plan qui leur permettra de
devenir l'un des rseaux des centres de formation qui
pourrait desservir l'ensemble des pays du Bassin de la
Carabe.
Durant les vingt dernires annes, 1'USAID a
apport un appui au programme des Centres GHESKIO et
leur fournit prsentement une assistance financire pour la
formation et la supervision du personnel medical en vue de
mettre sur pied un rseau de conseil et de dpistage du VIH
dans les hpitaux dpartementaux travers le pays. En outre,
1' USAID compete sur les Centres GHESKIO pour jouer un
rle prpondrant dans les efforts qui seront dploys en
Hati pour prvenir la transmission du VIH de la mre
l'enfant.
i


aminue royale et un aomesuque au ralais au
dbut des annes 90.
L'hebdomadaire a indiqu ne pas
pouvoir, pour des raisons lgales, publier les
dtails de cet incident. Mais, affirme-t-il, s'il tait
rendu public, il portrait "un coup trs
prjudiciable la reputation de la monarchie".
George Smith avait racont pour la
premiere fois en 1996 ces incidents la princess
Diana, qui avait enregistr son tmoignage sur
une cassette. Cet enregistrement, qu'elle
conservait dans une bote avec quelques uns de
ses papers et souvenirs les plus prcieux, a
disparu.
Selon le Mail on Sunday, les fameuses
bandes ont t donnes Paul Burrell, l'ancien
majordome de Diana, par Lady Sarah
McCorquodale, soeur de la princess et son
excuteur testamentaire.
"La possession de ces enregistrements
signifierait que l'ancien majordome de Diana
serait une menace permanent pour la
monarchie", crit l'hebdomadaire, qui voque


l'hypothse d'un accord entire la famille royale et Paul Burrel
pour faire chouer le recent procs de 1' ex-majordome en
change des bandes.
L'acquittement spectaculaire de Paul Burrell,
poursuivi pour le vol de 310 objets ayant appartenu la
princess Diana, puis blanchi grce une intervention in
extremis de l reine d' Angleterre, suscite depuis plus d'une
semaine de nombreuses interrogations dans les journaux
britanniques.
Selon M. Smith, "le prince (Charles) a touff tout
ce qui s' est pass 1' poque. Il n'aurait pas voulu que cela
apparaisse" devant la justice lors du procs Burrell.
Le valet aurait quitt le Palais avec une indemnit
de 37.000 livres, contre l'engagement de ne pas parler de
l'affaire en public.
A l'poque, le Palais avait men une enqute in-
terne qui n' avait pas about, mais n'avait pas saisi la police,
qui n'en a entendu parler qu'en enqutant rcemment sur
1' affaire Burrell.
La police a alors ouvert une enqute mais la
victim, qui a souffert depuis d'une depression nerveuse,


Prince Charles, don't un ancien valet de chambre, George
Smith, qui affirme avoir t viol par un proche collaborateur,
accuse la famille royale d'avoir touff l'affaire


enqute interne et que le tmoignage de M. Smith
n' apportait rien de nouveau.
Selon la press britannique,le prince Charles serait
sous une intense pression, y compris de la reine, pour
congdier l'homme souponn de viol, mais ne s'est pas
rsolu le faire.
L'important,,pour la famille royale, est de mettre
fin au grand dballage, qui jour aprs jour depuis une
semaine fait la une des journaux, aliment par les chques
gnreux que la press scandals fait ceux qui publient
leurs confidences.
Parmi ces rvlations, celle que le fameux coffret
de Diana o se trouvait la mystrieuse cassette disparue
contenait galement des lettres du prince Philip adresses
sa belle-fille, la traitant de "traine" et de "putain", selon le
Mail on Sunday.
L'hebdomadaire News of the World cite pour sa
part le tmoignage d'un homme qui affirme avoir t l'amant
de Paul Burrell et qui assure avoir bnfici ainsi de visits
prives nocturnes de Buckingham Palace et de confidences
concernant la diplomatic britannique. (AFP)


Un demi-million de pacifistes
dfilent Fle Fustigeant la fois les Etats-Unis et la
d fi le nt Flore nce nouvelle resolution de l'Onu donnant l'Irak une
FLORENCE, Italie, 9 Novembre "dernire chance" de dsarmer sous peine de graves consequences, les
- Agitant des drapeaux de toute 1' Europe, protestataires ont dfil dans une atmosphere de carnaval, sur fond de
plus d'un demi million de manifestants ont musique diffuse par haut-parleurs et de lchers de ballons.
envahi samedi les rues de Florence pour Des jongleurs taient venus divertir cette foule don't les banderoles
dnoncer le risque d'une guerre contre taient rdiges dans une multitude de langues.
l'Irak. Les organisateurs, face l'importance de la participation qui
H a Ml[ mml


HOPITAL ALBERT SCHWEITZER
DECHAPELLE$, HAITI


, 1. Remembering the Mellons
Reminiscences from friends andfamily members regarding the
extraordinary story of William Larimer and Gwen Grant Mellon's
mission in Haiti, along with news and world views of
Hpital Albert Schweitzer
TAP-TAP RESTAURANT
819 FIFTH STREET, MIAMI BEACH
THURSDAY, NOV. 21, 2002 5:30 7:30 PM

Cocktails, hours d'oeuvres; donation $30
For more information, call 941-752-1525
Email ashaiti@kudos.net


Des centaines de milliers d'activistes anti-globalisation et de
pacfistes ont manifest sans violence samedi Florence
dpasse fortement leurs attentes (ils espraient 150.000 personnel
l'origine), ont donn le dpart de la march une heure plus tt que prvu.


Page10










Mercredi 13 Novembre 2002
I.ti't; e, a,-n,, YVT Iu~Nr AI


I LIVRES


Eloges de

La littrature hatienne et caribenne, fourmille
de publications lies de prs ou de loin aux migrants
hatiens. l serait important de les rpertorier de manire
systmatique. Il y va de l'avenir des jeunes "exils "
hatiens de la diaspora, souvent dsempars en terre
d'accueil (Miami, New York, Fort de France, Pointe--
Pitre, Cayenne...).
Les romans, pices de thtre, recueils de
pomes, essais et biographies abordant l'exil hatien,
pullulent. L'un des beaux travaux sur ce phnomne
d'expatriation et de dchirement aller-retour restera le livre
" L'EXIL : entire l'ancrage et la fuite "de la romancire et
critique Yanick Lahens.
Des livres d'auteur hatiens et caribens cernent
l'ex-le / l'exil des Hatiens dans ses diffrents paramtres :
" La march des les ", pomes (Ren Philoctte) ; L'ex-
le, pomes (Gary Klang) ; Zile nou, pomes (Michel Ange
Hyppolite) ; Mr crever, roman, (Franktienne) ; Un
ambassadeur macoute Montral, roman (Grard
Etienne), Le people des terres mles ", roman (Ren
Philoctte) ; De si jolies petites plages, essai de Jean
Claude Charles ; Hati, une et indivisible de Jean Casimir,
essai ... Les titres abondent. Les crivains des les
francophones voisines (Martinique, Guadeloupe)
explorent la migration hatienne. L'un de ces auteurs n'est


"l'Exil" par
autre que le romancier martiniquais Xavier Orville, dcd
mais toujours vivant dans notre mmoire. Nous l'avons
rencontr en Hati. Il nous a laiss l'impression d'un roi
mage de la Carabe. Son roman Le marchand de larmes "
s'inscrit dans les paradoxes du rel merveilleux antillais et
traduit un universe riche en rebondissements chaque
squence de l'intrigue.
Dans Le marchand de larmes ", il s'agit de
surmonter le vcu dans une Martinique porte tragiquement
par deux protagonistes ; Marie-Triangle, l'enracine
enferme derrire la perte de son enfant mort-n, et
Dieudonn, l'immigr hatien vivant des larmes
miraculeuses de Marie-Triangle. Chaque larme verse aune
function sacrale et mme libratrice. Dieudonn et Marie-
Triangle mourront. Mais une ralit post-funraire les garde
lies la Martinique.
Une ambiance funraire envahit le roman au point
que le lecteur se demand si la Martinique ne s' est pas mue
ici en une Ncropole baigne de larmes. Le rcit progress
par des rumeurs d'apocalypse insulaire : n ne s'tait jamais
vu tant de nouveaux morts la fois, et Marie Giono, qui
attendait chaque matin la fin du monde, se crut exauce.
Les mouches tournament autour des corps immobiles.
Soudain, l'un d'eux bougea. "Je ne sais pas s'il vivra,
dclara Pidry aprs l'avoir examin, mais si Dieu ne lui
tourne pas le dos ce sera un miracle ".


les textes
Presque toute l'atmosphre bouleverse de la
Martinique en proie des lamentations "est prsente ici.
Toute une instrumentalisation allgorique s'opre travers
" Le marchand de larmes o Dieudonn a une function
de magicien ou de gourou: "Dieudonn avec ses disciples
semit parcourir la ville. Au dbut, il vendit sept heures
du matin devant le march aux poissons ; huit heures
devant le lyce Schoelcher ; neuf heures sur les marches
de la grande poste; dix heures au palais de Justice;
onze heures devant la prison central. Il rserva 1' aprs-
midi aux quarters priphriques, Sainte-Thrse, Dillon,
Redoute ; Ravine-Vilaine, Didier, Bellevue. Il gurit Vic-
tor Varsier qui faisait des rves deux ttes. Il gurit Roger
Many qui n'avait plus d'ombre au-del de midi. "
Lerel antillais dans ses articulations et ses fas-
cinations fantasmagoriques investit pleinement le roman
et rappelle le dploiement panthiste de 1' criture d' Alejo
Carpentier.
Le rel merveilleux tel qu'explor dans ce livre
de Xavier Orville rpond presque aux mmes exigences
de l'imagerie tonnamment altre, transfigure et
sublime de la mmoire antillaise et latino-amricaine.

Dominique BATRAVILLE
dbatravillegY yaho...
(Collaboration spciale)


19 nouveaux membres du Peace Corps en Ha'ti
Le jeudi 7 novembre 2002 3 heures de l'aprs- nouveaux venus, le nombre de volontaires oeuvrer en Haiti
midi, l'ambassadeur amricain, l'Honorable Brian Dean s'lve ainsi 70.
Ce nou-
veau group de
volontaires
travaillera avec les
organizations non
Sgouvernementales
travers Haiti dans
Sales domaines tels
que la sant
Si ducative dans les
zones rurales, la

education
cologique. Les
Volontaires seront
e assigns aux
,-'.'.'' dpartements du
. Nord, du Nord' -
...-....... ...... Est, du Plateau
.-.... Central, de la
Curran, a prsid une crmonie de prestation de serment photo Yonel Louis/HenM Grand' Anse, de
de 19 nouveaux Volontaires du Corps de la Paix. Ce group l'Ouest et du Sud. Chaque Volontaire est affect une
est le 14me servir en Haiti depuis 1996. Avec ces 19 communaut pour une dure de deux ans.

HAITI-IMMIGRATION

Refoulement rgulier de ressortissants

dominicains au poste frontalier de Malpasse
Port-au-Prince, 7 novembre 2002 (AlterPresse).- sans visas", a indiqu AlterPresse un officer
Environ une vingtaine de ressortissants de la Rpublique d'immigration qui a voulu garder l'anonymat.
Dominicaine seraient refoules toutes les semaines par les Le 4 novembre dernier, elles taient 6 dominicaines
autorits du poste frontalier de Malpasse, a appris ce 7 sans papers tre refoules dans leur pays d'origine.
novembre AlterPresse. Gnralement, l'immigration haftienne transmet les
"Nous remettons quotidiennement aux autorits personnel concernes au commissariat de police de
dominicaines entire trois cinq ressortissants, pour la plupart Malpasse, lequel se charge d'emnnener les sans papers
des femmes, qui traversent la frontire, munies de passeports (voir Haiti-Immigration / 12)


HAITI-ECONOMIE

Un Agenda du
secteur priv

des Affaires
Port-au-Prince, le 7 novembre 2002 (HPN) -
Les reprsentants des associations patronales ont prsent
jeudi la press un Agenda du secteur priv des affaires
". Ce document d'une cinquantaine de pages analyse les
principaux obstacles au dveloppement des affaires en Hati
et fait des propositions et des recommendations spcifiques.
Agenda du secteur priv des Affaires est un
outil de dialogue avec le gouvernement en vue de crer un
environnement favorable aux affaires. Il se veut galement
un instrument de travail avec le secteur public sur les
diffrentes tracasseries administrative auxquelles doit faire
face le secteur des affaires.
Ce document, don't l'laboration a commenc en
septembre 2001, analyse 12 obstacles prioritaires, et
prsente 12 axes de recommendations. 20 associations
patronales ont particip cette ralisation. Plusieurs ate-
liers de rflexion ont t organiss travers le pays.
Les membres des associations patronales
reconnaissent que cet agenda doit tre dynamique dans le
temps. Dj, ils pensent son renouvellement priodique.
Maintenant qu'il estpubli, les hommes d'Affaires
hatiens travaillent 1' laboration d'une plaidoirie et d'une
politique de vulgarisation de cet agenda. Ils misent
essentiellement sur la press pour vhiculer ce message.
Marie-Claude Bayard, de 1' ADIH (Association des
Industries d'Hati), Frantz Large, de la CCIPSE (Chambre
de Commerce, des Industries et des Professions du Sud-
Est), Ralph Auguste, du CLED (Centre pour la Libre
Entreprise et la Dmocratie), Fritz de Catalogue, de 1' AAH
(Associations des Assureurs d' Hati), sont les personnalits
qui ont prsent ce jeudi ce document la press.
Philippe W. Lahens, galement present, a t le
conducteur de ce project. HPN


Marc Record Shop
LE PLUS ANCIENT DISQUAIRE DE LA PLACE CD's & Ta pes i
Les meilleurs oeuvres de: Liquidation de tours le CDs
SEPTENT: Lavi Gason, Souvenir d'anniversaire, Bonga, 5eme Hs 10 3s f
Commandement, 2 fois 20 ans, Mwen kw nan sa, Septent Ha1iens $10 3CDs for $25
dous, Les meilleurs bolros Vol I et II
TROPICANA: Antonia, Le ngre, Ti Dady, Lavi drol, Yolande, Popouri de bolros: vol I et II, vol I et Il at the Best Western,
Tropicana Gold etc... Les Ambassadeurs, Ensemble Select, Ansy Drose, Guy Durosier, Jazz des Jeunes, Roger Colas, Webert Sicot, Rodrigue
Million, Magnum Band, Skah-Shah (Les classiques), Eyma Achilles (cadeau de Noel), NU Look, Zenglen, Djakout Mizik, Zin, T-Vice, Konpa Kreyol.
Special CDs $5 Cassettes $2 Films Ha'tiens et Videos $15 2 pour $15
Ptes dentifrices: Sanogyl et Fluocaril. Comdie: Langichat, les collections Maurice Sixto.
Vous pouvez aussi commander par voie postal
1020 Rutland Road Brooklyn, NY 11212 Ibetween East 94'1 & East 95'h Streets) Phone #'s 718.953.2928 or 718.953.6144 Fax: 718.953.6641


tialenivarcn voiAviio.+


Page 11







I NATIONAL I


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


Visite de la Directrice

Gnrale de l'OMS


Port-au-Prince, 6 novembre
2002 -(AIIP)- Le Prsident Jean
Bertrand Aristide a reu mercredi au
Palais National la Directrice de
l'Organisation Mondiale de la Sant
(OMS), Mme Gro Harlem
Brundtland, qui a dbut mardi une
visit de 3 jours dans le pays.
Les discussions ont port
sur les problmes de sant auxquels
sont confronts les femmes et les
enfants d' Hati.
Le chef de l'Etat s'est
notamment dclar satisfait de la


faon don't la rencontre s' est droule.
Pour sa part, la Directrice Gnrale de l'OMS,
Mme Gro Harlem Brundtland, dclare reconnatre que le
pays fait face actuellement de graves problmes de sant.
Mme Brundtland a indiqu qu'elle va travailler
en vue de l'augmentation de l'argent dispos aider Haiti
dans le domaine de la sant.
La Directrice Gnrale de 1'OMS a promise de
rencontrer les responsables du "Fonds Global" contre le
VIH/SIDA, la Tuberculose et la Malaria en vue de
l'augmentation de l'enveloppe de 64 millions de dollars
destins Haiti dans le cadre de la lutte anti-sida.
Le Ministre hatien de la sant publique, Henry
(voir OMS / 16)


Refoulement rgulier de

dominicains au poste front
(Hati-Initigration .,. suite de la page 11)
Malpaso, de 1' autre ct de la frontire, certaines amliorations ont t observes au r
Ce phnomne est relativement nouveau dans le diffrentes institutions hatiennes qui se partagent
chapitre des relations hatiano-dominicaines, car on avait du post frontalier de Malpasse / Malpaso, non
tendance voquer jusqu' present un ensemble de cas de loin de Jimani : immigration, douane, police.
compatriots sans papers qui tentent de traverser la frontire Le cadre physique d'accueil est en tr
en vue de trouver des emplois de l'autre ct. rnov, des travaux d' assainissement sont
Il faut noter qu'aprs les critiques mises par des peinture est partiellement refaite, des poub
organizations hatiennes oeuvrant dans la zone frontalire, installes l'entre du poste frontalier et un pari


BIENVENUE


ressortissants


lier de Malpasse


iveau des
le contrle

ain d'tre
oprs, la
elles sont
kng est en


51


DISH Network vous propose une offre spciale et


Un systme satellite TV DISH Network
propos avant $99.00
est maintenant disponible pour...



Seulement $79.99

Pour un systme satellite TV DISH Network
(port inclus)



Installation professionnelle de base gratuite!


Votre compagnie de cable vous

offre-t-elle les mmes services?
Apprciez les programmes varis de TV5 :
Soccer, Films, Reportages, Emissions pour les jeunes et bien sr toujours 15
d'information en direct chaque jour !


Connect in French! C SH
NETWORK


Appelez maintenant!
Abonnez vous TV5 pour seulement $9.99/mois
Abonnez vous RFI pour seulement $1.00/mois


1-877-586-9675
www.kbs-tv.com www.dishnetwork.com


Nces
l'quipement


L'offre se termine le 31 dcembre 2002. Tous les prix, packages et programmes sont sujets des changements sans pravis. Des taxes locales et des taxes fdrales
Un engagement de 12 mois est requis. Une pnalit s'applique pour une annulation avant ce dlais. Tous les programmes DISH et .utres services fournis sont sujets
conditions de l'accord Residential Customer Agreement qui est disponible sur simple demand. Des restrictions peuvent s'apriiquer quant la disponibilit des q
Pour cette offre, une installation standard professionnelle comprend l'installation d'une antenne dish de 18" ou 20" et d'un modi c 2800 ou de son equivalent. Les clier
pas aux programmes DISH Latino, DISH Latino Dos, Amenca's Top 50. America's Top 100 ou America's Top 150 devront s'acquitter de $5.00 par mois au titre de droit
pour le programme international.Pour de plus amples dtails, consultez votre dtaillant Dish, les brochures Dish Network o0: le site www.dishnetwork com. Toutes les r
leurs propritaires respectifs. 2002. EchoStar Communications Corporation. Tous droits rservs. Photos foumies grce TV5.


train d'tre amnag prs du Lac Azuei. De mme, la
TELECO vient d'installer des tlphones publics et des
tlphones 1' administration du poste frontalier. En outre,
il y a une presence policire plus sensible, notamment
d' agents spciaux et de garde-ctes. De temps autre, des
patrouilles de garde-ctes hatiens sont constates sur le
Lac Azuei.
Il n' empche qu'il manque encore des interven-
tions pertinentes au del de la
barrire de contrle du ct hatien.
L'ambiguit qui persiste, fait qu'on
ne sait pas s'il s'agit d'un veritable
"no man's land" ou d'un
prolongement de spacee habitable
hatien. De toute faon, un
bidonville parat tre, en formation
et, depuis plusieurs annes, s'y est
lim ite install un march informed
d'ustensiles de cuisine, de boissons
alcoolises et de nourriture. Les
vendeuses viennent en gnral de
Fonds Parisien, section communale
de Ganthier, dernire localit avant
Malpasse.
D'autre part, des taxes
informelles continent tre perues
la discretion de certaines autorits
sur place, sans que les voyageurs ne
sachent exactement les lois y
affrentes ni la destination de tels
prlvements.
A propos de frontire
haitiano-doininicaine, les taxes
perues du ct dominicain different
d'un poste frontalier l'autre : un
voyageur qui laisse Haiti paye 10
dollars amricains l'immigration
dominicaine de Malpaso, tandis
qu'il payera 15 dollars amricains
l'immigration dominicaine de
Dajabon (du ct de Ouanaminthe,
dans le nord).
Les autorits hatiennes et
dominicaines n'ont encore annonc
aucune disposition l-dessus. Rien
n'a encore t dit non plus sur les
nombreux cas de compatriotes don't
les visas obtenus 1' anne dernire au
consulate dominicain ont t dclars
bulletins "falsifis" par les autorits
dominicaines. Cependant, les
responsables dominicains ont
rcemment apport des
changements notables en ce qui
concern l'accueil des demandeurs
de visas dominicains auprs du
consulate de la Rpublique
Dominicaine Ptionville (Est de la
capitale.
De temps autre, les
Hatiens vivant dans les zones
S frontalires entreprennent, avec
succs, des movements de protes-
Isite l'achatde station pour porter les autorits
ou une offre spciale dominicaines adopter d'autres dis-
peuvent s'appliquer positions plus couples pour le pas-
aux terms et sage en territoire voisin. [rc apr 07/
uipements DISH.
nts ne s'abonnant 11/02 14:30]
t d accs au service
marques appartiennent


Page l2


La Directrice Gnrale de l'OMS et le ministry H.C. Vltaire


L~ -~-~------~------~-----~----~-


i








Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.41


Rad
Sori-de-Paix
tdio Etincelles
105.9 FM StereO
92 Rue Benito
Sylvain Port-de-Paix,
Pour tous vos
messages publicitaires
dans le Nord Ouest, une
seule radio, le rseau
dpartemental.

Radio Sonic FM
91.9 FM streo
24 Champ d'Aviation
Port-de-Paix, Haiti
C'est le rseau de
l'Information et de la
Formation.
de-Paix, Hati


Chicago
Radio l'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch
4:20
Module franais
bulletin de nouvelles
Lionel Chry
4:50
Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
Tl 516 333 1487

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
Midi
Hati
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Haiti en Marche









En vente ds le mercredi
Miami, Port-au-Prince,
Gonaves, Chicago
Boston New York
Montral, Paris Bruxelles
Berlin, Genve...
Pour tre four
avec l'actualit,
abonnez vous
en nous
appelant:
Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 168 /96
New York
914 358 7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514 337 1286


02 Coiffeur

so ORIGINAL
,e BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAY BEACH,
FL 33444
Tl: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bl Foucht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!

Boulangerie



Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Hati
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
Tl: 402-4685
403-1958


From: fabius saint-
louis

To:

Date: Thursday,
November 7, 2002
Subject:
demand
d'information
Je m'incline pour
presenter l'quipe de la
direction toutes mes vives
flicitations.Je peux
me presenter comme un
simple serviteur du
C.E.P.R.A.C.Le
voeux de ma requte est
tout simplement de
m'informer aupres
de la direction du
journal sur la possibility
d'avoir un exemplaire du
numro du
mercredi 9 Mai 2001 en
vue d'en avoir l'article
titr:Apothose
musical et
thtrale Saint-Marc
mettant en relief nos amis
Rassoul et
Fritz Valesco ainsi
que le coordonnateur du
CEPRAC,Mr Jolly Fabius
Saint-Louis.
Esperant que ma
demand sera satisfaiteje
vous prie de bien vouloir
accepter mes
solutions distingues et
mes sentiments dfrents
et devous.

Fabius Saint-Louis
P.S.:On peut nous
faire la response
'"jolly_f@hotmnail.com"ou
taihti.cupc a ,c@y.al


(itv of


:e Mdecin

Dr Enock Joseph
Obsttrique Gyncologie
Accouchement Opration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature les trompes
CirconcisionCureage 'Tous
les tests pour l'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd1 Avenue
Vertires Shopping Center
(305)751-6081

POLYCIiNIQU
de la Rue Grgoire
45 RUE Grgoire
Ption-Ville
JEAN CLAUIDE
DESGRANGES,
Mdecine Interne
T Griiatirie
rl: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00- 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin
des Dalles
No 24
Tl: 245-6489
245-8930


Axv i s
Nous,
Stanley et Lianna
Pierre-Charles
demeurant et
domicilier
Montral,
hritiers d'
Emmanuel
Pierre-Charl es
dcd le 14
janvier 2002
tenons aviser le'
public que tous
actes concernant
ses oeuvres
faisant parties de
notre heritage tel
que, achat, vente
ou publication de
livres devront
faire l'objet de
notre
consentcmeneit."


AMor y
Sabor con
Luchiani

Les plus belles
chansons latino

TOUS LES SOIRS
7:00 8: 30PM


Melodic
103.3 FM


Miami


i ;.,n,;


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902-
Boujolly Records
13148 West Dixie
Ilighway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Illighway
305 940 9070
B & L Super'market
& Produce
12041 West Dixie
Ilighway Iliaiiii
305 893 0410 -
Eclipse
Coiimmiunication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616

et...
dans la plupart
des magasins de
Little HLaiti


Kompa Guide -
Coinmciiioritc theI
Bic.eiitennial of
Toussaint
Louverture's Death
By Celebrating His
Life

Laniiches Worldwide
Celchrationi and historic
2003 Tri p


On April 7, 2003,
over a million laiti an-
Ainericans froin lie New
York M-etro area will
observe (lie 200thl Anniver-
sary ofl the dcitli of
Toussaint Iouverture,' tlihe
Father of Ilaiti's Indepen-
dence. A historic Irip to
Fort de Joux, Fraince,
where he died April 7,
1803, will initial the
worldwide celebration ofl
his Life, leading to .January
lsl, 2004 \wlicii nlaiti
celebrales its biccitennial
year of Indclpndence.

Toussain t .ouiverturel
is kow\vn as the I first 131ack
General ol hlie Frencli
Ariny, thle First HIackk
Leader ol a viiclorioius
slave revolution, lie Fathler
of I laiti's Indepentdence,
the First Black lIRepublic of
the world. llis coiiageouss
actions would lialer spark
anti-sla'ery sentimienti and
thle prohibition of hlie slave
trade in llie Lnitlcd states iin
1807, and in thie 'arib-
beam.

Starting lit winter,
and coniitiiing t Iliroiiugh (lie
end of .laiiiimiry 2i04.,


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompmno Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
Tl. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompniio Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North FIagler Ave
Pompano Beach
Fo 330608
954-941-7004
Del's Corner
Your everyday store
Service, Quality. Price
1448 N. State Road 7
Lauiderhill, F133313
954-585-0711


Kompa Guide will be
ringingi to the local
Ilaitian coiiununity special
cultural and entertainment
events that will bring the
conmmuniii ty together.
Events such as the first
Miss Haiti-USA, the first
International Creole Expo,
and Konpalfest 2, a
celebration of llaiti's music
and Culture, have already
spread the joy of the
llatilu culture to everyone
iii the New York area. As
April 7, 2003 draws near,
other educational aind
entierainment activities are
scheduled that will
continue to celebrate the
llaitian culture, art, music,
blood, history and more...to
the end of January 2004.

The highlight of
these celebrations is the
April 3 through 10, 2003
historic trip to l'uis,
I.ourdes, and I'ort de Joux
Castle, where Toussai nt
spnit his linal days. Other
events iiiclude;

1. An Essay contest
open to students, winners
will travel to Fort de Joux
2. Coordinate a 300
nieimber delegation to Fort
de Joux
3. Weekly television
and radio segments on
l latian Ilistory
4. Ctlluiral show and
reception in New York,
March 29, 2003
5. Receptioin and
Symposium iin Paris, April
8, 2003


Eclqipnaent to diagnose hearing problems"
( B i-an.ls: IMaico, Iinteracoustics, Otodynamics...)
Contact Iolanda at tel:
786-293-8448 fax: 786 293 8447
e-nmail: audiousa@ bellsouth.net


According to
Gina Faustin, organizer
of these events and well
known talk show host,
"this is once in a
lifetime opportunity to
be a significant part of
history and to pay
homage to the man of
the millennium "

For more
information on the
celebrations or to
register for the historic
trip, please call Gina at
(718) 949-7772. Visit
www.ginasweekend.com.
###


visit: http://
www.ginasweekend.com
Education
through Entertainment!


Au
Bon
Vieux Tempsr
avec Captain Bill
et Doc Daniel

Plusieurs
dcennies
de succs
populaires
hatiens



MELODIES
103.3 FM
3:00 PM
tous les jours


Pagel3


Points de Vente Hati en Marche


D o a n t i,


T'rrt aiir1drrlal


iviijclhi roImpano ILJII.j eLjCSI -- ui t Lnuuui un




`---, ---~---~---- J


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tl.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, F1 33311
Tl: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846.
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, F1
33444 Tl:
561-272 3556

Si vous dsirez
vous aussi vendre
notre journal, appelez
le
(305) 754-0705


--- ---- 1 .


[1


I







, HA TTITUS Mercredi 13 Novembre 2002
14 -C l 1Ha'iti en Marche Vol. XVI No. 41

La lre Dclaration de l'Ambassadeur Roger Noriega
(Nrie'ga I ... suite de la page 5) La resolution 822 exhorte galement le mais non sous l'inculpation de complicity dans les
simultanes centre l'Acadmie de Police Nationalc et centre des coin- governments haitien assurer un climate de acts de violence du 17 dcembre. Toutefois, il s'est
nussariats de police se sont produites dans diffrentes regions du pays scurit et de confiance propice la tenue chapp de la prison au dbut du mois d'aot avec
occasionmlut la mort de plusieurs personnel, y comprise de certain officers d'lections libres et honntes en 2003. Elle a ix quelques 150 autres criminals (y comprise ceux pas-
de police. le 4 novembre come la date laquelle un Conseil sible de la prison vie pour participation dans des
Le 17 dcembr, le Palais National a t attaqu et une parties du Electoral Provisoire crddible, autonome et impar- meutres caractre politique).
Palais brivement occupe par les assailants. Le mme jour, une srie tial devrait tre form. Le gouvernement a failli dans sa prise de
d'incidents coordonns ont eu lieu Port-au-Prince et dans d'autres villes Les Etats-Unis ont appuy fermement la measures adquates pour empcher la fuite de ce
du pays, au course desquels les bureaux des parties politiques de l' opposition resolution 822 de 1'OEA. Avec le Canada, la dangereux prisonnier. Les gangsters [chimres]
ont t saccags, et les residences prives de certain membres de CARICOM et les autres nations membres, nous mieux arms que les forces de police ont men un
l'opposition endommages ou dtruites. avons jou un rle crucial, en facilitant les assault bien planifi contre la prison et d'autres
Ces violent incidents de juillet et de dcembre ont ngociations qui ont dbouch sur l'adoption de la tablissements locaux.
considrablement entrav les efforts de 1'OEA dans la recherche d'un ac- resolution 822 de 1' OEA. Le gouvernement n'a rien fait pour r-
cord entire la Famni. Lavalas et l'opposition pour mettre un term la crise Il est impratif que le gouvernement incarcrer Mtayer afin de poursuivre le procs intent
dcoulant des lections de mai 2000. La resolution 806 a appel le haitien respect pleinement les dispositions des centre lui, bien que certain efforts ont t entrepris
gouvernement haitien poursuivre avec diligence tout effort capable de resolutions 806 et 822. Le 4 novembre arrive a pour apprhender d'autres fugitifs.
rtablir un climate de scurit. La resolution 806 rclame entire autres: grands pas. C' est la date fixe par la resolution 822 Prenons aussi le cas de Brignol Lindor, le
-une enqute approfondie et indpendante autour des incidents pour la formation du Conseil Electoral Provisoire. journalist assassin en dcembre 2001. La rcente
du 17 dcembre; Toutes les parties concernes l'opposition, la inculpation de 10 suspects dans le cadre de l'affaire
-des poursuites judiciaires contre toutes personnel, et la communaut iiterniationale, les organizations non Lindor est un pas positif. Mais un official de Petit
rvocation si ncessaire, de tous officials du gouvernnementjugs complices gouvernementales, et plus important, le people Gove, membre de la Famni Lavalas, don't les propos
dans les actes de violence du 17 dcembre; haitien ont les yeux braqus sur le gouvernement avaient incit la violence contre Lindor ne figurait
-une enqute approfondie des crimes caractre politique, et haitien pour des signes concrets l'approche de la visiblement pas parmi la liste des dtenus. Certains
-rparations aux institutions et aux individus ayant subi des date butoir. rapports des mdias haitiens font tat d'une ventuelle
dommages suite aux violent incidents du 17 dcembre. Malheureusement, le gouvernement mise en liberty de certain suspects par le juge en
L'Organisation des Etats Amricains a ainsi adopt la resolution haitien n'a pas respect ses engagements. charge de l'enqute. Si c'est le cas, cela ne fera que
822 le 4 septembre 2002. Ce faisant, elle y a incorpor les clauses de la L'OEA a men une enqute autour des retarder la resolution de cette affaire.
resolution 806 et a spcifiquement ritr les exigences de cette dernire, vnements du 17 dcembre et oui le Deux ans aprs l'assassinat de Jean Domin-
telles que dcrites ci-dessus. Par ailleurs, elle y a incorpor de nouveaux gouvernement haitien a particip, cet effort. ique, trs peu d'efforts ont t entrepris dans cette
engagements pris par le gouvernement haitien, notamment: Toutefois, le gouvernement doit lui-mme affaire. Quelques tmoins ont t entendus, mais le
-la publication d'un rapport sur les efforts entrepris pour prsenter son rapport final en ce qui concern les gouvernement a permits que le mandate du juge en
apprhender les persoines impliques dans les incidents du 17 dcembre; incidents du 17 dcembre comnue stipul par la charge du dossier arrive expiration et a attend
-le enforcement du programme et de la politique de resolution 822 et doit galement engager des plusieurs mois avant de noruner un nouveau juge.
dsarmement; et poursuitesjudiciaires. De plus,les enqutes autour Dans son rapport prliminaire 1'OEA
-l'implmentation pleine et entire des recommendations faites des crimes caractre politique sont loin d'tre concernant les incidents du 17 dcembre, le
en ce qui concern l'amlioration des droits humans et la protection de la achevs. gouvernement haitien dcrit certaines des measures
press, tel qu'exig par la commission d'enqute de l'OEA dans son rap- Finalement, malgr certain -coups dans prises par le gouvernement en ce sens. Nous
port relatif aux vnements du 17 dcembre. le processus d'indemnisation, les ddom- admettons que certaines measures ont t prises.
__ magements restent tre pays en Toutefois, je dois mettre l'emphase sur l'importance
totalit toutes les parties. d'obtenir des rsultats et de bnficier d'une justice.
LBo by E x ps es efforts entrepris par Ce n'est pas suffisant que le gouvernement ritre
y le gouvernenient pour mettre fin des tapes prises par le pass, particulirement quand
l'impunit, un point important de certain des progrs raliss vont dans le sens inverse.
Rapidit Confiance et les Meilleurs Taux la resolution 822, constituent un Le gouvernement doit entreprendre des ef-
baromtre de ses engagements vis- forts tangibles dans tous ces cas.: C'est seulement
i c'est pronto'pronto a-vis de l'autorit de la loi. aprs de telles constatations que nous pourrons dire
Ici cest pront cpron alheureusenient, sur certain as- que des tapes ont t franchises vers l'tablissement
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137 305-758-3278 pets cruciaux, le gouvernement de l'autorit de la loi.
semble faillir sa mission face Nous reconnaissons galement que des
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798 l'impunit. tapes positives ont t franchises dans le paiement
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295 Prenons par example le des ddoimmagements. Le Ministre de la Justice a
300 B4cau s d' iAmiot Mtayer, alias rencontr les avocats des victims pendant t et un
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448 Cubain. Le gouvernement a ant agenda a t tabli pour les rclamations.
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216 ce dernier au mois de juillet 2002, A la mi-septembre, le gouvernement haitien
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936 (voir Norega 1/15)
7177 rue St Denis Montreal Qubec H2R2E3 514-270-5966 id lti Sv
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245 R ap d Ser
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925 A agency c.
Wulfs rd of East across Windsor park /,a
Nassau Bahamas 242-322-6040 12762 West Dixie Highway
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 WestAtlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100 North Miami, FL 33161
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573 C ell (786)262-0149
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami F 33169 305-654-2800 Fax (305)891-9151
506 1lth Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478 Immigration Services
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896 Traduction et Recherche de documents
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552 Affidavit de support
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166 Carte de travail
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787 Notary public
Downtown Providenciales Job Placement
N. Miami Beach FI 33162 305-945-1390
Buered Paza near Sotia Bank Photo Passeport Residence, Identit
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172 Free income tax with fast refund
- i J* Auction services
Le nombre de nos succursales augmente... Photocopy & Fax Service
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto o Serv
S. Immigration Services
En plus des operations de transfer a argent
Boby Express se charge de faire parvenir dans l'immdiat vos Emmanuela Biamby
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products & Ernst Antoine Jean
alimentaires. Boby Express, Paralegal

. c'est galement une carte de tlphone
don't la ligne d'acces
n'est jamais occupe ~
Boby Express (G)91


- C'est tout simplement No 1 !


L







Mercredi 13 Novembre 2002
iati en Marche Vol XVI No.41


I HAITI-US I


NORIEGA
(Noriega I ... suite de la page 14)
a entam le processus d'indemnisation, mais sans explication
aucune- le gouverement aimpos de nouvelles exigences (telles
que prsenter les titres de proprit); a remis sur le tapis la ques-
tion de ce qui tait d aux demandeurs, et a propos de dterminer
et de choisir quand les victims devraient tre payes. Nous
croyons comprendre que certaines rclamations ont t payes
en parties quelques parties de l'opposition, tandis que les
pourparlers avec d'autres tranent en longueur.
Le dlai imparti pour tablir le calendrier des
rclamations a caus certaines confusions et a quelque peu sap
la confiance place dans les intentions relles du gouvernement
de payer les ddommagements dans leur intgralit. Le
gouvernement doit faire tout ce qui est possible pour parvenir
un accord avec l'opposition et payer la totalit des rclamations,
sans imposer de nouvelles conditions ou exigences. Ce n'est pas
simplement une compensation de aux victims, c'est un en-
gagement non respect envers la communaut international.
Il est absolument essential que le gouvernement haitien
rgle les diffrends causs par les incidents du 17 dcembre. S'il
ne le fait pas, la participation de l'opposition la formation du
CEP deviendra problmatique, ainsi que la perspective d'avoir
des lections libres et honntes l'anne prochaine. Nous
exhortons le gouvernement clarifier la situation et payer les
ddommagements aux victims.
Considrons un autre important aspect, le gouvernement
amricain est profondment du de la cooperation haitienne en
matire de lutte contre le traffic des stupfiants, et est trs concern
par l'implication de la police dans ce traffic.
Operation Ouragan II, un effort conjoint haitiano-
amricain conduit rcemment dans le nord d'Haiti a t une
dception et un chec il n'y a eu qu'une arrestation et la saisie
d'une minime quantity de drogue. Les informations relatives
aux arrestations devant tre faites et aux maisons devant tre
perquisitionnes ont t divulgues par la police. Par ailleurs,
des officials lus du nord ont activement travaill contre le
droulement de cette operation.
Nous estimons qu'environ 15 pourcent de la cocaine
qui arrive aux Etats-Unis transit par Haiti. Haiti est un point de
transit pour la cocaine, et cette situation a tendance augmenter
au lieu de diminuer.
Notre cooperation actuelle avec Haiti est limite car, en
gros, nous n'avons pas confiance en la Police Nationale. Il y a
trop de hauts grads de la police qui sont activement impliqus
dans le traffic de la drogue et d'autres qui font semblant de ne
rien voir et de ne rien y comprendre.
Il faut un nettoyage au sein de la force de police avant
que nous puissons considrer une cooperation systmatique avec
le gouvernement, dans le cadre de la lutte contre les stupfiants.
Notre ambassade Port-au-Prince a demand au gouvernement
Aristide plus d'une fois de destituer les officers de police
impliqus dans le traffic illicite de la drogue. Certains l'ont t.
*Nous savons qu'il y en a d'autres; nous savons qui ils sont, le
gouvernement le sait galement, et eux aussi doivent
ncessairement partir.
Quand de simples citoyens haitiens voteront en 2003,
-rien ne sera plus important que de pouvoir jouir d'une libert
exempte de toute intimidation et de toute violence caractre
politique. Ce sera un facteur dterminant en vue d'une large
participation aux lections.
Vu la prdominance des bandes armes dites "chimres"
criminalss) oprant sous les directives d'organisations populaires
lies la politique, assurer un environnement scuritaire ne sera
pas une tche facile. Mais c' est une tche que le gouvernement,
avec le soutien de la mission spciale de I'OEA. et de la
communaut international, doit entreprendre. Pour organiser
des lections libres et honntes en 2003, il faut absolument que
cette entreprise soit russie.
Le president Aristide et des officials de haut rang du
gouvernement haitien doivent s'engager publiquement, le plus
nergiquement que possible, exhorter les organizations
populaires rejeter la violence, et appeler la police cesser de
rprimer par la force les manifestations lgitimes.
La Police Nationale doit inluctablement servir comme
principal moyenpour garantir la scurit des lections. Uneforce
de police mal forme, en sous-effectif, et corrompue ne saurait
tre la hauteur de cette tche.
L'actuelle promotion de quelques 870 cadets en forma-
tion l'Acadmie de Police offre la perspective d'avoir des
effectifs additionnels pour garantir la scurit des lections. Les
Etats-Unis et la communaut international sont disposs fournir
une assistance technique la police de sorte qu' elle puisse jouer
un rle dterminant, sous la supervision d'un CEP credible et
neutre, dans 1' accomplissement de sa tche d' assurer la scurit
des lections de 2003.
Une assistance plus largie la Police Nationale d' Haiti,
dans le but de crer une force plus professionnalise et
indpendante, dpendra de la volont politique du gouvernement
Aristide combattre la corruption et empcher la politisation
de la police en respectant les rgles internes de la PNH en ce qui
a trait au recrutement, aux promotions et aux affectations.
Un autre lment crucial la scurit peut-tre le plus
difficile le dsarmement. Les progrs dans le cadre d'un plan
efficace sont essentiels. La mission spciale de 1' OEA est prte
travailler avec le gouvernement haitien sur une base prioritaire
en vue de crer et excuter un plan, mais aucun plan ne sera
efficace sans un engagement former du gouvernement haitien.
Le Gouvernement d'Haiti doit tre prt adopter des
measures difficiles et impopulaires en exhortant les personnalits
municipales, particulirement les maires, et les organizations
populaires ainsi dnommes, dposer les armes et s'abstenir
de les utiliser. Par ailleurs, le gouvernement doit renforcer le
plan de dsarmement une fois labor.
En ce qui a trait au dsarmement, nous croyons
comprendre que le 10 octobre, cinq des neuf organizations de la
socit civil qui doivent designer des membres pour la forma-
tion du CEP ont crit au president Aristide lui recommandant de
faire une requte formelle auprs de la communaut international
en vue d'une assistance au plan de dsarmement et au plan de


scurit pour les lections. Jusqu' date, il n'y aurait
pas eu de rponse.
Bien entendu, nul ne s'attend ce que le
dsarmement se fasse rapidement, mais une champagne
efficace aura peu de chance de succs sans un effort
haitien soutenu de la part du gouvernement haitien,
ce que nous conseillons vivement le gouvernement
de faire avec 1' appui de la communaut international.
Laissez-moi border un autre important as-
pect de nos relations avec Haiti les relations
conomiques et assistance humanitaire.
Les Etats-Unis reprsentent le plus grand
donateur international d' Haiti et ceci depuis plusieurs
annes. Nous avons allou plus de 120 millions de
dollars d'aide Haiti au course des deux dernires
annes, et prs d'un billion depuis le retour du
president Aristide au pouvoir en 1994.
Notre aide se fait principalement par le biais
d' organizations internationales non gouvernementales
bien ctes qui travaillent avec des homologues locaux
pour assurer que notre assistance aille aux dfavoriss.
Nos programmes d'assistance financent les soins
maternaux et infantiles, la prevention du Sida, la sant
reproductive, l'ducation primaire, le dveloppement
agricole, 1'aide alimentaire, les programmes relatifs
la dmocratie, parmi tant d'autres.
Ce niveau d' assistance peut vous surprendre.
Certains cercles aiment parler d'un certain "embargo"
sur 1' assistance Haiti et rendre cedit "embargo"
responsible de tous les maux d' Haiti.
Corrigeons ces mauvais dires:
De l'poque des lections lgislatives
controversies de mai 2000 la date du 4 septembre
2002, date de 1'adoption dela resolution 822 de 1' OEA,
il y avait eu un consensus parmi les donateurs
potentiels et les institutions financires internationales
que de nouveaux prts ne seraient allous qu' la con-
clusion d'un accord entire le gouvernement et le group
de 1' opposition, la Convergence Dmocratique, en ce
qui a trait aux modalits de resolution de la cruise,
savoir qui devait siger au Snat.
S L'Organisation des Etats Amricains a jou
un rle capital de mdiateur et plusieurs reprises en
2001 et en 2002 on est parvenu tout prs d'une
resolution de la crise. Il n' y a aucun doute que cette
motivation de renouveller le financement a t la
base des ngociations entire les deux parties et cette
mme motivation tait crucial aux ngociations sur
la resolution 822.
S L'emploi de conditions relatives une
governance de base est monnaie courante chez les
bailleurs de fonds. Aprs la resolution 822, toutes
conditions appliques pour des prts futures Haiti
ne seront pas dilfrentes de celles appliques dans
d'autres pays -politiques macro-conomiques solides,
responsabilit fiscal, transparence dans la
governance, etc..
En gros, malgr la suspension des prts
accords Haiti par les institutions financires
internationales, Haiti a continue recevoir une aide
substantielle de la part des Etats-Unis et d' autres pays.
Haiti continue de bnficier de gros versements
dpassant les 700 millions de dollars par an des Etats-


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour routes les occasions

* Reception de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection tlphonique chez vous
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 7:30 pm


* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pur la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram Money Order


Denis/Joujou


* CD's (Compas, Racine, Evanglique)
Zouk, franais, amricain
* Video's (hatiens, amricains, documentaires,
dramas)
* Produits de beaut
* Produits pour cheveux


Page 15


305757 4915 31272 3ff( 757' 4915

FADKIDJ VARIETY STORE
Efggp -r-- --c -- -


iiai __t& v _L u V A 1


Unis, de la diaspora haitienne plus d'un demi million
d'Haitiens sont residents des Etats-Unis. Haiti continue
galement de bnficier de l'migration aux Etats-Unis -
quelques 45,000 Haitiens ont migr lgalement aux Etats-
Unis au course des trois dernires annes pour commencer
une nouvelle vie.
En conclusion, je voudrais ritrer que les efforts
du gouvernement dans l'excution des resolutions 806 et
822 sont dcevants. Il est dcourageant de constater que le
gouvernement Aristide ne fait pas davantage pour respecter
ses engagements.
Sur presque tous les fronts que ce soit en rapport
au compte-rendu dtaill des measures prises en rponse aux
violent incidents de dcembre dernier, qu'il s'agisse de
mettre fin l'impunit, que ce soit en ce qui a trait au
dsarmement, aux ddommagements, la lutte contre les
stupfiants, la scurit pour les lections -le gouvernement
ne s'est pas assez engag et n'a pas agi avec assez
d' efficacit.
Le gouvernement haitien doit faire davantage pour
respecter les exigences des resolutions de 1' OEA et les en-
gagements pris envers son people. S'il ne le fait pas, Haiti
sera confronte un avenir menac.
Je voudrais terminer en exprimant une fois de plus
notre inquitude propos d'Haiti, tout comme je l'ai fait
au dbut de mon discours.
Nous avons des inquitudes en ce qui a trait au
bien-tre du people haitien; nous avons des inquitudes en
ce qui concern l'efficacit et la lgitimit des institutions
qui portent encore les stigmates des lections controversies
de mai 2000, et nous avons des inquitudes en ce qui a trait
la rticence de 1' administration Aristide de respecter ses
engagements pris envers 1'OEA, les tats membres de
1'OEA, et envers le people haitien.
Le gouvernement a pour responsabilit premiere
d'aborder les problmes politiques et conomiques d'Haiti.
Il est grand-temps pour le gouvernement de re-
specter ses engagements et de raliser le potential de ce
people si cratif et dynamique qui aspire, comme nous, la
dmocratie et l'opportunit conomique.

Merci.


EXTRAIT DE LA DECLARATION DE M.
OTTO REICH, ASSISTANT SECRETAIRE
D'ETAT POUR LES AFFAIRES DE
L'HEMISPHERE OCCIDENTAL,A LA
FOUNDATION HERITAGE
Le 31 octobre 2002
Haiti est un autre example de pays o des lections
elles seules ne sauraient engendrer une dmocratie. En
Haiti, le gouvernement d'Aristide fait face la perspective
de perdre sa crdibilit et salgitimit. Le gouvernement
doit respecter les resolutions de 1' OEA et ses engagements
envers son propre people.
Sur presque tous les fronts que ce soit en rapport
au compte-rendu dtaill des measures prises en rponse aux
violent incidents de dcembre dernier, qu'il s'agisse de
mettre fin l'impunit, que ce soit en ce qui a trait au
dsarmement, aux ddommagements, la lutte contre les
stupfiants, la scurit pour les lections le gouvernement
(voir Noriega I /16)







Page 16 [


HAITI-US


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.37


La 2e Dclaration de l'Ambassadeur Roger Noriega


(Noriega II ... suite de la page 5)
Inter-Amricain, discours quej' ai distribu toutes les mis-
sions de l'OEA, mon gouvernement a beaucoup
d'inquitudes en ce qui concern Haiti. Certaines de mes
remarques, qui ont t prises en dehors de leur context,
refltaient de srieux intrts bilatraux.
Mais j'avais galement soulign que nous tions
concerns par le fait que les progrs accomplish par le
gouvernement haitien eu gard au respect de ses engage-
ments vis--vis de la Rsolution 822 taient dcourageants.
Nous ne pensions pas que le gouvernement haitien ait pris
les measures adquates ou anticipes pour crer les condi-
tions ncessaires afin que toutes les parties puissent
s'entendre sur la formation d'un CEP dans le dlai imparti
de 60 jours, tel que stipul dans la Rsolution 822.
Nous notons en particulier que le gouvernementhaitien
devrait faire davantage de progrs sur les points suivants:


Noriega I...
(suite de la page 15)
ne s'est pas assez engag et n'a pas agi avec assez
d'efficacit.
Nous avons des inquitudes en ce qui a trait au
bien-tre du people haitien; nous avons galement des
inquitudes en ce qui concern l'efficacit et la lgitimit
des institutions qui portent encore les stigmates des lections
controversies de mai 2000. Le Gouvernement d'Haiti a
pour responsabilit premiere d'aborder les problmes
politiques et conomiques du pays. Il est grand temps pour
le gouvernement haitien de respecter les engagements pris
envers son people qui aspire, comme tout autre pays de
l'Amrique, la dmocratie et -une opportunity
conomique.
(Fin texte)


REGULAR SERVICE


Svis Regilye


d'organiser des lections
libres et hointes et si des
progrs sont raliss en vue
de la formation d'un CEP,
nous serious prts accepter
un court dlai approuv par
toutes les parties.
Nous exhortons en
mme temps le
Gouvernement d'Haiti se
reingg.er et raliser des
progrs concrets dans
l'excution de ses engage-
ments vis--vis de la
Resolution 822.
Nous voulons galement
souligner l'importance de la
formation d'un CEP
indpendant, neutre et
credible come premiere
tape d'un processus long
tenne. Le Conseil Electoral
Provisoire doit tre
politiquement et
c o o ini q u ement
indpendant. Sur le plan
politique, cela signifie que le
gouvernement ne doit pas
interfrer dans les affaires du
CEP, quant l'excution de
son mandat.
En sonune, ce que nous
attendons du gouvernement
liaitien, ce sont des actions
concrtes pour rsoudre
l'impasse politique. Le CEP
doit tre fonn sous peu, et il
faut que les reprsentants de
tous les secteurs y figurent, tel
que stipul dans le project
d'accord initial de l'OEA, le
12 juin dernier.
.Besoins financiers
de la mission spciale de
l'OEA
S Sur le plan financier, je
recoiiimenderais nos
partenaires de I'OEA de
prendre les measures
ncessaires pour soutenir,
financirement et
matriellement le CEP, une
fois form. Je sais que c'est
trs difficile, vu les maigres
resources, mais le cot
pourrait tre plus lev si
nous ne soutenons pas le
Conseil Electoral Provisoire
et l'organisation d'lections
libres et honntes. Les Etats-
Unis fourniront leur contri-
bution.
Nous encourageons tous
les pays amis d'Haiti
envisager de fournir une aide
financire additionnelle la
mission slpciale de l'OEA de
sorte qu'elle puisse raliser
son important mandate qui est
d'instaurer la dmocratie et
la stability politique en Haiti.


Assurer un climate de scurit;
Mener une enqute autour des actes de violence lis
au 17 dcembre 2001;
.Poursuivre les responsables;
SProcder l'indemnisation total et non partielle des
victims, et
Dvelopper et excuter, de concert avec la mission
spciale de 1' OEA, un plan de dsarmement efficace.
Le CEP

En ce qui concern le CEP, nous sounnes encourages
par le fait que le gouvernement haitien ait rpondu la
demand crite formule par les organizations, don't la par-
ticipation au CEP est essentielle. Ces organizations
exhortaient le Prsident Aristide solliciter formellement
auprs de la communaut international une assistance dans
le cadre de la champagne de dsarmement, de la scurit et
des lections. Il tait vident pour nous tous, quand nous
avons ngoci la Rsolution 822 en septeimbre dernier, que
de telles initiatives s'avreraient essentielles. Deux mois
se sont couls. Ces initiatives doivent dmarrer sur-le-
champ pour excuter ces plans.
Il est tout aussi important que toutes les parties agissent
au plus vite pour respecter la forme et l'esprit des engage-
ment pris dans 1' esquisse de l'accord initial en vue de former
le CEP et de travailler l'organisation d'lections libres et
honntes l'anne prochaine.
La participation de groups reprsentatifs au sein du
CEP telle que prvue par le project d'accord initial de
1' OEA est capital. Un Conseil Electoral Provisoire qui
ne regrouperaient pas ces lments perdrait l'homognit
ncessaire pour son acceptation en tant qu'entit
indpendante, neutre et credible tant par les observateurs
locaux qu'internationaux.
Si les parties s'engagent fond dans cet objectif


INTERNATIONAL SHIPPING &

TRADING, INC.

Offering low rates and hassle-free shipping
Ap ofri kominote ayisyn lan yon svis pwofesyonl,
pa pou anpil kb


c'1


Specializing in the transportation of:

CARS, TRUCKS, BUSSES, CONTAINERS, LOOSE AND GENERAL
CARGO, BAGGED RICE, BEANS, SUGAR, OILAND PERSONAL EFFECTS.


Pote machandiz an Ayiti, espesyalman:

Machin, Gwo Kamyon, Bis, Konten,

Kago an general, sak diri, sak pwa, sak

sik, Iwil, bal pp, elatriye...


From Montreal, Boston, New York,
New Jersey, Miami & Fort Lauderdale.
To: Haiti Miragoane, St Marc
& Gonaves

FOR INFORMATION OR BOOOKINGS, PLEASE


POU TOUT ENFOMASYON RELE GRATIS NAN:


1-888-479-9418 OUBYEN 1-305-251-7667
OUBYEN LOCAL AGENTS (AJAN LOKAL NOU YO)


I


I


t


~uo~p'~


-- v


Le gouvernement amricain a dcaiss auparavant un
million et demi de dollars pour la mission spciale et compete
dcaisser nouveau un million de dollars pour cette anne.
La mission spciale de 1' OEA fait face de gros dfis. Elle
sollicite et mrite le support des tats membres et des pays
amis d'Haiti.
Pour conclure, nous devons tre trs prcis en ce qui
concern gunpoint trs important. La Rsolution 822 dfinit
les engagements pris par le gouvernement envers l'OEA,
ses tats membres et envers le people haitien. Nous ne
formulons aucune demand additionnelle au gouvernement.
Nous demandons seulement que le gouvernement haitien
respect les engagements pris pour faire avancer la
dmocratie en Haiti et promouvoir au bien-tre du people
haitien.
Nous exhortons galement les parties politiques et la
socit civil remplir leurs engagements conformment
la Rsolution 822 et de former aussitt que possible un
Conseil Electoral neutre, credible et indpendant comme
premiere tape vers l'organisation d'lections libres et
honntes.
Commentaires additionnels
l'issue de la runion du Conseil Permament de I'OEA
Ma dlgation a jou un rle dterminant dans
l'laboration de la Rsolution 822 qui aurait pour effet le
dblocage de l'assistance des institutions financires
internationales la conclusion d'un accord politique. Il
tait entendu, qu'une fois la resolution approuve, le
gouvernement haitien devrait respecter certain engage-
ments don't plusieurs d'entre eux avaient t formuls au
pralable.
En commentant sur la Rsolution 822,1' Ambassadeur
de la Guyane a indiqu que cette dernire invitait tous les
secteurs agir de faon "simultane". Lorsque nous avons
approuv la Rsolution 822, nous 1' avons fait pour plusieurs
raisons, notamment cause du manque de confiance et d'un
sentiment d'inscurit qui existaient au sein des diffrents
parties politiques suite aux actes de violence en Haiti.
l tait donc entendu que le dlai de 60 jours accord
pour la formation du CEP permettrait au gouvernement de
prendre des actions concrtes et spcifiques pour la
restauration d'un climate de confiance afin que les premires
tapes en vue de l'organisation des lections puissent tre
accomplies.
Par ailleurs, nous nous attendions ce que les parties
politiques et la socit civil demeurent engags et prts
jouer leur rle dans la formation du CEP, en provision d'un
.ventuel climate de scurit. Paralllement, nous nous
attendions ce que les institutions financires
internationales entament la normalisation des relations avec
Haiti; ce processus-ci est en course.
Ma dlgation maintient que le gouvernement haitien
n'a pas pris les dispositions ncessaires et par consquent
n'a pas tenu ses engagements envers la communaut
international.
Le gouvernement amricain n'a pas l'intention de
s'engager dans une polmique avec le gouvernement
haitien. Les faits parent d'eux-mmes, nous avons aid et
nous aidons aujourd'hui le people haitien. J'ose dire mme
que nous continuerons le faire.
L'ambassadeur d'Haiti a fait tat du manque de
resources conomiques disponibles en Haiti. De notre
point de vue, ce qui est essential, c' est avant tout une volont
politique. Une fois que le gouvernement haitien fait montre
de cette volont politique, et que la communaut
international suit de prs l'implmentation de la Rsolution
822, nous avons l'espoir qu'un CEP credible, neutre et
indpendant pourra tre form et que les Haitiens pourront
entreprendre les premiers pas vers la resolution de cette
longue impasse politique.

(Fin texte)



Visite de la

Directrice

Gnrale de

l'OMS
(suite de la page 12)
Claude Voltaire, qui participait la rencontre,
a annonc l'arrive en Haiti la semaine prochaine d'une
nouvelle mission.
Cette dlgation aura pour tche de finaliser les
travaux qui doivent aboutir la signature du
contract de 64 millions de dollars destins Hati dans le
cadre du programme "Fonds Global"
centre le Sida.
Henry Claude Voltaire a inform avoir dpos la
semaine coule au "Fonds Global", 2 autres projects de
lutte contre la tuberculose et la malaria.

AHP 6 novembre 2002 1:00 PM


ABONNEZ VOUS A HAITI EN MARCH







Mercredi 13 Novembre 2002
,TT ". --._ ____ 7-1 VXTT XT- Ail


l ALL SPORTS


HKiti en Marche Vol. XVI No.41

Football: week-end & oublier pour Liverpool et l'Inter


PARIS, 10 Novembre Le Liverpool FC et l'Inter
Milan, leaders de leurs championnats respectifs, ont chut
pour lapremire fois samedi l'un en premier league, 1'autre
en srie A. Le Bayem Munich s'est enfin rveill face
son grand rival, le Borussia Dortmund.
Les Reds, battus 1-0 Middlesbrough, conservent
leur premiere place au classement avec un point d' advance
sur Arsenal, vainqueur de Newcastle sur la plus petite des
marges grce un but de Sylvain Wiltord.
Manchester United, corrig 3-1 avec un but de
Nicolas Anelka- Maine Road par City dans le derby
mancunien, perd le contact.
L' Inter, battue domicile 2-1 par 1' Udinese en dpit
de 1' ouverture du score rapide de Christian Vieri, pourrait
quant elle perdre la tte de la srie A en cas de victoire
dimanche soir du Milan AC Turin face la Juventus.
L'AS Rome, tenue en chec 1-1 Plaisance, a
perdu l'occasion de se rapprocher du sommet du classement.
En Allemagne, le Bayer a retrouv sa fiert. Les
Bavarois ont fait craquer Dortmund, rduit neuf, et se
sont imposs 2-1 pour garder avec cinq points d' advance sur


la formation de Matthias Sammer la tte
de la Bundesliga.
Le Werder Brme, battu 3-1 Wolfsbourg malgr un
but de Johan Micoud, aurait pu se rapprocher trois longueurs.
C' est rat.
De l'autre ct des Pyrnes, la Real Sociedad con-
tinue de grappiller des points et d'asseoir sa position de leader
de la Liga.
Samedi, la formation dirige par Raynald Denoueix
a certes t tenue en chec 1-1 par le Deportivo La Corogne,
mais reste invaincue et premiere du classement avec trois points
de plus que Valence, qui n'a pas fait mieux contre le Btis
Sville.
Le Real Madrid, qui revient au moins
provisoirement- dans le top 3, a eu chaud. Les Merengues se
sont imposs sur le fil 3-2 dans le derby madrilne contre le
Rayo Vallecano.
C' est Luis Figo, aprs des buts de Ronaldo et Roberto
Carlos, qui a sauv la mise de son quipe dans les arrts de
jeu. (Reuters)


Mondial-2003 Coupe en or Finale:

victoire des Etats-Unis sur le Canada
PASADENA (Etats-Unis), 10 Novembre Les les du Costa Rica et du Mexique.
Etats-Unis, champions du monde en titre, ont battu le Pour la 3e place, le Mexique s'est impose devant le
Canada 2 1 aprs prolongation en finale de la Coupe en CostaRica (4-1), ce qui lui permet de rencontrer en barrage le
or, tournoi qualificatif pour la Coupe du monde troisime de la zone Asie des liminatoires pour une place en
de football fminin 2003, en Chine, samedi au Rose Bowl Chine l'an prochain.
de Pasadena (Californie). L'Allemagne, la Sude, la Russie, la Norvge et la
Les deux quipes avaient dj dcroch leur billet Chine sont les autres pays dj qualifis pour le Mondial-2003.
pout le Mondial-2003 en disposant mercredi en demi-fina- (AFP)


TENNIS Masters Vers d'nimes

retrouvailles Serena-Venus Williams
LOS ANGELES (Etats-Unis), 5 Novembre l'anne qui se sont rencontres dans trois finales des quatre
Serena et Venus Williams, les deux meilleures joueuses de tournois du Grand Chelem, devraient encore se retrouver pour
I~~~~~~~~~~~~~~ r.------ ---i-r- I i- 'I =


.M 1 Z E `A K' .'J'.A"D. '
3251 S'o u th M l a ;'A~v P


padul t \ lam-5pm
pL timoun
L PI r015 an Pl ]on

'3' eii ntl a.tistik L-e Depotnion
IPiblik Mienii-Dode lon op prezonte,
yon eStivl dej in las k ipral bey de
prezntasyon AL eibi.yon 1t, dam1o,
mizik ek A ~rip I yoc~. 1

Ride Transit ta the IfizcayaSti






Cali 305-755-7848 (vildai la request maIeriar ifl aces5,bie format inlor-alo' on air
wflli ci danIrres or sign Iangu3ge rinerrieler services (5 days in arivancel
4<


L'attaquant strasbourgeois Daniel Ljuboja (G)
s'empare du ballon devant le dfenseur lensois
Jacek Bak, le 9 novembre 2002. Strasbourg bat Lens
20

le titre du Masters fminin de tennis, qui commence
mercredi Los Angeles.
Serena, 21 ans, a une double ambition sous le
soleil de Californie: terminer 2002 en beaut et devenir
la premiere joueuse conserver son trophe de fin
d'anne depuis l'Allemande Steffi Graf en 1995-96. Avec
trois titres obtenus A chaque fois aux dpens de sa soeur
Venus, la N.1 mondiale semble disposer des meilleurs
atouts pour atteindre son objectif.
Mais Venus, 22 ans, aura coeur de briller au
Masters qu' elle retrouve pour la premire fois depuis sa
demi-finale en 1999, une anmie et une blessure au
poignet gauche l'ayant prive des ditions 2000 et 2001.
(voir Tennis / 20)
'I


Page 17


FLASH !! FLASH !! FLASH !!

Rockland, Spring Valley, Nanuet, Orangeburg,
Nyack, Haverstraw, Pearl River, Stony Point, Suffer,
New York City
ET LES ZONES AVOISINANTES DE L'ETAT DE NEW YORK.
A PARTIR DIMANCHE 17 NOVEMBRE 2002
ET COMME CHAQUE DIMANCHE
DE 3 HRES 4 HRES PM

LE GLOBAL HAITIAN MEDIA PLUS NETWORK Inc.
aura le plaisir de vous prsenter sur les ondes de la WRCR 1300 AM
"Bonne Humeur"
une mission de varits avec beaucoup d'humour:
Des announces de tous genres, et surtout de la musique non stop !
Ne bougez pas 1' aiguille de votre appareil; soyez toujours avec nous
pour une bone here de dtente.
Nous comptons sur votre entire collaboration.
Pour de plus ample informations, contactez
Mr P. Alexandre directeur de programmation ou
Guy Bien-Aim, Directeur adjoint
Good News !!! Good News !!! Good News !!! Good News !!!

Rockland, Spring Valley, Nyack, Haverstraw, Pearl River
and surrounding areas in New York.
Starting Sunday November 17,2002 and every Sunday from 3:00 to
4:00 oclock in the afternoon.
The Global Haitian Media Plus Network Inc. will broadcast on WRCR
1300 AM a prograni for the Ilaitian conununities and their friends who enjoy
listening to HIaitians and French music, it is a program of music, entertain-
ment, information, huinorous and fun for everyone.
Don't change the dial of your radio, this is the only Haitian radio
program you'll enjoy listening to in Spring Valley, New York every Sunday
aftcrnon froin 3:00 to 4:00

For further information, Contact us at Office
(845) 356-7035 or 0650 Fax (845) 371-7466.
At the radio station evcry Sunday from 3 to 4 PM
(845) 624-1300 Or 1313.
For all your announcements, and advertisement, plase call

E-mail : Glohaiintimediaplsnetinenc@yahoo.com







Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41
mIb


Alan Cave N (Z E
Carimi A 10
Djakout Mizik
K-Dans AMM
Kompa Kreyoil I
Mamina D R N
Michael Benjamin
New YorkAlStars A A W A
Nu Look D L
Phantoms rn
Skah Shah N
Sweet Micky J Z\ T
System Band A W
T-Vice
Tabou K K J
TopVice B X M X
Toto Laraque
Zenglen Z W Q L
SC Z W
X N Z Q


BALADA


P A G IA I TE


Solutions de la semaine passe:


N G L E N T L Y O T G V
(S W'E' E T M 1 C K Y)
\E TC W EX A S F V
S \HMI Y B C T D D K
NJDXA O J DI J N J X
NA R N V SS S A S
0 Y'E) R K A P M 0 K N
0B 1 V RA B 0 O G 0 N
S W A TYLL T T D U E
P L C N M N Z T B
\T N X S T A A G M
K A 0 T S M
S Z L M A Y I PCZ B
H X IAJ R S, N Z J
(S K A H S H A H) K


Allez de BALADA PAGAIE, en utilisant
des mots du vocabulaire Franais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.


Mots Croiss
HORIZONTAL:
1. Sinueux 2. Exclaffe -
3. Champion Joubarbe -
4. Clbre pour sa tour -
Maladie de la vigne -
5. Ecervel 6. Dvoues -
7. Conjonction -
8. Juif.
VERTICAL:
1. Barres suspendues -
2. Dsoeuvrement -
3. Piment 4. Arbuste -
5. Pronom 6. Hta -
7. Lune 8. Tache de la peau.


ri y-


GRILLE DES PROGRAMMES


A4rd1 1" ide-


1 03.3


EIF~ML


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tl: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
e-mail: enmarche @haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30-7h00


7h00- 9h00


10h00-Midi

12h00-12h15

12h15 2hOC


2h00- 3h00

3h00-5h00


5h00

5h30-7h00

7h00-8h30

8h30-9h00


10h00






9h00 et ...


Bon Rveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal crole avec Yves Paul Landre

Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7h15: Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : l'Editorial
Le disque de l'auditeur
avec Jacques Lacour
Le .Midi


Un rsum des informations avec
Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...


Nati Pioly


C'est si bon en chansons
Emission de chansons franaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouvelles 5 Heures avec Villette Hertelou

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations


Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque Musique"
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


En bref...
(suite de la page 2)
elles, la lutte pour le triomphe de la vrit, le respect du jeu dmocratique et le droit du
people hatien.
Formation du Comit National de Lutte contre le Blanchiment
des avoirs
Le Bureau du Premier Ministre Yvon Neptune a inform jeudi de la formation du
Comit National de Lutte contre le Blanchiment des Avoirs (CNLBA).
Selon une note de press, le CNLBA est charge de promouvoir, coordonner et
recommander des politiques de prevention, de dtection et repression du blanchiment
des avoirs provenant du traffic illicite de la drogue et d autres infraction graves.
Ce comit est prsid par le coordonnateur de la commission national de lutte contre la
drogue (CONALD), Ren Magloire.
Il est compos d'un juge de la cour d'appel, d'un reprsentant du Ministre de
l'Economie et des Finances, d'un officer de la Police judiciaire, d'un reprsentant de la
Banque de la Rpublique d'Hati (BRH), d'un reprsentant de l'Association
Professionmelle des Banques (APB) et d'un reprsentant du secteur para-bancaire.

Les Etats-Unis accordent une aide de 500.000 dollars
aux centres GHESKIO
Le gouvernement des Etats-Unis a dcid d'octroyer un don d'un montant total de
500.000 dollars amricains aux centres GHESKIO.
Selon une note de press manant de l'ambassade amricaine Port-au-Prince, ces
fonds proviennent du programme regional de la Carabe de 1' USAID.
De ce montant, une solmne de 200.000 dollars sera utilise en vue de renforcer la
capacity institutionnelle des centres GHESKIO qui pourraient jouer un rle dterminant
dans l'impluitation du systme de laboratoire national de sant publique en Hati et de
resource national pour le contrle des maladies.
Cette aide permettra galement cet institute de constituer une banque de donnes pour
la confirmation des tests et des analyses sur la plupart des maladies infectieuses.
La deuxime tranche de ce don, soit 300.000 dollars, servira consolider le rle de
l'institution commune tant un centre d'excellence reconnu l'chelle mondiale pour la
formation des professionnels de la sant publique, dans les domaines de service clinique
et de laboratoire ainsi que la formation des chercheurs impliqus dans la lutte contre le
Sida en Ialti et dans la Carabe.

Le pasteur Vladimir Jeanty, accus d'implication dans des actions
de dstabilisation, rclame le dpart des autorits Lavalas
Environ une dizaine de personnel ayant leur tte le leader du PARADI, le pasteur
Vladimir Jeanty, ont manifest jeudi devant le Palais national pour rclamer la
admission des autorits Lavalas.
Un prsum bimudit, Dieulhonine Francis, prsent mercredi la press par les autorits
policires, a affirn avoir t pay par Claire Lidy Parent (PADEMH) et le pasteur
Vladinir Jeanty (PARADI) pour incendier la Tlvision Nationale d'Hati (TNH).
Dieulhonune Francis a dclar que ces deux responsables politiques de l'opposition
avaient engage d'autres individus pour incendier d'autres institutions publiques ou
prives, notanunent Tl Timoun, la Tlco et la residence de Me Reynold Georges.
Lors de ce movement, le responsible du PARADI a estim que le people en a assez
des autorits qui, selon lui, doivent tre juges, sans prciser les chefs d'accusation.
Dmenti galement cinglant de Mme Lydie Parent.
La Police Nationale d' Hati (PNH) a prsent aussi la press un certain Fertilien
Innocent, qui aliirme revenir de la Rpublique Dominicaine, et declare disposer
d'informations selon lesquelles 1' ex-commissaire Guy Philippe et un nomm Saddam,
vivant la Gonve, prpareraient un complot visant dstabiliser le pays.

Recrudescence des cas d'inscurit
La Direction Centrale de la Police Judiciaire a confirm mercredi que les actes de
banditisme ont connu une augmentation la semaine prcdente dans la capital
hatienne.
Au course d'une conference de press, le directeur central de la police judiciaire, Jeannot
Franois, accompagn des comnnissaires de police de la zone mtropolitaine de Port-au-
Prince, a indiqu que plus de 4 cas d'assassinats ont t enregistrs Port-au-Prince en
l'espace de 48 heures.
ISelon Jeaimot Franois, l'inscurit a augment comparativement aux neuf premiers
mois de l'aime.

Hati en Marche
en vente la Station TEXACO
de St Louis Roi de France Port-au-Prince
24 h sur 24


Page 18


Solutions de la
semaine passe:
HATi
,/-y

^b


S SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

ON

TAU

ES


Solutions de la semaine passe:
MILDI OU


JEUX DE BERNARD


L




)







Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No.41


I ti gout pa ti gout I


1804-esklavaj kaba
Non, noumenm Ayisyen toupatou nou pa
gendwa bliye 1804 nan lane 2004. Ki dwa-n? Si nou ta
mete nan tt nou pou nou kite 2004 pase konsa-konsa
san chita pale, reflechi, diskite, bay lebra, chante ozana...
Enben nou mt tout al plonje sous pyant! Nou pa mounn !
2004 nan wout tout boulin. Nou pa p' bouke fe
nou sonje se moman pou nou koumanse prepare pou nou
f lemonn antye konnen kiys nou ye; kiwl nou nan
listwa ng ak listwa limanite. Si nou kite zt ak ti zetwal
k'ap miyan-miyan, koupe-n koutje, lage lapousiy nan
dengwenn nou, si nou kite zt toufe moman enptan sa-
a nan vi nou ; n'ap blije tann youn lt 100-an ank anvan
pou nou poze dam sa-a sou damye istwa ng.
An nou kite politisyen goumen, pran zikk, bay
zikk pandan noumenm n'ap prepare pou nou reflechi
ansanm sou sa nou f ki bon ak sa nou merite korije
denmen. Youn ltjenerasyon ap pran larelv. Nou pa la
vitam-etnam. Fk nou fe lemonn antye konnen se pa
renmen nou renmen kannt ni se pa flannen n'ap flannen
sou lanm se sl mwayen transpbtasyon nou jwenn ki
pi fasil e ki rapid pou vin pataje bonjan sivilizasyon ki
nan k nou ak lit fr ak s sou lat. Y zanst nou te sou
negriye. Yo te soti Lafrik. Yo tonbe nan Lamerik: Jodi-a
nou sou kannt. Nou soti Lamrik nou pral Lamerik. Sl
diterans se nou ki kaptenn bato nou, se nou k'ap guide
bato nou, se nou k'ap vin dekouvri youn monn kote
youn milyon nan nou deja kite pou vin bay san yo,
konesans yo. konpetans yo, pou pote kontribisyon pa
yo, nan bati youn sosyete kosmopolit pou tout mounn
ka viv, pou tout mounn ka pwogrese. Se pa sa zt rele
Globalizasyon? Tout mounn ansanm. Tout mounn travay
ansanm. Nan pwen sa se pa-m, sa se pa-w?
Nou koupe panzou
Nou mare ass nan tout bagay
Ban-m, M'a ba-w
Se lavi, k sansib pa jwe...!

Ewi! M'ap repete-1 2004 se pa zaf Goldenb.
Se zaf yisyen natif natif. Ayisyen ti zry. Pa gen manti
nan sa. Nou an reta men li poko two ta. Nou pa ka kite
18 Me 1803 pase bkk.
Se 18 Me 1803 Desalin gason kanson te rache
koul blan nan drapo franse-a epi pwoche pi pre koul
ble ak koul wouj la pou senbolize ng ak milat kap
bay lebra pou prepare dnye batay pou endependans
peyi-a.
Eske nou ka bliye youn evennman konsa. Eske se pa
pou nou rekreye youn lot Desalin ki pou f menmjs sa-
a jounen jodi-a pou batay la kontinye?

N'a sonje l blan Franse fin arete Toussaint
Louvti 7 jen 1802 epi voye-1 al reflechi Fdejou, 4
mwa pita 13-14 Oktb 1802 Desalin, Petyon, Klvo,
Kristf kite lame Franse-a pou y'al kole zepl, bliye tout
chiknri pou prepare dnye batay liberasyon-an. Oktb
2003 pral fe js solidarity sa-a 200 lane, Eske nou kab
kite moman sa-a pase san nou pa reflechi? Ki ta dwa
nou!
18 Novanm 2003 pi gwo batay final pou
liberasyon ng. Kapwa dekore km premye solda kte
bal fizi, boult kanno se te grenn lapli sou do kay. Li
tonbe. Li leve.Annanvan, l'ap pouse pi devan. Blan
kontan. Blan bat bravo. Blan bay ochan. Yo di ng sa-a
se dyab! Se premye fwa yo w aksyon ewoyik konsa.
Kiys ki pa te kontan l yo te lekl yo t' ap resite pati
sa-a nan istwa Dayiti. Nan pwen elv ki te beke. Capitaine gnral Rochambeau envoie son admiration
l'officier gnral qui vient de se couvrir de tant de
gloire>. Nou te santi nou fy l nou w Capois la
mort ap f mvy sa yo.....Eske nou ka kite youn
evennman konsa pase san nou pa retire chapo-n pou nou
salwe Jeneral Kapwa.tankou Rochanbo an 2003 .? Ki ta
dwa nou?


Msi Papa Desalin

19 Novanm Rochanbo abandonnen Okap sou
presyon lame endijn nan. Lame franse-a an debandad.
Yo pran lanm pou yo. Angle yo ki te bezwen avili Franse
yo ofri Desalin pou bloke lanm-a pandan lame endijn
nan ap toupizi yo sou t fem. Angle yo ofri Desalin pou
yo vann ni zam, minisyon ak lbt ekipman pou lame
endijn nan. 10 jou pita, 29 Novan, Angle yo fouke
Rochanbo ki t'ap chape poul li.. 4 Desanm dnye rs
Franse ki te refijye Mol Sen Nikola batba...
Eske se pa pou nou di Angle yo msi menmsi
si kozman pa yo, yo t'ap regle ak Franse yo? Si Desalin
pa tejwenn sip lojistik sa-a, lag-a ta ka dire plis...Nan
pwen mounn ki konnen sa k'ta pase. AIls an 2003 ou
kw li pa ta bon pou nou jete youn ti dlo pou Kaptenn
Angle sa-a ki te fouke Franse yo...?
29 Novanm 1803, 8000 Franse ki te rete nan
43.000 ki te nan lame Napoleyon-an fe bkat. Kidonk
nou kraze 35,000 solda michan lame sa-a ki t'ap fe chou-
e-rav nan peyi-a. Fk n'al f youn pelerinaj, jete youn
ponyen t senbolik tout kote mechan sa yo te tonbe epi
made Granmt la pou yo pa resisite nan dnye jou.
30 Novanm Desalin ak 8,000 gason kanson
reprann t'ap resisted yo. Desalin change non Cap Francais, li rele
vil la > ooo sa l'ta ye la-a...peyi-n pou
nou epi yo ba-l'non Franse. Mounn Okap, Ayisyen natif
natal ...nou vie di-m n'ap kite 29 Novanm pase pou nou
pa resisite Desalin, ba li tout on-resp li merite... Limen
yo gwo boukan OKAP pou youn laretrt Oflanbo pou
chase devenn...? Ki ta dwa nou!

EPI... Haiti yo te rele Ispayola apre sa Sendomeng
reprann non endyen li AYTI> Se non sa-a endyen
yo te bay ti zile-a. Li te eple AYTI... Chf peyi yo touye
endyen yo epi.yo change non-an. Nou pa ka kite Novanm
2003 pase san nou pa di Msi papa Desalin !
Alos mezanmi Ayisyen fr-m, s-m, nou vle
di-m n'ap kite evennman sa yo ki pral gen 2 syk kote
nou gen youn bel jens je klere, youn jens solid ki pita
pral pran larelv. epi pou nou pa chita ak yo pou nou di
yo men jan sa te pase. Mwen pa made pou n'al bw
gwg, ni pou n'al manje lanbi boukannen. Epoukipa?
(day se fet nou se pou nou fete)... Men tou fok nou
chita pou nou di jens la peyi sa-a nou w la-a se
younn nan pi gran peyi sou lat>>. Nou pa youn peyi
Vap men li>> nonpli nou pa youn peyi vip-pip
kale bouyi. Wi, nou gen youn istwa. E nou kontribiye
nan evolisyon imanite. Si ng sou lat gendwa mache
ttanl, se grasa nou... se grasa youn manman revolisyon
ki te fet nan youn peyi ki rele AYTI. Kisa n'ap f lot
ane an 2003 ?. Si nou kite politik tounen katarak lawont
nan je nou, si nou kite bout koton lendiferans bouche
zory nou.... pou nou pa w, pou nou pa tande...Listwa
vajije nou. Listwa va kondane nou!. Kreyl pale, Kreyl
konprann! Jan Mapou

KAPTE
ANTN KOUKOUY

CHAK DIMANCH MATEN

11:00 TAPAN SOU

RADIO CARNIVAL

1020-AM
MIZIK FOKLORIK, TI KOZE SOU
KREYOL, TI KOZE SOU ISTWA
DAYITI... ENFMASYON SOU LIV KI
FENK PART, PWEZI, KONT,
LOMEYANS!


KI DWA-N POU N'BLIYE


1804 AN 2004 !


POET-EKRIVEN

EMILE OLLIVIER

TONBE
(19 fevriye 1940 10 novanm 2002)

Gen de kalite nouvl ki f-w pantan. Se
younn konsa mwen resevwa nan youn mesa
entnt ekriven Grard Etienne voye ban mwen
y swa. Maten-an, mwen rete gaga devan ekran
konpyout-a san youn mo pa kapab soti nan
bouch mwen. Milo Ollivier, sosyolg, pedagg,
womansye lou, militan democrat antimakout,
zanmi kanmarad sens, ng ki renmen lodyans
fb pa plis, kite nou y maten 10 Novanm. Li te
leve kankou li f chak dimanch, soti al achte
jounal-li. Se nan lari Monreyal endispozizyon-
an pran-1.
Milo,ft Ptoprens an 1940, apre klas
filozofi-li, li te etidye Lekl Nmal Sipery
seksyon filozofi. Li te pati pou Lafrans kote li
te kontinye etidye literati ak sikoloji. Pou l'pa
tounen nan tentennad Divalye-a, li pran legzil
nan Pwovens Kebk, Kanada. Se nan Inivsite
Monreyal li f kary km pwofes nan Fakilte
Syans Edikasyon. L li pran retrt-li, li te
kontinye viv Monreyal.






R










Emile Ollivier ekri kat woman, youn resi
otobyografik, st es ak kat nouvl. Men sa ki
pi konni-yo:
Woman:
-Mre-Solitude, 1983 (Pri Jak Woumen)
-La Discorde Aux Cent Voix, 1986(Pri Journal
de Montral)
-Passages, 1991
-Les urnes scelles, 1995
Nouvl:
-Paysage de l'Aveugle
Resi otobyografik:
-Mille eaux, 1999.
Es:
1946-1976: Trente ans de pouvoir noir en Haiti
(ak Gary Hector, Claude Mose), 1976.
Hati, quel dveloppement? (ak Charles
Manigat, Claude Mose), 1976
Repenser Hati: grandeur et misres d'un
movement dmocratique (ak Claude.Mose),
1992.
Nan non Sosyete Koukouy toupatou epi
nan non pa-m, m'ap made madanm-li, Marie
Jose Glmaud, pitit-li, Dominique, ak pitit-
pitit-li, Mlissa, pou yo pran kouraj. Nou tout
ap sipte lapenn-lan ak yo. Youn potorik gason
ale men li kite tras-li.
Max Manigat
Sosyete Koukouy

MIAMI BOOK FAIR INTERNATIONAL
22-23-24 Novanm 3 jou pou selebre lakilti
ak ekriven nan Miyami
Ane sa-a pou 10-m fwa LIBRERI MAPOU
ap la. N'ap reprezante HAITI ak Konsila
Ayisyen nan Miyami-an. M'ap tann nou.


Page 19


---- -------- ----- ------ u







Page 20


TENNIS


Mercredi 13 Novembre 2002
Hati en Marche Vol. XVI No. 41


Masters Vers d'nimes retrouvailles


(suite de la page 17)
D'autant qu'elle a dispute un nombre record
de 11 finales cette anne, avec sept victoires
la cl:


Serena-Venus Williams
nifer Capriati (N.3). La double fracassante dans le gotha du tennis mondial alors
tenante du titre des Internationaux qu'elle n'avait que 15 et 16 ans, et 2001 pour son
: i retour triomphal, aprs une priode sombre qui
S .. i l'avait vue frquenter la rubrique des faits divers.
.. iLes trois Amricaines, les plus puissantes
avec leur compatriote Lindsay Davenport (N.10)
ldes 16 concurrentes, devraient se mfier du jeu bien
S lch de la Belge Justine lHenin (N.4), et de la
s bonne forme actuelle de la Suissesse Patty
*Schnyder, victoricuse Zurich devant son public
1 le 20 octobre et adversaire de Venus au premier
tour, mercredi soir.
SPour leur part, Monica Seles (N.6) et Dav-
...' exportt devraient oublier 1'espace d'une rencontre


leur grande amiti. D'autant que les deux
anciennes N. 1 mondiales ne se trouvent dans
les meilleures dispositions physiques. Seles
n'a pas jou depuis la fin de l'US Open en
raison de blessures alors que Davenport ar-
rive en Californie fatigue aprs avoir d
s'aligner dans de nombreuses preuves
europennes (finaliste Moscou et Zurich)
afin d'obtenir son ticket pour le Masters.
Enfin, comme l'an pass, la
Suissesse Martina Hingis sera absente au
Masters. L'ancienne reine du circuit
fminin, N. 10 mondiale, a dcid de mettre
fin sa saison dbut octobre en raison d'une
douleur persistante la cheville gauche.
(AFP)


Les soeurs Williams servant des clients (et signant des autographs)
dans un restaurant McDonald de jeunes fans
Hingis encore absente d'Australie, 26 ans, tentera de fire
Les soeurs Williams auront pour mieux que ses trois quarts de fimales
principal adversaire leur compatriote Jen- de 1991 et 92, du temps de son entre

ENVIRONNEMENT

La guerre aux bouteilles
p s dernier.
Sus auj e p laStic eerUne vingtaine
plastic ces jours-ci d'entreprises avaient t
avec une champagne tous azimuts lanc par le invites participer ces sances de
Ministredel'environnementpourdbarrasser rflexion sur les voies et moyens
les gouts, les canaux et les rues de ces milliers adopter pour grer la question. Selon
et milliers de bouteilles en plastic de jus, kola le Ministre, Mr Webster Pierre, cit par
< et autres boissons. le quotidien Le Nouvelliste, dans son
. .. .... "t ...
.-- S -
.:.,.f .4 rS-


,. . : .- ..'
. A -..-, 4, ."-' *.


--
a a. .o .





Le Bois de Chne rempli de contenants en plastic
photo Halti en Marche


Dernire heure: le Ministre vient
d'adopter une srie de measures visant
notamment les entreprises productrices, et les
entreprises importatrices de ces containers en
plastic qui causent de graves dommages
l'environnement.
Il tait vraiment temps qu'on se
dcide faire quelque chose car quoi de plus
Sdprimant que ce spectacle de canaux ciel
ouvert, comme celui du Bois de Chne, au
Bicentenaire, aprs avoir long le Cimetire
et qui, plein ras bord, est transform en une
montagne de bouteilles de plastic.
Le canal est compltement bouch et les
bouteilles ne vont plus atterrir la mer,
poussant encore un peu plus loin chaque jour
la bande de terre constituent ce que les
habitants des lieux ont baptis Cit l'Eternel.
Pour lutter contre cette situation, le
Ministre de l'environnement a annonc que
deux firmes prives sont charges de collector
et de trier les contenants en plastique qui
jonchent nos rues, les gouts et les canaux.
Ces dchets en plastic seront
rassembls et achemins aux entreprises
concernes, qui AURONTAASSUMER LES
FRAIS DE CETTE OPERATION.-
Cette decision a t prise aprs que
le Ministre eut essay, disent les
responsables, de contacter ces entreprises en
vue d'envisager ensemble une solution. Mais
ces entrepreneurs, ayant fait la sourde oreille
et n'ayant pas rpondu aux invitations du
Ministre de l'environnement, ce dernier a
dcid de passer l'action.
Plusieurs runions avaient t
organises, dit le Ministre, le 30 Avril 2001,
puis le 28 Mai 2001 et la troisime le 22 Juillet


dition du Jeudi 7 Novembre: I y e
a qui ont manifestement exprim le
volont de collaborer, tandis qi
d'autres ont boud les diverse
invitations. "
Le Ministre avait voulu, d
concert avec les producteurs, rflch
sur les diverse propositions de
solution dgages des discussions
et aider, par la suite, les entreprises
concernes trouver une
alternative. Par example :
Utiliser des contenants
retournables avec une retribution
faite aux consommateurs
Ramasser les dchets en
plastic et les stocker dans un site
en attendant leur utilisation des
fins industrielles.
Le Ministre a aussi attir
l'attention sur le fait que la plupart
des dchets solides, liquides et
organiques sont dverss dans des
endroits interdits ou dans les canaux
conduisant aux gouts oujets dans
les ravines ... avec tout le danger
que cela comporte pour notre
environnement.
C'est donc un problme
grave qui ncessite une
mobilisation totale de la population
sur les risques accrus de pollution.
Webster Pierre cite Porto-Rico, la
Jamaique, Trinidad qui ont trouv
une solution leurs problmes de
dchets plastic. Alors pourquoi pas
nous ?


en
ulr
.ue
es
de
iir


0 ". "















F.. i. Ii i

.ADM: $25 (IN ADV.) $30 (AT THE DOOR
tI.L: ,'ii fl :Mi OU. -ovl 89ilil ll; l :h.i l llph IIvi 5i4- 1i4ill


Info: Maxisound 305-895-8006 Chrislephanie's 954-781-7424


._. -,


Prix spciaux destination New York.


Voyage aller-retour de Montral New York $115 pour les adults et

$105 pour tes enfants. Les billets doivent tre achets 3 jours
t'avance et le voyage aller-retour accompli en 5 jours ou moins. Les
prix spciaux sont limits certaines places, appelez immdiatement.




BILLETS EN VENTES PAR TLPHONE SEULEMENT
VOUS DEVEZ RSERVER EN APPELANT LE (514) 843-4938

Berrie-UQAM Metro Station
505, Boul. de Maisonneuve East


A

rRAYPOP4~lJ O'.Sr


GREYHOUND


M


I II


I


4 -e




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs