Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00101
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 27, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00101
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche edition du 27 F~vrier au 5 Mars 2002 Vol. XVI No. 4


Le Black Caucus

plaid pour la fin de

l'embargo financier
-


.'TROUBLES


La ville des Gonaives, chef-lieu
(voir Gona'ives / 5)
( Haiti en Marche)
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrial 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL ww w.haitienmarche.com
I-ibrary of Congress #1SSN 1064-3896
Miami, New York, Montrial, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
ort-au-Prince: 10 Gourdes


/6/'/


p
la
"
a
c
et
I'


BUSH CONTEST PAR SES ALLIES
ANALYSE Le VerSRI1t latlHO-RIllel'ICRIll Rape on
MIAMI, 24 F6vrier Le deux Corde,1e nord communist etle sud
r6didentGeorge Busch ne::::de l'"Axe du mal :=:=.ee:
li6s asiatiques eit europdens alec son Latourn6equeleno.1ambricaina 1'6tape de Pdkin a 6t6 tandis queS60uletTokyoorganisentde
axe du mal." A ins: le president commenc61edimanche 17 Fdyner au Japon parado.xalement v6cue comme une concert la Coupe du monde de l'6t6
m6ricain a d6fini ce qu'il considered et qui s'est poursuivie en Cor6e du Sud et benidiction par M. ]Bush, qui en prochain.
omme nations encouragement le en CInne, a did marquee a Tokyoer & Seoul I'occurrence n'a rrorisme, smoir la Corde du Nord, demanifestauonsanti-aminemnescomme inhertid"expressionn'existepasenChine, engage dans un processus profound et
lran et ITrak. on o'a pas vu depuis la guerre du Vietnam pays community, doll-on le rappeler. (voir Bush / 4)


LIBERATE DE LA PRESSED

Le ournahsM

va a *
L., At
P. 15

3 TSOST VSS H TS


i~i~:S'


:


Kerry et Andrew Cuomo requs par M. et Mme Aristide
photo Jean-ClaudePierre-Louis
Cuomo, trois fois Gouverneur de l'Etat tour au poste de Gsouverneur de New York.
de New York, deux 6minentes families (voir suite page 6)


GONAIVES, 24 Fivrier -- Une
grande tension a r6gn6 cette semaine aux
Gonaives otx plusieurs personnel, dont
deux adolescents, ont 6t6 blesses par
balls lors d'6changes de tirs entre la
Police et des partisans du nomm6 Guy
Poupoute, emprisonn6 aux Gonaives
pour avoir blesspar balls un activist
p.olitique nomm6 Amiot M6tayer, alias
Cubain.
Les partisans de Poupoute out
vu rouge quand le bruit a couru du
transfer du d6tenu & Port-au-Prince. Ce
transfer a-t-il vraiment eu lieu ? On n' est
pas arrive & le confirmed, mais toujours
est-il que cela n'a fait que contribute &
augmented la tension.
Les partisans de Poupoute
reclament aussi 1 incarceration de
M6tayer soupgonn6 d' avoir bless6
plusieurspersonnesparballes pendantla
p6riode du carnival.


Le cogese duBac auu Jh Conyer~ssls~k~l~ (Mcia)e areMe


RECGlVED


USA / HAITI

Kerry et Andrew
Cuomo visitent Aristide
Kerry Kennedy-Cuomo est la d6mocrates qui avaient soutenu la cause du
fille de feu le S6nateur Bob Kennedy, r6tablissement de la d6mocratie en Haiti.
tandis.que A Andrew Cuomo est candidate A son

A W1


R`





I EN PLUS !





SCRR C H He Cl kL B


plaide pour la fm de
g a

I'embargo financier

Carrie Meek plaid en faveur d'un

changement attitude des Etats-Unis
/
John Conyers insisted sur la necessite pour
la communauti international de
re rendre son aide & Ha'I'ti
(Black Caucus ... suite de la thre page) a-t-elle d6clar6, tout depend du Pr6sident
haltienne a d6clar6 vendredi la Aristide. .
congresswoman d6mocrate Carrie Meek. Jean-Bertrand Aristide est
Mettantfinhane mission de deux jours en seule personnel capable d' op6rer ce


HAITI
CONGRESS DES ETATS-UNIS

Remarques du

Senateur M xke

De w xnne au Cong r es
AGRICULTURECONSERVATIONANDRURALENHANCEMENT
ACT OF 2001 (Senate February 08, 2002)


Un example dans notre arribre-
cour, est celui d' Haiti. J'y 6tais r6cemment
et j'ai 6t6 t6moin dela d6vastationhorrible,
du d6sespoir des habitants de ce pays qui
se troupe A moins de deux heures de Mi-
ami ...
La population continue A payer
les frais de cette d6mocratie que l'on
n'arrive pas & implanted ...

Je pense que nous avons une
obligation morale vis-h-vis de ceux qui
souffrent A travers le monde, sous le joug
de gouvernements corrompus. Nous avons
une obligation morale A l'endroit de 1.2
milliard de gebs A travers le monde qui
vivent avec moins de $ 1.00 par jour. Nous
avons une obligation morale vis-A-vis de
3 milliards de gens qui vivent avec
seulement $ 2.00 par jour. Ce genre-de
pauvret6 est unacceptable et pour dire la


Mercredi 27 Ftivrier 2002


Page 2


Communaut6 progressiste haltienne de New York en deuil
(AlterPresse) Germaine Pascal Rochemont, militant haitienne de la premiere heure en faveur
de la souverainetd d'Haiti, est d6cid6e le 21 f6vrier demier a l'^Tge de 74 ans a l'h6pital Cavalry
de New York, a announce la Coalition Haltienne pour la Justice, bas6e & New York.
Gemiaine Pascal Rochemont appartenait & une famille haltienne bien connue & New York. Son mari,
Webert Rochemont, est un habitude des manifestations anti-imp6rialistes venues dans cette ville,
souligne une note parvenue a AlterPresse.
Les fundrailles de Germaine Pascal Rochemont seront chant6es le 2 mars prochain & New York.
La ddligation de l'IRI s'est informed des problkmes de
opposition, mais n'a pas souhaite rencontrer le
Bouq nempjtitut R6publicain International (IRI) a pass6 quelques jours en Halti, dans
l'objectif de recueillic des informations sur la situation socio-6conomique du pays.
La d61egation a rencontr6 plusieurs parts de opposition regroup6e au sein de la Convergence
D6mocratique. Elle a 6galement rencontr6 les responsible de1' Association des Joumalistes Haltiens
(AJH), et d'autres secteurs de la soci6td civil. Mais elle n'aurait eu aucune rencontre avec les
orneiets se convernement.ni ave, sanmi Lavains. ce union,

Un symposIum & Washington sur le d4veloppement
4conomique d'Haiti
(AlterPresse) Is question du d6veloppement d'Haiti sera & l'6tude le 1" mars prochain lors d'un
symposium qui se tiendra a Washington.
Ddveloppementiconomique d'Haiti: investissement, assistance international et governance ",
tel est le thbme du symposium qui sera organism par Trinity College Haiti Program de Georgetown
University et I'Organisation Nationale pour I'Avancement des Haitiens (NOAH).
La conference, qui se ddroulera en une joumde, compete sur la participation de plusieurs personalities
haltiennes, dont le ministry haltien de la Planification Marc Bazin, celui du Commerce, Stanley
Th6ard, le minister des Haitiens vivant hl'dtranger Lesly Voltaire, indique une note du Trinity College
Haiti Program. Des entrepreneurs haltiens-ambricains et des specialists de la cooperation
international prendront 6galement part aux d6bats.

Tension extreme aux Gonalves
Depuis plusieurs jours le d6partement du Nord est bloqu6 du reste du pays au niveau de l'Estere.
En effet, des manifestants en colbre ont 6rig6 des barricades et pas moyen pour les v6hicules,
autobus de transport public et voitures privies de passer.
Trois raisins a cette colbre: d'abord l'assassinat du d6put6 des Gonaives, Marc-Andr6 Durogene,
puis la non arrestation de l'activiste Amiot 96tayer, alias Cubain, qui pendant le camaval aurait
bless plusieurs personnel et enfin le transfer & Port-au-Prince du nomm6 Guy Poupoute qui est
emphsonn6 depuis deux ans aux Gonaives pour avoir bless par balls l'activiste Amiot M6tayer.
Les partisans de Guy Poupoute se plaignent de cette justice de deux poids et deux measures et out
fait rigner un climate de violence dans la ville, reclamant la liberation de Poupoute. Leur colbre a
encore d6cupl6 lorsqu'ils ont apprise son transfect & Port-au-Prince.
On d6nombre plusieurs victims. Deux adolescents blesses par balls vendredi, ainsi qu'un policies
qui aurait requ des coups de machete.
Toutest ferm6 Bans la ville : dcoles, commerce etle transported common est rdduit A son point mort.
Un autobus de la companies Service Plus aurait 6td brt^zl6 par des manifestants.
Les diverse d614gations en visited la semaine dernibre
& Port-au-Prince
- Plusieurs d616gations ont d6barqud & Port-au-Prince durant la semaine du 18 f6vrier. La premiere a
&td celle de l'IRI (Institut R6publicain International) qui au cours de son s6jour en Halti, a rencontr6
les members del'opposition, ceux des diverse organizations de joumalistes ainsi que des members
de la soci6td civil:
Le mardi 19 fivrier, debarquait une mission exploratoire de la Commission Interamidcaine des
droits de l' homme. Objectif : enquiter sur les violence du 17 d6cembre 2001, dans le cadre de la
resolution du 15 janvier de l'Organisation des Etats Amidcains (OEA. Les deux.membres de cette
mission, Frankel Alexandra Cabral et D6borah Ben Koram, doivent preparer le terrain pour la
Commission Interam6ricaine des Droits de l' Homme dont1' arrive est pr6vue pour une date ultdrieure.
Deux members du Black Caucus, les congressmen Conyers et Carrie Meek, arrivaient 6galement &
Post-au-Prince pour une visited information, tandis que la fille du s&nateur Bob Kennedy et son
mari, Kerry Kennedy-Cuome et Andrew Cuomo, venaient rendre visit au president Aristide.
,
Le communique de press du Black Caucus ...
Dans un communique public par le service de pressed de l'Ambassade amincaine, les congressmen
du Black Caucus, John Conyers et Carrie Meek, ont fait savor qu'ils se proposaient de plaider A leur
return pour la levie des sanctions dconomiques centre Haiti. Cependant, a fait ressortir le d6put6
Meek, Jean-Bertrand Aristide doit donner le ton en ce qui concerned la reliance des negociations.
I' 6chec de ces negotiations, a ajout6 Conyers, peut conduire le pays A l'anarchie. Les parlementaires
am6ricains ont 6galement mis 1' accent sur la situation d'ins6curit6 que connait le pays actuellement,
sur la corruption dans administration et dans la police, et sur la n6cessit6 de modemiser la Police
national d'Halti.

Le point de vue de Convergence
Pour la Convergence D6mocratique, I'arrivie de la Mission de la Commission Interambricaine des
droits de l'homme est une occasion de plus de transmettre des informations impostantes sur les
violence dont I'opposition a 6t6 victim, notamment le 17 d6cembre 2001.
Paul Denis, le porte-parole de la Convergence, a indiqud que les quinze parts de opposition se
pr6paraient A poster planted centre Lavalas deviant les tribunaux intemationaux. Nous en avons
2:.ate-o:::go nteram6ticainelorsd'unerencontrer6centeauxEtats-Unis",afaitremarqu6
Cette Mission est privue dans la resolution du 15 janvier 2002 de l'OEA, qui fait injunction au
gouvemement de faire la lumibre sur les violence du 17 d6cembre. II s'agit, selon la resolution,
d'une condition Ala.reprise des negotiations intercompues depuis octobre 2001.
Cette resolution est assorted d'un ultimatum qui expire le 31 mars, date de la32* session ordinaire de
l'OEA. A cette date, le Secr6taire G6ndral de l'OEA doit produire un rapport surles rdsultats de ces
diffdrentes missions en Hayti.
La rencontre entre I'IRI et les journalists haltiens
Une d616gation de l'Institut R6publicain International (IRI), en visit en Haits, a rencontr6 des
repr6sentants des organizations de journalists afin de s'informer sur la situation de la press dans
le pays. Des members de la press ont particip6 & cette rencontre, aux c8t6s des responsables de
I association d Joumalistes Ha ens de la F6ddration Haltienne de la Presse (FHP) et de
Les joumalistes qui ont particip6 & cette reunion ont prisenti, tour A tour, leur lecture de la situation
v6cue en Halti. Selon ces travailleurs de la press, le pouvoir n exerce pas de pression directed sur
les journalists ". Cependant ces confreres s'inquidtent du comportement passif des responsables
6tatiques face aux agissements de certaines Organisations Populaires (OP) process du regime, a
l'dgard des repr6sentants de la pressed ".
Gonalves en colbre
nsalcad d n e dy np e s7e members
d'OP lavalas, dont la plupart armis, ont manifesto pour r6clamer justice en faveur du D6put6
Marc-Andr6 Duroghne, assassin le dimanche 17 fdvrier & Post-au-Prince. Les manifestants ont
8 adans p sieurs ende a de la vlill es bdarricades enflamdm6es bloNquantsainsi la
que Marc-Andr6 Duroghne 6tait Directeur adjoint de la douane des Gonalves avant
d'8tre 61u D6putd. Ag6 de 37 ans, il a 6tudid I'6conomie et 6tait phre d'une
PB tm i i we aDd 16aTeq'do6uPvartem ntale de 'Artibnoqni Madame K6nase
vue de retrouver les assassins du D6put6 Marc-Andrd Durogbne. La
repr6sentante de l'executif dans ce D6partement estime normal que des
bandd nT sent imupbo a tpt 0 ob m e u endant 6
jours en signe de deuil et de solidarity avec la famille du d6funt Les
fundrailles du Parlementaire seront chanties le mardi 26 fivrier.
(voir En Bref / 18)


Les congressmen Mme Carrie Meek et John Conyers requs
ar le resident J.B. Aristide photo Jean-ClaudePierre-Louis
Haiti en companies de son coll6gue John changement, vu quele people a
Convers,1a Reprdsentante dela Floride au conflance en lui ", a d6clar6 la
la Chambre des Repr6sentants
Congrbs am6ricain et responsible de la -
Commission sp6ciale de travail sur Haiti, Carrie Meek a
a plaid en faveur d'un changement demand au Pr6sidentAristide d
attitude des Etats Etats-Unis dans ce qui est en son pouvoir pour
I'actuelle crise politique en Haiti et aussi r6s ution a ense.
dans les conditions de vie delapopulation La balle est dans v
haltienne. President Aristide a-t-elle lan


Quand j'6tais de passage la
.
dernibre fois en Haiti, j'ai vu le president
Aristide acc6der A son r81e de leadership
et j'ai constant qu'Haiti s'engageait sur la
(voir Black Caucus / 6)


une grande
member de

6galement
e faire tout
favoriser la

otre camp'
c6.


d' of de
Au. cours une co rence
pressed A 1' a6roport international de Port-
au-Prince avant de quitter le pays, Mme
Meek a estim6 qu'il ya un besoin urgent
d'op6rer ce changement et pour y arrive,


v6rit6, c'est dangereux pour nous, pour la
stability du monde. Je pense que quelque
chose doit 8tre fait pour changer cet 6tat
de chose. Et c'est dans notre propre int6r8t.
Le fait est que assistance
6trangbre a un 6norme impact quand elle
est applique A bon escient. Par example
au cours des 50 dernidres annies, notre
assistance (il s' agit 6videmment de
assistance amricaine) a aid6 Ariduirele
taux de mortality infantile de 50 %. Nous
avons aussi eu un impact significant sur la
promotion de la sant6 A travers des initia-
tives tells que la vaccination, et les
programme de cantines scolaires.

Les infants, les vieillards et la
population civil ne sont pas responsables

I'Agriculture est certainementun
autre domain oil notre action a connu un
(voir Dewinne / 7)


EN BREF I








1 ECOOMIE


Hait en arc e o. o. ,


Hai'tiens aux Etats-Unis :


M
les 6v6nements du 11 september de l'annde 6coulde, vont done
continue A baisser ...
D'autant plus que en Haiti m8me, on entre dans la season des
aches maigres. Aprbs les fates de fin d'ann6e, puis le carnival,
maintenance il faut se preparer A faire jeime, litt6ralement parlant ..
Cela signifies que nous aussi au pays demons faire un plus
grand effort d'6conomiser sur le tcho tcho que nous recevons de
parents ou amis aux Etats-Unis (ou ailleurs).
Et I'Etat haftien 6galement doit faire un plus grand effort
d'aust ritd, car les dollars de la diaspora vont faire cruellement d6faut
A1'iconomie locale.
Une dernidre observation : aux Etats-Unis ni8me, la grogne
commence A se manifested centre administration Bush, qu'on
soupgonne de ne pas dire toute la v6rit6 sur l'6tat de l'6conomie; et
peut-8tre de se server de sa champagne anti-terroriste, de sa thdorie de
"1'axe dumal pour dissimuler la v6rit6.
On se souvient que Bukh phre lui aussi b6n6ficiail d'une
popularity sans pr6c6dent aprbs la guerre du Golfe, mais qui s'est
effondr6e comme un chAteau de cartels sous les coups de boutoir d'une
dconomie malady.
Aujourd'hui pire encore, ce sont les. menaces d6nonc6es
cheque semaine et partout par le president Bush qui menacent de ralentir
encore plus la reprise. Les Am6ricains out peur de voyager; et les
strangers ont peur de voyager aux Etats-Unis.
Sauf Tes Haitiens, pour venir chez eux. Ils 6taient, dit-on,
environ 60.000 qui ont fait le voyage pour le carnival 2002.

(Editorial Mdlodie 103.3 fm, Port-au-Prince, 25 F6vrier 2002)


DRO[TS DE L'HOMME
Commission
.
Interamericanne des

droits de I'homme :

Visit information


I


Phone: 954-7.57-1662 wwsodzncm


LNIVEDEI83am 40pm


Mercredi 27 F6vrier 2002
i M h V l XVI N 4


Pae3


"^ "#Eino-ambricaindel"'axedumal'SOMMAIRE
KerryetAndrewCuomovisitentAristidep.1
Gonaives en tumult ... p.1
Le Black Caucus plaid pour la fin de l'embargo financier p.2
Visit d'infonnation Commission Interamincame
des Droits de l'Homme p.3
Remoar ueso sneateur Mike Dewiinue au Congrbs p.2
Fidel Castro regoitun group de m6decins cubains, suite
A leur mission on Haiti p.8
ECONOMIC
Haitieris aux Etats-Unis : "Khk pa bat" p.3

Le uTaATTDaAPel Pearl tu6 par ses ravisseurs pp.1&15
Madagascar: Marc Ravalomanana se proclaim president p.16
Angola: La mort de Savimbi reliance les espoirs de paix p.17
Un pritendu n du Pentagone pour rdpandre

SOCIETY ET GOVERNANCE
Pou uoi ne)pNas y penser ? p.8
Mairie de Port-au-Prince p.12
SOCIETY & CULTURE
Vive Haiti !
Hypothbse de solution p.10
Carl Fombrun & FIU North Campus p.10
Succhs d'un viddo & Veye Yo p.14
CINEMA
Piwouli et le Zenglendo p.11


depart aux employs qui voudraient s'en aller
volontairement (les plus Ag6s, par example, qui sont au
bord de la retraire) ; par centre les plus jeunes ne bougent
pas quellede autre alternative !); cependant il leur a 6t6
annonc6 formellement que si le 2ame trimester est aussi
mauvais pour la companies, il n'y aura pas de quarter,
i.e. des renvois en masse, quelled que soit l'anciennet6.
Et g'est g6ndralement le cas pour tous ceux qui
ont un employ, il faut roster sur ses gardens ; done se garden
de toute d6pense superflue, il faut 6conomiser.
Khk pa bat Il est bien shr important que nous le
sac1nons aussi au pays, que vous ayez des parents qui vous
font de temps en temps un petit transfer, que ce soit
l'6conomie haltienne en g6ndral qui compete sur les
transfers de nos ressortissants A 1' stranger. Plusieurs
centaines de millions de dollars ...
- Les transfers qui out d6ji accus6un d6ficitdepuis


dont des responsables de Fanmi
Lavalas, de opposition, de la
soci6t6 civil, du secteur priv6, de
la press et de l'Eglise.
Le repr6sentant
permanent de l'Organisation des
Etats Am6ricains (OEA) en Haiti,
Sergio Romeo Cuevas, a annonc6
qu'unefoisderetourhWashington,
lad616gationsoumettrasonrapport
A la Commission interam6ricaine
(voir commission s>


PORT-AU-PRINCE,
22 F6vrier Uned616gationde
in commission interamericaine
des Droits de l'Homme (CIDH)
a mis fin vendredi & une visit
d'informations de 48 heures en
Haiti. Art cours de leur s6jour
dans le pays, les members de la
d616gation se sont entretenus
avec les repr6sentants de
diff6rents secteurs de la soci6t6,


* st Communion


*Baby Showers


Speia O~c~casinSueni


K1
O
tRP R
PORT-AU-PRINCE, 23 F6vrier -
Economiquement, ga ne s'arrange pas aux Etats-Unis.
Encore moins pour nos ressortissants ...
Les transfers pour Haiti sont au plus bas;
manque A gagner important pour l'6conomie national
Is reprise tant esp6r6e11bas menace de se faire
attended encore plus longtemps qu'on ne croyait.
De nombreuses companies aux Etats-Unis
continent de renvoyer des employs, les "lay off se
poursuivent, quand ce n' est pas la companies elle-m8me
qui est menace de d6poser son bilan, qui doit former.
La plus gr'osse companies de t616phone & Miami
doit effectuer 1.200 revocations. On offre une pnme-


Grande Ouver ture


LaBanque des








UNE AALYSE I


IS


Child
R / BEAUTY SALON elco
r
*10" DESIGNER
First time customer only. Reg. 12.

FRE ES."EN FMEON
with this coupon

Jullen 3 O 5 940- 90
tor/Designer 18668 W. Dixte Hwy. Ste. N &
Since 1976 N. Miaml,-FL.. 33162 .


Monocorura
12 x 12
C6ramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carries


Monocorura
18 x 18 & 16 x 16
Cdramiques espagnoles et italiennes
Grand choix si votre disposition
.79 pied carr6

GILes
M S


a xt AT rx xT
C6ramiques grimes
i a s


336NW 9m vne iai lrd 6. 0 9225 a:354727


Merred 2 Ftr~ivn 20 No.


Page 4


BUSH CONTEST PAR

Le versant latino-a


I:9 if ?:"9 E:"i " 9 del ' Ax edu m
permettant lar6unification de families s6par6es depuis plus m8me le "simplisme" am6ricain ... Des declarations qui
d'un demi-sidcle, et travaillent sinchrement A un d6gel sous n' ont pas 6t6 d6sapprouv6es par le conseil de 1' Union
routes les former. Bref, contrairemelit A la c616bre formula europ6enne. .
pret6e A l'envahisseur europ6en "il n' ya de bon corden Si Londres se monte, comme on peut s'y attended,
plus r6serv6; par centre la pressed britannique a
a tap6 si fort que le D6partement d' Etat aurait
demand des explications ...
Les soucis de l'Europe s'appellent en
occurrence l'Iran et l'Irak, rapports p6troliers
s' en tend- at
Qu'en est-il de la belle
croisade anti-taliban ?
M. Bush a-t-il un peu trop tir6
\ sur la corde ? La France reproche aux
Etats-Unis de vouloir tout r6duire b la
seule lutte centre le terrorism, et que
selon ces derniers, tout autre critbre
devrait s' effacer dans la definition des
rapports international ...


ES ALLIES

mericann


al ' = :: "::::::::: a '::
Voill le genre de bravades et de coups de gueule
que semble appr6cier le "cow-boy" qui preside actuellement
aux destinies de notre grand voisin du nord.
C' est M. Bush lui-mame qui a lanc6 la mode.
Ecoutons le encore dimanche dernier lors de son scale en
Alaska en route pour 1' Asie: "soit vous 8tes avec nous, soit
vous 8tes centre nous. Soit vous 8tes pour la liberty, soit
vous Stes pour la tyramlie."
Autrement dit, qui n'est pas avec notts est centre


IM Side 11 september
doul n'existait pas ...
Aux Etats-Unis m8me, certain
commencent A soupgonner la Maison Blanche de
s'emparer de cette lutte comme d'un cadeau du
ciel, une recette miracle et passe-partout, un
pr6texte aussi, qui sait, pour noyer une crise 6conomique
qui est & un 6tat plus avanc6 qu' on ne venille 1' admettre,
bref de tout miser sur les attentats du 11 september, y
comprise une 6ventuelle reconduction du mandate de son
actual h$te.
Bref, que si le 11 september n' existait pas, y en a
quil'auraientinvent6...
Sans oublier le Proche Orient oft M. Bush
rencontre des differences essentielles avec les autres
membres de l'Alliance atlantique. En ayant pris position
trop unilat6ralement en faveur d' Israel, il a indirectement
contribubhpr6cipiterlar6giondansungouffredeviolence,
entre d'un c8t6 les missiles de Tsahal qui frappent sans piti6
les populations civiles de Gazaet Cisjordanie, et del'autre
la guerre saint du Hamas par kamikazes interposes ; au
milieu un president Yasser Arafat impuissant enterr6 dans
son Q.G. & Ramallah sous la gueule rapproch6e des chars
isra61iens.
La politique de M. Bush au Proche
Orient, contrairement A son pr6d6cesseur Bill
Clinton, n'a fait jusqu'd present qu'attiser les
ren tendances les plus extremes, de part et d' autre,
meI aud6trimentdetoutesolutionn6gocide(comme
aussiend'autresendroitssuivezmonregard!),
CUT jusqu'auPremierministreAriel Sharond6clarant
50 sans g8ne son regret de n' avoir pas 61imin6
N NO physiquement Arafat dans les anndes,.80, au
temps des massacres de Sabra et Shatila. Bref,
les eliminations physiques ne sont pas A carter,
7 O A bon entendeur -
O -
, .


Manifestant aux prices avec les forces de l'ordre & S
qu'un corden mort" : tout corded est un bon corden. En
haltien, tout moun se moun.
De son c8t6, ancienne puissance militariste qui a
laiss6 des souvenirs regrettable dans tout le continent
asiatique, le Japon n'a envie de se laisser entrainer dans
aucune venture que ce sort centre ses voisms, qui sont aussi
des clients et partenaires 6conomiques avec lesquels il faut
computer.
On le fit bien voir & M. Bush au cours de ce p6riple
... aussi bien dans la rue que meme A mi-mot dans les circles
officials.

Le "simplisme"ambricain!...
De leur c8t6, les allies occidentaux ne se sentient
pas advantage quiets avec ce nouveau leitmotiv appear dans
le dernier discourse sur I'Etat de l'Union du president
amdricain.
Le Premier miidstre Jean Chr6tien le souligne
poliment en rappelant que le Canada s' en tient aux
resolutions des Nations Unies.
Le government frangais du socialist Lionel
Jospin ira plus loin, d6nongant le multilateralismm" et


- -- ---- --- --- ---
Bush A la frontibre entre les deux Corde
nous ; empruntant par 14 une formula chbre aux disciples
de Papa Doc.
Mais que veut dire une si strange profession de
foi par les temps qui courent dans le context latino-
amdricain qui est le n8tre ?
A part le Mexique de son ami Vicente Fox, M.
Bushn'atoujourspasencoreeul'opportunit6deformuler
"sa"politiquepourleresteducontinentquinesembledonc
point representer une priority pour son administration (sa
conseillbre politique, Mme Condoleeza Rice, n' est pas pour
rien une specialist de l'ex-Union sovidtique, done
automatiquement raisonnant ext terms de Guerre froide,
n'est-ce pas).

Un acharnement centre le v6nizuilien
Hugo Chavez ...
Certain ironisent que la Maison Blanche doit avoir
aussi en reserve son "petit axe du mal", 11' endroit de notre
continent.
Ils en veulent pour preuve, entre autres,
1'acharnement contrele president v6ndzu61ien Hugo Chavez
...Chaquesemaineunoudeuxgrad6slbventlavoixpour
demanded le depart de ce dernier. Aucun d'eux n'a la
moindre audience dans la population, mais qu'importe ...
On diraitles mutineries b la change qui 6clataient en Haiti
en pr61ude au coup d'6tat militaire de septembre 1991.
Washington de son c8t6 maintient la pression, d6non9ant b
tours de bras les pr6sum6es exactions des partisans trop
z616s de Chavez et celui-ci de vouloir instaurer un regime A
la Castro. Rappelons que Chavez a 6t6 61u dans des 61ections
(voir Bush / 5)


Accessories
C6ramiques
Marbre pour Salle de bain


Cramiques & Marbre

.
Trbs grande salle d'exposition
Dip8t Salle d'Inventaire


: -
o
M


avc tTchat mum de 200 pieds carries - : (
Maximum acs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon .
Nous e portions ver s Haiti Apporter ce coupon



Meilleurs prix de la place ,

Venez done voir vous-m8me








I DE 'ACTULITE


Une approach qui date de la Guerre froide

(Bush ... suite de la page 4) example dans sa politique enters Cuba: entre d'un c8t6 ses nous vivons: celledes fermiers am6ricains considdrant Cuba
libres, puis la conununauttinternationale y trouvant 4 retire, nominations bla tate de la politique amdricaine en Amirique comme un excellent march; celle des paysans v6nizu6hens
il a convoqu6 volontairement de nouvelles 61ections sous latrine qui se recrutent routes d'un seul bord, principalement ne pouvant plus se r6signer que pris de la moiti6 des terres
supervision international, pour Stre r661u, et A nouveau dans 1' anti-castriste Otto Reich, 1' ex-conseiller du s6nateur de leur pays resent non cultiv6es pour plaire a une poignee
unraz-de-mar6e. retrait6 Jesse Helms, Roger Noriega, et l'ex-assistant de grand propridtaires absent6istes; celle des infants
Le dernier crime de Chavez est d' avoir lanc6 une Secr6taire d' Etat Elliott Abrams; et de l' autre c$td les int6rits haltiens qui meurent de farm (farm aussi d' enseignement)
timide riforme agraire dans un pays oh A peine 20% de la 6conomiques des fermiers am6ricains quibrilentd'6couler ou de maladies par la faute d'un embargo pour r6gler des
population d6tiennent 60% des terrcs, dans beaucoup de leurs rdcoltes (nz,
cas non cultivies. bl6) sur le march
cubain. -- > ;..6,


graves incidents
%.
au cours des-
quels un autobus
d'une companies vs
.,. -m
de transport
public aurait 6t6
brtl6 par les. as
5,
manifestants. I 4 s a g4
r '-
Les manifestants 4
ont 6galement
critique la police
des Gonaives
qu'ils accusent
de s' en prendre A
eux, alors qu'elle
ferme les yeux
g
surles mauvaises
actions coman-
ses par Amiot
M6tayer et ses
partisans. La circulation vers le Nord bloqube A cause des troubles aux Gonalves photo Yonel Louis
La circulation avec l' Artibonite et le Nord du pays la colbre et la violence de's manifestants. (source M6lodie
a 6td paralyse toute la semaine. Pas moyen d'aller au deld 103.3 FM, AHP)

Port-au-Prince, 22 n- * ^ autres, des observateurs des
f6vrier 02 (HPN) Victor siectsons Victor BenoIt pays de l' Europe, de
Benoit, a quitti le pays l'Amdrique Latine et de la
vendredi, en direction du Observateur au Mexique Caralbe. Le dirigeant du
Mexique. Le Coordonnateur du Congrbs National KONAKOMmembredelaConvergenceD6mocratiquea
D6mocratique (KONAKOM) doit observer les 61ections indiqu6 4 un reporter de Haiti Press Network qu'il profiterait
interns du Parti R6volutionnaire Institutionnel (PRI) qui de cette occasion pour presenter A ses interlocuteurs
se d6roulaient le dimanche 24 f6vrier. Le politician haltien international la situation politique du pays.
participate A ces joutes A titre d'observateur international. Le Parti R6volutiom1aire Institutionnel du Mexique
Ces 61ections interns du PRI r6uniront, entre (voir Benoit / 8)


FICHE D'ABONNEIVENT A HAITI EN MARCH


(Gonaives ... suite de la 14re page)
du department de l'Artibonite, connatt done ces jours-ci
une tension sans pr6cident avec des group anuds qui
s'affrontent aux forces de l'ordre tenant de ramener le
calme.
Un des responsible du Bureau de communication
et de press de la pr6sidence, Jacques Maurice, a indiqu6
vendredi que des ordres formels avaient 6t6 passes aux
autoritis policies et judiciatres pour mettre fin aux actes
de violence qui paralysent la ville des Gonalves,
M. Maurice a indiqu6 que les autorit6s ont apprise
que des distributions d'armes auraient 6t6 op6r6es en vue
de la creation de ce climate de violence. Il est demand & la
population des GonaYves de harder son calme et de ne pas
r6pondre aux provocations, a-t-il poursuivi.
Jacques Maurice a aussi fait savor 'que des
enquates ont 6t6 ouvertes par la police en vue de mettre la
main sur les instigateurs des actes de violence tant & Petit-
GoAve, aux Gonalves qu'h Cit6 Soleil (Port-au-Prince).
Le member du Bureau de press de la Prisidence
accuse des secteurs n' ayant, dit-il, aucune capacity de
mobilization d'8tre A l'origine de cette situation de trouble
dans le but de favoriser, a-t-il poursuivi, une intervention
6trangbre dans le pays.
Les. administrations publiques et privies, les
coles, le commerce, tout 6tait paralys6 pendantla s remain
aux Gonalves. Selon des informations confirmed par la
Police, des individuals ont mime tent6 de prendre d'assaut le
commissariat de police pour libdrer le nomm6 Guy Louis
Jacques ( Guy Poupoute) condamn6 & 9 ans de prison pour
tentative d'assassinat sur la personnel de Amyo Metayer,
alias Cubain, un chef OP (organisatioil popular) trbs
influent, proche de Fanmi Lavalas. Au cours de cette
tentative, un policies aurait 6t6 gribvement bless & coups


I


M
t end n 12T2I No.4


rage s


Polarisant toujours advantage le champ
politique ...
Comment interpreter le mot d' ordre "qui n' est pas
,,
avec nous est centre nous dans un continent oh les Etats-
Unis ont traditionnellement cu pour partenaires locaux les
seuls riches et puissants, oft la Standard Fruit nommait et
renversait les gouvernements a sa guise, en total complicity
avec establishment de Washington ..
,
Quel rapport entre ce mot d ordre ambricain et le
.
regain de tension au Venezuela (tout conune au Proche On-
ent) ... ainsi que deux tentatives la mime annie centre le
.
president Anstide d Haiti ?
Et ce sont partout les memes qui prennent ce mot
d'ordre A la letter ... Les va-t-en guerre conune Sharon et
Netanyahou, et dans notre region la mime ultra-droite et
toujours pro-putschiste en attente.
Ce nouveau discourse dela Maison Blanche a pour
consequence directed d'inviter les tenants du statu quo ante
de partout A reliever la t8te ... sans tenir compete en effet
, .
d aucun autre critere, sans souct de la march de l'histoure.
Du coup, polarisant toujours advantage le champ politique,
et repoussant continuellement aux calendes grecques toute
tentative de resolution.
Une r6cente analyse en provenance de Washing-
ton montrait la Maison Blanche prise entre deux feux, par


- -
-
e


Les
pre .lu ges
resent plus
forts que la
raIson ...
Est-ce A
croire que 1' admi-
oitartsin n Bush est


,
prisomaiere d'une ..
politique, ou plu-
:} 5
tit d une appro- .,
-.,
che des problEmes .an...
-
du monde (pas
w. r
forc6ment au
niveau d'une
veritable politi-
que) qui date dela Prisident Aristide relevant les letters de criance de l'Ambassadeur de la Code,
Guerre froide, sa formula "Paxe S.E. Chou Uck Kim photo Jean-Claude Pierre-Louis
du mal" semble en effet copier mot pour mot 1' appellation probl6mes auxquels ils n' ont rien A voir. Etc, etc.
.
du president Reagan pour I'Umon sovi6tique agonisante De quoi r6p6ter que dans l'Amrique de George
de Brejney : "evil empire" ou empire du mal ... Mme W. Bush (hl'exemple des 61ites les plus conservatories de
.
Condoleeza Rice, si 1' on peut dire, ne s' est pas beaucoup notre continent),1es pr6jug6s resent plus forts que la reason
foul6e la rate.
Et d'un autre c8t6, les vraies r6alit6s du monde oh Ha'iti en Marche, 24 Fivrier 2002


de l' Estbre et les voyageurs d~sireux de se rendre au Cap


de machettes.


6 MOI
S UNAN
ETATS-UNIS US $ 40.00
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 80.00
AMERIQUE LATRINE US$ 70.00 US$ 135.00
US$ 135.00


TROUBLES


NOMv3


RENO


UVELEMEN








. S H II1


.


Kerry et Andrew Cuomo visitent
PORT-AU-PRINCE, 22 F6vrier Au * *
0 0 slogan : Tout moun se moun utilis6 par le president
couis deleur visited au couple presidential au Palais H RHll TIS I 0 Aristide alors qu'il 6tait cur6 de la paroisse des
national, les visiteurs am6ricains out manifestleur passer la politique avant les int6r8ts vitaux du people pauvres dans les bidonvilles de Port-au-Prince.
support enter A la bataille pour que cesse le blocks d' Haiti. haltien. Kerry Kennedy-Cuomo, quantA elle, a compared
Plusieurs members de la presse-6trangbre assistaient A la Par ailleurs, M. Cuomo dit vouloir adopter le le blocks financier d' Haiti, impose par le president Bush, A
rencontre, au cours de laquelle le un autre blocks qui fut impose par
president Jean-Bertrand Aristide a
une autre administration Bush (le phre)
invite ses compatriots vivant & New pour empacher les Haitiens de fuir, de
York A donner tout leur support & la
quitter leur pays. Et elle se dit trbs
candidature de Andrew Cuomo 4
confiante qu' ensemble on arrivera A
comme gouvemeur. brisker ce blocks ".
Andrew Cuomo a beaucoup .
Aprbs leur rencontre au Palais
insistsur le fait qu'il y avait trop de
National avec le couple presidential
besoins Acombler en Haiti pour qu'on Andrew Cuomo et sa femme out visit
en soit A se dispute sur une affaire une 6cole Montessori dirig6e par le
d' 61ections incorrectes. Ayant fait -
Centre Lafanmi Selavi. Ils ont aussi
parties du personnel de campaign du visit la maternity de 1' H8pital de
candidate Al Gore, il dit savor
l'Universit6 d'Etat. Ils 6taient
personnellement qu'il n'y a pas
p. accompagn6s au cours de ces deux
d' 61ections A 8tre parfaites. Vu les - 7 visited de Mme Mildred Aristide et de
problbmes que nous autres avons en
Jonathan Kozol, un 6crivain et avocat des
avec nos elections en Flonde, les Etats- infants.
Unis ne devraient pas permettre que .
Andrew Cuomo est lux aussi un
des irr6gularitis 61ectorales servent de 2.
avocat, sp6cialis6 dans la defense des
pr6texte pour maintenir un people dans .1 .
:: sans-abris, tandis que Kerry est
lamisbre. Et au sujet des sanctions adoptees centre Haitiil Kerry et Andrew Cuomo requs par M. et Mme Aristide fondatrice du Robert Kennedy Center for Human Rights,
a soulign6: Je pense que nous sommes en train de faire photo Jean-Claude Pierre-Louis cr66 & la m6moire de son phre Bobby Kennedy.



Le Black Caucus plaid pour
(Black Caucus ...

voiedsuitde r e' d6clar6encore la Re rise .de I' Aide "
directement au government. C' est
Mme Meek ui d6lore le fait u'aujoud'h i l it ti


Les Reprisentants Meek et Conyers, Jr. appellent

A la R4solution de PImpasse Politique en Haiti

Le22F6vrier2002 afin de Promouvoir I'Aide Humanitaire
No. 2002/06
COMMUNIQUE DE PRESSED / AMBASSADE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE / BUREAU DES AFFAIRS PUBLIQUES


utilise de fagon convenable, j'ai bien.dit "de fagon
convenable", cet argent pourra contribute A r6soudre certain
des problames existants". Pour moi, ce n'est pas corrected
queles fonds ne soient allou6s directement au government
haitien. C' est aussi incorrect qu'un gouvemement ne fasse
confidence A un autre. J' appuie 1' envoi de U aide au
government. Nous avons vu des situations plus tendues
dans d' autres pays que nous avons soutenus".
Le parlementaire Conyers a soulign6: Nous
sommes venus ici avec de vives preoccupations. Haiti se
trouve actuellement dans un 6tat politique en chute libre et
nous demons l'aider pour qu'elle ne s'effondre pas. M8me
le d6vouement h6roYque du people haitien a ses limits.
Depuis notre dernibre visited, les chooses qui affectaient les
citoyens haitiens ont empire & presque tous les niveaux. Je
suis un anu du Pr6sident Aristide mais je ne suis pas son
porte-parole. Nous partageons mutuellement le souci de
1' 6tat critique actual du people haitien".
Le President Aristide a assure les membres du
congrbs de son intention de travailler avec tous les fils et
filled d'Haiti", y compris1'opposition et la soci6t6 civil,
de fagon A cr6er un government d'ouverture qui pourra
aller vers de nouvelles 61ections et ensemble r66tablir
l' autorit6 de la loi. Dans une conference de pressed suivant
cette rencontre, le Pr6sident Aristide a aussi exhort le
people haitien A resister A la violence.

lit E LODIE 103.3 FM

"Le bon vieux temps"
Suceks halliens de 5 Decennies -
Port-au-Pn nee, Hai ti
Phone 221-8568 FAX 221-020-4


Page 6


Mercredi27F6vrier 2002
Haiti en Marche Vol XVI No4


q p q r u a s ua on
soit en train de se d6t6riorer.
Pour sa part, le d6putd d6mocrate John Conyers a
d6clar6 que P6chec d'une solution A l'impasse politique
entrelegouvernementd'Aristideetlacoalitiond'opposition
peut conduire hl'anarchie dans un avenir proche ".
Selon M. Conyers, la chance de r6soudre cette
longue crise est Ala port6e des leaders de la nation dans la
measure otx ces deniers saisissent l' opportunity qui leur est
offered".
Des efforts se poursuivent en vue de faciliter
une resolution & la crise soulev6e par les 61ections


.
aussi incorrect qu'un government ne fassepas conflance
A un autre government. J' appuie .? envoi de 1' aide au
government. Nous avons vu des situations plus tendues
dans d'autres pays, mais nous les avons quand m8me
soutenus a-t-il d6plor6.
Selon le parlementaire am6ricain, Haiti se trouve
actuellement dans un 6tat politique en chutelibre et quelque
chose doit Stre fait pour qu'elle ne s'effondre pas.
"M8meled6vouementh6roiquedupeuplehaltien
a ses limits a lanc6 M. Conyers, ajoutant que les
souffrances des masses d6favoris6es out empire & presque
tous les niveaux.


controversies de mai 2000 qui, dit Conyers, paralyse
1' action gouvernementale et emp8che le people haltien de
b6n6ficier de assistance 6trangbre si n6cessaire.
Le congressman declare saluer la t6nacit6 du
people haltien, qui malgr6 ce qu'il a endure ces demibres
annies, reste toujours confidant.
John Conyers insisted sur la n6cessit6 pour la
communaut6 international de reprendre son aide & HaYti.
La reprise de l'aide international est d'une
importance capital a d6clar6 M. Conyers, ajoutant que si
cette aide est utilise de fagon convenable, elle peut
contribute A r6soudre certain probl6mes,


Aujourd'hui,1es d6put6s John Conyers (D6mocrate,
MI), member du comity de justice & la Chambre des
Repr6sentants etdoyendu Black Caucus auseinduCongrbs;
et Carrie Meek (D6mocrate, FL) president de la commis-
sion sp6ciale de travail sur Haiti, 6galement au sein du Black
Caucus, out fait ces declarations suite aux rencontres qu'ils
ont eues avec le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide et les
dirigeants de 1' opposition .en ce qu1 concern
I'intensification de la crise politique en Haiti.
"Nous avons eu d'importantes discussions au cours
de ces trois derniers jours, mais nous sommes encore
concerns parl'avenir d'Haiti". Soulignantqu'ils sonttous
deux, le d6put6 Meek et lui, des amis de tongue date et des
supporters d' Haiti, le d6put6 Conyers s' est exclam6:
"L' 6chec d' aboutir Aune solution hl'impasse politique en-
trele government d' Aristide et la coalition d' opposition
peut conduire hl'anarchie dans un prochefutur."
Le congressman Conyers a formula le souhait qu'une
solution soit trouv6e, en distant: "Nous croyons que la
chance de r6soudre enfin cette tongue crise politique est A
la port6e des leaders de la nation dans la measure oft ces
derniers saisissent Popportunit6. Comme toujours, nous
trouvonslat6nacit6dupeuplehaitienmalgr6cequ'ilaeu
& endure pendant ces r6centes ann6es, A la fois rassurante
et inspirante. Face A cette endurance, nous poursuivrons
nos efforts en vue de faciliter une resolution de la crise
soulev6e par les elections controversies de mai 2000 qui a
paralys6 1' action gouvernementale et ni6 au people haitien
Passistance6trangbresin6cessaire.
Au cours de leurs rencontres avec le Pr6sident Jean-
Bertrand Aristide, le d6put6 Meek a pour sa part relev6 le
manque, depuis les 61ections contests de mai 2000, d'un
parliament pouvant fonctionner d'une manibre efficacy.
Elle lui a d6clar6: "la balle est A present dans votre camp"


depoursuivreunerdsolutiondel'impasse. Led6put6Meek
reprdsenterm district congressionnel de Miami, Horide qui
include une large communaut6 haitiano-amricaine
d6nomm6e "Little Haiti".
"Quand j' 6tais de passage la dernibre fois, j' ai vu le
President Aristide acc6der A son r81e de leadership et j' ai
constant qu' Haiti s' engageait sur la voie dela d6mocratie",
a-t-elle indiqu6. "Je jubilais, mais aujourd' hui la situation
est en train de se d6t6riorer. Plusieurs Haitiens-Am6ricains
de mon district sont malheureux. Il ya un besoin urgent
d' op6rer un changement, et je crois quela situation d' Haiti
peut Stre r6solue; je pense que tout depend du Pr6sident
Aristide. 11 est la seule personnel capable d'op6rer ce
changement, vu que le people a une grande confiance en
lui".
Us members du congrbs se sont entretenus avec
le president, des members des parties de opposition et de
la soci6t6 civil, des homes d' affairs, des organizations
A but non-lucratif, et des organizations religieuses. Les dis-
cussions ont tourn6autour dufonctionnementduparlement;
de la scuritd; de la corruption largement r6pandue; de
l'inefficacit6 de la police et de la justice; des violentes
attaques du 17 d6cembre 2001; de la degradation de
l'autorit6 delaloi et des prets et subventions intemationaux
gel6s en reason du m6contement de la communaut6
international.
"La corruption qui s6vit actuellement au sein du
gouvemement et de la police est end6mique et inadmis-
sible", a d6clar6 le Congressman Conyers au Prisident
Aristide. "Le government doit trouper un moyen de
r6soudre le probl6me".
"Is reprise de I'aide est d'une importance capital
pour moi", a ajout6 le parlementaire Meek. "Si elle est







|


. .


C hL BI
RC RUCHS SOR RIte
a
une resolution rapide de la

Onse politique


annies. Je peux meme dire qu'il a 6t6
decrescendo. Et pourtant cette assistance est
indispensable pour les habitats de pays
ravages par des guerres, pour des pays ne
connaissant pas de stability, pour des nations
pauvres.Lesenfants,1esvieillards etlapopu-
lation civil ne sont pas responsible des tur-
bulences politiques et 6conomiques dans leur
pays, mais sont ceux qui en souffrent le plus.
Actuellement, une augmentation de
notre budget en assistance 6trangbre pourrait
marquee une sensible difference A travers le
monde. Un example dans notre arriare-cour,


& & H 0 0 871 0 0 0
L L LA LL Etl. 5. AL LLIk
3 / a a a a
GeplOre l absence ae

SOCHnte en Halts


D WCUSIONDENLDI CTEDES MA S
TV5 diffusera en direct sur son r6seau Etats-Unis quatre matches
pr6paratoires a la Coupe du Monde de football 2002 jouis par I'Equipe
g ameantitedd ii a eu lieu le mercredi l3 fivrier, en direct du Stade
de France. Rencontre France-Roumanie.
Dates & retenir pour les prochaines diffusions:
- le mercredi 27 mars 2002 A 14h45 (heure de New York ): France-
- le mercreds 17 avnl 2002 a 14h45 (heure de New York): France-Russic
- le Samedi 18 mai 2002 a 14h45 (heure de New York): France Belgique


TV5 vous apportent le rneilleur de la tdli
en league frangaise !

"Loractu-'o-vv estloisvde LevFrowice, TV5
consume awv ileau tivid Gspestea-ble pour s
CA M" (MMwy, M
NYC, Dec 2001)





Millilllil 11


Mercredi 27 F~vrier 2002


Page 7


;ts:'t d d'Hditi e


for Dis Iraprbs)1e Irojections du nter
experimenter un nombre de 44.000
personnel atteintes du virus cette ann6e, ce
qui represented 4.000 personnel en plus de
cequel'ons'attendhavoirauxEtats-Unis.
Nous avons une population 35 fois plus
importantequecelled'Haiti.
En addition, il y a- environ 30 &
40.000personnes quimeurentchaque annie
du Sida en Haiti. D6jile Sida afait 163.000
orphelins. Ce nombre peut encore
augmented et atteindre entre 320 & 390.000
au cours des 10 prochaines nannies. Haiti
continue A souffrir de cette transmission du
virus de la mbre & 1' infant. Actuellement
seulement une seule clinique & Port-au-
Prince procure des services de soins
d'urgence.

Les chooses vont mal en
Hal'ti et la situation ne peut
qu'empirer ...
Il ya une somme important que
la communaut6 international a mis Ala dis-
position d' Haiti et qu'elle reticent, attendant
que des r6formes soient enterprises, atten-
dantquelegouvernementhaltienmetteun
terme A sa dispute avec 1' opposition. Je
(voir Dewinne / 8)


j'ai 6t6 t6moin de la d6vastationhorrible,
du d6sespoir des habitants de ce pays qui
se trouve A moins de deux heures de Mi-
ami.
Haiti dei'neure le pays le plus
pauvre de l'himisphbre occidental. La
population continue A payer les frais de
cette d6mocratie que l'on n'arrive pas A
implanted et du manque de stability
politique. Les conditions de vie de ces 8.2
millions de gens vivant dans ce pays qui
talent d6ji mauvaises, continent A se
d6t6riorer de jour en jour. Aujour'dhui
moins de la moiti6 de la population sait
lire et 6crire,1e taux de mortality infantile
est de loin le plus haut de notre
h6misphbre. Au moins 23 pour cent des
-- ---- -
Seulement 30 pour cent des Haitiens ont
acc6s & l'eau courante et des maladies,
tells que la rougeole, la malaria et la
tuberculose, sont it'6tat end6mique.
Haiti souffle aussi de la crise du
Sida. Grosse modo, 1 Haitien sur 12 vit
actuellement avec le virus du Sida. C'est
le taux le plus 61ev6 du monde, A
.
Exception de la situation en Afnque sub-
saharienne.


(Dewinne ... suite de la page 2)
grand succhs. Auourd'hui 43 des 50 pays
importantdes products agricoles am6ricains,
ont dans le pass rest une .assistance
humanitaire des Etats-Unis. Aujourd'hui, ils
sont nos clients. Notre investissement en
fournissant de meilleures semences, et des
techniques agricoles au cours des deux
dernibres decades, ont permits de nourrir 1
milliard de personnel & travers le monde.
Malgr6 son importance et sa valour
inestimable, notre budget des Affaires
6trangbres a stagn6 durant les 20 dernitres


Port-au-Prince, vendredi 22 f6vrier
- (HPN) Une d616gation de deux members
du Black Caucus a boucl6 vendredi une
visited de quarante-huit heures dans la
capital. Au cours de cette tourn6e, les
d616gu6s ont plaid en faveur de la reprise
de l'aide amiricaine 4 Haiti.
Pendant leur s6jour & Port-au-
Prince, les deux Congressmen, Carrie Meek
(Floride) et John Conyers (Michigan), ont
6t6 requs au Palais National par le Prdsident
JeanBertrandAristide.Ilsont6galementeu
des reunions de travail avec des dirigeants
de la Convergence D6mocratique et de
l'Initiative de la Socidt6 Civile auteur de la
crise issue des 61ections de mai 2000.
Avant de quitter Port-au-Prince
vendredi, le D6put6 John Conyers a souhait6
qu'unerdsolutionrapidedelacrisepolitique
soit obtenue. << I'6chec de la tentative
d'aboutir & une solution A l'impasse
politique entre le government d'Aristide-
et la coalition opposition peut conduire &
l'anarchie dans le pays n, a d6clar6 le
repr6sentant d6mocrate du Michigan.
Soulignant la n6cessit6 d' op6rer un


changement dans le pays, M. Conyers es time
.
que << Tout depend du President Aristide >>. II
est la seule personnel capable d'op6rer ce
changement, a-t-il ajout6.
Le D6put6 Conyers a d'autre part
appeal le Chef del' Etat h r6soudre le probl6me
de la corruption qui s6vit actuellement au sein
du government et de la police. De son c8t6,
Mme Meek a jug6 << incorrect a que des fonds
ne soient pas allou6s directement au
government Haitien. << IA reprise de
1'aide est d'une importance capital. Si
1'argent est utilisi de fagon convenable, cela
peut server A r6soudre certain probl6mes >,
a-t-elle ddclard.
Les d616gu6s du Black Caucus se
sont entretenus avec des members de
1' opposition et de la soci6t6 civil, des
homes d'affaires, des organizations non
gouvernementales et religieuses. Les discus-
sions se sont r6v616es trbs fructueuses et ont
tourn6 autour du fonctionnement du
Parlement, de la s6curit6; de la corruption
largement r6pandue; de l'inefficacit6 de la
police et dela justice et des violentes attaques
dti 17 d6cembre.


IC~A~


Port-Au-Prince, le 22 fivrier
(HPN) La d616gation du Black Caucus,
qui a mis fin A sa visited en Haiti vendredi,
a appeal le Pr6sident Jean-Bertrand
Aristide A travailler afin de r6soudre au
plus vite la crise haltienne. << M. Aristide
doit donner le ton aux negotiations, car
c'estlui le chef. Ilapour devoir d'apporter
une solution & la crise >>, a d6clar6 la
Congresswoman Carrie Meeks, member
du Black Caucus.
Interrogde

gen pay""',,3" dultuas1,on
Congresswoman a
d6plor6 l'absence
6vidente de s6curit6
vision en Haiti. Pour Mme
Mak, membrelde la
6gation, i est
n6cessaire de
e moderniser la Pohce
National afin
d' 61
conduit vri A-vis
la population. Le chef
de la mission, John
Conyers, qui a
tonjours plaid en
faveur du d6blocage
de l'aide Amdricarne
AHaitiaindiqueque
cette question ne
d6pendait pas
ptter, uniquemlentSde o


d'Etat Amricain.
<< M. Powell est un noir d'origine
caraibdenne, sensible aux probl6mes de cette
r6gioncertesmaisilnepeutpasagircontre
la volont6 du Pr6sident des Etats-Unis >>, a
expliqu61e S6nateur Conyers. La d616gation
s'est dite toutefois solitaire dela resolution
de l'Organisation des Etats Amdricains en
date dri 15 janvier 2002. Celle-ci exige une
enquate approfondie sur les violence du 17
d6cembre comme condition Ala reprise des
pourparlers.
John Conyers et Carrie Meeks ont
rencontr6, peu avant leur depart, des
members de la Convergence D6mocratique
confronted A des problames de s6curitd,
selon les Congressemen amricains. << Hs
ont 6td attaquis etn'ont, paratt-il, pas le droit
de se regrouped. Toutefois, ils manifestent
une grande volont6 d'aider le pays A sortir
de la crise >>, ont conclu les members de la
d616gation du Black Caucus.
Par ailleurs, une autre mission
pr6paratoire A a commission

e idu it d me e
A Port-au-Prince. Elle devra produire un rap-
port A la CIDH. Is repr6sentant special de
l'OEA en Haiti, Sergio Romero, n'a pas
voulu'rviler les conclusions de l'enquate
r6alis6e par les deux membres de la mis-
sion du CIDH. QuantA la mission
proprement dite de l'OEA, elle devra
d6marrer le 27 fivrier prochain avec
l'arriv6e du numdro 2 de l'Organisation,
Luigi Einaudi. HPN


DISH Network et


rwoyd

2 le


"T'appricierde-borld-films sa as 1 aterru
publicitairevetie4 reportage& cowtwee "E
Sp 5 re-p aw


m
Abonnez vous in TVS pour seuleanent $9.99/anois


d sh 14 2 2-5 8 6 -9 6 7 5
NET ORK
4...- www.kbs-ty.com www.dishnetwork.com ***n.......a.
<...................,n....,,-.o.........a.........ou....... 0............... ..........,................... ,-as me.......'"'""
desponstathee des 6quipernents, des programmes at des promotions de OISH Network. Pour plus de dkinets consulles worse d4tanant DisH Network sunse que les dephants de DISH Network
meways..an..uson.....asses...oa.anoww.Marinetworkcom hap#wwedishm.cots Taumsksmm9metmammereemmarsupropraembur....
2002.EnhostarConwasud.ebunsCorporabon Toterdrokr6sav6.Managraphesu@eaessedabsaNeassorisalsoredeTVS


Rentarques du sinateur Mike Dewinne au Congris


en augmentant I'assistance humanitaire


TV5i, le Mloncle en








.


Fidel Castro recoit un group de mddecins


cubams, suite a leur mission en Halts


SOCIETY & GOVERNANCE


Port-AU-PRINCE, 21 F6vrier 02 [AlterPresse] Le
president cubain Fidel Castro a requ lundi dernier A la Havane
un group de 63 m6decins cubains, dont la mission a pris fin
r6cemment en Haiti. II a salu6 les efforts de ces jeunes
professionals qui ont oeuvre durant 14 mois dans 41
communaut6s rurales haltiennes, arapport6 Radio Havane Cuba.
Selon des informations obtenues par.AlterPresse, la
plupart de ces m6decius avaient requ leur dipl8me en 1999 et ils

programme integral de cooperation mis en place par Cuba &
intention des pays du Tiers Monde.
Le leader cubaina d6clar6 que ces jeunes m6decius con-
stituent une force d' avant-garde, ayant 6td le premier group de
m6decins fratchement dipl8m6s & accomplir une mission
C '
Om mission
*
Interamericanne
dOS clTOIts riO
M UL<

If E-
HOm me **
(Commission ... suite de la page 3)
des Droits del'homme qui aura A d6ployer unemission en Haiti.
M. Cuevas a confirmI'arriv6e en Haiti le 27 f6vrier
du Secretaire g6n6ral adjoint de l'OEA, Luigi Einaudi, dans le
cadredes demarches visantipr6parerleterrainpourlaprochaine
mission de la Commission.interam6ricaine des Droits de
I'homme. ,
Sergio Romeo Cuevas a 6galement fait savoir que des
responsables dela Commission interam6ricaine doivent se r6unir
sous peu & Washington dans la perspective du d6ploiement de
leur mission en Haiti.
Une d616gation du Black Caucus en visited en Haiti a
quitt61epays vendredi.
D'autrepart, deux members du Centre Kennedy pour
les Droits de l' homme, Mme Kerry Kennedy Cuomo et son 6poux
Andrew Cuomo, ont effectu6 une visit d'une journey & Port-
au-Prince. Ces deux d616gations ont sdv6rement questions 1es
sanctions 6conomiques adoptees centre le pays, en reason des
graves torts qu' elles causent A la population.
Les d616gu6s du Centre Kennedy out particulibrement
soulign6 qu'aucune 61ection n'est jamais parfaite, pregnant en
example les imperfections et les irr6gularitis enregistr6es en
Fluoride lors des pr6sidentielles am6ricaines de novembre 2000.
(source AHP)

Rencontre au Palais National entre les d6put6s et
s6nateurs Lavalas. La rencontre a dur6 plusieurs heures et le
president Aristide a 6valu6 en quelque sorte le travail des
parlementaires de la 476me L6gislature.
S / *
enateur Dewanne
"*
(suIte de la page 7)
pense que c'est correct de retenir cet argent. Mais cela signifle
que la scule assistance venant de plusieurs pays, y comprise des
Etats-Unis, est une assistance purement humanitaire qui ne passe
pas par le government haltien. Or cette assistance purement
humanitaire n' a fait que diminuer et diminuer.
On pr6voit que nous gallons encore la diminuer cette
annde. Or ce n' est pas de 1' argent que l' on verse entre les mains
du gouvernement haltien. Cet argent est pour les organizations
non-gouvernementales (ONG), des organizations priv6es, des
groups charitable, tous en contact avec les pauvres parmi les
pauvres en Haiti; cet argent est destiny raider A r6soudre les
problbmes agricoles, 5 aider les parents A nourrir leurs enfants, A
contr81er le probl&me du Sida. Je pense que nous devrions
reconsider notre position. Changer notre attitude consistent A
diminuer d'ann6e en ann6e cette assistance humanitaire.
Je pense que nous avons une obligation morale de
fournir une assistance A ces gens, quelque soit ce que le
government haftien fait ou ne fait pas. La r6alit6 est que nous
devrions augmenter notre assistance 6trangbre, et pas seulement
l'argent qui est d6pens6 pour la s6curit6.
En tant que NATION, nous devons donner une impres-
sion de puissance, mais nous devons aussi faire monte de COM-
PASSION.
En definitive, accorded une assistance humanitaire, est
latitude corrected A avoir. C'est 6galement dans notre int6r8t na-
tional d' agir de la sorte.

(Remarques pr6senties le 8 F6vrier 2002 par le S6nateur Dewinue
deviant le SENAT AMERICAIN)


Allo Miami


Ir!


O


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangilique)
* Cellular & Beepers Zouk, frangais, ambricain
* Soldiers et Sandales Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Products pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


Al~~ggi


I


Page 8


Mercredi 27 F6vrier 2002
Haiti en Marche Vol XVI No4


international.
Selon les chiffres fournis par Radio Havane, la
brigade m6dicale cubaine a sauv6 en un peu plus d'un an
4.000 b6b6s, vaccine plus de 30.000 personnel et soign6
plus de 15.000 autres souffrant d'hypertension.


Le programme de cooperation hai'tiano-


Si l'on envisageait une devolution de pouvoirs aux
autorit6s locales, 1' Administration publique strait
d6concentr6e; la m6tropole cesserait d' 8tre un point
d'affluence de provinciaux, avec tout le tissu
d'incoh6rences qu'entraine la migration interne :
surpopulationrar6factioin des maisons blouer, chert6
de la vie, encombrement tumultueux des rues et des
trottoirs, etc.
Si l'on consid6rait le budget de l'Etat comme un
instrument de politique 6conomique assorti d'une bonne
gestion, d'un contr81e financier rigoureux et
consequent, tandis qu'onlaisserait aux autorit6s locales
la solution de leurs problbmes fiscaux propres, 1es de-
niers publics seraient A 1' abri du gaspillage et des
malversations.
Si 1' on installait des parc-mbtres le long des
pnncipales artbres de Port-au-Prince [Delmas, Lalue,
route de Frbres, rue Danths Destouches, rue des
Casemes, Grand'rue, rue des Miracles, rue Bonne foi,
etc], dans I'aire de I'Exposition, dans les places
publiques, tout en fixant les points d'arr8t des
transporteurs,1es voies publiques deviendraient moins
encombr6es, et1' Etat en tirerait un certain revenue propre
A 8tre d6di6 & la construction de marches pouvant
accueillir les marchands non ambulants qui d6parent,
par leurs 6talages h6t6roclites et peu attrayants, les
facades des maisons privies etudes 6tablissements
commercialx. Une conversion du cimetibre Pild ou
de la Croix-des-Bossales en marches 6tag6s, viendrait
partiellement A bout du problame de obstruction -des
chemins r6serv6s thdoriquement A la circulation des
pistons.
Si l' on 61evait des posters de p6age A des points pr6cis
de nos routes nationals, A 1' entire des ponts, sur les
voies d'accas aux villes, I'argent recueilli en function
du nombre d' essieux (ou de pneus) Eles v6hicules,
(voir Gouvernance / 9)


Par Alix Ambroise
Avec "Si" on peut tout faire; et sans cette conjunction
hypoth6tique introductive d'une r6alit6 envisageable, pos-
sibleetnond'unesimplevisiononiriqueonpeutbeaucoup
faire sans trop 6treindre, en gallant A petits pas, en function
des disponibilit6s. Il s'agit implement de vouloir, puis
penser en consequence & la concr6tisation du voeu. Un
bon plan d'action se chargers des options prioritaires;
Si cheque Haitien plantain au moins un arbre cheque
mois, avant 2004, la couverture forestidre r6apparaitrait peu
Apeu,1averdurereprendraitsesdroits,1esolarablecesserait
de chercher refuge au fond de la mer, les nappes
aquifbres permettraient d' alimenter sans discontinuity 1es
puits art6siens. Pendant ce temps, les communes taxeraient
A un taux annual progressif les sacs de carbon A leurs
sources on aux points de vente; la contribution recueillie
servirait A la mise en valeur des products substitutifs du
carbon de bois.
Si on installait des horloges horodatrices dans
l'Administrationpublique,1esfonctionnairesetemployds
publicss'6vertueraienthdiminuerleursabsencesetretards.
La function publique deviendrait un service de carribre
fond6 sur le m6rite et sur 1' aptitude, sur la neutrality
politique; un service garanti par des barames de treatments
6quitables et suffisants. Le recruitment du personnel strait
fondsur des 6preuves objectives.

,
Vr c tor B en or t ...
(suite de la page 5)
(PRI) est member de l'Internationale Socialiste (IS) et de
la Conference des Partis Politiques Latino-Amdricains et
de la Caralbe (COPAL). Le PRI a occupy le pouvoir pen-
dant soixante-dix annies cons6cutives jusqu' A son 6chec
aux dernibres 61ections pr6sidentielles du Mexique. Victor
IBen st actuellement le Secr6taire Ex6cutif AdJomt de


* Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 T41: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138
uvert 6 Jours par semaine: 8:30 am & 7:30 pm Denis/Joujou


SOLIDARITE








SSOCIETE & GOVERNANCE |


____I_______ ____ ____ I.


3976-0/04 Cranes, Truck Mounted, Furnish And Install Cost $10.00
This contract includes Bid Preference provisions for Certified Black Business
Enterprises (BBE'S), Certified Hispanic Enterprises (HBE'S), and Certified
Women Business Enterprises (WBE'S).
This contract requires Insurance.


DEEPWATER CRUISE TERMINAL DEVELOPMENT
BY CONSTRUCTION MANAGER AT RISK
RFQ No. CM01-SEA-01, E, R

The County Manager/Miami-Dade County (County) is seeking services for a Con-
struction Manager at Risk (CM@Risk) to construct a new 100,000 sq.ft., cruise ter-
minal (with an option for a second terminal) on a fast track schedule in accordance
with construction documents provided by the Seaport Department. In addition, the
Construction Manager at Risk must provide proof of $ 50 million or greater bond ca-
pacity and proof of $ 10 million or greater insurabiity. The estimated scope of work
for this project includes, but shall not be limited to, the following:

1. Demolition of existing structures to accommodate footprint of new
terminals)
2. Relocation of existing utilities and provisions for new ones.
3. Foundations (auger piles or others).
4. Site improvements (storm drains, paying, etc.).
5. Mooring improvements, including bollards fenders, shi-to-shore passen-
ger gantry, etc.
6. Fast Tract Constuction ofTerminal(s) (as per latest drawings and specifi-
cations).
7. The project shal meet all construction industry standards, local, state, and
Federal code requirements, as applicable.
8. Furniture, Fixtures & Equipment (FF&E) items including baggage han-
dling systems, etc.
9. Inter-modal areas for buses.
10. Buildings) for short term storage.
11. Security components (fences, Closed Circuit TV (CCTV) cameras, X-
ray machines, etc.)

Relevant experience with deepwater Port Cruise Terminal Development is preferred.
Also, direct involvement, supervision, and experience constructing on fast track
schedules are paramount for the success of this project. The project completion date
shall be twelve (12) months from the date of notice to proceed.

CERTIFICATION RE REQUIREMENTS

In order to meet the minimum certification requirements the Prime Contrac-
tor must either hold a Certification of Competency issued by the Department of
Business and Professional Regulations to engage in the business of a General Con-
tractor state wide or hold a Certificae of Competency issued by the Miami-Dade
County Construction Trades Qualifying Board and be registered with the State of
Florida Department of Business and Professional Regulation.

THE PRIME CONTRACTOR, CORPORATION, OR FIRM MUST
BE CERTIFIED UNDER FLORIDA STATUTES, TO ENGAGE IN CON-
TRACTING THROUGH A CERTIFIED OR REGISTERED GENERAL CON-
TRACTOR AS THE QUALIFYING AGENT.

A copy of the RFQ for a fee of $ 10.00 may be obtained at the Vendor Information
Center (VIC), which is located at 111 NW 1st Street, Lobby, Suite 112, Miami, FL
33128. The phone number for the VIC is (305) 375-5773 and the fax is (305) 372-
6184. The RFQ may also be obtained online at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm.
However if the RFQ is obtained online you are advised to send an e-mail to Ms
Pamela L. Paulk, A&E, Specificatons and Standards Manager at
RSTEELE@MiamiDade.Gov with the project name and number, your firm's name,
address, phone and fax numbers in oder to receive future information/addendums for
this solicitation. Proposers who obtain copies of this RFQ from sources other than
the County's Department of Procurement Management's VIC or web page risk the
potential of not receiving addenda, since their names will not be included on the Ven-
dor List for this particular RFQ. Such Proposers are solely responsible for those
risks.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

ONE (1) AGREEMENT
10% CSBE GOAL APPLIED TO THE CONSTRUCTION MANAGER AT
RISK FEES
10 % CSBE GOAL APPLIED TO THE CONSTRUCTION COSTS

The Proposer(s) shall fully comply with the Community Small Business
Entcprise participation as stated in Ordinance 97-52 and administrative order 3-22
as amended and timely submit all Forms required thereby. (Attached).
A pre-submital project briefing for interested firms will be held on March 6,
2002 at 2:00 PM at the Seaport's Main Conference Room, located on the 2nd Floor
at 1015 N. America Way, Miami Florida. while attendance IS NOT mandatory, inter-
ested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is March 22, 2002 at 12:00 PM, local
time, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite
202 Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED
PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE
SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence Ordinance 98-
106.


nMar n 12 21No4


Page 9


Miami-Dade County, Florida


(Gouvernance ... suite de la page 8)
servirait A l'entretien permanent des voies
decommunicationterrestrehdonnerdutra-
vailhdescollecteursrecrut6ssurplace. Une
policerouti6reauraitpour t^mche de contr81er
les surcharges des transporters publics en
prevention des frequents accidents causes
par les surcroits de fret ou de passagers et
1 de tees exchs vi sse.
Si l'on aminageait la route de Boutiliers
ou convertissaitla ravine de Jone (aux crues
d'ailleurs rares et p6riodiques) en route
carrossable strictement A l'usage des poids
lourds, on finirait par diminuer
certainement les chances d'accidents
motels cr66s par ces gros routiers d6valant
le long des routes inclines de P6tion-Ville,
et mettant constamment en danger les
marchands installs aux abords du march.
Siun servicer6gulier de cabotage pouvait
Stre r6alis6 entre Lamentin (ou
I'embouchure de la rivibre Froide) et un
d6barcaddre A 6riger non loin du fort
Dimanche, par example, la route de
Carrefour, d6sormais d6sembouteill6e,
resterait au service des camionnettes
desservant seulement
Waney, Thor, Bizoton, Martissant et leurs
environs. Une station finale pourrait 8tre
envisage juste A l'entr6e de l'aire du


Bicentenaire. Dans Pavenir, des ferry-boats
pourraient Stre mis en service. En mome
temps, des parking payants seraient
installs aux points d'embarquement
des usagers de saboteurs qui y laisseraient,
pourunprix d6risoire,1eurs v6hicules avant
de s'embarquer.
Si des services sp6cialiss entretenaient
les monuments publics harcel6s tant par
f action d616tbre des intemp6ries quepar les
bras deThomme; st l'on se prdoccupait de
nos pages naturelles que l'erosion
marine tend A faire disparaitre, la curiosity
des visiteurs, tant nationaux qu'6trangers
strait 6veill6e et satisfaite; et l'Etat en
tirerait profit.
En attendant que les responsables se
penchant advantage sur d'autres projects
tiles A notre soci6t6 car il ya beaucoup &
faire, pour ne pas dire tout A faire en se
mettant A l'6coute des observateurs
disint6ress6s, ils transformeraient le visage
d'un pays que jadis on se plaisait A appeler
,,
la "perle des Antilles A noter que tant de
creations sont rentables; leur mise sur pied
ou A execution, m8me timidement,
constituerait un capital qu' on ne regretterait
pas d'avoir invest.
.
AlixAmbrowse


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability fo the following
bid(s) which can be obtained through the Dade County Department of Procurement
Management, Vendor Information Center (VIC) 111 NW 1st Street, Suite 112,
Miami, FL 33128 ( Phone 305-375-5773).
There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid pack-
age below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to
receive the bid package through the United States Postal Service. All requests by
mail must contain the bid munber, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable
to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".

Bid/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids'proposals received after the first bid/
proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered.
The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade Couty on or before
the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bider. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FL33128 by no
later than 2:00 PM on the bid opening de in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, MARCH 20, 2002.
7030-2/05 Landscaping & Lawn Maintenance Service
For Miami Dade Fire Rescue Department Cost $10.00
Tlus contract requires Insurance.
This contract includes Living Wages.
A Site Visitation is scheduled for March 11, 2002 at the Miami
Fire Rescue Headquarters Bldg., at 8:30 AM. Located at
9300 NW 41" Street, Miami, Fl. And also on March 12, 2002 at 8:30
AM at the Tamiami Air Rescue Station #24. Located at 1300
SW 139 th Street, Miami, Fl.
Attendance is mandatory.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, March 27, 2002
1337-MT Carbon Steel For Miami Dade Transit Cost $10.00

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, April 03, 2002
1332-MT Engine Dynamometer $10.00
This contract requires Insurance


2067-2/06-OTR Replacement Windows And Plastic


Cost $10.00


Pourquoi ne pas y penser?


MIAM IDADE


MIAM 1-DADE

--,








HUMOUR POLITIOUE


I~~~~~~~~~~~ ~ ~ ~ ~ ~ ____________ ________ __


MIAMI, 24 F6vrier Carl Fombrun, I'un des
chroniqueurs les mieux 6coutis, pour ne pas dire le plus
6cout6 de la radiodiffusion haltienne & Miami, entretient
ses auditeurs cheque matin, du lundi au vendredi, sur les
ondes de la radio Carnivale 1020 AM.
Is "Coin de Carl", nom de sa rubrique retransmise
aussi sur l'internet, multiple 1' coute de la station et la
renomm6e du chroniqueur
Ceci a valu & M. Fombrun une invitation de la
Horida Internatioinal University (FIU] pour entretenir ses
6tudiants au cours de ce Mois de F6vrier de la presence
Afro-am6ricaine. Carl Fombrun avaitchoisi comme sujet: "
L'Inter-relation Pan-Africaine."
A titre d'humour, disons que la conference
announce pour 11 heures am, heure am6ricaine, d6buta en
faith 1 heure pm, heure haltienne. Disons A la gloire du


Assassmat * *
(suite de la page 9)
le d6put6 Marc Andr6 Duroghne a 6t6 assassins. Deux frbres
ont6t6bless6s par balls. Est-ce pour intimider d'6ventuels
t6moins de 1' assassinate du parlementaire ?
Marc Andr6 Duroghne a 6td 61u d6put6 de la
Premiere Circonscription des Gonaives, D6partement de
1' Artibonite, au deuxitme tour des 61ections 16gislatives de
juin 2000.


Pag e10


Mercredi 27 F6vrier 2002
Haiti en Marche Vol XVI No.4


secratement, me suis-jelaiss6 dire- car alors nous aurions
dg6galementenvisagerlecouronnementdesonfilsBaby
1 Doc qui a d6ji fait ses (mauvaises) preuves !
Peut-8tre aussi pourrions nous remoter jusqu'd
l'6poque des cinq caciques qui gouvern6rent jadis des
tribes qui peuplaient 1' ensemble de f ile.
On me dit que l'un des trois personages de
1' Histoire haltienne plus haut cit6s auraient laiss6s des de-
scendants. Mais oh sont-ils done ? Ne pourrions-nous pas
les rechercher et aller les chercher ? Bien sGr, il faudrait
d6montrer hors de tout doute que le pretendant descend
bien d'un des trois monarques par des documents
authentiques, par une filiation incontestable, et il faudrait
alors appliquerleslois de succession g6n6ralementadmises
en droit monarchique et en tenant compete des
particularismes locaux. Une dynastic demeurerait le plus
slide client d' Haiti, mais avec une monarchic sans pom-
pons ni hallebardes, sans Blancs, palefreniers de service
plids en deux, sans carrosses dor6s pas pour l'instant du
moms, les routes n' 6tant pas carrossables ", et1' or devant
8tre utilis6 & d'autres fins plus pragmatiques !
Dernibre exigence, le monarque doit Stre ou 8tre
pr8t A devenir un Monarque Trbs Chr6tien ", et assure
le respect des valeurs et des traditions haftiennes, et avoir
la tate au bon endroit, c' est-h-dire sur les 6paules.
Comme vous le voyez, cela n' est pas une mince
affaire et les candidates possibles ne se housculeront pas
au portillon !
Bien silr, comme entrave, il y al' actuelle Consti-
tution. Ben voyons, il suffit de l'amender. La dernibre
remote & 1987. Depuis la naissance de la premiere
R6publique noire ind6pendante du monde, pas moins de
vingt-et-une constitutions ont vule jour. Pourquoi pas une
fois de plus ? II faut savor preparer intelligemment
l'avenir...m8medangereusement.
II faudrait dbs maintenance r6fl6chir s6rieusement
& 1' avenir (A long terme) d' Haiti. La R6publique est
agomsante et entrela redaction etlapublication dupr6sent
article, peut-8tre est-elle d6ji d6funte ou renvers6e Ne
poutrious nous pas r6unir un Conseil de sages "- qurtout
pas politicians.
Nous ne voulons que du bien A cette ancienne
Perle des Antilles ".
Oui, pour st^xr, Dieu veut garden Haiti. Paix & Haiti.
Its rois sont morts, vive le roi !

Je vous l'avais bien signal& en introduction, ces lines ne
sont qu'une hypoth6se de laboratory Ne peut-on r$ver
en couleurs (il et vrai que nous sommes trop habitues A
voir les chooses en noir et blanc, sous une optique de Noirs
et de Blancs !). Qui vivra verra !

Les opinions exprimdes dans le present article ne sont pas
n6cessairement le reflect de l' orientation ridactionnelle de
la direction d' Haiti en Marche.


omnipresence rassurante, elle est un facteur de stabilization.
Les Belges en savent quelques chose. L'intir8t de la
monarchie est de server: server le pays, server les citoyens.
Bien str,1e caractbre et le r81e de la monarchies ont change
et changeront encore. La monarchic survivra en tenant
compete du r6alisme du moment. Il n'est plus question de
r6gner commel'entendaient Louis XIV oulareine Victoria.
Les r6gles de succession pourraient 8tre trbs
simple: le monarque est1' ain6 des m&les, issu de mMe en
male, par ordre deprimog6niture, et en cas d'absence d'un
descendant mile, le pouvoir pourrait passer aux femmes
(une endorse A la vieille loi salique), puis repasser A 1' a^m6
mile de la famille. Bien silr, le monarque doit Stre issu de
marriages 16gitimes et c616br6s deviant la Sainte Aglise
. catholique.
Im monarque est au-dessus des parties politiques.
Il est g6n6ralement en place de par la grice de Dieu et par
accident de naissance ; il est un homme libre et ne doit
pas sa situation hun parti politique, A des 61ecteurs ou & des
homes puissants qui travaillent dans 1' anonymat des
officines ou dans 1' 6clat des dorures des salons d' apparat
ou encore dans lalumibre blafarde et enfum6e des taverns.
Aussi, aucun member de sa famille ne peut avoir une charge
au sein du parliament.
Enfin, le pouvoir dumonarque vient d'un pouvoir
transcendental, la monarchie est en relation avec la reli
gion. Dans certain cas, le systhme est d'ailleurs appeal
Monarchies de groit divin ", doctrine de la souverainet6,
forge an XV III si6cle, d' aprbs sequel le monarque est
directement invest par Dieu.
Nous avons besoind'un visionnaire d6positaire du
pouvoir, pas d'un rond de cuir, pas d'un comptable, pas
d'un homme d'affaires, surtoutpas d'un affairiste.
Ainsi done, si Haiti a besoin d'un monarque, qui
devrait incarner cette monarchic ?
Dbs 1' abord, il strait bien st^xr inconcev able
d'installer sur le tr8nehaltien un" stranger ", encore moins
un Blanc ", et surtout pas de monarque de g6n6ration
spontan6e pas de monarchic 61ective qui strait sans
cesse A r6installer Le monarque doit poss6der une
16gitimit6, il doit 8tre dynasty, et incarner la continuity. Et
la succession au tr8ne serait directed, naturelle et 16gitime
Haiti compta trois monarques :1' empereur Faustin
ler Soulgique qui r6gna de 1849 & 1859 (10 ann6es); le roi
Henri 1 Christophe, deetl811 A 1820 (9 annies) ; et
1' empereur Jean-Jacques 1 Dessalines, de 1804 & 1806 (2
annies). Heureusement, Papa Doc n' a pas eu le temps de
se faire couronner empereur ce qu'il souhaitait


I'AFGHANISTAN a pens6, tout r6cemment, A
faire appel A son ancien monarque.
Le BRESIL, il ya de cela quelques annies, a
organism un r6f6rendilm : R6publique ou Monarchie ?
Les r6publicains au pouvoir voyant le tapis rouge se
drober sous leurs pieds, jugbrent prudent (pour eux) de
devancer la date du r6f6rendum de peur de le perdre. 11s
le gagn6rent.
L'ESPAGNE a r6install6 comme chef d'itat un
repr6sentant de la dernibre famille r6gnante.
La FRANCE, qui est une R6publique depuis fort
peu de temps, a 6t6 forge par les trente-cinq souverains
qui la firent durant mille ans.
I' IRAN, fatigue des ayatollahs et de leurs
ukases, voit une grande parties de ses citoyens regretted le
temps des chahs. -
Dois-je donner en example les indicators
6conomiques et sociaux de la NORVEGE dont le chef
d' Etat est un monarque ?
Ainsi done, de toute evidence, HAITI a besoin
d'un monarque. Le chat est sorti du sac !.
La monarchie (le mot fait parfois peur, souvent
par ignorance de son contend s6mantique mais c'est
tout implement le government d'une scule personnel)
n'est pas une institution antid6mocratique comme ses
d6tracteurs aveugles tonitruentforthaut.
Dans une monarchie (le monarque peut en 8tre
un grand-duc, un prince, un roi, un empereur), le pouvoir
supreme apartment en principle hune seule personnel qui
posshde sa charge A vie et qu'elle d6tient par h6ridit6, et
qui n'est pas juridiquement responsible.
Suivant l'adage consacr6, le monarque rkgne
mats ne gouverne pas ".
La monarchic peut Stre absolute (sans restrict
tion ce qui se rencontre de moins en moins pour ne pas
6crire plus); elle peut 8tre constitutiomlelle ", et dans
ce cas, d' autres corps (le Parlement en l' occurrence) ont
le pouvoir de decision.
Les monarchies.qui subsistent de par le monde
sont du type parlenientaire." c' est-h-dire qu' elles
possadent un pouvoir exerc6 par un government qux
s'appuie sur la representation du peixple.
Bien silr, le monarque doit se conduire en bon
pbre de la nation c'est-h-dire en bon pbre de famille et ne
vouloir quele bien de ses infants, pas celui de son compete
bancaire11' stranger et, si possible, dans un pays avec qui .
le government corrompu n'a pas sign de trait
d' extradition...


former un syncr6tisme religieux qui va permettre Al' enclave
depratiquer ses devotions religieuses africaines sous le cou-
vert et & 1' ombre protectrice des pratiques chr6tiennes.
Cela explique la presence des pratiques vodous
sous des nuances diff6rentes dans routes les agglomerations
noises A travers 1' Amdrique latrine, Centrale et les Caraibes.
Fombrun ne manqua point de signaler aux jeunes 6tudiants
lapr6sence et labravoure des bataillons noirs vemis d' Haiti
etquiontparticip6Alaguerredel'ind6pendancedesEtats-
Unis et se distingubrent particulibrement A la bataille de
Savannah. Reminiscence personnelle. Qui se souvient que
le government du Pr6sident Roosevelt sous Lescot avait
fait don & Haiti d'une unitdes Gardes C8tes baptise du
nom de Savannah.
Cependant,1aluttehaltiennecontrel'esclavagequi
aboutira Ma d6faite de1' ar e frangaise viendra consacrer
1' Independence d' Haiti le 1 janvier 1804.
Carl Fombrunnemanquapas designalerles gestes
historiques de Dessalines et de P6tion 4 l' endroit de Miranda
et de Bolivar. II fit remarquer aussi que Haiti dutpayer une
somme 6norme A la France pour obtenir son droit &
l'ind6pendance et que les Etats-Unis, un 6tat lors encore
esclavagiste, virent d'un mauvais oeil les movements anti-
esolavagistes et d'6mancipation introduits par les
gouvernements haftiens dans le concept des relations
humaines et ne reconnurent I'ind6pendance d' Haiti qu' en
(voir Miami / 14)


PAR VITER JUSTE .

conf6rencier que lui, il 6tait hl'heure. Ce fut done au rez de
chauss6e du building abritant le cafeteria, la salle de danse
que se r6unirent une centaine d' 6tudiants en majority afro-
ambricains et aussi d' autres nationalists, y comprise
beaucoup d' Haitiens.

La presentation
"L' Inter-relation Pan-Africaine", tel fut le sujet de
la Conference de M. Carl Fombrun. Selon son style, ce fut
un m61ange harmonieux de faits historiques et de plaisantes
anecdotes.
Il commenga par exposer les horreurs de la Traite
des Noirs ou importation des noirs de l'Afrique par les
Espagnols, pour supplier h la diminution de la main
d'oeuvre, consequence del' extermination des Indiens. II fit
a rapprochement historique de la presence des esclaves
africains au Brest, a Cuba, aux A'ntilles, en Louisianne,
etc. Passant maintenant aux traditions culturelles, qu' elles
soient impr6gn6es de la culture frangaise comme en Haiti,
en Guyanne et en Martinique, de la culture portuguaise
comme au Br6sil ou espagnole confine & Cuba, on retrouve
lamemepr6dominancedesmaeursettraditionsafricaines,
le vodou, dans ses diverse et multiples manifestations. Les
pratiques religieuses africaines vont s'adapter A l'imagerie,
aux chants et aux rituels de la religion catholique pour


V7ive Ha~Iti !


Par le vicomte Le Noble de Paipeu


La monarchic c'est la stability plut8t rare dans
Le present article fait suite au pr6c6dent, intitul6 ftat de les regimes politiques actuels. A bien y regarded, dans le
la situation qui survolait les difficulties du regime actual monde, il ya advantage de r6publiques totalitaires que de
de la R6publique d' Haiti. monarchies despotiques !
I.x plupart des monarchies assurent une
H h 1 a
t SO OOS
T PO 0 H I


ECHOS DE MIAMII






I


a en arc e o. .


En homage & Lanquichatte
D6bordus, le phre de la comidie de boulevard
& I'haltienne

pannes d' 61ectricit6, c' est quand on tourney que1' on se rend
compete du bruit dans sequel nous vivons. Il ya une pollution
du bruit unimaginable. Il ya un bruit de fond continue.
Au uel on
'habitue
s .Oui mais
quand it s'agit de
turner, les apparels
enregistrenttoutetce
bruit parfois couvre
dial
le ogue es
i. personnages.
4 O
impression qnue tu
: .- t'es senti tras a l'aise
dans ce genre alors
que tu nous avals
_, habitude a des chooses
beaucoup plus
sdvdres C' est en

effet la premiere fois

9" ctly
J'ai fait un long
. e m 6 t r a g e
documentaire. J' ai
- * faitunpeudefiction
dans des docu drama
parce que m8me dans
des documentaries
quelquefois j'ins6rais
des etits bouts de
. .. .. fiction. J'ai aussi fait
1 fil
p ust u s ms
9 -

.Pourrait-onensavoirdavantagesurcesdifdrents
flms ?


J'ai toujours eu un pen peur de me lancer dans la
fiction, parce que c'estune tiche difficile, trop s6rieuse pour
s'ylancerilal6gbre.Cependantj'aimeraisajouter iciqu'en
Haiti la fiction est toujours en deqi de la r6alit6 ... Donc le
documentairelui-m8me offre des possibilities in6puisables.
Il me faut-aussi mentionner Courage de Femmes qui a
euun grand succ6s dans le pays. On mele demand encore.
If ya eu aussi le Faiseur de Fanaux "... et tout cela sans
enter dans la politique, parce que la politique haltienne, je
dirais, n'est pas autre chose que de la science-fiction.

Un cindaste peut-il vivre de son art en Haiti ?
Ce film Piwouli
etleZenglendo "estd6di6h ABONN
Languichatte D6bordus. Je
n' avais d' ailleurs pas d'autre AHA IT I
pr6tention que de faire du
"bon" Languichatte avec ce Inf. Miami 4.305) 7
film.EtLanguichatteestl'un P-au-P245-1910!
des rares professionnels A FAX 221-0204
avoirv6cudesonartdeson enmarche@hnitiw


mondialisation veille, IOMC a protests.
Dans nos pays, comme l'on ne voit que des films
tenant des grand cartels, ce qu'ont fait les cin6astes
br6siliens c' est cr6er leur propre cha^me de distribution, pour
distribuer leurs films dans des sales bien d6termindes.
Cependant, ils n'ont pas eu beaucoup de succ6s.
La production cindmatographique haYtienne est
trbs limited. Or on peut computer aujourd'hui environ
une bonne dizaine de cindastes ...
Je ne crois m8me pas qu'on soit une dizaine de
cin6astes. Nous sommes vraiment trop p euxdl)y


EZ-VOUS -

ENMA RC HE
54-0705
221-8568

orld.com


,


Mercredi 27 F6vrier 2002
Hiti M h VlXVI No4


Page n1


th68tre. Il ya consacrd sa vie. 11 a tout fait, je crois, pour
cr6er une comidie hl'haltienne. Mais A part languichatte,
- je connais trbs peu de gens qui vivent de leur art. Tiga est
un autre example d'artiste vivant de son art, la peinture
exclusivement. Pour le cinema, je crois qu'il y en a tras
peu. Il ya des producers qui font des films de fiction
mais qui font aussi des documentaries institutionnels.
Je crois cependant qu'aujourd'hui il ya une telle
demanded de la part du public haltien qui a tellement soif de
se voir A l'6cran, qu'il r6pond avec beaucoup
d'enthousiasme aux films qui lui sont pr6sent6s
actuellement.
Done je crois qu'il ya un march, qu'il ya une
demand. C'est I'offre qui est en deqi de la demanded
actuellement.
Pou uoi ?
rq
A cause de nombreux problames. Des probl6mes
de production, mais 6galement de distribution et de
diffusion. La distribution absorbed une trop grande part des
recettes.

Est-ce trbs diffcile d'entrer dans les rdseaux de
distri u on pour permettre auJIm d'effectuer un parcours

Pour 1'6tranger, ce n'est pas facile de trouver un
distributor. D'abord A cause de la league du film.

Mais il ya le march antillais ...
.Gajepenseque1'onpourraits'yessayer.Onfilm
comme Piwouli, par example, r6pond aux r6alitis sociales
des Antilles 6galement. Mais il est trbs difficile pour un
cin6aste de s'occuper A la fois de production et de
distribution. Dans certain pays, il existed des associations
de cindastes qui 1' ont tent6. Je coImais un example, celui
des Brdsiliens qui ont voulu & un certain moment crier une
sorte de change de sales de production.
Il ya dans le cinema trois niveaux: la production,
.
la distribution ( qui est un peu la vente en gros) et
exploitation, et exhibition qui est la vente en detail du
film. Les grand cartels du cinema et de la distribution, (les
grand cartels amdricains) absorbent 99% de la projection
de l'Amrique Latine et des pays sous d6velopp6s en


Succhs Plus Foule jeudi soir au Cin6 Imp6rial otx
avait lieu la premiere du film d' Arnold Antonin: Piwouli
etle Zenglendo. "
Aprbs une tongue carribre cin6matographique, le
r6alisateur Arnold Antonin ( Haiti, le Chemin de la Libert6,
Le Droit A la Parole, Un Tonton Macoute peut-il 8tre un
potte ?) se lance dans la
com6diedeboulevard. '

sujet fa lichois t un .
haltien, le couple
Piwouli que les I
til6spectateurs out vu
6voluer sur les 6crans de
T616max dans le
te
feuilleton t616vis6 de
Gary Victor, et le met & -
l'6cran., .

INTERVIEW .
ourquot ce
choix Parce que je

troupe quelacom6die se
e 1 n our a er de


g esque duannsaspec
r6alit6 qui m'intdresse
particulibrement. Cela
me fait penser .au
grotesque sublime" du
cinema br6silien, du
cin6manitalien aussd

vouloir border les .
chose trbs s6rieuses
., . ,,, .
sans vouloir trop
dramatiser. C' est une
vieille resource du
th6Atre. D6ji les Romains disaient: On peut corriger les
moeurs en riant. Done cette sorte de comidie social avec
le c8t6 burlesque, d61irant, d6mesur6, je troupe, se retrouve
tras bien dans la r6alit6 haltiemie.

Mais en mime temps, on peut faire passer
beaucoup de messages derriere tout ce rire, comme c'est le
cas dans Piwouli et le Zenglendo ?
Oui. J'ai utilis6 les personnages typiques de la
com6die de boulevard: le couple, les domestiques,1a voisine
etaussiunpersonnagequinesevoitpasetquiestlavoiture.
Je dirais que c' est un film sur le simulacre dans la
soci6t6 haltienne, au sens du roman de Fernand Hibert, Les
Simulacres. J'aime A rappeler que bien avant les
" Com6diens de Graham Green, il ya eu ce roman de
Fernand Hibert.
La soci6t6 de Piwouli est une soci6t6 de simulacres
otz toutest superficiality, appearance ...

Avec cependant des dinonciations trks justes de
certain de nos travers, y comprise la couleur de la peau ...
.Oui.C'estliuner6alit6trbstristepresquesordide
m8me qui est la n8tre, notre r6alit6 psychologique, social
et culturelle. -

Les acteurs sont-ils les m&mes que ceux dans le
feuilleton?
Ce feuilleton a 6t6 6crit par Gary Victor et
interpr6t6 par Ricardo Lef&vre, la mise en schne est de Boby
Denis. Dans le feuilleton, il n'y avait que deux acteurs:
Piwouli et sa femme. Quelquefois, Madame Piwouli
6voquait cette voisine Mme Sdraphin avec qui elle avait de
longues conversations t616phoniques, mais quel'on n'avait
jamais vu. Je l'ai mise en schne dans le film.
I'existencedelapibcede th6Attem'asingulibrementfacilit6
la tAchd' Mais alors que le feuilleton ne se passe que dans
le salon des Piwouli, j'ai dans le film ajout6 deux sequences.
Celleddellaa c re A voucher et de la cuisine et celle dela

I.x couple Piwouli a un style trbs th64tral. Ce n' est
pas du theatre film6 mais je suis sitr que dans certaines
sequences,* on resent 1' aspect th6Atral. Ce sont des
personages ringards, intrins6quement surann6s, d6mod6s, -
m8me qui sont tout A fait d'actualit6, tout A fait vrais.

Quelles sont les difficulties inhdrentes a ce
tournage ?
En dehors des petits probl6mes de retard, de


J'ai fait
un film qui
s'appelle:"C'est
quo1 un
syndicate? J' ai
pris des acteurs
pour jouer les a
rSles.de syndi- .
calistes, de faqon
A ce que le
discourse ne soit
pas trop ennu-
yeux, trop bar-
bant. C' est un
documentaire
classique. J'ai fait
encore: Qu' est-
ce que c' est quela
protection du r ,-
citoyen ? Un De Gauche & Droite: Le rdalisateur Arnold Antonin; le sc6natiste Gary Victor, et les
autre film sur le acteurs : Marjorie T61usma ( Mme Piwouli,) Ricardo Ledvre (Piwouli), Brunatche Ziphir,.
droit des enfants, Huguette Saint Fleur et Cherly Joseph
des trucs de ce genre. Mais de la fiction propre-ment dite, g6n6ral. M8me en Europe, les Frangais ont du sebattre pour
jen'enavaisjamaisfait. s'accorder & eux-m8mes 40 % de l'6cran. Mais la
'


CINEMA 4


Piwouli et le Zenglendo








1 I


MAI'RIE DE PORT-AU-PRINCE


Piwouli et le Zenglendo


J'aime le cinema. M8me A Universit oft
j'enseigne, je ne donne pas seulement une bibliographic h
l'616ve, je donne aussi une filmographie. Et je pense que
syst6matiquement tousles professors devraient faire la
m8me chose. J'aime beaucoup la lecture, je suis un grand
lecteur, mais le cinema est un bien plus grand moyen de
communication. Le cinema et la t616vision. Le cinema peut
servir dans un pays comme le n8tre, oft il ya beaucoup
d' analphabbtes, A un immense travail d'6ducation, de
formation et de divertissement.

Quelle perspective dans le proche avenir ?
Le Forum Eldorado vient de r6aliser, il ya
quelques semaines, une retrospective du cinema haltien. Et
nous avons une association de cindastes haftiens, dont
Mancuso est le president et dont je suis un des conseillers
et presque tous les r6alisateurs haltiens en font parties.
L'un des objectifs de association des cin6astes

he s sn es dn 6 rune e ps6 brM ne n
APort-au-Prince que dans les villas de province, etd'essayer
de crier un r6seau de sales d'exhibition oil on pourrait
passer des films haltiens. Et ceci pourrait relancer aussi la
production, parce que s'il n'y a pas de films, les sales
pourraient timber d' elles-m8mes. Done il nous faudra cr6er
des films de fagon A ce qu'il y ait r6gulibrement des films
haltiens A l'affiche. & Port-au-Prince ou dans les villes de
provmee.


Nous sommes aussi en train de voir, et c'est lhun
autre objectif de association des cin6astes haftiens,
comment arrived A projeter un court m6trage avant tout
long m6trage haltien ou stranger. Cela se fait au Venezuela,
cela se fait en Colombie et dans beaucoup d'autres pays du
tiers monde, de fagon A ce qu'il y ait tobjours une portion
de 1' 6cran pour le cinema local.

Et les propridtaires de sales seraient d'accord ?
Nous n'en avons pas encore discut6 avec eux.
Mais je pense qu'ils seront d'accord. Je dois dire que Le
Capitol est toujours d'accord pour passer des films haitiens.

Avant de vous laisser Arnold Antonin, vos projects
dans l'immddiat du point de vue rdalisation
cindmatographique ?
Je travaille ces jours-ci beaucoup avec Gary
Victor. Et l'un de nos projects est un fihn, un long m6trage
surun a ssees ecp80r tduu utebitunb seuk

qul a travaill6 & un certain moment dans une boulangerie
et on ne salt trop pourquoi, le matin on ne pouvaxt pas
trouper de pain A vendre aux gens.

(Interview recueillie par Elsie Eth6art A la premiere
de Piwouli et le Zenglendo auprbs du cin6aste Arnold
Antonin)


,
| Deces de Madame Klebert Vielot |

Mme Kl6ber Vx6lot s'6teignit h l'hipital de South Miami, en Floride,
le 22 F6vrier & 6 h du matin. Elle avait 75 ans. Il y aura un viewing" le
vendredi ler Mars de 5-11 PM A Woodlawn Park South sise 11655 SW 117th Ave.
Iss fundrailles aurosit lieu le samedi 2 Mars & 11 h du matin A 1'6glise
Our lady of Lourdes situde au 11291 SW 142nd Ave.



SUPERIOR COURT JUDICIAL DISTRICT OF
STAMFORD/NORWALD AT STAMFORD
RETURN DATE: MARCH 12, 2002
MICHELE CHERY VS LOUIS CHERY
DISSOLUTION COMPLAINT

The plaintiff hereby represents that the above-referenced action praying for
reasons therein, set forth, for a dissolution of the marriage of the parties and other
relief with return date of March 12, 2002 and is now pending therein, and that
notice of the institution of said action was originally given to the defendant pursuant
to order of notice which has been duly complied with as appears by return on file,
-
and the defendant has a right to file an appearance, and so far as the plaintiff knows'
has not received actual notice of the tendency of this action, and requests that
subsequent notice of the institution and tendency of said action be given to the
defendant.
The residence or whereabouts of said defendant is unknown and all reasonable
efforts have been made to the present time to ascertain it and have failed-
The notice most likely to come to the attention of the defendant is by publica-
tion in the COORDONNEES D'HAJTI EN MARCHE; a newspaper circulated in the
area where the defendant may be, for the reason that the last address of the defen-
dant was in Port-au-Prince, Haiti-

The Plaintiff
By Reine C. Boyer, Esq.


Defendant (X)Resides in the county

To the above named defendant (s):
You are hearby Sununoned to answer the complaint in this action and to serve a
copy of your ansiver, or, if the complaint is not served, with this summons, to serve a notice of
appearance on the Plaintiffs Attorney (s) within 20 days after the service of this summons,
exclusivee of the day of service (or within30 days after the service is complete if this summons is
not personally delivered to you within the State of New York); and m case of your failure to
appear or answer, judgment will be taken against you by default for the relief demanded in the
complaint
NOTICE TO ALIX HYPPOLITE:
.
The foregoing Summons is served upon you by publication pursuant to an Ordre of
the Hon. William K. Nelson, an Acting Justice of the Supreme Court of the State of New York
dated January 14, 2002 and filed with the Complaint and other papers in the office of the
Clerk of the County of Rockland at New City, New York.
This action was brought for the reformation of a certain Deed daed October 17, 1994
to correct the description of the property.
Said Deed represented a transfer between Alix Hyppolite and Milia Hyppolite of the
premises located at319 Roosevelt Avenue, Spring Valley, New York f/kla 19 Roosevelt Av-
enue, Spring Valley, New York, Section SV, Block (s) 932, 933 & 881,
but failed to included the 100 x 20 foot piece of vacant land designated as Parcel IL Plaintiff
demands judgment directing and decreeing that the Deed be reformed to contain a description
of both Parcel I and Parcel II in the property description.
Dated: Nanuet, New York
January 16, 2002

Emily R. Fabrizio, Esq. Law Offices of K.D. Rothman Attorneys for Plaintiff, Milia
Hyppolite 55 Old Tumpike Road, Suite 202
Nanuet, New York 10954 Phone: 845-627-320


Mercredi 27 F~vrier 2002


,Page 12


Unautre aspect dulourdh6ritageassinn6parlanouvelle
commission communale de Port-au-Prince est le
dysfonctionnement de cette Mairie qui la confine A deux
tiches majeures: la collected des ordures et organisation
du carnival. Invests le 12 novembre dernier, les nouveau
6diles sont tombs sur des becs: les arridrds de salaires de
leurs employs; les gr6ve de ceux du SMCRS. Au sujets
des d6chets qui s'accumulent dans les rues, ils subissent
les remontrances de leurs administers. Or, justement, ni le
ramassage des detritus, nil'organisation du carnival ne sont
sous laresponsabilit6 directed dela Mairie de Port-au-Prince,
et depuis quelques ann6es .la gestion des d6chets est
partag6e avec le Ministbre des Travaux Publics;
I'organisation du carnival avec le Ministbre de la Culture.
Quand les ordures s'accumulent au centre-ville et
dans la commune, les peasants, les riveraitis et le grand
public pointent du doigt le Service de Voirie.


proc6d6s dans les mime installations que les ordures
m6nagbres prices en charge par le SMCRS ainsi que le
nettoiement des rues, marches, spaces publics de la zone
oftil exerce ses activists."
Le dit Dicret constatait que l' explosion
d6mographique au cours de la derni&re d6cennie a cr66
surtout & Port-au-Prince et dans les environs un 6tat de
sanitation relativement mediocre dont l'anr61ioration
n6cessite des measures radicals. D'oix la mise sur pied d'une
organisation denettoiement des rues et spaces publics ainsi
que de collected et de treatment des d6chets urbains d'une
capacity, d'une autonomic et d'une viability suffisantes
quelles que puisserit 8treles circumstances.
Par arr8t6 en date du 30 september 1983, le
SMCRS a 6t6 transf6r6 Ala Communaut6 Urbaine de Port-
au-Prince. Le deuxibme consid6rant de cet Arrat6 stipulait
(voir Mairie / 14)


Pour l'ddification de tous et de chacun, la Mairie
de Port-au-Prince veut pr6ciser les limited de ses
responsabilit6s dans la gestion des d6chets de la region
m6tropolitaine, lesquelles responsabilit6s se limitent &
balayer et A assembler les detritus dont le ramassage
income au SMCRS.
I'article3 du d6cret du3 mars 1981 stipule ce qui
suit: le SMCRS a pour tache d'assurer la collected et le
treatment, conform6ment aux lois et Rhglements en
vigueur, des r6sidus firbains tels que:
ordures m6nagbres
d6chets encombrants des manages
d6chets des collectivit6s (restaurants, casernes,
coles, etc)
d6chets des commergants, artisans et industries
qui par leurs quantity et leurs caract6ristiques sont
susceptible d'8tre collects et traits par les m8mes


(Cinima ... suite de la page 11)
a des cindastes faisant uniquement des courts m6trages,
d'autres qui ne font que des films institutionnels ou bien
des films commandit6s.
Il ya des bottes qui n' existent que pour la
production de video, pour faire de la pub.

Faire des films de long mitrage pour le public
ndcessite toute une infrastructure, sans doute ?
En effet, cheque film en soi est une industries. .
Avec la video 6videmment, cela deviant plus facile. Avec
les medial6gers, tous les cofits de production sont tombs.
Il n'y apas de comparison entre un film tourn6 en video et
un film tourn6 en trente cinq millimetres. Mais cependant
il nous manque des infrastructures mat6rielles. Il nous
manque surtout les resources humaines. Ce n'est pas
seulement le r6alisateur. Mais il ya tous les m6tiers
connexes. Il faut de bons assistants r6alisateurs, il faut de

::o:::::.d m nd
une bonne script. Or il suffit que quelqu'un se sente en
measure d'8tre un bon script, qu'il pense imm6diatement
pouvoir 8tre aussi un bon r6alisateur.

Mais je vois que vous ne vous laissez
pas ddcourager, qu'est-ce qui vous motive a
persivdrer ?


SUPREME COURT OF THE STATE OF NEW YORK


Milia Hyppolite,
02

against
Alix Hyppolite
Defendant


Index No. 0027/


Plaintif


Summons


)r







NOS etits anonce clasdes


aLI ~ ~Ll


Ilam pl


Chiots g: Vendre


I
| Livre |
La campaign anti-superstitieuse en
Harti n'a pas eu lieu.
C'est le thbme qui est d6velopp6 dans le roman
de 300 pages de Roger Geaniton:

LES ENTRAILLES
DU SOLELY
Le livre est distribu6 par
GAMMA PRESS INTERNATIONAL
P. Box 4436
Hollywood, H 33081 USA

Envoyez votre chbque de $ 29.95
A GAMMA PRESS INTERNATIONAL

Recherche

searching for a friend

to whom it may concem'

My name is
Constanze Weber
and I'm writing to you from Vienna/Austria,
I'm desperately searching for a friend of mine,
her name is
Dallas Monini
and she is supposed to live in Petionville in
Haiti but I can't get in
contact with her since december.I can' t reach
her family either.
I was told that tliere was an caraccident on the
27th of december in haiti
and that she was deadly injured. But none cm
give me exact
informationtherefore I would please you to give
me information, it's
really not eays to find these kind of articles in
any haitian newspapers on
the internet.
I would be very thankful if I heard from you,
sincerely,
costanze weber
please writeback to:
con.weber@gmx.net


PIT-BULL nez Rouge
Ancienne Race: Allernande

D6ji vaccines
Pour toute information passer au # 63 Avenue Muller ou

appelez le: 223-0109

Real Estate


Fully Developed building lots

IN Central FLORIDA south of
WALT DISNEY WORLD
From $ 12,900 / 15 % down payment
$ 149,50 Per Month

Placid Lakes has a PGA golf course, beautiful lakes, churches
great shopping, private airstrip, and over 1600 homes.


Lake Placid Develo ment Co oration, Inc.
Phone 1-800-967-0324
20 SW 27 Ave, Pompano Beach, FL 33069
ask for Alice
Obtain the Property Report or its equivalent, required by Federal
and State Law and read it before
Signing anything. No Federal agency gas judged the merits or
value, if any, of this property.


Mercredi 27 F6vrier 2002
Hiti en Marche Vol XVI No4


Pagel13


Points cle Vente Ha'fti en


March
Fort Lauderdale


Coiffeur
ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAY BEACH,
FL 33444
T61: 243-1039
BEEPER:

M DNY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bhl Fouchht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le rneilleur
griot de la ville!



Jean MRTC
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
commander
T61: 4092-4685
403-1958


Radi -
Portlau-Prince
Milodie 103.3 FM
de 5:00 & minuit
Tous les jours
7 jours sur7
Musique retro, Jazz,
compass, salza, hiphop
la bonne humeur est de
anse avec nous
captez M610die et votre
vie ne sera plus la m8me...
Chicago

Radio I'Umon
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bul de Iles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lion 5Ch6ry
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
A Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
arm
7-9am









Haiti en Marche
pn le me ree I
Chicago Boston New
Borr e tr I aris
Genbve...
Pour 4tre & jour
avec actualitytd'
abonnez vous
en nous
appelant:

M is ni i
305 754-7543
(305) 754-0705
POrt-au- .
P ri n ce
245-1910
221-8567/68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514 337 1286


,
Medecin
Dr Enock Joseph
Obst6trique Gynicologie
Accouchement Opdration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
circoncisioncureage Tous
les tests pourl'immigration
routes sorts d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
Sr asS pp nge ter
(305)751-6081

POLY
dela Rue Gr6goire
45 R El oire

Haiti o

JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
Ivx.o.,
M6decinelnterne
G6riatrie

T61: 256-3017
256-3018
HEURES DE
E

VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:()0
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dallies
No 27


Pom ano Beach


Mi i ;


Notre Darne
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t61.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
T61- 954 523 0767

Supe annad ket

807Be s SSmppp oad
954 345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
DO S NBD
FL33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 T61:
561-272 3556


Lucas Su erMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Bonjolly Records
13148 West Dixie
g
305 8 3 So
Etiquette
Bar her Shop

West Dx 5H ghway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc-
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
T61.:H 08 -7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo 330608
954-941-7004


From 75 to 125 ft above sea level.


Web placidlakesflorida. com


Email pl aci dlakesfl @yahoo.com







| EIFR AIN |


"A lying shame" ou un pritendu plan du


Le Miami Herald a public le jeudi 21 f6vrier dernier
un article intitul6 en letters grasses : "A lying shame: U.S.
office for desinfornation abroad." Cet article est signi du
chroniqueur Andres Openheimer, bien connu pour ses analy.
ses traitant de sujets divers en relation avec l' Amrique
Lature.
Dans cet article, M. Oppenheimer cite les en-tates
de plusieurs journaux d' Europe et d' Amirique Latine
d&nongantlamiseenplaced'uneagenceded6sinformation,
" K. Plim, Sdnateurs, members du Gouvernements et de la
Convergence, members de la Soci6t6 Civile, journalists,
sovez sur vos gardens pour ne point 8tre des agents
involontaires de cette machination international. "
Oyez vous m8mes : Les comploteurs terrorists
et les champions de 1' ancienne gauche d' Europe et
TI' Amrique Latine out eu vendredi du pain sur la planche,
courtoisie d'une gaffe d'une agency du Gouvernement
amricain, ce qui porte tout un chacun A se demanded si la

Carl Fombrun ...
(Miami ... suite de la page 10)
1860,soi t5 oa na duo ugela an e

r6flexion de M. Bellegarde, professor A l'Universit6 de
Wisconsin en relation avec les 6v6nements du 11 septembre
2001. Le 11 september, nous dit-il, aurait pu 8tre 6vit6 si
le racism n' avait 6ti si evident. "


BOb Exrs


Nouvelles Br6ves

un resta te sTc pb d' ccor e 8 v
l'aise et sans encombre situ6 sur le Biscayne Blvd. Depuis
7 mois, les portes de ce select 6tablissement demeurent
fermies. C'est bien dommage. Notre communaut6 encore
domine par les passions politiques aliment6es pour les
besoins de certaines causes, n'est pas capable de retrouver
sa route vers les sommets.
Viter Juste


MIAIRIE DE PORT-AU-PRINCE


En plus des operations de transfertif2Ergent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, letters, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
alimentaires.
Boby Express>
c'est 6galement une carte de t616phone
dont la ligne d'acchs

n'est jamais occup6e ~
Boby Express
C'est tout sim element No 1 !


Mercedi 27F~vnae 20 No.


,Page 14


curer des informations m8me fusses aux organizations de
press international, comme parties de la guerre anti-
terronstre.
I' article pursuit : Il ya trbs peu d'informations
concernant le novel office si ce n' est qu'il est ding6 par le
Brigadier General Simon Worden.
Dans le cadre de ce plan, le Pentagonepar example
enverrait des E-mails aux journalists et politicians strangers
qui se garderaient de les identifier comme tenant du
Gouvernement amdricain, ou bien diss6mineraient de
fausses informations A travers des intellectuals.
Cependant comme de coutume,1e Pentagone et
d' autres agencies du government amdricain se sont
empresses de dimentir ces informations, en occurrence
dans un article public dans la meme page et juste au dessous
del' article de M. Oppenheimer, sous la plume de M. Dou-
glas Feith, Assistant-Secretaire A la D6fense,

V.J.


champagne anti-terroriste de l' administration Bush n' est pas
prise de folie furieuse"
Pour prouver assertion, Andres Oppenheimer
pr8te des citations A quelques journaux sud-amricains et
europ6ens. Le quotidien Clarin del'Argentine hurle : Les
Etats-Unis cr6ent un office pour r6pandre des fausses in.
formations. ",Le premier paragra he se lit ainsi : "Pour
contrecarrer lamont6e des critiques et hostilities bla guerre
anti-terroriste, le Peritagone a d6cid6 qu'il est OK de
mentor. "
En Espagne, le respect quotidian El Pais public
1'histoireengrandesmanchettessousletitre:"Pentagone
cr6e une agency pour intoxiquer la press mondiale. "
Au Mexique, I'influent quotidien La Reforma
relive: Projet de1' Administration Bush: Les Etats-Unis
font des plans pour r6pandre la fausse information. "
La vague de critique suit un article paru au d6but
de la semaine dans le New-York Times, savoir que le
Pentagon est en train de consider des plans pour pro-


ECHOS DE MIAMI

Succhs d'un video A Veye Yo
endredi, c'etait soiree de reunion & Veye Yo. consideration A la situation des Haitiens vivant en
habitude, plus d'une cinquantaine de supporters R6publique Domini caine, particulibrement 1' 6pineux
ondupr6sents: Plusieurs videos furentpr6sent6s, probl&me des actes de naissance. La visit s'est teminde
t les efforts du government Lavalas dans les par un grand diner offertpar le Pr6sident Mejia etfinalement
domains de 1' education, ce fut le depart du Pr6sident haltien pour Port-au-Prince.
des routes, du logement. Ce video fit la joie de1' assistance et des commander furent
Mais le plus places pour plusieurs copies de ce document historique.
impressionnant de ces Ensuite une autre projection mantra les efforts du
documentaries fut celui de Gouvernement Aristide pour advance sur la route du
s Taux la visited du Prisident d6veloppementaveclesmoyensdubordunerouted'autant
Aristide en R6publique plus difficile quela gigpolitique associ6e aux Conz6s du
Dominicaine. Le Video jour, multiplient des effortsegnouis pour empacher le
montre1' accueil chaleureux Gouvernement 61u de fater le 1 janvier 2004 dans 1' union,
05-758-3278 que le Pr6sident hattien a la joie et l'apoth60se.
18-693-3798 requ de son homologue I'assistance applaudit avec chaleur la nouvelle
18-287-5295 ddp ticain91 Prisident route de bAa art uneme r Veye Yo, revenue d'un
17-354-6448 M. Aris tide s6jour de7 mois dans le Nord-Ouest, a parl6 des r6alisations
718-523-9216. toujours accompagn6d'une effectudes dans la zone de Port-de-Paix
617-298-936 escorted dominicaine Cependant un autre assistant revenue d'un s6jour
sp6ciale, a ensuite rendu en Haiti se plaignit du climate de corruption rencontr6 dans
514-270-5966 visited h l'ancien Prisident routes les avenues de l'actuelle administration, mais
514-852-9245 Balaguer, A la veuve de particulibrement, croit-il, aux bureau de la Direction
914-425-7747 Pefia Gomez, fondateur du G6n6rale des Imp8ts. II d6clara avoir 6t6 forc6 de payer
Parti R6volutionaire 300 dollars pour finalement obtenir un passport qui ne
-722-4925 Dominicain (PRD). cofite que 50 dollars. Nous ft^unes particulibrementint6ress6
II a visit aussi un Ala question, convaincu qu'il fautinstruirele government
42-322-6040 ancient chef de 1' arm6e des lacunes de son administration en les exposant
1 7423046 dominicaine, pour achiever publiquement a son attention.


V
Comme d'
avaientr6p
d6montran


sa tourn6e avec une
meditation sur la tombe du
leader dominicain Peila

ti7eos eptTdtre a
manes du grand homme
d'Etatdominicain.Enfinle
President a requ une
d616gation d' Haitiens vi-
vant en R6publique
Dominicaine et leur a
promise de donner bonne


5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Bo ton beach FI 33435
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460
19325 NW 2nd ave Miami FI 33169
506 11th Street N Naples FI 34102
629 NE 125 Street North Miami FI 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 32805
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060
604-25 Street West Palm Beach FI 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316
Downtown Providenciales
N. Miami Beach FI 33162
Butterneld Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

Le nombre de nos succursales augmente... .
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto 1


3
7
7
6






202


6 -
561-265-2100
954-524-1573
561-585-1077
305-654-2800
941-435-3994
305-892-6478
407-649-9896
954-429-9552
954-946-4469
561-655-4166
404-622-8787

305-945-1390

649-941-4172


2


(suite de la page 12)
que: Le Service M6tropolitain de collected
desR6sidusSolidesrattach6auD6partement
des Travaux publics, Transports et
Communications, est charge de la collected
et du treatment des r6sidus urbains dans
1' aire de la Communaut6 Urbaine de Port-
au-Prince"
noter ue, de sa creation en 1981
hl'ann6e 1989, le SMCRS a 6t6 plac6 sous

Tar s loert e s ee 1 a,
celle de la Communaut6 Urbaine de Port-
au-Prince (Arr8t6 du 30 september 1983),
puis k nouveau sous la tutelle des Travaux
publics (D6cret du 9 octobre 1989). Ce
dernier d6cret, en son article 2, precise les
responsabilitis du SMCRS et des Mairies
de la R6gion M6tropolitaine de Port-au-
Prince, en ce qui a trait & la gestion des
d6chets. "Le r81e du SMCRS souligne cet


article, consistera dans le ramassage des
detritus aprbs qu'il auront 6td balay6s et
assembles par le service de la voirie
respectifdes communes de Port-au-Prince,
de Delmas, de P6tion-Ville, Gressier, de la
Croix Des Bouquets et de Carrefour.
Chacune de ces communes sera responsible
de la gestion et du pavement du personnel
pr6pos6 aux operations de balayage et
d'assemblage sus-mentionnies."

et le ram ad sbd is n s ua
par une seule institution, on a pu constater
une certain efficacity, dont une propret6
acceptable.des rues de la commune. Les
camions de la Voirie passaient collector
leurs detritus & des heures r6gulibres dans
les different quarters, ce qui ne laissait pas
aux citadins le temps de les jeter aux coins
des rues ou deviant d'autres residences.


(voir Mairie / 15)






I


tt en 1 I No. ,


MELODIC 103.3 FM

Aree Milodie FM, la
vie n'est plus la minee ...

103.3 FM, PORT-AU-
PRINCE, HAITI

Phone 221-8567 / 8568 <
FAX 221-0204

.
Gestion des
Dichets ?
(suite de la page 14)
Aujourd'hui que les piles de fatras *
s'antoncellent A tous les carrefours, on est
en train de regretted cette belle 6poque.
Des question bdilantes se potent
et mritent des r6ponses urgentes:
1) Faudra-t-il revenir A l'ancien
systhme(c'est-h-direbalayageassemblage
etramassage conflis hune scule institution)
en dotant les Mairies des 6quipement
ad6quats ?
2)Faut-ilreplacerleSMCRSsous
la tutelle de la Communaut6 Urbaine de
Port-au-Prince?
3) Ou blen, si le SMCRS doit
roster sous la tutelle du Ministbre des
Travaux Publics, faudra-t-il une meilleure
coordinationaveclesMairies delar6gion
m6tropolitaine ?
De toute fagon, pour garner la
bataille centre les detritus dans les rues de
la commune et assure un environnement
silr et sain, on doit prendre en mains ses
responsibilities.


Miami Port-an-Prince Miami

.
Tarif Specxal
.<



75 W aller-retour + tax
Attention: Les places sont limitees. Faites votre
reservation imm6diatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent Atre chang4s-



Pour information et reservations
contacted votre agency de voyage ou Air ALM


a m m
( )I 800 3 7


M
P
d n 2 2
4


Page 1s


La mort de DanielPearlparticiperait
NEW YORK/KARACHI, 23 ) des assassins du jou
F6vrier Le journalist am6ricain Daniel d un comp lot plus vaste ailleurs que les auto
Pearl a 6t6 tu6 fin janvier dans le cadre d' un sans piti6 envers les movements ext
complot plus large qui privoyait un attentat centre le 6t6 ex6cut6 il ya plus d'une semaine et craint de ne jamais ou non impliquis dans ce meurtre.
consulate des Etats-Unis A Karachi, a d6clar6 aux enquateurs pouvoir retrouver son corps, a-t-on d6clar6 samedi de source
le principal suspect, rapport samedi le New York Times. autoris6e au sein de la police pakistanaise. Le group qui a revendi
us declarations du militant islamiste Ahmed Omar Alors que les forces de police se langaient sur la "Mouvement national pour la restaura
Cheikh, emprisonn6 au Pakistan, n' ont pas 6t6 corrobor6es, piste des assassins du journaliste,1' oppositionpakistanaise pakistanaise", a accuse Pearl d' espi
ont toutefois pr6cis6 au journal des responsables des forces fustigeait I'impuissance des autorit6s & empacher son mier temps pour le compete de la C
de l'ordre pakistanaises. execution. vices de renseignement isra61iens.
Les autorit6s pakistanaises poursuivent 6galement De source proche delapolice, onindique que cette II a ajout6 qu'il entendait p
d'autres personnel dans le cadre del'enquate surl' assassmat piste mbne & Peshawar, ville du nord-ouest du Pakistan non treatment r6serv6 par les Etats-Unis
de Daniel Pearl, journalists du Wall Street Journal 3g6 de loin de la frontibre avec l' Afghanistan, oft quelques-uns des on membres d' al Qaida.
38.ans, qui avait disparule 23 janvier & Karachi alors qu'il members du movement extr6miste soupgonn6 de Selon d'autres sources poli
enquatait sur les milieu int6gristes. Son corps n'a pas 6t6 1'enlavement auraient pu trouper refuge. remis la cassette viddo montrant 1'
retrouv6, mais un enregistrement vid60 de son execution a La police a visionn6 la cassette viddo montrant consulate am6ricain de Karachi a 6t6
6t6 communiqujeudi soir A des responsables am6ricains 1'ex6cution du journalists du Wall Street Journal, reque pqurinterrogatoire.
au Pakistan. jeudi, et a interrog6 plusieurs suspects actuellement en Pr6sent6 comme un salari6
Combine en 6cho aux declarations du suspect detention, a en outre indiqu6 use source autoris6e ayant nal public & Peshawar, il a d' ores et
num6ro un, les autorit6s pakistanaises out renforc6 samedi requis l'anonymat. nations pr6cieuses aux services de re
les measures de protection des missions diplomatiques et "Notre enquate se concentrate priticipalement, A la police, a d6clar6 vendredi le m
des enterprises amdricaines au Pakistan, et out d6clar6 ne l'heure actuelle, sur la localisation du corps", a d6clar6 cette 1' Int6rieur, Moinuddin Haider.
pas exclure d'autres attaques centre les int6rets des Etats- source & Reuters. "Mais nous sommes trbs pessimists sur Quoi qu'il en soit, les pr
Unis sur leur territoire. ce point parce que nous pensions qu'il a 6t6 ex6cut6 il ya politiques duprdsident Musharraf, d
"Nous ne pouvons exclude des attaques contreles plus d'une semaine." 6t6 interdites aprbs son arrive au po
int6tats ambricains au Pakistan aprbs ce qui est arrive & M. empards del' affaire pour d6noncer l
Pearl. La fagon dont ses ravisseurs l'ont ex6cut6 montrent TRAITEMENT DES PRISONNIERS A return de la d6mocratie.
qu'ils se moquent de leur avenir", a d6clar6 & Reuters un GUANTANAMO "Le meurtre de Daniel Pear
responsableduministbrepakistanaisdel'Intrieur. Le president pakistanais Pervez Musharraf a avant-coureur d'une d6gradatio
La police pakistanaise pense que Daniel Pearl a promise vendredi de ne n6gliger aucun moyen dans la traque
notamment le Parti du people paki


rnaliste, assurant par
rit6s se montreraient
r6mistes, qu'ils soient


qu6 1'enlbvement, le
tion de la souverainet6
onage, dans un pre-
IA, puis pour les ser-
rotester ainsi centre k
aux prisonniers taliban
cibres, l'homme qui a
execution de Pearl au
conduit & Islamabad

du Frontier Post, jour-
d6ji fourni des infor-
nseignement ainsi qu'd
inistre pakistanais de

incipaux adversaires
ont les formations out
uvoir en 1999, se sont
e regime et r6clamer le

1 pourrait 8tre le signe
n A venir", estime
stanais (PPP) dans un
formation de 1' ancient
nazir Bhutto fustige en
es employees par le
une affaire qui, A ses
akistan de honte.
rnement s'est montr6
her cet assassinate et a
la nation tout entiree, e
-Islami, parti islamiste
itique d' envergure.
a promise de restaurer
n rade aganison

uters)


communique. La f
Premier ministry Be
outre les method
government dans
yeux, a covert le P
"Le gouve
impuissant & empac
port61e discredit sur
rench6rit le Jamiat-i
mod6r6 et force pol
Musharraf

:-':10nenda d6
parlementaires. (Re


. .


MII E PORT-AU-PRINCE


B IL ERTE DE TA PR EASE |


_







I


L'arm~e colombienne pninktre dans la zone


INTERNATIONAL


Des milliers de personnel


Page 16


Mercredi 27 F~vrier 2001


BOGOTA, 21 F6vrier Plusieurs
millers de soldats colombiens, soutenus p.
des chars et des hdlicoptbres, ont entrepris de
pindtrer dans une enclave tenue parles rebelled
marxistes des Farc, aprbs l'amionce par le
president Andres Pastrana de I'dchec des
negotiations de paix, out rapport des porte
parolemilitaires.
Le chef de 1'Etat a interrompu les
tortueuses ndgociations en cours avec les Farc,
mercredi soir, en affirmant que le
datournement par la guerilla d'un apparel
runsportant une trentaine de personnel et
enl&vement d'un s6nateur venaient de porter
coup de grAce au processus de paix.
Dans une allocution idldlisle 5 la
alon, Andres Pastrana, furieux, a unnonce
air ordonnd A l'armee de reprendre le
outr81e d'une region d6militarisce. grande
mme la Suisse, que detIennent les Fare dans
ud dela Colombie. Cet ordre est entre en
aueur ce jeudi aprbs nunuit heum locale
h00 GMT).
"J'ai decide de ne pas container le
acessus de paix avec les Farc", a d6clard le
exf de 1' Etat colombien.
"J'ax d6cid6 de mettre fin 5 la zone
.
dennhtarisde A computer de minute aujourd'hui.
I ai donn6 tousles ordres approprids aux forces
um6es pour reprendre la zone."
Des parachutists fortement arm6s
out 6t6 vus montant A bord d'un avion de trans
port militaire Hercules A la base Catan dans
les Andes, prbs. de la capital Bogota. Des
journalists de Reuters les ont accompagn6s
fors de ce vol en direction du sud, vers
P enclave tenue par les Farc, dans laquelle
a vivent 100.000 civil.
Pastrana a consacr6 jusque-11 sa
pr6sidence A essayer de mettre fin A une guerre
civil qui dure depuis 38 ans et a col^xt6 la vie A


Gechem, president dela commission s6natoriale
sur les negotiations de paix.
"Ce sont des crimes reconuus
internationalement comme du terrorisme, a
d6clar6 Gomez, ajoutant que le government
6tait.certain que l'ordre de d6tourner cet avion
avait 6t6 donn6 par de hauts commandants
rebelled.
L'op6ration semblait prdparde
minutieusement. La zone d'attenissage avait 6td
signaled par une colonne de fumbe et quatre
v6hicules tout-terrain attendaient son arrive.
Une fois I'avion au sol, les rebelled ont
enunend le s6nateur A bord d'un villicule et <+nt
pris la direction de l'enclave, accompagnds par
une patrouille, a dit l'annde.
"ll y avait 50 ou70 guarilleros qui nous
attendaicnt au sol quand nous nous sonunes
pos6s", a declare l'un des passagers interroge par
une change de tildvision locale.
Pour semer l'armde, les pirates de f air
ontfait saunter un pont derriere eux, sur leur route
vers l'enclave rebelled, a dit l'ann6e.
Les negotiations de paix avaient d6ji
6td au bord de la rupture le mois dernier, lorsque
Pastrana avait donn6 48 heures aux rebelled pour
6vacuer les principles villas de l'enclave.
Le 20 janvier, une promesse de dernidre
minute des Farc d' entamer des negotiations sur
le champ afin d'essayer de conclude un cessez-
le-feu d'ici le 7 avril, avait toutefois permits
d' 6viter une offensive de 1' arm6e.
Gechem serait le cinquibme
parlementaire aux mains des Farc, qui sont la
principle gudrillad'Amiriquelatineavec 17.000
members.
A trois mois du scrutiny presidential du
26 mai, des sondages indiquent que le candidate
Alvaro Uribe, qui a dit qu'il pourrait mettre fin
aux n6gociations'de paix av'ec les Farc, recueille
50% d'intentions de vote. (Reuters)


-
tenue par les Far c
40.000 personnel au cours de la dernitre a dit Pastrana.
d6cennie. Mercredi, des rebelled
Camilo Gomez, principal marxistes ont pris le contr81e d'un
ndgociateur du government, a impute avion colombien assurant une liaison
aux Farc le d6tournement d'un apparel imdi ure et I'ont fait atterrir sur une
qui transportait34passagers etmembres auto one avant d'enlever un s6nateur


Avion ditournd par des pirates de P'air de la guerilla marxiste colombienne


member duPartilib6ral (opposition) se
trouvant A bord.

CIN Q U IEM _E
PARLEMENTAIRE ENLEVE PAR
LES FARC
Raul Reyes, porte-parole du
movement de guerilla qui traversait
une phase den6gociations d61icate avec
les autoi-it6s, a affirm ne rien savor
del'incident.
Gomez a cependant dit que le
government tenant les Farc
responsible du sort du s6nateur Jorge


d' 6quipage.
Visiblement furieux et agitant
son doigt devant la camera, Pastrana a
accuse les Farc d' employer abusivement
l'enclave qu'il leur a accord6e en 1998
pour y organizer des negotiations de
paix. Selon lui,1es rebelles s'en servant
en fait pour catcher les stages qu'ils ont
enlev6s, g6rer un traffic de cocaine et se
batir un arsenal militaire.
"Les Fare n'ont pas tenu leur
parole (...) Pour faire la paix, ilfaut deux
partenaires (...) La Colombie dit Stop'",


gascar. Dans un communique, le porte-parole
adjoint du quai d'Orsay, juge que "cette tenta-
tive de coup de force, en violation avec les r6gles
constitutionnelles du pays et les principles de
l'ONU et de l'OUA (Organisation de l'Unit6
africaine), ne saurait rdsoudre la crise politique
actuelle".
Les Etats-Unis ont exprimb leur oppo-
sition A initiative de Marc Ravalomanana.
"Nous exhortons M. Ravalomanana et tous les
parties A consid6rer avec attention les
repercussions que des actions violentes on hors
de la 16galit6 pourraient avoir sur l'avenir de
Madagascar et ses relations avec la communaut6
internationale, a d6clar6 le porte-parole du
Dipartement d'Etat Richard Boucher. (AP)


ANTANANARIVO, 23 F6vrier -
Le government malgache a d6cr6t6 l'6tat
d urgency vendredi aprds que le chef de
? opposition, le maire d' Antanarivo et candidate
it 1'61ection pr6sidentielle, Marc


un magistrate sous les rivas de la foule.
Apris saprestationdeserment,
M. Ravaloma-
nana s' est engage
A extirper la
6 pauvret6 de la
grande^ileetdela
conduire sur le
chemin du dive-
loppement .
Madagascar es t
l'un des pays les
pauvres d' A_
frique.
J' offre
d' 6tablir
rapidement un
pays de v6rit6 et -
dejusticepourles
gens honnates et
est auto-proclam6 dignes", a-t-il

m Ire -Tsaj doTp luerere
pays d chaos" Marc RI dcoom oe e

l'opposant A son rival.
Le tredelad6f M el -


loi qu' en co ueduce6 te ten ve

donnerait lieu & une rdponse gradu6e et
adapt6e" A la situation.
Si Marc Ravalomanana est
effectivement trbs popular A .
Antananarivo,1esoutiendontiljouitdans
lereste du pays n'est pas av6r6. Lemaire
de la capital affirmed avoir remport6 le
premier tour de I'61ection pr6sidentielle,


qixi a eu lieu le 16 d6cembre, avec plus
de la moiti6 des suffrage. Si.1'on en
croit les.r6sultats officials, il n'a pas
atteint les 50%, m8me s'il a nettement
devanc6 Didier Ratsiraka.-
Ledeuxitmetourdevaitavoir
lieu dimanche mais compete tenu du
blockage de la situation, le
government a d6cid6 de le reporter
au 24 mars.
En France, le ministire des
Affairs 6trangbres a condamn6
l'autoproclamation de M. Ravaloma.
nana en tant que president de Mada-


L'opposant Marc Ravalomanana qui s'

RavalomDman Iis Id p n

la radio national, vendredi soir, le Premier
ministry Tantely Andrianarivo, a d6clar6 que
le government ferait tout ce qui est son



Ratsir q penn au cs en D er
passer des lois par d6cret, de r6quisitionner les
services publics et contr81er les m6dias del'^11e.
Marc Ravalomanana qui contest
depuis deux niois les rdsultats de 1' 61ection
pr6sidentielle & Madagascar, s' est
autoproclam6 president vendredi matin au
cours. d' une manif es station ras s emblant
100.000 de ses partisans dans un stade de foot-
ball de la capital. II a pret6 segment deviant


ADNsTpAar sAd I l'F6vrerd

mr s t el e aval an
qui s'est autoproclam6 president



cades et s' armant de gourdins.
I-es tensions 6taient vives dans la
capital Antananarivo, dont M.
Ravalomanana est le maire, le
government malgache ayant dderit6
1'6tat d'urgence aprbs la prestation de
segment de ce dernier vendredi deviant
un magistrate. Marc Ravalomanana, 51
ans, qui contest depuis deux mois les
r6sultats de l'61ection prdsidentielle A


Madagasem i 'estc di eamin s leo

s m ao t 100.0e001de ss partisans dans un

es zames enu ters partisans di d 11 de d



tions sont revenues presque quotidienne dans
file depuis le 16 d6cembre.
M. Ravalomananti affirmed av oir
remport6 le premier tour de l'ilection
pr6sidenticlle, qui a eu lieu le 16 d6cembre, avec
plus de la moitie des suffrage. Si l'on en croit
les rdsultats officials, il n'a pas atteint les 50%,
meme s'il a nettement devanc6 le president actual
Didier Ratstraka, Ag6 de 67 ans.


tL.. .......... .. .. 4?

.


Se proclame pr resident







I


I


n ei tiaH Marche Vol. XVI No.4

Angola: la mort de Savimbi reliance

a


AFFAIRE ENRON


que George W. Bush
COlm POWell OH R RSSeZ reprenait le chemin
e de Washing ton au

des questions sur le "foutu terme d'une tournde
de six jours en Chine,
ea ppp pp
t / / en Cor6e du Sud.et au Japon oh ses
CI'me RXO 8 MR propose sur l'"axe dumal", lors de


Mercredi 27 F~vrier 2002


rage xr


es pour s de p
renseignements zambiens a affirms que le corps de Jonas
Savimbi strait ramen6 & Luanda samedi. .
Le sidge de 1' Organisation de funit6 africaine
(OUA) & Addis-Abeba a 6t6 pr6venu par
1' ambassador d' Angola en Ethiopie de la mort
de Jonas Savimbi. I'OUA a pris note de cette
importante communication".
a Selon le diplomats angolaisT UNITA a
"toujours constitute un obstacle au processes de
L paix". "La situation demure calme" en Angola'
7 a-t-il soulign6, langant un appel Af OUA et Ala
communaut6 international pour qu'ils
poursuivent leur soutien au people angolais.
La mort de Jonas Savimbi, en guerre
presqueininterrompuedepuis t'ind6pendancede
l'Angola en 1975, n'avait 6t6 confirmed samedi
matin ni par F Afrique du sud ou les Etats-Unis'
ancient soutiens de l'UNITA, ni par 1'ancienne
puissance colonial portugaise, ni par 1' UNITA'
elle-meme.
D


avec la mort de Savimbi", a-t-dit samedi &
l'AFP


LUANDA, 23 F6vrier La mort, le S
confirmed samedi apres-midi, du chef dela
rebellion angolaise, Jonas Savimbi, reliance les espoirs de
paix dans un pays ravage depuis 26 ans par la guerre, M.
Savimbi ayant toujours 6t6 consid6r6 par le government


Is guerre civil angolaise a fait plus
de 500.000 morts, 100.000 blesses et jet6 sur les routes plus
de 4 millions de personnel fuyant les combats.
Elle a d6vast6 F 6conomie d'un pays riche en
p6trole et en diamants dont la superficie d6passe celle
combine de la France, de 0 Allemagne et de 1' Italie.
Fils d'un employ des chemins de fer, blave des
missionaries protestants, Jonas Savimbi est dipl8m6 en
sciences politiques de f university de Lausanne, il parle
quatre leagues europ6ennes et trois leagues africaines.
En 1975, peu avant le depart des Portugais, lapuis-
sance colonial, Savimbi rejoin les movements
-nationalistes d'Agostino Neto et Holden Roberto et tente
de mettre sur pied avec eux un government transitoire
pour conduire le pays A l'ind6pendance. lifais cette tenta-
tive 6choue et le MPLA (Mouvement popular pour la
liberation de l'Angola, pro-sovi6tique) de Neto prend et"
garde le pouvoir & Luanda, avec le soutien des Cubains.
Savimbi se replied alors dans le centre et le sud de
1' Angola, od avec l' aide de soldats sud-africains et d' armes
amdricaines, il organize la guerilla, se pr6sentant comme

u f s 1 v 6 ae eC Ansm& 9c8T o
Savimbi se rend & Washington, od il est requ comme un
thef d' Etat par le president del' 6poque Ronald Reagan dans
le bureau Ovale de la Maison Blanche.
Mais aprbs 1' effondrement de l' Uniori sovi6tique,
le gouv'ernement angolais laisse timber les theories
marxistes.pour se rapprocher des Etats-Unis, incitant les
companies p6trolibres ambricaines & investor des milliards
de dollars dans le pays.
En 1992, lors des premieres 61ections organises
en Angola, Savimbi refuse de reconnattre sa d6faite et
reprend les armes, ce qui accentue son isolement interna-
tional alors que les puissances occidentales present pour
la d6mocratie en Afrique.
La plupart des responsables de l' UNITA viennent
delatribudes Ovimbundus. Mais Savimbiatoujoursre.fus6
l'id6e que la guerre civil 6tait une guerre ethnique.
En20 ans de guerrePUNITAaammass6uneforce
de combat de plus de 60.000 homes mais a souffert du
manque de moyens ariens. I' UNITA est cetis6e d6tenir un
stock de diamants, vendxis aumarch6 noir international, qui
lui a permits de continued la lutte malgr6 les sanctions des
Nations unies. De son c8t6, le government angolais a
finance la guerre centre les forces rebelled grice A la pro-
duction de p6trole off-shore.
Depuis ? 6clatement de la guerre civil aprbs l'ind6pendance
en 1975, les deux camps se sont rendus coupables
d'atrocit6s, selon les organizations humanitaires. (AFP)


la mort solvent 6
6 9 s holTmorts h r 11 a
d6ja par le pass6 6t6 annonc6e avant d'8tre d6mentie, la
prudence restart done de mise en Angola.
M. Savimbi a 6t6 accuse par le government
angolais et par l'ONU d'8tre A l' origin de la poursuite de
la guerre dans son pays.
Aprbs avoir perdules premieres 61ections g6ndrales
multipartites en 1992, il avait d6clench6 une nouvelle phase
dela guerre civil centre le regime de son adversaire numbro
un, le president Eduardo Dos Santos.
C'est lui encore qui, aprbs l'accord de patx de
Lusaka en 1994,avait d6cid6 de reprendrela guerre A grande
6chelle en 1998, alors qu'il disposait de sept ministers au
sein du government d'umt6 national (GURN) et de 70
d6put6s au parliament, sur un total de 222.
0
Jonas Savimbi avait en outre obtenu un statute
special" de chef de 0 opposition, avec d'importants droits
et privileges qui en falsait un des principaux personnages
del'Etat.
Afonso Dhlakama, chef de 1' ex-r6bellion de la
Resistance national du Mozambique (RENAMO), autre
ancienne colonieportugaise qui a elle aussiconnuune guerre
civil de 16 ans, a mis en garde centre tout exchs
d' optimism. . .
"Attendons et voyons ce qm va se passer, mats je
dois avertir que le temps n' est pas encore venu pour les ,
gens de jouer du tam-tam en croyant quelapaix est venue


Jonas Savinabi nt le gou rnement angolais a annonc6

La t616vision angolaise amontr6 samedi en fin de
journey les image s du corps de Jonas Savimbi.
Jonas Savimbi a 6t6 touchpar quinze ballet, dont
deux & la tete, a confirm samedi le correspondent de la
t616vision national portugaise (RTP).
"Il (Savimbi) est plort, et bien mort", a affirmle
correspondent de la RTP, qui s' est rendu sur place avec
d' autres journalists. Le corps de M. Savimbi, Ag6 de 67
ans, chef de1' Union national de l'ind6pendance totaled de
l'Angola(UNITA),a6t6montr6samediklapressedansla
locality de Lucusse, dans la province de Moxico (centre-
est), odil a 6t6 tu6lors d'un combat avecl'arm6e vendredi,
a annonc6 0 agency angolaise officielle de pressed, Angop,
sur son site internet.
I'agence ajoute avoir ph constater sur place que
Jonas Savimbi a6t6 tu6 par quinze ballet pendant des com-
bats entre I'arm6e gouvernementale et les forces de
l'UNITA, dans la region de Luvu, au sud-est de Luena,
capital de la province de Moxico.
Dansitn entretien hune radio portugaise vendredi
soir, le porte-parole de la pr6sidence angolaise, Aldemiro
da Conceicao, avait affirm6 que le corps de M. Savimbi,
tu lors de combats dans la province de Moxico (centre-
est), 6tait aux mains des militaires et serait "bientit" montr6
au public.
A Lusaka, une source des services de


Des enquiteurs du Congris portent planted


centre le vice-prisident Dick Cheney
WASHINGTON, 22 F6vrier I' Office g6n6ral planted", a d6clar6 Scott McClellan. "Nous attendons avec s' est d6clard ea faillite le 2 d6cembre dernier.
mptabilit6 a saisi vendredi lajustice pour contraindre impatience que E affaire soit examine par la justice". Aprbs la faillite retentissante du g6ant amdricain
e-pr6sident des Etats-Unis Dick Cheney A fournir la Le GAO r6pond que la surveillance de la politique du courage en 6nergie, le D6partement de la Justice a ouvert
des responsables de la firme Enron et d'autres 6nerg6tique et l'enquate spr Enron constituent des une enquate criminelle sur Enron ainsi que sur le cabinet
agnies amricaines qui ontrencontr61e groupe11e tra- prerogativess constitutionnelles importance" du Congrbs. d'audit Arthur Andersen, od des'documents lids A la firme
r 1' 6nergie du president George W. Bush et A r6v61er Euron est 0 enterprise qui ale plus octroy6 de dons A George ont 6t6 d6truits. La Securities Exchange Commission (SEC).
t de ces discussions. W. Bush au cours de sa carribre politique. le gendarme de la bourse am6ricaine, et 11 commissions
La Mason Blanche s' est dit pr8te A se battle deviant Le diff6rend entre le GAO et la Maison Blanche parlementaires mbnent 6galement des investigations. (A P)
bunaux. avait 6clat6 en avril mais il a pris de1' ampleur lorsque Enron


"Malgr6 ses efforts pour parvenir & un arrange-
mentraisonnable,1e GAO (General Accounting Office) s'est
vu refuse Paccbs h information A laquelle elle adroit
statutairement", explique E Office g6n6ral de comptabilit6, -
instance du Congrbs am6ricain, equivalent de la Cour des
competes en France, dans sa premiere planted jamais d6pos6e
centre un responsible de 1' administration amricaine.
Le GAO explique n'avoir pas d'autre choix que
de porter I'affaire devant le tribunal fid6ral de Washing-
ton.
George W. Bush arefus6 de remettreles documents
requis, expliquant que cela entamerait sa capacity & obtenir
des points de vue extrieur. La Maison Blanche argue par
ailleurs que le GAO a outrepass6 ses comp6tences en de-
mandant au vice-pr6sident des informations sur le group
de travail.
Le porte-parole de la Maison Blanche a reprise
vendredi cet argument. "Nous sommes pr8ts A nous battre
pour cet important principle depuis aofit dernier, quand le
(1AO a dit pour la premiere fois qu'ils allaient porter


de co
le vic
liste
comp
vail su
le suje

les tri


son discourse sur 0 6tat de f Union le mois dernier, ont suscit6
malaise, voire opposition cat6gorique.
I'ancien president amricain Jimmy Carter a lui-
meme vivement d6nonc6 cette declaration "largement
simpliste et contre-productive", estimate qu'il faudra des
annexes avant que nous puissions r6parer les d6gits causes
par cette declaration .
Mais pour Colin Powell, les propose de George W.
Bush ont obtenu Peffet voulu. "Je suis st^ir que leur esprit -
des Nord-Cor6ens- ait un peu plus concentr6 qu'il ne I'6tait
(voir Powell / 20)


PEKIN, 23 F6vrier --- George W. Bush a quelque
peu adouci lors de sa tourn6e en Asie sa rh6torique sur
"0 axe du mal", represent selon lui par f Irak, 1' Iran et la
Corde duNordmais ses propose forts ontatteintleur objectif
en attirantl' attention du Pyongyang, a assure vendredi Colin
Powell. Mais le secretaire d' Etat am6ricain n'a malgr6 tout
pas each6 son agacement de voir ce "foutu terme" sans
cesse revenir sur le tapis.
La Cor6e du Nord a relev6 ces propose pour
r6torquer que le president amdricain 6tait "un infant
politiquement attard6". Cette riposte est intervene alors


AFRIQUE


~ _ ____ _


LXx








ILeJexI


e o o.


SCRABBLE
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais

NM

RWU

I


Solutions de la semaine passe:
SAMPANG


'
HORIZONTAL:
1. Champignon -
2. Sp6culateur -
3. Pidges 4. Aluminium -
5. Refuthe-- Conspua -g
6. Monnaie locale 7. Article -
'OSt 6 dire Ancien -
8. Souhaites.
VERTICAL- M
gggg
1. Discours 2. Nivelions -
3. Couches Possed4 -
4. Chasse 5. Season Dernier -
6. Cher 7. Discernbe En matibre de -
8. Anneaux.


GRILLE DES PROGRA~MM/ES


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Harti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


, Urml~n:Fmlr.iliir;175ir;F~mYlilr;iii~


_Page l8


Mercredi 27 F6vrier 2002
Haiti en March Vl XVI N 4


BIS N


Solutions de la
sesame passed:
HAiTi
,
.


Solutions de la semaine passe:




nm M ~d ud HUL HI O JM SE
Kwna Agoa CE D I HK EPP
P B na)P B P Y Y O Q R S


En Bref ... (suite de la page 2)
Attaque centre le commissariat de police des Gonal'ves
Le commissaire de police de la ville, Max&ne Saint-Charles, a 6t6
attaqu6, dimanche dernier, par des inconnus lourdement armis. Les bandits
ont cribl6 de balls le vdhicule de l'officier supdrieur de la PNH. Le
policies n'a pas pu empicher A ses agresseurs de partir calmement
Toutefois, il a eu le temps d'identifier l'un d'entre eux. Malgr6 les
plaints d6pos6es centre sa personnel, cet individual na toujours pas 6td
arr8td, selon les declarations du commissaire.
La mairesse de Lascahobas dinonce un complot
centre sa personnel ...
Le Maire de la commune de Las Lascahobas, Madame Annette Francisque Gargonvil, a d6nonc6
on complot ourdi par le D6putd de la zone, Barbeau Vilier, q'ui, d'aprbs elle, vise A faire ichec au
counsel communal. Madame Gargonvil a indiqu6 que le Parlementaire lui en voulait A cause de sa
popularity et de sa candidature probable au poste de D6put6 de la circonscription pour les prochaines
elections. Elle a demand au Ministre de l'Intirieur, Hend Claude M6nard, d'adopter routes les
measures n6cessaires en vue d'assurer sa s6curit6.
Est-ce une levie de boucliers centre Koze Php ?
Le reprdsentant regional de KOZEPEP, M. Roberto Wildor, a
fait 6tat de menaces subies par les members de f organisation & travers le
pays. Le dirigeant de cette association paysanne proche de l'ancien
President Rene Prival, a rappel la forte contribution de son organisation &
la realisation des 61ections du 21 mai et du 26 november 2000. Par ailleurs,
M.Wildor a diplord que les persicuteurs de ses partisans se soient identified
comme des members du parti Lafanmi Lavalas. II a 6galement cit6 les menaces
prof&rdes centre le Secr6taire g6ndral de 1' organisation, Charles Suffrard,
et d'autres cas semblables enregistris & Miragoine, au Cap-Haitien et dans
d'autres regions du pays.
Des tracts menagants & Petit-GoAve ...
Des tracts ont 6td distributes dans la ville de Petit-Goive. Ils contiennent des menaces centre les
members de la famille du journalist assassins Brignol Lindor. L'organisation populaire lavalas
Dbmi nan Bwa aurait revendiqud ces messages, ont rappond les correspondents locaux. Si
les process de Brignpl Lindor, les autorit6s judiciaires et les autres journalists persistent dans
ce dossier, ils connaltront.1e mime sort que celui-ci ", icrivent les auteurs deuces tracts. Les
parents du defunct craignent pour leur vie.
Les coop ratives en question ...
On apprend de sources g6ndralement blen informies que I ambassade amdricaine aurait remis
aux banquet privies haltiennes une liste de quatre cooperatives, leur demandant de ne pas
accepted de dip6ts venant d'elles, la provenance de leur argent 6tant de source suspect.
D'un autre c8t6, le systhme mime des cooperatives sera analyst au Ritz Kinam II dans le cadre
d'un symposium organism par le Riseau de l'Information Economique et le Centre Hpitien de
Press. Ce symposium intend initier une reflexion sur le cadre 16gal des coop6mtives
d'6pargne et de credit et comprendre leurs micanismes de fonctionnement dans le systhme
financier harden.

Jiy4mie Une d616gation compose de plusieurs technicians de
l'Electricit6 d'Hal'ti a visit le site local de la companies installed dans la ville
depuis cinquante annies. La ville est plongde dans le noir depuis plusieurs
jours A cause d'un manque de carburant. Les specialists de l'EDH devront
itudier la possibility de remettre le centml en fonctionnement

Miragoine L'Institut National D6mocratique (NDI en anglais) a
organism Samedi une rencontre avec des dirigeants de la locality de Paillant Cette
reunion avait pour but de passer en revue les problems auxquels la zone est
confronted. Une champagne de reboisement doit d6marrer le 23 mars prochain.
La zone b6ndficiera & l'avenir de la realisation d'autres projects. Parmi
ceux-ci l'assainissement et la rehabilitation du trongon de route reliant
Miragoine & Paillant Le D6puti de la circonscription de Miragoine, Jean NoEl Nicolas, a
condamni inergiquement l'assassinat de son collogue des Gonaives, Marc-Andr6
Duraghne. Le Parlementaire a appeal les autoritis judiciaires & assume
pleinement leurs responsabilitis face A ce crime. Par ailleurs, M. Nicolas a
indiqu6 qu'il ne se rendrait pas A la Chambre basse tant que les measures de
sicurit6 ne sont pas renforedes.

Jaemel Le Pr6sident de la Chambre de Commerce et d'Industrie
du Sud-Est, Jacques Khawly, a d6nonc6 le componement des autoritis policieres et
judiciatres dans le dossIer des members de opposition arr8tis le 8 fivrier
dernier. Le commer9ant a demand au Pr6sident de la R6publique de faire de
son mieux pour que le cas des militants de la Convergence soit bien traits.
Des habitants de Macari, une locality de la commune de Marigot, ont d6nonc6
existence d'un group de bandits qui s&meraient le disordre dans ce
quarter. "Des individus mal intentions s'amusent a mettre le feu aux
domiciles des habitants de cette zone ", ont-ils indiqu6. Ces incendiaries
terroriseraient et contraindraient les residents A quitter leur mason.
(sources AHP, HPN, AlterPresse et Haiti en Marche)


Me [ad /e


] C)J3 _


Bon Riveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

M 1odie Matin avec Marcus
Information, Interviews, AnalyseS
7hl5 : Au- quotidian avec Elsie
.
7h24 La chronique Economique avec
Roosevelt Jn FrangoiS
7h35 : L' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
Le Midi
Un risumi des informations avec Nati Pioly
Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenti Bill

Nouvelles 5 Hcures avec Villette Hertelou

Les Top Ten

Amor y Sabor con LutchaHO

Soir InformationS


Notre Grand concert
I' Heure classique (1undi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)


Sh00 6h30

6h30-7h00


7h00- 9h00









10h00-Midi

12h00-12hl5

12hl5 2h00


2h00- 3h00

3h00-5h00


5h00 -

Sh30-7h00


7h00-8h30


Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)


9h00 et .,..


Allez de BISENT g MALADE, en utilisant


E~2LI








og i tI ut pa ti g out avan Mapon |


Haiti en Marche 4


____ ___~_____ ____ _


Apre dokth Jodesti fin
prezante konferansye-a

p 61 1 i lapparpain
nan tout sa Dbk la di nan

ezaantasyon-an gen yn uen
Mwen pa womnt did.
Mwen pap kache-1. Mwen
se MANBO. Mwen grand
anba youn peristil .
Manman-m te manbo,
Grann pran prizon an
1915... Tout jenerasyon-m
leve nan vodou. M'a toujou
SOV1.
Odyans-lan bat bravo. Lb
-
nou konsidere jan Ayisyen
te konn kache origin
-
vodouyo,16 nou konsidere
jan youn seklth nan
sosyetre-a te considered
vodou se koze satan, owi se
vodou ki f'e nou mal konsa,
ki Fe pey-a kokobe e ke se
seremoni Bwa Karayiman
ki f'e younn ap devote lit...
Nou ka konprann pou ki
rezon piblik la kontan pou
liwEyounFanmkanpepou
li di ak tout senserite: Mwen
soti nan vodou, mwen sw
vodouylzan.
Se 16 sa mwen
realize sal la plen
vodouyizan tou kalib. Te
gen manbo. Te gen
ougenikon. Tout te deplase
vin tande Kawil Delynch.
Dayb m'te blije ent&vni
plizy&fwapoulitmanbo pi

VEYE ANONS YO
Youn Tralye konferans nan
Mwa Mas 2002-a nan Sant
Kiltirbl Mapou
Konferans sou Istwa
D'Haiti
-Konferans sou Moriso-
Lewa
-Konferans sou L60pold
C6dar Senghor
-Konferans sou Tambours
Frapp6sHaitiensCamp6s
Kont Dayiti
Konferans\sou Langston
Hughes .
SIVEYE ANONS YO

CARIBBEAN DANCE
CELEBRATION
Thisyear:
Haiti- Jamayik-Trinidad-
Beliz
nan NORD MIAMI BEACH
PERFORMING ARTS
THEATRE .

ENVITASYON
JOB! JOB! JOB!
SUNDAY MARCH 3
BRIANSUITER
ENTREPRENEUR
SUITOR
INTERNATIONAL
PRESENTS
HOW TO SUCCESS-
FULLY MANAGE YOUR
OWN INTERNET
BUSINESS .
SANT KILTIREL MAPOU
FROM 5:00PM TO 6:00PM
.FREE ADMISSION


NEW!
FENK
PARAT


Tanbours Frapp6s
Haitiens Camp6s
ot : ED Rainer
.
Sainvill

LA FAMEUSE
HISTOIRE DE LA
MUSIQ U E
HAITIENNE.

INVENT NAN
LIBRERI MAPOU
BOOKSTORE
5919 NE 2ND AVENUE
MIAMI, FL. 33137
TEL: 305-757-9922
WEBSITE: WWW.
LIBRERIMAPOU.COM


UNHIAF .


Mercredi 27 F~vrier 2002


Page 19


;:il"";:u Edi out
ak move kote. Dayb si
vodou gen move kote li
pa vodou. Se sosye.

ik abSan wtbrlay
vodou. Vodou se
lanmon. Se pataj. Se
fratemte. St gen mounn
ki fache ak
vodouyizan, pale
vodouyizan mal...
vodou zanmi tout
mounn.Kaw61 te pale
se fenomhn lwa yo,
kote yo soti epi kilk
youn mounn pran lwa
toutbon.Lwa s'oun
mistb ki soti nan
atmosf'e-a youn kote ki
lwen youn kote nou pa
konnen. LS lwa monte
chwal la osnon
desanmn nan tht li,
mounn sa-a pbdi tout
bonsans li. Li change, li
danse. Li pale. Li bay


konsby. Li menm konn
ger1. Lwa vini pou
anonse danje, ede nan
seremon1-an pint
chwal la tou si li pa
anreg....
Youn be I sware ki te
gen anpuil diskisyon
sou wil ak enpitans
vodou nan kilti nou.
Youn koze chita koute
epi poze kesyon ki
penmht anpil moun n
aprann. Nou bat bravo
pou Carole Delynch!


.
--

Ayiti. Se katyejeneral tout Iwa yo.
.
Nou jwenn < Camps>> nan zin min St. Louis
Dinb nan pati Nbdwks peyi Ayiti
toupre Podpe.
Kaw61reponn kesyon asistans lan
ak konpetans. Kesyon wM vodou
han devlopaman peyi-a te malouk
paske Peyi Dayiti anvayi ak
pwotestan. Wil yo se dechouke
.
relijyori vodou-a yo di ki relijyon
malfekth, relijyon satan. Kaw61


sou tout lath. Se nan Ife
revelasyon-an fbt.
Revelasyon sa-a desann sou
fbm Danmbala Wedo ak
Ayida Wedo ki se lavybj
vodeu, manman Legba, fanm
solay. Senbbl tou lede se
koulbv., sty lavi...
. An Ayiti, vil sakre-a
rele < Se z6n ki pi enpbtan nan
relijyon vodou-a nan peyi


save yo pa te pran mikwo-a
nan bouch Kawil.
Kawbl santre konferans lan
sou 2 vil ki enpbtan nan
vodou-a: IFE ak ARADA. Ife
daprb Kawil se vil mistik,
istorik,'kabalistik Granmit la.
Pha ki pi gran misth Afriken
soti nark i IFE ki se oun
vil toutbon ki nan peyi
Yorouba kote tout makin
misth vodou-yo soti epi gaye


enstalasyon komite direksyon-1.Yo
te invite Jean-Gabriel Augustin,
Jean G6n6us ak Lelie Voltaire.
Malerezman Ni G6ndus ni Voltaire
pa te rantre; se sM Jean-Gabriel
Augustin ki te soti Jamayik vin
reseywa Award UNHAF te prepare
pou li. Se youn Skazyon bab-e -
moustach pou n'te remisye-1 pou
bon travay li f6 nan kominote-.
Dokth Jodesti ki-prezidan
Asosyasyon Dokth ayisyen yo e ki
semanmUNHAFtemontepodybm
nan pou pale ak asistans lan. Dbk la
voye youn mesaj wololoy...youn
aphl pou youn priz konsyans eta
peyi nou pou tout zanfan yo sanble
pou sove lapatr. Dbk la ajoute 2004
se denmen maten.. Eske nou pral
kontinye ap pleyyen younn akize lit
fb lbt mounn pran responsablite
aliske NOU TOUT responsab..
Nou f6 prezidan UNHAF-la, JC
Cantavekonplimanpoudevouman-
I ak pasyans II. JM


Apre 2 -an diskisyon, rale-
mennen-vini sou rbgleman,
wbl, bi, misyon ak vizyon;
bganizasyon-anfinalmanrele
UNHAF ki vle di: UNITED
HAITIAN AMERICAN OF
FLORIDA. igariizasyon- sa-a
se konsekans dirbk-dirbk
premye ak dezybm senmenn
dyaspora-a misnis Jean
G6n6us te realize an Ayiti.
Aktivitesa-aterele de la Diaspora>. Nan Miyami,
Konsil Jeneral G. Augustin te
rive konvoke nan konsila
Ayisyen-an majority inounn
nan kominote-a, mounn ki te
gen tandans diferan. Mounn ki
pat'byenakmounn.Finalman
youn delgasyon te monte. Se
delegasyon sa-a ki te
reprezante Miyami ki te
delegasyon ki te pi enpbtan
nan diaspora. Te gen
konferans, atelye travay, pataj
konesans ak konpetans nan
youn anbyans fratinbl.
Ayisyen deyb te kontan rantre
lakay al pataje. esperyans yo
ak fre ak sh nou yo. E yo tou
yo te kontan wk nou. Minis
G6n6us ak ekip solid li-a te
realize youn m&vby nan ane


1999 ak 2000-la. Se byen
dilere youn minis konsa ki te
gen youn vizyon konsa apre
younsibblreyalizasyon
konsa, plis anki ki te reyisi
KAMAYITInan Kamaguby
Kiba kote plis pase 2 mil
ayisyen te sable poli te
esprime fyete ayisyen-yo... se
byen dilere yo voye-1 al nan
peyi Peron ak Evita nan youn
moman se alaminit youn
prezidan monte e se chen k'ap
tranpe kasay pou yo.
Men G6n6us kite tras
li. Li kite Rasin ni. Si Plizya
kalite 6ganizasyon monte
apre senmenn diaspora yo
enben nan Miyami UNHAF
si sable 6gnizasyon ak
endividi an majority ki te
patisipe nan senmenn
dyaspora-a 6ganize yo .
Misyon UNHAF se ede Ayiti.
Pataje konesans ak konpetans
ak Frb ak sh lakay yo... EDE
manman Ayiti. Nou gen
pwojb ekonomik, kiltirbl,
syantifik, sosyal, bous detid
pou etidyan.
Se nan Hotel Inter-
continental Tout Manm
UNHAF yo te sable pou


YOUNPOWEM

wb-m m'bezwen youn powb-m
Youn teyorkm
Pouchanjeekwasyonmalb-m
Youn powbm
Pou m'f6 priyb-m
frd-m! Sanba ekri-1 avb-m
Sinon demen-w pa p'wb-m
b-m
kb-m Jorel Jean Baptiste
owb-m
b-m


Lavi genlb pa vie
Lanmou dbyb-m
La rk-m
La m vie bwh-m
Nan youn pwdlybm
Ou pa kwb-m vye

Biskbt mwen sou k
Mov6z nouv61 fann
M'bezwen youn p
Pou m'baskile miz
Nan ravin lanfi-m.


4r


VODOU NAN MIYAMI


SE T MANB O


7 FANM TO TAL-K CAPITAL

Margarette Armand Ingrid LLera Maude Cajuste Carole Delynch (mitan)
Danielle Mangonks -Jocelyne Farina Maggy Lanier
.............- - ..- . -








9 9


Football : deux rencontres Brisil / Hai'ti en vue


JLIBERTE DE LA PRESS


D *
emocratre
U.S. AGENCY FOR INTERNATIONAL DEVELOPMENT /
PRESS RELEASE / WASHINGTON, DC 20523
USAID AWARDS $1 MILLION GRANT
TO CUBA TRANSITION PROJECT

SnH GtToO 10 urdSa e en
Miami's Instittite for Cuban arid Cuban American Studies (ICCAS)
announced a $1,045,000 million grant for the Cuba Transition
utl6Te ssap erdac dernicsp ogr r that will examine


Powell : Axe du- Mal '.
.
.(suIte de la page 17)
ii ya quelques semaines", a-t-il d6clar6 & bord de l'avion
presidential Air Force One.
II aajout6 quel'expression d'"axe dumal" n'avait
en rien assombri la visit de George W. Bush en Asie et
notamment ses entretiens avec le president de la Corie du
,
Sud Kim Dae-jung. Et devinez quoi? Ils n' ont
pratiquementpas 6voqu6 ce terme, ce future terme", a-t-il
lanc6. "Its n'en ont jamais parl6, ils n'en avaientpas besoin.
C'6taitenarribre-plati. Chacunsavaitquec'6taitdans1'air,
ce n'6tait pas la question". (AP)


V 6hic ule s Us ag 6 s


NISSAN, TOYOTA, MAZDA, LANDROVERS


Ag6s de 2 10 ans; Toutes marques, Tout Modble
WASHINGTON / BALTIMORES Meilleurs Distributeurs de trucks
NOU ACHTE SELMAN NAN "DEALERS" AK AUCTIONS

SOU DEMAND KLYAN -AN

CI-IWAZI SA OU VLE, SA OU BEZWEN
EI Plase k6n-xand pou pavochen AUCTION-an

RELE TI1VI OlLJ CI-IANTALE 410 653-4166 on FAX; 410-646-3841


Mercredi 27 Ftvrier 2002


-Page 20


P-Par RalridgueLal terPresse -SUR
La S61ection Haitienne de Football pourrait
affronter le Br6sil en match amical le 7 mars 2002 dans un
stade brisilien. Le capitaine de l'6quipe, Patrick Tardieu,
qui mane les negotiations pour le compete de la F6ddration
Hatienne de Football (FHK), I'a annonc6 lors d'un cock
tail en homage au Onze Haitien le 21 f6vrier & P6tion-
-
Ville.
Les negotiations avec les responsables de la
F6d6ration Brisilienne devraient 8tre concludes d'icile d6but
de la semaine procaine, selon Tardieu. II a igalement
6voqu6 la possibility d'une deuxiame rencontre, le 27 mars
2002, dans un lieu "le plus proche possible
n
gdographiquement
du public Haitien, c'est-A-dire ANew-York, aux Etats-Unis..
Les responsables de la fid6ration situent cette


rencontredanslecadredeseffortsvisanthun"retourd'Haiti
sur la carte foot-ballistique de la region et du monde". Des
efforts qui devraient culminer avec la qualification d' Haiti
pour la phase finale de la coupe du monde 2006 en
Allemagne.
Un fonds d'investissement pourle football hatien
a d' ailleurs td cr66, hl'initiative dela F6deration Haitienne
de Football et de la firme d'experts-conseil Group
Croissance S.A. Un comity de gestion sera mis en place
das la semaine prochaint a annonc6 Kesner Pharel, PDG
de Group Croissance SA .
Sur la route vers 2006, les responsible du foot-
ball haftien esp brent franchir une 6tape pour eux capital :
2004 qui coincide avec le Bicentenaire de l'ind6pendance
d' Haiti. En effet, ils cares sent le reve quela Gold Cup 2004


-
ballsouligneKesnerPharel.
La presentation d' Haiti A la sixibme edition de la
Coupe en Or, qui s'est d6roul6e aux Etats-Unis du 18 janvier
au 2 f6vrier 2002, lui a valu un progrbs de quatre points au
classement mondial de la FIFA, passant de la quatre-vingt-
deuxitme place en janvier A la soixante-dix-huitibme en
f6vrier. [rl apr 23/02/02 12:20]

> > > > > > AlterPresse > > > > > >
Reseau alternative haitien information
du Group Medialternatif
URL: http://www.medialternatif.org/alterpressel
E-mail : alterpresse@medialternatif.org
Inscription et desinscription -
http://ww w.comunica.org/mailman/1istinfol


-. e 1 1
-





d61ivr6es par le secretariat d'Etat A la defense", a d6clar6
21 f6vrier 2002 Robert M6nard, secretaire g6ndral de RSF. "Comment
expliquer queles Etats-Unis recourent Alapropagande et A
Dans une lettre adress6e & Donald H. Rumsfeld' la disinformation aprbs avoir eux-mames violemment
secr6taire d'Etat am6ricain A la D6fense, Reporters sans d6nonc6 la propagandae" d'Oussama ben Laden et les
fr ntibres (RS aep des coupation s qua m6dias qui la diffusent ?", s'est par ailleurs interrog6 M.
M6nard.


RSFa demand& M. Rumsfeld d'adopter une position plus
claire en rejetant cat6goriquement le recourse A la
propagairde, sous routes ses former.
Selon les informations recueillies par RSF, dans
une interview publi6e le 19 f6vrier par le quotidien New
York Times, des responsables du Pentagone ont d6clar6 que
1 Bureau del'influence trati quep(OSI, Office of Str te-

D6fense, a propose de recourir A la diffusion de fausses
informations auprbs des m6dias strangers. Selon le New
York Times, ces projects s'inscrivent dans le cadre "d'un
novel effort pour influence opinion publique et les

:\::"'""':oo .....sx d ipdan espa &

Q::::6':11; ;Edern s 1 nt e an

17',"o"it"Jq n2Mques 'blanches', reposant sur
L'OSI a 6t6 cr66 au lendemain du 11 september
pour lancer une champagne m6diatique en direction de
I'opinion publique international. Selon Bryan Whitman,
la mission de l'OSI "fait I'objet d'une 6tude approfondie
par le Pentagone". Fin september, Donald Rumsfeld,
secretaire d'Etat Ala D6fense, avait assure que ni lui ni son
entourage ne mentiraient Alapresse. En november, il avait
plaid pour un "libre flot information militaire, sans cen-
sure ou propaganda". I 'administration s'inqui6te en fait de.
ce que la guerre centre le terrorism soit perpie comme
une guerre centre l'islam A l'6tranger, et notamment au
Moyen-Orient.
.
Reporters sans frontibres defend les
journalists emprisonnis et la liberty de la press dans le
monde, c'est-A-dire le droit d'informer et d'8tre inform,
conform6ment A l'article 19 de la D6claration universelle
des droits del'homme. Reporters sans
frontibres compete neuf sections national (Allemagne,
Autriche,
Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Sudde,
et Suisse), des representations AAbidjan, Bangkok, Buenos
Aires, Montrial, Tokyo et Washington, et plus de cent
correspondents dans le monde.


disinformation et A la propaganda dans le but d'amiliorer
la6kan Un elop6ra ns mil e am nes
ruinerl'image des Etats-Unis et discriditer les informations


Le 20 f~vrier, Donald Rumsfeld a rejet6 la


The presentation of the $1,045,000 million check was
presented by USAID Assistant Administrator for Latin Amenca
and the Caribbean Adolfo Franco and Congressman Ileana Ros-
Lehtinen to ICCAS Director .Iaime Suchlicki and UM Provost
Luis Glaser. Special remarks were presented by the head of the
U.S. Interest Section in Havana, Ambassador Vicki Huddleston
and University of Miami representatives.
"The United States Agency for International De9elop-
ment (USAID) takes great pride in its support for the University
ann s laoT oon Pr ,'I 8ASU A}eDI A
well positioned to help assemble the intellectual resources to help
undermkenour preparations for a free and democratic Cuba,"
The Cuba Transition Project will focus on Identifying
and assessing the challenges to a democratic transition in a post-
Castro Cuba. The CTP also will build a comprehensive database
on Cuba's economy, demography and communications and physt-
cal infrastructure and the implementation of a professional devel
opment and education component once a democratic transition is
initiated. .
Under the leadership of ICCAS's Director Jalme
Suchlicki, the CI'P will capitalize on the knowledge and research
of nationally and internationally renowned scholars who study
Cuba, bringing together Cuba experts on a variety of topics from
such mstitutions as Harvard Umversity, UCLAand Florida Inter-
national University.
For more than 40 years USAID has been the lead U.S.
vernmentA einc providing blumanita and economic as-


LA ROUTE VERS 2006 1 ddrotte en aHani e so lounMd s
d'ici 14 Haiti devra se doter d'un deuxibme stade de f t


ETAT S-IUNI S


Un don ~du Gouvernemnent Ambricain de




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs