Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00105
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: March 27, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00105
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Haiti en Marche edition du 27 Mars au 2 Avril 2002 Vol. XVI No. 8


HAITI-CRISE

Pas d'Elections dans un temps P

EST-CE UN EMBARGO A
ANALYSE oi, come on dit desormais, seuls les plus Jusqu'h r6cemment, I'actuel em-
PORT-AU-PRINCE 23 Mars injustes seront sauv6s. Un peuiple qui perd bargo de 1'aide financiere international se
LaballeestrenvoydeAtoujoursplusloin, peu a peu son ame, un pays
le plus loin possible. C'est l'inconnue desax6aussibiendans son corps
absolue. Une proposition du president que dans son esprit ... C'est le
Jean-Bertrand Aristide de tenir de sauvequipeutlavie,etlesrares
nouvelles l6gislatives soit en novembre cadres qui nous restaient
2002, soit le premier trimestre 2003 a 6t6 s' envolent vers le Canada et les
rejet&e par 1' opposition qui pose comme Etats-Unis avec la b6nediction
condition primordiale la signature d'un implicite de ces demrniers.
accord politique sous l'6gide de
l'international. Un pays en otage
Autantdire quelacrisehalitienne ... Ls pities. -
a encore de beaux jours devant elle sinon LAssons les politicians
des mois ou des ann6es, 6tant donn6 que haitiens A leurs querelles
les deux annees 6coulees out amplement aveugles etinsensibles,mais sur
confirm la tradition haltienne bien quellebasel'internationalpeut-
connue de refus total de tout compromise, il tenir un pays sous embargo, --
quitte a ouvrir A nouveau le pays A autrement dit en otage, dans de
1'intervention 6trangere. telles conditions.: Un embargo,
Du coup est prolong pour un pour Etre justifik- vu que ce ne
temps tout aussi ind6termin6 I'embargo sont pas les vrais coupables ''
qui conditionne tout d6blocage qui en souffrent, doit avoir un Le President Aristide, A peine rentr6 d'une visit h
6conomique du pays A la solution de la deadline, se fixer une limited ... pour la Conference sur le financement du developpemeni
cruise politique n6e des disaccords entire L' embargo centre le du Bureau de Presse de la Pr6sidence, M. Aristide a eu c
le pouvoir Lava-a et opposition (Con- regime militaiie auteur du coup chefs d'Etat du continent ainsi que du reste du monde,
vergence democratique) a props des d'6tat sanglant de septembre financieres international. Dans son message, il a pr6cis6
elections de mai 2000 et embargo qui a 1991, 6tait conditionn6 par le I'accent sur la c6l6bration du Bicentenaire de l'indepet
d6jA transform=le pays en un cauchemar depart des militaires dupouvoir. umniverselle de cet 6v6ne

OPPOSITION

Convergence assemble pres
PORT-AU-PINCE, 23 "Notre programme est la
Mars Aux cris de "A bas Aristide", d u n m illie resistance morale" a d6clar6 a ses
pres d'un miller de partisans de par des supporters dupouvoir Lavalas apres partisans Gerard Gourgue, le
1'opposition haitienne se sont rallies une tentative de coup d'6tat par un com- presidentt symbolique" nomnm6 par la

44-NN -.4".

WAX-st ad .,


Gerard Gourgue, le "president symbolique", lors du rally de vendredi photo Thony Belizaire
vendredisurlesruinesdeleursquartiers mando d'anciens militaires qui se sont Convergence D6mocratique, coalition
g6n6raux incendids en d6cembre dernier refugids ensuite en R6publique dominicaine. (voir Rassemblement / 8)


OBAIGODU

revisible

VIE?
fixait comme objectif principal la
(voir Embargo / 4)


SFort ULibert6, prenait 1' avion mercredi
t a Monterrey, Mexique. Selon une note
les entretiens bilat6raux avec plusieurs
, et aveo des presidents d'institutions
Ssa vision du Tilers NMonde et port aussi
dance national en 2004 et la port6e
anent.


AU SOMMAIRE
ECONOMIC
Les Cooperatives en difliculte
p.2
SOMMET DE
MONTERREY
Un "consensus creux" p 12

SOCIETY
Zone franche ai Ouananmunihe .
Les paysans demandent
des explications p 3

CINEMA
Pour la premiere Ifois,
deux vedetles noires honorees p 15

Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150 ,
T61l: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
mail: enmarche(h1aitiworld.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896


Miami, New York, Montreal, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Vort-au-Prince: 10 Gourdes


-







Page 2


I EN PLUS!


EN BREF! I


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


HAITI EN MARCH


NOTE DE PROTESTATION


Nous avons appris avec motion
et surprise que l'un de nos distributeurs a
Montr6al (Canada), notre neveu Louis-
Sdbastien FLAVIEN, a Wte cruellement
agress6 par des "hooligans" irlandais, le
jour de la Saint-Patrick, patron des
Iriandais.
Sebastien a Wt pris A parties sans
raison apparent, sinon autre que racial,
par des voyous hirsutes qui 1'ont attaqu6 a
coups de lessons de bouteille. II a dui etre
hospitalis6 pendant plusieurs jours.
Le jeune homme de 18 ans a tW
particulibrement pris pour cible par un
gorille de plus de 6 pieds, ag6 de 25 ans, et
pendant que celui-ci s'acharnait sur Louis-
S6bastien, ses compagnons portant tous un
beret "irish" 1'excitaient en disant "Show
us you are a real Irish" (Montrez nous que


vous 8tes unr6cl Irlandais). Cela sepassait
a St-Charles Point, un quartiecr anglophone.
S6bastien et un copain 6taient A la recher-
che d'un d6panneur.
Nous nous revoltons devant ces
pratiques barbares et indignes d'une
soci6t6 aussi avanc6e.
Nos sympathies A Sdbastien ainsi
qu'a sa mere, Esther Garcia Flavien, ses
deux freres St6phane et Sacha, et A toutes
les autres families haitiennes on autres qui
ont pu Wtre victims d'actes similaires'.
L'affaire se trouve aux mains de
la justice.
Nous renseignerons.


Haiti en Marche
Miami/Port-au-Prince/New York/
Montreal


ECONOMIC

Les Cooperatives


en difficult

L'INICOOP appelle ses membres

a surseoir au pavement des ristournes
sur les depots a terme


Port-au-Prince 19 mars 2002
(AHP) L'Initiative des Coop6ratives
(INICOOP) a demand A ses membres de
surseoir au pavement des ristournes
sp6ciales sur les d6pots ha terme pendant
une p6riode de trois (3) mois.
Dans une note de press rendue
publique le lundi 18 mars, 1'INICOOP
souligne toutefois que ces int6r8ts restent
dus etserontlib6r6smensuellement Apartir
du 3eme mois.
L'Initiative des Coop6ratives
explique cette decision par le climate de
mefiance savamment provoqu6 et
d6lib6r6ment entretenu, dit-elle, par
certain secteurs sur les cooperatives etleur
fonctionnement, par le fait que plusieurs
cooperatives se trouvent avec des
resources financieres momentandment
bloqu6es par la BRH (banque central) aux
fin d'audit financier et administratif de la
BHD (Banque Haitienne. de
D6veloppement) et que le public abus6, a
malheureusement commence A r6agir de
maniere negative, en pregnant d'assaut
litt6ralement quelques cooperatives.
Cette organisation souligne que
le movement coop6ratif ne pent en aucune
maniere menacer le systeme financier
haitien, A moins qu'au delAh de simples
rumeurs, il soit techniquement et
scientifiquement ddmontr6 le contraire.


Elle estime que le movement est encore
fragilis6 par 1'absence d'encadrements
6tatique etjuridique appropri6s.
Un porte-parole de 1'INICOOP,
Zach6e Michel, a fait savoir quele secteur
coop6ratif est victim d'une champagne de
d6nigrement de la part d'un secteur hos-
tile, selonlui, aladistribution des richesses
pratiquee par les cooperatives.
Pour sa part, 1'6conomiste Jean
Claude Paulvain a qualifi6 d'arbitraire la
decision de 1'INICOOP d'appeler ses
membres a cesser le paiement des
ristounes sp6ciales sur les d6p6ts A term.
Selon M. Paulvain, cette decision
risque d'avoir delourdes consequences sur
la credibility et I'avenir des cooperatives
qui offrent des taux d'int6r8t de 10% sur
les d6p6ts a terme.
Jean C. Paulvain estime que
l'impact de cette decision ne tardera pas A
se faire sentir sur les soci6taires qui seront
d6yus de ne pas pouvoir recevoir leurs
ristournes pendant une p6riode de 3 mois.
D6plorant que les soci6taires
n' aient aucun recours pour attaquer cette
decision, le responsible de 1'ECOSOF
souhaite que I'Etat haitien 6tablisse une
legislation pour r6gir le fonctionnement
des cooperatives.
Selon lui, les cooperatives
doivent tenir leurs engagement envers les
soci6taires. (AHP)


CADEC

Avis Important aux societaires

et Usagers de la Cadec


Vu l'article 23 du Decret du 2 avril 1981
d6finissant les attributions du Conseil
administration des cooperatives ;

Vu 1' article 20 des status de la Cooperative
d'Assurance, d'Epargne et de Cr6dit
(Cadec) portant sur administration, la
gestion et le contr8le de la cooperative;

Vu le Decret du 17 mai 1995 lib6ralisant
les taux d'int6ret sur le march financier
national;

Vu 1'article 16 de I'Association


Professionnelle des Banques (APB), en
date du 10 aofit 2001, demandant au
Ministere de la Planification et de la
Cooperation Exteme de faire proc6der A
1' evaluation des caisses populaires afin de
s'assurer qu'elles operent en conformity
avec la loi sur les cooperatives, dans
F'intdrat des membres des d6posants et du
grand public;

Vu la lettre du Gouverneur de la Banque
de la R6publique adress6e au Ministre de
la Planification et de la Coop6ration
(voir CADEC / 8)


Le President Jean-Bertrand Aristide au sommet
de Monterrey
Le President Aristide a laiss6 la capital haltienne le mercredi 20 mars A la tiEte d'une
d6l6gation comprenant les ministres haitiens des Finances et des Affaires 6trangeres. Le
jeudi 21 mars, le chef de 1' 6tat a particip6 A la reception d'ouverture du Sommet. Pen-
dant les deux jours passes au Mexique, Jean-Bertrand Aristide a eu des entretiens
bilat6raux avec plusieurs chefs d'Etat de l'Amerique, d'Afrique, d'Europe, de la
Caraibe et de I'Am6rique Latine ainsi qu'avec le Pr6sident de la Banque mondiale et
des repr6sentants de plusieurs autres institutions financieres internationales. C'est le
vendredi 22 mars que le Pr6sident Aristide s'est address A la Conference sur le
Financement du D6veloppement.
Il retoumrnait en Haiti le samedi 23 mars pour donner A 1'a6roport international de Port-
au-Prince une conference de press dans laquelle il a fait 6t6 des grands themes discut6s
au Mexique.

Le chef du gouvernement rencontre les membres
du CSPN ef du CMEP
Le Premier ministry Yvon Neptune a rencontr6 1' Etat Major de la Police Nationale
d' Haiti le mercredi 20 mars, 6voquant avec eux des questions relatives a la situation -
g6ndrale du pays en matidre de s6curit6 publique. II a 6galement Wt6 question de la cir-
culation automobile, de l'inspection des v6hicules en rapport avec la s6curit6. Le
lendemain jeudi avait lieu la rencontre avec les membres du Conseil de Modernisation
des Entreprises Publiques qui ont 6voqu6 les difficulties rencontrees pour faire avancer
certain dossiers relatifs ha la privatization des entreprises publiques, en raison de la crise
politique et de ses consequences sur l'6conomie du pays. Deux institutions ont d6ja etW
modernis6es: la Minoterie et la Cimenterie d' Haiti.

Me Gerard Gourgue appelle a la mobilisation pacifique
Le President provisoire del'opposition, Me Gerard Gourgue, a lanc6 vendredi un appel
aux membres de cette coalition politique A la mobilisation contre le courant lavalassien.
Selon G6rard Gourgue, qui intervenait lors d'un rassemblement de la Convergence
D6mocratique, les membres et sympathisants de opposition doivent se mettre en-
semble pour sauver le pays du "d6sastre 6conomique et politique."
Me Gourgue a 6galement fait remarquer que opposition de la Convergence 6tait base
sur des m6thodes d6mocratiques, l6gales et constitutionnelles. C'est pour cela queje
suis un symbol etje le serai toujours carje repr6sente le President issu d'une
emergence et d'un consensus populaire face un scandal electoral sans precedent ", a-
t-il soulign6.

Le Rassemblement de la Convergence Democratique ...
Au course de ce rassemblement 6valu6 A pres de 500 personnel qui s'est tenu sur les
ruines des locaux incendids le 17 d6cembre dernier, les dirigeants de Convergence ont
fait 6tat de plusieurs points pour exprimer, disent-ils, les revendications de la popula-
tion. Remanier institution policire, la doter de moyens pour mieux r6pondre aux
exigences de leurs tAches; ne pas politiser la PNH; respecter lajustice en ex6cutant les
mandates des juges; renouveller le mandate dujuge Claudy Gassant responsible de
1'enquete sur la mort dujoumrnaliste Jean Dominique. La Convergence a aussi
recommand6 la formation d'un gouvernement s6rieux et responsible, soucieux des
besoins dela population et plaid pour 1' organisation d' 61lections honnates et
d6mocratiques par un CEP inddpendant et credible issu d'un accord politique.

Programme d'aide alimentaire pour le de6velopement
(extrait d'une note de press de l'Ambassade des Etats-Unis en Haiti)
Des denrees alimentaires valant $ 85 millions ont 6t6 fournis au Gouvernement d'Haiti
sous forme de dons. Ces products ont Wte par la suite vendus aux encheres aux prix du
march. Ensuite des measures d'auto-assistance ont Wtd identifies et appliques par le
Gouvernement d'Haiti dans le cadre du Programmte PL480 Titre III.

Inquietude de 'Ambassade americaine
L'Ambassade des Etats-Unis en Haiti declare noter avec une grande inquietude
1'augmentation rapide de menaces anonymes contre des organizations haitiennes de
defense des droits de 1'homme.
Dans une note parvenue ha notre salle de r6daction, 1'Ambassade rappelle 1'attaque
perp6tr6e contre un employee de la NCHR le 22 f6vrier dernier et dit souhaiter que des
enquetes judiciaires rigoureuses soient menees pour que le jour soit fait sur la question.

Emergence d'une nouvelle classes d'hommes politiques
en Haiti ?
C'est le voeu de l'Archev&que coadjuteur de Port-au-Prince, Mgr Joseph Miot, A
1' occasion de la c6r6monie d'ouverture d'un Congres international sur la politique et
1' 6conomie plac6 sous le theme "Le chemin de la Fraternit6." Ce congres a coincide
avec le lancement de 1'6cole Toussaint Louverture, visant la formation politique d'une
nouvelle classes d'hommes politiques en Haiti.

Vers une reprise ies negociations ?
C'est le sujet qui a Wth V 1'ordre du jour au course d'une rencontre entire des membres du
corps diplomatique accr6dit6 en Haiti et des responsables de la Convergence
d6mocratique. Les discussions, d'apres un porre-parole de cette coalition politique de
opposition, Mr Paul Denis, ont port notamment sur I'application de la resolution
adopt6e par le Conseil permanent de l'OEA sur Haiti le 15janvier dernier. L'ancien
s6nateur de l'OPL a reconnu que certain points de cette resolution ont tW mis en appli-
cation, mais que les autorit6s haitiennes devraient envoyer, selon lui, des signaux bien
plus clairs de leur volont6 de reprendre les n6gociations.

Le Premier ministry invite des representants de opposition
a faire parties de son gouvernement
"Les portes du gouvernement sont toujours ouvertes pour les membres de oppositiono,
selon M. Neptune qui a indiqu6 que cette proposition marque la volont6 des autorit6s
constitutionnelles de trouver une issue A la crise post-6lectorale.

Les reactions de Convergence
Le porte-parole de cette formation politique, Paul Denis, a fait savoir que Convergence
travaille plut6t actuellement A presenter au people haitien une nouvelle alternative, la
carte du president virtuel G6rard Gourgue ayant 6chou6. Convergence a aussi rejet6 la
proposition faite par le Pr6sident Aristide relative A l' organisation de l6gislatives
anticipees en novembre prochain au d6but de 2002 dans le cadre de la resolution de la
crise. Selon les responsables de cette coalition, la fixation d'une date pour les
prochaines joutes doit etre trouvee dans le cadre d'un accord politique.
(voir En bref / 18)






Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Zone Franche a Ouanaminthe

Les paysans demandent

des explications
OUANAMINTHE, 16 Mars Au term de 2 communautaires, confirment avoir vu des employs
mois d'un accord trouv6 entire le chef del'Etat Haitien, Jean- la DGI (Contributions) avec A leur tete 1'ex-secr6t
Bertrand Aristide et son homologue Dominicain Hipolito d'Etat aux Finances, Jocelerme Privert (actuellem
Meja, le 16 janvier dernier, portant sur l'installation de 14 uministre de l'Int6rieur et des Collectivit6s territorial
zones branches A la frontidre et sur la construction d'un pont arpenter plus de 80 hectares de terre dans la region
limitrophe, le gouvemrnement Lavalas passe de la parole aux Haut Maribaroux, oi se trouvent les principles ten
actes. cultivables de la zone.


En effet, dans le cadre d'une visite.d'informnnations
de 2 jours organis6e A Ouanaminthepar les institutions des
droits de l'homnme, Solidarit6 Frontalihre et GARR (Groupe
d'appui aux rapatri6s etr6fugies), les 14 et 16 mars demrniers,
pour divers medias de la capital, don't M61odie FM, les
paysans pour la plupart membres d'organisations


de
Aire
ent
es),
de
res


Les paysans disent que les officials hafitiens ont
agi sans avoir eu au pr6alable de reunion avec les 6lus
locaux, les notables de la ville et les propri6taires des
terrains concem6s par cette decision.
Dans une interview accord6e aux journalists,
les repr6sentants des organizations communautaires de


Ouanaminthe d6clarentn'avoir aucun problme pour 1 '6tablissement
de cette zone franche qui abritera une industries textile promettant
3000 emplois, don't 1500 c6td Haitien. Ce qu'ils demandent c'est de
s'asseoir avec les repr6sentants du gouvernement, pour leur expliquer
leur d6saccord sur les terrains de Haut Maribaroux identifies pour
realiser ce project.


La UNIBANK, soucieuse d'etre
encore plus proche de vous,
ouvre sa 29eme succursale.



La Banque du


Angle Rues Dr. Aubry et Tiremasse


LUNDI-VENDREDI 8:30 am A 3:00 pm
SAMEDI 9:00 am A 1:00 pm


CTELPOS 3


299-2336 a 299-2338
Fax:299-2339
pa"AIM
a ~- eme
4 1' .^^^';a*?"K'^K'' em eaa^w^


?* :..-

Va et vient vers le march de Dajabon en territoire
voisin photo Yves Paul Liandre/HenM
Le porte-parole des paysans, Gabriel Amboise, un j6suite
travaillant dans la zone, a d6clar6 qu'ils ont eu d6jA de tres mauvaises
experiences dans le passe avec la Fondation Dauphin (qui avait 6t6
lance dans la production de pite et aujourd'hui inexistante, ainsi
que 1'usine Welsch, dans la production de la canne A sucre A
Limonade.
La visit d'informations A Ouanaminthe a permis aussi aux


joumalistes de constater le fonctionnement du march binational
(voir Frontiere / 6)


1st Communion Baby Showers
Bridal Showers Birthday's
Christening Weddings



Special Occassion Souvenirs
By Sophia

Phone. 954 '7-1662 wwwsosdczi.ine.com


Page 3


ANALYSE
Haiti-Crise: Pas d'61ections dans un temps previsible
Est-ce un embargo A vie ? p.1
POLITIQUE
Convergence rassemble pres d'1 miller p.1
Un ministere de la n6gociation p.7
Citoyennet6 et leadership p.9
Des elections pour sortir de la cruise p.10
ECONOMIC
Les Cooperatives en difficulty p.2
Zone franche a Ouanaminthe
Les paysans demandent des explications p.3
Produire l'Electricit6 p.12
Mejia renouvelle appel a l'aide pour Haiti p.12
SOMMET DE MONTERREY
Les pays pauvres veulent des actes p.11
Le sommet accouche d'un "consensus creux" p.12
Cuba explique le depart brutal de Castro p.11
SOCIETY
L'Alliance international de Justice
pour Jean Dominique p.6
Clinton d6fenseur de la liberty de la press en Haiti p.7
Maine de Port-au-Prince et Francophonie p.14
Une femme haatienne a l'honneur p.17
BICENTENAIRE
Bataille de la Crete-a-Pierrot p.9
INTERNATIONAL
Carter ira bientt &A Cuba p.5
Jospin et Chirac A 6galit6 p.16
Hollywood: Oscars pour 2 vedettes noire p.15










I UNE ANALYSE I


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


HAITI-CRISE


Pas d'Elections dans un temps previsible
(Embargo ... suite de la lere page) de la balance des comptes pourrait atteindre US$ 585.8 march libre et d6mocratique. Ou perp6tuer la trag6die
r6alisation de nouvelles elections pour remplacer celles millions cette annee, et US$ 629.8 millions en 2003. sanglante et inutile, qui confine des futures g6n6rations
contest6es de l'ann6e 2000. C'est du moins ce que De son c8td, revenant de mission en Haiti en d'haitiens A une vie pleine de d6sillusions et de d6sespoir.
maintenaient les puissants pays amis d'Haiti : Union janvier dernier, le s6nateur r6publicain Mike Dewine (Ohio) Le choix leur appartient. Mais les consequences, c'est pour
europ6enne, Etats-Unis ... dit qu'il n'a vu que devastation, d6sastre et d6sespoir ... nous les Etats-Unis. "
Mais soudain, les d1ections Si les leaders r6publicains
semblent devoir etre renvoy6es aux peuvent voir la situation avec autant de
calendes grecques ... lucidit6, pourquoi alors s'acharner dans
On ne comprend plus. Si le *-cette voie sanis issue qu'est devenuela crise
but vis ce ne sont plus des sections politique haltienne Apartir du moment que
selon les regles dujeu d6mocraticque les elections ne sont plus en measure de
(one man = one vote), des lorsquelle d6partager les deux protagonistes (les
est I'alternative ah l'embargo ? Etats-Unis qui conduisent sans cesse des
"Dl61ivrer le pays d'Aristide ", ont '" sondages sur tous les aspects de la vie
d6clare vendredi en chceur les haitienne ont dfi d6couvrir que le moment
quelques centaines de participants A 'E n'est pas encore propice pour opposition
un"rassemblement "del'opposition d'aller aux elections) ? Pourquoi alors ne
(Convergence D6mocratique) pour pas changer de tactique, ne pas chercher
6tudier une alternative au pouvoir une autre arme que 1'embargo ? Pourquoi
Lavalas. Mais on prefere croire que/ continue a faire souffrir inutilement tout
c'est seulement un jeu de mots. Car ce serait comme avouer que les lead- meme people vote jamais un jour dans le
ersde cette coalitionpolitique6taient sens recherche par ceux-la memes qui
d'accord, du moins en esprit, avec la 'auront fait tant souffrir ?
tentative de coup d'6tat du 17 Peut-&tre parce que Haiti n'est pas
d6cembre dernier ... Ensuite, Dans les rues de Fort Liberti, a occasion de la benediction de 1'Eglise Saint Joseph assez important pour que les Etats-Unis
nersonne ai n'ait remarau6 aue restauree, Mgr Hubert Constant, president de la Conference episcopale, le Nonce Luigi estiment ncessaire d'avoir une roue de


ans de cette situation abominable, avant que nos amis de "'me n"
opposition commencent a penser A une alternative.
Aussi la question reste entire: Est-ce un embargo souffre
A vie? 39%de
rougeo
"Une nation au bord de l'abime ..." un halt
Pourtant international n'ignore rien de ses rav- d6velol
ages. Selon un dernier rapport r6alis6 A son intention le 18 moinms'
mars dernier (The Economist Intelligence Unit, Country qui a u
Briefing), l'&conomie a continue A stagner et les condi-
tions sociales A empire. Deux tiers des haitiens vivent al 'ob
aujourd'hui dans des conditions abominables, la moiti6 de une foi
la population adulte est analphabete, et moins d'un quart lence !
des enfants frequente I'6cole primaire. Les taux de mortality pour ei
infantile et mateinelle sont parmi les pires au monde, et la devrait
prevalence du VIH-Sida est extremement 6lev6e. Le refuser
gouvernement n'est pas arrive A voter un budget depuis six
ans. I y a peu de nouvel investissement priv6 ... Le deficit


Children
BEAUTY SALON welcome
r "
I$10w DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.50 r
FR EE CONDITIONING
IF TREATMENT
L With this coupon

^ % 9140--907Q.
SHwy.a St. N & 0
Oe-.,1


A t u


Bonazzi, et Mgr Wolf Ligond4 photo Yonel Louis/HenM


on au bord du chaos.
" Au moins 23% des enfants iag6s de 0 A 5 ans
nt de malnutrition, pursuit le s6nateur, et seulement
s haitiens ont aces A l'eau potable. La malaria, la
e et la tuberculose sont end6miques, et en moyenne
en sur 12 a le virus du sida. On s'attend qu'Haiti
pe 44.000 nouveaux cas de sida cette ann6e au
.000 de plus que le nombre project aux Etats-Unis,
ne population 35 fois plus grande. "
Selon le s6nateur r6publicain, le president Aristide
igation d'utiliser son immense popularity pour dire
s pour toutes A ses fanatiques : "Non A la vio-
' Puis mettre sur la table un plan des plus hardis
finir avec I'impasse politique. En un mot, Aristide
faire a opposition une offre qu'elle ne peut pas


Une trag6die sanglante et inutile...
Mais, hilas, aujourd'hui on ne se permet pas
seulement d'en douter, on-est presque certain que
Sales acteurs politiques haitiens sont dans
I'impossibilit6 de trouver eux-memes une solu-
tion, et que la rise 6conomique et social sera
amen6ejusqu'A son point d'explosion, avec pour
ultime consequence le enforcement au contraire
du vieux systbme politique archaique, renvoyant
sine die toute chance de cr6er une d6mocratie
veritable et un 6tat de droit dans le pays.
Nous sommes A la crois6e des chem-
ins dit encore Mike Dewine. Aristide et les
dirigeants de la classes politique ont un choix
simple a faire: rompre avec l'histoire et crier
un systeme politique stable, etune 6conomie de


secours. Peut-etre parce que Washington d6tient la une oc-
casion exceptionnelle ... En effet, aussi bien le pouvoir
Lavalas que opposition se mettent en quatre pour attirer
les bonnes graces de I'administration Bush, A en juger en-
tre autre par cette querelle autour du lobbying a Washing-
ton. Des parlementaires Lavalas accusent la Convergence
d'avoir requl'argent de 1'aide am6ricaine A Haiti pour payer
leurs lobbies (US$20.000 par mois, selon des informations
fournies par le MDN de Hubert Deronceray). Aussit6t, .
comme par hasard, des informations tres pr6cises, 6manant
du D6partement americain de la Justice, tombent entire les
mains des porte-parole de Convergence D6mocratique
d6taillant par le menu combien d6pense de son cot6 le
pouvoir Aristide pour sa champagne de relations publiques
aux Etats-Unis en 2001, ainsi que la part revenant ia 1'6pouse
meme du president, Me Mildred Trouillot Aristide
(US$50.000), num6ro de cheque A l'appui.

"Nous avons une obligation morale ..."
11 y a une troisieme hypothase, mais comment y
croire, que tant d'acharnement serait dirig6 centre nos 200
ans d'histoire de people libre et ind6pendant, conune I'a
insinu6 dans une r6cente declaration le nouvel Assistant-
Secr6taire d'Etat pour I 'Amerique latine et la Caraibe, Otto
Reich (voir notre pr6c6dente edition;" Un crois6 de I 'ordre
moral ").
Mais revenons au rapport adress6 A ses pairs par
le s6nateur r6publicain Mike Dewine. Apres avoir bien d6crit
les souffrances du people haitien, il conclut que les Etats-
Unis doivent prendre aussi leurs responsabilit6s en
poursuivant et en augmentant de maniere appreciable nos
efforts humanitaires en Haiti. Nous avons une obligation
(voir Embargo / 5)


I'Pr~ec oL7 i ,~ -


A~dciy-z ciici ii ttr-cit
18 x 18 & 16x 16
C6ramiques espagnoles et italiennes
Grand choix A votre disposition
.79 pied carr6e


GC RA3J I aI'
Ceramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carries


Ceramiques & Marbre


Tres grande salle d'exposition
D6p6t Salle d'Inventaire
Accessoires


\ .M C&ramiques
~ ./.L Marbre pour Salle de bain


J\ ocn~occo~ jtra
12 x 12
Ceramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carr6s

C 1. __ 'a TLJ I t1
Ceramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carrds


Apportez ce coupon
Nous exportons vers Haiti *A



Meilleurs prix de la place.

. ............Venez done voir vous-meme


...y*


3306 N.W. 79eme Avenue, Miami, Florida Tel.: 305 592 2558 .Fax: 305 477 2673 ..


m -


Page 4


. r


a~-- --


deux ans se sont d6jh ecoulds, deux





.






Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


I DE L'ACTUALITE I


EST-CE UN EMBARGO A VIE ?


(Embargo ... suite de la page 4)
morale de garder note engagement envers le people quel que soit ce que fait
ou ne fait pas le gouvermement.
D6jh,poursuit-il, nous avons trop r6duitlI'aide qui vaaux organizations
non-gouvernementales pour nourrir des enfants menaces de famine; am6liorer
les techniques agricoles ; instituer des programmes de sant6 primaires. L'ann6e
dernire, nous avons fourni US$77 millions en aide humanitaire. Cette annme,
ce chiffre est tomb6 A US$55 millions. Ceci n'est tout simplement pas accept-
able."
Cependant c'est autant de gagn6 sur l'ennemi, si l'on peut dire, sans
computer les millions d6penses dans les officines de Washington pour le lobby-
ing par tous les acteurs politiques haitiens ... Se s6t ki bay, enbesil kipapran.

Une selection naturelle A chaud ...
Mais raisonnons un peu par l'absurde, qu'en est-il si Washington
trouvait I1'experience interessante et decidait de s'installer (pardon, de nous in-
staller) r6ellement dans un embargo A vie ? Augmenter 1'aide humanitaire via
des ONG, comme le recommande le s6nateur Dewine ... et petit a petit faire
oublier 1'aide financiere directed A l'Etat hailtien, A 1'exemple des US$500 mil-
lions bloqu6s depuis deux ann6es pour cause de crise politique ...
On a remarqu6 combien depuis quelque temps les officials americains
ne veulent pas entendre le mot d'embargo. Rappels incessants de diverse
realisations aux bons soins de l'aide humanitaire, insistence que l'aide amdricaine
au people haMtien n'a jamais 6t6 suspendue etc ...
1 faut revenir un peu en arriere. Depuis la chute de Duvalier en 1986,
Washington n'a jamais marchand6 ses efforts pour nous faire entrer dans le
nouvel ordre 6conomique ... Apeine deux entreprises publiques haitiennes ont
6t6 privatisdes. Et si 1 'embargo 6tait devenu une opportunity inesperde de nous
pousser de force dans lajungle du capitalism sauvage, denous soumettre A une
sorte de selection naturelle A chaud. Seuls les plus injustes seront sauvs ...
S On ne saitjamais...

La question va bien au-dela ...
Mais si la rdalisation de nouvelles elections pour corriger celles du 21
mai 2000 n'est plus la condition sine qua non pour la lev6e de l'embargo, et si
celui-ci est laiss6 pour sa disparition au caprice des seuls acteurs politiques
hal'tiens, alors notre compete est bon, nous voici bien parti pour un embargo A vie

Amoins que depuis, Mr. Otto Reich ait compris tous les autres avantages
qu'il peut encore tirer de 1'embargo ... La politique du pire. Un autre mot qui ne
fait pas plaisir A nos amis officials amdricains.
Toutefois, de simples ONG peuvent-elles 6tre responsables de la con-
struction des infrastructures indispensables au rel6vement 6conomique, de la
restauration de la loi et l'ordre, de programmes nationaux de vaccination on de
sant6 g6n6ralement quelconques ...
Ce que les dirigeants carib6ens ont voulu faire comprendre an Secr6taire
d'Etat Colin Powell lors d'unr6cent sommet A Nassau, Bahamas. D6butf6vrier,
les leaders des 14 pays membres de la Caricom (lui) ont expliqu6 que
I'administrationAristide avaitrdpondu Aplusieurs des conditions poses par les
donneurs d'aide et les institutions internationales de credit, dont la restructuration
del'organisme electoral; ainsi que la date de nouvelles elections pour les sieges
16gislatifs contests.
La Caricom a alors plaid pour le d6blocage d'unepartie de 1l'assistance
financire gelie afin d'ameliorer les conditions socio-6conomiques dans le pays
de 7.8 millions d'Ames, le plus pauvre de 1 hemispheree occidental." (Extrait du
rapport de The Economist Intelligence Unit, Country Briefing).
Non seulement la r6ponse de I'administration Bush fut un "NIET ",
mais alors que Aristide announce son intention de former le nouveau
gouvernement avecparticipationdel'opposition et du secteur des affaires, c'est
le moment que choisit Otto Reich pour d6clencher un feu roulant de


condamnations, allantjusqu'Aremettre
en question nos deux siecles de nation
libre et ind6pendante et de premiere


" dynamiser son assistance 6conomique A Haiti en vue de
" la solution de la crise economique, politique et social. "
Crise qui menace aussi la r6publique voisine en d6bordant


r6publique noire du monde. La Cath&drale de Fort liberty
par deliA nos frontieres, ainsi que nos voisins de la Caraibe
En version revue et (enpremierlieu les Bahamas) par les r6fugids de lamer ou
corrige ... boat-people...
Difficile dene pas en d6duire Mais il estpresque certain que les Etats-Unis vont


( .. .


iVfi "W-

Le president Aristide s'adressant i la population de Fort liberty photo Haiti en Marche
que la question va bien au-delh ... continue a faire la sourde oreille ... puisque le problkme
Aux dernieres nouvelles, c'est semble etre ailleurs.
le president dominicain Hip6lito Mejia Entre-temps aussiles jeunes cadres haltiens forms
qui alanc6 un appel similairejeudi aun aux frais de.la r6publique, chassis par les conditions
sommet de Monterrey/ONU sur le abominables dans lesquelles on.est rdduit A vivre dans le
financement du daveloppement, auquel pays, se r6fugient au Canada et aux Etats-Unis ...
a assist 6galement le president Dont certain reviendront peut-8tre un jour dans
Aristide ... les bagages du novel ordre, mais en version revue et
Mejia, 6crit l'agence corrige ...
AlterPresse, a demand6a la
communaut6 international de Haiti en Marche, 23 Mars 2002


Carter visitera Cuba prochainement
"C'est la meilleurefavon d'apporter le changement, et non en punissant les Cubains eux-memes par I'imposition d'un embargo,
quifait Castro paraitre un hdros parce qu'il defend son propre people contre les abus des Amiricains"
ATLANTA, 23 Mars L'ex-prdsident Jimmy maisilnesait pas encore quand il irait" a d6clar6 Kay Tor- b6n6diction", a dit Carter. "Nous ne pouvons y
Carter projette de visiter Cuba au course de 1 'ann6e, pourvu rance, un porte-parole pour la Fondation Carter base a 6videmment sans la permission du gouvemrnement. A
que administration Bush n'y voie pas d'inconv6nient, a Atlanta, Georgia. "I n'a pas encore un agenda planifi6 pour avis, ils donneront leur approbation."
annonc6 samedi un porte-parole de M. Carter. Cette visit le voyage au moment o6 nous parlons. I regarded encore Selon un autre porte-parole, Deanna Con,
feraitdeJimmy Carterlepremierancienpr6sidentam6ricain venir...", a dit le porte-parole. invitation de Castro a 't achemine a un dparteme
A visiter 1 'ile depuis 1 arrivee au pouvoir de Fidel Castro en De son cot6, Carter a d6clar6 vendredi sur CNN Centre Carter intitule "Americas Program", un effort
1959. que administration Bush n'emp&chera probablement pas r6unir les leaders de la communaut6 des exiles cub
"I a requ une invitation officielede Fidel Castro, levovage. "J'attends d'avnoir son annrobation tacite as sa (voir Cuba


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM

ADRESSE RENOUVELLEMENT

6MOIS NOVEL ABONNE
ETATS-UNIS US $ 40.00 UNAN8
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
EUROPE US$ 70.00 US$180.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00 US$ 135.00
US$ 135.00


aller
mon

gileo,
ait du
pour
)ains-
/ 6)


Page 5







Page 6


I PRESS / JUSTICE I


L'Alliance international;

au President Aristide
Port-au-Prince 18 mars 2002-(AHP)-227
personnalit6s internationales du monde des Arts et des spec-
tacles, intellectuals, m6decins et avocats d'une dizaine de
pays, r6unis au sein de I'Alliance international de justice
pour Jean Dominique ont demand au Pr6sident Aristide
de rendre le dossier de instruction de I'assassinat de Jean
Dominique et Jean-Claude Louissaint au juge Claude
Gassant.
Dans une lettre date du 15 mars, adress6e au chef
de l'Etat, ces personnalit6s demandent 6galement A M.
Aristide de donner les moyens n6cessaires aujuge Gassant


pour qu
du 3 av

doutes
en un s
internal

adress6
estime


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


de justice pour Jean Dominique demand

rendre le dossier de P'assassinat au juge
C laudyI G assa ^ parlementaire du s6nateur Dany Toussaint soit ley6e et que
A les mandates non encore ex6cut6s dans le cadre de
'il puisse mener h terme l'enquete sur les meurtres l'instruction puissent tre ex6cut6s.
ril 2000 Selon cette Alliance, le blocage du dossier est le
" Le refus de renouveler son mandate soulkve des signal clair que certain principles democratiques sont
6normes sur I'engagement du parti Fammi Lavalas inop6rants en Haiti.
ysteme judiciaire efficace et libre" 6crit 1 'Alliance Se rdf6rant aux positions ant6rieures du President
tionale de justice pour Jean Dominique. Aristide, lalettre souligne que l'assassinat de Jean Leopold
Dans cette lettre, don't copie conforme a Wtd Dominique est devenu un test sur le plan international pour
:e au Premier ministry Yvon Neptune, I'Alliance determinersidetelles positions democratiques sont sinckres.
de plus en plus imphratif que 1l'immunit6 (voir Alliance / 7)


Carter visitera Cuba prochainement
(Cuba ... suite de la page 5) Raoul C6dras du pouvoir.
mnricains et le gouvernement de Fidel "S'il va A Cuba de la meme faqon
ricgt. qu'il avait tW en Haiti, alors nous
Joe Garcia, directeur ex&cutif de la approuvons le voyage a Cuba si c'est pour
uiban American National Foundation, a qu'il aille demander h Fidel Castro de partir"
eclar6 au Miami Herald que son a dit Joe Garcia. "Cependant s'il va pour
rganisation approve le voyage de M. 6gitimer une dictature vieille de 43 ans,
arter pourvu que celui-ci dise A Castro alors je pense que ce serait bien
u'il doit laisser le pouvoir. malheureux."
Durantune visit en Haiti en 1994, -Sans r6v6ler son agenda, Carter a
ippelle-t-on, Jimmy Carter avait n6gocid dit que son intention est d'amaliorer les re-
n accord pour retire le general putschiste lations entire Cuba et les Etats-unis, et non


de d6livrer un ultimatum.
Selon l'ex-pr6sident, 1'augmen-
tation des relations commercials et de
visits d'Americains a Cuba l61argirait la
comprehension entire les deux peoples au
ben6fice de la liberty.
"C'est la meilleure faqon
d'apporter le changement, et non en
punissant les Cubains eux-memes par
l'imposition d'un embargo, qui fait
apparaitre Castro comme un h6ros parce
qu'il defend, son propre people contre les
abus des Am6ricains" a dit Carter.


Se Manti: Pifb nan moun ki
sibi kadejak, se etranje kife sa. Et saftt
M ft nwa nan on kote ki piblik oswa nan
nenpbt ki kote kipa gen moun.


Reyalite: 60 a 80pou san tout*
kadejak, fit andan kay e moun ki komet
zak la se on moun viktim la konnen: on
zanmi, on vwazinaj, onfanmi oswa on
moun li abitye avW-l. Swasantpousan
nan ka sa a yo, moun kife kadejak la ka
on moun ki te gen randevou ak viktim la..


Pa gade silans sou sa...


Rakonte sa yo fe ou!


Nimewo pou violans domestic se: 305 349-5888

Sant pou tretman kadejak: 305-585-7273

Gade program televizyon-an:

Tell Somebody! On senr televize

Men sij6 ki pral diskite nan program sa-a:
Entrodiksyon seri-a : "Tell somebody" Lendi Premye Avril
Dives kalite Kadejak Lendi 8 Avril
Vyolans domestic Aphsi jeneral- Lendi 15 Avril
Yo montre program yo:
- Lendi : 9h30 PM Mekredi : 81h30 AM
- Jedi : 1h30 PM Samdi : 8h30 PM

Yap montre program Tell somebody" sou Cable Tap Channel 36
eksepte pou system kab :
AT&T Aventura, Kendall North, Channel 31 Bell South, Chanel 12
Moffat Communications, Channel 55 AT&T West, Channel 15
AT&T Miami, Opa Locka, Chanel 24 Adelphia, Northh Dade, Chanel 24


Miami Dade Domestic Violence Fatality Team jwenn ke nan gran
majority krim sa-a yo on moun kap travay menm kote ave ou, oswa on
zanmi, oswa on manm fanmi ou konnen sa-k te pase, men Ii pa we
kijan pou pale sa. F6k sa change.
Kanpay sa-a se Advocate Program Inc. kap f6 li et se Miami-Dade
County's Alliance for Human Services ki finanse li.


W ALLIANCE
e FOR
4 HUMAN
SERVICES


P a 0 6 R A M, I N C.


N B .
Trente deux volon-
taires du Peace


Corps sont en route pour Haiti. Le President
de l'Universit6 de Miami, Donna E. Shalala,
a donn6 le lundi 18 mars le coup d'envoi
sentimental i 32 volontaires de
'organisation humanitaire Peace Corps sur
le point de partir pour Haiti afin d'apporter
leur contribution A la population dans tous
les domaines.
Le Peace Corps fond sous
administration du President John F.
Kennedy c6l1bre ce mois-ci son 41e
anniversaire.
Donna Shalala, ex-ministre de
administration Clinton, a servi comnme
membre du Peace Corps en Iran dans les
annees 60, ce qui lui a fait r6aliser, a-t-elle
dit, qu'elle est une "citoyenne du monde."


Zone Franche a

Ouanaminthe

Les paysans demandent

des explications
(suite de la page 3)


(Ouanaminthe/
Dajabon) sur la
frontiere qui se
d6roule deux fois par
semaine, les lundi et
vendredi, de 8 heures
am A 2 heures pm.
U .n
veritable march
infonrmel oi certain
S contrebandiers "
haitiens ne traversent
pas la frontire, mais
utilisent la riviere
Massacre sous les
yeux des soldats
dominicains pour
6couler leurs
marchandises.
C e r t a i n s
c o mmer 9 an t s
interrog6s d6clarent
que c'est la voie la
plus facile pour
6chapper aux
douaniers
dominicains qui leur
font payer beaucoup
de taxes.
Dajabon,
Elias Pina et
Malpasse sont 3
marches qui
rapportent beancoup
aussi bien aux
Dominicain qu'aux
Haitiens. Plus de 250
millions de pesos
roulent en moyenne
chaque ann6e sur la
ligne frontalibre,
uniquement pour les
products agricoles ;
cela A c8t6 des
products de
consommation tels
salami, sucre, farine
et materiaux de con-
struction.


A remarquer que les products
comme les mirlitons et les cartons d'oeufs
se vendent aussi en grande quantity sur la
frontiere (750.000 oeufs par an).
Mais malgr6 que Haiti repr6sente
un partenaire commercial important pour la
R6publique Dominicaine, 1I'accueil r6serv6
aux commercants haitiens par les soldats
dominicains est humiliant et d6gradant,
selonles responsables des organizations des
droits humans qui placenta des agents i la
frontiere pour veiller au respect des droits
des HaiYtiens et font des interventions
directed au cas oiles douaniers dominicains
exigent plus d'argent que les taxes
r6glementaires ou si leurs marchandises sont
voles ou saisies.
.Haiti compete 18 policies sur la
frontiere Dajabon/Ouanaminthe pour
contr6ler pres de 7.000 Haitiens qui
traversent en R6publique Dominicaine deux
fois par semaine.
Le service douanier haitien est
inefficace: absence de structures, pas
d'6lectricitd ni eau potable, les routes qui
menent a la frontiere sont en mauvaise 6tat.
Par centre, les Dominicains
s'organisent mieux. Ouverture d'un centre
A Dajabon pour contrbler les marchandises
exp6di6es vers Haiti. Cet organisme
s'appelle Cedopex (Centre Dominicaii de
Promotion des Exportations) et est dirig6
par Leopoldo Pascal Suelo.
Ouanaminthe, ville situ6 an Nord-
Est d'Haiti, A 346 km de la capital, compete
actuellement pres de 80.000 habitants et
repr6sente le march le plus important sur
la frontiere.
Cependant la ville est d6pourvue
de toutes les infrastructures de base, telles
places publique, asphaltage des rues, marched
public, 6lectricit6, t61lphones, eau potable
et aucun loisir, tels cinema on une
bibliothuque.
Ouanaminthe est cependant riche
en denrees agricoles.

Yves Paul Leandre


a
C

C
d
0]
or,
C


ral
un


I


I







Mercredi 27 Mars 2002
Hiti en Marche Vol XVI No8


I POLITIQUE I


Page 7


UN MINISTER DE LA NEGOTIATION


PORT-AU-PRINCE, 21 Mars B
Avec une assistance financihrede plusieurs Z a z
centaines de millions de dollars gelee en
raison d'une crise politique qui dure depuis environ deux
ans, le gouvernement haitien a cr66 un nouveau post
ministdriel dans F'espoir de r6soudre le diff6rend avec son


opposition. Le nouveau ministere a 6t6
confi6 A un ancien rival du president
Aristide lors des pr6sidentielles de
d6cembre 1990, Mr. Marc Bazin.
Dans une rencontre avec un
correspondent de Associated.Press, le
Ministre sans Portefeuille charge des
N6gociations avec l'Opposition, Marc
Louis Bazin, a d6clar6 qu'apres deux
annees A se quereller, il faudrait "un
miracle" pour arriver A r6concilier le
pouvoir Lavalas et 1'opposition (Conver-
gence D6mocratique).
"C'est une tache difficile, mais
j'en assume le risque parce que c'est pour
le bien du pays" a dit Bazin. "Je me vois
non comme un n6gociateur mais comme un
facilitateur pour la reprise des conversa-
tions.".
Selon des observateurs, leministre
sortant de la Planification dans le gouvernement
prec6dent est tout A fait la personnel indiqu6e pour ce
parce qu'il n'est pas membre du parti du president Ja
Bertrand Aristide, Fanni Lavalas. Bazin fut candidate
pr6sidentielles de 1990, avec le support des Etats-Uni
delabourgeoisiehaitienne en g6ndral. Aristidefut elu d


Bazin "ne rdsoudra pas la cruise"
toe seul, a cit un porte-parole de
in accepted ue efu ex:::
In a cept le de~f opposition, Micha. Gaillard. "L'homme
un ras-de-mar6e, grAce au soutien des masses haitiennes. don't depend la solution du probl6me, c'est bien Jean-
Durant le regime militaire inconstitutionnel (1991 Bertrand Aristide lui-meme."
- 1994), Bazin a accept d'8tre Premier ministry ... De son cWtd, Rony Desroche, un ancien ministre
1 .de l'Education et membre d'un grope de
1 pression de la soci6t6 civil, aurait expliqu6 A
Associated Press que la creation de cenouveau
poste resemble A "un micanisme par lequel
Lavalas pourrait se cacher derriere un bouc
I6missaire, pendant que quelqu'un d'autre
portrait la responsabilit6 A sa place en cas
d'6chec."
Marc Bazin qui est d6tenteur d'une
licence en droit de l'universitW de Paris, a dit
qu'ilsera responsible de relayer les demands
de l'opposition an gouvernement et ensuite
determiner quelles concessions pourraientetre
offertes par ce dernier.
Le gouvernement et opposition ont
trouv6 1'annde dernibre un accord de principle
pour la tenue de nouvelles elections qui
viendraient corriger les 16gislatives de mai
2000 qui, selon opposition et les principaux
bailleurs de fonds d'Haiti, on Wt entach6es


Le charge de Marc Bazin au secours des nigociations politiques de fraudes. Mais les deux parties ne se sont
job, photo Haiti en Marche plus rencontr6es depuis ...
ean- Selon les dirigeants de la coalition Convergence PourpBazin,lareconciliationest"lacl6duprogrs."
aux D6mocratique (opposition), la nouvelle function confine A "Le pays devient chaque jour encore plus pauvre",
is et Bazin parait etre une manoeuvre politique de la part du dit-il. "La chose la plus important est de sortir de cette
ans pouvoir Aristide pour donner une apparence d'ouverture, pagaille."
alors qu'en fait ce n'est pas le cas.


unicef


AVIS DE VACANCE DE POSTED


POSTE:
TITRE DU POSTE:
NIVEAU:


14295
ADMINISTRATEUR DE PROJECT EDUCATION ("Project Officer Education")
NO-C


BUT DU POSTE

Sous la supervision de I'Administrateur du Programme Education, contribuer A la planification, la mise en
oeuvre, le suivi et 1'6valuation des projects "Petite Enfance" et "Ecoles Amies des Enfants" dans le cadre du
Programme de Cooperation entire le Gouvemrnement d'Haiti et l'UNICEF.

QUALIFICATIONS

* Maitrise en Sciences de l'Education
* Connaissance des approaches et m6thodes nouvelles relatives A la petite enfance et a l'amelioration de la quality
de 1'environnement d'apprentissage
* Connaissance en developpement communautaire
* Bonne capacity d'analyse, de n6gociation, de communication et de plaidoyer
* Bonne capacity de redaction
* Bonne capacity de gestion, suivi et evaluation
* Capacite de travailler en 6quipe multi-sectorielle dans le cadre de la lutte centre le VIIH/SIDA, en vue d'6tablir
des liens entire l'6cole et les r6seaux communautaires
* Capacit6 de travailler dans un milieu international et multicultural
* Familiarit6 avec la plupart des logiciels de Microsoft Office, Word et Excel

EXPERIENCE

Minimum cinq ann6es d'experience pratique des programmes d'education.

LANGUES

Aaitrise parfaite du fran9ais et du creole, et bonne connaissance de l'arglais.

A noter:

* Les candidates doivent 8tre de nationality haitienne
* Soumettre trois lettres de reference (professionnelle et/ou personnelle)
* Adresser Curriculum Vitae et photocopie de dipl6mes et/ou certificates A:
UNICEF
Services des Ressources Humaines
Poste No. 14295
P.O. Box 1363
Port-au-Prince, Haiti


> Date limited de soumission des candidatures: 15 avril 2002


Clinton defenseur

de la liberty de la

press en Haiti
LA ROMANA, R6publique Dominicaine
- L'ex-pr6sident Bill Clinton a pris la parole la
semaine dernmire lors d'une conference tenue dans
lar6publique voisine par la Soci6td Interam6ricaine
de Presse (en anglais IAPA) et consacr6e Ala sdcurit6
des journalists et aux lois restreignant la liberty
d'expression.
"La d6mocratie est plus que le regne de la
majority; ce sont aussi les droits de la minority, en-
tre autres la liberty de la press et la liberty
d'expression" a dit M. Clinton.
II a critique ce qu'il a d6crit conmme des
r6centes restrictions -lalibert6 delapresse enHaiti
et au Venezuela. II a parlk aussi de ses propres
experiences avec les m6dias.
"J'ai appris A travers des hauts et des bas
que mieux vaut le plus d'acces possible A
information pour lapresse, et come vous 1'aurez
remarqu6,j 'ai eu beaucoup de mauvaise press, des
informations qui 6taient fausses de maniere fla-
grante, et qui ont t6 publi6es par des gens sachant
qu'elles 6taient fausses" a dit Clinton. Sans rancune

La conference de 5 jours s'est tenue A la
Casa de Campo, un centre touristique situ6 sur la
c6te sud-est de la R6publique domimnicaine.


L' Alliance

international de

justice pour Jean

Dominique ...
(suite de la page 6)
Cette nouvelle lettre au Pr6sident Aristide
est une initiative du r6alisateur amdricain Jonathan
Demme.
Elle porte la signature des acteurs
americains Dentzell Washington, Julia Roberts, Rob-
ert Redford, Dany Glover, Robert de Niro et Rich-
ard Gere, des 6crivains Tony Morisson, Stephen
King, Norman Mailer, des realisateurs Woody Allen,
Milos Forman, Jean Claude Carriere.
Cette lettre est 6galement signed par des
artistes danseurs et musicians don't Wyclef Jean,
String, Quincy Jones et des personnalit6s de la
diaspora haitienne, l'ancien Premier ministry
Claudette Werleight, les journalists Jean Jean Pierre,
Joel Dreyfuss et Ricot Dupuy.







Page 8


A- CTUALITE POLITIOUE


Mercredi 27 Mars 2002
- Haiti en Marche Vol. XVI No.8


L'Opposition
(Rassemblement ... suite de la lire page)
- politique de quelque 15 parties d'opposition.
La manifestation a ben6fic66 d'une imposante
protection de la Police Nationale d'Haiti, qui a tenu A dis-
tance des dizaines de partisans dupouvoir venus organiser
une contre-manifesta-
tion. Une situation
semblable 1'ann6e
dernmire avait d6genere,
un partisan Lavalas avait
6t6 mortellement blessed 6 .
par des coups de feu
tirds, semble-t-il, par des .
agents de s6curit6 depuis
les locaux de Conver- '
gence. La police avait dd '
intervenir plusieurs j
heures plus tard pour
d6gagerles dirigeants de >*.
opposition assi6g6s
dans leur quarter '
g6n6ral. .
Cette fois-ci,
tout s'est passe sans
encombres et
1'opposition a qualified
son rassemblement de
success.
Selon Associ- .
ated Press, des espoirs l t
pour un accord devant
d6boucher sur de
nouvelles elections se
sont 6vanouis le 17
D6cembre dernier,
quand un commando a Lafouleharangueep
pris d'assaut le Palais
National et 1'a garden en otage pendant 7 heures de temps
avant de parvenir A s'enfuir. Aucun official n'a et6 bless,
mais 10 personnel ont Wt tudes au course de violence
subs6quentes.
Le president Aristide a declare que 1'attaque

CADEC Note de Presse
(suite de la page 2)
Externe, en date du 6 novembre 2001, portant sur
l'inqui6tude du secteur bancaire, engendr6e par la
proliferation des cooperatives accordant, sans justifica-
tion apparent, des taux d'int6r&t tres 6lev6s sur les d6pots;

Vu la lettre de 1'Association Professionnelle des Banques
saisissant la Banque de la R6publique d'Haiti de sa
preoccupation, n6e de la croissance exponentielle des
cooperatives et par le fait, pressant le gouvernement afin
de s6vir centre les cooperatives financihres;

Consid6rant la proliferation des cooperatives informelles
allouant des taux d'int6ret de 5 a 15% le mois mettant
ainsi en peril le movement coopdratif haitien en g6ndral
et le system financier en particulier;

Considerant la fermeture brutale et injustifi6e des comptes
de certaines cooperatives par les dirigeants de banques
commercials;

Consid6rant qu'il y a lieu de prendre des measures
administrative afin d'harmoniser les relations de la
CADEC avec le secteur bancaire;

Consid6rant les menaces verbales t61lphoniques et phy-
siques prof6r6es par des gens & la solde du secteur
anticoop6ratif contre les administrateurs de certain
cooperatives ;

Considerant qu'il est urgent de preserver le movement
coop6ratif, de prot6ger les int6rets des soci6taires et
1'int6gritW physique des administrateurs de cooperatives;

Le Conseil d'administration de la Cadec, apres
concertation et evaluation des risques, decide de :
1) Suspendre, seance tenante, le paiement des
interets mensuels jusqu'Anouvel ordre;
2) Remundrer les d6p6ts a termne trimestriellement
au taux d'int6ret annuel de 20 % des la publication du
present avis.

Fait a Port-au-Prince, le 18 Mars 2002
Par le Conseil d'administration

Jean Clairemond CESAR
President


rassemble pre
contrelepalais 6taitune tentative del'assassiner. L'opposition
de son c6t6 maintient que cela n'a 6t6 qu'un pr6texte pour
declencher une vague de repression.
Suite r 1'attaque, des partisans pro-Lavalas ont
incendidplusieurs sieges politiques del'opposition, ainsi que


ar le secr6taire general du KONAKOM, Victor Benoit pI
les domiciles de plusieurs de ses leaders.
Au moins 15 journalists ont diu fuir 6galement le
pays, certain disant craindre pour leur vie.
"Les autorit6s n'ont rien fait pour traduire en jus-
tice les perpr6tateurs de violations delalibert6 de lapresse"


Boaz SAINT LOIUS
Vice-President

Margarette ELIVERT
Secr6taire

I


Berneau BERENICE
Tr6sorier
Jean Dickson
BERTRAND
Membre


s d'un miller
a d6clar6 la semaine derniere Guyler Delva, secr6taire
general de 1'AJH (Association des Journalistes Haitiens)
devant un congres de la Socidt6 lnteram6ricaine de Presse
(SIP/IAPA) A Santo-Domingo, capital de la r6publique
voisine.
x-- oPlus r6cemment,
pursuit Associated Press,
A 'occasion de la
prestation de serment du
nouveau Premier ministry,
Yvon Neptune, b'opposi-
tion a de nouveau rejet6
une offre du gouvemement
pour reprendre les
n6gociations, distant qu'un
accord est impensable
p. a jusqu'icequ'unoclimatde
paix ait W6t retabli, ses par-
tisans emprisonn6s
relich6s, et les
. perpetrateurs des violence
commises le 17 D6cembre
dernier trains en justice.
Les porte-parole
du pouvoir Aristide ont
d6fendu le droit de
opposition A s'assembler,
mais ont indiqu6 que le
rally de vendredi n'en 6tait
pas moins subversif.
'Tout le monde a
le droit d'exprimer ses
opinions, A condition que
les principes qui
gouvernent une soci6t6
d6mocratique soient
hoto Thony Bdlizaire respects" a d6clar6 le
porte-parole du part Lavalas, Jonas Petit. "Le fait que
quelqu'un soit impatient d'occuper un poste
gouvernemental ne lui done pas le droit de chasser des
officials elus" a-t-il poursuivi.
Mercredi, pregnant 1'avion pour Monterrey
(Mexique) pour assister A la conference de 1'ONU sur le
financement du d6veloppement, Aristide a demand A ses
partisans, particulibrement ceux des organizations dies
populaires, de rester vigilants mais pacifiques, de garder
l'oeil ouvert et en meme temps d'6viter de tomber dans la
provocation.


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions
* Reception de paiement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t6l6phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 Tel: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am h 7:30 pm Denis/Joujou

305 757 4915 8272 305 757493

FADKIDJ VARIETY STORE'


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangtlique)
* Cellulars & Beepers Zouk, frangais, ambricain
* Souliers et Sandales Video's (haYtiens, ambricains, documentaires,
* Produits pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


A


m






Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol XVI No8 R


I 200 ANS I


Bicentenaire de la bataille de la Crete-a-Pierrot

Invit6 auxc6l6brationsdu( M ars 1802- 2 a 2002 galclercAaccepterune
200me anniversaire de la Bataille de Mr 180- 2I3lRIa 2 0 J0 ) proposition de treve. "Je ne veux
la Crete-a-Pierrot A 60 metres d'altitude dela Pe- garder avec moi que des braves!" avait cri6 Dessalines,
tite Riviere de l'Artibonite et A 127 kms de Port- Des signs prometteurs pour 2004 "Que ceux qui veulent redevenir esclaves des Franyais
au-Prince, le Premier ministry Yvon Neptune, accompagn6 sortent du Fort. Que ceux au contraire qui veulent mourir
de quelques ministres de son gouvernement, qui ont voyage et Maurepas les villes de Saint Marc et Gonaives. en homes libres se rangent autour de moi."
lesunsenh61icopthreetlesautresenvoiture,arappelkaux Bonaparte avait du mal A accepter 1'esprit Nous mourrons tous pour la liberty" avait
habitants de la zone et en presence de 1'Ambassadeur de d'independance de Toussaint Louverture. Le 23 f6vrier r6pondula garnison entire.
Taiwan, Michel Lu, et des milliers Deux cents ans apres, les
dejeuneslyc6ens,lyc6ennesvenus responsables du ministere des Haitiens vi-
de trois D6partements du pays ., vant k 1'6tranger (MHAVE) ont organism
(Nord, Ouest et Artibonite), la diverse manifestations culturelles pour
volont6 de son gouvemrnement de commemorer cette bataille de la Crete-k-
r6habiliter la route reliant Saint Pierrot, tels concourse de textes avec 22 dcoles
Marc, I'Estre et Gonailves et celle secondaires de L'Artibonite, du Cap-Haitien
qui mane A Petite-Rivibre de et de Port-au-Prince, defil de fanfares; ma-
1'Artibonite toujours dans un 6tat jorettes; raras; exhibitions de cavaliers A
poussiereux. batons et aussi un spectacle sons et lumiure
Le Premier ministre qui dans la soirde du 23 mars 2002; 6galement"
6tait 'h6te-invit6 du Ministre des le cri de la Crete A-Pierrot ", un texte dupote
Haitiens vivant A 1'6tranger, Jean-Claude Martineau (Koralen) interpr6t6
1'architecte Leslie Voltaire, parlaTroupe des Ballets Folldoriques d'Haiti
promoter de cette initiative, a de Nicole Lumarque et 6 evocation de la
estimn6que,bien que la bataillede bataille, la Marseillaise, (a ira avec la
la CrEte-A-Pierrot ait eunlieu le 24 melodieuse voix de l'artiste Nicole Saint-
mars 1802, le people haltien reste Victor, v~tue d'une robe verte porteuse
engage dans un autre combat, celui d'esprit et 1'interpr6tation des musiques loa
de r6duire la pauvret6 et la misbre. avec le talentueux Jean Coulanges.
Petite Rivibre de Chor6graphie en hommage A la Crate-A-Pierrot autour de la cantatrice Nicole Saint Victor Lu spectacle a pris finkA8 heures du
l'Artib6niten'estpas une ville dontun touristepeut tomber photo Hafti en Marche soir et fut suivi d'une collation an Palais aux 365 portes.
amoureux an premier regard, mais sil'on y regarded A deux 1802, Toussaint rencontral'arm6efranqaise commander par L'animation 6tait assure par des bandes de raras dans la
foios on dicouvre une multitude de notes color6es telles le Rochambean la Ravine-h-Couleuvres. 11 Ini opposa une ville.


Palais aux 365 Portes, le Fort de la Crete-a-Pierrot et le
fleuve Artibonite. Jusqu'k present, la Crete-a-Pierrot reste
le principal symbol de la ville. C'est unlieu d'implantation
attractif pour 1'6conomie, les sciences, la culture et le
tourism.
Cette fortification construite au 18e sircle par les
affranchis lorsqu'ils combattaient les blancs l'6poque de
la bataille de Fernier, fut occup6e sucessivement par les
Anglais, puis par L'armn6e de Toussaint Louverture lorsqu'il
combattait ces memes Anglais. A l'6poque de 1'exp6dition
frangaise, Toussaint Louverture plaga le fort sous le
commandement de Dessalines et ordonna son r6armement.
Sa gamrnison 6tait form6e de 1200 homes de la garde
d'honneur de Toussaint, command6e par Lamartiniere,
Magny, Morisset, Larose et Mompoint.
Pour la petite histoire, en 1802, le Premier Consul
Bonaparte envoya A Saint- Domingueune armnie de 22.000
homes et une flotte de 86 bateaux pour &craser Toussaint
Louverture. L'exp6dition 6tait commander par le beau-frere
de Bonaparte, le g6n6ral Leclerc. Parmni les g6n6raux, se
trouvaient Rochambeau, Rigaud et PNtion.
Leclerc attaqua sur plusieurs fronts A lafois etpour
se defendre Toussaint Louverture dut diviser son arm6e. 11
donna l'ordre aux officers indigenes de brfler tout ce qu'ils
ne pouvaient defendre. Christophe incendia la ville du Cap


farouche resistance mais malgr6 ses succes, il dut reculer
sous la pression des forces franoaises. Le gros de l'arm6e
indigene 6taitretranche dans la Crete-h-Pierrot. Dans lanuit
du 24 mars 1802, les indigenes, dans une percee h6roique,
travershrent en combattant les lignes de Rochambeau, ne
laissant derriere que leurs morts et leurs blesses.
Faisons remarquer que le but de cette bataille
n'6tait ni de rdcuperer des territoires, ni mame de vaincre
le corps exp6ditionnaire mais plutot de le devier et de por-


Ce qu'il faut retenir dela soir6e, c'est le sentiment
d'6veil dela conscience national, la satisfaction de chaque
Haxtien qui a fait le d6placement de fouler la terre qui porte
encore 1'empreinte deDessalines, Magny, Lamartiniere, de
Marie-Jeannne et de mille deux cents autres qui avaient
fait le serment de vivre libre on mourir.

Yves Paul Liandre


POLITIQUE

Citoyennete et Leadership


DUNOIS ERIC CANTAVE
L'idee de la creation d'une cole pour
laformation de leaders politiques etl'avenement
d'une nouvelle classes politique en Haiti est une
aberration.
L'Education civique et la formation
g6ndrale du citoyen ne peuvent 8tre l'objet
d'aucune forme de sch6ma r6ducteur ni
d'approche simpliste.
On ne replace pas du jour au .


NEW 16Kw YANMAR PACKAGE



YANMAR DIESEL ENGINE


22 GALLON FUEL TANK


CIRCUIT BREAKER


BAi I KY & CABLES -


READY TO RUN US $59625


Complet* Packa&

SOLESCO 1-(305) 7624078
72wr s NE 4th Ave. Miam, Fl. USA
7255 NE 4th Ave. Miami, Fl. USA


lendemain avec un coup de baguette magique toute une classes
politique qui estle fruit d'une evolution socio-historique d'unpeuple.
On peut en toute modestie travailler A son am6lioration, a son
dynamisme et A son renouvellement progressif et continue. II faut
surtout 6viter toute forme d'amateurisme dans la gestion des affaires
publiques comme nous en faisons aujourd'hui 1'amere experience.
Malgr6 le constat flagrant de 1'essoufflement de plusieurs
de nos dirigeants actuels, don't Monsieur Jean Bertrand Aristide lui-
meme, ancien cur6 de Saint Jean Bosco, nous devons admettre qu'il
n'existe pas de g6ndrations spontandes en politique.
Dans tous les pays, on forme des administrateurs et non des
hommes politiques. Dans le cas d'Haiti, il existe dejA des institutions
pr6pos6es A la formation de gestionnaires et de cadres. I s'agit de
renforcer leur structure, de les rendre plus performances et peut-&tre
mAme d'en cr6er d'autres ...
Il n'y apas d'6cole aunmonde capable deformer des leaders
naturels, des nteneurs d'hommes, des visionnaires, des novateurs,
des modules, bref, ce que devrait 8tre l'avant-garde de la lutte du
people haitien pour son d6veloppement et son emancipation. On
peut tout simplement cr6er les conditions pour que puissent s'exprimer
les talents que possede un pays, c'est-A-dire travailler A
1'6tablissement d'un Etat de Droit, A l'implantation d'institutions
fortes et cr6dibles et au respect des libert6s.
L'int&r&t pour la chose publique est le produit d'un long
apprentissage qui commence A la maison, en passant par le quarter
oula communaut6, par I colee et 1 'Universit6 pour arriver hl exercisee
d'une citoyennet6 responsible dans la vie de tous les jours. Parfois il
prend un cheminement moins acad6mique pour aboutir A 1'closion
de talents ayant un souci considerable pour l'int6ret communautaire
et national.
Il n'y a pas d' 6coles pour former des presidents, des
s6nateurs, des d6put6s, des ministres, des maires, des leaders
communautaires integres et respectueux de la chose publique.
Nous invitons tous les citoyens A une plus profonde r6flexion,
au respect des sacrifices consentis par des patriots plus scrupuleux
et respectueux de la Nation qui ont fait de leur mieux pour s'acquitter
de leur ingrate tache qui est celle de guider le people et de faire des
choix dans des moments difficiles de la vie national.
Nous vous convions done A un engagement soutenu dans le
combat pour l'Mdification d'un Etat de Droit et l'implantation de la
D6mocratie en Haiti sans perdrele sens des priorities et en privil6giant
des initiatives citoyennes r6fldchies et bien places.
Port-au-Prince, le 22 mars 2002
Dr Dunois rGick Cantave
Secretaire General du KONAKOM du renouveau


Page 9








I REFLEXION I


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


Des elections pour sortir de la crise


Par Alix Ambroise
En octobre de l'ann6e derniere, le group de recherche
de la Commission 6piscopale de Justice et Paix, en qu8te
d'une certain < haitien tant surle plan national qu'international, soulignant
alors les grandes lignes d'action sur le terrain politique, se
posaanxieusement cette question : Comment faire pression
sur le gouvemrnement pour qu'il prenne sa responsabilit6 et
qu'il garantisse les droits des personnel?
Si nous respectons 'esprit et la lettre de la Constitution
- qui admet un pouvoir ex6cutif bic6phale une pression
quelconque sur le Gouvernement s'entend de celle qu'on
ne peut exercer que sur le Premier ministry et les membres
de son cabinet, don't les responsabilit6s sont fixes par le
texte littoral de 'article 156. L'ensemble de la soci6t6 doit
concourir A cette pression, et non uniquement des
pr6dominances sectorielles pr6d6termn6es et ill6gitimes qui
se croient autoris6es h agir au nom du peuple.qui ne leur a
donn6 aucun mandate sp6cifique. Or, puisque cette pression
doit s'exercer de bas en haut, c'est-a-dire A partir des
6lecteurs qui ont choisi indirectement les membres du
Gouvernement en cr6ant sciemment une majority
parlementaire d'oui sort le Premier Ministre, il n'y a done,
en fin de compete, que l'l61ectorat A, comme parties prenante,
etre en situation favorable pour mettre le Parlement en
demeure de prendre ses responsabilites constitutionnelles
et de garantir les droits des personnel.
Quant au President de la R6publique, autre facade de ce
pouvoir bic6phale qui n'est pas habile A agir en dehors des
tiAches limitativement fixes a la Section B du Chapitre II
de la Charte, il ne regoit que par ricochet les echos de cette
pression sur un Gouvernement qui cautionne et contresigne
ses actes. La Constitution ne le rend pas responsible des
iitcons6quences d'un Gouvemrnement impopulaire. Avant
1987, le Chef de l'Etat symbolisait exclusivement le
gouvernement de la R6publique. Dans cet esprit, la
monocratie duvalidrienne, don't la puissance ne fut soumise
A aucun contr61e, finit par s'effondrer avec fracas sous la
pression populaire tandis qu'6taient mises a sac les maisons
occupies par ses sides et ses supporters. La populace
inassouvissable s'en prenait parfois directement au
Parlement: le 14 octobre 1867, elle chassa les deputas du
palais 16gislatif don't elle cloua les portes; en 1950, elle
rompit les chaises et les bureaux des parlementaires,
heureusementabsentscejour-la. Beaucoupd'observateurs
se trompent en voulant assimiler 1'attentisme du people A
de l'indifference.
I nous fautnous entendre sur les modalit6s del 1'exercice
de cette pression, une pression qui, malheureusement, ne
s'accommode ni de la Constitution, ni des Lois r6gissant
l'exercice des droits et devoirs du citoyen. Elle a plutot
une certain tendance A observer les coutumes s6culaires
anarchisantes, lesquelles patronnent des actes de vandalism
regrettables. Puisque l'Etat semble faillir dans sa tAche de
veiller s6rieusement A la formation civique des citoyens, la
majority national [ol s6 recrutent la plupart des affam6s,
des sideens, des impalud6s, des illettr6s, des desoeuvrds,
des sans-abri, etc., qui encombrentles rues, et auxquels on
n'accorde qu'un seul droit, celui de ne pas en avoir], ne
consent iA utiliser que la violence pour se faire entendre; et
cette dernire resource, A ses yeux, est normal et non
condamnable. Elle se fait justice. Elle r6agit brutalement
lorsqu'clle croit que ses int6rets 16gitimes sont menaces,
quelle que soit
SPECTACLES I'ampleur des
dommages
Mercredi 3 Avril Spectacle au causes par ses
Kiosque Occide Jeanty, Champs de mars ses
Ekspresyon ak rezistans fanm ayisydn. exactions, se
Spectacle de chants, danses, poemes... mettant en
pawbil fanm... tete que les


gens pris pour cibles constituent une sorte d'entrave A son
essor.
Tout en deplorant sincerement l'usage de la violence pour
revendiquer des droits inalidnables, nous regrettons en
meme temps cette decision des Constituants de 1987
d'institutionnaliser un Ex6cutif a deux tetes, rien que pour
assouplir l'autorit6 jug6e trop ample et trop excessive du
President de la R6publique. L'exp6rience en est decevante,
navrante. On pouvait s'en passer. Cette innovation s'est
montr6e inop6rante. Pour preuve : lorsque le Premier
ministre Rosny Smart fit ses valises et quitta
temp6tueusement la <>, celle-ci est rest6e vacant
durantdelongs mois; I'Etatn'ani vacill6ni sombr6 comme
le souhaitait son part d'appui, fach6 d'avoir perdu aux umrnes
en 1997.
En minimisant les pouvoirs du Chef de l'Etat,
comme l'eut fait P6dtion avec sa Constitution de 1806, le
Gouvemrnement se trouveresponsable devantles Chambres;
l'autorit6 du premier citoyen de la nation s'amoindrit; et,
finalement, le part politique majoritaire mane la danse avec
ses mandataires d6tenant le pouvoir de 16gif6rer et de
gouvemrner A leur guise.
Avec le retour A l'ordre constitutionnel, 1'6re de la
governance militaire, soit directement avec un cabinet
strictement compose de colonels et de majors, soit d'une
fayon implicite avec un cabinet civilo-militaire, touchait a
sa fin. 11 ne sera plus question de pression de haut en bas.
Me Leon Manus, vice-President du CEP, durant son
intervention >, ne manquerapas de souligner
: < Unies, desserraient enfin leur 6treinte de fer sur un pays
meurtri, 6cras6, d6boussol6. Le Pr6sidentAristidereprenait
les renes du pouvoir. Le long martyre du people s'achevait
... La d6mocratie qui vient de naitre demeure bien fragile.
Nous devons tous nous unir pour la consolider.>
Dans le m8me ordre d'idee, M. Pierre-Michel
Sajous, president de ce meme CEP, parlant des elections
qu'il n'eut pas le temps d'achever, se contentera de dire:
< une ambiance d'affrontements permanents entire la classes
politiqueetleCEP.>> Cette Institution, commenousl'avons
fait remarquer quelque part, avait toujours 6t6 prise en otage
par les parties politiques et les bailleurs de fonds
intemrnationaux. Mais le people s'6tait toujours gard6 de
maitriser le pav6 et de r6clamer le depart des conseillers
61ectoraux de 1995 et de 1997; A ses yeux les elections
s'6taient deroul6es dans le sens qu'il souhaitait.
A notre humble avis, lorsqu'il s'agit d'exercerune
certain pression sur le Gouvernement en vue de le porter a
accomplir ses devoirs en conformity avec ses attributions
constitutionnelles, cette pression demeurera vaine aussi
longtemps que lamajorit6 parlementaire qui l'approvisionne
et le parraine, continue A detenir les leviers de command.
I eut 6tc beaucoup plus facile de chahuter un Chef de
Gouvemrnement incarn6 dans
la personnel du Chef de l Etat
et le contraindre A faire des A NjV
remaniements minist6riels aun
lieu de s'enprendre a tout un
cabinet inseparable du
Pouvoir l6gislatif qui lui a
donn6 naissance. C'est ainsi
que le president Dumarsais
Estime avait toute la latitude
de former un cabinet d'union
national dans une tentative,
de r6concilier la nation avec
elle-mf me; pour ce fire, iA
n'avait pas h obtenir l'avis
favorable du Parlement qui
l'avait d'ailleurs 61u i la


AXM







A book that begins
unexpectedly stretch
by the end become
world we live-in tod
triumphs could also


premiere magistrature de l'Etat.
Le renversement de cette majority parlementaire ne peut
s'effectner sans les elections, unique recours 16gal dict6 par
la Constitution. Certes le dialogue et la n6gociation sont
pr6f6rables a la violence, dans la measure oi les interlocuteurs
sont valables et vraiment prEts A se mettre A 1'6coute les
uns des autres.
S'agissant de simples colloques entire chefs de
parties sous arbitrage stranger, ils constituent, d'apres moi,
de fragiles arrangements collusoires propres A denouer
temporairement une crise, la vrit au fond du puits n'6tant
que superficiellement abord6e.
II n'est pas beau de le dire, mais on ne peut pas ne pas le
constater : en dehors de Lafanmi et de 1'OPL n6s d'une
commune matrice ou issues d'un tronc commun, bien que
chacun d'eux demeure asservi aveugl6ment par sa d6viance
particulibre, les autres rassemblements minoritaires ne
competent que pour du beurre. Comme on le dit en crole :
yo se tipoul d6y6 manman. Us constituent une secte
chahuteuse qui, pour somatiser leurs angoisses, exprime un
certain d6sir de se faire remarquer par 1'outrance de leurs
tapages et une ddsinvolture impertinente envers le pouvoir
en place don't ils regrettent de ne pas faire parties. On
comprend done facilement pourquoi le RDNP, tant par
stret6 dejugement que par politique expectante et prudent,
ne s'empresse pas trop de se joindre ouvertement A eux
pour ne pas a souffrir, demain, d'une responsabilit6 solidaire
trop hativement prise.
In n'existe done pas d'autre moyen de faire pression sur
le gouvernement sans une refonte du Parlement au moyen
de nouvelles elections qui assureront la formation d'une
majority parlementaire. Nous souhaitons qu'elles se
r6alisent dans les meilleurs d6lais. Alors le nouveau
gouvemrnement prendrales responsabilites qu'on attend de
lui tandis que seront garantis les droits des personnel.

A.A.




1 03 3- F-3
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tel: 221-8567 / 221-8568/
Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.comn

Musique, Informations, Publicit6
Appeler 221-8567/8568/8596



LS DOfAKT DIE,


)DO TYfETo?





THE BREATH-TAKING SAGA
OF A HAITIAN FAMILY
OVER THREE GENERATIONS


by




SL JEROME



First edition by Pelican

editionspelican@hotmail.com
as a simple story about people whose lives
hed across social and racial barriers. . and
s an epic novel about these people and the
ay. Their tribulations feel like our own; their
be ours.


PagelO


IV4iami:
Samriedi 23 mars
Les cousins Books
& Records Shop
Grande vente signature
Second disque du talentueux musicien haitien :
Victor Surpris Junior
7 heures pm. 7858 N.E 2nd. Ave.
Miami Fl. 33150
Tel 305 754 8435






Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


I SOMMET MONTERREY I


MONTERREY, 23
Castro" provoqu6 par le dCpar
:-A A-* --A;A-* -U A *


*N '._ I 2


spectacular, i re. ..3 .


jeudi, du president cuoain du soummet de
I'ONU de Monterrey, a rebondi vendredi soir avec les
explications de Cuba sur le "vrai motif": de "tres fortes


Castro claque la porte h Monterrey
pressions americaines sur le Mexique, paysorganisateur,
pour qu'il ne vienne pas".
"Ce fut Bush qui a menace de ne pas venir au
sommet si le camarade Fidel y participait. I a fait chanter
les oranisateurs du sommet et a menace de le boycotter",
a affPm6 le ministry cubain des Affaires 6trangeres, Felipe
Perez Roque, dans une interview t6l6phonique donn6e A
une chaine cubaine depuis Monterrey.
Peu de temps aupparavant, George W. Bush avait
personnellement d6menti toute pression sur le Mexique


MONTERREY, Mexique, 23 Mars
Forts des engagements am6ricain et
europ6en sur un effort accru en matiere
d'aide aux pays pauvres, les participants A
la Conference des Nations unies sur le
financement du d6veloppement, A
Monwerrey (Mexique), sontrepartis chez eux
convaincus d'avoir relanc6 la lutte centre
la pauvret6 mondiale.
"Nous pouvons parler d'un nouvel
engagement entire les pays A 1'avant-garde
et ceux qui ferment la marche, s'est r6joui
l'h6te des lieux, le president mexicain
Vicente Fox.
La conference, issue de la volont6
du secr6taire g6ndral del 'Onu, KofiAnnan,
devait esquisser les resources dispomnibles
pour finance une strat6gie volontariste de
lutte contre la pauvret6, lance par les 189
membres de I'Onu lors de leur'sommet du
mill6naire, en 2000 6 New York.
Parmi les objectifs prioritaires
figurent notamment la lutte contre le sida,
la promotion de la scolarisation et la
reduction de moiti6, d'ici 2015, du nombre
de personnel qui vivent avec moins d'un
dollar par jour. A ce jour, quelque 1,2 mil-
liard de personnel vivent en situation
d'extreme pauvret6.
La prochaine tape sera A present
lamise en place d'unprogramme prcis pour
r6aliser ces objectifs, ce qui devrait 8tre
1'ordre du jour d'un autre conference, en
aost prochain A Johannesburg (Afrique du
Sud).
Les dirigeants qui avaient fait le
d6placement plus d'une cinquantaine de
chefs d'Etat et de gouvernement, de George
W. Bush A Jacques Chirac ont estim6 que
importance de la conference de Monterrey
residait dans le "consensus" surlequelle elle
a d6bouch6.
Selon cette declaration finale,
redigde a A'avance et adopt6e vendredi par
acclamation avant la clOture du sommet, les
pays riches sont en devoir d'apporter une
aide au d6veloppement accrue aux pays
pauvres et de r6duire les barrieres
commercials. En change, les pays en voie
de d6veloppement doivent mieux utiliser


cette aide en luttant contre la corruption, en
am6liorant 1 'efficacit6 de leur governance
et en faisant en sorte de faire suivre les
financements de r6sultats concrets.
Le "Consensus de Monterrey"
6voque 6galement une hausse de
1'investissement stranger et un all6gement
de la dette des pays pauvres.

SURPRISE BUSH
Les Etats-Unis et 1'Union
europ6enne ontjou6 un role majeur lors de
laconf6rence, enpromettant d'accroitreleur
aide publique au d6veloppement (APD) -
bien que leurs engagements demeurent en-
deqA des attentes d'un grand nombre de
pays.
Le president americain a annonc6e
que Washington fournirait dix milliards de
dollars d'aide suppl6mentaire sur une
p6riode de trois ans, tandis que les Quinze
ont promise que leur aide -progresserait
constamment au course des prochaines
annmes pour atteindre les sept milliards de
dollars suppl6mentaires par an d'ici 2006.
L'aide actuelle des Etats-Unis est
de dix milliards par an, celle de l'UE de 25
milliards par an.
Le Japon, premier pays donateur
mondial avec 13 milliards par an, a toutefois
prdvenu qu'en raison de ses difficulties
6conomiques actuelles, Tokyo ne pourrait
faire plus pour I 'instant.
Annan avait appeal A un
doublement de 1'aide, ce qui aurait requis
50 milliards de dollars suppl6mentaires par
an. Mais les participants ont n6anmoins
estim6 que les engagements pris 6taient un
bon debut.
La promesse de Bush a 6t6 la
principal surprise de cette conference d'une
semaine. On attendait du president
americain un discours rappelant al'ordreles
pays qui gaspillent l'aide au d6veloppement.
Mais il ne s'est pas content de cela, et a
annonc6 que Washington apporterait une
aide accrue aux pays qui luttent contre la
corruption et am6liorent 1'efficacit6 de leur
action.
(voir Engagements / 12)


Les pays pauvres

acceptent le sommet,

mais veulent des actes


MONTERREY, 21 Mars Les
dirigeants des pays pauvres se sont pret6 de
bonne grace A la demarche du sommet de
Monterrey, voulu par 1'ONU sur le
financement du d6veloppementmais ils ont
r6clam6 enfin des actes et plus seulement
des paroles.


resolutions du sommet du millionaire de
1'ONU en septembre 2000. L'engagement
dereduiredemoiti6 lapauvret6 d'ici a 2015
avail alors tW pris.
"Apres presque deux ans, nous ne
d&celons aucun progres, et nous exprimons
notre profonde inqui6tude. Selon un rapport


Kofi Annan entire le sud-africain Thabo Mbeki et le nigerian


Olusegun Obasanjo
"It ne faut pas s'en tenir aux pa-
roles, il faut agir", a declare le president du
Venezuela Hugo Chavez, affirmant
s'exprimer "au nom de tous les pauvres de
la planete". I preside actuellement le G77,
un forum regroupant 133 pays en
d6veloppement. Les dirigeants de pays en
d6veloppement sont venus nombreux A
Monterrey, surtout d'Afrique ou sont
concentrds les pays les plus pauvres.
Ius ont adh6r6 au "consensus de
Monterrey", la declaration finale qui sera
adopt6e vendredi par les chefs d'Etat et de
gouvernement, meme si elle ne comporte
aucun engagement precis en terms
d'accroissement de 1'aide publique au
developpement on d'abolition des barriers
douanimeres qui entravent leurs exportations
agricoles.
"Je suis surprise que tant de
dirigeants des pays les momins avancas soient
presents et aient souscrit a une declaration
aussi faible", estimait un responsible
europ6en, sp6dcialis6 dans les questions de
developpement.
Le pr6-sident du Nigeria Olusegun
Obasanjo a cependant lance un
avertissement, estimant que les r6sultats
avaient 6t6 inexistants depuis les bonnes


n'ai pu obtenir un seal


de la Banque
mondiale, il est
peu probable que
l'Afrique,- en
particulier, se
rapproche des
objectifs du
mill6naire, si la
tendance actuelle
se pursuitt, a
d6clare le
pr 6sident
nig6rian A la tri-
bune du sommet
de Monterrey.
E n
depit des paroles
chaleureuses, je
cent d'allegement


de la dette", a-t-il ajout6.
Son appel a dt6 relay par le Pre-
mier ministry togolais, Agbeyome Kodjo.
"Concemrnant la dette, une annulation pure
et simple ne saurait heurter notre conscience
de partenaires loyaux car sa persistence et
son poids sur nos economies r6sultent en
parties de l'apprieciation du dollar et de la
devaluation de certaines monnaies", a-t-il
dit.
Les pays pauvres s'estiment
d'autant plus fondes A exiger un respect de
la parole donn6e, apres trois d6cennies de
promesses trahies sur 1'augmentation de
l'aide au d6veloppement, qu'ils acceptent
1'un des axes majeurs de la demarche
Monterrey: le "partenariat".
Cela signifie que l'aide sera
d'autant plus important que les pays auront
mis en place des institutions d6mocratiques
ou des measures anti-corruption visant A
favoriser 1'investissement priv6, ce que les
sp6cialistes appellent la bonnee
gouvernance".
L'appel des pays pauvres A passer
enfin de la parole aux actes a Wtd entendu
par certain dirigeants europ6ens ou des in-
stitutions international.
(voir "Un consensus creux" / 12)


Page 11


Engagements a


Monterrey pour


davantage d'aide


aux pays pauvres


:


pour faire partir le president cubain de Monterrey: "Je n'ai
connaissance d'aucune pression sur quiconque. Fidel Castro
peut faire ce qu'il veut", avait-il d6clar6 aux journalists,
E lors d'une conference de press commune avec
le president mexicain Vicente Fox.
Ces declarations faisaient suite aux
affirmations du repr6sentant cubain au
sommet. Selon Ricardo Alarcon Quesada, il y
a eu de "tris fortes pressions am6ricaines sur
le Mexique, pays organisateur, pour qu'il
(Castro) ne vienne pas". II a pr6cis6 que le
Mexique avait "r&v616 ces pressions A La
Havane bien avant le sommet de Monterrey et
avait finalement accept la presence du leader
cubain, A la condition qu'il parte apres le
d6jeuner de la premiere journ6e du sommet".
Le Mexique a lui aussi r6fut6 les
affirmations cubaines. La porte-parole du
ministere des Affaires 6trangeres, Gloria
Abella, a d6menti qu'il y ait eu "une pression, une influ-
ence, une sollicitation, une suggestion ou une insinuation"
des Etats-Unis pour faire en sorte que le president cubain
soit exclu du sommet.
Jeudi, Castro a siu, comme a son accoutum6e,jouer
de ses effects. D'abord par announcee surprise de son arrive
A la veille seulement de 1'ouverture, puis par un discours
enflamm6 de six minutes oui il a assdn6 "quelques v6rites"
aux pays riches don't les syst6mes d'6conomie sont, a-t-il


- dit, "responsables d'un veritable genocide"
S et sont devenus un "veritable casino".
Enfin, par l'annonce, devant un auditoire
qui venait de l'applaudir chaleureusement, de son depart
imm6diat.
"Je vous prie de m'excuser de ne pouvoir vous
accompagner plus longtemps A cause d'une situation
sp6ciale cr66e par ma participation A ce sommet et je me
vois forc6 de rentrer immediatement chez moi", a d6clar6
le leader maximo devant la salle devenue subitement
silencieuse. Interrog6 par le quotidien Millenium sur la
nature de cette "situation sp6ciale", Castro s'6tait born a
dire, just avant son depart, qu'une rencontre avec Bush
"ne lui manquerait pas".
Les corteges des v6hicules des deux dirigeants
s'6taient crois6s sur la route de 1'aeroport de Monterrey,
Castro sur le depart et Bush venant d'arriver.
Vendredi, Eicardo Alarcon Quesada s'est estim6
lui-meme plac6 dans une "situation sp6ciale", car "bien
que repr6sentant un Etat", il avait 6t6 "exclu d'un huis
clos des chefs d'Etat" qui a eu lieu avant la fin du sommet.
I a cependant tenu A souligner que les relations entire Cuba
et le Mexique ne seraient pas alt6r6es en raison des vieux
et solides liens historiques liantles deux nations qui doivent
feter en grande pompe, en mai, cent ans de relations
ininterrompues.
Et Alarcon de conclure sur une forte critique
centre administration amdricaine qui, a-t-il dit, est en ce
moment "ivre d'arrogance", et meme centre Bush qu'il a
jug6 "moins intelligent que son pere". (AFP)







CONFERENCES


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


Reseau de 1'Information Economique


Produire e'61ectricite : une priority absolue pour


P-au-P, le 20 mars (RIE).- La production
d'electricit6 A des coats plus bas avec une vision A long
terme est une priority absolue pour accroitre la creation
de richesses et diminuer la pauvret6 dans le pays. C'est ce
qu' a declare mercredi le Dr Michel Lominy, qui intervenait
dans le cadre du Forum de 1'Economie, session de forma-
tion et d'informations sur 1' actuatit6 economique organisee
chaque semaine par le Reseau de l'Information Economique
en partenariat avec le Centre Haitien de Presse.
La lumiere et la richesse vont de pair tandis que
le black-out et la pauvret6 marchent la main dans la main ",
a entire autre declare le Dr Michel Lominy qui se pr6sente
comme un Sudestois ", un citoyen du Sud Est engage
dans la lutte pour le bien-8tre de son pays.
Intervenant autour du theme faire face A la crise
energetique ", le Dr Michel Lominy propose de casser le
monopole de I'Electricit6 d'Haiti comme principal
S fournisseur du pays pour permettre A chaque d6partement
de prendre en charge son electricity. 11 a cit6 1'exemple de
sa ville natale, Jacmel, qui est pour le moment la seule ville
de province A avoir une production continue et qui est
6galement bien commercialise6e.
L'EDH dispose d'un monopole de fait et 80% de
saproduction est consomme dans la capital. Aujourd'hui,
cette production est presqu'A sa plus simple expression.
Malgr6 tout, le deficit de l'EDH s' el61argit pour atteindre cette
annee plus de400 millions de gourdes. Ce deficit est finance
par le tresor public. Ce qui alourdit le difficit budg6taire,


career la richesse
rapporte le conf6rencier qui s'exprimait devant une
vingtaine dejournalistes reprdsentantles principauxmn6dias
de la capital et de la diaspora.
Le vol de courant est un autre 61eement A combattre
dans le pays, souligne Lominy qui ajoute que les voleurs
ne sont pas exclusivement des pauvres des quarters
marginaux. Dans certain quarters dePort-au-Prince et dans
des zones marginales, le manque h gagner A cause des vols
directs sur le circuit est de 30 millions de gourdes par mois.
56% de 1' energie produite n' estpas facturee, a aussi declare
Michel Lominy qui preside 1'Association pour la Promo-
tion et le Developpement Economique du Sud-Est, une
organisation se specialisant dans la resolution des problems
de p6nurie d'infrastructures.
I1 s'est egalement prononce contre la production
d' energie A partir des centrales thermiques.
Haiti est l'un des rares pays don't la base de pro-
duction d'61electricite est le diesel ", dit-il. Nous devons
nous concentrer sur le carbon mineral, 1' eau et le mazout
comme 61eement de base de cette production propose-t-il,
ajoutant" que des projects de barrage devraient 8tre 6riges
sur tous les lits de riviere pour produire de 1'61electricite et
les interconnecter dans un reseau central de distribution ".
Les Etats-Unis qui sont le pays le plus riche du
monde n' utilisent le diesel qu' A 3 % dans leur production et


MONTERREY

Le sommet accouche d'un

consensus" creux


MONTERREY, 23 Mars -. "II ne
suffit pas de dire, il faut faire": cet
avertissement lance par le president
venezuelien Hugo Chavez, au nom du G77
qui regroupe cent trente-trois pays pauvres,
resume le sentiment general au lendemain
du sommet de Monterrey (Mexique), qui
s'est sold par quelques promesses et un
"consensus" creux.
Si les Nations Unies, qui ont sonne
la mobilisation centre la pauvrete, ont cru
deceler un "nouvel esprit" au sein de la
communaute international, 1'engagement
parait flou et fragilise par les divergences


strat6giques euro-americaines. Le secr6taire
general de l'ONU Kofi Annan s'est
n6anmoins f6licit6 de 1'6bauche d'un
"partenariat" entire riches et pauvres.
11 s'appuie sur les promesses
d'augmentation de 1'aide publique
announces par 1' Union europeenne et surtout
par les Etats-Unis, avant m8me ce sommet,
commence lundi au niveau ministeriel et
clbtur6jeudi et vendredi par les chefs d'Etat
et de gouvernement. Il se fonde aussi sur la
presence A Monterrey de pres de soixante
chefs d'Etat ou de gouvemement et, pour la
premiere fois, de toutes les grandes institu-


la plupart des groups 61electrogenes sont utilises comme"
back-up en cas de besoin et non comme source premiere
d'approvisionnement. Haiti, une fois de plus, choisit de
faire les choses A l'envers ", ajoute Lominy qui precise
qu'une bonne parties du diesel de 1'EDH est le plus souvent
detourn6e par des individus A des fins personnelles.
Questionn6 sur le recent contract de 1'EDH avec
une compagnie priv6e haitienne pour 1'achat de 20 mega-
watts pendant les 8 demrniers mois, le Dr Michel Lominy,
chirurgien de profession, a d6dclar6 que c'est comme un
malade qui a un cancer et qui decide de prendre un
analgesique au lieu de faire face A une intervention
chirurgicale. Vous pouvez diminuer la douleur pour un
moment mais si vous n' attaquez pas la cause, cette douleur
revient plus fortement plus tard ".
Le contract avec la Haitian Tractor est arrive A terme
le 6 mars dernier.
Aujourd'hui, nous n'avons que 2 a 4 heures
d'electricite tous les 2 jours.
Le Docteur Lominy invite le pays A une reflexion
profonde sur la question d'61ectricit6 pour jeter les bases
d'unenouvelle plateformne de production pour les prochaines
annes.
Roosevelt-Jean-Francois
Reseau de 1'Information Economique
rie-ht@onebox.com email
(941) 345-1022 x4241 voicemail/fax


tions financires internationales impliquees
dans le d6veloppement.
Mais le r6sultat immediat est
maigre. Le sommet a approuv6 une
declaration finale, dite "consensus de
Monterrey", don't plusieurs delegations ont
d6noncd les insuffisances. Pas
d' engagement pr6cis sur 1' accroissement de
l'aide, pas de calendrier, mais une place
important accordee aux mecanismes du
march, au commerce et aux
investissements prives.
Tres attend dans un tel forum, le
president americain a expos sa visionlibre-
echangiste du d6veloppement, laissant aun
passage apparaitre de s6rieuses divergences
avec les Europ6ens, qui estiment que
1'Afrique a besomin d'une aide publique
important. George W. Bush a propose un
pacte entire pays riches et pauvres: 1' aide en
change de rdformes economiques et


politiques. Jacques Chirac a reconnu des
divergences d'approches entire Europeens et
Americains. Mais "elles s'attdnuent", a-t-il
assure.
Les Europdens se fixent 1'objectif
d'accroitre fortement leur aide, et beaucoup
d'entre eux n'hesitent plus A 6voquer une
taxation des movements de capitaux pour
finance la lutte contre la pauvret6. La
fameuse "taxe Tobin", soutenue par les
organizations non gouvernementales
(ONG).
Celles-ci ont violemment critique
le r6sultat de la conference. "Des gens vont
mourir A cause de 1'6chec des
gouvernements ici a Monterrey", a accuse
Greenpeace, qui d6nonce l'absence
d'engagements sur 1'aide et le triomphe de
theories libre-6changistes pour des pays otu
le march n' existe m8me pas. (AFP)


MONTERREY

P-au-P, 22 mars. 02 [AlterPresse]
Le President dominicain Hip6lito Mejia
a renouvel6 le 21 mars A Monterrey, aun
S Mexique, son appel a la communaute
international en faveur d' Haiti qui fait face
Ade cuisants problkmes socio-economiques,
rapporte le quotidien dominicain Listin
Diario.
Le President dominicain
intervenait A la conference sur le
financement du developpement au nom des
79 pays d'Afrique, de la Caraibe et du


Mejia renouvelle son appel

a A'aide en faveur d'Haiti


Pacifique. Un parterre de 60 Chefs d'etat et
de gouvemement, don't le president haitien
Jean-Bertrand Aristide, ont ecoute le
discours de Mejia.
Mejia a demand alacommunaut6
international de "dynamiser son assistance
economique a Haiti" en vue de "la solution
dela crise economique, politique et sociale.
Les efforts pour prAcher la
democratic, le respect des valeurs


constitutionnelles et des droits humans ne
valent pas grand chose "s'ils ne
s'accompagnent d'appui materiel et
d'investissement economique capable de
contribuer la. a consolidation d'institutions
publiques et privees, a dit le president
dominicain.
Ds son arrive-au pouvoir, il y a
pres de 2 ans, Mejia s'est inscrit dans un
courant de 1'opinion dominicaine voyant


I dans la Rpublique d'Haiti, tell qu' elle
est aujourd'hui, une menace pour la
croissance du pays voisin. 1 a toujours fait
valoir qu'il n'allaitpas se charger
seul de ce qu'il consider come le
fardeau haitien, et que la communaute
international devait jouer sa partition.
Sans nier les nombreux besoins de
la population haitienne, certain secteurs
sociaux haitiens et dominicains observent
une certain distance vis-a-vis de ce
discours, jug6 paternaliste, qui minimise la
capacity du people haitien aiprendre en main
le destin d'Haiti. [gp apr 22/03/02
00:55]


KIDNAPPING

La responsible de la section

publicity au Nouvelliste libere
Port-au-Prince, le | Ti T mercredi par un commando
21 mars (HPN) La Jial a L N 1 delaPNH,aconfirm6elaDi-
responsable de la section reaction de la Police Nationale. Madame
publicity du journal le Nouvelliste, Mme Yolette Jacques a ete sequestree par un
Yolette Jacques, enlevee mardi a ete liberee (voir Kidnapping / 14)

Monterrey Engagements...
(suite de la page 11)
S'adressant aux del6gues vendredi, au dernierjour de la conference, Bush a appelW
S"recompenser par davantage d' aide les reformes politiques, juridiques et economiques".
"1 y a seulement quelques semaines, ce sommet semblait voue A l'echec", a
rappel6le president du gouvernement espagnol, Jose Maria Aznar. "Nous avons done des
S raisons d'8tre satisfaits."
Seul petit accident diplomatique, le depart precipite du Cubain Fidel Castro apres
son intervention dejeudi. Selon des responsables cubains, les Mexicains auraient pouss6
Castro vers la sortie afin qu'il ne croise pas Bush. "Fidel Castro peut faire ce qu'il veut",
a assure le president amdricain. (Reuters)


-:


Deux kidnappers apprehendes par la Police Nationale d'Haiti dans 'operation
pour liberer Mme Yolette Jacques photo Haiti en Marche


Page 12







Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


ites annonces classes I


Radi^2
Port-Ui-iPrince
Melodie 103.3 FM
de5:00 Aminuit
Tons les jours
7jours sur7
Musique retro, Jazz,
compas, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez Ml61odie et votre
vie ne sera plus la meme...
Chicago

Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm A 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lionel Chlry
4:50
Module Cr66ole
Nouvelles
Lionel Chery

New York
Radio Eclair
1240AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61l 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
NWUR
130 AM
every sunday
9:00 am
--A Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am


Haiti en Marche
En vente d6s le mercredi
Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New
York Montreal, Paris
Bruxelles Berlin,
Gene '
on6r tre a jour
avec I'actualit6,
abonnez vous
en nous
appelant:


Miami
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-Prince
245-1910
221-8567 /68/96
03
New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514337 1286


Coiffeur

ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E 2nd Street
DELRAY BEACH,
FL 33444
Tel1: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3





Bel Fouchet
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!




Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
T61l: 4092-4685
403-1958


C. Medecin

Dr Enock Joseph
Obst6trique Gyn6cologie
Accouchement Operation
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid -pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertinres Shopping Center
(305)751-6081

POIYUNQUE
de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
PWtion-Ville
JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
Mldecine Interne
T Geriatrie
[1l: 256-3017
256-3018
HEURES DE VISIT
LUNDI h
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Camille Sony
Figaro
Gynicologue
-Accoucheur
Chemin
des Dalles
No 24
T61: 245-6489
245-8930


I Real Estate I
Fully Developed building lots
IN Central FLORIDA
South of WALT DISNEY WORLD
From $ 12,900 / 15 % down payment $ 149,50 Per
Month Placid Lakes has a PGA golf course, beautiful
lakes, churches great shopping, private airstrip, and over
1600 homes. From 75 to 125 ft above sea level.
Web placidlakesflorida.com
Email: placidlakesfl@yahoo.com
Lake Placid Development Corporation,
Inc. Phone 1-800-967-0324
20 SW 27 Ave, Pompano Beach, FL 33069
Ask for Alice
Obtain the Property Report or its equivalent,
required by Federal and State Law and read it before
signing anything. No Federal agency has judged the
merits or value, if any, of this property.

COMMUNIQUE


BERNARD PIVOT SUR TV5


Plebiscite depuis
toujours sur TV5 par
1'ensemble des t6l6spec-
tateurs,
Bernard Pivot,
ambassadeur de la langue
francaise travers le
monde, est present sur les
antennes de TV5 monde
avec 1' mission 3 double je
2, mais galement en tant
que commentateur sportif
sur les match prdpara-
toires A la Coupe du
Monde 2002.

DOUBLE JE
Une fois par mois,
l'6mission 3 double je ",
pr6sent6e par Bernard
Pivot, trace les portraits
d'homnmes et de femmes
qui ont choisi un jour
d'ajouter la culture et la
langue francaise a leur
culture originelle.
TV5 monde a choisi
de s'associer A l'6mission 3
double je 3, qui va
promouvoir la
francophonie, en


permettant A 1'ensemble de
ses t6l6spectateurs, sur les 5
continents, de suivre
1' mission la semaine
suivant sa diffusion sur
France 2.
Dans le prochain
num6ro, Bernard Pivot part
A la rencontre de Fellag,
humoriste algdrien et
6crivain, auteur de C'est A
Alger (Ed. JC Lattes) ;Nauf
Almaiman, 6tudiante
saoudienne A Paris, future
professeur de fran9ais A
Riyad; et Renzo Piano
architect italien A qui on
doit notamment la concep-
tion du Centre Georges
Pompidou i Paris et du
Centre cultural Tjibaou A
Noum6a.
Diffusion sur TV5
Etats-Unis:
Le vendredi 5 avril A
20hl5 heree de New York)
SPECIAL
ELECTIONS
PROCHAINEMENT
SUR fLYSEE 2002"
R6daction en chef
: Xavier Lambrechts .


iA ,mil


Points de Vente Haiti en


rnmnrnn RPerh


IVI(aitfl U S lfl.lv KSJAJLa'LL


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
3059409902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
3058930410
Eclipse
Communication -
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
Fl33064
T61.: 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004


Marche
onrt anderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t6l.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, Fl 33311
T61- 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2NDAVE.
DELRAY BEACH
FL 33483 ,
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


Annonce

Florida Immigrant Advocacy Center needs Creole speaking volunteers to
assist a group of young pro-bono lawyers from New York who came in town to
help desperate Haitian refugees iviho have been unable to hire a private
attorney to help them with their political -asylum cases.
If you are interested to lend a
hand, please call Becky or Charu at (305)573-1106. They'll need your date
of birth and social security number for INS. A delegation will live from
F.I.A.C. at 9 A.M. sharp everyday this week! Please call today! You can
leave your car in the office parking lot.


4Id51 clie IVIatin i
suir 1\ Revue de 1'actualit6 national,
Actualit6 inernationales, les chroniques:
Economic, Au Quotidien,
L'Editorial de Marcus, les Sports...


uCALENDRIER


Quoi de neuf cette semaine?


Journ6e Mondiale du Th6etre
Lancement du No 207 de Conjonction

Theatre


Rencontre-lecture avec Fanketienne
"Role, personnel, personnage ou la naissance du theatre
en Occident
Conference par Jean Verdeil, agr6g6 de l'Umniversit6
Lumiere a Lyon
16 Heures
Cine Thdeitre Edlorado
Place JMr6mie, Port-au-Prince

Conf6rence-d6bat
5 heures pm
Projection du film sur la Marche Mondiale des Femmes
2000
Local Fanm Yo La 19 Rue Ch6riez

Journm6e porte ouverte A 1'occasion du 20 6me
anniversaire de association des oeuvres priv6es de sant6
dans leur local 41 Rue Borne, P6tion Ville


Jeudi 28 Mars





Mardi 2 Avril


Mercredi 3 Avril Spectacle au Kiosque Occide Jeanty, champ de Mars
Ekspresyon ak rezistans fanm ayisy6n
Spectacle de chants, danses, podmes, pawbl fanm


Realisation: Jean-
Pierre Bouilliez et Henri
Legoy.
mission
spdciale consacr6e A
1'election ,
pr6sidentielle en
France, pr6sent6e
par Christine


OCKRENT, et
propose par la
redaction de TV5
monde.

Vendredi 29
Mars 2002
A 19h (heure de
New York), 52 minutes


Invit6s :
Arlette LAGUILLER,
candidate de
Lutte Ouvriere
Charles PASQUA,
candidate du RPF
(Rassemblement pour
la France)


Page 13


Mercredi 27 Mars








Page 14


Mair ie de Por t-au-Pr ince


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


L' entree en prestige dans la Francophonie 2202
Port-au-Prince est amoureusement blottie au fond mars, de recevoir des gens qui venaient du pays ou d'ailleurs, imposants mornes et des planes. << Angelique >>,
'imne des merveilleuses baies du monde, nous dit Georges par leur nombre et qui remplissaient A craquer la grande salle des Pas interpr6t6 A merveille par la chorale dii
Corvington. L'H8tel de Ville a voulu, dans ce magnifique Perdus de la Mainrie, amdnag6e pour la circonstance, ainsi que la cour et la (voir Francophonie / 15)
environnement, faire la part belle a la Francophonie 2002. cloture.
II 6tait question, dans la matinees du samedi 16 Des officials,
membres du corps diploma-
ue U .1 u ui e A* tique des npays franco- LU. _ll


Kidnapping et IIeration ...
(suite de la page 12)
group de bandits qui avaient reclam6 une forte ranqon.
Tenue au secret par ses ravisseurs dans une maison
A Lillavois (en Plaine), Yolette Jacques a Wt liberee par des
policies de la DCPJ (Direction de la Police Judiciare) qui
avaient donn6 1'assaut aux kidnappers tuant l'un d'entre-
eux. Deux des bandits ont Wt6 bless6s au moment de cette
operation et trois autres personnel arraties par les agents
de la PNH, avons-nous appris.
Dans une note, la Direction du journal a remerci6
la police pour avoir conduit avec adresse et c6l6rit6 une
operation pour d6livrer Mme Yolette Jacques ". Appel6e a
la rescousse, la Police Nationale d'Haiti a, toute la nuit,
conduit les investigations qui ont permis d'aboutir A cette
issue heureuse, lit-on dans le Nouv6lliste. Madame Yolette
Jacques a Wte enlev6e mardi A proximity de sa residence en
sortant de son travail au Nouvelliste.
Denombreuxcasdekidnapping ont 6t6 enregistr6s
ces derniers mois dans la capital haitienne. Ces actes
avaient baiss6 depuis l'annonce par la PNH de la creation
d'une cellule sp6ciale. Des policies impliqu6s dans des
enlevements ont tW mis aux arrets par la Direction de
l'Institution. HPN


phones, ainsi que des hauts
fonctionnaires de l'Etat,
6taient en premiere loge
dans cette journ6e
commemorative de la
Francophonie 2002. On
remarquait entire autres la
presence de Jean Guy Marie
Louis, Directeur des Institu-
tions Internationales, de
Robes Pierre du Ministere
du Plan, de Sully Guerrier,
Maire de P6tion-ville... .
Notre invite
special, Monsieur Claude
Ferdinand Filomin, Maire
adjoint dela ville deAbymes
en Guadeloupe, appr6ciait
avec enthousiasme les
truculentes creations
po6tiques del'Artiste-Maire
Rassoul Labuchin, celebrant
de maniere pittoresque la
beauty de nos paysannes des


Boby Express

Rapidite Confiance et les Meilleurs Taux

Ic c 'est pronto pronto!
5401 NE 2nd ave Miami, Fl 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6448
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue.St Denis Montreal Quebec H2R2E3 514-270-5966
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Valley NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FH 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach Fl 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale Fl 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FH 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169 305-654-2800
506 11th Street N Naples F 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FH 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FH 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 33064 954-429-9552
128 N Flagler ave Pompano Beach FH 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach Fl 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FH 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto!


En plus des operations de transfer a argent
Boby ExpreSS se charge de fire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires. w- -


L ovy E express,
c'est 6galement une carte de t6l6phone
don't la ligne d'acces
n'estjamais occup6e ~-
Boby Express
C'est tout simplement No 1!


Le Maire Yves Medard et son homologue de la Guadeloupe

RELATIONS HAITI-JAPON

Felicitations au Ministre

de la Planification et de la

Cooperation Externe


Thursday, March 21, 2002 2:43


H. E. Mr. Paul Duret
Minister of Planning and Exter-
nal Cooperation
Palais des Ministeres, Champ de
Mars, Port-au-Prince, Haiti

Dear Minister,
We wish to congratulate oin your
new assignment as Minister of Planning
and External Cooperation. We wish to
recall on this occasion many years of
close cooperation having been extended
to us from H. E. Mr. Marcel Duret, Am-
bassador Extraordinary and Plenipoten-
tiary of Haiti to Japan. Please accept, Your
Excellency, the renewed assurances of
our highest consideration.
Kabun MUTOH, The President
of Japan's Parliamentary League for
Friendship between Japan and Haiti,
Member of The House of Representa-
tives.
Kiyoshi IMAI, The Secretary
General of Japan's Parliamentary League
for Friendship between Japan and Haiti,
Member of The House of Councillors.
Mitsuru SAKURAI, The Vice
Secretary General of Japan's Parliamen-
tary League for Friendship between Ja-
pan and Haiti, Member of The House of
Councillors
Joining are the following mem-
bers to celebrate.
We, deeply committed and have
worked in cooperation with your Em-
bassy here, wish to extend our hearty con-
gratulations to the inauguration of M.
Paul Duret as the Minister of Planning
and External Cooperation. Particularly, as
we know the amazing energy and
competence of your Ambassador here,
Marcel Duret, to have successfully rid-
den over the most difficult time before
and after the return of democracy around
1994, our expectation is great towards the
new-born couple of the Minister and the
Ambassador.
We have had the pleasure of
your visit to Japan three times in the past,
and our memory is still vivid especially
with yourfirst visiting 1992 together with
the assassinated Father Jean-Marie
Vincent Our personal contacts with you
have deeply impressed us with your
bright, joyous character just as your
brother has. -


As those who know the present
situation of Haiti, we are convinced that you
are the indispensable person to bring about
the better Haiti, to improve the living con-
ditions of the people toward the coming Bi-
centennial.
So far, the relation between Japan
and Haiti has not been very close because
of historical, geographical reasons, but noth-
ing is more pleasing if with the efforts of
the excellent Minister and the competent
Ambassador as a catalyst to link the both
countries which have unique cultures and
traditions, we can rapidly enhance our rela-
tions in the future. As you know well, Ja-
pan has also risen up from the ashes of the
WorldWar, and has experienced poverty and
misery. If we could join hands and share
the common experience, learn from each
other, the fruit must be most tasty.
We, private groups committed to
Haiti, once again extend our very best
wishes to Minister Paul Duret, and expect
that your good work will put the emphasis
on the poor people, toward the normaliza-
tion of the relations with the international
community, particularly to materialize the
much-awaited release of the aid funds.

Signatories
Chise ARIZUMI, Haiti Information Net-
work
Eiko NAKANO, Society of Haiti
Hamruyasu KATO, Professor, Yokohama City
University
JunyaTATENO, Writer, Kikkasha Publish-
ing Co.
Kunio TSUNEKAWA, Professor,
Hitotsubashi University
Masaru KATAOKA, Press Alternative
Matsuko KUDO, Society of Haiti in
Kitakyushu
Michiru NISHIDA, Government Officer
Mihoko TSUNETOMI, Haiti Information
Network (Kenbe-la, Paul)
Misato ITO, International Women's Club
Nozomu ICHIYAMA, Ichiyama Family
Sachie MONMA, Gospel Family
Sachiko HONGO Sr. Gatharina Hongo, mic.
Sachiko OZAWA, Friends of Haiti
Suguru MINOYA, Government Officer
Takeshi TSUNODA, Haiti Information
Network
Tadao HAMA, Professor, Hokkaido Uni-
versity of Education Sapporo
Yasuhisa ISHIKAWA, Mikawaya Ltd.
Yoshiharu ONISHI, Government Officer
YutakaTESHIMA, Association of Cultural
Exchange Haiti-Japan


No







Mercredi 27 Mars 2002
Halti en Marche Vol. XVI No.8


I HOLLYWOOD OSCARS I


. Page 15


"Black is beautiful" aux 74e Oscars


LOS ANGELES, 24 Mars Pour la premiere fois, la
c6r6monie des Oscars a sacr6 dimanche soir A Los Angeles deux Noirs
amdricains, Halle Berry et Denzel Washington, pour les trophies de
la meilleure actrice et du meilleur acteur.
L'Oscar du meilleur film et celui du meilleur r6alisateur, les
autres statuettes les plus convoitdes, sont revenues A "Un home
d'exception" de Ron Howard, consacr6 a la vie du math6maticien
schizophrene et Prix Nobel John Nash, frustrant "Le Seigneur des
anneaux"' d'une razzia annoncte. C6t6 franqais, les espoirs suscit6s
par les cinq nominations pour "Le Fabuleux destin d'Amdlie Poulain"
ont 6t6 d6qus, le film de Jean-Pierre Jeunet n'obtenant aucune dis-
tinction.
L'Oscar du meilleur film stranger a &t6 d6cern6 a "No Man's
Land" du Bosniaque Danis Tanovic, fable grinqante sur la guerre en
ex-Yougoslavie en formne de huis clos dans une tranch6e.
"No Man's Land", qui succide a 'Tigres et Dragons", avait
d6jarequ le Golden Globe et le Festival de Cannes l'avait salu6 d'une
longue ovation l'an demrnier. Tanovic a d6di6 son trophde a son pays.
Mais le moment fort de cette 74e c6remonie est sans nul
doute intervenu quand Halle Berry a triomphM pour son r6le dans
"Monster's Ball" ("A l'ombre de la haine"), m6lodrame racial dans
le Sud des Etats-Unis.
.L'actrice et ancienne mannequin ag6e de 33 ans est apparue
par surprise surlaliste des favorites, oiifiguraient ddja Nicole Kidman
et Sissi Spacek, il y a deux semaines a peine en obtenant le prix de la
Screen Actors' Guild, le syndicate des acteurs.
Elle a d6did son Oscar a toutes les actrices noires amdricaines
qui ont lutt6 avant elle pour percer a Hollywood. C'est la premiere
fois en 74 ans qu'une actrice noire est en effet sacr6e dans cette
categories.
"Ce moment d6passe ma simple personnel. .11 est pour chaque
femme de couleur anonyme, sans visage, qui amaintenantune chance
parce que ce soir, une porte a 0t6 ouverte", a d6clard Halle Berry.


UCe*Uiac e~e (ea'itea 2541


Miami Port-au-Prince Miami


Tarif Special




$j7500
$ 0 017 5 0 aller-retour + tax
Attention: Les places sont limitees. Faites votre
reservation imm6diatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent 6tre changes.



Pour information et reservations,
contactez votre agence de voyage ou Air ALM



1-800-327-7230 (USA)


wwwa~~ I irim R~comI


OSCAR D'HONNEUR POUR
SIDNEY POITIMER
Dans son sillage, Denzel Washington a
requ 1'Oscar du meilleur acteur pour son rble de
policies corrompu dans le film 'Training Day".
Washington avait d6ja obtenuun Oscar dumeilleur
second role pour sa prestation dans "Glory".
Avant lui, seul Sidney Poitier avait
obtenu cette distinction, en 1963, pour "Lilies of
the Field" (Le Lys des champs).
Poitier a requ un Oscar honorifique au
course de la soirde et a profit de sa presence sur
sc6ne pour rendre hommage A tous les acteurs
noirs qui l'ont precede.
Autre grand vainqueur de la soir6e, "A
Beautiful Mind", ou "Un Homme d'exception"
en version franqaise, a remport6 quatre Oscars,
ceux du meilleur film, du meilleur r6alisateur, de
la meilleure adaptation cin6matographique, et du
meilleur second r6le f6minin attribud a Jennifer
Connelly.
Egalement producteur, Ron Howard, 48
(voir Oscars 2002 / 16)


MAIRIE DE PORT-AU-PRINCE
Francophonie 2002
(suite de la page 14)
Thdatre National, est le titre de ce chant, une ode
a vous couper le souffle.
Les nombreux invites de marque ont
gofit6 au charge particulier de la danse
banda ex6cut6e par les << Etoiles de
Del61ug6 >> qui b6n6ficient de l'appr6ciation
sans reserve du Magistrat Yves Mddard, car
ils sont pour la plupart des descendants de
ceux-la et de celles-la qui lui ont sauv6 la
vie au course des 6poques maudites de
1'<>.
Dans un autre registre, tout un
chacun s'est laiss6 chapter par I'6loquence
musical de Boulot Valcourt, agr6ment6e
par la double prestation de Missterlyne Jean
et Marine Marseille, deux superbes
r6v6lations de la chanson haitienne,
interpretes 6mdrites des plus belles
melodies frangaises en course, avec l'appui
musical inconditionnel de Raoul Denis Jun-
ior au piano. Et ce fut a l'occasion de cette
festivity pour la Francophonie 2002, que
l'on pouvait faire non seulement la
d&couverte des sculptures de Cl61eur Jean
Hdrard et de Andrd Eugene, mais aussi des
peintures de Boulot Valcourt que
mdconnaissait encore le public haitien et
stranger.


II faut mettre A 1'actif de ce beau
spectacle la presence incontournable du
group 4x4 qui a pratiquement conquis
1'assistance dans son ensemble. On dirait
que des laves de volcan, en lente traverse,
dpousaient tout le corps et toute l'ame de
la belle B6otie aux yeux doux.
Alfred Hamm, le charge des
Affaires Culturelles de l'Ambassade de
France, ainsi que les repr6sentants des
Ambassades du Canada, de la Belgique, du
Benin, manifestaient un vif int6r8t pour les
spectacles hauts en couleur de la Mairie.
Compte tenu du cadre conceptuel
de cette manifestation culturelle sans
pr6c6dent dans les annales de la Mairie, il
6tait tout indiqu6 que le saxophonist
Edgard Depestre symbolise l'image de son
cousin, le talentueux romancier Ren6
Depestre don't l'oeuvre constituait la toile
de fondde notre journde de la francophonie.
Son <, si bien pris6 dans
notre litt6rature, a 6t6 artistiquement
interpr6t6 au board de la merveilleuse baie
-de Port-au-Prince par le peintre Mdres
Weche.
Cette manifestation culturelle
fortement appr6cide devrait Etre l'objet
d'une constant animation, quotidienne
meme, telle que le conqoivent d6ja les
Maires Yves M6dard, Saint-Fort Dadaille
et Raynall Louis, au coeur de notre capital,
au Champ-de-Mars, dans un partenariat
avec la Fondation Boulot Valcourt.


Halle Berry recompensde pour son r6le dans
"Monster's Ball" ("A 1'ombre de la haine"







Page 16


Legislation proposed by
Miami-Dade County Commis-
sioner Dr Miriam Alonso gets
unanimous approval by her
colleagues in her quest to
accelerate the
Krome Avenue Action Plan,
designed to address the
hazardous traffic conditions
along the busy roadway.



MIAMI-DADE COUNTY COMMISSIONER
DR. MIRIAM ALONSO
DISTRICT 12

As Commissioner of district 12,1 am proud to announce that I
introduced two resolutions, which were unanimously approved by
my colleagues of the Board of County Commissioners. These resolu-
tions call for the acceleration of the.Krome Avenue Action Plan.

The busy traffic along the two-lanes road has led to numerous acci-
dents, especially in the last several weeks. This year alone, there
have been five fatal accidents; last year, there were a total of 17.

The first resolution gives the County Manager and the Florida
Department of Transportation the power to take whatever steps are
necessary to immediately address the hazardous traffic situation
existing along Krome Avenue. FDOT will henceforth paint a 2-foot
divider between the north and southbound lanes.

The second resolution directs the Manager to revise the master lane,
on an expedited process for the construction of 4 lanes for Krome
Avenue and to meet with State representatives in Talahassee to
advance the Sstate process without delay.

"The safety of our residents and preventing the loss of lives is our
main concern; that must come above any other priorities saidd Dr
Alonso.


Mercredi 27 Mars 2002
Hditi en Marche Vol. XV No. 46


PRESIDENTIELLES FRANCHISES

Jospin et Chirac ia egalite
PARIS, 25 Mars Lionel Jospin Rozes.
perd son advance sur Jacques Chirac dans la "Ce n'est pas moi, cela ne
courseAlapr6sidentielle, Aquatre semaines resemble pas", avait d6clard Lionel Jos
du premier tour du scrutiny, et les deux le 19 mars pour se disculper apres les rem
candidates sont A 6galitd dans les intentions suscitds par sa critique d'un president'
de vote pour le duel final du 5 mai, selon un et vieilli".
deuxieme sondage public lundi. Pour le premier tour du scruti
Le Premier ministry socialist 21 avril, Jacques Chirac arrive en tete a
apparait p6nalis6 depuis ses propos, suivis 23% des intentions de vote, soit une ba
d'excuses, sur 1'age et 1'usure du president de 2,5% par rapport au mois dernier, s
sortant, Ala mi-mars. CSA. Lionel Jospin est en deuxieme p
Selonl'indicateur del'institut CSA tion avec 21%, soit un recul de 1%.
public lundi dans Lib6ration et La D6peche Jean-Marie Le Pen est le seul
du Midi, Jacques Chirac et Lionel Jospin tre candidate A franchir la barre des 10%
recueillent l'un comme l'autre 50% des in-' intentions de vote. Le president du F
tentions de vote pour le second tour, soit un national est credit de 11%, soit un gai]
point de moins pour le candidate socialist 1,5%.'
donn6 vainqueur le mois dernier. Suivent la candidate de Fc
Le barometre Ifop public dimanche ouvriere Arlette Laguiller (8%, soit +1I
par le JDD donnait 6galement les deux Jean-Pierre Chevdnement (7%, soit -1,
hommes A 6galit6 A 50% chacun au second Le candidate des Verts Noel Mamere (6,
tour. soit+1%) etle communist Robert Hue (
Les 6lecteurs, estime St6phane soit +0,5%).
Rozes,directeurduddpartementCSAOpin- Les candidates de droite A
ions cit6 par Liberation, tiennent rigueur A Madelin (DL) et Frangois Bayrou (U
Lionel Jospin de 1'explication "laborieuse recueillent tous deux 4% des intention
et difficilement comprehensible" qu'il a vote (+1% chacun).
fournie A 1'appui de ses excuses. Le sondage CSA a 6t6 r6alis6
"Jospin donne 1'impression de ne tel6phone les 20 et 21 mars aupres de 1
pas semaitriserlui-meme",ajoute Stephane personnel. (Reuters)


Hollywood Oscars 2002


(suite de la page 15)
ans, avaitremport6 un grand succes en 2000
avec un film d'un tout autre genre, la
com6die "The Grinch". II avait d6but6 sa
carriere comme acteur dans la s6rie "Happy
Days" don't il interpr6tait un des heros,
Richie Cunningham.
Malgr6 ses 13 nominations, "The
Lord of the Rings: The Fellowship of the
Ring" ("Le Seigneur des Anneaux: La
Communaut6 de 1'anneau" en version
frangaise) n'aremport6 que quatre trophies,
ceux des meilleurs effects sp6ciaux, de la di-
rection photographique, du maquillage et de
la bande sonore original.
La parodie de conte def6e "Shrek",
qui a remport6 un succes monstre au box-
office en accumulant 250 millions$ aux
Etats-Unis seulement, a pour sa part
remport6 l'Oscar du meilleur film
d'animation.
"Shrek" 6tait en competition centre


"Monsters et Cie" et "Jimmy Neutron".
C'6tait lapremiere fois que l'Acad6mie des
arts cin6matographiques et des sciences
remettait un troph6e dans le cadre d'une
cat6gorie sp6cifiquementr6serv6e aux longs
m6trages d'animation.
La com6die musical "Moulin
Rouge" a pour sa part remport6 les Oscars
des categories des costumes et de la direc-
tion artistique.
Quant A la meilleure chanson, elle
est revenue au vieux routier de la musique
de film Randy Newman pour "If I Didn't
Have You" dans "Monstres et Cie", pour la
premiere fois couronn6 apres 15 nomina-
tions infructueuses.
La 74e c6r6monie des Oscars, qui
avait lieu en plein coeur d'Hollywood sous
haute surveillance, a pris un petit air new-
yorkais quand WoodyAllen est apparu pour
rendre hommage A sa ville natale et A son
esprit de resistance. (Reuters)


I INTERNATIONAL I


I


me
ipin
nous
'use

n le
Lvec
isse
elon
osi-

au-
des
ront
n de-

)rce
I%),
,%),
5%,
5%,

lain
DF)
s de

par
.000








I HAITI-SPORTS I


Basket Ball: Visite de Don Casey de
PAR SMITH GRIFFON Notons qu'au moins trois joueurs d'origine haltienne
PAR SMITH GRIFFON 6voluent dans la NBA. HI s'agit du jeune Dalembert, de Mario
A initiative du Centre de formation Elie et de Olden Polynice. Ces deux derniers 6taient rdcemment
que d'Haiti de Robert Duval et de la F.d6ration en Haiti A l'initiative du Centre de formation athl6tique d'Haiti.


haitienne de Basket Ball, est arrive & Port-au-Prince,
lejeudi 21 mars dernier, M. Don Casey, Ambasadeur
de la NBA (National Basket Association) am6ricaine.
Pendant son sijour a Port-au-Prince et pour
sapremiere session deformation de la NBA en Haiti,
M. Casey a travaill6 avec une vingtaine d'entraineurs
haitiens pendant trois jours.


^Une jeune Hail
Alex-Handrah Aime regoit la bourse
annuelle de la foundation Paul & Daisy Soros
Felowships for New Americans
Elle se trouvait parmi 30 finalists pour
cette competition de la foundation, la cinquieme. Et
c'est elle qui a 6t6 choisie. Un total de 1000 appli-
cations ont 6t6 reques par la foundation repr6sentant
141 nations et 380 colleges et universities.

Voici la lettre que nous a adress6e la
PAUL & DAISY FELLOWSHIPS FOR
NEW AMERICANS

Haiti en Marche
Dear Editor:
I would like to inform you about a successful
recipient of a nationally-competitive fellowship
from among the communities you serve. The recipi-
entis Alex-HandrahAim6. Alex-HandrahAim6 was
born in Port-au-Prince and is a graduate student at
Stanford University.
This Fellow is among thirty finalists in the
fifth annual competition for the Paul & Daisy Soros
Felowships for New Americans. The program was
established in 1997 by Paul and Daisy Soros of New
York as a charitable trust of fifty million dollars to
support graduate study by New Americans immi-
grants and children of immigrants. From over 1000
applications representing 141 national origins and


Vers les elections au sein de PASHAPS
Le 12 eme congres qui aboutira aux elections se tiendra
h Port-au-Ptince les 13 et 14 avril prochains.
Les d6pits de candidature sont regus au local de
association situ6 au Num6ro 6 de la Rue Nazon, building Adaf-
Info. Les postes a pourvoir sont un secrdtaire g6n6ral, un secr6taire


tienne a l'honneur
380 colleges and universities, the thirty were selected for the
two-year fellowships by panels composed of New Americans.
In the pastfour competitions, 110 Fellowships have been
given; there are now 69 Fellows at 30 universities undertaking
graduate study in 23 different fields. There are also 41 alumni
including four authors of books this year, ten patents, two com-
posers whose work was premiered this year by leading orches-
tras and six
clerkships for Fed-
eral judges and one
clerking at the Su-
preme Court.
In light of
the controversy over
immigration, we be-
lieve the Fellows'life
histories and the Fel-
lowship program it-
self are newsworthy.
They represent an
important window on
very important phe-
nomena in contem-
porary American life
and one that is a
present highly con-
tested.
Sincerely yours
Warren Illchman Alex-Handrah Aimr


Page 17


la NBA en Haiti


athl6ti


MIAMIDA


DEMANN APEL D6F NO. 358

AMPLWAYE POU SEVIS SIP6 POU ASOSYASYON SIDA MIAMI-DADE LA AK
SEVIS JERANS KALITE POU PROGRAM RYAN TITLE 1 LA


Konte Miami Dade la ap made nou prezante tout Apel d6f pou kontra pou li kab bay
lajan ki disponib nan z6n metropolitenn sa a dapre dekre 1990 Ryan White
Comprehensive Aids Resources Emergency (C.A.R.E.), Title I HIV Emergency Relief
Program dapre amannman an.
Yo bezwen tout ajans planifikasyon pou sante ki gen eksperyans swa nan sekte prive,
swa nan sekte piblik (6ganizasyon benev6l oubyen 6ganizasyon ki tire benefits biwo
konsiltan, ansanm ak tout 16t ajans ki bay sevis e ki gen eksperyans nan swen medical
ak/oubyen sou koze ki gen rap6 ak SIDA pou bay sevis amplwaye pwofesyonel ba
Asosyasyon SIDA Miami Dade la s6vis sa yo: 1) evalyasyon sou sevis pou SIDA
kominote a bezwen; 2) preparasyon yon plan kompreyansif pou livrezon ak sevis sip6
pou moun ki gen maladi ki gen rap6 ak SIDA; 3) Moun pou ekri solisitasyon pou 6d
monetb Ryan White Title I la; 4) fonksyon pou amplwaye sip6 yo kab fasilite travay
Asosyasyon an chak jou; 5) program 6d pou dive z6n ansanm ak aktivite relasyon
piblik pou rekrite nouv6 manm pou Asosyasyon an epi pou f6 pwomosyon pou travay
Asosyasyon an ap fM; 6) F6masyon pou manm Asosasyon a; 7) devlopman ak
antretyen sitwbb Asosyasyon an.
An plis de sa, Konte an ap made Apel d6f pou devlopman, mete sou pye, ak
dokimantasyon yon program f6masyon kompreyansif pou tout sa kab bay sevis dirk
Ryan White Title 1 la (pa egzanp tout moun yo peye pou jere ka yo, amplwaye medical
etc.) Pou kab bay bon sevis efisyan ak rapid ba kliyan yo.
Yo made prezante Apel d6f kontra tou pou sevis jerans kalite pwofesyonel pou Ryan
White Title Program la pou sevis sa yo: 1) devlopman yon Jerans Kalite (QM) ak
amelyorasyon san enteripsyon de kalite (CQI) yon plan ki ale ak tout demann dekre
Ryan White Title I C.A.R. E. epi pou- mete ansanm ak patisipasyon ni Asosyasyon SIDA
MiamiDade la, ni Biwo Management and Budget Miami Dade la, tout sa ki resevwa lajan
pou bay sevis, tout konsomate sevis Title 1 la, ak tout sa ki gen entered nan koz Ia si lii
apwopriye; 2) devlopman mezi pou rezilta sevis medical ak s6vis sip6 ki finanse sou
Title 1 ansanm ak asistans teknik pou aktivite yo dapre sa plan QM/CQI lIa made; 3)
evalyasyon aktivite yo pou deside kalite ak ki efe sevis Ryan White Title 1 la genyen sou
eta sante moun ki gen SIDA; 4) revizyon tout dosye kliyan yo; ansanm ak tout dosye
medical yo, kap genyen k6m bi pou dokimante si yo konf6me yo ak stand de swen
Ryan White Title 1 an epi si yo suiv r6gleman Sevis Sante Piblik la ansanm ak konfime
nesesite pou f& amelyorasyon nan sistem la.


Tout sa ki enterese ap jwenn yon kopi demann dap&l d6f (No. 358) kap disponib apre
1:00 P.M. (Aprb midi) le lendi lye Avril 2002 swa si nou rele oubyen vizite Biwo
Management and Budget, Ryarr White Title 1 Program Konte Miami Dade la nan 140
West Flagler Street, Suite 1604, Miami, Florida 33130 (305) 375-4742. Del& pou
prezante tout 6f se Vandredi, 26 Avril, 2002 a 2:00 P.M. (E.S.T 6 stand bs) nan Miami
Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 N.W. 1st Street, 17yem
etaj, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
Ap gen yon Konferans anvan yo aksepte tout Apel d6f yo kab fMt lendi 15 Avril, 2002 a
1:00 P.M. (Apre Midi) nan Stephen P. Clark Cente,r 111 N.W. 1st Street, 18yem etal, nan
Chanm Konferans Nimewo 18-2, Miami, Florida 33128-1983. Yo made ke nou tout
asiste Konferans sa a. Pou nou kab asire nou ke pwose kompetisyon sa a fMt san pati
pri, Konte a ap kab reponn kesyort ki poze nan konferans anvan yaksepte 6f yo e li fet
pou evite tout kominikasyon an prive ak kandida kab fe 6f yo pandan pery6d
preparasyon ak evaliasyon an. Pwose RFP sa a tombe sou K6d Iwa Silans 02-3 a.
Konte Miami Dade la pap responsab okenn fr& moun kab fe 6f la ta fM an rap6 a reponn
RFP an, epi tou li rez6ve dwa pou li modifye ak pou li fe amannman sou or& dele a si li
ta panse li neses6 e si li ta nan enter Konte Miami Dade la. Konte ap gendwa swa
aksepte oubyen refize kelkeswa 6f la, pase sou nemp6t ki ti teknikalite oubyen iregilarite
epi bay kontra yo dapr6 sa ki nan pi bon enter& Konte Miami-Dade la.
Moun pou kontakte pou RFP sa a, se Ms. Yocasta Juliao, Direkte Pwoj6 Ryan White
Title 1 Program, nan (305) 375-4742.
Konte Miami Dade la bay travay ak op6tinite ba tout moun san fe pati pri ni pou laj, ni
sou seks, ras oubyen enfimite.
Depatman Procurement Management ak Business Development la kontan entwodui
Vendor Information Center (VIC) Konte Miami Dade la (Sant Enfomasyon pou
kontrakt&) ki sitiye nan 111 N.W. 1st Street Suite 112 (premye etaj), Miami, Florida
33128. VIC a ap bay tout enf6masyon ak &d pou ni ranpli papye pou enskri nou
ansanm ak setifikasyon pou ka fM biznis ak Konte Miami Dade la, epi lap fM nou konnen
tout op6tinite pou kontra ki genyen nan tout konte a.


Mercredi 27 Mars 2002
__- -- X --- I- A r l _v, TT XkT Q^


Haiti en Marche Vol. XVI No.8


g6ndral adjoint, un tr6sorier, six conseillers.
N.B.: Pour fairepartieducomit6 directeur, il faut:
Etre citoyen haltien;
Etre membre actif et avoir travaill6 comme
journalise sportif pendant an moins 3;
Etre en r6gle avec la tr6sorerie au moment des
Elections;
Les candidates aux diff6rents postes doivent faire
acte de condidature par lettre adress6e au comit6 directeur
avant le congress.

Vers la legislation sportive
haitienne
Reprise des travaux du document "Avant-projet
r6glementant les activities sportives sur le territoire national",
le mercredi 20 mars dernier, au Regency Club, A P6tion
Ville. L'invitation a 6t6 lance par le bureau technique
charge d'elaborer des projects de lois pour la commission
de legislation sportive au sein de la secr6tairerie d'Etat A la
Jeunesse, aux sports et au service civique (SEJSSC).
Cette commission pr6sid6e par le secretaire d'Etat
Hermann Nau, comprend les membres de la grande famille _
sportive haitienne, ceux du secteur priv6, de la press sport-
ive et des homes de loi bien connus du milieu.

Quid des jeunes de l'Ecole
National des talents sportifs ?
A l'occasion de la quinzaine de la Francophonie
2002, deux 6quipes nationals hailtiennes de jeunes du
I'Ecole Nationale de Talents (U-13, U-17) participerontm
deux tournois k la Guadeloupe oi elles exprimeront leur
talent devant leurs homologues de la Guadeloupe, de la
Martinique, de la Guyanne, de Grand Gosier et de la France
metropolitaine.
La selection des moins de 13 ans partirale 29 mars
et retournera an pays le ler avril. L'6quipe national des
moins de 17 ans partira le 2 avril et reviendra le 7 avril.
Le financement de cette operation est assure par
le Service de cooperation et d'action culturelle de
I'Ambassade de France en Haiti et la secr6tairerie d'Etat a
la Jeunesse, aux sports et au service civique (SEJSSC).
D'autre part une d6l6gation de tennismen haYtiens
a laiss6 Port-au-Prince le mardi 26 mars A destination de la
Guyanne en vue de participer A une competition
international, du mercredi 27 mars au 3 avril 2002, en deux
6tapes.-Nos jeunes tennismen ont du affronter des
(voir Sports / 20)


I







I LesJeux I


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


S 0 R T I R


COPIES

Solutions de la semaine passe:
CEA'V N N(S E A N P E N
(KATEWI N S L E T)C I F
(NOSN I K L IWMO OC S y
J HCZUANDJM MTO A R
F F (R E N eE Z E L/ t/G E R R
JS J LXLEES L E'W' I E
M I W J D W J L SK I S B
'1EMAL F J I COZGWLAE
CR BSJ C J K N A L T L
N R R H JO LX Z I H S 0 L
E I 0 1 VUHWKNMMA
DMA L3 tA L EKCMNA DE H
I NDG UTCJ KUBZ E H T T
DE B'THG I0 V NO JB T H M F
U L E OS I S S YS P ACE,' D Y
,E NN, I F ERCON NE L L Y)F
M HAT, I MS E I GG A M)Z O H I 0


Allez de SORTIR 6 COPIES, en utilisant
des mots du vocabulaire Frangais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.



( mets Creises D


HORIZONTAL:
1. Se d6tr6ner -
2. Repentance -
3. Actinium Votre h6bdo
pref6re 4. Dl61icatesse -
Magnesium 5. Irridium Unit
de puissance reactive -
6. Strontium Consentit -
7. P6riodes de travail -
8. Quiddit6.
VERTICAL:
1. Otat le poli 2. Signes musicaux -
3. Interjection Policier Nazi 4. Maladie de la peau -
5. Pronom relatif Arolle 6. Petit avion Vieux -
7. Ephesiens Nourriture providentielle 8. Gazon.


Solutions de la
semnaine passee:
HAiTI


r SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous a
pour former un mot Frangais

TM

KAA

OK


Solutions de la semaine passee:
S EN KYST E


S S


En Bref
(suite de lapage 2)


***


Project de Zone Franche sur des "terres cultivables"
Ce project est assez mal accueilli par les paysans de la
zone de Ouanaminthe qui tirent la sonnette d'alarme,
car la plaine de Maribahoux oil doit etre install6e cette
zone franche, represented 80% des terres irriguables du
Nord-Est.
Des travaux d'infrastructure, notamment de b6tonnage
devraient etre entrepris afin d'accueillir des factories.
Tout en accueillant ce project cr6ateur d'emplois dans
la zone, les paysans insistent pour qu'il soit installed un
peu plus loin et non en plein milieu de ces terres
arables.


A la fin de l'annee derniere, le parlement haYtien
a vot6 un project de
loi visant la creation de 14 zones branches A
travers le pays. De tels
projects ont 6t6 s6verement combattus par le
movement populaire au
lendemain de 1986.
Les projects de zones branches au niveau de la
region frontalibre font
parties des perspectives s6rieusement mises en
avant par les autorit6s
dominicaines, afin de diminuer le flot des
Haitiens qui vont chercher du
travail de 1'autre c6td de la frontiere.

Le President Aristide souhaite
une entente en-
tre les banoues


MIAMI-DADE

DEMANN APEL DOF NO. 357
SEVIS SANTE AK SIP6 POU MOUN KI GENYEN
MALADI KI GEN RAP6 AK SIDA
Konte Miami Dade la ap made ke nou prezante tout Ap6l d6f pou kontra pou yo ka bay lajan ki disponib
pou z6n metropolitenn sa a dapre dekr6 1990 Ryan White Comprehensive Aids Resources Emergency .
Tit I Pwogram Dijans dapre amannman an: Yo bezwen 6ganizasyon ki swa gen eksperyans nan bay swen
ak sevis sip6 nan sekt6 piblik ou prive (swa 6ganizasyon benevol oswa 6ganizasyon ki tire benefits) pou
bay sevis sila yo ba moun ki gen maladi ki gen rap6 ak sida e ki pa resevwa tout sevis yo ta bezwen yo:
1) swen medical pou moun ki pa entene (swa swen jeneral/oubyen swen espesyalize); 2) preskripsyon
medikaman; 3) swen dantis; 4) moun pou jere ka; 5) konseye pou moun ki gen pwoblem dw6g -ki entene;
6) koneseye pou moun ki gen pwobl6m dw6g ki pa entene; 7) sevis pou program kab bay ed nan dive
z6n; 8) koupon pou pwovizyon; 9) konsey psikososyal; 10) depo manje; 11) 6d ak sevis piblik 12) sevis
gadri pou timoun ak sant pou granmoun;13) livrezon manje adomisil; 14) koupon pou transpo; 15) sevis
swen medical adomisil; 16) sevis asirans pou sante (dediktib asirans la; kopeyman pou preskripsyon
medikaman yo; ak kontinyasyon Pwogram Asirans pou SIDA; 17) asistans legal; ak 18) sevis transp6 (ti
kamyonet yo).
Yo bezwen 6ganizasyon ki gen eksperyans swa nan sekt6 prive oswa nan sekte piblik (6ganizasyon
benev61 oswa 6ganizasyon ki tire benefits) ki bay swen ak sevis sip6 pou sevis MAI sa yo ki finanse ap6
sou RFP saa ak resous Inisyativ pou Minorite ak SIDA e ki la ekspr& pou popilasyon minority a ki gen
maladi ki gen rap6 ak SIDA: 1) swen medical pou sa ki pa entene (swa swen jeneralloswa swen
spesyalize), 2) moun pou jere ka yo; 3) sevis pou program kab bay ed nan dive z6n; ak 4) sevis ki gen
rap6 ak SIDA, Tout sa ki enterese ap jwenn kopi pou Demann dof yo (NO.357), kab disponib apre 1:00
P.M (apre midi) Lendi, lye Avril, 2002 e nou kab swa rele oubyen vizite Biwo Management and Budget
Konte Miami Dade la, Pwogram Ryan White Tit I an nan 140 West Flagler Street, Suite 1604, Miami,
Florida 33130, (305) 375-4742. Dele pou prezante 6f nou yo se le 26 Avril a 2:00 P.M. (apre midi)(6 stand
6s -E.S.T) nan Clerk of the Board of County Commissioners Konte Miami Dade la, 111 N.W. 1st Street,
17yem etaj, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
Ap genyen yon konferans avan yaksepte 6f yo a 9:00 A.M (di maten) (6 stand &s) le lendi 15 Avril, 2002
nan Stephen P. Clark Center, 111 N.W. 1st Street, 18yem etaj, nan Chanm Konferans Nimewo 18-2. Miami,
Florida 33128-1983. Yo made ke nou tout asiste Konferans sa a; men ap gen plas selman pou yon grenn
reprezantan chak 6ganizasyon. Pou nou kab asire nou ke pwose kompetisyon sa a f&t san pati pri Konte
a ap kab reponn kesyon ki poze nan konferans anvan yaksepte 6f yo e li f6t pou evite tout kominikasyon
an prive ak kandida kab f& if yo pandan pery6d preparasyon ak evalyasyon 6f yo. Pwose RFP sa a tombe
sou K6d Lwa Silans 02-3 a.
Konte Miami Dade la pap responsab okenn frb moun kab f& 6f la ta f1 an rap6 a reponn RFP an, epi tou
li rezbve dwa pou li modifye e pou li f6 amnnman sou ore dele a si Ii ta panse li neses6 e si li ta nan entered
Konte Miami Dade la. Konte a gendwa swa aksepte oubyen refize kelkeswa 6f la, pate sou nemp6t ki ti
teknikalite oubyen iregilarite epi bay kontra yo selon sa ki nan pi bon entered Konte Miami Dade la.
Moun pou kontakte pou RFP, se Ms. Yocasta Juliao, Direkt6 Pwoj& Ryan White Title 1 Program nan (305)
375-4742.
Konte Miami Dade la Bay Travay ak opotinite ba tout moun san f6 pati pri ni sou laj, ni sou seks, ras oubyen
enfimite
Depatman Procurement Management ak Business Development kontan entwodui Vendor Information
Center (VIC) Konte Miami Dade la (Sant enf6masyon pou kontrakt6) ki sitiye nan 111 NW 1st Street Suite
112 (premye etaj), Miami, Florida 33128. VIC a ap bay tout enf6masyon ak 6d pou ni ranpli fomile pou
enskri nou ansanm ak setifikasyon pou ka f6 biznis ak Konte Miami Dade la, epi lap fM nou konnen tout
op6tinite pou kontra ki genyen nan tout konte a.


et les coope-
ratives ...
M. Aristide s'exprimait
A 1' a6roport interna-
tional de Port-au-Prince
avant de se rendre A


Monterrey (Mexique). I a promise de rencontrer des son retour
les responsables des cooperatives, tout comme il a eu a le faire
pour les responsables du secteur bancaire.

Femme, notre histoire
Le Ministere A la Condition Feminine et aux Droits de la
Femme a public mercredi (20 mars) une brochure synth6tisant
le r6le des femmes dans 1'Histoire d'Haiti.
"Femme, notre histoire" est le titre de ce document photo.
Le livre a 6t6 officiellemnent pr6sent6 par la Ministre Ginette
Rivibre Lubin et la directrice G6n6rale Marie Carmelle Paul
Austin comme un hommage A la femme haitienne.

Preparatifs de la St-Philippe et St-
Jacques a- Jacmel
La population de cette ville se prepare A feter, le ler mai
prochain, leurs saints patrons. I s'agit de Saint-Jacques et de
Saint-Philippe. Dans cette perspective, le maire principal de
cette commune, Hugues Paul, a annonca la mise en place
d'une commission d'organisation des festivit6s. Mais le
Magistrate s' est gard6 de r6v6ler le contenu du programme,
soulignant qu'il n' a pas encore consult les diff6rentes
autorit6s de la ville. A cette occasion, on pr6voit d'organiser,
un festival A caractire international en invitant des groups
musicaux et artistes strangers a jouer aux c6t6s des orchestres
locaux.


EGLISE ET SOCIETY

La pedophile, plus grave
a L e s
CITEDU expression dui mal prPtres doivent
VATICAN, 21 surmonter les
Mars S'expri- Selon le pape faiblesses humaines en
mant pour la premiere I s'engageant davantage
fois au sujet de la vague de scandals dans leur quEte de saintet6, ajoute-t-il.
pedophiles quifrappel'Eglisecatholique, Plut6t que de r6pondre
le pape Jean Paul H s'est ditprofond6ment sp6cifiquement aux huit questions surle sujet
bless par ce qu'il a qualifi6 de"forme la qui lui ltaient soumises lors d'une conference
plus grave de1l'expression dumal". de press au Vatican, le cardinal Dario
-Dans sa lettre annuelle aux Castrillon Hoyos, responsible de la
pretres, le souverain pontife souligne que Congregation pour le clergy, s'est content
1' Eglise catholique souhaite manifester sa de lire un communique de deux pages.
preoccupation aupres des victims et
indique qu'elle s'attachera a r6pondre A "LEPRODUITDE LACULTURE
chacune de ces situations douloureuses MODERNE"
avec un souci de v6rit6 et de justice.. Selon ce document, les abus sexuels
De source proche du Vatican, on sont le produit de la culture moderne,
precise que la question, A laquelle le pape marquee par un liberation sexuelle A laquelle
fait reference dans l'un des paragraphes les pretres n'6chappent pas. Le cardinal a
du document de 22 pages sans mentionner r6fut6 les n6gligences don't 1'Eglise a Wt6
le terme de p6dophilie, a 6t6 abordde en tax6e et a rappelk chacune des declarations
r6ponse a des demands I'invitant A du pape au sujet des actes pedophiles au sein
s'exprimer surles scandals qui temrnissent du clerg6l.
1'image de 1'Eglise, aux Etats-Unis Castrillon s'esten outrerefusd A tout
notamment, oil le clerg catholique est commentaire au sujet des affaires qui
accuse d'avoir sciernment dissimulde es d6fraientla chroniqueaux Etats-Unis.
affairs. Le clergy am6nricain est notamment
"A ce jour galement, les pr tres accuse d'avoir ferm6 les yeux sur le pass
A cerjour egalement, les prren trouble dui pre John Geoghan, un pr8tre de
sont personneement et profond6ment 66 ans aujourd'lhui d6froqu6,jug6 enjanvier
affects par le p$ch6 de certain de leurs pour des abus sexuels commis dans les
frres qui onttrahi la grace del'ordination ann6es 80-90.
en succombant alafomnnelaplus grave du Aujourd'hui, pas moins de 200
mystere du mal A l'oeuvre a travers le plaintes ont 6t6d6pos6es contre Goeghan, qui
monde", declare le pape, estimant que ces fut d6plac6 de paroisses en paroisses pour
scandals ontjet6une ombre de suspicion 6viter l'6mergence du scandal, et contre
sur d'autres pretres innocents. d'autres pretres del'archidiocese de Boston.


Page l8


Ben Kingsley
Denzel Washington
Ethan Hawke
Halle Berry
Helen Mirren
lan McKellen
Jennifer Connelly
Jim Broadbent
Jon Voight
Judi Dench
Kate Winslet
Maggie Smith
Marisa Tomei
Nicole Kidman
Renee Zellweger
Russell Crowe
Sean Penn
Sissy Spacek
Tom Wilkinson
Will Smith


I


I


'1BJONN T BErTTTNAN'


A








Mercredi 27 Mars 2002
n-iTt; Hv ,i Vnl Y VT SNn 8


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


aitUt LU lrICnL vol. 1.VJ i o.o I tf -


Anplis aktivite medam yo nan Mwa Mas
la, Mwa sa-a se mwa akte, mete-an-sen ak ekriven
pyesteyat. Chak ane Tigout pa Tigout pa janm
rate youn ane san fe nou sonje moman enpotan sa-
a nan vi lbzbm. Teyat se younn nan pi bon zouti
pou fe edikasyon mas pep yo. Se youn zouti pep
oprime yo itilize pou fe pase revandikasyon yo
osnon manifeste kontantman yo ak mekontantman
yo nan peyi yo.. Teyatjounenjodi pedi fbs. Lakay
tankou nan dyaspora se pa fasil pou nou bel
reprezantasyon teyat ki te konn boulv6se limanitea
nan tan lontan. Radyo, televizyoin, sinema, video
ak tout lt gwo teknik elektwonik yo kofre teyat
kote se mounn k'ap kominike ak mounn nan youn
seri sitiyasyon dramatic ki denonse, transfbme e
pafwa menm change sitiyasyon.... Eske nou sonje
pyesteyat Pelen Tet? Rebati Lakou-a? Dekore
Pawbl? Chaloska?...
Orijin Teyat soti Iwen. Rasin ni kbryas.
L'ap toujou kanpe tinfas sou fetay literati tout
pep...S'oun denye zel kat pou transfome limanite.
Lez6m sou youn pant limon. Denmen ap
deboulonnen glise desann je femen. Laperez nan
k6 tout mounn.Teyat ka teke fren pou nou fe -n
renmen lavi, fe younn rerimen lbt...
Depi 1961 INTERNATIONAL INSTITUTE
THEATRE (ITI) ki youn ajans ONG fonde an 1948
sou lobedyans UNESCO, dekrete 27 Mas kbm
Jounen Entenasyonal Teyat. Premye Jounen
Entenasyonal la fete an 1962. E se Jean Cocteau
youn Franse ki te voye monte premye mesaj la. Nou
jwenn reprezantan ITI nan 90 peyi. An Ayiti se te
Gerard R6sil ki te pbtpawbl. Men depi li fin mouri
nou pa konnen kiyes ki ranplase-1.
ITI sa-a dekrete anpil lbt jounen enpotan tankou
29 Avril se Jounen Ent6nasyonal Dans.
21 Fevriye se Jounen Entenasyonal Lanng Matenel.
Prezidan ITI la rele: Jeong OK KIm ki mounn
Repiblik Korea. Sekret6 Jeneral la se Andre Louis
Ferinetti.

TEYAT se youn disiplin literb ki byen bganize nan
lemonn ak ITI. Gen:
-Asosyasyon Entbnasyon Teyat Timounn ak la
Jenbs.
-Asosyasyon Entenasyonal Kritik Teyat.
-Asosyasyon Entenasyonal Teyat Amate
-Federasyon Entenasyonal Akte
-Union Entenasyonal Maryonbt
-Sosyete Ent6nasyonal Mize Atizay ak. Teyat
-Oganizasyon Enthsyonal Mete-an-sen, Teknisyen
ak Achitek Teyat.-
Chak ane pou jounen entenasyonal Teyat gen young,
mesaj ki soti nan ITI. Mesaj sa-a se youn
refleksyon, opinyon osnon kritik sou evolisyon
Teyat entenasyonal la. Ane sa-a mounn ki voye
mesaj la soti Ozend.. Li rele: Girish Gamrnad. Li se
youn ot6 dramatic. Mesaj la tradui nan 20 lanng.
Malerezman nou resevwa-1 twb ta, nou pa gentan
tradui-l an Kreybl. Kidonk, m'a repwodui-lpou nou
do pou do:

MESSAGE POUR LA

JOURNEE MONDIALE

DU THEATRE
Le Natyasastra est l'un des plus anciens
traits 6crits sur le theatre dans le monde. II date au
plus tard du 3Mme siecle et son premier chapitre
raconte l'histoire de la Naissance du Theatre.
II 6tait une fois une 6poque oii le monde
sombrait dans un 6tat de turpitude morale. Les gens
6taient devenus les esclaves de passions
irrationnelles. II fallait trouver un nouveau moyen
(< aux yeux et aux oreilles>>)capable de reliever
I'humanit6. Aussi Brahma, le Cr6ateur, combine
certain 616ments des quatre Vedas pour cr6er un


cinquieme texte, le Veda de la Repr6sentation
thdatrale. Comme les dieux n'6taient pas capable
de pratiquer la discipline du theatre, le nouveau
Veda fut transmis a Bharata, un etre human. Et
Bharata, avec l'aide de ses 100 fils, ainsi que de
plusieurs danseurs celestes envoys par Brahma,
mit en scene la premiere piece. Les dieux
apporterent leur concours enthousiaste pour donner
un maximum d'expressivit6 au nouvel art.
La p6hce pr6sent6e par Bharata racontait
l'histoire du conflict entire les dieux et les demons et
c6l6brait l'ultime victoire des dieux; Les dieux et
les humans furent ravis du spectacle. Mais les
demons qui faisaient parties du public furent
profond6ment choqu6s. Ils interrompirent done la
representation th6atrale et utiliserent leurs pouvoirs
surnaturels pour paralyser la parole, les
movements et la m6moire des acteurs. En retour,
les dieux attaquerent les demons et en tuerent
quelques uns.
Une lutte violent sensuivit. Aussi,
Brahma, le Cr6ateur, s'approcha alors des demons
pour leur parler. Le Th6atre, expliqua-t-il, est la
representation de l'6tat des trois mondes. II
incorpore les buts 6thiques de la vie le spiritual,
le s6culier et le sensuel ses joies et ses tristesses.
Il n'existe pas de sagesse, d'art ou d'6motion qu'on
ne puisse y trouver.
Puis il demand A Bharata de continue le
spectacle. On ne nous dit pas si la suite de la
representation rencontra plus de succes!
Dans l'analyse de cet episode, les 6rudits
considerent, sans remettre en question cette
interpretation, que le mythe condamne les demons.
Le comportement de ces demiers est .consid6r6
comme un manque evident de comprehension de
la vraie nature du theatre.
C'est ainsi que le discours de; Brahma sur
le theatre est devenu l'essence du mythe.
Pourtant, cette interpretation du mythe me
semble totalement erron6e. Tout dabord, le fait que
les demons (contrairement aux dieux) n'aient pas
recours la violence physique, mais attaquent
uniquement < des acteurs>> d6montrent une comprehension
remarquable des subtilit6s de la representation
th6atrale.
Car pr6cis6ment, voici un texte v6nr6,,
r6dig6 pour nous instruire dans l'art et dans les tech-
niques de la mise en scene th6atrale, et qui parle de
la toute premiere representation th6atrale de
l'histoire de 1'humanit6. Le Cr6ateur lui-mime, ainsi
que d'autres dieux, des nymphes c6lestes et des
com6diens forms, ont particip6 au project. Le
r6sultat aurait di Wtre un success retentissant.
Au contraire, on nous informed que ce fut
un d6sastre. Il existe un 6nonc6
implicite dans cette histoire que les erudits 6vitent
de prendre en compete. Peut-6tre le trouvent-ils
g6nant. Car il est certain que ces implications
remettent en cause l'esth6tique indienne qui s'est
d6velopp6e plus tard et qui affirme que le but prin-
cipal du theatre est de d6tacher le public du monde
extdrieur et de le fire glisser dans un 6tat partag6
de d6lectation.
Or le mythe, me semble-t-il, pr6sente l'une
des caract6ristiques essentielles du theatre que
l'intervention conciliante de Brahma ne pouvait en
aucun cas reconnaitre, qui est que chaque
representation th6atrale qu'elle que soit attention
consacr6e A sa creation porte en soi le risque de
l'6chec, de sa
dislocation et ainsi de violence. Pour preparer une
representation thdatrale vivante il faut au minimum
quun etre human joue (c'est-h-dire fait semblant
d'etre quelqu'un d'autre) et qu'une autre personnel
le regarded; il sagit d'une situation charge
d'incertitude.
Le monde n'a jamais vu autant d'actions


27 MAS 2002:

JOUNEN MONDYAL TEYAT


dramatiques que celles que nous recevons
aujourdhui. La radio, le
cinema, la t6l6vision le magn6toscope nous
inondent de drames. Mais alors que ces formes
sont capable d'engager et m8me d'enrager le
public, aucune ne permet que la reaction du
spectateur puisse modifier l'6vbnement artistique
lui-meme.
Ainsi le Mythe de la Premiere
Representation th6atrale nous d6montre, que dans
le theatre, I'auteur dramatique, les comediens et le
public constituent un tout continue mais aussi que
celui-ci sera toujours instable et par
consequent potentiellement explosif.
Cest la raison pour laquelle le theatre signe
son propre arret de mort lorsqu'il essaie d'avoir un
jeu trop sur et sans risque. En revanche, c'est aussi
la raison, mbme si souvent les perspectives semblent
peu encourageantes, pour laquelle le theatre
continuera de vivre en 6tant provocateur.
Girish Karnad


3-EM ANE CARIBBEAN

DANCE CELEBRATION
DIMANCH 7 AVRIL 7E DISWA
AYITI- TRINIDAD-BELIZ
NAN NORTH MIAMI BEACH
PERFORMING ARTS CENTER

Ane sa-a anko SOSYETE KOUKOUY
MARE SOSIS LIAK JAMAICAN AWARENESS,
pou yo oganize Caribbean Dance Celebration-2002-
a. Nou te plante evennman sa-a depi nan 2000
pou nou pataje ak piblik la tout bel eritaj Kiltirel
afro karayib yo. Ane sa-a, n'a gen Trinidad & To-
bago, Beliz ak Ayiti. Se Koukouy yo ki pral
reprezante Ayiti.
Trinidad pou mounn ki pa konnen se grap ti zile
nan Karayib la ki chita ant Lanme Karayib la ak
Oseyan Atlantik sou kote Nbtwbs Venezwela. Li
gen 5,128 kilomet kare ak 1,169,682 mounn .-
Trinidad te sou lobedyans Angle yo ki finalman
pran endepandans nan ane 1962.. Se younn nan zile
ki pi rich nan Karayib la. Li pwodui petwbl, Touris
debake Tobago agogo epi nan youn zbn yo rele
Pitch Lake Gen youn rezev asfat ki pi gwo rezen
nan lemonn antye.. Nan Trinidad ak Tobago yo pale
Angle ki se lanng ofisyel, Hendi, Franse, Panylb1
Chinwa, Kreybl. Gen Neg,, Endyen (ki soti Ozend)
kek grenn Blan ak Chinwa. Gen anpil Ayisyen tou
Trinidad.
Kanta pou Beliz, S'oun ti ponyen tlt ki
chita kb-1 ant Gwatemala ak Meksik. Li mezire 22,
966 kilomet kare.S'oun moso nan teritwa Hondiras
Angle yo ak Gwatemala toujou ak goumen pou li..
Finalman Angle yo bay Beliz endepandans nan ane
1981. Gwatemala rekonbt endepandans lan an
1992.. Gen 256,062 mounn k'ap viv nan Beliz.
Ekonomi yo chita sou tourism.
Angle se lanng ofisy1l yo. Yo pale panybl, Mayan,
Garifuna, ak Kreybl Neg yo melanje ak Maya
Garifuna, Kreybl ak metis.
Se twoup dans Nasyonal Trinidad ak Tobago ak
Twoup Dans Nasyonal Beliz la ki pral debake sou
nou. Tout demach fin fet deja. Pa gen fo mamit.
Ane sa-a Jamayiken pa ladann.
Dimanch 7 Avril a 76 Diswa an nou tout deplase
pou youn sware espesyal... Youn sware esmokin
ke-fann -Talon Kikit nan Miami Beach Performing
Arts Center ki nan 170-11 NE 19th. Avenue (d&y6
do mall 163-a)
Rantre-a $25. Plas devan. $20.00 Plas
balkon. $15 pou timounn anba 12-an ak granmounn
60 lane.( ak idantifikasyon). Tike nan LIBRERI
MAPOU 5919 NE 2nd Ave; PMP Production nan
Ft. Lauderdale, ak Ticket Master. Enfo 305-757-
9922

Se : Department of Cultural Affairs, Board of
County Commissioners, City of North Miami ki
patwone Evenman Kiltirel sa-a.


Page 19







I HAITI-SPORTS I


Mercredi 27 Mars 2002
Haiti en Marche Vol. XVI No.8


TOUS LES SPORTS
(suite de la page 17)
adversaires de la Martinique, de la Guadeloupe, de Surinam,
du Br6sil et de la France.
La prise en charge de la delegation 6tait assure
par la Ligue de tennis de la Guyanne et par la secr6tairerie
d'Etat a la Jeunesse, aux sports et au service civique.


tion


Coupe de l'Universiti 4 eme Edi-


La Palme A l'Umniversite de Port-au-Prince
Les Taureaux del'Universite de Port-au-Prince ont
battu en finale le vendredi 22 mars dernier sur le terrain de
la HENFRASA, les Malfinis Rouges de 1' IHECE par 4 tirs
au but a 2, temps r6glementaire 0-0.
Ce choc au sommet n'6tait qu'une r66dition de la
finale de 1'an 2000 gagn6e par les Taureaux 4 A 3 aux tirs
an but.
Le palmares de cette competition.
1 re edition (1999): I.H.E.C.E. bat Facult6 des
Sciences Appliqudes 2-1
2 6me edition (2000) : Universite de Port-au-
Prince bat I.H.E.C.E. 4 tirs au but A3, temps r6glementaire
0-0.
.3 eme 'dition (2001): Ethnologie bat INAGHEI
2-0.
4 eme edition (2002) : Universite de Port-au-


Prince bat I.H.E.C.E. 4 tirs au but A 2, temps
... rglementaire 0-0.
Quand le Racing Club Haitien fete
ses 79 ans
Une messe d'action de graces a 6t6 c6lebree le
samedi 23 mars, lejour anniversaire, ala Chapelle du Petit
S6minaire College St Martial, selon la tradition du Club.
Le comit6 directeur, la commission technique, les joueurs,
les fanatiques et supporters du Vieux Lion 6taient tous 1a,
afin d'unir leurs louanges a celles du Pre celeste et faire
monter par devant lui leur hymne de reconnaissance et de
gratitude pour les bienfaits accords au Racing Club Hatien
et profiter de 1'occasion pour adresser au Tres haut leurs
remerciements pour avoir permis a cette 4quipe de fater
un nouveau printemps toujours dans 1'honneur et le fair
play, selon la devise du club.
Le Racing club Haitien a 6t6 form le 23 mars
1923 et est reconnu d'utilit6 publique.
Palmares
26 fois Champion de la Coupe Pradel
Champion d'Haiti: 8 fois Champion
Championnat national : 4 fois Vice-champion
1984,1990,1991 et 1993.
Champion national 2000
Champion des champions de la CONCACAG
en 1963.
Champion toumoi Kasaka Jamaique en 1970


Tournois nationaux : 15 fois champions
Toumois olympiques: 4 titres.

Championnat national de football
de premiere division
Les R6sultats de la 5 eme Journ6e du Tournoi
d'Ouverture du week,-end du 24 Mars.
Racing Club Haitien / Triomphe de Liancourt 8-
2 don't 5 buts de James Chaperon
Don Bosco de P6tion-Ville bat Carrioca 3-2
Baltimore de St Marc bat Aigle Noir 2-1
Association Sportive Capoise bat Z6nith 1-0
Roulado de La Gonave bat Valencia de Leogane
2-0,2 buts de Jean Robert MWndlas
Cavaly de L6ogane bat Tempete de St- Marc 2-0
Racing des Gonaives bat FICA du Cap-Haitien


- Violette bat Excelsior 2-0


Le Calendrier de la 6 eme Journm6e
Fica/Valencia
Racing Club Haitien / Don Bosco
Roulado / ASC
Violette / Baltimore
. Tempete /Excelsior
Carrioca / Zenith
. Aigle Noir / Triomphe
. Cavaly / Racing des Gonalves


AGRANDIT SON RES


Nouvelle Destination:

PROVIDENCIALES

Turks & Caicos


Vols quotidiens :
Port-au-Prince / Cap-Haftien /Providenciales
Cap Hardtien / Providenciales
Port-dd-Paix / Cap-Hadtien /IProvidenciales


Pour plus d'informations concernant cette nouvelle
destination, contacted votre agence de voyage ou



aux num6ros suivants:

Port-au-prince : 256-3626/3627/3628
Cap Haitiden: 262-1226/3951
Port-de-Paix: 268-6824


27Mako cldeja Ialckay o *


FOOTBALL
MATCHES
PREPARATOIRES
A LA COUPE
DU MONDE 2002
Aprrs le succms
rencontre lors du match
France-Roumanie, le 13
fdvrier dernier,
Bernard Pivot
commentera aux c8t6s de
Patrick Montel, Ie
match amical de football
France-Ecosse,
le 27 mars
prochain, en direct du
Stade de France, qui sera
diffuse sur le r6seau Etats-
Unis A 14h30 here de
New York.

TV5 COUPE
DE FRANCE DE
FOOTBALL:
DEMI-FINALES
TV5diffuserales
demi-finales de la Coupe
de France de football sur
son r6seau Etats-Unis.
Les demi-finales
seront retransmises en
direct les 30 et 31 Mars
prochains.
Les affiches:
Samedi 30 mars:
Bastia-Sedan
Dimanche
31 Mars
Lorient-Nimes


.S e V6hicules d'occasion

0 -NISSAN, TOYOTA, MAZDA, LANDROVERS

Ages de 2 10 ans ; Toutes marques, Tout Modele

WASHINGTON / BALTIMORES Meilleurs Distributeurs de trucks
.....NOU ACHTE SELMAN NAN "DEALERS" AK AUCTIONS

SOU DEMAND KLYAN -AN
CIH-WA.ZI SA. O TVL-J SE, S OAUCTJ B1E1Z3 EN71I4
1F1 *EKs OlVmrIIZE IZcrn I2wYEm AIVIILJYcE2 DOLA .r1
P~lase kcomandi pou pwochien AUl-C'TION~-an ^^
REL^E TTIlkI OU CIMAN^TA~LE; 410

Page 20




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs