Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00119
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 10, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00119
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Hai'ti en Marche edition du 10 au 16 Juillet 2002 Vol. XVI No. 23


(


sY t

de Georgetown
GEORGETOWN, Guyane --
Les leaders de la Communaute Caraybe,
rfunis la semaine dernibre a Georgetown,
en Guyane our dicidd de joindre leurs ef-
forts on vue d'obtenir des prets des insti-
tutions internationates, tellers que la
Banquet Mondiale qui leur permettrait
d'investir dans routes sorts de projects
destines b reliever leur 6conomie.
'3'id6e est de meltre sur pied
une strat6gie qui nous permettra de nous
presenter en tant que group devant les
institutions de financement at annonc6
le Premier minister d'Antigua et Barbade,
Mr Lester Bird.

visible p dp sl s qu'a
sommet pour 6viter que ne se produise
d'autres confrontations dans la capital
guyanaise, analogues A celle du premier
jour entre des manifestants et les forces
del'ordre. (voir Caricom13)


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinidre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
Tdl: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrial 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitelonline.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896

Miami, New York, Montr6al, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 10 Gourdes
ne publication Elsie and Marcus Inc.


LE SCANDAL BHD!
Les riv1ations de Randolph Voyard
Port-au-Prince, le 4 juillet I'opposant avec le reste du counsel Bazelais Jean-Baptiste, Pierre Richard
(HPN)- I'ancien president du conseil administration de cette institution Desmornes (TELEMAX) et Gary
administration dela Banque Haitienne financitre qui ont conduit A sa admission le Coquillot-Henock Louis.













. ..
.,

.
. .



-
.


... d
4 T.
Randolph Voyard (de face) lors A son bureau & la BHD Dans les documents pr6sent6s A
de D6veloppement (BHD), M. Randolph 16juillet 2001. II a 6galement pr6sent6 une la pressed, on note que M. Bazelais Jean-
Voyard, a, au cours d'une rencontre avec chronologie de la gestion de cette banquet Baptiste estle directeur d'une cooperative
la press, pr6sent6 sa lecture de la situa- jusqu'au 5 mai 2002. A Hinche, KOPERAN. Aprbs la admission
tion de la BHD. Dans la presentation de Selon M. Voyard, les causes de la de Randolph Voyard dela tate du conseil
sa version des faits, Randolph Voyard a faillite de la BHD sont inhdrentes A trois administration de la BHD, Jean-
apport6 des pr6cisions sur sa gestion A la groups de dirigeants de cette institution qui Baptiste s'est fait 61ire president de ce
BHD et les diff6rentes contradictions out monopolies son portefeuille de credit : (voir BHD / 8)

EDITOR AL *
.
Quelle legon pour des mvestisseurs potentlels?
P 8


ooz2 a
HAITI-CRISE s,
z

OEA : Un rapport A gdom6trie v2FIRble

UN ACCORD POLITIOUE DANS LES JOURS A VENIR !


cependant rien A y voir (par
opposition il faut entendre bien silr
la coalition nomm6e Convergence
D6mocratique qui est appel6e A
n6gocier avec le pouvoir aristidien),
opposition n'a planifib ni ex6cut6
de tentative de ce genre.
Mais pour commence, qui sont
les attaquants ? Le rapport
curieusement reste muet A ce sujet
(sans doute de manibre ddlib6r6e !),
tout en affirmant que le but du
commando n'6tait pas l'assassinat ni
le renversement du president Jean-
Bertrand Aristide, 6tant donn6 que
les assailants, affirmed le rapport, out
b6n6ficid de complicity & l'Antrieur
du corps de s6curit6 du palais et done
b devaient savor que le president ne
5 se -trouvait pas sur les lieux au
moment de l'attaque. E16mentaire
(voir Rapport /4)


!


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 6 Juillet -
C)n peut avoir diff6rentes impressions
a lire le rapport de la comnussion
d'enquate de l'Organisation des Etats
Am6ricains (OEA) surles 6v6nements
du 17 dicembre 2001 qui ont vu un
commando arm6 envahir le palas
presidential, puis des partisans du
pouvoir Lavalas ivres de revanche se
pricipiter vers les slides de parts de
opposition qui ont 6t6 incendi6s,
ainsi que les residences d'au moins
deux leaders politiques ...
On peut conclude que le blanc a
voulu cooper la poire en deux, en se
gardant d'accuser personnellement
l'un ni l'autre. 1) Non, cela n'a pas
6t6 une mise en sc6ne, if ya bien eu
attaque centre le sidge de la
pr6sidence. 2) L'opposition n'a


Le Pr:o~~,.isi,~de~~Cnt Aritid tSi dinCrintn cara de la Carioai cours





I


SIDA
, e
Les Afr xcames out deux a trols
* 9 ^
FOIS plus de risques d etre
NATIONS UNIES, / ont le blida, centre 19%
4 Juillet In6galit6 COntammees d'hommesauLesotho, ce


Arrive de Lui i Einaudi & Port-au-Prince
C'est le samedi 6 ju let que le secr6taire g6ndral adjoint de l'OEA, Mr Luigi Einaudi, est
arrive & Port-au-Prince en vue de mettre la dernibre main aux pr6paratifs des n6gociations
devant reprendrele lundi 8 jilillet. La Convergence Ala veille de ces negotiations continue
d'exiger des autoritis lavalassiennes reparations et d6dommagements avant de passer a la
table des negotiations. Lors d'une conference de presse jeudi au local de la Convergence, les
members du directoire de cette coalition se sont felicitis du rapport public par I'OEA
concernant les 6v6nements du 17 d6cembre.
Le rapport de l'OEA sur les violence du 17 dicembre 2001
Une zone d'ombre dans ce rapport est qu'il ne renseigne pas sur le commando qui a attaqu6
le Palais National dans la nuit du 16 au 17 december. Le rapport reconnatt qu'un group
d'hommes lourdement armis a attaqu6 le Palais mais sans les identifier de prbs ni de loin.
Cependant selon le rapport:
- ce n'6tait pas une mise en schne
- opposition n'a rien A y voir
- les attaquants n'en voulatent pas au Pr6sident, ni physiquement, ni politiquement
- ce n'6tait pas une tentative de renversement du Pouvoir.
Alors c'6tait quoi ou qui7 Mystire et boule de gomme ..
Les reactions au rapport de I'OEA
Ce rapport de 81 pages, quoIque jug6 incomplete, a fait beaucoup de vague dans le milieu
Doli 8qt d las, le Premier ministry Yvon Neptune s'est d6clar6 6tonni de constater que
la commission ind6pendante de l'OEA minimisait l'attaque perp6tr6e centre le palais
presidential, en sp6cifiant qu'il ne s'agissait pas d'un coup d'6tat.
De son c8t6 l'Initiative de la Soci6t6 Civile (ISC) s'est d6clar6e prioccup6e par les cadences
institutionnelles identifies dans le rapport et a souhait6 que les autorit6s haltiennes prennent
des measures de redressement urgentes pour 6viter le pourrissement de la situation, en op6rant
des r6formes au niveau de la Justice et de la Police.
La Convergence, quantA elle, s'est f61icit6e du rapport, tout en rappelant ses exigencies
avant d'accepter de s'asseoir A la table des negotiations.
La 236me Assemblie des chefs d'itat de la CARICOM
Ce sommet s'est dbrpuld & Georgetown, en Guyane, en presence de 13 chefs d'6tat et de
government. Au programme de ces assises, le dossier d'Haiti la s6curit6 r6gionale la
Cour Caribdenne de Justice et le marchunique de la CARICOM.
Convergence tonjours r ticente aux nigaciations
Trois jours aprbs l'arrivie APort-au-Prince du m6diateur Luigi Einaudi, la Convergence n'a
toujours pas donni son accord pour une reprise des negotiations, continuant A maintenir sa
(voir En bref/ 18)


K


L'Onu s'alarme de la for te

propagation du sida dans le
NATIONS UNIES, 2 Conf6rence international sur le
IllOllGO
Juillet Le sida va tuer 70 unl- sida.


5:>i ~ es nV er & SatinT(CO


Mercredi 10 Juillet 2002


Page 2


rapport est de 51% pour les femmes et
23% pour les homes, en Afrique du Sud
de 32% centre 13%, au Zimbabwe de40%
matre 15%, au Cameroun de 15% centre
6%, en Centrafrique de 16% centre?% et
au Rwanda de 13% centre 6%.
Le ort del'Unicef ointe du
doigt le manque surprenant de
connaissance surle sidaetla transmission
du virus, ainsi que sur la prevention et la
sexuality parmi les jeunes gens", a not6
Stephen Lewis.
Dans certain pays, jusqu'A95%
des jeunes femmes interrog6es ontaffirm6
qu'elles n'avaient pas ou peu de risques
d'e contractor le virus etpits des deux tiers
des gargons ont d6clar6nepas avoir utilis6
de pr6servatif au cours de leur dernibre
relation sexuelle.
"D'ici & 2020, le nombre de
dicks dus au sida en Afrique sera & peu
prbs 6gal au nombre de tu6s -civils et
militaires- pendant les deux guerres
mondiales du 20e sidcle", a pr6venu
Stephen Lewis.
"Pour le continent africain, cela
pose une question de survive 6conomique

ftl1eos iPoouum t Tun:
vie et de mort". AP -


dramatique, les Africaines out deux & trois
fois plus de risque de contractor le sida
queles homes, selon deux etudes des Na-
tions unies qui tirent a sonnette d'alarme
en ce qui concerned les femmes et jeunes
filled d'Afrique sub-Saharienne.
'Is nombre de femmes et jeunes
fillestouch6es"parl'6pid6mie"vaau-delA
de ce que l'on peut imaginer, a expliqu6
mercredi Stephen Irwis, I'envoyd special
de l'ONU charge du sida en Afrique, lors .
d'une conference de pressed au sibge des
Nations unies A New York.
Sur les 26 millions de ersonnes
contamin6es parle VIH et vivant enAfrique
sub-saharienne, 58% sont des femmes,
selon un rapport de l'agence des Nations
untes centre le sida, I'Onusida.
Une 6tude de l'Unicef precise par
ailleurs que 8,6 millions de s6ropositifs
presqixe un tiers de ces 26 millions- sont
Ag6s de 15 A 24 ans. Et parmi ces 8,6 mil-
lions,1es deux tiers sontdes jeunes femmes.
"Nous parlors del'impensable:un
cataclysm menagant pour les femmes
africaines", a martel6 Stephen Lewis.
"Dans tous les pays, les jeunes Africaines -
repr6serten entredeux troisfoisplusque

Au Botswana, 45% des femmes


Dicks de
Kerl.P6tion est mort dans la nuit
du samedi 6 au dimanche7 Juillet 2002.
Onle savait trbs maladeil alutt6
prbs de deux ans centre un cancer, mais la
nouvelledesamortasurprisonnepensait
pas l'issue tellement proche,
puisque Kerl refusant de
s'aliter, avait continue &
vaquero A ses diverse occupa-
tions squ'd ces dernibres

Au cours de sa
dernibre nuit, il aurait dit A la
personnel qui 6tait avec lui:
Je vais mourir tout &
l'heure." II 6tait environ
minuit. Et A trois heures du
matin, il cessait de vivre, sans
un cri, sans un soupir, en
pleine connaissance de lui-
m8me'

trbs mala ne, co d emm8 .
Mais il avait choisi de se
battle etil savait quele combat seraitrude-
Kerl P6tion est connu en Haiti
comme un grand professional dela pro-
duction radiophonique et des arts
graphiques.
Tout jeune, il avait fr6quentd
l'Acad6mie des Beaux Arts dirig6elors par
un grand scupteur italien, Montagatelli. II
y apprit les couleurs, les former, il 6tait
fascin6 etbientStlui aussifascinait et dans
un autre pays, il serait devenu un grand
artiste. .
Resttoute sa vie en Haiti, Kerl
s'est sp6cialis6 aussi dans le graphisme
commercial. Plusieurs grosses bottes lui
doivent leur logo. II 6tait aussi un mature
dans la composition des calendriers pour
6v6nementssportifs.Malgr61estadeassez
avanc6 de sa maladies, il avait eu le temps
de travailler pour le Mondial 2002.
Bourr6 d'id6es et veritable tr6sor
imagination, il 6tait devenu aussi un as
delaproduction des jeux radiophoniques,
inventeur de la version haitienne du Tan-
dem des Cracks qui fit les beaux jours de
la jeunesse de Port-au-Prince dans les
annies 70.
A quand remote la passion de
Kerlpourlaradio?
Question pas difficile A r6pondre,
puisque son grand frbre qu'il admirait


En Afrique sub-saharienne, 28,5
millions de personnel sont infect6es par
le sida oule VIH, soit 70% des cas dans le
monde.
Neuf pour cent des adults de 15
A 49 ans y sont touches, selon le rapport
del'Onusida, centre 8,6% il ya deux ans.
Au Zim we, un tiers es
adults est infectcontre un quart en 1999.
Au Bostwana, pays qui connatt les taux
d'infection A VIH les plus 61ev6s au
d % d dul
mon e, 39 es a tes vivent
anjourd'hui avec le virus centre 36% il y
a deux ans. A cause du sida, I'espdrance
de vie y est descendue en dessous de 40
ans pour la premiere fois depuis 1950.
La maladies progress 6galement
rapidement en Extr8me-Orient et en Eu-
rope de l'Est, oille nombre de personnel
infect6es a double en deux ans pour
atteindre un million dans chacune de ces
regions.
"La devastation sans pr6c6dent
provoquie par l'6pid6mie de VIH/sida au
cours des vingt dernibres ann6es va se
multiplier plusieurs fois dans les d6cennies
& venir, si le combat centre cette maladies
n'est pas consid6rablement intensified a
d6clar6 le Dr Piot en pr6sentant mardi le
rapport A la session 2002 du Conseil
dconomique et social des Nations unies.

LA RESPONSIBILITY DES
PAYS RICHES
Le rapport demanded aux pays
riches de consacrer plus d'argent 11alutte
centre l'6pid6mie.
Sept A dix\nilliards de dollars par
an sont n6cessaires jusqu'en.2005 pour
(voir Sida / 8)


lions de personnel dans le monde dans les
20 prochaines ann6es si les pays
d6velopp6s n'augmentent pas leurs efforts
pour inverser la tendance A la propagation
delamaladiepr6viennent les Nations unies
dans un rapport montrant que l'6pid6mie
n'en est encore u'd ses debuts.
Plus de 40 millions de personnel
dans le monde ant le sida ou sont infect6es
parleVIHlevirusd6clenchantlamaladie,
centre 34 millions il ya deux ans, r6v61ele
dernier rapport del'Onusida,1'agence qui
coordonne les programmes de lutte centre
le sida men6s par les Nations unies.
"Nous n'avons pas encore atteint
le sommet del'6pid6mic du sida", a affinn6
& Reuters le dr Peter Piot, directeur ex6cutif
de l'Onusida, r6futant les espoirs de
stabilization exprim6s par les experts.
"C'est une 6pid6mie sans pr6c6dent dans
I'histoire de l'humanit6."
Trois millions de personnel sont
mortes du sida l'ann6e dernibre dans le
monde, un record, dont 2,2 millions sur le
seul continent africain, et cinq autres mil-
lions out 6t6 infect6es par le VIH.
Depuis sa d6couverte en 1981, la
maladies a tu20 milliolis de personnel.
I.es perspectives d6voil6es par le
rapport de l'Onusida, deux ans aprbs la
publicationd'unepr6c6dente6tudenesont
pas encourageantes.

GENERATION MENACE EN
AFRIQUE
Le sida menace toute une
g6ndration en Afrique et distabilise tout le
continent, pr6vient le rapport public en
pr6alable & 1'ouverture la semaine
prochaine & Barcelone de la XIVe


Kerl P6tion (1941-2002)
disques, de morceaux choisis des meilleurs
compositeurs du monde enter, bref de
chansons aujourd'hui introuvables.
Kerl 6tait un infant de la balle,
ayant grand au centre de Port-au-Prince
avecsonins6parableparent etamiMarcus.
Non conf ormiste sur tous les plans,
contestataire, ne voulant se plier A aucune
discipline, y comprise dans le domain
artistique, il fut un compagnon chairman
pour ceux qu'il aimait, ceux qu'il voulait
tol6rer A ses cStis, en un mot ses
compagnons de jeu, car sous des dehors
apparemment difficiles, notre bonhomie
avait gard6 une Ame d'enfant. Son module
pourrait 8tre un Georges Brassens.
Ha travaill6 tour A tour & Radio
Haiti (Grand Rue), A Radio Nouveau
Monde et & Radio M6tropole. Plus tard, il
collabora aussi avec d'autres stations, dont
Caraibes.
11avait voulu ouvrir sapropre sta-
tion de radio (Radio Ti-Piti), mais il n'en a
pas eule temps, quoique b6n6ficiant d'une
licence mais qu'iln'a pu concr6tiser A cause
d'embatements bureaucratiques de touted
sorts.
Kerl P6tion est mort comme il a
v6cu.Solitairecourageuxetnedevantrien
A personnel.
II avait tout juste 60 ans.


EN PLUS !


EN BREF !


erl Pition
beaucoup, feu Jean-Marie P6tion, 6tait un
homme de radio et comme petit frbre, il a
voulu marcher sur les traces de son ain6.
Collectionneur avert, il doit
laisser une important collection de





photo J.C. Pierre-Louis
tension particulibre Ma crise haltienne-
Is R6publique d'Haiti a 6td accepted pendant la
rencontre comme le 15bme member A part entire de la
Communaut6 caraibe.
Ce sommet est arrive Aun moment crucial pour la
region caraibe qui est en plein dans les negotiations en vue
de son adhesion A la Zone de Libre Echange des Am6riques
ou ZLEA-
D'autre part, la semaine pr6c6dente les pays du
group ACP (Afrique, Caralbe et Pacifique) se sont
rencontr6s en R6publique Dominicaine et ont entre auties
lanc6 no appel pressant aux pays de l'Union Europ6enne
pour augmenter leur aide au d6veloppement et conclude
davantaged'accords conunerciaux avec les nations pauvres.
Actuellement la Caraibe connatt deux probl6mes
iconomiques principaux : le diclin du tourism depuis les
6v6nements du 11 Septembre aux Etats-Unis et une


exigences imposes par ce dernier.
Le gouverneur dela Banque Centrale de St Kitts,
Mr Dwight Venner, a fait ressortir comment beaucoup de
pays de la Caraibe pr6fbrent se turner vers 1'Union
Europ6enne et d'autres pays, y comprise la Libye, le Japon
et le Koweit Alarecherche de prets A des int6r8ts moindres.
Ce sommet a eu lieu sur fond de tension politique
A Georgetown, la capital guyanaise. Les incidents de
mercredi se sont products au cours d'une manifestation
orchestra par l'oppositionpendant le sommet. Is police a
overt le feu sur un group de manifestants qui 6tait arrive
A former la porte du sidge du government et tentaient
d'arriver jusqu'au bureau du president.
Un homme et une femme sont morts des consequences de
leurs blessures et au moins 12 autres blesses ont 6t6 traits
h l'h8pital. Le lendemain jeudi, des barricades avaient 6td
6rig6es pour bloquer le p6rimbtre auteur de l'h6tel oft avait


L'ACTUALITE EN MARCH





lieu le sommet.
Autre sujet A l'ordre du jour A ce sommet de
Georgetown,1an6cessit6 de trouper des fonds pour finance
une Cour d'appel dela Caraibe qui remplaceraitle Conseil
Britannique qui jusqu'd present a 6t6 instance supreme
pour la plupart des anciennes colonies britanniques.


Sommet sur fond
a *
ae violence
Georgetown, Guyane, le 4 juillet (HPN) 2 morts,
5 blesses, 2 magasins emport6s par les flames et plusieurs
voitures incendi6es ", tel est lebilan des affrontements qui
out eu lieu entre les forces de 1'ordre guyanaises et des
manifestants, avant 1'ouverture le mercredi 3 juillet de la
(voir Caricom / 12)


Mercredi 10 Juillet 2002


Pae3


CARICOM

Le Sommet de Georgetown
(Caricom ... suite de la 16re page) reduction sensible delaproduction debanane, du
Iss leaders assistant au sommet ont evit6 ce sujet
politique d61icat pour mettre plutSt l'accent sur les ques- s6cheresse peu commune dans les iles de la
tions se rapportant au commerce, tout en accordant une at- oriental.
De p
faut ci
baisse d
de la bau
* sucre et


G~lYSESOMMAIRE


LTsVan ITHD: les r6v61ations de Randolphe Voyard p.1
Quelle legon pour les mvestisseurs potentials ? p.8
HAITI-CRISE
Convergence toujours r6ticente aux negotiations p.2
L'OEA commander des poursuites centre les auteurs
de violence p.7
En marge du project d'accord initial (2) p.9 -
CARICOM
Le sommet de Georgetown p.1
Sommet sur fond de violence p. 3
Halti member A part entire de la CARICOM p.9
ECONOMIC
ACP: Les d6fis de I'accord de Cotonou p.12
Aide de l'USAID A la branches hatienne-ambricaine
de FAVA CA p.9
SOCIETY
Radio : D6chs de Kerl P6tion p.2
Danse : Dichs de la c616bre chor6graphe hatienne Odette
Wiener p.17
Conveyances et bones manibres p.20
Sida: Les Africaines ont 2 & 3 fois plus de risques
d'8tre contamindes p.2
Quand Che Guevara faisait la revolution en photos p.12


sur le march
international,
tout cect con-
tribuant A faire
chuter l'6cono-
mie des pays de
la Caralbe.
Au cours des
discussions qui
ont eu lieu en
circuit ferm6
jeudi, plusieurs
de ces diri-
geants ont
exprim6 leurs
.
reticences &


e hune
Caraibe

lus, il
ter la
u prix
xite, du
de f or


sommet de Georgetown, Guyane Le Brisil referme la parents
contacted le Fonds Mon6taire International, A calise des


SPORTS


4 -








1 UN ANAY SEI


ae e Unisex

BARBER / BEAUTY SALON

0 00 9 03 5 4 a a Children welcome
"f J
15456 West Dixie Highway Ste N & O Miami, Florida 33162
r- - - - - - - -i
I $ 10% Designer Cup
First time customer only Reg.12.50 |
FREE Condioning Treatment
-- - with this coupon


AKE Discoun

Beauty


E TIENNE M A
- Owner

12809 W. DIXIE HWY. PHO
NORTH MIAMI, FL33161 emai


lo lozx ra
C6ramiques espagnoles et italiennes
Grand choix A votre disposition
.79 pied carre

< am es m
mannum a saw
al ec tout achat nummum de 200 pieds carries -


wronoc--caur-a


Cdramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carries

RAT 1.1 xT
Cramiques grimes
( Maximum 8 Sacs )
c eva tout achat minimum de 200 ieds carr6s


6 ~3306 N.W. 796me Avenue, Miami, Florida Tbl.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


M"ered 0 Judllet 2 2No2


Page 4


HAITI-CRISE OEA :
(Rapport ... suite de la 16re page)
.
mon cher Watson ..
En m8me temps, il faut aussi permettle A
l'organisation h6misph6rique de sauver la face dans une
crise qui a sombr6 totalement dans le ridicule. Tragi-
com4die, si l'on tient compete des souffrances imposes A
la population.
Un certain paternalism ...
Comprenez, I'urgence 6tant .
d'amener les deux querelleurs A
s'asseoir Ala m8me table, A quoi bon
leur donner plus de matibre A
continued A s'entredichirer (bien que
ce soit mal connaltre les gens d'ici et
sous estimer leur degr6 de resistance
A entendre la voix de la reason) ...
Aussi de plus en plus, le language
des proconsuls am6ricains ne peut
6viter un certain paternalism comme
face A des infants pris en flagrant ddlit,
A d6faut de ne pouvoir les tra^mer par
le bout de l'oreille ...
"Lepeuplehaltienestfatigu6de
cette crise qui perdure depuis trop
,,
long temps a lanc6 jeudi Arist
l'ambassadeur des Etats-Ums en
Haiti, Brian Dean Curran, lors de la
reception officielle A I'occasion du 4
juillet, jour de l'ind6pendance
amricaine, appelant les acteurs
politiques haftiens A oubliet leurs
int6r8ts partisans. 9 *
Ainsi c'est A l'ambassadeur
amdricaind'appelerleshaftienshagir .
"non dans I'int6r8t de la communaut6
internationale, mais pour r6pondre
aux attentes et aux aspirations du
people haltien.

Un plus grand contr81e
de la loi et I'ordre ...
Une autre lecture de ce rapport,
ce serait qu'aux yeux de
international Lavalas et
Convergence c'est blanc bonnet,
bonnet blanc et que les vraies
preoccupations de Washington sont Hubert Deron
ailleurs, par example advantage au


R6forme de la justice, "I'impartialitd du syst8me
judiciaire n'a pas toujours 6td maintenue", "les attaques,
menaces et intimidation se sont produites avec la tolerance
du government (...) Les personnel responsables de ces
actes continent de jouir de l'immunit6
centre les poursuites par des institutions
investigation et judiciaires d'Haiti."
Mais arr8tons nous ici un instant !
7 Pourquoi & travers ces r6formes mime
ncessaires, I'international ne
chercherait pas.h obtenir un plus grand
contr81e de la loi et I'ordre dans le
pays comme cela a 6t4 le cas pendant
longtemps ?
"Milices" Lavalas ...
Troisibme conclusion cl6 du
a rapport : le disarmament des "milices"
Lavalas ...
Nous disons malice, c'est pour
rappeler que ce fut aussi la premiere
condition pos6e & Baby Doc Duvalier,
apris la mort de son phre en 1971, en
vue d'une normalization des relations
tonal entre Port-au-Prince et Washington: le
.
disarmement des nulices duvaliristes.
Elimination des bataillons tactiques du
corps des VSN (volontaires de la
'E s curit6nationale)etleurremplacement
parl'unitimilitaire d'61ite des L60pards.
On connait la suite ...
"Des Organisations Populaires ont
d6montr6 leur puissance et leur
.influence vis-h-vis d'une force de police
amateuriste et incapable" dit la
commission d'enquate de l'OEA.
Le rapport entre le disarmement
des OP et la r6forme de la PNH ne
saurait done 8tre plus evident ...
Un accord politique "dans
-- les pro chains jours" ...
Une troisibme lecture du rapport
de l'OEA est que les Etats-Unis
voudraient en fimr avec la crise
haltienne pour des reasons de politique
Convergence ,
intirieure, dans leurs propres interests
... Mais lesquels ?

t soud o rqu r ttea
laiss6 une crise aussi gratuity,
Supply autrement dit sans objectif
d6tunssable, pourrir pendant
deux tongues et terrible
THURIN ades alors que influence
ambricaine n'6tait pas
moindre qu'aujourd'hui ?
En tout cas, c'est une
NE: 305-899-9112 course centre la monte et les
l: akeplus@bellsouth.net rappels A l'ordre 6manant de
(voir Rapport /5)


acumen e :
R6forme d'une Police Nationale d'Haiti (PNH),
"amateuriste et incapable", "demeur6e passive et indulgent
deviant les actes de violence"; "des officers de police et


ide et Einaudi parlant aux reporters vendredi au Palais Nac


l ~ ~~~~11b 's 4.x3I.~i-Ck


Venez done voir vous-memem


Un rapport A gom6trie variable
des fonctionnaires locaux 61us ont 6t6 complies dans ces
niveau des probl6mes soulignis A I'encre rouge dans le atta es "
d t d l'OE
qu .
A


C$Tamillues & Marbre

.
Trbs grande salle d'exposition
D6p8t Salle d'Inventaire

ec rcae oq u e .
Marbre pour Salle de bain


Apportez ce coupon , p
Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



Meilleurs prix de la place









| DE L'ACTUA ITE


____ ________ __~__ _____


TV5 p la FFAHQHIS SOUS10MOS SOS IBCOttOSI

Offro exceptionnelle at limit68 DISH Network



Intern Atl05 I DISle


La resolution 806 incontournable ...
Cependant tous ces saint-bernard qui se present
au chevet de la crise haftienne n'oublient pas de
rappeler que le return A la table des negotiations ne
change en rien la resolution 806 de l'OEA et
engagement pris par le pouvoir Lavalas d'en
respecter les dispositions. 1) Mesures centre
1'impunit6. 2) D6sarmement.
Sans oublier des reparations pour les victims
du 17 d6cembre ; le rapport "de la commission
d'enquate del'OEA ne saurait 8tre plus explicit: "la
mise A sac et l'incendie des maisons out 6t6
pr6m6ditis.Des armes ont 6t6 distributes par quelques
fonctionnaires du Gouvernement et du Parti. Les
assailants out 6t6 transports dans des v6hicules
officials et ontmenac6 de tuer des dirigeants de parties
politiques del'Opposition, et ce, avec la participation
demembres d'Organisations Populaires." Tout est dit
et cheque mot compete ..
Revenons aux deux principles exigences de
cette fameuse resolution 806, actual cheval de bataille
delaConvergenceD6mocratique(dumoinslapartie
de la Convergence favorable A la reprise des
negotiations, soit en premier lieu l'OPL de G6rard
Pierre-Charles, le PANPRA de Serge Gilles et le
KONAKOM de Victor Benoit et Micha Gaillard, car
la coalition est en plein d6chirement comme on verra
dans un instant ...).
D6sarmement des groups arm6s (entendez des
OP pro-Lavalas, car nulle r6f6rence n'est jamais faite
A d'autres groups dans les declarations et
communiques de press mis par international, tels
militaires d6mobilis6s et policies r6formis). Selon
le government, le commando qui a envahi le palais
national le 17 d6cembre 6tait compose de members
de ces deux secteurs.
En ce qui concerned les measures centre
I'impunit6, le government a annonc6, mais sans
convaincre personnel, la reactivation des dossiers
jildiciaires les plus m6diatis6s (affaire Jean Dominique
assassins le 3 avril 2000, et Brignol Lindor, lui aussi
journaliste,1ynch6 par une foule le 3 d6cembre 2001
etc).
Par centre, plus retentissante est l'arrestation de
certain activists pro-Lavalas notoires. Aprbs Ronald
"Cadavre" Camille, chef de gang redout6 du bidonville
de Cit6 Soleil, cette semaine c'est un chef OP des
Gonaives (Artibonite) qui a 6t6 train en prison, Amiot
Metayer, alias "Cubain. Dans les deux cas, ces
arrestations out prodoqu6 de violentes protestation de
rue.
Est-ce le premier pas vers le d6sarmement :
mettre en taule les principaux meneurs ?

Merci, oncle Sam ...
Enfin, reste cette dernibre lecture du rapport de
la commission d'enquate de l'OEA sur les 6v6nement
(Voir Rapport / 7)


... . .. . .. ..
: .. . :
: .-..r . . -
. .


FICHE D'ABONNEMEkT A HAITI EN MARCH .


2~a,00


I I I 1 ~ ;II `


Mercredi 10
cJuill
12TVINo.23


Page


oh la v6rit6 se dessine en Haiti" au moment oft le rapport de la
commission ind6pendante de l'OEA est public.
I'ambassadeur Noriega a fait savoir qu'il 6tait essential
que les deux parties impliqu6es dans la crise politique
"s'entendentsurl'organisationd'elections 6quitables etachbvent
l'accord politique initial DANS LES JOURS A VENIR."
(communiqu6depressedel'AmbassadedesEtats-UnisenHaiti).
-
Puis c'est I'assistant Secr6taire d'Etat pour les affairs
h6misph6riques, Otto Reichlui-meme, qui vient en renfort sur
les ondes de la Voix de I'Am6rique ...
Tous invitant les parties haltiennes au compromise, h la
n6gociation d'un accord politique "dans les prochains jours" en
vued'uner6solutiondelacrise...

tJne seule orte de sortie
Pour finir, ce 4 juillet A l'occa n de la c616bration de
l'ind6pendance des Etats-Unis,1'ambassadeur am6ricainen Haiti,
Brian Dean Curran, exhorted les protagonists haltiens & revenir
Ala table des negotiations "dds ce week-end". :
D'abord "dans les prochaines semaines", puis "dans les


(R
Wa
prot

ton.
Nor
et q
halt

acti


1'assentiment du parti gouvernemental).
Une scule porte de sortie, dans le cas contraire c'est
la voie de garage ... -

Le facteur 2004 ...
Depuis quelque temps est appear aussi dans le
discourse del'ambassadeur des Etats-Unis en Haiti, Brian
D. Curran, un nouveau leitmotiv : le bicentenaire de
l'ind6pendance haitienne (2004) A comm6morer comme
il se doit, r6phtele diplomats, et done pr6sent6 aussi comme
use reason d'activer une resolution de la crise politique
An de d6bloquer assistance financibre international
dont le pays a si cruellement besoin ...
-
En quoi le bicentenaire de 2004 peut-il faire changer
d'avis des d6cideurs amricains quel'on disaitau contraire
sur le point de jeter le dossier Hditi aux oubliettes ?
Comme un Ronald Reagan dont on dit qu'il s'6cria
en apprenant que les premieres 61ections d6mocratiques
haltiennes (29 november 1987) avaient fini dans un bain
de sang : "I'm fed up with Haitians." (J'en ai assez des


Haitiens) ...
II faut d' abord
soulig ner
engagement des
nations de la Caricom
(communaut6 caraibe,
A ce propose dont Haiti
est officiellement
membre A part entire
depuis cette semaine),
ainsi que des members
du Congressional
Black Caucus
ambricain en faveur de
la lev6e du blocks
financier international
impose au pays A cause
dela crise politique en
cours ...
Ensuite, le bicen-
tenaire en question,
faut-il le rappeler,
concerned la premiere
nation noire ind6-
pendante du monde et
pendant plus d'un
sidcle "flambeau de la
liberty de la race."
Haiti, "manman
libate", comme chanted
Toto Bissainthe.
Leslie F. Manigat
rappelled dans un petit
ouvrage qui vient de
paraitre dans le cadre.
du bicentenaire ("Les
deux cents d'histoire
du people haltien 1804-
2004") que la cons-
titution de 1816, en son
article 44, reconnait la
nationality haltienne A
quiconque, africain ou
asiatique (A la v6rit6 le
texte dit "ou indien")


*Obtenez gratuitement une antennae dish
eun eveur apspr er un I t
$100,vous recevrez une second antennae
6 na r eplo2urmc le s vice
America's Top 50 (ou programme sup4rieur)
est requis pour cette offre'
*Recevez alors une second antennae Dish
et un receiver gratuity pour appreaer TV5!
*Installation professionnelle de base gratuity.
Bouquetsde programmes ambricains A
partir de $22.99/mo-
.TV5, sculement $9.99/mo.


Pricisezle code RDISHpour
bindficier de cette offre indgalde!


-



*
Appelex FttatHICH3rft
Alsonnez vous A TVS pour sealement S9.99lmois "
Abonnes vous A RFIpour soulement St.001mois
1-87 7 -5 8 6 -9 67 5 N6cessite I'achat de
www.kbs-ty.com*wwwdishnetwork.com requipomentouuneomesp6ciale


Noter la nouvelle adresse E-MAIL


RENOUVELLEMENT~


6 MO]
BTATS=UNIS US $ 4
CANADA US$ 4


UUSS


UN A


UN ACCORD POLITIQUE DANS LES JOURS A VENIR ! !
rapport ... suite de la page 4) jours A venir", et maintenant "dds ce week-end" ... Les viendrait s'6tablir en Haiti; et queles noirs am6ricains
shington sont devenus quasi quotidiens, comme si les officials am6ricains ne sauraient Streplus affirmatifs. Cbst en prirent advantage en deux values successive au
agonistes haltiens ont du mal & y croire ... un signe des temps .. 19' si6cle.
Egalement "berceau du panam ricanisme" (aide
Et ce sont les durs del'administration Bush qui donnent le D'ailleurs M. Luigi Einaudi qu'on attendant pour le de Dessalines A Miranda et celle encore plus decisive
Nous parlors du repr6sentant US auprbs de l'OEA Roger dimanche7 juillet, fait son apparition dbs ce vendredi. Le de P6tion & Bolivar)
ieganomm6pr6sident duconseilpermanent del'organisation m6diateur de l'OEA affiche un optimism absolu, tandis Et jusqu'au 20" si\cle, dans la defense devant la
ui consacrel'essentiel de son discourse d'investiture Ala crise que son homologue de la Caricom, Sir Julian Hunt Soci6t6 des Nations del'Ethiopie agress6e par l'Italie
ienne ... annoncela couleur : la Convergence n'a qu'une scule porte fascist de Mussolini ...
"8 est important de souligner que la d6mocratie est toujours de sortie et c'est l'acceptation du project d'accord until "Et c'est par 14 que la revolution haltienne atteint
ve", a d6clard M. Noriega. "Je prends function hun moment soumis par l'OEA aux deux camps (on aurait d6ji requ hl'universalisme", crit Manigat.


dTw0 K


NO1VI






Mercredi 10 Juillet 2002


_


OFFICE NATIONAL


IlliggW agile alllM lungs g D'ASSURANCE VIELLESSE


(0.N.A)
e .7 Champs de Mars; Port-au-Prince, Haiti
Tels : 223-16555 / 223-1645


NOMS PRI'"NOMS
MAXON PIERRE
LOUIS TIMOTHY
ADRIEN VERDIER
CHARLESSYLVAIN JEAN-LOUIS
MARCEL PIERRE
LOUIS EDOUARD
MICHEL SAINTELUS
MARIE LOUISE PHILIS
VELOUSE POSSY
EDDY RIBOUL
GABRIEL REMAIN
YVON ROMAN
SERGE ROSENTHAL
MARGARETH ROUSSEL
CLERCITE SEMERVIL
MME' LOUISE TERRIER
MALGRELITA PHILIPPE THEODORE
YVETTE TOUSSAINT
MARE TROUILLOT
LUCIEN VALES
_SERGE VOLTAIRE
MARIE JOSEE NELFISE
BRENOR ZIDOR
BORAL JEAN-BAPTISTE
CHARLES JEAN-BAPTISTE
DUPLEX -JEUDY
JEAN EDDY JOACHIM
MARIE ISMANE JOSEPH
LOUIS LiON JOSEPH
EDGARD LAZAR
JEAN ALIX MAXIMA LECONTE
NICOLAS LEGROS -
NICOLAS LEFiVRE
LOUISSON LOUIS
PHANIEL LOUIS JEUNE
CHERLEY LUCIUS .
YVES JOSEPH

DANIELLE TARDIEU
FRANTZ CHARLES THERMOPHILE
ROGER THOMAS
LOUIS FRESNEL THONY
MARC J. TROUILLOT
DIAMENE ULYSSE
HENRY VANDERPOL
UMBERTO VILLARI


NOMM PRANOMS 1
JULIEN KERNESSAN JACQUES
NADIA JEAN JACQUES
PRESTON A. JOSEPH
SOIFILS JOSEPH
Vve JOSEPH BAROQUE
GERALDE LEMITHE
PIERRE LEXIS
MAKSON MERCER
RAYMONDE HELENE G. PARE
MANOL JOSEPH PEVIN
JEAN PORCHETTE
FRANTZ EDOUARD
EMMANUEL FOLIX
ANTOINE GERLUS
HUGH GOUSSE
JOSEPH HYACINTHE
MME GLADYS MARTIN
MONIQUE MAZILE
CARNO MEDEUS
JERRY MOISE
PARNELL NOI'L
RENE MAURICE CELESTIN
VIVIANNE M CHERUBIN
JEAN DUPERVllL
RAOUL DUPERVIL
-JEANLEFRANE DUCLAIR
HARDY ETIENNE __
JEANNE MIOT FANFAN
JEAN BRIERE FLEURANT
LORITZ SALNAVE
EVELINE PROPHETE
MARGARETH RAPHAEL
HUGUES RENAUD
MARC GRACIA RINCHERE
FRANTZ RODRIGUEZ
CARNOLD TROUSSEAU
HERMANN ST FORT
LEONE CROISSY ST HILAIRE
REMY ST JEAN
CAROLE SAVIN
MARIO SCHETTINI
OSNGUS SIDNEY ___ _

CAROLE AUGUSTIN
LETRONNIER GEORGES
ROLAND GUILLAUME
FRITZ MALBRANCHE .
MICHEL MARCELIN
JEAN EDDY PHILIPPE MATHURIN
MME EUGENIE SOLANGE MEWS
NANCY MONDE
MAG LATOU MORIN
MYRTHA B. MORISSET
RICAR NAAR
SONY NAZAIRE
MAGALIE NELSON
FRITZ EVANS NICOLAS
MME MARIE ALEXANDRE ORIOL
JEAN OVIDE
3DEOAMN RANCOIS A LBMNGE
HAROLD CAMILLE
ROSE MARIE BERNADETTE CHARLES
ANNE MARIE CLERMONT
JEAN ROLAND COLIMON
WILNOR CONTY
GARNER DARGUSTE
JEAN HIRAM DERENONCOURT
MURIELLE DERENONCOURT
JEANNE GERALD W. D ROUS X
BNERRIC D NTH
YOLAINE DOMINIQUE
SUZETTE DESMANGLES -
SUZE DUBUISSON
BERNADETTE M. DUCASSE
MARGARETH DUJOUR
WEBERT CIVIL
PIERRE OSWALD DOUYON

JEUDINE LUBIN


NOMS PRENOMS
FLORENCE LAMBERT
JOCELYNE TOUSSAINT LAMOTHE
ROBERT AROSE
RAYMOND LAURENT
MICHA LLE D NSE

StPAR tECOURS
RM L F LEX
WESNER FENGLUS
SUZETTE FREYCINET
ME FREDiRIQUE
RONALD PAINSON
EVELYNE PAINSON
VIVIANNE CHERUBIN
ANYONE JOE MORISSET
FLORENCE MOREAU
MME EDMA ST GERMAIN CANDID -
FRITZ CANEZ
MARIE ADELINE JUDE DAMAS
MICHEL ANGE JUDE DANIEL __ _
JOSEPH G. LAROQUE
GUERRIER DESSERT F ST LOUIS
i GILIANE ST VICTOR I
EBERNARD JNSPAUL
BENOIT DESIR -
ROGER AROSE
MME CAROLE BASTION
GERARD BERTRAND
EDDY RIBOUL
GVELYNE PROPHATE
MME MARGARETH RAPHAI'L
FRANTZ RODRIGUEZ
CARNOLD TROUSSEAU
JEAN DANIEL JACQUES
JULIEN KERNIZAN JACQUES
RAYMONDE ST-JEAN
BORAL JN-BAPTISTE
CHARLES JN-BAPTISTE
NADIA JN-JACQUES
PIERRE HANCY JN-LOUIS
YVES BERNARD JN-PAUL
CLAUDE JEANTY
ADRIEN JOSEPH
GINA B. JOSEPH
MARIE ISMANE JOSEPH
LOUIS L ON JOSEPH
MARIE JOSEE JOSEPH
EDGARD HAZARD
JN ALIX MAXIME LECONTE
NICOLAS LEFiVRE
MME GERALD LAMOTHE
PRESTON A. JOSEPH
SOlFILS JOSEPH
YVES JOSEPH
JOI'LLE B. LALANNE _
FLORENCE LAMBERT
ROSE LAMOTHE
RNSH R EHEX
MMEOSILLON LATIQUE
RAYMOND LAURENT
MME RAYMONDE E. PARE
EXAVIL JOUJOUTE
JEAN CLAUDE AMICIAL
JEAN ARBUTHNOTT
MICHEL AUCIEL
MANUELA DOCIME BAZIL
MICHEL AROLD ER MDg

JBEAAN GDABRIEL )ARP INN
MONIQUE COMPERE
FERNAND CREPSAC
-STEVENSON DAPHINIS
GERARD DORSAINVIL
JEAN DANIEL JACQUES


MAR GARETH


Page 6


L'OFFICE NATIONAL D'ASSURANCE VIFI 1 ESSF (ONA)
avise les d4biteurs hypothicaires dont les noms suivent de
bien vouloir se presenter, au service de recouvrement de
I'Institution, dans un dilai ne d4passant pas quinze
(15) jours, pour affaire les concernant, munis du dernier
bordereau acquitted.
Quant aux d6biteurs dont leurs noms ont &td pric6demment


publics, s'ils refusent de se presenter en vue de s'acquitter de


TIV AL
WOOLEY
WOOLEY


AL VENIR
MME REGINALD MICHAL
FRAD RIC


2nma? ? g


i$el s dl


METAYER


11


NOTE POUR LA PRESS


La Direction


,;**-



OFFIC NATIONAL SURANCE LESSE







1 1


.-I--~-- .-- .^- I


e a d' ^ d I' OE
Ulle COIHHHSSlon enquete e
*
POCOmmande des poursulte centre les
Par Ives Marie Chanel 15 a Ce rapp or t qui
Port-au-Prince le 3 juillet RHieHTS GO VIOleHCOS content un ensemble de 22


I


IW IP


Mercred 10 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol XVI No23


Page 7


Mais voild, c'est justement quandla policehaltienne,
serait-ce pour des reasons de propaganda, commence A se
montrer plus I hauteur de nos petites difficulties
quotidiennes, A devenir une sorte de police de proximity
Alors qu'on se souvient que la police fraichement
sortie du laboratory de international, dbs sa premiere
descent dans la rue faisait 6clater la main d'un manifestant
ar une enade incendiaire ..
R6forme oui, mais gare A la machine A vocation
repressive
Ou une justice bonne pour les seuls capable de se
payerlemeilleuravocat..
Haiti en Marche, 6 Juillet 2002


mettre en reserve de la r6publique ...
Bref, un chat n'y reconnaitrait passes petits.
Morale de l'histoire ...
Ne faut-il done pas se f61iciter que le rapport de la
commission d'enquate de l'OEA mette tant de gants pour
ne lesser finalement personnel ... saufles plus extr6mistes,
et que international au bout du compete continue A nous
manifested autant d' attention, pour ne pas dire de
compassion (mame au coin dupaternalisme) ...
Oui, notre classes politique souffre d'infantihsme.
Oui, notre police a besoin de plus de discipline et
d'organisation, souffre d'une carence d'effectifs et de
cadres..
Oui, la justice haltienne n'en a plus que le nom.
Alors r6jouissons-nous !


recommendations a 6t6 pr6sent6 conform6ment A la
Resolution CP/RES 806 adopted par le Conseil permanent
de 1' OEA le 16 janvier 2002.
Des recommendations dans le moyen et le long
terme portent sur la s6curit6 et la r6forme judiciaire, la
police, les droits de la personnel et les m6dias, entre autres
measures "propres A cr6er un climatpropre aur6tablissement
de la conflance dans le pays. "
Le rapport recommended que la communaut6
international reprenne son programme de dons et de pr8ts
& Haiti, au fur et A measure que sont mis en oeuvre les accords
politiques conclus en Haiti.
Se r6f6rant directement A l'Accord initial sur les
61ections en Haiti, sequel est virtuellement achev6, la
Commission ind6pendante d'experts appelle le Parti au
pouvoir et I' Opposition & mettre de c8t6 toute attitude de
manque de respect mutual et A s'engager I adopter des
measures d' encouragement de la confiance avec I'appui de
tierces parties en vue de supervisor la mise en oeuvre
d' accords qui peuvent 8tre conclus au profit du pays ".
(voir Commission / 14)


(IPS)-Dans un rapport de 87 pages soumis lundi &
1' Organisation des Etats Am6ricains, une commission
d' enquate de trois members d6pech6e en Haiti en avril, mai
et juin derniers pour enquater sur les 6v6nements du 17
d6cembre 2001 enregistr6s dans ce pays, a recommend
que touted les personnel dont la participation aura 6t6
6tablie dans les actes de violence perp6tr6s le 17 d6cembre
2001 et les jours suivants soient poursuivies sans d61ai ".
Les members de la Commission, Roberto Hores-
Bermiidez, ancient ministry des Affaires 6trangbres du
Honduras, Alonso G6mez-Robledo, un professeur mexicain
de droit international et Nicholas Liverpool, un jurist
.dominicain et juge A la Cour d'appel des Bahamas, du
Belize, de la Grenade et de l'Organisation des Etats des
Caraibes orientales (OECS), out soumis leur Tapport au
President d' Haiti, Jean-Bertrand Aristide, et au Secr6taire
g6n6ral del'OEA, C6sar Gaviria.
Iss membres de la Commissionplaident pour le "
versement prompt et addquat de
reparations A touted les organizations et A tous les individuals
qui ont souffert des dommages et/ou des blessures. "


Nou gen yon gwo seleksyon Motosiklbt CROSS,
2JOCC, Bisiklbt MOPEDS etc...

Ford Van 96
32 Pasaje
Diesel
20 Ford Van an Stbk
Double Wheel & Heavy Duty

Moth Diesel pou
Toyota, Nissan, Mazda
Isuzu, NPR, HINO elatrye


Lima Auto Sale
/ an



e go on or ex.
Nou se espesyalis
Se nou ki gen pi bon pri
Nou deliver tou suit..


Nou.vann Vans, PickUp,


Ull rapport

Ee' *
* *
(Rapport ... suite de la page 5)
du 17 d6cembre : pourquoi ne pas admettre honnatement
que c'est notre chance qu' Haiti ne soit pas quelque atoll
.
perdu au fond du Pacifxque ou de l' Oc6anie mais se troupe
dans le back yard de 1'oncle Sam ... (6videmment avec
tout ce que content de paradoxal use telle r6flexion).
Car le comportement de la classes politique haltienne
laisse-t-il d' autre choix que de conclude avec Reagan : "J' en
ai assez des haltiens !"
Juste au moment oil nous 6crivons ces lines, la radio
ne retentit que de nouvelles querelles au sein m8me de la
coalition del' opposition entre ceux qui sontfavorables aux
negotiations pour mettre un tenne 11a crise et ceux qui
s' y opponent ...
Maisc'estpluscompliqu6quecela.Unvraimicmac.
La semaine dernibre, une d616gation de la Convergence s' est
rendue & Washington pour 8tre reque A l'OEA et p"
diff6rentsofficielsdel'administrationf6d6raleam6ncarne

Cette d616gation 6tait compose de repr6sentants de
1'OPL, du Konakom, du PANPRA, de M. Hubert
Deronceray (MDN) et M. Luc M6sadieu (MOCHRENA)

Eh bien, voici ces derniers qui se font aussitSt traitor
de "vendus"par ceux-14 qui n'ont pas 6t6 du voyage ...
Un Reynold Georges, pourtant allid de Deronceray,
mais celui-ci un jour plus tSt ne tirait-il pas lui aussi &
bullets rouges centre la reprise des negotiations ...
Mais surtout Evans Paul (K-Plum),1eader dela KID
et ex-chouchou de international, qui du coup prend la
tate du front du refus ... Explication: en 1991, puis A
nouveau aux 16gislatives de 1995, Aristide avait choisi
1' OPL de G6rard Pierre-Charles contrele FNCD men6 lors
par Evans Paul. Voici done les m8mes riglements de
compete qui reprennent d6ji le dessus, les vieux demons .
qui rdapparaissent ...
Sans oublier M. Manigat (RDNP) qui a depuis
longtemps reprise ses billed, bien entendu pour mieux se


A\


Simna ~Auto Sale


S4


Linua Auto Sal
3303 N.W. 135 St.
North Miarni, FI 33054
T61: 786-229-8439 3OS- 681-4666







Page 8


HAITI-ECONO IE|


LE SCANDAL BHD!i


Quelle Lfre(On pour des


.
Allo Miami

FADKIDJ VARIE TY STORE
Le magasin pour routes les occasions
Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 T41: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138
Ouver t 6 Jours par semaine: 8:30 am & 7:30 pm Denis/Jonjou


(BHD ... suite de la 16re page)
counsel. Sa responsibility se caractdrise par le fait que cette
cooperative, respon-sable de la collected des d6p8ts des clients
dela BHD dans cettelocalit6, aune criance de 2.190.254 gourdes

-"p 1 e .:;if 2:
Jean-Baptiste a obtenu en fivrier 2001 du directeur g6n6ral de
la BHD, Henock Louis, un pret de 45.000 dollars amdricains,
en d6pit de opposition de M. Voyard.
Pierre Richard Desmornes, vice-pr6sident du conseil
de la BHD, a contract une dette de 75.000 dollars amricains
au profit de TELEMAX en proposant un rapprochement des
deux institutions. Elle visit la participation de cette change de
te?6vision au capital de cette banquet. Rapprochement qui n'a
jamais eu lieu en reason du mauvais comportement de M.
Desmornes.
Tonjours selon ces documents, Gary Coquillot,
directeur du comity de credit de la cooperative CREDICOOP et
ancient cadre de la BRH, a pour sa part une cr6ance de prbs de
3.5 millions de gourdes pour le compete d'une soci6t6 de place-
mentnouvellementeride.
Is responsabilit6 de Henock Louis dans ces affairs
r6sulte dufait qu'il 6tait au moment de ces transactions directeur
g6n6ral de la Banque Haitienne de D6veloppement (BHD) et
que ces prets ont 6t6 accords avec sa seule approbation.
Avec les explications de M. Voyard et en se r6f6rant
aux documents pr6sent6s, on a pu d6duire que ces transactions
ont 6t6 effectu6es sans son approbation, voire sans qu'il n'ait
6t6 au courant.
Randolph Voyardrejettela thbse selonlaquellela faillite
de la BHD aurait r6sulti de sa strat6gie avec les cooperatives.
Selon lui, la cause de cette fermeture provient de ces mauvais
crdanciers et gestionnaires dela BHD qui totalisent Ieux seuls
20 % du portefeuille de credit de la banquet.
I'ancien president de la BHD reconnatt qu'il ya eu
rdellement une mauvaise gestion des chooses Ala BHD, aliment6e
par le diffrend l'opposant au reste du counsel administration,
jusqu'h sa admission le 16 juillet 2001 de la tate de cette insti-
tution. Cependant, il a critique 1' attitude de certain
fonctionnaires de la Banque de la R6publique d'Haiti (BRH)
dans ce dossier, surtoutlapr6sence des agents dela CIMO (unit6
sp6ciale de la police) le 25 f6vrier 2002, au moment du
dessaisissement de cette institution financibre.
Lors de cette conference de press, M. Randolph Voyard
a 6galement d6nonc6 les fraudes qui ont permits l'61ection de
certaines personnel A la tate de la BHD. II a 6galement points
du doigt les injustices, les d6rapages et les bavures dans le
traitement du dossier de institution financibre.
Malgr6 tout, il reste convaincu que la BHD peut con-
tinuer & existed. En attendant de proposer un vrai plan de
redressement de la BHD, il a pr6sent6 un dossier analytique des
devoirs et des manquements de la BRH dans le treatment de
cette affaire. (HPN)

NDLR Randolph Voyard a6t6 arrat6 alors qu'il laissait
le pays, et d6tenu plusieurs semaines sous des accusations qui
n'ont pas 6t6 revenues par le juge instruction.
Aprbs la pubhcation d'une lettre ouverte au president
Aristide (Haiti en Marche, Vol. XVI, No.21), I'ex-pdg de la BHD
a 6t6 remis en liberty le lundi 1" juillet 6coul6.

SIDA ... (suitedelapage2)
combattre le sida dans les pays A faibles et moyens revenues,
d'aprbs les objectifs fixds I'ann6e dernibre bla session spciale
de l'assembl6e g6ndrale des Nations unies A New York.
"Je ne demand pas la lune", a expliqu6 le Dr Piot &
Reuters. "Par rapport aux critbres retenus dans le domaine dela
s6curit6, ce n'est rien."
Is montant des d6penses consacries A la lutte centre le
sida dans les pays pauvres doit atteindre trois milliards de dol-
lars cette annie, precise le rapport, ce qui est bien plus que les
165 millions de dollars d6pens6s en 1998 mais trbs inf6rieur
aux objectifs de l'Onu.
"La communaut6 international n'a pas donn6 ce
qu'elle aurait dG", a ajout6 Peter Piot. "Elle a consid6r6 (le sida)
comme un probl6me marginal."
Pour le Dr Piot,1es pays riches doivent 6galement faire
des efforts pour permettre l'accas des habitats des pays pauvres
aux traitements m6dicaux centre le sida.
"C'est toujours un 6norme scandale, s'est insurg6 le
Dr Piot, en soulignant que seulement quatre pour cent des
personnel atteintes dans le monde en d6veloppement ont acchs
A un traitement antir6troviral centre la moiti6 des personnel
touches en Amrique du Nord.
Dans les pays riches, od 500.000 personnel out requ
des medicaments antir6troviraux, 25.000 personnel sontmortes
du sida l'ann6e dernibre. En Afrique, oh seulement 30.000
maladies ont b6ndfici6 du traitement, 2,2 millions de personnel
sont mortes
Lors de la conference international de Barcelone la
semaine procaine, les experts discuteront des derniers
d6veloppements m6dicaux de la lutte centre le sida. (Reuters)


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangilique)
* Cellular & Beepers Zonk, frangais, ambricain
* Soldiers et Sandales Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Produits pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


Mer"ei 10 Juille 2XW2Io2


e

potent els ?
rnalistes sous des montages de documents lors de sa
nf6rence de press de mercredi ...
De scandals financiers, on en extend parlor tous
jours. Mais aux Etats-Unis, il ya des convocations au
ngrbs. En France, il ya les mises en examen ...
En Haiti, rien de tout cela. Impunity total !
Mais ce sont les m8mes qui d6noncentl'impunit6
l'absence d'investissements. Bien str il ya impunity et
punit6 Mais qui vainvestir dans un pays ob il se passe
pareilles chooses, od des gens qui se croient les plus
lins du monde resent tapis dans leur coin attendant le
chain lapin qui va tomber dans leur pidge. Car
nsporter ses economies en Haiti est un acte de naivete,
est-ce pas. Le paysan ou la petite commergante qui se
sse convaincre de vider son bas delaine pour placer ses
oirs dans une quelconque BHD, quel imbecile !
Et c'est comme ga qu'on compete int6resser la
aspora A investor au pays natal ... Et qu'on compete
biliser l'6pargne intrieure ... Le crack provoqu6 de la
D n'est done pas seulement le scandal du sidcle, mais
ssi mais surtout un crime de 16se patrie...
Et pis encore, envoyer I'innocent en prison ...
oir tant d'audace, tant de pouvoir aussi !
Chapeau !
Ce n'est pas le lib6rez Barrabas, crucified
us ",puisqueBarrabasicineconnaitrajamaislacouleur
la porte de la prison. D6finitivement fant le faire !
Ou Randolphe' Voyard dit vrai et c'est le 'plus
and scandal du sibcle!
On il ne dit pas vrai et c'est le pr61ude au procas
diffamation le plus retentissant du sidcle.
Il n'est que d'attendre !

(Editorial M610die 103.3 FM,
Port-au-Prince, Haiti)


e e
IllVOSilSseur s
Ou c'et le plus grand scandal du sidcle! jou
Ou c'est le pr61ude au plus grand procks en co
diffamation du sidcle ...
Ou Randolphe Voyard dit vrai et alors c'est les
le plus grand scandal du sidcle ... Co
Ou Voyard ne dit pas vrai et voilk qui menace
d'8tre le plus retentissant procks en diffamation du
sidcle ... et
Le plus grand scandal car non content de im
vider les caisses, d'6cumer les fonds de la banquet, y de
comprise le fonds de reserve A la banquet central ma
(BRH), mais aussi envoyer en prison le seul pr
empacheur de danger en rond, bref innocent, tra
vraiment faut le faire n'
I'histoire telle que cont6e par l'ex-PDG de lai
la Banque Haitienne de D6veloppement A sa sortie de av
prison, est simple comme bonjour. Selon Randolphe
Voyard, le Conseil administration s'est reconduit a di
la suite d'61ections frauduleuses pour continued mo
comme si de rien n'6tait A s'accaparer tous les credits BH
de la banquet en s'arrogeant des pr8ts 6normes, soit ( au
eux-memes, soit A des process, vidant ainsi les fonds
heux confi6s par des particulierspar des organizations Av
ou par des cooperatives paysannes ainsi que les
economies de compatriots en diaspora.
Alert6 plusieurs fois par l'ex-PDG de la J6s
BHD,1a BRH finit par d616guer sur place des members de
de sa commission de supervision... Mais ces derniers
se seraient fait 6galement compromettre ... au point gr
que avant long temps, le fonds de reserve de la BHD A
la banquet central tombait aussi aux mains de ce qu'il en
faut bien appeler "les grand managers" etc ...etc ...
Nous parlors de plusieurs dizaines de millions de
gourdes disparus aux quatre vents.
Mais pas vraiment aux quatre vents car les
crits resent et Randolphe Voyard a enseveli les


757 4915 822 35774












150 mille dollars US de la Floride pour Haiti


l


MIAMI MEN COOPINTEC
8365 NW 2nd Ave, Suite 201
Little Haiti, Miami, Florida
T61.: (305)756-1578

12% par mois it partir de 10.000 Gourdes I


I

8% par mois & partir de US $ 500.OO |

Pavement des intrats directement chez vous
-
aux U.S.A. et Canada ou hvraison chaqe mois
en Ha'I'ti & la personnel de votre choix.


NOUSOLID!NOUCHAJEAK BIZNISS !!!

PENSEZGRAND!
VISEZ HAUT !
COOPERATIVE INTERNE D'EPARGNE ET CREDIT
SIEGE SOCIAL:

Angle Rte du Canape Vert et Rue Jn-Baptiste,

T61.: 554-4031 & 407-9717


COUNSEL ELECTORAL

En marge du


Project d'Accord

Initial <2,
Par Alix Ambroise
S'agissant de la composition d'un Nouveau
Conseil Electoral Provisoire cette fois-ci, et... finalement
crediblee, ind6pendant et neutre" le Projet d'Accord Ini-
tial [PAI] donne une place de choix aux parties politiques,
surement considers comme tels. Mais quand on pense
que chez nous, au grades fantasies existent plus d'une
centainedepartisditspolitiques-laplupartd'entreeux en
sommeil on est A se demanded si le PAI extend r6ellement
mettre sous ses ailes un pluripartisme integral propre &
contender tout les politicians.
D'ailleurs si le PAI n'admet que Lafanmi et Con-
vergence capable de signer l'Accord, n'y a-t-il pas lieu de
penser que les autres parties sont imponderables. .Qe sont
devenus le MOP, le PANEMH, le PAIN, le PLB, le RNDP,
le MRP-28, le MIDH, la KOREGA, la G6ndration 2000,
le FNCD, l'UPD...? Oh sont passes leurs leaders?
D'abordle PAI a soin de ne designer par son nom
qu'un seul parti : Lafanmi Lavalas. La Convergence n'est
pasncessairementunpartipolitiquemais plutSt un simple
consortium temporairement mis sur pied par un troupeau
de Panurge au service d'un berger opeliste dans le but de
(voir Projet / 14)


Centre-Ville : Rue Carbone # 17 A l'6tage (Bloc Ste Anne) Tbl: 222-8195
& 512-0346
P6tion-Ville: Angle Rues Darguin et Gr6gopore 6tage Au Boeuf Couronn6
Super Market T61: 257-9676 & 512-1222
Cap-Haitien: Rue 12M #62 bis T61.: 262-9776 & 553-4756
Mirebalais: Rue Louverture # 514 T61.: 276-1156

www.coopintec-haxtx.com

BientSt & Port-de-Paix et & New York


Mercredi 10 Juillet 2002


Page 9


Port-au-Prince, vendredi 5 juillet 2002- (HPN) -
Le Corps des Volontaires Internationaux de Floride (FAVAl
CA) a b6ndfici6 d'une assistance de cent cinquante mille
dollars am6ricains del'USAID en Haiti. Cette aide consist
A permettre Ala FAVA/CA de continue ses travaux dans le
pays. Ceux-ci ont commence il ya deux ans, quand un
montant de deux cents dix mille dollars amiricains lui avait
6t6 allou6-
Cette cooperation permettra aux deux peoples de
resserrer les liens dconomiques, sociaux et cultures
existent d6ji entre l'Etat de Floride et HaIti. Au cours
de la signature de l'accord entre l'USAID et la FAVA/
CA, A la residence privie de l'Ambassadeur des Etats
Unis en Haiti, M. Brian Dean Curran, les responsables
du Corps des Volontaires Internationaux de Floride ont
exprim61eur satisfaction de travailler en Haiti et se sont
montr6s heureux des b6n6fices que tirerontles members
de la soci6t6 dans touted ses composantes. Parce que
assistance de organisation va plus loin que les
differences politiques et sociales.
L'administrateur des programmes international
de la FAVA/CA, M. Marc Roger, a expliqu6 que les inter-


mentions se font 11a demanded des organizations pubhques
et privies qui travaillent sur le terrain. Selon lui, ces cinq
dernibres annies, I'assistance en cas de d6sastre a 6t6 la
plus indispensable et constant, A cause de l'6tat d6grad6
de l'environnement haitien, de la sant6 et de l'agriculture-
Iss nombreuses demanded ont 6t6 fates en parties
par les instances publiques du pays, la Direction de la Pro-
tection Civile, I'ensemble des Ministbres, en particular le
Ministbre de la Sant6 Publique et dela Population (MSPP),
leMinistbredel'EnvironnementlesassociationsdeMaires.
Mais dans le domain priv6, routes les chambers de
commerce, les associations de base de diff6rentes zones,
sans oublier d'auttes institutions ind6pendantes, se sont
manifestoes.
De 1996 & nos jours, plus de cent-vingt projects
ont 6t6 r6alisis dans les domains sus mentionn6s. Les fonds
de PEtat de Floride se sont av6r6s insuffisants pour
permettre de r6pondre A routes les demanded et c'est pour
celaquenous avons d6velopp6 cepartenariatavecl'USAID,
qui, deux ans plus t8t, nous avait accompagni et continue A
le faire. ", a-t-il poursuivi.
Marc Roger reconnatt quel'assistance fourme par


la FAVA/CAnepeut pas r6pondre A routes les exigences de
la population haltienne, mais des besoins sp6cifiques out
6td abord6s.
Le Corps des Volontaires Internationaux de la
Floride (FAVA/CA) est le fruit d'un partenariat qui s'est
d6velopp6 avec les pays de la Caraibe et de I'Am6rique
Central. II donne une assistance technique grice A des
seances de formation dans les domains environnementaux,
6conomiques et sociaux. LaFAVA/CAest 6galementform6e
de volontaires qui sont des experts dans leurs domains
respectifs, comme la gestion des d6sastres, les etudes
g6riatriques, I'6ducation,1a planification urbane 11a sant6
publique, I'agriculture et l'environnement.
Pourl'anage 2002,laFAVA/CAestd6jhintervenue
& Jacmel par une formation en gestion des r6sidus slides.
Aux pompiers du Cap-Haitien, elle a dispense une forma-
tion en technique de sauvetage en space r6duit et leur a
apprise le maniement de mat6riaux dangereux ainsi que le
contr81e d'incendies A bord de navireg. A Dubreuil, elle a
envoy des experts en eau souterraine.
HPN


.

a Caricom
pas en train de nous attendre a-t-il d6clard A l'ouverture
du sommet la semaine dernibre.
Quant AlaCour de Justice Caraib6enne, elle devrait
8tre la plus haute cour d'appel pour les pays members de la
CARICOM. Jusqu'd present, ceux-ci qui sont en grande
parties d'anciennes colonies britanniques avaient leur plus
haute cour d'appel bas6e & Iandres.
M. Carrington a fait savoir que les pays de la
region devaient renouveler leurs efforts afin de r6unir les
fonds n6cessaires A la creation de la Cour de Justice. En
effet cette cour est consid6r6e comme un e16ment cldans
la mise en place, d'rct 2004, d'un March Unique
Caraib6en, semblable A celui des pays de l'Europe.
Its dirigeants carAbdens present en gnral que
la mise en place de ce marchunique devait entrainer des
discussions commercials qui rendront n6cessaire
intervention d'une cour d'appel A competence rigionale.
Concernant Haiti, les dirigeants caraYb6ens
s'int6ressent A 1'dvolutiori de la crise politique. Ensuite,
c'6tait la premiere participation du pays A un sommet comme
member A part entire de la CARICOM.
D'un autre c8t6, le president de la Banque Carib6enne
de D6veloppement, M. Compton Bourne, pr6sentera la
situation iconomique de la region marque ces derniers
temps par labaisse de l'activit6 touristique suite aux attentats
terrorists aux Etats-Unis et la baisse de la production de
bananes dans les ^xles de la Caraibe oriental frappes par la
s6cheresse.

Roosevelt Jean-Frangois


6v6nements du 11 september 2001 aux Etats-Unis, de
l'61imination des barribres commercials et enfin de la
situation politique en Haiti.
Ce sommet a eu lies en une p6riode od I'agenda
des dirigeants caraib6ens estplutSt charge. Eneffetles pays
de la region sont actuellement en train-de n6gocier leur
entire dans la ZLEA (Zone de LibreEchange des
Am6riques)etlasemainepr6c6dentelespaysACP(Afrique-
Caraibe-Pacifique) se sont rencontr6s en R6publique
Dominicaine pour porter les pays del'Union Europdenne A
augmenter l'aide au d6veloppement et 6tablir des accords
delibre change avec les pays les plus pauvres.
Iz secretaire g6n6ral dela CARICOM, Sir Edwin
Carrington, pense qu'il faudra aller vite sur les dossiers &
l'ordre du our
3 -
"Letempsn'estpasdenotrec8t6.1xmonden'est


Iss dirigeants de la Caralbe ont tenu un sommet
de trols jours durant la semaine 6coul6e A Georgetown
capital de la Guyane '
Une d616gation officielle haltienne conduit par le
Chef de l'Etat. M. Jean-Bertrand Aristide, a participd A ces
assises qui devaient consacrer l'int6gration officielle de la
. R6publique d'Haiti comme membre A part entire de la
Communaut6delaCaraibe(CARICOM).
Parmiles autres sujets qui 6taient hl'ordre du jour
de ce sommet, on peut citer les travaux pr6paratoires b la
creation d'une Cour de Justice Caralb6enne et 1'examen
d'un rapport sur la multiplication de crimes violent dans
plusieurs pays de la region.
Les leaders de la CARICOM devaient discuter
6galement du d6clin du tourism dans la region aprbs les


EC NAMTE


aliti a part entire dans i









TOURISME


I


gers; pregnant leurs responsabili-
tbs trbs au sbrieux, ils demandent
la collaboration de tous.
Au depart d'Haiti, il ya des frais
appeals: redevances passages
que tout le monde doit payer: pas-
sagers haitiens :125 gdes +10
gdes (redevances street). Passa-
gers strangers : usd 30.00 + 10
gdes (redevances stretb).
Sur certain vols, il n'est plus
servi de repas, avant d'aller vous
enfermer dans la saile d'embar-
quement, fates le plein. II en est
de mime pour les chats de der-
nibre minute et la visited de la sec-
tion duty free de I'abroport, visi-
tez le une fois pour toute avant
d'entrer en salle d'embarquement
surtolatsi vous voyage au depart
d'Haiti avec American Airlines.
Les employs appliquent une
consigned qui encourage les
chats de dernibre minute.

Patronnie par:
1

;AL AUTORITE
an A EROPORTUAIRE
mwomer, NATIONAL


B.P. 1792, Port-au-Prince, Haiti
Tels.: (509) 250-4105 / 250-4106
/ 250-1920 / 250-1129
Fax : (509) 250-5866
- aan@haitiworld.com





BUREAU DE SESTION

PL-480/TITRE III

Boulevard Harry Truman
B.R 2488, Port-au-Prince,
Haiti Tel.: (509) 223-8625,
223-9267 221-2149, 221-2147
Fax : (509) 223-8031



Minist e des HaitdeHnbYivant
A stranger ( )

c" ('"7
0 Ll




www.haiti2004Iakay.com



WAGENCE
gry ; g
UK s sr LA, J. ,
Port-au-Prin j.= Tel:222-5900/223-5900
e.mailinfo@agenatipdelle.com
Petion-Yille:
Til.:251-09441257-3868
e.mail:yppyloapsesitadellesom
Cap-Haitien:
141-:262 0484/242-0796
e.mail:vyptagenetitadelle.com


/-~~f@@NDEIL ~o~a


Cette page, pr~pa r6e par Halti Info Presse (H IP), est diff usee par Le Nouvel liste, par Hal'ti en Marche et est disponi ble sur www. ha iti2004Iakay;com


Mercredi 10 Juillet 2002


Page 1


En Haiti, I'eth est, avec le mois
de d6cembre, la period la plus
prisee pour ceux qui veulentvoya-
ger. De ce fait, c'est solvent I'em-
bouteillage. Trouver un billet
d'avion a bon prix est solvent dif-
.
ficile, des fois, la place a n'Importe
quel prix relive du parcours du
combatant.
Le mieux est de se decider sur
une date et de faire la reserva-
tioh. Mieux vaut changer d'avis
.
que de ne pas avoir de choix.
Des que vous avez pris la deci-
sion de partir verifiez votre pas-
seport: pour vous permettre de
partir, il doit avoir six mois de vali-
dit6 a computer de la date de de-
part. Les deconvenues sont frb-
quentes A I'aeroport pour ceux qua
s'en rendent compete au comptoir
de la ligne aerienne ou devant I'of-
ficierd'emigration.
Les Haitiens qui viennent de
I'etranger doiventaussi verifier leur
passport pour ne pas se retrouver
bloquer en Haiti en attente d'un
passport neuf. Laisser le pays
d'accueilestsouventfacile.Yreve-
nir peut donner des maux de tite.
Sivousavezl'intentiondefaire
partir un infant de moins de dix-
huit ans, seul ou accompagne
d'une tierce personnel, il faut que
I'un des parents acquiert aupres
du Service de Bien-6tre social, a
I'avenue des Marguerites, un do-
cument autorisant le voyage au
cott de 150 gourdes. Rarement
les officers d'6mig ration le rd-
clame, mais ils peuvent empicher
a I'eniant de partir s'il n'a pas le
document requis. .
Pour partir pour presque tou-
tes les destinations II faut un visa-
Si les formaliths sont transparen-
.
tes pour obtenir celus des Etats-
Unis d'Am6rique, le rendez-vous
s'achete dans une succursale de
la Sogebank, avec les autres con-
sulats c'est un mit suiffe...et pour
Ia Republique Dominicaine on
pe t m&m se retrouver avec un

Le jour du depart, ayez en main
votre passport (avec 6 mois de
validity et un visa conform) et
votre billet d'avion. Pour les en-
fants qui se rendent & I'exterieur
d'Haiti avec toute personnel autre
que leurs parents, it faut produire
le document Indiquant le consen-


Comptez vos bagages et iden-
tifiez les correctement. Sur la plu-
part des lines abriennes, seuls
deux effects personnel sont auto-
rises en soute; des p6nalites sont
applicable pour tout depasse-
ment de ce nombre et pour les
exces de poids. Un baggage de
cabinet et un article personnel (sac
A main, serviette, ordinateur por-
table, sac a dos) sont accepted &
bord des avions, quelle que soit
Ia classes de service.


-:


6-~


Des passagers, Barbancourt aux pieds, attendent I'embarquement a I'adroport International de Port-au-Prince


Assurez-vous que tout appa-
reil electronique (cellulaire, ordi-
nateur portable, camera photo)
quevoustransportezfonctioline,
sinon il peut4tre confisqu6 par les
services de s6curit6.


Laissez armes A feu et objets
points a la mason. Ne range dans
vos bagages de cabinet aucun cou-
teau ni objet qui resemble A un
couteau et aucun instrument tran-
chant: poignard, canif, machete,


lime a ongles m6tallique, lame de
rasoir, bistouri, cutter, couteau, cou-
teau polyvalentouautre outil Alame
planted ou escamotable, peu im-
porte la taille ou la matibre, rasoir
droit, pic A glace ou ciseaux allon-
g6s.Sivousentransportezvousde-
vez les mettre dans vos bagages
enregistr6squikontensoute.
R4fl4chissez A ce que vous
mettez dans vos valises et sovez
prit A r6pondre A routes questions
concernant le contend de vos ba-
gages. Pensez sbrieusement *
Iaisser les apparells blectnques a
la mason (s4choir A cheveux, for ^
repasser, radio, etc.). Ne mettez
pas dans vos valises qui irontsous
I'avion des roduits dans des r4ci-
pients en verre. II est aussi interdit
de transporter dans vos valises de
soute des products alcoolises oU
Inflammables de mime que les
contenants sous pressing.

deV- s 11 v reaz e
votre nom est bien indique A I'ex-
terieur comme & I'intbrieur et ne
laissez jamais vos affairs sans
surveillance. N'enveloppez vos
cadeaux qu'une fois rendu A des-
tination, sinon le personnel de la
Security peut vous demanded de
les ouvrir pour inspection.
Pour 6viter d'6tre pris dans les
encombrements creds, entre
autres, par le enforcement de la
sOreth, arrived A I'aeroport plus t6t
que d'habitude, au moins trois
heures avant le depart des vols
international.
La sOrete est une question sb-
rieuse. Les plaisanteries ne sont
pas de mise. Les employes d'ae-
roportetde society abrienne sont
tenus de suivre de nouvelles di-
rectives stricter pour veiller a la
sirete et a la s4curit6 des passa-


i-


graisse, huile palma-cristi etc.) -
Couteaux et instruments tran-
chants Batteries Spray (tous
types) Clairin et alcohol 95 de-
gres Armes a feu Acide Pein-
ture
Cette liste n'est pas imitative.
Veuillez rentrez en contact avec
votre transporter pour de plus
samples Informations.
Vous risque de mettre votre vie
et celles des autres passages en
danger et vous encourez des
poursuites judiciaires en Haiti ou
dans le pays de destination de
I'avion,


Tous les jours, les agents de
strete des aeroports internatio-
naux d'Haiti (Port-au-Prince et
Cap- Haitien) precedent Ades sai-
sies de products dangereux qui
sont interdits d'embarquement a
bord des avions, nous vous sou-
mettons une liste non exhaustive
des chooses qu'il ne faut pas met-
tre dans vos bagages:
tous les products et boissons
A base de clairin ou d'alcool (com-
pos6, tremp6, cr6mas etc.) tous
les products contenant de la ga-
zoline, du k&rosbne ou tout autre
substances inflammables (huile,


Partez, cet ete, sans soucis


.



- .









] FOOTALL |


.


Mondial: I'Asie, nouvelle


,Efrontibre du football ?


MOndial: le Brisil referee
1 le 12 juillet 1998.
la parentheses bleue Quatreansapr6savoirimpressionn61emonde
enter en terrassant les tenants du titre "auriverde" en fi-
PARIS, P' Juillet IA deuxibme 6toile dont r8valent nale pour conqu rir sa premiere couronne mondiale,
tant les Bleus avant la Coupe du monde ira finalement (voir Brisil-France / 17)
s'ajouter aux quatre autres ornant d6ji le maillot
br6silien, comme pour mieux boucler le cycle overt 4,


Special Et6 2002, Vacances Ha'iti


LE PLAZA


H OTE L

Une oasts so Centre de Port-so-Pr7nce
103 chambers climatis6es tout comfort, parking surveill6,
t616vision couleur, petit dejeuner continental comprise

Du 15 Juillet au 15 Septembre 2002
Dormez 7 jours A l'h8tel, payez pour 6
Une suff GRATURE

SLEEP 7 NIGHTS PAY FOR 6
GET O WE F RE& WI& #ff

Pour vos reservations / Reservations:
USA: 1-800 charms (1-800-742-4276)
Haiti: 260-4011 / 260-4012 / 260-4013
260-4315 / 260-4317 -
. .......
SEE 510-4594 / 510-4595 / 510-7779
Europe: Utell Offices
Paris : 1-4897-1644
Le Plaza H8tel, Place des H6ros, 10 rue Capois Champ de Mars, P.O. Box 1429 Fax: 260-4409
email: hiplaza@acn2.net / Hiplaza@hotmail.com


Zinedine Zidane n'a pas joud les 2 premiers
matches de la France pour cause de blessures


ag gg (6
Hacos of Atlanta provides Social 0111ERSEIMCESPASHDED*
Service to Haitians in Georgia and
also provides resources to the local Interprelegan & TranGlaUon Service
Media about the Haiban Culture.

ag4o4) 3774731 HACOS Of Atlanta, Inc.
....orm: 8H W. Poem do In (suHe.108O
gg''s., oA soose


Mercredi 10 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol XVI No23


Page n1


gro
et u

pre


sses erreurs d'arbitrage, un football solvent mediocre Tout comme celle des Japonais saluant avec'autant
ne m6t60 peu cl6mente. d'allant les joueurs de l'6quipe national que ceux de
Mais quiconque en tirerait la conclusion que la l'Angleterre, de l'Italie, du Brisil ou du S6n6gal.
mibre Coupe du monde en Asie a 6t6 un ratage se "Nous avons eu un public merveilleux. Le public a
cr66 une ambiance si positive dans les
states que nous avons vu les joueurs
d6montrer beaucoup de fair-play", a
estim6 le president de la Fifa, Sepp
Latter.
Certes, la fi6vre du football
: retombera trbs vite dans deux pays qui
se passionnent d'abord pour le base-
ball. II faudra quelque temps pour Stre
silr que le sport a r6ellement pris au
Japon et en Cor6e.
UN SEUL ACCROC
Les d6tracteurs du Mondial
asiatique verront aussi advantage de
nationalism que d'amour du football
.. dans l'enthousiasme manifesto par les
"Diables rouges", les supporters de
Cor6e.
Mais certain signs sont
Le porter de l'dquipe national sinigalaise, Ferdinand Coly, pose prometteurs. L'Asie rclame d6ji une
av des members de I uipe feminine taiwa ise de 1ppl6mentaire au Mondial 2006 enAllemagne, tandis

plus sc tiques des observateurs, le Mondial 2002 n'a d a r me 1 tua gC e 6ee
Chi
de om t cett Inonde s
ne.


l'organisation du Mondial s'est av6r6e exempted de tout
reproche entree Japon et la Corde qu'il a colonis6e entre
1910 et 1945.
Les rumeurs de dissensions entrees deux comit6s
organisateurs n'ont jamais 6t6 clairement v6rifi6es. Pour
Keith Cooper, il s'agissait tout bonnement d'une inven-
tion des m6dias et la coop ration entre les deux pays a 6t6
brilliante".
"Bien silr, de temps en temps, ils n'ont pas 6t6
d'accord. Mais dans quatre ans (au Mondial allemande ,
on se retrouvera sans doute avec un disaccord entre
Hamburg et Francfort, entre Stuttgart et Berlin ou quelque
chose dans le genre...."
Le seul veritable accroc dans l'organisation s'est
product Ami-chemin du tournoi, lorsqueles deux pays out
pris pour cible le fournisseur official de billets de la Fifa,
la soci6t6 britannique Byrom, A pr-opos des millers de
slides vacant dans les premiers matches. La Fifa a
r6pondu que les comit6s d'organisation n'avaient pas
fourni suffisamment d'informations sur les 20 states, ce
dans les d61ais.
Hormis cet incident, le tournoi s'est vite focalis6
sur les eliminations d'dquipes jug6es favorites et sur
I'arbitrage.
La Cor6e et le Japon ont prouv6,quant A eux;
qu'ils pouM8m ns a po I e que cette

co-gestion est chose facile, elle pourrait donner des id6es
& bien des pays qui n'ont pas les moyens A eux seuls
d'accueillir un des 6v6nements sportifs16s plus m6diatis6s
de la planted. la d' d "' fai

savoir q en if eSse pB serea tapas edno vaelles
e driences de ce genre par example dbs 2010 enAfrique.


p
d6roul6e an i po
par1'organisation de 64matches dans deux pays different,
avec un million de visiteurs bla cl6, ont 6t6 surmont6s sans
andes difficulties
Plus important peut-8tre, I'enthousiasme pour le
balloon rond affich6 par les supporters japonais et surtorit
cordens a permits au football de repousser sans elicombre
unenou ee oundseportmondial.IlestvenuenAsieetgaa

march. Je pense qu'il n'y a aucun doute lk-dessus", a
comment Keith Cooper, porte-parole de la F6d6ration
international de football (Fifa).
La vision de millions de Cor6ens jubilant dansleurs
tee-shirts rouges pour c616brerl'ascensionfulgurante deleur
6quipe, arrive en demi-finale, restera l'une des images
marquantes de la competition.


tro


II faudra aussi du temps pour voir si les millions de
dollars invests dans la construction de nouveau states
porterontleurs fruits. Les economists doutent quele tournoi
apporte des ben6fices hormis le passage, 6ph6mbre, de
plusieurs millers de visiteurs strangers.
Sur un plan diplomatique en revanche,








| SANO DOMNGO |


I


Page 12


Quand Che Guevara falsalt
/ *
IR ftV Olutlon en photos
MONTPELLIER, 3 Juillet B6ret viss6 sur la tate> d'histoire de l'Am6rique latino.
cigar coll aux lbvres, I'ic8ne d'Ernesto Che Guevara a I'exposition "Che Guevara photographer A La
oubli6 I'essentiel : le h6ros de la revolution cubaine ne se Galerie Photo de Montpellier (H6rault), r6vdle pour la
s6parait jamais de son apparel photo, accumulate au fil preinibre fois en Fiance cette facette inconnue de la vie du
des ans des containers de cliches qui survolent 15 ans (voir Che / 16)




k


csons po tques et en assume a response a
promise quela Communaut6 Europ6enne aiderales pays ACP

om:Tp us me cOo d 0:
enter en vigueur le ler janvier 2008. IIfaut dire n6anmoins
que I'enjeu est de taille: les pays ACP doivent se preparer
I affronter la competition sur le march international, sortir
de leur marginalization actuelle, en esp6rant dradiquer ainsi
la pauvret6 qui accable leur population.
Pour cela d'importants ajustements s'avarent
ncessaires, selonle secr6taire g6ndral du groupeACP, Jean_
Robert Goulongana, qui souhaite que soit r6solule probl6me
des obstacles aux deportations des merchandise et de ser-
vices des pays ACP & l'UE, tant au niveau des infrastruc-
tures physiques (ponts, voies navigables int6rieures, r6seaux
ferroviaires et routiers, liaisons ariennes et communica-
tions) qu'au niveau des different regimes administratifs et
juridiques r6glementant le commerce. I.x group ACP at-


Un sommet sur
*
fond de violence
(Caricom ... suite de la page 3)
23* assemble des chefs d'6tat et de government de
la CARICOM, A Georgetown.
Selon les informations fournies par la police
guyanaise, une trentaine de manifestants du parti Congrbs
National du Peuple auraient attaqu6 et pill61es bureau de
la pr6sidence, provoquant un affrontement sanglant avec
les forces de s6curit6.
Suite bla mort de deux des leurs, les manifestants
en colbre, qui d6nongaient la corruption au sein du
government de Jacdeo Barat, out sem6 la panique au
centre ville de Georgetown. Deux magasins out 6t6 br016S
et des voitures incendi6es.
Les forces sp6ciales guyanaises out 6t6
imm6diatement d6ploy6es afin d'assurer un climate propice
au bon ddroulement de la c6r6monie d'ouverture de la 23*
assemble des chefs d'6tat et de government de la
CARICOlklau Centre Culturel de Georgetown.
Treize dirigeants de la Caraibe y out pris part,
notamment le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide. Le
Secretaire G6n6ral de la CARICOM, le Pr6sident Jacdeo
Barat de Guyane, a salu6 avec beaucoup d'emphase
l'int6gration definitive d'Haiti & la CARICOM.

Par Jean-PierreLeroyenvoydspicial
HPN


.can.to codular phones in name international destinations and special country code terminations are billed sta higher rate.
'"Rates effective July 01/02 and subject to change without notice. Calls are billed in US dollars and in one minute increments. Rates are
the sarne effectively 24 hours a day, 7 days a week. Service is available with some but not all Local Exchange Carriers (LEC)
and Competitive Local Exchange Carriers (CLEC). To confirm carrier availability, please call tol free 10-15-945-0. For further details,
please visit www.yak.com or dial (toll free) 10-15-945-0. Offerings are subject to local state and federal laws. TarIFf terms and conditions
may apply. Does not include USF fee.
yak'"info: 10*15*945*O or visit us at www.yak.corn
-


Mercrdi O Judlle 2 INo23


Les ddfis de l'accord de C
PUNTA CANA, R6publique Dominicaine PAR YVES PAUL LE ANDRE
L'accord de partenariat ACP-UE sign & Cotonou en juin tend de I'Union Europ6enne I'acc6s garanti au march
2000 qui pr6voit de nouveau accords commercial com- conununautaire pour les exportations originaires de tous
patibles avec les rbglements de l'Organisation a n
Mondiale du Commerce (OMC), a fait l'objet
d'intenses discussions lors de la756me session du M - m
conseil des Ministres ACP comcidant avec la 276me
reunion du counsel des Ministres ACP-UE, tenues A
Punta Cana, du 26 au 28 juin 2002.
Plus de70 repr6sentants du group ACP, y
comprise la d616gation haltienne compose du
Ministre de la Planification et de la Coop6ration
Externe l'Agronome Paul Duret, de l'Ambassadrice
d'Haiti & Bruxelles Madame Yolette Azor Charles
et de l'Ambassadeur d'Haiti a Santo Domingo le
professeur Guy Alexandre, ont plaid en faveur de
la mise en application du project d'orientation ACP
dans le cadre des negotiations des Accords de
Partenariat Economique (APE). Ce nouveau
Partenariat qui apporte un novel essor aux rela- a
..
tions entre les Etats ACP et I'Union Europ6enne, am.
.
s'mscut dans le cadre de la dynamique international as
mise en place comme devant promouvoir le I,'.0
d6veloppemeixt durable et en m8me temps letter -
contrelapauvret6.I'accorddeCotonoumetl'accent ********
-
sur les dimensions 6conomiques, politiques,
culturelles et environnementales du D6veloppement
durable, engtobant la croissance equitable, le .,,.
enforcement du secteur privi, I'accbs aux resources Diligation haltienne & Punta Cana prdsidde par le Ministre
A la Coo dr ation externe Paul Duret photo EP. Liandre
productive, les diverse facettes du development social, P
les pays ACP, en exemption des droits de douane et d'autres
importance de l'int6gration et de la cooperation r6gionale.
taxes prohibit;ives, cela conform6ment & Particle 37,
Pendant ces trois jours d'assises, le dialogue a 6t6
paragraphe9 del'AccorddeCotonou.
pr6sent6 comme un 616ment de premier plan pour la r6ussite
Autre point qui 6tait hl'ordre du jour de la756me
des activists visant au d6veloppement. 8 est au coeur m8me
des relations entre le group ACP et I'Union Europ6enne. reunion du Conseil des ministries ACP au Centre des con-
Selon le commissaire europden au D6veloppement Paul mentions Barceld BAvaro h Punta Cana, Santo Domingo,
Nielson qui participant A cette 276me reunion des Ministres c'est I'admission du Timor Oiiental qui r6cemment &
ACP et de l'UE, cheque pays doit 8tre mature de ses conquis son Ind6pendance, en quality d'observateur.
6d i i li i l bilit6 11
La c6r6monie d'intronisation a en lieu le mercredi


e ep on


yakking

super low yak'"rates
Argentina . . . . . . . .150
Brazil . . . . . . . . .15@
chile . . . . . . . . . .15e
o om .
Cuba . . . . . . . . .994
Dominican Republic . . . .150
E d 29
cua or ................ 4
EF Salvador . . . . . . .25@
austomala ..............27.
Honduras . . . . . . . .390
Mexico . . . . . . . . .15e
Nicaragua . - . . . . .290
Panama . . . . . . . .290
Peru . . . . . . . . . .290
Pued R o . . . . . . .29


I


a minute
-

as a

all rates in effect 24/7 4
a





just dial10*15*945
before the long distance number you're calling
and save money every call you rnake.

dialing instructionS
North America: just dial 10*15*945
+ 1 + area code + number.
Overseas: just dial 10*15*945
+ oil + country code + number.


yak'"rules
1 Just dial 10*15*945 and then dial to anywhere in the world, anytime.
2 No additional long distance bills you stay with your local telephone company and get billed
super low yak rates every call you make with yak!
3 No contracts to sign. No credit applications to fill in. No need to switch carriers.
4 No surcharges. No connection fees. No monthly fees.


Conseil des 1Vinistres ACP-UE g Punta Cana


otonou
26 juin en presence de la Vice-pr6sidente Dominicaine, Dr
Milagros ORTIZ BOSCH.
Le Zimbabwe qui traverse une crise politique
difficile a agit6 article 98 de.1'accord de Cotonou de-
*
mandant de l'aide pour une situation de paix durable,
,,
de non violence et de stability.
e g
Autre dossier politique : celui d'Haiti. Les
Ministers ACP out condamn6 une nouvelle fois la
decision de l'Union Europ6enne de ne pas coop6rer
.
financierement avec Haiti & cause de la crise post-
.
61ectorale qui fait rage dans ce pays depuis les
16gislatives de mai 2000.
"Ces sanctions sontinjustes etmritent d'8tre
,
corrigees", ad6clarele president en exercise du group
des Ambassadeurs ACP, le nig6rian Gabriel S.
AKunwafor, renouvelant la volout6 du group de
mobiliser routes les resources disponibles pour former
l'UE & revenir sur sa decision.
M8me position adopted par le gabonais Jean-
Robert Goulongana, Secr6taire g6ndral du groupeACP.
Pourl'Ambassadrice d'Haiti & Bruxelles, Ma-
dame Yolette Azor Charles, qui connait parfaitement
le dossier dela Coop6ration entre les pays ACP et l'UE
pour y Stre activement impliqu6e, les sanctions praises
***** par l'Union Europ6enne centre Haiti sont gratuities
puisque le pouvoir Lavalas est engage depuis plusieurs
.
mois dans un processes de dialogue en vue de trouver
unaccordpolitiqueavecl'opposition.
Le m6diateur de la CARICOM dans la crise
haltienne, Sir Julian Hunt, Ministre des Affaires Etrangbres
.
de Sainte-Lucie, qui participant A la conference du Consell
des Ministres ACP a annonc6 son retour en Haiti le 9 juillet
pour relancer le dialogue politique et aider les acteurs
.
haltiens A trouper cet accord tant souhalt6 par la
Communaut6 Internationale.
Yves Paul IAandre
Envoy6 special
Haiti en Marche
Santo Domingo








N~s etits anonce clasdes





am ompn r r


L'6t6 ft Port-au-Prince et ailleurs...


CAMPS D'ETE------
*********************
A PARTIR DU 8 JUILLET
"Et6 Cr6ation 2002" -Fondation AfricAm6ricA: Camp d'6t6 anim6 par des
artistes haitiens dans les domains suivants: Peinture, arts graphiques, sculpture
sur bois, le recyclage, la percussion, le mime et I'expression gestuelle, la
c6ramique, les contest haltiens et la danse. Plus d'info: www.rehred-baiti.net/
agendaldocs/campsAA.doc Inscriptions: www.rehred-haiti.netlagendaldocs/
inscrAA.doc

DU 8 AU 26 JUILLET
-"Technologies et Anglais" organism par le CIRF de 8 & 17 ans-
Petit Sminaire Collbge Saint-Martial / 16, rue Lamarre, Port-au-Prince
. Tel: 511 1601 / 511 8123 (CIRF)

DU 15 AU 22 JUILLET
-"Camp d'6t6 dans la mitropole du nord" Fondation Maillon solidarity -
Apartir de 12 ans.
Excursions / Visites / Activitis de groups
Tel: 556 4068 / 552 8124 / 257 0679
**********************
-EXPOSITIONS-
$88tttt@t#############
DU 5 AU 19 JUILLET
-Exposition d'oeuvres r6alis6es par les 18 6tudiants de la promotion
"Espoir" del'ENARTS Au Centre d'Art

JUSQU'AU 14 JUILLET
Exposition photographique "Un nouveau regard" de Tina MODOTTI au
Musde d'Art Haitien

JUSQU'AU 19 JUILLET
Exposition d'oeuvres des artistes Jean-Claude LEGAGNEUR, peintre, et
Roberto STEPHENSON, photographer, A l'Institut Haitiano-Americain. Dulundi
au samedi de 10H A 18H

LIVES PARUTIONS
******************************
POESIE: "M6lodies pour Soirs de Fine Pluie" Po6mes de Elsie Surina

HISTOIRE Within the Crowd par Jean-Claude Fanini Lernoine

ROMAN Angels don't Die, Do They? (tome 1)
When she must choose (Tome 2) par Axel J6rome
Saga d'une famille haitienne A travers trois g6n6rations.


FEAST OF OUR LADY OF MT.CARMEL
ST.CHARLES BORROMEO CHURCH
123 N.W.6n' AVE.HALLANDALE, FL.
Please join us to honor the Lady of Mt.Cannel
July 15'' and 16* Adoration 8:30 a.m. to 8:30 p.m. with a
Special Mass and music July 16 at 6:30 p.m. followed by
A procession on the grounds. All are invited for light
Refreshments after the service.
For fisrther information call (954) 458-1914.


A Louer
Montagne Noire
Trbs jolie mason avec piscine: Trois chambers
& voucher, salon, salle A manger, office...
Appeler le 402-6617 ou 401 1259
Aprbs 7 heures pm 257-5490

A VENDRE ( on A louer )
Immeuble A 6tage de 400 m2 de construction
rdeente.
Possibility d'a randissement de 840 m2
sur 3 nouveau stages.
Situ6 & l'angle de deux rues importance du haut
de la zone commercial de
Port-au-Prince.
Position exceptionnelle.
Id6ale pour toute enterprise.
Contacted le 249-2721 avant 10h am
ou aprbs 7h pm ou le 551-8293

IA VENDRE I
MAISON A Jacquet Delmas
3 Chambers/ 2 Toilettes Salon / Salle A manger
Cuisine / D6pendances 2340 sq ft Price : $ 250.000,00
call Sacha 954-274-1424 954-483-8348
Une Maison de 549.23 sq ft
3 chambers / 2 toilettes Salon-Cuisines-D6pendances
Price $ 65.000 call Sacha 954-274-1424 954-483-8348
PACKAGE DEAL $ 130.000 pour le tout
DEUX APARTMENTS de 194.86 sq
ft / each Salon Cuisine D6pendance
Price $ 45.000 call Sacha 954-274-1424 954-483-8348
MAISON de 231.08 sq ft construct pour avoir 2
stages 1 chamber / 1 toilette / salon / cuisined6pendance
Price $ 40.000 call Sacha 954-274-1424 954-4838348
TERRAIN de 2256,48 sq ft


Mercredi 10 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.23


Page 13


Coiffeur
ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAY BEACH'
FL 33444
T41: 243-1039
BEEPER:
524-0086

4 y_
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3



Bhl Fouchbt
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le medleur
griot de la ville!
Boulangerie
ffk
""

Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
commander
T61: 402-4685
403-1958


.
4 Medecin


Db q k 6 eo
Accouchement Opdration
pour fibrome Family Pl"
@ni c i en sr ous
les tests pour immigration
routes sorts d'assurance
Carte Medicaid pour-les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertibres Shopping Center
(305)751-6081

de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
P6tion-Ville

D E
.
r61 6 17
256-3018
HEURES DE VISITED
LUNDI &
VENDREDI
MAI'IN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gynicologue
- Accoucheur
Chemin
des Dalles
No 24
Til: 245-6489
- 145-8930


Points de Vente Hariti en M/arche


Radi
Port
M o5th 3m
Tous les jours
7 jours sur 7
Musique retro, Jazz'
compass, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez M61odie et votre
vie ne sera plus la m8me...
Chicago

Rad I'U io nion
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bulm Iles
4:20
bulMe nro Iles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Chiry
------ -- -
New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
T61516 33 487
ew York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
A Mid
New York
Halti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am


Mi i m


P a o Beach


Fo t Laudedale


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Bon jolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce

1 hw s e
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Po pano Beach


TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo 330608
954-941-7004


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tel.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
T61- 954 523 0767
Island
supermarket

807Be s ppp oad
954 345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
DOELS NBD VN
561-279-8846
OUR LADY Baker
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 T61:
561-272 3556


Ff BBC &
Les Dimanches
litt6raires de Montrial
et Lyla Prodis
convent le public & la
grande vente-signature
de ,
H'4ros-Chuneres
le plus recent outrage
de Frank6tienne


L'esthitique du
chaos. Spiral et
creation littiraire "
pronounce par
l'6minent 6crivain
Info :
(514) 593-8889;
(450) 654-9956;
(450) 629-7698


le samedi 20 juillet
2002
& 17 hA l'h8tel
Sheraton
475, rue Sherbrooke
Ouest, Montr6al
La vente-signature
sera suivie d'une
.
conference mtitul6e


Haiti en Marche
En vente d6s le mercredi
& Miami, Port-au-Prince,
Gonalves, Chicago
Boston New York
Montr&al, Paris Bruxelles
Berlin, Gen&ve...

Pour 4tre & jour
I'actu litdVec 8 '
abonnez vous
en nous
appelant:

Miami
305 754-7543
(305) 754-0705
Port-au-Prince
245-1910
221-8567 168 / 96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897
M t I
On rea
514 337 1286


*~er~ 1 ~~va










Une commission d'enqu~te de I'OEA recommande


**


4.5 .
:- e.
Group de jeunes armis dans les rues de Port-au-Prince lors des violence
du 17 Dicembre 2001
6ventuels assistance technique dans le En vue d'assurer une plus grande
court et le long terme, dans le cadre des s6curit6 aux citoyens, le rapport
efforts visant A enforcer les institutions recommended quele Gouvernement haltien
d6mocratique d'Haiti, notamment en ce qui essay de fournir et de maintenir un systhme



Boby Express
*
Rapidit6 Confiance et les Meilleurs Taux
'&St pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
.
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-@
159-35B Hillside ave Jamaica NY11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28WestSunriseblvd FtlauderdaleFl33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth Fl 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169 305-654-2800
506 11th Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando H 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


En marge du Projet

d' Accord Initial
(Projet... suite de la page 9)
trouverlemoyenleplusrapidede reverser leur savoir, de leur flabilit6, de leur non-
l'ordre lavalassien, se mettant en tate que conformisme, de leur incorruptibility et de
1'OPL est h l'avant-garde de la lutte fratri- leur impartiality indiscutable. De tellers
cideengag6econtrel'ancienneorganisation qualit6s ne m6ritent m8me pas d'8tre
populairedont ellefitjadispartie. Etaprbs 6prouv6es. Ce nouveau Conseil se
le renversement on s'entendra d'une autre distinguera singulibrement de ses
fagon. Quant aux "autres"partis politiques pr6dicesseurs qui, depuis plus de dix ans se
- contre-pouvoirs inarticul6s ou assemblage sont 6vertu6s, par voie de tatonnement, A
de soldats inconnus -, m8me s'ils ne sont organizer des 61ections impartiales, m8me
pas laiss6s pour compete, on ne les connait cells rdalis6es en 1995 qui firent des
presquepas oupas du tout; ils ne jouissent louangeurs d'hier les protestataires
d'aucun renom sinon que celui que leur d'aujourd'hui. Question d'intirit person-
octroientleurs quarters d'originerespectifs nel. Cela a toujours 6t6 le comportement
et leur entourage imm6diat; leur poids del'homme haltienenfacedes6v6nements
infinitisimaldanslabalance61ectoralen'est et des actes de l'Etat qu'il n'arrive pas A
pas digne d'8trepris en consideration. Tout maitriser. Attitude 61itaire certes, mais peu
parti non sp6cifi6 se retrouve commode et peu recommendable, compete
incontestablement dans le panier des tenu des mcontentements populaires
"Autres." irr6pressibles qu'elle est capable de
Credible, ind6pendant et neutre! On provoquer. Et puis aprbs, on se plaint des
aurait pu ajouter : irr6prochable et parfait, retomb6es pour lesquelles on demand
car, semble-t-il, s61ectionn6s avec le plus reparations.
grand soin,1es nouveau Conseillers conqus Mais quels seront les critbres de selection
sans p6ch6, d6ji jug6s infaillibles en de ces nouveau Conseillers A trier
competence optimal, viendront, grice A prudemment sur le volet, critbres capable
leur faculty cognitive, donner la preuve de (voir Projet ... / 16)


En plus des operations de transfer a argent -
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, letters, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. EOby Express,

c'est 6galement une carte de t616phone
a dont la ligne d'accbs
dP n'est jamais occup6e ~

Boby Express
')
C'est tout implement No 1 !


Mercredi 10 Juillet 2002


Page 14


de justice impartial etlibre de tout contr81e
politique qui pourrait 8tre supervise par des
autorit6s civiles, A 1'instar d'autres pays
members de la CARICOM ott il
existed des Commissions de service
judiciaires et 16gaux.
La commission demanded
que le Gouvernement haltien
entame un examen approfondi de
1 la composition et du personnel de
la force de Police en vue d'assurer
que le nombre de ses effectifs
satisfasse aux besoins de s6curit6
dupays.1xscritbresiretenirpour
les besoins derecrutement doivent
Stre r6vis6s en vue de enforcer le
professionalism de cette force
de Police. Toutes les measures
doivent 6tre rises our veiller A
ce que la Police s'acquitte de ses
functions de manibre
unpartiale, neutre et equitable.
Les questions relatives
au recruitment, aux promotions,
aux mutations et Ala discipline dela Police
seraient confides & des autorit6s civiles,
comme c'est le cas dans d'autres pays dela
CARICOM.I'Ex6cutifdevraits'abstenirde
toute interference dans cette procedure.
Le rapport resume les r6sultats
obtenus aprbs de nombreuses rencontres et
entrevues tenues en Halti. Il relate de
manidre expressive les circonstances
entourantl'attaqueperp6tr6econtrele Palais
pr6sidentiel et les actes subs6quents de
violence centre les dirigeants de
l'Opposition haltienne.
Le Secretaire g6ndral de l'OEA a
inform que les versions anglaise et
frangaise de ce rapport out 6t6 transmises le
26 juin 2002 au Gouvernement haltien, par
l'interm6diaire del'Ambassadeur Raymond
ValcinRepr6sentantpermanentd'Haitiprbs
l'OEA. .
M. Cesar Gaviria a indiqu6 que le
14 juin 2002, la Commission consultative a
faitparvenirhlaCommissionminist6rielle
haltienne un rapport dans sequel il a d6crit
la nature des dommages causes, et les
critbres g6n6raux appeals & r6gir les
indemnisations y aff6rentes.
Dans ce rapport, la Commission
consultative a r6affirm6 1'obligation'du
Gouvernement d'indemniser ceux qui out
6t6 directement victims, et a soumis
plusieurs recommendations g6n6rales


portent sur les modalit6s de l'octroi des
indemnisations.
Le rapport conclut queles attaques
armies perp6tr6es centre le Palais national
A Port-au-Prince durantles premieres heures
dulundi 17 d6cembre 2001 ont 6t6 rdalis es
par des personnel verses dans l'utilisation
d'armes militaires lourdes. I'Opposition
politique n'a pas particip6 & la planification
ni 1'ex6cution de l'attaque centre le Palais
national.
Le rapport estime qu'il ne
s'agissaitpas d'un coup d'Etat. Lardsistance
de la Police national haltienne a 6t6
pitoyable et sa contre-attaque insignifiante.
De plus, I'attaque perp6tr6e contrele Palais
national n'aurait pu avoir lieu sans la
comphcit6 de quelques officers de Police
de diff erentes umt6s.
I'objectif del'attaque ne concorde
pas avec celui de r6aliser un coup d'Etat,
indique le rapport.
L'appel A la mobilizationn
pacifique" de la population a constitute l'un
des facteurs contribuant aux
bouleversements qui ont suivi les
6v6nements du 17 d6cembre 2001.
Cet appel a intuit le pillage et
1'incendie des quarters g6ndraux des parties
politiques de 1'Opposition, des residences
privies des dirigeants de la Convergence
D6mocratique et de centres cultures et
universitaires nationaux et strangers & Port-
au-Prince, ainsi que dans d'autres villas et
toealites-
Les assailants out agi avec
impunity et continent de jouir de
l'immunit6 de la part des institutions
judiciaires et investigation d'Haiti,
indique le rapport.
La mise A sac et I'Incendle des
maisons ont 6t6 pr6m6dit6es. Des armes
ont 6t6 distributes par quelques
fonctionnairesduGouvernementetduParti.
Les assailants out 6t6 transports dans des
v6hicules officials et out menace de tuer
des dirigeants de parties politiques de
1'Opposition, et ce, avec la participation de
members d'Organisations Populaires.
La Police national haltienne est
demeur6e passive et indulgence devant
les actes de violence, en violationflagrahte
de la Constitution et des lois nationals
d'Haiti pendant ces attaques, conclut le
rapport.(finips/ime/02)


Le nom11bre de nos succursales augmente...


HA T 1 q


(Commnission ... suite de la page 7) a trait B l'indtpendance du syst~me






Metro-ade |


Pandan nap ranplI derwa
patrlyotlk nou, nap touche,
Yo bezwen travayb pou biwovbt yo -
pon eleksyon Othn 2002 yo.
Pou nou travay nan biwo v6t:
Ou dwe sitwayen ameriken
Ou dwe gen pou pipiti 17 an ou plis
Se pou nou enskri k6m voth nan Konte Miami-Dade
Kapab li ak ekri Angle
Li liesesh pou nou patisipe nan yon season f6masyon
de 3-zb tan



Pollworker Application
: PLEASE PRINT




SOCIAL SECURITY NUMBER VOTER REGISTRATION NUMBER DATE OF BIRTH !
:
I
STREET ADDRESS APT. # !
(
: CRY STATE ZIP CODE

: HOME PHONE NUMBER WORK PHONE NUMBER !

: BEEPER NUMBER CELLULAR PHONE NUMBER !
I Have you ever worked as a Pokorker in Miami-Dade County? O Yes 0 No :
( Do you speak any other languages fluently? 0 Yes 0 No I
: If yes, please specKy: :
I
' I Do you own, or have use of a car? 0 Yes 0 No- 9
] Are you a Miami-Dade County employee? O Y es D No '
: :
; Would you accept assignment to a precinct other than your own? 0 Yes 0 No ]
I CE RT I FY TH AT: I am now registered as a voter in Miami-Dade Coung 1can read and write the English language,
andmyanswersarecorrecttothebestofmyknowledgoandbelist
Signature *
*

Poste Aplikasyon Travayb Biwo v6t nou an a:
Miami-Dade County Elections
111 NW 1 Street, Suite 1910
/ Miami FL 33128-1906
Email: grs@miamidade.gov
Pou plis enf6masyon rele 305-375-4298 oswa
vizite nou sou sitwbb nou an nan
http://elections.miamidade.gov


_ I~~ I


Mercredi 10 Juillet 2002


Page is


Sbvi ak dwbt nou shiman (nou pa
dwe sbvi ak ankenn |bt bagay)
pou nou f4 chwa nou yo. Chwazi
nan ki lang nou vie biken an. Yon
fwa ke "Ekran Biken V6t" parit, f4
ChWS DOU y0 SOU billen 88.


Si nou to vie fb yon chanjman, re-


Q


Sou ekran ki make "Ekran Ou fwa ke nou satisfy ak tout
Revityon" nou kapab re-wd tout chwa nou yo, peze bouton
d6nye biken nou to chwazi yo. "VOTE" la. Sa vie di nou fik voye
vot nou monte!

Nouvo machine IVOTRINIC yo ekspoze nan tout biwo
Lakomin Minisipalite yo, nan biwo Team-Metro yo, ak biwo
Ajans Aksyon Kominoth yo toupatou nan Konte Miami-Dade
lan
Pou plis enf6masyon, osnon pou yon demonstrasyon nan
biwo nou rele Depatman Eleksyon Miami-Dade nan (305)
375-3155 oubyen vizite nou sou ent&net nan
soemilt@miamidade.gov.
*yo bezwen yon minimum de 15 moun


MIAM1-DADE


Depatman Eleksyon yo


Vote nan pwochen eleksyon an

ap vin pi fasil ke jamb

Depatman Eleksyon Miaml-Dade
lan set f& aksyon vote as pl fasII

ke Jamb av6k nouvo


PW08E818 VOTE


O








IILo.


'


*
POff-AH-PrlHCC I g


.
Tarif Specxal




aget..yetour +


Attention: Les places sont limitbes. Faites votre
reservation imm4diatement.
Ces tickets ne sofit pas remboursables
et ne peuvent 6tre changes.



Pour information et reservations,
contacted votre agency de voyage ou DCA



1-800-327-7230 (USA)


Page 16


MardHO JuHIet 2002
I V N 23


(Projet ... suite de la page l4)
de se porter grants des qualitds qu'on at-
tend d'eux? Il ne fait pas de doute que
l'expdrience acquire en parcel doinaine ne
leur servira pas d'atout car siles Conseillers
antdrieurs out echoud dans leur delicate
mission, n'ayant jamais 6t6 cr6dibles'
independents et neutres, les patients
s61ectionneurs d'aujourd'hui n'iront pas
courier encore le risque de faire une nouvelle
fois appel aux ancient, afm que les m8mes
erreurs ne se r6phtent pas. S ils sont
reconduits comme l'ont 6te Emmanuel
Ambroise, Arold Julien, Carlo Dupiton,
Ernst Mirville, G6rard Innocent. Ldon
Manus il faut croire que les conditions
d'admissibilit6 ne sont pas n6cessairement

tqux prescrites p sPpP ,
bien le cas de dire que la m6thde statistique
ne peut s'appliquerici puisqu'elle s'entend

ulticrop ci des ca sepo m st61ea
leur enchev8trementinterdisent l'emploi de
,,
lam6n ec ep sm mes purs et sans ta-
che. Or, m8me parmi les cardinaux il n'est
pas trop ais6 d'en trouper ces jours-ci. Mais
qut sait? la reprise en sous-oeuvre d'un CEP
actuellement en 6tat d'engourdissement


repr6sentantdupatronat. Dieusoitlou6quel'idde
ne soit pas venue d'y ins rer I'insaississable et
vaporeuse Socidt6 Civile dont on a tant parl6
depuis quelque temps. Toutefois, puisque le
patronat troupe sa place au sein du Conseil, il
n'y a aucune reason pour ne pas avoir en mime
temps pens6 au secteur syndical, un porte-pa-
role de m8me poids et tout d6sign6 pour
repr6senterla classeouvridry. Aumoins en 1987
les Coop6ratives avaient voix au chapitre.
Quid du secteur agricole qui forme les
80%delapopulationinsulaireetqui seracourtis6
et adul6 durant les prochaines champagnes
61ectorales? $avoix continuerah8treinaudible.
Et les Haitiens vivant hl'6tran er? Sans leur
soutien financier continue, sans leur inlassable
rapport 6conomique, le pays serait d6ji dans un
6tat d'indigence beaucoup plus accentu6 qu'il
nel'estactuellement. Pourtantils n'ontpasleur
place au sein du nouveau Conseil. Et n'6tant pas
un des neuf arbitres du jeu, on lui 6vitera, de

p sd po ib t mentr cteur to
ul de huit 11 d'Haiti
eux se s pras nu ions ens e
repr en t de ndn usn.basant sur la

nouve ormu e, que e nouveau onsei
61ectoral provisoire ne sera pas 6quilibr6 conune
on avait droit de s'y attendre. 8 agira dans les
int6rbts d'une mince fraction populaire. Il est
yrai qu'on n'arrivera jamais A contenderr tout le
monde et son pbre," mais, tout de m8me, des
61ections au premier degr6 sous-entendent
l'universalit6 de electorate, sans aucune ombre
discriminatory. Depuis 1995, on parle sans
cesse de Conseil 61ectoral 6quilibr6; mais il s'agit
plutSt d'un 6quilibre qui ne tient pas compete de
tous les facteurs 6quilibrants; d'un 6quilibre sans
l'universalit6 .des forces sociales et politiques;
d'un 6quilibre oft la repr6sentativit6 au sein du
Conseil sera inequitable et fera pencher la bal-
ance en faveur des seules Institutions privil6gi6es
patronnant les reprisentants de leur
appartenance. Is d6sequilibre provoqud par neuf
citoyens aux convictions diverse cherchant A
r6gler avec soin leurs int6r8ts distinct ne dessert
par les aspirations collectives de toute une popu-
lation anxieuse de jouer sa partition au sein du
Conseil, en tant que citoyen A part entire.

A.A.


aidera les institutions prdposdes A leur
selection au moyen, peut-8tre, de m6thodes
d'approche psychotechniques, I d6celer
chez les Conseillers chosis les traits
pertinent susceptible de les cr6dibiliser et
delesimmuniser contrel'esprit departialit6
etded6pendance. Enl9981ePanpraparlait
dela creation d'un organism 61ectoral qui
devait, selon lui, "8tre une affaire relevant
de la competence des parties politiques"; en
d'autres termes,1es parties politiques seraient
les seuls A former le CEP; ses members
seraient Ala fois juges et parties.
En 1987, les parties politiques &
proprement parlor n'existaient pas. Aussi,
l'article 289 de la Constitution cr6ant un
Conseil electoral provisoire n'y fit aucune
allusion. Etant donn6 que les probl6mes se
potent diff6remment de nos jours, ils
m6ritent des solutions ad6quates. Du mode
de recrutement suivi il ya de cela quinze
ans,1e PAIn'aretenu queles quatre sources
suivantes : la Conference Episcopale, les
Cultes R6form6s,.1a Cour de Cassation,
l'Organisation des Droits de l'Homme.
Quant aux autres repr6sentants au sein du
CEP, le PAI les laisse carr6ment tomber,
n'6tant pas jug6s necessaires, savor : celui
de l'Ex6cutif (non fonctionnaire), celui du


Conseil Consultatif (qui eut une ex-
istence 6ph6mbre), celui du Conseil de
l'Universitd, celui de l'Associationdes
Journalists, et, enfin, celui du Conscil
National des Coop6ratives.
A l'6poque postduvalidrienne on
I'on choisissait les Conseillers, la
conjecture politique pr6valant et le
pressant besoin d'organiser les
61ections ont sugg6r6 des m6thodes
d'approche c616res, un racolage des
forces politiques en presence que
I'Arm6e sous le poids -des
revendications multiples, 6tait inca-
pable de r6guler, d'autant que dans le
domain 61ectoral, personnel ne
pouvait se flatter d'avoir fait
ant6rieurement quelques stages
qualifiants.Is memeph6nombnes'est
d'ailleurs product dans les 61ections
subs6quentes que des conjonctures
particuilibres commandaient de faire
sans detai. C'est peut-8tre pour rendre
I'Institution beaucoup plus efficacy et
beaucoup plus productive qu'on
pr6voit la nouvelle formula : trois (3)
repr6sentants des parties politiques
assurantle contr81e du tiers du Conseil
[id6e mitig6e du Panpra] et un (1)


I


Quand Che

Guevara ...
(Che ... suite de la page 12)
r6volutionnaire argentin.
"C'est an aspect de la personnalit6 du
Che qui n'est d6velopp6- dans aucune des
nombreuses biographies qui lui sont consacr6es.
Je me suis lanc6 dans un veritable jeu de piste
qui a dur6 vingt ans", explique Josep Vicent
Monzo, commissaire de I'exposition inaugurde
& Valence, en Espagne, I'an dernier.
"Depuis que j'avais lu, en 1969, "Le
journal du Che", j'avais eu l'intuition que la
photographic faisait parties de sa vie, il y faisait
trbs souvent rifdrence. Plus tard, j'ai d6couvert
d'innombrables photos oil le Che porte un
apparel en bandoulibre. Mais ce n'est qu'en
1998, en rencontrant Aleida, sa second fenune,
que j'ai apprise qu'il existait un riche fonds de
ndgratifs et de tirages originaux rdalisis par le Che
et]amats sorties de Cuba".
Argentine, Bolivie, Guatemala, Chili,
Mexique, Equateur, Panama, Costa Rica, dunmt
les annies 50, Che Guevara sillonne l'Amdrique
latrine avide d'accompagner les soubresauts
r6volutionnaires qui l'agitent. Les notes
s'accumulent dans son journal intime, mais la
photo s'impose comme complement indispens-
able. "Par ce biais, Guevara accentunit son

engagement public. R6aliser un journal 6crit est
une pratique intime. La photp, au contraire, im-
pose d'aller vers les gens", pursuit Josep Vincent
Monzo.
Paysages volcaniques du Popocat6pelt,
(voir Che / 17)


SCONSEIL ELECTORAL )


DUTCHCARIBBEANAIR LINES








Mondial: le Brisil referee la parenthhse bleue
(Brisil-France ... suite de la page 11) l'Olympique lyonnais A son premier titre de champion de
l'6quipe de France a de nouveau surprise toute la planted SANTINI, GIRESSE OU TROUSSIER? France la season dernibre mais a depuis laiss6 sa place sur
football en devenantle premier tenant du titre A Stre 61imih6 Le president de la FFF, Claude Simonet, a d'ores le banc & Paul In Guen; Alain Giresse, champion d'Europe
sans reporter le moindre match, ni marquee le moindre et d6ji 6cart6 certaines pistes en pr6cisant lors dela reunion 1984 et double demi- finalist de la Coupe du monde en
but. 1982 et 1986, aujourd'hui entra^meur de FAR
Un d6sastre qui alimente d'autant plus $. Rabat au Maroc; enfin, Philippe Troussier qui a
les conversations depuis le 11 juin et la dernibre conduit le Japon en huitibme de finale du dernier
d6faite centre le Danemark (2-0), que la majority o., ^ Mondial.
des joueurs sont rests silencieux depuis "Je fais parties des candidates au cas oilil
l'61imination. y aurait des changements A la tite de l'dquipe de
Pas au mieux physiquement tout au . France. Je dis bien au cas oft. Mais je ne suis pas
long delacomp6titionils sont sans douteravis scul", declare Troussier dans un entretien paru
de se reposer aprbs cet dchec. '- lundi sur le site internet lequipe.fr.
Le manque de preparation ne saurait Quelqu'ilsoit,1enouveausilectiomleur
cependant blui seul expliquerl'61iminationdes ,, devra renouveler un effectif vieillissant, dont la
Bleus dbs le premier tour, qui annon9ait la inoyenne d'Age d6passeles 28 ans, pour d6fendre
d6route des favors annonc6s de ce Mondial. le titre europden.
L'Argentine, ch6rie des bookmakers Frank Leboeuf avait annonc6 avant le
londoniens, a elle aussi quilt6 la competition Mondial qu'il ne participerait pas A cette nouvelle
aprbs trois matches, tout commele Portugal dont venture. ILa depuis 6t6 imit6 par Youri Djorkaeff
Pele chantait les lounges, et I'Italie a sombrd et Christophe Dugarry.
en buitibme apr8s avoir senti souffler le vent de >-'"2 A I'heure d'entamer des 61iminatoires
l'61imination dbs les matches de poule. largement abordables face Ala Slov6nie, Israel,
L'dquipe de France, 6galement ,. Chypre et Malte -,le nouveau s61ectionneur devra
aurdolde d'un litre de championne d'Europe en commence a donner une chance aux jeunes qui
2000, n'avait plus la faim de succbs qui lui avait ont v6cu le Mondial sur le banc de touche Willy
permits de renverser des situations d6sesp6r60s Rivaldo (A gauche) fdlicit& par ses codquipiers Gilberto Silva (A droite) Sagnol, Mika81 Silvestre ou Philippe Christanval
ces quatre dernibres ann6es et 6tait revenue (rop et Lucio (au centre) aprbs avoir marque son deuxibme but centre on & ceux qui frappent A la porte des Bleus.
pr6visible pour ses adversaires. le Costa Rica L'dquipe de France peut en effet computer sur une
Trois fois,1es Bleus ont but6 sur le m8me sch6ma d'urgence du bureau du Conseil f6d6ral, tenue trois jours relive talentueuse. Ses Espoirs sont vice-champions
tactique, une 6quipe regroup6e deviant son but, et A aucun aprbs 1'61imination, que le choix se ferait "en ad6quation d'Europe, ses 17 ans ont 6t6 sacr6s champions du monde
moment, le s61ectionneur Roger Lemerre n'a song6 A avec les possibilities 6conomiques que la Fddration peut I'an dernier et ses 18 ans champions d'Europe il ya deux
changer son organisation. offrir". ans.
Sila F6d6ration frangaise de football (FFF) arefus6 Une phrase qui coupe court aux hypotheses Arshne "Il n'y a pas de pr occupation pour l'avenir",
d'enfaire un bouc 6missaire, ce dernier ne devrait cependant Wenger et Jean Tigana, qui b6ndficient tous deux de contracts assurait ainsi le capitaine tricolor Marcel Desailly pen-
pas harder A faire les frais du d6sastre. Sa admission parait dor6s en Angleterre. dant la Coupe du Monde. (Reuters)
acquire et toute la pressed s'interroge d6ji sur I'identit6 de Depuis quelques jours,1e choix semble se resserrer
son successeur. auteur de trois homes: Jacques Santini, qui a conduit


Mercredi 10 Juille 121 0o23


Pae en


Quand Che Guevara faisait la revolution en photos
(Che ... suite de la page 16) II poss6dait certainement une grande culture
ruined mayas de Chich6n Itza y Uxmalk, indigenes du sud- photographique. Par sa mattrise technique de l'outil et sa
est mexicain, paysans guat6malthques, avant-plan flou du volout6 d'imprimer sa subjectivity sur lar6alit6, il s'inscrit
basting age d'un ferry, ses photos malent conscience social dans la1ign6e des grand photographs naturalistes", analyse
et compositions abstraites dans un souci constant de Monzo.


d6passer le statute du simple voyageur qui veut garden une
trace de son p6riple,
"Guevara avait un vrai "regard" de photograph.


En 1959, alors
ambassadeur pl6nipotenti
Guevara entame une s


que Fidel Castro le nomme
aire de la revolution cubaine, Che
rie de voyages dans les pays
signataires du pacte de
Bandung, de l'Arabie
Saoudite hl'Indondsie. Entre
conferences depresseetmeet-

olutio otsograp
encore, scenes de rue, monu-
ments, anonymes, fouled.
L'album du voyage
se ternunepar un autoportrait
en couleur de sa silhouette
unique coiff6e de son b6ret,
bien loin de V6tonnant
autoportrait qux ouvre
I'exposition: huitans plus t$t'
un Guevara inconnu de 23
ans, glabre, la mache sage, en
veston am6ricain et cravate.
Exposition "Che
Guevara photographer" A In


MIAMIDADE

REQUEST FOR PROPOSALS No. 258-A
Advertisement
LeaSe and O ration of a Cafeteria at the Joseph Caleb
COIRH1UHity OHier
Miami-Dade County ('County"), through the General Services Department, Facili-
ties Management and Utilities Division, is soliciting proposals from qualified inter-
ested parties to lease, operate, maintain and manage a full service cafeteria and/or
fast food service at the Joseph Caleb Community Center (J.C.C.C.), 5400 NW 22nd
Avenue. This is a re-solicitation of RFP 258.
It is anticipated the County will issue an agreement for a five (5) year period-

Pre-Proposal Conference
A Pre-Proposal Conference is scheduled for July 29, 2002 at 10:00 AM (local time)
at the Joseph Caleb Community Center, Room 111, 5400 NW 22nd Avenue, Mi-
ami, FL 33142. Attendance is recommended, but not mandatory. The contracting
officer for this RFPis Oscar Willumsen, Jr. at (305) 375-1416 or e-mail
oscwill@miamidade.gov ,

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is August 16, 2002, at 2:00 PM (local time) at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st
Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFPis subject to
the County's Cone of Silence Ordinance 98-106.

Contract Measures
There are no contract measures for this RFP.

To Request a Copy of the RFP Solicitation Package
The RFP document, which will be available starting July 10, 2002, can be obtained
through Vendor Information Center, Department of Procurement Management, 111
NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of $ 20.00 for each solici-
tation package and an additional $5.00 fee for a request to receive the solicitation
package through he United States Postal Service. For your convenience the County
now accepts VISA and MasterCard. To request the solicitation package through the
United States Postal Service, mail requests with the following info: the RFP number
and title, the name of proposer and contact person, complete address to be mailed to
telephone number and fax number, along with a $ 25.00 check or money order made
payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners.
Miami-Dade County requires business entities to complete a registration application
with Department of Procurement Management Mr to award of any contract, as
failure to register may result in the rejection of the Proposal. For assistance in regis-
tering, contact the Vendor Information Center at (305) 375-5773.


. D chs de la c616bre
,
chor egr aphe
,
haitlenne Ode t te

ggg *
Port-au-Prince, le 3 juillet (HPN) Is grande
dame du folklore haltien, n6e Odette Wiener, est d6c6d6e
mercredi dans sa residence privde & P6tion-Ville, a apprise
Haiti Press Network. Elle avait atteint I'^*Ige respectable de
80 ans. Mme Wiener 6tait l'une des grades figures de la
danse haltienne. Elle avait fond , en 1959, la troupe de danse
folkl6rique Bacoulou et avait promen61'art haltien A travers
le monde, dans des chor6graphies c616bres.
Mme Wiener a dirig6 pendant 40 ans I'h8tel
Marabout & Pition-Ville. Le journalist haitien Aubelin
Jolicoeur, ami personnel de la d6funte, qui a long temps
occup61a chambre prbs dumanguier dans cet 6tablissement
d'un charge d6suet, s'est dit terrass6 par la mort de
Mme Wiener.
Selon Aubelin Jolicoeur, derriere Lina Mathon
Blanchet, autre grande figure del'arthaftien, Odette Wiener
a fait la plus belle promotion du folklore haltien A travers le
monde.
HPN

Galerie Photo de Montpellier, jusqu'au 21 september.


Miarni-Dade Land Acquisition and Facilities Advisory
Board
Construction Sub-Committee
Meeting Announcement

TALLAHASSEE The 2001 Legislature established the Miami-Dade Land Acquisi-
tion and Facilities Advisory Board to provide expert advice and assist in improving the
school district's land acquisition and facilities operational processes.

The Advisory Board announces the July 11 meeting of its construction sub-committee

DATE and TIME: July 11, 2002, 3:00 pm end
PLACE : Miami-Dade School Board Administration building
1450 NE 2nd Ave, Miami, FL
GENERAL SUBJECT MATTERS TO BE CONSIDERED
The construction sub committee will meet to gather information on the construction
processes, staffing and operations.
If special accommodations are needed to attend this meeting because of a disability,
please contact Melissa Crawford, Office of Program Pohey Analysis and Government
Accountability, 111 West Madison Street, Suite 312, Tallahassee, FI 34399-1475, tele-
phone (850) 487-9256 m advance of the meeting.


FOOTBALL







Les Jux 1


. .--` .- ~"~ ~ 'u''' c


I


igne.

MESSES



Solutions de la semaine passe:

BEL ETTI
0 DE T 0 RR
IMA INER
TI .R NENE


I


'I ; I ~hrR:F~nrr~ilbtlnirr~m~Yn~cr~imi~l~ ~J~r" I I


Trouvez les 23 joueurs de la Selegao
dans le carr6 ci-dessus.


GRILLE DES PRO GRAMMES


74 bis Rue Capois
.
Port-au-Prince, HaitI
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL, www.haitienmarche.com


Tous les airs populaires d' hier et d' aujourdI bui


Page l8 -[


Mercredi 10 Juillet 2002
Haiti en Marche Vol XVI No23


FARCI


Allez de FARCIE A MESSES, en utilisant des mots du


Solutions de la


TEJ
LYD
A- TI
HK D
ENA
Z VI
IME
PPN
M D-R
MIN
RAC
LL R
0YO
J 0 I
sov


F.H
DP
0 T
LS
HC
0 A
0 N
IP
0 V
VN
Y W
o


/
/ SCRABBLE
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais
a


S

OS

IIIlllli
Solutions de la semaine passe:
SALAMIS


(suite de la page 2)


position exigeant la satisfaction prialable des dispositions continues dans la resolution 806 de
"OEA arrestationn des individus compromise dans les violence du 17 d6cembre etriparations
aux victimss) Le ton monte au sem de la coalition de opposition avec d'un c8t6 Evans Paul
(KID) qui se d6marque totalement de la logique des negotiations, et de l'autre Hubert
Deronceray qui d6nonce des professions diplomatiques pour force la Convergence pratiquement
& se suicide ..
La Cover ence a une seule porte de sortie : la signature de I'accord
initial de l'8EA
Le repr6sentant de la CARICOM auprbs de l'OEA, Mr Julian Hunt, a indiqu6 A un confrbre
(HPN) que les exigences de la Convergence ne seront prices en compete qu'apris la signature
de Accord initial propose par l'OEA aux protagonists. Selon JuliarfHunt, le Parti Fanmi
Lavalas aurait donn6 un avis favorable A cet accord, tandis que Convergence D6mocratique
campe toujours sur sa position exigeant la prise en compete de ses revendications avant de
retourner A la table des negotiations.
Arrestation de Amiot M6tayer aux GonaYves
L'arrestation de ce chef OP pro-Lavalas aurait td r&clam&e le 15 Juin dernier par les members
de Convergence lors du face a face avec le Pr6sident Aristide a la nonciature apostolique. Un
des dirigeants de opposition, M. Girard Pierre-Charles, a qualifi6 cette arrestation de pas
positif. Toutefois il a ajout6 que le pouvoir devait continue & envoyer des signaux claims
indiquant sa volont6 de favoriser la reprise des negotiations a travers application de la
resolution 806 de l'OEA.
Reactions aux GonaYves ...
La ville des Gonalves a &td littdralement ferm6e par les partisans de Amiot M6tayer, alias
Cubain. Les examens du bac pm parties n'ont pas pu continue, le commerce a ferm6 ses portes
et des barricades de pneus enflammis ont g8n6 la circulation des v6hicules pendant plusieurs
jours. Le ministry de I'Education national, Mme Myrtho Cdlestin Saurel, a annonc6 que les
6preuves reprendront le lundi 8 juillet aux Gonalves pour permettre aux lives de se rattraper.
Sit-in du syndicate de l'ED'H ...
Ce movement a eu lieu le jeudi 4 juillet sur la cour de la companies oft plusieurs dizaines
d'employds et de members de la Fid&ration des Travailleurs de l'Electricit6 d'Halti ont tenu A
d6noncer le manque de production de l'ED'H, et ont soulev6 la question de I'assurance de
travail et de la mauvaise gestion des fonds de pension. Ces employs ont particulibrement
critique le fait que deputs deux ans, les responsables de l'ED'H prilAvent des frais d'assurance
sur leurs salaries alors qu'ils n'ont pas b6n6ficid de cette presentation depuis la m6sentente entre
l'ED'H et I'INASSA
Des measures pour combattre la corruption au sein de l'HUEH ...
C'est ce qu'a annonc6 le ministry de la Sant6 publique, Henry Claude Voltaire, selon qui des
changements avalent diji 6t6 op6rds A la pharmacic de l'h8pital. Le Ministre a aussi pr6cis6
que des experts de la cooperation frangaise et de l'OPS/OMS aidaient actuellement A la
reorganisation de la gestion de I'H8pital de l'Universiti d'Etat d'Haiti.
Measures au niveau du government pour permettre aux soci6taires
des cooperatives de recouvrer leur argent ...
Le President Jean-Bertrand Aristide a annonc6 mercredi 3 Juillet que le gotivernement avait
pris desdispositions pour permettre aux soci6taires des cooperatives en faillite de recouvrer
leur argent. Une dizaine de cooperatives dont la CADEC, la CEI, la COFCA, la CREFIDES
out decide de former leurs portes avec en leur possession plusieurs containers de millions de
gourdes des soci6taires.
-Aristide a fait savor qu'une premiere trance d'argent est d6ji disponible A cet effet, sans
precise le montant, ni la date du ddbut des operations.
Des passages en difficulty ...
Ce sont ceux de Air Royal, transform& en Canada3000, puis en Coluinbus qui depuis plusieurs
jours ne savent plus A quel saint se vouer.
En effet depuis lundi dernier1er juillet, ils 6taient prids de se presenter depuis 5 heures du
matin A l'adroport de Port-au-Prince pour attended l'arrivee du vol Colombus deviant les
emmener & Montrial. Et A cheque fois, pas d'avion. On recommended le lendemain pour
s'entendre dire une nouvelle fois que l'avion n'arrivera pas. Aussi jeudi, I'annonce d'un
nouveau renvoi a provoqud un brouhaha indescriptible et if n'a pas &ti facile de calmer les
passages.
A Montrial ce serait pareil. Chaque jour la m8me foule it I'abroport et A cheque fois, on est prid
de renter chez soi pour revenit le lendemain. La journalist Michaelle Jean en a parl6 & la
tilivison canadienne. Il semble que le government canadien ne donnerait pas aux charters de
Columbus l'autorisation d'utiliser ses adroports pour dicoller et atterrir.
Alors comment se fait-if que cette companies ait pu vendre des tickets au Canada? Qui
interviendra pour mettre bon ordre fi cette situation ?
L'OPL dinonce I'arrestation de militants de opposition
Ces arrestations ont eu lieu A la suite de l'assassinat de 5 members d'une mime famille A
Belladdres. Le coordonnateur g6ndral du movement des jeunes de l'OPL, Anthony Jean-
Louis, a indiqud que le coordonnateur de I'OPL & Belladbres, Luther King Marcadieu, await
6td arr6td par la police et incarc6rd au commissariat de Port-au-Prince.


Me 1od re


1 OS. 3


5h00 6h30


Bon Riveil en musique

Au Pipirite chantant
Premier journal creole avec Yves Paul L6andre


7h00- 9h00 MldeMtnae acs


Roosevelt Jn Fran ols
7h35 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : 1' Editorial
8h00.: Les sports avec Smith Griffon-et Captain Bill

Le disque de I'auditeur
avec Jac ues Lacour
- Le Midi
Un r6sum6 des informations avec Nati Pioly
Lady blues ( Elsie)
Jazz Swin blues Ra time
E = 8 ***

C'est si bon en chansons. .
Emission de chansons frangaises

Le. Bon Vieux Temps (Retro Haitien)
avec Doc Daniel et. Captain Bill

Nouvelles 5 Heures avec V. Hertelou

To Ten

Amor y Sabor con Luchiano
Soir Informations avec Yves Paul Liandre

.Nos Grands concerts
I' Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque Ex Musique"
-
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche) .
Cavaliers prenez vos dames !


10h00-Midi

12h00- 12hl5

12hl5 2h00


2h00- 3h00


3600-5600


Sh00

Sh30-7hOO

7600 8h30
8h30-9h00

10h00




Sam. 9h00 ....


MOtS ~8CIl~s


E~n bref ..


FM I~









ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


o.~ I


ANNE-MARIE DUPUY LARAQUE
KITE NOU
KONDOLEYANS POU
FRANK AK PAUL LARAQUE

Se ak kb kase, gbj sere, dlo nan je
Sosyete Koukouy aprann lanmb Anne-Marie
Dupuy Laraque, madam zanmi nou, frb nou
Pwofesh Frank Laraque. Aiine-Marie se bblsh
Powbt- Ekriven Paul Laraque.
Biwo Santral Sosyte Koukouy nan
Miyami tounen phtvwa tout Koukouy yo ki
gaye toupatou Ozetazini ak Ayiti pou salouwe
fanmi Larak espesyalman pitit Frank yo
Michelle ak Gregoir, ak tout rbs fanmi-an.
Lapenn youn militant, se dould tout militant.
Nou di Frank ak Paul kouraj nan moman
kalamite sa-a.
Siyen:
Jan Mapou pou Koukouy Miyami
Max Manigat pou Koukouy Nouybk
Kaptenn Koukouwouj pou Koukouy Kanada
Gary S. Daniel Pou Koukouy Tanpa
Dorcely Dede Pou Koukouy Ayiti
Pierre Legba Pou Koukouy Lampana
Pascale Millien pou Koukouy Konektikbt
Pyd Banbou Koukouy Ayiti
Togiram- Koukouy Marigo
Djo Alblb Noujbze

POU : ODETTE WIENER
Youn d6nye kout lanbi! Youn palms
tonbe, flach li kase. Ki mounn ki pral chire
Ayizan? Kote liounsi yo? Kote hounyb yo?
Palms la tonbe. Fb nou prepare inisyasyon
Hounsi-Kanzo. Palms la tonbe Mbkredi 3 Jiyd
2002, wi mezanmi, Madan Odette Wiener kite
,
nou, I'al lavil okan.
Odette te pote kilti ayisyen an byen wo
pandas tout vi-1. Depi nan ane 50 yo, li te sou
s6n kbm aktris. 8 Me 1959 nan vil Paris,
France, li te ranpli wb1Antigone nan pyds teyat
Morisseau Leroy ki relbAntigone an Kreybl.
Odette te vin konsakre tout r6s vi li nan dans
fblklorik ayisyen. Se konsa li te f6me Twoup
Bakoulou, ki t'ap pbfbme toupatou, men sitou
chak Mbkredi nan night club pa li ki te rele
Bakoulou, sou plas Sen Pyd nan Petyonvil. LE
sa-a, se te Skhs Raoul Guillaume ki te konn
jwe la, epi akonpaye show yo. Gen anpil
jenerasyon ki pase nan men Madan Wiener,
depi sou Joe Archer rive jouk jounen jodi-a.
Twoup Bakoulou Madan Wiener, se younn lan
pi gwo twoup fblklb ki genyen Ayiti. Se youn
twoup ki toujou fe lonb peyi-a sou th etranjb.
Madan Wiener pat'youn mounn ki te gen youn
karakth fasil, men, ba-1 sa k'pou li-a, li te pote
tout kontribisyon-1 pou avansman kilti ayisyen
an.
N'ap chire Ayizan pou memwa Madan
Odette Wiener, ki kite nou Mbkredi 3 Jiyd 2002.
Sosyete Koukouy ap salwe anmi i, zanmi
pwbch li, epi n'ap bay G6rard Dorsainville,
mari li, youn akolad espesyal.
Kiki Wainwright

KAPTE <
CHAK DIMANCH MATEN A 11-E TAPAN
*ANTEN KOUKOUY*
POTO MITAN KILTI LAKAY

1020 AM... PA MANYEN-L!

YOLANDE THOMAS AP CHANGE POU
AYITI TOMA / YOUN CD WOLOLOY
CD: $12. Kas&t : $7. (ajoute 6.5 Tz +
$3 S&H)5919 NE 2nd Av. Miami, Fl. 33137


AY1TI 2004
aim rats
Se detanzantan m'ap pote kbk
enfomasyon sou Ayiti-2004. Se konte n'ap
konte jou. E si nou gade byen pa ret jou ankb.
Si noumenm nan dyaspora-a nou pa koumanse
prepare nou, n'ap bourik kat las. Sa v1e di se
pa Ayiti senpman ki pou selebre evennman
. .
1storik sa-a. Se depi kounye-a pou nou pre-
pare aktivite pou 2004.
Depi 1994 nan WLRN m'ap mande
pou nou chita reflechi sou 2004. Se pa youn
ane konsa-konsa. FSk nou prepare-1pou I'apa
soti pachiman. Zht ap veye pou li given an
sou nou. Dayb nou deja an sibembl, lakay
labouyi, anyenpapmachekimsadwasinou
pa leve pye nou, noumenm ki nan dyaspora-a
pou nou sove lakay enben n'ap pase youn 2004
anba dra, ak dlo nan je, nan lawont ...Alis, an
nou f6 wont sbvi kbl6.
Sonje<> pa ta renmen nou fete
2006m aniv6sh sa- pou plizy6 rezon:
- 2004 pral resisted youn koze yo pa ta renmen
.
tande ankb: keksyon ndg Daylti se premye
nasyon nbg endepandan sou t& -a.... ki dwa nou?
-2004 se fybte tout n6g nwa sou lath. Se pa
Ayisyen senpman, non; se tout peyi ndg tout
peyi <> ki prime yo...
-2004 pral retrace wout esklavaj la nan youn
moman anpil riag ap mande reparasyon. Si juif
yo jwenn reparasyon; si Japon jwenn
reparasyon; si tandit ankb yo te kraze brize
jwenn reparasyon poukipa zansht nou yo ki
pase dbsybk-e-ddsybk anba dominasyon blan
kolon anba baton, anba esplwatasyon gwo
pisans k'ap mennen jounen jodi-a
-2004 s'oun zo nan gagann globalizasyon-an
ki blije pase men pran tout mounn, san
dikstensyon ras, kould, relijyon....
- 2004 se Ayiti libere. Ayiti endepandan,
granmounn tht li, granmounn nan tout kb-1;
youn peyi ki san bout; vire-1, touneri-l li toujou
about.
- 2004 se nou ki pou monte sa nou vo. Eske
nou realize WI. Eske nou fb bbkath nan kbk
dombn. Wi. Nou pap bay manti; men ki peyi
-
ki pa f'e bbkath? Se pa gwo riches milyon,
gwo Zam, gwo gagann ki fb youn pbp gran pbp.
Se konviksyon pou lite pou siviv; se konviksyon
pou lite pou zbt pa vin pyetine-w se mat lanmb
sou pinga pou lavi fieri... Se sa ki fykte nou.. Se sa
ki senbbl reyalizasyon nou. Si nou poko gen bb1
kay, bbl plaj, elektrisite 24 sou 24, si nou poko
k'ap degoudi kb nou... se paske zbt anthtye nou
pou nou kokobe sou wout 2004. Lespri-n mare ak
ne koulan. Y'ap cache pann nou je kale.
Noumenm ki litbb dio, ki konprann jwit la, an
nou pote kole pou youn 2004 toutbonn pou n'fb
<> wonbbby
Li ta bon pou tout bganizasyon mete pwoji
sa-a nan program yo bond bond. 2004 se pap Mwa
Herita Ayisyen men se pral tout youn ane byen plen
ak Eritaj Ayisyen Eritaj youn gran pbp son late
beni. Se pou tout pbp nan tout peyi voye je gade-n
epi salouwe-n ak onb-resph. An n'koumanse brase
lide! jou yo ap mache mezanmi! 4 Jan Mapou

Nan lanng ewe ankb. Tradiksyon menm mounn-
nan:
< hand.>>
<>
Meli pa noup po
<>
<>
Toujou nan lang ewe:
<>
Pa nou pati konsa: < foumi.>>A Suiv. M.M-Koukouy Nouybk


Mercredi
M10 Juill
12X I N 23


i Page 19


DEFINISYON AK KALITE
YOUN PWOVAB
J. My
a .
26m Pati
Nou konstate anpilpwovbb nou traduisoti nan franse
sanble diplikata ki fbt ak youn papye kabbn ki fin
blanch:

<> tounen:
<>
<> vire nan:
<>

Nou ton wk de ekzanp sa-yo se koupe kloure. Yo
manke gangans pwetik Alian Rey ap pale-a:
< proverb] applique, en effet, les rkgles du jeu
po6tique;ellesaitmanierlarh6toriqueetsesfigures;
et aussi bien que la main de I'crivain.>>

Yo pa kanmarad chelen (chichin nan NS) non yo:

< santi>>.
< solby>>.
< larivyh.>>

B) Kote pwovbb nou-yo soti?
Pa gen dout nan sa, pwovbb non yo soti nan
diferan kilti; gen menm ki pitit Ayiti. Depi premye
Afriken-yo te pran rak al viv nan kan mawon avbk
Tayino-yo fbk kanmenm to genyen pwovbb ki change
antre yo, menm si nou pa leve twouve yon lis. Apre
sa, li posib pon ta gen-pwoybb panybl ata angle ki to
kapab antre nan kilti kolonyal-la. M'ap kite bout sa-
a pou yon lbt chbchb. Youn enfliyans ki endiskitab se
pa kilti diferan gwoup franse-yo, anjven, pwatven,
nbman, elt., ki te patisipe nan koloIiizasyon peyi non-
a depi premye tan-yo lb avantirye te son bato ap pale
<>(Jules Faine) jouk rive son perybd
ki rele <>nan kote Blan franse
tabli koloni ki pi rich son tout lath-a, Sen-Domeng.
Pou fini nan lanne 1803 IS zansht non yo chase move
zb sa yo pon pwoklame endependans Ayiti. La tou'
m'ap kite sa nan men youn lbt save k'a etidye perybd
sa-a.
M'ap pale, jodi-a, sou sous afriken pwovbb
ayisyen yo paske se son li mwen fb pi fb rechhch. Pou
konmanse m'a mande opinion youn Afriken, Dr. N.
K. Dzobo, ki ba non liv: < to Conduct The Moral Value ofEwe Proverbs>>:
Human experiences are the raw materials
for making Ewe pwoverbs and the proverbs... cover
a wide range of human ex periences and express av
variety of human values....>>
Pou di, pwovbb afriken-yo se tankou bbn ki
fikselizyh youn bitasyon men selizyk konduit mounn
yo fikse. Yo la pon monte nou solidarity, men ale
men vini, resph pou musit nou yo ak tout vye
..unnounn, renmen travay ki byen At; yo ban non
prengakontmovekonphtmankominote-apaaksepte.
Mwen pa ph di, wM pwovib afriken-yo jwe,
kote yo soti-a, se menm wM sa-a yo jwe ton nan
sosyete tradisyonnhl ayisyen-an. M'ap pran ekzanP
respe ak konsiderasyon tout mounn dwe mbt travay-
la nan yon konbit. Poukisa? Paske se devwa tout
manm kominote-a pon yonn ride lbt lb okazyon-an
prezante. Sa w te ye, sa w te ye, on dwe pou suiv
koutim-nan. Kit on piti, kit on gran. On ta mbt wa.
Tande youn istwa:
< GIElk, suivi de ses hamacaires (1) et de ses joueurs de
tam-tam passa deviant un <>(2) sans
s'arr8ter pour saluer le <>(3) Ce
dernier, son biton A la main, fit stopper la proces-
siozi et demand au rol pourquoi il avait viold la rkgle
qui imposait A tout homme fut-ce le roi, de saluer le -
<> (4)
Kite-m prezante non, kounye-a, plizyh
echantiyon pwovib afriken ki chita nan kilti non-a
tankon si yo pat janm kite lakay-yo. Anpil nan-yo se
tradiksyon motamo. Pran pa ekzanp pwov&b nan
lanng ewe sa-a:
<>
Dr. Dzobo tradui I an angle:
<>
Nou genyen-1 mo pon mo: -
Sil pa janm vante tht li osnon: Shl pa janm di tht li
sale









| BILLETI


I _


et


vouloir implement bouger son tabouret.
Furieuse, elle me monte son poing ferm6 et me
apartments, jette en pleine figue:
'un regiment Speak French... (Parlez frangais...).

d en cape. Conveyances et bones manitres ?
Sont-ce 14 les conveniences observes dans le
milieu familial ? Sont-ce liles bones manibres apprises
dans les diff6rents 6tablissements scolaires ?
se Si oui, ces jeunes eurent de bien pauvres
les miennes, enseignants qui ne se fendirent pas pour montrer le bon
tes ... Non ? example et pour faire assinuler la matiare au programme.
ndre le bruit Mais peut-8tre, ces enseignants n'eurent-ils jamais
I'occasion de rencontrer et de prayer avec les bons
examples autrement que dans des lives et encore s'ils
savent bien hre !
l'ascenseur. Si non, il est grand temps d'instraire les jeunes
se tirant son sur les convenances, sur les manibres de gens civilisds. It
r merenifler est grand temps de donner quelques conseils, quelques
me16che les rbgles 616mentaires h-suivre pour survive dans notre
nue mon as' soci6t6 nord-amricaine .
en l'air. Pas question de faire des manibres ", pas ques-
dans le hall tion de devenir mani6r6 ", pas question de
me retrouver d6ployer des maniares de politesse excessive, mais d'"
is 14 encore, avoir des manitres tout court, cells qui ne se remarquent
s rencontres' pas et qui ne g8nent personnel .
main, de me En esp6rant que les manques d'aujourd'hui ne
drupbde. sont pas le presage de ce que seront les norms de domain.
Il ya des baffes qui se perdent...
s, en plein "
sentiment, en RLC
ation de bien


Par Ren6 le Clbre
En descendant l'escalier de ma tour & ap
j'entends un bruit qui pourrait 8tre celui d
de fantassins en movement.
C'est une jeune fille v8tue en noir, de pie
En souriant, je lui glisse sentiment:
Mademoiselle, quel bruit !
What me cria-t-elle.
Quel bruit !
Ce sont mes bottles, me langa-t-elle furieu
Bien silr que ce sont ses bottles, pas
mais c'est bel et bien elle qui est dans SES bot
Et personnel dans l'6difice n'a besoin d'ente
d6rangeant de ses bottles.

Pour renter chez moi, je prends
Parfois A la dernidre second un chien en lais
mature vient s'y engouffrer. Et le chien de veni
sous touted les couture ..., parfois m8me il
mains, sans que le mature intervienue. Je conti
pension vers les sommets, stoique, les mains
Maintenant, dis que je vois un chien
.,
d'entree,3 emprunte les escaliers plut8t que de
en sa companies, m8me s'il ne have pas. Ma
dans les escaliers, je risque de faire de mauvaise
celle d'un autre chien, et c'est h moi,-atre hu
fondre dans le d6cor, et laisser la place au qua

Dans un bistrot de la rue Saint-Deni
quarter latin montr6alais, je demanded g
frangais, A une jeune fille qui obstrue la circus


Calcultrice


Hier, A deux pas de chezmoi, dans un petit troquet
,
oix je petit dejeune souvent, je pose poliment une question
& un adult qui, tout comme moi, attend d'8tre servi au
comptoxr.
I'homme au grand chapeau de future me r6pond
par un sourire b6at, la bouche ouverte, et me monte du
~ doigt son oreille gauche.
J'6tais A sa droite. Tiens me dis-je, le pauvre, il est sourd
.. Ma question reste done sans r6ponse.
Peuaprbs, je l'entends dialogue avec la caissibre.
Il n'6tait nullement sourd, il avait implement le conduit
auditif obstru6 par un 6couteur de baladeur.

Avant-hier, en entrant chez moi, la porte d'entr6e
principle de mon edifice A apartments, dans
Westmount, est bloquie par un cinen quiurinait. Il n'6tait
non pas sur la droite, non pas sur la gauche, mais juste
dans le centre, sur le seuil de la porte A double battants, et
m'emp chait d'entr tenantt enlaisse ne fit pas un seul

movement.
Mademoiselle !,1ui dis-je 6tonn6, sans rien ajouter mais
en d6signant son chien du doigt.
.
Elle me regard, aggressive, et me dit en anglais .
It's a special for yois (C'est un special pour vous !).
,
Un camarade frangais, professor A l'universite, en
faisant son jogging matinal, salue un autre Joggeur qul le
d6passe, et ce dernier, les yeux injects de sang, de lux
r6pondre sur un ton indign6:
Dois-je appeler la police ?

Nombre approximatif de mots : 710 .


I _


Attention! nee not de la nouRyelleEadresse


enxnarche @ haitelonline.corn

Haiti en Marche .
.
en vente cheque semaine partout Miami, New York, Chicago, Boston,
Montr6al, Paris, Munich, Genbve, Port-au-Prince ...
Pour un abonnement, appelez:
Miami 305 754-0705
ou Port-au-Prince 509 221-8567/68
..
En HaIti,


FirSt Class Service
" La seule companies qui vous ofre un service FIRST CLASS "

Plaque d'immatriculation de v6hicules
Renouvellement de Vignette
Carte d'Identit6
Imp8t I.acatif
Permits de Conduire
Extraits des archives .
Replacement plaque d'immatriculation en cas de vol

First Class Service s'occupe aussi de l'obtention
ou du renouvellement de permits d'armes .

Vous voulez recevoir vos magazines, vos paquets'
votre correspondence
La First class service, za seute rardrence.

First Class Sei-vice represented la Firme Morson et Associ6s
et vous aide A monster votre dossier pour l'obtention dela
Residence canadienne et elle fait le suivi des pieces achemin6es.


DEUX ADDRESSES ~


JOUEzAVEC"Potto de Compagnon"


0'


Mercredi 10 Juillet 2002


Page 20


Notre bureau se troupe A :
Avenue Lamarginibre No 100 Bois Verna
Le journakest vendu par des.crieurs dans les rues
et & la Station TEXACO de St Louis Roi de France
ouverte 24 h sur 24.
Haiti- en Marche est aussi vendu A Jacmel, aux Gonalites, A St
Marc, ad Cap, A Marchand, Dessalines, A Ennery et & Plaisance,
eye""
Si vous aussi voulez devenir distributor de notre journal,
pggy 7,
245-1910 ou 221-8567 ou 68


Port-au-Prince


t~ -~C, FiL317L3 ~--c~-


A partir du PREMIER JUILLET,
la Cooperative de Service Le Compagnon
s'engage A payer r6gulibrement A ses clients les intdrits
au taux de :

5 % por les nouveau soci6taires
6% pour les ancient socl6taires

Ces intir8ts seront vers6s r6gulibrement cheque
mois, come d'habitude.

La CSC reste et demeure

votre companion d'avenir !


Cassettes


1 on




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs