Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00111
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 15, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00111
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hai'ti en Marche edition du 15. au 21 Mai 2002 Vol. XVI No. 15


Aristide projette des elections en Novembre


INTERNATIONAL

Cuba : Tapis

rouge pour

Jimmy Carter e

1-laIti 811 MRI'Che
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinidre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Streen
Miami, He33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 9143587559
Boston 508 941 6897
Montrdal 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarcheMbaitiivorld.com
LiRL nw ty.hamerunarche corn
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Ahami, New York. Alontedal. Boston,
\\asinngton, Chicago. Sl 00
Port-an-Prince. 10 Gourdes
line publicanon Elste und.11arcte 7nd


HAITI-CRISE

Qui vent du procks des auteurs de

I'assassinat de Jean Dominique?
ANALYSE

PRINPC R1TMa _
juge instruction Claudy
Gassant se r6fugie aux
Etats-Unis A la fin de son
mandate, craignantpour sa
vie. Le president Jean.
Bertrand Aristide, sous la
pression d'organisations
tant nationals qu'inter-
nationales, finit par
renouveler son mandate
tandis que les respon-
sables judiciaires haltiens
e :- .. annoncent que le dossier
del'assassinatduPDG de
: Radio Haiti Inter, Jean
L60pold Dominique, est &
:
S'est 6teint APh6pital Pagent de s4curiti du Sin. Prince Pierre Sonson. Bob Limur nouveau confi6 au juge
a requ une balle A la t4te lorsque le sinateur et ses homes firent irruption & In mairie de (voir Proci-s /4)
Cayes-Jacmel ferm6e et place sous scellis. P.P.S. soutient qu'il fuysit des assailants photo
tandis que d'autres autoritis du D&partement (Sud-Est) Paccusent d'avoir viold sciemment les scellis Thony Bilizaire


la querelle a portles pays donateurs A geler
des containers de millions de dollars d'aide en
attendant I'6tablissement institutions
d6mocratiques slides aprbs des decades de
dictature.
Aristide a d6clar6 vendredi au cours
I d'une conference de press au sidge des Na-
-- tionsUniesquesonadministrationavancevers
.. des 61ections.
"Nous espirons avoir des Elections
vers Novembre, pour renouveler les deux tiers
du s6nat et toute la chamber des deputds" a-t-
il fl6clar6 en Tnarge d'un soiumet des Nations
Unies sur les droits des infants.
Opposition politique pr6f6rerait-elle
queles nouvelles 1ections soient tenues plut8t
durant les six premiers mois de 2003, "je
l'accepterai. Je ferai de mon mieux pour crder
l'environnement approprid pour avoir de
bones elections" a poursuivi Aristide.
Si un vote 4tait tenu au d6but de
2003 aulieu de Novembre prochain, ce serait
pour 61ireles officials loc nEmamenem


Naufr ag e d'un navir er empli d' Ha'itiens: 12 mo r ts
NASSAUS, 10 Mai Douze laquelle avait pris place une centaine de porte-parole des garde-cites & Miami 6tait mauvaise, avec des vague de trois
migrants haltiens sont morts et 15 personnel, out annonc6 les garde-c8tes (Floride),Anastasia Burns. mbtres de haut.
aient ports disparus aprds le naufrage am6ricains. I.x naufrage a eu lieu alors qu'un Des navires et h61icoptbres
ndredi au large des Bahamas d'une Soixante-treize passages hardens bitiment des garde-cites tentait amricains ont 6t6 d6pach6s surles lieux
barcation de fortune sur out pu Stre sauv6s, a pricis6 une d'accoster le petit bateau surcharge. Lamer (voir Naufrage / 2)


im
6t
ve
em


0 T T[p


.:


NATIONS UNIES, 10 Mai
(Reuters) Le Pr6sident haitien Jean-
Bertrand Aristide a d6clar6 vendredi qu'il
s'efforce de combler le foss6 qui le spare de
ses opposants politiques, espirant quele pays
pourra tenir de nouvelles 61ections
parlementaires dbs Novembre prochain.
Aristide, qui a 6t6 le premier
president haltien 61u au cours d'dlections
libres en 1990, a 6td r 61u pour un second
mandate en Novembre 2000, mais reste bloqud
dans une bataille politique intense avec des
parts opposition autour des 61ections
parlementaires de Mai 2000 consid6r6es
comme entachies de frauds.
La coalition d'opposition Conver-
gence D6mocratique a refuse de prendre part
aux prdsidentielles, soutenant que les r6sultats
des 1ections parlementaires out 6t6 calculus
de manikre 5 donner au parti Lavalas
d' Aristide plus de sieges qu'il n'a reports.
Haiti, une des nations les plus
pauvres du continent, a une longue histoire
de coups, de troubles et violence politique, et


Le President Aristide et le Secretaire Gendral des Nations Unies








EN BREF !


EN PLUS !


I


CUBA US A


,
Naufrage d'un navire
9 ** *
remplI d Haltiens: 12 mor ts
(suite de la 16re page)


Mercredi 15 Mai 2002


Page 2


Le President Aristide aux Nations Unies
C' est pour d6fendre les infants que le Pr6sident Aristide a pris la parole le vendredi 10
mai dernier A la tribune des Nations Unies. Le Chef de 1' Etat haltien a d6nonc6 entre
autres le traumatisme caus6 par la vague de terrorism, de violence, de conflicts ainsi que
la situation de pauvret6 dans laquelle vivent bon nombre d' infants. Jean-Bertrand
Aristide a mis l'accent sur la pand6mie du Sida qui cause tellement de ravages sur la

= ,"oo sn' re:::::ss:::':sate" "'""6-
Les elections auront peut-Stre lieu d'ici le mois de Novembre
Alors qu'il 6tait en visit & New York,1e Pr6sident Aristide a fait savor que les elections

p sk r meatat n is e vtz sb sFmemh ep P6n o 1' at
a fait savoir qu'il est en train de cr6er an environment pour rendre ces 61ections
possibles.
Un memorandum de la Convergence
Is coalition politique pose ses conditions A la reprise de toute ngociation dans un
memorandum rendu public le vendredi 10 max dernier.
Parmi les conditions 6voqu6es, Convergence r6clame la mise en movement de f action
publique centre les personnel impliqu6es dans les incidents du 17 d6cembre 2001 qui
avaient conduit & incendier des locaux et des maisons privies des leaders de parties
politiques, ensuite que le processes de d6dommagement des victims soit entam6, qu'on
mette fin aux persecutions de journalists, militants de droits humans et des members et
sympathisants des parties de 1' opposition. Enfin le memorandum r clame aussi la mise
a liberty des prisoners politiques et militants de la Convergence arrat6s et qui
attendant toujours leur comparation devantleurs juges naturels.

Naufrage en mer : 12 morts
12 immigrants haltiens sont morts et 15 ports disparus aprbs le
naufrage vendredi au large des Bahamas d'une embarcation de fortune sur
laquelle avalent pris place une centaine de personnel, out annonc6 les
gaide-c8tes ambricains.
73 passages haltiens ont pu Stre sauv6s, a pr6cis6 une
porte-parole des garde-cStes A Miami (Floride), Anastasia Burns.
Le naufrage a eu lieu alors qu'un navire des garde-c8tes tentaxt
d' accoster le petit bateau surcharge. La mer 6tait mauvaise, avec des values
de trois mbtres de haut.
Is naufrage a eu lieu dans les parades de Great Inagua, I'^de de1' archipel des Bahamas
la plus proche d' Haiti. Signalons que six des passages ont trouv6 la mort en restant
bloqu6s dans la cale du bitiment.
Arrestation de Carmen Christophe
Is vendredi 3 mai dernier, la police a proc6d6 hl'arrestation de Mme Carmen
Christophe, ancienne mairesse de la ville de Port-au-Prince.
I'acte d'accusetion stipule: Assassinats, incendies volontaires d'habitations,
appartenance A association de malfaiteurs, crime centre la stret6 int6rieure de 1' Etat.
C' est ce qu' a d6clar6 1' avocat de la pr6venue, M tre Rigaud Duplan.
D' aprbs les explications fournies par Mme Michel Christophe Sassine, fille de
l'inculpde, les policies auralent pr6sent6 & sa mbre on ancient mandate datant de 1986
lors del'arrestation. Carmen Christophe sortait del'6glise du Sacr6 Coeur quand
l'arrestation a eulieu.
'C'est on coup politique" a d6clar6 sans autre commentaire l'avocat de I'inculp6e.

Kidnapping de la fille de l'ex-colonel Franck Romain ...
Cette personnel aurait 6t6 kidnapped 1Delmas 34. Iss ravisseurs demanderatent une
rangon de US$600.000,00 pour laremise en liberty.
Grande march des chritiens d'HaYti ...
Protestants et Catholiques ont prid ensemble pendant le week end des 11 et 12 mai,
pour implored Dieu et lui demanded de sortirle pays de la crise dans laquelle il croupit.
Monseigneur Emmanuel Constant, 6v8que des Gonalves, s' est 6cri6 qu'il n' est pas
possible que le pays contmue a vivre dans cette situation de marasme, implement parce
que les acteurs politiques n'arrivent pas A trouver une entente.
Cependant la COPARH, la Confrence pour le Renouvean d' Haiti, s'est 61ev6e centre
cette alliance entre la F6d6ration Protestante d' Haiti et la Conf6rence Episcopale
catholique pour la realisation de ces deux journdes de pribre, qualifiant de prise en otage
du secteur protestant lafagon dont laf6d6ration s'est prise pour engager celul-ct dans
cette activity.

1086 agents d'environnement se mettront au travail
Is titulaire du ministbre de l'Environnement, Dr Webster Pierre, a annonc6 que 1086
agents sp6cialis6s dans les questions d' environment vont recevoir une formation en
alphabetisation et seront rdpartis dans les 565 sections communales du pays. Ces agents
commenceront leur travail Apartir du ler juillet prochain. Ces declarations ont 6t6 fates
au cours de inauguration du Centre Alpha-Environnement Alaquelle participant aussi
la secretaire d'6tat h l'Alphab6tisation, Mme Maryse Guiteau.

Le MOP de Philippe Auguste fate son 565me anniversaire ...
Une centaine de sympathisants 6taient presents ainsi que certain leaders de opposition
tels MM. G6rard Gourgue, Hubert Deronceray et Osner F6vry.
L' Ing6nieur Franck Adelson, actual secr6taire g6ndral de cette formation, a annonc6 que
l'objectif actual c'est de raccommoder le tissu social haltien.
Une organisation qubbicoise fait des recommendations sur le sort des
infants d'Hartiens nis en R6publique dominicaine ...
Dans un communique de press intitul6 < REPUBLIQUE DOMINICAINE ; SANS STATUTE ET SANS DROITS>>, le Comity
Qu6b6cois pour la Reconnaissance des Droits des travailleurs haltiens en R6publique
Dominicaine qualified d' accablante la situation de ces infants.
C organisation recommended une campaign d' education et information mettant en garde
les citoyens sur les conditions pr6valant dans les bates. Elle rclame I'arrestation des
recruteurs ou "boukon qui s'6vertuent Iattirer les Haitiens en R6pubhque Dominicaine.
Del'avis du Comit6,1e government harden devrait mettre sur pied des projects agricoles
en vue de retenir les populations paysannes sur leurs terres, freiner l'exode rural et
1' migration vers les bates.
,
Le Rectorat de l'Universite d'4tat d'Haiti passe A l'action ...
Dans un communique, le Rectorat adopted les decisions stuvantes:
1- Un Conseil de Gestion Provisoire de trois membres est nomm6 pour une dur6e ne
d6passant pas 6 mois. Ce Conseil a pour mandate d'assurer la rouverture et le
fonctionnement normal de la Facult6 d'Ethnologie, d' 61aborer un calendrier acad6mique
appropri6, de favoriserlaremise sur pied des structures d6mocratiques Aladite Facult6; de
c telelsedlectionsd DIMrle ste de vice-Doyen aux Affaires Acad6mique en vue de
2- Une Commission de Restructuration, si6geant au Rectorat de 1' Universit6 d'Etat, est
cr66e, avec pour mandate de r6aliser un diagnostic approfondi des problbmes dela Facult6,
y comprise les malversations et autre irr6gularit6s d6nonc6es.
Installation du Conseil de Gestion Provisoire aura lieu le mardi 14 mai & la Facult6
(voir En bref / 18)


les meilleures et c'est toujours le cas
aujourd'bui", arelev6lepr6sident cubain,
dans une brave allocution de bienvenue.
II a ensuite rendu homage au
...,, "courage" de M. Carter qui
"pendant les quatre ans de
sapr6sidence(1977-81),en
pleine Guerre froide et dans
les profondeurs d'un oc6an
de pr6jug6s a 6t6 capable de
tenter d'am61iorer les rela-
tions entre nos deux pays".
Cela "mdrite le
,,
respect a-t-il ajout6, et
invitation de M. Carter
represented une "reconnais-
sance m6rit6e pour son at-
titude commepr6sidentdes
Etats-Unis A l' 6gard de
Cuba" et "n' ob6it pas hune
manoeuvre habile ni & un
int6r8tpolitiquemesquin".
"Noire pays, a-t-il
poursuivi, yous regoit ainsi
,
que votre d61egation avec
la plus sincere hospitality et
lui montrera avec modestie
son oeuvre humane et
social"
"Nous faciliterons
toute communication avec
notre people pour que vous
puis siez v ous exlirimer,
que nous soylons ou non
rter accueilli d'accord avec vous",.a-t-il
l Castro, sur dit, ajoutant "nous ne nous
Havane sentirons offense par aucun
des contacts que vous d6sirerez faire pen-
dant votre s6jour, y compns avec ceux qux
ne partagent pas nos combats".
Leprisident Castro anotamment
offers & Jimmy Carter "un accbs libre et
total" aux centres de recherche en
biotechnologies de l'^xle, aprbs les rdeentes
accusations des Etats-Unis centre Cuba sur
la proliferation d'armes biologiques.
.
Pour sa part, 1'ancien president
Carter a affirm, en espagnol, 8tre venu &
Cuba "en tant qu' ami du people cubain".
M. Carter, qui avait d6ji visitl'^de il ya
47 ans, a indiqui 8tre "d6sireux de voir
personnellement vos r6ussites dans les
domains de la sant6, de 1' education, et
de la culture"-
II a ajout6 qu'il rencontrerait
6galement "des repr6sentants
d'organisations religieuses et de defense
des droits del'homme". Jimmy Carter, qui
a fait des droits de l'homme le point cen-
tral de sa pr6sidence il ya plus de vingt
ans, devrait rencontrerles grades figures
de la dissidence cubaine et prononcer un
disc ours trbs attend dans le grand
(voir Carter /3)


LA HAVANE, 12 Mai Le


I'ancien president am6ricain Jimmy Ca
A son arrive dimanche & Cuba par Fide
le tarmac de l'adroport Jose Marti de La
president Jimmy Carter, le plus haut
mandataire am6ricain Afoulerle sol cubain
depuis la R6volution en 1959, A qui il a
offer libre accbs et liberty de parole pen-
dant sa visit historique & Cuba.
M. Carter, accompagn6 de son
spouse Rosalynn et d'une d616gation d'une
dizaine de personnel, est arrive A Cuba A
bord d'un avion v6
Fidel Castro, qui avait troqu6 son
habitual trellis vert olive pour un e?6gant
complete sombre A rayures, attendant 1' ex-
pr6sident amricain au pied de la
passerelle. 8 lui a ensuite pr6sent6 les
members de son government, avant
d' 6couter, I'air grave, les hymnes cubain.
et am6ricain, sous les drapeaux flottant au
vent des deux pays, sans relations
s lus de 40 ans
diplomatiques depui p .
"Il ya long temps que nous
n' avions pas vu celaici", a dit lepr6sident
cubain & M. Carter. Calvin Coolidge a 6t6
le seul president ambricain A visitor 'Ta
perle des Antilles" en 1928.
'Te n' est un secret our ersonne
que pendant prbs d'un demi-sidcle, les re-
lations entre nos deux pays n'ont pas 6t6


du naufrage, A quelques miles de l'^zle
d'Inagua, troisibme plus grande ^de des
Bahamas, A l' extreme sud de 1' archipel
situ6 au sud-est des c8tes de Floride.
Ils poursuivaient vendredi leurs
recherche envuedelocaliserd'6ventuels
survivantsapr6cis61aporte-parole.
'1' embarcation 6tait de mauvaise
quality et surcharge" de passages, a
indiqu6unautreporte-paroleRonLaBrec.
Des milliers d' Haidens tentent
cheque annie de garner les litats-Unis &
bordd'embarcations de fortune, fuyantleur
pays trbs pauvre et en proie A une crise
politique depuis mai 2000 qui a encore


aggrav61a situation 6conomique, en reason
de la suspension d'une parties de l'aide
international.
La travers60 s'effectue souvent
dans ces conditions pr6caires, sur une mer
infested de requins, et sujette A de
nombreusestemp8tesetdesdizainesvoire
des containers d' Haitiens y trouvent lamort
cheque ann6e.
A la difference des migrants
cubains, les Haitiens appr6hend6s A leur
arrive sur les c8tes de Floride sont
renvoyds cher eux. Les Cubains sont
eux autoris6s A renter dbs le moment ots ils
atteignent la terre ferme.







necei1 Marc 20TXI o15|


CTUALITE SOMMAIRE
"ld 'un navire immigrants clandestine :
Ashcroft ordonne deportation d'une Haitienne p.14
Visit parlementaires japonais projectt papier-banane) p.14

ANALYSE
Qui veut du procks des auteurs de l'assassinat
de Jean Dominique? p.1

POLITIQUE
Aristide projette des 61ections en Novembre p.1
Colin Powell distribute les carnets p.3
Memorandum de la Convergence p.3

ECONOMIC / DEVELOPMENT / SOCIETY
Redevenir Haitien pour reservoir Haiti p.11
Forum 2000/CLED p.7
Inicoop fixe les taux p.7
Les Moulins d'Haiti sur la bonne voie p.8
Electricity: Quelle solution? p.9

L'EVENElviENT
Castro d6roule le tapis rouge pour Jimmy Carter p.2
Cuba accueille la Cobvention du tounsme p.8
SOMMET MONDIAL DES INFANTS
L'ONU adopted difficilement un plan p.6
DiscoursduPr6sidentAristideausommetp.5
Filled et gargons d'Haiti plaident ... p.5

Ro alT RoTnS', Prix Jean Vigo p.10
Judo : Joel Brutus gagne l'Open de New York
catigorie 100 kg p.16.


HAITI-POLITIQUE


Pae3


Powell et Bush
SelonColinPowellunprogrammeder6forme
agressif est n6cessaire. Les investis-seurs ignoreront
me 11 i
fiscales, des, syst6mes de
pension, des syst6mes


administratifs et judiciaires.
"Le capital, comme je le dis
toujoursestunpoltron"apoursuiviPowell.
"11 fait la corruption et les mauvaises
politiques, les conflicts et tout ce qui est
impr6visible. Il va lh oil il est le bienvenu,
oil les investisseurs peuvent 8tre stirs de la
rentabilit6 des resources qu'ils exponent."
Selon Powell, la seule r6ponse A
1'insuffisance de d6mocratie et A une
r6forme6conomiqueincompl6tec'estplus
de d6mocratie et plus de r6forme
econounque-
Il ya plus de troubles dans
l'h6misphdre qu'un an auparavant,
mentionnant particulibrement la crise en
Argentine- .
Colin Powell pense qu'au deld de
la r6forme 6conomique, "I'Argentine doit
aussi se puncher sur les insuffisances


politiques et institutionnelles qui encouragement
le secteur public aux emprunts excessifs, A la
corruption, A la politisation du systhme
judiciaire et au manque de transparence dans
les activit6s gouvernementales."
II a aussi exprim6 ses regrets que
Haiti ait fait si pen de progrbs 8 ans aprbs que
le government d6mocratique eut 6t6
r6install6 grice A une intervention militaire
ambricaine.
Haiti, a dit Powell, "est loin de ce
qu'on peut appeler un environment
d6mocratique comp6titif, oilles droits humans
et civil sont respects et la croissance
conomique rendue possible."
Du President v6nizu61ien Hugo
Chavez, Powell a dit qu'il doit traduire en actes
ses nouveau engagements de reconciliation
national et de respect des principles
d6mocratiques.


Port-au-Prince, le 10 mai -
(IIPN) Dans un memorandum rendu
public vendredi & Port-au-Prince, la
Convergence D6mocratique (opposition) a
pos6 un ensemble de neuf conditions & la
reprise des n6gociations interrompues
depuis le 15 juillet 2001.
I'opposition appelle & la mise en
branle de I'action publique centre les
auteurs des violence du 17 d6cembre, la
poursuite de instruction des crimes
politiquement motives, la reparation pour
les victims, le d6sarmement des bands
armies, la fin des persecutions centre des
journalists, des militants politiques et des
d6fenseurs des droits de l'homme,
l'61argissement de tous les prisoners
b6ndficiant de decisions de justice. La
Convergence plaid 6galement en faveur
d'un climate d'apaisement, notamment au


niveau du discourse des membres de Lafanmi
Lavalas.
Dans cette prise de position, la
Convergence a d6nonc6 lalenteur de I'enquate
mende par I'Organisation des Etats Am6ricains
sur les violence du 17 d6cembre. << Cette
situation risque d'8tre exploited par le pouvoir
de facto lavalas comme 6tant une tolerance de
sa culture de criminality et d'impunit6 <<,
estiment les dirigeants de opposition. Ils ont
par ailleurs mis en garde le pouvoir lavalas
centre toute organisation d'elections fausses,
en se basant sur le project d'accord initial
consent auparavant.
Par ce memorandum, I'opposition
confortesatendanceimettrelesn6gociations
plus que jamais en veilleuse, A l'image de la
resolution 806 de l'OEA du 15 janvier 2002,
6mise suite aux violence du 17 d6cembre
2001. HPN


(Carter ... suite de la page 2)
amphith6Atre del'universit6 de La Havane
qui sera retransmis en direct par la radio et
la t616vision cubaihes.
Le president cubain a tenu &
accompagner M. Carter A son h8tel, un
ancient p&ais restaur6 du centre colonial de
La Havane, A bord d'une antique limou-
sine sovidtique de marque Zil. "Ble a au
moins 100 ans, mais c'est ce que nous


avons de plus comfortable", a dit enplaisantant
le president cubain.
Dans la journey, M. Carter marchers
dans les rues de la Vieille Havane, le splendid
centre colonial de la capital en pleine
restauration, avant d'8tre requ par le ministry
des Affaires 6trangbres Felipe P6rez Roque.
Le president Castro recevra l'ex-
prdsident Carter dans la soiree au Palais de la
Revolution pour un diner de gala. (AFP)


DEM~OCRATIE


e
COlIn Powell

distr ibue

I OS Car HetS
WASHINGTON, 6 Mai Le secretaire d'Etat
Colin Powell a d6clar61elundi 6 mai could quele renouveau
d6mocratique survenu enAmirique Istine pendant ces deux
dernibres d6cennies, ne s'est pas encore traduit en prospirit6
sur le plan g6ndral,1aissant beaucoup de monde disenchant6
avec le systhme de government 61u.
M. Powell a indiqu6 qu'un sondage a montr6 un
d6clin dans le support pour la d6mocratie dans quelque 16 &
17 pays de la region.
La secretaire d'Etat amiricain s'adressait au Conseil
des Am6riques, un group pro-business.
"8 ya un d6senchantement avec les institutions du
,
government 61ectif', a dit Powell. "Dans beaucoup de ces
pays, les gens sont en train de perdre foi dans leurs systhmes
politiques et dans leurs leaders. Les chooses 6taient supposes
8tre meilleures; elles 6taient supposes s'am61iorer
rapidement."


Castro diroule le tapis








UNE ANLY SE


I


_ --i --


_J


I


18 x 18 & 16 x 16
C6ramiques espagnoles et italiennes
Grand choix & votre disposition
.79 pied carr6
GRAT r.J xT
C6ramiques grises
(Maximum8 Sacs)
avectout achat minimum de 200 pieds carries
A t


Monocoz ura


C6ramiques espagnoles
Diffrents Styles et couleurs
69 pieds cai-r6s

RAT 1.1 IT
C6ramiques grimes
( Maximum 8 Sacs )
c eva tout achat minimum de 200 pieds carr6s


3306 N.W. 796me Avenue, Miami, Florida T61.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673 -.UI


""oced us Mi 2vio02


Page 4


(Proc&s ... suite de la 16re page)


Frontiares qui fait feu littralement de tout bois pour
obtenir l'aboutissement du procks), enfin l'affaire
Gassant ...
Et en dernibre heure, voici I'affaire
Bennett"'
En effet, coup de th6Atre, le quotidien d'Etat
I' Union public, le mercredi 8 mai could, une tongue
interviewavecErnestBennettI'ex-beau-phredeBaby
Doc. De quoi est-il question ? D'une seule personnel:
Jean Dominique. Ernest Bennett d6versant toute sa bile
contrele disparu. C'est Jean Dominique qui l'avait fait
arrater sous la pr6sidence de Ren6 Pr6val, lui comme
beaucoup d' autres. C' 6tait l'homme le plus puissant,
l'homme tout puissant. A entendre Bennett,
l'assassinat de Jean Dominiquele 3 avril 2000 a donn6
lieu & une grande r6jouissance A la prison central de
Port-au-Prince.
Conclusion: Jean Dominique s'6tait tellement fait
d'ennemis queplusd'unanraitpul'assassiner.Plus d'un
... autrement dit personnel !

Une extraordinaire operation de cover-
up ...
I'Union semble ignore que M. Bennett est aussi
au premier rang de ceux qui avaient complot6 1' exil
des journalists independents en november 1980 afin
de faire place frette A la dictature de son beau-fils Jean-
Clau ru cunmm e loen ec b e

en doute le moins du monde les declarations de son
interview
De ld A conclude que 1' 6ditorialis te de Radio Haiti
Inter, abattu de plusieurs balls sur la cour dela station
alors qu'il venait presenter son journal du matin, n' est
pas mort dans l'exercice de sa profession de journalists
mais comme politician, il n' ya m8me pas un pas A
franchir
Aus ne pent-on s'empacher de se demanded et
,
apres ce qu'on a vu aussi tout & I'heure n'est-on pas
en face d'une extraordinaire operation de'cover-up
(camouflage, kase fby kouvri sa ...) ?
Et aussi bien d'un c8t6 que de1'autre ...
Alors qui veut duprocks des auteurs del' assassinate
de Jean Dominique ?
Et pourquoi un barrage des deux
c8t6s & la fois ? Serait-ce que les


qu'il n'apas pris d6finitivement logement aux Etats-Unis, en tant
qu'homme de loi Gassant le sait mieux que quiconque ...
Sur ce, 1' Association des Journalistes Haitiens (AJH), au
lendemain d'une manifestation organise le 3 mai dernier, jom
mondial de la liberty de la pressed, pour demanded justice pour
Jean Dominique (et Brignol Lindor, second journalist assassin
le 3 d6cembre dernier), donne au juge Claudy Gassant UNE
semaine pour dire quelled est son intention, sinon l'AJH s'engage
A demanded aux autorit6s qu'elles mettent un nouveau juge
instruction sur l'affaire.

L' affaire Claudy Gassant ...
La semaine est en train de s' achiever toujours sans un mot de
Gassant ...
Entre-temps, une agency de press locale, Haiti Press
Network (HPN), croit pouvoir advance jeudi que, de source bien
informed, le juge aurait demand l'asile politique.
Personnel qui n'ait applaud le courage et la determination
du jeune juge instruisant un dossier si plein d'embAches, deux
-
t6moins important occis sans laisser de traces lui-m8me ayant
fr816 sans doute plus d'une fois lantort ...
Mais fort de tout ceci, pourquoi Gassant a-t-il besoin de jouer
ce jeu aulieu de dire clairement ses intentions ?
II a men6 cette enquate difficile, mais trbs m6diatis6e,
pendant 16 mois ...
Seize mois aussi de contacts (au plus haut niveau), de conseils
et des meilleurs consultants possibles et imaginable ... a'est-ce
Pas. .

inves a Td r pt A sd I stq ea ait ac t6 8une
homme. Gassant doit se poser aujourd'hui plein de questions sur
son devenir, et celui de ses infants ... -
Toujours est-il qu' il ya eu un moment-charnibre ob l' enquate
a gliss6 pour devenir 1' "affaire Claudy Gassant et non plus
implement I'affaire Jean Dominique .:.
Or est-ce tout A fait par hazard ?

Et maintenant I'affaire Bennett ...
On a tant6t 1' affaire Dany Toussaint (s6nateur du parti au
pouvoiretjusqu'iciprincipalsuspectdel'enquate);tantitl'affaire
Ren6 Civil / Paul Raymond (deux chefs d' organizations populaires
pro-gouvernementales qui refusaient de r6pondre Ala convocation
du juge, bloquant I'investigation pendant plusieurs semaines);
.
I'affaire Robert M6nard (le secretaire g6n6ral de Reporters Sans


Gassant


/





Jean Dominique
politique aux Etats-Unis, oil se trouvent d6ji son spouse
et ses infants.
Par centre dans leur champagne auprbs du pouvoir
en vue du renouvellement du mandate du juge, les
organizations concerned croyaient pouvoir affirmer que
ce dernier estpr8t Arevenir siles conditions sontr6unies
pour lui permettre de reprendre le dossier 14 od celui-ci
avait 6t6 suspend.
Mais depuis rien ne va plus. Cloudy Gassant
commence par mettre en doute la 16gitimit6 de la
reconduction de son mandat, il n'a jamais 6t6 contact
personnellement, dit-il. Mais A quelled adresse ? Son
address 16gale est suppose 8tre toujours en Haiti tant


ramifications de cette affaire solent sI
complexes et remontent tellement haut

Gassant n'ose pas dire qu'il
renounce. Au contraire il est mis en
reserve car toute son importance tient &
sa presence dans le dossier ... En
attendant le bon moment de pouvoir
I'utiliser, mais centre ceux d'en face.
Clair qu'il s'agit done aussi, et
d6sormais avant tout, d'une affaire
(voir Procks / 5)


* Baby Showers


* IstCommunion


* P
Spec al Occassion Souvenirs
By Sophia


Swww.sosdezine.com


Phonlc "5-!- 7'-1662


Ceramiques & Marbre

.
Trbs grande salle d'exposition
Dep8t Salle d'Inventaire
Accessories
Cbramiques
Marbre pour Salle de bain
Amammmumb


Qui veut du prociks des auteurs


- 9
./
Children
ER / BEAUTY SALON ,,,1corne!

10" DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.50
CONDITIONING
wi ATnMENT
a a
ean-WoodJullen <940-9070
r/Designer a Hwy.*Ste.III&9 ..-
e cniS 1976 So 1,-PL. 8314- bi ed w


n opuoce cz eropp
Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



Meilleurs prix de la place

Venez done voir vous-m8me








DE L'ACTUALITE


DE L'AFFAIRE JEAN DOMINIQUE,

A L'AFFAIRE GASSANT ET

MAINTENANT A L'AFFAIRE BENNETT


(Procds ... suite de la page 4)
politique Et d'un c8t6 comme de 1'autre ...


Un cadavre bien embarrassant...
Pour effacer le probl6me caus6 momentandment par
la reconduction de son mandate par le chef de 1'Etat et sur
demand entire autres de nombreuses institutions
internationales et non des moindres (RSF, Amnesty
International, Alliance international pour obtenir justice
pour Jean Dominique etc), on dresse alors un icran de
fumde. Fuite A Miami d'un autre juge d'instruction
demandant lui aussi l'asile politique avec toute sa famille.
Ou encore une greve des avocats et huissiers d6nonqant les
dangers auxquels sont exposes les membres de la basoche.


mates;
sieurs


Tout cela bien orchestra m6diatiquement. Comment
alors demander au juge Gassant de remcttre les pieds dans
une telle galore, lui qui a en charge le proqZs le plus fameux
de 1'histoire d'Haiti depuis celui de la Consolidation au
d6but du sicle dernier !
Mais alors que tout ceci peut Stre le rdsultat d'une
simple deduction, le vrai dilemme demeure cette interview
avec Ernest Bennett dans le quotidien d'Etat...
Qu'est-ce que Lavalas d'abordva chercher dans cette
galre ?
D'un cot6 comme de l'autre, c'est la deuxieme mort
de Jean Dominique. Un cadavre combien embarrassant et
dans 1'armoire de plus d'un A la fois.
Haiti en Marche, 11 Mai 2002


DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
SON EXCELLENCE M. JEAN-BERTRAND ARISTIDE
A LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L'ASSEMBLE
GENERAL DES NATIONS UNIES SUR LES ENFANTS
New York, 10 mai 2002 Tous les enfants du monde ont droit A laa
Monsieur le Pr6sident de 'Assembl6e bonheur. Leurs droits sont indivisibles et prim
Distingu6s Chefs D'Etat et de Gouvernement L'article Premier de la Declaration universelle d
Distingu6sDiplo- '
Mesdames, Mes-
-' Il


vie et au
lordiaux.
les droits


J'ai l'honmeur de
vous saluer au nom des
enfants d'Haiti qui se
pr6parent A c616brer, en e
2004, le Bicentenaire de
notre Ind6pendance.
En vii r o n
1,122.000 enfants haiiens,
!g6s de moins de 5ans, soit
14% de notre population,
rnvent de bonheur et
d'amour. De m~me, les
3.897.000 Ages de moins
de 18 ans, soit 49% de
notre population, rEvent &.
d'une TIaiti nouvelle et
d'unmonde meilleur.Leurs rEves nous Enfants haiitiens ayant participd aux ddbats du sommet de PONU
conduisent tant A1'exploration deleur inconscient collectif sur les droits des enfants
qu'A la ddconverte de leurs droits. de 1'Homme stipule que "Tous les Ptre humans naissent
libres et dgaux en dignity et
MIAMA en droits."


mow
AVE DE VANT SETIFIKA
TAKSIENPO NAN BIWO KOLECKT&
TALKS KONTE MIAMI DADE
DAPRE LALWA FLORID 197, SI TAKS SOU PWOPRIYETE NOU AN POU
ANE FISKAL 2001 AN PA PEYE AVAN LE 01 JEN, 2002, YO VA EMET YON
SETIFIKA TAKS EPI YO VA GENDWA VANN PWOPRIYETE NOU AN YON
JOU. POU NOU PA JWENN PLIS AMANN AK FRL ANPLIS, NOU FET POU
NOU PEYE TAKS SOU PWOPRIYETE NOU AN NAN BIWO KOLEKTE
TAKS MIAMI-DADE LA NAN:
MIAMI DADE FLAGLER BUILDING
140 WEST FLAGLER STREET ROOM 101
MIAMI, FLORIDA 33130
OR
SOUTH DADE GOVERNMENT CENTER
10710 S.W. 211 STREET ROOM 104
MIAMI, FLORIDA 33189
SE POU PEYMAN YO AN FOM DE CHLK SETIFYE, CHEK LABANK,
MONEY ORDER OSWA KACH. POU PLIS ENFOMASYON TANPRI RELE
305 270 4916 DISPONIB 24 SOU 24. TAKS KI DWE KOUNYEYAN SE
RESPONSABILITE MOUN KI PWOPRIYETE KOUNYEYAN.


En cette Assem-
blee extraordinaire
consacrde aux enfants, il
nous income la
responsabilit6 de situer
leurs droits au premier rang
de nos priorit6s en
embrassant leurs douleurs
et leurs reves de bonheur.
En effet,
Plus de 100 millions
d'enfants ne vont pas A
l'6cole;
Plus d'un demi milliard
d'enfants vivent avec
moins de 1 dollar par jour.
De cette pauvret6
abjecte, ils garden des
s6quelles psychologiques
toute leur vie. II y va aussi
des traumatismes du
(voir Discours / 6)


Page 5


SOMMET DE L'ONU

Filles et Gargons

d'Haiti plaident

en faveur d'un

monde plus just

Port-au-Prince, 02 Mai 2002 (Institut Panos).- Les
7 files et gargons d'Haiti, qui repr6senteront le pays au
Forum des Enfants aux Nations Unies du 5 au 7 mai 2002,
ont affirmed aujourd'hui leur determination A plaider en
faveur d'un monde plus just et respectueux des droits des
Enfants.
A ce forum ofi nous allons participer pour la
premiere fois au nom d'Haiti, nous ddfendrons l'idie de
construire un monde oiu les enfants ne seront plus traits
comme esclaves ", a d6clard le jeune Dieunald Mingot, 17
ans, originaire de Bainet dans le Sud-Est d'Haiti, qui
s'exprimait dans une conference de press en compagnie
des 6 autres enfants d6l6gu6s.
Pointant du doigt la pauvret6 come l'obstacle
majeur au d6veloppement d'Haiti avec ses consequences
sur le niveau de scolarisation des enfants", le jeune Jerry
Wolf Jean-Louis, 15 ans, note que 75 % des enfants du pays
n'ont pas la possibility de trouver a manger, ni de s'dduquer
ni de se fire soigner.
"L'exode rural et la faible quality de vie cr6ent un
phdnomene crucial de reste avec", tune nouvelle forme
d'exploitation et d'esclavage des enfants. Ces r6alit6s
d'in6galit6s etdemaltraitanceindiquentledegr6 depauvret6
en Haiti, don't sont principalement victims les infants. Elles
peuvent fortement pousser les enfants ak s'orienter vers la
satisfaction d'autres besoins personnel, comme la prosti-
tution et le commerce informel. R6soudre le problkine de
la pauvretd permettra de r6soudre tous les autres probkmes
", a-t-il avanc6.
Les 7 filles et garyons, qui rencontraient la press
avant leur depart pour NewYork, ont exhort les institu-
tions et organizations concern6es a oeuvrer davantage pour
offrir plus d'opportunit6s pouvant favoriser les enfants,
notamment les files, A se rendre A l'cole, face aux faibles
moyens 6conomiques des families dans le pays.
Pour sa part, Jennyka Plantin, 11 ans, preconise
des dispositions s6curitaires A adopter par les parents pour
6viter que moins de foetus soient attaquds par le virus du
SIDA dans le venture des m6res ".
Pour letter centre le SIDA qui a d6jA caus6 13
millions d'enfants orphelins a travers le Monde, il faut que
les grandes personnel seprotegent d'abord. Les chefs d'Etat
des grands pays doivent aussi utiliser I'argent qui se gaspille
dans des futilit6s pour effectuer des recherches permettant
de trouver des remedes au SIDA. Et les enfants porteurs du
virus b6ndficieront de ces d6couvertes. Timoun jodi,
granmoun demen. Tous les enfants ont le droit de vivre en
sant6 ", a-t-elle preconise.
A cette conference de press donn6e au local de
1'UNICEF A Port-au-Prince, les 7 filles et garqons ont
notamment insist sur les themes Education, Lutter centre
leVIH-SIDA, Lutter contrela Pauvret'.. Issusdes 10points
de ralliement en faveur des enfants, ces 3 points ont Wtd
retenus come prioritaires pour Haiti par 162,000 personnel
du pays qui ont r6pondu h unquestionnaire distribu6 en 2001
dans le cadre des activity dua Mouvement Mondial en faveur
des Enfants (MME).
Appelanta l'unit6 entire toutes celles et tous ceux
de sa cat6gorie d'Age, Chrystel Pierre, 16 ans, convie tous
les enfants A respecter les droits des autresfilles et garcons
comme eux, A respecter leurs parents afin de rdaliser le
revede construire un monde digne des enfants".
A noter que deiux filles, parmi les 7 enfants, sont
dejeunes journalists qui ont 6t6 form6es dans le Nord-Est
du pays. Angeline Prud'homme et Gessica Saint-Fleur,
(voir Enfants d'Haiti / 6)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM
RENOUVELLEMENTQ

ADRESSE 0
NOUVEL ABONNE
6MOIS UNAN (
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$ 78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 80.00
EUROPE US$ 70.00 US$135.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00 U$ 135.00


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15








I NATIONS UNIES I


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15


A

Discours du President Aristide au Sommet des Enfants
(Discours ...suite de la page 5) 6 millions bless6s ou handicaps ; "Homo doctus in se semper divitias habet."
terrorism, de la violence et des conflicts don't les enfants 12 millions ont 6t6 priv6s d'abri et laiss6s pour "L'homme instruit a toujours enlui ses richesses.
sont victims. A l'6cole de Gandhi, Luther King, President
Au course de la dernimre d6cennie. compete. Mandela etToussaintIuverture,nosenfantssenourssent
2 millions d'enfants out ete massacres Pour 6radiquer cette pauvret6 et ses effects d6l6tCres Mandela etToussaint Louverture, nos infants se nourrissent
2 millions d'enfants out et- massacres;
*p~iiir-'rM iir^'"" .'J 1Hlfi~ii~iim ^ J---- R~lili^ -'t;


-''5.--


Manifestant anti-Aristide dirig&s par I'ex-sinate

SOMMET DE L'ONU

Filles et Garcons

d'Haiti pour un

mnonde plus just
(Enfants d'Hafti ... suite de la page 5)
respectivement ages de 18 et 17 ans, ont promise aux
journalists presents A la conference de press de recueillir
beaucoup d'informations A la Session extraordinaire de
I'Assembl6e G&n6raledes Nations Unies, qu'elles competent
partager ensuite avec les consoeurs et confreres d'Haiti.
la suite de Me Emmanuel Lacroix de la Coalition
haitienne pour la D6fense des Droits de 1'Enfant
(COHADDE) qui a decrit les principaux criteres ayant
permis de s6lectionner 1'ensemble de ces enfants, lejeune
B6n6fice Pierre-Louis, 15 ans, a racont6 comment
institution qui l'a choisi a proc6dd, enparticulier en mettant
l'accent sur sonint6rEt, son engagement et sa participation
active dans diverse activities lies A la probl6matique des
enfants. [FIN TEXTE / PANOS / 2 MAI 2002]

Les Organisations suivantes font parties du
Mouvement Mondial en faveur des Enfants (MME) en Haiti
: Institute Panos, Plan-Haiti, World Vision, Groupe Haitien
de Recherches et d'Action P6dagogique (GHRAP),
Fondation Haitienne de l'Enseignement Priv6 (FONHEP),
Coalition Haitienne pour la Defense des Droits de l'Enfant
(COHADDE), Centre d'Action pour le Developpement
(CAD), Fondation pour la Sante Reproductive et
l'Education Familiale (FOSREF), Konesans Fanmi se
Lespwa Timoun, Maison Arc-en-Ciel, Timoun k ap tete
chans (Timkatec), UNICEF, Alliance Save The Children,
Volontariat pour le D6veloppement d'Haiti (VDH), les
Scouts d'Haiti.

Pour plus d'informations, prirre contacter: a
I'UNICEF,Madame Sylvana Nzirorera, tel. 245 35 25; et A
l'Institut Panos, Monsieur JanVoordouw, tel. 511 1460.
Tous les articles sur le Mouvement mondial sont publi6s
sur: www.panosinst.org/MME


Aristide projette

des elections en

Novembre
(Elections ... suite de la lere page)
queles senateurs etles d6putes, apr6cis6le president haitien.
Alors qu'il parlait, des foules immense de mani-
festants pro et anti-Aristide 6changeaient leurs slogans
r6ciproques en face du bAtiment des Nations Unies.
M. Aristide a dit encore qu'il travaillait avec
'Organisation des Etats Amdricains "pour 6tablir un dia-
logue constructif entire le pouvoir et oppositiono"
"Nous ne pouvons avoir de d6mocratie avec un
seul parti politique. Nous avons besoin de diffdrents parties
politiques, et je me suis engage A faire de mon mieux pour
aider A bAtir cette d6mocratie ot chaque Haitien, quel qu'il
soit, soit respect et oil tous les parties politiques sont
respectss"


eur Eddy Dupiton Manifestants pro-Aristide devant le siege des Nations Unies
photo Jean Claude Pierre-Louis .
nous devons promouvoir une politique d'ouverture et unph en ae P i'conomie solitaire.
nouveau partenariat mondial en faveur des enfants. Ces Cette approche dialectique oft i'enfa
demiers out hate de changer le monde. En eux, nous la croissance de son tre et de son monde, nous
retrouvons des partenaires privil6gi6s. continuellement a 1'ecoute de 'enfant. Oui
Enleur nom, ici A cette tribune, la Preminre Dame cioue delenfant!
de la Premiere R6publique Negre du monde a dit NON, au Et chez nous, on aime bien 6cou te
VIH\SIDA. . haitiens qui, depuis 1995, ont leur propre stati
1.4 millions d'enfants s6ropositifs de momins de "Radio Timoun" et leur propre station de t6l6
15 ans enregistr6s aujourd'hui h travers le monde, c'est Timoun."
bouleversant! Plus les oreilles du coeur s'ouvrent
On se rappelle que depuis le d6but de la du monde, plus les rayons d'espoir guideront
pand6mie, 4,3 millions d'enfants de momins de 15 ans sont n eilleur
d6jA morts du SIDA. M6morables sont les manifestations Ce mondeimeilleur ole d6veloppen
d6jh organis6es par notre 106me.D6partement centre le du Sud, loin de ralentir la croissance du Nord
SSIDA A stimuler 1'6conomie mondiale, comme en
Un merci particulier aux amis qui ont demande6la reconstruction de 'Europe en 1945.
lev6e des sanctions 6conomiques prises contre Haiti. Nos enfants rnvent d'un monde meil
Tissant des liens de solidarity au-delA des
frontieres, et tous unis contre la corruption, la drogue,y
l'impunit6 et la pauvret6, nous parviendrons A la reduction Aux habitants de notre planfte,
du taux de mortality infantile et al'education de base pour Bonheur et Paix!
tous.
Ala veille dubicentenaire de notre independence, Aux infants du monde enter
nous nous rejouissons d'avoir promulgu6 la loi interdisant Beaucoup d'Amour
les chitiments corporels en attendant l'6radication de la
domesticity A travers le pays. Cette dynamique, bien sir, Jean-Bertrand Aristide
ouvre de nouveaux horizons pour 1'6ducation de nos enfants.


it participe A
Invite a Etre
, toujours A

r les enfants
on de Radio,
vision, 'Tele

aux enfants
nos pas vers

lent des pays
, contribuera
t6moigne la

leur.


L'ONU adopted d ifficilement un plan

pour la protection des enfants
NATIONS UNIES, 11 Mai Les quelque 180 Etats le droit aun planning familial de quality et Ades conseilsC
presents au premier sommet des Nations unies surl'enfance des informations pour les adolescents. Pour l'ambassadeu
ont approuv6 A l'issue de la reunion un nouveau project de 1'Espagne AF l'ONU Inoncencio Arias, qui representa
destiny t amndliorer les con- -
ditions de vie des enfants sur
les 15 prochaines annees.
Mais les participants la
session sp6ciale de trois
jours de l'Assembl6e
g6ndrale de 1'ONU,
notamment les Etats-Unis,
ont eu le plus grand mal A
s 'entendre sur des sujets tels
que I'6ucation sexuelle,
l'avortement et la pine de
Mort.
Aprds plus de deux
ans de pourparlers et une
stance de negociations
marathon de plus de 30
heures, un compromise a 6t.-
adopt6 dans la douleur peu
avant minuit vendredi. .m- r
Avec ce document A Port-au-Prince, la rue est le salon du people, sa pouponniere aussi...
final, "je pense que nous "L'espoir fait vivre, il faut vivre d'espoir" photo Thyo


et
ir
it


avonsdonn6naissance,apresuntravail p6nibledeplusieurs l'Union europ6enne, le document ne reflkte pas non plus
jours, A un joli b6bC", a estim6 Hanns Schumacher, les accords passes d6fendantle principle de services de sant6
l'ambassadeur de l'Allemagne aupres des Nations unies, dans le domaine de la sexuality.
qui prdsidait les n6gociations. La coalition des droits des enfants, qui represente
Mais plusieurs participants ont exprim6 leur plus de 100 organizations internationales non lucratives, a
insatisfaction. Le repr6sentant canadien Gilbert Laurin a qualifidI l'accord de mediocree" alors qu'Adrienne Genrmain,
deplor6 que le texte "soit loin du compete" pour r6affirmer (voir ONU /7)


Page6


-i








I ECONOMIC I


Forum 2000/CLED

Haiti doit inventer sa solidarity social


Port-au-Prince, (RIE).- La R6publique d' Haiti doit
inventer sa solidarity social et donner des signes clairs aux
couches les plus pauvres de la population. VoilhA le cri lance
par Madame Michele Pierre-Louis, directrice de la FOKAL
(Fondation Konesans ak Libete) qui intervenaitjeudi dans
le cadre d'une conference de 3 jours organisee par le CLED
(Centre pour la Libre Entreprise clt la D6mocratie) autour
du theme : La justice pour une nation competitive .
II faut cr6er un module de gestion de 1' Etat qui
donne la voix a ceux qui souffrent de leurs conditions
sociales ",a d6clar6 Mme Pierre Louis invitant la nation A
" poser serieusement la question social ".
Se basant sur les statistiques sociales ayant trait
aux soins de santW, d' education, la panmliste a soulign6 laa
degradation des conditions de vie preconisant la mise sur
pied d'infrastructures de base comme la creation d' 6coles,
1' accs a 1' eau et iA 1' nergie comme 6tant des 616ments
prioritaires pour un climate propice au d6veloppement et A
la creation de richesses pour une Haiti competitive.
Cette conference sur "La justice pour une nation
competitive a 6t6 inauguree mardi soir au Ritz Kinam II,
A P6tion-Ville, en presence de plusieurs personnalit6s
politiques et des entrepreneurs du pays.
Elle a donn6 lieu, AI 1' htel Montana mercredi et
jeudi, A des panels de discussions don't les objectifs visaient
entr' autres a sensibiliser les participants A un 6tat de droit
just et equitable pour tous.
Les organisateurs invitaient a faire une analyse .
de la situation actuelle et adresser les problmes de base


ONU: Un plan pour la
(ONU ... suite de la page 6)
pr6sidente de la Coalition international pour la santd des
femmes, a d6nonc6 le comportement des Etats-Unis qui ont
mis "le texte sous la gorge du reste du monde".
Plus optimiste, Carol Bellamy, directrice executive
du Fonds des Nations unies pour 1'enfance (UNICEF), a
affirm que le document final qui "se concentre sur quatre
domaines principaux: la promotion d'une vie saine, 1'acces
et la reussite dans une education de quality, la protection de
I'enfance centre la violence et 1'exploitation, et le combat
contre le virus du SIDA", amnliorera la vie des enfants dans
les 15 anndes a venir.
Ce document fixe comme objectif de r6daire la
malnutrition des enfants de moins de cinq ans d'au moins
un tiers et de fournir une education 616mentaire iA au moins
90% des enfants d'ici A 2010.
Alors que l'ambassadeur americain aupres des
Nations unies, Sichan Siv soulignait que le sommet "offrait
un espoir pour les enfants du monde entier", 1'envoy6 de
1' ONU pour le Conseil .6conomique et social a point la
s6rie de reserves 6mises par Washington.
Les repr6sentants am6ricains exigeaient que le
document final, en 6voquant les services de planning
familiaux, exclude le terme de "services" en matiere de
m6decine de reproduction car il comprenait 'T avortement
ou les soins li6s A 1'avortement".
Ils ont 6galement mis en avant le programme de
1' administration Bush en faveur de la famille traditionnelle
et de 1'abstinence sexuelle avant le marriage, position


vicus au quotidien par les individus et la collectivity. C' est
dans cette perspective que le ministry de la Justice, M. Jean
Baptiste Brown, a mis 1' accent, de son c6t6, sur des
probl6mes fondamentaux
relatifs aux imperfections
et aux d6faillances de
1'appareil judiciaire, la
caducit6 de certaines lois,
les problkmes liks A la per- y
fonnance et la profession- 0P'
nalisation de la police, en
tant qu'auxilliaire delajus- t
tice.


Page 7


ndcessaires, sa professionnalisation pour mieux servir la
population ".
Les participants ont 6galement abord6 la question
w" ~ -
^ ^ ,..'l-.*,,..,: . . .


"Notre d6marche,
c'est application des
textes de lois existants,
surtoutceux qui r6pondent .-
aux exigeances de l'heure,
et paralllement proc6der I A
une r6forme institution- f
nelle pour assurer lai
modernisation des instru-
ments juridiqxies. Cette
r6forme doit n6cessaire- Rosny Desroches, invite du CLED, decrit I ISC (Initiative de la Soci&te Civile)
pa une gesnon comme "un processus de restructuration et de renforcemrnent de la soci&t civil
metase pa un geto ,,,**. r**> ha'itienne" photo Yonel Louis/HenM
rationnelle dusysteme de administration judiciaire r i
a d6clare le titulaire du ministare de la Justice. qui a de la justice telle qu'elle est ressentie dans le secteur d
6galement invite ai r6fl6chir "aux problemes de la perfor- affairs. Des professionnels du droit ont pu prouver
mance de la police national, sa dotation en 6quipements capaci6 du droit haitien de traiter la grande majority d


protection des enfants
soutenue par le Vatican et des pays musulmans tels que le
Soudan, la Syrie et 1'Irak.
Face A eux, les Europeens ainsi de nombreux pays
occidentaux et latino-americains ont soutenu les different
programmes visant A promouvoir 1' education sexuelle,
qu'ils jugent crucial pour les jeunes gens.
Autre sujet de conflict, la peine de mort applique
aux mineurs: Washington a obtenu que les
Etats-Unis, seul pays avec la Somalie iA ne pas avoir ratifi6
(la Somalie vient de la signer en revanche) la Convention
de 1989 sur les droits de 1'enfant, puissent continue
d' appliquer la peine capital et la prison A vie aux moins de
18 ans.
Le refus de administration Bush de ratifier la
Convention de 1989 a provoqu6 d' Apres discussions avec
les autres membres de 1'ONU. Ainsi, le prix Nobel de la
paix guat6maltaque Rigoberta Menchu a qualified
d'"inacceptable" 1'attitude des Etats-Unis.
Les government Clinton et Bush n'ont pas
soumis le texte A la ratification du SUnat am6ricain, estimant
qu'il pourrait porter atteinte aux droits des parents, et 6tait
incompatible avec les lois f6d6rales.
La directrice executive de 1'UNICEF Carol
Bellamy, a exhortdles Etats-Unis a prendreun engagement
courageux en la matiere. "Si les leaders tiennent les
promesses qu'ils ont prises, nous pourrons amener un
changement considerable dans le monde dans moins d'une
g6n6ration", a-t-elle assure. AP


es
la
es


transactions en course dans un marchne moderne,
contrairement a une croyance r6pandue. Ils ont pu analyser
des lois oul6gislations sp6cifiques au secteur des affaires
tout en tenant compete du role et de 1' impact de la corrup-
tion.
Quelle est la responsabilit6 du secteur des affaires
et des gouvemants au niveau des droits dconomiques et
sociaux ? C'est en rdpondant A cette question que I' avocat
Henri Dorlians a d6nonc6 le blocage institutionnel accept
par les 61ites du d6veloppement des droits economiques,
sociaux et cutilturels.

Inicoop fixe les taux

de 3 a 5% par mois

sur les DAT
PORT AU-PRINCE, 10 Mai La coordination
gendrale de Inicoop (Initiatives Cooperatives) announce que
Ia rdmun6ration des d6pots A terme se fera dans une
fourchette allantfle 3 A 5% le mois, selon une note de press
rendue publique mercredi et don't copie a Wt remise au
Rdseau del' Information Economique.
Cette decision a Wt prise apres mures r6flexions
dans la perspective de prot6ger les soci6taires et pour as-
surer la p6r6nit6 du movement cooperatif ", a d6clar6
Calherbe Buteau, coordonnateur general de Inicoop dans
une interview diffuse mercredi dans la rubrique
6conomique de M61odie FM.
Ces taux sont fixes pour les d6pots en gourdes.
(voir Cooperatives / 8)


Lima Auto S


Nou gen yon gwo seleksyon Motosikldt CROS
2JOCC, Bisiklet MOPEDS etc...

Ford Van 96
32Pasaje
Diesel
20 Ford Van an Stbk
Double Wheel & Heavy Duty

Moth Diesel pou
Toyota, Nissan, Mazda
T -- -- TFbrn -n r WW Tt-


ISUZU, INPRK, 1INOL elatrye

^/ILiima tz~itt S^i
3303 N.W. 135 St.
North Miami, Fl 33054
T61l: 786-229-8439 305- 681-4666


I (p-

ale ji












cLima Auto Sale
pi' lZoo P' ,tia hwu laat


NSale ofTOYOTA, PICKUP Diesel,
Nissan, Mazda, Toyota, 4x4 Diesel
Nou se espesyalis
Se nou ki gen pi bon pri
Nou delivre tou suit..


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.15


Nou vann Vans, PickUp,
Vans Diesel,
Ekipman Lou, Kamyon







TOURISM


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.15


Cuba accueille La Convention du tourism


Port-au-Prince, (RIE).- Le Centre des conventions de
la Plaza America de Varadero de Cuba accueille la 22e edition
de la Convention de tourism, du 6 au 10 mai, selon des infor-
mations annonc6es par la press cubaine et relayees par le
R6seau de' Information Economique (RIE), agence de press
multimedia se sp6cialisant dans la vulgarisation des informa-
tions 6conomiques. De nouvelles strategies de promotion sont
pr6sent6es A ces assises qui se prolongeront durant toute 1' annee,
pour attirer des groups composes d'agents de voyage et de
journalists et 6tablir des bases pour faire connaitre la destina-
tion Cuba, a-t-on appris de m8me source.
Sous le slogan "Connaissez Cuba au nouveau
mill6naire", la plus important rencontre de ce secteur a comme
principal objectif de presenter sur place la destination Cuba.
Parmi les autres activities pr6vues, les participants auront A
d6battre de la n6gociation de nouveaux products et la
presentation de nouveautds de Varadero. Selon des informa-
tions diffusdes sur internet, le programme de la Convention
pr6voit 6galement des changes entire professiomnnels du secteur,
des cycles de conferences sp6cialisees, des expositions d'offres
nouvelles et des presentations de propositions parmi lesquelles
apparaissent les products Nature, Culture et Activit6 nautique.
La compagnie national de transport a6rienne, Cubana
de Aviaci6n. signera A cette occasion des ententes avec la cor-
poration Cimex, le Bureau des conventions et Cubanacan.
Cette annde, sera ftd le 30e anniversaire des voyages
Canada-Cuba, a annonc6 les autorit6s touristiques cubaines qui
ont d'autre part indiqu6 que la commemoration commence A
Varadero et se termine en novembre au Canada.
A 1'occasion de cette c6l6bration, onze des premiers
tourists et premiers tours-op6rateurs out etW invites A participer
au lancement de cette convention.
Le lancement duproduit Long S6jour, tres en demand
au Canada et en Allemagne, sera pr6sent6 par le group
CubanacAn. Cette nouvelle offre est destine aux personnel qui
recherchent des vacances prolong6es dans 1'File.


Les Moulins d'Haiti
Les affaires marchent bien pour la Socidt6 "Les Mou-
lins d' Haiti" qui a pris la relive de la Minoterie d' Haiti, suite a
la privatization en 1998 de la production de la farine de bl6,
selon les informations financibres publides dans son rapport
de gestionpour l'exercice fiscal 1999-2000.
Pendant les huit premiers mois del annfe 1999, nous
avons conquis une part de march suffisante en volume qui
nous a permis d'atteindre 1'6quilibre financier ", 6crit Steven
J. Bresky, Pr6sident du Conseil d'Administration, dans ce rap-
port don't copie a Wt6 achemin6e au Reseau de 1' Information


COOPERATIVES...
(suite de la page 7)
Aucune mention n'a etW faite dans la note pour les depits en
dollars qui peiuvent Wtre negocies au cas par cas, a d6clar6
Calherbe Buteau mentionnant que dans la pratique, la forte
parties des d6pots A terme est faite en gourdes.
M. Buteau a d'autre part pricis6 que "cette nouvelle
decision est partag6e par presque toutes les cooperatives de la
place qui cherchent A s'entendre sur la n6cessit6 d'harmoniser
les taux de r6mundration des d6pots A terme sur le march lo-
cal".
D'autre part question sur le nombre exact des
cooperatives affilikes A Inicoop et la possibility de publier la
liste, le coordonnateur g6n6ral s'est garden de r6pondre arguant
que le moment n' est pas encore propice pour rendre publiques
ces informations.
II a toutefois declare que presque toutes les
cooperatives entretiennent des relations avec Inicoop. "Les
dirigeants appellent r6gulibrcment au t6l6phone, ils sont en
contact avec notre secretariat pour prendre des informations",
a soutenu Buteau qui qualified de "cooperatives bellig6rantes"
celles qui continent A payer au dessus de 10% par mois.
Parallelement A cette baisse officielle des taux, les
dirigeants de Inicoop annoncent des programmes
d'accompagnement don't des projects d'assurance-sant6 et la
construction de logements sociaux A travers un project denomm6
Fonds coop6ratif del'habitat;
Inicoop avait demanded le 18 mars dernier A ses
membres de ne pas payer les taux d'intirEts pour une p6riode
de 3 mois. Ce mot d' ordre n' 6tait pas totalement suivi. Certaines
entreprises cooperatives, tout en se r6clamant de Inicoop,
continent A payer normalement les int6r8ts jusqu' A 10% le
mois.
Le coordonnateur g6n6ral de Inicoop, Calherbe
Buteau, espere arriver A "' unit dans la diversity" dans le secteur
en mettant sur pied un minimum de contr8le et de regulation.


Des groups en provenance du Mexique,
Br6sil, Tunisie, Russie sont arrives dans 1'ile qui attend
6galement 1'arriv6e des repr6sentants d'Espagne, du
Canada, de Libye, d' Allemagne et de France, selon des
informations publi6es sur internet et relaydes par le
R6seau de I' Information
Economique.
Ont confirm leur
presence: 1'Italie, avec52partici-
pants parmi lesquels on trouve
des voyagistes, des journalists
sp6cialis6s et des agents de voy-
age; 1'Espagne, avec huit
voyagistes; la Suisse, la France,
le Portugal, la Russie, cette
derniere avec deux voyagistes et
trois journalistes sp6cialises;
I'AllemagneetleRoyaume-Uni,
qui ameneront douze voyagistes.
Pour1'Am6riquelatine,
il y aura des repr6sentants du
Mexique, avec lequel plusieurs
accords devraient 8tre signs; du
Br6sil, du Paraguay, de la
R6publique dominicaine et de
l'Argentine. Des agents de voy-
age du Chili et des Etats-Unis out
sollicit6 une demand de partici-
pation.
Cuba attend Plus d'un
million d' Am6ricains par an
Cuba est une excellent n
destination touristique et pourrait Fidel Castro ac
accueillir plus d'un million de tourists americains
chaque annfe et plus de 5 millions dans 10 ans, a declare
le president de 1' Association Am6ricaine des Agents de


sur la bonne voie
Economique et A Haiti en Marche.
La rentabilit6 s'est amilior6e au course de la
p6riode 1999-2000 grace A 1'augmentation de la pro-
duction et les b6n6fices del annee 2000 ont d6pass6 les
pertes de I' anne de d6marrage, confirm le document
pr6par6 par lafirme de marketing Dosamba/Graphcity.
La rdouverture de cette usine s'est traduite par
1'embauche directed de plus de 300 employs et les
(voir Moulins / 9)


Voyage (ASTA) Richard M. Copland qui s'est prononci en
faveur del 61imination des barrires pour voyager dans 1' ile.
M. Coplan s'exprimait au Centre des conventions
de la Plaza Am6rica de Varadero de Cuba accueillant la
22e edition de la convention du tourismejusqu' au 10 mai,


ccueillant dimanche i La Havane I 'ex-president Carter
selon des informations rapportdes dans la press cubaine.
Riche de trois d6cennies d'exp6rience dans ce
domaine, Richard M. Copland, le president de 1'Association
nord-amdricaine des Agents de voyage (ASTA) n'a pas
h6sit6 un instant A qualifier de solide et de prospere cette
industries.
Au terme de cinqjours de visit dans la plus grande
des Antilles, ce dirigeant a fait 1'61oge de 1'offre cubaine
pour le tourism, qu'il a r6sumde en citant la culture,
l'histoire et les beaut6s naturelles, et il en a profit pour
f6liciter le pays pour sa politique de protection de
1'environnement, un atout de grande importance et
hautement estim6 par son organisation.


Allo Miami

FADKIDJ-VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t6l6phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 T1el: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, F1 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am i 7:30 pm Denis/Joujou


3057574915 8272 305 757 49S 5

FADKIDJ VARIETY STORE


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangelique)
* Cellulars & Beepers Zouk, francais, amricain
* Souliers et Sandales Video's (haitiens, americains, documentaires,
* Produits pur la cuisine dramas)
*Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


Page 8








I DEVELOPPEMENT I


Page 9


Haiti-Electricite: Quelle solution?


PAR DR MICHEL LOMINY
"Celui qui gagnera la bataille pourl' electrification
d' Haiti gagnera aussi la bataille pour son d6veloppement
economique et social".
"Un pays sans electricity est un pays foutu, un pays
sans avenir".
L'l61ectricit6 est au d6veloppement ce que le
system cardiovasculaire (le coeur etles vaisseaux sanguins)
est A 1' organisme human.
De par ses multiples applications, industrielles et
autres, 1' 61lectricit6 s' impose comme un vecteur 6nerg6dtique
indispensable, synonyme de d6veloppement economique.
De surcroit, 1'61ectricit6 a un caractere de n6cessit6 et
pr6sente le double advantage d' etre non seulement un produit
de consommation commercialisable (6clairage, radio,
t6l6vision, commodit6s usuelles, confort, NTIC(Internet)
etc.) mais aussi et surtoutunproduitpouvantservir d'intrant
dans la production de richesses, de biens et de services.
C' est done un facteur de production rentable _(qui
peut s'autofinancer)_ qu'aucun pays ne saurait n6gliger et
que les pays sous d6velopp6s en particulier ont int6rt A
exploiter A fond non seulement pour en faire une source de
revenues et de dividends pour 1'Etat mais aussi pour career
des emplois et letter contre le ch8mage et la pauvret6.
Produire de 1' l61ectricit6 n' est pas un problkme en
soi. La technologies est a la port6e del Homme: Les sources
d' 6nergie disponibles sont nombreuses: 1'eau, le carbon
mineral, le soleil, le vent, le p6trole et ses d6riv6s, la
biomasse et les d6chets organiques, le gaz natural, 1'atome,
les mares et les vagues de la mer, la difference de
temperature entire les eaux de surface et les eaux profondes


Les Moulins d'Haiti

sur la bonne voie
(suite de la page 8)
activities se traduisent par des milliers d' emplois indirects
cr66s A travers le pays.
Le rapport mentionne que la Socidt6, qui se place
commune un important contributeur pour 1'Etat haitien,
produit plus de 4000 tonnes de son de bl6 par mois, ce qui
est suffisant pour engraisser plus de 150.000 porcs par
annee.
La valeur nette de 1'entreprise a atteint les 277
millions de gourdes au 30 septembre 2000. Les marges
b6n6ficiaires d6gag6es pour cette pdriode 6taient de 64 mil-
lions de gourdes apres impbts. Les taxes payees au titre de
1'exercicel999-2000 s6ldvent A plus de 135 millions de
gourdes et un premier dividend de 6 millions de gourdes a
Wtd vers6 1' FEtat qui est 6galement actionnaire de la Soci6t6
Les Moulins d' Haiti.


de 1'ocean, 1'electrolyse de 1'hydrogene etc.
A chacun de choisir la source d' 6nergie la moins
cofteuse et la plus appropriate, pour produire del 6lectricit6
dans sa region ou son d&partement.
II ne manquera que le capital. Or celui-ci n' a ni
patrie ni pr6jug6s. n viendra spontan6ment lA oft il y a des
profits a faire.
Malheureusement en Haiti, le d6bat sur la fayon
de produire, de distribuer et de commercialiser I' l61ectricit6
est "politis6" A des fins partisanes et de client6lisme. On
produit de 1' l61ectricit6 pour 1' eclairage et 1' l61ectrom6nager,
pour le confort en g6n6ral sans guere se soucier de rendre
rentables les centrales de production. Pis encore on tolere
une mauvaise gestion A l'int6rieur de ces entreprises et on
tolere 6galement le vol du courant sur une grande echelle
par la population, toutes classes confondues.
Or, aucune entreprise de production de 1'electricit6
ne peut etre performance, satisfaire r6gulirrement les besoins
en 6nergie du pays et en m8me temps s' autofinancer si elle
n'est pas bien g6rde et rentable. Dans ce domaine de
1' nergie 61ectrique ofi les investissements en capitaux sont
d'embl6e tres lourds, le maitre-mot, la clef du succes est
RENTABILITE.
Rentabilit6 qui permettra A ces entreprises
d' assurer leur p6rennit6, de satisfaire, sans interruption, les
besoins en l61ectricit de la clientele, de s' 6tendre jusqu' A
couvrir tous les d6partements, de payer des impbts A 1' tat,
d'attribuer des dividends annuels aux actionnaires incluant
1' tat haltien, d' etre capable de se moderniser le cas
cheiant, et enfin de disposer d'un centre de recherche en
vue d' amdliorer leur performance et leur productivity.
Ceci 6tant dit, bien compris et admis, la solution
pour Haiti depend, d' abord et avant tout, de la volont6 des
DNcideurs politiques d'6tre consequent dans leur conduite,
de faire de 1' 61ectricit6 un objectif
prionritaire et d' avoir le courage de passer de la parole aux
actes avec 1'ambition d'accomplir une oeuvre utile et du-
rable pour sortir le pays du marasme 6conomique et social.

Quoi faire?
1 Casser le monopole d'ttat de 1'Ed'h et
permettre 1' arrive de capitaux priv6s, haitiens et strangers
dans ce secteur. Du fait du caractere strat6gique et de la
mission de services publics de 1' 61lectricit6, 1' tat haitien
doit garder une part du capital de ces entreprises(Partenariat
public-priv6).
2 Ddpolitiser administration et la gestion des
centrales de production d' 61ectriciti c' est A dire les mettre
A I'abri des influences de nature politicienne. Que ces
entreprises ne fonctionnent plus comme une institution
gouvernementale. Les seuls objectifs vis6s 6tant: Efficacit6
et Rentabilit6.


MEDIAADVISORY MEDIAADVISORY
WESTERN UNION HOSTS HEALTH FAIR FOR
HAITIAN COMMUNITY
Free Clinic Offers Opportunity to Learn About Healthcare and Wellness

What : A health fair for the Haitian community hosted by Western Union offering free blood pressure screening,
diabetes testing and the opportunity to learn about nutrition and wellness from healthcare professionals

Who: Haitian Physicians Association
Haitian Nurses Association
Conference of Haitian Pastors
Florida Kid Care
Jackson Memorial Hospital


When:


Where:


Why:


Sunday, May 19t
10:00 am-2:00 PM

St James Catholic church
540 NW 132rd Street
North Miami, HF
305-681-7428


Western Union remains committed to the Haitian community through its continue
ous support of education and cultural appreciation


Event Info : Roslyn Parker
Rising Star Marketing
305 623 6050


Media Inquiries : Shannon Phillips
MS&L
212 213 7059


"qllb-


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol XVI No 15


3 Doter les entreprises de production de
1'61ectricit6 d'une structure d' administration et de gestion
moderne, saine(honnate), transparent, efficace et lutter
contre la corruption et le vol A 1' int6rieur de ces entreprises.
4 Construire 1'autoroute de 1' l61ectricit6 a haute
tension c'est-a-dire des lignes fables de transmission de
1'61ectricit6 couvrant le pays du nord au sud et de 1'est A
1'ouest, de telle sorte qu'il soitpossible d'installer a'avenir
une grande central A n'importe quel endroit du pays et
d' emmener le courant dans les coins les plus recul6s du
territoire selon les besoins. On 6vitera ainsi le morcellement
de la production en de petites centrales au diesel peu
performances avec un cofit de fonctionnement tres 1ev6 et
don't la dur6e de vie est relativement tres court.
5 Privil6gier 1'6nergie hydraulique come
principal source d'6nergie de production de 1'61ectricite
parce que beaucoup moins cofiteuse que les autres. A cette
fin, 6quiper tous nos course d'eau, nos torrents et nrivieres
(sans exception) de "barrages-r6servoirs" de retenue d'eau
servant, soit A en assurer la regulation, soit A pourvoir a
I'alimentation des villes en eau, soit h 1'irrigation des cul-
tures, soit A 1' alimentation des nappes phr6atiques et surtout,
soit A produire de 1' 6lectricit6. Aucune goutte d'eau ne
devrait aller se perdre dans la mer. Citernes g6antes et lacs
collinnaires compl6teront la panoplie des moyens de con-
servation de 1' eau A des fins 6nerg6dtiques.
6 R6duire, au fur et A measure, 1'importance de
1'utilisation des products p6troliers (le diesel en particulier)
dans la production del' 6lectricit6. Comme alternative, _-
en attendant de construire les centrales hydrauliques et si
celles-cine suffisentpas, -choisir plutotle charbonmineral
imports certes, mais beaucoup moins cher que les products
p6troliers, sans oublier le solaire on 1' 6olien li of c' est pos-
sible.
7 Commercialiser A fond 1' 6lectricit6. Ceci est
capital. II faut vendre 1' l61ectricite pour en faire une source
de revenues et de dividends pour 1' Etat.
8 Fournir le courant en priority A ceux qui sont
honnetes et prets A payer leur facture d' 6lectricit6 et surtout
aux Industriels, aux Manufacturiers, aux Entrepreneurs et
aux Artisans qui vont 1' utiliser pour d6velopper 1' 6conomie,
augmenter la production, produire des biens et des services,
cr6er de la richesse, cr6er des emplois, d6velopper le com-
merce; aux Universit6s, aux H6pitaux, aux Ecoles.
L' l61ectricit6 est un produit trop pr6cieux et trop cofiteux
pour que 1' on se paye le luxe de la gaspiller dans des us-
ages strictement domestiques et 1'6clairage des places
publiques. Dans un pays aussi pauvre, 1' 61ectricit6 doit 8tre
utilisee d'abord et avant tout comme intrant dans la pro-
duction de richesses, de biens et de services, la creation
d' emplois et ensuite pour 1' 6clairage et 1' l61ectrominager.
L' inverse est tout simplement un suicide collectif.
9 Indexer le prix du Kwh au cofit de production,
plus une marge de profit raisonnable pour s'assurer de la
p6rennit6 des centrales de production.
10 Mener une champagne intensive d'6ducation,
de motivation et de sensibilisation de la population en
mettant 1' accent sur: a) 1'importance de 1' l61ectricit6 dans le
d6veloppement d'un pays, dans lalutte contre le chbmage
et la pauvret6. b) que la production de cette 6lectricit6
demand de gros investissemnts en capitaux. c) que cette
electricity ne peut en aucun cas etre donn6e gratuitement.
d) et enfin apprendre A la population comment 6conomiser
de 1'6nergie 6lectrique dans ses usages strictement
domestiques.
11 S6vir avec la plus grande rigueur, par des
moyens l6gaux, contre le vol du courant afin d'y mettre fin
syst6matiquement. Aucune Soci6t6 responsible, aucun Etat
responsible ne devrait permettre ni toldrer que des voleurs
de courant spent (d6truisent), en toute impunity, les bases
et assises structurales de 1'economie d'un pays. Dans ce
cas aussi, il s'agit d' un suicide collectif, car il y va del' avenir
de toute une communautd d'hommes. "Voler du courant
c' est d6truire 1' 6conomie de son pays, d6truire son prochain
et se d6dtruire soi-meme".
12 D6centraliser 1'6lectricit6. En attendant de
disposer d'une grande central desservant tout le pays, que
chaque D6partement puisse disposer de sa propre
compagnie d' 61lectricit6 avec la participation de la popula-
tion. II s'6tablira entire ces diff6rentes companies une
heureuse cooperation, une fructueuse collaboration, une
veritable synergies: changes et partages d'informations, de
resources, de technologies; interconnexion et ventes de
courant, etc. et en mEme temps, une saine competition en-
tre elles A travers le pays, avec pour r6sultat une augmenta-
tion du rendement et de 1'efficacit6 de ces companies et
une baisse significative des prix du kwh A 1' advantage
6videmment des consommateurs.
A titre d'information, je souligne que les Etats-
(voir Electricite / 10)








I ARTS & SPECTACLES


"Royal Bonbon", Prix Jean Vigo 2002
Ix 516m prix JaE vit tamorphose de son
La 516me prix Jean Vigo FILM TOURNE EN HAITI sprotect .
2002 a t d6cernmd, mardi, A "Royal FILM A I sera finalement
Bonbon" de Charles Najman, lors d'une Chass6 de la ville, le Roi Chacha F'un des artisans de sa perte. Vigo,
soir6e au Centre national d'art et de culture c'estainsiqu'onlesurnomme se rdfugie r eani go
Georges Pompidou. dans les ruines grandioses du Chateau Sans cr en homage au ralisateur de
-; Tgsms a* ss.1 ::s.'. y .- ^. '. I*' s -C- *"L'Atalante" et"Z6ro


Dans la cat6gorie court m6trage,
c'est "L'Arpenteur" de Michel Klein et Sa-
rah Petit qui a obtenu le prix Jean Vigo.
Charles Najman, r6alisateur de "La
m6moire est-elle soluble dans 1'eau", a film
dans le nord de Haiti, avec Dominique
Battraville, Benji, Erol Josu6, Anne-Louise
Mesadieu, l'histoire d'un homme miis6rable
qui reve d'un royaume imaginaire et se
prend pour le roi Christophe, ancien esclave
et lib6rateur d'Haiti en 1804, don't la
citadelle surplombe le Cap Haitien.


(Electriciti ... suite de la page 9)
Unis d'Am6rique, le pays le plus riche du
monde, utilisent surtoutle carbon mineral
come source d'6nergie de production de
1'6lectricit6. En effet, 51% de saproduction'
d'61lectricit6 proviennent du carbon min-
eral*. Seulement 3.25% de leur production
d'6lectricit6 viennentdes products p6troliers.
Alors que pour Haiti, le pays le plus
pauvre de l'Am6rique, plus de 50% de sa
production d'l61ectricit6 proviennent des
products p6troliers de plus en plus chers.
Doe's it make sense? Sommes-nous plus
bates ou moins intelligent que les
americains?
A noter que le carbon mineral qui
est en exc6dent dans le monde est de
beaucoup meilleur march que les products
p6troliers et n'est pas susceptible de subir
les fluctuations erratiques des prix, tout A
fait impr6visibles, le plus souvent A la
hausse, des products p6troliers. De plus on
pourrait facilement 1'obtenir A travers le
programme PL480.
APDESE convie tous les haitiens
A r6flichir et A intervenir sur le sujet car it y


Roi Chacha et son jeune ami
Souci en compagnie de Thimoth6e, unjeune
gamin des rues qu'il a pris sous sa protec-
tion.
IH entrainera dans sa folie les habi-
tants du village voisin qui depuis des siecles
attendent le retour du souverain. L'espace
de quelques jours, le royaume revivra, la
population mis6reuse se complaira dans les
fastes d'une cour de pacotille, mais tres vite
le Roi Chacha s'av6rera Etre un implacable
tyran.
Thimothee, r6volt6 par la


va de l'avenir de tout un
people.
"Limy6(courant) ak
riches domi nan men'm kay";
yo mach6 ansanm.
"FR nwa(black out)
ak la miz6 domi nan men'm
kabann; youn pa mach6 san
lotb".
L'l61ectricit6 est
vitale pour le d6veloppement
6conomique et social.
"Un pays sans
6lectricitW est un pays foutu,
un pays sans avenir".

Dr. Michel LOMINY
President de 1'APDESE.

Cetteinformationprovient
du Dpartement amdricain de
l'Energie, en 1999,
et rapport6e par deux
journaux franqais "La Tri-
bune" et "Les Echos" dans
leur edition dujeudi 17 mai,
2001.


THINKING ABOUT RELOCATING TO GEORGIA?
LET DANIELLE SHOW YOU HOW
Land, new and resale homes, commercial and residential properties



KELLER
SI WILLIAMS
R E A L T Y
^I AN INDEPENDENT MEMBER BROKER


200 Glenridge Point Parkway, Suite 100
Atlanta, GA 30342
OFFICE (404) 531-5700
FAX (404) 531-5708
DIRECT (404) 531-3264
e-mail: ddelince@hotmail.com


de conduite", mort en
1934 A 1'age de 29
ans, "n'est pas de
r6compenser un 'ex-
cellent film' mais
d'encourager 'un
auteur d'avenir'",
d6clarent les
organisateurs duprix.
"L'oeuvre
peut montrer des
faiblesses, des
maladresses, des
longueurs. 11 suffit
d'y d6couvrir une
.,. passionetundon. Le
'Vigo' n'est pas un
prix de consecration.
11I est un prix
Sd'encouragement, de
confiance, un pari",
attribu6 par un jury,
constitu6 de critiques,
d'exploitants et
d'anciens laur6ats.
Au fil des annies, it a notamment
couronn6 "Trop de bonheur" de Cidric
Kahn, en competition cette ann6e A Cannes
avec Roberto Succo, "Nuit et brouillard"
d'Alain Resnais, "L'Enfance nue" de
Maurice Pialat, "La Jetie" de Chris Marker,
"A bout de souffle" de Jean-Luc Godard,
"Le beau Serge" de Claude Chabrol.
Le prix Jean Vigo contributee A
imposer les auteurs de films contemporains
comme des artistes. En cela, il participe a la
vocation pluridisciplinaire du Centre
Pompidou (ou i est d6cernm pour la
deuxieme fois) et expose le cinema come
un art majeur du siecle A venir".


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15


I __ _ _


Ca(en'&?er Cu(ture(


Jusq'au 16 Mai


17 et 18 Ma?




Do ler au 19 Mal



2 et 12.3 Mal



Jen7 12.3 Ma?








SambeI? 25 Ma7


tbfanche 2.6 Mal



Jeurf 30 Ma?


GALFRIf MARASSA
La Nouvelle Peinture Capoise

Exposition 2002oo l'occasion de la
Journoee 4esTe (eco mmouncatIons
Grande foire au Pont Morin (consultez nos
pages-annonces)

L'Alliance Francaise de Jacmel presente:
Passages, Oeuvres de Ronald Mevs
12, avenue La Libert6, Jacmel

A+et(Ter de Trava i surlesnouvelles
Lois fiscales H6tel Montana 2:oo 0 6:oo PM


L'Association Haitienne des Economistes
organise un DfeOvner Detat
Politique Economique et Lutte contre la
Pauvrete dans le Contexte Haitien
Confirenciers:
Jer6me Lapihus (Representant Resident du FMI)
Philippe Rouzier (Economiste du PNUD)
f6te( Montana 12. hres 30 PM

Concourse Miss Teen
Taras

Cassagne, Fete des Mres
Bou uet 4 'Atvour
avec le chanteur: Jocelyn Florestant

LIVRE EW FOLIE
8 eme edition
Complexe Promenade


( Voir page 13 jes differetes activites du
faitian Cu(tcurat Heritage Month a MavT )


Page 10 -


Electricity : Quelle solution?


DANIELLE DELINCE
Sales Associate


"Education

2004 "de

1'USAID:

500 ecoles

concernees

en Haiti
Port-au-Prince, le 10 mai (HPN)
- Le project Education 2004 de l'USAID
a touched, depuis son lancement, pres de 500
ecoles 6tablies dans huit des neuf
d6partements du pays, a indique I'Agence
amdricaine pour le d6veloppement
international. Ce programme del'USAID
est r6alis6 en partenariat avec plusieurs
orgamnisations non gouvemrnementales locales
et internationales ", a-t-elle precise.
Plus de 4000 enseignants,
directeurs d'6coles, parents et le personnel
du project ont requ une formation en gestion
et en administration scolaire, en m6thode
interactive et en gestion des projects, dans le
cadre de ce programme dotd d'un montant
de $17 millions de dollars (1997-2002).
"Cette initiative concern
6galement la distribution de radios, de
materiel didactique, d'6quipement et de
fournitures classiques I des groups de 5 A
7 6coles, suivant leur proximity
giographique ", ont indiqu6 les initiateurs.
Selon les responsables, I'USAID
travaille depuis 1988 A l'6tablissement de
r6seaux d' 6coles, particulirement en milieu
rural, dans les communautes qui participant
au project" Education 2004 ". Ils ontajout6:
L'objectif de ce project est d'am6liorer la
quality de l'Mducation dispense dans les
ecoles du niveau primaire et de resserrer les
liens de collaboration entire les ecoles, les
parents et les communaut6s concernees ".
Environ 80 pour cent des ecoles
impliqu6es par ce programme ont benftici6
d'un financementleurpermettant d'executer
un petit project d'APP Association de
Professeurs et de Parents pour amtliorer
la structure physique des 6tablissements.
Par ailleurs,1'USAID s'estftlicit6e
(voir USAID / 11)






Mercredi 15 Mai 2002
T.iti en eMar ri Vol YVT INo 15


I GOVERNANCE I


Page 11


Redevenir Haitien pour reservoir Haiti


Par Alix Ambroise
Depuis la tin de la deuxieme guerre mondiale, le
rapprochement des peuples, la d6colonisation de l'Afrique
et de l'Asie, et la creation des Nations Unies quHaiti eut
le privilege de tenir sur les fonts baptismaux ont eu pour
effet immidiat d'6tablir de plus fr6quentes relations entire
les anciens etnouveaux pays jusqu'a porterles grandes puis-
sances A examiner plus A fond, sans en altdrer la nature et
l'essence, le principle de la souverainet6 national jadis
intouchable. A cette nouvelle page de l'histoire des nations
mettant face A face en distinguant cependant les uns des
autres les pays 6conomiquement riches a partir des
d6pouilles des peuples d6colonis6s, et puissants, d'une part,
et les pays qui, selon des criteres sp6cifiques essaient de
s'dvader de l'orniure du "sous-d6veloppement", de l'autre,
le concept d'entraide mutuelle devint le souci de tout le
monde, mais ne sera formula, orchestra et exdcute que selon
les dictats des banquiers multinational toujours prets a
d6lier leurs bourses et tenure une main secourable aux pays
du tiers ou du quart monde connus sous l'Hpithite de pays
arridr6s, sous-d6velopp6s on en voie de d6veloppemcnt.
Notre pays b6n6ficiera alors de assistance technique A tous
les echelons.
Cependant Haiti ne peut plus continue A vivre
indefiniment sur les supports exterieurs. S'il est vrai que
l'6re des marches communs assouplit un peu les exigences
douanieres, elle n'est pourtant pas favorable aux pays
come le n6tre don't la production national d6croit, se
rar6fie davantage au fil des ans, A un point tel que penu
nombreux demeurent les biens susceptibles d'etre offers
aux partenaires avoisinants. Haiti n'a presque plus de bi-


USAID: Ecoles
(suite de la page 10)
du succes de cet investissement. Pendant 1' ann6e scolaire
1999-2000, les 616ves ayant suivi des course A distance de
math6matiques et de lecture crole dans les 6coles affilides
au project ont obtenu des notes de 54 pour cent plus 6levdes
que ceux des ecoles non ciblees par le project ", a-t-elle cite
en example. HPN


ens a vendre, mais par l'entremise de ses technicians
6parpill6s a travers le monde, il offre des services don't il a
lui-meme besoin; il export son savoir. Or, la cooperation
externe n'a pas produit les effects auxquels on s'attendait.
Pendant ce temps, l'ensemble des engagements financiers
contracts par litat Haitien en vue de promouvoir la pro-
duction national durant des d6cennies, a pris une telle
proportion que le paiement des obligations, tris souvent
diff&6r sous reserve d'interkts accumul6s, ne fait quel'affaire
des bailleurs de fonds. Chcznous, onn'enressent, dumoins
visiblement, aucun bienfait. Pour s'en rendre compete, on
n'a qu'a jeter un simple coup d'oeil sur la fraction populaire
vivant dans des taudis insalubres dans une momrne inaction,
et qui s'encrofite plus profond6ment dans son indigence.
On ne s'attendait pas seulement a des signatures
de contracts d'agriment rehauss6es de discours flatteurs et
de poign6es de mains t6l6vis6es entire le Ministere du Plan
et ces micro-organisations pluridisciplinaires. Acta, non
verba. Ce ministere n'a pas pour mission unique de com-
biner les divers types de l'assistance international surtout
lorsque l'amalgame n'est pas fait d'une maniere rationnelle
et lorsque le support mon6taire, au lieu de faire tache d'huile
dans tout le pays, n'6volue qu'en circuit fermin. Le temps
est arrive de prendre une pause, de dresser un bilan du mini-
mum encore saisissable de ce qui a tW accompli en propor-
tion des dettes contract6es. Le pays ne peut plus persister A
s'ob6rer davantage rien que pour soigner et maintenir toute
une constellation de missions A la fois parasitaires,
inefficaces et infertiles. Une administration publique mise
sur des rails solides par des Haitiens honnetes serabeaucoup
plus profitable a notre pays A la minute oii elle sera
debarrassee de ses facteurs de degradations. Une porte
ouverte aux experts Haitiens qui errent partout pourrait, a
la rigueur, Wtre de quelque utility. Une telle experience s'6tait
r6v6l6e fructueuse pour l'Alg6rie apr6s son accession A
l'independance.
La resolution 907 (XXXIV) du 2 aofit 1962 prise
par le Conseil 6conomnique et social des Nations Unies
mettait l'accent sur lan6cessit6 de developper dans chaque
pays un "systeme national de function publique" don't la
tache principal serait d'assurer la formation de


fonctionnaires qualifies parmi les objectifs des plans de
developpement, accordant alors une place prioritaire aux
bourses de formation et de perfectionnement. De cette date
A nos jours, des centaines de boursiers halitiens sont parties
pour 1'6tranger en vue de se perfectionner dans leurs disci-
plines respective on de faire l'apprentissage de nouvelles
techniques. Its 6taient parties avec l'id6e et l'espoir, a leur
retour au pays natal, de se mettre A nouveau au service de
la branch a laquelle its appartenaient, en vue de combler
les lacunes administrative ant6rieures a leur depart, et ten-
ter en m8me temps de mettre sur pied un appareil de
gouvemrnement plus moderne et plus efficace, "capable de
mener a bien les grandes teaches lies au developpement
des resources disponibles et A l'am6lioration de la quality
des services rendus."
Mais que sont-ils devenus ces technicians
qualifies? Durant le r6gne duvalierien, le technicisme
d6tron6 par le macoutisme devenait tacitement hors la loi,
et le sp6cialiste n'avait aucune marge de manoeuvre
l'habilitant A accomplir sa besogne sans crainte, sans
emotion et sans apprehension. Stress et contraint parfois
de preter serment d'all6geance au regime infamant qui
l'inf6riorisait, il se sentit a tout moment 6pi6 et menace par
les sides de Papa Doc. Pour survive, il lui arrivait parfois
de s'embrigader dans la c6l6bre milice pr6torienne de ce
temps-la, on cherchait occasion propice pour s'expatrier a
la cloche de bois. L'exercice de la technique devenait une
tache A la fois malaise et perilleuse. Tel fonctionnaire de
l'Institut Haitien de Statistique charge de menerune enquete
sur les causes de labaisse anormale des recettes douanisres,
ne put presenter son rapport avec les commentaires
appropri6s. Les raisons 6taient les suivantes : des
disparitions "nocturnes" de forts contingents de
marchandises entrepos6es dans les hangars; des ayants-
droit bendficiaires d'exondrations illimitdes et injustifides
ne payaient pas les droits exigibles sur les marchandises
qu'ils importaient; certain d'entre eux 6taient meme
dispenses de les declarer, les v6rificateurs douaniers ayant
requ l'ordre de se taire; des bordereaux de douane 6taient
falsifi6s au grattoir en vue de rdduire les droits ad valorem
(voirAdministration /12)


Call and save everyday with


Americatel's 1010-123


No contracts

No monthly fees

No 10-minute-minimum talk time

Excellent rates 24 hours a day,
7 days a week


." Dial 1010-123 + 011 + Country Code
+ City:Code + Number


DialEa iy Sea Feey IndSae


AUSTRALIA Z90
AUSTRIA Z9f
CANADA 6.90
CHINA 160t
EGYPT 400
ENGLAND 6.90
FRANCE 790
GERMANY 79fo*
GREECE 120
HOLLAND Z90
HONG KONG Z90
INDIA 470t


IRAN
IRELAND
ISRAEL
ITALY
JAMAICA
JAPAN
NIGERIA
PAKISTAN
PHILIPPINES
POLAND
RUSSIA
SAUDI ARABIA


530t
Z90
110~
Z90
7.9ft
45ft
9.5ft
51ft
470
160t
160
160
47ft


SINGAPORE
SOUTH AFRICA
SOUTH KOREA
SPAIN
SWEDEN
SWITZERLAND
TAIWAN
THAILAND
TRINIDAD
& TOBAGO
TURKEY
VIETNAM


ontinentaI USA Calis die sattlec:l otaes. RaEs valin dol Mdv 1 202ai
plies. An additional per minute surcnaige may apply to international calls


ionincerranlcounines. Surcharges may vary by country.


The International Code
for Huge Savings


HAITI


4


per
minute


Z90
230
loo~
790
Z9f
7Z9f
10ft
7O#~
250
45f
220
679







Page 12


I ADMINISTRATION I


Redevenir Haitien...
(Administration ... suite de la page 11)
ou au poids; il en 6tait de meme des passavants, des ac-
quits caution; d'autres dignitaires du regime enlevaient les
marchandises anticipativement mais ne revenaient plus A
la douane pour s'acquitter de leurs dettes envers i'Etat. On
conseilla au statisticien charge de l'enquEte de se taire s'il
tenait encore A sa vie. 1 finit par se rendre compete du fait
que sa presence au sein d'une institution entierement tech-
nique n'6tait pas necessaire. 1 quitta furtivement la terre
natale pour aller se mettre au service d'un autre pays qui
avaitbesoin de sa technique et de son service. Denombreux
technicians en firent autant.
A noter que laplupart des recommendations faites
par les Nations Unies dans le domaine de 1'dmninistration
publique visaient particulierement les pays qui, depuis
1960, acc6daient A l'ind6pendance. Elles ne concernaient
done pas n6cessairement Haiti jouissant d'une souverainet6
singuliere et s6culaire. Le Comit6 de 1'assistance technique
eut done soin de fixer la tAche de l'expert en matid6re
d'administration, lequel devrait savoir expliquer et
transmettre ses connaissances et ses aptitudes. Le Comite
ne manqua pas de souliigner les difficulties d'une telle
entreprise. L'expert stranger non crdolophone a des
probl6mes extraordinaires de communication dans
1'intdrieur dupays oi l'usage d'unelangue distinct duparler
vemaculaire n'est qu'une semence verse en terre sterile.
Chaque pays pr6sente done ses propres problemes don't les
solutions, tires des pratiques du milieu, ne sont pas
(voir Administration / 14)










a s


Ho-ft*
Et le Village ecotouristique de Vallue
(VEV)

W^vleek-en<^


Y^^fo t' o^7o an et ^


be mai a juillet, passez un week-
end de reve a I' Hotel Villa Ban-yen
pour seulement 700.00 Gourdes
(USD 28.00) par tete par jour ou
900.00 Gourdes (USD 36.00) par
couple par jour, en chambre simple.
Tout est compris hebergement,
nourriture et tour. Pour tout group
de 4 personnel, ayez un tarif par
tete encore plus interessant de
500.00 Gourdes ou USD 20.00. A
partir du 17 mai 2002, un programme
d'animation de grande quality vous
attend, des 7:00 PM. Faites-vous le
plaisir d'etre 'a la bonne place au bon
moment.

Nous profitons pour vous
presenter deux nouveaux products:
a) Client-plus (offre d'un tarif en-
core plus avantageux en achetant un
Bon valuable pour une annee) &
b) Camp d'ete.

Pour plus de details, contactez-
nous a notre bureau de Port-au-
Prince, sis au no 17 rue 6, ou
appelez-nous au (509) 245-2345 ou
au (509) 287-9820.



apv& LL~o ^. A~et


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
MIA NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMIDADE
W MIAMI-DADE TRANSIT
NORTHEAST CORRIDOR MAJOR INVESTMENT
STUDY (MIS) / ALTERNATIVE ANALYSIS (AA)
102-MDT-01,E


The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-
10.4 of the Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105, as applicable, announces that professional services will
be required from a qualified firm to provide consulting services to prepare a Major investment Study (MIS)/AltemativeAnalysis
(AA) in accordance with Federal Guidelines and requirements, including the National Environmental Policy Act (NEPA) and
Federal Transit Administration (FTA) planning guidelines to define/recommend a Locally Preferred Alternative (LPA) generally
along the Biscayne Blvd (US1 Corridor and FEC right-of-way, stretching from Downtown Miami to NW 215"' Street (Broward
County Line). This will encompass the evaluation of environmental and engineering impacts of various alternatives, concepts and
strategies. The MIS/AA will include an extensive public involvement plan.
Please be advised that the selection committee's first meeting has been scheduled for 2:00 PM on July 16, 2002 and will be held
in the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW 11 Street, 130 Floor, Rear Conference Room. The meeting's agenda is to deter-
mine those firms who meet the minimum submittal requirements. Additionally, the Public Hearing for all firms meeting these
minimum qualifications will begin at 9:00 AM on July 30,2002 and will be held in the Stephen P. Clark Center, located at 111
NW 1st Street, 18" Floor, Room 18-2.
Pursuant to the Florida State Satutes, Chapter 287.055, the election committee will evaluate teams based on the following selec-
tion criteria: the ability of professional personnel; past performance, willingness to meet time and budget requirements; firm's
location; recent, current, and projected workloads; affirmative action plan; and the volume of previous work awarded by Miami-
Dade County. Each of the criteria will be evaluated equally

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

1.-2-Mass and Rapid Transit Planning (PRIME)
1.01- Urban Area and Regional Transportation Planning 15.01 Land Surveying
2.01- Mass Transit Program (Systems) Management 19.01- Transportation Planning
2.02- Mass Transit Feasibility & Technical Studies 19.02-Mass Transit Systems
10..01- Engineering Design
A copy of he Notice To Professional Consultants (NTPC), Performance Data Sheets, and the participation provisions (as appli-
cable) may be obtained at the Vendor Information Center (VIC), which is located at 111 NW 11 Street, Lobby,
Suite 112, Miami, FL 33128. The phone number for the VIC is (305) 375-5773 and the fax is (305) 372-6184. These docu-
ments may also be obtained online at http:..www.co.miami-dade.fl.us/dpm. However, if the NTPC is obtained on line you are
advised to send an e-mail to Ms Angela Sukhdeo, Consultant Coordinator at sukhdeo@miamidade.ga.v with the project name and
number, your firm's name, address, phone and fax numbers in order to receive future information/ addendums for this solicita-
tion.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One Agreement 25 % DBE goal
A pre-submittal project briefing for interested firms will be hold on May 28, 2002 at 1:00 PM in the Stephen P. Clark Center,
located at 111 NW 1" Street, 18" Floor, Room 18-2, Miami, Florida. The purpose for the briefing is to provide a more detailed
scope of the requested services, review the response requirements, and afford interested firms any necessary clarifications prior to
the response deadline. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is JUNE 14, 2002, at 12:00 PM, LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must
be received at Miami-Dade County Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1" Street, 17t" Floor, Suite 202, Mi-
ami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS
RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) of the Miami-Dade County
Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the
Cone of Silence.


MIAMI ADE
w B


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be obtained through the Dade
County Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC) 111 NW 1' Street, Suite 112, Miami, FL
33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package be-
low) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United States
Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return address
and phone number and a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commission-
ers.
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal deadline.
Bids/proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered.
The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is solely and
strictly the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or
courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1 Street, 17th
Floor, Suite 202, Miami, FI 33128 by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106.
The following bid(s) will open at 2:0 PM on Wednesday, JJUNE 19, 2002


1981-2/05-OTR


6873-4/07-OTR-CW


Urine Sample Pick-Up. Testing and Reporting
This contract requires Insurance
Sodium Polyphosphate
This contact is County Wide
This contract requires Insurance


Cost $10.00

Cost $10.00


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday JULY 10, 2002


DPM70-40-0/07-SW


Misc. Construction Contract Pre-Oualification
Of General Builders/Engineers & Specialty
Trade Contractors Set-Aside For Level One &
Two"C.S.B.E.'s"


Cost $10.00


This contract is State Wide.
This contract requires Insurance.
A Pre-Bid Conference is scheduled
For June 19,-2002 at 10:00 AM, at The Stephen
P. Clark Center Bldg., in the Commission Chambers.
Attendance is recommended.
Multiple members of individual community
councils may be present


I -







Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.15


Nos petites announces classes I


Radii>
Port-Wiu-J Prince
Melodie 103.3 FM
de 5:00 A minuit
Tous les jours
7 jours sur 7
Musique retro, Jazz,
compass, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez M61odie et votre
vie ne sera plus la meme...
Chicago

Radio l'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm A 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harrv Fouch6
4:20
Module franqais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Cr6ole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
A Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am


Haiti en Marche

En vente des le mercredi
6 Miami, Port-au-Prince,
Gonalves, Chicago
Boston New York
Montreal, Paris Bruxelles
Berlin, Geneve...

Pour etre a jour
avec I'actualit6,
abonnezvous
en nous
appelant:


Miami
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514337 1286


S Coiffeur

o ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tel: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bel Fouchet
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le neilleur
griot de la ville!
Boulangerie



Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain an beurre
manchette Bagel sur
command
T61l: 402-4685
403-1958
ANSE ROUGEOIS


Medecin

Dr Enock Joseph
Obst6trique Gyn6cologie
Accouchement Op6ration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pour l'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Verti6res Shopping Center
(305)751-6081

R"xdUNM~
de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
P6tion-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
M decline Interne
Geriatrie
61: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI A
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gynecologue
-AccoucheurI
Chemin
des Dalles
No 24
T61: 245-6489
245-8930

ANSE ROUGEOISES


Le Comit6 de Soutien pour la Commune
d'Anse Rouge (COSOCAR) vous invite A la f8te
patronale de cette dite locality le 15 Aofit prochain. II
profile de l'occasion pour vous informer que des
dispositions sont d6ja prises pour que ce moment de
retrouvailles devienne traditionnel.

Le Comit6 compete sur votre entire
participation pour la r6ussite de cette fete et espere
qu'elle servira d'6tincelles pour allumer le feu de
'espoirpour la locality.

II compete, aussi, sur votre appui financier pour
que les moyens n6cessaires soient mis A sa disposition
pour la r6alisation des diff6rentes activities des le 13
Aoflt.

D'autres projects tels que la rehabilitation du
Centre Social, renovation de la'Piste", dons de certain
mat6riels A la Mainrie seront aussi envisages.

Comptant sur votre appui, le Comit6 de Soutien
pour la Commune d'Anse Rouge (COSOCAR) vous
remercie pour votre comprehension coutumiere et vous
pr6sente, Anse Rougeois et Anse Rougeoises,
I'expression de ses cordiales salutations.
Pour tous renseignements suppl6mentaires, contactez:

Ing. Frantz Villasseau JOSEPH
249-3899 / 403 3899
Ing. Raphael HOSTY
238 4805 /5585315
Dr Charles Starret DESRONVILLES
2440803/4045271
Enock METAYER (Miami)
3059453409
Ronald EUGENE (New York)
7184692093


Opportunities


Hospital Albert Schweitzer
(Deschapelles, HaYti)
is looking for long term or short term pediatri
cians and internists.
Short term means at least a month. They need
an internist as of June and a pediatrician as of
August.
Anyone interested can contact Hertha Isaac at
gjhaiti@kuidos.net or
Rende Bergner at Bergnerl3@cs.com


NAiami


Points de Vente Haiti en Marche


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
3059409902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
S9543801616


Pomano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
Fl 33064
T61 .: 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
HFlo 330608
954-941-7004


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t61.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, Fl33311
T61l: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203ESE 2NDAVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


Nouvelle emission de radio A partir du 5 Mai

sur la radio WOCN 1450 AM -
Une emission en Francais
A partir de 9:30 pm
Ecouter le hdros de la science Chrdtienne (
cette emission est patronnee par: First Church of Christ
Op6rateur : Daniel Azemrnar et Marie C61estin
Emission every other sunday, starting May 5, 2002..


Ane
rater
sous
aucun
pitecxte.


Jeo4? 16 Mal
DASH Program continues
Lynn William Rouzier
Haitian Dance Group
Venue: Miami Shores
Theater

VenrjreV 17 Mal
VIP R6ception
Venue Tropical Marina
1601 N. Bay Causeway
6H
VIP RECEPTION FEA-
TURING HAITIAN MUSIC
AND CUISINE

FIU Dance Performance
Featuring Louines Louinis Haitian
Dance Theater
Venue: FIU Biscayne Bay
Campus


Mary Ann Wolfe Theatre
8 PM
FIU Department of Theatre
and Dance and The Louines
Louinis Dance Theatre will hold
its First Annual Haitian Dance
Performance honoring and
celebrating Haitian Cultural
Heritage Month and Haitian Hag
Day

Pre-Flag Day
CelebrationVenue: Veye Yo
Headquarters
North Miami and 54th
Street


Saturday May 18
HAITIAN FLAG DAY
HAITIAN FLAG DAY
MASS
NOTRE DAME
110 N.E. 62nd Street
Little Haiti


Mit Suif6 Bayfront Park

Dade County Library Story telling
Joanne Hyppolite .
Lilian Nerette Louis

Miami-Dade Community College Parade
/ Broward Parade

Dimanche 19 Ma?
Gospel Sunday
Momrningside Park

Lincoln Road Haitian Festival
Haitian music, arts, crafts and food
vendors

Author Meet and Greet
Libreri Mapou
5919 N.E 2nd Avenue


Lund2. 10 Mal
Photo Exhibit
Casa Grande
Brickell Avenue


Lun d, MardK, Mercred?
Haitian Film Festival
Light Box Theatre
3000 Biscayne blvd
Th PM


Jead4i 13 Ma?
Honorary Haitian Awards Dinner
7:00 PM
Non -Haitian who have contributed to
the advancement of the Haitian community are
honored: Alex Penelas, Monica Russo, Steve
Forester, Bishop Thomas Wensky, Cheryl
Little, Carrie Meek, Paul Novack, Susie
Kraybacker
Marleine Bastien, Executive Director of
Fanm Ayisyen Nan Miyami is guest speaker


Page 13


\ MAY latan Cu0turat

\ heritage Month

MerereVd 1S Ma?
Lynn William Rouzier Dance Group
Vemle- Nnth Mim i Reach Theater





IsLmilu paI


enue: or ann eac ea r








I COOPERATION I


VISIT DE PARLEMENTAIRES JA

Inauguration d'un Atelier de
CAZALE,12Mai-La de Papier-Banane a C
c~rdmamie d'mnauguration s'est d u p e a a e a C
dmroulde dimanche en presence du Charg6 d'affaires a.i. du Entrepreneures, Mme Jerry Benoit Prdval, ex-prenubre
Japon en Haiti, M. Kanje Kitazoura, d'une d6l6gation de Dame de la Rdpublique qui a dound le coup d'envoi,
six Parlementaires japonais, du MinistreduTourismeMme expliquant que ce project rdalis par 1'nstitut a beoefici de
Martine Deverson et du Ministre des Haitiens vivant A assistance financiere du Japon et du gouvemrnement de
lEtranger, architecte Leslie Voltaire. Taiwan dontlacontrepartie japonaise s'6ve Aunmontant
C'est la Pr6sidente de l'Institut des Femmes de 50.000 dollars amricains.


Ashcroft ordonne la deportation

d'une Haitienne pour meurtre


WASHINGTON, 8 Mai Le ministry amnricain
de la Justice John Ashcroft a ordonn6 la deportation d'une
mere haitienne qui a plaid coupable pour avoir battu A mort
en 1995 un bib6 de 19 mois don't elle assurait la garde.
M61lanie Beaus6jour Jean, 45 ans, une native de
Plaisance (Haiti), a 6t6 conduite cette semaine en detention
par le Service d'Immigration et de Naturalisation en
attendant sa deportation.
La decision duministreAshcroftrenversele verdict
pris en 1999 par une cour d'appel de 'Immnunigration qui avail
ordonn6 que Jean reste aux Etats-Unis parce que sa
deportation causerait du tort A son 6poux et a ses cinq
enfants.
Les strangers d6barquant dans notre pays doivent
comprendre que la residence aux Etats-Unis est un privilege,
et non un droit ", a d6clar6 le ministry de la Justice, dans
une critique seche de la decision adoptee en 1999 par la


cour d'appel. Pour ces strangers ... qui s'engagent dans
des actes criminals violent durant leur s6jour ici, ce pays
n'aura aucune tolerance. "
M6lanie Beaus6jour Jean a plaid coupable en
1995 pour meurtre sans pr6meditation devant le tribunal de
Monroe County, A New York.
Quatre mois apres son arrive d'Haiti, elle a Wte
accuse de la mort d'un garqonnet de 19 mois don't la mere
6tait sa belle-soeur. Les deux families partagent un
appartement a Rochester.
Selon l'acte d'accusation, alors qu'elle gardait
l'enfant, celui-ci est tomb6 de son lit, et s'est mis a crier.
Elle a tap6 l'enfant plusieurs fois, F'a pris par le bras et I'a
secou6, puis lui a donn6 un coup A la tate.
Ensuite elle n'appela pas le service d'urgence, mais
plaqa l'enfant come si de rien n'6tait dans le lit. Le b6b6
serait mort d'une h6morragie interne.
Le tribunal la condamna A un emprisonnement de
2 A 6 ans.


Boby Express

Rapidit6 Confiance et les Meilleurs Taux
Ici c 'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach F1 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale F 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth Fl 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami F 33169 305-654-2800-
506 11th Street N Naples F 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando F 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FR 33060 954-946-4469
604-25 Street. West Palm Beach Fl 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach F 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente... (.' A
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto! -

En plus des operations de transfer a argent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. A^b- i -al


LBoby Express
c'est 6galement une carte de telephone
don't la ligne d'acces
n'estjamais occupe ~-

Boby Express
C'est tout simplement No 1 !


Apres avoir purg6
sapeine, elle essayad'avoir
la residence permanent.
Mais apres qu'un juge
d'nimmigration eut rejet6 la
requEte, une cour d'appel
d6cida qu'elle pouvait
rester dans le pays n'ayant
pas commis "un crime de
violence."
Le ministry John
Ashcroft a critique la
decision de la cour d'appel
et ordonnd6 le 2 mai 6coul6
la deportation de M61elanie
Beaus6jour Jean.


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15


PONAIS

Fabrication
Ceprojet qn
Iazale le cadre de F a


i entire dans
,ide non


remboursable pour petits projects locaux (APL) et the Banana
Paper Project (BPP) World Wide Campaign of the Banana
Project a 0t6 initi6 en Haiti en 1999 par le Professeur
Japonais Hiroshi Morishima.
Le diplomat japonais qui a pris la parole en la
circonstance souhaite voir Haiti participer a la fire
carib6enne sur le Tourisme et le Commerce qui se tiendra A
Tokyo en automne prochain dans le cadre du suivi de
l'Initiative de la Coopdration Japon / Caricom, sur les
products derivos du papier-banane. Mr Kanji Kitazauna a
rappeld que 1'annde derniere 20.000 exemplaires de livres
de papier-banane pour enfants, ont 6t6 publics au Japon en
f6vrier 2001. Ces livres s'intitulent "Miracle Banane" et
ont attire l'attention des tourists japonais et strangers.
Le Charge d'Affaires a.i. du Japon a annonc6 que
I'ambassade octroie une aide de 72.000 dollars amdricains
A la Facult6 d'Agronomie et de M6decine V6terinaire et a
'organisation paysanne Kozepip pour la production de
fibres de banane, ce qui va crder des emplois en milieu rural
et urbain, contribuer au enforcement de la recherche, a la
formation des cadres, des technicians et A la
commercialization du paper fabriqu6 h partir de bananiers.
Dans une interview accordde a Haiti en Marche,
Madame Pr6val se dit satisfaite d'avoir nourri ce project
depuis quatre ans et de le voir se r6aliser. La Pr6sidente
d'IFE announce qu'actuellement elle travaille sur de
nombreux projects dontla distribution de gaz propane, project
de d6veloppement communautaire en course et la confection
de petits drapeaux Al'occasion du 199%me anniversaire du
bicolore le 18 mai prochain.
Mme Pr6val indique par ailleurs que 1'Institut
commence A faire la promotion de ce nouveau produit, des
contracts avec des firmes locales ont 6t6 signs pour la
fabrication de papers 6cologiques, un petit march qui
s'ouvre et qui s'ouvrira grandement, rassure -t-elle.
Notons que Cazale, 46me section communale de
Cabaret situde A 75 kilometres de la capital, aune superficie
de 111.000 kilometres carr6s et une population de 21.000
habitants. Yves-Paul Leandre

Avaleurs de drogue

arretes a la Jamaique
KINGSTON, 9 Mai Dix personnel sont d6tenues
A la Jamaique apres avoir aval6 des sachets de cocaine et
essay de monter a bord d'un avion A 'A6roport
(voir Drogue / 16)


Redevenir Haitien

pour reservoir Haiti
(Administration ... suite de la page 12)


n 6 cessairement
semblables. Peut-6tre un
rapatriement des
technicians qui, pour une
raison d6terminie, durent
laisser le pays a un mo-
ment de la dur6e, serait une
option envisageable. Leur
reinsertion dans les
branches techniques serait
faite sans qu'on ait A les
r6habituer i des teaches qui
leur sont d6jia familibres,
pourrait etre avantageu-
sement prise en
consideration. Des
experiences ont 6t6 faites
ailleurs dans ce sens, grace
h un apport externe
ex6cut6 par des
technicians autochtones.
Mais le technician
haitien d6sirant rentrer aun
pays pour se mettre A son
service, doit d'abord
mentalementredevenir
Haitien dans toute
l'acception du terme, c'est-
A-dire ne pas se croire un
stranger pretant service A
un pays qui n'est pas le
sien, ne pas s'attendre A
vivre dans une ambiance
cosy. Cetteremarqueavait
6t6 d6jia faite au Congo-


Kinshasa apres 1960. Certains Congolais retourn6s dans
leur pays d'origine, apres avoir v6cu un temps plus ou moins
long en Belgique, avaient un peu honte du milieu paysan
qui les avait vus naitre, de leurs parents pilant, pieds nus, le
manioc pres de la hutte. On vit meme des cong6n&res
haitiens, habitant les quarters luxueux oui vivaient les an-
ciens colons, ne prendre contact avec le Congolais que dans
la salle de classes, 6vitant autant que possible les cites
indigenes p6riph6riqiues.
Le technician haitien qui desire sincerement servir
sa patrie d'origine n'attend des pouvoirs que la s6curit6
publique. Comme l'a not6 un group d'experts des Nations
Unies : "la tache premiere du gouvemrnement est d'assurer
1'ordre public. Lorsque l'ordre public est compromise,
l'industrialisation et les autres formes de d6veloppement
economiquedeviennentimpossibles. Une police suffisante
et le maintien des normes minimums de diligence,
d'efficacit6 et de justice dans les tribunaux sont essentiels A
une bonne administration et par consequent au
d6veloppement economique." L'Haitien qui retourne au
pays natal ne doit pas se mettre en tate qu'il retoumrne en
pays conquis ou A conqu6rir. L'avocat, le m6decin,
l'ing6nieur, etc., habitues i une sorte de clientele particuliere
en terre 6trangere, sauront avant tout que la prestation de
leurs services ne s'accomodera pas des avantages singuliers
don't ils ont 1'habitude de b6n6ficier hors d'Haiti. Quand on
compare deux trains de vie diff6rents, "l'op6ration-retour",
pour citer Me G. Eugene, ne semble pas envisageable sans
une forte posologie de patriotism A toute 6preuve. S'il en
est ainsi, continuous simpitemrnellement A vivre de notre
nostalgia d'6migr6s, et laissons nous d6vorer jusqu'a la
tombe par ce d6sir insatisfait que nous nous efforyons
malheureusement A satisfaire conditionnellement.
Redevenons Haitiens pour servir A nouveau Haiti.

Alix Ambroise


Page 14


I







Mercredi 15 Mai 2002
Haiti enMarche Vol. XVI No.15


I Metro-Dade


FE KONESANS AK

KOMISYONE KONTE NOU

Komisyone Konte Joe A. Martinez, Distri 11


. 1996 epi Lyetnan Lapolis an 2000.
Pandan li nan pos Sejan Katye Met Lapolis la,
Komisyone Martinez te devlope de plan operasyon6l,
"Operation Take Back" ak "Operation Kendall Crusade
Against Crime", ki vreman te konsantre sou bese to
krim nan z6n Kendall la. Tou le de plan sa yo te yon
reyisit. Nornselmn pousantaj krim te bese, sitwayen
yo te ankouraje etabli program "zewo tolerans" pou
krim.
Kary6 17 an Komisyon6 Martinez nan Depatman


Se an Okt6b 2000 ke yo te eli Komisyone Martinez Lapolis Miami-Dade la te egzanpl6. Li resevwa plis ke
pou li reprezante rezidan Distri 11 yo, ki kouvri z6n de 70 pri ak dekorasyon, menm de meday d6 bravou
Westchester a Kendall epi ki genyen ladan li de katye "Gold Medals of Valor, Silver Medal of Valor, the
tankou "Lakes of the Meadows", "Kendale Lakes", Exceptional Service Award, and the Lifesaving Award."
"Hammocks ak Lago Mar". Li te jwenn one nan Depatman an 16 yo te nonmen li
"Distri 11 se yon distri kote moun ki abite ladedan Ofisye de Lane an 1992. Komisyone Martinez te non-
li. deplase chak jou pou yo ale travay, etidye, jwe. men Ofisye de Lane pa Asosiyasyon Ofisye Ispanik yo
Kidonk, plen deplasman, ki fe ke anbouteyaj sikilasyon an 1985 e 1992.
an se youn nan pi gwo pwoblem rezidan yo. Sikilasyon De pli, Asanble Komisyone Konte Miami-Dade la te
se sa ki se yon pet de tan pou mwen. Mwen toujou di deklare jounen 27 Jiyb, 1993 k6m "Jounen Detektiv
ke si nou malad, nou kapab rejwenn la sante; nou pbdi Joe Martinez" pou bravou li pandan yon ensidan nan
lajan, nou kapabjwenn yon mwayen pou nou ref& lajan; yon aksyon kont machann dw6g li te mete tet li an
men tan nou finn pedi yo nou pap janm kapab ratrape danje pou li te sove yon konfr& lapolis li.
yo. Yon fwa, mwen kalkile ke mwen pedi omwen 21 jou "Depi mwen ti kat kat mwen te toujou fasine pa
pa ane nan sikilasyon sblman. Se pou sa ke youn nan fason seten moun genyen pou yo ede z6t nan desizy-
pwoj& ke map travay sere sere sou li se jwenn wout on sou Iwa ki pou ede yo nan yon fason pozitiv. Se sa
pou traj6 Es-Lwes. Sa mwen vie di pa sa, se pou nou ki mennen mwen nan lapolis la paske ep6k sa a politik
sevi ak ray tren "CSX" ki deja egziste yo ki mache sou pa vreman te posib pou mwen. Men 16 chans la rive,
kote wout ki pi popil& yo. Ray tren yo kouri jiska mwen te konnen ke mwen te vreman privileje,"
b6dm6, sou P6 an. Nou jwenn ray tren yo jis b6 Komisyone Martinez di konsa. "Ekip anplwaye mwen
ayewop6 an b6 836 la, e sid jiska zou "Metro
Zoo". Yo menm kouri pi alwes toujou. Se lyen sa
a ki te nan lide 1I yo tap f6 ti tren "metro-rail"; pou
li te sevi k6m yon wout ki aksesib pou moun ki
abite toupatou nan konte an. Li te sipoze konek-
te konte an de yon pwent a yon 16t. Se ta pou
byennet rezidan yo nan tout distri yo. Sist6m tren
an ta soulaje nou ak pwoblem sikilasyon toupa- |
tou, se pou rezon sa yo ke li se youn nan pwoje'
yo ki pi enp6tan pou mwen," Martinez di konsa. .
Ide estidyo sinematografik nan baz
"Homestead Air Force Base" se yon 161 pwoj6 ke
Komisyone Martinez bezwen realize. "K6m
mwen se yon rezidan Konte Miami-Dade, mwen
vinn realize ke endistri touristik la. pa sifi nou. '..
Nou bezwen yon 16t sous lajan, espesyalman I& Komisyone Martinez ankouraje etidyan lekol "Arvida Middle
nou finn w6 sa ki te pase apre 11 Septanm. School" yo konbat majigriji "graffiti" sou mi yo.


Ansyen baz aviyasyon sa a ta yon kote ideyal pou
endistri sinematografik la. Kote Florid di Sid la chita
jeyografikman ...ase pre New York, Amerik di Sid ak
Ler6p. Se pou nou ta kapab eksplwate li. Se yon
chans san parey pou nou kreye travay ki byen peye
toupatou nan konte an epi tou amelyore lavi tout
moun," Komisyon6 Martinez di konsa.
Komisyon6 Martinez koumanse kary6 piblik li an
1984 nan Depatman Polis Miami-Dade la k6m yon
ofisye lapolis. Li monte grad yo n6malman, li te detek-
. tiv nan Inite Envestigasyon Jeneral de 1988-1992, yo
monte li S6jan Lapolis an 1992, Sejan Katye M6t en


yo ak tout mwenmenm renmen jwenn solisyon le pli vit
posib san ke biwokrasi pa mare pye nou. Se pou sa
ke mwen genyen yon kamyonet pou rep6n ap6l
kominote an. Nou kondwi li lajounen kou lannwuit pou
nou enspekte kondisyon distri an pou nou kapab
repare tou sa ki bezwen reparasyon tankou, pankat lari
oswa poto limy6. Ekip anplwaye mwen yo pafwa
bouche twou nan lari yo anvan menm yo f6 rap6 bay
travo piblik."
Epi tou nan Distri 11, yon 16t pwoje Komisyone
Martinez ap bay gwo kout pony&t se konstriksyon sant
pou granmoun retrete kote yo va jwenn yon sevis kon-


Komisyone Martinez ap prezanteyon Dekre a lek6l
"Bent Tree Elementary" pou pefomans yo nan ame-
lyorasyon nan pwen FCATyo. "Se pou nou kapab
rekonet efo ak kontribisyon yon lekol mete deyo
pou pitit nou yo." Komisyone Martinez di konsa
ple tankou yon s6vis gadri ak program bay manje. Li
mete lamen tou kole kole ak lajenes la nan lig optimis
dejen yo ak pak lokal yo. Nan pwochen de twa mwa
kap vini yo, Mr. Martinez espere f6 travay renovasyon
nan pak "Tamiami Park" la ki bezwen nouvo teren fout-
b61, bezb6l ak nouvo twalet ak ti ba degistasyon yo.
Kreyasyon program "Dial-a-Life" Komisyone an ap
mache prese tou. Pwogram sila a ankoura-
je moun f6 kado ansyen telef6n selil& ke yo pa
bezwen ank6 a moun ki viktim vyolans a
domisil yo, moun enfim yo, ak granmoun
retrete yo yon fason pou yo jwenn akse a
s6vis dijans "9-1-1" yo. "se te yon privil6j pou
.*. mwen ke pwopozisyon mwen an te anfen vini
yon reyalite. Etan ke ansyen Lyetnan Lapolis,
mwen konnen enp6tans sou lavi ou lanm6 si
yon moun pa kapab rele 9-1-1. Kounyeyan ak
ed endistri telekominikasyon yo epi kominote
S Miami-Dade yo, plis moun genyen akse a
Slapolis e ponpye sou yon grenn touch bou-
ton," Komisyon6 Martinez di konsa.
Komisyon& Martinez genyen yon Bachelye
Inivesit6 Jestyon Piblik de Barry University
nan Miami Shores. Li marye ak Ana Martihez.
Li genyen kat pitit, Eileen, Analeen, Joe, Jr. ak Olga,
aje de 24 an daj a5mwadaj.



MIAMIDA


BIWO LAVIL: .........305-375-5511
BIWO DISTRI: ........ .305-375-1155
district11@miamidade.gov


Sa se yon sevis de Kanpay Sevis Piblik gouvenman Konte Miami-Dade.


Page 15


Komisyon6 Martinez ta renmen nou asepte li tank-
ou nenp6t senp vwazen, zanmi, sitwayen Konte Miami-
Dade. Li vie pou nou rele li ak tet chaje nou ak sbvis
nou bezwen yo,'pou nou konnen ke se li menm ki se
vwa nou I1 nou tw6 okipe ak af6 pesonel lavi nou. "
Mwen se moun tout moun. Mwen f6t e elve nan Florid
di Sid, mwen konnen Konte sa a kou pla men mwen e
se avek yon gw6 plezi mwen renmen travay pou ame-
lyore lavi moun," Komisyone Joe A. Martinez te esp-
like..







Page 16


I HAITI SPORTS I


Judo : L'Haitien JoEl Brutus gagne I'Open


de New York en
Le jeune judoka haitien Joel Brutus (Categorie +
100 kg) aprds avoir remport6 le tournoi Liberty Pool de
Philadelphie, vient de gagner le trds prestigieux New York
Open le dimanche 5 mai au New York Athletic Club. A
cette edition 2002 du New York Open participaicnt plus
d'une quinzaine de pays, don't le Canada, le Chili, la
Pologne, Porto Rico, la Roumanie, le Brdsil, I'Argentine,
1' Uzbekistan, la Colombie, 1' Ukraine, Haiti et 6videmment
les Etats-Unis.

Avaleurs de drogue

arretes a la Jamaique
(Drogue ... suite de la page 14)
International Norman Manley de Kingston, selonune source
de la police.
Lundi, 1' un de ces individus a tent6 d' embarquer A
bord d'un vol de Air Jamaica en parlance pour Londres, et
mercredi 9 autres ont essay la m8me operation pour prendre
place A bord d' un vol de British Airways partant 6galement
pour Londres.
Les dix personnel ne seront pas encore accuses
formellement tant que la cocaine ne sera pas sortie de leur
corps.
Le mois dernier, au course d'une operation appel6e
"Operation Swallow (justement Op6ration avaler), 51
trafiquants ont 6t6 arret6s. La police a 6galement saisi (tenez
vous bien) 2.502 sachets de cocaine prets pour &tre aval6s
et aussi pres de 1 million de dollars en cash soupconn6 d' 8tre
de 1'argent mal acquis.


categories 100 kg
Avec cette victoire, class 3ime panamenricain au
mime titre que Ernst Laraque Junior, Joel Brutus se place
parmi les meillcurs du continent et est en bonne position
pour reporter une m6daille aux prochains jeux centre
amiricains et caribdens h San Salvador en novembre
prochain.
Plusieurs autres athletes haitiens 6tablis aux Etats-
Unis ont pris part A cette competition, don't Adler Volmar,
Carly Menard, Tondreau Joseph. Le troph6e de champion
de New York Open 2002 fut remis A Jodl Brutus par le
directeur de d6veloppement de la F6ddration haitienne de
judo, 1'ing6nieur Ernst Laraque de passage A New York.
F6licitations Joel pour avoir fait flotter le drapeau haitien
au New York Athletic Club de Manhattan.

Tennis
Finale national du Mini Tennis
Scolaire aux Cayes les 17-18-19 Mai
La finale national du mini-tennis scolaire 2002
aura lieu cette ann6e aux Cayes a 'Ecele des Soeurs
Saldsiennes du 17 an 19 mai 2002.
Six regions participent a cette competition.
Region 1: Gonaives ; R6gion 2: La GonAve,
l'Arcahaie, Port-au-Prince ; Rgion 3: Petit Goave,
LIogine, Jacmel; Region 4: Grand' anse ; R6gion 5: Cayes,
Torbeck Camp-Perrin; R6gion 6: Cap-Haitien, Port-de-
Paix.
Selon Frantz Liautaud, le president de la
F6d6ration, toutes les dispositions ont Wte prises pour la
r6ussite de cette competition scolaire annuelle etil remercie


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 12


Par Smith Griffon
d'ores et d6jA tous les sponsors qui ont rdpondu A I'appel
de la FHT, entire autres la secr6tairerie d' 6tat des Sports, Ia
Cooperation franyaise, ITALA, 1' Auberge de Camp Perrin.
la Maison R. Sassine.

Seminaire de Body Building
Les 14 et 15 Mai dernier A-If Htel Le Plaza.
A initiative de la F6ddration Haitienne de Body
Building, un seminaire de formation et d'information sur
cette discipline s'est d6roulde aI 1' Htel Le Plaza, les 14 et
15 mai dernier. Ce s6minaire organism A l'intention des
journalists, des dirigeants de clubs et des athletes a Wte
anim6 par certain experts haltiens, tels Fritz Gerald Fong,
Drovile Edouard, Dr Garry Ren6 et le Dr Claude Vertus,
respectivement secr6taire g6ndral et president de la
federation.,
Les points suivants ont Wte d6battus: Introduction
et historique du body building anatomic et physiologie,
1' environnement, F' entrainement, posing, preparation
suppl6mentaire, didte, nutrition, massage, dopage

Athletisme
Vers la commemoration de la
Journee Olympique
La Fed6ration haltienne d'athl6tisme amateur
prend plaisir h annoncer aux responsables des clubs qu'une
grande manifestation sportive sera organisde au Centre
sportif de Carrefour le samedi 18 Mai, dans le cadre de la
commemoration de lajourn6e olympique.

Football.
Championnat national de
Premiere division
126me journ6e premiere defaite du leader
Roulado:
Le Roulado de la GonAve, leader du
toumrnoi d' ouverture du championnat national de
premiere division, a Wte battu pour la premiere fois
A St marc par le Baltimore 1-0. L' unique but de la
rencontre a Wte marqu6 par Thdma Barth6l6my A
quatre minutes de la fin.
Les RWsultats de la 12 ejne
Jourfi&e

Don Bosco / Cavaly 1-0
Violette / Asc 2-2
Baltimore /Roulado 1-0
Racing des Gonaives/ Racing Club
Haitien 0-0
Triomphe / Tempete 1-1
HFICA / Zenith 0-2
Valencia/Excelsior 1-0
Aigle Noir / Carrioca

Cette rencontre ne s'est pas terminde
pour cause d'obscurit6. On 6tait 0/0 AI la 836me
minute dejeu.
Le Calendrier de la 13 eme
Journ6e


D^A
DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


Miami Port-au-Prince Miami


Tarif Special



4.1' S IS.etour + t3%


Attention: Les places sont limitdes. Faites votre
reservation immddiatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent etre changes.


Pour information et reservations,
contacted votre agence de voyage ou DCA


1-800-327-7230 (USA)


[ wwfld ane ]


Excelsior / Baltimore
Aigle Noir/ Violette
Carrioca / Roulado
Valencia/ Don Bosco
Triomphe/ ASC
Z6nith / Racing
Club Haitien
FICA / CAVALY
TempEtel Racing des Gonalves

COUPE DE FRANCE
Football: Lorient se con-
sole avec la Coupe de
France Stade de France:
Une tribune pour
les siffleurs
SAINT-DENIS, 12 Mai Lorient, reldgu6
en D2 la saison prochaine, a remport6 le premier
titre de son histoire en dominant Bastia en finale
de la Coupe de France I A 0, samedi au Stade de
France grace A un but de Jean-Claude Darcheville
(41e), et rejoint ainsi Bordeaux et le Paris SG en
Coupe de l' UEFA.
L' 6quipe bretonne, apres avoir 6chou6 en
finale de la Coupe de la Ligue devant Bordeaux
(0-3), est la quatrieme 6quipe, apres Saint-Etienne
(1967), Nice (1997) et Strasbourg (2001), A
reporter la Coupe de France et A descendre en
D2 la mime saison.
Cette 84e edition de la finale de la Coupe
de France, fate traditionnelle du football franqais,
(voir Football France /18)


~_ ____~_ __





Mercredi 15 Mai 2002


TELECOMMUNICATIONS |


Page 17


Haiti enMarche Vol. XVI No.15 I -.L---. _


fifl IL L bL LLiLU fUL


"lec@o fp7
'HM 'l i9 isasaSSS^^


AMON.-







I Les Jeux I


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.15


MARC HE41


Allez de MARCHE A TONNES, en utilisant des mots du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par


ligne.


TO N N E S


Solutions de la semaine passe:


mots Caches

MJRYWLHNBGSMDGU
M J R Y W L H N B G S M D G U
G 0 R T B J U W V HK RH VR
I E C P A Q P E FI 0 V E S P
U L L D S B B0 L 0 G NE V G
NI R U T A C 00 RI L S W M
K I R M A P 0 N R S P E U P U
EG B NR 0 IX E A U EO G Y
O A C E D FSTN 0 M M RT K
G Z S VO G S H C R P R E R H
N E G T X E A U E E-Y A P 0 N
H N R I I P L L I S I P Y M A
U 0 N R E L A S S I S E N E G
PR T P B P S J C P Z 0 B W Y
GE NA LI MX G U 0 A N X A
Z V U CA I Z I Z GW S L K O


Trouvez les 24 villes d'Italie
dans le carr6 ci-dessus.


Solutions de la
semaine passe:


LE
LE
LU
LU
L U
0 u
0 U


SSCRABBLE >
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais

DA

SNW

Os



Solutions de la semaine passee:
SMAXWELL


=IMMUMN MONTI I NS I M MotwS


Sport-Prouince
Protestations de
fequipe des GonaTues

Gonaives le 7 mai 2002
Messieurs les dirigeants de la
LINAF,
Le Comit6 directeur du Racing
Football Club des Gonaives vous salue et
profite de 1'occasion pour soulever A votre
attention come instance d'organisation du
championnat national de premiere division,
certaines difficulties qui affectent le club et
lui sont pr6judiciables.
Depuis le debut du championnat,
nous nous efforqons, -en d6pit du pen de
moyens don't nous disposons, de garder la
tote haute et de montrer A tous que le sport-
roi n' est pas mort chez nous aux Gonaives.
Le Racing Football Club des Gonaives d6fie-
jusqu' present certaines provisions et se
classes parmi 1' elite du football haitien. En
t6moignent les r6sultats que nous avons
enregistres etnotreplace actuelle apr6s onze
journ6es de championnat national.
Ce qui nous porte A vous 6crire
aujourd'hui, chers dirigeants, c'est une
situation, pour le moins inqui6tante, qui
persiste depuis plusieurs journ6es et qui
nous cause beaucoup de torts. I s' agit de
1' arbitrage des reucontres qui opposent le
Racing A d' autres 6quipes.
Nous pouvons comprendre qu'un
arbitre puisse se tromper. C'est tout A fait
human Mais quand cela devient une
habitude et que la meme 6quipe est toujours
victim, nous nous demandons s'il n' y a pas
une volont6 de nuire on si notre club ne fait
pas parties d'une certain liste d' 6quipes A
d6favoriser.
Cette lettre que nous vous
adressons est une protestation 6nergique
contre le sort qui nous est r6serv6, que ce
soit A domicile ou A 1' ext6rieur. 1 n' est pas
facile d'accepter que des victoires vous
goient vol6es et que vous soyez consid6r6s
comme un club de second zone A qui on
peut tout faire. On nous a voi6 une victoire
face au Don Bosco. On nous a traits tres
injustement face au Violette et mmem face
au Roulado de la Gonave. Cela ne peut plus
se poursuivre. II est m8me dit que 1' arbitre
qui a offici6 lors de la rencontre face au Don
Bosco avait fait le voyage dans l'autobus
m8mem de 1' 6quipe. C' est frustrant et c'est
une honte pour le sport national.
Nous attendons de votre instance
une mise en garde aux arbitres pour que
ceux-ci puissent s'61ever au-dessus des
parties et faire 1'effort d'impartialit6. Cela
aiderait le sport national et contribuerait aun
d6veloppement du pays.
Confiant que vous allez tout faire
Spour corriger les abus et permettre aun
championnat national de se poursuivre dans
un climate serein, empreint de s6rieux et
d' impartiality, le Comit6 du Racing Football
Club des Gonaives vous prie de croire en
son d6voucment.
Pere Nestor Fils-Aim6, c.s.v.
Secr6taire G6n6ral


Football:

Lorient se con-

sole avec la

Coupe de

France Stade

de France: une

tribune pour

les siffleurs
(suite de la page 16)
a 6t6 ternie par des sifflets provenant des
trav6es corses au moment de l'hymne na-
tional alors que les joueurs attendaient d' 8tre
salu6s par le Pr6sident de la R6publique.
Jacques Chirac, ulc6r6, d6cidait
alors de quitter la tribune officielle estimant
"inadmissible etinacceptable" quel'hymne
national ait 6t6 siffl6, tandis que le president
de la F6d6ration franqaise, Claude Simonet,
s' emparait du micro pour presenter ses "ex-
cuses A la France parce qu'on a siffl6 la
Marseillaise".
Retardd de 20 minutes, le coup
d' envoi du match a finalement 6t6 donn6 A
21H05 avec un dispositif de s6curit6
renforc6 du c6t6 du virage bastiais.
La premiere action dangereuse
6tait A mettre A1' actif de Lorient qui alignait
une 6quipe resolument offensive avec le duo
Darcheville-Kroupi en pointe, soutenu par
Feindouno. Mais Kroupi dans la surface
voyait son tir d6tourn6 par un arr&t r6flexe
du garden bastiais Boumnijel (16e).
Les Corses tentaient de poser leur
jeu et de construire tandis que Lorient, avec
une base arriere renforcee, misait sur la
rapidity de ses attaquants. En deux minutes,
Lorient proc6daient A deux contre-attaques,
mais ni Kroupi malgr6 son plongeon (24e),
ni Darcheville (26e) qui se heurtait A la sor-
tie de Boumnijel, ne parvenaient A ouvrir le
score.
A force de se montrer dangereux,
les Lorientais trouvaientl'ouverture par leur
buteur, Jean-Claude Darcheville (41e). Le
troisieme meilleur marqueur du
championnat, lance en profondeur par Le
Pan, trompait intelligemment le garden
bastiais d'une balle pique.
Apres la reprise, 1' entraineur
bastiais Robert Nouzaret faisait rentrer un
attaquant suppl6mentaire pour peser
davantage sur la defense lorientaise priv6e
de son capitaine Jacques Abardonado,
bless, et, sur son premier ballon, Dieuze
servait en pivot Prince qui croisait trop son
tir (54e).
Lorient au contraire faisait sortir un
attaquant et avait tendance A se
(voir France Football / 20)


En bref


0*0


(suite de la page 2)


d'Ethnologie. Les professeurs, les 6tudiants et le personnel administratif sont invites A y
participer.

Des Parlementaires japonais en visit en Haiti
Une important delegation de Parlementaires Japonais a effectu6 une visit officielle en
Haiti du 11 au 14 mai 2002. Durant leur s6jour en Haiti, les parlementaires japonais,
accompagnes du Direeteur de 1'UNICEF, Monsieur Per Engebak, out visited des projects
finances par le Japon et UNICEF:
Dimanche 12 mai 2002: Projet Papier de Bananes A Cazale; Hbpital de 1' Universit6 d'Etat
d'Haiti
Lundi 13 mai 2002: Centre GHESKIO; Clinique des jeunes de FOSREF A Delmas 19
<< La Maison Arc-en-Ciel>> h Boutiliers.
C'est la premiere fois qu' une si forte delegation de Parlementaires japonais visit Haiti
L'UNICEF et le gouvernement haitien signent un accord
C'est le 14 mai que cet accord a 6tW sign. II s'agit du Plan cadre des operations pour le
programme de cooperation 2002-2006 UNICEF/ Gouvernement haitien.. Le document a
6t6 signed par le ministry du plan, Mr Paul Duret, et le directeur regional de l' UNICEF Mr
Per Engbak.

Le President de la Republique recoit les lettres de creance du nouvel
Ambassadeur du Danemark
Le Mardi 7 mai, Monsieur Soren Haslung apr6sent6 ses lettres de cr6ance comme nouvel
ambassadeur du Danemark en Haiti.
Questionn6 par la press sur les domaines dans lesquels le Danemark privildgiera sa
cooperation avec Haiti, 1' ambassadeur Haslung a souligne que 1' Etat qu' il represent 6tant
un petit pays et un des 15 membres de 1' Union europeenne, sa cooperation se situera dans
le cadre g6n6ral de cooperation de 1'UE avec Haiti. Dans ce context, r6vele-t-il, les
domaines de priority, notamment I'education, I' cologie et la protection des resources
naturelles b6n6ficieront d'une attention particulibre.
Plus loin, il souligne que le Danemark assurera A partir du 1 erjuillet prochaini la pr6sidence
tournante de 1'Union europ6enne et que le problem du gel actuel de assistance financinre
A Haiti sera traits h la lumiere des conclusions du Conseil des Ministres europ6ens.
L'histoire des relations diplomatiques entire le Danemark et Haiti remote A un demi-
si&cle. L'ambassadeur Haslung a sa residence aux Etats-unis du Mexique.

La conference episcopale soutient Monseigneur Willy Romelus
Dans une note de press en date du 4 mai 2002, la Conf6rence 6piscopale declare ceci:
"Monseigneur Willy ROMELUS, 6veque de Jer6mie, a interdit h un de ses pr8tres de
prendre la parole en public, pour des raisons don't il est soul juge. Lui seul aussi peut
d6cider, selon le droit, d'un transfer ou d'une suspense provisoire. A Jer6mie come
ailleurs, d' ailleurs, les pretres eux-memes le savent et s'y conforment.
Jamais un 6v6que n'interdit de direla v6rit6. Au contraire, en tout temps, il encourage hA le
faire. De plus, il ale pouvoir discrdtionnaire d'intervenir dans la conduite de ses administr6s
ou de ses ouailles et aussi dans cell de ses collaborateurs les plus proches, les pretres.
En ce domaine, il a le pouvoir de decision, seul ou, lorsque le cas le requiert, avec
1' assentiment de son conseil. On peut ne pas comprendre une decision, on peut meme, A la
limited, ne pas la partager. Mais ce n'est ni la casse, ni les injures, ni la violence d'aucune
sort qui permettent d' obtenir les meilleurs renseignements don't on pourrait avoir besoin.

Le Senateur Prince Pierre Sonson sur la sellette ...
Que s' est-il passe exactement A la mairie des Cayes-Jacmel?
Les versions different. 11 6tait 6heures 30 du matin. On est le mardi 7 mai. Soudain des
coups de feu retentissent. Que se passe-t-il ? D'apres le journal L'Union, des hommes
arms ont ouvert le feu sur le s6nateur du Sud' Est, Prince Pierre Sonson. Le s6nateur
s'en sort indemne mais 1' un de ses gardes du corps, Bob Bl6mur, est atteint d'une ball
h 1' oeil. 11 rest dans un 6tat critique.
Toute autre est la version fournie par le del6gu6 de 1'Ouest, Mr Eric Danies. D'apres lui,
des scelins avaient 6t6 appos6s par ses ordres sur les portes de la mairie de Cayes-
Jacmel.La population de Cayes-Jacmel ne voulant pas de 1'actuel cartel de la mairie.
I.e S6nateur Prince se serait present A la mairie, aurait bris6 les scell6s et serait entr6 a
l'intdrieur du local. Puis il en sortit important certain dossiers quand des coups de feu
auraient retenti. S'agit-il de ses gardes du corps qui tiraient pour repousser d'6ventuels
assailants? L'on ne sait trop. Mais toujours est-il que Bob Bl6mur, I'un des agents de
s6curit6 du S6nateur, a 6t6 touched gri6vement.
Voilh la version des faits tell que pr6sent6e par le Sdnateur Prince Sonson Pierre en
personnel. Ce matin (il s'agit done du mardi 7 mai),j'ai appris que des militants
Lavalas allaient rouvrir la mairie des Cayes-Jacmel fermde depuis quelqucs semaines.
Je voulais etre lA pour 6viter un affrontement et rechercher la voice du dialogue. Mais
soudain, on a tired sur ma voiture, mes gardes du corps et moi nous nous sommes abrit6s
A la mairie. Quand nous essayAmes de regagner la voiture, c'est A ce moment lA que
mon garde du corps a 6td atteint par le projectile. "


Page 18


I






Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.15


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


YO PRALE...

Chak maten yo leve byen bone
Anvan soley leve
Pou y al lekbl
Yo pa konn pou kisa
Men yo prale
Anpil ap viv nan koridb
Nan mitan gwo lagon
Manman anpil nan yo se malerez
Papa yo se kiltivat6
Machann fresko
Machann kannb
Se pa tout ki konn li
Men piti yo al lek6l
Yo pa konn pou kisa
Men yo prale
Chak maten yo byen swe
Y'ap kouri danse
Kwaze lewit devan taptap
Taptap tout koule k'ap vomi lafimen
Taptap tout gwos6
BfJ simity6
Anpil machann ap vann
Kafe koule biswit gwo mit zaboka
Ji kowosbl chody6 manje- mayi-diri
S6s pwa-ze bouyi
Te jenjanm lt byen blan
Timounn yo pase yo gade
Gade san pran
Yo pral lekol
Yo pa konn poukisa
Men yo prale
Anba Mbn Atif
Site Soley Ri Senmaten
Nan tout koridb
Y'ap etidye
Kristbf Kolon
Desalin Tousen Anri Kristbf
Jeyografi Istwa Dayiti
Istwa Dimonn matematik
Literati...
Yo pa konn pou kisa
Men yo prale
Anba lapli larivy6 desann
Soley midi byen cho
Y'ap kannale desann
Al nan lise lise Petyon
Lise Jan Jak Jibedewou
Maten Litekin
Yo pa konn poukisa non
Men yo prale


Papa mourin
Osnon manman
Y'ape mal viv y'a p mal grand
Mal d6mi mal leve maledve
Men yo pa konn poukisa non
Men yo prale
Nan Site Katon youn eskonbrit pete
Se Bos Ati yo touye nan v016
Li v0l6 youn rejim bannann
Pou pitit li manje...
Yo pa p'janm w6 papa yo ankb
Yo pa konn poukisa yo pra 1 lek6l
Men yo prale
Anba lavil youn bann machann ap rele:
Men bel mayi zaboka mango fil
Men bel fig mi akasan nan fey
Melon frans ji kann
Fey ave fey chans
Pouri devenn devenn kode
Pitit yo pral lekol
Yo pa konn poukisa
Men yo prale
Anba youn ravin b6 tet dlo
Larivye desann kannale
Anba pote kay ak mounn ale
Zwazo tonbe chante
Youn chante ki tris
Ki kbde trip ponyade k6
FR bouch gen gou rak
Timounn yo pral lek6l
Yo pa konn poukisa
Men yo prale
Sou pewon legliz katedral
Sentiv Senmonf6
Sentantwin Senjozef
Youn bann pbv ap priye made lacharit
Nan mitan wout la
Timounn ap kouri anba lapli
Gwo lapli ak van vyolan
Liv kache nan senti
Yo pa konn poukisa yo prale lek6l
Men yo prale
Anba mnn nan
Youn dife ekiate
Anpil kay boule
Anpil mounn ap dbmi nan lari
Anba pon
Men pitit yo al lek6l
Yo pa konn poukisa
Men yo prale
Men kimounn k'ap janm di yo
Poukisa yo pral lekol mezanmi?
Lochard Noel
8 Oktbb 1999


TEYAT LAKAY BON FT REKA


AP PREZANTE

NAN STRAND

THEATRE

543 Columbia Road
Dorchester

<
JANM SEVRE

PITIT>>
youn pyes Fritz A. Dossous
(Papados)

DIMANCH

26 ME 2002

A 7:00PM

ANTRE $12 alavans

$15.- jou fet la

$10.- pou ti katkat

anba 12-an


Mesyedam REKA yo ap fete twazyem
anivesk yo. Rekayisyen yo mete lanng
Kreybl Ayisyen-an sou youn 16t nivo.
Youn nivo mondyal. Sou entnet kote
tout mounn nan tout peyi gendwa lii
atik, w6 diskisyon sou tout kalite sij6
epitou patisipe nan devlopman lanng
Kreyol Ayisyen-an.
Ane sa-a fe REKA 3 rekbt
Kafe. Nou bat bravo pou yo. Ak anpil
devouman, pasyans ak peseverans yo
rive kenbe labany6 lanng Kreybl
Ayisyen-an byen wo sou entenet la.
Nou wouze kat fasad ak fey bazilik
pou komite direkt6-a espesyalman
Jeran Responsab la ki merite youn
meday nan travay k6dinasyon mesaj
yo.
REKA av6ti tout manm li yo ak tout
mounn ki ta vie vin Manm pou yo
enskri epi peye kotizasyon anyel yo.
voye youn mesaj elektwonik osnon
konpoze adres sa-a:
<>; n'a
jwenn tout enfbmasyon nou bezwen
sou gwoup travay sou Kreybl
Ayisyen-an.'
Mesye-Dam konpliman! JM


DRAPO PA-N

18 Me 1803
Youn dat nou pa ka bliye.
Chak fwa nou tande-1,
Se tankou youn kout kannon
Ki tire nan zbrey ayisyen,
Ki reveye-1 nan d6mi.'

............

Maryaj ble ak wouj
Senb6l mak6nay nwa ak milat
Pou fe koukouwouj sou blan
Le yo rele chalbari dey6 yo.
Baton k'te kale chen nwa-a
Pral bimen chen blan-an

Ble ak wouj koule drapo-n,
Se Lakay6 ak tout general yo
Se lame neg esklav
Ki pat esklav ankb,
Anba ponyet Desalin,
S6l general anchKf.

Ble ak wouj, se Katrin Flon,
Manman drapo-n.
Nan mitan fanm vanyan yo
Zegui-1 nan men-1,
L'ap koud tet nwa ak milat
Nan youn sel Honet.



Ble ak wouj flote nan Gonayiv
SPremye Janvye 1804.
Ble ak wouj fete lendepandans
Ble ak wouj, zam libete,
Se koul6 drapo neg vanyan,
Drapo youn papa konbit,
Konbit revolisyon.

Ble, koule syel D'Ayiti
Toujou ble.
Wouj koule san,
San mas pep la
K'ap kontinye koule
Pou wouze jaden yo,
San ouvriye, travay6,
San yo k'ap lave lari,
Y'ap ponpe nan faktori.



Ble ak wouj drapo Amiral Kilik
Drapo Chalmay Peralt
Ak Benwa Batravil,
Drapo fanm vanyan
Ak Gason kanson,
Senbbl rezistans pep Ayisyen.



Drapo zanset nou yo, cheri
Pou ou n'ap batay, n'ap mouri.
Nou renmen-w anpil
Tankou manman-n ki te ban-n tete
Se oumenm ki ban-n libete
Men nou te sanble pedi-1
Anba drapo tenm6b.

Drapo pa-n, drapo-n cheri,
N'ap chante glwa-w jouk mayi mi.
Ou pral nan tet chak batayon,
L& n'pase alaksyon
Pou kontinye flote...
Flote nan k6, nan lespri
Patriy6t k'ap batay pou libete
Sou tout... Tout teritwa D'Ayiti.

Pierre M. Armand

DANIEL SUPPLICE NAN
LIBRERI MAPOU 19 ME 6-8PM


MANMAN
Prentan louvri je li
An nou louvri pa nou
Anba tonel pawoli
Paske tout manman se lanmou
Manman se delivrans
Manman redi
Manman konnen soufrans
K'ap trav6se-1 pandan nef mwa
Manman nan pot paradi
Manman se limy6 nan fe nwa
Manman pa p6 loray
K'ap gwonde sou fetay
Travay manman se pete fyel
Bonte manman se siwomyel
Manman se ladous6
Manman se siks6
Se bagay nou konnen depi lontan
zekl te met file
Kay te met ap boule
Manman se manman!
Dominique Batravil

MANMAN

Gendel manman
Mwen gade anwo
Mwen gade anba

Mwen prete zel refleksyon
Pou m'sa goute
douse siwo fle lavi

L6 konsa manman
Mwen sonje
L6 mwen te ti katkat
Sou kat pat
Ke w6b ou te lespwa-m
Ti kares ou te konsolasyon-m
B6l ti chante-w te lajwa-m

L6 m'rete manman
Mwen sonje tribilasyon-w
Sou youn bwa machine Senje
Ki t'a twaze youn ti lanp tet gridap
Pou chat pa t'd6mi
Nan fouye dife-w

L6 m'gade manman
Mwen w6
Vye k6-w ap tyoule
Sa fe-m youn gwo lapenn
Paske youn manman se oun sous
K'ap ponpe dlo lavi
Pou 1'kab fe bpl fl byen doubout
Nan kalfou lespwa
Michel-Ange Hyppolite
TRAY OUN MANMAN
Gade mache-1
Gade ale-1
Gade pati-1
Youn tralalap nan pye-e
L'ap mache kon dezevre
San konnen kote I'prale.
T&t manman pati
Tank lavi boulvese-1
Tank pitit betize-1
0 manman cheri !
Ala soufri w'ap soufri! (JAMA)

JUST FOR YOU ON
MOTHER'S DAY
('To .:pRose T'hornas)
To the one who bares the greatest name
You give much love and treat us all the same
Long life to you, for there is no other
To take your place near us... dear mother.

They say Mothers'day comes only once a year
But that can't be true; everyday you're so dear
You have special ways that are so kind
It's the type of love that's so hard to find.

So, I am saying to you in my own special way
I love you so and Happy Mother's Day
JAMA


Page 19









I BACK-PAGE I


Mercredi 15 Mai 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 15


Mg ec0vhessg3C-'0Wcs ?

Un reseau de la Cooperative Service Le Companon
Un r~seau de la Coop~rative Service Le Compagnon


Page 20


DELMAS

30



Tel: 510-7448


A Ah,

T


Residents de Delmas, Ruelle Nazon, Route -
de l'aroport, Grand Rue, P6etion-Ville, Vivi- etc.1,
Michel, Frores, Tabarre, Belville etc...etc...etc...
Polio de Compagnon vous attend... -1 ---


INTERVIEW

COOPE .AT5VES

LE COMA4GNON

LE COMPAGNON sort du jaune;
entire le vert Monsieur Pado Ber-
nard Leon, Directeur de Marketing
de la cooperative de service Le
Compagnon r6pond A nos questions.

Q. Que veut dire Le Compagnon?

R Ami, je march a tes cotes!

Q'. D'oi vient Le Compagnon?

R. Le Compagnon vient de tres loin
A tavers des pens6es.

Q Quelle est la mission du
Compagnon?

R. Nous avons comme mission de
d6velopper le pays, d'aider la na-
tion haitienne en cooperanit. Le
Compagnon est come un bassin

qui se remplit et la turbine tourne
avec ceux qui cooperent

Q. Est-ce que maintenant les portes
sont fermees Mr Pado?

R Non. Nos portes sont toujours
ouvertes et c'est pour cela que nous
sommes toujours la A cooperer oi
que vous soyez.

Q. Sur le marched haYtien, on entend
parler de deux cooperatives: Le
Compagnon et Coeurs-Unis. Etes-
vous prets a affronter Coeurs Unis?

R Je m'excuse. Je n'emploie pas
de si gros mots. Pourquoi affronter?
Je ne suis pas en guerre, c'est pour
cela que je pr6fare faire appel A tous
les Coeurs Unis qui sont unis parce
que nous sommes Votre Compagnon
d' avenir.

Q Est-ce que vous compier rester
uniquement au niveau de la
Cooperative?

R. Allons done, nous avons plusieurs
autres services que nous offrons,
tels que Polio de Compagnon; (CSS)
Compagnon Service de S6curit6;
(CFB) Compagnon Fabrication de
Blocs; (CCPT) Compagnon Plus
Terrestre; (CTM) CompagnonTrans-
port Maritime; (CCF) Compagnon
College de France (Primaire et
Secondaire, Universitaire), puis
bient6t Compagnon LigneAdrieminne.

France Football
(suite de la page 18)
recroqueviller sur son but. Mais peu
inspires, a 1'image de leur buteur
Tony Vairelles jamais dangereux, les
Bastiais 6taient tout pres de se faire
surprendre a plusieurs reprises sur
contre-attaquepar Darcheville (74e),
ou Feindouno en fin de parties.
Avec les sifflets qui out
ponctue l'hymne national lors de la
finale de Coupe de France de foot-
ball Lorient-Bastia, samedi soir, le
Stade de France a aliment6 tine
tendance A transformer ses gradins
en tribune de la contestation
d6bordant largement du cadre
sportif.
A peine les premieres notes
de La Marseillaise avaient-elles
6clat6 samedi soir qu'une partic des
supporters corses s'efforcait de
couvrir la musique de leurs sifflets.
Une maniere de revendiquer
l'identit6 insulaire, de protester
contre la politique A l'6gard de la
Corse.
Cette attitude provoquait la
colkre, et le depart momentan6 de la
tribune pr6sidentielle, du chef de
1' Etat Jacques Chirac puis de longues
minutes de flottement, ponctuces
d' "excuses a la France" de la part du
president de la Feddration francaise
de football (FFF).




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs