Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00130
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 25, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00130
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

















Haiti en Marche edition du 25 Septembre au ler Octobre 2002 Vol. XVI No.34


opposition en desarroi


Lavalas peut-il retablir P'ordre
Sdoir (mentionne par Leslie Manigat dans son armed contre le palais presid
, 21 n'empchera pas mosieur Bush de dom dernier ouvrage) du temps oi les
gare, vive sur ses deux oreilles .. commergants strangers de la place Le linge sale do
--'./. pouvaient s'adresser A leur puissant famille
./ ,A ce sujet 1 oppi
pays d' origine pour faire rendre gorge ce sujet opp
.. cgouvernement ont trouv6
Ai 1' Etat haitien (Allemagne, Espagne, government ot trouv
^/ awe T "r A 1 amiable, ou 1'on retro
Etats-Unis etc) : 1'industrie des amiable, ofi l'on etro
nparations." Reynold Georges reprdsen
^ *; "* ia<- & * "^l s r- rparations.
S.son parti, I'ALAH, ainsi qu
.. L'opposition, et puisqu'il faut
Evans Paul.
S 1'appeler par son nom la Convergence Evans a.
*Mais soudain, KI
.i~ D6mocratique, n' a pas fait bonne figure ais soua,
cheque r6dig6 en son nom
P cette semaine. Quoi de plus c i
2,5 millions de gourdes), arg
embarrassant que cette querelle qui a 2 los goures),r
eclat6 en pleinjour entire certain de ses n accepterapas de rnpara
soient pay6es par M. Jea
leaders Apropos des d6dommagements MJe
.:9-n.que le gouvernement Lavalas doit payer Aristide lui-me me et noni
aux victims des violence du 17 public.
d6cembre 2001 quand des partisans Sun'cc, Reynold
ddcemre 20 Evans Paul de vouloir 1'i
d6chainds du pouvoir en place ont
incendid ou/et d6valis6 des sidges et propres fins et que tant pis
. il touchera ses honoraires
residences de leaders politiques,
C At d6posera la balance aux cont
r6agissant a 1'attaque d'un commando posera a ance o
(voir A
pour la defense de 1'autonomnie de lUniversitB
oto Thony Bilizaire '
faut pas Cependant la contestation ne


confondre les deux. La contestation ne sauraitremplacerl'opposition.Augra
saurait remplacer 1' opposition. dam de cette dermnire qui a essay,
Lesruesdelacapitalehaltienne deniers temps d'y infiltrer ses m
sont le theatre quotidien de d6fil6s d'ordre et d'exploiter A son profit
contestataires : 6tudiants au nom du diff6rents moments de la conjonctur
respect de 1' autonomie de 1' university; conjoncture d6ji combien difficile p(
clients d6sabus6s par des dirigeants toutunchacun...(Toutcommelefor
malhonnates de cooperatives d'6pargne internet de Bob Corbett, qui ser
et de credit; d6nonciations de cas de beaucoup pour se d6fouler, ne samu
brutality contre des membres de la press etre une alternative AI 1' action politic
on autres par des caids locaux etc. Tous veritable mais qu'une manifestati
se retournent contre le pouvoir. C'est de d'impuissance et de d6pit).
bonne guerre. Ce sont les regles du jeu. Quoi qu'il en soit,1'opposit
Y a-t-il une capital au monde sans cette semaine a d'autres chats i fouet
contestation ? Bient6t les anti- Nous voulons parler bien entendu
mondialisations ont rendez-vous a l'affairedesd6dommagements.oupo
Washington pour la reunion annuelle du emprunter le mot c6l1bre d'
FMI et de la Banque mondiale. Cela chroniqueur du XIXe sidcle hafti


md
ces
ots
ces
e-
Our
um r
t a j
tait
que
on

ion
ter.
de


our
un
ien


GOUVERNEMENT

Marc Bazin demissionne
disant que sa function nest plus
PO R T.- AU neceSSaire Dans une r6solu-
PRINCE, 21 Septembre tion adopted AI 1' unanimity
Suite A la dernidre resolution de le 4 septembre dernier par le Conseil
1'Organisation des Etats amdricains, le permanent de 1'OEA, A Washington, les
ministry haitien sans portefeuille charge 34 pays membres du continent se sont
T H prononc6s pour la
F tenue 1'annee pro-
I'.fB.l chaine de nouvelles
61ections 16gislatives
et locales devant
reimpiacerles urnes
d a Len 'e lees de mai
21110 i a ina que pour
ans e r io rmialisation
de la cooperation
t*c 1oii Bnazile entire le
U % Le r i i e in e n t
d'llaiti et les
institutions financi-
eres internatio-
Le ministry Marc Bazin photo Yonel Louis nales". Celles-ci ont
des nugociations avecl'opposition, Marc geld des centaines de millions de dollars
Bazin, a annonc6 vendredi sa ddmission de prats et dons en reaction it la crise
disantique sa fonction n'est plus une provoqude par les 6lections de mai 2000
ndcessit6. (voir Bazin / 3)


9
entiel.

)it se laver

position et le
un accord A
ive 1'avocat
taut A la fois
ue la KID de

ID refuse le
(on parole de
guant qu' elle
tions qui ne
an-Bertrand
sur le Tr6sor

eorges accuse
utiliser A ses
pour la.KID,
d'avocat et
tributions...
Analyse / 4)


Manifestants riclamant la liberation du PDG de la cooperative "Coeurs Unis", David
Chery, accuse cependant d'avoir voulu s'enfuir du pays avec I'argent de ses clients


SANTO DOMINGO

Mutinerie dans une prison

dominicaine: 28 morts


SANTO DOMINGO, 20
Septembre Vingt huit d6tenus ont trouv6
la mort lors d'une mutinerie qui a 6clat6
vendredi dans une prison en R6publique
Dominicaine qui a donn6 lieu aussi A un
violent incendie. Une centaine de
prisonniers out 6t6 impliqu6s dans les
6v6neminents.
La mutinerie a la prison de La
Vega, A environ 70 miles au nord de la
capital, Santo Domingo, a 6clat6 dans la
matinde de vendredi quand des gardens
commenncnaient une fouille de routine des
cellules et se heurtdrent A la resistance de
certain d6tenus, selon les autoriltds. Les
prisonniers out mis le feu a leurs matelas et
A d'autres objets, conunencant 1' incendie.
Des d6tenus bless6s out Wtd traits

Cote d'Ivoire:

Tentative de

coup d'Etat P.2


localement, les cas les plus graves ont etd
(voir Prisons / 3)
^ -1


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere
Bois Verna
T6l: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61l: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914358 7559
Bloston 508 941 6897
Montreal 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarchc@lhaitelonline.coin
URL www.haitiemnarchie.com

Library of Congress #/ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montr6al, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes


Une publication Elsie and Marcus Inc


9



Mais
ANALYSE
PORT-AU-PRINCI
Septembre L'opposition s'6e


Etudiants manifestant p
ph
la contestation. Mais il ne


3


e


- *j a a I


I








Page 2


I EN PLUS !


EN BREF! I


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


Tentative de coup


d etat en Cote d9Ivoire

Un premier bilan fait etat de 270 morts
BOUAKE, C6te d' Ivoire Les contr6lent toujours la ville et ne sont pas
forces gouvemrnementales ivoiriennes ont prets A rendre les annrmes.
lanc6 dimanche une important offensive Un convoi, qui se dirigeait vers
sur la ville de Bouak6 contr6lde depuis Bouak6, a 6t6 attaqu6 samnedi soir pres de
jeudi par des soldats mutins, rapportent des la ville de Toumodi, A mi-chemin entire
S .i Abidjan et Bouak6, selon
une source militaire dans
le convoi. I y aurait eu,
selon certaines sources
qui ont requis
l'anonymat, de
nombreux morts dui c6t6
des assailants et
quelques-uns dans les
rangs des loyalistes.
Politiquement,
il semble que des discus-
sions soient en course
pour tenter d' amorcer
une ddsescalade.


.

Des soldats mutins plaquent au sol des civils
ivoiriens h Abidjan afin d' 6vi
habitants et des sources militaires. grave dep
"Les tirs au sud de Bouak6 ont d6g6nrec
6t6 tres nourris. La riposte de la part des
mutins a Wte tres rapide 6galement", a combats
d6clar6 une source proche des soldats environ d
loyalistes pris au pige A 1' int6rieur meme P
de la deuxidme ville de C6te d' Ivoire. faveur d'u
Les mutins disent protester contre tout en d6
leur prochaine d6mobilisation mais le la s6curit
gouvemrnement les accuse de fomenter un des 6trar
putsch. colonie fr
Ses renfortsmilitaires franqais
sont arrives pour assurer si n6cessaire la negocier
s6curit6 des ressortissants frangais et assurer 1'
strangers. voulons 0
Ces renforts, arrives dans la nuit, d' Ivoire",
doivent officiellement assurer la s6curit6 le sergent
des ressortissants francais et des membres
de la communaut6 international, au ont dress
quatrieme jour de la tentative de coup grande v
d'Etat en Cte d' Ivoire survenue jeudi. t6moins,
Ils ont 6t6 d6pech6s "pour assurer invite les
la s6curit6 des ressortissants fran9ais et de trouventA
la communaut6 internationale, a annonc6 Abidjan A(
dimanche 1' 6tat-major des armies pris entire
franqaises.
Environ 600 Francais vivent A intervenii
Bouake (400 km au nord d'Abidjan) et 80 quitt6 Ya
A Korhogo (nord). Elles en
Paris n'avait pas d6p&chM de d6clar6 ui
troupes lors de la pr6c6dente crise en C6te
d' Ivoire, le coup d'Etat du g6ndral Robert
Guei, qui avait renvers6 le 24 d6cembre L' AMBA
1999 le president Henri Konan B6di6. I
Les renforts comprennent le pr6sid
notammnent trois h6licopteres de transport vendredis
Cougar, qui ont etW stations sur mutins.
1' aroport de la ville et doivent servir en L
cas d'op6ration de protection des vouloir p
ressortissants strangers. d'Etat don
Ces renforts ont rejoint le 43eme g6ndral-p
BIMA (Bataillon d'infanterie de marine), par des f
dontle casermementjouxte 1' adroport Felix. 1' instigate
Houphouct Boigny. ministry d
Sur le terrain, la situation n' avait a 6galemt
en apparence pas 6volue A Bouake et L
Korhogo. Des forces r6gulidres avanqaient 1' opposite
depuis samedi vers Bouak6, oii les mutins


Les mutins
S veulent negocier
avece le gouverne-
ment
Les soldats
ivoiriens insurg6s ont
appeal a des n6gociations
avec le gouvemement
iter que la crise politique la plus
puis l'ind6pendance, en 1960, ne
en bain de sang.
Selon la t6l6vision publique, les
ont fait 270 morts et 300 bless6s
epuis jeudi.
Paris a 6galement pris position en
une solution n6gocide de la crise
pechant des renforts pour assurer
6 de ses 20.000 ressortissants et
tigers presents dans 1'ancienne
anqaise.
'Nous, mutins, sommes prets a
sous 1' 6gide de la France qui doit
application des accords. Nous
viter un bain de sang A la Cote
a d6clar6 A Reuters par t6l6phone
SAlfred Camin depuis Bouak6.
Des rebelles lourdement arms
6 des barricades dans la rues de la
ille du Centre, ont affirms des
ajoutant que les mutins avaient
habitants don't les domiciles se
i proximity de la route menant A
quitter les lieux pour 6viter d' 8tre
deux feux.
'Les forces loyalistes vont
Sdans quelques heures. Elles ont
moussoukro A 06h30 GMT (...)
cerclent a present Bouak6", a
se source militaire fran9aise.

OUATTARA REFUGEE A
SSADE DE FRANCE
Rentr6 pr6cipitamment de Rome,
ent Laurent Gbagbo a promise
soir de livrer une guerre total aux

Le gouvernement les accuse de
rendre le pouvoir par un coup
nt 1' ancien
resident Robert Gued, abattujeudi
forces loyalistes A Abidjan, serait
eur. Le
e 1' Intdrieur Emile Boga Doudou
ent 6t6 tu6.
La residence du chef de
on Alassane Ouattara, situde A
(voir CMte d'Ivoire / 6)


fayr en Marche

Ty ~ est en ven+e b (a Station TEXACO
4 e St Louas Rol 4e France
P ort-au-Prmnce
ft C'e+0 ouvert 2.4 Sur 2.4


Mexique: l'ouragan Isidore fait quatre morts
L' ouragan Isidore a assailli dimanche soir avec une
vigueur accrue les c6tes nord du Yucatan, faisant quatre morts et blessant un
enfant, selon un bilan encore provisoire, et provoquant des inondations le long
de la c6te, tandis que 1' alerte 6tait 6tendue A I' Etat de Campeche un peu plus au
sud.
Le port de Puerto Progreso, ou la promenade de bord de mer a Wt d6truite et
deux ranges de maisons endommag6es par les vagues, a Wt6 le plus touch.
Un des habitants, qui avait refuse d' 8tre 6vacu6, a Wt 6cras6 par un arbre et un enfant a
Wt grievement bless par une t6le arrachees d'un toit. Les circonstances et lieux exacts
des autres d6ces n'ont pas encore Wte pr6cisees.
La plus grande parties de la population du port avait Wte 6vacu6e vers 1' interieur des
terres et seuls quelques centaines de pecheurs avaient d6cid6 de braver les 616ments
pour tenter de sauver leurs maisons et leurs barques de peche.
D' autres petits villages et ports de la region, peu habit6e, avaient 6galement Wt 6vacues
des samedi. En tout, plus de 70.000 habitants ont Wte places en lieux sfirs dans des ref-
uges amenages par les autorit6s.
L' oeil de 1' ouragan, class A la cat6gorie 3 sur 1' 6chelle Saffir-Simpson qui en compete
cinq, a atteint les cotes de la p6ninsule dans la nuit et se situait vers OOhOO GMT A
quelque 25 km a 1'est de Medida, la capital et principal ville du Yucatan avec 750.000
habitants, oibles vents gagnaient en violence.
Dans la soiree, la compagnie p6troliere mexicaine PEMEX avait ordonnd A son tour
1'6evacuation des 5.000 personnel travaillant sur ses plates-formnnes en face des c6tes du
Campeche, un des principaux secteurs d'extraction p6troliere du Mexique, assurant A lui
seul pres de 80% de la production national.
450 habitants de 1' lie d' Arena, au large de Campeche avaient 6galement 6t6 6vacu6s
dans lajourn6e.
Des d6gats de plus en plus nombreux, arbres et toitures arrach6s, et d6s inondations ont
6t6 signals dans le nord-ouest de la p6ninsule.
La station balndaire de Cancun, au nord-est du Yucatan, ou se trouvent quelque 22.000
tourists, a en revanche 6t6 6pargn6e et n' a subi que de fortes pluies qui in' ont provoqu6
aucun d6gat.

Le Ministere de l'Interieur et des Collectivites territoriales
s'excuse pour le comportoement des agents de la CIMO
Dans une note de press sign6e du ministry de 1' Int6rieur Jocelerme Privert, le
gouvemrnement deploree et condamne de la faqon la plus 6nergique intervention brutale
et inappropriate des agents de la PNH dans 1'aire du Champ de Mars, mettant ainsi fin a
une manifestation culturelle organisee par le group musical Boukman Eksperyans pour
la promotion du Caf6 haitien."
Cet avis du Ministere de 1' Int6rieur et des Collectivit6s territoriales "reaffirme le ferme
engagement du Gouvernement de la R6publique quant au respect des libert6s publiques
garanties dans les articles 28 et 31 de la Constitution de 1987."
Cependant on ne dit pas quelles sanctions ont 6t6 prises pour garantir que de pareils
comportements ne se renouvelleront pas ...

Mutinerie dans une prison dominicaine. Bilan : 28 morts
Vingt-huit d6tenus ont trouv6 la mort lors d'une mutinerie qui a 6clat6 vendredi (20
septembre) dans une prison en R6publique Dominicaine et a donn6 lieu aussi A un
violent incendie. Une centaine de prisonniers ont etW impliqu6s dans les 6v6nements.
La mutinerie a la prison de La Vega, A environ 70 miles au nord de la capital, Santo
Domingo, a 6clat6 dans la matinde de vendredi quand des gardens commenqaient une
fouille de routine des cellules et se hlieurterent A la resistance de certain d6tenus, selon
les autorites. Les prisonniers ont mis le feu n leurs matelas et A d' autres objets.
Le bilan des morts pourrait continue A s'61ever car certain bless6s sont dans un 6tat
tres critique, selon les m6decins. Selon les m6dias dominicains, l'incendie a Wte si
intense que certain d6tenus ont 6t6 tuds A l'intdrieur meme de leurs cellules.
Le gouvemrnement a ordonn6 une enquate pour determiner comment la mutinerie et
l'incendie sont arrives.
La prison a une population de 691 d6tenus.
La dernidre mutinerie la plus grave dans une prison dominicaine c' 6tait il y a deux ans
au p6nitencier national de Victoria, A 20 miles AI 1' ouest de la capital, et oi 8 personnel
avaient trouv6 la mort.

Le President Aristide et la cooperation cubaine
Le President Jean Bertrand Aristide a f6licit6, le lundi 16 septembre, les
coop6rants cubains qui collaborent au systeme sanitaire dans le pays. Lors d'une
rencontre avec l'Ambassadeur cubain en Haiti, M. Rolando Gomez, et le chef de la
cooperation international, Mme Yiliam Jimenez, pour 6valuer la cooperation en
matidre de sant6 entire les deux pays, le chef de 1' 6tat haitien, M. Jean Bertrand Aristide,
a fait savoir que le gouvernement 6tait jusqu'ici satisfait des r6alisations des experts
cubains en Haiti. Selon Jean-Bertrand Aristide, Haiti ne dispose pas de resources
suffisantes pour faire face aux besoins de la population sur le plan .sanitaire.
Lors de son intervention, M. Aristide a indiqu6 que les exigences 6taient formelles.
Quand nous n' avons pas de resources suffisantes, il faut se mettre d'accord avec ceux
qui sont disposes A nous aider. C' est pour cela que nous disons merci aux m6decins cubains
qui sont depuis quelque temps dans le pays de nous accompagner dans la distribution de
santd a la population ", a fait savoir le Prdsident Aristide.
Le President lance un appel aux medecins-residents
de l'HUEH
Ces m6decins menacent de recommencer leur movement de protestation pour
exiger des responsables de la sant6 du pays des moyens et de meilleures conditions de
travail al'h6pital.
Le chef de 1'6tat a indiqu6 que les residents devraient adopter le dialogue pour
r6soudre leurs diff6rents avec les responsables sanitaires dans le pays, sans passer par
des arrets de travail qui ne d6nouent pas toujours les problmes.
Jean Bertrand Aristide en a profit pour rappeler aux m6decins residents de 1' IIUEH que
les responsables du Ministere de la Sant6 Publique et de la Population (MSPP) avaient
d6jiA redouble d'efforts pour resoudre au mieux la question de l'h6pital. "Du minat6riel a
Wtd distribud aux services les plus sollicit6s et le gouvernement, par le biais du mrninistZre,
continue A se pencher sur la question", a ajout6 le Prdsident Aristide.

Un Haitien vit 9 annees de moins qu'un Americain
L' etat de sante des populations dans 1' Hemisphere Occidental s' est amdliord
sensiblement durant les deux derniires ddcennies, malgrd que la region reste marque
(voir En bref/ 18)


I -- ------- -- --







Mercredi 25 septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.34


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Marc Bazin announce sa demission

disant que sa function nest plus n cessaire ...
(Bazin ... suite de la lere page) D'apres Le Nouvelliste, Marc Bazin
qui ont etW qualifies de frauduleuses par 1'opposition et une n' carte pas de revenir A la politique active et
commission d'observation de 1'OEA. se prepare A r6veiller son parti politique, le
"Haiti n'est pas pauvre parce qu'elle est politiquement MIDH.
instable; mais elleestpolitiquementinstableparcequ'elleestpauvre" Dans sa lettre de d6mission, don't Le
a declare Bazin, qui a applaudi A la resolution del'OEAetditesp6rer Nouvelliste a obtenu copie, le ministry
que les bailleurs de fonds internationaux la mettront en application. d6missionnaire 6crit: "Je remercie le President
"A present, l'OEA doit trailer seulement avec le de la R6publique de la confiance qu'il m'a
gouvernement haitien qui a vot6 la resolution. Done il sera plus facile t6moign6e et du tres bon climate de cooperation
de mettre fin A la crise" a poursuivi Bazin. dontj' ai b6ndfici6 aupres du gouvemrnement, des
Le gouvemrnement haitien avait cr66 le poste de ministry cadres et des membres du part Lavalas ...
charge des N6gociations avec 1'Opposition en mars dernier, alors "Je remercie 6galement les
que les deux camps se battaient depuis deux annmes. Bazin avait dit personnalit6s politiques de 1' opposition et de
au moment de sa nomination qu' il ne resterait pas a ce poste plus de la soci6t6 civil qui m' ont fait bon accueil et
sept mois. soutenu dans mon action."
Le President Aristide a requ vendredi la lettre de admission Selon Marc Bazin, 'la Resolution 822
de Marc Bazin, selon le secr6taire d'Etat A la Communication Mario a fait franchir A la cruise une tape important
Dupuy, qui n'a pu dire si Bazin serait remplac6, ni si la d6mission a (...); le cheminqui reste aparcourir pour aboutir
6t6 accept6e. A un denouement final est d6sormais bien trac6
Les politicians de opposition ont trait la d6mission de et reside dans la seule mise en oeuvre des
Marc Bazin comme un 6v6nement sans importance. engagements que le gouvernement a souscrits
"Nous 6tions indiff6rents a sa nomination, nous sommes aupres del'OEA."
indiff6rents A sa admission" a declar6 Hubert Deronceray, unmembre
directeur de la coalition Convergence D6mocratique.


rANALYSE so
L'Opposition en d6sarroi....
Mais Lavalas peut-il r6tablir l'ordre ? p.1


)MMAIRE \


POLITIQUE
Marc Bazin d6missionne p.1
L'ISC demand un "contingent international de s6curit6" p.3
Mr. Louis Joinet attend en Haiti p.5
ACTUALITE
Etudiants: Manifestation sans incident p.6
L'Universit6 entire la loi de 1960 et la Constitution de 1987 p.6
Le Pr6sidentAristide regoit une delegation de la Cooperation
cubaine p.7
Mise au point de l'ambassade U.S. p.9
L'historien haitien Claude Moise auxjourn6es de conferences
sur l'esclavage p.11
Propos de la Premi1re Dame Mildred Aristide A la graduation
des nouveaux juges p.16
INTERNATIONAL
Mutinerie dans une prison dominicaine: 28 morts p.1
Tentative de coup d'6tat en C6te d'Ivoire p.2
Castro fait le point sur les avanc6es de 1'6ducation i Cuba p.15
Les Etats-Unis sont pr6ts A l'attaque p.20
SANTE
Un Haitien vivrait 9 ann6e de moins qu'un Am6ricain p.3
ARTS & LETTRES
Si K Mars m'6tait ... Nouvelles p.9
Transfertdes cendres de Dumas au Panth6on p.11
La Callas, 25 ans apres sa mort, une notori6t6 intacte
etjustifide p.11
SPORTS
Coupe Davis: Grosjean envoie la France en finale p.20
Les gros bras conservent leur rang p.20


SANTO DOMINGO I

Mutinerie dans une prison dominicaine : 28 morts


(Prisons ... suite de la lere page)
transf6r6s A Santo Domingo Aunh8pital sp6cialis6
dans les soins aux grands bril6s. Le bilan des
morts pourrait s'alourdir car certain bless6s sont
dans un 6tat tres critique, selon les m6decins.
Selonles m6dias dominicains, 1'incendie
a Wte si intense que certain d6tenus ont 6t6 tues A
1'int6rieur m8me de leurs cellules.
Des centaines de families de d6tenus ont
envahi les alentours de la prison, et les h6pitaux
de La Vega, cherchant A avoir des nouvelles de
leurs proches. Beaucoup pleuraient.
Le gouvernement a ordonn6 une enquEte
pour determiner comment la mutinerie et
l'incendie ont 6t6 provoques et des officials se
sont transports sur les lieux.
La prison. a une population de 691
d6tenus, selon des sources au Service P6nitentiaire
National de Santo Domingo.
Selon les autorit6s, la mutinerie a 6clat6


lorsque des prisonniers se sont opposes A une fouille
de routine men6e dans les cellules A la recherche
d'armes et autres objets interdits.
"Jusqu'ici nous avons 6t6 informs que des
prisonniers ont r6sist6 alors que les autorit6s
p6nitentiaires entreprenaient une fouille A la prison,
une activity tout A fait courante" a d6clar6 le ministry
de la Justice, Virgilio Bello Rosa. II a ajout6 que les
investigations se poursuivaient.
Les autorit6s prennent un soin particulier A
identifier exactement qui a trouv6 la mort, dit la police.
En cas de d6ces en prison, les d6tenus qui servent de
longues peines.essayent parfois de changer d'identit6:
avec des d6tenus morts, et qui purgeaient de plus
courts sentences, afin de r6duire la leur.
La dernire mutinerie la plus grave dans une
prison dominicaine c' 6taitil y adeux ans au pnitencier
national de Victoria, A 20 miles A 1' ouest de la capital,
et oil 8 personnel avaient trouv6 la mort.


Petit-Goave
ANGEL DES RUES REPUBLICAINE ET FAUSTIN 1ler
.1.. ... -"


Bulletin Sante de 1'hemisphere occidental

Un Haitien vivrait 9 annees

de moins qu'un Americain


WASHINGTON, 21 Septembre -
L'6tat de sant6- des populations dans
l'Hemisphbere Occidental s'est amilior6
sensiblement durant les deux dernieres
d6cennies, malgr6 que la region reste marquee
par des disparit6s 6conomiques et par un
d6veloppement alannant du VIH Sida.
Ce sont les conclusions d'un rapport
soumis vendredi par 1'Organisation Pan-
Amnricaine de la Sante.
Les Etats-Unis et le Canada sont loin
en tate de la plupart des autres nations du
continent. Am6ricains et Canadiens nis en 2000
ont une durne de vie plus longue de 4,5 ans que
les habitants des autres pays. Et (tenez vous bien)
9 annies de plus A vivre qu'en Haiti et d'autres
nations tres pauvres.


La tuberculose, la fievre dengue et d'autres
maladies infectieuses restent les probl6mes majeurs
de sant6 publique dans les parties pauvres de
1'Am6rique du Sud et Centrale, problemes lies A la
malnutrition et A une carence d' eau potable.
Au moment meme oui les Americains font
face plutOt A des problemes d'obesite. Un cinquieme
ou un quart d'enfants en age scolaire aux Etats-Unis
souffrent d'exces de poids ou d'ob6site.
Le rapport met 1'accent sur 1'extension
grandissante du VIH Sida, sp6cialement dans les pays
de la Caraibe. Jusqu'A 3 millions de gens sont
contains, croit-on, dans 1' Hmisphbere occidental.
En Haiti, 1' une des nations les plus frappees
par 1' 6pid6mie, 10% des adolescents males seraient
infects par le VIH, selon le rapport.


287-9401 a 287-9403
Fax: 287-9404


S| |UNIBANK

111n1 I I e** e *
"Falsons route ensemble"


www.unibankhaiti.com


POLITIQUE

L'ISC demand un contingent

international de security
DECLARATION DE L'INITIATIVE DE LA SOCIETY CIVIL SUITE
A LA RESOLUTION 822 de I'OEA
19 Septembre 2002 consistent A tenter de r6soudre la crise haltienne par la
L'ASSEMBLEE DES INSTITUTIONS voie de la Resolution 822, renonqant ainsi A la signa-
MEMBRES DE L'ISC, ture d'un Accord librement consent entire les parties
ALARMEE par le caractere unilateral concerndes;
de la demarche du Conseil Permanent de l'OEA, (voir ISC / 6)


Page 3


--







Page 4


I UNE ANALYSE I


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol XVI No 34


L'opposition en desarroi


(Analyse ... suite de la 1Ure page)
Etc, etc. Reynold Georges s'emporte et de fil en
aiguille promet A tous ceux qui s'avisent de continue A
bloquerla solution de la crise, qu' ils auront d6sormais affaire
Alui. Hum!
Tout ce linge sale se lavant sur la place publique
... Rappelons qu'il s'agit lA de deux parties membres de la
Convergence D6mocratique.
Appel d6sesp6r6 du Prof. Gerard Pierre-Charles
(OPL) mais intimant au gouvernement de payer des
d6dommagements A toutes les victims, imm6diatement et
en meme temps, qu'ils soient leaders politiques ou simples
citoyens ... ". Tentative de sauver la face devant cette grave
atteinte A 1' image de la plus grande coalition politique de
opposition. "
Mais de quelle arme dispose M. Pierre-Charles
dans cette querelle de gros sous !
Le Secr6taire d'Etat A la communication Mario
Dupuy a beau jeu de r6pondre que tous les cas ne sont pas
identiques et ne sauraient donc etre traits en meme temps

De son cot6, le gouvernement est accuse de
rechercher la division du camp adverse.

L'ISC sollicite un "contingent
international de s6curite"...
Autre preuve de la confusion qui regne dans
opposition: tel jour, M. Rosny Desroche, porte-parole de
I'Initiative de la soci6t6 civil (ISC), r6put6e proche de
1' opposition, f61icite le pouvoir pour ses nouvelles initiatives
(d6p8che AHP, 18 septembre) qui vont, dit-il, dans le bon
sens, tels les appeals t6l6phoniques du president Aristide a
des leaders de 1' opposition (Pierre-Charles/OPL, Micha
Gaillard/KONAKOM, Reynold Georges/ALAH, Luc
M6sadieu/MOCHRENA) ...
Le lendemain, la m8me ISC sollicite que la
communaut6 international d6peche dans le pays un "
contingent international de s6curit6 (voir Declaration de
1' ISC publi6e dans cette edition). On se demand s'il s'agit
de la meme organisation ou si elle aussi n' a pas vol6 en
6clats sous la pression des dernieres decisions 6manant de
Washington (OEA) ?
N6anmoifs il faut souligner que tout le monde a
fini de gr6 ou de force par se faire une raison pour se ranger
aux conclusions de la resolution adopt6e le 4 septembre
dernier par le Conseil Permanent: Elections 16gislatives et
locales vers mi 2003; encourager les institutions
internationales A reprendre 1'aide financiere international
a Haiti (jusqu'i present cependant, aucune evolution);


Etiquette Unisex.c

BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & 0 Miami, HFlorida 33162


Jen-od ule


--------------------
I $ 10% Designer Cup
First time customer only Reg. 12.501
FREE 'Condioning Treatment
L with this coupon


mettre pression sur le gouvemrnement Lavalas pour executer
dans les d6lais impartis les dispositions des resolutions 806
et 822 en vue du r6tablissement d'un climate de s6curit6
permettant des elections libres, honnetes et avec des chances
6gales pour tous les participants.

Mon Dieu, protigez moi de mes amis!

M. Micha Gaillard, porte-parole attitr6 de la
Convergence, se f6licitait la semaine pric6dente dans un
quotidien de la capital que ce regroupement ait pu tenir
tete A ce qu'il appelle les ambitions dictatoriales de Jean-
Bertrand Aristide, mais qu' A present (que s' ouvre une
nouvelle conjoncture) c' est le moment de presenter au pays
une alternative. II 6tait plus que temps, n'est-
ce pas.
Toutefois ne vous semble-t-il pas
bizarre qu'on recoive des millions en
d6dommagements d'un c6t6 (cela sans
intention de notre part de remettre en cause la
raison de ces d6dommagements), et de l' autre
cot6 de continue A traiter le meme
gouvemrnement de "de facto. Comme dit
I'humoriste Fernand Reynaud: Y a comme
und6faut!"
Cependant n' allez pas croire pour
autant que la situation soit plus rose pour le
pouvoir Lavalas ...
Si l'opposition n'est pas pour
l'instant un probl6me, M. Aristide doit se
colleter avec un d6fi encore plus de taille:
maintenir 1'ordre public. Pardon, r6tablir
1' autorit6 de 1' Etat.
MonDieuprot6gezmoidemesamis,
quant A mes ennemis je m' en charge Ce sont
les amiss de M. Aristide qui lui font voir
actuellement de toutes les couleurs. Ce sont
eux aussi que d6signe principalement, que
vise, que cible la resolution 822 en parlant de
" d6sarmement de groups arms "...
Qui plus est, invitant le
gouvernement As'adresseraml'internationals'il
a besoin d'assistance ...
Or les 6v6nements de cette semaine
ne sauraient 6tre plus 6loquents. Violentes
manifestations depuis une semaine a
Martissant (sud de la capital) pour protester
centre la disparition d'un chef de quarter,
6galement un directeur au Cimetidre de Port- Une jeune


au-Prince, FMix Bien-Aim6, accompagn6es de prise
d'assaut du poste de police local, incendies de voitures de
particuliers, razzias sur les quarters environnants forqant
les riverains A d6m6nager, accrochages avec la police A
armes lourdes, bref une atmosphere d'anarchie totale...

Guerres de gangs...
Une situation semblable a r6gn6 en d6but de
semaine au Cap-Haitien ou 1'on a rapport 6galement la
mort par balles d'un petit caid pro-Lavalas, Ti-Tonton...
Ailleurs ce sont tant6t un maire, tant6t un Casec
ou ddl6gu6 de ville qui se r6vele un petit tyran, giflant un
reporter (Grand Goave) ou menaqant la vie d'un autre 6lu
(voir Analyse / 5)


feumme accouchant en pleine rue photo Thony Blizaire


Attention!
Prenez note de la
nouvelle adresse

E-MAIL de

Haiti-en-Marche

ewmardie-hakdmeoni


I're~ ~L7h j i~ iL S


18 x 18 & 16x 16
Ceramiques espagnoles et italiennes
Grand choix A votre disposition
.79 pied carr6


1C7 R I, MI I x w
C6ramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
Annorter ce coupon


Ceramiques & Marbre


Tres grande salle d'exposition
Depot Salle d'Inventaire
Accessoires


C. ramiques
;y i ,, Marbre pour Salle de bain


JX-1c'n i-c' c 1.. ut-c- 12 x 12
C6ramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carr6s

C31 114- -A, -Ir XZJ X1 -
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carries


Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



Meilleurs prix de la place

Venez done voir vous-meme

3306 N.W. 79eme Avenue, Miami, Florida Tel.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


AKE Discount

Beauty Supply

ETIENNE MATHURIN
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHONE: 305-899-9112
NORTH MIAMI, FL33161 email: akeplus@bellsouth.net


I








Mercredi 25 septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.34


I DE L'ACTUALITE I


Mais Lavalas peut-il retablir I'ordre ?


(Analyse ... suite de la page 4)
dans un perptue ljeu de conflits d'intdrets, quand
ce nest guerre de gangs coinme A Martissant ou a
Cit6 Soleil.
Note de press du minist(re de 'lintdricur
appelant les 6hus locaux i respecter strictement les
limits de leurs attributions ...
Un policies est accused d'avoir tfrappd ni
technician de la Teleco, du coup entrainant une
grave sur le tas du personnel technique de
'institution...
Un concert de Boukman Eksperyans est
interrompu brutalement par des agents de la CIMO
(unite sp6cialis6e de la police) parce que le group
jouait une de ses chansons satiriques A 1'endroit de
laprdsidence...
Note de press du ministere de 1' Int6rieur
s'excusant aupres de Boukman et r6it6rant que le
respect des libertis d'expression et de reunion est
une obligation faite A toutes les institutions
publiques et A leurs repr6sentants et agents, et que
le Champ de Mars est un space ouvert h toutes les
manifestations de la pensde...
Par consequent ce sont les membres du
part aupouvoiretleurs allies (d'autres disentplutot
complices) qui lui causent actuellement le plus de


MN

N*-f.,*^^ ??...?T...


tort, alors m8me que le president Aristide a pris
1'engagement de mettre A execution les resolutions 806
et 822 de I'OEA fixant les conditions de security et de
aiiiaintii de I'ordre indispensables pour la tenue de
nouvelles actions et le retour A la normality, ouvrant la
voice 4 lt commrm oration du bicentenaire de
I' lInddpendanc en 2004.

Dei'i a instaurationn de l'ordre public

C' est dans ce context aussi qu'il faut placer les
r6cents 6v6nements des Gonaives. Arrestation du chef
d'organisation populaire pro-Lavalas Amiot M6tayer, le
populaire Cubain ", don't le nom est mentionn6 dans le
rapport de 1'OEA sur les ev6nements du 17 decembre
2001.
Prise d' assault de la prison des Gonailves par des
partisans de Cubain qui le liberent, en meme temps que
plus d'une centaine d'autres detenus, don't certain
condamn6s pour meurtres on pour violations des droits
humans. Lourd bilan.
Cette facon de faire n'a done pas march, se
heurtant A la popularity conquise par ces jeunes leaders
locaux aupres de la base, ces masses rurales et urbaines
qui constituent I'arme secrete du movement Lavalas -


382. Grand Rue Teh 222-1790 *223.8975 Fax: 509-1.220110
4, Route dc I'Aeroport Tel: 246-2708 249-1547

| Du 12 sept. au 30 octobre 2002

Am



fAd


Sur CramqueS Espagnoles. Dominicaines. Equatoriennes Asiatiques
Sanitaires du Mexiques OAccessoires de pose

N.B. Piemnre t2lieC, I'un les plus grands f3abricnts
de ceramnique europe ene est tier 4e vous presenter
si iilie CERAMICA INDUSTRIAL PEL CARIBE C CERINC6A)
de la kRpublique Dominicaine. L'italie se rapproche 4u tnari-che Haitien

LUs Cdramiques CERINCA destindes aux lies des caraebes sont sp" cialmnit
conques pour rssiser PhumidWt e la is pusskire donit la presence est
g plus ou moins notable dans cette r pgion pariculrenment en Haiti,


A
.................. N


mais aussi aupres de maints autres secteurs pas tres catholiques
droguee, traffic d'armes, prostitution, r6seaux de p6dophilie etc),
compliquant d'autant le d6fi A I' instauration de l'ordre public.
Voici le pouvoir Lavalas apparemment pris entire 1'enclume
et le marteau, sans qu' on puisse encore distinguer quelle strat6gie
pourra 1'en sortir ... Et le temps passe.

"Interventions chirurgicales"...
D'autant qu'il ne faudrait pas prendre A la 16gere 1'offre
d' assistance international mentionn6e dans les resolutions 806 et 822.
Cette assistance peut prendre diff6rentes formes. Pas n6cessairement
und6barquementde troupes Al'instar du 19 septembre 1994, nimWme
une force international de s6curit6 comme le souhaite 1'ISC. Mais
un incident est vite survenu (quand ce n' est provoqu6!) et entire en
scene ce qu'on appelle le concept d' "intervention chirurgicale."
Operation selective d'un commando de "gendarmes"internationaux,
qui frappent la cible et se retirent une fois leur besogne accomplie. Et
A chaque fois comme qa.
Comme la U.S. Navy intervenant au debut du sicle dernier
(1912) pour s' emparer de 1' or dela Banque Nationale, puis remontant
imm6diatement A bord pour transporter leur prise A la City Bank de
New York.
Une pratique presque beaucoup plus choquante pour la
souverainet6 national d' un pays que 1' intervention 6trangere en bonne
et due forme.
Et tout cela se jouant, car il faut bien aussi le rappeler, sur
fond de misere in6branlable. Mais liA c' est une autre histoire. Un pays
qui fut condamn6 A mort par le monde entier des lors qu' on d6dcida
que c'est Haiti qui avait donn6 naissance au Sida et qui vit s' 6crouler
aussitOt toutes ses infrastructures touristiques au profit de ses voisins
de la Caraibe ... Qu'on laissa aussi depecer jusqu'aux os par une
dictature cleptomane trentenaire ... Et le.reste abandonn6 aux app6tits
encore gloutons des h6ritiers dum8me systhme exploitation-rdpression
don'tt entire autres les forces armies de non regrett6e m6moire) et A
l'indiff6rence encore plus in6branlable de ses l61ites.
Donc construire une democratic partir de rien. Faut le faire!

Haiti en Marche, 21 Septembre 2002

DROITS DE L'HOMME

M. Louis Joinet

attend en Haiti
L'expert independent sur la situation des droits de
I'homme en Haiti, M. Louis Joinet, se rendra en Haiti du 21 au 29
septembre prochains, it 1'invitation du gouvernement haitien, a
indiqu6 jeudi le
bureau des
Nations Unies h
Genive.
Port-
au-Prince, le 19
septembre -
(HPN) M.
Joinet doit
s' entre-tenir,
pendant son
sijour, avec les
antorit6s duipays,
notamment de
hauts fonctio-
nnaires du
gouvernement et
des magistrats. Louis Joinet photo Jean Edoaurd Rigaud
Le magistrat franqais rencontrera des repr6sentants de
l'Office de Protection du Citoyen (OPC), del'Ecole de la Magistra-
ture, dc la soci6t6 civil et de la press ", a ajout6 le bureau des Na-
tions Unies dans une note publi6e jeudi. M. Joinet a 6galement pr6vu
de rencontrer des membres du systhme des Nations Uigies et de
l'Organisation des Etats Amdricains.
"En 1995, la Commission des droits de l'homme avait
(voir Droits de I'homme / 6)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM

ADRESSE ENOUVELLEBMENT
6MOS NOVEL ABONNE
6 MOIS UNAN ETATS-UNIS US $ 40.00 USAN -78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 7800
EUROPE US$ 70.00 US$ 1380.00
AMEIUQUE LATINE US$ 70.00 US$ 135.00
US0$ 135.00'


Page 5


AL








Page 6


ACTUALITY POLITIQUE


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


DECLARATION DE L'INITIATIVE DE LA SOCIETY CIVIL SUITE
(ISC ...suite de la page 3) A LA RESOLUTI ON 822de I'OE A 4- De pr6venir 1'OEA et le
CONVAINCUE que 1'6quipe de RUN Gouvernement haltien, que si des dispositions
n6gociationde I'OEA porte,au c6t6 des parties haltiennes, dans les cas de repression a Chalon et a ne sont pas prises pour garantir le bon d6roulement des
une grande part de responsabilit6 dans 1' 6chec des Miragoane, ou 120 tetes de betail ont ete tuees parole Corps 61ections,1'ISCprendrases responsabilit6s civiques et tirera
ndgociations en raison du manque de transparence et de d'Intervention et de Maintien de I'Ordre les conclusions qui s'imposent.
fermet6 qu'elle a montr6 A certains.moments cl6ds du pro- au cours des manifestations d'tudiants a Port-
cessus ; au-Prince ; L'ISC sale les dernieres initiatives des autoritis


AFFIRMANT, A la lumire d'une des leons tires
au s6minaire organism A New York les 23 et 24janvier 2002
par1' Acaddmie Internationale pour la Paix et le D6partement
des Affaires Politiques des Nations Unies, au sujet de
1'op6ration Restaurer la D6mocratie en Haiti que toute
operation visant A restaurer ou a promouvoirla d6mocratie,
r6alis6e uniquement avec le Gouvemement A 1' exclusion
des autres acteurs, est voude A 1' 6chec ;
GARDANT EN TETE que la COMMISSION
D'ENQUETE DE L'OEA form6e de trois juges
ind6pendants, a sorti un rapport courageux et objectif sur
les 6v6nements du 17 d6cembre, affirmant
qu'il y avait eu pr6m6ditation dans les attaques
men6es contre 1' opposition et les media
qu' il y avait eu forte complicity interne au niveau
de la PNH et des autorit6s dans le d6roulement des faits et
dans la distribution des armes;
AYANT CONSTATE la non-ex6cution de
certaines recommendations essentielles dudit rapport, la
recrudescence des violations de droits de l'homme et la
admission ou la drive des institutions nationals, dans les
graves 6v6nements qui se sont products
aux Gonaives, dans 1'affaire Amyot M6tayer


DECIDE
1- De demander A la CommunautW Intemrnationale
et au Gouvemrnement de mettre sans d6lai Ala disposition du
processus de normalisation d6mocratique engage dans le
cadre de la resolution 822, un contingent international de
s6curit6 charge d'encadrer et d' observer A travers le territoire
national le travail de la Police Nationale d' Haiti. En raison
du non respect des regles du jeu par nos institutions et A
cause de nos dissensions internes, le pays a
malliheureusement dui faire face A des situations similaires,
dans le passe, par example, lors des elections de 1990 ou A
1'occasion du retour A 1'ordre constitutionnel en 1994 et
aujourd'hui pour assurer la s6curit6 pr6sidentielle.
2- D'inviter 1' OEA A fixer un calendrier pr6cis et
des indicateurs clairs pour le respect des diff6rentes
exigences des resolutions 806 et 822.
3- D'inviter les institutions pr6vues par le project
d'Accord Initial et la R6solution 822 pour identifier des
personnalit6s devant former le CEP A se preparer A proposer
des citoyens comp6tents, honnetes et courageux, A condi-
tion bien sfr que des measures concretes et cr6dibles soient
prises pour garantir la s6curit6 et la viability du processus
electoral.


gouvernementales dans le cadre de P'application des
resolutions de I'OEA

Port-au-Prince 18 septembre 2002 (AHP) Un
porte-parole del' Initiative dela Soci6t6 Civile (ISC), Rosny
Desroches, a salu6 mercredi les dernikres initiatives
entreprises par les autorit6s gouvernementales dans le cadre
de 1' application des resolutions de 1' Organisations des Etats
Am6ricains.
M. Desroches estime que 1' ensemble de ces ini-
tiatives peut contribuer A cr6er un climate de detente suscep-
tible de conduire A une sortie de cruise.
Rosny Desroches a cit6 entire autres la publication
la semaine dernire du rapport du Ministere de la Justice
sur les 6v6nements du 17 d6cembre et le d6but du proces-
sus de reparation des victims de ces 6v6nements.
Selon lui, le gouvemrnement devrait adopter des
measures concretes en matidre de s6curit6 en vue de cr6er
un climate sfir et stable dans le pays.
Le porte-parole de l'ISC declare souhaiter
qu' aucun secteur ne cherche A entraver application des
resolutions de 1' OEA.


UNIVERSITY

Etudiants : manifestation


PORT-AU sans incident
PRINCE, 19 Septembre Des 6tudiants de 1'Universit6
d'Etat d'Haiti, allies A d'autres organizations de soci6t6
civil, ont d6fil6 dans les rues de la capitalejeudi, protestant

DROITS DE L'HOMME

Louis Joinet

attend en Haiti
(suite de la page 5)
demand au secr6taire g6n6ral, resolutionn 1995/70), de
designer un expertind6pendant avec mission d' apporter une
assistance au gouvernement haltien dans le domaine des
droits de l'homme, d' 6tudier 1' evolution de la situation des
droits de 1'homme dans le pays et de verifier qu' Haiti
s'acquittait de ses obligations en la matidre ", a rappeld la
note. Louis Joinet a Wt6 nomm6 par decision du secr6taire
g6n6ral des Nations Unies le 25 mars 2002, succ6dant ainsi
au juriste s6n6galais Adama Dieng.
Le 26 avril 2002, lors de sa 58e session, la Com-
mission des droits de l'homme ainvit6 1' expert ind6pendant
A lui presenter, A sa prochaine session, un rapport sur
1'dvolution de la situation des droits de l'homme en Haiti
ainsi que sur les activities de cooperation technique dans ce
domaine. HPN


Tentative de coup d
(Cote d'Ivoire ... suite de la page 2)
quelques centaines de metres de celle dupr6sident Gbagbo,
a en outre et6 incendide dimanche aux premieres heures de
lajourn6e par les forces de s6curit6, a annoncd son parti, le
Rassemblement des r6publicains (RDR).
Ouattara, auquel la justice a interdit de participer
aux elections en raison de doutes sur sa nationality, a trouv6
refuge A la residence de 1' ambassadeur de France.
Le Premier ministry a exhort A la radio publique
lajeunesse A rejeter la voie de la violence et A refuser les
armes que, selon des t6moins, les rebelles distribuent dans
le nord.
"Nous invitons lesjeunes A d6poser les armes ou A
les retourner contre les agresseurs. C'est A eux de choisir
leur camp, celui dela destruction ou celui de la Rpublique",
a-t-il d6clar6.
Les troubles font craindre un conflict majeur sur le
territoire du premier pays producteur mondial de cacao qui
compete plus de 16 millions d'habitants. Jusqu' au coup
d' Etat men6 par Gue A Noel 1999, le pays 6tait un havre de
stability dans une region meurtrie par les conflicts affectant
le Liberia et la Sierra Leone.
Selon des sources diplomatiques, certain rebelles,
qui parleraient anglais, viendraient du Liberia voisin, lui-
meme aux prises avec une rebellion sanglante apres une
guerre civil anarchique dans les ann6es 90.


centre la mise A
pied du recteur de
1'universit6.
Au nom-
bre d'environ 200,
les manifes-tants
ont appeal A la
reinstallation du
conseil exdcutif de
I'UEH, avec A sa


tate le recteur
Pierre Marie
Paquiot. V
Le gou-
vernement a
limog6 Paquiot en I"r
juillet dernier, Manifestation estudiantine jeudi dernier A Port-au-Prince photo Yonel Louis/HenM
disant que son mandate 6tait arrive A terme, et a nomm6 un ddclard Pierrot Exama, un membre du Front de resistance


conseil provisoire pour g6rer les affaires de 1'universit6
jusqu' A la tenue de nouvelles elections.
Un group d'dtudiants a pris position contre la
decision du gouvemement, accusant celui-ci d'interf6rence
dans les affaires de l' university et demandant que Paquiot
reprenne les reines de 1'institution jusqu'aux prochaines
elections.
"La seule institution ind6pendante qui reste est
l'universit6 et maintenant ils veulent aussi la dominer" a


etat en Cote d'Ivoire

En Cbte d' Ivoire, le franqais est la langue la plus
commundment utilis6e.

INGERENCE ETRANGERE ?
Les relations, d6ja tendues avec le Burkina Faso,
risquent de se ddtdriorer encore, le gouvemrnement ayant
d6clar6 que les rebelles beneficiaient de renforts d'un pays
voisin. La Cote d'Ivoire accuse depuis longtemps
Ouagadougou d'abriter des forces dissidents.
Gbagbo a d6clar6 que les rebelles semblaient avoir
prepare leur assault A 1'aide d'armes lourdes provenant de
1'6tranger, mais sans pr6ciser de quel pays.
Ces deux derniers jours, les forces de s6curit6 ont
mis le feu A des habitations d' immigr6s burkinab6s expuls6s
de leurs bidonvilles sous la menace, dans le cadre de la
chasse aux auteurs du soulnvement de jeudi.
Des millions d'immigr6s, originaires pour la
plupart du Burkina Faso, jouent un r8le vital dans la cul-
ture du cacao en Cote d' Ivoire, oh ils sont de plus en plus
harcel6s depuis quelques anndes.
La question de 1'immigration est tres li6e A la
polarisation politique de la C8te d'Ivoire entire le Nord
musulman, ol Ouattara recrute nombre de ses partisans, et
le Centre-Onest A majority chr6tienne, d' ot Gbagbo est
originaire. (AFP et Reuters)


pour la defense de l'autonomie de 1' Universit6.
Alors que les manifestants s'avangaient vers le
Palais National en profdrant des slogans virulents contre le
President Jean-Bertrand Aristide et contre le ministry de
1'Education Nationale, quelque 20 partisans pro-Aristide
qui se trouvaient dans les parages se sont mis a crier
"Aristide ou la mort!"
Cependant la manifestation 6tudiante s'est
d6roul6e sans incident.
Des elections pour un nouveau conseil universitaire
aurontlieu dans les prochains mois. Paquiot a annonc qu'il
sera candidate. Les rdsultats seront decides par les votes des
6tudiants et des membres des facult6s.


L'Universite

entire la loi

de 1960 et la

Constitution

de 1987
Port-au-Prince, le 20 septembre 2002 (HPN)
- C'est la loi de 1960 qui rdgit, actuellement, le
fonctionnement de 1'Universite d'Etat d'Ha'it, a declare
jeudi Charles Tardieu, president de la commission provisoire
nommine par le Ministre de 1'Education Nationale A la tete
del'UEH.
Charles Tardieu rdpondait A une question sur
l'annonce faite par le conseil de l'UEH de lancer le
processus electoral pour 6lire un recteur et un vice-recteur
aux affaires acaddmiques le 14 octobre prochain. Il
n' existe pas de conseil de l'universitc dans la loi de 1960 ",
a-t-il martel6. (voir Universite / 7)








Mercredi 25 septembre2002
Haiti en Marche Vol XVI No34


I HAITI-CUBA I


rI L V val-1c V Z VIIL.Y-II

Le President Aristide reqoit une delIegation
Port-au-Prince, lundi 16 septembre l copri a t c11 Pinh dela sante du pays des moyens et de meilleures
2002 (HPN) Le President Jean Bertrand de Alla cooJp e-ti onHfJAA Jin conditions de travail a l'h6pital.


Aristide a f6licit6, le lundi 16 septembre, les cooperants
cubains qui collaborent au systeme sanitaire dans le pays.


Lors d'une ren-
contre avec 1' Ambassadeur
cubain en Haiti, M.
Rolando Gomez, et le chef
de la cooperation
international, Mine
Yiliam Jimenez, pour
6valuer la cooperation en
matiere de sant6 entire les
deux pays, le chef de l' 6tat
haitien, M. Jean Bertrand
Aristide, a fait savoir que
le gouvernement 6tait
jusqu'ici satisfait des
r6alisations des experts
cubains en Haiti. Selon
Jean-Bertrand Aristide,
Haiti ne dispose pas de
resources suffisantes pour


quelque temps dans le pays de nous accompagner dans la
distribution de sant6 A la population ", a fait savoir le

"L


LI


faire face aux besoins de la m l
population sur le plan Le Pr6sident Aristide recevant I'Ambassadeur de Cuba et une officielle
sanitaire.du Ministire cubain de la cooperation
Lors de son intervention, M. Aristide a indiqu6 Prisident Aristide.
que les exigences 6taient formelles. Quand nous n' avons 1a 6galement lanc6 un appel au dialog
pas deressources sufhisantes, il faut semettre d' accord avec m6decins residents de 1' Hpital de 1 Universit6
ceux qui sont disposes A nous aider. C'est pour cela que d' Haiti (HUEH), qui menacent de recommenc
nous disons merci aux m6decins cubams qui sont depuis movement de protestation pour exiger des respo


gue aux
d'Etat
er leur
nsables


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


Miami Port-au-Prince Miami


3 colis
- gratuits
p-/-rr ~


Tarif Special



$15 Oaller-retour + tax


Valable du 01 Sep au 30 Nov, 2002
Attention: Les places sont limitdes.
Faites votre reservation immddiatement.
Les billets ne sont pas remboursables
Tarif sujet a Wtre discontinue sans avis prdalable.

Pour information et reservations, contacted
votre agence de voyage ou Dutch Caribbean Airlines


1-800-327-7230
Reservation sur internet

I awfyda~e


2


HPN
Plusieurs dicennies- de success
populaires ha'tiens
"Au bon vieux temps !"
MELODIE 103.3 FM
3:00 PM tous les jours











Haitians everywhere
have experienced Our
Blessed Mother is a
Perpetual Help in all
the challenges of life.
For a FREE picture of Our
Mother of Perpetual Help
and prayercard write to:
The Redemptorists
1633 N Cleveland Ave #H
Chicago IL 60614
E-Mail:info@omphc.org


Page7


K


1%


Le chef de 16 tat a indiqu6 que les residents
devraient adopter le dialogue pour r6soudre leurs diff6rents
avec les responsables sanitaires dans le pays, sans passer
par des arrEts de travail qui ne d6nouent pas toujours les
probl6mes. (voir Cooperation / 9)

L'Universite entire la loi
de 1960 et la
Constitution de 1987
(Universiti ... suite de la page 6)
La loi de 1960, en son article 4, place 1' UEH sous
le h-aut contr8le du Secr6taire d'Etat de
l'Education Nationale ". Un recteur assure la direction
effective avec la collaboration de ses colleagues de
1'Universit6, pursuit 1'article. Le conseil de 1' university
comprend : le recteur, les doyens des Facultes, les directeurs
d'6coles et d'instituts sup6rieurs ", note la loi, votee sous
Francois Duvalier, rappelons-le.
Dans son article 5, le texte de 1960 precise que
"le'recteur est nomm6 par le Pr6sident de la Republique
sur la recommendation du Secr6taire d' Etat de I' Education
National ". La loi stipule que "la designation des doyens
et directeurs se fait selon le meme proc6d6 ".
Concernant le personnel enseignant, la loi de 1960,
dans son article 8, parle de trois categories de professeurs :
les professeurs titulaires haRtiens, les non titulaires haitiens
et les professeurs ou les sp6cialistes strangers. IR note que
le President de la R6publique nomme les
premiers ...
La Constitution de 1987, mere de toutes
S les lois haItiennes actuelles, dans son article 209,
Sproclame 1'autonomie de 1'UEH. "L' enseignement
sup6rieur est libre. II est dispense par 1'Universit6
d' Etat d' Haiti qui est autonome et par des 6coles
sup6rieures publiques et des 6coles sup6rieures
priv6es agr66es par 1' Etat ".
Dans 1' article 296, la Constitution de 1987
precise que "tous les codes de lois ou manuels de
justice, toutes les lois, tous les d6crets-lois et tous
les decrets et arrt6s actuellement en vigueur sont
maintenus en tout ce qui n'est pas contraire A la
presente constitution ".
Enitre la loi de 1960 et la Constitution de
1987, il y a les dispositions transitoires de f6vrier
1997 servant de provision 16gale A 1'UEH en
attendant la promulgation d'une nouvelle loi sur
1' University d' Etat d' Haiti.
Le dilemme aujourd'hui est de situer la
decision du 27 juillet du Ministre de 1' Education
National entire ces trois textes. Qui sait ? De la
pourrait venir la resolution de la crise qui
empoisonne la rentree universitaire.







Page 8


WESTERN UNION


.* Granny Te Konn Di;: .






D. .* .. -. 1







.1^i^l~ll


* 'J


.~.. I,'


Mercredi 28 AoVit 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.30


Ce que Grand-mere voulait dire :


LLc- chi'l--SL ne soni pa-; totnioui iLe '-pu'cle ReflmbIcnt


Orr. C e-t pnurqu.ii j utilise Western Union pruir rnit


ini -n4lCi J' i-rgent 1i.s li 1v a tc V-;tcrn Union ju


ciS C c\Lictcfi'nt a qur'.- in at niC.u *


* Un eISvxite .4pide el t liable


* %e rtanms!'.its JL,. gent pavt- en dollartn aminrit.ain-


* Plts de 1(K) agIiic %1 i .iVci I 1.111


* Pes appcis grainiV


* I a non icaitionri an b nectiLi.uri q >t I iigentri %s I.t nr vi

* 1W** ChI ni' n I inr t v'A '. r' 1 i 11111en ifln l 1m .


nu It: i 12phrne 1 -SOl-( ALL-CAS! I


(Coimmc Grind-mni&r djiai.t ntixcdnt e FaI c ua de


ion L in i%' ni' in 1111 in l.iiiil -. JUL- ( '114 i4 I'.'; Ij/ '


laigeint vr I lhit 'in\ Fr:itc Lno f crl. n 'imp oi tc


quel a.ire pays du mnid\ 'faitF l- U.l i iiontlli.ni


opr. ponr \Vt>.strn Unioni.


Par eC\'Iple:

Vau rnv.ovc7 5O ( 11 ilin il -TiOn M2 $0il-03nO

Vaus. n,iypo $1' I1 '' l^ iN-
Pour foi't mornt.inr.l suprpur A Aarvrycr inlvfrmez- o'rj.n r n i i orar
('Ipe .t i.r.n In

'I.- . .r -, ,
.3.- I n -.r. I .. . . . ..sJ. -.4- I

I .. . . . ...... a- 1 . -- .. .
v. r -i 1 1 r -q I e 3 i c I


~4L4j-~-.

g


WESTERN I"
UNION


I


I








Mercredi 25 septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.34


I LE IIRES I


Page 9


Si K. Mars m 'tait ... nouvelles


Par Julio Jean-Pierre

K comme Kettly et son recueil de nouvelles: Mi-
rage-H6tel. Je me suis plong6 dans le livre A la rencontre
del auteure pour la d6couvrir au delA des mots, des histoires
et du talent. Du talent, elle en a certes, A partager. Talent de
conteuse, talent d' crivain avec cette touche solaire qui
ouvre d'un trait g6ndreux cet universe tantot familiar et tant6t
fantastique.
Kettly Mars, cettefaiseuse de reves etrEveuse elle-
meme, mene la danse au beau milieu d'une r6alit6 sordide,
menagante, morbide et combien fascinante sous sa plume.
" Non. On ne pouvait pas mourir sous un tel soleil ". Et
pourtant" nous mourrons tous ... "avaitproph6tis6 Dl61ira,
il y a plus d'un demi-siecle. Soleil on pas, nous continuous
de mourir. L'agronome savait qu'il devait mourir. Pas
pour le pays, pas pour le drapeau. Mais du drame social qui
est le lot quotidien de ce pays, en proie A toutes les
pr6dations. La vie ne valait plus rien. Parce que nous ne
1'avons jamais aim6e, jamais comprise, jamais respected.
" Ceux qui accomplissaient le rituel du lynchage ne savaient
pas non plus pourquoi ils tuaient. "
D'une nouvelle AI 1'autre, la mort r6de, pr6sente,
obs6dante jusqu' A vouloir nous 6touffer, comme s'il n' y
avait plus d' autre issue. De l'Agronome en passant par Les
pigeons remains, d' Anna et la mer, la mort rejoint le
Mirage-H6tel et Normilie. Parce qu' elle fait parties de notre
vie: aveugle ou programme, violent ou insidieuse,
r6voltante ou simplement naturelle, elle emplit les pages
de Kettly Mars. Pourtant i chaque paragraphe de ces
creations 6clate l'app6tit de vivre de Kettly Mars, son
attachment A la vie. Sa lutte aux c6t6s de Roseline est sub-
lime. Avec ses mots, ses toumrnures, ses efforts, elle tente
d6sesp6r6ment de sauver la fillette. Son amiti6 avec les pi-
geons remains est un geste de mere-poule, utilisant toutes
les astuces pour garder l'espoir. "Les bEtes lui
transmettaient leur sang par quantity infime, pendant son
sommeil, dans la fraicheur de la nuit, afin d'6viter les
brulures. Cette d6licatesse de la femnme, cette g6nrosit6
de 1'artiste, je voudrais la voir chez ceux qui ont la
responsabilit6 de toutes les petites filles qui ont la peau


Haiti-Cuba ...
(Cooperation ... suite de la page 7)
Jean Bertrand Aristide en a profit pour rappeler
aux m6decins residents de 1' HUEH que les responsables
du Ministere de la Sant6 Publique et de la Population
(MSPP), avaient d6jiA redouble d'efforts pour r6soudre au
mieux la question de l' h8pital. Du materiel a 6t6 distribu6
aux services les plus sollicites et le gouvemrnement, par le
biais du ministere, continue A se pencher sur la question ",
a conclu le President Aristide. HPN


aussi fragile qu'une p6tale de fleur de chane. Car Kettly
Mars habite ce cote de la vie ou les petits matins
chantaient ".
Mirage-h6tel, la nouvelle, n'6chappe pas a cette
configuration. Le bourg G., aussi bien que l'hotel figure
1'6tat de zombification du pays. L' l61ectricit6 qui fait
marcher la maison provient du drainage de leur 6nergie ".
Le sens de 1' humour qui dmaille les textes de Kettly
Mars participe de la demarche de d6rider la r6alit6, de
d6crisper la fatality. La fable <> tmoigne de
1' ouverture d'esprit de 1' auteure de Mirage-Hotel. Avec une
rare magie, Kettly Mars manie le quiproquo de maniere A
m6langer Tante-Carmelle-Carmen autant que Roger-Rodier.
Heureusement que notre service t6l6phonique national se
prEte bien A ses fantaisies techniques. Ce qui n'empache
pas le neveu de confier a sa tante sa nouvelle passion: un
jeune homme. Ce dclin d' oeil vers 1'homosexualit6 n' est pas
monnaie courante dans la litt6rature d'Haiti.
C'est dans Anna et la mer que Kettly Mars s'est
le plus retrouvde. Elle analyse dans ce court recit, les frus-
trations et les tribulations d'une spouse module dans ce
qu'on pourrait consid6rer comme un manage reussi.
Cinquante ans de service, d' abn6gation et de silence. Le
seul geste qui aurait pu sauverAnna, la rendre a elle-mEme,
a sa dignity, ce geste lui a Wt ravi par une autre. Elle n'a
pas Wte priv6e de sa vengeance, non, c' est bien plus que 9a.
C'est une nouvelle naissance qu'elle attendait de
I'accomplissement de son acte. "Elle revait de rideaux A
fleurs, de promenade vers la mer... Encore vingt-quatre
heures et elle aurait Wte lib6r6e. Le 7 f6vrier 1986, qui a
d6chouqu6 qui? Alors A quoi bon pavoiser? La mer
immens6ment absolute ", est toujours lA et Anna trouve
naturellement le chemin de lajet6e et de la d6livrance.
Anna et lamer nous renvoie A ce miroir qui nous force
Snous regarder sans complaisance et nous suggere la solu-
tion: Changer la disposition des meubles, refaire les


Mise au point de
Port-au-Prince, le 13 septembre (HPN) -
"L' Ambassade des Etats-Unis d'Am6rique n'entretient
aucune relation avec une organisation d6nomm6e As-
sistance Etudiants Etrangers ", qui offre plus de 180.000
bourses d' etudes pour le Canada et les Etats-Unis A partir
d'annonces publicitaires parues dans les journaux ".
C'est ce qu'a indiqu6, dans une note de press


rideaux ". Fdrocement, mais lucidement Kettly Mars a
pouss6Anna dans ses 6troits retranchements, dans ses plus
intimes renoncements. Les conditions dela vie delafemme,
en Haiti, sont diss6quies en si peu de mots, sans exces de
language: Elle a 6t6 dress6e pour aimer et ob6ir ". Aimer
et ob6ir. Complice de son bourreau, prot6geant sa tyrannic,
Anna consent A toutes ses fantaisies, A toutes ses infamies.
En victim risign6e, elle participe volontiers A sa propre
torture, A sa mise A mort quotidienne.
Kettly Mars a tent& d' 6lucider cette torpeur qui
paralyse le pays comme une malediction. Dans la constel-
lation de la nouvelle litt6rature haltienne, Kettly Mars est A
elle seule une galaxie axant sa definition des 6tres et des
situations surl'implacable nicessit6 de d6couvrir. Entre ciel
et terre,malheurs et espoirs, tout est tiss6 des fils de lapo6sie,
del' emotion et Kettly Mars a Wte come force de d6voiler
ses provinces, ses arguments, ses jouissances en tendant la
main vers les astres coutumiers de la r6alit6. Cherchant
constamment A conjurer les dieux de la m6chancet6, elle a
gard6 un oeil lyrique sur son aptitude vivifiante A proposer
des interpretations optimistes. C'est qa le talent.
Ce qui frappe aussi chez Kettly Mars, c'est la
lumiere qui baigne ses textes, 1'exces de soleil partout
present come une promesse, come une certitude. La mer
6galement emplit les pages et fournit A 1'6crivain une
matiere premiere d' une richesse 6blouissante. Mars est aussi
l'oc6an, son 6tendue, son 6ternit6, sa solidity: 6cumes,
plages, mares vagues.
Insensiblement, la litterature d'aujourd'hui
s'enrichit de cette parole toute personnelle que nous livre
Kettly Mars. Le spectacle de nos 6checs quotidiens prend
sous le regard de Mme Mars une admirable faculty litt6raire
car construire une 6criture qui parle au coeur, au sens et a
intelligence, c'est qa le talent.
Et c'est une richesse d'avoir lu Mirage-H6tel de
Kettly Mars.


1 Ambassade US
rendue publique jeudi, le bureau des Affaires publiques
de la Maison amiricaine h Port-au-Prince.
Le Bureau a toutefois precis6 que des informa-
tions relatives aux 6tudes universitaires aux Etats-Unis
6taient disponibles dans les centres d'orientation
acad6miique suivants : College Catts Pressoir, Centre
Toussaint King et A 1'Institut Haitiano-Am6ricain. HPN


Des photos de journalists canadiens sur Haiti


"Haiti regarded par le Qu6bec ", un nom 6vocateur
pour designer 1' exposition d'une collection dephotographies
r6alis6e par des journalists canadiens, et actuellement
pr6sent6e au Musde du Panthdeon national d'Haiti.
Haiti est soucieuse de son image condamn6e a Atre


projetfe sur le monde. Au hasard de quelques s6jours
professionnels, des yeux d'ailleurs, nord-americains de
preference, ont cherche a braquer le quatrieme pays de la
Carahbe par sa superficie.


Insertion demanded
Les amis, parents et amis du Dr. Pierre Smith seront
heureux d'apprendre que le dentist des commununaut6s
haitiennes de Miami et de Montreal vient d' ajouter un
nouveau fleuron A son palmarks : un doctorate en
medicine g6n6rale.

D' abord, le Dr. Smith pratique sa profession de dentist
au Canada et aux Etats-Unis. Aussi passe-t-il 1' 6t6 A
Montreal etjoignant 1'utile ai l'agr6able, l'hiver A Mi-
ann.

Malgr6 ce double p6riple et la demand toujours
croissante de sa clientele, Dr. Smith a trouv6 dans
l'effort, la volont6 et l'intelligence les stimulants
n6cessaires pour s'inscrire A l'Universit6 d'Antigua. La
semaine demrniere sa famille, ses parents et ses amis ont
entour6 avec fiert6 ce nouveau disciple d'Esculape A
1'occasion des ceremonies de graduation. II venait de
feter ses cinquante printemps.

Avec le Dr. Pierre Smith, nous pensions que c'est lA une
bonne occasion pour signaler A la jeunesse cette belle
performance de I'age mtur. Chez nous Haitiens, nous
n'avons pas sculement des gens ambitieux, avides dc
bruit, de popularity, de dominations et des cenceurs
rides, mais nous avons tout aussi bien des esprits
bienveillants avec un sens pouss6 de l'honneur, de la
dignity et du d6vouement au service de leurs
communautfs. Aussi nous pensions que Pierre Smith,
d6tenteur de deux diplomes en m6decine, est un bel
example a suivre.

Retraqons brievement le passe du Dr. Smith

Dr. Pierre Michel Smith est n6 A Jr&6rrmie, la ville des


Pierre Michel Smith: un bel example a suivre


poEtes, terre natale de Alexandre Dumas, de Jean Brierre,
de Etzer Villaire etj'en passe. C'est hA aussi qu'il fit ses
6tudes primaires et secondaires. Ensuite il rentra A Port-au-
Prince pour ses etudes en Art dentaire et en Hautes Etudes
Internationales. Ses 6tudes achev6es, il 6migra au Canada
oti apres quelques ajustements il obtint 1' autorisation de
pratiquer 1' art dentaire.

Dr Smith enseigna durant3 ans au College Edward Monpetit
de Longueuil, au Quebec. II travailla aussi dans les reserves
indiennes dans le Nord canadien puis s'installa A Montreal
of il pratique encore 1' art dentaire.

Lors de I'arrivde massive des r6fugids haitiens, beaucoup
d'entre eux s'6tablirent dans le centre de la Floride o4
comme travailleurs agricoles, ils s'adonnerent Ala cueillette
des oranges. Le Florida Rural Health Services sollicita les
services du Dr. Smith pour procurer les soins dentaires A
nos freres et sceurs r6fugies, incapables de communiquer
avec leur dentist A cause de la barriere linguistique. II en
profit pour passer les examens de la American et de la
Florida Board of Dentistry. DeliA naquirent les cliniques de
Fort Proof, de Wachula, de Sebring. Plus tard, Dr. Smith
ouvrira la clinique de Miami pour r6pondre aux soins
dentaires de ses nombreux clients. Comme nous I'avons
indiqud plus haut, sa presence A Montreal au printemps et
en 6t6 et sa migration d'automne et d'hiver A Miami, finirent
par lesser. Aussi Dr. Smith a d6cid6 de changer son emploi
du temps en travaillant A Miami durant 1' automne et I'hiver,
et seulement 1't6 A Montreal.

Malgr6 ses activities professionnelles intense, Dr. Smith
trouva le temps ndcessaire pour offrir ses services
volontaires au Dental Research Clinic A Miami, de 1995 A


1999, tout en.
pr6sentant des
programmes
d' education
dentaire A la ra-
dio, et opinant
intelligemment
sur les affaires
de son pays na-
tal, Haiti.

Dr. Smith de-
meure un
m 6 d e c i n
engage de corps
et d'esprit dans
toutes les luttes
des Haitiens vi-


/ -N

-' ** .- I-




t' U^r K

1-...



,.A A
16. A


F


I

.5


vant A 1' stranger. Aussi b6ndficie-t-il du plus grand re-
spect de nos compatriotes et d'une grande admiration,
qu'il leur retoune avec uin int6ret meld A une affectucuse
sollicitude.

Nous saluons aujourd'hui cet home de courage,
m6decin dans deux disciplines, F'art dentaire et la
m6decine gdn6rale, tout en y ajoutant le titre de diplbm6
de la Facult6 des Hautes Etudes Intemationales. 11 a
butin6 en m8me temps le Droit, la Gdopolitique et A
jamais demeure un 6ternel Scout qui apporte dans
1'exercice de ses tAches, une doiture et une discipline
irr6prochables acquises dans les randonnees et les feux
de camp.


Bonne chance Dr. Smith.


\









I TOURISM I


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


Deguster un Manno au Tap Tap


II y a m6me des Saintes sur les murs de Tap Tap


Le restaurant est un immense tableau d'art naif. Au premier plan, A droite, Chariot, le chanteur de Top-Vice


Le restaurant haitien de Miami
estTAPTAP, A Miami Beach. Tous
les guides vous le diront. C'est
meme le seul restaurant haitien
repertori6 presque partout.
Cela ne veut pas dire que les
Haitiens fr6quentent ce restau-
rant, ni qu'ils s'y sentent chez-eux.
Loin de la. Sauf que Tap Tap et
ses proprietaires sont bien intro-
duits dans les milieux qui lancent
les modes.
Tap Tap a forte cote a Miami
aupres des strangers qui cher-
chent, dans cette grande m6tro-
pole ambricaine, un peu d'origi-
nalit6. De temps A autres, un Ha'i-
tien s'y 6gare.
Difficile, des la galerie de ne pas
se sentir en Haiti. Trop meme.
Tous les murs du restaurant sont
points, style couleurs vives-pein-
tures naives. Accroch6s ga et IA
des fers decoupes, des objets lies


au Vodou, des cerfs-volants au
plafond, bref tout ce qui fait hai-
tien.
TAP TAP, de par sa decoration,
est comme la Cath6drale Sainte
Trinity, un bijou. Un bijou en moins
sobre que la basilique de la rue
Pav6e, de Port-au-Prince. Et puis
c'est un restaurant dans un d6-
cor. Non just un endroit comme
nous excellons a les reproduire,
ou I'on mange sur une table en-
tour6e de quatre chaises. A Tap
Tap, meme les tables sont des
objets d'art points et vitrifi6s.
Comme dans tous les restau-
rants amiricains, les serveurs et
serveuses de Tap Tap sont sou-
riants, affairs, tapent sur des
6crans tactiles pour communiquer
avec la cuisine les commander
des clients et s'occupent de vous.
C'est informatis6, climatis6, asep-
tis6.


Manno et la chanteuse br6sillenne qui I'accompagne


Ma visit ce samedi 14 sep-
tembre 6tait plus pour voir Manno
Charlemagne que pour y manger.
Salade d'avocat et lambis sont
nuls, en entr6e. Avocats trop
murs, lambis sans gouts. Pour
tromper ma faim, je lorgne les
plats des tables d'A c6td. Une
ambricaine savoure un poisson
gros sel long comme un requin,
son compagnon mord dans des
bananes pesees. Une gras-
souillette, plus loin, A la cuillere,
descend un riz au dion dion. Je
regarded.
Toujours cherchant A meubler
mon attente, je remarque une Jo-
lie mangue, bibits bands qui
transborde des plats, de la cuisine
aux tables. D'une dexterit6 remar-
quable, elle passe et repasse les
bras charges et r6ussit, je ne sais
comment, A garder une tenue des-
cente. Car la mango corne arbore,
comme toutes les filles de son
Age, la tenue de rigueur de nos
jours qui laisse nue une ceinture
de peau A la taille. On ne voit rien,
tout en ayant vue sur le bas de
son venture et de son dos.
Je replonge dans le menu:
Barbancourt, Cremas, Cafe de
Jacmel, th6 d'anis Wtoile et de
cannelle sont entire pain patate
et blanc mange. Mais if n'y a ni
Prestige, ni Cola Couronne. Dom-
mage.
Laserveuse repasse, elle s'ap-
pelle Alessandra, c'est son anni-
versaire saurais-je, plus tard,
quand Manno entonnera un
Happy Birthday.
10 heures 30, j'apprecie le spa-
ghetti ak arans6 que j'ai com-
mand6, pour le plaisir de le faire
dans le seul restaurant, a ma con-
naissance a avoir mis ce plat dans
son menu. D'habitude en Haiti, et
dans tous les restaurants hai-
tiens, on offre le spaghetti, ce plat
qui est en train de devenir notre


plat national, accompagn6 de fro-
mage, de poulet, de jambon
quand ce n'est pas ultra exotique
a la bolonaise ou carbonara...On
n'a pas fait flamber I'hareng saur
avant comme je I'aime, est mon
seul petit regret.
Chariot, sans son helicoptere,
atterrit A Tap Tap. Le chanteur ve-
dette de Top-Vice est avec des
amis. Nous sommes, je le devine
A la tete des clients, cinq ou six
Haitiens dans la salle.
Manno commence son show. II
n'a pas change de voix, ni de
style, le repertoire a WtA ajust6 A
son nouveau public.
Les anciennes chansons me
manquent. C'est pour la pre-
miere fois que j'Acoute Manno
sans que lasalle ne reprenne les
couplets. Ce n'est ni Cristal cin6,
ni le Th6Atre National ni cet inou-
bliable concert A I'lnstitut Fran-
gais ou au Colisee avec Marco.
C'est Tap Tap et je retrouve un
Manno d'onomatop6es, d'ac-
cords jazzy au tempo br6silien.
Une chanteuse bresilienne finira
par le rejoindre dans son tour de
chants.
Eddy Frangois fait son entr6e.
Manno chante, ses dents grin-


cent, sa barbe blanchit un peu
plus au mention. Trois musicians
I'accompagnent et donnent de la
voix. Ce n'est pas Koral Kombit
Kalfou, mais nous sommes a
Miami et 9a passe.
Mon plat est vide. Le caf6 de
Jacmel promise est un dio cafe
amdricain. Les doigts de notre
Brassens accrochent sa guitar.
II pince fort les cords. II doit les
panser apres chaque prestation,
me dis-je.
Manno, qui se produit deuxfois
par semaine A Tap Tap depuis plus
de deux ans, entonne voye m pese cafe yon jandamm
arete min quand rentre dans la
salle une tres haute autorit6 de la
Police national d'Haiti de pas-
sage A Miami.
Nous sommes une dizaine de
compatriotes reunis autour de
Manno. Lambiance se rechauffe.
Les Blancs parent. Ils sentent
que le spectacle n'est plus pour
eux.
Chacun de nous deguste son
Manno comme il I'aime. Je suis
ravi. Je le retrouve. Je n'ai pas a
broiler ce chanteur que j'ai ador6.
Ce Monsieur r6volte qui n'a pas
WtA remplac6.


I Patronnee par: I


AUTORITE
AEROPORTUAIRE
SNATIONALE

B.P 1792, Port-au-Prince, Haiti
Tels.: (509) 250-4105 / 250-4106
/ 250-1120 / 250-1129
Fax : (509) 250-5866
aan@haitiworld.com





BUREAU DE GESTION
PL-480/TITRE III
Boulevard Harry Truman
8.2 2488, Port-au-Prince,
Haiti Tel.: (509) 223-8625,
223-9267 221-2149, 221-2147
Fax : (509) 223-8031


Minlstire des HaTtiens Vivant
a I'Etranger (MHAYE)







www.haiti20041akay.com



AGENCYE
CITADELLEA
Port-au-Prince:
TI.:222 5900 /223- 5900
e mad:ilnfoiagyenactadfllexam
Petion-Ville:
Tl.: 257 0914 1251 3868
c mail: vpplit agec(iitadell(s.cm
Cap-Haitien:
a61.: 2610484 /262-0796
f mail: v ap ladelle mm


Cette page, pr6parde par Haiti Info Presse (HIP), est diffuse par Le Nouvelliste, par Haiti en Marche et est disponible sur www.haiti2004lakay.com


Page 10


~~__~_ _~~_~~_ _____ ~_








Mercredi 25 septembre 2002
Hsairi en Marceh Vnl XVI N.34


I ARTS & LETTRES |


Transfer des cendres de Dumas au Pantheon le 30 novembre


PARIS, 20 Septembre Le transfer des
cendres d' Alcxandre Dumas an Paniheon aura lieu lIc
30 novembre, et non le 3 octobre conune annonedc
officieusement au printemps, en raison de 1'agenda
du president de la Rdpublique, a indiqui jeudi


Reproduction d'une photo d'Alexandre Dumas


La Callas, 25
PARIS, 16 Septembre Vingt-cinq ans apres
sa mort, le 16 septembre 1977 A Paris, Maria Callas,
par sa personnalit6 autant que sa voix, fascine toujours
et avec raison, come en t6moignent en France la
publication d' ouvrages qui lui sont consacr6s et la
sortie de nouveaux enregistrements.
A sa mort brutale et solitaire dans son
appartement parisien, et alors qu'elle ne
chantait plus au th6itre depuis 1965, le seul
nom de Callas signifiait d6jA, meme pour le
non-connaisseur, le chant lyrique A son maxi-
mum d'expression, de meme que Karajan
symbolisait le chef d'orchestre par excellence.
Les ann6es n'ont pas 6mouss6 la
notoridt6 de la diva et, en ce debut de XXIeme
siecle, aucune de ses collegues,
contemporaines et cadettes, don't certaines ont
Wt6 ou sont des cantatrices souvent
irreprochables, ne 1' a supplant6e. La fameuse
Tebaldi, qu' on lui opposa, vit toujours mais son
nom, en dehors des cercles des amateurs, n'a -
pas le m8me echo que celui de Callas.
Les livres qui lui rendent hommage,
en cet anniversaire, soulignent differences facettes de
1' artiste: "La Callas de 1' enter A 1' Olympe" de Martin

-ESS easaSSE


Qu

29
Centimes la minute
pou Haiti!


i

I


yaiK
vous n'avez qu'a composer le

10*15*945
avant de former le num6ro que vous vulez appeler et_
conomlsez de I'argent & chacun de vos appeals.

comment fonctionne yak"'
1I Formez 10-15S-945 et ensuite formez le
num6ro que vous desirez appeler en n'importe
quel endroit du monde, & n'importe quelle heure.
2 Aucun bordereau additionnel pour vos appeals.
Vous restez avec votre compagnie locale et vous
b6neficiez de tariffs super bas chaque fois que
vous fates vos appeals avec Yak.
3 Aucun contract & signer. Pas d'application de credit
A remplir. Aucune besoin de changer de fournisseur.
4 Pas de surcharge. Pas de frais de connection.
Pas de frais mensuels.


I'dcrivain Didier Decoin, president de la soci6t6 des
amlis de Dumas.
"I1 taut imiplralivemcnt que Jacques Chirac
soit li ct il a tin Lemploi di temips tres charge ddbut
octobre. La (late lidu 30 novembre est ddsormais
olTicielle", a dit M. Decoin.
Scilon lui, le programme pr6cis de cette
cdrdinonie est "en course d' 61aboration" mais elle
devrait computer quatre phases: 1'exhumation, Ie
rapatriement du corps pour uine nuit de veill6e
dans son chateau de Monte-Cristo (A Port-Marly,
pres de Paris), le transfer au Panth6on en
empruntant la Seine puis les discours du chef de
1'Etat et de l'acaddmicien Alain Decaux, grand
sp6cialiste de 1' oeuvre de Dumas et president de
la commission du transfer.
"II s'agit de faire quelque chose qui soit
dans 1'esprit de Dumas, spectaculaire, populaire,
relativement joyeux, en sachant que la parties la
plus intime, la plus feutrde, se tiendra A Monte-
Cristo", a-t-il poursuivi.
Celui qu'on appelait "Dumas pare" -
pour le distinguer de son fils, lui aussi prdnomm6
Alexandre et lui aussi 6crivain ("La dame aux
camilias")- est d&c6d& en 1870 A Puys, pres de
Dieppe ((Seine-Maritime). II 6tait n6 le 24juillet
1802 h Villers-Cotterets (Aisne), oi reposent


actuellement ses restes.
Dumas retrouvera son ami Victor Hugo entr6 au Panthdon le
ler juin 1885, le jour mtme de ses obseques nationals et don't on
c6lcbre aussi cette ann6e le bicentenaire. Dumas "est plus que frangais,
il est europden, il est plus qu'europden, il est universal. II est l'un de
ccs hommes qu'on peut appeler les semeurs de civilisation", selon
Hugo.
Les romans d' Alexandre Dumas sont connus, son theatre 1' est
moins : une lacune que comble partiellement la publication de ses
"drames romantiques" par les editions Omnibus.
Dans 1'abondante production de Dumas-pere pour la scene,
l'universitaire Claude Aziza a fait le choix de treize pieces qui
consacrerent leur auteur entire 1829 et 1839, -une "d6cennie
flamboyant" 6crit-il-: de "Henri III et sa cour" A "Mademoiselle de
Belle-Isle", deux drames qui furent crddes par la Com6die-Franyaise.
Les meilleurs comddiens du moment furent appel6s a d6fendre
ses oeuvres : Melle Georges, Melle Mars, Marie Dorval, Fr6ddrick
Lemaitre, Firmin, Samson etc...
Alexandre Dumas, avant Victor Hugo et son "Hernani" de
1830, leur foumrnissait des r6pliques A 1'emporte-piece, des situations
extraordinaires et au public de son temps des opportunists d'oublier
le mal du siecle, 1' ennui.
Toutes les p6riodes figurent dans ces mnlodrames, la Rome
antique ("Caligula") aussi bien que le "Moyen age" ("La tour de
Nesles"), routes les course d'Europe, d'Angleterre, de Suede, de France
et les registres vont, de la peinture des moeurs contemporaine
("Antony") au fantastique le plus noir ("Don Juan ou la chute d'un
ange").


ans apres sa mort, une notoriety
A A par Jean-Jacques Hanine-Roussel (6d. Carnot), "La Callas
11Vg^ ^ f T ginconnue" de Nicolas Petsalis-Diomidis (Plon) et "Maria
Ia L 1 d I e1u lifl ^ Callas intime" de Anne Edwards (L' Archipel). Les trois
Monestier(LeChercheMidi),"MariaCallas,j'aiv6cu premiers sont signs par des Franqais, les deux derniers sont des
d'art,j'ai vdcu a'amour"de David Lelait (Payot), "Cal- traductions du grec et de 1' anglais.
L'unique maison de disques de la cantatrice grecque (EMI-
classics), qui n'ajamais cess6 d'entretenir la flamnme depuis
sa mort, public pour cet anniversaire neuf nouveaux titres :
les enregistrements de quatre operas italiens capt6s lors de
representations A la Scala de Milan entire 1953 et 1957 ("La
somnambule" de Bellini, "Mdde" de Ch6rubini, tous deux
Mr dirig6s par Bernstein; "Andr6 Ch6nier" de Giordano Cet "Le
bal masqu6" de Verdi) et cinq albums regroupant huit recitals
donnds d'Athnes A Dallas entire 1952 et 1958. Le tout provient
de bands conserv6es dans des collections privdes.
EMI sort aussi un DVD "Maria Callas at Covent
SGarden" incluant I'acte II dela 'Tosca"de Puccini que Maria
Callas chanta dans la mise en scane de Franco Zeffirelli, don't
le film de pure fiction, "Callas for ever", sort en France
mercredi. La bande original du film (des extraits
e lw y d'enregistrements d'op6ras italiens et du seul op6ra fransais
. qu'elle a grav6, "Carmen" de Bizet) fait l' objet d'un CD.
Maria Callas Dressant le bilan de la carribre de MariaCallas, "so-
las unica", un recueil de plus de 300 photos r6unies prano assoluto", son compatriote Nicolas Petsalis-Diomidis, dans "La
Callas inconnue", 6crit: "La contribution historique de la Callas est
double : d'une part elle a Wd pour beaucoup dans le renouvellement
de son repertoire et, d'autre part, elle a privil6gid an sein de chaque
... oeuvre la dimension dramatique".
Cd it mi e u xx Ce repertoire s' dchelonnait sur 160 ans, de "Alceste" de
Gluck de 1767 A la 'Turandot" de Puccini de 1926. Et son biographe
ajoute : "La carribre de la Callas a done marqu6 un tournant dans
super low yak-erates l'histoire de l'opdra auquel elle a redonn6 un nouveau souffle
dramatique, A un moment oiz il en avait le plus besoin. Pour simpli-
Argentina ........ ..... .15o fier,oumnme sch6matiser, disonsquec'estgrice AlaCallas quel'opdra
Brazil ....................150 a repris vie et qu'il est devenu, plus que jamais, A la fois musique et
Chile.....................150 thdatre".(AFP)


Coiombia ................ 15
Costa Rica ...............190
Cuba ...................990
Dominican Republic ....... .150
Ecuador . . . . . . . . .290
El Salvador . . . . . . . .250
Guatemala . . . . . . . .270
Honduras ................390
Mexico ................... 150
Nicaragua . . . . . . . .29
Panama .................290
Peru ......................29o
Puerto Rico . . . . . . . .130
Uruguay . . . . . . . . .29o



instructions pour I'appel
en direction de I'Amerlque du
Nord fates: 10*15-.945 + 1 + le code
+ le numero que vous appelez.
en direction de I'etranger faltes:
10*15*945 011 + le code du pays +
le numero que vous appelez.


N Les tariffs sont les memes 24 h sur 24, 7 jours sur 7 4
Les frals d'appel aux t6l6phones cealludares Inteationtaux et cetux vera certain coaes do pays t-ront plus 6iov6s.
**Les taifs entrent en vigueur Io ler Juillet 2002 et sont sujets a modlilficaton sans preavs. Les appeals sont payea en US DoHllars et par minute. Les tafW N
sont les memes quel que soit I'heure de Ia joum6e ou Ie jour do la semaine. Le Service est disponlble avoc deas compagnies locales marls
past avoc toutes. Pour confirmer les companies avec lesquelles nous travallons. appelez gratuitement: 10-15-945-0. Pour d'autres details vaitez
notre site www.yak.com ou composer sans frais l 0-15-945-o. Cette offre est sauette aux exigences des lots locales et federates. Des condbtlons
locales de tarifs peuvent tre appliquees. Cel a rn.-pmpr;e pas is fras JSF 0
yak'info: 10*15*945*0 ou visitez www.yak.com


Montreal : L'historien

haitien Claude Moise aux

journees de conferences

sur P esclavage
P-au-P., 20 sept. 02 [AlterPresse] Le Centre d'histoire de
Montr6al a boucl le 20 septembre 4 journ6es de conferences sur la
th6matique de 1'esclavage hier et aujourd'hui.
(voir Conferences / 12)

Les Editions Pleine Plage
- vous proponent


L'essai historique
d'Arnold Tatteyrand
5f LE SCLIRE POtInAfT PARLER
percutant
Un regard neuf
sur t'histoire atroce de la colonisation


Page 11


I








& Page 12


BICENTENAIRE


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


DECLARATION DE L'ASSOCIATION POUR LA DEFENSE DES DROITS DE
L'HOMME ET DE LA DEMOCRATIC EN HAITI ET DANS LE MONDE
pour la ceIebration du bicentenaire de l'independance
de la Republique d'Haiti: 1804-2004


(Conferences ... suite de la page 11)
Dans ce cadre, I'historien haitien Claude Moise a
fait, le 19 septembre, une presentation sur le theme: "Haiti,
1 er people a se liberer de 1'esclavage". Selon des informa-
tions obtenues par AlterPresse l'intervention de Claude
Moise s'est port6e sur la strat6gie et les moyens employes
par les Haitiens pour se liberer de l'esclavage en 1804.
II a 6t6 note que Tile d'Haiti, alors Hispaniola,
fut l'un des premiers foyers, en Am6rique, de 1'esclavage
* des Noirs arrach6s a I'Afrique. Leur exploitation a fait de
cette ile la plus riche des colonies du Nouveau Monde au
XVIIIeme siecle". A l'issue de 200 ans de servitude les
Haitiens se lib6rerent de la France, apres avoir vaincu
1' arme napoldonienne pour fonder "la premiere nation
d'anciens esclaves".
Claude Moise est 1'auteur de plusieurs ouvrages
don't "Constitutions et Luttes de Pouvoir en Haiti", "La
faillite des classes dirigeantes" (1988) et "Del'occupation
6trangere A la dictature macoute 1915-1987" (1990). Sa


dernmire publication date de 1'annde 2001 et s'intitule: Le
project national de Toussaint Louverture.
A travers les 4 journ6mes de r6flexion, le Centre
d'histoire de Montr6al a c6l6br6 la m6moire de Marie-
Josephe Angelique, esclave noire qui a Wt6 pendue et brfilde
en 1734 A Montr6al.
C' 6tait 1' occasion 6galement de poser la question
de 1'esclavage dans le context actuel. Joanne Doucet,
advocate et cadre du Fond des Nations Unies pour 1'Enfance
(UNICEF), a present un bref apercu sur les causes et les
manifestations du traffic des enfants en Afrique de l' Ouest.
Elle a aussi analyst les strategies mises en place pour
combattre ce phenomene. [gp apr 20/09/02 21:00]

>>> >>AlterPresse >>>>>
Reseau altemrnatif haitien d'information
du Groupe Medialtemrnatif
URL: http://www.medialtematif.org/alterpresse/
E-mail: alterpresse@medialternatif.org


BIENVENUE


51


DISH Network vous propose une offre special et


Un systeme satellite TV DISH Network
propose avant a $99.00
est maintenant disponible pour...



Seulement $790.0099

Pour un system satellite TV DISH Network
(port inclus)



Installation professionnelle de base gratuite!


K


Votre compagnie de cable vous

offre-t-elle les memes services?
Appreciez les programmes varies de TV5:
Soccer, Films, Reportages, Emissions pour les jeunes et bien sor toujours 15 bulletins
d'information en direct chaque jour!


--& Connect in French! dSII
NET WORK


Appelez maintenant!
Abonnez vous & TVS pour seulement $9.99/mois
Abonnez vous A RFI pour seulement $1.00/mois


1-877-586-9675
www.kbs-tv.com www.dishnetwork.com


Montreal : L'historien haitien Claude Moise
aux journees de conferences sur l'esclavage


La Chaine des
amoureux du Soccer!
Special Euro
2004.
Vous avez manque la
piemierejournmee de 1'Euro 2004
s'iir TV5 et la diffusion en direct
de France-Chypre?
Ne ratez pas les deux
prochaines rencontres,
proposes en direct sur TV5
France / Slov6nie le 12
Octobre (2:45 pm)
Malte / France, le 16
Octobre (2:45pm)
TV5 est VOTRE
CHAINE DE
REFERENCE
si vous aimez le Soccer.
N'oubliez pas que le
Championnat de France
est retransmis en direct (une
rencontre chaque saminedi A 2:00
pmin ET). De plus,
Sport Africa (les
samedis A 11:05 am) et France
Foot (les dimanches A7:05PM)
vous proposent toute
1' information soccer (report-
ages, interviews, analyses..)
TV5 est propos6e.A partir
de seulement $ 9.99/mo.
Profitez en ce moment de 1' offre
sp6ciale $ 7.99 pour un syst6nme
satellite Dish Network, install
gratuitement chez vous (les
frais d'envoi sont inclus dans cc
prix.)
Renseignements et
abonnements A TV5, propose
par DishNetwork partout aux
US au 1 877 586 9675 (9am-
10pm ET)


Necessite I accat de
l'6qulpement ou une offre spdclate


L'offre se termine le 31 d6cembre 2002. Tous les prix, packages et programmes sont sujets A des changements sans pr6avis. Des taxes locales et des taxes f6derates peuvent s'appliquer.
Un engagement de 12 mols est requis Une pdnalit6 s'applique pour une annulation avant ce d lais. Tous les programmes DISH et autres services fournis sont sujets aux terms et
conditions de I'accord c Residential Customer Agreement qui est disponible sur simple demand. Des restrictions peuvent s'appliquer quant a la disponibilitl des equipements DISH.
Pour cette offre, une installation standard professionnelle comprend installation d'une antenne dish de 18" ou 20" et d'un module 2800 ou de son equivalent. Les clients ne s'abonnant
pas aux programmes DISH Latino, DISH Latino Dos, America's Top 50. America's Top 100 ou America's Top 150 devront s'acquitter de $5.00 par mois au titre de droit d acces au service
pour le programme international.Pour de plus amples details. consultez votre detaillant Dish, les brochures Dish Network ou le site www.dishnetwork com. Toutes les marques appartiennent
A leurs proprietaires respectifs. @2002. EchoStar Communications.Corporation. Tous droits reserves. Photos foumies grace 6 TV5.


Le ler janvier 2004, la R6publique d' Haiti aura
deux sidles. De nombreux Comitds se mettent en place
pour celebrer la victoire de ceux qui ont lutte pour en finir
avec 1'esclavage, malgr6 les interventions des colonialistes
francais et des armies napoleoniennes.
Toute une agitation est faite, par certain Haitiens
et Francais, 1' occasion de cet anniversaire. Us mettent en
place conferences, d6bats et autres manifestations pour
honorer disent-ils cet 6vdnement. Comme si le fait
de d6poser des gerbes de fleurs devant le "Monument de
1' Histoire" pouvait suffire A tranquilliser leurs consciences
et apparaitre comme un devoir accompli vis-a-vis des de-
scendants des h6ros de 1804.
Quelle occasion superbe pour ces intellectuals en
mal de leur propre promotion! Quelle chance d' apparaitre
commeles d6tenteurs savants de ces souvenirs historiques,
et de briller devant des auditoires 6pris de fiertd et de jus-
tice !
UIls savent pourtant, comme vous et nous, que le
people haitien n'est toujours pas vraiment sort
compl6tement de 1'esclavage II ne s'est, en fait, jamais
lib6r6 dujoug de ceux qui continent, encore de nos jours,
a 1'exploiter et A le maintenir dans cet 6tat de sous-
d6veloppement chronique. Les enfants de ces glorieux
r6volt6s, durant deux siecles, ont continue a subir
1'asservissement 6conomique, 1'exploitation 6hont6e de
leurs forces de travail (notamment
dans les bateyes de la R6publique
dominicaine), le croupissement
dans des bidonvilles insalubres, la
domination des grands
propri6taires terriens. Les
dictatures qui ri' ont pas cess6 de se
succ6der et 1'Exil qui maintient
pres de deux millions d' entire eux
t Imnitee loin de leur patrie sont des preuves
accablantes de cette dramatique
condition.
La "politique de la
"dette" a la France, occupation
I am6ricaine en 1915, le vol de l'or
(voir Bicentenaire /14)


I


I








Mercredi 25 septembre 2002
Hait pn Marche Vol XVI No34


Rad* _
Port-de-Paix
Radio Etincelles
105.9 FM StereO
92 Rue Benito
Sylvain Port-de-Paix,
Pour tous vos
messages publicitaires
dans le Nord Ouest, une
seule radio, le r6seau
d6partemental.

Radio Sonic FM
91.9 FM stereo
24 Champ d'Aviation
Port-de-Paix, Haiti
C'est le r6seau de
1' Informnnation et de la
Formation.
de-Paix, Haiti


Chicago
Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00pm a 6:00pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module franqais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Creole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61l 516 333 1487
Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
a Midi
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Haiti en Marche



r




En vente des le mercredi
a Miami, Port-au-Prince,
Gonaives, Chicago
Boston New York
Montr6al, Paris Bruxelles
Berlin, Geneve...
Pour 6tre a jour
avec I'actualite,
abonnez vous
en nous
appelant:
Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /681/96
New York
9143587559
Boston
508 941 6897
Montreal
514337 1286


Nos petites annonces classes


S Coiffeur

o ORIGINAL
Alm" BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tel: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bel Fouchet
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!
Boulangerie



Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
T1l: 402-4685
403-1958


Real Estate
SANTO
25 propri6t6s de 50/100 et de, 100 /100

A Marin, section Fuji
Des propri6t6s de 50/100 et une maison de
3 chambres A coucher et 3 Salles de bain

A Roche Blanche
1/2 Carreau de terre

Pour tout renseignement, appelez:

a) Calixte Hypolite
de 8h am A 4h pm 222-1790
/ 222-2373
de5hpm a 10opm 513-6594
2) Max Brierre1
de 5h pm a 10pm 558-9555

Prix : Piyay Piyay Piyay!

A Vendre ou a louer
Port-au-Prince
Confortable Maison A Vendre ou A louer a
Turgeau
3 Chambres a coucher, 2 Salles de Bain,
Immense Salon, Salle A manger, Patio,
Grand Office. Piscine D6pendances
dans la court. appeler:
509 510 9761 ou 509 510 9445
Prix tres abordable

Maison a Vendre DELMAS
Delmas 95 1 re Route A gauche
Rue Pomrneyrac # 17
3 Chambres, 2 Toilettes, D6pendance
Ti Chalet"
Information :
30-5-815-8783 305-899-9112
email: etienneniathurin@al.coin

DRUGSTORE
Tres bonne position
Grande vari6td de products pour les
soins du cheveux, soins de la peau
ainsi que des produuits de maquillage.
Informations:
305-815-8783
305 899 9112
email:
etiennemathurin@aol.com


Points de Vente Haiti en
IP .nmn Retn B ch


Medecin

Dr Enock Joseph
Obstdtrique Gynecologie
Accouchement Operation
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pour l'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Verti6res Shopping Center
(305)751-6081
OLYUNKQUE
de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
P6tion-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
MWdecine Interne
T Genriatrie
r61e: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI at
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gynicologue
Accoucheur
Chemin
des Dalles
No 24
T61: 245-6489
245-8930


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
S305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Page 13


Marche
Fort Lauderdale


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
Fl 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
HFlo 30608
954-941-7004


Equipemnents pour personnel
souffrant de surdite

Audiological Equipments
SEquipment to diagnose hearing problems"
( Brands: NV4aico, Interacoustics,
Otodyniamiics-...)
Contact Iolanda at tel:
786-293-8448 fax: 786 293 8447
e-mail: audioiiusa<('bellsouth.net

tOanse

Exquisite Haitian Dance Videos
ladies move to the sounds of Kompa rythms.
Visit .
Chat Rooms jahiramedia.com/haitianvideos
write for free catalog P.O. Box 287392


Courrrer
From
"Lamothe, Jaques"
Date Thursday, September 19, 2002 11:08 am
Subject
Help for kids with AIDS in Haiti

I would like to help the kids suffering with AIDS in Haiti after listening to a
documentary on National Public Radio. I would like to get in touch directly with the
people leading this organization and I wonder if anyone can put me in touch with them?
The center mentioned was located somewhere in the Kinscoff area.
/Jacques Lamothe
Edner Saint-amour
Date Saturday, September 14, 2002 1:24 pm
Je suis sociologue et poete. Je suis en train d'6crire un petit texte a caract6re
philosophique qui saisit hommee dans cinq dimension(mati6re, sens, sentiment, esprit,
foi). Mais dans esprit r6gne une certain confusion entire sens et sentiment
Malgr6 les documents consults, la confusion persiste. Ainsi, je serais tr6s
content si vous me faites part de votre avis sur la frontiare entire sens et sentiment a
travers votre organe de press.
Edner Saint-Amour
11900 Pavillon Pierrefonds Qu6bec H8Y 1S4
T616lphone (514)685-2296


Co conference

Groupe Medialternatif Causerie
Sujet: Traitement du themine Haiti au niveau de la press international
Date : mercredi 2 octobre 2002, a 4:00 PM
Lieu: Delmas 43 # 14 A, en face du College Michel de Montaigne
Intervenants :
Christophe Wargny, collaborateur du Monde Diplominatique, historien et
professeur A I'universit6
Roosevelt Jean-Francois,journaliste, chroniqueur 6conominique et ancien
correspondent de United Press International (UPI) et Canadian Press
La press et le public en g6ndral sont invites.

Uvre
Les deux premiers volumes de la suite romanesque de Roland Paret:
Tribunal des Grands Vents"
Tome I
"La Convocation des Grands Vents"
Tome II
Les Archives des Grands Vents" sont disponibles a la
Librairie La Pleiade i Petion-Ville
et Port-au-Prince


"""


'


1 roIIcI IIIV Cll lut L L-C**fzl Ua


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t6l.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, F 33311
T61- 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556









I DIASPORA FRANCE I


Mercredi 25 Septembre 2002
Hadti en Marche Vol. XVI No. 34


ASSOCIATION POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L'HOMME

ET DE LA DEMOCRATIC EN HAITI ET DANS LE MONDE


(Bicentenaire ... suite de la page 12)
en 1912 de leur banque national par un commando de la
US Navy ainsi que 1'infdodation de la gourdee national"
au dollar am6ricain, les exactions de la Shada, les campagnes
"anti-superstitieuses" et la chasse au Vaudou, les
guignolesques dictatures des Duvalier an vu et au su de
1'Occident d6mocratique avec son acceptation et sa
complicity, sont autant de chapitres (et ce n'en sont que
quelques-uns), qui mettent en lumiere que les esclaves
victorieux en 1804 et leurs descendants ont toujours v6cu
dans cet enfer, qui n'est rien d' autre qu'une forme plus
hypocrite, plus subtile, d'un neo-esclavagisme adapt aux
6poques nouvelles.
Qu'ont fait tous ces dcrivains, historians,
intellectuals qui s'activent a monter des Comites pour rendre
gloire A Toussaint Louverture et a Dessalines ?
Ont-ils eu seulement dans leurs declarations,
quelque attention pour les patriots haitiens de New-York
. et de Miami, en lutte pour leurs revendications et pour leur
dignity ? Se soucient-ils des nombreux immigres qui se
d6battent pour survive i Paris, en Guadeloupe, en
Martinique ou en Guyane ?
Ont-ils, actuellement, le courage de d6noncer un
regime qui pourchasse les journalists, qui pourchasse les
d6mocrates, qui assassine, qui incendie, qui liquid ses
opposants ?
Ils n' en ont cure Toujours le meme mutisme, le
m8mine m6pris, la meme lachet6.
Ils mendient des subventions au gouvemrnement
franyais pour installer des stands afin de c6l6brer ces deux
siecles d'une Ind6pendance tellement bafouee, non
seulement par la France, mais par toutes les puissances,
tels les USA. 1s vont se servir de ces subsides pour organiser


des voyages en Eurol
profiter ainsi d'un bea
d'un enrichissant s6jc
organiser toutes sorte
plastronner du haul
personnalites bien place
croire, A leur insu l
avec eux, pouriuoi pa
Comme il est facile d' c
et de se masturber ii
1'Histoire!
Que d'avanta
avec un people toujou
A nos interro
6tat souverain et qu'
people haitien, c'e;
consequence, le gou
accorder d'aide finan
&tre accuse de s'immi
Iront-ilsjusqu
de cet "Etat souverai
Saline et de la Cit6 Sol
eux aux c6r6monies d
En ce qui no
nous d6non9ons en bl
sous des pr6textes f
voudraient se placer a
pas tenir compete. N
d6mocrates incons6
profiteurs, de ces usui
combatants de 1804 e
Nous ne cau
hommage A la R6v


Boby Express

Rapidite Confiance et les Meilleurs Taux

Ici c 'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, Fl 33137 305-758-32
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-37
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-52
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-64
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-
7177 rue St Denis Montreal Quebec H2R2E3 514-270-.
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6C
1552 Jefferson ave Boyton beach Fl 33435 561-742-30
402 West Atlantic ave Delray Beach FH 33444 561-265-2
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FH 33311 954-524-
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth Fl 33460 561-585-1
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169 305-654-2
506 11th Street N Naples FH 34102 941-435-3
629 NE 125 Street North Miami F 33161 305-892-6
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando Fl 32805 407-649-9
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 33064 954-429-95
128 N Hagler ave Pompano Beach F 33060 '954-946-441
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-87
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162 305-945-1:
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-41


Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto!


ipe, au Fort de Joux par example, et
LU voyage aux frais de la princess et
our A Paris. Ils vont s'en servir pour
es de manifestations o6 ils pourront
i des tribunes, en compagnie de
;ies qui conforteront nous voulons
eur propre promotion. Uls trinqueront
as, au champagne A quelle gloire ?
ublier le people haftien d'aujourd' hui
nitellectuellement avec les dates de

ges seraient perdus en se solidarisant
rs en lutte en F an 2002 !
nations, ils indiquent qu' Haiti est un
en d6nongant 1' actuelle misere du
st faire de la politique et qu'en
vernement franyais nie pourrait pas
ciere A des "opposants" pour ne pas
scer dans les affaires du pays.
a' A serrer les mains des representants
i", A deux pas des bidonvilles de la
eil en participant conjointement avec
u Bicentenaire?
us concern, signataires de ce texte,
oc tous ceux qui, de pres on de loin,
allacieux d'"Historiens integres",
u-dessus des luttes actuelles et n' en
Nous les d6non9ons comme des
quents, comme des allies de ces
rpateurs de la m6moire des glorieux
et de leurs descendants.
tionnerons jamais 1'idee de rendre
solution hailtienne sans rappeler
conjointement et p6remp-
toirement qu'il n'est pas
possible de dissocier les
combatants de 1804 de
leurs h6ritiers, et qu'il est
imp6ratif de denoncer le
"n6o-esclavagisme" que
subit depuis deux cents ans
278 le people haitien, en rendant
hommage aux esclaves
798 rdvolutionnaires. Sinon, ce
95 serait trahir leur m6moire et
148 leur combat. Nous
n' acceptons pas l' ide d' une
216 quelconque collaboration
936 avec les acteurs qui, de pres
5966 ou de loin, sont aussi, et en-
core actuellement,
-9245 coupables du maintien de
747 cette misere. Nous
S continuerons A d6noncer
tous ceux qui magouillent
pour trouver subventions et
40 soutiens aupres de ces in-


46
100
1573
077
800
994
478
'896
52
[69
166
787

390

72


En plus des operations de transfer a argent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans 1'imm6diat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. Boby Express,

c'est 6galement une carte de telephone
^. don't la ligne d'acces
P L n'est jamais occup6e
< Boby Express
-- C' est tout simplement No 1 !


stances. Nous voulons dire : aupres des actuelles spheres
dirigeantes haYtiennes, ainsi qu'aupres des persoimalites
politiques franqaises qui tiennent les renes des organismes
qui ont A faire avec Haiti. Nous sommes convaincus et
maintes experiences nous l' ont prouv6 que ces individus
et groups ne se servent en fait de ces occasions que pour
leur faire-valoir, pour plastronner, et meme pour en obtenir
des b6n6fices personnel.
Nous ne pourrons collaborer qu'avec ceux qui
s'engageront publiquement A ne rendre hommage a la
Revolutionhaltienne qu' en d6noncant conjointemnent le neo-
esclavagisme qui s'y perp6tue depuis deux cents ans et
6galement les mineneurs dejeux politiques qui contribuent A
y maintenir cet 6tat de d6labrement catastrophique
II nous semble de notre devoir, pour honorer la
Revolution haiftienne et son combat pour 1'Independance,
d'affirmer hautement que ces luttes sont loin d'etre
achev6es. II ne s'agit dans notre declaration d'aucun
reglement de compete. C'est une position de principle en re-
gard de 1' agitation des ambassades haitiennes dans le monde
qui repr6sentent 1' actuel pouvoir, lequel se argue d'honorer
le Bicentenaire en 6tant le maitre d' auvre de tant de
manquements A la D6mocratie. En regard 6galement d'un
Comit6 situ6 en Haiti ineme et qui se dit organisateur des
manifestations pour cet amuiversaire et qui s'associe en
France avec des historians et 6crivains du Comit6 francais
pour la c6l6bration du bicentenaire de 1'ind6pendance dc la
R6publique d' Haiti. Ce dernier, A notre connaissance, dans
sa declaration suivant sa reunion constitutive du 7 Juillet
2002, accepted l'id6e de collaboration avec les organisms
de I'Etat Fran9ais d6clarant vouloir solliciter son aide et
jamais ne met en cause la situation actuelle d'Haiti pas plus
que ce "neo-esclavagisme" qui a dur6 deux sickles.
Nous sommes solidaires de ceux qui ont mend la
guerre de l' Ind6pendance d' Haiti sans les dissocier de leurs
descendants, parce que c'estjustement pour I'abolition de
1'esclavage qu'ils ont combattu et que ce but n'a pas en-
core 6td vraiment atteint.
En cette date anniversaire, c'est l'ensemble du
people haitien, que nous voulons honorer. Le people haitien
n'a jamais courb6 la t&te. II n'a jamais cess6 de .combattre.
pour plus de Justice et d'Equit6.
Halte l'hypocrisie! Halte aux voleurs d'Histoire
Halte aux violeurs de m6moire !
Gloire au people haitien Hominneur et respect pour
ces deux siecles de luttes incessantes pour la Libert6,
1' Egalit6 et la Fraternit6.

17 Aoft 2002

ASSOCIATION POUR LA DEFENSE DES DROITS DE
L' HOMME ET DE LA DEMOCRATIC EN HAITI ET
DANS LE MONDE
e-mail: gerald.bloncourt@club-inteniet.fr
http://membres.lycos.fr/photosgbloncourt/index-39.htmi

L'information de bon matin
C'est Melodie Matin 103.3 FM Port-au-Prince


Rapid Multi Services


Agency Inc.

12762 West Dixie Highway
Northh Miam, FL 33161
Cell (786)262-0149
Fax (305)891-9151
* In-nigration Services
* Traduction et Recherche de documents
* Affidavit de support
* Carte de travail
* Notary public
* Job Placement
* Photo Passeport, Residence, Identite
* Free income tax with fast refund
* Auction services
* Photocopy & Fax Service
* Immigration Services


Emmanuela Biamby & Ernst Antoine Jean
Paralegal


Page 14









Mercredi 25 septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.34


EDUCATION


Castro fait le point sur les avancees de education a Cuba


L' oeuvre educative rdalisee depuis (exti
le ler janvier 1959 a 6t6 grandiose. Elle du pays.
peut se r6sumer dans le fait que pour chaque Ce qu
616ve achevant alors le pnrimaire a peine partait de conc
plus de quatre cent mille la R6volution a universellemen
former ou diplbm6 deux universitaires ou 61litaires des pay
intellectuals. et les plus d6v
La grande quantity de scientifiques introduit sans a
travaillant aujourd'hui dans des centamines ellesquis'ajusta
de centres ou d' unites de recherche confirme Mducation et di
les progress r6alis6s. VoiliApourquoi certain citoyens, en pa
parent de la premiere et de la second jeunes.
revolutions 6ducationnelles qui ont preced6 Mais
1'6tapeactuelle. perfectionner
Honneur et gloire aux homes et d'id6es et de
aux femmes qui ont r6alis6 de telles nouveaux. Nou
processes Sans 1'6norme capital human mettre en place
cr66 par la R6volution, on n'aurait meme sera de notre
pas pu rever de la grande R6volution ducationnel d
6ducationnelle que Cuba r6alise aujourd'hui 6dgalit, lajusti
et don't 1' importance d6passera les frontinres
7 N






Notice of Finding of No significant Impact
And
Notice of Intent to Request Release of Funds

14 Septanm, 2002

City of Miami
Department of Community Development
444 SW 2nd Avenue, 2nd Floor
Miami, Florida 33130

(305) 416-2080

N6t sa-a se sou 2 demand separe men ki gen rap6 youn ak 16t ki
soti nan U.S. Department of Housing and Urban Development
(HUD) pou aktivite City of Miami ap akonpli pa lentemedy6 yon
sou-kontraktan, Allapattah Business Development Authority, Inc.

Demand pou Debloke Finansman
Premye Okt6b 2002 anviron, City of Miami pral soumet on
demand bay U.S. Department of Housing and Urban Develop-
ment (HUD) pou debloke k6b pou Home Investment Partnership
(HOME) Program, anba Title II Cranston-Gonzalez National
Affordable Housing Act of 1990 amande, pou Ralph Plaza
Townhomes Phase II Project Proje-a, ki sou kont Allapattah
Business Development Authority Inc., ap enplike devlopman
preske trant (30) nouvo inite abitasyon ak fasilite dacha kap
konstrui sou teren vid ki nan vwazinaj Allapattah 3807-3945 NW
17th Avenue ak 1680 NW 39th Street, Miami, Florida. Yo estime
finansman pou proj6 sa-a ka rive nan $1.230.000 dola.

Pwoji-a pa pwal gen oken enpak enpotan
City of Miami dethmine ke pwoje sa-a pap gen oken konsekans
enp6tan sou anviwonman imen. Ositou se pa neses6 pou gen on
deklarasyon ofisy6l National Environmental Policy Act of 1969
(NEPA). Gen 16t enf6masyon sou pwoje a nan Environmental
Review Record (ERR) ki nan City of Miami Department of
Planning & Zoning, 444 SW 2 6me Avenue, 3 eme Etaj, Miami,
Florida et ke piblik la ka konsilte nan la semen de 8:00 AM a 5:00
PM

Komant piblik
Tout individi, gwoup oswa ajans ki pa dak6 ak desizyon yo pran
et ki ta anvi f6 komante sou proje yo, ka voye on lt bay City of
Miami Department of Planning & Zoning 444 SW 2nd Avenue,
3rd Floor, Miami, Florida 33130. Tout komante ki rive anvan 30
septanm 2002 apjwenn konsiderasyon City of Miami anvan li
otorize nenpbt ki visman lajan. K6mante yo ap gen pou yo
spesifye ki pwoje yo konsene.

Deblokajlalan
City of Miami setifye bay HUD ke Mr. Carlos A. Gimenez, ki se
City Manager, konsanti pou li akseptejiridiksyon Federal Courts
si vin gen yon aksyon pou garanti tout responsablite satisfy sou
kesyon enviwonman-an. Aprobasyon HUD vie di tout
responsablite ranpli anba dispozisyon NEPA ak tout 16t Iwa ak
otorite nan kesyon an, et pemit Allapattah Business Development
Authority Inc. pou itilize lajan Pwogram lan.

Objeksyon pon lajan-an pa vise
HUD ap aksepte objeksyon pou pa debloke finansman ni
setifikasyon City of Miami pou yon perybd 15jou a pati dat
soumisyon e dat yo resevwa rek6t la (selon sa ki rive apre) men
seiman si yo chita sou youn nan krit6 sa yo:
a) S6tifikasyon-an sot nan men yon Certifying Officer nan City of
Miami; b) City of Miami ta sote yon etap oswa pa ta ranpli yon
desizyon selon sa regleman HUD yo ekzije nan 24 CFR Part 58;
c) moun ki benefisye program lan ta angage lajan oswa f& depans
ki pa otorize pa 24 CFR Part 58 anvan li gen aprobasyon definitif
HUD; d) on l6t ajans federal kap travay nan kad 40 CFR Part
1504 ta soumet on pyas ekri ki montre pwoj6-a pa satisfy ekzijans
kalite anvironman.Tout objeksyon fIt pou prepare e soumet
konf6meman a pwosedi (24 CFR Part 58) et pou yo adrese bay
HUD
grant administration office nan Department of Housing and Urban
Development Environmental Team, Georgia State Office, Five
Points Plaza, 40 Marietta Street, Room 400, Atlanta Georgia
30303-2806. Atansyon: Environmental Division. Moun ki ap f6
objeksyon an ka kontakte HUD pou konnenjouk kil6 yo ka
prezante li.

Carlos A. Gimenez, City Manager
Certifying Officer
(AD No 09826)


:raits d'un message A I'occasion de la rentree des classes)


e nous avons fait A ce jour
epts et de m6thodes admis
t et n6s dans les socidt6s
s capitalistes les plus riches
elopp6s. La R6volution a
ucun doute des formules a
ient l' objectifdemassifier
e la faire parvenir iA tous les
rticulier les enfants et les

il s'agit aujourd'hui de
l'oeuvre faite en partant
concepts foncierement
s cherchons aujourd'hui A
ce que doit 8tre et ce que
point de vue un system
advantage en accord avec
ce pleine, 1'estime de soi et
les besoins moraux et
\ sociaux des citoyens
dans le modele de
society que le people
cubain s' est propose de
crder.
De tels
objectifs ne seront
jamais Alaportde d'une
socie6t6 capitalist. La
dose d'humanisme et
de solidarity qu'ils
exigent n'existent ni
n'existeront jamais
dans cette socidt6-lA
don't les taux
d' education et de
culture, quelles que
soient leurs
technologies et leurs
richesses, prendront
toujours plus de retard
par rapport A ceux de
Cuba. Nombre de ces
indices le prouvent
d'ores et dej d'une
facon irrefutable.


Nous savions
que Cuba occupait et de
loin le premier rang
parmi tous les pays
latino-am6ricains. Ses
enfants avaient deux
fois plus de
connaissances des
matieres essentielles de
1' education primaire :
en langue espagnole et


en maths. Un fait reconnu par les organismes
internationaux. Quand, au course des
reunions quotidiennes auxquelles
participaient, aux c6tes de cadres du parti,
de la Jeunesse et des organizations de masse,
des repr6sentants et des dirigeants des
pionniers, des 616ves, des lycdens et des
dtudiants, nous cherchions des donnees et
r6fl6chissions, nous avons tir6 des
conclusions et mieux analyst les lagunes,
les problkmes, les difficulties et les
d6ficiences de toute sorte qui, malgr6 les
succes extraordinaires que nous avons
atteints, portaient prejudice A notre systime
6ducationnel et, done, aux fruits qu'une
soci6t6 comme la notre devait et pouvait
atteindre dans tous les domaines qui
constituent ses objectifs les plus nobles et
les plus chers.
Ainsi, par example, on a vu
diminuer la quantity de jeunes qui
demandaient a enter dans les 6col es
normales pour 6tudier la licence
d' enseignement primaire. Des centaines de
sales de classes de la capital recevaient plus
de quarante 616ves, avec une moyenne de
trente-sept. Les instituteurs avaient dans la
grande majority de quinze A trente ans de
metier. Ace train-la, Ts Icoles finiraient un
jour par ne plus avoir d'enseignants tres
qualifies et exp6riment6s. Dans les ecoles
secondaires, on manquait toujours plus de
professeurs specialises dans onze, douze et
treize matieres par degr6. Des course
uniquement la matin ou 1'apres-midi pour
beaucoup d'616ves. Des reductions de
programmes. Et je ne mentionne As aque
quelques difficulties car je ne tiens pas a
r6p6ter d'autres d6jiA expliqu6s.
Des facteurs objectifs, mais aussi
subjectifs, jouaient. Mais 1'essentiel 6tait
qu'il fallait d6passer de vieux concepts.
Les calamit6s g6n6ralis6es de
1'enseignement secondaire dans le monde
entier ne pouvaient nous servir de
consolation.
La bataille d'id6es permettait
justement d' en faire naitre chaque jour de
nouvelles, chacune en engendrant d'autres.
Dont beaucoup avaient a voir avec
1'education, non plus seulement scolaire,
mais aussi economique, culturelle et
politique, de 1'ensemble de la population.
On prenait des measures en course de route.
Chaque ide nouvelle ptait soumise i des
preuves prdalables et A une experimentation
s6rieuse dans des conditions reelles. On ne
pouvait perdre du temps ni attendre les
calendes grecques. Les resources 6taient
maigres. II fal1ait chercher des solutions


AL


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour toutes les occasions

* Reception de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* Connection t6l6phonique chez vous

TOLL FREE 877 485 4428 Tel: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916

8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138

Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am a 7:30 pm Denis/Joujou


305 757 4915 8272 305 77 9

FADKIDJ VARIETY STORE




















* Parfums CD's (Compas, Racine, Evang.lique)
* Cellulars & Beepers Zouk, fran~ais, americain
* Souliers et Sandales Video's (haitiens, americains, documentaries,
* Produits pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beautcie
" Tableaux Produits pour cheveux
" Unnvaruc35 a nn iv Or5j df t-


Page 15


oneygram oney r er


viables. Ainsi, les tabloides sur paper
journal afin d'imprimer des documents du
programme t61evise L' Universit6 pour tous,
de belles oeuvres littdraires ou le texte de
tables rondes t6l6vis6es particulibrement
importantes sont justement n6s de notre
penurie de resources pour imprimer des
ivres de gros tirage. Un seul dollar nous
permet de la sorted' imprimer du materiel A
un cofit cent cinquante fois moins que le prix
d'un livre que nous pouvons acquenr dans
n'importe quelle librairie du monde.
Le plus capital a peut-8tre et6 1'id6e
d'utiliser les m6dias et les 6quipements
audiovisuels et informatiques pour faire
parvenir des connaissances a des enfants, a
des adolescents et a des adults dans les
ecoles et au foyer. L'utilisation de la
t6l6vision et de la vid6o comme moyens
audiovisuels de grand impact s'est
g6ndralisde dans 1' enseignement primaire et
secondaire. On dispose actuellement d'un
tdldviseur par salle de classes dans tout le
pays, soit 81 169, et d'un magn6toscope
pour cent 616ves. LU an demrnier, on a introduit
44 790 ordinateurs et form plus de douze
mille jeunes professeurs d'informatique
pour enseigner cette discipline non
seulement dans les universities, mais de la
maternelle ou des experiences
int6ressantes s' 6taient d roulees pourjauger
la capacity des enfants de la maitriser a la
terminal.
On a electrifie grace a des
panneaux solaires 2 320 ecoles rurales qui
ne 1'taient pas.
L'id6e d'6tendre 1'enseignement
universitaire A tous les coins du pays -
n6cessit6 impose par les dizaines de
milliers d' instituteurs et de professeurs ayant
suivi une formation acc6l6r6e, de
travailleurs sociaux, d'animateurs culturels,
d'ouvriers et de technicians suivants des
course de formation de niveau sup6rieur,
d' 616ves des plans de formation int6grale des
jeunes et d'autres programmes en
d6veloppement, don't beaucoup devront
Poursuivre des 6tudes universitaires depuis
leurs postes de travail et leurs lieux de
residence est appel6e a avoir une 6norme
importance.
Je pourrais citer ici des dizaines et
des dizaines d' examples. Beaucoup de ceux
qui assistant a cette inauguration savent
comment de nombreux programmes ont Wt6
lanc6s et se sont d6velopp6s. Le travail a
Wte intense ; les r6sultats, encourageants.
La premiere conclusion de ce que
nous avons fait est qu'il est urgent de
poursuivre et de perfectionner 1'effort actuel.
On pourrait presque dire que nous venons a
peine de commencer.


I








Page 16


I JUSTICE I


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.34


tu re 13 Septembre 2002
Leparcours de chaque soci6t6 dans
1'6volution de ses lois et de son system
judiciaire est particulier A sa propre histoire,
A sa culture et A ses conditions de vie. Si en
1801, soit 67 ans avant les Etats-Unis et 47
ans avantla France, lareconnaissance l6gale
de 1'6 galit6 fondamentale de tout homme oun
femme n6gre, blanc, quelle que soit la
couleur de sa peau a Wtd faite en Haiti,
c'est bien A cause du movement
a d'ind6pendance des esclaves de Saint-
Domingue et la puissante conviction de son
leader, Toussaint Louverture.
La guerre d'inddpendance a about,
en 1804, A la foundation de la nation
hatienne, A' 6tablissement d'un systme
judiciaire haitien et a la constitution de la
16gislationhaitienne. Ces trois composantes
constituent la justice haitienne. A travers
nos 27 constitutions et nos diverse lois sur
1' organisation judiciaire, nous notons des
efforts continues pour mieux d6finir ce
systmejudiciaire, 1' organiser et le reformer
afin qu& en thdorie, il parvient A mieux rendre
justice aux citoyens.


Une premiere occasion de d6finir
les tribunaux haitiens s'est pr6sent6e dans
la Constitution de 1801, promulguBe 3 ans
avantl'inddpendance. Bien sur, due A une
carence de tribunaux et de juges et aussi A
notre heritage cultural africain qui mise sur
le r6le conciliateur des ainds, la Constitu-
tion de 1801 donne aux individus le droit
de sefairejuger, l' amiable, par des arbitres
de leur choix et de voir, par la suite, les
decisions des arbitres reconnues 16gales.
D'un simple systeme de tribunal, cinq ans
plus tard, le terme "Pouvoir judiciaire" est
introduit dans la Constitution parallelement
aux deux autres pouvoirs : le 16gislatif et
1'ex6cutif. .
Une des premieres lois haMtiennes
sur 1'organisation, des tribunaux est
introduite au Sdnat, enAofit 1808. Dans le
rapport qui accompagne ce project de loi il
est soulign6 que: C' est le voeu de la Consti-
tution que les pouvoirs soient s6par6s,
puisque c'est de leur concentration et des
empiktements, que 1' on voit naltre toujours
le despotisme et son affreux cortege.
D'apres cela, il est constant qu'il ne pent
exister de garantie pour les citoyens, si les
(voir Graduation / 17)


Avi pou yon Reyinyon Piblik sou sij6 ki konsene


Propos Premiere dame

Mildred T. Aristide a la

ceremonie de graduation

de I'Ecole de la Magistra-


Assistance to the Elderly, Inc. (Capital
Improvement Project)
Allapattah-Wynwood Conimunity Center, Inc.
(Capital Improvement Project)

District 3
Agency

Saint John Bosco Church
Resident's Village, Inc. (Capital Improvement
Project)
The Latin Quarter Culture Center of Miami, Inc
(Capital Improvement Project)


$50,000

$50,.00
$100,000


Amount

$31,000
20,000

40.000
$91.000


4- Diskite ak pwopoze rezolisyon pou transf6 $15.000 nan Dominican
American National Foundation ak $ 231.000 pou ajans sa yo:


District 1
Agency
Deaf Services Bureau, Inc.
Dominican American National Foundation
Total District 1 Allocation


District 2


Aspira of Florida, Inc. -
Catholic Charities of the Archdiocese
of Miami, Inc./ Centro Hispano
Catholic Charities of the Archdiocese
of Miami, Inc./ Services for the Elderly
Coconut Grove Cares, Inc.
DeHostos Senior Center, Inc.
KIDCO Child Care, Inc.
Miami Jewish Home and Hospital for the
Aged, Inc./Douglas Gardens
Total District 2 Allocation


Amount
S 2,437
9.138
$ 11,575



S 27,715
13,375

1,218

3,726
36.550
12.185
7,310

$102,079


District 3


Catholic Charities of the Archdiocese $ 4.508
of Miami, Inc./ Centro Mater Child Care
Catholic Charities of the Archdiocese 19,950
of Miami, Inc./Centro Mater Teen Outreach
Catholic Charities of the Archdiocese of 4,570
Miami, Inc./Sagrada Familia
Deaf Services Bureau, Inc. 2,436
Dr. Rafael A- Penalver Clinic, Inc. 6,092
Little Havana Activities and Nutrition Centers 3,046
of Dade County, Inc./Pro Salud
The Young Men's Christian Association of 3.046
Greater Miami, Inc./International BTanch
Total District 3 Allocation $43,648


INTERNATIONAL SHIPPING &

TRADING, INC.

Offering low rates and hassle-free shipping
Ap ofri kominote ayisyen lan yon sevis pwofesyonel,
pa pou anpil k6b

i^.,. ,.




e.








Specializing in the transportation of:


CARS, TRUCKS, BUSSES, CONTAINERS, LOOSE
AND GENERAL CARGO, BAGGED RICE, BEANS,
SUGAR, OILAND PERSONAL EFFECTS.


Pote machandiz an Ayiti, espesyalman:
Machin, Gwo Kamyon, Bis, Kontene, Kago an general,
sak diri, sak pwa, sak sik, Iwil, bal pepe, elatriye...


REGULAR SERVICE
Sevis Regilye

r 3
From Montreal, Boston, New York, New Jersey,
Miami & Fort Lauderdale.
To: Haiti Miragoane, St Marc & Gonaives


FOR INFORMATION OR BOOOKINGS, PLEASE


POU TOUT ENFOMASYON RELE GRATIS NAN:


1-888-479-9418 OUBYEN 1-305-251-7667
OUBYEN LOCAL AGENTS (AJAN LOKALNOU YO)


Colombian American Service
Association, Inc.
Hispanic Coalition, Inc.

Total District 4 Allocation


District 5:


Deaf Services Bureau, Inc.
Haitian American Foundation. Inc.
The Alternative Program
Total District 5 Allocation


Amount

$ 3,046

7310

S 10,356



S 2,437
15,230
45675
$ 63342


Total Additional Public Service Allocation $231,000
AD #9827


Miami City Commission ap bgamiize on Public hearing pou diskite sou
sij6 ki gen rap6 ak Devlopman kominote-a. Rankont lan pral f6t:
Jeudi, 26 Septanm 2002
Historic Lyric Theater
819 N.W. 2e Avenue
Miami, Florida 33136

Men ajanda rankont lan:
1- Diskite sou rezolisyon ki konsene $ 50.000 pou bay bon lojman
2- Diskite sou rezolisyon ki konsene $375.000 pou FEC Corridor Plan
3- Diskite sou rezolisyon ki konsene $100.000 ak$ 91.000pouajans
sa yo:

District 1
Agency Amount


District 4
Agency


I








I JUSTICE I


(Graduation ... suite de la page 16) Plus loin dans ce memne rapport il
tribunaux ne jouissent point d'une est6crit:
ind6pendance qui n'a d'autre limited que Les juges doivent 6tre 6clair6s et
celle que la loi trace autour d'eux. impartiaux; ... toujours ils doivent avoir la


NOTICE OF PETITION FOR
TERMINATION OF PARENTAL RIGHTS


IN THE INTEREST OF:

V, J.
DOB: 12-24-89


IN THE CIRCUIT COURT OF THE
11TH JUDICIAL CIRCUIT IN AND
FOR DADE COUNTY, FLORIDA


JUVENILE/FAMILY DIVISION

TPR CASE NO.: 93-15455 TP D003
MINOR CHILDREN /

TO: Any Known Relatives of Johnny Vixama aka Jhonny Vixarma
Addresses Unknown in Haiti

Notice is hereby given that a petition under oath has been filed in the above
styled Court for the termination of your parental rights and the permanent commitment
of the minor child, J.V., to the Florida Department of Children and Families for
subsequent adoption.
You are further notified that the ADVISORY HEARING on the above styled
cause will be held at the Juvenile Justice Center at 3300 NW 27th Avenue, Miami,
Florida 33142 before the Presiding Judge Scott Bernstein, Courtroom 2-8, on the 21st
day of November, 2002 at 1:30 p.m. to show cause why the petition should not be
granted.
Failure to personally appear at this advisory hearing constitutes consent to the
termination of your parental rights as to this child. If you fail to personally appear on the
date and time specified, you may lose all legal rights as parent of the children named in
the petition.

This notice shall be published once a week for four (4) consecutive weeks in
Haiti En Marche.
WITNESS mry hand and the seal of said court at Miami, Florida on this 20th day
of September,. 2002.
IHARVEY RUVIN, CLERK
CIRCUIT AND COUNTY
COURTS
(Circuit Court Seal)
by: Karine Saint-Cyr Dutes
cc: Jeannette Andrews-Thompson, Esq.
DEPUTY CLERK
ADA-In accordance with the Americans With Disabilities Act of 1990, persons
needing a special accommodation to participate in this proceeding should contact the
Court ADA Coordinator, Ruben Carrerou, no later than 7 days prior to the proceedings
at (305) 375-2006 (Voice) or (305) 375-2007 (TDD).


Page 17


Propos Premiere dame a la

ceremonies de graduation de 1'Ecole


balance d
ni le fan
doivent
aiguife.

merger
histoire
s6parati
l'ind6per
et des j
rendre la
change
judiciain
plus tard,
sur l'org
etsurlap
1'introdu
cassation
deCassal
limit6e et
A la find
m6moire
les obser
faites, tai
loi que s5
proc6dur
dans leqi
puiser, s
d'un proj

1843 int
Cassatio
autres ins
Afin d'i
dance de
paix, jug
stance et
tribunal
opte pou
I
Praslin
mouvemi
del'6poq
change
et les pr
d6centra
nomnie de
les 61ectio
assemble
des juges


de la Magistrature
le Th6mis A la main, la Constitution de 1867 qui pr6voitlanomi-
g, mni la fortune, ne nation de tous lesjuges par le President. La
faire incliner son Constitution de 1867 est important dans
1'6volution du system judiciaire haitien
Done on voit parce que, pour lapremiere fois, laloi-mere
tres t6t, dans notre pr6voyait que'les tribunaux doiventrefuser
, la notion de d'appliquer une loi inconstitutionnelle" et
on des pouvoirs et les "arret6s et reglements g6ndraux
dance des tribunaux administration publique" qui ne sont pas
uges, pour mieux conformes aux lois. Des lors et pendant la
justice. periode de dictature duvalieriste, les
Un autre grand provisions constitutionnelles du pouvoir
ent dans le pouvoir judiciaire sont rest6es pratiquement
e se fait dix-huit ans inchang6es sur paper c'est-A-dire,.un
, dans laloi de 1826, pouvoir ind6pendant, parallle au pouvoir
anisation judiciaire ex6cutif et don't la mission est d'assurer la
police des tribunaux: justice aux citoyens. Mais, ce syst6me
action d'une cour de judiciaire 6tait impuissant face A
. Au depart, la Cour 1'institutionalisation de la pr6sidence a vie,
ionaunejuridiction A la violence quotidienne A laquelle 6tait
t la tache d' adresser sujet le people, A l'utilisation du r6seau des
e chaque annee, un chefs de section dans 1' installation du regime
renfermant toutes de terreur et a la violation constant et
nations qu'elle aura permanent de tous droits humans.
nt sur les vices de la Certes, cette divergence entire ce
iur ceux du mode de qui est 6crit du system judiciaire comme
e en usage, memoire pouvoir ind6pendant et ce qui se passe
iel le Pr6sident peut vraiment dans les tribunaux oil les paysans
'il y a lieu, 1'objet haitiens, les analphabetes et les pauvres
jet de loi. trouvent rarement justice, a ses racines
La Constitution de plong6es tres profond6ment dans notre
roduit la Cour de histoire. Si en 1849, le budget de l'arm6e
n A c6t6 des trois repr6sentait 65% du budget national, alors
tances detribunaux. que celui consacr6 A la justice et A
issurer l'ind6pen- instruction publique ensemble n'en 6tait
s juges juges de quede6%,cen' 6taitpasunhasard. C'etait
;es de premiere in- un choix politique clair qui'avait pour but
d'appel et juges du de ne pas donner des moyens r6els de
de cassation elle fonctionnement A la justice haitienne.
r leur election. Chers gradues de 1' Ecole de la
La revolution de Magistrature, Vous rentrez dans un system
et d'autres judiciaire qui exige de vous 1' adhesion A ses
ents insurrectionnels reglements. Cependant votre noble voca-
lue ont suscit6 des tion de rendre justice au people haltien doit
ents constitutionnels vous motiverjour apres jour A travailler sans
emiers pas vers la relache malgr6 les contraintes diverse.


lisation et 1 auto-
s conunmmunes, d' oi
ons des juges par des
es primaires.
La pratique d'l61ire
Sa &tL renvers6e par


(Extraits d'un message prononc6 par la
Premiere Dame, Me Mildred T. Aristide, ia
la cdremonie de graduation del Ecole de la
Magistrature)


DIESEL GENERATOR


FROM SUN ELECTRONICS


Lister Perkins


Generators. Inverters.
Solar Panel Batteries,
Wind Generators.
Gas Refrigerators









511 NE 15th St Miami. FL 33132
TEL: (305) 536-9917
TEL: (305) 381-6166
FAX: (305) 371-2353



We sell Lister/Perkings
Diesel from 8 to 220 kw
Limited quantity specials
Perkins 180 KW $ 18,500
P220HE


Kubota


The GL6500S Diesel Generator
'Shown wtn Optional Wheci Assemoily


LIMITED QUANTITY SPECIALS


6.5KW KUBOTA GL6500
8.0KW KUBOTA D1105
10.0KW KUBOTA DI1O5BG
15.0KW KUBOTA V1505T


$3550
$4495
$4950
$5595


SUN ELECTRONICS


511 NE 15th St. Miami Fl 33132 TO1: 305 -536 -9917 Fax 305 -371-2353 www.sunelec.com


Mercredi 25 septembre 2002
Haiti en Marche Vnl XVT No 34


rICLLU UPIL l lal%,U vul.








Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


B L A M E S


Solution de la semaine pass6e:
PAPILLL 0 N
ARAT 0 IRE
RE C ENS ER
ERG IF.
AKRA AL
BASTI LL E
BK I ES
A I FLIRT


Allez de CREAIS a BLAMES, en utilisant des mots du
vocabulaire Frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

Mots Caches

R A A N B Q E H V J X X L F Z
T G X Z N AX Z A A Z K T E C
X R Y Z F E N S N S I Y U N F
HUB F U N I T E U V Z HM Z
X N M G G L H S S G E'T 0 T 0
U E O N G I P O S R V R V V C
K I B L E S S M E A I Y SUP
YU EL L E U T C O N H W O X
P P D B S OI L I P A R I S R
JHISXCPNOAHCAMG
U Y A E U H M A R S R T J P H
IDN L R S M F U U Y R A G E
ON A SE IS E X RT O L P Y
MO DX MN DOE I NA RU S
ILB HP O E E C U O D S E G


ITrouvez 22 vari6tes de papillons
I dans le carre ci-dessus


Solutions de la
semaine passee:
HAiTi


K SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais

WM

SAG

IW

Solutions de la semaine passe:
K PASQUIN


_(IM UA RIMia IMiAl I


GRILLE DES PROGRAMMES
e401"cfie- 1 03._3 i MAT
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tel: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitelonline.com
URL; www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon Reveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirite chantant
Premier journal crdole avec Yves Paul Leandre

-7h00- 9h00 Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7hl5: Au Quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Francois
7h35: L' Actualit6 en Bref avec Yves Paul Leandre
7h50 :1' Editorial de Marcus


lOhOO-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sumd des informations avec Michele Kerlegrand
12hl5 2h00 Lady Blues (Elsie)
Jazz, Swing, Blues, Ragtime ...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps (Retro HaYtien)
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 Nouvelles 5 Heures avec V. Hertelou

5h30-7h00 Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Luciano

lOhOO Nos Grands concerts
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir "Sous le Kiosque a Musique"
Jazz at Ten. (mardi jeudi etdimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Sam. 9h00 ... Cavaliers prenez vos dames!
Tous les airs populaires d'hier et d'aujourd'hui
L' mission de Lucien Anduze
^

Enbref ...
(suite de la page 2)
par des disparit6s economiques et par un d6veloppement alarmant du VIH Sida.
Ce sont les conclusions d'un rapport soumnis vendredi par I'Organisation Pan-
Am6ricaine de la SantW.
Les Etats-Unis et le Canada sont loin en tete de la plupart des autres nations du
continent. Americains et Canadiens n6s en 2000 ont une dur6e de vie plus longue de
4,5 ans que les habitants des autres pays. Et (tenez vous bien) 9 annies de plus A
vivre qu'en Haiti et d'autres nations tris pauvres.
La tuberculose, la fievre dengue et d' autres maladies infectieuses restent les
problemes majeurs de sant6 publique dans les parties pauvres de I'Am6rique du Sud
et Central, probl6mes lies A la malnutrition et A une carence d' eau potable.
Au moment meme ofi les Americains font face plutbt a des problemes d'obesit6. Un
cinquieme ou un quart d'enfants en age scolaire aux Etats-Unis souffrent d'exces de
poids ou d'ob6sit6.
Le rapport met 1' accent sur 1'extension grandissante du VIH Sida, sp6cialement
dans les pays de lIa Caraibe. Jusqu'A 3 millions de gens sont contaminds, croit-on,
dans 1'H6misphere occidental.
En Haiti, 1'une des nations les plus frapp6es par 1' epid6mie, 10% des adolescents
males seraient infects par le VIH, selon le rapport.

Etudiants : manifestation sans incident
Des 6tudiants de 1'Universit6 d'Etat d'Haiti, allies A d'autres organizations de
soci6t6 civil, out d6fil6 dans les rues de la capitalejeudi, protestant contre la mise ai
pied du recteur de l'universit6.
Au nombre d'environ 200, les manifestants ont appel6 A la reinstallation du conseil
ex6cutif de I'UEH, avec A sa tate le recteur Pierre Marie Paquiot.
Le gouvernement a limog6 Paquiot enjuillet dernier, disant que son inandat 6tait
arrive A termenc, et a nomin un conseil provisoire pour gdrer les affaires de
l'unimiversit6 jusqu'A la tenure de nouvelles elections.
Un group d' 6tudiants a pris position contre la decision du gouvernement, accusant
celui-ci d'interfdrence dans les affaires de l'universite et demandant que Paquiot
repreminne les reines de l'institution jusqu'aux prochaines elections.
"La seule institution indipendante qui reste est 1'muniversil6 et maintenant ils
veulent aussi la domincr" a declare Pierrot Exama, un membre du Front de
resistance pour la defense de autonomicie de l'Universit6.
Alors que les manifestants s'avanqaient vers le Palais National en profdrant des
slogans virulents contre le President Jean-Bertrand Aristide et contre le ministry de
1'Education Nationale, quelque 20 partisans pro-Aristide qui se trouvaient dians les
parages se sont mis A crier "Aristide ou la mort!"
Cependant la manifestation 6tudiante s'est deroulde sans incident.
Des elections pour un nouveau conseil universitaire auront lieu dans les prochains
mois. Paquiot a annonc6 qu'il sera candidate. Les r6sultats seront decid6s par les
votes des 6tudiants et des membres des facultes.


Montreal : L'historien haitien Claude Moise aux
journees de conferences sur 1'esclavage
Le Centre d'histoire de Montreal a bouci6 le 20 septembre 4journdes de
conferences sur la thdmatique de 1'esclavage hier et aujourd'hui. Dans ce cadre,
I'historien haitien Claude Moise a fait, le 19 septembre, une presentation sur le
theme : <>. Selon des informations
obtenues par AlterPresse l'intervention de Claude Moise s'est portic sur la
strategie et les moyens employes par les Haiticns pour se liberer de l'esclavage en
1804. Claude Moise est I'auteur de plusieurs ouvrages don't < Luttes de Pouvoir en Haiti)>, <4La faillite des classes dirigeantes> (1988) et <<)e
I'occupation 6trangrc A la dictature macoute 1915-1987" (1990). Sa derniZre
publication date de I'annde 2001 et s'intitule: Le project national de Toussaint
Louverture. A travers les 4journ6es de reflexion, le Centre d'liistoire de Montrial
a c6l6br6 la m6nmoire de Marie-Jos6phc Angeliquc, esclave noire qui a t W
pendue et brulde en 1734 A Montreal. C'6tait 1'occasion 6galement de poser la
(voir En bref / 20)


A







Mercredi 25 september 2002
Haiti en Marche Vol XVI No34


I ti gout pati gout


Page 19 A


2em pati
Senmenn pase-a mwen te fe rale sou
Pak ofisy61 yo ap prepare pou yo fe nan Little
Haiti-a. Mwen te di depi 10 mwa, ofisyel vil
Miyami yo ap travay sou youn Pak yo pral
mete nan mitan Little-Haiti. Pak la ap
koumanse depi 59 ri rive nan 67 ri, kapote
adwat nan direksyon es rive jouk nan 46m
ave N6des trav6se ray tren-an. Gen anpil
reyinyon ki f6t deja nan American legion-an,
nan Sant Pierre Toussaint, nan Caribbean
Marketplace nan lek6l Toussaint Loverture-
la ak nan lek6l North Western nan. Anpil lid6
nan kominote-a bat bravo pou pwoje sa-a Pami
yo genyen ki manm komite travay pou
elaborasyon plan Pak-la. Mwenmenm, mwen
se chemann Komite kiltirel la. Kidonk, se
devwa mwen ap bay kek enfomasyon sou
Pak la.
Lafwa pase, nou te poze kesyon:<<
eske Pak sa-a se youn bon Pwoje pou Little
Haiti?>>? Nou te reponn Wi.
Pou koumanse mwen te di youn Pak
se pa selman bNl pyebwa, kote .zamoure al
layite k6 yo, pran bonjan van fre osnon al f6
lapwomenad ak boubout yo.... Non, youn Pak
se sa men gen plis pase sa. Pak Little Haiti-a,
s'oun bagay estraw6din6.
Dab6, Youn -bon Pak se youn
anviwonnman sosyal, kiltirel e ekonomik.
Nan Pak Little Haiti-a anpis biwo ak s6vis
leta tankou NET, Lapolis, Ponpye, ap gen youn
bibliyotek mod6n an 4 lanng (Angle, Franse,
Krey6l, Pany6l) ap genyen youn z6n pou
amizman kote ap gen jwet pou timounn, ap
gen pisin pou yo lobe, ap gen sal pou karate,
sal pou granmounn pou fe ekzesis, ap gen
youn teren pou jwet foutb6l, voleb6l,
basketb6l..Bizb6l elatriye.
Caribbean Market la se younn nan gran sal
kote timounn pral aprann kilti yo, estidye pou
atispent, ak eskilt6. Ap gen sal pou sinema ak


teyat,
Men pati ki pi enpotan-a seke Pak la ap gen
youn aspe kiltirel-karayib. M'ap aprann nou
e se nouvel nan bon ti mamit paske mwen nan
komite-a, ap gen youn esdtad pou football
foutb6l, foub6l pa nou-an. Ap gen youn estad
ki ka kenbe 5,000 mounn kote pral gen match
ak ekip lokal, ekip nasyonal ak ekip
entenasyonal.... mezanmi an nou mete tet nou
anplas si youn pak pral gen tout bagay sa yo ki
sa ki li pral pote pou mopunn k'ap viv nan Little
Haiti-a?:
1 )Devlopman ekonomik. Pral gen travay nan
z6n nan. Yo pral bezwen mounn pou travay nan
Pak la.. Depi gen konsantrasyon mounn
bizniz pral debake windyes, restaurant ayisyen
yo pral blije rantre nan gwo konpetisyon ak
< yo.. Tout t6 abandon ap tounen
pakin. Y'ap bay rannman. Biznis pral mache
an denmon menmjan ak nan Bayside nan lavil
la. Atis pral jwenn kote p[ou espoze travay yo
epi vann yo ak plis rapidite, Jenes la ak lek6l
yo pral joganize pik-nik anbyans, mizik, dans,
pike nan nan pisin ak lajw ak
kontantman.....Touris pral vin vizite,
Gade non mezanmi se pa youn ti Pak ti
poul dey6 m,anman non, Se youn pak premye
klas sa vie di li pral gen TOUT bon bagay nou
ka imajinen. Anplisdesa, ri 2 ave-NE an pral
anbeli. ak pyepalmis, lorye ak flanbwayan
Lapwopte pral fet... bizbis pral layte ko yo.
Mezanmi si gen mounn ki di Pak sa-a
pap pote anyen pou mounn k'ap viv nan Little
Haiti mounn sa-a manti kou chen. E ki pize
m'ap parye ak nou mounn sa-a kote li rete
paske ni rete ni gen biznis nan Little Haiti
menm mache li pa mache apye nan Little Haiti.
Sa pou nou veye se l1 Pak la koumanse
pou se Ayisyen ki jwenn travay. Se pa lot gwoup
etnik ki soti 16t kote vin benefifye... Kidonk,
f6k nou pa swen k6k pou Fizeme bat. F6k nou
veyatif!
Jan Mapou


BON FET GINETTE ETIENNE! MAN LAYE PAKAPALA ap rale kek pa pou
fit li nan Sant Kiltirdl Mapou. Dimanch 23 se
te anivis6 nesans Man Laye. Youn Koukouy
ki pajanm febli, manman tout Koukouy nan
Miami. Man Laye toujou ap danse. Li chante
nan Koral Koukouy e se li ki koud pif6 kostim
atis-dans6 nan seksyon dans Koukouy. Jodi-a,
nou tout ansanm, an nou chante < Man Laye!>>

LIBRERI MAPOU fenk resevwa video
Gouverneurs de ]a Ros6e, Bouki nan Paradi,
Pour I'amour de Suzie, La femme de mon Ami,
Les gens de bien, Jesifra bourik la bouke.
Rele nou nan 305-757-9922


FIRST CLASS PARK

IN LITTLE HAITI


TI BIYE SAN KACHTE
POU
KOUZEN PIERRE VERNET

Kouzen monch6
Nan benyen nan pwen kache lonbrit.
Chuichuichui otou oun deklarasyon ou te f6
nan entevyou ou te bay jounalis Alex Sainsurin
sou "Radyo Carnivale" nan Miyami, 18-19
Septanm 2002, konsenan istwa grafi kreybl-la,
te oblije-n f6 youn ti mizopwen nan menm
radyo-a, sou Anten Koukouy, Nan pale, cho,
bouch chape ou te di:< envante otograf krey6l y'a sevi jounen jodi-
a...>>. Sa te part dw6l pou nou. Tankou ou te
vin ajoute pita te genyen anpil travay ki te f6t
deja men sa ou bliye ajoute seke nan ane 1977
Se GREKA (Group Rechech pou Etidye Krey6l
Ayisyen)ki te gen ladann anpil kreyol6g ak
lengis pami yo oumenm tou ki te prezante
denye dokiman sou 6tograf krey6l la. Se menm
6tograf sa-a lachanm te apwouve an 1979.
Institute Pidagogique National(IPN) ak
University Renj Descartes (Paris) te jwe tou
youn w6l apre esperyans K6tdef6-a.
Edikasyon Nasyonal pa respekte n6t
dokiman Lachanm te apwouve-a. Edikasyon
nasyonal elimine vway61 nazalize "OUN" I 1 I
ounmenm tou te pwopoze ak tout 16t manm
GREKA yo. Si nou vie bat verite sou tanbou
nou kab di san ezitasyon, se Sosyete Koukouy
selman ak kek 16t grenn kreyolog ki respekte
k6msadwa dokiman enp6tan sa-a.
Nou te youn tijan pantan 16 ou te fe
deklarasyon sa-a. Men nou seten se youn
<> paske nou rekonet
konesans ou ak onekte-w.
Nou renouvle-w tout amitye nou.
Togiram
Jan Mapou
Dorcely Dede


ENVITASYON

<
KODONBLE

MARGUERITE
MANIGAT-PAULD>>
Dimanch 29 Septanm depi 56 rive pou
76 nan apre-midi Vant siyati LACUISINE DE
MARGOT (BEST HAITIAN RECIPES) youn
liv sou kuizin Ayisyen pi bon reset ki genyen
nan prepare manje peyi Dayiti. Nou pral sezi
w6 konbyen reset ki genyen Nou pral sezi
aprann kote reset sa yo soti Nou pral kontan
tande pwofes6 MAX MANIGAT -ki pa nou
nan Miyami-an kounye-a nan youn bel ti
kozman sou Cuisine Haitienne nan.
Youn detant liter tout bon fanm ki
renmen prepare bon ti manje pou mari yo; nou
tou mesye vin aprann bonjan reset pou nou f&
madanm nou sipriz. Nou envite tou tout mounn
ki gen restoran yo pou yo ka agrandi lis pla
manje yo fri kliyan yo.
Youn liv 215 paj. an koul& byen relye, pd
solid. L'ap koute $25.-


KAPTE ANTEN
KOUKOUY SOU RADIO
CARNIVAL 1020 AM
CHAK DIMANCH MATEN 11-E


II UU Ul l_ _. I U-3 I.Li









ALL SPORTS


Mercredi 25 Septembre 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 34


TENNIS

Coupe Davis: Grosjean envoie la France en finale

PARIS, 22 Septembre S6bastien Grosjean a reprenaitensuitesamarcheenavantpourremporterlesdeux les opposait a Michael Llodra et Fabrice Santoro, sur le
finiiveent appos6 le label France sura Coupe Davis, sets suivants, sans jamais avoir 6t6 inqui&t6, et s'imposer score de 2-6 7-6 (7-2) 2-6 6-4 6-4.
n lifianiivement appos6 le label France sur la Coue Dav finalement aprs deux heures et 42 minutes de jeu. La veille, Arnaud Cl6ment avait donn6le ton dela
n qualifant son equipe pour ^^^ ^ ^^ __ ^=,^
a troisieme finale en quatre ans aux d6pens des Etats-Unis. "C'est fabuleux. Ds s le
Tenante du titre, la bande Guy Forget disputera premier point, le Central 6tait plein", E
in novembre sa deuxiame finale consecutive face A la s'est r6joui le vainqueur.
ussie ou Argentine, qu' aucune selection tricolore avait "Je me suis un peu bless e,
6alis6 depuis les Mousquetaires, vainqueurs en 1932 et mais avecle strap, 9a a bien tenu. Et
nalistes en 1933. avec ce public extraordinaire' avais
"J' espBre que va va continue encore longtemps", une envie inorme de garner. Cette
d6clar6 Guy Forget, don't 1'6quipe est invaincue dans annee, on joue tout A domicile avec
6preuve depuis plus de deux ans (victoire un public formidable, c'est genial."
ontre l'Autriche en match de barrage enjuillet 2000). Et quelque soit le futur
"On nepeut rien imaginer de plus beau, une ambi- adversaire des Franqais, la finale se
uce come 9a A Roland-Garros, on s'est tous fait des sou- d6roulera en France, probablement
enirs pour la vie." au Palais omnisports de Paris-Bercy
S6bastien Grosjean est donc le nouveau h6ros de ou au Palais des expositions de .
ette 6quipe, vainqueur de son premier simple vendredi face Marseille.
James Blake (6-4 6-1 6-7 7-5) avant de mettre un point Seule interrogation, la sur-
nal A cc 14e face A face entre la France et les Etats-Unis face que choisiront les hommes de
evant Andy Roddick (6-4 3-6 6-3 6-4). Forget pour accucillir leurs futurs
Pourtant, aprbs un d6part en fanfare qui le voyait adversaires.
avir le service adverse dbs le premier jeu du match, le "On va en discuter avec les


Marseillais s'est fait quelques frayeurs en se tordant la
cheville au deuxieme set, just apres avoir perdu son jeu
d'engagement.

BERCY OU MARSEILLE, ET QUELLE SUR-
FACE EN HFINALE?
Mais s'il conc6dait le deuxieme set 6-3, Grosjean


joueurs. u y a iiialeurcuscment ues
avis tres divergent au sein de cc
group. Si ce sontles Russes, ga sera
encore plus dur", a d6clar6 le capitais
Avant le match victorieux d
dimanche, Todd Martin et James Bla
1'espoir des Etats-Unis en remportant


Sebastien Grosjean a offert a la France le point de la victoire
dans la demi-finale de Coupe Davis P'opposant aux Etats-Unis
ne. rencontre en remportant le premier point face A Roddick
e S6bastien Grosjean sur le score de 4-6 7-67-6 6-1, avant que Grosjean domine
ike avaient entretenu Blake.
samedi le double qui


LOI
1' Allemagne
I' 61ite du grot
par la Grande
La ]
complktent lI
pour 2003.
Us r
annie le prer
tcheque, Esp
Argentine. La


Coupe Davis: les gros bras conservent leur rang

NDRES, 22 Septembre L'Australie, en d6cembre pour le titre 2002. 6galement lamin6 le Venezuela 5-0 A Karlsruhe.
et le Br6sil ont pr6serv6 leur place au sein de Letirageau sortdupremier tour 2003 seraeffectu6 Quant au Br6sil, il a battu le Canada 4-0, le
upe mondial de Coupe Davis, rejoints le 3 octobre prochain A Londres. cinquieme match ayant 6tW abandonn6 pour cause de pluie.
-Bretagne et la Suisse. Ies Australiens, grands spdcialistes de l'6preuve, La Suisse a battu le Maroc 3-2. Roger Federer a
Belgique, les Pays-Bas et la Roumanie n'ont pas fait de detail face A l'Inde battue 5-0 a Adelaide. largement contribu6 A cette victoire, ne perdant pas un seul
a liste des huit pays promus dans le group Lleyton Hewitt, le num6ro un mondial, set en deux simples et un double disputes.
a 6t6 exempt de dernier simple pour jouer au football. Les Britanniques 1' ont emport6 face aux
ejoindront les huit pays qui ont pass cette Finalistes de 1999 A 2001, vainqueurs en 1999 et Thailandais non sans mal 6galement, sur le score de 3-2.
mier tour de 1'6preuve: France, R6publique battus par la France 1'an pass, les Australiens avaient dfi La Belgique a battu le Zimbabwe 4-1, les Pays-Bas out
agne, Etats-Unis, Russie, Suede, Croatie et dispute ce match de barrage apres avoir Wt 61liminds au rel6gu6 la Finlande sur le meme score, de meme que la
ar, nce et la Russie si'affrnnteront en finale premier tour par 1' Argentine. Roumanie face la Slovaquie. (Reuters)


L' Allemagne, triple laureate de la Coupe, a


En bref...
(suite de la page 18)
question del esclavage dans le context actuel. Joanne
Doucet, advocate et cadre du Fond des Nations
Unies pour 1'Enfance (UNICEF), a pr6sent6 un bref
aperqu sur les causes
et les manifestations du traffic des infants en Afrique de
1' Quest. Elle a aussi analyst les strategies minises en place
pour combattre cec
phenomene.

Marc Bazin announce sa demission
disant que sa function nest plus sa
raison d'etre
Suite A la derniere resolution de 1'Organisation des Etats
amdricains, le ministry haitien sans portefeuille charge
des n6gociations avec 1' opposition, Marc Bazin, a
annimonc6 vendredi sa d6mission disant que sa function
n' est plus n6cessaire.
Le gouvernement haitien avait cr66 le poste de ministry
charge des N6gociations avec 1' Opposition en mars
dernier, alors que les deux camps se battaient depuis deux


Irak: les Eta
WASHINGTON, 22 Septembre Les Etats-Unis
affirment se tenir prets A attaquer I'Irak qui refuse toute
nouvelle resolution des Nations unics sur son d6sarmemcnt,
r6clam6p par Washington au Conseil de s6curit6 de I'ONU.
Le president amn6ricain George W. Bush "a
maintenant en main les options" militaires envisagees par le
Pentagone pour attaquer 1'Irak, a d6clar le porte-parole de
la Maison Blanche, Ari Fleischer, dans un entretien au
quotidien New York Times.
Le g6ndral Tommy Franks, commandant des forces
amn6ricatines dans it Golfe, a poutr sa part conlinrmc saniuedi au
Koweit que celles-ci clientt "prtes" ''1 irme 6veuimelle oilen-l
iut ndoom nn1l'lcakItout~in mllmi llpll It Lpri(idvnt
Buslt n';nvilt paS na'1te pit n d ii" IIi .li'iii.'. ])ll'<
a airie lout (c qt.'o. i nrlo u tIaemwndtrk d fi rIiie ( t) ,'1,1
sumlilies pf( p ri t('11 ett till' PildlrC llt' tli(ple ( tul-!le o l ivit onl
fiction", --ilI dfi&(Ioi h dwr i n lintm o l iwt ll 14 Ic C0 f I'U
lourndedlo ni' a I ii t dI iii l ( ii d 1 4 l, l 141 Izlr i lsihit I[ linpntir ti
elln pri m eini tt il pluf '' t If mr P(ilti-fi
1( miniistre I.lm I) d la it o np, t (i elw kh :th r


annees. Bazin avait dit au moment de sa nomination qu'il
ne resterait pas A ce poste plus de sept mois.
Le President Aristide a requ vendredi la lettre de
admission de Marc Bazin, selon le secritaire d'Etat a la
Conununication Mario Dupuy, qui n'a pu dire si Bazin
serait replace, ni si la d6mission a 6t6 accepted.
Les politicians de l'opposition out traits la d6mission de
Marc Bazin commne un 6v6inement sans importance.
D'apres Le Nouvelliste, Marc Bazin n'6carte pas de
revenir A la politique active et se prepare a r6veiller son
parti politique, le MIDII.
Dans sa lettre de dimission, 1'ex-ministre 6crit: "Je
remercie le President de la R6publique de la confiance
qu'il inm'a tdmoign6e et du tres bon climate de cooperation
don't j'ai b6nfficid aupres du gouvemrnement, des cadres et
des membres du parti Lavalas...
"Je remercie 6galement les personnalites politiques de
1' opposition et de la soci6t6 civil qui m' ont faith bon
accueil et soutenu dans mon action."
Selon le demissionnaire, "la Resolution 822 a faith
franchir A la crise une tape important (...); le chemin
qui rest A parcourir pour aboutir a un denouement final
est disonnais bien trac6 et reside dans la scule mise en


oeuvre des engagements que le gouvernement a souscrits
aupres de l'OEA."

KOZEPEP change de nom et de
coordonnateur mais affirme vouloir continue la
lutte en faveur des paysans
Les dirigeants du <>p (
KOZEPEP) out d6cid6 mercredi de changer le nom de
cette organisation paysanne tout en conservant Ic sigle.
Au course d'une conference de press, les membres du
nouveau comit6 61u pour une periode de 2 ans A la tete de
1'organisation, out indiqu6 que KOZEPEP signifie
desonnais Entcgrasyon ak Pwogre.
Cette decision prise, out-il dit lors d'une ruimion en
assemble genrale A Port-au Prince, a Wte justitie par
1' absence du pays du coordonmateur et du secretaire
g6ndral de l'organisation, Charles Suffrard et Louis
Joseph Evens.

Information de bon matin...
C'est Melodie Matin 103.3 FM
Port-au-Prince 7 9:30 AM


ts-Unis sont prets a 'attaque
Moubarak al-Sabah, a cependant affirm que l'emirat refusait annonyait son acceptation sans conditions du retour des ex-
de servir de base A une attaque am6ricaine contre 1'Irak sans perts en d6sarmement de l'ONU, absents du pays depuis pris
un mandate de l'ONU, dans une declaration publi6e dimanche de quatre ans. Le secr6taire am6ricain A la D6fense, Donald
par le quotidien Al-Watan. Selon le New York Times, citant Rumsfeld, s'est d6clar6 nullement surprise par ectte position
des sources du Pentagone,janvier ci f6vrier seraient les mois de 1'Irak. "Je ne sais meme pas si j'ai une reaction, mais
les plus favorables a une attaque. Toute attaque commencerait certainement on ne peut pas en etre surprise a-t-il dit avec
par une champagne de bombardment avec des apparcils B-2 ironic a la chain dc t l6vision CNN.
pour d6truire la chain de commandement et les defenses anti- Washington continue de r6clamcr une nouvelle
ariennes de I'truk. resolution du Conscil de s&curite prIevoynt uin recours I la
Lehi hpit P incipal de ces raids scrait d cCoup(i|elscotn- lotCe centre Bagdad si 1'Irak tine respectait pas ses engage-
unitlnicartitns iiaiatin de I 1iddad poii isolei Sadilain I litswcin nients. 11 a coimmnnnci tlavaiiller avec I .ondres stur un piojet
iics ItIIUpessIII Iv telfiatin l a.';tit ai'?e |paiN) iirSHI ,it .Iti sOl ivecc de t\lte prvovanlt itlne action militaire si liagdad n accepted
iell /dIints ld uituli. ti e solidc is .t |i'rilt I II Kowcit t pett it- dei s '"sans condition, sains retaid et sans ianoeuvres .
( il'e l'ltie ptys di lIt U tiit n s0lotin IC eliCI de li di)llimatie hbritanniILue .lack Straw. M\IIs
MN Ilis' iik A ivttilt nttnitd 'il "niv t.irtei. p.ts.ixvcc laI inisitichtilainniliueiiu alnIveloppement international 'luate
it iCt na uvili i<--oii ilutin t'ii .ti 'le p.is uilot i "I c 'i 1 i qu1 i 1 dte Sholt t avci nii dimiaanche que la communaute6 international
rcnven'eiver iIi we nitte vr9ctif di' I'Nt Kilt Atniti"poir 1ne pouv.nt aIs l Miea r "tine AIOutre giCerre du Golle' qui fernit
4i Itw rn|tini i en Oitrittcrntl con Stpolt |p)tole uinei noiivel lc lots soul irr Ie people irakicn. Sa didaratioin
e itr i 1 4i IIt-l le iftite riitdrl1 p|I IO' chwlf dIe i d(iplot>;tie iitev rivint avant Ie ddmht exceptionnel du parlement
tikti' htj 'ii .,A NI.; Armti|-n ct ilis lri>UIic Huiigdad ittnl hltntique sur Ia crises iln Irak qui devait avoir lieu mardi.


S Page 20


d
e
s,

fi
R
ri
fi

a
1'
c

a
v

c
a
fi
d

r


I


d FIZUKAZ ut id 1%UNNWI N dIllUJUMIL)ILL Ult IILICU




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs