Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00108
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 17, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00108
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche edition du 17 au 23 Avril 2002 Vol. XVI No. 11


c
populiste
regagn6


COUP DE THEATRE AU VENEZUELA


Chavez reprend le Pouvoir
'ARACAS, 14 avril Le sous la pression de soldats loyalistes et de 1'avaientrenversevendredimatinenportant militaire.
v6ndzu6lien Hugo Chavez a manifestations massive. au gouvemrnement Pedro Carmona, chef du Dans un discours
triomphalement son palais L'ancien parachutiste est rentr6 A patronat v6n6zu6lien. conciliant, il a d6clar6 plus tard


au ton
devant la


Prisonnier vendredi de putschistes allies au patronat, Chavez a
rdussi le tour de force de revenir au pouvoir 48 heures plus tard
Le poing lev6, press qu'il n'avait pas W maltrait6 et il
Chavez, lui-m~me auteur d'un a reconnu que son gouvemement comme
Les pauvres et eux seuls ont repris samedi le pouvoir aux putschistes du patronat putsch avort6 en 1992, a ses adversaires avaient commis des
pr6sidentiel, aprs iun retournement de Caracas en h6licoptere en provenance. de traverse en souriant la foule compact de erreurs.
situation qui a vu legouvernement issu I'ilev6n6zueliennedeLaOrchila, oilayavit ses partisans pour atteindre 1'cntre du "I n'y aura pas de repr6sailles,
d'un coup de force militaire s'effondrer Wtbrievementtransfr6 par les officers qui palais de Miraflores au son d'une fanfare (voir Chavez Retour / 6)


.
Les presidents Aristide et Mejia le lundi 8 avril a la frontiere haitiano-
dominicaine h inauguration d'un project de zone franche industrielle
photo Yonel Louis/ HaYti en Marche


Une cert
ANALYSE


PORT-AU-PRINCE, 14 en
Avril Volte-face. La ,
moderation fait 1'unanimit.
Pouvoir, aussi bien que opposition
et international les trois
principaux acteurs de la crise politique,
tout le monde essaie d'y mettre du sien.
Le pouvoir procede a 1'arrestation de
Ronald Cadavre, un chef OP
(organisation populaire) proche du part
Lavalas. Accus6 de meurtre, il a d&fiU la
justice pendant plusieurs mois. Enmmeme
temps,le president Jean-BertrandAristide
renouvelle le mandate de Me Claudy
Gassant, le juge instruisantle dossier de


HAITI-REPUBLIQUE DOMINICAINE

WM ,Un project de zone

franche inaugure

dans la contestation


I OUANAMINTHE, 8 Avril -
Les presidents Jean-Bertrand Aristide et
Hipolito Mejia ontinaugur6 le lundi 8 avril
- could une zone franche industrielle du
c6t6 haitien de la frontiere s6parant les
deux r6publiques se partageant,1'ile
Sd'Hispaniola.
S "C'est une 6toile qui brille quand
nos deux pays et nos deux communaut6s
6economiques se donnent la main pour
d6velopper nos pays" a d6clare Aristide
dans la parties nord-est de la frontiere non


HAITI-CRISE

Line decrispation
e RDNP de Leslie Manigat de
11 la Convergence Democra-
.. -perspective tique n'est pas une grande
perte, a entendre lesporte-parole
Tde la coalition politique. A en
(I[i |I S juger par ses propos,M. Mamnigat
Srepr6senterait dans les
I'assassinat dujournaliste Jean Dominique. circonstances actuelles une sorte d'aile
Enfin, il ne se passe dejour que le chef de extr6miste de 1'opposition. II dit avoir
l'Etatn'appelleses partisans A segarderde laiss6 la coalition parce que celle-ci
toute provocation et n'invite 1'opposition A cherche encore A n6gocier avec Lavalas,
reprendre le dialogue. alors que le secr6taire g6n6ral du RDNP
De son c6t6, celle-ci ne serait pas en (parti dimocrate chr6tien) est en faveur
train d'6clater, commeona pulecroire, mais d'une grande mobilisation pour renverser
dans un processus d'6puration, selon un de le regime en place du genre de ce qui
ses membres. Autrement dit. le depart du (voir Decrispation / 4)


loin de la ville de Ouanaminthe, oi la zone
franche sera construite avec des fonds des
secteurs prives des deux pays.
Les investisseurs dans la zone
franche industrielle seront exempts du pai-
ement des droits de douane sur
1'importation et des taxes pendant un temps
ind6termine.
Environ 1.500 ouvriers seront
employs en 2003. Eventuellement, plus
de 8.000 haitiens seront employes dans des
(voir Zone franche / 3)


f Hafti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinimre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
email: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montreal, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Cort-au-Prince: 10 Gourdes


I


AO








EN PTrLUS!


EN RREF! i


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.11


CRISE AU PROCHE-ORIENT

Colin Powell a des

entretiens "utiles et

constructifs" avec Arafat
RAMALLAH, Cisjordanie, 14 Avril I'arm6e isradlienne qui s'est empar6e de
Colin Powell ajug6 "utiles et constructifs" plusieurs villes et villages de Cisjordanie.
ses entretiens avec Yasser Arafat, qu'il "Quand les Isra6liens auront achev6 un
rencontrera A nouveau lundi. Le secr6taire retrait total, nous remplirons nos obliga-


Rencontre dimanche entire le president de 1'Autorit6 palestinienne
Yasser Arafat et le secr6taire d'Etat americain Colin Powell


.d'Etat amdricain, qui a parl6 durant trois
heures dimanche avec le president de
l'Autorit6 palestinienne, a toutefois precis6
qu'aucunprogres n'avait encore Wt6 ralis6
vers 1'obtention d'un cessez-le-feu.
Le chef de la diplomatic americaine
s'est brievement exprim6 hl 1'issue de cette
rencontre dans le quarter g6n6ral deYasser
Arafat h Ramallah en Cisjordanie. Colin
Powell a dit avoir "6chang6,des id6es
varies" avec le dirigeant palestinien, qui

' ^s ^ *


tions", a-t-il declare.
Colin Powell, qui entame une
s6rie de navettes diplomatiques pour ten-
ter de mettre un terme A 18 mois de vio-
lences entire Israel etles Palestiniens, devait
s'entretenir A nouveau dimanche avec le
Premier ministry isra6lien Ariel Sharon.
Selon des responsables am6ricains, il
r6p6tera son exigence d'un retrait isra6lien
rapide des territoires palestiniens et
demandera que les forces isra6liennes
fassent preuve de retenue
et permette aux orgam-
sations humanitaires
d'accdder sans entraves aun
people palestnien.
Dimanche,
S Yasser Arafat a raccom-
Spag6 le secr6taire d'Etat
americain jusqu'au seuil de
son complex de
Ramallah, devast6 par
F f l'offensive israf1ienne du
29 mars. Le president de
I 'Autorit6 palestinienne lui
a serr6 la main avant de se
retire.
"Arafat n'est pas
sorti pour des raisons de
s6curit6", a expliqu6 Saeb
Erekat, d6signant les
militaires isra6liens
derhiire les fen8tre des
S batiments adjacent. "Vous
voyez les tireurs israeliens
tout autour. Nous n'allons


pas prendre ce risque".
Une liasse de
documents A la main, Cohn
Manifestation pro-palestinienne, vendredi, pres de Powell, affichait un air
Times Square, a New York. Un sondage indique que 60% grave lorsqu'il 6tait
des Americains seraient favorables a une reduction voire entr6 dans le quarter
a un arrkt de l'aide ambricaine h Israel si le Premier g6n6ral deYasser Arafat
ministre Sharon ne retire pas ses troupes des territoires entour6 de gardes
palestiniens rioccupes. Mais pour 62% des personnel am6ricains casqu6s et
interrogees, Yasser Arafat est un terroristt" arn6s de mitrailleuses.


seront approfondies lundi lors d'un
deuxieme entretien. Le secr6taire d'Etat
amdricain a ajout6 avoir e voque avec le
dirigeant palestinien les moyens de faire
des pas en avant, sans donnrmer de details.
Selonle ministrepalestinien Saeb
Erekat, les Palestiniens se sont
"absolument" engages A r6primer les
attaques centre les Isradliens, mats
seulement apres la fin de l'op6ration
Rempart, entam6e il y a 16 jours par


Le secr6taire d'Etat americain avait
parcouru les 19km s6parant Jrusalem de
Ramallah dans un convoi de six v6hicules
blinds.
Depuis le debut de l'op6ration
"Rempart" le 29 mars, les troupes
isradliennes out refuse de permettre au
dirigeant palestinien de quitter son quarter
general, encercl6 par des chars de Tsahal
dans le centre de Ramallah.
(voir Powell-Arafat / 14)


Un naufrage fait 18 morts a la Gonave
Une embarcation, le "Dieu Tout-Puissant", a fait naufrage en reliant la locality de
Pr6gate A celle de l'Anse-h-Galets (ile de la Gonave) L'accident a eu lieu A l'endroit
d6nomm6 Petite Source. On parole de 18 morts, don't 16 membres d'une meme famille.

L'OEA de retour sur le terrain
Le processus d'enquate de l'Organisation des Etats Am6ricains (OEA)
autour des 6v6nements du 17 d6cembre 2001 a d6but6 le 8 avril en Haiti
avec 1'arriv6e d'une mission de 3 juristes intemrnationaux. Le diplomat
et juge Nicholas Liverpool, de la Dominique, 1'avocat et diplomat
Roberto Flores Bermidez du Honduras et 1'expert mexicain en droit
international Alonso G6mez Robledo Verduzco, ont promise des leur arrive A
1'aeroport de Port-au-Prince de se mettre au travail le plus rapidement
possible.
La commission d'enquete doit recueillir des donn6es aupres de divers
secteurs, sur ce qui s'est passe en Haiti le 17 d6cembre 2001. Elle devra tirer des con-
clusions et produire des recommendations au gouvernement haitien et au Secr6taire
general de l'OEA. La duree de cette premiere mission est de quinze jours.

Les propos de C6sar Garivia
Le Secr6taire g6n6ral de l'OEA a qualifi6 d'"encourageants
et rassurants" les "propos d'ouverture" du nouveau Premier Ministre Yvon
Neptune et "son engagement declare envers les n6gociations". Gaviria a
aussi 6voqu6 "1'arrestation r6cente de quelques individus impliqu6s dans
de graves activities criminelles, pour 8tre traduits en
justice". C'est "un acte encore plus lovable", a-t-il soulign6. II a
aussi rendu "hommage au Gouvemement pour la tolerance qu'il a
demontrie" lors du rassemblement de la Convergence d6mocratique le 22
mars dernier. Le Secr6taire g6n6ral de l'OEA a aussi salu6 opposition
qui est "digne de louanges pour avoir &vitW toute provocation."

La question de "zone franche"
Elle a Wte a I'ordre du jour cette semaine avec le coup d'envoi lanc6 le lundi 8 avril a la
premiere de ces zones branches, qui seront 6rig6es en diff6rents points de la frontidre
entire Haiti et la R6publique dominicaine.
On parle 6galement de construction d'une autoroute qui reliera ces diff6rentes zones
branches les unes aux autres, et celajusqu'au port de Mancenille d'ofi pourront sans
doute Wtre embarqu6es les marchandises qui seront produites dans les usines de ces
"zones branches".
Mais les interrogations sont multiples concemrnant le profit que notre pays pourra
vraiment en tirer.

Protestations
Le GARR Groupe d'appui aux rapari6s et aux r6fugi6s et le PAHPDA -Plate-forme
haitienne de plaidoirie pour un d6veloppement alternatif ont exprim6 leurs inqui6tudes
quant aux consequences de cete zone franche sur 1'6conomie du pays, la production
agricole, les infrastructures, les emplois. Et plus particulibrement sur les conditions de
vie, d6jAprdcaires, des habitants du Nord Est.
Les repr6sentants de ces deux organizations ont aussi exprim6 leurs preoccupations sur
la part qui sera laiss6e aux Haitiens. Acceptant l'id6e qu'Haiti soit un pays fournisseur
de main-d'oeuvre a bon marched, le responsible de la PAHPDA se fait d6ja du souci
quant aux conditions de travail des futurs ouvriers haitiens, de leur salaire et de la
legislation sous l'6gide de laquelle ils vont etre embauch6s.
Les zones branches, a fait remarquer Colette Lespinasse (GARR), pourraient etre
profitable A Haiti a la condition qu'elles soient ins6r6es dans un plan global de
d6veloppement durable. Elle souhaite que le gouvemement haltien apporte de
preference un appui technique et financier aux planteurs don't les products seront
demands tant en R6publique dominicaine que sur le march international en g6n6ral.

Don du Japon a quatre ONG haYtiennes ...
L'ambassade du Japon en Haiti a remis A 4 organizations non-gouvernementales quatre
cheques d'un montant totalisant $ 199.200. Les organizations b6ndficiaires sont la
Fondation Connaissance et Libert6 (FOKAL) pour son project d'enquEtes pr6paratoires
aux forums d6partementaux d'dducation; la Soci&t6 de la Croix Rouge Haitienne (Cen-
tre de Transfusion Sanguine) pour son project d'amenagement et d'6quipements pour la
conservation du sang au Centre de Transfusion; la Fondation Nouvelle Haiti pour son
project d'am6nagement d'6quipement du Centre d'Appui aux Initiatives du Bas
Artibonite et A l'Hopital Immacul6e Conception des Cayes, pour son project de
restauration des services de Maternit6, de P6diarie et de Salle d'Opdration.

Les USA modifient leur reglementation en matiere de visa
Le Service d'immigration et de naturalisation (INS) des Etats-Unis a adopt le 8 avril
dernier de nouvelles measures concemrnant les visas accords aux 6tudiants, a annonce
vendredi le D6partement d'6tat am6ricain dans un communique.
Selon la nouvelle r6glementation, les ressortissants strangers d6sireux de
faire des 6tudes aux Etats-Unis doivent d6sormais obtenir un visa d'6tudiant
avant de pouvoir s'inscrire dans une university. Les strangers qui sont
venus aux Etats-Unis avec un visa de tourist et qui veulent ensuite obtenir
un visa d'6tudiant, ne pourront plus le faire s'ils n'avaient pas indiqu6
leur intention de faire des 6tudes au moment de leur admission, precise le
commumnique.
Par ailleurs, F'INS a propose quela durde minimum de s6jour des titulaires
d'un visa B2 ne soit plus de 6 mois comme A l'heure actuelle, mais qu'elle
soit function du temps n6cessaire pour mencr A termnne le but du voyage (30
jours dans de nombreux cas).

Le MT donne le coup d'envoi de son premier concours
national
Le Ministere du Tourisme compete encore sur I'apport de la press pour promouvoir le
d6veloppement du secteur touristique en Haiti. C'est dans cette perspective que la
Ministre du Tourisme, Martine Deverson, a proc6de vendredi au lancement d'un
concours national sur l'6co-tourisme a l'intention des joumalistes haYtiens
travaillant tant A Port-au-Prince que dans les villes de province. Rappelons
que 2002 a Wtt consacr6 par les Nations Unies annie mondiale de
l'6co-tourisme. Celui-ci est caract6ris6 par la mise valeur des products
naturels. Madame Deverson a pr6cis6 que son Ministere vise trois marches potentiels
pour vendre les resources dispomnibles. I1 s'agit du tourism intdrieur, de
croisiere et des Haitiens vivant A l'6tranger. Las futurs candidates a ce
concours ontjusqu'au 24 mai prochain pour presenter leurs travaux. Les
professionnels oeuvrant dans l'audiovisuel pourront produire un documentaire
d'une dur6e de dix A quinze minutes, et les photographs trois photos
illustrant la promotion d'un site touristique. Ceux de la press 6crite
pour leur part, auront A r6diger un texte de deux pages dans le meme
dessein. Les primes seront decemres sous forme d'outils de travail:
ordinateurs portables, cameras, magndtophones pour ne citer que ceux-lia.
" Ces oeuvres seront utilisdes pour faire la promotion d'Hafti a travers les
grandes expositions intemationales ", a ajoutd la titulaire du tourism.
(voirEn bref/ 18)


Page 2


I1








I HAITI-REP.DOM. I


d6courag6 les investis-


segments en Haiti, tandis que le retard
technologique a r6duit l'avantage
comp6titif des bas salaires.
Plus de 100.000 haitiens 6taient
employs dans l'assemblage avant le
regime issu du coup d'etat militaire de
1991-1994, qui a d6vast6 l'6conomie.
Aujourd'hui, l'industrie d'assemblage en
Haiti emploie environ 25.000 personnel.
La veille de la c6r6monie, des
tracteurs et bulldozers ont lamind des
champs de maiYs, de canne A sucre et de


Page 3


Zone franche dans la contestation 4:EVENEMENT
Coup de th65tre au Venez
(suite de la lire page) usines d'assemblage pour le milliers d'autres jobs de support scront cr66s, a d6clard Les pauvres du Venezue]
march d'exportation, et des Fernando Capellan,pr6sident du consortium dominicain
Grupo M, un des investisseurs. ANALYSE
On ne sait pas encore Haiti-Crise: Une certain
combien de dominicains seraient Gui, mais p.1
employs ni ois seraient vendus AFFAIRE ZONEI
les products assembles. Un project de zone francs
"Cr6er du travail et Une zone franche sur de
combattre la pauvret6 est le Pourquoi c6der une part
e ud internationaux'? p.18
meilleur moyen de consider la Aristide et Mejia: Placez
d6mocratie" a d6clar6 Mejia.
Le project de zone L'ACTUALITE EN
..,franche est rendu possible aprbs Assassinat d'Haitiens su
que le parlement haitien eut vot6 Le Doyen Lise Pierre-Pi
unrc loi l'ann6e dernihre autorisant au Juge Gassant p.20
installation de 14 zones branches POLITIQUE
industrielles A travers le pays. I'OEA de retour sur le t
Plus de la moiti6 de la Societ6 politique: Quell
main d'oeuvre haltienne est au Des vagues de tension p
ch6mage. Le salaire minimum en INTERNATIONA
Haiti est de 1.35 dollar. Colin Powel rencontre Y
En R6publique Colombie: Un candidate
Aristide et Mejia photo Yonel Louis/HenM Dominicaine, il est d'une explosion p.14
environ trois fois plus Derniare ligne droite inc
6lev6. SPECTACLES &
L'instabilit6 Un dCbutfulgurantcom
n liti ue chronioue a nxmn lorationsr Savannef


bananes. Le biton recouvrira bient6t environ
100 hectares de terres fertiles.
Environ 200 families paysannes
seront expropri6es, ditAlpha Dorsainville, 39
ans, un leader du movement paysan pour le
d6veloppement de Ouanaminthe.
"Confisquer la terre des paysans,
c'est confisquer leur libertC" dit Dorsainville.
Haiti aurait dui insisted pour que la
zone franche soit installed plus loin, ajoute-t-
il, "mais cela ne sidrait pas aux Dominicains
qui veulent qu'elle soit situde le plus pres pos-
sible de leur pays." (source AP)


Une Zone Franche sur


des Terres Agricoles
(AlterPresse) Le Pr6sident Jean- diverse manoeuvres etpressions des autoritds
Bertrand Aristide.fonce A vive allure dans locales, selon des t6moignages recueillis sur
ses projects avec son homologue dominicain, place. Des groupements paysans liUs au r6seau
Hypolito Mejia, malgrdles preoccupations Solidarit6 Frontalibre ont fait savoir que les






-n,
t7


blement populaire 1'Poccasion du passage du president
le dimanche 7 avril au Cap-Ha'itien photo Yonel Louis


exprim6es dans divers secteurs. Aristide et
Mejia ont paus6 le 8 avril dans la plaine de .
Marie Bahoux, zone frontalibre au nord-est
d'Haiti, la premiere pierre d'une zone
franche industrielle.
Des officials des deux
gouvemements et des entrepreneurs ont pris
part A cette c6r6monie, qui s'est d6roulde
sous haute surveillance de l'arm6e
dominicaine et des corps d'61itcs de la po-
lice haltienne. Contrairement aux
journalists haitiens, dontlapr6sence a 6t6
tres timide, en raison du fait qu'ils ont 6t6
avertis A la toute derniere minute, les
journalists dominicains ont et6 nombreux
A se rendre sur place.
Les manifestations prdvues par les
paysans pour marquer leur disaccord avec
ce project n'ont pu avoir lieu en raison de


banderoles et pancartes pr6pardes pour la
circonstance en Crdole et Espagnol ont Wt6
saisies par les autorites de la Del6gation du
Nord-Est.
II y a trois semaines, les paysans
faisaient part de leur preoccupation du fait que
cette fertile plaine allait Ptre couverte de batons
pour recevoir des usines d'assemblage textiles.
Selon la press dominicaine, le project sera
realis6 avec des investissements dominicains
et devrait commencer par cr6er environ 1500
(voir Zone franche / 8)

Pourquoi ceder une
parties du territoire haitien 'a
des intirets economiques
internationaux ?
P.18


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol XVIT Nn 11


-I, vul. v I IN .1


SOMMAIRE>
zuela: Chavez reprend I e pouvoir p. 1
la ont repris le pouvoir aux putschistes p.7


e d6crispation en perspective.


FRANCHE
ie inaugur6 dans la contestation p.1
s terres agricoles p.3
e du territoire a des intirets 6conomiques

au business p.9

N MARCH
r la frontiere p.10
erre attribue le dossier J. Dominique


errain p.8
e 61ite! p. 10
our endiguer Lavalas p.12

AL
asser Arafat p.2
a la prdsidence sort indemme

ertaine pour I'Elysde p.15

k TOURISM
me como dien pour Fayolle Jean Jr p.11
Dubois p.11


Ncplfl auulls aai ywi






Page 4


I UNE ANALYSE I


HAITI-CRISE


TT


(Decrispation ... suite de Ia lire page) '0
vient d'avoir lieu au Venezuela oil Ie pr6sidentpopuliste
Hugo Chavez a Wtd contraint A la d6mission par une
coalition du patronat et du haut 6tat major de I'arm6e,
avant de r6cup6rer son pouvoir 48 heures plus tard sous
lapression des masses populaires et d'unit6s militaires
entrees en rebellion.
C'est au sein mEme de la Convergence que
des voix s'616lvent pour d6noncer l'aventurisme dcs
declarations de M. Manigat. Qu'il montre au people
quel est son plan, et qu'il ales moyens de sa politique,
s'6crie Victor Benoit du KONAKOM, autre parti
membre de la coalition, tandis que Micha Gaillard
precise que la mobilisation c'est pour forcer Aristide A
n6gocier de bonne foi.

Read my lips ...
Ce changement dc ton observe de part et
d'autre salume l'arrivde d'une commission de 3 membres
de l'Organisation des Etats Amdricains (OEA) venue
enqueter sur les violence du 17 Ddcembre 2001 qui
out vu un commando attaquer le palais pr6sidentiel
faisant morts et bless6s, puis des partisans du pouvoir
assoiffds de vengeance incendier des sieges de parties
politiques et des residences de leaders de l'opposition.
Mais la mission principal de 1'OEA, d'un
effectif un peu plus important, et baptis6e Mission pour
Renforcer la D6mocratie en Haiti arrivera dans le
courant du mois. A la reunion du conseil permanent de
1'OEA donnant l'investiture au chef de la mission, le .
diplomat canadien David Lee, le reprdsentant de
Administration Bush, Roger Noriega, a souligne que
c'est une autre opportunity offerte au pouvoir haitien,
mais aussi que c'est la dernif6re (Read my lips !).
Cependant le rapport du Secr6taire g6ndral
Cesar Gaviriaprdsentd al'assembl6e relevait plusieurs
points positifs pour le pouvoir en place A Port-au-Prince.
Selon un article paru dans le quotidien Le
Nouvelliste editionn du vendredi 5 au dimanche 7 avril
2002), le rapport de M. Gaviria souligne la pleine et
entire cooperation du gouvernement haYtien dans les
efforts visant A cr6er les conditions pour la reprise des
negotiations en vue dela resolution de la crisepolitique.
Sont notes tour A tour le discours d'ouverture
"rassurant du nouveau Premier ministry Yvon
Neptune, la rdcente arrestation d'individus impliqu6s
dans des activities criminelles, la tolerance don't a fait
monte le gouvernement lors d'un recent
rassemblement de opposition ...


Children
R I/ BEAUTY SALON hrlden
$lO90- DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.50
EO ERCONDITIONING
FREUIETREATMENT
L. With this coupon

/Deagn e


Mercredi 17Avril 2002
Haiti en Marche Vol XVI No 11


ne certain decrispation


en perspec


Le rapport Gaviria f6licite aussi opposition de
s'6tre gardde de toute provocation.
Pour conclure que la Mission pour Renforcer la
D6mocratie appor-
tera une contribution
majeure aux efforts du
people haltien pour
concr6tiser ses aspi-
rations dans la paix "'
(read aussi my lips ...).

Une penalisation
injuste et gratuite

II n'est pas ;'k ..
momins important de
reliever que la mission
annonc6e a obtenu tout
de suite l'agr6ment
aussi bien de
opposition que du
pouvoir, ce qui ne
represented pas moins
un changement car on Le president Aristide inau
se souvient que la (Cap-Hait
Convergence n'avait cess6 de critiquer la plupart des
decisions de l'OEA les considdrant comme faisant la part
trop belle aupouvoir ... (comme aujourd'hui encorele RDNP
de Manigat).
Sans oublierles appeals dela Conf6rence episcopale
catholique et autres leaders religieux au dialogue entire
haitiens et A la comprehension de la communaut6
international devant une p6nalisation injuste et gratuite du
people haitien par un embargo que les leaders de la
CARICOM (communautd caraibe) jugent contre-
productive declarationn mentionn6e aussi dans son rapport
par Cesar Gaviria).
Alors que peut bien nous r6server ce semblant de
lune de miel au milieu d'une crise politique responsible de
deux ann6es de privations et souffrances de toutes sortes ?
D'abord au plan de l'atmosphare g6n6rale, que les
factions les plus jusqu'au-boutistes soient continues, d'un
cot6 comme de 1'autre, ne peut 8tre qu'une bonne chose d6jiA
pour nos nerfs tant 6prouv6s ces dernmires ann6es.
Reste aux acteurs haitiens a pouvoir tenir leurs


* Ist Communion
* Bridal Showers
* Christening


Id-juTe


promesses ..


LI V 1: *1) Le pouvoir
Lavalas a
principalement des responsabilit6s vis-a-vis del'application de
laloi etl'ordre.
2) L'opposition doit prouver qu'elle est vraiment capable








F Au^i*


aH~lg ,AH- ^^ TES



gurant un monument A Toussaint Louverture a Breda
ien) le 8 mars 6coul6 photo Yonel Louis
d'offrir une alternative et pas seulement de jeter constamment
de 1'huile sur le feu, qu'elle est capable aussi d'une opposition
positive et non d'une perp6tuelle surenchbere sur les erreurs du
pouvoir.
Goulots d'itranglement pour Lavalas ...
Lepr6sidentAristide se d6mene commeun diable dans
un b6nitier pour assurer de ses bonnes intentions mais son
regime a des goulots d'6tranglement qu'il doit cofite que coilte
surmonter. C'est, par example, le ddsarmement des groups de
civils en possession d'armes ill6gales auquel Amnesty
International vient d'appeler le gouvemrnement come une
condition sine qua non du retour A la quietude des esprits, en
meme temps quelardaffirmation dela Police Nationale d'Haiti
comme seule entity responsible du maintien de l'ordre au regard
de la constitution, mais une police neutre etinddpendante, done
apolitique.


Quand on dit civils arms, la tentation est de penser
uniquement aux "chime ", ces groups de jeunes exhibant A
occasion toutes sortes d'armes, don't certaines de leur propre
fabrication et d6nommdes armes
artisanales ", et qui ont fait leur


* Baby Showers
* Birthday's
* Weddings


Special Occassion Souvenirs
By Sophia


Phone 54-1- 7-1662


www sosdezine comr


apparition en pleinjour le 17 D6cembre
dernier lorsqu'ils ont vol6 au secours
du pouvoir Lavalas menace par un
commando qui avait envahi le Palais
national.
Autre manifestation de ces
groups, ce sont les troubles incessants
dans les bidbnvilles de la capital,
particulierement La Saline et Cit6
Soleil.
Ronald Cadavre arret6
(voir Decrispation / 5)


A4"r1 k 2 "IL-c), 1"-cLlr
18x 18& 16x 16
Ceramiques espagnoles et italiennes
Grand choix a votre disposition
.79 pied carr6


4- JPV A lt : I
Ceranumiques grises
( Nlaximum 8 Sacs)
a% ec foul achat minimum de 200 pieds carrds
Annpportez ce coupon


Ceramiques & Marbre


Tres grande salle d'exposition
D6pot Salle d'Inventaire
Accessoires


Ceramiques
- Marbre pour Salle de bain


12x 12
C6ramiques espagnoles
Differents Styles et couleurs
69 pieds carries

GC TRA- -T X I IX_
Ceramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
cvar tout achat minimum Ad 200 iA, d


--- -- --ru~- .... itvr-L ; tu.t aitni LaLm U.% .s piew caIuIeo
Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



..Meilleurs Prix de la lace


Venez done voir vous-meme

3306 N.W. 796me Avenue, Miami, Florida Tel.; 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


_ ___ ~ _____ _______


"** yar,


I -e ^ fc o ^ ~







DE L'ACTUALITE


3 A S M I aux Gonalves (MOCHRENA).
f /UI ne autre grave hypotheque qui
\9 AS pese sur le pouvoir Lavalas, c'est l'enquEte
(Dicrispation ... suite de la page 4) sur l'assassinat de notre confrere Jean L. Dominique. E est
pour meurtre, regne dans un de ces quarters chauds. desorinais evident que cette enquEte ne peut 8tre bloquee
Mais un tel d6sarmement doit comprendre aussi 6ternellement, ni 6vit6e, ni contourm6e.
les anciens membres des ex-forces armies et paramilitaires P o r t au -
qui ont terrorism le pays sous le coup d'6tat (1991-1994) et Prince n'est pas
qui n'ont pas 6t6 dasarm6s coinmme promise malgrd la Caracas .
presence pendant pris de 3 anntes dans le pays d'une force Mais le temps est
multinational d6barqu6e en septembre 1994 avec a sa tEte fini aussi 0o t 'opposition
quelque 20.000 Marines U.S. nnnvi cntntr
pouvait se contenter


L'affaire Jean Dominique incontoumable aussi ...
Le commando qui a faith irruption au palais
pr6sidentiel le 17 DIcembre dernier 6tait form dc ces
anciens militaires, commine a d6clar6 1'un de ses mcmbrcs
captures, un nominee Richardson actuellement emprisonn6,
et qui devra Etre entcndu par la commission de l'OEA arrived
lundi dernier pour enqueter sur les 6v6nements du 17
D6cembre. On attend de cette commission qu'elle vienne
6clairer quelque peu notre lantern dtant donnd que
opposition a toujours maintenu qu'il ne s'agit point de
tentative de coup d'6tat mais d'un stratag6me montd de
toutes pieces par le pouvoir en place pour d6clencher une
champagnee de repression. Des partisans du pouvoir se sont
lances dans des actes de repr6sailles apr6s 1'6crasement du
commando, incendiant des sieges de parties politiques et les
domiciles de quelques leaders parmi les plus en vue (Victor
Benoit, G6rard Pierre-Charles). Bilan des 6v6nements: au
moins une dizaine de morts, don't deux policies qui 6taient
en faction et le body guard d'un dinrigeant de opposition


Nouvelle Destim

P




Vols quotidiens:
Pori
Cap
Pori

l d1 i fs 1!. a n


Page 5


vraie force politique (et non une simple operation
m6diatique port6e A bout de bras par international) ou
disparaitre... '
Reste le troisieme acteur, 1 'international, le mieux
plac6 puisque pouvant intervenir pratiquement A volonte
pour modifier la partition des acteurs locaux, faut-il vous
fair un dessin, mais qui n'en est pas moins confront aussi


i-I-i


d'attendre tranquillement
les erreurs du pouvoir pour
en tirer parti et rien d'autrc


La Mission pour
Renforcer la Dimocraie en
IHaiti a un mandate prdcis p
mettre fin a la crise. Ce
mandate tine dur6ci de deux
ans. Entre-temps, des .
elections doivent aoir lieu.
Deux ans done pendant a
lesquels ]a Convergence
Ddmocratique doit fire
comune maitre Jean Jacques Une reunion de la Convergence DNmocratique, moms aujourd'hui
pour prouver qu'elle peut avoir plus que la capacity Leslie Manigat photo Haiti en Marche
d'empacher Aristide de gouverner mais aussi celle un d6fi : lapopulation.
d'affronter des 61ections ... Et ce n'est pas encore evident. Oh ne met pas 30.000 opposants dans les rues A
Bref, pour les dirigeants actuels de l'opposition Port-au-Prince come cela s'estfait ACaracas centre Hugo
les jours sont comptds, c'est r6ussir ce pari et devenir une Chavez, notre patronat ne pouvant avoir le m~me impact
dans un pays avec un taux de
ch6mage de pras de 90%.
Secundo, 1'interna-
tional a entrepris toute cette
saga (pour ne pas dire salade)
O*en Haiti dans le but,
officiellement, d'instaurer un
systme d6emocratique, c qui
ne suppose pas seulement des
6iections, nous rdp~te-t-on A
IT S O Nvi, mais 1'exi stence dune
opposition parlementaire,
S comee un antidote l
zaton a : Oorsepime o uvr
d'un seul home, bref un
contre-pouvoir official
ROVIDENCIALE S :.","::
IROV DENCALESMais cela non plus cc n'est
Turk &r CaiCOS pas evident.
Turk & CkosC o m m e ni t
l'international peut-il esp6rer
pouvoir monitorer le vote
d'un people qui est maintenu

t-au-Prince / Cap-Hartien I/Providenciales sous un embargo qui
n'6pargne ni la sant6, ni
Hartden IProvidenciales l'Mducation, ni m~me la lutte
t-de-Paix / Cap-Hartien I/Providenciales "tee eidaaou gon ee
ddboisement (aide 6galement
suspendue aux reserves
j *forestieres nationals) ?


our plus m ormaiiiions concerE enant ce te nouve ne
destination, contactez votre agence de voyage ou
C,1

aux numerous suivants :
Port-au-prince : 256-3626 / 3627 / 3628
Cap Haitien : 262-1226/3951
Port-de-Paix: 268-6824


Akzc on deja lakay ou


A moins d'une
dictature A la
Duvalier! ! ...
Carle plus important
de toutes ces considerations,
nous y voilA enfin. Toutes ces
initiatives aussi bien del 'OEA
que du pouvoir Aristide ou de
la Convergence ou de
international, tout celareste
du cosmetique car la vraie
question n'est pas adress6e.
Comment pourra-t-on jamais
parler de stability, ni esp6rer
(voir D&crispation / 8)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM
RNOM S RENOUVELLEMENT
ADRESSE 0A
NOUVEL ABONNE
6 MOIS UN AN
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$ 78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 780.00
EUROPE US$ 70.00 US$1 8035.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00 US$ 135.00
US 350


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


I .


AGRANC







Page 6


COUP D'ETAT


Mercredi 17Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.11


Echec du coup d'Etat au Venezuela


.suitedela page),Retour triomphal de Chavez
pas de chasse aux sorcibres. Je n'ai pas soif de vengeance", lesquelles il avait lav6 ses chaussettes et ses sous- VWndzu61iens.
a-t-il dit en appelant ses partisans descendus samedi dans vatements, Chavez a dit que les manifestations "Je n'ai pas dout6 un instant de notre retour. Mais je ne
les rues pour r6clamer son retour, _pensais pas que nous
h renter paisiblement dans leurs reviendrions si vite", a-t-il dit.
foyers. Les d6clarations par
Au meme moment, des lesquelles des g6n6raux out
procureurs interrogealent affirm qu'il avait d6missionn6
cependant Carmona et plusieurs : et demand A partir pour
officers sup6rieurs A la base 1: l'6tranger 6taient des mensonges,
militaire de FuerteTiuna, aindiqu6 '.. a-t-il poursuivi.
le ministry de la D6fense de "Us ont mis un bout de
Chavez, Jos6 Vicente Rangel, en paper sur la table en disant
pr6cisant qu'ils n'6taient pas 'D6missionnez', mais j'ai
formellement en 6tat d'arrestation. ..r6pondu 'Je suis un president
Carmona a d6missionn6 qu'on a fait prisonnier, mais je
samedi aprbs qu'eurent 6clate des .% ne d6missionne pas'."
manifestations monstres en faveur Combl6s par le retour
de Chavez, tandis que des soldats deleur haros, des millers de par-
restis fiddles Ace dernierprenaient tisans de Chavez, issues en
le contrble du palais de Miraflores. A, majority des bidonvilles de
Reprenant sans transition Caracas, agitaient des drapeaux
son style oratoire habituel, Chavez v6n'zuehiens, scandaient des slo-
s'est lanc6 dans un monologue gains et se president centre les
d'une heure qui a pris fin pen aprbs grilles metalliques entourant le
le lever dujour sur la capital. I1 a g"illepalais p6alsidentieL.
marqu6 son intention de respecter Des accrochages
le droit en agitant un petit sporadiques continuaient dans
exemplaire bleu de la constitution .. plusieurs secteurs de la capital,
du pays et en brandissant un crucifix Des milliers de partisans de Chavez protestant samedi devant le palais prisidentiel reclamant son retour oA des dizaines de milliers de
qu'il avait emport6 avec lui en captivity. populaires etles mutineries de soldats en safaveur manifestants pro-Chavez en colkre 6taient descendus dans les rues
Aprds avoir 6voqu6 les circonstances dans repr6sentaient un triomphe historique pour les samedi pour exiger le retour d'un leader qui d6fendait A leurs yeux la


Se Manti: Depi ou bat moun on
fwa, ouap toujou bat moun.

Sa ki Vre: Gen on kantite
program pou moun ki bat lot kap
etidye ki solisyon san vyolanspou
asiste moun lan.. Se enpbtan pou
realize ke sou 10 moun ki bat lot, 9
pa kw yo bezwen sispann komet zak
vyolans sa-a ; ositou yo pa janm
chache konsey. Se vre tou ke l yo
enskri nan program sa-a yo, sa pa-
vie di gen sekirite pou fi yo bat la.


Silans se pa 1l ank6 ... tanpri pale paw6l la!
Domestic Violence Hotline: 305-349-5888
Rape Treatment Center: 305-585-7273

Gade program televizyon-an

Tell Somebody! Television


Men sij6 ki pral diskite:
Vyolans nan kay sou gran moun

Vyolans sou ti moun

Ef6 vyolans anndan kay sou ti moun


Men 16 program yo:
Lendi a 9:30 am
Madi A5:30 pm


series


- Lendi 22 Avril

- Lendi 29 Avril

- Lendi 6 Me


MEkredi A 8:30 am
Jedi A 1:30 pm


" Tell Somebody" pase sou kab-Tap Community Channel 30
eksepte pou cab sa-a yo:


Bell South, Channel 13
AT& T Aventura, Channel 38
AT&T Kendall, Channel 31


Shaw, Channel 56
AT &T West, Channel 15
AT&T North, Channel 35
At&T, Miami, Channel 25


cause des d6sh6rit6s.
Au course d'unejourn6e chaotique ou l'on se demandait par
moments qui gouvernait le pays, les partisans de Chavez ont affront
la police plusieurs miorts ont Wt signals et pris le control des
chaines de t6l6vision qui avaient sechement critique le leader
populiste.
Diosdado Cabello, vice-pr6sident de Chavez, avait ensuite
annonc6 qu'il assumait la pr6sidence jusqu'A la "r6apparition" du
president renvers6. Dans la soiree, Diosdado Cabello avait pret
serment comme president en proclamant 1' 'ordre institutionnelr6tabli
A 1'instant meme". Interrog6s par Reuters, de hauts grades r6unis au
QG de 1'arm6ne de Fuerte Tiuna s'6taient dits favorables A un retour
de Chavez.
Les forces armies avaient pourtant renvers6 le president
vendredi, au lendemain de manifestations massive centre son
gouvernement qui avaient fait au moins onze morts parmi les mani-
festants.
Le chef de l'arm6e, le g6ndral Efrain Vasquez, avait dans un
premier temps apport6 son soutien A Carmona, invest comme
president d'une administration interimaire censee ceder la place A
occasion d'une nouvelle election pr6sidentielle d'ici un an. Carmona
avait dissous I'Assemblee et la Cour supreme, avant de revenir samedi
sur sa decision A la demand de Vasquez, qui affirmait que la chute
de Chavez n'6tait pas "un coup d'Etat".
La frange de 1'armde rest6e fiddle au pouvoir
d6mocratiquement 6lu a ensuite fait savoir que des unites s'6taient
soulevdes A travers le pays en rebellion contre le gouvemement de
Carmona.
Ce dernier, apparemmentlAch6parles militaires qui 'avaient
invest la veille, a fini par annoncer sa d6missionlors d'une conference
de press organis6e Al 'issue de discussions A huis clos avec les chefs
militaires.
Des membres du gouvemrnement Chavez ont fait leur appari-
tion sur les 6crans d'une t6l6vision publique, la chaine 8, ou ils ont
affirm6n reprendre le controle du pays. Ils ont montr6 Al 'antenne une
fax qu'ils ont dit etre signed par Chavez lui-meme.
"Moi, Hugo Chavez Frias, V6n6zuelien et president de la
republique bolivarienne du Venezuela, n'ai pas renonc6 au pouvoir
l6gitime que le people m'a confide disait le message.
Les Etats-Unis, qui ne cachaient pas leur aversion pour
Chavez en raison de ses liens avec le president cubain Fidel Castro et
de son style populiste A la tete d'un des grands pays producteurs de
p6trole, s'6taient montr6s satisfaits de sa mise A 1'6cart. Des
responsables amnricains s'6taient refuses A considerer les 6v6nements
du Venezuela comme un coup d'Etat. (Reuters)


Ekip Miami-Dade's domestic violence Fatality Review dekouvri ke nan pi fb nan ka vyolans yo, on
kamarad travay, on zanmi oswa on manm fanmi-a te konn sitiyasyon-an m6 li pat vle oswa li pat konn
kijan pou li te pale koze-a. Bagay sa-a gen pou li change.
Se Advocate Program Inc ki prezante Kampay sa-a: Community Awareness Campaign et se Miami-
Dade County's Alliance pou Human S


SERIANCE

A SERVICES


ABONNEZ VOUS A
HAITI EN MARCH

(voir fiche d'abonnement
au bas de la Page 5)

NfMIAMUPHONE (305) -754-0705
HAITI 245-1910 FAX 221-0204 / 245-1910


0.. ,~U


* ~ *.*~





ADVUAn EI
Pli li lotAM .







Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


Les paw


repris le p

CARACAS, 14 Avril Les pauvres et eux seuls
ont repris samedi le pouvoir aux putschistes du patronat au
Venezuela dans une vague d6ferlante surlapr6sidence, pour
larestituer au president de gauche Hugo Chavez 48 heures


Pedro Carmona pritant serment vendredi corn
interim; samedi il doit se rifugier dans une base militai
lel retour de Chavoez


apres le coup d'Etat.
Le people a envahi le palais prdsidentiel A Caracas
sans redouter les balles, qui ont tuo trois civils et bless 18
autres, et facility ainsi le retour Al'ordre d6mocratique d6jA
r6clam6 notamment par 19 pays d'Am6rique Latine et la
France, avant I'Organisation des Etats Amdricains (OEA)
comme coup de grAce.
Dans ce pays de 24 millions d'habitants, pres de
80% d'entre eux vivent dans la pauvret6, don't 40,7% sous
un seuil critique.
En face, notamment dans les quarters hupp6s de
l'est de Caracas, larichesse des nantis leur permet de sortir
du pays 21 milliards de dollars chaque ann6e.
Ces chiffres astronomniques, soit 5% du produit
interieur brut, publish par le FMI et la Banque mondiale,
font du Venezuela un pays devant faire face A de constantes
fuites de capitaux.
Seul president de gauche avec Fidel Castro dans
le sous-continent amdricain gangrene par la misere et la
corruption, Hugo Chavez avait perdu une premiere manche
vendredi face an putsch, mende par une parties de 1'armde,
avec les riches dans 1'ombre pour h6riter du pouvoir.
Dans une premiere de 1'histoire, le patron des pa-
trons d'un pays, en l'occurrence Pedro Carmona, 60 ans,
un chef d'entreprise fonid A 1'Universit libre de Bruxelles,
s'est alors empar6 de la magistature supreme alors qu'en


[i-77-586-9675
-8775869675 TV5. Le Monde en Francais!

DISH Network vous propose sa nouvelle
offre promotionnelle
"International Free DISH"


Pour I'achat d'une antenne DISH Network ($100) et avec un
abonnementannuel au bouquet America's Top 50,
DISH Network vous offre...


Une antennae DISH Network et un receveur GRATUITS !
(pour recevoir TVS, abonnement mensuel de $9.99 et
S50 fantastiques programmes americains pour $22.99 par mois)


L'installation faite par un professionnel est gratuite !




Offre validejusqu'au 30 avril 2002
Appelez maintenant:
1-877-586-9675 d z,
NETWORK
(9:00 matin 10:00 soir)
Offre 'Free DISH' tout novel abonn6 possadant une ca0e de credit et sengageant pour 12 mois conscutifs pour roffre Amenca's Top 50 ou autres bouquets de valeur
superleora raoped grotoornt unt rsterr satllIte Drah at urns installation proflrollo de base. LAb equipment grwn aul Otu eir un ostdrre raonordnlrtor lea moddisa
taorris 00111 fonooorr des disporribilitba Lea abonods qor 00 dooonneotort 00 901 aptant poor un abonnamont inldnoor pendant la pdrloda de 00000 mois deuront soqulttel
des fraos dannulation de S240 Un accord prmalable de credit est n6cessaire. Cette offre no pout elre combine avec d autres promotions $5 00 de fras seront appliquds
pour tout changement de programme (programme inferieur). Une souls installation professionnelle gratute do base sera accord6e par system activ jusqu'au 31 juillet
2002La cout01 d'une installation profeasionnelle MSRP est do $199 Linstallaon gratuite est valuable via nS DNSC et lS d6taillants paracipants L'installaton gratule indus
la pose dune antenne de 20, Ie branchement d'un receveur une TV eatI l test de Irquipement Desn restactions A 1 installation peuvent etlre applques Toutes les mar.
ques et logos appartlannent 6aur propntaires. Copynght EchoStar 2002


Page 7


vres du Venezuela ont


ouvoir aux putschistes
absence du chef de 1'Etat, le fauteuil, selon la constitu- avec une vague d'arrestations arbitraires d6nonc6e par la
tion, devait etre occupy par son vice-pr6sident, soit Diosdado suite parl'arm6e, les fiddles dupr6sident lu sont descendus
Cabello, un fiddle de M. Chavez. en masse dans les rues.
Acteurprincipal delar6cente greve g6ndrale contre Coup sur coup, dans un crescendo dramatique, la
le president 6lu en 1998 et r66lu en foule venue des "rancheros", ces bidonvilles accroch6s aux
2000 pour six ans, Pedro Carmona collins de Caracas, a d'abord invest les abords du palais
a abattu ses cartes des sa prestation pr6sidentiel.
de serment vendredi. Pedro Carmona s'en est 6chapp6, puis il a
"La majority des invites" d6missionn6, et a 6t6 arret6 avec ses "ministres" ainsi que
A sa prise de function 1'6tat-major.
autoproclam6e "appartenait au Diosdado Caballo a alors assume la pr6sidence,
patronat, des eleveurs aux dans l'attenteduretouraupouvoirdu chef del'Etatrenvers6
industriels",reconnaissait samedile la veille et detenu dans l'ile d'Orchila dans les Caraibes.
principal
quotidien de
4 Caracas, El
Universal.J


crayo n, Pedro
Carmona a

I'Assembl6e
me president par n
re s'effaantdevant ntibnale e
Tribunal ..
supreme de justice, et d6mis tous les .
presidents des pouvoirs constitutes. .i,
Symbole de cette veritable
lutte de classes, les 49 d6crets-lois
prdvoyant notamment une r6forme v i
agraire, ont 6t6 abrog6s sous les vivas .
des presents.
Au Venezuela, les
latifundiaires fontlaloi, Al'image des Soldats venezueiens montant la garde a P1entree principal de ]a base
pays voisins. 60% des terres, souvent militaire Fort Tiuna o6 a Wtd 'abord detenu le president Chavez vendredi
abandonn6es, sont d6tenues par 20% des proprietaires. Avant d'etre arret6 vendredi, le president en titre
Une dei6gation de huit personnes de la soci6te avait dit au revoir A ses ministres apres avoir refuse de
civil, A la mystdrieuse 16gitimit6, a alors donn6 'aval de d6missionner, contrairement aux affirmations ult6rieures des
sa signature au "gouvernement de transition et d'union putschistes. "Nous avons tons pleur6 et chants 1'hymne
nationale, avec A leur tate Mgr Ignacio Cardenal, national", a racont6 A l'AFP Rafael Vargas, ministre du
l'archevPque de Caracas, pour apporter sa bdn6diction. secretariat A la prdsidence.
D'antoproclamation en autosatisfaction,le rave de "Hugo Chavez n'a.pas dit +je reviendrai+, mais il
1'oligarchie a d6bouch6 samedi sur un cauchemar. sait qu'il est un leader du tiers-monde", a-t-il conclu. (AFP)
Malgr6lachasse aux sorcibres contreles chavistes,


Chavez fait le recit de sa bien


CARACAS, 14 Avril Prisonnier vendredi de
e- putschistes allies au patronat, Hugo Chavez a r6ussi le tour de
force, dans un coup de thda6tre sans prec6dent, de revenir au
pouvoir dimanche "sans avoir eu meme le temps d'ecrire un poeme".
L'oeil noir A peine moins p6tillant, mais l'air plus fringant
que jamais, le president du Venezuela a fait 6talage de resources
insondables pour venir raconter A l'aube durant 50 minutes, devant la
television, les details d'une m6saventure qui aurait pu turner en
cauchemar.
A 03H22 locale (07H22 GMT) vendredi, le g6ndral en chef
des forces armies, Lucas Rincon, announce A la press, hors de sa
presence, que l'6tat-major a demanded sa d6mission au chef de 1'Etat,
et qu'il 1'aaccept6e", apres les sanglants incidents derue cons6cutifs
A une greve g6ndrale de trois jours, avec un bilan de 15 morts et 350
bless6s.
Une veritable odyss6e commence alors pour 1'ancien
putschiste Hugo Chavez, 6lu en 1998 et r66lu en 2000 pour six ans.
Son conseil des ministres vient d'approuver son refus de c6der aux
exigences de l'arm6e. Les militaires 1'invitent Ale suivre.
Avant d'abondonner le palais, il dit adieu A tous ses
collaborateurs, 'les larmes coulent", comme le confiera A I'AFP son
ministry au secretariat A la presidence Rafael Vargas. Et d'entamer
tous ensemble l'hymne national.
Jusqu'au denouement final, aucun document ne sera montr6
par le nouveau regime provisoire, dirig6 par le patron des patrons Pedro
Carmona, sur sa pr6sumde d6mission. "Is ont mis un paper sur une
table, m'ont demand de le signer, mais je ne l'ai meme pas regarded",
assure le chef de i'Etat.
"Je suis un president prisonnier", leur r6torque-t-il. 11 est alors
emmen6 dans une caserne, puis au siege de la police militaire, avant
un autre arrAt au fort Tiuna A Caracas. Dans les rues, il peut entendre
les p6tards et voir les feux d'artifice qui c6l1brent dans les beaux
quartiersle depart de ce leader populiste de gauche.
"A aucun moment je n'ai 6t6 maltrait6. Au contraire, partout
des soldats pleuraient en me voyant. C'est pourquoi ils m'ont change
de caserne". L'aube se l6ve. Ses g6oliers d6dcident de le transf6rer A
Turiamo, une base navale sur la cote caraibe, A 100 km A l'ouest de la
capital. (voir Chavez / 16)
(VOir ChaVez /16)


I COUP DE THEATRE I|


court odyssey







Page 8


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Mercredi 17Avril 2002
Haiti en Marche. Vol. VI No. I11


Crise Haitienne : I'OEA de retour sur le terrain


(AlterPresse) Le processus d'enquete de
l'Organisation des Etats Amdricains (OEA) autour des
6v6nements du 17 d6cembre 2001 a debut le lundi 8 avril
avec l'arrivde en Haiti d'une mission de 3 juristes
intemrnationaux. Le diplomat et juge Nicholas Liverpool
de la Dominique, I'avocat et diplomat Roberto Flores
Bermuldez du Honduras et I'expert mexicain en droit inter-
national Alonso.G6mez Robledo Verduzco, ont promise A
leur arrive A l'adroport de Port-au-Prince de se mettre aun
travail le plus rapidement possible.
La commission d'enquete doit recueillir des
donn6es aupres de divers secteurs, sur ce qui s'est pass en
Haiti le 17 decembre 2001, lorsque le gouvernement a
annonc6 une "tentative de coup d'Etat" et que ses partisans
ont entrepris des operations de repr6sailles contre
l'opposition. La commission devra tirer des conclusions et
produire des recommendations au gouvernement haitien et
au secr6taire g6n6ral de l'OEA.
A l'occasion de la presence de cette commission
international surle terrain, les responsables del'opposition
et ceux duparti aunpouvoir font valoir leurs griefs respectifs.
La Convergence declare avoir pr6par6 ses dossiers en vue
de sa rencontre avec les juristes internationaux. Les
dirigeants de Fanmi Lavalas se disent 6galement prets et
des parlementaires commencent dejA A mettre 1'accent sur


les conditions de vie aggrav6es, selon eux, par le blocage
de 1'aide international, et qu'ils souhaitent 6galement
mettre dans la balance.
Les deux parties ont cependant fait part de leur
satisfaction du rapport pr6sent6 le 5 avril dernier devant le
Conseil Permanent de l'OEA par le Secr6taire Gendral,
Cesar Gaviria. Celui-ci a qualifi6 d'"encourageants et
rassurants" les "propos d'ouverture" du nouveau Premier
Ministre Yvon Neptune et "son engagement d6clard envers
les n6gociations". Gaviria a aussi 6voqu6 "I'arrestation
rdecente de quelques individus impliqu6s dans de graves
activities criminelles, pour qu'ils soient traduits enjustice".
C'est "un acte encore plus louable", a-t-il soulign6. R a aussi
rendu homageae au Gouvernement pour la tolerance qu'il
a demontr6e" lors du rassemblement de la Convergence
democratique le 22 mars dernier. Le Secr6taire G6ndral de
I'OEA a aussi salu6 l'opposition qui est "digne de louanges
pour avoir 6vit6 toute provocation".
Toutefois, 2 semaines apres ce rassemblement, des
divergences ont dclatM au grand jour au sein de la Conver-
gence avec le retrait du Rassemblement des D6mocrates
Nationaux Progressistes (RDNP) de ce regroupement, a
cause des positions jug6es "ambiguEs" de la Convergence.
Cesar Gaviria a annonc6 la venue prochaine d'une
autre mission, dirigde par le Canadien David Lee, en vue


Une certain decrispation

peut-etre en perspective
(Dicrispation ... suite de la page 5)
lafin des troubles dans les bidonviles, ni vaincrel'insecurit6 la ruine les entrepreneurs na
on meme la corruption, dans un pays soumis a u ne tell credit bancaire de l'ordre de
misbrenoire ("lapenan vant,laphnan tht").Amoins d'une tre bonnes umniquement A insi
dictature halaDuvalier ! C'est aussi un cas de figure, ne Partout onpergoitlei
1'oublionspas ... Qu'ils (c'est-A-dire A la fois
Sans un relvement aussi 16ger soit-il du pouvoir international) nous fichent la
d'achat h la base, qui se r6percute sur la classes moyenne Maius c'est une autre
(professions lib6rales) et sur les secteurs d'affaires Enunmotad6mora
nationaux, de quel changement peut-il etre question ? et ce n'est pas un bon signe c
Or c'est exactement au contraire que l'on assisted, qu'elle est aussi programme.
que 1'on nous force A assister. Aujourd'hui pour 1'haitien, Toutefois le fosse se
quel que soit son statut, il plane un sentiment de fin des le pays rdel, et quel que soit le p
illusions. Et qui concern tant les d6dcideurs. nationaux AWashington ou k Paris, il ser
qu'internationaux ... Du haut au bas de 1'dchelle social, le un pays qui estime aussi prof
sentiment qui commence a dominer est celui que tout ceci 6t6 trahie ...
nous entraine vers un effacement des capitaux ainsi que Haiti en Marche, 14
des cadres haitiens avec 1'6tablissement des zones branches
qui ne visent que la main d'oeuvre haitienne bon march,
en meme temps que d'un autre c8t6 la mondialisation Allo Miami
absorbe le marched national A bouch6es doubles condamnant I


Une Zone Franche

sur des Terres

Agricoles
(Zone franche ... suite de la page 3)
emplois avant d'assurer A l'avenir 8.000 emplois.
Cette zone franche est le "premier fruit" du marriagee
sans perspective de divorce" entire Haiti et la Republique
Dominicaine, a ddclar6 le president Aristide au course de son
allocution. D'autres projects pareils devraient etre d6veloppds
sur l'ensemble de la frontiere qui measure 300 kilometres. Le
President Mejia a fait savoir que le processus d'installation de
zones branches a d6jAi td enclench6 dans plusieurs villes
frontalihres dominicaines.
La Plate-forme haItienne de Plaidoyer pour un
D6veloppement Alternatif (PAPDA) et le Groupe d'Appui aux
R6fugids et Rapatri6s (GARR) ont exprim6leurs plus vives
inqui6tudes et leur indignation face A de telles d6marches
engageant I'avenir d'Haiti, mais entreprises quasiment dans la
clandestinit6.
La Pr6sidence avait simplement annonc6 le week-end
6coul6 une tourn6e du Chef de l'6tat dans le Nord, sans faire
allusion A sa rencontre prevue avec le Pr6sident dominicain.
Presquela totality des informations disponibles sur le sujet nous
sont parvenues viala press dominicaine, ont affirm les deux
organizations. Aucun d6bat n'a Wte organism avec la participa-
tion des secteurs concerns et I'accord n'a pas Wte examine par
le Parlement comme le pr6voit la Constitution de 1987.
Le GARR et la PAPDA d6clarent appuyer fortement
les revendications lances par des organizations paysannes du
Nord-Est contestant la decision d'installer la zone franche dans
l'une des regions les plus fertiles du pays, qui permet aux
families paysannes de rdaliser des revenues annuels relativement
substantiels. (voir page 9)


tionaux soumis A des taux de
30% et les terres agricoles A
taller ... des zones branches.
nmneme cri: Abas lapolitique!
gouvernement, opposition et
paix.
illusion...
lisation estlanote dominant,
ar aucun doute qu'elle 6tait,

precise entire les ddcideurs et
rojet cogit6 A Port-au-Prince,
a plus difficile ar6aliser avec
ond6ment que sa confiance a

Avril 2002


de "renforcer la d6mocratie" dans le pays, telle que pr6vue
par la resolution 806, vote enjanvier dernier. Cesar Gaviria
pr6voit que d'ici fin avril cette mission devrait etre
totalement d6ploy6e et un premier accord devrait tre trouv6
entire les protagonistes de la crise.
Le d6ploiement de la prochaine mission a d6jA
trouv6 L'appui financier des Etats-Unis pour $500.000 et
du Royaume-Uni pour 10.000 livres sterling. Haiti a offert
une contribution de 25.000 dollars amdricains.
Le context social des nouvelles initiatives de
l'OEA dans le dossier haitien demeure tendu, notamment
avec la violence dans les faubourgs de Port-au-Prince, cette
semaine dans le quarter de La Saline, au nord-ouest de la
Capital. Les probl6mes li6s aux conditions de vie et de
travail rebondissent 6galement avec des groves organis6es
le lundi 8 avril par des syndicats de transporteurs de
plusieurs departements du pays.

CUBA-USA

Carter a le o.k.

du gouvernement

americain pour

visiter Cuba
LAHAVANE, 9Avril L'ancienpr6sident Jimmy
Carter aregul'approbation du gouvernement americain pour
visiter Cuba et il se pr6parerait A partir avec un petit group
en Mai prochain, a annonc6 un porte-parole du Centre
Carter.
Le D6partement americain du Tr6sor a annonce
vendredi qu'il avait donn6 la permission pour le voyage,
selon Deanna Congileo du Centre Carter A Atlanta. Elle a
ajout6 que'aucune date n'avait encore Wtd fixde.
Carter serait le premier president des Etats-Unis -
en function on non A visiter L'ile depuis la revolution de
1959 qui aport6 Fidel Castro au pouvoir.
La visit de Carter interviendra au milieu d'un
durcissement du discours de la Maison Blanche vis a vis
du regime cubain.
A Washington, le porte-parole du D6partement
d'Etat Philip Reeker a d6clar6 qu'il espere que Carter
(voir Cuba / 9)


FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
Reception de paiement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t6l6phonique chez vous
TOLL FREE. 877 485 4428 Tel: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am i 7:30 pm Denis/Joujou

305 757 4915 8272 305 757 49

FADKIDJ VARIETY STORE


* Parfumis CD's (Compas, Racine, Evangilique)
* Cellulars & Beepers Zouk, francais, americain
* Souliers et Sandales Video's (halitiens, amiricains, documentaires,
* Produits pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order







Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


GRAND NORD


Aristide et Mejia : Place au business!
OUANAMINTHE, 8 Avril Nouvelle 6tape dansc,
lesde d6veloppement), de la Banque Mondiale et de l'Union Le Chef de l'Etat dominican estime que c'st un
et dominicain Jean-Bertrand Aristide et Hippohto Mejia ont Europdenne ces derniers fonds pr6vus dans le cadre de la la bonne direction pour un partenaniat entire le
ed il l 'i- .. sorved-.--, 1 i, Convention de Lom6 entire les pays de l'Umnion et ceux de publics et prinves des deux pays.


pusr- o I umr lrea .premi re perre J es trO avaux ae
construction d'une zone fanche d'industrie textile dans la
plaine du Haut Maribaroux a Ouanaminthe.
Cette activity qui s'6tendra sur 50 hectares de terre
dans la zone frontalihre entire les deux r6publiques, devra
permettre aux governments des deux pays de b6ndficier
des fonds additionnels de la BID (Banque Interamdricaine


Carter voyagera

'a Cuba en Mai
(suite de la page 8)
d6livrerait A Cuba un message disant "qu'il est temps que
Fidel Castro permette A la democratic de prendre racine,
stopped la repression et de violer les droits humans et
permette A Cuba de rejoindre le reste de l'hdmisphere dans
la liberty."
Reeker invite aussi Carter A visitor les prisonniers
politiques durant sa visit et d'appeler A leur liberation.
Castro a lancd l'invitation en janvier dernier et
Carter I'acceptait publiquement deux mois plus tard.
Le leader cubain a indiqu6 que cela ne le
d6rangerait pas d'entendre des critiques, insistant que la
chose la plus important pour lui est que Carter vienne voir
de ses yeux la r6alit6 dans 1 'ile.


i pas dans
s secteurs


Mejia qui s'ex-
primait devant plusieurs
AMENAGEMENT milliers de Ouanaminthiens
DE LA PLACE 3 et quelques centaines de
DE L A CATHER E 11 Dominicains a plaid en
E LA CATHEDRALE U* *'F"A
faveur de la reprise de la
... cooperation financinre
S e r e international A Haiti.
n a l Jean-Bertrand
Aristide, qui 6tait
S accompagn6 de son 6dpouse,
zonet' P rac mIe de quelques ministres et
INAUGURATMNsecr6taires d'6tat et de
15,A -A l'Inspecteur g6n6ral en
Chef dela Police Nationale,
Arvel Jean-Baptiste, a
repris en substance les
propos de son collbgue
dominicain insistant sur le
fait que le marriage Haiti -
Projet de renovation de la place d'armes du Cap-Haitien photo HaRti en Marche R6publique Dominicaine
la zone Afrique-Caralbe- Pacifique (ACP). ne suppose pas de divorce et que le project de creation de
Rencontrant A la la frontibre le lundi 8 avril son cette zone franche a Ouanaminthe est le premier fruit de la
homologue haitien,le Pr6sident dominicain Hippolito Mejia prog6niture.
a 6voqu6 la signature de l'accord pour l'implantation de la Les deux chefs d'Etat se sont mis d'accord pour
zone franche come le r6sultat d'un marriage sans divorce. (voir Zone franche / 10)


City of Miami
Housing and Commercial Loan Committee Meeting







The City of Miami Housing and Commercial Loan Committee will conduct a public meeting:
Wednesday, April 10, 2002, 1:30 PM
2nd Floor Conference Room (#201)
444 Southwest 2nd Avenue
Miami, Florida 33130

The following items will be considered:

1. Discussion / recommendations pertaining to Rental Housing Projects seeking funding for Local
Government Commitment, for Housing Credit Program Application:
Hidden Harbor Apartments Ltd.
Los Suenos Ltd.
Rio Vista Ltd.
St John Village Ltd.

2. Discussion/ recommendations pertaining to payoff workout of Miami Capital Loan with Joe
Rob, Inc.

Interested individuals are encouraged to attend the public meeting. The meeting site is accessible
to the handicapped. For additional information, please contact the Department of Community
Development at (305) 416-2080 .
(AD NO. 09796) -
NOTICE OF AVAILABILITY FOR 28T YEAR REQUEST FOR PROPOSALS: COMMUNITY
DEVELOPMENT BLOCK GRANT AND HOME HOMEOWNERSHIP PERMANENT
CONSTRUCTION


Request for Proposals (RFP) for 28" Year Grand Funds from the U.S. Department of Housing
and Urban Development to the City of Miami are available at

City of Miami
Department of Community Development
444 S.W. 21d Avenue, Second Floor
Miami Florida
or
City of Miami Website under the Department of Community Development
www.ci.miami.fl.us
The competitive RFP process for the 28" Year will include the following grants available funding:


CATEGORY
28' YearCDBG

ECONOMIC DEVELOPMENT
SOCIAL PROGRAMS
HISTORIC PRESERVATION


TOTAL

$2,085,00
$ 1,928.40
$ 330,00


SUB-TOTAL $4.343.40
Home-HOMEOWNERSHIP PERMANENT CONSTRUCTION $2,722.216
Projects
TOTAL $7.066,216

For additional information, please call the Department of Community Development at
(305416-2080)


(Ad. No. 09797)


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA


MIAMIDDADE




Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Dade County Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami,
FI 33128. (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, open-
ing date, the vendor's complete return address and phone number and a check for
the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Com-
missioners".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or consid-
ered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or
before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bid-
der.. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package
or courier service, including the U.S. mail, or caused by other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors mustbe received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Fl 33128, by no
later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

Thid bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, MAY 15,2002


3123-3/07-OTR-CW Pre-qual For Rental Of Office Trailers


Cost $10.00


This contract is County Wide
This contract requires Insurance

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday May 22, 2002


2958-3/07-OTR-CW


Frame Tent Rentals
This contract is County Wide
This contract requires Insurance
A Site visitation is recommended by
appointment


6185-2/05-OTR-SW Unifonnrms For Miami Dade County
Departments
This contract is State Wide

6258-2/06-OTR/CW/LW Bicycles Maintain & Repair
This contract is County Wide
This contract includes Living Wages


Cost $10.00





Cost $10.00



Cost $10.00


Page 9











I SOCIETE-POLITIQUE I


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


Que l'on appartienne a une elite par naissance ou
par cooptation, i1 nous faut admettre que cette secte
privil6gi6e hors du commun de la socidtd haitienne a
failli enti rement a sa mission de leadership. Aussi, it n'y
a rien d'6tonnant si parmi les favorises on en trouve qui
refusent cat6goriquement de gagner leur pain a la sucur de
leur front. Parmi eux, se recrutent les politicards de tout
poil, intrigants et imp6nitents qui, parasitant une socidt6
traumatis6e-par la faim et I'angoisse, se contentent d'etre
rents par la coalition international, vivant aux depens
d'elle, rien que pour rendre instables les institutions dupays.

Quelle elite!
Or 1804 cette 6poque A laquelle tout le monde
mit la main ala pate pour fonder notre patrie a bien v6cu.
Nous avions, sans lacher prise durant deux siecles,
suffisamment sacralis6 les Fondateurs. Allons nous con-
tinuer ale faire durant deux autres siecles? Qu'avons nous
fait de l'independance don't its nous avaient confi6 e d6p6t?
Le simple culte rendu aux manes paternels demeure
inefficace et improductif et s'apparente mEme alabigoferie
pure et simple si aucun effort n'est r6ellement fait pour
concr6tiser les espoirs 16gitimes qu'ils avaient places dans
les futures gnerations que nous sommes.
Les exigences du realpolitik, associ6es aux
contraintes intemationales, 1'impdritie don't ont toujours fait
preuve nos dirigeants, l'incapacit6 d'dradiquer les plaies
sociales qui rongent notre soci6t6 et freinent son essor, con-
stituent autant de facteurs qui nourrissent nos d6routantes
attitudes de timords lorsque nous avons a faire face aux
problkmes nationaux majeurs et que notre situation d'Etat
souverainnous condamne ar6soudre sans terms ni d6lais.
Le plus souvent, ceux qui d6tiennent les leviers de
command ne savent comment endosser et assumer leurs
responsabilitds dans toute leur plenitude, passant leur temps
.A rejeter sur leurs adversaires les causes de leurs 6checs, A
dramatiser les moindres difficulties, rien que pour 6viter
d'accomplir leur tache avec patience et s6rdnitd dans des
situations apparemment peu embarrassantes.

Quelle elite!
J'ai eu A partager sans reserve le bien-fond6 de
l'id&e de "refondation" du pays haitien, 6mise par le brilliant


Aristide et Mejia

: Place au

business!
(suite de la page 9)
lancer des projects similaires dans d'autres zones
frontalibres, telles que P6demrnales (Anse A Pitre), Dajabon
et Bias Pinas (Belladere). Deja on parle sur la frontinre
d'une autoroute douaniere international qui relancera les
ports.de Mancenille et de Cabo Rojo.
Mais A cot6 de cette initiative l61argissantle champ
de cooperation entire Haiti et la Rdpublique Dominicaine,
des institutions haitiennes telles PAHPDA et GARR, en
contact permanent avec les habitants de la Plaine du Haut
Maribaroux, ont manifesto leurs inqui6tudes et leur indig-
nation au project d'installation de ces zones branches, de
concert avec le gouvernement dominicain, mais sans
i'accord des paysans de la zone.
GARR et PAHPDA croient qu'une decision de
cette importance engageant l'avenir de la nation, aurait dfu
faire l'objet de d6bats au Parlement, comme l'exige la con-
stitution de 1987.
Ces ONGs appuient les revendications de
certaines organizations paysannes du Nord -Est contestant
la decision d'installer ces zones branches sur des terres
agricoles dans la plane du Haut Maribaroux, une des
regions les plus fertiles du pays apris la Vall6e de
1'Artibonite, mettant ainsi fin A leur vocation agricole, et
ceci alors que les terres agricoles du pays ne font que
diminuer de jour en jour.
La Plate-forme hailtienne de plaidoyer pour un
developpement alternatif (PAHPDA) etle Groupe d'Appui
aux r6fugi6s et rapatri6s (GARR) proposent au
gouvemrnement d'l61aborer un plan d'assanissement pour le
department du Nord-Est qui doit, selon elles, rationaliser
1'utilisation des aires agro-ecologiques en tenant compete
des contraintes physiques, dconomiques et sociales des
divers 6cosystemes et des intdr8ts along terme des acteurs.
Rappelons que la journ6e du 8 avril 2002 a 6t6
tres significative pour les 2 presidents, s'engageant & trans-
former F'ile d'Hispaniola dans l'Fre de la mondialisation.

Yves Paul Leandre
Envoyd special Haiti en Marche


Quelle elite!

Par Alix Ambroise
6conomiste G6rard Pierre-Charles. En rdalitd, si en toute
conscience l'on constate I'6chec s6culaire de la classes
dirigeante, beaucoup plus cosmopolite que patriot; le
mandarinat d'une inteligentsia qui, par le biais de
l'arrivisme, ne cherche qu'I s'enrichir davantage par tous
les moyens; le degr6 de notre sous-d6veloppement;
1'abaissement continue, effrene, du niveau de vie d'une popu-
lation don't les esp6ranices ont toujours 0t6 et sont encore
tromp6es : on ne peut que se demander s'il existe encore
une nation haitienne, d'autant plus que des measures sont
actuellement prises pour la livrer pieds et mains li6s i la
supranationale connue sous le nom de Caricom, notre fu-
ture subrog6e tutrice, contrairement A la pens6e de nos
braves devanciers. Qui m'btera d'un tel doute? Si, par
hasard, la nation aurait cess6, meme temporairement, d'etre
consid6r6e comme telle, enpareil cas on peut d'ores et ddjiA
penser A la "refonder", en la r6tablissant sur de nouvelles
foundations beaucoup plus en harmonies avec les exigences
contemporaines. Mais les Haitiens ont-ils vraiment besoin
des mains secourables de leurs cong6ndres, peut-6tre mieux
expdrimentds qu'eux dans certain domaines, pour
"refonder" leur nation croflante? Jen doute.

Quelle 6lite!
N'oublions pas quenous avions essays toute forme
d'Etat et de gouvernement : governance A vie, empire,
royaut6 absolue, rdpublique unique ou dualiste, pr6sidence
reconductible ouviagere, bicamdrisme oumonocamerisme,
dictature ou laisser-faire, conseil de gouvernement,
conseillers d'Etat, collegial multidisciplinaire, triumvirat,
junte militaire ou civilo-militaire. Par election au second
et premier degrd, par r6f6rendum, coup d'Etat, revolution
populaire ou de palais, la chance fut offerte tant aux illettr6s
qu'aux intellectuals : qu'ils soient g6n6raux,juges, avocats,
m6decins, agronomes, 6conomistes et gens d'6glise.
Apparemment 1'ing6nieur civil, le cultivateur, le business-
man et I'affairiste sans titre ni quality demeurent encore
sur la liste d'attente. Je les cite sans les patronner car la
simple detention d'un titre ou d'un grade, dans le context
strictement haltien, ne suffit pas pour muer le dirigeant en
responsible consequent. Au fil des ans la socidtd haitienne
est devenue de plus en plus duale : ce qu'on a coutume
d'appeler la classese moyenne" d'aspiration petite-bour-
geoise s'est tellement appauvrie qu'elle est devenue
dvanescente sans s'en rendre compete. Ou bien on est riche
A l'extreme, ou bien on est pauvre A l'extreme.

Quelle elite!
Ainsi la dite classes moyenne, cette remuante espece


en voice d'extinction, n'a recours qu'a la politique comme
bou6e de sauvetage. D6tentrice du "savoir" qu'elle n'a la
chance de manifester qu'en salle de classes, elle finit par se
faire une opinion trop avantageuse irreelle opinion certes
- d'elle-meme, du fait qu'elle a eu le privilege d'avoir Wtd
suffisamment scolarisee. En mEme temps se developpe en
elle un certain "esprit infatuC" de politique, 1'acculant A se
center inconsider6ment sur elle-meme, et a se considerer
fmalement comme seul616ment capable de "sauver le pays",
afin de pouvoir tre appel6e "papa" quand elle 6treindra les
renes du pouvoir. N'a-t-on pas l'habitude d'entendre dire
que chaque alphabetis6 a dans sa poche un grimoire ofi se
lisent les recettes infaillibles capable de remettre le pays
"sur ses deux pieds militaires." Une psychothdrapie de
comportement social nous aiderait un peu a en d6celer les
causes.

Quelle dlite!
C'est beau de faire de la politique, de la politique
payante surtout, puisque la politique est l'affaire de tout le
monde. Feu Emmanuel Ambroise disait toujours que si une
personnel n'en faisait pas, une autre la ferait A sa place.
L'ex-President D. Eisenhover l'a dit 6galemerit :"In a de-
mocracy, politics ought to be the part-time profession of
every citizen." Toutefois, chez nous, la politique est
devenue une force tellement attractive que tout le monde
en reve jour et nuit; c'est plus qu'une occupation A part
entire; elle declenche un app6tit boulimique du pouvoir
que nos intellectuals d6soeuvr6s veulent copartager, I'aidc
financiere international qu'on leur pr8te n'6tant pas A
perp6tuit6. Malheureusement ceux qui d6tiennent un
pouvoir que leur a confine l'l61ectorat, ne sont pas
g6n6ralement bons partageurs, chacun devant attendre
normalement son tour. Ce, depuis deux sidles. En effet,
pour dviter de tomber de haut, il faut voir les choses de
haut.

Quelle lite!
La nation m6rite redellement d'etre refond6e. Mais
il appartiendra aux Haitiens sincdres et dignes de ce nom
d'analyser pacifiquement les nouveaux entrants auxquels
on devra faire n6cessairement appel dans l'6rection de ses
nouveaux soubassements. Cette refonte concerned tout le
monde et ne doit pas etre l'apanage d'un clan. Diposons
franchement toutes les cartes sur la table et discutons
cordialement, sans tricherie, des avantages et inconvdnients
des propositions sounmises. Le sauvetage est collectif; tout
le monde doit y participer. La notion de soci6t6 civil doit
8tre rede6finie pour y faire entrer la paysannerie, majority
national 6ternellement marginalisde. Comme nous venons
de le dire, nous avions djiA mis A l'6preuve et 6puisd toute
la game des governments possibles et imaginables. En
(voir Socidtd / 11)


Assassinats d'Haitiens sur la frontiere

entire Haiti et la Republique Dominicaine


Par Gotson Pierre
SP-au-P., 12-avr. 02 [AlterPresse] CinqHaitiens
ont dt6 tuds et 37 autres bless6s dans des circonstances
diverse durant le premier trimestre de cette ann6e en
territoire dominicain, au. nivean de la zone frontalibre.
Le dernier indicent en date remote an 13 mars
dans la region situde entire Dajabon et Santiago, an nord
de la R6publique Dominicaine. Selon des informations
transmises a AlterPresse, une camionnettetransportant 13
travailleurs hailtiens a refuse d'ob6ir aux ordres d'une
patrouille militaire etiles soldats ont tir6 surla camionnette
blessant deux personnel. Une d'entre elles, Homrnito Sechi,
a succomb6 des suites de ses blessures.
Auparavant, dans des memes conditions, A
Guayubin, toujours aunordde la R6publique Dominicaine,
Marcellin Joseph, originaire de.Plaine du Nord, a Wt6 tud
et Wilfran Sdide a 6td bless.
Analysant cette situation, le Service JMsuite aux
Rfugi6s (SJR) a faith remarquer que trois incidents
similaires avaient eu lieu dans la mme region. Des gens
connus come "buscones" contactent les Haitiens, leur
font traverser ill6galement la frontier ct les mettent en
contact avec des "trafiquants". Les vdhicules qui les
transportent sdnt souventpris pour cible par les soldats de
I'Arm6e dominicaine etles incidents ont gdndralement lieu
au petitmatin.
A ce jour, pursuit le SJR, les autdrit6s
dominicaines n'ont pris "aucune measure efficace contre
ce traffic" et leur action est "tres limited" : confiscations
des camionnettes, tirs contre les vehicles trasnportantles
immigrants haitiens et violations de leurs droits humans.
Mais, les trafiquants oeuvrent en toute impunity", a en-


core affirm le SJR.
Enjuin 2000, dans lamme region de Guayubin,
6 Haitiens et un Dominicain ont 6t6 tuds lorsque des
militaires dominicains ont ouvert le feu contre un v6hicule
soupqonn6 de transporter des ill6gaux.
Au sud de la R6publique Dominicaine, des cas
d'assassinats d'Haitiens ont aussi 6t0 rdpertorids durant
les 3 deniers mois. Dans lanuit du 20 au 21 f6vrier dernier,
Celisse Blanco, originaire de Fond-Verettes, a Wtd
assassinde et son cadavre bruld dans la locality de Limon
o delle pr6parait du carbon de bois. Selon les informa-
tions communiques a AlterPresse, les organismes
dominicains de defense des droits humans entreprennent
des d6marches afin qu'une enquete approfondie soil
conduite autour de ce cas.
Dans la soir6e du15 janvier, Abdon Doresca,
6galement de Fond-Verettes, a 6t6 assassins dans lameme
locality de Limon, alors qu'il veillait sur la voiture d'un
Dominicain A qui il avait vendu auparavant des 16gumes.
Son cadavre a dId entered la nuit mEme sur le lieu du crime.
La police de Jimani A chassd les parents de Doresca qui
voulaient porter plainte.
Des militants de defense de droits humans ont
soulign6 i AlterPresse la ndcessit6 d'une prise en charge
et de plus de vigilance de la part des autorit6s haYtiennes
surlazonefrontalireanuniveaudud6partementdel'Ouest,
par o6 transit un important volume de marchandises et
oil s'effectuent dgalement toutes sortes de trafics. Les
paysans haltiens traversent souvent la frontihre pour
6couler des products tels que le pois congo, les I6gumes et
pommes de terre provenant dela For&t des Pins, de Savane
Zonbi, etc. [gp apr 12/04102 08:15]


Page 10


I







Mereredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


SPECTACLES


I Page 11


Un debut fulgurant come

comedien pour Fayolle Jean Jr.


Dans Lance et compete:
Fayolle Jean Jr. suit les traces de son pere. 11
connait un debut fulgurant en entrant dans la peau d'Alex
Beauchesne, un jeun garden de but qui sera rep&ch6 par
1'dquipe de Quebec au course de la s6rie Lance et compete:
Nouvelle generation don't la diffusion a commence A
l'antenne deT.Q.S. en f6vrier 2002.
Son agent n'est nul autre que Pierre Lambert,
1'ancienne vedette du National qui, aujourd'hui possede une
agence de joueurs de hockey. "Le garden de but est un
personnage excentrique il est le boute en train, un comique,
en fait, un element positif dans l'organisation", explique-t-
il.
Le jeune homme n'est pas A ses premieres
apparitions A l'6cran. On a pu le voir dans la s6rie Tag oiu il
interpr6tait un membre de gang de rue. "J'ai accompagn6,
plus jeune, mon pere dans plusieurs activities culturelles"
raconte-t-il.
Fayolle Jean Jr. est d'origine hatienne. II monte
et organise des pieces de theatre. "C'est A ce moment que
j'ai eu lapiqfre"', confie-t-il. Le com6dien habitele quarter
depuis plusieurs ann6es. II a frequent6 1'6cole secondaire


Quelle elite!
(Sociftd... suite de la page 10)
1946, les echos du socialisme atteignaient inutilement nos
rives. Nous avions fait appel ii toutes les disciplines. Il y a
done quelque chose qui cloche; un dernier atout qui n'aurait
pas Wt offert. La supranationale pourra-t-elle etre de
quelque utility en administrant une extreme onction
secourable A un pays agonisant? On ne connait l'ouvrier
qu'a son oeuvre. Mais restons "veillatifs" pour que la
bienfaisante tutrice ne mette les plaideurs d'accord "en
croquant l'unet l'autre." S'il en sera ainsi, le jeune vaudra
pas la chandelle.

Alix Ambroise


Nouvelle generation
Sophie-Barat et 6tudie le cinema maintenant au CEGEP
de Rosemont.


Fayolle Jean Jr.
"Jouer dans 1'6quipe national de Qu6bec est
extraordinaire. Lance et compete a beaucoup marqu6 les
Quebecois ", souligne-t-il. A l'6poque, i l 6tait ag6 de 5
ou 6 ans. "On avait fait beaucoup de bruit autour de la
srie"', se souvient-il.
f y aquinze ans, les tel6spectateurs decouvraient
les personnages de Lance et compete La serie revient
avec les anciens personages et de nouvelles figures. On
promet un scenario qui rallie le passe et le present, ainsi
que de nouvelles intrigues passionnantes. Fayolle Jean
Jr. un nom a retenir!


TOURISM

Explorations a

Savanne Dubois
PAR MARC A. ACCIME
Dans le Sud-Est D'Haiti, a Savanne Dubois non loin
de Per6deau, se succedent, sur une longue rive en pente, des
plages de sables fins qui attendent d'8tre decouvertes. Un
essai memine provisoire sur les causes probables de cette attente
devra s'61aborer non seulement sur l'ins6curit6 qui inquiete,
mais aussi sur le prix A payer par le visiteur, souvent en US
dollars, pour les services d'accommodation dans les grandes
villes du pays.
Les prix continent de grimper, faute d'une politique
touristique adapt6e A la situation 6conomique halitienne. C'est
un inconvenient qui derange le tourist hatien d'outre-mer
qui reste attach aux brises tropiqales de la terre natale, et qui
repr6sente aujourd'hui la charniere de 1'industrie touristique
et la premiere clientele de I'h6tellerie haitienne.
L'isolement du pays qui r6sulte d'un systeme arrange pour
s'opposer A tout ce qui est haltien, fait que le nom d'Haiti ne
figure dans aucun programme de croisieres pour les vacanciers
europ6ens et americains. Ni meme dans aucune brochure de
promotion conque par les agencies et les grandes companies
touristiques international.
Dans cette section communale A environ 30 kms de
Jacmel, la vie est paisible et tranquille, en depit de 1'dtat
impraticable du tronqon de route qui la relie A Pr6deau. Le
vent adouci par les vagues de la mer y souffle une brise
agr6able qui charme tout naturellement. La gent feminine, en
pleine forme, est remarquable par sa beauty. En temps de rara,
sorte de camrnaval rural, les hommes se rivalisent de meilleures
parures. Les moins jeunes s'occupent de agriculture et de
1'61evage, ou s'affairent dans les petits n6goces. Les tricheurs
habitent a la capital, loin de ce paradise famillial oiq tout le
monde se connait, confie S&neque, un notable influent de la
communaut6 qui possede aussi le secret des dieux. La culture
de 1'arbre a pain et la peche au moyen de filets tendus, sont
les principles resources de la population. L'hospitalit6 hier
encore coutumiere semble "moins rassurante de nos jours",
(voir Tourisme /14)


i I;





I I


--







* Page 12


I POLITIQUE I


17 Decembi
Depuis les divers
evDnements survenus qui ont pO ur
culmin6 dans la nuit du 16 au 17
d6cembre 2001, les p6rip6ties les plus rocambolesques, les
retournements de situation, les coups fourr6s, les coups
tordus, les coups rats, se sont succId6 comme dans une
parties d'6checs; les journalists, les leaders de la
Convergence, les membres de la socijtg civile,
politologues et sp6cialistes pourront toujours sp6culer sur
lafiabilit6 deladerniererdsolutiondel'OEA, etdel'Accord
entire l'Etat Haitien et l'OEA.
En ce qui nous concern, personnele ne peut
r6pondre A cette question de maniere sentimental, sur la
base des sentiments ou de conclusions intimes de chacun),
la r6ponse a cette question ne peut etre base que sur des
faits eux-memes.
Suite aux "actes pyromanes" du 17 dicembre 2001
(Ti dife boule) crjis par les forgeurs/concepteurs/
spicialistes de Ala plus r6cente impasse politique (crise
actuelle, NDRL) vieille voici bient6t de deux ans>> dixitt le
S sinateur amiricain De Wine), I'Administration US a
signifig sa volonti de passer concr&tement a la mise en
place d'un dispositif qui doit conduire, selon les propres
terms de Marc Ls. Bazin, Ministre charge aux
nigociations, dans son document Le sens d'une mission,
< fonctionnement normal et rigulier de la bonne
gouvernance de 'Etat telle que difinie dans I 'Accord et
dans les nombreux documents officials de l'Administration
Bush.

Ignominieuse mise en scene de nos <
Aucun des ivinements de I'acciliration du proces-
sus apr&s les < peut etre compris si 'on neprend en compete lephinomine
suivant: tous ceux (idci ou ailleurs) qui parent de crise
ilectorale* avouent eux-mimes qu'a l'exception du
prisidentAristide (Fanmi Lavalas) et de la soci&t6 civile>
axie sur les ONG de droits humanitaires bhinficiant de la
grdce des midias les plus puissants, les leaders de
opposition, en particulier de la Convergence, n'existent
que dans imagination de quelques-uns.
Exagirons-nous? Laissons la place a 1'IRI, mattre-
d'ceuvre de cette machine obsolete, la Convergence, ci-
devant Espace de Concertation:
< (Etats-Unis) quarante-huit heures apres les elections, le
representant de l'Institut R6publicain Intenational (IRI,
6manation du Parti R6publicain americain) a manifesto sa
deception face ia la tres faible capacity de mobilisation
de opposition haitienne.>> souligni par nous, NDRL
(Le Monde diplomatique, juillet 2000)
Exagirons-nous lorsque nous disons qu'il s'agit des
premieres salves d'une offensive appelie a s'amplifier apres
le 17 dicembre.
Et ce qui en dicoule : la tendance a faire croire a
l'opinion publique, que ce mime scinario-mascarade
tragique estpripard par le Pouvoir Lavalas. Jusqu 'a date,
ilfautavoir l'honnfteti de dire que les autoritis haitiennes
se laissent entratner dans ce bourbier, c'est-a-dire en
antirieure auprocessus des nigociations.
, Le document de Marc Bazin sur la sortie de la crise
6lectorale content cette dose de ev6rit6* indispensable
& l'application de toutepolitique conque dans le cadre de
la Resolution 806 de 'OEA,
facile. Au contentieux des premiers jours, n6 d'un conflict
post-6lectoral (il est important, ici, de rafratchir la mimoire
du Ministre: le vote populaire rivoqui en deux occasions
par 1'OEA, c'est encore I'OEA, par 1'intermidiaire de
I'ambassadeur Granderson en 1997, ancitre de Marville
en 2000, qui faisait les bons offices de 1'OPL. Leslie
Manigat en dit long dans un de ses cahiers politiques,
CHUDAC, vol. 3 num6ro double, 14/15, octobre 1998,
NDRL), se sont progressivement ajout6s les 6v6nements
des 28 juillet et 17 dicembre ansi que leurs consequences,
politiques et matdrielles, des cas rdpitis de violations des
droits de l'homme, lesquels ont impose la R6solution 806
del'OEA (...). (Le Nouvelliste, du 27 au 31 mars 2002).
c A quelle conclusion peut-on arriver a la lecture de
cet extrait dudit document, d&s lors que P'on icarte tout ce
qui sert & (...). L'opposition persiste en qualifiant de montage
le coup d'itat du 17 d6cembre . (Le Nouvelliste,
mercredi 10 avril 2002)
Ainsi, pour ritablir lesfaits, il est plus sage de laisser
opiner le doyen de lapresse qui, dans sa rubrique trisprisie
, flitrit bien mieux que nous le
<(montage* du sanglant engrenage (17 decembre 2001).
Nous reproduisons ici essentiall de cet editorial:
- semblent, d'une baguette magique, changer le paysage
politique.
BIs sont seulement trois, et doivent faire la lumiere
autour des evenements du 17 decembre. Coup d'etat?
(...). II faut s'attendre a tous les coups!


Mercredi 17Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


e : des vagues de tension
Ce qui estfrappani, c'est que tous
e nu L a aces mouvements' declarations, -ceux don't
e dig ug. Laval a on ne parle pas, ceux don't on parle A peine,


PAR RONALD SAINT-JEAN
Coup de main de ces juristes 6trangers! (Le
Nouvelliste, jeudi 11 avril 2002)
Pas de commentaire.

Le pretexte de retablir 1'itat de droit
Ce programme politique, bien entendu, sur
injonctions nord-amiricaines (riforme institutionnelle,
privatization des sept (7) entreprises publiques et, sans
oublier, Primature aux mains de oppositiono:
< 1'Organisation des Etats am6ricains visant A aider le
gouvemrnement et 1'opposition A trouver un accord pour
casser la plus r6cente impasse politique vieille voici bientbt
de deux ans. Nous cherchons constamment des moyens
d'encourager les deux camps a negocier s6rieusement et
de bonne foi. Trouver un accord n'est cependant qu'un
r6sultat parties. Garantir le respect de tout accord auquel
sont arrives les parties constitute une tape essential, un
determinant majeur du success (Otto Reich, Center for
Strategic and International Studies, 12 mars 2002,
Extrait reproduit dans Haiti Observateur, 20/27 mars
2002).
Le pr6texte h la mise en place de ce dispositif est
connu: il s'agit de soi-disant ritablir l'itat de droit,
wprotiger les membres de 1'opposition (Convergence), de
la < de Rosny Desroches et des ONG de droits
humans (NCHR) des actes de des partisans de
Aristide composes en majority de jeunes travailleurs en
chomage des quarters populaires.
In s'agit de mettre en place le micanisme d'une
politiquefuneste contreles droits fondamentaux ala vie du
people haitien, et en particulier de cette majority, base
essentielle etfondamentale deAristide et de son organisation
politique (Fanmi Lavalas): droits au travail, A l'instruction,
A la sant6e, au loisir ... It est clair que des que les premiers
616ments d'un contingent de la Mission de l'OEA arriveront,
les incidents provoqu6s (wactes pyromaneso) ou non
serviront de pr6texte A la presence d'une force de police
international, comme garant d'abord de 1'application de
l'Accord, del'Entente entrele Gouvemrnement etl'opposition
(Convergence), et ensuite du processus du diroulement de
futures elections l6gislatives et locales.
Ce dispositif politique prend son point d'appui
avant tout dans l'appareil delal'Initiative dela soci6t6 civil
(ISC) dirig6e par Rosny Desroches (lire ses dernires
declarations dans la press national et international A
1'endroit de la Convergence / Mise en garde et cap sur les
futures routes 6lectorales). Et, comme consequence
immediate, ce dispositif cherche a cr6er des tensions
extremes au sein de Lavalas en s'appuyant sur le conflicto
Gassant/Toussaint, et A saper les 616ments basiques
constituent les different cours d'eau de Lavalas (h ne pas
sous-estimer les remous cri6s lors de l'affaire de Ronald
Camille & La Saline). Pour ce faire, ces deux elements vont
s'ajouter aux griefs des employes de la Fonction publique
centre les licenciements abusifs provoques par la
privatization des entreprises publiques (partout, c'est la
meme situation d'explosionpopulaire, les dernires en date:
l'Argentine, et les recents soubresauts du Venezuela).

Le conflictt Gassant/Toussaint
Et dans la situation confuse et delicate creee par
cette contradiction, brievement analyse plus haut, il va y
avoir une periode extrnmement delicate, tres, tres difficile
par rapport A laquelle les plus grandes vigilance et action
politiques doivent s'imposer. Entre cette champagne
national et international axe, en priority, sur les cas de
Jean Dominique et de Brignol Lindor et les vagues de
tension qui vont surgir pour lamniner les bases lavalassiennes
(Gassant vs Toussaint), il va avoir une p6riode de grande
confusion que les Etats-Unis etl'OEAmettront aiprofit pour
entamer s6rieusement le processus de odiligitimnation de
Aristide* et de .disorganisation politique de Fanmi
Lavalas dans le cadre de la champagne 6lectorale d6jh
ouverte pour eux.
A ce sujet, le choix du Chefde l'Etat de reconduire
lejuge Gassant a sonposte reprisente dija unpointgagni
par le Pouvoir. Nianmoins, tout pas avanc6 doit 6tre
consolidi en vue d'autres a conquirir. Ce pas peut
constituer un levier politique d'une grande importance, dans
cette conjoncture difficile, si I'Ericutif s'attile a la tdche
de rassembler et de disposer d'eliments demontrant non
seulement 1'infamie cride sur les cas de Dominique et de
Lindor, mais de constituer un veritable dossier ou Livre
blanc prouvant, sur la base de faits verifiables par tous,
que les ONG de defense des droits humans (NCHR, PODH,
RSF et autres) ont totalement dessaisi lejuge Gassant de
sespouvoirs riels. Lepouvoir exicutif doit aider, en toute
indipendance, lajustice a faire lejour surce casparticulier.

Sur la signification reelle du retrait du
RDNP i la Convergence
Comme nous 1'avons analyse ci-dessus, un
nouveau paysage est en train de se dessiner. C'est dans ce
cadre politique nouvellement fabriqu6 qu'on peut saisir
toute la port6e de l'offensive iddologique des autorit6s de
I'Eglise Catholique, via leur < Louverture, visant la < classes d'hommespolitiques> (Mgr Serge MIOT).


ceux qui cherchent a se 46clencher comme le retrait du
RDNP de Leslie Franqois Manigat a la Convergence-,
montrent un caractere et un contenu communs. S'ils se
pr6sentent encore commnie des movements en quelque sorte
parallel es, Le Nouvelliste, dans un article du jeudi 4 avril
2002, est dans le vrai lorsqu'il en d6duit une tendance A se
g6n6raliser vers principaux parts membres de la Convergence en deux
grands parties politiques don't 'un -socialiste et 1'autre
dimocrate-chretien.
Et d'ajouter 1'essentiel du communique de press
de RDNP du 2 avril 2002. Pour le parti de Manigat, son
autonomie et sa disponibilit6 recouvries rendent possibles
et souhaitables une reconfiguration des forces vives et une
recomposition dupaysagepolitique haitien qui donneraient
un nouveau visage plus ample et diversify a l'unite d'une
opposition ddmocratique haitienne a structure sans
exclusives, ni accaparements personnel, ni dupes
iddologiques (...)v
Est-ce une nouvelle percee louverturienne3 du
secretaire general du RDNP dans l'dventualite de
devenir leprochain nouveau labyrinthe, on enregistre ddja de fortes
bousculades, et surtout, de coups de Jarnac.
Rappelons, a attention de nos lecteurs, les
ricentes declarations de I'Ambassadeur amiricain
Brian Dean Curran souhaitant que maintenue au sein de opposition dans le cadre de
reliance des n6gociations << (4 avril 2002).

Une mission de justice humanitaire
I y a quelque chose. A quoi il faut r6flechir: en
Haiti, une situation nouvelle s'est ouverte d'abord par les
6v6nements du 17 d6cembre et, come consequence, par
I'arnv6e dela Mission del'OEA. Bien qu'il y ait des vagues
de tension, pour 1'instant, la politique am6ricaine n'est pas
une politique d'intervention directed, militaire A Haiti.
< le president Aristide n'aura pas ddmontre la volonti
politique de briser 1'impasse, de ndgocier avec les parties
d'opposition et commence a constituerdes reiformes rdelles
et durables. Etje suis d'accord avec cettepolitique.> (De
Wine, Haiti Observateur, 20/27 mars 2002).
Pour.quelle raison?
Les rapportsparticuliers entire les USA et l'Amirique
latine font que les problemes se posent disormais
autrement. Certes, cela n 'a pas emp&chi qu 'a une autre
pdriode, ily aitdes interventions militaires directed (1915).
< administration Bush, la priority sera accord6e a tous les
Etats (Colombie, Venezuela, Argentine, Haiti et Cuba) jug6s
en difficult de maniere A maintenir l'6quilibre socio-
politique et faciliter ensemble la poursuite de 1'id6al
recherche dans le cadre de la Charte d6mocratique de
l'OEA. (0. Reich, Haiti Observateur, 20/27 mars 2002)
Et d'ajouter
<< La n6cessit6 s'impose de mettre 1'accent sur et de
poursuivre des politiques susceptibles d'assurer le succes
des r6formes, notammentl'investissement dans I'Education
primaire, les soins m6dicaux, des systemes sanitaires de
base et 1'infrastructure productive; la reduction de la cor-
ruption, le enforcement de 1'autorit6 de la loi, le
d6veloppement d'une fiscalit6 moderne, des regimes
ruglementaires, ainsi que dess lois sur le droit de propri6t6
et du travail. De telles reformes sont essentielles s'il faut
6viter que des citoyens ( minoritaires, NDLR) ne se
retoumentcontreleurs gouvemements etselaissents6duire
(la majority, NDLR) par le champ de sirene que constitute
le discours populiste durant les p6riodes in6vitables de
d6croissance 6conomique> (Otto Reich, Haiti Observateur,
20-27 mars 2002)
Si vous regarded le pays, vous avez rdellement une
lame defond, une resistance de la majority de lapopula-
tion qui a chasse Duvalier et impose Aristide au pouvoir,
en dipit de la situation social et 9conomique difficile.
Aujourd'hui, mettre a l'ordre du jour une intervention
militaire, c'est provoquer une guerre directed centre cette
majority d'Haitiens qui ont tiis en place ce Pouvoir issu
des elections dimocratiques (21 mat et26novembre 2000).
Il est evident que, dans ce context, I'hypothese
d'une intervention militaire directeferait courir beaucoup
plus de risques qu'elle n 'apporterait de solution.
n y a necessit6 pour nous de clarifier beaucoup
plus nettement ce que sont les contours et les enjeux de la
politique mondiale (incluant Haiti).
Il ne s'agitpas, a travers ces lignes, de spiculer sur le r6le
de la nouvelle Mission de l'OEA dans la situation prisente
et a venir aupays, en raison meme dufait que notre docu-
ment tient compete des publications officielles de
I'Administration amiricaine traitant de cette gpineuse ques-
tion.
Il s'agit plut8t, comme outil d'analyse, depreciser
le contenu de cette emission de justice humanitaire* sous
la pouss6e des Etats-Unis, non pas une mise sous tutelle
comme l'affirment piremptoirement d'autres leaders de
opposition.
Bien entendu, toute analogies historique a
6videmment ses limits, surtout lorsque les bases sociales
sont diffirentes. Nianmoins, ellepeut servir a donner une
(voir 17 D&cembre / 15)







Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.11


RadiLfo
Port'au- rince
Melodie 103.3 FM
de5:00 Aminuit
Tons les jours
7 jours sur7
Musique retro, Jazz,
compas, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez Ml61odie et votre
vie ne sera plus la mgme...
Chicago

Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00pm A6:00pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20 -
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
r 130 AM
every sunday
9:00 am
A Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am


Haiti en Marche

En vente d6s le mercredi
A Miami, Port-au-Prince,
Gonalives, Chicago
Boston New York
Montr6al, Paris Bruxelles
Berlin, Gen6ve...

Pour 6tre a jour
avec I'actualit6,
abonnez vous
en nous
appelant:


Miami
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514337 1286


9 Coiffeur

wo ORIGINAL
S BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
Tel: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3





Bel Fouchkt
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!




Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
conmmande
Tel61: 4092-4685
403-1958


Nos petites announces classes I


^.
Medecin

Dr Enock Joseph
Obstetrique Gyn6cologie
Accouchement Op6ration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
(305)751-6081
HIXQNM
de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
P6tion-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
MWdecine Interne
T Geriatrie
el: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI a
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00- 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gynecologue
-Accoucheur
Chemin
des Dalles
No 24
T61l: 245-6489
245-8930


Art Haitien

L'art haitien a I'honneur durant
pres de deux mois a Strasbourg
L'art haitien a conquis de nouveaux admirateurs A
Strasbourg en France durant les 7 dernieres semaines.
Deux grandes manifestations culturelles, "Lisibre
Haitienne et "Images d'Haiti" ont rassemblW plusieurs
grands noms de la musique, lalitt6rature, la peinture et
l'artisanat haitiens.

L'exposition "Images d'Hati", inaugur6e le 21
fevrier se referme ce 14 avril apres avoir ouvert une
fenetre sur le ciel 6toil6 de la creation haltienne. Pas
moins de 36 peintres haltiens parmi les plus c6l6bres et
de difffrents courants ont 6t6 montres, don't Philippe
Dodard, Pr6f6te Dufaut, Louisianne St-Fleurant,
Stivenson Magloire et Jacques Enguerrand Gourgue.
La ferronnerie haltienne a 6galement Wte a
l'honneur avec Georges Liautaud, Serge Jolimeau,
Gabriel Bien-Aim6 et 10 autres exposants.
"Un arc-en-ciel d'expressions, de styles et de
visions du monde" : ainsi est caract6risde la peinture
lihatienne par le Commissaire de l'exposition, le
professeur Christophe Wargny. Apropos des "fers
haitiens", il met l'accent sur les "bidons rdcup6r6s,
devenus chefs d'ouvres", ce qui done "de la noblesse A
l'ignoble".
Le catalogue de 'exposition "Images d'Haiti"
offre aussi un parcours illustr6 de la peinture haitienne,
des ann6es 40 A aujourd'hui, reprenant les mots
d'!crivains ou critiques tels que: Andr6 Malraux,
Jacques Stephen Alexis, Jean Marie Drot, Michel
Philippe Lerebours.
L'exposition "Images d'Haiti" a 6td prdcdd6e d'une
autre manifestation culturelle, intitul6e "Lisiere
Haitienne". Dans ce cadre, se sont products plusieurs
artistes, parmi lesquels le guitarist Amos Coulanges, la
chanteuse Dominique Sylvain, le group de troubadours
Ouanga Negues et la conteuse Mimi Barthllemy. Le
public a eu 6galement droit a du cinema hatien et des
conferences sur la probl6matique socio-politique
haltienne.
"Lisiere Haitienne" a 6t6 abrit6e par le Th6atre des
Lisieres. Pour Jean Hurstel, Directeur du Thdatre des
Lisibres, "ouvrir en grand les portes d'Haiti, c'est ouvrir
alafois sur les fabuleuses richesses culturelles d'une
petite ile densement peupl6e, c'est aussi ouvrir les
portes aux trois quarts de l'humanit".


Xinmi


PDonmnn Reach


ivamllJl 1 S.'Ial -


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6thAv.
3059409902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
Fl33064
T61.: 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo 330608
954-941-7004


Page 13


Marche
Fort Lauderdale


I Votre attention s.v.p. I


AVIS AUX NOTAIRES ET AUX ARPENTEURS
EN PARTICULIER
ET AU PUBLIC EN GENERAL


Les soussign6es Madame Claudie ETIENNE et Madame Claude
FEQUIERE n6e Ghislaine ETIENNE, propri6taires demeurant et
domicili6es la premiere a P6tion Ville et la second A Port-au-Prince
font savoir a tous les notaires, a tous les arpenteurs et a toutes les
Banques de la R6publique que les successions des 6poux CLAUDIEN
EDOUARD ETIENNE dit Claude Etienne, l'6pouse n6e Anna
THIESFELD sont en voie de partage suivant assignation en date du
quatorze juillet deux mille, exploit de l'huissier Jean
Ernst Latortue et qu'elles n'acceptent pour 8tre ex6cut6es que les
transactions auxquelles elles ont particip6 soit comme heritibres de feu
leurs pare et mere, soit comme actionnaires de la Soci6t6 Clodona
S.A. en vertu d'une d6lib6ration de l'Assembl6e G6n6rale des
actionnaires r6gulibrement constitute suivant la loi et les status de la
dite Soci6t6.

Tout ce qui a Wt6 fait ou qui est fait en violation de cet avis
donnera lieu a une action en justice d'autant qu'actuellement est
pendante par devant la Justice une action mettant en d6bat la gestion
de la Soci6t6 Coldana S.A.
Port-au-Prince le 7 Aoflt 2001


Madame Claudie Etienne


Madame Claude Fdquibre


On Friday, April 19, Boogie-Production & Chico
Production invite you to a
"Hot Friday" of Konpa featuring 2 of NY's hottest
bands, the CD101.ZIN and NY Allstars.


- Half time show will be provided by NY's #1 DJ team 'The Dream Team".
- We will also take the opportunity to say Happy Birthday to Chico from
"Chico Production"

This will be an action packed evening not to miss with Zin, NY Allstars and
The Dream Team.

The date: Friday, April 19,2002
The Place: Malabar Palace
206-12 Hillside Ave (Corner of Hillside & Francis Lewis Blv.)
Hollis, Queens, NY
Info: 631-897-0153 or 718-209-5200

Admission: $15 in Advance.

See you there,

- Event Produced by Boogie & Chico Production
- Sponsored by RockMasters Entertainment; www.RockMasters.com


Points de Vente Haiti en


--------~-- --------


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t6l.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108NW 9Ave Suite2
Ft Lauderdale, Fl 33311
T61- 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203SE2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


~-~--


I








Page 14


JERUSALEM, 14 Avril Le gouvemrneur de
Bethl6eem a rejet6 l'offre d'Israel aux terms de laquelle
les militants palestiniens retranch6s dans l'eglise de la


Colin Powell a
des entretiens "utiles

et constructifs"

avec Yasser Arafat
(Powell-Arafat ... suite de la page 2)
Entoures de leurs conseillers, Colin Powell et
Yasser Arafat se sont entretenus pendant trois heures assis
autour d'une longue table dans une salle A manger des
quarters du dirigeant palestinien. Le president del 'Autorite
palestinienne, ag6 de 72 ans, aparu en bonne sant6e, m8me
s'il est soumis A une pression "irrdelle pour un honmme age
comme lui", selon Zeid Abou Shawish, un
m6decinmpalestinien qui soigne les blesses dans le complex.
L'entrevue Powell-Arafat, initialement
programmee samedi, avait 6tW reportee la veille apres un
nouvel attentat-suicide -qui avait fait sept morts don't la
kamikaze palestinienne-, devant un march bond de
Jerusalem
A la suite de cette action revendique par les Bri-
gades des martyrs d'Al-Aqsa, une milice proche du Fatah
de Yasser Arafat, les Etats-Unis avaient fait savoir qu'ils
attendaient du dirigeantpalestinieiune condemnation claire
du terrorism. Yasser Arafat s'est pli6 h la demand en
exprimant samedi sa "profonde condemnation" des activities
terrorists et "en particulier" du dernier
attentat-suicide. AP


Boby Express

Rapidit6 Confiance et les Meilleurs Taux


Ici c'est pronto pronto!
5401 NE 2nd ave Miami, Fl 33137
2807 Church ave. Brooklyn NY 11226 7
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 7
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Quebec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas. 2
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 5
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale HFI33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169
506 11th Street N Naples Fl 34102
629 NE 125 Street North Miami FI 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando Fl 32805
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 9
128 N Flagler ave Pompano Beach Fl 33060 9
604-25 Street West Palm Beach FI 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 4
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 6


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No. 11


Le gouverneur de Bethleem

rejette 'offre israelienne
Nativit6 pourraient se rendre, et etre juges par un tribunal ERUPTION"
militaire isra6lien, ou partir en exil "A jamais". Les dignitaires des Eglises de J6rusalem, charges
Raanan Gissin, porte-parole du Premier ministry de l'6glise de la Nativite, ont demanded a Israel de ne pas
israelien Ariel Sharon, a d6clar6 qu'Israel avait transmis donner l'assaut. L'Etat hebreu dit n'avoir aucune intention
cette proposition au secretaire d'Etat americain Colin delefaire.
Powell. Le chanoine Andrew White, emissaire an Proche-
Tout en rejetant la proposition isra6lienne, le Orient de l'archeveque de Cantorbery, primat de 1'Eglise
gouvemeur palestinien de la ville, Mohammed al-Madani, anglicane, et parties prenante aux negotiations pour sortir
qui se trouve avec une centaine de Palestiniens don't des de impasses, a declare qu'aucune solution n'etait en vue.
militants arms A l'interieur de l'eglise, a fait savoir que "11 semble y avoir tres peu de chances d'un
les assi6ges se rangeraient derriere toute decision deYasser r6glement politique. L'arm6ee isra6lienne est detenrminee A
Arafat. s'emparer des hommes arms qui se trouvent dans l'eglise",
L'eglise, oi se trouvent egalement plusieurs a affirmelepr6lat britannique.
dizaines de pr8tres, est encerclee depuis pres de deux "La determination de ceux qui sont A l'interieur
semaines par des chars et des soldats israeliens. ne faiblit pas. On pourrait decrire la situation comme un
"Les terrorists auront le choix entire deux volcan qui attend d'entrer en eruption. 11est difficile d'ouvrir
formules: Wtre juges en Israel et purger une peine, pour un processus logique de negociations", a-t-il ajout6.
ceux, bien sur, qui seront reconnus coupables (...), on etre Gissin a reaffirmed qu'Israel exigeait que le
expulses ajamais d'Israel et des territoires", a dit Gissin a president palestinien Yasser Arafat lui remette trois
CNN. personnel retranch6es dans son QG de Ramallah,
Al Madani a fait savoir de son c6t6 que les mili- soupqonnees d'implication dans l'assassinat, 1'an dernier,
tants rejetaient cette offre. du ministry israelien du Tourisme et il a soulign6 qu'il ne
"Nous rejetons totalement ces propositions", a transigerait pas sur ce point.
declare Madani contact au telephone par Reuters. 'Toute II a aussi reclame qu'Arafat remette aux Israeliens
solution au sujet des assieges revient au president Arafat Fouad Choukabi, responsible des finances de 1'Autorite
et les assieges se rangeront A sa decision." palestinienne, soupqonnipar Israel d'avoir tent6l'an dernier
d'importer dans les territoires palestiniens une cargaison
"UN VOLCAN QUI ATTEND D'ENTRER EN d'armes iraniennes. (Reuters)


ACTUALITE

Colombie: un candidate

a Pe'lection presidentielle sort

indemne d'une explosion qui a

tue trois personnel


305-758-3278
'18-693-3798
'18-287-5295
517-354-6448
718-523-9216
617-298-936
514-270-5966
514-852-9245
914-425-7747
-722-4925

42-322-6040
61-742-3046
561-265-2100
954-524-1573
561-585-1077
305-654-2800
941-435-3994
305-892-6478
407-649-9896
954-429-9552
954-946-4469
561-655-4166
04-622-8787

305-945-1390

49-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente... ,
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto ****

En plus des operations de transfer argent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'immediat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. "-Z -- --


Boby Express,
c'est 6galement une carte de t6l6phone
don't la ligne d'acces
n'estjamais occup6e -
Boby Express
C'est tout simplement No 1 !


BOGOTA, 15 Avril Le
candidate 1'61election
pre 6sidenti elle
colombienne, Alvaro
Uribe, est sorti indemne
dimanche de l'explosion
d'un bus pres de son
cortege de voitures. II
s'agirait d'une tentative
d'assassinat, qui a tue trois
spectateurs et bless une
quinzaine de personnel,
selon les autorites.
Uribe, un fervent par-
tisandelalutteanti-rebelles,
parcourait dans un cortege
de voitures le port
colombien de Barranquilla
lorsqu'une bombe place
sous unpont a explose, just
apres le passage des
vehicles et d'un bus.
La deflagration a
tue trois spectateurs et
bless quinze personnel,
don't cinq policiers et dix
civils. Parmi ces derniers,
figuraient deux enfants, le
chauffeur du bus et ses
passagers.
L'ancien gouver-
neur s'est exprime peu apres
sur la television et la radio
national pour confirmer
qu'il n'avait pas et6 blessed
lors de cette explosion.
L'incident a eu lieu peun
apres le depart du cortege du
port oil s'6etait tenu un meet-
ing du candidate.
"Cela a du etreune
explosion tres puissante
parce queje voyageais dans
une velhicule blinded et que
ce vehicule a ete detruit.
Mais, Dieu merci, nous
sommes toujours lA, A vous
parler", a declare Uribe sur


1'antenne de Caracol Radio. II a ajout6 que les personnel
qui voyageaient avec lui n'avaient pas etW blessees.
Selon le general Armando Sandoval, chef de la
police d'Atlantico, quatre spectateurs -dontl'identit6n'&tait
toujours pas connue- ont ete tuds. Trois policies charges
de la security du candidate auraient egalement ete blesses.
Le general a ajoute que 1'explosion avait sans doute
et6 ddclenchee a distance. "Determiner 1'origine de cet at-
tentat ne serait pour 1'instant que des speculations
prematurees", a-t-il dit.
Les soupqons se portent sur le principal
movement rebelle du pays, les Forces armies
r6volutionnaires de Colombie (FARC), qui aurait d6jA tent,
par le passe, d'assassiner le candidate.
Alvaro Uribe est un des favors de la course A
l'election prdsidentielle qui se tiendra le 26 mai prochain.
Son discours tres dur 4l'encontre des FARC ales faveurs
des 61electeurs colombiens fatigues par la violence de la
guerilla. AP


Explorations a

Savanne Dubois
(Tourisme ... suite de la page 11)
dit Ramses, unnatif de la zone. II n'y apas trop longtemps,
raconte-t-il, un avion venu d'on ne sait oi jetait du ciel une
substance narcotique qui effrayait la population. Plus tard,
surle rapport des autorites locales, celle-ci devait apprendre
que la substance tombee de l'espace etait de la drogue.
Depuis cet evenement,jamais auparavent enregistre A
Savanne Dubois, les explorateurs haatiens et strangers ont
peur de s'y aventurer. Les agents de police en poste dans la
zone sont mal intentionnes et voient en chaque visiteur un
trafiquant de drogue. C'est une mentality obscurantiste qui
engendre un manque a gagner. Un complex touristique
realise pour le moins avec les moyens du bord attire un
nombre de tourists nationaux. Et peut gendrer des emplois
et d'autres activities rentables A cette population.
En Haiti, le sous-developpement est comme une bete A
sept tetes. On en tue une, mille autres apparaissent. L'armee
est dissoute, la police est nee: c'est du pareil au meme. Le
tourism, vu comme unepriorite dans ce context, resemble
cependant A une activity negligee par manque de volonte
politique.
La negligence aux conditions de security qui sont
pourtant indispensables A l'implantation s6rieuse d'un
(voir Tourisme /15)


PROCHE-ORIENT


@ m
i>gW
0 &Carw







Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.11


I PRESIDENTIELLES I


Derniere ligne d
PARIS, 14 Avril -
'incertitude est plus forte que jp o u r 1
jamais en France a une semaine
du premier tour de 1'61eection pr6sidentielle, pour lequel les
dlecteurs semblent tents par les "petits" candidates ou
I'abstention.
Apres la publicationd'un sondage Ifop-Journal du
dimanche qui situe le Premier ministry Lionel Jospin et le
president sortant Jacques Chirac en-dessous de 20%


U a w~aaSw ~ ~


(Tourisme ... suite de la page 14)
syst6me touristique national, les prix f1ev6s en US dollars
pour une voiture de location don't 1'6tat le plus souvent ne
garantit pas la couverture d'une promenade, les d6bours
trop cofiteux pour une chambre d'h6tel, et les tendances
malhonnates de certain policies op6rant en dehors des
grandes villes, tout cela fait que le tourism int6rieur de-
meure encore une entreprise de second importance don't
1'avenir n'est, en tout cas, pas encore pr6visible.

Visiteurs haitiens mis A 1'index ...
A cot6 des difficulties materielles auxquelles le
visiteur haitien est confront en Haiti s'ajoute une sorte
d'ostracisme cr66 par les companies de location de
v6hicules. Les voitures neuves ou en bon 6tat sont
exclusivement r6serv6es aux strangers en mission dans le
paysk. C'est une m6dthode pratiquee par au moins une
compagnie 6tablie A Port au Prince.


roite incertaine
S dimanche prochain, les deux
E ivysee homes et leurs partisans ont
1 appeal leurs 6lecteurs A ne pas
se disperserr" au premier tour.
"C'est une regle de l'univers que la matidre
se retrouve autour du noyau central le plus dense et
le plus large. Notre capacity A rassembler pour le
deuxieme tour sera function du r6sultat du premier
(voir Prisidentielles / 20)

a'"' 9- V'S 'S X -2 Sk fl.5 -Ar


Un client avail r6serv6 depuis les Etats-
Unis. Arrive sur les lieux en Haiti, il a exhib6 son
num6ro de reservation afin de proc6der aux
formalitds. L'agent en service a vdrifi6 sur son
ordinateur. Mais n'6tait pas disponible cette Montero
A quatre portes que le client avait retenue.
L'intendant, voulant satisfaire le visiteur afin de
maintenir sa clientele, lui propose une voiture de type
different mais toute neuve. Le visiteur accepted. Mais
cela a ddclench6 la col6re du manager don't l'objectif
6tait, semble-t-il, de plaire haun autre group de cli-
ents. Ala suite de quoi, 1'employ6 a 6tc6 rvoqu6 sans
appel.
Le tourism national, comme beaucoup
d'autres secteurs, peut etre un g6n6rateur pour
l'dconomie du pays. Si les acteurs sont lib6r6s de
certain pr6jug6s, tels ceux qui frappent 'haltien
d'outre-mer d'ostracisme.


17 Decembre ...
(suite de la page 12)
reponse a cette question.
Sur ces entrefaites, les domes g6o-politiques conques
lors du Trait6 de Yalta et de Postdam (1945) sont remises en
question depuis la chute du Mur de Berlin (1989), et surtout apres
le 11 septembre 2001.
De nouveaux droits humanitaires
Tous les developpements montrent que l'axe de noire inter-
vention analytique, dans la prochaine piriode a venir, doit aider
& inverser le course de ce dispositifpolitique centre les intjrets
fondamnentaux de la population et, en particulier, pour la survive
meme de la democratic (son existence est a la croisee des chem-
ins).
Mais, pour le moment, il est indispensable A ce que nous
prenions le temps pour analyser et dvaluer le course concrete des
&v6nements qui ont about a cette impasse politique.
Nous sommes conscient de ce que les questions difficiles
que soulve cette impasse politique ne peuvent etre r6gl6es par un
coup de baguette magique ou comme produit d'une elaboration
individuelle (oun d'un groupe. Le plus large change entire
l'ensemble des cadres et des militants d'organisations d'horizons
divers doit 8tre organism pour r6aliser un pas en avant dans
l'l61aboration et le reglement positifs de cette question (la
democratic est A la crois6e des chemins).
En outre, nous nepouvonsfaire l'impasse sur lefait que les
tenants de cette impasse politique parent de la democratic
representative, des elections honnites et dimocratiques, du re-
spect des droits humans, de l'impunite, etc.
De pr6tendus droits humanitaires apparaissent, ainsi le
respect des droits humans contre les droits fondamentaux a la vie
du people hatien; de la participation populaire utilisant les
revendications sinceres de la population contre le vote populaire
tel que exprim6 dans les elections de mai et de novembre 2000.
Quel doit etre le contenu des droits humans droitss
fondamentaux A la vie) si notre point de
depart n'est pas que seules les masses
ouvrieres, paysannes et populaires, la
F jeunesse, la petite bourgeoisie aux abois,
S peuvent lutter effectivement pour son
\ aboutissement?


~.


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


Miami Port-au-Prince Miami
^ -^ *"' **

Tarif Special



1700
7, 5 -aller-retour + tax

Attention: Les places sont limitdes. Faites votre
reservation imm6diatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent 6tre changes.
Pour n formati* ro


Pour information et reservations,
contactez votre agence de voyage ou DCA



1-800-327-7230 (USA)


... pas jusqu'a I'extreme
misee sous tutelle)
Ce petit monde des ONG de droits
humanitaires, fortementm6diatis6etproteg6
de l'impunit6 des grands puissants, a depuis
bien longtemps oubliU, si jamais il 'a su, ce
que le mot democratic veut dire. Habitues
A vivre dans un universe close ils croient
d6tenir le pouvoir exclusif de faire et de
d6fairel'opinion, de fabriquer des victims,
de faconner A leur guise de pr6tendus droits
humanitaires bass sur le regime de
mendicitd ou du caritatif A l'exact oppose
des droits fondamentaux A la vie du people
haitien.
Notre tAche est bAtie sur des faits
et s'appuie solidement sur des documents.
SII va de soi que, apres les grandes tensions
(3 avril 2000,28 juillet 2001, 11 d6ceinbre
2001, 17 decembre 2001), il y a reflux.
Jusqu'A quel point ira-t-il (au moment et
apres l'arriv6e de la Mission del'OEA). En
tout cas, iln'irapasjusqu'Al'extrdme misee
sous tutelle). Mais nul ne saurait indiquer
d'avancelalimite. Elle sera determnnin6e dans
la lutte des forces interieures.
Notre mithode d'analyse, nicessaire
pour s'orienter dans la masse des
elements, doit constammentgtresoumise
d la verification des evenements, des
situations politiques toujours
changeantes qui se modifient sans cesse.
Cela signifie que l'orientationpratique
(nonpas leprincipe), change elle aussi.
Produit et r6sultat de l'activit6 des
forces vivantes, le pronostic politique a
toujours un contend alternatif. Le pronostic
politique ne peut pr6tendre A une precision
astronomique; il suffit qu'il trace
correctement la ligne g6n6rale du
d6veloppement et permette de s'orienter
dans la march des 6v6nements. Cette
analyse se site d'embl6e en marge des
modes.
Tout l'art de la politique consiste, a partir
des principles, d'adapter notre action
analytique A cette reality d'une certain
maniire original.
On pourrait beaucoup dire sur la situa-
tion haitienne A 'heure actuelle : le pays
est un baril de poudre humide. II faut
6viter cofite que coflte, que 1'tW 2002
ne se chargers pas de le sicher avec une
sdrie d' "actes pyromanes ". -

11 avril 2002
Ronald Saint-Jean
Directeur de la Publication
Bayakui


..~J3.:.
.
'.
V ~ S .
.I...


ww.w.f. .c.2*et


* .,, .


Page 15


Expxurations a navanne Dubois


___ __ __ I






Page 16


COUP D'ETAT I


Mercredi 17 Avril 2002
Haii en Marche Vol. XVI No. 11


Hugo Chavez n'a meme pas


eu le temps d'ecrire un poeme


(Chavez ... suite de la page 7)
"Le doute a commence A me prendre, et puis
l'angoisse. J'ai commence A rflechir aux Mvenements des
demiers jours". II ignore la batteric de decisions prises par
le nouveau regime, don't la dissolution 'de l'Assemble
national.
"J'ai commence A 6prouver des craintes pour mes
proches et ma famille". Ce doute fait vite place Mla ser6nit6
face A 1'accueil des soldats charges de le surveiller.
"Ils se penchaient vers moi pour me glisser un
encouragement. Je nc me sentais plus en danger au milieu
de cette troupe. Ces jeuncs m'ont parl et parl6, sans 6viter
les critiques. J'ai alors compris la n6cessit6 de garder le
contact avec la troupe".
L'ancien lieutenant-colonel retrouve ses reflexes
de soldat. "Je me suis mis A laver mes chaussettes. Mes
gardens m'ont alors demand de m'habillcr. Nous devions
repartir. Un jeune militaire s'approche. +Je ne peux plus
respirer, ditcs-moi si vous avez d6missionnO!+. Je lui dis
quejamais je nie m'y r6soudrai. Le garqon se met alors au
garde-A-vous, salue, et me lance: +vous 8tes mon
president+"
"Je viens de d6couvrir que 1'on tente de faire croire
A mon depart volontairc. Nous partons alors pour 'ile de
La Orchila, dans les Caraibes".
"La, j'ai eu le temps de faire un retour sur moi-


Dutch Carib


mame, en regardant une 6toile dans le cdel. Nous sommes
siumcdi. Mgr Ignacio Velasco (archeveque de Caracas) vient
me rejoindre. Je lui demand de prier avec moi".


Cette 6popee s'acheve. Pedro Cannrmona a d6jiA
d6missionnh, et a 6td arrW par les forces loyales A Hugo
Chavcz. Les hdlicoptercs approchent de l'ile. Dans moins


Dans les runies de Caracas, la
foul dc ses partisans d6ferle sur le I
palais pr6sidentiel, pour bient6t F-V
1'occuper. Pedro Carmona 6vacue le '
siege de l'ex6cutif. "Je n'en ai rien
su. On n'avaitmame pas le telephone .
surl'ilc". Le procureur g6ndral, Isaias
Rodriguez, vient de rdvdler A la
press i Caracas que le pr6sient
renvers6 n'a pas d6missionimn6. La
nouvelle se r6pand comme une
trainte de poudre dans le pays.
"Un sergent, Rodriguez,
s'approche en l'absence de ses
sup6rieurs, me demand d'6crire un
message pour le pays, et de le laisser
dans une poubelle proche. Je grif-
fonne alors un texte A la main q ui
ddment ma ddmission. Je ne sais
dmentmadmissio.Jeesparvenu Etudiants vJnizuliens Cuba lors d'une manifestation devant
comment il afait, mas le texte est.parvenu I'ambassade du Venezuela A La Havane apris les nouvelles faisant
par fax i mes process i Caracas. Merci a dtat du renversement duprdsident Chavez, au milieu d'eux l'attichU
ce sergent!". militaire du Venezuela h Cuba
d'une heure, le president s'assoiera dans le fauteuil
abandonn6 moins de 48 heures auparavant.
"Je ne croyais pas revenir si vite! J'avais
commence a Acriie un poeme A Orchila. Mais je n'ai
bean Airlines
Ib e a ApaIaI m bme pas eu le temps de 1'achever!" La salle du
palais, bondde de ses fiddles, 6clate de rire. (AFP)


Special Fete des Meres.


Achetez un billet tarif normal allez-retour

Miami Port-au-Prince

ou

Miami Curafao

Et le second billet a moitie prix!

Offre valuable seulement du 09 Mai au 13 Mai. 2002
D'autres restrictions seront appliquees!

Pour plus d'informations, appelez Dutch Carribbean Airlines


1-800-327-7230 (USA)


j


CONFERENCE DE
PRESS DU MINISTRY
DES RELATIONS
EXTERIEURES DE
CUBA
Conference 'de press offerte A la press
national et 6trangere par Felipe P6rez Roque,
ministry des Relations ext6rieures de la R6publique
de Cuba, au ministere, le 12 avril 2002

Nous avons convoqu la press national et la
press 6trangere accr6dit6e a La Havane pour fair
savoir qu'environ quatre cents 6meutiers, profitant
du coup d'Etat survenu an Venezuela, sont en train
d'assidger 1'ambassade cubaine A Caracas. Cette
foule violent est men6e par des individus de
1'extreme droite cubaine vivant an Venezuela oi
ils
repr6sentent la Fondation national cubano-
americaine et d'autres groups extr6mistes et
terrorists vivant A Miami, aux Etats-Unis.
Ces extr6mistes d'origine cubaine out 6te
les premiers A arriver devant F'ambassade cubaine
et, profitant du climate de tolerance et d'impunit6
absolue qui regne en ce moment, ils ont convoqu6
d'autres secteurs extr6mistes et violent de la popu-
lation v6ndzu1lienne qui soutiennentle coup d'Etat,
les invitant abriser les portes de 1'ambassade et a y
penetrer.
L'ambassade est actuellement assi6g6e.
L'electricit6 et 1'eau lui out 6t6 coupes, mais les
6meutiers r6clament aussi que l'on coupe les
approvisionnements, tandis que des chaines de
t6l6vision privies impliqu6es dans les 6v6nements
de jeudi et dans le coup d'Etat centre le
gouvemrnement constitutionnel lancent des appeals
insistants A entrer de force dans notre ambassade.
Notre ambassadeur, Germain Sanchez, a
tent d'entrer en communication avec le minist&re
v6n6zu6lien des Affaires 6trangeres et a m8me
adress6 par t6l6copie une note diplomatique
expliquant ces graves 6venements, il est aussi entr6
en contact avec le maire de cet arrondissement de
Caracas, et il a invite ces autorit6s A assumer leur
responsabilit6, qui est de prot6ger le personnel dip-
lomatique cubain accrddit6 dans le pays et les
families. H n'a pas requ de r6ponse au milieu du
chaos g6neralise qui regne en ce moment, ni du
ministere ni de la mairie.


DUTCH CARIBBEAN AIRLINES

fldaet


..0-0


qqkSEE. ,- li^r -






Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marchh Vnl XVT Mn 11


I METRO DADE I


FE KONESANS AK KOMISYONE KONTE NOU AN

SEN. JAVIER D. SOUTO, KOMISYONE KONTE

MIAMI-DADE, DISTRI 10


Se avek anpil fy6te li travay pou kenbe Distri 10 an
sekirite epi pw6p pou tout moun liyo ki abite nan
Sweetwater, Westchester, ak yon pati nan Kendall.
Nenp6t jou di mwa nou gendwa jwenn Komisyone
Javier D. Souto kap manje nan restoran zon la oswa li
ap vizite plas piblik yo. Sa se fason pa li pou li rete.
pw6ch e disponib a rezidan yo ak tout pwoblem yo.
"Anpil fwa, moun vinn pale bon ti koze avek mwen,
men se pa sel bon ti koze mwen vie tande. Mwen di yo
mwen enterese tande move koze yo tou pou mwen
kapab travay sou yon solisyon pou rann lavi my6 pou
nou," Souto esplike nou.
Komisyone Souto te eli pou premye fwa kom
Komisyone Konte Miami-Dade, Distri 10, an Avril 1993,
epi san opozisyon li te re-eli an 1994 e 1998. Li te chita
kom reprezantan nan Lachanm Lejislatif Florid de 1984
-1988, apre yo te eli li Senate nan Sena Florid an 1988,
li rete Senate Leta jiska fen manda li an 1992. Li bati
repitasyon nan tout Konte Miami-Dade alawonn bade,
k6m yon ofisy6l piblik ki made pou gouv6nman pran
men li pou responsab, efikas, epi tou founi bon sevis
minisipal a tout rezidan konte yo.
Priyorite Komisyone Souto se toujou sirte piblik,
pwoteksyon konsomate, ak prezeve kalite lavi my6 pou
kominote li reprezante an. Li tr6 fy6 de sevis ak travay
Depatman Lapolis Miami-Dade (MDPD) realize nan
bese pousantaj krimn ki fet depi d6nye senk an ki s6t
pase yo nan z6n Konte Miami-Dade la ki pa enkopore.
"Se konviksyon mwen se pou nou amelyore lavi
rezidan nou yo san frape pbch rezidan yo le mwens ke
posib pou yo pa soufri ekonomikman. Mwen bati repi-
tasyon mwen etan ke yon moun ki va cheche tout
solisyon posib avan pou- mwen deside sou ankenn
pwopozisyon ki pou chita sou koze taks rezidan Konte
Miami-Dade yo. Se pou gouv6nman jere finans li ak
anpil sajes," Komisyone Souto te di konsa. "Se pa sit-
wayen yo ki pou peye po kase neglijans Gouv6nman
an."
Komisyone Souto asire li ke li rete kole kole ak
moun liyo. Li kenbe de reyinyon chita koze pa mwa .
Nan reyinyon sa yo, li envite rezidan yo vini diskite
pwobl6m yo. Komisyone Souto ak tout ekip pwofesy-
on6l liyan asire ke reprezantan de depatman lapolis,
team metro, dech6, ak travo public vini pale kole kole
ak rezidan yo. Nan echanj sa yo, rezidan yo bay
ofisy6l yo enf6masyon sou kominote yo e menm pafwa
enf6masyon sou aktivite krimin6l nan zon la.
"Se pou nou tout tan sou pinga nou sou kontw6l
pwobl6m yo epi pre a rezoud yo la menm de twou lari,
limye sikilasyon a ranmase fatra
Komisyone an akonpli de gwo pwoje nan d6nye
mwa ki s6t pase yo. Nan mwa de Mas, li inogire nouvo
Sant Tropikal de Ekitasyon nan "Tropical Park". Se
premye sant ekitasyon nan tout Konte Miami-Dade, lii
ekipe ak yon anga de 200' x 275', yon pis pou prezan-
tasyon ak pwomenad. Pwoje 3.2 milyon dola sa a
realize sou patwonaj Komisyone Souto. "Mwen te w6
tout enfrastrikti yo ki te Ila pou sa tankou, pyds ekiri
abandon yo epi mwen vinn realize ki atou sa ta ye


Komisyone Souto ap li istwa a ti moun nan Bibliyotbk Rejyonal West Dade.


pou nou nan kominote an. Mwen te f6 yon vizyon de
prezantasyon amatb, pwofesyonel epi de jen kavalye
ki va patisipe nan de konkou nasyonal e ent&nasyonal,
ki va jenere yon revni touristik nan ekonomi lokal la,"
Souto te esplike.
Dezyem gwo pwoje Komisyone an realize se senk
nouvo teren football "soccer" nan tout long 127 Avni
ak Kendall Drive.
"Mwen te pran- an men desizyon sa a 16 mwen te
vinn realize konbyen ti moun kap jwe football san
teren san ankenn espas pou yo jwe nan konpetisyon,"
Souto te di.
Komisyone Souto te patwone yon Iwa ki made
pou Bibliyotek Piblik Miami-Dade enstale yon done pou
-u
A


Komisyone Souto ap vizite Ti gran moun ki abite
nan distri 10
konpite ki pou kontwole ke ankenn koze p6nografik
(moun toutou ni/koze seksyel) pa vinn jwenn ti jn
moun yo. Nouvo restriksyon sa yo pa atake ankenn
libete endividyel an menm tan li pwoteje lajenes de vye
materyo ak enf6masyon p6nografik oubyen tw6
vyolan.
"Premye responsabilite yon gouv6nman se sekirite
sitwayen liyo, espesyalman lajenbs ak ti moun yo,"
Komisyone Souto te ajoute.
komisyonb Souto mete presizyon sou enp6tans


pwoteksyon konsomate. Se li men menm ki te ekri Iwa
ki pou pwoteje pwopriyete kay yo de bann v6le nan
konstriksyon yo, apre sikl6n Andrew, ki pa te peye
travay6 ak materyo yo sa te f6 anpil moun inosan
jwenn poze sele sou pwopriyete yo. Li se youn nan
parenn Iwa ki di ke se pou komes yo mete yon ekran
kote total kbb la anba je konsomate an 16 lap achte nan
kes magazen yo. Lwa sa a tou, di konsa li kont lalwa
pou yo mete ankenn pankat ki pou bouche tranzaksy-
on sa yo devan kes yo.
Komisyone Souto te etabli program adopted yon
wout "Adopt-A-Road" pou pemet 6ganizasyon lokal yo
ak k6porasyon prive yo antretyen ak anbeli wout yo.
Anpli de tout sa, li patwone Iwa ki derape program
dekorasyon jaden epi ki etabli program nan lekol ele-
mant6 ak segond6 yo, "Mini-Urban Forest Program", ki
pemet ti kmoun yo ale plante pye bwa nan teren aban-
done yo. Li travay kole kole ak administrasyon Konte
an pou anbeli ak reasfalte twa ka nan ansyen wout nan
Westchester ak Kendall, epi li adopted de lwa ki ofri rezi-
dan Konte Miami-Dade yo pwoteksyon kont polisyon
gwo bwoui/son.
Komisyone Souto, f6t nan Sancti Spiritus, Cuba le
15 Desanm, 1939, te ale lek6l nan Univesite Villanova
ak Univesite de La Havanne, li te vini Konte Miami-
Dade an 1960. yon veteran Envazyon B& d6
Kochon(yon manm fondat6, Ekip Enfiltrasyon yo), li
diplome de Lek6l Biznis Univesite Miami an 1967. li
abite nan kominote Westchester an pou d6nye 33 zan
yo. Li menm ak Madanm li, Berta cepero, genyen twa
gran ti moun ak sis ti pitit pitit.



MIAMIDADE

Biwo Lavil: 305-375-4835
Biwo Distri: 305-222-2116
javiersouto@miamidade.gov


Se Kanpay Sevis Piblik gouvenman Miami-Dade ki prepare Let prezantasyon sila a.


Page 17


i







I Les Jeux I


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.11


A U - I I' *


P 0 N DU S


ligne.


TAR I E Z


Solutions de la semaine passee:


Allez de PONDUS 5 TARIEZ, en utilisant des mots du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par


Mets Caches
W F Z U S T 0 Z U J Z W L A X
Y O K E L W W Z F SO WT O H
A W K T U FL EA Y V T I N Z
HK E FIG X R X P I C AD'O0
M H J G XA I L G UA RD I A
KSX D C A R R I LL 0 MF V
P Z F C S C S P D G M O LM K
H V P P A C H E C 0 C O NIT
K I K O W O R T R C R C L Z F
J U C H T O N A H E D TX US
RLJNN T Z L S F U K S H A
H J C 0 O U 0 WUBCJ G J A 0
J K Z K N S X P T X P C I B C
MY I U W A A X Z T N P I F K
Y T D V M 0 S E Y L Z D J W F


ITrouvez les 15 Presidents du Costa-Rica
dans le carre ci-dessus.


Solutions de la
semaine passee:


(f SCRABBLE \
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais
EF

INE

OD


Solutions de la semaine passee:
A L E P I N E


Meilodie


103.3


-, S-


FM


Port-au-Prince, Haiti
tel: 221-8567 / 221-8568/
SFax 221-0204

HAITI-ECONOMIE

Pourquoi ceder une

parties du territoire

haitien a des interests

economiques

internationaux ?


Par Ronald Colbert

Port-au-Prince, 12 avril 2002 [Al-
ter Presse]---Sous pr6texte de creation
d'emplois, les dirigeants haitiens ont d6cid6
de c6der une parties du territoire national
pour l'implantation d'une zone franche dans
la region frontaliere du Nord-Est au profit
d'inthrats 6conomiques intemrnationaux, en
particulier dominicains.
"5% du territoire haitien sont
appeals A disparaitre pour faire place a des
projects de zones branches", pr6voit
1'ing6nieufr-agronome haitien Dimitri
Norris qui s'exprimait en marge de la
conference depresse donn6ele 8 avril2002
par la Plate-Forme Haitienne de Plaidoyer
pour un D6veloppement Alternatif
(PAPDA) et le Groupe d'Apui aux
Rapatri6s et RMfugi6s (GARR) pour
danoncer les ententes scellees en cachette
par les autorit6s nationals avec la
Republique Dominicaine.
Les projects envisages entire les
deux pays doivent s'6tendre sur 5 km de
part et d'autre de la ligne frontaliere qui
measure 300 km, selon un document
d'"accord de cooperation trilaterale entire
les gouvernements de la R6publique
Dominicaine, de la R6publique d'Haiti et
des Etats-Unis d'Am6rique".
AlterPresse n'a pas pu confirmer
si cet accord a d6jA Wt6 signed ou non.
Cependant, l'accord trilateral en question
circonscrit les 5 kilometres dans une limited


comprise entire 1'Oc6anAdlantique au Nord
et la mer des Caraibes au Sud.
Les terms du document d' "ac-
cord trilateral" parvenu a Alter Presse
indiquent que la priority pour le
"d6veloppement des terres de la zone
frontaliere" devrait 8tre accord6e A la con-
struction d'une "autoroute douaniere
international reliant les ports de
Maricenille et de Cabo Rojo locality6 de la
R6publique Dominicaine), a tousles postes
douaniers se trouvant dans cette limited
geographique ainsi qu'a des projects
touristiques A Anse-A-Pitres et A Bahia de
las Aguilas". L'accent devrait 6trc mis
6galement sur des pares industries prives,
des barrages priv6s pour l'irrigation et
l'6nergie, la construction de ports et
d'aeroports priv6s.
A Pedernales (ville
frontaliere avec Anse-A-Pitres), a Wte deja
initi6 un project similaire A celui de zone
franche, a confirm lundi dernier le
president dominicain Hippolito Mejia qui
s'est demand pourquoi ne ferait-il pas de
meme A Dajabon, Elias Pina (frontilre avec
Belladare), le Sud-Est et dans d'autres
regions. Depuis plusieurs mois, on parle
en R6publique Dominicaine de la construc-
tion d'une autoroute international qui
devrait connecterle Sud du territoirevoisin
(c'est-A-dire non loin de Neyba, dans la
province de Independencia) au Nord
(jusqu'A la ville de Partido, non loin de
Dajabon et Ouanaminthe). [rc apr 12/04/
02 03:30]


En bref
(suite de la page 2)
" L'Agronome de Jonathan Demme A l'affiche A Port-au-Prince
La Fondation Eko Vwa Jean Dominique presentera au Rex Thatre L'Agronome ", un
film retracant la vie et les combats dujournaliste Jean LIopold Dominique, assassin le
3 avril 2000.
La projection de la derniere edition de l'oeuvre toujours en chantier du
cin6aste americain Jonathan Demme, couronn6 de deux oscars pour ses films "Le Si-
lence des Agneaux et "Philadelphia ", se tiendrales mardi 16 et
mercredi 17 avril 2002, au Rex Th6etre, dans l'aire du Champ de Mars.
Michele Montas, veuve de Jean Dominique, avait precise, lors de
lapreminre presentation de L'Agronome ", 1'an dernier, que ce filmn'avait
pas encore atteint sa forme definitive.
Les premieres seances, pr6vues a partir de dix heures dans la matinee de
mardi, sont adress6es aux 616ves, aux 6tudiants et aux associations. Le
lendemain, en soiree, a 5 et 7 heures, les presentations seront ouvertes au
public.
La mission de 1'OEA en Haiti
Le chef de l'Etat Jean-Bertrand Aristide est optimiste quant a la resolution
de la crise politique dans un bref d6lai. 1 a renouvel6 la confiance place
dans la mission de l'OEA pour faciliter la signature d'un accord entire son
gouvemrnement et la Convergence d6mocratique.
Le president de la Chambre de commerce et d'industrie plaide 6galement en
faveur de la conclusion d'un accord entire les protagonistes afin de
redresser la situation 6conomique du pays. A d6faut, indique Maurice
Lafortune, les businessmen continueront A former les portes de leurs
entreprises.
Manifestation de partisans de la KID
Des dirigeants et militants de la KID ont manifesto, jeudi, devant le Palais
de Justice, pour r6clamer la liberation de leurs partisans, d6tenus
injustement, selon eux.
Publication d'une ordonnance de mise en liberty de Prosper Avril
La cour d'appel a public une ordonnance autorisant la liberation de l'ancien general
president Prosper Avril emprisonn6 sous 1'accusation de violations de droits humans et
de complot contre la sfret6 interieurede 1'Etat. Rappelons que Avril avait 6t6 arret6, le
25 mai 2001, devant le restaurant Cassagne, A Petion-Ville.
Mais jusqu'A present, l'ordonnance n'a pas 6t6 execut6e.
Nomination d'un representant haitien aupres de 1'UNESCO
L'ancien s6nateur Wesner Emmanuel occupera tres prochainement le poste de charge
d'affaires d'Haiti aupres de 1'UNESCO, a annonc6 l'Agence HPN. II a 6t6 d6signe a
cette function par le Pr6sident de la R6publique.
Ouverture du congres annuel de l'AMH
L'Association M6dicale Haitienne (AMH) a ouvert mardi son traditionnel congress
annuel autour du theme: Haiti 2002: Actualit6 en infectiologie. Pendant cinq jours, du 9
au 13 avril, une cinquantaine de sous-themes ont 6t6 d6battus par des sp6cialistes
haitiens et strangers.
A cette occasion, plusieurs personnalit6s ont pris la parole, don't la
pr6sidente de 1'AMH, le Dr Getta L. Roy, le Dr Jean William Pape et le
Ministre de la Sante Publique, Dr Henri Claude Voltair.
Le Dr Jean William Pape, directeur des centres GESKIO, preside ce congress.
Dans son intervention, il a montr6 que les maladies infectieuses 6taient
provoquees, entire autres, par la pauvret6 et l'insalubrit6. Pour faire face
A l'angoisse suscit6e par ces maux, il a pr6n6 l'6tablissement d'un centre
sup6rieur au niveau regional afin de permettre aux jeunes cadres m6dicaux
d'acquerir la formation adequate pour contrer ce d6ferlement.
Au course de la c6r6monie d'ouverture, 1'Association M6dicale Haitienne a
remis une plaque d'honneur Al'Organisation Panam6ricaine de la Sant6 (OPS)
pour marquer ses cent ann6es d'existence et son travail aux c6t6s du people
haitien. Cette distinction a Wt reque par la repr6sentante de cet organisme
en Haiti, Lea Guido.
Opposition au sein de l'opposition
Apres le RDNP, c'est au tour de 1'ADEBAH de rompre avec la Convergence
D6mocratique. Dans une note rendue publique mardi, les dirigeants de 1 'Action
d6mocratique pour Batir Haiti (ADEBAH), ont annonc6 qu'ils ne faisaient plus parties
de la Convergence.
Ren6 Julien a fait savoir que le depart du parti de Francois Manigat de la
Convergence et les raisons invoquees par ce dernier, ont 6galement motive
1'ADEBAH A prendre cette decision.


Page 18


I






Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol.XVINo.11


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


?i Wouye

Pi Koupe


ANTEN KOUKOUY
MONTE NAN LE-A

SOU RADYO

CARNIVALE...

1020 AM
Chak Dimanch Maten depi lerive
ou 11e 30....Mizik fblklorik, pwezi,
;eyat, nouve1 liter, ti koze sou
Kreybl, ti koze sou istwa Dayiti...

ANTEN KOUKOUY se potvwa tout
Atis ak ekriven Ayisyen nan
dyaspora-a...

ANTEN KOUKOUY youn
-eyalizasyon Biwo Kiltirel Sosyete
Koukouy nan Miyami
rele nou 305-757-9922/ Ekri nou :
anmapou@aol.com


SA FOLKLO YE?
Degoutan & Mapou
Seksyon Kritik Sosyete Koukouy
Enspirasyon (Ainsi Parla 1"Oncle)
Anpil nan nou konnen youn liv Jean
Price Mars ekri ki rele Ainsi Parla L'Oncle.
Liv sa-a pou tout entelektyel ayisyen se youn
labib. Li kouvri tout kilti ayisyen-an anndan
kou deyU. Enben gen youn chapit nan liv sa-a
ki rele Ainsi Parla LiOncle filan ki rele
FOLKLO.
Kisa yo rele f6lkl6 menm? Kijan Met
Price Mars defini bel ti mo sa-a? Enben Met la
pase plim nan bay youn ot6 ki f6 anpil rechech
sou koze sa-a ki rele Paul Sebillot nan ane 1913.
Paul ak Price di: F6lkl6-a se < pep.
Folklb-a okipe menm plas ak youn bann
iwa, youn bann regleman nan youn peyi k'ap
mache de-bouch-an-bouch san pesonn pajanm
ekri yo. Outamenm di se istwa ki pa nan liv,
istwa tan lontan k'ap dbmi epi k'ap reveye
detanzantan nan tan jodi,
Nou konprann nan devlopamn tout pep
gen youn klas mounn ki voye jete anpil nan
ansyen manny6, vye koutim, fason y'abiye,
fason yo manje, pratik ak obs6vans relijye klas
mounin ki anba yo. Se levolisyon. Se lam6cfd,
f6k yo mete yo alambd ..<<.Tounouvo tou
bo>,tout bagay ansyen tounen <>
Pa gen anyen k'ap vire anwon; apa late.
Enben, F6LKL6 anglobe, ranmase mete
nan dyakout li tout pati nan youn kilti ki pa
rantre nan kozman istwa ofisyel toutbon peyi-
a. Tout pati nan kilti-a yojije ki dw6l ki etranj,
tout <> sa yo (si ou penmet mwen
pale konsa),tout pratik sipestisyon ki asosye ak
zannimo ak zwazo, ak fl1 pyebwa ak tout 16t
bagay ki rantre nan lavi pep sa-a. Ou jwenn
nan galata sekr6 sa-a tout kwayans Met dlo, ti
chante, pwov6b, kont, tim-tim bwa ch6ch, krik-
krak devinmt, jwet timounn, jwet granmounn,
chante sou politisyen, dans foklorik oumenm
jwenn tinon jwet osnon non vanyan kek zbn
nan peyi-a, non mon yo, pasdlo, tisous ak


LE LIVRE DE
L'HOMME NOUVEAU
Paj: 600
Ot6: Bernadette Amazan
Non vanyan: ISCHAIA
Edisyon: Les Maitres du Phenix
Pibliye nan: Kanada
Tit: Le livre de I'Homme Nouveau
Le Livre de 1'Homme Nouveau. Se youn liv ki part
nan edisyon Les Maitres du Phenix, nan Kanada.
Se youn konpatriybt nou ki rele Bernadette Amazan
ki ekri-1.
Liv sa-a ekri nan youn estil senp, kl1 kou
youn dlo k6k. Piblik li vize-a se youn piblik
espirityel ki kwe nan pasyans, lasajes ak lafwa.
Mounn ki kwe bagay sa yo ka ede jwenn
pefeksyon..
Liv sa-a se youn senri entevyou ak
eksperyans pesonel ekriven-an fe nan vi pa-l menm.
Nan liv sa-a nou jwenn tou sij6 aktyel tankou pa
ekzanp liberasyon seksyUl kay fanm yo ak
kondisyon eksplwatasyon kay timounn yo.
Dapre filozofi ki rele REIKI-a, maladi pa
vreman ekziste, se kreyasyon pwbp tet pa nou ki
envite maladi rantre sou nou. Tout bagay ki deyb
nou, anndan nou tou. Paske nou se sous eneji
Eneji sous ak Gran Met yo voye bannou pou dirije
Te nou yo, yo diferan dapre chak mounn. Nou itilize
yojan nou vle.Nou ka resevwa yo a gogo osnon pa
tigout. Yo gratis e si on dispoze resevwa yo, se tr6
byen. Itilize yo byen. Men si w-pe, si ou pa dispoze
vreman pou itilize yo, nou made w pou itilize respe
ak pridans."
Le Livre de lbHomme Nouveau, se youn liv pou
nou li.
Lochard Noel
pyebwa. Kidonk tout gwo save
dak6<>-a se pwezi, se kont, se lejann,
se kwayans, se sipestisyon, se lizay, se kont ak
devinet, se pwoveb se tousa ki fe youn pep...
pep; youn nasyon... nasyon, ki boujonnen lavi
epi mete sajes nan opinyon pitit li yo.
Konsa, w61 atis, w6I edikat6, w6l
mounn k'ap f6 rechbech sou kilti pep la dwe
grenpe sou galata f6lkl-a epi ranmase tout
eleman ki rantre nan lavi pep sa-a epi
reprezante-1 atistikman ak orijin li, senb6l yo
ak tout eleman enp6tan ki reprezante youn etap
pep la nan lavi limanite sou planet la.
N'ap fini pou n'di si Ayiti bel ti peyi nou
an gen youn tradisyon oral, ki makbnen ak kont,
chante, danse, devinet, rad, jan nou mache, jan nou
pale, jan yotin renmen 16t, jan nou fe seremoni nou,
kit se te nan legliz, nan tanp osnon anba peristil...
Ayiti gen youn kilti. Ki pa-1, ki original, ki pa nan
twoke ni k6n ni zago. Kilti sa-a s'oun grap eritaj
kiltirel ki pran nesans depi nan tan benbo ak Endyen
yo pase nan paswa blan ewopeyen ki te Pany6l,
Angle, Franse, P6tig ak div6s varyete kilti Afriken.
Si nou dako Ayiti gen folkl6 tankou tout 16t peyi
sou late beni; enben f6lkld6 sa-a gen youn vale liter
ni mwen ni ou pa gendwa jete nan fatra. Se young
sous tout atis serye dwe al rafrachi lizy6 yo pou yo
montre riches ak b1lbel kilti peyi Dayiti.
Se byen dilere anpil Ayisyen natif-natal
konfonn Folkl6 ak Reyalite...Teyat ak Reyalite le1
yo chita nan youn sal espektab.
Ale devan youn moso glas...Gade figi ou.. File lanng
bali...Pakouri
Al kanpe nan flanm soly midi; chache lonbraj k6
ou... F6 grimas ba li... Pa kouri... Madigra m'pa p6-
w se mounn ou ye! (ASUIV)

ATCHABA!
pou 4 Koukouy ki nan Miyami
-Pye Banbou ki se younn nan fondat6 Mouvman
Krey6l Ayisyen, manm Biwo Santral Koukouy
-Jean Dorcelly Dede ki se prezidan Sosyete
Koukouy Ayiti
-Max Manigat, Presidan Sosyete koukouy Nouybk
-Pye Legba Prezidan Sosyete Koukouy Lantana


NOUVEL LITERE...
Youn Manifestasyon Kiltirel W6dpbte nan
Strasbourg- Peyi Lafrans
Depi nan mwa Fevriye, Atizay Ayisyen anpenpan
nan vil Strasbourg nan peyi Lafrans. Atis Ayisyen
nan tout disiplin sot fe lone peyi Dayiti pandan 7
senmenn. Te geri de gwo manifestasyon kiltirel.
Premye-a te rele <>. Dezyem
nan rele <>.
2 manifestasyon sa yo te sanble youn seri
gran Atis Ayisyen nan mizik, nan literati, nan penti
ak nan atizana. Ekspozisyon <>-
a derape 21 Fevriye. L'fini jodi-a 14 Avril. 36
atispent ak fewonriayisyen te patisipe.
Nan manifestasyon kiltirel ki rele
<> te gen prezantasyon kiltirEl
ak atis bolid tankou gitaris Amos Coulanges,
Chantez Dominique Sylvain, le group de trouba-
dours Ouanga Neges ak metres kont Mimi'
Barthelemy. Sinema ayisyen-an te alone epi te gen
plizye konferans sou pwoblematik sosyo-politik
peyi Dayiti.



MWA ME

MWA ERITAJ

KILTIREL AYISYEN
Ane sa-a Mwa Me 2002 pral batize
Mwa Eritaj Ayisyen toutbon vre. Ane pase pitit
la te f6t ak bonkou defikilte. Anpil kout fbset,
anpil kout biren. Sou lademann youn
6ganizasyon ki rele Haitian Cultural Society,
majistraAlex Penelas dekrete MwaMe < Eritaj Ayisyen>>. Seremoni-an te fet nan lek6l
elemant6 Tousen Louv6ti devan youn seri notab
ak pesonaj nan Kominote-a.. Se te deklarasyon
ofisyel la. Tout mounn te bat bravo. Se te bon
siyal. Majistra-a ak tout ofisyel yo rekon6t
piblikman vale kiltirel ayisyen-an nan mozayik
kiltirel Dade County-a. Anpil aktivite te fet ane
pase. Ayisyen granmounn kou timounn te santi
yo fy6, yo mache tet anlI nan respe ak diyite,
Drapo ayisyen-an flote nan tout lekbl kote ki
gen Ayisyen. Nan kanaval < ture>> kould ble-e-wouj la t'ap flote nan tout
kay, sou tet tout machine sou jip ak kosay
timedam yo, sou chapo mesye yo, sou lestomak
ak sou k6 tout Ayisyen natif-natal. Mwen tou
mite kontan pou nou w6 travay edikat6 ayisyen
yo ak ayisen konsyan yo koumanse pote bon
rezilta.
Ane sa-a plizye 6ganizasyon koletet
ansanm pou bay mwa Me sa-a tout vale kiltirel
li merite. F6k nou f6 fyete Ayisyen-an mache
nan san tout ayisyen alawonnbad6. Ap gen
espozisyon penti, pasi-pala. Konferans isi-e-la,
dans, mizik, teyat ak sinema devan-d&y6, ti
manje ak bwason lakay agranlijyen nan Dade
ak nan Broward sou lobedyans Haitian Cultural
Society ki sou direksyon Dr. Rozi Tousen.

< ELIZABETH>>
ENVITASYON
MIREILLE DAVID SYLVAIN
Envite tout zanmi-Fanmi nan vant
siyati premye woman li-an
IL FAUT SAUVER ELIZABETH.
Vant siyati-a ap fet nan Libreri Mapou/
Sant Kiltir6l Mapou 5919 NE 2nd
Av.Dimanch 21 Avril 2002 depi 6-e
diswa Nou tout envite, mache ak youn
zanmi. ANTRE GRATIS!


Page 19






Page 20


I PRESIDENTIELLES I


Mercredi 17 Avril 2002
Haiti en Marche Vol XVI No11


Derniere line droite incertaine pour


(suite de la.page 15)
tour", a dit le RPR Nicolas Sarkozy.
'11" faut ds lepremier tour donner
suffisamment depoids et depr6sence a celui
qui sera en 6tat de concritiser, le candidate
de la gauche du r6el", a r6pliqu6 Lionel
Jospin.
Les deux favors se sont tournms
vers le "noyaudur" de leur electorate samedi.
Jacques Chirac afait champagne en
Correze, son fief depuis plus de 30 ans,
tandis que Lionel Jospin repartait aux
sources du socialisme dans la ville miniere
de Lens, dans le Pas-de-Calais.
II s'en est pris encore A la candi-
date trotskiste de Lutte ouvriere, Arlette
Laguiller, que les sondages cr6ditent d'un
score historique pour 1'extreme-gauche.
Cette dernire a abord6 la dernimre ligne
droite par un meeting triomphal au Z6nith
A Paris dimanche.
"Le PS est oblige de gauchir son
language, de parler de travailleurs, deparler


d'ouvriers, mais il ne fait pas de 1 '
propositions nouvelles", a-t-elle i
dit devant pres de 6.000 personnel,
confirmant qu'elle ne donnerait pas de
consignes de vote au second tour.
L'ecologiste Noel Mamere a offert
1'image d'une promenade en v6lo sur les
berges de la Seine A Paris, l'UDF Francois
Bayrou est parti aux Antilles, tandis que la
Radicale Christiane Taubira faisait
champagne en banlieue parisienne, a
Sarcelles et le MNR Bruno MWgret en
Alsace.

LES SONDEURS INQUIETS
Selon le sondage Ifop-JDD,
Jacques Chirac serait en tate du premier tour
avec 19%, devant Lionel Jospin cr6dit6 de
17%, Jean-Marie Le Pen (9,5%), Arlette
Laguiller et Jean-Pierre Chevenement (8%
chacun), Noel Mamere (7%) Frangois
Bayrou (6,5%), Robert Hue (5,5%).
Dans le peloton de queue, le


lK s7Cr"l sondage cr6dite
E I y k 0 d'une progression
le candidate des chasseurs Jean Saint-Josse
(4,5%), qui se placerait devant Alain
Madelin et Olivier Besancenot (3,5%
chacun), Bruno M6gret (3%), Christiane
Taubira et Corinne Lepage (2%) Daniel
Gluckstein et Christine Boutin (0,5%
chacun).


an
ava
1'l61
apr
cho
pre
ans
Lio

Les
Qu
inv
6tra


The Louines Louinis 1-laitian



Florida International University Dept.of




1-IAITJ"AN


FLAG DAY


CELEBRATION
0HU!U^H1 O


COMEAotI TIE Al IVWty OF mis AMST IMPORTANT
M TN1 IN RAIIAN HISTORY WIT AUTINTIC MiTIAN FM OLK
S D NCIS, ONSOW AND 1.1U% DIRmIN
AMAY 17 & 18, 2002

FIU, BISCAYNE BAY CAMPUS
8:0 Pm
S8:00 PM I MARY ANN WOLFE TiIEATRE
STUDENTS $7.00 FACULTY/STAFF/ALUMNI & SENIOR $12.00 GENERAL PUBLIC $15.00
WFTHTHE SUPPORT OFTHE MIAMI DADE COUNTY DEPARTMENT OF
CULTURAL AFFAIRS AND THE CULTURAL AFFAIRS COUNCIL,
THE MIAMI DADE COUNTY MAYOR ANDTHE BOARD OF COUNTY COMMISSIONERS
Sponsored in part by:FIU DANCE PROGRAM and the BBC ARTS COUNCIL
for info: 305.91 9.5400


Perplexes devant cette dispersion
Lnonc6e des voix, les observateurs
ncent le diagnostic d'un "malaise" de
ectorat, qui ne serait guere enthousiasme,
es cinq ans de cohabitation, d'avoir A
)isir entire deux personnel fortement
sentes dans la vie politique depuis 30
pour Jacques Chirac et 20 ans pour
mel Jospin.
"Jamais lejeu n'a Wtd aussi ouvert.
6 lecteurs sont'volatils' commejamais.-
and ils ont fait leur choix, il est tres peu
esti affectivement", a dit devant la press
angere la semaine passe Pascal
Perrineau, directeur du Cen-
tie d'6tudes dela vie politique
frangaise.
Les indecis sont tres


nombreux, etune surprise n'est pas h exclure
tant 1'6valuation de cet 6lectorat s'avyre
aujourd'hui quasi-impossible. Les marges
d'erreurs habituelles des sondages, situaes.
A 2 ou 3%, pourraient Wtre relev6es par les
conditions in6dites de ce scriitin, ofti
s'affrontent seize candidates, un chiffre
record..
Les instituts de sondages, qui se
sont d6jAi tromp6s A la pr6c6dente election
pr6sidentielle de 1995, aux l6gislatives de
1997 et aux municipales de 2001 dans
nombre de villes, jouent leur cr6dibilit6,
alors meme qu'ils sont autoris6s pour la
premiere fois A publier des sondages !a
derniere semaine.
Dans le Parisien, le directeur de
CSA Roland Cayrol a admis une certain
angoisse avant le verdict de dimanche
prochain. II explique que les "sond6s"
mentent aujourd'hui de plus en plus et
confirm que des corrections sont operdes
sur les r6sultats bruts par des m6thodes
math6matiques compliqudes.
"On fait un m6dtier de moins en
moms tranquille", selamente-t-il. (Reuters)

(


ACTUALITE

Le doyen Lise Pierre-Pierre

attribue de nouveau

le dossier Jean Dominique

au juge Claudy Gassant


Port-au-Prince 11 arvil
2002 (AHP) Le doyen du tribu-
nal civil de Port-au-Prince, Me
Lise Pierre-Pierre, a confirm
jeudi avoir attribu6 de nouveau
aujuge Claudy Gassant le'dos-
sier de 1'enquete sur l'assassinat
de Jean Dominique.
Le mandate du juge
Claudy Gassant qui se trouve
actuellement aux Etats-Unis,
6tait arrive A terme en janvier
dernier.
La decision de Mme
Lise Pierre-Pierre de lui rendre
ce dossier intervient une
semaine apres que le president
Jean-Bertrand Aristide cut
renouvel6 son mandate comme
juge d'instruction en m~me
temps que celui de deux autres
juges.
Dans une interview a
une station de radio de Miami,
Radio Carnivale, le juge
Gassant avait fait savoir qu'il
pourrait envisager de rentrer au
pays s'il obtientdes garanties de
s6curit6.
Le ministry de la Jus-
tice Jean Batiste Brown, a
d6clar6 avoir pris toutes les dis-
positions pour que Me Gassant
puisse reprendre son travail et


I'achever dans les conditions de s6curit6
necessaires bien qu'il declare ignorer les
exigences spdcifiques du magistrate.
Plusieurs organizations de droits
de 1'homme, don't la Fondation 30
septembre, ont invite Claudy Gassant A
renter au pays pour achever le travail
qu'il a commence apres la reconduction
de son mandate.
Dans son intervention sur Radio
Carnivale, Me Gassant avait agit6 comme
probl6me le fait qu'il pensait que le
president avait renouvel6 son mandate
uniquement pour continue A instruire le
dossier de 1'assassinat du PDG de Radio
Haiti Inter.
Selon le responsible de la
Fondation30 septembre, Lovinsky Pierre-
Antoine, lejuge avait r6agi sur la base de
rumeurs, puisquc l'arret6 renouvelant le
mandate des trois juges ne fait mention
d'aucune attribution.
La decision du President
Aristide de renouveler le mandate de Me
Gassant comme juge d'instruction et la
decision du doyen Lise Pierre-Pierre de
lui attribuer A nouveau le dossier de Jean
Dominique r6pondent A des exigences
formul6es par de nombreuses institutions
nationals et internationales de defense
des droits de l'homme, don't la Plate-
forme des organizations haitiennes des
droits humans, la NCHR, la Fondation
30 septembre, Human Right Watch et
Amnesty International.


SVoitures d'Occasion

NISSAN, TOYOTA, MAZDA, LANDROVERS

Ag6s de 2 10 ans ; Toutes marques, Tout Modele

WASHINGTON / BALTIMORES Meilleurs Distributeurs de trucks
NOUACHTE SELMAN NAN "DEALERS" AK AUCTIONS

SOU DEMAND KLYAN -AN
|kf C^H-WALZTI SA. OUt xVLI TE, SA O4UJ BE3ZWVENt- 4S
i^IEKICOrroNsI/IE:zE. IPLIZY'E. INIILY' EN DOLA.
Flbse Icomanraic poi pywochien AUC^T iOION-nii
1RLE.IFI^ ThIlI (OU C(Z) TANTAL.JLEi 410 6S.3-41

LI,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs