Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00120
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 17, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00120
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text


RECEIVFP


Haiti en Marche edition du 17 au 23 Juillet 2002 Vol. XVI No. 24


SAINT-DOMINGUE, 14Juillet
- Mort d'un "caudillo" tropical. L'ancien
president Joaquin Balaguer, qui avait
gouvern6 la R6pu-
blique dominicaine
pendant 22 des 36
dernieres annaes et .
continuait de tirer les
ficelles de la vie .
politique, est mort
dimanchc a l''ge de 95
ans.
11 est d6ccd6 A
4h30 a la clinique (
Abreu de Saint-
Dominguc, oil il 6tait
hospitalis6 depuis le 4
juillet pour un ulcere
h6minorragique, a
precis6 Rafael Bello
Andino, son plus
proche collaborateur et
vice-pr6sident de son
part, le Parti r6formiste
s ocial-chr tien
(PRSC).
Sept. ansapres .
son retrait, I'influence <
du docteur Balaguer sur
la vie de cc uiys pauvre 'I
des Caraibes, qui
partageavecHaitil'ile
d'Hispaniola, restait
considerable.
"Jusqu'au dernier moment, il
a Wtd pour le pays source d'harmonie


politique et de stability", a d6clar6 Bello
Andino. "Les deux demrniers presidents lui
rendaient constamment visit pour lui de-
^ -gj v; 0,
?K, N
A& ,-a


mander conseil".
Celui qui fut 1'un des derniers
homes forts d'Am6rique latine, demrnier


Joaquin Balaguer en mai 1994 au course de sa promenade quotidienne
dans un parc de Santo Domingo escort de geniraux de I'armie et d'autres gardes du


avatar du caudillisme tropical, n'en
avait pourtantpas le physique: minuscule
(il mesurait moins d'1,50m), discret,
calme, doux, imper-
turbable, le regard
timide derribre d'6-
normes lunettes, il
avait commence son
interminable carrire
politique ans l'ombre
d'un dictateur san-
guinaire, son mentor
Rafael Trujillo, qui
gouvetna par la terreur
de 1930 A son
assassinate en mai
1961.
Joaquin An-
tonio Balaguer
Ricardo, nd l 1er
septembre 1906 A
Navarette (province de
Santiago, nord-Ouest),
S dipl6m6 de droit,
6tudiant A la Sorbonne
AParis, 6tait 6galement
po6te et 6crivain: il
publia le premier de
ses 20olivres A l'Age de
14 ans et se rendit
c6l6bre par son art
oratoire et ses
nombreux discours.
Balaguer

(voir Mort Balaguer / 11)


OBJECTIF: NOUVELLES ELECTIONS


L' opposition bouge

ANALYSE t t d
PORT-AU- a con Lre cw~ur la gitimit6 dela
P ORITSEAU- 1 2Ol C (E eA pr6sidence de Jean-
PRINCE, 12 Juillet BertrandAristide,reeluen
Apres avoir contest les elections de mai jeudi au m6diateur de 1l'Organisation des novembre 2000 pour un nouveau mandate
2000, la Convergence doit se r6soudre Etats Am6ricains, Luigi Einaudi, indiquant de 5 ans ; la nucessit de nouvelles
maintenant halleraux elections contre ses la possibility de reconnaitre (6 sacrilege!) (voir Objectif Elections / 4)


voeux. Apres
avoir fait de la
contestation des
elections s; seule
p o 1 i t i q u e ,
Convergence doit
batir maintenant
sa politique en
function des
prochaines
elections in6vi-
tables.
Evidemment
un toumant aussi
radical n'est pas
ais6 a prendre,
d'oti les d6cla-
rations ;Ii.:-.-
santes des leaders
de la coalition de
opposition.
Mais sinmpic
6cran de fuindee
pendant qu'ils
devaient mettre
au point une
contre-propo-
sition envoyee


Editorial "Le people dans la tourmente"
r. i


ACTUALITE
Depart du PresidentAristide
pour Taiwan p.2
POLITIQUE
Clarification de la position
de la Convergence p.3
SYNDICALISME
Haiti: Du sang dans les
plantations p.14
DROITS HUMAINS
Pour Amnesty, 1'arrestation
d'Amiot Metayer est un pas
positif p.16
INTERNATIONAL
Tentative d'assassinat contre
le President Chirac p.17


SHaiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere
Bois Verna
T61l: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 9143587559
Boston 508 941 6897
Montreal 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
email: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress /#ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montrual, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
JUne publication Elsie and Marcus Inc)


~


' >


/- \


-
..~~p~.,7








EN BREF I


I I A-"-- .a___- I


INSERTION DEMANDED


In Memoriam F. B. Jr.


Dix mois apres

Questionnements et doute

persistent encore ...


par KARLA

Voici quelques extraits des rapport
et procks-verbal r6dig6s relatifs h
l'homicide de F. B. Jr. un lundi 17
septembre 2001 en son domicile, aux en-
virons de 8h45 a.m. Ceux-ci ont 6t6 r6dig6s
le 20 septembre 2001 et adress6s aun
Commissaire du Gouvernement pres le
Tribual de Premiere Instance de Port-au-
Prince.
La Police, avis6e de ce drame,
dOpeche l'un de ses inspecteurs qui se rend
sur les lieux avec une 6quipe du Bureau de
la Police Scientifique et Technique. Ell y
trouve des policies du Commissariat de la
zone et quelques membres de la famille.

L'Inspecteur et son 6quipe
constatent que "le corps de F.B. Jr. est
allong6, dos au sol, avec une arme sur le
pubis. L'arme est un pistolet magnum 357
de lamarque Desert Eagle de sdrie #34870.
Elle a aussi constat6 une douille A 2 metres
du corps...".
L'6pouse de la victim, qui se
trouvait au travail et avait 6tt avis6e par le
garden H.C. arriva sur les lieux, constata
le corps de son maria, elle a Wte sur sa table
de chevet oi elle a trouv6 deux lettres.
(D'autres membres de la famille avaient
auparavant fait vainement une telle recher-
che). L'6quipe de la Police procede A
l'interro'ation de l'6pouse et du personnel,
et 1'6quipe declare: "Nous 6tions fort
surprise que personnel du personnel qui 6tait
present lors des faits n'a entendu de coup
de feu, ils s'occupaient de leurs teaches
habituelles...".
Le rapport pursuit en disant que


Recenser la
Port-au-Prince, mercredi 10
juillet 2002 (HPN) Le Premier
Ministre haitien Yvon Neptune et des
membres de son gouvernement ont
officiellement lanc6 mercredi A Port-au-
Prince le project de recensement de la
population haltienne. II s'agit du quatrieme
recensement g6ndral de la population et de
l'habitat. Une nouvelle priority qui a pour
6ch6ance 2004.
Actuellement, la population
r6sidente haitienne (vivant dans le pays)
est 6valu&e, 8 millions depersonnes. Selon
des experts, si 1'on compete les Haitiens
vivant en dehors du pays, la majority se
trouvent en Am6rique du Nord (USA,
Canada) et en R6publique Dominicaine, la
population gdn6rale avoisine les 10-11
millions.
Lors du lancement, mercredi, des
travaux, au Ritz Kinam 2, le Premier
Ministre, M. Yvon Neptune, a fait savoir
que le gouvemrnement s'6tait donn6 pour
priority et pour devoir d'identifier la
population haidenne pour mieux aboutir A
L'anne 2004. Selon le Premier Ministre,
il est imp6rati f de remplacerles estimations


"malgr6 les lettres et les declarations de
l'6pouse nous avons des interrogations, la
scene du crime n'exprime pas totalement
le suicide invoqu6" par les personnel
interrog6es.
a) Pas de poudre sur la main de
la victim: ce qui n'est pas chose normal
quand une personnel vient de tirer une arme
A feu;
b) Pas de poudre ni de brulure A
l'orifice d'entr6e du projectile : ce qui
laisse croire que la personnel qui a tir6 ne
tenait pas le pistolet centre une parties du
corps de la victim.
c) L'orifice d'entr6e se situait aun
niveau du cou au-dessous de 1'oreille
droite : ce qui n'est pas evident dans le
cas de suicide, parce que le suicidaire vise
toujours sa tate, du cot6 des tempes ou sa
bouche.
d) Le pistolet se trouvait sur le
pubis, entire les jambes, les bras parallles
au corps : ce qui n'est pas evident pour
une arme de ce calibre.
Tant de faits troublants jusqu'ici
demeur6s sans r6ponse. La famille
effondr6e, atterrde par ce drame inique,
esp6rait quand meme que la justice ferait
son course et que des 6claircissements lui
seraient foumrnis un jour. Depuis dix mois,
elle attend patiemment, mais vainement,
semble-t-il.
Entre-temps, 1'6pouse, commune
en biens, qui se disait menace de
licenciement, a gard6 son emploi et a su
n6gocier son depart de cette grande insti-
tution bancaire. Et un lundi 22 avril, sans
signal aucun, sans rendre compete aux
enfants mineurs du d6funt du statut des
biens de la communaut6, elle s'est envol6e
vers d'autres cieux...


population
d6suetes par de nouvelles donn6es en
function de l'6volution de la population."
Ainsi, nous pourrons mieux planifier 2004
et 1'ann6e du bicentenaire de notre
ind6pendance sera la nouvelle ann6e de
base pour tous nos comptes ou fichiers
nationaux ", a-t-il dit.
Pour le Premier Ministre
Neptune, le recensement de la population
haitienne devrait se faire tous les dix ans.
Malheureusement, selon lui, les troubles
de toute nature enregistr6s dans le pays anu
course des anndes passes, ont constitu6un
handicap s6rieux au bon deroulement des
projects et provisions de l'6tat. M. Neptune
pense que le travail ne sera pas facile A
cause de la distance et des difficulties pour
atteindre les zones les plus reculees du
pays, mais il est 6galement confiant quant
aux r6alisations de l'Institut Haitien de
Statistique et d'Informatique (IHSI) en
1950, 1971 et 1982, dates auxquelles des
recensements ont 0t6 effectu6s. En effet,
ce recensement g6n6ral aurait pu Wtre le
cinquieme de notre histoire, si la d6cennie
1991-2001 n'avaitpas Wt marquee par des
(voir Recensement / 12)


vifait en Marche
est en vente b (a Station TD(ACO
4 e St Louis Rol 4e France
Port-au-Prince
ft c'est ouvert 2.4l sur 2l4


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


Depart du President Aristide pour Taiwan
Le President Aristide a laiss6 la capital haitienne le dimanche 14 Juillet, en direction de
Taiwan pour une visit officielle qui durera une semaine.
Le President voyage en compagnie d'une important dl6gation d'hommes d'affaires
hailtiens et r6pond A une invitation du gouvemrnement de Taiwan.

Assassinat de Madame Lemoine, nee Duncan
Madame Lemoine, professeur depuis de nombreuses anndes A l'Ecole Ste Rose de
Lima a Wt6 assassinde dans la nuit du 10 au 11 Juillet dans sa residence au Bois Verna.
Madame Lemoine, une septuag6naire, serait morte 6touff6e par le baillon que des
"zenglendos" (gangsters) qui se seraient introduits chez elle, lui auraient mis pour
1'emp8cher de crier.
Ce crime affreux laisse dans un total d6sarroi la famille de la d6funte, particulierement
Madame Paule Duncan, sa soeur, ainsi que 1'Institution Ste Rose de Lima et les
nombreuses 616ves que Madame Lemoine a contribu6 A former.

Assassinat de Anthony Emmanuel, un fonctionnaire
du Conseil Electoral
Le responsible de logistique au Conseil Electoral Provisoire, Anthony Emmanuel, a tW
assassin samedi a Delmas.
D'apres les premieres indications, il s'agirait d'un crime crapuleux pour s'emparer
d'une some d'argent que les assailants pensaient trouver sur la victim.

Le Secr6taire G6neral adjoint de l'OEA rentre
les mains vides
Le Secrdtaire Gen6ral de l'OEA, Mr Luigi Einaudi, a quitt6 Port-au-Prince les mains
vides, le mercredi 10 Juillet, apres une mission de cinqjours pour tenter de favoriser la
reprise des n6gociations entire Fanmi Lavalas et la Convergence D6mocratique.
Avant de partir, Luigi Einaudi a confirmed que "le gouvemrnement haitien assume ses
responsabilit6s". Fanmi Lavalas aurait remis au secr6taire g6n6ral adjoint de l'OEA un
document destine a compl6ter les points de l'accord initial. La Convergence
D6mocratique, de son cote, aurait remis une contre-proposition vendredi A la
representation locale de 1'OEA.
Les divers commentaires de Mr Einaudi laisseraient sous entendre que la communaut6
international pourrait finir pas passer par-dessus opposition, si cette derniere ne se
montrait pas plus cooperative pour faire avancer les n6gociations.

Le document remis par Fanmi Lavalas
Ce document traiterait de quatre nouveaux points important pour la signature d'un
accord, c'est-h-dire la date precise des elections 16gislatives, 1'explication des mandates,
le probleme de la confiance entire les parties et, aussi, des conditions de s6curit6
permettant une competition politique gale pour tous.
"Il est clair qu'un document qui n'6voquerait pas ces problemes ne servirait A rien" a
d6clar6 Luigi Einaudi.

Le President Aristide confirm la signature d'un premier
protocole d'accord entire les avocats de leaders de la Con-
vergence et le Ministre de la Justice
Cet accord concern les modalit6s des reparations don't doivent b6n6ficier les victims
des 6v6nements du 17 d6cembre 2001 et aurait 6t6 sign le mardi 9 juillet entire le
Ministre de la Justice et des avocats repr6sentant des leaders de la Convergence
D6mocratique. Le Pr6sident de la R6publique a qualifi6 la signature de ce protocole
d'accord de pas extremement positif qui, a-t-il dit, ne laisse plum de place au pr6texte
souvent brandi pour bloquer les n6gociations.

Pour un nouveau recensement de la population
Le Premier ministry haitien Yvon Neptune a lanc6 officiellement le mercredi 10 juillet
le project de recensement de la population haltienne. n s'agit du quatribme recensement
g6ndral de la population et de l'habitat.
Actuellement la population haitienne vivant dans le pays est 6valude A 8 millions de
personnel. Selon des experts, si l'on compete les Haritiens vivant en dehors du pays, la
majority se trouve en Am6rique du Nord ( USA, Canada) et en R6publique
Dominicaine. La population g6ndrale en comptant ceux qui vivent hors du pays,
avoisinerait les 10 A 11 millions d'Haitiens.
Ce nouveau recensement a pour objectif de remplacer les estimations d6subtes par de
nouvelles donnees en function de 1'6volution de la population. "Ainsi nous pourrons
mieux planifier 2004 et 1'ann6e du bicentenaire de notre ind6pendance sera la nouvelle
anne de base pour tous nos comptes on fichiers nationaux" a d6clar6 le Premier
ministry Yvon Neptune.
Le dernier recensement general de la population remote a 1982.

Haiti devient membre a part entire de la CARICOM
Haiti a 6t6 admise comme 15 eme membre de la Communaute caralbe, devenant ainsi la
nation la plus peupl6e mais aussi la plus pauvre du bloc caraib6en. L'acceptation d'Haiti
peut amener des opportunities pour les manufactures r6gionales, cependant quelques
critiques se demandent quel genre de business peut-on faire avec un pays don't le revenue
per capital n'atteint pas $ 400,00 par an. La Barbade et les Bahamas ont un revenue
annuel par habitant de $ 10.000 dollars. Tous les 14 autres membres de la CARICOM,
mis ensemble, repr6sentent une population de 6.5 millions d'habitants.
Le Pr6sdient Jean-Bertrand Aristide se trouvait en Guyane pour 1'entr6e officielle
d'Haiti comme membre de la Caricom. Le president guyanais Jagdeo Bharrat de son
cote, viitera Haiti A la fin de l'anni6e pour souhaiter la bienvenue A notre pays dans le
bloc et expliquer les avantages de admission d'Haiti dans la CARICOM.
Les 13 presidents et chefs de gouvernement qui assistaient au sommet de Georgetown
ont demand A la Banque Mondiale d'accorder 100 millions de dollars A la Caricom
pour aider A finance une Cour sp6ciale de Justice qui remplacerait le Conseil britanique
de Justice.

Incendie A la douane des Gonaives
L'incendie aurait ete provoqud par des partisans de "Cubain", Amiot Metayer, arretd
pour sa participation aux evenements du 17 decembre au course desquels plusieurs
(voirEnbref/18)


Page 2


I EN PLUS !I


SOCIETY







I L'ACTUALITE EN MARCH I


Clarification de la position

de la Convergence Democratique

PRESENTATION DE PAUL DENIS
Tout d'abord essayons de tordre Hiflso) D6mocratique, qui ne l'avons pourtant
, TT A A -.(Exclusivite de HaitiBoston ) -. .
lecouAunprijug6. Unpr6jug6qui voudrait pas vot6, nous lui avons donn6 notre
quelaConvergence D6mocratiquenesouhaitepas n6gocier. adhesion et il n'y a pas de raison qu'on la lui retire.
Nous disons tres fortement: Oui aux n6gociations! 11 est aussi entendu que:
Pourquoi? Pour plusieurs bonnes raisons. Pour 8tre court et Nous n'accepterons aucun march sur la ques-
clair disons que: nous n' avons pas d' autre choix. tion des reparations.
N6gocier quoi? Nous avons droit A des reparations pour les
Un compromise sur la base d'un accord politique dommages subis du fait d'un complot des plus hautes
Quel Accord? autorit6s de l'Etat contre la s6curit6 des citoyens.
Accord qui prend en compete le context apparu M. 1'Ambassadeur, M. le Premier Ministre, nous
apres les 6venements du 17 d6cembre, les resolutions 806, voulons, pour notre pays, chercher et trouver un
1841 de 1' OEA et le recent rapport de la Commission compromise acceptable avecAristide. II afait ce que nous
d'Enquete Ind6pendante. savons tous le 17 d6cembre. In est aussi capable de faire
Accord qui garantit un environnement comp6dtitif broiler nos locaux et nos maisons qui ont 6chapp6 h sa
pour les prochaines elections. pyromanie. Notre N6ron pourrameme nous faire broiler,
Accord qui jette les bases permettant d' orienter le mais nous ne lui permettrons pas de mettre le feu au
pays dans la voie de la construction de la democratic. manteau de notre dignity.
Ceci dit, il y a quand m8me lieu de faire quelques M. 1'Ambassadeur, M. le Premier Ministre, nous
clarifications: tenons A de justes et promptes reparations mais pas au
I est entendu: prix de 1'humiliation. Nous n'irons pas 4 Canossa.
que nous ne signerons pas n'importe quel accord Si pres de 7 mois apres le 17 decembre et 6
que notre retour a la table des n6gociations ne mois apres la resolution 806, Jean-Bertrand Aristide se
pourra se faire en mettant de ct6 les recommendations de refuse A mettre 1' action publique en movement contre
la Resolution 806 du Conseil Permanent des bandits identifies au moment de leur participation
A cette table et ailleurs, on a eu h nous dire que aux actions criminelles et s'obstine A ne pas d&dommager
nous ne devons pas poser des conditions pour reprendre les les victims, on est en droit de se demander s'il y a encore
n6gociations. quelque chose qu' on peut faire avec un homme pareil
Apres le 17 decembre, la Convergence a dit que: M. 1'Ambassadeur, M. le Premier Ministre, vous
"Aristide a mis fin au processus de n6gociations". L' OEA vous demandez sans doute qu'est ce que, enfin, nous allons
de son c8t6 a pens6: qu'il n'existait plus de conditions pour repondre a votre proposition pour un accord initial?
la reprise des n6gociations, qu'il revenait au gouvemrnement Nous pouvons vous assurer quenous y travaillons.
de facto de crier un climate de s6curit6 propice A la reprise Samedi d6jA, nous avons pens6 avoir cern6 tous les 616lments
des n6gociations et a formula a cet effet un certain nombre de notre r6ponse. Les changes que nous avons eus avec
de recommendations que nous connaissons tous. l'Ambassadeur Einaudi ont attire notre attention surun cer-
Donc, lorsque nous demandons 1' application de la tain nombre de lacunes que nous entendons combler. Une
resolution 806, nous n' avons fait que reprendre les condi- reponse, une contre-proposition, tenant compete du nouveau
tions queleConseil Permanent del'OEA alui-memepos6es. context n6 des ev6nements du 17 decembre, des resolutions
Si aujourd'hui on decide de mettre la 806 A la 806 et .1841 de 1'OEA, du rapport de la Commission
poubelle il faudra, nous pensions, voter une resolution pour d'Enquete Independante vous sera soumise dans un d6lai
ce faire. En attendant, nous de la Convergence ne depassant pas vendredi de cette semaine.


SOMM
L'EVENEMENT SOMM
D6ces de l'ex-pr6sident Joaquin Balaguer p.1


Page 3


AIRE


ANALYSE
L'opposition bouge A contre coeur p.1
POLITIQUE
Clarification de la position de Convergence p.3
Amnesty consider come un pas positif 1'arrestation
de Amiot M6tayer p.16
Selon Einaudi, il faut "une nouvelle formule" p.5
En marge du Projet d'accord initial (3) p.8
Editorial : Le people dans la tourmente p.7
ECONOMIC
Un tourism local 6ducatif p.12
Une compagnie d'appels internationaux A tarifs
avantageux p.17
SOCIETY
Recenser la population p.2
DROITS HUMANS
Du sang dans les plantations p.14
Amnesty d6nonce tortures inflig6es A un militant p.16
JUSTICE
Dossier Jean Dominique: les interrogatoires reprendrontp.20
Caricom: vers lamise en place de la Cour Caraibdenne p.20
CONTE
Les trois filtres de Socrate p. 11


M. I'Ambassadeur, M. le Premier Ministre, un
general sovi6tique charge, durant la second guerre
mondiale, de defendre Stalingrad et don't les homes ont
6t6 decim6s s'est pr6sent6 devant Staline pour lui dire:
G6neral en chef, mes hommes sont morts mais ils n'ont pas
recul6 d' un pouce. Lorsqu'on aura a raconter les p6rip6ties
de cette longue 6preuve, de ce long combat contre
l'inacceptable, on dira certes que la Convergence a toujours
eu des positions fermes, empreintes de sa determination A
combattre pour 1'instauration dans ce pays d'un Etat de
Droit. On ne pourra cependant pas dire qu'elle n'a jamais
boug6 de ses positions. La Convergence a depuis le debut
de ce processus fait montre de souplesse, de flexibility sans
jamais perdre de vue son objectif: la construction d'un Etat
de Droit dans ce pays.
Enfin Monsieur I' Ambassadeur, Monsieur le Pre-
(voir Convergence / 5)


kh I OM,-- *



riibankhaiti.com


Deuxieme


Revo ution
du system Lancaire:
"UNIBANKONLINE"
Le 19juillet 1993, la UNIBANKd6denchait ia
"Premiere Rvolution" avec son r6seau de
succursales redl6es Online, Real-Tnime.


Bienvenueala Premie
Succursale
Virtuelle
de Banque en Haiti

SDecouvnez lesgvawtagesdenos
services a omicile
> OuvrezvosComptesadistance.
0 Consultezvos balances au jour e jour.
> Effectuez vos ransacons courantes en gne
p RenflouezvosComptes A partirde f6tranger.
> RecerzetutilisezosFonds o que vous soyez.


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24






Page 4


I UNE ANALYSE I


OBJECTIF


L'oppositi
(ObjectifElections ... suite de la 1ere page)
elections pour comblerlaprochaine vacance parlementaire
mais sans s'engager sur aucune date, et l'obligation pour le
pouvoir Lavalas de satisfaire aux dispositions de la
resolution 806 de l'OEA measuress centre l'impunit6,
d6sarmement et s6curit6) et de verser des reparations aux
leaders de 1l'opposition don't les sieges de parties et les


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


: NOUVELLES ELECTIONS

In bouge a contre coeur


d'instruction nommd cette semaine sur le dossier de
1'assassinat de Jean Dominique, Me Bernard Saint-Vil, en
replacement dujuge Claudy Gassant qui s'est dessaisi du
cas.
Premieres armes saisies dans le cadre de la
champagne de d6sarmement...
Et, coup de theatre, un premier pas est fait entire le


responsabilites "...
Ce qui permet A Einaudi de pouvoir affirmer:
"le gouvemrnement assume ses responsabilit6s."


0~


.~. \~


'




Partisans du regime Lavalas dans les rues de la capital le 17 decembre 2001 apres I'attaque
d'un commando centre le palais national
residences ont Wt incendi6s lors des &v6nements du 17 gouvemrnement, et les avocats des leaders de I'opposition
d6cembre 2001 quandun commando arm6 ainvesti le palais victims des violence du 17 d6cembre dans la recherche
national provoquant la colkre des partisans du regime en d'un accord pour d6dommager ces demrniers en vertu des
place. conclusions de la commission d'enquate de l'OEA.


Le gouvernement promet la reactivation des cas
de meurtres A caractere politique, don't un nouveau juge


Etiquette Unisexv

BARBER / BEAUTY SALON

305 940 9070 Children welcome
15456 West Dixie Highway Ste N & 0 Miami, Flonrida 33162


sice19 6


r-----------------
$ 10% Designer Cup
First time customer only Reg. 12.501
FREE Condioning Treatment
L with this coupon


"Le gouvernement assume ses


AKE Discoun

Beauty

ETIENNE MA
Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHOIN
NORTH MIAMI, FL33161 email:


Les midiateurs Einaudi et Julian Hunte
photo Yonel Louis/HenM
L'assistant secr6taire g6n6ral de l'OEA est
remont6 a Washington avec en poche un document du
pouvoir Lavalas sur la conclusion d'un accord politique
mais qui advance aussi un calendrier pour la rdalisation
d'6lections anticipees dans le pays.
Vendredi la Convergence D6mocratique devait
envoyer ses propres observations aux officials de
l'organisation h6misph6rique.
Soudain le probl6me devient plus technique que
politique...
En effet, l'dchdance 6lectorale approche. Le
ministry des Affaires
6trangeres, Joseph Philippe
t, Antonio, a rappelM qu'A la fin
de l'ann6e il y aura un vide au
Supply niveauduparlement,enraison
de la d6mission de 7 s6nateurs
de la R6publique (6 Fanmi
THURIN Lavalas et 1 ind6pendant) et la
decision de l'ensemble des
d6put6s de r6duire leur mandate
constitutionnel.
iE: 305-899-9112 *s elon le ministry
akeplus@bellsouth.net (voir Objectif
Elect(voir Objectifns /5)
Elections / 5)


- Niou


18 x 18 & 16x 16
CUramiques espagnoles et italiennes
Grand choix a votre disposition
.79 pied carr6e


GC t.AT X J XT
Cdramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
A --- - -


C6ramiques & Marbre


Tres grande salle d'exposition
Depot Salle d'Inventaire


Accessoires
Ceramiques
Marbre pour Salle de bain


A


AJc/r c c cL 1. ur-cL
12x 12
Ceramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carries
I^ 1. ~A ~T'T J I UT
Ceramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s


Appouoz cc coupo op n
Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



Meilleurs prix de la place

; Venez done voir vous-meme .....

3306 N.W. 79eme Avenue, Miami, Florida TOl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673 : ...


I


II








DE L'ACTUALITE


Un nouveau facteur


(ObjectifElections ... suite de la page 4)
Antonio, il sera important d'organiser de nouvelles elections
A la fin de cette annie ou au d6but de 2003 pour permettre
aux institutions de continue A fonctionner.

A la veille meme du bicentenaire de
2004 ...
Second retournement, Convergence n'a pas
d'objection sur le principle de nouvelles elections, seulement
que le delai lui parait insuffisant...
Selon Paul Denis, 1'organisation d'61ections
honnates et cr6dibles n'est pas possible en quelques mois
compete tenu, dit-il, des mises en place A faire dans le cadre
d'un processus electoral... I insisted qu'il faudrait au moins
12 mois, ce qui nous amene bien entendu A la veille meme
de la commemoration du bicentenaire de 2004 ! !
D'autre part, dit-il, 1'opposition n'est pas prete A
participer A aucune election sans la signature d'un accord
politique.
Or ce qui se passe c'est que plus le temps passe,
plus le temps a passe, plus ce ne sont plus les 61ections qui
sont d6pendantes d'un accord politique, que l'accord
politique qui devient tributaire de 1'6ch6ance 6lectorale...
Le correspondent de Associated Press en Haiti
relive en effet dans son dernier bulletin qu'en cas de vide
institutionnel dui Al'absence d'l61ections Alafin de l'actuelle
16gislature, le president Aristide sera habilit6 A diriger le
pays par d6crets.
Or personnel ne veut de cela... Ni apparemment le
principal int6ress6.

La solution idale !..
Pour commencer 1'international, et d'abord
Administration amdricaine ... Tout qa aurait 6t6 fait pour
arriver lA meme oi l'on ne voulait pas : Aristide ayant les
pleins pouvoirs...
D'autre part, il est probable aussi que Washington
ne vent pas voir ledit parlement "contest&" aller jusqu'au
bout de son mandate constitutionnel quitee a engranger au
passage les dispositions "positives" qu'il aura votes, telles
la ratification d'un accord centre le traffic de drogue et de
diff6rentes conventions d'ordre 6conomique etc).
Par consequent, la reduction de deux ans du
mandate des parlementaires du 21 mai 2000 est, dans les
conditions actuelles, la solution id6ale...
Pour Fanmi Lavalas, les conditions sont certes
moins id6ales. C'est la premiere fois que le parti d'Aristide
risque d'avoir aussi peu d'influence sur la machine
6lectorale ... La formule de composition du nouveau conseil
electoral provisoire (CEP) fait, en effet, la part belle A des
secteurs qui ne sont de toute evidence pas en amour avec


Page 5


I' chance electoral


Fanmi Lavalas et son chef. A part le repr6sentant de Fanmi
Lavalas, meme celui du Judiciaire n'est pas
automatiquement gagn6 Ala cause du parti aupouvoir. Alors
que la Convergence, dans le cadre d'une strat6gie global
probablement monitor6e par international, n'ajamais 6t6
prive localement du support aussi bien des 6glises que des
organizations de droits humans et du secteur priv6, tous
devant participer A la composition du nouveau conseil
electoral.

"Faisons route ensemble"...
Toutefois, Lavalas trouve en change la
reconnaissance par opposition de la 16gitimit6 de la
pr6sidence Aristide. Le document envoy par la
Convergence au siege de 1'OEA A Washington devrait
inclure cette disposition, d'apres des fuites A Port-au-Prince.
En tout 6tat de cause, Lavalas pr6fere courir ce
risque que de retourner A la case depart, c'est-A-dire des
elections contest6es A la fois sur le plan national et
international et un pouvoir handicap A la fois dans sa
16gitimit6 et dans son fonctionnement...
Etpuis, au bout del'epreuve, il y apres d'un demi
milliard de dollars d'assistanceinternationale gel6e A cause
de la crise.
D'oA les appeals r6p6t6s du president Aristide et de
ses porte-parole A opposition pour "faire route ensemble."

Une approche qui peut sembler parfois
plus divergente que convergente ...
Quant A la Convergence D6mocratique, son
attitude prete moins A de la confusion qu'A une certain
ambivalence. La coalition de l'opposition ne compete pas
moins d'une quinzaine de parties politiques, appartenant A
des horizons parfois plus diff6rents les uns des autres que
par rapport A leur ennemi commun Fanmi Lavalas.
D'oi une approche qui peut sembler parfois plus
divergente que convergente. Mais cela tant que le jeu des
differences r6ciproques, tant que cette sorte de kaleidoscope
pouvait servir aussi comme strat6gie pour continue A
diff6rer la recherche d'un compromise avec 1'ennemi
commun (peut-etre en espdrant qu'un 6v6nement
quelconque fera disparaitre ce dernier on qu'il tombera de
lui-mrme comme un fruit mir)...
Mais nous pensions que les nouveaux
d6veloppements de la situation sont de nature A convaincre
tous les dirigeants de la coalition g6n6ralement quelconques
qu'il ne sert A rien de continue A se tirer dans les pattes
(d'ailleurs fort souvent pour la galerie) et que la seule force
de la Convergence tient dans sa coh6sion...
II n'est un secret pour personnel que la


Convergence D6mocratique a 6t6 tenue sur les fonts
baptismaux par des milieux internationaux. On a voulu voir
la main de 1'Institut R6publicain International, mais le
support du PS frangais a 6t6 capital pour bloquer 1'aide de
l'Union Europdenne plus important en numeraire que celle
des Etats-Unis...

"Une nouvelle formule ..
Etant donn6 que la Convergence n'a pas encore
fait la preuve d'un veritable enracinement dans le pays, bref
que sapopularit6 n'apas encore Wt mesurable, nous pensions
qu'elle a plus quejamais besoin de l'international aussi bien
sur le plan financier (une assistance est pr6vue pour tous
les parties politiques qui se rendront aux elections)
qu'institutionnel. La grande campagnem6&diatique enfaveur
de la Convergence est A mettre aussi au credit de ses
supporters intemrnationaux.
Par consequent, la Convergence devrait 6couter
la voix de ses amis internationaux.
Aussi bien que opposition aura besoin de tous
ses amis pour traduire en votes la reputation recherche
pour elle au course de deux annies si l'onpeut dire de battage
publicitaire sur plusieurs continents, Fanmi Lavalas aura
aussi fort a faire pour repEcher ses partisans que trois anndes
impitoyables d'embargo sans le nom auront jet6 aux abois.
En plus des retomb6es des scandals de toutes sortes
(financiers, reglements de comptes, complots et meme
meurtres) qui ont 6maill6 le petit monde des 6lus de l'an
2000. Le president Aristide a done autant besoin de battre
le rappel de ses partisans au sein des masses que de refaire
1'image de son curie politique.
En laissant le pays mercredi (10 juillet), le
m6diateur Luigi Einaudi a dit aux reporters que l'approche
utilis6e jusqu'ici "n'avait pas produit les r6sultats
escompt6s" et que l'OEA devra trouver "une nouvelle
formule." II n'a pas donn6 plus de details ...
Einaudi rendra compete cette semaine de sa mission
au conseil permanent de I'OEA don't il tient son mandate
dans la crise haYtienne.
Nul doute que les deux parties haitiennes s'en
sortiront encore une fois presque a dgalit6, et que la these
des prochaines elections A quelques adaptations pres -
s'imposera sans rencontrer de resistance mais dans un
language peut-6tre plus affirmnatif de la part de l'international.
Est-ce la "nouvelle formule" annonc6e par Einaudi ? Un
language pour convaincre Convergence que le temps de
T'unilat6ralisme dontil ajusqu'Aprdsentbdnficid n'est plus
tout A fait d'actualit6...

Haiti en Marche, 13 Juillet 2002


HAITI-NEGOCIATIC

Position de Convergen
(suite de la page 3)
mier Ministre, nous sommes tous fatigues de ceti
ne finit pas, nous aurions aim4 en finir le plus vit
Puisque cela dure, la tentation de baisser les bras
tomber est grand chez plus d'un.
Force est de reconnaitre que, depuis l'ai
nous avons parcouru un long chemin. Un tres lon
De la contestation des r6sultats des elections
du 21 mai, nous sommes arrives A r6fl6chir et
A travailler pourjeter les fondements d'un Etat
de Droit. Cela a Wte possible grace h
l'accompagnement que 1'OEA nous fournit '
depuis le d6but de la crise. Apres avoir fait des
avanc6es de cette nature, il appartient A vous
et A nous de faire notre possible pour donner
un nouveau souffle au processus de
n6gociations.

Montana le 8/07/ 02


)NS Selon Einaudi, il faut une nouvelle
ce ** "Cette phase est 6puis6e dans le sens ouj'ai besoin
forimiule pour Ha ti de nouvelles instructions presentement, car la
qi pour C manihre d'aborder le problem n'a pas donn6 les
tepcibsequi Port-au-Prince, le 10 juillet (HPN) Le r6sultats escomptds ", a d6clar6 M. Einaudi A l'Aroport
e possible. m6diateur de l'Organisation des Etats Amnricains, Luigi International de Port-au-Prince.
de laisser Einaudi, aquitt6 Haiti mercredi Alarecherche denouvelles Il nous faut trouver de nouvelles formules, mais
S2000, instructions de la part de 1'assemblde g6n6rale de l'OEA, je reprdsente 34 pays. Ce sont eux qui doivent m'indiquer
ng ch2n0 aprs 1'dchec de sa 24e mission diplomatique. cette nouvelle formule ", a ajout6 le m6diateur. Luigi
g chen. Einaudi a mime exprim6 sa vive deception devant le refus
des protagonistes A signer un accord." Ce qui est si frustrant
** c'est qu'on a beaucoup fait et que l'on connait assez bien
aitiaH Co munity Service lesproblemesrdece pays. Malgr cela, on n'arrive pas A se
mettre d'accord ", a lanc6 le diplomate.
Hacos of Atlanta provides Social OTHERSEMIMCESPROVIDED LeNumdro Deux del'organisation h6misph6rique
Service to Haitians in Georgia and C"If*uISS8 ugw (voir Negociations / 8)


also pr
Media


ovides resources to the local a -mO
about the Haitian Culture.


Tel: (404) 377-6731
Hours OfServIce:
Moindytroui Friday
900am to 5:00 pm


HACOS Of Atlanta, Inc.
315 W. Ponoe de Laoon (suite. 10l7)
Deoatur GA 38003


Noter la nouvelle adresse E-MAIL
d'Haiti en Marche
enmarche@haitelonline.com


FICHE D'ABONNEiMENT A HAITI EN MARCH


NOM

ADRESSE

6 MOIS
ETATS-UNIS US $ 40.0C
'CANADA US$ 42.01
EUROPE US$ 70.00(
AMERIQUE LATINE US$ 70.00C


RENOUVUEMENT-


NOUVELABONNE
UNAN
US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


)
:)


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24





----







Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


OFFICE NATIONAL


g D'ASSURANCE VIELLESSE


(O.N.A)

o Champs de Mars; Port-au-Prince, Haiti
Tels: 223-16555 / 223-1645





NOTE POUR LA PRESS


L'OFFICE NATIONAL D'ASSURANCE VIELLESSE (ONA)
avise les d6biteurs hypothecaires don't les n6ms suivent de
bien vouloir se presenter, au service de recouvrement de
I'Institution, dans un delai ne depassant pas quinze
(15)jours, pour affaire les concernant, munis du dernier
bordereau acquitt6.

Quant aux debiteurs don't leurs noms ont 6t6 precddemment


publi6s, s'ils refusent de se presenter en vue de s'acquitter de

leurs redevances envers I'Office apres ce nouveau d6lai fixed,

la Direction Generale prendra les measures qui s'imposent

pour la sauvegarderdes intrits de I'Institution.


La Direction


SNOMS_____ PROMS ____
FLORENCE LAMBERT
JOCELYNE TOUSSAINT LAMOTHE
ROBERT LAROSE
RAYMOND LAURENT
MICHAE LLE SANON
GINETTE DUCASSE
SAPAR SECOURS
REGINALD ELIE
EMMANUEL FELIX
WESNER FtNELUS
SUZETTE FREYCINET
ME FRtDERIQUE
RONALD PAINSON
tVELYNE PAINSON
VIVIANNE CHERUBIN
ANTONE JOE MORISSET
FLORENCE MOREAU


MME EDMA


FRITZ
MARIE ADELINE JUDE
MICHEL ANGE JUDE
JOSEPH G.
GUERRIER DESSERT F.
MME GILIANE
PfES BERNARD
GHSLAINE
BENOIT
ROGER
MME CAROLE
ERARD
EDDY ___
EVELYNE
MME MARGARETH
FRANTZ
CARNOLD
JEAN DANIEL
JULIEN KERNIZAN
RAYMONDE _
BORAL
I HAir E'A
NADIR w__ A
FPFRrPIAN,-Y


ST GERMAIN CANDIO
CANEZ
DAMAS
DANIEL


LAROQUE _
ST LOUIS
ST VICTOR
JN PAUL
VASTY __

LAROSE
BASTIEN
BERTRAND
RIBOUL
PROPHETE ___
RAPHAEL
RODRIGUEZ
ROUSSEAU
JACQUES
JACQUES _
ST-JEAN
JNBAPTISTE
JNBAPTISTE
JN-JACQUES
JN-LOUIS


YVES BERNARD JN PAUL
CLAUDE JEANTY
ADRIEN ___ ._ JOSEPH
GINA B. JOSEPH
MARIE ISMANE JOSEPH
LOUIS LN JOSEPH
MARINE J08E JOSEPH
EDGARD LAZARD
JN ALIXMAXIM !LECONTE
NICOLAS LEFVRE
MM 'GUD LAMOTHE
PRETON A _JOSEPH
SamsFIL JOSEPH
YVES _JOSEPH
JOLLeB LALANNE
FLORENCE LAMBERT
ROSE LAMOTHE
JEAN HERNS LARRIEUX
YVES JOSEPH LAROCHE
MME OSILLON LATIQUE
RAYMOND LAURENT
MME RAYMONDE E, PARE
EXAVIL JOUJOUTE
JEAN CLAUDE AMICIAL
JEAN ARBUTHNi
MICHWL_____-____-AUCI L L
MANUELA DeCIM 5
WILNER BERNARD
JACQUE MICHEL AROLD BIEN-AIMW
BAYARD CELESTIN
EUNIDE FCHIIRY
JEAN GABRIEL CHIAPPINI
MO0NIQUE COMPfRE
TERNAND CREPSAC
STEVENSON DAPHINIS
GRARD DORSAIN\V
JEAN DANIEL JACQUES


-T
ZIL


VIL


I.


~~&i 1~.L


NOMS PRANOMS
JULIEN KERNESSAN JACQUES
NADIA JEAN JACQUES
PRESTON A. JOSEPH
SOIFILS JOSEPH
Vve JOSEPH LAROQUE
GERALDE LEMITHE
PIERRE LEXIS
MAKSON MERCIER
RAYMONDE HELENE G. PARE
MANOL JOSEPH PEVIN
JEAN PORCHETTE
FRANTZ EDOUARD
EMMANUEL FELIX
ANTOINE GERLUS
HUGH GOUSSE
JOSEPH HYACINTHE
MME GLADYS MARTIN
MONIQUE MAZILE
CARNO MEDEUS
JERRY MOTfSE
PARNELL NOEL


RENE MAURICE
VIVIANNEM.
JEAN -
RAOUL
JEAN LEFRANE
HARDY
JEANNE MIOT
JEAN BRIERE
LORITZ
EVELINE
MARGARETH
HUGUES


MARC GRACIA
FRANTZ
CARNOLD
HERMANN
LEONIE CROISSY
RrY
CAROL
MARIO



CARo " OLE -""
LETRONNIER
ROLAND
FRITZ
MICHEL
JFAN I [lDV I ILiI E
MML i lic;l iii S.l rNC
NANCY
!MAC L\TOU
MYR T-IAR
k HHL.AI. --
i; ONY
MIACALIE
S1/2 L.'ANS
1MiE MARIE Al E' AI-DRl
IF AN
JEAN FRANMOIS
DOMINIQUE
HAROLD_ __ _
ROSE MARIEBERNADETTE
ANNEMARIE
JEAN ROLAND
WILNOR
GARNELT
JEAN HIRAM
MURIELLE
JEAN GE7RALD W. _
EDNER_
ROBERT
JEAN ERIC
JOLAINE
SUZETTE
SUZE
BERNADETTEM.
MARGARETH
WEBERT _
PIERRE OSWALD
JEAN-.-
MULLER
JEUDINE
MARGARLTH
JOSEPH A,


CELESTIN _____
CHERUBIN -
'DUPERVIliL ____
DUPERVIL ____
DUCLAIR
ETIENNE_ _
FANFAN
FLEURANT
SALNAVE
PROPHETE
RAPHAEL
RENAUD
RINCHERE
RODRIGUEZ
ROUSSEAU
ST FORT
ST HILAIRE
ST JEAN
SAVIN ___
SCHETTINI ___
SIDNE _


AUGUST-N
GEORGES_ ~_ -- -
GUILLAUME
MALBRANCHE
MARCELIN
MATHURIN
MEWS
MONDE
MORIN ____
MORISSET
"NAAR' '
NA7AIRF-

NICOLAS
ORi O
OVIDE _ _
'ALYJMA^ = _
CALLONGE
'CAMILLE ^ _ _
CHARLES_____
CLERMONT
COMMON
COUNTY
'DARGUSTE _
DERENONCOURT
DERENONCOURT
DESSOURCES
DESRUISSEAUX


DE VASTEY
DIMANCHE
DOMINIQUE
DESMANGLES _
DUBUISSON _



CELIIBMA- -
CHgRUBIN ________
LUBIN __
METAYER
_YAYER


NOMS PRtNOMS
MAXON PIERRE
LOUIS TIMOTHt
ADRIEN VERDIER
CHARLES SYLVAIN JEAN-LOUIS
MARCEL PIERRE
LOUIS EDOUARD
MICHEL SAINTELUS
MARIE LOUISE PHILIS
VELOUSE POSSY
EDDY RIBOUL
GABRIEL ROMAN
YVON REMAIN
SERGE ROSENTHAL
MARGARETH ROUSSEL
CLERCITE SEMERVIL
MME LOUISE TERNIER
MALGRELITA PHILIPPE THEODORE
YVETTE TOUSSAINT
MARE TROUILLOT
LUCIEN VALES
SERGE VOLTAIRE
MARIE JOSEE NELFISE
BRENOR ZIDOR
BORAL JEAN-BAPTISTE
CHARLES JEAN-BAPTISTE
DUPLEX JEUDY
JEAN EDDY JOACHIM
MARIE ISMANE JOSEPH
LOUIS LEON JOSEPH
EDGARD LAZAR
JEAN ALIX MAXIME LECONTE
NICOLAS LEGROS
NICOLAS LEFLVRE
LOUISSON LOUIS


PHANIEL
CHERLEY
YVES


DAN1IELLE
RANTZ CHARLES
ROGER _
LOUIS FRESNEL
MARC J.
DIAMENE
HENRY
UMBERTO
LAVENIR _
MME RGINALDMICHAEL
FR D -RIC _


LOUIS JEUNE .
LUCIUS
JOSEPH ___


AR RDIE U
IHERMOPInILE
THOMAS____.__
THONY
TROUILLOT__
ULYSSE _
VANDERPOL
VILLARI
VITAL
WOOLEY __
WOOLEY '


I-*,A....-


OFFICE NATIONAL DASSVRANCE VIEILLESSE










..


Kal





00pi0s6 *xic*< di sb patrh I Is pOinment rFguleri die it vos oftisatios i .
o'ot tr 6conomie pour los eimps dffiriles.


Page 6


ONA


-


11






Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24


Le peup

PORT-AU-PRINCE, 12 Juillet Apres avoir
consid6r6 cette semaine la position de l'international (ou
plus pr6cis6ment de 1'administration am6ricaine), de la
Convergence D6mocratique, puis de Fanmi Lavalas (plus
pr6cis6ment de son chef, M. Jean-
Bertrand Aristide) et enfin hier du
m6diateur de l'Organisation des
Etats Am6ricains, M. Luigi
Einaudi, reste un dernier
protagoniste, le people.
Le people ? Quelle
importance a le people dans la
parties de poker qui se joue
actuellement ?
Le people, 'imb6cile qui -
attend, pour rip6ter Sacha Guitry. -
C'est le personnage don't la pice
porte le nom, mais qui ne parait
jamais ensc6ne. C'estl'Arl6sienne
de Bizet; la Cantatrice chauve de
Ionesco. V
Le people, ou le cochon
de payant, celui au nom duquel
tout sejoue, tous pr6tendentparler
et agir, mais qui n'est pas "un os
dans la soupe" pour employer un
dicton local.
Le people, ce sont ces
quatre mendiants que vous i
rencontrez tous les cinquante Les em]


I EDITORIAL I


le dans la
(un editorial de Milodie 103.3 FM
metres sur votre chemin, deux meres de fami
6coliers ou 6colibres qui n'ont rien de mendii
sont forces A cause de la crise sans sembler a
autant leur petite dignit6...


barras de la circulation h Port-au-Prince phot


Page 7


tourmente
f) Peut-6tre aussi les derniers dans cette ville A garder
lie et deux une espece de dignity et qui les retient de porter la main
mant et qui y comme tant d'autres, et non des moindres, sur ce qui ne
liner pour leur appartient pas ... Au propre ou au figure.
Comment un people peut-il se r6duire A cela sans
se d6chainer, au sens propre de
casser ses chaines ?Alors qu'il n'y
a rien aujourd'hui pour l'en
emp8cher, ni arm6e, ni une
v6ritablepolice. Rien.
Faut bien croire que c'est
cette m8me dignity.
Cependant pour l'histo-
rien ambricain, David Nichols, un
fin observateur d'Haiti et de son
histoire, cela va un peu plus loin

Daprbs Nichols,
I'attitude du people haitien, que
d'aucuns s'obstinent A interpreter
comme une sorte de passivity
atavique, est quelque chose de
beaucoup plus sophistiqu6.
Cela tient du fait que le
people haitien n'ait jamais rien
attend du systhme haltien, celui
qui a succ6d6 en 1804 au syst~me
colonial mais pour garder une
grande parties de cet heritage
colonial.
o Thony Bilizaire (voir Le people / 8)


Mr Joseph Oliva Franklin
Directeur Gen6ral
O.N.A.
En ses bureax


insertion demanded


Port-au-Prince le 9 Juillet 2002


Monsieur le Directeur Gen6ral,
Faisant suite a la Note pour la press publide par votre Institution dans le Nouvelliste du 4juillet 2002 et dans 1'dition du 3 au 9 juillet 2002 de Haiti en Marche, je
me vois force d'utiliser la meme voie que vous pour une affaire qui ne concerned que 1'O.N.A. et moi et qui aurait di etre r6gl6e par la plus simple procedure administrative.


Je vous prie de recevoir, ci-joint, la copie de lalettre quej'ai dil vous adresser par voie de press sous forme d'Insertion Demandae.
Recevez, Monsieur, sans autre, mes salutations.


Serge ROSENTHAL
20, Rue Des Miracles
Port-au-Prince


Mr Joseph Oliva Franklin
Directeur General
O.N.A.
Monsieur le Directeur,
Dans la livraison du Nouvelliste du jeudi 4 juillet
2002, pages 21-22 dans la rubrique Avis au Public" et
dans 1'6dition du 3 au 9 juillet 2002 Vol. XVI No, 22
page 6 de Haiti En Marche, vous avez fait paraitre une
" Note pour la Presse dans laquelle vous avez inscrit
le nom de SERGE ROSENTHAL, l'unique qui existe
dans vos Livres, comme d6biteur recalcitrant.
Monsieur le Directeur, avant de poser cet acte
d6lictieux qui porte atteinte A mon honneur et A ma
reputation, il efit 6t6 plus sage de me demander paie-
ment soit par la voie 6pistolaire, soit par une mise en
demeure. Vous avez pr6fere me salir aux yeux du pub-
lic, alors qu'au 26 juin 2002, date demon dernier paie-


ment A l'O.N.A, mes quittances me disent queje suis A jour
avec mes versements h l'Institution que vous dirigez.
Monsieur le Directeur, un simple contr6le avec votre
propre Service de Recouvrements des Prets Hypoth6caires
vous aurait 6pargn6 un tel impair en vous confirmant que
deux (2) fois par mois et cela DEPUIS PLUS DE NEUF
(9) ANS, mon message y apporte un versement pour mon
spouse et'un autre pour moi-meme. J'en veux pour preuve
la multitude de quittances que j 'ai en ma possession.
En effet, pour moi-m&me et pour la seule annee en
course, je vous signal, les quittances avec leurs numeros et
leurs dates d'6mission:


DATES
16-01-02
29-01-02
28-02-02
28-03-02


NUMEROUS
No 51090
No 101174
No 63349
No 26162


DATES
30-04-02
31-05-02
26-06-02


NUMEROUS
No. 26326
No. 96831
No. 47526


Aussi, Monsieur le Directeur, votre
comportementme cause d'immenses torts tantmoraux que
materiels, r6parables suivant les dispositions des Articles
1168 et suivants du Code Civil.
Pour toutes ces raisons, je vous demand, A bref
delai, en ce qui me concerned, de rectifier la "Note pour la
press" parue dans le Nouvelliste du 4juillet 2002 et dans
Haiti en Marche, edition du 3 au 9 juillet 2002, et cela, A
la mme place, parce qu'A ces dates Serge ROSENTHAL
s'est acquitt6 r6gulibrement de ses redevances envers
1'O.N.A.
Je compete, Monsieur le Directeur, sur votre
honntet6, pour laver cet outrage fait A mon foyer.
Respectueusement,
Serge ROSENTHAL
20, Rue des Miracles
Port-au-Prince, Haiti


Lima Auto S


Nou vann Vans, PickUp,
Vans Diesel,
Ekipman Lou, Kamyon


Nou gen yon gwo seleksyon Motosiklet CROS
2JOCC, Bisikl6t MOPEDS etc...

Ford Van 96
32 Pasaje
Diesel
20 Ford Van an St6k
Double Wheel & Heavy Duty

Mote Diesel pou
Toyota, Nissan, Mazda
Isuzu, NPR, HINO elatrye


ILimai Auzuto Sat
3303 N.W. 135 St.
North Miami, Fl 33054
Tel1: 786-229-8439 305- 681-4666


wale A

;S'









Lima Auto Sale

a" pM a" &w


1 z SaleofTOYOTA, PICKUP Diesel,
Nissan, Mazda, Toyota, 4x4 Diesel
Nou se espesyalis
Se nou ki gen pi bon pri
Nou delivre tou suit..


I _


S/e







I HAITI-CRISE I


ne pas pouvoir tirer le cocon de sa chrysalide, compete tenu de
attitude intransigeante de la Convergence D6mocratique,
laquelle demeure inflexible dans son implacable determination


Selon Einaudi, il faut

une nouvelle formule

pour Haiti
(Nigociations ... suite de la page 5)
a encore dit qu'il d6tenait un document compl6mentaire A
l'accord initial de juillet 2001, qui lui a 6t6 remis par le
gouvemrnement et qu'il attendait un autre document de la part de
la Convergence Democratique. L'opposition doit produire une
contre-proposition l'accord initial au plus tard vendredi
prochain.
Luigi Einaudi a rv616 que ce document traitait de
quatre nouveaux points important pour la signature d'un accord,
c'est-h-dire la date precise des elections 16gislatives,
l'explicitation des mandates, le probl6me de la confiance entire
les parties et, en dernier lieu, des conditions de s6curit6
permettant une competition politique gale pour tous. Il est
clair qu'un document qui n'6voquerait pas ces problemes ne
servirait a rien ", a ajout6 M. Einaudi.
Le m6diateur de l'OEA dans la crise haltienne est
reparti, pour la 24' fois, on ne peut plus bredouille, sans meme
avoir une date en tate pour son retour en Haiti." Je n'en ai aucune
id6e ", nous a-t-il dit.


EDITORIAL

Le people dans

la tourmente
(Le people ... suite de la page 7)
D'apres Nichols, le people haitien ne fait pas parties du
systeme haitieh, n'y ajamais Wte int6gr6, ni m8me accept6...
De la meme fagon qu'il a dfu turner le dos a la
plantation colonial pour se r6fugier dans la montagne, pour
devenir marron; le people haitien devra, pour survive, toumrner
aussi le dos au systeme instaur6 apres 1804.
Ainsi, David Nichols explique ce que nous consid6rons
chez le people comme de la passivity, et aujourd'hui encore en
acceptant d'etre le t6moin muet d'une crise stupid et don't il
est le premier A faire les frais ...
Ainsi, Nichols explique 6galement que les masses
haltiennes ne se soient jamais r6voltees contre, par example,
une dictature Duvalier.
D'apres l'historien, le people ne s'est pas soulevd
particulierement contrele regime Duvalier parce que celal'aurait
avanc6 A quoi ? Renverser Duvalier pour reproduire le meme
system!
Tel est, selon Nichols, le calcul du people. Ce qui nous
6loigne consid6rablement de la simple passivity ou resignation
s6culaire (David Nichols, From Dessalines to Duvalier ",
Rutgers University Press, New Brunswick, New Jersey)...
Alors pourquoi la resistance populaire au coup d'Etat
de Cedras-Michel Franqois ?
C'est nous qui commentons : Parce qu'il y a eu le 16
d6cembre 1990, que le people a pu 6prouver qu'il a aussi son
mot a dire; parce qu'il a pu r6aliser qu'il existe tout de m8me
une difference entire dictature et d6mocratie.
Parce que le seul A croire vraiment dans les vertus de
la d6mocratie, de tous les acteurs qui s'agitent surla scene, c'est
peut-6tre lui, le people !
Et aujourd'hui ?
David Nichols d6montre aussi comment le people
haitien sait se retire de la scene une fois qu'il a marqu6 quelque
point, sachant de douloureuse experience qu'il ne peut tout avoir
d'un seul coup ... Le marronage n'est-il pas l'ancetre de la
guerilla!
L'imb6cile qui attend ?
Ou retire momentan6ment de la scene, estimant qu'il.
n'a rien A gagner au spectacle qui se donne aujourd'hui, A cette
guerre fratricide et avilissante pour les 61elites de ce pays ...
Dut-il Wtre r&duit A la mendicit6. Mais sans ali6ner sa
dignit6...


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


En marge du Projet d'Accord. Initial (3)
ar .ix Ambroise d'assujettir la signature de l'Accord que l'on croyait core beaucoup A faire", notera M. Peter De Shazo, le Charge
ParAlix roise prochaine A la satisfaction de son ultimatum agressif d'Affaires am6ricain aupres de l'OEA; mais l'accord
Le Project d'Accord Initial (PAI] du train oh vont les adress6 A Fanmi Lavalas. A l'heure pr6sente, le n6gocid tant attend laisse encore beaucoup h desirer. Et
vu les conditions pr6alablement exig6es par l'une des rigorisme et l'outrecuidance ne peuvent cautionner c'est dans cet esprit qu'il juge n6cessaire d'exhorter "tous
ipliqu6es semble devier de sa trajectoire et courir le aucun debat serieux; et toute declaration commitatoire, les parties au compromise, a la n6gociation d'un accord dans
ne pas atteindre son but, restant tout simplement A de propos deliber6, peut renvoyer les debatteurs dos A les prochaines semaines en vue d'une resolution de la crise."
nbryon et de bouquet de voeux. L'OEA, nonobstant dos. Case is closed. Vraiment beaucoup de sinc6rit6 deborde de cette important
s dejh faits et les progres accomplish, court le risque de "Les progres sont r6alises, mais il reste en- (voir Projet d'accord / 9)


Declaration de M. Julian Hunt
Ministre des Affaires Etrangires de Sainte
Lucie
Je voudrais vous rappeler que la mission
conjointe OEA-CARICOM 6tait retourn6e en Haiti
avec l'objectif de completer L'achavement des
n6gociations de l'accord initial entire les diff6rentes
parties. Lors de notre derniere visit ici A finjuin nous
avions transmis aux parties une copie provisoire de
cet accord et nous avons requ de Fanmi Lavalas une
r6ponse a ce document. Nous attendons encore jusqu'A
la fin de cette semaine de recevoir la r6ponse de la
Convergence (opposition), par 1'interm6diaire du
bureau de l'OEA a Port-au-Prince.
Entre temps, le Pr6sident Aristide nous a
remis un autre document dans lequel le gouvemrnement
s'engage A agir sur un certain nombre de points qui
figurent dans l'accord initial ainsi que dans les
recommendations faites par la commission d'enquete
de l'OEA. Ce document, ainsi que celui que nous
esp6rons recevoir de la Convergence D6mocratique,
fera parties d'un rapport que le Secr6taire G6n6ral de
l'OEA pr6sentera au Conseil permanent, la semaine
prochaine A Washington, avec 1 objectif de faire
avancer le processes afin d'arriver A une solution A
cette crise. Haiti ne peut pas continue A rester en
arriere. Le people haitien abesoin et demand une fin
A cette crise politique et 6conomique. n merite notre
engagement constant. Nous devons done continue A
nous engager. VoilA pourquoi la mission sp6ciale de
l'OEA en Haiti, qui a pour objectif de soutenir la
democratic, est si important. Nous esp6rons que tous
les Haitiens utiliseront la mission speciale de manihre
qu'au travers des efforts conjoints de tous (le people,
opposition et le gouvemrnement), nous ayons des
r6sultats positifs.


(Editorial M61odie 103.3 FM, Port-au-Prince)


M. David Lee et son staff ont 6t6 soigneusement
choisis pour cette mission parce que nous croyons qu'ils
sont les meilleures personnel pour ce poste. Nous
exhortons tous les Haitiens A contribuer A renforcer les
piliers de la d6mocratie en apportant leur soutien total A
cette mission. Et vous, les membres de la press haitienne,
vous pouvez aider cette mission par la couverturer6pandue
que vous pouvez donner A ses activities.
Au nom de la CARICOM, je m'engage A
continue h travailler avec l'ambassadeur Einaudi et 1'OEA
pour assurer que la question d'Haiti continue de recevoir
toute l'attention n6cessaire. Je voudrais remercier le
gouvernement et le people d'Haiti pour l'hospitalit6 que
nous avons rejue pendantnotre visit en Haiti. Je voudrais
6galement saisir cette opportunity pour souhaiter la
bienvenue A Haiti au sein de la famille de la Caricom et
j'espere returners en Haiti bientot dans le cadre d'une autre
mission de la Caricom.

Declaration du Secr6taire G6neral
adjoint de l'OEA M. Luigi Einaudi
En arrivant, j'avais utilis6 une phrase un peu
vague qui disait que j'esp6rais qu'on pouvait ouvrir une
nouvelle 6tapepour Haiti ". On a fait de notre mieux pour
engager les forces politiques et sociales, on a eu des
consultations avec les Ambassadeurs des pays amis. On
n'a pas r6ussi A aboutir A un accord initial en ce moment
et il sera done n6cessaire de retourner devant le Conseil
Permanent de l'OEA, c'est-3-dire devant les representants
des gouvernements, pour recevoir de nouvelles
instructions. On a requ en effet un document de la part du
gouvemrnement et ce document vise A compl6ter l'accord
initial. On attend jusqu'h vendredi de la part de la
Convergence le document qui pr6sente leur perspective
sur l'accord initial et les probl6mes existants.

HPN (les textes officials)


Page 8


P

choses et
parties iml
risque de
l'6tat d'ei
les effort


Declarations de Messieurs Hunt et

Einaudi avant de quitter Port-au-Prince
Mercredi10 juillet 2002


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection tdl6phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 TOl: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am h 7:30 pm Denis/Joujou

305757 4915 8272 305 757 4&j

.T FADKIDJ VARIETY STORE
f thQ I *1-1 - r -- .-------. ^ _ ,. ._ ^.


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangelique)
* Cellulars & Beepers Zouk, francais, ambricain
* Souliers et Sandales Video's (haitiens, americains, documentaires,
* Produits pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


I







Mercredi 17Juillet 2002
Hayti en Marche Vol. XVI No. 24


En marge
(suite de la page 8)
remarque nee d'une scrupuleuse observation du
d6roulement de la situation politique haltienne. Dans
quelques semaines! Une telle r6flexion, A la fois just et
appropri6efaitele 25juinn'apas eu d'dcho dans le secteur
de la Convergence qui, a la ddrobade, fit sortir, deux jours
plus tard, un communique faisant allusion aux "conditions
necessaires a la reprise des n6gociations" et qui seront
consid6r6es comme des prerequis incontournables. M. de
Shazo doit finir par comprendre 1 'esprit d'un tel stratageme
mis sur pied pour que l'Accord ne soit pas sign dans le
d6lai escompt6. C'est une facon pour la Convergence -
facon peu adroite etpeu orthodox d'ailleurs de s '6chapper
et de fuir devant des engagements pris et qu'elle salt
S d'avance qu'elle ne respectera pas.
Haiti est un pays de "comediens". Graham Green
en a abondamment parl6 dans son livre, don't le texte
litteraire a Wtd mis en scene. Or, dans tout autre pays du
monde oih fleurit la d6mocratie avec un gouvemrnement par
le people, les citoyens exercent librement leurs droits
politiques sans recourir a des exigences imperatives des
pouvoirs en place envers lesquels I educationn civique la plus
616mentaire command de se montrer d6f6rent. Les
organizations internationales semblent plus intdress6es que
les Convergents A une issue favorable A la crise. En traitant
avec les parts en presence, jamais le vocable "de facto"
n'est tomb6 de leur bouche, parlant du gouvemrnement; la
diplomatic s'accomode peu d'air et de language persifleurs.
Veut on n6gocier ou non? Au momins soit dit en passant -
cette simple leon del'OEAmdriteraitd'etreapprise. Mais
qu'ils le disent une fois pour toutes!
Des indemnites A octroyer! Done payez d'abord
et n6gociez ensuite : les gofits dispendieux ont priority,
lesquels doivent 8tre satisfaits en premier lieu. Le pays a
1'habitude d'attendre; il peut continue A attendre; il ne
mourra pas de si t6t.
Le part Lavalas avait erron6ment consent A
dddommager les individus et parts politiques victims des
6meutes spontan6es du 17 decembre 2001, alors que, parti
au pouvoir, il sait trhs bien qu'il n'incombe nullement h
l'Etat hautien, en pareille situation, d'indemniser qui que
ce soit ayant subi des pertes quelconques au moment d'une
6chauffour6e instinctive et surprenante don't les agents de


I -HAITI-CRISE- I


Page 9


du Project d'Accord Initial


l'ordre, pris au d6pourvu, n'ontpas eule temps d'assurer
le
contr8le. Ily eut un antec6dent exemplaire: le President
Pr6val, flagrant quelque piege tend par la Convergence,
ne fit pas cas des compensations pdcuniaires exigees par
des citoyens don't le comportement irr6v6rencieux vis-A-
vis de l'Etat, d'un Etat don't ils ne partagent pas le pouvoir,
provoqua une resurgence des forces instinctuelles en
veilleuse chez les masses, et susceptible de conduire A des
turbulences in6luctables.
Un Etat haitien qui s'efforcerait de trouver des
excuses A ces accrochages isol6s se culpabiliserait sur le
champ, car il prouverait vraiment qu'il aurait indirectement
ou non parrain6 les actes d'hostilit6 commis envers la
Convergence. "Qui qui s'excuse s'accuse." Mais tel n'est
pas le cas. Nous ne sommes pas en presence d'une r6volte
concert6e contre l'autorit6 publique, et don't des preuves
factuelles auraient Wtt fournies. Nous ne sommes pas non
plus dans les situations de jadis' oi les pouvoirs en place
commanditaient les actes de vandalism, lachant la popu-
lace sur Port-au-Prince pour venir A bout de leurs
adversaires.
Le leader du Konakom principal plaignant -
avait djiA fait savoir qu'il revenait au parti Lavalas et non
au gouvernement Lavalas de prendre A sa charge les
d6dommagements. Ce seraitunjuste point de vue aretenir
du moment qu'il aurait Wtt prouv6 que la main du Parti
Lavalas aurait tremp6 dans les exactions pl6b6iennes. S'ilI
en est ainsi, Konakom et Lavalas pourraient se consulter
mutuellement sans aucun autre patronage; de telles
rencontres ne provoqueraient pas une rupture du proces-
sus en course appeal A d6bloquer la crise et d6boucher sur
les elections souhait6es. IL s'agirait d'un engagement
synallagmatique tenant lieu de loi uniquement aux deux
parties qui l'auraient sign. Mais IA encore, une concilia-
tion, apparemment simple, impliquerait tacitementl'entibre
responsabilit6 du Parti Lavalas durant 1'6meute du 17
d6cembre 2001, 6mente qu'il aurait toldree ou avalis6e.
SEn acceptant un compromise avec 1'autre Parti, Lafanmi
s'excuserait implicitement et incidemment. Un arrange-
ment A l'amiable ne galvauderait certes pas le Projet
d'Accord Initial, mais serait un traquenardmachiav6lique


dans lequel le Parti au pouvoir tomberait sans s'en rendre
compete.
Si le but principal du PAI est la recherche des
moyens propres a aboutir aux 61ections, don't tout le monde
parole et qui intCressent tout le monde puisqu'elles sont A la
fois un centre d'int6ret et d'attention; et si une entente
patriotique est faite lA-dessus, ne faut-il pas assimiler A de
simples qumrulences tant de demands artificielles, superflues
etpr6compt6es verses dans les d6bats pour en compromettre
le vrai objectif? Si Lafanmi Lavalas n'est pas
personnellement responsible de cette louche affaire et que
l'incident du 17 d6cembre se resume tout simplement A
1'action de fanatiques trop passionnes qui n'avaient pas pu
comprimer leurs ardeurs et 1'effusion de leurs sentiments,
en utilisant des moyens violent pour exprimer leur
m6contement, dans ce cas l'ordre public est trouble, et les
imeuntiers s'exposent aux chatiments que pr6voit la Loi.
Si l'Etat haltien comme d'ailleurs tout autre Etat
dans le monde et digne de ce nom avait pris I'habitude de
d6dommager, A tout instant et sans preuve a l'appui, tous
ceux qui, a travers notre histoire, avaient Wtd victims de
d6pradations commises sur eux-memes et sur leurs biens, il
ne serait qu'un Etat-assureur qui s'obligerait, malgr6 lui, A
indemniser la population des pertes et dommages 6prouv6s
par suite des commotions sociales violentes impr6visibles
qui n'ont jamais cess6 de menacer les individus dans leur
existence et dans leurs biens, compete tenu des risques
encourus dufaitmeme quel'onmine une existence socid6tale.
Et lA encore, le versement de la prime serait hypot6tique, car
le but de 1'assurance est la reparation d'un dommage caus6
et ne peut Wtre la source d'un profit pour les r6clamants. En
1823, lorsqueles petits-fils du G6n6ral MagloireAmbroise,
devenus majeurs, s'aviserent de r6clamer les biens sur
lesquels avait fait main bassele G6n6ral Bonnet en d6cembre
1807, le President Boyer jugea n6cessaire de ne pas donner
suite favorable A leurs r6clamations pour ne pas crder un
antec6dent propre a d6clencher d'autres r6clamations
auxquelles 1'Etat haltien ne pourrait faire face. Pourtant ce
m~me Boyern'h6siterapas Apayer AlaFranceuneindemmite
en couverture des pertes 6prouv6es par les anciens colons.
Malheureusement tout ce que 1'on entreprend dans
la vie comporte des risques; et "qui ne risque rien n'a rien".
Plus on convoite les postes 6lev6s, plus s'accentuent les
risques que l'on encourt. C'est d'ailleurs pourquoi les hauts
fonctionnaires et les dignitaires d'un regime se cuirassent
de gardes de corps; c'est pourquoi les locateurs h6sitent A
mettre leurs immeubles A la disposition des politicians et
des parts politiques, en prevention des d6chouquages
d6vastateurs. Dans le domaine de la polituque, aucune
compagnie d'assurance ne prend la chance de prot6ger, vu
l'ampleur des perils A couvrir, financierement quelqu'un A
propos depertes subies et auxquelles il s'6tait volontairement
expos. Dans les corridas, parfois le taureau ne se conente
pas d'encomer le cheval du picador; il s'attaque qu picador
lui-meme. Ce sont lA les risques du m6dtier que personnel
n'ignore, tout particulibrement ceux qui s'aventurent dans
1'arine politique et qui savent A quel danger ils s'exposent.
En droit, la faute est personnelle. La recherche
des auteurs et co-auteurs d'un acte ddlictueux est parfois un
travail de longue haleine qu'on ne peut insurer dans un
calendrier 6triqu6 ni dans un space de temps trop 6troit. Or
la Convergence exige un delai de douze jours (du 15 au 27
juin) pour la ralisation d'enquates "approfondies", pour
1'incarceration des gens inculpds que 1'on est suppose
connaitre d'avance, et pour les actes de reparations aux
victims. N'est-ce pas un record extraordinaire qu'aucunjuge
d'instruction fut-il un prodige ouun devin nepeut rialiser?
Un 6chancier aussi raccourci, sollicitant des processes
extraordinaires de la part des agents de son execution, ne
peutpas humainementfaire avancerleprocessus d'unefayon
serieuse ni sous d'heureux auspices
Le Project d'Accord Initial, apparemment foetus
mort-n6,ne part pas d'un bon pied et n'est pas vu d'un bon
oeil. A qui profitent les reports sine die des concertations?
L'OEA finira par le constater. Et cette fois-ci, si elle cl6t les
d6bats pour toujours, les querelles intestines finiront par
d6boucher, sans le souhaiter, sur une situation politique telle
que la nation haYtienne courra le risque de cesser d'exister.

A.A.


Haiti en Marche
en vente chaque semaine partout: Miami, New York,
Chicago, Boston,
Montr6al, Paris, Munich, Geneve, Port-au-Prince...
Pour un abonnement, appelez:
Miami 305 754-0705 ou Port-au-Prince
509 221-8567/68


MIAMI MEN COOPINTEC
8365 NW 2nd Ave, Suite 201
Little Haiti, Miami, Florida
T61.: (305)756-1578


12% par mois a partir de 10.000 Gourdes

8% par mois a partir de US $ 500.00

Paiement des int6rets directement chez vous
aux U.S.A. et Canada ou livraison chaqe mois
en Haiti A la personnel de votre choix.


NOU SOLID NOU CHAJEAK BIZNISS!!!


PENSEZ GRAND!
VISEZ HAUT!
COOPERATIVE INTERNE D'EPARGNE ET CREDIT
SIEGE SOCIAL:

Angle Rte du Canape Vert et Rue Jn-Baptiste,

TO1.: 554-4031 & 407-9717


Centre-Ville : Rue Carbone # 17 A l'6tage (Bloc Ste Anne) Tel: 222-8195
& 512-0346
P6tion-Ville: Angle Rues Darguin et Gregopore 6tage Au Boeuf Couronn6
Super Market T61: 257-9676 & 512-1222
Cap-Haitien: Rue 12M #62 bis T61.: 262-9776 & 553-4756
Mirebalais: Rue Louverture # 514 Tl61.: 276-1156

www.coopintec-haiti.com

Bientot a Port-de-Paix et a New York








I TOURISM I'


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


ciOi iiD
____TIL^JHnI^I


.Iffs I


Aei-^ i ,
.,* .-: > ^- *. r \ :'g (

Passage oblige pour les pelerins comme pour les mecreants, le bain sous les chutes de la riviere La Tombe
qui forment deux sauts est un must. L'eau y est fraiche et la visit vaut le deplacement.

& q."
~4
-, ?..* .j


'I.,


SA&L


L'eglise dedidee a la Vierge du Mont-Carmel est un des hauts lieux du
p6l6rinage a Saut-d'Eau. Des centaines de pauvres et de divinors venus
de toute la Rdpublique acceuillent les pelerins et les curleux et d6bitent
leurs demands et leurs predictions.


..--




La source Saint Jean est aussi un point central du rituel vodou a Saut-
d'Eau. Les offrandes aux loas, selon la richesse et la demand du
pelerin, se font principalement dans son giron.


Pelerinage


a SaullEa


** ',Fb

C'est Aux Palmes, Idcl sur la photo, que la Vierge auralt falt son appari-
tion en 1849. Aujourd'hul, le lieu a dtd rdcup6rd par les adeptes du
vodou. II n'y a plus de palms, ni de chapelle. Deux p6ristyles se
dressent a I'entrde de cette cour bols6e.


-. ... w'-^. -a
^ \ ** '^ . -/** J' *F : *- .
.7 .
S-A, .9r





Au pled de la cascade, les groups de vodouisants se succedent. La
fete de Saut-d'Eau attire les fiddles de tout le pays et falt partle des 13
plus grands pelerinages Vodou.


Pour aller a Saut-d'Eau, deux
itineraires sont possibles: passer
par la Nationale # 3 et son fa-
meux Morne Cabri qui a une re-
putation qui d6passe sa rudesse,
sauf en temps de pluie, ou passer
par la national # 1 et prendre la
route Pont-Sond6/Mirebalais.
Le premier itineraire dure deux
heures etquelques minutes, mal-
gr6 I'6tat de la route, une piste en
terre battue, pas toujours bien
entretenue. Le second a I'avan-
tage de vous faire faire tout le tra-
jet, sauf la portion Saint-Marc/
Pont-Sond6, sur une piste asphal-
t6e et en bon 6tat. Comptez, de-
puis Port-au-Prince, trois heures
et demie s'il n'y a pas d'embou-
teillages au sortir de la capital.
Le paysage est montagneux
par la Nationale # 3 et de planes
en passant par Pont-Sond6/
Mirebalais. De plus, ceux qui he
le connaissent pas auront I'occa-
sion de d6couvrir le fleuve
Artibonite qui par endroits tutoie
le trac6 de la route.
Dormir i Saut-d'Eau peut coO-
ter cher ou rien du tout. Affluence
est telle que dormir dans sa voi-
ture ou sur une galerie sans payer
un sou est tres frequent.


Cette page,.prdparde par Haiti Info Presse (HIP), est diffusee par Le Nouvelliste, par Haiti en Marche et est disponible sur www.haiti2004lakay.com


Page 10


M6me s'ils le voulaient, les re-
sidents de la ville ne pourraient
pas loger tous ceux qui d6bar-
quent le temps de la fete.
Pour se nourrir, pas de pro-
blime: seul le carnaval A Port-au-
Prince concentre au Champ de
Mars une plus grande quantity de
restaurants ambulants. Veillez A
la quality de ce que vous ache-
tez...
La fete est le 16 juillet. Cepen-
dant, pour jouir des charmes de
la commune, arriveztrois ou qua-
tre jours plus tot ou mieux, restez
apres les festivit6s. La grande
foule s'en va des le 16 et la ville
sera a vous.
En faith, Saut-d'Eause laisse
d6couvrir toute I'ann6e en toute
tranquillity. En plus des attrac-
tions connues, le site est magnifi-
que et on peut faire a pied des
excursions.

Patronnee par:


SAUTORITt
S AtROPORUAIRE
,w NATIONAL ..

B.P. 1792, Port-au-Prince, Haiti
Tels.: (509) 250-4105 / 250-4106
/ 250-1120 / 250-1129
Fax : (509) 250.5866
aan@haltiworld.com





BUREAU DEG ESTION

PL-480/TITRE III

Boulevard Harry Truman
B.P. 2488, Port-au-Prince,
Haiti T61.: (509) 223-8625,
223-9267 221-2149, 221-2147
Fax : (509) 223-8031



Ministire des Haitiens Yivant
i I'Etranger (MHAVE)







www.haiti2004lakay.com


AGENCYE
CITADELLE1
Port-au-Prince:
Tl.: 222-5900/ 223-5900
c.mail: inlo()agenceitadelle.com
Petion-Ville:
Tfd.: 257-0944/257-3868
e-mail: vppvl(.ntitad.lM
Cap-Haitien:
TOl.: 262-0484 /262-0?96
mail: vp((piiagen(eiiadelle.(om


I







Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24


I REPUBLIQUE DOMINICAINEI


Deces de I'ancien "caudillo" de la


Republique dominicaine Joaquin Balaguer


(Mort Balaguer ... suite de la lere page)
occupa de nombreux postes sous 1'6re Trujillo, depuis la
premiere champagne dlectorale qui porta celui-ci au pouvoir. H


*~~~~ hi "

Un jeune Joaquin Balaguer (ii gauche) regardai
celui-ci posant au milieu de deux pr


Les trois filtres

de Socrate
Adaptation de Rend le Clere
Socrate avait, dans la Grece antique, une haute
reputation de sagesse.
Quelqu'un vint unjour trouver le grand philosophy
et lui dit:
Sais-tu ce queje viens d'apprendre sur tonmeilleur
ami ?
Un instant, interrompit Socrate. Avant que tu me
racontes ton histoire, j'aimerais te faire passer un test tres
rapide, le test des troisfiltres.
Des trois filtres ?, lui demand son interlocuteur.
Oui, r6pondit Socrate. Avant de parler des autres,
il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait
dire. Voila ce que moi j'appelle le test des trois filtres.

Ainsi le premier filtre est celui de la v6rite.

As-tu v6rifi6 si ce que tu desires me raconter est
vrai ?
Non, pas vraiment ... Je n'ai pas eu le temps de
verifier. Je n'ai pas vu la chose moi-meme, je l'ai seulement
entendu dire ...
Tres bien, de dire Socrate. Tu ne sais done pas si ce
que tu veux me dire est la vrit6e.
Voyons maintenant le deuxieme filtre du test.

Ce deuxieme filtre est celui de la bonti

Ce que tu veux m'apprendre sur mon meilleur
ami, est-ce quelque chose de bien ?
Ah, non J'ai entendu dire de ton meilleur ami
qu'il avait tres mal agi.
Donc, continue Socrate, tu aimerais me raconter
de mauvaises choses sur mon meilleur ami et tu n'es meme
pas suir si ces choses sont vraies !
Il te reste encore le troisieme filtre.

Ce troisieme filtre est celui de l'utilit6.
(voir Conte / 12)


"'~~~1P


Page 11


6tait au ministere des Affaires 6trangeres lors du mas- diplomatiques et minist6riels, jusqu'au sommet, vice-
sacre par le regime de quelque 18.000 Haitiens a la president puis president fantoche du regime. Apres
frontiere en 1937, occupa de nombreux postes I'assassinatdeTrujillo, Balaguer tentadeprendreles choses
en main puis s'exila, chass6 par l'arm6ee.
Il revint par la grande porte, dans les
bagages de intervention militaire am6ricaine,
..devenant president en 1966, via des 6iections sous
l'6gide de l'OEA (Organisation des Etats
amricains). Pratiquant l'anticommunisme, dans
cette region caraibe oi planait toujours p'ombre du
Cubain Fidel Castro, il fut l'incontournable ami des
Am6ricains.
President multir6cidiviste, les premieres
ann6es de son regime furent marquees par des
perscutions et disparitions d'opposants, et mCme
si la situation s'am6liora par la suite, il garda
toujours la haute main sur le gouvernement et sur
le budget de l'Etat. Battu en 1978, i entra dans
l'opposition, avant de retrouver la pr6sidence en
1986, et ne cessad'tre r66u y compris vialafraude,
et cejusqu'en 1996.
Quittant alors officiellement le pouvoir, et
ayant fait sa dernikre apparition publique en juillet
2001, Balaguer n'en continuait pas moins A tirer
toutes les ficelles, mettant le pied A 1'6trier A son
successeur Leonel Fernandez ainsi qu'au president
actuel Hipolito Mejia. Ses partisans lui prdparaient
meme une nouvelle candidature, pour la
H tpr6sidentielle de 2004.
Cet home myst6rieux, excessivement
jaloux de sa vie priv6e, n'avait que tr1s pen de
SPproches. I ne s'est jamais marie, n'a jamais eu
Sd'enfants, ses seules passions 6tant la politique, les
chiens et les voitures de collection. AP
nt vers son mentor le dictateur Rafael Irujillo,
tres comme pour les compromettre


rr
Sp c i arI e,.e `2002, Vacances HaIti





u J' IS .Jr

Une oasis au Centre de Port-au-Prince
103 chambres climatisdes tout confort, parking surveillM lt66vision couleur.



Du 15 Juillet au 15 Septem bre 2002


S6jourez 7 jours A 1'h6tel Payer pour 6 + Petit Ddjeuner Complet

Une nuit GRA TUITE.

US$ 499.00 Taxe comprise



Stay 7 nights Pay for 6 + Full Breakfast

Get one FREE night
US$ 499.00 Tax included


Pour vos reservations / reservations:

USA : 1-800 charms (1-800-742-4276)
Haiti : 260-4011 / 260-4012 / 260-4013
260-4315 / 260-4315 / 260-4317
510-4594/510-4595 /510-7779
Europe : Utell Offices
Paris :1-4897-1644

Le Plaza H6tel, Place des H6ros, 10 rue Capois Champ de Mars, P.O. Box :1429 Fax : 260-4409
..Email: hiplazaTacn?.net / Hinlagntfahotmil conm






Page 12


I SOCIETY & DEVELOPPEMENT I


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


PA

le g
Minr
un i


Un tourism
R ROOSEVELT JEAN-FRANC(OIS
Vendre Haiti aux Haitiens : voici
grand pari qu'a initid6 cette ann6e le
aistere du Tourisme qui vient de lancer
)roiet de tourism 6ducatif a intention


des enfants et des jeunes.
L'objectif de ce programme vise a
identifier pour la population des possibilities
de destination touristique, d'6veiller 1'esprit
des enfants aux richesses de leur pays, de
toucher les adults sur la beauty des sites
baln6aires et la r6alit6 des sites du
patrimoine historique et aussi de susciter les
initiatives des communautes r6gionales de
fayon a ce qu'elles puissent investor dans les
infrastructures de leurs zones.
Ce programme a 6t6 inaugur6 au
d6but de l'ann6e acad6mique qui arrive pour
le moment a terme.


RECENSEMENT ...
(suite de la page 2)
coups d'etat r6p6t6s et des crises de toutes
sortes au sein de la soci6t6 comme au coeur
des pouvoirs de l'6tat ", a-t-il continue.
La population a 6t6 comptabilis6e
A trois reprises. La premiere fois en 1950,
elle 6taitestim6e a3'097'220 habitants. En
1971 et 1982, elle estpass6erespectivement
a 4'329'991 et 5'053'792 personnel vivant
dans le pays. Ce quatrieme recensement
consistera non seulement A chiffrer la
population, mais 6galement h la caract6riser
dans toutes ses composantes. Age, sexe, 6tat
civil, niveau d'instruction, pour ne citer que
celles-lA. Le Comite National de
Recensement a Wte cr66 le 13 novembre
2001 par arret6 pr6sidentiel. 11 est presid6
par le Ministre de 1'Economie et des
Finances. Ce quatrieme recensement cofitera
plus de 176 millions de gourdes. L'6tat
haitien espere l'appui de la communaut6
international pour rassembler une parties de
cette some, le solde 6tant A la charge de
1'6tat. HPN


e educatif po

Le Ministere du Tourisme avait
encadr6 et facility le d6placement d'une
cinquantaine d'enfants deplus d'une dizaine
d'ecoles de la capital.
Le circuit de base part de Port-au-
Prince avec un arrat a
I'Arcahaie, la cite du
drapeau.
Le circuit prend
son 61an a Marchand-
Dessalines, premiere
capital de l'empire
d'Haiti et premiere ville
construite par des Noirs i.
en Am6rique. Ce lieu
historique offre A voir .
des forts, des grottes et n a I r
l'emplacement de la >.
maison de Dessalines et -. -a
de son spouse Claire
Heureuse oii fut 6crite -
l'acte de l'Ind6pendance. -
Puis, le circuit
s'arrete aux Gonaives,
cit6 de 1'Ind6pendance,
pour visiter la basilique
et la Place des heros.
Apres, c'est
1'arriv6e au Cap-Haitien -
pour decouvrir les parc, f-
historiques du Nord (Vertieres, Milot et la
Citadelle), et pour se d6tendre dans les sta-
tions baln6aires de Labadie et de Cormier
Plage.
Auretour, on passe par Marmelade
et Ennery pour voir d'autres sites
touristiques.


II 6tait une fois A Vallue une
volontaire qui, apres avoir s6joum6 pendant
9 mois chez une famille paysanne, a fait part
al'Association des Paysans de Vallue (APV)
qui I'accueillait pour un stage de deux ans
en soins v6tirinaires, de son d6sir d'habiter


U I


ur voir Haiti autrement!
Cette premiere experience a donn6 enrichir ce circuit et c'est aux entrepren
lieu a une reaction de fiertW national. de ce secteur de voir ce qu'ils peuven
Des enfants nous ont dit que ce faire", a soutenu un cadre du Minister
n'est plus la peine d'aller a Miami. I y a Tourisme qui appelle 6galement afaire
beaucoup mieux et plus a voir en Haiti. les efforts n6cessaire pour la r6ussitt
Pour le moment apres avoir pass tourism de faqon a construire les base


dans sa maison pour mener une vie plus
intime. Etant donn6 qu'il 6tait impossible h
ce moment-la de trouver dans la
communaut6 une maison entidrement pour
elle, il a 6t6 conqu un project de baitir deux
chambres pour r6pondre a ses attentes.
Malheureusement, elle
n'a pas eu le temps d'en prendre
possession, puisqu'elle a d6cid6 de
s'en aller deux mois apres le
d6marrage du chantier. On 6tait en
1998. Progressivement, trois autres
chambres sont construites qui
allaient h6berger sous forme de lo-
cation une parties du personnel de


1'APV.
Au meme moment, 1'APV
commenqait a recevoir des coop6rants et des
technicians en provenance d'autres institu-
tions partenaires, venant travailler
sporadiquement pendant une court duree.
Cette maison devient
automatiquement un lieu d'accueil, a partir
de 1999. Cest de IA que vient l'id6e de la
transformer en entreprise h6teliere.
A ceci, il faut aussi ajouter lar6alit6
du moment. A partir de 1999, les bailleurs
de fonds ne finanqaient presque plus les
projects de l'Association des Paysans de
Value. Le besoin de se prendre en charge
(voir Tourisme / 14)


Les trois filtres de Socrate
(Conte ... suite de la page 11)


Est-il utile que tu
m'apprennes ce que mon meilleur
ami aurait fait de mal ?
Utile ? Non, pas
reellement Je ne crois pas que cela
soit utile.
Alors, de conclure
Socrate, si ce que tu as a me


raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, alors
pourquoi vouloir me le dire ?
Je ne veux done pas t'6couter et de
ton cte, peut-etre ferais-tu mieux
de tout oublier !

Socrate, texte retravaill6 par RLC,
010609 / 020627 (Disquette Chez Gilbert)


THINKING ABOUT RELOCATING
TO GEORGIA?
LET DANIELLE SHOW YOU HOW...
Land, new and resale homes, commercial and
residential properties.



KELLER
WILLIAMS
R E A L T Y
AN INDEPENDENT MEMBER BROKER

S200 Glenridge Point Parkway, Suite 100
Atlanta, GA 30342
OFFICE (404) 53125700
FAX (404) 531-5708
DIRECT (404) 531-3264
e-mail: ddelince@hotmail.com
Danielle Delince
Sales Associate


eurs
t en
e du
tous
e du
s de


IF


En face du village de Labadie photo Elsie Eth&art/HenM
ce premier test, lapriorit6 pour le Ministere 1'6conomie du pays.
du Tourisme c'est d'entrer en relation avec Les gagnants et les b6ndficiaires
les tours op6rateurs et les encourager A faire seront aussi bien les operateurs traditionnels
lapromotion de ce circuit dans les 6coles. du systeme que toutes les couches de la
II faut 6galement identifier les soci6td qui n'ont pas encore trouv6 leur vo-
autres entit6s economiques qui peuvent cation 6conomique.


Tourisme Local: de la valeur ajoutee a Vallue


Nouveaux Services Depuis Montreal.

Greyhound. dessert maintenant East Orange, NJ; Brooklyn, NY et
New York, NY avec depart de Montreal. La meilleure est que nous
vous offrons toujours les prix les plus bas. Vous avez just besoin
de r&server 24 heures a I' advance pour votre embarcation.



RENSEIGNEZ-VOUZ AUPRES DU BUREAU LOCAL:

A Montreal:
505 East Boulevard
de Maisonneuve
T61l: (514) 842-2281






GREYHOUND
Appeler 1-800-231-2222 ou visitez greyhound.com pour des informations suppitmentaires.






Mercredi 17 Juillet 2002
THaiti en Marche VAl YVT


Depatman Eleksyon yo

Bezwen Noul


Pandan nap ranpli devwa
patriyotik nou, nap touche.

Yo bezwen travaye pou biwo v6t yo
pou eleksyon Oton 2002 yo.
Pou nou travay nan biwo v6t:
Ou dwe sitwayen ameriken
Ou dwe gen pou pipiti 17 an ou plis
Se pou nou enskri kbm vote nan Konte Miami-Dade
Kapab li ak ekri Angle
Li neses6 pou nou patisipe nan yon sesyon f6masyon
de 3-z& tan



Pollworker Application
PLEASE PRINT

0
NAME

SOCIAL SECURITY NUMBER VOTER REGISTRATION NUMBER DATE OF BIRTH

STREETADDRESS APT. #

: CITY STATE ZIP CODE
.
: HOME PHONE NUMBER WORK PHONE NUMBER
.
.
: BEEPER NUMBER CELLULAR PHONE NUMBER
SHave you ever worked as a Pollworker in Miami-Dade County? Yes Q No
Do you speak any other languages fluently? j Yes Q No

: If yes, please specify:
Do you own, or have use of a car? Q Yes Q No
Are you a Miami-Dade County employee? Yes Q No
Would you accept assignment to a precinct other than your own? O Yes Q No
I CERTIFY THAT: I am now registered as a voter in Miami-Dade County I can read and write the English language,
and my answers are coffrrect, to the best of my knowledge and belief.
0
Signature


Poste Aplikasyon Travaye Biwo v6t nou an a:
Miami-Dade County Elections
r 111 NW 1 Street, Suite 1910
SSMiami, FL 33128-1906
Email: grs@miamidade.gov
Pou plis enf6masyon rele 305-375-4298 oswa
vizite nou sou sitwbb nou an nan
H http://elections.miamidade.gov


Vote nan pwochen eleksyon an

ap vin pi fasil ke jame


Depatman Eleksyon Miami-Dade

lan sot fe aksyon vote an pi fasil

ke jame avek nouvo


PWOSESIS VOTE
IVOTRONIC LAN


Svi ak dwit nou salman (nou pa
dwe svi ak ankenn l6t bagay)
pou nou fM chwa nou yo. Chwazi
nan ki lang nou vie bilten an. Yon
fwa ke "Ekran Bitten V6t"pardt, fe
chwa nou yo sou bilten an.


Manyen


Si nou ta vie fM yon chanjman, re-
manyen premye chwa nou te fk
an pou elimine li epi manyen
nouvo sa nap chwazi an.


0


Sou ekran ki make "Ekran Ou fwa ke nou satisfy ak tout
Revizyon" nou kapab re-wi tout chwa nou yo, peze bouton
denye bilten nou te chwazi yo. "VOTE" la. Sa vie di nou ftk voye
vot nou monte!


Nouvo machine IVOTRINIC yo ekspoze nan tout biwo
Lakomin Minisipalite yo, nan biwo Team-Metro yo, ak biwo
Ajans Aksyon Kominot6 yo toupatou nan Konte Miami-Dade
Ian.
Pou plis enf6masyon, osnon pou yon demonstrasyon nan
biwo nou rele Depatman Eleksyon Miami-Dade nan (305)
375-3155 oubyen vizite nou sou entenet nan
soemilt@miamidade.gov.
*yo bezwen yon minimum de 15 moun


MIAMI-DADE







Page 14


I SYNDICATS & DROITS HUMANS I


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


HAITI : DU SANG DANS LES PLANTATIONS


Depuis plusieurs mois, Batay Ouvriye alertait
les autorits ha'itiennes. Les tensionstaient tells r la
plantation d'oranges ameres Guacimal, qu'elles


Tourisme Local: de la

valeur ajoutee a Vallue
(suite de la page 12)
6tait pressant. Les responsables lancent l'idde et les paysans
de Vallue et des communaut6s avoisinantes ont r6pondu
avec enthousiasme. Le week-end du ler-2 novembre a tW
le momentum. Toutes les chambres ont Wte occupies et
plusieurs families paysannes ont h6berg6 des tourists
locaux chez elles.
Les activities sont intense A Vallue. De la musique
troubadour, du sport (Petit-GoAve est le numdro 1 du Vol-
ley-Ball National, le tennis est en pleine expansion ...) de
la randonn6e en montagne, on a de quoi s'occuper A coeur
joie pour toute une fin de semaine. Pour ceux qui ont de
bonnes jambes, la randonn6e de Vallue a la plage de Trou-
Chouchou n'est pas A rater.
Et il y a aussi du watching pour contourner les
c6tes goaviennes. C'est une merveille pour admirer ce ver-
sant de montagne bien bois6 qui cache les rayons du soleil.
"Nous ne cherchons pas A garder le tourist A
l'hotel", nous dit Abner Septembre le principal animateur
de ce project dans une interview.
"Nous cherchons A cr6er un veritable march pour
les paysans qui font de l'artisanat, de la broderie, du fer
d6coup6 etc...", ajoute-t-il.
Roosevelt Jean-Francois


Appel au Presi
risquaient d'aboutir A des D G e l
violence. La derniere De Gerald
mobilisation des ouvriers-
paysans pour le droit d'exploiter les terres a tourney au
drame. Deux paysans de Saint Michel, venus exprimer
leur solidarity a leurs amis de Saint-Raphael sont morts,
tuds a coups de machettes. Plusieurs manifestants ont
6td interpellds et sont encore detenus h Port-au-Prince
sans qu'aucune charge precise ne leur ait 6td signifide.
Deux journalists, tdmoins des 6venements ont
6galement Wt arrkds, blesses et detenus plusieurs jours.
Pendant ce temps, les meurtriers des deux paysans et
leurs commanditaires ne sont pas inquidt6s.
Le President Aristide doit absolument intervenir pour
faire toute la lumiire sur cette affaire et pour mettre
fin ia l'impunit6 et au chaos qui regne aujourd'hui en
Haiti.
Depuis le lancement des activities de la plantation
Guacimal', il y a plus d'un demi-sidcle, il est de coutume
que, durant l'intersaison, les paysans puissent cultiver la
terre pour se nourrir. Pourtant cet usage est remis en ques-
tion par les dirigeants actuels de la plantation.
Le lundi 27 mai 2002, une d6l6gation de paysans
se dirige done vers la plantation pour preparer des lopins
de terre. En raison des pluies il devient en effet urgent de
commencer les semailles. Une reunion est pr6vue sur place
avec environ 200 paysans pour proceder A un partage de
l'espace A travailler. Des repr6sentants de Batay Ouvriye,
originaires de St Michel de l'Attalaye et de Cap HaItien(2),
ont rejoint les paysans de Saint-Raphael pour appuyer leurs
revendications. Les militants sont accompagn6s de deux
journalists : Darwin St Julien d'Hditi Progr&s et Allan
Deshommes de Radio Atlantique.
LA MOBILISATION TOURNE AU DRAME


Boby Express

Rapidit6 Confiance et les Meilleurs Taux

Ici c 'est pronto pronto!
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach Fl 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169 305-654-2800
506 11th Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach Fl 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach Fl 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach F 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172

Le nombre de nos succursales augmente... :1
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !

En plus des operations de transfer a argent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. Boby Express,

c'est 6galement une carte de t6l6phone
dontlaligned'acces
BIP n'est jamais occup6e ~
Boby Express
M_ C'est tout simplement No 1 !


A peine arrives sur
place, paysans, syndica-
listes et journalists sont
soudainement attaqu6s par
des hommes munis d'armes
diverse. Les agresseurs
sont des Olus locaux, des
hommes de main d'un
grand proprietaire et des
gardens de la plantation.
Une parties du group se
defend avec ce qu'il trouve
sous la main, l'autre
s'enfuit. Plusieurs
personnel sont grinvement
blesses. Deux personnel
ages, de Saint-Michel de
l'Attalaye, se cachent dans
une maisonnette. Les
agresseurs les trouvent, les
tuent A coups de machettes
et les d6capitent. Leurs
corps sont transports dans
la plantation etjet6s dans un


dent Aristide
Strou, sas doute pour accr6diter
Bloncourt l'id6e qu'ils ont 6t6 surprise sur la
plantation et qu'il s'agissait de
voleurs de terres.
La police arrive quelque temps plus tard et arrete
plusieurs manifestants et les deux journalists. Le maire de
Saint-Raphael les qualified de terroristses. Pourtant, aucune
accusation l6gale n'a 6t6 port6e centre eux.
Le 29 mai, la police national envoie un h6licopthre
pour emmener les d6tenus. Dans un premier temps, les
autorits de Saint-Raphael refusent de les laisser partir. Us
sont ndanmoins transports et incarcdrds au Pdnitencier na-
tional de Port-au-Prince. Pendant plusieurs jours, le sort
des journalistes inquiete toute la press haltienne et les
organizations internationales: un des journalists risque de
perdre un ceil s'il n'est pas correctement soign6 et l'autre
souffre d'evanouissements qui seraient provoqu6s par des
traumatismes crmniens.
Le 8 juinles journalists sont enfin lib6rds, mais 7
hommes et 2 femmes restent en detention ill6gale. Le 13
juin, plus de quarante organizations haitiennes signent un
texte commun r6clamant la liberation des personnel
incarc6r6es et la creation d'une commission mixte et
ind6pendante pour enquEter sur les dv6nements sanglants
du 27 mai 2002.

RIEN NE VA PLUS SUR LA PLANTATION
La tension n'avait fait que s'accroitre A Saint
Raphael depuis qu'un syndicate avait d6clar6 officiellement
sa creation en septembre 2000. En mars 2001, le syndicate
reqoit enfin sa reconnaissance officielle de la part du
Ministere du Travail, mais la n6gociation avec la direction
de la plantation n'avance pas pour autant.
Des campagnes internationales se d6veloppent
pour soutenir les revendications du syndicate. A deux re-
prises, le 23 octobre 2000 et le 20 ddcembre 2001, Riseau-
Solidaritj se mobilise et interpelle la soci6t6 Cointreau A
qui est destinde la production de la plantation. Apres avoir
affirm avoir a coeur de respecter les principles humans
fondamentaux ", la society announce son retrait de la plan-
tation. Elle renonce A assumer ses responsabilit6s et par liA
mime, A appuyer r6ellement un processus de n6gociation
conunmme elle pourrait le faire. C'est un coup dur pour Batay
Ouvriye qui avait pourtant rencontr6 des repr6sentants de
Cointreau A Paris pour tenter de faire avancer ce dossier.
Un climate de violence regne A Saint Raphael. Des
le mois de juillet 2001, Batay Ouvriye 6crit aux ministres
du travail et de lajustice d'Haiti. Le syndicate met en garde
les autorites et leur demand d'intervenir pour anticiper
un bain de sang qui se prepare. En mars 2002, des arbres
sont arrach6s dans la plantation. Le syndicate est accuse, ses
responsables sontinqui6t6s0).Aumois d'avril 2002, le cur6
de Saint Raphael, A qui les propri6taires de la plantation
ont confi6 la gestion des terres, tent plusieurs reunions. 11
announce queles anciens travailleurs de laplantation n'auront
plus le droit, ni de travailler les terres, ni d'etre les prochains
ouvriers de la future cueillette d'oranges ameres.
Au mois de mai, les paysans se concertent et
d6cident d'organiser une march vers la plantation. Mais,
(voir Guacimal / 16)


APEL DOF POU
PWOPOZISYON
SOU
OGANIZASYON
KOMINOTE LOKAL YO
POU ANVIWONNMAN
Konte Miami-Dade an kolaborasyon ak Depatman 0
Potab ak Egou Miami-Dade, Depatman
Administrasyon Resous Anviwonnman yo ak
Depatman Administrasyon Inondis ak Fatra voye
lanse yon ap6l dof bay 6ganizasyon ONG yo ki pa
travay sou profi, ki etabli nan kominote an, epi ki
idantifye pa biwo IRS ekzant de talks. Pwopozisyon
sila a pral kouvri pa fon monet6 ki nan kategori
Amelyorasyon Anviwonnman ak Edikasyon.
Tout moun ki enterese yo pral kapab jwenn yon kopi
f6m ki rele Apel D6f Pou Pwopozisyon an "Request
for Proposals", de Lendi a Vandredi a pati di 22
Jiy6, 2002, 8:30 a.m. 4:30 p.m. nan biwo ki ekri
anba la a oswa rele biwo sa a:


Department of Environmental Resources
Management
33 SW 2nd Avenue, 12th Floor
Miami, Florida 33130
Herb Balfour
(305) 372-6422
RFP an (Request for Proposals) pral disponib tou
sou entenet lan le 22 Jive.y 2002 nan www.co.miami-
dade.fl.us/derm/grants.
Pral genyen yon konferans preparasyon pou
pwopozisyon ki pral fet le Jedi 8 Dawou, 2002, nan
Oditory6m Bibliyotek Santral lan, nan 101 W. Flagler
Street, anba lavil Miami a 5:30 p.m. Yo vreman
ensiste pou nou patisipe nan konferans preparasyon
pou pwopozisyon sa a.
Se pou nou soumbt tout kopi aplikasyon an nan
Biwo Grefye Komisyon6 Konte yo (Office of the
Clerk of the Board of County Commissioners), ki
chita nan Stephen P. Clark Center an, 111 NW First
Street, 17th floor, Suite 17-202, pa pi ta ke Madi, 20
Dawou, 2002, 1:00 p.m. 16 lokal.


CITY OF MIAMI

NOTICE OF POLICE DEPARTMENT
OPERATIONS WORKSHOP

PLEASE ALL TAKE NOTICE THAT a Police Department Operations Work-
shop is scheduled for Monday, July 22, 2002 at 2 p.m. in the City of Miami
Commission Chambers. The purpose of said workshop is to discuss police
department operations .

Priscilla A. Thompson


v City Clerk


MIAMDADE


(#10887)








Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24


I CITY OF MIAMI I


Avi pon Piblik la sou proje yo dako ave yo pou Plan Aksyon FY 2002-2003 ki pon pemet City of Miami sevi ak kob
HUD GRANT FUNDS
City of Miami oblije prezante devan Department of Housing and Urban Development plan fiskal li pou lane fiskal 2002-2003, dapre 24 CFR part 91 sou k6b federal yo. City of Miami 6ganize
div6s rankont ak piblik la nan chak District City Commission yo pou made dives kominote di sa yo panse, pou pemet yo patisipe nan developman Plan aksyon pou ane-a. D6mye meeting la te pou
8 jiy6 2002 et se la City Commission an aprouve finansman spesifik ki pral f6 parti de FY 2002-2003 Action Plan:


- Community DevelopmentBlockGrant(CDBG)
- Program Income
- Emergency Shelter Grant (ESG)
- Housing Opportunities for Persons with AIDS
- Unallocated 2001-2002 HOPWA
- HOME Investment Partnerships (HOME)


$12,856,000
2,260,000
447,000
12,482,000
1,086,460
5,409,000


Fifty-Five'
Hispanic C
Lions Hon
Little Broti
Little Hava
of DadeC
Miami Hor
Southwest


Total Grant Funds $34,540,460 The Associ
Exceptional
Proj6 specific ke City Commission-an aprouve nan Public
Hearing la gen ladan yo: Total Dish

1. $7,256,700 of 28th Year CDBG funds and $1,300,000 of District 5
program Income to City sponsored Municipal Services and


Related Activities as follows:


Activity Amount

Grant Administration $3,732,800
Lot Clearing $ 350,000
Code Enforcement-NET $1,000,000
Code Enforcement-Unsafe Structures $ 500,000
Parks Department-Disabilities Program $ 119,000
Section 108 Loan Guarantee $1,400,000
CRA-Baseline Funding $ 379,900
CRA-CLUC90 $ 100,000
Little Haiti Job Creation Project $ 225,000
Downtown Development Authority $ 750,000

Total $ 8,556,700

2. $447,000 of 28th Year ESG funds as follows:
Activity Amount

City of Miami Homeless Program $433,590
Grant Administration $ 13,410
$447,000

3. $ 2,303,222 of 28th Year HOME funds as follows:
Activity Amount
CRA- Housing Assistance $ 262322
Model City Homeownership Project $1,500,000
Grant Administration $ 540,900

Total $2,303,222

An additional $2,329336 for Homeownership New Construc-
tion Projects and $776,442 for Multifamily Rental New Con-
struction Projects will be awarded by the Housing and Com-
mercial Loan Committee.

4. $1,928,400 of28th CDBG funds and $ 960,000 of Program
Income in the Public Services Category by City Commission
District as follows:

District 1
Agency Amount
Action Community Center, Inc. $108,333
Allapattah Community Action, Inc $350,000
Catholic Charities of the Archdiocese $4,500
Deaf Services Bureau, Inc $ 6,000
Fifty-Five Year and Up, Inc $ 5,000
Hispanic Coalition, Inc $ 10,000
Josefa P. Castano Kidney Foundation, Inc $10.000
Lions Home for the bling, Inc $ 13,000
Little Havana Activities and Nutrition $40,847
Centers of Development of the
Exceptional, Inc
District 1 Priority Set-aside $ 5.000

Total District 1 Allocation $ 577.680

District 2
District 2 Public Sercices Contingency $422,144
District 2 Priority Set-aside $40,000

Total District 2 Allocation $462,144

District 3
Action Community Center, Inc $ 108,333
Catholic Charities of the Archdiocese $ 66,600
of Miami, Inc\ Centro Mater Child Care
Catholic Charities of the Archdiocese $10,000
of Miami,Inc\Centro Mater Teen Outreach
Catholic Charities of the Archdiocese of $ 20,000
Miami,Inc \Emergency services
Catholic Charities of the Archdiocese of $ 67,000
Miami, Inc. \ Sagrada Familia
Deaf Sevices Bureau, Inc $ 6,000
Dr Rafael A. Penalver Clinc,Inc $40,000
JosefaP Castano Kidney Foundation, Inc $ 10,000
Lions Home for the Blind Inc $ 30,000
Little Havana Activites and Nutrition Centers $ 160,899
of Dade County Inc. \Elderly Meals
Little Havana Activities and Nutrition Centers$ 60,000
of Dade County Inc. \ Pro Salud
Regis House,Inc $30,000
The Association for Development of $ 10,000
the Exceptional, Inc
The Young Men's Christian Association of $ 45,000
Greater Miami, Inc. \ International Branch

Total District 3 Allocation $ 664,332

District 4
Agency Amount
Action Community Center, Inc $108,334
C l bi-n A-ri i Seini S 20000


oiom an Amercan ercice
Association.Inc


Years and Up, Inc
Coalisation, Inc
ie for the Blind, Inc
other Friends of the Ederly, Inc
ma Activities and Nutrition Centers
county, Inc. \ Elderly Meals
izon Corp
Social Services Program, Inc
nation for Development of the
l, Inc

rict 4 Allocation


Catholic Charities of the Archdiocese of
Miami, Inc Emergency Services
Center for Information and Orientation,Inc
Community Commitee for Developmental
Handicaps Inc
Deaf Services Bureau,Inc
Fanm Aysyen Nan Miami, Inc
Haitian American Community Association
of Dade CountyInc Food Voucher
HaitianAmericanCommunityAssociation
of Dade CountyInc. \After School
Haitian American Foundation,Inc
JamesE. Scott Community Association, Inc\
Hadley Park Elderly Program
JamesE. .Scott Community Association, Inc
Community Awareness Program
Lions Home for the Blind, Inc
The Association for Development of the
Exceptional, Inc
The Childrend's PsychiatricCenter, Inc
The Liberty City Optimist Club of Florida, Inc
The Young Men's Christian Association of
Greater Miami, Inc. \ Carver Branch
District 5 Public Service Reserve Fund
District 5 Priority Set-aside

Total District 5 Allocation

Total for Public Service Activities


5. $2,223,400 of 28th CDBG funds in the Econom
ment Category by City Commission District as follow

District 1
Agency

Allapattah Business Developement
Authority, Inc
District 1 Economic Development
Pilot Projects


Total District 1 Allocation

District 2
Total District 2 Allocation

District 3
Services Corps of Retired Executives
Association
Small Business Opportunity Center, Inc
District 3 Economic Development
Pilot Projects
Total District 3 Allocation

District 4
Agency
Services Corps of Retired Executives
Association
Small Business Opportunity Center, Inc
District 4 Economic Development
Pilot Projects

Total District 4 Allocation

District 5
Catholic Charities of the Archdiocese of
Miami, Inc. / Pierre Toussaint Center
Neighbors and Neighbors Association, Inc
Word of Life Community Development
Corporation, Inc


Total District 5 Allocation


Commercial Fagade Program Rehabilitatio n

Total for Economic Dev. Activites


6 $ 1,117,500of 28th CDBG funds in the Housing Develop-
ment Category by City Commission District as follows


District 1:
Agency
Allapattah Business Development
Authority, Inc
CODEC, Inc
Greater Miami Neighborhoods, Inc
Jewish Family Services of South Florida, Inc
Jubilee Community Development
Corporation, Inc

Total District 1 Allocation

District 2:
Greater Miami Neighborhoods, Inc


$ 35,000
$ 8,000
$ 20,000
$ 20,000
$ 58,254


$ 25.000
$ 25,000
$ 25,000

$ 6,000
$ 50,000
$ 25,000

$ 25,000

$ 50,000
$.100,000

$ 25,000

$9,000
$ 20,000

$ 25,000
$ 40,000
$ 60,000


Jewish Family Services of south Florida, Inc
Little Haiti Housing Association, Inc
District 2 Housing Pilot Project

Total District 2 Allocation


20,000 District 3
127,000 CODEC, Inc
$ 16,672 East Little Havana Community
Development Corporation,Inc
Greater Miami Neighborhoods, Inc
$ 433,260 Jewish Family Services of South Florida, Inc
Jubilee Community Development
Corporation, Inc


Total District 3 Allocation

District 4:
Agency
East Little Havana Community
Development Corporation, Inc
Greater Miami Neigborhoods, Inc
Jewish Family Services of South Florida, Inc
Model Housing Cooperative

Total District 4 Allocation

District 5:
Greater Miami Local Initiatives Support
Corporation, Inc
Greater Miami Neighborhoods, Inc
Habitat for Humanity, Inc
Haven Economic Development, Inc
Jewish Family Services of South Florida, Inc
Jubilee Community Development
Corporation, Inc
Little Haiti Housing Association, Inc


$ 11,000
$37,500
$ 115,300

$ 178,800


$ 92,500
$ 93,375

$ 15,000
$ 11,000
$ 45,150


$ 257,025


Amount
$ 96,625

$ 10,000
$ 11,000
$ 50,000

$ 167,625


$ 50,000

$ 15,000
$ 117,000
$ 50,000
$ 11,000
$ 10,050

$37,500


$ 200,984 Total District 5 Allocation $290,550
$40,000
Total for Housing Development Activities $1,117,500
$750,984
7. $330,000 of 28th Year CDBG funds in the Historic Pres-
$ 2,888,400 ervation Category as follows:
Agency Amount
ic Develop- City of Miami Planning Department $ 75,000
ws: Historic Preservation Activities
City of Miami Retired Police Officers $ 155,000
Community Benevolent Association, Inc
Amount First and First Investment Association, Inc $100,000


$ 150,000

$ 177,000


Total Historic Preservation Activities


$330,000


8. $12,4820000 f 28th Year HOPWA and $1,086,460 of un-
committed 27 th Year HOPWA funds as follows


$ 327,000 Agency Amount
Long Term Housing:
Miami Dade Housing Agency (6 month allocation) $748,000
$400,000 City of Miami Dept of Community Development #4,114,000
Douglas Gardens Community Mental Health
Center of Miami Beach $2,730,000
$ 10,000 Spanish-American Basic Education and
Rehabilitation, Inc $ 1,122,000
$ 250,000 Reserve for Transition of Remaining Miami Dade
$ 116,050 Housing Agency clients (6 month allocation) $748,000

$376,050 Support Services

Utilities Assistances:
Amount City of Miami Dept of Community Development $ 660,000
$ 10,000 Douglas Gardens Community Mental Healh $360,000
Center of Miami Beach
$ 150,000 Spanish-American Basic Education and $ 180,000
$ 85,250 Rehabilitation, Inc
Better Way of Miami, Inc. $ 75,000
Bethel A.M.E. Church, Inc $ 134,000
$245,250 Community AIDS Resource, Inc $ 50,000
Emergency Services (Operator to be determined) $ 1500,000
Food for Life Network, Inc $ 40,000
$ 100,000 Lock Towns Community Mental Health Center, Inc $ 110,000
Miami Beach CDC, Inc $ 110,000
$ 150,000 South Florida Jail Minitries, Inc $ 126,000
$ 175,100 Spanish-American Basic Education
& Rehabilitation, Inc $ 287,000
The Center for Positive Connections, Inc $ 100,000
$ 425,100 Grant Administration $ 374,460


$ 13,568,460


$ 450,000 Total HOPWA Funding

$ 2,223,400


The public review and comment period is now in effet and
will continue through August 10, 2002. The City of Miami
invites all interested parties to communicate their comments
regarding the proposed Action Plan in writing to


City of Miami
Department of Community Development
444 S.W. 2 Avenue, Second Floor
Miami, Florida 33130

The Action Plan is available for review at the above loca-
tion.


(AD NO. 09814)


Amount
$ 75,000

$ 92,000
$ 15,000
$11,000
$ 30,000


$ 223,500


$15,000


Page 15


a
$a
$


) Lk,J'J







Page 16


I APPELAU PRESIDENT ARISTIDE I


Mercredi 17 Juillet 2002
1-vti en \Marrche Vnl YVT Mn 74


Haiti: Du
(Guacimal... suite de la page 14)
sur place, un comit6 d'accueil les attend et la manifestation
tourne au drame.
Denombreuses organizations de defense des Droits
de l'Homme se sont d6jA fortementinquiities de lamanire
don't se sont d6roules les 6v6nements, des circonstances de
la mort des deux victims et du sort r6serv6 aux personnel
qui restent incarc6r6es A la prison de Port au Prince (voir
encadre).
UNE MOBILISATION INDISPENSABLE
Pour 1'heure, aucune charge precise ne pese sur
les militants emprisonnis alors que les assassins des deux
personnel de Saint Michel courent toujours et qu'aucune
investigation n'a t6 entreprise pour les retrouver.
Rgseau-Solidarite suit depuis plusieurs.annees les
6v6nements dans la plantation Guacimal et les efforts de
Batay Ouvriye pour parvenir a une solution n6gocide et
6viter les affrontements sanglants. Dans cette affaire, tous
les interlocuteurs A qui nous nous sommes adress6s ont
refuse de prendre et de reconnaitre leurs responsabilites.
C'est vers la plus haute autorit6 de l'Etat haltien que nous
nous tournons maintenant pour obtenir les reponses aux
questions qui sont posees.
Reactions aux 6vinements de Saint-Raphael
ii La Plate-forme des Organismes Haftiens de
Defense des Droits Humains (POHDH) et la Plate-
forme HaiUienne de Plaidoyerpour un Diveloppement
Alternatif (PAPDA) ont appele le 4 juin A la mise sur
pied d'une Commission d'enquate ind6pendante afin de
faire la lumiere sur ces incidents.
ii Toute la lumiere doit 8tre faite sur les motifs de
ces arrestations et la situation des journalists doit Wtre
r6gularis6e dans les plus brefs d6lais", declare Robert

e,


sang dans les
Minard, Secretaire General de I'organisation
international de defense des journalists, Reporters
Sans Frontieres.
ii Ces nouveaux actes arbitraires renforcent
1'inqui6tude et 1'indignation des citoyens face aux abus
r6pit6s commis par les autorit6s de ce pays qui semblent
affect6es de surdit6 devant les protestations et les rap-
ports des organizations des droits humans, nationaux
et intemrnationaux ", 6crit dans un communique le Cen-
tre acunminique des Droits Humains (COEDH).
ii La Coalition Nationale pour les Droits des
Haitiens (NCHR) r6vele que les d6marches entreprises


'irs


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


Miami Port-au-Prince


Attention: Les places sont limit6es. Faites votre
reservation imm6diatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent etre changes.


plantations


pour visiter les prisonniers ont 6t6 vaines.
(1) Voir les appeals 228 (Haiti: Cointreau Amer du 23
octobre 2000) et 242 (Haiti : Cointreau toujours amer
du 20 d6cembre 2001)
(2) Des repr6sentants de Riseau-Solidarite s'6taient
rendus au Cap et a Saint Michel pour y rencontrer Batay
Ouvriye en juillet 1999
(3) Au mois de mai 2002, le propri6taire de la planta-
tion reconnait que les rangers cass6s ne l'ont pas 6t6 A
initiative du syndicate.


Amnesty International denonce les tortures

infligees a un militant des droits humans
Port-au-Prince, le 10 juillet (HPN) matraques, lui cassant un bras. De plus, ils 1'auraiei
L'organisation de defense des droits humans Amnesty violemmentfrapp6, a maintes reprises, surles deux oreill
International a d6nonc6, dans unelettre adress6e au Ministre en meme temps, et l'on craint que ces mauvais traitemen
de la Justice Me Jean Baptiste Brown, des s6vices corporels ne lui aient perform les tympans ", a rapport Amnesi
qui auraient 6t6inflig6s Aun militant des droits del'homme. International.
Selon 1'organisation, M. Lysias Fleury, membre De tels agissements sont contraires aux nombreu
de la Commission 6piscopale national Justice et Paix, aurait traits intemrnationaux relatifs aux droits humans auxque
6t6 arrat6 le 24juin ecoul6 A son domicile par deux policies Haiti est lie, et notamment au Pacte international relatif au
en uniform et trois civils arms et emmen6 au sous- droits civils et politiques (PIDCP) et a la Conventioc
commissariat de police de Bon Repos (Sud de Port-au- amdricainerelative aux droits del'homme ", 6crit Madami
Prince). Avant d'etre relich6, M. Fleury aurait 6t6 contraint Susan Lee, responsible dela division Am6riques d'Amnes
de nettoyer A mains nues une cellule contenant des International. Si tel 6tait le cas, cela constituerait iu
excr6ments. Des policies 1'ont 6galement fait tomber A nouveau manquement grave aux engagements des autorit
coups de pied et 1'ont sauvagement battu au moyen de haftiennes en matidre de droits fondamentaux, ainsi qu


Pour information et reservations,
contacted votre agence de voyage ou DCA


1-800-327-7230 (USA)


wfa n


nt
es
ts
ty

Ix
ls
Ix
on
ne
ty
In
as
'a


m l'obligation qui leur income de prot6ger tous les
d6fenseurs des droits humans afin que ceux-ci
puissent mener leurs activities ", a-t-elle poursuivi.
Enfin, Amnesty International exhorte la Police
National d'Haiti A saisirl'occasion derompre avec
le passe que lui offre cette affaire, en condamnant
publiquement toutes les formes de torture et autres
traitements cruels, inhumains ou d6gradants,
autrefois si souventutilis6s parles forces de s6curit6
haitiennes, et en s'engageant de nouveau A d6f6rer
Ala justice les auteurs pr6sum6s de tels agissements.


Amnesty :

L arrestation

d'Amio Metayer

est un pas vers

application de

la Loi
Amnesty international a applaudi vendredi
l'arrestation d'Amio Metayer, alias Cubain, un
membre d'organisation populaireprolavalas aux
Gondives. L'organisation international invite les
autorites hditiennes a aller plus loin dans leur
demarche.
Paris, 12 juillet 2002 (HPN) Pour Amnesty
International, l'arrestation, le 2 juillet dernier,
d'Amio Metayer, est une preuve de la volonto du
gouvernement de renforcer F'autorit6 de la Loi, qui
s'exerce dans des circonstances difficiles en Haiti.
Cet activist politique serait impliqud dans les actes
de violence commis en d6cembre dernier, apres
l'attaque perp6tr6e par des bandits arms non
identifies contre le Palais national.
L'organisation international des droits humans
a d6clar6 vendredi que maintenant, la police et la
justice avaient besoin d'aide, pour examiner les
accusations port6es contre Amio M6tayer et
determiner la v6racit6 des allegations qui present
contre lui.
Les partisans d'Amio M6tayer ont manifesto
violemment pendant toute la semaine aux Gonaives.
Ils ont menace de frapper plus fort si leur leader
n'6tait pas libdrd. Au course de ces 6venements, la
douane de cette ville a 6tW compl6tement d6truite
par un incendie et plusieurs personnel auraient Wte
blesses dans des circonstances peu claires, selon
ce qui a Wte relate. Amio M6tayer a lui-meme appele
au came et demand de mettre fin A la violence.
Mercredi, il a Wte transf6r6 A la prison des Gonaives
et son cas est actuellement examine par des
fonctionnaires de justice locaux.
L'organisation a indiqu 6que les autorit6s
haitiennes avaientlaresponsabilit6 d'assurer la suite
de l'enqufte sur les accusations port6es contreAmio
M6tayer avec la pleine garantie que ce processus
aboutisse. Eles doivent 6galement examiner les
(voir Amnesty / 17)


tili iiiilr U I V IU 11


-.-Www


L








I INTERNATIONAL I


TENTATIVE D'ASSASSINAT ?

Un militant d'extreme droite tire

au passage de Chirac lors
du d fiidu 1 Jle L I 'Etoile, alors qu'il
du defile du 14 Juillet venaitde faire usageah


PARIS, 14 Juillet Unjeune mili-
tant d' extreme droite de 25 ans, qui a ouvert
le feu en direction du command-car du
president Jacques Chirac, avant le d6fil6
militaire du 14-Juillet, a Wte arr8t6 et plac6
en garde A vue dans les locaux de la Bri-
gade criminelle A Paris.
"Au moment oA la voiture
remontait 1'avenue de Friedland, il a tir6 en
direction du vdhiculemaislaballes'estper-
due et n' a bless personnel raconte Nicolas
Couteau, porte-parole de FO-police.
Le jeune homme avait dissimul6
son arme, une carabine 22 Long Rifle, dans
un 6tui A guitar, a-t-on pr6cis6 de source
policiere.
ii a "td interpell 6 1' arrivee du
president de la R6publique, sur la place de


Amnesty
(suite de la page 16)


0&0


actes de violence commis par toutes les
parties, les jours qui ont suivi l'arrestation
du chef d'OP, et en trainer les responsables
devant lajustice ", a-t-elle ajout6. Amnesty
International a rappele a la police national
hatienne son obligation de respecter les
codes de conduite intemationaux quant A
application de la loi, en traitant le cas des
manifestants.
L'arrestation d'Amio M6tayer est
survenue apres la publication d'un rapport
sur l'attaque du 17 d6cembre et ses
consequences, rapportredig& par une 6quipe
d'enqueteurs de 1'Organisation des Etats
Amdricains. ID recommande vivement que
les personnel impliqu6es dans les actes de
violence du 17 d6cembre soient poursuivies
sans retard. HPN


une reprise, d'une carabine 22 Long Rifle",


"Heros" franga


PARIS, 14 Juillet Les "h6ros
ordinaires" et les pompiers de New York
6taient les invites d'honneur dimanche de
la traditionnelle garden-party de 1'Elys6e,
oii se sont presses 6.000 invites.
C'otait pourtant surtout une ambi-
ance de "reconqu8te" qui flottait sur les
pelouses de l'Elys6e, deux mois apres la
rdlection du chef de 1'Etat et un mois apres
1'6crasante victoire de sa majority aux
16gislatives.
Jean-Pierre Raffarin, ses ministres
et les membres de leur entourage 6taient en
force parmi les 6.000 invites du chef de
l'Etat, alors que les d6put6s de gauche
rescap6s des elections ne se sont guere
montres.
"Ce 14 juillet est 1'aboutissement
d'une venture politique, humaine,
historique hors du commun", disait A des
journalists la ministry de 1'Ecologie
Roselyne Bachelot, euphorique.
Le chef de l'Etat est apparu
rayonnant au balcon del Elys6e et a pris un
micro pour s'adresser A la foule sous les
applaudissements et "saluer le courage des
pompiers de New York, de tous les jeunes
et des autres".
II a ensuite pris son traditionnel
bain de foule parmi les 6.000 invites qui
avaient envahi les jardins, dans une cohue
m8lant ministres, parlementaires, diplo-
mates, militaires en uniform, parisiennes
vetues A la mode et jeunes des banlieues.
"On est les beurs de service.
Aujourd'hui, on peut gotter a tout ce qu'a


YAK : une compagnie d' appeals

internationaux qui vous permet de


communiquer
A un moment oft plusieurs
companies offrant un service d'appels
internationaux sont en bute A une
competition acharn6e et A une economic au
ralenti, une compagnie canadienne vient tout
just d'offrir ses services A la Floride, avec
des taux de discount pour les appeals
intemrnationaux.
Les utilisateurs n' ont qu' A former
10-15-945 avant chaque appel long distance,
pour b6n6ficier des tarifs avantageux offers
par Yak Communications.
La compagnie espere que ses tarifs
r6duits, surtout pour les appeals
internationaux, lui gagneront une nombreux
clientele dans la Floride.
Charles Zwebner, Pr6sident et
Manager en Chef, precise quele service long
distance de la compagnie ne comporte pas
de tarifs mensuels, pas de frais d'entretien
ni autres frais suppl6mentaires pour ceux
utilisant les services de YAK.
YAK s'est arrange avec les
diffdrentes companies de t6l6phone pour
avoir sonbordereau incorpor6 dans celui de
la compagnie qu'utilise le client. Par
example les clients de Bell South verront
les charges pour les appeals faits h partir de
YAK 10 15-945 apparaitre aussi sur leur
bordereau mensuel.
"Nous achetons le temps en vol-
ume et passons le b6n6fice A nos clients"
explique aussi Zwebner.
Par example, nos clients peuvent
appeler la Colombie pour 15 centimes la
minute, le Venezuela pour 19 centimes, la
Jamaique pour 31 centimes, le Guatemala
pour 27 centimes, le Nicaragua pour 29 cen-


a peu de frais
times, le Mexique pour 15 centimes, la
France et I'Espagne pour 8 cen-
times, Israel pour 7 centimes et
Cuba pour 99 centimes la minute.
En comparison,
certaines cartes n6cessitent des
frais de connection, d'autres ont
des frais mensuels qui sont pays
si les minutes de la carte pr6pay6e
ne sont pas utilisdes pendant le
mois.
Les cartes d'appels ont
aussi des frais de connection qui
peuvent aller de 10 centimes A '0 l
plus de UN Dollar, d6pendant du
pays que 1' on appelle, et qui sont
charges a chaque fois qu'un appel
est fait. Ces cartes tendent A offrir
un tarif par minute tres bas, mais
il est pr6f6rable d'utiliser toutes bef
les minutes de la carte d'un seul an
coup pour obtenir le tarif le plus
bas. di;
Mais ce n'est pas le cas N0
de votre appel s'il est fait A partir + 1
des chiffres YAK 10-15-945. OV
+ 01
YAK Communications +01
est base A Toronto (Canada) et ya
existe depuis 1999. La compagnie 1
est arrive sur le march 2
amdricain en Mai, offrant d'abord
ses services au Nevada, puis en 3
4
HFloride qui est le deuxieme 6tat
qu' elle touche aux Etats-Unis, un 'call
"Rate
6tat qui intdresse particulibrement the 1
and C
YAK A cause des diverse ethnies pleas
qui le composent.may
y


Page 17


a soulign6 la prefecture de police dans un 6tudiant d'extreme droite, le GUD groupe
communique. union-d6fense).
L'homme, ag6 de 25 ans, "est "C'est apparemment le geste d'un
connu pour son appartenance A des d6s6quilibr6, je ne crois pas a un complot
movements n6o-nazis et hooligans", a car le tireur aurait utilis6 une arme de gros
precis6 la prefecture dans un communique. calibre", a expliqu6 Nicolas Couteau.
Le jeune homme, Maxime "C'est un acte qu'on ne peut pas
Brunerie, domicili6 dans l'Essonne, est, pr6voir, on ne peut pas 6viter ce genre
selon FO-police, proche du movement d'action isolde", a-t-il pr6cis6. (Reuters)


is et americains fetes a 'Elysee
la France d'en haut, on 1'aura pas tous les un jour de tempete, un lyc6en qui a "fait
jours. Ca nous donne plus de volont6 pour preuve de d6vouement" apres la catastro-
agir", dit Abdel R6ghis, de association phe d'AZF A Toulouse.
"Agir" de Bourg-la-Reine. Parmi les "hdros" qui foulaient la
pelouse de l'Elys6e, les pompiers de New
POMPIERS DE NEW YORK York et des families des tu6s du 11
"Je les soupyonne de nous avoir septembre 6taient sans doute les plus 6blouis
invites pour se faire de la pub. C'est pas par la magnificence du palais pr6sidentiel,
grave, qa les arrange et moi aussi", dit qu'ils ont pris en photo sous toutes les
Fbien Pi ner iun .iune entraineuir lde hand- coutures.


ball de Tremblay-en-France (Seine-Saint-
Denis).
L'Elysee avait affiche sa volont6
d'inviter les "ambassadeurs du sport" et les
memnibres des associations, mais aussi des
personnel qui ont requ une distinction pour
leur courage et leur d6vouement.
Avaient ainsi recu des invitations
unjeune de treize ans qui a r6cemment sauv6
un pecheur de la noyade, un autre adoles-
cent qui a sauv6 deux enfants perdus en mer


"C'est vraiment spectaculaire,
chaque famille est submerge par 1' emotion,
nous sommes traits comme des rois", dit
Daniel Nigro, le commandant du "Fire de-
partment" de New York. "Ca fait du bien de
les voir sourire, ils ont besoin de sourire",
ajoute-t-il en regardant ses amis.
Aumilieu delapelouse,l'orchestre
de la Garde r6publicaine ajoud "My way",
"New York"de Sinatra etlamusique du film
"Indiana Jones". (Reuters)


AMERIQUE LATINE

Colombie: 28 maires

demissionnent, effrayes


par les FARC relch6
I' retenaiei
BOGOTA, Colombie, 11 Juillet "Nous
Les maires de 28 municipalities de Colombie d6missi
ont d6missionn6 cette semaine Mla suite des mafemi
menaces des FARC (Forces armies la radio.
r6volutionnaires de Colombie), qui ont Le pr6s
promis d'assassiner tous les maires et les mercred
gouvemrneurs en poste, ont announce les d'euros)
autorit6s jeudi. aux force
Une centaine de maires ont ainsi les infra
jet6 1' sponge depuis le d6buit juin et environ offert d
200 autres administrent leur ville depuis la et des g
capital provincial des bases militaires, meme A
selon Gilberto Toro, directeur de la Alvaro
F6d6ration national des municipalities. de se m
Plusieurs mairies sont ferm6es. prendra
Parmi les d6missionnaires figure


Salomon Vergara,
maire de San Juan del
Cesar, A 660km au
nord de Bogota,


mercredi par les rebelles, qui le
at en otage depuis deux semaines.
ivons peur et ma decision est de
inner carje ne peux pas abandonner
ne et mes enfants", a-t-il expliqu6 A

ident Andres Pastrana a annonce
i que 100 millions de dollars (autant
Ssuppl6mentaires seraient consacres
es de s6curit6 pour mieux prot6ger
structures et les maires. II a aussi
es gardes du corps pour les maires
ilets de protection, les autorisant
porter des armes. Le pr6sident-6lu
Uribe, choisi en mai surlapromesse
Lontrer intraitable avec les FARC,
ses functions le 7 aofit. AP


JL ..lI JIm.rica'srockbotom .lngistancea-ItJJ.iv- .


a minute


Haiti


Just dial 10O15*945
ore the long distance number you're calling
d save money every call you make.

aling instructions
*rth America: just dial 10*15*945
+ area code + number.
erseas: Just dial 10*15*945
1 + country code + number.


ceep on


yakking!

super low yak rates
Argentina . . . . . . . .150
Brazil . . . . . . . . .15o
SChile . . . . . . . . . .150
Colombia . . . . . . . .150
Costa Rica . . . . . . .190
Cuba .................. 990
Dominican Republic ...... ...150
Ecuador . . . . . . . .290
El Salvador .............. 250
Guatemala ................270
Honduras . . . . . . . .390
Mexico . . . . . . . . .150
Nicaragua . . . . . . .290
Panama . . . . . .. ..290
Peru .....................290
Puerto Rico. ..... . .... .130
Uruguay . . . . . . . .290


ik '"rules
Just dial 10*15*945 and then dial to anywhere in the world, anytime.
No additional long distance bills you stay with your local telephone company and get billed
super low yak rates every call you make with yak!
No contracts to sign. No credit applications to fill in. No need to switch carriers.
No surcharges. No connection fees. No monthly fees.


s to cellular phones In some International destinations and special country code terminations are bled at a higher rate.
es effective July 01/02 and subject to change without notice. Calls are billed In US dollars and In one minute increments. Rates are
ame effectively 24 hours a day, 7 days a week. Service sla available with some but not all Local Exchange Carriera (LEC)
Competitive Local Exchange Carriers (CLEC). To confirm carrier availability, please call tollfree 10-15-945-0. Forfurther details,
e visit www.yak.com or dial (toll free) 10-15-945-0. Offerings are subject to local state and federal laws. Tariff terms a nd conditions
apply. Does not Include USF fee.
ak T info: 10*15*945*0 or visit us at www.yak.com


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24







I Les Jeux I


* Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


GO U RM E


CASS ES

Solutions de la semaine passe:


U L T E J Z D T Z Z P X ION
F K L Y D V KO J MM D L L R
LO A T IE D L Z 0 H D B C P
TN KDLNEE ZYFFH
L G E N LAI I B Y C R D PY
UBZ1V ITT\E L LEBG O T
YEI E SRDSBR LS
Q R P P NURI 1MOZ S HC
CB MDRN LDINHOA
U A I ESA C QLS G N
S R A C L K L L I RS I P
O 0 L L R J U N I O p v
L DQYOC T VD K FL V N
OD J 0 1 S 0 T T D E GV Y W
G OBO F I S U F A CA D K


41]4/) g N r4!;BiN ji


Allez de GOURME a CASES, en
des mots du vocabulaire Frangais,
changeant qu'une lettre par ligne.


utilisant
et ne


Mots Croises )


HORIZONTAL:
1. Fort 2. Obscene -
3. Pronom Lettre grecque -
4. Consequence -
5. Vient du vent 6. Couch6 -
7. Bless6 Oiseau -
8. Alcaloides.
VERTICAL:
1. Fleuve Galre royale -
2. Renflt 3. Embelli -
4. Provoquer 5. Strontium Socle -
6. Possede Indium 52 semaines -
7. Fameux empereur Note -
8. Regneras.


Solutions de la
semaine passee:
HAiTI
^^ *^ 3


K SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais

DDS

JHD

IA


Solutions de la semaine passee:
S A N D O WS


FIR W I.ME MS. .


GRILLE DES PROGRAMMES

Mt4cicdi 74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tel: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30 Bon Reveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirite chantant
Premier journal crdole avec Yves Paul Ldandre

7h00- 9h00 Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7hl5: Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35 : Actualit6 en Bref avec Yves Paul Leandre
7h50:1' Editorial
8h00 : Les sports avec Smith Griffon et Captain Bill

lOhOO-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sum6 des informations avec Nati Pioly
12hl5 2h00 Lady blues (Elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons franqaises

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps (Retro Haitien)
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 Nouvelles 5 Heures avec V. Hertelou

5h30-7h00 Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Luchiano
8h30-9h00 Soir Informations avec Yves Paul Leandre

lOhOO Nos Grands concerts
L' Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque h Musique"
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Sam. 9h00 ... Cavaliers prenez vos dames!
Tous les airs populaires d'hier et d'aujourd'hui
mission de Lucien Anduze


En bref ...
(suite de la page 2)
locaux de parties politiques de l'opposition, ainsi que des maisons priv6s de leaders
politiques ont etW incendids.
Le Ministre de l'Int6rieur, Mr Jocelerme Privert, a pr6cis6 qu'une parties de la douane
aurait 6t6 endommag6e par les flames.

Publication du bilan definitif des inondations dans le Sud
et la Grand-Anse
. Le bureau de la Protection Civile a public le bilan d6finitif des inondations qui out frapp6
du 23 au 31 mai dernier les d6partements du Sud et de la Grand-Anse.
Selon ce bilan, 44 personnel don't 28 dans le Sud et 16 dans la Grande-Anse ont Wtd tudes
dans ces inondations; 4.963 families ont Wte sinistrdes dans le Sud et 3292 dans la
Grande-anse. 217 maisons ont Wt entierement d6truites et 689 autres endommag6es dans
le Sud centre 816 dans la Grande-anse. Des d6gats consid6rables out 6td enregistrds au
nivau de 1'agriculture et des infrastructures routieres.
Un montant de 4 millions de gourdes a 6t6 mobilis6 a partir du tr6sor public pour
r6pondre aux premieres urgences. Le gouvemrnement am6ricain a remis A la Protection
civil une envelope pour lui permettre de faire face et de secourir les sinistr6s.

La NCHR demand l'largissement des prisonniers
de Guacimal
La Coalition Nationale pour les Droits des Haitiens ainsi que trois autres organizations
(Batay Ouvrye, POHDH et PAPDA) ont appeal mercredi AI l'l61argissement des
personnel emprisonnees par les autoritds dans le d6partement du Nord. La NCHR a
retrace les faits qui ont caus6 les 6v6nements du Guacimal (10 6me section communale
de Saint-Rahael) et inform que des actions seront entreprises pour obtenir la liberation
des personnel arratdes lors de ces 6chauffour6es qui avaient fait deux morts et plusieurs
blesses.

Cooperatives: Les victims seront dedommagees, promet
Mr Aristide
Le President Aristide a annonc6 mercredi au Palais National que sa decision de
d6dommager les soci6taires qui ont perdu leur argent placed dans les cooperatives, r6pond
A un devoir et non A de la charity.
Mr Aristide qui s'exprimait lors d'une rencontre avec des dirigeants de cooperatives a
affirmed que les fonds qui allaient 8tre utilis6s pour rembourser les soci6taires
proviendraient du tresor public. II a indiqu6 que le d6but de l'op6ration de
d6dommagement devrait avoir lieu avant la rentr6e scolaire. Quant aux cooperatives
ferm6es pour cause de pression et de menaces, le Pr6sident Aristide a affirm qu'elles
seraient rdouvertes avec le soutien de l'Etat. Quant A celles qui sont fermees A cause de la
mauvaise foi de leurs dirigeants, la justice va agir en consequence, a-t-il averti.

principale source Agence Haitienne de Presse)
Un nouveau protecteur du citoyen prete serment
Port-au-Prince, le 12juillet (HPN) Le nouveau Protecteur du citoyen, M. Necker Dessables,
a prete serment vendredi devant les membres de la Cour de Cassation,juste avant de prendre
ses functions A la tete de l'Office de la Protection du Citoyen.
M. Dessables (70 ans) a prete serment en presence du Premier Ministre, M. Yvon Neptune,
et du Ministre de la Justice, Me Jean Baptiste Brown. II replace M. Louis Roy, qui 6tait le
premier magistrate A occuper ce poste. Le Protecteur du citoyen est nomm6 par consensus
par le Pr6sident de la R6publique, le Pr6sident du Sdnat et le Pr6sident de la Chambre des
D6put6s, pour un mandate de sept ans non renouvelable.
L'Office de la Protection du Citoyen est une institution ind6pendante cr6e par la Constitution
de 1987. Ble a pour mission de prot6ger n'importe quelle personnel centre toutes les formes
d'abus de l'Administration Publique.

Attention! Prenez note de la nouvelle adresse
E-MAIL de
Haiti-en-Marche

enmarche@haitelonline.comni


Page 18


BELLETTI
CAFU
CARLOS
CENI
DENILSON
DIDA
EDILSON
EDMILSON
JUNIOR
JUNIOR
KAKA
KLEBERSON
LUCIO
LUIZAO
MARCOS
PAULISTA
POLGA
RICARDINHO
RIVALDO
RONALDINHO
RONALDO
SILVA
VAMPETA


I I


I '


I


No







Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 24


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


Yolande Thomas ap chante pou Ayiti Toma, youn sware granjan. Plis pase 100 fanatik
reyini malgre lapli-Ioraj pou vin salwe Yolande. Yolande siyen CD jouk li elas!


DEFINISYON AK

KALITE YOUN

PWOVEB
36m Pati
We Jounal HEM senmenn pase-a pou 2im pati
atik la
Si nou pase nan lanng bambara:
< 1'eau .>>
Natif natal: < li pouri.>>
< montent sur son tronc et gambadent.>>
<> Boabab
afriken-an tounen mapou ayisyen-an.
Nian ianng kikongof:< lie.>>
Ayisyen di: <>
< chemins.
Lakay: Chen gen kat pat li pa mache nan kat
chimen.>>
Nan lanng malinke:< de porter sa trompe.>>
<>
Nou pa gen elefan, nou pran bef.
Nan lanng yoruba / nago:
<>
Men pa nou: <>
Sa-a se twbket-la. Nan ti bout rechech mwen fe-a,
mwenjwenn anpil, anpil ekzanp pwoveb afriken ki
konseve menm sans nan an Ayiti.
Youn 16t bagay mwen remake, menm pwoveb
afriken-an pase nan diferan lanng krey6l yo pale
nan diferan peyi san 1 pa pedi sans li. Tout Ayisyen
konnen:
<>
Li soti nan kilti krou (Liberya), awousa ak oron
(Nijerya), dwala (Kamerounn), mponge (Gabon),
mongo ak kongo (Kongo).
N'a tande-1 Kiraso:
< awa.>>
Dominik:
<> (kreyol)
Gwadloup:
<> (kreybl)
Matinik:
<> (kreybl)
Sent Lisit:
<> (kreybl)
Youn lt prev, si nou ta bezwen, pou montre kouman
kilti manman-an pase sajes li bay tout pitit li yo kote
malveyans Ewopeyen-yo te lage-yo pandan-
lesklavaj.
Eske youn mounn gendwa fe youn pwoveb?
Sa, mwen pa kw6 sa fasil. Gen de sityasyon nan
lavi chakjou ki made pou nou refechi sou yo. Li
kab rive mounn nan yon kominote kontinye ap
repete yon pawol ki chajo ak konsekans enpi ki pi
ta va tounen yon pwoveb. Men pou yon mounn chita
ap envante pwoveb sa part mwen dwbl. Yon sanba,


youn konpbz kapab twouve yon lide pep-la adopte men
se pep-la ki pou estate mot6-a. Pwoveb-la se afe pep.
M. M. Sosyete Koukouy, Nouybk

(1) porteurs de litibre.
(2) association de travailleurs au Dahomey. L'anc&tre
du<> haitien.
(3) gan = charge de maitre <>= maitre du
<>. Rapprocher de <>
(4) in etudes Dahomdennes #9-10, juillet-octobre 1967; p. 63
(5) La civilisation du bossale; p. 29.


AYITI-2004
ROYAL CARIBBEEAN CRUISE
ENVITASYON
Komite k'ap 6ganize Kwazy6. 2004-la pou
komemorasyon 200 anivese endepandans peyi Dayiti ap
retounen nan Miyami pou bay plis enf6masyon epi
koumanse envite mounn vin patisipe. Ap gen youn
Konferans pou Lapres Jedi nan MOCA. North Miami
depi 11:006 rive pou 12:30WPM. LAPRES ENVITE.

KAPTE CARREFOUR SOU 1020
AM 3-4PM JEDI 18 JIYE POU
ENFbMASYON SOU AYITI-2004


ERNST REGISTRE(Nene) ap grate gita ak kek
lot mizisyen pou salwe < vanyan Siren Dyaman>>. Youn sware wololoy,
malgre lapli tout atis zanmi Yolande te reyini
anba Tonel Sant Kiltirel Mapou pou depoze youn
bouke lorye nan bra vedit la.


Page 19


MESI ZANMI MWEN MESI
SIYE4 YOLAiNDE T^rO'MAtS
Se mesa sa-a, Yolande voye bay tout
zanmi-fanmi ak atis ki te sanble nan Sant
Kiltirel Mapou pou te vin pote sip6 yo nan
vant siyati SEDE < pou Ayiti Toma>> Plis pase 100 fanatik te
reponn envitasyon-an. Malgre Lapli yo te
reponn prezan. Gen ki pote manje, bwason,
pate ak ti bouche. Gen ki pote fui, asyet ak
kiy6. Anfen se te f6t lanfanmi Koukouy ak
zanmi Yolande yo. Marcel Alexis, Dr Ernst
Julmius(Degoutan), Jean-Michel Daudier,
Pantaleon Guilbeau, Kiki Wainwright, Jan
Mapou... tonbe f6 temwayaj sou Yolande. Yo
di li se bon mounn, Youn mounn ki dous de
tanperaman...toujou dispoze pou li ede. Yo di
se pa chante senpman li chante 16 Yolande sou
sen se gwo koze. Wa pa kouzen-1. Daye, mwen
klase Yolande kbm premye akte nan dyaspora-
a.. Li jwe nan py6steyat Otto Louis Jacques,
Audain, Deita ak Mapou. Li jwe wol akte
prensipal nan pyesteyat tankou Chaloska
(Ralba ekri), Lanm6 Jozafa, DPM Kannth ,
Maryaj Daso, Libete ou Lanmb (Jan Mapou).
Sou s6n nan pwen de. Tout mounn damou
Yolande. Souri-1... outadi oun ti pousy6 sik
jbn nan kafe brak lavi-a.
Vi Yolande se youn ekzanp vivan. Youn
wol mod6l pou jerierasyon timounn nou yo. Li
pase tout vi-1 ap ede Legliz Sakrek6 Nouy6k
ak Notre-Dame D'Haiti. Li se administrate
general nan legliz Notre-Dame, bra dwa
Monseye Wenski ak Monseye Darbouze.
Atis gitaris Ernst Registre(N6n6) ak
youn gwoup zanmi mizisyen te pete youn
fedatifis pou salwe Yolande ak SEDE-a ki se
konsekrasyon 40 ane nan domen atistik la.
Yolande di << Mezanmi, Mwen pa pibliye
SEDE-sa-a pou rezon kombsyal. Day6 nan
p.wen Ayisyen ki rich nan pibliye Plak osnon
SEDE. Tw6p pirat deyb-a, Genyen ki pa menm
respekte dwadot6, se veye y'ap veye pou yo f6
dap-piyanp sou zev atistik yo. Kidonk, mwen
pibliye mizik sa yo pou satisfaksyon pesonel
pa mwen. Se chante manman-m, grann mwen
te konn chante pou mwen...S'oun grap chante
f6klorik ki tankou youn tranch gato nan vi nou,
ki merite pou konseve vitam-et6nam.>>
Chak mounn nan asistans lan te f6 yo
devwa achte youn SEDE. Yolande siyen jouk
li elas! Yolande made nou pou nou renmesye
chak grenn mounn ki ede-1 rann ti pwoj6 sa-a
youn reyalite toutbon. Li voye youn remesiman
espesyal pou Marcel Alexis, Kiki Wainwright
Degoutan ak Sosyete Koukouy.

ATYABA!
PWOFESe CHRISTOPHE CHARLES
AK TONTON LIBEN

Pwofese CHRISTOPHE CHARLES te vizite
nou senmenn pase-a. Anpil zanmi te rankontre-1 nan
Libreri Mapou. Pwopriyet6 <>
Pwofese Christophe Charles ekri plizye liv sou literati
. ayisyen. Younn nan d6nye liv li pibliye se < Krey6l>><. Sou
kouveti poliv sa-a, nou ka w6 foto Moriso-Lewa ak
Christophe Charles k'ap koze sou literati Ayisyen nan
Libreri Mapou. Nou swete-w bon sejou nan Miyami
Kouzen!
ATYABA pou ou tou TONTON LIBEN ki
pase 4 jou Miyami. Tonton Liben, youn fouyapot nan
kozman lanng kreybl, responsab Enstiti Lenguistik nan
Iniv6site Kansas e ki deja pibliye plizye liv an kreybl ak
younn nan pi bon diksyon6 Krey6l Ayisyen, ap prepare
4em edisyon diksyone sa-a k'ap gen plis pase 60.000
mo ak ekpresyon kreyol. S'oun bagay efrayik nat. One
pou ou Tonton Liben!


Jl








I CARICOM I


Mercredi 17 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.24


Vers la mise en place de la Cour Caribeenne de Justice


Port-au-Prince, le 12 juillet -
(HPN) A partir de juillet 2003, la
CARICOM sera officiellement dot6e d'une
Cour Caribeenne de Justice, a-t-on annonc6
officiellement A Georgetown lors du sommet
des chefs d'Etat de la region. Les litiges
juridiques entreles 6tats, traits jusqu'ici par
la Cour d'Angleterre, seront alors entendus
par des juges carib6ens.
La cour, don't le siege se trouvera
A Trinidad et Tobago, sera compose de 3


1
S


juges issues de trois 6tats diff6rents, nomm6s
en rotation pour une p6riode allant de 3 A 5
ans. Cette decision a 0t6 prise lors de la 23"
assemble des chefs d' 6tat de la
Communaut6 Carib6enne a Georgetown,
Guyana, du 3 au 5 juillet 6coulM.
Pour faciliter 1'ind6pendance et
l'autofinancement de cette cour, les chefs
d'6tat ont d6cid6 de crier un fonds de 100
millions de dollars. Le President de la
Banque Caribeenne de D6veloppement a t


charge de collector cette some sur les
marches internationaux. Les 6tats membres
pourront ensuite acceder A ces fonds en y
apportant leur contribution pour le
financement de la cour.
D'ici A 2003, les parlements des
autres pays de la CARICOM devront
harmoniser leurs lois avec celles de la Cour
Carib6enne de Justice. Les chefs d' 6tat ont
par ailleurs demand A certain pays
d'organiser un r6f6rendum sur certain


1 0 .0 P.0 ? kt J,V-'Ip
Doss'er Jen D n.iquje : les interrogato.',bes

reprendront bient^t prochains jours les jugerespecterale travaild6jA r6alis6 parses
pnt binnterrogatoires, dans le cadre de pr6d6cesseurs. Les nombreux t6moignages,
D D n **ii mterrogato, ,res dan le cad de dclarations et confessions obtenus par les
Port-au-Prince, 12 juillet (HPN) 1'enquete sur le double meurtre du 3 avril dauclaresatijugens enqueteussions obtenus qui taientencharlges
-La nouveau juge nomm6 sur le dossier de 20,aaprsHtiPesNwok autres jue nutes u talent en charge
Le nouveau juge nomm sur e dossier de 2000, a appris Haiti Press Network. du dossier seront verses an dossier de travail
assassinatet de Jean Dominique, MeBemrnard Selonune source proche du cabinet du juge Sainvil, a indiqu6 la source qui a
aint-Vil, devrait reprendre dans les d'instruction (Palais de Justice), lenouveau requis l'anonymat.


aspects jurindictionnels de la cour, afin de la
rendre op6rationnelle le plus t8t possible.
Les chefs d'6tat de la CARICOM
ont clairement exprim6 le voeu de la soci&t6
civil, qui encourage les 6tats membres A
compl6terleprocessus deleur ind6pendance
politique et A entamer des r6formes
judiciaires. Ils ont 6galement soulign6
1'importance de cette cour pour le success
du march et de 1'6conomie unifi6s de la
CARICOM.
La Jamaique n' a pas encore ratifi6
sa participation A la Cour Carib6enne de
Justice, car opposition de ce pays au
Parlement n'a pas encore donn6 son appui.
Haiti etle Surinam sontles seuls 6tats A avoir
un systeme de loi different de celui qui a
course dans les 6tats de la CaraYbe
anglophone. A noter que le fonds devant
fminancerla Cour Carib6enne de Justice a d6jiA
A son actif onze millions de dollars.


Maxi Sound


The Distribution of those 4 CD's is being done by Maxisound
Te1. 305 895 8006 MaxiSound
Fax 3058953752


Production











LFYUiSOUND
MusicA 6


11854 West Dixie Hwy
Miami Fl 331R1


First Class Service

SLa seule compagnie qui vous offre un service FIRST CLASS


Plaque d'immatriculation de v6hicules
Renouvellement de Vignette
Carte d'Identit6
Inmpt Locatif
Permis de Conduire
Extraits des archives
- Remplacement plaque d'immatriculation en cas de vol


First Class Service s'occupe aussi de l'obtention
ou du renouvellement de permis d'armes

Vous voulez recevoir vos magazines, vos paquets,
votre correspondence
La First Class Service, la seute reference.

First Class Service repr6sente la Firme Morson et Associ6s
et vous aide A monter votre dossier pour 1' obtention de la
Residence canadienne et elle fait le suivi des pieces achemindes.
DEUX ADDRESSES Port-au-Prince
SVDelmas 32, Delimart Plaza
Petion Ville A l'6tage de la UNIBANK
Angle Rue Og6 et Rue Geffrard T6l: 246-8452, 53, 54 ou 510-9827


KONTE MIAMI-DADE FLORIDA
-DADE AVI PUBLIC
Konte Miami-Dade Patant pou travay ke yo rele
"Occupational License" Pou Ane Fiskal 2002-2003.
RENOUVELMAN AK NOUVO PATANT
Yo avize nou ke, apati di lye jou Dawou 2002 a 8:30 di maten, Patant ke yo rele "Occupational-
License" yo pou ane fiskal 2002-2003 pral an vant nan lokal sa yo: 140 W Flagler St., Sal No. 1407,
Miami Florida 33130 ak nan 10710 SW 211 St. Suite #104 Miami, Florida 33189.
Yo va konsidere tout patant ki pa renouvie anvan dat 30 septanm lan kom patant ki aryere e va jwenn
yon amann penalite de dis(10) pousan pou mwa Okt6b lan, ki di plis yon amann penalite de senk (5)
pousan pou chak mwa ke patant lan kontinye genyen aryere sou li jiskaske li fin peye net, epi tou se
pa pou amann penalite sa a pa depase vansenk (25) pousan de vale taks patant lan (occupational
license).
Anplis de sa, nenp6t moun ki pa peye taks patant neses6 an nan sansenkant (150) jou apre ke yo
resevwa premye notifikasyon de taks yo dwe an, epi ki pa pran Patant (Occupational License) nesese
an, pral mete tet nou nan pozisyon pou yo mennen nou lajistis epi penalize nou, sa vie di f6 nou peye
ke se fr6 tribinal yo oswa fr6 administrative yo 16 yo eseye touche taks lan, ak yon amann penalite de
san (100.00) dola.
Se responsabilite moun ki gen patant lan pou li renouvie a tan pou yo pa penalize li.
Xiomara Vuelta, Manadj6
Konte Miami-Dade Biwo Taks Seksyon Patant
(Occupational License)
Attention! Prenez note
de la nouvelle adresse
e-mail de HAITI EN MARCHE
enmarche@haitelonline.com


- 00F I 5 0 w tt e fr-m b -Iou


Page 20


d


- I~


...... EM M M


Production Distribution^^^




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs